close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

894.Французский язык человеческие ресурсы

код для вставкиСкачать
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Министерство образования и науки Российской Федерации
Ярославский государственный университет им. П. Г. Демидова
Кафедра иностранных языков гуманитарных факультетов
ФРАНЦУЗСКИЙ ЯЗЫК
Человеческие ресурсы
Практикум по деловому языку
Рекомендовано
Научно-методическим советом университета
для студентов, обучающихся по направлениям
Экономика, Политология, Юриспруденция,
Реклама и связи с общественностью
Ярославль
ЯРГУ
2012
1
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
УДК 811.111(076.5)
ББК Ш 143.23я73
Ф 84
Рекомендовано
Редакционно-издательским советом университета
в качестве учебного издания. План 2012 года
Рецензент
кафедра иностранных языков гуманитарных факультетов ЯрГУ
Составители: Е. В. Зарецкая, А. В. Кирюшина
Французский язык: Человеческие ресурсы : практикум
по деловому языку / сост. Е. В. Зарецкая, А. В. КиФ 84
рюшина; Яросл. гос. ун-т им. П. Г. Демидова. – Ярославль: ЯрГУ, 2012. – 68 с.
Предназначены для студентов, обучающихся по направлениям 080100.68, 080100.62 Экономика; 030200.68,
030200.62 Политология; 030900.68, 030900.62 Юриспруденция; 031600.68, 031600.62 Реклама и связи с общественностью (дисциплина «Иностранный язык», блоки Б1, Б2,
М1), очной формы обучения.
УДК 811.111(076.5)
ББК Ш 143.23я73
© ЯрГУ, 2012
2
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
РROFESSIONS 1
A. QU'EST-CE QUE VOUS FAITES DANS LA VIE?
Il arrive qu'on vous demande : «Qu'est-ce que vous faites dans
la vie?»ou alors «Quelle est votre profession?» ou encore «Vous
faites quoi comme métier?»
Si vous ne travaillez pas, vous pouvez répondre par exemple : «Je
ne travaille pas encore, je suis étudiant(e)». Si vous travaillez, la
réponse dépend évidemment du travail que vous exercez. Vous
pouvez dire: «Je suis caissier dans un supermarché», «Je travaille
comme hôtesse de l'air», etc.
Il existe des centaines de professions différentes et il n'est pas
possible ici de les énumérer toutes. En voici juste quelques-unes, à
titre d'exemples :
Ingénieur, réceptionniste, comptable, analyste financier, audit, conseiller fiscal, modéliste, vendeur, chef de produit, juriste
d'entreprise, attaché commercial, employé de bureau, webmestre,
contrôleur de gestion, garçon de café.
B. VOUS FAITES QUOI EXACTEMENT?
Chaque profession a ses particularités, sa culture, son langage.
Voici deux personnes qui parlent de leur métier :
Marius, agent immobilier :
«Je travaille pour une petite agence immobilière. Je suis chargé
des transactionssur les locaux professionnels. D'abord, je recherche à
Paris des bureaux ou des boutiquesà vendre. Ensuite, je dois trouver
des acheteurs. Ce n'est pas moi qui vends ouqui achète. Moi, je suis
simplement un intermédiaire, je joue le rôle d'arbitreentre le
vendeur et l'acheteur, je conseille».
Gaelle, chargée de clientèle :
«Je travaille dans une agence bancaire, à Marseille. Mon rôle
consiste à conseiller les clients et à leur proposer des produits de la
banque. Depuis trois ans, je m'occupe des petites entreprises, j'ai
donc surtout affaire à des chefs d'entreprise. Je cherche à développer
un portefeuille de clients, et pour cela, je dois prospecter le marché,
c'est-à-dire rechercher de nouveaux clients. J'ai des objectifs à
atteindre et, avec la concurrence, ce n'est pas facile».
3
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
PROFESSIONS 1
EXERCICES
1.Associez
1. Mon rôle consiste =>
2. Je m'occupe
=>
3. Nous avons affaire =>
a. qui suis responsable de l'organisation.
b. des relations avec les fournisseurs.
c. d'interprete.
4. Je dois
=>
d. atteindre des objectifs
5. C'est moi
=>
e. à informer les visiteurs.
6. Je joue le rôle
=>
f. à une clientèle internationale.
2. Trois personnes parlent de leur travail. Lisez ce qu'elles disent et
découvrez la professionde chacune
Bonjour, je m'appelle Julie. Mon travail consiste d'abord à assurer
la sécurité à bord. Pendant le vol, je demande aux passagers de
respecter les consignes de sécurité, je leur présente les équipements de
sauvetage, etc. J'essaye aussi de leur rendre le voyage le plus agréable
possible. Je distribue des journaux, des boissons, des jouets aux
enfants, et c'est nous qui servons les repas.
Bonjour, je suis Antonin, c'est moi qui suis chargé d'accueillir les
clients et de leur donner des informations sur les chambres
disponibles. Les clients me posent aussi beaucoup de questions sur ce
qui se passe dans la ville, sur les possibilités de loisirs, etc. Souvent,
ils me demandent de leur réserver une place au restaurant ou au
théâtre. Côté administratif, je dois tenir à jour le fichier des clients, en
notant les arrivées et les départs, et quand le client s'en va, c'est moi
qui fais la note et qui encaisse les paiements.
Bonjour, moi, c'est Caroline, et j'ai 25 ans. Le soir et le samedi, je
fais une trentaine de clients par heure, et j'enregistre vingt ou trente
articles à la minute. Le magasin vend surtout des produits
alimentaires. La direction compare mes résultats avec ceux de mes
collègues, je dois donc être très rapide. En même temps, il faut que je
sois très attentive pour ne pas faire d'erreur, et on me demande aussi
d'être aimable et souriante avec les clients.
4
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
3. Vrai ou faux?
VRAI FAUX
1. Un garçon de café est en contact avec le public
2. Un ingénieur exerce un métier artistique
3. Un comptable travaille avec les chiffres
4. Un juriste d'entreprise exerce une activité sportive
5. Un employé de bureau fait de la recherche
□
□
□
□
□
□
□
□
□
□
PROFESSIONS 2
A. CARRIÈRE PROFESSIONNELLE
La carrière professionnelle
est la progression dans une profession. On peut aussi parler de
parcours professionnel. Faire carrière, c'est réussir dans une
profession. Un(e) carriériste est une personne qui cherche à faire
carrière.
Deux personnes, Izir et Françoise, parlent de leur carrière
professionnelle :
Izir, 48 ans, est ingénieur : «Je suis arrivé en France il y a 18 ans.
Les deux premières années, j'ai travaillé au noir (= illégalement),
comme certainstravailleurs immigrés. Je travaillais d'arrache-pied
(= sans interruption), et j'étais très mal payé.
Ensuite, heureusement, j'ai pu exercer un travail déclaré (= légal)
et stable (= permanent) dans une grande entreprise. Je suis monté peu
à peu dans la hiérarchie. Aujourd'hui, je dirige une équipe de six
ingénieurs. Je travaille dur (beaucoup), mais je gagne bien ma vie ».
Françoise, retraitée, 68 ans, travailleuse bénévole :
«J'ai travaillé dans les affaires pendant près de 40 ans. J'ai
commencé par vendre des aspirateurs en faisant du porte à porte chez
les clients.Àla fin de ma carrière, j'étais chef des ventes chez un
fabricant de meubles. Il y a deux ans, j'ai pris ma retraite, mais je
n'ai pas vraiment cessé (= arrêter) de travailler. Je suis restée très
active. Aujourd'hui, je travaille bénévolement (= gratuitement) dans
une association. Nous aidons les jeunes à trouver un emploi».
5
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
B. COMMENT TROUVEZ-VOUS VOTRE TRAVAIL?
Votre travail peut être:
dur, ardu, pénible
le travail est difficile
épuisant, harassant
le travail est très fatigant
ennuyeux, fastidieux
le travail n'est pas intéressant,
vous vous ennuyez
routinier, répétitif
il faut toujours faire, répéter la
même chose
enrichissant
le travail vous apporte de
nouvelles connaissances
passionnant
le
travail
vous
intéresse
beaucoup, il vous passionne
prenant
le travail prend du temps et vous
occupe beaucoup l'esprit
C. MOTS FAMILIERS : AUTOUR DU BOULOT
J'adore mon boulot
J'adore mon travail.
J'ai trouvé un bon job
J'ai trouvé un bon travail.
J'ai du pain sur la planche
J'ai beaucoup de travail.
Il bosse dur. C'est un bosseur
Il travaille beaucoup.
PROFESSIONS 2
EXERCICES
1. Complétez les mentions manquantes
1.- Est-ce qu'elle travaille encore au noir?
- Non, maintenant elle a un travail d _____
2 - Tu es payé combien?
- Je ne gagne rien du tout, je travaille b _____
3.- Il a l' air un peu paresseux.
- Et pourtant, il travaille d _____
4 - Vous aimez ce que vous faites?
- Bof ! À vrai dire, pas tellement, c'est toujours pareil,
c'est très r _____
5.- Elle pense à son travail?
- Elle ne pense qu'à ça, elle a un travail extrêmement p _____
6
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
6.- Il est toujours fatigué.
- Ce n'est pas étonnant, il a un boulot e _____
7 - Il paraît que votre travail est très ennuyeux.
- Ce n'est pas vrai, j'ai un travail très intéressant, p _____ même.
8 - Vous ne vous ennuyez pas au bureau?
- Pas du tout, j'apprends tous les jours quelque chose, ce que je
fais est très e _____
9.- Qu'est-ce qu'il fait comme boulot?
- Pour l'instant, je ne sais pas, il change sans arrêt, il n'a pas de
travail s _____
10.- Est-ce qu'il travaille beaucoup?
- Enormément. C'est un gros b _____
2.Associez pour compléter les phrases
1. Il a fait
2. Il a pris
3. Il est monté très haut
4. Il travaille du matin au soir
5. Il a immigré aux États-Unis
6. On a encore
7. Bien qu'il ne travaille pas, il reste
8. C'est un petit boulot
9. Il dirige
10. Il gagne très bien
=>...
=>...
=>...
=>...
=>...
=>...
=>...
=>...
=>...
=>...
a. d'arrache pied.
b. une belle carrière.
c. sa retraite très jeune.
d. du pain sur la planche
e. à l'âge de 20 ans.
f. sa vie.
g. une petite entreprise.
h. dans la hiérarchie
i. très actif.
j. mal payé.
LIEUDETRAVAIL
A. À LA VILLE
«Bonjour, je m'appelle Sophie. L'entreprise où je travaille vient de
déménager dans le quartier des affaires, loin du centre ville. Nos
bureaux se trouvent maintenant au 28e étage d'une tour de 35 étages.
Les installations sont modernes, nous sommes très bien équipés. À
cause de la climatisation, il est interdit d'ouvrir les fenêtres.
L'insonorisation est parfaite : on n'entend aucun bruit de l'extérieur,
c'est très bien insonorisé. Ce sont des bureaux de type paysager. »
NOTE: Dans un bureau paysager, l'espace est divisé par des cloisons
mobiles ou par des plantes, de différente hauteur. Chacundispose de son
7
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
propre espace de travail, et peut aisément communiquer avec ses
collègues. Il est facile de modifier la disposition.
Sophie, de nouveau: «Avant le déménagement, nos bureaux se
trouvaient dans un immeuble ancien du centre ville. Ils donnaient
sur une rue bruyante. Nous n'avions pas beaucoup d'espace, on était
serrés comme des sardines. Je partageais un bureau minuscule (très
petit) avec un collègue. Seul avantage : comme nous étions dans un
quartier commerçant (avec beaucoup de commerces), je pouvais
faire les magasins (= faire des achats) pendant la pause déjeuner.»
B. À LA CAMPAGNE
«Bonjour, je m'appelle Tony. Je travaille chez Petit Beurre, un
fabricant de gâteaux industriels installé à la campagne. Nous avons
une petite usine, où nous fabriquons 8000 gâteaux par jour. L'usine
est divisée en quatre ateliers.
Moi, je ne travaille pas dans l'usine. Je travaille dans les bureaux
du premier étage, dans le service administratif. Chacun a son propre
bureau. Le mien est particulièrement spacieux (grand). Il donne sur un
jardin. De l'autre côté du bâtiment (immeuble), il y a un parking
réservé au personnel. Au deuxième et dernier étage, il y a la cantine,
où on peut manger à midi».
Tony, de nouveau: «Ma femme est graphiste. Elle travaille à
domicile».
NOTE: Le travail à domicile, qu'on appelle aussi le télétravail,
est en plein développement. D'après certaines études, les travailleurs
à domicile ou télétravailleurs seraient les plus efficaces.
8
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
LIEU DE TRAVAIL
EXERCICES
1.Lisez les témoignages suivants et complétez les mentions manquantes
1. Je travaille dans le q _____ 5. On est trois à p _____ un
des affaires.
bureauminuscule, on est très s
on peut à peine bouger.
e
2. Mon bureau se trouve au 3 é 6. On est mal é_____, les
_____
installations sont vieilles, il y a
d'un petit i _____
des fils électriques par terre.
3. S'il y avait un p _____, je 7. Le bureau donne sur la rue, et
viendrais travailler en voiture.
même avec les fenêtres fermées, il
y a beaucoup de bruit, c'est
vraiment très mal i _____
4. En ce moment, il fait très 8. Dans notre c_____ on mange
chaud, la c _____ ne fonctionne bien pour pas cher.
pas, c'est difficile de travailler
dans ces conditions.
2.Éliminez l'intrus
minuscule / petit / spacieux / serré.
- une tour / un déménagement / un immeuble /un bâtiment.
- une cloison / un domicile / un bureau / une usine.
- climatisé / insonorisé / silencieux / tranquille.
-
3.Vrai ou faux?
1. Dans un bureau paysager, il y a toujours
beaucoup de plantes
2. Dans un atelier, il peut y avoir plusieurs usines
3. Les usines sont souvent situées dans le quartier
commerçantde la ville
4. Les employés du service administratif travaillent
généralementdans un atelier
5. En principe, les télétravailleurs travaillent à
domicile
9
VRAI FAUX
□
□
□
□
□
□
□
□
□
□
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
DIPLÔMES ET FORMATION
A. UNIVERSITÉ ET GRANDE ÉCOLE
En France, les lycéen(ne)s - les élèves des lycées (= écoles
secondaires) - passent le baccalauréat (= le bac) vers l'âge de 18 ans.
Ils peuvent soit réussir soit rater (= ne pas réussir) l'examen. Après le
bac, beaucoup s'inscrivent à = entrent à l'Université et quelques-uns
- une minorité - entrent dans une grande école.
Agathe et Caroline travaillent chez PPX, une entreprise
industrielle installée dans la région parisienne. Elles parlent de leurs
études après le bac.
Agathe, 40 ans, est responsable du personnel : «J'ai une
formation de juriste, j'ai fait des études de droit à la faculté de droit, à
Paris. J'ai écrit une thèse en droit du travail et j'ai obtenu un doctorat.
Tout de suite après mes études, j'ai trouvé un emploi à la direction du
personnel d'une grande entreprise. Je suis restée près de cinq ans dans
cette entreprise, puis je suis entrée comme directrice du personnel chez
PPX, et c'est le poste que j'occupe encore aujourd'hui.»
Caroline, 31 ans, est directrice commerciale : «Après le bac, j'ai
préparé le concours d'entrée d'une grande école de commerce.
Nous étions environ 2 000 candidats pour une centaine de places.
Heureusement, j'ai réussi le concours. Pendant ma scolarité (= le
temps passé à l'école), j'ai fait des stages dans plusieurs entreprises
pour acquérir de l'expérience. À ma sortie de l'école, je suis entrée
chez PPX.»
B. FORMATION CONTINUE
Jordan, 38 ans, travaille également chez PPX. Il parle de sa
formation : «J'ai commencé à travailler à 16 ans. Je n'avais aucun
diplôme, pas même le bac. J'ai commencé ma carrière comme ouvrier.
Le travail n'était pas très intéressant. J'ai suivi des cours du soir. Ce
n'était pas facile, je travaillais le jour, et j'étudiais le soir. J'ai fini par
décrocher (= obtenir) un diplôme d'ingénieur. Aujourd'hui, chez PPX,
je continue à suivre des stages de formation continue. On n'en sait
jamais assez, n'est-ce pas?
NOTE: La formation continue est la formation que vous recevez
pendant que vous travaillez.
10
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Jordan, de nouveau: «Comme nous travaillons beaucoup avec
l'Allemagne, PPX m'a envoyé deux semaines à Berlin pour pratiquer
mon allemand.»
DIPLÔMESET FORMATION
EXERCICES
1. Associez
Scénario 1
1. Elle entre
=> da. un stage.
2. Elle reçoit=>b. une bonne formation.
3. Elle fait=>c. de l'expérience.
4. Elle acquiert =>d. dans une grande école.
Scénario 3
1. Elle fait=>a. un diplôme d'ingénieur.
2. Elle obtient =>b. des études d'ingénieur.
3. Elle travaille =>c. son français.
4. Elle pratique =>d. comme ingénieur.
Scénario 2
1. Il écrit =>a. dans une entreprise.
2. li passe=>b. une thèse.
3. Il entre=>c. un poste important.
4. Il occupe=>d. son doctorat.
Scénario 4
1. Il étudie=>a. d'étudier.
2. Il rate=>.b. l'économie.
3. Il arrête=>c. au chômage.
4. Il se retrouve =>d. ses examens.
2. Mettez dans l'ordre chronologique
Les cours commencent début septembre.
Le jour J arrive : elle passe le concours avec deux mille autres
candidats.
11
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Trois semaines plus tard, elle apprend ses résultats. Quel bonheur!
Elle a réussi.
1. Eva travaille dix heures par jour : elle prépare le concours d'une
grande école.
Elle entre dans un cabinet de consultant.
Trois ans plus tard, elle obtient le diplôme de l'école.
Elle suit assidûment (régulièrement) les cours.
3.Complétez les mentions manquantes
1. Pour entrer dans une g _____ école, il faut passer un c _____
difficile. Il y a toujoursbeaucoup de c _____ pour un nombre limité de
p_____
2. Chez PPX, les salariés peuvent s __________ des s _____ de
formation c _____
3. Il a une f _____ scientifique. Maintenant, il travaille c _____
directeur financier chez PPX.
4. Il a beaucoup de d _____ , et pourtant il a du mal à trouver un e
_____ intéressant.
5. En France, il faut avoir le bac pour s'i __________ à l'u _____
6. Mathieu, 18 ans, n'a rien fait pendant sa s _____ et il a fini par r
_____ son b _____
EMPLOI ET CHÔMAGE
A. POPULATION ACTIVE
La population active (= les actifs)comprend les personnes
présentessur le marché de l'emploi(= le marché du travail), à
savoir:
- les personnes qui travaillent : les actifs occupés ;
- les personnes qui sontà la recherche d'un emploi : lesactifs
inoccupés = les chômeurs.
La population inactive(= les inactifs) comprendles enfants, les
retraités,les personnes qui restent au foyer(à la maison), les malades, etc.
Un chômeur est aussi appelé un demandeur d'emploi ou un
sans-emploi. Un chômeur de longue durée est une personne qui est
au chômage depuis longtemps.
Les chiffres de l'emploi sont publiés régulièrement par le
12
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
gouvernement. Le taux de chômage est un indicateur intéressant
pour apprécier l'état de santé d'une économie.
Taux de chômage = Actifs inoccupés (= chômeurs)
Population active
Dans de nombreux pays, la situation de l'emploi est
préoccupante parce que le taux de chômage est élevé. Le chômage
touche (= concerne) environ 10 % de la population active, et la
situation se dégrade (= empire) d'année en année.
B. RESULTATS ET TENDANCES
L'emploi et surtout le chômage font souvent les titres de la presse.
Voici quelques titres:
CREATION D'EMPLOIS:
société km:
comment toucher
les salariés manifestent
contre les suppressions
d'emploi
Des emplois ont Les salariés de la
été créés, mais société KM7 protestent
combien?Les
parce que la société
expert ne sont pas supprime des emplois
d'accord
la guerre
des chiffres
les indemnités
de chomage
Les conditions qu'un
chômeur doit remplir
pour toucher
(= recevoir) les aides
de l'Etat.
EMPLOI ET CHÔMAGE
1.Vrai ou faux?
Les retraités font partie de la population inactive
Les chômeurs font partie de la population active
Un chômeur = un actif inoccupé = un demandeur
d'emploi= un sans-emploi
L'état de santé de l'économie dépend du taux de
chômage
En principe, les inactifs touchent des indemnités de
chômage
13
VRAI
FAUX
□
□
□
□
□
□
□
□
□
□
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
2.Complétez les mentions manquantes. EMPLOI
Chômage : les jeunes fortement touchésL'Institut national des
statistiques a publié hier lesc _____ de l'emploi.Mauvaise
nouvelle : laS _____ de l'emploidans le pays continue de sed ____,
en particulierpour les jeunes.
Le t __________ de chômagereste très é _____ Ilt _____
maintenant 11,6 % dela population a _____.
La moitié des jeunes diplômés sortant de l'Université sont à la
r _____ d'une _____. Ilssont souvent dans une situation difficile.
Pour l'instant, en effet, un jeune qui n'a pas encore travaillé ne reçoit
aucune i__de chômage.
Les étudiants ont m _____dans les rues de la capitale. Ils veulent
obtenir des a _____ del'État et desc _____ d'emploisde la part des
entreprises. «Nous allons vous aider », a déclaré le ministre de
l'emploi devant un groupe de jeunes. Jonathan Lambert, le porte
parole de l'Union des étudiants, a dit que le ministre de l'emploi
devrait plutôt s'appe1er ministre du chômage.
Seule consolation: les c _____de longue d _____ sont en
diminution. Les jeunes diplômés peuvent donc garder espoir: ils
restent de moins en moins longtemps au chômage. ■
RECHERCHED'EMPLOI
A. MÉTHODES DE RECHERCHE
Pour trouver un emploi, vous pouvez :
■ consulter les offres d'emploi dans la presse et sur Internet,
■ faire paraître (= publier) une demande d'emploi,
■ utiliser vos relations personnelles ou professionnelles,
■ vous adresser à un cabinet de recrutement (= un «chasseur de
tête »), etc.
B. CV ET LETTRE DE MOTIVATION
Noémie Poulain est à la recherche d'un emploi. Elle répond à une
petite annonce publiée dans la presse par l'entreprise Berthier. Elle
envoie à la Direction des ressources humaines (= le service du
personnel) de l'entreprise un CV (curriculum vitae) et une lettre de
motivation.
14
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Dans son CV, Noémie donne des informations sur :
■ son état civil : elle a 26 ans, elle est célibataire, etc.
■ sa formation : elle a fait une grande école d'ingénieur,
■ son expérience professionnelle : elle a travaillé comme
ingénieur pendant trois ans,
■ ses activités extra-professionnelles : elle joue souvent au
tennis.
Dans sa lettre de motivation, Noémie postule (= demande = pose
sa candidature à) l'emploi proposé. Elle explique pourquoi elle veut
le travail et en quoi son profil (ses compétences, qualités, formation,
âge, etc.) correspond à l'emploi.
C. ENTRETIEN D'EMBAUCHE
Noémie obtient un rendez-vous pour un entretien d'embauche =
une discussion entre le candidat et l'employeur.
Kevin Pelissier est le DRH (Directeur des ressources
humaines) de Berthier. Il parle de la procédurede recrutement,
c'est-à-dire des méthodesque l'entreprise utilise pour recruter du
personnel:
«Nous convoquons plusieurs candidats à un entretien de groupe.
Nous faisons ensuite une première sélection et nous convoquons les
meilleurs candidats à plusieurs entretiens individuels. Finalement, nous
choisissons le meilleur d'entre les meilleurs.»
Finalement, Noémie obtient le poste. Elle est embauchée /
recrutée / engagée par Berthier le 1er mars = Berthier l'embauche / la
recrute / l'engage le 1er mars.
RECHERCHE D'EMPLOI
EXERCICES
1. Qui est-il? Le candidat ou l'employeur?
CANDIDAT
1. Il fait paraître une offre d'emploi
2. Il consulte les demandes d'emploi
3. Il actualise son CV
4. Il rédige une lettre de motivation
5. Il reçoit les CV et fait une première sélection
15
□
□
□
□
□
EMPLOYEUR
□
□
□
□
□
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
6. Il est convoqué à un entretien
7. Il pose la plupart des questions
8. Il a le profil recherché
9. Il embauche un nouveau salarié
10. Il obtient le poste
□
□
□
□
□
□
□
□
□
□
2. De quel type de document est extrait chacune
des informations suivantes?
EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE
2008–2012 Editions Lombard, Bruxelles
Responsable
des
ventes
Chargée d'animer une équipe
de six vendeurs
Merci d'adresser
lettre manuscrite + CV
+ photo à BCT, 92 rue
Danton, 35000 Rennes
3. Complétez les mentions manquantes
1. Dans votre CV, donnez quelques détails sur votre
é___c___(âge, nationalité, etc.), décrivez votre e _____ p _____ ,
expliquez votre f _____ , dites un mot sur vos a _____ e _____
professionnelles. Dites la vérité, mais ne vous sous-estimez pas.
2. Envoyez votre CV et une l _____ de m _____ soit à un c _____
de r _____ , soit directement au s _____ du p _____ de l'entreprise (ou
à la direction des r___ h _____ ).
3. Pendant l'e _____ d'e _____ , mettez en avant vos qualités et
vos c , essayez de convaincre l'employeur que votre p _____
correspond bien au p _____ proposé.
CONTRAT DE TRAVAIL
A. LETTRE D'ENGAGEMENT
Le contrat de travail est une convention (= un accord) entre un(e)
salarié(e) et un employeur. L'obligation principale du salarié est
d'exécuter le travail. Celle de l'employeur est de payer le salaire. Ce
contrat peut prendre la forme d'une lettre d'engagement, qu'on appelle
aussi une lettre d'embauche. Voici des extraits d'une 1ettre d'engagement:
«Madame,
A la suite de notre entretien du 18 février, nous vous confirmons
votre engagement en qualité d'ingénieur à compter du 1er mars pour
une durée indéterminée. [...] Vous exercerez vos fonctions sous
16
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
l'autorité du directeur de la production. Votre rémunération
annuelle est fixée à 42 000 euros. [■.. ] Nous vous rappelons que nous
sommes convenus d'une période d'essai de deux mois. Pendant cette
période, chacune des parties est libre de résilier le contrat de travail, à
tout moment, sans indiquer de motif. »
En France, pour un emploi à plein temps, la durée du travail est
de 35 heures par semaine. Si vous travaillez moins de 35 heures, vous
travaillez à temps partiel. Mais si vous dépassez 35 heures par
semaine, vous faites des heures supplémentaires.
B. TRAVAIL TEMPORAIRE
«Bonjour, je m'appelle Thomas. Je travaille pour Attica, qui est
une entreprise de travail temporaire ou, comme on dit aussi, une
entreprise intérimaire. Je fais de l'intérim. Attica m'envoie en
mission (travailler) dans différentes entreprises pour une durée
déterminée. En ce moment, je suis en mission dans l'entreprise
Berthier pour une durée de six mois. Je remplace madame Leduc, qui
est en congé maternité (elle vient d'avoir un bébé)».
C. FIN DU CONTRAT
Le contrat de travail peut prendre fin :
soit à l'initiative du salarié : dans ce cas, on parle d'une démission. On
dit que le salarié donne sa démission ou qu'il démissionne.
soit à l'initiative de l'employeur : il s'agit alors d'un licenciement. On
dit que le salarié est licencié ou que l'employeur licencie le salarié.
Dans les deux cas, les parties doivent donner un préavis (= un
délai de préavis), c'est-à-dire informer l'autre partie à l'avance.
Un contrat à durée déterminée prend fin à l'expiration (fin) de
la durée fixée.
17
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
CONTRAT DE TRAVAIL
EXERCICES
1. Voici des extraits d'un contrat de travail. Complétez les mentions
manquantes
Entre la société Berthier et Mme Noémie Poulain, il est c _____
ce qui suit :
Article 1. La société Berthier engage Mme Noémie Poulain à c
_____ du 1er mars en q _____ d'ingénieur.
Article 2. Mme Poulain exercera ses f _____ sous l'a _____
directe du directeur général.
Article 3. Le présent contrat est conclu pour une d _____
indéterminée. Il ne deviendra définitif qu'à l'e _____ d'une p _____ d'e
_____ de deux mois. Durant cette période,chacune des parties pourra r
_____ le contrat sans donner de p _____ et sans indiquer de m _____
Article 4. Le salaire a _____ brut de Mme Poulain est f _____ à
42 000 euros.
2. Complétez les mentions manquantes
1. Est-ce qu'il a été _____?
- Non, il est parti de sa propre initiative, il a donné sa _____
2. Vous travaillez à _____ partiel, n'est-ce pas?
- Absolument pas. Non seulement je travaille à _____ temps,
mais en plus je _____ des heures _____
3. Avez-vous toujours travaillé dans la même entreprise?
- Pas du tout, comme je fais de _____ je change souvent
d'entreprise. Je travaille pour une _____ de travail _____ qui
s'appelle Attica. Pour l'instant, je suis en _____ dans une
entreprise de transport. Je _____ quelqu'un qui est en congé
maladie.
4. Il travaille du 1er juin au 31 août. Il a passé un CDD.
- Un CDD, qu'est-ce que c'est?
- C'est un _____ à durée _____.
3. Complétez les phrases
1. L'obligation principale de l'employeur est d(e) _____.
2. Le salarié a pour obligation principale d(e) _____
3. En principe, la partie qui veut résilier le contrat de travail doit ___.
18
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
RÉMUNÉRATIONDUTRAVAIL
A. SALAIRE DE CADRE
Audrey est directrice du marketing dans une grande entreprise.
«Bonjour, je suis Audrey. Je touche un salaire annuel de 52 000
euros. En plus de ce salaire de base (= salaire principal), je reçois un
intéressement aux bénéfices de l'entreprise».
B. POURBOIRES ET CONGÉS PAYÉS
Émilie est serveuse dans un restaurant.
«Bonjour, je m'appelle Emilie. Tous les mois, je reçois un salaire
fixe. C'est le salaire minimum prévu par la loi. Ce n'est pas un gros
salaire. Heureusement, les clients me donnent des pourboires, et
certains clients sont assez généreux. En été, je prends quatre semaines
de congés (= vacances). Ce sont des congés payés, c'est-à-dire que je
suis payé alors que je ne travaille pas. Mais bien sûr, pendant ces
congés, je ne reçois pas de pourboires».
C. RÉMUNÉRATION DU VENDEUR
Yann travaille comme vendeur pour un fabricant de chaussures.
«Moi, c'est Yann. Je reçois chaque mois un fixe (= un salaire
mensuel fixe) et une commission (= un pourcentage des ventes). Le
fixe m'apporte un minimum de sécurité. Mais la commission est plus
motivante : plus je vends, plus je gagne. Comme je suis presque
toujours en déplacement, l'entreprise me prête une voiture de
fonction et prend en charge (= paie) mes frais de déplacement
(essence, péage d'autoroute, hôtels, etc.)».
D. PRIMES
Certains salariés reçoivent une prime (= un bonus). Voici les
principaux types de primes :
Elle est accordée (donnée) en fonction des
années passées dans l'entreprise.
Prime d'assiduité
L'assiduité est l'application et la présence
régulière au travail.
Prime de rendement Son montant dépend du résultat du travail,
=prime de productivité
Prime d'ancienneté
19
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Prime de nuit
Treizième (13e) mois
Pour ceux qui travaillent la nuit.
Au mois de décembre, le salarié reçoit
deux mois de salaire.
En France, les salariés reçoivent chaque mois un bulletin de
salaire (= une fiche de paie) qui mentionne en détail les différents
éléments du salaire.
RÉMUNÉRATION DU TRAVAIL
EXERCICES
1. Lisez les déclarations suivantes et complétez les mentions
manquantes
1. À la fin de l'année, je reçois un 5. Ça fait presque 30 ans qu'il
t___ m _____, c'est une sorte de travaille dans l'entreprise, c'est
prime de Noël.
pourquoi il reçoit une prime d'а
_____ si importante.
2. Les ouvriers de cette usine 6. Comme il arrive tous les jours
t___ une p _____ de r _____ Plus en retard au bureau, le patron lui
ils produisent, plus ils gagnent.
a sucré (supprimé) sa p _____ d'а
_____ .
3. Je reçois un f _____ et une c 7. On a droit à cinq semaines de
_____ de 6 % sur le m _____ des c p _____ par an.
ventes.
4. L'employeur ne peut pas nous 8. Si le service est compris dans
payer en dessous du s _____ m l'addition, je ne donne pas de p
_____ fixé par la loi.
_____ au serveur.
2. Complétez les mentions manquantes
1. Madame Cellier, la directrice commerciale, reçoit un
intéressement sur les _____ .
2. Pour ses déplacements, elle dispose d'une voiture de _____.
3. Quand elle voyage, la société lui rembourse ses_____de ____.
4. Monsieur Lavigne, le comptable, ne reçoit rien de plus que son
salaire de _____ .
5. Il y a une erreur de calcul sur son bulletin de _____ .
6. Léo travaille jusqu'à 5 heures du matin, et pourtant il ne touche
aucune _____ de ____.
20
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
PERSONNEL ET ENCADREMENT
A. TYPES DE SALARIÉS
Un salarié est une personne qui travaille pour le compte et sous
la subordination (= sousl'autorité) d'un employeur. L'ensemble des
salariés forme le personnel de l'entreprise.
Tellier est une entreprise industrielle qui emploie plusieurs types
de salariés:
- les ouvriers, qui travaillent dans les différents ateliers de
l'usine, font des travaux manuels ou mécaniques sous l'autorité d'un
contremaître (chef d'équipe);
- les employés travaillent dans les bureaux ;
- les cadres, qu'on appelle aussi les dirigeants ou les managers,
occupent des postes de direction. Ils encadrent (= dirigent) le
personnel. L'ensemble des cadres forme l'encadrement = le
management = la direction.
B. TYPES DE CADRES
Tellier emploie trois catégories de cadres : des cadres
techniques, qui sont des ingénieurs, des cadres commerciaux, des
cadres administratifs.
Ces cadres occupent des niveaux hiérarchiques différents. Chez
Tellier, on distingue les cadres supérieurs et les cadres moyens. Un
cadre moyen occupe un poste de direction sous la direction / sous la
responsabilité d'un cadre supérieur.
Le personnel de Tellier est réparti dans de nombreux services. Par
exemple: le service de la comptabilité, le service du personnel, le
service des ventes, le service des achats, le service après-vente, etc.
Des chefs de service sont responsables de /dirigent un service et les
directeurs supervisent plusieurs services. Voici un extrait de
l'organigramme de l'entreprise Tellier:
Directeur général
Directeur de la production Directeur administratif Directeur commercial
Chef de la comptabilité Chef du personnel
Chef du service juridique
Dans les grandes entreprises le chef du personnel s'appelle
souvent le directeur des ressources humaines (DRH).
21
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
C. DIRECTION GÉNÉRALE
Le directeur général est responsable de la gestion devant les
propriétaires de l'entreprise.
Dans une société anonyme, comme Tellier, les propriétaires sont
des actionnaires. Ils élisent un conseil d'administration pour les
représenter. Les membres de ce conseil, les administrateurs, élisent
leur président.
Le Président-directeur général (le P-DG) :
préside le conseil d'administration, en tant que président;
gère (s'occupe de) l'entreprise, en tant que directeur général.
PERSONNEL ET ENCADREMENT
EXERCICES
1. Complétez les phrases avec les verbes suivants:
encadre - gère - fait - occupe - préside
1. Jacques, le P-DG, _____ le conseil d'administration.
2. Fanny _____ seule sa petite entreprise.
3. Julien, contremaître, _____ une équipe de dix ouvriers.
4. Emilie _____ un poste de direction dans une grande entreprise.
5. Émilie dit que Paul, employé de bureau, _____ bien son travail.
2. Complétez les mentions manquantes
La société Tellier e _____ près de 200 s _____ L'e _____
regroupe une vingtaine de cadres. Comme Tellier est une entreprise
industrielle, les cadres t _____ sont les plus nombreux.
Mais bien sûr il y a aussi des cadres a _____ et des cadres c
_____.
Marius Guillemot est d _____ de la p _____ C'est un i _____ de
formation.
Il supervise les cinq ateliers de l'u _____ Les chefs d'atelier
travaillent s _____ sa r _____
Les commerciaux sont répartis dans deux services : le service des
v _____ et le service des a _____
Les chefs de ces deux services sont placés s _____ la d _____
d'un d _____ c _____
22
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Le directeur administratif s'appelle Sébastien Goujon. Il contrôle
le service de la c _____, le service du p _____ et le service j _____
3. Vrai ou faux?
1. Le directeur commercial est un cadre supérieur
2. Un contremaître travaille sous la responsabilité
d'un directeur commercial
3. Le chef du personnel travaille généralement
sousla responsabilité d'un DRH
4. Le nom des actionnaires n'apparaît pas dans
l'organigramme de l'entreprise
5. Dans une société anonyme,un administrateur est
un cadre administratif
6. Les administrateurs sont choisis par
les salariés de l'entreprise
7. Les actionnaires sont les propriétaires de
l'entreprise
VRAI
FAUX
□
□
□
□
□
□
□
□
□
□
□
□
□
□
CONFLITS DU TRAVAIL
A. SYNDICALISME
«Bonjour, je m'appelle Thierry Minot et je travaille comme
ouvrier mécanicien chez BMX, une entreprise qui fabrique des
batteries de voitures. En entrant chez BMX, j'ai adhéré à un syndicat.
Je suis devenu un syndicaliste très actif. Je pense qu'il est important
de défendre les intérêts des travailleurs.
Depuis deux ans, nos salaires n'ont pas été revalorisés
(= augmentés). Nous réclamons (= revendiquons = demandons) une
revalorisation (= une augmentation), mais la direction refuse
systématiquement toutes nos revendications (= demandes). Cette
fois-ci, on se battra jusqu'à ce qu'on obtienne satisfaction. S'il le faut,
nous nous mettrons en grève. »
23
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
B. DROIT DE GRÈVE
En France, le droit de grève est reconnu par la constitution.
Mais il y a des limites au droit de grève. Par exemple :
■ Les piquets de grève sont des grévistes qui restent sur place
pour s'assurer que la grève est bien suivie. Ils n'ont pas le droit
d'empêcher les non-grévistes de travailler.
■ La grève avec occupation des locaux (lieux de travail : bureaux,
usine, etc.) est tolérée (autorisée), mais seulement pendant les
horaires de travail.
■ La grève est un arrêt de travail clair et net. La grève perlée,
qui consiste à travailler mal ou au ralenti (lentement), est illégale.
C. TYPES DE GRÈVES
Il y a plusieurs types de grèves. Voici les principaux :
• Grève surprise C'est une grève sans préavis : les travailleurs
font grève sans prévenir l'employeur.
• Grève sauvage Les grévistes agissent sans l'accord des syndicats.
•
Grève
de Elle vise à soutenir (aider) les revendications
solidarité
d'autres salariés (de la même entreprise ou
d'autres entreprises).
• Grève sur le tas Les grévistes occupent les locaux de l'entreprise
D. JOURS DE GRÈVE
L'article suivant est extrait d'un journal économique.
FIN DE LA GREVE...
Hier soir, après une grève de 20 jours, les ouvriers de BMX ont
repris le travail. Ils réclamaient 6 % d'augmentation de salaire. Après
qu'un accord a été trouvé avec la direction, les grévistes ont décidé de
mettre fin à leur grève. «Dans l'ensemble, nos revendications ont été
satisfaites », a déclaré Thierry Minot, responsable syndical.
24
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
CONFLITS DU TRAVAIL
EXERCICES
1. Complétez les mentions manquantes de cet extrait d'interview
1. - En France, les salariés ont-ils le droit de f _____ grève?
- Oui, c'est même un droit reconnu par la c _____
2. - Les travailleurs doivent-ils prévenir l'employeur qu'ils vont se
m _____ en grève.
- Non, ils n'ont pas besoin de déposer un p _____
En France, la grève s _____ est parfaitement légale.
3. - A-t-on le droit de faire grève pour n'importe quel motif?
- Non, la grève doit s'appuyer sur des r _____ d'ordre
professionnel, et pas politique. Par exemple, on peut faire grève pour
demander une r _____ des s _____ , mais pas pour demander un
changement de gouvernement.
4. - Les g _____ ont-ils le droit d'o _____ les locaux de travail
pendant la grève?
- L'o _____ des locaux est tolérée pendant les h _____ de travail,
c'est ce qu'on appelle une grève sur le t _____ En tout cas, les p.
_____ de g _____ , qui empêchent les non-grévistes de travailler, sont
interdits.
5. - En quoi consiste la liberté syndicale?
- C'est le droit pour chacun d'à _____ à un s _____ de son choix
ou alors de ne pas a _____
2. Dites de quel type de grève il s'agit
Je propose
qu'on
se
mette
en
grève tout
de suite.
Les gars de
l'atelier 1 sont
prêts à soutenir
leurs camarades
de l'atelier 5.
Moi, je propose
qu'on fasse grève
sans l'accord du
syndicat.
On pourrait travailler plus lentement.Comme
ça, on ne perdrait
pas notre salaire
et le patron serait
bien embarrassé
1. Grève
surprise
2.___________
__
3.
_____________
4.
_____________
25
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
LA DISTRIBUTION DES REVENUS
LE THEME ET SES PROBLEMES
Comment un agent économique peut-il satisfaire ses besoins? En
achetant les biens et services que le commerce met de façon si
abondante et tapageuse à sa disposition. Encore faut-il disposer
d’argent, c’est- à -dire, sous une forme ou sous une autre, d’un revenu.
Suivons la situation de Monsieur X.: son principal revenu est un
salaire, versé tous les mois en contrepartie du travail fourni dans
l’entreprise.
Avec son salaire, il reçoit une fiche de paie qui lui fournit toutes
les justifications du montant de sa rémunération: decrypter une fiche
de paie, c’est aujourd’hui, découvrir non seulement les
caracteristiques du travail fourni, mais l’importance de la protection
sociale dont bénéficient les salariés.
Les innégalités des salaires reviennent constamment dans les
préoccupation des hommes, en tous temps et en tous lieux. On les
comprend puisque, on l’a vu, le niveau de revenu commande la
quantité de biens et services que l’on peut acheter et, de ce fait, le
niveau de satisfaction économique.
De nombreux facteurs peuvent ệtre retenus pour expliquer ces
différences. Elles renvoient d’abord à la valeur de l’apport de chacun
au systhème productif: certains travaillent plus longtemps que d’autres
– pensez aux agriculteurs – ou subissent un travail de nuit; d’autres
ont investi longuement dans la formation – pensez à votre medecin -,
d’autres encore ont de lourdes responsabilités – pensez aux pilote de
ligne-. Si l’on veut trouver des personnes pour remplir ces fonctions, il
faut leur proposer un salaire relativement attrayant; mais lorsque le
besoin se déplace, il déqualifie immédiatement le travailleur.
Le salaire dépend de bien d’autres facteurs, en particulier du
secteur d’activité ou de la taille de l’entreprise. Ici, c’est l’insertion
professionnelle qui commande la rémunération pricipale et ses
avantages annexes tels que les ons de vacances, la mise à disposition
du personnel de salles de sport ou d’autres avantages en nature.
Par ailleurs, M.X. perçoit d’autres revenus: il a placé quelque
argent en banque ou à la Caisse d’épargne, sous des formes diverses et
il en tire des intérets; d’autres membres de son ménage – au sens
26
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
économique du terme – apportent aussi leur contribution aux dépenses
communes; enfin, certaines dépenses sont finalement assurées par la
collectivité. La prise en compte de l’ensemble de ces revenus permettra
de définir le revenu disponible et de juger des niveaux de vie.
Exercice 1
Définissez le genre des substantifs, donnez leur traduction:
Besoin, biens, argent, revenue, salaire, rémunération, entreprise,
banque, Caisse d’épargne, fiche, ménage, intérets.
Exercice 2
a) Formez les substantifs d’après les verbes:
Acheter, satisfaire, disposer, entreprendre, revenir, préoccuper,
payer, expliquer, bénéficier, travailler, qualifier, contribuer.
b) Formez les verbex d’après les substantifs:
Situation(f), économie (f), différence (f), qualification (f),
formation (f), service (m), dépendanse (f), apport (m), investissement
(m), déplacement (m).
Exercice 3
Mettez à la forme convenable des mots mis en italique:
1.L’insertion (professionnel) commande la rémunération (principal).
2.D’autres membres du ménage apportent aussi leur contribution aux
dépenses (commun). 3.Certains dépenses sont finalement (assuré) par la
collectivité. 4.Le budget «loisirs et culture»est le double des dépenses
des personnes (varié). 5.Il a placé quelque argent en Banque ou a la
Caisse d’Epargne sous fed formes (diver).
Exercice 4
Mettez les prépositions convenables:
1. Le commerce met les biens ... façon abondante...sa disposition.
2.Faut-il disposer ..argent ... revenu. 3....nombreux facteurs peuvent
ệtre retenu ... expliquer ces différences. 4.Elles renvoient d’abord ... la
valeur ...l’apport ... chacun au système productif. 5.Pensez ...
agriculteurs! 6.Pensez ... votre medecin! 7.Il a placé son argent ... la
Caisse d’épargne. 8.Certaine dépenses sont assurées ... la collectivite.
La prise ...compte ...l’ensemble ...ces revenus permetra ... définir le
revenu disponible et ... juger des niveaux ... vie.
27
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Exercice 5
Remplacez les mots mis en italique par leurs équivalents du
texte:
1. Encore faut-il avoir d’argent, c’est à dire un salaire? 2. De
nombreuses causes peuvent ệtre prises en considération pour formuler
ces différences. 3. Le salaire est compté d’après beaucoup de facteurs.
4. Monsieur Martin a d’aures revenus. 5. D’autres membres de sa
familleparticipent aux dépenses communes.
Exercice 6
Faites le résumé du texte!
EXPLICATION DU BULLETIN
DE SALAIRE DE MONSIEUR X
La première partie de la fiche de paie détaille la quantité et la
qualité des services fournis par Monsieur X. A son entreprise: comme
technicien superieur, il est payé 10,75 euros de l’heure; les heures
supplémentaires sont payeés à un tarif superieur de 25% au tarif horaire
normal. Comme il arrive souvent, des primes diverses peuvent ệtre
versées soit mensuellement, soit irrégulièrement: reliées à la personne du
salarie (ancienneté), à la qualité de son travail ou à ses charges familiales
(prime de vacances), elle peuvent ệtre proportionnelles au salaire ou
forfaitaires.
La seconde partie explicite l’ensemble des prélèvements
auxquels son salaire est soumis. La liste impressionnante des motifs
des prélèvements renvoit aux multiples formes de la protection sociale
qui seront étudiées dans la chapitre suivante.
Ces cotisations sont dues selon les cas: (1) dans la limite d’un
premier plafond, (2) sur la partie du salaire qui va de un à quatre fois
ce plafond, (3) sur la partie du salaire qui va de quatre à huit fois le
plafond, (4) sur la totalité du salaire (1+2+3). Elles pèsent, soit sur les
salariés ( et dans ce cas, elles sont déduites de leur salaire brut pour
obtenir leur salaire net), soit sur les employeurs ( et dans ce cas, elles
s’ajoutent aux sommes que l’entreprise verse en salaire brut pour
donner ce que l’on pourrait appeler le coût salarial).
Depuis fevrier 1991, une partie de la protection sociale est financée
par la contribution sociale géneralisée (C.S.G.): celle-ci est égaleà 1,1%
28
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
du salaire après une déduction pour frais professionnels fixés à 5% de ce
salaire; pour différents motifs, lors de l’instauration de cette cotisation, il
a été décidé d’une remise forfaitaire de 0,78 euros indiquée en-dessous
de la ligne concernant les cotisations de viellesse plafonnée. Le montant
du salaire consacré à cette contribution reste par ailleurs imposable au
contraire des cotisations sociales.
Les autres prélèvements ont été progressivement ajoutés sur la
base d’accords généraux entre les salariés et les emplyeurs pour
assurer le risque du chomage (Association pour l’emploi dans
l’industrie et le commerce –ASSEDIC – 1958), financer le régime de
garantie de ressources (Association pour la structure financière –ASF
– 1983), améliorer le niveau des prestations de retraite jusqu’à 70% du
salaire (Union Nationale Interprofessionnelle pour la Retraite des
Salariés – U.N.I.R.S. – 1957), aider à la construction de logements
pour les salariés (1953) ainsi qu’à la formation professionnelle,
assurer à tous les travailleurs victimes d’une faillite le paiement de
leur dû (Fonds National de Garantie des Salaires –FNGS-1974).
A. Les inégalités dues aux caracteristiques des emplois
Plusieurs causes d’inégalité doivent ệtre distinguer: il existe tout
d’abord des inégalités compensatrices ou égalisatrices qui sont dues
aux caractéristiques des emplois; elles sont destinées à égaliser les
rémunérations nettes et à compenser les inconvénients particuliers de
ces emplois. Ces inconvénients peuvent tenir au fait que l’exercice de
certains métiers entraîne des frais professionnels élevés (dentiste,
radiologiste). D’autres peuvent ệtre pénibles (mineurs, égoutiers),
particulierement risqués (pilote d’essai) ou imposer des contraintes de
présence (pharmacie de garde, forces de sécurité). D’autres encore
correspondent à des carrières très courtes (sportifs professionnels) ou
comportent une grande instabilité d’emploi (activités saisonières,
chantiers de construction, métiers du spectacle). D’autres enfin
supposent de nombreux déplacemens (activités de contrôle,
commerce) ou imposent une résidence dans des contrées peu
hospitalières (prospection, exploration).
Dans la mesure où ceux qui exercent de telles activités perçoivent
des rémunérations plus élevées, l’inégalité statistique qui en résulte
corresrond à une égalisation des conditions de travail et d’existance.
29
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Exercice 1
Définissez le genre des substantifs, donnez leur traduction:
Fiche de paie, entreprise, prime, charge, prélèvement, protection,
cotisations, employeur, coût salarial, instauration.
Exercice 2
a) Formez les substantifs d’après les verbes:
Détailler, former, employer, protéger, différentier, déduire,
vieillir, consacrer, assurer, améliorer, aider, construire.
b) Formez les verbex d’après les substantifs:
Arrivée (f), finance (f), instauration (f), ajout (m), logement (m),
dû (m), faillite (f), charge (f), rassemblement (m), conservationt (f).
Exercice 3
Mettez à la forme convenable des mots mis en italique:
1. La (premier) partie de la fiche de paie détaille la quantité et la
qualité des services. 2. Des primes (divers) peuvent ệtre versées de
deux façons. 3. L’ensemble des prélèvements (à lequel) le salaire est
soumis. 4. L’ensemble (de les) prélèvements (rassemblé) dans la
première partie conserne la Securité (social). 5. Les autres
prélèvements ont été (ajouté) sur la base d’accords (général). 6. La
liste (impressionnant) des motifs des prélèvements renvoie (à les)
(multiple) formes de la protection (social).
Exercice 4
Mettez les prépositions convenables:
1.
Les
heures
supplémentaires
sont
payées...tarif
supérieur...25%...tarif horaire normal. 2. Dans la limite ...un premier
plafond. 3. Les primes diverses sont reliees...la personne ... salarie, ...
la quatite ... son travail ou ... ses charges famoliales. 4. Explications ...
bulletin ... salaire ... Monsieur Martin. 5. Les cotisations pesent, soit ...
les salaries, soit ... les employeurs. 6. Elles s’ajoutent aux sommes que
l’entreprise verse ... salaire brut ... donner ce qui l’on pourrait appeler
le coût salarial.
Questions:
1. Quels sont les avantages qui peuvent justifier que le salaire soit
plus faible que celui que mérite la qualification?
2. Quels emplois sont pénibles?
3. A quoi correspond l’inégalité statistique?
30
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
B. Les inégalités dues à la qualification des personnes
Il existe en revanche des inégalités non compensatrices en ce sens
qu’elles résultent des différences dans l’efficacité productive
individuelle. Ces différences découlent elles-mệmes de la diversité des
aptitudes innées ou acquises des offreurs de travail.
L’acquisition des aptitudes qui améliorent la qualification du
travailleur exige une formation et une éducation. La théorie du capital
humain suppose que les undividus consacrent du temps et des
ressources financières pour acquérir une formation (et des diplômes)
en vue d’obtenir de plus hauts revenus; ils font des investissements en
capital humain. Les différences de rémunération reflètent donc, dans
une certaine mesure, la diversité des niveaux d’éducation, bien qu’une
partie des aptitudes résulte de l’exercice du métier lui-mệme.
C. Les inégalités dues au type d’insertion professionnelle
L’inégalité des salaires peut encore provenir de «l’internalisation
des marchés du travail». L’examen des pratiques d’embauche révèle
que certaines entreprises recrutent des travailleurs peu qualifiés au bas
de l’echelle des emplois; ces travailleurs progressent ensuite à
l’intérieur del’entreprise gràce è un système de formation et de
promotion fondé sur l’ancienneté et les aptitudes de chacun.
Les systèmes de promotion interne aboutissent à une sorte
d’éclatement du marché schématisé par la théorie de la segmentation: les
entreprises qui peuvent proposer à leur personnel une carrière interne
sont généralement de grandes firmes faisant partie de branches
d’activités dynamiques; elles assurent à leurs salariés la stabilité de
l’emploi et des rémunérations relativement élevées; ces grands
empoyeurs constituent ce qu’on appelle «le marché primaire du travail».
Il existe en contrepertie «un marché secondaire»composé de
petites entreprises, souvent cantonnées dans des branches parvenues à
maturité ou en déclin et qui ne peuvent offrir à leurs employers des
perspectives de carrière; l’emploi y est peu stable, l’organisation du
personnel en syndicats difficile et les salaires bas. Un travailleur du
marché secondaire changera plusieurs fois d’employeur au cours de sa
vie active; il aura peu d’occasions d’améliorer sa qualification et de
bénificier de promotions.
31
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Exercice 1
Définissez le genre des substantifs, donnez leur traduction:
Efficacité, aptitude, qualification, éducation, ressousce, métier,
acquisation, mesure, différence, individu.
Exercice 2
Formez les substantifs d’après les verbes:
Exister, comprendre, découler, améliorer, exiger, éduquer,
mesurer, supposer, acqiser, financer, obtenir, refléter, offrir.
Exercice 3
Mettez à la forme convenable des mots mis en italique:
1. Elles résultent des différences dans l’efficacité (productif
individuel). 2. Ces différences découlent de la diversité des aptitudes
(inné ou acquis) des offreurs de travail. 3. Les innégalités (du) à la
qualification des personnes. 4. Les individus consacrent des ressources
(financier) pour acquerir une formation. 5. Certaines entreprises recrutent
des travailleurs peu (qualifié). 6. Ces entreprises assurent à (leur) salariés
la stabilité de l’emploi et des rémunérations relativement (élevé). 7. Il
existe «un marché secondaire»(composé) de (petit) entreprises. 8. Un
travailleur changera plusieurs fois d’employeur au cours d sa vie (actif).
Questions:
1. Rappelez ce qu’est la productivité.
2. Que veut dire l’auteur lorsqu’il dit qu’«une partie des aptitudes
résulte de l’exercice du métier lui-mệme»?
3. Quel est le niveau d’études qui correspond?
4. Recherchez quels sont les facteurs qui peuvent influencer
l’entrée dans l’un ou l’autre marché au début de la vie professionnelle.
D. Des écarts limités intérieurement par le S.M.I.C....
Le taux horaire du S.M.I.C. est le salaire en dessous duquel,
légalement, aucun salarié ne doit ệtre payé. Pour déterminer si la
rémunération d’un salarie atteint le montant du S.M.I.C., il convient
de prendre en considération «le salaire horaire qui correspond à une
heure de travail effectif, compte tenu des avantages en nature et des
majorations diverses ayant le caractère de fait d’un complement de
salaire, à l’exclusion des sommes versées à titre de remboursement de
frais, des majorations pour heures supplémentaires prévues par la loi
et, pour la région parisienne, de la prime de transport.
32
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Relèvement automatique
Le montant du taux horaire du S.M.I.C. est fixé par voie
réglementaire, et son relèvement est lié à l’évolution des prix et à
l’évolution de la croissance économique :
* le relèvement du S.M.I.C. est automatique des que l’indice national
des prix à la consommation (hors tabac) atteint un niveau correspodant à
une hausse d’un moins 2% par rapport à son niveau antérieur;
* un relèvement systématique intervient au 1-er juillet de chaque
année. L’accroissement du pouvoir d’achat du S.M.I.C. ne peut alors
ệtre inférieur à la moitié de celui du salaire horaire moyen enregistré
par le ministère du Travail;
* le gouvernement peut, de lui-mệme, décider à tout moment un
relèvement du S.M.I.C. qui intervient, des lors, à la suite d’une
décision prise en Conseil des ministres.
Questions:
1.Quels sont des motifs qui ont pu conduire à la création du
S.M.I.C.?
2.Dans quelles conditions peut-on exercer une activité d’une
nature professionnelle sans béneficier du S.M.I.C.?
E. Les écarts qui se déforment au cours de la vie
Que sait-on sur l’évolution des rémunérations des salariés tout au
long de leur vie active, ou seulement mệme sur vingt ou trente ans?
...A l’exeption des salariés entrés jeunes dans une grande entreprise
pour y effectuer toute leur carrière. Les ouvrier et les employers ont
des profits de salaires affectés d’une forte mobilité. En raison de cette
mobilité, lors qu’on passe de la distribution des salaires sur une année
à la distribution sur une période de 28 ans , l’inégalité se réduit
fortement, d’un quart à la moitié selon l’indicateur retenu. Ainsi, en
nous référant aux données annuelles, nous surestimons dans une très
large mesure l’inégalité réélle parmi les ouvriers et les employés.
Pour des cadres cependant, la mobilité diminue rapidement entre
25 et 35 ans. Alors que les écarts des salaires à 25 ans expliquent une
part insignifiante des écarts à 57 ans, les écarts observés à 35 ans
expliquent 40% des différences de salaires à 57 ans. Ceci signifie que,
mệme si on observe encore une réélle momilité après 40 et 45 ans
(ainsi la moitiée des cadres change de plusieurs classes de revenu
33
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
entre 40 et 57 ans), un cadre joue, en parte, sa carrière, entre 25 et
35 ans. Tout se passe comme si le marché du travail reclassait, en
quelque sorte, ces salariés qui, à 25 ans, n’ont pour la plupart aucune
expérience professionnelle. Alors que les diplômes peuvent jouer un
rôle déterminant au départ, l’expérience acquise, la mise en évidence
de diverses aptitudes (ou inaptitudes), les changements d’entreprise
plus fréquents en début de carrière...bouleversent la hiérarchie des
salairés entre 25 et 35 ans, de telle sorte que si rien n’est joue pour un
cadre à 25 ans, sa carrière est en partie décidée à 35 ans.
Questions:
1. Pour quels motifs les salariés employés dans les P.M.E. sont-ils
davantage soumis que les autres à la mobilité professionnelle?
2. Pour quels raisons peut-il ệtre important de se référer aux
inégalités sur l’ensemble de la vie?
Les écarts que la croissance a pu réduire
Il n’est sans intéret de noter que l’accroissement des bas revenus
est permis d’avantage par le développement économique que par une
redistribition entre niveaux de revenu. En nous en tenant, par exemple,
aux seuls salairés du secteur privé, le salaire net moyen d’ensemble
était, en 1950, de 22730 franc (anciens) par mois. Un nivellement total
à cette époque, aurait mit tout le monde à ce moment. Or, comte tenu
de l’évolution des prix depuis 1950, ces 22730 francs anciens de cette
époque équivalent, à la mi-79, à 1170 francs (nouveaux) d’un ouvrier
payé au S.M.I.C. et travaillant 40 heures par semaine est de 1937
francs (net). Autrement dit, sans la croissance, si nous étions
aujourd’hui dans les mệmes conditions qu’en 1950, il ne serait mệme
pas possible de donner le S.M.I.C. actuel à tout le monde.
Exercice 1
Définissez le genre des substantifs, donnez leur traduction:
Montant, avantage, majoration, exclusion, loi, indice, achat,
moitié, gouvernement, décision, conseil, carrière, donnée, mobilité.
Exercice 2
a) Formez les substantifs d’après les verbes:
Relever, intervenir, considèrer, transporter, travailler, enregistrer,
évoluer, donner, intéresser, effectuer, exercer, rechercher.
34
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
b) Formez les verbex d’après les substantifs:
Croissance (f), consommation (f), intervation (f), gouvernement
(m), nivellement (m), travail (m), détermination (f), déformation (f),
emploi (m), expérience (f).
Exercice 3
Mettez à la forme convenable des mots mis en italique:
1. Le montant est (fixé) par la voie réglementaire.
2. L’accroissement des (bas) revenus est permis. 3. La croissance a
permis une augmentation des revenus (le plus faible). 4.Les diplômes
peuvent jouer un rôle (déterminant) au départ. 5. Appuyez votre
recherche sur les données se salaires (annuel). 6. Les changements
d’entreprises sont plus (fréquent) en début de carrière. 7. A l’exception
des salariés (entré) (jeune) dans une (grand) entreprise pour y effectuer
(tout) leur carrière, les ouvriers et les employers ont des profits de
salaires (affectô) d’une (fort) mobilité.
Exercice 4
Mettez les prépositions convenables:
1. Le montant ... taux horaire ... S.M.I.C. est fixe ... voie
réglementaire. 2.Un relèvement systématique intervient ... 1 juillet ...
chaque année. 3. Des majorations ... heures supplémentaires prévues
... la loi et, ... la région parisienne. 4. Il n’est pas sans intérệt ... noter
que l’accroissemenr ... bas revenus est permis davantage ... le
développement économique que ... redistribution ... niveaux ... revenu.
5. Un nivellement total ... cette époque, aurait mis tout le monde ... ce
moment. 6. Le gouvernement peut, ... lui-mệme, décider ... tout
moment un relèvement ... S.M.I.C. 7. Alors que les écarts ... salaires à
25 ans expliquent une part insignifiante ... écarts à 57 ans.
Question:
Que signifie l’expression: «l’acroissement des bas revenus est
permis d’avantage par le développement économique que par une
redistribution entre niveaux de revenus»?
35
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Du revenu primaire au revenu disponible
A. Les différentes formes de revenus primaires
On sait que, dans une économie du marché, le niveau des revenus
dépend de la quantité des ressources productives détenues par chacun et
des prix auxquels les services de ces ressources sont utilusés dans la
production. Dans les societés développées, les ressources matérielles
(par opposition aux ressources humaines) peuvent prendre la forme
d’actifs physiques, tels que la terre, les bâtiments, les logements et autres
biens durables, ou d’actifs financiers: monnaie liquide, bons d’épargne,
actions et obligations, contrats d’assurence, parts de societés...
L’épargne accumulée au cours de l’existance est une source
importante de la création des patrimoines, mais ceux-ci peuvent aussi
provenir de donation ou d’héritage, de gains en capital ou de
collections d’objets d’arts.
La possession d’un patrimoine ou d’une fortune entraîne non
seulement la possibilité d’utiluser directement les biens qui la
composent ou d’en tirer un revenu (intérệts, profits, loyers); elle
confère également un statut social et une sécurité.
Il existe généralement une corrélation entre le montant du revenu
et celui du patrimoine: un revenu élevé facilite l’acquisition d’un
patrimoine, tandis qu’un patrimoine important procure de hauts
revenus; mais le patrimoine, du fait de son accumulation dans le temps
et de sa transmissionentre générations, est plus concentré que le
revenu: les revenus du patrimoine sont la source principale de
l’inégalité dans les tranches de revenus les plus élevées.
Question:
Donnez une définition du loyer, de l’intérệt et des dévidendes: de
quelle forme de patrimoine sont-ils la rémunération?
B.Pourquoi des revenus sociaux?
La redistribution s’interpose entre l’appareil productif et les
ménages pour adjoindre au revenu économique un revenu social. Elle
a lieu des que les revenus acquis par certaines personnes sont partagés
entre d’autres. Elle dépend de l’organisation sociale.
Ainsi pouvons-nous imaginer que dans une famuille traditionnelle
relativement étendue, une tribu ou un village, la production,
36
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
collectivement organisée, ne donne lieu a aucune attribution
personnelle de revenus: le produit du travail commun est partagé entre
tous. La solidarité du groupe subvient â tout ce â quoi vise, dans nos
societés, la redistribution.
Cela toutefois ne semble pouvoir fonctionner que dans des
communautés restreintes. Lorsqu’on passe à des collectivités plus
grandes (à fortiori des nations), celles-ci se sibdivisent et des relations
économiques marchandes se substituent aux relations de solidarité.
Celles-ce sont alors reintroduites sous la forme de revenus sociaux.
Il en est aisi dans la famille: avant que n’aparaisse la division du
travail, la cellule familiale, plus étendue qu’aujourd’hui, partageait les
fruits du travail de ses membres actifs. A l’intérieur de cette cellule,
s’opérait une redistribution: les plus anciens, par exemple, étaient pris
en charge par ceux qui travaillaient. Avec l’industrialisation de la
production et l’indépendance économique de ses membres, cette
famille élargie a pratiquement cessé d’exister. Depuis, le revenu est
acquis personnellement par les actifs du ménage et soumis à un
prélèvement pour le financement collectif des retraites.
Au moment de la distribution du revenu économique, c’est la
participation à la production qui est remunérée; ce sont les apporteurs de
travail, de capital (ou des deux) qui perçoivent une rétribution. En
revanche, le revenu social est attribué en fonction d’une situation (par
exemple enfant, malade, chômeur, étudiant, etc.) à laquelle notre societé,
au fil de son développement, a attaché des droits, reconnaissant ainsi à ces
différentes catégories ce que nous pourrions appeler un «status social».
Questions:
1. Pourquoi les revenus sociaux sont-ils aussi appelés «assurences
sociales»?
2. Dans quelle mesure les revenus sociaux sont-ils liés à l’activité
professionnelle?
C. Les grandes masses de revenu au niveau national
Le revenu primaire est lié à une contribution à l’activité
productive par la fourniture de travail ou de capital. Il comprend les
revenus bruts de la production des ménages (exactement appelé
excédent brut d’exploitation) d’une part, les revenus de la propriété
37
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
– revenus de placements mobiliers (actions, obligations...) ou
immobiliers (loyers...) –d’autre part. S’ils sont générés dans une
entreprise individuelle, les revenus bruts de la production des ménages
correspondent aux bénéfices tirés de l’activités d’entreprises agricoles,
artisanales ou commerciales, ou encore de l’exercice d’une profession
libérale pour lesquelles la séparation de la rémunération du travail et
du capital est difficile: pour les ménages ordinaires, ils correspondent
à une évoluation des loyers que les ménages devraient payer s’ils
n’étaient pas propriétaires de leurs logements.
Du revenu disponible au niveau de vie
Il est plus d’une fois sur deux impossible de déterminer le niveau
de vie d’un individu à partir de son salaire.
Tout se ramène en fait à l’interaction de deux composantes: d’une
part, les autres revenus qui s’ajoutent au salaire de l’individu
considéré pour former la totalité des ressources de la famille; d’autre
part le nombre de personnes qui vivent de ces ressources, ce qui
détermine le «niveau de vie»de chacune d’elles.
Considérons d’abord les autres salaires du ménage. Leur nombre
est variable; ile peuvent en outre correspondre à des activités plus ou
moins bien rémunérées, et exercées à temps partiel ou à plein temps.
Dans ces conditions, la diversité de la situation des familles de salariés
à l’égard de ces autres salaires est impôtante, Très variable, ces
salaires sont en outre de poids important: 37% des ressources
disponibles, tous ménages confondus. A eux seuls ils sont en mesure
de bouleverser la relation entre des salaires et hiérarchie des revenus.
Plus importante encore est la diversité du montant et de la part des
autres revenus individuels (revenus non salariaux et retraites) et des
revenus du patrimoine. Mais leur poids est plus modeste: ils représentent
respectivement 7,5% et 2,2% des ressources des familles. Aussi leur
incidence n’est-elle pas prépondérante, quoique non négligeable. Quant
aux transferts – impôts directs et prestations familliales – ils opèrent une
réduction de l’éventail des revenus sans modifier beaucoup la position
des ménages dans la hiérarchie des niveaux de vie.
Le revenu familial du salarié fuxé, il importe de savoir combien
de personnes vivent dessus. Or, les situations sont très diverses. 30%
des salariés vivent seuls ou avec une autre personne, tandis que 22%
38
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
appartiennent à des familles d’au moins cinq membres. Tenir compte
de la taille de la famille ajoute encore une forte perturbationdans le
lien entre le revenu individuel d’un salarié et ce dont il dispose pour
vivre. Un peu plus de la moitié seulement des salariés conservent
approximativement la mệme position dans la hiérarchie, qu’on tienne
compe du montant absolu de leur revenu familial ou de celui-ci
remené au nombre d’unités de consommation.
Questions:
1. Quels sont les facteurs qui interviennent entre la perception
d’un salaire pour un individu et le niveau de vie qu’il pourra atteindre
dans le cadre d’un ménage?
2. Quelles sont les conséquences de cet état de fait sur les
politiques économiques qui visent à reduire les écarts de salaire?
Rezumé
Les salaires constituent la part la plus importante des revenues des
ménages. Ils sont versés comme contrepartie du travail fourni par les
agents économiques.
Les différences de salaires ont des explications objectives qui
tiennent aux caractéristiques des emplois d’une part, à l’efficacité du
service fourni par le travailleur et donc à sa qualification d’autre part;
cela explique que certains salariés puissant se trouver sur une pente
ascendente de leur revenue pendant toute leur carrière professionnelle
pour peu que leur compétence professionnelle augmente et qu’elle soit
reconue par les entrepreneurs. Les opportunités d’une telle progression sont plus grandes pour les cadres que pour les ouvriers.
Ces différences de situation évoluent aux cours de vie
professionnelle; cependant, pour protéger les travailleurs sans
qualification dont le pouvoir de négociation est faible, le législateur a
créé le Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance (S.M.I.C.)
et cherché à faire en sorte que le salaire minimum ne soit pas très
inférieur à la moitié du salaire moyen. Malgré tout, c’est la croissance
économique plus que la redistribution qui aété, depuis la seconde
guerre mondiale, le facteur essential de la progression des bas salaires.
Le salaire est individual, mais il est utilisé dans le cadre d’un
ménage. Un ménage peut comporter un ou plusieurs revenues de nature
39
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
différente: d’autres salaires, des revenues du capital, et surtout des revenues sociaux. Ceux-ci sont la contrepartie des services fournis par les
organisms de sécuruté social (maladie, invalidité…) ou bien sont constitués de retraites: leurt financement est assuré par des cotisations assises
sur les salaires. Ce revenue est, après le paiement des impâts directs,
disponidle pour la consummation ou pour l’épargne.
Mais un ménage peut aussi comporter une ou plussieurs personnes: il faut en tenir compte pour apprécier les inégalités. On observe alors que la position dans la hiérarchie des revenues est, dans un
cas sur deux, assez différente de la position dans la hiérarchie des niveaux de vie. Au total, les paramètres explicatifs de la distribution des
revenues sont complexes et peu propices à l’action correctrice des autorités politiques. C’est sans doute pour cela que celles-ci se sont concentrées sur les opérations de redistribution.
Vos mots clés:
Salaire brut ou net / Cotisations sociales / Coefficient de dispersion /
Unité de consommation / Prélèvements obligatoires / Revenu primaire /
Revenu d’activité / Revenu de transfert / Revenu disponible.
Exercice 1
Définissez le genre des substantifs, donnez leur traduction:
Définition, loyer, actif, possession, patrimoine, profit, génération,
tranche, tribut, fruit du travail, statut social, fourniture, obligation,
propriétaire.
Exercice 2
A Formez les substantifs d’après les verbes:
Relever, intervenir, considérer, transporter, travailler, enregistrer,
évoluer, donner, intéresser, effectuer, exercer, rechercher.
B Formez les verbex d’après les substantifs:
Produit (m), accumulation (f), hétitage (m), séparation (f),
correction (f), composante (f), bouleversement (m), négligence (f),
caractéristique (f), progression (f).
Exercice 3
Mettez à la forme convenable des mots mis en italique:
1. Considérons d’abord les (autre) salaires du ménage. 2. Les
salaires constituent la part la plus (important) des revenus des
ménages. 3.Ces différences de situation évoluent au cours de la vie
40
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
(professionel). 4. Le salaire est (individuel). 5. Un menage peut
comporter d’autres salaires, des revenus du capital, et surtour des
revenus (social). 6. Au total, les paramètres explicatifs de la
distribution des revenus sont (compex et peu propice) à l’action
(correctrice) des autorités (politique). 7. C’est pour cela que celle-ci
sont (consentré) sur les opérations de redistribution.
Exercice 4
Mettez les prépositions convenables:
1. L’épargne accumulée au cours ... l’existance est une source
importante ... la création des patrimoines. 2. La possession .. un
patrimoine ou ... une fortune entraîne la possibilité ... utiliser directement
les biens. 3. Au moment ... la distribution ... revenu économique, c’est la
participation ... la production. 4. Donnez la définition ... loyer, ... l’intérệt
et ... dividendes. 5. Dans ce cas les revenus sociaux sont liés ... l’activité
professionnelle. 6. Recherchez quel est le montant ... salaire, ...
cotisations et ... prestations sociales par salarié.
La redistribution des revenues
Les revenues sont distribués en fonction des apports au système
productif: ils sont donc inégaux. Ils sont versés à un individu alors que
celui-ci peut avoir une charge de famille: ils risquent donc d’ệtre
insuffisants. Ils sont perçus au moment de la vie active alors que
l’existance déborde largement la période d’activité. Ces trois motifs
ont abouti à la mise en place de tout un système de prélèvements et de
redistributions en fonction des besoins: allocatons familiales, pensions
de retraite, scolarité gratuite... On parle de solidarité sociale.
Ces prestations doivent ệtre financées. Le sens commun
comprend que les riches peuvent payer des impôts avec plus de
facilité que les pauvres: ce principe de la capacité contributive
suppose que les impôts augmentent plus que proportionnellement avec
le revenu. C’est effectivement le cas, comme on le verra, en calculant
l’impôt dû par Monsieur X., mais la progressivité du barème est
attenuée par la prise en compte des charges que vous représentez:
c’est le système du quotient familial.
Cependant, le système de protection sociale est fondé sur le
principe de l’assurance: les cotisations ne portent que sur une partie du
revenu. Cela abouti à une certaine diminuation du poids des
41
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
cotisations sociales dans le revenu quand ce dernier augmente: on
parle de dégressivité. Enfin, la taxe à la valeur ajoutée (TVA) est un
impôt indirect payé sur la consommation: son taux est independant du
revenu. La confrontation de ces différentes logiques aboutit à un
système de prélèvements relativement proportionnel au revenu.
Mais, si l’hiver est un peu froid, l’on ouvre les restaurants du
coeur, les stations de métro accueillent les sans-logis et les média se
font l’écho de tant de nouveaux pauvres. Que se passe-t-il? Le
système de protection sociale est principalement organisé autour du
contrat de travail. Les personnes qui ne réussissent pas à s’inserer dans
le système productif ont du mal à en beneficier: c’est l’objet de
l’assistance, et particulierement du revenu minimal d’insertion, de
tenter de trouver une solution à ce problème.
Au total, le bilan de la redistribution n’est pas plus simple à établir
que celui de la distribution. De nombreux paramètres entrent en jeu,
comme l’âge ou le nombre d’enfants, la durée de leur scolarisation...
Exercice 1
Définissez le genre des substantifs, donnez leur traduction:
Financement, charge de famille, progressivité, barème,
dégressivité, confrontation, media, sans-logis, écho, mal, bilan, erreur,
contenu, enveloppe, quotient.
Exercice 2
A Formez les substantifs d’après les verbes:
Risquer, déborder, pouvoir, calculer, prendre, réaliser, accueillir,
réussir, tenter, verser, passer, oublier.
B Formez les verbex d’après les substantifs:
Individu (m), vie (f), motif (m), mise(f), confrontation (f),
insertion(f), tentation (f), scolarisation (f), service (m), fait (m).
Exercice 3
Mettez à la forme convenable des mots mis en italique:
1. La progressivité du barôme est (attenée) par la prise en compte
des charges. 2. Le systệme de protection (social) est (fondé) sur le
principe de l’assurance. 3. Ces prestations doivent ệtre (financè). 4. De
(nombreux) paramètres entrent en jeu. 5. Ils sont donc (inégal).
6. Cela aboutit à une (certain) diminution du poids des cotisations
(social). 7. C’est le système du quotient (familial).
42
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Exercice 4
Mettez les prépositions convenables:
1. Au total, le bilan ... la redistribution n’est pas plus simple ...
établir que celui ... la distribution. 2. La taxe ... la valeur ajoutée
(TVA) est un impôt indirect payé ... la consommation. 3. Son taux est
indépendant ... revenu. 4. Les riches peuvent payer des impôts ... plus
... facilité que les pauvres. 5. Ils sont versés ... un individu. 6. Les
revenus sont distribuôs ... fonction des apports ... système productif.
Devoir:
Essayez donc, en prenant l’exemple de votre propre famille , de
construire un tableau où vous mettrez d’un côté les sommes versées
annuellement au titre des prélèvements obligatoires, de l’autre, les
sommes reçues ou à recevoir au titre de prestations sociales, soit sous
la forme monétaire, soit sous la forme de services gratuits!
Pourquoi les revenus sociaux?
A. Assurance-maladie:
28% des prestations sociales en 1992
En quoi consiste l’assurance-maladie? Elle a pour objet de procurer
au malade des ressources exeptionnelles, afin qu’il se soigne. Et souvent,
ces ressources sont exeptionnellement élevées. Dans la comptabilité
nationale, où l’on considère tous les méneges en bloc, le bénéfice de
l’assurance-maladie est compté comme un revenu des ménages.
Mais, lorsqu’on passe à l’échelon microéconomique, celui d’un
ménage considéré isolément, la mệme convention semble parfois
paradoxale: eh quoi! l’on serait d’autant plus riche que l’on aurait eu
le bonheur d’ệtre atteint d’affections graves?
Le paradoxe n’en est pas un: la richesse (ou le niveau de vie) ne se
mesure pas au revenu; mais plutôt, peut-ệtre, à la proportion entre le
revenu et le besoin. L’assurance-maladie a pour but de procurer des
ressources très inégales: des ressources dont l’inégalité soit ajustée à
l’inégalité considérable entre ệtre bien portant et ệtre gravement malade.
43
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Questions:
1. Pourquoi ne peut-on pas étudier les dépenses de santé du seul
point de vue de la redistribution des revenus?
2. En reflichissant sur le principe de cotisation par actif, montrez
comment le bilan cotisations-prestations de santé peut ệtre très
différent selon la composition des ménages.
B. La retraite: 50% des prestations sociales en1992
Les systèmes de retraite en vigueur fonctionnent par prélèvement
sur les revenus professionnels, lequel est échelonné tout au long de la vie
active, puis par versement d’une pension viagère à partir de la retraite.
La grande diversité des situations professionnelles et des régimes des
retraites rend très difficile une appréciation d’ensemble. Pour la
généralité des salaires, le cumul de plusieurs retraites complémentaires
est fréquent, et l’on n’a auqune idée de la façon dont il se fait.
Dans sa forme pure, un report de ressources dans le temps ne
change pas le niveau moyen des ressources sur l’ensemble de vie.
Dans la mesure donc où les cotisations sont proportionnées au niveau
professionnel et où les pensions sont proportionnées au dit revenu
ainsi qu’à la durée de cotisation, on observera que l’inégalité des
revenus d’activité est reproduite dans les revenus de retraite.
Quatre tempéraments sont à faire à cette remarque. Les très
longues durées de cotisation ( au delà de 37 ans et demi pour la retraite
de base du Régime général) n’augmentent pas la pension. Les pensions
de base (ou les cotisations) sont limitées par le plafond de la Sécurité
sociale, et les retraites complementaires qui subsistent au delà sont en
général à des taux moindres. L’existance du minimum vieillesse réduit
l’inégalité, en assurant aux personnes agées qui ont eu jadis des revenus
trop modestes pour cotiser suffisament, un revunu supérieur à ce que le
système de strict report donnerait. Et enfin, dans la mesure où les
retraites sont calculées sur la base du dernier salaire (fonctionnaire) ou
de celui des dix meilleures années (retraiter de base du régime général),
elles diffèrent selon le profit de carrière. Quoi qu’il soit, la hiérarchie
des revenus de retraite reflète celle des revenus d’activité.
Pourtant, cette vue d’inégalité entre personnes, change
sensiblemet si l’on adopte une optique différente: celle du bilan
cotisation-pension sur la vie entière d’une mệme personne. Les
44
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
différences de longévité entraînent des différences de retraites
perçues. Comme il se trouve que ce sont des catégories à salaires
élevés qui ont la durée de vie la plus longue, le système de retraite, tel
qu’il fonctionne aujourd’hui, conduit à des bilans de fin de vie
avantageux pour ces catégories. Les catégories à petits salaires
(manoeuvres, notamment) présentent en contrepartie des bilans équilibrés, voire négatifs.
Questions:
1.Quels sont les facteurs qui interviennent dans l’équilibre
cotisations-prestations qui est à l’origine du système assurancevieillesse?
2.Recherchez quels sont les liens entre inégalité professionnelle et
inégalité de retraite.
3.Quelles sont les deux approches de l’inégalité de retraite
envisagées dans le texte?
C. Les allocations familiales:
13% des prestations sociales en 1992
Si le niveau de vie d’un ménage peut ệtre défini comme le rapport
entre ses ressources et les charges liées, il est clair qu’un revenu
donne, la présence d’un enfant supplémentaire dans une famille
entraine une baisse du revenu de vie des membres de la famille. Dans
ce cas, le coût de l’enfant sera défini comme le supplément de
ressources qui permettrait de restaurer le niveau de vie antérieur et
donc de faire face aux dépenses supplémentaires dues à l’enfant à
niveau de vie inchangé.
L’ensemble des dépenses consacrées aux enfants n’est pas
directement observable. Comment découper la part du téleviseur, de la
machine à laver ou de la baignoire consommée par l’enfant? Bien
plus, mệme si l’on pouvait recenser toutes les dépenses qui lui sont
destinées, la somme qui en résulterait serait vraisemblablement
inférieure au cout réél de l’enfant car dans la majorité des couples la
présence d’enfants implique une compression du budget des parents.
Compte tenu de ces éléments, il n’est pas possible d’affirmer que
le coût de l’enfant soit croissant ou décroissant en fonction du niveau
de vie de la famille. Rappelons néanmoins qu’étant constant en
proportion, il est croissant en valeur absolue.
45
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Ces évaluations permettent de fixer, pour 1989, le coût des
enfants par rapport au budget moyen annuel d’un couple sans enfant,
estimé à 164000 francs. Un enfant revient ainsi à 4100 francs par
mois. La dépense n’est pas proportionnelle puisque élever deux
enfants coûte 7800 francs et en élever trois 11100 francs.
Exercice 1
Définissez le genre des substantifs, donnez leur traduction:
Retraite, assurance-maladie, comptabilité, échelon, convention,
besoin, ệtre, vigueur, prestation, équilibre, lien, origine, pension,
approche, compression.
Exercice 2
A Formez les substantifs d’après les verbes:
Conduire, restaurer, aprocher, coûter, fonctionner, affirmer,
signifier, couvrir, estimer, résoudre, impliquer.
B Formez les verbex d’après les substantifs:
Considération (f), diversité (f), envoyé (m), envie (f), vue (f),
résolution(f), constant (m), activité (f), élève (m), personne (f), cumul (m).
Exercice 3
Mettez à la forme convenable des mots mis en italique:
1. Les retraites sont (calculé) sur la base de dernier salaire ou de
celui des dix (meilleur) années. 2. L’ensemble des dépenses
(consacré) aux enfants n’est pas directement observable. 3. Les
revenus (salarial) peuvent se révéler insuffisants. 4. Les très (long)
durées de cotisation n’augmentent pas la pension. 5. Ce sont les
catégories à salaires (élevé) qui ont la durée de vie la plus (long).
6. Les cotisations sont (proportionné) au revenu (professionnel).
7. Les allocations (familial) permettent de couvrir le coût d’un enfant.
Exercice 4
Mettez les prépositions convenables:
1... sa forme pure, un report de ressources ... le temps ne change
pas le niveau moyen des ressources ... l’ensemble de la vie. 2. Ces
évaluations permettent ... fixer le coût des enfants ... rapport ... budget
moyen annuel ... un couple ... enfant. 3. L’existence ... minimum
vieillesse réduit l’inégalité. 4. Le système ... retraite conduit ... des
bilans de fin de vie avantageux ... ces catégories. 5.... la généralité des
salaries, le cumul ... plusieurs retraites conplémentaires est fréquent.
46
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
6. La richesse ne se mesure pas ... revenu; mais plitôt, peut-ệtre, ... la
proportion ... le revenu et le besoin.
Questions:
1. Que signifie l’expression: «la présence d’enfants implique une
compression du budget des parents»?
2. Pourquoi le coût de l’enfant peut-il ệtre consideré comme
proportionnel au niveau de vie des familles?
Synthèse
Expliquez brièvement pourquoi les revenus salariaux peuvent se
révéler insuffisants faire face à tous les risques de la vie et comment la
technique de l’assurance permet de résoudre ce problème.
Les prélèvements redistribitifs
A. Le financement par l’ impôt sur le revenu
Calcul du montant de l’impôt à payer
On considère, au nom du principe de la capacité contributive, que
l’ impôt doit augmenter plus que proportionnellement avec le revenu,
selon un barệme qui varie tous les ans, pour tenir compte de
l’inflation. Pour bien mettre en lumière le principe de la progressivite,
nous supposerons d’abord que M.X est célibataire. Son revenu est
donc de 103680 francs et soumis à l’ impôt selon le barệme de l’année
1991 ci-dessous:
*Dans une première tranche, jusqu’à 18690 F., son impôt sera nul.
*Puis, dans la tranche de 18690 à 19530 F..l’impôt exigé
représentera 5% de la somme comprise dans cette tranche soit (19530
F-18690F) x0,05 = 42F.
*Ensuite, l’ impôt sera égal à 10% de la part du revenu comprise
entre 19530F, et 23150F/ soit 352F.
...et le calcul se poursuit jusqu’à 103620... Il atteint alors la
tranche où son revenu marginal sera imposé aux taux de 38,4% appelé
taux marginal d’imposition.
Au total, M.X. paiera un impôt égal au total des impositions de
chacune de ses tranches. La formule donnée par le barệme permet de
calculer plus rapidement qu’il devra payer 22612 francs d’ impôt, ce
qui donne un taux moyen d’imposition de 21,82% du total de 103620
mais seulement 15,70% de 144000 francs.
47
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Le quotient conjugal et familial
Cependant, la capacité contributive étant diminuée pat la présence
de personnes à charge, conjoint et enfants principalement, le montant
du revenu est divisé par un nombre de parts pour obtenir ce que l’on
appelle le quotient familial. C’est sur ce quotient que s’applique le
barệme, de sorte que la progressivité de l’ impôt en est atténuée.
La taxe à la Valeur Ajoutee (T.V.A.)
Globabelement la T.V.A. constutue une fraction croissante de la
consommation, du fait que les titulaires de hauts revenus consomme
davantage de produits fixés au taux majoré. Cet effet est compensé par
le fait que le taux d’épargne croît avec le revenu.: comparativement
aux foyers modestes, les ménages aisés supportent, sur leur
consommation, une T.V.A. plus forte, mais consomment une fraction
moindre de leur revenu. Finalement, la T.V.A. augmente moins que
proportionnellement au revenu: entre le deuxieme décile de revenu
(niveau en deçà duquel se situent 20 p. 100 de ménages), et la
huitième décile (niveau dépassé par 20 p. 100 des foyers), l’écart du
taux apparent de T.V.A. ( montant de la T.V.A. rapporte au niveau
déclaré) est de l’ordre de 2 a 3 points.
Question:
Comment fonctionne le système de la T.V.A.?
De l’assistance à l’insertion
A. La pauvreté au quotidien: un accident...
Malgré les lois sociales, c’est souvent financièrement la
catastrophe lorsqu’un ouvrier est victime d’un accident de travail:
après huit mois d’hôpital;, car il a fallu réopérer plusieurs fois sa
jambe droite, M.R. et sa femme se sont retrouvés à la rue.
Ne touchant plus que 55 F par jour d’indemnités journalières M.R.
n’a pu régler les échéances du pavillon acquis en accession à la proprieté:
ce fut la vente – avec perte – aux enchères de la maison et du mobilier,
fruit de toute une vie de labeur et la dispersion de la famille.
Avant retrouver un emploi moins valorisant tout juste payé au
S.M.I.C., M.R. est venu loger près de son travail, chez son père,
modeste retraité, petitement logé; son épouse et ses deux enfants ont
été hébergés chez des amis compatissants.
48
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Questions:
1. Quels sont les différents facteurs de pauvreté relevés dans ce
texte?
2. En quoi cette situation est-elle paradoxcale par rapport au
système de protection sociale étudié précédemment?
B....qui justifie un dispositif particulier: le R.M.I.
«Le revenu minimum d’insertin (R.M.I.) instauré par la loi du 1er décembre 1988 vise à compler la différence qui peut exister entre
les revenus des ménages dont le chef a plus de 25 ans ou assume le
charge d’au moins un enfant, et un niveau de revenu préalablement
fixé, révisé deux fois par an en fonction de la hausse des prix.
En janvier 1992, ce niveau de revenu est de 2 185 francs pour une
personne seule et de 3 277 francs pour un couple (plus 655 francs par
enfant à charge).
Toutes les ressources, en espèce ou en nature, perçues par le
demandeur et sa famille sont prises en compte, à l’exception d’une
partie des allocations logement et des indemnités liées aux «actions
d’insertion», c’est-à-dire les rémunérations tirées d’activié
professionnelle ou de stages de formation ayant commencé au cours
de la période de versement du R.M.I.
Par ailleurs les bénéfications du R.M.I. ont droit à une couverture
sociale et doivent, dans les trois mois après le premier versement de
l’allocation, signer un «contrat d’insertion»par lequel ils s’engagent à
suivre des actions devant permettre leus réinsertion sociale: stage de
formation qualifiante, activités d’intéret général, actions visant à
retrouver une autonomie sociale (épurement des dettes, mise en règle
administrative, etc.)».
Question:
Pourquoi le seuil de pauvreté est-il établi en fonction du revenu
moyen d’une communauté et non en fonction du prix d’un panier de
biens représentatif des besoins promodiaux?
C. Des allocations aux situations très différentes...
Le premier type (40% des allocataires) correspond aux personnes
qui disposent de quelques atouts professionnels, mais dont les liens
sociaux sont tragiles. Il s’agit d’allocataires jeunes qui ont vécu une
49
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
succession de stages, d’emplois précaires et de période de chomage et
qui sont hébergés par leur famille ou chex des amis. Il s’agit aussi
d’ouvriers un peu plus âgés qui ont connu l’épreuve d’un licenciment
économique, dont la vie a été structurée par le travail et dont le lien
social est menacé par ce declassement. Les trajectoires de ces
personnes ne sont pas marquées par de profonde rupture familiales ou
professionnelles. Il s’agit d’une population victime avant tout des
difficultés du marché de l’emploi.
Le deuxième type (45% des allocataires) regroupe ceux dont la
pobabilité d’accès à un emploi est beaucoup plus faible, mais dont les
liens sociaux demeurent relativement développés. Il s’agit surtout de
personnes cgargées de famille, souvent des femmes seules avec
enfants, mais aussi de personnes souffrant d’un handicap de santé ou
de personnes relativement âgées attendant la retraite. Nombreuses sont
celles qui n’ont jamais travaillé ou qui ont interrompu leur activité
professionnelle depuis plusieurs années en raison de charges
familiales ou à la suite de problèmes de santé.
Le troisième type (15% des allocataires) correspond aux pesonnes
dont la situation se caractérise par une profonde «désocialisation»et le
cumul des handicaps tant professionnels que sociaux. On peut parler
dans ce cas d’une spirale de la pauvreté. Ces personnes ont toutes
connu des leur enfance dès difficultés d’ordre relationnel avec leur
famille, difficultés qui se sont traduites par un placement à l’assistance
publique, des problèmes scolaires et une entrée laborieuse sur le
marché de l’emploi. Après un déclassement par rapport au monde du
travail, leur chute a été rapide: elles ont, en l’espace de quelques
années, tout perdu, leur emploi, leur logement, leurs droits sociaux...»
Question
Pourquoi peut-on parfois dire de la pauvreté qu’il est facile d’y
entrer mais difficile d’en sortir?
D. ... qui peuvent avoir du mal à se réinserer
«Certaines personnes critiquent aussi le caractère souvent
superficiel des contrats d’insertion. Cet allocataire qui précise avoir
obtenu un contrat-emploi-solidarité en effectuant seul toutes les
démarches se plaint du manque d’aide apportée par les travailleurs
sociaux au moment de la signature du contrat:
50
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Bon, c’est bien beau de signer un contrat de réinsertion du fait
qu’on perçoit le R.M.I., c’est bien. Bon. Mais pour... Il faudrait aussi
que cet organisme... donne des solutions, des places, propose des
places. Mais ils vous proposent rien! ce qu’ils vous proposent c’est le
projet d’insertion. C’est bien beau de faire remplir, de dire: «On fait
des contrats d’insertion»parce que pour moi, pareil. C’est du vent.
C’est pour dire, c’est pour essayer d’inciter les gens, mais pour inciter
les gens, il faut leur expliquer le but, leur dire: «Voila, bon on va
essayer de vous donner une formation, pour vous aider». Alors que
c’est pas le but. Là, on remplit du papier, un truc, et encore les trois
quarts du temps c’est mệme pas imteressé qui le remplit parce qu’il
connait pas les termes et il sait pas, il voit... il répond des fois à côté
de la question, hein. Il connait pas le but precis du contrat de
réinsertion et puis... du fait, s’il est pas inscrit à l’A.S.S.E.D.I.C., il
n’aura rien! enfin, à l’A.N.P.E., il n’aura pas de, d’offres d’empoi.»
H., 48 ans, divorcé, un enfant, quasi-emploi, Bac. Locataire
H.L.M.
Questions:
Pourquoi la loi insiste-t-elle sur la composante «insertion»dans la
distribution d’un revenu minimum?
Dans la logique de nos societes, est-ce le travail qui va a
l’individu ou l’individu qui cherche le travail? Comment expliquer la
reaction de la personne interridee?
Bilan de la rédistribution
A. Un bilan général significatif... plutôt favorable aux retraités
«Le montant de la retraite moyenne a augmenté de 36% en francs
constants entre 1975 et 1986.
Les personnes qui sont parties en retraite au cours de ces années
ont perçu des pensions d’un montant moyen superieur à celui dont
bénéficiaient les retraités qui sont décédés. Cela s’exlpique par les fait
suivants:
En premier lieu, la durée de citisations des personnes en retraite,
c’est-à-dire celle pendant laquelle elles ont accumulé des droits, a été ,
en moyenne, plus importante, ce qui représenterait, toutes choses
égales par ailleurs, une amélioration du niveau de la pension de la
personne d’environ 23%.
51
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
En second lieu, le salaire de référence servant au calcul des
pensions a connu une évolution rapide au cours de cette période, Alors
qu’il n’égalait en moyenne que 81% du salaire moyen des actifs en
1975, il en représentait 96% en 1986.
Enfin, phénomène majeur, les nouveaux retraités ont bénéficié
depuis le debut des années soixante-dix de modes de calcul de leurs
pensions sensiblement plus avantageux que leurs prédécesseurs. Ces
améliorations ont porté sur divers aspects de la réglementation:
le revenu de base retenu: salaire de référence des dix meilleures
années (au lieu de dix dernières) (1972), assouplissement des
conditions d’octroi des pensions de réversion (1975);
- la durée d’assurence: celle-ci est portée au maximum de 37,5
ans (au lieu de 30 ans) (1972), elle est majorée de 2 ans par enfant
pour la retraite des ouvrieres (1974), la durée minimale d’assurance
disparait (1975);
- le taux de pension (pour 37,5 ans d’assurance) lorsque la retraite
est prise à 60 ans: il est tout d’abord porté de 20 a 25% (1972), puis
50% pour certaines catégories: les inaptes au travail (1971), les
anciens combattants et prisonniers (1973), les salariés ayant effectué
des travaux pénibles (1975), les femmes ayant élevé trois enfants
(1977), il est enfin généralisé à tous les assurés ayant cotisé 37,5
années (1983) réduisant ainsi fortement la pénalisation de ceux qui,
ayant commencé à travailler très jeunes, avaient cumulé de longues
durées de cotisation.»
Questions:
1. Quels sont les facteurs qui expliquent le niveau de retraite pour
une génération donnée?
2. Que peut signifier l’expression «d’inégalité entre les
génerations»à propos des revenus sur une vie entière?
B. La situation des familles varie selon le type d’aides
«Pour évaluer l’impact du système français d’aides aux familles
sur leurs ressources et leurs niveaux de vie, il est nécessaire d’en
dresser un bilan sur l’ensemble du cyacle de vie, en considérant
quelques familles de statuts socioéconomiques divers: ici une famille
où le père a un salaire d’ouvrier non qualifié et un autre où il a un
52
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
salaire de cadre supérieur. On a volontairement priviligié le cas des
familles nombreuses, celles de 5 enfants.»
Le montant absolu des prestations familiales ne varie guere entre les
deux familles. Le fait que certaines de ces prestations (comme l’allocation
logement) soient soumises à des conditions des ressources est en partie
compensé par le fait que les enfants de famille ouvriere restent moins
longtemps à charge de leurs parents que ceux des autres familles.
Toutefois, l’importance relative de ces prestations décroît fortement
lorsque s’élève le niveau des ressources: elle est donc nettement plus
faible pour la familles de cadre supérieur que pour les autres.
Il en va différemment pour les avantages familiaux en matière de
pension de retraite. Entre les deux familles considérées, ceux-ci varient
plus que proportionnellement au niveau des ressources: le régime
complémentaire de retraite des cadres (l’A.G.I.R.C.) accorde en effet aux
parents ayant élevé au moins 3 enfants des majorations de pension
substantielles, alors que la plus part des régimes complémentaires dont
relèvent les ouvriers et les employés n’en accordent pas.
Quant aux allègements d’impôt sur le revenu dont bénéficient les
couples ayant des enfants, ils résultent principalement du jeu du
quotient familial, et secondairement des déductions pour frais de garde
des enfants. L’avantage qu’ils procurent, en valeur absolue comme en
poids relatis, s’accroit nettement avec le niveau des ressources.
Questions:
1. Quelles sont les différentes formes d’aide financière à la famille?
2. Peut-on dire que ces aides favorisent la rédistribution
horizontale (visant à égaliser les niveaux de vie des familles d’une
catvgorie donnée selon qu’elles ont des enfants ou non) ou verticale
(des familles riches vers les familles pauvres, indépendamment du
nombre d’enfants)?
C. Ce bilan doit tenir compte des réaffectations en nature et
de la réglementationl
Les enfants de cadres supérieurs quittent le système scolaire
quatre ans plus tard que les enfants d’ouvrier.
Prélever une partie du revenu national et la soustraire ainsi au
partage classique entre travailleurs, entrepreneurs et propriétaires, vise
53
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
à tempérer la distribution du revenu entre ceux-ci pour lui superposer
une rédistribution. Dans la mesure où la collectivité intervient ainsi
pour modifier la répartition finale des revenus, elle ne le fait pas
uniquement par ponction et réallocation. Elle le fait aussi en orientant,
par des règles d’ordre public, la faculté contractuelle des intervenants
à la production (salaire minimum, durée du travail, jours de fermeture,
fermages, taux d’intérệt, etc.). Elle le fait aussi en mettant ici où là des
incitations fiscales (crédit, investissements, etc.). Une acceptation du
mot de «redistribution»plus étendue que celle ici débattue devrait
englober ces aspects.
Resumé
Les revenus sociaux concernent pricipalement les prestations de
l’assurances-maladie, les prestations familiales et les prestations de
retraite. L’objet de ces revenus est de satisfaire un besoin
indépendamment des ressources du ménage plitôt que d’opérer une
redistribution tendant à l’égalite. Le système de protection sociale
fonctionne donc, pour l’essentiel, comme une assurence.
De plus en plus, la combinaison des principaux impôts pesant sur
les ménages conduit à la conclusion d’une progressivité modérée
sinon une proportionnalité malgré la dégressivité des cotisations
sociales et la quasi-proportionnalité de T.V.A.
Pourtant, ces revenus sociaux n’ont pu venir à bout de la
pauvreté. Certes, celle-ci a beaucoup reculé au fur et à mesure des
progrès de la croissance économique, mais le système de la protection
sociale couvre encore mal les catégories des personnes dont l’insertion
professionnelle n’est pas assurée (chômeurs de longue durée), ou
certaines catégories de retraites. La solution à ce problème passe donc
soit par la revalorisation des prestations, soit par un effet d’insertion.
C’est dans cette dernière perspective qu’a été crée le revenu minimum
d’insertion (R.M.I.). Pourtant, les difficultés d’insertion n’ont pas été
résolues puisque 20% seulement de ceux qui bénéficient de ce revenu
ont signé un contrat d’insertion.
Au total, il est difficile de faire un bilan de la redistribution tant le
nombre de paramètres à prendre en compte est important. On peut dire
que la protection des retrautés est mieux assurées que celle des
familles, sans doute parce que les retraités évoluent en fonction des
54
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
droits acquis durant la vie active tandis que les allocations familiales
ont du mal à évoluer en fonction de l’enrichissement général: elles
sont donc pratiquement toujours en retard d’un enfant. La
redistribution suit le déroulement de la vie puisque le bilan impôts
moins prestations dépend de l’âge des enfants, mệme si l’on n’integre
pas dans le calcul les bénéfices tirés du système scolaire. Le système
fiscal ne modifie pas sensiblement les écarts relatifs de revenus entre
les catégories socioprofessionnelles. Au total, la réglementation
modifie la répartition des revenus dans un sens non mesurable; il en
est mệme de la possession d’un patrimoine.
Exercice 1
Définissez le genre des substantifs, donnez leur traduction:
Calcul, titulaire, fraction, conjoint, catastrophe, victime, épouse,
hausse, réinsertion, seuil, bénéficiaire, réaction, épreuve, handicap de
santé, allocataire.
Exercice 2
A Formez les substantifs d’après les verbes:
Traduire, insister, égaler, assouplir, résulter, aboutir, conclure,
suivre, copier, alléger, déduire, accorder.
B Formez les verbex d’après les substantifs:
Réglementation (f), incitation (f), orientation (f), faiblesse (f),
résultat (m), avantage (m), prodigalité (f), perception (f), cadre (m),
impôt (m), procureur (m).
Exercice 3
Mettez à la forme convenable des mots mis en italique:
1. Toutefois, l’importance (relatif) de ces prestations décroît
fortement .2. Calculez l’indice de dispersion entre les revenus
(disponoble) (brut) les plus (faible) et les plus (élevé). 3.Le montant
de la retraire (moyen) a augmenté. 4. Les (nouvel) retraités ont
bénéficié de modes de calcul de leurs pensions. 5.Le système de
protection (social) fonctionne comme une assurance. 6. De plus en
plus, la combinaison des (principal) impôts pesant sur les ménages
conduit à la conclusion d’une progressivité (modéré). 7.Quelles sont
les catégories (socioprofessionnel) pour (lequel) les transferts (net) de
redistribution sont (positif).
55
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Exercice 4
Mettez les prépositions convenables:
1. Quant aux allegements d’impôts ... le revenu ... bénéficient les
couples ayant des enfants, ils résultent principalement ... jeu ...
quotient familial. 2. Quelles sont les différentes formes ... aide
financière et non financière ... la famille? 3.Quels sont les facteurs qui
expliquent le niveau des retraites ... une génération donnée? 4. Au
total, la réglementation modifie la répartition des revenus ... un sens
non mesurable. 5.L’objet ... ces revenus est ... satisfaire un besoin
indépendamment des ressources ... ménage. 6. Pourquoi peut-on dire
que le système scolaire gratuit aboutit ... une redistribution ... rebours?
7. Pourquoi la loi insiste-t-elle ... la composante «insertion»... la
distribution d’un revenu minimum?
Spécial retraites Demain, travailler plus longtemps
Le plan Borloo pour l'emploi poursuit deux objectifs. D'une part
permettre à tous ceux qui le veulent de travailler plus longtemps.D'autre part, inciter les entreprises à garder les personnes de
plus de 50 ans, voire à les embaucher. Au total, 31 actions identifiées
qui devraient être opérationnelles pour la plupart avant la fin de
l'année. Essayons d'y voir clair.
Trois mesures incitatives
Une des mesures phares du plan Borloo pour l'emploi des seniors
est en fait la reprise - améliorée - d'un dispositif qui existait dans le
passé et qui avait été supprimé. Il s'agit de la retraite progressive. Elle
consiste à autoriser un cadre qui n'a pas le nombre de trimestres suffisant pour percevoir une retraite à taux plein (160 trimestres) à continuer de travailler à temps partiel entre 60 et 65 ans - ce qui lui permet d'acquérir de nouveaux trimestres - et à percevoir dans le même
temps une fraction de sa retraite. Pour pouvoir y prétendre, deux conditions toutefois : être âgé de plus de 60 ans et avoir au moins 150
trimestres de cotisations.
L'avantage est réel : pendant sa phase de semi-activité, le salarié
perçoit un revenu (salaire + retraite) supérieur à ce qu'il aurait perçu
s'il était à la retraite. Mais surtout, une fois à la retraite, et ce pendant
les dix, vingt, trente ou quarante années que durera celle-ci, il touchera
56
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
une pension nettement supérieure à ce qu'il aurait reçu s'il s'était arrêté
de travailler à seulement 150 trimestres. En effet, faute d'avoir cotisé
la durée exigée, les pensions servies par la Sécurité sociale, l'Agirc et
l'Arrco sont toutes les trois minorées. Par exemple, si vous partez à 60
ans, l'abattement est de 22 % (voir page 104).
Le cumul emploi-retraite est facilité. Depuis la loi Fillon de 2003,
il est possible de travailler tout en étant à la retraite. Du moins dans
une certaine limite : le montant cumulé des salaires perçus et de la retraite ne doit pas dépasser le dernier revenu d'activité. D'autre part, le
retraité ne peut travailler avec son ancien employeur que s'il s'est
écoulé un délai de six mois depuis son départ.
Le plan national pour l'emploi assouplit la première condition pour
les bas salaires en autorisant le cumul dans la limite de 1,6 smic. Mais
surtout, cette limitation ne joue plus si le retraité change de statut : s'il
exerce une profession indépendante après avoir été salarié par exemple.
Il n'existe alors pas de plafond à ce qu'il peut gagner. Cette différence de
traitement explique l'augmentation du nombre des retraités devenus consultants pour leur ancien groupe ou d'autres sociétés.
Le plan du gouvernement autorise également le cumul sans limitation en cas de tutorat. Une entreprise embauche ou prolonge l'activité
d'un senior en lui demandant d'encadrer des jeunes et de leur transmettre
son savoir-faire. Le gouvernement pousse également à travailler pour
acquérir des droits supplémentaires. La loi Fillon a créé le principe d'une
surcote pour tous les salariés qui continuent de travailler alors qu'ils ont
acquis le nombre des trimestres leur permettant de toucher la retraite à
taux plein. La majoration de pension s'élève à 3 % par année supplémentaire. Allant plus loin, le gouvernement porte ce taux à 4 % par an audelà de la première année et à 5 % si le salarié a plus de 65 ans.
Une mesure coercitive
A ces mesures d'incitation le gouvernement a ajouté une mesure
coercitive pour les entreprises. Désormais, celles-ci ne pourront plus
mettre d'office à la retraite un salarié avant son 65e anniversaire. Cette
mesure existait dans la loi Fillon, mais la loi permettait d'y déroger si
un accord de branche l'autorisait. C'est ainsi que dans certaines professions (la plasturgie, l'immobilier...), une entreprise pouvait mettre à la
retraite un salarié dès lors qu'elle savait que ce dernier avait atteint 160
57
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
trimestres. Pour certains salariés, cette mesure n'était toutefois pas si
défavorable que cela lorsque l'entreprise l'assortissait d'une indemnité
substantielle, de surcroît partiellement défiscalisée. Mais tous ne se la
voyaient pas proposer.
Le plan du gouvernement interdit la signature de ce type d'accord
et ceux actuellement en vigueur ne s'appliqueront plus à partir du 1er
janvier 2013. Enfin le plan comporte aussi des dispositions visant à
inciter les entreprises à garder, voire à embaucher des seniors.
Le gouvernement réduit tout d'abord la contribution Delalande,
qui pénalise les entreprises licenciant un salarié embauché à plus de
45 ans. Contribution qui sera définitivement supprimée à compter du
1er janvier 2008.
Le plan crée ensuite un CDD senior de deux fois dix-huit mois
pour les salariés de plus de 57 ans inscrits à l'ANPE depuis au moins
trois mois ou bénéficiant d'une convention de reclassement personnalisé. Il réserve également 20 000 contrats initiative emploi - sur les 50
000 prévus - aux chômeurs de plus de 50 ans.
Enfin, à ces principales mesures s'ajoute une kyrielle d'autres dispositions visant à améliorer l'accueil des seniors dans les ANPE, à encourager leur formation... 31 mesures au total.
Des entreprises réticentes
Les sociétés regardent ces mesures avec un certain scepticisme.
Aucun CDD senior n'a été signé.«Un cadre de 25 ans n'a pas envie
d'être encadré par quelqu'un de 60 », constate un DRH à propos du tutorat, qui n'entrevoit d'avenir pour cette formule que dans les métiers de
la production. Pour contourner la contribution Delalande, les sociétés
ont décidé de ne plus embaucher et de proposer aux plus de 50 ans une
activité au travers d'une société de portage. Sans aucune garantie pour
le salarié... Pour changer ces pratiques, il faudra du temps, et surtout
que les entreprises aient l'assurance que de nouvelles dispositions ne
viendront pas contredire celles-ci après l'élection présidentielle.
58
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
La Banque mondiale et la lutte anti-corruption
Aperçu:
Les prêts de la Banque mondiale en faveur de la gouvernance,
des réformes du secteur public et de l’état de droit, qui, tous, sont
essentiels à la réduction de la pauvreté, atteignaient 2,9 milliards de
dollars EU, au cours de l’exercice fiscal 2005.Ceci représente environ
13% du total du nouveau programme de prêts de la Banque mondiale ;
La Banque possède un téléphone rouge anti-corruption au niveau
mondial, qui fonctionne 24 heures par jour ;
Pour garantir des résultats dans sa lutte anti-corruption, la
Banque a chargé son Département de l’intégrité institutionnelle de
faire des investigations sur toute accusation de fraude et de corruption,
tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’institution. Un Comité des
sanctions statue sur les cas, et impose les sanctions ;
À ce jour, plus de 330 compagnies et particuliers se sont vu
refuser la possibilité de faire des affaires avec la Banque mondiale, et
leurs noms, et les sanctions qui leur ont été imposées, ont été affichés
sur le site Web extérieur de la Banque mondiale ;
L’Unité d’enquêtes de la Banque comprend plus de 50
personnes, et des douzaines d’autres agents dans différents
départements de la Banque collaborent aux efforts anti-corruption des
pays en développement, et à la recherche en matière de corruption et
de gouvernance ;
Au 30 juin 2005, la Banque avait déféré 31 cas de fraudes ou de
corruption aux instances de pays membres, avec pour résultat 25
condamnations pénales ;
Aujourd’hui, la Banque dépense 10 millions de dollars EU, par
an, pour ses enquêtes et sanctions, plus que toutes les autres banques
de développement multilatérales réunies.
Problématique
Au cours des neuf dernières années, la Banque mondiale a
considérablement rehaussé l’importance de la lutte contre la
corruption pour le développement, tant auprès de son personnel
qu’auprès de ses clients.La lutte contre la corruption est aujourd'hui un
aspect essentiel de ses interventions, qu’il s’agisse d’analyse des
59
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
questions économiques et sociales, ou de la conduite des projets
qu’elle finance.L’approche, au coup par coup, utilisée dans le passé
pour traiter des cas de fraude et de corruption dans les pays membres
de la Banque, dans ses projets, ou parmi son personnel, a été
remplacée par une approche systématique et à très haute visibilité qui
fait aujourd'hui de la Banque mondiale, le chef de file des banques de
développement multilatérales en matière de lutte contre la corruption.
La Banque mondiale a mis en place une stratégie anti-corruption
globale et intégrée.Le message central, fondé sur des recherches
intensives, est diffusé au public le plus large possible : la corruption
constitue un obstacle à la croissance et à la réduction de la
pauvreté.Son exécution repose en partie sur une équipe d’enquêteurs,
qui a rapidement acquis la réputation de pouvoir débusquer les
personnes coupables de pratiques de fraude, ou de corruption, dans les
projets de la Banque.L’approche de la Banque en matière de lutte anticorruption requiert des actions dans quatre domaines principaux :
Fournir une assistance aux pays qui demandent de l’aide pour
maîtriser la corruption ;
Faire des efforts anti-corruption, une priorité de l’analyse de la
Banque et des décisions de prêts concernant les pays ;
Contribuer aux efforts de lutte anti-corruption à l’échelle
internationale ; et
Faire ce qu’il faut pour empêcher la fraude et la corruption dans
les projets financés par la Banque.
Initiative de la Banque mondiale
en matière de lutte contre la corruption
La Banque mondiale considère la corruption, à la fois comme un
symptôme, et comme une cause des lacunes institutionnelles.Elle
fleurit là où les politiques économiques sont mal conçues, où il n’y a
pas de concurrence, et où l’obligation des institutions publiques de
rendre compte est faible.Le manque de gouvernance et la corruption
restent parmi les problèmes les plus complexes auxquels sont
confrontés aujourd’hui les clients de la Banque mondiale.Cette
dernière donne aux pays des conseils sur la façon d’améliorer la
transparence et la responsabilisation de leurs services publics, le canal
des analyses et des opérations conduites par ses département60
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
srégionaux, son Département de la réduction de la pauvreté et de la
gestion économique (PREM), l’Institut de la Banque mondiale (WBI),
et son Département juridique.
Les initiatives anti-corruption internes de la Banque mondiale
comprennent des enquêtes et des travaux analytiques entrepris par le
Département de l’intégrité institutionnelle (INT).L’INT a pour mandat
de faire des enquêtes sur toute accusation de fraude et de corruption
dans les projets financés par la Banque, ainsi que sur des accusations
de mauvaise conduite par son personnel.Avec PREM et WBI, INT
mène également des opérations de type préventif, comme par exemple
la formation du personnel pour la détection et la prévention de la
fraude, et de la corruption dans les opérations de la Banque.La Banque
fait fonctionner un téléphone rouge (1-800-831-0463 ), ouvert à son
personnel et au public, pour leur permettre de rapporterdes incidents
de corruption.Ces rapports peuvent être également transmis en ligne à
l’équipe INT.L’institution possède aussi un Bureau d'éthique
professionnelle, qui conseille le personnel en matière d’éthique et de
conflits d’intérêts.
L’INT participe également aux examens fiduciaires des projets
financés par la Banque, menés par ses représentations régionales.Ces
examens, qui portent sur l’exécution des responsabilités financières, sont
conçus pour réduire la corruption en s’assurant que les contrôles
financiers appropriés et les mécanismes de surveillance sont en place.
L’INT se prépare également à lancer un programme de divulgation
volontaire officielle, visant à permettre aux entreprises de faire un
rapport, de façon volontaire, sur des cas de corruption dans lesquels elles
auraient été impliquées, en échange d’une réduction de sanction et d’un
engagement à travailler avec la Banque, en vue de développer et de
mettre en application des politiques et mesures anti-corruption.
L’équipe INR comprend plus de 50 professionnels de toutes
disciplines, et provenant de plusieurs pays, y compris des analystes
financiers, des chercheurs, des enquêteurs, des avocats, d’anciens
procureurs, des comptables judiciaires, et des anciens membres du
personnel opérationnel dela Banque.À la fin de juin 2005, l’INTavait
244 cas ouverts, et, depuis 1999, a conduit des enquêtes sur 2.700
accusations de fraude ou de corruption, tels que des vols, des
61
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
collusions de soumission, des pots de vin, des cas de collusion ou de
coercition par des soumissionnaires, des fraudes dans la performance
de contrats, des substitutions de produits, des escroqueries au moyen
de courrier électronique ou de fax, et des mauvaises utilisations des
fonds dela Banquemondiale .Grâce à ces efforts, la Banque a pu
imposer des sanctions à plus de 330 compagnies et particuliers.
Actions concrètes en matière de lutte contre la corruption
La priorité, de plus en plus grande, accordée par la Banque aux
travaux de lutte anti-corruption, et, de façon plus large, à la gouvernance
du secteur public et aux réformes institutionnelles, se reflète dans son
portefeuille de prêts.Au cours de l’exercice fiscal 1995, à peine 0,6% des
prêts de la Banque étaient destinés à appuyer des réformes de la dépense
publique, de la gestion des finances publiques et de la passation des
marchés.Par contraste, au 30 juin 2005, ce chiffre se montait à 4,6%.Au
cours de l’exercice fiscal 2005, près de la moitié des nouveaux projets de
la Banque avaient au moins un projet abordant des questions de
gouvernance, de secteur public ou d’état de droit.La proportion de
nouveaux projets ayant des volets de responsabilisation et de lutte anticorruption est passée de 0,4% au cours des exercices fiscaux 1995–96 à
une moyenne de 5% au cours des exercices fiscaux 2004–2005.
Les recherches intensives, entreprises ces 10 dernières années, ont
montré, de façon convaincante, que la qualité de la gouvernance a un
impact important, sinon prédominant sur la croissance économique, et
que la corruption fausse l’allocation et l’utilisation des ressources
publiques, et, en fin de compte, elles contrecarrent les efforts de
réduction de la pauvreté.Par conséquent, assurer l’existence d’une
bonne gouvernance est devenu une priorité des initiatives anticorruption de la Banque mondiale.Ces dernières années, plus de 10%
du portefeuille actif de la Banque (plus de 9 milliards de dollars EU)
ont eu pour objet d’aider les pays à construire des institutions du
secteur public qui soient à la fois efficaces et responsables.
Les mesures de gouvernance anti-corruption sont définies dans les
stratégies d’assistance au pays. Ces dernières sont en fait les «plans
d’entreprise de la Banque mondiale », et serviront à guider ses
interventions à moyen terme dans un pays.Cette mesure permet
d’identifier à la fois les lacunes en matière de gouvernance, et les mesures
62
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
envisagées par le gouvernement, et par la Banque pour les corriger.
Les programmes de gouvernance de la Banque mondiale
encouragent :
La lutte anti-corruption
Une gestion plus efficace des finances publiques, y compris
l’administration des recettes
Une réforme de la fonction publique
Des réformes juridiques et judiciaires
Une administration publique plus efficace, y compris la
décentralisation et des réformes dans la prestation des services publics.
L’Institut de la Banque mondiale (WBI)
L’Institut de la Banque mondiale (WBI) facilite la mise en place
de programmes orientés vers l’action et le mode participatif, destinés à
promouvoir la bonne gouvernance, et à aider les pays clients à
développer leurs capacités.
L’Institut appuie des programmes destinés à améliorer la
gouvernance et à maîtriser la corruption, en collaboration avec les
opérations de la Banque mondiale, et, souvent, en partenariat avec des
organisations internationales, dans près de 30 pays, principalement en
Afrique subsaharienne, en Amérique latine, en Europe de l’est et du
centre, et, plus récemment, en Asie.
Le WBI utilise une approche intégrée pour développer les
capacités, assurer la gouvernance, et lutter contre la corruption.Les
objectifs des stratégies de gouvernance et de lutte anti-corruption du
WBI sont les suivants :
Aller au-delà des simples dysfonctionnements du secteur public
(les symptômes) pour aider les pays à intégrer des réformes
institutionnelles, réglementaires et économiques (les fondements),
pour mettre en œuvre des diagnostics et des analyses rigoureux. Dans
ce contexte, il faut noter que le WBI publie des données et des
analyses évaluant différentes dimensions de la gouvernance dans 29
pays et territoires. Ces travauxont permis à un public très large de
prendre conscience du problème, tant au niveau national que mondial.
Ils ont également aidé la formulation de nombreuses réformes de
politique.)Des indicateurs, construits par le WBI sur la base de
63
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
centaines de variables, mesurent la représentativité et la
responsabilisation, la stabilité politique, et l’absence de violence et de
terreur, l’efficacité du gouvernement, la qualité de la réglementation,
l’état de droit, et la maîtrise de la corruption.
Mobiliser un public aussi large que possible pour lutter contre la
corruption.
Passer d’un processus de formation traditionnel à la
dissémination de la connaissance, fournir des conseils de politique
fondés sur les recherches et les constats opérationnels les plus récents,
et avoir recours à des activités de mode participatif, en favorisant
l’établissement de consensus.
Intensifier l’impact de ses activités, en utilisant de nouveaux
outils pour la dissémination de la connaissance, l’innovation, et la
gestion des risques.
Montrer l’exemple
Tout programme, qui a pour vocation de maîtriser la corruption à
l’échelle mondiale, se doit de montrer l’exemple en matière de bonnes
pratiques dans son institution d’origine.La Banque a reconnu ce
principe, et examine ses propres opérations de façon à mettre un terme
à des conflits d’intérêt et autres pratiques de corruption au sein de son
personnel.En 2003, la Banque a renforcé ses règlements, obligeant ses
cadres supérieurs à divulguer des informations financières les
concernant.Tous les cadres supérieurs de la Banque ont aujourd’hui
pour obligation de fournir un état annuel de leurs intérêts financiers, et
de ceux de leur famille immédiate.
La Banque exige également que toutes les SAP abordent les
questions de gouvernance.Dans certains des pays les plus à risques, la
gouvernance et la lutte anti-corruption sont en fait devenues le cœur du
programme national tout entier.Par exemple, la stratégie de la Banque
pour l’Indonésie identifie la mauvaise gouvernance comme étant le
principal facteurempêchant la réduction de la pauvreté.Par conséquent,
la totalité du programme national, sous forme d’assistance technique, de
prêts, d’activités par la SFI et la MIGA, et de coordination de l’aide, a
pour objectif d’aborder ces questions.La gouvernance et la lutte anticorruption constituent des thèmes centraux de la stratégie d’assistance de
la Banque. Cette dernière recommande de lier le volume des prêts aux
64
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
progrès réalisés en matière de gouvernance et de lutte anti-corruption,
d’exiger des plans anti-corruption et des réformes fiduciaires qui
s’appliqueront à la totalité des projets. Elle recommande également de
choisir des projets qui permettent d’aborder de façon spécifique des
problèmes de gouvernance, et de fournir des fonds aux responsables
locaux des réformes pour leur permettre d’entreprendre des interventions
qui réduisent la pauvreté.Les autres innovations comprennent le
recrutement du personnel nécessaire pour exécuter cette SAP dans la
représentation résidente de la Banque mondiale, à savoir un conseiller
résident en matière de gouvernance, et une équipe fiduciaire qui
comprend des enquêteurs et des conseillers en matière de projets.Elles
comprennent également la formation d’un comité anti-corruption au sein
même de la mission résidente de la Banque mondiale, et une
collaboration active avec la société civile dans ce domaine.
65
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
Учебное издание
Составители:
Зарецкая Евгения Викторовна
Кирюшина Анна Вячеславовна
ФРАНЦУЗСКИЙ ЯЗЫК
Человеческие ресурсы
Практикум по деловому языку
Редактор, корректор М. В. Никулина
Правка, верстка М. В. Никулина
Подписано в печать 03.12.2012. Формат 60 841/16.
Усл. печ. л. 3,95. Уч.-изд. л. 3,0.
Тираж 20 экз. Заказ
Оригинал-макет подготовлен
в редакционно-издательском отделе ЯрГУ.
Ярославский государственный университет им. П. Г. Демидова.
150000, Ярославль, ул. Советская, 14.
66
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
67
Copyright ОАО «ЦКБ «БИБКОМ» & ООО «Aгентство Kнига-Cервис»
68
Документ
Категория
Без категории
Просмотров
11
Размер файла
825 Кб
Теги
язык, 894, человеческой, французская, ресурсы
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа