close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Backstage №06

код для вставкиСкачать
"Backstage - французский журнал, который посвящен современной фотографии. Кроме представленных работ фотографов, в журнале есть интервью и рекомендации по фотосъемки от профессиональных фотографов, а так же небольшой обзор интересных фотоновинок и у
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Back
stage
N°06
/ Mai 2012
MAG
BackstageMag2011
Dans les coulisses du monde de la
photo et de la vidéo
www.facebook.com/backstagelemag
ANGÉLIQUE JÉRÔME
Interview Modèle de charme, Comédienne, Chanteuse, Animatrice TV...
BACKSTAGE EMILIE CAYUELA
E-Onel Photography
LA FEMME PREND LE POUVOIR AU GRAND PALAIS AVEC HELMUT NEWTON
Carole Caramelle
ELLIE CHARMET
Interview MUA
k
N°06
NOUVELLES
RUBRIQUES
DOSSIER DU MOIS
RETOUCHER LA PEAU COMME LES PROS !
Marc Richet
QV PHOTOGRAPHE N’
Interview Photographe
LE JAPON ET SES VILLES
Philip Conrad
Back
stage
N°06
/ Mai 2012
Concepteur, Rédacteur en chef, direction artistique du magazine et responsable de la rubrique «Backstage» et interview des invités
Olivier Merzoug
www.oliviermerzoug.com
Responsable de la rubrique «Autour du Monde»
Philip Conrad
www.philipconrad.com
Responsable de la rubrique «Sur le Vif»
Nani Neco
www.naniphotographer.com
Responsable de la rubrique «Les Popotins d’Emy»
Emy Bacha-doll
www.facebook.com/profile.php?
id=591690914
Responsable de la rubrique «Quand le Nu devient un Art..»
Carole Caramelle
http://nu-artistic.blogspot.com
Responsable de la rubrique «Le PhotoGraphiste»
Marc Richet
http://ogz.free.fr
Responsable de la rubrique «Conseils Beauté»
Elose
www.elodiesevaux.com
Retrouvez toutes les informations sur :
https://www.facebook.com/
backstagelemag
Toute reproduction des textes, photos, graphismes publiés dans ce magazine est interdite. Les documents transmis impliquent l'accord de l'auteur pour publication. Nous ne sommes pas tenus responsables du contenu des informations publiées dans ce numéro.
MAG
Dans les coulisses du monde de la
photo et de la vidéo
Sommaire
04-05
Les Popotins d’Emy
Emy Bacha-Doll
06-15
Japon
Philip Conrad
16-25
Interview Modèle
Angélique Jérôme
28-37
Backstage Shooting
Emilie Cayuela
E-Onel
38-45
Retoucher la peau comme les pros !
Marc Richet
46-55
Interview Photographe
QV Photographe N’
56-59
Les Conseils Beauté
Elose Maquilleuse
60-67
Sur le vif
Nani Néco
68-77
Portrait Helmut Newton
Carole Caramelle
78-85
Interview Mua
Ellie Charmet
Au mois de mai, fais ce qu’il te plaît. Voici, un nouveau numéro de Backstage placé sous la signe de la beauté et de la découverte à travers des interviews et des reportages exceptionnels. Nous en profitons pour souhaiter la bienvenue à Marc Riche qui s’occupera de la rubrique «Le Photographiste» dédiée au traitement de la photo et Elose Maquilleuse qui s’occupera de la rubrique «Conseils beauté».
Au sommaire ce mois-ci :
Attachez vos ceintures, nous repartons faire une escale dans les villes du Japon avec notre reporter de choc Philip Conrad. Nous ferons une escale avec une modèle qui n’a pas froid aux yeux Angélique Jérôme que vous avez sans aucun doute vu dans l’émission «Qui veut épouser mon fils». C’est l’actu parisienne du mois Helmut Newston au Grand Palais pour une exposition remarquable, on se devait de vous offrir un portrait sur cet artiste de talent. Pour la suite du programme, tournez les pages de ce magazine et évadez-vous...
Vous souhaitez être publié dans BackStage Mag ? Nous vous invitons à vous manifester auprès de la rédaction (email :
info@oliviermerzoug.com
) ou sur la page facebook du Mag (
https://www.facebook.com/backstagelemag
) pour participer à l'aventure. Assez discuté, place à l’image avec
BackStage Mag n°06, bonne lecture et à très vite...
Olivier Merzoug
Concepteur & Rédacteur en chef de BackStage Mag
Photo Couv : Clovis Lalanne
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
LES POPOTINS D’EMY
Toute l’actualité photo, les expositions, les évènements et les indiscrétions...
Bonjour à tous, ce mois-ci je vous ai trouvé un petit cocktail de culture afin de faire mouche lors de vos dîners mondains. Et comme les beaux jours reviennent, quoi de mieux que de mettre l'accent sur les flahs infos, les livres à découvrir dans votre chaise longue et les expositions en plein air ? Vous pourrez ainsi allier l'utile à l'agréable... Bonne lecture!
......................................................
Testée pour vous, cette exposition vaut le détour. Le photographe Helmut Newton (1920-2004), dont la première rétrospective française est présentée au Grand Palais, est surtout connu pour ses photos de mode provocantes, reflets d'un monde où l'argent et le sexe s'affichent sans complexe. Mais Helmut Newton était aussi un portraitiste talentueux, fasciné par la célébrité. Une source d'inspiration et de fantaisies.
Grand Palais du 24 mars au 17 juin 2012
Planète Newton
......................................................
Cédric Delseaux se joue de la frontière entre le réel et le fantastique. C'est ainsi que les paysages urbains de banlieue avec leurs parkings à répétition et leurs zones de non-lieux deviennent les décors de paysages grandioses animés par les personnages de Star Wars. L'imaginaire prend place dans notre quotidien et l'auteur prend plaisir à transporter nos sens grâce à l'univers cinématographique. Il nous invite à redécouvrir le réel à travers la fiction. Rendez-vous dans vos librairies: demandez DARK LENS de Cédric Delseaux. liste des photographes Star Wars dans nos vies
......................................................
Ce festival dédié au film-
photographique lance sa 2ème édition. Il se déroulera en juin 2012 dans le parc des Buttes-
Chaumont à Paris. La programmation du festival est conçue autour de 5 soirées de projections inédites, conviviales et musicales avec comme invités d’honneur : Le Monde.fr, L’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie, Le Musée de l’Elysée de Lausanne, L’Agence Myop, Picturetank. Une aventure à tenter.
Les nuits photographiques
Les popotins
express...
Vivez l'image
Découvrez le site http://500px.com
/ . De belles découvertes photographiques et des images d'une haute qualité vous permettant de les vivre. C'est comme si vous étiez en backstage ! ;)
.........................................................
L'exactitude des songes
Premier livre photographique de Denis Grozdanovitch et une découverte éblouissante.Cet écrivain, publie ici des photographies, prises de 1978 à aujourd'hui, et les accompagne de textes descriptifs. On y trouve un goût certain pour les maisons ruinées, les jardins à l'abandon, les puissantes averses, les bouts du monde sublimé par la poésie de son oeil et de sa plume. Ce livre se présente comme un un recueil de contes illustré de lumière; parfait avant de rejoindre Morphée au pays des songes.
.........................................................
Visages du XXe siècle Ara Güler, le célèbre photographe turc d'origine arménienne, surnommé « l'oeil d'Istanbul » vient de sortir son nouveau livre: visages du XXe siècle: 100 portraits de célébrités. Il y propose en 100 portraits une véritable chronique culturelle du XXe siècle reprenant les plus grandes célébrités de Picasso à Spohia Loren ou de Hitchcock à Sieff, il utilise toutes les techniques de portraits réhaussés d'un noir et blanc suggestif. Bonne balade...
.........................................................
......................................................
« L'intimité, un regard tendre sans voyeurisme, une sélection d'images, de regards, d'instants légers, une élégance, un renoncement, des abandons, des consentements, l'intimité des autres, l'intimité d'ailleurs, d'autres pudeurs, d'autres audaces, des solitudes, des séductions, quelques larmes, des secrets... ». Si le programme de vos prochains week-end n’est pas encore fixé pourquoi ne pas prévoir un petit passage par Galerie Verdeau. Vous y retrouverez des grands noms de la photographie tels que Sieff ou Jonvelle et également 3 photos de « La Loge des Rats » de notre ami Martial Lenoir.
Galerie Verdeau - 47 passage Jouffroy – 75009 Paris et c’est jusqu’au 31 mai 2012 !!!
Lien de l’évènement : www.verdeau.com/v2/actualite.php
Expo « Intimité » Galerie L'autre animal
......................................................
Eric Pillot, jeune photographe français, vient de se voir décerner le Prix HSBC pour la photographie pour sa série In Situ. Explorant l'image de "l'ami-animal" dans les zoos européens, ce travail est aussi une invitation à reconnaitre le comédien incarné par chaque bête. Pour M.PILLOT, l'animal est notre « autre » et ouvre une porte vers l'imaginaire. Un petit air de La Fontaine n'est-ce pas? AUTOUR DU MONDE PHILIP CONRAD
LE JAPON
BONJOUR À TOUS ! COMME PROMIS CE MOIS-CI, JE POURSUIS AVEC VOUS LE VOYAGE EN IMMERSION AU PAYS DU SOLEIL LEVANT. MAIS LE TEMPS DE LA FLÂNERIE ENTRE LES JARDINS DE POÉSIE ZEN ET LES SENTIERS BORDÉS DE CERISIERS EST RÉVOLU ! AUJOURD’HUI, NOUS PÉNÉTRONS DANS LE CŒUR URBAIN, GROUILLANT ET CRÉPITANT DU JAPON : SES VILLES.
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
L’archipel est relativement exigu et ses 12 premières villes regroupent à elles seules plus de 35 millions de personnes ! Alors, au moment où l’étranger déboule à Tokyo depuis l’aéroport, ses yeux ne manqueront pas de ressembler à ceux d’un merlan décongestionné à la vue du paysage urbain qui s’offre à lui. L’équation est simple : les japonais ont peu de territoire mais sont extrêmement nombreux. Et comme ils ont toujours été habitués à l’étroitesse de leur environnement, rien ne leur fait peur en terme de concision. Ils construisent avec gourmandise mais s’entassent avec classe. Si nous autres occidentaux devions vivre ainsi les uns sur les autres tout le temps, nul doute que la plupart d’entre nous reviendrions à l’état sauvage en moins de 3 semaines ! Alors, le japonais a inventé des notions qui, si l’on y regarde à deux fois, ne nous feraient peut-être pas de mal : la politesse, la patience et la serviabilité. Et là-bas, quelle que soit la situation, l’urgence ou le degré de tension, vous ne verrez jamais un japonais élever la voix, s’emporter en public ou haranguer qui que ce soit. Ils se croisent au gré des artères urbaines noires de monde, se frôlent avec précaution dans les boutiques bondées ou les centres commerciaux pleins comme des œufs… et ils trouvent encore le moyen de rire, de plaisanter entre eux ou de lire tranquillement en marchant (si, si !). Lorsqu’on se perd dans les villes au Japon, certaines choses sautent aux yeux rapidement : 99% des hommes d’affaires portent une chemise blanche et un pantalon noir, les commerçants ne montrent jamais aucune oisiveté (même s’ils n’ont pas de client), les personnes malades portent un masque (toujours cette politesse envers les autres), et les écolières sont un peu trop sexy. Les jeunes adorent la mode et les tenues totalement bariolées, les vieux sont vaillants et respectés, les policiers sont un peu trop zélés et les femmes toujours très apprêtées. Lorsque vous baissez les yeux, vous remarquerez qu’aucun papier ou détritus ne traîne au sol. Les trottoirs et les rues sont d’une propreté invraisemblable (une réelle obsession là-bas). Si vous y perdez votre portefeuille, vous le retrouverez exactement au même endroit deux ou trois heures plus tard, et rien n’y aura disparu car le vol est une honte inqualifiable dans cette culture. BACKSTAGE MAG - N.01 - DÉCEMBRE 2011 - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
BACKSTAGE MAG - N.01 - DÉCEMBRE 2011 - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Lorsque maintenant vous levez la tête, vous risquez une jolie sensation de tournis (un peu comme à New York), avec ces centaines d’immeubles tout autour, dont certains sont d’un design déconcertant ! Et c’est encore plus vrai la nuit, où tout (mais alors absolument tout !) est illuminé. Ca crépite, ça clignote, ça s’agite. Des publicités lumineuses sur écrans géants tous les 20 mètres aux enseignes scintillantes des magasins en passant par les jeux de lumières projetés sur les façades… Epileptiques, s’abstenir ! Pas la peine non plus d’essayer de choisir un bon restaurant en jetant un coup d’œil à la salle ; aucune devanture pour ces derniers, juste une énième enseigne lumineuse qui vous indiquera son nom… et l’étage auquel il se trouve dans l’immeuble ! Autant dire que le soir venu, le touriste développe consciencieusement sa science du pifomètre. Certaines gargotes à brochettes ou à poisson cru ont cependant pignon sur rue car elles sont beaucoup moins chères. Et elles valent le détour car très typiques et toujours de qualité (les sushis, makis et sashimis sont d’ailleurs moins chers qu’à Paris et relativement semblables).
Le lendemain, vous pourrez essayer de vous lever très tôt pour profiter de l’aube naissante sur une ville jamais tout à fait endormie (un pur moment de magie à Tokyo) et pour visiter Tsukiji, le marché aux poissons le plus grand du monde (les enchères débutent à 4h du matin) mais là aussi, âmes sensibles… restez au lit ! BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
De 5h à 9h tous les jours sont tranchés et découpés des milliers de poissons, dont des thons de dimensions mémorables. J’ai eu la chance de pouvoir y prendre toute une série de clichés mais depuis, les autorités ont restreint (voire bloqué à certaines périodes) l’accès des lieux aux touristes. Officiellement à cause de leurs mauvais comportements mais aussi pour enrayer le phénomène de sensibilisation occidentale à cette pêche intensive, qui est un des premiers pôles d’exportation de l’archipel. Transition idéale pour aborder l’esprit « Backstage » de cet article (non pas comment on trouve des thons, mais bel et bien comment on fait des photos au Japon) ! Je vous l’avoue, se balader avec un Nikon D3s à la main est source de comportements assez divers selon l’endroit où l’on se trouve dans le monde. En Europe ou aux States, je peux frimer un peu (ben oui, quand même…). En Afrique, en Amérique Latine ou au Proche-Orient, j’ai plutôt tendance à le planquer sous une étole ou sous ma chemise (de profil, j’ai l’air d’une baleine mais bon…). Au Japon, eh bien c’est… ni l’un ni l’autre ! Pas la peine de le cacher, personne ne vous le volera. Mais pas la peine non plus de frimer, ils le connaissent par cœur. Et même si la majorité des japonais ne le possèdent pas (à peine moins cher qu’en France au passage), ils ont presque tous le virus de la photographie. Et Nikon, Canon, Fuji, Mamiya, Casio, Olympus, Minolta, Sigma, Pentax ou encore le regretté Yashica sont des noms qui font partie intégrante de leur environnement. Un peu comme la Mère Denis ou le Camembert chez nous… Autant dire qu’avec un appareil-photo à la main là-bas, fût-il reflex et imposant, vous passez totalement inaperçu. Mais attention… car là se trouve le piège.
BACKSTAGE MAG - N.01 - DÉCEMBRE 2011 - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
BACKSTAGE MAG - N.01 - DÉCEMBRE 2011 - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
En effet, tout japonais qui se respecte prend des photos. Tout le temps, partout. De ses amis, de sa famille, des paysages qu’il voit ou des monuments qu’il visite à l’étranger etc. Oui, il photographie tout sauf… les inconnus. Photographier des gens qu’il ne connaît pas ne lui viendrait pas à l’esprit. En outre, c’est sûrement très impoli. Alors imaginez un peu lorsqu’un étranger vient sur leur territoire (pas encore si fréquent), pour prendre des photos avec un appareil pro (encore moins fréquent)… et pour prendre des photos d’eux !!! Là, c’est carrément la soupe miso hallucinogène ! Doute, suspicion, méfiance, timidité ou agacement… voilà ce qui vous attend s’ils vous repèrent en train de les immortaliser. Autant dire que sans une discrétion de renard des marécages, vous reviendrez en France avec un album merveilleux de tronches en biais au gré des rues. Sourcils froncés, regards de travers (déjà qu’ils ont de petits yeux…), têtes tournées etc. Alors vous l’aurez compris, sauf à vouloir faire une expo sur le thème de la paranoïa urbaine, il ne vous reste qu’une seule solution : le téléobjectif. Et même si certains puristes hurlent (je les entends d’ici !) que ça n’est pas comme ça qu’on fait de la photo de rue, je les défie personnellement de faire à foison des portraits naturels là-bas avec un 50mm ou le Leica M9 ! Le Japon, c’est comme un safari. Votre chance : ils sont si nombreux dans les rues qu’ils vous dissimulent efficacement. Votre challenge : être ultra-rapide pour les réglages, pour le déclenchement et anticiper tous les mouvements. Votre difficulté : ne jamais s’arrêter plus de 2 secondes de marcher pour déclencher… car là, tout le monde vous repère ! Bref, votre mission, si vous l’acceptez, est de jouer les chasseurs d’images aguerris dans un Japon ultra-moderne qui de toute façon, ressemble à une jungle dans sa partie urbaine. Mais une jungle où la courtoisie fait loi. Et dans un pays qui, sans nul doute, vous fascinera.
Ce magazine ne s’autodétruira pas dans 5 secondes.
INTERVIEW MODÈLE
ANGÉLIQUE JÉRÔME
Modèle, comédi enne,
chanteuse...
Photo : Yann Malotti
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Coucou Angélique, On ne te présente plus, tu es modèle, comédienne, chanteuse, dans des clips, des émissions de télé et dans de nombreux magazines… Quel âge as-tu et de quelle région es-tu ?
J’ai 30 ans même si la plupart des gens pensent que j’en ai 23/24^^ je vivais entre Montpellier et Paris mais je vais bientôt déménager à l’étranger…
Raconte-moi un peu ton parcours, comment es-tu venue à poser ?
J’ai commencé assez tard en fait, mon 1er shooting professionnel a été pour Playboy USA en décembre 2007, j’avais passé le casting Playboy 2 mois auparavant en Floride où je résidais.
Ton CV est impressionnant, tu as shooté pour Playboy, Newlook, Entrevue , etc… raconte-moi quels types de photos aimes-tu faire ?
Je suis spécialisée dans le charme. en France, il y a peu de modèles qui acceptent le nu, d’ailleurs on se connait presque toutes, ne serait ce que de nom. C’est plutôt difficile d’avoir une étiquette « modèle de charme ». En France on nous colle très vite une étiquette, un peu comme lorsqu’on fait une TV réalité. Aux Etats Unis où j’ai commencé, on n’a pas du tout le même accueil, ce qui est surprenant pour un pays plutôt puritain.
Aujourd'hui tu vis de cette passion ?
Contrairement à ce que les gens pensent Playboy paye très mal…
Tu pourrais faire une séance avec un photographe uniquement par coup de coeur (sans rémunération) ?
Oui bien sûr ça m’est déjà arrivé !! Surtout si c’est des photos mode ou beauté.
Quels sont les photographes avec qui tu as ou tu aimerais poser ?
Je suis une grande fan de David Lachapelle et de Mario Testino
Photo : Clovis Lalanne
Photo : Sylvio Testa
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Photo : Sylvio Testa
Photo : Clovis Lalanne
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Comment te prépares-tu pour une séance ?
Déjà je me couche toujours tôt la veille, un photoshoot peut durer une journée complète donc c’est assez fatiguant, il est donc très important d’arriver « fraîche » et si c’est un shooting glamour j’évite également de manger des pâtes ou pizza la veille, histoire de ne pas avoir le ventre « gonflé » le jour du shooting. Je vérifie toujours que ma manucure et ma pédicure soient parfaites.
Tu es déjà tombée sur des demandes étranges ?
Oh oui lol ... des photographes qui voulaient ne photographier que mes pieds ou me photographier en train de faire pipi, autant dire que je ne réponds même pas à ces mails !
Toi qui a fait pas mal de parution nu, comment se passe ta vie de modèle vis-
à-vis de tes proches ?
Aucun problème, comme je dis toujours, c’est MA vie, c’est moi que les gens regardent bizarrement et sincèrement je me moque de ce qu'ils pensent..
Comment on passe de modèles photos à comédienne ?
En fait c’est du pur hasard ! Mon meilleur ami est critique de cinéma, il connait beaucoup de réalisateurs et un jour, un ami d'un ami à lui recherchait une fille et m'a contactée et voilà ! Après je n’ai pas eu des grands rôles non plus mais en même temps, le cinéma ne m’intéresse pas tant que ça, je suis beaucoup trop timide, un photoshoot c’est plus intimiste je préfère.
Tu as également joué dans des émissions de télé réalité, quel souvenir tu en gardes ?
Pour « Qui veut épouser mon fils » j’en rigole encore, je jouais un rôle, c’était comme du cinéma… Après comme j’ai réellement vécu une histoire avec un des bachelors (on vivait ensemble), l’émission a du coup chamboulé ma vie personnelle. j’ai eu plus de mal avec la presse people au moment de notre rupture.
Après j’ai participé à d’autres émissions telles que « tellement vrai » c’est plutôt « fun » à tourner...
J’ai également participé à une émission de strip poker en octobre dernier qui devait être diffusée sur MCM début janvier 2012 mais jugée trop trash elle a été déprogrammée dès le 1er épisode, j’ai été soulagée par cette déprogrammation parce que j’étais pas du tout emballée par le concept…
Photo : Yann Malotti
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Est-ce que ce type d'émission a des répercutions positives ou négatives pour ta carrière ?
Plutôt positives puisque j’étais spécialisée dans la photo de charme, donc bien evidemment je suis passée par la case obligatoire des magazines « Entrevue et Newlook ». Mais j’ai également fait des shootings mode et beauté. J’ai eu ma propre chronique lingerie sur legAvenue TV une fois par semaine pendant 2 mois
Je suis devenue l’égérie de la franchise « Les centres de la minceur ». J’ai été invitée à de nombreux évènements, j’ai même sorti un single !
Après pour le cinéma genre long métrages ça a été plus compliqué, j’étais boycottée mais comme c’était pas du tout ma priorité ça ne m’a pas dérangée par contre j’ai tourné dans des clips vidéos et publicités.
Des projets à venir ? j’ai posé pour Playboy France qui devrait sortir d’ici quelques mois…. Mais également pour Playboy TV international Asie, Vous pourrez également me retrouver dans le prochain livre de Côme B publié à la Musardine et celui de la photographe américaine Renée Jacobs. Mais comme j’ai finalement cédé à la tentation et mi juin l’opération de ma nouvelle poitrine est programmée, je compte bien refaire toute une série de photos avec d’anciens photographes pour qui j’ai posé.
Que peut-on te souhaiter pour la suite ?
Un mari lol... je viens d’avoir 30 ans donc forcément je rêve de famille et de bébés^
Merci beaucoup pour ce petit moment passé avec toi, plein de bonnes choses pour la suite et au plaisir de te retrouver sur un prochain BackStage Mag
Merci à vous de m’avoir accordé cette interview ;)
Retrouvez toutes les photos d’Angélique Jérôme sur son site www.angeliquejerome.com
Photo : Frederick Lefort
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Photo : Yann Malotti
Back
stage
MAG
Dans les coulisses du monde de la
photo et de la vidéo
Faites partie de l’aventure
Back
stage
Mag
Toutes les informations sur la page Facebook du mag
https://www.facebook.com/backstagelemag
Photographes, modèles, maquilleuses, stylistes, ...
Vous souhaitez être dans le prochain Backstage Mag ?
L’équipe de Backstage Mag ouvre ses rubriques à la découverte de nouveaux talents : interview modèle, photographe, mua ou stylliste, retouche photos, photos de voyage, nu artistique ou sur le vif, backstage shooting photo ou vidéo, et...
N’hésitez pas à nous envoyer votre candidature sur notre e-mail :
info@oliviermerzoug.com
avec : Vos coordonnées
Lien de votre site ou book en ligne
Une présentation rapide de vous et votre travail
Une sélection de photos
SHOOTING MAKING OF E-ONEL PHOTOGRAPHY
BACKSTAGE «RAY OF LIGHT»
ÉMILIE
CAYUELA
by E-Onel Photography
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Comme la plupart de mes shootings, ce shooting s'est déroulé en studio, un studio un peu particulier car j'utilise un grand garage chez moi, ce qui permet d'avoir un endroit sombre et de pouvoir jouer avec les lumières et ambiances tamisées.
L'espace de cette grande pièce me permet de pouvoir shooter au flash, donc de façon très classique de ce que l'on connait en studio, mais ce qui m'intéresse le plus, c'est de me servir des lampes témoins des flashs afin de recréer une ambiance confinée, tamisée, ce qui apporte un rapport et une tout autre dimension au shooting.
Cette lumière apporte de l'émotion de part son coté intimiste mais aussi une sensation de chez soi, de bien être. Ajoutez à cela un fond musical dont je choisis les morceaux en fonction du style de photos choisies, on arrive à faire ressortir de bien belles expressions.
C'est donc le cas de ce shooting, où avec la belle Emilie, nous avons pu travailler sur des expressions qui me tiennent à coeur, mais aussi Emilie a su faire ressortir en elle des sentiments qui m'ont littéralement conquis.
Juste avant le shooting, nous avons discuté, autour d'un bon thé, sur le déroulement du shooting, dans une bonne ambiance. Emi que je cite au passage, est la réalisatrice de ces très belles photos de backstage.
Cela permet aussi de faire la sélection des tenues apportées ce jour là par Emilie. On fait une sélection de 4 ou 5 tenues afin de ne plus y revenir durant le shooting, important pour le gain de temps par la suite.
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Emilie est une modèle autonome dans le sens où elle peut assurer elle même le maquillage, donc une fois maquillée, nous démarrons le shooting.
Tous mes shootings se font au 50mm fixe dont je peux ouvrir jusqu'à 1.4, très important pour mon style de photo. Je dois donc avoir assez de recul pour pouvoir faire du plein pied.
La première série de shoot se fait dans une configuration de studio plutôt classique, 2 softboxes éloignées, placées à la plus faible puissance, et de chaque côté du modèle, nous avons pu réaliser la série où Emilie est en chemise blanche, lunette et jeans. Quelque chose de fun, un travail sur les poses, le regard et aussi le mouvement
J'aime beaucoup changer d'un coup toute une configuration selon mon inspiration du moment, donc là je coupe les flashs, je place les lampes témoins au plus fort et je colle les 2 softboxes sur Emilie, et là, le 20mm f1.4 va me montrer tout son savoir faire, en réalisant la photo portrait noir et blanc d'Emilie avec les lunettes. Une des photos qui a le plus plu de cette série .
Ensuite vient une superbe série d'expressions/émotions où Emilie a sorti une magnifique panoplie, pour cela, même chose au niveau des lumières, tamisées et juste avec les lampes témoins et placées plus ou moins près selon le rendu voulu. BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Devant de telles expressions, si magnifiques les une que les autres, je décide soudain de faire une vidéo dont j'avais déjà la musique en tête et une idée du montage final, je voulais que tout le monde puisse vivre cet instant présent, je vous donne donc le lien vers cet instant unique : http://vimeo.com/39061220
Pour la vidéo, j'utilise toujours mes lampes témoins et j'ouvre au maximum pour récupérer le maximum de lumière sur son visage.
Lors des shootings, je privilégie souvent le fond noir, car c'est ce qui me permet de traiter les photos avec des effets et le fond noir est très bien pour ça afin de jouer avec la superposition des calques dans un outil tel que Photoshop. On obtient des effets et rendus des plus beaux.
Dans tous les cas, les shootings se déroulent toujours dans une bonne ambiance, ou rires et émotions sont toujours présents, avec de la musique en fond (très important), et toujours prendre bien soin de son modèle car sans elle, il n'y aurait pas de belles photos ;)
Retrouvez toutes les photos d’E-Onel Photography sur son book en ligne : www.eonel.book.fr
www.facebook.com/eonelPhotography
Photos Backstage réalisée par Emi Delamorinière : www.emi.book.fr/galeries/sensitive
Modèle :
www.emiliecayu.book.fr
LE PHOTOGRAPHISTE
MARC RICHET
Photographe/Retouches : Marc Richet
Modèle : Mélanie Legros
HairStyliste : Ludovic Bourret
MUA : Charlotte Chicot
Studio : Luxia
RETOUCHER LA PEAU COMME LES PROS !
LORSQUE L'ON FAIT BEAUCOUP DE PHOTOS « BEAUTY », « PORTRAIT », OU SIMPLEMENT DE LA PHOTO EN STUDIO, ON EST SOUVENT CONFRONTÉ AU PROBLÈME DE LA RETOUCHE DE LA PEAU . TIRAILLÉ ENTRE LE « NATUREL » QUI LAISSE APPARAÎTRE TOUS LES DÉFAUTS DU MODÈLE, MAIS QUI REND PARFAITEMENT LA TEXTURE DE LA PEAU ET DU VISAGE DE CELUI-CI ET LE « LISSAGE » QUI LUI A TENDANCE À TRANSFORMER LE MODÈLE EN UNE POUPÉE DE CIRE, IL FAUT TROUVER UN JUSTE MILIEU:-S.
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Le logiciel utilisé pour ce tuto est Photoshop CS5.
Lorsque l'on fait beaucoup de photos « beauty », « portrait », ou simplement de la photo en studio, on est souvent confronté au problème de la retouche de la peau . Tiraillé entre le « naturel » qui laisse apparaître tous les défauts du modèle, mais qui rend parfaitement la texture de la peau et du visage de celui-ci et le « lissage » qui lui a tendance à transformer le modèle en une poupée de cire, il faut trouver un juste milieu:-S. Les plus aguerris d'entre vous connaissent sans doute le « dodge & burn » qui permet d'obtenir un résultat digne d'un magazine de mode, mais qui fait passer le temps de retouche d'une photo à 5 ou 6 heures minimum.
Au cours de ce tuto, je vais montrer comment « nettoyer » une photo et la préparer ainsi à la retouche, en utilisant une méthode efficace qui permet à la fois de conserver le grain de la peau et d'effacer les imperfections tout en gardant un temps de retouche relativement court.
Explications préliminaires :
Lorsque je retouche une photo de A à Z, les étapes qui vont être explicitées dans ce tuto sont précédées de petits traitements préliminaires.
Mes photos étant faites en RAW, il faut avant tout en faire un « tirage » afin de pouvoir travailler dessus sous photoshop.
J'utilise « Camera RAW » qui est intégrée à celui-ci. Les opérations effectuées sur votre image dans « Camera RAW » n'ont pas d'importance pour la suite, si ce n'est le format de sortie qui est influe sur les réglages des calques.
On fera donc les extractions du RAW (CR2, NEF, ...) vers photoshop (PSD) en 300DPI et en 16 bits pour conserver le maximum de détails (Ref 1).
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Ref 1
On voit en bas de « Camera RAW » le lien permettant de paramétrer la sortie. Il s'en suit une première passe du filtre « fluidité » si le besoin s'en fait sentir, ainsi que les recadrages ou les rotations.
Une fois ces étapes effectuées, il est possible de commencer le « nettoyage » de la photo. Tout au long de ce tutoriel, nous allons conserver la photo d'origine inchangée et nous allons travailler systématiquement sur des calques afin de pouvoir revenir sur les opérations effectuées facilement.
Découpage de la photo :
Pour bien comprendre cette 1ère étape, une petite explication s'impose.
Une photo peut être vue comme étant constituée de deux couches. L'une d'entre elle ne contient que les couleurs (tons de peau, couleur des yeux, des cheveux...), et l'autre contient uniquement de la texture (grain de peau, dessin de l'iris, contour des cheveux...).
Lorsque l'on travail sur une photo, on modifie généralement ces deux composantes en même temps. C'est le cas lorsque l'on utilise le tampon/correcteur ou pour une retouche de cernes au pinceau par exemple, qui éclaircie le cerne, mais supprime la texture en même temps (Ref 2)
Ref 2
Le cerne sous l'oeil n'est plus visible à droite, mais on a aussi perdu le grain de la peau. Le découpage va donc permettre d’effectuer des modifications indépendamment sur la couleur ou la texture de la photo.
Pour ce faire on va duplique notre image de départ 2 fois avec « Ctrl+J », et on va appeler le calque du dessous « LOW », et celui du dessus « HIGH » (Ref 3).
Ref 3
On obtient 3 fois le même calque que l'on renomme comme ceci.
En se plaçant sur le calque « LOW » je vais créer un filtre passe bas. Comme celui ci n'existe pas sous photoshop, je vais l'obtenir à partir du menu « Filtres », « Atténuation », « Flou gaussien ». La quantité de flou à appliquer va dépendre de la photo. Le but est de mettre assez de flou pour que les imperfections de peau, les détails de l'image, les cheveux disparaissent et que l'on ne voit que de la couleur, sans perdre la forme des yeux, du nez, de la bouche du sujet.
Pour mon image, j'utiliserai un flou gaussien d'une valeur de 10 (Ref 4) car il permet tout juste de supprimer les détails. Plus la définition de la photo va être importante, plus on se rapproche pour faire un close up, plus la valeur du flou va augmenter !
Ref 4
On voit sur la partie gauche l'image initiale, et sur la droite l'effet du flou gaussien sur le calque LOW qui contient le passe bas.
Je vais ensuite me placer sur le calque «HIGH » et créer le filtre passe haut de mon image. Pour ce faire je vais aller dans le menu « image », « appliquer une image » et paramétrer mon écran de la manière suivante :
• Calque : je sélectionne « LOW » mon passe bas
• Couche : RVB
• Inverser : cochée
• Opération : addition
• Échelle : 2
• Décalage : 0
• Conserver les zones transparentes : décochée
• Masque : décochée
Attention, si l'image en entrée de photoshop n'est pas en 16 bits, ces réglages seront différents !
Le résultat obtenu est quasiment équivalent au filtre passe haut du menu filtre, mais il conserve beaucoup mieux les noirs que celui ci, ce qui permet de travailler sur une image qui est exactement équivalente à la photo originale (Ref 5).
Ref 5
Résultat de l'application d'une image correspondant au calque « HIGH » avec les réglages décris ci-dessus. Je modifie ensuite le mode de fusion du calque « HIGH » en « Lumière Linéaire » et je vois l'image comme elle était au départ.
On créera ensuite un claque vide « BOTH » au dessus de « HIGH » qui contiendra plus tard les retouches à effectuer sur les couches « LOW » et « HIGH » simultanément, et je mets le tout dans un dossier « Split ».
Le découpage est terminé (Ref 6)
Ref 6
A droite, on a les 3 calques utilisés et à gauche, on voit que l'image obtenue est identique à la photo d'origine.
Nettoyage des couleurs :
A partir de cette étape, il est possible de travailler sur le nettoyage des couleurs et des textures dans n'importe quel ordre ou d'alterner les deux. Seul le travail simultané dans « BOTH » doit être fait en dernier.
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
A l'aide d'un pinceau, que je règle à 20% d'opacité (quitte à repasser plusieurs fois sur une zone si nécessaire), je vais appliquer des couleurs dans le calque « LOW » là où je veux rééquilibrer mon image.
Par exemple, le cerne est une zone plus foncée que le reste du tour de l’œil. Il me suffit donc de prendre la couleur que je veux et de « peindre », à l'aide du pinceau, mon cerne afin de l'éclaircir et ainsi de l'atténuer. Il est aussi possible à l'aide de l'outil « éclaircir » de créer des reflets dans les cheveux ou de la lumière à certain endroits, sans risquer de mettre en évidence un point brillant ou un contour. (Ref 7)
Ref 7
En rouge, on voit les zones que j'ai peintes sur mon filtre « LOW » afin d'uniformiser les couleurs sur le visage ou de faire briller des mèches dans les cheveux. Il ne faut pas non plus oublier le reste du corps, tout est important dans une bonne retouche
Une fois les imperfections de couleurs corrigées, on passe aux textures.
Nettoyage des textures :
Le but est de supprimer les petits défauts de la peau, boutons, cicatrices … Pour ce faire, j'utilise l'outil « correcteur » sur le calque « HIGH ». Il est déconseillé la plupart du temps d'utiliser le « correcteur de ton direct » pour ce traitement car celui-ci peut réintégrer des textures au mauvais endroit. Par exemple, la texture du dessous de l'oeil est différente de celle de la joue. Corriger une zone qui se situe entre les deux est donc risquée car l'outil prendra les deux textures sans distinction alors que le retoucheur saura faire le choix pour avoir le meilleur rendu.
Je prends donc avec la touche « Alt » la texture là où je veux et je l'applique à l'endroit où je veux masquer un défaut. Il est important de bien reprendre de la texture à un endroit différent à chaque clic afin de ne pas créer de pattern (un motif de peau qui se répéterait sur plusieurs points). (Ref 8)
Ref 8
Correction au tampon des petits défauts de peau
Nettoyage simultané :
Après avoir nettoyé les textures et les couleurs indépendamment, il est possible qu'il subsiste certaines zones nécessitant à la fois une correction de texture et de couleur.
C'est le cas sur cette partie (Ref 9), que je vais donc corriger dans le 3ème calque vide « BOTH » que j'avais créé tout à l'heure. Pour ce faire tous les outils sont bons : tampon, pinceau ou correcteur.
Je privilégie néanmoins un tampon à 30% d'opacité et un échantillonnage sur les calques actif et inférieur dans la plupart des cas.
Ref 9
Pour ce genre de taches, il faut à la fois travailler le contour et la couleur. La 1ère image est l'originale, la seconde est travaillée sur les calques « LOW » et « HIGH » et la retouche est fine au tampon à 30% sur le calque « BOTH »
Uniformisation des couleurs de peau :
La dernière étape est l'uniformisation des couleurs de peau. Bien sûr pour les zones larges ou les problèmes de mains rougies par le froid, il est possible d'utiliser des courbes ou des balances avec des masques. Mais pour les petites taches de peau, cette méthode n'est pas efficace car le masque serait trop complexe à réaliser.
Pour effectuer cette retouche, je crée un nouveau calque avec « ctrl+alt
+shift+E » (ça aplati l'image dans un nouveau calque) et j'utilise un filtre passe haut ; il est important de déterminer la valeur de ce filtre en fonction du de la correction à effectuer. Je le nomme « HP+ la valeur du passe haut » (Ref 10 : HP15)
Ref 10
Le filtre passe haut de valeur 15 appliqué à l’aplat de ma photo.
J'ouvre le menu « filtre », « divers », « pass haut », je me place d'abord sur la valeur « 0 », puis j'augmente jusqu'à ce que les détails à supprimer apparaissent sur le fond gris. Les valeurs les plus utilisées sont « 10 », « 15 » et « 20 » sur mes photos. Il est souvent nécessaire d'en créer plusieurs, en fonction des retouches à effectuer, car les zones à corriger ne sont pas forcément visible sur chaque filtre.
Une fois ce calque créé, je l'inverse avec « ctrl+I » et je lui applique un flou gaussien de valeur égale à 1/3 de la valeur du passe haut utilisé pour faire le filtre.
Je modifie le mode de fusion du calque en « lumière linéaire », et je masque le tout.
Il ne reste plus qu'à rendre visible avec un pinceau blanc sur le masque, les zones à corriger ! (Ref 11)
Ref 11
Résultat du calque terminé avant la création du masque.
Une fois le travail terminé, on peut voir le résultat du nettoyage de la photo (Ref 12- Ref 13)
Retrouvez toutes les réalisations de Marc Richet sur son site : http://ogz.free.fr
son flickr : http://www.flickr.com/photos/ogza
et 500px : http://500px.com/ogzA
Ref 12
Photo avant / après
Ref 13
Détail avant / après : on voit que l'on a pas perdu la texture de la peau, mais que celle-ci est uniformisée
Il ne vous reste plus qu'à l'essayer vous même ;-)
INTERVIEW PHOTOGRAPHE QV
PHOTOGRAPHE N'
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Coucou Qv Photographe N', ravi de te retrouver pour ce numéro de BackStage Mag, on a eu l'occasion de se rencontrer sur des workshop et via Facebook
Comment es-tu venu à la photographie ?
Lors d'un mariage en tant qu'invité, la mariée a préféré mes photos à celles du professionnel présent. Cette amie m'a alors conseillé de créer mon site et de me lancer.
Aussi, j'ai débuté par la photo de mariage il y a 3 ans environ.
Où puises-tu ton inspiration ?
Dans mon quotidien, 4x3, Abribus, magazines, internet est top pour ça , on est abreuvé d'images en permanence, sauf que là j'essaie de les analyser...
C'est une passion ou un métier, voire les deux ?
Ce n'est pas la photo qui paie mon loyer, j'ai une activité en dehors de ce milieu, même si de tant en tant, je réalise des travaux facturés, ma priorité est de photographier ce que j'apprécie, je ne me force pas à faire de "l'alimentaire", on peut en conclure que c'est plus une passion.
Comment définirais-tu ton style de photos ?
Actuellement, je suis très orienté nu, mode. Avant, je réalisais pas mal de portraits en extérieurs. J'aime tout ce qui a un rapport avec la personne, donc en "globalisant ", je rentrerais plutôt dans la catégorie "portraitiste", même si mes réalisations récentes, je le répète, tendent à prouver le contraire .
Tu travailles essentiellement sur quels logiciels ?
Lightroom et photoshop.
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Tu as des petits secrets que tu aimerais faire partager à nos lecteurs ?
Une photo "réussie " ... c'est un regard.
T es plutôt Nikkon ou Canon ? Quel matériel utilises-tu ?
La réplique préférée du puriste " ce n'est pas le matériel qui fait la photo..."
Ce n'est pas faux...
Mais plus on est en "osmose" avec, plus on prend de plaisir. Bon là j'avoue c'est le geek qui parle...
J'ai travaillé avec les deux marques précitées...
Merci à Franck de m'avoir fait casser mon PEL pour passer rouge . ^^
Donc actuellement en canon.
Parle moi d'une séance avec toi ?
La photo reste un "hobbie", donc je ne souhaite pas me prendre la tête.
donc bon esprit demandé. Sinon, j'ai une idée directrice, le modèle donne ses idées, c'est une collaboration et après c'est au feeling.
Et les modèles, tu les trouves où généralement ?
Internet est une merveilleuse plateforme... book.fr, modelmayhem, Facebook ou agence...
C'est quoi ton modèle type ?
Minimum 1m80 , 90-60-90 ^^ plus sérieusement, un regard d'abord, après, dans le milieu de la mode, il y a certains critères morphologiques, et la photo aura plus d'échos avec un modèle dans les "canons du milieu ", il ne faut pas se leurrer.
Raconte-moi une petite anecdote avec l'une d'entre elle...
En train de répondre à cet article, un lendemain de soirée... j'avoue que là ma mémoire vacille...
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
T'es plutôt Photographe de Studio ou autres ?
Plutôt extérieur.
En dehors de la photo de modèle, il y a d'autres types de photos que tu fais ou aimerais faire ?
Ouep, la mer, des poses longues, des instants brumeux...
Cite moi quelques photographes qui t'inspirent ?
Lindbergh, pour sa mise en valeur de la femme dans la simplicité...
Hamilton pour la mise en avant de la sensualité...
Terry Richardson pour son coté déjanté...
Des projets d'expositions ou de parution magazine ?
Ouais... BackStage, Concernant l'exposition, si il y a des mécènes qui lisent le mag : contact@ ... ; ^^^
Quels sont tes projets à venir ?
j'ai une séance dans 3 h...
Que peut-on te souhaiter pour la suite ?
Du soleil... le temps est vraiment horrible pour shooter en ce moment...
Merci beaucoup pour ce petit moment passé avec toi, plein de bonnes choses pour la suite et au plaisir de te retrouver sur un prochain BackStage Mag
Retrouvez toutes les photos de QV Photographe N’ sur son site en ligne http://www.nqvphoto.com
/
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
CONSEILS BEAUTÉ
D’ÉLOSE
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Quel ombre à paupière choisir ? Je vous conseille du vert, du bleu ou encore du noir pour l'œil charbonneux, il reste naturel et glamour. Evitez les tons pastel qui risquent de ternir votre regard. Les ombres à paupières doivent toujours être fortement pigmentées pour un meilleur effet. Les couleurs métalliques peuvent également faire bien ressortir vos yeux. Pour les soirées, vous pouvez appliquer un peu de poussière de poudre en vrac translucide sur le fard à paupières pour une lueur douce et subtile. Pour un look de jour, vous pouvez appliquer un eyeliner gris ou brun. Pour donner de l’épaisseur et du volume à vos cils, appliquez du mascara. Ne négliger pas le dessin de vos sourcils. Comment atténuer les tâches pigmentaires sur le visage ?
Du coté du maquillage, je vous conseille d’utiliser le clarifiant anti tâche de Black Up pour dire adieu aux taches brunes. Sinon utilisez un correcteur ou une crème de camouflage pour les estomper. Vous l'utiliserez juste avant le fond de teint ou mélangé à celui-ci. Ainsi vous obtiendrez une nuance proche de votre carnation.
Pour éclaircir les taches brunes du visage et les cernes foncées mais surtout retrouver un teint unifié, je vous conseille également d’utiliser des soins visages. Ils interfèrent le avec la synthèse de la mélanine et contribuent ainsi à l’atténuation des taches brunes. Faites un peeling masque visage une fois par semaine. Le doux peeling masque visage va éliminer les cellules mortes, affiner le grain de la peau et unifier le teint.
Quelques conseils maquillage quand il fait très chaud ?
Après l’application du fond de teint, appliquer une base matifiante sur la zone T ceci permettra d’absorber la brillance. La poudre est importante car elle diminue l'aspect brillant qui est assez fréquent. Pour que l’ombre à paupières tienne tout au long de la journée sans devenir grasse, il est tout d’abord recommandé d'appliquer sur les peaux noires une base de pré-
maquillage neutre ou colorée qui laisse un côté velours à la peau. Ceci permet d'assurer une bonne stabilité au maquillage.
Certaines bases sont idéales pour les ombres à paupières mattes. Certaines marques offrent ces bases : M.A.C, Este Lauder, … Pour tirer le maximum de vos ombres à paupières et en faire ressortir toute la richesse, appliquez la base sur la paupière mobile ou plus haut, jusque sous le sourcil.
RETROUVEZ TOUS LES MOIS, LES CONSEILS BEAUTÉ D’ÉLOSE, MAQUILLEUSE PROFESSIONNELLE...
BRUNE, NOIR, MÉTISSÉE Par Elose
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Les différentes étapes de votre maquillage
Commencez par bien démaquiller votre visage et appliquer une crème de jour ainsi qu’une base matifiante. Ensuite le fond de teint : choisissez-le toujours au ton exact de votre carnation. Continuez avec une poudre matifiante compacte : elle fixe le maquillage. La choisir au format compact vous permettra de la garder avec vous pour d'éventuelles retouches en journée. Pour sublimer votre regard, un fard à paupières clair et un fard à paupières foncé : on les choisit dans la même harmonie de couleur. Par exemple : beige et marron ainsi qu’un mascara noir : simple, efficace, indispensable et un crayon khôl noir. Pour finir appliquez du rouge à lèvres ou une touche de gloss transparent
Sublimer vos lèvres
Les lèvres se veulent hautes en couleur. En général, chez la femme noire, le choix se porte sur un bordeaux. Mais la palette de couleur aux teints noirs ou chocolatés est large : rouges mats, laqués, couleurs douces ou nacrées en passant par les couleurs fluorescentes. Si vous avez la peau noire ou ébène et si vous utilisez un crayon à lèvres, il permettra de redessiner le contour des lèvres. Posé vers l’extérieur, il vous donnera une bouche pulpeuse. Posé vers l’intérieur, il rendra vos lèvres plus minces. Préférez une couleur prune plus lumineuse qu’un brun trop terne.
Produits conseillés :
BLACK UP, Black OPAL, NACARA
En exclu :
Découvrez une gamme de cosmétique douce et respectueuse de votre peau. Une gamme capillaire complète pour les cheveux crépus, bouclés et frisés. Fabriqué à la main, dans l’atelier de la boutique, l’originalité de ces cosmétiques vous séduira : www.secretsdeloly.com
Retrouvez les réalisation d’Elose Maquilleuse sur son book
www.elodiesevaux.com
SUR LE VIF
NANI NECO
Ciao a tutti !
Content de vous retrouver après quelques numéros pour cette rubrique des amoureux de la photo sur le vif. Ce mois ci, je vous propose une petit série de personnages capturés sur l'instant dans des postures et attitudes pour le moins inédites. A nouveau ici tout se joue rapidement et le secret réside dans l'anticipation et l'observation. En étant attentif à ce qu'il se passe autour de soi on découvre des trésors qui ne demandent qu'à se faire immortaliser. Pour ce faire il faut savoir être discret, savoir se fondre dans le cadre et le moment opportun, s'approcher du sujet pour dégainer. Pour les amoureux du genre je vous conseille de regarder une vidéo de Depardon en action place Vendôme sur Youtube. C'est assez époustouflant et ça donne envie de sortir sur le champs pour s'essayer à ce style de photos. Je n'ai pas encore découvert la formule magique pour devenir invisible mais je vous promets de vous faire signe dès que je la trouve.
L'illusion d'optique peut produire des résultats assez intéressants. Ici ce jeune homme saute au dessus d'un petit mur de moins d'un mètre. Avec cette ligne d'horizon, on a l'impression qu'il se jette dans le vide en sautant d'un avion. Le cadrage a un rôle essentiel dans la photo sur le vif. Il permet de donner le sens que l'on désire à la photo. Dans le cas de cette photo, j'ai eu l'intention de donner ce rendu dès la prise de vue. Néanmoin, en jouant avec les outils de recadage et en ré-observant les clichés on arrive parfois à donner un nouveau sens à une photos. Evidemment il m'est presque inutile de préciser que pour ce type de clichés il vaut mieux partir avec les bons réglages. Ici la vitesse était réglée et je n'ai voulu me concentrer que sur le cadrage étant sûr qu'en shootant en rafale j'obtiendrais un résultat intéressant.
Sur le vif... Cette photo a été prise à Milan lors de la Design week. Un must de la vie milanaise où designer et jeunesse trendy se cotoyent pour un événement très "branché". Ce que j'aime dans cette photo c'est le contraste de ce jeune homme qui semble sérieux, perdu dans ses pensées avec le coté comique du ballon qu'il tient dans sa main. Il n'est resté que très peu de temps dans cette position et sur ce coup j'ai réussi à anticiper. Je voulais prendre l'image à un moment où il semble qu'il a complètement oublié ce ballon. Etant donné le monde qu'il y avait ce jour dans les rues, j'ai dû véritablement me placer à moins de 2 mètres de lui au moment du clic.
Cette photo a été prise dans un train à New York. En montant dans le train je note ce couple qui est assis à coté de moi totalement plongé dans l'ennui. Ah ces vieux amants…En 1 heure de trajet pas un mot échangé, l'un et l'autre regardent dans le vide prisonniers de leurs pensées. Après un long moment ils finissent par s'endormir et je ne peux résister de les photographier. Ils dorment plus profondément qu'un nourrisson et même si je suis extrêmement proche d'eux je décide de les capturer. Hormis l'attitude comique des deux sujets, j'ai cherché à obtenir une lumière intéressante : éclairer le visage de monsieur et les cheveux de madame. Attention l'ennui nuit dangereusement à la santé.
La femme pressée? L'illustration du multi tasking? Voici un photo que j'aime pour son coté comique. Rien de particulier dans le cadrage ou la lumière. C'est juste l'instant qui m'intéresse avec ce bras gauche qui souffre sous le poids du sac. Combien de temps aura-t-elle marché dans ces conditions? En souhaitant un bon rétablissement à ses articulations, je la remercie pour le cliché.
Que fait la police ? Ne vous inquiétez pas vous êtes en sécurité. Même si cette image me rappelle des sketches de Coluche sur la police française nous sommes ici à Rome. Un policier consciencieux et dévoué fait du zèle pour montrer que rien ne lui échappe. Aurait-il apprécié de me voir m'approcher de lui pour le prendre en photo ? Je n'en suis pas sûr…Le fait est qu'il m'a laissé tout le temps dont j'avais besoin pour le mitrailler. Pas facile de travailler dans la ville de la dolce vita…
Les couples sont un sujet que j'affectionne tout particulièrement. Bien sûr il y a les jolies photos des amoureux qui font battre les coeurs…Pour ma part je préfère les photographier dans des moments de tension. Sur cette photo prise dans la vieille ville de Jérusalem, j'ai eu la chance d'intercepter le regard figé de cet homme. J'avais devant moi une scène de ménage qu'il fallait décrire en une image. Sa femme ne cessait de parler et lui impassible pour ne pas exploser n'a pas cligné de l'oeil pendant de longs instants. Je ne sais pas si les femmes viennent de Venus et les hommes de Jupiter ou bien le contraire mais je sais que ce jour là j'ai tenté de résumer en une image un livre de plusieurs centaines de pages
En cette période où le soleil refait son apparition, les ombres sont une forte source de belles images. J'ai pris l'habitude depuis quelques années de regarder les murs ensoleillés. On y découvre un monde parallèle qui ne demande qu'à être photographié. Cette photo prise en Sicile m'intéresse parce que elle représente la capture d'une attitude intéressante sur un support original. J'ai observé la scène et le personnage pendant de longs instants avant de choisir l'image qui me plaisait. En jouant de discrétion j'ai eu le privilège du choix sur la pose et la chance de la géométrie des lignes.
Qui peut vous pousser à vous mettre dans de pareils états. Voici l'homme reptile. Voici le résultat d'années de sacrifices et de douleur. Je ne jugerai pas l'aspect esthétique mais simplement l'attitude du sujet. Il y a selon moi dans le cri que cette homme pousse, toute l'expression de tout ce à quoi il a renoncé pour en arriver là. A ce moment précis, chaque parcelle de sa peau pousse ce hurlement, cet appel de quasi détresse qui dit: "regardez moi". Devant une telle requête je ne peux faire autrement que de contenter mon sujet. Je me place de telle sorte que le projecteur éclaire l'esthète et je clique.
NANI NECO
Site :
www.naniphotographer.com
QUAND LE NU DEVIENT UN ART
CAROLE CARAMELLE
LA FEMME PREND LE POUVOIR AU GRAND PALAIS AVEC
HELMUT NEWTON
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
La Femme prend le pouvoir au Grand Palais avec Helmut Newton
Impossible de la rater… c’est l’exposition vedette de ce printemps… depuis le 24 mars le Grand Palais rend hommage à Helmut Newton avec une exposition qui fait la part belle aux thèmes qu’affectionnait particulièrement le célèbre photographe allemand. Au programme : mode, nus, portraits, sexe et humour… Né à Berlin le 31 octobre 1920, Helmut Newton est le photographe qui a sublimé les femmes en les photographiant souvent nues, sans retouches et sans tabou. De père juif allemand et de mère américaine, il suit tout d'abord ses études au lycée Werner von Trotschke, puis à l'Ecole Américaine de Berlin mais s'intéresse très tôt à la photographie. A l’âge de 12 ans, il achète son premier appareil photo, un Box Tengor Agfa, et utilise la pellicule dans le métro berlinois.
Tout d’abord attiré par le métier de cameraman, il découvre véritablement l’univers de la photographie lorsque sa mère le place comme apprenti auprès de la photographe allemande Else Simon, dite Yva, connue pour son travail sur la mode et le nu et à qui il doit son style photographique.
Helmut Newton quitte l'Allemagne nazie en 1938. Ce départ constituera le point de départ d’une vie marquée par les voyages. Après avoir travaillé pendant un temps à Singapour pour le très chic Singapore Straits Times, il émigre en Australie où il rencontre l’actrice June Brunell qu’il épouse en 1948.
Après la guerre, il travaille comme photographe en indépendant, en réalisant des photos de mode ainsi que des travaux pour le magazine Playboy et se concentre davantage sur les clichés de mode.
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Il s'installe ensuite à Paris en 1961 et devient un photographe de mode très productif même si son ascension dans l’univers de la mode fut très chaotique. Renvoyé du magazine Elle, Newton travaille ensuite pour Jardin des Modes. Mais c’est surtout sa collaboration avec Francine Crescent, rédactrice en chef de Vogue, qui lui permet d’accéder à la célébrité qu’on lui connaît aujourd’hui.
Son style, parfois qualifié d'une subjectivité sensuelle, est marqué par l'érotisme, des scènes stylisées et souvent une violence sous-jacente. Le sulfureux photographe allemand passe les dernières années de sa vie à Monaco et à Los Angeles et décède dans un accident de voiture à l’âge de 84 ans. Mais si Helmut Newton a crée la majorité de son œuvre en France, aucune exposition ne lui avait été consacrée jusqu’à présent depuis sa mort en 2004... C'est désormais chose faite... La magnifique rétrospective, réalisée sous couvert de June Newton, LA femme de l'artiste, réunit plus de 200 tirages, originaux, vintages pour la plupart... des nus, des photos de stars comme Deneuve ou les célèbres portraits d'Yves Saint Laurent. Des citations et des archives de presse se joignent à l'art, et... devant les formats impossibles, gigantesques ou simples polaroids... le visiteur apprécie, rêve, sourit, s'étonne et repart ravi...
L'érotisme en photo inspire et émoustille... et la Femme mise à nu par Newton est féline, arrogante, tentatrice et plus vindicative que jamais... elle a tous les rôles et elle peut faire "mâle" ^^ ... c'est en tout cas ce que l'on ressent après avoir scruté l'ensemble de ses photographies.
Femme séductrice, Femme modèle, Femme dominante. Helmut Newton a su saisir la Femme par l'objectif et qu'elles soient nues ou en smoking... elles sont puissantes, séductrices, dominantes, jamais glaciales mais toujours impressionnantes, voire intimidantes. Ce sont des femmes qui, fortes de leur révolution sexuelle, assument la pleine liberté de leur corps, sans heure ni cadre, ouverte à tous les fantasmes.
Des portraits exposés au Grand Palais, on retiendra des images sauvages où les femmes perchées sur de hauts talons d'escarpins fascinent. Ce sont des dominatrices qui incarnent les années 70-80... sulfureuses, envoûtantes, elles deviennent en un coup d'œil, le fantasme de tout ceux qui osent les contempler.
Parfois à la limite du trash, ses oeuvres sont aussi un « melting pot » d’humour, d’érotisme et de violence dont il se servait pour denoncer les travers des millieux qu’il fréquentait : La mode, le luxe, l’argent et le pouvoir.
L'inventeur de ce que l'on nomma le porno chic déclarait d'ailleurs en 1984 : " J'adore la vulgarité. je suis attiré par le mauvais gout, plus excitant que le prétendu bon gout (...) j'ai en permanence dans le coffre de ma voiture des chaines et des menottes, non pas pour moi mais pour mes photos". Helmut Newton a photographié de nombreux modèles parmi lesquelles : Catherine Deneuve, Grace Jones, Kate Moss, Karen Mulder, Monica Bellucci, Cindy Crawford, Claudia Schiffer... Toutes connaissaient le talent du photographe et se battaient pour être photographiées nues par lui parce qu'elles savaient que ce génie allait galvaniser leur beauté. Son ambition était de transformer ces femmes en déesses, en objet de désir et pour lui le meilleur moyen de les sublimer était de les mettre en scène... C'est en tout cas de cette manière qu'il a su imposer son style.
Initiatrice, provocatrice et unique, c'est la définition que l'on pourrait donner de la photographie selon Newton qui disait :« A ceux que mes photos scandalisent, je réponds : il faut être à la hauteur de sa mauvaise réputation ». Cette exposition est en tout cas à la hauteur du talent de ce provocateur du XXème siècle et ne pouvait trouver meilleur cadre que celui-ci pour afficher les muses de ce grand maître de la photographie... Alors courrez vite au Grand Palais… c’est jusqu’au 17 juin !!!
http://www.rmn.fr/francais/les-
musees-et-leurs-expositions/
grand-palais-galerie-sud-est/
expositions-555/helmut-newton
INTERVIEW MAKE-UP ELLIE CHARMET
maquilleuse
Photographe : Valérie Pinel - Modèle : Elodie
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Bonjour Ellie, ravie de te retrouver pour ce numéro de BackStage Mag, j'ai eu l'occasion de découvrir ton travail sur Facebook et je suis très heureuse de mettre ton travail en lumière aujourd’hui…
De quelle région es-tu ?
Du Rhône, plus précisément de Lyon.
Tu es maquilleuse professionnelle, raconte-moi un peu ton parcours ?
Après un parcours scolaire classique à Lyon, et une grosse envie de changement, je me sui retrouvée à Bordeaux, où j’ai passé 6 ans. C’est dans cette ville que j’ai appris tout ce que je sais du maquillage.
Je me suis lancée dans un CAP Esthétique Cosmétique et ai rencontré Mara Sastre, Professeur de Maquillage. Mara savait qu’une fois mon CAP en poche, je souhaitais me spécialiser, et que l’école de maquillage de Bordeaux avait fermé ses portes. Du coup, dès que l’occasion se présentait je la remplaçais sur différentes prestations. Elle me donnait toujours conseils et techniques avant. Donc j’ai pas mal appris sur le tas.
C'est une passion ou un métier, voire les deux ?
Il faut tout d’abord que ce soit une passion, mais c’est largement les deux ! … Pour moi et je crois pour tous les maquilleurs. C’est un de ces métiers qui permettent de joindre l’utile à l’agréable, c’est une vrai chance.
Quels types de maquillage aimes-tu réaliser ?
J’aime beaucoup les effets spéciaux. Mais j’aime alterner les techniques, c’est une des choses qui me plaît dans le maquillage, la diversité. Chaque contrat peut être différent. Dans la même semaine, on peut faire de la beauté, du body painting ou transformer des acteurs en zombie, il n’y a pas d’ennui.
Y a-t-il des choses que tu aimerais expérimenter ?
Oh oui !!!
J’aimerais approfondir les effets spéciaux, entrer vraiment dans cette spécialisation qui devient une branche à part entière du maquillage où la créativité est poussée à fond, et pour laquelle de nouvelles techniques interviennent…
Photographe : Gérard Vallet - Modèle : Aly
Photographe : Valérie Pinel - Modèle : Clémentine
Photographe : Frédérique DelaBrousse - Modèle : Mary
Photographe : Gérard Vallet - Modèle: Laëtitia
Photographe : Valérie Pinel - Modèle : Mélody
Tu travailles essentiellement avec des photographes, as-tu déjà travaillé pour la télévision, cinéma ou autre ?
Oui j’ai eu la chance de travailler sur quelques tournages cinéma et clip vidéo, mais aussi de participer à divers défilés.Les tournages sont vraiment ce que je préfère. Plus qu’un travail en équipe, c’est un esprit de famille. On vit ensemble pendant la durée du tournage, et tout le reste est mis de côté. Presque comme une parenthèse dans ta vie, c’est un autre univers.
Voir tous ces mannequins poser ne t'as jamais donné envie de poser à ton tour ?
Quand on voit le résultat, ça peut faire rêver mais je crois que chacun choisi son côté de l’objectif pour une bonne raison ! Poser est un vrai métier aussi !
Je crois que tu appartiens à une association qui porte le nom de Backstage M.U.ST tu peux m’en dire plus ?
Oui !!! Backstage M.U.ST (Make Up STaff) est une asso, créée par Mara Sastre d’ailleurs, qui regroupe une dizaine de maquilleurs capables, tous talents réunis, d’intervenir dans tous les domaines possibles du maquillage. Elle fonctionne comme une agence.
Présente en Gironde, mais est aussi sur Paris et Lyon, le but est, outre promouvoir le métier de Maquilleur, de travailler ensemble et de créer une vrai disponibilité pour les divers clients qui trouvent du coup toujours un professionnel, et ce en ne contactant qu’une seule personne… Site internet de l’asso : www.backstagemaquillage.com
Quels sont tes projets à venir ?
Je participe prochainement à la session de Lyon du Tour de France de la Photo 2012, un gros projet réunissant pas mal de monde, Photographes, Modèles, Coiffeurs, Stylistes, Maquilleurs... ça promet d’être assez intéressant et amusant… un bel échange en perspective…
Que peut-on te souhaiter pour la suite ?
Rencontrer un maximum de professionnels pour de nouvelles collaborations dans la région Lyonnaise, avant de passer à d’autres villes, en France ou à l’étranger !
Merci beaucoup, j'ai été ravie de te recevoir. Plein de bonnes choses pour la suite et au plaisir de te retrouver sur un prochain BackStage Mag.
Photographe: Gaël Coat - Modèle: Océane Darcy - Hairstyler: Cyril Laforet
Vous pouvez retrouver le travail d’Elli Charmet sur son book en ligne :
http://www.ellie.book.fr
/
Photographe : David Enam - Modèle : Emily D'Angelo
Photographe: Olivier Merzoug - Modèle: Camélia Alonso
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Studio photo, Ecole de maquillage, Promouvoir une formation Photo, Boutiques, etc...
3 formats possibles : A4, pleine page : 80
€/mois
A5, demi-page (horizonrale ou verticale)
: 50
€/mois
A6, quart de page : 30
€/mois
-20%
pour plusieurs parutions
pour toutes demandes de renseignements, contactez-nous :
info@oliviermerzoug.com
Communiquez sur
Backstage Mag
A4
A5
A5
A6
Toute l’équipe vous donne rendez-vous le mois prochain pour le nouveau numéro de Backstage Mag
Toutes les informations sur la page Facebook du mag
https://www.facebook.com/backstagelemag
http://issuu.com/
oliviermerzoug/docs/
backstage_n_02
http://issuu.com/
oliviermerzoug/docs/
backstagemag
http://issuu.com/
oliviermerzoug/docs/
backstagemag-n03
http://issuu.com/
oliviermerzoug/docs/
backstagemag4
http://issuu.com/
oliviermerzoug/docs/
backstage_n_05
Автор
Tyrion
Документ
Категория
Дизайн и искусство
Просмотров
716
Размер файла
40 295 Кб
Теги
Франция, creative, 2012, фото, photo, photo shooting, backstage, постобработка, magazine, съемки
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа