close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Aujourd'hui 5680 2017

код для вставкиСкачать
ROLAND-GARROS
Et si 2017 était l’année des Françaises
N° 5680 —
1,10 €
LUNDI 5 JUIN 2017
P. 20 ET 21
TERRORISME
LONDRES À NOUVEAU
FRAPPE
PAGES 6 ET 7
MARCHÉ DU TRAVAIL
LP/YANN FOREIX
RÉVÉLATIONS
SUR LES ORDONNANCES
Ministère de l’Intérieur
Gérard Collomb
nous livre ses priorités
DE MACRON
PAGES 2 À 4
Spectacle
P. 29
Guy Bedos revient,
et il est très en forme
AFP/CHRISTOPHE SIMON
M 00123 - 605 - F: 1,10 E
Notre journal a pu
consulter le projet
du gouvernement
sur les ordonnances
à venir. Il y est prôné
« une évolution
radicale » pour créer
« une meilleure
fluidité du marché
du travail ».
La réforme de
l’assurance chômage
et le référendum
en entreprise
sont également
au programme.
P. 5
Rugby
P. 18
Sacré champion, Clermont
n’est plus maudit
S
SANTÉ
Votre rendez-vous
du lundi
P. 16 ET 17
LP/PHILIPPE LAVIEILLE
Cancer : la révolution
génomique
ANDORRE : 1,40 € - DOM-TOM : 1,90 € - BELGIQUE : 1,50 € - SUISSE : 2,60 FS - ESPAGNE : 2 € - ITALIE : 2 € - GRÈCE : 2 € - MAROC : 14 MAD - PORTUGAL : 1,90 € - ZONE CFA : 1500 CFA - TUNISIE : 2700 DTU - SLOVÉNIE : 2,10 € - ROYAUME-UNI : 1,80 £ - TURQUIE : 2,10 € - POLYNÉSIE FRANÇAISE : 460 XPF.
milibris_before_rename
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
02
FAIT DU JOUR
@le_Parisien
Au pas
de charge
l y a les promesses de
campagne, les effets de
manches des meetings, les coups
de menton des débats télévisés et
puis il y a… la réalité. Depuis
longtemps, entre l’avant et
l’après-élection présidentielle,
les Français se sont habitués à
observer un fossé, voire un
précipice, se creuser entre la
parole et les actes. Pour l’instant,
le président semble bien
déterminé à maintenir le cap qu’il
avait fixé. Et plutôt qu’En Marche !,
c’est au pas de charge qu’il
avance. Les ordonnances en
préparation au plus haut sommet
de l’Etat que nous dévoilons
aujourd’hui en témoignent. La
volonté de réforme du marché du
travail y apparaît même peut-être
encore plus fortement que dans
les discours du candidat Macron.
Reste à savoir comment ces
textes vont être reçus par les
Français. Le vote du week-end
prochain sera un bon indicateur.
L’ÉDITO
LE
LP/PHILIPPE LAVIEIL
I
DE STÉPHANE
ALBOUY
salbouy@leparisien.fr
Le plan de Macron pour
réformer le travail
EXCLUSIF Nous dévoilons l’avant-projet de loi devant permettre au gouvernement de prendre par
ordonnances des mesures pour l’emploi. A l’abri des regards, huit réformes d’envergure sont en préparation.
PAR CATHERINE GASTÉ
C’EST UN TEST. Le premier du quin-
quennat qui intronisera Emmanuel
Macron comme réformateur européen… ou pas. Bruxelles regarde de
très près ce pays — la France — « impossible à réformer ». Dans ses « recommandations pays par pays », publiées le 22 mai, la Commission
européenne a confirmé qu’elle attendait avec impatience la future réforme du Code du travail.
Pour l’instant, tout se passe bien
avec les partenaires sociaux, reçus
depuis le 23 mai par le président de la
République, puis le Premier ministre,
Edouard Philippe, et la ministre du
Travail, Muriel Pénicaud. La trame
des discussions était connue : l’élargissement du champ des accords
d’entreprise, le plafonnement des indemnités prud’homales et la fusion
des instances représentatives du
personnel. En tout et pour tout, trois
réformes annoncées.
Mais, selon l’« avant-projet de loi
habilitant le
gouvernement
à prendre, par
ordonnances,
des mesures
pour l’emploi » que nous nous sommes procuré et que nous dévoilons
dans nos colonnes, tout n’a pas encore été mis officiellement sur la table.
Loin s’en faut, car certains thèmes figurant dans ce document — une version de travail de 10 pages et datée du
12 mai 2017 — vont bien au-delà des
éléments annoncés par Emmanuel
Macron jusqu’à présent.
En effet, neuf ordonnances y sont
listées, dont certaines portent sur
des points jamais évoqués. Lesquels ? Par exemple, le contrat de
travail, la durée du travail, la santé ou
la sécurité des salariés… pourront
être négociés au sein de l’entreprise.
Des éléments qui d’ailleurs ne figureront pas forcément dans le docu-
ment d’orientation que les syndicats
et le patronat doivent recevoir dans
le courant de cette semaine.
MENER UNE « RÉVOLUTION
COPERNICIENNE »
L’essentiel de ce qui leur sera envoyé,
puisé dans l’exposé des motifs de
l’avant-projet de loi, reprend sous
trois priorités les discours d’Emmanuel Macron pendant la campagne
et des textes du site En Marche !
Comment tordre le cou au chômage
de masse qui frappe la France depuis
trente ans et enclencher « une évolution radicale du modèle » ? Comment mener une « révolution copernicienne » des relations sociales
Ordonnances mode d’emploi
cette
Code du travail, va donc recourir à
L’ARTICLE 38 de la Constitution de 1958
ettra
soum
t
men
erne
gouv
Son
e.
édur
proc
pour
prévoit que « le gouvernement peut,
un
es
mblé
Asse
deux
des
r d’abord au vote
l’exécution de son programme, demande
» demanion
ilitat
d’hab
«
dit
loi
de
t
proje
par
au Parlement l’autorisation de prendre
nnances
des dant à pouvoir légiférer par ordo
ordonnances, pendant un délai limité,
is et un calendrier
préc
aines
dom
des
sur
aidom
du
mesures qui sont normalement
faut
précis (normalement trois mois). Il lui
ne de la loi ».
une majorité au Parnt
eme
rativ
e République
impé
donc
V
Tous les présidents de la
t doit
de lement. Le texte voté, le gouvernemen
ont eu recours aux ordonnances. Plus
naiparte
les
avec
s
ssion
l entamer les discu
136 fois pour Nicolas Sarkozy. Emmanue
« cas d’urun
uer
invoq
à
sauf
ux,
socia
res
du
Macron, qui veut aller vite sur la réforme
milibris_before_rename
pour créer une « République contractuelle » ? L’objectif principal est
de « faciliter la création d’emplois
grâce à une meilleure fluidité du
marché du travail ». Pour y parvenir,
le gouvernement fait le « choix résolu du dialogue social de terrain, là où
il produit des accords et des solutions économiquement et socialement efficaces ».
Si « cet agenda de réformes ne
peut être mené en cent jours », précise l’avant-projet de loi d’habilitation, « les premiers déclics de conf i a n c e d o iv e n t ê t r e d o n n é s
rapidement ». A condition que les
syndicats ne déclenchent pas immédiatement les hostilités…
la
gence avérée » (loi Larcher de 2007 sur
fois
modernisation du dialogue social). Une
ises
rédigées, les ordonnances seront soum
Conau Conseil des ministres après avis du
de
seil d’Etat, puis signées par le président
une
u,
prév
délai
du
e
term
la République. Au
s les
loi de « ratification » comprenant toute
et
tés
dépu
aux
ise
soum
sera
ordonnances
resénateurs pour qu’ils les valident. S’ils
celjettent une ou plusieurs ordonnances,
mais
les-ci s’appliqueront tout de même
être
n’auront pas force de loi et pourront
D.R.
t.
d’Eta
eil
Cons
le
contestées devant
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
03
FAIT DU JOUR
www.leparisien.fr
Les 8 points clés
de son projet
A
LE CALENDRIER
ce stade de son écriture, au
15 mai 2017, l’« avant-projet
de loi habilitant le gouvernement à prendre, par ordonnances, des mesures pour
l’emploi » que nous nous sommes procuré
prévoit dans son article 1er neuf ordonnances. Les huit premières, que nous détaillons
ci-dessous, concernent les réformes voulues par Emmanuel Macron. La neuvième
ordonnance est purement technique, afin
de transposer ces mesures dans certaines
collectivités d’outre-mer. Principale mise
en garde, même si elle est notée en tout petit et en bas de page : le nombre des ordonnances est « à ajuster selon les options retenues ». Car tous les thèmes énumérés
dans le « premier brouillon de cet avantprojet […] ne doivent pas forcément donner
lieu à ordonnances ». Il ne serait « ni possible ni souhaitable » d’adopter toutes ces réformes par ordonnances, précise même le
document. Ainsi, certaines réformes y sont
indiquées comme « prioritaires » tandis
que d’autres, rédigées en italique, « apparaissent comme moins prioritaires ». C.G.
Négociation à la carte dans les entreprises
nce n 1
Ordonna
TEXTE
o
DIT LE centrale […]
CE QbUuE
er une place
« Attri
ctive
ation colle
à la négoci n élargissant ses
e
d’entreprise mpétence ».
co
e
d
s
p
m
jugée...
cha
nnance est
Cette ordo
»
RITAIRE
... « PRIOntrat de travail,
sur le co les autres points.
pas sur
L’ENJEU. Contrat de travail,
durée de travail, santé et sécurité, salaires et emploi… seront désormais au menu des négociations en entreprises selon
l’avant-projet de loi. La liste des
sujets est très longue, et couvre
des thèmes pour lesquels la loi
prévoyait jusqu’ici qu’il était impossible de déroger par accord
d’entreprise. La loi El Khomri
avait ouvert une première brèche sur l’organisation du temps
de travail, renvoyant à la négociation d’entreprise par exemple
les heures supplémentaires : un
accord d’entreprise ou de branche peut prévoir une majoration
limitée à 10 %, la règle des 25 et
50 % n’étant que supplétive,
c’est-à-dire qu’elle s’applique
seulement quand il n’y a pas
d’accord d entreprise.
LE CONTRAT DE TRAVAIL
... « PRIORITAIRE »
C’est une revendication de longue date du Medef et l’une des
bombes de ce texte. Le projet
prévoit d’autoriser le gouvernement à modifier de fond en
comble les règles légales régissant le contrat de travail en les
renvoyant à l’accord d’entrepri-
milibris_before_rename
se. Le sujet n’a jamais été évoqué
durant la campagne électorale,
ni débattu lors des rencontres
avec les partenaires sociaux.
Très laconique, le texte se contente d’identifier deux cibles : le
recours au CDI (contrat à durée
indéterminée) et au CDD (contrat à durée déterminée). Concernant le CDI, l’employeur
doit aujourd’hui justifier
d’une cause réelle et sérieuse
pour procéder à un licenciement (licenciement économique, motif disciplinaire,
inaptitude physique…) et suivre
une procédure (convocation
préalable, lettre indiquant les
motifs…). Il doit enfin respecter
un préavis et verser une indemnité, comme le prévoit la loi. Le
gouvernement pourrait renvoyer l’ensemble de ces dispositions à l’accord d’entreprise. Il
pourrait aussi permettre de prédéfinir des motifs de licenciement soit dans le contrat, soit via
un accord d’entreprise. Concernant le recours au CDD strictement encadré par la loi (motif de
recours, durée maximale, nombre de renouvellements), le gouvernement pourrait renvoyer
l’ensemble de ces dispositions à
l’accord d’entreprise.
LA DURÉE DU TRAVAIL
... « MOINS PRIORITAIRE »
La loi El Khomri a largement détricoté l’organisation du temps
de travail, mais le gouvernement souhaite aller plus loin.
Point notable : le document ne
fait nulle part référence à la durée légale aujourd’hui fixée à
35 heures. En revanche, le travail de nuit est explicitement
mentionné. Ce point avait été
abandonné dans la loi
El Khomri, qui prévoyait au dé-
part de modifier la plage horaire
du travail de nuit (compris
aujourd’hui entre 21 heures et
6 heures du matin) et de supprimer une partie des contreparties obligatoires en matière de
repos et de récupération. La définition du travail de nuit pourrait être raccourcie par accord
d’entreprise entre minuit et cinq
heures, par exemple. Enfin, le
télétravail est aussi ciblé. Alors
que les syndicats viennent de signer avec le patronat un document prévoyant une négociation interprofessionnelle
encadrant le télétravail, les ordonnances pourraient autoriser
les entreprises à définir ellesmêmes l’ensemble des droits
des télétravailleurs.
LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ
... « MOINS PRIORITAIRE »
Les syndicats n’ont jamais entendu parler de l’ouverture de
ce chantier. En l’état de sa formulation, le texte se borne à
préciser que les seuils d’exposition aux matières dangereuses devraient rester définis
dans la loi. Tout le reste pourrait
donc être renvoyé aux accords
d’entreprise : le droit d’alerte
(syndicats) et le droit de retrait
(salariés) en cas de danger grave et imminent, ou encore la
protection des salariés de
moins de 16 ans, les obligations
en termes d’équipements, la
configuration des locaux de
travail…
LE SALAIRE
... « MOINS PRIORITAIRE »
Renvoyer la négociation des
salaires dans l’entreprise pour
être au plus près des réalités
économiques (notamment cel-
les des PME), c’est l’idée du
gouvernement. Aujourd’hui
tout accord d’entreprise sur les
salaires ne peut être que plus
favorable (apporter une augmentation supplémentaire) par
rapport à l’accord de branche
qui définit chaque année l’augmentation des minima conventionnels. En laissant la main
libre aux entreprises (qui pourraient ne plus suivre les accords de branche), certains
craignent déjà que cela fasse
baisser le niveau général des
salaires. Lors des concertations, le Medef a d’ailleurs fait
de cette question une priorité,
estimant qu’il était nécessaire
de les réduire.
L’EMPLOI
... « MOINS PRIORITAIRE »
L’avant-projet de loi d’habilitation prévoit d’élargir le champ
de la négociation d’entreprise
aux dispositions du titre 2 du livre 1er de la 5e partie du Code du
travail relatif à la sauvegarde et
au maintien de l’emploi. Ces
dispositions concernent pour
l’essentiel des aides et dispositifs mis en place par l’Etat (aide
au développement de l’emploi
et des compétences…) pour les
entreprises en difficulté. Certains droits des salariés peuvent être concernés comme le
montant du salaire versé lors
d’un chômage partiel ou dans le
cadre des accords de maintien
de l’emploi. Créés par la loi de
sécurisation de l’emploi de
2013, ces accords permettent,
en cas de « difficultés économiques conjoncturelles », d’imposer aux salariés des modifications de la durée du travail,
ainsi que la rémunération, sous
peine d’être licencié.
C.G.
Le président Macron
l’a dit, il veut aller vite.
Selon nos informations,
et selon un document
que s’est procuré
Mediapart, le calendrier
pourrait être le suivant :
14 JUIN
Transmission
au Conseil d’Etat du projet
de loi d’habilitation,
première étape du
processus parlementaire.
28 JUIN
Examen du projet de loi
en Conseil des ministres,
dix jours seulement
après le deuxième tour
des législatives.
ENTRE LE 24
ET LE 28 JUILLET
Mise au vote du projet
de loi d’habilitation devant
le Parlement, réuni en
session extraordinaire.
28 AOÛT
A cette date au plus tard,
les ordonnances rédigées
par le gouvernement
doivent être envoyées
au Conseil d’Etat.
20 SEPTEMBRE
Adoption des ordonnances
en Conseil des ministres.
À L’AUTOMNE
AU PLUS TARD
Pour chacune des
ordonnances, un projet
de loi de ratification
sera déposé devant
le Parlement dans
un délai de trois mois
(ou deux ou six mois) à
compter de sa publication.
LIRE
www.leparisien.fr
Découvrez l’intégralité
des ordonnances Macron
sur Leparisien.fr
â
LIRE LA SUITE DE
NOTRE DOSSIER
EN PAGE 4
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
04
FAIT DU JOUR
@le_Parisien
Ordonnanc o
en 5
CE QUE DIT
LE
»
Les 8 points clés
de son projet...
Un chèque syndical
TEX
TE
« Simplifier le
s institutions
représentativ
es
du personnel
(IRP) ».
Cette ordonn
ance est jugé
e...
Ordonnance n° 6
CE QUE DIT LE TEXTE
« Renforcer la pratique
et les moyens
du dialogue social. »
Cette mesure est jugée...
...« PRIORIT
AIRE »
DOSSIER RÉALISÉ PAR CATHERINE GASTÉ
Barème des prud’hommes
Ordonnance n° 2
CE QUE DIT LE TEXTE
« Instaurer un référentiel
nité
pour le montant de l’indem
octroyée par le conseil
des prud’hommes en cas
de licenciement dépourvu
»
de cause réelle et sérieuse.
.
ée..
jug
est
e
anc
Cette ordonn
...« PRIORITAIRE »
L’ENJEU. Pour la troisième fois,
Emmanuel Macron essaie de faire
adopter cette disposition réclamée
par les employeurs. Dans le collimateur : la durée des contentieux
et surtout le montant, souvent très
élevé, des condamnations qui, selon le Medef, les dissuade d’embaucher en CDI. Pour « sécuriser »
les entreprises, le texte prévoit en
cas de condamnation d’un employeur pour licenciement abusif,
d’instaurer « un plafond et un
plancher » pour graver dans le
marbre le montant des dommages
et intérêts versés au salarié. Initialement prévue dans la loi Macron
de 2015, cette réforme a été retoquée par le Conseil constitutionnel. Avec quelques modifications
de forme, elle a été glissée en 2016
dans la loi El Khomri, puis retirée
face à la mobilisation. Elle refait
son apparition, sans que l’essentiel
soit précisé, à savoir les montants
d’indemnisation. Selon une étude
du ministère de la Justice, les indemnités atteignent dix mois de
salaire en moyenne, soit 24 000 €.
Les syndicats rejettent la barémisation obligatoire et dénoncent la
mise sur la touche des juges
prud'homaux. Rude bataille annoncée.
Référendum à l’initiative
de l’employeur
Ordonnance n° 3
CE QUE DIT LE TEXTE
« Renforcer la capacité à adopter
un accord d’entreprise . »
Cette ordonnance est jugée...
...« MOINS
PRIORITAIRE »
L’ENJEU. Pour généraliser les
accords dérogatoires d’entreprise portant sur les nouveaux
champs désormais ouverts, il
faut faciliter leur adoption. La loi
El Khomri avait mis en place le
référendum, permettant, quand
ce n° 4
Ordonnan XTE
IT LE TE
CE QUE D
ccord
le rôle de l’a
« Redéfinir
nombre
et réduire le
de branche
.»
de branches
ée...
e est spécifi
ur
es
m
Cette
...« MOINS E »
IR
PRIORITA
milibris_before_rename
un accord est refusé par les syndicats majoritaires (représentant
au moins 50 % des salariés), de le
faire adopter par référendum
auprès des salariés. Aujourd’hui,
ce recours possible au référendum est réservé uniquement aux
syndicats (à condition qu’ils représentent au moins 30 % des
salariés).
Le gouvernement veut ouvrir
cette possibilité également aux
employeurs, dans des conditions
qui restent à préciser. Pourrontils le déclencher s’il n’y a pas de
syndicats, ou s’il y a seulement
des élus sans étiquette ?
Les syndicats y avaient mis
leur veto en 2016, craignant que
l’employeur ne soit tenté d’exercer des pressions sur les salariés.
Fusion
des IRP
...« PRIORITAIRE »
L’ENJEU. Alors que la loi Rebsamen (2015) commence à peine à
s’appliquer, le gouvernement remet sur la table l’épineux dossier
des instances de l’entreprise. L’objectif : fusionner le comité d’entreprise, le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail
(CHSCT) et le délégué du personnel (DP) dans une instance unique.
« Sauf avis contraire des entreprises concernées », précise toutefois
le texte, si bien que certaines entreprises pourraient continuer à fonctionner selon l’ancienne formule.
Plusieurs possibilités ont déjà
été introduites en 2015 : pour les
entreprises de moins de 300 salariés, l’employeur peut mettre en
place une délégation unique du
personnel regroupant le comité
d’entreprise et la délégation du
personnel ; et dans les entreprises
de plus de 300 salariés via un accord d’entreprise. Plusieurs questions se posent : est-ce la remise en
cause du rôle du CHSCT, qui,
aujourd’hui, a une personnalité juridique lui permettant d’aller en
justice, de faire des enquêtes ou de
diligenter des expertises ?
Les inquiétudes portent aussi
sur la baisse du nombre d’élus induite par une telle réforme, qui pénaliserait surtout la CFDT, très implantée dans le secteur privé. Par
ailleurs, le gouvernement pourrait
autoriser cette instance unique à
négocier les accords.
Une rupture avec notre modèle
de démocratie sociale dans l’entreprise, qui repose aujourd’hui d’un
côté sur des élus disposant de
droits d’information, de consultation, d’expertise et d’alerte, et de
l’autre sur des syndicats (représentatifs) qui seuls ont la capacité
de négocier. Depuis de longues années, le Medef a demandé d’autoriser la négociation avec des élus
sans étiquette. Ce qui serait un casus belli pour les syndicats.
L’ENJEU. En contrepartie de
l’ordonnance no 5 prévoyant une
fusion des instances du personnel, l’avant-projet de loi donne du
grain à moudre aux syndicats.
Les administrateurs salariés
Ordonnance n° 7
CE QUE DIT LE TEXTE
ation
« Une meilleure représent
s
dan
riés
des sala
ion ».
les conseils d’administrat
é...
jug
est
nt
Ce poi
...« MOINS
PRIORITAIRE »
L’ENJEU. En la matière, la France a un temps de retard sur les
pays de l’Europe du Nord. Là-bas,
les administrateurs salariés siègent de droit dans les entreprises
d’une certaine taille. C’est un
point réclamé par la CFDT et la
CGT depuis très longtemps. Mais,
tinuer à construire des normes sociales ou servir de voiture-balai ?
Actuellement, il y a six thèmes de
négociations obligatoires dans la
branche sur lesquels les employeurs ne peuvent pas déroger
dans un sens moins favorable aux
salariés, par accord d’entreprise :
égalité hommes-femmes, pénibilité, salaires, classifications, prévoyance et formation professionnelle. Selon l’avant-projet de loi, la
branche n’aurait plus dans sa mal-
selon l’avant-projet de loi, le gouvernement compte y aller sur la
pointe des pieds. Il s’agit de
« mettre en place des incitations » pour que les entreprises
augmentent le nombre d’administrateurs salariés par des accords de groupe ou d’entreprise.
Parmi les options, il pourrait aussi
baisser le seuil autorisant la présence d’administrateurs salariés
dans les entreprises (aujourd’hui
fixé à 1 000 salariés, il pourrait
passer à 500). Mais il y a beaucoup d’obstacles, notamment le
statut juridique des entreprises.
S’il s’agit d’une SAS (société par
actions simplifiée), la règle veut
qu’elle n’est pas obligée d’avoir un
conseil d’administration et donc
pas d’administrateur salarié.
Réforme de l’assurance
chômage
Ordonn
ance n o
8
CE QUE
DIT LE T
EXTE
« Réform
er
des trava l’indemnisation
illeurs pri
vés
d’emploi.
»
Cette ord
onnance
n’est...
...« PAS
PRIORI
TAIRE »
Redéfinir la place des branches
L’ENJEU. C’est le Graal de la réforme du Code du travail voulue
par Macron : pour être au plus près
des besoins des employeurs, de la
PME à la multinationale, la « primauté sera donnée aux accords
d’entreprise sur les accords de
branche », lit-on dans l’exposé des
motifs de l’avant-projet de loi. Et de
préciser : « C’est seulement à défaut
d’accord d’entreprise que la branche interviendra. » Reste à savoir
quel sera le rôle de la branche. Con-
Ainsi, la formation des représentants de salariés sera « renforcée ». Dans ce deal, il est aussi
prévu de mettre en place le fameux chèque syndical promis
par Emmanuel Macron dans son
livre-programme « Révolution »,
une idée inspirée de l’expérience
menée chez l’assureur Axa. Selon l’avant-projet de loi, il s’agit de
« permettre à chaque salarié
d’apporter des ressources financées par l’employeur au syndicat
de son choix ». Enfin, le gouvernement s’engage à récompenser
l’engagement syndical par la
« reconnaissance dans les carrières » et la lutte contre la discrimination syndicale.
lette que deux thèmes obligatoires
(salaires minimums et l’égalité professionnelle). Les quatre autres sujets ne sont pas mentionnés et plusieurs pourraient être transférés
vers la négociation d’entreprise. Le
fait que, sans accord d’entreprise, la
loi (dite supplétive) s’appliquera
dans de nombreux cas risque de
rendre inutile toute négociation au
niveau de la branche. Ce qui serait
un camouflet pour FO, très attaché
à cette instance de régulation.
L’ENJEU. C’est l’une des grosses
surprises de cet avant-projet de
loi : la réforme du système d’assurance chômage et surtout son étatisation sont inscrites au menu des
ordonnances. « Il faut arrêter de
prétendre que les partenaires sociaux pourraient être seuls en
charge de la gestion des grands risques, à commencer par l’assurance chômage », lit-on dans l’exposé
des motifs. Et d’ajouter : « L’Etat doit
reprendre la main. » Une révolution annoncée que le gouvernement justifie par la création d’une
assurance chômage universelle
« ouverte à tous les actifs — salariés, artisans, commerçants indépendants, entrepreneurs, professions libérales, agriculteurs »,
précise le texte, et qui sera « financée par l’impôt ». L’extension de
ces nouveaux droits — et notamment l’indemnisation chômage
pour les démissionnaires — aura
un coût très important, toujours
pas chiffré. De quoi craindre une
révision à la baisse des conditions
d’indemnisation. Le dossier est
explosif, ce qui pourrait obliger le
gouvernement à prendre plus de
temps. La CFDT et la CGT ont demandé à Macron que cela ne fasse
pas partie des ordonnances.
AUJOURD’HUI EN FRANCE
LUNDI 5 JUIN 2017
05
POLITIQUE
www.leparisien.fr
« La mobilisation de nos forces
de sécurité est maximale »
Après l’attentat de Londres, Gérard Collomb exprime sa profonde solidarité avec les Britanniques. Par ailleurs,
le ministre de l’Intérieur nous confirme une nouvelle loi antiterroriste et fait le point sur les dossiers chauds.
ENTRETIEN RÉALISÉ PAR
JEAN-MICHEL DÉCUGIS, NICOLAS JACQUARD,
ÉRIC PELLETIER ET PAULINE THÉVENIAUD
LA POLICE DE
PROXIMITÉ AVAIT
ÉTÉ CARICATURÉE.
LE RÔLE D’UN
POLICIER, CE N’EST
PAS D’ÊTRE « BABY
SITTER »
Gérard Collomb a choisi « le Parisien » - « Aujourd’hui en France »
pour sa première interview. Place
Beauvau, il dit avoir été marqué par
« le volume et la précision des informations transmises ». Désormais
plongé dans ses dossiers, il nous dévoile son plan d’action en matière de
lutte antiterroriste, mais aussi de gestion de la question migratoire, du rapprochement police-population ou des
législatives qui approchent. Avec une
ligne directrice : « faire de l’Intérieur
un ministère de l’apaisement, ce qui
n’exclut pas la fermeté dans l’action ».
Le Royaume-Uni a été frappé
pour la 3e fois en quelques semaines.
Cela modifie-t-il l’analyse
de la menace en France ?
GÉRARD COLLOMB. Je tiens à exprimer
ma profonde solidarité avec le peuple
britannique. Ces attentats montrent
une nouvelle fois que la menace reste
extrêmement élevée sur notre continent. Pour y faire face, la mobilisation
de nos forces de sécurité est maximale. En particulier, nos services
portent une attention spéciale à la détection des « signaux faibles », indiquant la radicalisation de tel ou tel individu ou le risque d’un passage à
l’acte. Cela est crucial pour prévenir
de nouveaux attentats selon le mode
opératoire observé à Londres samedi.
En campagne, le candidat Macron
estimait inutile une nouvelle loi
antiterroriste. Vous annoncez
pourtant de nouvelles dispositions
législatives…
Durant la campagne, Emmanuel Macron a dit que beaucoup avait été fait
en matière de lois antiterroristes. Il n’a
toutefois jamais exclu de prendre des
dispositions supplémentaires. Il a été
décidé de proroger l’état d’urgence
pour une durée limitée. Cela doit nous
permettre d’adopter les mesures législatives qui permettront ensuite
d’en sortir. Il s’agit de répondre aux
besoins exprimés par les forces de sécurité. Par exemple, la fermeture d’un
lieu de culte dont les fidèles inciteraient à la haine ou la mise en place de
filtrage pour les grands événements.
LA MENACE
RESTE
EXTRÊMEMENT
ÉLEVÉE SUR
NOTRE CONTINENT
milibris_before_rename
LP/OLIVIER ARANDEL
UN MOIS APRÈS sa prise de fonction,
Paris, le 2 juin. « La police, comme la gendarmerie, se doit d’être exemplaire. Vous ne pouvez pas être le représentant
de la loi si vous ne l’incarnez pas », souligne Gérard Collomb, le nouveau ministre de l’Intérieur.
Vous excluez les assignations
à résidence et les perquisitions
administratives ?
Aucune disposition ne doit être exclue d’emblée si son utilité pour la
protection des Français est avérée.
Ne craignez-vous pas de transformer
une situation d’exception
en un quotidien durable ?
Non, car notre logique n’est pas de
transposer l’état d’urgence dans le
droit commun, mais d’être efficace
tout en préservant les libertés de nos
concitoyens. Dans un monde où la
technologie évolue sans cesse, il est
normal que les lois évoluent.
A Calais, 400 migrants, dont un
quart de mineurs, sont encore
présents. Comment faire face ?
Nous devons d’abord réprimer les atteintes à l’ordre public et lutter contre
les filières de passeurs. Les personnes qui demandent l’asile ont évidemment vocation à être prises en
charge dans la dignité. Celles qui sont
en situation irrégulière doivent, en revanche, être éloignées. Enfin, celles
dont la demande d’asile relève d’un
autre Etat membre doivent être réad-
PLUS DE
150 POLICIERS
ET GENDARMES,
SERONT ENVOYÉS
À CALAIS
DÈS AUJOURD’HUI
mises dans cet Etat. Pour renforcer
l’action des forces de l’ordre, trois unités supplémentaires de forces mobiles, soit plus de 150 policiers et gendarmes, seront envoyées sur place
dès aujourd’hui.
Les associations d’aide aux migrants
disent faire l’objet d’un harcèlement
policier…
Nous devons assurer la sécurité de
tous. Cela implique notamment que
les démarches qui sont conduites par
les associations soient organisées
dans l’ordre et en coordination avec
les pouvoirs publics. Notre priorité,
c’est que Calais et le Dunkerquois ne
demeurent pas des lieux de fixation et
que les « jungles » ne s’y reconstituent pas. J’ai eu l’occasion de m’entretenir avec les élus locaux, j’ai entendu leurs inquiétudes et je veux
dire aux habitants de tous ces territoires qu’ils ne sont pas oubliés.
La majorité de ces migrants
souhaitent rejoindre l’Angleterre…
J’aurai une discussion sur ce sujet
avec mon homologue britannique.
L’essentiel est de tarir les flux d’arrivées. Le plus important est celui des
déboutés du droit d’asile dans les pays
voisins. Les demandes d’asile, en
France, sont par ailleurs traitées dans
des délais trop longs. Nous voulons
les ramener à six mois.
Vous voulez mettre en place une
« police de sécurité quotidienne ».
Est-ce le retour de la police
de proximité ?
Cette dernière avait été caricaturée.
Le rôle d’un policier, ce n’est effectivement pas d’être « baby sitter ». Mais
qu’un policier travaille au contact de
la population et avec les acteurs sociaux, c’est indispensable. Il faut, dans
les quartiers, des gens qui soient là de
manière régulière, qui entendent ce
que les habitants disent, préviennent
de basculements radicaux, soient en
contact avec les directeurs d’école, etc. C’est une chaîne globale. Mon
expérience de maire m’a beaucoup
appris. Par ailleurs, nous allons travailler avec le garde des Sceaux pour
voir comment alléger les procédures
concernant la petite délinquance.
Comment faire quand des bavures
policières ternissent l’image
de la police ?
La police, comme la gendarmerie, se
doit d’être exemplaire. Vous ne pouvez pas être le représentant de la loi si
vous ne l’incarnez pas. Je suis conscient de la retenue et de la force morale que cela demande au quotidien. Dès
que des policiers ou des gendarmes
sont mis en cause, des enquêtes judiciaires ou administratives sont systématiquement diligentées. A l’inverse,
on ne peut pas tolérer les discours qui
appellent à « casser du policier ».
La médiation lancée par le Premier
ministre sur Notre-Dame-desLandes apaisera-t-elle la situation ?
A défaut, évacuerez-vous la ZAD ?
On va d’abord laisser à la médiation le
temps de se faire. Le ministère de l’Intérieur n’étant pas en première ligne
sur le dossier, je laisse à mes collègues l’exercice de leurs compétences.
Deux ministres font l’objet
d’enquêtes préliminaires.
Ce sont vos hommes, les policiers,
qui sont chargés de ces enquêtes.
N’est-ce pas délicat ?
Les policiers font leur travail en toute
indépendance. Le fait qu’il y ait
l’ouverture d’enquêtes préliminaires
montre que l’on est dans un Etat de
droit, que l’on va d’ailleurs renforcer
avec les dispositions présentées par
François Bayrou.
L’affaire Ferrand n’entache-t-elle
pas ce début de quinquennat ?
Il est toujours dommage qu’il y ait ce
genre de situations. Mais le Premier
ministre a fixé des règles claires. Laissons la justice travailler.
Cela ne pèsera-t-il pas sur le résultat
des législatives ?
Je suis d’un naturel confiant. Si je ne
l’avais pas été, je n’aurais pas dit, il y a
un an, qu’Emmanuel Macron avait
quelques chances d’être élu président.
AUJOURD’HUI EN FRANCE
LUNDI 5 JUIN 2017
06
POLITIQUE
@le_Parisien
L’Angleterre
çais sont hospitalisés, un est
porté disparu. Ce qui porte à au
moins 33 morts et plusieurs dizaines de blessés le tragique bilan enclenché le 22 mars.
PAR GEOFFROY TOMASOVITCH
dres. Le terrorisme islamiste
s’acharne sur l’Angleterre à une
cadence effroyable. Depuis le
22 mars, le pays a été frappé par
trois attentats, dont deux au
cœur de la capitale. Un automobiliste fonce sur la foule sur le
pont de Westminster, puis poignarde et tue un policier avant
d’être abattu. Un kamikaze déclenche sa bombe à la sortie d’un
concert de la star américaine
Ariana Grande, à Manchester. Et
samedi soir, une camionnette
percute à 80 km/h des piétons
sur le London Bridge, avant que
ses trois occupants armés de
longs couteaux ne s’acharnent,
aux cris de « C’est pour Allah »,
sur les passants et clients de
pubs, à Borough Market. Ces
« types maléfiques », comme les
ont dépeints ceux qui ont tenté
de s’opposer à leur furie avec de
simples chaises, verres ou bou-
EPA/MAXPPP/ NIGEL RODDIS
LONDRES, Manchester, Lon-
teilles, ont été neutralisés par les
tirs de la police, prévenue seulement huit minutes plus tôt. Une
rapidité qui a stoppé cette terreur absolue. Malgré tout, cet attentat, qui n’avait pas été revendiqué hier soir, a fait au moins
7 morts, dont un Français, et
48 blessés, dont 21 sont dans un
état critique. Sept autres Fran-
DES ATTAQUES SIMPLES
ET MEURTRIÈRES
Epargnée depuis les carnages de
Londres en 2005 — excepté l’assassinat sauvage d’un soldat en
mai 2013 à Londres —, l’Angleterre semble devenue une cible
privilégiée des terroristes.
Membre actif de la coalition antiDaech, elle n’a sans doute jamais
cessé de l’être. Mais aurait-elle
baissé la garde malgré l’excellence de ses services de renseignement ? Comme la France
avant elle, à Nice ou à SaintEtienne-du-Rouvray, l’Angleterre est plus sûrement confrontée à un nouveau mode
Manchester
d’attaque préconisé par le grou(Royaume-Uni),
pe Etat islamique. Rudimentaire
hier soir. Des milliers et peu prévisible. « Les attaques
de personnes sont simples impliquant des véhicuvenues assister
les et des couteaux ont augmenau grand concert
té, car elles sont faciles à monter
de charité d’Ariana et sont plus difficiles à empêcher
Grande pour dire
pour les services de sécurité »,
que le pays
confirmait hier Alan Mendoza,
tient bon.
directeur d’un centre de réflexion britannique. Le contre-
AFP/DANIEL SORABJI
CIBLÉE
L’attentat de
Londres, qui a fait
samedi au moins
sept morts, dont
un Français, est
le troisième en
Angleterre depuis le
22 mars. Cette fois,
les terroristes ont
utilisé un van et
des couteaux.
Londres (Royaume-Uni),
samedi soir. Les secours
étaient mobilisés après
l’attaque qui a fait
7 morts et 48 blessés.
terrorisme, attaché à surveiller
des suspects et à éviter un passage à l’acte, y trouve ses limites,
rappelant cette sinistre évidence : le risque zéro n’existe pas. Se
préparer au pire tout en continuant à vivre normalement,
c’est la contradiction à surmonter. Hier soir, Ariana Grande et
d’autres stars (Justin Bieber, Coldplay, Katy Perry…) ont maintenu le grand concert de charité à
Manchester où étaient attendus
des milliers de spectateurs venus dire que le pays tient bon.
Quant au président Emmanuel Macron, il a fait le point sur
les victimes et l’enquête (12 arrestations) avec la Première ministre britannique, Theresa May,
rappelant « l’importance et la
détermination dans la lutte contre le terrorisme, notamment la
coopération européenne ».
TWITTER
Cinq attaques déjouées ces dernières semaines ”
Paul Cruickshank
SPÉCIALISTE DU
TERRORISME ISLAMISTE
milibris_before_rename
PAUL CRUICKSHANK est rédacteur en chef
du « Combating Terrorism Center
Sentinel », mensuel de référence sur la
question terroriste. Spécialiste d’Al-Qaïda
et de l’Etat islamique, il est également
consultant pour la chaîne CNN.
Trois attaques en moins de trois mois,
est-ce un échec du contre-terrorisme
anglais ?
PAUL CRUICKSHANK. Chaque attentat est
forcément un échec, et nos services le
vivent comme tel. Cela étant, pas moins de
cinq attaques ont été déjouées ces dernières
semaines. Depuis les attentats de Bombay
en 2008, le Royaume-Uni a mieux formé
ses policiers à l’intervention rapide. Les
entraînements ont aussi été renforcés après
le 13 Novembre. La neutralisation des trois
terroristes en moins de dix minutes a
montré l’efficacité de ce dispositif.
On enregistre toutefois plusieurs dizaines
de victimes…
Oui, mais cela aurait pu être pire. En
Angleterre, plus qu’en Europe continentale,
il est extrêmement difficile de se procurer
des armes à feu en général, et des fusils
d’assaut en particulier, cela grâce à notre
législation et, bien sûr, à la géographie. Si
des kalachnikovs avaient été utilisés, le
carnage aurait été d’une tout autre ampleur.
Pourquoi cette série d’attentats ?
Il y a sans doute une part de mimétisme. De
nouveaux terroristes se sont probablement
inspirés de l’attaque de Westminster, en
mars dernier, voyant qu’elle avait
fonctionné. La menace est au niveau le plus
élevé que nous ayons jamais connu, même
si depuis 2005 et les attentats de Londres
elle a toujours été présente.
Comment s’en prémunir ?
C’est extrêmement difficile. La
problématique est la même pour toutes les
démocraties occidentales. Khalid Masood,
l’auteur de l’attentat de Westminster, était
connu des services. De même pour Salman
Abedi à Manchester. Au Royaume-Uni,
3 000 personnes sont dans le radar des
forces antiterroristes. Mais il est illusoire de
croire que toutes peuvent être suivies
24 heures sur 24. De même, il ne faut pas
s’attendre à ce que la menace soit éradiquée
rapidement. Avec au moins
6 000 Européens partis aux côtés de
groupes terroristes comme Daech, on doit
comprendre que cette menace pesera sur
toute une génération.
C’est une fatalité ?
Non. Mais on ne peut pas se contenter de
réagir. Il faut prévenir. La communauté
musulmane, très majoritairement opposée
à cette perversion de sa religion, doit être
étroitement associée à ce combat. En
Angleterre, nous l’avons en partie compris.
D’importants moyens ont été dégagés pour
y parvenir, et l’on doit faire beaucoup plus.
Sans cette stratégie, la situation serait pire.
En la matière, je trouve d’ailleurs que la
France accuse un certain retard.
PROPOS RECUEILLIS PAR NICOLAS JACQUARD
Un impact
sur les législatives
britanniques ?
À QUELQUES JOURS des législatives du 8 juin — dont Theresa
May a annoncé hier matin qu’elles se tiendront à la date prévue —,
l’attentat de Londres aura-t-il une
incidence sur le vote ? Après
avoir créé la surprise en provoquant des élections pour conforter sa majorité (qui n’est que de 10
sièges), la Première ministre britannique avait d’abord été donnée largement gagnante. Mais
ces dernières semaines, l’écart
avec les travaillistes a fondu.
Hier, les politiques de tous
bords au Royaume-Uni ont condamné la dernière attaque et appelé les Britanniques à faire bloc.
Mais après une journée d’interruption de la campagne observée
par tous les partis, le débat sur la
sécurité sera sans doute de retour dès aujourd’hui. Les adversaires de Theresa May ne manqueront pas de rappeler que
durant ses six ans à la tête du ministère de l’Intérieur (2010-2016)
13 % des postes de policiers ont
été supprimés et que le budget de
la police a diminué de 20 % de
2010 à 2015. Même si le budget de
la lutte antiterroriste a ensuite été
augmenté de 30 %, les électeurs
pourraient vouloir sanctionner
celle qui est depuis arrivée au
10 Downing Street, au profit du
Labour de Jeremy Corbyn. A
moins que, face à la gravité de la
situation, ils préfèrent conforter
l’exécutif en place.
PH.M.
EN IMAGES
www.leparisien.fr
Borough Market, un quartier
animé cible des terroristes
VIDÉO
www.leparisien.fr
« J’ai vu les assaillants armés
de couteaux »
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
07
POLITIQUE
www.leparisien.fr
« Il ne faut pas céder à la terreur »
Rescapés ou anonymes, ils se sont retrouvés hier sur les lieux de l’attentat.
rible attentat qui a touché Londres, cette partie de la capitale
britannique est sous le choc.
Toute la zone où les trois terroristes sont passés à l’attaque est
bloquée par des policiers vêtus
de leur gilet jaune fluo, qui gardent cet énorme périmètre de
sécurité pendant que leurs collègues poursuivent les investigations techniques et scientifiques.
Le London Bridge, sur lequel
ne reste que des bus garés
les uns derrière les autres, est
fermé. Aux abords du quartier de
Borough Market, les habitants,
émus, apportent des fleurs et déposent des bouquets dans Newcomen Street, non loin de l’endroit où les tueurs ont été
neutralisés.
Lunettes et cheveux noirs,
Leslie, 57 ans, travaille dans cette
rue. « Je suis très en colère et
Les terroristes identifiés
DE NOTRE CORRESPONDANT
JULIEN LAURENS À LONDRES (ROYAUME-UNI)
Londres, samedi soir. Le terroriste (au sol)
portait une fausse ceinture d’explosifs.
l’un des assaillants. Toutes ont été placées
en garde à vue. D’autres perquisitions ont
également été effectuées plus tard dans la
journée, à East Ham. Les investigations
avancent rapidement. La piste d’un acte isolé semble privilégiée, comme pour l’attentat
de Westminster, le 22 mars, à celle d’une
véritable cellule terroriste comme à Manchester, il y a deux semaines. Hier soir, l’attentat de samedi n’avait pas été revendiqué.
Les autorités l’attribuent à « l’extrémisme
islamiste », qualifié « d’idéologie malfaisante » par la Première ministre Theresa May.
Londres, hier. Les habitants du quartier de Borough Market, bouclé
par la police, ont déposé des fleurs sur les lieux du drame.
avons vu arriver un homme qui
saignait abondamment dans le
dos, explique-t-il. Il venait d’être
poignardé, mais il était encore
conscient. » A cet instant, les témoins préviennent les secours,
mais personne ne se doute de
l’ampleur de l’attaque terroriste.
« Nous avons vu accourir des
policiers avant d’entendre trois
séries de coups de feu. Les
clients se sont réfugiés où ils
pouvaient. Certains près de la fenêtre, d’autres derrière le bar. Ma
femme et moi, nous avons choisi
de nous cacher dans la cuisine.
Puis des policiers, lourdement
armés, sont arrivés et nous ont
London
Bridge
Tami
Ta
mise
mi
se
“
22 h 8 (23 h 8 à Paris)
J’AI VU LES TROIS
ASSAILLANTS ARMÉS
DE COUTEAUX.
LES GENS
HURLAIENT.
”
RHIANNON, 19 ANS
La police reçoit un appel pour un
incident majeur sur le London Bridge.
Les témoignages font état d'un van
fonçant dans la foule sur le pont.
Cathédrale
rale
Southwark
Londres
1 km
Tower
Gare de Bridge
London
Bridge
Bermondsey
Wheatsheaf Pub
rk Street
a
w
h
t
u
o
S
g
rou
o
B
La camionnette finit sa course dans
la clôture entourant la cathédrale
Southwark. Les trois occupants, armés
XXXXXXXXX
de couteaux, se précipitent dans les bars
proches et poignardent au hasard clients,
passants et commerçants.
DR.
St
re
et
La police tue par balles
les trois assaillants devant
le pub Wheatsheaf,
à Stoney street, situé à côté
du Borough Market.
H
ig
h
Tour
de Londres
St-Paul
Tamise
Gare de
Parlement Waterloo
Westminster
3
London
Bridge
h
GOOGLE EARTH
Big Ben
City
22 h 16
t
ree
St
Gare
Charing
Cross
milibris_before_rename
ey
ames
High Holborn
Voie ferrée
Borough
Market
on
St
eet
Finsbury
1
2
Le parcours du trio meurtrier
Euston Road
n
sto
dit que le danger était écarté.
Nous sommes aussitôt rentrés à
l’hôtel. Je ne sais pas ce qu’est devenu le blessé. Mais je pense que
les policiers l’ont secouru. »
Ce consultant qui vit à Bruxelles confie qu’il n’a pas paniqué.
« C’était la seule option raisonnable, souffle-t-il. Si on réfléchit,
j’étais déjà dans le métro à
vingt minutes de l’aéroport lors
des attentats de Bruxelles en
mars 2016, et j’étais aussi en
voyage à Londres lors de la précédente attaque. » Ce matin, le
quartier devrait retrouver un
semblant de normalité attendue
par ses habitants.
et
High Stre
Borough
d’origine méditerranéenne. L’un en survêtement rouge, un autre avec un maillot du
club de foot d’Arsenal sur le dos, le dernier
avec un pull à capuche noire. Ce sont les
premières descriptions des terroristes qui,
armés de couteaux et portant de fausses
ceintures d’explosifs, ont semé la terreur
samedi soir dans un quartier très fréquenté
de Londres. En l’espace de quelques minutes, ils ont écrasé des passants et poignardé
à tout-va, entrant calmement dans les bars
et les pubs du quartier de Borough Market,
avant d’égorger ou de tenter d’égorger leurs
victimes. Ils ont été abattus par huit officiers
de l’unité d’élite de la police de Londres, qui
ont tiré 50 balles. Malheureusement, un
passant a été blessé à la tête au cours de la
fusillade. Les enquêteurs ont identifié dès
hier les trois terroristes, mais n’ont pas révélé leur identité.
Douze personnes, dont quatre femmes,
ont été arrêtées à l’aube dans le quartier de
Barking, à l’est de Londres, au domicile de
AFP/GABRIELE SCIOTTO
TROIS HOMMES, le teint hâlé, la trentaine et
DES COUPS DE FEU
A quelques pas, Rhiannon,
19 ans, raconte cette soirée de
terreur. « Je venais de retirer de
l’argent au distributeur lorsqu’un
chauffeur de taxi m’a dit : Cours !,
raconte cette étudiante très choquée. J’ai vu les trois assaillants
armés de couteaux. Les gens
hurlaient, je suis montée à l’étage
d’un pub avec d’autres personnes. Tout le monde était couché
par terre. J’ai entendu des coups
de feu. La police est venue nous
chercher. Nous avons levé les
bras au-dessus de nos têtes et
nous sommes sortis dans la rue.
Les forces de l’ordre étaient partout en armes, et des hélicoptères tournaient dans le ciel. »
Devant le Shangrila, gigantesque palace de verre, Marc, un
touriste belge de 46 ans, raconte
cette effroyable soirée. « Vers
22 heures, nous étions attablés
dans un restaurant quand nous
LP/YANN FOREIX
QUELQUES HEURES après le ter-
triste, assure-t-elle. Je suis d’accord avec la Première ministre
lorsqu’elle dit qu’il ne faut pas céder à la terreur. Ici, c’est notre
foyer, on ne se laissera pas faire. » Les bras tatoués, Alexander,
25 ans, descend de son vélo et
ajoute, lui aussi, un bouquet au
coin de la rue. « Je fais ça parce
que ce drame me blesse. Ce
quartier et cette ville sont des
lieux d’amitié, un endroit où l’on
se soutient. » Un imam dont la
mosquée se trouve près de
Wimbledon est venu, lui aussi,
pour dire combien il déplore cet
attentat. « Je veux dire que l’islam est une religion de paix et je
demande que la police mette
hors d’état de nuire tous les prêcheurs de haine de l’Angleterre », assure Farhad Ahmad.
LP/INFOGRAPHIE-PIERRICK
LP/I
LP
LP/INFOGRAPHIE-P
NF RAPHIE-P
NFOG
-P
ICK CA
CAYEUL,
UL, JOSÉ
JOSÉ MANC
MANCHEGO
GO
PAR NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL
JULIEN CONSTANT À LONDRES
AUJOURD’HUI EN FRANCE
LUNDI 5 JUIN 2017
08
POLITIQUE
@le_Parisien
EN
BREF
Emmanuel Macron va-t-il
totalement faire exploser
la droite ? Le député
les Républicains Thierry
Solère, invité hier de
Radio J, n’a pas exclu une
scission du groupe LR
à l’Assemblée nationale
entre les élus pro et
anti-Macron. Lui prône
un soutien « constructif »
à la majorité. « Je souhaite
qu’on soit la majorité
du groupe à porter
ce schéma-là. Il n’y a pas
besoin d’avoir des visions
différentes », a fait
valoir Solère.
EN MARCHE !
Le ministre de la Cohésion
des territoires, Richard
Ferrand, s’est dit, hier,
« confiant » quant à
l’issue des législatives
dans la circonscription
du Finistère où il est
candidat à sa succession
pour la République en
marche, et ce malgré
l’ouverture d’une enquête
préliminaire dans l’affaire
immobilière le concernant.
« Les gens me
connaissent, je suis
d’ici, je travaille ici pour
ce territoire depuis
très longtemps, donc il y a
des liens de confiance
qui se perpétuent »,
a-t-il assuré.
LP/ ARNAUD JOURNOIS
LES RÉPUBLICAINS
C’est la couleur de l’Assemblée nationale qui déterminera de quoi les cinq prochaines années seront faites, car ce sont les députés qui votent les lois.
Voter aux législatives, pour quoi faire ?
Dans six jours, les 11 et 18 juin, auront lieu les élections législatives.
L’objectif : élire 577 députés appelés à faire et à voter la loi pendant cinq ans.
PAR QUENTIN LAURENT
DANS LA FOULÉE de la présidentielle, les élections législatives sont censées apporter une
majorité au président nouvellement élu. Mais si « l’élection reine » attire généralement les foules (77,8 % de participation cette
année au 1er tour), les législatives
sont souvent boudées. Les électeurs ayant l’impression que la
partie est déjà jouée. En 2012,
10 millions d’électeurs ayant voté
à la présidentielle ne s’étaient pas
déplacés pour les législatives. Le
taux de participation à cette élection a d’ailleurs perdu plus de
10 points en vingt ans (57,2 % en
2012). Alors, comment et surtout
pourquoi voter ?
I MODE D’EMPLOI
Ces élections permettent d’élire
les 577 députés qui siégeront à
l’Assemblée nationale. Elles se
jouent sur deux tours. Cette
année, les dimanches 11 et 18 juin.
Et la France est découpée en
autant de circonscriptions qu’il y
a de sièges à pourvoir. Au total, ils
sont cette année 7 882 candidats
à se présenter (dont 42 % de femmes), soit une moyenne de 14 par
circonscription. Le député est
considéré comme un élu national — qui doit défendre l’intérêt
de tous les Français — et non
comme un élu local. Et contrairement à la présidentielle, il
n’existe pas d’autre barrière que
l’âge pour se présenter. D’où le
nombre parfois important de
participants (pas moins de 26,
par exemple, dans la 6e circonscription de Paris !).
I L’OBJECTIF
DE LA MAJORITÉ ABSOLUE
C’est la couleur de l’Assemblée
qui déterminera de quoi les cinq
prochaines années seront faites.
Et tout n’est pas encore joué.
L’enjeu des élections législatives
est de taille, car Emmanuel
Macron, s’il a gagné la présiden-
tielle, a besoin d’une majorité de
députés pour mener à bien sa
politique. Si c’est le cas, il pourra,
ainsi, faire facilement voter les
lois et réformes initiées par son
gouvernement. En revanche, si
sa majorité n’est que relative, il
sera obligé de s’appuyer sur les
députés des autres groupes politiques, qui pourront ainsi être
amenés à infléchir la politique du
gouvernement.
Autre cas de figure, plus incertain celui-là : c’est une autre
formation qu’En Marche ! qui récupère une majorité de députés.
Dans ce cas, il y aura cohabitation
et la nouvelle majorité pourra
prétendre à choisir un nouveau
Premier ministre, et donc un
nouveau gouvernement.
I À QUOI SERT
VOTRE DÉPUTÉ(E) ?
C’est lui, ou elle, qui va encadrer
la loi, la proposer, la corriger,
l’examiner et la voter (ou non). Il a
aussi un pouvoir de contrôle du
gouvernement, dont il peut interroger les membres. Il peut aussi
le renverser par une motion de
censure, à la condition que celleci soit votée par une majorité de
députés, ou demander l’ouverture de commissions d’enquête
pour faire la lumière sur certains
dossiers. Un travail de vigie démocratique en somme.
DROITE
Sens commun marche pour Wauquiez
PAR DOMITILLE ARRIVET
EN SOUTENANT François Fillon à
la présidentielle, le mouvement
conservateur issu de la Manif
pour tous a misé sur le mauvais
cheval. Leur candidat sorti de la
course au premier tour, les Sens
commun font profil bas. Mais
agissent, en coulisses, pour
préparer le coup d’après.
A peine ses cadres soutiennent-ils discrètement six candidats pour les législatives, sous
étiquette LR. Pas de quoi inverser
le cours des débats à l’Assemblée.
« Ce qui nous importe, ce n’est
pas le nombre, c’est qu’ils fassent
de bons députés », justifie Arnaud Le Clère, responsable des
investitures, qui avait proposé à
LR une vingtaine de candidats « à
légitimité locale ».
milibris_before_rename
“
DEPUIS 2012, C’EST
L’UNITÉ QUI PRÉVAUT.
LE PARTI EN A OUBLIÉ
DE RÉFLÉCHIR
SUR SA DOCTRINE.
”
MADELEINE DE JESSEY, PORTE-PAROLE
DE SENS COMMUN
Mais peu importe. Déjà, les
leadeurs du mouvement, tels que
Sébastien Pilard, le président, ou
Madeleine de Jessey, sa porteparole, membre du bureau politique de LR, œuvrent dans l’ombre
pour accompagner Laurent
Wauquiez dans la conquête de la
présidence du parti LR. Avec en
ligne de mire la reconstruction de
la droite « avec des idées qui
correspondent à nos valeurs »,
explique Madeleine de Jessey.
Sens commun — qui revendique
près de 10 000 adhérents et
compte sur une puissance de
mobilisation bien supérieure,
comme l’a prouvé l’affluence à la
manifestation de François Fillon
au Trocadéro début mars — ne
transigera pas sur certains
points. « Depuis 2012 chez les
Républicains, c’est l’unité de la
droite qui prévaut. Le parti en a
oublié de réfléchir sur sa doctrine », déplore la jeune femme.
TROP RÉACS POUR CERTAINS
Wauquiez, pressenti pour prendre la tête des LR à l’automne, est
donc prié d’intégrer des propositions telles que le retour des allocations familiales pour tous, la
révision de la loi Taubira afin de
ne pas autoriser la PMA pour les
couples homosexuels. Sens
commun appuiera pour redéfinir
une Europe « plus respectueuse
de la volonté des peuples », avoir
une conception de l’immigration
« moins fataliste que celle de
Macron » et une vision de l’identité nationale « attachée aux racines judéo-chrétiennes », ajoute
celle à qui François Fillon avait
fait miroiter un poste ministériel.
A défaut d’adhésion de la part
du président de la région Auvergne - Rhône-Alpes, Sens commun menace même de « mettre
un terme au CDD conclu en 2013
avec les Républicains ». Sans
pour autant accepter de franchir
la « ligne rouge » et de se rapprocher de la droite hors les murs
« dont Marion Maréchal-Le Pen
fait encore partie tant qu’elle est
adhérente FN », écarte Jessey.
Récemment, François Baroin,
faisant fi des bisbilles internes à
LR, dont certains membres
(Christian Estrosi et Fabienne
AFP/ROMAIN LAFABREGUE ; LP/OLIVIER CORSAN
Emanation politique de la Manif pour tous, Sens commun soutient le président
de l’Auvergne - Rhône-Alpes pour la présidence du parti les Républicains.
Keller en tête) ont réclamé l’exclusion de Sens commun, considéré à leurs yeux comme trop
catho et réac, a confirmé la place
de l’organisation au sein du parti.
Quant à Laurent Wauquiez, il
participera au meeting de rentrée
de Sens commun le dernier
week-end de septembre à Asnières (Hauts-de-Seine). Signe
que la droite de la droite n’en a pas
fini de faire les yeux doux à un
mouvement qui compte déjà de
nombreux élus locaux. Et peutêtre bientôt quelques députés.
Madeleine de Jessey
(à droite), la porteparole de Sens
commun, espère
que Laurent
Wauquiez défendra
des valeurs
chères à son
mouvement.
AUJOURD’HUI EN FRANCE
LUNDI 5 JUIN 2017
LÉGISLATIVES
Chaque jour, nos journalistes passent au crible l’une
des circonscriptions à fort enjeu des législatives.
Aujourd’hui, la 8e circonscription de Seine-et-Marne,
où l’ancien patron du Raid Jean-Michel Fauvergue
est l’un des visages de la société civile promue par
Une circonscription à la loupe
J-6
En Marche !, mais encore inconnu.
Le sortant, Eduardo Rihan Cypel (PS), ne compte pas
se laisser faire, alors que Chantal Brunel (LR) tentera
de récupérer le siège perdu en 2012. Et tous veulent
bien voter des textes de l’actuel gouvernement.
09
Torcy
Bussy-St-Georges
LA 8e CIRCONSCRIPTION
DE SEINE-ET-MARNE
 Nombre d’inscrits :
89 117.
 Le député sortant :
Eduardo Rihan Cypel (PS).
 L’enjeu : le parti
d’Emmanuel Macron peut
dynamiter gauche et
droite. La République en
marche a investi l’ancien
patron du Raid, mais le
sortant PS se réclame lui
aussi de la majorité
présidentielle. La droite
tente de récupérer son
siège perdu en 2012.
Torcy (Seine-et-Marne), le 31 mai. « Vous êtes mieux en vrai ! » glisse une fleuriste
à Jean-Michel Fauvergue, candidat En Marche !, que les électeurs découvrent.
« Mon téléphone portable, c’est le numéro vert de la circonscription »,
plaisante, pas peu fier, Eduardo Rihan Cypel, le député sortant (PS).
L’ancien patron du Raid à l’assaut
DE SON ÉQUIPEMENT d’ancien
VU DU...
parc culturel de Rentilly
patron du Raid, il n’a gardé que…
ses lunettes de soleil. Un modèle
noir, siglé du logo de cette unité
d’élite de la police nationale qu’il
vient de quitter à 60 ans. « Vous
êtes mieux en vrai ! » lui glisse
une fleuriste de Torcy, l’une des
22 communes de la circonscription. « Sur votre affiche, on dirait
un repris de justice ! » Ou un policier un peu coincé… « J’ai pris des
couleurs sur les marchés », rigole
le candidat. L’allure de Jean-Michel Fauvergue en campagne n’a,
il est vrai, rien à voir avec son
portrait tiré à quatre épingles —
milibris_before_rename
ALEXANDRE METIVIER
À TORCY (SEINE-ET-MARNE)
TEXTES : MYRIAM ENCAOUA
PHOTOS : GUILLAUME GEORGES
Les adversaires
Novice en politique, et encore un brin guindé, l’ancien patron du Raid Jean-Michel Fauvergue
se lance dans la bataille des législatives, en Seine-et-Marne.
Chantal Brunel
LES
RÉPUBLICAINS
Julia Killian
LA FRANCE
INSOUMISE
costume bleu, cravate bleue sur
fond bleu — placardé dans les
rues de la ville. Plus décontracté,
en jean, baskets et chemise entrouverte sur une chaîne en or, le
candidat de la République en
marche découvre ses électeurs
en même temps que la politique.
« Fauvergue ?
Non,
vraiment, je
ne vois pas… »
CÉLINE, UNE MÈRE DE FAMILLE
UN GRAND BASSIN, des immenses
pelouses et des arbres majestueux
pour trouver de l’ombre. En ce
mercredi ensoleillé, les nappes sont
de sortie pour déjeuner sur l’herbe.
Jean-Marc Fauvergue ? « Qui ça ?
Non, vraiment je ne vois pas… »
avoue Céline (photo), une mère de
famille, affairée à son pique-nique.
« Le patron du Raid ? Ah… C’est bien !
Un homme de terrain, ça me
rassure. » Ici, les élections législatives
n’intéressent pas vraiment. « On a été
gavés de politique pendant la
présidentielle, je suis rassasiée ! »
poursuit son amie qui ira voter « en
traînant les pieds ». Un peu plus loin,
Olivier accepte d’interrompre sa partie
Ancien parachutiste, ceinture
noire de judo, il est l’un des visages de la société civile propulsés
par le parti du président Macron.
Mais, malgré ses exploits lors
des assauts contre les terroristes
de l’Hyper Cacher et du Bataclan — rappelés dans sa profession de foi —, il reste inconnu des
habitants. « J’habite ici depuis
vingt ans », proteste-t-il. Mais le
candidat refuse de dire où précisément car il fait l’objet de menaces de mort… En ce mercredi de
tractage, la présence à ses côtés
de l’adjoint socialiste au maire de
Torcy se révèle bien utile pour lui
servir de guide… « C’est vous le
superflic de Macron ? l’alpague le
boucher du quartier. On sera bien
protégé ? » Le favori de l’élection
récite les propositions du pro-
de foot avec son fils : « Je n’ai pas voté
Macron au premier tour, raconte-t-il.
Mais maintenant qu’il est président,
ça ne sert à rien de lui mettre des
bâtons dans les roues… » La pelouse
de Rentilly semble vouloir donner une
majorité au nouveau président, quelle
que soit la bobine du candidat En
Marche ! Et Rihan Cypel ? Et Brunel ?
« Ils ont déjà été députés, il faut
passer la main », répondent les rares
personnes qui les connaissent. Il n’y a
que Sandrine, retraitée, pour tempérer
cette soif de renouvellement : « Les
pleins pouvoirs, ce n’est jamais bon !
Il faut mettre Macron sous
surveillance, prévient-elle. Souvenezvous de la loi Travail ! Avec ce qu’il
prépare, vous allez le sentir passer. »
M.E.
gramme présidentiel. Commissaire Fauvergue sur le terrain,
l’étiquette En Marche !, espère-til, devrait faire le reste. Emmanuel Macron est arrivé ici en tête
au premier tour avec plus de
28 % des suffrages, quatre points
de plus qu’au niveau national…
« BONJOUR, VOUS
M’AIMEZ TOUJOURS ?
VOUS N’ALLEZ PAS
JETER LE DÉPUTÉ ? ET
LES ENFANTS, ÇA VA ? »
EDUARDO RIHAN CYPEL
« Il faut croire que je suis coriace si l’on m’envoie l’ancien patron
du Raid ! » plaisante Eduardo Rihan Cypel à quelques mètres de
là. Pour le député socialiste sortant, la partie s’annonce serrée. Il
n’y a qu’à voir la manière dont cet
élu de 41 ans interpelle ses administrés. « Bonjour, vous m’aimez
toujours ? Vous n’allez pas jeter le
député ? Et les enfants, ça va ? »
lance-t-il à la cantonade à des
passants amusés. « Bien sûr que
c’est difficile, reconnaît-il, le Parti
socialiste est passé de mode,
mais je sens que le travail de terrain va payer. »
A Torcy, où il a été conseiller
municipal, il est Eduardo, toujours joignable : « Mon téléphone
portable, c’est le numéro vert de
la circonscription », clame-t-il.
Habitué des plateaux télé et des
formules qui claquent, il aurait
bien décroché l’investiture En
Marche ! mais la porte est restée
close. « Ce sont des voraces. Macron veut nous broyer. Je ne me
laisserai pas faire », jure-t-il. Et le
candidat croit avoir trouvé la faille
de son adversaire : « Fauvergue a
l’âge de mes parents, assène-t-il,
s’il perd, il arrête la politique, bonjour les convictions ! »
Si Eduardo Rihan Cypel n’a jamais frondé à l’Assemblée, cette
fois il ne veut pas être « un député
robot, une machine à voter »
comme ces macroniens, novices, qu’il déteste autant qu’il les
envie… Lui aussi veut incarner la
majorité présidentielle, comme
c’est écrit noir sur blanc sur son
affiche de campagne.
Tout comme Chantal Brunel,
son éternelle rivale. De quoi ajouter à la schizophrénie politique, la
candidate les Républicains se
verrait bien voter certaines lois
du gouvernement d’Edouard
Philippe, juppéiste comme elle.
Et même « un ami », glisse l’ancienne députée, élue de 2002 à
2012 qui espère tirer parti d’un
éparpillement des voix entre le
favori et le sortant…
Enfin, la France insoumise, arrivée ici en deuxième position
derrière Macron à la présidentielle (21,16 %), compte aussi jouer
les trouble-fête. Mais la candidate
de 30 ans, Julia Killian, n’a pas su
unir la gauche de la gauche. Les
communistes et les écologistes
font bande à part.
Dans cette bataille de la Seineet-Marne, le jeu est ouvert, même si, les connaisseurs le savent,
élection après élection, la 8e circonscription vote toujours comme le pays.
VIDÉO
www.leparisien.fr
Nous avons suivi l’ancien
patron du Raid en campagne
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
10
ÉCONOMIE
@le_Parisien
Après l’armée, une nouvelle
carrière leur tend les bras
ÉCO EN BREF
Les 950 salariés
des cassoulets
William Saurin
EMPLOI Et si vous recrutiez un militaire ? Chaque année, 21 000 soldats quittent l’armée
pour le secteur privé. Des profils qui peuvent être très intéressants pour les entreprises.
(Financière Turenne
Lafayette) voient leur
avenir s’éclaircir : le
groupe a accepté une
offre de reprise par
Cofigeo et le groupe
agricole coopératif
Arterris. Le tribunal de
commerce de Paris doit
avaliser ce choix avant
d’étudier les offres pour
les pôles charcuterie et
pâtes fraîches (1 400
et 150 personnes).
PAR NICOLAS GOMONT
POUR EUX, fini le lever de dra-
DES PROFILS SÉRIEUX,
DU PERSONNEL DÉJÀ FORMÉ
Avec les anciens militaires, les
recruteurs ont l’occasion de
trouver chez ces candidats
une grande diversité de profils.
Parmi celles et ceux qui quittent la Grande Muette, on rencontre forcément des pilotes,
des logisticiens ou des mécaniciens. Mais aussi des techniciens en tout genre, des cuisi-
Saira Seats,
l’équipementier
ferroviaire, menacé
AFP/THOMAS SAMSON
peau. Chaque année,
21 000 militaires quittent l’armée dont une grande partie
pour rejoindre le secteur privé.
Un certain nombre vont travailler pour de grands groupes
français comme Thales, Dassault, Carrefour ou encore la
SNCF, mais pas tous ! « Savoir-être, loyauté, volonté de
travailler en équipe, respect de
la hiérarchie », le colonel Dumon, président du comité
liaison défense du Medef, vante la personnalité de ces soldats en reconversion. Autre
atout, selon le responsable patronal : leur « capacité d’adaptation », notamment aux
changements de postes ou aux
mutations. Des qualités importantes dans le monde de
l’entreprise, où la compétition
est féroce.
Parmi celles et ceux qui quittent la Grande Muette, on rencontre bien sûr des pilotes, des logisticiens ou des mécaniciens.
Mais aussi des techniciens, des cuisiniers, des DRH ou même des comptables…
niers, des DRH ou même des
comptables. Autant de compétences recherchées dans de
très nombreux secteurs d’activité. Quant à l’embauche d’un
ancien officier, les entreprises
en raffolent, notamment celles
tournées vers l’étranger. Leur
profil sérieux et rassurant, leur
carnet d’adresses souvent bien
rempli facilitent l’obtention de
contrats et la prise de contact
avec des autorités locales. Gare toutefois aux conflits d’intérêts : « Il n’y a pas de suspicion
générale, mais certains cas
peuvent poser problème »,
prévient le député LR François
Cornut-Gentille, spécialiste
des questions de défense à
“
SAVOIR-ÊTRE,
LOYAUTÉ, VOLONTÉ
DE TRAVAILLER
EN ÉQUIPE, RESPECT
DE LA HIÉRARCHIE...
”
COLONEL DUMON, À PROPOS
DES QUALITÉS DES SOLDATS
l’Assemblée nationale. Recruter d’anciens soldats, c’est aussi profiter d’un personnel formé, aux diplômes et aux
compétences transposables
dans le monde civil.
PEU DE CRÉATIONS
D’ENTREPRISE
Mais pas question pour autant
de troquer l’aventure militaire
pour de la création d’entreprise. Rares malheureusement
sont ceux qui optent pour la
création d’une société. Ainsi,
en 2016, seuls 425 projets ont
été recensés. A l’inverse, beaucoup préfèrent le confort et la
sécurité du salariat, même
dans les PME.
Ultime avantage pour les
entreprises : elles peuvent espérer réaliser de substantielles
économies de salaires. Nombre de reconvertis touchent
une pension de retraite. Les
entreprises s’en défendent,
mais il peut leur arriver d’en
tenir compte pour revoir les
salaires à la baisse.
par la faillite de son
actionnaire italien,
bénéficiera d’un crédit
d’impôts de 1,6 M€, a
annoncé le cabinet du
ministre de l’Economie,
Bruno Le Maire. « Une
excellente nouvelle »
pour envisager « plus
sereinement » l’avenir
des 180 employés,
s’est réjoui le maire de
Saint-Etienne (Loire)
Gaël Perdriau (LR).
Le constructeur
naval DCNS a
attribué à Veolia un
contrat de 40 M€ pour
la déconstruction de
cinq sous-marins
nucléaires français, a
annoncé au « JDD »
hier le PDG de Veolia.
« Les militaires ont une bonne capacité
d’adaptation »
Patrice Mariotte, patron d’une PME spécialisée dans les télécommunications.
milibris_before_rename
d’entre eux, arrivé avec son
carnet d’adresses, occupe un
poste de commercial. Pour
nous, le côté réseau est toujours
important, cela facilite les relations.
D’autres raisons motiventelles ce choix ?
Déjà, leur savoir-faire. Nous
sommes une PME technologique et les militaires que nous
recrutons ont déjà une bonne
connaissance technique de nos
équipements. Je pense par
exemple à certains de nos systèmes tactiques déployés au
Mali, ou encore pour le dispositif aérien du 14 Juillet. Il n’est
d’ailleurs pas rare qu’ils aient
eux-mêmes été utilisateurs
durant leur activité. De fait, ils
deviennent très rapidement
opérationnels. Une autre de
leurs qualités, très recherchée
dans notre activité, est qu’ils
sont naturellement tournés
vers l’humain. Encore une fois,
leurs nombreuses expériences
du terrain leur ont appris à privilégier les relations directes.
Or c’est le propre des PME, par
opposition aux plus grands
groupes. Pour nous, cela a un
effet stabilisant. Enfin, nous
mettons également l’accent sur
la polyvalence. Et les militaires
ont souvent une bonne capacité d’adaptation. Ils acceptent
plus facilement de passer d’un
poste à un autre.
Comment êtes-vous
entré en contact avec eux ?
Pour les recrutements, nous
passons par un cabinet privé
spécialisé. Nous lui donnons les
profils recherchés, en tenant
“
UNE DE LEURS QUALITÉS
EST QU’ILS SONT
NATURELLEMENT
TOURNÉS VERS
L’HUMAIN.
LEUR EXPÉRIENCE
DU TERRAIN LEUR
A APPRIS À PRIVILÉGIER
LES RELATIONS
DIRECTES. OR, C’EST
LE PROPRE DES PME.
AFP/IROZ GAIZKA
PATRICE MARIOTTE est le président de Télérad, PME spécialisée dans les systèmes de
communication radio à usages
militaires et civils. Son entreprise compte d’anciens soldats
dans ses rangs.
Qui sont les militaires que
vous avez recrutés ?
PATRICE MARIOTTE. Quatre font
aujourd’hui partie des salariés
de mon entreprise. Soit un peu
plus de 5 % du personnel. Tous
des hommes, mais chacun
avec des profils, des parcours,
et des armes (NDLR : air, terre
ou mer) très différents. Un marin, deux militaires de l’armée
de l’air et un autre de l’armée de
t e r re . Il s o n t e n c o m m u n
d’avoir un gros bagage technique. Le cœur de notre métier
est en effet l’électronique. L’un
”
compte de nos orientations
techniques. Mais il n’est pas rare de recevoir également des
candidatures spontanées, que
nous redirigeons vers le cabinet pour bénéficier de son expertise. Un recrutement est
toujours une grosse responsabilité car c’est le début d’une relation censée durer normalement plusieurs années. Pour
une PME, mieux vaut ne pas se
tromper.
PROPOS RECUEILLIS PAR N.G.
Président d’une PME
spécialisée dans les
systèmes de
communication
radio, Patrice
Mariotte embauche
plusieurs anciens
militaires.
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
11
SOCIÉTÉ
www.leparisien.fr
Le zoo, pouponnière des espèces menacées
ENVIRONNEMENT
Critiqués, les parcs sont pourtant
devenus utiles : ils participent
à sauvegarder des animaux en danger.
tit lémur couronné a fait sa première sortie agrippé sur le dos
de sa mère, ce week-end au
muséum de la Citadelle, à Besançon (Doubs). Une naissance
qui ravit la direction de ce parc
animalier, car elle est « porteuse
d’espoir pour la sauvegarde de
cette espèce classée en danger », explique la direction.
Depuis le début de l’année, le
carnet rose de l’Association
française des parcs zoologiques
(AFDPZ) ne cesse de se remplir.
Une femelle tigre de Sumatra,
dont il ne resterait qu’environ
250 spécimens à l’état sauvage,
est née en début d’année au parc
de La Boissière-du-Doré (LoireAtlantique). Fin mars, une antilope addax, espèce en situation
critique d’extinction, a vu le jour
à Amiens (Somme) et un petit
singe atèle à ventre blanc, parmi
les primates les plus menacés, a
ouvert les yeux dans les enclos
de la vallée des Singes de Romagne (Vienne).
Du gorille aux chauves-souris de Rodrigues, en passant par
les tortues radiées de Madagascar ou les criquets de Crau, la lis-
“
REPRODUIRE
EN CAPTIVITÉ
DES ESPÈCES MENACÉES
EN VUE DE LES REMETTRE
DANS LA NATURE,
SANS MODIFIER
LE MILIEU DANS LEQUEL
ELLES SONT MENACÉES,
ÇA NE SERT À RIEN
”
DENIS-RICHARD BLACKBOURN,
ETHNOZOOLOGUE
VOIX
EXPRESS
QUELLE IMAGE
AVEZ-VOUS
DES ZOOS ?
PROPOS RECUEILLIS PAR
ELSA MARI
milibris_before_rename
UNE BANQUE DE SPERME
POUR ÉLÉPHANTS À BEAUVAL
Le parc de Beauval (Cher) participe à lui seul à « plus de
120 programmes destinés à favoriser la reproduction des espèces menacées ». Il a même
créé une banque de sperme
d’éléphants sauvages « unique
au monde », afin de faire face au
manque de mâles reproducteurs dans les zoos et au vieillissement des femelles.
Mais les précautions prises
pour éviter les risques de consanguinité peuvent parfois produire des effets inattendus. C’est
au nom d’un programme de
l’EAZA que le zoo de Copenhague (Danemark) a fait scandale.
En 2014, l’établissement a
euthanasié un girafon, sous prétexte que ces gènes étaient insuffisamment originaux. Les
images de l’exécution, suivie de
la dissection de l’animal — qui a
AFP/ SEBASTIEN BOZON
SPECTACLE ADORABLE. Un pe-
te est encore longue. Si ces naissances très médiatisées et
appréciées par les visiteurs peuvent paraître utiles à la sauvegarde des espèces, elles se
heurtent à une difficulté : les risques de consanguinité, fréquents dans ces populations réduites, d’autant plus quand elles
vivent en captivité.
Pour les limiter, il existe désormais des registres internationaux où sont référencés les
animaux et des informations sur
leurs origines consignées. Des
programmes européens ont
également été mis en place,
sous l’égide de l’EAZA (Association européenne des zoos et
aquariums). Ils permettent notamment d’échanger des animaux entre établissements.
C’est dans ce cadre qu’est né le
lémur de Besançon.
fini dépecé et jeté aux fauves —, a
déclenché une vague d’indignation. En février, un zoo japonais
a, lui, abattu 57 singes issus d’un
croisement pour garantir
qu’une centaine d’autres, de
purs macaques nihonzaru classés comme espèce menacée, ne
soient contaminés par des gènes étrangers, beaucoup plus
courants…
Farouchement opposé à la
captivité, Franck Schraffstetter,
président de l’association Code
animal, est très critique envers
cette politique de reproduction
et, plus généralement, la mise en
avant de ces naissances. Pour
lui, il s’agit surtout de
« greenwashing », autrement dit
d’un vernis écologiste pour verdir l’image très décriée des zoos
et continuer d’attirer le public.
Pour Denis-Richard Blackbourn, ethnozoologue rattaché
au Muséum national d’histoire
naturelle, à Paris (Ve), la finalité
des programmes de conservation européens — « une éventuelle réintroduction dans la nature ou un renforcement de la
population sauvage par l’adjonction de spécimens élevés en
parcs zoologiques » — pose aussi problème. « Reproduire en
captivité des espèces menacées
en vue de les remettre dans la
nature, sans modifier le milieu
dans lequel elles sont menacées, ça ne sert à rien. D’autant
que la domestication des espèces change l’animal. Du loup au
chien, il y a une perte d’un tiers
du volume encéphalique… »
Museum
de la Citadelle
de Besancon
(Doubs), samedi.
Electra promène
pour la première fois
son petit lémur
couronné.
La reproduction des dauphins captifs interdite
DÉSORMAIS, la reproduction des orques
et des dauphins est prohibée en captivité,
de même que les échanges avec d’autres
bassins. Ce qui pourrait signifier, à terme,
la fin des trois delphinariums français :
ceux du Parc Astérix (Oise), de
Marineland à Antibes (Alpes-Maritimes)
et de Planète sauvage à Port-Saint-Père
(Loire-Atlantique). L’interdiction a été
publiée le mois dernier au « Journal
officiel » dans un arrêté sur « les règles
de fonctionnement des établissements
détenant des cétacés ». La disposition a
été glissée à la veille de l’élection
présidentielle, juste avant son départ par
la ministre de l’Environnement. Ségolène
Royal n’avait pas averti les associations
de protection animale (qui réclament
depuis de nombreuses années la fin des
delphinariums) ni les professionnels du
secteur, qui voient leur activité menacée.
C.M.
LP/JEAN NICHOLAS GUILLO
PAR JÉRÔME SAGE
François Benkerroum
Maria Azi
Emir Seif
Adele Logbo
Pablo de la Batut
63 ans, décorateur
NANCY (54)
39 ans, étudiante
PARIS (XVIIe)
34 ans, architecte
SAINT-GERMAIN-EN-LAYE (78)
49 ans, aide-soignante
ROMILLY-SUR-SEINE (10)
23 ans, étudiant
PARIS (IXe)
Excellente. J’ai grandi
en Côte d’Ivoire où il y avait
des éléphants partout dans
les champs. Aujourd’hui, ce n’est
plus le cas. Je voulais que mes
enfants connaissent l’emblème
de mon pays. On est donc allés
aux parcs de Lyon et en Ardèche.
Sur place, je leur parlais des
qualités de cet animal incroyable.
C’est autre chose qu’à la télé.
Négative. Les zoos sont
un peu tristes. Les animaux
paraissent apathiques,
l’œil malheureux. Je pense qu’il
faudrait interdire ces endroits.
Ils ont besoin d’être en liberté.
Mon frère Jason, lui, en garde
de très bons souvenirs. Petit, il
adorait voir les kangourous et les
tigres avec Mamita, notre grandmère. Ce n’est pas mon cas.
Très bonne. Mes enfants
avaient des yeux émerveillés
lorsqu’on allait au zoo. Les
questions pleuvaient : « D’où
vient cet animal ? »
« Que mange-t-il ? »
C’est une éducation à la nature.
Petit, j’allais souvent avec mes
parents voir la guenon
incontournable de la pépinière de
Nancy, Jojo. C’est gravé en moi.
Mitigée. Ce qui me dérange,
c’est quand les visiteurs tapent
sur les vitres. Ils ne sont pas
respectueux. Je suis pour que les
animaux évoluent dans un cadre
apaisant où on les laisse
tranquilles. Une fois, à Singapour,
j’ai visité un zoo sans barrières.
Une petite falaise les séparait
des visiteurs. Ils n’étaient pas
cloîtrés. J’ai aimé ce concept.
Mauvaise. Enfermer
des animaux est un acte de
maltraitance. Ils ne doivent pas
être une attraction à qui l’on jette
des cacahuètes. Ils sont exhibés.
Le pire, ce sont les rapaces. Dans
une cage, un condor ne peut pas
étendre ses ailes de trois mètres.
Seul avantage, le zoo permet
de sauvegarder des espèces
menacées comme le panda.
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
12
SOCIÉTÉ
@le_Parisien
EN BREF
BISON FUTÉ
Aujourd’hui
RETOURS
ORANGE Au niveau national
LP / PHILIPPE DE POULPIQUET
Gare aux bouchons si
vous devez prendre la
route aujourd’hui.
Ce lundi de Pentecôte
a été classé orange
au niveau national.
Bison futé déconseille
les grandes
métropoles et leurs
abords entre 15 heures
et 21 heures.
ESPACE
C’est une première.
La société SpaceX
a envoyé un cargo vers
la Station spatiale
internationale (ISS)
avec une fusée déjà
utilisée. Le vaisseau a
été propulsé à l’aide
d’une Falcon 9. Cette
fusée avait déjà volé en
2014. SpaceX a
de nouveau réussi
à récupérer le premier
étage quelques
minutes seulement
après le décollage,
samedi soir en Floride
(Etats-Unis).
L’entreprise,
prestataire privée de la
Nasa, cherche
à réduire les coûts en
réutilisant ses fusées
et autres composants
après chaque tir, plutôt
que de les faire plonger
dans l’océan.
DÉVELOPPEMEN
Le tour du monde, même paralysé
HANDICAP Samuel, tétraplégique depuis un accident, s’est lancé un défi : parcourir
la planète au volant d’un fourgon. Il va même participer au raid des Baroudeurs, une première.
PAR CHRISTINE MATEUS
SEIZE PAYS à traverser, trois
continents, deux ans de préparation. Ces chiffres qui résument le périple que s’apprête à
démarrer Samuel Marie en cachent d’autres : 30 passages au
bloc opératoire, trois ans et demi de rééducation, un fauteuil
roulant. C’était en 2008 : l’ancien moniteur de ski charpen-
BUSINESS PRO
T p. VII
au bureau
E
anti-gaspi
/LUCIE ALEXANDR
la solution
p. VIII
Travail en famille :
ils racontent
Le frigo jaune,
LP/IPJ-DAUPHINE
MARDI 6 JUIN 2017
Paris, jeudi. Equipé spécialement par des start-up pour son aventure autour du monde, Samuel Marie se met au volant de son fourgon avec son fauteuil roulant.
SERVICE p. XI
Votre rendez-vous
emploi
tier et cordiste, chargé d’exécuter des travaux d’accès difficile,
chute de 6 m tandis qu’il intervient sur la citadelle de Besançon (Doubs). Un accident du
travail au cours duquel deux
vertèbres cervicales sont cassées et qui le rend tétraplégique. Il est alors âgé de 20 ans.
« Paralysé à vie des quatre
membres », dit la définition.
L’homme, passionné de
sport et de voyages, répond à ce
N U M É R O
handicap par un projet de tour
du monde, soit 60 000 km à
parcourir en onze mois au volant d’un camion spécialement
aménagé (lire l’encadré).
Ce « handi road trip » débutera le mois prochain par la traversée du Canada et le tour des
Etats-Unis, puis direction le raid
des Baroudeurs pour le ParisPékin-Istanbul en juin 2018.
Samuel est la première personne en situation de handicap à
S P É C IA L
A u jo u r d’h u i e n F r a n c e É c o
l a is s e l e s cl é s a u x j e u n e s !
SÉPARÉMENT
NE PEUT ÊTRE VENDU O 0216C80333
N
COMMISSION PARITAIRE
G20 DES JEUNES ENTREPRENEURS
R
C’EST LEUR TOU
Parrainés par les équipes d’Aujourd’hui en France
Éco, les étudiants en journalisme de l’IPJ
Paris-Dauphine vous livrent toute l’actualité
des entreprises.
Le G20 des jeunes entrepreneurs
Travailler en famille
LP/JEAN-NICHOLAS
GUILLO
Jobs d’été : les dernières pistes
le G20 des jeunes,
du 15 au 17 juin pour
o spécial. P. II et III.
sont eux. Réunis à Berlin
qui ont réalisé ce numér
reneurs français, ce
Les nouveaux entrepla plume des journalistes en formation
ils s’expriment sous
À LIRE DEMAIN
milibris_before_rename
Un autre regard sur l’économie
vue par la jeune génération.
intégrer cette aventure. Le dépassement de soi, découvrir
d’autres cultures, des paysages
incroyables, et ce dans une configuration inédite, ne sont pas
ses seuls objectifs : leur donner
un sens est aussi une priorité.
« VIVRE DANS 6 M2
TOUS LES DEUX,
C’EST ÇA
LE VRAI DÉFI »
LISE, SA COMPAGNE
Samuel, 29 ans aujourd’hui,
veut sensibiliser le public tout
au long de son parcours : « Je
n’emmène pas ma dépendance
à la rencontre des autres. Dans
mon camion, tout m’est accessible. Je n’ai besoin de personne
et surtout pas qu’on me dise : Oh
le pauvre ! Je peux t’aider ? En
revanche, lorsque je serai dans
des pays où certains sites n’ont
jamais vu passer un fauteuil, à
ceux qui viendront me parler je
demanderai : Comment je fais si
je veux venir chez toi ? C’est à
ce moment-là que l’on pourra
vraiment entamer une discussion sur l’accessibilité. »
La voix est convaincante, in-
croyablement dynamique,
même si elle ne provient que
d’une seule corde vocale. L’unique qui lui reste depuis l’accident, donnant à son témoignage l’impression de confidences.
Il emmènera un infirmier pour
assurer les soins, qui laissera la
place à un autre tous les deux
mois. Mais il insiste, il reste le
maître de l’expédition.
Pour la seconde partie de son
tour du monde, c’est une infirmière qui sera son accompagnatrice : Lise, sa « petite chérie » depuis deux ans. « Vivre
dans 6 m2 tous les deux, c’est ça
le vrai défi », ironise la jolie brune. « Auprès de certains, on va
sans doute passer pour de futurs boulets qui vont les ralentir,
ajoute Samuel. Mais lorsqu’ils
verront que le petit marrant
avec sa nana, il en veut, ça va
créer des liens. On va se bouger
tous ensemble, s’entraider. Ils
finiront bien par se dire que si le
tout-pété y arrive, on va peutêtre arrêter de chouiner. »
Pour soutenir le projet, rendez-vous
sur Samfaitrouler.fr.
Un véhicule sur mesure
DES START-UP spécialisées
ont aménagé le Sprinter
Mercedes avec lequel Samuel
Marie va s’élancer dans son
tour du monde. Le conducteur
peut s’installer directement
derrière le volant avec son
fauteuil roulant. Il peut ensuite
actionner un dossier
rabattable, équipé d’un harnais
et d’un accoudoir. Le freinage
et l’accélération sont
accessibles à l’aide d’une
poignée. Par ailleurs, un seul
bouton est prévu pour
actionner toutes les
commandes périphériques
(essuie-glaces, phares,
clignotants…).
Samuel Marie peut conduire
son véhicule d’une seule main
à l’aide d’une fourche trois
points, au niveau du volant, qui
maintient son poignet.
C.M.
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
13
FAITS DIVERS
www.leparisien.fr
L’ex-avocat
dans
le
box
des
accusés
Sidney Amiel, 67 ans, est jugé à partir de demain
aux assises des Yvelines pour des abus sexuels qu’il nie.
ENTRE ELLES, elles appelaient
ça « le coup du tiroir ». Une pratique par laquelle leur confrère,
lors des rendez-vous où ils
étaient assis côte à côte, faisait
mine de chercher un dossier
dans son bureau pour mieux
leur caresser la cuisse. Un
exemple parmi tant d’autres, à
en croire la trentaine de femmes
ayant témoigné, de la façon dont
Sidney Amiel, ex-avocat à
Chartres (Eure-et-Loire), poursuivait de ses assiduités clientes,
secrétaires et collaboratrices de
son cabinet. Et ce, depuis une
vingtaine d’années.
L’homme de 67 ans, qui est jugé à partir de demain aux assises à Versailles (Yvelines) — où
ce dossier sensible a été dépaysé —, était alors un brillant avocat
en droit social, défenseur attitré
de la CGT. Il n’en était pas moins,
de notoriété quasi publique, un
« cavaleur », amateur de plaisanteries graveleuses, un homme aux mains baladeuses qui
demandait parfois à se « faire
payer en nature ».
Rumeurs de caniveau, pense
pourtant Sonia*, lorsqu’en 2010
elle fait appel à lui pour contester
un licenciement abusif. Mais, à
l’issue de leur premier entretien,
le professionnel du droit se mue
en agresseur. Il l’agrippe, tente de
l’embrasser, parvient à la faire
s’asseoir sur ses genoux, lui lèche le cou, caresse son sexe et sa
“
C’EST QUELQU’UN
DE TRÈS TACTILE,
DE MÉDITERRANÉEN
”
Me FRÉDÉRIC LANDON, L’AVOCAT
DE SIDNEY AMIEL
poitrine en lui susurrant : « Donne-moi ta bouche, donne-moi ta
langue. » Une attitude incompréhensible pour cette jeune femme
réservée, dont l’habillement et le
comportement ne souffraient
pas d’ambiguïté, insistera-t-elle
auprès des policiers.
IL CRIE AU COMPLOT
PROFESSIONNEL
Sa plainte, la première, fait sauter
une digue. Une par une, les femmes ayant côtoyé Sidney Amiel
se mettent à raconter ce qu’elles
n’ont jamais osé dénoncer : harcèlement sexuel, agressions,
viols… Leurs témoignages dessinent les contours d’un cabinet au
climat malsain, aux airs de
« secte », où secrétaires et avocates stagiaires subissent assauts
sexuels, mais aussi brimades et
insultes de la principale associée
de Sidney Amiel — par ailleurs sa
maîtresse. De quoi expliquer la
rotation impressionnante du
personnel féminin au fil des ans,
des femmes lassées de sentir
leur patron se coller contre elles,
sexe en érection, lorsqu’elles faisaient des photocopies, les embrasser par surprise ou encore
les écouter aux toilettes.
La plupart de ces faits étant
prescrits, Sidney Amiel est jugé
pour deux tentatives et deux
agressions sexuelles aggravées
(dont sur sa propre belle-fille, mineure à l’époque) entre 2008
et 2010, ainsi qu’un viol sur une
consœur en 2003. Des faits qu’il
nie en bloc, criant au complot
professionnel, policier et antisémite. « Il y avait une grande jalousie face à cet homme qui a superbement réussi », soutient son
défenseur, Me Frédéric Landon,
qui parle, s’agissant des agressions sexuelles, de « méprise ».
« C’est quelqu’un de très tactile,
de méditerranéen. D’autres femmes ont expliqué que s’il avait
l’habitude de poser ses mains sur
leurs épaules cela n’avait aucune
connotation sexuelle. »
Quant au viol, Me Landon parle
de faits « invraisemblables »,
« dénoncés tardivement par opportunité ». Selon lui, la plaignante — elle-même avocate — aurait
dénoncé ces faits « parce qu’elle
s’est rendu compte que les
agressions sexuelles qu’elle évoquait étaient prescrites ». Le procès doit durer trois semaines.
* Le prénom a été changé.
DR
PAR LOUISE COLCOMBET
La plainte déposée par une cliente de Sidney Amiel en 2010 a été suivie par une trentaine
d’autres, celles de femmes victimes de harcèlement, d’agresssions sexuelles et de viols.
Violences sexuelles et cumul des pouvoirs
POUR LAURE IGNACE, de l’Association européenne contre les violences
faites aux femmes au travail (AVFT),
partie civile, le procès de Sidney
Amiel est instructif à plusieurs
égards. Elle se réjouit qu’il ait lieu aux
assises, « car les viols par pénétration
digitale sont le plus souvent jugés en
correctionnelle, quand les tentatives
d’agressions sexuelles sont, elles,
souvent classées sans suite ». Autre
motif de satisfaction : « Ces dernières
années, la justice a su poursuivre aux
assises des notables qui baignaient
avant dans l’impunité : médecin,
homme politique, ici un avocat. On
espère que cet élan qui juge enfin les
puissants devienne une tendance. »
La juriste et militante estime ainsi que
l’enquête sur Sidney Amiel « montre
parfaitement comment des violences sexuelles peuvent se perpétuer
pendant des décennies parce que
l’agresseur cumule les pouvoirs :
homme, avocat, notable ».
A cet égard, l’AVFT entend contester farouchement la constitution de
partie civile de l’ordre des avocats de
Chartres. « Ils ne peuvent se prévaloir
d’aucun préjudice quand, par leur ab-
Ouverture du procès de l’acteur Bill Cosby
A
milibris_before_rename
inculpé fin décembre 2015.
Parmi les dizaines de
femmes qui l’accusent
d’abus sexuels, Andrea
Constand, personnage central de ce procès, est la seule pour laquelle les faits ne
sont pas prescrits pénalement. Cette Canadienne de
44 ans affirme avoir été
agressée par Bill Cosby en
2004 lors d’une visite chez
l’acteur. L’humoriste l’aurait
incitée à boire du vin et à ingérer des pilules. Le mélange l’aurait rendue, selon elle, incapable de se défendre.
Dans une procédure civile
intentée par Andrea Constand, Bill Cosby avait recon-
EN BREF
PRISE D’OTAGE
AFP/DON EMMERT
ccusé d’agressions
sexuelles par des dizaines de femmes
depuis plusieurs années,
l’acteur Bill Cosby, légende
de la télévision américaine,
va faire face à l’une d’entre
elles lors de son procès qui
s’ouvre aujourd’hui. William
Henry Cosby Jr, 79 ans, sera
sur le banc des accusés à
Norristown, petite ville de la
banlieue de Philadelphie
(Pennsylvanie).
L’ancien héros de l’Amérique en général et de la
communauté noire en particulier, devenu une vedette
i nte r n at i o n a l e ave c l e
« Cosby Show », avait été
Pittsburg (Etats-Unis), le 24 mai. Bill Cosby (au centre)
à la sortie du tribunal après que le jury a été constitué.
nu, en 2005, lui avoir donné
alcool et pilules, et s’être livré à des attouchements.
Mais pour lui, il s’agissait
d’une relation consentie. On
ignore encore s’il va s’expri-
mer (l’accusé a le droit de se
taire) lors de ce procès prévu
pour durer deux semaines.
S’il est déclaré coupable, il
encourt au minimum dix
ans de prison.
I.G.
Hier, à 19 h 30, un
surveillant de 33 ans
a été pris en otage
à la centrale d’Ensisheim
(Haut-Rhin) par deux
détenus armés d’un
couteau, selon le
ministère de la Justice
et une source proche
du dossier. Selon la
chancellerie, une équipe
régionale d’intervention
et de sécurité
(force d’intervention
de l’administration
pénitentiaire) s’est
rendue sur place. A
22 h 45, les opérations
étaient encore en cours.
sence de réaction, c’est eux qui ont
causé un préjudice aux victimes !
Depuis les années 1990, les victimes
défilaient dans leur bureau pour se
plaindre. Ils répondaient à chaque
fois qu’ils ne pouvaient rien faire sans
plainte écrite. Et quand la première
est arrivée, il a fallu que ce soit la juge
d’instruction qui leur demande de
suspendre Sidney Amiel ! »
L.C.
HOMICIDE
Un homme soupçonné
d’avoir étranglé sa
femme à La Trinité
(Alpes-Maritimes) a été
arrêté hier à Nice à sa
descente d’avion en
provenance de Tunis où il
avait fui. Il était recherché
depuis la découverte du
corps, dans la nuit de jeudi
à vendredi. La victime
fêtait ses 29 ans. Elle a
été retrouvée chez elle.
Ses enfants de 5 et 6 ans
ont assisté au crime.
SORTIE DE ROUTE
Un homme de 25 ans,
originaire de la HauteMarne, a été tué hier,
fauché par une voiture du
rallye régional MouzonFrézelle, dans les Vosges.
Deux autres spectateurs
ont été blessés.
CRASH D’ULM
Un homme de 32 ans est
décédé hier dans le crash
de son ULM, près de
Dinan (Côtes-d’Armor).
Le pilote était seul à bord.
RUSSIE
Neuf personnes ont été
tuées au cours d’une
soirée alcoolisée
dans une maison
de campagne, à 110 km
de la capitale russe.
Un Moscovite de 45 ans
a été arrêté, suspecté
d’avoir abattu
cinq hommes et
quatre femmes après
une dispute violente,
samedi soir à Redkino.
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
14
EN RÉGIONS 24 HEURES
@le_Parisien
PHOTOPQR/ « LA DÉPÊCHE DU MIDI»/FRÉDÉRIC CHARMEUX
Toulouse (HauteGaronne). La clinique
des Minimes utilise
la machine
de traitement des
déchets infectieux
conçue par la société
Tesalys. Désinfectés
et broyés, les déchets
sont récupérés dans
un bac et peuvent
être jetés.
OCCITANIE
HAUTE-GARONN
E
Les déchets infectieux changés en confettis
La société toulousaine Tesalys a mis au point un broyeur de seringues, compresses et matériel
chirurgical usagés capable également de décontaminer ces déchets hospitaliers.
PAR ARMELLE PARION
TRANSFORMER les seringues,
les compresses et le matériel
chirurgical usagés en confettis :
c’est ce que réalise Steriplus,
une machine conçue par la société Tesalys, installée à SaintJean, près de Toulouse (HauteGaronne). Ces déchets
infectieux — la France en produit 200 000 tonnes par an —
demandent un traitement particulier. Ils doivent être détruits
dans des usines d’incinération
pour un coût souvent élevé.
L’appareil inventé par la société
toulousaine, de la taille d’une
photocopieuse, est monté sur
roulettes. Installé dans des cliniques, hôpitaux ou centres médicaux, il broie tout en une demiheure, y compris les aiguilles,
puis désinfecte 20, 40 ou 80 litres de déchets suivant sa capacité. Les confettis, récupérés
dans un bac, peuvent être jetés
dans une poubelle normale.
« La machine injecte de la vapeur sur les morceaux broyés,
ce qui permet d’éliminer les risques de contamination biologique de ces déchets. Leur donner
l’aspect de confetti supprime le
risque psycho-émotionnel provoqué si on les voit. Ils sont méconnaissables alors que, dans
les centres de tri, il n’est pas rare
de trouver des seringues parmi
les ordures ménagères, explique Miquel Lozano, président
de la société. Nous voulions déployer une solution efficace et
rapide à moindres frais, qui évite
de devoir transporter ces déchets. »
Tesalys a effectué en 2014
une levée de fonds de 1 M€. En
2016, l’entreprise a racheté les
actifs de la société suisse
Sterishred GmbH, qui a réalisé
un grand nombre d’installations
de traitement de déchets hospitaliers dans le monde avec des
machines du même type, mais
plus grandes et donc nécessi-
tant un local à déchets. Deux ans
de recherches et six brevets ont
été nécessaires, avant que Tesalys ne commercialise ce nouvel
appareil, fin 2013. Depuis,
250 broyeurs ont été vendus
dans 45 pays et 90 % des clients
sont étrangers, notamment en
Afrique, au Moyen-Orient, en
Asie du Sud.
QUELQUES LABOS
ET CLINIQUES ÉQUIPÉS
EN FRANCE
« Nous avons mis plus de deux
ans à obtenir l’autorisation de
vendre en France, ce que nous
faisons depuis un an seulement.
Quelques laboratoires d’analy-
ses et cliniques sont équipés. Ce
n’est qu’un début, d’autant que la
législation vient de changer et
permet désormais aux établissements de traiter sur place
leurs déchets, moyennant une
déclaration à l’agence régionale
de santé. Nous prévoyons aussi
de nous déployer sur le marché
européen », souligne le dirigeant. Mais pas seulement : « Il y
a un fort besoin à l’échelle mondiale. Certaines zones, comme
l’Amérique latine, ne possèdent
pas d’infrastructures de tri des
déchets. » Tesalys compte doubler, voire tripler, son chiffre
d’affaires d’ici cinq ans, pour atteindre 5 à 10 M€.
ET AUSSI
AUVERGNE - RHÔNE-ALPES
LA MAROQUINERIE RECRUTE
Les Ateliers du Meygal (ex-Lejaby) à
Yssingeaux (Haute-Loire), spécialisés
dans la maroquinerie de luxe, veulent
recruter 150 personnes dans les
deux ans à venir. En pleine croissance,
l’entreprise, qui emploie 180 personnes, ouvrira par ailleurs une nouvelle
usine d’ici septembre 2018 ainsi
qu’une école de maroquinerie de luxe.
BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ
TRÈS BON CHAROLAIS
L’Europe vient d’accorder l’IGP (Indication géographique protégée) Charolais
de Bourgogne. Elle concerne les bovins
élevés dans la région selon des critères
précis. L’appellation sera bientôt bien
milibris_before_rename
visible dans les boucheries. Le dossier
avait été présenté il y a quinze mois.
CENTRE - VAL DE LOIRE
ÉLAN DE SOLIDARITÉ
Privées de titre de séjour, une écolière
albanaise et sa famille suscitent un
élan de générosité à Châteauroux (Indre). Des parents d’élèves ont découvert que l’élève de CP dormait dehors
depuis dix jours et n’était plus admise
à la cantine. Le maire (LR), Gil Averous,
a promis d’offrir la cantine à partir de
demain. Angela et sa famille ont trouvé
un toit ce week-end.
CORSE
GRANDE ROUE
Pour la première fois, une grande roue
haute de 35 m a été installée sur la
place Miot, à Ajaccio (Corse-du-Sud),
jusqu’à la fin du mois d’août. Eclairée le
soir, elle ouvrira jusqu’à minuit. Tarif :
5 € et 3 € (enfants).
GRAND-EST
ORAGES ET GROS DÉGÂTS
Des orages ont causé de gros dégâts
dans le secteur de Wasselonne-Marlenheim (Bas Rhin), ce week-end :
80 caves ont été inondées et la course
à pied de Wangen a été annulée. La
mairie de Marlenheim va demander à
l’Etat des dommages au titre de la
« catastrophe naturelle ».
NORMANDIE
CAMP GERONIMO
A l’occasion du 73 e anniversaire du
Débarquement, trois associations de
passionnés d’histoire ont reconstitué
le fameux camp Geronimo à SainteMère-Eglise (Manche), que le public
pourra découvrir aujourd’hui. C’est une
réplique du village éphémère que les
parachutistes de la 101 e Airborne
avaient établi dès leur arrivée. Une cinquantaine de véhicules sont visibles.
NOUVELLE-AQUITAINE
ALSTOM EMBAUCHE
Le site rochelais d’Alstom France, en
Charente-Maritime, qui compte
1 100 salariés, s’apprête à recruter
45 personnes, selon Jean-Baptiste
Eyméoud, directeur général du groupe,
après une première embauche de
20 personnes en 2016. Le carnet de
commandes d’Alstom serait fourni
jusqu’en 2020.
PAYS DE LA LOIRE
« CINÉSCÉNIE » A 40 ANS
Samedi soir, le Puy du Fou a donné la
première de sa « Cinéscénie » version
2017. Le « plus grand spectacle de nuit
au monde » — qui retrace la vie d’une
famille vendéenne du Moyen Age jusqu’à la Seconde Guerre mondiale grâce
à 2 400 comédiens — fêtera officiellement ses 40 ans le 16 juin. Mais la superproduction du parc à thème n’en finit plus de grandir : cette année, un
nouveau décor monumental de 70 m
de long et de 15 m de haut représente
un rempart coiffé d’un village médiéval. Et 200 comédiens ont complété
les effectifs, donnant vie à 400 nouveaux rôles… Vingt drones autonomes
sont également de la partie.
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
15
24 HEURES EN RÉGIONS
www.leparisien.fr
Manif contre le cirque
Manitas de Plata immortalisé
C’était au Luc, en Provence, ce week-end
Montpellier et Nîmes ont célébré le guitariste gitan.
VAR
« CIRQUES, PRISONS pour ani-
maux » : c’est en
brandissant
cette affiche que
l’actrice américaine Pamela
Anderson s’est invitée samedi
soir au Luc (Var), pour protester
contre la présence d’animaux
sauvages, notamment des tigres et des lions, au Cirque
Muller de passage dans la ville.
La représentation prévue a
quand même eu lieu malgré les
cris de 160 manifestants, bien
décidés à faire annuler le spectacle. Tous avaient répondu à
l’appel de la Fondation Bardot
et de l’association Peta. « Les
vétérinaires ont observé des
troubles du comportement
chez les animaux utilisés dans
les cirques. On ne veut pas
cautionner ça ! » clamait le
RENFORTS DE GENDARMES
Le premier soir, certains spectateurs ont préféré faire demitour en apercevant la foule
massée devant l’entrée du cirque. D’autres annonçaient hier
après-midi qu’ils iraient au
spectacle au nom de « la liberté
de chacun ». Mais des renforts
de gendarmes devaient être
dépêchés sur place pour la soirée. En effet, les manifestants
pro-animaux promettaient
d’être là, encore plus nombreux. Avec ou sans Pamela
Anderson !
FRANCE
Mini-transhumance
dans le Nord
TOPSUD NEWS
PACA
maire FN du Luc, Pascal Verrelle, rangé du côté des manifestants. L’édile avait pourtant pris un arrêté
interdisant la venue de
cirques détenant des animaux sauvages, mais les forains ont maintenu leur installation sur un parking de la ville.
« Nous avons encore un spectacle programmé ce soir et
personne ne nous fera partir,
confiait hier un forain. Nos bêtes sont enregistrées légalement, pas maltraitées et habituées au public. Quel mal
faisons-nous ? »
UNE HISTOIRE EN
A Montpellier (Hérault), une statue rappelle désormais le souvenir de Manitas de Plata
et des proches du virtuose étaient sur scène samedi à la féria de Nîmes.
TRENTE MOIS après son
vis de l’hôtel de ville. « Tout
le monde se souvient de
Manitas qui jouait aux terrasses des cafés », assure
Philippe Saurel, le maire.
dernier souffle, en novembre 2014, à 93 ans, le guitariste Manitas de Plata a été
immortalisé dans le Languedoc. A Montpellier (Hérault), ville de sa jeunesse
d’artiste, une statue de bronze a été installée sur le par-
UN CONCERT ÉMOUVANT
A Nîmes (Gard), pour la feria, des proches du virtuose
sont remontés sur scène
pour un concert émouvant.
« Il n’y a pas un jour où je
n’interprète pas un de
ses morceaux », témoigne le discret
mais tout aussi virtuose
Kema, petit-fils du maître,
guitariste chez Chico et les
Gipsys. « C’est lui qui nous
a faits. C’est avec lui que j’ai
appris à me tenir droite,
OCCITANIE
HÉRAULT
DIANE ANDRÉSY
que nous sommes allés partout, Turquie, Tunisie,
Deauville… », souffle Nina
del Fuego, entrée dans la
troupe musicale et familiale
à 18 ans. « Moi, je l’ai rejoint à
14 ans. J’étais le seul à savoir
lire et écrire, se souvient
Mario, ému. C’était une sacrée responsabilité. Je réservais les billets de train, je
relisais les contrats. »
Repéré en 1955 par les lumineux Lucien Clergues et
Jean Cocteau, protégé de
Django Reinhardt, adoré par
Picasso et Brigitte Bardot,
Manitas de Plata restera
l’éternel génie de la musique
gitane.
HAUTS-DE-FRANCE.
A Berthen, dans les Flandres,
est organisée cet après-midi
la plus petite transhumance
de France : une vingtaine de
moutons franchissent le col
du mont des Cats, culminant
à 109 m, accompagnés par
plusieurs centaines
de personnes déguisées
en bergers d’un jour. Une
nouvelle tradition instaurée en
2015 par deux amis, Philippe
Doornaert et Dominique
Delabroye, qui attire de plus en
plus de curieux et permet des
animations autour de la laine
et des chiens de berger. Cette
année, des cornistes sont
même venus des Alpes et une
dizaine d’enfants du village
vont constituer un groupe de
sonnailles dont les cloches
viendront en renfort de celles
des moutons, qui risquent
bien d’être minoritaires cette
fois encore !
JEANNE MAGNIEN
CLAUDE MASSONNET
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Aujourd’hui en France est oiciellement habilité pour l’année 2017 pour la publication des annonces légales par arrêté de chaque préfet concerné dans les départements :
45 (4,15 €) - 75 (5,50 €) - 91 (5,25 €) - 92 (5,50 €) - 93 (5,50 €) - 94 (5,50 €) tarifs HT à la ligne définis par l’arrêté du ministère de la Culture et la Communication de décembre 2016.
<J3><O>1986346</O><J>05/06/17</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000702609</B><M></M><R>532090</R></J3>@
45 LOIRET
Constitution
de société
<J3><O>1986466</O><J>05/06/17</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000702609</B><M></M><R>532094</R></J3>@
Aux termes d’un ASSP en date à OLIVET du
31/05/2017, il a été constitué une société
présentant les caractéristiques suivantes :
Forme : SARL ;
Dénomination :
ICONECAM
Siège : 26 Allée Merveille Ribet
45160 OLIVET ;
Objet : l’achat, la revente de caméras embarquées, drones et accessoires, et d’autres
produits High-Tech, apporteur d’affaires ;
Durée : 99 ans ;
Capital : 3 000 euros ;
Gérance : M. Steve BONVARD, 26 Allée
Merveille Ribet 45160 OLIVET ;
Immatriculation : RCS d’ORLEANS.
<J3><O>1986369</O><J>05/06/17</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000702609</B><M></M><R>532092</R></J3>@
Aux termes d’un ASSP en date à INGRE du
19/05/2017, il a été constitué une société
présentant les caractéristiques suivantes :
Forme : Société civile immobilièreDénomination :
ELMESS
Capital : 1 000 euros
Siège : 13 Rue Emile Leconte, 45140 INGRE
Objet social : Acquisition par voie d’achat ou
d’apport, la propriété, la mise en valeur, transformation, la construction, l’aménagement,
l’administration et la location de tous biens
et droits immobiliers, et exceptionnellement
la vente de biens devenus inutiles,
Durée : 99 ans
Gérance : Mr Adil EL MESSAOUDI, 34 Rue
de la Gabellière, 45380 LA CHAPELLE ST
MESMIN,
Immatriculation : RCS d’ORLEANS.
milibris_before_rename
Divers
société
<J3><O>1986327</O><J>05/06/17</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000702609</B><M></M><R>532089</R></J3>@
AU FEUILLETE
DE LA CATHEDRALE
SARL en liquidation
au capital de 7 622.45 euros
Siège social : 3 rue Jeanne d’Arc
45000 ORLEANS (Loiret)
392 793 568 RCS ORLEANS
Le 15 mai 2017, l’associé unique a décidé la
dissolution anticipée de la société à compter du même jour suivie de sa mise en liquidation amiable en application des
dispositions statutaires.
- A été nommé comme liquidateur : M.
Dominique MARTIN, demeurant à ORLEANS
(Loiret) 18 boulevard Aristide Briand, à qui
ont été conférés les pouvoirs les plus étendus pour terminer les opérations sociales en
cours, réaliser l’actif et apurer le passif.
- Le siège de la liquidation est fixé au 18
Boulevard Aristide Briand à ORLEANS
(Loiret). C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
- Le dépôt des actes et pièces relatifs à la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce d’ORLEANS.
Pour avis, le liquidateur.
achetez en ligne votre
annonce dans le parisien
sur notre site du Parisien
www.annoncesleparisien.fr
<J3><O>1986408</O><J>05/06/17</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000702609</B><M></M><R>532093</R></J3>@
LGL DESIGN
GARAGE CHAMBAULT
société à responsabilité limitée
au capital de 1 000 euros
Siège social 2 bis rue Nicéphore Niepce
45700 VILLEMANDEUR
SIREN 819.596.297 RCS ORLEANS
SARL au capital de 8 000 euros
Siège : 13 route de Sancerre
45630 BEAULIEU S/ LOIRE
480.291.319 RCS ORLEANS
Par décision du 21 avril 2017, l’associé unique
de la société a décidé d’augmenter le capital social d’une somme de 9 000 euros pour
le porter de 1 000 euros à 10 000 euros par
apport en numéraire au moyen de la création de parts sociales. Les articles 7 et 8 des
statuts ont été modifiés.
L’AGE du 01/05/2017 a décidé de transférer le siège social du 13 Rte de Sancerre
45630 BEAULIEU SUR LOIRE au 11 Rte de
Santranges 45630 BEAULIEU SUR LOIRE
à compter du 01/05/2017, et de modifier
l’art. 4 des statuts.
75 PARIS
Constitution
de société
Pour avis.
La Gérance.
<J3><O>1986372</O><J>05/06/17</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000189284</B><M></M><R>7160013701</R></J3>@
<J3><O>1985318</O><J>05/06/17</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000702609</B><M></M><R>532061</R></J3>@
VOG - VERGERS
ORLÉANAIS GROUPÉS
Société À Responsabilité Limitée
au capital de 10 000 euros
Siège social : Le Chêne de L’Oiseau
45140 INGRE
535 154 488 RCS ORLEANS
L’AGE réunie le 15/05/2017, a décidé de
porter le capital de 10 000 euros à 16 500
euros par voie d’apport en numéraire et de
nommer M. Gilles LE HENANFF demeurant
164, rue du Pressoir Tonneau 45160 OLIVET
aux fonctions de cogérant.
Pour avis la gérance.
Suivant acte sous seing privé en date du 31
mai 2017, à PARIS, il a été constitué une société civile présentant les caractéristiques
suivantes :
Dénomination :
SCCV VILLA LISA
Forme : Société Civile de Construction Vente.
Siège social : 7, rue Royale 75008 PARIS
Objet : Acquisition par voie d’achat ou d’apport de tous biens immobiliers et construction sur ceux-ci de tous biens de toutes
destinations.
Durée de la société : 99 années à compter
de son immatriculation au RCS.
Capital social fixe : 1 000 euros.
Gérance : ELIANCE PROMOTION, 7,rue Royale
75008 PARIS, RCS PARIS n°793 602 137
La société sera immatriculée au Registre du
Commerce et des Sociétés de PARIS.
Du lundi au Samedi
Retrouvez les annonces légales et judiciaires
01 40 10 51 51
Donnez une visibilité nationale
à vos obligations légales
Publiez vos annonces
judiciaires et légales
Départements :
45 - 75 - 91 - 92 - 93 et 94
legales@aujourd’hui.fr
01 40 10 51 51
S
SANTÉ
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
16
VIE QUOTIDIENNE
@le_Parisien
Cette médecine
qui dissèque nos gènes
Repérer les
anomalies au cœur
de l’ADN pour mieux
soigner
les malades. Voilà
ce que propose
la médecine
génomique.
Une révolution.
DE NOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE
FLORENCE MÉRÉO À CHICAGO (ÉTATS-UNIS)
ELLE TÉMOIGNE
« Mon traitement
a radicalement
changé »
MAUD, SOIGNÉE POUR UN CANCER
DE L’UTÉRUS
MAUD PREND pour image un placard,
avec des étagères. « Avant, j’étais
posée dessus, rangée dans une case
cancer et on s’acharnait avec tous les
traitements possibles pour y coller au
plus près. Aujourd’hui, je ne suis plus
dans une case : ce n’est pas tant le
cancer qui intéresse les médecins
milibris_before_rename
Les anomalies génétiques peuvent provoquer le cancer et diminuer les chances de survie des patients.
54 %
changement de point de vue impressionnant, décrypte le professeur Jean-François Morère, chef du
service cancérologie à l’hôpital
Paul-Brousse de Villejuif (Val-deMarne). Ce n’est plus le cancer de tel
ou tel organe qui intéresse, mais
bien l’anomalie génétique. On va
concentrer le traitement thérapeutique sur elle. »
Les chances de survie,
au bout de trois ans,
de malades du cancer traités
par la médecine génomique,
dans le cadre de l’étude
ProfiLER. C’est 8 points
de plus qu’avec un traitement
traditionnel.
I COMMENT ÇA MARCHE ?
L’anomalie génétique, c’est une mutation qui peut provoquer la maladie. Une des plus connues se nomme HER2, et on la retrouve dans
17 % des cancers du sein. Quand elle
entre en jeu, elle diminue les chances de survie de la patiente, d’où
l’intérêt de s’attaquer directement à
« On établit un profil de la tumeur,
nous l’analysons pour voir où est le
dysfonctionnement et ainsi donner,
s’il existe, un traitement ciblé et généralement bien toléré par les patients », explique Olivier Trédan, le
médecin du centre Léon-Bérard qui
a mené l’étude Profiler. « C’est un
que l’anomalie génétique qui en est
responsable », explique de sa voix
douce la Lyonnaise de 43 ans. Bien
sûr, c’est aussi parce qu’elle exerce
elle-même dans le milieu médical
que Maud a beaucoup lu sur la
médecine génomique, mais c’est
surtout parce que l’évolution de sa
maladie a fait d’elle, sans le savoir, un
maillon fort de cette médecine du
futur. C’est en 2010, « sans trop
comprendre pourquoi », qu’un cancer
du col de l’utérus se loge dans le
corps de Maud. Chirurgie, chimio,
rayons… Et une fois tout terminé,
cette phrase des médecins : « Tout
ira bien, ne vivez pas avec une épée
de Damoclès au-dessus de la tête. »
DR
I GÉNO… QUOI ?
Prenez un gène, coupez-le menu
menu et vous débusquerez peutêtre l’anomalie impliquée dans le
développement du cancer. Ce « séquençage du génome », comme
l’appellent les chercheurs, réalisé
dans des plates-formes génomiques ultra-pointues, est une sorte
de grille de lecture de notre ADN.
LP/YVES NICOLAS
I
ls sont près de 2 000 patients, atteints d’un cancer du
sein, du colon, du cou, du
rein… à s’être laissé « Profiler », du nom de l’étude menée par
le centre anticancer Léon-Bérard
de Lyon. En clair, on a traqué leur
anomalie génétique pour leur proposer un traitement ciblé. A la clé,
disent les conclusions de l’essai
présenté ce week-end au Congrès
international de Chicago, des chances de survie en plus. Pour ces patients à un stade avancé de la maladie, elles étaitent de 54 % à trois ans,
contre 46,1 % pour ceux ayant eu un
traitement traditionnel. Un pas de
plus dans l’espoir que suscite la médecine génomique ces dernières
années. Mode d’emploi.
C’était sans compter sur un sort
décidé à s’acharner. La jeune femme
récidive en 2012, 2014, 2015, 2016.
Sa maladie évolue vers le péritoine, la
membrane qui couvre les organes
digestifs, avec autant de traitements
elle. Idem pour un gène particulier,
le PIK3CA : quand il mute, il développe des protéines qui vont entraîner la prolifération des cellules canc é r e u s e s . S i P r o f i l e r I , s ’e s t
« cantonné » à l’étude de 69 gènes,
Profiler II qui débute le mois prochain en passera 315 au crible. Objectif : voir si l’identification d’autres
gènes mutants permet d’obtenir
plus de thérapies ciblées.
I QUI PEUT EN PROFITER ?
Aujourd’hui, mis à part le cancer du
sein, la médecine génomique
s’adresse aux patients à un stade
avancé de leur maladie, en errance
de diagnostic ou avec une pathologie rare. « A l’heure où en est la recherche, il serait difficile de l’appli-
invasifs, de fatigue, d’interrogations.
« J’étais dans une impasse
thérapeutique, souffle-t-elle. Il a été
décidé de m’orienter vers le centre de
recherches Léon-Bérard où j’ai
intégré l’essai clinique expérimental
Profiler I (lire ci-dessus). » Là, les
cellules enlevées à Maud en 2010
sont récupérées et séquencées pour
chercher l’anomalie génétique
fautive. « Ils l’ont trouvée, lance-telle. J’ai pu commencer un traitement
non plus lié au cancer, mais à celle-ci.
Très ciblé, très individualisé, très
technique, avec toute une équipe
médicale autour. » Maud note un
« changement radical » : « Au niveau
du traitement, je devais seulement
quer en tout premier traitement,
concède Olivier Trédan, car il existe
des standards dont nous sommes
sûrs de l’efficacité. On ne va donc
pas les remplacer par un traitement
encore exploratoire. Pour les
deuxièmes ou troisièmes lignes de
traitement, elle est en revanche un
allié de poids. On le voit dans l’étude : grâce à elle, les patients vivent
plus longtemps, sans compter son
potentiel pour identifier de nouveaux traitements. »
« Individualisée », « personnalisée » sont les termes associés à la
médecine génomique. « C’est un
peu exagéré, admet Jean-François
Morère. Il s’agit plutôt d’une médecine de groupe et, surtout, d’une
médecine de totale précision. »
prendre un cachet tous les jours et
avoir une bonne alimentation. C’est
aussi une révolution de la médecine :
intellectuellement, c’est
passionnant. » Aujourd’hui, Maud
n’est pas guérie. Quand nous lui
parlons, elle est en soins à l’hôpital.
« Six ans de maladie et des
traitements lourds laissent des
séquelles », dit pudiquement cette
mère de deux adolescentes qui
ajoute : « Grâce à cette thérapie, j’ai
gagné un an d’insouciance, de
bonheur avec mon mari et mes
enfants et, quand on en aura fini avec
les pannes annexes, on pourra de
nouveau s’attaquer au cœur de la
machine défaillante. »
FL.M.
AUJOURD’HUI EN FRANCE
LUNDI 5 JUIN 2017
17
VIE QUOTIDIENNE
www.leparisien.fr
À LIRE
POUR LIMITER
LES RISQUES CARDIAQUES
« Comment avoir une
crise cardiaque ? »
Derrière ce titre
doucement
provocateur,
le cardiologue Fabien
Guez tente de
sensibiliser les
lecteurs aux maladies cardiovasculaires d’une façon différente.
Pourquoi ? Au fil des années,
ce médecin, qui exerce depuis une
vingtaine d’années, s’est rendu
compte que les gens « savent, mais
ils zappent ». Au courant des raisons
et des dangers, la population française
semble avoir « banalisé » ces
pathologies. A l’aide de dessins et de
quiz, le spécialiste aborde de façon
parfois humoristique les principales
causes des maladies du cœur :
tabagisme, alcoolisme, sédentarité…
« Comment (ne pas) avoir
une crise cardiaque », de Fabien Guez,
Ed. Hugo Doc, 124 p., 12,50 €.
À FAIRE
DES GESTES SIMPLES
CONTRE LA RAGE
Une personne meurt de la rage toutes
les dix minutes dans le monde. Pour
limiter les risques de contamination,
le ministère de l’Agriculture vient de
lancer une campagne de sensibilisation.
Si la France est considérée comme
« indemne » de cette maladie, des cas
sont tout de même recensés dans
l’Hexagone. Ils « proviennent tous
d’animaux contaminés à l’étranger »,
précise le ministère. D’où des conseils
simples aux voyageurs, à l’approche
des grandes vacances, comme éviter
les contacts avec les animaux errants.
La campagne comprend aussi des
informations destinées aux
propriétaires d’animaux domestiques,
qu’ils voyagent ou non à l’étranger.
LP/OLIVIER ARANDEL - LEEMAGE/BIANCHETTI - LP/JEAN-BAPTISTE QUENTIN - DR - ALTOPRESS/MAXPPP/ANNE-SOPHIE BOST
Renseignements sur agriculture.gouv.fr/
gare-la-rage.
À SAVOIR
ON RAFFOLE DU SUCRE
Vous prendrez bien
un dessert ? Il est si
difficile de répondre
non. Et pour cause !
Lors d’un repas,
64 % des Français
veillent à préserver
une place pour le
dessert. Irrésistible, le sucre est
synonyme de plaisir pour 92 %
d’entre nous, selon un sondage
commandé à OpinionWay par le
Centre d’études et de documentation
du sucre (Cedus). Gâteaux, bonbons,
chocolats : il garde une place
privilégiée. Pour certains, le sucre
permet de replonger dans les
souvenirs de l’enfance. Il est aussi
bien représenté dans les placards,
autant que les œufs, le lait ou la farine
dans la cuisine. Et n’allez pas dire aux
Français que le sucre est mauvais
pour la santé : 80 % d’entre eux le
considèrent également comme une
source d’énergie nécessaire lors d’un
effort physique.
milibris_before_rename
ÇA SE PASSE…
Vrai ou
faux ?
En Pologne,
la pilule
en accès limité
Le gingembre
est un
aphrodisiaque
Ce n’est pas
prouvé ! Mais
utilisé depuis
des années par
les Chinois,
bourré de
propriétés
antioxydantes,
le gingembre
est toutefois
excellent en cas
de fatigue,
de brûlures
d’estomac
ou de nausées.
Le bon spécialiste en un clic
QUI SONT les spécialistes du
cancer du sein, des acouphènes ou de l’endométriose en
France ? Lorsqu’on découvre
qu’on souffre d’une maladie
grave, rare ou invalidante, on
ne sait pas toujours vers qui se
tourner. Scientipôle, un accélérateur de jeunes entreprises,
vient de récompenser la startup Carians pour son site
Deuxième avis*. Créé en
2014, il donne aux utilisateurs
le nom d’experts pour toute
une série de pathologies. Une
fois sur la page d’accueil, il
suffit de cliquer sur « Deuxième avis » en haut à gauche, de
cocher « patient » et de s’inscrire gratuitement en ligne.
Si, par exemple, vous tapez
« arthrose des doigts », le site
vous donne aussitôt le nom
d’un chirurgien orthopédiste
en cabinet. Et lorsqu’on indique
« cancer de l’ovaire », le nom
des pontes de l’hôpital européen Georges-Pompidou s’af-
fichent. Des fiches explicatives
sur chaque pathologie sont à
disposition. Le site permet ensuite, si vous avez déjà consulté un médecin, de demander —
à distance — un deuxième avis.
Il suffit de soumettre votre
dossier médical en ligne pour
obtenir une expertise sous
sept jours. Aucune avance de
frais pour le patient : le service
est pris en charge par les complémentaires santé.
* www.deuxiemeavis.fr.
La puberté précoce
gagne du terrain
100 000
C’est le nombre
de malades
de la sclérose
en plaques
dans l’Hexagone.
Cette maladie
neurodégénérative
du système
nerveux central,
objet d’une
journée
mondiale
mercredi
dernier, est la
première cause
de handicap
chez le jeune
adulte après les
accidents de la
route en France.
Elle est en forte
hausse depuis
dix ans ; 4 000
nouveaux
malades sont
diagnostiqués
chaque année,
soit 10 nouveaux
cas par jour.
C’EST LA PREMIÈRE ESTIMATION NATIONALE.
Dans le cadre des Rencontres de Santé publique
France, l’agence chargée d’étudier la santé
des populations vient de livrer des observations
inquiétantes sur la puberté précoce dans l’Hexagone.
Les chercheurs se sont basés sur les traitements
prescrits pour bloquer de façon temporaire
la puberté. Ils ont ainsi dénombré 1 173 nouveaux cas
chez les filles en trois ans, de 2011 à 2013, et dix fois
moins chez les garçons. « Il y a probablement un
sous-diagnostic chez ces derniers »,
relève Joëlle Le Moal, le médecin épidémiologiste
qui a dirigé cette étude.
Les signes se manifestent chez les filles avant 8 ans :
seins qui se forment, arrêt prématuré
de la croissance, apparition de poils pubiens.
Et développement
des testicules avant
9 ans chez les garçons.
Ces chiffres varient
selon les régions. Pour
les deux sexes, ce taux
est plus important en
Occitanie, autour de
Toulouse,
et en AuvergneRhône-Alpes, autour
de Lyon. Lille et le
Pas-de-Calais figurent
parmi les zones
géographiques
les moins touchées.
ELSA MARI
VITE UNE RÉPONSE !
« J’ai deux garçons qui ont de
l’eczéma. J’ai d’abord appliqué
des crèmes à la cortisone au
premier puis au second depuis
huit ans. Est-ce nocif
pour moi ? » Adeline
UNE ÉTUDE LE MONTRE
Le
chiffre
Après avoir tenté d’interdire l’IVG
en octobre, les députés
conservateurs, majoritaires au
Parlement, viennent de voter une loi
pour limiter l’accès à la pilule du
lendemain. Elle sera accessible
uniquement sur ordonnance.
Pourtant, en 2015, le gouvernement
libéral précédent avait rendu son
accès possible sans prescription,
conformément à une règle
européenne.
Comment expliquer
ces cas de puberté
précoce ? Selon Santé
publique France,
les perturbateurs
endocriniens présents
dans les soins
pour cheveux ou les
cosmétiques pourraient
jouer. Le rôle des rayons
UV et du surpoids
est aussi une
hypothèse.
Les chercheurs
prévoient aussi
d’étudier certaines
cultures comme
la vigne et les
éventuelles expositions
industrielles.
NON. Isabelle Dousset-Faure, membre
du Syndicat national
des dermatologues, qui exerce
dans un cabinet du
VIIe arrondissement de Paris, se veut
rassurante. « On applique ces crèmes
de façon locale, ce qui permet de ne
pas inonder l’organisme », préciset-elle. Elles sont nécessaires lorsque
l’enfant a une poussée d’eczéma.
En dehors de ces périodes, évitez de
les utiliser quotidiennement. Maladie
inflammatoire chronique due à des
facteurs héréditaires,
dite « atopique », l’eczéma touche 10 à
25 % des enfants selon le Syndicat
national des dermatologues.
« Généralement, les petits en ont dans
le pli des coudes ou des genoux. »
Selon la dermatologue, Adeline n’a pas
le choix. Il ne faut pas laisser un enfant
avec une poussée d’eczéma.
« C’est très pénible pour lui, il peut
devenir nerveux et les démangeaisons
peuvent se répandre. » Il faut
seulement éviter d’appliquer
des crèmes fortes à la cortisone
sur le visage. Et penser à bien se laver
les mains après utilisation.
Votre
rendez-vous
demain
ARGENT
Et si vous laissiez
un pro s’occuper
de votre épargne
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
18
ET AUSSI
SPORTS Il faut sauver
le soldat Monfils
AFP/ÉRIC FEFERBERG
TENNIS. Profitant de l’abandon
de Richard Gasquet, touché à la
cuisse, Gaël Monfils a gagné le droit
de défier aujourd’hui le Suisse Stan
Wawrinka. Un vrai défi pour
le dernier Français en lice.
P.20
Bien parti pour Kiki
Pour Pires, il n’y a pas
mieux que Zidane…
TENNIS. Victorieuse hier de
l’Espagnole Muguruza, tenante
du titre, Kristina Mladenovic
peut viser un sacre à Paris.
Alizé Cornet ou Caroline Garcia
l’accompagneront en quart
de finale.
@le_Parisien
FOOTBALL. En décrochant avec le Real
deux Ligues des champions en dixhuit mois, Zizou est entré dans la carrière
d’entraîneur par la grande porte. Robert
Pires dit de lui qu’il est devenu le
meilleur du monde.
P.21
P.22-23
AFP/FILIPPO MONTEFORTE
LE GRAND
BONHEUR ...
CLERMONT
TOULON
22
16
PAR OLIVIER FRANÇOIS
es tribunes jusqu’à
la pelouse du Stade
de France, la marée
jaune a inondé la
planète ovale dans
une explosion de joie dont elle
n’a pas l’habitude. Clermont, tellement frustré de perdre en finale, tellement fatigué de ses
échecs sur le dernier obstacle,
autant d’humiliations successives, n’a pas laissé passer l’occasion cette fois.
Le club auvergnat a décroché
son deuxième bouclier de Brennus, après celui de 2010, en
souffrant, jusqu’aux ultimes secondes, devant des Toulonnais
survoltés. « Put…, ça fait du bien !
lâche Damien Chouly. Ça n’a pas
D
FEUILLE DE MATCH
Mi-temps : 16-10.
Spectateurs : 79 771.
Arbitre : M. Poite.
Clermont : 1 essai de Raka (10e) ;
1 transformation de Parra (10e) ;
5 pénalités de Parra (6e, 22e, 41e,
48e, 74e).
Toulon : 1 essai de Tuisova (37e) ;
1 transformation de Belleau (37e) ;
3 pénalités de Belleau (32e, 44e),
Trinh-Duc (72e).
Carton jaune. Clermont : Lee (35e).
¥ CLERMONT : Abendanon - Strettle
(Fernandez, 72e), Penaud (Rougerie,
49e), Lamerat, Raka - (o) Lopez, (m)
Parra - Cancoriet, Lee, Chouly (cap.) Timani (Jedrasiak, 26e), Iturria (Yato,
42e) - Zirakashvili (Jarvis, 78e),
Kayser (Ulugia, 61e), Chaume
(Falgoux, 68e). Entr. : Azéma.
¥ TOULON : O’Connor - Tuisova,
Bastareaud, Nonu, Mitchell (TrinhDuc, 61e) - (o) Belleau (Giteau, 61e),
(m) Tillous-Borde - Gill, Vermeulen
(cap.), Smith (Gorgodze, 64e) Taofifenua (Fernandez Lobbe, 64e),
Kruger - M. Van der Merwe
(Chilachava, 53e), Guirado (Etrillard,
69e), Delboulbès (Chiocci, 55e).
Entr. : Cockerill.
milibris_before_rename
été facile. On s’est accrochés,
c’est la récompense du travail de
tout le groupe. »
Clermont et Toulon avaient
beaucoup à gagner mais tellement à perdre que le choc frontal, entre eux, ne pouvait être
que brutal. Tout à coup, les drapeaux, les tuniques, les sourires,
les chants des supporteurs,
qu’ils soient peints en jaune ou
en rouge, se sont évanouis dans
un grondement diffus, puissant,
d’où seuls ont émergé les bruits
sourds des tampons entre ces
athlètes hors normes.
TOULON DEVIENT LE CLUB
MAUDIT
Le feu a embrasé la pelouse. Un
feu jaune, flamboyant, courant,
volant, tournoyant. C’était beau.
Trop peut-être. Les Clermontois
ont semblé s’asphyxier euxmêmes. Alors, à 10-0, ils ont calmé le jeu. Et cela ne se fait pas
contre Toulon. Un ogre que l’on
croyait rassasié. Il a vite retrouvé
l’appétit et la finale a pris des allures de combat de boxe. Un
duel de poids lourds où les
moins de 100 kg avaient du souci à se faire. Des carcasses ont
volé, certaines, abîmées (Iturria,
Penaud) ont même quitté le terrain. L’arbitre a compté les
points.
Et à ce jeu, Toulon s’est révélé
un peu court. Trop petit pour ce
volcan d’Auvergne réveillé. Face
aux déferlantes brûlantes des
Jaunards en fusion, les Méditerranéens sont finalement restés à
quai. Les tempêtes qu’ils ont traversées cette saison les ont déboussolés si souvent qu’il était
impossible de se remettre si vite
la tête à l’endroit. Une finale, au
bout d’un exercice où deux manageurs ont été chassés, c’est
déjà beaucoup.
Avant de laisser la place à Fabien Galthié, Richard Cockerill a
fait mieux que limiter les dégâts.
Sauf qu’une finale, ça ne suffit
pas à un triple champion d’Europe. C’est même limite humiliant.
La tunique du loser a même
peut-être bien changé de camp,
si l’on consulte les statistiques.
Depuis 2007 en effet, Clermont
a perdu quatre finales du Top 14
mais en a remporté deux. Toulon, dans le même temps, n’a été
couronné qu’une seule fois
(2014) et a échoué à trois reprises… Simple pied de nez ou
brusque virage de l’histoire ?
AFP/CHRISTOPHE SIMON
RUGBY Top 14
Clermont a décroché le second titre de champion de France
de son histoire au terme d’une finale intense.
&
Les dix derniers
champions
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
Toulouse
Perpignan
Clermont
Toulouse
Toulouse
Castres
Toulon
Stade Français
Racing 92
Clermont
Stade de France (Saint-Denis),
hier. Enfin la délivrance. Après
sept ans de disette, les
Clermontois Aurélien
Rougerie et Damien Chouly
soulèvent à nouveau
le bouclier de Brennus.
Une nouvelle couronne… sept ans après
EN VOILÀ UN AUTRE, enfin. Sept
ans après son premier titre de
champion de France, ce nouveau bouclier de Brennus décroché au nez et à la barbe du
grand rival venu de la Rade,
deux fois son bourreau en finale
de la Coupe d’Europe (2013 et
2015), représente bien plus
qu’une récompense ou une
consécration. C’est la preuve
que Clermont n’est pas maudit.
Aucune force obscure n’interdit donc aux Jaunards de
brandir un trophée. Cette saison, plus que toute autre, les
joueurs de Franck Azéma ont
démontré une telle assurance,
une telle maîtrise de leur jeu,
une telle envie de réussir aussi
que leur succès dans ce Top 14
apparaît aujourd’hui d’une logique implacable.
« JOUER
COMME ON L’AIME »
FRANCK AZÉMA,
ENTRAÎNEUR DE L’ASM CLERMONT
Tout s’est construit petit à petit, calmement, comme souvent
au sein d’un club auvergnat qui a
tendance à s’éteindre doucement parfois quand les éléments lui sont contraires, mais il
a fallu une étincelle. Elle a jailli
d’un rayon de soleil écossais.
Dans les coursives de Murrayfield, il y a trois semaines à
Edimbourg, alors qu’ils venaient
de trébucher une nouvelle fois
en finale d’une compétition,
contre les invincibles Saracens
en Coupe d’Europe, Morgan
Parra et ses coéquipiers n’ont
pas baissé la tête.
« En d’autres temps, nous
aurions pris une raclée », avait
soufflé le demi de mêlée à peine
sorti du terrain. Dans cette défaite (28-17), dans cet affrontement d’un niveau et d’une intensité rarement atteints, Clermont
a trouvé beaucoup plus de motifs d’espoir que de désespoir.
« J’ai donné quatre jours de repos aux joueurs, raconte le manageur Franck Azéma. Quand
nous nous sommes retrouvés,
nous nous sommes fixé un seul
objectif : ne rien changer à notre
ligne directrice et jouer comme
on l’aime, sur nos points forts,
sans se soucier du reste. »
Le résultat ? Une demi-finale
impressionnante la semaine
dernière à Marseille où les
Auvergnats ont balayé le Racing,
champion de France en titre, à
14 contre 15 toute la seconde période (37-31). Cette démonstration n’a laissé aucun doute.
Clermont est bel et bien le roi en
France. Encore fallait-il décrocher la couronne. Ce qu’il a fait
hier soir.
O.F.
REUTERS/BEN
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
19
SPORTS
www.leparisien.fr
CAVANI SE BLESSE AVEC L’URUGUAY
La magnifique saison de l’attaquant parisien est
peut-être bel et bien terminée. Titulaire avec
l’Uruguay lors d’un match amical face à l’Irlande,
hier à Dublin (défaite 3-1), Edinson Cavani a quitté
ses coéquipiers au bout de douze minutes
seulement. Après une accélération anodine, le Parisien,
touché à une cuisse, a demandé le changement.
La gravité de cette blessure reste encore inconnue.
Sports
www.leparisien.fr
... LA DÉSILLUSION
HANDBALL L’Europe continue de se refuser au PSG. Hier, les Parisiens ont
échoué en finale de la Ligue des champions, battus à la dernière seconde.
PSG
VARDAR SKOPJE
23
24
DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL
STÉPHANE BIANCHI
À COLOGNE (ALLEMAGNE)
C
Lanxess Arena
(Cologne), hier.
Mikkel Hansen
et Nikola
Karabatic
abattus après la
cruelle défaite
qui prive les
Parisiens d’une
première Ligue
des champions.
&
e n’est pas l’histoire de
famille dont tout Paris
avait rêvé. Les frangins
Karabatic, Nikola et Luka, ne seront pas les premiers à offrir une
Ligue des champions au PSG.
Après avoir assisté au naufrage
de l’équipe d’Unai Emery en
8 e de finale à Barcelone, à
l’échec des filles de Patrice Lair
en finale jeudi dernier à Cardiff
devant l’Olympique lyonnais, le
président Nasser al-Khelaïfi a
constaté de ses propres yeux,
hier à Cologne, qu’il manquait
aussi un petit quelque chose à
ses handballeurs pour aller
planter le drapeau du PSG sur le
plus haut sommet européen.
Pour sa première finale de Ligue
des champions sous pavillon
parisien, cette bande d’Experts
en succès s’est fait ravir la vedette par l’inattendu club macé-
donien du Vardar Skopje du jeune Alex Dujshebaev (24 ans),
dont le père Talant avait déjà
créé la surprise l’an passé en
menant les Polonais de Kielce
au sacre. Mais cette fois, le scénario n’a rien eu de renversant.
camp qui rit et l’autre qui pleure,
rappelle le capitaine Daniel Narcisse. Aujourd’hui, on est à la
mauvaise place. C’est une frustration pour Paris. Ça fait mal. Il
va falloir digérer tout ça pour
franchir la dernière marche. »
En dépit d’un budget — officiellement — supérieur de
10 M€ à celui de son adversaire,
Paris (17, 5 M€) n’a, cette fois encore, pas su saisir l’occasion de
marcher sur les traces de Montpellier, vainqueur de l’épreuve
en 2003. Mais après avoir suc-
PARIS A COMMIS
TROP D’ERREURS
Rincée, sans doute, par tous les
combats livrés depuis les Jeux
de Rio, la Dream Team parisienne et sa légion d’internationaux
a commis trop d’erreurs pour
réussir à prendre le match en
main. A sept secondes du terme,
l’égalisation de Daniel Narcisse
a certes ouvert la porte à la prolongation. Mais un dernier tir de
Cupic, au buzzer, l’a refermée de
la façon la plus cruelle qui soit
(24-23).
« C’est dur, vraiment,
d’échouer si près du but, souffle
Thierry Omeyer en repensant à
ce dernier tir qu’il touche de la
cuisse. J’ai le sentiment qu’on
aurait pu faire mieux. » « Au terme d’une finale, il y a toujours un
cessivement été quart de finaliste (2015), stoppé dans le dernier carré (2016) et battu en
finale (2017), tous estiment
quand même avoir franchi un
cap ce week-end à Cologne.
« On fera le bilan à tête reposée,
reprend Omeyer. Mais on a
montré qu’on avance. On gagne
trois titres sur quatre en France
(Championnat, Coupe de la Ligue et Trophée des champions)
et on échoue d’un petit but en Ligue des champions… Il ne manque plus grand-chose. »
« Il faut garder la tête haute »
Nikola Karabatic,
demi-centre du PSG
A L’IMAGE de son investisse-
ment sur le terrain, Nikola Karabatic n’a pas fui ses responsabilités devant les micros.
Malgré l’immense déception,
le meneur du PSG a analysé
hier la défaite avec lucidité.
Comment expliquez-vous
cette défaite ?
NIKOLA KARABATIC. C’est dans
nos intentions que ça s’est
joué. On n’a pas été assez
agressifs, pas assez tournés
vers le but. Si on met tous la
tête dedans, qu’on y va à fond,
ce n’est pas grave de rater. En
revanche, on n’a pas le droit
de ne pas s’engager et
de jouer en regardant la touche. On l’a parfois trop fait et
c’est ce qui nous a coûté le
match.
Pour sa première finale,
Paris a-t-il franchi un cap
ou laissé passer
une occasion en or ?
Là, je me dis surtout que les
vacances vont être les bienvenues, qu’on va pouvoir
couper après avoir enchaîné
deux saisons non-stop. On a
tous laissé beaucoup de jus
aux JO et au Mondial. Je ne dis
pas que ça nous a porté préjudice. Mais la saison a été
longue. Alors, bien sûr, c’était
super pour le club de disputer
l a f i n a le d e l a L ig ue d e s
champions. Quand tu es si
près, tu as tellement envie de
la gagner… Mais on n’a pas à
rougir de ce qu’on a fait. On
échoue à un but, et c’est dur !
Mais beaucoup auraient aimé
être à notre place en finale.
Sera-t-il difficile
de se remettre d’un scénario
aussi cruel ?
J’espère que ça nous servira
de motivation pour mieux repartir. On a toujours habitué
les gens à gagner mais, dans
le sport, il arrive parfois de
perdre. Le fait que ça se joue à
un but ne remet rien en cause. On est sur la bonne voie.
Il faut garder la tête haute et
continuer à avancer.
PROPOS RECUEILLIS PAR S.B.
À COLOGNE
AFP/INA FASSBENDER
FEUILLE DE MATCH
milibris_before_rename
Mi-temps : 11-12. Spectateurs : 19 750 environ.
¥ PSG. Buteurs : N. Karabatic (5), Hansen (4), Narcisse (4), Remili (3),
Abalo (3), Gensheimer (2), Stepancic (2). Gardiens : Omeyer (13 arrêts
sur 36 tirs). Entr. : Serdarusic.
¥ VARDAR SKOPJE. Buteurs : Dibirov (7), Borozan (3), Cupic (3), Cindric (3),
Dujshebaev (2), Shishkarev (2), Canellas (2), Abutovic (1), Marzenic (1).
Gardiens : Sterbic (7 arrêts sur 31 tirs). Entr. : Gonzalez.
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
TENNIS
11 : 00 CADRE
14 : 55
PLEIN
EUROSPORT
FRANCE 2
PROGRAMME DU JOUR
LA PERF
À LA VOLÉE
Court Philippe-Chatrier, à partir de
11 heures : Suarez Navarro (Esp/no 21) Halep (Rou/no 3), Murray (Eco/no 1) Khachanov (Rus), Wawrinka (Sui/no 3) MONFILS (no 15), GARCIA (no 28) - CORNET.
Court Suzanne-Lenglen, à
partir de 11 heures :
Svitolina (Ukr/no 5) Martic (Cro),
Verdasco (Esp) Nishikori
(Jap/no 8),
Anderson (AfS) Cilic (Cro/no 7),
Cepede Royg
(Par) - Pliskova
(Rtc/no 2).
Karen Khachanov
« ACTUELLEMENT, RAFA EST
À SON NIVEAU LE PLUS HAUT »
AFP/LIONEL BONAVENTURE
Le jeune Russe (ci-dessous), 21 ans, a battu
l'Américain Isner (no 21) en quatre sets et trois
tie-breaks (7-6, 6-3, 6-7, 7-6). Pour son
premier Roland-Garros, il défie aujourd'hui le
no 1 mondial, Andy Murray, sur le central.
LE BIDE
Le Canadien (ci-dessus), tête de série no 5,
est tombé, au bout du suspense, face à
l'Espagnol Carreno Busta (no 20), après
avoir sauvé six balles de match (4-6, 7-6,
6-7, 6-4, 8-6). Ce dernier jouera Nadal
en quarts.
MAXPPP/THIERRY LARRET
Milos Raonic
AFP/LIONEL BONAVENTURE
20
ROBERTO BAUTISTA
AGUT, DÉCOUPÉ PAR
LE No 4 MONDIAL (6-1,
6-2, 6-2). NADAL N’A
CONCÉDÉ QUE
20 JEUX EN QUATRE
TOURS. SEUL LE RAFA
VERSION 2012
(19 JEUX PERDUS)
AVAIT FAIT MIEUX.
MONFILS EN MISSION
Vainqueur par abandon de Gasquet hier, le dernier Français en lice ne partira
pas favori cet après-midi en 8e de finale face au Suisse Wawrinka.
PAR ÉRIC BRUNA
CE SERA donc Gaël Monfils.
Vainqueur sur abandon de Richard Gasquet, hier après-midi
(7-6 (7/5), 5-7, 4-3), le Parisien est
le dernier Français en lice en
8es de finale. Presque une routine
pour le no 2 tricolore, déjà parvenu six fois en deuxième semaine. Arrivé à Paris en ayant raté
quelques étapes de préparation,
le 16e mondial a joué presque en
roue libre pendant trois tours.
Cet après-midi, sur le court
central, il va lui falloir sacrément
changer de braquet. Face à Stan
Wawrinka, le 5e membre du Big
Four, on attaque la haute montagne. Capable de facilement dérailler en Masters 1000, le Suisse,
no 3 mondial, ne lâche pas le guidon dans les tournois majeurs.
Sur les neuf tentatives d’échappées bleu-blanc-rouge à Paris,
“
IL EST PRÊT,
VOUS ALLEZ VOIR
”
land-Garros, il faudra qu’il batte
ce genre de joueur, souffle Tulasne. S’il gagne, ce sera une
très grosse victoire qui
lui permettra d’aller
loin. » Il resterait
quand même
de sacrés
grimpeurs
avant l’arrivée…
« Gaël, c’est un mec imprévisible… »
Marc Rosset, ancien tennisman suisse
MARC ROSSET,
demi-finaliste à Paris (1996),
aujourd’hui consultant pour la
télé suisse, pose le décor du 8e
de finale entre son compatriote
Wawrinka et Gaël Monfils.
Comment trouvez-vous
Stan Wawrinka depuis
le début du tournoi ?
MARC ROSSET. Bon, très bon.
D’habitude, sur les tournois du
Grand Chelem, on sait qu’il a besoin de gagner trois-quatre
matchs pour monter en puissance et qu’une fois en quart il a
le potentiel pour aller chercher
milibris_before_rename
NE PAS SUBIR
Bizarrement, les routes des deux
potes, voisins sur les rives du lac
Léman, ne se sont jamais croisées sur les courts de RolandGarros. « Ça va être un test, observe l’entraîneur national
Thierry Tulasne. Gaël n’est pas
favori. Il sait qu’il va devoir envoyer du bois, sinon ça ne passera pas. On ne le sent pas très bien
physiquement après de longs
échanges. Il faut faire courir Stan
et attaquer pour faire mal. Ne pas
subir comme contre Richard… »
Dans un morceau de match qu’il
qualifie lui-même de « décousu
et frustrant », Monfils, malgré sa
tunique orangée, n’avait rien
d’un potentiel maillot jaune.
« Avec Gaël, c’est toujours difficile de prévoir quoi que ce soit,
souffle Thierry Champion,
coach de Gasquet et ancien en-
traîneur de Monfils. Il était un
peu dans l’inconnu avant mais
maintenant qu’il a franchi la première semaine, il va se libérer. Il
fera son match. » Rufin Monfils,
en tout cas, reste confiant pour
l’ascension vers les quarts. « Il
est prêt, vous allez voir, lance le
père du Français, venu de Guadeloupe pour la quinzaine. Stan
frappe fort dans la balle et Gaël
est en mesure de lui rentrer dedans. C’est ça qu’il faut faire. On
agresse, et s’il y a une balle courte, on n’attend pas dix échanges
pour faire le point. Wawrinka est
favori, c’est clair. Mais Gaël maîtrise, il n’y a pas de souci… »
Demi-finaliste en 2008, quart
de finaliste en 2009, 2011 et
2014, Monfils a calé trois fois devant Federer et une contre Murray. « Gaël grandit, plaide Rufin.
Il n’a plus le même physique,
la même fougue, mais il
met en place de nouvelles
choses, un comportement différent. Il fait ce
qu’il faut. » Monfils n’a
plus doublé un top 3 depuis Federer à Monaco en
2015. « Pour gagner Ro-
la gagne. Cette fois, j’ai vu de très
bonnes séquences de Stan.
Contre Dolgopolov (2e tour), sur
certaines frappes, on l’aurait cru
en demi-finale. Dans ses trois
matchs, il y a eu un tie-break, il a
eu des balles de set à sauver, il l’a
fait à chaque fois avec la manière. Honnêtement, et c’est valable
aussi pour Nadal, j’ai rarement
vu ces mecs jouer aussi bien
aussi tôt dans le tournoi.
Et Gaël Monfils ?
J’ai commenté son match contre
Gasquet. Gaël devra montrer un
autre visage contre Stan s’il veut
l’inquiéter. S’il joue comme
aujourd’hui (NDLR : hier) face à
Gasquet, trois mètres derrière sa
ligne, à envoyer des balles liftées
et à ne faire que des rallyes, ça
peut être compliqué pour lui.
Mais c’est un mec imprévisible.
Ce n’est pas la première fois qu’il
se présente à Roland sans préparation et ça ne l’a pas empêché de
bien jouer. Gaël peut se nourrir
de l’ambiance et sortir un match,
comme passer à côté, comme ç’a
été le cas lors de ses demi-finales
de Grand Chelem. La seule certitude que j’ai, c’est le niveau de jeu
de Stan sur les trois
matchs que j’ai vus.
On n’a pas de
précédent
Wawrinka-Monfils sur terre
battue…
Suisse et Français, c’est le match
qu’on avait tous envie de voir à
Lille en finale de la Coupe Davis.
Pour beaucoup, c’était le match
sur lequel tout devait se jouer, le
décisif. On va l’avoir finalement,
à cette différence près que ça ne
changera rien au fait qu’on a gagné la Coupe Davis !
PROPOS RECUEILLIS PAR LI.C.
Gaël Monfils n’a
encore jamais
rencontré
le Suisse Stan
Wawrinka
sur les courts
de Roland-Garros.
AFP PHOTO / ERIC FEFERBERG
GETTY IMAGES/AFP/LE SEGRETAIN
RUFIN MONFILS, SON PÈRE
seul Jo-Wilfried Tsonga lui a
faussé compagnie en 8e en 2012.
Mais c’était avant que l’Helvète
underground derrière Federer
ne devienne l’homme aux trois
Grands Chelems et que Stanislas
se transforme en satané Stan…
AUJOURD’HUI EN FRANCE
LUNDI 5 JUIN 2017
0
AFP/ERIC FEFERBERG
LES RÉSULTATS
DOSSIER
SIMPLE MESSIEURS (3e TOUR)
Khachanov (Rus) b. Isner (EU/no 21), 7-6 (7/1), 6-3, 6-7 (5/7), 7-6 (7/3) ; Nishikori (Jap/no 8)
b. Chung (CdS), 7-5, 6-4, 6-7 (4/7), 0-6, 6-4 ; MONFILS (no 15) b. GASQUET (no 24), 7-6
(7/5), 5-7, 4-3 (ab., cuisse).
SIMPLE MESSIEURS (8es DE FINALE)
Carreño (Esp/no 20) b. Raonic (Can/no 5), 4-6, 7-6 (7/2), 6-7 (6/8), 6-4, 8-6 ; Nadal
(Esp/no 4) b. Bautista (Esp/no 17), 6-1, 6-2, 6-2 ; Thiem (Aut) b. Zeballos (Arg), 6-1, 6-3, 6-1 ;
Djokovic (Ser/no 2) b. Ramos-Vinolas (Esp/no 19), 7-6 (7/5), 6-1, 6-3.
SIMPLE DAMES (3e TOUR)
Svitolina (Ukr/no 5) b. Linette (Pol), 6-4, 7-5 ; Martic (Cro) b. Sevastova (Let/no 17), 6-1, 6-1 ;
Cepede (Par) b. Duque (Col), 3-6, 7-6 (7/2), 6-3 ; Pliskova (Rtc/no 2) b. Witthöft (All), 7-5, 6-1.
SIMPLE DAMES (8es DE FINALE)
Ostapenko (Let) b. Stosur (Aus/no 23), 2-6, 6-2, 6-4 ; Wozniacki (Dan/no 11) b. Kuznetsova
(Rus/no 8), 6-1, 4-6, 6-2 ; MLADENOVIC (no 13) b. Muguruza (Esp/no 4), 6-1, 3-6, 6-3 ;
Bacsinszky (Sui/no 30) b. V. Williams (EU/no 10), 5-7, 6-2, 6-1.
« C’EST LE MEILLEUR
MATCH QU’ELLE AIT
FAIT JUSQU’ICI »
PIERRE CHERRET, ENTRAÎNEUR
POUR LA FED CUP
Qui de Cornet ou Garcia
pour l’accompagner ?
JE T’AIME, MOI NON PLUS…
Caroline Garcia, 27e mondiale, et
Alizé Cornet, 43e à la WTA, se
disputent en fin d’après-midi
sur le court central une place
pour les quarts de finale. Le verbe est bien choisi. Les deux
joueuses françaises sont en effet
en froid depuis la décision de la
première de renoncer à la Fed
Cup et les réactions peu amènes
de ses ex-copines de week-end
en bleu (Cornet, Mladenovic et
Parmentier).
Et pour garder l’esprit clair sur
un court, difficile d’avoir les
nerfs à vif… « Elles se connaissent très bien et ça va sûrement
biaiser un peu le match, concède Alexandra Fusai, responsable du haut niveau féminin à la
REUTERS/CHRISTIAN HARTMANN
lâche Xavier Moreau, son préparateur physique. Son envie de gagner est démesurée par rapport à
la peur de perdre. Donc, elle se
sort de situations extrêmement
difficiles. »
FFT. Caroline va jouer tout en
puissance, essayer de prendre la
balle tôt et agresser tout le temps
Alizé. Alizé va être plus en variations de hauteur, de vitesse, va
faire en sorte que les échanges
durent un peu plus, bouger Caroline pour la pousser dans ses
retranchements. C’est très indécis. A la fin, c’est plutôt la tête qui
va faire la différence. »
Dans la gestion de l’extrasportif, l’ancienne no 37 mondiale donne un léger avantage
mental à Cornet. « Elles sont
toutes les deux armées pour
gérer ça, explique-t-elle. Mais
Alizé a plus d’expérience
(NDLR : notamment un 8e en
2015). Après, un 8e à Roland,
c’est toujours différent… » É.B.
Simona Halep, à 3/1, pour le titre.
« Kristina sait qu’elle peut le
faire, elle a déjà battu des filles de
ce calibre-là, juge Alexandra Fusai, la responsable du haut niveau
féminin à la FFT. Il est réaliste de
dire qu’elle peut gagner RolandGarros. Pas juste sur la base de ce
seul tournoi mais sur la montée
en puissance qu’elle a opérée ces
derniers mois (NDLR : victoire à
Saint-Pétersbourg, finales à
Acapulco, Stuttgart et Madrid,
demie à Indian Wells). C’est vraiment de l’ordre du possible. Elle a
toujours dit et assumé vouloir gagner des Grands Chelems et être
no 1 mondiale. C’est son ambition,
elle travaille pour ça. C’est incroyable qu’elle tienne mais elle
construit son rêve au quotidien
depuis toute petite. »
Suivez tous
les matchs
de la journée
NOAH
DANS LA VIE
Particulièrement convaincante face
à la tenante du titre, Kristina
Mladenovic peut légitimement viser
un sacre à Paris.
Sans rien sembler devoir à la
chance, sans surjouer, la n o 1
française (14e) place tour après
tour la barre un peu plus haut. A
Paris, elle a déjà explosé son record, un 3 e tour, et égalé son
meilleur score en Grand Chelem,
un quart de finale à l’US Open en
2015. Mais à l’évidence, c’est vers
le sommet que Mladenovic et
son clan regardent désormais.
Même les bookmakers commencent à se faire à l’idée. Sur les
divers sites de paris en ligne,
Mladenovic, cotée entre 5 et 6/1,
pointe juste derrière la Roumaine
EN DIRECT
Y’A PAS QUE
Le rêve est permis
KRISTINA MLADENOVIC, championne de Roland-Garros dixsept ans après Mary Pierce ? La
rumeur commence à enfler mais
comment pourrait-il en être
autrement après une victoire
aussi probante (6-1, 3-6, 6-3) sur
la tenante du titre, Garbine Muguruza (5e ) ? Un 1er set pied au
plancher, un 2e davantage subi et,
enfin, un nouveau coup d’accélérateur dans la manche finale
pour décrocher le pompon et la
place en quart de finale — demain
face à la Suisse Timea Bacsinszky (31e).
Depuis longtemps déjà, Mladenovic, 24 ans, parle en championne mais ses mots prennent
de plus en plus de sens : « Je continue de croire que je suis suffisamment forte mentalement
pour produire mon meilleur tennis, sans laisser mes émotions
prendre le dessus et me laisser
des regrets. » « Son état d’esprit,
c’est la haine du renoncement,
SPÉCIAL
www.leparisien.fr
Du strict point de vue du jeu,
Pierre Cherret, l’entraîneur de
Fed Cup, croit dur comme fer en
la Française : « C’est le match référence qui lui manquait et le
meilleur qu’elle ait fait jusqu’ici.
Les frappes en bout de course, les
coups droits lâchés, les revers
pris tôt, des premières balles envoyées à plus de 180 km/h, c’est
la première fois qu’on la revoit
faire ça. Je crois que son jeu est en
train de s’élever. Son dos, ça a l’air
d’aller, elle bouge mieux. Elle
prend confiance. Kiki est bien
partie, il va falloir la battre maintenant. Toute joueuse en quart de
Grand Chelem se dit qu’elle peut
gagner, qu’il ne lui reste que trois
matchs à gagner. Kiki, comme les
autres. »
LIONEL CHAMI AVEC E.B.
Court
SuzanneLenglen
(Paris), hier.
Kristina
Mladenovic
a vaincu
la tenante du
titre, Garbine
Muguruza,
en 8e
de finale.
Si Yannick
Noah attend
désespérément
un successeur, les
Français ont tout
de même animé la
quinzaine porte
d’Auteuil depuis
1983. La preuve !
DR
La balade de Thiem
Large vainqueur de Horacio Zeballos hier (6-1, 6-3, 6-1),
Dominic Thiem, 23 ans, est le seul joueur, avec Nadal, à
n’avoir pas perdu le moindre set. Demi-finaliste l’an
passé, l’Autrichien (no 7 mondial), finaliste à Barcelone et
Madrid, est également l’unique spécimen à avoir terrassé
l’Espagnol sur terre cette saison à Rome. Novak Djokovic,
qui croisera sa route demain en quarts, devra sacrément
hausser son niveau.
milibris_before_rename
21
Nuages et éclaircies se partageront
le ciel parisien. En fin de journée, arrivée
d’une perturbation. Températures de 15 à 23 oC.
EPA/CHRISTOPHE PETIT TESSON
Avec les défaites hier
de Venus Williams
(ci-dessous),
de Garbine Muguruza et
de Svetlana Kuznetsova,
il ne reste plus aucune
lauréate de Grand Chelem
dans le tableau féminin.
TENNIS
LA MÉTÉO
LE CHIFFRE
Coutelot
s’est enflammé
Lorsqu’il se présente
cette année-là aux
qualifications de
Roland-Garros, Nicolas
Coutelot (à droite sur la photo),
208e mondial, n’a pas encore gagné
un seul match de la saison sur le
circuit principal. Le Strasbourgeois
accède néanmoins au tableau final
et défie l’Argentin Nalbandian (à
gauche), 8e mondial, au 2e tour sur le
court no 7. Il s’offre le premier succès
en cinq manches de sa carrière (6-3,
6-3, 4-6, 2-6, 6-1) devant un
Nalbandian hors de lui qui casse
raquette sur raquette. Tout à sa joie,
Coutelot s’emballe : « Je n’ai peur de
personne. Tout le monde me prend
pour un farfelu de dire que je peux
gagner Roland-Garros mais, aller au
bout ici, je dis pourquoi pas ? » Il
s’incline au 3e tour en trois sets
devant Arnaud Clément.
2003
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
22
SPORTS
@le_Parisien
« Zidane est
le plus grand »
FOOTBALL
Ligue des Champions
Robert Pires, son partenaire
chez les Bleus, clame haut et
fort que le coach du Real, double
champion d’Europe, est déjà
un entraîneur unique.
LP/FRÉDÉRIC DUGIT
PROPOS RECUEILLIS PAR
JULIEN LAURENS
“
TOUT LE MONDE
SE SAIT
IMPORTANT
AVEC LUI. IL A
LE RESPECT
DE TOUS
LES JOUEURS.
”
ROBERT PIRES était à Cardiff samedi soir pour voir Zinedine Zidane
entrer encore un peu plus dans la
légende du football. Le consultant
de BeIN Sports et ex-partenaire de
Zizou chez les Bleus ne tarit pas
d’éloges sur l’exceptionnel début de
carrière d’entraîneur de son ami.
Comment avez-vous vécu ce
triomphe de Zidane et du Real ?
ROBERT PIRES. C’est phénoménal,
ce que Zizou a fait. Il faudra encore
un peu de temps pour réaliser qu’il
vient de réussir ce que personne
d’autre n’avait jamais fait dans l’histoire de la Ligue des champions.
Ses
six hommes
de confiance
Sergio
RAMOS
Antonio
PINTUS
période, notamment avec le changement de position d’Isco.
Que dites-vous aux gens
qui affirment qu’il est facile
de gagner à la tête du Real ?
Je leur réponds que s’il suffisait
d’avoir des grands joueurs pour
tout gagner, alors Pep Guardiola ou
Carlo Ancelotti auraient remporté
plus de Ligues des champions. Que
Benitez, Mourinho ou d’autres
n’ont pas fait mieux que lui avec les
mêmes ressources.
Quelles sont les clés
de son succès ?
Beaucoup de travail, déjà. Ensuite, il
a su créer un environnement parfait où l’ambiance dans le vestiaire
est excellente, où chaque joueur se
sent valorisé et peut s’exprimer.
Tout le monde se sait important
avec lui. Il a le respect de tous les
joueurs, ce qui facilite les choses
quand il doit expliquer à Cristiano
Ronaldo pourquoi il va moins jouer.
Sa gestion de Ronaldo pour qu’il
soit en forme dans les matchs qui
comptent a été parfaite. Et puis, sa
philosophie de jeu offensive convient aussi très bien à cet effectif.
DAVID BETTONI, L’ALTER EGO
PAR NOTRE CORRESPONDANT
ANTOINE SIMONNEAU
À MADRID (ESPAGNE)
MÊME SI Zidane contrôle tout, de
l’alimentation aux huiles de massage, et qu’au sein de la Casa Blanca on
assure n’avoir jamais connu entraîneur aussi autoritaire et pointilleux,
le Français ne cesse d’affirmer que
sa réussite est essentiellement le
fruit d’un travail collectif. Qui sont
donc ses proches au sein du club ?
Tour d’horizon.
David
BETTONI
AFP/NURPHOTO-JOSÉ BRETON, AFP, PRESSE SPORTS/NICOLAS LUTTIAU, REUTERS,
PQR/« LE PROGRÈS », PA IMAGES/ICONSPORT.
milibris_before_rename
Cela récompense son incroyable
talent et tout son travail.
Devient-il le plus grand
entraîneur français de l’histoire ?
Je trouve que c’est difficile de comparer entraîneurs et sélectionneurs. En tant qu’entraîneur de
club, bien sûr, Zizou a dépassé tout
ce que les techniciens français
avaient fait avant lui. Au niveau des
clubs, il est déjà le plus grand. En
moins de dix-huit mois, il a remporté deux Ligues des champions,
un Championnat d’Espagne, une
Supercoupe d’Europe et un Championnat du monde des clubs ! Il
était né pour être le meilleur joueur
du monde. Il l’a été. Il est aussi né
pour être le meilleur entraîneur du
monde et, aujourd’hui, il l’est.
Qu’est-ce qui vous impressionne
le plus ?
Tactiquement, il a toujours maîtrisé
ses adversaires, même si le Bayern
Munich lui a causé quelques soucis. Mais il a su répondre à toutes
les questions, à tous les challenges.
Il a su trouver les mots, samedi à la
pause, pour que ses joueurs détruisent la Juventus en seconde
(entraîneur adjoint principal)
Son confident, son homme de confiance. Celui dont l’avis compte le
plus aux yeux de ZZ. Ils se sont rencontrés au centre de formation de
l’AS Cannes et sont amis depuis
1988. A la demande de Zidane, en
1996, Bettoni néglige sa carrière de
joueur et le suit à Turin pendant cinq
ans et à Madrid en 2001, pour faciliter son adaptation. En 2013, quand
Zizou devient l’adjoint d’Ancelotti, il
fait recruter l’un des rares privilé-
giés à avoir accès à son cercle familial pour superviser les adversaires
du Real. Avant de le prendre comme
adjoint avec la réserve du Real.
Quand il hérite de l’équipe première, Zidane l’impose à la direction
madrilène. Bettoni prépare les entraînements et est le Monsieur Tactique du staff. Il est notamment
chargé d’étudier les adversaires et
met en place la stratégie offensive et
défensive sur coups de pied arrêtés.
Travailleur acharné, il se lève régulièrement du banc de touche pour
distiller ses conseils au maître.
Hamidou
MSAIDIE
HAMIDOU MSAIDIE,
LE SUPERVISEUR
(second adjoint)
Kinésithérapeute personnel de ZZ
et de ses fils, quand il exerçait en Ilede-France. Il a été recruté par Zizou
en 2014 pour intégrer son staff avec
la réserve du Real. Spécialiste de la
remise en forme des joueurs, celui
qui par le passé a travaillé avec la
Fédération française de foot, les arbitres nationaux et dans l’athlétisme
fait la passerelle entre les différents
staffs (médical, préparateurs physi-
Florentino
PEREZ
Karim
BENZEMA
LP/INFOGRAPHIE.
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
23
SPORTS
REUTERS/GIORGIO PEROTTINO
www.leparisien.fr
L’Info
en image
Plus de 1 500 blessés
à Turin
TURIN (ITALIE), SAMEDI
SOIR. Un mouvement de
foule colossal a fait plus de
1 500 blessés samedi soir
dans une fan-zone à Turin,
où étaient rassemblés des
milliers de supporteurs de la
Juventus lors de la finale de
la Ligue des champions.
L’explosion de feux d’artifice
et la rumeur d’une attaque à
la bombe ont provoqué le
chaos dans la foule qui s’est
alors mise à courir, avant de
se heurter à des barrières de
sécurité ou aux bâtiments
entourant la place San Carlo.
La plupart des 1 527 victimes, selon le dernier bilan,
ont des blessures légères,
mais trois sont dans un état
grave, parmi lesquelles un
enfant de 7 ans dans le coma
après avoir été piétiné.
Mercato
EN
Griezmann
reste à l’Atlético
BREF
ques et techniques) et coordonne le
tout. Le Comorien récolte et contrôle toutes les données physiques des
joueurs, veille à leur alimentation et
élabore leur programme de retour
de blessure. Surnommé le Chaman
par certains employés du club.
ANTONIO PINTUS,
LE BRAS ARMÉ
(préparateur physique)
Recruté l’été dernier à la demande
expresse du coach, c’est le maître
d’œuvre de l’obsession du Français
pour la préparation physique. Il fut
le « tortionnaire » de Zizou lors de
sa première année à la Juve, là où il
comprit qu’une condition physique
optimale conditionnait grandement
les succès futurs. L’une des clés de
sa réussite actuelle. Méticuleux, expérimenté et proche des joueurs,
Pintus, passé entre autres par Chelsea, Monaco, Marseille et Lyon, a
l’avantage de parler italien, français,
espagnol et anglais.
FLORENTINO PEREZ, LE BOSS
(président)
Florentino Perez a toujours affirmé
qu’il voulait qu’on se souvienne de
lui comme le président qui a fait venir Zidane au Real. Un respect et
une admiration mutuels lient les
deux hommes. Une relation presque filiale qui offre au coach une liberté de manœuvre et une confiance bien plus grandes que tous les
autres entraîneurs choisis par Pemilibris_before_rename
rez. Même si Zidane sait qu’il sautera en cas de mauvais résultats prolongés, il sera toujours
reconnaissant envers Perez de lui
avoir fait découvrir le club et la ville
de sa vie.
KARIM BENZEMA,
LE PETIT FRÈRE
(attaquant)
Madrid (Espagne),
hier soir. De retour
dans la capitale
espagnole,
Zinedine Zidane
(à droite, en
compagnie de son
staff) a célébré
la victoire avec
les supporteurs
du Real.
La phrase
« MON AVENIR
EST EN
PREMIER
LEAGUE »
Ce n’est qu’en 2013, quand ZZ est
devenu l’adjoint d’Ancelotti, préposé notamment au travail des attaquants, que les deux hommes ont
commencé à tisser des liens forts.
De par leurs racines et leurs origines sociales, Zidane considère Benzema comme le petit frère qu’il n’a
jamais eu. Sous le charme du talent
de son attaquant, il l’a toujours défendu publiquement envers et contre tous. Que ce soit pour justifier
son choix de le titulariser ou lors de
ses ennuis judiciaires.
SERGIO RAMOS, LE RELAIS
3
L’équipe de
France
masculine de
volley, victorieuse
hier de l’Argentine 3
sets à 0 (25-17, 2725, 25-22), a
parfaitement géré
son week-end de
Ligue mondiale en
Russie en remportant
trois victoires en
autant de rencontres.
L’ATTAQUANT DES
BLEUS OLIVIER
GIROUD, COURTISÉ
PAR L’OM, A COUPÉ
COURT À L’IDÉE D’UN
RETOUR EN FRANCE
DANS UNE
INTERVIEW À
« TÉLÉFOOT », HIER.
NOTRE SÉLECTION TÉLÉ
(capitaine et défenseur)
AUJOURD'HUI
C’est le seul joueur de l’effectif à
avoir joué à ses côtés et il est son
prolongement sur le terrain. Un général qui relaie ses messages, soude
ou rabroue les troupes et incarne au
mieux les valeurs chères à Zidane :
le goût de l’effort et du collectif et le
fait de ne jamais renoncer. Zizou estime que Ramos est une personne
noble. Il lui accorde une confiance
aveugle, d’autant plus qu’il sait que
son capitaine ne le trahira jamais.
TENNIS
8es de finale
CHAÎNE HEURE
ROLAND4GARROS
Eurosport 1 11:00
France 2 14:55
CYCLISME CRITÉRIUM DU DAUPHINÉ, 2e ÉTAPE
Saint-Chamond –
Eurosport 2 15:00
France 3 15:25
Arlanc
BASKET PRO A, DEMI4FINALE, 3e MATCH
Paris-Levallois SFR Sport 2 20:15
Chalon
FOOTBALL
MATCH AMICAL ESPOIRS
Albanie – France
Canal + Sport 20:50
L
e suspense prend fin.
Antoine Griezmann a
confié hier à « Téléfoot » sur TF 1 qu’il resterait à
l’Atlético Madrid la saison
prochaine. « Les questions
sur mon avenir, c’était assez
chiant », a indiqué l’attaquant
international de 26 ans, avant
de lier sa décision de rester à
celle du Tribunal arbitral du
sport qui a maintenu l’interdiction de recrutement — jusqu’en janvier 2018 — pour l’Atlético, sanctionné par la Fifa
pour infraction aux règlements sur les transferts de
mineurs. « L’Atlético ne peut
pas recruter. Avec mon conseiller sportif, Eric Olhats, on a
décidé de rester. C’est un moment dur pour le club. Ce serait un sale coup de partir
maintenant. On a discuté avec
les dirigeants et on va repartir
pour la saison prochaine. »
Récemment, l’attaquant des
Bleus, qui va donc passer une
ZUMA PRESS/MAXPPP
MAXPPP/EPA/SANTI DONAIRE
Le chiffre
quatrième saison avec les
Colchoneros, avait pourtant
évoqué un « possible » départ
pour Manchester United, seul
club à lui avoir fait une offre
contractuelle, avec un salaire
équivalent à celui de Paul Pogba. Il a finalement décidé de
prolonger l’aventure en Espagne, d’autant que sa compagne est très hostile à l’idée
d’aller vivre en Angleterre et
que son mentor, Diego Simeone, a confirmé qu’il resterait à l’Atlético.
Et aussi
Strasbourg
se relance
BASKET. Strasbourg s’est
imposé hier soir à Villeurbanne
67-64 en demi-finale de Pro A
et se relance dans la course à
une cinquième finale
consécutive. La SIG n’est plus
menée que 2 victoires à 1, dans
une série qui se joue au meilleur
des cinq matches.
L’échappée gagnante
de De Gendt
CYCLISME. Le Belge Thomas
De Gendt (Lotto) a remporté en
solitaire la première étape du
Critérium du Dauphiné, courue
en boucle autour de SaintEtienne, hier, devant le Français
Axel Domont. Nacer Bouhanni,
lui, a géré sa course pour son
retour à la compétition après un
traumatisme crânien.
Bordeaux tient
sa deuxième recrue
FOOTBALL. Lukas Lerager, le
milieu de terrain de Zulte
Waregem (L1 Belgique), âgé de
23 ans, va signer un contrat de
quatre ans à Bordeaux. Le
montant du transfert est de
3,5 M€. Le Danois est la
deuxième recrue des Girondins
après Benoit Costil, arrivé libre.
AUJOURD’HUI EN FRANCE
LUNDI 5 JUIN 2017
24
HIPPISME
@le_Parisien
CLASSEMENT
Prix du
Jockey-Club
1er
BRAMETOT
(no 1)
e
2
WALDERGEIST
(no 2)
e
3
RECOLETOS
(no 5)
e
4
TAJ MAHAL
(no 4)
5e
WAR DECREE
SCOOPDYGA/LAURENT DYGA
(no 9)
Chantilly, hier. Après
un départ hésitant,
BRAMETOT et son
jockey Cristian Demuro
ont cavalé vers une
victoire méritée.
Brametot sur le toit de l’Europe
HIER À CHANTILLY Le favori du Prix du Jockey-Club a rempli
sa mission et s’affirme comme le meilleur galopeur de sa génération.
PAR JULIEN SELLIER AVEC S.F.
« ALLEZ CRISTIAN, allez Cris-
tian. » Placé au milieu du public,
l’entraîneur Jean-Claude Rouget a attendu les derniers mètres du Prix du Jockey-Club
pour encourager Cristian Demuro, en selle sur BRAMETOT.
Dans la tribune située au-dessus de lui, l’entourage de RECOLETOS donnait de la voix depuis quelques hectomètres
déjà, mais le professionnel palois était resté jusqu’alors impassible, malgré le départ hésitant et la position de serre-file
de son pensionnaire.
La victoire acquise, JeanClaude Rouget est emporté
dans un tourbillon d’euphorie. Il
étreint des proches, comme il
en a pris l’habitude depuis qu’il
collectionne les succès de prestige. Longtemps considéré
comme un coach maudit au
plus haut niveau, l’entraîneur de
64 ans enlève le Prix du JockeyClub pour la deuxième année
consécutive.
Pourtant, il est passé tout près
du cauchemar au printemps,
quand son écurie a été touchée
par un virus très violent. Plusieurs de ses pensionnaires n’y
ont pas survécu, mais BRAMETOT a été épargné. « Dans notre
malheur, nous avons eu beaucoup de chance. SI BRAMETOT
n’a pas été contaminé, c’est
peut-être le destin. »
Le destin d’un cheval qui sort
vraiment de l’ordinaire. Car, à le
voir à plusieurs longueurs des
leadeurs à l’entrée de la ligne
droite, sa mission paraissait impossible. « Je me suis dit que
c’était cuit », admet Jean-Claude
Rouget. Mais BRAMETOT possède une capacité d’accélération hors du commun. Celle des
champions, catégorie qu’il intègre définitivement. Et sa valeur
marchande croît à la vitesse
d’un cheval au galop. Elle flirte
désormais avec les 10 M€, près
du double de la veille.
LE PARI DU QATAR
Cette victoire de prestige valide
également la politique d’achat
d’Al Shaqab Racing. L’acquisition à l’amiable de BRAMETOT
en avril dernier permet à l’écurie de la famille régnante du Qa-
tar d’enlever son premier derby
en Europe. « C’est pour remporter de telles épreuves qu’Al
Shaqab investit dans les courses », se félicite Rupert Pritchard-Gordon. L’émotion du
manageur de l’écurie en France
est tellement forte qu’il se refuse
à évoquer l’avenir de BRAMETOT.
Savourer l’instant présent est
aussi le leitmotiv de Cristian
Demuro, partenaire attitré du
champion. Le jockey italien traverse une période euphorique,
celle où toutes les décisions,
pourtant prises à la vitesse de
l’éclair, s’avèrent être les bonnes. « C’est un rêve. Peut-être
qu’un jour je vais me réveiller. »
Quand on est sur le toit de l’Europe, l’envie d’y rester est forte.
SCOOPDYGA/JEAN-PHILIPPE MARTINI
Boudot devra encore attendre
PAR HALIM BOUAKKAZ
A P R È S D E S D É FA I T E S , l e
Chantilly, hier. Pierre-Charles
Boudot.
“
MON CHEVAL A EU LA
COURSE QU’IL FALLAIT
MAIS, À CE NIVEAU,
IL FAUT AUSSI UN BRIN
DE RÉUSSITE
”
milibris_before_rename
meilleur remède en matière de
sport est de remettre l’ouvrage
sur le métier. Battu in extremis
dans le Prix du Jockey-Club,
Pierre-Charles Boudot en a été
le parfait exemple. Dès la course
suivant sa « cruelle » défaite, il a
remporté le Grand Prix de
Chantilly (Gr. II).
Légitimement déçu à son retour aux vestiaires après avoir
échoué de si peu dans une
épreuve si prestigieuse, PierreCharles Boudot n’a pas eu le
temps de cogiter. Beau joueur, il
a même pris le temps de répondre aux sollicitations médiatiques. « C’est une belle compensation, même s’il est toujours
frustrant d’être battu de si peu
dans le Prix du Jockey-Club
(Gr. I) », indique le recordman
d’Europe du nombre de victoires sur une année (300).
Le 14 mai, Pierre-Charles
Boudot, alors en selle sur LE
BRIVIDO dans la Poule d’Essai
des Poulains (Gr. I), avait été devancé d’un rien par un certain
BRAMETOT. Trois semaines
plus tard, le même bourreau est
venu le toiser alors que le plus
dur semblait fait avec WALDGEIST. « Je ne suis pas déçu par
mon partenaire qui a fait ce que
j’attendais de lui. Je ne pensais
pas que le vainqueur allait nous
remonter mais il a placé un bon
coup de reins. »
Malgré ces classiques qui lui
ont échappé de peu, PierreCharles Boudot ne se veut pas
fataliste : « Mon cheval a eu la
course qu’il fallait mais, à ce niveau, il faut aussi un brin de
réussite. Nous n’avons pas été
battus par n’importe qui. »
Et la Cravache d’or en titre de
c o n c l u re : « J ’e s p è re q u e
WALDGEIST va s’imposer au
plus haut niveau prochainement. En tout cas, il en a les
moyens. »
Peslier
entre satisfaction
et déception
PAR STEAVIE DOUSSOT
LE CRACK-JOCKEY Olivier Peslier attendait beaucoup de son partenaire, RECOLETOS, dans le Prix
du Jockey-Club. Troisième, alors qu’il espérait secrètement remporter pour la troisième fois de sa
carrière cette course de légende, l’homme était
partagé entre plusieurs sentiments au moment de
descendre de sa monture : « Je suis satisfait de la
performance de mon poulain, même si c’est sûr
que j’aurais préféré l’emporter, confiait-il sans tergiverser. Il est en pleine ascension et répète ses
dernières bonnes sorties. » Le natif de ChâteauGontier (Mayenne) avait malgré tout du mal à cacher ses regrets : « Il est bien parti et nous nous
sommes retrouvés derrière les leadeurs. Malheureusement, il a craqué de bonne heure, car il n’y a
pas eu assez de rythme pendant l’épreuve. »
Malgré un déroulement de course qui n’a pas été
à son avantage, RECOLETOS a fait illusion, prenant
le meilleur à 400 m de l’arrivée, avant de subir la
double attaque de BRAMETOT et de WALDGEIST.
« J’y ai cru, ça oui, souffle Olivier Peslier. Après
coup, un rythme plus soutenu lui aurait permis de
souffler dans la descente. Si l’animateur avait avancé, cela lui aurait été bénéfique. Il s’est un peu trop
dépensé et l’a payé pour finir. »
REVANCHE
A un tel niveau, le moindre effort mal dosé peut
vous faire perdre une course : « C’est un super poulain qui sait tout faire, relativise toutefois son jockey.
Il n’a pas à rougir de cette troisième place. Il a été
battu de peu par deux très bons chevaux. Le lauréat, BRAMETOT, venait de briller dans la Poule
d’Essai des Poulains (Gr. I) et le deuxième, WALDGEIST, possède également des moyens. Une chose
est certaine, on peut les revoir tous les deux sans
aucun problème. » Il y a de la revanche dans l’air.
â
LES RÉSULTATS ET LES RAPPORTS
EN PAGE SUIVANTE
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
n HIPPODROMES
n CATÉGORIE/TERRAIN
n SPÉCIALITÉ
v CHRONO v CLASSEMENT v DISTANCE/POIDS
25
l COTE
HIPPISME
www.leparisien.fr
OBSTACLE
HIER À CHANTILLY (QUINTÉ, PICK 5)
1re COURSE 1. Kitesurf (6), M. Barzalona, G.
4,10 P. 2,80 ; 2. Bébé d'Amour (3), C. Soumillon, P. 3,80 ; 3. Lady Paname (4), T. Piccone, P. 4,30. Coup. gag. 23,40. Coup. pl. (6-3) :
5,20 (6-4) 7,20 (3-4) 13,90. Coup. Ordre (6-3) :
43,60. Trio (6-3-4) : 64,90. Trio Ordre (6-3-4) :
272.
2e COURSE 1. La Sardane (4), F. Blondel, G.
23,80 P. 5,50 ; 2. Gold Luck (5), M. Guyon, P.
2,50 ; 3. Senga (2), S. Pasquier. Coup. Ordre
(4-5) : 61,30. Trio Ordre (4-5-2) : 267,40.
3e COURSE 1. Argentic (3), M. Guyon, G.
5,10 P. 2 ; 2. Miss Julia Star (6), M. Barzalona, P.
3,60 ; 3. Touching The Sky (1), O. Peslier, P.
2,60 ; 4. Shams Brazilero (11), G. Benoist ; 5.
Ucel (5), C. Soumillon. Coup. gag. 32,20. Coup.
pl. (3-6) : 11,30 (3-1) 5,60 (6-1) 14,70. Coup. Ordre (3-6) : 46,70. Trio (3-6-1) : 40,50.
4e COURSE 1. Brametot (1), C. Demuro, G.
2,70 P. 1,40 ; 2. Waldgeist (2), P.-C. Boudot, P.
2,10 ; 3. Recoletos (5), O. Peslier, P. 1,80 ; 4.
Taj Mahal (4), D. O'Brien ; 5. War Decree (9),
Ryan Moore. Coup. gag. 11,90. Coup. pl. (1-2) : 5
(1-5) 2,90 (2-5) 5,60. Coup. Ordre (1-2) : 15,40.
Trio (1-2-5) : 13. PICK 5 (1-2-5-4-9) : 221,10.
5e COURSE 1. Silverwave (2), P.-C. Boudot, G. 2 P. 1,20 ; 2. Talismanic (5), M. Barzalona, P. 1,50 ; 3. Apilobar (4), C. Demuro. Coup.
Ordre (2-5) : 4,50. Trio Ordre (2-5-4) : 20,30.
6 e COURSE 1. Muthmir (1), James-V
Crowley, G. 8 P. 2,30 ; 2. Finsbury Square (9),
C. Soumillon, P. 1,80 ; 3. Plusquemavie (3), C.
Demuro, P. 4,80 ; 4. Largent du Bonheur (8),
V. Cheminaud. Coup. gag. 15,10. Coup. pl.
(1-9) : 5,60 (1-3) 19,30 (9-3) 12,70. Coup. Ordre
(1-9) : 27,80. Trio (1-9-3) : 104. NP: 6.
7e COURSE 1. Qatar Spirit (7), O. Peslier, G.
6,90 P. 1,90 ; 2. Never Without You (10), A.
Coutier, P. 8,10 ; 3. Lady Sidney (4), C. Soumillon, P. 1,50 ; 4. Rajeline (8), G. Benoist.
Coup. gag. 164,40. Coup. pl. (7-10) : 35,60
(7-4) 3,40 (10-4) 23,70. Coup. Ordre (7-10) :
403,70. Trio (7-10-4) : 97,80.
Masure, le coup de « joker »
réunion 1 (13 H 10) Aujourd'hui à Auteuil (quinté, Pick 5)
chance sans aucun doute, il aura sur sa
route DANSE AVEC JERSEY, lequel devra
toutefois porter 3 kilos de plus mais dont la
qualité ne fait aucun doute. Enfin, dans l'ultime course de la journée, il sera associé à
VERKAP, lequel possède une chance des
plus régulières.
Gaëtan Masure ne sera pas le seul jockey
initialement mis à pied à utiliser ce fameux
joker puisque Damien Mescam, qui montera, entre autres, SET DANCER, notre
« Coup de Folie » dans le quinté (4e), est
dans le même cas. Ensuite, KING OF WARSAW (6e) devrait lui apporter une belle satisfaction à l'inverse de FELICIE (7e), dont la
chance ne saute pas aux yeux.
PAR H. B.
les gains
TIERCÉ 3 - 6 - 1
POUR 1 €
ORDRE : 140,50 €
DÉSORDRE : 28,10 €
QUARTÉ + 3 - 6 - 1 - 11 POUR 1,30 €
ORDRE : 520 €
DÉSORDRE : 50,31 €
BONUS : 7,67 €
QUINTÉ + 3 - 6 - 1 - 11 - 5 POUR 2 €
ORDRE : 10 945 €
DÉSORDRE : 56,40 €
BONUS 4 : 10,80 €
BONUS 4/5 : 5,40 €
BONUS 3 : 3,60 €
MULTI | 3 - 6 - 1 - 11
EN
EN
EN
EN
POUR 3 €
4 : 346,50 €
5 : 69,30 €
6 : 23,10 €
7 : 9,90 €
2SUR4 | 3 - 6 - 1 - 11
POUR 3€
GAGNANT : 8,70 €
UNE FOIS PAR AN, les jockeys de galop
ont le droit de prendre un « joker », qui leur
permet de monter lors d'une réunion alors
qu'ils sont sous le coup d'une suspension.
Le second semestre débute à peine mais
Gaëtan Masure a fait ce choix, ce qui lui
permettra de se mettre trois fois en selle cet
après-midi. Au service de François Nicolle,
il montera à deux reprises pour son patron.
En selle sur DÉCA DE THAIX dans la 5e
épreuve, il devra se méfier de FONTANGES, dont la régularité mériterait d'être récompensée, ainsi que de DJAMENA, qui ne
devrait pas être désorientée par le fait de
revenir en haies.
Quant à SAINT PIERROT (7e), sa meilleure
Gaëtan Masure. (Scoopdyga/E. Chouraqui)
DE SAINT GERMAIN
1 PRIX
HAIES - A RÉCLAMER - FEMELLES - 25 000 € - 3 000 M
13 H 40
DERNIÈRE PERFORMANCE
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
n n n v v v
l
M. Chaouat Y. Fouin
1 JENYCHOPE - A
F3 69 T. LemagnenCom.C H 3200 1 68 29/10
V. Devaux
S. Dehez
2 ESTRELLA DE ORO - A F3 68 M. FarcinadeCom.C H 3200 8 66 14/1
EARL de la Belle AumoneS. Jésus
3 CARIOCA DU WAL F3 66 C. SmeuldersS.C. C P 2400 14 56 114/1
11/1
H. De Waele P. Lenogue
4 SILVER SONIC
F3 65 A. Merienne Com.C H 3200 2 66
C. Plisson
C. Plisson
5 KIDANE TRAOU LAND - A F3 65 T. StromboniCom.C H 3200 5 65 76/1
Ec. High Heels RacingP. Cottin
6 TALONTUEUSE
F3 64 A. Ruiz-GonzalezCl. B P 1400 13 59 11/2
D.-H. Dubois D. Windrif
7 FROZEN QUEEN
F3 67 J. Rey
Pro.B H 3500 2 66
Ec. Centrale F.-M. Cottin
8 SALSA
F3 63 J. Tabary Com.C H 3200 0 63 20/1
J.-P. Claudic J. Planque
9 PETITRENNE
F3 67 C. Lefebvre Com.C H 3200 4 67 17/2
G. Pariente Y. Fouin
10 DÉFI CHOPE
F3 63 M. Lefèbvre Com.C H 3200 3 63 15/2
S. FLOURENT : 1 - 4 - 7 - 10 - 2 - 8
R. PORÉE : 1 - 4 - 10 - 9 - 2 - 5
H. BOUAKKAZ : 1 - 10 - 4 - 7 - 2 - 5
,
L INFO
EN IMAGE
l
l
LINDOR
2 PRIX
STEEPLE - FEMELLES - 52 000 € - 3 700 M
14 H 10
TRINIDAD
5 PRIX
HAIES - HANDICAP DE CATÉGORIE - FEMELLES - 55 000 € - 3 500 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
CHANTILLY, HIER APRÈS-MIDI. Franck Blondel lève le
bras en signe de victoire au passage du poteau du Prix
de Sandringham (Gr. II). En selle sur LA SARDANE, le
jockey qui l'avait échappé belle suite à une chute le 26
mai a offert sa première victoire de Groupe à l'entraîneur
Bruno de Montzey : « C’est une histoire magnifique avec
cette pouliche, confiait le metteur au point. Nous avions
fait l’impasse sur la Poule d’Essai (Gr. I) en vue de cette
épreuve et elle nous le rend bien. »
Franck Blondel, lui, brisait un joli écart puisqu'il n'avait
plus gagné le moindre Groupe depuis 2011. (SCOOPDYGA)
...ET À SAINT-MALO (PICK 5)
1re COURSE 1. Cassave Somolli (14), M.
Dudouit, G. 4,30 P. 1,90 ; 2. Corbeille d'Argent
(7), P. Ollitrault, P. 2,30 ; 3. Câline du Levant
(15), P. Sorais, P. 4,20 ; 4. Campistron (9), C.
Nove. Coup. gag. 15. Coup. pl. (14-7) : 6,70 (1415) 11,60 (7-15) 20,40. Coup. Ordre (14-7) :
25,50. Trio (14-7-15) : 78,50.
2e COURSE 1. Darling d'Ourville (13),
P.Edou. Mary, G. 10,10 P. 3,60 ; 2. Deker Mahcath (12), Christ. Corbineau, P. 2,80 ; 3. Disco
d'Em (9), M. Lemonnier, P. 1,90 ; 4. Doux
Amer (4), R. Joly. Coup. gag. 45,50. Coup. pl.
(13-12) : 15,10 (13-9) 11,30 (12-9) 6,80. Coup. Ordre (13-12) : 112,40. Trio (13-12-9) : 83,20.
3e COURSE 1. Dis Lui du Digeon (13), M.
Grolier, G. 4,10 P. 2,30 ; 2. Diego du Trésor (1),
C. Beiléard, P. 11,30 ; 3. Dambie du Vivier (2),
V. Saussaye, P. 8,40 ; 4. Django Rio (7), Charles Bigeon. Coup. gag. 156,70. Coup. pl. (13-1) :
44,30 (13-2) 47,10 (1-2) 146,70. Coup. Ordre
(13-1) : 386,70. Trio (13-1-2) : 1.956,20.
4e COURSE 1. El Ninio Haufor (8), Ch. Bigeon, G. 1,60 P. 1,20 ; 2. Exil d'Erable (4), D.
Thomain, P. 1,70 ; 3. Eclipse d'Auvrecy (7),
J.L.C. Dersoir, P. 1,80 ; 4. Erkis Delarouge (11),
C. Duvaldestin. Coup. gag. 5,50. Coup. pl.
(8-4) : 2,90 (8-7) 2,70 (4-7) 5,90. Coup. Ordre
(8-4) : 7,90. Trio (8-4-7) : 17,30.
5e COURSE 1. Dorestan (1), Q. Lepennetier, G.
26,70 P. 5,80 ; 2. Derby des Vauchaux (8), A.
Dreux, P. 4,80 ; 3. Darshan (3), D. Thomain, P.
milibris_before_rename
2,60 ; 4. Dugaro (12), E. Letouzé. Coup. gag.
170,10. Coup. pl. (1-8) : 38,10 (1-3) 16,40 (8-3) 11,60.
Coup. Ordre (1-8) : 376,50. Trio (1-8-3) : 102,60.
6e COURSE 1. Darling Haufor (4), Ch. Bigeon, G. 1,90 P. 1,30 ; 2. Duchesse de Goulet
(11), D. Thomain, P. 2 ; 3. Deltana (7), A. Abrivard, P. 2,30 ; 4. Divine du Sky (6), C. Petrement. Coup. gag. 8,50. Coup. pl. (4-11) : 4,40
(4-7) 5,80 (11-7) 8,70. Coup. Ordre (4-11) :
10,60. Trio (4-11-7) : 28,50.
7e COURSE 1. Cybèle de Godrel (11), D.
Thomain, G. 8,80 P. 2,80 ; 2. Classic Pearl Er
(2), M. Monaco, P. 2,80 ; 3. Class Haufor (14),
Charles Bigeon, P. 4 ; 4. Cantelliva (1), T. Le
Floch. Coup. gag. 19,50. Coup. pl. (11-2) : 8,60
(11-14) 8,40 (2-14) 13,90. Coup. Ordre (11-2) :
66,60. Trio (11-2-14) : 57,80.
8e COURSE 1. Viva Well (10), A. Abrivard,
G. 8,40 P. 2,60 ; 2. Bahiz de Florange (1), Ch. Bigeon, P. 2,60 ; 3. Byron du Klau (7), J.-M. Le
Cerf, P. 1,60 ; 4. Bichon de Clopeau (3), J. Sevin ; 5. Beau de Grimoult (13), Christ. Corbineau. Coup. gag. 31,70. Coup. pl. (10-1) : 11 (10-7)
8,60 (1-7) 7,40. Coup. Ordre (10-1) : 64,70. Trio
(10-1-7) : 40. PICK 5 (10-1-7-3-13) : 20,40.
9e COURSE 1. Carioca de Lou (6), A. Abrivard,
G. 4,40 P. 2,30 ; 2. Chef du Trésor (7), Ph. Beiléard,
P. 1,90 ; 3. Cectar (5), J.L.C. Dersoir, P. 2,90 ; 4. Caballo d'Aure (4), G. Maillard. Coup. gag. 20,30.
Coup. pl. (6-7) : 6,90 (6-5) 9,90 (7-5) 7,50. Coup.
Ordre (6-7) : 27,10. Trio (6-7-5) : 45,70.
J.-C. Zentz
G. Macaire (s)
Guy Denuault (s)Guy Denuault (s)
Haras de Saint-VoirN. de Lageneste
J.-M. Lucas
Rob. Collet
M. Boudot
M. Seror
R. Matossian Christo Aubert
P. Noue
A. Lamotte d'Argy
P. Peltier
P. Peltier
S. FLOURENT : 8 - 1 - 2 - 3
l
1 EJO PRITCHARD
F4 70
2 SERBIAN LASS - A
F4 68
3 DANS LA FOULÉE
F4 68
4 ATLANTA DU BERLAIS - A F4 67
5 DÉESSE DU SEUIL
F4 66
6 BAD AND BEAUTIFUL - A F4 64
7 DANSE DU LARGE
F4 66
8 GOT AWAY
F4 66
R. PORÉE : 1 - 5 - 8 - 4
B. Lestrade Com. C S 5 71
11/4
G. Ré
Aut. C S 4 66
53/1
C. Lefebvre Pro. B S 2 67
L. PhilipperonCom. C S 0 66
13/2
J. Ricou
Aut. C H 11 68
14/1
S. Bigot
Aut. C S 9 63 101/1
A. de ChitrayAut. C H 5 69
3/1
J. Charron Aut. C H 4 70
15/2
H. BOUAKKAZ : 8 - 2 - 3 - 5
l
BOIS ROUAUD
3 PRIX
HAIES - FEMELLES - 48 000 € - 3 000 M
14 H 40
DERNIÈRE PERFORMANCE
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
G. Samama Joël Boisnard
Guy Denuault (s)Guy Denuault (s)
Ec. Sagara
J.-P. Gallorini
Ballantines Racing StudRob. Collet
J.-L. Dehez S. Dehez
J.-M. LapoujadeT. de Laurière
S. Tessier
G. Macaire (s)
F. Duvivier Y. Fouin
S. FLOURENT : 7 - 3 - 1 - 2
n n n v v v
l
1 SPRING IN THE AIR - O F3 70 S. Paillard Aut.C H 3500 2 68 27/1
2 PROMESSE D'UN SOIR F3 69 C. Lefebvre Aut.C H 3000 4 65 10/1
3 ELLEN DES MOTTES F3 69 D. Cottin Aut.C H 3000 2 66
11/1
4 MERLIN WOODS
F3 66 F. Masse Aut.C H 3500 5 66 70/1
5 A LOUGIE
F3 66 M. FarcinadeCom.C H 3200 3 66 29/4
6 ASTARRAC - O
F3 68 B. Fouchet Pro.B H 3400 1 65 12/1
7 KAPKILINE
F3 68 B. Lestrade Pro.B H 3500 1 68 8/10
8 LA RIA
F3 66 B. Meme Aut.C H 3000 5 66 27/4
R. PORÉE : 3 - 7 - 1 - 2
H. BOUAKKAZ : 7 - 3 - 6 - 1
l
l
JEAN VICTOR
4 PRIX
STEEPLE - HANDICAP DIVISÉ - 1 ÉPREUVE - 105 000 € - 4 400 M
re
15 H 15
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4 - TIERCÉ - QUARTÉ+ - QUINTÉ+
N° CHEVAUX
S.R. AGE POIDS JOCKEYS
COTES
1 PRINCE PHILIPPE
2 BABALSHAMS
3 MARTINSTAR - O
4 FIASCO DU PÉCOS
5 COMEKEN
6 TEAM RED
7 BARAKA DE THAIX
8 UNZO DU BARA
9 LE TOINY
10 AMIJENKA
11 BANDIT D'AINAY
12 CALIF D'OUDAIRIES - A
13 AL ROC
14 SET DANCER - O
15 VIKING DE BALME
16 IT'S JENNIFER
À 15 H 12
Hb.
7
73 L. Philipperon
28/1
Hb.
6
71 T. Beaurain
35/1
Hgr.
5
70 M. Regairaz
6/1
Hgr.
6
69,5 E. Labaisse
52/1
Hal.cl. 7
69 B. Meme
37/1
Hal.
8
69 T. Lemagnen
11/1
Hgr.
6
68 D. Cottin
8/1
Hb.
9
68 M. Delage
31/1
Hb.
6
67 W. Denuault
39/1
Hal.
7
65 J. Charron
4/1
Hb.
6
65 A. Acker
55/1
Hb.
5
64 S. Paillard
12/1
Hb.f.
6
64 K. Nabet
13/1
Hb.f.
7
63 D. Mescam
21/1
Hal.
8
63 D. Gallon
10/1
Fb.b.
5
63 Peter.J Carberry
18/1
S. DOUSSOT : 3 - 10 - 15 - 7 - 6 - 13 - 16 - 12
TIRELIRE
R. PORÉE : 15 - 10 - 3 - 6 - 7 - 13 - 9 - 14
S. FLOURENT : 10 - 12 - 3 - 7 - 15 - 16 - 6 - 13 H. BOUAKKAZ : 7 - 6 - 10 - 1 - 2 - 12 - 14 - 15
K. ROMAIN : 3 - 12 - 10 - 7 - 13 - 6 - 15 - 16 SYNTHÈSE : 10 - 7 - 15 - 6 - 3 - 12 - 13 - 16
1 000 000 €
è ÉTAT PROBABLE DU TERRAIN : très souple
è DERNIÈRE HEURE : Défi Chope - Serbian Lass - Astarrac - Al Roc - Vauquoise -
Pyromane - Le Mans - Ultranet
è ENTRAÎNEURS À SUIVRE : G. Macaire - F. Nicolle
è JOCKEYS À SUIVRE : D. Cottin - G. Masure
è NOS SÉLECTIONS : Gagnante : (707) Saint Pierrot- Placée : (607) King of Warsaw
n n n v v v
l
N. Devilder N. Devilder
1 CÎME DES OBEAUX F5 71 W. DenuaultPro.B S 3800 5 66 13/1
Haras de Saint-VoirGab. Leenders 2 DRÔLE D'IDÉE (E1) F4 71 C. Lefebvre Aut.C H 3600 9 66 63/1
J.-N. Bocahut P. Butel
3 DOGRA MAGRA - O F4 70 M. FarcinadeAut.C H 3600 10 66 24/1
11/1
H. Le Gall
N. Caullery
4 KATHY LA BELLE
F5 70 A. Lecordier Com.C S 3800 4 66
F. Nicolle
F. Nicolle
5 DECA DE THAIX
F4 70 G. Masure Aut.C H 3500 2 66
5/2
4/1
G. Vergette L. Carberry
6 INNOVATE
F5 70 Peter.J CarberryPro.B H 3900 5 69
4/1
E. Lecoiffier E. Lecoiffier
7 VAUQUOISE
F5 69 L. PhilipperonPro.B H 3400 2 69
B. Regele
F.-M. Cottin
8 CLASSIQUE
F5 69 R. SchmidlinAut.C H 3900 4 70 29/4
F. Béguigné G. Cherel
9 FONTANGES - A
F4 69 G. Ré
Aut.C H 3600 5 70 21/4
X. Kepa
F.-M. Cottin
10 DJAMENA
F4 68,5 M. DelmaresCom.C S 3400 3 68 25/4
J. Grandchamp des RauxT. de Laurière 11 CLASH FOREZ
F5 68 B. Fouchet Pro.B H 3500 1 68 7/10
L. Godard
L. Godard
12 NUIT SECRÈTE
F5 67 J. Charron Vy. C H 3700 3 69
7/1
Haras de Saint-VoirE. Vagne
13 DISCRÉTION (E1)
F4 67 B. Gelhay Vy. C H 3500 5 68 35/4
Sarl Mon RomainT. Fourcy
14 DIAMOND KISS
F5 67 B. Meme Aut.C H 3500 7 66 37/1
S. F. : 9 - 5 - 8 - 2 - 3 - 10 - 1 - 4 R. P. : 5 - 10 - 3 - 2 - 13 - 9 - 7 - 4 H. B. : 9 - 5 - 4 - 11 - 7 - 3 - 10 - 8
l
DERNIÈRE PERFORMANCE
n nn v v
l
15 H 50
DERNIÈRE PERFORMANCE
l
DU BOULONNAIS
6 PRIX
STEEPLE - 52 000 € - 3 500 M
16 H 25
DERNIÈRE PERFORMANCE
n nn v v
l
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
S.A. Bramall F. Nicolle
D. Sourdeau de Beauregard
J. Détré
M. Bryant
Y. Fouin
S.-C. Carrie
G. Cherel
Ec. Club des EtoilesP. Butel
A. Elias de ProencaD. Bressou
Y. Gourraud Y. Gourraud
P. Papot
G. Macaire (s)
J.-P. Masselin D. Windrif
S. FLOURENT : 5 - 2 - 1 - 4
l
1 DEADHEAT
H4 69
2 PETELLAT DU RHEU H4 66
3 SUMBURG - A
H4 67
4 TOUZ BREAK - A
H4 67
5 PYROMANE
H4 67
6 BRETON D'AMOUR
H4 67
7 KING OF WARSAW H4 67
8 DILIGENT
H4 67
9 DONASECRET - A
F4 65
R. PORÉE : 5 - 1 - 2 - 4
M. Delage Pro. C S 1 66 69/10
S. Cossart Aut. C S 3 65
11/1
K. Nabet Aut. C H 4 69 25/4
12/1
T. Beaurain Com. C H 6 68
D. Cottin Aut. C H 6 68
17/1
M. Regairaz Aut. C S 0 67
32/1
D. Mescam Aut. C H 7 66
13/1
R.-L. O'Brien Pro. B S 5 67 33/4
J. Rey
Pro. B H 0 65
H. BOUAKKAZ : 7 - 2 - 4 - 5
l
MIROR
7 PRIX
HAIES - L. - 85 000 € - 3 600 M
16 H 55
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - CLASSIC TIERCÉ - 2SUR4
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n n v v v
l
Ec. Jean-Michel CarrieP. Peltier
1 DANSE AVEC JERSEY H4 70 J. Charron Com.C H 3600 3 70 18/1
H. De Waele P. Lenogue
2 GRAND DÉPART - A H4 70 A. Merienne Aut.C H 3600 6 69
11/1
C. Trecco
D. Windrif
3 LE MANS - O
H4 68 J. Rey
Aut.C H 3600 5 68 10/1
F. Duvivier Y. Fouin
4 MONDIEU
H4 68 B. Meme Aut.C H 3900 0 66 62/1
Ec. Sagara
I. Gallorini
5 LIBERATORE (E1) H4 67 D. Cottin Aut.C H 3600 4 71
7/2
Ec. Sagara
J.-P. Gallorini 6 POP ART DU BERLAIS - O (E1) H4 67 A. Lecordier Aut.C H 3900 7 65 49/1
D. Gicquel
F. Nicolle
7 SAINT PIERROT
H4 67 G. Masure Pro.B H 3900 1 73 28/10
G. Codre
F.-M. Cottin
8 ROXINÉLA
F4 65 R. SchmidlinAut.C H 3600 1 65 51/1
R. Schoefolt D. Sourdeau de Beauregard 9 ANASPEED D'HOMMÉE - A F4 65 S. Cossart Aut.C H 3500 1 64 17/1
C. Machado F.-M. Cottin
10 FÉLICIE
F4 64 D. Mescam Aut.C H 3900 8 63 49/1
S. FLOURENT : 1 - 3 - 5 - 8 - 10 - 7
R. PORÉE : 1 - 7 - 8 - 4 - 3 - 9
H. BOUAKKAZ : 7 - 8 - 3 - 1 - 5 - 2
l
l
QUO VADIS
8 PRIX
STEEPLE - HANDICAP DIVISÉ - 2 ÉPREUVE - 55 000 € - 4 400 M
17 H 25
e
DERNIÈRE PERFORMANCE
n nn v v
l
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
C.-H. de ChaudenayY. Fouin
E&G Leenders (s)
V. Devin
D. Giethlen
F. Nicolle
C. Trecco
D. Windrif
J.-R. Breton N. Millière
G. Chaignon G. Chaignon
J. Bigot
J. Bigot
L. Monnet
L. Carberry
M.-L. Gautier Christo Aubert
J.-Y. Artu
J.-Y. Artu
Tenuta Dei PrincipiA. Lyon
SCEA Ec.Domaine de BauneP. Cottin
J. Thibault
J. Thibault
A. Pelletant A. Pelletant
P. de Maleissye MelunD. Windrif
B. Lavelot
J.-R. Breton
J. Bigot
J. Bigot
Ec. Centrale F.-M. Cottin
S. F. : 4 - 10 - 2 - 1 - 7 - 3 - 15
1 QUITTE ET PASSE
H10 68 T. Lemagnen Pro. B S 2 71
2/1
2 DOTTORE - A
H5 71 W. Denuault Aut. C S 3 67
12/1
3 BALSAMINA
F6 69 N. Desoutter Pro. B S 0 64
4 BEAUMAR
H6 70 J. Rey
Aut. C S 2 62
9/1
5 BLEU DE PAIL
NON PARTANT
6 ULTRANET - A
H9 69,5 L. PhilipperonPro. B S 5 70,5
10/1
7 BARGAIN (E1)
H6 69 K. Nabet Com. C S 0 63
11/4
8 DOURDOUR
H5 69 Peter.J CarberryPro. C S 2 68
9 DAKOTA D'AGROSTIS - A H7 69 A. Lecordier Aut. C S 8 69
72/1
13/4
10 COMPLICATED
H9 68 D. Cottin Com. C S 2 71
11 BARON DU SEUIL
H6 64 C. SmeuldersAut. C S 9 64,5 21/1
12 POLAR DE BAUNE
H7 64 A. Ruiz-GonzalezAut. C S 0 64 44/1
13 AMIRAL DAUDAIE
H7 67 J. Charron Pro. B S 1 69
31/1
14 KIRTAN - O
H5 67 E. Bureller Pro. B S 4 69 33/4
15 VERKAP
H7 67 G. Masure Aut. C S 6 69 56/1
16 CLIDAN - A
H12 66 S. Bourgois Com. C S 7 70 64/1
31/1
17 GALANT DU TERTRE - A (E1) H9 66 C. Lefebvre Pro. B S 8 69
18 FORESTIÈRA - A
F7 62 M. Daubry-BarbierAut. C S 4 63,5 23/4
R. P. : 4 - 2 - 8 - 10 - 3 - 1 - 6
H. B. : 4 - 6 - 10 - 15 - 2 - 3 - 7
l
l
A : œillères australiennes. O : œillères normales.
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
26
HIPPISME
@le_Parisien
TROT
PLAT
Dominator fait peur
Middle East en impose
réunion 3 (12 H 05) Aujourd'hui à Reims (Pick 5)
r4 (16 H 10) À Salon-de-Provence (Pick 5)
PAR ROMAIN PORÉE
LES CHEVAUX ÉTRANGERS (italiens et suédois) s'annoncent particulièrement dangeureux
tout au long de la journée. Dans le Grand Prix du
jour (8e course), le « Goop » DOMINATOR ne
devrait pas décevoir. Il reste certes sur une vic-
1
PRIX DE LA MARNE
5
MONTÉ - COURSE E - 21 000 € - 2 550 M
12 H 25
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
D. Brohier
D. Brohier
1 COUP DE CHANCE - P H5 2 550 J. Vanmeerbeck
F. Geirnaert G. Masschaele 2 CADMÉA - Q
F5 2 550 C. Lefebvre
Ec. Fac
D. Lecroq
3 CHARMEUR - P
H5 2 550 F. Nivard
P. Rouer
P. Rouer
4 CORÉO FLIGNY - Q H5 2 550 A. Abrivard
J.-P. Duchatel M. Bizoux
5 BELLA DES TYLL
F6 2 550 P.-Y. Verva
X. Lignel
F. Christophe
6 CALIE DE LA COMTÉE F5 2 550 M. Pommier
A. Leite
A. Lannoo
7 COLOMBE REYNALD F5 2 550 A. Lamy
J. Carpentier F. Delenclos
8 CRACK DE LA CÔTE H5 2 575 Y. Jublot
N. Timmermans F. Ghekière
9 COBRA
H5 2 575 B. Bernier
M. Gallier
S. Guarato
10 CARLA DU CHÂTELET - P F5 2 575 E. Raffin
C. Levesque T. Levesque
11 CARIOCA - P
H5 2 575 C. Levesque
S. FLOURENT : 11 - 3 - 10 - 4 - 5 - 6
R. PORÉE : 10 - 1 - 11 - 3 - 8 - 4
H. BOUAKKAZ : 11 - 3 - 10 - 8 - 1 - 6
l
2
ATTELÉ - FEMELLES - CSE NAT. - CSE E - 21 000 € - 2 600 M
12 H 55
D. Brohier
D. Brohier
1 ELLA DU LOCHEUR F3 2 600 D. Brohier
Ec. Grelier
G. Grelier
2 ESTAMPILLE
F3 2 600 G. Grelier
Ec. du Grand PlessisM. Lenoir
3 EXTRÊME STAR
F3 2 600 M. Lenoir
M. Hulak
B. Bourgoin
4 ELSA DE BAILLY
F3 2 600 P.-Y. Verva
P. Davidson Henk.AJ Grift
5 ELMA DE VANDEL
F3 2 600 C. Martens
Ec.Jean-Marc TavernierM. Verva
6 ERIN BROCKOVICH F3 2 600 M. Verva
P. Daulier
P. Daulier
7 ETOILE DES BROUETS F3 2 600 F. Ouvrie
L. Dorthe
F. Delenclos
8 ENERGIE D'ANLOUNA F3 2 600 B. Piton
Ec. Bois DoufrayP. Belloche
9 EMOTION MESLOISE F3 2 600 P. Belloche
Ec. La PettevinièreS. Roger
10 ELÉGANTE MIKA
F3 2 600 F. Nivard
T. Hoste
S. Roger
11 ELLIPSE TURGOT
F3 2 600 S. Dieudonné
R. Gintzburger B. Marie
12 EDVINA DU MONT
F3 2 600 B. Marie
S. FLOURENT : 10 - 9 - 4 - 8 - 5 - 7
R. PORÉE : 10 - 6 - 3 - 8 - 9 - 12
H. BOUAKKAZ : 10 - 7 - 9 - 4 - 11 - 6
l
PRIX DE VILLE-DOMMANGE
MONTÉ - COURSE EUROPÉENNE - COURSE F - 23 000 € - 2 550 M
ATTELÉ - COURSE NATIONALE - COURSE E - 21 000 € - 2 600 M
14 H 25
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
Ec. des MoreauxP. Godey
1 DERNIÈRE SÉANCE F4 2 600 D. Boudet
F. Delenclos F. Delenclos
2 DIABLESSE JIEL
F4 2 600 B. Piton
A. Bonneville C. Nicole
3 DOMINO DE LA BRISE - Q H4 2 600 A. Lamy
J.-P. Valet
P. Hachin
4 DIVINE DE NAVARY F4 2 600 F. Ouvrie
D. Dupont-Noël M. Lenoir
5 DÉFI D'URZY - Q
H4 2 600 M. Lenoir
M. Piedferre B. Marie
6 DORIA DE VAUVILLE - Q F4 2 600 B. Marie
A. Bézier
F. Leblanc
7 DE HOUELLE - Q
H4 2 600 E. Raffin
Ec.Jean-Marc TavernierP.-Y. Verva
8 DEL PIERO - P
H4 2 600 P.-Y. Verva
Ec. La PettevinièreS. Roger
9 DOMINO DE LARRÉ - Q (E1) H4 2 600 F. Nivard
F. Wiart
C. Deffaux
10 DAISY DU MONCEL - P F4 2 600 F. Lecanu
Anders Lindqvist 11 DIXIE PONT VAUTIER F4 2 600 C. Martens
F. Lair
Ec. Jean-Pierre BarjonL.-C. Abrivard 12 DI DOO DI DOO DAH - Q H4 2 600 A. Abrivard
Ec. La PettevinièreS. Roger
13 DICTATEUR DE PLAY (E1) H4 2 600 S. Dieudonné
C. Simplice
G. Ligeron
14 DARLING D'HERMINE - Q F4 2 600 G. Ligeron
S. FLOURENT : 9 - 12 - 10 - 7 - 8 - 14 - 4 R. PORÉE : 12 - 10 - 8 - 9 - 7 - 6 - 14
H. BOUAKKAZ : 9 - 8 - 12 - 4 - 13 - 7 - 6
6
L. Osti
T. Levesque
1 SAPHIRE HORSE - Q M6 2 550 C. Levesque
V. Heiskanen B. Goop
2 VIKING OLYMPIC - Q H6 2 550 Y. Jublot
Ec. Z
S. Soenen
3 SUNSHINE KRONOS F6 2 550 C. Chéradame
P. Hawas
P. Hawas
4 ALI THE KING
H7 2 550 T. Dromigny
Ec. L.C.Abrivard L.-C. Abrivard 5 BRUNISSIO BELLO - Q H6 2 550 A. Abrivard
Ec. des MoreauxP. Godey
6 AUGUSTE GAILLARD M7 2 550 J. Gricourt
D. Flamme
F. Delenclos
7 ATHENA D'HOA
F7 2 575 R. Derieux
S. Formosa
V. Lacroix
8 QUINCY FRONTLINE - P H8 2 575 P.-Y. Verva
F. Leblanc
F. Leblanc
9 BACCARAT DU LÉARD - Q H6 2 575 E. Raffin
Scuderia GubelliniE. Bondo
10 PACO RABANNE - A H8 2 575 A. Lamy
P. Joyeux
F. Nivard
11 BELTIS D'OCCAGNES F6 2 575 F. Nivard
P. Marie
P. Marie
12 VÉGA DE CHLOÉE
F8 2 575 P. Marie
F. Criado
F. Criado
13 UNIAXE EREM - P H9 2 575 C. Lefebvre
Ec. Pan
X. Decaudin
14 VERY PAN
H8 2 575 B. Bernier
S. Chiche
F. Leblanc
15 AKILINA GRAMMONT F7 2 575 J. Vanmeerbeck
S. FLOURENT : 5 - 10 - 9 - 11 - 4 - 2 - 15
R. PORÉE : 10 - 11 - 9 - 1 - 2 - 3 - 4
H. BOUAKKAZ : 10 - 3 - 4 - 5 - 13 - 9 - 11
l
PRIX WWW.HIPPODROMEDEREIMS.COM
13 H 55
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
C. Lenoir
M. Lenoir
1 ECLAIR STAR
M3 2 600 M. Lenoir
Ec. La PettevinièreS. Roger
2 ECLATANT D'AURE (E1) H3 2 600 F. Ouvrie
Ec. Pierre Yves VervaP.-Y. Verva
3 ETHANN SYGA
M3 2 600 P.-Y. Verva
R. Etienne
F. Nivard
4 ELAN DU ROCHER
H3 2 600 F. Nivard
F. Tardieu
A. Buisson
5 EMILE DES RACQUES M3 2 600 E. Raffin
Ec. La PettevinièreS. Roger
6 ECLAT DE LA ROUVRE (E1) H3 2 600 S. Dieudonné
G. Gavelle
C. Chassagne
7 ERASMUS DE GODREL M3 2 600 F. Lecanu
Ec. du Domaine du ParcV. Martens
8 EHJOE DE TILOU
H3 2 600 C. Martens
Ec. Péloski
C. Petrement
9 ESPOIR D'AMOUR
H3 2 600 C. Petrement
Ec. Bois DoufrayP. Belloche
10 ELTON MESLOIS
H3 2 600 P. Belloche
O. Ponzio
L.-C. Abrivard 11 ESPACE WINNER
H3 2 600 A. Abrivard
S. FLOURENT : 4 - 5 - 8 - 11 - 3 - 2
R. PORÉE : 4 - 5 - 11 - 8 - 2 - 10
H. BOUAKKAZ : 4 - 5 - 11 - 2 - 3 - 7
l
è Corde à droite
è DERNIÈRE HEURE : Charmeur - Elsa de Bailly -
Ali the King - Émile des Racques - Del Piero Calba du Pont - Beau Jeu Romi Mms
milibris_before_rename
GRÉGORY BENOIST se déplace dans le sud de
la France uniquement pour monter MIDDLE
EAST dans la sixième course du programme.
Cette pensionnaire de Jean-Claude Rouget redescend de catégorie après avoir légèrement
1
14 H 55
PRIX HIPPODROME DE LA CRAU
HANDICAP - COURSE E - 4 ANS ET PLUS - 17 000 € - 1 100 M
16 H 40
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
C. Mossé
C. Mossé
1 SPOTTED CAT (E1) H6 60,5 12 F. Forési
Mic. Delaunay K. Borgel
2 CHANCHE THE LIFE F4 59
13 E. Hardouin
C. Bartoletti C. Escuder
3 MULTICOLOR - O M5 58
1 C. Soumillon
I. Essig
I. Essig
4 ATTENTIF
M5 56
2 A. Lachkar
D. Buhmann P. Khozian
5 RED SÉRÉNADE - O F6 56,5 9 F. Blondel
P. Blazy
J. Soubagné
6 LISNAVAGH
F5 56 14 H. Journiac
F. Chappet F. Chappet
7 QABOOS - O
H4 56
11 S. Ruis
P. Breteau W. Walton
8 MONTEGO - A
M4 55,5 3 M. Forest
Fair Salinia Ltd S. Brogi
9 MAN OF HONOR
H4 55
6 M. Foulon
B. Chalmel C. Rossi
10 CALON SÉGUR
H9 53
10 M. Grandin
C. Mossé
C. Mossé
11 FULL TALENT - O (E1) H8 52,5 5 A. Lustière
P.-R. Nicolas E. Caroux
12 PIERRE PRÉCIEUSE F5 52
4 A. Badel
M. Planard M. Planard
13 BOYWAY CERISY - O (E2) M6 49,5 7 B. Panicucci
M. Planard M. Planard
14 FUCHIAS DE CERISY - O (E2) H4 49,5 8 S. Léger
S. FLOURENT : 2 - 5 - 3 - 1 - 7 - 12 - 6 - 8 R. PORÉE : 2 - 1 - 6 - 8 - 12 - 3 - 5 - 7
H. BOUAKKAZ : 12 - 3 - 2 - 5 - 6 - 7 - 1 - 8
l
ATTELÉ - COURSE NATIONALE - COURSE E - 21 000 € - 2 600 M
PRIX D'ARLES
A RÉCLAMER - 2 ANS - 16 000 € - 1 100 M
17 H 10
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
R. Meder
M. Krebs
1 DANDIES
M2 60
9 C. Soumillon
B. Jeffroy
J. Reynier
2 LAGORA
F2 58,5 2 G. Millet
T. Marnane M. Palussière 3 GOOD TO TALK - A M2 58
5 E. Hardouin
L.H.
K. Borgel
4 BOUSTIE
F2 56,5 7 F. Blondel
Mic. Delaunay K. Borgel
5 PRIMAUTÉE
F2 56,5 3 M. Forest
G. Zamora C. Escuder
6 EVER LOVE
F2 56,5 6 R. Fradet
S. Brogi
S. Brogi
7 NEEDY GIRL
F2 54,5 8 M. Foulon
G. Le Baron K. Borgel
8 MÉLINOÉ
F2 51
4 A. Lustière
Le Haras de La Gousserie C. Rossi
9 OUNA
F2 53
10 M. Grandin
R. Sorrentino C. Scandella
10 WIMALYA
F2 54,5 1 A. Badel
S. FLOURENT : 2 - 3 - 7 - 4 - 10 - 1
R. PORÉE : 2 - 1 - 4 - 10 - 3 - 8
H. BOUAKKAZ : 2 - 1 - 10 - 4 - 6 - 3
l
7
PRIX DE CHAMPFLEURY
15 H 35
Ec. Luck
J.-L. Dersoir
1 BRAKO JIEL
H6 2 550 F. Lecanu
Pier. Esnault P. Godey
2 BOLIDE SENONCHOIS H6 2 550 D. Boudet
B. Piton
B. Piton
3 BAMBINE
F6 2 550 B. Piton
Stall Escapade ABR. Kuiper
4 BJORN EMJO
M6 2 550 R. Derieux
C. Cayla
G. Lefrou
5 BLUE WHITE - Q
H6 2 550 F. Nivard
Ec. Vincel
V. Viel
6 BAYARD (E1)
H6 2 550 F. Artur
Ec. Vincel
V. Viel
7 BEAUJEU (E1)
M6 2 550 V. Viel
F. Cousin
M.-C. Cousin
8 BEAUTY PRIDE - P F6 2 550 L. Verva
C. Lahoche
E. Castelleta
9 BRÉNILYSE - Q
F6 2 550 M. Verva
Ec. du Vernay G. Ligeron
10 BELLO JO
H6 2 575 G. Ligeron
S. Altchoukian F. Criado
11 BANJO D'OR - A
H6 2 575 B. Masseguin
C. Neirinck
V. Martens
12 BAYOKOS ATOUT
H6 2 575 C. Martens
J.-M. Barrault L.-C. Abrivard 13 BLUE WINNER
H6 2 575 A. Abrivard
Ec. Bois DoufrayP. Belloche
14 BARAKA MAJYC
F6 2 575 P. Belloche
S. F. : 12 - 14 - 7 - 1 - 13 - 8 - 9 - 10
R. P. : 1 - 12 - 7 - 13 - 14 - 8 - 5 - 2
H. B. : 1 - 7 - 6 - 12 - 3 - 5 - 6 - 8
HAND. DIVISÉ - 2e ÉP. - CSE G - 4 ANS ET + - 14 000 € - 1 800 M
17 H 40
M. Charleu C. Escuder
1 DIASPORA
F4 60 14 F. Blondel
J.-P. Vanden HeedeB. Goudot
2 SPEAK NOW
F5 60
1 C. Soumillon
S. François R. Martens
3 AIR EMINELLA
F7 60
11 C. Billardello
F. Boualem F. Boualem
4 DIVINE CARLA (E1) F4 58,5 12 M. Forest
J.-C. Napoli J.-C. Napoli
5 PUCE DU RHEU
F8 56
6 N. Kasztelan
F. Giordano G. Bietolini
6 BEST FILLY
F4 57
9 F.-X. Bertras
E. Eyvaso
M. Planard
7 WIN ON SUNDAY - O H4 56,5 3 G. Millet
D. Quesnel D. Quesnel
8 LÖWENSTEIN
M7 56
4 R. Fradet
M. Scandella-LacailleC. Scandella
9 WHITE SQUALL (E2) H7 56 10 A. Badel
N. Carrie-EychenneF. Forési
10 DAME D'ALEP - A F8 55
8 F. Forési
J.-C. Sarais P. Khozian
11 SUPRANA
F7 54
13 E. Lacaille
M. Scandella-LacailleC. Scandella
12 BECQUAFIRST (E2) H7 54
2 M. Foulon
5 E. Hardouin
B. Souchon D. Souchon
13 VICTORIANVALENTINE F6 53
F. Boualem F. Boualem
14 MASTER PLANNER - A (E1) H5 51
7 S. Callac
S. FLOURENT : 1 - 2 - 9 - 3 - 10 - 11 - 8
R. PORÉE : 1 - 2 - 11 - 10 - 14 - 3 - 5
H. BOUAKKAZ : 10 - 11 - 8 - 3 - 6 - 1 - 2
l
l
GD PRIX REIMS MÉTROPOLE
ATTELÉ - COURSE EUROPÉENNE - COURSE E - 32 000 € - 2 550 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - CLASSIC TIERCÉ - 2SUR4
PRIX ROGER LEYRAUD
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
ATTELÉ - COURSE E - 22 000 € - 2 550 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
3
16 H 10
Chr. Ricci
Chr. Ricci
1 USERIO DE CARVEL - Q H9 2 550 P.-Y. Verva
Scuderia Phenomena SrlE. Bondo
2 REBY DI CELO - Q M7 2 550 P. Gubellini
S. Altchoukian F. Criado
3 UHLAND - Q
H9 2 550 B. Masseguin
S. Pichon
J.M.M. Riaud
4 VALERKO SPRINT
M8 2 550 F. Lecanu
M. Slavic
Ph. Billard
5 ROMI MMS - A
F7 2 550 F. Nivard
Stall Kennys AndershästarB. Goop
6 DOMINATOR
M7 2 550 E. Raffin
J. Blavette
J. Blavette
7 UN AMOUR DE NAPPES - A H9 2 550 J. Blavette
M. Seoane-Gil B. Marie
8 URANIUM DU CALICE H9 2 550 B. Marie
F. Cuif
L. Verva
9 ALTESSE D'ARDENNES F7 2 550 L. Verva
S. Léon
J.-R. Launois 10 ATCHOUM DU FLORIDA H7 2 550 J.-R. Launois
R. Ramon
P.-L. Desaunette 11 NORTON JET - Q
M102 575 F. Ouvrie
L. Torregrossa G. Contri
12 VALENTINO CRÉPIN H8 2 575 M. Verva
S. F. : 6 - 5 - 9 - 1 - 4 - 8 - 2 - 10
R. P. : 6 - 5 - 2 - 1 - 9 - 7 - 4 - 10
H. B. : 6 - 5 - 2 - 7 - 9 - 4 - 10 - 1
4
déçu dans une Listed-race, mais gageons que
cette fille du top-étalon FRANKEL pourra redorer
son blason rapidement. Elle avait d'ailleurs bien
commencé sa carrière par une victoire et une
deuxième place. Aussi et il s'agit peut-être là d'un
détail, mais elle dispose encore d'un engagement
dans le Prix de Diane, le 18 juin.
5
PRIX DE L'ETANG DE BERRE
A RÉCLAMER - 3 ANS - 13 000 € - 1 800 M
18 H 40
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
A. Bardini
C. Escuder
1 SILK OF RIO
F3 60,5 4 F. Blondel
Dream With Me Stable LtdC. Rossi
2 L'ASTROLABE - O F3 58,5 10 G. Millet
A. Capozzi P. Khozian
3 REAL FICTION
M3 58
6 C. Soumillon
Scuderia F.m.r D. Schoenherr 4 ELUSIVE PERNILLA F3 56,5 9 E. Hardouin
S.-L. HoffmeisterF. Vermeulen 5 RAINBOW BLACK - A M3 56
2 M. Forest
Haras du HoguenetK. Borgel
6 PURE POÉSIE - A F3 51
8 A. Lustière
Le Haras de La Gousserie C. Escuder
7 NDESHA
F3 54,5 5 R. Fradet
H. Salemme J.-C. Napoli
8 LA MÔME PIA
F3 51
1 N. Kasztelan
J.-C. Seroul F. Rossi
9 MID RIVER
F3 52
7 A. Orani
V. Zazurca K. Borgel
10 SAVANA BAIE - A F3 54,5 3 S. Ruis
S. FLOURENT : 3 - 5 - 6 - 2 - 1 - 10
R. PORÉE : 3 - 2 - 4 - 1 - 10 - 5
H. BOUAKKAZ : 3 - 5 - 2 - 1 - 6 - 9
l
6
PRIX EDGAR ET ROGER CHASTIN
3 ANS - 30 000 € - 1 800 M
19 H 10
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
l
PRIX MAX LOVIRO
HAND. DIVISÉ - 1re ÉP. - CSE E - 4 ANS ET + - 18 000 € - 1 800 M
18 H 10
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
J.-C. Seroul F. Rossi
1 FORMENTOR (E1) H4 59
7 A. Orani
C. Leoni
J. Bia
2 ENJEU - O
H5 59,5 4 C. Soumillon
J.-C. Seroul F. Rossi
3 SPIRIT OF NAYEF (E1) H4 59
5 N. Perret
R.-S. Hoskins J. Reynier
4 LILY CARSTAIRS
F6 58
2 G. Millet
S. François R. Martens
5 GREATOLO
H6 57,5 3 C. Billardello
A. Giannotti C. Escuder
6 ASTÉRION - A
H4 57
11 F. Blondel
A. Prévost F. Vermeulen 7 NEXT TEMPTATION H6 56,5 6 M. Forest
P.-R. Nicolas E. Caroux
8 KING DREAM
H4 56 10 F.-X. Bertras
J.-M. Capitte J.-M. Capitte
9 INDIAKHANI
H7 53,5 12 E. Hardouin
N. Carrie-EychenneF. Forési
10 SMOKY CITY - O H9 53
9 Ronan Thomas
J.-P. Vanden HeedeC. Scandella
11 ZAHAB - A
F5 51
1 A. Badel
Geor. Mossé F. Forési
12 VOISIN
H5 51
8 S. Callac
S. FLOURENT : 4 - 10 - 3 - 2 - 1 - 5
R. PORÉE : 3 - 2 - 4 - 5 - 10 - 7
H. BOUAKKAZ : 3 - 2 - 5 - 7 - 6 - 4
Le Haras de La Gousserie C. Escuder
1 JUST A FORMALITY - O M3 58,5 1 F. Blondel
J.-C. Seroul F. Rossi
2 RIP
M3 56,5 2 N. Perret
J. Troggi
P. Khozian
3 ZANGOKARI
M3 56,5 6 C. Soumillon
Cheik Hamdan Al MaktoumJ.-C. Rouget (s) 4 YAABALADY - A
F3 55
7 H. Journiac
Al Shaqab RacingJ.-C. Rouget (s) 5 MIDDLE EAST
F3 55
4 G. Benoist
SCEA Haras de Saint Pair F. Rohaut
6 WALDFEE
F3 55
5 F.-X. Bertras
D. Schoenherr D. Schoenherr 7 TOUGH AND FAST F3 55
3 E. Hardouin
S. FLOURENT : 6 - 5 - 4
R. PORÉE : 5 - 6 - 2
H. BOUAKKAZ : 5 - 2 - 3
l
7
PRIX ASSOC. PROPRIÉTAIRES PARIS-PROVINCE
HANDICAP DE CATÉGORIE - 3 ANS - 17 000 € - 2 000 M
19 H 40
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
L.H.
K. Borgel
1 NADESCHDA
F3 59
3 C. Soumillon
F. Guy
J. Soubagné
2 LIQUID SPIRIT
H3 59
8 H. Journiac
Ec. Mathieu OffenstadtJ-Pier. Gauvin 3 CHICISSIME (E1)
F3 55,5 2 E. Cieslik
K. Morize
J.-M. Capitte
4 DIARISSA
F3 59
13 E. Hardouin
Ec. Mathieu OffenstadtK. Borgel
5 AVROTI (E1)
F3 56
9 A. Lustière
J. Wigan
F. Rohaut
6 TRACKING - O
F3 58
7 F.-X. Bertras
E. Eyvaso
C. Escuder
7 EGESTA
F3 57
6 F. Blondel
T. Marnane M. Palussière 8 YANLING
F3 52,5 5 V. Sanchez
J.-P. Simard S. Labate
9 ABSOLUTE SUMMER F3 55
4 F. Forési
D. Gandolphe S. Labate
10 APPLES CITY - A F3 55
1 A. Badel
C. Mendez UrenaC. Delcher Sanchez 11 BON DIMANCHE - O
NON PARTANT
Le Haras de La Gousserie C. Escuder
12 EL RIO GRANDE
H3 53
11 R. Fradet
P.-R. Nicolas E. Caroux
13 CHIQUIT INDIAN
F3 52,5 12 M. Forest
S. FLOURENT : 6 - 7 - 9 - 1 - 2 - 10
R. PORÉE : 7 - 2 - 5 - 9 - 10 - 6
H. BOUAKKAZ : 2 - 3 - 7 - 5 - 6 - 2
l
8
PRIX DE MIRAMAS
A RÉCL. - JEUNES JOCK. ET APP. - CSE G - 4 ANS ET + - 12 000 € - 2 000 M
20 H 10
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
G. Linsolas J. Reynier
1 SHERMAN OAKS
H5 56,5 2 B. Panicucci
G. Zamora C. Escuder
2 POWER SECRÉTARIAT - A M4 57,5 3 N. Kasztelan
Dioscuri Srl A & G. Botti (s) 3 SPEED OF SOUND M4 54,5 5 A. Chesneau
J. Morelli
F. Vermeulen 4 AIMLESS LADY - O F5 52
6 S. Léger
F. Segond K. Borgel
5 STAR WHITE
F5 53
4 A. Lustière
J.-C. Seroul F. Rossi
6 DYLIEV
F4 54
1 A. Orani
P. Thirionet C. Rossi
7 LA BELLE ETOILE
F4 52
7 J. Randazzo
S. FLOURENT : 1 - 4 - 6
R. PORÉE : 1 - 4 - 5
H. BOUAKKAZ : 1 - 3 - 5
l
è Terrain bon souple
è DERNIÈRE HEURE : Multicolor - Dandies - Diaspora -
Astérion - Pure Poésie - Rip - Chicissime - Star White
è ENTRAÎNEURS À SUIVRE : C. Escuder - F. Foresi
è JOCKEYS À SUIVRE : G. Millet - C. Soumillon
è NOS SÉLECTIONS : Gagnante : (801) Sherman Oaks
Placée : (310) Dame d’Alep
l
l
è ENTRAÎNEURS À SUIVRE : L.-C. Abrivard - V. Martens
è DRIVERS À SUIVRE : F. Nivard - S. Dieudonné
è NOS SÉLECTIONS :
Gagnante : (806) Dominator
Placée : (310) Paco Rabanne
HIER À ALENÇON (PICK 5)
4e COURSE 1. Bob (5), E. Raffin, G. 1,80 P. 1,60 ; 2.
Voilà Ecus (2), M. Gilard, P. 3,30 ; 3. Viking Fromentro (6),
P. Levesque, P. 3,40 ; 4. Uniflosa Bella (18), A. Wiels ; 5.
Trésor Wic (16), F. Joseph. Coup. gag. 14,10. Coup. pl.
(5-2) : 5,20 (5-6) 5,20 (2-6) 15. Coup. Ordre (5-2) : 16,90.
Trio (5-2-6) : 29,80. NP: 9. PICK 5 (5-2-6-18-16) : 76.
PAR R. P.
2
G. Crespel
J. Vanmeerbeck 1 CRYSTAL DU HIDOUX - Q H5 2 600 J. Vanmeerbeck
Ec. Péloski
C. Petrement
2 COMTE DAIDOU
H5 2 600 C. Petrement
E. Onghena E. Onghena
3 CLARA DU SAULE
F5 2 600 B. Onghena
M. de Sousa R. Derieux
4 CARE LOVE - Q
H5 2 600 R. Derieux
J. Jeanjot
D. Govaert
5 COPERNIC - P
H5 2 600 J. Jeanjot
J.-P. Piton
J.-P. Piton
6 CATY ANGOT
F5 2 600 J.-P. Piton
B. Piton
B. Piton
7 CALL ME SLY
H5 2 600 B. Piton
Scuderia Caramera ABV. Martens
8 CRISTAL DE MAX - A H5 2 600 C. Martens
D.-R. Blin
J.M.M. Riaud
9 CALBA DU PONT - Q F5 2 600 L. Verva
N.-A. Renault V. Renault
10 CÉRAVIN D'ALGOT H5 2 600 F. Nivard
D. Drouilly
N. Bridault
11 CLARA DALLAUCH - Q F5 2 600 E. Raffin
S. FLOURENT : 4 - 10 - 11 - 8 - 9 - 6
R. PORÉE : 10 - 9 - 11 - 8 - 4 - 6
H. BOUAKKAZ : 8 - 9 - 10 - 11 - 7 - 6
8
ATTELÉ - MÂLES - CSE NATIONALE - COURSE E - 21 000 € - 2 600 M
PRIX CHEVAUX-CHAMPAGNE-ARDENNE.COM
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
13 H 25
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - CLASSIC TIERCÉ - 2SUR4
4
PRIX DE SAULT-LÈS-RETHEL
l
PRIX DE SAINT-THIERRY
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
3
toire dans le rang des amateurs à Argentan
(Orne), mais n'oublions pas qu'il avait poussé une
certaine WITHMA à la faute ce jour-là. Depuis,
celle-ci s'est imposée à deux reprises...
6e COURSE 1. Carla d'Atout (7), G. Salles, G.
5,30 P. 2,50 ; 2. Cessilac (8), G. Jouve, P. 2,60 ; 3.
Cyrano de l'Iton (1), P. Abrivard, P. 3,30 ; 4. Cybèle des Peria (11), T. Ouvrie. Coup. gag. 23,30.
Coup. pl. (7-8) : 9,30 (7-1) 9,40 (8-1) 23,50. Coup.
Ordre (7-8) : 40,50. Trio (7-8-1) : 96,40.
7e COURSE 1. Acteur de Juigné (3), M. B. Lebey, G. 9 P. 3,70 ; 2. Artiste du Canter (9), M. V. Courne, P. 22,20 ; 3. Vip des Clos (6), M. M.-J. Marie, P.
16,50 ; 4. Berlingot (1), M. P. Jeanneteau. Coup. gag.
457,70. Coup. pl. (3-9) : 123,70 (3-6) 56 (9-6) 145,50.
Coup. Ordre (3-9) : 876,50. Trio (3-9-6) : 1.516,90.
HIER À DIEPPE (PICK 5)
1re COURSE 1. Cicalina (1), B. Lestrade, G.
1,70 P. 1,20 ; 2. Nadia Has (2), K. Dubourg, P.
1,50 ; 3. Bayonne (6), M. Farcinade, P. 3,70 ; 4.
Louvas (10), S. Bigot. Coup. gag. 2,30. Coup. pl.
(1-2) : 1,80 (1-6) 8,60 (2-6) 10,80. Coup. Ordre
(1-2) : 3,40. Trio (1-2-6) : 21,50. NP: 11.
2e COURSE 1. Bahia des Obeaux (6), W.
Denuault, G. 7,70 P. 2,40 ; 2. Bob de la Cheneau
(5), J.-S. Lebrun, P. 2,10 ; 3. Cité Martignac (3),
J. Tabary, P. 2,30 ; 4. Boléro d'Arc (8), A. de
Chitray ; 5. Cisterien (4), R. Bonnet. Coup. gag.
18,90. Coup. pl. (6-5) : 5,60 (6-3) 7,90 (5-3) 5.
Coup. Ordre (6-5) : 36,20. Trio (6-5-3) : 40. NP:
9, 11. PICK 5 (6-5-3-8-4) : 314.
3e COURSE 1. Nabuco Has (10), K. Dubourg,
G. 1,40 P. 1,10 ; 2. Superburg (2), J. Giron, P.
1,40 ; 3. Chinco d'Hermeraie (1), R. Bonnet, P.
1,60 ; 4. Don Iron (9), B. Meme. Coup. gag. 4.
Coup. pl. (10-2) : 2,40 (10-1) 2,50 (2-1) 5,80.
Coup. Ordre (10-2) : 4,70. Trio (10-2-1) : 10,80.
4e COURSE 1. Mount Kailas (1), B. Lestrade,
G. 1,70 P. 1,20 ; 2. Ducello (3), A. de Chitray, P.
2,90 ; 3. Dennzo (4), B. Meme, P. 2,30. Coup.
gag. 15,50. Coup. pl. (1-3) : 5,40 (1-4) 5,10 (3-4)
20,70. Coup. Ordre (1-3) : 16,20. Trio (1-3-4) :
52,10. Trio Ordre (1-3-4) : 192,60.
5e COURSE 1. Ballywood (2), T. Coutant, G.
5,50 P. 2,20 ; 2. Sol Blade (9), S. Bourgois, P.
5 ; 3. Noir des Carnettes (11), R. Bonnet, P.
9,50 ; 4. Yard Bird (3), A. de Chitray. Coup. gag.
40,20. Coup. pl. (2-9) : 10 (2-11) 34,50 (9-11)
96,30. Coup. Ordre (2-9) : 112,40. Trio (2-9-11) :
701,60.
6e COURSE 1. Diego des Ongrais (4), J.-S.
Lebrun, G. 13,40 P. 3,80 ; 2. Combarro (1), S. Bigot, P. 1,80 ; 3. Black Burg (10), C. Sagot, P.
5 ; 4. Bracœur (2), T. Blainville. Coup. gag.
26,30. Coup. pl. (4-1) : 10,40 (4-10) 33,90 (1-10)
16. Coup. Ordre (4-1) : 94,10. Trio (4-1-10) :
153,40. NP: 11.
7e COURSE 1. Prince Sumitas (1), B. Guenet,
G. 1,90 P. 1,30 ; 2. Blubery des Places (2), T. Menuet, P. 1,70 ; 3. Rennsenas (4), M. T. Guineheux. Coup. Ordre (1-2) : 3,60. Trio Ordre (12-4) : 8,50.
8e COURSE 1. Ray of Light (3), R. Bonnet, G.
10,50 P. 4,80 ; 2. Colier d'Or (2), J.-S. Lebrun, P.
2,40 ; 3. Steel du Turf (1), T. Coutant. Coup. Ordre (3-2) : 38,70. Trio Ordre (3-2-1) : 135.
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
27
HIPPISME
www.leparisien.fr
Beama sort de l’anonymat
Nos pronostics
LES PRÉFÉRÉS de S. Flourent
15
4
3
5
8
7
mardi à saint-cloud Revenue en forme et malchanceuse dans le quinté
de référence du 4 mai, notre favorite est très proche d’une victoire à ce niveau.
PAR STÉPHAN FLOURENT
LAURÉATE DE TROIS COURSES
provinciales l’été dernier, BEAMA (n°3)
a été mise au repos après son échec du
27 août à Deauville. Après une rentrée
nécessaire en avril à La Teste, elle
vient de démontrer, le mois dernier,
qu’elle était proche d’une première
victoire à ce niveau. En effet, malgré
une fin de course malheureuse, elle
termina à la hanche de THISVI et SKIPÉRIA, qu’elle retrouve dans les mêmes conditions. Tout sera encore une
question de parcours mais notre favorite peut s'imposer.
JUST WIN vise la victoire. Remarquée lors de ses trois dernières courses, JUST WIN (n°5) représente également une lauréate en puissance. Cinquième du quinté de référence (4 mai),
à une courte encolure de notre favorite, elle détient les moyens de la devancer, d’autant que sa situation au poids
Compiègne, 4 mai. BEAMA (Pierre-Charles Boudot) se rend au départ du Prix de
la Plaine du Putois. (Scoopdyga/Elliott Chouraqui)
paraît, avant le coup, assez favorable.
GIRL’S HOPE a tout pour plaire. Régulière, GIRL’S HOPE (n°4) revient en
terrain conquis puisque son seul essai
R É S U LTAT S E T R A P P O R T S
à ce niveau s’est soldé par une deuxième place le 19 mars. Découvrant une
tâche plus simple qu’en dernier lieu où
elle a pris part à une Listed-race, elle
EN DIRECT AU
devrait revenir sur le devant de la scène avec Christophe Soumillon.
THISVI défie le poids. Malgré ses 60
kilos, THISVI (n°1) a les moyens de
mener sa tâche à bien. Elle est confirmée à ce niveau puisque ses sept dernières courses ont eu pour cadre des
quintés. Sérieuse et montée par un
homme en forme (Tony Piccone), elle
s’annonce incontournable
SKIPÉRIA à bon port. Sans parvenir à
s’imposer, SKIPÉRIA (n°8) a bien couru
lors de ses cinq dernières tentatives.
Troisième du quinté de référence, elle
peut faire office de base de jeu.
KATHINKA en terre inconnue. Excellente lors de ses quatre dernières
sorties, KATHINKA (n°9) débute au
Val d'Or. Elle vise un accessit, comme SAO PAOLO MENINA (n°11) et
ELLECOURT (n°2), à ne pas condamner sur son échec dans l’épreuve de
référence.
1 THISVI
14 SHASLIKA
LES CONFIDENCES de K. Romain
3
4
9
1
8
5
L'ANALYSE de S. Doussot
5
3
9
8
4
1
PLAT - HANDICAP DIVISÉ - PREMIÈRE ÉPREUVE - FEMELLES - COURSE D - 52 000 € - 1 600 M - DÉPART VERS 13 H 47
S.R. AGE POIDS JOCKEYS
ORIGINES
DERNIERES PERFORMANCES
ENTRAINEURS CDE PROPRIETAIRES GAINS
11 SAO PAOLO MENI.
10 SHANAWEST
LE CHOIX de R. Porée
3
1
2
4
5
8
5
3
1
2
8
4
4
60
T. Piccone
E. Lellouche
13 F. Bianco
46 380
High Chaparral - Axioniki 2p 11p (16) 3p 5p 4p 3p 4p 4p 2p
9/1
2 ELLECOURT
Fb.
4
60
C. Demuro
E. Lellouche
10 Mlle S. Lellouche
36 570
Muhtathir - Carmelixia
8p 6p 5p (16) 9p 7p 1p 2p 4p 3p
15/1
59,5 P.-C. Boudot
43 880
Elusive City - High Will 4p 10p (16) 13p 1p 1p 1p 8p 7p 3p
5/1
LEUR SYNTHÈSE
Dark Angel - Allegrina
7p 2p 5p 2p (16) 1p 5p 5p 1p 6p
7/1
Mamool - Just Queen
5p 3p 7p 7p 4p (16) 6p 6p 7p 15p
6/1
Exécute - Yaven
3
5
4
1
8
9
4
H.-A. Pantall
14 Y. Bauer
Fgr.
4
59
C. Soumillon
F.-H. Graffard
5
Mandore Inter.Agency 31 830
5 JUST WIN - A
Fb.
4
58
T. Bachelot
M.& S. Nigge (s)
2
L. Bongen
53 130
57,5 Ronan Thomas
J.-V. Toux
8
P. Pédrono
98 060
A. Werlé
T. Lemer
12 Succ.H.De la Chauvelais 24 850
Y. Barberot
9
10p 14p (16) 6p 5p 1p 2p 5p 1p 1p
17/1
Air Chief Marshal - Karbayouna 4p 2p (16) 9p 4p 1p 5p 2p (15) 11p
22/1
Gold Away - Lerina
10/1
6 LYAVENITA
Fb.
5
7 KARBAYANE
Fb.cl.
4
8 SKIPÉRIA - O
Fal.
6
9 KATHINKA
Fb.f.
7
56
M. Barzalona
M. Münch
15 MM Racing
134 185
Speedmaster - Karsawina 4p 5p 1p 2p 8p 6p 6p (16) 17p 14p
12/1
10 SHANAWEST
Fb.
5
56
V. Cheminaud
N. Caullery
6
Mme C. Wingtans
107 380
Kingsalsa - Anawest
11p 13p 2p 15p 2p 7p 15p (16) 3p 3p
36/1
11 SAO PAOLO MENINA
Fb.
4
56
G. Benoist
D. Smaga
1
R. Nahas
19 670
Elusive City - Vezara
13p 6p 12p 4p (16) 1p 3p
14/1
12 WALLIS
Fal.
4
55,5 A. Badel
H. Ghabri
11 H. Ghabri
36 370
Gold Away - Ziriane
1p 1p 11p 3p 6p 6p 1p 3p (16) 5p
33/1
13 EQUILADY - O
Fb.
4
54,5 F. Blondel
P. Decouz (s)
7
A. Lucchetti
69 150
Palace Episode - L'Ecuyère 1p 7p 1p 5p 3p 3p (16) 13p 12p 7p
26/1
14 SHASLIKA
Fgr.
7
18/1
15 CREACH LIGHT
Fb.
16 GREY MAGIC NIGHT
Fgr.
57
56,5 M. Guyon
Passion Racing Club 180 630
F. Veron
D.&P. Prod'homme (s)
4
B. Giraudon
158 900
Slickly - Green Shadow 2p 7p 4p 6p 13p (16) 15p 18p 4p 12p
4
54
S. Pasquier
P. Demercastel
16 SCEA Ec. Bader
21 460
Creachadoir - Royal Lights 2p 3p 1p 5p (16) 11p 14p
19/1
4
53,5 I. Mendizabal
F.-X. de Chevigny
3
25 600
Smadoun - Red Valentine 1p 8p 1p 5p 2p 7p 8p (16) 4p 12p
24/1
L 'A R G U S
1. Thisvi, 61;
2. Ellecourt, 60,5;
3. Beama, 61,5;
4. Girl’s Hope, 59,5;
5. Just Win, 59;
6. Lyavenita, 56,5;
7. Karbayane, 56;
8. Skiperia, 57;
9. Kathinka, 55,5;
10. Shanawest, 54,5;
11. Sao Paolo Menina, 54;
12. Wallis, 53,5;
13. Equilady, 53;
14. Shaslika, 54;
15. Creach Light, 54,5;
3p 4p 5p 6p 5p 8p (16) 1p 4p 3p
54
Mme J. Rovisse
A : oeillères australiennes. O : oeillères normales.
Pour 4 ans et plus. Référence : + 22,5.
16. Grey Magic Night, 52,5.
SON CLASSEMENT
INTERPRÉTÉ
4. Girl’s Hope
5. Just Win
3. Beama
2. Ellecourt
8. Skiperia
14. Shaslika
1. Thisvi
9. Kathinka
TROPHÉE VERT : BOB GAGNE À ALENÇON
« BOB se met au vert ». Encore une fois, la forme de nos
« titres » s'est vérifiée dans l'étape du Trophée Vert d'Alençon, hier dans l'Orne. Mis en avant dans nos colonnes, le
grand favori, BOB (1,8/1), s'est imposé de bout en bout, sans
véritablement être inquiété dans la phase finale. Pas de
changement notable au classement général du Trophée Vert
puisque TRÉSOR WIC (5e) garde son maillot jaune.
milibris_before_rename
COTES
Fb.
Fb.f.
LES PRONOSTICS DE LA PRESSE
Bilto
Europe 1 (J. Covès)
Geny Courses
La Gazette
Le Dauphiné Libéré
Le Télégramme de Brest
Ouest-France (Gimcrack)
Paris Courses
Paris Turf
3
3
4
3
3
3
15
3
3
4 1 8 11 9 5
4 2 1 5 8 13
1 14 3 5 13 8
4 1 8 5 13 9
1 4 8 2 15 13
4 1 8 2 15 5
5 9 1 3 8 14
4 1 8 5 13 9
1 7 4 5 8 2
Paris-Turf.com
Paris-Turf TIP
Week-End (G. Covès)
RTL (B. Glass)
Spécial Dernière
Stato Turf Magazine
Tiercé Magazine
Tropiques FM (A. Yrius)
Week-End
3 1
4 3
4 3
1 3
8 1
1 3
4 1
4 3
3 4
7
1
11
8
9
8
3
11
1
4 5 8 2
8 2 5 7
2 1 5 8
9 5 2 4
3 13 4 5
4 9 11 7
5 8 2 13
1 2 13 14
8 5 13 9
LES PRIORITÉS 18 fois : Thisvi (1), Beama (3); 17 fois : Girl's Hope (4), Skipéria (8); 15 fois : Just Win (5); 10
fois : Ellecourt (2); 9 fois : Equilady (13); 8 fois : Kathinka (9); 4 fois : Karbayane (7), Sao Paolo Menina (11); 3 fois
: Shaslika (14), Creach Light (15). Abandonnées : Lyavenita (6), Shanawest (10), Wallis (12), Grey Magic Night (16).
L'HOMMAGE DU FILS À SON PÈRE
En s'imposant dans le Prix Jules Lepennetier, hier après-midi
à Saint-Malo, Quentin Lepennetier a rendu un vibrant hommage à son père, l'homme de GÉNÉRAL DU POMMEAU disparu en février 2013. Clin d'oeil du destin, il s'agit de la 100e
victoire du jeune driver. Il était pour l'occasion associé à
DORESTAN, un poulain de 4 ans, issue de JORESTANE, au
sulky de laquelle Jules Lepennetier a souvent brillé.
BEAMA
THISVI
ELLECOURT
GIRL’S HOPE
JUST WIN
SKIPERIA
11 SAO PAOLO MENI.
9 KATHINKA
1 THISVI
3 BEAMA - A
JUST WIN
BEAMA
KATHINKA
SKIPERIA
GIRL’S HOPE
THISVI
L'INSPIRATION de H. Bouakkaz
0 . 8 9 2 . 6 8 3 . 6 7 5 (EPA - 0,70 €/min)
4 GIRL'S HOPE
BEAMA
GIRL’S HOPE
KATHINKA
THISVI
SKIPERIA
JUST WIN
11 SAO PAOLO MENI.
14 SHASLIKA
RÉUNION 1 - 3e COURSE - PRIX DES LANDES
N° CHEVAUX
CREACH LIGHT
GIRL’S HOPE
BEAMA
JUST WIN
SKIPERIA
KARBAYANE
JUST WIN
BEAMA
THISVI
ELLECOURT
SKIPERIA
GIRL’S HOPE
13 EQUILADY
16 GREY MAGIC NIGHT
BEAMA
JUST WIN
GIRL’S HOPE
THISVI
SKIPERIA
KATHINKA
NOMBRE DE
CHEVAUX CITÉS
11 SAO PAOLO MENINA
2 ELLECOURT
14
Coup de folie
14 SHASLIKA
À 7 ans, elle est très confirmée à ce
niveau puisqu’elle a déjà couru 17
quintés. Cinquième de cette épreuve l’an passé, elle mérite crédit.
Entraîneur à suivre
NICOLAS CAULLERY
ENTRAÎNEUR PUBLIC depuis
2011, Nicolas Caullery est à la tête
d'un effectif de 45 chevaux dont fait
partie SHANAWEST : « La dernière
fois avec le n°13 en dehors, elle a été
contrainte de patienter. Auparavant,
elle n'avait pas été aidée par le tracé
rectiligne de Maisons-Laffitte. Face
aux seules femelles, elle est capable
de bien se défendre. »
Retrouvez son pronostic en page suivante dans « Le choix des entraîneurs ».
COQUIN BÉBÉ EFFECTUE SA RENTRÉE
Absent depuis sa 6e place obtenue le 13 décembre 2015 dans
le Critérium des 3 Ans, COQUIN BÉBÉ effectue sa rentrée ce
lundi sur l’hippodrome de Châtelaillon-La Rochelle. Sur cette
piste corde à gauche de 1 144 mètres, le pensionnaire de
Franck Leblanc sera associé à Pascal Tijou (123 victoires).
Avant cette reprise de contact, il s’est requalifié en trottant
1’15’’6 le mois dernier à Meslay-du-Maine.
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
28
HIPPISME
1
@le_Parisien
THISVI
60
T. PICCONE
2p 11p (16) 3p 5p 4p 3p
Elle a échoué après lutte pour le succès dans le quinté
de référence. A l'aise sur le mile, elle peut une nouvelle
fois faire parler d'elle sur cette piste qu'elle apprécie.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Compiègne, 4 mai 2017. Prix de la Plaine du Putois. Terrain souple. Plat. 52000 €. 1600m. 1. Lbretha 59,5. 2.
THISVI 59 (T. Piccone 10/1). 3. Skipéria 55,5. 4. Beama
58,5. 5. Just Win 57. 6. Greenshoe 54,5. 13 part. encol. - tête - cte tête - cte encol. - cte tête
Q Saint-Cloud, 19 mars 2017. Prix Dunette. Terrain souple. Plat. 52000 €. 2100m. 1. Redcold 55,5. 2. Girl's Hope
58,5. 3. Loanne 56. 4. Dorset Dream 59. 5. Twistina 55,5.
6. Olivia Pope 57. 11. THISVI 59,5 (T. Piccone 8/1). 17
part. 1/2 - 3/4 - tête - 2 - encol.
Q Maisons-Laffitte, 1er novembre 2016. Prix du Brionnais. Terrain très souple. Plat. 60000 €. 2000m. 1. Nice
To See You 54,5. 2. Isacc 59,5. 3. THISVI 58 (T. Piccone
13/2). 4. Skyler White 55,5. 5. Fleur D'Ipanema 55. 6. Firouzeh 57,5. 16 part. 1/2 - 1 1/4 - 3/4 - 1 1/2 - 1
5
JUST WIN
KATHINKA
6
Elle connaît une belle période et a démontré cette année à deux reprises qu'elle était capable de belles choses dans ce genre de lots. Elle n'est pas hors d'affaire.
Chantilly, 22 mai 2017. Prix du Château Neuf. Terrain psf
standard. Plat. 26000 €. 1700m. 1. Rominou 60. 2. Il Pittore 57,5. 3. Sardegna 56. 4. KATHINKA 58 (E. Hardouin
17/2). 5. Moon Express 60. 6. Easterburg 58,5. 16 part.
3/4 - cte encol. - tête - nez - 3/4
Q Chantilly, 7 mai 2017. Prix Danseur. Terrain psf standard. Plat. 52000 €. 3100m. 1. Prophets Pride 59,5. 2. Le
Pin 56,5. 3. Landjunge 60. 4. Dagobert Duke 55. 5. Rock
of Herin 55,5. 5. KATHINKA 53,5 (E. Hardouin 24/1). 16
part. 1 3/4 - encol. - cte tête - cte encol. - dh.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Vichy, 13 août 2013. Prix Sarepta. Terrain bon souple.
Plat. 27000 €. 2000m. 1. KATHINKA - O 57,5 (A. Crastus 82/10). 2. Horse No Name 57. 3. Atomic Béré 59. 4.
Maralinka 55,5. 5. Eurato 56,5. 5 part. 3 - 2 - 1/2 - nez
EQUILADY
Elle vient de dicter sa loi avec brio dans un petit handicap. Ce succès lui a valu d'être pénalisé de trois kilos.
Sa tâche se complique sensiblement.
Saint-Cloud, 19 mai 2017. Prix des Miramiones. Terrain
collant. Plat. 21000 €. 1600m. 1. EQUILADY - O 59 (F.
Blondel 10/1). 2. Opallia 59. 3. Medha 53,5. 4. Red Angel
58,5. 5. Top Sensation 60. 6. Marguerite Malpic 55,5. 18
part. 3 - 2 - 2 1/2 - 1 3/4 - 3/4
Marseille-Vivaux, 8 avril 2017. Prix de Marveyre. Bon
terrain. Plat. 18000 €. 2000m. 1. Un de la Canebière 59.
2. Ambre Sauvage 56. 3. Mantao 54,5. 4. Smoky City 53.
5. Cardolan 59. 6. Sherman Oaks 59. 7. EQUILADY - O
56,5 (PC. Boudot 6/1). 11 part. 2 - 1 1/2 - 2 - 1/2 - 2 1/2
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Deauville, 28 décembre 2015. Prix du Home. Bon terrain. Plat. 29000 €. 1900m. 1. Délice du Houley 57. 2.
EQUILADY 53 (E. Etienne 25/4). 3. Sas 55,5. 4. Paques
Island 55,5. 5. Noëlla 55,5. 6. Dani Blue 55,5. 9 part.
1 1/4 - 2 - cte tête - 2 1/2 - cte encol.
LYAVENITA
RONAN THOMAS
10p 14p (16) 6p 5p 1p 2p
SHANAWEST
10 V.11pCHEMINAUD
13p 2p 15p 2p 7p
60
3
SHASLIKA
14 F.2pVERON
7p 4p 6p 13p (16) 15p
BEAMA
57,5
7
KARBAYANE
Elle fait preuve de sérieux en compétition et sa valeur
a été revue à la baisse. Par conséquent, elle fait partie
des meilleurs trouble-fête.
La Teste, 10 mai 2017. Prix de la Ville de Biganos. Bon
terrain. Plat. 23000 €. 1400m. 1. Bolting 56. 2. Soho
Starlight 53. 3. Calvin 60. 4. KARBAYANE 54,5 (A. Werlé 15/2). 5. Keravnos 57. 6. Eliminator 59. 7 part. encol. - 3/4 - 1 1/2 - 1/2 - 4 1/2
Toulouse, 18 mars 2017. Prix de Montoulieu. Bon terrain.
Plat. 17000 €. 1600m. 1. Calvin 61. 2. KARBAYANE 58,5
(A. Werlé 13/1). 3. Miremont 58,5. 4. Mayyas 54,5. 5.
Oryx 58. 6. Saad 59. 8 part. 1/2 - 4 1/2 - 1 1/2 - 1/4 - tête
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Dieppe, 21 juin 2016. Prix Georges Marchand. Terrain
collant. Plat. 20000 €. 1400m. 1. KARBAYANE 56,5 (M.
Guyon 53/10). 2. Shabbab 58. 3. Mirasol 56,5. 4. Delightful Dew 56,5. 5. Ayaady 56,5. 6. Spring Bok 58. 12
part. cte tête - 5 - 1 1/2 - cte tête - cte encol.
SAO PAOLO MENINA
56
Elle vaut mieux que ne l'indique sa prestation du 4 mai
à Compiègne. Cette protégée de David Smaga est capable de se révéler dans cette catégorie.
Q Compiègne, 4 mai 2017. Prix de la Plaine du Putois.
Terrain souple. Plat. 52000 €. 1600m. 1. Lbretha 59,5. 2.
Thisvi 59. 3. Skipéria 55,5. 4. Beama 58,5. 5. Just Win 57.
6. Greenshoe 54,5. 13. SAO PAOLO MENINA 55 (T. Huet
13/1). 13 part. encol. - tête - cte tête - cte encol. - cte
tête
Q Maisons-Laffitte, 10 avril 2017. Prix du Château de
Maisons-Laffitte. Bon terrain. Plat. 52000 €. 1400m. 1.
Kitkarma 56,5. 2. Greenshoe 54. 3. Lbretha 59. 4. Comédia Eria 56,5. 5. Yosemite 52,5. 6. SAO PAOLO MENINA
55 (T. Huet 16/1). 16 part. 1 1/4 - cte tête - 1 - tête - 3/4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Deauville, 7 décembre 2016. Prix de Mirande. Bon terrain. Plat. 24000 €. 1900m. 1. SAO PAOLO MENINA
55,5 (T. Speicher 49/10). 2. Magari 59. 3. Acqua d'Azzurra 55,5. 4. Aztec Dreams 57. 5. Wallis 55,5. 6. Hout Bay
57. 15 part. 3/4 - 3/4 - 2 - encol. - nez
CREACH LIGHT
Elle fait preuve d'une louable régularité. Maintenant,
elle participe à son premier gros handicap et doit faire
ses preuves contre de telles rivales.
Maisons-Laffitte, 24 mai 2017. Prix de la Monnaie de
Paris. Terrain bon souple. Plat. 24000 €. 1600m. 1. See
You Soon 59,5. 2. CREACH LIGHT 57,5 (S. Pasquier
7/2). 3. Attilas 56. 4. Great Dora 57,5. 5. Furious des
Aigles 56,5. 6. Dakarus Fritz 60. 11 part. cte encol. - 1 1/4 - nez - cte encol. - 1 1/2
Compiègne, 4 mai 2017. Prix du Château de Compiègne. Terrain souple. Plat. 26000 €. 1600m. 1. Wallis 58.
2. Shaslika 59,5. 3. CREACH LIGHT 59,5 (S. Pasquier
8/1). 4. Medha 51,5. 5. Noble Agrippina 56,5. 6. Amiga
Intima 56,5. 14 part. cte tête - 1/2 - 3/4 - cte encol. - tête
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Maisons-Laffitte, 10 avril 2017. Prix du Parc de MaisonsLaffitte. Bon terrain. Plat. 26000 €. 1400m. 1. CREACH
LIGHT 56,5 (S. Pasquier 28/1). 2. Mésonera 57. 3. Fée
d'Artois 57. 4. Cara's Muse 56,5. 5. Ali Alexandra 60. 6.
Dauphine Dorée 54. 16 part. 2 - 1/2 - 1 - 3/4 - encol.
Cette jument bien connue n'a plus à faire ses preuves
dans les quintés. Avec l'aide d'un terrain assoupli, elle
peut se montrer à la hauteur. Notre coup de folie.
Compiègne, 4 mai 2017. Prix du Château de Compiègne. Terrain souple. Plat. 26000 €. 1600m. 1. Wallis 58.
2. SHASLIKA 59,5 (C. Soumillon 4/1). 3. Creach Light
59,5. 4. Medha 51,5. 5. Noble Agrippina 56,5. 6. Amiga
Intima 56,5. 14 part. cte tête - 1/2 - 3/4 - cte encol. - tête
Saint-Cloud, 19 avril 2017. Prix du Mesnil-Villement. Bon
terrain. Plat. 16000 €. 1600m. 1. King Air 56. 2. Usain
Best 57,5. 3. Windsea 57,5. 4. Séréna 54,5. 5. Calaf 59,5.
6. Don Mimi 57,5. 7. SHASLIKA 57,5 (P. Prod'homme
15/2). 10 part. 1 1/2 - 1 1/2 - cte encol. - cte tête - 3/4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Clairefontaine, 11 août 2014. Prix Zalataïa. Terrain très
lourd. Plat. 52000 €. 1600m. 1. SHASLIKA 54 (A. Crastus 73/10). 2. Gabella 57,5. 3. Cat Melody 54. 4. Lakritze
55,5. 5. Petite Dune 55. 6. Alzubra 54,5. 14 part.
1 1/2 - 1 1/2 - cte encol. - 1 - 1 1/2
M. Barzalona
320 points
8
5
4
1
15
7
9
3
1
9
4
8
5
3
15
7
SKIPERIA
JUST WIN
GIRL’S HOPE
THISVI
CREACH LIGHT
KARBAYANE
KATHINKA
BEAMA
THISVI
KATHINKA
GIRL’S HOPE
SKIPERIA
JUST WIN
BEAMA
CREACH LIGHT
KARBAYANE
LE CLASSEMENT
milibris_before_rename
1 THISVI
8 SKIPERIA
3 BEAMA
T. Piccone
795 points
8
1
11
2
3
4
5
9
SKIPERIA
THISVI
SAO PAOLO MENIN.
ELLECOURT
BEAMA
GIRL’S HOPE
JUST WIN
KATHINKA
10 fois
10 fois
9 fois
E. Hardouin
475 points
10
9
8
2
1
6
3
4
5
4
3
1
14
8
9
11
4 GIRL’S HOPE
5 JUST WIN
9 KATHINKA
C. SOUMILLON
7p 2p 5p 2p (16) 1p 5p
59
SKIPÉRIA
_________________________________________________________________________________________________
56,5
M. GUYON
3p 4p 5p 6p 5p 8p
Cette chic jument fait toutes ses courses. Elle est bien
connue des quintéistes et s'adapte à toutes les surfaces. Elle peut encore se mêler à l'emballage final.
Q Compiègne, 4 mai 2017. Prix de la Plaine du Putois.
Terrain souple. Plat. 52000 €. 1600m. 1. Lbretha 59,5. 2.
Thisvi 59. 3. SKIPÉRIA - O 55,5 (L. Delozier 8/1). 4. Beama 58,5. 5. Just Win 57. 6. Greenshoe 54,5. 13 part. encol. - tête - cte tête - cte encol. - cte tête
Q Chantilly, 16 avril 2017. Prix Thor. Terrain psf standard. Plat. 52000 €. 1900m. 1. Porsenna 59. 2. Geonpi
58. 3. Good Deal 53. 4. SKIPÉRIA 54 (H. Journiac 31/1).
5. Skaters Waltz 60. 6. Maher Senora 53. 16 part. cte encol. - 1 - cte tête - tête - cte encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Deauville, 13 décembre 2014. Prix des Manoirs. Bon terrain. Plat. 40000 €. 1900m. 1. Le Bandit 59. 2. SKIPÉRIA
58 (L. Delozier 47/1). 3. Bal d'Or 60. 4. Naloudia 60. 5.
Mongolia 56,5. 6. Dark Dream 56,5. 15 part.
2 1/2 - tête - cte encol. - encol. - 1/2
WALLIS
55,5
12 A.1p 1pBADEL
11p 3p 6p 6p
Ses deux dernières sorties se sont soldées par autant
de victoires. Maintenant, son poids est revu à la hausse
et elle se frotte à plus forte partie. Pas simple.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Compiègne, 4 mai 2017. Prix du Château de Compiègne. Terrain souple. Plat. 26000 €. 1600m. 1. WALLIS
58 (PC. Boudot 10/1). 2. Shaslika 59,5. 3. Creach Light
59,5. 4. Medha 51,5. 5. Noble Agrippina 56,5. 6. Amiga
Intima 56,5. 14 part. cte tête - 1/2 - 3/4 - cte encol. - tête
Cholet, 18 avril 2017. Prix Axa Merlet-Tison. Terrain très
souple. Plat. 17000 €. 1900m. 1. WALLIS 58 (PC. Boudot
52/10). 2. Zappeuse 59,5. 3. Fine Intention 57,5. 4. Mer et
Jardin 57,5. 5. Fumata Bianca 57,5. 6. Vodka Double
59,5. 14 part. nez - 1 - 2 1/2 - encol. - 1
Maisons-Laffitte, 31 mars 2017. Prix du Rond Adam.
Bon terrain. Plat. 21000 €. 2000m. 1. My Sweet Meera
55,5. 2. Valley Kid 55. 3. Dandy River 58,5. 4. Barkorba
60. 5. Freeze Law 58. 6. Illyrio 59. 11. WALLIS 60 (T. Bachelot 35/4). 17 part. 3/4 - 1/2 - encol. - 3 1/2 - encol.
GREY MAGIC NIGHT
16 I.1pMENDIZABAL
8p 1p 5p 2p 7p
JUST WIN
GIRL’S HOPE
BEAMA
THISVI
SHASLIKA
SKIPERIA
KATHINKA
SAO PAOLO MENIN.
Y. Barberot
845 points
53,5
Sa situation a été sensiblement revue à la hausse et
elle monte de catégorie pour la circonstance. Elle fait
partie des chances secondaires avant le coup.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Saint-Cloud, 19 mai 2017. Prix de Beaubourg. Terrain
collant. Plat. 19000 €. 1600m. 1. GREY MAGIC NIGHT
59,5 (S. Pasquier 37/10). 2. Santorina 58. 3. First Condé
57,5. 4. Dame d'Id 59,5. 5. Talento 52. 6. Magic Mc Henry
51,5. 15 part. encol. - 1 1/2 - 3 1/2 - encol. - 3/4
Chantilly, 30 avril 2017. Prix du Pavé de Thiers. Terrain
psf standard. Plat. 21000 €. 1600m. 1. Clytie 58,5. 2.
Mystical Prince 58,5. 3. Better On Sunday 59,5. 4. Trento
59. 5. Ribot Dream 58,5. 6. Red Angel 59,5. 8. GREY
MAGIC NIGHT 58 (S. Pasquier 31/4). 16 part.
1/2 - 1 1/2 - 2 - 1/2 - tête
Compiègne, 7 avril 2017. Prix de la Bourdelotte. Terrain
souple. Plat. 19000 €. 1600m. 1. GREY MAGIC NIGHT 57
(S. Pasquier 66/10). 2. Santorina 54,5. 3. Dame d'Id 60.
4. Champenoise 59,5. 5. Ginger Ninja 56,5. 6. First Condé
58,5. 14 part. 3 - 1 1/2 - 3 1/2 - 1 3/4 - 1
5
3
1
4
9
8
2
11
JUST WIN
BEAMA
THISVI
GIRL’S HOPE
KATHINKA
SKIPERIA
ELLECOURT
SAO PAOLO MENIN.
9 fois 2 ELLECOURT
8 fois 11 SAO PAOLO MENINA
8 fois 7 KARBAYANE
E. Lellouche
350 points
J. Boisnard
760 points
Y. Gourraud
840 points
N. Caullery
420 points
1
2
5
3
13
4
12
8
5
3
2
11
14
1
8
9
16
13
8
5
4
1
3
14
9
10
2
4
8
1
7
11
THISVI
ELLECOURT
JUST WIN
BEAMA
EQUILADY
GIRL’S HOPE
WALLIS
SKIPERIA
6 fois 14 SHASLIKA
5 fois 10 SHANAWEST
3 fois 13 EQUILADY
JUST WIN
BEAMA
ELLECOURT
SAO PAOLO MENIN.
SHASLIKA
THISVI
SKIPERIA
KATHINKA
3 fois 15 CREACH LIGHT
2 fois 6 LYAVENITA
2 fois 12 WALLIS
GREY MAGIC NIGHT
EQUILADY
SKIPERIA
JUST WIN
GIRL’S HOPE
THISVI
BEAMA
SHASLIKA
KATHINKA
SHANAWEST
ELLECOURT
GIRL’S HOPE
SKIPERIA
THISVI
KARBAYANE
SAO PAOLO MENIN.
2 fois 16 GREY MAGIC NIGHT
1 fois
ABANDONNÉE :
1 fois
NEANT
Bruits de sabots
PROPOS RECUEILLIS PAR S. D.
LE CHOIX DES ENTRAÎNEURS
C. Demuro
490 points
SHANAWEST
KATHINKA
SKIPERIA
ELLECOURT
THISVI
LYAVENITA
BEAMA
GIRL’S HOPE
8
54
15 S.2pPASQUIER
3p 1p 5p (16) 11p 14p
GIRL'S HOPE
En mars dernier, elle a prouvé qu'elle demeurait compétitive dans cette catégorie. Associée à Christophe
Soumillon, elle s'élancera avec de solides ambitions.
Saint-Cloud, 2 avril 2017. Prix Zarkava - Fonds Européen de l'Elevage. Bon terrain. Plat. 48000 €. 2100m. 1.
That Which Is Not 56. 2. Armande 56. 3. Thank You Bye
Bye 56. 4. Saimaa 56. 5. Cosmica Sidera 56. 6. Sacrifice
My Soul 56. 7. GIRL'S HOPE 56 (O. Peslier 35/4). 11 part.
encol. - 1 3/4 - 3/4 - 1 1/4 - encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Saint-Cloud, 19 mars 2017. Prix Dunette. Terrain souple.
Plat. 52000 €. 2100m. 1. Redcold 55,5. 2. GIRL'S HOPE
58,5 (PC. Boudot 7/1). 3. Loanne 56. 4. Dorset Dream
59. 5. Twistina 55,5. 6. Olivia Pope 57. 17 part.
1/2 - 3/4 - tête - 2 - encol.
Chantilly, 17 février 2017. Prix de Chauvry. Terrain psf
standard. Plat. 21000 €. 2100m. 1. Zémindari 58. 2.
Kapstadt 58. 3. Speed of Thought 58. 4. Hit The Jackpot
59. 5. GIRL'S HOPE 58,5 (D. Michaux 3/1). 6. Syndromos
57. 9 part. 3 1/2 - 3 - 2 1/2 - 1 1/4 - 1
56
11 G.13pBENOIST
6p 12p 4p (16) 1p 3p
54
4
57
A. WERLÉ
4p 2p (16) 9p 4p 1p 5p
LA SÉLECTION DES JOCKEYS
M. Guyon
445 points
59,5
P.-C. BOUDOT
4p 10p (16) 13p 1p 1p 1p
La dernière fois, elle aurait donné chaud à la gagnante
avec un meilleur déroulement de course. Sur la montante, notre favorite s'annonce redoutable.
Q Compiègne, 4 mai 2017. Prix de la Plaine du Putois.
Terrain souple. Plat. 52000 €. 1600m. 1. Lbretha 59,5. 2.
Thisvi 59. 3. Skipéria 55,5. 4. BEAMA - A 58,5 (PC. Boudot 22/1). 5. Just Win 57. 6. Greenshoe 54,5. 13 part. encol. - tête - cte tête - cte encol. - cte tête
La Teste, 14 avril 2017. Prix Jacques Meller. Bon terrain.
Plat. 23000 €. 1600m. 1. Bamiyan 60. 2. Roero 59. 3. Tamil Nadu 60. 4. Zafiro 56. 5. Oryx 56. 6. Laris 55,5. 10.
BEAMA - A 53 (T. Baron 32/1). 12 part. encol. - cte encol. - 1 3/4 - cte encol. - encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Vichy, 8 août 2016. Prix Sarepta. Terrain souple. Plat.
27000 €. 1850m. 1. BEAMA - O 55,5 (L. Delozier 23/10).
2. Dyliev 55,5. 3. Randulina 55,5. 4. Indécence Choisie
56. 5. Macello 57. 5 part. 2 - cte encol. - 1 1/2 - 1 1/2
Ses deux plus récentes tentatives sont décevantes.
Toutefois, si elle fournit son exacte valeur, elle a les
moyens de redorer son blason.
Q Compiègne, 4 mai 2017. Prix de la Plaine du Putois.
Terrain souple. Plat. 52000 €. 1600m. 1. Lbretha 59,5. 2.
Thisvi 59. 3. Skipéria 55,5. 4. Beama 58,5. 5. Just Win 57.
6. Greenshoe 54,5. 11. SHANAWEST 55,5 (V. Cheminaud 10/1). 13 part. encol. - tête - cte tête - cte encol. - cte tête
Q Maisons-Laffitte, 10 avril 2017. Prix du Château de
Maisons-Laffitte. Bon terrain. Plat. 52000 €. 1400m. 1.
Kitkarma 56,5. 2. Greenshoe 54. 3. Lbretha 59. 4. Comédia Eria 56,5. 5. Yosemite 52,5. 6. Sao Paolo Menina 55.
13. SHANAWEST 55 (V. Cheminaud 4/1). 16 part.
1 1/4 - cte tête - 1 - tête - 3/4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Saint-Cloud, 20 mars 2016. Prix Dunette. Terrain bon
souple. Plat. 52000 €. 1600m. 1. Shaslika 53. 2. Zoutia
57,5. 3. Sant'amanza 58,5. 4. SHANAWEST 59 (O. Peslier 16/1). 5. Skipéria 55. 6. Waikika 61. 16 part. 1/2 - encol. - tête - cte encol. - 3/4
54,5
13 F.1p BLONDEL
7p 1p 5p 3p 3p
C. DEMURO
8p 6p 5p (16) 9p 7p 1p
Elle reste sur trois échecs dans les gros handicaps et se
voit prise encore assez haut sur l'échelle des valeurs.
Sa tâche s'annonce délicate.
Q Compiègne, 4 mai 2017. Prix de la Plaine du Putois.
Terrain souple. Plat. 52000 €. 1600m. 1. Lbretha 59,5. 2.
Thisvi 59. 3. Skipéria 55,5. 4. Beama 58,5. 5. Just Win 57.
6. Greenshoe 54,5. 10. LYAVENITA 57 (R. Thomas 31/1).
13 part. encol. - tête - cte tête - cte encol. - cte tête
Q Maisons-Laffitte, 10 avril 2017. Prix du Château de
Maisons-Laffitte. Bon terrain. Plat. 52000 €. 1400m. 1.
Kitkarma 56,5. 2. Greenshoe 54. 3. Lbretha 59. 4. Comédia Eria 56,5. 5. Yosemite 52,5. 6. Sao Paolo Menina 55.
14. LYAVENITA 57,5 (R. Thomas 61/1). 16 part.
1 1/4 - cte tête - 1 - tête - 3/4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Maisons-Laffitte, 3 octobre 2016. Prix du Rond Boileau.
Bon terrain. Plat. 40000 €. 1600m. 1. LYAVENITA 55,5
(J. Cabre 15/1). 2. Romantic Pur 58,5. 3. Lugana 59. 4.
Zariyano 55. 5. Mount Isa 58,5. 6. Arcadia 58,5. 17 part.
1 1/4 - tête - cte encol. - tête - tête
56
M. BARZALONA
4p 5p 1p 2p 8p 6p
ELLECOURT
Elle a échoué pour ses deux participations dans les
événements. Elle aime attendre et cela comporte souvent des risques. En bout de combinaison.
Q Compiègne, 4 mai 2017. Prix de la Plaine du Putois.
Terrain souple. Plat. 52000 €. 1600m. 1. Lbretha 59,5. 2.
Thisvi 59. 3. Skipéria 55,5. 4. Beama 58,5. 5. Just Win 57.
6. Greenshoe 54,5. 8. ELLECOURT 59,5 (C. Demuro
16/1). 13 part. encol. - tête - cte tête - cte encol. - cte
tête
Q Chantilly, 9 avril 2017. Prix Lypharita. Terrain psf
standard. Plat. 52000 €. 1900m. 1. Mokka 55,5. 2. Kathinka 53,5. 3. Just Win 56,5. 4. Redcold 58. 5. Hygrove
Katie 59. 6. ELLECOURT 59,5 (T. Piccone 18/1). 16 part.
2 1/2 - 1 1/4 - 1 1/4 - encol. - 3/4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Chantilly, 30 octobre 2015. Prix Quatrième Tête. Bon
terrain. Plat. 34000 €. 1800m. 1. Magnanime 55,5. 2. ELLECOURT 55,5 (G. Benoist 6/4). 3. Wanderina 54. 4. Korinna 53. 5. Gamoudiya 55,5. 6. Rose Highness 55,5. 6
part. 3/4 - encol. - 3 - 3 - 4 1/2
58
T. BACHELOT
5p 3p 7p 7p 4p (16) 6p
Elle enchaîne les bonnes sorties dans ce type d'épreuves et mériterait de voir sa régularité récompensée.
Elle mérite un large crédit.
Q Compiègne, 4 mai 2017. Prix de la Plaine du Putois.
Terrain souple. Plat. 52000 €. 1600m. 1. Lbretha 59,5. 2.
Thisvi 59. 3. Skipéria 55,5. 4. Beama 58,5. 5. JUST WIN
57 (A. Hamelin 9/1). 6. Greenshoe 54,5. 13 part. encol. - tête - cte tête - cte encol. - cte tête
Q Chantilly, 9 avril 2017. Prix Lypharita. Terrain psf
standard. Plat. 52000 €. 1900m. 1. Mokka 55,5. 2. Kathinka 53,5. 3. JUST WIN 56,5 (A. Hamelin 10/1). 4. Redcold 58. 5. Hygrove Katie 59. 6. Ellecourt 59,5. 16 part.
2 1/2 - 1 1/4 - 1 1/4 - encol. - 3/4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Chantilly, 9 mai 2016. Prix Volterra. Bon terrain. Plat.
55000 €. 1600m. 1. Volta 56,5. 2. Qatar Power 56,5. 3.
JUST WIN 56,5 (A. Hamelin 15/1). 4. Magnoléa 56,5. 5.
Alnajmah 56,5. 6. Powder Snow 56,5. 10 part.
2 1/2 - 3/4 - cte encol. - 1 1/4 - tête
9
2
1 fois
BEAMA- H.-A. Pantall :
« Sa tentative du 4 avril à Compiègne
n'est pas à prendre au pied de la lettre. Elle n'a pas été chanceuse ce
jour-là. Elle va dans tous les terrains.
Si elle bénéficie d'un parcours favorable, elle a les moyens de figurer à
l'arrivée. »
GIRL'S HOPE - F.-H. Graffard :
« Après sa septième place dans une
Listed-race, le 2 avril à Saint Cloud,
elle est partie se faire saillir au haras
et va courir pleine. Elle se présentera
en belle forme. Elle a fait ses preuves
à ce niveau de compétition au mois
de mars en se classant au deuxième
rang. Je ne serais pas surpris de la
voir bien courir. »
JUST WIN - S. Nigge :
« Ses dernières sorties dans les événements sont satisfaisantes. Elle a
gardé des ressources intactes. Un assouplissement du terrain ne sera pas
pour lui déplaire. Elle est une nouvelle fois capable de bien se comporter
même si sa situation au poids ne lui
laisse pas de marge. »
SKIPERIA- Y. Barberot :
« Elle n'a pas de marge au poids mais
c'est jument bien connue qui donne
toujours son maximum. L'état du terrain n'a pas d'impact sur ses résultats. Elle peut se placer. »
WALLIS - H. Ghabri :
« Elle reste sur deux succès dans des
handicaps. Elle est en bonne condition physique et se plaît sur 1 600
mètres. Même si elle est mieux sur
des pistes détrempées, elle a déjà
bien fait sur toutes les surfaces. Elle
est désormais prise en valeur 33. Malgré tout, elle devrait bien se défendre.»
SHASLIKA- D. Prod'homme :
« La dernière fois à Compiègne, elle a
bien tenu sa partie en prenant la
deuxième place d'un handicap face
aux femelles. Elle revient dans les
quintés. Elle a besoin d'un terrain assoupli. J'espère que la météo sera
maussade. Elle est en bonne forme. Il
ne faut pas en faire une impossibilité.
Une place est à sa portée. »
À vos carnets
è DERNIERS TUYAUX
BEAMA : remarquée le 4 mai.
JUST WIN : régulière.
è DES OUTSIDERS
SKIPERIA : irréprochable.
KATHINKA : débute sur cette
piste.
è DERNIÈRE MINUTE
GIRL’S HOPE : à reprendre.
THISVI : au mieux.
n Favorites battues (dernière
sortie)
4/1 SHASLIKA
7/2 CREACH LIGHT
n Numéros en forme
7 - 8- 10 - 5 - 14
n Numéros à l'écart
9 - 13 - 15 - 6 - 16
n Entraîneurs en forme
J.-V. Toux - F.-X. de Chevigny
n Jockeys en forme
V. Cheminaud - A. Badel
n Entraîneurs à l'écart
E. Lellouche - N. Caullery
n Jockeys à l'écart
F. Veron - A. Werlé
è ARRIVÉE DU 07/06/2016
1er : SAN’T AMANZA - F5 60
2e : BANDANETTA - F4 60
3e : BALOUBA - F5 54,5
4e : HEAVENLY SCENT - F4 54,5
5e : SHASLIKA - F6 57
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
29
LOISIRS
www.leparisien.fr
« Je fais ce que
je veux»
HUMOUR
Après avoir dit adieu à la scène
en 2013, Guy Bedos reviendra dans
les prochains mois dans un spectacle
où il commentera l’actualité.
PROPOS RECUEILLIS PAR
SYLVAIN MERLE
“
J’AI BESOIN
DE PARTICIPER
À LA VIE PUBLIQUE.
milibris_before_rename
”
LP/OLIVIER ARANDEL
T
oujours aussi cabot à
bientôt 83 ans, Guy
Bedos n’a rien perdu
de son mordant.
Quand on lui demande pourquoi
il remonte sur scène, après des
adieux en 2013 à l’Olympia, le
papy du rire de résistance montre les dents. Avant d’expliquer
pourquoi il fera son retour la saison prochaine avec sa célèbre
revue de presse, renouant en
public avec ces saillies caustiques qui ont pu lui valoir quelques procès.
Il a changé d’avis, ça le titillait
trop alors que l’actualité politique n’a peut-être jamais été aussi folle. A le rencontrer en terrasse sur l’île Saint-Louis, on devine
déjà la gourmandise qu’il aura à
égratigner les puissants, qu’il
étrille une nouvelle fois dans son
dernier livre*. Pour ce retour il
n’a ni date ni salle. Mais déjà hâte
d’y être.
Pourquoi avez-vous décidé
de remonter sur scène ?
GUY BEDOS. Parce que ça me plaît,
j’en ai envie et, en général, j’ai tendance à faire ce qui me plaît.
« La der des ders » à l’Olympia
en 2013, c’était donc de faux
adieux ?
Vous m’accusez d’être un menteur ? Je vous emmerde.
La salle avait chanté « Ce n’est
qu’un au revoir » il y a quatre
ans. Vous pensiez déjà à
remonter sur scène ?
Non, non ! Je peux changer
d’avis, non ? C’est comme en
amour, il arrive qu’on se sépare
et puis qu’on se retrouve. Je ne
peux pas vous répondre de
façon logique, ce n’est pas logique en effet. Mon producteur,
Jean-René Pouilly, m’a proposé
ce projet, j’y adhère. Point.
Vous disiez ne pas vouloir
« faire le combat de trop »,
devenir le « Stéphane Hessel
de l’humour »… On va vous
les ressortir ces formules...
Je m’en fous, je fais ce que je
veux. Ça m’excite. Je porte ça en
moi, j’ai besoin de participer à la
vie publique… Mais vous m’inquiétez avec vos questions. Je
n’aimerais pas que tout le monde
se demande pourquoi je
reviens, j’espère juste que le
public viendra en se satisfaisant
de me retrouver. Ce ne sera pas
un one-man-show, il n’y aura
pas de sketchs, mais la revue de
presse suivie d’un débat avec le
public.
Il vous manquait, ce public ?
Oui, on a une relation particulière. Je ne peux pas faire dix pas
dans la rue sans qu’on me
demande quand je reviens. Ce
n’est pas étranger à ma décision,
je pense que les gens auront
envie de m’entendre commenter la politique actuelle. D’une
certaine manière, j’ai l’impression que je suis délégué par le
public pour dire des choses que
beaucoup de gens pensent et ne
peuvent exprimer.
L’actualité politique
est telle que vous avez
envie de l’ouvrir ?
C’est ça ! En politique, on choisit
entre deux inconvénients.
Entre Macron que je ne connais-
s a i s p a s , e t L e Pe n q u e j e
connaissais trop, j’ai voté Macron. Je ne suis pas sûr d’en être
dingue, mais j’ai voté pour lui
aux premier et second tours. Et
je voterai pour son mouvement
aux législatives.
Vous l’avez trouvée
comment cette campagne
présidentielle ?
Très troublante avec, à l’arrivée,
ce jeune homme élu président
de la République ! Je suis sidéré
et enchanté, il rafraîchit l’ambiance. Je ne regrette pas mon
vote, il a été très bon face à Poutine et Trump, auquel il a résisté
presque physiquement. Ce qui
aurait pu me déplaire, c’est qu’il y
ait des gens de droite avec lui, il y
en a, mais ce sont des proches de
Juppé, qui est l’homme de droite
que je respecte le plus. Je suis
antiraciste, en politique aussi.
Desproges penchait plutôt à
droite, mais on s’entendait très
bien, on se taquinait un peu sur
ce point.
On vous pensait plus
du côté de Mélenchon…
On se connaît bien, on se tutoie,
il est d’une gauche qui me
séduit, mais je ne l’approuve pas
Paris (île Saint-Louis),
le 2 juin.
A 83 ans,
Guy Bedos veut
remonter sur scène.
“
IL Y A DEUX
MOTS TRÈS
IMPORTANTS
DANS LA VIE :
OUI ET NON.
JE DIS SOUVENT
NON.
”
toujours. Il est brillant, mais son
nombrilisme me dérange et, au
moment où il fallait prendre
position après le premier tour, il
n’a pas appelé à voter contre
Marine Le Pen. Ça m’a choqué. Il
y a quelques années, je l’avais
soutenu dans une législative et
un peu taquiné à la tribune. Tout
le monde se marrait, sauf lui, il
faisait la gueule.
On vous présente désormais
comme le père de Nicolas
Bedos. Auparavant, on le
présentait comme votre fils…
Il faudra faire un contrôle ADN
mais, normalement, c’est mon
fils. (Il sourit.) Même tout petit, je
n’ai pas eu envie de le rendre, j’ai
tout de suite vu que c’était bien
mon fils.
Vos relations sont parfois
compliquées…
Oui. Il ne me ressemble pas à ce
point, j’ai plus de bienveillance
que lui. Il est un peu narcissique
et a tendance à ne pas supporter
qu’on aille trop sur son terrain. Il
a un problème avec sa sœur Victoria, qui écrit et joue elle aussi,
avec également beaucoup de
talent. Moi, il est bien obligé de
m’encaisser, j’étais là avant lui.
Mais il est très doué, et je suis très
fier de lui, comme de mes autres
enfants. J’ai des relations magnifiques avec eux.
Vous aviez aussi des projets
au cinéma (lire ci-dessous)...
C’est en attente. Ça a beaucoup
changé le cinéma. Avant, les producteurs avaient de l’argent.
Maintenant, ils en cherchent.
Mais il y a des films que j’ai refusés, dont un, récemment, avec
Christian Clavier.
Pourquoi ?
Je ne l’aime pas, ni à l’écran ni en
privé. J’ai mes têtes. Même si on
me payait très bien, je ne le
ferais pas. Il y a deux mots très
importants dans la vie : oui et
non. Je dis souvent non.
Remontez-vous sur scène
pour l’argent ?
Non. Et même si c’était le cas, je
vous répondrais non. J’écris des
livres qui se vendent plutôt bien,
et ça non plus, je ne le fais pas
pour l’argent, je n’ai pas besoin
d’argent mais d’activité. J’aime
autant écrire que jouer.
Vous étiez-vous arrêté
pour raison de santé ?
Non, je vais plutôt bien, merci.
Désolé pour ceux qui ne
m’aiment pas, il va falloir patienter un peu.
* « A l’heure où noircit la campagne », 153 p. Ed. Fayard, 16 €.
VIDÉO
www.leparisien.fr
« Le public me manque »
Trois films dans les cartons
GUY BEDOS, le comédien,
a trois films en préparation.
Un scénario de Stéphane
Robelin, avec qui il a tourné
« Et si on vivait tous
ensemble », raconte
l’histoire d’un militant FN
niçois qui tombe amoureux
d’une femme de couleur et
devient militant de la Ligue
des droits de l’homme. Il
devrait aussi jouer dans
l’adaptation du livre de
Roland Bacri, « le Beau
Temps perdu », dans
lequel il incarnerait un juif
de retour en Algérie qui se
lie d’amitié avec un
chauffeur de taxi
qu’interpréterait Fellag.
Enfin, il pourrait prendre
part à l’adaptation du
roman de Nina Koriz, « Des
femmes de cœur », dans
lequel une jeune Française
retourne en Algérie
enquêter sur ses origines.
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
30
DYD FOTOGRAFOS/GEISLER-FOTOPRESS
Tom Cruise dévoile le titre
du nouveau « Top Gun »
Il avait déjà
confirmé une
suite de « Top
Gun », de Tony
Scott, sorti en
1986. Ce weekend, Tom Cruise a révélé que la
suite des aventures des pilotes
s’intitulera « Top Gun :
Maverick », du nom de son
personnage de tête brûlée qu’il
va retrouver. « Je ne voulais
pas d’un numéro, on n’en a
pas besoin », a expliqué l’acteur
américain de 54 ans dans un
entretien accordé à « Access
Hollywood », promettant un
film dans « la même veine »
que le premier et une histoire
de compétition. Le tournage est
prévu d’ici un an.
REUTERS/MARIO ANZUONI
« Wonder Woman »
déprogrammé à Alger
milibris_before_rename
Après le Liban, qui
a interdit jeudi la
sortie en salles du
film américain
« Wonder
Woman », parce
que la superhéroïne est
incarnée par l’actrice
israélienne Gal Gadot, c’est hier
à Alger que la superproduction,
à voir à partir de mercredi en
France, a été déprogrammée.
Prévue jeudi dans le cadre de
la 2e édition des Nuits du
cinéma, sa projection a été
annulée. Cette diffusion avait
enflammé les réseaux sociaux
et déclenché une pétition pour
son retrait, parce que la
comédienne avait défendu à
l’été 2014 l’offensive de son
pays contre la bande de Gaza.
Les organisateurs ont assuré
que cette déprogrammation
était liée à des problèmes de
droits d’exploitation, et que le
film serait reprogrammé.
ROCK
Le chanteur
de Midnight Oil,
Peter Garrett,
nous explique
pourquoi le
groupe australien
se reforme après
quinze ans
d’absence.
PROPOS RECUEILLIS PAR
ÉRIC BUREAU
«THE TIME HAS COME »…
« L’heure est venue », comme ils le
chantaient il y a pile trente ans
dans « BedsAre Burning », leur
plus grand succès. Revoilà les
musiciens de Midnight Oil. Quinze
ans que le groupe rock australien
n’a pas fait d’album ni de tournée. Il
sort deux coffrets, « The Full
Tank » et « Overflow Tank », qui
racontent ses trois décennies de
carrière (lire ci-dessous), et s’est
lancé dans un périple mondial qui
fera six haltes en juillet en France,
dont deux à l’Olympia. Avant de
partir en tournée, Peter Garrett,
64 ans, nous a expliqué depuis
l’Australie, où il vit, les raisons de
ce retour inattendu.
On téléphone rarement à un
musicien à 7 heures du matin.
PETER GARRETT. (Il rit.) C’est sûr,
mais je n’ai pas le choix, j’ai du travail… et trois enfants. Quand j’étais
musicien, je me couchais lorsque
le soleil se levait. Mais quand je me
suis lancé en politique, il y a dixquinze ans, je me suis mis à me
lever tôt, et j’ai gardé cette mauvaise habitude. Cela ne va pas être
évident en tournée. (Rires.)
Pourquoi Midnight Oil
revient-il ?
Nous sommes encore en état de le
faire, et ça a une raison d’être. Midnight Oil brûle encore. Mais, pour
être franc, je n’ai jamais pensé que
SONY MUSIC ENTERTAINMENT
Le tournage du
troisième opus des
aventures de la
famille Tuche, d’Olivier Baroux,
débute demain pour une sortie
prévue en février 2018, selon
« le Film français ».
Apprenant que le TGV passe
par son village de Bouzolles
mais sans s’arrêter, Jeff Tuche
(Jean-Paul Rouve, photo) tente
de joindre le président pour
infléchir le projet. En vain. il
ne voit plus qu’une seule
solution : se présenter à
l’élection présidentielle. Voici
les Tuche s’installant à l’Elysée
avec pour devise : liberté,
égalité, fraternituche. Plus gros
succès français en 2016, le film
« les Tuche 2 » avait attiré près
de 4,7 millions de spectateurs,
contre 1,5 million pour le
premier en 2011.
« Midnight Oil brûle encore »
le groupe était fini. Même quand
j’étais élu au Parlement, nous
avons fait quelques très gros concerts de charité en Australie. Mais
ce qui m’a reconnecté à la musique, c’est l’autobiographie que j’ai
sortie l’an dernier.
Vous avez été ministre
de l’Environnement de 2007
à 2010, puis de l’Education
de 2010 à 2013. Etre ministre
vous a apporté ce que vous
espériez ?
Oui et non. Lorsque je suis entré
au gouvernement, cela a été plus
dur que prévu. Les décisions, le
business politique, ce n’est pas
très joli, c’est comme faire cuire
des saucisses. Il y a du gras qui
saute et qui tache. (Rires.) Mais il y
a des décisions, parfois très visibles, parfois pas du tout, dont je
suis très fier. Dans mon deuxième
gouvernement, j’ai été ministre de
l’Education, ce à quoi je ne m’attendais pas du tout. Nous avons
mené à bien une grande réforme
du système scolaire. Tout n’était
pas parfait, mais j’ai fait mon job
sérieusement et, si c’était à refaire,
je referais les mêmes choses.
Qu’est-ce qui vous met
en colère ?
Les gens qui ne s’engagent pas, qui
se replient sur eux. Je ne parle pas
des Français qui ont une longue
tradition d’activisme.
Après votre tournée,
plancherez-vous sur
un album ?
Je l’espère, car nous avons du nouveau matériel. J’ai écrit des choses, les garçons aussi, mais je ne
sais pas encore si cela aboutira
après la tournée. L’industrie du
disque a tellement changé, est-ce
qu’un album est la bonne réponse ? Ce qui est sûr, c’est que j’ai
énormément de matière. Entre
Trump et Le Pen, il y a tellement à
écrire.
Au fait, que signifie
« Midnight Oil » ?
N’y cherchez pas une portée politique. C’est sorti du chapeau, par
hasard. « Burning the midnight
oil » signifie « veiller tard dans la
nuit ». C’est plutôt le résumé de la
vie de musicien.
En tournée les 6 et 25 juillet à Paris
(Olympia), le 7 au festival Beauregard,
le 9 à Argelès-sur-Mer, le 14 à Musilac,
le 16 aux Vieilles Charrues.
À LIRE AUSSI
www.le parisien.fr
Retrouvez l’intégralité
de l’interview sur le blog
« It’s only rock’n’roll »
Le groupe
australien Midnight
Oil (Peter Garret
au premier plan)
revient avec une
tournée mondiale
et six dates
en France.
“
JE N’AI JAMAIS
PENSÉ QUE LE
GROUPE ÉTAIT
FINI. MÊME
QUAND
J’ÉTAIS ÉLU
AU PARLEMENT,
NOUS AVONS
FAIT QUELQUES
GROS CONCERTS
DE CHARITÉ.
”
Deux coffrets pour une carrière
IL SERAIT VRAIMENT injuste de résumer
v Midnight
à « Beds Are Burning » et à
v l’album «OilDiesel
Dust », sortis en
v 1987. De 1978 àand
2002, le groupe
v australien a eu une carrière
v et un engagement exemplaires, onze
Après quinze ans d’absence, Peter Garret (en blanc), ne sait pas si
la tournée débouchera sur un album.
albums de rock enflammé, des
concerts toujours d’une
grande intensité. C’est
cette histoire que
racontent avec
exhaustivité deux coffrets
métalliques en forme de
grosses boîtes de
conserve. C’est cher, mais
tout y est : « The Full
Tank » réunit tous les
albums et mini-albums,
soit dix heures trente de musique, quand
« Overflow Tank » livre quatorze heures
d’images et de chansons souvent
inédites. De quoi remettre Midnight Oil à
sa juste place : dans les cinq groupes
australiens qui ont compté.
« The Full Tank », Sony Legacy, 13 CD
et 1 DVD, 172 € ; « The Overflow
Tank », Sony Legacy, 6 CD et 8 DVD,
178 € ;
et aussi
« The
Complete
Vinyles
Box Set »,
13 vinyles,
300 €.
LP/ MATTHIEU DE MARTIGNAC
PATHÉ FILMS/VÉRO BONCOMPAGNI
Les Tuche
à l’Elysée
@le_Parisien
SONY MUSIC ENTERTAINMENT
PEOPLE
EXPRESS
LOISIRS
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
31
LOISIRS
www.leparisien.fr
Affreux, sales et réjouissants
PARIS PREMIÈRE, 20 H 50 Ce soir, la chaîne diffuse en direct la onzième cérémonie des Gérards.
Une soirée potache pour rire de la télévision qui se déroule au Grand Point-Virgule.
PAR BENOÎT DARAGON
Saignantes nominations
rédéric Royer n’aurait jamais cru, en créant en
2006 les Gérards de la télévision avec quelques amis espiègles, que la blague continuerait
toujours onze ans plus tard. Et
pourtant, ce soir, le journaliste
et sa bande (son confrère Stéphane Rose, l’actrice Emilie Arthapignet et les auteurs Philippe Naas et Marc Michaud)
enfileront une nouvelle fois leur
tenue de gala pour animer cette
cérémonie qui récompense le
pire de la télé. Une fois par an, ils
prennent un malin plaisir à
égratigner quelques icones sacrées qui règnent au quotidien
sur le petit écran. Le sel des Gér a rd s , d i f f u s é s d e p u i s l a
deuxième édition sur Paris
Première, ce sont les nominations. A côté des traditionnels
trophées du pire animateur et
de la pire animatrice, figure une
inventive série de prix aux intitulés à rallonge (voir ci-contre).
Comme les dessins de
« Charlie Hebdo », c’est drôle,
un peu méchant, mais terriblement bien senti. « On dit tout
haut ce que les téléspectateurs
pensent tout bas devant leur
télé », affirme Frédéric Royer.
Au fur et à mesure de l’année, il
note toutes ses idées, avant de
les mettre en commun avec ses
collègues pour composer une
vingtaine de catégories. Les gagnants sont choisis par la fameuse Académie des Gérards.
Une assemblée absolument
pas représentative, composée
de 25 journalistes choisis pour
leur mauvais esprit.
ALESSANDRA SUBLET
emportera-t-elle son
troisième Gérard, un joli
parpaing doré ? Pour cela,
elle va devoir battre
Sandrine Quétier, AnneSophie Lapix, Karine Le
Marchand, Enora Malagré
et surtout Amanda Scott,
éphémère nouvelle star
des après-midi
de France 2.
Mais le sel de cette
cérémonie, ce sont les
catégories inspirées par
l’actualité : « Gérard de
l’animateur qui a prêté
allégeance à la dèche »,
« Gérard du chroniqueur
politique qui cumule les
mandats », ou « Gérard
de l’animateur à l’emploi
tellement fictif qu’on
pourrait l’appeler
Penelope » !
Seule certitude,
Jean-Marc Morandini
figurera au palmarès
puisqu’il est le seul
nommé pour le prix
du « Ça sent pas
bueno pour la suite
de ta carrière ». Idem
pour Delphine Ernotte,
la patronne de France
Télévisions, cinq fois
nommée au « Gérard
de la gâchette »,
pour les évictions
de David Pujadas,
Amanda Scott, Mathieu
Madénian et Thomas VDB,
Georges Pernoud
ou William Leymergie.
PHOTOS PARIS PREMIÈRE/LOU BRETON
F
Stéphane Rose, Emilie Arthapignet, Frédéric Royer et Jérôme de Verdière (de g. à d.) seront
en tenue de gala pour animer la cérémonie qui récompense le pire de la télé.
Mais derrière les potacheries
se cache un bon résumé de la
saison. Après sa série de dérapages, Cyril Hanouna est bien
parti pour décrocher pour la
quatrième année consécutive
le Gérard de l’animateur. « Il y a
un risque, oui, déplore l’organisateur. Mais je vous jure qu’on
aimerait passer à autre chose. »
Si l’ombre de Vincent Bolloré,
l’omniprésent propriétaire de
Canal +, planait sur la précédente édition, cette fois-ci, c’est
le service public qui devrait
être à l’honneur, si on peut dire.
« France Télévisions change de
dirigeant tous les deux ans. Et
“
chaque nouveau patron veut
mettre sa patte. Actuellement,
ON DIT
ils veulent rajeunir leurs proTOUT HAUT
grammes, mais ils virent
CE QUE LES
des jeunes comme Madenian
TÉLÉSPECTATEURS et VDB », ironise Frédéric
PENSENT TOUT
Royer.
BAS DEVANT
A savoir maintenant quelle
LEUR TÉLÉ
star du petit écran débarquera
FRÉDÉRIC ROYER,
en direct récupérer son prix, afCRÉATEUR
DES GÉRARDS
fichant ainsi son autodérision.
Dans la catégorie fair-play, le
trophée est détenu depuis 2014
par Sophia Aram, venue sur
scène après l’accident industriel de « Jusqu’ici tout va bien »,
quelques semaines seulement après l’arrêt de l’émission.
”
MUSIQUE
« Sur les chantiers, on me demande des selfies »
Le chanteur Mickaël Dos Santos, révélé par « Incroyable Talent », vient de sortir son premier single
tout en continuant à travailler comme plaquiste.
PAR MICHAËL ZOLTOBRODA
LP/PHILIPPE DE POULPIQUET
L
La sortie du premier album de Mickaël Dos Santos
est prévue pour la fin de l’année.
milibris_before_rename
e sourcil droit levé et le regard fixé sur les cordes de sa
guitare. Ce jour-là, Mickaël Dos
Santos ne nous voit pas arriver
dans l’appartement parisien design qui lui sert de décor. Entouré de sa manageuse et d’une
équipe technique, le finaliste de
« La France a un incroyable talent », sur M 6 l’an dernier, tourne le clip de « Prendre l’air », le
premier single de son album
dont la sortie est prévue en
fin d’année. « Ça parle d’amour,
raconte le chanteur de 21 ans.
J’essaye d’apporter mon grain
de sel, surtout dans les thèmes
que je souhaite aborder. »
Pour lui, tout ça est un monde
totalement nouveau : « En
moins d’un an, c’est allé très vite.
Je suis passé de rien à un grand
tout. » A l’automne dernier, ce
fan de Seal et des Gipsy Kings,
qui ne s’était jamais produit sur
scène, a fait sensation sur le plateau de M 6. Sa reprise de « A
Change Is Gonna Come » (« Un
changement va arriver ») de
Sam Cooke a déclenché le golden buzzer du juré Eric Antoine, le qualifiant directement
pour la finale.
En quelques jours, la séquence a été vue plus de 10 millions
de fois sur YouTube, faisant de lui
le grand favori de la 11e saison.
« Je ne savais plus où donner de
la tête, se rappelle cet habitant de
Gap. J’ai suivi ce qu’on m’a dit de
faire et enchaîné les interviews
sans vraiment réfléchir. » Dans
les dernières minutes de la finale, ils ne sont plus que deux prétendants. Lui et Antonio, le magicien. « A ce stade, on se dit que
c’est gagné, confie Mickaël Dos
Santos. Mais quand j’ai entendu
le nom d’Antonio, je me suis pris
un coup de massue. On m’a souvent dit que la place du deuxième, c’est celle du con. Ça a vraiment été dur le soir même.
Même la semaine d’après. Je me
suis remis à la musique parce
qu’il le fallait. Et puis, sans cette
émission, je n’en serais pas là. »
Depuis, il a signé un contrat
de quatre albums avec Sony.
Dans la foulée, il a enregistré un
duo sur l’album de Tony Carreira, le Johnny Hallyday portugais.
Et récemment, il a posé sa voix
sur l’album hommage célébrant les 50 ans de carrière de
Michel Fugain.
Malgré toutes ces opportunités et un premier titre qui commence à passer doucement à la
radio, rien de suffisant pour vivre de la musique. « Je n’ai pas
de millions sur un compte », assure celui qui rêve de « devenir
un grand chanteur » et d’être
« approché par Zazie ». En attendant, il compte sur son autre
incroyable talent, celui de plaquiste dans le bâtiment : « Ma vie
n’a pas vraiment changé. Sauf
qu’aujourd’hui, sur les chantiers,
on me demande des selfies. »
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
32
QQR
QU'EST-CE QU'ON REGARDE ?
@le_Parisien
COMÉDIE
THRILLER
Les parents terribles
Un film de folie
SND
inexpliqué dans un hôpital psychiatrique. Il se fait passer pour
fou et interner sur place. Il va y découvrir un univers fascinant et
schizophrène, peuplé de personnages lumineux ou angoissants.
Mais plus son enquête avance,
plus le reporteur s’enfonce dans
une folie bien réelle.
A la fois film noir et document
de société, « Shock Corridor » impressionne dans sa description du
monde psychiatrique. Les comédiens se surpassent, en particulier
Peter Breck (Johnny Barrett) et le
génial Hari Rhodes (l’effrayant
patient Trent). Samuel Fuller avait
insisté auprès d’eux pour qu’ils
soient le plus crédibles possible :
mission réussie, et on sort du film
avec une sensation d’enfermement jamais égalée depuis.
« PAPA OU MAMAN », comédie française de Martin Bourboulon (2015),
avec Laurent Lafitte, Marina Foïs, Anne Le Ny, Michel Vuillermoz… 1 h 50.
RENAUD BARONIAN
incorv 21M:600 Sentimentalement
rect et totalement déchaîv né ! Voici « la Guerre des Rose » à la
: après quinze années de
v française
mariage, Vincent et Florence Leroy,
v parents de trois adolescents, envisade divorcer à l’amiable. Mais Flov gent
rence décroche enfin le poste de ses
« SHOCK CORRIDOR », de Samuel Fuller (1963),
avec Peter Breck, Constance Towers, Gene Evans… 1 h 41.
POLAR
Revoilà le Barnaby
des Antilles
RED PLANET PICTURES
v
v
v
v
v
20 : 55 Elle a beau débarquer
FRANCE 2 chaque été sur
France 2 depuis 2013, on est
toujours aussi dérouté quand on
tombe sur la série « Meurtres au
paradis ». Ces personnages aux
noms français, mais qui tournent
manifestement en anglais. Ce duo
entre un détective british et son
adjointe antillaise en robe légère,
qui ne cesse de changer de
casting. Cette île fictive de SainteMarie (en réalité, la Guadeloupe),
où il y a décidément un taux de
mortalité effarant pour occuper
tout ce petit monde depuis six
saisons… Mieux vaut ne pas y
chercher trop de repères, et
profiter paresseusement de ses
panoramas à la flore luxuriante et
de ses enquêtes décontractées,
façon Cluedo tropical. En
savourant les dernières
apparitions de l’espiègle
inspecteur en chef Humphrey
Goodman, qui raccrochera les
gants au milieu de cette
sixième saison. Les
téléspectateurs de France 2
découvriront son successeur,
Jack Money, à partir du 19 juin.
rêves, qui l’éloignera de son domicile.
Même chose pour Vincent. Aucun ne
Jour d’invasion
Ça bouge au FBI
des audiences
v 23TF: 145 Après
décevantes en prime time
v pour sa première saison en mars,
Colony » revient déjà, mais en
v «deuxième
partie de soirée. Une
v diffusion tardive
de 13 nouveaux
à raison de trois volets par
v épisodes,
semaine. Côté intrigue, la série, qui se
déroule dans un Los Angeles sous le
joug d’une dictature extraterrestre,
revient sur l’invasion en question, dont
on ne savait quasiment rien jusqu’ici.
Un pas en arrière salutaire pour mieux
repartir de l’avant. Efficace sans être
toujours haletante, « Colony » peut
compter sur des acteurs de talents
dont Josh Holloway (« Lost ») et Sarah
Wayne Callies (« Walking Dead »). S.G.
« COLONY », série américaine,
saison 2 (2016), épisodes 1 à 3/13.
3 x 42 minutes.
milibris_before_rename
acheteur », nous a
précisé hier
Jacques Séguéla,
qui souligne que le
bâtiment n’est pas
« officiellement en
vente ». Laurent
Ruquier a lui aussi
dénoncé une
« information non
vérifiée » : « La presse et les réseaux
sociaux sont décidément fous. Je rêve en
effet d’acheter ce manoir, mais je ne l’ai
pas encore visité ni même signé une
promesse de vente », a écrit sur Twitter
l’animateur.
LOU DE « THE VOICE KIDS »
DANS UN FEUILLETON DE TF 1
FTV/CHARLOTTE SCHOUSBOE
Après le démenti de Laurent Ruquier
(photo), celui de Jacques Séguéla.
L’animateur n’est pas devenu propriétaire
du manoir que lui aurait vendu le
publicitaire, information qui a fait les
choux gras des réseaux sociaux et d’une
partie de la presse. « Laurent est un de
mes amis depuis vingt ans. Il est venu
deux ou trois fois dans ma maison, mais
pas cette année. Il aime beaucoup cette
maison, c’est vrai, mais il n’est pas
PIERRE VAVASSEUR
POLICIER
« MEURTRES AU PARADIS », série franco-britannique, saison 6
(2016), avec Kris Marshall… Saison 6, épisodes 1 et 2/8.
LAURENT RUQUIER N’A PAS
DE MANOIR NORMAND
te (photo), pousse parfois le bouchon
assez loin : une séquence de paintball
à bout portant, par exemple. Pour ses
auteurs, c’était « ça passe ou ça casse ». Bingo ! Avec 2,8 millions de
spectateurs toutes générations confondues, cette comédie a fait vivre à
de nombreuses familles une réjouissante catharsis !
SCIENCE-FICTION
CHARLOTTE MOREAU
PEOPLE
tient donc à avoir la garde des enfants.
Déterminé à prouver qu’il est un mauvais père, Vincent entreprend de faire
endurer l’enfer à sa progéniture et
Florence riposte sur le même terrain…
Scénarisé par Matthieu Delaporte
et Alexandre de La Patellière, auteurs
à succès du film « le Prénom », cette
anticomédie romantique, avec les
épatants Marina Foïs et Laurent Lafit-
La petite Lou, âgée de 13 ans,
finaliste malheureuse de la dernière
édition de « The Voice Kids »,
continue néanmoins son aventure
avec TF 1. La jeune fille, chapeautée
par la chanteuse Jenifer, va entamer
une carrière d’actrice, puisqu’elle jouera
dans « Demain nous appartient »,
la saga quotidienne que TF 1 diffusera
tout l’été. La chaîne lui a écrit un rôle
sur mesure : elle y interprétera
une adolescente qui chante en cachette
et que son grand-père inscrit
à un télé-crochet.
Sur le pied de guerre
v 21TF: 00
depuis l'évasion de
1
v treize tueurs en série à la fin de la
11, les agents d'« Esprits
v saison
criminels » ne sont pas au bout de
v leurs surprises. Dès le premier
particulièrement rythmé
v épisode
de cette douzième année, l'équipe
bouleversement en vue : le départ
de Thomas Gibson, qui prête ses
traits à Aaron Hotcher depuis le
début de la série, viré à la suite
d'une violente altercation avec la
production du show. Il n'apparaîtra
plus après l'épisode diffusé lundi
prochain.
STÉPHANIE GUERRIN
accueille un nouveau membre :
Luke Alvez, interprété par Adam
Rodriguez. Son visage est familier
aux fidèles des fictions
américaines de TF 1, puisque
l'acteur de 42 ans a joué dans
« les Experts : Miami » pendant
dix saisons. A l'écran, son arrivée
fonctionne parfaitement et vient
pallier le vide laissé par Shemar
Moore, qui a quitté la série après
onze années de service. Autre
ABC STUDIOS
WILDE SIDE
sa sortie en
v 22ARTE: 50 Depuis
1963, « Shock Corriv dor », de Samuel Fuller, est consicomme un film culte, à juste
v déré
titre. Il débute lorsque Johnny Barv rett, un ambitieux journaliste, flaiv re un coup à la suite d’un meurtre
« ESPRITS CRIMINELS », série américaine, saison 12 (2016),
épisode 1/22. 42 minutes.
TOP DES AUDIENCES
SAMEDI SOIR
MILLIONS DE TÉLÉSPECTATEURS
PART D’AUDIENCE, EN %
4,5 22,7 %
« The Voice,
la plus belle voix »
2,3 10,4 %
« Hawaii 5-0 »
3,9 17,6 %
« Le Secret
de l’abbaye »
1,8 8,2 %
« Je préfère qu’on
reste amis »
3,8 17,4 %
Finale de
la Ligue
des champions
0,88 4 %
« Echappées
belles »
SOURCE : MÉDIAMAT-MÉDIAMÉTRIE, TOUS DROITS RÉSERVÉS
AUJOURD’HUI EN FRANCE
LUNDI 5 JUIN 2017
VOTRE SOIRÉE
www.leparisien.fr/xxxxxx/
1
TF1
21.00 ESPRITS CRIMINELS
« Tailler dans le vif »
Avec Shemar Moore
Suite à l’évasion des treize
tueurs en série, l’équipe du
DSC se lance à leur poursuite afin de tous les remettre derrière les barreaux.
21.45 «Un témoin très
génant»
22.40 ESPRITS CRIMINELS
« Similitudes suspectes »
Avec Thomas Gibson,
Shemar Moore
L’unité d’élite se rend dans
la ville de Las Vegas, au
Nouveau-Mexique, où
trois jeunes gens ont été
tués suite au braquage
d’un restaurant.
8
C8
21.00 PIÈGE DE CRISTAL
De John McTiernan
Avec Bruce Willis
John McClane, policier
new-yorkais, est venu
rejoindre sa femme Holly
dont il est séparé depuis
plusieurs mois, pour les
fêtes de Noël, dans l’espoir
d’une réconciliation…
23.30 BALADE ENTRE LES
TOMBES
De Scott Frank
Avec Liam Neeson
Matt Scudder, engagé par un
trafiquant pour retrouver ceux
qui ont assassiné sa femme,
découvre que ce n’est pas le
premier crime qui frappe les
puissants du milieu…
18
GULLI
2
FRANCE 2
20.55 MEURTRES
AU PARADIS
« Sur la pente du volcan »
Avec Danny John-Jules
Un scientifique, Stephen
Langham, est découvert
mort sur le pan d’un volcan en activité, que lui et
son équipe surveillaient.
21.50 «Le flamboyant»
22.50 MEURTRES
AU PARADIS
« Le petit soldat de plomb »
Avec Danny John-Jules
L’océanographe Dan
Hagen, un biologiste
millionnaire, dirigeait une
étude sur l’efet de la
pollution sur la barrière de
corail, quand il a été tué.
9
W9
21.00 60 SECONDES
CHRONO
De Dominic Sena
Avec Nicolas Cage
Expert en vol et en pilotage
de voitures de luxe, Memphis Raines a su se ranger
à temps. Son frère Skip,
par contre, n’a pas sa
prudence…
23.15 AF 447 VOL RIOPARIS : QUE S’EST-IL
VRAIMENT PASSÉ ?
Le 1er juin 2009, à 2 h 14
minutes, sans envoyer le
moindre message d’alerte,
le vol Air France 447 sombrait dans l’océan Atlantique, avec 228 personnes
à bord.
19
FRANCE Ô
20.55 NED KELLY
De Gregor Jordan
Né en 1855, Ned Kelly est le
fils d’émigrés irlandais,
devenu ennemi public numéro un en Australie après
avoir tiré sur un policier…
20.50 L’INSTIT
« Les chiens et les loups »
Avec Gérard Klein
Soir de fête à Aygues-lesLoups, petit village de
Haute-Provence où Lilas
flirte, tandis que Manu
Fontana afronte Pascal
Bonafé dans une partie de
bras de fer.
22.30 L’INSTIT
« Le boulard »
Avec Gérard Klein
Montréal ! Pour Yohan,
débarqué là en plein cœur
de l’hiver québécois, rien
ne va changer. Ce n’est
qu’une halte de plus dans
une vie d’errance.
0.05 Objectif Blake !
milibris_before_rename
33
22.40 HORS LA LOI
De Rachid Bouchareb
Avec Jamel Debbouze
0.50 Underground
1.35 Underground
20
HD1
21.00 LE MISSIONNAIRE
De Roger Delattre
Avec Jean-Marie Bigard
Mario Diccara sort de prison
et doit se mettre au vert,
n’ayant pas réglé ses
comptes avec le milieu.
22.25 MOI CÉSAR, 10 ANS
ET DEMI, 1M39
De Richard Berry
Avec Jules Sitruk,
Maria de Medeiros
3
FRANCE 3
20.55 OCEAN’S 13
De Steven Soderbergh
Avec George
Clooney, Brad Pitt, Matt
Damon
Le cruel propriétaire de
casino Willy Bank a trahi et
envoyé à l’hôpital Reuben,
l’ami et mentor de Danny
Ocean.
23.05 GRAND SOIR 3
Présenté par Francis
Letellier
Toute l’actualité nationale
et internationale. Économie, politique, événements, culture... Francis
Letellier et la rédaction
analysent l’actualité.
23.40 Météo régionale
10
TMC
4
CANAL +
21.00 LE BUREAU DES
LÉGENDES
« Saison 3 - Épisode 5 »
Avec Mathieu Kassovitz,
Jean-Pierre Darroussin
Malotru et le Russe luttent
pour leur survie en terrain
hostile, recherchés par
tous les djihadistes.
22.00 «Épisode 6»
22.55 L’EFFET PAPILLON
Présenté par Daphné
Roulier
Le magazine de l’actualité
internationale propose une
enquête grand format,
de l’actualité très anglée,
des droits de suite de
reportages réalisés, des
portraits…
11
NT1
21.00 JUPITER : LE DESTIN
21.00 APPELS D’URGENCE
DE L’UNIVERS
De Andy Wachowski
Avec Mila Kunis
Jupiter Jones est promise
à un destin hors du
commun : grâce à son
empreinte génétique, elle
doit bénéficier d’un héritage
extraordinaire…
« Accidents, cambriolages
et trafic de drogues en terre
bretonne »
Rennes et ses environs
sont régulièrement cités
parmi les agglomérations
où il fait bon vivre.
21.55 «Police Municipale
de Colombes»
23.15 MEN IN BLACK 3
De Barry Sonnenfeld
Avec Will Smith, Alice
Eve, Josh Brolin
Les agents J et K sont de
retour... J a vu des choses
inexplicables pendant les
15 ans passés avec les
Men in Black.
1.20 Sharknado 3
21
L'ÉQUIPE
20.50 L’ÉQUIPE ENQUÊTE
Vintage : Éric Cantona,
l’ovni du football français.
Reportage : Michael
Jordan, retour sur terre.
Sur les traces de Samuel
Umtiti.
22.50 L’ÉQUIPE DU SOIR
Présenté par Olivier Ménard
La parole est à tous ceux
qui estiment que leur avis
mérite d’être partagé.
13
LCP
20.30 WELCOME CHEZ NOUS
Serquigny : 2 003 habitants, 19 décès et 20 naissances l’année dernière.
Une supérette, deux bistrots, une boucherie et un
salon de coifure.
22.00 ON VA PLUS LOIN
On va plus loin confronte
les points de vue sur les
projets et propositions de
lois discutés au Sénat.
23.00 APPELS
D’URGENCE
« Sécurité civile : les anges
gardiens du ciel »
Chaque jour en France,
des pilotes d’hélicoptères
sauvent des vies.
0.05 «Police municipale
de Marseille : coup de
chaud sur la Canebière»
22
6 TER
21.00 UN PONT TROP LOIN
De Richard Attenborough
En septembre 1944, le
maréchal Montgomery
décide de tenter une
opération risquée mais
peut-être décisive.
5
FRANCE 5
20.50 NICOLAS LE FLOCH
« Le dîner de gueux »
Avec Jérôme Robart
Clémence de Villerbois, une
jeune et belle femme, est
sauvée de la menace de brigands qui tentent de la dépouiller, grâce à l’intervention
de Giacomo Petracci, qui la
fait tomber sous son charme.
22.30 C DANS L’AIR
Présenté par Caroline
Roux
Dans ce magazine,
Caroline Roux analyse,
développe et commente
l’actualité.
23.35 Avis de sorties
23.45 Jours de sacre à
l’Élysée
12
NRJ12
20.55 CRIMES - SPÉCIALE
LIAISONS MORTELLES
« 2 reportages »
La mort au bout du
contrat. Le 12 juin 2010,
Julie, une mère de famille
de 27 ans, dépose plainte
à la gendarmerie d’Égly
dans l’Essonne. /
La maîtresse meurtrière.
22.50 CRIMES EN
AUVERGNE-RHÔNE-ALPES
Cauchemar à l’école. En Savoie, des parents d’élèves se
présentent à la gendarmerie
pour déposer plainte pour
viols contre le maître d’école
de leurs enfants. /
Nuit d’horreur au foyer. /
Massacre à la ferme.
23
N° 23
20.55 RÉVÉLATIONS
« Policiers, pompiers : au
secours du grand Paris »
Révélations a suivi les
équipes de la BAC de
Paris dans leur quotidien
rythmé.
00.00 STORAGE WARS - TEXAS 22.45 RÉVÉLATIONS
« Le diable s’habille en
Padian »
0.25 «Le cling-cling du
bling-bling»
15
BFM TV
21.00 NEWS ET
COMPAGNIE
Accompagnée de Laurent
Neumann et Emmanuel
Lechypre, Nathalie Levy
accueille un invité pendant
une heure.
22.00 GRAND ANGLE
Présenté par JeanBaptiste Boursier
0.00 Le journal de
la nuit
« Enquête sur les pièges de
l’immobilier »
Présenté par Yasmine
Oughlis
16
CNEWS
19.40 20H FOOT
Présenté par Pascal
Praud
LE rendez-vous quotidien
des passionnés du ballon
rond pour retrouver toute
l’actualité en images.
21.00 JUSQU’À MINUIT
Présenté par Olivier Galzi
Olivier Galzi vous propose
de revisiter l’actualité avec
expertise et recul…
6
M6
21.00 PAPA OU MAMAN
De Martin Bourboulon
Avec Marina Foïs, Laurent
Lafitte, Alexandre
Desrousseaux
Florence et Vincent Leroy
ont tout réussi. Une belle
maison. De bons métiers.
De beaux enfants. Mais
aujourd’hui, ils divorcent.
22.50 SCÈNES DE
MÉNAGES : ENFIN EN
VACANCES !
« À la campagne »
Après des premières vacances au bord de la mer
et sous le soleil, c’est
désormais à la campagne
que vos couples préférés
vont partir…
14
FRANCE 4
20.55 COLUMBO
« Meurtre sous prescription »
Avec Martin Lamotte,
Pierre Azema
L’éminent psychanalyste
Roy Flemming pense avoir
réalisé le crime parfait, en
assassinant son épouse
avec la complicité de sa
maîtresse.
22.40 HOME
En 200 000 ans d’existence, l’homme a rompu
l’équilibre sur lequel la Terre
reposait depuis 4 milliards
d’années. Réchaufement
climatique, épuisement des
ressources, extinction des
espèces : l’Homme a mis en
péril sa propre demeure.
24
RMC
20.50 AMERICARS
« Galaxie infernale »
La Galaxie 1964 déçoit
beaucoup Richard et Aaron.
21.40 «Un passé mystérieux» «La Ford de
Frankenstein»
7
ARTE
20.50 L’HOMME QUI TUA
LIBERTY VALANCE
De John Ford
Avec John Wayne
1910. Le sénateur
Stoddard et sa femme
Alice, un couple âgé,
reviennent à Shinbone,
dans l’Ouest, pour l’enterrement de Tom Doniphon.
22.50 SHOCK CORRIDOR
De Samuel Fuller
Avec Gene Evans
Ambitieux, le journaliste
Johnny Barrett entend
décrocher le prix Pulitzer.
Pour cela, il se fait interner
dans un hôpital psychiatrique où il enquête sur
une afaire de meurtre.
17
CSTAR
20.50 AMERICAN PICKERS :
CHASSEURS DE TRÉSORS
Mike et Franck sont deux
chineurs surprenants qui
parcourent les États-Unis
à bord de leur Mercedes
Sprinter ou leur Ford Transit. Ils sont prêts à aller
n’importe où pour dénicher
les objets les plus insolites.
22.30 AMERICAN PICKERS :
CHASSEURS DE TRÉSORS
Nos deux brocanteurs
n’hésitent pas à dévaliser
maisons, granges,
hangars et autres lieux où
sont stockés les antiquités
les plus étranges et les
objets de collection les
plus rares !
25
CHÉRIE 25
20.55 BELLE MAMAN
De Gabriel Aghion
Avec Mathilde Seigner
Pauvre Antoine... À la
grande joie de sa mère,
il avait enfin trouvé la
femme idéale à épouser…
23.20 CARS RESTORATION
22.55 FACTEUR CHANCE
« Mission à haut risque »
La Trans Am 1978 de
Tom a connu des jours
meilleurs.
De Julien Seri
Avec Lorànt Deutsch,
Frédéric Diefenthal,
Édouard Montoute
26
LCI
20.10 LE GRAND SOIR
Présenté par Julien
Arnaud, Rébecca Fitoussi
Débats, analyses, experts
et invités qui répondent aux
questions de Julien Arnaud.
22.00 Journal
22.10 24 HEURES EN
QUESTIONS
Présenté par Yves Calvi
0.00 Journal
0.10 Le grand soir
27
FRANCE INFO
21.00 LE CLASICO
Par Matteu Maestracci
Personnalités, sportifs,
artistes, experts, influenceurs… viennent débattre
autour de l’actualité
sportive.
21.30 LE 21H30/MINUIT
Présenté par Myriam
Bounafaa, Julien
Benedetto
0.00 France 24
LUNDI 5 JUIN 2017
AUJOURD’HUI EN FRANCE
34
JEUX
@le_Parisien
MotsCROISÉS
A
B
C
MotsFLÉCHÉS N° 4806
D
E
F
G
H
I
J
1
Avec les sept cases numérotées, reconstituez le mot répondant
à la déinition : au bec royal.
OCCUPER
UN LIEU
ARBRE
OU TIGE
BALANCÉS
GORGÉ D’EAU
2
jeux proposés par
LIÉ AU
CHEVAL
PEINTRE
FRANÇAIS
2
5
4
5
6
7
DÉTRUIRA
DÉESSE
D’ÉGYPTE
7
LE MIMOSA
EN EST UN
6
PARAPHAI
UN DES
CARACTÈRES
GRECS
7
SYMBOLE DE
L’ÉTAIN
PIEDDE-VEAU
4
9
SOULAGER
BIEN VENUES
VAGABONDE
VIEUX RAYON
CRACHIN
BRETON
TÊTES DE
RÉCIFS
GROS
APPÉTIT
COUP AU
TENNIS
10
HORIZONTALEMENT : 1. Il cherche la petite bête. 2. Qui calme l’irritation. 3. Ironise. Mouvement convulsif. 4. On peut en être content. Fort
doué. 5. Trou de maçonnerie. Il habite en Afrique. 6. Rondelles adhésives.
7. Entre ré et fa. Efectues un retrait. Symbole du stéradian. 8. Lieux de
refuge. Fait eau de toutes parts. 9. C’est le minimum à faire. 10. Sélections. Couches sur le papier.
VERTICALEMENT : A. Qui a les atouts pour réussir. B. Institut arabe à
Paris. Emprunter. C. Querelles de jadis. Lieu de rassemblement. D. Interjection. Ondulées, sur les toits. E. Qui n’ont pas de barrière. F. Dépôt de
vin. Elle est aussi entêtée. G. Il est collé au mur. Codes d’accès. Actinium
pour le chimiste. H. Grefais. Cela s’adresse à un noble anglais. I. Dont
les compétences peuvent être proitables. Quelque peu aigri. J. Remises
dans l’axe.
FACILE
Sudoku
5
7
8
6
3
9
2
5
1
6
4
1
2
2
3
8
7
9
2
VALOIR
2
2
5
CHOISIT
4
POUR UN
PÈRE
HOUSSE
DE VOILE
LA POINTE DE
L’ÉCRITURE
NETTOIENT
À FOND
CACHÉ
A UNE
EXISTENCE
JACASSEUSE
DOMMAGE
BASE DES
CHROMOSOMES
UN LIEN
ÉQUERRES
IL PORTE
LES GRAPPES
POMME EN
CHANSON
(D’)
1
BIEN
DÉVELOPPÉE
4
6
1
PETITE
DERNIÈRE
6
Solutions
8
3
5
CÉDER
FAIT DE
L’UNE DES
SOURCES
DU JAZZ
3
6
8
UN
OUI
PAS MUET
CLASSE
AVANT LES
CONCOURS
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT
MOTS CROISÉS
2
4
HOMME À
LA MER
7
6
5
5
3
REGISTRE
COMMERCIAL
CITÉ EN RÉ
PRÉNOM DE
TRIOLET
AGRÉABLES
ET GAIES
8
En partant
des chifres
déjà inscrits,
remplissez
la grille de
manière
que chaque
ligne, chaque
colonne,
et chaque
carré de 3 x 3
contienne une
seule fois tous
les chifres
de 1 à 9.
3
BOUGE EN
TOUS SENS
(SE)
CORDON
À NOUER
4
2
PARFUM
PUISSANT
EMBARCADÈRES
FEMME DE
NOUMÉA
IRRITANT
3
1
2
9
R
A
P
I
D
E
M
E
N
T
A
L
E
V
I
N
SUDOKU
F F I N E
I E N A T
N S E R
E
L I C
G E N I
R A G E R
O L A
A
M M E N A G
U E
T I E
R O C
E S
R
I
T
E
S
L
E
N
T
I E
O N
N T
R
S E
A L
L A
C
N E
E R
4
6
7
9
2
5
8
3
1
2
9
8
1
3
4
5
6
7
MOTS FLÉCHÉS
3
1
5
6
7
8
9
4
2
9
5
1
8
6
2
3
7
4
6
7
2
4
5
3
1
8
9
8
4
3
7
1
9
6
2
5
7
3
4
5
9
6
2
1
8
1
2
9
3
8
7
4
5
6
R
V O
T
A U
R
V I
E
A R
5
8
6
2
4
1
7
9
3
R
O
T
E
R
A
G
I
L
E
S
S C
A
A M
P
S E
R I
C
A
T
O
G
A
N
C
A
P
E
L
I
N
R E
E
I C
N A
U
S S
M E
B
R
E
A G
L I T A
O R T R
N E R E
S A R
E
P A
O C E
L E
A
I S S U
E
A S
N T
T
N E T E
E
O R
A N E
G
R
A C E
I R E
A I T
A U
I
D
R M I
A I E
N A R
M
P I C
A
H
L L E
I O N
R I E
Le mot à trouver est : AUGUSTE.
Tirages du
DIMANCHE 4 JUIN 2017
SAMEDI 3 JUIN 2017
Midi
23
34
36
44
Nombres de combinaisons simples gagnantes
5 BONS NUMEROS +
5 BONS NUMEROS
45
10 codes LOTO ® gagnants à 20 000 €
4 BONS NUMEROS +
4 BONS NUMEROS
3 BONS NUMEROS +
3 BONS NUMEROS
2 BONS NUMEROS +
2 BONS NUMEROS
1 BON NUMERO +
0 BON NUMERO
3
7 11 14 15 16 26 28 29 30 32
35 37 40 43 46 47 51 55 58 59
Gains par combinaison simple gagnante**
Aucun gagnant.
Aucun gagnant.
100
46
426
2 327
20 504
33 328
290 094
576 604
000 €
1 000 €
500 €
50 €
20 €
10 €
5€
2,20 €
x1
Résultats et Informations :
Tirage des 10 codes LOTO ® gagnants à 20 000 €
196 442 jeux gagnants unitaires à ce tirage
A gagner, au tirage LOTO ® du lundi 5 juin 2017 :
5 000 000 €*
* Montant minimum à partager au rang 1. Voir règlement.
Résultats et
informations :
**Jeu en groupe : rendez-vous dans votre point de vente FDJ® ou utilisez la fonctionnalité Reçu
Checker disponible sur l'application LOTO® pour connaître la part de gain éventuel associé à
votre reçu de jeu.
envoyez LOTO au
3256
0,35
/ min
61 113
0,35 € PAR SMS + PRIX SMS
Française des Jeux 126 rue Gallieni 92643 Boulogne-Billancourt Cedex RCS Nanterre B 315 065 292
7 224 655
0,35
/ min
Soir
C 0486 5642 E 2955 4061 F 6414 7182 G 8295 5125 H 5586 0401
J 9611 2918 M 1444 7204 N 1269 2221 Q 6736 4184 S 3942 0153
5 647 700
3256
7 9 12 17 18 23 24 25 30 33
40 45 50 51 53 56 62 64 67 70
x3
5 899 080
Les résultats ci-dessus sont communiqués à titre indicatif. Veuillez consulter le Journal Officiel. Les gains sont payables jusqu'à 60 jours suivant le dernier tirage auquel vous participez.
JOUER COMPORTE DES RISQUES : DÉPENDANCE, ISOLEMENT...
APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)
LE PARISIEN LIBÉRÉ
25, AVENUE MICHELET 93408 SAINT-OUEN CEDEX
TÉL. 01.40.10.30.30
SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE
FRANCIS MOREL, PRÉSIDENT
SOPHIE GOURMELEN, DIRECTRICE GÉNÉRALE DÉLÉGUÉE
ET DIRECTRICE DE LA PUBLICATION
PRINCIPAL ASSOCIÉ : UFIPAR (LVMH)
A
milibris_before_rename
STÉPHANE ALBOUY, DIRECTEUR DES RÉDACTIONS
DU « PARISIEN » ET D’« AUJOURD’HUI EN FRANCE »
JULIE COSTE, ÉDITRICE
COMMISSION PARITAIRE N° 0221 C 80333
PUBLICITÉ : TEAM MÉDIA, 738, RUE YVES-KERMEN
92658 BOULOGNE-BILLANCOURT
CORINNE MREJEN, PRÉSIDENTE DE LA RÉGIE TEAM MÉDIA
PHILIPPE PIGNOL, DGA DE LA RÉGIE TEAM MÉDIA
PUBLICITÉ COMMERCIALE : 01.41.04.97.00
PETITES ANNONCES : 01.40.10.56.56
ANNONCES LÉGALES : 01.40.10.51.51
EMPLOI : 01.40.10.52.70
DIFFUSION CONTROLÉE PAR O.J.D.
ABONNEMENTS. TEAM DIFFUSION, 69-73, BOULEVARD
VICTOR-HUGO 93585 SAINT-OUEN CEDEX
SERVICES CLIENTS : ABO@AUJOURDHUIENFRANCE.COM
01.76.49.14.14 (COÛT D’UN APPEL LOCAL)
ABONNEMENT PAR LA POSTE
TARIFS* 6 JOURS SUR 7 : 1 AN, 406,58 € ; 6 MOIS, 203,29 €.
PRÉLÈVEMENT MENSUEL : 35,70 € MAXIMUM
TARIFS* 7 JOURS SUR 7 : 1 AN, 475,48 €; 6 MOIS, 237,74 €.
PRÉLÈVEMENT MENSUEL : 41,20 € MAXIMUM
* TARIFS FRANCE MÉTROPOLITAINE. POUR LES TARIFS HORS
FRANCE MÉTROPOLITAINE, NOUS CONTACTER
VENTES DIFFUSEURS : 0.800.811.179
(APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE)
IMPRIMERIES : CINP, MOP, CIMP, CIRA, CILA,
NANCY PRINT, ROTOCÉAN RÉUNION
ISSN 1247-4282
TIRAGE D’« AUJOURD’HUI EN FRANCE »
DU DIMANCHE 4 JUIN 2017 : 169 988 ex.
Les dates ci-dessus correspondent aux dates métropolitaines. Les gains sont payables jusqu'à 60 jours suivant le dernier tirage auquel votre reçu participe. Voir règlements.
JOUER COMPORTE DES RISQUES : ENDETTEMENT, DÉPENDANCE... APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)
Origine du papier : Belgique.
Taux de fibres recyclées :
100%.
Ce journal est imprimé sur
du papier porteur de
l’Ecolabel européen sous le
numéro FI/37/002.
Eutrophisation : Ptot
0,010kg/tonne de papier.
156e jour de l’année | AUJOURD’HUI Saint Igor
| DEMAIN Saint Norbert
LEVER 05 h 49 COUCHER
|
21 h 49
|
17 h 39
LEVER
| COUCHER
VOS EXPERTS AU
01 58 57 25 72
LA MÉTÉO lachainemeteo.com
La météo, c’est toutes les demiheures entre 4 h 30 et 9 h 30
LA MEILLEURE APPLI MÉTÉO EN FRANCE
LA MEILLEURE INFO MÉTÉO
9°
Le vent se lève
Cherbourg
Le Havre
12° 16°
10° 20°
Brest
14° 16°
13° 23°
Paris
Strasbourg
11° 21°
10° 20°
21 MAI - 21 JUIN
12° 21°
Bourges
10° 22°
°
12 18
La Rochelle
11° 22°
°
Pontoise
14° 24°
Biarritz
Meaux
13° 20°
Grenoble
°
14 24
Bordeaux
50 km/h
11° 17°
Aurillac
°
°
13 23
Toulouse
10° 20°
12° 21°
°
22 JUIN - 22 JUILLET
Lyon
ClermontFerrand
°
50 km/h
15° 25°
Nîmes
16° 26°
Marseille
Nice
20° 24°
12° 21°
Ajaccio
19° 28°
60 km/h
COEUR. Vous vous déciderez sans doute à diriger
votre vie privée selon vos désirs ! RÉUSSITE.
Un entretien se conclura par un avantage financier. FORME. Période de grand dynamisme.
23 JUILLET - 22 AOÛT
COEUR. Douter de vous ne servirait à rien
aujourd'hui. L'audace sera positive. RÉUSSITE.
Vous focalisez sur des détails. Prenez vos
distances. FORME. Trop de tension nerveuse.
23 AOÛT - 22 SEPTEMBRE
°
14 25
Perpignan
Melun
COEUR. Vous ne supporterez guère de vous
sentir privé de votre liberté. RÉUSSITE. Vous
pourrez enfin donner un nouvel essor à votre
carrière. FORME. Vous avez besoin de repos.
COEUR. Des projets communs seront au programme. RÉUSSITE. Un petit accrochage aura
lieu, toutefois des contacts favorables permettront de trouver un accord. FORME. Excellente.
Dijon
Tours
14° 21°
12° 22°
Versailles
21 AVRIL - 20 MAI
Metz
10° 20°
12° 21°
Orléans
°
20
Compiègne
20° Sedan
9°
16
Rennes
70 km/h
11
11° 21°
11
19°
°
Nantes
12° 18°
°
Beauvais
°
Amiens
Par Alexandra Marty
COEUR. Il est temps d'opérer quelques changements ! RÉUSSITE. Ne mélangez pas vie
privée et vie professionnelle. Les deux ne font
pas bon ménage ! FORME. Faites du sport.
Lille
Lundi 5 juin
Le matin, le temps est hésitant entre belles
éclaircies et nuages menaçants des
Pyrénées aux Alpes. Des pluies abordent
la Bretagne accompagnées d’un net
renforcement du vent qui soufflera à
80 km/h l’après-midi alors que des averses
se déclenchent des Alpes à l’Alsace. Le
temps est plus sec et variable ailleurs. En
soirée, la perturbation s’étend de l’Aquitaine
aux côtes de la Manche avec un vent à
90 km/h en rafales.
ÎLE-DE-FRANCE ET OISE. Les nuages sont
de plus en plus envahissants au fil de la
journée. Ils finissent par apporter des pluies
en soirée accompagnées d’un vent fort.
VOTRE
HOROSCOPE
21 MARS - 20 AVRIL
10° 21°
50 km/h
VOTRE
AVENIR ?
04 h 09
COEUR. Vous n'êtes pas à l'abri d'un coup de
foudre. RÉUSSITE. Faites un efort d'attention
ou vous commettrez des erreurs stupides.
FORME. Le moral remonte, le physique suit.
23 SEP. - 22 OCTOBRE
Pointe-à-pitre
Fort-de-France
Saint-Denis
Papeete
Cayenne
27/31
28/30
24/26
26/26
25/30
Alger
Rabat
Tunis
Londres
Bruxelles
Berlin
Madrid
Rome
Lisbonne
New York
19/24
16/22
21/29
12/18
10/20
12/21
12/25
18/29
15/24
14/23
23 OCT. - 21 NOVEMBRE
Cet été,
redécouvrez la France
en famille !
Mercredi 7 juin
Mardi 6 juin
COEUR. Votre sérénité sera mise à rude épreuve,
rongée par l’anxiété. RÉUSSITE. Vous pourriez
vous retrouver dans une situation compliquée.
FORME. Prenez des vitamines.
À PARTIR DE
10° 16°
9° 18°
12° 16°
12° 16°
299€*
7° 16°
12° 17°
LA SEMAINE PAR PERSONNE
EN DEMI-PENSION
14° 19°
14° 21°
°
°
*Ofre valable sur une sélection de sites, de logements et de périodes
du catalogue Belambra printemps-été-automne 2017 sur certaines
dates. Ofre non cumulable avec les “Bonus Belambra” ni avec les
ofres promotionnelles en cours et non rétroactive. Ofre valable sur
un stock de logements alloués à cet efet jusqu’à épuisement de ce
dernier. Belambra Clubs au capital de 28 712 160 €. RCS Nanterre : 322
706 136. Siège social : Centralis - 92340 BOURG-LA-REINE.
13° 25°
17 25
www.leparisien.fr
La question d'hier
LP/OLIVIER ARANDEL
GÉMEAUX. Il est temps de planifier sur du
long terme. VIERGE. Votre cœur est prêt
pour une nouvelle histoire. Guettez-la !
OUI : 29,6 % NON : 70,4 %
8 966 internautes ont voté.
milibris_before_rename
L’intégralité des ordonnances Macron
20 JANV. - 18 FÉVRIER
COEUR. Vous pourrez compter sur le soutien de
vos amis. RÉUSSITE. Les activités commerciales
sont favorisées, surtout avec l'étranger. FORME.
Risques d'insomnies passagères. Mangez léger.
BAROMÈTRE DE L’AMOUR
Regrettez-vous le départ
de William Leymergie de France 2 ?
Guy Bedos : « Le public me manque »
21 DÉC. - 19 JANVIER
COEUR. Vous renouerez avec le plaisir, rien
n'arrêtera votre volonté. RÉUSSITE. On reconnaîtra votre valeur. La chance est avec vous.
FORME. Risque de fatigue en fin de journée.
COEUR. Sachez profiter de la sérénité ambiante.
Vous pourrez compter sur votre conjoint. RÉUSSITE. N’espérez pas que la chance seule arrange
les choses. FORME. Évitez les excès de table.
Code du travail : pensez-vous
que les ordonnances de Macron
aillent dans le bon sens ?
BON ANNIVERSAIRE
DR
Exclusif
22 NOV. - 20 DÉCEMBRE
COEUR. Vous aimez recevoir votre famille et
vos amis. RÉUSSITE. Vous saurez prendre
des risques calculés et convaincre grâce à vos
arguments. FORME. Vous avez besoin de repos.
19 FÉV. - 20 MARS
La question du jour
En vidéo
COEUR. Vos exigences agacent vos proches et
les discussions finiront en disputes. RÉUSSITE.
Votre grande popularité au travail pourrait être
à l'origine d'une surprise. FORME. Allergies.
Attentat de Londres : récit d’une nuit d’horreur
Mark Wahlberg, 46 ans (acteur).
Guy Carlier, 68 ans (chroniqueur).
milibris_before_rename
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
42
Размер файла
10 641 Кб
Теги
Aujourd'hui, newspaper
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа