close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

1129.Le dеveloppement de la coopаration en France

код для вставкиСкачать
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
ЛИПЕЦКИЙ КООПЕРАТИВНЫЙ ИНСТИТУТ
(ФИЛИАЛ) ОБРАЗОВАТЕЛЬНОГО УЧРЕЖДЕНИЯ ВЫСШЕГО
ПРОФЕССИОНАЛЬНОГО ОБРАЗОВАНИЯ
«БЕЛГОРОДСКИЙ УНИВЕРСИТЕТ ПОТРЕБИТЕЛЬСКОЙ
КООПЕРАЦИИ»
Кафедра гуманитарно-социальных дисциплин
Т.В. Райкова
Le développement de la coopération en France
Учебное пособие для экономических специальностей
Липецк
2007
1
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Рекомендовано к изданию
кафедрой
гуманитарно-социальных
дисциплин Липецкого
кооперативного института
(филиала) БУПК
Протокол №10 от 29.06.2007г.
Автор:
Райкова Тамара Владимировна, старший преподаватель кафедры
гуманитарно-социальных дисциплин Липецкого кооперативного института
(филиала) БУПК
Рецензенты:
Кузовлева Наталья Ефимовна, директор Липецкого филиала
Нижегородского Государственного Лингвистического университета
Ермолова Ольга Викторовна, к.п.н., декан СПО Липецкого
кооперативного института (филиала) БУПК
Райкова,Т.В. Развитие кооперации во Франции.
Учебное пособие для студентов
экономических специальностей / Т.В. Райкова –
Липецк: Изд-во ЛКИ, 2007.- 42 с.
Учебное пособие для студентов кооперативных вузов «Le développement de
la coopération en France» создано на основе концепции «Коммуникативное
иноязычное образование», разработанной заслуженным деятелем науки РФ,
доктором педагогических наук, профессором Е.И.Пассовым и его научной
школой.
Целью учебного пособия является обучение чтению.Однако в каждом уроке
есть упражнения, направленные
на обучение других видов речевой
деятельности.
Содержательной основой пособия являются факты истории развития
кооперативного движения Франции, способствующие расширению кругозора
студентов и развитию их способностей.
© Издательство Липецкого кооперативного института, 2007
2
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
СОДЕРЖАНИЕ
Введение …………………………………………………………………………… 4
Leçon 1. Petite histoire des coopératives…………………………………............. 6
Leçon 2. Les hommes illustres du mouvement coopératif, qui sont – ils ? .............9
Leçon 3. Charles Fourier a fait la fierté de la France ...………………................... 12
Leçon 4. Ils
sont connu
dans
les couches
du
mouvement
coopératif……………………………………………………………………............14
Leçon 5. Le développement de la jurisprudence coopérative …………............... 16
Leçon 6. Les
statuts particuliers de diverses formes de
de
coopération………………………………………………………………………..... 18
Leçon 7. La coopérative se sert du capitale, mais elle n'est pas à son
servise……………………………………………………………………………..…21
Leçon 8. La coopérative doit être une structure d' accueil toujours
ouverte …………………………………………………………………………..… 24
Leçon 9. Les partenaires du projet d' AGRO
EDI Europe, qui sont-ils?
……………………………………………………………………………………… 27
Leçon 10. Le projet a sa structure ……………………………………………… 30
Leçon 11. La mission de l' allance coopérative internationale, c'est quoi?
…………………………………………………………………………………….. 34
Sigles concernant les types de documents ……………………………………….... 37
Список литературы ……………………………………………………………. … 41
3
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Процесс коммуникативного образования (урок) строится как модель
реального общения, под которым понимается взаимодействие наших систем
ценностей, в основе чего лежит отношение. Урок организуется так, чтобы
студент имел возможность сам познавать и развиваться, овладевать иноязычной
культурой.
Как известно, успех обучения зависит от упражнений, которыми
пользуются студенты. От них зависит насколько целесообразны действия
преподавателя и студентов и их взаимодействие с речевым материалом.
Особенностью уроков учебного пособия «Кооперативное движение во
Франции» является их культуроведческое содержание. При отборе материала
для чтения учитывалась профессиональная направленность студентов и
ставилась цель дать им более широкое представление о развитии кооперации
Франции. А поскольку образование подразумевает овладение культуры,
которая носит полиаспектный характер (познавательный, развивающий и
обучающий аспекты иноязычной культуры, направленные на воспитание
личности студента), то и были определены цели уроков по указанным выше
аспектам.
Познавательный: разные проблемы и предметы обсуждения фактов
культуры Франции (от становления кооперации во Франции, развития ее до
наших дней, законодательство, известные мыслители кооперативного движения
и т.д.), факты культуры России (сравнение с развитием нашей кооперации).
Развивающий: развитие механизмов языковой и контекстуальной догадки,
механизмов антиципации, механизмов логического понимания.
Воспитательный: формирование гуманитарного мировоззрения, развитие
потребности и способности понимать чужую точку зрения на различные
проблемы.
Учебный:1.развитие умения читать; 2.развитие умения говорить на основе
прочитанного.
Достижение поставленных целей требует решения следующих задач:
-развитие умения выбрать главное из текстов;
-развитие умения обобщать и группировать факты;
-развитие умения сопоставлять информацию из разных текстов;
-развитие умения высказать свое отношение на основе прочитанного;
-развитие умения привлекать фоновые знания;
-развитие умения сравнивать факты культуры Франции и своей страны,
давать им оценку;
-развитие умения высказываться по обсуждаемой проблеме логично и
связано.
Адекватными средствами для реализации поставленных задач и
достижения целей являются тексты и комплекс дотекстовых и послетекстовых
упражнений.
В композиции уроков выделяются следующие этапы работы:
1 этап - экспозиция, задачей которой является введение студентов в
атмосферу общения по данному факту культуры. В экспозиции дается
дефиниция того или иного понятия, взятая из энциклопедического словаря.
4
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
2 этап - дотекстовые упражнения, основной целью которых является
снятие трудностей при работе над текстом. Предъявляются новые лексические
единицы, необходимые для обсуждения факта культуры и понимания текста.
3 этап - представление текста с установкой, содержащей проблему,
которая раскрывается в тексте.
4 этап - выполнение упражнений на содержательный поиск и смысловой
выбор. Их основная задача - развитие логического мышления, развитие умения
понимать основную идею, смысл текста и логику изложения. Эти упражнения
носят как обучающий, так и контролирующий характер.
5 этап — выполнение упражнений на основе прочитанного. Студенты
готовят и представляют сообщения по заданной проблеме, привлекая
информацию из текста. При этом осуществляется комбинирование и
трансформация всего речевого материала урока. Высказывания строятся с
опорой на логико-смысловую схему. Студенты сравнивают факты родной
культуры с фактами культуры Франции. Поощряется самостоятельность
высказывания.
6 этап - выполнение речевых упражнений. Целью данного этапа является
развитие умения высказать свое суждение по проблеме и свое отношение к ней.
Эти заключительные упражнения, которые носят продуктивный характер,
выполняются без опор.
Таким образом, такая структура уроков и организация упражнений
позволяет достичь поставленных целей и создать условия для формирования у
студентов собственной системы ценностей.
5
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
PETITE HISTOIRE DES COOPÉRATIVES …
«Au lieu de réprimer les passions, modelons sur elles l’organisme social»
Charles Fourier
1. Vous avez dit «Coopération» ou «système coopératif». Quelles définitions
passent par la tête? Rédiger – les en utilisant les expressions suivantes sans vous
server du dictionnaire.
- exister dans le milieu rural et urbain;
- avoir l’entraide (взаимопомощь);
- recueillir et commercialiser la production de ses membrеs;
- exercer l’action dans toutes les branches de l’activité humaine;
- être une forme structurée de la vie en société;
- avoir les droits egaux à la gestion;
- être une réussite économique et humaine.
Exemple:Telles définitions me passent par la tête:
premièrement, le système coopératif est une forme structurée de la vie en société.
Deuxièmement … .
À part ça … .
2. Cherchez ces définitions dans l’article du dictionnaire Le ROBERT et
comparez – les avec vos défintions.
Умеете ли Вы пользоваться словарем?
1. Прочтите все определения.
2. Никогда ни останавливайтесь на первом определении.
3. Прочтите все предложенные примеры.
4. Иногда вы находите ссылки к словам, более близким по значению, которое
вы ищете, вы узнаете также является ли это слово обиходным (familier), редким
(rare) или народным (populaire).
5. Выпишите подходящее по контексту определение.
Coopération [kooperasjõ] n.f. 1º Action de participer à une oeuvre commune.
V. Collaboration. Apporter sa coopération à une entreprise. V. Aide, concours. 2º
Politique par laquelle un pays apporte sa contribution au développement de nations
moins développées.
Coopératif, ive [kooperatif, iv]. adj. Qui est fondé sur la coopération, la
solidarité Système coopératif. ♦cooperative. n.f. Entreprise où les droits de chaque
associé (coopérateur) à la gestion sont égaux et où le profit est réparti entre eux. V.
Association,mutuelle. Coopérative d’achat, de vente, de production.
♦Coopératisme. n.m. Système économique qui attribue un rôle important aux
coopératives.
6
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
3. Complétez vos définitions en utilisant le dictionnaire.
La coopération est… .
4. Voudriez-vous savoir une des formes déjà structurée de la vie en société?
Vous allez trouver cette information dans le texte suivant. Cette forme, qu’est-ce
qu'elle se présentait?
Vous avez dit «coopération»
L’association coopérative n’est pas un groupement instinctif, mais une forme
déjà structurée de la vie en société. On peut imaginer à juste titre que les premières
manifestations coopératives ont été spontanées: l ’entraide…On peut néanmoins
trouver des exemples de "Préhistoire coopérative":
L’aménagement du fermage collectif dans la Babylonie, les confréries
d’assistance et de sépulture de l’antiquité romaine auraient eu d’un certain point de
vue quelque parenté avec les institutions coopératives. On peut aussi évoquer les
équipes de compagnons du bâtiment qui parcouraient l’Europe au temps des
cathédrales, les «artels» de pêcheurs, de chasseurs et d’artisans de l’ancienne
Russie...
Plus près de nous:
С’est dans le milieu rural qu’apparaissent en France les premières activités
coopératives. Les célèbres fruitières du Jura sont de véritables coopératives de
collecte et de transformation de produits laitiers. On connaît moins l’histoire d’une
communauté pour la production et la vente des fourches de bois de micocoulier, créée
en 1661 à Sauve (actuel département du Gard) et qui prospéra jusqu’à la loi Le
Chapelier (14/06/1791, loi interdisant "les coalitions ouvrières"). Cette institution
recueillait et commercialisait la production de ses membres, elle jouait aussi surtout
le rôle d’une véritable assurance dont les membres se garantissaient mutuellement
leur récolte. Des paysans qui n’avaient pour la plupart jamais quitté leur village
avaient élaboré cette institution.
Dans l’ancienne France, l’exemple de Sauve n’est pas unique, mais le mot
même de coopération, et le movement coopératif naissent en fait au XIXème siècle
en même temps que le machinisme.
En 1834, quatre ouvriers parisiens fondent la première coopérative de
production, l’association chrétienne des bijoutiers en doré, dont sont issues toutes les
coopératives de production industrielle.
En 1844, à Rochdale, faubourg de Manchester, 28 ouvriers tisserands créent la
«Société des équitables pionniers de Rochdale», la première coopérative de
consommation, mère du mouvement coopératif de consommation mondial.
En 1864, à Heddensdorf, en Rhénanie, le bourgmestre Raiffeisen crée, pour
libérer les paysans de l’usure, la première coopérative de crédit mutuel.
En 1882, à Hjelling, des paysans danois, contraints de renoncer à la culture
des céréales à cause de la concurrence des blés américains, fondent une coopérative
laitière, dont découlent en grande partie les coopératives agricoles modernes.
7
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Ces quatre créations ont des parentés certaines: elles se présentent comme la
réaction collective de catégories sociales défavorisées. Cette réaction s’organise en
prenant comme support une entreprise commune dont tous les participants ont des
droits égaux.
Mais un autre point commun essentiel est que ces quatre coopératives
archétypales prévoient un budget pour l’instruction de leurs membres: ils ont déjà
compris le rôle essentiel de la connaissance dans la vie économique.
Lorsqu’en 1967, l’Alliance Coopérative Internationale procèdera à une mise à
jour des principes coopératifs, les commissions d’études chargées de ce travail
concluront que c’est dans un retour vers ses sources populaires spontanées plus que
dans un économisme néo-capitaliste que le mouvement coopératif doit chercher son
adaptation au XXème siècle finissant.
La coopération est une forme récente d’action systématique et généralisée. De
telles entreprises sont nées des abus du capitalisme, dans la première moitié du
XXème siècle, époque de grande misère ouvrière, sous l’influence du socialisme
associationniste, et quelque fois d’un christianisme ouvert aux dures réalités sociales.
Fille de la nécessité, la coopération s’est forgée avec les abus du capitalisme, et s’est
renforcée de ses tares.
5. Retrouvez dans le texte les passages qui vous permettent de répondre à deux
questions.
Quelles
étaient les premières
manifestations coopératives?
1. L’aménagement du fermage
colletif
2. Les équipes de compagnons du
bâtiment
3. …
Qu’est-ce qu’ils produisaient
faisaient ?
Ils payaient collectif le fermage.
ou
…
…
6. Quelle est la cause? Achevez les phrases données ci-dessous.
Les premières manifestations coopératives ont été spontanées parce qu’elles… .
Le bourgmistre Raiffeisen a crée la première coopérative de crédit mutuel parce
qu’il… .
Les paysans danois fondaient une coopérative laitière parce qu’ils… .
La coopération est née parce qu’on existait…..
7. Retrouvez dans le texte les passages qui vous permettent de compléter la grille.
Les coopératives
1. La première
coopérative de
production
Quand?
1834
Où?
Paris
Les causes de la
création
Des
abus
du
capitalisme,…….
8
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
2. ………………
3. La première
coopérative de crédit
mutuel
4. ……………
1844
…
…
……..
……..
Danemark
…
…
…
8. Trouvez des arguments dans le texte pour répondre à la question:
Pourquoi ces quatre coopérations ont – elles des parentés?
Elles ont des parentés parce qu’-elles se présentent … .
Deuxièmement … .
A part ça … .
9. Dites ce que vous avez appris.
J’ai appris
que …
où …
pourquoi …
comment …
LES HOMMES ILLUSTRES DU MOUVEMENT COOPÉRATIF,
QUI SONT – ILS ?
1. La première moitié du XIX ème siècle, qu’est-ce qui caractérise cette
époque?
Des abus du
capitalisme
des
abus
… dures
dures réalités
…
realités
sociales
Á mon avis … .
C’est une époque de … .
Parce que … .
Époque de grande misère
ouvrière
l’influence du
L’influence du socialisme
christianisme
associationniste
et d’un
christianisme
… la révol
la révolution industrielle
9
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
2. Charles Fourier, Louis Blanc, Charles Gide, Philippe Buchez étaient les
penseurs liés à la révolution industrielle. Voila une brève information
encyclopédique, tirée du dictionnaire de culture générale de Larousse sur les plus
grands esprits français du développement de la cooperation. Quels renseignements
ces textes vous apportent-ils?
BLANC ( Louis), homme politique français, né á Madrid (1811-1882). Esprit aux
idées avancées et généreuses, il contribua à la chute de la monarchie de Juillet.
Membre du gouvernement provisoire en 1848, il s’exila à ce moment et rentra en
France en 1870. Membre de l’Assemblée nationale. Il siégea à l’extrême gauche.
FOURIER ( Charles), philosophe el sociologue français, né á Besançon (17721837). Le système de Fourier, ou fouriérisme, prévoit l’association des individus dans
des phalanstères, groupes humains harmonieusement composés en vue de procurer á
chacun de leurs membres le bien-être par le travail librement consenti.
GIDE (Charles), économiste, français, né à Uzès (1847-1932). Il a publié de
remarquables ouvrages d’économie politique et soutenu le principe du coopératisme.
BUCHEZ ( Philippe), philosophe et homme politique français, né à Matagne-laPetite (1796-1865); il fonda une école néo-catholique.
LEROUX (Pierre), philosophe et homme politique saint-simonien, né à Bercy (17971871).
SAINT-SIMON (Claude-Henri comple de), philosophe et économiste français, né à
Paris (1760-1825), chef de l’école politique et sociale des saint-simoniens.
3. Les informations des textes encyclopédiques vous permettent-elles:
- d’apprendre mieux la vie des hommes qui ont marqué les grandes périodes de
l’humanité?
- d’avoir des renseignements pratiques?
- de découvrir les esprits célèbres du monde qui nous font aussi réfléchir?
- de préparer un exposé sur les grands esprits qui symbolisent des
comportement et des idées d’aujourd’hui?
4. La coopération est née aussi sous l’influence du socialisme associaniste et
d’un christianisme. Qu’est-ce que se représentait la coopération comme école de
pensée?
La coopération est une école de pensée
Si l’initiative populaire est à l’origine de la coopération, il y a toujours eu
collaboration entre le vécu très dur de ceux qui trimaient et les pensées de ceux qui
avaient accès à l’instruction et qui eurent le cure de se pencher sur la condition
ouvrière. Les travailleurs qui se rassemblaient dans les premières associations
10
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
ouvrières avaient connaissance des théories plus ou moins utopistes des penseurs liés
à la rèvolution industrielle.
Robert Owen en Angleterre, Buchez, Leroux, considérant en France furent
accusés d’utopie par les partisans du système en place.
Comme école de pensée, la coopération est révolutionnaire puisque c’est
révolutionnaire que d’appeler les consommateurs, les producteurs, les usagers ou les
prestataires de services à s’unir sur une base égalitaire pour s’autogérer sans patron
ou Etat interposés.
Comme instrument d’action au contraire, la coopérative est réformiste car son
intervention s’inscrit nécessairement dans le cadre de la législation positive et du
système économique dominant.
Faite de rébellion permanente contre les habitudes acquises et de soumission
scrupuleuse aux données de l’expérience, la pensée coopérative est gênante pour les
idéologies dominatrices. D’où l’explication du peu d’intérêt que suscita l’ouvre de
Charles Fourier.
5. Quelles phrases sont vraies? Trouvez les bonnes réponses.
1. L’initiative populaire est à l’origine de la coopération.
2. Les capitalistes se rassemblaient dans les premières associations ouvrières.
3. Les travailleurs avaient connaissance des théories plus ou moins utopistes des
penseurs liés à la révolution industrielle.
4. Les propriétaires des entreprises appelaient les consommateurs, les producteurs, les
usagers à s’unir sur une base égalitaire.
6. Qui? Complétez les phrases suivantes!
… se ressemblaient dans les premières associations ouvrières.
… furent accusés d’utopie par les partisans du système en place.
… avaient connaissance des théories utopistes.
… étaieut liés à la révolution industrielle.
7. Recherchez les phrases qui expliquent
la coopération est – elle révolutionnaire?
pourquoi
la coopérative est – elle réformiste?
la pensée coopérative est – elle gênante pour les idéologies
dominatrices?
8. Dites ce que vous avez appris.
J’ai appris
que … .
oú … .
pourquoi … .
comment … .
11
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
CHARLES FOURIER A FAIT LA FIERTÉ DE LA FRANCE
1. La France a donné au monde beaucoup d’hommes illustres. Parmi eux il y a
des philosophes et sociologues, des economists, des hommes politiques. Quels
hommes illustres français connaissez – vous?
2. Être illustre. Pour vous qu’est-ce que c’est? Le dictionnaire encyclopédique
Larousse explique l’adjectif «illustre» - qui est d’un renom éclatant, célèbre.Un
homme illustre, comment est–il? Parmi les adjectifs ci-dessous choisissez ceux que
vous aidez le caractérisez.
genial, compétent, talentueux, pitoyable, rationnel, passionnel, modeste,
célèbre, intelligent, capable, inventif …
3. Avant la lecture du texte devinez le sens des expressions. Les mots
internationaux vous aiderez. À quelles expressions françaises correspondent les
expressions russes?
1) transformer les salariés en
propriétaire co-intéressés;
2) la fausse industrie morcélée
et répugnante;
3) le commerce mensonger
des intermédiaires parasites;
4) le dogme pitoyable de la
communauté des biens;
5) l’ abolition de la propriéte et de
l’héridité;
6) trouver une activité conforme
à ses gouts;
7) la répartition des profits,
8) avoir la force de concevoir un
ordre nouveau.
a) отмена собственности и наследства;
b) изменение наемных рабочих
в заинтересованных собственников;
c) распределение прибыли;
d) найти подходящую своим вкусам
деятельность;
e) фальш раздробленной и
отвратительной индустрии;
f) лживая коммерция
паразитических посредников;
g) иметь силу познать новый строй ;
h) жалкая догма
имущественной общности
4. Les hommes illustres sont des gens très talentueux qui peuvent se faire
connaître dans plusieurs domaines. Charles Fourier a pu le faire. On écrivait à propos
de Fourier «lui seul avait eu la force de concevoir un ordre nouveau». Lequel?
Charles Fourier.
Visionnaire, Fourier écrivait: «on devrait, pour premier problème d’économie
politique, s’intéresser à transformer tous les salariés en propriétaires co-intéressés».
Un homme qui condamnait à la fois «la fausse industrie morcelée et répugnante» et
le «commerce mensonger des intermédiaires parasites» ne pouvait pas plus être
compris à droite qu’à gauche quand il dénonçait «le dogme pitoyable de la
12
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
communauté des biens» et disait «ce sont des monstruosités à faire hausser les
épaules que de prêcher au XIXème siècle l’abolition de la propriété et de l’hérédité».
Qui, romantique ou classique, pouvait comprendre, en 1830, l’homme qui
écrivait: «au lieu de réprimer les passions, modelons sur elles l’organisme social».
Pour Fourier, l’évidence de la raison s’effrite si elle ne laisse la sensibilité
s’épanouir. Pour faire «s’écrouler un monde inhumain», il s’agit donc de manier à
bon escient et d’une manière très rationnelle, la baguette enchantée de l’attraction
passionnelle.
Sur cette attraction est fondé le phalanstère dont l’effectif (1620 personnes)
correspond à l’ensemble des caractères féminins et masculins. Dans cette collectivité
où chacun peut trouver une activité conforme à ses goûts, s’efface l’opposition travail
loisir: tout est fête, et d’une manière d’autant plus assurée que la «papillonne» est là
pour corriger ce qu’une activité exclusivement consacrée à la passion dominante
pourrait avoir de monotone.
… En économie même, Fourier se garde de gaspiller ses atouts en prenant à
contrepied les mobiles qui peuvent stimuler une activité utile à la communauté. Ainsi
la répartition des profits de son association en 3 parts égales et proportionnelles au
travail (5/12èmes), au capital (4/12èmes), au talent (3/12èmes), n’est-elle pas une
concession aux habitudes mais une adroite tentative pour faire jouer toutes les
passions, même l’avarice, dans le sens de l’intérêt commun.
Toute sa vie Fourier avait attendu en vain ponctuellement, chaque jour, le
commanditaire qui lui permettrait de réaliser son projet. De son vivant, il ne reçut que
mépris ou indifférence. Après sa mort, son oeuvre tomba dans l’oubli.
Pourtant, en 1900, Jean Jaurès écrivait à propos de Fourier «lui seul avait eu la
force de concevoir un ordre nouveau». Les surréalists placèrent Fourier au nombre de
leurs précurseurs. André Breton décrit Fourier «debout parmi les grands
visionnaires».
En fait, la coopération ouvrière de production emprunte beaucoup à Fourier et
lui doit sa devise «Travail-capital-talent».
5. Continuez les pensées de Fourier.
Le premier problème d’économie politique est une transformation …
Au lieu de réprimer les passions, …
Le phalanstère est une collectivité …
Des profits de son association répartent …
6. Comment caractérise Fourier l’industrie, le commerce des intermédiaires la
communauté des biens? Trouvez les phrases dans le texte qui l’explique.
13
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
7. Recherchez les phrases qui expliquent
pourquoi
Fourier avait-il attendu le commanditaire ?
les surrialistes placérent-ils Fourier au nombre de leurs
précurceurs ?
André Breton décrit-il Fourier „debout parmi les grands
Visionnaires“.
8. Pour faire le résumé de ce texte recherchez les faits et classez-les sous les
rubriques suivantes.
Памятка
Чтобы сделать резюме текста:
- используйте только факты, опуская замечания или комментарии автора;
- формулируйте основные факты очень кратко, избегая редких, крылатых,
юмористических выражений и слов автора;
- употребляйте по возможности глаголы в настоящем времени (le Présent) в
3 л., ед.числа.
Qui était
Fourier?
Époque
Quelle importance
avait son travail?
9. Connaissez-vous dans l’histoire de votre pays des personages qui ont marqué
les grandes périodes du développement de la coopération?
ILS SONT CONNU DANS LES COUCHES DU MOUVEMENT
COOPÉRATIF
1. Les grands penseurs du mouvement coopératif en France critique la politique et
la morale de leur siècle. Dites qui.....
...prévoit l’association des individus dans les phalanstères.
...publie des ovrages d’ économie politique et soutient le principe du coopératisme.
...siège à l’extrême gauche.
2. À quelles expressions françaises correspondent les expressions russes suivantes ?
14
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
1. l’organisation du travail;
2. les instruments de travail;
3. la fonction du Gouvernement;
4.des rapports du syndicalisme
ouvrier et du movement coopératif;
5. pour dominer le monde;
6. orienter le cours de l’histoire;
a) функции правительства;
b) организация труда;
c) направлять ход истории;
d) средства производства;
e) отношения профсоюза и
кооперативного движения;
f) чтобы управлять миром.
3. Vous savez que les savants français ont beaucoup fait pour le développement
coopératif. Àpres la lecture choisissez des phrases qui prouvent cela.
Ces hommes ont une pensée commune
C’ est un tribun, Louis Blanc, ( « L’organisation du travail », 1840), qui situe les
positions respectives de l’ État et de « l’ Atelier social »/ Il ecrit : « ce qui manque
aux prolétaires pour s’ affranchir, ce sont les instruments de travail : la fonction du
Governement est de les leur fournir. Si nous avions à définir l’État dans notre
conception, nous dirons : l’État est le banquier des pauvres».
Un cordonnier, Efrahem, dans sa brochure « De l’association des ouvriers de tous les
corps d’état » (1883), construit la théorie des rapports du syndicalisme ouvrier et du
mouvement coopératif.
De ces idées, Anthime Corbon, un typographe, animateur du journal «L'Atelier »,
fait la synthèse de l’homme d’action et du penseur : « l’association, c’est exactement
dans l’ordre économique, la révolution opérée dans l’ordre politique, c’est la
substitution au sein de l’atelier, de l’état démocratique à l’état despotique ». (
L’Atelier, 28 decembre 1849 ).
Ces hommes ont une pensée commune.Ils voient les capitaux se grouper en
sociétés pour dominer le monde. Ils invitent les travailleurs à s’associer en utilisant la
même tecnique et à créer leurs propres entreprises. Pour essayer d’orienter le cours de
l’histore dans le sens de leurs intérêts.
Charles Gide se situe exactement à l’opposé de Fourier dans l’histoire de la
pensée coopérative française. Il eut droit, de son vivant, à toutes les consécrations
officielles, mais grâce à sa passion de militant coopérateur, sa renommée déborda
largement de l’université traditionnelle dont il fut l’un des produits accomplis. Son
autorité morale fut immense dans les couches les plus larges du mouvement
coopératif. Les coopérateurs d’aujord’hui, ceux de consommation notamment, lui
conservent un crédit considérable.
Par contre, il est peu prisé des économistes modernes, peut-être à cause de son
souci à vouloir simplifier les faits pour aider l’homme à les dominer.
4. Qui confirme que :
-les prolétaires doivent avoir les instruments de travail ;
-l’association est la substitution au sein de l’atelier de l’état démocratique à l’état
despotique ;
-l’État est le banquier des pauvres.
15
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
5. Qui fait quoi ?
…la théorie des rapports du syndicalisme ouvrier et du movement coopératif.
...la syntèse de l’homme d’action et du penseur.
...voient les capitaux se grouper en sociétés pour dominer le monde.
...a sa passion de millitant coopérateur.
6. Faites le résumé de ce que vous avez appris sur les théoriciens français du
mouvement coopératif en utilisant l’exercice 8 de la leçon precedente.
LE DÉVELOPPEMENT DE LA JURISPRUDENCE COOPÉRATIVE
1.Selon le dictionnaire un législateur, trice est une personne ou groupe qui fait
les lois (законы). Des législateurs, qu’est- ce que peuvent faire grâce aux lois ?
réprimer un fait, condamner qn, constater qch, encourager…, limiter…, trouver un
compromis, fournir l’armature juridique…, progresser le mouvement coopératif,
organiser une répression…
Modele: Grâce aux lois des législateurs constatent le mouvement
coopératif
(peuvent constater).
2.Dans les textes nous trouvons souvent la construction verbale faire +ifinitif. Estce qu’elle marque l’ idée de l’obligation?
…faire voter la loi sur les associations- заставить проголосовать за закон об
ассоциациях;
… la réaction ne se fait pas attendre … faire rédiger une loi pour les associations ouvrières … faire trouver un compromis … faire comporter un chapitre dit «des Sociétés à Personnel et Capital Variables» 3. En France, le fait coopératif s’est développé ne pas simple. Comment rédigeait
une loi pour les associations ouvrières?
Les législateurs et le fait coopératif
En France, l’attitude du législateur vis-à-vis de la coopération a été très
changeante. La loi a tour à tour réprimé, constaté, encouragé ou limité le fait
coopératif, et cela sans beaucoup de suite ni de cohérence.
C’est vers 1840 que le lyonnais Michel Derrion est condamné pénalement pour
avoir fondé le «Commerce Véridique et Social», mais c’est en 1848 que Louis
Blanc impose au Gouvernement Provisoire toute une série de mesures favorables
aux «associations ouvrières». La réaction ne se fait pas attendre et les associations
commencent, en juin 1848 à être inquiétées puis franchement dispersées après le coup
d’Etat du 2 décembre. Quelques unes survivent, au prix de dures concessions jusqu’à
l’Empire. Napoléon III revenant alors aux rêves de sa jeunesse, demande à ses
16
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
juristes de rédiger une loi pour les associations ouvrières, mais se heurte à leur
résistance. Un compromis est trouvé avec la loi de 1867 sur les sociétés qui comporte
un chapitre dit «des Sociétés à Personnel et Capital Variables» : tant bien que mal,
elle fournira pendant un siècle l’armature juridique de la plupart des coopératives. Le
mouvement coopératif et mutualiste progresse timidement pendant quelques années.
Le 16 Avril 1871, la Commune de Paris promulgue un décret organisant la reprise par
les travailleurs groupés en coopératives des entreprises abandonnées par leurs
propriétaires.
La République naissante organise contre les coopérateurs une répression mieux
conduite et plus soutenue que celle du Second Empire. Quelques groupement
coopératifs parviennent à subsister quasi clandestinement. Mais quand la République
devient républicaine, cela donne la loi sur les syndicats de 1884. En 1901, Waldeck
Rousseau fait voter la loi sur les associations. A partir de cette date, la IIIème
République considère le mouvement coopératif avec des alternances de sympathie ou
d’indifférence, suivant les groupes qui se succèdent au pouvoir, mais ne lui est plus
systématiquement hostile.
4.Vrai ou faux ? Corrigez les phrases fausses.
1.Waldeck Rousseau est condamné pénalement pour avoir fondé le «Commerce
Véridique et Social».
2. Napoléon lll demande à ses juristes de rédiger une loi pour les
associations ouvrières.
3. Un compromis est trouvé avec la loi de 1884 sur les sociétés.
4. La loi de 1867 comporte un chapitre dit “des Sociétés à Personnel et Capital
Variable”.
5. La République rédige la loi sur les syndicats de 1884.
5. Qui? Complétez les phrases suivantes.
… est condamné pénalement pour avoir fondé le “ Commerse Véridique et Social”.
… impose au Gouvernement Provisoire toute une série de mesures favorables aux
“ associations ouvrières”.
… demande de rédiger une loi pour les associations ouvrières.
… promulgue un décret.
…organise contre les coopérateurs une répression.
…fait voter la loi sur les associations
…considère le mouvement coopératif avec des alternances de sympathie ou
d’indifférence.
6. Trouvez les phrases qui précisent des événements suivants.
Louis Blanc impose -t-il une série de mesures aux
“associations ouvrières”?
Quand
la Commune de Paris promulgue-t-elle un décret ?
Waldeck Rousseau fait-il voter la loi sur les associations ?
17
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
7. Recherchez les phrases qui expliquent
M. Derrion est-il comdamné pénalement ?
Napoleon lll demandet-il à ses juristes de rédiger
une loi pour les associations ouvrières ?
pourquoi
les coopérateurs parviennent-ils à subsister quasi
clandestinement ?
8. Connaissez-vous dans l’histoire du mouvement coopératif de votre pays
une loi dans laquelle on présentait toute une série de mesures favorables
aux «associations ouvrières» ?
9. Dites ce que vous avez appris.
J’ai appris
qui… .
quand… .
pourquoi… .
À part ça
LES STATUTS PARTICULIERS DE DIVERSES FORMES DE
COOPÉRATION
1. 1.Selon le dictionnaire un statut a un sens différent. Lequel nous convient?
Statut ( staty) n.m.
- Statut: ensemble des lois et règlements qui définissent la situation d’une
personne, d’un groupe; le statut des fonctionnaires du corps préfectoral.
- Statut (social), situation de fait, position dans la société.
- Statuts: suite d’articles définissant une association, une société et réglant, son
fonctionnement. Rédiger, déposer les statuts.
- Statuts: texte qui régit le fonctionnement d’une assoiciation.
2. Trouvez les phrases qui prouvent que:
permet de régler le fonctionnement d’un groupe.
le statut
aide à étudier les lois.
donne la possibilité de connaître la situation de fait.
18
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
3. À quelles expressions françaises correspondent les expressions russes?
1. …faire voter une loi
2. …à la pression politique des
organisations de commerçants et
d’entrepreneurs…
3. …les distances vis-à-vis du mou
vement coopératif…
4. …une vigoureuse contestation
рarmi les intéressés…
5. … un décret special d’appliсation
аux coopératives ouvrières…
6. …une loi sur la Coopération
d’habitation…
7. …la refonte de la loi portant Statut Général de la Coopération…
a) коренная переделка закона, называемого Главным Уставом Кооперации…
в) закон о жилищном кооперативе…
с) специальный декрет жилищного
кооператива…
d) мощный спор среди заинтересованных…
е) дистанция по отношению к кооперативному движению…
f) под политическим давлением коммерческих и предпринимательских
организаций
g) …заставить проголосовать за закон
4.Les Pouvoirs Publics en France ont trois exceptions vis-à-vis du mouvement
coopératif. Lesquelles?
Les statuts particuliers de diverses formes de coopération
Entre 1901 et 1939 s’élaborent successivement les statuts particuliers de
diverses formes de coopération dont certains sont encore en vigueur.
En 1947, Paul Ramadier fait voter une loi portant Statut Général de la Coopération
mais par la suite les Pouvoirs Publics, plus sensibles que par le passé à la pression
politique des organisations de commercants et d’entrepreneurs, prennent leurs
distances vis-à-vis du mouvement coopératif. Trois exceptions cependant :
1) Le statut de la Coopération agricole, édicté par une ordonnance de 1967 a
soulevé une vigoureuse contestation parmi les intéressés. La loi (n˚72516 du 27
Juin 1972), fruit d’une collaboration rare entre deux assemblées, le
Gouvernement, les groupes parlementaires et les organisations
professionnelles, paraît répondre pour l’essentiel aux espérances des
coopératives agricoles.
2) L’ordonnance de 1967 sur l’intéressement des travailleurs à la marche et aux
résultats des entreprises, prévoit dans son article 9, un décret spécial
d’application aux coopératives ouvrières. Le décret subséquent du 1 er Février
1969 répond, pour l’essentiel, aux besoins des copératives ouvrières de
production.
3) Enfin, en 1970, est adoptée une nouvelle loi sur la Coopération d’habitation
qui, quelles qu’aient été les intentions de ses rédacteurs, recèle pour l’habitat
coopératif des menaces incontestables.
19
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Dans les années 70, on attendait toujours la refonte de la loi portant Statut Général
de la Coopération.
5. Vrai ou faux? Corrigez les phrases fausses.
1. Entre 1901 et 1939 s’élaborent ne pas successivement les statuts particuliers de
diverses formes de coopération.
2. L’ordonnance de 1967 a soulevé une vigoureuse contestation parmi les
intéressés.
3. L’article 9 de l’ordonnance de 1967 prévoit un décret special d’application aux
coopératives ouverières.
4. En 1972 est adoptée une nouvelle loi sur la Coopération d’habitation.
5. Une nouvelle loi sur la Coopération d’habitation recèle pour l’habitat
coopératif des menaces incontestables.
6. Qui? Complétez les phrases suivantes:
…fait votez une loi portant Statut Général de la Coopération?
…prennent leurs distances vis-à-vis du mouvement coopératif ?
…attandait la refonte de la loi portant Statut Général de la Coopération ?
7. Trouvez les phrases qui précisent des événements suivants.
Quand
les statuts de diverses formes de coopération s’elaborent-ils successivement ?
le statut de la Coopération agricole édicte-t-il?
une nouvelle loi sur la Coopération d’habitation
est-elle adoptée?
8. Connaissez-vous les statuts particuliers de diverses formes de coopération de
votre pays? Lesquels?
9. Dites ce que vous avez appris.
J’ai appris
qui…
quand…
que…
À part ça…
20
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
LA COOPÉRATIVE SE SERT DU CAPITALE, MAIS ELLE N’EST PAS À
SON SERVICE
1. 1.Chaque mot a sa propre définition ou son sens. À quel mot correspond la
définition?
1. une finalité
2. une parenté
3. une adhésion
4. voter
5. élire
6.
7.
8.
9.
révoquer
un excédente
un intérêt
une marge
de securité
10. au prorata de
a) delai(m), disponibilité dont on est assuré au délà
des dépenses prévues.
b) dividende(m). Somme due par l’emprunter au
prêteur. Ce que rapporte un capital placé.
c) ce qui est en plus du nombre fixé.
d) destituer un fonctionnaire…
e) nommer à une dignité à une fonction par voie de
suffrages.
f) exprimer son opinion par son vote, son suffrage.
g) action de s’inscrire (à une association…)
h) avoir un ancêtre commun
i) adaptation des êtres vivants, des organes à une fin;
Caractère de ce qui tend à un but.
y) en proportion de, proportionnellement à.
2. À quelles expressions françaises correspondent les expressions russes ?
1. former un patrimoine collectif;
a) быть обязанным по какой либо
причине;
2. remettre intact à la génération
suivante;
b) быть «на лезвии бритвы»;
3. créer l’instrument de travail;
c) приводить в упадок
воинствующий характер;
d) управлять предприятием;
4. respecter les règles…;
5. s’unir sur une base égalitaire;
e) достигать моральных и
социальных целей;
6. atteindre des objectifs moraux et sociaux ; f) объединяться на равноправной
основе;
7. régir les entreprises;
8. péricliter l’esprit militant;
g) уважать правила;
h ) создавать орудия труда;
21
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
9. être sur le fil du rasoir;
10. être tenu pour quelque raison;
i) передавать нетронутым
следующему поколению;
j) образовывать коллективное
достояние.
3. Avant la lecture du texte devinez le sens des mots et des expressions inconnues.
C’est le contexte qui vous aide à les comprendre.
1. Le capital ne doit jamais être prépondérant.
2. La masse des réserves et des plus-values forment un patrimoine collectif.
3. Le coopérateur élit et révoque les dirigeants, sanctionne la gestion, et prend en
dernier ressort les décisions les plus importantes.
4. Il faut s’assurer une marge de sécurité contre les aléas de l’entreprise et un
autofinancement proportionnel aux investissements futurs.
5. Le capital investi dans la coopérative ne doit pas être mieux rémuneré que
l’activité des coopérateurs.
6. La nature d’une coopérative est d’être à la fois une association et une entreprise.
7. La coopérative subit la loi du marché.
4. Les coopératives exercent leur action dans toutes les branches de l’activité
humaine. Il y a des règles qui doivent être respecter par tous les coopérateurs.
Lesquelles ?
L’héritage commun:
Il y a une parenté entre des activités aussi différentes que celles de la grande
coopérative de consommation régionale ou d’une petite équipe d’ébénistes
coopérateurs:
a) Libre adhésion: nul n’est tenu pour quelque raison que ce soit d’entrer dans
une cooperative; chacun est libre d’en sortir. C’est le principe de la porte
ouverte.
b) Contrôle démocratique: l’Assemblée Générale de tous les coopérateurs
votant sur la base de «un homme, une voix», quel que soit le capital détenu
dans la coopérative, élit et révoque les dirigeants, sanctionne la gestion, et
prend en dernier ressort les décisions les plus importantes.
c) Distribution des excédents au prorata des operations: si la finalité sociale
de la coopération est très complexe, sa finalité économique est simple. Il s’agit
d’assurer aux adhérents à un prix aussi voisin que possible du prix coûtant, le
service rendu par la coopérative: qu’elle produise, distribue ou écoule.
Cependant, il faut s’assurer une marge de sécurité contre les aléas de
l’entreprise et un autofinancement proportionnel aux investissements futurs.
Les résultats connus, les dirigeants de la coopérative proposent l’affectation
d’une partie des produits aux réserves et à la rémunération des capitaux
engagés par les coopérateurs. Le reste est réparti entre les membres au prorata
des operations effectuées par eux avec la coopérative: achats, produits
transformés ou écoulés, temps de travail effectué ou salaire perçu etc.
22
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
d) Intérêt limité du capital: le capital investi dans la coopérative ne doit pas être
mieux rémunéré que l’activité des coopérateurs. Le capital ne doit jamais être
préponderant: la coopérative se sert du capital, mais elle n’est pas à son
service.
e) L’indisponibilité des réserves: dans une coopérative, la masse des réserves et
des plus-values forme un patrimoine collectif que les membres de la
coopérative ne peuvent se répartir en aucun cas. On n’emporte pas avec soi, en
se retirant, un morceau de la coopérative. L’instrument de travail créé par une
génération doit être remis intact à la génération suivante.
Toute coopérative doit respester ces 5 regles ou cesser d’être coopérative!
Tout coopérateur doit les défendre ou renoncer à la coopération. La nature
d’une coopérative est d’être à la fois une association et une enterprise.
La coopérative est une association, car elle rassemble des hommes, travailleurs,
consommateurs, ou usagers, qui ont décidé de s’unir sur une base égalitaire
pour atteindre ensemble des objectifs moraux et sociaux, aussi bien
qu’économiques. La coopérative est une entreprise dont les consommateurs ont
fait le support de l’ensemble de leurs objectifs, et comme entreprise, elle subit,
comme ses concurrents la loi du marché, mais aussi toutes les règlementations
qui régissent les entreprises du même secteur d’ activité. Cette double nature
est à la fois un atout mais aussi un écueil. Si elle laisse péricliter l’esprit
militant, la coopérative perd sa raison d’être, si elle se moque des contraintes
économiques, elle court à sa perte.
Une coopérative qui fonctionne bien est toujours sur le fil du rasoir!
5. Quelles phrases sont vraies ? Trouvez les bonnes réponses.
1.Toute coopérative doit respecter 7 règles ou cesser d’être coopérative.
2.La nature d’une coopérative est d’être une entreprise.
3.La coopérative est une entreprise dont les consommateurs ont fait le support de
l’ensemble de leurs objectifs.
4.La coopérative subit la loi du marché comme entreprise.
5.Une coopérative est toujours sur le fil du rasoir.
6. Retrouvez dans le texte les passages qui vous permettent de mieux comprendre 5
règles de la coopération. Complétez la grille.
Libre
adhésion
Contrôle
démocratique
Distribution
des
excédents
Intérêt limité
du capital
L’indisponibilité
des réserves
7. Quelle est la cause? Achevez les phrases données ci-dessous.
23
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
1.Les coopératives différentes ont une parenté parce qu’elles doivent respecter… .
2.La coopérative est une association parce qu’elle… .
3.La coopérative est une entreprise parce qu’elle… .
4.La double nature est à la fois un atout mais aussi un écueil parce qu’elle… .
8. Connaissez-vous les règles de la coopération de votre pays? Lesquelles?
9. Pourquoi la coopérative se sert-elle du capital, mais elle n’est pas à son service?
Qu’en pensez-vous?
Quant à moi, je… parce que…
Je sais que….
À part ça… .
C’est pourquoi… .
10. Dites ce que vous avez appris.
J’ai appris
que…
combien…
pourquoi...
LA COOPERATIVE DOIT ETRE UNE STRUCTURE D' ACCUEIL
TOUJOURS OUVERTE
1. Les différentes sortes de coopératives se sont développees actuellement en
France. Par exemple:
les coopératives d’utilisateurs;
les coopératives de consammateurs;
les coopératives de logement;
les Organisations Coopératives de Loisirs;
les coopératives de travailleurs;
les Coopératives Ovrières de Production (SCOP);
les Coopératives de professions liberales;
Confédération Générale des SCOP.
Comparez les coopératives de votre pays et de la France . Dites, quelles sortes de
coopératives se sont-elles développées actuellement dans votre pays?
2.À quelles expressions françaises correspondent les expressions russes.
1) donner aux gens l’occasion
de s’impliquer;
2) obéir à des règlementations
différentes;
3) faciliter l’accession des familles
à la proprieté de leur logement;
4) multiplier les acpects sociaux;
5) agir directement sur la nature des
produits;
a) обьединятся для развития своего
активного отпуска, свободного
времени и культуры
b) приумножать социальные аспекты;
c) использовать кредит организации «Жильё с умерен ной
платой»;
24
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
6) utiliser les crédits HLM (Habitation
à loyer modéré);
7) s’unir pour développer leurs activités
de vacances, de loisirs et de culture.
d) повиноваться различным
регламентациям;
e) дать людям случай впутать себя;
f) действовать прямо на производство изделий;
g) облегчить приход семей к
собственности своего жилья.
3. La Coopération existe grâce aux nombreuses personnes qui sont battues pour cela.
Quelle structure doit avoir la coopérative ?
Les différentes sortes de coopératives actuellement:
Les coopératives exercent leur action dans toutes les branches de l'activité humaine
(article 1 de la loi du 10 septembre 1947 portant "Statut Général de la Coopération). II у
a des coopératives formées par des membres de professions libérales (géometres, experts
comptables), des coopératives de transporteurs routiers, des Groupements: Agricoles
d'Exploitation en Commun (GAEC), des coopératives scolaires etc. LA coopérative doit
etre une structure d'accueil toujours ouverte à des activités nouvelles On distingue:
Les coopératives d'utilisateurs:
-les coopératives de consommateurs: elles constituent avec les coopératives ouvrières
de production, la plus ancienne branche du Mouvement Coopératif. Au cours des
dernières années, les supermarchés et leur mode de distribution ont fait passer au second
plan l'action sur les prix qui etait traditionnellement l'apport principal de la Coopération
de Consommation. Mais de ce fait même se trouvent multipliés les aspects sociaux,
éducatifs et militants de la Coopération de Consommation.
Voilà une forme de coopération qui pourrait par exemple donner aux gens l'occasion de
s'impliquer, en agissant directement sur la nature des produits, de prendre le contrôle
d'un vaste secteur de la distribution, au lieu d'aller dans les hypermarchés où ils n'ont
rien d'autre a fàire qu'acheter bêtement ?
-Les coopératives de logement: elles sont le fait de familles qui se groupent pour
construire en commun leurs logements. Suivent qu'elles utilisent les crédits HLM, ou le
financement du Crédit Foncier, elles obéissent à des reglementations différentes. Mais
leur vocation sociale reste toujours de faciliter l'accession des familles de revenus
modestes à la propriété de leur logement.Leur activité, outre la construction, se prolonge
par la gestion des immeubles construits. Dommage qu'il n'y en ait pas davantage!
-Les Organisations Coopératives de Loisirs: un peu le prolongement moderne des
coopératives de consommation (nées en 1937, apres les congés payés), ce sont des
groupements de familles qui s'unissent pour développer au meilleur coût leurs activités
de vacances, de loisirs et de culture.
-Les coopératives de travailleurs:
-les Coopératives Ouvrières de Production (on dit aussi "SCOP"):elles rassemblent
des travailleurs pour "I'exercice en commun de leur profession". Il у a des SCOP en
tous genres, créées par des techniciens, ou des professions indépendantes: bureaux
d'études coopératifs, coopératives d'informaticiens, d'urbanistes, d'ébénistes, de
comédiens etc etc.
25
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
- les Coopératives de professions libérals: en general, elles sont constituées de
médecins, d'avocats, d'experts-comptables.
4. Quelles phrases sont vraies ? Trouvez les bonnes réponses.
1. La copérative doit être une structure d’accueil toujours fermée à des activités
nouvelles.
2. Il y a beaucoup de sortes de coopératives qui exercent leurs actions dans toutes les
branches de l’activité humaine.
3. Les coopératives de consommateurs constituent la plus moderne branche du
Mouvement Coopératif.
4. Les coopératives de logement se groupent pour construire en commun leurs
logement.
5. Les Organisations Coopératives de Loisirs sont des groupements de familles qui
s’unissent pour développer leurs activités de vacances, de loisirs et de cultures.
6. Il y a des Coopératives Ouvrières de Production en un genre.
7. Les Coopératives de professions libérales sont constituées de medecins, d’avocats,
d’experts – comptable.
5.Qui ? Complétez les phrases suivantes :
… constituent la plus ancienne branche du Mouvement Coopératif ?
… ont fait passer au second plan l’action sur les prix ?
… pourrait donner aux gens l’occasion de s’impliquer, de prendre le contrôle
d’un vaste secteur de la distribution ?
… se groupent pour construire en commun leurs logements ?
… utilisent les crédits HLM, ou le financement du Crédit Foncier ?
… s’unissent pour développer leurs activités de vacances, de loisirs et de
culture ?
… rassemblent des travailleurs pour «l’exercice en commun de leur ,,profes –
sion,, ?
… sont constituées de medecins, d’avocats, d’experts – comptables ?
6. La coopérative doit être une structure d’accueil toujours ouverte. A quoi ?
7. Dites ce que vous avez appris.
J’ai appris
qui …
quand …
pourquoi …
26
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
LES PARTENAIRES DU PROJET D’AGRO EDI EUROPE,
QUI SONT-ILS ?
1. France fait partie de l’Union européenne. Qu’est-ce que la politique agricole
commune (PAC) ?
Sous l’impulsion de la France, la politique agricole commune naît en 1962:
son objectif est d’intensifier la production afin de moins dépendre du reste du
monde pour l’approvisionnement alimentaire, et le FEOGA protège
l’agriculture européenne de la concurrence mondiale. Les revenus des
agriculteurs augmentent et la France, premier pays agricole de la CEE, tire
profit de ces mesures.
Mais l’intensification de la production provoque des excédents qui
deviennent trop coûteux pour le budget européen. En 1992, une réforme se
met en place, provoquant la colère de nombreux agriculteurs car elle impose le
gel des terres et des quotas afin de faire baisser les productions.
FEOGA : Fonds Européen d’Orientation et de Garantie Agricole. Il prélève
des taxes sur les produits agricoles importés et accorde aux agriculteurs des
subventions pour compenser la différence entre les prix agicoles communs
européens et les prix sur les marchés mondiaux.
La PAC
naît … .
a son objectif … .
provoque … .
2.Quels partenaires unit le porteur du Projet RES-AGRI ?
RES-Agri
(Vers une agriculture en reseau…
…l’exploitant au centre des échanges)
Porteur du Projet : Agro EDI Europe
Depuis 1992, Agro EDI Europe (AEE) organise et normalise les échanges de
données informatisés (EDI) dans le cadre de l’UN/CEFACT pour les secteurs
agricole et agroindustriel. Cette association loi 1901 compte aujourd’hui 260
adhérents représentant les différents acteurs du monde agricole.
http://www.agroédi.asso.fr/
Responsable: Bruno Prépin (delegué général d’Agro EDI Europe)
Partenaires du projet:
■ Le Cemagref est un institut public de recherche appliquée sur la gestion des
eaux et des territoires. Le Cemagref apportera un appui scientifique et
méthodologique global au porteur du projet.
■ Coop de France est l’organisation professionnelle unitaire de la coopération
agricole. Coop de France participera au projet pour la constitution d’un groupe
27
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
d’utilisateurs «coopératives». Ces nombreux adhérents permettent à la structure de
représenter 365400 agriculteurs.
■ L’Union INVIVO est le premier groupe coopératif européen d’achats,de vente
et de services dancs l’univers agricole.L’Union INVIVO participe activement au
projet en intervenant dans ses différentes étapes d’analyse de l’existant et de
spécifications techniques.
■ La Fédération Nationale des Coopératives d’Utilisation de Matériel Agricole
(FNCUMA) est une association regroupant l’ensemble des CUMA de France qui
représentent environ 240000 agriculteurs. La FNCUMA ajoute au projet, ses
compétences en agroéquipement et assure l’animation et l’ expertise pour le domaine
de l’équipement agricole.
■ Le CN CER France est le Conseil National des Centres d’Économie Rurale. Les
CER gèrent les données comptables et fiscales de leurs clients agriculteurs ainsi
qu’un certain nombre d’éléments technico-économiques et des informations de
gestion.Dans le cadre du projet, le réseau CER France participera aux Comités de
Pilotage et veillera aussi à la cohérence des résultats avec la gestion globale du
système d’information de l’agriculteur.
■ EZUS LYON est la filiale de valorisation de l’université Claude Bernard Lyon
1.EZUS interviendra au niveau des études préalables et interviendra également dans
le développement des actions d’appropriation des solutions et outils qui seront conçus
et développés pour améliorer les échanges entre les agriculteurs et leurs partenaires.
■ EDIFRANCE est une association loi 1901, créée en 1990, ayant pour vocation la
promotion et le développement des Échanges Électroniques Professionnels (EEP)
intersectoriels auprès des sociétés et administrations françaises.Les apports
d’EDIFRANCE pour le projet sont d’une part son expertise et son aide à la
normalisation des messages.
■ FIE (France Informatique Élévage), association créée en 1979, est la Fédération
nationale professionnelle en charge des questions relatives aux systèmes
d’information d’élévage.Le rôle de FIE et de ses adhérents dans le projet sera
d’analyser et concevoir pour le domaine élévage les flux à dématérialiser.
■ Groupe ACTA-ACTIA-ACTA Informatique: L’ACTA (Association de
Coordination Technique Agricole) combine à la fois une activité de concertarion et
une activité de recherche. ACTA Informatique Sarl, filiale de l’ACTA, poursuit les
activités du service informatique de l’ACTA. L'ACTIA (Association de Coordination
Technique des Industries Agroalimentaires ) coordonne les activités de 45 centres
techniques de filières, de proximité et CRITT. Le groupe ACTA-ACTIA-ACTA
Informatique met à profit, dans le projet, son expertise sur la tracabilité et les
échanges de données accumulée suite aux nombreux travaux et recherches appliquées
réalisés.
3.Vraie ou faux ? Corrigez les phrases fausses.
1. Agro EDI compte aujourd’hui 280 adhérents.
2. Des adhérents de l’Agro EDI représentent les acteurs français.
28
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
3. L’Union INVIVO est un institut public de recherche appliquée sur la gestion des
eaux et des territoirs.
4. Coop de France est l’organisation professionnelle unitaire de la coopération
agricole.
5. FNCUMA est une association regroupant l’ensemble des CUMA de France.
6. Le réseau CER France participe aux Comité de Pilotage.
7. France Informatique Élévage (FIE) est crée en 1939.
4.Qui? Complétez les phrases suivantes.
…combine à la fois une activité de concertation et une activité de recherche?
…est la Fédération nationale professionnelle en charge des questions relatives aux
systèmes d’information d’élevage?
…inerviendra dans le développement des actions des solutions et outils qui seront
conçus et développés pour améliorer les échanges entre les agriculteurs
et leurs partenaires?
…gèrent les données comptables et fiscales de leurs clients agriculteurs ainsi
qu’un certain nombre d’éléments technico-économiques et d’informations de
gestion?
…ajoute un projet, ses compétences en agroéquipement?
…est le premier groupe coopératif européen d’achats, de vente et de services dans
l’univers agricole?
…participera au projet pour la constitution d’un groupe d’utilisateurs
«coopératives» ?
5.Trouvez les phrases qui précisent des événements suivants.
Agro EDI Europe est-elle créée?
Quand
EDI FRANCE est-elle créée?
FIE est-elle créée?
6.Dites ce que vous avez appris.
qui … .
J’ai appris
quand … .
pour quel but …
29
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
LE PROJET A SA STRUCTURE
1.Selon le dictionnaire un projet a un sens différent. Lequel nous convient?
a) Image d'une situation, d'un etat que l' on pense atteindre. V. Dessein
intention, plan. Faire des projets аи lieu d'agir. Nous allons réaliser
nos projets. Quels sont vos projets pour cet été ? Projets de vacances.
b) Travail, rédaction préparatoire; premier etat. Ce travail est resté à l' état
de projet. Un projet de roman. V. Ébauche. Projet de loi, texte de loi
rédigé par un ministre, un parlementaire, et déposé sur le bureau d' une
assemblée qui décidera de son adoption. - Dessin d'un édifice à
construire. - Dessin, modèle antérieure à la réalisation. Étude d'un
projet.
2. À quelles expressions françaises correspondent les expressions russes.
l.Collecter et transmettre de
а) достигать поставок;
toute sortes d'infos;
b) принимать в расчет реальные нужды;
2.0ffrir des prestations et
с) обсуждать продвижение проекта;
des services à moindre coût;
d) положиться на прагматические шаги;
3.Renforcer la cohésion des
e) усилить сплоченность различных
différents acteurs du milieu agricole; пайщиков сельской среды;
4. Reposer sur une démarche
f) предлагать ссуды и услуги
pragmatique;
наименьшей стоимости;
5. Prendre en compte des réels
g) собирать и передавать разного вида
besoins;
информацию.
6. Traiter de l' avancement du
projet;
7. Obtenir des librables.
3. Vous pouvez posséder bien le sujet du projet RES-AGRI. De quelles rubriques
consiste-il?
Le projet RES-AGRI
Objectifs et contexte du projet:
L'agriculteur est amené à consacrer de plus en plus de temps à la collecte et à la
transmission de toutes sortes d'informations sur son activité (aides, tracabilité,
cahier des charges, management environnemental...). Le deploiement de ces
nouveaux modes de gestion de l'information et leur appropriation par l'agriculteur
restent encore limités du fait notamment de l'incompatibilité de ces divers
systèmes entre eux, de la complexité des procédures, du manque de formation et
du coût de mise en oeuvre (l'EDI EDIFACT reste encore trop élevé pour des
petites structures).
Les enjeux du projet RES-AGRI consistent à mutualiser et fédérer au sein de la
filière agricole, les échanges électroniques professionnels normalisés entre tous
30
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
types d'acteurs en place une solution technique et fonctionnelle pour l'utilisateur et
lui offrant des prestations et des services à moindre coût.
La démarche stratégique s'articule en deux temps. Premier temps, étude du projet
RES-AGRI (partie qui fait l'objet de la demande d'aide) et deuxième, le
deploiement aux filières. Le projet a pour objectif de mettre l'agriculteur au centre
des échanges d'informations en renforcant la cohésion des différents acteurs du
milieu agricole. La stratégie de ce projet repose sur une démarche pragmatique,
prise en compte des réels besoins des acteurs terrain, construction des services à
rendre,choix d'une plate-forme technique robuste et fiable et enfin deploiement en
utilisant l' implantation existante (régionale et départementale) des partenaires
projets.
■ Méthodologie:
Le rôle d'AEE dans le projet RES-AGRI est synthetisé par les points suivants
 Constitution des groupes de travail et animation
 Gestion de projet
 Conception et analyse
 Normalisation
 Participation au projet pilote
 Participation à l'appel d'offre pour le choix d'un partenaire technique
 Communication
■ Pilotage du projet:
Le comité directeur
Ce Comité détermine le périmetre et la stratégie dans chacune des filières et assure
la coordination avec l' ensemble des partenaires impliqués et représentés dans le
projet. Dans ce cadre, il fixe les modalités et les échéances des travaux et études.
Le comité de pilotage
Ce comité traite de l'avancement du projet, de la mobilisation des ressources
nécessaires et valide les choix techniques et fonctionnels. II prend en compte les
récommandations du Comité Directeur. Ce comité se réunit mensuellement, ses
réunions donnent lieu a un compte-rendu diffuse aux participants, aux membres du
Comité Directeur et à l' ensemble des acteurs du projet.
Les équipes d'experts.
Quatre équipes d'experts sont chargées de réaliser les études préalables.
Les groupes utilisateurs.
Les groupes utilisateurs sont décrits précédemment, ils servent de référents tout аu
long du projet.Leur implication dans le projet permettent de toujours rester conformes
aux attentes et aux pratiques du terrain.
31
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
■ Plan de management:
 Une administration de projet globale (tâches, ressources, planning, dates clés)
(AEE)
 Un guide méthodologique pour les analyses (AEE, FIE, ACTA et Cemagref)
 La constitution des groupes utilisateurs des differents comités de projet (AEE
Cemagref et responsable de groupe utilisateurs (FIE, FNCUMA))
Les groupes d'utilisateurs ou panels sont des ensembles de PME et TPE futures
utilisatrices des outils et messages ainsi que des organismes qui les représentent. Ces
panels permettent de recueillir les besoins et de valider à chaque étape de travail, les
livrables et l' adéquation de ceux-ci avec le terrain.
Les équipes d'experts se répartissent selon différents domaines. Ces équipes ont pour
mission de réaliser les études et de fournir les livrables selon les étapes définies. Le
guide méthodologique est le "mode d'emploi" du projet. Il permet d'obtenir des
livrables uniformes et cohérents entre les différentes équipes d'experts travaillant sur
les différents domaines. Ce guide sera réalisé par AEE et le Cemagref au tout début
du projet.
Études préalables.
L'étude préalable a pour objectif de cartographier les échanges, recueillir les besoins
et services par groupes d'utilisateurs, consolider ces besoins et services et choisir les
échanges prioritaires.
Analyse et conception.
 Modéliser les scénarios d'échange
Mise en oeuvre.
 Spécification du ou des pilotes
Deploiement.
Conformément au plan de développement qui sera réalisé dans la phase d'analyse
aux différents projets pilotes realisés dans la phase de mise en oeuvre, une plateforme
et une structure qui géréra et opéréra les flux sera mise en place.
Suivi de projet
Dans la phase de lancement,une administration globale de projet permettra de définir,
les rôles, les charges, les planning, les budgets de chaque acteur et de valider et
signer les conventions.
■ Durée : 24 mois
4. Vrai ou faux ? Corrigez les phrases fausses.
1. Les enjeux du projet RES-AGRI consistent à experter et à aider à la
normalisation des messages.
2. Le projet a pour objectif de mettre l' agriculteur du centre des échanges
d'informations en renforcant la cohésion des différents acteurs du milieu agricole.
3. Le comité directeur détermine l'avancement du projet.
4. Le comité de pilotage traite le périmètre et la stratégie.
5. Le comité de pilotage prend compte les recommendations du Comité Directeiur.
6. Les groupes utilisateurs servent de référents tout au long du projet.
7. La durée du projet est 28 mois.
32
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
5.
Qui ? Complétez les phrases suivantes.
... détermine le périmètre et la stratégie dans chacune filières?
... traite de l'avancement du projet, de la mobilisation des ressources nécessares?
... assure la coordination avec l'ensemble des partenaires impliqués et représentés
dans le projet?
... valide les choix techniques et fonctionnels?
... sont chargées de réaliser les études préalables?
...servent de référents tout au long du.projet?
... fixe les modalités et les échéances des travaux et études?
6. Le projet RES-AGRI a l'objectif. Lequel?
7. Choisissez les phrases оù on parle:
- des enjeux du projet;
- de la démarche stratégique du projet.
8. Le projet a sa structure. Laquelle?
9. Retrouvez dans le texte les passages qui vous permettent de mieux comprendre les
points de la chaque rubrique du projet. Complétez la grille.
Méthodologie du projet
Pilotage du projet
Plan de management
10. Les groupes d'utilisateurs, le guide méthodologique, l'etude préalable, qu' est-ce
qu 'ils permettent?
Les groupes d'utilisateurs permettent de ... .
Le guide méthodologique ... .
…
À part ça …
11. Connaissez-vous les projets des coopératives de votre pays? Nommez-les.
12. Dites ce que vous avez appris.
J'ai appris
qui … .
quels objectifs et structure … .
quells points … .
À part ça … .
33
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
LA MISSION DE L’ALLIANCE COOPÉRATIVE INTERNATIONALE,
C’EST QUOI ?
1. Selon le dictionnaire une alliance a un sens différent. Lequel nous convient?
1.Union contractée par engagement mutuel.
2. Union de puissanses qui s’engagent par un traité à se porter mutuellement
secours en cas de guerrre. V. Coalition, entente,ligue, pacte. Alliance défensive.
3. Lien juridique établi par le marriage entre le parent d’un conjoint et l’autre
conjoint (et entre les familles de l’un et de l’autre). V. Parenté. Neveu par
alliance.
4. Anneau nuptial que les époux portent au quatrième doigt.
5. Combinaison d’éléments divers.
D’après MICRO ROBERT, éd. Le ROBERT, Paris.
2. Trouvez les phrases qui prouvent que:
permet d’associer des éléments dissemblables.
l’alliance
permet de s’engager par un traité.
est un lien juridique.
3. L’Alliance Coopérative internationale a sa mission. Laquelle ?
L’Alliance Coopérative Internationale est une association indépendante et non –
gouvernementale qui regroupe, représente et assiste les coopératives du monde entier.
L’ACI a été fondée à Londres en 1895. Ses membres sont des coopératives
nationales et internationales de toutes les branches: agriculture, banque, epargne et
crédit, énergie, industrie, assurances, pêche, logement, tourisme et consommation.
L’ACI compte plus de 230 organisations membres provenant de plus de 100 pays, et
représentant plus de 730 millions de personnes du monde entier.
En 1946, l’ACI a été une des premières organistions non – gouvernementales à qui
les Nations-Unies ont accordé le statut organe consultative. Et c’est actuellement
l’une des quarante et une organisations de catégorie I jouissant du Statut Consultatif
du Conseil Économique et Social de l’ONU (ECOSOC).
Depuis son Siége et ses Bureaux Régionaux, l’ACI contribute à la construction de
coopératives solides et viables dans les pays en développement en agissant comme
coordinateur et catalyseur du développement coopératif.
L’ACI a pour objectif principal de promouvoir et de renforcer l’autonomie des
mouvements coopératifs. Par ses actions aux niveaux international, regional et
national, L’ACI vise aussi à:
- valoriser et défendre les principes coopératifs;
34
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
- favoriser des relations, économiques ou autres, mutuellement bénéfiques entre les
organisations membres;
Soutenir le progrès économique et social des populations, contribuant et à la sécurité
internationale.
Pour atteindre ses buts, l’ACI organise des réunions internationals, régionales et
sectorielles, créant de cette façon un forum d’échange d’idées, d’expériences et
d’informations entre ses nombreux membres.
L’ACI recueille l’information sur les ressources, les statistiques et le
développement coopératifs qu’elle diffuse auprès de ses membres et d’autres
organismes intéressés par la coopération.
Elle gère également un centre de documentation et édite diverses publications
spécialisées ainsi que des périodiques tels que “Review of International Coopération”
et “ICA News”.
Grâce au travail de son Siège et de ses Bureaux Régionaux, l’ACI fournit une
assistance technique au développement coopératif en Afrique, Asie, Amérique
Latine, Europe Centrale et de l’Est.
Par ailleurs, elle crée des organismes spécialisés aptes à traiter des questions
techniques de secteurs économiques ou sociaux particuliers.
Enfin, elle collabore avec l’ONU et ses agences spécialisées ainsi qu’avec les ONG
ayant des buts similaires.
Le Programme de Développement de l’ACI a plus de quarante ans d’expérience. Il
répond aux besoins d’assistance technique que réclame le développement des
coopératives. Le rôle de l’ACI est de server de catalyseur et de coordinateur du
movement coopératif, afin de promouvoir et consolider des coopératives autonomes
dans le monde entier. Les programmes de l’ACI, en égard aux priorités exprimées par
ses membres, sont axés sur:
- le développement des institutions, celui des ressources humaines, l’intégration
des femmes, la planification stratégique et l’environnement;
- l’influence à exercer sur les gouvernement afin de créer les conditions favorables
au développement coopératif, en organisant des conférences ministérielles
régionales en vue de sensibiliser les responsables gouvernementaux au rôle des
coopératives;
- les énchanges d’expériences et l’assistance de movement à movement à
promouvoir au moyen du réseau de l’Alliance;
- la mobilisation des ressources financiers pour le développement coopératif.
4. Vrai ou faux ? Corrigez les phrases fausses.
1. L’ACI a été fondé à Paris en 1895.
2. En 1895, l’ACI a été une des premières organisations nongouvernementales.
3. L’ACI jouit du Statut Consultatif du Conseil Économique et Social de
l’ONU (ECOSOC).
4. L’ACI gère un centre de documentation.
5. L’ACI édite beaucoup de publications.
35
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
5. Qui ? Complétez les phrases suivantes.
… fournit une assistance technique au développement coopératif ?
… collabore avec l’ONU ?
… organise des réunions, des forums internationaux, régionaux ?
… a pour objectif principal de promouvoir et de renforcer l’autonomie des
movement coopératif ?
… receuille l’information sur les ressources, les statistiques et le
développement coopératifs ?
6. Trouvez les phrases qui précisent des événements suivants.
l’ACI a-t-elle été fondé ?
Quand
les Nations-Unies ont-elles accordé le statut d’organe consultatif?
7. Retrouvez dans le texte les passages qui vous permettent de mieux le
comprendre. Complétez la grille.
Les branches de l’ACI
Les objectifs principaux
Les programmes de
L’ACI sont axés:
1. La coopération de la Russie est-elle une des membres de l’ACI ?
Je sais que … .
À part ça … c’est pourquoi… .
2. Dites ce que vous avez appris.
J’ai appris
quand… .
quels objectifs… .
combiene… .
À part ça… .
36
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Liste des sigles utilisés dans l'inventaire
Sigles concernant les types de documents
AG : assemblée générale
AP : assemblée plénière
CA : conseil d'administration
CE : comité d'entreprise
CIE : comité interentreprises
CPS : comité particulier spécialisé
JO : journal officiel
Sigles concernant les noms d'organismes
ACI : Alliance coopérative internationale
ANMG : Association nationale de médecine de groupe
AOIP : Association des ouvriers en instruments de précision
APEF : Association professionnelle des établissements financiers
AVA : Assurance vieillesse artisanale
BCC : Banque centrale des coopératives
BFCC : Banque française de Crédit coopératif
BFG : Bank fûr Gemeinwirtschaft
BIC : Banque internationale coopérative
BIT : Bureau internationale du travail
CAC : Crédit artisanal coopératif
CANCAVA : Caisse autonome nationale de compensation de l'assurance vieillesse
artisanale
CARMF : Caisse autonome de retraite des médecins français
CAVCIC : Caisse d'allocations vieillesse pour les cadres de l'industrie et du
commerce
CC : Collège coopératif
CCCC ou 4C : Caisse centrale de Crédit coopératif
CCCHCI : Caisse centrale de crédit hôtelier commercial et industriel
CCM : Caisse de Crédit mutuel
CCS : Crédit-coop-service
CCU : Centre coopératif uruguayen
CEC : Crédit d'équipement coopératif
CECOREL : Centre de coopération pour la réalisation d'équipements de loisirs
CEDECOOP : Centre pour le développement de la coopération
CEE : Communauté économique européenne
CEPEDIC : Coopérative d'éditions phonographiques et d'informations culturelles
CEPEMAR : Centre d'études des pêches maritimes
CERCO : Coopérative d'études et de réalisations des centres commerciaux
CFDT : Confédération française démocratique du travail
CFTC : Confédération française des travailleurs chrétiens
CGT : Confédération générale du travail
37
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
CGVP : Comptoir général de vente des producteurs
CHC : Coop-habitat-crédit
CIEDHEL : Centre d'informations et d'études d'économie humaine en Lorraine
CIHC : Comité international de l'habitation coopérative
CIIS : Centre d'information sur les innovations sociales
CIL : Caisse interprofessionnelle du logement
CIRIEC : Centre international de recherches et d'information sur l'économie
collective
CIRRIC : Caisse interprofessionnelle de retraite par répartition pour l'industrie et le
commerce
CMM : Crédit maritime mutuel
CNAM : Confédération nationale de l'artisanat et des métiers
CNC : Conseil national confédéral
CNCA : Centre national de la coopération agricole
CNCHC : Centre national des cités et habitations coopératives
CNEP : Comptoir national d'escompte de Paris
CNME : Caisse nationale des marchés de l'Etat
COOPEREM : Coopérative d'étude et de réalisations d'équipements médicaux
CRCMM : Caisse régionale du Crédit maritime mutuel
CSC : Conseil supérieur de la coopération
CTI : Confédération des travailleurs intellectuels de France
EGT : Entreprise générale de télécommunication
EQUIPUNA : Société d'équipement de l'Union des négociants en alimentation
ESIC : Ecole supérieure internationale de la coopération
FAO : Organisation des Nations-Unies pour l'alimentation et l'agriculture
FDES : Fonds de développement économique et social
FEC : Fonds d'expansion confédéral
FNCA : Fédération nationales des coopératives artisanales
FNCC : Fédération nationale des coopératives de consommation
FNCGA : fédération nationale des coopératives et groupements d'artisans
GIE : Groupement d'intérêt économique
GNC : Groupement national de la coopération
HC : Habitat-crédit
HEC : Ecole des hautes études commerciales
HLM : Habitation à loyer modéré
ICD : Institut coopératif Desjardins
IDEC : Institut des études coopératives
IE : INTER-EXPANSION
IFAC : Institut français d'action coopérative
IFC : Institut français de la coopération
INGEBA : International Genossenschaftsbank
IPA : Institut promotion animation
IRCOD : Conseil international de recherches en développement coopératifs
MEC : Maison des études économiques
PLM : Paris-Lyon-Méditerranée
PME : petites et moyennes entreprises
38
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
PMI : petites et moyennes industries
SAGAMIRIS : Société d'économie mixte d'aménagement et de gestion des annexes
du marché d'intérêt national de la région parisienne
SAMAT : Société d'achat de matériel
SCAR : Société coopérative de l'artisanat rural
SCE : Société coopérative d'équipement
SCETRANS : Société coopérative d'équipement des transporteurs
SCI : Société civile immobilière
SCOP : Société coopérative ouvrière de production
SED : Société d'études et de développement
SEDECO : Société d'équipement des détaillants coopérateurs
SEMICLE : Société d'économie mixte pour la construction de logements
économiques
SEMMARIS : Société d'économie mixte d'aménagement et de gestion du marché
d'intérêt national de la région parisienne
SEPAN : Société d'étude pour la pêche en Afrique noire
SGCC : Société générale des coopérative de consommation
SICOMI-COOP : Société immobilière pour le commerce et l'industrie
SIRH : Société industrielle de recherche et de réalisation de l'habitat
SOCABOC : Société coopérative d'achat en commun des bouchers et charcutiers du
Calvados
SOCCAF : Société coopérative des conserveurs de l'artisanat familial
SOCDA : Société centrale pour le développement de l'artisanat
SOCOREC : Société coopérative pour la rénovation et l'équipement du commerce
SOCOREL : Société de coopération pour la réalisation d'équipements de loisirs
SODECO : Société de développement des coopératives ouvrières de production
SOGIM : Société de gestion d'immeubles et de matériels
TVA : Taxe sur la valeur ajoutée
UCAMA : Union coopérative artisanale de la chambre syndicale des artisans du
bâtiment de l'Aude
UCC : Union de Crédit coopératif
UCCC : Union centrale de Crédit coopératif
UCCM : Union coopérative de Crédit ménager
UCEC : Union pour le crédit d'équipement coopératif.
UCEL : Union coopérative équipement loisirs
UEI : Union d'études et d'investissements
UEPC : Union d'études et de participations coopératives
UFCC : Union fédérale de la coopération commerciale
UFCMM : Union financière du Crédit maritime mutuel
UFIDECOM : Union financière pour le développement des coopératives maritimes
UICL : Union inter-coopérative pour le crédit au logement
UICMM : Union immobilière du Crédit maritime mutuel
UIE Voir UEI
UNA : Union des négociants en alimentation
UNICOMI et UNIMAT : Union financière de location de matériel
UNIOPSS : Union nationale interfédérale des oeuvres privées, sanitaires et sociales
39
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
UNOSTRA : Union nationale des organisations syndicales de transporteurs routiers
automobiles
URSSAF : Union de recouvrement des cotisations de la sécurité sociale et
d'allocations familiales
USCC : Union des sociétés du Crédit coopératif
ZUP : Zone d'urbanisation prioritaire
40
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Ouvrages de référence
1. Antoni A. “La coopération: tradition populaire, réalité économique, devenir de
l’entreprise”. Un exposé présenté au Centre d’Études littéraires et scientifique
Appliquées, 8.05.2002.
2. Bremond J., Gélédan A. Dictionnaire économique et social.- P.: Édition Hatier,
2004.
3. Dictionnaire du français primordial. MICRO-ROBERT, P., éd. Le Robert, 2003
4. Пассов Е. И. Программа-концепция коммуникативного иноязычного
образования. М., «Просвещение», 2000.
5. Шацких В. Н., Денискина Л. Ю., Кузнецова О. В., Бабина Л. В., Меркулова
Э. П., Райкова Т. В., Кузнецова И. Н. “La France au fil de la lecture”.
«Специальная литература», Санкт-Петербург, 1999.
6. Шацких В. Н., Денискина Л. Ю., Кузнецова О. В., Бабина Л. В.,
Райкова Т. В., Кузнецова И. Н. “Au carrefour des opinions”
«Специальная литература» , Санкт-Петербург, 2001.
41
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Учебное издание
Райкова Тамара Владимировна
Развитие кооперации во Франции
Учебное пособие для студентов кооперативных вузов
Технический редактор Перевозчикова Е.В.
Гарнитура Таймс. Типография.
Усл.печ. 2,6 Тираж 15 экз.
Издательство Липецкого кооперативного института
398002, г.Липецк, ул.Зегеля, 25а
42
Документ
Категория
Лингвистика
Просмотров
14
Размер файла
526 Кб
Теги
france, 1129, coopаration, dеveloppement
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа