close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Le Telegramme Brest 988 2017

код для вставкиСкачать
Brest
Version Femina
Les confidences de Guillaume Canet de retour au cinéma
N° 988. Dimanche 5 février 2017/ www.letelegramme.fr / Tél. 09.69.36.05.29 / 1.10 ¤
.
BREST PREND
LE LARGE !
Photo François Destoc
PRÉDICAT
LA GRAMMAIRE
EN ÉBULLITION
En quoi consiste ce prédicat qui agite enseignants,
intellectuels et même politiques ? Une nouvelle
notion simplifiant l’apprentissage de la grammaire
française ou une réforme qui va abaisser le niveau
des élèves ? Partisans et opposants animent la
polémique derrière laquelle se cache une réelle
inquiétude des professeurs. Page 3
Photo Joseph Grass
GROIX - LANILDUT
La « godilleuse »
du futur
Hier, les Brestois se sont imposés 2-0, à domicile, face à Sochaux. Cette victoire conforte leur place de
leaders du championnat de Ligue 2 en creusant l’écart avec leurs poursuivants. Mais surtout, elle
permet maintenant aux joueurs de Jean-Marc Furlan de viser officiellement la montée ! Cahier Sports, page 8
DÉCRET TRUMP
Première victoire
pour les opposants
Page 4
OUVERT 7J/7
LES DIMANCHES
MX180047
Photo Nicolas Créach
Écologique et gratuit, l’art de godiller fait partie
de l’imaginaire maritime en Bretagne. À tel point
qu’à Groix (ci-dessus) et Lanildut, des passionnés
ont décidé de construire la « godilleuse » du
futur, un bateau capable d’atteindre les 5 nœuds
et qui coûterait moins de 2.000 ¤. Page 6
10 h-12 h 15
et 14 h-19 h
NOUVEL ARRIVAGE DE FRUITIERS
€
QUENOUILLE
,90
de 2 ans - Racines nues
13
BOUQUET
DE 10
TULIPES
PENSÉES
VIOLAS
La barquette
de 6
€
3,90
LOT DE 3 ROSIERS POMMES
4,50
€
DE TERRE
9,90
€
TALENTINE
1,5 kg
5,30
€
4,90
€
VENTE MÉLANGE DE
DE GRAINES OISEAUX
LA NATURE
POULES DE
1 kg
€
1,90
02 98 40 14 65
Échangeur RN 12 - Route de Lesneven
SAINT-THONAN & LE FOLGOËT
2 D’UNE SEMAINE À L’AUTRE
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
LA SEMAINE
Lundi 6.
65 ans de règne ! À l’occasion de
ses 65 ans de règne, la reine
d’Angleterre deviendra le premier
monarque britannique à pouvoir
célébrer son jubilé de saphir.
Le 6 février représentant pour elle
également l’anniversaire du jour
de la mort de son père, aucune
cérémonie n’est prévue.
Mercredi 8.
Ça roule toujours pour le rétro.
Du 8 au 12 février, les amoureux
des automobiles aux belles
courbes, des plus prestigieuses
(Ferrari, Porsche, Jaguar…) aux
plus populaires, ont rendez-vous
sur 65.000 m² au parc des Expositions de la porte de Versailles, à
Paris, pour le salon Rétromobile.
Jeudi 9.
Des chasseurs de pinsons, une
espèce d’oiseaux protégée, sont
jugés pour chasse illégale et
braconnage en novembre 2015.
Les images de l’altercation entre
Allain Bougrain-Dubourg, président
de la Ligue pour la protection des
oiseaux (LPO), partie civile, et
un propriétaire de terres agricoles,
« l’homme en slip et à la pelle »,
avaient fait le tour du monde.
Aldrin fait le buzz
Bomber métallisé sur le dos et chaussures assorties, Buzz Aldrin, 87 ans, le deuxième homme à avoir marché sur la Lune, a relevé, la tête haute, un
nouveau défi, mardi : défiler à l’occasion de la Fashion Week, à New York. Sur l’invitation du styliste Nick Graham, l’astronaute a parfaitement rempli son
rôle. Il a même trouvé l’exercice « aussi facile que de marcher sur la Lune ». Ci-dessus, Buzz Aldrin, décontracté, avant de monter sur scène. (Photo AFP)
LES BRETONS D’OUEST EN EST
Vendredi 10.
32e Victoires de la musique.
La cérémonie des Victoires
de la musique sera retransmise sur
France 2. Dans la catégorie Artiste
Masculin de l’Année, on retrouve
les deux compères Benjamin Biolay
et Vincent Delerm, et aussi Renaud
qui a fait son grand retour en
2016. Pour L’Artiste Féminine de
l’Année, concourent deux grandes
révélations de l’année 2016,
Imany et Jain (ci-dessous, aux
Vieilles Charrues) au côté
de Véronique Sanson.
Richard
Ferrand
député
Guillaume
de Tonquédec
acteur
Benoît Hamon
candidat à la
présidentielle
M.-E. Leclerc
patron
Campagne et compagne
Une nouvelle aventure
À la claire fontaine
À la barre de Bercy ?
C’est en off. Mais tout de même
devant les caméras de LCI. « Entre
nous, est-ce que Brigitte Macron travaille avec son mari ? », demande
Audrey Crespos Mara au bras droit
d’Emmanuel Macron, Richard Ferran. « Elle le soutient. Elle participe
parfois à des réunions, donne son
avis comme la dizaine de personnes
qui entourent Emmanuel Macron »,
répond le député breton. La belle
semble rester sur sa faim. Ferrand
se fait gentiment ironique : « Je
vais vous dire quelque chose en
off : elle est bénévole ! ». N’y voyez
aucune perfidie. La journaliste
insiste. Richard Ferrand poursuit sa
démarche : « Elle est compagnon,
enfin
plutôt
compagne
d’En Marche ! C’est quelqu’un de
très engagé. Elle s’investit. Un peu
comme ma femme qui me soutient
dans mes campagnes électorales.
En bénévole aussi ! ». En Marche !
avec Macron, ce ne serait pas le chemin (de croix) de Fillon.
Fin de clap pour « Fais pas ci, fais
pas ça ». La neuvième saison, diffusée à partir de mercredi, sera la
dernière. Sans tout dévoiler,
rebondissements, émotions et
éclats de rires assurés. « Il vaut
mieux arrêter, il ne faut pas faire
la saison de trop », assure
Guillaume de Tonquédec, alias
Renaud Lepic. Vrai. Et faux. « Je
n’ai jamais voulu arrêter. Aujourd’hui, je suis triste car j’ai adoré
cette aventure », déplore le Breton. Il avoue : « J’ai une profonde
affection pour Renaud Lepic. Je lui
dois tellement de moments savoureux. Renaud est à la fois simple et
complexe intérieurement. Il est
capable d’assouplir ses principes
pour sa famille, au prix de sa carrière. » L’ex de « Fais pas ci, fais
pas ça », fait ça : Guillaume de
Tonquédec retrouve les planches
du Théâtre de Paris, à partir du
7 février dans « La garçonnière ».
De l’air.
On connaît pas mal d’histoires sur le
petit Benoît, l’outsider sorti vainqueur de la primaire de la « Belle
Alliance Populaire ». On ne connaissait pas celle-ci, « la plus grande
honte » de sa vie. Flash- back. Brest.
Un samedi après-midi de la fin des
années 80. Benoît Hamon tracte avec
un pote, place de la Liberté. « Trois
gars costauds du FN arrivent. L’un
d’entre eux me colle une grosse gifle.
Et devant tout le monde, il me jette
dans la fontaine à eau ! », raconte le
Breton à Libération. Penaud et dégoulinant, Benoît Hamon regagne la section du PS de Brest. Une semaine
plus tard, même heure, même
endroit, Benoît tracte. Les costauds
du FN reviennent. Les militants du PS
qui se planquaient sortent de leur
cachette. Benoît prend sa revanche.
Il met une gifle au costaud du FN et
le pousse à son tour dans la fontaine.
Coriace et pugnace, le Breton
Hamon. Ses adversaires désormais le
sauront.
Les Français verraient qui pour
diriger Bercy ? Selon un sondage
BVA, publié cette semaine à l’occasion du 24e Salon des Entrepreneurs de Paris, ils ont choisi leur
homme. Et oui : le Breton MichelEdouard Leclerc ! C’est lui qui
décroche la première place du
podium. La question posée : « Si
vous étiez Premier ministre,
lequel de ces entrepreneurs choisiriez-vous comme ministre de
l’Économie pour défendre l’économie et relancer la croissance ? ».
Michel-Edouard
Leclerc l’emporte avec 21 % des
citations, devant Xaviel Niel, le
fondateur de Free (19 %) et Bernard Arnault (16 %). Un autre Breton, Vincent Bolloré, arrive en
7e position avec 6 %, ex aequo
avec Serge Dassault. De beaux
lauriers pour Michel-Edouard, le
gars de Landerneau.
Catherine Magueur
3 LE FAIT DU JOUR
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Grammaire. La polémique « prédicat »
Yvon Corre
Alain Finkielkraut
Grammaire classique
Chaque matin, au petit déjeuner, Marie déguste un grand bol de lait
Sujet
Complément circonstanciel de temps
Verbe
Complément d’objet direct
Avec prédicat
Chaque matin, au petit déjeuner, Marie déguste un grand bol de lait
Complément de phrase (CdP)
Ce qui n’est pas obligatoire pour
la compréhension de la phrase.
Sujet
(S)
Prédicat (P)
Le prédicat apporte
une information à propos du sujet.
Autres exemples
Hier matin , les élèves ont fait du sport en salle
Cdp
termes trop techniques, tout en permettant à l’élève de disposer d’un
principe clair d’analyse : la phrase
française est constituée de deux éléments essentiels (le sujet et le prédicat), auxquels on peut éventuellement ajouter des éléments qui
sont, quant à eux, déplaçables ou
supprimables ». Pour résumer, la
démarche vise à aller du simple au
plus complexe.
> Le prédicat c’est quoi ?
La notion de prédicat a été introduite dans les nouveaux programmes de 2015. Ce n’est pas
une notion vraiment nouvelle : Aristote, déjà, parlait de relation prédicative. Pour faire simple, il y a dans
une phrase le sujet (ce dont on
parle) et le prédicat (ce que l’on dit
du sujet) Exemple : dans la phrase
« le bateau quitte Concarneau », le
bateau, c’est le sujet, et le prédicat
c’est « quitte Concarneau ». Le prédicat, c’est en quelque sorte le nom
qui est donné à la fonction du
groupe verbal. Il permet de faire la
distinction entre la nature du
groupe verbal et sa fonction.
> La fin du COD ?
L’introduction du prédicat à partir
du cycle 3 (CM1, CM2, 6e) constituet-elle une simplification de la grammaire ? Signerait-elle la fin du
COD (complément d’objet direct) ?
Le CSP s’en défend : « Le Conseil
n’a procédé à aucune simplification
de la grammaire dont les règles et
les principes restent inchangés (…).
Le concept est nouveau dans les programmes mais pas du tout en grammaire. Le prédicat ne se substitue
pas aux compléments du verbe qui
continuent à être étudiés systématiquement ». L’identification du COD
> Pourquoi le prédicat ?
Le Conseil supérieur des programmes (CSP) explique qu’il « a
souhaité modifier les règles d’enseignement de la grammaire pour les
rendre plus efficaces (..). Le prédicat contribue, pour l’analyse de la
phrase simple, à relativiser l’importance d’un grand nombre de
S
est seulement repoussée en 5e.
> Pourquoi cette polémique ?
Un certain nombre d’intellectuels
sont montés au créneau pour
dénoncer le prédicat qui, selon eux,
contribue au nivellement par le
bas. C’est le cas d’Alain Finkielkraut, pour qui le prédicat « n’est
pas un concept mais un gouffre
dans lequel on fait tomber toutes
les distinctions que la grammaire a
pour fonction de nommer et d’apprendre aux élèves (…). À la baisse
du niveau des élèves correspond,
hélas, une baisse du niveau de l’enseignement ».
Des politiques aussi s’en sont
mêlés. « Un nouveau symbole de la
dérive de l’enseignement qui
s’éloigne du bon sens », a twitté
François Fillon. Ce à quoi le CSP a
répondu, dans un communiqué,
qu’il s’agit, au contraire, de permettre aux élèves d’avoir « une
meilleure maîtrise grammaticale à
la fin de la scolarité obligatoire, à
l’écrit comme à l’oral ».
P
> Qu’en pensent
les enseignants ?
Ils sont assez partagés. Un professeur des écoles du Centre-Bretagne,
qui veut garder l’anonymat, dit ne
pas en penser du bien, tout en
reconnaissant qu’il a des collègues
d’un avis différent. « Le prédicat
permet de globaliser tous les compléments sans faire de différence.
C’est une simplification dommageable. Je suis les consignes, mais
je n’adhère pas. »
Blogueuse (« Charivari à l’école »)
et enseignante en CM2 en Sologne,
Delphine Guichard comprend l’agacement des enseignants. « Le problème est qu’ils n’ont pas du tout
été accompagnés ».
Mais pour elle, le prédicat est une
bonne chose : « C’est un découpage plus simple de la phrase au
service de la compréhension et de
la rédaction ». Elle rappelle qu’au
Québec, où les élèves ont d’excellents résultats dans les enquêtes
PISA, c’est une notion utilisée
depuis longtemps.
« Une réelle inquiétude des enseignants »
sémantique. Difficile d’expliquer à un
enfant la différence entre un sujet du
verbe et le sujet de la phrase. Mais de
là à déclencher cette polémique, ça
me paraît excessif.
Jean-Christophe Pellat est
professeur à l’Université
de Strasbourg. Linguiste
et grammairien, il
a participé à l’élaboration
du manuel scolaire
« Grammaire et Cie »
(éditions Hatier).
> Mais le prédicat est-il bon pour
l’apprentissage de la grammaire ?
Ça part d’une bonne intention. On
veut faire prendre conscience à l’enfant qu’une phrase, ce n’est pas n’importe quoi, que ça sert à transmettre
du sens. Mais, encore une fois, le problème, c’est la superposition terminologique des notions. C’est pourquoi,
dans le manuel auquel j’ai participé,
on a fait le minimum. On l’a introduit
au CM2 et on a fait l’impasse sur le
CM1 en faisant un travail aussi simple
que possible.
Photo François Destoc
La phrase
« Le prédicat n’est
pas un concept
mais un gouffre
dans lequel on fait
tomber toutes
les distinctions
que la grammaire
a pour fonction
de nommer
et d’apprendre
aux élèves. »
Avec ou sans prédicat
Le Télégramme - Source : Charivari à l’école
Après la réforme
de l’orthographe,
une nouvelle polémique
agite les réseaux sociaux
et les salles de
professeurs. Elle a pour
nom le prédicat.
Introduite dans
les nouveaux
programmes scolaires,
c’est une nouvelle façon
d’apprendre la grammaire
à partir du CM1,
présentée comme plus
progressive. Sauf que,
pour certains, ce prédicat
va abaisser le niveau
des élèves.
> Que pensez-vous de cette polémique sur le prédicat ?
C’est une sorte de crise de saison. L’an
dernier, exactement à la même
époque, certains ont découvert que
dans les nouveaux programmes, on
allait appliquer des rectifications en
orthographe. Cette année, c’est le prédicat. Pour moi, c’est évidemment une
affaire politique, une attaque contre la
ministre. Cela dit, cet arrière-fond précisé, il y a une réelle inquiétude des
enseignants.
> Comment expliquez-vous
cette inquiétude ?
Au départ, il y a un problème de terminologie. La majorité des enseignants
ne savent pas ce qu’est le prédicat. Ils
sont désarçonnés car ils sont face à
un terme qu’ils n’ont pas l’habitude
d’employer.
> À partir de quelle classe
le prédicat est étudié ?
Officiellement, il doit être étudié au
cycle 3 (CM1, CM2, 6e). Mais déjà au
cycle 2, on doit le travailler sans dire
aux élèves ce qu’est le prédicat. Le prédicat est important car c’est le fil
conducteur des nouveaux programmes. Le prédicat, c’est uniquement une question de sens. Dans la
phrase « La Bretagne est une région
magnifique », il y a le sujet - « La Bretagne » - et le prédicat - « est
une région magnifique » -, c’est-à-dire
ce que je dis du sujet. Le problème,
c’est qu’à une analyse syntaxique de
la phrase, on ajoute une analyse
> Est-ce la fin du COD
(complément d’objet direct),
comme l’affirment certains ?
Les programmes parlent d’une limitation de la terminologie grammaticale,
ce qui pour moi est une bonne chose.
Mais limitation n’est pas interdiction.
Ceux qui disent « c’est fini, on n’a plus
le droit d’étudier le COD », eh bien
non. C’est faux. Dans les nouveaux
manuels, on parle encore de COD et de
COI (complément d’objet indirect).
4 MONDE-FRANCE
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
À l’affiche
Le chiffre du jour
Les traditions du désert
Sweihan, au cœur du désert des Émirats, accueille
la 11e édition du festival annuel du patrimoine
Sultan ben Zayed. Au programme : danses bédouines,
courses et concours de beauté de chameaux. Une ode
aux traditions, à 100 km des gratte-ciel d’Abou Dhabi.
Roumanie.
Le décret contesté
va être abrogé
Le nombre de sacs plastique retrouvés dans
l’estomac d’une baleine qui s’est échouée, il y a
quelques jours, au large de la Norvège. Preuve que
la pollution des mers est bel et bien une réalité...
Un juge de Seattle a
bloqué l’application, hier,
du décret migratoire
de Donald Trump.
Conséquence immédiate,
l’administration
américaine a été
contrainte de rouvrir
les portes des États-Unis
aux ressortissants des
sept pays musulmans
visés. La Maison-Blanche
a promis de répliquer.
À Londres (Royaume-Uni), au moins
10.000 personnes ont manifesté contre
le décret de Donald Trump et dénoncé
la « collusion » entre la Première
ministre britannique, Theresa May,
et le milliardaire américain.
Photo AFP
Photo AFP
Décret de Trump. Le bras de fer
Soucieux de ne pas « diviser » son
pays, le Premier ministre roumain,
Sorin Grindeanu, a annoncé,
hier soir, l’abrogation, dès aujourd’hui, du décret assouplissant la
législation anticorruption, un texte
qui, depuis son adoption mardi, a
provoqué plusieurs jours de manifestations d’une ampleur inédite (plus
de 200.000 personnes chaque jour)
dans le pays depuis la chute du communisme. L’annonce du social-démocrate a été accueillie par quelque
100.000 protestataires rassemblés
devant le siège du gouvernement à
Bucarest, selon les médias, et des
dizaines de milliers de manifestants
dans le reste du pays. Un nouveau
projet de loi sera rédigé, en vue,
cette fois, d’être soumis au Parlement. Il n’introduira pas de
seuil délictuel
de
200.000 lei
(44.000 euros) de préjudice pour les
délits d’abus de pouvoir. La réforme
pénale décriée faisait craindre à ses
adversaires un retour en arrière
pour la lutte anticorruption en Roumanie. Le gouvernement a été critiqué pour vouloir mettre à l’abri de
la justice le chef du PSD (Parti
social-démocrate), Liviu Dragnea,
actuellement en procès dans
une affaire d’emplois fictifs.
Le bras de fer est engagé entre
Donald Trump et la justice américaine et pourrait bien se terminer à
la Cour suprême. La Maison-Blanche
a annoncé que le ministre de la Justice de l’État de Washington déposera, dès demain, une « injonction d’urgence » pour faire appliquer le
décret anti-immigration que le juge
fédéral Robart a temporairement bloqué. « L’opinion de ce soi-disant
juge, qui, en gros, prive notre pays
de sa police, est ridicule et sera cassée ! », avait déjà réagi, hier matin,
le nouveau président américain.
« Personne n’est au-dessus de la loi,
pas même le Président », s’est, pour
sa part, félicité le démocrate Bob Ferguson qui avait porté plainte, lundi,
pour invalider des points clés du
décret présidentiel.
Premiers effets
Les conséquences de la décision du
juge Robart se sont traduites, hier,
par un renversement des restrictions
imposées par le décret, qui ferme
provisoirement les frontières des
États-Unis aux réfugiés et aux ressortissants de sept pays à majorité
musulmane (Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen).
Les contrôles aux frontières sont
revenus aux procédures habituelles.
La diplomatie américaine a annoncé
être revenue sur la révocation de
quelque 60.000 visas. Et plusieurs
compagnies
aériennes,
dont
Air France, Qatar Airways et Lufthansa, ont recommencé à transporter,
vers les États-Unis, les ressortissants
des sept pays qui y étaient récemment interdits d’entrée.
Depuis une semaine, le
décret
signé par Donald Trump suscite l’indignation à travers le monde. Plusieurs milliers de personnes ont de
nouveau manifesté, hier, à Londres,
Berlin et Paris, contre ce texte, aux
cris de « Trump à la poubelle ! », ou
« Combattez l’ignorance, pas les
immigrés ! ».
Regain de tension avec l’Iran
Au plan international, la tension est
également encore montée d’un cran,
entre Washington et Téhéran. Au lendemain de nouvelles sanctions américaines, l’Iran a persisté et mené des
exercices militaires incluant des missiles. Le chef du Pentagone, James
Mattis, a, lui, affirmé que l’Iran était
« le plus grand État soutenant le terrorisme au monde ».
Canyons sous-marins.
Les activités humaines les dégradent
Chine. Le commerce
de l’ivoire interdit
mais pas mort
observe aussi une tendance aux
dégâts dans les secteurs en
pente douce, là où l’on trouve
des traces de chalut. Les forages
pour exploiter le sous-sol
apportent aussi leur lot de destructions. Les métaux, les filets,
les plastiques sont présents également, qui étouffent ces précieux animaux. Enfin, les déversements de résidus miniers terrestres n’aident pas (plutôt en
Méditerranée).
On n’en mesure pas
encore l’ampleur exacte
mais les écosystèmes
des canyons sous-marins
souffrent des activités
humaines. L’impact sur
la nature pourrait aussi
avoir des conséquences
économiques.
À 1.545 mètres de profondeur, dans
le canyon de Lampaul.
Les océans ont aussi leurs
grands canyons et le Golfe de
Gascogne en compte 300 (près
de 10.000 dans le monde, dont
10 % dans des zones protégées),
tels des fjords issus d’anciennes
rivières, qui descendent du plateau continental, de 200 à
3.000 m de profondeur. Ainsi le
Canyon de Brest, à 250 km au
large de la rade.
Un réseau international de scientifiques, Incise, a été créé
en 2012. En 2014, il a décidé de
Photo Ifremer, campagne BobEco 2011
David Cormier
Photo d’archives EPA
La Chine, premier marché mondial de
l’ivoire, a annoncé que la vente et la
transformation d’objets en ivoire
seraient entièrement interdites d’ici
fin 2017. Les 34 ateliers de sculpture et
143 magasins répertoriés dans le pays
devront cesser leur activité, dont certains dès le 31 mars. Rappelant
qu’entre 20.000 et 30.000 éléphants
sont massacrés, chaque année, pour
leur ivoire, le WWF (Fonds mondial
pour la nature) a applaudi. Bannir tout
commerce de l’ivoire s’annonce toutefois compliqué dans un pays miné par
les transactions illégales (800 affaires
de contrebande d’ivoire découvertes
chaque année en Chine). La crainte :
que le prix des pièces acquises sous le
manteau s’envole, enrichissant les trafiquants. Et que Hong-Kong, qui n’entend cesser le commerce de l’ivoire
qu’en 2021, devienne une plaque tournante pour blanchir l’ivoire du trafic,
via le négoce licite.
30
Créer des zones Natura 2000
en mer ?
pousser les recherches sur ces
lieux mal connus. L’Ifremer de
Brest-Plouzané,
avec
Lenaïck Menot,
cadre
de
recherche et Inge Van den Beld,
jeune Néerlandaise qui va soutenir sa thèse le 20 février à l’Institut européen de la mer (à Plouzané), a apporté sa contribution.
À l’aide d’une caméra tirée derrière un bateau et aussi des plongées du sous-marin Victor, guidé
à distance, l’équipe a observé
24 canyons du Golfe de Gas-
cogne, pour un linéaire de
48 km d’habitat corallien, dont
vingt-huit récifs. Seuls dix sont
vivants. Au total, 60 espèces de
coraux ont été répertoriées. Ils
fourmillent de vie : des poissons
s’y cachent, s’y nourrissent, s’y
reproduisent. Y compris des
espèces commerciales. Il peut y
avoir des causes naturelles à
cette mortalité : certains ont
plus de 10.000 ans et ils sont
sans doute situés dans des zones
trop peu profondes. Mais on
Toutefois, cette pratique est
interdite depuis 2015, tandis
que le chalutage l’est à partir de
800 m depuis le 1er janvier. La
réglementation est de plus en
plus stricte sur les déchets, y
compris ceux rejetés dans les
rivières, qui peuvent impacter
certains canyons comme celui,
vivant, issu de l’Adour, dans le
sud-ouest. Il est question de
créer des zones Natura 2000 en
mer, pour protéger ces canyons.
En 1922, Louis Joubin, directeur
de l’office scientifique et technique des pêches maritimes,
pionnier de l’observation de ces
fonds, mettait en garde les chalutiers contre les dégâts que les
coraux pouvaient causer à leurs
filets. Les temps ont changé...
5 FRANCE
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
L’AFFAIRE
Macron. Foule et ferveur
mais pas plus de programme
Seine-Saint-Denis : quatre policiers
soupçonnés de viol en réunion
L’enquête confiée
à la police des polices
S’ensuit une « bagarre », filmée
par les caméras de la police municipale, avant que le « rebelle », maîtrisé à l’aide de matraques, ne soit
menotté puis emmené au commissariat de la ville. À son arrivée, « un
saignement est constaté au niveau
des fesses et les pompiers sont
appelés ». Transporté à l’hôpital, il
est examiné par un médecin qui
diagnostique « une déchirure de
l’anus sur 10 cm » et lui prescrit 60
jours d’incapacité totale de travail.
Hier matin, le jeune homme était
toujours hospitalisé. Selon ses
déclarations, l’un des policiers lui
aurait introduit sa matraque dans
l’anus lors de son interpellation, en
présence d’une cinquantaine de
témoins, sur la voie publique. Des
accusations qui ont motivé l’ouverture, par le parquet de Bobigny,
d’une enquête pour viol en réunion
par personne dépositaire de l’autorité publique, confiée à l’Inspection
générale de la police nationale.
Les quatre fonctionnaires, qui nient
les accusations, ont vu leur garde à
vue prolongée de 24 heures.
Dans un communiqué, le ministre
de l’Intérieur, Bruno Le Roux, a dit
« souhaiter que toute la lumière
soit faite » sur cette affaire. « S’il
était avéré que les règles déontologiques, éthiques et de droit n’ont
pas été scrupuleusement respectées, des sanctions adaptées seront
évidemment prises », a-t-il assuré.
Vent dans le dos depuis
plusieurs semaines,
Emmanuel Macron a fait
une démonstration de
force, hier, à Lyon,
en réunissant plus de
10.000 personnes à son
grand meeting. Au cours
d’un discours fleuve
d’1 h 40, le candidat
d’En Marche ! s’est posé
au-dessus des clivages
gauche-droite mais
sans dévoiler de réelles
nouvelles propositions.
« Il nous reste 78 jours pour gagner »,
a lancé, pour finir, Emmanuel Macron.
L’ENQUÊTE
Voyant la preuve « d’envie » et
« d’enthousiasme » dans la présence, selon les organisateurs, de
8.000 personnes à l’intérieur du
Palais des sports et de plusieurs milliers d’autres devant des écrans
géants à l’extérieur, Emmanuel Macron a lancé, en allusion aux
critiques sur son positionnement :
« Je ne vous dis pas que la gauche et
la droite, ça n’existe plus, que c’est
la même chose… » Mais, a-t-il poursuivi, dans un « moment » d’histoire
« grave » où « partout, la tentation
du repli, de la fermeture gagne du terrain », « ces clivages sont-ils indépassables ? »
Le musée du Louvre a rouvert ses
portes, hier, au lendemain de l’attaque à la machette commise
contre des militaires par un
homme, vraisemblablement un
Égyptien de 29 ans entré légalement en France avec un visa touristique, le 26 janvier, par un vol en
provenance de Dubaï (Émirats
arabes unis). Grièvement blessé au
ventre, vendredi, par les tirs de
riposte d’un des soldats, l’auteur
présumé, pris en charge à l’hôpital
européen Georges-Pompidou, a vu
son état de santé s’améliorer, hier.
Les médecins l’ayant déclaré
« audible », il a été placé en garde
à vue, hier, à l’hôpital, selon une
source proche de l’enquête.
Les investigations se poursuivent
pour comprendre le parcours et les
motivations de l’assaillant et savoir
s’il a bénéficié, ou non, de complicités. Outre l’exploitation des papiers
et de l’iPad saisis lors d’une perquisition dans l’appartement que
l’agresseur avait loué dans le
VIIIe arrondissement de Paris, les
enquêteurs se penchent sur des
tweets postés en arabe sur un
compte au nom de l’Égyptien identifié, Abdallah El-Hamahmy. Une
dizaine de messages ont été postés
entre 9 h 27 et 9 h 34, juste avant
l’attaque, sur lesquels on peut
notamment lire « Au nom d’Allah
(…) pour nos frères en Syrie et les
combattants » et, une minute plus
tard, un tweet dans lequel il
semble apporter son soutien au
groupe jihadiste État islamique.
En « voyage d’affaires »
« La version du gouvernement français n’est pas logique. Il fait
1,65 mètres et il a attaqué
Photo AFP
Attaque au Louvre : l’assaillant, placé
en garde à vue, va pouvoir être entendu
Le Louvre a connu hier une affluence
quasi-habituelle.
quatre gardes ? », s’est étonné le
père de l’assaillant présumé,
Reda El-Hamahmy, un général de
police à la retraite qui vit en Égypte
et qui n’a plus eu de nouvelles de
son fils depuis vendredi. Un fils qui,
selon lui, travaille comme directeur
commercial à Charjah, aux Émirats
arabes unis, n’a jamais montré de
signe de radicalisation et voulait
visiter le Louvre à l’issue d’un
simple « voyage d’affaires » à Paris.
Un fils, a-t-il ajouté, marié et dont
l’épouse, enceinte, se trouve en Arabie saoudite avec leur fils de
sept mois.
À son arrivée en France, le suspect
a loué une voiture et acheté
deux machettes « de 40 centimètres » dans une armurerie, selon
le récit du procureur de Paris. Des
armes avec lesquelles il a attaqué,
vendredi, au cri d’« Allah Akbar »,
quatre militaires à l’entrée de la
galerie du Carrousel du Louvre, qui
donne accès au musée le plus fréquenté du monde.
« Vous pourrez dire
" j’étais là ! " »
Rendant un hommage appuyé à Philippe Seguin, qui fut le mentor de
François Fillon, le candidat d’En
Marche ! » a cité « l’attachement
européen indéfectible » des centristes, le « gène du rassemblement » des gaullistes ou la défense
de la laïcité par les radicaux, de
gauche et de droite. Avec, pêle-mêle,
des références au général de Gaulle,
à Jacques Chirac, à François Mitterrand, à Simone Veil…
Phhoto EPA
Quatre policiers d’Aulnay-sousBois (Seine-Saint-Denis) sont en
garde à vue depuis jeudi, soupçonnés de viol en réunion. Ce jour-là,
vers 17 h, les quatre fonctionnaires
procèdent à un contrôle dans la cité
des 3.000 quand un jeune homme
de 22 ans « s’interpose violemment », selon une source policière.
Il a semblé se voir déjà vainqueur de
l’élection présidentielle, parlant plusieurs fois de « notre quinquennat »,
et ne lésinant pas sur le lyrisme, y
compris pour rendre hommage à son
épouse, assise en face de lui, le
regard embué. « Vous pourrez dire, "
j’étais là ! " », avait-il lancé plus tôt,
au micro, à l’extérieur, à des personnes, parmi lesquels de nombreux
jeunes, et qui n’avaient pas pu rentrer dans la salle comble.
Se présentant comme le candidat de
la transparence et de la probité,
Emmanuel Macron a égratigné François Fillon, sans le nommer, évoquant des « pratiques d’un autre
âge ». Mais il a invité ses troupes à
« ne pas siffler » ses adversaires car
« on ne rassemble pas avec des sifflets ».
Mentionnant ses soutiens présents
dans la salle (les académiciens
Erik Orsenna et Marc Lambron, le
mathématicien Cédric Villani, l’économiste Elie Cohen ou l’internationale
de foot, Wendie Renard), le meneur
d’En Marche ! a annoncé un « engagement » de campagne « en trois
mots (prenant) leur souffle dans une
histoire plus ancienne que la République : liberté, égalité, fraternité ».
Il a décliné ces notions en revenant
sur des éléments de programme distillés depuis plusieurs semaines, sur
l’emploi, la santé, la culture ou la
« menace terroriste ». Mais sans
faire de nouvelles propositions.
Piques à droite et à gauche
Emmanuel Macron a aussi distribué
ses piques. À la candidate du FN,
Marine Le Pen, comme au socialiste,
Benoît Hamon, dont il a critiqué
l’idée d’un revenu universel qu’il assimile au RSA actuel.
Dans la salle, des militants témoignaient de leur enthousiasme. « Il
est un peu de gauche, un peu de
droite, ça m’est égal », confiait ainsi
Marie-Colette, une éducatrice de
63 ans qui apprécie qu’Emmanuel Macron veuille « mettre un
coup de pied dans la fourmilière ».
Coup d’envoi réussi, donc, pour ce
meeting d’entrée en campagne, alors
qu’une enquête BVA-Salesforce pour
la Presse régionale et Orange,
publiée hier, donne l’ancien ministre
de l’Économie à 21-22 % d'intentions
de vote au premier tour de la présidentielle et finalement vainqueur,
face à Marine Le Pen (66 %-34 %),
dans la course à l’Élysée.
La tempête Leiv s’éloigne, Marcel prend le relais
24 HEURES EN FRANCE
Cinéma. Des César 2017
sans président après
le retrait de Polanski
Karine Le Marchand.
L’animatrice TV hausse
le ton face à Marine Le Pen
Roman Polanski ne sera pas remplacé :
la 42e cérémonie des César se déroulera sans président, le 24 février, a tranché, hier, l’Académie des sciences et
techniques du cinéma. Critiqué en raison des poursuites dont il fait l’objet,
depuis quarante ans, pour le viol présumé d’une adolescente américaine, le
réalisateur franco-polonais, âgé de
83 ans, avait renoncé, il y a 13 jours, à
occuper cette fonction honorifique.
L’animatrice
de
télévision,
Karine Le Marchand, refuse d’être
« récupérée » : elle a expressément
demandé à Marine Le Pen, hier, de
retirer d’un tract une photo, issue
de son émission d’interviews politiques « Une ambition intime », sur
M6, dans laquelle elle avait invité
la candidate du FN à l’élection présidentielle. Le cliché montre les
deux femmes en train de trinquer...
Des rafales de vent à 148 km/h sur le littoral girondin, à 117 km/h dans les rues de Bordeaux où un
échafaudage s’est effondré (ci-dessus), 260.000 foyers privés d’électricité mais pas de blessé : « Leiv »,
tempête annoncée comme « exceptionnelle », a soufflé fort, hier, sur le Sud-Ouest mais elle n’a occasionné
que des dégâts matériels (écoles au toit arraché, routes ou axes ferroviaires coupés, lignes électriques à
terre), dans les trois départements les plus touchés : Charente, Charente-Maritime et Gironde. Aujourd’hui,
une nouvelle tempête, « Marcel », est attendue sur la côte Atlantique ; la troisième consécutive en moins
de quatre jours, mais qui s’annonce, celle-ci, de moindre intensité, avec des vents pouvant souffler
localement jusqu’à 100-120 km/h. (Photo PQR/Sud Ouest/David Thierry)
6 BRETAGNE
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
À la télé
Sur le web
Tennis en direct
Le zapping du week-end
Suivez en direct les finales double et simple de l’Open
de tennis de Quimper.
La séance de rattrapage de l’actualité bretonne du
week-end, c’est sur www.letelegramme.fr Dans le
« Zapping du week-end », retrouvez les meilleures
infos compilées en vidéo.
Rendez-vous à partir de 13 h sur vos chaînes bretonnes : Tébéo, TébéSud et TVR.
Plénée-Jugon. Un
homme de 30 ans se
tue dans un accident
Godille. Cap sur le modèle idéal
Hier, vers 6 h du matin, dans
un virage, au lieu-dit « La Villeneuve » en Plénée-Jugon (22), un
conducteur, en voulant éviter un
animal, a perdu le contrôle de son
véhicule qui est allé percuter un
arbre.
Le conducteur, âgé de 30 ans, est
décédé sur le coup. Sa compagne,
également âgée de 30 ans, blessée
et très choquée, a été prise en
charge par les sapeurs-pompiers de
Plénée-Jugon qui l’ont transportée
jusqu’à l’hôpital Yves-Le Fol, à
Saint-Brieuc.
Une quinzaine de sapeurs-pompiers
de Lamballe (22), Jugon-les-Lacs
(22) et de Plénée-Jugon sont intervenus sur les lieux de l’accident, ainsi
que le SMUR de Saint-Brieuc et les
gendarmes de la brigade de Broons
(22). Une enquête de gendarmerie
est en cours pour déterminer les circonstances exactes de l’accident.
Joseph Grass
Hier matin, vers 5 h, un automobiliste a été victime d’un accident qui
s’est produit sur la commune de
Noyal-Châtillon-sur-Seiche
(35),
près de Rennes. Le conducteur, âgé
de 45 ans, a perdu le contrôle de
son véhicule qui effectué plusieurs
tonneaux avant de s’immobiliser.
Dans le choc, l’homme a été éjecté
de l’habitacle du véhicule. Pris en
charge par les secours, il a été évacué, dans un état critique, vers le
CHR Pontchaillou de Rennes, où il
est décédé dans la journée des
suites de ses blessures.
Moëlan-sur-Mer.
Ivre à la convocation
des gendarmes
Le tribunal de Quimper jugera mardi
un homme d’une quarantaine d’années, chauffeur de transport scolaire, que les états d’ivresse ne
semblent pas inquiéter. Celui-ci a
tout d’abord été interpellé, jeudi
soir, après une perte de contrôle à
bord d’un véhicule privé de grosse
cylindrée sur la commune de Moëlan-sur-Mer (29). Son alcoolémie
dépassait le taux légal. Et il était en
récidive.
Convoqué le lendemain à la brigade
de Pont-Aven (29), il s’est présenté à
la gendarmerie, à nouveau en état
d’ivresse. L’homme a fait alors l’objet d’une garde à vue. Hier midi, il a
été placé en détention provisoire par
le juge des libertés. Il sera jugé, mardi, dans le cadre d’une procédure de
comparution immédiate.
Présidentielle.
Philippe Poutou
à Bégard et Rennes
Candidat du NPA (nouveau parti
anticapitaliste) à l’élection présidentielle, Philippe Poutou animera une
réunion, le 16 février, à 20 h, à la
MJC de Bégard (22). Le lendemain,
il sera à Rennes où il animera, en
soirée, une réunion en ville.
Photo J.G.
« Les architectes navals ne se sont
jamais penchés sur les spécificités de la
godille », explique Alex De Roquefeuille
(à droite), à l’origine du projet avec
Gildas Roudaut.
Inspirant les peintres ou les photographes, l’art de godiller fait partie
de l’imaginaire maritime breton.
Loin du folklore, « c’est surtout un
mode de propulsion efficace, écologique
et
gratuit »,
avance
Alex de Roquefeuille qui, en compagnie d’une bande de copains, organise depuis 2010 le championnat du
monde de la godille sur le site de
Port-Lay, à Groix.
Plus une multitude de petits rendezvous qui ponctuent la saison estivale
dans les ports bretons.
« Godilleuse du futur »
Pour accompagner le développement d’une pratique « populaire et
accessible à tous », des passionnés
se sont mis en tête de construire une
embarcation spécialement conçue
pour la godille.
« On s’est aperçu qu’en terme de
vitesse, on était arrivé au maximum
du potentiel des canots traditionnels. Au prix d’un effort surhumain,
les meilleurs dépassent difficilement
les quatre nœuds », explique Alex de
Roquefeuille qui a longtemps possédé un chantier naval à Groix avant de
devenir skipper. En compagnie de Gildas Roudaut, auteur d’un livre de
référence sur la question (*), il a rédigé un cahier des charges auquel
devra répondre la « godilleuse du
« Suer un peu »
Parti d’une idée simple (« suer un
peu et boire des coups »), l’événement groisillon a rapidement fédéré
des aficionados qui se sont piqués au
jeu de la compétition. Dans son
sillage sont nés d’autres rassemblements. L’association « Gare aux
godilles » organise désormais un
« championnat d’Europe » à Perros Guirec (22) et Lanildut a vu se
créer une « université de la godille ».
futur ».
Un bateau mesurant entre 4,5 et
5 m, capable d’atteindre les
cinq nœuds mais aussi suffisamment
stable pour parcourir de longues distances et aller poser casiers ou filets
de pêche sans trop d’efforts. Voilà à
quoi doit ressembler le canot idéal
que les apprentis architectes
cherchent à mettre au point.
Moins de 2.000 ¤
Pour compliquer l’affaire, la
godilleuse doit pouvoir être fabriquée par un particulier pour moins
de 2.000 ¤. « On développe un truc
qui n’existe pas puisque les architectes navals se sont penchés sur les
carènes des bateaux à voile ou à
moteur mais jamais sur les
contraintes de propulsion spécifiques
à la godille », poursuit Alex de
Roquefeuille.
Deux prototypes sont en construc-
tion, à Groix et à Lanildut. Lancé en
décembre, le projet morbihannais
est actuellement le plus avancé et
les essais sont concluants.
Conçu en Cp-époxy, avec un tableau
arrière inversé et une étrave surbaissée, le navire a facilement dépassé
les cinq nœuds lors d’un premier test sur l’eau. La dizaine de
bénévoles qui a pris en main le chantier, espère terminer la godilleuse à
la fin du mois.
« Nous comparerons, en juin, les
deux prototypes avant d’élire le
meilleur », commente Alex de Roquefeuille. À la clé, le titre de « bateau
officiel du championnat du monde »
avant, peut-être, le lancement d’une
construction en série.
* « L’art de la godille ». Ed. Canotier
sur letelegramme.fr
Voir la vidéo
Saint-Guénolé. Pétition pour la pêche artisanale
conduite à faire un petit film « pour
témoigner sans nostalgie » du
métier. « Ce sont des passionnés et
quand il y a de la passion, il y a de
l’espoir ». Le film sera en ligne dans
les prochains jours, il raconte la
pêche artisanale, celle que pratique
Manu à bord du Louarn Coz. Il y a le
film, il y a la pétition d’ores et déjà
en ligne sur site change.org et
relayée par les réseaux sociaux.
Stéphane Guihéneuf
Partant de l’exemple
du port bigouden de
Saint-Guénolé à
Penmarc’h (29),
Gwenola Le Troadec
Delambre, consultante,
vient de lancer une
pétition pour promouvoir
la pêche côtière artisanale
et durable. Une initiative
citoyenne destinée à
réveiller les consciences.
« Saint-Guénolé, en Pays bigouden,
est un port de pêche artisanale
menacé de fermeture qui lutte pour
sa survie », écrit Gwenola Le Troadec Delambre, consultante à Paris.
Celle qui dit partager « une histoire
d’amour avec Saint-Guénolé » où la
famille possède une maison depuis
quatre générations, vient de lancer
Photo archives Daniel Budinot
Éjecté de sa voiture.
Il décède des suites
de ses blessures
L’innovation n’est pas
réservée qu’aux seuls
voiliers de course. À
Groix (56) et à
Lanildut (29), des
passionnés se lancent
dans la construction de
la « godilleuse du futur ».
Une embarcation conçue
spécialement pour la
godille qui pourra être
utilisée lors des
compétitions mais aussi
pour pratiquer la pêche.
Saint-Guénolé : un modèle
un appel à « la transition bleue »
sous la forme d’une pétition « pour
une pêche côtière artisanale d’avenir ».
Gwenola Le Troadec Delambre
évoque le long déclin du port bigouden. « Il y a de moins en moins de
bateaux, la criée est à peine
ouverte ». Un triste constat qui l’a
Si elle part de l’exemple du port de
Saint-Guénolé, c’est parce que
« c’est un modèle ». Dans sa pétition, elle rappelle que Saint-Guénolé, « comme tous les ports côtiers
de France (…), ne vit que de la
pêche » et que la pêche est « un facteur essentiel de maintien de l’emploi local ». Gwenola Le Troadec
Delambre explique que « cette
pêche répond à une demande croissante d’une alimentation saine et
respectueuse de l’environnement
marin » et considère que « fermer
tous ces ports serait une aberration ! » Elle lance un appel pour
qu’une « pêche artisanale se développe, une pêche raisonnée, responsable et durable. »
Réveiller les consciences
Gwenola Le Troadec Delambre
évoque
« une
initiative
citoyenne », hors parti politique,
destinée à réveiller les consciences.
Elle entend interpeller localement.
Histoire de voir « comment relocaliser l’activité, comment recréer une
dynamique » afin de faire vivre un
territoire. Elle interpelle aussi les
candidats à la présidentielle 2017
afin que « des mesures pour le développement de la pêche côtière artisanale », figurent dans leur programme.
Cette pétition, qui recueillait hier
125 signatures, sera d’ailleurs
remise à chacun des candidats mais
aussi à Jean-Yves Le Drian, président de la région Bretagne, à Antonio Tajani, actuel président du parlement européen et à Nicolas
Hulot, président de fondation Nicolas Hulot pour la nature et
l’homme.
7 BRETAGNE
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Tara. Des récifs coralliens
en danger
Photo Elvire Simon
Commana. Maltraitance : l’élevage
incriminé réfute les accusations
La goélette scientifique
Tara, en expédition
de deux ans dans le
Pacifique, a constaté, en
huit mois, une
détérioration des récifs
coralliens due au
réchauffement
climatique.
À Commana (29), un élevage
inquiète le voisinage (Télégramme
de vendredi). Installé dans un
ancien poulailler, le troupeau en
question se compose d’environ
soixante-dix vaches laitières et de
leurs veaux, arrivés il y a
trois semaines. En quelques jours,
huit vaches sont mortes. À la tête
du cheptel, un jeune entrepreneur
spécialisé dans la fabrication de
beurre haut de gamme.
Hier après-midi, une trentaine
d’agriculteurs voisins se sont rassemblés devant le bâtiment pour
exprimer leur inquiétude face à un
éventuel « problème sanitaire ».
Un salarié de l’entreprise incriminée rapporte qu’une partie des
vaches décédées l’a été « des suites
du transport, à cause de chutes et
piétinements ». La cause de la mort
de trois d’entre elles n’a pas encore
été déterminée.
Lundi, le Groupement de défense
sanitaire (GDS) livrera ses analyses.
L’absence de déclaration légale de
l’élevage énerve également les agriculteurs mobilisés. Le salarié de
l’élevage mis en cause s’explique :
« Avant de venir ici, ces vaches
étaient en pâturage à Saint-Martindes-Champs (29). Elles auraient dû
être transférées à Commana dans
une ferme équipée que nous allions
acheter mais le vendeur s’est finalement rétracté. Nous avons donc dû
trouver
une
solution
d’urgence. Nous reconnaissons que
nous sommes fautifs concernant la
déclaration. Mais la priorité était de
ne pas laisser le troupeau dans la
boue, en plein hiver ». L’entreprise
réfute catégoriquement les accusations de « maltraitance ».
« Les premiers constats font état de
récifs très endommagés par le
réchauffement climatique », témoigne
l’équipe de Tara.
« Nous aimons nos animaux »
Le gérant a accepté une réunion
spontanée à la mairie de Commana,
dans une démarche « d’apaisement ». « Nous aimons nos animaux, travaillons de façon éthique,
bio et je suis entré moi-même en
contact avec la GDS après les
décès », affirme l’entrepreneur, en
formation « Jeune agriculteur ».
Mercredi, le sous-préfet de Morlaix
se déplacera afin de clarifier la situation de l’élevage.
Partie fin mai 2016 de Lorient, la
goélette de 36 mètres de long, pour
10 m de large et 27 m de hauteur
de mât, doit parcourir près de
100.000
km
jusqu’en
septembre 2018, du canal de Panama à
l’archipel du Japon, puis de la Nouvelle-Zélande jusqu’en Chine, avant
son retour en Bretagne.
Le 27 janvier, c’est à Tokyo que la
fondation Tata a fait part des premiers enseignements de cette expédition après huit mois de collecte
d’échantillons de coraux, de poissons de récifs, d’eau et d’algues par
ses équipes de biologistes, océanographes et spécialistes du plancton
originaires du monde entier.
sur letelegramme.fr
Voir la vidéo
Quimper. Trois interpellations
lors d’une manifestation antifasciste
« 70 % étaient morts »
« Bien qu’ils ne soient pas encore
exhaustifs, les premiers constats
font état de récifs très endommagés par le réchauffement climatique », témoignent les organisateurs. Si à Futuna, où Tara a fait
escale en décembre, les récifs coral-
Photo d’archives Pierre Chapin
La tension était quelque peu palpable entre les agriculteurs voisins mobilisés et les
salariés de l’entreprise incriminée.
liens
sont
« incroyablement
intacts » et « la vie marine se porte
très bien », à « trois jours de mer »
de cette première île de Polynésie,
que ce soit au Tuvalu, au Kiribati,
aux Samoas, « 70 % de ce qu’on a
vu étaient morts », a raconté
Romain Troublé, directeur général
de la Fondation Tara Expéditions.
« Cet animal qu’est le corail a perdu sa petite algue qu’il incorpore
pour vivre, il a été blanchi comme
nos os », a-t-il encore expliqué, précisant que ce phénomène se produit autour de 31 °C et que si la température ne baisse pas dans les
trois semaines, l’animal, qui
s’anime d’habitude à la nuit tombée pour se nourrir, finit par mourir.
Au début de cette année, le ministère japonais de l’Environnement
avait déjà annoncé, de son côté, la
mort à 70 % du plus grand récif du
pays, celui de la zone de Sekiseishoko située dans l’archipel subtropical d’Okinawa.
« Ce qui s’est passé à Okinawa (…)
se passe à peu près partout, a ajouté le marin et biologiste moléculaire. Les coraux sont importants
pour le tourisme, la protection des
côtes et servent de nurseries aux
jeunes poissons. Ils ne représentent
que 0,2 % de la surface des océans
mais réunissent près d’un tiers des
espèces marines ».
Une mission au Japon
Après son arrivée prévue mercredi
au Japon, sur l’archipel d’Ogasawara, au sud de l’île principale de Honshu, Tara doit effectuer une série
d’escales pédagogiques et médiatiques, du 18 février au 25 mars,
avant trois semaines de mission
scientifique au Japon. Cette expédition est la 11e menée par la goélette, qui a déjà parcouru l’Arctique
pour y étudier la banquise, navigué
sur toutes les mers du globe à la
découverte du plancton ou sillonné
la Méditerranée pour mesurer l’impact de la pollution des plastiques.
Photo J.L.B.
Trébeurden. Spectacle magique !
Les CRS ont chargé et interpellé un des militants qui refusait de se démasquer, malgré les demandes répétées du cabinet du préfet et les sommations du commissaire.
Au lendemain de la manifestation
qui avait dégénéré, vendredi soir à
Nantes, une centaine de militants
antifascistes se sont rassemblés,
hier soir, vers 19 h, devant les halles
de Quimper. Comme à Nantes, ils
entendaient dénoncer la tenue
d’une conférence de Jean-Yves Le Gallou, député européen puis conseiller
régional d’Ile-de-France Front national, aujourd’hui membre du MNR.
Rapidement, le face-à-face tendu
entre militants d’extrême droite et
antifascistes a conduit la quarantaine de CRS, mobilisés aux côtés
d’une vingtaine de policiers du commissariat, à s’interposer entre les
deux groupes. Un homme en état
d’ivresse publique manifeste et au
visage dissimulé a alors été interpellé.
Des militants des deux groupes aux-
quels le directeur de cabinet du préfet, Jean-Daniel Montet-Jourdran, a
demandé de se démasquer. Face au
refus d’un groupe d’antifascistes
- disant craindre d’être filmés par
des militants d’extrême droite - et
après sommations du commissaire
Hurst, les CRS ont fait usage de gaz
lacrymogènes et chargé, vers 20 h.
L’une des militantes antifa a été
interpellée pour participation à un
attroupement, visage dissimulé. Elle
devait être placée en garde à vue.
Tout comme un troisième militant :
le jeune homme âgé de 20 ans était
porteur d’un couteau et d’un poing
américain.
Jean Le Borgne
sur letelegramme.fr
Voir la vidéo
Salle comble, hier, au Sémaphore à Trébeurden (22), pour les deux séances du spectacle de magie proposée
par l’amicale laïque de l’école de Pleumeur-Bodou. Au programme de ce show magique, des talents venus de
la planète entière et des démonstrations toutes aussi bluffantes les unes que les autres, tant pour les petits
que les grands. Du tour classique de multiplication des CD à l’impressionnant 180 -comprenez le découpage
en plusieurs morceaux d’une femme, qui ressort entière et à peine décoiffée de la boîte devant le regard
ébahi du public-, le spectacle offre une vision complète de ce qui se fait de mieux dans le domaine. Un vrai
bon moment que les spectateurs du jour sauront également apprécier. Malheureusement, c’est complet
depuis déjà plusieurs semaines. Il faudra attendre l’an prochain pour goûter à nouveau le talent de ces
prestidigitateurs multicartes (Photo Valérie Le Moigne).
8 EN DÉBATS
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Le commentaire
Le chiffre
Assisté ou assistant ?
« Tu reçois 500 ¤ tu es assisté mais quand tu reçois
5.000 €... Tu es assistant. »
(didier.beninca0835@orange.fr)
Le Petit Chose
Courant d'ère
Hervé Hamon
21 millions
C’est le nombre de pages du site
www.letelegramme.fr vues en janvier 2017
CLIN D’ŒIL
@
Les coqs et le renard
René Perez
La semaine vue de Twitter
Miss Univers
de @srv_lily
La France championne du
monde au handball, miss
France qui gagne miss
univers ? eh les gars la
France a dominé le monde
quoi
Les Chinois viennent d’entrer en fanfare dans l’année du Coq. Par courtoisie, ils auraient pu inviter François Hollande aux festivités, lui qui
est en quête de destination exotique et, surtout, qui dirige ce singulier pays dont l’emblème est un coq.
Les Américains et les Allemands ont
choisi l’aigle, les Anglais le lion et
nous, le coq. Cherchez l’erreur.
Ce choix, il est vrai, nous a été un
peu imposé par les facéties de l’Histoire, depuis ce fourbe de
Jules César et son coq gaulois. Car
les lettrés vous diront qu’en latin, le
mot « gallus » (qui a donné gallinacé) désignait à la fois le coq et le
Gaulois. Et comme on a longtemps
parlé latin...
Mais ce bestiau, faut bien dire,
n’est pas tout à fait un modèle de
vertueuse conduite. Certes, dans la
basse-cour, il assume sa fonction de
chef avec autorité, preuve qu’il
n’exerce pas un emploi fictif.
Mais pour le reste, pardon ! Il est
plus orgueilleux qu’un footballeur à
crête, monte sur ses ergots et vole
dans les plumes du premier qui s’approche de son tas de fumier et
emmerde le monde à cinq heures du
matin sous prétexte que Monsieur a
le sommeil léger. Et bien sûr, passe
son temps à faire le cador devant les
poules, en attendant le moment de
leur faire leur petite affaire. Bonjour
le symbole d’une patrie qui a jadis
éclairé le monde.
Les Chinois ont un regard plus bienveillant sur cet animal. Ils le considèrent comme plutôt courageux et
conquérant, séducteur et vigoureux, méthodique dans son comportement et le voient en patron qui
rappelle que le repos est terminé et
qu’il est temps de se mettre au boulot. Le chant de cinq heures du mat’
a des interprétations différentes
selon les cultures...
Et c’est peut-être parce que le coq
est un drôle de volatile que le pays
dont il est l’emblème a, justement,
un électorat aussi volatil ! Car volatile pas que de la basse-cour présidentielle en folie, il vient successivement de virer, en un temps record,
Sarkozy, Juppé, Hollande et Valls en
attendant Fillon. De cette volatilité
électorale, La Fontaine aurait sans
doute écrit une fable où les coqs se
font ratiboiser, les uns après les
autres. Pour le plus grand plaisir du
renard qui attend son heure, déguisé en poule…
Benoît Hamon candidat
de @AurauKiwi
Tu sais que tu habites à
Brest quand on te dit « Tu
sais que Benoît Hamon est
né à Saint R'nan ? » :)
SUR LES RÉSEAUX
18 mois sans porte-avions :
la Défense nationale en rade ?
Anne Lessard
Le porte-avions français Charles-deGaulle s’apprête à entrer en cale
sèche pour 18 mois. D’un coût
d’1,3 milliard d’euros, ce second arrêt
technique majeur (*), depuis son lancement en 1994, sera mené par DCNS
et mobilisera 2.100 personnes.
Jeanne d’Arc et la reine Elizabeth
mises à part, la guerre reste décidément une affaire d’hommes. En
témoignent les contributions 100 %
masculines suscitées, sur nos réseaux,
par l’annonce de ce nouvel arrêt du
Charles-de-Gaulle. Et ce n’est pas tant
le coût du chantier colossal qui interpelle que sa durée, les internautes se
positionnant en stratèges plutôt
qu’en grands argentiers ou économes
de la maison France.
C’est donc d’abord l’immobilisation
du porte-avions qui provoque des réactions. Amie fait partie des pragmatiques : « Si on peut s’en passer
18 mois, c’est qu’il n’est pas très
utile. Il y a partout des bases d’où
peuvent décoller les avions ». Claude
approuve.
« D’autres solutions » ?
Mais leur avis reste isolé face au
contingent d’internautes convaincus
de l’efficacité du porte-avions dans la
lutte contre Daesh. Et donc inquiets.
Pierre en est : « Il aurait fallu un petitfrère au De Gaulle ». Ce qu’illustre
José par un rappel historique : « Il
nous faut un second porte-avions pour
Théorie du complot
de @love_bzh
C'est la chandeleur !
#breizh #bzh #Bretagne
#Chandeleur
Photo AFP
Ah ! il fallait voir leurs bobines,
au soir de la primaire, à la
télévision. Il fallait voir leur total
mépris, leur souveraine
condescendance. Qu’est-ce que
c’était que ça ? Qu’est-ce que
c’était que ce petit Zef égaré dans
la cour des Grands ? Nathalie
Saint-Cricq, Ruth Elkrief,
Franz-Olivier Giesbert, et ainsi de
suite, ne retenaient pas leurs
sarcasmes. Utopiste, marchand
de rêve, frondeur velléitaire, et
j’en passe. Tandis que le sortant,
lui, lui qui avait dit tout et son
contraire, il avait la carrure d’un
homme d’État, lui, il parlait de
sécurité à chaque coin de rue, lui,
il était laïque, lui, il disait « Je » à
tout bout de champ, lui, il était
fiable, lui.
Mais il a été battu, lui. Comme
les copains.
Remarquez, du côté des
politiques en place, à gauche,
ce n’était guère mieux.
Mélenchon : moi, je suis en
campagne depuis plus d’un an,
on ne va pas me faire un
tête-à-queue dans la dernière
ligne droite. Le Guen : il est
irréaliste, ce garçon, ça ne pèse
rien, ça ne vaut pas un clou. Ou
le Premier ministre : d’accord, tu
as gagné, d’accord, tu as gagné
parce que tu défendais une autre
ligne que la nôtre, mais pour
qu’on te reconnaisse, il faudra
endosser l’héritage.
Et François Hollande, François
Hollande qui connaît
les bonnes manières, oublie
de raccompagner son visiteur sur
le perron de l’Élysée…
Hamon, c’est le Petit Chose de la
politique, tel le personnage de
Daudet qu’étouffait
la stature paternelle. Il aurait
même des idées, des idées
expérimentales. Encore plus
expérimentales que « Mon
ennemi c’est la finance » ou que
« Travailler plus pour gagner
plus » ou que la « préférence
nationale » ou que… je vous la
fais courte. Et vous savez quoi ?
À la fin de son discours, il a dit,
Hamon : je ne prétends pas
détenir la vérité, je pense que le
« Nous » est préférable au « Je ».
L’Amateur. On vous aura
prévenus.
Et puis ça bouge, et puis
ça tremble.
Voilà-t-il pas que le Petit Chose
est désormais la personnalité
politique préférée des Français.
Ouais, mais tout ça, c’est de
l’opinion, c’est des sondages, du
vent. Mais voilà-t-il pas que le
Petit Chose, dans les intentions
de vote, pèse deux fois plus que
Mélenchon, réveille les
communistes, et s’en vient
chatouiller Macron - qui est
tellement pro, à ce qu’il paraît.
Holà ! Moi je vous le dis,
la politique, c’est compliqué.
Mais les électeurs, c’est pire.
L’immobilisation du porte-avions Charles-de-Gaulle provoque de multiples réactions.
faire des rotations comme le Clem et
le Foch le faisaient ». Stéphane,
Killian et Ludovic approuvent : « Un
seul PA, ça n’a pas de sens ».
Donc, au moins deux « PA ». Mais
pour quelle stratégie, conteste Bernard : « À partir du moment où on ne
veut plus mener de guerres agressives, ne pourrait-on pas trouver
d’autres solutions pour assurer notre
défense collective ? » Une arme
certes, pour maintenir un minimum
de dissuasion, souligne Api, mais à
quelle échelle, s’interroge Jéronimo :
« Le problème est que la France
assure la défense de toute l’Europe et
qu’on est seul à financer ça… »
« À quand un budget commun de la
défense européenne ? » poursuit-il.
Les chiffres 2016 sont en effet élo-
quents. Avec 44,3 milliards d’euros
destinés à sa défense, soit 2 % de son
PIB, la France affiche le septième budget mondial là où l’Union européenne
n’en dépense que 219. Dans un tel
contexte, 1,3 milliard pour le Charlesde-Gaulle, c’est un « coût connu, réfléchi et sans surprise » pondère Clément. Admissible. Gregos renchérit :
« 2 ATM pour 16 ans d’âge, bravo ! »
D’autant, se réjouit Jean, que l’arrêt
va produire du travail à près de
2.100 personnes, 1.00O DCNS et soustraitants, 1.100 membres d’équipage : « Toutes ces heures sont les
bienvenues ! »
(*) Arrêt technique majeur ou ATM.
Il aura entre autres pour objet le
rechargement des cœurs nucléaires.
Champions du monde !
de Eugénie Le Sommer
@ELS_9_France
Vous êtes trop fort ! Y
a pas de mots pour vous
décrire !! Bravo les bleus !
Champions du monde !
@FRAHandball #FRANOR
#FranceHandball2017
Pays de Brest
Dimanche 5 février 2017
Brest-Sochaux (2-0). En avant la musique !
Stéphane Jézéquel
Les étudiants infirmiers, Staps, kinés
et sciences de l’UBO ont apporté leurs
bonnes ondes et porté le Stade brestois
tout en haut du championnat.
De la musique et de la bonne, il y
en avait un peu partout, hier,
pour cette jolie fête du football, à
Brest. L’excellente formation de
Guidel, « Coup d’État », donnait
le ton de ce non moins retentissant coup d’éclat de l’équipe brestoise. Du punch, de la tonicité et
une sacrée maîtrise technique
pour ce groupe prometteur, largement soutenu cette année par
« Pass' Musique » qui les imagine
jouer rapidement dans la division
supérieure.
Pour donner le coup d’envoi,
deux membres du groupe Matmatah s’employaient parfaitement à
Photos Jean-Michel Louarn
Première fois que le Stade
brestois creuse vraiment
l’écart, en tête de la
Ligue 2. Première fois
que la petite musique
de la division supérieure
commence à s’entendre
dans un stade bien rempli
pour un début février.
Tout le monde était
dans le bon temps, hier,
à Le Blé.
remettre la balle aux Brestois.
Les bonnes ondes et le bon son
continuaient sur le terrain, avec
des Brestois parfaitement en
jambe pour donner le change aux
athlétiques Sochaliens.
Ironie du sort, c’était les deux
plus petits gabarits sur le terrain,
Pellé et Battocchio, qui offraient
le premier récital de ce début de
partie maîtrisée. Puis c’était au
tour du nouveau venu, entré en
toute fin de match, Habid Diallo,
de crucifier des Sochaliens lassés
de la partition jouée avec talent
par un milieu de terrain brestois
irrésistible.
Aucun emploi fictif
Bien sûr les « Grougi Président »
ne tardaient pas à descendre de la
tribune de route de Quimper, avec
un tôlier toujours aussi impérial
dans la conservation du ballon.
Sur la verte pelouse de Le Blé,
hier après-midi, on ne dénombrait
vraiment aucun emploi fictif et
encore moins de joueurs déconnectés de la réalité… du championnat. On se régalait de l’envie et
des efforts déployés, loin des
entourloupes et de la vie de château…
Que manquait-il à cette après-midi
de foot portée par les bourrasques
de grêles ? Pas grand-chose…
Il repart avec la voiture !
Même à la mi-temps, le concurrent de l’épreuve de tir sur la
barre touchait son objectif au
bout de la deuxième tentative. Et
repartait avec la voiture à gagner
pour sa précision démoniaque.
Non, décidément, il ne manquait
rien hier. La fausse note n’avait
pas sa place à Le Blé, surfant tout
en haut de son championnat.
Kop au top
Même au bout de la tribune
Arkea, le Kop des étudiants renfor-
çait l’ambiance à coups de corne
de brume et de déguisements délirants. Élèves infirmiers, en
sciences, Staps, kinés, tout le
monde poussait derrière les
Rouges.
Après-midi parfaite, première
place aux petits oignons, le
deuxième à six point, le troisième
à huit… Voilà un programme qui
sent bon la montée. Surtout avec
« Grougi Président ! ». Alors,
Fillon, euh filons tout droit vers la
Ligue 1 !
Lire aussi en page 8
du cahier des sports
Le rock survitaminé de « Coup d’État » avant la rencontre. Aussi fort que Zef.
Matmatah : « la ouache » aussi sur le terrain. Prochain album, début mars !
Confortablement installés tout en haut du championnat, les Brestois sont sur leur petit nuage. Ils seront attendus au tournant.
10
10 BREST. ACTUS
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Feu maîtrisé rue Jean-Jaurès
Un incendie s’est déclaré, hier, un
peu avant 7 h du matin, vers le
haut de la rue Jean-Jaurès. Le feu
aurait pris au premier étage d’un
bâtiment de deux niveaux, dans
une pièce occupée illégalement.
Il a été maîtrisé une vingtaine de
minutes plus tard et les forces d’intervention ont dû interrompre la circulation et le trafic du tramway à
hauteur du sinistre. Ce départ d’incendie n’aurait pas fait de victime.
Malaise en vol : l’avion
se pose à Brest pour un passager
Les pompiers brestois sont intervenus hier soir, peu après 19 h, à
l’aéroport de Brest Bretagne,
pour prendre en charge le passager d’un avion spécialement
détourné à Brest.
Le malaise a eu lieu en plein vol,
a priori entre l’Angleterre et le
Portugal. Le pilote a préféré se
poser à Brest. L’homme de 65 ans
a été transporté et pris en charge
à l’hôpital, l’origine de son
malaise n’ayant pas été diagnostiqué à son arrivée.
AUJOURD’HUI
URGENCES
Santé
Samu : tél. 15.
SOS médecins : tous quartiers de
Brest et Bohars, consultations médicales de 20 h à 24 h, Zac du Questel, La Cavale-Blanche, sur rendezvous au 02.98.34.00.00, sept jours
sur sept.
Association des gardes médicales
brestoises : consultations médicales de 8 h à 20 h, Zac du Questel,
La Cavale-Blanche, sur rendez-vous
au 02.98.34.16.64.
Pharmacie de garde : tél. 32.37
(0,35 ¤ la minute).
Urgences dentaires : de 9 h à 12 h,
tél. 15.
www.letelegramme.fr
Avis
d’obsèques
:
tél.
0.800.11.22.29 (0,09 ¤ TTC la
minute).
Vente de photos aux particuliers :
www.letelegramme.fr
SÉCURITÉ
Pompiers : tél. 18.
Police, gendarmerie : tél. 17.
Services publics
Eau
et
assainissement :
tél. 02.29.00.78.78.
Éclairage
public :
tél. 02.98.33.54.00.
LOISIRS
Piscines
Foch, Kerhallet, de 9 h à 13 h;
Recouvrance, de 9 h à 17 h(pas de
délivrance de tickets entre 13 h et
13 h 30); Spadiumparc, de 10 h à 19
h. Saint-Marc, fermée pour cause
de compétition.
Patinoire
Bellevue, de 10 h à 12 h 30 et de
15 h à 18 h.
Bibliothèques municipales
Les Capucins, de 14 h à 18 h.
LE TÉLÉGRAMME
Rédaction : brest@letelegramme.fr
Site
Internet
:
PRATIQUE
Déchèteries
Le Spernot, de 9 h 30 à 12 h 30 et
de 13 h 30 à 18 h.
Le Vern, de 9 h 30 à 12 h 30.
MARCHÉS
Siam, Saint-Louis : rues de Lyon,
Boussingault, Colonel-Picot, marché alimentaire et non alimentaire,
de 8 h 30 à 13 h.
SANTÉ
Journée de l’épilepsie. Un stand
d’information à La Cavale-Blanche mardi
Autour de la Journée internationale de
l’épilepsie, l’association Epi Bretagne
organise des stands d’information dans
les halls des hôpitaux de Rennes, SaintBrieuc, Brest et Lorient, la semaine prochaine.
À cette occasion, l’ensemble des associations de patients a lancé une pétition
pour un « Plan national épilepsie ».
Créée par des adultes épileptiques et
leur famille, avec le soutien de neurologues et de professionnels de l’épilepsie, l’association Epi Bretagne travaille
à la mise en place de solutions facilitant
l’inclusion des adultes épileptiques
dont l’épilepsie résiste aux traitements.
Un stand d’informations sera tenu par
des bénévoles de l’association, mardi,
de 10 h à 17 h, à l’hôpital de La CavaleBlanche.
L’occasion de pointer les besoins sur le
territoire breton. Cette journée est organisée pour parler de la maladie, de ses
retentissements et des prises en charge
et pour offrir accueil, écoute et information aux personnes concernées par l‘épilepsie ainsi que leurs proches.
t Contact
Site Internet : www.epibretagne.org ;
courriel, epi.bretagne@gmail.com
Tél : 06.43.56.75.89.
EN EXPRESS
Planning familial. Une permanence lundi
Le Planning familial de Brest tient
une permanence d’information et
de soutien (sexualités, contraception, avortement, égalité femmes hommes, violences - anonyme).
Gratuit et sans rendez-vous,
ouverte à toutes, chaque lundi, de
18 h à 19 h 30, au Pôle Santé de
Brest, situé au 16, rue Alexandre-Ribot à Brest. Tél. 07.68.57.20.91 ;
courriel,
planning.brest@gmail.com
Sam. En quête de volontaires pour les maraudes
L’association Sam (Secours alimentaire mobile) effectue des maraudes
alimentaires
et
sociales le soir et recherche des
bénévoles pour venir en aide à
la population de la rue, les lundis
et vendredis
soir.
Contact :
tél. 07.68.74.02.79,
courriel,
a s s o c i a t i o n sam.brest@gmail.com
Festival Longueur d’ondes.
La maison de la radio
Steven Le Roy
Le Quartz est plein
comme peu d’œufs
pour ce festival
Longueur d’ondes,
ce week-end dédié
à la radio sous toutes
ses formes, qui se tient
encore aujourd’hui, pour
se terminer ce soir.
Dans la fourmilière,
une chambre. Et un salon.
Dans le salon d’écoute, on entend
et on imagine, tranquillement installé
sur des transats.
C’est une voix chenue, patinée,
mais distincte. Une voix dont la
sonorité l’égare dans ce no man’s
land entre l’homme aigu et la
femme grave. Une voix qui parle de
lutte, de loi Travail, de mai 68.
Mais il n’y a pas d’image à rattacher à cette voix qui remonte le fil
du temps cégétiste. C’est une voix
qui appartient finalement à une
femme qui dit qu’elle n’a pas eu
d’enfant, que « c’est ça, la vie de
militant, c’est un engrenage ».
Dans une salle anonyme du Quartz,
cette voix parle seule, juste entrecoupée par les brèves questions
d’un journaliste tout aussi invisible
et un montage parfait, alliant
bruits du quotidien et moments
d’archives. Cette voix est celle de
Camille Senan, militante infatigable de la cause syndicale, deus
ex machina sorti d’un documentaire radio que dans cette salle anonyme du Quartz, chacun écoute en
silence.
Expérience inédite
Le cœur du festival est peut-être là.
Dans ce « salon d’écoute », où sont
déployés des transats et dans cette
« chambre noire », où l’on rentre
en catimini en enlevant ses chaussures. Ici, pas d’interventions, pas
de laïus, pas de rencontres physiques. Juste le plaisir simple
d’écouter. Certains ferment les
yeux. Certains tripotent machinalement le lourd programme. D’autres
boivent un thé. Et le silence, nécessaire pour plonger dans des sessions variables, courant du petit
quart d’heure jusqu’à plus d’une
heure d’apnée sonore.
L’expérience est à la fois poignante
et confortable. On oublie vite qu’il
n’y aura pas d’appoint visuel au
son. Juste un plafond blanc ou un
mur banal pour horizon de jeu à
son imagination.
Le son amène l’activité
Loïc, Hélène et Raphaël viennent
de Tours. Ils sont tous les trois versés dans l’audiovisuel et ont déposé un documentaire qui concourt
aux « petites ondes ». Un documentaire sans images, ce qui ressemble
à un comble. Loïc vient d’écouter
Camille Senan refuser l’Ordre du
mérite, promis par Manuel Valls, et
remonter le temps des luttes de 53
et 68, dans le salon éphémère aux
transats. Il est enthousiaste. « Les
images que l’on forme dans son
esprit sont plus riches que celles
que l’on impose », explique-t-il. Il
renchérit. « Il y a deux lectures du
documentaire. Celle que l’on fait à
l’aide de sa culture et surtout celle
qui nous ramène à notre pathos, à
notre expérience, à notre humani-
té. Celle qui nous renvoie à notre
façon de réfléchir dans un tout à
notre société ». Il estime « que
c’est de loin la plus importante »,
en ajoutant, en fin connaisseur :
« savez-vous que le son dans la
vidéo, c’est 70 % ? La radio a de
beaux jours devant elle, ou plutôt
le son, parce que c’est un élément
qui implique que vous êtes nécessairement actif. On peut fermer les
yeux, pas les oreilles ».
La voix de Sylvia
Devant le transat gris, c’est une
voix claire et déterminée, une voix
de femme aux mots forts qui happe
l’assistance désormais. C’est la
voix de Sylvia, fille de gangster qui
a passé son enfance de parloir en
parloir, de centre de détention en
moments volés avec « mon héros,
et qui le restera ». Une voix sans
visage mais que chacun imaginera
comme il l’entend. Au-delà du
cadre.
t Pratique
Le festival Longueur d’ondes
se poursuit aujourd’hui, au Quartz.
Au programme : conférences, écoutes,
débats. De 11 h à 17 h.
Journée spéciale au Vauban et aux
Studios, à 14 h, projection du
documentaire « Le concours »,
de Claire Simon à 14 h.
(Publicité)
Échangez 40 tours de manivelle
contre 1 seul clic !
Laurent Pallard et Miguel Georgeault, franchisés Repar’stores pour
la ville de Brest et ses alentours,
sont spécialisés dans la réparation,
la motorisation des volets roulants,
de tous les produits Velux (fenêtres,
volets, stores occultants…).
Le cœur de leur métier est de «sauver» l’existant : ils préfèrent toujours
réparer plutôt que de changer. Ils
vous proposeront des solutions de
remplacement des tabliers (lames)
de vos volets roulants sans changer
le système complet. Une conception
économique et écologique, bien
dans l’air du temps. Grâce à leurs
camions ateliers et plus de 300 références de pièces, dans 85 % des
cas, ils répareront sur place immédiatement.
Atouts supplémentaires : les devis
sont gratuits et toutes les prestations sont garanties pièces et main
d’œuvre, de 1 an (réparations) à
5 ans (moteurs).
*Conditions sur appel.
Repar’stores Repar’stores
Secteur Brest Ouest
Pays de l’Iroise
Secteur Brest Est
Pays des Abers
www.reparstores.com
www.reparstores.com
Tél. 06.74.31.03.67
Tél. 06.70.42.99.20
laurent.pallard@reparstores.com
miguel.georgeault@reparstores.com
MX183763
FAITS DIVERS
11
11 BREST. LOISIRS
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
QUE FAIRE AUJOURD’HUI ?
AUJOURD’HUI AU CINÉMA
BOHARS. « Racines latines », spectacle de flamenco. Aujourd’hui,
à 16 h, route de Milizac, Juanito Fuentes Nunez, accompagné de
ses musiciens et de la danseuse de
flamenco, Isabel Pemartin, entraînera le public entre Andalousie,
Cuba et Mexique, dans l’univers du
flamenco, de la salsa et du boléro.
Tarif : 10 €.
LE CONCOURS
Documentaire (1 h 59 ; en avantpremière).
l Les Studios, 14 h (à l’issue de la
séance, rencontre avec la réalisatrice, Claire Simon).
BOURG-BLANC.
Manifestation
autour du bateau et du livre à la
Maison du temps libre. Aujourd’hui, de 10 h à 17 h, à Créac’h Leuré, organisée par le Foyer laïque.
Au programme : initiation au modélisme (avec Abers voile modélisme)
et arts plastiques, projection vidéo
« en mer avec les skippers du Vendée Globe », expositon de photos
et peinture, atelier d’écriture, etc.
Tarif : plus de 12 ans, 2 €.
Contact : tél. 09.64.44.25.10 ; courriel,
foyerlaique.bourgblanc@orange.fr.
BREST. 22e concours de piano de
Brest. Aujourd’hui, de 10 h à 19 h,
rue Émile-Zola, à l’auditorium de
Brest. Piano seul, à quatre mains,
ce concours offre aux 150 candidats un choix des plus variés, parmi
les
20 catégories
proposées.
Contact : tél. 06.20.35.69.57 ; courriel, pianobrest@sfr.fr.
Concert pour Les Blouses Roses.
Aujourd’hui, de 16 h à 18 h, 65, rue
de la Porte, au Mac Orlan, concert
des chorales « Chœurs en Cavale »,
du PLMCB et « Y’a d’la Voix », de
Landivisiau. Chaque groupe interprétera des chansons de son répertoire, puis les deux chorales se
retrouveront sur scène pour un
beau final. Participation libre.
Contact :
PLMCB,
tél. 02.98.45.86.43 ; courriel,
plmcb@plmcb.fr.
Foire aux disques de Fréquence
Mutine. Aujourd’hui, à 9 h, à La Carène, 30, rue Jean-Marie-Le-Bris.
Pour ses 35 ans, Fréquence
Mutine, la radio la plus rock’n’roll
de Brest, va se surpasser pour sa
traditionnelle foire aux disques et
aux BD. Les exposants pros et amateurs, chaque année plus nombreux, proposent des raretés, des
souvenirs à pas cher, des vinyles,
des CDs, des BD. Tarif : 1,50 € ;
moins de 12 ans, gratuit. Contact :
Exposants, tél. 06.80.43.44.23 ;
courriel, vivafuzz@gmail.com.
Vide-greniers et marché aux
puces. Aujourd’hui, de 9 h à 17 h,
quartier Saint-Pierre (4, rue de la
Résistance). 100 exposants maximum. Buvette et restauration sur
place. Tarifs : enfant - de 12 ans,
gratuit ; visiteurs, 1 € ; table de
1,20 m, 3 € ; le portant (non fourni),
1
€.
Contact :
tél. 06.77.55.44.56 ; site Internet,
https ://vide-greniers.org.
GUIPAVAS. Vide-greniers. Aujourd’hui, de 8 h 30 à 17 h 30, Halle du
Moulin-Neuf. 70 exposants maximum. Petite restauration sur
place, salle non chauffée. Tarifs :
visiteur + de 12 ans, 1,50 € ; au portant non fourni, 3 € ; table de
1,20
m,
4
€.
Contact :
tél. 06.12.79.53.28 ; site Internet,
https ://vide-greniers.org.
GUISSÉNY. Spectacle en breton :
Kof-ha-Kof. Aujourd’hui, à 15 h, à
la salle communale. La comédie
Kof-ha-Kof retrace l’histoire d’un
petit bistrot du bord de mer, qui
devient salle de danse, puis boîte
de nuit (prévente conseillée).
Tarifs : 13 € ; plus de 12 ans, 5 € ;
étudiants, lycéens, sans emplois,
handicapés, 10 € ; prévente à la
mairie de Guisseny et Ar Vro Bagan,
11 €. Contact : mairie de Guissény,
tél. 02.98.25.61.07.
LAMPAUL-PLOUARZEL.
Vide-greniers de l’Association des parents
d’élèves de Kérargroas. Aujourd’hui, à la salle des Dunes. Restauration sur place (bar à pâtes),
buvette et gâteaux. Exposants : inscription toujours possible. Tarifs :
1,50 € ; moins de 12 ans, gratuit.
Contact :
APE,
kerargroas@gmail.com.
LE RELECQ-KERHUON. Diaporama
commenté
de
« Brest
en
baraques ».
Aujourd’hui,
de 14 h 30 à 18 h, 4, rue Gay-Lussac. À la maison municipale des
associations Germain-Bournot, à
Kergleuz. Entrée libre. Gratuit.
Contact :
Disarbois,
tél. 06.15.46.88.14 ; courriel,
oliv.disarb@free.fr.
QUELQUES MINUTES
APRÈS MINUIT
Fantastique (1 h 48).
l Le Bretagne, en VO : 20 h 30.
LEGO BATMAN LE FILM
Animation (1 h 45 ; en avant-première).
l Liberté, 14 h. l Celtic, 11 h.
YOUR NAME
Animation (1 h 46).
l Liberté, 11 h et 21 h 45. l Les Studios, en VO : 22 h. l Le Dauphin,
15 h 30.
LE LAC DES CYGNES
Ballet du Bolchoï (3 h).
l Liberté, en VO : 16 h.
À DEUX, C’EST MIEUX !
Animation (0 h 38 ; dès 3 ans).
l Liberté, 11 h et 14 h 30. l Le Dauphin, 11 h.
ET LES MISTRALS GAGNANTS
Documentaire (1 h 19).
l Liberté, 11 h, 14 h 15, 16 h 10,
18 h 05 et 20 h.
GIMME DANGER
Documentaire (1 h 48).
l Les Studios, en VO : 20 h et 22 h.
Drame (1 h 27).
l Les Studios, 16 h et 20 h.
BALLERINA
Animation (1 h 30 ; dès 3 ans).
l Celtic, 14 h.
THE BOYFRIEND - POURQUOI LUI ?
Comédie (1 h 52).
l Liberté, 19 h 45 et 22 h 05.
MANCHESTER BY THE SEA
Drame (2 h 18).
l Les Studios, en VO : 13 h 45.
TOUS EN SCÈNE
Animation (1 h 48).
l Liberté, 11 h, 13 h 35, 15 h 45 et
17 h 55 ; en 3D : 21 h 30 ; en VO :
19 h 15. l Celtic, 11 h, 14 h,
16 h 10 et 18 h 30. l L’Image, 14 h
et 17 h.
ROGUE ONE : A STAR WARS STORY
JACKIE
CORNICHE KENNEDY
Drame (1 h 34).
l Les Studios, 18 h.
LOCMARIA-PLOUZANÉ. Sciences à
la pointe : randonnée. Aujourd’hui, à 14 h 15, départ de l’aire de
covoiturage à Pen-ar-Ménez. Circuit
« Vieilles pierres et lavoirs »
(8 km). Gratuit. Contact : courriel,
isabelle.gibault@laposte.net
PLOUDALMÉZEAU. Théâtre « Numéro complémentaire ». Aujourd’hui,
à 17 h, 13, rue Tanguy-du-Châtel.
Une pièce de Jean-Marie Chevret,
mise en scène par Jean Martinez.
Quand la famille Leblanc gagne au
Loto, Laëtitia, la fille, n’a qu’un
rêve : intégrer la Jet-set ! Pour
exaucer son vœu, son père décide
de lui faire prendre des cours de
maintien avec Jean-Édouard Bernel,
ami des têtes couronnées. Dans la
foulée, c’est toute la famille qui va
suivre ce stage intensif. Tarifs : 25,
20
et
18
€.
Contact :
tél. 02.98.48.00.38 ; courriel,
accueil@centreculturel-ploudalmezeau.com.
Vide-greniers. Aujourd’hui, de 9 h
NERUDA
Drame (1 h 48).
l Le Dauphin, en VO : 20 h 30.
FLEUR DE TONNERRE
Drame (1 h 40).
l Les Studios, 16 h. l Le Bretagne,
17 h 30.
IL A DÉJÀ TES YEUX
Comédie (1 h 35).
l Liberté, 11 h, 13 h 50, 15 h 50,
18 h, 20 h 25 et 22 h 20. l Celtic,
11 h,
13 h 50,
16 h,
18 h
et 20 h 30. l Le Bretagne, 15 h.
Biopic (1 h 40).
l Liberté, 10 h 50, 13 h 40, 15 h 45,
17 h 50 et 22 h ; en VO : 19 h 55. l
Les Studios, en VO : 14 h, 16 h,
20 h et 22 h.
LE CERCLE - RINGS
Épouvante-horreur (1 h 42 ; interdit
aux moins de 12 ans).
l
Celtic,
16 h 10,
18 h 15
et 20 h 50.
MOONLIGHT
Drame (1 h 51).
l Les Studios, en VO : 14 h et 20 h.
UN SAC DE BILLES
Drame (1 h 50).
l Liberté, 10 h 50, 14 h 10, 16 h 30,
18 h 45 et 21 h. l Celtic, 14 h,
16 h 20, 18 h 30 et 20 h 40.
l L’Image, 20 h 30.
XXX : REACTIVATED
Action (1 h 47).
l Liberté,
13 h 35 et 20 h 05 ;
en 3D : 22 h 15. l Celtic, 20 h 50.
PLOUGUERNEAU.
Conférences.
Aujourd’hui, de 9 h 30 à 16 h 30, à
la salle des associations salle 7 (au
bourg, direction Saint-Michel), à
Lilia. Le matin, « L’être humain,
citoyen des trois mondes, physique, psychique, spirituel ». À
14 h, « Que savons-nous de la vie
après la mort ? » (réservée aux personnes présentes le matin). Les
deux rencontres seront suivies
d’échanges. Gratuit. Contact : À
venir à créer, tél. 02.98.04.68.29 ;
courriel, aveniracreer@free.fr.
PLOUVIEN. Thé dansant à la salle
de la Forge. Aujourd’hui, de 14 h à
19 h, place de la Forge, animation
par Romance bleue, salle sur plancher bois et organisé par l’association Sant-Yann. Tarifs : 5 €.
Contact :
Bodénès,
tél. 07.86.21.64.71.
L’ASCENSION
Comédie (1 h 43).
l Liberté, 10 h 45, 13 h 35, 15 h 45,
17 h 50, 20 h 05 et 22 h 15. l Celtic, 11 h, 14 h, 16 h 10 et 20 h 45.
LA LA LAND
Comédie musicale (2 h 08).
l Liberté, 10 h 45, 14 h, 16 h 35,
17 h 50 et 21 h 50 ; en VO :
19 h 15. l Les Studios, en VO : 14 h,
16 h 30, 17 h 45, 19 h 45 et 22 h.
RESIDENT EVIL : CHAPITRE FINAL
Action (1 h 47 ; interdit aux moins
de 12 ans).
l Liberté,
13 h 35 et 22 h 15 ;
en 3D : 20 h 05. l Celtic, 13 h 50,
16 h, 18 h 20 et 20 h 45.
TEMPÊTE DE SABLE
VAIANA,
LA LÉGENDE DU BOUT DU MONDE
Animation (1 h 47 ; dès 6 ans).
l Liberté, 11 h et 15 h 30. l Celtic,
11 h.
WOLF AND SHEEP
Drame (1 h 26).
l Les Studios, en VO : 18 h.
NUIT DE LA GLISSE - DON’T CRACK
UNDER PRESSURE SEASON TWO
Documentaire (1 h 30).
l Celtic, 11 h.
LA FILLE DE BREST
Drame (2 h 08 ; avertissement).
l Liberté, 16 h 20 et 19 h. l Les Studios, 17 h 45.
DEMOCRACY
Documentaire (1 h 40).
l Les Studios, en VO : 16 h (en présence de la mensuelle du cinéma
allemand).
SAHARA
Animation (1 h 26).
l Liberté, 11 h, 13 h 55, 15 h 55
et 17 h 50. l Celtic, 11 h, 13 h 50,
16 h et 18 h.
COMPTE TES BLESSURES
Drame (1 h 20).
l Les Studios, 22 h.
DEMAIN TOUT COMMENCE
Comédie (1 h 58).
l Liberté, 14 h, 16 h 30, 19 h et
21 h 30.
DALIDA
RAID DINGUE
Comédie (1 h 45).
l Liberté, 10 h 45, 13 h 30, 15 h 45,
17 h 55, 20 h 05 et 22 h 15. l Celtic, 11 h, 13 h 50, 16 h 15, 18 h 30
et 20 h 45. l L’Image, 14 h 15
et 20 h 45. l Le Dauphin, 18 h.
à 17 h, à la salle Multifonctions.
75 exposants maximum. Buvette
et petite restauration sur place
(sandwichs, gâteaux, crêpes).
Tarifs : visiteur + de 12 ans, 1,50 €.
Contact : tél. 06.76.00.27.78 ; courriel,
classedemer2017@gmail.com.
Aventure et science-fiction (2 h 14).
l Liberté, 17 h 50 et 20 h 30. l Celtic, 20 h 30.
Biopic (2 h 04).
l Liberté, 13 h 50 et 21 h 35.
ENTRE LES FRONTIÈRES
Documentaire (1 h 24).
l Les Studios, 20 h (en présence de
Brigitte Millet, du Théâtre de l’opprimé de Brest).
HARMONIUM
Drame (1 h 58).
l Les Studios, en VO : 18 h.
LA GRANDE MURAILLE
Aventure (1 h 44).
l Liberté, 10 h 40, 15 h 45, 20 h 05
et 22 h 15. l Celtic, 18 h 20.
LE DIVAN DE STALINE
Historique (1 h 32).
l L’Image, 17 h 15.
MASHA ET MICHKA AU CINÉMA
Animation (1 h 12).
l Liberté, 11 h.
THIS IS MY LAND
Documentaire (1 h 30).
l Les Studios, en VO : 14 h.
BRISBY ET LE SECRET DE NIMH
Animation (1 h 25 ; dès 3 ans).
l Liberté, 11 h.
t Pratique
BREST
Liberté,
10, avenue Georges-Clemenceau,
tél. 02.29.61.13.13.
Celtic, 187, rue Jean-Jaurès,
tél. 02.98.80.34.55.
Les Studios, 136, rue Jean-Jaurès,
tél. 02.98.46.25.58.
PLOUGASTEL-DAOULAS
L’Image, 10, place Amédée-Frézier,
tél. 02.98.04.22.79.
SAINT-RENAN
Le Bretagne, 18, rue Saint-Mathieu,
tél. 09.66.42.32.20.
PLOUGONVELIN
Le Dauphin, résidence Océan,
tél. 09.75.85.80.78.
12
12
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Saint-Marc
Port de Commerce
Pluie d’images. Julien Lombardi,
Photographe de « l’Inachevé »
Solidarité retraités. Briser la solitude
Son travail apparaît au grand public
grâce à la Bourse du talent dont il
est lauréat, en 2009, avec sa série
Artefact, dont plusieurs tirages
appartiennent à des collections
publiques et privées. Cette notoriété lui permet depuis lors d’exposer
régulièrement ses travaux dans des
centres d’art en France et à l’étranger, des festivals et des galeries.
Une mémoire
en cours de construction
Le photographe reconnu internationalement, Julien Lombardi, expose ses photographies à la médiathèque de SaintMarc, jusqu’au 24 février.
Dans le cadre du Festival Pluie
d’images, initié par le club photo
de la MJC de l’Harteloire, la médiathèque de Saint-Marc accueille les
travaux de l’expérimenté photographe Julien Lombardi, jusqu’au
24 février, sous l’appellation « L’Inachevé ».
Diplômé d’une maîtrise d’ethnologie, Julien Lombardi est un artiste
qui « appréhende la photographie
comme un outil d’expérimentation
et d’investigation visuelle ».
Entre 2012 et 2015, il entreprend
un projet de recherche documentaire en Arménie, grâce au programme de résidence Hors Les
Murs, de l’Institut Français. Il
explore la thématique de « l’inachevé » pour traiter de cette jeune
république en train de se former.
C’est un projet photographique qui
« questionne la construction de la
mémoire dans un territoire en transition. » Cette série a obtenu de
très nombreux prix, en France,
mais aussi en Italie ou en Lituanie,
et a beaucoup voyagé. Cette année,
un livre sera aussi publié.
t Pratique
Médiathèque de Saint-Marc,
Place Vinet, Tél. 02.98.00.89.80,
jusqu’au 24 février.
Sanquer
Exposition. Gildas Le Gurun,
photographe de la mer
Gildas Le Gurun, ancien de la « Marchande », expose des photographies remarquées sur la mer et son environnement, au Centre de jour de Ponchelet, jusqu’au
28 février.
Les membres du bureau de la LSR avaient également organisé un repas et une animation musicale, à l’issue de l’assemblée
générale.
Très belle participation, hier matin,
salle de la Cormorandière, à l’occasion de cette assemblée générale
de l’association Loisirs solidarité
des retraités (LSR) avec 142 participants sur un total de près de
170 adhérents. Créée en 1981 par la
CGT, l’association a pour vocation
de permettre à tous d’échapper à la
solitude, de garder des relations
sociales et de donner, également,
la possibilité d’avoir une action
sociale solidaire envers les autres
générations, grâce à diverses activités proposées.
Des activités
nombreuses et variées
C’est ainsi que le lundi est consacré
à un longe-côte au Moulin-Blanc,
auquel participent plus de 40 adhérents. Le lundi après-midi, des activités « Jeux de société » sont proposées.
Le mercredi, des balades sont organisées pour les personnes ayant des
difficultés de mobilité, tandis que le
jeudi, des randonnées de 8 à 12 km,
selon les groupes, sont au programme. Le vendredi matin est
consacré aux groupes de chants et
l’après-midi à la pétanque.
En outre, des sorties culturelles à la
journée, des voyages et des rencontres avec les autres LSR figurent
au programme.
Le Relecq-Kerhuon
Étoile Saint-Roger. Le rugby quitte le club
Dimanche, l’assemblée générale
des Anciens et amis du club s’est
déroulée à Kermaria. « De
35 membres, il y a un an, nous
sommes maintenant passés à 54,
ce qui est encourageant, a déclaré
Henri Saillour. Chaque mardi, nous
procédons à l’entretien du terrain
et de ses abords, du nettoyage des
vestiaires et du lieu de vie et de la
rénovation de locaux. En plus de la
collecte des papiers, nous procédons à la numérisation des
archives, les documents seront
ensuite transmis à la Maison du
patrimoine, ce qui permettra de
garder intacte la mémoire du
club ».
Rugby à cinq
Après avoir exposé au Pôle social
maritime, quai de la Douane, durant
les Fêtes maritimes brestoises, du 13
au 20 juillet, le Morbihannais Gildas
Le Gurun retrouve la cité du Ponant,
mais cette fois, au centre de jour
Ponchelet, rue Jules-Guesde, avec un
reportage photographique remarquable. À partir de l’intitulé « Photographies », il illustre la mer et son
environnement, jusqu’au 28 février.
Sa connaissance de la « Grande
bleue » transpire de véracité et Gildas sait donner une âme à ses photographies.
Un succès qui dépasse
les frontières françaises
Gildas Le Gurun, ancien chef mécanicien de la marine marchande, originaire de Quiberon, a posé le sac à
terre. Depuis, il a occupé une partie
de son temps libre avec la peinture
et la gravure, mais très vite, ce passionné de photo a repris ses appareils. Il a rejoint le club photo de
Ploemeur. Il s’est perfectionné et
depuis quelques années, il expose
avec succès, d’abord dans son département d’origine, puis la notoriété
venant, dans différentes villes françaises et étrangères. Certaines de
ses photos ou série de clichés ont
été couronnées par des prix nationaux et internationaux. Ces derniers
lui ont permis d’être classé Afiap
(Artiste de la Fédération internationale de l’art photographique).
t Pratique
Centre de Jour de Ponchelet. 55, rue
Jules-Guesde. Exposition
photographique de Gildas Le Gurun,
jusqu’au 28 février.
À SAVOIR
BOHARS
Précision. Contrairement à ce que
nous avons indiqué dans notre édition
de samedi (dans la rubrique Tous au
spectacle !), Juanito Fuentès Nunes
est attendu à la salle Roz Valan de
Bohars, ce dimanche à 16 h. L’artiste
sera accompagné de la danseuse Isabel Pemartin pour un spectacle intitulé « Racines latines ». Au programme,
des reprises de chansons espagnoles
et françaises, à la sauce latino et flamenco.
La réunion a été suivie de l’assemblée générale de l’Étoile Saint-Roger. Le président Claude Gonin a
annoncé le départ des rugbymen.
« Je comprends leur décision car
avec les nouvelles installations
sportives, la section va prendre une
autre dimension ».
De son côté, Olivier Bénard a souligné que la section rugby, qu’il préside, a été créée en mai 2010 et
Le bureau des Anciens et amis de l’Étoile Saint-Roger.
qu’elle compte aujourd’hui une
centaine d’adhérents, dont 80 licenciés. « Chaque catégorie va de 6 à
18 ans et un groupe de rugby à cinq
a été constitué cette saison ».
L’assistance a ensuite été informée
que pour fêter ses 90 ans, l’Étoile
Saint-Roger organisera une manifestation le 10 juin. L’exposition pho-
tos retracera l’histoire du terrain
de Kermaria depuis l’achat de parcelles, en 1927, et leurs cessions à
différents propriétaires. Une proposition sera faite à la municipalité
pour que les surfaces de jeu de football (Jacopin et la Butte) soient
nommées « Terrains des frères
Quentel ».
Guipavas
Phénix. Des joies et des peines
Vendredi a eu lieu l’assemblée générale de l’association Phénix, à la
Maison des Jeunes, devant une quarantaine d’adhérents. Le bilan de la
deuxième année d’existence de l’association guipavasienne consacrée
à la protection animale a été présenté : en 2016, 200 animaux ont eu la
chance de trouver une nouvelle
famille. Un résultat bien satisfaisant pour une association qui n’a
pas de refuge physique et qui fonctionne grâce une trentaine de
familles d’accueil expérimentées et
très motivées.
Ce fut l’occasion aussi de se souve-
nir des bons moments tels que le
sauvetage d’animaux malades, handicapés et qui vivent maintenant
comme des pachas ; mais aussi des
peines qui accompagnent la prise
en charge de chats trop malades,
qu’on n’a pas pu sauver malgré
tous les efforts des vétérinaires et
de leurs familles d’accueil.
Trouver un local
« Le bilan financier est à l’équilibre », a annoncé la trésorière de
l’association, Florence Alheilly, et si
l’épargne ne permet pas encore
d’acheter un local, tout sera mis en
œuvre pour y parvenir rapidement.
Pascal Madier, le président de l’association a annoncé les différents
projets pour 2017 : Une opération
« pièces rouges », pour financer la
stérilisation des chats libres de la
région et l’incontournable Salon du
bien-être animal, qui aura lieu le
samedi 1er et le dimanche 2 avril, à
la Halle de Moulin-Neuf. Il reste
encore quelques places pour des
exposants.
Et enfin, les vide-greniers qui
auront lieu au printemps et à l’automne. La réunion s’est achevée
par un buffet participatif.
13
13
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Plougastel-Daoulas
Saint-Renan
Atelier musique et danse.
Une parenthèse magique
Salon des artisans.
Ça continue aujourd’hui
est utilisée pour les instruments à
cordes, consiste en une codification
ultra-simple des sons et des rythmes
par le biais de couleurs et permet aux
enfants de toucher à la musique dès
leur plus jeune âge.
« Les enfants étaient à la fois
concentrés et ravis »
Marie-Anne Bessières et sa fille Marie,
jeune élève de l’atelier musique et
danse du Conservatoire de Brest.
Huit cents personnes se sont réunies,
mercredi, à l’Avel Vor, pour assister à
la présentation des différents ateliers
de musique et danse que suivent les
plus jeunes élèves, dès 5 ans, du
Conservatoire de Brest, tout au long de
l’année.
C’est à Brest, au Relecq-Kerhuon, à
Plougastel et à Guipavas que se
déroulent ces ateliers autour du chant,
de la relation au mouvement et au son,
ainsi que la découverte des instruments. La méthode Color String, qui
Isabelle Couffin (professeur de danse
classique, intervenante scolaire et coordinatrice du Département étude chorégraphique du Conservatoire) est satisfaite : « La présentation s’est fort bien
déroulée, les enfants étaient à la fois
concentrés et ravis de montrer un
exemple de ce qui a été traversé depuis
le début de l’année scolaire. Un rendez-vous unique pour les parents, qui
sont alors sensibilisés aux différentes
approches de la danse et de la musique
et qui, surtout, peuvent admirer leurs
enfants sous les feux des projecteurs ».
C’est le cas de Marie-Anne Bessières
qui, dès le clap de fin, aidait sa fille à se
rechausser rapidement dans le couloir : « Vite, vite, nous avons un autre
rendez-vous ». Marie, quant à elle,
était encore sur son petit nuage et ce
sont les yeux brillant encore de mille
feux qu’elle et sa maman ont quitté la
parenthèse magique…
1
3
2
Ploumoguer
Association Partage Ardèche Sénégal.
Des Ploumoguérois impliqués
et de son équipe pédagogique, des
familles et des enfants parrainés et
de tous les élèves de l’école. Les
membres de l’association ne sont
pas venus les mains vides, apportant matériel scolaire, vêtements,
et matériel sportif. Tout cela offert
par les parrains des enfants, ou par
l’association « Le vestiaire » de
Saint-Renan et par les bénéfices
d’action menées sur Ploumoguer.
Sourire, partage et joie d’apporter du
bonheur étaient présents sur les visages
des membres de l’association partis au
Sénégal.
L’association Pas (Partage Ardèche
Sénégal) est une association humanitaire qui intervient dans une
dizaine de villages du Sénégal, dont
Mbissel, en apportant une aide
médicale, à la scolarité, à la
construction d’écoles et en parrainant des enfants. Cette année,
René et Marie-France Lamour,
accompagnés de Monique et Robert
Dénès ; Jacqueline et Édouard
Salaün ; Joseph et Patricia Quinquis
et Marie-Françoise et Jacques Léon,
se sont rendus à Mbissel, où ils ont
reçu un accueil chaleureux, du chef
du village, du directeur de l’école
Association
reconnue d’intérêt public
C’est lors des fest-noz, organisés à
Messouflin, l’été dernier, en collaboration avec Tam Tam et Tan
Arvest, que la vente de crêpes a eu
lieu, permettant à l’association, en
plus du don fait par la commune,
d’acheter plus de deux tonnes de
riz, remises aux familles. L’association est reconnue par les services fiscaux, d’intérêt public général, ce
qui permet aux donateurs de défiscaliser à hauteur de 66 % du don
effectué. L’équipe est rentrée
dimanche 30 janvier de son périple
humanitaire à Mbissel.
t Contact
Site Internet :
www.ardechesenegal-asso.com
1. Janine et Jean-Loup Gourmelon, d’ICM Concept, s’adressent aux particuliers et professionnels. 2. Hier matin, de nombreux
visiteurs avaient déjà été accueillis. 3. Anne et Johann Brénéol, de la société Brénéol, proposent un large choix de prestation
dans la construction et la rénovation.
Durant tout ce week-end, l’espace
culturel accueille la quatrième édition
du Salon des artisans créé par l’Union
des artisans et commerçants renanais
(Ucar). La commission artisan a travaillé en autonomie pour l’organisation du salon, précise Sylvie Manach,
présidente de l’Ucar, mais de nombreux bénévoles ont participé à la
mise en place du salon qui accueille
24 exposants renanais, principalement dans les métiers du bâtiment.
Parmi les exposants, Janine et JeanLoup Gourmelon, de ICM Concept à
Saint-Renan, proposent la concep-
tion, la fabrication, la pose de clôtures, palissades, portails coulissants,
battants motorisés ou non, etc. Sur
un autre stand, Anne et Johann Brénéol, de l’entreprise générale de bâtiment Brénéol, implantée depuis neuf
ans à Plouarzel, proposent une large
gamme de prestations dans la
construction et la rénovation, gros
œuvres, maçonnerie, charpente, couverture, etc.
tion et de rénovation, permettant ainsi de réaliser ses souhaits, tout en
mettant en lumière les artisans
locaux, notamment ceux de la zone
de Mespaol. Pour les petites faims
des visiteurs, il est possible de se restaurer sur place grâce aux crêpiers.
Une tombola est également organisée. À noter que l’an dernier, la manifestation avait enregistré plus de
2.500 entrées.
Les artisans locaux à l’honneur
t Pratique
Ce salon permet de trouver des solutions à toutes les idées de construc-
Salon des artisans, aujourd’hui, de 10 h
à 18 h, à l’espace culturel. Entrée gratuite.
Plouarzel
CMJ. Première séance du mandat
André Talarmin, maire, Jacqueline
Evain, adjointe à la jeunesse et des
membres de sa commission, Sandrine Jourden, Marie-Odile Jaouen
et Véronique Philippe, ont accueilli
le samedi 28 janvier, le nouveau
conseil municipal des jeunes (CMJ)
pour leur 1re réunion. Les enfants se
sont présentés et ont donné les
idées et les actions qu’ils aimeraient réaliser. Ils commenceront
par une visite aux résidents de la
résidence Ty Braz et le 4 mars ils
feront le tour de la commune.
Bien vivre à Ploumoguer. Une réunion
sur la production bio et locale
Arzmael. Les CM en voyage à La Bourboule
Vendredi, à l’initiative de l’association « Bien vivre à Ploumoguer », se tenait une réuniondébat, sur la production bio locale. Une trentaine de participants se sont retrouvés, salle
Pen An Ilis. Alphonse Raguénés, de Kerneveno ; Nicolas et Aurélie du Drouëlloc ; Françoise
Clément de Keranguen et Gisèle Cariou de Lamber, sont intervenus pour présenter leur travail. Puis, un débat s’est engagé entre les intervenants et le public. Ouverte par un extrait
du film « Manger bio et sain », la séance s’est terminée par une dégustation de produits bio.
Les CM de l’école d’Arzmael (75 élèves) et les CM de Brélès (20 élèves) sont partis découvrir La Bourboule durant une semaine
(ils sont revenus hier). Ils ont skié tous les jours sur les pentes du Mont Dore, fait des raquettes sur le plateau de Charlannes
mais aussi de la luge, etc. Parmi les temps forts, une soirée contes traditionnels auvergnats et une virée shopping à La Bourboule pour acheter les incontournables souvenirs locaux. Une belle expérience de vie en collectivité pour les enfants, dont certains ont même commandé du fromage durant leur séjour, de quoi faire une bonne fondue avec la famille pour se rappeler les
moments passés à la montagne. À noter que les portes ouvertes d’Arzmael se feront le vendredi 31 mars, de 16 h 45 à 18 h.
14
14
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Milizac-Guipronvel
Plouguin
Saint-Pierre.
Six cents convives au 32e couscous
Handball. Parents et enfants en tournoi
Dimanche, l’organisation bien rodée des bénévoles de la Saint-Pierre a encore
œuvré pour satisfaire 600 personnes, venues acheter ou consommer sur place le
fameux couscous. La veille, les volontaires étaient venus pour éplucher et couper les
légumes. Guy Pelleau, aux fourneaux, a ensuite coordonné la fabrication maison.
Bernard Ségalen, président, est ravi de la mobilisation des bénévoles et du public,
comme toujours très réceptif. Les bénéfices serviront à l’achat de matériel. À noter,
le tournoi du MSB les 25, 26 et 28 mai au stade Pen ar Guéar.
Locmaria-Plouzané
Bibliothèque.
9.439 documents empruntés l’an passé
Le Handball-club de Plouguin a organisé, samedi 28 janvier, un tournoi
interne. Il a réuni l’ensemble du
monde handballistique Plouguinois
avec 120 participants. Les jeunes
joueurs ont montré tout leur talent
lors des matchs contre les parents,
tandis que les seniors féminines
affrontaient la future équipe senior
masculine avant de terminer cette
soirée par un match mixte seniors.
Une belle soirée conviviale qui a permis aux enfants de partager leur
passion avec les parents. Rendezvous désormais pour le tournoi
déguisé, en juin.
Plabennec
Musique. Maestral en résidence
Durant une semaine, l’espace culturel a accueilli le groupe « Maestral » en résidence, en préparation
de sa tournée d’été. Un réglage
son de leur nouveau répertoire
avec l’ingénieur du son Christian
Coulon et des créations lumières
réalisées par Erwann Thépaut a été
effectué.
Un véritable voyage musical
Cette semaine s’est terminée lors
d’un concert, vendredi, sous les
applaudissements du public manifestement sous le charme du quartet. Les quatre complices viennent
Les bénévoles œuvrent tout au long de l’année pour permettre à la bibliothèque de
fonctionner.
L’assemblée générale de la bibliothèque s’est déroulée mardi, en présence de Pierre Cabon, adjoint au
maire. En 2016, 97 familles se sont
abonnées et les sept classes de
l’école ont été accueillies pour des
animations et échanges de livres. Au
total, 9.439 documents (livres,
revues ou CD) ont été empruntés. La
bibliothèque a acquis 323 livres ou
revues.
relations se poursuivent avec la
Bibliothèque du Finistère à travers
trois échanges par an et un service
de navette une fois par mois. En
mai 2017 sera présentée une exposition de photos intitulée « Plongez
en Finistère ». En fin d’année la
bibliothèque fêtera ses 30 ans. Par
ailleurs, un appel est lancé aux
volontaires qui voudraient bien
venir aider à l’accueil des usagers.
Avis aux bénévoles
t Pratique
Une quinzaine de bénévoles, épaulés par Fanny, employée municipale,
se sont relayés pour l’achat et l’équipement des documents, l’accueil
des abonnés et celui des classes. Les
L’abonnement est de 15,50 € par
famille. La bibliothèque est ouverte
le mercredi de 10 h 30 à 12 h et de 18 h
à 19 h, le vendredi de 18 h à 19 h 30
et le dimanche de 10 h 30 à 12 h.
Plouvien
École des Moulins.
100 % de réussite au permis piéton
individuelle, grâce à un ensemble de
précautions, de réflexes et d’astuces
supplémentaires afin que les enfants
puissent assurer leur propre sécurité.
Le métier de gendarme fascine
La remise des permis s’est effectuée vendredi matin.
Le « Permis Piéton pour tous les
enfants » est une grande opération
nationale de prévention du risque piéton chez les enfants âgés de 8 à 9 ans,
lancée en octobre 2006 dans les
écoles. Partout en France, le principe
est de faire passer aux enfants leur
« permis piéton ». Par des mises en
situation et un jeu de questions-réponses, l’opération permet d’enseigner au-delà des règles de circulation
piétonne, le sens de la responsabilité
Les élèves de CE2 de la classe de Valérie Clavel ont passé leur examen vendredi et ainsi validé les connaissances
apprises. Succès total puisque le gendarme Élodie Gourmelon, dont il s’agissait de la deuxième visite, a annoncé
un taux de 100 % de réussite. Les 29
élèves ont reçu leur permis des mains
du maire, Christian Calvez, accompagné par son premier adjoint, Dominique Bergot, lors d’une petite cérémonie officielle, en présence également
de la directrice, Karine Lossec. Lors de
son passage, les élèves ont aussi tenu
à poser de nombreuses questions à Élodie Gourmelon sur le métier de gendarme. Ils ont même eu le droit de passer les menottes. Malheureusement,
cette belle initiative citoyenne est toutefois désormais en suspens pour l’an
prochain, puisque le partenaire privé
de cette opération se retire du projet.
Un quartet qui sait mélanger les genres
musicaux avec des notes venues
d’ailleurs et une amitié complice.
d’horizons musicaux totalement différents : jazz, celtique et classique.
Anne Postic (harpe celtique),
Pierre-Antoine Colas (trompette),
Stéphane Gloaguen (contrebasse)
et Herri Loquet (batterie et percussions), ne s’interdisent rien dans
leur musique qui vogue avec bonheur d’un univers à l’autre.
Des notes venues d’ailleurs se
mélangent harmonieusement avec
une musique traditionnellement
bretonne : une fusion efficace pour
le plaisir des oreilles. S’il est de
notoriété que le Breton est un
grand voyageur, le public aura fait,
lors de ce concert, un voyage musical inoubliable.
Plouguerneau
Animations. Vent polaire sur Plouguerneau
Le premier avril, un vent polaire va
souffler sur la commune ! Ce ne sera
pas une farce bien organisée, non,
c’est cette date qui a été choisie par
une bande de « polaires », comme ils
se nomment entre eux, pour se retrouver à la salle Armorica. À l’initiative
des Radioamateurs de Penn ar Bed et
de Maurice Uguen, une conférence
retracera 40 ans d’expéditions
polaires autour de Vagabond, un voilier mythique.
Des invités
qui en connaissent un rayon
Aujourd’hui, Vagabond hiverne dans
le grand canadien. Son skipper, Éric
Brossier, viendra parler du Passage du
Nord-Ouest et du Passage du Nord-
Maurice Uguen et Jacques Laïné : une
vie de marins qu’ils aiment raconter.
Est, des routes polaires devenues des
enjeux économiques mondiaux avec
le réchauffement climatique. Autour
de lui, des équipiers de luxe seront
présents aussi : Jacques Laîné, réalisateur de l’émission « Ushuaïa » et
Maurice Uguen, habitant à Plouguerneau et également réalisateur. Tous
deux furent membres de plusieurs
expéditions Vagabond, dès l’origine
du voilier polaire. Se joindra à cette
équipe Éric Bourbotte reporter à TF1,
spécialiste de la mer et lui aussi
membre de grandes courses sur la
banquise. Cette conférence sera organisée et se déroulera à la manière
d’une émission de télévision avec une
large intervention du public. Plouguerneau et sa région comptant bon
nombre de navigateurs, il est évident
que les échanges d’expériences
seront d’un grand intérêt. Une soirée
qui sera chaude d’expériences avec
des marins qui ont plusieurs tours de
la planète dans leurs sacs !
Lannilis
Jeunes agriculteurs. Un bel investissement
Les jeunes agriculteurs du canton de
Lannilis viennent d’investir dans un
tracteur d’occasion qui leur permettra de participer aux concours de
tracto-force. Le principe est de tirer
sur la plus grande distance possible
une remorque lestée. Vincent Pellen,
responsable de cette discipline, va
s’entourer d’une équipe pour adapter l’engin afin qu’il soit le plus performant possible : « Nous allons le
lester, pousser la mécanique et améliorer son aspect ».
« Créer de la cohésion
autour d’un projet commun »
Une fois mis au point et équipé il participera à diverses manifestations
organisant des concours comme les
grandes fêtes agricoles, ou l’an dernier l’auto-cross de Plouguerneau.
« C’est pour nous une façon de créer
de la cohésion autour d’un projet
commun. Nous allons également travailler sur une moissonneuse-batteuse cross qui va arriver bientôt
pour qu’elle soit la plus performante
Les Jeunes agriculteurs du canton vont être bien représentés avec le tracteur-force
possible. Thomas Jezequel en sera
chargé », expliquait hier Majan Laot,
le président des Jeunes agriculteurs.
Ils espèrent que des entreprises les
aideront en devenant partenaires. Il
est vrai que les grandes manifestations attirent un public de plusieurs
milliers de personnes. Le groupe rassemble 35 adhérents partagés entre
un tiers d’exploitants, un autre de
salariés et le troisième de scolaires
répartis sur une quinzaine de fermes.
Hier, à l’issue de la réception du tracteur, les jeunes sont partis à Ploumoguer pour une séance de karting,
puis le soir, leurs compagnes les
ayant rejoints, ils ont dîné au centre
des Abers, au port de l’Aber-Wrac’h.
15
15 LANDERNEAU
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
AUJOURD’HUI
URGENCES
Médecins de garde : tél. 15.
Hôpital : route de Pencran,
tél. 02.98.21.80.00.
Pharmacies de garde : tél. 32.37
(0,35 ¤ la minute).
Urgences dentaires : tél : 15 (de 9 h
à 12 h).
SÉCURITÉ
Pompiers : tél. 18.
Gendarmerie : tél. 17.
SERVICES
Enedis (ex ErDF) : tél. 09.72.67.50.29
ou 39.29.
GrDF : tél. 02.98.02.02.22.
Service
des
eaux :
tél. 02.29.00.78.78.
Assainissement : tél. 02.98.85.49.66
ou 06.11.74.64.98.
PRATIQUE
Marchés du jour : à Daoulas, ce
matin.
LOISIRS
Aqualorn : de 10 h
tél. 02.98.85.18.89.
à
18 h,
LE TÉLÉGRAMME
N° lecteur : tél. 09.69.36.05.29 (prix
d’un appel local).
Rédaction :
landerneau@letelegramme.fr ; fax, 02.98.21.72.45.
Publicité : tél. 02.98.85.03.29.
Vente de photos aux particuliers :
Site : www.letelegramme.fr
Petites annonces pour particuliers :
tél. 0.800.879.925 (appel gratuit).
Annonces
légales :
tél. 02.98.33.74.77.
Avis d’obsèques : tél. 0.800.11.22.29
(appel gratuit) ; fax, 0.820.20.05.38
(0,09 € TTC la minute).
Portage du journal à domicile :
tél. 09.69.36.05.29 (n° cristal, appel
non surtaxé).
QUE FAIRE AUJOURD’HUI ?
LANDERNEAU. Foire à la puériculture et aux jouets du LFC. De 10 h à
17 h, à la salle Saint-Ernel. Tarif :
1,50 €.
À 12 h, à la salle Stérédenn. Possibilité de repas à emporter à partir de
11 h 30 (11 €). Tarifs : adultes,
12 € ; enfants, 6 €.
LE FOLGOËT. Bourse aux vêtements, jouets et puériculture. De
9 h à 17 h, à la salle Kermaria.
Petite restauration. Entrée : 1,50 €.
Contact : tél. 06.83.45.18.13 ; courriel, apel.argoatsacrecoeur. lesneven@gmail.com
PLOUIDER. Concours de dominos
de l’UNC. À 13 h 30, à l’espace
Roger-Calvez, place Saint-Didier.
Concours de dominos. Inscription
dès 13 h 30 ou par téléphone.
Ouvert à tous. Contact : Goulven
Caer, tél. 02.98.25.40.23 ; courriel,
jeanpierrelemenn@orange.fr.
LESNEVEN. Théâtre. « Impossible
Don Quichotte », par L’Entonnoir
théâtre. À 15 h, à l’Arvorik, rue du
Rétalaire. En prévente à l’office de
tourisme et à l’Arvorik. Tarifs : 7,
5 et 3 €.
Foire aux livres, DVD, CD. De 9 h 30
à 17 h 30, à la salle Kerjézéquel.
Petite restauration. Dédicaces de
Per Chapalain. Tarif : adulte,
1,50 €. Contact : Skoazell Lesneven
; courriel, abgregor@hotmail.com.
LOPERHET. Tous dans le bain,
déguisés. À 11 h 11, au port de Rostiviec. Ouvert à tous. À partir de
11 h, échauffement. À l’issue de la
baignade, vin chaud, thé, café, collation. Tarif : 2 €.
PLOUÉDERN. Repas kig ha farz de
l’ensemble paroissial Aber Morbic.
PLOUNÉVENTER. Spectacle de
magie, avec Magic Pilou. De 11 h à
12 h, à la salle Sklérijenn. Ouvert à
tous. Tarif : 3 €. Contact :
Les Breizh Raideuses,
tél. 06.87.10.39.98 ; courriel, breizhraideuses@gmail.com.
SAINT-DIVY. Repas vosgien (la
tofaille) du comité de jumelage. À
12 h, à la salle polyvalente, rue du
Valy-Lédan.
Inscription
aux
02.98.20.22.62 ou 02.98.20.20.86.
Courir à Saint-Divy, 24es Foulées
pédestres. À 9 h 30, course ; de
6 km ; à 10 h 30, course de 15 km ;
à 10 h 35, épreuve « Babys » pour
les enfants nés en 2008 et plus.
Durant les courses, les chiens
devront êtres tenus en laisse.
Tél. 06.61.35.24.00.
AUJOURD’HUI AU CINÉMA
RAID DINGUE
Comédie (1 h 45).
l À 17 h et 20 h 45.
IL A DÉJÀ TES YEUX
Comédie (1 h 35).
l À 17 h.
SAHARA
Animation (1 h 26).
l À 10 h 45.
UN SAC DE BILLES
Drame (1 h 50).
l À 14 h et 20 h 45.
TOUS EN SCÈNE
Animation (1 h 48).
l À 10 h 45 et 14 h.
t Pratique
Équipement sportif.
La Fabrik tourne à plein
Yann Le Gall
Officiellement inaugurée
hier, la salle de sports
de combat, de gym et de
danse La Fabrik concentre
les louanges des clubs qui
la partagent, depuis trois
semaines. Elle impulse
un bond aux conditions
de pratique et donne de
l’élan aux compétitions
plus huppées.
Le doublement de la surface des sports
de combat donne de la souplesse
aux plannings des clubs, qui peuvent
également accepter davantage
d'adhérents. Le Bushido Landerneau
karaté du président Thierry Cueroni
a pu rouvrir une section jeunes.
Séance de « tonic » pour dames
dans la salle de 185 m², karaté
dans celle de 200 m². Dans le couloir, des ados en tenue de gym,
tapis d’exercice sous le bras,
se dirigent d’un pas motivé vers la
salle de danse de 170 m², après
avoir quitté l’un des nombreux vestiaires. Pendant ce temps, la
deuxième salle de sports de combat, la plus grande – 360 m² –
amplifie les discours d’inauguration officielle devant des dirigeants
et pratiquants de clubs landernéens : Sporty form, Tempo, gym
volontaire masculine, GRS, judo,
karaté, gouren, yoga, etc.
2.000 licenciés et les scolaires
La Fabrik contenait un paquet de
monde, hier matin, sur ses
1.200 m² de surface. Mais pas
d’embouteillage, pas de collision,
pas de parasite sonore d’une pièce
à l’autre. « Les 2.000 adeptes de
sports de combats, de gymnastique
et de danse, ainsi que les scolaires,
peuvent désormais s’entraîner et
pratiquer leur sport dans des conditions
optimales »,
soutient
Patrick Leclerc. Hier matin, sous le
toit de cet équipement municipal
de 1,6 M¤ HT, à l’architecture
contemporaine bardé de bonnes
intentions écologiques, aucun responsable des associations usagères
ne contredisait ce propos du maire.
Ni celui de son « hyperheureux »
adjoint au maire en charge des
sports, Michel Riou : « On attendait cette inauguration depuis
trente ans ».
avons profité du doublement de la
surface (par rapport au vieux dojo
du Calvaire) pour reprendre les
cours des tout-petits ».
Compétition en duo
avec La Cimenterie
La Fabrik assemble les générations.
Sporty Form et ses 527 licenciées
de tous âges « attendaient ce nouvel équipement avec impatience ».
Christine Rolland, la présidente,
loue « la luminosité, la sono, les
miroirs de la salle. On s’est enfin
débarrassé des poteaux ! », souritelle en songeant à leur ancienne
salle. Jacqueline Palin, Landernéenne devenue présidente du
comité régional olympique, n’exprime pas davantage de nostalgie :
« Landerneau devient une belle
ville sportive. Elle pourrait concourir au challenge national des villes
sportives. Il y a tout : le sport pour
tous, le sport adapté, le haut
niveau ».
Pas la peine d’en rajouter donc. Précisément, Patrick Leclerc a confirmé une pause dans les constructions de salles de sports en ville.
Particulièrement gâtés ces dernières années, les sportifs landernéens ne crieront probablement
pas au scandale. Les autres non
plus.
« Depuis cinquante ans », surenchérit Allan Moalic, président du Dojo
landernéen (judo). À La Fabrik, les
tatamis « flexi roll » se déroulent,
s’enroulent, se rangent et peuvent
aisément être transportés. Notamment jusqu’à la grande salle voisine de La Cimenterie (communautaire) pour des compétitions. La
Fabrik servira alors de site d’échauffement. Cette complémentarité
sera d’ailleurs actionnée le weekend des 29 et 30 avril. 400 judokas
seniors et minimes viendront disputer les championnats du Finistère.
Ça aussi, « on l’attendait à Landerneau depuis des années », signale
Allan Moalic, au nom des 315 licenciés du club.
Son homologue du Bushido Landerneau karaté, Thierry Cueroni, a, lui
aussi, remarqué le changement :
« Nous avons inauguré La Fabrik il
ya
trois
semaines.
Un
deuxième dan a animé un stage
devant 80 pratiquants. Du jamais
vu. Ici, nous disposons de nouveaux outils d’entraînement,
comme un sac de frappe. Et nous
« Une belle ville sportive »
sur letelegramme.fr
Voir notre vidéo
Daoulas
LE ROHAN, 55, rue de la
Fontaine-Blanche, tél. 02.98.21.33.11.
NOUS SOMMES OUVERTS LE LUNDI PUBLICITÉ
MX183610
AUTOMATISME - HABITAT
Fenêtres - Portes de garage - Portails
Devis gratuits
ZI Mescoden - PLOUDANIEL - Tél. 02.98.83.63.03
AMÉNAGEMENT EXTÉRIEUR
Portails - Clôtures - Murets - Terrasses
Devis gratuits
ZI Mescoden - PLOUDANIEL - Tél. 02.98.83.73.00
CUISINE
Un magasin du Groupe Nicolas FOLL
Devis gratuits
ZI Mescoden - PLOUDANIEL - Tél. 02.29.62.61.59
Pour figurer dans cette rubrique, contacter le 02.98.43.22.44
RN165. Un bassin routier de 3 000 m³
La Direction interdépartementale
des routes Ouest (Diro) a engagé
depuis quatre mois, et jusqu’au 20 février, la construction
d’un ouvrage, à la sortie de Daoulas, en direction de Brest, destiné
à capter les eaux de ruissellement de la RN165. Le projet, d’un
coût de 500.000 ¤, a nécessité le
déblaiement de 30.000 m³ de
terre et a entraîné peu de gêne
à la circulation.
En 2013, des travaux de modification des virages de Daoulas, entre
l’échangeur de Dirinon et de Guernévez, avaient permis la réalisation d’un dispositif provisoire de
captage des eaux de pluie avant
leur rejet dans la rivière de Dirinon, Le Lezuzan.
« La taille du fossé collecteur,
explique Matthieu Jouvin, chef du
pôle entretien des chaussées et
accidentels ».
Filtrer les polluants
Le site, qui jouxte la bretelle d’accès
à la voie express, au niveau de la sortie
de Daoulas vers Brest, sera sécurisé.
dépendances, ne permettait pas
de traiter les pollutions « chroniques », apports réguliers mais
modestes de polluants routiers et
Il poursuit : « L’ouvrage réalisé
comprend deux bassins : le premier, « routier », permet de filtrer les polluants en toutes circonstances. Le second, « écrêteur », peut recueillir les eaux de
pluie intense et maîtriser le débit
de sortie avant leur rejet dans
Le Lezuzan »,
conclut
Matthieu Jouvin.
Le risque d’inondation sous
l’échangeur est réduit. Le bassin
double a été conçu pour éviter
tout risque de crue du Lezuzan et
éviter tout mélange entre les
eaux routières et les eaux naturelles. Ces deux bassins seront
toujours en eau, de 30 à 40 cm,
favorisant ainsi la décantation
naturelle des polluants.
16
16
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Lesneven
Lesneven
Trafic de cannabis : neuf interpellations
Les 16 et 17 janvier, la brigade de
gendarmerie a procédé à des interpellations dans le cadre d’un trafic
de stupéfiants portant sur de la
résine de cannabis. « Neuf personnes demeurant dans la commune, dont cinq mineurs, ont été
entendues, précise le lieutenant Le
Han, chef de brigade. Si les perquisitions effectuées n’ont permis que
de découvrir une faible quantité de
stupéfiants (28 grammes de canna-
bis), les investigations effectuées
ont permis de déterminer que plusieurs kilos de résine de cannabis
avaient été écoulés sur une période
de quatre mois sur le secteur de Lesneven ». Deux majeurs devront
répondre à une convocation du tribunal correctionnel de Brest. « Les
autres font l’objet de convocations
devant le juge des enfants ou
devant une structure pour orientation sanitaire et sociale ».
Logonna-Daoulas
Anciens combattants. 86 adhérents
Karaté. Trois podiums régionaux
Mercredi, le club de karaté a fêté
trois des siens : Morgane Frazao,
Ivan Talec et Christophe Arnaud.
Leur mérite ? Être montés sur le
podium des championnats de Bretagne combats.
Les deux premiers, respectivement
junior et cadet, sont en effet vicechampions régionaux, tandis que le
dernier s’est paré de bronze en
seniors.
« Il faut aussi noter la bonne prestation de Thibault Sauv, cadet, même
s’il n’a pas obtenu de médaille »,
précisait Bernard Paugam, leur professeur.
La compétition
n’est qu’une étape
Et de souligner : « Ces quatre compétiteurs sont les seuls du club
sélectionnés (pour le combat) car
notre priorité est donnée à la pratique du karaté-do. Néanmoins,
nous ne sommes pas fermés à la
préparation et à la participation
De gauche à droite : Christophe Arnaud, Morgane Frazao, Ivan Talec et Thibault Sauv.
aux compétitions (d’autant que) les
jeunes doivent en passer par là ».
Pour l’enseignant, la compétition
comporte en effet des spécificités et
ne concerne qu’une étape dans la
progression d’un karatéka. « Ici, les
compétiteurs en sont conscients ;
c’est d’ailleurs pour cela que cette
préparation s’est faite après le
cours de karaté-do, tous les vendredis, depuis septembre ».
Elle se poursuivra dans les
semaines
à
venir,
les
trois médaillés étant qualifiés pour
la phase interrégionale. « Ce sera
le dimanche 5 mars, à Saint-Nazaire ; les six premiers iront
aux championnats de France ».
VTT. Un nouveau créneau hebdomadaire
Les adhérents, en compagnie des responsables de l’association et des élus, dont
Françoise Malléjac, déléguée à la défense.
Dimanche matin, l’association des
Anciens combattants s’est retrouvée, à
la salle des Anciens, pour son assemblée générale. En ouvrant la séance,
André Ségalen, président, a fait observer une minute de silence à la mémoire
des cinq adhérents décédés l’année dernière, dont le vice-président, Omer Gillet.
Revalorisation de la retraite
Côté chiffres, il a indiqué qu’il y avait
86 adhérents : 42 anciens combattants, 30 veuves et quatorze conjoints.
Il est revenu sur la sortie effectuée à
l’île de Bréhat (22), en 2016.
Les participants ont été contents d’apprendre que la retraite du combattant
sera portée à 750 €, en fin d’année.
« Mais, il manque encore 12 % pour
arriver aux attentes », a précisé
André Ségalen.
Les aides spécifiques de l’Office national des anciens combattants (Onac),
pour des travaux d’accessibilité ou
d’isolation, ont été rappelées aux adhérents pour favoriser le maintien à domicile, de même que le travail efficace
des services sociaux, dont le personnel
soulage les aidants familiaux.
Plounéventer
Comité des fêtes.
Un repas convivial pour les bénévoles
Dimanche, le comité des fêtes
s’est réuni à la salle du terrain de
foot. L’adjoint au maire en charge
des associations, Jean-Luc Abalain, est venu assister à la
réunion. Le comité des fêtes
connaît quelques mutations parmi
ses membres, dont l’effectif augmente de six adhérents pour
atteindre 23 adhérents.
Christelle Vern prend le poste de
trésorière adjointe à la place de
Michèle Abalain, qui reste
membre, et Frédéric Lein rejoint
la commission communication.
Le programme 2017 proposé par
le comité des fêtes a été annoncé : le samedi 29 avril, soirée
des années 80 ; le vendredi 23 juin, Fête de la musique, et
le mardi 31 octobre, soirée Halloween. À l’issue de la réunion, l’association a convié à un repas la
quarantaine de personnes qui
a bénévolement participé aux animations de l’année, notamment
lors de la Fête de la pluie qui
s’est déroulée en juillet.
CONVOCATIONS SPORTIVES
Football associatif de la rade. Aujourd’hui : équipe A, à 15 h, à L’HôpitalCamfrout,
contre
Lesneven ;
équipe B, à 13 h, à Logonna, contre
Kerhuon ; équipe C, à 13 h, à Brest PL
Lambézellec ; loisirs, à 10 h, à Daoulas, contre Dirinon ; féminines, à Cléder (voir horaire avec responsables).
À SAVOIR
LESNEVEN
AUJOURD’HUI
Médecins de garde : tél. 15.
Pharmacies de garde : tél. 32.37
(0,35 € la minute).
SERVICES
Régie
des
eaux :
tél. 02.98.83.02.80.
CINÉMA L’EVEN
« Vainia, la légende du bout du
monde », à 10 h 45.
« L’Ascension », à 15 h 45 et à
20 h 15.
LE TÉLÉGRAMME
Correspondance locale : boîte aux
lettres à l’accueil de la mairie ; Hervé Pronost, tél. 06.86.38.19.12 ou
c o u r r i e l ,
herve.pronost@laposte.net ; Christine Le Meut, tél. 06.86.74.57.43 ou
courriel,
christine.lemeut@yahoo.fr
Portage
à
domicile :
tél. 09.69.36.05.29 (n° cristal, appel
non surtaxé).
Avis de décès. Tél. 0.800.11.22.29
(appel gratuit depuis un poste
fixe) ;
fax,
0.820.20.05.38
(0,09 €TTC la minute)
C’est par une minute de silence à la
mémoire de Michel David et
Jacques Le Gall, membres du club
décédés l’année dernière, que le président,
Jean-Jacques
Oulhen,
a ouvert, vendredi, la 15e assemblée
générale du Côte des Légendes VTT.
Difficile, ensuite, d’évoquer la saison passée, même si elle fut riche en
événements. « Son point d’orgue
a été la traversée du Massif central,
cet été : 700 kilomètres en dix jours,
de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)
à Frontignan (Hérault) », a souligné
le responsable.
Randonnée annuelle le 11 juin
Il a également rappelé le renouvellement des tenues, la randonnée
annuelle du club, la participation
à la Maxi Verte à Rocamadour (Lot)
et l’incontournable Roc’h des Monts
d’Arrée, avec la participation de
huit représentants du club sur la
plus longue distance (120 km).
« 2017 verra la formation d’un
groupe, le mercredi matin. Ces sorties se rajouteront à celles du
dimanche et, à partir de mai, du mercredi soir ».
Les adhérents du Côte des Légendes se sont retrouvés pour évoquer la nouvelle saison.
Des retrouvailles hebdomadaires
indispensables pour préparer les
grands rendez-vous dont la
Maxi Verte, qu’accueillera, cette
année, Nielles-lès-Bléquin (Pas-de-Calais). « Une équipe est déjà engagée
à la Chouette Guilérienne et certains
adhérents envisagent un déplacement à Fréjus (Var), à l’occasion du
Roc d’Azur ».
Une sortie longue distance à la journée sera également programmée.
« Notre randonnée annuelle aura
lieu le 11 juin, les circuits sont déjà
repérés ».
t Contact
Jean-Jacques Ouhlen au 07.82.41.57.14.
Saint-Méen
« 1 Pierre, 2 coups ». Des bénévoles motivés
La première assemblée générale de
l’association mévennaise « 1 Pierre,
2 coups » s’est déroulée samedi
28 janvier, présidée par Céline Lannon. L’an passé, lors de l’assemblée
constitutive, les membres l’avaient
présentée aux habitants de la commune.
« Notre but est de faire connaître la
maladie et de créer un réseau entre
les familles ». La maladie, c’est
l’amyotrophie spinale infantile,
dont est atteint Pierre. En un an,
18.830 € ont déjà été récoltés, pour
améliorer le cadre de vie de Pierre.
Ceci, grâce à des dons, à des manifestations organisées par l’association et par d’autres.
Un gala de foot féminin
Élodie Léon, footballeuse mévennaise licenciée au Stade brestois,
se dit « très fière d’être la marraine
de l’association ». Les bénévoles
sont remontés et ont déjà dans
leurs agendas les dates des prochaines manifestations, comme leur
repas jambon à l’os, le 29 avril ;
une soirée théâtre, le 13 mai ;
un trail, le 11 juin ; un gala de foot
féminin qui opposera Brest
Céline Lannon, présidente, aux côtés de Fabrice Mazé, vice-président ; d’Alain Couloigner, trésorier, et de Christophe Lazore, membre, lors de l’assemblée générale de
l’association « 1 Pierre, 2 coups ».
à Lorient, en août, et, enfin, un
repas « années 80 », le 28 octobre.
La motivation est toujours aussi
importante, voire plus ; le tiers sortant est réélu à l’unanimité et une
nouvelle membre a rejoint l’association.
Le bureau se compose de Céline Lannon, présidente ; Fabrice Mazé,
vice-président ; Samuel Barteau,
secrétaire ; Sophie Mazé, secrétaireadjointe ; Alain Couloigner, trésorier ; Jean-Claude Mazé, trésorier-adjoint.
14
17 CROZON
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Université du temps libre.
Une conférence sur les plantes invasives
Sapeurs-pompiers. Les jeunes en entraînement
sante » est, comme son nom l’indique, une espèce exotique, importée volontairement ou non par les
humains, hors de son aire de répartition naturelle.
Ces espèces posent en l’occurrence
des problèmes économiques, des
problèmes de santé et représentent
une menace pour la biodiversité.
« Femmes et médias » le 27
La jussie est une plante aquatique d’eau
douce invasive.
La prochaine conférence de l’Université du temps libre (UTL) Châteaulin, Crozon, Le Faou aura lieu,
demain, à 14 h 30, à la salle du
Juvénat, à Châteaulin.
Elle aura pour thème « Les espèces
invasives », thème développé par
Bruno Ferré, chargé de missions
naturalistes à Bretagne Vivante.
Une espèce invasive encore dénommée « espèce exotique envahis-
Cette conférence doit permettre de
comprendre la notion d’espèce invasive, de reconnaître un certain
nombre de ces espèces présentes
sur le territoire breton et de proposer quelques méthodes pour limiter
leur développement.
Il est possible de s’inscrire avant la
conférence.
Le 27 février Nicole Lucas, docteur
en Histoire, développera le thème
« Femmes et médias ». Contact :
tél. 02.98.86.29.71.
t Pratique
Informations sur le blog
« Utlchateaulin ».
CINÉMA
UN SAC DE BILLES
Drame (1 h 50).
l Crozon. Au Rex, aujourd´hui à
10 h 30 et 17 h.
Crozon. Au Rex, aujourd´hui à
20 h 45.
l
RAID DINGUE
Comédie (1 h 45).
NOCTURNAL ANIMALS
Drame, thriller (1 h 57 ; Avertissement : des scènes, des propos ou
des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs).
l Camaret-sur-Mer.
Au Cinéma
Rocamadour, en VO : aujourd´hui à
20 h 45.
FLEUR DE TONNERRE
Drame (1 h 40).
Camaret-sur-Mer. Au Cinéma
Rocamadour, aujourd´hui à 17 h.
l
t Pratique
CROZON
Le Rex, 41, rue de la Chalotais,
tél. 02.98.99.00.21.
CAMARET-SUR-MER
Cinéma Rocamadour, 4 bis, rue du Roz,
tél. 02.98.27.88.06.
Les JSP étaient en formation, hier après-midi, avec deux heures consacrées aux incendies et deux autres au secourisme.
Hier, 22 Jeunes sapeurs-pompiers,
les JSP, âgés de 13 à 14 ans, ont effectué leur formation mensuelle incendie et secourisme après une séance
de sport. C’est la deuxième année
consécutive que ce type de formation a lieu. Basés à Châteaulin, les
pompiers qui encadrent ces formations
les
proposent
dans
quatre centres de secours : Châteaulin, Le Faou, Crozon et Camaret. Il
s’agit pour eux de montrer à leurs
jeunes recrues comment fonctionne
chacun des centres. Ces 22 jeunes
ont quatre ans de formation à faire,
puis ils pourront intégrer une
caserne. Une vingtaine de formateurs les encadrent pendant toute
l’année. À noter que les JSP se sont
particulièrement illustrés lors du
cross départemental, dimanche dernier, à Plobannalec, qui réunissait
400 participants, dont environ 200
jeunes. Tous les JSP y ont participé.
Ils ont obtenu la première place dans
la catégorie minimes féminines, en
équipe minimes féminines et également en équipe minimes masculines.
Le centre de secours de Crozon
devrait également recruter une section supplémentaire d’une quinzaine de pompiers en septembre.
Cap de la Chèvre. Remise en état du GR34
Le sentier de grande randonnée 34
(GR34) est un sentier littoral qui
part de Vitré (Ille-et-Vilaine) pour
se terminer au Tour-du-Parc (Morbihan). Il longe quasiment l’intégralité de la côte bretonne à partir du
Mont-Saint-Michel, jusqu’au Tourdu-Parc. Il reprend en grande partie les anciens chemins de douaniers.
Ces chemins, progressivement
abandonnés durant la première
moitié du XXe siècle, permettaient
aux douaniers de patrouiller le
long des côtes depuis leurs corps
de garde, situés sur des points
d’observation clés de la côte bretonne.
À SAVOIR
140 heures de travail
et 15 bénévoles
Les Marcheurs du dimanche sont garants, par délégation de la Fédération française
de la randonnée pédestre, de la qualité du balisage et de la sécurité du GR34.
CROZON
Sur le territoire de la Presqu’île de
Crozon et de l’Aulne maritime, il
faut compter 135 kilomètres de
sentier. Au Cap de la Chèvre, où
ont été recensés 50.000 passages
l’année dernière, une partie était
complètement dégradée. Sur une
distance de 150 mètres, l’assise du
sentier a été remise en état, par
les Marcheurs du dimanche de Lanvéoc et cinq de leurs collègues des
Sentiers de Brest, associations
adhérentes de la Fédération française de la randonnée pédestre.
Avec l’aide de Didier Cadiou, pour
la partie conservatoire du littoral,
« ce ne sont pas moins de
Piscine Nautil’Ys. La piscine
sera ouverte, aujourd’hui, de 9 h
à 12 h 30, et de 14 h à 18 h.
Contact : tél. 02. 98.16.00.40.
ROSNOËN
Aujourd’hui,
à 16 h,
Théâtre.
à la salle polyvalente, « Les veufs »,
pièce de Louis Calaferte. Une veuve et
un veuf se rencontrent pour la première fois dans le cimetière où gisent
leurs défunts époux. De fil en aiguille,
de dérapages en conversation polie,
ils vont s’apprivoiser et se jouer
la même petite rengaine qui est le res-
sort de nombreuses intrigues :
l’amour. Une danse nuptiale, raffinée
et subtile, servie par un texte à la précision redoutable. Le spectacle a été
créé en août par le collectif d’artistes
de la Presqu’île, N’Ouzon Ket. Tarifs :
8,50 et
6,50
¤. Contact :
tél. 06.95.93.19.91 ; courriel,
association.jourdefete@orange.fr
TELGRUC-SUR-MER
Association des moulins du
Finistère. L’assemblée générale
se tient aujourd’hui, à la salle
polyvalente : à 9 h 30, accueil
des participants ; à 10 h, allocu-
tion de Dominique Le Pennec,
maire, puis compte rendu des
activités, bilan financier par le
trésorier, bilan moral, perspectives 2017 par le président.
TIONS...
RTS • ANIMA
CE
N
CO
•
S
ÉE
RANDONN
Communiquez-nous Le Télégramme.fr
vos événements sur
Un échange plus rapide avec votre correspondant local
deux jours de travail de quinze personnes, soit 140 heures de bénévolat, qui ont été nécessaires »,
explique Armand Le Bolas.
Quant aux matériaux, ils ont été
fournis par la communauté de communes, qui a en charge la coordination de l’entretien des chemins.
Le Faou
Plan cavalier. La ville s’affiche salle du conseil
Dans le cadre des Petites Cités de
caractère, un plan cavalier du Faou
et du bourg de Rumengol (partie historique) a été réalisé par
Damien Cabiron. Le plan cavalier est
une technique qui était pratiquée
en France au XVIIe siècle.
Il consiste à lier des plans et des
perspectives de façon à réaliser une
représentation en deux dimensions
d’objets en trois dimensions et de
conserver, ainsi, une impression de
volume et de relief. Il s’agit donc
d’une image par vue aérienne dans
lequel les dimensions réelles, largeur, profondeur et hauteur,
sont respectées. Les dessins sont
intégralement réalisés à la main,
puis informatisés et colorisés.
Des œuvres d’art
Si le premier objectif est de pouvoir,
au travers de ces plans, interpréter
le développement urbain, les plans
« Il aurait été dommage que les Faouistes ne puissent pas profiter de cette représentation très attrayante du Faou et de Rumengol », a déclaré Geneviève Tanguy.
cavaliers sont aussi des œuvres d’art
qui méritent d’être admirées.
Les plans représentant le Faou et
Rumengol ont été reproduits en noir
et blanc sur des panneaux, puis plas-
tifiés, et recouvrent maintenant le
bas des murs de la salle du conseil.
Une manière originale de protéger
les murs et de rendre plus
accueillante la salle.
13
18
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Roscoff
Tréflez
Ange-Gardien. Des cartes de vœux
comme au temps jadis !
Anciens combattants. Actions reconduites
La grande majorité des adhérents assistaient à l’assemblée générale.
Les enfants se sont rendus à la Poste pour expédier leurs cartes de vœux, comme au
bon vieux temps !
Partant du constat que leurs
grands-parents, et parfois même
leurs parents, ne maîtrisaient pas
tous encore complètement les
moyens
de
communication
modernes, les élèves de grande section de maternelle de l’école AngeGardien ont eu l’idée de leur adresser des cartes de vœux comme au
« bon vieux temps », pour
reprendre une expression chère à
leurs aînés.
Ce projet a débuté à la rentrée de
vacances de Noël, lorsque chaque
enfant s’est mis à confectionner
une carte de vœux à l’attention
d’une personne de sa famille ou
d’un ami.
Travail du langage
Lundi dernier, une fois achevé leur
chef-d’œuvre, ils se sont rendus au
bureau de la Poste où ils ont acheté les timbres afin de pouvoir poster leur courrier. Cette opération
leur a permis de travailler principalement le langage dans toutes ses
dimensions (oral, écrit…), d’effectuer un travail sur le vocabulaire
(carte, enveloppe, timbre, adresse
du destinataire, expéditeur, guichetière…), et surtout de développer
des compétences en arts plastiques.
Cléder
Défi lecture.
Le loup, mythe et réalité
L’association locale des anciens
combattants UNC qui compte 33
adhérents (14 AFN, deux 39/45, un
Opex, deux Indochine, quatre Soldats de France et dix veuves), a
tenu son assemblée générale samedi, à 17 h 30, à la Maison du temps
libre, en présence de la grande
majorité de ses membres auxquels
s’étaient joints Jean-Paul Corre, premier adjoint et Jean Siohan, un des
présidents du secteur 7 de l’UNC.
Le président, François-Louis Acquitter, a fait observer un temps de
recueillement à la mémoire des
camarades disparus.
Il a ensuite fait le point sur la vie de
l’association :
commémorations
des 8-Mai, 8-Août au Kernic, 11-Novembre avec participation des
élèves et des enseignants de l’École
du Sacré-Cœur et des musiciens,
Michel Pellen et Yves Lautridou et
organisation de la cérémonie du
Kernic le 8 août.
Le trésorier, Jean-Claude Favre, a
ensuite présenté le bilan financier
qui laisse apparaître une situation
saine.
Cette année, l’association va de
nouveau participer à ces cérémonies. Un concours de belote sera
par ailleurs organisé à une date
qu’il reste encore à définir.
Recruter
des Soldats de France
Jean Siohan, coprésident du secteur
7, a rappelé l’aide de l’Onac aux
veuves de guerre et divers avantages qu’offre l’UNC à ses adhérents. Il a aussi insisté sur la nécessité de recruter des Soldats de France
qui sont tous ceux qui ont fait leur
service militaire jusqu’en octobre
97.
À noter que pour 2017, le bureau
reste inchangé.
t Contact
François Louis Acquitter
Tél. 02.98.61.45.62.
Plouescat
À l’Asso des jeux. Des soirées bien remplies
L’association « À l’asso des jeux »,
présidée par Catherine Thomin et
Jacqueline Simon, a organisé, vendredi, à la salle du Conseil, une soirée jeux de société ouverte à tous.
Celle-ci a été l’occasion d’accueillir
de nouvelles familles qui venaient
découvrir ces divertissements et,
pour les plus jeunes, de s’intéresser
à des jeux de leur âge.
« Nous avons passé une bonne soirée, commentait Catherine ; nous
avions une salle bien remplie en
début de soirée ; nous avons pu
découvrir les nouveaux jeux acquis
et les faire partager grâce à la ludothèque. C’est toujours un moment
fort agréable, qu’il y ait beaucoup
ou peu de monde ! ».
Le prochain rendez-vous est fixé au
24 février, pendant les vacances scolaires.
Il y a L’embarras du choix à la ludothèque !
t Contact
Catherine Thomin.
Tél. 02.98.61.90.15 .
Courriel : alasso.desjeux@yahoo.fr
Plounévez-Lochrist
Sainte-Famille. L’amour de la nature
Écoliers et collégiens ont présenté, jeudi, de nombreux textes sur le loup, faisant
constater un vaste écart entre la légende et la réalité.
Lors de ce second trimestre, les
contacts avec le collège pour les
élèves du primaire vont être plus
nombreux. Jeudi, un défi lecture
entre les élèves du CM1 et CM2
des écoles Saint-Joseph, de Cléder,
Notre-Dame de Lourdes, de Tréflaouénan et les collégiens de
sixième de Notre-Dame d’Espérance ont permis de nombreux
échanges autour du loup.
Réunis à tour de rôle à la bibliothèque et dans des ateliers à la
Maison des associations, 111
élèves ont ainsi évoqué les textes
lus lors de ces derniers mois en
classe. Par groupe, ils ont présenté
ceux qui les ont le plus marqués
que ce soit des romans, des
contes, des documentaires ou
encore des pièces de théâtre. À
l’aide de supports personnalisés,
affiches,
plans,
maquettes,
marque-pages et comptes rendus,
tous ont donné leur avis sur un
texte.
Porte ouverte le 3 mars
au collège
Ces concertations ont permis de
rassembler les connaissances en
créant des affiches sur le loup,
d’une part dans l’imaginaire, mais
aussi dans la réalité. Les élèves ont
constaté combien l’écart était
grand entre ces deux mondes.
« Cette rencontre a été aussi pour
les plus jeunes, le moyen de faire
connaissance avec le collège et ce
avant la porte ouverte qui aura
lieu le 3 mars », a commenté
Anne-Marie Martin, directrice
adjointe de Notre-Dame d’Espérance.
Les enfants ont suivi le spectacle avec intérêt et ont visiblement été sensibles au message qui a porté sur l’environnement et la
défense de la nature.
Dans le cadre de la quinzaine culturelle initiée par l’association intercommunale « Ensemble » sur le thème
« L’océan », les enfants de l’école
Sainte-Famille ont assisté à une pièce
de théâtre jouée par les comédiens de
la troupe Ar vro Bagan.
Sur une petite île, vit un pêcheur soli-
taire, protecteur de la nature. Un
jour, il capture un oiseau mourant
englué dans la marée noire de l’Erika.
Il le soigne, lui réapprend à vivre. Il lui
enseigne l’amour de la nature et comment la respecter, sans en dilapider
les biens, ni polluer l’environnement.
Il est tout à fait guéri et conscient des
dangers qui guettent notre planète,
quand ses parents, de retour de migration, passent au-dessus de l’île. Il s’envole pour les rejoindre…
t Contact
École Sainte Famille
tél. 02.98.61.45.68.
12
19
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Landivisiau
Saint-Derrien
Braderie. Un peu de monde
malgré une météo défavorable
Riverains de la BAN. Le dialogue de sourds
Louis Elegoet, au centre, a retracé l’histoire de 50 ans de cohabitation avec la base aéronavale, en présence de la députée Chantal Guittet (à droite, au premier rang).
Malgré une météo peu favorable, l’association Landi commerces a fait le choix, vendredi, de maintenir la traditionnelle braderie de la Chandeleur, qui s’est déroulée
hier, au centre-ville. Interrogé, en début d’après-midi, le président Gérald Lemartinel
a évoqué « une vingtaine de déballeurs présents, soit moins que d’habitude, certains étant découragés par le mauvais temps. Le maintien de l’événement a été
apprécié par les commerçants sédentaires qui, depuis ce matin, voient passer des
visiteurs à la recherche des bonnes affaires ».
Vendredi soir, l’association des Riverains de la Base de Landivisiau a
tenu son assemblée générale
devant une quarantaine de sympathisants et quelques élus, dont
Chantal Guittet, députée. Le président de l’association, Louis Elegouet, a relaté les 50 ans de cohabitation de la base militaire et des
habitations alentour. « Il a fallu
attendre 22 ans pour créer l’association, car si au départ les habitants
subissaient, résignés, la toute puissance militaire, ils se sont progressivement organisés pour se défendre
contre les nuisances grandissantes
des polluants sonores et odorants ».
Évoquant les commandants qui se
sont succédé à la base aéronavale,
l’historien a mis en avant les capacités de certains d’entre eux à
entendre les doléances des riverains et à chercher des solutions
pour une meilleure cohabitation,
« mais d’autres établissent des relations plus rudes, manquent d’attention, de considération, et font
preuve de mépris envers les personnes, ce n’est pas humain de
faire cela », martèle-t-il.
La fermeture de la base
pas à l’ordre du jour
Le remplacement des Super-Etendard par les Rafale n’a fait que
dégrader les relations. Ce sentiment d’abandon a poussé l’association à alerter les autorités maritimes en installant deux panneaux
grand format aux abords du vaste
terrain militaire, et qui semblent
être l’objet de discorde entre l’association et les maires des communes
riveraines, qui n’assistaient pas à
l’assemblée générale et qui travaillent sur la réduction du Plan
d’Exposition au Bruit (PEB).
Interpellée, Chantal Guittet a répondu que « la fermeture de la base
n’est pas à l’ordre du jour, qu’il a
été obtenu la délocalisation de
50 % des exercices d’appontage et
qu’il faut du temps pour construire
les équipements nécessaires à cette
délocalisation ».
Dans l’attente, l’association communique désormais son histoire et
ses actualités sur son site internet :
http://www.riverains-ban-29.fr/
Saint-Pol-de-Léon
Basket fauteuil. Dans le quatuor de tête
Régionaux d’Ugsel. Le beau parcours
des lycéens de Saint-Esprit
Les basketteurs en fauteuil du Handisports-Club léonard viennent d’entamer victorieusement la phase
retour de leur championnat de
Nationale 2, ce qui leur permet de
se hisser dans le quatuor de tête du
classement de la Poule C, l’un des
quatre groupes de ce niveau.
Au 4e échelon du basket handisports
en France, ils doivent se déplacer
dans tout le Grand Ouest, jusqu’à
Equeurdreville (50), Angers (49),
Saint-Herblain (44) ou Laval (53),
par exemple car il n’y a que quatre
équipes bretonnes dans cette poule
(Rennes, Lannion, Quimper et
Saint-Pol).
Un nombre de points
en fonction du handicap
À gauche, les basketteuses féminines, avec leur professeur de sport, Kevin Hascoet.
À droite, Mme Martin, directrice du lycée, au milieu du groupe de nageurs.
Le 1er février dernier, le lycée SaintEsprit a participé aux championnats
régionaux Ugsel de natation et de
basket.
En natation, à Saint-Malo, il s’agissait de deux relais masculins
(quatre nages et nage libre). Cinq
lycéens se sont qualifiés pour les
championnats nationaux qui auront
lieu les 13 et 14 mars. Il s’agit de
Bastien Le Roux, Maël Le Friec,
Samuel Breneol, Bryan Jaffres et
Brieuc Gorioux.
En basket, à Saint-Brieuc, quatre
lycées ont présenté leurs équipes
féminines : le Sacré-Cœur (SaintBrieuc), le Kreisker (Saint-Pol-deLéon), le Lykes (Quimper) et le lycée
Saint-Esprit (Landivisisau).
Les joueuses landivisiennes ont remporté la finale, de 2 points, dans les
dernières secondes du match, face
aux joueuses du Lykes, et se qualifient ainsi pour le championnat
national.
L’équipe est composée de Chloé
Merret, Alice Goaoc, Blandine
Vourc’h, Maureen Wenger, Clémence Hoarau, Bleuenn Yvinec,
Adèle Picart, Mélanie Rolland, Julie
Carnot, Sarah Larcher et Lauriane
Prigent.
Malgré les épreuves du baccalauréat qui se profilent à l’horizon de
certains d’entre eux, les lycéens restent motivés, et comptent bien
faire parler de leur lycée lors des
championnats nationaux.
Après leur succès sur Angers (4934), les joueurs du président Yannick Caroff peuvent donc voir la
suite de la poule retour avec sérénité. Leurs entraînements ont lieu de
18 h 30 à 20 h 30, tous les jeudis à
la salle 1 des Carmes pour les
seniors et l’équipe fanion, et le vendredi à Sibiril, pour les jeunes et les
débutants, à qui le HCL met des fauteuils de basket à disposition.
Les basketteurs en fauteuil du Handisports-Club Léonard sont repartis de plus belle
pour la phase retour de leur championnat national, avec (de gauche à droite, au
1er rang) Bernard Jaffrès, Jean-Lou Abyven (capitaine), Antoine Le Goff, Mathieu
Hansmetzger, Ludovic Guéneuguès et (à l’arrière-plan), Lionel Crenn, Yannick
Caroff, Stéphanie Jung et Kévin Le Velly.
L’équipe A, qui a le droit d’être
mixte, est composée de personnes
en situation de handicap, soit déjà
en fauteuil roulant ou alors mal
marchant, mais aussi de valides qui
peuvent remplacer, au pied levé,
un joueur blessé, suspendu ou
absent. Un certain nombre de
points (en fonction du handicap ou
non) est attribué à chaque joueur :
un valide est classé 5 pts, et plus le
basketteur est handicapé, plus
cette cotation diminue.
t Contact
Tél. 06.60.62.25.69.
Courriel :
handisportclubleonard@sfr.fr
Henvic
Sainte-Juvelte. Plongée dans le grand bain
Les élèves des trois classes de l’école Sainte-Juvelte, de la grande section au CM2, participent, tous les vendredis, à des séances
de piscine à l’espace aquatique du Pays de Morlaix. Elles ont débuté le 6 Janvier et se prolongeront jusqu’à la mi-mars.
20
20 AVIS DE DÉCÈS
CARANTEC - DOMLOUP (35)
PLEYBER-CHRIST.
Alwéna, Mathias
vous font part du décès de leur
papy adoré
M. Michel DUAULT
survenu à l’âge de 65 ans.
De la part de
son épouse, Noëlla ;
ses enfants,
Céline et Hervé,
Solène et Fabien ;
ses nièces,
Laure, Nathalie, Stéphanie ;
ses petits-neveux et petites-nièces ;
son oncle, ses tantes,
Jeannine et Léon Janvier,
Mme Denise Inquel ;
ses cousins, cousines,
ses beaux-frères, belles-sœurs,
toute la famille
et ses nombreux amis.
La cérémonie sera célébrée
mardi 7 février, à 14 h 30, en
l’église de Carantec.
La famille remercie toutes les personnes qui prendront part à sa
peine, tout particulièrement son
médecin traitant, le docteur Seguin,
tout le personnel du service chirurgie 2 de l’hôpital de Morlaix et son
cabinet infirmier de Carantec.
Michel repose à l’espace funéraire
de Taulé. Visites de 10 h à 12 h et
de 14 h à 19 h.
Des dons pour l’Institut GustaveRoussy, à Villejuif, seront préférés
aux fleurs.
Pas de plaques.
Condoléances sur pf-gouriou.net
Cet avis tient lieu de faire-part et
de remerciements.
PF Gouriou, Taulé
tél. 02.98.19.11.11
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
HENVIC - SAINT-POL-DE-LÉON
PLOUNÉVEZ-LOCHRIST.
Nous avons le regret de vous faire
part du décès de
M. Jules TRÉMAUVILLE
survenu à l’âge de 78 ans.
De la part de
Francine, née Bohic, son épouse ;
Carole,
Yannick et Céline,
ses enfants ;
Romane, Tom, ses petits-enfants ;
Jacques et Huguette,
son frère et sa belle-sœur ;
Stéphane, Cyrille, ses neveux ;
toute la famille
et ses amis.
Ses obsèques auront lieu lundi
6 février, à 10 h 30, en l’église
de Henvic.
La famille remercie toutes les personnes qui prendront part à sa
peine, tout particulièrement les médecins, les infirmières et le personnel soignant du service pneumologie de l’hôpital de Morlaix, pour
leur dévouement.
Remerciements aux infirmières du
cabinet médical de Taulé pour leur
sollicitude.
Jules repose à l’espace funéraire de
Taulé. Visites de 10 h à 12 h et de
15 h à 18 h.
Des dons pour la recherche médicale seront préférés aux fleurs.
PF Arrée Funéraire, St-Thégonnec
tél. 02.98.79.60.44
LAMPAUL-PLOUDALMÉZEAU
PLOUZANÉ - GUILERS.
Nous avons la tristesse de vous
faire part du décès de
M. Jean René TRÉGUER
CARHAIX.
Nous avons la tristesse de vous
faire part du décès de
M. Yves LE BRIS
survenu à l’âge de 87 ans.
De la part de
son épouse,
Marie-Thérèse, née Mocaër ;
ses enfants,
ses petits-enfants
et toute la famille.
Un dernier hommage lui sera
rendu lundi 6 février, à 14 h 45,
au crématorium de Carhaix.
La famille remercie le personnel de
l’hôpital de Carhaix, pour sa gentillesse et son dévouement.
Cet avis tient lieu de faire-part et
de remerciements.
PF Cadiou-Garandel-Chauvel
Carhaix, tél. 02.98.93.22.91
GUIPRONVEL.
Nous avons la tristesse de vous
faire part du décès de
M. Jean-Claude
KERSCAVEN
survenu à l’âge de 72 ans.
De la part de
François et Marie,
Thérèse (✝) et Auguste Lescop,
son frère,
son beau-frère, sa belle-sœur,
ses neveux, nièces
et toute la famille.
Un hommage lui sera rendu
lundi 6 février, à 16 h 30, à la
salle de cérémonies des PF Laot,
17, rue Alsace-Lorraine, à Lannilis.
Un remerciement particulier à Monique et Gérard Abiven et Marie Jo
Abasque pour leur dévouement.
Jean-Claude repose au centre funéraire Laot, 17, rue Alsace-Lorraine,
à Lannilis. Visites de 15 h à 18 h.
PF Laot, Lannilis
tél. 02.98.04.44.60
survenu à l’âge de 88 ans.
De la part de
son épouse, Yvonne (✝) ;
ses enfants,
Marcel et Bernadette Tréguer,
Denise et Claude Phelep ;
ses petits-enfants,
Yannick, Erwan et Lara,
Bruno et Marine,
Nolwenn et Xavier,
Morgane et Marvin ;
ses arrière-petits-enfants,
Alyssa, Chloé,
Manon, Paul, Maxime ;
son frère,
son beau-frère, ses belles-sœurs ;
son filleul, René ;
ses neveux, nièces
et toute la famille.
La cérémonie religieuse sera célébrée lundi 6 février, à 14 h 30,
en l’église de Lampaul-Ploudalmézeau.
La famille remercie toutes les personnes qui prendront part à sa
peine.
Remerciements aux infirmiers et infirmières, au personnel de l’ADMR,
à la maison de retraite Alexis-Julien, à Ploudalmézeau, et à l’hôpital des Armées, à Brest.
Jean repose au centre funéraire,
route de Plouguin, à Lampaul-Ploudalmézeau. Visites de 10 h à 12 h
et de 15 h à 18 h.
PF Laot, Lampaul-Ploudalmézeau
tél. 02.98.48.05.68
PLOUNÉOUR-TREZ.
Nous avons la douleur de vous faire
part du décès de
M. Joseph KEROUANTON
à l’âge de 60 ans.
De la part de
son épouse, Marie Shirley ;
ses enfants, David, Jérôme ;
toute la famille
et ses amis.
La cérémonie religieuse sera célébrée mardi 7 février, à 14 h 30,
en l’église de Brignogan.
Visites à la chambre funéraire de
Lesneven, 2, rue de la Libération,
de 14 h à 18 h.
PF Toullec, Lesneven
tél. 02.98.83.03.75
Service obsèques
Heures d’ouverture
Le service est ouvert du lundi au vendredi, de 13 h 30 à 20 h
le samedi, de 16 h à 20 h, le dimanche, de 13 h 30 à 20 h
Tél.
0800 11 22 29
Courriel :
bretagne.obseques@letelegramme.fr
(N° Vert, service et appel gratuits)
Fax
0820 200 538
0,09 € TTC la minute
Le Télégramme ajoute à la publication des avis de décès et remerciements dans ses colonnes, sur la base du tarif, une diffusion complémentaire
sur son site internet afin de toucher un plus large public, tant en France qu’à l’étranger. La demande d’insertion dans le journal emporte autorisation expresse de l’annonceur pour cette diffusion soit directement par Le Télégramme, soit par l’une de ses filiales ou l’un de ses partenaires.
PLOURIN-LÈS-MORLAIX
PLOUVORN
DEUIL-LA-BARRE (95) - MORLAIX.
Nous avons la douleur de vous faire
part du décès brutal de
M. Robert JEZEQUEL
survenu à l’aube de ses 90 ans.
De la part de
son épouse, Maria ;
ses enfants,
Marie-Claire et Robert,
Yves et Michèle,
Charles et Monique (✝) ;
ses petits-enfants,
Laurence et Eric,
Estelle et Baptiste,
Marc, David et Nathalie ;
ses arrière-petits-enfants,
Aaron et Juliette ;
son frère, sa belle-sœur,
Jean (✝) et Eugénie (✝) ;
ses sœurs, beaux-frères,
Annick et Claude,
Marie-Thérèse et Jean (✝) ;
ses neveux, nièces
et toute la famille.
La cérémonie religieuse sera célébrée mardi 7 février, à 14 h 30,
en l’église de Plourin-lès-Morlaix.
Robert repose à l’espace funéraire,
Ets Ménez, rue du Docteur-Kergaradec, à Plourin-lès-Morlaix. Visites
de 14 h à 19 h.
La famille remercie toutes les personnes qui prendront part à sa
peine.
Cet avis tient lieu de faire-part et
de remerciements.
SAINT-POL-DE-LÉON
PLOUÉNAN.
Nous avons la tristesse de vous
faire part du décès de
M. Jean MOUÈS
dit "Petit Jean"
survenu à l’âge de 83 ans.
De la part de
son épouse, Marie, née Guillou ;
ses enfants,
Cathy, Jean-Jacques, Patrick, Sylvie,
et leurs conjoints ;
ses petits-enfants,
ses arrière-petits-enfants,
ses sœurs,
ses beaux-frères, belles-sœurs
et toute la famille.
La cérémonie religieuse sera célébrée lundi 6 février, à 14 h 30,
en la chapelle Saint-Pierre, à
Saint-Pol-de-Léon.
La famille remercie toutes les personnes qui prendront part à sa
peine, tout particulièrement le docteur Rio, le service UCC de Plougonven, l’AS Domicile de Saint-Polde-Léon et le cabinet infirmier
Cueff.
Jean repose à l’espace funéraire de
Saint-Pol-de-Léon.
Condoléances sur pf-gouriou.net
Cet avis tient lieu de faire-part et
de remerciements.
PF Gouriou, Saint-Pol-de-Léon
tél. 02.98.19.11.11
Nous avons la douleur de vous faire
part du décès de
Mme Claudine LE HIR
survenu à l’âge de 62 ans.
De la part de
son époux (✝),
ses enfants,
ses petits-enfants,
ses belles-filles
et toute la famille.
Les obsèques seront célébrées
mercredi 8 février, à 10 h 30, en
la chapelle Saint-Pierre, à SaintPol-de-Léon.
La famille remercie toutes les personnes qui prendront part à sa
peine, tout particulièrement son
médecin traitant, le docteur Borgne, et ses infirmières.
Claudine repose à l’espace funéraire de Saint-Pol-de-Léon.
Condoléances sur pf-gouriou.net
Cet avis tient lieu de faire-part et
de remerciements.
PF Gouriou, Saint-Pol-de-Léon
tél. 02.98.19.11.11
SAINT-POL-DE-LÉON
BÉGARD - PLOUESCAT
QUIMPER.
survenu à l’âge de 74 ans.
De la part de
son époux, Henri ;
ses enfants,
Laurence et Olivier Picart,
Edith et Alain Rouet ;
ses petits-enfants,
Mathilde, Jérémie, Guillaume,
Emilie ;
son frère
et toute la famille.
Les obsèques seront célébrées
lundi 6 février, à 16 h, en la chapelle Saint-Pierre, à Saint-Polde-Léon.
La famille remercie toutes les personnes qui prendront part à sa
peine, tout particulièrement son
médecin traitant, le docteur Tilly, et
le service pneumologie du CHU de
La Cavale-Blanche.
Jeanne repose à l’espace funéraire
de Saint-Pol-de-Léon. Visites de
14 h 30 à 19 h.
Condoléances sur pf-gouriou.net
Cet avis tient lieu de faire-part et
de remerciements.
PF Gouriou, Saint-Pol-de-Léon
tél. 02.98.19.11.11
M. Alain MICHAUD
SAINT-DIVY - LOPERHET
PLABENNEC - AMBOISE
MONTRÉAL.
Nous avons le chagrin de vous faire
part du décès de
M. Gilbert LE GALL
à l’âge de 59 ans.
De la part de
sa maman, Jeanne Le Gall ;
sa compagne, Lucienne Quilleveré ;
ses beaux-enfants,
Stéphane, Philippe et Marie ;
son petit-fils, Ethan ;
ses frères et sa sœur,
Bernard et Isabelle, Sylvie, Eric,
et toute la famille.
La cérémonie religieuse sera célébrée mardi 7 février, à 14 h 30,
en l’église de Loperhet.
Gilbert repose au centre funéraire
du Stum, à Dirinon. Visites de 14 h
à 18 h.
La famille remercie le service des
soins palliatifs de la clinique Pasteur, et plus particulièrement le
docteur Achour ; ses infirmiers, Bernard et Mathieu ; son médecin traitant, le docteur Guillou.
Condoléances sur
www.pompesfunebresbodiger.com
Cet avis tient lieu de faire-part et
de remerciements.
PF Bodiger, Landerneau
tél. 02.98.85.11.28
YFFINIAC - PLOUARZEL (29).
survenu à l’âge de 93 ans.
De la part de
Alain et Laurence,
Michel,
ses fils et sa belle-fille ;
Emeric, Morgan,
ses petits-fils,
et toute la famille.
La cérémonie religieuse sera célébrée mardi 7 février, à 14 h 30,
en l’église d’Yffiniac.
Jeanne repose à la chambre funéraire de la Baie, ZA de la Ferrère,
à Yffiniac.
La famille remercie les infirmières
du cabinet d’Yffiniac et l’ensemble
du personnel de l’Ehpad du Cré,
pour leur gentillesse et leur dévouement.
Condoléances sur registre et sur
www.hamonfuneraire.com
Cet avis tient lieu de faire-part et
de remerciements.
PF Hamon, Yffiniac
tél. 02.96.72.60.42
Nous avons la tristesse de vous
faire part du décès de
M. René LE PARC
survenu à l’âge de 79 ans.
De la part de
Marie-Annick et Claude Le Fur,
Odile et Daniel Carel,
ses sœurs, beaux-frères ;
Richard et Estelle,
Laurent et Céline,
ses neveux, nièces ;
ses petits-neveux,
ses tantes,
ses cousins, cousines
et toute la famille.
La cérémonie religieuse sera célébrée lundi 6 février, à 14 h 30,
en l’église de Plouguernével.
René repose au funérarium du Centre Bretagne, route de Saint-Brieuc,
à Rostrenen. Visites de 14 h à 18 h.
La famille remercie l’ensemble du
personnel de la maison de retraite
de Rostrenen, pour sa gentillesse et
sa disponibilité.
Cet avis tient lieu de faire-part et
de remerciements.
PF Le Madec, Callac
tél. 02.96.45.57.81
PF Garandel-Chauvel, Rostrenen
tél. 02.96.29.01.44
LA CHAPELLE-NEUVE (22)
LOCARN - PLOUBEZRE.
survenu dans sa 93e année.
De la part de
Mme Joséphine Rousval,
née Gouriou, son épouse ;
François et Maryvonne Rousval,
Marie-Thérèse Rousval,
Marie-Christine et Yannick Rolland,
ses enfants ;
Ludovic et Sandra, David et Aurélie,
Aurore,
ses petits-enfants ;
Louna,
son arrière-petite-fille adorée ;
ses neveux, nièces
et toute la famille.
La cérémonie religieuse sera célébrée mardi 7 février, à 14 h 30,
en l’église de La ChapelleNeuve.
Visites aujourd’hui dimanche et demain lundi, de 14 h à 18 h, à la
maison funéraire Le Madec, rue
Charles-Le Goffic, à Callac.
Fleurs réservées à la famille. Ni plaques ni souvenirs.
Ne recevant pas de condoléances,
la famille remercie très sincèrement
toutes les personnes qui prendront
part à sa peine, tout particulièrement Patrick, Chantal, Frédéric, ses
voisins, l’ensemble du personnel du
Secad de Belle-Isle-en-Terre, ses infirmières de Callac, le personnel du
centre hospitalier de Guingamp, les
docteurs Tison et Tassel, ses médecins traitants et tout le personnel
soignant qui l’ont accompagné,
pour leur gentillesse et leur dévouement.
Cet avis tient lieu de faire-part et
de remerciements.
PLOUMAGOAR
VERQUIGNEUL (62)
PORNIC (44).
Nous avons la tristesse de vous
faire part du décès de
Mme Yvonne QUEINNEC
née POVIE
survenu à l’âge de 87 ans.
De la part de
Cathy et Maurice Vaughan,
ses enfants ;
Morgane et Pierre-Yves, Kevin,
ses petits-enfants ;
Lilwen, Mahé,
ses arrière-petits-enfants,
et toute la famille.
Un dernier hommage lui a été
rendu dans l’intimité familiale
samedi 4 février, au crématorium de Bégard.
La famille remercie toutes les personnes qui s’associeront à sa peine.
Cet avis tient lieu de faire-part et
de remerciements.
PF Rolland, Guingamp
tél. 02.96.43.84.24
PLOUNÉVEZ-MOËDEC
SAINT-BARNABÉ
LA BAULE - GUINGAMP.
Nous avons la tristesse de vous annoncer le décès de
Mme Marie Thérèse
BUZULIER
née GARANDEL
veuve de
Jean Baptiste BUZULIER
survenu à l’âge de 89 ans.
De la part de
toute la famille.
La cérémonie religieuse sera célébrée lundi 6 février, à 14 h 30,
en l’église de Le Merzer.
François repose à la chambre funéraire Rolland, 10, rue Auguste-Pavie, à Guingamp. Visites de 14 h à
18 h 30.
Fleurs réservées à la famille.
Remerciements au docteur Le Cam ;
à Mylène, Marc et Emmanuelle, ses
infirmiers à domicile ; au service
médecine gériatrique de l’hôpital
de Guingamp et au personnel du
service des Lys Bleus de la résidence Ti-Névez.
Cet avis tient lieu de faire-part et
de remerciements.
survenu à l’âge de 91 ans.
De la part de
ses enfants,
François et Marie Paule Buzulier,
Christine Buzulier ;
ses petits-enfants,
Nolwenn et Frédéric,
Ronan et Marine,
Gwendal et Jessie,
Alan et Anaïs ;
ses arrière-petits-enfants,
Maëlle, Mathis, Nolan, Maïan,
Ewen, et Louise ;
sa belle-sœur, Léa Buzulier ;
ses neveux, nièces,
ses cousins, cousines,
les familles Garandel et Buzulier.
Ses obsèques seront célébrées
mardi 7 février, à 14 h 30, en
l’église de Plounévez-Moëdec.
La famille remercie toutes les personnes qui ont prodigué des soins
et accompagné Marie Thérèse durant ces dernières années, particulièrement la résidence Kersalic, à
Guingamp.
Marie Thérèse repose à la chambre
funéraire Duégain, 14, rue de l’Armor, 22200 Pabu. Visites de 10 h à
12 h et de 14 h à 18 h.
Cet avis tient lieu de faire-part et
de remerciements.
PF Rolland, Guingamp
tél. 02.96.43.84.24
PF Duégain, Pabu
tél. 02.96.44.07.78
PF Le Madec, Callac
tél. 02.96.45.57.81
Nous avons la tristesse de vous
faire part du décès de
Mme Jeanne POUPART
née JEZEQUEL
PLOUGUERNÉVEL
ROSTRENEN.
survenu à l’âge de 69 ans.
De la part de
Mme Christiane Michaud,
son épouse ;
Laurence et Philippe Eischen,
Patrice et Agatha Michaud,
Yannick Michaud,
ses enfants ;
ses petits-enfants,
sa sœur, son frère,
ses beaux-frères, belles-sœurs,
ses neveux, nièces
et toute la famille.
La cérémonie religieuse sera célébrée lundi 6 février, à 14 h 30,
en l’église de Callac.
Visites ce dimanche, de 14 h à 18 h,
à la maison funéraire Le Madec, rue
Charles-Le Goffic, à Callac.
Ne recevant pas de condoléances,
la famille remercie très sincèrement
toutes les personnes qui prendront
part à sa peine.
Cet avis tient lieu de faire-part et
de remerciements.
M. Yves ROUSVAL
Nous avons la tristesse de vous
faire part du décès de
Mme Jeanne LE SQUER
née ABGRALL
Nous avons le regret de vous faire
part du décès de
Nous avons la douleur de vous faire
part du décès de
PF Ménez, Plourin-lès-Morlaix
tél. 02.98.62.00.05
SAINT-POL-DE-LÉON.
CALLAC - ISTRES - IRLANDE.
LE MERZER.
Nous avons la douleur de vous faire
part du décès de
M. François LE DANVÉZET
21
21 HIPPISME
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
L E S S É L E C T I O N S D E L A P R E S S E
Le Dauphiné Libéré
Bilto
Paris Courses
Tropiques FM
Europe I
Le Républicain Lorrain
Ouest­France
Le Parisien
RTL
Paris­Turf
Geny.com (la synthèse)
3
17
3
3
3
3
17
3
3
3
3
17
3
17
5
5
17
4
12
4
17
4
4
9
5
17
12
12
3
5
5
12
17
5
12
4
4
8
4
12
4
17
4
12
8 9 12 13
4 5 13 18
12 18 8 9
8 18 13 12
17 4 13 9
5 8 18 9
9 13 18 5
17 9 8 18
12 8 10 9
5 8 9 13
8 5 9 18
Aujourd'hui à Mauquenchy (11 h 15 ­ R2)
Bel Auteur !
5 PRIX GÉRARD PORTOIS (GR B)
Sélection gagnante :
Angel d'Or 807
Attelé ­ Crse F ­ 4 Ans
17.000e ­ 2.850m ­ Cde à gauche
COUPLÉS ­ TRIO ­ 2/4 ­ MULTI
Sélection placée :
Bel Auteur 418
Couplé du jour : 306 ­ 309
Outsiders : Diana de Monti 113
Boss de Baudrairie 214
Etoile des Charmes 911
Numéro à suivre : 15
Jokeys à suivre
J.­Ph. Dubois, D. Locqueneux
1 PRIX GÉRARD PORTOIS (GR A)
Attelé ­ Crse F ­ 4 Ans
17.000e ­ 2.850m ­ Cde à gauche
COUPLÉS ­ TRIO ­ 2/4 ­ MULTI
1 Danse le Rock (P.­A. Rynwalt­Boulard) 2 Dauphine de Bouère (S. Poilane) 3 Dame Delo (P. Masschaele)
4 Déesse de Chahains (R. Douyère) 5 Doby (C. Cuiller)
6 Décidée Moniga (M. Perril)
7 Dazelle Montaval (V. Seguin) 8 Défi de la Basle (D. Blond)
9 Daystar (D. Locqueneux)
10 Doz du Moncel (L. Gaborit)
11 Diragora (B. Piton)
12 Domino de la Brise (C. Nicole) 13 Diana de Monti (P.­J. Poisson) 14 Dizain (P.­Y. Verva)
15 Déesse Carisaie (J.­E. Thuet) 16 Diamant du Ruel (J. Bordas) 2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
q Bases :15­14
q Outsiders : 13­12­11­9­7
2
Attelé ­ Crse F ­ 6 Ans
18.000e ­ 2.850m ­ Cde à gauche
COUPLÉS ­ TRIO ­ 2/4 ­ MULTI
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
q Bases :16­11
q Outsiders : 14­18­17­7­13
3 PRIX DE L'HIPPODROME DE BRUYÈRES (GR A)
Attelé ­ Crse E ­ 5 Ans
20.000e ­ 2.850m ­ Cde à gauche
COUPLÉS ­ TRIO ­ 2/4 ­ MINI MULTI
1 Calzone (P. Marie)
E1
2 City Charm (Emil. Raulline)
3 Comète de la Folie (P. Masschaele) 4 Classical Charm (A. Ménager) 5 Chérie Girl Lovely (P. Lemonnier) 6 Charmeuse (G. Delacour)
7 César Lerwen (D. Delaroche) 8 Célestin Piya (P.­Y. Verva)
9 Cépage des Ulmes (B. Le Beller) 10 Carte Secrète (J­Ph. Dubois) E1
11 Cookie des Brouets (B. Piton) E1
12 City Life (E. Dubois)
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2875
2875
2875
q Bases :6­9
q Outsiders : 3­11­10­12
4 PRIX DES ETABLISSEMENTS MOUCHARD CLAAS
Attelé ­ Crse C ­ 5 à 8 Ans
26.000e ­ 2.850m ­ Cde à gauche
COUPLÉS ­ TRIO ­ MULTI ­ PICK5
1 Ambre de la Vallée (J. Gosselin) 2 Chayane de Calvi (J. Bordas) 3 Achille du Fossé (C. Criado) 4 Comte du Vivier (D. Locqueneux) 5 Bill Saint Léger (X. Thévenet) 6 Casbah Wood (K. Hawas)
7 Valentin de Micka (G. Ruocco) 8 Amour Toujours (K. Gondet) 9 Conga du Buret (P.­Y. Rochard) 10 Viole Joyeuse (B. Piton)
11 Amédéo de Jelma (A. Garandeau) 12 As de Piencourt (H. Daougabel) 13 Bodéga Chenevière (L. Gaborit) 14 As A Winner (G. Delacour)
15 Captain Lyl (B. Masseguin)
16 Vicky du Mirel (P.­Y. Verva)
17 Béa de Chantereine (T. Aline) 18 Bel Auteur (J­Ph. Dubois)
q Base : 18
q Outsiders : 16­14­4­13­9
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
q Bases :4­15
q Outsiders : 11­14­13­7­16
6
PRIX DE L'HIPPODROME DE BRUYÈRES (GR B)
Attelé ­ Crse E ­ 5 Ans
20.000e ­ 2.850m ­ Cde à gauche
COUPLÉS ­ TRIO ­ 2/4 ­ MINI MULTI
1 Calao Duvalière (R. Chaussier) 2 Charming Rose (A. Garandeau) 3 Classe du Cherisay (D. Delaroche) 4 Céliane d'Isques (F. Chartier) 5 Comète de la Lys (J.­L. Lerebourg) 6 Crack de Vivoin (D. Renaudin) 7 Coucou de Bouère (S. Poilane) 8 Chéri Bibi (X. Thévenet)
9 César Madji (P. Sorais)
10 Cézia Josselyn (B. Piton)
11 Carina du Porhoët (G. Crespel) 12 Chemsak Védaquais (D. Locqueneux) 2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2875
2875
2875
q Bases :12­9
q Outsiders : 10­7­3­6
PRIX E. LECLERC
1 Blaograna (B. Piton)
2 Brennus de Godrel (S. Ecalard) 3 Belle Emotion (D. Locqueneux) 4 Baraka Vimap (P. Castel)
5 Bravo Well (D. Pieters)
6 Basic Idef (U. Nordin)
7 Basho Carisaie (J.­E. Thuet) 8 Basile Hamchapou (D. Chevrier) 9 Bach du Brilet (B. Le Beller)
10 Bueno Verderie (K. Gondet) 11 Bella de la Basle (D. Blond)
12 Bigoudin (P.­Y. Verva)
13 Burgos (Y. Lorin)
14 Boss de Baudrairie (Emil. Raulline) E1
15 Blason du Bosquet (G. Delacour) 16 Boca Ecus (M. Vartiainen)
17 Best of Darling (J­Ph. Dubois) E1
18 Banjo d'Or (C. Criado)
1 Didane Idef (D. Locqueneux) E1
2 Dylan Jet (P.­Y. Verva)
3 Dream Vacation (M. Huygens) 4 Douceur Divine (C. Cuiller)
5 Dearly Class (E. Dubois)
6 Divine du Houlet (L. Verva)
7 Datcha Somolli (M. Dudouit) 8 Dead On Time (P. Masschaele) 9 Duc du Boufard (X. Thévenet) 10 Damocley de Bea (B. Piton) E1
11 Douma d'Occagnes (A. Duperche) 12 Dino du Varlet (B. Masseguin) 13 Dearly Charm (J­Ph. Dubois) 14 Diva d'Ouville (J. Gosselin)
15 Dolly du Cap Vert (B. Le Beller) 16 Dandy d'Hertals (D. Pieters) 2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
7 PRIX SEINE TP
Monté ­ Crse E ­ Apprentis et lads­jockeys ­ 5 Ans
17.000e ­ 2.850m ­ Cde à gauche
COUPLÉS ­ TRIO ­ 2/4 ­ MULTI
1 Câline Cool (P. Thieulent)
2 Cœur de Jean (Mlle E. Van Petten) 3 Concerto Céhère (M. Kondritz) 4 Café des Malberaux (Mlle P. Jarno) 5 Comète de Jorène (Mlle L. Drapier) 6 China Malberaux (Mlle M. Leguedois) 7 Colt de Lyons (P. Sorais)
8 Cipion Dairpet (K. Gondet)
9 Cévaléa (Mlle M. Joly)
10 Clio de la Noémie (F. Guérineau) 11 Classica Musica (R. Lamy)
12 Cathy de Janville (T. Barassin) Canne (G. Gervais)
13
14 Célia de la Fonte (Mlle C. Lefebvre) 15 Cow Boy de Mieux (Mlle V. Capitaine) 16 Call Me Sly (Mlle C. Le Coz) 2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2875
2875
2875
2875
q Bases :6­16
q Outsiders : 14­3­15­12­11
Attelé ­ Crse G ­ Amateurs ­ CHALLENGE UNAT
Eliminatoire de la coupe ­ 6 à 9 Ans
6.000e ­ 2.850m ­ Cde à gauche
COUPLÉS ­ TRIO ­ 2/4 ­ MULTI
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
2875
q Bases :7­15
q Outsiders : 10­14­16­8­4
9
PRIX ERISAY TRAITEUR
Attelé ­ Crse F ­ 3 Ans
16.000e ­ 2.225m ­ Cde à gauche
COUPLÉS ­ TRIO ­ 2/4 ­ MINI MULTI
1 Eastender (Y. Lorin)
2 El Macho Sam (D. Pieters)
3 Elu d'Occagnes (M. Gyre)
4 Eole du Faucon (A. Garandeau) 5 Etoile du Guépré (M. Esper) 6 Eugène Kerdu (B. Piton)
7 Exubérante (X. Chapdelaine) 8 Eclair de Fourches (J. Vanmeerbeck) 9 Elinkine (M. Yvon)
10 Elite des Louanges (A. Duperche) 11 Etoile des Charmes (F. Girouard) 12 Ella de Glatigné (D. Locqueneux) q Base : 1
q Outsiders : 11­7­2­5­10
Bel Avis, un Wildenstein dans la bataille
PRIX DE CHAMPTOCÉ
TIRELIRE : 1.000.000e
4ème course − Attelé − 60.000e − 2.850m − Grande piste − Cde à gauche
Pour 6, 7 et 8 ans (B, A et V), n'ayant pas gagné 205.000 €. − Recul de 25 m à 126.000 €.
Propriétaires
N° Chevaux
Ec. Jean­Paul Marmion
Ec. Victoria Dreams
Team Westholm AB
Mme J. Boivin
D. Lazarus
F. Morant
J. Vandromme
Ec. Christophe Mallet
Ec. Brindor
P. Maudouit
Mme T. Hoste
Ec. Augustin­Normand
D. Elhaik
Ec. du Haras d'Erable
Ec. Etienne Hamard
A. Gozlan
Wildenstein Stables Ltd
E. Mulot
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
G. PINGUET
GENY.COM
2225
2225
2225
2225
2225
2225
2225
2225
2225
2225
2225
2225
Déferrés : B : antérieurs
Dist.
Drivers
S.A.
C : postérieurs D : 4 pieds b c d : pour la 1ère fois
Entraîneurs
Performances
A. Wiels
2850 H8 J.­P. Marmion
Da (16) 3a2a8a0a
VÉLIO DU LUPIN
J. Dubois
2850 H8 Ph. Moulin
8a (16) 14a6aDaDa
VINTAGE DREAM C
F. Nivard
2850 H6 J. Westholm
4a (16) 1a3a1a8a
BALZAC DU CHÂTELET
C. Duvaldestin
2850 H6 T. Duvaldestin
1a (16) 2a10a3a1a
BOY DANCER D
E. Raffin
2850 H6 G. Thorel
7a2a7a (16) 2a0a
BAMBINO DU PRÉ D
F. Lagadeuc
2850 F8 E. Varin
3a0a (16) 4a8a10a
VERSION STAR'S B
A. Chevrier
2850 H8 D. Doré
1a (16) 4a1a1a1a
VIXEL D
F. Ouvrie
2850 H6 C.­A. Mallet
4a (16) 5a3a3a7a
BINIOU DE CONNÉE
A. Abrivard
2850 F6 C. Ecalard
8a (16) 6a3aDaDa
BARAKA DE BOUGY C
M. Abrivard
2875 F7 E. Varin
4a (16) 0aDa3a1a
AURORE DE CHLOÉE C
F. Blandin
2875 H7 F. Blandin
0a (16) 2aDa2a2a
AMIGO TURGOT
D. Thomain
2875 M6 T. Duvaldestin
DmDm (16) 2a2a10a
BOURBON SOMOLLI D
G. Gelormini
2875 F6 A. Pereira
5a (16) 2a1a3a0a
BARAKA DE BELLOU C
F. Darondel
2875 H7 J.­M. Bazire
(16) 0aAa0aDa (15) Da
ALEXIS
J.­M. Baudouin
2875 H6 J.­M. Baudouin
(16) 1a1a1a11a10a
BAXTER DU KLAU
P. Levesque
2875 F6 T. Levesque
4a (16) 1a1a2Dpga2a
BLUE STORY
J.­M. Bazire
2875 H6 J.­M. Bazire
5Da (16) 3aDa1a8a
BEL AVIS C
J.L.C. Dersoir
2875 M6 G. Delacour
(16) 9a5a4a6a7a
BERRY FÉLIN D
13
8
5
12
4
3
17
Bel Avis
Balzac du Châtelet
Boy Dancer
Bourbon Somolli
Bambino du Pré
Biniou de Connée
Baraka de Bellou
9
5
12
8
17
4
3
Bel Avis
Bourbon Somolli
Biniou de Connée
Bambino du Pré
Baraka de Bougy
Balzac du Châtelet
Boy Dancer
Gains
Cotes
113.220
44/1
114.600
32/1
116.335
3/1
118.770
7/1
121.890
12/1
122.120 150/1
123.500
27/1
124.660
18/1
125.870
16/1
179.040
35/1
188.680 120/1
191.420
8/1
192.450
20/1
198.090 180/1
202.000
70/1
202.150
60/1
203.200
4/1
204.380
23/1
16
Blue Story
18
Berry Felin
Aujourd'hui à Vincennes (13 h 15 ­ R1)
Aubrion du Gers en tête d'affiche
2 Douchka d'Ormoy (M. Daougabel) 3 Divine Béji (M. Abrivard)
4 Diana Delo (F. Joseph)
5 Double Crown (J. Dubois)
6 Dania Beach (B. Goop)
7 Datcha du Derby (C. Terry)
8 Diane d'Houlbec (E. Raffin)
9 Dentella Bella (A. Wiels)
10 Diva d'Alban (M. Mottier)
11 Dalba Soyer (F. Ouvrie)
Sélection gagnante :
Aubrion du Gers 509
Sélection placée :
Bilibili 607
Couplé du jour : 417 ­ 403
Outsiders : Blooma d'Héripré 107
Val Royal 605
Baladin de Bray 714
3
Numéro à suivre : 9
PRIX DE L'A.L.A ­ 1 ASSOCIATION DES LOTERIES AFRICAINES
Monté ­ Gr. III ­ 5 et 6 Ans
95.000e ­ 2.175m ­ GP ­ Cde à gauche
COUPLÉS ­ TRIO ­ 2/4 ­ MINI MULTI ­ CLASSIC TIERCÉ
2175
2175
2175
2175
2175
2175
2175
2175
2175
2175
1 Clown de Locq (F. Ouvrie)
2 Cyrano du Pont (J.­M. Bazire) 3 Chantelou Lignerie (D. Bonne) 4 Caruso Gabinléa (B. Goop)
5 Crazy Dream Azul (A. Chavatte) 6 Coraggio (G. Gelormini)
7 Cobra d'Ostal (C. Terry)
8 Copernic de Play (F. Blandin) 9 Choriste du Trio (F. Nivard)
10 Cuba Libre (J.­C. Piton)
11 Cab Calloway. (J.­G. Van Eeckhaute) 2 PRIX DE L'AMITIÉ FRANCO AFRICAINE
Attelé ­ Crse D ­ Femelles ­ 4 Ans ­ Autostart
37.000e ­ 2.100m ­ GP ­ Cde à gauche
COUPLÉS ­ TRIO ­ 2/4 ­ MINI MULTI
2100
2100
2100
2100
2100
2100
2100
2100
2100
2100
2100
2100
q Base : 1
q Outsiders : 3­2­8­7­9
5 PRIX DE LA PAIX EN AFRIQUE
Attelé ­ Gr. III ­ Course Internationale ­ 4 à 10 Ans
110.000e ­ 2.700m ­ GP ­ Cde à gauche
COUPLÉS ­ TRIOS ­ CLASSIC TIERCÉ
q Bases :9­3­8
q Outsiders : 7­6­10
1 Daélia de Vandel (C. Mégissier) PRIX DE LA SOLIDARITÉ AFRICAINE
Attelé ­ Crse D ­ Mâles et hongres ­ 5 Ans ­ Autostart
38.000e ­ 2.100m ­ GP ­ Cde à gauche
COUPLÉS ­ TRIO ­ 2/4 ­ MINI MULTI
Jokeys à suivre
F. Nivard, JM Bazire
1 Chimène Speed (Aur. Desmarres) 2 Blason du Cébé (F. Nivard)
3 Codie de Beaulieu (J.­Y. Ricart) 4 Boris des Douits (M. Daougabel) 5 Chiricahua (M. Abrivard)
6 Brainstorm (J. Raffestin)
7 Blooma d'Héripré (E. Raffin) 8 Botido (M. Mottier)
9 Broardo (A. Abrivard)
10 Candéla (A. Lhérété)
2100
2100
2100
2100
2100
2100
2100
2100
2100
2100
q Base : 9
q Outsiders : 5­4­8­1
1 Avenir de Blay (T. Le Beller)
2 Ulster Perrine (F. Lagadeuc) 3 Black d'Avril (A. Prat)
4 Athos des Elfes (F. Nivard)
5 Altesse du Mirel (P. Vercruysse) 6 Valko Jenilat (E. Raffin)
7 Tagada Tagada (M. Abrivard) 2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
8 Best of Jets (G. Gelormini)
9 Aubrion du Gers (J.­M. Bazire) 2700
2700
q Base : 9
q Outsiders : 4­1­5­6
6
Monté ­ Gr. I ­ Course Internationale ­ 5 à 10 Ans
200.000e ­ 2.175m ­ GP ­ Cde à gauche
COUPLÉS ­ TRIO ­ 2/4 ­ MINI MULTI ­ CLASSIC TIERCÉ
2175
2175
2175
2175
2175
2175
2175
2175
2175
2175
2175
q Base : 7
q Outsiders : 2­5­10­9­1
7
2700
2700
2700
8 PRIX DE L'INTÉGRATION AFRICAINE
Attelé ­ Gr. III ­ Course Européenne ­ 5 et 6 Ans
100.000e ­ 2.700m ­ GP ­ Cde à gauche
COUPLÉS ­ TRIOS ­ CLASSIC TIERCÉ
1 Cash Hanover (M. Nimczyk)
2 Nelson Nora (B. Goop)
3 Badius de Tilou (J.­M. Bazire)
4 Bad Boy du Dollar (S. Roger)
5 Beauté de Bailly (F. Ouvrie)
6 Clif du Pommereux (F. Nivard)
7 Boss du Meleuc (E. Raffin)
8 Tony Gio (C. Martens)
9 Blue Grass (G. Gelormini)
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
q Bases :8­9­7
q Outsiders : 6­3­1
9 PRIX DU COMITÉ MISS UNION AFRICAINE
PRIX DE LA JEUNESSE AFRICAINE
Attelé ­ Crse D ­ Mâles et hongres ­ 6 Ans
40.000e ­ 2.700m ­ GP ­ Cde à gauche
COUPLÉS ­ TRIO ­ MULTI ­ PICK5
1 Bon Vent (J. Bruneau)
2 Bahiz de Florange (Charles Bigeon) 3 Bayokos Atout (C. Martens) 4 Bruno Bakalao (E. Raffin)
5 Big Boss d'Ariane (W. Bigeon) 6 Bonheur la Ravelle (J.­M. Bazire) 7 Birthday (N. Perrelle)
8 Beatnik Turgot (B. Goop)
9 Bocognano (A. Abrivard)
10 Bourbon Jab (A. Lamy)
11 Beatbox (F. Ouvrie)
12 Beau Trésor (M. Mottier)
13 Brandeis Jet (P. Vercruysse)
14 Baladin de Bray (C. Dreux)
15 Botticino (M. Abrivard)
q Bases :18­6
q Outsiders : 14­3­16­2­1
PRIX DE LA DIASPORA AFRICAINE
1 Vaillant Cash (C. Frecelle)
2 Adélia de Mélodie (A. Barrier) 3 Valse de Rêve (Mlle C. Levesque) 4 Valdice de Mars (Y. Lebourgeois) E1
5 Val Royal (D. Bonne)
6 Athéna de Vandel (J.L.C. Dersoir) 7 Bilibili (A. Abrivard)
E1
8 Udayama (G. Martin)
9 Attentionally (D. Thomain)
10 Tornade du Digeon (E. Raffin) 11 Astor du Quenne (A. Lamy) 16 Be Unlimited (J. Dubois)
17 Boss du Marny (D. Thomain)
18 Be Cool d'Eb (F. Nivard)
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
2700
Monté ­ Crse B ­ Apprentis et lads­
jockeys ­ Challenge Marolles­en­Brie ­ 7 à 10 Ans
80.000e ­ 2.850m ­ PP ­ Cde à gauche
COUPLÉS ­ TRIO ­ 2/4 ­ MINI MULTI
1 Ardelot (Mlle L. Balayn)
2 Vedette des Landes (P. Geray) 3 A Méry de Chahains (F. Prioul) 4 Aquitaine d'Aron (Y. Jublot) 5 Ti Amo de Carly (M. Heurtebise) 6 Vinci Pierji (A. Angot)
7 Théo de Gissé (L. Jublot)
8 Uka Normande (J. Balu)
9 Tsar de Touchyvon (M. Krouchi) 10 Viking de Trémahou (M. Pean) 11 Verveine du Mont (Mlle A. Laroche) 12 Volcan de Bellande (J.­Y. Ricart) 2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
q Base : 12
q Outsiders : 3­4­11­10­6
EN DIRECT DES PISTES
Jörgen Westholm. « On va corriger le tir avec Balzac du Châtelet»
1. Vélio du Lupin
8 PRIX DE LA VALÉRIANELLE DENTÉE
1 Aréna de Cahot (M. A. Trouvé) 2 Aloha de Mars (M. S. Ménard) 3 A Special One (M. P.­M. Allais) 4 Vigo de Bassière (M. P. Divaré) 5 Vas Y Va (M. D. Barthélemy) 6 Vitus à la Bruyère (M. F. Robin) 7 Angel d'Or (M. B. Vallette)
8 Bao des Rioults (M. P. Garreau) 9 Alphabet Gel (M. J.­F. Noël) 10 Vivaldi de la Dive (M. C. Roszak) 11 Valfleury (M. F. Touchard)
12 Artiste du Lys (M. A. Lescalier) 13 Amiral de Beaulieu (M. S. Haouzi) 14 Apollon d'Anjou (M. M. Lepaumier) 15 Uncommon (Mlle A. Renault) 16 Voici du Roc (M. S. Campain) Quinté+ Aujourd'hui à Vincennes (15 h 15)
Jean­Paul Marmion
Pour son retour à Vincennes, le 1er
janvier, il était sans enrênement pour la
seconde fois de sa carrière et a cherché un
appui d'où sa faute. Précédemment, il
avait montré, en province, qu'il était sur
le bon chemin après de gros problèmes
de santé. Il a pu s'entraîner régulièrement
depuis mais je crains qu'il ne manque
d'une vraie course. Il va essayer
d'accrocher une toute petite place.
2. Vintage Dream
L'AVIS DU REPORTER
Certes, il ne s'est pas classé parmi les cinq
premiers depuis plusieurs mois mais ses
dernières sorties à Vincennes restent très
correctes. Il a l'air de s'assagir également.
Dans ce quinté, il va certainement jouer
les attentistes. Même si sa tâche n'est pas
des plus faciles face aux plus jeunes, on
ne peut pas le considérer comme une
impossibilité pour une place. 3. Balzac du Châtelet
Jörgen Westholm
La dernière fois, j'assume la responsabilité
de la défaite car j'ai demandé à Franck
Nivard d'aller devant et de ne laisser
passer personne. C'est difficile de gagner
ainsi à Vincennes. Toutefois, le cheval n'a
pas été marqué par cette tentative : c'est
un dur ayant une belle carrière à faire. Je
serais déçu de ne pas le voir terminer dans
les trois premiers.
4. Boy Dancer
Thierry Duvaldestin
Après une bonne tentative en décembre
pour ses débuts sur la grande piste, il a
confirmé par une victoire il y a un mois. Il
s'entend parfaitement avec Clément. Il a
moins de classe que Bourbon Somolli
mais il a l'avantage de partir en tête,
d'être sérieux et régulier. De plus, il peut
adopter toutes les tactiques. Lui aussi a
sa place à l'arrivée.
5. Bambino du Pré
Grégory Thorel
Il ne faut pas tenir compte de son dernier
résultat à Cagnes­sur­Mer où il ne s'est
pas livré. À sa décharge, il n'était pas
résiné et il a souffert des pieds. Le
changement de piste va lui convenir ; il
aime Vincennes. Pour moi, le lot est dans
ses cordes. Je ne lui vois pas une toute
première chance mais, sans incident, il a
sa place parmi les cinq premiers. Il faut
surtout assurer en partant. 6. Version Star's
Emmanuel Varin
Elle remonte de catégorie mais n'a pas de
réclamer à sa disposition à Paris avant le
mois de mars. Aussi, il me faut la courir et
cet engagement est valable en tête. On va
longer le rail et tenter de suivre le plus
longtemps possible. Nos ambitions sont
très limitées. Cette course va lui
permettre de se maintenir dans le rythme
à défaut d'être compétitive. 7. Vixel
Daniel Doré
Il n'avait pas un bon programme depuis
sa victoire en amateurs pour ses débuts
sur la grande piste. C'est un "pur­sang"
qui se prépare très vite. Aussi, avoir du
temps entre les courses demeure
bénéfique. Il découvre un engagement
intéressant en tête, même s'il y a les plus
jeunes. On va courir à l'économie et
tenter d'accrocher une petite place.
8. Biniou de Connée
Christophe­Alain Mallet
Faute d'engagement favorable, il a
effectué un break en fin d'année.
Dimanche, à Nantes, il m'a agréablement
surpris. Je ne le pensais pas si prêt. Il a
très bien fini et a échoué de peu pour la
victoire. Dans la foulée, il bénéficie d'un
engagement favorable à la limite du
recul. Il court de façon rapprochée mais
semble avoir bien récupéré. Il a sa place
dans le quinté.
9. Baraka de Bougy
Alexandre Abrivard
Dans le Prix Jean­Paul Bertrand, elle est
a l l é e d e v a n t , s a n s f o r c e r.
Malheureusement, elle a lâché prise pour
finir. Elle ne répète pas toujours ses
courses. Dans un bon jour et jugée sur ce
qu'elle a réalisé de mieux, elle peut
trotter sur le pied de 1'14'' et fractions sur
ce tracé. Cela peut suffire pour être à
l'arrivée. Déferrée des postérieurs, elle
devrait être davantage à son affaire.
10. Aurore de Chloée
Emmanuel Varin
On a couru rapprochée fin décembre, ce
qui ne lui a pas convenu. Dernièrement,
sur les 2.100 mètres, elle s'est montrée
rassurante. Elle a dû fournir un effort
dans la descente et a bien prolongé
jusqu'au bout. Elle a eu le temps de
récupérer. Elle sera mieux sur ce parcours
de tenue mais doit rendre la distance. Elle
n'a pas un bon programme. Elle visera
une petite place en courant cachée.
11. Amigo Turgot
Franck Blandin
Le 26 janvier, il n'était pas suffisamment
affûté. Il a baissé de pied à six cents
mètres de l'arrivée. Dimanche, cette
sortie lui sera encore nécessaire. Il
disposera pochainement d'un
engagement favorable sur l'hippodrome
d'Angers, étant meilleur corde à droite. Je
préfère le laisser ferré. Il effectuera le
"petit parcours". 12. Bourbon Somolli
Thierry Duvaldestin
Il n'est pas toujours simple mais a des
circonstances atténuantes le 2 janvier. Il a
pris un coup de tampon alors qu'il était
très bien en course au monté. On a fait des
modifications ensuite mais il est parti au
galop. Il est en bonne condition et a bien
travaillé. À l'attelage, il est aussi
performant. Ce n'est pas évident de rendre
la distance mais il a sa place à l'arrivée.
13. Baraka de Bellou
Gabriele Gelormini
Plus chanceuse dans la phase finale du
Prix de Maisons­Alfort, elle aurait obtenu
un meilleur classement. J'ai le sentiment
qu'elle a franchi un palier au cours de ces
derniers mois. Depuis sa dernière sortie,
elle a repris de la fraîcheur, ce qui sera un
plus au départ de ce quinté. Elle rend la
distance mais, comme il faut la cacher,
cela ne constitue pas un problème. Je la
vois à l'arrivée.
14. Alexis
Jean­Michel Bazire
Il a connu des soucis de santé qui l'ont
contraint de rester un bon moment sur la
touche. Il est à Grosbois depuis un bon
moment. Il avait effectué un bon exercice
au côté de Belina Josselyn le lundi avant
le Prix d'Amérique. Il travaille toujours
bien mais il a besoin de retrouver le
rythme de la compétition. Aux vingt­cinq
mètres et ferré, il faut le regarder courir. 15. Baxter du Klau
Jean­Michel Baudouin
Après ses trois succès en début de meeting,
il est allé décompresser à la campagne.
Avec le gel, il n'a pu travailler régulièrement
ces derniers temps et il me paraît encore
assez loin de son meilleur niveau. Je vais
donc le driver et il restera ferré. J'espère
l'avoir au top pour un bel engagement dans
un peu moins de deux semaines. Dimanche,
il est préférable de l'écarter.
16. Blue Story
Thomas Levesque
Après deux succès en début de meeting,
elle était peut­être un peu défraîchie lors
de sa plus récente tentative. Elle a
décompressé un peu et n'est pas
spécialement affûtée pour cette petite
rentrée. L'engagement n'est pas idéal. Elle
rend vingt­cinq mètres et doit affronter les
mâles. Pour ces raisons, elle restera ferrée.
Elle n'aura pas la partie facile. 17. Bel Avis
Jean­Michel Bazire
Lors de son avant­dernière sortie, il
courait très bien et, en pouvant
s'exprimer un peu plus tôt, il aurait pu
donner chaud à Bad Boy du Dollar et
Baladin Hongrois. En revanche, début
janvier, il m'avait laissé un peu sur ma
faim, n'étant pas extra. Depuis, il travaille
très bien à Grosbois. Il est parfait. Certes,
il rend la distance mais il devrait lutter
pour les premières places. 18. Berry Félin
Gilles Delacour
Le dernier coup, il a compromis ses
chances en partant. Pourtant, ce n'est pas
un cheval fautif d'ordinaire. De condition,
il est prêt pour cet engagement favorable.
Il sera pieds nus. Maintenant, les
concurrents du premier poteau ne sont
pas loin de le valoir. Par conséquent, il
faudra bénéficier d'un parcours sur
mesure, et être bien ramené, pour
disputer les premières places.
22
22 HIPPISME
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Aujourd'hui à Pau (12 h 50 ­ R3)
Quinté+ Demain à Vincennes (13 h 47)
Et de quatre pour Christmas Rose ?
3 Arms of Mine (M. Q. Sogorb) 4 Polo Dream (M. M. Carmena­Garcia) 5 Ciriaco (M. G. Pineda Carmena) 6 On Call Now (M. F. Guy)
7 Speed Pack (M. S. Bouyssou) 8 Yankee Mail (M. D. Artu)
Sélection gagnante :
Christmas Rose 503
Sélection placée :
On Call Now 406
4
5
8
2
6
3
q Base : 6
q Outsiders : 1­3­2
Couplé du jour : 302 ­ 304
MAX DE GINESTET
Haies ­ Listed ­ Epreuve du Challenge Pertemps ­ 5 Ans et plus
80.000e ­ 4.100m ­ Cde à droite
COUPLÉS ­ TRIOS ­ CLASSIC TIERCÉ
Numéro à suivre : 2
1 Achour (M. Delmares)
2 Pythagore (F. de Giles)
3 Christmas Rose (K. Nabet)
4 Monsamou (T. Chevillard)
5 Irouficar Has (A. Gasnier)
6 Plumeur (A. Desvaux)
7 Forthing (G. Ré)
8 Carte Sur Table (T. Beaurain)
Jokeys à suivre
K. Nabet, T. Beaurain
1 PRIX DE L'ADOUR
Steeple­chase ­ 4 Ans
34.000e ­ 3.900m ­ Cde à droite
COUPLÉS ­ TRIO & ORDRE
E1
E1
69
71
67
67
67
67
67
66
q Base : 2
q Outsiders : 7­6­1
2 PRIX DE L'ASSOCIATION P.P.
Haies ­ Mâles et hongres ­ 4 Ans
32.000e ­ 3.500m ­ Cde à droite
COUPLÉS ­ TRIO ­ 2/4 ­ MINI MULTI
1 Touz Break (T. Beaurain)
2 Take Two (B. Lestrade)
3 Dansili Prince (Mlle N. Desoutter) 4 Monkey Shoulder (A. de Chitray) 5 Combarro (A. Poirier)
6 Adéquito (W. Denuault)
7 Rancunier (T. Lemagnen)
8 Grand des Landes (T. Chevillard) 9 Nagéowil (K. Nabet)
10 Rapide des Flos (A. Desvaux) 72
71
70
68
67
66
64
64
66
66
q Bases :2­3
q Outsiders : 8­1­7
3 PRIX CHRISTIAN MAHÉ
Steeple­chase ­ 5 Ans
34.000e ­ 4.000m ­ Cde à droite
COUPLÉS ­ TRIO ­ 2/4 ­ MINI MULTI ­ PICK5
1 Valzan (G. Ré)
2 Commetoi (S. Paillard)
3 Carnet d'Or Sivola (A. de Chitray) 4 Customer (T. Beaurain)
5 Zeaudiak (A. Poirier)
6 Linda'as (M. F. Mitchell)
7 Montit (O. Jouin)
8 Coup de Foudre (A. Ruiz­Gonzalez) 9 Washington Man (P. Lucas) 10 Happening (R. Mayeur)
11 Œufs de Pâques (C. Lefebvre) 12 Big Bowl (K. Nabet)
73
72
71
70
69
69
68
68
67
67
67
67
q Bases :2­4
q Outsiders : 5­10­12­1
4 PRIX TVPI
Plat ­ Crse G ­ A réclamer ­ Gentlemen­
riders ­ 5 Ans et plus
15.000e ­ 1.950m ­ PSF ­ Cde à droite
COUPLÉS ­ TRIO & ORDRE
1 Almutawa (M. J.P. Boisgontier) 70,5 7
68,5 1
2 Maniman (M. M. Vidotto)
71
70
70
70
69
69
68
67
q Base : 3
q Outsiders : 2­8­7
6 PRIX EQUIDIA LIVE
Steeple­chase ­ 5 Ans et plus
55.000e ­ 4.600m ­ Cde à droite
COUPLÉS ­ TRIO & ORDRE
1 Amirande (T. Beaurain)
2 Diamant Catalan (J. Charron)
3 Mali Borgia (W. Denuault)
4 Vieux Morvan (K. Nabet)
5 Bagdad Café (A. Poirier)
6 Golden Chop (T. Chevillard)
7 Rasique (M. Delmares)
8 Saint Xavier (F. de Giles)
E1
E1
E1
74
71
70
70
70
68
68
68
(M. Abrivard)
(D. Thomain)
(M. Mottier)
(J. Vanmeerbeck)
Rapports pour 1 : Simples : Gt : (7) : 6,70 ­ Pl : (7) : 1,70 ­ Pl : (6) : 1,40 ­ Pl : (3) : 1,90 .
Couplé : Gt : (7­6) : 6,30 ­ Pl : (7­6) : 2,70 ­ Pl : (7­3) : 5,70 ­ Pl : (6­3) : 3,80 .
Couplé Ordre : Gt : (7­6) : 20,00 .
Trio : Gt : (7­6­3) : 10,80 .
2sur4 pour 3 : Gt : (7­6­3­5) : 5,70 .
Mini Multi pour 3 : Gagnant en 4(7­6­3­5) : 85,50 ­ En 5: 17,10 ­ En 6: 5,70 .
2° COURSE (Tous couru)
(M. Lenoir)
1. 8 Derby de Souvigné
(M. Mottier)
2. 2 Dragueur
(F. Nivard)
3. 5 Danae de la Frette
(B. Piton)
4. 1 Dancing Love
Rapports pour 1 : Simples : Gt : (8) : 33,00 ­ Pl : (8) : 5,30 ­ Pl : (2) : 3,10 ­ Pl : (5) : 2,30 .
Couplé : Gt : (8­2) : 85,30 ­ Pl : (8­2) : 17,90 ­ Pl : (8­5) : 14,60 ­ Pl : (2­5) : 6,90 .
Couplé Ordre : Gt : (8­2) : 290,90 .
Trio : Gt : (8­2­5) : 174,50 .
Classic Tiercé pour 1 : Ordre(8­2­5) : 833,90 ­
Désordre78,00 .
2sur4 pour 3 : Gt : (8­2­5­1) : 15,60 .
Mini Multi pour 3 : Gagnant en 4(8­2­5­1) : 319,50 ­ En 5: 63,90 ­ En 6: 21,30 .
3° COURSE (Tous couru)
(F. Nivard)
1. 3 Verdi de Carrelis
(P. Sorais)
2. 15 Vicomte d'Havane
(Mlle A. Laroche)
3. 6 Un Beau Luxor
(A. Angot)
4. 14 Années Folles
Rapports pour 1 : Simples : Gt : (3) : 3,40 ­ Pl : (3) : 1,80 ­ Pl : (15) : 2,30 ­ Pl : (6) : 10,40 .
Couplé : Gt : (3­15) : 10,10 ­ Pl : (3­15) : 4,80 ­ Pl : (3­6) : 27,50 ­ Pl : (15­6) : 61,20 .
Couplé Ordre : Gt : (3­15) : 16,20 .
Trio : Gt : (3­15­6) : 214,80 .
2sur4 pour 3 : Gt : (3­15­6­14) : 8,40 .
Multi pour 3 : Gagnant en 4(3­15­6­14) : 976,50 ­ En 5: 195,30 ­ En 6: 65,10 ­ En 7: 27,90 .
4° COURSE (Tous couru)
QUINTÉ+
(Charles Bigeon)
1. 6 Alphea Barbés
(E. Raffin)
2. 4 Unième
(A. Laurent)
3. 9 Vénus d'Ardennes
(A. Barrier)
4. 14 Vic de la Ferme
(F. Nivard)
5. 5 Alf de Mélandre
Rapports pour 1 : Simples : Gt : (6) : 1,70 ­ Pl : (6) : 1,40 ­ Pl : (4) : 2,30 ­ Pl : (9) : 3,50 .
Couplé : Gt : (6­4) : 7,20 ­ Pl : (6­4) : 4,10 ­ Pl : (6­9) : 7,20 ­ Pl : (4­9) : 14,50 .
Couplé Ordre : Gt : (6­4) : 8,70 .
Trio : Gt : (6­4­9) : 40,00 .
1ère course − Attelé − Course Européenne − Mâles et hongres − 48.000e − 2.850m − Grande piste − Cde à gauche
Pour chevaux entiers et hongres de 7 ans (A), n'ayant pas gagné 152.000 €.
Propriétaires
N° Chevaux
Drivers
T. Jonsson
P. Jeanne
G. Sporrer
Scuderia Phenomena Srl
J. Belleveaux
Nordisk Vabene A B
B. Courault
D. Béthouart
Mme A. Poulin
M. Ludvigsson
Ec. du Domaine du Parc
Scicluna
O. Hurpoil
Mme S. Loncke
Ec. Danover
Az.Agr.Purlari Srl
J.­Y. Binois
M. Lemercier
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
P. Vercruysse
A. Lamy
B. Goop
P. Gubellini
P. Masschaele
D. Locqueneux
M. Abrivard
D. Thomain
D. Brohier
F. Nivard
C. Martens
C.­C. Degiorgio
Y. Lebourgeois
M. Mottier
E. Raffin
R. Andreghetti
J.­M. Bazire
F. Ouvrie
7 PRIX GASTON DE BATAILLE
ARN HAMMERING B
AU NID DE GASSARD C
LET'S DANCE D.E. D
REBY DI CELO D
AMOUR ENCORE D
THUNDER PEAK
ABZAC DE FONTAINE D
ASCOT D'ARIANE B
AU CLAIR DE LUNE D
SPEED DELICIOUS D
ANGELO AM D
PANORAMIC D
AMOUR DE LA VIE D
AUTEUR D
ALTO DU LOIR D
RAUL BREED
AULIS DU COURTILLE D
ALL FEELING
La sélection
Gérard Pinguet
Cross country ­ Listed ­ Finale du Championnat de France de Cross­Country ­ Challenge Crystal Cup ­ 6 Ans et plus
70.000e ­ 6.200m ­ Cde à droite
COUPLÉS ­ TRIOS ­ CLASSIC TIERCÉ
1 Disco d'Authie (C. Lefebvre) E1
E1
2 Uroquois (O. Jouin)
3 Utah de la Coquais (T. Beaurain) 4 Papy Mamy (J. Duchêne)
5 Tapioca (A. Desvaux)
6 Art And Co (F. de Giles)
7 Saying Again (S. Paillard)
8 Amazing Comedy (W. Denuault) 68
68
68
68
68
68
68
68
q Base : 7
q Outsiders : 8­6­5­3
8 PRIX HENRY RIDGWAY
Haies
Handicap (+12, +14) ­ 5 Ans et plus
32.000e ­ 4.100m ­ Cde à droite
COUPLÉS ­ TRIO ­ 2/4 ­ MINI MULTI ­ PICK5
72
1 Manitopix (B. Lestrade)
70
2 Côte Mer (G. Ré)
Non Partant
3 American Teenager
69
4 Roméo de Teillée (K. Nabet) 69
5 Amstrong Springs (M. Mingant) 68
6 Polie Gane (Mlle N. Desoutter) 67
7 Lucky Island (F. de Giles)
67
8 Turkey Jackson (A. Ruiz­Gonzalez) 67
9 Câlin d'Aubois (J.­S. Lebrun) 66
10 Kathoa (A. de Chitray)
66
11 Kadaumos (J.­C. Gagnon) 65
12 Alleu (S. Paillard)
63
13 Anthropos (M. Delmares) q Bases :4­8
q Outsiders : 7­2­1­3­6
Alphea Barbés exacte au rendez­vous
1° COURSE (Tous couru)
1. 7 Diamant de Larré
2. 6 Du Courtille
3. 3 Daily Jet
4. 5 Diabolo Star
PRIX DE LA CHARTRE−SUR−LE−LOIR
q Base : 4
q Outsiders : 8­3­5
Hier à Vincennes
Tiercé (1 ) : 6­4­9
Ordre
81,00
Désordre
16,20
Quarté+ (1,30 ) : 6­4­9­14
Ordre
257,92
Désordre
32,24
Bonus
7,80
Quinté+ (2 ) : 6­4­9­14­5
Ordre et N°+ 2275 Pas de gagnant
Ordre
645,60
Désordre
11,00
Bonus 4
8,40
Bonus 4sur5
2,80
Bonus 3
2,80
Multi (3 ) : 6­4­9­14
Multi en 4 chevaux
220,50
Multi en 5 chevaux
44,10
Multi en 6 chevaux
14,70
Multi en 7 chevaux
6,30
2sur4 (3 ) : 7,50
Que vaut réellement l'Italien Reby Di Celo ?
Déferrés : B : antérieurs
5 130E GRANDE COURSE DE HAIES CCI PAU BEARN ­ PRIX Outsiders : Saint Thierry 107
Grand des Landes 208
Lucky Island 807
1 Athos du Mathan (T. Coutant)
2 Dark And Sweet (K. Nabet)
3 Mainmise (S. Paillard)
4 Diable d'Oudairies (G. Ré)
5 Vittel Menthe (M. Delmares)
6 King Goubert (A. de Chitray)
7 Saint Thierry (D. Gallon)
8 Dearly March (W. Denuault)
67
67,5
67,5
67,5
64
64,5
5° COURSE (Tous couru)
1. 18 Ballina d'Ourville
2. 8 Bellone Spéciale
3. 6 Bérénice du Val
4. 11 Bahia d'Omblais
5. 2 Bikroa Robby
(F. Nivard)
(P. Vercruysse)
(F. Ouvrie)
(A. Abrivard)
(C. Feyte)
Rapports pour 1 : Simples : Gt : (18) : 11,30 ­ Pl : (18) : 4,00 ­ Pl : (8) : 5,20 ­ Pl : (6) : 9,50 .
Couplé : Gt : (18­8) : 100,40 ­ Pl : (18­8) : 27,50 ­ Pl : (18­6) : 48,60 ­ Pl : (8­6) : 48,50 .
Couplé Ordre : Gt : (18­8) : 223,60 .
Trio : Gt : (18­8­6) : 655,40 .
2sur4 pour 3 : Gt : (18­8­6­11) : 95,70 .
Multi pour 3 : Gagnant en 4(18­8­6­11) : 5.733,00 ­ En 5: 1.146,60 ­ En 6: 382,20 ­ En 7: 163,80 .
Pick 5 pour 1 : Gt : (18­8­6­11­2) : 37.978,10 ­ 2 mises gagnantes.
6° COURSE (Tous couru)
(A. Barrier)
1. 3 Coffee Look d'Eam
(J.­P. Monclin)
2. 6 Chilkoot Trail
(A. Abrivard)
3. 5 Capitano de Lou
(B. Marie)
4. 2 Casdar d'Auvillier
(E. Raffin)
5. 1 Cook Star
Rapports pour 1 : Simples : Gt : (3) : 4,90 ­ Pl : (3) : 1,90 ­ Pl : (6) : 3,00 ­ Pl : (5) : 1,90 .
Couplé : Gt : (3­6) : 25,00 ­ Pl : (3­6) : 7,60 ­ Pl : (3­5) : 4,70 ­ Pl : (6­5) : 8,70 .
Couplé Ordre : Gt : (3­6) : 37,10 .
Trio : Gt : (3­6­5) : 41,30 .
2sur4 pour 3 : Gt : (3­6­5­2) : 15,90 .
Mini Multi pour 3 : Gagnant en 4(3­6­5­2) : 621,00 ­ En 5: 124,20 ­ En 6: 41,40 .
Pick 5 pour 1 : Gt : (3­6­5­2­1) : 244,70 ­ 350 mises gagnantes.
7° COURSE (Tous couru)
(M. Mottier)
1. 6 Ecu Pierji
(E. Raffin)
2. 9 Eliséo
(J.­P. Monclin)
3. 10 Easy des Racques
(J.­M. Bazire)
4. 5 Espoir de Toues
Rapports pour 1 : Simples : Gt : (6) : 15,20 ­ Pl : (6) : 2,80 ­ Pl : (9) : 2,70 ­ Pl : (10) : 2,20 .
Couplé : Gt : (6­9) : 27,20 ­ Pl : (6­9) : 6,80 ­ Pl : (6­10) : 7,20 ­ Pl : (9­10) : 6,60 .
Couplé Ordre : Gt : (6­9) : 67,60 .
Trio : Gt : (6­9­10) : 45,00 .
Classic Tiercé pour 1 : Ordre(6­9­10) : 145,00 ­
Désordre29,00 .
2sur4 pour 3 : Gt : (6­9­10­5) : 12,60 .
Mini Multi pour 3 : Gagnant en 4(6­9­10­5) : 171,00 ­ En 5: 34,20 ­ En 6: 11,40 .
8° COURSE (NP: 6 )
(W. Bigeon)
1. 13 Eléa Madrik
(D. Thomain)
2. 10 Elisione Mag
(F. Ouvrie)
3. 7 Estella Love
(J.­M. Bazire)
4. 4 Elusive Feeling
Rapports pour 1 : Simples : Gt : (13) : 4,40 ­ Pl : (13) : 2,00 ­ Pl : (10) : 3,10 ­ Pl : (7) : 2,30 .
Couplé : Gt : (13­10) : 25,40 ­ Pl : (13­10) : 7,30 ­ Pl : (13­7) : 5,60 ­ Pl : (10­7) : 9,80
Couplé Ordre : Gt : (13­10) : 43,10 .
Trio : Gt : (13­10­7) : 40,80 .
Classic Tiercé pour 1 : Ordre(13­10­7) : 121,50 ­
Désordre24,30
2sur4 pour 3 : Gt : (13­10­7­4) : 8,40
Mini Multi pour 3 : Gagnant en 4(13­10­7­4) : 130,50 ­ En 5: 26,10 ­ En 6: 8,70 .
9° COURSE (Tous couru)
(C. Mottier)
1. 7 Baby Barbés
(Mlle M.­S. Bazire)
2. 5 Banco Boy
(J.­Y. Ricart)
3. 10 Bill des Couperies
(M. Krouchi)
4. 9 Boléro du Levant
Rapports pour 1 : Simples : Gt : (7) : 7,60 ­ Pl : (7) : 2,00 ­ Pl : (5) : 2,30 ­ Pl : (10) : 1,30 .
Couplé : Gt : (7­5) : 26,80 ­ Pl : (7­5) : 6,80 ­ Pl : (7­10) : 3,70 ­ Pl : (5­10) : 5,70 .
Couplé Ordre : Gt : (7­5) : 57,00 .
Trio : Gt : (7­5­10) : 21,30 .
2sur4 pour 3 : Gt : (7­5­10­9) : 6,90 .
Mini Multi pour 3 : Gagnant en 4(7­5­10­9) : 63,00 ­ En 5: 12,60 ­ En 6: 4,20 .
4
15
17
18
13
9
5
11
Reby Di Celo
Alto du Loir
Aulis du Courtille
All Feeling
Amour de la Vie
Au Clair de Lune
Amour Encore
Angelo Am
Alors qu'il débutait sur notre sol ce 28
janvier dans la Coupe d'Europe des
Amateurs sur les 2.100 m de la petite
piste de Vincennes, l'Italien Reby Di
Celo (4) y a perdu ses adversaires en
route, signant par la même le 20e succès
de sa carrière. Ce lundi, il monte de
catégorie, en s'alignant sur les 2.850 m
de la grande piste de Vincennes dans le
Prix de la Chartre­sur­le­Loir... Nous
allons donc en avoir le coeur net. Ses principaux adversaires seront Alto du Loir
( 15) , associé à Eric Raffin, Aulis du Courtille ( 17) , confié à Jean­Michel Bazire, et
All Feeling (18), drivé par Franck Ouvrie. Nous retiendrons ensuite Amour de la
Vie (13), Au Clair de Lune (9), Angelo Am (11) et pour une plus grosse cote
Amour Encore (5). 1. ARN HAMMERING Love You ­ Avita Hammering
Dist.
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
2850
S.A.
H7
H7
M7
M7
H7
M7
H7
H7
H7
M7
H7
H7
H7
H7
H7
M7
H7
M7
C : postérieurs D : 4 pieds b c d : pour la 1ère fois
Entraîneurs
Performances
T. Jonsson
V. Brazon
B. Goop
P. Gubellini
P. Godey
E. Bondo
B. Courault
D. Béthouart
D. Brohier
Ph Billard
V. Martens
C.­C. Degiorgio
D. Brohier
P. Castel
Y. Henry
S. Minopoli
J.­M. Baudouin
M. Lemercier
(16) Da10a2a1a1a
7a (16) 5a1a2a3a
9a (16) 0a4a4a3a
1a4a1a (16) 1a4a
5a (16) 7a0a5a2Da
(16) 2a0aDa9a4a
6a (16) 2a1a3aTa
4m (16) Dm6m1m1a
6aDa (16) 3aDa1a
8a (16) 5a6a4Dista3a
Da (16) 8a1a0a2a
0a (16) 1a3aDa4a
8m (16) Da8m0a1a
Da (16) 4a8a2a10a
1a8a (16) 12aAaDa
9a (16) Da4aDa3a
Da4a (16) Da2a2a
7a (16) 6aAa3a8a
Gains
100.107
103.110
108.969
109.907
109.750
114.344
119.600
124.110
125.830
131.747
134.184
134.890
136.970
142.490
146.680
149.082
149.920
151.850
Cotes
18/1
56/1
60/1
9/1
29/1
11/1
25/1
52/1
38/1
13/1
16/1
7/1
34/1
42/1
5/1
47/1
4/1
21/1
12. PANORAMIC Scarlet Knight ­ Cartolina Spin
Il vient, après avoir disputé 56 courses en Scandinavie, de prendre part à trois
Quinté+ sur la grande piste de Vincennes, les 6 et 30 décembre puis le 16 janvier.
Bon troisième (sur 13) à 30/1 du Prix des Pyrénées sur 2.850 m, il enlevait par la
suite, à 8/1 sur 2.100 m, le Prix de Sainte­Marie­du­Mont (Quinté+), avant de
décevoir (non placé à 9/1) sur 2.700 m dans le Prix de Brionne.
13. AMOUR DE LA VIE Diamant Gédé ­ La Vie Est Belle
Ce deuxième représentant de Didier Brohier s'était permis d'enlever coup sur coup
les Quinté+ des 30 septembre à 8/1 sur les 2.850 m de la petite piste de Vincennes et
24 octobre à 10/1 sur 2.875 m à Enghien, avant de sombrer dans l'anonymat à
Vincennes, tant à l'attelé les 25 novembre et 24 décembre qu'au monté les 3
décembre et 20 janvier. 14. AUTEUR Overtrick ­ Oneso
En 2016, il a disputé neuf de ses 15 sorties dans des réclamers ! Cela ne l'a d'ailleurs
pas empêché de prendre part à Vincennes à trois Quinté+, sur la petite piste le 4
novembre sur 2.850 m (échec à 68/1) puis sur la grande piste les 24 et 30 décembre
sur 2.700 m (8e à 72/1) et 2.100 m (4e à 20/1).
15. ALTO DU LOIR Quido du Goutier ­ Infante du Loir
Eric Raffin sera, ce lundi, le partenaire de ce hongre de 7 ans, restant sur un succès à
Toulouse ce 23 janvier sur 2.750 m (départ autostart). A Vincennes, sur ce parcours,
il avait enlevé un réclamer le 7 décembre 2015.
16. RAUL BREED Yankee Slide ­ Fiamma d'Asolo
Après 64 sorties en Scandinavie, ce représentant de Thomas Jonsson vient de
débuter en France sur les 2.100 m de la grande piste de Vincennes les 14 et 30
décembre... Par deux fois, à 7/1 puis à 6/1, il a raté son départ ! Va­t­il se réhabiliter
à belle cote ?
Depuis une cinquième place (sur 17) prise à 42/1 dans le Prix de la Mayenne (Groupe
III ­ Quinté+) le 22 décembre 2015, ce trotteur italien a enregistré 12 échecs à
Vincennes en autant de sorties, le dernier en date (9e à 147/1) ce 16 janvier sur 2.700
m dans le Prix de Brionne (Quinté+). 2. AU NID DE GASSARD Le Retour ­ Marine Turgot
17. AULIS DU COURTILLE Buvetier d'Aunou ­ Miss du Courtille
Après avoir disputé neuf courses en province, entre le 14 mars et le 19 décembre,
sans s'être classé plus loin que cinquième, ce hongre de 7 ans, entraîné par Vincent
Brazon, vient, sur ce tracé, d'être septième (sur 18) à 60/1 du Prix de Toulouse ce 15
janvier, derrière Amour Encore (5) et Abzac de Fontaine (7). 3. LET'S DANCE D.E. Oscar Schindler SL ­ Sirmione
Après avoir disputé 77 courses en Scandinavie, cet élève de Björn Goop vient de
courir à quatre reprises sur notre sol, les 3 et 16 octobre, 30 décembre et 28 janvier.
Après deux quatrièmes places prises à 15/1 dans un Quinté+ sur 2.150 m à Enghien
et à 11/1 dans une Course Européenne sur 2.700 m à Machecoul, il a très fortement
déçu sur la cendrée de Vincennes sur 2.100 m, à 30/1 dans un Quinté+ sur la grande
piste puis à 9/1 en Amateurs sur la petite piste. Entraîné par Jean­Michel Baudouin, drivé par Jean­Michel Bazire, ce hongre a réussi
un sans­faute sur ce tracé en se classant deuxième les 3 et 12 décembre à 10/1
devant Au Clair de Lune (9) du Prix de Saint­Georges­de­Didonne (18 partants) puis
à 2/1 du Prix de Crécy­la­Chapelle (15 partants), avant d'être ce 10 janvier
quatrième (sur 18) à 3/1 du Prix du Limousin. 18. ALL FEELING Otello Pierji ­ Quelle Cerençaise
Après une formidable année 2013 où il n'hésita pas à affronter l'élite, il n'a plus
jamais retrouvé le chemin du succès. Sur 2.850 m, en 2016, il fut, le 8 juillet,
troisième (sur 16) à 43/1 tout en rendant 25 m du Prix des Valérianes (Quinté+) à
Cabourg, puis ce 10 janvier septième (sur 18) à 89/1 du Prix du Limousin (Quinté+).
4. REBY DI CELO Self Possessed ­ Mely Di Ceco
Cet Italien n'a pas raté ses débuts sur notre sol, en laissant ses adversaires dans le
lointain ce 28 janvier en Amateurs sur les 2.100 m de la petite piste de Vincennes.
Notre préféré.
5. AMOUR ENCORE Lontzac ­ Camina
Depuis sa victoire à 5/1 du 1er avril 2016 à Marseille­Vivaux, ce hongre de 7 ans a
ruiné ses supporters, ne parvenant jamais en 14 sorties à terminer dans les trois
premiers, tout en glanant une quatrième place, trois cinquièmes places, trois
sixièmes places et deux septièmes places... Sur ce parcours le 15 janvier, il vient
toutefois d'être bon cinquième (sur 18) à 38/1 du Prix de Toulouse, en devançant
Abzac de Fontaine (7) et Au Nid de Gassard (2). 6. THUNDER PEAK Quatre Juillet ­ Nikaïa
Après 41 courses disputées en Scandinavie, il vient de s'aligner par trois fois sur la
grande piste de Vincennes, sur 2.700 m le 30 novembre (disqualificé à 24/1) dans le
Prix de la Camargue (Quinté+) puis sur 2.100 m les 14 et 30 décembre dans les Prix
de Villers­Cotterets (non placé à 26/1) et de Sainte­Marie­du­Mont (Quinté+) où il
termina deuxième (sur 18) à 34/1 derrière Panoramic (12). 7. ABZAC DE FONTAINE Baccarat du Pont ­ Fleur d'Ici
Après s'être bien comporté en province les 12 et 27 novembre sur 2.850 m à
Cabourg (3e sur 16 à 25/1) puis sur 3.125 m à Angers (victoire à 2/1) ainsi que le 22
décembre sur 2.875 m (en rendant 25 m) à Meslay­du­Maine (2e sur 15 à 3/1), il
s'est présenté sur ce tracé le 15 janvier à 7/1 dans le Prix de Toulouse, s'y classant
sixième (sur 18) derrière Amour Encore (5) mais devant Au Nid de Gassard (2). Ce
jour­là, il ne trouva que tardivement l'ouverture.
8. ASCOT D'ARIANE Notre Haufor ­ Maroussia d'Ariane
Victorieux tout en rendant 25 m, les 11 et 19 novembre sur 2.700 m à l'attelé, à
Machecoul, puis sur 2.875 m au monté, à Laval, ce hongre de 7 ans s'aligna par la
suite au trot monté à Vincennes, les 3 et 20 décembre puis le 20 janvier. Sur ce
parcours, dans le Prix de Brossac, il vient d'être quatrième (sur 14), loin devant
Amour de la Vie (13). 9. AU CLAIR DE LUNE Capriccio ­ Queen de Beaulieu
Ce fils de Capriccio, entraîné et drivé depuis ses débuts, le 23 juin 2013, par Didier
Brohier, reste caractériel en compétition puisqu'en 44 sorties, il compte 22 échecs
dont 15 disqualifications ! Cela ne l'a pas empêché, sur ce tracé le 3 décembre, de
terminer troisième (sur 18) à 46/1 derrière Aulis du Courtille (17) du Prix de Saint­
Georges­de­Didonne. 10. SPEED DELICIOUS Fast Photo ­ Ala Delicious
Ce Scandinave, arrivé en France l'été dernier, a pris part à trois Quinté+ sur notre sol.
Après deux disqualifications sur la grande piste de Vincennes, les 24 juin à 8/1 sur
2.700 m et 22 septembre à 14/1 sur 2.100 m, il fut, à Enghien cette fois, le 3 octobre
sur 2.150 m, troisième à 2/1 puis,de retour à Vincennes sur 2.100 m, cinquième à 2/1
et,sur 2.700 m, huitième à 28/1. 11. ANGELO AM Gigant Neo ­ Armbro Deity
Ce Scandinave, passé en début d'année 2016 sous la responsabilité des frères
Martens, n'a disputé que deux courses (deux Quintés+ d'ailleurs) sur la grande piste
de Vincennes et ce, en étant ferré, les 30 décembre sur 2.100 m (8e à 20/1) et 16
janvier sur 2.700 m (disqualifié à 99/1). Cette fois­ci, il est annoncé déferré des
quatre pieds. Méfiance donc.
Hier à Cagnes­sur­Mer
Allons Y ! 1° COURSE (Tous couru)
1. 6 Sylvanes
2. 5 Tassilo
3. 9 Sir Allonne
4. 10 Polo
(T. Speicher)
(T. Bachelot)
(G. Benoist)
(A. Orani)
Rapports pour 1 : Simples : Gt : (6) : 45,70 ­ Pl : (6) : 11,00 ­ Pl : (5) : 4,50 ­ Pl : (9) : 4,40 .
Couplé : Gt : (6­5) : 195,20 ­ Pl : (6­5) : 48,70 ­ Pl : (6­9) : 38,00 ­ Pl : (5­9) : 16,30 .
Couplé Ordre : Gt : (6­5) : 500,00 .
Trio : Gt : (6­5­9) : 610,80 .
2sur4 pour 3 : Gt : (6­5­9­10) : 43,20 .
Mini Multi pour 3 : Gagnant en 4(6­5­9­10) : 1.165,50 ­ En 5: 233,10 ­ En 6: 77,70 .
2° COURSE (Tous couru)
(N. Perret)
1. 7 Allons Y
(I. Mendizabal)
2. 2 Khorodov
(F. Blondel)
3. 6 Bubble Bath
(P.­C. Boudot)
4. 1 Yuman
Rapports pour 1 : Simples : Gt : (7) : 5,40 ­ Pl : (7) : 2,80 ­ Pl : (2) : 3,00 .
Couplé Ordre : Gt : (7­2) : 25,20 .
Trio Ordre : Gt : (7­2­6) : 114,60 .
3° COURSE (Tous couru)
(G. Benoist)
1. 2 Layali
(I. Mendizabal)
2. 3 Battle Flag
(S. Pasquier)
3. 9 Hollivia
(H. Journiac)
4. 8 Midnight Watch
Rapports pour 1 : Simples : Gt : (2) : 2,70 ­ Pl : (2) : 1,20 ­ Pl : (3) : 1,50 ­ Pl : (9) : 1,70 .
Couplé : Gt : (2­3) : 4,30 ­ Pl : (2­3) : 2,40 ­ Pl : (2­9) : 2,60 ­ Pl : (3­9) : 3,70 .
Couplé Ordre : Gt : (2­3) : 8,80 .
Trio : Gt : (2­3­9) : 5,50 .
2sur4 pour 3 : Gt : (2­3­9­8) : 3,90 .
Mini Multi pour 3 : Gagnant en 4(2­3­9­8) : 21,00 ­ En 5: 4,20 ­ En 6: 3,15 .
4° COURSE (Tous couru)
(I. Mendizabal)
1. 9 Aprilios
(E. Hardouin)
2. 15 Well Fleeced
(A. Hamelin)
3. 12 Sardegna
(P.­C. Boudot)
4. 3 Djoko
(J. Moutard)
5. 1 Geonpi
Rapports pour 1 : Simples : Gt : (9) : 10,20 ­ Pl : (9) : 3,20 ­ Pl : (15) : 2,20 ­ Pl : (12) : 5,30 .
Couplé : Gt : (9­15) : 25,90 ­ Pl : (9­15) : 9,30 ­ Pl : (9­
12) : 30,80 ­ Pl : (15­12) : 16,50 .
Couplé Ordre : Gt : (9­15) : 53,00 .
Trio : Gt : (9­15­12) : 163,20 .
2sur4 pour 3 : Gt : (9­15­12­3) : 15,00 .
Multi pour 3 : Gagnant en 4(9­15­12­3) : 598,50 ­ En 5: 119,70 ­ En 6: 39,90 ­ En 7: 17,10 .
Pick 5 pour 1 : Gt : (9­15­12­3­1) : 357,10 ­ 169 mises gagnantes.
5° COURSE (NP: 11 )
(H. Journiac)
1. 5 Supermensch
(F.­X. Bertras)
2. 1 Naadheer
(P. Bazire)
3. 3 Dibazari
(F. Blondel)
4. 2 Tilo
Rapports pour 1 : Simples : Gt : (5) : 2,10 ­ Pl : (5) : 1,10 ­ Pl : (1) : 1,90 ­ Pl : (3) : 2,00 .
Couplé : Gt : (5­1) : 7,10 ­ Pl : (5­1) : 3,30 ­ Pl : (5­3) : 3,20 ­ Pl : (1­3) : 7,30 ­ Rapp.Spé.Gag. (11 non partant) (5) : 2,10 ­ Rapp.Spé.Pl.(5) : 1,10 ­ Rapp.Spé.Pl.(1) : 1,90 ­ Rapp.Spé.Pl.(3) : 2,00 .
Couplé Ordre : Gt : (5­1) : 9,10 ­ Rapp.Spé.Gag. (11 non partant) 2,10 .
Trio : Gt : (5­1­3) : 14,10
2sur4 pour 3 : Gt : (5­1­3­2) : 7,50
Mini Multi pour 3 : Gagnant en 4(5­1­3­2) : 63,00 ­ En 5: 12,60 ­ En 6: 4,20 .
6° COURSE (Tous couru)
1. 11 Flag Fen
2. 12 Karynia
3. 1 Hadeel
4. 6 End of Story
(G. Benoist)
(M. Guyon)
(F. Blondel)
(C. Soumillon)
Rapports pour 1 : Simples : Gt : (11) : 8,30 ­ Pl : (11) : 2,40 ­ Pl : (12) : 1,60 ­ Pl : (1) : 2,80 .
Couplé : Gt : (11­12) : 15,90 ­ Pl : (11­12) : 6,40 ­ Pl : (11­1) : 11,70 ­ Pl : (12­1) : 6,20 .
Couplé Ordre : Gt : (11­12) : 27,50 .
Trio : Gt : (11­12­1) : 45,00 .
Quarté+ Régional pour 1,30 : Ordre(11­12­1­6) : 417,17 ­Désordre60,32 ­Bonus(11­12­1) : 15,08 .
2sur4 pour 3 : Gt : (11­12­1­6) : 6,00 .
Multi pour 3 : Gagnant en 4(11­12­1­6) : 157,50 ­ En 5: 31,50 ­ En 6: 10,50 ­ En 7: 4,50 .
7° COURSE (Tous couru)
1. 11 Jiosco
2. 1 Ship Rock
3. 3 Fast Charlie
4. 10 Enverse
(C. Soumillon)
(F. Veron)
(M. Guyon)
(S. Maillot)
Rapports pour 1 : Simples : Gt : (11) : 5,90 ­ Pl : (11) : 2,10 ­ Pl : (1) : 2,80 ­ Pl : (3) : 1,70 .
Couplé : Gt : (11­1) : 31,40 ­ Pl : (11­1) : 9,90 ­ Pl : (11­
3) : 4,30 ­ Pl : (1­3) : 6,80 .
Couplé Ordre : Gt : (11­1) : 40,60 .
Trio : Gt : (11­1­3) : 32,50 .
2sur4 pour 3 : Gt : (11­1­3­10) : 8,70 .
Multi pour 3 : Gagnant en 4(11­1­3­10) : 220,50 ­ En 5: 44,10 ­ En 6: 14,70 ­ En 7: 6,30 .
8° COURSE (Tous couru)
1. 3 Ali Spirit
2. 1 Eternal Army
3. 10 Miracle des Aigles
4. 9 Alfieri
5. 11 Diabolo James
(T. Piccone)
(L. Delozier)
(Ronan Thomas)
(M. Guyon)
(M. Forest)
Rapports pour 1 : Simples : Gt : (3) : 16,70 ­ Pl : (3) : 5,10 ­ Pl : (1) : 2,90 ­ Pl : (10) : 2,30 .
Couplé : Gt : (3­1) : 65,30 ­ Pl : (3­1) : 22,30 ­ Pl : (3­
10) : 17,20 ­ Pl : (1­10) : 10,10 .
Couplé Ordre : Gt : (3­1) : 186,30 .
Trio : Gt : (3­1­10) : 85,00 .
2sur4 pour 3 : Gt : (3­1­10­9) : 30,30 .
Multi pour 3 : Gagnant en 4(3­1­10­9) : 1.197,00 ­ En 5: 239,40 ­ En 6: 79,80 ­ En 7: 34,20 .
Pick 5 pour 1 : Gt : (3­1­10­9­11) : 2.575,30 ­ 32 mises gagnantes.
23
23 VOYAGES
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
À la recherche des perroquets...
Sur l’Indian River
Au nord de la Dominique, les forêts pluviales
du Morne Diablotin National Park abritent
une riche faune avicole. Ici s’observent
les deux espèces de perroquets : le Jaco
aux tonalités vert pistache et le rare Sisserou
(300 spécimens) à la robe pourpre et verte.
Le parc héberge aussi quantité de colibris et
il n’est pas exclu d’y croiser un boa constrictor…
Court fleuve se jetant dans la mer
des Caraïbes à Portsmouth, au nord-ouest
de l’île, l’Indian River fait pénétrer
au cœur de la forêt humide. Dans ces
paysages de mangrove, hérons, crabes
et iguanes ont élu domicile. Là, furent
également tournées des scènes de « Pirates
des Caraïbes 2 » avec Johnny Depp.
Saint-Martin
Guadeloupe
Dominique
Martinique
Le trek en forêt est l’un des loisirs favoris des touristes. Ici, sur
l’itinéraire du Waitukubuli National Trail, qui traverse l’île du Sud au
Nord en 14 étapes.
CARNET DE ROUTE
Adresses et sites utiles
Photos Philippe Bourget
authentique-dominique. com : le site du tourisme sur l’île.
kalinagoterritory. com : site de la communauté Kalinago.
Y aller
Dominique
L’île qui veut se faire un nom
Entre la Martinique et la Guadeloupe, ce petit pays dispose
d’avantages majeurs : une nature 100 % sauvage et une culture
marquée par la présence des derniers Indiens caraïbes. Découverte.
Philippe Bourget
La route entre l’aéroport et la capitale Roseau ne
laisse planer aucun doute : la géographie de la
Dominique est tourmentée, hérissée de montagnes luxuriantes entaillées de routes tordues.
À la différence d’autres îles des Caraïbes, elle
semble avoir conservé les attributs de sa virginité.
Exemples ? Au cœur des hauts-reliefs, un court
sentier en forêt conduit à Emerald Pool, une cascade et un bassin dignes d’une publicité pour
savon exotique. Au sud, Morne Trois Pitons National Park (classé à l’Unesco) regorge de paysages
vierges : le Freshwater Lake, Titou Gorge, les
chutes de Trafalgar… Partout, les arbres ruissellent, les lianes s’emmêlent, les plantes
exultent. Quitte à être mouillé, autant s’immerger ! C’est ce que font les visiteurs à Wotten
Waven, bains sulfureux naturels nichés au bord
d’une rivière, près de Roseau : un spa à l’air libre
- il en existe d’autres - accessible pour une somme
modique.
Plongée et randonnée
La faune est aussi prodigue. En plus des perroquets et des colibris (lire ci-dessus), la mer recèle
une riche vie animale. Si les coraux n’ont pas la
beauté éclatante de l’océan Indien, les poissons
multicolores, eux, sont au rendez-vous. À voir en
snorkelling ou en bouteilles, dans la mer des
Caraïbes (champagnereef.com). Surtout, l’île est
un sanctuaire pour les baleines. Avec ses hauts
fonds, la côte ouest abrite des cétacés qui - parfois - se montrent à la surface. Des excursions en
catamaran permettent de les observer (anchoragehotel.dm/whalewatching - 69 US $). Côté Atlantique, les tortues de mer pondent sur la plage de
Rosalie Bay. De mars à août, des sorties nocturnes
sont organisées. À ceux qui souhaitent des activités plus intenses, la Dominique a un atout dans sa
manche : le Waitukubuli National Trail. Cette
piste à cheval sur l’arête dorsale de l’île se décline
en 14 étapes, scandée par des nuits en campings
ou en guest-houses. Des tronçons sont praticables
en solo mais mieux vaut partir avec un guide. Les
rivières, elles, se prêtent à l’exploration : en
kayak ou en canyoning pour les plus impétueuses,
en barque pour les plus placides. C’est le cas de
l’Indian River (lire ci-dessus). Quant aux plages,
« oubliez-les » : étroites et à sable noir, sur cette
île très escarpée, elles n’équivalent pas celles de
Guadeloupe et de Martinique.
Cases colorées, bananiers
Mieux vaut s’attacher à la culture. Colonisée par
Christophe Colomb, l’île abrite le dernier peuple
natif des Caraïbes, les Kalinagos (lire ci-contre). Et
son Histoire nous rapproche de la France. Descendante d’esclaves africains, la population a connu
trois périodes d’occupation française, entre le
XVIIe et le XIXe siècle. Après d’âpres batailles, dont
témoignent Fort Young à Roseau et Fort Shirley à
Portsmouth, les Anglais en héritent en 1814. L’anglophone Dominique, indépendante en 1978,
appartient depuis au Commonwealth.
Une autre culture s’est développée : le rastafarisme. 2.000 « activistes » vivent d’agriculture
dans les « hauts », comme à Zion Valley, ouverte
aux visiteurs. Love and peace ! Piste conseillée,
aussi : le tour de l’île en voiture, à la rencontre
des villages aux cases colorées, des petits ports de
pêche et des champs de bananiers. Quant à la cuisine, elle est exquise, grâce aux poissons et aux
légumes tropicaux. Destination intimiste, la Dominique est recommandée aux adeptes de slow life.
Les Kalinagos
C’est une surprise :
la Dominique abrite
le dernier peuple « natif »
des Caraïbes, soit
3.000 personnes groupées
dans un territoire réservé,
sur la côte est. Aux Indiens
natifs, présents depuis
toujours, se sont ajoutés
des survivants caraïbes,
déportés d’autres îles
par les colons européens.
Les Kalinagos possèdent
leur Conseil et élisent un
représentant au parlement
dominiquais. Vivant
d’artisanat et d’agriculture,
ils dépendent des subsides
de l’État et d’ONG
et ne sont pas à l’abri
de l’acculturation.
« Nous subissons
l’influence américaine.
Conserver nos traditions
est un challenge »,
reconnaît Auguste Reny
(photo), membre du
Conseil. Une histoire
passionnante à découvrir
au centre d’interprétation
kalinago de Salybia.
Retrouvez
le diaporama
sur letelegramme.fr
Pas de vol direct.
Vols AF ou Air Caraïbes Paris CDG-Saint-Martin puis vol Air
Antilles/Winair, à partir de 690 € A/R.
Vol Air Caraïbes Paris Orly-Martinique puis vol Air Antilles/Winair,
à partir de 574 € A/R.
Vols aussi vers Saint-Martin ou la Martinique et retour depuis
la Guadeloupe avec AF, Air Caraïbes et Corsair.
airfrance.fr ; aircaraibes.com ; corsair.com, airantilles.com
Meilleure saison : de décembre à mars.
Formalités : passeport. Monnaie : l’East Dollar Caribéen (EC $).
1 EC $ = 0,30 €. Taxe de sortie (à payer à l’aéroport) : 59 EC $.
Se loger
- Fort Young Hotel. Dans la capitale Roseau, un hôtel historique de
bord de mer, ancien fort militaire construit par les Anglais au
XVIIe siècle. Atmosphère coloniale old fashion. Les chambres sont
d’un confort ancien mais l’atmosphère est agréable.
À partir de 127 US $ la nuit. fortyounghotel.com
- Citrus Creek Plantation. Sept cottages à Laplaine (côte sud-est),
tenus par le consul honoraire de France, Hervé Nizard. L’homme a
passé vingt ans en Guadeloupe avant de découvrir la Dominique en
2011. Restaurant de produits locaux. À partir de 105 US $ la nuit.
citruscreekplantation.com
- Cocoa Cottages. Tout près des chutes de Trafalgar et à 15 min de Roseau, une guest-house de six chambres-bungalows dans la forêt.
Belle déco artistico-coloniale. Excellente cuisine. À partir de 125 US
$ la nuit. Cours de yoga et sorties canyoning.
cocoacottages.com
Sur place
- Séjour hôtel avec excursions et activités (randonnée, plongée,
canyoning…). Pass visite 12 sites naturels : 12 US $ (valable 1 semaine).
- Séjour mixte hôtel-guesthouses en location de voiture et activités.
- Terres d’Aventure, Allibert (rando), Ultramarina (plongée)… programment l’île.
- La Route des Voyages propose un séjour 7 nuits.
24
24 CULTURES
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
aussi dans une quarantaine de villes dont Brest, prélude
4%
à une année 2017 innovante. Le 31 juillet 1977, Beaubourg
Le jeu vidéo français a enregistré des ventes records en 2016, avec
ouvrait ses portes. Il connaît un succès immédiat. C’est un peu
une augmentation de 4 % selon le Syndicat des éditeurs de logiciels
de cette ferveur populaire qu'espère retrouver son président,
de loisirs. Les logiciels, les jeux sur mobile et les accessoires ont porté
Serge Lasvignes qui a concocté pour mars « Mutation-Création »
la croissance. La simulation de foot Fifa d'Electronic Arts occupe
(perception numérique) et cet automne « Cosmopolis »
la première place avec 1,4 million d'exemplaires vendus, suivi
(collectifs d’artistes indonésiens, pakistanais, colombiens...).
de Pokemon Soleil et Lune (Nintendo) avec 805.390 exemplaires.
Beaubourg fête ses 40 ans
Le Centre Pompidou célèbre ses 40 ans ce week-end à Paris mais
Un animal de compagnie.
DISQUES
Kent
La grande illusion ***
Coup d’œil dans le rétro
« Éparpillé » ici et là, il se demande
ce qu’il ferait « si c’était à refaire »
avant que ne sonne « L’heure des
adieux ».
Sans nostalgie, Kent jette un coup
d’œil dans le rétro, une carrière
débutée avec « Pin-up blonde » voilà presque 40 ans, et dont il livre un
instantané touchant.
Kent aime la vie. Il la chante avec
justesse dans « Un revenant », évocation joliment orchestrée de cette
sombre soirée de novembre.
Avec une pointe de mélancolie, il
raconte l’après, la vie de l’autre
La Féline. Triomphe
côté du miroir…
Tintin et Éluard
Piano, cuivres, chœur (« La dérive
des sentiments ») habillent une
voix qui porte avec élégance les
émotions.
Cette grande illusion c’est aussi,
pour celui qui aime les mots et la
bande dessinée, celle de mêler Tintin et la poésie d’Éluard dans « Les
oranges blues », superbe morceau
d’un auteur qui signe là un
chouette album.
At(h)ome/
Wagram
sur l’eau ».
L’écriture est plus littéraire mais le
chant toujours chaleureux.
La Féline sert une pop plus libérée,
évidente sur « Séparés », fougueuse sur « Samara », lumineuse
sur « Giani » au final ardent.
« Triomphe » est un disque envoûtant qui n’usurpe pas son nom.
S.G.
Pop fougueuse, lumineuse
Agnes Gayraud interroge la place de
l’homme dans l’obsédant « Comité
rouge », raconte un Tokyo imaginaire dans « La femme du kiosque
* Moyen
** Bien *** Excellent
C’est dire si, trois ans après « Cher
trésor » avec Gérard Jugnot, on
attendait avec impatience le retour
de cet as de la comédie populaire
avec « Un animal de compagnie ».
La sauce ne prend pas
Stéphane Guihéneuf
***
Agnes Gayraud a dit adieu à l’enfance dans un premier album épuré. Elle revient triomphante avec
une collection de chansons pop qui
caressent l’oreille. Et s’ouvrent sur
le monde.
On la découvre sauvageonne traquée dans une forêt embrumée
dans « Senga », titre accrocheur où
elle rompt clairement avec ses climats froids. La palette musicale
s’est élargie (les cuivres sur « Le
Royaume », les nappes synthétiques de « Trophée »).
Stéphane Freiss a beau se démener, la pièce de Francis Veber tourne en rond.
Kwaidan/
K7
**** Exceptionnel
Hélas, on rit peu à cette pièce dont
l’intrigue originale ne tient pas ses
promesses, enserrée dans une
mécanique comique prévisible et
qui gomme toute émotion. Pourtant, les comédiens, Stéphane
Freiss en tête, font le maximum
pour incarner leur personnage.
Mais la sauce ne prend pas parce
qu’ils sont caricaturaux, stéréotypés. La mise en scène est statique,
réduite à des entrées et à des sorties dans un même lieu, loin des claquements de portes et des quiproquos à la Feydeau. Bref, on a l’impression désagréable d’une pièce
« bâclée », d’un raccourci de vie
qui n’échappe pas à un certain
conformisme.
La vedette de « Un animal de compagnie » est un poisson rouge qui
tourne dans son bocal et auquel
Gérard Jugnot prête sa voix et ses
remarques amusées sur les pauvres
humains qui s’ébattent autour de
lui. L’idée est amusante sur le
papier mais stérile sur scène, dans
le déroulement de l’intrigue. Un
chien, un chat, un hamster
auraient sans doute mieux fait l’affaire.
En fait, Christine, décoratrice de
son métier, mariée depuis vingt ans
à Henri, journaliste politique, rêvait
d’un Yorkshire, compagnon idéal
pour pallier l’absence d’enfant
dans leur couple. Mais son mari
débarque un beau jour dans leur
appartement avec un poisson rouge
dans son bocal et l’installe dans le
salon.
Évidemment, la dispute éclate aussitôt. Christine ne décolère pas, veut
qu’il jette ce poisson dans les toilettes, menace de divorcer, de rappeler un ancien flirt pour se venger.
D’ailleurs, le voici qui apparaît, cari-
Hôtel des deux mondes au Rive Gauche
Le décor d’abord : un lobby d’hôtel
ultramoderne, d’un blanc immaculé, avec des banquettes basses et un
ascenseur bruyant qui mène de la
terre au ciel et vice-versa, encadré
par un couple muet aux allures
d’ange.
Les personnages ensuite : sans
doute des pensionnaires qui
ignorent leurs dates d’arrivée et de
départ. Il y a un président de société
arrogant, une femme de ménage
martyrisée par la vie, un mage foutraque, un accidenté de la route
amnésique, une jeune fille en rémission et une mystérieuse doctoresse.
On est vite intrigués par cette situation étrange qu’Eric Emmanuel
Schmitt a l’art d’installer. Où
sommes-nous ? Dans une sorte d’antichambre où chacun fait le bilan de
sa vie et attend un hypothétique verdict. Nouveau départ ou fin de partie ? Mort ou renaissance ? On
oscille sans cesse entre rêve et réalité, la comédie et le suspense, la philosophie et la métaphysique.
Depuis « Le visiteur », c’est la
marque d’Eric Emmanuel Schmitt
qui, parfois, a le tort d’en rajouter,
de faire long dans les dialogues, de
verser dans les sentimentalismes.
C’est le cas ici. La thèse tue le
théâtre. On finit par se lasser de ces
variations sur le sens et le mystère
de la vie et de l’amour même si les
comédiens, Davy Sardou, Jean-Paul
Farré, Noémie Elbaz, Michèle Garcia, Jean-Jacques Moreau et Odile
Cohen incarnent bien leurs personnages.
J.-L.W.
QQ
Photo Fabienne Rappeneau
Cela fait un paquet d’années qu’il a
délaissé son monoplan pour changer d’histoire. Pas fatigué, Kent
revient avec « La grande illusion »,
un album en forme de long-métrage dans lequel l’homme de mars
semble dresser un bilan de ces
années écoulées.
Francis Veber,
plus qu’un nom,
un champion du
box-office au cinéma
(« Le grand blond avec
une chaussure noire »,
« L’emmerdeur »,
« La chèvre ») et
un auteur de théâtre
à succès dont le plus
grand titre de gloire
reste « Le dîner
de cons ».
Photos MaxPPP/ Le Parisien / Frédéric Dugit / DR
Photo Frank Loriou
Jean Luc Wachthausen
Théâtre Rive Gauche, 6, rue de la Gaïté
75014. Du mardi au samedi, 21 h,
dimanche à 15 h. 01.43.35.32.31.
www.theatre-rive-gauche.com
25
CULTURES 25
Dimanche 5 février 2017
MX152186
Le Télégramme
Des timbres David Bowie
Le « Royal Mail » britannique mettra en vente
des timbres représentant David Bowie à partir
Rencontre avec Daniel Pennac au
café de la librairie Dialogues le
mercredi 8 février, à 18 h.
du 17 mars, dans le but de « rendre hommage à l’une
des figures musicales et culturelles les plus
importantes de tous les temps ».
Il nous présentera son roman «Le
cas Malaussène. Vol. 1, Ils m’ont
menti» (éd. Gallimard), dans
lequel on retrouve toute la tribu
Malaussène vingt ans après.
La série comprendra six pochettes d'albums et quatre
photos de prestations live de l’artiste, disparu le
10 janvier 2016.
MULTIMÉDIA
Lire
Sophie Guillerm
Douarnenez. Voilà où échoue Sean,
17 ans, après la séparation de ses
parents. Entre Londres où il vivait
avant et la petite ville bretonne, le
changement est de taille. Il est inscrit
au lycée Saint-Hilaire, celui que fréquentent les fils d’ouvriers. La routine de son quotidien sans surprise
bascule le jour où un incendie ravage
le lycée Balzac. Les élèves, fils et
filles de patrons, sont relogés pour
terminer l’année scolaire dans le
lycée de Sean. C’est le choc des éducations et des cultures !
Bayam. Nouvelle appli
ludo-éducative
cature du « loser » total, vieux garçon, falot et malheureux en amour.
Suivront dans la foulée un milliardaire russe et une call-girl caucasienne…
Tout comme le poisson
rouge…
Témoin de tout ce remue-ménage,
le poisson rouge, que l’on a baptisé
« Pignon », héros vebérien par
excellence, n’en revient pas et nous
livre par-ci par-là quelques
réflexions désabusées. On sourit à
peine parce que la situation ne
décolle pas, certaines répliques
tombent à plat et les effets téléphonés affaiblissent les ressorts du
comique. Risible mais pas drôle. On
est loin du culot, des outrances, de
la connerie sans limites du « Dîner
de cons » et du Pignon immortalisé
par Jacques Villeret.
Lorsque le rideau tombe, on applaudit mollement, frustré par cet « Animal de compagnie » qui, pendant
quatre-vingt-dix longues minutes,
n’a pas arrêté de tourner en rond
dans son bocal.
« Un animal de compagnie »,
Théâtre des Nouveautés
24, bd Poissonnière 75009 Paris.
Du mardi au samedi, 21 h, samedi,
16 h 30 et 21 h, dimanche, 16 h.
01.47.70.52.76.
Notre sélection
Ados. Irrésistible lutte des classes Q Q Q Q
Visuel DR Bayard
Juste risible
Q
Gallimard
En matière d’apprentissage
et de loisirs pour enfants,
les écrans ne remplacent pas
les livres, les jeux ou
les sorties bien sûr. Mais
ils peuvent parfaitement les
complémenter... à condition
d’avoir du contenu de
qualité. C’est le cas avec
Bayam, une appli interactive
des éditeurs Bayard et Milan
qui leur réserve un bel
espace de créativité, de jeu
et de découverte. Avantages :
la plateforme évolue en
fonction de l’âge (3-5, 6-8
et 9-11 ans), des goûts (via
la création d’un profil) ou
de l’actualité. Contes, ateliers
créatifs, séries (Petit Ours
Brun, Tom-Tom & Nana,
Tintin...), tutos (bricolage,
yoga), documentaires...
À chaque jour ses surprises
et plus encore le mercredi !
Le site est sécurisé, garanti
sans publicité et doté d’un
chronomètre qui permet de
paramétrer le temps de jeu.
Téléchargeable sur tablette,
ordinateur et smartphone
via Google Play ou l’App Store.
5,99 ¤/mois (un mois d’essai
gratuit). bayam.tv/fr/
Comédie à l’anglaise
Alors quand Sean flashe sur la jolie
Camille d’Arincourt, ce n’est pas du
goût de trois fils à papa. Insultes, provocations, humiliations… L’ado ne
veut pas se laisser rabaisser. Avec ses
meilleurs copains, il lance sur un
coup de tête un pari insensé : défier
sur leur terrain les « fils de » sur trois
épreuves sportives : aviron, équitation et natation… Alors que le challenge semble perdu d’avance pour
l’équipe autoproclamée des « Lucky
losers », le combat de Sean pour
laver son honneur va prendre une
autre tournure. Son défi de potache
commence à faire boule de neige sur
les réseaux sociaux et dans la presse,
au moment même où la ville s’embrase sur fond de plans de licenciements dans les entreprises locales…
Cette « social comedy » à l’anglaise
au rythme enlevé est racontée avec
beaucoup de spontanéité, à l’image
de Sean, « héros » malgré lui… Cet
ado intègre, épris de respect et
d’équité devient symbole de la lutte
des classes d’une ville entière sur
fond d’amours adolescentes et d’amitié indéfectible.
Sur un scénario drôle, très actuel, ce
roman à l’optimisme contagieux
nous tient en haleine jusqu’à la dernière page.
Lucky losers
Laurent
Malot,
Albin Michel,
304 p.
dès 13 ans,
13,50 €.
BD. Spirou. Le maître des hosties noires
Voici la suite et fin de « La
femme-léopard », le tome II du
Spirou de Schwartz et Yann.
Spirou et Fantasio sont au Congo
belge pour rapporter le fétiche à
la tribu des femmes-léopards. Ils
vont, chemin faisant, rencontrer
des personnages hauts en couleur : des savants atomistes, une
reporter très sexy, un missionnaire liégeois, un président qui
veut atomiser Bruxelles, des animaux étranges… Bref, c’est un
voyage très mouvementé qui
attend nos héros. Une plongée
LA SÉLECTION DE
QQQQ
pleine de nostalgie dans ce qui
constituait la « 10e province »
belge.
Yann,
Schwartz,
Dupuis,
14,50 ¤.
Album. Vermeer, la fabrique de la gloire Q Q Q Q
MX152183
EXPOSITION
Trésors de la fin du Moyen Âge
L’exposition « Trésors de la fin du
Moyen Âge » au Musée départemental breton à Quimper fera date par la
diversité des approches d’une
culture en pleine transition autour
de 1500 et la correspondance des
« trésors » du Musée national de Cluny avec les richesses bretonnes. Le
Musée breton a voulu trouver des
correspondances entre les œuvres
locales et les trésors prêtés. Sont
donc réunies des pièces d’orfèvrerie
dispersées dans les églises bretonnes : un calice de Guengat à côté
d’un coffret à bijoux de Cluny… Une
séquence est consacrée à l’idéal féminin, une autre au cadre de vie quotidien et enfin dans la dernière salle
PAX ET
LE PETIT SOLDAT
Sara Pennypacker
Gallimard Jeunesse
13,90 €
À partir de 9 ans
des livres exceptionnels comme le
manuscrit des commémorations de
la mort d’Anne de Bretagne.
Du 11 février au 14 mai, tous les jours
sauf le lundi, le dimanche matin
et les fériés. 5 €. Gratuit le week-end.
Le père de Peter s’engage dans l’armée
et le garçon sera accueilli par son grandpère. Mais pour cela, Peter doit abandonner Pax, son renard apprivoisé. Un
peu plus tard, rongé par l’inquiétude,
Peter va tout faire pour retrouver Pax...
Quel est le véritable prix de la guerre ?
Cela en vaut-il jamais la peine ? De quoi
discuter avec nos enfants longtemps.
www.librairiedialogues.fr
Considéré à son époque comme un
peintre novateur, Johannes Vermeer
ou - de son vrai nom - Jan Van der
Meer aura été très peu productif, avec
seulement 37 tableaux authentifiés en
vingt ans. Né en 1632 à Delft, il y
mourra 45 ans plus tard, ce qui fait de
lui un peintre « de province » rapidement oublié après sa mort. Il faudra
attendre le XIXe siècle pour que son
talent soit reconnu, grâce aux impressionnistes et écrivains, tel Marcel
Proust. Dès lors, sa notoriété va grandissante et il va vite rejoindre Rembrandt au pinacle des peintres néerlandais. Les quelques dizaines de
tableaux qui lui sont attribués font
aussi que sa cote monte en flèche.
Spécialiste de la peinture flamande,
hollandaise et britannique, Jan Blanc
considère la brève carrière de Vermeer
non pas du point de vue de l’artiste
avant-gardiste qu’il fut mais en étudiant la manière dont il a minutieuse-
ment cherché à construire sa célébrité
et sa gloire. Ainsi l’auteur analyse les
tableaux de Vermeer dont le mondialement connu « Jeune fille à la perle »
ou encore le célébrissime « La Laitière ». Dans ce gros et très beau livrecoffret de 384 pages et 325 illustrations, l’auteur décortique l’œuvre et
pose un autre regard sur ce peintre de
la lumière, de l’intérieur et des scènes
de la vie domestique, nous révélant
un Johannes Vermeer moderniste,
novateur. Superbe !
Jean-Claude Pry
Jan Blanc
Citadelles
& Mazenod,
189 ¤.
26
26 SAVOIR
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Hector, l’orage devenu
la star du climat
Photo Stéphane Jézéquel
Les climatologues
se passionnent pour
un monstrueux orage
qui, chaque jour, éclate
au large de l’Australie
et serait une des clés
de la machinerie
climatique.
Explications.
ÉNERGIE
Un nouveau design double la puissance
des éoliennes en mer
Les éoliennes flottantes reposant
sur des bouées présentaient déjà
plusieurs avantages par rapport à
leurs analogues off-shore, ancrées
en mer : leur structure peut être
construite au port, ce qui réduit les
coûts, et elles fonctionnent aussi
dans les zones où l’eau est plus profonde, et les vents plus puissants.
Mais les modèles actuels se
dégradent trop rapidement.
« Le mât est une pièce faible qui,
soumise aux vibrations, fatigue
vite. Notre idée est donc de le remplacer par une structure plus rigide,
composée de trois ou quatre
pieds », explique Marc Guyot, de la
compagnie bretonne Eolink.
Ce type d’éolienne pourrait ainsi
atteindre une puissance de 12 MW,
contre 6 à 8 MW pour une centrale
flottante classique.
« Hector », ce prénom qui claque
comme un coup de tonnerre,
désigne un orage monumental se
développant presque chaque jour
au-dessus des îles Tiwi, au sud de
l’archipel indonésien - spécialement en période de pré-mousson,
c’est-à-dire entre novembre et
décembre. Or, Hector attire les
chercheurs du monde entier.
« Il est le seul orage auquel on a
attribué un nom, privilège d’habitude réservé aux ouragans et aux
tempêtes », souffle Jean-Pierre
Chaboureau, physicien au Laboratoire d’aérologie de l’université de
Toulouse.
La puissance de 600.000
réacteurs nucléaires
Photo Alvesgaspar/CC by 3.0
Il faut dire que tous les ingrédients sont ici réunis pour former
un monstre atmosphérique : température de l’air à 30° C, humidité
de 80 %, température de l’eau
supérieure à 28° C, et surtout une
brise de mer aux caractéristiques
idéales pour accumuler les nuages
et alimenter de profonds mouvements de convection. « La structure nuageuse d’Hector est deux
fois plus élevée que l’Everest et se
développe horizontalement sur
une surface comparable à celle de
la Corse, tout en dégageant la puissance équivalente à celle de
600.000 réacteurs nucléaires ! »,
admire Jean-Pierre Chaboureau.
Hector peut contenir une centaine
de millions de tonnes d’eau.
Et comme Hector se produit de
manière répétitive et se forme toujours au même endroit, il constitue depuis vingt ans un véritable
laboratoire naturel pour étudier
les phénomènes atmosphériques
ÉCOLOGIE
Le papillon de nos jardins vole jusqu’en Éthiopie
La belle-dame, probablement le
papillon le plus commun d’Europe,
est un prodige du voyage : deux
chercheurs viennent de révéler
qu’il accomplit une migration
défiant l’entendement. Non seulement il forme, à l’automne, des
vols pour traverser la Méditerra-
née et gagner le Maghreb - ce qui
est déjà un bel exploit… Mais il
franchit ensuite les 4.000 m d’altitude de l’Atlas, puis encore des
centaines de kilomètres brûlants
de Sahara… jusqu’aux hauts plateaux éthiopiens. Un périple de
4.000 km !
OTO-RHINOLOGIE
violents. Cependant, les chercheurs se succèdent autour de
lui… sans jamais oser pénétrer à
l’intérieur de la bête. « Un avion
qui traverserait le cœur de cet
orage serait probablement disloqué par les turbulences ! avertit
Thibaut Dauhut, qui vient d’achever une thèse sur le sujet. On
envoie des avions équipés d’instruments de mesure à la périphérie et
seulement une fois qu’Hector a
délivré le maximum de sa puissance. »
Très fragiles, les ballons-sondes
sont aussi utilisés avec parcimonie. Les scientifiques préfèrent
s’appuyer sur les données du
radar météo installé à Darwin.
Mais comme ses signaux sont atténués par la masse nuageuse, il
faut s’en remettre à des simulations numériques pour deviner la
structure du cœur de l’orage. Le
seul moyen d’observer directement les plus intenses bourgeonnements d’Hector est de faire
appel à Geophysica, un ancien
avion espion russe reconverti en
appareil de recherche, capable de
voler à près de 20 km d’altitude, à
l’abri des turbulences, de la grêle
ou de la foudre.
Cette débauche de moyens
dépasse la simple fascination pour
les grandes forces de la nature. En
fait, de lourds soupçons pèsent sur
ces super-orages tropicaux, accusés de pénétrer la stratosphère à
plus de 17 km d’altitude pour en
modifier la composition. Au risque
de jouer sur le climat mondial ! La
teneur en vapeur d’eau dans la
stratosphère a en effet augmenté
jusqu’à la fin des années 1990,
avant de diminuer de 10 % durant
Numéro de février en vente.
www.science-et-vie.com
Photo DR
Attali, directeur médical de Sensorion, la société qui développe la
molécule, Sens-111 ne provoque
pas de somnolence et agit spécifiquement sur l’oreille interne, responsable des vertiges, en modulant
son activité ».
En France, les problèmes d’équilibre touchent une personne sur
sept ; chez les personnes âgées, ils
multiplient par douze le risque de
chute.
Partenariat réalisé avec
Science&Vie
la décennie 2000. De mystérieuses
variations qui peuvent influer lourdement sur l’effet de serre…
3.000 tonnes de vapeur
d’eau par épisode
Or, les récentes simulations numériques montrent que certains courants qui agitent Hector parviennent en effet à atteindre
19 km d’altitude. Hector injecterait ainsi dans la stratosphère
3.000 tonnes de vapeur d’eau par
épisode ! Or, environ 130 orages
par jour dans le monde atteignent
la stratosphère… Des intrusions
répétitives et brutales qui
concernent aussi tous les polluants de la basse atmosphère :
molécules bromées, chlorées, soufrées, etc.
Mais Hector intéresse aussi la communauté aéronautique. « Au voisinage des champignons de convection, on trouve des zones à très
forte concentration de microcristaux de glace, que les radars
embarqués sur les avions de ligne
peinent à détecter », signale
Julien Delanoë, chercheur au Laboratoire atmosphère, milieux,
observations spatiales. Or, ces
grains de 40 micromètres peuvent
colmater les sondes de mesure de
vitesse et de température des aéronefs, voire s’infiltrer dans les réacteurs et les étouffer. Boeing a
répertorié une centaine d’incidents depuis 1990 liés à ce phénomène. Et souvenez-vous du crash
du vol Rio-Paris, en 2009, en plein
orage… Airbus n’a donc pas hésité
à envoyer, début 2016, un A340 sans passager - flirter avec Hector
pour tester de nouveaux moyens
de détection…
Comment la mouche se pose-t-elle au plafond ?
Un remède aux vertiges est testé
Les premiers résultats d’un essai clinique ont montré qu’un antihistaminique, appelé Sens-111 et administré par voie orale, diminuait à la
fois la durée et le délai d’apparition
de vertiges induits chez des volontaires sains.
Chez la souris, ce traitement s’était
révélé plus efficace que deux médicaments classiques (méclizine et
méthylprednisolone). Et « contrairement à ces derniers, précise Pierre
Photo montage/© T. Dauhut/La/Omp/Univeristé Toulouse/CNRS
Vincent Nouyrigat
Ce sont les clichés de l’insecte en
plein vol pris il y a une quarantaine
d’années par Stephen Dalton, photographe britannique, qui ont permis de lever le voile sur ce mystérieux et banal mouvement - car il
faut bien que la mouche se
retourne pour s’accrocher au plafond. « En plein vol, la mouche
étend ses pattes antérieures vers le
haut et les agrippe au plafond.
Ensuite, elle bascule le reste de son
corps vers l’avant et accroche ses
pattes postérieures. Tout cela en
quelques centièmes de seconde »,
décrit Nicolas Franceschini, directeur de recherche CNRS à l’Institut
des sciences du mouvement.
Si la mouche est capable de réaliser
de telles acrobaties, c’est d’abord
grâce à une spécificité anatomique
des diptères ?: « À leur unique
paire d’ailes s’ajoute un balancier
en partie postérieure », précise
Christophe Daugeron, entomologiste au Muséum national d’Histoire naturelle. Un organe indispensable à la stabilité et l’orientation
du vol. Et ensuite, grâce à ses
pattes collantes : elles sont dotées
de griffes ainsi que de petites
pelotes, les pulvilles, à l’extraordinaire pouvoir adhésif. « Les pulvilles contiennent des poils microscopiques : ce sont des soies qui
sécrètent un liquide visqueux », précise Christophe Daugeron. Autrement dit, une colle repositionnable
à volonté !
27
27 LES JEUX DU DIMANCHE
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Film mystère
Quiz
Reconstituez le titre du film dans lequel cette vedette apparaît grâce aux lettres situées dans les cases numerotées.
1
2
BEUGLER
3
4
b
5
7
b
b
FÉLIN
DES NEIGES
DROGUE
LAXATIVE
POTAGE
ONCTUEUX
TÊTE
D’ÉCUREUIL
d
d
d
ESTONIENS
GOUJATERIE
a
USER DE SON
INFLUENCE
IL FINANCE
UN PROJET
6
LICENCIER
b
GRANDE
VOIX
LIEU
DE DÉLICES
b
LONGUE
PÉRIODE
d
d
c
4
a
c
CONDUIT
METTENT
DE CÔTÉ
c
SOMMAIRE
MÉTAL
PRÉCIEUX
PLUTÔT
FRANC
d
c
6
a
IL NOUS EST
PROCHE
d
c
SOLUTION
© EPP.
a
b
DETTES
ENVERS
L’ÉTAT
SONGER
a
NUAGEUX
b
CAMBRIOLAGES
APERÇUES
AUSSI
d
b
b
ANALYSES
d
c
5
C A N E
c
À MOITIÉ
d
LETTRE
GRECQUE
POTS
DE TERRE
APPORTES
À MANGER
c
S’ARRÊTER
LÀ
c d
1
c
a
PRONOM
RÉFLÉCHI
MAMELLE
c
Chiffres & lettres
Solutions des jeux
8. Quel est l’ancien nom des
îles Kerguelen ?
H - Les îles de la Loyauté.
U - Les îles de la Société.
T - Les îles de la Désolation.
Deux jeux en un... et seulement deux minutes pour trouver
les bonnes réponses !
1- Retrouvez un mot de neuf lettres.
2- Arrivez au bon compte en combinant tous les chiffres.
T
E
I
S
N
E
T
N
I
1 min
14
15
3
12
13
5
Mots en grille : LOVECRAFT
Quiz : CLIPPERTON
Film mystère : PLATOON
M
V I
N
C U
T
S E
C
G R
I
M E
R
R
E
V
E
R
O
N
C
E
D
E
B
E
T
S
E
S
T
E
S
V
E
V O L T
U L E U
E S
D
S
P E
P I S
V
C
S I E R
E R C E
N E
M
E R V E
S
E T E
D E R
E N E
N T
O R
C R U
D
A M I
E M
C L E
O N
A N T
X
A
E M I
R I R
S E
Chiffres
& lettres :
intensité
12 x 14 = 168
13 x 15 = 195
168 + 195 =
363
363 / 3 = 121
121 x 5 = 605
Les jeux de l’écrit et du web
GRATUIT POUR LES ABONNÉS 7J/7
Rendez-vous sur
letelegramme.fr
pour activer votre accès
9. Quelle est la principale
ressource de la NouvelleCalédonie ?
O - Le nickel.
C - L’or.
L - Le coprah.
10. Qui a peint des scènes de
la vie polynésienne ?
I - Amedeo Modigliani.
N - Paul Gauguin.
E - Camille Pissarro.
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Quand vous aurez rayé tous les mots de la liste, il ne vous restera que
9 lettres pour former le mot mystérieux.
d
7
a
3. Quelle île est devenue
un département français en
2011 ?
I - Mayotte.
N - Saint-Barthélemy.
A - La Réunion.
Mots en grille - Auteurs du XXe siècle
DÉPOSAS
PRODUITS
DE VIGNES
7. Comment appelle-t-on les
blancs natifs de la Martinique
et de la Guadeloupe ?
V - Les zoreilles.
R - Les békés.
Y - Les métropolitains.
2
ORIENTER
d
c
2. Vue du ciel, la Guadeloupe
ressemble à :
L - Un papillon aux ailes
déployées.
I - Un fer à cheval.
E - Une feuille d’érable.
1
ESPION DE
LOUIS XV
DÉTERMINANT
6. Où se trouve l’ancien bagne
de Saint-Laurent-du-Maroni ?
E - En Guyane.
I - A Tahiti.
A - En Nouvelle-Calédonie.
5. A La Réunion, qu’est-ce
qu’une bringelle ?
J - Une crevette.
O - Un bonbon au miel.
P - Une aubergine.
3
ÉTAT-MAJOR
1. Qui a découvert la
Martinique en 1502 ?
V - Amerigo Vespucci.
C - Christophe Colomb.
S - Hernán Cortés.
4. De quand date l’abolition de
l’esclavage dans les Antilles
françaises ?
M - 1810.
P - 1848.
G - 1899.
GROSSE
TÊTE
a
LAPS
DE TEMPS
QUI TOURNE
SUR SOI
Découvrez un atoll inhabitéde l’océan Pacifique. Inscrivez la lettre
correspondant à la bonne réponse dans la case portant le numéro de
la question.
1 min
S
T
Z W E
G A
L
L O D D E
L O
R E
I
I
A O
I
T
S R
E
L
L O S O A
C R Y N
L
R R B
V
I
O S
S N
H A M D O V O A
Y
E
V
S
E D D
I
K O O
A
N R U O T
I
T G E
E
I
U C D S W E
O O E
A
L
R R S
N N N
L
E
A
T C E
I
L G
P O
I
V
R
Y
L
L
A
E U P
U E
V
S M O O A
G T
N O T
E
T
K
P
E
Y R
ARAGON
ARON
AYMÉ
BOULLE
BOURIN
BRETON
CAPELLE
CAPOTE
CÉLINE
CHAR
COLETTE
CRICHTON
CRONIN
E
I
N
I
M E N O N M
A D R A N E
R O
I
J
F
L
O C O T
E D A R
E
L
A R
T
I
V O R O G L
E
L O R R
E
D K N W E
R
I
A
I
E
E
R O U A C G E N
L
N H
E
L
E C
F
R B C
C
I
DÉON
DOLTO
DORIN
D’ORMESSON
DOSSI
DRUON
GALLO
GIDE
GIONO
GREENE
JARDIN
KEROUAC
KESSEL
T
T
I
E N
LEVY
LONDON
MERLE
MILLER
MODIANO
ORWELL
PÉGUY
PEYREFITTE
POIVRE
D’ARVOR
RENARD
SARTRE
SÉNAC
I
SIMENON
SOLLERS
TOLKIEN
TOLSTOÏ
TOURNIER
TROYAT
VARGAS
VIAN
WEIL
ZWEIG
Le Télégramme Dimanche, journal hebdomadaire d’information.
Société éditrice : Le Télégramme, SAS au capital de 7.573.303 euros.
” La reproduction ou l’utilisation, sous quelque forme que ce soit, de nos articles ou informations, est interdite ”.
Président du conseil d’administration, directeur de la publication, directeur général : Edouard COUDURIER.
Directeur de l’information : Hubert COUDURIER.
Directeur de la rédaction : Marcel QUIVIGER.
Rédacteurs en chef : Samuel PETIT, Olivier CLECH.
Rédacteurs en chef adjoints : Catherine MAGUEUR, Christian DIRER, Alain FELICE, Pascal BODERE.
Secrétaires généraux de la rédaction : Bernard SPARFEL, Gaëdick L’HARIDON.
N° de commission paritaire : 1018 C 78434
Siège social : direction, rédaction, service des ventes, imprimerie, 7, voie d’accès au Port,
BP67243, 29672 Morlaix Cedex, tél. 02.98.62.11.33.
E-mail : telegramme@letelegramme.fr
Publicité commerciale et petites annonces locales :
Viamédia, 10 Quai Armand Considère, CS 92919, 29229 Brest Cedex 2, tél. 02.98.43.22.44,
ainsi qu’au siège social et dans toutes les agences du Télégramme.
Publicité extra-locale et annonces classées :
Régie 366, 75, boulevard Murat, 75016 Paris, tél. 01.80.48.93.33.
Cahier principal, informations générales, régionales, locales, folioté de 1 à 32.
Cahier intérieur sport folioté de 1 à 16.
Origine papier : France.
Taux fibres recyclées : 100 %.
Consommation : 147 kW/t imprimée.
28
28 MÉTÉO / HOROSCOPE
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Instable...
Après quelques
quelques pluies
pluies
Après
résiduelles sous
sous une
une
résiduelles
couverture
nuageuse
couverture nuageuse
encore importante,
importante, le
le
encore
ciel devient
devient plus
plus
ciel
variable partagé
partagé alors
alors
variable
entre
éclaircies
et
entre éclaircies et
nuages. Ces
Ces derniers,
derniers,
nuages.
parfois menaçants
menaçants nous
nous
parfois
délivrent
au
passage
délivrent au passage
quelques bonnes
bonnes
quelques
averses. Levent
vent de
averses.Le
nord-ouest
Nord-Ouest se
se renforce
progressivement le
le
progressivement
matin avec
avec des
desrafales
rafales
matin
de 60
60 àà80
80km/h.
km/h.IlIl
de
s’atténue
en
soirée.
s'atténue en soirée.
Bélier (21.3 - 20.4)
Matin
Mer forte
4
Lannion
11
+6
5
9
Taureau (21.4 - 20.5)
TRAVAIL : Vous avancez à pas de
loup dans le travail, mais ditesvous bien que cela consolide votre
expérience et la rend plus appréciable. AMOUR : Une belle rencontre va marquer cette journée.
Surtout si vous êtes célibataire.
SANTÉ : Bonne.
Dinard
+6
+5
+6
Saint-Brieuc
Brest
4,0 m
11
+5
Rostrenen
Loudéac
+6
Gémeaux (21.5 - 21.6)
+6
+6
Quimper
Rennes
6
+7
11
Lorient
Mer très forte
+7
Vannes
Lundi 6
5
Une nouvelle perturbation nous
accompagne pour cette journée.
Les nombreux nuages finissent
par nous donner des pluies
l'après-midi. Le vent de Sud-Est
puis Sud-Ouest est modéré à
assez fort.
TRAVAIL : Ne sous-estimez pas
l’investissement de vos collègues :
ils s’impliquent beaucoup pour
vous faire plaisir. AMOUR : Vous
avez du mal à faire comprendre à
votre partenaire ce que vous attendez de lui. SANTÉ : Dos à ménager.
Cancer (22.6 - 22.7)
10
5
+8
Situation prévue aujourd'hui à 9 heures
Nantes
Après-midi
Mer forte
5
Mardi 7
TRAVAIL : Vous êtes toujours
d’une rigueur à toute épreuve.
Mais aujourd’hui, vous semblez
avoir un peu baissé les bras.
AMOUR : Pourquoi ne pas profiter de cette journée pour prendre
de bonnes résolutions ? SANTÉ :
Bon équilibre général.
+9
6
Malgré
quelques
averses
possibles, le soleil réussit à avoir
un peu de place. Le vent est
modéré en général d'Ouest à
Sud-Ouest, virant au Nord-Ouest
en cours d'après-midi.
9
Dinard
+8
+8
+9
Saint-Brieuc
Brest
4,0 m
Vierge (23.8 - 22.9)
Pour l'agriculture
11
+8
Rostrenen
10 à 15 mm localement 20 à 25
mm
Loudéac
+7
+9
+8
Quimper
Météo marine
Rennes
6
Situation le dimanche 5 février
à 13 h et évolution.Dépression
993 hPa sur l'ouest de la France
se décalant vers l'est en se
comblant. Anticyclone 1030 hPa
s'étendant du sud-ouest des
Açores
à
l'Espagne,
se
prolongeant par une dorsale sur
le proche atlantique.
Entre Penmarc'h
et le Mont St Michel
Vent de Nord-Ouest 5 à 6 B,
mollissant 4 à 5 B en soirée.Mer
peu agitée à agitée à l'est de
Bréhat, agitée à forte à l'ouest.
Houle d'Ouest de 1 à 4 mètres
d'est en ouest.Bonne visibilité.
Lorient
Mer très forte
+9
Vannes
6
10
6
+9
Situation prévue aujourd'hui à 15 heures
Nantes
3/5
60
0
50
40
LEVER DU SOLEIL
Brest :
20
08 h 41 Brest :
18 h 22
Rennes : 08 h 29 Rennes : 18 h 12
10
20
30
Dimanche 5 Février
Pleines mers Basses mers
Lundi 6 Février
Pleines mers Basses mers
Saint-Malo
Paimpol
Perros-Guirec
Roscoff
L’Aberwrach
Brest
Douarnenez
Audierne
Concarneau
Port-Tudy
Etel
Belle-Ile
Port-Navalo
Coefficients
Matin
00:35
00:28
00:04
--.-11:46
11:22
11:11
10:53
11:13
11:16
11:33
11:22
11:52
054
Matin
01:54
01:46
01:21
00:59
00:29
00:01
--.---.---.-00:03
00:18
00:13
00:45
053
Soir Matin Soir
14:44 08:55 21:36
14:35 08:27 21:08
14:08 07:49 20:31
13:46 07:32 20:13
13:11 07:05 19:46
12:45 06:29 19:08
12:37 06:18 18:58
12:20 06:00 18:42
12:41 06:12 18:46
12:45 06:07 18:42
12:58 06:44 19:17
12:51 06:07 18:40
13:22 06:20 18:56
054
© SHOM - Prédictions de marées calculées par le S.H.O.M. Autorisation de reproduction n° 10/2008 - www.shom.fr
LEVER DE LA LUNE
13 h 15
COUCHER DE LA LUNE
03 h 14
Pleine lune
le 11 février 2017
FÊTE DU JOUR : Agathe
DICTON
DU DU
JOURJOUR
: Si pour
sainte
DICTON
: Silapour
la
Agathe
il pleut, illepleut,
maïs croit
au
Sainte-Agathe
le maïs
mieux.
croît au mieux.
midi ?
Envie de sortir cet aprèsLille
+6
+3
E !!!
U
N
TI
ON
C
A
Ç
I,
D
N
A
L
E
D
IE
R
E
LA GRANDE BRAD
RIER
V
É
F
5
E
H
C
N
A
IM
D
I
U
’H
D
R
U
O
AUJ
IAU SONT OUVERTES.
+9 Cherbourg
+6
+9 Paris
+6
Rennes
Brest :
0
Marées
COUCHER DU SOLEIL
Pontivy : 08 h 34 Pontivy : 18 h 17
Brest :
10
Vendredi et samedi
Soir Matin Soir
13:15 07:32 20:11
13:07 07:06 19:45
12:40 06:30 19:08
12:18 06:13 18:51
--.-- 05:43 18:22
--.-- 05:12 17:49
23:51 05:01 17:38
23:35 04:41 17:22
23:59 04:51 17:26
--.-- 04:50 17:25
--.-- 05:29 18:03
--.-- 04:51 17:23
--.-- 05:06 17:39
+4
Strasbourg -1
+9
+6
+10
+6 Poitiers
+8
+2
Dijon
Lyon +11
+5
S DE LANDIVIS
DE NOMBREUSES BOUTIQUE
+11
+8 Bordeaux
LLECTIONS DE L’HIVER,
PROFITEZ-EN…
PRIX DANS LES CO
TS
TI
PE
S
DE
ET
ES
IR
FA
AF
ES
DE BELL
+11 Toulouse
+7
+14
Marseille +9
+16 Bastia
+10
TRAVAIL : Vous avez affaire à des
personnes peu scrupuleuses qui
ne pensent en aucun cas à votre
intérêt personnel. Méfiez-vous !
AMOUR : Vous regorgez de
bonnes ondes et de bonne humeur. Une chance, car la journée
sera animée ! SANTÉ : Tonus.
Scorpion (23.10 - 21.11)
TRAVAIL : Pas plus excité que
ça à l’idée d’aller travailler, vous
envisagez sérieusement de vous
recycler. AMOUR : En couple,
vous êtes en osmose totale avec
votre partenaire. Solo, vous vous
adressez des reproches inutiles.
SANTÉ : Le pep.
3/5
Mercredi et jeudi
Mardi
Lundi
TRAVAIL : Vous vous sentez de
moins en moins en phase avec
votre activité. Pourtant, d’apparence, vous semblez épanoui.
AMOUR : Les couples font des
projets pendant que les célibataires rêvent d’amour. SANTÉ :
Carence en fer.
Balance (23.9 - 22.10)
+9
11
Entre Penmarc'h et Nantes
Vent de Nord-Ouest 5 à 6 B,
passagèrement 7 à 8 le matin,
mollissant 4 à 5 B en soirée.Mer
forte à très forte. Houle
d'Ouest-Sud-Ouest de 3 à 4
mètres.Bonne visibilité.
Éphéméride
TRAVAIL : Vous aurez du mal à
vous concentrer et cela se ressentira dans votre activité. AMOUR :
Votre partenaire vous réserve une
surprise de taille. Solo, une journée forte en émotions vous attend. SANTÉ : Peu de tonus mais
bon moral !
Lion (23.7 - 22.8)
Lannion
11
TRAVAIL : Grand changement
dans l’air ! Déménagement, promotion, nouveau poste, tout est
à prévoir ! AMOUR : Vous aspirez au calme et en avez assez de
courir après des chimères. Détendez-vous et savourez vos acquis !
SANTÉ : Mangez léger.
Sagittaire (22.11 - 20.12)
TRAVAIL : Vous croquez la journée à belles dents ! Rien ne vous
fait peur, vous pourriez même
décrocher la lune ! AMOUR : Persuadé que votre partenaire vous
fait des cachotteries, vous décidez
de mener votre enquête ! SANTÉ :
Vitalité.
Capricorne (21.12 - 19.1)
TRAVAIL : Pas de changement
dans le domaine professionnel.
Pourtant, c’est ce à quoi vous aspirez le plus. AMOUR : La soirée
s’annonce pleine de surprises !
Sachez les apprécier à leur juste
valeur ! SANTÉ : Faites du sport.
Verseau (20.1 - 18.2)
TRAVAIL : A trop risquer de perdre
votre place, vous allez finir par y
arriver. Mais est-ce vraiment ce
que vous voulez ? AMOUR : Une
dispute pourrait éclater avec votre
partenaire. Solo, votre patience
va trouver ses limites. SANTÉ :
Bougez !
Poissons (19.2 - 20.3)
TRAVAIL : Ne vous fiez pas aux apparences et suivez votre instinct.
Attention cependant à ne pas tomber dans la paranoïa. AMOUR :
Tout va très bien, que ce soit pour
les célibataires ou les personnes
en couple. SANTÉ : Besoin de repos.
29
29 BD / JEUX
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
1 2 3 4
Gaston.
Mots croisés
10
11 22 33 44 55 66 77 88 99 10
AA
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
BB
CC
DD
EE
FF
GG
HH
II
JJ
H
A
N
D
I
S
P
O
R
T
5
E M O P
B E R R
O R V E
U
I
L
E T
E N T
R E A U
I N
E G
S
R E V E
6
H
A
G
A
R
D
7
I
T
I
N
E
R
A
G I
O R
E
8
L
I
E
E
I
V
T
R
9
I
O
N
A
N
E
R
I
E
10
E
N
S
E
I
G
N
E
E
S
Par Franquin © Dupuis, Dargaud-Lombard, 2017
HorIzontAlEmEnt – A – Maladie qui fait couler
beaucoup de sang. – B – Elle viole les règles de la
logique. – C – Ils s’échangent des couronnes. – D
– Solde de tout compte. Il est à la fois bête et
bête… – E – Représentant de la gent masculine.
Avoir de la consistance. Un paresseux. – F –
Perçoit. Cela évoque le bruit d’une sonnette. – G
– Un endroit où jouer par temps de pluie. Gouffre
de Padirac. – H – Dans le coup. Homme de compaUnedésolée.
grille sePassage
compose de 81 cases regroupées en 9 blocs de 9
gnie. C’est dans l’air. – I – Terre
cases.
Le joueur
doit compléter la grille avec des chiffres allant
de porte. – J – Pause salutaire.
Longues
périodes.
S udoku
de 1 à 9. Chaque chiffre ne peut être utilisé qu’une seule fois
VErtICAlEmEnt – 1 – Activité
pratiquée
desdans chaque colonne et dans chaque bloc.
dans
chaquepar
ligne,
personnes déficientes. – 2 –Voilà
Tomber
ruine. et tout l’intérêt de ce jeu de logique qui
bienen
la difficulté
Infinitif. – 3 – Le milieu du bar. Elle tombe den’est
hauten aucun cas mathématique !
lorsqu’il fait froid. – 4 – Remède de charlatan en Difficile
vogue au XVIIe siècle. – 5 – Un endroit où envoyer
paître. Personnel des deux genres. – 6 – Au regard
effaré. Jeu chinois qui se joue sur le tablier. – 74–
7
1
8
Celui qui ne suit pas le bon s’égare. – 8 – Mise en
3 9
botte. Cela fait quatre. Un petit tour. – 9 – Une
molécule qui n’est plus neutre. Elle n’a aucun
9
6 1 3
sens. – 10 – Transmises pour enrichir les connaissances.
7
Solution des jeux précédents
R
M
A
R
R
T
G
C
H
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
E
C
H
A
L
O
A
C
C
U
N
S
T
A
T
I
O
A
I
S
S
E
R
R
F
S
C
I
E
L
E
M
O
N
E
N
T
N
G
S
T
E
C
A
L
U
A
R
R
E
R
C
L
N
1
G
O
U
V
E
R
N
A
I
L
A
E
E
P
C
E
2 3 4 5
E N E R
R I G I
C A S
I O L E
N T I E
O I S
N E S
I E
U
D
F R
E V A I
R
6 7 8
O S I
N A L
S O
E
T
R E
O N U
S
R
I
A
O N T
N
E
9
T
E
T
E
S
A
N
A
R
E
A
L
L
I
S
E
E
S
E
P
T
R
E
E
E
N
E
S
S
E
R
A
I
N
E
B
E
A
T
R
H
10
E
S
S
E
N
T
I
E
L
S
E
Solution :
E N
Difficile
N
I
I
C
A
T
L
E
4
1
8
6 2
S
A
C
3
1364
R
S
N
4
5
5
S
S
A
1
T
7E
2
3
S
A
S
I
A
L
I
E
N
S
1522
6
4
3
7
2
1
9
8
5
2
1
8
5
3
9
6
4
7
5
9
7
4
8
6
1
3
2
9
3
4
6
1
2
7
5
8
1
2
6
8
5
7
3
9
4
7
8
5
3
9
4
2
6
1
8
5
1
2
6
3
4
7
9
3
7
9
1
4
8
5
2
6
4
6
2
9
7
5
8
1
3
Sudoku Moyen
2 8
1 3
3 9 6
5
6
7
8
7
3
6
5
2
4
5
9
8
1
9 7
3 2
APEI-Jeux : Les jeux de l’écrit et du web
6
Mots fléchés
RÉSUMER
b
PETIT
COMITÉ
a
IL CRÉE
L’HARMONIE
ON LE TIRE
DU PERSIL
TAPOTE
AVEC LES
DOIGTS
b
b
PARTIE
DU SANG
AVANCER
CHARPENTÉ
d
d
c
b
PLANCHER
D’ACTEUR
FRISÉE
COBALT
c
TAMPONNÉES
1er tirage 13h45 - 69
2
28
50
62
12
31
51
63
13
34
52
64
Multiplicateur x 2
PAS BÊTA
23
39
55
65
26
45
56
67
N° JOKER+® .......... 0 749 843
2e tirage 21h00 - 70
1
25
39
54
3
31
40
55
Multiplicateur x 2
8
34
41
61
10
35
52
68
19
38
53
69
N° JOKER+® .......... 0 550 757
Les résultats sont communiqués à titre indicatif. Consulter le journal officiel. Toutes les infos, actualités et rapports sur www.fdjeux.com
c
d
UN COUP
À BOIRE
d
c
1 22 32 35 37
1
5 bons numéros+N° Chance
5 bons numéros
4 bons numéros
3 bons numéros
2 bons numéros
0
3
425
21 462
348 975
--- €
107 974,20 €
1 640,30 €
14,00 €
6,10 €
ILS FURENT
RECRUTÉS
EN AFRIQUE
IL UNIT
Les résultats sont communiqués à titre indicatif. Consulter le journal officiel. Toutes les infos, actualités et rapports sur www.fdjeux.com
c
PAS
CHIMÉRIQUE
COURT
COURS
c
ARGENT
d
c
PLANTE
DES BOIS
c
NOTE
d
c
d
c
d
c
SALÉ
c
PORTEUR
DE BOIS
PRISE DE
CONTACT
PROPRE
AU SAINTPÈRE
c
d
d
d
ELLE FILA
À QUATRE
PATTES
ELLE EST À
CROQUER
a
OPPIDUM
GAULOIS
ASSIÉGÉ
PAR CÉSAR
c
d
TEINTE
UNIFORME
TANTALE
RANDONNÉE
PÉDESTRE
MASSIF
ALGÉRIEN
MANQUE c
DE RIGUEUR
c
ROIS
DÉCHUS
d
SUD-EST
DE MARIN
POINT
MODERNE
d
DESCEND
DU HAUTATLAS
TRAVAUX
FORCÉS
JOKER®: 0 550 757
N° CHANCE ....... 7
SANS
ASPÉRITÉS
d
MORNE
a
a
LOTO®: Samedi 4 février 2017
b
d
OISEAU
VERT
ET JAUNE
PREMIÈRES
GORGÉES
PERSPECTIVE
PRESSÉ À
LA FERME
c
a
KENO gagnant à vie - Samedi 4 février 2017
b
IL EST PRIS
EN MAIN
VASTE
VERGER
ÉTUDIENT
L’ATMOSPHÈRE
b
INSTRUMENTS DE
MUSIQUE
À CORDES
d
c
c
c
LAMBDA
30
30 SÉLECTION TV
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
France 2. Fais pas ci, fais pas ça : clap de fin !
dez bien, les enfants sont extrêmement équilibrés, c’est les parents
qui sont barrés », explique Anne
Giafferi dans le documentaire diffusé après les deux derniers épisodes,
le 22 février.
Claire Steinlen
Sortez les mouchoirs.
La série la plus
attachante de France 2,
née en 2007, tire
sa révérence avec
un final émouvant
et inattendu qui
réunit évidemment
les « bobos » Bouley
et les « tradis » Lepic…
en 2027.
Petites choses du quotidien
Photo Nathalie Guyon/FTV
« Ce que j’ai aimé tout de suite en
lisant le scénario, c’est la description de petites choses du quotidien,
étonnante pour la télé », raconte
Valérie Bonneton, pressentie au
départ pour jouer l’autre rôle. Avec
son ton proche des préoccupations
des familles, la série a réussi à s’imposer même si au début, cela n’a
pas été simple. La première saison,
diffusée le samedi, est passée quasiment inaperçue. Mais le basculement en prime time dès la saison 2
a été un pari gagnant et gagné.
Avec des audiences de plus de 4 millions de téléspectateurs et une
moyenne de presque 5 millions de
fans pour la saison 7, « Fais pas ci,
fais pas ça » s’est placé dans les
meilleures audiences de l’année, à
côté de « Dix pour cent » (France 2), « Le Secret d’Élise » ou « Une
chance de trop » (TF1), contribuant
à la lune de miel entre les téléspectateurs et la fiction française.
Longtemps distancée par son homologue américaine, la production
hexagonale fait aujourd’hui la
course en tête : en 2015, 59 % des
meilleures audiences de fiction ont
été assurées par des séries françaises, contre 37 % en 2013, selon
une étude de la SACD (Société des
auteurs et compositeurs dramatiques). Et cette neuvième saison de
« Fais pas ci, fais pas ça » devrait
figurer en bonne place dans les audiences de l’année… Même si on
regrette que l’aventure se termine !
« Mange ta soupe, allez, brosse-toi
les dents/Touche pas ça, fais
dodo/Dis papa, dis maman… » Ça y
est, ils ont appris à dire « Papa » et
« Maman » comme dans la chanson
de Jacques Dutronc et les enfants
ont quitté le nid. France 2 a décidé
de baisser le rideau, après dix ans
de succès, de « Fais pas ci, fais pas
ça ». « Quand on a choisi de clore la
série, cela a été avec beaucoup
d’émotion. Mais il vaut mieux finir
avant qu’on nous le demande et
tant que la qualité des épisodes ne
donne pas de regrets », se console
Fanny Rondeau, directrice de la fiction de France 2, à La Rochelle où le
premier épisode était projeté cet au-
tomne. Que Fanny Rondeau se rassure, cette neuvième saison n’est
pas celle de trop. Si elle démarre
doucement avec deux épisodes un
peu décevants sur les affres de la
création du duo Fabienne Lepic
(Valérie Bonneton) et Valérie Bouley (Isabelle Gélinas), on bascule
ensuite grâce à un saut dans le
temps, en 2022. Point d’orgue, le
mariage d’Eliott avec une jolie
Indienne dans un palace coloré de
Jaipur. Quelques épisodes plus tard,
on est cette fois en 2027, on
retrouve les Boulet et les Lepic,
jusque-là plus proches que jamais,
en pleine guerre. En arrière-plan,
Nicolas Hulot est devenu président
de la République pour le plus grand
bonheur de Denis Bouley (Bruno
Salomone). On va vite savoir pourquoi ils ne s’adressent plus la
parole dans un scénario aussi alambiqué que plein de surprises.
le comédien, dont la famille vit à
Trégastel.
Née de l’imagination d’Anne Giafferi et de son mari Thierry Bizot (producteur et associé d’Emmanuel
Chain), « Fais pas ci, fais pas ça »
leur vient quand, eux-mêmes
parents de trois enfants, ils racontaient dans les dîners, les bêtises,
les réflexions drôles et les envies de
leurs petits anges devenus des
ados. Mais si la série plaît aussi aux
plus jeunes, c’est qu’elle scrute les
courants d’éducation d’aujourd’hui, entre autoritarisme à l’ancienne et révolution d’après Dolto.
« C’est surtout que la série se
moque des adultes. Si vous regar-
Se moquer des adultes
« Vous savez ce que disent les
marins, quand on a un mât en bois,
on passe neuf couches de vernis et
pas dix », plaisante Guillaume de
Tonquédec, jusqu’au bout parfait
dans son rôle de Renaud Lepic, le
père de famille bourgeois traditionnel. « On propose une fin plausible.
On ne voulait pas laisser les spectateurs au bord de la route », assure
« Fais pas ci, fais pas ça »
Mercredi à 21 h sur France 2.
Photo Maximal Productions
© ITV Studios Limited/
© Faut pas rêver
© ITV Studios Limited
Photo Guillaume Mirand/M6
À voir cette semaine
Kids vs Wild, seuls
face à la nature **
Faut pas rêver
au Canada **
Liberté
conditionnelle
Magazine. « Un immense silence, le
vide, la sensation d’être entouré et
protégé, c’est peut-être cela l’appel
du Grand Nord, une sorte de paradis
insoupçonné », raconte Philippe
Gougler, dans un immense champ
de neige. Le journaliste commence
son périple avec Bob, dont le métier
est d’ouvrir les pistes immaculées à
bord de sa motoneige. Nous
sommes dans le Yukon, un immense
territoire au nord du Canada. Bob
convainc même Philippe de faire un
plongeon dans l’eau à 2° C. Prochain
arrêt : Yellowknife, une communauté qui a décidé de s’installer sur les
bords d’un lac gelé, comme Stéphanie, institutrice au Québec, qui a
tout lâché il y a deux ans pour vivre
cette aventure au milieu de la
nature. Marcelle, elle, élève des
chiens pour les courses de traîneau,
et Émily « trappe » les castors…
Pour ceux qui rêvent de neige, de
grands espaces et n’ont pas peur
des -53° C, ça fait rêver !
Mini-série. Jimmy Rose, 61 ans, vient
de passer douze ans en prison pour
braquage. Quand son pote Roy vient
le chercher devant l’établissement
pénitentiaire, Jimmy pense que le
plus dur est derrière lui et s’apprête à
profiter d’une retraite agréable. Mais
la réinsertion est difficile. Jacky sa
femme, dont il est amoureux depuis
qu’il a neuf ans, ne veut plus de
lui. Son fils Joe refuse de le voir.
Seule, sa fille Julie lui fait bon accueil,
mais Ellie, l’aînée de Julie, vit dans un
squat et se drogue… Pour Jimmy, qui
veut tout faire pour sauver sa petite
fille de l’héroïne, la partie est difficile : il doit rester dans les clous pour
ne pas retourner en prison et vient de
décrocher un job dans un magasin de
bricolage. Mais ce n’est pas avec son
maigre salaire qu’il pourra rembourser les dettes d’Ellie.
Motivé, touchant, parfois maladroit,
décalé, Jimmy tente tout ce qu’il peut
pour recréer une harmonie familiale,
tout en luttant contre ses démons.
Documentaire. Si la politique et l’état
du monde ont tendance à vous déprimer en ce moment, passez ce passionnant documentaire. Pour ceux qui ont
manqué la première diffusion, en janvier, c’est au contraire le moment de
mieux comprendre cet « Inquiétant
Monsieur Trump ». Un sujet sur les
72 jours qui suivent son élection jusqu’à son investiture, le 20 janvier. On
découvre ses supporters : des « fana
mili » du lobby des armes, des ouvriers
de la « Rust Belt » à l’Est des ÉtatsUnis, berceau de la métallurgie du
pays, avant son déclin… Trump, l’antiécolo, leur a promis la résurrection du
charbon, tant pis si cela pollue.
D’ailleurs, il a nommé Scott Pruitt - un
climatosceptique, pro pétrole et pro
charbon - à la tête de Agence de protection de l’environnement. Le 45e Président des États-Unis est aussi bien décidé à remettre en cause l’avortement, et
ses ministres de la Santé, de l’Éducation et de la Justice sont tous des « pro
life » avérés. Sueurs froides garanties...
C.S.
C.S.
C.S.
C.S.
C.S.
Demain à 21 h sur M6.
Mercredi à 20 h 50 sur Gulli.
Mercredi à 20 h 55 sur France 3.
Jeudi à 20 h 55 sur Arte.
Jeudi à 20 h 50 sur France 5.
À l’État sauvage **
Magazine. Descente en rappel, saut de
20 m dans les cascades, sangsues,
vipères, le tout avec un taux d’humidité
à 100 % dans la jungle suffocante du
Sri Lanka, M. Pokora vit un enfer.
Dans ce nouveau concept proche de
« Rendez-vous en terre inconnue » en
mode survie, il succède à Michaël Youn,
avant Laure Manaudou au Botswana et
Christophe Dechavanne au Venezuela.
Pourtant, en acceptant l’invitation de
Mike Horn, il pensait « prendre du plaisir », et au début, c’est raté. Pour l’artiste, chanteur et danseur, pourtant
très physique, l’expérience est rude.
Mike Horn, qui le trouve un peu capricieux, ne l’épargne pas. Mais au-delà
des déboires des invités qui ont vraiment du mal à suivre le rythme - c’est
le but -, l’aventurier suisse est le vrai
héros. Philosophe à ses heures, calme,
bienveillant, il grimpe aux cocotiers,
soigne les blessures et provoque les
confidences. « C’est un bonhomme
avec un B majuscule », dit Matt. Pour
lui, le plus beau des hommages !
Divertissement. C’est la semaine des
défis : après M. Pokora au milieu de la
jungle (lire ci-contre), dix ados britanniques, âgés entre 12 et 15 ans, vontconnaître l’aventure au cœur des montagnes Snowdonia, au pays de Galles.
Pour les coacher ? Bear Grylls, ancien
soldat des forces spéciales, devenu
célèbre pour son émission « Man vs
Wild ». Les aventuriers en herbe, aidés
par le mythique Bear et trois moniteurs, vont apprendre à survivre dans
la forêt sans eau ni électricité. Mais
surtout, bien pire, sans tablette, ni smartphone ! Un stage de detox en
somme, où, coupés du monde, ils vont
devoir construire un abri, descendre
d’une falaise en rappel, faire du feu et
se nourrir de bestioles pas toujours
très ragoûtantes… comme des vers de
terre ! Une expérience unique de vie
en communauté, loin des parents et
de leur confort habituel. À quand une
version française ? Sans doute bientôt,
tant l’aventure en pleine nature est
dans l’air du temps !
***
L’inquiétant
Monsieur Trump ***
31
31
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
TV
Numéro 23 / 20.55
Phone Game
Ciné+ premier / 20.45
Un homme idéal
Un attaché de presse sans scrupules est piégé par un
tueur qui l’a enfermé dans une cabine téléphonique
et exige de lui qu’il avoue tous ses mensonges.
Une mise en scène à couper le souffle.
Un jeune écrivain à succès, qui a fait publier
sous son nom le manuscrit d’un ancien soldat
de guerre, est harcelé par un maître-chanteur.
Une fois de plus, Pierre Niney est épatant.
Film. Thriller. EU. 2002. Réal. : Joel Schumacher. 1 h 18. Avec : Colin
Farrell, Forest Whitaker, Katie Holmes et Kiefer Sutherland.
Film. Thriller. Fra. 2014. Réal. : Yann Gozlan. 1 h 39. Avec :
Pierre Niney, Ana Girardot, André Marcon et Valeria Cavalli.
TF1
F2
F3
C+
Arte
M6
6.30 Tfou. 10.20 Automoto. 11.00
Vendée Globe. Mag. 11.05 Téléfoot. 12.00 Les 12 coups de midi !
Jeu. 13.00 Le 13h. 13.30 Grands
reportages. Magazine. Trafic
d’armes, au cœur de l’enquête.
14.45 Reportages découverte.
Mag. 7 jours, 7 nuits à Perpignan.
16.05 Pompiers : leur vie en direct.
Série doc. La rage de dent. 17.15
Sept à huit - Life. Mag. Au sommaire : «Stock à bas prix». - «Le tribunal des chauffards». 18.15 Sept
à huit. Magazine. 20.00 Le 20h.
20.45 Vendée Globe. Magazine.
10.15 Kaïros. 10.45 Messe. 11.40
Le jour du Seigneur. 12.00 Tout le
monde veut prendre sa place. Jeu.
13.00 13 heures. 13.15 13h15, le
dimanche… Mag. La résurrection
des cathos. 14.15 13h15 les Français. Mag. Loos in transition. 14.50
Italie/Pays de Galles. Rugby. Tournoi des VI Nations. En direct du
Stade olympique de Rome (Italie).
17.00 Stade 2. Mag. 18.10 Vivement dimanche prochain. Invités,
notamment : Michel Onfray et Gérard Louvin. 20.00 20 heures. 20.50
Parents mode d’emploi. Série.
6.00 Euronews. 6.35 Ludo. 8.45 Dimanche Ludo. 11.25 Dimanche en
politique. 11.30 Dimanche en politique en régions. 12.00 12/13 Journal régional. 12.10 Dimanche en
politique. Invitée : Ségolène Royal.
12.55 Les nouveaux nomades.
13.35 Même le dimanche. Invités,
notamment : Dany Boon, Michel
Blanc et Florent Peyre. 15.15 Les
carnets de Julie. 16.15 Comme une
envie de jardins… 17.15 8 chances
de tout gagner. Jeu. 17.55 Le grand
slam. Jeu. 19.00 19/20. 20.00 Tout
le sport. Mag. 20.25 Zorro. Série.
8.30 Belle et Sébastien : l’aventure
continue. Film. 10.05 La semaine
de Catherine et Liliane. 10.15 The
Finest Hours. Film. Drame. 12.10
Rencontres de cinéma. Mag. 12.25
What the Fuck France ! 12.30 Le
petit journal de la semaine. 12.45
L’effet papillon. 13.50 La semaine
des Guignols. 14.25 La semaine
de Catherine et Liliane. 14.40 La
semaine de Canalbus. 14.50 Made
in Canal+ 15.05 Undercover. Série.
18.00 21 cm. Mag. Invité : Philippe
Djian. 18.50 La compile Zapsport.
19.10 Canal football club. Mag.
7.35 Entre terre et ciel. 8.05 Arte
Junior. 9.40 Tuer un homme.
Film TV. Drame. 11.15 De l’art et du
cochon ! 11.45 Metropolis. 12.30
Philosophie. Invitée : Chantal
Delsol. 13.00 Square. Mag. 13.35
Enquêtes archéologiques. 14.30
Contes des mers. 15.15 Famine à
Jamestown. 16.10 Le village des
esclaves insoumis. Doc. 17.00 Cuisines des terroirs. 17.30 La Folle
Journée de Nantes. Concert. 19.00
Personne ne bouge ! 19.45 Arte
journal. 20.00 Karambolage. 20.15
Vox pop. 20.40 Silex and the City.
6.00 M6 Music. Clips. 7.00 Absolument stars. Magazine. 10.10 Turbo. Magazine. 12.30 Sport 6. Magazine. 12.45 Le 12.45. 13.05 Recherche appartement ou maison.
Magazine. 14.30 Maison à vendre.
Magazine. 16.30 66 minutes : le
doc. Magazine. 17.20 66 minutes.
Magazine. 18.40 66 minutes :
grand format. Magazine. 19.45 Le
19.45. 20.05 Sport 6. Magazine.
20.15 E=M6. Magazine. Bisous,
rots, animaux : les réponses de
la science aux questions bizarres
et embarrassantes des enfants !
La planète des singes :
les origines **
Au bout du conte *
Brokenwood
Saint-Étienne/Lyon
Le Parrain 3 ***
Zone interdite
20.55 Film. Science-fiction. EU.
2011. VM. Réalisation : Rupert
Wyatt. 1h46. Avec James Franco,
Andy Serkis, Freida Pinto. Cobaye
d’une expérience scientifique, un
chimpanzé devenu intelligent se
révolte contre sa condition.
23.00 Mission : impossible 3. Film.
Espionnage. EU. 2005. VM. Réal. :
J.J. Abrams. 2h06. Avec Tom Cruise.
1.15 New York, police judiciaire.
20.55 Film. Comédie dramatique.
Fra. 2013. Réalisation : Agnès
Jaoui. Inédit. 1h52. Avec Agnès
Jaoui, Jean-Pierre Bacri. Une jeune
fille aisée attendant l’amour
tombe sous le charme d’un artiste
fauché au cours d’une soirée.
22.45 Un jour, un destin. Magazine. Présentation : Laurent Delahousse. 1h32. Marlène Jobert,
d’un conte à l’autre.
0.25 Histoires courtes. Magazine.
20.55 Série. Policière. NouvelleZélande. 2016. Avec Neill Rea,
David Fane, Nic Sampson. La mécanique du crime. Inédit. Shepherd
enquête sur la mort de Charlie
Baxter, dont on a retrouvé les
poumons remplis d’essence.
22.25 Brokenwood. Série. Policière. Nouvelle-Zélande. 2015.
Saison 2. Avec Neill Rea, Fern
Sutherland. La pêche du jour.
0.00 Soir/3.
20.55 Football. Ligue 1. 23e journée. En direct du stade GeoffroyGuichard. Le chaudron monte en
pression. À quinze jours de la réception de Man U, les Verts accueillent
leur voisin lyonnais.
22.55 Canal football club, le débrief.
23.10 J+1. Magazine. Prés. : Nicolas Tourriol, Marina Lorenzo et
Julien Cazarre. 0h55. En direct.
0.10 Le journal des jeux vidéo.
Mag. 0.35 El Clan. Film. Thriller.
20.45 Film. Policier. EU. 1990. VM.
Réalisation : Francis Ford Coppola.
2h20. Avec Al Pacino, Andy Garcia,
Sofia Coppola, Diane Keaton. À la
veille des années 1980, Michael
cherche un successeur à la tête de
la dynastie Corleone.
23.25 Al Capone - Profession :
gangster. Documentaire. Société.
EU. 2014. Réalisation : Jodi Flynn
et Brent Montgomery. 1h00.
0.25 «Le lac des cygnes» revisité.
21.00 Mag. Société. Prés. : Ophélie Meunier. 2h00. Volontaires du
nouveau service militaire : l’année
qui va changer leur vie. Inédit. Les
reporters ont suivi 5 000 jeunes
engagés dans l’armée.
23.00 Enquête exclusive. Magazine. Prés. : Bernard de La Villardière. 2h30. États-Unis : enquête
sur les multimillionnaires du Loto.
Inédit. - États-Unis : la folie des
centres commerciaux XXL.
TMC
W9
C8
NTI
F5
NRJ 12
Les experts : Miami
Bones
Adieu, poulet **
20.55 Série. Policière. EU. 2010.
Avec David Caruso, Emily Procter, Adam Rodriguez, Eva LaRue.
2 épisodes. Une jeune femme est
retrouvée morte à son domicile,
pratiquement démembrée.
22.35 Les experts : Miami. Série.
Policière. EU. 2011. Saison 9. Avec
David Caruso, Rex Linn. 4 épisodes.
Les experts pensent qu’ils ont affaire à un tueur en série et qu’il va
très vite frapper à nouveau.
20.55 Série. Policière. EU. 2009.
Avec Emily Deschanel. 2 épisodes.
Booth et Brennan se rendent sur
un site historique de la Guerre
Civile où un squelette a été trouvé.
22.30 Bones. Série. Policière. EU.
2009. Saison 5. Avec Emily Deschanel, David Boreanaz. 2 épisodes.
0.00 Atlanta Falcons/New England
Patriots. Football américain. Super
Bowl 2017. En direct du NRG Stadium, à Houston (États-Unis).
21.00 Film. Policier. Fra. 1975. Réalisation : Pierre Granier-Deferre.
1h35. Avec Lino Ventura, Patrick
Dewaere, Victor Lanoux. Pendant
une campagne électorale, deux
policiers enquêtent sur le meurtre
d’un colleur d’affiches.
22.50 Ne nous fâchons pas. Film.
Comédie. Fra. 1966. Réalisation :
Georges Lautner. 1h37. Avec Lino
Ventura, Mireille Darc, Jean Lefebvre, Michel Constantin.
M. Popper
et ses pingouins *
Saint-Jacques,
tout un monde…
S.O.S. ma famille
a besoin d’aide
20.55 Film. Comédie. EU. 2011.
VM. Réalisation : Mark Waters.
1h35. Avec Jim Carrey, Carla Gugino. La vie de M. Popper bascule
lorsqu’il reçoit l’ultime cadeau de
son père : un pingouin vivant.
22.40 Chroniques criminelles.
Magazine. Présentation : Magali
Lunel. 1h50. Au sommaire, noatmment : «Frères de sang».
0.30 Chroniques criminelles. Mag.
… dans une coquille
20.50 Doc. Société. Fra. 2016.
Réal. : M. Guétienne. 0h50. Inédit.
Si les Français en raffolent, la SaintJacques présente des risques sanitaires pour les consommateurs.
21.40 De la truffe pour tous. Doc.
Société. Fra. 2015. Réal. : Olivier
Kaeser et Anne Richard. 0h55.
22.35 Les faussaires de l’histoire.
Doc. 23.30 La grande librairie.
20.55 Magazine. Société. Présentation : Pascal Soetens. 1h40. Dylan
et Annie. À 58 ans, Annie ne sait
plus comment gérer son fils Dylan,
déscolarisé et en pleine rébellion.
22.35 S.O.S. ma famille a besoin
d’aide. Magazine. Présentation :
Pascal Soetens. 3h05. Jordan et
Peggy. - Quentin et Sandrine.
1.40 Tellement vrai. Magazine. Je
travaille nu.
TÉBÉO Canal 31 / TNT
Open de tennis
de Quimper
13.00 Destinations sport. En
direct.
Le tournoi ATP Challenger de
Quimper propose une nouvelle
fois un tableau de très haut
niveau. Les finales du 6e Open de
tennis de Quimper sont à suivre
ce dimanche à partir de 13 h pour
la finale du double, puis à 15 h
pour le simple.
F3 BRETAGNE
09.30 Best of JT. 09.45 Ci Né Ma. Les
sorties de la semaine. 10.00 Foeterien dans le Pays Basque espagnol.
Jeu. 10.30 7 en Bretagne. Rétrospective de l’actualité de votre région.
11.00 Bien dans votre assiette : ballotine de volaille aux herbes. 11.15 Le
magazine des Côtes-d’Armor. Actu.
11.30 Terres de France. Mag. 12.30 7
en Bretagne. Actu. 13.00 Open de
tennis de Quimper. Finale double.
15.00 Finale simple. 17.15 Best of JT.
17.30 Le voyage des lecteurs du Télégramme en Thaïlande. 18.00 Tous au
stade le match, résumé. 19.00 Terres
de France. Le tour de France en reportages. 19.30 Embruns spécial tours
du monde. Voile. 20.00 Ascenseur
pour le live : Stone Birds. Magazine
musical. 20.30 Le magazine des
Côtes d’Armor. Actu. 20.45 Tremplin
Magique. Spectacle de magie. 22.15
Best of JT. 22.30 Prix du Disque du
Télégramme. 22.45 Open de tennis
de Quimper. Émission institutionnelle. 23.00 Tous au stade le match.
TÉBÉSUD Canal 33 / TNT
RADIOS
11.30 Dimanche en politique en
régions. Magazine. Invitées :
Marylise Lebranchu et Isabelle Le
Callennec. 12.00 12/13 Bretagne.
12.55 Littoral. Magazine. 19.00
19/20 Bretagne. 0.00 Soir 3 Bretagne.
Tremplin Magique 2017
TVR
11.00 Le magazine des Côtesd’Armor. Condensé de l’info de
la semaine en reportages ! Et
retrouvez
la
journaliste
Mathilde Quemener pour une
rencontre avec un acteur du
territoire. 13.00 Open de tennis
de Quimper en direct : suivez
les finales en direct sur TVR
19.30 7 en Bretagne. Une
semaine d’actualité en Bretagne
20.45 Festival de magie. Huit candidats, magiciens amateurs et professionnels produisent un numéro original pour tenter de remporter le
cœur du public et du jury.
13.00 Open de tennis de Quimper.
17.15 Best of JT. 17.30 Le voyage
des lecteurs en Thaïlande. 18.00
Bien dans votre Assiette. 18.15
Retour d’Actu. 18.30 7 en Bretagne. 19.00 Terres de France.
20.00 Ascenseur pour le live. Mag.
20.30 Le magazine des Côtes-d’Armor. 22.30 Prix du Disque du Télégramme. 22.45 La Mer à Voir. Mag.
France Musique 7.05 Sacrées musiques. 9.00 Musique émoi. 11.00
42e rue. 12.00 Lirico Spinto. 16.00 La tribune des critiques de disques.
20.00 Dimanche à l’Opéra. 0.00 La tribune des critiques de disques.
France Culture 6.30 Le Temps buissonnier. 7.00 Journal de 7h. 9.10
Talmudiques. 10.05 Messe. 12.30 Journal de 12h30. 15.00 Une Histoire
particulière. 18.00 Le journal de 18h. 20.30 Une saison au théâtre.
Les invités du jour RTL Radio : 7.00 RTL Week-end. Invité : Nicolas Dickner.
11.30 Allo Bouvard. 12.30 Le grand jury. Invité : François Bayrou. 15.00
100% live. 16.00 Les Grosses Têtes. 18.00 RTL Soir Week-end. Europe 1 :
6.00 Europe week-end. Invités : Marion Maréchal Le Pen et Gérard Collomb. 11.00 Il n’y a pas qu’une vie dans la vie. Invitée : Béatrix Saule.
13.00 Un dimanche de cinéma. 16.00 Europe 1 Music Club. RMC : 6.00
Vos Animaux. 10.00 Les Grandes Gueules du Sport. 13.00 Motors. 20.00
Intégrale Foot. France Inter : 6.00 Le 6/9 du week-end. Invités : Louis Aliot
et Victoire Maçon Dauxerre. 12.00 Questions Politiques. Invité : Henri
Guaino. 17.00 Demain la veille. Invité : René Frydman.
RENCONTRE
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Sur scène, Sônge porte une luminette, elle détourne l’usage de cette lunette thérapeutique qui projette de la lumière colorée sur la rétine.
Photo : Steven Lecornu
Musique. Le mur du Sônge
Steven Lecornu
Surprise sur la scène
musicale française.
La sensation de ce début
d’année s’appelle Sônge.
Derrière ce personnage
onirique se cache la
jeune Quimpéroise
Océane Belle. Armée
de son premier EP,
la chanteuse affole
les bookmakers et ouvre
la voie d’un nouveau
R’n’b français.
Les dates de concert
Jeudi. Au Run ar Puñs, à Châteaulin (29).
Le 8 avril. Festival Panoramas, à Morlaix.
Le 14 avril. À la Citrouille, à SaintBrieuc.
Le 27 avril. À L’Ubu, à Rennes.
Le 29 avril. Au Novomax, à Quimper.
Le 5 mai. À l’Echonova, à Vannes.
Le 14 juillet. Aux Vieilles Charrues, à
Carhaix.
L’entretien touche à sa fin. Il est 20 h ce samedi au Ceili (Quimper), le pub est déjà bondé.
Au comptoir, on vide sa rude semaine dans
des verres bien remplis. La musique couvre à
peine le brouhaha. Il faut se quitter. Avant de
se lever, Océane confie une dernière chose :
« Y’a quelque chose que je ne t’ai pas dit. J’entends des couleurs dans ma tête. Là, par
exemple, je distingue du jaune ». La confidence surprend mais trouve une explication
toute rationnelle.
« J’entends des
couleurs dans ma
tête ».
Sônge
Atteinte de synesthésie
Depuis son enfance, Océane est atteinte de
synesthésie, phénomène neurologique rare
dans lequel la stimulation d’un sens influe sur
un autre, ici l’ouie et la vue. « Pendant longtemps, j’ai cru que tout le monde avait ça. En
fait, non », explique la Quimpéroise de
27 ans. Une disposition qui n’est pas un fardeau. Au contraire. « Je mémorise plus facilement les gammes, je les associe à une couleur ». La jeune femme, sensible, a quelque
chose de surnaturel. À l’instar de son personnage : Sônge. « J’ai toujours été inspirée par
les contes et la mythologie », dit-elle, dans
des mots enveloppés de mystère(s).
Son apparition sur la scène française est aussi
singulière que son univers. En quelques mois,
elle a réussi à convaincre les programmateurs
et pas des moindres (voir ci-dessous). Son premier EP 4 titres vient à peine de sortir. Quatre
morceaux, quatre tubes. L’emballement est
général. Une prestigieuse maison de disques
vient de la signer, les médias s’affolent et les
dates de concerts se multiplient. « C’est un
talent brut incroyable. Elle a le potentiel pour
se développer à l’international », explique
Sayem, son manager et producteur.
« Elle est bouillonnante »
Les voyages ont révélé l’artiste. Tout a commencé en Allemagne, à Cologne. Océane est
étudiante en école de commerce. « Mon père
m’avait acheté un enregistreur numérique portable. J’étais un peu timide pour aller dehors,
alors j’ai commencé à bidouiller dans ma
chambre », dévoile-t-elle. Ses premiers arrangements naissent la nuit. Adossée au rebord
de sa fenêtre, elle soigne ses insomnies en
observant la ville. La bande-son de ses rêves
est composée par Björk et CocoRosie. Elle poursuit ses explorations sonores à Amsterdam, en
Afrique du Sud et à Bruxelles. La découverte
de la bass music est un choc. De retour en
France, la chanteuse intègre la section jazz du
Conservatoire à Paris. Elle rencontre aussi
bien Wagner que Debussy. Et Sayem. « Elle
est bouillonnante. J’ai réussi à canaliser son
énergie », indique le metteur en son. Après un
an de travail, le tandem engendre un r’n’b
brut, à la fois urbain et mélodique. On pense
naturellement à M.I.A. ou Santigold. « Elle a
digéré une multitude d’influences en faisant
quelque chose de personnel », analyse
David Le Tiec, président de l’association Polarités, la structure quimpéroise qui a largement
accompagné l’artiste depuis ses débuts. « Elle
n’est pas dans une attitude sexuée comme
souvent dans le r’n’b. C’est une artiste avant
d’être une femme », souligne Sayem.
« Je veux conquérir la planète »
Accompagnées de ses boîtes à rythmes et de
son likembé (instrument traditionnel africain),
Sônge réussit à s’imposer sur scène. Seule.
Par choix. Dans l’ombre, sa mère, Laurie, protège la pépite. « Elle me suit dans tous mes
concerts, elle a désormais une vraie expertise
qu’elle a acquise naturellement. Elle me rassure », révèle Océane. « Je gère la partie administrative. Je la soutiens discrètement pour
qu’elle se concentre sur son art », ajoute Laurie. « Je ne suis pas inquiète. Nous sommes
une famille d’entrepreneurs, les gros projets
ne nous brûlent pas les doigts », sourit-elle.
L’album est prévu en 2018. Océane est entrée
dans une autre dimension. Pour être affûtée,
elle vient de débuter un programme sportif.
« C’est dur, lâche-t-elle avant d’ajouter avec
facétie, je suis obligée si je veux conquérir la
planète ! ».
« Unique dans le paysage musical français »
Jean-Louis Brossard, programmateur des
Transmusicales (Rennes) : « J’aime sa personnalité, sa voix, sa musique. Son projet
est déjà très abouti. Toute seule, elle a une
vraie présence scénique. À la première
écoute, il m’était impossible de savoir
qu’elle n’est pas anglo-saxonne. Elle sort un
bel album. Humainement, c’est quelqu’un
d’extra, elle est charmante ».
Christophe Dagorn, directeur des Polarités
(Quimper) : « On la connaît depuis une
dizaine d’années aux Polarités. Elle a enregistré ses toutes premières maquettes à la MPT
d’Ergué-Gabéric. Ses dernières années, elle
s’est métamorphosée laissant apparaître un
gros potentiel. Nous l’avons épaulé avec un
accompagnement renforcé en travaillant en
réseau avec d’autres salles bretonnes
comme le Run ar Puns à Châteaulin. Océane
a bénéficié de temps de résidence qui ont
permis d’affiner son set. La qualité de l’équipement et de l’accompagnement lui a permis de passer un cap. Mais son succès est
d’abord le fruit de son travail et de son
talent. Difficile de qualifier sa musique. Elle
est unique dans le paysage musical français.
J’y vois une démarche commune avec Stromae. Elle a la tête sur les épaules. Elle sait ce
qu’elle veut, elle ne fera pas de compromis
sur le plan artistique. Elle a désormais un
très bon environnement professionnel. Il lui
reste une nouvelle étape à franchir, toute
aussi importante : la conquête du public. Et
là, il y a une part de mystère ».
Joran Le Corre, programmateur chez Wart
(Morlaix) : « C’est chouette d’avoir un projet local qui sort de nos frontières. En
musiques actuelles, à part Yelle, je ne vois
pas d’autres grandes réussites. Océane est à
un moment où tout est possible. Elle a le
potentiel pour atteindre la renommée nationale voir internationale ».
Jean-Jacques Toux, programmateur des
Vieilles Charrues (Carhaix) : « J’ai vu Océane
sur scène début 2016. J’ai été très étonné,
agréablement surpris. Depuis, elle a évolué à
une vitesse folle. Nous l’avons intégré à
notre dispositif Label Charrues. Une tournée
est programmée dans les salles bretonnes
avant un passage cet été aux Vieilles Charrues. C’est une vraie pépite ».
Tennis. Coupe Davis : les Bleus n’ont pas tremblé
33
FOOTBALL
Plabennec souffle force 5
sur Châteaubriant
Page 3
Les Sports
Photo Nicolas Créach
Dimanche 5 février 2017 / www.letelegramme.fr / Tél. 09.69.36.05.29
C’EST OFFICIEL
BREST VISE LA L1 !
Jules Diatta (ici après le premier but local) et les
Plabennecois n’ont pas fait les choses à moitié
(5-1), samedi à domicile, lors du match qu’il ne
fallait surtout pas perdre face à Châteaubriant
dans l’optique du maintien en CFA. Page 10
Photo Lisa Tilly
Guingamp
puni à la 94e !
Tombés face à un Rémy Vercoutre des grands
soirs, Alexandre Mendy (au premier plan),
Etienne Didot et les Guingampais ont concédé, à
la 90e+4, la seconde défaite de la saison sur leur
pelouse, samedi, face à Caen (0-1). Décidément,
tout est plus compliqué en 2017 pour En Avant.
Page 6
Photo Nicolas Créach
Le long chemin
de Jeandesboz
Déjà accidenté en 2013 et en 2014, Cédric
Jeandesboz (32 ans) s’est cassé le fémur gauche
le 12 janvier dernier. Depuis, le cycliste
loudéacien de Direct Énergie se soigne et se bat
pour « ne pas terminer sa carrière sans l’avoir
choisi ». Page 16
Photo Nicolas Créach
HANDBALL
Coupe EHF : le BBH
verra les quarts ! Page 3
Jean-Marc Furlan refusait d’en parler avant d’atteindre les 44 points du maintien mais après le
convaincant succès 2-0 face à Sochaux, samedi après-midi à Francis-Le Blé, les Brestois ne peuvent
plus se cacher. Habib Diallo (qui a signé son arrivée par le deuxième but), Zakaria Diallo et Brendan
Chardonnet, tout à leur joie, comptent, ce dimanche, huit points d’avance sur le 4e. Page 8
BASKET-BALL
Landerneau sans pitié
pour le Centre Fédéral
L’exploit était vraiment tout proche mais, encore
une fois, les Bleus sont repartis de Twickenham
avec des regrets et une défaite 19-16, samedi, en
ouverture du Tournoi des Six Nations. Solides en
défense, à l’image de Gaël Fickou (à gauche,
opposé à Mike Brown), les Français auront fait
douter un XV de la Rose hyper réaliste et qui
enregistre là un 15e succès consécutif. Page 2
Photo Ludovic Daniel
Rugby. Une nouvelle
leçon de réalisme
Privé de sa meilleure joueuse, le Centre Fédéral
(14e) n’a pas fait un pli (91-47), samedi, face au
Landerneau BB (4e) de Pauline Lithard (à
gauche), lors de la 16e journée de LF2. Page 12
2
34 RUGBY
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
La fiche technique
Tournoi des Six Nations. Angleterre - France : 19-16
Spectateurs : 81.902
Arbitre : Angus Gardner (AUS)
Les points. ANGLETERRE : un essai Te’o (70’),
une transformation Farrell, quatre pénalités
Farrell (10’, 23’, 54’), Daly (37’).
FRANCE : un essai Slimani (60’), une transformation Lopez, trois pénalités Lopez (7’, 13’, 20’).
Exclusions temporaires. Angleterre : May (13’,
plaquage dangereux).
ANGLETERRE : Brown - May, Joseph (Nowell
69’), Farrell, Daly - (o) Ford (Te’o 69’), (m)
Youngs (Care 66’)- Wood, Hughes, Itoje Lawes, Launchbury (Haskell 63’) - Cole, Hartley
(cap.) (George 55’), Marler (Mullan 66’).
FRANCE : Spedding - Nakaitaci, Fickou, Lamerat
(Huget 72’), Vakatawa - (o) Lopez (Doussain
72’), (m) Serin (Machenaud 57’)- Gourdon, Picamoles, Chouly (Goujon 63’) - Maestri, Vahaamahina (Iturria 72’) - Atonio (Slimani 46’), Guirado
(cap) (Maynadier 72’), Baille (Chiocci 46’).
LE POINT
Angleterre - FRANCE
19-16
Ecosse - Irlande
27-22
Nouvelle année, mêmes regrets
Encore des regrets. 2017 a
débuté comme 2016 avait
fini pour le XV de France,
qui a plus que rivalisé
avec l’Angleterre chez elle
à Twickenham mais a de
nouveau été battu (16-19)
par manque de souffle et
de réalisme, samedi en
ouverture du Tournoi des
Six Nations.
Italie - Galles
Classement
1. Ecosse
2. Angleterre
3. FRANCE
4. Irlande
5. Galles
6. Italie
Pts
J
G
N
P
4
4
1
1
0
0
1
1
1
1
0
0
1
1
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
1
1
0
0
Première rencontre et première
petite surprise, puisque l’Écosse a
résisté au retour de l’Irlande pour
s’imposer sur le fil (27-22), samedi à
Murrayfield. Le XV du Chardon, qui
menait 21-8 à la mi-temps, a su
enthousiasmer son public à Édimbourg lors d’un match rythmé et
offensif qui lui permet de commencer idéalement même si aucun des
deux camps n’a pu s’adjuger un
point du bonus offensif, malgré
trois essais inscrits de chaque côté.
Dont deux de l’intenable Stuart
Hogg (ci-dessus, photo AFP).
Conquérante et précise dans son
jeu au pied avec notamment 12
points pour Laidlaw, l’Ecosse a
séduit.
Italie - pays de Galles.
Un match de confiance
L’Italie accueille, ce dimanche (15 h),
le pays de Galles à Rome avec une certitude, acquise à la faveur de sa récente
et historique victoire sur l’Afrique du
Sud (20-18) : elle peut battre les
grands. Les progrès de l’équipe du nouveau sélectionneur Conor O’Shea
doivent faire oublier le bilan de l’année précédente : quatre lourdes
défaites sur cinq. Le pays de Galles, à
l’issue d’un automne plutôt triste, marqué par une lourde défaite contre l’Australie (8-32), est peut-être celui qui
manque le plus de confiance…
Dames. Les Bleues n’ont pas
résisté face au XV de la Rose
Les Bleues, tenantes du titre, n’ont
pas fait mieux que les garçons du XV
de France. Pourtant, elles avaient
aussi bien commencé, voire mieux,
puisqu’à la mi-temps, elles menaient
13-0. La deuxième mi-temps leur a
été fatal et elles s’inclinent (26-13)
face à un XV de la Rose très agressif.
Les Bleus ont joué, tenu tête aux
Anglais mais ont manqué de finition et
repartent de Twickenham avec une
nouvelle défaite et des regrets.
On avait quitté les Bleus en
novembre dernier, séduisants mais
frustrés par leurs deux défaites face
à l’Australie (23-25) puis la NouvelleZélande (19-24). Ils devraient ressortir de Twickenham dans le même
état.
Rincés, d’abord, par le combat livré
pendant quatre vingt-minutes. Mais
surtout plein de regrets, tant ils ont
tenu la dragée haute à la deuxième
meilleure nation du monde chez
elle, qui restait sur quatorze victoires de suite, en proposant de nouveau un jeu enthousiasmant. Ils ont
même aperçu pendant dix minutes
leur premier succès dans le Temple
du rugby depuis août 2007, le dernier dans le Tournoi remontant lui à
février 2005.
par le sélectionneur Guy Novès et
ses adjoints depuis le désastre de la
Coupe du monde 2015, lancés dans
un projet de jeu ambitieux mais
pour le moment toujours pas
payant. Le sélectionneur a pourtant
dû y croire, quand il a exulté à la 60e
minute dans les tribunes, après l’essai de Rabah Slimani, parfaitement
servi par une passe après contact de
Kévin Gourdon.
Dix minutes
Les Bleus étaient alors devant (1612). Pour dix minutes seulement,
avant que Ben Te’o, suite à une
longue séquence anglaise, permette
à l’Angleterre de repasser devant
(71’). Une pénaltouche manquée de
Jean-Marc Doussain (80’) achevait de
libérer le XV de la Rose. Qui peut
encore espérer soulever son
deuxième Grand Chelem de rang en
mars et battre, par la même occasion, le record de victoires consécutives des All Blacks (18).
Twickenham a cependant tremblé
face à ce XV de France toujours aussi
joueur mais qui a manqué de souffle
Fickou : « On n’était pas loin »
« On n’était pas loin. C’est vraiment
triste. On avait la victoire dans les
mains. On était à deux doigts de
faire quelque chose ici », a déclaré
le centre Gaël Fickou. Une victoire
qui aurait enfin validé, par un premier grand résultat, le travail opéré
sur la fin, pour conserver son avantage. Et aussi de réalisme. Il y a
certes eu cette pénalité manquée
par Camille Lopez (34’), qui aurait
octroyé six longueurs d’avance
(12-6) et qui au final, du point de
vue du strict bilan comptable, pèse
lourd.
Manque de réalisme
Mais surtout ces situations d’essais
non concrétisées, qui auraient pu lui
permettre de faire beaucoup mieux
que tenir en échec l’Angleterre à la
mi-temps (9-9). Rémi Lamerat, à la
suite d’une passe au pied de Camille
Lopez volleyée par Gaël Fickou, a
oublié de servir Nakaitaci pour un
essai qui semblait tout fait (40’).
Six franchissements nets à la mitemps, principalement grâce aux
percées de Scott Spedding ou Noa
Nakaitaci, pour aucun essai inscrit et
un score de parité, cela faisait beaucoup. Il y a eu ensuite après le repos
un en-avant de Uini Atonio à
quelques mètres de la ligne (45’). Et
si le XV de France, qui a par ailleurs
perdu quelques munitions pré-
cieuses en touche et surtout en
mêlée, a au final réussi à aplatir
dans l’en-but anglais, il pourra de
nouveau regretter de ne pas avoir
soigné la finition. Mais Novès a surtout insisté sur le « manque de
maturité » de son équipe. « On est
quatre points devant à dix minutes
de la fin, on ne doit pas perdre ce
match même si l’équipe anglaise
reste l’équipe anglaise, et félicitations à eux », a-t-il ainsi déclaré, précisant que « chaque joueur, qui a
débuté ou est entré, a commis une
faute impardonnable ». Voilà pour le
gros point noir. Mais il y a évidemment, après cette courte défaite,
matière à espérer des lendemains
meilleurs dans un futur assez
proche. Qui débute dès dimanche
prochain au Stade de France contre
l’Ecosse, vainqueur de l’Irlande pour
son entrée dans le Tournoi.
Guy Novès :
« Un manque de maturité »
sur letelegramme.fr
C’était « King Louis » Picamoles
Il était doublement attendu, et il a
répondu. Après des tests de
novembre moyens, le numéro 8 du
XV de France, Louis Picamoles, a été
étincelant en Angleterre, son pays
d’adoption depuis l’été dernier. Le
titre d’homme du match, malgré la
défaite des Bleus, à Twickenham,
est logiquement venu récompenser
une prestation majuscule.
Très attendu
Picamoles (30 ans, 58 sél.) a en effet
avancé sur chaque impact, faisant
jouer derrière lui, comme en
attestent les statistiques officielles :
quinze ballons portés pour 122
mètres parcourus balle en main,
soit le troisième meilleur total côté
français, mais derrière un arrière
(Spedding) et un ailier (Vakatawa).
Et ceci alors qu’il était attendu de
pied ferme par les Anglais, qu’il
côtoie désormais tous les week-ends
en Premiership depuis qu’il a quitté
l’été dernier son cocon toulousain
pour tenter sa chance et se
remettre en question à Northampton. Il était aussi attendu par l’encadrement du XV de France, qui avait
Photo AFP
Ecosse - Irlande : 27-22.
La surprise écossaise
Photo AFP
Journée n° 2.
Samedi 11 février, 15 h 25 : Italie - Irlande. 17 h 50 : Galles Angleterre. Dimanche 12 février, 17 h : FRANCE - Ecosse.
Louis Picamoles, dit « l’Iceberg », a fait un match plein malgré la défaite des Bleus.
Il était attendu, il a su répondre présent.
trouvé ses prestations lors des tests
de novembre peu en rapport avec
ses capacités. « On est évidemment
content du match de Louis. Il savait
qu’on n’était pas totalement satisfaits de sa tournée de novembre. Je
pense qu’il avait à cœur de se rache-
ter et il a répondu de la meilleure
des manières », a ainsi expliqué l’entraîneur des avants Yannick Bru.
Footing à l’île Maurice
Et l’adjoint du sélectionneur Guy
Novès de souligner que, finalement,
Picamoles était allé « un peu courir
sur la plage » à l’île Maurice lors de
la semaine de vacances qu’il y a passée juste avant le rassemblement
des Bleus. Picamoles, surnommé
par l’encadrement de Northampton
« l’Iceberg » parce que le bas de son
corps est plus impressionnant que
le haut, n’a lui pas voulu s’attarder
sur son match, dans un contexte forcément particulier. « Je n’aime pas
parler de "meilleure performance"
(du match). Ce n’est pas un match
qui compte plus qu’un autre.
Chaque match en équipe de France
est un match important. La seule
particularité de ce match, c’est
d’avoir des coéquipiers en face »,
a-t-il ainsi déclaré. Soit le capitaine
et talonneur Dylan Hartley, le
deuxième ligne Courtney Lawes et
le troisième ligne Tom Wood. Il a
aussi reconnu avoir « pris beaucoup
de plaisir jusqu’à la 75e minute,
beaucoup moins maintenant ». Plutôt la 71e et l’essai de Ben Te’o qui
a permis à l’Angleterre de repasser
devant et privé le XV de France
d’une précieuse victoire. Sur les
terres d’adoption de Picamoles.
3
35 SPORTS
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Coupe Davis. Japon - France : 0-3
Tennis. Saint-Pétersbourg
Mladenovic aux portes d’un premier titre
Kristina Mladenovic a livré, samedi, un combat de plus de deux
heures contre la wild-card russe
Natalia Vikhlyantseva, défaite en
trois sets (4-6, 6-2, 6-2), pour s’offrir une finale à l’Open de Saint-Pétersbourg et une qiatrième chance
de remporter son premier titre sur
le circuit principal.
Le double Herbert-Mahut a donné le
troisième point à la France, qualifiant
les Bleus pour les quarts de finale.
Photo AFP
La Française Kristina Mladenovic a dû s’employer pour décrocher son ticket pour la
finale qu’elle disputera face à la Kazakh Yulia Putintseva.
Vainqueurs du Japon dès
samedi sans perdre le
moindre set, les joueurs
de Yannick Noah ont
rempli leur contrat au
premier tour de la Coupe
Davis à Tokyo et
attendent désormais de
connaître leur adversaire
en quarts de finale, soit le
Canada, soit la
Grande-Bretagne.
Un service d’enfer
Après avoir battu coup sur coup la
finaliste de l’Open d’Australie
Venus Williams puis la tenante du
titre Roberta Vinci, la Française
(51e) a bien failli trébucher sur la
115e joueuse mondiale de 19 ans.
Son premier set, perdu 6-4, a laissé
craindre le pire. Mais, pour se sortir du piège, elle a pu s’appuyer sur
un service retrouvé, qui lui a permis de remporter plus de 80 % des
points derrière son premier service
dans les deux dernières manches
contre moins de 60% à sa rivale.
Ce scénario rappelle celui de la
seule et dernière confrontation
entre les deux joueuses, à s’Hertogenbosch en juin 2016: Mladenovic
s’était imposée en trois sets... puis
était allée en finale de l’édition.
La Française prouve là toutes ses
qualités au rebond, deux semaines
après avoir été éliminée sans gloire
dès le premier tour de l’Open d’Australie, et n’est plus qu’à une victoire d’un premier sacre à 23 ans.
Titrée à Taipei en 2012 dans un
tournoi intermédiaire (ATP 125),
elle n’a jamais triomphé sur le circuit principal, échouant dans ses
trois finales (s’Hertogenbosch et
Hong Kong en 2016, Strasbourg en
2015).
La Française retrouvera sur son chemin la Kazakh Yulia Putintseva (34e)
qui a éliminé la tête de série N.2, la
Tchèque Dominika Cibulkova (5e).
t Résultats
Simple dames (demi-finales) : Kristina Mladenovic (FRA) bat Natalia Vikhlyantseva (RUS)
4-6, 6-2, 6-2; Yulia Putintseva (KAZ) bat Dominika Cibulkova (TCH/N.2) 3-6, 6-4, 6-4.
« C’est un investissement »
VÉLO EN BREF
Etoile de Bessèges.
Démare encore !
Le Français Arnaud Démare (FDJ,
photo AFP) a remporté samedi la
quatrième étape de l’Etoile de Bessèges cycliste, courue entre Chusclan (Gard) et Laudun-l’Ardoise
(Gard). Le Français Lilian Calmejane
(Direct Energie) conserve le maillot
corail de leader du général.
4e étape : 1. Arnaud Démare (FRA/FDJ) en 3 h
36’24’’ (moyenne : 42,39 km/h); 2. A. Kristoff
(NOR) m.t.; 3. C. Laporte (FRA) m.t.; 4. A. Fonseca (FRA) m.t.; 5. M. Würtz Schmidt (DEN)
m.t... 15. R. Hardy (FRA) m.t.
Général : 1. Lilian Calmejane (FRA/Direct Energie) en 14 h 25’33’’ (moyenne : 42,73 km/h);
2. M. Würtz Schmidt (DEN) à 17’’; 3. T. Gallopin (FRA) 18’’; 4. C. Laporte (FRA) 21’’; 5. S.
Chavanel (FRA) 22’’... 9. R. Hardy (FRA) 25’’.
Herald Sun Tour.
Elissonde troisième
L’Américain Travis McCabe (UnitedHealthcare) a remporté, samedi, au
sprint la 3e étape, l’Australien
Damien Howson (Orica-Scott)
conservant la tête du général.
3e étape : 1. Travis McCabe (USA/UnitedHealthCare Pro Cycling) 3 h 46’; 2. M. Docker
(AUS/Orica-Scott) m.t.; 3. L. Howard
(AUS/Aqua Blue Sport) m.t.
Général (après 3 étapes) : 1. Damien Howson
(AUS/Orica-Scott) 12 h 32’12’’; 2. J. Hindley
(AUS/Australian National Team) à 38’’; 3. K.
Elissonde (FRA/Sky) à 53’’.
Après les victoires de Richard Gasquet et Gilles Simon vendredi, le
double Pierre-Hugues Herbert et
Nicolas Mahut a apporté le point
décisif en battant facilement une
paire nippone sans référence, Yuichi Sugita et Yasutaka Uchiyama,
en trois manches 6-3, 6-4, 6-4 en 1 h
46’. Trois à zéro donc : on n’en
attendait pas moins des Bleus en
l’absence du leader japonais Kei
Nishikori, 5e mondial, dont le forfait
pour convenance personnelle,
annoncé il y a quinze jours, avait
fait disparaître l’essentiel du suspense.
Valence. Gautier à l’avant
Quintana à la conclusion
Le Colombien Nairo Quintana, le
jour de ses 27 ans, a écrasé l’étapereine du Tour de Valence, samedi,
en s’imposant en solitaire au sommet du Mas de la Costa et s’emparant du maillot jaune de leader à la
veille de l’ultime étape. Déjà échappé lors de la deuxième étape, Cyril
Gautier (AG2R La Mondiale) a fait
partie d’un groupe d’échappés (où
figurait Philippe Gilbert). Repris à
quatre kilomètres de la ligne, le Costarmoricain n’a pas tout perdu : il a
endossé le maillot à pois et le
maillot vert.
Il s’agissait pour les Français d'être
sérieux et appliqués et d’éviter de
sous-estimer les adversaires, tous
classés au-delà de la 85e place mondiale. C’est ce qu’ils ont fait, pendant la longue préparation en Australie puis au Japon, et durant la
rencontre elle-même.
« C’est un investissement. On n’a
pas vu nos familles pendant quarante jours pour certains », a souligné Mahut. Le capitaine Yannick
Noah a tiré « des enseignements de
Photo AFP
Mission accomplie
chaque match. Richard a été solide.
Il est important dans l’équipe.
Richard leader, c’est assez nouveau. Gilles a fait un match sérieux
où il y avait des pièges. Le double,
N.1 mondiaux contre N.300, c’était
facile sur le papier, mais après il fallait jouer le match », a-t-il dit.
Avec qui au mois d'avril ?
Archi favoris, les vainqueurs de
Wimbledon 2016 « n’arrivaient pas
avec beaucoup de confiance », de
l’aveu d’Herbert, après leurs échecs
au Masters et à l’Open d’Australie.
Avec l’équipe de France, ils restaient sur une défaite douloureuse
en Croatie, qui avait précipité l’élimination en demi-finale l’an passé.
La nervosité leur a fait commettre
quelques fautes, mais dans l’ensemble, leur supériorité dans tous
les domaines, service, volée,
retour, n’a jamais fait de doute.
« On a eu des moments compliqués
mais on a su les gérer. C’est la force
de bien se connaître », a dit Mahut.
La prochaine étape aura lieu en
avril. Devant le public français si
l’adversaire est la Grande-Bretagne,
à l’extérieur si c'est le Canada.
Avec quels joueurs Noah compte-il
relever le défi ? La porte est-elle toujours ouverte pour Gaël Monfils,
pas sélectionné pour le Japon après
la polémique créée par son départ
inopiné de Croatie l’an passé ? JoWilfried Tsonga se rendra-t-il disponible alors que sa femme doit
mettre au monde leur premier
enfant à l’époque du match ? La
confiance sera-t-elle maintenue à la
paire Herbert-Mahut en double ?
Pour le capitaine, il était bien trop
tôt samedi pour donner le moindre
indice.
« On vient de gagner 3 à 0.
C’étaient quinze jours intenses
parce qu’émotionnellement la
Coupe Davis ça prend beaucoup. On
va décompresser un peu », a-t-il dit.
t Résultats
JAPON - FRANCE : 0-3. Vendredi : G. Simon bat
Y. Nishioka 6-3, 6-3, 6-4; R. Gasquet bat T.
Daniel 6-2, 6-3, 6-2.
Samedi : N. Mahut - P.-H. Herbert battent Y.
Sugita - Y. Uchiyama 6-3, 6-4, 6-4.
Les autres matchs : Argentine (tenante) - Italie : 1-2; Allemagne - Belgique : 1-2; Australie République Tchèque : 2-0; Etats-Unis - Suisse :
2-0; Canada - Grande-Bretagne : 1-2; SERBIE Russie : 3-0; Croatie - Espagne : 2-1.
Handball. Florent Manaudou dans le grand bain
4e étape : 1.
Nairo Quintana (COL/Movistar Team) 5 h 02’19’’; 2. M. Kudus (ERI) à 40’’;
3. A. Antunes (POR) 45’’; 4. W. Poels (NED)
48’’; 5. P. Roglic (SLO) 57’’... 27. C. Gautier
(AG2R La Mondiale) 4’05’’.
Général : 1 Nairo Quintana (COL/Movistar
Team) 14 h 20’26’’; 2. B. Hermans (BEL) à
13’’; 3. M. Senni (ITA) 32’’; 4. W. Poels (NED)
52’’; 5. D. Martin (IRL) 1’09’’... 34. C. Gautier
(FRA) à 8 ’.
Tour de Dubaï.
Marcel Kittel récidive
En gagnant trois des quatre étapes
dont la dernière au sprint, l’Allemand Marcel Kittel (Quick Step, cidessous photo AFP) a remporté,
samedi le Tour de Dubaï, pour la
deuxième année consécutive.
L’étape de vendredi, la seule de
moyenne montagne, a été annulée
en raison d’une tempête accompagnée de vents violents.
4e et dernière étape : 1 . Marcel Kittel
(GER/QSF), les 124 km en 2 h 34’12’’; 2 . E.
Viviani (ITA/SKY) m.t.; 3. R. Minali (ITA/ASTANA) m.t.; 4. M. Cavendish (GB/DDD) m.t.; 5. J.
Degenkolb (GER/TFS) m.t.
Général : 1 . Marcel Kittel (GER/QSF) 15 h
08’56’’; 2. D. Groenewegen (NED/TLJ) à 18’’;
3. J. Degenkolb (GER/TFS) à 20’’; 4. J.-P. Drucker (LUX/BMC) à 24’’; 5. E. Viviani (ITA/SKY)
à 24’’.
Pour son premier match en championnat, Florent Manaudou (au centre) n’a pas perdu. Mais il n’a pas gagné
non plus. Le champion olympique de… natation (50 m nage libre) jouait, samedi soir, avec l’équipe réserve
d’Aix-en Provence face à Mougins en Nationale 2. Il n’a pas marqué de but dans ce match conclu par un nul
(32-32) mais il a bien défendu… (Photo AFP)
4
36 SPORTS
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
EXPRESS
La présentation et la vidéo
sur letelegramme.fr
Natation. Nice : Lacourt
souffre, Bonnet accélère
Camille Lacourt, qui fait son retour
dans les bassins à court d’entraînement, a souffert sur 100 m dos
(56’’97), remporté par Benjamin Stasiulis, samedi à Nice, où Charlotte
Bonnet a nagé un très bon 200 m
nage libre (1’56’’98), dans le sillage
de la Hongroise Katinka Hosszu.
samedi. Jordan Pothain s’est lui
imposé dans le 400 m nage libre
(3’50’’38). Après les 50 m dos et
papillon vendredi, Mélanie Hénique
s’est offert le 50 m libre (25’’28),
tout près de son record personnel
(25’’13), devant Anna Santamans.
La France, battue deux fois en trois
matchs, a échoué, samedi, à
atteindre les quarts de finale du
tournoi de Sydney, 4e étape du circuit mondial. Deux fois qualifiés
lors des trois premières réunions,
les Français n’ont pu rééditer la performance en Australie, la faute à
une cruelle défaite en ouverture
face au pays de Galles (14-12).
Conséquence : reversée dans le
« Challenge Trophy », la France
jouera, ce dimanche, pour la 9e
place qu’elle peut accrocher en
gagnant ses trois matchs au programme, en commençant par la
Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Circuit mondial :
les Françaises sixièmes
L’équipe de France féminine de
rugby à VII a pris, samedi, la 6e
place du tournoi de Sydney,
deuxième étape du circuit mondial, remporté par le Canada.
Sèchement défaites en quarts de
finale par la Nouvelle-Zélande
(24-5), les Bleues ont su se remobiliser contre l’Irlande en match de
classement, après avoir été
menées 19-0 à la pause (21-19).
Mais pour la 5e place face aux îles
Fidji, leur mauvaise entame (14-0)
leur a été fatale.
Handball. LFH :
Besançon sur le fil
Celles/Belle - Besançon
Cercle Dijon - Chambray
Classement
1. BREST BH
2. Metz
3. Issy Paris
4. Besançon
5. Nantes LA
6. Cercle Dijon
7. Toulon
8. Chambray
9. Nice
10. Fleury-Loiret
11. Celles/Belle
22-23
25-27
Pts
J
G
N
27
27
27
25
24
23
20
20
18
17
12
11
10
11
11
11
11
11
11
11
11
11
8
8
8
6
6
5
3
4
3
3
0
0 3
1 1
0 3
2 3
1 4
2 4
3 5
1 6
1 7
0 8
1 10
P
Athlétisme. Mondeville :
Lemaître sixième
Basket-ball. Pro A :
Monaco en patron
Kim Collins (40 ans) a remporté en
6’’52, deuxième performance mondiale de la saison, la finale du 60 m
de la réunion en salle de Mondeville samedi soir. Le Carabéen a
devancé l'Américain Ronnie Backer
(6’’54) et le Ghanéen Sean Safo Antwi (6’’59). Le Français Christophe
Lemaitre, médaillé de bronze du
200 m aux Jeux de Rio, a pris la 6e et
dernière place en 6’’66.
Lyon-Villeurbanne - Nanterre
74-88
Paris-Levallois - Antibes
86-67
Gravelines-Dunkerque - Dijon
87-89
Hyères-Toulon - Orléans
78-61
Monaco - Le Portel
81-57
Nancy - Chalons Reims
89-80
Strasbourg - Le Mans
92-63
Perche : Lavillenie - Braz
la revanche
Une semaine après leurs retrouvailles à Rouen, le champion olympique de la perche, le Brésilien Thiago Braz, défie de nouveau dimanche
sa victime des JO de Rio, le recordman du monde Renaud Lavillenie,
cette fois sur les terres du Français,
à Clermont-Ferrand, ce dimanche.
Pau-Lacq-Orthez - Chalon-sur-Saône
Dimanche, 18 h 30
Cholet - Limoges
Classement
1. Monaco
2. Chalon-sur-Saône
3. Pau-Lacq-Orthez
4. Nanterre
5. Paris-Levallois
6. Lyon-Villeurbanne
7. Gravelines-Dunkerque
8. Strasbourg
9. Hyères-Toulon
10. Le Mans
11. Limoges
12. Le Portel
13. Chalons Reims
14. Cholet
15. Dijon
16. Orléans
17. Antibes
18. Nancy
Lundi, 20 h 30
% G. Pts
J
G
P
34
30
29
30
28
28
28
28
27
27
24
25
25
23
24
24
24
22
18
17
17
18
18
18
18
18
18
18
17
18
18
17
18
18
18
18
16
13
12
12
10
10
10
10
9
9
7
7
7
6
6
6
6
4
2
4
5
6
8
8
8
8
9
9
10
11
11
11
12
12
12
14
89
76
71
67
56
56
56
56
50
50
41
39
39
35
33
33
33
22
SÉLECTION TV
FOOTBALL
Ligue 1 (23e journée) :
Toulouse - Angers
beIN Sports 1 à 14 h 15
tir de minuit
MOTO
Europale du Touquet
Ligue 1 (23e journée) :
Nantes - Nancy
L’équipe à 11 h
beIN Sports 1 à 16 h 55
Ligue 1 (23e journée) :
Saint-Étienne - Lyon
RUGBY
Tournoi des Six Nations :
Italie - Pays de Galles
Canal + à 20 h 55
France 2 à 14 h 50
FOOTBALL AMÉRICAIN
Super Bowl 2017 : New
England Patriots - Atlanta Falcons W9 et beIN Sports 1 à par-
TENNIS
Open de Quimper : finales
du double suivi du simple
TébéSud, Tébéo, TVRennes à 13 h
Le BBH qualifié
avant de jouer !
Patrice Salaün@SalaünPatrice
Le succès de Krasnodar à
Fehérvar, samedi (31-24),
a qualifié le Brest
Bretagne Handball pour
les quarts de finale de la
Coupe d’Europe EHF. Les
Brestoises peuvent même
se permettre de perdre
contre Leipzig, ce
dimanche, et à Kuban
Krasnodar.
Direction les quarts de finale pour
Cléopatre Darleux et les Brestoises, qui
ont tout de même un travail à bien
finir.
Photo PAtrica Mérer
Emmenés par leur légendaire quaterback Tom Brady (Photo AFP), 39 ans,
qui battrait pour l’occasion un record
en cas de succès, les Patriots de la
Nouvelle-Angleterre vont tenter de
remporter, dans la nuit de dimanche à
lundi (0 h 30 heure française) leur cinquième Super Bowl depuis l’an 2000.
Les Bostoniens trouveront sur leur chemin une équipe des Atlanta Falcons
qui n’a jamais décroché le moindre
titre, mais qui possède l’attaque la
plus performante de la saison, derrière le bras d’un Matt Ryan élu
meilleur joueur de la saison régulière.
Handball. Coupe EHF. Brest BH - Leipzig
Rugby à VII. Sydney :
les Bleus ratent le quart
Tant mieux, car battues à Nice mercredi en championnat (22-17), les
Brestoises accusent le coup physiquement. Mais le Brest BH va donc
heureusement pouvoir gérer son
effectif, lui qui découvre la fatigue
inhérente aux collectifs qui jouent
sur plusieurs tableaux.
Et plus la peine de se poser mille
questions, car le BBH ayant scoré 25
fois à Fehérvar (25-25), contre 21
pour les Hongroises à l’Arena
dimanche dernier (21-21), il finira forcément devant les Magyares, si
nombre de points identiques il y a à
la fin. C’est sans pression que le BBH
sait qu’il a quand même les moyens
de battre une nouvelle fois Leipzig,
qu’il avait nettement dominé à l’aller (34-15). Cette semaine, le coach
brestois déclarait : « Je me méfie
des Allemandes, elles peuvent avoir
une réaction. Sutout nous avons ces
joueuses en moins. Nous avons débuté la saison avec une bonne base
arrière et l’on se retrouve avec troisquatre éléments. Avec des matchs
tous les trois jours, c’est difficile physiquement ». L’entraîneur Laurent
Bezeau estime que ce ne sont pas les
rencontres en elles-mêmes qui
usent, mais plutôt les voyages. « Tu
pars d’un aéroport à 7 h du matin,
en n’ayant pas bien dormi, et tu
arrives à ton domicile à 19 h, c’est
très compliqué ».
Vaincre pour être premier
Dans ces conditions où la récupération prend une importance capitale,
la qualification anticipée tombe à
pic : « Une chose est sûre, c’est que
le staff fait au mieux pour que les
filles puissent se refaire une santé.
J’espère que, de leurs côtés, elles
font la même chose. Et surtout,
après une partie, on ne revient pas
vraiment sur celle-là, mais on se projette très vite vers l’autre… ». Et
Laurent Bezeau, avant de découvrir
samedi soir la bonne surprise venue
de Hongrie, estimait que grimper
dans le quart, « c’était un peu
comme lancer la pièce et vu notre
état physique, ce sera un exploit
retentissant. J’ai souvent joué au
loto et je n’ai jamais gagné ! ». Mais
voilà, les Russes ont changé la
donne et le malheur hongrois fait
donc le bonheur brestois. Mais finir
premières de leur groupe, ultime
challenge des Brestoises, leur permettra d’affronter un adversaire classé deuxième d’une autre poule. Il
reste donc un intérêt certain à bien
finir.
LE GROUPE BRESTOIS : Darleux (g.), Dangueuger (g.) - Copy, Rassinoux, N’Tsama Akoa,
Pineau, Durand, Geiger, Tizi-Sadki, Prouvensier,
Toublanc, Desgrolard, Le Hir, N’Gouan.
Absentes : Tissier, Mangué, Limal.
t Ce
dimanche (17 h)
Groupe A
Alba Fehervar - Kuban
BREST BRETAGNE - Leipzig
Classement
1. Kuban
2. BREST BRETAGNE
3. Alba Fehervar
4. Leipzig
24-31
Ce dimanche (17 h)
Pts
J
G
N
P
8
6
4
0
5
4
5
4
4
2
1
0
0
2
2
0
1
0
2
4
Journée n° 6. Dimanche 12 février, 15 h : Kuban - BREST BRETAGNE. 16 h : Alba Fehervar - Leipzig.
Motocross. Enduropale du Touquet
Van Beveren puissance 4 ?
Comme l’an dernier, le Nordiste
Adrien Van Beveren (26 ans) s’impose un défi de taille : reprendre la
compétition trois semaines seulement après le Dakar, qu’il a terminé quatrième et meilleur tricolore,
à 48 secondes seulement du
podium, après une sixième place
pour son premier essai en 2016.
Indéniable consolation après la relative déception du Dakar, une quatrième victoire de rang au Touquet
lui permettrait aussi de grimper sur
le podium des plus grands vainqueurs de l’épreuve, aux côtés de
Jean-Claude Moussé (quatre dont
deux consécutives) et derrière Kees
van der Ven (cinq consécutives) et
Arnaud Demeester (sept dont deux
consécutives).
Photo EPA
Super Bowl. Les Patriots
pour la passe de cinq
Du Dakar au Touquet, Adrien Van Beveren va être un peu dépaysé.
On change de sens !
Figurent également parmi les favoris les Belges Axel Van de Sande
(Yamaha) et Daymond Martens
(Yamaha) ainsi que les Français
Camille Chapelière (Yamaha) et
Richard Fura (Honda), chacun vainqueur d’une manche du championnat de France de course sur sable,
dominé par Martens et Fura, ex
aequo à la veille de la sixième et
dernière course. Van Beveren en a
également remporté une manche
cette saison.
Nouveauté cette année, le circuit,
long de 12,6 km, change de sens de
rotation : les concurrents évolueront dans le sens inverse à celui des
aiguilles d’une montre. Comme sou-
vent lors de l’Enduropale, la météo
ne devrait pas faciliter la tâche des
pilotes. Météo France prévoit un
temps couvert, avec des pluies
éparses et un vent jusqu’à 45 hm/h
en rafales.
t Ce
dimanche
(de 11 h 30 à 14 h 30)
5
37 FOOTBALL
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Les joueurs. Didot
et une tonne de déception
Ligue 1 (23e journée). EA Guingamp - Caen : 0-1
Photo Lisa Tilly
Tellement cruel...
Photo Lisa Tilly
Ses 77 ballons touchés disent évidemment son activité au cœur du
jeu. Ils disent aussi la mainmise des
Guingampais sur cette partie. Mais
Didot (ci-dessus) et les Costarmoricains ont donc été battus, sur un
ultime contre conclu par Karamoh à
la toute dernière seconde (90’+4).
Une issue cruelle qui ne reflète pas
cette rencontre mais qui les punit,
aussi, pour leur manque de réalisme face à un Vercoutre il est vrai
décisif. L.R.
t Les notes
Johnsson ...........................................11/20
Martins-Pereira .....................................12
Kerbrat .................................................13
Sorbon ...................................................12
Marçal ...................................................12
Didot ....................................................13
Deaux ....................................................11
Diallo .....................................................11
Remplacé par Blas (64’)
De Pauw .................................................8
Remplacé par Mendy (64’)
Coco .....................................................11
Briand ..................................................11
94e minute : sur la dernière action caennaise, Karamoh, idéalement servi Bazile, vient d’inscrire le seul but du match. Les Guingampais sont à terre...
ment battu (35’). Mais cette alerte
fut bien peu face aux quantités
d’opportunités qu’ils se sont
créées. Les Guingampais méritaient
mille fois de l’emporter. A la 93e
minute, ils eurent encore une occasion de le faire quand Briand décocha une tête piquée. Mais Vercoutre, une fois de plus, se montra
décisif, cette fois du pied, et le
contre se déclencha. Terrible, lui
aussi.
Laurent Rivier
Ils étaient partis pour
l’emporter. Au moins
pour ne pas perdre. Et
puis les Guingampais ont
finalement été punis à la
94e minute, sur un
dernier contre caennais.
Une improbable défaite
qui vient s’ajouter à un
début d’année déjà
compliqué. Quand la
malchance vous gagne…
La fiche technique
Arbitre : M. Hamel.
Spectateurs : 14.428.
BUT. Caen : Karamoh (90’+4).
Avertissements. Guingamp : Diallo (38’);
Caen : Bessat (69’), Yahia (83’).
GUINGAMP : Johnsson - Martins-Pereira, Kerbrat, Sorbon, Marçal - Didot, Deaux, Diallo
(Blas, 64’) - De Pauw (Mendy, 64’), Coco (Bodmer, 84’), Briand (cap.)
Non entrés en jeu : Guivarch (g.), Lévêque,
Giresse, Benezet.
CAEN : Vercoutre - Da Silva, Yahia, Adéoti - Guilbert, Delaplace (Seube, 81’), Féret
(cap.), Bessat - Louis (Karamoh, 64’), Rodelin
(Bazile, 77’), Santini.
Non entrés en jeu : Dreyer (g.), Imorou,
Makengo, Ben Youssef.
« Le match de l’inefficacité »
Après une remontée de balle
rapide, Bazile se retrouva côté
gauche, au duel avec Martins-Pereira. L’ancien gamin d’EAG, formé
dès ses 13 ans à Guingamp, délivra
un amour de centre pour Karamoh,
autre entrant caennais. Idéalement
placé entre Sorbon et Marçal, l’international U19 n’eut alors aucun
mal à ajuster son plat du pied. « Les
joueurs y ont cru jusqu’au bout.
Marquer comme ça, à la fin, cela
montre notre volonté d’aller chercher les choses », jubilait Patrice
Garande, samedi soir.
Cruel. Injuste. Terrible. Les adjectifs
se bousculent encore dans la tête
des Guingampais. Certes, avant de
céder tout au bout du temps réglementaire, les Costarmoricains
eurent quelques frayeurs. Notamment lorsque Louis trouva le
poteau d’un Johnsson complète-
Frustrés. Agacés. Remontés. Après
cela, les Guingampais, eux, n’ont
plus qu’à ressasser leurs innombrables occasions gâchées. Celle de
Briand, évidemment. Celle de Bodmer, juste avant, qui aurait peutêtre pu obtenir le penalty sur une
charge de Da Silva (90’). Et toutes
celles qui ont précédé : celle de
Coco, notamment, repris in extremis par Vercoutre (41’), ou bien
encore celle de Diallo, dont la tête
trouva, toujours, le portier caennais (55’).
« J’ai aimé la façon dont on a joué
mais c’est le match de l’inefficacité,
résumait Antoine Kombouaré. Eux
ont un tir cadré (NDLR : deux en réalité). En termes de points, c’est la
cata. On en a récolté un en quatre
matchs, c’est bidon, mais j’ai aimé
le visage de mon équipe, avec des
joueurs qui se sont lâchés. »
« Insister dans ce sens »
Dépités. Assommés. Incrédules.
Une seule fois, cette saison, ils
avaient cédé à la maison. C’était
contre Nice. Sauf que ni le match ni
l’adversaire n’avaient quoi que ce
soit de comparable. « Quand on
n’arrive pas à gagner un match, il
faut au moins savoir ne pas le
perdre », regrettaient Christophe
Kerbrat et tous les Guingampais.
Non pas qu’un point les aurait
contentés, mais il n’aurait pas revêtu les sombres habits de cet acte
manqué. La faute à cette satanée
inefficacité. La faute au « vieux »
Vercoutre (37 ans) qui fut de très
loin le meilleur de tous les Caennais. La faute, surtout, à cette dernière action… « On n’a pas le droit
de prendre un contre de cent
mètres, c’est rageant », regrettait
quand même Kombouaré.
Malgré la tristesse, l’entraîneur
d’EAG avait, malgré tout, la force
de regarder devant. Quand bien
même les prochains adversaires se
nomment Marseille, Lyon, Bordeaux et Monaco. « Il faut insister
dans ce sens, croire en ce que l’on
fait, confiait le Kanak. Je ne connais
pas d’autre façon de réussir. » Sauf
à s’arrêter à ces moments cruels
dont le foot est si friand…
La joie de Yann Karamoh après son but.
Le chiffre
2
Les Guingampais, qui n’ont
toujours pas gagné en L1 en 2017,
ont récolté deux points sur quinze
lors des cinq dernières journées.
La phrase
« C’est très bien
payé, on n’est
même pas loin du
hold-up. »
D’Alaeddine Yahia,
défenseur de Caen et ex-Guingampais.
Sa tête, à la 93e minute, aurait pu
offrir la victoire aux siens. Au lieu de
cela, ce sont les Caennais, dans la
continuité de cette action, qui l’ont
emporté. Jimmy Briand, le capitaine
d’En Avant, est, comme tous ses
coéquipiers, assailli par des sentiments mêlés.
> Jimmy Briand, qu’est-ce
qui prédomine après une telle
défaite ?
De la déception, tout simplement.
Des matchs comme celui-là, où
l’équipe qui domine se fait avoir à la
fin, on en voit beaucoup. C’est ce qui
nous est arrivé. C’est dommage car il
y avait la place pour réussir autre
chose. Après, vous dire que l’on méritait mieux… Oui, forcément, mais le
dire, ce n’est pas suffisant. Au final,
ce sont eux qui ont bien joué le coup.
On ne peut pas leur reprocher d’être
venu ici pour défendre et contrer.
> Comment expliquer
ce manque d’efficacité ?
On a eu les situations pour marquer
ce but qui aurait fait basculer le
match. On ne l’a pas fait. Il ne faut
baisser ni la tête, ni les bras. On a
Marseille.
> Êtes-vous également tombé
sur un grand Rémy Vercoutre ?
Oui, il a été inspiré. C’est aussi nous
qui n’avons pas été assez adroits
devant lui. Mais je le connais très
bien (NDLR : ils étaient partenaires à
Lyon), je sais que c’est un très bon
gardien. Ce soir (samedi soir), il leur
a sauvé la mise. Son arrêt sur ma
tête puis le contre qui suit, c’est
peut-être le résumé de ce match. Ils
ont deux occasions, une en fin de première mi-temps (NDLR : la tête de
Jeff Louis sur le poteau) et celle qui
amène le but. Ça leur a suffi, tant
mieux pour eux.
Photo Lisa Tilly
Photo AFP
Briand : « Pas le temps de pleurer »
Jimmy Briand : « De gros matchs arrivent mais c'est bien. On va voir si on est vraiment des bonhommes ! ».
aussi fait de belles choses. Il y aura
des jours meilleurs.
> Est-ce facile de retenir
le positif dans ces cas-là ?
La seule chose à faire, c’est de bien
récupérer car une grosse semaine
nous attend encore (NDLR : déplace-
ment à Marseille mercredi, réception
de Lyon samedi). On n’a pas le temps
de s’apitoyer sur notre sort et de
pleurer sur cette défaite. Moi le premier, je vais essayer de remobiliser
tout le monde. Ce n’est pas fini, il
reste encore beaucoup de matchs. A
nous de faire un grand coup, déjà, à
> Le calendrier à venir
vous inquiète-t-il ?
Non, peu importe. Le début d’année
était à notre portée et, finalement,
ça ne s’est pas bien passé. Nous, on
joue tous les matchs pour les
gagner, quel que soit l’adversaire.
De gros matchs arrivent mais c’est
bien. On va voir si on est vraiment
des bonhommes !
Recueilli par L. R.
6
38 FOOTBALL
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
LIGUE 1
Ligue 1 (23e journée). Monaco - Nice : 3-0
Monaco solide leader, le PSG double Nice
Lille - LORIENT
0-1
Spectateurs : 29.000 environ
Arbitre : M. Lesage.
Arbitre : J. Miguelgorry
But. Metz : Jouffre (82').
But. Lorient : Aliadière (49')
Avertissements. Metz : Doukouré (59'). Marseille : Thauvin (33'), H. Sakai (81'), Fanni
(90').
Avertissements. Lille : Béria (66'); Lorient :
Wakaso (41')
Bordeaux - RENNES
Monaco - Nice
1-1
3-0
Spectateurs : 15.000 environ
Spectateurs: 16.588
Arbitre : B. Bastien
Arbitre: S. Desiage
Buts. Bordeaux : Ménez (56'); Rennes : Gourcuff (69')
Buts. Monaco : Germain (47'), Falcao (60',
81')
Avertissements. Bordeaux : Pallois (80');
Rennes : Baal (27')
Avertissements. Monaco : Jemerson (58');
Nice : Seri (13')
Dijon - Paris SG
Montpellier - Bastia
1-3
Spectateurs : 8.690
Arbitre : A. Delerue
Arbitre : O. Thual
Buts. Dijon : Tavares (31'); Paris SG : Lucas
(29'), Thiago Silva (81'), Cavani (84')
Buts. Montpellier : Mounié (17', 64'); Bastia :
Crivelli (34')
Avertissements. Dijon : Ruefli (53'); Paris SG :
Thiago Motta (32'), Aurier (87')
Avertissements. Montpellier : Skhiri (20'),
Roussillon (37'), Deplagne (90'); Bastia :
Oniangue (31'), Rose (38')
0-1
Exclusion. Bastia : Djiku (90'+3)
Spectateurs : 14.428
Arbitre : M. Hamel
Nantes - Nancy
Dimanche, 17 h
But. Caen : Karamoh (90'+4).
Saint-Etienne - Lyon
Dimanche, 21 h
Avertissements. Guingamp : Diallo (38'); Caen
: Bessat (69'), Yahia (83').
Toulouse - Angers
Dimanche, 15 h
Classement
1. Monaco
2. Paris SG
3. Nice
4. Lyon
5. Saint-Etienne
6. Marseille
7. Bordeaux
8. GUINGAMP
9. RENNES
10. Toulouse
Pts J G N P bp bc Dif.
52
49
49
37
33
33
33
31
31
26
23
23
23
21
22
23
23
23
23
22
16
15
14
12
8
9
8
8
8
7
4
4
7
1
9
6
9
7
7
5
3
4
2
8
5
8
6
8
8
10
68
45
38
40
24
29
25
28
23
22
22
17
18
25
18
28
28
27
27
26
Pts J G N P bp bc Dif.
46
28
20
15
6
1
-3
1
-4
-4
11. Lille
12. Montpellier
13. Nantes
14. Caen
15. Dijon
16. Nancy
17. Metz
18. Angers
19. Bastia
20. LORIENT
Prochaine journée
Mardi 7 février, 19 h : Caen - Girondins de Bordeaux, Montpellier - Monaco.
21 h : Paris SG - Lille.
Mercredi 8 février, 19 h : Angers - RENNES,
26
26
26
25
24
24
24
23
22
21
23
23
22
22
23
21
22
22
23
23
7
6
7
7
5
6
7
6
5
6
5
8
5
4
9
6
5
5
7
3
11
9
10
11
9
9
10
11
11
14
21
32
15
25
31
16
22
19
20
26
28
40
29
36
35
25
38
28
28
46
-7
-8
-14
-11
-4
-9
-16
-9
-8
-20
LORIENT - Toulouse, Lyon - Nancy, Nice - SaintEtienne, Metz - Dijon, Bastia - NANTES.
21 h : Marseille - GUINGAMP.
LE CLASSEMENT DES BUTEURS
1. Cavani (Paris SG), 22 buts.
2. Lacazette (Lyon), 18 buts.
3. Falcao (Monaco), 14 buts.
4. Gomis (Marseille), 13 buts
5. Pléa (Nice), 11 buts.
6. Santini (Caen), 10 buts.
7. Balotelli (Nice), 9 buts.
8. Boudebouz (Montpellier), Germain (Monaco), Mounié (Montpellier), 8 buts.
11. Braithwaite (Toulouse), BRIAND (Guingamp), Carrillo (Monaco), Crivelli (Bastia),
Lemar (Monaco), Lucas (Paris SG), MOUKANDJO (Lorient), Tavares (Dijon), WARIS (Lorient),
7 buts.
20. Boschilia (Monaco), Diedhiou (Angers),
Diony (Dijon), Erding (Metz), Thauvin (Marseille), 6 buts.
25. Cyprien (Nice), Fabinho (Monaco), LeesMelou (Dijon), Ninga (Montpellier), Sala
(Nantes), SALIBUR (Guingamp), Silva (Monaco), SIO (Rennes), Toivonen (Toulouse), Valbuena (Lyon), 5 buts.
35. COCO, DE PAUW (Guingamp), de Preville
(Lille), Eder (Lille), Fekir (Lyon), GOURCUFF,
GROSICKI (Rennes), Hamouma (SaintEtienne), Karamoh (Caen)...
Saint-Etienne - Lyon
Un derby brûlant pour se relancer
Photo AFP
doit être très prudent sur ce que
l’on dit ou ce que l’on fait. On ne
peut plus se permettre certaines
choses pour lancer le derby comme
il y a 25 ou 30 ans. Les déclarations
faisaient partie du folklore de
l’époque mais, de nos jours, cela
devient dangereux », a regretté, de
son côté, le Lyonnais Bruno Genesio.
Kevin Malcuit et les Stéphanois avaient
été battus (2-0) à l’aller au Parc OL.
Éliminés cette semaine de la Coupe
de France, de manière plutôt honorable pour Lyon à Marseille (2-1,
a.p.), bien moins pour Saint-Etienne
(3-0 à Auxerre, club de L2), Stéphanois et Lyonnais vont s’affronter
dans un derby brûlant, ce dimanche
à Geoffroy-Guichard.
Histoire de ne pas en rajouter, les
entraîneurs des deux clubs ont chacun cherché à dédramatiser l’enjeu
de cette rencontre. « Tout prend
une telle ampleur. L’époque des
piques est révolue parce que ça vire
à la connerie humaine », a lancé le
Stéphanois Christophe Galtier. « On
Les Verts
toujours sans Ruffier
L’OL se rendra chez son voisin au
complet. Souffrant à un mollet,
l’avant-centre Alexandre Lacazette
est opérationnel tout comme le
défenseur central Mouctar Diakhaby, victime d’une blessure à une
cheville à Caen, le 15 janvier.
Les Verts devront, eux, toujours se
passer de leur gardien Stéphane
Ruffier, blessé depuis deux mois.
Mais trois joueurs effectuent leur
retour : Théophile-Catherine, Veretout et Saivet.
SAINT-ETIENNE : Moulin - Malcuit, ThéophileCatherine, Perrin, F. Pogba - Selnaes, Veretout
- Jorginho, Hamouma, Monnet-Paquet - Roux.
LYON : A. Lopes - Rafael, Mammana, YangaMbiwa, Morel - Gonalons, Tolisso - Valbuena,
Fekir, Memphis (ou Ghezzal) - Lacazette.
Arbitre : Tony Chapron.
t Ce
Monaco, qui a dominé
avec la manière Nice (3-0)
au Stade Louis-II, s’est
détaché seul en tête de la
L1, repoussant son
adversaire et dauphin à
trois points.
2-1
Spectateurs : 13.416
GUINGAMP - Caen
Monaco frappe fort !
dimanche (21 h)
Falcao a pleinement participé au
succès monégasque en marquant ses
treizième et quatorzième buts de la
saison en championnat.
Photo AFP
1-0
Spectateurs : 20.000 environ.
Sous les yeux de Didier Deschamps,
qui aura apprécié les solides prestations des internationaux monégasques Lemar et Sidibé, ainsi que
celles, très réussies, de Mendy
(double passeur décisif) et de
Bakayoko (imposant dans l'entre
jeu), Monaco a donc aisément remporté le derby et frappé un grand
coup dans la course au titre.
Dans un 3-4-3 placé très haut, Nice
dévoilait pourtant dès le début ses
intensions : possession et pressing
proche du but adverse. Durant les
premières minutes, les hommes de
Leonardo Jardim, plutôt habitués à
imposer ça à leurs adversaires,
étaient en difficulté. Mais, progressivement, il mettaient le pied sur le
ballon. Puis les débats, d'une belle
intensité, s'équilibraient.
A la mi-temps, le duel entre la
meilleure attaque de L1 ( Monaco,
65 buts) et la meilleure défense
(Nice, 15 buts) restait indécis. Nice
avait la possession (55% du temps)
et Monaco se créait les occasions
(3 tirs cadrés). Dès la reprise, Monaco les transformait. Germain, absolument seul au sein de la défense
niçoise, reprenait victorieusement
de la tête un excellent centre de
Mendy (1-0, 47’).
Jardim : « Faire attention
à un éventuel grain de sable »
Nice poussait mais Monaco était
supérieur. Une action Silva-Lemar
était ponctuée par un nouveau
centre « caviar » de Mendy, qui servait Falcao. Aussi esseulé que Germain sur le but précédent, le capitaine colombien doublait la mise en
se jetant (2-0, 60’). A dix minutes
du terme, Monaco allait définitivement assommer son adversaire :
encore côté gauche, Lemar servait
parfaitement Falcao qui réalisait un
doublé (3-0, 81’).
« Nous sommes devant. Mais il
reste beaucoup de matchs, confiait
Leonardo Jardim. Et je crois que
l'équipe championne sera celle qui
marquera le plus de points contre
celles hors du top 5. Notre avantage de trois points, ce n'est pas
rien. C'est bien, mais la première
chose que j'ai dite aux joueurs c'est
de faire attention à un éventuel
grain de sable. Car il peut bloquer
la machine. »
« On est déçu mais il ne faut pas
exagérer la défaite. Monaco, c'est
très fort. Ils sont très efficaces.
Très, très efficaces... Maintenant,
on va se concentrer sur le prochain
match. On a besoin de réagir »,
déclarait pour sa part Lucien favre,
le coach des Aiglons.
t La fiche technique
Arbitre : B. Bastien.
BUTS. Monaco : Germain (47’), Falcao
(60’, 81’).
Avertissements. Monaco : Jemerson (58’);
Nice : Seri (13’).
MONACO : Subasic - D. Sidibé, Glik, Jemerson,
Mendy - Silva (Dirar, 88’), Fabinho, Bakayoko,
Lemar - Germain (Moutinho, 77’), Falcao (cap)
(Mbappe, 90’).
NICE : Cardinale - Baysse (cap), Dante, Sarr
(Belhanda, 64’) - Souquet, Cyprien, Seri, Chagas Estevão - Pléa, Balotelli, Eysseric.
Stade Rennais - Bordeaux : 1-1
Les regrets sont rennais
Auteur d’un nul à Bordeaux, le
Stade Rennais peut nourrir des
regrets. En Gironde, les Bretilliens,
en quête de succès en L1 depuis
deux mois, ont fait l’essentiel du jeu
et ce point du nul laissera sûrement
un goût amer tant il y avait la place
pour doubler leurs hôtes du soir au
classement.
Un milieu qui rayonne
Alors qu’on les croyait perdus, les
Bretons ont produit un football
séduisant avec six nouvelles têtes
dans son onze de départ par rapport
à mercredi. Son milieu avec Yoann
Gourcuff, en démonstration technique face à ses anciennes couleurs,
Sanjin Prcic et Morgan Amalfitano a
rayonné.
Nul doute que Jocelyn Gourvennec a
dû parler du pays à ses troupes à la
mi-temps, l’entrée de Malcom à la
place du soliste Adam Ounas aidant
aussi un collectif jusque-là en souffrance. Coïncidence ou pas, leur première séquence du match à cinq
passes réussies, quatre minutes
après l’entrée du Brésilien, a fait
mouche : Valentin Vada lançait
Milan Gajic dont le centre fuyant
était manqué par Pedro Mendes et
Gaëtan Laborde mais pas par Ménez
qui trompait du gauche Benoît Costil (1-0). Cette ouverture du score ne
désarçonnait pas les Rennais qui
reprenaient le fil de leur domination
Photo AFP
Metz - Marseille
Yoann Gourcuff a égalisé d’une très
belle tête en seconde période.
et étaient fort justement récompensés par un but de Gourcuff qui, à la
réception d’un centre de Ludovic
Baal, ajustait une tête plongeante
hors de portée de Carrasso (1-1,
69’).
Gourcuff s’est « régalé »
Dans un match s’emballant enfin,
les deux équipes ont eu le ballon de
la victoire mais ni Laborde (76’) et
Ménez (88’) côté girondin, ni Giovanni Sio (79’) et Adama Diakhaby (84’)
côté visiteurs n’ont pu conclure.
« Je suis heureux quand on voit
l’équipe jouer comme cela. C’est
notre meilleur match, cela ouvre
des perspectives, a déclaré Christian
Gourcuff après le match. Seul le
résultat est décevant mais c’est
presque secondaire. (Morgan) Amalfitano a eu un apport très important, on a tapé dans le mille avec
lui. J’ai retrouvé le joueur que
j’avais laissé à Lorient. C’est ça le
foot, quand il y a une harmonie,
quand les joueurs se trouvent…
Moi, je me suis régalé. Ça donne des
possibilités de progression quand on
offre un visage comme ça. On est là
pour construire, ça remet les choses
en place par rapport à ce qu’on a
entendu ces derniers temps sur le
mercato, les ambitions. Quand on
développe un football comme ça, là
on peut avoir de véritables ambitions. »
t La fiche technique
Spectateurs : 16.588.
Arbitre : S. Desiage.
BUTS. Bordeaux : Ménez (56’) ; Rennes : Gourcuff (69’).
Avertissements. Bordeaux : Pallois (80’);
Rennes : Baal (27’).
BORDEAUX : Carrasso - Gajic, Lewczuk (Sankharé, 44’), Pallois, Pellenard - Vada (Rolan,
72’), Toulalan, Plasil (cap) - Ounas (Malcom,
53’), Laborde, Ménez.
RENNES : Costil - Danzé (cap), Pedro Mendes
(Bensebaini, 78’), Gnagnon, Baal - Amalfitano,
Prcic, Gourcuff (Saïd, 87’), Andre, Kalulu (Diakhaby, 63’) - Sio.
7
39 FOOTBALL
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Les joueurs.
Waris rayonne encore
Ligue 1 (23e journée). Lille - FC Lorient : 0-1
Lorient rallume la flamme
L’ancien coach Sylvain Ripoll ne
l’aurait peut-être pas reconnu !
Capable de revenir défendre très
bas, présent dans tous les principaux coups offensifs, Majeed Waris
(ci-dessous) rayonne un peu plus à
chaque match. En position de
milieu gauche dans le 4-4-2 mis en
place par Casoni, il est à l’origine
du premier but en lançant Marveaux, le passeur décisif, dans la
profondeur (49’) alors qu’il venait
tout juste de servir Philippoteaux
dans d’excellentes conditions deux
minutes auparavant. Son tir enroulé à la fin de la première période
(43’) aurait également pu faire
mouche. Replacé en pointe après la
sortie d’Aliadière (60’), il fut encore
un poison pour la défense lilloise en
plaçant plusieurs frappes et en délivrant de bons ballons. A.L.S.
Photos AFP
t Les notes
Lecomte (cap) ..............................12 sur 20
Moreira ................................................12
Peybernes ..............................................12
Bellugou ................................................12
Le Goff .................................................13
Philippoteaux .........................................11
Remplacé par Mesloub (83’)
Wakaso ..................................................13
Mvuemba .............................................12
Waris .....................................................15
Marveaux .............................................13
Remplacé par Cafu (90’)
Aliadière ................................................13
Remplacé par Cabot (60’)
Wakaso (à droite, qui tacle Sliti) et ses partenaires ont réalisé un gros match, samedi soir, à Lille, pour maintenir Lorient en vie dans la course au maintien.
Après avoir tancé ses joueurs vendredi sur leur manque de détermination ou d’implication dans les
phases défensives, le Cannois, lui,
a proposé un dispositif plus offensif sur le papier : un 4-4-2 que
Ripoll avait utilisé à plusieurs
reprises avant de s’orienter vers le
4-1-4-1 sur lequel son successeur
s’est appuyé.
Arnaud Le Sauce
La fiche technique
Spectateurs : 29.000 environ.
Arbitre : J. Miguelgorry.
BUT. Lorient: Aliadière (49’).
Avertissements. Lille : Béria (66’); Lorient :
Wakaso (41’).
LILLE : Maignan - Corchia, Soumaoro, Basa,
Béria (cap) - El-Ghazi, Amadou, Xeka (Bissouma 79’), Sliti (Kishna 60’), de Preville - Benzia
(Eder 60’); Entraîneur : Patrick Collot.
LORIENT : Lecomte (cap) - Moreira, Peybernes,
Bellugou, Le Goff - Philippoteaux (Mesloub
83’), Wakaso, Mvuemba, Waris - Aliadière
(Cabot 60’), Marveaux (Cafu, 90’). Entraîneur : Bernard Casoni.
De retour au 4-4-2, Lorient
a réalisé sa prestation la
plus aboutie de la saison
samedi à Lille et s’est
ainsi offert la victoire de
l’espoir en décrochant son
premier succès à
l’extérieur (0-1).
Quatre joueurs offensifs
Paradoxalement, avec un joueur
offensif supplémentaire (soit
quatre), Lorient a semblé beaucoup moins en danger défensivement. Car les Merlus ont paru rapidement retrouver leurs marques,
faisant à peu près jeu égal durant
la première mi-temps.
C’est en deuxième période qu’ils
ont réussi à trouver la faille chez
ces Lillois qui, en intégrant deux
de leurs cinq recrues du mercato
hivernal (Xeka et El Ghazi)
Et si c’était mieux en 4-4-2 ? Bernard Casoni a pris tout le monde à
contre-pied, ce samedi dans un
Stade Pierre-Mauroy copieusement
garni pour voir le premier match
de l’ère « Gérard Lopez », le nouveau président lillois qui, au micro,
avant le match a confirmé vouloir
faire du « trading » de joueurs le
nouveau fond commerce du Losc.
n’avaient certainement pas encore
leurs automatismes.
Tout près du break
jamais du retour de Lille
Toujours est-il que Waris, après
avoir offert un caviar à Philippoteaux (47’), lançait Marveaux qui
centrait pour Aliadière qui ne manquait pas la plus limpide action
lorientaise (0-1, 49’). Ainsi rassérénés, les Merlus étaient même tout
proche du KO par Mvuemba (52’)
après un nouveau bon travail de
Waris. Ensuite, ils ont carrément
dominé les débats à Lille, pourtant
victorieux à Marseille il y a une
semaine. Ils ont multiplié les occasions de but, Cabot manquant
même l’immanquable en fin de
match (90’). Mais l’essentiel était
acquis : les trois points de la victoire qui ne permettent pas de quitter la dernière place du classement
mais qui entretiennent l’espoir de
rester en Ligue 1 après la déconvenue du week-end dernier au Moustoir face à Dijon (2-3).
« Une victoire méritée,
une attitude à garder »
En jouant relativement bas mais
en se projetant très vite vers
l’avant, les Lorientais ont posé
beaucoup de problèmes aux Lillois.
Surtout, ils n’ont, peut-être, excepté lors des toutes premières
minutes de la partie, jamais affiché
les signes de fébrilité dont ils
avaient fait preuve quasiment à
chaque match cette saison. « C’est
une victoire méritée. On aurait pu
aggraver le score. Les joueurs se
sont rendu compte qu’ils pouvaient concilier les deux, attaque
et défense. C’est une attitude à garder, disait Bernard Casoni. Le gros
point positif : on a été lucide et
concentré jusqu’à la fin du
match ». Et de la saison ?
Aliadière : « Le 4-4-2 ? Ça s’est fait par hasard »
«On a montré que Lorient était
capable de bien défendre. On a
répondu présent avec une bonne
organisation. Pour le maintien c’est
une attitude comme ça qu’on doit
garder. On a été très lucides du
début à la fin, même pendant les
temps forts de Lille. On est toujours
vivant et tant qu’on est vivant, il y
a de l’espoir. On ne lâche pas ».
Patrick Collot (Lille) :
« Lorient a très bien joué »
« Les joueurs sont là depuis très peu
de temps et il va falloir les intégrer
rapidement. Lorient a très bien joué
le coup en apportant de la vitesse et
de la profondeur au jeu. Il nous a manqué de l’équilibre, de la patience. On
s’est précipité et on a facilité la récupération du ballon à Lorient ».
4-2-3-1. Et à l’arrivée, on a vu qu’en
4-4-2, ça passait, que l’on arrivait à
être plus regroupé et à défendre
comme ça. Ça s’est fait par hasard
en fait.
> Jérémie Aliadière, votre premier but de la saison en L1 a
fait beaucoup de bien aux Merlus…
Oui ça fait un bien fou. Mais c’est
surtout la victoire qui fait un bien
fou car si on avait perdu…
> Comment expliquez-vous
cette métamorphose ?
Quand on fait des erreurs, il faut
retenir la leçon. Ce qui s’est passé
le week-end dernier contre Dijon
(3-2), ça nous a fait mal, forcément.
C’était un match très important
contre un concurrent direct. On a
discuté et on a décidé d’essayer un
autre système, une autre façon de
voir le match. On a joué plus bas,
on s’est regroupé un peu plus. On a
tous défendu. Ça nous a permis
déjà de ne pas prendre de but et de
se créer des d’occasions en contreattaques.
> Le 4-4-2, c’est quelque chose
Photo AFP
Bernard Casoni (Lorient) :
« On ne lâche pas »
Jérémie Aliadière a inscrit le seul but du match, samedi soir, offrant à Lorient une
victoire ô combien importante. La première de la saison à l’extérieur.
qui avait été préparé ?
Non. Même ce soir. On n’a pas parlé de 4-4-2 avant le match. Je pense
que ça s’est fait comme ça. Je pense
que Sylvain (Marveaux) était censé
être derrière moi. On était plus en
> Est-ce un peu la victoire du
jeu, du plaisir de jouer ?
Forcément, c’est le plaisir de jouer.
Mais les deux sont reliés. Quand
déjà, on ne part pas avec un handicap d’un but, ce qui a été un peu
notre faiblesse dernièrement, ça
aide. On était mieux dans le match.
On a vu que l’on pouvait leur poser
des problèmes en étant plus bas.
C’est comme ça que l’on a gagné
un peu de confiance et réussi à se
créer des occasions car il n’y a pas
eu que le but, on a aussi eu
d’autres situations. On aurait pu en
mettre un deuxième ou un troisième. J’espère qu’on a retenu la
leçon et que l’on arrivera à reproduire cela contre Toulouse, mercredi.
8
40 FOOTBALL
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Les joueurs. Pelé, et deux
qui font sept !
Ligue 2 (23e journée). Stade Brestois - FC Sochaux : 2-0
C’est fait, Brest joue la montée !
Un corner au second poteau pour Battocchio, un centre enroulé (du pied
droit) vers Habib Diallo : ses deux
nouvelles passes décisives propulsent
Pelé en tête du classement des passeurs. L’ailier finistérien a délivré, en
un peu plus d’une demi-saison, plus
de passes que lors de ses quatre premières chez les pros (cinq entre Brest
et Lorient). M. M.
Photo Nicolas Créach
t Les notes
Hartock ...........................................12 sur 20
Belaud .......................................................13
Remplacé par H. Diallo (68’)
Chardonnet ................................................13
Z. Diallo .....................................................14
Bernard ....................................................13
Grougi ......................................................14
Gastien ......................................................14
Faussurier ..................................................12
Battocchio ................................................15
Remplacé par Henry (90’+2)
Pelé ...........................................................15
Joseph-Monrose ........................................12
Remplacé par Coeff (80’)
La fiche technique
Spectateurs : 7.513.
Arbitre : M. Abed.
BUTS. Brest : Battocchio (17’), H. Diallo (81’).
Avertissements. Brest : Pelé (82’); Sochaux :
Robinet (3’).
BREST : Hartock - Belaud (H.Diallo, 68’), Chardonnet, Z.Diallo, Bernard - Grougi (cap), Gastien - Faussurier, Battocchio (Henry, 90’+2),
Pelé - Joseph-Monrose (Coeff, 80’).
Non entrés en jeu : Léon (g), I. Sissoko. Entraîneur : Jean-Marc Furlan.
SOCHAUX : Dilo - Alphonse, Ogier, Gibaud
(cap), Fuchs - Robinet (Sao, 58’), Tardieu,
Ramaré, Larbi (M. Thuram, 58’) - Andriatsima,
Touzghar.
Non entrés en jeu : Prévot (g), I. Konaté, Ruiz.
Entraîneur : Albert Cartier.
LIGUE 2
t Vendredi
AC Ajaccio - Clermont
Amiens - Nîmes
Laval - Valenciennes
Le Havre - Red Star
Lens - Troyes
Niort - Bourg-en-Bresse
Reims - Tours
Strasbourg - Gazélec Ajaccio
2-1
1-2
0-0
1-1
0-0
3-2
1-1
2-0
t Samedi
Auxerre - Orléans
0-2
Orléans : Amand (74', 77')
BREST - Sochaux
2-0
Brest : Battocchio (17'), H.Diallo (80')
Classement
1. BREST
2. Reims
3. Strasbourg
4. Lens
5. Troyes
6. Amiens
7. Nîmes
8. Sochaux
9. Niort
10. Bourg-en-Bresse
11. Gazélec Ajaccio
12. AC Ajaccio
13. Valenciennes
14. Clermont
15. Le Havre
16. Red Star
17. Laval
18. Orléans
19. Tours
20. Auxerre
Pts J G N P
44 23 13 5 5
38 23 10 8 5
36 22 10 6 6
36 23 9 9 5
36 23 10 6 7
35 23 9 8 6
33 23 8 9 6
33 23 8 9 6
33 23 8 9 6
31 23 7 10 6
31 23 8 7 8
30 23 8 6 9
29 23 6 11 6
29 23 7 8 8
29 23 7 8 8
23 23 5 8 10
22 23 4 10 9
21 23 5 6 12
20 22 4 8 10
19 23 4 7 12
bp
30
25
32
30
27
31
34
24
29
30
24
27
30
27
22
19
18
18
25
15
bc
22
19
25
25
24
23
28
22
30
28
22
30
28
25
22
30
23
28
34
29
Journée n° 24.
Lundi 6 février, 19 h : Red Star - AC Ajaccio. 20 h 45 : Valenciennes - Le Havre.
Mardi 7 février, 21 h : Sochaux - Auxerre, Orléans - Laval,
Tours - Amiens, Clermont - BREST, Nîmes - Niort, Troyes Strasbourg, Bourg-en-Bresse - Lens, GFC Ajaccio - Reims.
Suite à un corner de Bryan Pelé, Cristian Battocchio (second rouge en partant de la gauche) profite des errements de la défense sochalienne pour, de la tête, ouvrir le score.
Mael Moizant
Avec légitimité en début
de saison, par précaution
communicationnelle
depuis, les Brestois
refusaient d’évoquer
autre chose que les « 44
points » symboliques du
maintien. Après leur
victoire contre Sochaux
(2-0) samedi, ils les
tiennent. Et jouent donc
officiellement la montée
en Ligue 1 !
Ils seraient bien restés des heures
savourer sur la pelouse, mégaphone en mains. D’un même samedi après-midi victorieux contre
Sochaux (2-0), les Brestois ont
repoussé le wagon de potentiels
barragistes à huit points (Stras-
bourg - un match en moins -, Lens
et Troyes) et atteint le seuil psychologique des 44 points. Ces « 44
points » du virtuel maintien derrière lequel Jean-Marc Furlan et ses
joueurs se retranchaient.
L’objectif, qui était légitime en
début de saison pour une équipe
reconstruite sur le tard mais avait
muté en alibi depuis, n’est donc
plus d’actualité après 23 journées.
Brest joue la montée, c’est officiel !
Il a attendu la seconde question
pour être mis sur le « gril », mais
l’entraîneur brestois, qui avait réitéré son credo vendredi (« 44 points,
et après on discute »), a découvert
ses cartes : « Je savais qu’elle allait
venir celle-là… Maintenant que l’objectif est atteint, on va se confronter à l’envie suprême. C’est un gros
challenge mais on va essayer de rester dans le trio de tête. »
son équipe en a le potentiel, mais
c’est bel et bien l’horizon qu’il
pointe désormais : « Il y aura beaucoup de soirées où ce sera plus difficile, mais on a l’ambition de rester
devant. Ce serait une grosse déception de ne pas y rester ».
A voir la façon dont ses joueurs ont
maîtrisé Sochaux (2-0) après avoir
planté Valenciennes (1-0) il y a huit
jours sur leur seule occasion, ils en
ont les moyens. Même en laissant
des plumes à droite à gauche. Le
leader était passé tout près d’être
délogé de son piédestal à Sochaux à
l’aller (2-2, 5e journée). Au match
retour, le leader surprise n’en est
plus un. « Sur une saison, il n’y a
pas de hasard, reconnaissait l’entraîneur doubiste Albert Cartier,
regrettant plus la forme que le fond
de la défaite. On a deux absences,
deux oublis sur les deux buts. »
Cartier : « Il n’y a pas de
hasard »
Maîtrise (presque) totale
Furlan n’a pas prononcé le mot
« Ligue 1 », car on ne se refait pas
et car il continue à s’interroger si
Un corner de Pelé sur la tête de Battocchio du haut de ses 1,69 m (1-0,
17’), un centre enroulé de Pelé vers
la tête décroisée de l’entrant Habib
Diallo (2-0, 81’) ont plié cette rencontre durant laquelle les Brestois
ont maîtrisé les Sochaliens, en
dehors d’un temps fort adverse de
vingt minutes (60’ à 80’) subi symboliquement sous le déluge. Hartock ne s’est employé que deux
fois, sur des frappes de Thuram
(61’) et Sao (64’). Les partenaires
de Robinet ont vendangé à peu près
autant d’occasions qu’ils s’en sont
créées et, en cherchant la petite
bête, on rappellera que Brest a
repoussé autant par sa faute que
celle de Dilo l’échéance du break
(23’, 28’, 34’, 54’, 64’).
Et, à l’inverse, Furlan d’objecter :
« C’est la première fois qu’on mène
dans les vingt premières minutes,
on voulait savoir si on était
capables de mener tôt et de gérer
le match ». Son équipe en est tout
à fait capable. Comme elle est
désormais officiellement capable de
monter. Après le Valenciennois
Faruk Hadzibegic, Albert Cartier a
déjà rangé, lui aussi, le conditionnel : « J’ai hâte de voir cette équipe
en Ligue 1 ».
Avec un nouveau réservoir
Battocchio s’éclate en « dix »
M. M.
La fin de l’année 2016 et l’entrée
dans 2017 avaient apporté son lot
d’interrogations au Stade Brestois.
Comment se passer, plus ou moins
durablement, de Neal Maupay, blessé au genou ? La charnière centrale
maintiendra-t-elle son niveau sans
Luciano Castan, suspendu six
matchs (il en reste trois) ? Les
recrues bonifieront-elles l’équipe ?
Contre Sochaux, les deux premières
(Bernard et Gastien) étaient titulaires et se sont déjà ancrées dans
le onze, la dernière (Habib Diallo) a
signé son entrée d’un (81’) et trouvé l’extérieur du poteau gauche
(86’).
Au-delà de ces intégrations réussies, Jean-Marc Furlan dispose
d’une nouvelle profondeur de banc
symbolisée samedi par la rétrogradation en tribunes (Nganioni et
Lavigne) ou sur le banc (Coeff) de
titulaires réguliers en première par-
Photo Jean-Michel Louarn
Pelé (à gauche, à la lutte avec l’ancien
Brestois Ramaré) a délivré deux passes
décisives samedi. (Photo N.Créach)
Avec les arrivées de Johan Gastien (à gauche) et Habib Diallo lors du mercato hivernal, Jean-Marc Furlan a renforcé son effectif en vue de la montée en Ligue 1.
tie de saison.
Plus de joueurs donc, et plus de possibilités aussi avec ces joueurs.
« On a densifié le milieu de ter-
rain », convient l’entraîneur brestois, qui déforme et reforme plus
que jamais son entrejeu à trois
têtes.
Après avoir alterné depuis le début
de saison les 4-3-3, avec une sentinelle ou avec un « dix », il a stabilisé Battocchio au sommet de son trident depuis deux matchs. L’Italo-Argentin, qui avait couru et frappé à
Valenciennes (0-1), a marqué (17’),
trouvé le poteau (34’) et surtout
éclairé le jeu de plusieurs ouvertures senties contre Sochaux. Lui
est ravi (« Quand l’équipe joue au
foot, je préfère être en dix. J’ai plus
de liberté, je peux aller à droite ou
à gauche »), son coach aussi en
créant les conditions d’une variation possible vers ce 4-4-2 en
losange qu’il affectionne.
En recrutant un attaquant de plus
pour seconder ou épauler Maupay
et Joseph-Monrose, utile dans la
profondeur samedi, le Stade Brestois a « aidé (ses) joueurs sur le
plan offensif », apprécie Furlan. On
en oublierait presque que son
équipe était privée de son meilleur
buteur samedi…
9
41 FOOTBALL
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
FOOT ÉTRANGER
Coupe d’Afrique des nations (finale). Cameroun - Egypte
Allemagne.
Dortmund domine Leipzig
Angleterre. Chelsea file
Tottenham s'accroche
En quête de gloire perdue
t Samedi
Chelsea - Arsenal
3-1
Chelsea : Alonso (13'), Hazard (53'), Fabregas
(85'); Arsenal : GIROUD (90'+1)
Crystal Palace - Sunderland
0-4
Sunderland : L. Koné (10'), Ndong (43'), Defoe
(45'+1, 45'+3)
Everton - Bournemouth
6-3
Everton : Lukaku (1', 29', 83', 84'), J. McCarthy
(24'), Barkley (90'+4); Bournemouth : King (59',
70'), Arter (90')
Hull - Liverpool
2-0
Hull : A. Ndiaye (44'), Niasse (84')
Southampton - West Ham
1-3
Southampton : Gabbiadini (12'); West Ham : Carroll (14'), Obiang (44'), M. Noble (52')
Idéalement servi par Dembélé, Aubameyang a inscrit le but victorieux de
Dortmund contre Leipzig.
Tottenham - Middlesbrough
1-0
Tottenham : Kane (58' s.p.)
Watford - Burnley
2-1
Watford : Deeney (10'), Niang (45'+2); Burnley :
Barnes (78' s.p.)
West Bromwich - Stoke
1-0
Hambourg : Papadopoulos (76').
Leicester - Manchester Unit.
Manchester City - Swansea
t Samedi
Bayern Munich - Schalke 04
1-1
Bayern : Lewandowski (9'); Schalke: Naldo (13')
Cologne - Wolfsbourg
1-0
Cologne : MODESTE (81' s.p.)
Dortmund - Leipzig
1-0
Dortmund : Aubameyang (35')
Hertha Berlin - Ingolstadt
1-0
Berlin : Haraguchi (2')
Hoffenheim - Mayence
4-0
Hoffenheim : Uth (5'), Terrazzino (81'), Szalai
(86', 90'+1)
M'gladbach - Fribourg
3-0
Mönchengladbach : Stindl (72'), Rafael (78'),
Herrmann (90'+2)
t Dimanche
Augsbourg - Werder Brême
Francfort - Darmstadt
15 h 30
17 h 30
Pts J G N P
46 19 14 4 1
42 19 13 3 3
34 19 9 7 3
34 19 8 10 1
33 19 10 3 6
32 19 8 8 3
32 18 9 5 4
26 19 8 2 9
24 19 7 3 9
23 19 6 5 8
22 19 6 4 9
22 19 6 4 9
21 18 5 6 7
19 19 5 4 10
16 18 4 4 10
16 19 4 4 11
15 19 4 3 12
9 18 2 3 13
bp
43
36
39
35
27
28
23
24
28
21
22
27
15
17
22
16
17
12
bc
12
17
21
19
21
16
15
33
29
27
21
35
20
27
38
35
30
36
Italie.
Naples humilie Bologne
t Samedi
Bologne - Naples
1-7
Bologne : Torosidis (36'); Naples : Hamsik (5',
70', 74'), Insigne (7'), Mertens (33', 43', 90')
t Dimanche
AC Milan - Sampdoria Gênes
Bergame - Cagliari
Chievo Vérone - Udinese
Empoli - Torino
Genoa - Sassuolo
Juventus Turin - Inter Milan
Palerme - Crotone
Pescara - Lazio Rome
t Mardi
AS Rome - Fiorentina
Classement
1. Juventus Turin
2. Naples
3. AS Rome
4. Inter Milan
5. Lazio Rome
6. Bergame
7. Fiorentina
8. AC Milan
9. Torino
10. Udinese
11. Chievo Vérone
12. Sampdoria Gênes
13. Bologne
14. Cagliari
15. Genoa
16. Sassuolo
17. Empoli
18. Crotone
19. Palerme
20. Pescara
t Dimanche
12 h 30
15 h
15 h
15 h
15 h
20 h 45
18 h
15 h
Classement
1. Chelsea
2. Tottenham
3. Arsenal
4. Liverpool
5. Manchester City
6. Manchester Unit.
7. Everton
8. West Bromwich
9. West Ham
10. Watford
11. Stoke
12. Burnley
13. Southampton
14. Bournemouth
15. Middlesbrough
16. Leicester
17. Swansea
18. Hull
19. Crystal Palace
20. Sunderland
Pts J G
59 24 19
50 24 14
47 24 14
46 24 13
46 23 14
42 23 11
40 24 11
36 24 10
31 24 9
30 24 8
29 24 7
29 24 9
27 24 7
26 24 7
21 24 4
21 23 5
21 23 6
20 24 5
19 24 5
19 24 5
14 h 30
17 h
N P
2 3
8 2
5 5
7 4
4 5
9 3
7 6
6 8
4 11
6 10
8 9
2 13
6 11
5 12
9 11
6 12
3 14
5 14
4 15
4 15
bp
51
46
52
52
47
33
40
32
32
29
29
26
24
35
19
24
28
22
32
24
bc
17
16
28
30
28
21
27
29
41
40
36
35
31
47
27
38
52
47
45
42
Un penalty de Kane a permis à Tottenham de battre Middlesbrough et de
prendre, seul, la deuxième place du classement.
Espagne.
Eibar enfonce Valence
t Vendredi
La Corogne - Bétis Séville
remis
t Samedi
Atlético Madrid - Leganés
2-0
FC Barcelone - Bilbao
3-0
Malaga - Esp. Barcelone
0-1
Valence - Eibar
0-4
Madrid : Torres (15', 51')
Photos AFP
Hambourg - Leverkusen
Classement
1. Bayern Munich
2. Leipzig
3. Dortmund
4. Hoffenheim
5. Hertha Berlin
6. Cologne
7. Francfort
8. Fribourg
9. Leverkusen
10. M'gladbach
11. Schalke 04
12. Mayence
13. Augsbourg
14. Wolfsbourg
15. Werder Brême
16. Hambourg
17. Ingolstadt
18. Darmstadt
1-0
West Bromwich : Morrison (6’)
t Vendredi
Le Cameroun (à gauche, Christian Bassogog) a déjà remporté quatre Coupe d’Afrique des nations (1984, 1988, 2000 et 2002),
le gardien égyptien Essam El-Hadary aussi, en 1998, 2006, 2008 et 2010.
L’Egypte et le Cameroun,
deux des nations les plus
titrées du football africain
mais sevrées de sacre
continental depuis
respectivement sept et
quinze ans, s’affrontent,
ce dimanche, en finale de
la Coupe d’Afrique des
nations pour retrouver
leur gloire perdue.
Avoir parié sur une telle finale avant la
compétition a dû rapporter gros. Car
les favoris du tournoi étaient plutôt la
Côte d'Ivoire, tenante du titre, l’Algérie et son Ballon d’Or africain Riyad
Mahrez, ou encore le Gabon de PierreEmerick Aubameyang, pays-hôte. Tous
trois ont été sortis dès le 1er tour…
Difficile, en revanche, d’imaginer voir
en finale l’Egypte, qui a connu une traversée du désert de sept ans après son
incroyable triplé (2006, 2008, 2010) en
manquant les trois dernières éditions
et qui se présentait au Gabon avec
dans ses rangs 19 joueurs (sur 23) disputant leur première CAN. Et encore
moins le Cameroun, composé d’un
effectif sans stars, rajeuni en prévision
plutôt de la CAN 2019 organisée à
domicile et amputé de plusieurs
« cadres » ayant préféré rester dans
leurs clubs européens.
Sept titres d’un côté
quatre de l’autre
Pourtant, au vu l’histoire des deux
sélections, il n’est pas si surprenant
de les revoir au plus haut niveau. Avec
sept titres pour l’Egypte, et quatre
pour le Cameroun (comme le Ghana),
les deux équipes possèdent le palmarès le plus prestigieux de l’histoire de
la CAN.
Défaits lors de ses deux face-à-face en
finale contre les Pharaons, d’abord en
1986 (0-0, 5-4 t.a.b.) puis en 2008
(1-0), les Lions indomptables veulent
enfin prendre leur revanche, près
d’une décennie après le dernier affrontement. Mais comment faire face au
monument Essam El-Hadary, en quête
d’une cinquième couronne à 44 ans et
qui a réussi à garder ses cages inviolées jusqu’en demi-finale ? Qui a éliminé à lui seul le Burkina Faso en demies
lors de la séance de tirs au but alors
que son équipe était en ballottage
défavorable ? Et comment limiter l’in-
fluence de la star de l’AS Rome Mohamed Salah, très en jambes lors de
cette CAN ?
L’Egypte compte sur les contres
Moins prolifique offensivement que
son adversaire, l’Egypte de Hector
Cuper compte sur sa défense de fer
pour l’écœurer et le surprendre par
des contres. « Nous avons très bien
joué en ne concédant qu’un seul but.
Nous savons que nous allons faire face
à une équipe coriace. Le Cameroun a
de bons joueurs, surtout devant, donc
nous devrons être concentrés et attentifs dans ce domaine », a déclaré le
défenseur Ahmed Elmohamady.
« C’est super de finir la compétition
en finale mais ce serait encore mieux
de la remporter. Nous avons débuté la
compétition avec un seul objectif,
revenir en Coupe d’Afrique et la
gagner de nouveau », espère-t-il.
Alors, qui réussira son retour
gagnant ? Réponse ce dimanche soir.
EGYPTE : El-Hadary (cap) - Elmohamady, Gabr,
Hegazy, Gedo - Hamed, Saied, I.
Salah - M. Salah, Fahmy, Hassan.
CAMEROUN : Ondoa - Fai, Ngadeu, Teikeu,
Oyongo - Mandjeck, Zoua, Siani - Bassogog,
Ndip Tambe, Moukandjo (cap).
t Ce
dimanche (20 h)
Ça plane pour Chelsea !
Barcelone : Alcacer (18'), Messi (40'), Vidal (67')
Pts J G
51 21 17
48 23 14
47 22 15
42 22 13
40 22 12
39 22 12
37 22 10
37 21 11
31 22 8
28 22 8
28 22 8
27 22 7
27 22 7
27 22 8
25 22 6
24 22 7
21 22 5
13 21 3
11 22 2
9 22 1
20 h
N P bp
0 4 44
6 3 55
2 5 44
3 6 37
4 6 35
3 7 34
7 5 38
4 6 32
7 7 39
4 10 27
4 10 22
6 9 25
6 9 22
3 11 32
7 9 27
3 12 31
6 11 13
4 14 20
5 15 18
6 15 17
45
bc
16
26
21
23
25
25
29
26
32
29
30
29
33
46
32
37
30
37
42
44
CAN. Le Burkina troisième
Le Burkina Faso a réussi un joli
« hold-up », grâce à un coup-franc
de dernière minute d’Alain Traoré
(89’), pour battre le Ghana (1-0) et
décrocher la médaille de bronze de
la CAN 2017.
Barcelone : Piatti (17')
Eibar : Enrich (28', 77'), Gonzalez (45'+2), Garcia
(57')
t Dimanche
Celta Vigo - Real Madrid
FC Séville - Villarreal
Gijon - Alavés
Real Sociedad - Osasuna
t Lundi
Grenade - Las Palmas
Classement
1. Real Madrid
2. FC Barcelone
3. FC Séville
4. Atlético Madrid
5. Real Sociedad
6. Villarreal
7. Eibar
8. Esp. Barcelone
9. Bilbao
10. Celta Vigo
11. Las Palmas
12. Alavés
13. Bétis Séville
14. Malaga
15. La Corogne
16. Valence
17. Leganés
18. Gijon
19. Osasuna
20. Grenade
Pts J G
46 19 14
45 21 13
42 20 13
39 21 11
35 20 11
34 20 9
32 21 9
32 21 8
32 21 9
30 20 9
28 20 7
24 20 5
23 20 6
22 21 5
19 20 4
19 20 5
18 21 4
13 20 3
10 20 1
10 20 1
remis
12 h
16 h 15
18 h 30
N P
4 1
6 2
3 4
6 4
2 7
7 4
5 7
8 5
5 7
3 8
7 6
9 6
5 9
7 9
7 9
4 11
6 11
4 13
7 12
7 12
20 h
bp
51
55
43
36
31
28
32
29
26
31
31
17
21
28
25
29
15
20
21
16
45
bc
17
18
28
16
28
14
29
27
25
33
31
20
31
35
32
40
35
39
43
44
Liverpool, battu à Hull (2-0), qui rate encore l’occasion de remonter sur le podium; Everton qui marque six buts
à Bournemouth (6-3); Sunderland qui écrase Crystal Palace (0-4) dans le match des relégables avec des buts des
anciens Lorientais Koné et Ndong; West Ham qui poursuit son ascension en allant battre Southampton (1-3)...
La 24e journée du championnat d’Angleterre n’a pas manqué de surprises, samedi après-midi. Mais
l’événement est venu de Stamford Bridge où Chelsea a logiquement dominé Arsenal (3-1) grâce à des buts
d’Alonso (ci-dessus), Hazard et Fabregas, prenant ainsi ses distances en tête du classement. (Photo AFP)
10
42 FOOTBALL
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Ligue de Bretagne. La liste des matchs remis
CFA. Plabennec - Châteaubriant : 5-1
Si les districts du Finistère, du Morbihan, ainsi que celui d’Ille-et-Vilaine, à l’exception des rencontres
programmées sur synthétique, ont
reporté l’intégralité des rencontres,
la ligue de Bretagne a décidé de
maintenir la journée. Pour autant,
de nombreuses rencontres sont
déjà remises à une date ultérieure,
en raison des conditions météorologiques difficiles. En voici la liste.
Le grand réveil
t DH
US Concarneau B - AS Vitré ; GSI Pontivy Ergué-Gabéric
t DSE
Poule A : Baud - Plabennec
Poule B : Argentré du Plessis - Lamballe
t DSR
Poule B : GSI Pontivy - Fouesnant ; Pont-L’Abbé - Châteaulin ; Plozévet - Stade Pontivyen
Poule C : Retiers - CPB Rennes ; Le Rheu - Guipry-Messac ; Theix - Servon ; Montauban Saint-Grégoire
Poule D : Plancoët - Vignoc Hédé ; Plaintel Plédran
t DRH
Poule A : Guiclan - Le Relecq-Kerhuon ; Plouvorn B - Landi ; Saint-Thégonnec - ESL Brest
Poule B : Plouay - Plouhinec
Poule C : Moréac - Ménimur ; Bignan - Questembert ; Cruguel - Elven
Poule D : Hillion - Perros-Louannec ; Trémuson - Ploufragan B
Poule E : Domloup - Louvigné ; Ploermel B Saint-Méen ; Guichen - Bruz
Poule F : Romagné - Fougères B
CFA. US Saint-Malo - Bergerac : 2-1
Saint-Malo au bout du suspense
s’élevait plus haut que tout le
monde pour arracher la victoire.
U17 Nationaux. Stade Brestois - EA Guingamp : 1-1
Brest a tenu le choc
Les U17 Nationaux du Stade Brestois
et de l’En Avant Guingamp se sont
neutralisés (1-1), samedi sur la
pelouse de Pen Helen.
Si le leader guingampais avait ouvert
le score grâce à Bandundi (0-1, 10e),
les Brestois ont égalisé grâce à leur
international Matthias Phaëton, qui
a profité d’une erreur du gardien
guingampais (1-1, 37e). Malgré de
nombreuses occasions brestoises en
seconde période, les Finistériens restent en embuscade, à deux points
derrière leur adversaire du jour.
LES CLASSEMENTS
National. Boulogne en embuscade
t Samedi
Avranches - Béziers
Les Herbiers - Lyon Duchère
Boulogne - Chambly
remis
remis
1-0
BUT. Boulogne : Lefaix (csc, 61').
Classement
1. CONCARNEAU
2. Boulogne
3. Quevilly Rouen
4. Dunkerque
5. Chambly
6. Lyon Duchère
7. Châteauroux
8. CA Bastia
9. Paris FC
10. Béziers
11. Marseille Cons.
12. Créteil
13. Avranches
14. Pau
15. Les Herbiers
16. Epinal
17. Belfort
18. Sedan
Pts J G N P
35 20 10 5 5
32 20 9 5 6
32 19 8 8 3
31 20 9 4 7
29 19 7 8 4
29 19 8 5 6
29 19 7 8 4
28 20 8 4 8
27 20 7 6 7
26 19 7 5 7
24 19 7 3 9
24 20 6 6 8
23 19 5 8 6
23 20 5 8 7
22 19 5 7 7
20 19 3 11 5
18 18 4 6 8
14 19 3 5 11
bp
27
30
30
29
17
21
18
27
14
20
22
24
26
19
23
20
17
16
bc
18
18
20
20
13
20
20
29
13
19
24
32
27
26
27
20
23
31
Journée n° 21. Vendredi 20 janvier, 20 h : Dunkerque - Bastia, Paris FC - Sedan, Béziers - Créteil, Marseille Consolat Avranches, Pau - Les Herbiers, Epinal - Quévilly, Chambly Belfort, Concarneau - Lyon Duchère.
Samedi 21 janvier, 14 h 35 : Châteauroux - Boulogne.
CFA. Rennes (B) accélère
Classement
1. RENNES B
2. Cholet
3. Bergerac
4. Granville
5. Saint-Malo
6. Paris SG B
7. Fontenay
8. Romorantin
9. Vitré
10. Trélissac
11. Chartres
12. FC LORIENT B
13. Nantes B
14. Mantes
15. Châteaubriant
16. PLABENNEC
Pts J G
35 18 10
33 18 10
33 18 10
32 18 9
29 17 8
28 18 8
28 18 8
24 17 7
23 18 6
22 18 6
19 17 5
18 17 4
17 17 3
16 18 4
16 17 4
14 18 4
N P
5 3
4 4
3 5
5 4
5 4
4 6
4 6
3 7
5 7
4 8
4 8
6 7
8 6
4 10
4 9
2 12
bp
26
29
22
25
22
27
28
18
18
27
15
18
23
14
12
20
bc
19
19
17
22
13
16
23
18
20
23
23
24
24
28
26
29
Journée n° 19. Samedi 11 février, 16 h : Nantes B - Paris SG
B. 18 h : Lorient B - Cholet, Châteaubriant - Trélissac,
Rennes B - Plabennec, Vitré - Romorantin, Granville Mantes. 18 h 30 : Bergerac - Chartres, Fontenay - St-Malo.
CFA 2. Vannes sur le podium
t Samedi
DINAN-LEHON - Angers B
1-0
BUTS. Dinan-Léhon : Lefebvre (4').
GUINGAMP B - FOUGÈRES
3-2
BUTS. Guingamp : Diabaté (35'), Inzoudine (77'),
Martinet (84') ; Fougères : Kourouma (78'), Rouger (90'+2).
La Flèche - VANNES
1-2
BUTS. La Flèche : Gondo (86') ; Vannes OC :
Dufrennes (5'), Ndepo (17').
LANNION - BREST B
1-0
BUT. Lannion : Trellu (90'+1).
t Samedi
Chartres - Nantes B
2-2
Laval B - SAINT-BRIEUC
TA RENNES - Sablé
0-0
2-1
BUTS. Chartres : Franchi (64'), Gazeau (90'+2) ;
Nantes (B) : N'Sondé (20'), Bouriaud (83').
BUTS. TA Rennes : Durand (60'), Monsanto (90'
sp) ; Sablé : Bacha (40').
Cholet - Vitré
Vertou - Changé
2-1
BUTS. Cholet : Aabiza (18'), Gomez (89') ; Vitré :
Valérius (31').
Mantes - FC LORIENT B
2-1
BUTS. Mantes : Keita (21'), Lacen (46') ; FC
Lorient : Lusinga (28').
Paris SG B - Granville
3-0
BUTS. Paris SG : Robail (46'), Demoncy (58'),
Augustin (90'+4).
PLABENNEC - Châteaubriant
5-1
BUTS. Plabennec : Diatta (29'), Benhamed (48'),
Pinvidic (55'), Julien (60'), Auras (78') ; Châteubriant : Vernot (85').
Romorantin - RENNES B
0-2
BUTS. Rennes : Abderrahmane (85', 90').
Saint-Malo - Bergerac
2-1
BUTS. Saint-Malo : Créac'h (90'+1), Sadio (90'+4)
; Bergerac : Dia (19').
Trélissac - Fontenay
2-0
BUTS. Trélissac : Papin (39'), Chehata (90'+4).
Classement
1. SAINT-BRIEUC
2. Angers B
3. VANNES
4. BREST B
5. Laval B
6. DINAN-LÉHON
7. TA RENNES
8. Vertou
9. Sablé
10. GUINGAMP B
11. LANNION
12. Changé
13. FOUGERES
14. La Flèche
Pts J G
36 15 11
29 15 9
25 15 8
23 15 7
21 15 6
21 14 6
21 15 6
21 14 6
18 14 5
18 15 6
16 15 5
15 14 4
14 15 2
11 15 2
N
3
2
1
2
3
3
3
3
3
0
1
3
8
5
P
1
4
6
6
6
5
6
5
6
9
9
7
5
8
bp
27
22
28
21
20
17
12
17
18
23
18
15
20
14
bc
5
17
22
14
18
15
19
14
19
24
27
30
23
25
Journée n° 14. Samedi 18 février, 18 h : Changé - La Flèche,
Sablé-sur-Sarthe - Guingamp B, Fougères - Laval B, SaintBrieuc - Brest B. 18 h 30 : Vannes - Dinan-Léhon, Vertou Lannion.
Dimanche 19 février, 15 h : Angers B - TA Rennes.
Les Plabennecois ont atomisé Châteaubriant, samedi soir. Une victoire qui leur permet de croire encore au maintien.
joueur en plus, Plabennec n’avait
pas le droit de laisser passer l’occasion.
Le Stade Plabennecois a
remporté une victoire
vitale en vue de son
maintien, face au
concurrent direct,
Châteaubriant,
rapidement réduit à dix
et qui a ensuite
totalement coulé.
Benhamed, première !
« Quand vous êtes menés 1-0 et que
vous êtes à dix à la mi-temps, il ne
faut surtout pas prendre le
deuxième ou au moins repousser
l’échéance. » Les visiteurs n’ont
pas pu exhausser le vœu de leur
entraîneur, Stéphane Mottin. Le
deuxième but vient très vite, trop
vite. Diatta, qui se blesse sur l’action, centre vers Benhamed qui inscrit là son premier but sous le
maillot plabennecois (48’). Une
belle récompense pour l’attaquant
arrivé d’Epinal en janvier, auteur
d’un excellent match.
Deux autres buts suivent : Pinvidic
met au fond un cafouillage à la
suite d’un coup-franc (55’) alors
que Julien reprend un centre de ce
même Pindivic pour corser l’addition (60’)
Il suffit parfois de deux minutes
pour changer drastiquement le
cours d’un match. Ce fut le cas pour
Plabennec et, dans le bon sens.
L’instigateur principal se nomme
Jules Diatta. Sur un long ballon de
Pinvidic, l’attaquant plabennecois
ouvre d’abord le score d’une
superbe tête que Douard ne peut
repousser (29’). On retrouve ces
deux
acteurs
principaux
120 secondes plus tard : Diatta part
au but mais Douard le retient. Il
annihile une occasion nette de but
et prend ainsi un carton rouge
(31’). Avec un but d’avance et un
Lancer une série
André Auras, sur coup-franc, inscrit
le cinquième but (78’) avant que
Vernot ne lui réponde, sur le même
exercice, pour sauver l’honneur
(85’). Un but qui n’arrive pas à
gâcher la fête.
Plabennec lance son année et cela
ravit évidemment Franck Kerdilès :
« Les joueurs avaient conscience de
l’importance de ce match. Le premier but est clé puis le fait de jeu
est important mais on a su en profiter. Ce n’est que le début. »
Seul pépin, la blessure à la cheville
de Diatta, déterminant dans ce
match.
t La
fiche technique
Arbitre : M. Zamo.
Spectateurs : 350 environ.
BUTS. Plabennec : Diatta (29’), Benhamed
(48’), Pinvidic (55’), Julien (60’), Auras (78’) ;
Chateaubriand : Vernot (85’).
Avertissements. Plabennec : Pinvidic (40’), JP.
Le Roux (74’) ; Chateaubriand : Le Gall (21’),
Guéguen (41’), Bommé (55’).
Expulsion. Chateaubriand : Douard (31’)
PLABENNEC : Mottier - Kerjean, Auras, JP. Le
Roux, C. Le Roux - Saive (Lidouren 82’), Pinvidic (Guillou 76’), Coat, Arguilhé - Diatta (Julien
54'), Benhamed.
CHÂTEAUBRIANT : Douard - Bommé, Faucheux, Guéguen, Goztepe (Gaudiche 63’) Blondeau, Hamon, Dafnet (Gicquel 32’) - Le
Gall (Doghié 77’), Vernet - Maiga.
CFA2. FC Lannion - Stade Brestois (B) : 1-0
Les Lannionnais au finish
Le score nul et équitable semblait
arranger les acteurs de cette rencontre qui n’aura jamais atteint un
haut
niveau
footballistique,
lorsque les Brestois commettaient
une faute inutile à 40 m de leur
but. Le coup de pied frappé par
Vidot, mal négocié par le gardien
visiteur, puis dégagé, trouvait Trellu, seul à gauche qui, d’une frappe
croisée, scellait la victoire des Trégorrois (90e+2). « C’est la récompense du comportement exemplaire des gars, même si on le fait
au temps additionnel. De plus,
c’est une bonne opération comptable », soulignait Max D’Ornano,
satisfait de l’aubaine. Tandis que
chez l’adversaire, Laurent David faisait grise mine : « j’ai averti les
jeunes, ce soir Lannion mérite sa
victoire. Pour de futurs pros, on
doit montrer autre chose », déclarait, amer, le coach brestois.
En première période, les Lannionnais tentaient d’imposer leur
patte. Vidot (9e) contraignait le gar-
dans leurs mouvements offensifs
où Ahamada montrait un talent certain.
De retour sur le tapis vert, les
Rouge et Blanc se montraient nettement plus entreprenants par leur
mobilité et leur vitesse. Mais ils ne
pouvaient échaper à l’issue qu’on
connaît.
Les Lannionnais confirment une
embellie en faisant preuve de solidarité et d’abnégation face à l’adversité. Il faut signaler le bon déroulement de la partie où les 22
acteurs ont fait preuve du meilleur
esprit.
Photo Alain Auffret
t La fiche technique
Arbitre : M. Jamet. Spectateurs : 892.
Avertissements : Jamaï (23’).
BUTS. Saint-Malo : Créac’h (90’+1), Sadio
(90’+4) ; Bergerac : Dia (19’).
US SAINT-MALO : Lugier (g) ; Delalande, Touré, Messiba (cap), N’Joh Eboa ; Le Ho (Sadio
75’), Vuillemot, Vermet (Beauverger 65’), Boubaya ; Caroff, Attye (Creach 65’). Entr. : P.-Y.
David.
BERGERAC : Loustallot (g) ; Fuchs, Kamissoko
(cap), Lacrampe, Bertho ; Jamaï, Dufeal, Mohamed (Pinto 65’), Chevalier ; Dia, Mayenga
(Bangre 65’). Entr. : F. Pujo.
Photo Nicolas Créach
On a cru longtemps que Bergerac
allait repartir dans le Périgord avec
son petit but d’avance. Mais le football, qui semblait bien cruel pour les
Malouins, allait finalement réserver
d’heureuses surprises.
Il fallait, pour cela, attendre les
quatre minutes de prolongations et
les poussées rageuses de Saint-Malo
sur le but de Loustallot pour voir les
hommes de Pierre-Yves David toucher à la délivrance. C’est d’abord
Créac’h qui, d’un tir lointain, permettait à son équipe de revenir au
score. Trois minutes plus tard, Sadio
Mohamed Trellu (à droite) a permis aux
Lannionnais de s’imposer à l’ultime
minute.
dien Larsonneur à dégager des
pieds. Les Brestois se contentaient
de défendre, se montrant timorés
t Fiche technique
Spectateurs : 285.
Arbitres : M. Tribodet, assisté de MM. Madec
et Roussat.
Buts. Lannion : Trellu (90’+2).
LANNION : Piolot, Bodin, Trellu, Riou, Le Dantec, Irien, Vidot, J. Lacroix, Devaux, Dramé,
Guillaumin.
BREST : Larsonneur, Le Magnec, Taida, Gargadennec, Menn, Perez, Et Touguani (Jagueux
65’), Magnon, Pellen (Mourdi 83’), Ahamada,
Jourdan.
11
43 HANDBALL
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
N1F. Landi-Lampaul HB - Nantes : 32-29
N3M. Lesneven - Morlaix-Plougonven : 28-30
Une belle opération pour Landi
Lesneven voit rouge
Audrey Cabon et les Finistériennes réalisent une belle opération en s’imposant face
au troisième du classement.
Après une longue trêve, le LLHB
recevait Nantes, troisième au classement, contre qui les locales se sont
imposées.
Emmenées par Amis, les Bretonnes
menaient timidement au score (5’,
3-2). Les équipes se répondaient
coup pour coup mais les locales
réussissaient à creuser l’écart en
moitié de première période (17’,
12-9). Les Nantaises continuaient
de pousser et trouvaient facilement
leur pivot Sadura qui leur permettait de recoller au score juste avant
la pause (30’, 18-17).
(51’, 28-24). Poussées par Boisorieux, les visiteuses ne lâchaient
rien mais cela ne suffisait pas et les
Landivisiennes s’imposaient logiquement (60’, 32-29). « On est satisfait de cette victoire car on retrouve
notre jeu et gagner à domicile c’est
important. Cela nous met dans une
bonne augure pour la semaine prochaine contre qui on doit faire un
exploit », soulignait Guégan, coach
de Landi-Lampaul.
M. L. S.
t La fiche technique
Arbitres : M. Blondel et M. Thieulin.
Spectateurs : 150 environ.
LANDI-LAMPAUL. Robert, Diongue, Cabon
(4+0), Gélébart (3+0), Le Gratiet (0+5), Derrien
(0+0), Dluz (3+2), Amis (3+3), Pelleau (0+3),
Royer (1+0), Couppé (2+0), Aballéa (2 + 1).
Exclusion : 4x2min.
NANTES. Lo, Fichter, Boisorieux (3+5), Martin
(1+0), Berrais (3+2), Poirier (2+2), Amadil
(1+2), Loquay (3+0), Sadura (3+0), Hansen
(0+1), Lonzième (1+0). Exclusion : 5x2min.]
Landi plus costaud
en seconde période
A la sortie des vestiaires, les Nantaises prenaient l’avantage pour la
première fois (37’, 20-21). Mais
mieux en place en défense, le LLHB
récupérait les balles et les montaient rapidement pour prendre le
jeu à son compte grâce à Le Gratiet
N3F. Roz Hand’Du 29 - Lesneven : 33-33
Photo Anthony Le Jeune
Un mano a mano sans vainqueur
Elodie Jolivet et Roz Hand’Du ont arraché le match nul dans les derniers instants de la partie.
Les Roz Hand’Du, pour leur reprise,
étaient
malheureusement
contraintes de quitter leur salle de
Rosporden, suite à un arrêté préfectoral, et jouer la rencontre à ErguéGabéric. Pas les meilleures conditions pour disputer cette rencontre.
Les visiteuses rentrèrent mieux
dans le match que les locales. L’excellente relation avec leur pivot permettait aux Nord-finistériennes de
prendre les devants au tableau d’affichage (6-8, 17’).
La visiteuse Robert efficace dans
son duel face à la gardienne Le Cras
donnait un peu plus d’avance aux
siennes. Pourmonet profitait d’une
perte de balle locale pour battre
Guerbaa, mais Jolivet sur sept
mètres gardait son équipe hors de
l’eau (13-15, 28’). C’est encore elle
qui égalisait sur le buzzer pour les
Roz Hand’Du, un peu inespéré au
vu de la première mi-temps (15-15,
30’). Les joueuses de Mathieu Bourbigot revenaient avec de meilleures
intentions sur le parquet, et réussissaient à prendre les devants pour la
première fois de la rencontre grâce
à Lopez et Jolivet (24-22, 39’). Les
locales prenaient alors un ascendant psychologique sur leurs adversaires et corsaient un peu plus l’addition.
Le public aide les locales
Avant un retour improbable des visiteuses, combinés à une mauvaise
période des Rose et Noire, à dix
minutes du terme, les débats
étaient de nouveau équilibrés (2727, 51’). C’est alors que Lesneven
infligeait un 4-1 à Roz Hand’Du qui
semblait sceller l’issue de la rencontre, mais c’était sans compter
sur le caractère des locales qui,
poussées par leur public parvenaient à arracher le match nul par
Anaëlle Fiche à 50 secondes du
terme. Un match nul qui reflète
bien le dérouler de cette rencontre
(33-33).
t La fiche technique
Spectateurs : 250
ROZ HAND’DU 29. Guerbaa (4 arrêts), Le Cras
(7 arrêts), Bihan (4), Bernard (2), Jolivet (12),
Le Noac’h (2), Puillandre (4), Fiche (3), Sinquin (2), Lopez (1), Phelepp (3), Castel (0).
Exclusions :
3x2
min.
Entraîneur :
M.Bourbigot.
LESNEVEN-LE-FOLGOËT. Simon (15 arrêts), Foricher (0), Pourmonet (4), Madec (3), Robert
(4), Nielsen (3), Pennors (4), Raballard (5),
Abgrall (0), Cabic (0), Hellin (10). Exclusions :
3x2 min. Entraîneur : T.Postollec.
Guillaume Rémond, avec neuf
réalisations, est le meilleur marqueur
de son équipe. Mais cela n’a pas suffi
pour renverser Morlaix.
Le tempo est rapide pour un match
de reprise mais, seul signe de
presque deux mois d’inactivité, les
maladresses sont nombreuses lors
des premières minutes. A ce petit
jeu, Lesneven s’en sort plutôt
mieux et prend la direction de la
rencontre sans pouvoir décramponner l’adversaire qui compte déjà 3
exclusions temporaires à la 10e
minute (5-5). Les égalités se succèdent et on est à 9-9 (17’) quand le
pivot lesnevien, Thomas Ragobert,
récolte un carton rouge pour une
poussette en l’air.
Lesneven craque
en seconde période
Benoit Calvez, dans les cages morlaisiennes commence alors son festi-
Photo Patricia Mérer
Photo Kévin Le Gall
Dans le derby finistérien
qui opposait ce samedi
Lesneven-Le Folgoët à
Morlaix, les Verts se sont
inclinés dans leur salle,
une défaite qui fait mal
face à un adversaire direct
dans la course au
maintien.
val et on sent que Lesneven est en
train de perdre pied en attaque. Le
temps mort de Patrick Abhervé n’y
changera rien, ce sont les visiteurs
qui signent un 4-0 pour faire un premier break (11-15, 28’). Portés par
leur public, les Verts n’abdiquent
pas et, à l’énergie, marquent par
trois fois ce qui les remet momentanément dans la course (14-15 à la
pause).
La seconde période est beaucoup
plus compliquée pour les locaux.
S’ils arrivent à ne pas se faire décrocher, c’est au prix d’exploits individuels d’un Guillaume Remond
excellent (9 buts).
Cependant, un nouvel écart est
creusé grâce à quatre réalisations à
la suite de Lachaud et Quéré en à
peine trois minutes. Lesneven
essaye bien de résister mais Morlaix remet le couvert avec un nouveau 4-0.
A 22-29 à la 20e minute, la messe
est dite et les visiteurs n’ont plus
qu’à gérer la fin de match. Avec
cette défaite, les Verts se rapprochent dangereusement de la
zone rouge.
t La fiche technique
Spectateurs : 300
Arbitres : Mrs Braye et Guyot
LESNEVEN-LE-FOLGOËT. Carriou (9 arrêts),
Guern (4), Friquet (4 buts), Ragobert (1), Morvan, Archimede (2), Bihan (7), Simon, Doyen
(2), Vigneulle, Remond (9), Mahé (3).
MORLAIX. Calvez (12 arrêts), Cueff (2 buts),
Fer (5), Fressier (3), Grall (4), Hervé, Lachaud
(3), Quéré (5), Salou (5), Gelin (3), Cammerman.
N2F. Harnes - Brest : 29-25
Brest perd la tête
En recevant les Bretonnes, les
joueuses d’Hervé Rifflart et de
Sébastien Jacqmart s’attendaient
à un match très compliqué. Toutefois, les Artésiennes se sont imposé à domicile sur le score de 29 à
25. Du côté de Brest, cette défaite
lui coûte sa place de leader au profit de Dreux.
Sur le terrain, la défense étagée
des Artésiennes gênait les Bretonnes qui perdaient beaucoup de
ballons. Pourtant, le HHBC se cassait les dents sur la gardienne de
Brest. A la pause, les visiteuses
regagnaient les vestiaires sur le
score de 14 à 13. Harnes ne
lâchait pas l’affaire et repartait à
la bataille en comptant sur sa gardienne, Adriane Vancardo qui multipliait les arrêts. Brest, de son
côté, retombait dans certains travers qui n’étaient pas du goût de
son entraîneur. Au final, Harnes
remporte ce match de reprise sur
le score de 29 à 25.
Loic Gardey, l’entraîneur de Brest
revenait sur la prestation de son
groupe : « c’est notre troisième
défaite de la saison. Le groupe n’a
pas été au rendez-vous. En effet,
les filles ont lâché à notre adver-
saire plus de 21 ballons. Clairement, nous avons donné les cartouches à Harnes pour nous tirer
dessus. On ne peut pas prétendre
vouloir accéder à la N1 en ratant
un tel match. Notre adversaire a
su utiliser nos faiblesses et a fait
le boulot pour remporter le
match ».
t La fiche technique
HHBC. Carré 6, Collot 2, Cousin 1, Gravina
5, Hantson 3, Lautem 4, Vercleyen 4, Zouiguira 4.
BREST. Affreinque 1, Brelivet 1, Breneol 2,
Crispin 3, Iziquel 3, Lagathu 8, Le Bellec 2,
Lobe Eleme 1, Morizur 4.
N3F. Saint-Grégoire - TCMP : 28-27
Une issue cruelle
Auteures d’un bon début de match
(0-2), les Finistériennes font rapidement briller Traineau, la gardienne
bretillienne. Si l’Entente TCMP parvient tout de même à conserver
l’avantage jusqu’au quart d’heure
de jeu (5-6), elle voit son hôte
prendre les commandes pour la première fois grâce à l’efficace Diaby
(7-6). Butant inlassablement sur la
défense très agressive de Saint-Grégoire, les visiteuses souffrent (10-7,
20’), et il faut les tirs à la hanche de
Le Bihan pour maintenir l’ensemble
à flot (14-11 à la pause). Le début
de seconde période fait craindre le
pire, puisque Masson porte le score
à 16-11. Le moment choisi par les
joueuses de Mikaël Danigo pour se
réveiller, et infliger un 0-5 à leurs
adversaires (16-16).
Diaby crucifie Taulé
De nouveau en tête (17-18), Courjaud (15 arrêts) et sa bande
semblent alors maîtriser les débats,
mais deux ballons mal négociés à
18-20 permettent aux protégées de
Valentin Boulaire d’égaliser (20-20,
50'). Les dix dernières minutes, marquées par l’expulsion sévère de Le
Bihan, tournent au bras de fer. Et si
Le Scanff pense offrir le résultat nul
à ses partenaires sur jet de sept
mètres, à quelques secondes de la
fin (27-27), Taulé cède finalement
sur un ultime coup franc de Diaby
(28-27). De quoi agacer l’entraîneur
finistérien Mickaël Danigo.
« Je regrette que le coup franc n’ait
pas été joué au bon endroit. Trois
mètres plus loin que la faute sifflée,
ça fait une différence, peste le
coach finistérien. Mais bon, ce
n’est pas forcément là-dessus qu’on
perd. C’était un bon match de
reprise, on ne s’attendait pas à ça
vu notre préparation compliquée en
janvier. On a simplement manqué
de variété en attaque. Le nul aurait
été plus logique, donc c’est frustrant ».
t La
fiche technique
TCMP. Lemeunier (2), A. Granger (5), Le
Scanff (4), Le Bihan (8), Jaouen (2), I. Granger
(6). Entraîneur : Mikaël Danigo.
12
44 SPORTS
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Basket-ball. LF2. Landerneau - Centre fédéral : 91-47
Basket-ball. NM1. Gries - Quimper : 70-80
Quimper enchaîne
Photo archives nicolas Créach
À sens unique
Face à une décevante
équipe parisienne, privée
de Tima Pouye, sa
meilleure joueuse blessée,
Landerneau n’a jamais été
inquiété dans ce match
remporté haut la main.
Après un combat riche en intensité
et en rebondissements, Quimper,
tout en maîtrise, s’est assez logiquement imposé contre une équipe
de Gries combative. Les Bretons
confortent ainsi leur place de leader.
L’intensité battait son plein dès le
coup d’envoi, les écrans et les
contacts étaient rugueux. Les visiteurs s’appuyaient sur Burke et
Mondesir dans la raquette (2-6, 3’).
Dans la foulée, trois dunks de Thondique et Jakstas, à la conclusion de
mouvements offensifs parfaitement exécutés, ramenaient le
BCGO à égalité avec l’Ujap (8-8, 5’).
La suite du quart-temps était un
chassé-croisé de tirs longue distance. Herard faisait passer l’écart
au-dessus des dix points pour les
visiteurs (18-29, 15’). Quimper tentait de plier l’affaire au retour des
vestiaires (36-53’), avant que les
Alsaciens ne collent un 13-0 délirant aux Bretons pour revenir à six
points (47-53, 27’). Choplin calmait
les ardeurs des locaux en scorant
cinq lancers francs de rang (49-58,
30’).
Dans une rencontre de séries,
c’était au tour de Quimper de sanctionner Gries d’un 11-0, sous l’impulsion de Burke et Bluntt (49-64,
33’). Duro et Thondique avaient
beau entretenir l’espoir derrière
l’arc, le harcèlement défensif et la
fluidité collective quimpéroise prenaient définitivement le dessus sur
un BCGO accrocheur, mais condamné par quelques séquences de jeu
trop brouillonnes.
Marie Butard et les Landernéennes ont
réalisé un gros match face au Centre
fédéral en marquant 91 points.
t La fiche technique
Quart-temps : 16-17, 13-23, 20-18, 21-22.
Arbitres : MM. Mendes et Catrix.
BCGO : 27/70 aux tirs, dont 8/27 à trois
points et 8/9 aux lancers francs, 36 rebonds
dont 15 offensifs, 22 passes décisives, 21
balles perdues. Ghezala 9, Varanauskas 4,
Duro 8, Thondique 17, Diemer, Doumbia 10,
Delar 1, Jakstas 21.
Photo Ludovic Daniel
Kévin Mondésir et les Quimpérois enchaînent avec une nouvelle victoire qui leur permet de conforter leur place de leaders.
Le début de partie était totalement
à l’avantage des locales, qui
menaient déjà 10-0 à la 3’, grâce à
une Sabrina Palie très adroite.
Dominées dans tous les compartiments du jeu, les visiteuses, trop
tendres, comptaient déjà 20 points
de retard à la fin du premier quarttemps (25-5). Les co-équipières de
Marie Butard continuaient de bien
défendre et comme l’adresse était
au rendez-vous, l’écart grandissait.
Le coach local Stéphane Leïté en
profitait pour donner du temps de
jeu au trio Theillière - Stervinou Balayera, qui s’en tirait d’ailleurs
fort bien. À la pause, le match était
QUIMPER : 28/52 aux tirs, dont 8/16 à trois
points et 16/25 aux lancers francs, 29
rebonds dont 3 offensifs, 12 passes décisives,
20 balles perdues. Prost 7, Burke 15, Choplin
12, Tensorer 8, Bluntt 10, Bobrov 4, Temgoua
11, Mondesir 6, Hello, Herard 7.
NM3. Brest Basket 29 - CO Pacé : 91-70
Brest d’un bout à l’autre !
plié (45-14).
Landerneau tout en maîtrise
La deuxième mi-temps allait quand
même permettre aux jeunes visiteuses de sortir la tête de l’eau et
notamment au niveau de l’adresse
extérieure. Mais Pauline Lithard,
très sûre à la mène, scorait de loin
et comme le duo intérieur BalayeraDowe se trouvait les yeux fermés,
les Landernéennes menaient 75-36
à la 30’. Il ne restait plus qu’à gérer
tranquillement la fin de partie, et
aux deux jeunes visiteuses Paloma
Wouts et Kenza Salgues (16 ans
toutes les deux) de gratifier le nom-
breux public de quelques jolis tirs
primés..
Contrat rempli, donc, pour le LBB,
sans pitié pour un adversaire pris à
la gorge d’entrée de jeu et qui n’a
du coup pas existé samedi..
B. Sa.
t La fiche technique
Quart-temps : 25-5 ; 20-9 ; 30-22 ; 16-11.
Arbitres : MM. Le Dinahet Darriet.
LBB : Theillière 3, Debaut 17, Koop 8, Butard
13, Palie 10, Stervinou 3, Lithard 15, Balayera
12, Dowe 10.
CENTRE FÉDÉRAL : Sissokho 8, Jeanneaux 2,
Bretagne 9, Macquet 3, Salgues 9, Fofana 0,
Gnago 2, Wouts 10, Mbandu 4.
Hockey sur glace. D1. Brest - Neuilly-sur-Marne : 6-3
Caro a grandement contribué au succès du BB29 avec 29 points inscrits.
Le couteau sous la gorge en raison
de leur défaite du week-end précédent à Nantes, les Brestois ont
réagi de la plus belle des façons en
disposant d’une pâle équipe de
Pacé d’où émergea le seul Jacob
Chavoutier.
Pied au plancher, les hommes de
Philippe Le Goff démarraient sur les
chapeaux de roue avec un Bernard
MPoy irrésistible, un Anthony Caro
intenable et un Nicolas Carré distributeur de caviars à l’envie.
Très rapidement au commandement, les locaux engrangeaient
(20-10, 8’) en imposant un rythme
d’enfer et une puissance intérieure
où Mathieu Le Rolland retrouvait
son meilleur niveau. Le jeu fluide
du BB29 faisait merveille et, surtout, plaisir à voir tant Tony GwaneEngoué et ses coéquipiers s’en donnaient à cœur joie.
Caro impérial
malgré Chavoutier
En tête à la pause (51-37), les
Bébeistes revenaient des vestiaires
plus déterminés que jamais en
enquillant un 14-3 du meilleur
effet. Propulsés à vingt-cinq longueurs (65-40, 25’), les protégés du
Président Lucas Naja maintenaient
leur emprise sur la rencontre en travaillant efficacement sur la défense
de zone pacéenne. Au reste, côté
visiteur, il n’y avait peu de positif à
mettre en exergue si ce n’est l’élégant et efficace Chavoutier, qui
détonnait par sa classe naturelle.
L’infortuné Boivin marquait même
un panier contre son camp tandis
qu’en face, un certain Athony Caro
s’éclatait au scoring (29 points).
Baptiste Le Tarnec faisait le métier
avec efficacité et Bernard MPoy
régalait de facilité pour un succès
consistant du BB29.
R. G.
t La fiche technique
Quart-temps : 28-18, 23-19, 30-20, 10-13.
Arbitres : Lalouer et Conan.
BREST : Leroy 5, Caro 29, Lottin 4, Le Tarnec
6, Cunin 2, Carré 6, Mpoy 14, Le Rolland 13,
Gwane-Engoué 10, Herbin 1.
PACE : De Almeida 2, Boivin 13, Chavoutier
21, Garel 10, Mahé 8, Weiter 4, Guichard 12,
Renault 2.
Sans être véritablement inquiétés
par une formation de Neuilly-surMarne rarement à son avantage, les
Albatros ont renoué avec la victoire
après leur déconvenue du samedi
précédent à Anglet.
Peu performants en supériorité
numérique cette saison, les Brestois
ne manquaient pas la première situation à cinq contre quatre qui s’offrait
à eux. Lagarde (7’) signait l’ouverture du score, méritée au vu du
rythme élevé imprimé dès l’entame
de la partie, ponctuée par des tentatives de Power et Gréverend, notamment.
En maintenant un tempo tout aussi
élevé, les Brestois doublaient la
mise par Lagarde. Neuilly se procurait également quelques opportunités par Fritsch et Wilson mais DubéRochon faisait le nécessaire pour éviter qu’elles soient concluantes. Les
Brestois ayant effacé sans sourciller
une infériorité numérique, la première pause intervenait sur le score
de 2-0. Rien n’était joué à cet instant
mais lorsque Bernard expédiait le
palet dans la lucarne, 34 secondes
après la reprise, l’option de l’emporter devenait déjà très sérieuse.
Les Albatros s’envolent
Alors qu’ils étaient soumis à un fort
pressing finistérien, les Nocéens, en
infériorité numérique, manquaient
une belle occasion sur un break de
Jacquier, qui perdait son face-à-face
Photo Jean-Michel Louarn
Photo Yvan Breton
Les Albatros, haut la main
Lagarde a réalisé un gros match pour les Albatros en inscrivant trois buts face à
Neuilly.
avec le portier local. Et les joueurs
de Sylvain Codère repartaient de
plus belle à l’assaut de la cage visiteuse. Lagarde marquait son troisième but.
Husson remplaçait Sopko dans les
cages de Neuilly. Il ne pouvait empêcher G. Avenel d’inscrire un cinquième but tout en finesse.
La réduction du score de Safar survenait au terme d’une belle chevauchée francilienne. En annihilant
quatre minutes de supériorité numérique adverse, Brest freinait les
ardeurs de Neuilly. Cependant, au
cours de la troisième période, si
Power inscrivait un sixième but en
faveur des Bretons, Slupski et Rioux
adoucissaient la note pour les visiteurs en fin de partie.
t La fiche technique
Brest-Neuilly-sur-Marne : 6-3 (2-0, 3-1, 1-2).
Arbitres : MM. Dehaen, Douchy et Armand.
BREST : 6’42-Lagarde (Richter, Kolodziejczyk),
11’51- Lagarde (Power), 20’34- Bernard, 29’42,
Lagarde (Power, Laine), 32’34- G. Avenel (Cannizzo), 50’06-Power (Lagarde, Bernard).
NEUILLY-SUR-MARNE : 35’37-Safar (Jacquier,
Raibon), 57’50 -Slupski (Mika), 59’13 Rioux.
Les pénalités : Brest : 10mn ; Neuilly-surMarne : 10mn.
13
45 SPORTS
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
BASKET-BALL
HANDBALL
Pro B
Nat. 3 masculine Poule D
Charleville-Mézières - Saint-Chamond
80-82
Denain - Poitiers
68-72
Evreux - Rouen
87-74
Lille - Aix-Maurienne
83-61
Saint-Quentin - Fos-sur-Mer
67-62
Vichy-Clermont - Nantes
79-90
Boulazac - Boulogne-sur-Mer
60-61
Bourg-en-Bresse - Blois
81-79
Le Havre - Roanne
76-83
Classement
1. Bourg-en-Bresse
2. Fos-sur-Mer
3. Charleville-Mézières
4. Lille
5. Nantes
6. Denain
7. Le Havre
8. Blois
9. Vichy-Clermont
10. Roanne
11. Boulazac
12. Evreux
13. Aix-Maurienne
14. Poitiers
15. Saint-Quentin
16. Rouen
17. Boulogne-sur-Mer
18. Saint-Chamond
% G. Pts
J
G
P
30
30
28
27
27
26
26
25
25
25
25
25
24
24
24
23
23
22
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
17
13
13
11
10
10
9
9
8
8
8
8
8
7
7
7
6
6
5
4
4
6
7
7
8
8
9
9
9
9
9
10
10
10
11
11
12
76
76
65
59
59
53
53
47
47
47
47
47
41
41
41
35
35
29
Ligue 2 féminine
Arras - Roche Vendée
60-66
Aulnoye - Graffenstaden
69-58
Dunkerque - Roannais Basket
78-59
LANDERNEAU BRETAGNE - Centre fédéral
91-47
Limoges - Côte d'Opale
54-65
Montbrison - Chartres
75-74
Reims - Toulouse
Nat. 1 masculine Poule 1
BREST BASKET 29 - PACE
Carquefou - Trois Rivieres
MONTFORT - La Séguiniere
RENNES PA - Herm. Nantes
Similienne Nantes - UJAP QUIMPER B B
St-Georges-Montaigu - Challans B
Classement
1. La Séguiniere
2. Herm. Nantes
3. Similienne Nantes
4. St-Georges-Montaigu
5. Trois Rivieres
6. MONTFORT
7. Carquefou
8. BREST BASKET 29
9. RENNES PA
10. Challans B
11. PACE
12. UJAP QUIMPER B B
Pts
25
25
24
23
22
21
20
20
19
19
17
17
91-70
57-56
69-70
55-65
92-86
83-84
J
G
P
14 11 3
14 11 3
14 10 4
14 9 5
14 8 6
14 7 7
14 6 8
14 6 8
14 5 9
14 5 9
14 3 11
14 3 11
Nat. 1 féminine Poule B
Brive - TREGUEUX
Nantes Rezé Espoir - BC Solérien
Orthez - Colomiers
Pays Rochelais - Feytiat
Sannois SG - St-Paul Rezé
Thouars Basket 79 - La Garnache
70-56
49-59
58-57
66-81
58-56
39-18
Classement
1. St-Paul Rezé
2. BC Solérien
3. Brive
4. Pays Rochelais
5. Feytiat
6. Orthez
7. Thouars Basket 79
8. Colomiers
9. Sannois SG
10. TREGUEUX
11. La Garnache
12. Nantes Rezé Espoir
Pts
J
25
24
24
24
23
22
22
20
20
19
15
14
14
14
14
14
14
14
14
14
14
14
14
14
G
P
11 3
10 4
10 4
10 4
9 5
8 6
8 6
6 8
6 8
5 9
1 13
0 14
71-59
Classement
1. Chartres
2. Roche Vendée
3. LANDERNEAU BRETAGNE
4. Arras
5. Côte d'Opale
6. Reims
7. Graffenstaden
8. Montbrison
9. Aulnoye
10. Toulouse
11. Dunkerque
12. Roannais Basket
13. Limoges
14. Centre fédéral
Pts
J
G
P
30
30
27
27
26
26
23
23
22
22
21
20
20
19
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
14
14
11
11
10
10
7
7
6
6
5
4
4
3
2
2
5
5
6
6
9
9
10
10
11
12
12
13
Nat. 1 masculine
Chartres Metro - Caen
74-77
Get Vosges - Tarbes Lourdes
78-63
St-Vallier - Andrézieux-Bouthéon
92-108
UNION RENNES - Angers
102-74
Avignon-Sorgues - Souffelweyersheim
105-102
Centre fédéral - Challans
78-102
CEP LORIENT - Rueil
91-75
Gries Oberhoffen - UJAP QUIMPER
70-80
Orchies - VITRE
78-73
Classement
1. UJAP QUIMPER
2. Souffelweyersheim
3. Caen
4. Get Vosges
5. Rueil
6. Orchies
7. St-Vallier
8. Chartres Metro
9. Andrézieux-Bouthéon
10. Tarbes Lourdes
11. UNION RENNES
12. Avignon-Sorgues
13. VITRE
14. Challans
15. Angers
16. Gries Oberhoffen
17. CEP LORIENT
18. Centre fédéral
Pts
J
G
P
37
36
36
35
35
33
32
31
31
31
31
30
30
30
30
29
29
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
21
16
15
15
14
14
12
11
10
10
10
10
9
9
9
9
8
8
0
5
6
6
7
7
9
10
11
11
11
11
12
12
12
12
13
13
21
Prénationale masculine
CPB Rennes - Ploufragan
EB St-Brieuc - Mordelles
Montgermont - CEP Lorient B
Saint-Malo - Betton
Trégueux - Liffré
UCK NEF Vannes - Etrelles
Vitré B - Hennebont
70-60
77-78
55-93
69-74
66-61
94-48
73-66
Classement
1. CEP Lorient B
2. Saint-Malo
3. Trégueux
4. Vitré B
5. UCK NEF Vannes
6. Betton
7. Liffré
8. EB St-Brieuc
9. Mordelles
10. Hennebont
11. Montgermont
12. CPB Rennes
13. Ploufragan
14. Etrelles
Pts
J
G
P
30
27
27
27
26
25
24
24
24
23
22
21
19
17
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
16
14
11
11
11
10
9
8
8
8
7
6
5
3
1
2
5
5
5
6
7
8
8
8
9
10
11
13
15
Prénationale féminine
Concarneau - Vitré
Melesse - Guipavas B
Asal Lorient - Pacé
CEP Lorient - Brest basket 29
CPB Rennes - Trégor Argoat
ESL Brest - Montfort
Rennes PA - Mordelles
Classement
1. Pacé
2. CEP Lorient
3. Montfort
4. Brest basket 29
5. CPB Rennes
6. Melesse
7. Rennes PA
8. Concarneau
9. Mordelles
10. Trégor Argoat
11. ESL Brest
12. Guipavas B
13. Vitré
14. Asal Lorient
81-40
NC
Dimanche, 15 h 30
Pts
J
G
P
30
26
26
25
25
24
24
23
22
21
20
19
17
16
15
15
15
15
15
15
15
16
15
15
15
15
16
15
15
11
11
10
10
9
9
7
7
6
5
4
1
1
0
4
4
5
5
6
6
9
8
9
10
11
15
14
FOOTBALL
DH
Redon - US Montagnarde
3-1
Auray - Guichen
Dimanche, 15 h
Concarneau B - AS Vitré B
-
CPB Rennes - Locminé
-
GSI Pontivy - Paotred Disp.
-
Saint-Brieuc B - Cesson
-
Saint-Malo B - Plouzané
Classement
1. Saint-Brieuc B
2. GSI Pontivy
3. Guichen
4. Concarneau B
5. Locminé
6. US Montagnarde
7. Saint-Malo B
8. Plouzané
9. Redon
10. CPB Rennes
11. Paotred Disp.
12. AS Vitré B
13. Auray
14. Cesson
Pts
42
42
38
37
37
35
35
35
35
33
32
30
28
26
J G N P
14 8 4 2
14 9 1 4
14 6 6 2
13 7 3 3
15 5 7 3
16 5 4 7
15 5 5 5
15 5 5 5
15 6 2 7
15 3 9 3
15 4 5 6
15 4 3 8
15 3 4 8
15 3 2 10
bp
23
29
16
20
13
21
20
21
28
21
18
22
9
16
bc
13
17
13
10
11
23
19
21
27
18
25
26
24
30
DSE Poule A
Locminé B - FC Lorient C
Baud - Plabennec B
1-6
Dimanche, 15 h
FC Quimperlé - St. Pontivyen
-
Plobannalec - Plouvorn
-
Trégunc - GDR Guipavas
-
Vannes OC B - Larmor-Plage
-
Classement
1. Plabennec B
2. FC Lorient C
3. Vannes OC B
4. St. Pontivyen
5. Trégunc
6. GDR Guipavas
7. Plobannalec
8. Larmor-Plage
9. Locminé B
10. FC Quimperlé
11. Baud
12. Plouvorn
Pts
43
42
40
35
35
32
31
29
26
21
21
20
J G N P bp bc
13 10 0 3 34 20
14 9 1 4 39 23
13 8 3 2 31 13
13 5 7 1 25 17
13 6 4 3 20 18
13 5 4 4 21 18
13 5 3 5 20 22
13 4 4 5 14 16
14 3 3 8 18 34
13 2 2 9 15 30
13 1 5 7 14 29
13 1 4 8 16 27
Champ. Nat. U19 Groupe C
Angers - Châteauroux
Bayonne - RENNES
GUINGAMP - Le Mans
Laval - Vertou
Trélissac - Niort
Changé - ST. BRESTOIS
Nantes - Bordeaux
Classement
1. Bordeaux
2. RENNES
3. Angers
4. GUINGAMP
5. Niort
6. Nantes
7. Laval
8. ST. BRESTOIS
9. Trélissac
10. Châteauroux
11. Vertou
12. Le Mans
13. Bayonne
14. Changé
1-0
Dimanche, 11 h
Dimanche, 15 h
Remis
Remis
Pts
38
37
30
30
29
29
28
27
27
26
18
18
8
1
J G N P bp bc
18 11 5 2 35 16
18 11 4 3 39 20
19 9 3 7 26 21
18 8 6 4 24 15
18 7 8 3 41 25
18 8 5 5 28 21
18 9 1 8 31 25
17 8 3 6 33 25
18 7 6 5 26 25
19 7 5 7 28 30
18 5 3 10 18 31
17 4 6 7 29 25
17 2 2 13 14 47
17 0 1 16 6 52
Gien Loiret - Roc Aveyron
LANESTER - Angers Noyant
Pau Nousty - Ivry
Vernouillet - Bruges 33
Classement
1. LANESTER
2. Angers Noyant
3. Vernouillet
4. Pau Nousty
5. Bruges 33
6. Ivry
7. Roc Aveyron
8. Gien Loiret
23-25
30-25
26-25
NC
Pts
34
32
28
27
26
21
18
18
J
G
13 10
13 9
12 8
13 7
12 7
13 4
13 2
13 2
N
P
1 2
1 3
0 4
0 6
0 5
0 9
1 10
1 10
Nat. 1 masculine Poule 2
Amiens - Oissel Rouen Metro
Boulogne-Bill. - Vernon St-Marcel
Gonfreville - CPB RENNES
St. Valériquais - Créteil
Classement
1. Vernon St-Marcel
2. Amiens
3. Gonfreville
4. CPB RENNES
5. St. Valériquais
6. Boulogne-Bill.
7. Oissel Rouen Metro
8. Créteil
35-25
21-24
27-24
29-24
Pts
34
33
28
26
24
23
22
18
J
G
13 10
13 9
13 7
13 6
13 4
13 4
13 4
13 2
N
P
1 2
2 2
1 5
1 6
3 6
2 7
1 8
1 10
Nat. 2 masculine Poule 2
CESSON-RENNES - Saint-Nazaire
Chartres - SAINT-MALO
Dreux - Granville
LOUDEAC - Torcy
Savigny - Caen
St-Ouen-l'Aum. - Bouguenais
Classement
1. Torcy
2. St-Ouen-l'Aum.
3. Bouguenais
4. Saint-Nazaire
5. Dreux
6. Chartres
7. LOUDEAC
8. Caen
9. Granville
10. CESSON-RENNES
11. SAINT-MALO
12. Savigny
23-23
22-21
32-27
28-26
23-25
25-22
Pts
J
G
N
P
28
24
24
23
23
21
18
18
17
17
15
12
10
10
10
10
10
10
10
10
10
10
10
10
9
7
7
5
6
5
3
4
3
3
2
1
0
0
0
3
1
1
2
0
1
1
1
0
1
3
3
2
3
4
5
6
6
6
7
9
Nat. 3 masculine Poule 2
All. Erdre-et-Loire - Grand Poitiers
Limoges CAPO - Segré
Limoges Hand - Ent. Royan St-Georges
PLESCOP - Angers Noyant
SL Aubigny-Moutiers - HENNEBONT-LOC.
Sully/Loire - La Rochelle
Classement
1. Limoges Hand
2. HENNEBONT-LOC.
3. SL Aubigny-Moutiers
4. Sully/Loire
5. Limoges CAPO
6. Segré
7. La Rochelle
8. Angers Noyant
9. Grand Poitiers
10. Ent. Royan St-Georges
11. PLESCOP
12. All. Erdre-et-Loire
23-29
33-24
37-27
19-22
28-39
31-21
Pts
J
G
N
P
26
25
24
23
22
21
20
20
18
14
14
13
10
10
10
10
10
10
10
10
10
10
10
10
8
6
6
6
5
5
4
4
4
1
1
1
0
3
2
1
2
1
2
2
0
2
2
1
2
1
2
3
3
4
4
4
6
7
7
8
Nat. 3 masculine Poule 3
Chaville - Paris SC
Cherbourg - CPB RENNES
Falaise - BRUZ
LESNEVEN-FOLG. - MORLAIX-PLOUG.
Ste-Gemmes/Loire - Saint-Mandé
Villemomble - Bléré
Classement
1. Chaville
2. Paris SC
3. Villemomble
4. BRUZ
5. Bléré
6. MORLAIX-PLOUG.
7. Cherbourg
8. Falaise
9. LESNEVEN-FOLG.
10. Saint-Mandé
11. CPB RENNES
12. Ste-Gemmes/Loire
30-28
36-28
29-39
28-30
29-20
32-31
Pts
J
G
N
P
23
23
22
22
22
19
19
17
17
16
15
13
10
10
9
9
10
10
10
10
10
10
9
7
6
6
6
6
5
4
4
3
3
3
2
3
1
1
1
1
2
1
1
1
1
0
2
0
3
3
2
2
3
5
5
6
6
7
5
4
N1M. LANESTER - ANGERS NOYANT (30-25). Yohan Moniez (six buts) et les Morbihannais ont frappé un grand coup en faisant plier Angers. (Photo Anne Le Nézet)
Nat. 1 féminine Poule 1
Angoulême - Fleury
Bergerac - Montargis
Colombelles - CA Béglais
LANDI-LAMPAUL - Nantes LA
Pessac - Octeville-sur-Mer
Rochechouart - Conflans
Classement
1. Octeville-sur-Mer
2. Angoulême
3. Bergerac
4. Nantes LA
5. Montargis
6. Pessac
7. Rochechouart
8. Colombelles
9. LANDI-LAMPAUL
10. Fleury
11. CA Béglais
12. Conflans
24-23
31-32
29-28
32-29
20-20
NC
Pts
J
G
N
P
29
23
23
22
21
21
20
20
17
16
14
10
10
10
10
10
10
10
9
10
10
10
10
9
9
6
6
5
5
5
5
5
3
3
1
0
1
1
1
2
1
1
1
0
1
0
2
1
0
3
3
3
4
4
3
5
6
7
7
8
Nat. 2 féminine Poule 2
Aubervilliers - Noisy-le-Grand/Gagny
Dreux - Lisieux
Harnes - BREST BH
Laon - Beauvais
Montigny-le-Br. - Paris SG
Villemomble - St-Amand-les-Eaux
Classement
1. Dreux
2. BREST BH
3. Paris SG
4. Villemomble
5. Harnes
6. St-Amand-les-Eaux
7. Beauvais
8. Noisy-le-Grand/Gagny
9. Montigny-le-Br.
10. Aubervilliers
11. Lisieux
12. Laon
28-32
35-28
29-25
18-19
10-22
26-26
Pts
J
G
N
P
26
24
23
22
22
21
20
20
18
16
16
12
10
10
10
10
10
10
10
10
10
10
10
10
8
7
6
5
6
5
5
5
4
3
3
1
0
0
1
2
0
1
0
0
0
0
0
0
2
3
3
3
4
4
5
5
6
7
7
9
Nat. 3 féminine Poule 3
Angers Lac de Maine - PLOUVORN-KERNIC
22-28
AURAY - GUIDEL-QUEVEN
21-23
LANESTER - Granville
24-20
RENNES METRO - TCMP
28-27
ROZ HAND'DU - LESNEVEN-FOLG.
33-33
LEHON DINAN - Le Havre
Dimanche, 15 h
VOLLEY-BALL
Ligue B masculine
3-2
Tourcoing - Lyon
3-0
Toulouse - Stade Poitevin
3-2
Cambrai - Saint-Nazaire
3-1
Chaumont - Paris
2-3
Nantes Rezé - Sète
3-0
Ples.-Robinson - Strasbourg
2-3
Narbonne - Gazelec Ajaccio
3-2
RENNES - Orange
3-2
Tours - Nice
3-2
Saint-Quentin - Grand Nancy
3-1
Pts
J
G
P
35
34
32
30
22
22
21
21
17
16
15
5
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
15
12
13
11
10
7
6
8
7
5
5
5
1
3
2
4
5
8
9
7
8
10
10
10
14
Ligue A féminine
Classement
1. RENNES
2. Tourcoing
3. Grand Nancy
4. Cambrai
5. Saint-Nazaire
6. Orange
7. Ples.-Robinson
8. Lyon
9. Martigues
10. Saint-Quentin
11. Strasbourg
Pts
34
33
30
26
20
19
16
14
12
11
10
J
G
P
14 11 3
14 11 3
13 10 3
13 8 5
14 8 6
14 6 8
14 5 9
14 5 9
13 4 9
13 4 9
14 3 11
G
N
P
9
10
10
10
10
10
10
10
10
10
10
9
9
8
6
6
6
4
4
3
2
2
2
3
0
0
1
1
1
3
0
1
1
0
0
0
0
2
3
3
3
3
6
6
7
8
8
6
Prénationale masculine
Auray - St-Renan-Guilers
Guingamp - Baud-Locminé
Hb Sud 29 - CMG sur Ille
Loudéac B - Elorn
PL Lambé - Chantepie
Locmaria - Pleyber-St-Martin
Classement
1. St-Renan-Guilers
2. Guingamp
3. Pleyber-St-Martin
4. Hb Sud 29
5. Loudéac B
6. Auray
7. Baud-Locminé
8. PL Lambé
9. Elorn
10. Locmaria
11. Chantepie
12. CMG sur Ille
25-33
24-29
27-28
29-36
27-26
Dimanche, 16 h
Pts
36
34
32
28
27
26
26
23
22
21
18
15
J
G
13 11
14 10
13 9
14 7
14 6
13 6
14 6
13 5
13 4
13 6
14 4
14 3
N
P
1 1
0 4
1 3
0 7
1 7
1 6
0 8
0 8
1 8
1 6
1 9
1 10
Prénationale féminine
Cap-Sizun - Guiclan
PL Lambé - Locmaria
Plouagat - Lanester B
Ploudiry/Sizun - Landi-Lampaul
Plouvorn-Kernic B - CPB Rennes
Loudéac - Plescop
Classement
1. CPB Rennes
2. Lanester B
3. PL Lambé
4. Loudéac
5. Plouagat
6. Plescop
7. Plouvorn-Kernic B
8. Landi-Lampaul
9. Locmaria
10. Cap-Sizun
11. Guiclan
12. Ploudiry/Sizun
22-21
26-23
28-24
24-30
Dimanche, 14 h
Dimanche, 16 h
Pts
39
32
29
28
28
27
26
26
25
16
15
11
J
G
13 13
14 9
13 7
12 8
14 7
13 7
13 6
13 7
14 5
14 1
13 6
14 2
N
P
0 0
0 5
2 4
0 4
0 7
0 6
1 6
0 6
1 8
0 13
0 7
0 12
2-3
Béziers - Vand. Nancy
3-1
Evreux - QUIMPER
3-2
RENNES EC - GOELO COTES-D'ARMOR
Paris - Le Cannet
1-3
ASPTT Rouen - Laval
Dimanche, 16 h
Venelles - Saint-Raphaël
3-0
QUIMPER - Orléans
Dimanche, 16 h
Vincennes - JANZE CORPS-NUDS
Dimanche, 14 h
Dimanche, 15 h
Pts
J
G
P
37
35
32
32
26
23
21
18
16
12
12
3
15
15
14
15
15
15
15
15
15
15
15
14
13
12
11
10
8
7
8
6
5
4
4
1
2
3
3
5
7
8
7
9
10
11
11
13
Conflans-Andrésy - ACBB
Classement
1. QUIMPER
2. Conflans-Andrésy
3. RENNES EC
4. JANZE CORPS-NUDS
5. Laval
6. ACBB
7. GOELO COTES-D'ARMOR
8. Orléans
9. ASPTT Rouen
10. Vincennes
Brest - Neuilly/Marne
Caen - Val Vanoise
Cholet - Clermont-Ferrand
Dunkerque - La Roche/Yon
Nantes - Briançon
Tours - Anglet
Classement
1. Briançon
2. Mulhouse
3. Anglet
4. Brest
5. Tours
6. La Roche/Yon
7. Cholet
8. Val Vanoise
9. Caen
10. Neuilly/Marne
11. Nantes
12. Dunkerque
13. Clermont-Ferrand
6-3
4-3
4-2
5-3
0-3
1-2
Pts
J
G
N
P
51
46
45
39
39
38
27
24
23
23
21
16
1
20
20
20
21
21
20
20
20
21
19
20
21
19
18
16
15
14
13
13
8
8
8
7
6
5
0
0
0
0
0
0
0
1
0
0
0
0
1
0
2
4
5
7
8
7
12
12
13
12
14
16
19
RINK-HOCKEY
Nat. 3 féminine Poule F
Cannes - Mulhouse
Classement
1. Mulhouse
2. Béziers
3. Nantes
4. Le Cannet
5. Cannes
6. Venelles
7. Paris
8. Saint-Raphaël
9. Evreux
10. QUIMPER
11. Vand. Nancy
12. Terville
J
27
26
23
23
23
21
18
17
15
14
14
6
Division 1
Montpellier Agglo - Cannes
Terville - Nantes
Pts
HOCKEY SUR GLACE
Ligue A masculine
Classement
1. Chaumont
2. Montpellier Agglo
3. Tours
4. Paris
5. Toulouse
6. Stade Poitevin
7. Gazelec Ajaccio
8. Nice
9. Nantes Rezé
10. Sète
11. Cannes
12. Narbonne
Classement
1. Le Havre
2. LANESTER
3. ROZ HAND'DU
4. PLOUVORN-KERNIC
5. RENNES METRO
6. LESNEVEN-FOLG.
7. TCMP
8. Granville
9. GUIDEL-QUEVEN
10. Angers Lac de Maine
11. AURAY
12. LEHON DINAN
3-0
1-3
Pts
32
30
23
20
16
16
15
14
5
0
J
G
P
11 11 0
12 10 2
12 7 5
11 7 4
11 6 5
12 5 7
12 4 8
11 6 5
11 1 10
11 0 11
Nat. 3 Bretagne Poule Bretagne
Créhen - Quintin B
Pacé B - Ergué-Gabéric B
Plonéour-Lanvern B - Quévert B
Plouguerneau - Loudéac
Ploufragan C - Lesneven
Classement
1. Plonéour-Lanvern B
2. Quévert B
3. Créhen
4. Loudéac
5. Quintin B
6. Ploufragan C
7. Pacé B
8. Ergué-Gabéric B
9. Lesneven
10. Plouguerneau
5-3
5-9
6-5
5-6
NC
Pts
J
G
N
P
26
18
18
16
15
13
12
7
6
4
10
8
10
9
9
10
9
9
8
10
8
6
6
5
5
4
4
2
2
1
2
0
0
1
0
1
0
1
0
1
0
2
4
3
4
5
5
6
6
8
14
46 SPORTS
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Tennis. Open de Quimper
Une finale Mannarino - Gojowczyk
Luc Besson@LucBsson
Peter Gojowczyk (à gauche) l’a
emporté grace à sa qualité de service
(22 aces) contre le Russe Andrey
Rublev. Adrian Mannarino, lui, s’est
imposé en deux sets face à un Quentin
Halys « consistant », pour se qualifier
en finale de l’Open de Quimper.
Sans faire injure au Munichois Peter
Gojowczyk, une finale Mannarino Rublev aurait eu une autre allure
sur le papier. Elle aurait opposé la
tête de série N.1, un ancien N.27
mondial (juillet 2015), à un espoir
du tennis mondial, Andrej Rublev,
qui s’était déjà distingué, l’an passé à Quimper, en remportant son
premier Challenger contre Paul-Henri Mathieu.
Le talentueux Russe (18 ans),
auteur d’un tournoi en dents de
scie où il a disputé trois matchs sur
quatre en trois sets, a semblé payer
un manque de lucidité après un
début d’année chargé. Il a atteint le
deuxième tour de l’Open d’Australie contre Andy Murray après trois
tours de qualification puis est parve-
Photos Matt Brown
Adrian Mannarino a
justifié son statut de tête
de série N.1 et son rang
(N.60 mondial) en
écartant 7-5, 6-4 l’espoir
Quentin Halys (N.170) en
demi-finale. Il retrouvera,
ce dimanche après-midi,
en finale, l’Allemand du
TC Quimperlé Peter
Gojowczyk (N.162), dont
les 22 aces ont contribué
à barrer la route du
tenant du titre russe
Andrej Rublev (N.121).
nu, dimanche dernier, en finale de
l’Open de Rennes.
senti un peu « en famille » durant
cette semaine à Quimper, s’entraînant avec Bastien Huon, le fils de
l’entraîneur quimperlois.
Gojowczyk « en famille »
Samedi, il a également été considérablement gêné par la qualité de
service de Peter Gojowczyk, dont
les 22 aces ont fait pencher le
match en sa faveur au bout de trois
sets et de multiples retournements,
en 1 h 45 de jeu.
« Ce n’était pas évident, car quand
tu sers bien, tu es moins bien réglé
pour le jeu en fond de court. Mais à
la fin, je me suis concentré sur ce
que je devais bien faire. » Licencié
l’an passé au TC Quimperlé avec
lequel il a disputé deux matchs aux
interclubs de première division fin
2016, Peter Gojowczyk s’est ainsi
août 2016). Tu sens sa présence. Il
est beaucoup plus consistant. »
« Adrian a été bon dans les
moments importants et a donné
très peu de points. J’ai énormément
de regrets car j’ai quand même l’impression de l’avoir été au-dessus »,
confirmait Quentin Halys.
Soulagé « d’éviter la pire des places
(la demi-finale) » et d’assurer au
moins les 48 points ATP promis au
finaliste, Adrian Mannarino va avoir
l’occasion de remporter son premier Challenger en Métropole, lui
qui en a déjà gagné douze à travers
le monde, dont celui de Nouméa en
Nouvelle-Calédonie, qu’il a remporté pour la troisième fois en janvier.
Peter Gojowczyk n’en a que cinq à
son palmarès. Mais lui aussi a
Une première en Métropole ?
De son côté Adrian Mannarino a
éprouvé moins de difficultés pour
se débarrasser de l’espoir Quentin
Halys (N.170) avec lequel il s’est
entraîné tout cet hiver. Du moins
en apparence. « Gagner en deux
sets, c’est un peu miraculeux, car
j’ai vraiment été dominé dans le jeu
par Quentin. J’ai réussi à m’en sortir avec mon service et mes retours,
mais ce n’est déjà plus le même
joueur que j’avais affronté à Cincinnati (victoire au premier tour des
qualifs de cet ATP 1000 en
FRANCE À AMIENS: CLASSEMENTS
gagné en début d’année à Happy
Vallee en Australie. Quimper va les
départager.
t Les
résultats de samedi
Simple messieurs (demi-finales) :
Adrian Mannarino (N.60) bat Quentin Halys
(N.170) 7-5, 6-4.
Peter Gojowczyk (N.162, ALL) - Andrey Rublev
(N.121, RUS) 7-6, 4-6, 6-3.
t Le
programme de dimanche
Finale du double messieurs à 13 h : Mikhail
Elgin (N.88/RUS)/Igor Zelenay (N.126/SLO) Ken Skupski (N.79/G-B)/Neal Skupski
(N.91/G-B).
Finale du simples messieurs à 15 h 15 :
Adrian Mannarino (N.60) - Peter Gojowczyk
(N.162, ALL).
Finales en direct
sur Tébéo et TébéSud
Badminton. Championnats de France à Amiens
Bastian Kersaudy, déjà « bronzé en mixte avec Léa Palermo, tentera de décrocher
l’or en double avec l’Alsacien Julien Maio.
t Les demi-finales des Bretons
DAMES. Double : AUDREY FONTAINE/Lorraine
Baumann - Emilie Lefel/Anne Tran 21-17, 2115.
MESSIEURS. Simple : Lucas Corvée - THOMAS
ROUXEL 21-9, 15-21, 21-15.
Double : BASTIAN KERSAUDY/Julien Maio Baptiste Carême/Sylvain Grosjean 21-17, 2115.
Mixte : AUDREY FONTAINE/Ronan Labar - Delphine Delrue/THOM GICQUEL 14-21, 21-15, 2321.
Jordan Corvée/Anne Tran - Léa Palermo/BASTIAN KERSAUDY 14-21, 21-14, 22-20.
t Les finales de ce dimanche
DAMES. Simple : Delphine Lansac (Oullins)
- Marie Batomène (Aulnay-sous-Bois).
Double : Delphine Delrue/Léa Palermo (Ezanville-Ecouen/Lyon) - Emilie Lefel/Anne Tran
(Arras/Aix).
MESSIEURS. Simple : Lucas Corvée (Issy) Lucas Claerbout (Talence).
Double : BASTIAN KERSAUDY/Julien Maio
(Chamby/MDMSA) - Laurent Constantin/Brice
Leverdez (Aulnay/Créteil).
Mixte : AUDREY FONTAINE/Ronan Labar
(Issy/Aix)
Jordan
Corvée/Anne
Tran
(Talence/Aix).
Sur les quatre Bretons qualifiés,
samedi à Amiens, pour les demi-finales des championnats de France,
seuls les habitués Audrey Fontaine
et Bastian Kersaudy ont su s’imposer pour filer en finale, ce
dimanche.
Tenante du titre en mixte, Audrey
Fontaine défendra bien sa couronne,
en
ouverture
d’un
dimanche de finales. La Rennaise a
changé de partenaire à l’intersaison mais elle forme bien une paire
de référence, avec l’Aixois Ronan
Labar. Leurs jeunes partenaires
d’entraînement à l’Insep, Thom Gicquel et Delphine Delrue, ont pu le
constater dans le final d’une demie
haletante. Malheureusement, Fontaine ne pourra pas faire le doublé
avec le double dames, cédant logiquement en deux manches en
demi-finale.
Première médaille
pour Gicquel
Une finale, mais pas deux également pour Bastian Kersaudy. Le
badiste de Saint-Grégoire (35) a trébuché en demie du mixte (20-22
au 3e !) mais a su dérouler en
double, titre dont il est le tenant,
lui aussi avec un partenaire différent. En clôture des finales, Kersaudy et Julien Maio seront favoris
face à Constantin - Leverdez, une
Photo Badminton Photo
Photo Badminton Photo
Fontaine et Kersaudy en finale
Audrey Fontaine a les moyens de conserver son titre en double mixte.
paire inédite à ce niveau.
Une nouvelle fois, Thomas Rouxel
s’est arrêté juste avant la finale en
Picardie. Il est vrai que le joueur de
Maure-de-Bretagne (35) avait face
à lui le champion 2016 Lucas Corvée. Le Nº4 tricolore va finir par se
croire maudit.
Thom Gicquel, son successeur sous
les couleurs de Guichen/Bourg-desComptes, a, lui, connu son premier
podium lors d’un « France »
seniors. « Une médaille, c’est déjà
bien et j’espère que ce ne sera pas
la dernière », glisse celui qui s’est
incliné en quart du double face à
son ancien entraîneur au Pôle de
Dinard, Erwin Kehlhoffner. « J’attendais tellement ce match que je
n’ai pas vraiment réussi à me libérer et ils ont superbement bien
joué le coup tactiquement. Pour le
mixte, on n’est pas déçu du tout
avec Delphine. On a réussi une
super demie, en mettant beaucoup
de pression à une sacrée paire (Fontaine - Labar). 23-21 au 3e set, ça se
joue à pas grand-chose. »
Espérons que les petits riens
tombent du bon côté du filet, ce
dimanche, pour Fontaine et Kersaudy…
O. L.
15
47 SPORTS
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
FRANCE À RENNES : CLASSEMENTS
Athlétisme. « France » épreuves combinées et marche
lante Fougères) 24'29''24 ; 11. M. Ouarnier
(Hba/Ac Haute-Vilaine) 24'39''64.
Seniors : 1. Benjamin Leauté (Ac Villeneuve
d'Ascq) 21'57''56 ; 9. N. Potier (La Vigilante
AL Saint-Marc) 23'18''15.
EPREUVES COMBINEES.
PENTATHLON.
Cadettes : 1. Margot Temines (Spn Vernon)
3.748 points.
Juniors : 1. Solène Ndama (Bordeaux Athlé)
4.180 points ; 3. A. Guillemot (Cab Pont-L'Abbé) 3.798 ; 9. A. Guillotel (La Vigilante Fougères) 3.346.
HEPTATHLON (après quatre épreuves).
Cadets : 1. Florian Fourre (As Ax-les-Bains)
2.906 points ; 8. A. Basset (Ca Morlaix)
2.536.
Juniors (après 2 épreuves) : 1. Ludovic Besson (Franconville Athlé) 1.656 points ; 12. N.
Gérome (Quimper Athlétisme) 1.463.
Espoirs : 1. Edgar Chave (Coquelicot 42)
3.063 points ; 9. P. Mazet (Stade Brestois)
2.628 ; 10. P. Lebranchu (Stade Brestois)
2.613.
Seniors : 1. Pierre Joseph-Parfaite (Stade
Olympique Arles) 3.135 points.
Guillemot, record et bronze
« Je suis super-contente
de mon total »,
commentait Agathe
Guillemot (CAB Pont
L'Abbé), qui a de nouveau
battu son record en
pentathlon et s’est ainsi
offert une médaille de
bronze, samedi, à Rennes,
lors des « France »
Épreuves Combinées et
Marche.
Agathe Guillemot (CAB Pont L'Abbé)
s'est arrachée pour aller chercher le
bronze en Juniors.
Photo David Thomas
MARCHE
Dames (3.000 m).
Cadettes : 1. Manon Lefresne (La Vigilante
Fougères) 14'50''28.
Juniors : 1. Eloïse Terrec (Ac La Roche/Yon)
14'10''18 ; 5. G. Lebreton (HBA/Ta Rennes)
15'14''94 ; 7. B. Peslerbe (EA Pays de Brocéliande) 15'48''85.
Espoirs : 1. Clémence Beretta (Athlé Pays
Vosges) 13'37''43 ; 4. R. Le Nay (La Vigilante
Fougères) 15'09''22 ; 7. M. Lebreton
(HBA/Ta Rennes) 15'30''23.
Seniors : 1. Amélie Bourrais (Larmor Estran
Athlétisme) 14'10''98 ; 8. S. Udin (EA Pays de
Brocéliande) 15'08''37 ; 9. M. Letertre (Ac
Cesson) 15'14''91.
Hommes (5.000 m).
Cadets : 1. Ryan Gognies (Efs Reims)
23'09''24 ; 10. K. Lebreton (HBA/TA Rennes)
25'54''45.
Juniors : 1. David Kuster (Csl Neuf-Brisach)
20'22''46 ; 3. S. Le Meur (Cep Lorient)
23'41''50 ; 5. A. Hague (Stade Brestois)
24'00''00.
Espoirs : 1. Jean Blancheteau (Athlé Bourgogne Sud) 20'02''76 ; 9. B. Segeat (La Vigi-
Agathe Guillemot a d’abord pesté.
« Pour deux points, je ne suis pas
en N1 », a lancé la Pont-L’Abbiste à
son clan. Mais la déception a vite
été écartée. Une première médaille
nationale et un record encore battu, une semaine après avoir atteint
3.786 points à Prague lors de sa première sélection en équipe de
France, ça se savoure !
800 m final, elle savait ce qu’elle
avait à faire. Du coup, l’athlète finistérienne a pris les choses en mains.
Sans sourciller. « On ne peut pas
être déçu d’un podium aux France !
J’ai tout donné, je ne pouvais pas
faire mieux. Après Prague, je pensais être super-fatiguée, mais non…
J’ai fait tout ce qu’il fallait. Je suis
super-contente de mon total. C’est
mon premier podium en Combinées, j’en suis vraiment fier. Je ne
pensais pas faire ça cet hiver »,
explique, tout sourire, la bronzée
de Rennes. Au passage, pour améliorer sa marque, elle a passé 1,66 m à
la hauteur. Son record précédent
était à 1,63 m. « Pour la longueur,
il faut juste que ça sorte », lance-t-
« On ne peut pas être déçu
d’un podium aux France »
Il faut dire que la gamine de Plonéour-Lanvern (17 ans) a bien mené
son affaire, même dans une compétition très relevée qui a vu ses deux
devancières exploser le record de
France juniors. Quatrième avant le
elle encore, des espoirs dans la
voix. La saison promet d’être riche
pour la pensionnaire du Cab.
Sur les épreuves de marche, deux
Bretonnes se sont illustrées en
décrochant le titre national : la
cadette Manon Lefresne (La Vigilante Fougères) et la senior Amélie
Bourrais (Larmor Estran Athlétisme). La première a mis 22
secondes à sa dauphine… De son
côté, le Lorientais Steven Le Meur a
récolté le bronze en juniors. Loin
derrière toutefois la bombe David
Kuster (Csl Neuf-Brisach), qui lui a
mis 3’19’’ ! Mais son bonheur faisait plaisir à voir.
D. T.
Le Brestois Paul Mazet a réussi son concours à la hauteur.
FRANCE À LYON : CLASSEMENTS
CHAMPIONNAT ESPOIR.
FÉMININES.
200 m série : 3. Léa Tournellec (HBA) 25''15
(E).
60 m haies ½ finales : 5. Philippine Péresse
(Stade Brestois) (E).
400 m série : 4. Laura Cordeiro (Pays de Landerneau Athlé) 59'16 (E).
Longueur finale : 10. Jacqueline N'Som (Stade
Brestois) 5,52 m.
MASCULINS.
800 m série : 4. Francky Mbotto (UACA SaintBrieuc) (E).
1500 m finale : 4. Alexandre Piedvache (AP
Fougères) 3'58'28 ; 8. Corentin Péron (CIMA
Auray) 4'01''07.
Hauteur finale : 4. Alexandre Guillou (HBA)
2,06 m.
Poids finale : 15. Guillaume Hervé (Stade Brestois) 11,59 m.
CHAMPIONNAT NATIONAL.
FÉMININES.
400 m séries : 2. Virginie Saulnier (Stade Brestois) 56'93 (Q).
Poids finale : 10. Caroline Bouras (Stade Rennais) 12,43 m.
MASCULINS.
60 m finale : 5. Boris Bilonga Ngono (HBA)
6'86.
400 m séries : 2. Alexis Beaugendre (Stade
Rennais) 49''31 (E).
800 m série : 4. Vivien Majorel (Stade Brestois) 1'56''10 (Q).
Natation. Meeting de Rennes
Les classements de la 2e journée
HOMMES.
BRASSE. 100 m : 1. Guillaume Vahé (Auray
Natation) 1’06’’79. Juniors : 1. Killian Pech
(CN Brest) 1’13’’15.
DOS. 200 m : 1. Mathieu Bellay (AAS Sarcelles
Natation 95) 2’06’’84. Juniors : 1. Titouan Maltret (CNP Loudéac) 2’27’’75.
NAGE LIBRE. 100 m : 1. Wissam-Amazigh Yebba (CN Niort) 53’’16. Juniors : 1. Nathan Falquero (Les Nageurs Bigoudens) 56’’67.
1.500 m : 1. Anthony Siou (CN Brest)
16’04’’70.
PAPILLON. 200 m : 1. Alexis Daniel (CPB
Rennes) 2’12’’47. Juniors : 1. Maxime Ollivier
(CPB Rennes) 2’26’’12.
4 NAGES. 200 m : 1. Antoine Le Lay (CN Brest)
2’11’’85. Juniors : 1. Edouard Visbecq (C
Redon Natation) 2’23’’32.
DAMES.
BRASSE. 100 m : 1. Laurie Le Henaff (Les
Nageurs Bigoudens) 1’16’’86. Juniors : 1.
Lean Cabon (CN Brest) 1’21’’41.
DOS. 200 m : 1. Anna Fave (CN Brest)
2’24’’98. Juniors : 1. Bérénice Lévêque
(Manche) 2’32’’85.
NAGE LIBRE. 100 m : 1. Orlane Hita (CN Brest)
57’’69. Juniors : 1. Marla Bideau (CPB Rennes)
1’02’’45.
1.500 m : 1. Fantine Lesaffre (Montpellier
MN) 16’46’’86.
PAPILLON. 200 m : 1. Enora Collet (CPB
Rennes) 2’19’’00.
4 NAGES. 200 m : 1. Alexia Saurel (Nantes
Natation) 2’23’’23. Juniors : 1. Inès Tierce
(Spn Poitiers) 2’34’’05.
Les Bretons au pied du podium
Une trentaine d’athlètes de Bretagne disputent, ce week-end, les
championnats de France espoirs et
nationaux à Lyon. Au soir de la première journée, disputée samedi,
aucun d’eux, tant dans le tableau
national que dans celui espoir, n’est
parvenu à se glisser sur le podium.
Cependant, certains se sont approchés de la boîte, à l’image du sprinteur du HBA Boris Bilounga Ngono 5e
de la finale du 60 m national. Une
finale qui s’est jouée dans un mouchoir de poche. La médaille de
bronze échappant à l’athlète du HBA
pour un petit centième de seconde.
Au pied du podium
pour des essais ratés
Alexandre Guillou, aussi du HBA, est
resté au pied du podium du saut en
hauteur espoir pour un rien. En l’occurrence à cause d’un nombre d’essais ratés supérieur aux deux athlètes qui ont décroché le bronze et
l’argent. Mais le Rennais s’est fendu
d’une perf solide (2,06 m).
Pas de finale pour la Rennaise Léa
Tournellec, meilleure espoir bretonne de la saison sur 200 m
(24’’97). L'ancienne athlète du Quimper-Athlétisme avait annoncé,
quelques jours avant ces championnats, que se qualifier pour la finale
serait bien compliqué tant le niveau
était relevé. Elle a terminé 3e de sa
série (25’’15).
Vivien Majorel
en finale du 800 m
Mais, si lors de ce premier volet des
championnats, la Bretagne n’a pas
Photo Pierre L’Haridon
Photo David Thomas
« France » espoirs et nationaux. Première journée
Vivien Majorel (Stade Brestois) a bien négocié les qualifications du 800 m, samedi, à
Lyon.
obtenu la moindre médaille,
quelques athlètes ont bien géré leur
série de samedi, à l’image de Vivien
Majorel (Stade Brestois) qualifié
pour la finale du 800 m national :
« Pas mal d’énergie perdue en demi.
La finale sera très ouverte ce
dimanche ».
Et aussi Virginie Saulnier athlète du
Stade Brestois au 400 m national.
« Satisfaite de mon chrono en série.
Je serai bien présente aujourd’hui en
finale… ». À suivre aussi ce jour
Alban Lefeuvre au 110 m haies,
Pamella Narcisse, Chloé Mériel au
60 m, Yann Moisan et Pierre Renaud
au lancer du poids, Thibaut Ramothe
au triple saut ainsi que le Tunisien
Mahmoud Khémir au saut en longueur.
P. L. H.
16
48 CYCLISME
Dimanche 5 février 2017 Le Télégramme
Jeandesboz. Série noire, avenir flou
Jérôme Le Gall
Il ne sait pas encore s’il va pouvoir reprendre la
compétition mais Fabrice Jeandesboz garde le
sourire à Trévou-Tréguignec (22), où il a rejoint le
centre de rééducation de Trestel.
La phrase
« Ici, à Trestel, on
apprend à relativiser.
Autour de moi, il y a
des gens qui ne savent
pas s’ils vont remarcher
un jour ».
Fabrice Jeandesboz en bref
32 ans. Né le 4 décembre 1984 à Loudéac
(22)
Réside à Ploubalay (22)
1,79 m; 66 kg.
Marié à Cécile. Deux enfants : Livia (trois ans
et demi); Paolo (un an et demi).
Equipes pros
Besson Chaussures-Sojasun (2009);
Saur-Sojasun (2010-2012); Sojasun (2013);
Europcar (2014-2015); Direct Energie
(2016-2017).
Palmarès
Victoires : Manche-Atlantique (2009); Etape
au Rhône-Alpes (2015).
Tour de France (124e en 2011, 54e en 2012,
60e en 2016).
Tour d’Espagne (17e en 2015, abandon en
2016).
Photo Nicolas Créach
Cycliste professionnel est un
métier à haut risque. Le
Costarmoricain Fabrice
Jeandesboz (32 ans) vient encore
de le vérifier. Cruellement… En
stage en Espagne, le coéquipier de
Thomas Voeckler chez Direct
Energie a été victime, le
12 janvier, de la troisième chute
grave de sa carrière. La gamelle
de trop ? Pas sûr.
Le centre de rééducation et de réadaptation
fonctionnelles de Trestel (22), il connaît.
Fabrice Jeandesboz vous accueille, sourire aux
lèvres, dans le hall où il déboule sur son fauteuil roulant. Un couloir par-ci, un ascenseur
par-là et le voilà dans la cafétéria où il s’empresse de prouver qu’il peut aussi se déplacer
avec des béquilles. N’y voyez aucun signe
d’impatience. « Pas question de faire n’importe quoi. Je n’ai pas du tout l’esprit à précipiter les choses. »
« Tellement improbable ! »
C’est l’expérience qui parle. Des fractures de
la mâchoire (fin 2013), du grand trochanter
(début 2014) et du cotyle, le mois dernier,
jalonnent le chemin de croix (voir détails cidessous) du Costarmoricain de Ploubalay.
« Trois grosses gamelles, c’est tellement fou,
tellement improbable que je ne réalise même
pas. Parfois, je me suis même dit : "Ce n’est
pas de la malchance, c’est moi qui ne sais
plus faire de vélo". Pourtant, je n’ai pas commis de faute sur ces chutes. Oui, mais voilà,
les autres, quand ils tombent, ils se fracturent la clavicule et en ont pour deux mois.
Pour moi, c’est un peu plus grave à chaque
fois. »
Risques d’arthrose
Et Jeandesboz de donner des détails sur sa
fracture du cotyle gauche, partie de l’os du
bassin qui réceptionne la tête de fémur. « Le
chirurgien qui m’a opéré à Angers, un spécia-
liste de cette fracture rare, ne m’a pas caché
qu’il y avait des risques d’arthrose. Après l’intervention, il était beaucoup plus optimiste
mais je n’ai pas écarté l’éventualité de me
retrouver avec une prothèse dans deux ans. »
Autant dire que, pour l’instant, il se préoccupe, en priorité, de son avenir d’homme.
Celui du cycliste attendra. « Je n’ai pris
aucune décision. On va voir comment se
passe la rééducation. J’ai été opéré le 17 janvier et je suis arrivé à Trestel huit jours plus
tard. Le chirurgien avait pronostiqué six à
huit semaines sans appui sur ma jambe
gauche mais, ici, ils sont plus optimistes. A
l’heure actuelle, je ne peux pas aller en piscine à cause de la cicatrice mais, ensuite, les
séances vont aller crescendo. Cela dit, même
si je ne souffre pas, je sais que ça va être très
long. »
Brillant à la Vuelta
Beaucoup plus long qu’après sa fracture du
grand trochanter (os situé entre la hanche et
le fémur) fin mars 2014. A l’époque, il s’était
déjà remis aux bons soins du docteur Baron à
Trestel. Trois mois après sa culbute, il épinglait un nouveau dossard, au championnat de
France. Pourtant, à chaud, il semblait plutôt
enclin à raccrocher le vélo. « J’étais traumatisé par la douleur. Puis l’envie de reprendre
est revenue petit à petit et c’est l’avis de
Cécile, mon épouse, qui a été déterminant.
Elle m’avait dit : "Il ne faut pas que tu aies
des regrets". Résultat : après pas mal d’appré-
hension lors de ma reprise (j’étais tétanisé
dans certaines descentes sous la pluie), j’ai
vécu ma meilleure saison, l’année suivante,
en 2015. »
Cette année-là, cet excellent grimpeur s’était
notamment classé 17e du Tour d’Espagne.
« J’ai un grand souvenir de cette Vuelta où,
de jour en jour, je repoussais mes limites. »
« Plus grave dans la vie »
Et son œil s’allume. On sent bien qu’il a envie
de replonger. « Ça me manque, c’est sûr. Arrêter comme ça, sans l’avoir choisi, ce serait un
échec mais il y a plus grave dans la vie. Ici, à
Trestel, on apprend à relativiser. Autour de
moi, il y a des gens qui ne savent pas s’ils
vont remarcher un jour. »
Puis le papa de Livia (trois ans et demi) et Paolo (un an et demi) avoue : « Quand j’ai débuté
chez les pros, je me disais : "Une carrière réussie, c’est dix ans." Là, c’est ma neuvième saison... Mais on verra : la décision se prendra
petit à petit. En fonction de mon corps, de ma
tête, de ma femme. »
Si tout va bien, la reconversion attendra.
« J’ai quelques pistes, qui n’ont rien à voir
avec mon BTS comptabilité. Mon rêve ? Devenir kiné. »
Avec l’appui d’une épouse ostéopathe, ce
rêve n’a rien d’inaccessible. Surtout que la
vie lui a réservé quelques séances de travaux
pratiques. Il s’en serait volontiers passé mais
elles pourraient lui être profitables. Le destin
lui doit bien un petit coup de pouce.
Un sale feuilleton en trois épisodes
Quand c’est fini, ça recommence... La poisse
s’est encore acharnée sur Fabrice Jeandesboz.
Elle lui avait pourtant déjà joué de bien vilains
tours.
1. En août 2013, sa saison prit prématurément
fin au Tour du Portugal. « Je suis tombé alors
qu’on arrivait pour la gagne au sein d’un petit
groupe. Bilan : fracture de la mâchoire et du
coude. « Ce n’était pas très grave mais je me
suis alimenté avec une paille pendant dix jours.
En partant, j’étais déjà très affûté. Alors, imaginez... C’était horrible pour ma femme qui a très
mal vécu de me voir si maigre. »
2. La scoumoune remet ça dès le début de l’année suivante. Le 2 février 2014, il tombe au
Grand Prix de la Marseillaise. Il abandonne mais,
malgré la douleur, continue à s’entraîner pendant trois jours. Jusqu’à ce qu’une fissure du
grand trochanter droit (os situé entre la hanche
et le fémur) soit décelée. Le pire allait suivre :
dès sa reprise à Cholet Pays de Loire, le 23 mars,
il se retrouve encore à terre. Fracture, cette fois,
du même grand trochanter. « J’avais été opéré à
Angers dès le soir de ma chute. Avant cette intervention, je n’attendais qu’une chose : qu’on
m’endorme. Je ne supportais pas la douleur.
C’était insoutenable. Je ne souhaite à personne
de connaître ça. »
3. La malchance se fait oublier pendant trois
ans. Pour mieux le frapper le 12 janvier dernier,
à Calpe (Espagne), où il était en stage avec son
équipe, Direct Energie. « Pour revenir à l’hôtel,
on empruntait une descente en sous-bois où je
faisais très gaffe car la route était humide. Puis
on est arrivé à un endroit où ça remontait et
c’est en relançant que ma roue est partie. J’ai
tout de suite su que c’était cassé au niveau de la
tête du fémur gauche. Mes directeurs sportifs
m’ont conduit aux urgences à Benidorm. Dans la
voiture, la douleur commençait à devenir insupportable mais, à l’hôpital, en position allongée
sur mon brancard, sans bouger, ça allait. Le
paracetamol suffisait à calmer la douleur. Rien à
voir avec Cholet. J’ai ensuite été transféré dans
une clinique privée avant mon rapatriement à
Angers où je tenais à me faire opérer, car ça
s’était très bien passé il y a trois ans. »
J. L. G.
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
202
Размер файла
16 831 Кб
Теги
Le Telegramme, newspaper
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа