close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Backstage №10

код для вставкиСкачать
"Backstage - французский журнал, который посвящен современной фотографии. Кроме представленных работ фотографов, в журнале есть интервью и рекомендации по фотосъемки от профессиональных фотографов, а так же небольшой обзор интересных фотоновинок и у
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Back
stage
N°10
/ Octobre 2012
MAG
BackstageMag2011
Dans les coulisses du monde de la
photo et de la vidéo
www.facebook.com/backstagelemag
LILI EYES
INTERVIEW PHOTOGRAPHE
MÉLANIE GERMAIN
INTERVIEW MODÈLE
DAVID
LEVASSEUR
SUR LA ROUTE DES INDES
BRUNO BISANG
ET DIEU CRÉA LA FEMME... CAROLE CARAMELLE
UNDERWATER
BACKSTAGE
100% INÉDIT
OLIVIER MERZOUG
LA SICILE
PHILIP CONRAD
RETOUCHE PHOTO
STYLISEZ VOS PHOTOS
MARC RICHET
Photographes, modèles, maquilleuses, stylistes, ...
Vous souhaitez être dans le prochain Backstage Mag ?
L’équipe de Backstage Mag ouvre ses rubriques à la découverte de nouveaux talents : interview modèle, photographe, mua ou styliste, retouche photos, photos de voyage, nu artistique ou sur le vif, backstage shooting photo ou vidéo, et...
N’hésitez pas à nous envoyer votre candidature sur notre e-mail :
info@oliviermerzoug.com
avec : Vos coordonnées
Lien de votre site ou book en ligne
Une présentation rapide de vous et votre travail
Une sélection de photos
Toutes les informations sur la page Facebook du mag
https://www.facebook.com/backstagelemag
Modèle : Hai Ly - Mua : Cece Makeup Artist - Photo : Olivier Merzoug
Back
stage
MAG
Dans les coulisses du monde de la
photo et de la vidéo
Back
stage
N°10
/ Octobre 2012
Concepteur, Rédacteur en chef, direction artistique du magazine et responsable de la rubrique «Backstage» et interview des invités
Olivier Merzoug
www.oliviermerzoug.com
Responsable de la rubrique «Quand le Nu devient un Art..»
Carole Caramelle
http://nu-artistic.blogspot.com
Responsable de la rubrique «Autour du Monde»
Philip Conrad
www.philipconrad.com
Responsable de la rubrique «Les Popotins d’Emy»
Emy Bacha-doll
www.facebook.com/profile.php?
id=591690914
Responsable de la rubrique «Le PhotoGraphiste»
Marc Richet
http://ogz.free.fr
Responsable de la rubrique «Conseils Beauté»
Elose
www.elodiesevaux.com
Retrouvez toutes les informations sur :
https://www.facebook.com/
backstagelemag
Toute reproduction des textes, photos, graphismes publiés dans ce magazine est interdite. Les documents transmis impliquent l'accord de l'auteur pour publication. Nous ne sommes pas tenus responsables du contenu des informations publiées dans ce numéro.
MAG
Dans les coulisses du monde de la
photo et de la vidéo
Sommaire
04-05
Les Popotins d’Emy
Emy Bacha-Doll
06-15
I
nterview Photographe
Lili Eyes
16-25
Interview Modèle
Mélanie Germain
26-35 La Sicile
Philip Conrad
36-45
Backstage Shooting
«Underwater»
Olivier Merzoug
46-51
Traitement photo
«Stylisez vos photos»
Marc Richet
52-63
Dossier : Bruno Bisang
Carole Caramelle
64-71
Interview Maquilleuse
Bunny Mua
72-79
Sur le Vif Sur la route des Indes
David Levasseur
Octobre, les nuits s’allongent, les bronzages partent au lavage et l’été fait place à une rentrée forte et riche en émotion. Backstage Mag fait aussi sa rentrée, le cartable lourd de grandes résolutions. Notre ambition est de vous proposer un magazine qui parle encore plus de vous, de votre passion et laisse place à la découverte de nombreux artistes de talent. Notre mode de distribution unique et notre gratuité nous imposent d’être toujours ambitieux et exigeants sur la qualité de nos articles et reportages. Nous allons vous proposer, au fil des mois, encore de nouvelles rubriques et des conseils afin de répondre à toutes vos attentes et faire de ce magazine un rendez-vous unique.
Au programme de ce mois-ci : Voyage, découverte et beauté avec des photographes, modèles et maquilleuses qui méritent le détour : Lili Eyes, David Levasseur, Mélanie Germain, Philip Conrad et bien d’autres encore. Un dossier spécial traitement photo pour apprendre à créer une ambiance. Un dossier spécial sur le nu avec le photographe Bruno Bissang. Et pour ma part, je vous ai concocté un backstage 100% inédit réalisé sous l’eau, alors prenez votre masque et tuba pour le grand plongeon.
Vous souhaitez être publié dans BackStage Mag ? Nous vous invitons à vous manifester auprès de la rédaction (email :
info@oliviermerzoug.com
) ou sur la page facebook du Mag (
https://www.facebook.com/backstagelemag
) pour participer à l'aventure. Assez discuté, place à l’image avec
BackStage Mag n°10, bonne lecture
Olivier Merzoug
Concepteur & Rédacteur en chef de BackStage Photo Couv : Bruno Bisang
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
LES
POPOTINS
D’EMY
Le Jeu de Paume consacre une exposition à Manuel Álvarez Bravo et restitue une vision contemporaine du travail de ce photographe mexicain bien connu du public français. Le parcours présente une sélection de cent cinquante images qui vise à mettre en lumière un ensemble spécifique de motifs iconographiques dans le travail du photographe.
Du 16 octobre 2012 au 20 janvier 2013 Lieu : Jeu de Paume
Manuel Álvarez Bravo, Un photographe aux aguets
Ding ding ding. votre attention s'il vous plait: Mesdames et Messieurs Bonjour et bienvenue dans Backstage. Votre capitaine sur ce vol est Emy. Nous vous rappelons qu'il est à destination de ses popotins. Un menu vous sera servi au cours du voyage afin de vous le rendre agréable. Nous vous remercions d'avoir choisi cette compagnie et vous souhaitons un agréable moment.
Toute l’
actualité photo
, les expositions
, les évènements
et les indiscrétions
...
LE POINT EXPO Alice Springs est à l'affiche de la Maison Européenne de la Photographie du 27 Juin au 4 Novembre 2012 pour une rétrospective inédite : portraitiste de stars et photographe publicitaire, Alice Springs n'est autre que la femme de Helmut Newton, lui-même photographe. Le talent de Alice Springs étonne, les clichés qu'elle prend sont d'un naturel déconcertant ; certains pensent que sa carrière d'actrice lui permet de déceler le vrai caractère de ses modèles, de les percer à jour et ainsi de prendre des portraits véritables et sans fioritures...
Rétrospective Alice Springs à la Maison Européeene de la Photographie
Coproduite par la MEP et les Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles, l'exposition "Claude Nori - éditeur et photographe" est présentée à la Maison Européenne de la Photographie du 5 septembre au 4 novembre 2012. L'exposition "Claude Nori - éditeur et photographe" présentée à la Maison Européenne de la Photographie met en parallèle pour la première fois l’aventure éditoriale des éditions Contrejour et l’oeuvre personnelle de Claude Nori. Un ouvrage intitulé “Les désirs sont déjà des souvenirs”, publié aux Éditions Contrasto, accompagne l’exposition. Du 5 septembre au 4 novembre 2012
. Ouvert tous les jours de 11 heures à 20 heures, sauf les lundis, mardis et jours fériés.
Claude Nori - éditeur et photographe à la Maison Européenne Les popotins
express...
SORTEZ LE MATOS !!!!
LA REVOLUTION RETOUCHE
Et oui il est sorti le petit dernier d'apple. Le Mac Book pro retina est parmi nous et fera la plus grande joie des retoucheurs! http://store.apple.com/fr/browse/
home/shop_mac/family/
macbook_pro
Métropolisson : l'autre manière de voir le métro parisien par Janol Apin
Le métro parisien est le plus souvent générateur de stress, et bien ce livre illustre les stations de métro avec un trait humoristique certain, qui vous fera a coup sûr, regarder le métro sous un regard différent !
Un livre qui met de bonne humeur !
Pour plus d'infos, cliquez ici : http://
www.fnac.com/Metropolisson-l-
autre-maniere-de-voir-le-metro-
parisien-par-Janol-Apin/cp18001/
w-4
Paris vu par Hollywood est une exposition entièrement gratuite qui se tiendra à l'Hôtel de ville du 18 Septembre 2012 au 15 Décembre 2012. Venez découvrir Paris représenté par le cinéma américain à travers des extraits de film, des photos, des maquettes de décor, des costumes...
Paris vu par Hollywood, voilà une exposition gratuite qu'il ne vous faudra pas louper si vous passez du côté de l'Hôtel de Ville de Paris. L'Exposition de Robert Doisneau désormais terminée, place au cinéma !
Infos pratiques :
Exposition Paris, vu par Hollywood
Du 18 Septembre au 15 Décembre 2012
De 10h00 à 19h00
Entrée libre
Hôtel de Ville
Paris vu par Hollywood, exposition gratuite à l'Hôtel de Ville
© Pascal Montary
Dans le cadre des actions qu’elle initie pour aider au développement de nouvelles marques, la Fédération française de la Couture du Prêt-à-Porter des Couturiers et des Créateurs de Mode a décidé, avec l’appui du DEFI, de regrouper une sélection de créateurs basés à Paris et ayant une société française dans un espace leur permettant d’exposer leurs collections à destination de la presse et des acheteurs.
Cet évènement intitulé Designers Apartment se tiendra à l’Atelier Richelieu, 60 rue de Richelieu, Paris 2éme du jeudi 27 septembre au mercredi 3 octobre 2012. http://www.modeaparis.com/fr/news/
LE POINT MODE : DESIGNERS APARTMENT INTERVIEW PHOTOGRAPHE Modèle : Bonnie Parker
LILI EYES
Photographe
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Modèle : Emy Labonne
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Bonjour Lili Eyes, ravie de t’accueillir pour ce numéro de BackStage Mag pour partager avec toi sur cette passion qui nous lie… la photographie… De quelle région es-tu ?
Région Toulousaine mais Ariégeoise de Cœur
Comment es-tu venue à la photographie… qu’est ce qui t’a donné envie de faire de la photo ?
J’ai découvert ma passion pour la photo à mes 15/16 ans réellement. Mon père pratiquait déjà la photo argentique en nature. A mes 16 ans je suis partie en école privée de photographie sur Cahors, je n’ai tenu seulement que 2 trimestres et pour des raisons personnelles, j’ai arrêté mes études et j’ai donc continué tout ça en autodidacte… peu à peu cette passion est devenue dévorante et viscérale.
Aujourd'hui tu vis de la photo ou ça reste une passion ?
Depuis 3-4 ans je suis auto entrepreneur donc photographe indépendante. Je cesse d’activité commerciale afin de me diriger vers une photographie plus personnelle et artistique qui me correspond davantage. A trop vouloir faire d’image chaque jour je perdais cette fraicheur qui me nourrissait à mes débuts. Mon état d’esprit mûrit et je ne veux plus de bourrage… juste du plaisir et de l’envie… « Tout en conservant mes clientes fidèles qui m’apportent beaucoup bien entendu ».
Comment définirais-tu ton style de photos et qu'est-ce qui fait une « bonne image » selon toi ?
J’ai une trame, un scénario « mise en scène »… point par point tout se réalise et s’actionne. Un feeling, une ambiance, des couleurs, un état d’esprit. Pour que mon projet soit réussi il faut que la personne qui se trouve face à mon objectif soit en parfaite connivence avec mon projet. Au-delà de l’image, ce que je cherche c’est ce plus qui me mène à une intimité particulière. Pas un mot… juste un regard… la complicité… le lâcher prise…
Modèle : Clemence Dufresne
Modèle : Noemie Poitvin
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Quel est ton matériel de prédilection, quels objectifs photos ou logiciels de retouches utilises-tu ?
Ahahahahahahahahh je suis encore sur un vieux boitier mais il marche encore mon bon Canon 50 D et mes bons vieux objo argentiques… mon 50 mm et j’en passe…
Comment se déroule une séance photo avec toi ?
Naturellement. Je déteste les personnes hautaines et autres mentalités de style. Donc le plus souvent simplement… pas de stress, beaucoup de joie et de complicité.
Modèle : Noemie Poitvin
Où trouves-tu tes modèles généralement et comment les choisis-
tu ?
Donc via FB le plus souvent. Je fouine, ou pas mal de modèles me contactent en MP et à partir de là je fais mon tri. Je me fous que la nana soit modèle pro ou autre… ce que je recherche c’est le petit truc qui fait qu’elle me plait, qu’il y ait cette chose si particulière à mon sens… un je ne sais quoi qui correspond à mon état d’esprit.
Ce que j’aime dans tes photos c’est la mise en scène, le lieu toujours bien exploité et le stylisme mode mais jamais trop exagéré… Quelles sont tes sources d’inspiration… tes photographes préférés ?
Camilla Akrans est pour moi une référence mais il y a tellement d’excellents photographes. Jaime et j’admire les images de Mr Helmut Newton… nous n’avons rien inventé
Modèle : Clemence Dufresne
Modèle : Clemence Dufresne
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Modèle : Clemence Dufresne
Modèle : Bonnie Parker - Styliste : Elodie Laurent
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Tu fais appel à une équipe pour réaliser tes clichés : maquilleuses, stylistes ou autres ?
Non, je m’occupe moi seule de mon Make-Up et de la coiffure… souvent du stylisme, sauf lorsque je rencontre des personnes aux doigts de fée telles que « Elodie Laurent / Fashion Designer » … une belle rencontre entre elle et moi pour cette année 2012.
Modèle : Bonnie Parker
Styliste : Elodie Laurent
Tu as l’air de beaucoup aimer la photo en extérieur ou en lumière naturelle, la photo studio ça te tente ou pas du tout ?
Oui, oui… très curieuse de toucher à tout ça, avec une once d’appréhension mais je testerai le studio c’est certain En dehors de la photo de modèle, il y a d'autres types de photos que tu fais ou aimerais faire ?
J’adore les images d’archi, nature morte etc…
Tu as des petits secrets que tu aimerais partager avec nos lecteurs ou quelques conseils pour ceux qui débutent dans le monde de la photo ?
Non, je n’ai aucun conseil à donner, je ne suis personne pour donner conseil. Seulement pratiquer avec tout ce que vous avez dans le ventre, l’image est un moyen d’expression. Allez chercher plus loin que l’enveloppe corporelle. Le regard en dit long, j’aime le mystérieux sans forcément parler… découvrir une ou plusieurs facettes de mon modèle. « C’est le regard qui fait le monde » Martine Delerm
Modèle : Virginie
Modèle : Bonnie Parker - Styliste : Elodie Laurent
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Modèle : Clemence Dufresne
Quels sont tes projets à venir et que peut-on te souhaiter pour la suite ?
Me souhaiter ????? de faire mieux…. et puis pour le reste là où le vent me mène. Nous verrons… vers des gens et des univers envoutants, pour que mon œil puisse se nourrir chaque jour un peu plus qu’hier…
Pour finir, 2 mots qui te viennent à l’esprit qui définissent ta relation à la photographie ?
Langage / Viscéral
Merci beaucoup j’ai été ravie de te recevoir plein de bonnes choses pour la suite et au plaisir de te retrouver sur un prochain BackStage Mag.
Retrouvez toutes les photos de Lili Eyes sur : http://www.flickr.com/photos/lilieyesphotographie/
et http://lilieyesphotography.tumblr.com
/
Modèles : Emilie
Modèle : Margaux Bacher
Modèle : Margaux Bacher
INTERVIEW MODÈLE MÉLANIE
GERMAIN
Modèle Photo : Marianne Fernandez
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Coucou Mélanie, ravi de te retrouver pour ce numéro de BackStage, on a eu l'occasion de découvrir tes magnifiques photos sur Facebook.
Coucou Olivier, ravie de te rencontrer aussi.
Quel âge as-tu et de quelle région es-
tu ?
23 ans et j'habite près de Arles.
Comment es-tu venue à poser ?
A l'âge de 16 ans j’ai passé un casting pour l'agence Elite à Paris. J’ai gardé certains contacts qui m'ont permis de débuter dans la photo.
Quels types de photos aimes-tu faire ?
Je n'ai pas de préférences. Je ne suis pas pudique, et je suis à l'aise avec mon corps.
Tu fais beaucoup de photos glamour/
lingerie et ça te va à ravir quand on voit la beauté de ton corps, comment se passe ta vie de modèle vis-à-vis de tes proches ?
Je fais aussi beaucoup de photos pour des fringues, des sites en ligne, mes proches ont toujours été passionnés par ce que je faisais. Ils m’ont toujours encouragée à le faire. Comment gères-tu la censure Facebook ?
J'ai rarement été censurée avec Facebook, je ne mets pas toutes mes photos. Mais je pense qu'ils devraient créer un espace pro, qui nous permettrait d'afficher notre boulot.
C’est une passion ou un métier… voire les deux…
ça a commencé par une passion bien évidemment, puis on m’a proposé des projets payés. Au jour d'aujourd’hui j'essaye de travailler essentiellement pour des projets rémunérés, mais je garde contact avec mes "préférés", et je suis ouverte à toutes propositions de photo qui me feront évoluer. ça reste avant tout une passion, j'aime ce que je fais par dessus tout.
Photo : Fannie Gortazar
Photo : Franck Burkhalter
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Photo : Fannie Gortazar
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Quels sont les photographes avec qui tu as ou tu aimerais poser ?
Il y a beaucoup de photographes pour qui j'ai posé et avec qui j’ai crée un lien d'amitié, comme Fannie GORTAZAR, Marianne FERNANDEZ, Franck BURKHALTER, Koffi, Gerald MOYER ... et bien d'autres que j'ai oubliés.
Pour ceux avec qui j'aimerais poser, il y en a bien trop aussi, mais je citerais, Céline ANDREA, sont travail est doux, j'aime beaucoup son style, j'adore Ismaël ARSENIN, et puis Olivier, j'aimerais bien poser pour toi aussi !!!
Pour toi, la photo c'est une sorte de thérapie ?
Je ne saurais trop dire si c'est une thérapie, mais j'aime la complicité que l'on crée avec le photographe, le make up, le stylisme et tout le reste de l'équipe. Je suis un peu critique sur chaque photo que je fais, mais c'est mon coté embêtant ça (sourire) !
Tu aimes plus la photo Studio ou en extérieur ?
J'aime beaucoup le studio, on peut exploiter tout genre de style de lumières. Mais on peut faire aussi de très belles photos en extérieur.
On voit de plus en plus de modèles tourner dans des clips, c'est quelque chose que tu aimerais faire ?
Tourner dans des clips de musique, non, je n'aime pas trop m'afficher dans un clip français, façon histoire d'amour... lol, c'est pas trop mon style.
Et si on te proposait une télé réalité comme "Secret Story" ou "les Anges", tu ferais quoi ?
J'ai déjà été contacté pour participer à Secret Story, je suis allée jusqu'au rendez-vous caméra, micro, on m’a remis le contrat, mais je n'ai pas été convaincue. Je suis en couple, puis les émissions de téléréalité ça devient du vu et revu…
Raconte-moi une anecdote lors d'une séance photo ?
Il y en a tellement !!! (rougie)
Photo : Fannie Gortazar
Photo : Franck Burkhalter
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Photo : Gérard Moyer
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Photo : Gérard Moyer
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Photo : Matthieu Sonnet
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Comment te prépares-tu pour une séance ?
Je ne me prépare pas spécialement avant une séance, juste une bonne nuit.
Je fais du sport et je prends soin de moi, c'est primordial pour éviter un gros travail pour la make up déjà, puis pour la retouche par la suite.
Tu es déjà tombée sur des demandes étranges ?
Bien sûr, et même après quelques années de photo, j'en ai toujours. Si tu avais des conseils à donner aux futurs modèles, tu leur dirais quoi ?
De faire attention aux propositions peu farouches, de faire ce qu'elles aiment, de ne pas se sentir forcée. Ne pas être complexée. Etre souriante, et de pas dénigrer les autres modèles, ça ne leur apportera rien. Quels sont tes projets à venir ?
J'ai un super projet avec Jean-Marc BULLES, donc j'ai hâte... Puis des projets pro pour cet hiver.
Que peut-on te souhaiter pour la suite ?
De jolies photos, puis de continuer à rencontrer des gens formidables comme j'ai toujours eu la chance de le faire !!!
Merci beaucoup pour ce petit moment passé avec toi, plein de bonnes choses pour la suite et au plaisir de te retrouver sur un prochain BackStage Mag…
Retrouvez toutes les photos de Mélanie Germain sur son facebook https://www.facebook.com/melanie.germain.14?fref=ts
Photo : Matthieu Sonnet
AUTOUR DU MONDE
PHILIP CONRAD
LA SICILE
Nuage en miroir sur l’Etna
SCÈNE DE RUE À NOTO
RUELLE À PALERME
ANCIENS QUARTIERS DE LA VILLE PORTUAIRE DE MESSINA
AMPHITHEÂTRE ANTIQUE DE TAOMINA
HEURE DE LA PRIÈRE (ET DE LA SIESTE) DANS UNE CHAPELLE DE CATANA
CÔTE NORD-EST DU PAYS
HAUTEURS DE TAORMINA
FLANC DE L’ETNA
AORMINA
CONTREFORTS DE SYRACUSE, OUVRANT SUR LA MER IONIENNE
EMBLÈME SICILIEN
SHOOTING MAKING OF OLIVIER MERZOUG
BACKSTAGE
SHOOTING
HAI LY
UNDERWATER
by Olivier Merzoug Photographer
Crédits :
Photographe/Retouches : Olivier Merzoug
Modèle : Hai Ly
MUA : Cece Make Up Art
Chers lecteurs et lectrices de Backstage, c’est avec un grand plaisir que je vous retrouve sur ce nouveau numéro de Backstage. Ce mois-ci, je vous invite à découvrir les coulisses d’un shooting pas comme les autres. En effet, je viens de faire mes premiers pas photographiques sous l’eau...
LE PROJET Pour la petite histoire de cette séance
photo, j’ai rencontré ce magnifique modèle Hai Ly il y a de ça un an au salon du jeux vidéo à Paris. Il nous a fallu tout ce temps pour trouver des dates sur différents projets «Intimacy» et «Mode Swimwear». Voici la 3ème série réalisée ensemble que je nommerais «Underwater».
LE LIEU Cette séance photo a été réalisée dans une piscine privée d’une banlieue parisienne. Bien évidement, nous avons profité d’un temps magnifique et estival pour la mettre en place. Comme vous pourrez le constater sur les photos, l’eau était limpide et transparente (ce qui n’est pas toujours le cas dans une piscine et encore moins dans la mer.
L’EQUIPE L'équipe est composée de trois personnes : Hai Ly (modèle), Cece Make Up Art (maquilleuse) et moi même. Pour ce projet, qui je vous l’avoue, me sert de test, j’ai opté pour un stylisme épuré à savoir un maillot de bain blanc pour commencer puis un simple voile long et transparent. Le but étant de donner de la fluidité et souplesse dans l’eau. MATERIEL UTILISÉ Canon 5D Mark II avec l’objectif 24-70 2.8, un flash cobra et un sac étanche prévu à cet effet le «Photo SLR» de Ewa-
marine. Bien évidement, il existe du matériel beaucoup plus sophistiqué pour ce type d’exercice ou sur des plongées en mer profonde. Il faudra vous munir d’un masque et si possible d’un tuba.
LE SHOOTING La mise en place de l’appareil se fait simplement en le calant dans le fond du sac sur un support en mousse et en clipsant l’objectif à une bague. La vitre de l’objectif est collée à une paroi qui permet de ne pas avoir de reflet sur les images. Pour obtenir des plans larges, j’ai utilisé essentiellement le 24mn et un réglage automatiquement de l’appareil. Sous l’eau, c’est quasiment impossible de changer les paramètres ou de zoomer. Quant à l’ajout d’un flash cobra dirigé vers le modèle, il permet d’apporter un coup de dynamisme et de clarté, débouchant quelques ombres.
Une fois, tout le matériel mise en place, le sac est hermétiquement fermé par une plaque en métal et des vis. Il faut s’assurer qu’en mettant l’appareil sous l’eau, aucune bulle ne remonte. Etant à mon premier coup d’essai, j’avais fait la veille l’essai dans ma baignoire en shootant mes shampoings :).
Olivier Merzoug Photographer :
www.oliviermerzoug.com
& http://500px.com/OlivierMerzoug
Le fait de devoir descendre et regarder sous l’eau constamment, le port de lunette de plongée est obligatoire et si vous avez un tuba pour respirer c’est encore mieux. Au fil des photos, je me suis aperçu qu’en calant mon pied à un des bords de la piscine me permettait une plus grande stabilité et de m’immerger qu’à moitié dans l’eau. Du coup, j’avais une meilleure visibilité des cadrages.
On s’est amusé pendant une petite heure à ce jeu et je vous assure qu’il faut du souffle et de la concentration. J’en profite pour féliciter Hai Ly qui a du plonger une cinquantaine de fois en virevoltant dans l’eau ainsi que le travail de maquillage de Céline qui a bien tenu toute la séance. Vous savez ce qu’il vous reste à faire pour vous amuse dans l’eau, en tout cas moi ça m’a donné envie de recommencer et d’aller plus loin dans la mise en scène de ce type d’images mais je ne vous en dis pas plus...
Si vous aussi, vous souhaitez raconter
le backstage d’une de vos séries,
n’hésitez pas à nous contacter par email
sur
info@oliviermerzoug.com
LE PHOTOGRAPHISTE
MARC RICHET
Le logiciel utilisé pour ce tuto est Photoshop CS5. La photo qui sert d'exemple a été prise à Chartres en extérieur
Crédits :
Photographe/Retouches : Marc Richet
Modèle : Alexia
HairStyliste - MUA : Moi + arroseur automatique ;-)
Assistant : David
STYLISEZ
VOS
PHOTOS
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Pour ce tuto, je vais aborder ce que je considère comme la 3eme partie de ma retouche. Après le traitement du RAW, suivi du nettoyage de la peau et des imperfections liées à la photo, il va falloir lui donner une « ambiance », du « corps », un « style ». Appelez ça comme vous voulez, mais comprenez bien l'idée, cette partie va permettre de passer d'une photo brute « nettoyée » à la photo finale:-)
Petit topo avant de commencer : Comme dans chaque tuto, je présente ici UNE façon de faire. Ce n'est ni la seule, ni la bonne, juste la mienne. C'était vrai dans les tutos précédents, ça l'est encore plus pour celui-ci. Ce style que l'on va appliquer à la photo, ça doit devenir votre style. Et bien qu'il ne serve à rien de copier simplement ce que je vais montrer ici, il est intéressant de voir ce qui peut être fait et comment le réaliser. Je proposerais donc 3 retouches d'une même photo avec des styles radicalement différents. Il est bien sûr possible d'en réaliser tout une multitude en combinant les effets ou en ajoutant d'autres:-) Photo de base :
Tout d'abord, jetons un œil sur la photo qui va me servir de base de travail (Réf 1). Elle est propre, les défauts ont été supprimés, elle est déjà bien exposée/
contrastée/lumineuse car cette étape a été effectuée avec le traitement du RAW. Il serait presque possible de la publier telle quelle sans y effectuer de traitement supplémentaire. On pourrait imaginer qu'un photographe se tenant à coté de moi (David pour ne pas le citer), serait susceptible de sortir une photo quasi identique du shoot. Mais c'est sans compter sur les possibilités infinies que nous offre Photoshop et la constellation de plugins de post-
traitement qui l’accompagne :-) Laissons éclater notre créativité et voyons ce qu'il est possible de faire avec cette image !
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Ref 1 : Photo nettoyée qui servira de base à ce tuto
Étape préliminaire :
Afin d'optimiser au maximum la retouche, il est nécessaire de travailler de manière non destructive sur la photo nettoyée, et d'isoler chaque type de retouche afin de pouvoir facilement passer de l'une à l'autre.
Je propose donc d'adopter une arborescence du même style que sur la capture ci dessous (Réf 2) .
Au dessus de l'aplat représentant l'image nettoyée, je crée des dossiers « Couleur et Teintes » numérotés de 1 à N, correspondant chacun à une retouche différente. A partir de maintenant, chaque retouche sera contenue entièrement dans 1 dossier.
Ref 2 : Arborescence du projet avec la photo d'origine tout en bas, les retouches contenues dans les dossiers « retouche » et « split », et « Acc » l'image de base « Réf 1 »
Retouche – Couleurs dorées, rendu mat : Pour cette 1ere retouche, j'ai arbitrairement choisi un thème, style que je vais donner à la retouche. Je recherche un effet mat comme ou pouvait avoir sur certains tirages argentiques, tout en amplifiant les couleurs de la photo et le coté soleil/blé doré.
Afin d'avoir une idée de ce vers quoi on va tendre dans ce premier exemple, la photo ci dessous montre le résultat obtenu après la retouche. (Réf 3)
Voyons les différentes étapes permettant d'arriver à ce résultat !
Réf 3 : Résultat de la 1ere retouche
La 1ere étape va viser à baisser la saturation. Comme je vais avoir tendance à ajouter beaucoup de couleurs à cette photo, afin de ne pas surcharger de couleur le résultat, je vais appliquer un premier calque «Teinte/Saturation» et baisser la saturation globale de 20. (Réf 4)
Réf 4 : dé-saturation de l'image
La 2eme étape va consister à ajouter du contraste. En effet les pellicules argentiques utilisées avaient souvent moins de dynamique range que nos appareils actuels. Ce qui était bouché ou brûlé ne pouvait pas être récupéré sur 2 diafs comme aujourd'hui. Je vais donc chercher à retrouver cet effet d'image un peu aux limites des possibilités de l'appareil. Je vais donc ajouter un masque de réglage «Luminosité/Contraste » à +15 de contraste (Réf 5)
Réf 5 : ajout de contraste Je vais maintenant pourvoir ajouter les teintes ocre/marron que je veux donner à mon image. Pour cela je crée un nouveau calque vide, je le passe en mode de fusion « lumière tamisée » et je le peins avec les couleurs que je veux à 100% d'opacité. Attention, peu importe la couleur choisie, il faut que sur le nuancier elle soit à 50% de luminosité. Dans le cas contraire, elle éclaircirait ou assombrirait l'image. Il est évidemment possible de mettre des couleurs différentes selon les zones de la photo ! (Réf 6)
Ref 6 : Ajout des couleurs
Je vais ensuite effectuer 2 virages de couleur. L'un dans les tons foncés et l'autre dans les tons clairs. Pour cela, j'utilise un masque de réglage « Balance des couleurs ». Une fois le masque positionné dans les calques, je vais cocher la case « tons foncés » et ajouter +15 de bleu. Cela va avoir pour effet de transformer les endroits les plus sombres de ma photo en dégradés de bleu. Je vais ensuite cocher « tons clairs » sur ce même masque et cette fois-ci je vais y ajouter du jaune -10. Cette fois c'est les parties les plus claires de la photo qui vont jaunir (Réf 7).
Réf 7 : Virage bleu et jaune
Je vais passer à la « matification » de la photo. Pour cela je crée un nouveau calque que je vais remplir de la couleur qui va me servir de « fond » et un mode de fusion « normal ». Pour cet exemple ce sera un marron foncé «#544635». Je règle l'opacité de manière à couvrir la photo, écraser un poil le contraste et supprimer les brillances. Mais il faut tout de même que le sujet reste visible ;-) A 25% l'effet semble prendre correctement. (Réf 8) .
Réf 8 : Matifier la photo
Je corrige ensuite le contraste de manière à obtenir la courbe que je veux : toute l'information est centrée sur la courbe, celle-ci ne touche ni d'un coté ni de l'autre. J'effectue cette étape à l'aide d' un masque de réglage « Luminosité/Contraste » (Réf 9).
Réf 9 : je positionne le contraste de manière à obtenir la courbe ci-
contre. Cette étape permet de venir à bout des zones complètement brûlées, ou bouchées, de supprimer tous les blancs et les noirs, d'uniformiser les couleurs.
Il me reste à fignoler la photo. Pour ça je vais d'abord travailler les contours. On utilisera un effet nommé « clarity ». On le rencontre une 1ere fois lorsque l'on développe un RAW sous CameraRAW, il apparaît aussi lorsque l'on fait un HDR. Mais il peut aussi être ajouté à cette étape. Pour cela on va créer un nouveau calque qui sera l'aplat du travail effectué jusque là avec « Ctrl+Alt+Shift+E »
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Pour les plus courageux, et ceux qui voudront maîtriser la retouche de A à Z, je conseil ce tuto (
http://photoshoptutorials.ws/photoshop-tutorials/
photo-effects/high-clarity/
) qui est à la fois très complet et bien illustré, et qui permettra de réaliser l'effet en question. Pour les autres on utilisera un plugin de « Topaz Labs » (
http://
www.topazlabs.com
) nommé « Adjust ». Celui-ci possède un ensemble de « presets » dont « clatity » et il effectue lui même la retouche fastidieuse décrite dans le tutoriel ci dessus en quelques secondes. (Réf 10).
J'atténue l'effet grâce à l'opacité du calque et à un masque de fusion sur lequel je ne laisse que les zones que je veux accentuer. Le but est de faire ressortir les contours avant la dernière étape qui va avoir tendance à les aplatir. Réf 10 : le résultat directement en preview du plugin « Adjust » et « clarity » sélectionné à droite
Pour finir je vais ajouter du bruit à l'ensemble afin de retrouver mon effet argentique. Pour ce faire, j'ai la possibilité de passer le menu filtre de photoshop, puis « bruit » et enfin « ajout de bruit ». Mais il existe une fois encore un outils plus performant !
Il s'agit d'un plug in d' « Imagenomic » appelé « RealGrain » (
http://
imagenomic.com
/ ). Celui ci permet de choisir directement le type de pellicule à émuler. Il est donc possible de retrouver le grain de tel ou tel film argentique avec un minimum d'effort. (Réf 11)
Réf 11 : vue du plugin « RealGrain » avec en haut à gauche, le choix du film utilisé
L'image est à présent terminée, et possède un style qui la rend différente des autres photos qui auraient pu être prises au même moment par d'autres personnes :-)
Chacun peut ainsi tirer partie du shooting, des lieux, des modèles et sortir des photos complètement opposées. Pour finir je propose ici 2 autres retouches qui, basées sur le même principe offre un panel de choix qui illustre ce propos (Réf 12 et 13) .
Ref 12 : avec insertion de texture
Réf 13 : en ajoutant un masque « noir et blanc » + teinte et en ajustant les niveaux
Retrouvez toutes les réalisations de Marc Richet sur son site : http://ogz.free.fr
son flickr : http://www.flickr.com/photos/ogza
et 500px : http://500px.com/ogzA
QUAND LE NU DEVIENT UN ART
CAROLE CARAMELLE
ET DIEU CRÉA LA FEMME…
BRUNO BISANG
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
La Femme comme nous la livre Bruno Bisang aux travers de ses photographies est à la fois colorée, intense, sexy, brillante, lumineuse, glamour, électrique… Si vous ne connaissez pas encore son travail, vous avez certainement déjà vu ses photos de mode dans de célèbres publicités. Car Bruno Bisang photographie les courbes féminines comme peu d'artistes savent le faire, toujours à la recherche du charme et de l’ultra sensualité de ses modèles parfois très célèbres comme Monica Bellucci ou Claudia Schiffer.
Bruno Bisang est né en 1952 et a passé une grande partie de son enfance à Ascona dans une petite ville pittoresque de la suisse italophone. Il grandit entre deux langages, d’un côté le suisse-
allemand à la maison et de l’autre l’italien à l’école. De son enfance, il se souvient des films néo-réalistes italiens des années 50 et 60 et surtout du cinéma à côté de la boutique où travaillait sa mère. Trop jeune pour y aller à l’époque, ce qui lui revient en mémoire ce sont les affiches qu’il regardait de dehors et de la fascination que faisaient déjà naitre ces images: « je ressentais quelques chose de très fort et je savais que je voulais faire quelque chose dans ce sens. »
Sans savoir exactement ce qu’il pouvait faire exactement, Bruno Bisang s’intéresse tout d’abord au cinéma… à la télévision… puis à l’âge de 19 ans, il décide de suivre des cours de photographie pour parfaire sa formation et il intègre la School of Applied Arts for Photography de Zurich. Il débute ainsi son apprentissage photo tout en réalisant quelques projets pour la télé et la publicité : « mais ce n'était pas mon truc. Pour ces choses, vous travaillez toujours avec une grande équipe de 20 ou 30 personnes. J'appréciais plus la photographie, avec laquelle vous avez une plus petite équipe et un environnement de travail plus intime. »
« Finalement, je suis resté dans la photo parce que je savais que j'avais trouvé ce que je recherchais. »
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Depuis 1979, Bruno Bisang exerce ses activités de photographe en freelance, tout d'abord à Zurich, ensuite pendant une certaine période à Milan et à Munich. Il partage actuellement son temps entre ses clients de Milan, New York, Paris et Zurich. Pour illustrer les étapes successives de sa carrière, voici une liste de sa clientèle de renom : Officiel de la Couture, Femme, Vital, Cosmopolitan, Madame Figaro, Vogue Homme, Air France Madame, Max, Photo, GO, Amica, Deutsche Vogue, Parfum Rochas, Guerlain, Wolford, Swish, Chaumet, Sergio Rossi, Triumpf, Palmers, Ebel, Chanel, Givenchy, Cacharel, Vogue Gioiello, Chopard, Mauboussin et beaucoup d'autres.
Petite rencontre avec un photographe à succès :
Quelles sont vos inspirations et vos motivations pour travailler ?
Ce n'est pas un boulot. C'est une passion et c’est ce qui fait toute la différence. Vous ne le faites pas toute votre vie pour recevoir une retraite mais parce que vous ne voulez pas arrêter. Vous le faites jusqu'à votre mort. Vous créez en permanence et c'est une aventure. Vous shootez le matin et vous ne savez pas ce que vous avez tant que vous ne l'avez pas vu le soir. Parce que vous travaillez avec des êtres humains et pas des machines, il y a toujours quelque chose de nouveau et de différent.
Qu'en est-il des célébrités que vous prenez souvent en photo ?
Avec les célébrités, cela peut-être difficile car elles ont un certain look et elles ne veulent coller qu'à ce look. C'est important de les mettre en confiance, de les faire se sentir. Je commence par faire ce qu'elles veulent. Ensuite, je suggère différents maquillages et coiffures. Parce que j'ai acquis leur confiance, elles suivent ensuite plus facilement mes idées.
Que cherchez-vous à capturer chez vos modèles ?
Mon but est d'essayer de sortir du modèle quelque chose qui n'est pas « évident ». J'ai besoin de capturer un moment spécial. Peut-être la fragilité ou le doute par exemple. Autrement vous avez juste une photo ennuyeuse. Ce n'est pas quelque chose que vous pouvez spécialement apprendre et je ne saurais dire comment je le fais. Je vois juste un moment spécial et je déclenche.
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Vous photographiez souvent des femmes latines...
En général, elles sont plus sensuelles dans la manière dont elles s'expriment. Bien sûr, l'endroit où j'ai grandi a influencé ma manière de ressentir cela.
Ces femmes sont aussi très souvent dénudées. Vous fixez-vous une limite dans ce que vous montrez en photo de nu ?
Il y a une ligne vraiment fine et délicate qu'en tant qu'artiste, je n'ai pas envie de franchir. Cela commence avec le respect que j'ai pour le modèle. Je ne veux pas que la femme se résume à un objet. Je veux créer quelque chose qui ne soit pas vulgaire et dont elle puisse être fière. Une personne faisant du porno ne peux pas réellement en être fier.
Pouvez-vous nous décrire votre style personnel ?
La force de mon travail est de créer beaucoup de sensualité et de féminité. La femme sera forte et fière. Sexy aussi, bien sûr, mais c'est le fait de faire ressortir avec succès la sensualité d'un modèle ou d'une célébrité qui me rend célèbre. J'aime le noir et blanc parce que c'est plus éternel. Lorsque vous shootez en couleur, cela peut déjà sembler vieilli en 2 ou 3 ans seulement.
Quelques photographes peuvent rendre le processus très technique et complexe. Mais la photo finale ne dépend pas de la qualité de l'appareil ou du nombre de lumières utilisées. La photographie dépend de l'émotion. Vous pouvez réaliser une bonne photo avec une seule lumière.
Quel est le rythme de vie d'un photographe tel que vous ?
J'apprécie la liberté de ne pas avoir un boulot classique de 9h à 17h. Je suis chanceux d'avoir travaillé durant 30 ans de manière indépendante. Je choisis où je vis, quand je vais au lit, quand je me lève le matin. Je suis sérieux avec mon travail, mais je suis libre de le faire comme je veux.
Comment devenir un photographe de renom aujourd'hui ?
C'est très, très difficile pour les personnes jeunes qui veulent percer. Il y a tellement de compétition et le monde a changé si rapidement ces 10 dernières années. Avant tout était pellicule et aujourd'hui tout est numérique. Aussi, les clients ont tellement de choix qu'ils ne sont plus aussi loyaux à un photographe avec qui ils ont déjà travaillé. Ils vous utiliseront peut-être un ou deux ans et vont ensuite chercher le prochain nouveau truc. Je ne voudrais pas avoir 30 ans à nouveau parce que je ne vois tout simplement pas comment une personne commençant maintenant peut travailler indépendamment 30 ans comme je l'ai fait. Le problème est que le marché recherche toujours de nouvelles choses. Et quand vous êtes jeunes, il est naturel que vous cherchiez à émuler le travail des photographes que vous aimez. Mais cela n'ouvrira pas les portes pour vous. C'est vraiment important de trouver votre propre vision et de travailler sur cette vision. Vous devez apporter quelque chose au marché que vous seul pouvez produire. Vous n'aurez pas cela en tant que jeune photographe, car c'est une évolution qui ne vient qu'avec le temps.
Après avoir signé deux ouvrages, « Photographs » en 2000 et « Exposure » en 2004, Bruno Bisang décide en 2011 de se livrer « sans artifice ni retouche » dans un ouvrage d’art uniquement composé de polaroids retraçant 30 ans de photographie… un ouvrage qui en dit long sur le travail de ce photographe, sur ses relations avec ses modèles et retrace avec brio quelques une de ses plus belles séances de prise de vue.
En effet, durant sa carrière, Bruno Bisang a eu l’occasion de photographier toutes les plus belles femmes du monde. Monica Bellucci, Claudia Schiffer, Naomi Campbell, Ornella Muti ou encore Adriana Karembeu ont partagé son studio et se sont livrées devant son objectif. Ses images ont fait le tour du monde, elles ont orné les pages des plus grands magazines de mode tel Vogue ou Cosmopolitan et servi de publicité aux plus grandes marques comme Chanel, Guerlin ou Givenchy. Mais toutes ces photographies qui ont fait la renommée de leur auteur et de ses modèles sont le fruit de retouches, le résultat de multiples essais et le produit d’un editing rigoureux.
Comme un hommage à l’ère argentique et au célèbre procédé aujourd’hui presque disparu, Bruno Bisang propose dans « 30 YEARS OF POLAROIDS » aux éditions teNueues, une sélection spontanée, unique et sobre de 184 épreuves, couleur ou noir et blanc, qui portent les traces du temps, racontent une histoire, un échange. Loin des images retouchées et sublimées par le papier glacé, sa sélection s’est portée sur les seuls Polaroids qui lui servaient de test pour sa lumière et son exposition. Ces Polaroids sont parfois rayés, marqués de brûlures ou tachés de maquillage. Certains sont annotés et dédicacés par leurs sujets. Chaque fois, c’est un peu comme si on partageait l’intimité du photographe et de son modèle, comme si ces marques physiques permettaient d’appréhender l’étroite relation d’amitié et de reconnaissance qui se noue lors des séances de prise de vue. « Un Polaroid, c’est le fruit de rencontres multiples qui, chacune, y ont laissé leur empreinte », explique Bruno Bisang. « Ils sont passés entre les mains des clients, des modèles et des stylistes. On y retrouve des marques de doigts, des rayures et des défauts divers. Les polas révèlent des parcours personnels, comme des rides sur un visage. » Lorsqu’il réalise un Polaroid, le photographe s’attache surtout à vérifier sa lumière, ses contrastes et son exposition. Le modèle n’a pas encore la pose figée qu’elle prendra quelques instants plus tard. L’attitude du mannequin sur les Polaroids de l’ouvrage est spontanée, le regard souvent complice. Au fil des pages, on découvre des stars d’ordinaire stéréotypées et en représentation sous un autre visage et des attitudes plus naturelles. Moi j’ai craqué pour ce livre et je vous y invite si vous aimez la photo et les beaux ouvrages !!!
Interview : Extraits Artefact Photo :
http://www.brunobisang.com
/
Carole Caramelle
«Quand le Nu devient un Art..» : http://nu-artistic.blogspot.com
INTERVIEW MAKE-UP BUNNY MUA
maquilleuse
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Bonjour Bunny Mua, ravie de te retrouver pour ce numéro de BackStage Mag, j’ai eue l’occasion de découvrir ton travail sur Facebook et je suis très heureuse de mettre ton travail en lumière aujourd’hui.
DE QUELLE REGION ES TU ?
A l’origine je suis des Landes mais je suis partie sur Bordeaux pour faire mes études d’art après mon bac en 2003.
COMMENT DEVIENT-ON MAQUILLEUSE ?
Il n’y a pas de parcours type pour devenir maquilleuse, car en théorie, c’est un métier qui peut s’exercer sans diplôme.
Pour ma part, je pense qu’une bonne école de maquillage est nécessaire afin de se forger une technique solide en maquillage, d’être efficace au niveau du timing en shoot photo et de s’exercer dans de différentes conditions : stage théâtre, cirque, défilés, shoot studio...
Il est aussi possible d’effectuer une formation qualifiante de maquillage professionnel en école d’esthétique sur plusieurs jours qui nous donne un diplôme.
Pour ma part, je pense, que dans ce métier artistique, notre culture et notre appréhension de l’art ainsi que notre “main” font la différence…
AS TU DES CONSEILS POUR CEUX ET CELLES QUI VEULENT LE DEVENIR ?
Tout d’abord ne pas hésiter à passer plusieurs entretiens dans diverses écoles de maquillages afin de trouver celle qui vous correspond vraiment ... Ne pas hésiter non plus à investir dans ces écoles malgré le cout car elles permettent souvent, en plus de nous forger une technique solide, de nous intégrer dans un réseau artistique parfois hermétique.
A la sortie de l’école, il faut savoir travailler avec des bons produits et bons pinceaux car on voit vite la différence, c’est un investissement vite rentabilisé.
Pour finir, il faut savoir faire preuve d’originalité et de créativité afin de se faire connaître et de faire la différence, car il y a beaucoup de concurrence sur le marché.
C’EST UNE PASSION OU UN METIER VOIRE LES DEUX ?
J’ai la chance que cela soit les deux, une passion forcément depuis très jeune et un métier que j’exerce au quotidien... Je pense que comme tout métier artistique, on ne peut exercer son art sans passion.
COMMENT TROUVES TU TES PROJETS OU CONTRATS ?
Souvent via BOOK.fr ou via FACEBOOK car j’y expose régulièrement mes make up réalisés en shoot photo... Ce sont de bons réseaux qui permettent de se faire connaître et de rencontrer de nouvelles personnes rapidement.
QUELS TYPES DE MAQUILLAGE AIMES-
TU REALISER ?
J’aime particulièrement les make up artistiques, surtout les créations en strass .... Je réalise mes croquis à l’avance sur canson ensuite je choisis une modèle qui correspondrait le mieux à mon maquillage. Je préfère d’ailleurs de manière générale les créations artistiques au maquillage “mode “.
J’aime aussi réaliser des make up NUDE, car j’aime le travail minutieux du teint.
Y A T ‘IL DES CHOSES QUE TU AIMERAIS EXPERIMENTER ?
J’aimerais réaliser des body paint à la feuille d’or corps entier, je trouve cela intéressant, le travail de la matière surtout, et puis pourquoi pas m’exercer au body graff car j’aime l’art de rue. J’ai toujours apprécier les graff des street artists et j’aimerais apprendre à les réaliser sur corps.
TU TRAVAILLES ESSENTIELLEMENT AVEC DES PHOTOGRAPHES OU TU AS DEJA TRAVAILLE SUR D’AUTRES PROJETS ?
Lorsque j’ai fait ma formation de maquilleuse j’ai eue l’occasion de travailler au Grand Théâtre de Bordeaux lors de stages ....J’ai aussi travaillé sur des clips vidéo pour une jeune chanteuse et sur quelques défilés. Je travaille tout de même en majeure partie dans le milieu de la photo.
TU PREFERES LA PHOTO EN STUDIO OU EN EXTERIEUR ?
Je pense que je préfère le confort d’un shoot en studio.
COMMENT PREPARES TU UNE SEANCE ?
Je nettoie et je désinfecte tous mes pinceaux, et je mets de l’ordre dans mes affaires ... je fais un tri sélectif de ce que je dois emporter ou pas en fonction de la carnation de la modèle, de la tenue, de ce que le photographe désire. Je m’arrange toujours pour voir le visage de la modèle avant afin de voir comment je vais procéder... S’il s’agit d’un projet très artistique, je fais mes croquis à l’avance du dessin désiré.
Vous pouvez retrouver le travail de Bunny sur son facebook :
https://www.facebook.com/pinksugard
TU AS UNE ANECDOTE A NOUS RACONTER SUR UN DE TES PROJETS ?
Malheureusement je n’ai rien de très “croustillant” à raconter, seulement de nombreuses fois je me suis retrouvée à maquiller dans des conditions amusantes : coffre de voiture, champs de maïs, parking, dans les ronces aussi… Je me rappellerai aussi longtemps un shoot pour lequel j’ai du gravir deux fois la Dune du Pyla… VOIR TOUS CES MANNEQUINS POSER NE TE DONNES PAS ENVIE DE PASSER DEVANT L’OBJECTIF A TON TOUR ?
Il m’arrive d’avoir la chance de poser et d’intéresser quelques photographes, c’est agréable et cela permet d’avoir de belles photos de soi .... J’apprécie énormément les photos de nu et j’aime en faire à l’occasion.
QUELS SONT TES PROJETS A VENIR ET QUE PEUT-ON TE SOUHAITER POUR LA SUITE ?
Et bien pour l’instant mes projets sont simples : continuer à exercer mon art, progresser en technique et me faire de nouveaux contacts .... Tout ce que l’on peut me souhaiter c’est de perdurer dans le métier et être reconnue pour mon travail.
Merci beaucoup, j'ai été ravi de te recevoir. Plein de bonnes choses pour la suite et au plaisir de te retrouver sur un prochain BackStage Mag SUR LE VIF
DAVID LEVASSEUR
J'avais une chose en tête quand j'ai pris cette photo : les pigeons sont-ils croyants ? Parce que cette scène , si on réfléchit bien , on la retrouve partout dans le monde sur des sites hautement religieux ( parvis de Notre-Dame à Paris , Place Saint-Pierre à Rome , San Marco Place à Venise , etc...etc.. ).
SUR LE VIF
SUR LA ROUTE DES INDES
Un sentiment qui doit je pense , être commun à beaucoup de photographes revenant de reportages dans ces pays : l'impression en retrouvant nos rues , que tout est monochrome.
A Varanasi , le doute est une certitude , et l'indécision une confiance des plus absolues. Dans cette ville, si on sait être en contemplation , on se reconnecte à soi.
Les pèlerins viennent par millions chaque année à Varanasi pour prier et s’immerger dans le Gange , leur fleuve sacré.Beaucoup en profitent pour voir la ville depuis le fleuve.
A l'aube , chacun s'adonne au rituel des ablutions et prières dans le Gange.Chaque scène, ici , est un pur tableau. Cette femme exprime tellement de choses sur cet instantané ! Une vraie "Joconde" non ? Les silhouettes en arrière plan sont elles aussi intrigantes.
Jeune Mariée.
50% des mariages en Inde sont encore arrangés par les familles.
j'ai cadré serré ici pour montrer la beauté des indiennes , les bijoux , les étoffes , mais surtout ce regard, si triste.En cadrant plus large, vous auriez vu son nouveau mari, marchant devant elle en la tenant par une laisse.
La Vache en Inde : pille les étalages de fruits et légumes , interrompt le trafic routier et parfois même ferroviaire , agrémente de ses déjections les endroits les plus divers. La Vache est supposée être le symbole vivant de la Terre Nourricière , représentant la fertilité et l'abondance.
Transport scolaire écologique !
A quoi pense cette jeune écolière qui me fixe ? A cette longue journée à passer sur les bancs de l'école ou à sa future vie de femme indienne ?
Cet homme , immobile , m'a figé littéralement par son regard , sa présence . Si je devais mettre un visage à l'Inde , ce serait probablement celui-ci
BACKSTAGE MAG - DANS LES COULISSES DE LA PHOTO ET DE LA VIDEO
Studio photo, Ecole de maquillage, Promouvoir une formation Photo, Boutiques, etc...
3 formats possibles : A4, pleine page : 80
€/mois
A5, demi-page (horizonrale ou verticale)
: 50
€/mois
A6, quart de page : 30
€/mois
-20%
pour plusieurs parutions
pour toutes demandes de renseignements, contactez-nous :
info@oliviermerzoug.com
Communiquez sur
Backstage Mag
A4
A5
A5
A6
Toute l’équipe vous donne rendez-vous à la rentrée pour le nouveau numéro de Backstage Mag
Toutes les informations sur la page Facebook du mag
https://www.facebook.com/backstagelemag
http://issuu.com/
oliviermerzoug/docs/
backstage_n_02
http://issuu.com/
oliviermerzoug/docs/
backstagemag
http://issuu.com/
oliviermerzoug/docs/
backstagemag-n03
http://issuu.com/
oliviermerzoug/docs/
backstagemag4
http://issuu.com/
oliviermerzoug/docs/
backstage_n_05
http://issuu.com/
oliviermerzoug/docs/
backstagemag-n06
http://issuu.com/
oliviermerzoug/docs/
backstage_n_07
http://issuu.com/
oliviermerzoug/docs/
backstage_n_08
http://issuu.com/
oliviermerzoug/docs/
backstage_n_09
http://issuu.com/
oliviermerzoug/docs/
backstagemag__10
Автор
Tyrion
Документ
Категория
Дизайн и искусство
Просмотров
804
Размер файла
100 210 Кб
Теги
Франция, creative, 2012, фото, photo, photo shooting, backstage, постобработка, magazine, съемки
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа