close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

La Capitale Brabant 76 2017

код для вставкиСкачать
Les stars de ManU
débarquent à Anderlecht
© iStock, RTL TVI, RTBF
© PhotoNews, Istock
EUROPA LEAGUE P. 25 ET 32
CONCOURS EXCLUSIF
Lapraille, Watelet
et Boschman
viendront
cuisiner
chez vous !
N°1 francophone
Julien
Lapraille
Gérald
Watelet
Eric
Boschman
ÉDITION BRABANT WALLON
Samedi 18 mars 2017 - N°76 - 1,90€
REPORTAGE EXCLUSIF - 4 PAGES SPÉCIALES P. 18 À 21
SOIRÉES ÉTUDIANTES P. 4
200 agressions
par an à Louvain-la-Neuve
Macron : sur les traces
du futur
président
français !
Un Binchois a été agressé au couteau près de la Casa :
un fait qui n’est pas isolé à « Louvain-la-Nuit »
Notre enquête sur le favori des sondages
t Ses anciens profs témoignent
t Des photos rares
t Sa love story avec Brigitte
© PhotoNews
© PhotoNews, D.R.
ENQUÊTE EXCLUSIVE P. 2 ET 3
JODOIGNE P. 5
Le burn-out
parental
menace
plus d’un
parent
sur dix
MONT-SAINT-GUIBERT P. 7
Il doit payer
5.400 € pour une
ferme qui ne lui
appartient pas
Le premier pôle de
sports américains
© D.R.
CYCLISME P. 25 À 28
Milan-Sanremo
ce samedi :
tous contre
Peter Sagan !
© iStock
© Belga
© J.-P. D.V.
Mont-Saint-Guibert accueillera le premier pôle belge de ce genre
5 413635 045622
11
EXCLUSIF P. 46
Les Héros du gazon 2 :
Friktish nous présente son frère !
© Vincent Lorent, RTBF
1
2
SAMEDI 18 MARS 2017
EXCLUSIF
Le burn-out parental frappe
un parent sur vingt !
Deux spécialistes de l’UCL se penchent pour la
première fois sur cette maladie familiale méconnue !
our la toute première
fois, une vaste enquête a
été menée par des chercheurs belges sur le burn
out parental : un phénomène
nouveau et inquiétant. Sa cause
essentielle : les exigences que
notre société de « l’enfant-roi »
impose de plus en plus aux
parents. L’étude a révélé qu’un
parent sur vingt est actuellement
touché par le burn-out parental
en Wallonie et à Bruxelles mais
que les chiffres passent à 13% si
l’on tient compte de ceux qui
sont directement menacés par
lui.
deur.
Trois éléments permettent
d’identifier ce nouveau mal du
XXIe siècle.
1. Un épuisement physique et
émotionnel lié à son état de parent plutôt qu’à son état de fatigue.
2. Une distance progressive qui
s’installe avec ses propres enfants : le parent fait le minimum
pour eux, sans amour, sans passion, sans émotion.
3. Une perte d’épanouissement
et d’efficacité dans son rôle de
papa ou de maman.
« Quand deux de ces symptômes
Une vaste étude a été menée par
des professeurs de l’UCL à la demande des Mutualités chrétiennes pour mieux cerner le
nouveau phénomène du burnout parental, un problème méconnu sur lequel la littérature
scientifique mondiale ne s’est
pas encore penchée en profon-
sont réunis et fortement marqués,
on peut déjà parler de burn out
parental », explique Moïra Mikolajczak, docteure en psychologie
à l’UCL, qui a signé cette étude
et deux ouvrages sur le sujet
avec sa collègue Isabelle Roskam. Pour étudier l’impact du
phénomène, elles ont lancé à la pensait qu’il était lié à la présence
demande des Mutualités chré- d’un enfant gravement malade,
P
tiennes une vaste enquête sur la
parentalité. Le résultat est inquiétant : 5% des parents interrogés sont actuellement touchés
par le burn-out parental. Et 8%
Les Mutualités
chrétiennes sont
à la base de cette
étude innovante
supplémentaires sont tout
proches de cet épuisement intrafamilial, qu’il convient de bien
dissocier du burn-out professionnel. Le mal touche et guette
directement plus d’un parent
sur dix !
L’étude s’est évidemment penchée sur ce qui provoque ce
burn out de la parentalité. « On
au fait d’élever ses enfants seul(e),
aux familles recomposées ou aux
très grandes familles. Si ces éléments augmentent globalement
de 10 % le risque de burn-out parental, trois autres facteurs
semblent nettement plus déterminants (20 à 25% chacun) », poursuit Moïra Mikolajczak :
1. La personnalité du parent (capacité à gérer ses émotions et
son stress, son propre vécu
comme enfant, son caractère…).
2. Sa relation à la parentalité :
parvient-il à conserver des moments positifs dans les relations
quotidiennes avec ses enfants
ou est-il mangé, par exemple,
par son incapacité à se faire
écouter par ceux-ci ou par le
temps qu’il consacre à son
propre épanouissement?
3. Sa relation conjugale : est-il en
accord avec son conjoint sur un
mode d’éducation, ce conjoint le
soutient-il efficacement dans le
travail de parent (éducation, re-
pas, activités…).
Le burn-out parental
est-il lié au burn-out
professionnel ? « Le
risque existe »,
confirme Moïra
Mikolajczak,
mais ce n’est
pas toujours
le cas. Pour
certains
parents
frappés de
burn-out
parental, le
travail se
transforme
au contraire
en
bouée
d’oxygène, en
havre de paix. »
Creusant davantage le fossé avec
les problèmes vécus
à la maison. MICHEL ROYER
Chez les parents qui s’investissent pour leurs enfants, on ne
compte pas plus de burn-out parentaux chez les mamans que
chez les papas. Pas plus non plus dans les familles nombreuses,
monoparentales ou nombreuses. Et pas plus non plus dans des
tranches d’âge spécifiques»
Analyse
Une maladie récente liée à la société de l’enfant-roi
« Le burn-out professionnel s’est
développé en pleine crise économique, à une période où il fallait
toujours faire plus au boulot avec
moins de moyens. Le burn-out parental s’intègre lui aussi dans un
contexte historique », analyse Isabelle Roskam. « Il tient à la place
prise par l’enfant dans la société
après la guerre : il y a eu la création de l’Unicef, la Déclaration des
Droits de l’Enfant… Cette dernière
a donné à l’enfant le droit de se développer et de devenir ce qu’il souhaite. On l’a mis sur un piédestal,
il est devenu intouchable alors
qu’un siècle plus tôt, le seul droit
de l’enfant de moins de 12 ans
était de ne plus travailler dans la
mine ou de ne pas travailler plus
de 12 heures par jour. »
Pour la directrice de recherche
en psychologie de l’UCL, ce
changement radical a modifié le
rôle du parent qui doit désormais se mettre au service de
l’enfant avec une pression médiatique et sociale toujours plus
forte : il faut allaiter en toutes
circonstances, cuisiner des produits sains, l’enfant doit manger
cinq fruits et légumes par jour et
jamais de raviolis en boîte, s’épa-
nouir dans toutes sortes d’activités, éviter d’être esclave des
écrans… « Toutes ces injonctions
ont du sens, mais vouloir les rencontrer toutes est totalement ir-
Le burn-out
parental est lié
aux exigences que
la société impose
aux parents
réaliste. Cela met une pression inouïe sur les parents d’aujourd’hui, qui culpabilisent au
moindre écart », constate Isabelle
Roskam. « Le parent qui s’autoriserait aujourd’hui une petite fessée à l’aide d’une pantoufle
comme le faisait mon propre papa doit craindre aujourd’hui que
son fils n’en parle à l’école, ce qui
lui mettra le PMS sur le dos, avec
des conséquences parfois inimaginables. »
Il y a 40 ans, estime la psychologue, on gérait tout cela avec
bon sens. « Aujourd’hui, les parents courent partout, mènent
une vie d’enfer avec une incroyable pression, qui s’ajoute
parfois à celle qu’ils connaissent
au travail. Or, le burn-out parental est lui aussi lié au stress. »
Isabelle Roskam note qu’en tant
que parent, on est sans protection : la pression professionnelle
est généralement combattue par
les syndicats. La pression sur la
fonction de parent est un problème individuel : il faut braver,
dans son coin, la pression sociale pour s’octroyer des respirations. « En consultation, on apprend aux parents à laisser ce que
j’appelle « des miettes sur la
nappe », résume Isabelle Roskam. « Moi, j’ai cinq enfants et j’ai
décidé de ne leur autoriser qu’une
activité à chacun en étant
consciente que l’un passait peutêtre à côté d’un bel itinéraire de
musicien. » Si le parent ne s’impose pas des limites, il sera tenté
par ces forums qui prônent la séparation et la garde alternée, de
manière à mieux se consacrer à
ses enfants la moitié de son
temps. Et mieux à lui-même
l’autre moitié… -
Le burn-out parental est plus
fréquent chez les parents
éduqués, qui se posent
davantage de questions sur
l’éducation de leurs enfants et chez les parents
qui visent la perfection dans l’éducation »
2
3
SAMEDI 18 MARS 2017
Naissances en Belgique
Suicide, alcool, cigarette…
Le parent en burn-out Les filles bien plus rares que les garçons
vit dangereusement
Isabelle Rosakam et Moïra Mikolajczak. ©
« 95 % des parents qui
consultent pour burn-out
parental ont déjà pensé au
suicide ou à disparaître à
l’autre bout de la terre sans
laisser de trace », assure
Isabelle Roskam. « Souvent, ils vivent dangereusement : ils fument plus,
ils
boivent
plus…
D’autres dorment à toute
heure, quitte à laisser
l’enfant
sans
surveillance. Car, dans tous
ces moments, ils se
sentent libérés des
contraintes parentales. Le
désintérêt vis-à-vis de l’enfant ou le risque de maltraitance sont alors bien réels. Les
parents qui consultent se sont
souvent fait peur. Alors qu’ils rêvaient d’une éducation parfaite,
ils ne se reconnaissent plus euxmêmes : ils ont forcé leur enfant
à aller au lit, ils ont voulu le frap-
per, etc. »
La gestion du burn-out parental
passe par la gestion des émotions et de la pression que se
met le malade, mais aussi par
une mobilisation du conjoint et
parfois de l’enfant lui-même,
pour éviter que ce moment difficile ne laisse des traces chez
lui aussi.
REMBOURSÉES PAR LA
MUTUELLE
Les Mutualités chrétiennes ont
décidé de rembourser, depuis le
1er janvier dernier, les consultations chez le psychologue à
concurrence de 180€ par personne et par an avec un maximum de 15€ par séance. Une
initiative qui ne se limite pas au
burn-out parental (plus d’infos
sur ce remboursement et les activités autour de la parentalité
sur www.mc.be/psy). M.R.
En 2015, 121.713 bébés ont
poussé leur premier cri dans ce
beau pays qu’est la Belgique.
C’est 2.702 de moins qu’en
2014. Une fois encore, les garçons ont été les plus nombreux.
Il y en a eu 62.285 pour seulement 59.428 filles. Cela donne
une proportion de 51,17 %48,83 % en faveur des garçons.
Statbel du SPF Economie nous
livre des statistiques des naissances allant jusqu’à… 1830.
L’année où il y a eu le plus de
naissances en Belgique est 1901.
Nos
arrière-grands-parents
avaient, semble-t-il, bien fêté le
passage aux années 1900. En
1901,
199.068
naissances
avaient été enregistrées.
Depuis l’indépendance de la Belgique, il n’y a jamais eu d’exception : chaque fois, il y a eu plus
de naissances de garçons ! Pourtant, depuis la moitié des années
1860, il y a plus de femmes que
d’hommes en Belgique. Preuve
qu’elles vivent plus longtemps
que les hommes. Il faut dire aussi que deux guerres sont passées
par là. L’année où il y a eu le
moins de nouveau-nés est
d’ailleurs 1918 avec 85.056 naissances. Il n’y avait plus beaucoup d’hommes valides voire vivants pour procréer !
Nous nous sommes amusés à
éplucher les naissances 2015 de
fond en comble. La Région où on
a enregistré la plus grande différence entre les garçons et les
filles est Bruxelles (51,44 % de
garçons). Suivent la Flandre
(51,22 %) et la Wallonie
(50,96 %). La province wallonne
qui, toujours en proportion, a
accueilli le plus de garçons est le
Luxembourg (51,92 %). Elle devance Namur (51,33 %), le Hainaut (51,21 %), le Brabant wallon (50,58 %) et Liège (50,38 %).
BURG-REULAND LA FÉMININE
Dans la région bruxelloise,
seules deux communes ont accueilli plus de bébés filles que de
bébés garçons. Il s’agit de SaintJosse (55,86 %) et de WoluweSaint-Pierre (53,16 %). La commune wallonne où il y a eu le
plus de naissances de filles par
rapport aux garçons ? C’est Burg-
Reuland (65,63 %). À l’inverse,
celle où il y a eu le plus de garçons est Erezée. En 2015, il y a
eu là-bas vingt garçons pour six
filles. Cela représente… 76,92 %
(!) de garçons. Dans le tableau cicontre, vous découvrirez les
« championnes » par province.
Statbel nous apprend aussi que
les deux provinces où il y a le
plus de jeunes mères âgées de 15
ans sont le Brabant wallon et le
Hainaut. Il y en a 8 pour 10.000.
Les mères de 16 ans proportionnellement les plus nombreuses
sont dans le Hainaut (24 pour
10.000) ainsi que celles âgées de
17 ans au moment de l’accou-
chement (75 pour 10.000). Les
mamans de 49 ans au moment
de l’accouchement sont les plus
nombreuses en Flandre-Orientale (3 pour 10.000).
En 2015, 880 jeunes femmes
sont devenues mères en Belgique à moins de 18 ans : 393
Belges et 487 étrangères. Sept enfants sont nés de mères âgées de
moins de… 14 ans !
Une dernière pour la route ? Sur
les 121.713 bébés nés en 2015,
93.535 ont été enfantés par une
maman de nationalité belge
(76,87 %). L’âge moyen était de
30 ans. PIERRE NIZET
Les communes, par province, où il y a eu le plus de naissances par genre (en%)
Filles
Brabant wallon Mont-Saint-Guibert
60,26%
Hainaut
Jurbise
58,70%
Liège
Burg-Reuland
65,63%
Luxembourg
Meix-devant-Virton
64,10%
Namur
Floreffe
61,90%
Bruxelles
Saint-Josse
55,86%
Garçons
Brabant wallon Jodoigne
62,87%
Hainaut
Enghien
63,41%
Liège
Bütgenbach
65,12%
Luxembourg
Erezée
76,92%
Namur
Vresse-sur-Semois
66,67%
Bruxelles
Etterbeek
55,69%
Source: Statbel. © iStock
www.volkswagen.be
Le nouveau Crafter.
100% Volkswagen.
Condition
de lancems
e
nt
Problèmes de
MÉNOPAUSE ?
2017
Le nouveau Crafter. La nouvelle dimension.
Réagissez avec MenoLin :
•
•
•
•
•
fini les suées nocturnes
perdez vos kilos “ménopause”
améliorez votre libido
stoppez les bouffées de chaleur
retrouvez votre bonne humeur
Le nouveau Crafter est vraiment l’équipier qu’il vous faut. Avec un
habitacle totalement repensé et plus de 15 systèmes d’aide à la conduite dont le Side Protection -, le Crafter n’a vraiment pas volé son titre de
« Van of the Year 2017 ». Il offre une large gamme de transmissions :
4MOTION, traction ou propulsion, toutes disponibles en boîte manuelle
6 vitesses ou avec la boîte automatique 8 rapports. Le nouveau Crafter vous
attend pour un essai chez votre concessionnaire Volkswagen Utilitaires.
Disponible maintenant Demandez CNK
chez votre pharmacien N° 3030-657
© DR
www.menolin.be
Informations environnementales (A.R. 19/03/2004): www.volkswagen.be
3
4
SAMEDI 18 MARS 2017
18 mois pour une
dealeuse nivelloise de 51 ans
P. 6
Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné Muriel
D., une Nivelloise, à 18 mois de
prison avec sursis pour avoir
vendu du cannabis, de la cocaïne et de l’héroïne durant
plusieurs mois, en 2016.
P. 7
LE FUTUR PARC INDUSTRIEL ÉCOLOGIQUE
DE MONT-SAINT-GUIBERT DÉVOILÉ
LE PREMIER PÔLE DE SPORTS
AMÉRICAINS DE BELGIQUE
INSTALLÉ À MONT-SAINT-GUIBERT
© Asymetrie
© DR
LOUVAIN-LA-NEUVE – AGRESSION
Pas de cigarette :
deux coups de couteau
Le Binchois Faress, 22 ans, a été agressé durant la nuit de jeudi à vendredi à Louvain-La-Neuve
l n’avait pas de cigarette.
Cela lui a valu deux coups
de couteau. Heureusement
Faress Talibi est hors de
danger. Il ne pourra toutefois
pas travailler durant au moins
dix jours…
I
Faress Talibi a été blessé de
deux coups de couteau, vendredi matin à Louvain-laNeuve. Alors qu’il se trouvait à
proximité de la salle estudiantine «la Grande Casa», située
sur la place Galilée à Louvainla-Neuve, ce jeune habitant de
Binche né en 1994 a été victime d’une agression, vers
3h00.
« Un individu m’a demandé une
cigarette. Je n'en avais pas. J’ai
cru qu’il partait », raconte Faress Talibi, de Binche. « Et en
fait non… Il se cachait derrière
un arbre. Lorsque je me suis dirigé vers ma voiture, il m’a attrapé. »
Selon Faress, tout est allé très
vite. Le Binchois de 23 ans a
reçu deux coups de couteau.
« Sur le moment, je ne me suis
pas rendu compte que j’avais reçu un coup de couteau. Ce n’est
que lors du deuxième coup que
j’ai vu qu’il avait le couteau en
main. Aussi vite après, il est parti en courant. »
TOUCHÉ AUSSI PRÈS DU CŒUR
Heureusement, Faress ne s’est
pas retrouvé seul dans la rue. «
Des gens étaient là mais ils n’ont
pas bien vu ce qui s’était passé.
Ils ne comprenaient pas pourquoi je me suis écroulé. »
C’est le cas de Naim Essaaadawi, de Rixensart, qui était présent au moment des faits. « J’ai
bien remarqué qu’il y avait une
altercation mais sans avoir aperçu le coup de couteau dans le
ventre. Je suis allé vers la personne qui est restée et qui était
la victime. Au début, je ne savais
donc pas qu’il avait reçu un
coup de couteau. Il me l’a expliqué. Tout d’abord, je ne l’ai pas
cru. Il a donc levé son tee-shirt. Il
s’est directement couché. »
Naim a ensuite mis ses mains
sur la plaie du blessé en criant
qu’il fallait appeler les secours.
BEAUCOUP DE SANG
Selon Naim, Faress perdait
beaucoup de sang. « Il perdait
une quantité impressionnante de
sang. D’autres personnes sont ve-
nues aider. J’ai directement mis
le blessé couché sur le côté. » Détail qui n’est pas des moindres :
Naim a également fait tout
pour garder la victime éveillée.
« Je me suis dit que si je lui racontais des blagues jusque quand
les ambulanciers arrivaient, je le
tiendrais certainement éveillé.
C’est donc ce que j’ai fait. »
Faress a ensuite été emmené à
l’hôpital. Il en est ressorti hier.
Il l’a échappé belle. « J’ai été
touché à l’aine et tout près du
cœur. J’ai eu beaucoup de
« Je lui ai raconté
des blagues pour
le tenir éveillé
jusqu’à l’arrivée
des ambulanciers»
chance. »
Faress dit encore ressentir une
douleur intense. « Il va falloir
que je m’habitue car j’ai vraiment très mal. Je ne sais pas encore très bien comment cela va
aller dans les jours à venir car
j’ai l’un de mes muscles qui a
été sanctionné. »
Le jeune homme se voudra en
tout cas prudent. « Après les dix
jours pour lesquels je suis couvert, je veillerai à refaire des examens pour être certain que l’évolution est bonne. »
Faress n’est pas de Louvain
mais il s’y trouve régulièrement afin notamment de rencontrer des amis qui y vivent.
« Selon moi, cet individu est extérieur à Louvain-La-Neuve. À
Louvain, on ne se balade déjà
pas avec un couteau en poche ».
Une chose est certaine : Faress
veillait à garder le moral. Après
avoir été sous le choc, il a
même tenu à rassurer ses amis
Facebook en postant une photo
sur laquelle il avait le sourire
sur son lit d’hôpital. Il indiquait en commentaire qu’à
l’avenir, il aura des cigarettes
sur lui. JOHANNE TINCK
Même sur son lit d’hôpital, Faress avait le sourire... © Facebook
Surveillance policière
La cigarette, cause no1 des bagarres estudiantines
nez pour des broutilles. »
Les policiers sont d’ailleurs bien
conscients de ce problème et
sont présents tous les soirs dans
les ruelles de la dalle universitaire rebaptisée « Louvain-laNuit » au sein des forces de police. Un surnom qui montre
bien les problèmes nocturnes
que rencontrent les policiers. «
Louvain-la-Neuve, son centre
commercial, son université, ses
fêtes et parfois ses dérives. Avec
plus de 3.000 étudiants de sortie chaque soir, les débordements sont assez fréquents. S’ils
sont généralement peu importants en termes de gravité, ce
n’était pas le cas durant la nuit
de jeudi à vendredi.
Un fait d’une rare violence,
mais un schéma bien connu
des forces de l’ordre néolouvanistes. « En fin de soirée, il arrive
malheureusement souvent que
les esprits s’échauffent et l’alcool
n’y est évidemment pas étranger,
analyse le chef de corps de la
zone de police d’Ottignies-Louvain-la-Neuve Maurice Levêque.
Ce qu’il s’est passé ce vendredi
avec une cigarette est le coup
classique. On refuse d’en donner
une ou alors on se regarde de travers et les esprits s’échauffent. On
en vient à casser un bras ou un
RESPONSABLE :
Sabrina
BERHIN
Nous avons tous les soirs deux patrouilles sur le site qui sont prêtes
à intervenir en cas de problème,
indique le chef de corps. Mais il
faut dire que dans la majorité des
cas, les cercles étudiants gèrent
bien les débordements et tout est
réglé quand nous arrivons sur les
lieux. Parfois, des jeunes qui
étaient occupés à se battre finissent par se payer un verre. »
La salle universitaire est une zone des plus problématiques. © D.R.
LA CAPITALE - BRABANT WALLON
Av. Robert Schuman, 101 - 1400 Nivelles
Tél. 067/88.66.00
lacapitalebw@sudpresse.be
www.lacapitale.be
200 AGRESSIONS PAR AN
Toujours est-il que le nombre
de dossiers ouverts pour coups
et blessures volontaires est ex-
DIRECTEUR GÉNÉRAL : Pierre LEERSCHOOL
CHEF DES SERVICES SPORTIFS : Thierry REMACLE
DIRECTEUR DU DÉVELOPPEMENT : André THIEL
RÉDACTEUR EN CHEF : Michel MARTEAU
RÉDACTEURS EN CHEF ADJOINTS :
Thierry REMACLE - Demetrio SCAGLIOLA
SUDPRESSE S.A., RUE DE COQUELET, 134 - 5000 NAMUR
EDITEUR RESPONSABLE : Patrick HURBAIN
trêmement élevé par rapport
aux autres zones du Brabant
wallon. « Avec 3.000 à 5.000 étu-
un autre lieu est considéré
comme sensible par la zone de
police: la gare d’Ottignies. « Les
diants de sortie tous les soirs, il
est évident que le risque est bien
plus important, surtout si on y rajoute le facteur alcool, estime-t-il.
D’ailleurs, nous connaissons des
chiffres stables depuis quelques
années. »
De fait, le bilan chiffré est assez
similaire d’année en année. En
2010, la zone a compté 220 cas
de coups et blessures volontaires, pour 197 en 2011, 202
en 2012, 159 en 2013, 183 en
2014 et 186 en 2015. « Pour l’année 2016, nous n’avons pas encore listé tous les dossiers, mais
on devrait se situer dans la fourchette habituelle soit entre 180 et
200 cas. Les premiers bilans ne
font pas état d’une recrudescence
ou d’une diminution particulière.
»
En plus de la dalle universitaire,
problèmes ont lieu plutôt en
cours de journée à cet endroit-là,
et il s’agit souvent d’agressions
sur des contrôleurs de la SNCB. »
52 VOLS AVEC VIOLENCE EN 2015
Un autre phénomène vient encore s’ajouter à ces bagarres : les
vols avec violence. « Parfois, cer-
tains profitent d’avoir maîtrisé
leur victime pour lui voler l’un
ou l’autre objet, explique le chef
de corps Maurice Levêque. On
parle là de vols de maigre importance, comme un GSM ou même
un paquet de cigarettes. »
84 % de ces vols se déroulent en
pleine nuit. « Ces faits ont tout
de même tendance à diminuer
ces dernières années. On en dénombrait en effet 78 en 2012,
pour 52 en 2015. » THIBAUT VAN HOOF
SERVICE CLIENTÈLE
AUTRES SERVICES
078/15.75.75 (tarif zonal)
070/21.10.10
E-MAIL : abonnements@sudpresse.be
Ɠ AVIS NÉCROLOGIQUES Ɠ PETITES ANNONCES
Toutes nos offres d’abonnement sur www.jemabonne.be
ƓANNONCES COMMERCIALES ƓRÉDACTION GÉNÉRALE
Du lundi au vendredi de 8 à 18 h - Le samedi de 8 à 12 heures
4
5
SAMEDI 18 MARS 2017
JODOIGNE – TAXES
« La Ville veut me réclamer 5.400 € pour un
immeuble inoccupé que je ne possède pas »
Depuis le décès de son épouse, Pierre n’est que l’usufruitier de la moitié du bien et non le propriétaire
L
succession... »
Du temps de son vivant, l’épouse
de Pierre n’a semble-t-il jamais
voulu payer la taxe réclamée par
la Ville depuis 2013. « Elle n’a ja-
Ce jeudi, Pierre Joachim a reçu
un recommandé qui l’a fait sortir de ses gonds. « La Ville a consta-
mais été inquiétée de ça. Et pourtant, depuis qu’elle est morte, la
Ville n’arrête pas de revenir à la
charge. J’ai accepté de payer ce qui
était réclamé pour les années où
elle était de ce monde. J’ai accepté
que cela tombe dans l’assiette successorale. Mais je n’accepte pas
qu’on me réclame encore quelque
chose maintenant qu’elle est
morte. »
a Ville de Jodoigne taxe
les immeubles inoccupés depuis 2013. Une
décision qui ne fait aujourd’hui pas le bonheur de
Pierre, usufruitier d’une ferme à
l’abandon depuis le décès de sa
femme.
té que la ferme de la rue de la pépinière était toujours inoccupée et
que donc, une taxe était de rigueur. Ils m’ont envoyé ce constat
à moi, alors que je n’en suis même
pas le propriétaire ! », s’énerve le
Jodoignois de 61 ans. En réalité,
le bâtiment appartenait à sa
femme qui est décédée au mois
d’octobre 2015. Cela fait des années qu’il est inoccupé mais aussi inhabitable… « Il n’a même
plus de toit ! », s’exclame Pierre.
Au moment du décès de son
épouse Lydia, Pierre n’avait pas
tout de suite mis la main sur son
testament. « Je ne l’ai retrouvé
que quelques mois plus tard. Et vu
les problèmes rencontrés avec sa
famille, j’ai décidé de le faire valoir. De toute façon, je ne pouvais
légalement pas le cacher... » Dans
ce testament, Lydia léguait la
maison familiale à son mari.
Tandis que la ferme revenait à
l’ONA (Œuvre Nationale des
Aveugles, NdlR). En tant que
conjoint survivant, Pierre a
quant à lui eu droit à l’usufruit
de ce grand bâtiment à l’abandon. Cela signifie qu’il a le droit
de jouir du bien dont quelqu’un
d’autre en a la propriété (l’ONA,
NdlR). « Le testament réduit mon
droit d'usufruit à ma réserve c’està-dire à la moitié du montant de la
LA SUCCESSION BLOQUÉE
Surtout que le montant de la
taxe n’est pas anodin. « C’est 150
euros du mètre courant de façade.
Et s’il y a deux niveaux comme
c’est le cas ici, on multiplie par
deux… Ce qui nous ferait un total
de 5.400 euros. »
Pierre refuse donc de verser le
moindre centime à la Ville. Premièrement parce qu’il n’est pas
propriétaire. Et ensuite parce
qu’il se dit « victime de la lenteur
du système ». « J’ai fait la demande de convertir l’usufruit en
une somme d’argent. Le problème, c’est que la succession
prend du temps. Vu que je n’ai retrouvé le testament olographe
(écrit de la main de son épouse,
NdlR) que plusieurs mois après le
décès, il est en cours d’authentification. En attendant, on est bloqué… »
Après réception du recommandé, le Jodoignois a directement
pris contact avec la Ville. « Si jamais rien ne change, je suis prêt à
prendre un avocat. Je ne me laisserai pas faire ! » S.B.
Une ferme dans un état de délabrement avancé. © D.R.
Je n’ai retrouvé le testament de ma
femme que quelques mois plus
tard. Il est toujours en cours
d’authentification... »
Pierre Joachim
Réaction de la Ville
« Il suffit de nous donner les
informations nécessaires »
Est-ce vraiment au propriétaire
d’un bâtiment de payer la taxe
pour immeubles inoccupés ?
« Tout dépend du règlement qui
fixe la taxe, commente Isabelle
Durant, professeure à l’Université Catholique de Louvain.
Dans le document rédigé en
2013 par la Ville de Jodoigne, Il
est indiqué : « La taxe est due
par le titulaire du droit réel de
jouissance (propriétaire, usufruitier, etc.) sur tout ou partie d’un
immeuble inoccupé. En cas de
C’est lui qui détermine qui est re- pluralité de titulaires du droit
réel de jouissance, chacun
devable. »
d’entre eux est solidairement redevable de la taxe. »
Pierre n’étant usufruitier que
de la moitié du bien, la taxe
communale devrait donc être
partagée. Le problème, c’est
que la Ville ne semble pas au
courant de cette précision. « Si
tel est le cas, il suffit que ce mon-
Des taxes pour résoudre le problème. © V.L.
sieur, via son notaire par
exemple, nous fasse parvenir les
documents légaux prouvant ses
propos. Su base de cela, nous
pourrons régler le problème »,
commente le bourgmestre faisant fonction Jean-Luc Meurice.
La Ville affirme ne pas être fermée au dialogue. « L’objectif de
cette taxe est de lutter contre les
logements inoccupés. L’an dernier, nous avons trouvé une solution pour la moitié d’entre
eux. Notre but n’est vraiment
pas de nous mettre de l’argent
dans les poches ! » -
GENAPPE – CIRCULATION
TUBIZE – TRIBUNAL
Une commission
pour le carrefour
dangereux
Comme nous vous l’expliquions dans notre article du
14 mars dernier, le carrefour
de l’arbre Saint-Anne était devenu très dangereux depuis
que le feu de signalisation
était tombé suite à un accident.
Depuis lors, suite aux articles
de presse et autres réclamations, des mesures ont été
prises. À 500 mètres des feux,
la police de Nivelles-Genappe
a en effet installé un dispositif
pour prévenir que ceux-ci
étaient peu visibles. Une amé-
lioration remarquée même si
les automobilistes réclament
davantage.
Interpellé par un Genappois,
le président du Parlement wallon André Antoine a précisé
dans un courrier qu’une instruction avait été donnée de la
part du ministre de tutelle,
Maxime Prévot, à la Direction
des Routes du Brabant wallon
afin d’organiser au plus vite
une Commission Provinciale
de Sécurité Routière ayant
cette problématique pour objet. -
7 ans de prison pour des faits
de viol et d’attentat à la pudeur
Le tribunal correctionnel a
condamné vendredi Bernard
V., un Tubizien né en 1954, à
sept ans d’emprisonnement et
l’a interdit de droits civils et
politiques durant dix ans. Se
présentant comme un voisin
mettant son garage à disposition des jeunes de son quartier
et aidant les adolescents sur le
plan scolaire, il s’en prenait en
réalité à des jeunes filles mineures d’âge dont celles de son
ex-compagne. Cette dernière,
sous l’emprise du prévenu, a
pris des photos de ses filles
nues et fermé les yeux sur certains faits. Elle écope de deux
ans de prison avec sursis.
Huit préventions ont été rete-
nues à charge des deux prévenus, dont des faits de viol pour
Bernard V., accusé par plusieurs jeunes filles d’avoir eu
des relations sexuelles avec
l’une d’elles, en présence de
tiers. Cinq victimes différentes
ont été identifiées par les enquêteurs. Durant l’instruction,
le prévenu avait reconnu avoir
pris des photos des victimes,
tout en prétendant qu’il ne savait pas que posséder des photos à caractère sexuel représentant des mineures d’âge était
interdit. Il niait les faits d’attouchements et de viol. À l’audience, il avait par contre demandé à son avocat de ne plus
rien contester. -
Installé par la police. © D.R.
5
6
SAMEDI 18 MARS 2017
MONT-SAINT-GUIBERT – SABLIÈRE
GENAPPE – ACCUEIL PETITE ENFANCE
Le MSG
Industriel
Eco Park a
été dévoilé
Quatre places libres
en halte-accueil
« Les p’tits sourires », la halte-accueil située au numéro 87 de la
rue de la Cressonière, a été inauguré ce vendredi par le bourgmestre de Genappe Gérard Couronné et le président du CPAS
Vincent Girboux, après un an de
fonctionnement. « Cet endroit sert
300 à 400 sociétés sont prévues
e projet intitulé MSG
Industriel Eco Park qui
pourrait s’installer sur la
sablière de Mont-SaintGuibert a été présenté au salon
des spécialistes de l’immobilier
à Cannes, en France. Un méga
projet... écologique, dont le
permis d’urbanisme est attendu
pour l’année 2020.
L
La société luxembourgeoise RBRE
avait choisi le salon international
des professionnels de l’immobilier (IPIM) pour faire découvrir les
détails du projet qui pourrait voir
le jour à la sablière de Mont-SaintGuibert. Un casque permettait notamment aux visiteurs de visualiser l’Eco Park. « Nous avons profité
de l’événement pour rencontrer le
ministre wallon Maxime Prévot.
Nous avons l’ambition d’obtenir un
permis d’urbanisme dans les trois
ans », annonce Gabriel El Rhilani,
CEO de RBRE.
Le parc industriel et d’activité
mixte s’étendra sur 100 hectares.
« Il y aura entre 300 et 400 entre-
prises, selon leur taille. Pour s’implanter, elles devront toutes avoir
un lien avec l’écologie. Et ces sociétés permettront la création de 3.000
emplois directs », affirme le Liégeois. Mais il n’y aura pas seulement des spécialistes de la recherche. « Ce parc va générer de la
vie. Il y aura des services à la personne, de l’Horeca, un hôtel s’est
montré intéressé, de la restauration,
une crèche et des services de
confort », détaille Gabriel El Rhilani.
UN SITE À DÉVELOPPER
Si le parc occupera une superficie
de cent hectares, l’ensemble du
terrain ne sera pas immédiatement développé. « Il faudra peut-
être attendre quinze ans avant que
tout ne soit complètement occupé.
Mais pour attirer des sociétés inter-
Le permis d’urbanisme est espéré pour 2020. © Asymetrie
nationales, elles doivent avoir de
l’espace. C’est aussi une manière
pour les petites et moyennes entreprises de pouvoir grandir dans le futur. Surtout qu’avec l’Université Catholique de Louvain à proximité, les
collaborations devraient être fructueuses », estime-t-il, très ambitieux
Il pense également pouvoir régler
certains soucis actuels avec son
projet. « Nous allons devoir repen-
ser la mobilité. Il y a déjà des problèmes au niveau du rond-point de
la N4, ce sera l’occasion de trouver
une solution. »
Gabriel El Rhilani est impatient de
pouvoir entamer le projet. « Il n’y
a rien de pire que de laisser un site
inexploité. Surtout que cela entraîne des actes de vandalisme. Ce
serait criminel de ne rien prévoir
pour la sablière. » P.B.
à la fois de halte-accueil qui permet
aux parents de déposer temporairement leur enfant afin d’accomplir
une démarche (administrative, médicale...) ou simplement de pouvoir
souffler et sert aussi d’outil social »,
estime Vincent Girboux. La modique somme de 50 cents de
l’heure est demandée aux parents pour laisser leur enfant aux
mains d’une puéricultrice et une
auxiliaire de petite enfance.
Quatre places sont toujours libres
dans le quartier social.
La Ville a en fait reçu cette maison de la part de « Notre Maison »,
la société de logements de service
publique, qu’elle a ensuite aménagé. Tous les frais ont été pris en
charge par un subside de la Province à hauteur de 20.000 euros.
Et la Fondation Roi Baudouin a
aussi soutenu le projet en débloquant 25.000 euros qui seront
utilisés pour le fonctionnement
de la halte-accueil.
Des activités sont également organisées pour les parents. « Des
ateliers divers sont proposés en
fonction de thématiques. L’accompagnement durant la grossesse,
avec des visites de maternité, des
cours prénataux et conseils quant
aux soins à donner au bébé. Il y a
Haroun, inscrit depuis 1 an. © P.B.
aussi des rencontres entre parents,
afin de rompre avec l’isolement social. Les parents peuvent aussi partager leur expérience et répondre à
des questions », ajoute Vincent
Girboux.
UNE OFFRE INSUFFISANTE
Le bourgmestre de Genappe était
également ravi de cette nouvelle
inauguration. « Il y a chez nous
une crèche avec septante places et
une garderie ouverte quatre jours
sur cinq. En plus, il y a une crèche
de 42 places qui pousse à Bousval.
Bien sûr, il y a toujours une liste
d’attente et l’offre ne suffit toujours pas, mais l’effort doit venir de
toutes les communes. Je suis tout
de même content de cette solution
supplémentaire », avoue Gérard
Couronné. P.B.
Avec son demi-écrémé équitable, Fairebel propose un lait sain, naturel et tellement plus
goûteux que les standards industriels. Et quand on sait qu’il permet à nos agriculteurs de
recevoir la juste rémunération de leur travail, on découvre qu’il est tout à fait possible d’être
à la fois un consommateur heureux et un citoyen impliqué.
Il n’y a rien de meilleur pour aider nos agriculteurs.
TOUS UNIS CONTRE L A VIE CHÈRE
www.fairebel.be
6
7
SAMEDI 18 MARS 2017
MONT-SAINT-GUIBERT – UNIQUE EN BELGIQUE
Le 1 pôle
de sports
américains
er
Le terrain de sable va se muer en terrain synthétique
e projet de premier pôle
belge de sports américains a été présenté à
Mont-Saint-Guibert. Il
s’agit d’installations d’envergure qui pourront accueillir des
compétitions de baseball organisées au niveau européen.
L
Le ministre wallon des Infrastructures sportives, Pierre-Yves
Dermagne (PS), n’a pas manqué
d’humour ce vendredi matin en
recevant un maillot des Phoenix, le club de base-ball qui va
pouvoir jouer dans ce qui va devenir le premier pôle de sports
américains de la Belgique, sur
les installations actuelles du CS
Mont-Saint-Guibert. Avec un petit clin d’œil envers son confrère
du Budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui avait su lui
glisser qu’il s’agissait là d’un
dossier qui pourrait donner « la
preuve d’une bonne gestion des
deniers publics ». Avec une réaction tout aussi amusée d’André
Flahaut (PS) qui lui a retourné
un « ces jeunes ministres quand
même » bien senti…
Le terrain du CS Mont-Saint-Guibert est bien connu du Brabant
wallon pour son « caractère sauvage » puisque les joueurs de
foot doivent y jouer sur du…
sable. Cela fait des années que le
club pleure pour une amélioration des infrastructures. L’échevin des Sports, Julien Breuer
(MR), a cependant vu une possibilité de répondre aux SOS répétés quand deux autres appels au
secours lui sont parvenus.
D’abord celui du baseball de
Louvain-la-Neuve, les Phoenix,
qui était menacé d’expulsion car
la ville voisine avait accepté la
création de deux terrains de hockey synthétiques en lieu et
place du leur. Ensuite, celui du
club de footbal américain évoluant depuis 2011 à Corbais, les
Figting Turtles, qui, après avoir
quitté Louvain-la-Neuve, s’en allait vers Grez-Doiceau, faute de
disposer à Corbais de douches et
d’une buvette.
TROIS CLUBS EN UN SEUL LIEU
« Vu le nombre de terrains synthé-
tiques déjà accordés en Brabant
wallon, je ne voulais pas donner
de faux espoirs au club de football, nous explique Julien
Breuer. De là à obtenir des subsides pour des sports américains…
Mais le troisième ministre que j’ai
pu rencontrer au dernier salon
des mandataires a su porter au
projet une oreille attentive… »
Le projet de ce que l’on peut
comparer à un centre sportif en
plein air a été monté par un auteur qui devait y croire puisque
Batte, maillot et même gant de baseball attendaient le ministre Pierre-Yves Dermagne. © J.-P. D.V.
la commune lui avait signifié
qu’il ne serait payé que si les
subsides suivaient… Un projet à
créer de toutes pièces pour que
les trois clubs puissent y jouer à
tour de rôle. Heureusement, la
saison de baseball commence
fin avril pour se terminer en
septembre. À l’inverse, celles du
football et du foot US commencent fin août pour se clôturer début mai.
Il fallait aussi que le terrain synthétique ne ralentisse le ballon
de foot ou soit trop dur pour briser les épaules des footballeurs
américains lors des plaquages.
Le tout, finalement, avec un
marquage jaune pour le football
américain qui va même aider les
juges pour les hors-jeu en foot,
lesquels s’aligneront sur du marquage blanc. Enfin, on pourra
aussi y jouer au softball (sorte de
baseball pour enfants).
Un terrain synthétique de
12.000m2 sera donc construit
d’ici la fin de l’année, ou pour
début avril 2018, pour un montant de 1.450.000 euros, dont
1.175.100 euros de subsides wallons. Le reste sera financé par
d’autres partenaires, soit un
coût quasi nul pour la commune. JEAN-PHILIPPE DE VOGELAERE
Louvain-la-Neuve
saison 2016-2017
Réjouissa
nt
spectacle
musico-t
héâtral
seulement le
samedi 18/03
-ʝ0ɍɆɀɎɏɍɀ
Olivier Darimont & Pascale Vander Zypen
Nouveau :
Réservez en ligne et
imprimez vos billets chez vous !
21 au 30 mars
Idéal pour un
jardin rangé
Théâtre Jean Vilar
Louvain-la-Neuve
0800/25 325 - www.atjv.be
Un projet de l’asbl En Fanfare en coproduction avec l’Atelier Théâtre Jean Vilar. Avec le soutien du Centre culturel du Brabant wallon
et de la Compagnie Paul Production (France). Création aux Riches-Claires. Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de
la Loterie Nationale. © P. Lermusiaux
Coffre de rangement
• résiste aux intempéries
• env. 120 x 45 x 60 cm
• contenance: env. 320 l
HIGHLIGHT
pièce
29
99
*
aussi sur lidl-shop.be
*Offre valable aux jours mentionnés et jusqu’à épuisement du stock. Parce que les stocks sont limités dans chaque magasin, il est possible que certains articles soient
épuisés prématurément. TVA et cotisation de recyclage comprises dans le prix. Les articles illustrés peuvent présenter des différences par rapport aux articles en magasin.
Sous réserve d’erreurs typographiques. É.R. LIDL Belgium, Guldensporenpark 90 blok J, 9820 Merelbeke.
7
8
SAMEDI 18 MARS 2017
LOUVAIN-LA-NEUVE – L’ESPLANADE
OTTIGNIES-LOUVAIN-LA-NEUVE - POLITIQUE
Extension : l’opposition s’en mêle Défi veut faire sa
Pour OLLN 2.0, la position d’Ecolo sur l’extension n’est pas claire
place à Ottignies
’opposition au conseil
communal d’OttigniesLouvain-la-Neuve charge
Ecolo dans le projet
d’extension de l’Esplanade.
OLLN 2.0 l’accuse de ne pas
jouer franc-jeu depuis le début.
L
Nouveau rebondissement dans
la saga de l’extension de l’Esplanade ! Cette fois, c’est l’opposition qui charge la majorité
Ecolo d’Ottignies-Louvain-laNeuve. OLLN 2.0, associé au
MR, l’accuse tout d’abord de désormais se dire favorable à une
consultation populaire, alors
qu’elle ne l’était pas initialement. « Depuis des mois, la ma-
jorité a freiné la consultation populaire et, comme le délai légal
approchait, nous avons convoqué un conseil extraordinaire
afin de pousser pour une consultation, ce que nous avons obtenu. Nous avons aussi demandé
d’y adjoindre 10 arguments et 10
arguments contre en plus de la
simple question « êtes-vous pour
ou contre l’extension de l’Esplanade » », détaille le conseiller
communal OLLN 2.0 Cédric Jacquet.
Mais cette initiative pourrait
bien ne pas voir le jour. « La
plate-forme citoyenne, vivement
opposée au projet, a demandé à
ce qu’on ne puisse répondre que
par oui ou par non à la question
de la consultation populaire,
comme le décret de la Région
L’opposition accuse la majorité d’avoir freiné la consultation populaire. © Renaud de Harlez
Renaud Deveen ne manque pas d’idées pour sa ville. © D.R.
wallonne le prévoit. »
Le parti concède que le Collège
ne pouvait refuser le permis socio-économique au promoteur.
Mais il lui reproche toutefois de
ne pas avoir négocié, alors qu’il
connaissait les intentions du
promoteur immobilier avant
même sa demande. « Il aurait
pu soit prendre le taureau par les
cornes et demander des avis ou
commander une étude d’incidences approfondie, soit demander au promoteur de ne pas le déposer en juin, juste avant les vacances d’été, afin d’avoir plus de
temps pour consulter la popula-
À 18 mois des prochaines élections communales, les sections
de partis de chaque commune
préparent leur programme et
lancent tout doucement leur
campagne. C’est le cas pour les
plus grands partis, mais aussi
pour les partis plus modestes qui
pointent le bout de leur nez dans
notre province. C’est le cas de Défi, qui veut monter une liste dans
chacune des 27 communes du
Brabant wallon.
À Ottignies-Louvain-la-Neuve,
c’est Renaud Deveen qui veut tirer son épingle du jeu et faire
connaître son groupe politique
qui n’est actuellement pas représenté au conseil communal. « En
tion… Négocier avec un promoteur se fait dans presque tous les
projets », rajoute Bénédicte Kaisin, chef de file du groupe
OLLN 2.0. Dernier reproche adressé à la majorité : ce n’est
pas parce que le schéma de
structure communal prévoit
une zone d’activité commerciale sur ce terrain qu’un projet
doit y être accepté de facto.
taires politiques et citoyens est
envisagé par le parti depuis mai
2016, suite à une assemblée générale.
Il avance aussi le fait qu’il était
difficile pour la majorité de refuser le projet. « Nous n’avions
pas de marge de manœuvre. La
directive Services de l’Union européenne dit qu’aucune extension de commerce ne peut être
refusée. Les autorités doivent
donc dire oui. Le promoteur peut
PAS DE MARGE DE MANŒUVRE
Pour
Hadelin
De
Beer, construire, c’est son droit et on
conseiller communal Ecolo, ne peut pas l’en empêcher »,
une consultation populaire ou conclut-il. SARKIS GEERTS
un comité réunissant manda
2012, Défi n’avait pas de liste, donc
nous pouvons dire que nous
sommes encore plus éloignés du
pouvoir que l’opposition, explique le président de la section
ottintoise. Nous avons pour ambition de nous faire une place lors
des prochaines élections, mais
mon but n’est pas de sortir mon
sabre et de me battre avec tous les
autres partis (rires). »
GRAND CONCOURS
UN SCORE ESTIMÉ À 5 %
Car Défi se veut avant tout jouer
son rôle d’adversaire politique
non-agressif. « Selon nos estima-
tions, environ 5 % de la population
est prête à voter pour nous en octobre 2018, ce n’est pas un score
négligeable et cela peut avoir son
importance au moment de monter
une majorité, estime-t-il. Mais je
n’aime pas rentrer dans ce genre
de discussion portant sur des calculs, ce qui m’intéresse ce sont les
idées de notre parti, et dans quelle
mesure elles peuvent nous rapprocher d’un autre parti. »
Avec une majorité reposant sur
plusieurs partis et le retrait annonce du bourgmestre Jean-Luc
Gérald Watele
t
Décoration
chman
Eric Bos Vins & service
Julien Lapraille
Cuisine
agner
À gUN
REPAS À DOMICILE
8PERSONNES !
RÉALISÉ PAR
JULIEN LAPRAILLE
ERIC BOSCHMAN
GÉRALD WATELET
beaucoup de dossiers important
dans notre Ville, notamment le
dossier du RER pour lequel nous
menons régulièrement des actions
pour faire avancer les choses, indique-t-il. Le problème lié au SDF a
aussi son importance. 33 % des
sans-abri du Brabant wallon sont
chez nous et rien n’est fait pour les
accueillir ou les loger. Il faut pouvoir leur offrir beaucoup plus de
choses. Les petits commerçants
n’ont pas non plus la vie facile, et je
me demande comment une extension de L’esplanade pourrait les aider. »
L’esplanade, parlons-en. Chacun
semble avoir son mot à dire, et
Renaud Deveen aussi. « Je me demande dans quelle mesure cette
extension peut être un plus pour la
Ville, questionne-t-il. Tout le
monde est content de l’offre actuelle, et je ne pense pas qu’une
telle structure soit appropriée. »
Les sujets ne manquent donc pas,
et Renaud Deveen veut apporter
de la visibilité à sa section par
plusieurs biais. « Nous menons
plusieurs actions en rue, nous tenons une réunion tous les premiers jeudis du mois, mais aussi
des conférences. Ce mardi 21 mars,
il sera question de l’avenir des maisons médicales, dont celle d’Ottignies, qui sont menacées par une
nouvelle réforme de la ministre De
Block. »
Celle-ci se tiendra à la Ferme du
Douaire à partir de 19h. Encore
un moyen pour Défi de faire passer son message auprès de la population. THIBAUT VAN HOOF
GEMBLOUX
Belle vente aux enchères
d’Art moderne et de vins
FOYER COMMUNAL - Place Arthur Lacroix 4 - 5030 GEMBLOUX
SP_22896460/Gm-B
POUR
Roland, les élections communales pourraient être synonymes
de grands changements à Ottignies-Louvain-la-Neuve. De plus,
les sujets de discussions et de divergences sont nombreux. « Il y a
Sous surveillance de l’huissier de justice Maître Thewissen
NOUS METTONS AUX ENCHÈRES AU PLUS OFFRANT
VU LE CARNAVAL LA VENTE SE DEROULERA
LUNDI 20 MARS de 18h30 VIN et 19h30 ART
18 h 30 VENTE DE VINS
Grande cave à vin avec de grands Bordeaux et Bourgognes.
Une sélection merveilleuse de Pomerol, St-Emilion, Pauillac, etc.
Aussi quelques vins délicieux de l’Italie.
1.
Dans cette vidéo, vous expliquez
pourquoi l’initiative «40 jours,
40 menus locaux» vous semble
intéressante et pourquoi vous aimeriez
que le trio de chefs viennent animer
2.
Déposez votre vidéo sur la
page Facebook de l’action:
«40 jours, 40 menus
locaux»
Dans la messagerie privée (via
l’onglet «contacter»)
19 h 30 5 collections SPLENDIDES D’ART MODERNE
• Merveilleuses œuvres d’artistes Belges, y compris
DELVAUX, ENSOR, SPILLIAERT, PERMEKE, TUYMANS, ...
• COBRA avec ALECHINSKY, DOTREMONT, CORNEILLE, APPEL, ...
• Une grande collection de RENÉ MAGRITTE et de JEAN MICHEL FOLON.
• Environs 150 œuvres des plus grands artistes avec MIRO, DALI, PICASSO, ...
• POP-ART de KEITH HARING, WARHOL, LICHTENSTEIN ...
Folon
Jean-Michel
COMMENT
PARTICIPER ?
Réalisez une vidéo de
30secondes maximum avec
votre smartphone.
Alchinsky
Par suite une belle collection
D’INSTRUMENTS DE MUSIQUE
GUITARES, UKULÉLÉS ET VIOLONS
JOURNÉES D’EXPOSITION
DATE LIMITE DE PARTICIPATION : 11 AVRIL 2017
SAMEDI 18 MARS 2017 de 14 h à 17 h
DIMANCHE 19 MARS 2017 de 10 h à 12 h 30
Taxateur Art and wine auctions - www.baawauctions.be - info@baawauctions.be
8
9
SAMEDI 18 MARS 2017
LOUVAIN-LA-NEUVE/VILLERS-LA-VILLE – UNIVERSITÉ
BRAINE-L’ALLEUD – TOUR DU MONDE EN FAMILLE
En route pour une mission sur Mars « My Tiny School »
sera suivi par TF1 !
Pour Mathieu, cette simulation aux USA est une expérience unique
près un an et demi de
préparation, Mathieu
et six autres étudiants
de l’Université Catholique de Louvain sont sur le
point de se rendre dans le dessert de l’Utah, aux États-Unis.
L’objectif, simuler une mission
sur Mars.
A
Dans trois semaines, Mathieu,
un Villersois âgé de 23 ans, se
retrouvera dans le dessert de
l’Utah, aux États-Unis, pour y
réaliser une simulation, dans le
cadre de la campagne UCL To
Mars. « Les étudiants qui ont par-
ticipé les autres années ont envoyé un mail aux scientifiques
de l’université, principalement.
Ensuite, on a été sélectionné et
on a formé une équipe, avec six
autres personnes », explique-t-il.
Les Néolouvanistes ont ensuite
dû convaincre la Mars Society
qui gère la base. « Vu que des
étudiants de l’université ont réalisé plusieurs fois cette mission,
on avait déjà une crédibilité. Et
ils ont accepté », se réjouit le Villersois. Cette réponse positive
est tombée il y a un an et demi.
Ce lundi, les sept étudiants organisent une dernière réunion
à l’Euro Space Center de Libramont. « Ce sera l’occasion de
mettre au point les protocoles
pour les expéditions. On doit
faire un planning pour nos sorties. Savoir qui sortira quel jour.
S’assurer qu’il y ait toujours des
personnes dans la base au moment des sorties et surtout que la
personne ne soit jamais seule.
Au cas où il y aurait un problème, il ne faut pas qu’un de
nous se retrouve isolé », détaille
l’étudiant actuellement en première année de Master en chimie.
Deux gros éléments diffèrent
entre le dessert de l’Utah et la
planète Mars. « Il y a la chaleur
« Je rêve d’aller
dans l’espace,
mais ils
n’envoient pas
quelqu’un dans
l’espace aussi
facilement »
évidemment. Il fait -60 degrés sur
mars alors qu’il fera très chaud
là-bas. Et puis la gravitation. On
ne peut malheureusement rien
faire pour rendre cette mission
plus réalise. »
TESTER LA FAISABILITÉ
L’équipe, parrainée par Frank
De Winne, astronaute belge et
premier commandant européen de l’ISS, réalisera ses missions du 8 au 23 avril. « On va
tester la faisabilité de nos expériences en milieu martien ainsi
De passage à Disney avant le grand voyage. © D.R.
Mathieu (3e en partant de la gauche) avec cinq de ses six collègues. © UCL
que nos protocoles. »
Les sept scientifiques sont pratiquement prêts, malgré les
nombreuses embûches rencontrées. « Notre budget pour ce projet s’élève à 17.000 euros. Nous
avons dû trouver des sponsors,
en plus du soutien de l’UCL et
cela n’a pas été facile. Nous devions également trouver du matériel à prêter, car ce n’était pas
possible de tout acheter. Il y aura
notamment un drone pour tout
cartographier, un diffractomètre
à rayon X pour déterminer les
différentes couches de la matière
à l’état microscopique. »
Après tous ces efforts fournis,
Mathieu est logiquement très
impatient de partir. « C’est une
aventure splendide qu’on ne fait
qu’une seule fois dans une vie !
Si je rêve d’être astronaute ? Le
problème, c’est qu’on n’envoie
pas quelqu’un dans l’espace aussi facilement. Il y a de grosses
études qui sont effectuées pour
savoir si un robot ne serait pas
capable de mener la mission à
bien. Pour des raisons économiques et humaines, il y a très
peu d’humains qui vont dans
l’espace », avoue-t-il. P.B.
Nous vous parlions il y a
quelques semaines de cette famille brainoise qui va se lancer
dans un tour du monde à durée indéterminée le 22 juillet
prochain. Avec son projet « My
Tiny School », Jean-François,
Charlotte et leurs trois enfants
vont partir à la découverte des
écoles primaires du monde entier.
Un projet qu’ils préparent depuis des mois et qui attire les
curieux, et pas n’importe lesquels !
La petite famille sera en effet
accompagnée durant le voyage
par… une caméra de TF1.
La première chaîne de télévision française a en effet été séduite par le projet des Brainois.
« Non avons été contactés par
une journaliste qui était très intéressée par notre projet, et un
documentaire va être réalisé sur
notre aventure, explique Charlotte. Il sera diffusé dans l’émission « Grands Reportages » qui
suivra aussi deux autres familles
qui ont un projet hors du commun. »
Voilà qui rajoute un peu de saveur à cette belle aventure qui
leur a déjà ouvert pas mal de
portes. « Nous voulions louer
notre maison durant le voyage,
et une agence immobilière s’est
proposée pour gérer notre bien
gratuitement,
avance-t-elle.
Nous avons déjà trouvé plusieurs
sponsors, et nous en cherchons
encore un pour financer une
partie de notre carburant. » T.VH
FERMETURE DÉFINITIVE !
Mise en vente irrévocable
MEUBLES
MATTHYS
(ANCIEN MAISON ROLIES)
UNIQUEMENT SAMEDI 18
ET DIMANCHE 19
PAIEMENT
UNIQUEMENT
EN CASH !!!
MATELA6S0,
90, 140, 1
180 cm
POSSIBILITÉE
DE LIVRAISON
ACCÈS AU PUBLIC : 346 Chaussée de Nivelles à B-1500 Halle
Règlement de mise en vente disponible à l‘entrée - Mobiliers à emporter - Clôture des ventes à 18h00 précises - PARKING !!!
9
SP_22899700/Gm-B
À PARTIR DE 10H00 PRÉCISES !
10
INFOS
SERVICES
BRABANT WALLON
SAMEDI 18 MARS 2017
FORMEZ LE NUMÉRO SUIVANT: 010/40.16.70.
CHARLEROI.
MERCREDI 29/03/2017 DE 16:00 À 19:00
[ INCOURT
[ LOUVAIN-LA-NEUVE
POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS, N’HÉSI-
MERCREDI 28/06/2017 DE 16:00 À 19:00
OPPREBAIS
TEZ PAS À CONTACTER LES ORGANISATEURS
MERCREDI 27/09/2017 DE 16:00 À 19:00
2 ESPACE CORLIER
DE LA BROCANTE PAR TÉLÉPHONE AU
MERCREDI 27/12/2017 DE 16:00 À 19:00
RUE DE LA CARRIERE AUX PAVÉS – 1315
0497/34.18.42
[ BOUSVAL
OPPREBAIS
2 HALL COMMUNAL
PLACE COMMUNALE 1 – 1350 ORP LE
GRAND
JEUDI 06/04/2017 DE 16:00 À 19:30
JEUDI 06/07/2017 DE 16:00 À 19:30
Dons de sang
2 ECOLE COMMUNALE
JEUDI 18/05/2017 DE 17:30 À 20:00
[ LASNE
JEUDI 24/08/2017 DE 18:00 À 20:30
Plancenoit
JEUDI 23/11/2017 DE 17:30 À 20:00
2 POUR CONNAÎTRE LE NOM DU MÉDECIN
DE GARDE, FORMEZ LE NUMÉRO SUIVANT:
010/45.20.20.
[ WAVRE, LIMAL
ET BIERGES
Pharmacies
2 POUR CONNAÎTRE LE MÉDECIN DE GARDE
[ NIVELLES
TRAITANT DONT LE RÉPONDEUR VOUS
EN SEMAINE, CONTACTEZ VOTRE MÉDECIN
PHARMACIE
MEUREE
RENSEIGNERA À CE PROPOS.
2 RUE SAINTE-ANNE, 8
1400 NIVELLES
TÉL. : 067/21.18.45.
010/24.33.44.
[ ARQUENNES
PHARMACIE
ARQUENNES PHARMA
LE WEEK-END, VOUS POUVEZ FORMER LE
GREZ-DOICEAU
POUR CONNAÎTRE LE MÉDECIN DE GARDE
DE LA ZONE GREZ-BEAUVECHAIN, VOUS
[ BEAUVECHAIN
RUE DES COMBATTANTS 49 – 1470 BOUS-
2 SALLE DU VERT GALANT
MERCREDI 22/03/2017 DE 17:00 À 19:30
[ OTTIGNIES
PLACE COMMUNALE – 1320 BEAUVECHAIN
MERCREDI 21/06/2017 DE 17:00 À 19:30
2 MAISON CROIX ROUGE
MARDI 04/04/2017 DE 16:00 À 19:30
MERCREDI 20/09/2017 DE 17:00 À 19:30
RUE DE FRANQUENIES 10 – 1340 OTTIGNIES
MARDI 11/04/2017 DE 16:00 À 19:30
MERCREDI 20/12/2017 DE 17:00 À 19:30
JEUDI 04/05/2017 DE 17:30 À 20:00
2 MAISON DE TOUS
RUE DE LA BACHÉE 17 – 1380 PLANCENOIT
VENDREDI 05/05/2017 DE 17:00 À 20:00
VENDREDI 04/08/2017 DE 17:00 À 20:00
VENDREDI 27/10/2017 DE 17:00 À 20:00
[ GREZ-DOICEAU
JEUDI 03/08/2017 DE 17:30 À 20:00
[ RAMILLIES
Petit Ry
2 SALLE DU WAYAUX
RUE DU WAYAUX 7 – 1367 RAMILLIES
JEUDI 23/03/2017 DE 16:00 À 19:30
JEUDI 22/06/2017 DE 16:00 À 19:30
JEUDI 21/09/2017 DE 16:00 À 19:30
MARDI 04/07/2017 DE 16:00 À 19:30
MARDI 11/07/2017 DE 16:00 À 19:30
MARDI 03/10/2017 DE 16:00 À 19:30
MARDI 10/10/2017 DE 16:00 À 19:30
VAL
REFECTOIRE DE L’ECOLE
COMMUNALE
2 MERCREDI 19/04/2017 DE 16:00 À 20:00
POUVEZ FORMER LE NUMÉRO SUIVANT:
[ OHAIN
MERCREDI 19/07/2017 DE 16:00 À 20:00
010/84.05.55.
2 ECOLE COMMUNALE
MERCREDI 18/10/2017 DE 16:00 À 20:00
PLACE COMMUNALE 2 – 1380 OHAIN
NETHEN
MARDI 04/04/2017 DE 18:00 À 20:00
2 ESPACE CULTUREL
Dentiste
2 ÉCOLE SAINT-PIE X
RUE SAINT-PIE X 5 – 1340 PETIT RY
JEUDI 30/03/2017 DE 17:30 À 20:00
JEUDI 15/06/2017 DE 17:30 À 20:00
JEUDI 21/09/2017 DE 17:30 À 20:00
Céroux-Mousty
2 CHAUSSÉE DE NIVELLES, 141
7181 ARQUENNES
TÉL. : 067/87.71.43.
2 POUR L’ENSEMBLE DE LA ZONE
MARDI 04/07/2017 DE 18:00 À 20:00
PLACE DE TRÉMENTINE – 1390 NETHEN
DURANT LES WEEK-ENDS ET JOURS FÉRIÉS
MARDI 03/10/2017 DE 18:00 À 20:00
LUNDI 10/04/2017 DE 16:00 À 20:00
[ WATERLOO
OU EN L’ABSENCE DE VOTRE DENTISTE,
[ BRAINE-L’ALLEUD
LUNDI 10/07/2017 DE 16:00 À 20:00
PHARMACIE
SOTIAUX
FORMEZ LES NUMÉROS SUIVANTS: 02/
EGLISE SAINT-SEBASTIEN
LUNDI 09/10/2017 DE 16:00 À 20:00
385.02.07, LE 067/21.24.38 OU ENCORE LE
2 PLACE SAINT-SÉBASTIEN – 1420 BRAINE-
2 CHAUSSÉE DE BRUXELLES, 676
1410 WATERLOO
TÉL. : 02/384.55.43.
02/426.10.26.
[ ITTRE
L’ALLEUD
Salle du Lion d’Argent
2 LA POSTERIE
Marchés
JEUDI 20/04/2017 DE 16:30 À 20:00
2 RUE DU PATRONAGE – 1460 ITTRE
AVENUE WILMART 26 – 1360 PERWEZ
JEUDI 27/04/2017 DE 16:30 À 20:00
VENDREDI 09/06/2017 DE 17:00 À 19:30
MARDI 14/03/2017 DE 17:00 À 20:00
[ TUBIZE
[ BRAINE-L’ALLEUD
JEUDI 13/07/2017 DE 16:30 À 20:00
VENDREDI 08/09/2017 DE 17:00 À 19:30
LUNDI 12/06/2017 DE 16:00 À 20:00
PHARMACIE
MULTIPHARMA 457
2 LE VENDREDI ET LE DIMANCHE DE 8H À
JEUDI 27/07/2017 DE 16:30 À 20:00
VENDREDI 08/12/2017 DE 17:00 À 19:30
MARDI 13/06/2017 DE 17:00 À 20:00
13H. LES ÉCHOPPES S’INSTALLENT SUR LA
JEUDI 19/10/2017 DE 16:30 À 20:00
Virginal-Samme
LUNDI 11/09/2017 DE 16:00 À 20:00
2 GRAND'PLACE, 9
1480 TUBIZE
TÉL. : 02/390.04.44.
PLACE DU MÔLE, LA RUE DU MÔLE, LE
JEUDI 26/10/2017 DE 16:30 À 20:00
2 SALLE POLYVALENTE
MARDI 12/09/2017 DE 17:00 À 20:00
PARVIS DE L’ÉGLISE, LA RUE DOYEN VAN
ERMITE
RUE DES ÉCOLES – 1460 VIRGINAL-SAMME
Thorembais-les-Beguines
BELLE ET LA GRAND-PLACE BAUDOUIN IER
2 MAISON DE TOUS – CHAUSSÉE D’ALSEM-
VENDREDI 17/03/2017 DE 17:00 À 19:30
2 CAR DE PRÉLÈVEMENT SUR LE PARKING
[ WATERLOO
[ BRAINE-LE-CHÂTEAU
BERG 704 – 1420 BRAINE-L’ALLEUD
VENDREDI 16/06/2017 DE 17:00 À 19:30
DE L’ÉGLISE
PHARMACIE
WALRAVENS
VENDREDI 15/09/2017 DE 17:00 À 19:30
RUE DE MELLEMONT – 1360 THOREMBAIS-
2 MERCREDI APRÈS-MIDI DE 14 À 17H SUR
MERCREDI 12/04/2017 DE 16:30 À 19:30
MERCREDI 19/07/2017 DE 16:30 À 19:30
VENDREDI 22/12/2017 DE 17:00 À 19:30
LES-BEGUINES
2 RUE GOUTTIER, 1
1410 WATERLOO
TÉL. : 02/354.96.94.
[ WAVRE
PHARMACIE
DE LA COLLEGIALE
LA GRAND-PLACE.
[ CLABECQ
MERCREDI 18/10/2017 DE 16:30 À 19:30
LILLOIS
2 LE SAMEDI MATIN DE 7H30 À MIDI SUR
2 ÉCOLE COMMUNALE
LA PLACE JOSSE GOFFIN PRÈS DE L’ÉGLISE
RUE FRANCQ 7 – 1420 LILLOIS
SAINT-JEAN-BAPTISTE.
LUNDI 24/04/2017 DE 17:00 À 20:00
[ COURT-SAINT-ETIENNE
LUNDI 24/07/2017 DE 17:00 À 20:00
LUNDI 23/10/2017 DE 17:00 À 20:00
2 GRAND'PLACE, 49
1400 NIVELLES
TÉL. : 067/21.35.13.
2 MARDI DE 8H À 13H SUR LA PLACE
[ GENAPPE
RUE SAINTE-ANNE 3 – 1420 BRAINE-L’AL-
[ LIMAL
2 VENDREDI MATIN SUR LA GRAND-PLACE.
LEUD
PHARMACIE
DE LA DYLE
2 SAMEDI MATIN DANS LA RUE DE LA
VENDREDI 14/04/2017 DE 16:30 À 19:30
STATION ET À LA GARE DE GENAPPE.
VENDREDI 14/07/2017 DE 16:30 À 19:30
2 RUE CHARLES JAUMOTTE, 4
1300 LIMAL
TÉL. : 010/41.33.11.
[ GREZ-DOICEAU
VENDREDI 13/10/2017 DE 16:30 À 19:30
[ RIXENSART
[ NIVELLES
PHARMACIE
MEDITHERA
2 AVENUE DE MERODE, 36
1330 RIXENSART
TÉL. : 02/653.60.27.
[ LOUVAIN-LA-NEUVE
PHARMACIE
DES BRUYERES
2 PLACE DE L'EQUERRE, 31
1348 LOUVAIN-LA-NEUVE
TÉL. : 010/45.54.94.
[ TOURINNES-SAINT-LAMBERT
BAUDOUIN 1ER ET RUE DU WERCHAI
2 VENDREDI DE 13H30 À 18H – SUR LA
PLACE E. DUBOIS
CENTRE
2 SALLE LA CLOSIÈRE
OPHAIN
2 SALLE DES FÊTES DE L’ANCIENNE MAISON
COMMUNALE
RUE DES COMBATTANTS 3 – 1421 OPHAIN
[ JODOIGNE
MCR Les Deux Gette
RUE TRÉMOUROUX 119 – 1360 ORBAIS
MERCREDI 07/06/2017 DE 17:00 À 20:00
JEUDI 17/08/2017 DE 16:00 À 19:30
JEUDI 21/09/2017 DE 16:00 À 19:30
35 ans
d’expérience
– 1367 HUPPAYE
JEUDI 20/04/2017 DE 15:30 À 19:00
JEUDI 27/07/2017 DE 15:30 À 19:00
2 CENTRE DE SANTÉ
MARDI 17/10/2017 DE 17:00 À 19:30
AVENUE DES COMBATTANTS 133 – 1310 LA
[ BRAINE-LE-CHATEAU
HULPE
ESPACE BEAU BOIS
LUNDI 08/05/2017 DE 15:00 À 19:30
[ REBECQ
2 RUE DE TUBIZE 11-13 – 1440 BRAINE-LE-
MARDI 09/05/2017 DE 17:00 À 20:00
2 VENDREDI MATIN DE 7H À 13H SUR LA
CHATEAU
LUNDI 31/07/2017 DE 15:00 À 19:30
GRAND-PLACE DE REBECQ.
MERCREDI 24/05/2017 DE 16:00 À 19:00
MARDI 01/08/2017 DE 17:00 À 20:00
[ TUBIZE
MERCREDI 23/08/2017 DE 16:00 À 19:00
[ MONT-SAINT-GUIBERT
2 JEUDI MATIN DE 8H30 À 13H SUR LA
MERCREDI 22/11/2017 DE 16:00 À 19:00
2 MAISON COMMUNALE
WAUTHIER-BRAINE
GRAND’RUE 39 – 1435 MONT-SAINT-GUIBERT
2 ÉCOLE COMMUNALE LES COCCINELLES
MERCREDI 29/03/2017 DE 16:00 À 19:30
RUE DES ÉCOLES 1 – 1440 WAUTHIER-
MERCREDI 28/06/2017 DE 16:00 À 19:30
BRAINE
MERCREDI 27/09/2017 DE 16:00 À 19:30
JEUDI 01/06/2017 DE 16:30 À 19:00
Corbais
2 SAMEDI MATIN DE 7H30 À MIDI PLACE
JEUDI 07/09/2017 DE 16:30 À 19:00
2 CAR DE PRÉLÈVEMENT SUR LE PARKING
DUPONT, PRÈS DE L’ÉGLISE.
JEUDI 07/12/2017 DE 16:30 À 19:00
DU MAGASIN CARREFOUR MARKET
[ SAINTES
[ JODOIGNE
[ WATERLOO
PHARMACIE
LA BRUYÈRE
[ COURT-SAINT-ETIENNE
RUE HAUTE – 1435 CORBAIS
2 SAMEDI MATIN DE 7H À 13H DANS LE
COLLEGE SAINT-ETIENNE
MERCREDI 26/04/2017 DE 16:00 À 19:30
QUARTIER DU JOLI BOIS ET CHAUSSÉE DE
2 RUE DES PRISONNIERS DE GUERRE 36 –
MERCREDI 26/07/2017 DE 16:00 À 19:30
2 RUE DE LA BRUYÈRE, 19
1370 JODOIGNE
TÉL. : 010/81.34.71
TERVUREN.
1490 COURT SAINT ETIENNE
[ NIVELLES
DIMANCHE MATIN DE 7H À 13H SUR LE
LUNDI 20/03/2017 DE 17:30 À 20:00
2 RÉSIDENCE SAMIETTE
PARKING DE LA GARE DE WATERLOO.
LUNDI 19/06/2017 DE 17:30 À 20:00
RUE SAMIETTE 72 – 1400 NIVELLES
[ WAVRE
LUNDI 18/09/2017 DE 17:30 À 20:00
JEUDI 16/03/2017 DE 16:00 À 19:00
2 MERCREDI DE 7H30 À 13H À LA PLACE
[ CHASTRE
LUNDI 03/04/2017 DE 16:00 À 19:00
CARDINAL MERCIER (PRÈS DE L’ÉGLISE),
MAISON COMMUNALE
MERCREDI 12/04/2017 DE 16:00 À 19:00
RUE DU COMMERCE, RUE HAUTE, RUE DU
2 AVENUE DU CASTILLON 71 – 1450
JEUDI 11/05/2017 DE 16:00 À 19:00
CHEMIN DE FER, RUE PONT DU CHRIST, RUE
CHASTRE
VENDREDI 19/05/2017 DE 16:00 À 19:00
DE NIVELLES, QUAI AUX HUÎTRES
VENDREDI 17/03/2017 DE 16:00 À 19:30
LUNDI 19/06/2017 DE 16:00 À 19:00
VENDREDI DE 16H À 20H30 SUR LA PLACE
VENDREDI 16/06/2017 DE 16:00 À 19:30
JEUDI 22/06/2017 DE 16:00 À 19:00
ALBERT 1ER À LIMAL
VENDREDI 15/09/2017 DE 16:00 À 19:30
LUNDI 03/07/2017 DE 16:00 À 19:00
[ TUBIZE
ET REBECQ
2 POUR CONNAÎTRE LE MÉDECIN DE
GARDE, FORMEZ LE 067/21.24.38.
OTTIGNIES, COURT-SAINT-ETIENNE, CÉROUX-MOUSTY ET LIMELETTE
UNIQUEMENT POUR LA GARDE DU WEEKEND (DU SAMEDI 8H AU LUNDI 8H) ET DES
JOURS FÉRIÉS (DE LA VEILLE 20H AU
LENDEMAIN 8H).
POUR CONNAÎTRE LE MÉDECIN DE GARDE,
LA RUE DU COMMERCE
Brocantes
[ CHAUMONT-GISTOUX
SALLE DU CPAS
2 RUE ZAINE – 1325 CHAUMONT GISTOUX
MERCREDI 03/05/2017 DE 18:00 À 20:30
MERCREDI 02/08/2017 DE 18:00 À 20:30
Orp-le-Grand
RUE DES COMBATTANTS ET DES DÉPORTÉS
MARDI 18/07/2017 DE 17:00 À 19:30
NAL MERCIER (PRÈS DE L’ÉGLISE) ET DANS
[ ORP-JAUCHE
2 HÔTEL DE VILLE
PLACE DES CARMES – 1300 WAVRE
MERCREDI 07/06/2017 DE 11:00 À 13:00 ET
DE 14:00 À 18:00
JEUDI 08/06/2017 DE 15:00 À 19:30
2 SALLE POLYVALENTE
QUARTIER DE LA MAILLEBOTTE.
SAMEDI DE 8H À 13H -À LA PLACE CARDI-
MERCREDI 06/09/2017 DE 17:00 À 20:00
[ WAVRE
HUPPAYE
2 RUE DU MAÏEUR, 24
1457 TOURINNES-SAINT-LAMBERT
TÉL. : 010/65 51 96
2 EN SEMAINE DE 19H À 8H ET LES WEEKENDS DU SAMEDI 8H AU LUNDI 8H.
POUR CONNAÎTRE LES MÉDECINS DE
GARDE, FORMEZ LE NUMÉRO SUIVANT:
02/354.47.00.
NIVELLES
POUR CONNAÎTRE LE MÉDECIN DE GARDE,
COMPOSEZ LE 07/15.75.00.
ITTRE ET BRAINE-LE-CHÂTEAU
POUR CONNAÎTRE LE MÉDECIN DE GARDE,
COMPOSEZ LE 065/31.20.00.
2 MAISON ROSIÉROISE
RUE BOIS DU BOSQUET – 1331 ROSIERES
LUNDI 10/04/2017 DE 16:00 À 19:30
LUNDI 24/07/2017 DE 16:00 À 19:30.
MERCREDI 20/09/2017 DE 17:00 À 20:00
JEUDI 18/05/2017 DE 16:00 À 19:30
PHARMACIE
DE TOURINNES
[ BRAINE-L’ALLEUD
ET WATERLOO
[ ROSIERES
MERCREDI 21/06/2017 DE 17:00 À 20:00
DE L’ÉCOLE «CROQUE LA VIE»
JEUDI 20/07/2017 DE 16:00 À 19:30
2 MAISON COMMUNALE
AVENUE DE MÉRODE – 1330 RIXENSART
LUNDI 03/04/2017 DE 17:30 À 20:00
LUNDI 08/05/2017 DE 17:30 À 20:00
VENDREDI 02/06/2017 DE 17:30 À 20:00
LUNDI 03/07/2017 DE 17:30 À 20:00
LUNDI 07/08/2017 DE 17:30 À 20:00
LUNDI 04/09/2017 DE 17:30 À 20:00
LUNDI 02/10/2017 DE 17:30 À 20:00
LUNDI 06/11/2017 DE 17:30 À 20:00
LUNDI 04/12/2017 DE 17:30 À 20:00
MERCREDI 15/03/2017 DE 17:00 À 20:00
JEUDI 20/04/2017 DE 16:00 À 19:30
JEUDI 15/06/2017 DE 16:00 À 19:30
2 RÉSIDENCE D’ARENBERG
RUE DU DOCTEUR COLSON 1 – 1430 REBECQ
VENDREDI 26/05/2017 DE 16:30 À 20:00
VENDREDI 17/11/2017 DE 16:30 À 20:00
[ RIXENSART
2 CAR DE PRÉLÈVEMENT SUR LE PARKING
LE PLATEAU DE LA GARE ET RUE DE L’IN-
Médecins
[ PERWEZ
JEUDI 16/03/2017 DE 16:00 À 19:30
SQUARE DES NATIONS-UNIES DANS LE
DUSTRIE.
MERCREDI 05/07/2017 DE 17:30 À 20:00
Orbais
[ LA HULPE
GRAND-PLACE, AUTOUR DE L’ÉGLISE, SUR
MERCREDI 05/04/2017 DE 17:30 À 20:00
JODOIGNE
MARDI 18/04/2017 DE 17:00 À 19:30
COLLÉGIALE ET PLACE ÉMILE DE LALIEUX.
PLACE COMMUNALE 5 – 1341 CEROUX
2 CHAUSSÉE DE CHARLEROI 331 – 1370
2 MERCREDI MATIN DE 7H À 13H AU
SAMEDI MATIN DE 7H À 13H AUTOUR DE LA
2 SALLE JULES GINION
[ REBECQ
Les Funérailles
de Waterloo
Organisation complète
de funérailles
partout en Belgique
Funérarium
02 343 29 66
24h / 24 • 7j / 7
MERCREDI 12/07/2017 DE 16:00 À 19:00
info@funerailles-waterloo.be - www.funerailles-waterloo.be
Chaussée de Bruxelles, 532 à 1410 Waterloo
220573500 PUB
Granits
Wallonie
Pompes funèbres
064/342.555
Monuments
JEUDI 10/08/2017 DE 16:00 À 19:00
Nouveau funérarium à Binche
VENDREDI 18/08/2017 DE 16:00 À 19:00
Route de Mons, 453 – 7131 Binche (Waudrez)
217903200 PUB
LUNDI 25/09/2017 DE 16:00 À 19:00
JEUDI 28/09/2017 DE 16:00 À 19:00
LUNDI 02/10/2017 DE 16:00 À 19:00
[ OTTIGNIES
MERCREDI 08/11/2017 DE 18:00 À 20:30
2 BOURSE D’ÉCHANGE: CARTOPHILIE,
DION-VALMONT
NUMISMATIQUE, PHILATÉLIE LE 3ÈME
2 L’ESPACE PEREZ
DIMANCHE DU MOIS (SAUF EN JUILLET) DE
RUE DU VILLAGE – 1325 DION-VALMONT
9H À 12H À LA SALLE DES COQUERÉES, RUE
LUNDI 15/05/2017 DE 16:30 À 20:00
DES COQUERÉES 50A, CÉROUX-MOUSTY.
LUNDI 07/08/2017 DE 16:30 À 20:00
PLUS DE RENSEIGNEMENTS PAR TÉLÉPHONE
LUNDI 13/11/2017 DE 16:30 À 20:00
[ OPHEYLISSEM-HÉLÉCINE
AU 010/65.91.34
[ GENAPPE
2 LOCAUX DE L’ASBL ESPACE JEUNES 21
[ WATERLOO
2 SALLE COMMUNALE (ENTRÉE PAR LA RUE
2 TOUS LES DIMANCHES DE 3H À 14H AU
DE LA CRESSONNIÈRE)
PARKING DU CARREFOUR (ANCIENNEMENT
CHAUSSÉE DE NIVELLES 99 – 1472 VIEUX-
DÉNOMMÉ BIGG’S) SUR LA CHAUSSÉE DE
GENAPPE
MERCREDI 11/10/2017 DE 16:00 À 19:00
JEUDI 09/11/2017 DE 16:00 À 19:00
VENDREDI 17/11/2017 DE 16:00 À 19:00
LUNDI 18/12/2017 DE 16:00 À 19:00
JEUDI 21/12/2017 DE 16:00 À 19:00
RUE DU MOULIN 10 – 1357 OPHEYLISSEMHELECINE
VENDREDI 02/06/2017 DE 15:00 À 19:00
Funérailles
Donato S.A.
Service assuré jour et nuit
La compétence d’un service dans la dignité
55, rue V. Garin - 7100 La Louvière
Funérailles dans toutes les communes et à l’étranger
E-mail : info@donatosa.be
Site : www.donatosa.be
064 / 21 21 21
VENDREDI 01/09/2017 DE 15:00 À 19:00
217901900 PUB
10
11
SAMEDI 18 MARS 2017
02 346 78 91
SERVICES
CHANTIERS
BRUXELLES
[ UCCLE
Avenue Brugmann 548 (coin
Ch.d'Alsemberg)
02 376 76 70
Travaux
[ 1000 BRUXELLES
Dons de sang
[ ANDERLECHT
Hôpital Erasme, route de Lennik 808,
à 1070 Anderlecht. Pour tout renseignement: Tél.: 02/555.46.00. Lundi de
8h30 à 16h30. Mardi de 8h30 à
16h30. Mercredi de 8h30 à 14h30.
Jeudi de 8h30 à 18h30. Vendredi de
8h30 à 14h30.
[ BRUXELLES
Site Hustin: Hôpital St Pierre, rue
Haute 290, 1000 Bruxelles. renseignement appeler 02/535.45.81. Mardi de
8 à 13h30. Mercredi de 8 à 17h. Jeudi
de 8 à 18h30. Vendredi de 8 à 13h30.
[ WOLUWE-SAINT-LAMBERT
Site Woluwe, Avenue K. Adenauer, 4,
à 1200 Woluwe-Saint-Lambert. Pour
tout renseignement: Tél.: 02/
764.33.82. Lundi de 9 à 18h. Mardi de
13 à 20h. Mercredi de 9 à 18h. Jeudi
de 13 à 20h. Vendredi de 9 à 18h.
Pharmacies de garde
[ BRUXELLES
Rue de Namur 76
02 512 32 60
[ BRUXELLES
Rue Marché aux Poulets 37
02 511 35 90
[ ANDERLECHT
Square Albert 1er 4 (chssée de Mons)
02 522 64 71
Rue du Commerce – entre la rue du
Trône et la rue du Luxembourg
Câbles de télécommunication Bandes de circulation rétrécies 20/03/
17 31/03/17 Coditel
[ 1000 BRUXELLES
Avenue Louise – au carrefour avec la
chaussée de Vleurgat Câbles de télécommunication - Direction Cambre :
bandes de circulation rétrécies 31/03/
17 Proximus
[ 1000 BRUXELLES
Boulevards Poincaré, de l’Abattoir et
du Midi Aménagement de pistes
cyclables bidirectionnelles - Circulation sur 2 bandes de largeur réduite
- Piste cyclable inaccessible, circulation des cyclistes sur la voirie principale
- Stationnement interdit côté bâtiments 30/06/17
Bruxelles Mobilité
[ 1000 BRUXELLES
Rue de la Loi – au carrefour avec
l’avenue de la Joyeuse Entrée Câbles
d’électricité - Direction Cinquantenaire : bandes de circulation rétrécies
28/04/17 Sibelga
1000 1020 Bruxelles Laeken
Quai des Usines – entre le Square De
Trooz et le pont de chemin de fer
Egouttage - Voies latérales : bandes de
circulation rétrécies 15/09/17 Vivaqua
[ 1000 1020 BRUXELLES LAEKEN
[ GANSHOREN
Allée Verte – entre le square Jules De
Trooz et la place des Armateurs
Egouttage - Direction centre : bandes
de circulations rétrécies 05/10/17
Vivaqua
[ MOLENBEEK
[ 1000 1020 BRUXELLES LAEKEN
Av.de l'Hôp. Français 2
02 426 55 12
Chaussée de Ninove 1086
02 521 67 99
[ MOLENBEEK
Place Jef Mennekens 4
02 414 49 10
[ LAEKEN
Rue Marie-Christine 157 A
02 425 16 13
[ SAINT-JOSSE
Chaussée de Louvain 202
02 230 54 73
[ SCHAERBEEK
Av. Princ. Elisabeth 56 B (coin Bld
Lambermont)
02 215 24 71
[ SCHAERBEEK
Square Eug. Plasky 111
02 734 26 92
[ ETTERBEEK
Avenue des Volontaires 108
02 733 14 07
[ WATERMAEL-BOITSFORT
Rue Th. Vander Elst 42
02 672 67 93
[ WOLUWE-SAINT-LAMBERT
Square Marie-José 3
02 734 89 07
[ WOLUWE-SAINT-PIERRE
Avenue Ch. Thielemans 43 (Chien
Vert)
02 770 24 71
[ IXELLES
Avenue Louise 153
02 538 48 71
[ FOREST
Avenue Albert 17
02 343 13 45
[ IXELLES
Rue du Trône 234 (place R.Bleyckaert)
02 649 30 24
[ SAINT-GILLES
Avenue Henri Jaspar 138
02 537 18 07
[ UCCLE
Rue Vanderkindere 468
Avenue de la Reine – au carrefour
avec la chaussée d’Anvers Travaux de
construction - Direction centre :
bandes de circulation rétrécies 24/03/
17 Entrepreneur privé
[ 1000 1030 BRUXELLES
SCHAERBEEK
Rampe du Lion – entre la rue du
Lion et l’avenue Zénobe Gramme
Pont du chemin de fer - Bandes de
circulation rétrécies
- Hauteur limitée à max. 2,5m 31/01/
2025 Infrabel
[ 1000 1080 BRUXELLES MOLENBEEK-SAINT-JEAN
Porte de Ninove Réaménagement
- Entre la Porte d’Anderlecht et la
Porte de Flandre Voies de tram Porte
de Ninove :
- Pas accessible à partir de la ch. de
Ninove
- Direction Sainctelette : déviation via
le bd. Mettewie, l’av. de la Liberté et le
bd. Léopold II
ou via rue Vandenpeereboom et ch.
de Gand
[ 1000 1120 BRUXELLES NEDER-OVER-HEEMBEEK
Chaussée de Vilvorde – entre la rue
du Général Biebuyck et la rue de
Meudon Câbles d’électricité - Une
bande de circulation fermée 08/05/17
Sibelga
[ 1000 1120 BRUXELLES NEDER-OVER-HEEMBEEK
Chaussée de Vilvorde – entre l’avenue du Marly et la rue Meudon
Construction d’un terminal passagers
- Circulation des cyclistes interdite sur
la piste bidirectionnelle
- Déviation : circulation obligatoire de
l’autre côté de la voirie août 2017 Port
de Bruxelles
[ 1000 1210 BRUXELLES
SAINT-JOSSE-TEN-NOODE
Place Rogier – Boulevard du Jardin
Botanique (Petite Ceinture) : entre le
boulevard Albert II et la rue Gineste
Réaménagement - Direction Centre :
rue du Progrès en sens unique, à
partir de la rue des Croisades
- Rue des Croisades fermée à la circulation
- Accès au Parking Manhattan depuis
le boulevard Albert II juin 2017
Bruxelles Mobilité
[ 1000 1130 1140 BRUXELLES
HAREN EVERE
Chaussée de Haecht (N21) – entre
l’avenue Bordet et le Square de l’Accueil Câbles d’électricité - Bandes de
circulation rétrécies 28/04/17 Sibelga
[ 1030 SCHAERBEEK
Chaussée de Helmet – au carrefour
avec la rue Waelhem Voies de tram Chaussée de Helmet et rue Waelhem :
circulation interrompue 20/03/17
07/04/17 STIB
[ 1030 SCHAERBEEK
Boulevard Lambermont (R21) – au
carrefour avec l’avenue Albert Desenfans Conduites d’eau - Direction Van
Praet : bandes de circulation rétrécies
31/03/17 Vivaqua
qua
[ 1030 SCHAERBEEK
Chaussée de Waterloo (N5) – entre la
rue Renier Chalon et l’avenue Louis
Lepoutre Câbles d’électricité - Bandes
de circulation 25/04/17 Sibelga
Avenue de la Reine – au carrefour
avec la rue Masui Egouttage - Voies de
tram fermées TRAVAUX DE NUIT
31/03/17 Vivaqua
[ 1030 SCHAERBEEK
Boulevard Lambermont et boulevard
Général Wahis (R21) – entre le
boulevard Léopold III et l’avenue
Chazal Câbles d’électricité - Direction
Van Praet : une bande de circulation
fermée 30/06/17 Sibelga
[ 1040 ETTERBEEK
Chaussée de Wavre (N4) – entre le
carrefour de la Chasse et le boulevard
Général Jacques Egouttage - Chaussée
de Wavre fermée
- Déviation via l’avenue du Deuxième
Régiment de Lanciers 02/07/17 Viva-
Retrouvez aussi
[ 1050 IXELLES
[ 1050 IXELLES
Avenue du Derby – entre la gare de
Boondael et la place Marie-José Voies
de tram - Avenue du Derby fermée à
la circulation
- Déviation via l’avenue Franklin
Roosevelt 02/06/17 STIB
[ 1050 IXELLES
Boulevard Général Jacques Réaménagement complet septembre 2018
Bruxelles Mobilité
- Entre le rond-point de l’Etoile et
l’avenue Emile de Beco (côté pair) Chantier mobile
- Bandes de circulation rétrécies
- Stationnement interdit
- Piste cyclable temporairement
supprimée 30/06/17
[ 1050 IXELLES
Avenue Adolphe Buyl Réaménagement - Direction Ville : déviation
locale entre square Devèze et l’avenue
de l’Université A déterminer Bruxelles
Mobilité
- Direction Midi : déviation via la rue
Doyen et la rue Ropsy Chaudron
(uniquement du lundi au jeudi)
- Direction chaussée de Ninove à
partir de la Petite Ceinture : déviation
via la rue Delaunoy
Petite Ceinture Ouest :
- Direction Midi : trafic sur une bande
de circulation temporaire
- Direction Sainctelette :
circulation sur 2 bandes de circulation rétrécies 16/04/2017
Beliris
Les familles LOCUS et VERPOTEN
LES AVIS
NÉCROLOGIQUES
sur www.enmemoire.be
ont la profonde tristesse de vous faire part du décès de
MONSIEUR
Fernand LOCUS
né à Louvain le 12 février 1925
et décédé à Uccle le 12 mars 2017.
« Rien ne passe après tout si ce n’est le passant »
Louis Aragon
Les dernières prières, suivies de la crémation et de la
dispersion des cendres au crématorium de Court-SaintEtienne, ont eu lieu dans la plus stricte intimité, en conformité
avec les volontés du défunt.
Le présent avis tient lieu de faire-part.
Frédérique,
sa fille ;
Jean et Guylaine, Jany, Guy et Sophie, Sabine,
ses frères, sœurs et belles-sœurs ;
Condoléances : Guy LOCUS
1050 Bruxelles - Avenue de la Forêt, 2 - b 15
P. F. et Funérarium Ergo & Poncelet, 1160 Bruxelles. Tél. 02/648.75.06.
Vincent, Sylvie, Joëlle, Bruno, Nicolas, Isabelle,
ses neveux et nièces ;
Yoch,
son amie ;
La famille
nous prie de vous annoncer le décès de
Les familles apparentées
ont la tristesse de vous faire part du décès de
MONSIEUR L’ABBÉ
MONSIEUR
Paul WILLEMS
Pierre VERBRUGGE
dit «Choupeta»
Docteur en droit
Juge social honoraire au Tribunal du Travail
Ancien Administrateur de la SA Wagons-Lits Tourisme à Bruxelles
Officier de l’Ordre de la Couronne
Chevalier de l’Ordre de Léopold
né à Louvain, le 29 avril 1943
et décédé à Bruxelles, le 11 mars 2017.
Selon la volonté du défunt,
les funérailles ont eu lieu dans la plus stricte intimité.
né à Laeken le 9 juin 1926
et décédé à Bruxelles le 14 mars 2017.
Ordonné le 13 avril 1958 à Malines
Vicaire à Saint-Albert de 1958 à 1975
Curé à Notre-Dame de Lourdes de 1975 à 1993
La liturgie des funérailles avec eucharistie, suivie de
l’incinération et de la dispersion des cendres au crématorium
intercommunal de Bruxelles, sera célébrée en l’église Notre-Dame
de Lourdes le mardi 21 mars 2017 à 10 heures.
Réunion à l’église à 9 h 45
(Avenue Charles Woeste, 140 à Jette)
Ni fleurs ni couronnes.
« Il y a quelque chose de plus fort que la mort,
c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »
Jean d’Ormesson
Monsieur et Madame Baudouin DEMEURE-TOCK,
Monsieur et Madame Jean-Pierre CREPIN-TOCK,
Monsieur et Madame Gérard TOCK-LECOCQ,
ses enfants et beaux-enfants ;
Si vous le souhaitez, vous pouvez effectuer un don à la
communauté des Petites Sœurs des Pauvres, A.S.B.L. « Home
Saint-Joseph », rue Haute, 266 à 1000 Bruxelles au numéro de
compte : BE04 3100 4804 8331 avec la mention « En souvenir de
Paul Willems ».
1330 Rixensart - rue Haute, 47
P. F. Lefevre et Fils. 02/374.53.26 - 02/375.08.06.
Nathalie, Serge (1), Pierre et Noélie, Stéphane et Rachel,
Benoît et Lea, Christophe et Anabel, Geoff rey, Brieuc,
Aurélie, Elise,
ses fi lleuls et petits-enfants ;
Florian, Sébastien, Martin, Pierre-Louis,
Octavia,
ses chers arrière-petits-enfants ;
Monsieur et Madame Norbert WALTZING-TOCK,
sa sœur et son beau-frère ;
Madame Véronique WALTZING, ses enfants et petits-enfants,
et Monsieur Didier LEBOULLE,
Monsieur et Madame Bernard WALTZING-PIERRE,
leurs enfants,
Monsieur et Madame Jean-Luc ARNOULD-WALTZING,
leurs enfants,
ses nièces et son fi lleul ;
Monsieur et Madame Jean SCHMIT-BEIDLER,
Monsieur (1) et Madame (1) Edmond LUX-GRUBER
leurs enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants,
ses cousines et cousins ;
André et Chantal GOFFINET-DAUMERIE,
Michel et Jacqueline DAUMERIE-LACHAMBRE,
Philippe et Dominique DAUMERIE-PETERS,
Olivier et Caroline DESCAMPS-DAUMERIE,
ses enfants et beaux-enfants ;
Nicolas et Céline HANNECART-GOFFINET,
Eric RADELET et Coralie DAUMERIE,
Wesley et Géraldine MAYER-DAUMERIE,
Charles-Philippe DAUMERIE et Mélanie BECU,
Jean-Benoît DAUMERIE et Jaclyn LYNCH,
Laurence DESCAMPS,
Benoît DESCAMPS,
ses petits-enfants ;
Charles et Victoire HANNECART,
Aymeric RADELET,
Alexander et Aiden MAYER,
ses arrière-petits-enfants ;
Madame Lucie VANHERWEGEN,
sa compagne ;
Madame Maurice LOSDYCK,
sa belle-sœur ;
ont la profonde tristesse de vous faire part du décès de
Les familles DAUMERIE, LOSDYCK et alliées
MONSIEUR
Tradition, discrétion,
dignité et proximité.
René TOCK
ont la grande tristesse de vous faire part du décès de
veuf de Madame Marie-Germaine BEIDLER
Anne-Marie LOSDYCK
Docteur en Droit ULg
Licencié en Sciences Commerciales et Financières
Fondateur de Swiss Life Belgium (1955)
et de Swiss Life Luxembourg (1985)
Officier de l’Ordre de Léopold
Officier de l’Ordre de Léopold II
Chevalier de l’Ordre de la Couronne
MADAME
veuve du Docteur Guy DAUMERIE
née à Etterbeek le 30 avril 1926
et décédée à Waterloo le 10 mars 2017.
Les funérailles ont eu lieu dans l’intimité familiale.
Funérailles Val. 02/354.65.61 - Waterloo.
né à Martelange le 3 juillet 1924
et décédé inopinément à Agadir (Maroc) le 11 mars 2017.
02 332 32 32
La messe de funérailles sera célébrée en l’église Saint-Paul,
avenue du Hockey, 96, à Woluwe-Saint-Pierre, le mercredi
22 mars 2017 à 9 h 30.
info@sfbxl.be - www.sfbxl.be
bureaux pour vous recevoir :
L’inhumation aura lieu dans le caveau de famille à Martelange
et sera précédée d’une absoute en l’église paroissiale de Martelange
à 15 heures.
Le présent avis tient lieu de faire-part.
Etterbeek (1040)
Rue de l’Escadron, 6
Waterloo (1410)
Chaussée de Bruxelles, 532
Jette (1090)
Boulevard de Smet de Naeyer, 322
Watermael-Boitsfort (1170)
Rue des Cèdres, 4A
Papa repose au Funérarium Abeloos, rue François Gay, 8,
à Woluwe-Saint-Pierre, où les visites auront lieu lundi et mardi
de 16 h à 17 h 30.
Uccle (1180)
Avenue Oscar Van Goidtsnoven, 6
Woluwe-Saint-Pierre (1150)
Rue Blockmans, 9
Adresse de condoléances :
beatrice.demeure@gmail.com
EXPO
23.12.16 >
23.04.17
LIEGE GUILLEMINS GARE TGV
+ 3 2
4
2 2 4
WWW. T E R R A C O T
Funérailles Abeloos. 02/770.27.13.
4 9
3 8
TA - L I E G E . B E
INFO@ TERRACOT TA-LIEGE.BE
219249600 PUB
11
12
SAMEDI 18 MARS 2017
TIERCÉ - QUARTÉ+ - QUINTÉ+ - TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4 - MULTI
CE SAMEDI À AUTEUIL - 3EME - PRIX PRÉDICATEUR (VERS 15H15)
Pronostics
Haies - Handicap divisé - première épreuve - L. - 5 ans et plus - 105.000 € - 3.900 m
47.250 €, 23.100 €, 13.650 €, 9.450 €, 5.250 €, 3.675 €, 2.625 €. Pour tous chevaux de 5 ans et au-dessus, ayant couru depuis le 1er janvier de l’année dernière inclus et ayant, lors de l’une de
leurs six dernières courses en obstacles, soit été classés dans les sept premiers d’une course Premium, soit ayant reçu une allocation de 7.500 €, soit été classés dans les trois premiers d’un prix (à
réclamer excepté) couru sur un hippodrome de 1re catégorie.
NOTRE CHOIX
TOM MIX . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16
KYALCO . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12
ACHOUR . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
ULTRA LUCKY . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8
CAPHARNAUM . . . . . . . . . . . . . . . . 10
RENNSENAS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
COMPATRIOTE . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
CI BLUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
SECONDE CHANCE
SILVER AXE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2
GALOP MARIN . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
INTRINSEQUE . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
OUTSIDERS
BOSSA NOVA . . . . . . . . . . . . . . . . . 13
SAINT POURSAIN. . . . . . . . . . . . . . . . 7
AMI SOL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
ROCK THE RACE . . . . . . . . . . . . . . . . . 1
GROS OUTSIDERS
VICTOR HARBOR. . . . . . . . . . . . . . . . 11
PASQUIPHARD . . . . . . . . . . . . . . . . 18
ANEMOS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14
LEUR DERNIÈRE COURSE
NO
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.
13.
14.
15.
16.
17.
18.
PARTANTS
ROCK THE RACE
SILVER AXE
ACHOUR
GALOP MARIN
RENNSENAS
AMI SOL
SAINT POURSAIN
ULTRA LUCKY
COMPATRIOTE
CAPHARNAUM
VICTOR HARBOR
KYALCO
BOSSA NOVA
ANÉMOS
CI BLUE
TOM MIX
INTRINSÈQUE
PASQUIPHARD
S.
H
H
H
H
H
H
H
H
H
H
H
H
F
H
H
H
H
H
A.
6
7
6
5
6
6
5
9
10
5
6
7
6
10
5
7
5
9
POIDS.
76
72
69
69
68
68
68
68
67
66
66
66
65
65
64
63
63
63
PROPRIÉTAIRE
G. Deprez
G. Reille Villedey
G. Augustin-Normand
P. Papot
Mic. Delaunay
Gold and Blue Ltd
G. Lenzi
Eric Aubrée
P. Le Geay
X. Kepa
H. Brosse
S. Munir
Ecurie Centrale
P. Leblanc
M. Bryant
G. Sandor
Ecurie Azur Racing
S. Lefranc
ENTRAÎNEUR
Rob. Collet
P. Butel
F.-M. Cottin
D. Bressou
P. Quinton
I. Gallorini
G. Cherel
Eric Aubrée
P. Le Geay
F.-M. Cottin
Y. Fertillet
P. Peltier
F.-M. Cottin
P. Leblanc
Y. Fouin
Y. Fouin
Y. Fertillet
Y. Fertillet
JOCKEY
L. Philipperon
J.-L. Beaunez
M. Delmares
M. Regairaz
J. Duchêne
D. Ubeda
G. Ré
J. Reveley
A. de Chitray
D. Mescam
T. Beaurain
J. Charron
R. Schmidlin
O. Jouin
K. Nabet
B. Meme
S. Bourgois
NON PARTANT
COTE
19/1
17/1
10/1
23/1
11/1
15/1
27/1
6/1
8/1
9/1
21/1
7/1
19/1
47/1
18/1
5/1
16/1
36/1
MUSIQUE
(16) 7h, 6h, 4h, 7h, 5h, 3h, 1h
Ts, (16) 2s, Ah, 1h, 2h, Ah, 6h
3h, 6h, 8h, 2h, (16) 2h, 5h, 6h
(16) 3s, 8s, 8s, 5s, 1s, 3s, 6s
(16) 13h, 1h, 4h, 7h, 3h, Ah, 3h
(16) 10h, 5h, 1h, 8h, 5h, 7h, 1h
Ah, (16) 7s, 1h, 1h, Th, 1h, 8s
(16) 14s, 1s, 4s, 1s, 5h, Th, Ts
1h, 5h, 3h, (16) 4h, (15) 9h, 6h, Th
4h, 4s, (16) 2h, 3h, 5s, As, 9h
Ah, (16) Th, 4h, 9p, 5h, 1h, 11p
(16) 7s, 1s, 2s, 2s, 12s, Ts, 3h
(16) As, Ah, 5s, 5h, 16h, (15) 7h, As
(16) As, (15) 1h, Ah, 11h, As, Ts, 6h
3s, (16) Ts, 2h, 8h, 4s, 8s, 3h
7h, (16) 2h, 2h, 1h, 1h, 6s, 8h
4h, 1s, (16) 1h, 3s, 7h, 6s, Th
1h, 2h, 4h, (16) 4h, 2h, 1h, 6h
GAINS
261.600
265.195
188.765
30.740
89.400
104.770
67.005
198.930
155.885
111.785
57.490
69.860
105.695
175.320
71.935
139.545
79.395
75.330
HIPP
Aut.
Cag.
Aut.
Aut.
Aut.
Eng.
Aut.
Aut.
Pau
Aut.
Cag.
Aut.
Aut.
Eng.
Cag.
Aut.
Aut.
Pro.
DATES
19 11 16
08 01 17
05 03 17
27 11 16
06 11 16
21 11 16
05 03 17
27 11 16
19 02 17
05 03 17
08 01 17
15 10 16
06 06 16
14 11 16
08 01 17
05 03 17
05 03 17
05 03 17
PL
7h
T.s
3h
3s
13h
10h
A.h
14s
1h
4h
A.h
7s
A.s
A.s
3s
7h
4h
1h
DIST
4.300
4.600
3.600
4.300
3.600
3.800
3.600
4.400
3.800
3.600
3.900
4.700
4.400
3.700
3.800
3.600
3.600
3.800
ORDRE D'ARRIVÉE
Blue Dragon, 67 Tir au But, 66 Bosseur, 66 ;
Mallorca, 66 Tosca La Diva, 66 My Maj, 68 ;
Ulysse des Pictons, 66 London Whale, 70 Achour, 71 ;
Perfect Impulse, 65,5 Cobra de Larré, 67 Galop Marin, 67 ;
Adagio des Bordes, 69 Tom Mix, 63 Solo des Brières, 67 ;
Miss de Champdoux, 67 Polygona, 67 The Stomp, 70 ;
Forest Forest, 72 Cleny, 64 Linda’as, 62 ;
Pinson du Rheu, 71 Brut Impérial, 72 Hawk The Talk, 62 ;
Compatriote, 69 Polipa, 69 Korfou de Maspie, 68 ;
Ulysse des Pictons, 66 London Whale, 70 Achour, 71 ;
Hawk The Talk, 67 Ulysse des Pictons, 69 Vapalo, 69 ;
Valtor, 68 Accentus, 63,5 Vol de Brion, 62 ;
Valtor, 69,5 Accentus, 67,5 Cheb de Kerviniou, 63,5 ;
My Maj, 67 Sistadenn, 69 Polygona, 71 ;
Intrinsèque, 70 Saint Anjou, 67 Ci Blue, 68 ;
Ulysse des Pictons, 66 London Whale, 70 Achour, 71 ;
Forest Forest, 72 Cleny, 64 Linda’as, 62 ;
Pasquiphard, 72 Gigilmatto, 65 Freestyle, 69 ;
LE BAROMÈTRE DES PARTANTS
1 ROCK THE RACE
76 trouver une piste plus sèche ici. J’aurais préféré une course plus fa- comporter. Il peut prendre une pour le meeting cagnois. Mais ça Il vient de courir deux fois sur les et-
Origines : Whipper
et Choc Ice
Le fait qu’il fasse sa rentrée n’est
pas gênant. Mais sa mission va être
peu simple sous une telle montagne de poids. Il n’a malheureusement pas grand-chose d’autre à
courir au programme...
2 SILVER AXE
72
Origines : Silver Cross
et Maraxa
Il n’a pas pu éviter un rival à terre
lors de sa plus récente sortie, dans
un groupe III cagnois en steeple,
tombant donc lui aussi. Nous
avions des regrets, car il semblait
avoir quelques ressources. Tout va
bien depuis pour lui. Il va retrouver
ici un gros handicap sur les haies. Il
affiche une belle condition. Un bon
comportement est attendu même
s’il porte du poids. Une place peut
lui revenir.
3 ACHOUR
69
Origines : Limnos
et Jolie Menthe
Il m’a beaucoup plus en étant troisième du récent Prix Beugnot, une
course similaire. On peut toujours
craindre la répétition d’efforts le
concernant, car il a souvent couru
cet hiver, à Pau. Il ne me montre
toutefois aucun signe de lassitude
le matin. Le terrain lourd a joué en
sa faveur récemment. Il risque de
Nous allons voir...
4 GALOP MARIN
69
Origines : Black Sam Bellamy
et Great Jane
Il se situe entre deux eaux. Sa valeur est élevée sur les haies, en effet, et il totalise des gains dans
l’autre spécialité. Je compte lui accorder une année 2017 un peu etquot;softetquot;. Il se produira sur
les balais ce printemps, avant de
peut-être retrouver les etquot;grosetquot; à l’automne. Il a beaucoup d’action et il peut être pris de
vitesse ici, par bon terrain. Qu’il
fasse cette rentrée et j’aviserai
après...
5 RENNSENAS
68
Origines : Montmartre
et Cable Beach
Il est en forme avant cette réapparition. Je ne l’ai pas couru plus tôt,
car les terrains étaient trop lourds.
Le raffermissement des pistes sera
un atout pour lui ce samedi. Je
pense qu’il reste compétitif malgré
ses quatre kilos de surcharge, ayant
gagné fin octobre. Il courait trop
rapproché le 6 novembre, d’où son
échec. J’en attends déjà une belle
performance...
6 AMI SOL
68
Origines : Solon
et Amen
cile pour sa rentrée. Il a cependant
pris des gains et ses possibilités au
programme sont assez rares. Sachez qu’il est apte à fournir une
bonne réapparition ! C’était un
adepte d’Enghien, mais vous
connaissez l’histoire. Il n’avait
quand mêrme pas démérité à Auteuil l’an passé. Il a bien évolué
avec le temps, devenant plus posé.
Il peut prendre un accessit...
7 SAINT POURSAIN
68
Origines : Ballingarry
et Ta Solitaire
Je le pensais prêt lors de sa rentrée
ce 5 mars. Mais il était trop frais. Il
n’a même pas pu finir sa course,
manquant de compétition. Je le
trouve certes mieux maintenant. Je
crois néanmoins qu’il a encore besoin de courir. Ce 5 ans va aussi affronter des aînés aguerris ici. Son
programme est limité, quelle que
soit la spécialité. Il va progresser au
fil de ses sorties et on verra après.
8 ULTRA LUCKY
68
Origines : Arvico
et Luckystar du Frêne
Je ne l’ai pas arrêté très longtemps
cet hiver. Il va s’aligner ici avec du
travail derrière lui. Il court aussi
très bien sur sa fraîcheur, d’autre
part. Je le juge égal à lui-même le
matin. Il devrait dès lors bien se
LE CHOIX DES CONFRÈRES
Ultra Lucky court bien frais
16
16
16
4
16
16
16
16
16
16
Le Dauphiné Libéré
Ouest-France
Le Républicain Lorrain
Bilto
La Gazette des Courses
Week-End
Europe I
Le Parisien
Paris-Turf TIP
Paris-Turf.com
12
12
12
2
12
3
3
10
12
12
3
4
8
12
3
10
10
3
3
8
10
10
9
1
10
12
5
12
10
5
8
3
13
16
2
17
9
5
8
9
5
9
6
8
9
5
6
8
5
10
2
2
15
3
17
8
7
4
2
13
9
6
4
15
11
2
8
7
9
6
9 COMPATRIOTE
67
Origines : Kaldounévées
et Cospicua
J’aurais peut-être dû l’aligner dans
le Hubert d’Aillières dimanche dernier, le lot s’étant creusé. Je le présente finalement ici. Gagner une
telle course n’est jamais facile, de
toute façon. On va voir. Il a pris
deux kilos suite à son succès palois
mi-février. Il est cependant très solide. Le terrain devrait être suffisamment souple pour ses aptitudes. Il est vraiment très bien. J’y
compte...
10 CAPHARNAUM
66
Origines : Le Triton
et Impéria II
Il vient d’être quatrième du Prix
Beugnot, une épreuve identique.
Ce 5 ans va une nouvelle fois affronter ses aînés ici. Mais il sait être
courageux et il peut espérer rivaliser comme récemment. Il apprécie
les pistes assouplies et il me
semble prêt à encore faire sa
course. Il aura toutefois une marge
plutôt faible. Nous allons voir...
11 VICTOR HARBOR
66
Origines : Green Tune
et Verveine
Je l’avais soigneusement préparé
EN RÉSUMÉ
LE TOPO
TIERCÉ - QUARTÉ+ - QUINTÉ+ SUITE
place là, même si son avenir est...
sur le steeple.
Je tente Ultra Lucky en tête. Il est plus
appliqué sur le steeple mais court
bien sur sa fraîcheur. Le lot est de plus
très moyen, il peut ainsi s’imposer
d’emblée. Tom Mix va accuser des
progrès sur sa rentrée. Kyalco s’est placé l’an dernier pour sa réapparition.
Achour et Capharnaum se tiennent
de près.Méfiez-vous de Rennsenas
!l
LES INFORMATIONS DE LA RUBRIQUE HIPPISME SONT DONNÉES À TITRE INDICATIF. SEULS LES DOCUMENTS PUBLIÉS PAR LE
PARI MUTUEL URBAIN ONT VALEUR OFFICIELLE. NOUS INVITONS LES PARIEURS À S’Y RÉFÉRER. NOTRE RESPONSABILITÉ NE
SAURAIT EN AUCUN CAS ÊTRE ENGAGÉE.
16
12
8
3
10
5
9
2
15
4
17
6
13
7
11
1
Tom Mix. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23
Kyalco. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22
Ultra Lucky. . . . . . . . . . . . . . . . . 21
Achour. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 20
Capharnaum. . . . . . . . . . . . . . . . 20
Rennsenas. . . . . . . . . . . . . . . . . . 17
Compatriote. . . . . . . . . . . . . . . . 16
Silver Axe. . . . . . . . . . . . . . . . . . 15
Ci Blue. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11
Galop Marin. . . . . . . . . . . . . . . . . 6
Intrinsèque. . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
Ami Sol. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
Bossa Nova. . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
Saint Poursain. . . . . . . . . . . . . . . . 2
Victor Harbor. . . . . . . . . . . . . . . . 2
Rock The Race. . . . . . . . . . . . . . . . 1
s’est mal passé, après son accessit
mi-décembre lors d’un quinté,
étant tombé au même niveau la
fois d’après. Il avait besoin de reprendre ses marques le coup suivant, où Thomas Beaurain a dû
l’arrêter. C’est un super cheval. Le
fait qu’il découvre Auteuil ici ne
m’inquiète pas. Il est polyvalent, en
effet.
12 KYALCO
66
Origines : Falco
et Kya Gulch
Il aurait dû effectuer sa rentrée à
l’occasion du Prix Beugnot, le mardi 28 février. Mais cette course a dû
être reportée et le terrain s’était
alors alourdi. J’ai donc préféré ne
pas l’aligner. Il a du travail derrière
lui et il est bien situé au poids sur
les etquot;balaisetquot;. Il doit
pouvoir bien faire ici, surtout s’il
trouve une piste lui convenant. Le
voir jouer un premier rôle ne
m’étonnerait pas...
13 BOSSA NOVA
65
Origines : Okawango
et Kallithea
Sa réapparition à l’automne, sur le
steeple d’Enghien, s’est mal passée. Il s’était fait mal à une réception ce jour-là, devant être arrêté.
Je l’ai laissé tranquille un moment
après ça. Il s’agira donc d’une nouvelle rentrée ici. Je vous conseille
de le regarder courir. Il va pouvoir
faire une bonne course et on le reverra après, surtout si les terrains
s’assouplissent...
ABANDONNÉS :
15 CI BLUE
14 Anémos
18 Pasquiphard
Origines : Blue Bresil
et Comme Ci
16 TOM MIX
64
63
Origines : Sunday Break
et Tangshan
Il avait déjà ma confiance récemment, lors du Prix Beugnot, sa rentrée. Mais il s’est montré trop
brillant, n’étant que septième, sans
démériter toutefois. Cette course
vient certes un peu vite. Il semble
cependant avoir bien récupéré.
C’était la première fois qu’il décevait sous ma responsabilité voilà
peu. J’espère qu’il va se racheter
ici. Il se bonifie avec le temps...
65 17 INTRINSÈQUE
Origines : Network
et Gamine Royale
C’est donc sa rentrée ce samedi.
Elle peut évdemment manquer
d’un peu de rythme. Mais je ne suis
cependant pas complètement négatif. Elle a du travail derrière elle,
en effet. Il faut dire qu’elle se prépare assez vite. Elle est apte à fournir une bonne reprise de contact...
14 ANÉMOS
quot;grosetquot;, cagnois, mais il
est plus titré en haies. Il a peu de
courses au programme, sauf donc
les gros handicaps. Il a aussi déjà
bien couru à Auteuil, qu’il va retrouver. J’estime néanmoins qu’il
ne s’agit pas de son meilleur hippodrome, y étant d’ailleurs peu expérimenté. Il a du travail derrière lui.
J’espère qu’il pourra prendre un accessit...
63
Origines : Davidoff
et Jeepee’s Dream
Il s’est montré un peu etquot;coquinetquot; dans le dernier tournant ce 5 mars. Il terminait quatrième, mais je pense qu’il aurait
dû être troisième. Il n’avait alors
que des australiennes. Je le munirai donc d’oeillères complètes là, ce
qui n’a été fait qu’une fois, en plat.
Il apprécie les terrains assouplis. Il
devrait confirmer ses bonnes dispositions actuelles ici, même face aux
aînés...
18 PASQUIPHARD
63
Origines : Pistolero
et Princesse Maria
Il court ça, car je ne lui ai rien trouvé d’autre au programme. Il a gagné voilà environ deux semaines
dans un petit handicap, à Hyères. Il
était auparavant deuxième d’un réclamer sur l’hippodrome de Fontainebleau, ce profil l’ayant quand
même quelque peu désorienté,
trop tournant à son goût. Il va découvrir Auteuil sur le tard, mais il
ne sera pas gêné. On va voir...
RÉSULTATS - LES RÉUNIONS D’HIER
VENDREDI À CAEN
PRIX DE SOURDEVAL
Trio - Couplés - Couplé Ordre - 2sur4 - Multi
Bon terrain
1. Dreaming . . . . . . 7 L. Abrivard
2. Davao Jiel . . . . . 6 M. Abrivard
3. Diplomate . . . . . 14 E. Raffin
1
2450
2450
2450
2 Partants :16
2 MUTUEL :(pour 1 ) Gag. (7): 13,60 - Pl. (7): 2,70 - (6): 2,40 (14): 1,60.
2 MULTI :(7-6-14-13) (pour 3 €). En 4: 126,00 €, en 5: 25,20 €,
en 6: 8,40 €, en 7: 3,60 €.
2 2 sur 4 :(7-6-14-13) (pour 3 €): 5,70 €.
2 TRIO :(7-6-14) (pour 1 €): 24,30 €.
PRIX DE CAUVICOURT
2
Quinté+ - Couplés - 2sur4 - Trio - Couplé Ordre Multi
Bon terrain
1. Ave Avis . . . . . . .
2. Billie de Montfort .
3. Ulk Medoc . . . . .
4. Tiger Danover . . .
5. Tiégo d’Etang . . .
6
8
7
2
3
M. Abrivard
D. Thomain
T. Le Beller
F. Lecanu
Charles Bigeon
2200
2200
2200
2200
2200
2 Partants :18
2 MUTUEL :(pour 1 ) Gag. (6): 3,30 - Pl. (6): 1,40 - (8): 1,90 (7): 1,80.
2 MULTI :(6-8-7-2) (pour 3 €). En 4: 157,50 €, en 5: 31,50 €, en
6: 10,50 €, en 7: 4,50 €.
2 2 sur 4 :(6-8-7-2) (pour 3 €): 7,80 €.
2 TRIO :(6-8-7) (pour 1 €): 19,00 €.
2 TIERCE :(6-8-7) (pour 1 €) Ordre: 59,00 €. Désordre: 11,80 €.
2 QUARTE :+ (6-8-7-2) (pour 1,30 €) Ordre: 244,40 €.
Désordre: 30,55 €. BONUS (6-8-7): 3,51 €.
2 QUINTE+ :+ (6-8-7-2-3) (pour 2 €) Ordre: 923,00 €.
Désordre: 17,40 €. TIRELIRE 1.000.000 €- Pas de gagnant. NUMÉRO PLUS 0188 BONUS 4 (pour 2 €) (6-8-7-2): 8,60 €. BONUS 4sur5 (pour 2 €) 2,40 €. BONUS 3 (pour 2 €) (6-8-7):
2,40 €.
PRIX DE LUC-SUR-MER
Trio - Couplés - Couplé Ordre - 2sur4 - Multi
3
Bon terrain
1. Dryade de Chenu . 5 T. Le Beller
2. Déesse Saint Bar . 6 B. Chupin
3. Divinity du Greny . 1 P. Joly
2200
2200
2200
2 Partants :15
2 MUTUEL :(pour 1 ) Gag. (5): 2,60 - Pl. (5): 1,60 - (6): 4,60 (1): 14,50.
2 MULTI :(5-6-1-7) (pour 3 €). En 4: 2.079,00 €, en 5: 415,80
€, en 6: 138,60 €, en 7: 59,40 €.
2 2 sur 4 :(5-6-1-7) (pour 3 €): 9,00 €.
2 TRIO :(5-6-1) (pour 1 €): 547,20 €.
PRIX DE CANAPVILLE
4
Trio - Couplés - Couplé Ordre - 2sur4 - Multi - PICK5
Bon terrain
1. Class Thourjan . . . 3 A. Dollion
2. Ceasar Sisu . . . . . 4 E. Raffin
3. Tentation Ans . . . . 1 P. Gubellini
2450
2450
2450
2 Partants :18
2 MUTUEL :(pour 1 ) Gag. (3): 13,00 - Pl. (3): 3,30 - (4): 1,80 (1): 4,00.
2 MULTI :(3-4-1-2) (pour 3 €). En 4: 220,50 €, en 5: 44,10 €,
en 6: 14,70 €, en 7: 6,30 €.
2 2 sur 4 :(3-4-1-2) (pour 3 €): 10,20 €.
2 TRIO :(3-4-1) (pour 1 €): 62,70 €.
PRIX DE BERVILLE
Trio - Couplés - Couplé Ordre - 2sur4 - Multi
Bon terrain
1. Bambi de Bry . . . 18 A. Laurent
2. Blackaro . . . . . . 14 M. Abrivard
3. Bolt . . . . . . . . . 13 C. Gallier
5
2475
2475
2475
2 Partants :18
2 MUTUEL :(pour 1 ) Gag. (18): 4,90 - Pl. (18): 2,10 - (14): 2,20 (13): 4,70.
2 MULTI :(18-14-13-3) (pour 3 €). En 4: 2.205,00 €, en 5:
441,00 €, en 6: 147,00 €, en 7: 63,00 €.
2 2 sur 4 :(18-14-13-3) (pour 3 €): 11,10 €.
2 TRIO :(18-14-13) (pour 1 €): 52,70 €.
PRIX DE FRÉNOUVILLE
Trio - Couplés - Couplé Ordre - 2sur4
Bon terrain
1. Bellinissimo . . . . 9 D. Castillejo
6
2450
2. Abatha . . . . . . . 11 Mlle L. Drapier
3. Ulotte de Tagor . . 8 Mlle C. Théault
2450
2450
2 Partants :13
2 MUTUEL :(pour 1 ) Gag. (9): 2,70 - Pl. (9): 1,70 - (11): 2,20 (8): 10,70.
2 MULTI :MULTI (9-11-8-2) (pour 3 €). En 4: 3.406,50 €, en 5:
681,30 €, en 6: 227,10 €.
2 2 sur 4 :(9-11-8-2) (pour 3 €): 20,10 €.
2 TRIO :(9-11-8) (pour 1 €): 160,40 €.
PRIX DE SAINT-WANDRILLE
Trio - Couplés - Couplé Ordre - 2sur4 - Multi
Bon terrain
1. Express Moon . . . 15 J-Ph. Dubois
2. Epi des Landes . . . 3 P. Deroyand
3. Esprit de Faël . . . 16 D. Thomain
7
2450
2450
2450
2 Partants :16
2 MUTUEL :(pour 1 ) Gag. (15): 3,10 - Pl. (15): 1,60 - (3): 10,30 (16): 2,10.
2 MULTI :(15-3-16-8) (pour 3 €). En 4: 4.032,00 €, en 5:
806,40 €, en 6: 268,80 €, en 7: 115,20 €.
2 2 sur 4 :(15-3-16-8) (pour 3 €): 12,30 €.
2 TRIO :(15-3-16) (pour 1 €): 145,20 €.
PRIX DE SAINT-WANDRILLE
Trio - Couplés - Couplé Ordre - 2sur4 - Multi
Bon terrain
1. El Presidente . . . . 1 Y. Lebourgeois
2. Elvire du Rocher . . 2 Y. Lorin
3. Eldorado Emeraude 6 C. Chalon
8
2450
2450
2450
2 Partants :15
2 Non-partant(s) :3 Eastwood Park (FR).
2 MUTUEL :(pour 1 ) Gag. (1): 10,60 - Pl. (1): 3,60 - (2): 7,20 (6): 8,70.
2 MULTI :(1-2-6-4) (pour 3 €). En 4: 8.599,50 €, en 5: 1.719,90
€, en 6: 573,30 €, en 7: 245,70 €.
2 2 sur 4 :(1-2-6-4) (pour 3 €): 134,40 €. Rapports spéciaux (3
non partant): 3,30 €.
2 TRIO :(1-2-6) (pour 1 €): 439,70 €.
PRIX DE PUCHAY
Trio - Couplés - Couplé Ordre - 2sur4 - Multi
Bon terrain
1. Célinia du Pont . . 17 A. Abrivard
9
2475
2. Chérie My Love . . 16 L. Abrivard
3. Balantine Max . . 15 D. Bonne
2475
2475
2 Partants :19
2 Non-partant(s) :2 Bania des Montils (FR).
2 MUTUEL :(pour 1 ) Gag. (17): 6,50 - Pl. (17): 3,00 - (16): 3,90 (15): 4,30.
2 MULTI :(17-16-15-8) (pour 3 €). En 4: 7.182,00 €, en 5:
1.436,40 €, en 6: 478,80 €, en 7: 205,20 €.
2 2 sur 4 :(17-16-15-8) (pour 3 €): 41,40 €. Rapports spéciaux
(2 non partante): 6,60 €.
2 TRIO :(17-16-15) (pour 1 €): 64,10 €. Rapports spéciaux (2
non partante) Gag.(17-16): 25,80 €.
VENDREDI À KRANJI
CLASS 5 - 1
1
Trio - Couplés - Couplé Ordre - 2sur4 - Mini Multi
Bon terrain
1. Amazing Man . . . 1 M. Rodd
2. The Dodger . . . . . 4 V. Duric
3. Mother Nature . . 9 S. Anandan
57
57
54,5
CLASS 4 - 2
3
Trio - Couplés - Couplé Ordre - 2sur4 - Mini Multi
Bon terrain
1. Hero I Am . . . . . 3 M. Kellady
2. Waipakihi . . . . . . 4 J. Powell
3. Show Far Show Good
. . . . . . . . . . . . 7 G. Mossé
56,5
56,5
54
2 Partants :12
2 MUTUEL :(pour 1 ) Gag. (3): 11,00 - Pl. (3): 2,80 - (4): 2,10 (7): 4,60.
2 MULTI :MULTI (3-4-7-2) (pour 3 €). En 4: 94,50 €, en 5: 18,90
€, en 6: 6,30 €.
2 2 sur 4 :(3-4-7-2) (pour 3 €): 4,20 €.
2 TRIO :(3-4-7) (pour 1 €): 69,00 €.
CLASS 5
4
Trio - Couplés - Couplé Ordre - 2sur4 - Mini Multi
Bon terrain
1. Wonderful Era . . . 2 J. Powell
2. Winning Star . . . . 5 N. Juglall
3. Yourstokeep . . . . 3 V. Duric
57,5
57
57,5
2 Partants :11
2 MUTUEL :(pour 1 ) Gag. (1): 2,50 - Pl. (1): 1,10 - (4): 1,20 - (9):
1,70.
2 MULTI :MULTI (1-4-9-5) (pour 3 €). En 4: 72,00 €, en 5: 14,40
€, en 6: 4,80 €.
2 2 sur 4 :(1-4-9-5) (pour 3 €): 4,20 €.
2 TRIO :(1-4-9) (pour 1 €): 9,20 €.
2 Partants :12
2 Non-partant(s) :13 Pinyin (NZ) et 14 Jimtown (GB).
2 MUTUEL :(pour 1 ) Gag. (2): 8,40 - Pl. (2): 2,60 - (5): 1,60 (3): 8,80.
2 MULTI :MULTI (2-5-3-12) (pour 3 €). En 4: 2.835,00 €, en 5:
567,00 €, en 6: 189,00 €.
2 2 sur 4 :(2-5-3-12) (pour 3 €): 44,70 €.
2 TRIO :(2-5-3) (pour 1 €): 197,90 €.
RESTRICTED MAIDEN
2
Trio - Couplés - Couplé Ordre - 2sur4 - Mini Multi
CLASS 4 - 2 COURSE C
5
Trio - Couplés - Couplé Ordre - 2sur4 - Mini Multi
Bon terrain
1. Lim’s Ripple . . . . 8 G. Boss
2. Classic . . . . . . . . 6 O. Plaçais
3. Redoubt . . . . . . . 1 R. Shafiq
57
57
57
2 Partants :12
2 MUTUEL :(pour 1 ) Gag. (8): 3,30 - Pl. (8): 1,60 - (6): 6,10 - (1):
1,60.
2 MULTI :MULTI (8-6-1-9) (pour 3 €). En 4: 256,50 €, en 5:
51,30 €, en 6: 17,10 €.
2 2 sur 4 :(8-6-1-9) (pour 3 €): 4,20 €.
2 TRIO :(8-6-1) (pour 1 €): 136,00 €.
Bon terrain
1. Splice . . . . . . . . 3 M. Rodd
2. Noble Liaison . . . . 1 D. Beasley
3. Mr Crowe . . . . . . 2 V. Duric
55
58
56,5
2 Partants :13
2 MUTUEL :(pour 1 ) Gag. (3): 7,40 - Pl. (3): 2,00 - (1): 1,50 - (2):
1,80.
2 MULTI :MULTI (3-1-2-10) (pour 3 €). En 4: 414,00 €, en 5:
82,80 €, en 6: 27,60 €.
2 2 sur 4 :(3-1-2-10) (pour 3 €): 6,60 €.
2 TRIO :(3-1-2) (pour 1 €): 11,20 €.
VENDREDI À FAIRVIEW
WELCOME TO FAIRVIEW MAIDEN JUVENILE PLATE
1
Trio - Couplés - 2sur4 - Trio Ordre International Couplé Ordre International - Multi
Bon terrain
1. Desert Chief . . . . 3 K. Zechner
2. Fort Winter . . . . . 5 L. Hewitson
3. Hithimagainchuck . 9 G. Lerena
60
60
60
2 Partants :13
2 Non-partant(s) :4 Dorman (SAF).
2 MUTUEL :(pour 1 ) Gag. (3): 2,90 - Pl. (3): 1,30 - (5): 1,40 (9): 1,40.
2 MULTI :(3-5-9-2) (pour 3 €). En 4: 25,50 €, en 5: 5,10 €, en
6: 3,30 €, en 7: 3,15 €.
2 2 sur 4 :(3-5-9-2) (pour 3 €): 3,00 €.
2 TRIO :(3-5-9) (pour 1 €): 3,80 €.
ALL TO COME MAIDEN PLATE
2
Trio - Couplés - Trio Ordre International - Couplé
Ordre International
Bon terrain
1. Ollie Pots . . . . . . 1 L. Mxothwa
2. Count Red . . . . . 5 S. Naidoo
3. Mystery King . . . . 2 C. Maujean
60
60
60
2 Partants :8
2 MUTUEL :(pour 1 ) Gag. (1): 2,30 - Pl. (1): 1,20 - (5): 1,70 - (2):
2,50.
2 TRIO :(1-5-2) (pour 1 €): 36,70 €.
SOCCER 6 MAIDEN PLATE
3
Trio - Couplés - Trio Ordre International - Couplé
Ordre International
Bon terrain
1. Rainbow Skink . . . 5 G. Cheyne
2. Moonsaballoon . . 6 L. Hewitson
3. Varzen . . . . . . . . 2 G. Lerena
57
57
60
2 Partants :9
2 MUTUEL :(pour 1 ) Gag. (5): 4,50 - Pl. (5): 1,70 - (6): 1,30 - (2):
1,70.
2 TRIO :(5-6-2) (pour 1 €): 14,80 €.
12
13
SAMEDI 18 MARS 2017
PETITES ANNONCES
CLASSÉES
Auto
Publications légales
PUBLICATIONS LEGALES
9290
Villégiature
AUTRES PAYS
Super prix pour le soleil
3660
Vous cherchez un
véhicule d’occasion ?
Aegean View Aqua
Dans ce journal, vous trouverez...
Kos
All Inclusive
8 JOURS
ÀPD
€399
8 JOURS
ÀPD
Sissi Bay & Spa
€399
All Inclusive
Assurance
annulation et
assistance
gratuite
8 JOURS
DAGEN
AL ÀPD
VANAF
Los Alamos
€399
All Inclusive
Costa Blanca
Crète
Annexe 26
Art. 335 du Code wallon de l’Aménagement du Territoire,
de l’Urbanisme et du Patrimoine
COMMUNE DE BRAINE-LE-CHÂTEAU
AVIS URBANISME
L’administration communale fait savoir que Monsieur Donatien COURTENS
demeurant à 1420 Braine-l’Alleud, rue des Alliés, 18/bte 2 a introduit une
demande de permis d’urbanisme ayant trait à un terrain sis rue Fonds Gouvart 2A à
1440 Wauthier-Braine cadastré 2e division, section A, sous le numéro 579/n/2
Le projet consiste en la construction d’une habitation unifamiliale et présente
les caractéristiques suivantes :
- Dérogation aux prescriptions urbanistiques du lotissement (volumes
totalement couverts de toitures plates et création de 3 emplacements
de stationnement au lieu de 5)
- Modification de voirie communale (élargissement de la voirie afin de créer
une zone de croisement)
Proche du centre de Sissi
A 300m de la plage
4 piscines
Mini-club pour enfants
Dans le centre de Benidorm
A 200m de la plage
Entièrement rénové
Wifi gratuit
Départ: 4/5 - 11/5 - 18/5
Départ: 26/4 - 30/4 - 3/5 - 7/5 - 10/5
Départ: 26/4 - 3/5 - 17/5
corendon.be 02-722 94 94
Les réclamations et observations écrites sont à adresser au Collège communal
du lundi 13 mars 2017 au jeudi 13 avril 2017 (à 12h au plus tard).
Le prix indiqué est valable pour les dates mentionnées. Ce prix est par personne, sur base
d’une chambre double standard. Il est valable pour une réservation effectuée le 18 mars.
Lic. A6049
NOS DESTINATIONS AU DÉPART DE BRUXELLES
TURQUIE • CRÈTE • RHODES • KOS • MAJORQUE • IBIZA • CHYPRE DU NORD • EGYPTE
PORTUGAL • BULGARIE • COSTA DEL SOL • COSTA BLANCA • COSTA DE LA LUZ
Les réclamations et observations orales peuvent être formulées le jeudi 13 avril 2017
de 11h30 à 12h à la maison communale de Braine-le-Château (salle du Conseil)
rue de la LIbération 9.
228994400 3660
Le dossier peut être consulté à la maison communale de Braine-le-Château
(service urbanisme), rue de la Libération 9, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h
et le mercredi de 13h à 16h sur rendez-vous.
Vos annonces dans ce journal
Des explications techniques seront fournies le samedi 25 mars 2017 à 9h30 à la
maison communale de Braine-le-Château (service urbanisme), rue de la Libération 9.
À Braine-le-Château, le 15 mars 2017
Le directeur général,
Le Bourgmestre,
(s) M. Lennarts
(s) A. Fauconnier
Piscines et toboggans
Magnifique vue
Navette gratuite vers la plage
Mini-club pour les enfants
Immo
Bruxelles/
Brabant Wallon : Barbara Pantano 02/225.55.84
Namur :
Alain Materne 0473/97 32 74
Luxembourg :
Thierry Davreux 0474/98 8344
Vos annonces dans ce journal
Auto
Bruxelles :
Daniel Borrego
02/225 53 27
Brabant Wallon : Cathy Jeandrain 0473/96 76 74
Namur :
Alain Materne
Luxembourg :
Thierry Davreux 0474/98 83 44
0473/97 32 74
GA_22903450/Gm-B
BEL
À quelques minutes du centre de Namur et de ses
facilités, cet ensemble résidentiel basse énergie
de 10 appartements contemporains ravira les plus
exigeants par son niveau de confort, la qualité
de ses prestations et son cadre verdoyant.
5
RÉSIDENCE
VE
ND
US
229034500 9290
LES ATOUTS DE LA RÉSIDENCE
HORIZON
• De 1 à 3 chambres
• De 85 à 126 m2 habitables
• Terrasse plein sud et/ou jardin
• Peu de charges
• Parking privé et cave
• Accès aisé depuis les grands axes
• Zone arborée
NOUVEAU À NAMUR
Un ensemble de 10 appartements
en périphérie du centre de namur
avec large panorama sur la ville
et la citadelle
APPARTEMENTS
BASSE ÉNERGIE
VENTE & RENSEIGNEMENTS
www.bel-horizon.be
TÉL. : 081 22 52 31
info@immo.imact.be
TÉL : 081 33 11 00
namur@fiks.be
GA_22888710/GM-B
228887100 1370
Couples
glamour
UN MAG DE 72 PAGES
HEBDOMADAIRE
N°1
La saga des
Frenchys qui
séduisent
Hollywood.
P.9
avec
plus d’informations télé, d’interviews,
de reportages sur votre semaine télé
13
20H30 CLUB RTL
Sleepers
20H05
AB3
Le journal de Bridget
Jones
VENDREDI
AU VENDREDI 10/02
20H25
RTL-TVI
Ghost Rider
FILM
20H30 CLUB RTL
Air Force One
JEUDI
TF1
FILM
La guerre
des mondes
MERCREDI
TV DU SAMEDI 04/O2
LUNDI
20H50
FILM
AB3
FILM
20H30
Julie Morelle
met clairement
sa patte sur les
JT de la Une.
Rencontre
au féminin
singulier P.4
MARDI
TOUS LES PROGRAMMES
King Kong
Pour tout renseignement, n’hésitez pas à interroger votre libraire
Jlaudislie
crète
Julianna
Margulies
L'héroïne
courageuse
de la série
"The Good
Wife". P.7
FILM
mais aussi
les infos des people, des nouvelles
technologies et des jeux vidéo en plus
de tous les programmes TV
de la semaine.
Julie
Andrieu
Avec sa
fourchette
dans son
sac à dos...
P.10
SAMEDI
AVANTAGES:
CHAQUE SAMEDI,
retrouvez dans votre journal TV News,
le magazine qui scanne la planète TV!
DIMANCHE
SÉCURITÉ:
• Payez votre journal moins cher et économisez
les frais administratifs liés à la formule chèques échange
• Votre libraire attitré garde précieusement
votre journal chaque jour
• Vous avez la possibilité de suspendre votre abonnement
durant vos périodes de vacances
• Vous bénéficiez des avantages abonnés
(Repérez ce logo dans vos pages)
FILM
ÉCONOMIE:
NOUVELLE FORMULE
TV NEWS
votre hebdo TV
FILM
L’ABONNEMENT LIBRAIRE
20H00
LA DEUX
Une vie à deux
14
SAMEDI 18 MARS 2017
Radicalisme à la Stib
P. 17
Léa clame son innocence
P. 22
UN EXEMPLAIRE DE LA
«DESCRIPTION DE L’EGYPTE» DE
NAPOLÉON MIS AUX ENCHÈRES
Un exemplaire complet est
proposé par la maison Godts
(Bruxelles). Cet ouvrage comporte un texte en 26 volumes
et 12 volumes d’illustrations.
© Photo News
Le tunnel porte
de Hal rouvre lundi
Les travaux se poursuivront la nuit
jusqu’au 18 mai. La fin complète du
chantier est planifiée pour 2019.
© Godts
BEAU COUP DE FILET DANS UN CAFÉ À LIÈGE !
Arrestation espresso
pour l’escroc italien
Cascini vivait à Liège sous une fausse identité
ondamné à 9 ans de
prison à Pescara pour
extorsion et violence
envers son jeune fils,
un Italien qui voulait refaire sa
vie dans la région liégeoise a
été arrêté par la police belge.
C’est son épouse qui l’a perdu…
C
L’information est révélée par le
journal italien « Il Centro » dans
son
édition
de
Pescara
(Abruzzes). Cristian Cascini (44
ans), natif d’Atri, a été récemment arrêté à Liège alors qu’il
buvait son café dans un bistrot.
L’homme était recherché par les
policiers italiens depuis de nombreux mois. Condamné à une
peine de près de neuf années
d’emprisonnement,
Cascini
était en fuite. La justice lui reprochait de nombreux faits d’extorsion ainsi que de la maltraitance
sur son petit garçon.
Pour le retrouver, il a fallu la collaboration entre les policiers de
Pescara et ceux de Belgique.
Celle-ci était, semble-t-il, bien
huilée. Lors de son arrestation, il
a affirmé au policier qu’il avait
un bon ami policier à Pescara. Il
Cristian Cascini
voulait refaire sa vie
en Belgique, sous
une fausse identité.
Il cherchait une
maison à louer
et comptait ouvrir
un restaurant
ne pouvait pas savoir que le policier belge connaissait très bien
ses confrères italiens. Il avait luimême participé à l’arrestation
d’un condamné belge qui s’était
réfugié à Pescara. Il avait pu
compter sur l’aide des policiers
italiens pour mettre la main des-
sus.
En fait, les enquêteurs cherchaient cet homme depuis le
mois de novembre. Le procureur
général de la République à la
cour d’appel de L’Aquila avait décerné son mandat d’arrêt mais
l’enquêteur Pierfrancesco Muriana et son équipe n’arrivaient
pas à mettre la main sur l’oiseau
envolé.
Depuis, les policiers gardaient
un œil quotidien sur sa famille
et ses connaissances. Ils ont
constaté que son épouse était
partie à deux reprises en Belgique. L’un de ces voyages avait
duré deux semaines. La raison
de ce long séjour ? Son mari, qui
voyageait sous une fausse identité avec une fausse carte, devait
subir une intervention chirurgicale.
Lors de son départ d’Italie, les policiers étaient présents à l’aéroport. Ils ont prévenu leurs
confrères belges qui l’ont suivie
et filmée. Cette traque a permis
Les policiers belges ont suivi l’épouse jusqu’à la planque de Cristian Cascini (médaillon).
aux Belges de retrouver la trace
de Cascani. Pour être sûr qu’il
s’agissait bien de lui, des empreintes digitales ont été prises,
sans qu’il ne se doute de rien
ainsi que des photos. L’homme,
selon la presse italienne, avait
l’intention de refaire sa vie en
Belgique et d’ouvrir un restau-
rant. Il comptait aussi louer une
maison.
DES FAITS ANCIENS
Munis du mandat d’arrêt européen délivré par le procureur général de L’Aquila, les policiers
belges ont donc pu arrêter le fugitif, mettant un point final à ses
envies de recommencer sa vie.
Il devrait être extradé dans les
prochains jours pour des faits ne
datant pas d’hier. Les extorsions
ont eu lieu entre 2005 et 2006.
Quant aux faits de maltraitance
sur son fils, ils remontent à l’année 2012. PIERRE NIZET
1.000 EUROS/SEMAINE
FLÉMALLE
Des jeunes déposent des pierres sur les rails Le nouveau « Win for
On ne comprend pas trop le comique de la situation, mais visiblement, pour ces trois jeunes, l’exercice semblait plutôt amusant. Il y a
quelques jours, sur un passage à
niveau situé entre Flémalle et Engis (Liège), trois jeunes garçons ont
déposé des pierres sur les rails du
chemin de fer.
Sur les images de vidéosurveillance, on voit clairement les
auteurs traverser la voie ferrée. Le
premier lâche une pierre qu’il tenait en main, que le second s’empresse de l’enfoncer du pied dans
un rail, pendant qu’un troisième
pousse un autre caillou de la main
vers un autre rail.
Ils ont été filmés. © Infrabel
Mais ce que le trio infernal ignorait
certainement à ce moment-là, c’est
qu’il était filmé… « Voici un petit
film pris par une de nos caméras de
surveillance, sur la L125 entre Flémalle et Engis », a ainsi indiqué Infrabel dans un communiqué. « Des
jeunes, revenant d’une soirée, ont
décidé de poser de grosses pierres
sur le rail. C’est ce que l’on appelle
un acte de malveillance, dans le jargon ferroviaire. En langage juridique, cela relève de l’art 206 du
Code Pénal : « entrave méchante à la
circulation », pouvant entraîner une
peine de 8 jours à 3 mois de prison,
et une amende variant de 150 à
6000€. »
Grâce aux images, les trois loustics
ont été identifiés et appréhendés à
leur domicile. « La police s’est rendue chez eux, une plainte a été déposée au Parquet. L’histoire va leur
coûter cher », précise encore Infrabel. ALLISON MAZZOCCATO
Life » débarque en librairie
La famille « Win for Life » s’agrandit. Selon nos confrères du
Nieuwsblad, la Loterie Nationale,
lance aujourd’hui un tout nouveau billet à gratter vendu à 6 €.
L’idée : donner aux acheteurs la
possibilité de gagner 1.000 € par
semaine à vie. Il s’agit de la 5e version du jeu à gratter. Une nouveauté qui se justifie tant le « Win
For Life » fonctionne bien. L’année
dernière, la Loterie Nationale a enregistré un chiffre d’affaires de
235 millions d’euros sur ses billets
à gratter. Un chiffre impressionnant auquel le succès des tickets
« Win for Life » n’est pas étranger.
L’année dernière, 82 millions d’euros de chiffre d’affaires ont été engrangés grâce à ce système, soit
plus de trois fois plus que le « Subito ». « Ce succès s’explique par le fait
que les gens ont peur du risque »
commente Vicky Franssen, professeur de psychologie sociale à l’université de Gand. « Une grosse
somme d’argent présente plus de
risque que le fait de gagner une plus
petite somme plus régulièrement.
Nous avons peur de ne pas savoir gérer de grosses sommes ». B.D.
Un « Win for Life » vendu 6 €. © L N
TIRAGE DU LOTTO
SOCIAL
LOTTO 15-03-2017
Delhaize : le mouvement de grève pourrait s’étendre ce samedi
Les employés de Delhaize sont à
bout. Ce vendredi 17 mars, 18
grandes surfaces Delhaize, dont
14 à Bruxelles et 3 en Wallonie
se sont mises en grève spontanée pour dénoncer le manque
de main-d’œuvre.
Ce samedi, le mouvement de
grogne pourrait prendre plus
d’ampleur. Les employés pourraient bien suivre le mouvement. « On n’est pas en mesure
de dire à l’heure actuelle quels seront les magasins qui seront ouverts ou fermés ce samedi. Il est
possible que certains qui étaient
fermés aujourd’hui, soient fermés
demain cela dépendra du ressenti
des travailleurs qui ont connu
trois ans de souffrance » explique
Myriam Delmée, vice-présidente
SETCa.
Le plan de restructuration décidé en juin 2014, qui prévoyait le
départ de 1.800 collaborateurs,
continue de susciter l’ire des
employés. Non content de ne
plus engager d’étudiants ou de
nouvelles recrues, la direction
refuse désormais que les employés effectuent des heures
supplémentaires.
Au niveau des salaires, plusieurs
primes ont aussi été supprimées
et les temps de pause ne sont désormais plus rémunérés. La
grogne pourrait-elle durer longtemps ? Son maintien dépendra
de la réaction des employeurs.
Une réunion a été programmée
en urgence au niveau national
par la direction pour le mardi 21
mars. Dans le chef des employés
grévistes, il paraît évident que
rouvrir leur supermarché ce samedi fera perdre du poids dans
leurs revendications en vue de
la réunion de mardi prochain,
nous laisse-t-on entendre du côté des syndicats. B.D. ET M.K.
3
6
8
EURO MILLIONS 17-03-2017
18 28 29 13
N°
Gagnants
Montants
6 ..................................1......................1.000.000
5+bonus .....................5......................17.086,50
5 ..............................100........................... 810,30
4+bonus .................702............................. 57,70
4 ...........................4.553............................. 16,40
3+bonus ..............6.379................................6,20
3 ........................ 61.902................................5,00
2+bonus ........... 46.396................................3,00
JOKER + 17-03-2017
7
2
2
4
4
7
N
6
10 19 29 36
3
9
N°
Gagnants
Montants
5★★...........................0................................0,00
5★ ..............................2....................518.886,30
5 ................................11......................21.973,50
4★★.........................84........................ 1.407,40
4★ .......................1.019........................... 123,70
4 ...........................2.770............................. 63,50
3★★....................1.907............................. 52,30
2★★................. 36.355............................. 12,60
3★ .................... 41.785............................. 11,60
3 ........................ 81.326............................. 11,30
1★★............... 178.397................................7,20
2★ .................. 564.357................................6,90
2 ................... 1.103.923................................4,30
TAUREAU
N°
Gagnants
Montants
6+signe astro. .................0.............. 600.000,00
6........................................0................ 20.000,00
5........................................2...................2.000,00
4......................................23......................200,00
3....................................291........................20,00
2.................................2.780..........................5,00
1.............................. 27.696..........................2,00
Signe astro............ 13.384..........................1,50
Vers un bras de fer ? © News
KENO 17-03-2017
4 5 6 8 11
PICK3 17-03-2017
6
6
4
18 19 21 26 27
31 38 45 51 54
62 65 66 67 68
RECEVEZ LES RÉSULTATS DU LOTTO ET EUROMILLIONS
SUR VOTRE GSM
EN ENVOYANT
TIRAGE AU 9636
ABONNEMENT : 0,80/SMS
*
14
15
SAMEDI 18 MARS 2017
UNE ENQUÊTE FRANÇAISE CONFIRME CE QUE L’ON A DÉJÀ CONSTATÉ DANS NOS ÉCOLES
Foot à la récré : le fléau
C’est dans la cour de récréation que commencent les inégalités
entre les garçons et les filles…
es inégalités
garçons-filles
commencent dans
la cour de récré et
c’est le football qui est pointé du doigt. Des stéréotypes
qui nourrissent ces inégalités ont déjà été dénoncés
dans les manuels scolaires,
parfois dans l’attitude
d’enseignants. Cette fois,
c’est l’espace de jeux
des enfants qui est
sur la sellette…
L
Le foot à l’école n’amuse pas tout le monde... © iS
Comment les enfants utilisent-ils
la cour de récréation ? Députée
wallonne,
siégeant aussi au
Parlement francophone, Hélène
Ryckmans (Écolo) a découvert
l’étude d’une
géographe
française
qui met en
évidence la
manière
dont les enfants,
en
fonction
de
leur sexe, utilisent cet espace.
Marie-Martine redonner un aspect ludique en in« Les loisirs des garçons y sont surva- l’Éducation,
lorisés », lance-t-elle. « Cette diffé- Schyns, constatant que l’étude vitant les enfants à créer, à imagirence a tendance à reléguer les filles française trouve un écho chez ner et à jouer (et qui touche aussi
dans l’espace privé ou dans les nous aussi. Mme Schyns ne veut les discriminations liées à l’âge :
toutefois pas aller jusqu’au retrait « les grands contre les petits »).
classes. »
Sur le banc des accusés, le foot qui du marquage des terrains de foot
squatte l’espace central de la cour, dans les cours de récré. « Cela ne FORMER LES PROFS
activité surtout masculine. « Les suffirait pas à éradiquer les inégali- Les choses n’évolueront que si les
filles et les garçons qui ne corres- tés entre les filles et les garçons (…) enseignants sont formés en consépondent pas au ‘modèle masculin Les écoles font de plus en plus le quence. Entre autres ressources,
attendu’ disposent de moins de choix de réfléchir à l’aménagement la ministre cite le module de forplace pour jouer ou ne peuvent pas de leurs cours de récréation. »
mation en ligne « Filles, garçons :
le faire où ils veulent », reprend- Les solutions sont nombreuses : une même école », « destiné à la
elle, « ce qui peut conduire à un nous vous reparlons ci-contre de fois aux enseignants et aux étusentiment d’injustice. Des inégalités la délimitation de trois espaces diants en haute école. Ce module
s’installent ainsi durablement. »
avec des lignes de couleur, mais il comportera bientôt une partie enUne autre députée, Mathilde Van- y a aussi l’intégration d’espaces core plus étoffée sur la mixité des
dorpe (cdH), appuie ce constat et verts, de potagers ou la campagne cours de récré », promet-elle. DIDIER SWYSEN
raconte cette anecdote éton- de Yapaka « Jeu t’aime » qui vise à
nante : « Mon enfant de dix ans m’a
raconté qu’il ne pouvait pas jouer
au football le mercredi, car la cour Un guide pour l’école maternelle
de récréation était réservée aux
filles. Cette nouvelle m’a sidérée : le
directeur pense avoir résolu un proballes, de saut à la corde ou de vélo
blème en réservant la récréation du Il existe un guide « Filles et gar(…) Instaurez différents jeux de
mercredi matin aux filles et les çons à l’école maternelle » qui
explique aux enseignant(e)s comballons pour attirer tous les enautres jours aux garçons ».
ment faire découvrir tous les jeux fants. Attention aux jouets stéréode la cour de récré aux deux
typés, préférez des jouets neutres,
BIEN-ÊTRE DE L’ENFANT
sans couleurs stéréotypées. Évitez
Tout cela peut prêter à sourire, sexes. « Pendant une semaine,
les clans avec les filles jouant
mais l’affaire est prise au sérieux. faites faire un tour des activités
« La cour de récré est un endroit im- proposées dans la cour de récré afin ensemble dans un coin à l’élasportant, très en lien avec le bien- d’inciter chaque enfant à participer tique ou à la marelle, et les garêtre de l’enfant et le climat de à tout. Organisez des mini-tournois çons jouant au foot. » D.SW.
l’école », dit la ministre cdH de d’élastique, de foot, d’autres jeux de
Petits conseils aux enseignants
Violence : prévention
Des espaces
de couleur
dans la cour
Des comportements agressifs
se développent aussi dans les
cours de récré. Bruno Humbeeck (UMons) a élaboré un
dispositif de prévention pour
les désamorcer. Il fait référence puisque 418 écoles y
participent. Le but est de réguler les cours de récré.
« Trois espaces sont délimités
dans la cour, avec des lignes de
couleur », explique Bruno
Humbeeck. « Une zone pour
les jeux de ballon, une autre
pour les jeux sans ballon et une
dernière pour la conversation,
l’activité à laquelle s’adonne la
majorité des enfants, car c’est
une idée d’adulte de penser que
l’enfant se défoule à la récré : il
court et crie pendant quelques
dizaines de mètres, puis, c’est
fini. »
Le chercheur estime que 66 %
des conflits visibles disparaissent ainsi… Et les invisibles ? C’est la seconde partie
du projet : des espaces de parole en classe. Là, on diminuerait de 90 % la violence visible
et invisible. D.SW.
SP_22889970/GM-B
© Studio Graphique RTBF - Photos : IstockPhoto / Nicolas Velter
15
16
SAMEDI 18 MARS 2017
ANALYSE DE LA COMMISSION PUBLIFIN
Entre comédie et Titanic
Cinq écueils menacent de faire capoter la commission d’enquête
n mois après son démarrage, la commission Publifin multiplie
les signes de faiblesse
faisant douter de sa capacité à
faire toute la clarté sur ce scandale démocratique majeur.
Analyse.
U
Saura-t-on un jour toute la vérité
sur l’affaire Publifin, déclenchée
le 22 décembre dernier par les révélations du cdH Cédric Halin ? À
savoir : qui a créé ces fameux comités de secteur ? Qui connaissait
la rémunération faramineuse de
ses membres même absents ? Et
tout cela a-t-il été mis sur pied
pour acheter le silence de certains, par exemple sur la mainmise opérée sur « le magot de
l’ALE », comme le résumait en
s’en défendant Stéphane Moreau ?
Chaque jour qui passe semble
éloigner les chances d’obtenir
une réponse claire à ces questions. Déjà accouchée dans la
douleur à la mi-février après une
première tentative d’enfumage,
la commission d’enquête sombre
peu à peu dans le vaudeville, si
pas dans l’effet Titanic. Avec des
témoins triant les questions auxquelles ils acceptent de répondre,
quand ils ne prennent pas les
commissaires de haut. Et de désagréables soupçons de jeux politiques pour les y aider.
TROP D’INTERVENANTS
La faute à quoi ou à qui ? À la
conjonction de 5 écueils majeurs.
L’organisation.
Elle est régulièrement chaotique. Les journées sont
bourrées d’intervenants, obligeant les députés à se concentrer
jusqu’à quinze heures d’affilée
sur des matières ultra-complexes,
dont ils semblent parfois euxmêmes perdre le fil.
L’ordre des témoins est de surcroît établi en dépit du bon sens.
1
Trop nombreuses
et peu structurées,
les questions
restent souvent
sans réponse
Il a ainsi fallu attendre la quatrième journée d’auditions pour
que comparaisse Cédric Halin,
qui a pourtant tout déclenché. Et
encore : il a commencé à parler à
passé 22 heures, alors
que son témoignage,
fondamental, aurait dû d’emblée
orienter les travaux et aurait
donc mérité une
journée complète
à lui tout seul !
Le choix même de
la salle où se déroule
la commission pose
question. Trop
petite et
mal aérée, public et surtout médias y sont parqués dans des rangées exiguës, forcés de se répartir
les deux maigres prises de courant pourtant bien nécessaires à
l’alimentation de leur matériel.
Le Parlement, qui filme l’entièreté des débats, ne le retransmet
pas sur son site. Il faut se rabattre
sur celui de la RTBF, mais avec un
flux qui se coupe souvent en début de soirée.
La présidence.
Olga Zrihen (PS), qui passe
son temps à parler aux témoins sans jamais les regarder,
manque d’autorité, de vision et
d’expérience, dépassée par des
commissaires qui semblent la
mener par le bout du nez alors
qu’elle-même ne donne pas l’impression de la totale impartialité
pourtant indispensable à sa fonction.
Les commissaires.
Leur qualité est très inégale
et, surtout, très peu sont
rompus à la technique de l’interrogatoire. Livré à la presse lors
d’une interruption de séance, le
MR Georges Pire en aura presque
dit plus aux médias en un
quart d’heure qu’au
cours de son interminable audition.
Interrogé sous serment sur les
révélations
d’un témoin
anonyme jurant l’avoir vu la
veille au siège de
Nethys avec An-
2
3
Juste avant son audition, Dominique Drion (cdH) a pu entendre ce que Georges Pire (MR)
déclarait aux commissaires. © Belga.
4
comme si – toutes proportions
gardées, les deux affaires n’ayant
aucun rapport – la juge Doutrèwe et l’adjudant Lesage
avaient pu s’épier publiquement
du temps de la commission Dutroux, empêchant de les prendre
en flagrant délit de mensonge.
LE COUP DES SLIDES
De même, vendredi prochain,
Paul Furlan assistera à l’entièreté
de l’audition de son ex-chef de
cabinet Claude Parmentier avant
d’être appelé à s’expliquer !
Ces mêmes témoins ont également vite compris que, illimitée
dans le temps, la présentation
qui leur est autorisée avant de
passer au questions-réponses,
pouvait leur servir à endormir
l’assemblée à grands coups de
slides ou autres soporifiques rappels historiques, repoussant les
questions qui fâchent à après les
JT du soir.
L’enjeu.
Certains élus jouent pleinement le jeu de la commission. L’Ecolo Stéphane Hazée est
d’une méticulosité et d’une perti-
5
nence imbattables. Le cdH Dimitri Fourny n’a pas son pareil –
excepté le MR Jean-Luc Crucke –
pour cuisiner son monde sans
faux-fuyant (sauf Dominique
Drion, pour lequel il s’est fait porter pâle pour cause de conseil
communal). Et le MR Olivier Maroy ramène heureusement systématiquement les témoins sur les
questions de base, du moins
quand on le laisse parler.
Côté PS, par contre, Patrick Prévot, proche d’Elio Di Rupo, multiplie les interventions ambiguës
laissant l’impression de protéger
ses « camarades », souvent épaulé
par une Olga Zrihen pas toujours
au-dessus de la mêlée. La palme
revient à Christiane Vienne (PS)
qui aura carrément invité cette
semaine un témoin à… ne pas
répondre aux questions dérangeantes sur les comités de secteur
qui venaient de lui être posées !
Comme si le PS, plus encore que
d’autres, craignait la manifestation de la vérité dans ce scandale
démocratique majeur. Et voulait
l’empêcher d’émerger. CHRISTIAN CARPENTIER
Liege Airport
Nominations sous pression
La directrice générale de Publifin
Bénédicte Bayer a expliqué jeudi
soir en commission d’enquête du
parlement wallon, avoir subi des
pressions de la Région wallonne
pour une nomination indue au
conseil d’administration de Liege
Airport. Elle a toutefois refusé de divulguer les noms des personnes
concernées.
Mais trois administrateurs de l’aéroport liégeois seraient en fait dans le
cas : Jean-Pierre Grafé (cdH), Robert
Collignon (PS) et Marie-Dominique
Simonet (cdH). Bénédicte Bayer
avait expliqué avoir dû intégrer plusieurs personnes dans le quota NEB
Participations, du nom de cette société actionnaire majoritaire de
Liege Airport détenue par Nethys,
Ethias et Belfius. L’objectif de cette
manœuvre : contourner les règles
qui interdisaient à ces mandataires
de siéger au CA de Liege Airport
pour le compte de la Région wallonne pour des raisons de limite
Bénédicte Bayer. © Belga
d’âge ou de cumul impossible. JeanPierre Grafé et Robert Collignon font
partie de la première catégorie.
POUR LA PRÉSIDENCE
À respectivement 84 et 74 ans, ils ont
effectivement dépassé la limite d’âge
imposée dans les principes de bonne
gouvernance de la Région wallonne.
Quant à Marie-Dominique Simonet,
ce sont ses mandats eux-mêmes qui
posaient problème. Le cdH voulait la
présidence de Liege Airport. L’exprésidente du Port Autonome, redevenue députée après avoir abandonné son ministère suite à ses ennuis de santé, semblait être la personne toute trouvée. Malheureusement, impossible, selon les règles
anti-cumul en vigueur pour les
mandataires wallons, d’additionner
sa fonction de députée avec celle de
présidente de l’aéroport liégeois. À
moins d’y siéger en tant que représentante d’une société privée, et
non de la Région wallonne.
Rien d’illégal dans tout ça, les actionnaires ayant le loisir de désigner
les représentants qu’ils souhaitent
au sein des structures qu’ils détiennent. Seul le principe pose, une
fois encore, problème. Si les accusations de Bénédicte Bayer s’avèrent
exactes, on se trouve ainsi face à une
Région qui manigance pour
contourner des règles qu’elle a ellemême édictées… G.W.
IMPÔTS
FAUVILLERS – DRAME
Steven Bernard
se noie dans la Meuse
L’équipe de plongeurs des pompiers de Liège a été appelée à intervenir ce vendredi, vers 8h15, sur le
quai Godefroid Kurth, à Liège, où
un corps avait été découvert émergeant à la surface de l’eau.
C’est un batelier, remarquant
qu’un corps flottait entre sa péniche et la berge, qui a donné
l’alerte.
Le corps est celui d’un jeune originaire de Fauvillers (province de
Luxembourg) âgé de 18 ans, Steven Bernard. Le jeune homme étudiait à Liège.
La thèse accidentelle a été confirmée par le parquet de Liège, vendredi dans l’après-midi, mais on
ignore, à l’heure actuelle, s’il s’agit
d’un tragique accident ou d’un
geste désespéré. Il ne s’agirait en
tout cas pas d’un acte criminel.
Le parquet de Liège a communiqué sur les quelques éléments en
sa possession vendredi après-midi.
dré Gilles qui aurait alors annoncé qu’il ne se présenterait pas le
lendemain à Namur, personne
ne pensera à lui demander de
confirmer ou d’infirmer cet élément pourtant fondamental.
Autre exemple stupéfiant : obligé
de livrer son salaire pour 2015,
personne ne pensera à demander
à Stéphane Moreau si son « bonus variable » de 246.000 euros
annuels lui avait également été
versé les années précédentes, ce
qui aurait à tout le moins relativisé (ou pas) le côté « variable » de
ce petit pactole.
Plus grave : la question – majeure – des comités de secteur
est désormais noyée dans la
masse, comme si elle n’était plus
une priorité. Un comble !
Les failles.
Quand plusieurs témoins
sont convoqués le même
jour, ils assistent à l’audition de
tous ceux qui les précèdent. Dominique Drion (cdH) a ainsi entendu tout ce que Georges Pire
(MR) avait déclaré juste avant lui,
pouvant se préparer aux questions si pas aux réponses. Un peu
Il n’y avait apparemment pas de
témoins au moment où Steven
Bernard est tombé dans le fleuve.
Il y avait eu visiblement une fête,
jeudi soir, non loin du lieu du
drame. Steven revenait-il de cette
fête ? Était-il alcoolisé et aurait-il
glissé dans la Meuse ? Ou s’agit-il
d’un acte désespéré ? Le parquet
de Liège soulève ces questions
mais n’est pas en mesure d’y répondre. Toutes les hypothèses restent ouvertes.
IL ALLAIT FÊTER SES 18 ANS
Steven Bernard avait effectué
toute sa scolarité à l’Athénée Royal
de Bastogne. La préfète décrit un
élève modèle, brillant, très entouré.
La famille du jeune homme est
bien connue à Fauvillers. Sa maman n’est autre qu’Annick De Jaegher, des établissements du même
nom, dont la réputation dans la région n’est plus à faire. Le jeune
homme, né un 14 avril, allait fêter
ses 18 ans. Il avait de nombreux
amis. Tous sont sous le choc de sa
disparition. -
Etudiant à Liège. © FB.
R.G.
Enfants à charge : un correctif fiscal
Le tax shift avait pour ambition
d’augmenter le salaire net des
travailleurs,
particulièrement
ceux à bas et à moyens revenus.
Mais il a eu, au moins, un effet
pervers. Le relèvement des
tranches d’imposition (permettant d’avoir davantage de rémunérations moins taxées) a parfois
entraîné une baisse de la déduction fiscale accordée pour les enfants à charge dans le cas de bas
revenus.
Ces travailleurs ont eu (un peu)
plus de net chaque mois, mais
ont ensuite moins retouché des
impôts qu’avant. Le Conseil des
ministres a adopté un correctif,
ce vendredi. Il fait en sorte de rebooster les effets de la réforme en
faveur des ménages aux revenus
modestes avec enfant à charge.
Cette réforme prendra vigueur
dès cette année d’imposition
2017. Elle interviendra donc dans
le calcul final des impôts des ménages issus des déclarations qui
Une adaptation pour les revenus les moins élevés. © Photo News
seront rentrées au premier semestre 2018, avec remboursement au plus tard en août 2019.
DEUX BARÈMES
Dès les revenus 2017 donc, deux
barèmes d’imposition seront appliqués. C’est un chouïa compliqué mais cela donne ce qui suit.
Pour le calcul de l’impôt de base,
on appliquera la nouvelle échelle
de taux, qui est inférieure et permet de percevoir davantage en
net. Par contre, pour le calcul de
l’impôt sur la quotité exemptée,
on appliquera l’ancienne échelle
de taux, qui est supérieure.
Le crédit d’impôt pour enfant à
charge s’appliquera également
aux ménages dont le revenu imposé globalement est inférieur ou
égal à la quotité exemptée, mais
pour qui l’impôt de base est par
contre inférieur à l’impôt sur la
quotité exemptée. CH. C.
16
17
SAMEDI 18 MARS 2017
Attentats de Bruxelles
1 an après
HÔPITAL
Un suivi psy pour les victimes indirectes
Au service psy des cliniques Saint-Luc, 15 % des patients ont été traumatisés par les images à la télé
l’approche de l’anniversaire des attentats
du 22 mars 2016,
le lourd bilan de cette
journée tragique continue de
hanter la mémoire des Bruxellois. Nous avons interrogé plusieurs hôpitaux de la capitale
pour comprendre ce qui pousse
les citoyens qui n’ont pas été
touchés directement par les
attaques terroristes à demander
un suivi psychologique.
À
À quelques jours du premier
anniversaire des attentats du 22
mars, de nombreux Bruxellois
tentent toujours de se reconstruire. Certains continuent à
souffrir d’angoisses. Afin de gérer ces situations de stress, plusieurs hôpitaux bruxellois
continuent d’organiser des suivis psychologiques.
DES TROUBLES DÉPRESSIFS
Pour Behrouz Riahi psychologue en chef de l’hôpital Brugmann, les victimes indirectes
ayant seulement assisté aux attentats par les médias sont sujettes à certaines pathologies
telles que les troubles du sommeil, les syndromes de stress
post-traumatique ou encore les
troubles anxieux et dépressifs.
« Certains patients souffrant de
maladies chroniques se sont mon-
trés très perméables à la panique
générée par les attentats. Encore
aujourd’hui nous recevons des
personnes à ce sujet. Nous envoyons régulièrement des appels
aux patients pour voir comment
ils vont. Certains souffrent toujours d’insomnie, de crise de panique ou de phobie », déclare
Araxie Matossian psychologue
en chef de l’hôpital Erasme.
Les cliniques Saint-Luc avaient,
Certains patients
souffrent toujours
d’insomnie
ou de crise
de panique
quant à elles, traité plus de 100
demandes de prise en charge
après le 22 mars. Actuellement,
les victimes non directes représentent près de 15 % des demandes de suivi psychologique.
Pour Étienne Vermeiren, psychologue responsable du centre
de référence pour le traumatisme psychique aux cliniques
universitaires Saint-Luc, chaque
événement, même collectif, est
toujours vécu différemment
d’un individu à l’autre.
« Plusieurs raisons peuvent ame-
ner un citoyen ordinaire à demander un suivi même sans avoir
été directement victime des attentats. Certaines personnes ayant
déjà souffert d’un traumatisme se
montrent beaucoup plus sensibles. Dans le cas des patients qui
souffrent déjà d’une pathologie,
le sentiment de psychose généré
par les attentats ne fait qu’exacerber leur angoisse. Les attentats
constituent, en outre, une date
symbolique, c’était une attaque
sans précédent sur le sol belge.
Dans le sentiment de psychose général, beaucoup se sont dit
qu’eux ou un de leurs proches auraient très bien pu figurer parmi
les victimes. Nous tentons toujours d’agir le plus tôt possible
mais, malheureusement, l’approche de la date anniversaire réveille l’angoisse des patients plus
sensibles », explique Étienne
Vermeiren.
CONGRÈS POUR COMPRENDRE
À l’approche de l’anniversaire
des attentats de Bruxelles, l’Association de Langue Française
pour l’Étude du stress et du
Trauma (ALFEST) organise, en
collaboration avec les Cliniques
universitaires Saint-Luc, un
congrès consacré aux psychotraumatismes les 22, 23 et 24
mars. MAXIME KOUHAIL
Beaucoup de Belges ont été choqués par les images de l’horreur. © Photo News
le SAMEDI 18/03
Les victimes
À peine 16 millions d’euros ont déjà été versés
© Sudpresse
Assuralia a confirmé, ce vendredi,
les informations que Sudpresse
dévoilait en exclusivité le matin
même. Les 1.361 victimes des
attentats actuellement recensées
auront droit dans les six semaines
au versement des sommes qui
leur sont dues pour les dommages moraux subis, sans attendre que soit définitivement
fixé leur taux d’invalidité. Un
correctif à la hausse pourra éventuellement être apporté par la
suite. Qui plus est, les ayants droit
des victimes décédées et des blessés dont le taux d’invalidité dépasse 10 % auront droit à 200 %
de l’indemnité qui est due en
temps normal. Les blessés dont le
taux d’invalidité ne dépasse pas
ces mêmes 10 % auront pour leur
part droit à une majoration de
150 % de cette même indemnité
pour dommage moral.
Jusqu’à présent, seuls 16 millions
d’euros avaient été versés aux
victimes, sur un total de 136
millions d’euros provisionnés par
les assureurs. Ces dommages
concernent particulièrement les
branches des responsabilités
civiles (45 %) et des accidents du
travail (43 %). La plupart des
assurances couvrent en effet les
dommages physiques et/ou moraux dus au terrorisme.
Selon Assuralia, au 31 décembre
dernier, 8,5 millions d’euros
avaient été versés à titre de dommage physique, à peine 0,27
million à titre de dommage moral, et 8 millions pour d’autres
dommages dont 6 pour les dégâts
dus aux incendies.
En parallèle, 86 millions d’euros
ont été mis en réserve pour indemniser les dommages physiques, 5 millions pour les dommages moraux et 10 millions
pour d’autres dommages, dont
5,6 pour le seul dommage incendie.
De son côté, la Commission pour
l’aide financière aux victimes a
déjà traité 314 dossiers, qui ont
entraîné à ce stade le versement
d’un million d’euros. Quant au
guichet unique mis en place en
avril pour tenter d’aiguiller les
victimes, il a traité 700 appels et
1.500 courriels. -
-50%
6.99
3
49*
CH. C.
« Il y a un problème de radicalisme à la Stib »
Y a-t-il des problèmes de radicalisme à la Stib ? Le patron Brieuc
de Meeus répond par l’affirmative. « On ne va pas dire qu’il n’y
quante que le CEO de la Stib
n’oubliera pas de sitôt.
en a pas. Mais si on a connaissance d’un problème comme ça,
on essaie de le résoudre tout de
suite. Je le sens moins que dans le
passé. À l’aéroport, c’était très visible. Ici c’est beaucoup plus modéré. Il faut être attentif. Mais, je
suis moins inquiet qu’il y a
quelques années. Nous sommes à
l’image d’une région dans laquelle on ne peut pas nier qu’il y
a des problèmes de radicalisme. »
Il y a un an, la Stib était frappée
en plein cœur à la station de
Maelbeek. Une journée mar-
« J’ai vécu cette journée du 22
mars en gestionnaire. Vers 8h,
j’étais dans ma voiture et j’entends qu’il y a eu une explosion à
l’aéroport. Comme j’y ai travaillé
pendant longtemps, je me suis
renseigné pour savoir si des
membres du personnel que j’ai
géré à l’époque, avaient été touchés. Une heure après j’arrive à la
Stib quand le patron du métro
m’annonce que cela a sauté à
Maelbeek. On se doute que c’est
un attentat. À partir de ce moment-là tout s’enchaîne. On ar-
LA CRISE A ÉTÉ TRÈS BIEN GÉRÉE
Brieuc de Meeus. © E.G.
rête le métro et on se met en
mode gestion de crise. L’improvisation n’a pas sa place. La Stib a
très bien géré cette crise majeure,
exceptionnelle et je l’espère
unique dans la vie de la
Stib. » -
-50% de réduction
sur notre pintade
Découvrez nos délicieuses recettes de pintade
sur lacuisinedelidl.be
*/kg - Offre valable aux jours mentionnés et jusqu’à épuisement du stock. Parce que les stocks sont limités dans chaque magasin, il est possible que certains articles soient épuisés prématurément.
TVA et cotisation de recyclage comprises dans le prix. Les articles illustrés peuvent présenter des différences par rapport aux articles en magasin. Sous réserve d’erreurs typographiques.
É.R. LIDL Belgium, Guldensporenpark 90 blok J, 9820 Merelbeke.
17
18
SAMEDI 18 MARS 2017
ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017
SUR LES TRACES DE MACRON
© PhotoNews
LA JEUNESSE DU FAVORI À L’ÉLYSÉE
Ses amours clandestines
faisaient jaser à l’école
Le jeune Emmanuel voyait toujours les jours son enseignante qui vivait à 300 m de chez lui
ans moins de 40 jours
se tiendra le premier
tour de la présidentielle. Emmanuel Macron, le fondateur d’En Marche,
est l’un des favoris avec 25,5%
des intentions de vote. Nous
sommes retournés là où il a
vécu, là où il a connu un amour
sulfureux avec son enseignante,
Brigitte, de 24 ans son aînée….
Mariée et mère de trois enfants.
D
QUATRE PAGES SPÉCIALES
AVEC DES PHOTOS EXCLUSIVES
DE NOS ENVOYÉS SPÉCIAUX
Alison Verlaet
JOURNALISTE
Eric Fenouil
PHOTOGRAPHE
Emmanuel Macron a grandi dans
les quartiers bourgeois d’Amiens.
Fils de médecins, il est l’aîné d’une
famille sans histoire. Il a un frère et
une sœur. Tous vivent dans une
petite villa située au numéro
223, rue Gaulthier de Rumilly
à Amiens. La fratrie Macron
est scolarisée au Lycée « La Providence » à dix minutes de
marche de leur domicile. C’est
là qu’Emmanuel croise pour
la première fois le regard de
Brigitte Trogneux, elle est professeur de lettres et responsable du club de théâtre.
24 ANS SON AÎNÉE
Très vite une amitié naît entre
eux. Durant sa cinquième secondaire, Emmanuel se rend
régulièrement chez Brigitte.
Celle-ci est mariée et mère de
trois enfants, elle habite avec
sa famille dans une maison
mitoyenne au 18, rue Saint-Simon. C’est à 300 mètres de la
villa des Macron.
« On voyait Emmanuel des-
cendre sa rue quasiment tous
les jours, prendre la première à
droite et aller sonner chez les
Auzière (Ndlr, nom du premier
mari de Brigitte). C’était à moins
d’une minute de chez lui. Ses
va-et-vient incessants ont fait
naître des rumeurs dans le quartier », se souvient le couple qui
vit en face de l’ancienne maison de Brigitte. « Au début, on
pensait qu’Emmanuel fréquentait une des filles de Brigitte Auzière, Laurence ou Typhaine.
Mais très vite, elles se sont affichées avec des petits amis. Là,
les ragots ont enf lé. Tout le
monde se demandait comment
Brigitte pouvait et osait avoir
des relations avec son élève de
24 ans son cadet… Qui plus est
dans la maison où elle vivait
toujours avec son mari ».
« Brigitte ne
voulait pas se
marier, elle avait
trop souffert lors
de son divorce »
Catherine Debry,
une amie du couple
« Les familles d’Emmanuel et de
Brigitte souffraient de la situation. Les Macron niaient les faits
et refusaient de discuter de ce
sujet », confie un autre voisin
habitant à côté de la villa des
Macron. « Brigitte Trogneux,
elle, est issue d’une famille de
nobles chocolatiers très connue
à Amiens. A l’époque, certains
ne voulaient plus leur parler,
ni acheter des produits dans
leurs chocolateries ».
Au lycée, la situation n’est pas
facile non plus pour le jeune
Macron. Les rumeurs sont arrivées aux oreilles de ses camarades de classe. « Le corps professoral a tenté d’y mettre fin
car nous pensions qu’Emmanuel sortait avec une des filles
de Brigitte. De notre côté, nous
ne nous mêlions pas de cette relation », explique l’ancien directeur du collège. « Nous
sommes un établissement scolaire jésuite, nous avons pour
philosophie de ne pas mélanger
vie privée et vie professionnelle
».
Mais pour Emmanuel la démarche
était importante car elle prouvait
qu’ils s’aimaient vraiment », explique Catherine Debry, une amie
du couple. « Bibi a finalement accepté et ils ont eu un très beau mariage
».
Selon Catherine, leur différence
d’âge de 24 ans ne se ressent pas
car Emmanuel est trop mature et
Brigitte très jeune d’esprit. « Aujour-
d’hui, personne ne peut toucher à
leur bonheur. Brigitte souffre toutefois énormément des rumeurs affirmant qu’Emmanuel est homosexuel.
On a dit dans la presse qu’il couchait
avec Stéphane Bern, par exemple »,
continue-t-elle. « Je peux vous dire
que leur relation n’est pas un moyen
de cacher l’orientation sexuelle d’Emmanuel. Leur union, c’est avant tout
un coup de foudre et un amour passionné. La preuve en est, ils ont su outrepasser toutes les rumeurs et
tous les tabous ». -
« JE VOUS ÉPOUSERAI »
Pour calmer la situation, Brigitte et
les parents Macron décident d’envoyer Emmanuel à Paris pour sa
dernière année de secondaire.
Avant de partir, il dit à sa maîtresse
: «Quoi que vous fassiez, je vous
épouserai !».
Malgré les deux heures de route
qui les séparent désormais, les
amoureux restent en contact. Alors
qu’Emmanuel entame des études
supérieures, Brigitte quitte tout et
part le rejoindre. Elle divorce de son
mari, un banquier, et trouve un
poste d’enseignante dans le 16e arrondissement.
Jusqu’à leur mariage en 2007, le
couple vit leur amour dans la discrétion la plus totale. « Brigitte ne
voulait pas se marier, elle avait trop
souffert lors de son divorce…
Son épouse Brigitte l’a soutenu pendant toute la campagne. © PhN
Son épouse Brigitte l’a soutenu pendant
toute la campagne. © PhN
L’amour du théâtre l’a rapproché de son enseignante Brigitte. © D.R.
En dernière année, il a dû quitter le collège La Province à Amiens pour s’éloigner de Brigitte. © Fenouil
Les maisons des Macron, une famille aisée d’Amiens. © Fenouil
L’ancienne maison de Brigitte. © Fenouil
Une école jésuite. © Fenouil
18
19
SAMEDI 18 MARS 2017
ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017
SUR LES TRACES DE MACRON
© PhotoNews
L’avis de ses professeurs
« On l’imaginait devenir
le plus grand des comédiens »
Emmanuel Macron a grandi à
quelques mètres de son lycée « La
Providence » où il a rencontré sa future épouse Brigitte. Le candidat à
la présidentielle a marqué ses an-
« Emmanuel avait
une présence
incroyable sur
scène »
Marc Defernand, l’ancien
directeur de son collège
ciens professeurs.
« C’était un des élèves les plus
brillants. Dès la première secondaire,
il était abonné à des revues littéraires
poussées », confie Léonard Ternoy,
un professeur de lettres aujourd’hui retraité. « Il avait la capacité
d’anticiper. Un exemple, on venait
de voir une nouvelle particule latine.
J’ai affirmé qu’il allait y en avoir partout dans les prochains textes latins.
Le lendemain, Emmanuel est venu
me voir et m’a dit que je m’étais
trompé parce qu’il n’y avait pas cette
particule dans le dernier texte de
notre manuel. Il avait parcouru tout
le programme avant tout le monde ».
UNE PRÉSENCE INCROYABLE
La fille de Léonard Ternoy a souffert de son admiration pour Emmanuel Macron. « Elle avait un an
de plus. Elle préparait son bac français et je parlais sans cesse à table du
jeune Macron, ce garçon exceptionnel », continue-t-il. « Il avait de nombreuses connaissances et une facilité
pour les transmettre. Lors d’un de ses
exposés, il avait dépassé l’heure de
cours et continuait sa présentation. Il
était tellement passionnant que les
autres élèves m’ont demandé de le
laisser terminer. Il est resté tel qu’il
était, aujourd’hui encore il est sur
scène pour partager ses convictions
et ses connaissances. Il n’est pas là
pour jouer l’acteur et se faire remarquer ».
Marc Defernand fut son professeur
d’histoire et le directeur du collègue « La Providence », il imaginait
Emmanuel Macron devenir un
grand comédien.
« Il avait ça dans le sang, tout le
monde pensait qu’il allait mener
une brillante carrière dans le théâtre.
Il avait une présence incroyable sur
scène. Depuis sa plus tendre enfance,
il avait une très bonne connaissance
de la littérature grâce à sa relation
avec sa grand-mère. Elle l’abreuvait
de bouquins et le traitait comme un
adulte. Cela faisait de lui une personne extrêmement mature », af-
firme Marc.
TROP MATURE
C’est pour cette raison que le jeune
Macron avait une relation tout
autre que ses camarades de classe
avec ses professeurs. « Il avait besoin
de notre reconnaissance. Il venait
nous parler de choses et d’autres tout
en créant une relation d’égal à égal.
Chaque vendredi, par exemple, il venait dans mon bureau pour discuter
des sujets d’actualité, d’écologie,
d’économie, etc. Si un professeur
commettait une erreur, il lui arrivait
parfois de venir une dizaine de jours
plus tard en débattre. Il prenait le
temps de vérifier les informations
données au cours », continue l’ancien directeur. « Il est très difficile
de parler d’Emmanuel car… Macron faisait du Macron, et aujourd’hui il fait toujours du Macron.
C’est une personne atypique ». -
« C’était un des
élèves les plus
brillants »
Léonard Ternoy, son
professeur de lettres
aujourd’hui retraité
Emmanuel Macron a fait sa profession de foi en 1990. © D.R.
Chocolaterie de la famille de Brigitte
« Les Belges viennent chaque
semaine par curiosité »
Un lycéen pas tout à fait comme les autres. © D.R.
Dans la rue commerçante piétonnière à Amiens, un magasin
attire tous les gourmands depuis cinq générations. Il n’y a
pas à dire, sa devanture fait envie. Toutes sortes de chocolat y
sont exposées et dans toutes les
formes, allant des petits œufs
de Pâques à la statue de la Princesse Leia dans Star Wars. Cet
établissement est la célèbre
« Chocolaterie Trogneux ». Elle
a été créée en 1852 par l’arrière-arrière-grand-père de Brigitte Macron-Trogneux.
Une adresse bien connue par les gourmands à Amiens. © Fenouil
4 MILLIONS PAR AN
« Notre chocolaterie est une insti-
Lors d’une sortie botanique, le 6 mai 1993. © D.R.
tution en France. Nous avons
plusieurs établissements dans la
région mais c’est ici, rue Delambre à Amiens, que les chocolats sont imaginés et fabriqués.
Beaucoup de touristes viennent
donc acheter leurs petites douceurs chez nous. En 2015, quand
les Français ont découvert
qu’Emmanuel vivait officiellement avec Brigitte, le nombre de
clients a sensiblement augmenté.
Les curieux venaient faire des
emplettes pour découvrir le
monde dans lequel Brigitte avait
grandi. Ils espéraient aussi ren-
contrer sa famille. Aujourd’hui,
avec la candidature d’Emmanuel
Macron à la présidentielle de
mai, c’est au tour des Belges et
des Allemands de venir photographier la vitrine et de poser
des questions sur lui », explique
timidement une employée.
LES MACARONS
« Normalement, on ne peut pas
répondre aux sollicitations des
touristes. Mais on le fait discrètement. Tous nous demandent la
même chose : quel est le met
chocolaté préféré de Macron
dans nos magasins. La rumeur
dit qu’il aime les macarons, une
de nos spécialités. Il s’agit de petits gâteaux composés de noix de
coco. Maintenant, aucun employé ne l’a vu dans la chocolaterie et ne lui a posé la question ».
Depuis 1981, c’est un des neveux
de
Brigitte,
JeanAlexandre Trogneux, qui gère
l’entreprise familiale. Cette dernière a un chiffre d’affaires annuel de 4 millions d’euros.
Pour préserver ce juteux business et s’éloigner de tout discours politique, le neveu et son
entourage refusent toute interview à la presse. 19
20
SAMEDI 18 MARS 2017
ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017
SUR LES TRACES DE MACRON
© PhotoNews
C’ÉTAIT EN 2007
Un discours émouvant
à son luxueux mariage
Le couple avait convié ses invités dans un hôtel prestigieux du Touquet
algré les 24 années
qui les séparent,
Emmanuel et Brigitte
se disent « Oui » en
2007 au Touquet. La famille
Trogneux y possède des résidences secondaires. Bien que la
fête soit placée sous le signe du
luxe, les invités retiennent surtout l’émouvant discours de
remerciements du futur candidat
à la présidentielle.
M
Le 20 octobre 2007, à la mairie
du Touquet, c’est le grand jour
pour Emmanuel et Brigitte.
Après des années de relation,
ils vont enfin s’unir. Le futur
marié s’apprête à fêter ses 30
ans alors que la future Madame Macron en a déjà 54 ans.
Pour leur repas de
noces, les jeunes
mariés se sont
offerts les services
d’un restaurateur
titulaire d’une étoile
par le Guide
Michelin
« Ce jour-là, des curieux s’étaient
pressés devant la mairie pour
voir le couple. Les retraités
s’étaient passés le mot dans la
ville, c’était leur activité du jour
», explique Martine, une Touquettoise de 62 ans. « Bon
nombre ont été très déçus quand
ils ont vu Brigitte. Sa robe était
bien loin du faste de son mariage. Elle était vêtue d’une mini-robe blanche très simple et
d’une veste assortie. Il n’y avait
aucun chichi, aucun bijou extravagant et aucune prétention ».
980 EUROS LA SUITE
Après la cérémonie à la mairie,
les époux Macron ont conduit
leurs invités triés sur le volet
vers une soirée très huppée.
Elle se déroulait dans l’hôtel le
plus prestigieux du Touquet, «
Le Westminster ». Cet établissement 4 étoiles a pour habitude
d’accueillir de nombreuses célébrités françaises et anglaises
dont le chanteur Robbie
Williams. Il faut compter 300
euros pour une nuit dans une
chambre standard et 980 euros
pour une suite.
« Nous avons l’interdiction de
parler du mariage des Macron »,
confie une employée de l’hôtel. « Je peux toutefois vous dire
que cette soirée était très émouvante. Le restaurateur, qui a cuisiné pour les très nombreux
convives, avait une étoile au
Guide Michelin. Ce qui a marqué tous les employés et les invités à l’époque, c’était le discours
d’Emmanuel Macron en plein
milieu de la soirée. Des semaines
après leur union, on en parlait
encore entre nous ».
Ce soir-là, le politicien a en effet tenu à remercier les personnes présentes et surtout
celles qui ont cru en leur
amour malgré la différence
d’âge. Il s’est levé et, face à l’assemblée, il a affirmé la voix
tremblante : « On est en tout cas
tous les deux très heureux que
vous soyez là pour nous accompagner dans ce moment, parce
que chacune et chacun d’entre
vous a été le témoin au cours de
ces treize dernières années, de ce
que nous avons vécu. Et vous
l’avez accepté, et vous avez fait
ce que nous sommes aujourd’hui. C’est-à-dire, peut-être,
quelque chose de pas tout à fait
commun, un couple pas tout à
fait normal, même si je n’aime
pas beaucoup cet adjectif, mais
un couple qui existe. Et ça, c’est
grâce à vous. Alors je voudrais
vous remercier de nous avoir ac-
ceptés, de nous avoir aimés
comme nous étions. Tout particulièrement, je voulais remercier les enfants de Brigitte
parce que s’il y en a pour
qui ça aurait pu ne pas être
très simple, c’était pour
eux. Et ça a eu, grâce à
eux, la force d’une évidence ».
SEPT FOIS
GRAND-PÈRE
En effet, il a fallu
beaucoup de temps
aux trois enfants
de Brigitte, nés de
sa
première
union, pour accepter
cet
amour. La raison, Emmanuel
a quasiment le
même
âge
que l’aînée de
la fratrie. Aujourd’hui, il a
été accepté par
toute la famille. Il est
aussi sept fois
grand-père chez
les trois enfants
de Brigitte… Des
petits-enfants avec qui il serait
très proche. -
Emmanuel Macron aura marqué son mariage par un discours digne
des grands hommes politiques. © D.R.
La maison des Macron est située dans une petite rue tranquille du Touquet. © Fenouil
Dans le voisinage, les Macron se font plutôt discrets © Fenouil
Le « Café des sports » prisé par les touristes belges et le couple Macron © Fenouil
« Villa Nomade », le restaurant qui livre des petits plats aux Macron © Fenouil
20
21
SAMEDI 18 MARS 2017
ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017
SUR LES TRACES DE MACRON
© PhotoNews
Le couple passe ses week-ends sur la Côte d’Opale
« Monejan »
« Papy et mamy Macron »
vivent paisiblement
Une maison
estimée à 1,4
million d’euros
Brigitte et Emmanuel rejoignent leur résidence au Touquet quasiment tous les weekends. Situés en plein centreville et à 800 mètres de la plage,
les Macron se font très discrets
et cherchent à ne pas être reconnus.
« On les appelle les mister papy et
Située au milieu de l’avenue
Saint-Jean, la maison des Macron attire tous les regards. À
la mort de son père, Brigitte a
hérité de la résidence de vacances de sa famille. Selon
les déclarations fiscales du
couple, cette villa appelée
« Monejan » lui appartient
entièrement. En 2011, Emmanuel Macron a toutefois
perçu un prêt au Crédit
Mutuel de 350.000 euros
sur 180 mois pour y effectuer des travaux.
« Il y a eu beaucoup de
miss mamy de la région, ils
vivent comme un vieux couple
de 80 ans. Ils ont une vie très paisible. Ils sont soit cloîtrés chez
eux, soit en promenade durant
des heures le long de la côte. On
les voit rarement rire aux éclats et
s’amuser comme des petits fous.
Bien qu’ils aient cette attitude
très pépère qui peut choquer vu
leur jeune âge, Brigitte et Emmanuel sont très souriants et ouverts
aux autres », explique Martine,
une habituée du café situé à côté de la maison des Macron.
CLOÎTRÉS CHEZ EUX
Jérôme, le postier de la famille,
confirme ces surnoms : « Ils sont
décrits de cette manière par tous
les habitants. Quand je vais sonner pour un colis ou une lettre recommandée, ils n’ouvrent jamais
la porte. Ils arrivent le vendredi et
repartent le dimanche soir. La
matinée, on ne les voit jamais.
L’après-midi, ils vont parfois
boire un verre dans le centre. Ils
vont surtout au ‘Café des Sports’,
un établissement très prisé par
les Belges. Ils dînent quelques fois
tographient la villa du couple.
Ils leur font comprendre qu’ils
ne sont pas du tout les bienvenus. Leur tâche n’est pas simple
car chaque week-end plus
d’une petite centaine de touristes se prend en photo en face
de la luxueuse demeure haute
de
quatre
étages. -
Le dimanche, il vient jouer sur l’un de ces terrains © Fenouil
dans les restaurants de la station
mais jamais aux heures de
grande affluence. Ils se font majoritairement livrer leurs repas,
Monsieur Macron adore les coucous du restaurant ‘La Villa nomade’ ».
La seule sortie qu’Emmanuel
Macron s’octroie sans sa femme
est sa virée au tennis. « Tous les
dimanches, il passe une heure
sur les courts. Il joue avec un professeur particulier qui vante ses
talents. Selon lui, l’homme politique ne raterait sa séance pour
rien au monde », explique Dominique qui tient le magasin de
matériel au centre du complexe
sportif. « Il rentre par le côté et
est très discret. S’il est reconnu
par les joueurs, il les salue mais
ne va pas plus loin. Au Touquet,
il n’est pas en campagne électorale ».
DES MILLIERS DE PHOTOS
« La maison à la Côte d’Opale,
travaux dans toute la bâtisse dans les années
2010. Ils ont remis le bâtiment au goût du jour, la
décoration est très moderne et beaucoup plus pratique », explique une amie
du couple rencontrée
dans un café à côté de leur
villa.
c’est le lieu où le couple se ressource et se vide la tête. Emmanuel adore y venir. Il dit toujours que quand il est ici, ses
amis et ses collaborateurs
savent qu’il ne faut pas le
solliciter », confie une des
amies du couple. Pour
préserver cette intimité,
les voisins des Macron
ont décidé de se liguer
contre les journalistes
et les curieux qui pho-
Jérôme, le postier de la famille, leur dépose le courrier ©
Fenouil
« L’ambiance y est beaucoup
plus chaleureuse depuis qu’ils
ont refait la cuisine et les sanitaires. Ils ont aussi réaménagé
le beau jardin à l’arrière. Il est
très grand, je dirai qu’il fait
une centaine de mètres carrés ».
UN REDRESSEMENT FISCAL
La valeur de « Monejan » est
estimée à 1,4 million d’euros
par l’administration française et à 1,2 million par le
couple. Cette différence de
montant avait entretenu
une polémique dans les médias en mai dernier. Les journaux affirmaient que, par ce
calcul, Macron avait cherché
à éviter de payer l’impôt de
solidarité sur la fortune. Les
personnes disposant d’un
patrimoine de 1,3 million
d’euros doivent s’y soumettre. La conclusion de
cette affaire est simple : le
couple Macron vient de subir
un redressement fiscal. -
Crainte des commerçants s’il devient président
« Le Touquet deviendra
invivable pour les touristes »
L’hôtel Westminster au Touquet où le couple a célébré son mariage. © Fenouil
« Si Macron devient notre nouveau
président en mai, ce sera la fin de la
prospérité de mon commerce. Pour
des raisons de sécurité, la rue où se
trouve sa maison sera bouclée. Les
personnes seront fouillées et les voitures interdites. Les touristes éviteront donc la rue et plus personne ne
viendra dans mon magasin de cosmétiques », explique une commerçante voisine de la famille Macron.
« Je ne touche plus aucun de mes salaires depuis cinq mois, je mets tout
de côté pour pourvoir faire face aux
difficultés si Macron est élu. Aujourd’hui, je vis dans le stress ».
LE DISPOSITIF DE SÉCURITÉ
La résidence est décrite par les
commerçants comme vulnérable
et facilement attaquable. « Il y a
une agence immobilière sous la
maison des Macron. On y voit aussi
tout ce qui s’y passe. La surveillance
de cette villa va demander une dizaine de vigiles. Je prie pour qu’Emmanuel ne puisse plus venir », explique le crêpier du coin. « Face à
un tel dispositif, plus aucun visiteur
ne voudra traverser cette rue, ils ne
viendront donc plus dans nos commerces. Le Touquet sera littéralement coupé en deux par les mesures
de sécurité. Il y aura d’un côté la
plage et les vacanciers en famille, de
l’autre, on aura les riches et les
beaux hôtels. La rue où vit Macron
permet le mélange de ces deux
mondes. S’il devient président, ce sera la fin de cette mixité et la disparition de certains petits commerces ». -
Brigitte a hérité la villa « Monejan » de son père. © Fenouil
21
22
SAMEDI 18 MARS 2017
BRÈVES
RENCONTRE EXCLUSIVE
« J’ai toutes les preuves de
dans l’affaire du Kazakhgate,
mon innocence ! » Citée
la princesse Léa se défend
oupçonnée de complicité
de corruption dans l’affaire du Kazakhgate,
comme l’avocat général
près la Cour d’appel de
Bruxelles Jean-François Godbille, la princesse Léa de Belgique, veuve du prince
Alexandre, se défend. « J’ai
toutes les preuves de mon innocence ! », nous a-t-elle livré,
lors de l’entretien-vérité qu’elle
nous a accordé, hier, à Bruges,
dans la foulée de l’inauguration
de l’exposition « Alexandre de
Belgique, Dans l’intimité d’un
prince », consacrée à feu son
époux, décédé en 2009.
S
« Je n’avais pas de raison
de ne pas faire confiance
à la personne qui me
destinait ces dons »
La princesse Léa nous a accordé un entretien-vérité. © Vincent Lorent
Fin janvier, la presse avait révélé
que Jean-François Godbille a présidé l’asbl « Amitié et Fraternité
Scoute », bénéficiaire d’un don
de 25.000 euros en provenance
du Fonds d’entraide Prince et
Princesse Alexandre de Belgique.
La princesse Léa avait indiqué à
plusieurs médias que l’ex-président du Sénat Armand De
Decker l’avait invitée à verser ce don à l’asbl scoute.
M. De Decker aurait évoqué un don de l’Ordre
de Malte, qui a cepen-
dant nié tout versement.
Soupçonnés de complicité de corruption, Jean-François Godbille et
la princesse Léa seront auditionnés à la cour d’appel de Mons.
L’enquête vise à vérifier l’existence d’un trafic d’influence,
alors qu’un trio de milliardaires
kazakhs a bénéficié d’une transaction pénale qui a pu être votée en toute hâte au Parlement
en vue de rencontrer ses doléances. L’enquête concerne les
pouvoirs judiciaire et politique.
Une commission d’enquête parlementaire a également été installée à la Chambre.
0 Madame, comment
vivez-vous les soupçons qui
pèsent contre vous ?
Ça me fait énormément de
peine. Je ne veux pas qu’il y ait
la moindre ombre sur le Fonds
parce qu’il n’y a aucune raison
à cela. Nous avons reçu des
dons qui nous avaient été
annoncés par quelqu’un que
j’estime beaucoup. Ces dons
sont entrés au mois de janvier
2012 et sortis au mois de mars.
Nous en avons toutes les
preuves. Tout le monde en
dispose et en disposera.
0 Vous êtes soupçonnée de
Confidences
La détention préventive
de Me Martins prolongée
La chambre du conseil
de Bruxelles a prolongé
vendredi la détention
préventive de Me Olivier
Martins sous la modalité
de la surveillance électronique. Le parquet de
Bruxelles doit examiner
l’ordonnance et fera savoir lundi s’il interjette
appel ou non de la décision. Olivier Martins a
été arrêté mardi car il est
soupçonné d’avoir été
impliqué dans la tentative d’évasion de la prison de Saint-Gilles de
Mohamed Benabdelhak,
survenue le 13 avril
2014. Il a été inculpé du
chef de membre d’une
organisation criminelle
et placé sous mandat
d’arrêt.
Benabdelhak
était incarcéré à la prison
de Saint-Gilles depuis
janvier 2014 et attendait
son extradition vers la
France dans le cadre
d’un dossier de trafic de
stupéfiants. -
complicité de corruption !
Je n’avais pas de raison de ne
pas faire confiance à la personne qui me destinait ces
dons.
0 Vous serez auditionnée à la
cour d’appel de Mons. Dans
quel état d’esprit vous y
rendrez-vous ?
Sereinement. Il n’y a pas de
raison que je ne le sois pas. J’ai
toutes les preuves. Je ferai ce
que j’ai à faire.
0 Le Fonds d’entraide a été
créé en 2006, afin de pouvoir
venir en aide à ceux qui en
ont le plus besoin…
On essaie chaque année de
tout donner pour aider ceux
qui en ont besoin. Nous
sommes trois bénévoles. Personne d’autre n’intervient dans
le Fonds.
0 Cette année, quel est le
secteur que le Fonds
soutient ?
Les soins palliatifs. Tous les
dons comptent, petits, moyens
ou grands, même si nous recevons rarement de très grands
dons.
Succession du F-16
Feu vert au lancement
de la procédure d’achat
Après des mois de tergiversations, le gouvernement a approuvé vendredi le lancement de la
procédure de remplacement des chasseurs-bombardiers F-16 par 34 nouveaux avions de combat,
un dossier emblématique
de la politique de défense du gouvernement.
Le montant initial de ce
marché est de 3,59 milliards d’euros. Le coût total du programme devrait atteindre les quinze
milliards d’euros sur la
durée de vie du futur
chasseur, soit 40 ans. -
PROPOS RECUEILLIS PAR
NICOLAS DEWAELHEYNS
@NDEWAELHEYNS
Exposition
« Je donnerais tout pour qu’il soit à mes côtés »
Angleterre, dans la plus stricte
intimité.
C’était son souhait. Il n’était pas
prêt à révéler ce mariage à sa
maman.
0 Cette union sera tenue secrète
jusqu’en 1999...
Elle a été dévoilée au mariage de
ma belle-sœur, la princesse Esméralda. Le Roi s’est retourné et m’a
embrassé. C’était une situation
particulière.
0 Des mots d’amour qu’il
rédigeait à votre intention sont
exposés. Le prince était un
romantique ?
Oui, vous avez raison ! Il écrivait
merveilleusement bien ! Il s’exprimait rarement, mais quand il le
faisait, c’était avec beaucoup de
réflexion, de douceur et d’intelligence. Mais nous nous écrivions et
c’était merveilleux. Moi j’adore
écrire.
0 À l’exception de ces mots
tendres et de
missives d’enfant
adressées à ses
parents, peu
d’écrits de la
seconde partie
de la vie du
prince sont
présentés.
Je lui suggérais
d’écrire. Je
posais
chaque jour une
feuille sur
un
Au côté du buste de feu son époux, le Prince Alexandre. © V.L.
secrétaire en espérant qu’il
consigne ses souvenirs, mais il n’a
jamais répondu à cette demande. Il
me disait : « Tu es ma mémoire ! »
J’ai quelques textes merveilleux de
lui. Mais il avait cette pudeur et
estimait ne pas avoir à laisser de
trace.
0 Le prince était devenu un
beau-père pour votre fils et votre
fille.
Il a été un beau-père extrêmement
attentif, fin, discret et intelligent. Il
nous manque beaucoup, à tous.
0 Le prince était discret, certains
le surnomment le « prince
méconnu ». Quel homme était-il?
Authentique, plein d’humour, de
tendresse.
0 Quelles étaient ses passions ?
Il lisait jour et nuit. C’était un
grand insomniaque ! Il lisait au
moins un livre par nuit. Il me lisait
Proust, la nuit. Il était aussi passionné par les sciences. Tout l’intéressait !
0 Le prince s’est éteint en 2009.
Comment vivez-vous son
absence ?
Chaque jour, je pense à lui. Il me
manque chaque jour encore
plus. N. DEW.
SP_22896640/GM-B
0 Sur une photo, à la montagne,
où vous vous cachez derrière lui,
le prince semble vous protéger...
Il était protecteur. J’avais l’impression que rien ne pouvait nous
arriver. Il émanait de lui une force
tranquille et tellement discrète. Je
n’avais jamais peur avec lui. J’espère de tout cœur qu’il veille sur
moi. Je donnerais tout pour qu’il
soit là à mes côtés. Surtout en ce
moment !
0 Comment aviez-vous
rencontré le prince ?
À Knokke, grâce au ministre Mundeleer qui m’a emmenée chez des
amis communs. À l’occasion de
cette réception, nous avons parlé, il
m’a demandé si j’aimais le cinéma.
Le lendemain, il m’a demandé si
j’avais envie de dîner avec lui et
nous avons dîné pendant 23 ans.
0 Qu’est-ce qui vous a séduit
chez lui ?
La différence. Il est très rare de
rencontrer quelqu’un qui s’adresse
et s’intéresse uniquement à vous,
de manière très authentique. Sa
simplicité, sa modestie et sa façon
vraie de m’aborder m’ont touchée. J’ai immédiatement senti sa
souffrance, son énorme sensibilité.
0 En 1990, vous l’épousez en
Chambre du conseil
« Il avait choisi
de ne pas avoir
d’enfant »
Enchères
Un album Panini de
1970 signé par Pelé
Le site d’enchères et catalogue pour collectionneurs, Catawiki, propose
un album Panini daté de
la Coupe du monde de
football de 1970. L’album
est rare parce qu’il est
complet (271 photos) et a
été signé à deux reprises
par la star du football
brésilien Pelé. La vente
aux enchères devrait rapporter entre 4.000 et
6.000 euros, annonce
vendredi le site de ventes
aux enchères. -
La princesse montre à notre journaliste le mouton qui servait de
nounours au prince. © V.L.
L’exposition est une occasion
unique de pénétrer dans l’intimité
d’un prince d’une extrême discrétion, mais également d’approcher
de près les membres de la famille
royale, sa grand-mère la reine Élisabeth, ses parents le roi Léopold III et
la princesse Lilian, mais aussi les futurs rois Baudouin et Albert ainsi
que la future grande-duchesse Joséphine-Charlotte avec qui il a grandi,
sans oublier ses deux plus jeunes
sœurs Marie Christine et Esméralda.
Cette exposition, chargée d’émotion, a été voulue par la Princesse
Léa, son épouse, qui a ouvert ses archives. Les objets, documents, photos et écrits présentés illustrent la
vie à Laeken, Argenteuil et Landsrode de 1942 à 2009.
« Mon objet préféré est une photo où
Religion
Le pape recommande
aux prêtres de recourir
aux exorcistes
© Photo News
il tient son chien dans les bras. Lui,
qui avait choisi de ne pas avoir d’enfant pour ne pas répéter certaines
souffrances, avait reporté cette affection sur mes deux enfants, mais surtout sur ses animaux qu’il aimait
tant. »
Cette exposition est itinérante et sera présentée aux quatre coins de la
Belgique jusqu’en mars 2018. -
Le pape a recommandé
vendredi aux prêtres de
ne pas hésiter à recourir
à des exorcistes locaux
lorsqu’ils sont témoins
de grands désordres spirituels dans le confessionnal. Plus souvent que ses
prédécesseurs, François
évoque la présence nocive du « diable », du « démon », de « Satan » dans
le monde, et la nécessité
de lutter contre cette présence par différents
moyens. -
N. DEW.
à noter Jusqu’au 17 avril au XPOCenter-Brugge, site « Oud-Sint-Jan »,
Mariastraat 38. Parking Zonnekemeers. Tous les jours de 10h à 18h.
Entrée gratuite. wwwx.expoalexandredebelgique.be
22
23
SAMEDI 18 MARS 2017
CANDICE SWANEPOEL
Une tâche prioritaire
En plein travail (une séance photo au Brésil),
Candice Swanepoel s’est interrompue pour une
tâche urgente : elle s’est mise à allaiter Anaca,
son fils de 5 mois. Il y a des priorités dans la vie.
L’histoire ne dit pas si les cris du bébé empêchaient quand même
tout le monde de
se concentrer ! -
JOHNNY HALLYDAY
ALESSANDRA
AMBROSIO
Top topless
Un doigt d’honneur au cancer!
Ce vendredi 17 mars, Johnny Hallyday veut visiblement contrer la rumeur qui
le dit au plus mal ! Voici qu'il annonce son retour en studio pour enregistrer
un prochain album. « Fuck the cancer », écrit-il en légende de
cette photo de groupe où il fait un doigt d’honneur. La photo ressemble plus à des
loges d’un concert qu’à un studio, ce qui laisse penser à
une image d’archives,
mais bon… Quelques
minutes après le
chanteur balançait
un portrait de couple
où il dessine un cœur
à l’intention de ses fans.
La Brésilienne n’a
pas de problème
avec son corps, on
s’en serait douté vu qu’il
est parfait, mais bon, ça
nous rassure quand même de
le savoir. Alessandra Ambrosio
vient de tourner une courte
vidéo pour la promo de
sa propre marque (Ale by
Alessandra ) dans laquelle les
yeux attentifs ont repéré les
poses topless, toujours les
plus prisées… -
-
MEGAN FOX
Elle postule sur Instagram
Megan Fox, l’actrice des Transformers n’était pas jusqu’ici très active sur Instagram :
à peine 40 publications en trois ans, c’est un rythme paresseux pour quelqu’un qui
est suivi par 3,9 millions de personnes. Mais la belle trentenaire assure que ça va
changer ! Et pour inaugurer la nouvelle donne (le nouveau contrat ?) elle montre
cette photo où elle postule comme usine à fantasme, en faveur d’une marque de
lingerie. -
© Instagram
CONCOURS EXCLUSIF
REMPORTEZ
6X 2 PLACES
POUR ASSISTER AU CONCERT DE
BRUNO MARS
LE MARDI 28 MARS AU SPORTPALEIS D’ANVERS
JOUEZ VITE!
ENVOYEZ
MARS 6010
au
SUIVI DE VOS COORDONNÉES COMPLÈTES
(nom, prénom, adresse, email)
FIN DU CONCOURS LE 24 MARS À MINUIT
23
LE STYLE, CE N’EST PAS
UNE QUESTION D’ARGENT.
MINI One D Clubman avec Big Business Pack, maintenant pour € 145 / mois
hors TVA* pour les professionnels.
BRUSSELS STORE SOUTH
BY GINION GROUP
Chaussée de Waterloo 861 - 865
1180 Uccle
Tél.: 02 337 37 37
info@brusselsstoresouth.net.mini.be
www.brusselsstoresouth.mini.be
GINION WATERLOO
Chaussée de Bruxelles 54
1410 Waterloo
Tél.: 02 35 209 93
info@ginionwaterloo.net.mini.be
www.ginionwaterloo.mini.be
GINION WAVRE
BY GINION GROUP
Rue Cerisier d’haine 50
1301 Wavre
Tél.: 010 45 27 45
info@ginionwavre.net.mini.be
www.ginionwavre.mini.be
VANDEPERRE
Bergensesteenweg 720
1600 St-Pieters-Leeuw
Tél.: 02 360 08 80
info@vandeperre.net.mini.be
www.vandeperre.mini.be
LA MINI CLUBMAN.
* Publicité uniquement valable pour les professionnels. Location mensuelle d’un Renting Financier MINI calculée pour une durée de 48 mois et maximum 60.000 km pour une MINI One D Clubman avec un prix de vente de € 20.229,15
hors TVA (€ 24.477,25 TVA comprise), moyennant un acompte de € 4.150,00 hors TVA et une valeur résiduelle de € 10.898,44 hors TVA. Cette publicité ne s’adresse qu’aux clients professionnels qui utilisent le véhicule en vue de l’exercice de
leurs activités commerciales, professionnelles ou artisanales. Sous réserve d’acceptation du dossier par le comité de crédit de BMW Financial Services Belgium SA, Lodderstraat 16, 2880 Bornem. Valeur résiduelle : minimum 16% du prix d’achat.
Cette publicité est valable du 1/03/2017 au 31/03/2017 inclus. Tous les prix s’entendent hors TVA et sous réserve d’erreurs ou de modifications.
MINI Clubman : CO2 99 - 162 g/km 3,8 - 7,0 l /100km
Informations environnementales : mini.be
MINI Belux - BMW Belgium Luxembourg NV/SA - BE 0413533863 - mini.be
24
25
SAMEDI 18 MARS 2017
Hakkinen : « On va avoir une saison d’enfer »
À une semaine de l’ouverture du championnat du monde de
F1 en Australie, l’ancien meilleur ennemi de Michael Schumacher évoque McLaren mais aussi Stoffel Vandoorne.
P.30-31
La fin des privilèges
pour Kompany
P.38-39
© PN
Dans le noyau élargi de Roberto Martinez, il ne manque que Vincent Kompany, jugé en manque de rythme par le
sélectionneur des Diables rouges.
P.29
© PN
© PN
EUROPA LEAGUE – TIRAGE AU SORT DES QUARTS DE FINALE P. 32
CYCLISME – 108E MILAN-SANREMO (SAMEDI) P. 26 À 28
Le tirage de rêve
Peter Sagan challenge
les sprinters sur leur terrain
quelques armes d’anticipation pour enrayer l’inexorable marche vers la gloire du
meilleur coureur du monde.
au pire
moment
Stéphane Thirion
ENVOYÉ SPÉCIAL
À SANREMO
Avec des ambitions revues à la hausse,
les Mauves espéraient éviter, en quarts,
Manchester United, qu’ils auraient préféré
défier plus tôt
ALLER : JEUDI 13 AVRIL (21H05)
Anderlecht - Manchester United
Celta Vigo - Genk
RETOUR : JEUDI 20 AVRIL (21H05)
Manchester United - Anderlecht
Genk - Celta Vigo
nderlecht rêvait de
Manchester United…
pour les huitièmes de
finale, probablement
nettement moins pour les
quarts. La formation anglaise en
quart de finale de Coupe d’Europe, c’est probablement la
certitude pour le Sporting de
remplir son stade et d’affronter
un grand d’Europe. Toutefois,
alors que les Mauves se prenaient au jeu et commençaient à
rêver de finale, c’est probablement le pire moment pour affronter la bande de José Mourinho.
A
bruxellois après avoir hérité du
principal candidat au sacre dans
cette Europa League, même si Andy Najar avouait, jeudi suite à la
qualification des Mauves : « qu’en
Au moment de quitter le Petrovski
Stadium de Saint-Pétersbourg le
23 février dernier, Olivier Deschacht révélait le rêve de tout le
noyau anderlechtois pour le tirage
au sort des huitièmes de finale du
lendemain : « On espère tous tomber sur Manchester United ! »
Trois semaines plus tard pourtant,
le sentiment est certainement
bien plus mitigé dans les rangs
tant que supporter d’Arsenal, ce serait formidable d’aller à Manchester. »
En effet, depuis la fin février et depuis cette qualification qui a fait
suite à la victoire 0-1 à Nicosie il y
a une dizaine de jours, tout le
monde, de René Weiler aux supporters, en passant par les joueurs
et la direction, s’était pris au jeu de
cette Europa League et certains
lorgnaient même déjà vers Solna,
en Suède, où se déroulera la finale
de la compétition le mercredi 24
mai prochain.
Tandis que le stade Constant Vanden Stock sera certainement
comble pour accueillir ce géant
d’Europe, ce tirage est, sportivement, ce qui pouvait arriver de
pire à Anderlecht en vue d’une
qualification pour les demi-finales, d’autant plus que le match
retour aura lieu à Old Trafford.
© Photonews
« C’est un tirage extrêmement diffi-
cile. Le programme des joueurs sera
très chargé, avec en plus le match aller à domicile. Après le duel en déplacement en Angleterre le jeudi,
un match au sommet face à Bruges
figurera au programme. Mais c’est
aussi et surtout une très belle affiche », concédait Herman Van
Holsbeeck sur le site officiel du
club, confirmant ce qu’il déclarait
la veille au sujet de la formation
entraînée par José Mourinho.
UNE VITRINE IDÉALE
Roger Vanden Stock sait lui aussi
que ce sera très compliqué pour
les Bruxellois d’atteindre les demifinales, mais il refuse d’abdiquer :
« C’est le tirage le plus compliqué
dont nous pouvions hériter, mais on
ne sait jamais. Au fond, nous ne
pensions pas non plus éliminer le
Zenit. Si nous nous qualifions, j’irai
brûler quelques cierges. »
Mais ce tirage, c’est aussi une formidable opportunité pour que les
meilleurs joueurs anderlechtois
puissent se montrer face à un
grand d’Europe. Certes, le Zenit
Saint-Pétersbourg n’était pas un
client, mais il n’a pas la renommée de Manchester United.
Pour les joueurs qui rêvent d’un
transfert dans les prochains mois
comme Kara Mbodji, Youri Tielemans, Leander Dendoncker, Andy
Najar ou encore Lukasz Teodorczyk, il n’y avait pas meilleur tirage
possible pour laisser sa carte de visite. Herman Van Holsbeeck, qui a
récemment rappelé que beaucoup
de joueurs du noyau anderlechtois
avaient pris de la valeur ces derniers temps, ne disait d’ailleurs
pas autre chose : « C’est une oppor-
tunité unique pour nos joueurs d’affronter une telle équipe et de se
montrer au top niveau européen. »
Et si Anderlecht parvient à produire le même football qu’en début de rencontre face à l’APOEL, en
y ajoutant l’efficacité, tous les
rêves lui seront permis. Surtout
avec la confiance et la rage de
vaincre qui règnent actuellement
dans le noyau de René Weiler. -
L’obscur objet du désir, c’est
la fontaine de Sanremo après
un peu moins de sept heures
de selle. Une infamie… jubilatoire que tous les sprinters
du monde, à l’exception des
Allemands Kittel et Greipel
attendent comme le Graal.
Gagner à Sanremo, c’est la
perspective de se réjouir
toute l’année, d’avoir réussi
sa saison alors qu’elle commence à peine. Le meilleur
exemple, c’est l’histoire du
Français Arnaud Démare,
condamné à vivre dans
l’ombre de Pinot qui prenait
toute la lumière à la FDJ. Les
choses ont bien changé depuis pour le Picard, surtout
qu’un Français s’impose rarement au terme d’une classique.
Les sprinters, certes, sont attendus à l’emballage. Mais
un coureur, surtout, bénéficie d’une cote exceptionnellement basse. Peter Sagan, sorti
tout droit d’un conte
d’Alexandre Dumas a compulsé l’entièreté
du dictionnaire des
superlatifs.
Imbattable
sur
chaque
terrain,
composé
de pavés,
de côtes, de
bordures ou
de
lignes
droites,
il
sillonne
les
routes
qu’il
illumine de son
arc-en-ciel. C’est
très pratique d’un
point de vue lumière, c’est éblouissant, aveuglant. Et
désarçonnant pour l’opposition qui tentera, par
beau temps, de dégoupiller
« LE PLUS COMPLET »
Le Slovaque n’est toutefois
pas invincible. Malade sur les
chemins de craie qui découpent le vignoble toscan
aux Strade Bianche, le champion du monde ne peut pas
tout gagner. Il est à la merci,
comme d’autres, d’un ennui,
d’une faille. Et en vitesse
pure, il n’est pas forcément le
plus rapide. Comme l’évoquait l’Italien Sonny Colbrelli
à Paris-Nice, « Sagan est le plus
complet mais Gaviria est peutêtre le plus vite ». Sagan et Gaviria évoluent pour deux
équipes différentes, Bora et
Quick Step. Beaucoup de
choses les rapprochent pourtant : le vélo « S-Works » de
Specialized et un homme
majeur dans leur carrière,
l’Italien Giovanni Lombardi,
leur manager. Le Slovaque,
désinvolte, face au Colombien, d’une extrême timidité,
c’est le duel de cette Primavera qui portera bien son nom
au paradis des bourgeons et
des fleurs naissantes. MilanSanremo est la plus insaisissable des classiques, celle à
l’issue de laquelle on trouve
parfois un vainqueur auquel
personne n’avait pensé, tel
Ciolek ou Démare, l’année
dernière, alors qu’on avait
perdu sa trace dans la Cipressa. Le sang-froid, la pureté de
la manœuvre dans la descente du Poggio et la fraîcheur dans la Via Roma feront la différence. Le Norvégien Kristoff et l’Allemand
Degenkolb, d’anciens lauréats aux nerfs d’acier sont
prêts, eux aussi, à relever le
défi. -
© PhotoNews
BENJAMIN HELSON
CYCLISME - HANDZAME CLASSIC
Halvorsen au sprint
Le Norvégien Kristoffer Halvorsen (20 ans) a remporté ce vendredi la 7e édition de la Handzame Classic (1.1), troisième
manche de la Coupe de Belgique. Au terme de 192,7 km
entre Bredene et Handzame, le
coureur du Team Joker Icopal a
devancé au sprint le champion
britannique Adam Blythe (Aqua
Blue Sport) et Kenny Dehaes
(Wanty-Groupe Gobert). -
Le Norvégien Kristoffer Halvorsen a remporté la 7e édition de la Handzame Classic. © Belga/News
25
26
SAMEDI 18 MARS 2017
CYCLISME – 108E MILAN – SANREMO (CE SAMEDI)
Deux stars belges au service de Gaviria
Le Colombien pourra compter sur Tom Boonen et Philippe Gilbert pour décrocher la Primavera
Eric Clovio
ENVOYÉ SPÉCIAL
À SANREMO
om Boonen dispute ce
samedi sa 13e Primavera, en capitaine de route
d’une équipe Quick Step
Floors dont le jeune Colombien
Fernando Gaviria est le fer de
lance.
T
Seul Fernando Gaviria Rendon
a, sur les routes de Tirreno
cette semaine, osé regarder Peter Sagan dans le blanc des
yeux et le défier, succès à l’appui lors du sprint de Civitanova
Marche. Le Colombien ne
craint rien ni personne, pas
même la chute puisqu’il dit
avoir « tiré les leçons de son erreur de l’an dernier ». Petit rappel : alors qu’il faisait encore
partie du groupe de prétendants au succès après 290 kilomètres de découverte de la Primavera,
le
Sud-Américain
s’était maladroitement retourné
pour jauger ses rivaux, à l’approche de la Via Roma, et avait
chuté en touchant la roue arrière d’un adversaire.
Péché de jeunesse, qui n’enlève
rien au talent explosif du pistier (double champion du
monde de l’omnium) recruté
par Patrick Lefevere au cours de
la saison 2015. Et en qui le
Flandrien voit le « futur Sagan », avec lequel il partage une
forme d’insouciance, une puissance explosive et… le même
agent (l’ancien domestique de
Mario Cipollini, Giovanni Lombardi).
« Gaviria est l’un des coureurs les
Commentaire
Une faille
dans le
palmarès
de Boonen
plus talentueux de notre
équipe », expliquait Tom Boonen avant le tout dernier chrono de sa carrière, mardi à San
Benedetto del Tronto. « Jeune
(22 ans) et inexpérimenté, mais
ce n’est pas un frein. Il comprend et lit bien la course, il ap-
Stéphane Thirion
JOURNALISTE
« Gaviria a la tête
et les tripes
pour s’imposer »
Tom Boonen
A Tirreno-Adriatico, Gaviria a remporté la 6e étape en dominant Sagan. © News
prend vite. Il me bluffe parfois
parce que tout lui semble naturel
(il rit). Fernando a le cran et l’intelligence (en anglais dans le
texte, balls and brain) pour luimême prendre la décision qui
s’impose dans la course. C’est la
marque des champions. »
Le seul bémol que Boonen apporte est l’obstacle de la langue.
« Juste quelques mots d’italien,
puisqu’il vient de s’établir dans
le pays (Lido di Camaiore), un anglais qui s’améliore de jour en
jour. Cela rend les conversations
assez difficiles… Mais au travers
de son comportement, on a compris qu’il avait énormément appris de son erreur du printemps
dernier. »
Le Campinois, qui espère être
dans les 15-20 premiers au
sommet du Poggio ce samedi
afin ensuite de lui venir en
aide dans la finale, ne lui délivre qu’un seul « conseil d’ancien » : « Il doit saisir la moindre
opportunité, sans penser qu’il a
du temps devant lui pour remporter la Primavera. Regardez, on
me prédisait deux ou trois succès
à Sanremo en début de carrière,
je suis là quinze ans plus tard
sans victoire, à avoir dû me
contenter de quelques places
d’honneur (NDLR : une fois 2e en
2010, une fois 3e en 2007). » -
Le Remoucastrien connaît la course par cœur. Son expérience au service de Gaviria sera prépondérante
Gilbert : « Il n’y a aucune garantie »
L’impact de la côte ligure suscite
toujours autant de fascination
pour Philippe Gilbert qui n’a
d’yeux, cette saison, que pour les
« monuments » sur lesquels il n’a
encore sculpté sa griffe. Milan-Sanremo et le Tour des Flandres seront prioritaires, même si dans, les
deux cas, il s’agira de dominer Sagan et d’obtenir un bon de sortie
en bonne et due forme chez Quick
Step. « C’était chouette de travailler
sur Paris-Nice car le niveau y était
très élevé », explique-t-il après y
avoir obtenu son meilleur classement final (13e). « Les sensations
sont bonnes, la forme aussi par rap-
port à ce que je souhaitais avant Milan-Sanremo. Mais cela n’offre pour
autant aucune garantie. On peut
être moyen et réussir une belle
course, on peut être très bon et se
planter. »
Comme Boonen, le Remoucastrien connaît la course par cœur.
Son expérience au service de Gaviria sera prépondérante. « Je n’ai pas
encore eu l’occasion de rouler avec
lui, ce sera une première, mais je ne
vais pas vous surprendre en disant
qu’il a du talent », sourit-il. « C’est
notre atout majeur, mais il ne faudra pas se laisser embarquer en misant tout là-dessus. La course est ce-
pendant devenue de plus en plus favorable aux sprinters. En 2011, on
avait encore la côte des Manie susceptible d’éliminer beaucoup de
monde. Nous étions 80 au pied de la
Cipressa. Ici, on pourrait être 160,
c’est énorme ! J’ai eu la possibilité,
au moins à deux reprises (NDLR :
deux podiums) de gagner cette magnifique classique. Sans doute ai-je
laissé passer ma chance ? »
« TOUT LE MONDE EST AU NIVEAU »
Gilbert s’est pourtant aventuré
dans la finale des célèbres « capi »
à l’entraînement avec son nouvel
ami Julian Alaphilippe. « Par plai-
sir aussi, car j’aime bien rouler par
là. Julian et Gaviria sont au niveau,
comme toute la sélection de Quick
Step. Nous aurions tort de négliger
ce qu’on pourrait utiliser en amont.
Quel que soit le résultat, j’aimerais
en tout cas remporter cette classique
par équipe interposée. Gaviria a déjà
prouvé à plusieurs reprises qu’il
pouvait dominer les meilleurs. Dès
lors, utilisons tous nos atouts dont
ceux d’Alaphilippe qui a pris
conscience plus encore de son potentiel à Paris-Nice en y prenant tous
les maillots, sauf celui du grimpeur.
C’est tout dire ». S.TH.
© Photonews
Il est curieux d’imaginer que, tout
à l’heure, si le scénario respecte
chaque page de son manuscrit,
Tom Boonen se mettra au service
d’un jeune Colombien, Fernando
Gaviria, dont la pointe de vitesse
affole les radars automatiques. Ce
qui nous amène à penser qu’il
existe une faille majeure dans le
palmarès étourdissant de l’Anversois : Milan-Sanremo. Douze
participations, deux podiums,
comme s’il avait été fâché avec
une classique dont il maîtrisait
pourtant les éléments.
Et si l’Anversois, à la tête d’une
équipe presque trop forte pour
une telle épreuve, jouissait enfin
du facteur chance ? S’il profitait
précisément du rôle de capitaine
qui ne lui est confié qu’en théorie ? S’il prenait sa revanche sur le
sprint du Qatar où il avait été
éconduit par Sagan et Cavendish ?
A force de l’attendre à Roubaix le
9 avril, on oublie que Tom Boonen a tous les atouts pour gagner
la Primavera. Une équipe avec
deux attaquants, Alaphilippe et
Gilbert, et un finisseur pour les
derniers hectomètres, Gaviria.
L’Anversois n’a pas travaillé tout
l’hiver uniquement dans la perspective de remporter un cinquième titre à Roubaix. Il veut la
victoire à Sanremo, pour lui, pour
son équipe qui n’a plus gagné
dans la cité des fleurs depuis
2006, avec Pozzato. Ce jour-là,
Boonen s’était sacrifié pour le
bellâtre italien.
A travers son monstrueux palmarès, il manque des trophées accordés à d’autres, par générosité, par
altruisme, par intelligence, tout
simplement. On inverse les rôles
ce samedi ? Chiche ! -
Le Colombien est installé en Toscane, dans un appartement loué par Alessandro Petacchi
Lombardi, l’homme qui gère Gaviria et Sagan
Fernando Gaviria est peut-être le
rival numéro un de Sagan à Sanremo. Il l’a d’ailleurs battu sur
Tirreno, à Civitanova. « Dans un
an ou deux ans, il sera aussi capable de répondre au Slovaque
dans les classiques flamandes »,
considère Patrick Lefevere. La trajectoire du Colombien suscite en
tout cas bien des convoitises. La
cellule de recrutement de Quick
Step ne s’est pas trompée, comme
avec Alaphilippe, en allant chercher ce sprinter ultra-doué.
C’était un pari toutefois compliqué. Les Colombiens, d’une manière générale, se distinguent davantage dans les bosses et ils s’entraînent, pour la plupart, dans
leur pays avant de revenir en Eu-
rope pour y disputer les courses,
précédés d’une préparation
idéale en altitude Gaviria, lui, a
besoin d’un tout autre univers.
Champion du monde sur la piste
(omnium) à deux reprises, il a dû
sacrifier sa vie de famille, il a dû
laisser en Amérique sa copine Valentina qui est aux études. Pour
son métier.
Giovanni Lombardi. © News
« Cela n’a pas été simple pour le
convaincre », raconte son manager Giovanni Lombardi, rencontré à Nice. « Il est d’abord parti
s’installer à Gand, mais il ne maîtrisait pas le climat. Depuis quelques
mois, nous l’avons installé en Toscane, dans un appartement loué
par Alessandro Petacchi. Là, il est
nettement plus épanoui car il
n’aime pas le froid. »
Le choix de Petacchi, ami de Lombardi, lui-même le meilleur pote
de Bettini, n’est pas innocent.
L’ancien sprinter, vainqueur de
Milan-Sanremo en 2005, a pris
Gaviria sous sa coupe. Récemment, il a d’ailleurs publié une
photo prise depuis son scooter
sur les réseaux sociaux. Chaque
jour, il joue le derny pour le Colombien. « Il ne parle pas l’italien
et il est plutôt timide. “Ale” lui fait
donc ses courses car même demander quelque chose au magasin,
c’est compliqué pour lui », poursuit Lombardi. « Il ne s’exprime
qu’en espagnol, un chouïa en anglais », confirme Lefevere. Lequel,
on le sait, travaille à la reconduc-
tion de l’équipe Quick Step, dont
le sponsoring expire fin 2017 et il
est hors de question d’attendre la
fin de l’année pour annoncer la
nouvelle, par rapport aux coureurs très courtisés, dont Alaphilippe et Gaviria.
« C’est pourtant l’équipe idéale
pour lui », admet Lombardi, qui
est aussi le manager de Sagan.
« La répartition des rôles entre Fernando et Kittel est idéale. Et puis
son potentiel sur les courses flamandes est réel ».
« COURIR PARIS-ROUBAIX
AVEC BOONEN »
Quelle meilleure équipe que
Quick Step, en effet, pour parfaire
son apprentissage ? En considé-
rant, aussi, que Boonen va partir
et qu’il y aura donc un énorme
vide à combler. « Mon rêve c’est de
participer à Paris-Roubaix avec lui
car c’est mon idole », explique le
Colombien. « Les places seront
chères dans la sélection mais, si j’y
suis, je donnerai tout ».
Il y apprendra, surtout, la maîtrise des pavés. Sixième à Wevelgem, vainqueur du GP ImpanisVan Petegem, 2e du Championnat
des Flandres, Gaviria possède déjà
des références dans cette spécialité, à seulement 22 ans. Il lui reste
à battre son ami Sagan, ce qui
n’est pas une mince affaire. Dans
les deux cas de figure, Lombardi
serait évidemment ravi. S.TH.
26
27
SAMEDI 18 MARS 2017
CYCLISME - 108e MILAN-SANREMO (CE SAMEDI)
Peter Sagan,
l’incontournable
I
l est l’homme à battre, celui
qui servira de point de repère
à toutes les équipes. Peter
Sagan est archi-favori du 108e
Milan-Sanremo, ce samedi
entre Lombardie et Ligurie. S’il
réussit à s’imposer sur la mythique
Via Roma, il sera le premier champion du monde en titre vainqueur
de la Primavera depuis Giuseppe
Saronni, en 1983.
Qui d’autre que Peter Sagan ? Poser la question, c’est y répondre. Il
faut sans doute remonter à la folle
saison 2011 de Philippe Gilbert ou
à la période faste de Tom Boonen
(2005) pour trouver trace d’un favori aussi évident au départ d’un
monument des classiques. Un
monarque absolu, indiscutable,
parmi ses pairs du peloton, aux
yeux des chroniqueurs ou des
bookmakers.
Le champion du monde, malgré
la domination qu’il exerce depuis
dix-huit mois sur le vélo mondial,
a malgré tout réussi à encore
impressionner tous les observateurs au fil d’un Tirreno-Adriatico
pourtant très exigeant cette semaine. Vainqueur de deux étapes
(dont une très exigeante à Fermo,
après sept ascensions raides dans
la finale), une fois 2e, une fois 3e, le
Slovaque a éclaboussé la «course
des deux mers » de sa classe naturelle, de sa force et de son aisance.
Seulement troublé par un badaud
et un chien traversant la route, en
plein contre-la-montre…
La Via Roma, explosion finale
de préliminaires de plus en plus
« hot » au fil des capi et des deux
Le saviez-vous ?
Mieux payé
que Froome
MILLIONS
Peter Sagan est le coureur le
mieux payé de la planète, 6
millions d’euros par an. Soit
700.000 euros de plus que
Chris Froome (5,3 millions) et
quasi le double de Mark Cavendish (3,4 millions).-
VALENTINO ROSSI
« Il dottore », neuf fois champion du monde en moto
vitesse, est l’idole absolue de
Peter Sagan, fou de sports mécaniques, sur deux et quatre
roues.-
HARLEY DAVIDSON
Il en possède deux, l’une en
Slovaquie, l’autre à Monaco
où il réside. Il s’est aussi fait
fabriquer une Dodge Charger
de 1970, aux Etats-Unis. Il était
en effet fan de la série « Shérif
fais-moi peur ».-
BARISTA
Comme nombre de ses pairs
au sein du peloton, dont un
certain Greg Van Avermaet,
il adore le café. Sa spécialité :
Latte Art. Sa collection de machines à café s’étoffe de mois
en mois, paraît-il…-
versants du Poggio, paraît idéale
pour lui, avec son approche technique puis ses trois hectomètres
en faux-plat ascendant. Lorsqu’on
l’interroge sur le mythe Sanremo,
le champion au look hirsute reste
pourtant désarmant, désarçonnant. « Ce qui me plaît le plus sur la
Via Roma ? Le fait qu’elle soit si proche
de mon appartement à Monaco. Je
serai vite rentré à la maison… », lui
qui a quitté le Rocher depuis
le 26 décembre et enchaîné
ensuite stages et épreuves
en Australie, Espagne, Belgique et Italie.
PRIMAVERA, RONDE
ET ROUBAIX
S’il ne donne pas l’impression de frissonner à la simple
évocation de cette Via Roma à jamais propriété d’Eddy Merckx (7
succès), le dépositaire du maillot
arc-en-ciel est pourtant soucieux
d’écrire l’histoire du cyclisme.
Dans son entourage direct (son
entraîneur espagnol Patxi Vila
surtout) et au sein de sa nouvelle
équipe Bora (sa seule faiblesse
relative, même s’il est parfois
capable de tout faire tout seul),
tout a été minutieusement pensé
et préparé pour qu’il soit au sommet de sa condition, qui confine
à l’excellence, en cette période de
printemps naissant. Peter Sagan
fait de Milan-Sanremo, ce samedi, puis du Tour des Flandres (2
avril) et de Paris-Roubaix (9 avril)
ses grands objectifs. Un succès au
minimum, voire plus si la forme
et la réussite le lui autorisent.
« Nous approchons de la séquence où
Ses
chiffres
FOUS
91
En 2016, le numéro 1 du
vélo mondial a parcouru
plus de 12.000 kilomètres
en compétition, en 73 jours
de course. Depuis 2011,
il est coutumier de cette
moyenne, avec un pic à
91 jours et 15.000 km en
course lors de l’exercice
2014. Un forçat.
regarder dans le blanc des
yeux et le vaincre au sprint,
à Civitanova Marche.
« Normalement, on
peut rester à son
pic de forme
pendant
quatre à cinq
semaines,
nous espérons tous
que Peter y
parviendra. »
Mais la Primavera demeure pour
beaucoup
une loterie,
en tout cas
Peter doit
retirer le profit maximum de son
stage de trois semaines en
altitude », estime Patxi Vila.
« Il a beaucoup travaillé dans la
Sierra Nevada, 23 jours d’affilée à
des intensités différentes, il en extrait déjà de premiers bénéfices. »
La victoire à Kuurne, au lendemain d’une 2e place derrière
Van Avermaet au Nieuwsblad,
relevait plus de la classe pure
que du boulot de fond, mais
Tirreno-Adriatico a démontré
que le coureur originaire de
Zilina était pour l’heure « une
jambe au-dessus de tous ».
Seul Fernando Gaviria a pu le
4
Comme le nombre d’approches tactiques différentes qui ont symbolisé
ses 14 succès WorldTour
la saison dernière. Il sait
tout faire. Sagan a gagné
1 fois en solitaire (Tour des
Flandres) ; 5 sprints pour régler des groupes de 6-7 coureurs ; 5 sprints de groupes
entre 10 et 35 coureurs ;
3 sprints massifs.
TROIS
Peter Sagan a remporté tous les titres internationaux proposés ces derniers mois :
deux sacres mondiaux d’affilée (Richmond
puis Doha) et l’or à l’Euro (Plumelec). Un
nouveau maillot qui n’a dès lors pas encore
été porté.
une énigme difficile à résoudre,
entre la patience vigilante de sept
heures de vélo et la fugacité de ces
instants où tout vous file
entre les doigts. Peter
Sagan aura fort à
faire car, comme
le rappelait Tom
Boonen cette
semaine,
« le
monde entier va
courir contre lui. »
FAVORI N°1, ET
ALORS ?
Pas de quoi
semer le doute
dans son esprit,
là encore il positive. « Si je ne gagne
pas, je sais au moins
que je déterminerai
d’une
manière ou
d’une
autre le choix de celui qui s’imposera,
puisque tout le monde fait de moi le
point de repère. Je trouve ça plutôt
chouette… » Il ne s’embarrasse pas
de données tactiques à l’infini,
ayant il est vrai plusieurs atouts
dans son jeu. Ce diable d’homme
peut à la fois attaquer dans le
Poggio, peu importe l’endroit (il
est aussi l’un des meilleurs descendeurs du monde) ou patienter
jusqu’au sprint sur la Via Roma.
L’an dernier, pour rappel, il fut
l’une des principales victimes
de la chute de Fernando Gaviria
à la fontaine, sinon il était en
position favorable lui aussi. Seul
le vent l’interpelle. « Il a souvent
été défavorable aux attaquants sur le
Poggio ces dernières années… »
Ce statut, trop lourd pour beaucoup, ne l’encombre même pas.
« Favori ? Honnêtement, je le suis au
départ de toutes les courses dont je
prends le départ, et ce depuis sept ans
déjà. » La routine, quoi.
S’il s’impose ce samedi sur la
Riviera, Peter Sagan deviendra le premier champion
du monde vainqueur de
Milan-Sanremo depuis
Beppe Saronni, en 1983.
Avant lui, seuls Eddy
Merckx (1972 et 1975)
et Alfredo Binda
(1931) avaient fait
naître un arcen-ciel sur la
Riviera des
Fleurs.ERIC
CLOVIO
1
Incontournable n° 1 en
2016, année du premier
classement UCI reprenant
toutes les performances
du coureur sur l’ensemble
de la saison, plus uniquement les résultats dans un
calendrier WorldTour qu’il
a également dominé.
26
Un magazine financier de la City l’a
placé en 26e position des personnalités internationales sur base du potentiel commercial, étonnamment
devant Lionel Messi et Cristiano
Ronaldo. Sagan est une marque
déposée.
92
Avec 92 succès depuis ses débuts
pros, en 2009, il apparaît déjà au
4e rang des coureurs en activité les
plus prolifiques, derrière Mark Cavendish (145), André Greipel (140)
et Tom Boonen (114).
© BELGA
27
28
SAMEDI 18 MARS 2017
CYCLISME - 108E MILAN-SANREMO (CE SAMEDI)
Les grognards ne rendent pas les armes
Pozzato et Cavendish, les anciens vainqueurs de Sanremo, nourrissent des ambitions bien légitimes
’image avait fait le tour
du monde, démontrant à
elle seule que le cyclisme est le plus collectif des sports individuels. Il y a
onze ans déjà, Pippo Pozzato
remportait la Primavera, pour la
plus grande joie de son équipier
de l’époque, Tom Boonen. Le
dernier Italien vainqueur de la
Classicissima sera au départ, ce
samedi.
c’était alors sur le Lungomare.
Discret sur les routes de Tirreno-Adriatico (une 31e place
pour meilleur résultat), le Britannique ne trompe pourtant
personne au sein de la meute.
Constamment entouré de deux
ou trois équipiers du team Dimension Data, le Mannois a affiché beaucoup de souplesse
dans le coup de pédale et d’aisance pour gérer ses efforts.
Le vice-champion du monde est
tout à fait capable de rééditer
sa perf de 2009 et, ainsi, rejoindre dans l’histoire de la Primavera Sean Kelly ou Laurent
Fignon, parmi les doubles lauréats. « Milan-Sanremo est la
L
Six anciens lauréats de la Primavera agraferont leur dossard
dans la capitale lombarde, ce
samedi matin. En remontant le
fil du palmarès, le Français Arnaud Demare (2016), l’Allemand John Degenkolb (2015),
le Norvégien Alexander Kristoff
(2014), l’Australien Simon Gerrans (2012), le Britannique
Mark Cavendish (2009) et, last
but not least, l’Italien Filippo
Pozzato (2006).
Pippo est d’ailleurs le dernier
coureur transalpin à avoir remporté la Classicissima, entrant
ainsi au Panthéon de sa discipline. Onze après un succès hélas resté sans véritable lendemain, le flamboyant Vénétien
(né à Sandrigo) revient sur le
meilleur moment de sa longue
carrière.
« Cette victoire a probablement
offert une des plus belles images,
une des photos marquantes du
cyclisme des années 2000 »,
nous confiait récemment Filippo Pozzato (35 ans), qui porte
cette saison les couleurs de
classique la plus facile à terminer, et pourtant la plus difficile à
gagner », expliquait-il à San Benedetto del Tronto, en clôture
de Tirreno. « Il existe une multitude de scénarios possibles sur
près de 300 kilomètres, mais rien
n’est prévisible jusqu’aux derniers centimètres. C’est ce qui
rend cette classique aussi frustrante que magnifique ! »
A 31 ans, Cavendish se connaît
sur le bout des orteils, il s’estime en forme plus pointue
Il y a onze ans déjà, Pozzato remportait la Primavera, pour la plus grande joie de son équipier de l’époque, l’irisé Tom Boonen. © News
que l’an dernier à pareille
époque. « En 2016, je faisais
l’équipe continentale pro (D2) les bras en comprenant que Pour Pozzato (qui n’a plus plusieurs capitaines mais au sein beaucoup de piste pour gagner
Wilier Triestina. Nul n’a oublié son équipier venait de s’impo- connu la victoire depuis le 1er duquel l’égoïsme n’avait pas de ma sélection pour les JO. Cette
Pozzato dans son superbe ser. « Cela fait un peu bizarre de septembre 2013, lors du GP de place. C’est un souvenir mer- fois, je me sens plus frais. » Il n’a
maillot bleu de la Quick Step se dire que cela remonte à 2006 Plouay), ce cliché est le symbole veilleux… »
toutefois remporté qu’un seul
avec, en arrière-plan, son équi- déjà. Depuis lors, plus aucun de de ce que Patrick Lefevere a
succès cette saison, l’étape
pier de l’époque Tom Boonen, mes compatriotes n’a réussi à ga- toujours réussi, à la tête de ses CAVENDISH COMME KELLY ?
d’ouverture du Tour d’Abu
ceint de la tunique arc-en-ciel gner à Sanremo, ça fait un sacré équipes. « Il avait formé un Mark Cavendish s’est, lui, im- Dhabi. ERIC CLOVIO
de champion du monde, levant bail… »
groupe très fort, qui comportait posé il y a huit ans à Sanremo,
Tom Boonen et Philippe Gilbert au service du Colombien
« Quick Step doit tout miser sur Gaviria »
Johan
Museeuw
CONSULTANT SUDPRESSE
« Comment prendre le meilleur
sur Peter Sagan ? C’est la question
que se posent tous les managers
de teams depuis plusieurs jours,
après avoir vu le champion du
monde dominer son sujet à Tirreno. Apparaître au cœur de la cible
de toutes les équipes, être
Mode d’emploi
Les favoris
2 108e édition de Milan-Sanremo (World
Tour), longue de 291 km, ce samedi. Arrivée prévue aux alentours de 16h45
Sagan
PARCOURS ET PRINCIPALES ASCENSIONS
Gaviria, Van Avermaet,
Kwiatkowski
l’homme à battre pour tous les
outsiders qui aimeraient, si j’ose
dire, lui faire la peau sur la Via
Roma ne doit absolument pas
préoccuper le Slovaque. Il sait
qu’il est en forme optimale, qu’il
a tout fait pour atteindre cette
condition et surtout, qu’il est là
pour quelques années encore !
Sagan va normalement régner sur
les classiques du printemps pendant un bon bout de temps, le
rendez-vous de ce samedi n’est ni
plus, ni moins important pour lui
que le Tour des Flandres, ParisRoubaix et tous les monuments
qui suivront. Quand vous êtes
bien dans votre peau, en paix
avec vous-même, lorsque vous
avez fait le maximum de travail
en amont, le statut de grandis-
sime favori ne change rien à votre
mental ou à la qualité de votre
sommeil, croyez-moi !
Pour l’équipe Quick Step, l’équation n’est certes pas facile à résoudre, mas pas insoluble.
Comme Tom Boonen l’a rappelé,
personne n’est invincible. C’est un
lieu commun qu’il est parfois bon
de rappeler, pour ne pas se laisser
impressionner. Pour son dernier
rendez-vous en Italie, pays qui
adore le vélo et respecte profondément les campionissimi, j’espère
que Boonen pourra passer devant
San Madonna della Guardia et
plonger dans la descente avec les
meilleurs. Comme Philippe Gilbert, qui a toujours aimé et bien
réussi sur la Classicissima. C’est
d’ailleurs à Sanremo, grâce à une
6e place en 2005, qu’il avait réussi
son premier résultat significatif
dans une grande classique.
Tous deux doivent se mettre au
service de Gaviria, pour autant
que le Colombien soit, comme
l’an dernier, encore dans le coup
après le Poggio. Ce qui est très
probable si la malchance
l’épargne. Le Sud-Américain a
marqué des points au niveau
mental face à Sagan en le battant
au sprint lundi, sur Tirreno. À lui
d’en tirer profit, avec l’aide d’un
Boonen qui a déjà 12 Sanremo
dans les jambes et un Gilbert qui
sait, au fond de lui, qu’il est de
plus en plus compliqué pour un
puncheur de faire la différence. » -
41. Sonny Colbrelli (Ita); 42. Manuele
Boaro (Ita); 43. Grega Bole (Slo); 44. Niccolo Bonifazio (Ita); 45. Borut Bozic (Slo);
46. Enrico Gasparotto (Ita); 47. Franco Pellizotti (Ita); 48. Giovanni Visconti (Ita)
William Clarke (Aus); 85. Kristijan Koren
(Slo); 86. Thomas Scully (N-Z); 87. Tom
Skuijns (Let); 88. Tom Van Asbroeck
Carretero (Esp); 128. Jasha Sütterlin (All)
(AfS); 168. Scott Thwaites (G-B)
NIPPO-VINI FANTINI
KATUSHA
131. Paoli Pier De Negri (Ita); 132. Marco
Canola (Ita); 133. Iuri Filosi (Ita); 134. Michael Eduard Groso (Roe); 135. Hideto Nakane (Jap); 136. Alan Marangoni (Ita);
137. Ivan Santaromita (Ita); 138. Kohei
Uchima (Jap)
171. Alexander Kristoff (Nor); 172. Maxim
Belkov (Rus); 173. Sven Erik Bystrom
(Nor); 174. Marco Haller (Aut); 175. Reto
Hollenstein (Sui); 176. Michael Morkov
(Dan); 177. Simon Spilak (Slo); 178. Rick
Zabel (All)
Démare, Boonen,
Colbrelli, Alaphilippe,
Bouhanni, Wellens,
Roelandts, Ewan, Gilbert,
Cavendish, Kristoff, Viviani,
Degenkolb, Modolo,
Cort Nielsen
0 km: départ à Milan
28,6 km: Pavie
142,2 km: Passo del Turchino (1e ascension)
221,6 km: Ceriale: 2e ravitaillement
239,6 km: Capo Mele (2e ascension)
244,7 km: Capo Cervo (3e ascension)
252,6 km: Capo Berta (4e ascension)
269,5 km: Cipressa (5e ascension: longueur 5,65 km, moyenne 4,1%, maximum
9%)
285,6 km: Poggio di Sanremo (6e ascension: longueur 3,7 km, moyenne 3,7%,
maximum 8%)
291,0 km: Via Roma à Sanremo
LE TOP 10 DE 2016
1. Arnaud Démare (Fra/FDJ) en 6h54:45
2. Ben Swift (GBr) ; 3. JURGEN ROELANDTS ; 4. Nacer Bouhanni (Fra); 5.
GREG VAN AVERMAET; 6. Alexander Kristoff (Noo); 7. Heinrich Haussler (Aus); 8.
Filippo Pozzato (Ita); 9. Sonny Colbrelli
(Ita), 10. Matteo Trentin (Ita)
PALMARES
2016: Arnaud Démare (Fra) 2015: John
Degenkolb (All) 2014: Alexander Kristoff
(Nor) 2013: Gerald Ciolek (All) 2012: Simon Gerrans (Aus) 2011: Matthew Goss
(Aus) 2010: Oscar Freire (Esp) 2009:
Mark Cavendish (GBr) 2008: Fabian Cancellara (Sui) 2007: Oscar Freire (Esp)
Sagan © PN
RECUEILLE PAR ÉRIC CLOVIO
TÉLÉVISION
En direct sur la Une dès 14h30
LA LISTE DES ENGAGÉS
FDJ
1. Arnaud Démare (Fra); 2. Mickael Delage (Fra); 3. William Bonnet 5fra); 4. Davide Cimolai (Ita); 5. Jacopo Guarnieri
(Ita); 6. Ignatas Konovalovas (Lit); 7. Matthieu Ladagnous (Fra); 8. Anthony Roux
(Fra)
AG2R
11. Hugo Houle (Can) 12. Gediminas Bagdonas (Lit); 13. Jan Bakelants; 14. Mathias Frank (Sui); 15. Alexis Gougeard
(Fra), 16. Nico Danz (All); 17. Quentin Jauregui (Fra); 18. Stijn Vandenbergh
ANDRONI GIOCATTOLI - SIDERMEC
21. Davide Ballerini (Ita); 22. Andrea Palini (Ita); 23. Raffaello Bonusi (Ita); 24.
Mattia Cattaneo (Ita); 25. Marco Frapporti (Ita), 26. Mattia Frapporti (Ita); 27.
Francesco Gavazzi (Ita), 28. Fausto Masnada (Ita)
ASTANA
31. Matti Breschel (Dan); 32. Oscar Gatto
(Ita); 33. Andrey Grivko (Ukr); 34. Truls
Korsaeth (Nor); 35. Alexey Lutsenko (Kaz);
36. Luis Leon Sanchez (Esp), 37. Ruslan
Tleubayev (Kaz); 38. Michael Valgren
(Dan)
BAHREIN-MERIDA
BARDIANI - CSF
51. Simone Andreetta (Ita), 52. Enrico Barbin (Ita), 53. Nicola Boem (Ita), 54. Mirco
Maestri (Ita), 55. Lorenzo Rota (Ita); 56.
Paolo Simion (Ita); 57. Simone Velasco
(Ita); 58. Luca Wackermann (Ita)
BMC RACING TEAM
61. Greg Van Avermaet; 62. Damiano Caruso (Ita); 63. Silvan Dillier (Sui); 64. Martin Elmiger (Sui); 65. Daniels Oss (Ita);
66. Manuel Quinziato (Ita); 67. Miles Scotson (Aus); 68. Francisco Ventoso (Esp)
BORA-HANSGROHE
71. Peter Sagan (Svq); 72. Sam Bennett
(Ier); 73. Maciej Bodnar (Pol); 74. Marcus
Burghardt (All); 75. Andreas Schillinger
(All); 76. Juraj Sagan (Svq); 77. Aleksejs
Saramotins (Let); 78. Cesare Benedetti
(Ita)
CANNONDALE-DRAPAC
81. Simon Clarke (Aus); 82. Alberto Bettiol (Ita); 83. Nathan Brown (USA); 84.
COFIDIS
91. Nacer Bouhanni (Fra); 92. Dimitri
Claeys; 93. Christophe Laporte (Fra); 94.
Cyril Lemoine (Fra); 95. Florian Senechal
(Fra); 96. Julien Simon (Fra); 97. Geoffry
Soupe (Fra); 98. Kenneth Vanbilsen
GAZPROM-RUSVELO
101. Alexander Porsev (Rus); 102. Pavel
Brutt (Rus); 103. Artur Ershov (Rus); 104.
Roman Maikin (Rus); 105. Ivan Rovny
(Rus); 106. Ivan Savitckii (Rus); 107. Aleksei Tcatevich (Rus); 108. Nikolay Trusov
(Rus)
LOTTO SOUDAL
111. Tim Wellens; 112. Lars Bak (Dan); 113.
Tiesj Benoot; 114. Jens Debusschere; 115.
Tony Gallopin (Fra); 116. Tomasz Marczynski (Pol); 117. Jurgen Roelandt ; 118. Marcel Sieberg (All)
MOVISTAR
121. Alex Dowsett (G-B); 122. Jorge Arcas
(Esp); 123. Carlos Barbero (Esp); 124. Daniele Benatti (Ita); 125. Carlos Betancur
(Col); 126. MIguel Bico (Por); 127. Hector
ORICA-SCOTT
LOTTONL-JUMBO
141. Caleb Ewan (Aus); 142. Michael Albasini (Sui); 143. Simon Gerrans (Aus); 144.
Matthew Hayman (Aus); 145. Daryl Impey
(AfS); 146. Jens Keukeleire; 147. Luka
Mezgec (Slo); 148. Magnus Cort Nielsen
(Dan)
181. Juan Jose Lobato (Esp); 182. Enrico
Battaglin (Ita); 183. Twan Castelijns (P-B);
184. Jos van Emden (P-B); 185. Thomas
Leezer (P-B); 186. Paul Martens (All); 187.
Primoz Roglic (Slo); 188. Bram Tankink
(P-B)
QUICK-STEP FLOORS
TEAM NOVO NORDISK
151. Tom Boonen; 152. Julian Alaphilippe
(Fra); 153. Jack Bauer (N-Z); 154. Fernando Gaviria (Col); 155. Philippe Gilbert;
156. Fabio Sabatini (Ita); 157. Matteo Trentin (Ita); 158. Julien Vermote
TEAM DIMENSION DATA
191. Javier Megias (Esp); 192. Fabio Calabria (Aus); 193. David Lozano (Esp); 194.
Charles Planet (Fra); 195. Umberto Poli
(Ita); 196. Martijn Verschoor (P-B); 197.
Brian Kamstra (P-B); 198. Rik van IJzindoorn (P-B)
161. Mark Cavendish (G-B); 162. Edvald
Boasson Hagen (Nor); 163. Stephen Cummings (G-B); 164. Bernhard Eisel (Aut);
165. Mark Renshaw (Aus); 166. Kristian
Sbaragli (Ita); 167. Jay Robert Thomson
201. Elia Viviani (Ita); 202. Michal Kwiatkowski (Pol); 203. Gianni Moscon (Ita);
204. Salvatore Puccio (Ita); 205. Luke
Rowe (G-B); 206. Luke Rowe (G-B); 207.
TEAM SKY
Danny van Poppel (P-B); 208. Lukasz Wisniowski (Pol)
SUNWEB
211. Tom Dumoulin (P-B); 212. Nikias
Arndt (All); 213. Soren Kragh Andersen
(Dan); 214. Roy Curvers (P-B); 215. Simon
Geschke (All); 216. Michael Matthews
(Aus); 217. Tom Stamsnijder (P-B); 218. Albert Timmer (P-B).
TREK-SEGAFREDO
221. John Degenkolb (All); 222. Eugenio
Alafaci (Ita); 223. Marco Coledan (Ita);
224. Koen De Kort (P-B); 225. Fabio Felline (Ita); 226. Gregory Rast (Sui); 227.
Kiel Reijnen (USA); 228. Jasper Stuyven
EAU TEAM EMIRATES
231. Sacha Modolo (Ita); 232. Vegard
Stake Laengen (Nor); 233. Marco Marcato
(Ita); 234. Matej Mohoric (Slo); 235. Manuele Mori (Ita); 236. Ben Swift (Ita); 237.
Diego Ulissi (Ita); 238. Federico Zurlo (Ita)
WILLIER TRIESTINA - SELLE ITALIA
241. Filippo Pozzato (Ita); 242. Julen Moreno Amezqueta (Esp); 243. Manuel Belletti (Ita); 244. Matteo Busato (Ita); 245.
Yonder Godoy (Ven); 246. Jakub Mareczko
(Ita); 247. Daniel Martinez (Col); 248. Jacopo Mosca (Ita)
28
29
SAMEDI 18 MARS 2017
DIABLES ROUGES
La fin des privilèges
pour Kompany
Il est le grand absent d’une liste de… 27 joueurs
ans ce noyau élargi, il
ne manquait qu’un
nom : celui de Vincent
Kompany. L’ancien
capitaine des Diables rouges
voulait venir mais le sélectionneur national a jugé qu’il manquait de rythme. Par contre,
Martinez a retenu Axel Witsel,
Radja Nainggolan et le duo
anderlechtois Leander Dendoncker-Youri Tielemans.
D
Avec une sélection de 27 joueurs,
l’avantage, c’est qu’on fait moins
de mécontents. L’inconvénient,
c’est que ceux qui n’en font pas
partie font encore davantage office de bannis. En choisissant un
noyau élargi pour rencontrer la
Grèce le 25 mars et pour se déplacer en Russie le 28 mars, Roberto Martinez a joué les diplomates. Pourquoi choisir entre
Witsel, Nainggolan ou Tielemans
quand on peut prendre les trois ?
Ainsi, le sélectionneur a tenu sa
parole, éteignant (momentanément) l’incendie allumé en octobre et novembre lorsqu’il
n’avait pas repris le médian de
l’AS Rome mais il a aussi maintenu sa confiance en Axel Witsel,
parti en Chine cet hiver, comme
il l’avait laissé entendre lors de
ses dernières sorties médiatiques.
Par contre, pas de place dans la
sélection pour les deux blessés
chroniques, Nicolas Lombaerts et
Vincent Kompany, pourtant tous
les deux disponibles. « Tant qu’il
n’est pas à même de jouer des rencontres à fond durant 90 minutes,
je pense qu’il serait injuste de rap-
peler Vincent dans le groupe,
même si sa présence est vitale pour
l’équipe », a avoué Martinez. « Il
voulait venir, même sur une
jambe, c’est un compétiteur, c’est
un footballeur de grand talent
avec une brillante mentalité, mais
je pense aussi qu’il faut le protéger.
Cela ne sert à rien de lui mettre
une pression supplémentaire. Son
retour au jeu, il doit en profiter et
pas le vivre avec cette pression. »
L’argumentaire tient parfaitement la route. L’ancien capitaine
des Diables et de Manchester City
joue beaucoup trop peu pour
faire partie d’une sélection nationale qui dispute un match crucial dans sa qualification pour le
Mondial 2018. Même chose pour
Lombaerts, tombé en disgrâce au
Zenit. Sauf que Roberto Martinez
a décidé de convoquer des
joueurs au temps de jeu aussi famélique que ceux de Lombaerts
et Kompany. Thomas Vermaelen, Matz Sels et Michy Batshuayi
doivent se contenter des miettes
dans leur club respectif. Sels n’a
plus disputé un match de championnat depuis le mois de septembre et n’a dans les jambes
qu’un match de FA Cup (face à
Oxford fin janvier) en 2017 !
« Sels traverse une passe difficile
mais il a besoin de notre soutien »,
s’est défendu Martinez.
Certes, cela ne sonne pas le glas
de la carrière de Kompany en
équipe nationale, Martinez ayant
clairement dit qu’il espérait le
voir en juin en Estonie et contre
la République tchèque, mais
comme à City, cela signifie claire-
ment la fin des privilèges pour
un joueur habitué à rentrer dans
l’équipe dès qu’il est rétabli. Tant
Pep Guardiola que Roberto Martinez veulent avoir tous leurs
apaisements sur l’état de forme
de Kompany avant de l’inclure
dans leurs plans.
« NAINGGOLAN A UN NIVEAU
IMPRESSIONNANT »
Pour Nainggolan, les feux sont,
par contre, repassés au vert.
Certes, l’état de forme éblouissant du médian de l’AS Rome le
rendait indispensable mais la relation écornée entre lui et le sélectionneur, suite à l’incident de
début de saison, laissait planer le
doute, d’autant plus que ses
concurrents ne chômaient pas.
Fellaini était disponible, Dembélé réalise une très bonne saison,
et Witsel avait toujours les faveurs du sélectionneur. Mais
Martinez, qui n’a cessé de diminuer l’impact de la brouille, a tenu parole, lui qui avait annoncé
« qu’il pouvait intégrer un Nainggolan en forme. »
« Depuis novembre, il évolue à un
niveau impressionnant. Dans un
rôle nouveau (plus avancé), il excelle. Il est très à l’aise, joue avec
beaucoup d’énergie et d’intensité.
Il est manifestement prêt à revenir
dans le groupe et mérite sa sélection. » Pour le reste, Martinez
reste fidèle aux joueurs qui l’ont
charmé ces huit derniers mois,
comme Laurent Ciman, Thomas
Foket, Leander Dendoncker ou
Youri Tielemans. STÉPHANE VANDE VELDE
Roberto Martinez a opté pour une sélection élargie. © PN
Witsel et la Chine
« Je suis content du niveau physique de Witsel »
> Witsel bien en jambes. Roberto
Martinez refuse de faire du championnat chinois une compétition
de second ordre. « Il m’a paru très
concentré et affûté. Je suis très
content du niveau physique qu’il a
développé. Ce qui compte, c’est
l’implication du joueur. Rejoindre
une ligue pour de bonnes raisons et
y jouer avec de l’intensité, cela ne
me pose pas de problèmes. »
> Dedryck Boyata de retour. Le
défenseur du Celtic fait également
son retour dans la sélection.
Roberto Martinez l’a visionné lors
du dernier Old Firm, face au
Rangers. « Il a connu un début de
saison difficile mais depuis 10
rencontres, il est très consistant.
Lors du derby, il a été très bon. »
> Sold Out. La rencontre face à la
Grèce suscite pas mal d’engouement puisqu’elle est déjà sold out.
Par ailleurs, l’entraînement de
lundi 20 mars, à Tubize, sera
ouvert au public. Il débutera à
17h30, les supporters pouvant
arriver dès 16h. Il n’y aura place
que pour 1100 personnes.
> Espoirs. Nouvelle campagne
pour la sélection entraînée par
Johan Walem (voir en page 36).
Les U21 rencontreront Malte le 27
mars à Louvain dans le groupe 6
qui comprend également la
Suède, la Turquie, Chypre et la
Hongrie. Une nouvelle génération
conduite par Nany Dimata et
Senna Miangue visera donc la
qualification pour l’Euro 2019 en
Italie. S.VDV
La sélection de Roberto Martinez
pour la Grèce et la Russie
GARDIENS (4)
MILIEUX (8)
Koen Casteels (Wolfsburg) 0 sélection – 24 ans
Thibaut Courtois (Chelsea) 47 sélections – 24 ans
Simon Mignolet (Liverpool) 18 sélections – 29 ans
Matz Sels (Newcastle) 0 sélection – 25 ans
DÉFENSEURS (7)
Toby Alderweireld (Tottenham) 65 sélections - 28 ans
Dedryck Boyata (Celtic) 2 sélections – 26 ans
Laurent Ciman (Impact Montréal) 16 sélections – 31 ans
Thomas Foket (La Gantoise) 1 sélection – 22 ans
Thomas Meunier (PSG) 15 sélections – 25 ans
Thomas Vermaelen (AS Rome) 59 sélections – 31 ans
Jan Vertonghen (Tottenham) 6 sélections – 30 ans
90
C’est le nombre de
minutes disputées
par Kompany en 2017.
C’était contre Crystal
Palace, le 28 janvier
dernier.
ATTAQUANTS (8)
Nacer Chadli (West Bromwich) 33 sélections – 27 ans
Kevin De Bruyne (Manchester City) 50 sélections - 25 ans
Mousa Dembélé (Tottenham) 67 sélections - 29 ans
Leander Dendoncker (Anderlecht) 2 sélections – 21 ans
Marouane Fellaini (Manchester United) 75 sélections - 29 ans
Radja Nainggolan (AS Rome) 26 sélections – 28 ans
Youri Tielemans (Anderlecht) 2 sélections - 19 ans
Axel Witsel (Tianjin Quanjian) 80 sélections - 28 ans
LE CALENDRIER
Michy Batshuayi (Chelsea) 9 sélections - 23 ans
Christian Benteke (Crystal Palace) 31 sélections - 26 ans
Yannick Carrasco (Atlético Madrid) 15 sélections - 23 ans
Eden Hazard (Chelsea) 77 sélections - 26 ans
Romelu Lukaku (Everton) 56 sélections - 23 ans
Dries Mertens (Naples) 55 sélections - 29 ans
Kevin Mirallas (Everton) 55 sélections - 29 ans
Divock Origi (Liverpool) 23 sélections - 21 ans
25 MARS 2017 - QUALIFICATIONS POUR LE MONDIAL 2018
BOSNIE – GIBRALTAR (18H00)
CHYPRE – ESTONIE (19H00)
BELGIQUE – GRÈCE (20H45)
28 MARS 2017 - AMICAL
RUSSIE – BELGIQUE (18H00)
JOUEURS ENTRANTS
Koen Casteels (Wolfsburg)
Toby Alderweireld (Tottenham)
Dedryck Boyata (Celtic)
Thomas Vermaelen (AS Rome)
Nacer Chadli (West Bromwich)
Leander Dendoncker (Anderlecht)
Radja Nainggolan (AS Rome)
JOUEURS SORTANTS
Luis Pedro Cavanda (choix du coach)
Vincent Kompany (choix du coach)
Christian Kabasele (choix du coach)
Steven Defour (choix du coach)
Thorgan Hazard (choix du coach)
GROUPE H
ÉQUIPES
JOUÉS PTS
1
BELGIQUE
4
12
2
Grèce
4
10
3
Bosnie-Herzégovine
4
7
4
Chypre
4
3
5
Estonie
4
3
6
Gibraltar
4
0
29
30
SAMEDI 18 MARS 2017
FINALE DE LA COUPE DE BELGIQUE – OSTENDE – ZULTE WAREGEM (SAMEDI, 20H45)
Une finale pour
leur histoire
Ostende et Zulte Waregem rêvent de succéder au Standard
ous deux qualifiés pour
les Playoffs 1, les deux
finalistes flandriens
auront à cœur de, déjà,
remporter un trophée samedi
soir. Histoire de confirmer une
fois de plus qu’ils n’ont pas
grand-chose à envier aux plus
grands.
T
Même si le timing de cette rencontre – avant les playoffs –
reste problématique, même s’il
n’y aura pas non plus de véritable
« ténor » pour la première fois depuis 2014, cette finale de Coupe
100 % (ouest-) flandrienne a tout
de même fière allure.
D’un côté, il y aura Zulte Waregem, présent sur le plateau du
Heysel pour la 3e fois de son histoire, à nouveau avec Franky Dury à sa tête et l’expérimenté
Mbaye Leye au canon. Modèle de
saine gestion, le Essevee a patiemment grandi avec son entraîneurmanager depuis quelques années, grâce à une vision à long
terme dont ferait bien de s’inspi-
rer un club comme le Standard.
Ayant investi dans la brique en rénovant complètement son stade
tout en se dotant d’un centre
d’entraînement ultra-moderne,
Zulte a longtemps dû se serrer la
ceinture sportivement pour réussir cette transition en douceur.
Près de 4 ans après être passé à un
coup-franc dévié d’un titre de
champion qui aurait fait sensation, une deuxième victoire en
Coupe, 11 ans après la première,
viendrait couronner ce travail de
sape remarquable à tous les
étages du club. Sur son expérience des finales, des matches à
enjeu, le « Essevee » pourrait être
considéré comme favori léger de
cette finale.
« Peut-être à 51 % », comme l’a expliqué Marc Coucke.
Mais en face, à l’image de son truculent président, le club côtier ne
l’entend évidemment pas de cette
oreille, lui qui a grandi quatre à
quatre les marches d’une gloire
naissante et pourrait s’offrir un
premier trophée historique.
OSTENDE 4-3-3
COMPOSITIONS
PROBABLES
16
Coopman
Musona
31
28
Godeau
Dutoit
18
Rozehnal
19
10
20
9
Capon
COACH : Yves Vanderhaeghe
RÉSERVISTES
1. Proto, 17. Antunes, 6. Bossaerts, 15. Jali,
26. Vandendriessche, 8. El Ghanassy, 14. Pedersen,
33. Tomasevic, 17. Akpala.
BLESSÉ Milic (cuisse).
23
17
55
Canesin
10
Kaya
20H45
SAMEDI
STADE ROI BAUDOUIN
ARBITRE : M. DELFERIÈRE
TV : DIRECT SUR CLUB RTL
Meité
stade rénové à quelques coups
d’ailes de mouette de la Reine des
plages, Ostende surfe sur la vague
d’un bonheur rafraîchissant et
contagieux dont on se demande
où il va s’arrêter. Qualifié pour la
deuxième fois d’affilée pour les
Playoffs 1, finaliste de Coupe et
comptant en ses rangs un capitaine (Siani) sacré champion
d’Afrique à la surprise générale,
mais aussi un savant mélange de
jeunes promesses (Dimata, Bossaerts…) et de vieux briscards
pour la plupart revanchards (Dutoit, Rozehnal, El Ghanassy, Proto, Canesin…), Ostende rêve aussi, comme Zulte Waregem, de
pouvoir se qualifier pour les
phases de poules de l’Europa
League avant même le début des
playoffs. Marc Couke a déjà promis deux choses en cas de succès :
qu’il augmenterait le budget de
son équipe de 5 millions d’euros
la saison prochaine et qu’il aurait
très mal à la tête, dimanche matin. On le croit sur parole. VINCENT JOSÉPHY
Une finale 100 % flandrienne pour un ticket en Europa League. © PN
Dury rejoint Pavic, Goethals, Broos et Sollied
Coupe - Palmarès
Trois finales avec le même club
2
Lerager
Jonkheere
27
ZULTE WAREGEM 4-3-3
8
Dimata Leye
Berrier
de ses moyens dans l’expansion
du club de son cœur, le KVO est
passé en un peu moins de cinq
ans d’un statut de club à la fois
sympathique et laborieux en D2 à
celui de club ambitieux mais toujours aussi sympathique du subtop belge. Lui aussi doté d’un
Lepoint
7
Siani
Nafissatou Thiam
donnera
le coup d’envoi
de la finale avant
de remettre
le trophée
aux vainqueurs
43
11
Marusic
Ostende, c’est aussi l’une des plus
incroyable « success-story » de
l’histoire récente du football
belge. Grâce aux millions de Marc
Coucke, un président aussi riche
qu’atypique qui met toute son
énergie et une – petite – partie
Daalsgaard
3
Baudry
1
Bossut
4
Marrone
31
Hamalainen
COACH : Francky Dury
RÉSERVISTES
22. Steppe, 25. Bostyn, 5. Verboom, 15. Madu,
44. Zaidi, 45. De Smet, 29. Cordaro, 11. Naessens.
BLESSÉS Derijck, De fauw
Le spécialiste toutes catégories de
la Coupe de Belgique, c’est indiscutablement Hugo Broos, qui a
disputé 6 finales comme joueur
(gagnées en 72, 77, 75, 76 avec
Anderlecht et en 86 avec Bruges ;
perdue en 77 avec Anderlecht) et
4 comme coach (gagnées en 95,
96 avec Bruges ; perdues en 94
avec Bruges et en 02 avec Mouscron). Derrière lui, on trouve,
comme joueurs, Rensenbrink
avec 6 finales comme joueur
(gagnées en 70 avec Bruges, en 72,
73, 75, 76 avec Anderlecht ; perdue en 77 avec Anderlecht) puis
Van Himst (4 finales gagnées avec
Anderlecht en 65, 72, 73, 75 ; 1
perdue en 66 avec Anderlecht).
On notera aussi que Mbaye Leye,
le capitaine de Zulte Waregem en
sera ce soir à sa 4e finale, ayant
gagné en 2010 avec la Gantoise,
en 2011 avec le Standard, et
perdu en 2014 avec Zulte.
Francky Dury va rejoindre ce soir
les 4 entraîneurs ayant disputé 3
finales avec le même club. Ils en
ont tous gagné 2 sur 3 alors que le
coach de Zulte en est à 1 victoire
et 1 défaite. Statistiquement, il
devrait donc gagner la 3e…
Les coaches à trois finales avec
le même club :
> Michel Pavic (Standard) : vainqueur en 66, 67, vaincu en 65.
>
Raymond
Goethals
(Anderlecht) : vainqueur en 88 et
89, vaincu en 77.
> Hugo Broos (FC Bruges) : vainqueur en 95, 96, vaincu en 94.
> Trond Sollied (FC Bruges) :
vainqueur en 02, 04, vaincu en
05.
>
Francky
Dury
(Zulte
Waregem) : vainqueur en 2006,
vaincu en 2014, ??? en 2017. PH.DW.
LES 25 DERNIÈRES FINALES
2 1992 ANTWERP - FC Malines 2-2 (a.p.)
t.a.b. : 9-8
2 1993 STANDARD - SC Charleroi . . . 2-0
2 1994 ANDERLECHT - FC Bruges . . . 2-0
2 1995 FC BRUGES- Ekeren . . . . . . . . 3-1
2 1996 FC BRUGES - CS Bruges. . . . . 2-1
2 1997 EKEREN - Anderlecht . . 4-2 (a.p.)
2 1998 GENK - FC Bruges . . . . . . . . 4-0
2 1999 LIERSE - Standard. . . . . . . . . 3-1
2 2000 GENK - Standard . . . . . . . . . 4-1
2 2001 WESTERLO - Lommel . . . . . . 1-0
2 2002 FC BRUGES - Mouscron . . . . . 3-1
2 2003 LA LOUVIERE - Saint-Trond . . . 3-1
2 2004 FC BRUGES - Beveren. . . . . . 4-2
2 2005 BEERSCHOT - FC Bruges . . . . 2-1
2 2006 ZULTE WAREGEM - Mouscron . 2-1
2 2007 FC BRUGES - Standard . . . . . 1-0
2 2008 ANDERLECHT - Gand . . . . . . 3-2
2 2009 GENK - FC Malines . . . . . . . 2-0
2 2010 GAND - CS Bruges . . . . . . . . 3-0
2 2011 STANDARD - Westerlo . . . . . . 2-0
2 2012 LOKEREN - Courtrai. . . . . . . . 1-0
2 2013 GENK - CS Bruges . . . . . . . . 2-0
2 2014 LOKEREN - Zulte Waregem. . . 1-0
2 2015 FC BRUGES - Anderlecht. . . . . 2-1
2 2016 STANDARD - FC Bruges . . . . . 2-1
Proximus sponsorise les clubs amateurs à hauteur de € 750
Rendez-vous sur sponsormyteam.be
30
31
SAMEDI 18 MARS 2017
FINALE DE LA COUPE DE BELGIQUE – OSTENDE – ZULTE WAREGEM (SAMEDI, 20H45)
Franck Berrier : « Si on gagne,
on sera déjà en vacances ! »
Vainqueur de la Coupe en 2011 avec le Standard, le médian
d’Ostende retrouve son ancien club, Zulte Waregem, en finale ce soir
ême s’il n’aime pas
les à-côtés du foot,
le maître à jouer
ostendais savoure
davantage chaque victoire.
Samedi, il sait qu’il peut écrire
une nouvelle page de l’histoire
d’Ostende en finale de Coupe.
M
De tout temps, Franck Berrier
s’est singularisé par un coup de
patte magique mais aussi par
un franc-parler que son apparente nonchalance semble encore davantage renforcer. A
quelques
heures
de
sa
deuxième finale de Coupe de
Belgique personnelle, six ans
après celle qu’il avait remportée
sans jouer avec le Standard face
à Westerlo, le stratège français
s’est posé longuement pour
évoquer sa carrière, ses rêves,
ses passions et ses ambitions,
aussi. Dans un monologue sans
concession.
SON STYLE DE JEU
LA FINALE
« Ecrire une nouvelle
page de l’histoire
d’Ostende »
« Pour
moi,
c’est la finale parfaite, dont
je n’aurais
même
pas osé
rêver,
face au
club
de
mon cœur,
Zulte Waregem. Si
on la perd, je serais évidemment déçu mais, après quelques
jours, je serais tout de même
content pour ses dirigeants, son
entraîneur ou certains anciens
équipiers que je revois toujours
avec plaisir comme De fauw ou
Bossut. Elle sera également importante pour le développement
d’Ostende, pour son histoire sans
palmarès, aussi. Ces derniers
temps, on écrit presque tous les
mois de belles pages de cette
« success-story » qui ne date que
de quatre ans. On a battu des
grands, on a mis des volées à
Genk, on s’est qualifié deux fois
pour les Playoffs 1, on va disputer une finale de Coupe avec, en
cas de succès, les rencontres des
© PhotoNews
poules de l’Europa League. Tous
nos vœux seraient accomplis plus
rapidement que prévu. Qu’est-ce
qu’il nous resterait encore à accomplir si ce n’est ce titre de
champion que Marc Coucke souhaite endéans les quatre ou cinq
ans ? Cette finale, j’espère qu’on
va la gagner. Mon prono ? 3-1,
avec deux buts de Dimata, un
jeune joueur à la mentalité
exemplaire mais qui doit encore
se montrer plus « tueur » devant
le but, et un de Musona. Moi ? Je
préfère faire des passes décisives,
parce que cela fait plus d’heureux. En tout cas, si on gagne samedi, et sans vouloir fausser les
Playoffs 1, on sera déjà en vacances ! On a négocié une belle
prime mais aucune prime de
titre parce qu’on sait pertinemment qu’on ne sera pas champions. On n’en a même pas parlé. »
« Mon pied droit est un don
du ciel et je suis moins fainéant
qu’à une certaine époque »
« Même s’il est regrettable qu’il…
dorme parfois lors de certains
matches, mon pied droit reste
l’un de mes atouts majeurs. Un
don du ciel que j’ai eu dès mon
plus jeune âge, quand je marquais davantage. A l’époque, et
j’ai des cassettes vidéo pour le
prouver, j’étais fort des deux
pieds. Aujourd’hui, j’aime me
servir de mon bon pied pour
donner de bons ballons. Je ne dis
pas que je pourrais mettre des
ballons dans une poubelle située
à plusieurs dizaines de mètres
mais je m’en approcherais régulièrement, genre 5 ou 6 fois sur
10. Et j’atteins quasiment toujours la bonne zone. Aujourd’hui, j’ai changé ma façon de
jouer, qui a évolué. Au niveau de
mon jeu, je travaille davantage,
suis moins fainéant qu’à une certaine époque où j’étais une sorte
de no10 à l’ancienne. C’est devenu obligatoire dans le foot moderne même si le joueur que je
suis aujourd’hui ne snoberait pas
celui que j’étais à l’époque. J’étais
déjà décisif, notamment lors de
ma première année en Belgique,
au cours de laquelle j’avais distillé 19 passes décisives. Cette saison, je suis bien physiquement,
plus complet. Je comprends
mieux le jeu avec l’âge et savoure
davantage
chaque
victoire,
chaque moment passé sur un terrain. »
L’ARGENT
« Mon vœu le plus cher ?
Gagner beaucoup
plus d’argent ! »
« Si je pouvais exaucer mon vœu
le plus cher, je dirais que ce serait
de gagner beaucoup plus d’argent ! Je m’explique : ce qui
compte, c’est de faire plaisir à ma
famille, au sens large du terme.
Je sais qu’avec cet argent, je pourrais la combler. Moi, vous m’enlevez tout mon argent et le donnez
à ma famille, il n’y a pas de problème. Si je gagne 0 euro et que
ma famille est millionnaire, je serais heureux. Avec un million
d’euros, j’achète une maison à
mes parents, gâte mes enfants et
ma femme. En ce sens, je comprends parfaitement le choix de
Witsel de rallier la Chine, où je
pourrais aller si on me proposait
un gros contrat. Ceux qui critiquent le Diable rouge sont juste
jaloux. Il avait l’occasion de gagner 15 millions par an et de
mettre sa famille à l’abri pour
plusieurs générations et l’a saisie.
Où est le mal ? En plus, il a un
nom : s’il veut revenir en Europe,
il peut signer où il veut, quand il
veut. Pourtant, le football reste
une vraie passion : j’adore jouer
des matches, m’amuser avec
mon fils dans le jardin. Mais ce
sont tous les à-côtés qui me rebutent : les journalistes, les managers, certains présidents qui se
montent la tête. C’est en partie
lié à l’argent, bien sûr. Je ne suis
pas sûr que si les pros gagnaient
1.000 euros par mois, ils feraient
tous les sacrifices nécessaires. »
SA PASSION
« J’ai des loisirs de vieux :
la pêche, être avec mes enfants,
visiter des parcs »
« En dehors du foot, j’ai des loisirs simples : la pêche, être avec
mes enfants, visiter des parcs. Des
loisirs de vieux, quoi. La pêche,
cela me détend, me permet de ne
penser à rien et c’est cela qui est
bien. Mais je ne suis pas aussi
mordu que Silvio Proto, qui pourrait s’acheter un bateau. Moi, je
pêche dans des étangs, dans des
rivières. Contrairement aux vrais
pêcheurs, je ne relâche pas mes
poissons : je préfère les manger
au barbecue. »
SA CARRIÈRE
« Quand j’étais à Zulte,
j’avais été approché
par Dortmund »
« Durant ma carrière, je n’ai pas
beaucoup de regrets, si ce n’est
peut-être de ne pas avoir rallié un
tout grand club. Le Standard est
un club du top même si cela ne
tourne pas trop depuis quelque
temps. Quand j’étais à Zulte,
j’avais été approché par Dortmund avant de me faire les croisés deux mois plus tard. Après, je
n’ai plus eu de nouvelles. Si je
n’ai jamais évolué plus haut,
c’est peut-être aussi parce que je
n’étais pas pressé de le faire, involontairement. Moi qui n’aime
pas trop la pression, peut-être
que l’ambiance d’un grand club
ne m’aurait pas plu. Quand Silvio
nous en parle, cela ne donne pas
forcément envie d’y aller par rapport à ce qu’on vit ici à Ostende,
où tout est plus familial. J’arrive
en fin de contrat fin juin et, alors
qu’on avait discuté d’une éventuelle prolongation cet hiver, les
négociations ont cessé sans que je
sache pourquoi. Je me sens bien
ici, j’y resterais bien mais le président a peut-être été déçu suite à
une période plus délicate. On verra. Je me sens prêt à jouer jusqu’à
mes 38 ans, mais plus à faire des
tests, à courir après les clubs pour
me recaser. Si je n’ai rien après
un ou deux mois d’inactivité forcée, j’arrêterai et me reconvertirai. Dans quoi ? Je ne sais pas. Je
devrais sans doute rester dans le
milieu du foot, peut-être comme
manager, mais un manager
proche de ses jeunes joueurs, qui
occuperait davantage une fonction de conseiller, d’accompagnateur. Entraîneur, ce serait bien
aussi mais je n’ai pas envie de
me faire ch… à passer des diplômes. L’idéal, ce serait peut-être
de devenir entraîneur-adjoint…
qui prend les décisions. » VINCENT JOSÉPHY
Le Sénégalais disputera ce samedi sa 4e finale. Il en a remporté deux avec Gand et le Standard et perdu une avec Zulte Waregem
Leye vise une 3e Coupe avec un 3e club différent
Présent vendredi après-midi en
conférence de presse aux côtés
des deux entraîneurs et de Sébastien Siani, le capitaine ostendais, Mbaye Leye s’est montré à
la fois déterminé et prudent à
quelques heures de cette finale
de Coupe de Belgique, la quatrième de sa belle et longue carrière. Combinée à son sens du
but et à son leadership naturel,
son expérience de ces moments
rares pourrait constituer un
atout non négligeable pour
Zulte Waregem.
« Malgré mon vécu, c’est comme
si c’était une première pour moi »,
a expliqué le Sénégalais. « Même
mais une finale reste une rencontre particulière, pleine de tension et d’attention. Une finale, on
ne veut pas seulement la disputer,
on veut la gagner parce qu’il y a
un gagnant et un perdant, et que
tout le monde oublie rapidement
ce dernier. Moi, j’ai pu expérimenter les deux sentiments. Je sais
donc ce qu’il faut faire et surtout
ne pas faire pour espérer soulever
le trophée. »
si cela reste évidemment un moment magique, de partage, tout
est différent à chaque fois parce
qu’on sort de notre cadre habituel, on modifie notre préparation. Cette Coupe, j’ai déjà eu la
chance de la remporter à deux reprises, avec Gand (NDLR : en
2010) puis le Standard (NDLR :
2011) mais aussi de la perdre, face
à Lokeren (NDLR : 2014), à cause
d’une… épaule de Scholz. Cela « IDENTITÉ PROPRE »
m’avait fait mal. Parfois, la déci- N’attendez toutefois pas de lui
sion se joue sur de petits détails qu’il dégage un favori logique
de cette finale entre outsiders,
qui se respectent et, globalement, se valent, sportivement
parlant. Son rôle, en tant que capitaine, sera davantage d’accompagner les plus jeunes et/ou
ceux qui découvriront l’ivresse
d’une telle rencontre. « Ostende
a l’habitude de marquer beaucoup de buts et de bien jouer.
Nous ne devons pas nous focaliser
sur eux mais bien sur notre jeu,
notre identité propre. Cette finale,
c’est nous qui devons aller la gagner. » V. J.
Siani et Leye, deux capitaines ambitieux. © Belga
31
32
SAMEDI 18 MARS 2017
EUROPA LEAGUE - TIRAGE AU SORT DES QUARTS DE FINALE
Un monde
A
nderlecht-Manchester
United, c’est à coup
sûr la plus belle affiche
de ces quarts de finale
de l’Europa League. Chacun de
ces clubs est le plus titré de son
pays, Anderlecht avec 33 titres,
Manchester avec 20 sacres et
sont des grands habitués de la
scène européenne, avec déjà
quatre coupes remportées par
Manchester United pour trois
pour les Bruxellois.
Les deux formations n’ont pas
du tout les mêmes moyens
financiers et ne boxent absolument pas dans la même catégorie concernant les transferts,
comme en témoigne leur plus
gros coup du dernier mercato : Nicolae Stanciu a rejoint
Anderlecht contre un chèque
de 7,8 millions d’euros (+ 2 en
bonus), là où Paul Pogba est
devenu le transfert le plus
cher de l’histoire en quittant
la Juventus pour les Red Devils pour 105 millions d’euros
(+ 5 en bonus). Là où la valeur
d’écart !
du noyau des Mancuniens est
estimée à 471 millions d’euros,
celle des hommes de René Weiler n’est « que » de 89,3 millions.
Et concernant l’expérience, seul
Olivier Deschacht s’approche
du nombre de rencontres européennes disputées par les meilleurs joueurs de Manchester,
même si, avec 95 matches, il
reste assez loin de Zlatan Ibrahimovic et ses 135 rencontres
européennes. Si l’on regarde
derrière le back gauche d’Anderlecht, on retrouve Nicolae
Stanciu avec 43 matches européens, tandis que des joueurs
comme Bastian Schweinsteiger, Wayne Rooney ou
Michael Carrick facturent
tous autour de la centaine
de matches européens. Sans
même parler de la différence
d’intensité qu’il y a entre la
Belgique et l’Angleterre… B.H.
Ce quart de finale entre
le Sporting d’Anderlecht et
Manchester United va opposer
deux ogres dans leur pays
aux moyens très différents
VALEUR TOTALE DE L’EFFECTIF (*selon transfermarkt)
89,3 millions
471 millions
JOUEUR AVEC LA VALEUR MARCHANDE LA PLUS CHÈRE*
Youri TIELEMANS
17 millions
Paul POGBA
80 millions
TRANSFERT ENTRANT LE PLUS CHER DE L’HISTOIRE DU CLUB
Nicolae STANCIU
7,8 millions
+ 2 en bonus
Paul POGBA
105 millions
+ 5 en bonus
NOMBRE DE MATCHES EN COUPES D’EUROPE
402
341
JOUEUR AVEC LE PLUS DE MATCHES EUROPÉENS
Olivier
DESCHACHT
95
Zlatan
IBRAHIMOVIC
135
PALMARÈS EUROPÉEN
2 Coupes
des vainqueurs
de Coupe
1 Coupe
de l’UEFA
3 Ligues
des Champions
1 Coupe
des vainqueurs
de Coupe
1 Supercoupe
d’Europe
© PHOTONEWS
Il n’était pas sur le terrain en 2008 au Standard ni en 2015 à Bruges
C’est la 4e fois qu’Anderlecht hérite de ManU
En 2013, avec le PSG
Fellaini n’a jamais joué en Belgique depuis son départ 10-0, la pire défaite mauve !
Après avoir accueilli les
Mauves le 13 avril, les Red
Devils seront en visite à Anderlecht le jeudi suivant, le 20
avril. Ce sera peut-être l’occasion pour notre Marouane
Fellaini national de disputer
son premier match sur le sol
belge depuis qu’il a quitté le
Standard, le 1er septembre
2008. À deux reprises, son
club a hérité d’un de nos
représentants sur la scène
européenne mais jamais le
Diable rouge n’a pu s’exprimer lors de la manche à l’extérieur.
> En 2008. Dans la foulée de
son départ pour Everton, le
Standard, d’où il débarquait,
s’est dressé sur sa route. Mais
comme il avait disputé avec la
tunique liégeoise les deux
rencontres face à Liverpool en
août dans le cadre du troisième tour préliminaire de la
Ligue des Champions, il n’a
pas pu être intégré au groupe
d’Everton pour le 1er tour de
la Coupe UEFA. Pour la petite
histoire, le Standard s’était
qualifié suite à son partage en
Angleterre en septembre et sa
victoire 2-1 en octobre lors du
match retour.
> En 2015. Et sept ans plus
tard, la saison dernière, alors
qu’il évoluait alors déjà pour
Manchester United, Marouane
Fellaini a vu les Red Devils
hériter du FC Bruges lors des
deux joutes du barrage pour
la Ligue des Champions. Mais
s’il avait inscrit un but à l’aller lors de la victoire 3-1 malgré six petites minutes de
temps de jeu, il est resté sur le
banc pendant nonante minutes au Jan Breydelstadion
(victoire 0-4 et qualification
aisée des Mancuniens), toujours lors de ce mois d’août.
Alors, Marouane Fellaini aurat-il l’occasion de fouler l’aire
de jeu du stade Constant Vanden Stock ? -
Dans l’histoire des Coupes d’Europe, c’est la quatrième fois que
le tirage au sort rassemble Anderlecht et Manchester United.
> En 1956. Le premier double
affrontement a viré au cauchemar. En septembre 1956, au
premier tour de la C1, après une
défaite 0-2, les Bruxellois avaient
subi une terrible humiliation en
terres mancuniennes : 10-0 ! Cela
demeure la plus grosse défaite de
l’histoire anderlechtoise en
Europe (et la plus large victoire
mancunienne).
> En 1968. Les deux équipes se
sont retrouvées en novembre
1968, en huitièmes de finales de
Le show d’Ibra
la C1. Bilan : une défaite 3-0 à
l’aller, une victoire 3-1 au retour
pour une élimination de justesse.
> En 2000. Les souvenirs sont
meilleurs au moment d’évoquer
le dernier match face aux Red
Devils. C’était en octobre 2000,
l’année de la dernière grande
campagne des Mauves en C1. Un
mois après avoir été corrigés 5-1,
ils avaient signé cette fameuse
victoire 2-1 grâce à un doublé de
Tomasz Radzinski.
> Bilan total : 6 matches, 2 victoires, 4 défaites, 6 buts marqués, 22 buts encaissés. F.LAU.
Les Anderlechtois s’apprêtent à
retrouver leur bourreau du 23
octobre 2013. Ce soir-là, en
phase de groupes de la Ligue
des Champions, Zlatan Ibrahimovic, désormais à Manchester
United et à l’époque au Paris
Saint-Germain, avait rejoint
d’autres légendes européennes
grâce à un fabuleux quadruplé
(17e, 22e, 36e et 62e). Pour la
petite histoire, c’est Thomas
Kaminski qui défendait les filets
bruxellois et le Suédois avait
reçu une ovation du public
bruxellois. Les Mauves espèrent
qu’Ibra ne retrouvera pas trop
facilement ses marques. -
F.LAU.
F.LAU.
Le programme
Après le Standard, c’est au tour des Limbourgeois de défier les Galiciens
QUARTS DE FINALE
Genk face au Celta Vigo de Theo Bongonda
Après le Standard, lors de la
phase de groupes de cette Europa League, c’est Genk qui va se
mesurer au Celta Vigo. Pour les
Rouches, ça s’était moyennement passé avec un partage 1-1
tant en Galice qu’à Sclessin.
Deux résultats insuffisants au
décompte final pour les
Rouches mais qui démontrent
que le Celta, qui reste sur trois
victoires de rang synonymes de
qualification contre le Shakhtar
Donetsk et Krasnodar, est également capable d’être mis en difficulté. C’est d’ailleurs avec un
bilan mitigé de 9 points sur 18
qu’il a pris la deuxième place
du groupe, derrière l’Ajax, et
devant le Standard et le Panathainaïkos. On se souvient
d’ailleurs que le dernier ticket
pour le tour suivant s’était joué
lors de la dernière journée
entre le Celta et les Rouches.
286 MINUTES POUR THEO
Dans les rangs espagnols, on retrouve un Belge : Theo Bongonda. L’ancien ailier de Zulte Waregem, âgé de 21 ans, ne bénéficie par contre pas d’un temps
de jeu énorme (286 minutes réparties en 5 apparitions sur les
10 matches) et n’est donc pas
certain de pouvoir s’illustrer
contre les Limbourgeois.
Des Genkois qui vont tout faire
pour que le rêve se poursuive.
Après être sortis en tête du
groupe partagé avec le Rapid
Vienne, Sassuolo et l’Athletic
Bilbao avec un joli bilan de 12
points sur 18, ils ont donc enchaîné avec les qualifications
contre l’Astra Giurgiu et La
Gantoise suite à une démonstration lors du match aller (2-5).
Offensivement, Genk est au
point avec 22 buts marqués.
Par contre, les 14 encaissés
laissent penser qu’il existe des
failles au sein de l’arrière-garde
qui pourraient coûter cher au
décompte final. Ce double affrontement (le 13 avril à Vigo et
le 20 à la Luminus Arena) vaudra en tout cas le coup
d’œil. F.LAU.
2 Matches aller : jeudi 13 avril (21h05)
Anderlecht - Manchester United
Celta Vigo - Genk
Ajax Amsterdam - Schalke 04
Lyon - Besiktas
2 Matches retour : jeudi 20 avril (21h05)
Manchester United - Anderlecht
Genk - Celta Vigo
Schalke 04 - Ajax Amsterdam
Besiktas - Lyon
DEMI-FINALES
2 Tirage au sort : vendredi 21 avril
2 Matches aller : jeudi 4 mai
2 Matches retour : jeudi 11 mai
FINALE
Mercredi 24 mai (20h45), à la Friends
Arena de Solna (Suède)
32
33
SAMEDI 18 MARS 2017
FOOTBALL ÉTRANGER
Quand l’élève veut effacer le maître
Quarts de finale de C1: Zidane (Real) et Dybala (Juve) s’attaquent à Ancelotti (Bayern) et Messi (Barcelone)
Zizou confronté à son mentor avec qui il a remporté la Decima en 2014
Le « Joyau » argentin est annoncé comme le successeur de Lionel Messi
« Dybala est un tout grand,
« J’ai tellement appris en
étant à ses côtés sur le banc » c’est lui qui incarne le futur »
Zinedine Zidane est sur un
point d’équilibre. Après avoir
gravi les échelons avec insouciance et voracité, après avoir
conquis le respect d’un milieu
plutôt couvert de cynisme, l’entraîneur madrilène est retombé
les pieds sur terre, traversant
une petite zone de turbulences
qui a soulevé quelques erreurs
de jugement et/ou de management. Maintenant, qu’il a redressé la barre, la prochaine
étape initiatique vise à déterminer si le Ballon d’Or 1998 est bel
et bien ce coach si moderne capable d’incarner la prise de pouvoir d’une nouvelle génération
de tacticiens à l’appétence sauvage. Un test tapissé d’affection
et de retenue puisque « ZZ » n’a
d’autre choix que d’écarter son
éducateur Carlo Ancelotti pour
apaiser son esprit. Adjoint du
stratège transalpin lors de la fameuse conquête de la Decima
(2014), Zizou s’est ouvert le
champ des possibilités en succédant à Rafael Benitez sur le banc
merengue en janvier 2016 et en
s’adjugeant, quelques mois plus
tard, la onzième C1 de l’histoire
du Real.
LE RESPECT DE SES JOUEURS
Le tirage au sort des quarts de finale de l’actuelle Champions
League a décidé de sortir de
cette symétrie en rompant définitivement les liens d’attachement. Même si l’estime et l’honneur encadrent les débats.
« Tout a été positif lors de la saison
que nous avons passée ensemble
en Espagne », se souvient Carlo
Ancelotti. « Il m’a été très utile, il
possède un grand charisme et
les joueurs le respectent.
C’est très important pour
un collectif. Surtout, il est resté
aux aguets et a profité de sa
propre expérience de joueur pour
apprendre le boulot. Ce sera très
spécial pour moi. »
Le Bayern, une machine qui est
montée en puissance au fil de la
saison alors que le Real Madrid
a appris à souffrir et à s’arracher. Deux clubs qui ont une
grande histoire dans laquelle ce
mano a mano peut paraître
anodin. Mais les retrouvailles
entre le néophyte Français (44
ans) et l’expert italien (57 ans)
vaudront tout de même la peine
d’être vu et décortiqué.
« J’ai tellement appris en étant assis sur le banc aux côtés de Carlo
Ancelotti », assure Zizou. C’est le
moment de réciter sa leçon et
d’obtenir les félicitations du jury. Pour entrer dans l’histoire de
la Champions League,
dernière version, et
conserver un trophée tant convoité,
le champion du
monde 1998 n’a pas
droit à la moindre
approximation. -
Finalistes de l’édition 2015, la
Juventus et le FC Barcelone se
recroisent à un stade plus
avancé de la compétition mais
avec des objectifs similaires. Et
si les Blaugranas misent une
nouvelle fois sur la MSN, les
Bianconeri, eux, s’appuient
par contre sur un autre référent : Paulo Dybala.
Illuminations, ténacité et volonté complètent le profil d’un
footballeur argentin doté d’un
talent inouï dont l’innocente
foudroyance est en mesure de
rompre le mur catalan. Du
haut de ses 23 ans, l’attaquant
a déjà planté 38 roses pour le
compte de la Vieille Dame. Sa
deuxième saison dans le nord
de la Botte est à l’image de ses
encourageants débuts malgré
YOUNG KRUYTS
des conditions autrement plus
complexes à dompter. « L’année
été adoubé par le maître.
« Paulo est un tout grand
passée, nous ne lui demandions
rien », explique Max Allegri,
coach de la Juventus. « Cette fois,
c’est différent, il est observé tous
les week-ends et les attentes sont
immenses. Mais cela fait partie du
quotidien d’un grand joueur, il
possède les caractéristiques pour
remporter, un jour, le Ballon
d’Or. » Une récompense ultime
jalousement monopolisée par
Cristiano Ronaldo et Lionel Messi
depuis neuf éditions.
joueur, c’est lui qui incarne le
futur. Croyez-moi, on va parler
de lui pendant de nombreuses
années », avait déclaré Lionel
Messi alors son petit protégé
était toujours actif à Palerme.
Un jugement idoine.
Le contexte de relais est favorable mais attend confirmation dans un quart de finale
de Champions League qui
sent bon l’adresse technique
et tactique. Qui est riche de
désirs et de revanche, aussi,
pour une équipe de la Juve
qui n’a pas encore totalement
digéré l’insolente suprématie
barcelonaise en juin 2015, à
Berlin (3-1). -
LES ÉLOGES DE MESSI
La Pulga, justement, est admirative du chemin très singulier que
son
compatriote est en
train de
baliser.
Arriver au
sommet
exige
des
temps d’action considérables et oblige
le footballeur à
se montrer régulièrement lumineux. La jeunesse,
l’enthousiasme et
l’ambition de Paulo
Dybala l’ont déjà conduit
à rejoindre son idole en sélection nationale. Le prochain
challenge est cependant plus
délicat encore : prendre sa
succession.
Heureusement, dans cette
course à l’affranchissement, le Turinois a déjà
Y.K.
© Frédéric Chambert
Ligue des Champions - 1/4 de finale
ALLEMAGNE
ANGLETERRE
ESPAGNE
FRANCE
ITALIE
25e journée
29e journée
27e journée
30e journée
29e journée
Hier soir
Dortmund - Ingolstadt
1-0
14e Aubameyang.
Samedi (15h30)
Augsburg - Freiburg
Cologne - Hertha Berlin
Hoffenheim - Leverkusen
Werder Brême - Leipzig
Wolfsburg - Darmstadt
Francfort - Hambourg
18h30
Direct sur VOOsport World 1
Dimanche
Mayence - Schalke 04
15h30
Mönchengladbach Bayern Munich 17h30
Direct sur VOOsport World 2
Samedi (16h)
West Bromwich - Arsenal 13h30
Direct sur VOOsport World 1
Crystal Palace - Watford
Everton - Hull
Stoke - Chelsea
Sunderland - Burnley
West Ham - Leicester
Bournemouth - Swansea 18h30
Dimanche
Middlesbrough - Man Utd 13h
Direct sur VOOsport World 1
Tottenham Southampton 15h15
Direct sur VOOsport World 1
Man City - Liverpool
17h30
Direct sur VOOsport World 1
Hier soir
Las Palmas - Villarreal
1-0
10e Boateng.
Samedi
Eibar - Espanyol
13h
Bilbao - Real Madrid
16h15
En direct sur Eleven Sports 2
Alaves - Real Sociedad
18h30
Betis - Osasuna
20h45
Dimanche
Leganes - Malaga
12h
Atlético Madrid - Séville 16h15
En direct sur Eleven Sports 1
La Corogne - Celta Vigo 18h30
Gijon - Grenade
18h30
FC Barcelone - Valence 20h45
En direct sur Eleven Sports 1
Hier soir
Metz - Bastia
1-0
46e Cioni c.s.c.
Lille - Marseille
0-0
Samedi (20h)
Nantes - Nice
17h
En direct sur Eleven Sports 1
Angers - Guingamp
Bordeaux - Montpellier
Nancy - Lorient
Toulouse - Rennes
Dimanche
Caen - Monaco
15h
En direct sur Eleven Sports 2
Dijon - Saint-Etienne
17h
PSG - Lyon
21h
En direct sur Eleven Sports 2
Samedi
Torino - Inter
18h
En direct sur Eleven Sports 2
AC Milan - Genoa
20h45
En direct sur Eleven Sports 1
Dimanche (15h)
Empoli - Naples
12h30
En direct sur Eleven Sports 2
Atalanta - Pescara
Bologne - ChievoVerona
Cagliari - Lazio
Crotone - Fiorentina
Sampdoria - Juventus
En direct sur Club RTL
Udinese - Palerme
18h
Roma - Sassuolo
20h45
LE CLASSEMENT
LE CLASSEMENT
LE CLASSEMENT
LE CLASSEMENT
LE CLASSEMENT
1. Bayern
2. Leipzig
3. Dortmund
4. Hoffenheim
5. Hertha Berlin
6. Francfort
7. Cologne
8. Fribourg
9. Mönchengladbach
10. Leverkusen
11. Schalke 04
12. Mayence
13. Augsbourg
14. Wolfsbourg
15. Werder Brême
16. Hambourg
17. Ingolstadt
18. Darmstadt
J G BP BC Pts
18 60 13 59
15 43 25 49
13 54 27 46
10 45 25 42
12 32 26 40
10 26 27 35
8 33 27 34
10 31 41 34
9 30 33 32
9 37 39 31
8 31 27 30
8 33 40 29
7 23 33 28
7 22 34 26
7 31 44 26
7 24 46 26
5 23 42 19
4 17 46 15
24
24
25
24
24
24
24
24
24
24
24
24
24
24
24
24
25
24
1. Chelsea
2. Tottenham
3. Manchester City
4. Liverpool
5. Arsenal
6. Manchester United
7. Everton
8. WBA
9. Stoke
10. Southampton
11. West Ham
12. Burnley
13. Watford
14. Bournemouth
15. Leicester
16. Swansea
17. Crystal Palace
18. Hull
19. Middlesbrough
20. Sunderland
J G BP BC Pts
21 57 20 66
16 53 20 56
17 53 29 56
16 60 35 55
15 55 31 50
13 39 22 49
13 47 30 47
11 36 37 40
9 32 40 36
9 32 34 33
9 38 49 33
9 31 42 31
8 33 47 31
8 40 54 30
7 30 45 27
8 36 61 27
7 35 46 25
6 26 54 24
4 19 30 22
5 24 50 19
27
27
27
28
26
26
28
28
28
26
28
28
27
28
27
28
27
28
27
27
1. Real Madrid
2. FC Barcelone
3. FC Séville
4. Atlético Madrid
5. Villarreal
6. Real Sociedad
7. Athletic Bilbao
8. Eibar
9. Espanyol
10. Alaves
11. Las Palmas
12. Celta Vigo
13. Valence
14. Betis
15. La Corogne
16. Malaga
17. Leganes
18. Grenade
19. Gijon
20. Osasuna
J G BP BC Pts
19 69 27 62
18 77 23 60
17 51 31 57
15 49 22 52
13 39 20 48
15 42 38 48
13 34 30 44
11 43 38 40
10 39 38 39
9 28 33 37
9 44 45 35
10 39 45 35
8 36 47 30
7 29 44 28
6 31 42 27
6 33 45 26
6 22 41 25
4 24 55 19
4 28 56 18
1 28 65 11
26
27
27
27
28
27
27
27
27
27
28
26
27
27
27
27
27
27
27
27
1. Monaco
2. PSG
3. Nice
4. Lyon
5. Marseille
6. Bordeaux
7. Saint-Etienne
8. Guingamp
9. Rennes
10. Nantes
11. Toulouse
12. Angers
13. Metz
14. Lille
15. Montpellier
16. Caen
17. Dijon
18. Nancy
19. Bastia
20. Lorient
J G BP BC Pts
21 84 26 68
20 58 20 65
18 47 23 63
16 59 32 50
13 43 37 46
11 37 36 43
10 33 24 41
10 37 36 38
9 28 33 38
10 27 43 37
9 32 33 36
10 28 38 36
9 29 53 35
9 29 37 34
8 42 49 33
9 31 48 32
6 38 46 28
7 19 37 28
5 24 44 25
6 29 59 22
29
29
29
28
30
29
29
29
29
29
29
29
29
30
29
29
29
29
30
29
1. Juventus
2. AS Rome
3. Naples
4. Lazio
5. Inter
6. Atalanta
7. AC Milan
8. Fiorentina
9. Sampdoria
10. Torino
11. Chievo
12. Udinese
13. Sassuolo
14. Bologne
15. Cagliari
16. Genoa
17. Empoli
18. Palerme
19. Crotone
20. Pescara
J G BP BC Pts
23 58 19 70
20 61 25 62
18 65 30 60
17 50 30 56
17 53 29 54
16 43 33 52
15 41 32 50
12 45 37 45
11 35 33 41
10 52 46 39
11 33 37 38
9 32 37 33
9 35 43 31
8 25 41 31
9 36 58 31
7 30 42 29
5 15 43 22
3 23 56 15
3 21 48 14
2 29 63 12
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
*
ATLÉTICO
MADRID
(Esp.)
LEICESTER
CITY
(Ang.)
BORUSSIA
DORTMUND
(All.)
AS
MONACO
(Fra.)
BAYERN
MUNICH
(All.)
REAL
MADRID
(Esp.)
JUVENTUS
TURIN
(Ita.)
FC
BARCELONE
(Esp.)
Les matches aller se joueront
les 11 et 12 avril, les matches
retour les 18 et 19 avril.
33
34
SAMEDI 18 MARS 2017
FOOTBALL BELGE
« Je crois avoir fait le bon
Kevin Vandenbergh, ancien Diable rouge, explose les compteurs au SC Aarschot, en deuxième provinciale
L’INVITÉ
DU SAMEDI
urant l’entre-saison,
Kevin Vandenbergh a
pris une décision forte :
à 33 ans, il est redescendu en P2, dans le Brabant, à
quelques encablures de son
domicile, pour privilégier la vie
familiale. Cela ne l’empêche
pas de performer. Avec 50 buts
inscrits en 26 journées, il participe à la belle aventure du SC
Aarschot en tête de la série.
Rencontre avec l’ancien Diable
rouge dans un univers très loin
du luxe qu’il a connu.
D
Un parking minimaliste, un bloc
vestiaires-buvette
sommaire
mais une pelouse permettant le
beau jeu et une atmosphère familiale. C’est très loin des installations de pointe de la D1 belge,
mais proche de sa famille, que
Kevin Vandenbergh se refait une
santé.
0 Vous voilà à 50 buts en 26
matches. Aviez-vous un
objectif en début de saison ?
Non pas du tout. Ce qu’on veut,
c’est être champion. Le reste, ce
n’est pas important. Quand le
ballon vient, tu dois marquer.
J’en suis à 50 mais je n’ai pas
d’envie particulière. Je suis
souvent à la bonne place mais il
y a aussi de jolis buts. On a une
bonne équipe qui propose du
beau jeu, surtout à domicile, sur
un beau grand terrain.
0 Le SC Aarschot est-il la
référence dans votre série ?
On possède sept points de plus
que nos deux poursuivants. Il
reste huit matches, on va voir
comment ça évolue, mais
quand tu gagnes chaque semaine, tu te rapproches, forcément, à chaque fois du titre.
0 Comment avez-vous
débarqué en P2 ?
Premièrement, j’habite à cinq
minutes du stade depuis déjà
dix ans. Je venais voir des
matches du SC Aarschot bien
avant d’y signer car j’ai toujours
eu des amis au club. Et avec
deux enfants dont un qui a trois
ans, j’avais envie d’être davantage disponible pour ma famille. Deux ou trois entraînements par semaine, c’est plus
tranquille qu’avant et ça me
permet, en plus d’être à la maison, de faire autre chose. Je vais
par exemple voir des matches
de D1, surtout de Genk, avec
mes amis. Deuxièmement,
j’avais envie d’un projet me
permettant de combiner club
ambitieux, plaisir sur le terrain,
vie de famille et cours d’entraîneur, car je suis des stages pour
avoir le diplôme UEFA B, en
formation accélérée. En septembre, je commencerai l’UEFA
A. Et troisièmement, le SC Aarschot est un club ambitieux qui
se veut le plus professionnel
possible. Parmi mes équipiers, il
y a Kenneth Van Ghoetem, avec
qui j’ai joué à Genk et qui a
aussi évolué à Malines et à OHL.
Je le connais depuis longtemps
car il habite près de chez moi. Il
avait les mêmes envies que moi
car il a aussi deux enfants et
aspirait aussi à une vie plus
tranquille.
0 Vous parlez du coaching.
Votre reconversion est-elle
assurée ?
Oui, je pense. Peut-être que
quand j’aurai l’UEFA A et la Pro
Licence, j’aurai envie d’entraîner directement une équipe
première. Mais je suis dans
l’idée de commencer par des
jeunes et d’évoluer.
0 Avez-vous encore le niveau
pour évoluer plus haut ?
Je ne sais pas, ce n’est pas à moi
de le dire. La saison passée,
quand j’ai quitté Dessel, j’ai eu
des opportunités de rejoindre
un club de D2 ou D3 amateurs
mais, comme je l’ai dit, j’ai
préféré redescendre. Je pense
avoir fait le bon choix.
0 Quand vous regardez dans
le rétroviseur, êtes-vous fier
de votre carrière ou
nourrissez-vous des regrets ?
Après cinq saisons à Genk, j’ai
choisi de partir aux Pays-Bas. J’ai
eu un peu de malchance car le
coach qui m’avait amené à
Utrecht est parti deux semaines
avant le début de la préparation.
Le nouveau coach est arrivé avec
un tout autre système. C’est
dommage car je pense que
j’avais une occasion d’évoluer à
un bon niveau aux Pays-Bas.
J’aurais peut-être dû décider
d’aller en Espagne. Je regrette,
bien prester aux Pays-Bas m’aurait peut-être permis de franchir
un nouveau palier mais je ne le
saurai jamais.
0 Le milieu professionnel
vous manque-t-il ?
Ici, c’est une autre ambiance, un
club familial où tout le monde
connaît tout le monde. Mais il
fonctionne le plus professionnellement possible. Le club est
ambitieux et c’est important.
Quand un joueur vient ici, il sait
qu’il sera quand même au haut
niveau. Le milieu professionnel,
c’est un autre métier. Au haut
niveau, tu t’entraînes une ou
deux fois par jour. Mais j’ai
choisi d’être ici donc je ne me
pose pas la question de savoir si
j’ai envie d’y retourner, de
m’entraîner le lendemain. C’est
fini, c’est pour les jeunes.
0 Parvenez-vous encore à
gagner votre vie ?
Je m’amuse ici, c’est le plus
important.
0 Lors des matches
d’Aarschot en déplacement,
les gens vous
reconnaissent-ils, viennent-ils
vous voir ?
Après le match, je parle avec
tout le monde, je suis disponible. Par rapport au sportif, je
joue un match comme un autre
joueur. Peut-être qu’on me
connaît et que le coach adverse
donne des consignes particulières dans le vestiaire. Mais ce
serait dommage…
0 Le club est-il suivi ?
Il y a 200 ou 300 personnes en
moyenne. Pour de la P2, c’est
bien… Ça me change de ce que
j’ai pu connaître mais je ne joue
pas pour le public, je joue parce
que je prends du plaisir à le
faire. Même s’il n’y a pas de
public, je veux jouer. Je suis
footballeur, je veux être sur le
terrain. Qu’il y ait 10, 100 ou
1.000 personnes, je m’en fous.
0 Les installations sont quand
même très rudimentaires…
Oui, c’est vrai. Normalement,
tout va changer. Ça fait trois,
quatre ans que c’est prévu mais
la Ville attend encore le permis.
Pour le moment, les gens font
leur possible avec ce qu’ils ont à
leur disposition mais on attend
la nouvelle construction. Ils
avaient promis de commencer
les travaux la saison passée mais
ça n’a pas pu être le cas.
0 Vous avez également porté
le maillot des Diables rouges
(21 sélections, 13 caps, 504
minutes de jeu, 3 buts). Ça a
« Les deux
test-matches
contre le Standard
sont les meilleurs
moments de
ma carrière »
dû être spécial pour vous.
Dans ma carrière, j’ai disputé la
Ligue des Champions, la Coupe
UEFA, j’ai été repris chez les
Diables et j’ai marqué dans
toutes les compétitions. Quand
je pense à ça, je me dis que j’ai
vécu une belle carrière. Mais
peut-être que j’aurais pu avoir
plus de sélections en équipe
nationale, jouer plus en D1,
connaître de grands clubs. Encore une fois, on en revient à ce
choix d’Utrecht où ça s’est mal
passé.
0 Les Diables rouges sont
désormais au top. Auriez-vous
aimé faire partie de cette
génération dorée ?
Tout a changé, tu ne peux pas
comparer et te dire que tu aurais pu être là. Il faut se rendre
compte que la base technique
des Diables actuels, quand ils
avaient 17-18 ans, était supérieure à la mienne, à celle de
nous tous. Et le fossé avec les
joueurs qui percent et ceux qui
ont 30-35 ans ne fait que
s’agrandir car la technique est
encore plus travaillée à la base.
Aujourd’hui, tu as plus d’entraînements spécifiques dès 7-8 ans.
Et je pense que dans les 20 ans
qui vont venir, ça évoluera
encore.
0 Quel grand moment
retiendrez-vous de votre
carrière ?
Forcément, je vous répondrai les
deux test-matches contre le
Standard avec Genk (NDLR : en
2005, pour l’Europe, avec une
victoire finale de Genk, 3-1 puis
3-0). Il y a aussi mon premier
match, mon premier but avec
les Diables rouges. Mais les deux
duels contre les Rouches sont les
plus grands, les plus amusants.
C’était incroyable.
0 Avez-vous encore des
contacts avec des joueurs de
Division 1 ?
Dans le foot, tu n’as pas 10 amis.
Tu as des contacts mais pas des
vrais amis. J’en ai 5, je pense.
Par exemple, j’ai beaucoup de
contacts avec Wim De Decker,
avec lequel j’ai joué longtemps.
Tout comme avec Dimitri De
Condé. Quand on jouait ensemble, on était déjà amis dans
la vie de tous les jours. Ce sont
des gens sur qui je peux compter si j’ai un problème. Il suffit
que je leur sonne.
0 Vous avez 33 ans. Comment
envisagez-vous l’avenir ?
Ici, j’ai signé un nouveau
contrat de deux ans mais j’ai
parlé avec les dirigeants. Je me
sens bien mais le jour où ce ne
sera plus le cas, où je serai blessé, alors j’arrêterai. Après cette
saison, j’espère pouvoir être prêt
et assurer physiquement les
deux années supplémentaires.
Quand je dirai stop, ce sera stop.
0 Quand vous regardez la D1
belge actuelle, y a-t-il un
noyau dans lequel vous auriez
aimé être ?
L’équipe qui joue le plus beau
foot depuis l’hiver, c’est Genk.
C’est très différent d’avant, tout
a changé. Avant, il jouait défensivement et en contre-attaques
et maintenant il joue au foot. Et
c’est toujours mieux. Après le
2-5 à La Gantoise, les Buffalos
ont déclaré qu’il leur manquait
cinq joueurs de base. Mais Genk
n’a rien dit alors qu’il lui en
manquait quatre : Bailey et Nidi
sont partis, Buffel et Karelis sont
sur la touche. Et combien de
joueurs La Gantoise a-t-elle
transféré cet hiver ? 5 ou 6. C’est
jamais bon de dire ça. Avec
Pozuelo, Malinovskyi, Samatta,
Boëtius, Schrijvers, Trossard, il y
a énormément de qualités offensives. Tant à côté de toi que
derrière, tu as du talent pour
t’aider. C’est très important et
très amusant pour jouer. Genk
se crée beaucoup d’occasions et,
quand il joue, Karelis marque
pratiquement à chaque match.
0 Et pourtant, Genk ne
participera pas aux Playoffs 1.
Depuis que Stuivenberg est
coach, le bilan est de 19 sur 27.
C’est un tiers de compétition
mais il aurait pu terminer avec
66 points, cinq de plus qu’Anderlecht. C’est théorique, tu ne
peux pas reporter les résultats,
mais Stuivenberg convient bien
au club. C’est le même style que
Vergoossen. Il est tranquille
mais professionnel, il donne de
la confiance aux joueurs. Pour
moi, c’est un des meilleurs
entraîneurs. La saison prochaine, Genk sera un candidat
pour le titre.
0 Mais Kevin Vandenbergh en
D1, c’est du passé ?
Oui, c’est fini. Je suis seulement
là pour regarder des
matches. FRANÇOIS LAURENT
Kevin VANDENBERGH
33 ans - SC Aarschot
C’est à Westerlo (2000-2002)
que tout commence pour Kevin
Vandenbergh. Il perce ensuite à
Genk (2002-2007) avant de tenter une aventure à l’étranger, à
Utrecht (2007-2010). Résultat,
un fiasco et un prêt au Germinal
Beerschot (2010-2011). Oubliées
ses envies d’aller voir plus haut,
le natif de Bonheiden enfile la
tunique d’Eupen (2010-2011),
du KV Malines (2011-2012) et de
Westerlo (2012-2015). Il décide
alors de descendre en D2, à Dessel Sport (2015-2016). Et cet été,
pour privilégier l’amusement et la
vie familiale, il rejoint le SC Aarschot (P2 Brabant), à côté de chez
lui. Il a également été Diable rouge
à 13 reprises, entre 2004 et 2007,
avec 3 buts à la clé.-
*
34
35
SAMEDI 18 MARS 2017
FOOTBALL
n choix »
e du Brabant
Les tensions père-fils semblent oubliées
« Je reparle à mon
papa depuis 5 ans »
Kevin Vandenbergh n’est
autre que le fils d’Erwin,
Diable rouge 48 fois (20 buts),
finaliste de l’Euro 1980, vainqueur (1983) et finaliste (1984)
de la Coupe UEFA avec Anderlecht, Soulier d’Or européen
(39 buts) en 1980, Soulier d’Or
belge en 1981… Bref, un tout
grand nom de l’histoire du
football belge qui n’a plus
adressé la parole à son fiston
pendant plusieurs années. En
cause : poursuivi depuis 2003
par son ex-femme, suite à leur
divorce, Erwin a écopé en
2007 d’une peine de prison de
6 mois avec sursis, de 2.500
euros d’amende et de 375.000
euros de dommages et intérêts
à verser à son ex-femme et à
Kevin. De l’histoire ancienne !
0 Avez-vous parfois
souffert d’être le « fils de » ?
Je vais vous raconter une
anecdote. Quand j’avais 7-8
ans, je jouais à Westerlo, où
j’ai commencé, et on devait
faire un 5 contre 5. En arrivant sur le terrain, j’ai entendu : « C’est le fils d’Erwin,
donc on va jouer avec deux
hommes sur lui ». C’est incroyable, dès les jeunes. Je
trouve ça un peu ridicule. Tu
dois prendre du plaisir. Je suis
différent de mon papa et mon
fils de 3 ans, s’il décide de
faire du foot et peu importe le
club où il veut évoluer, sera
aussi différent de moi. C’est
normal. Va-t-on alors entendre « C’est le fils de Kevin,
le petit-fils d’Erwin » ? C’est
du sport.
0 Que pensez-vous de la
carrière de votre papa ?
Ce n’est pas parce que c’est
mon père mais je trouve que
c’est le plus grand attaquant
belge de l’histoire. Personne
ne marquait aussi facilement
que lui, et des buts importants. Dans le système actuel
des Diables rouges, avec un
attaquant spécifique, Romelu
travaille dur et progresse.
Mais je pense que mon papa
était encore plus fort. Il n’a
pas été meilleur buteur européen pour rien. Tu peux dire
que ce n’était qu’en D1 belge
avec le Lierse, mais il l’a fait.
0 Il vient vous voir de temps
en temps ?
Oui, quand il a le temps et
quand il ne fait pas trop froid.
Normalement, dimanche, il
sera là. Il est déjà venu voir
quatre, cinq matches cette
saison à domicile.
0 Il discute avec vous ?
On parle un peu après les
matches mais ce n’est pas
comme quand je jouais en
D1, où il m’aidait, me
conseillait beaucoup plus. Il
sait que c’est un autre niveau,
il fait juste une analyse normale.
0 Pourtant, vous avez eu de
gros différents familiaux
avec votre papa.
On n’a rien dit dans la presse
car c’est privé mais ça fait
cinq ans que les contacts sont
rétablis entre nous, que la
situation est réglée. -
Dardenne : 57 ans !
Les inusables
À l’instar de Kevin Vandenbergh, on recense
beaucoup d’anciennes
gloires descendues en
divisions inférieures. On
se souvient, en vrac, de
Daniel Mathy, l’exgardien des Zèbres, qui
jouait encore à Couillet
à 44 ans, en 1991, de
Patrick Goots(arrêt à 43
ans, en 2009, à Tessenderlo), de Wesley Sonck(qui jouait encore en
P1 à Appelterre à 36
ans, en 2014), de Fred
Tilmant (ex-La Louvière,
qui a encore joué en P3
à Binche à 43 ans, en
2012, puis encore en
corpos en 2013), ou de
l’ancien Zèbre Bertin
Tokene, encore vu l’an
dernier à 41 ans à Erpion, en P2 Hainaut.
La palme revient sans
doute à l’ex-Diable
rouge (11 sélections)
Guy Dardenne (Standard, La Louvière et
Bruges, notamment),
encore actif en 2012, à
l’âge de 57 ans, sous le
maillot de Beauraing,
en P4 Namur ! Un jour,
au début des années
2000, alors qu’il était
joueur-entraîneur à
Tellin, il avait écrasé sa
cigarette avant de monter au jeu pour marquer
un coup franc, avant de
ressortir.
Dans cette liste non
exhaustive, on citera
encore :
>Baseggio (ex-Anderlecht, 27 sélections) : a
joué jusqu’en 2013 (35
ans) à Braine (P3 Brabant).
>Stein Huysegems
(ex-Lierse, 15 sélections) : joue toujours, à
34 ans, à Berlaar-Heikant, en P1 Anvers (8
buts).
>Edmilson (48 ans,
ex-Standard et Seraing,
papa d’Edmilson Junior) : joue toujours, à
48 ans, à l’US Neuville
(P4 Liège), a déjà inscrit
8 buts cette saison.
>Tim Smolders (36 ans)
et Karel Geraerts (35
ans) : les deux anciens
Zèbres évoluent régulièrement en P1 flamande,
à Zwezele, sous les
ordres du coach Henk
Houwaart (ex-FC Bruges,
71 ans).
>Romeo Seka (32 ans,
ex-Beveren) : fait banquette à Beloeil (P1
Hainaut).
>Peter Franquart (31
ans, ex-Charleroi et
Mons) : joue en P3
Hainaut avec Péruwelz
B.
>Rogiero de oliveira
(38 ans, ex-Genk, La
Louvière) : joue en P2
Hainaut, à Flénu.
>Dennis Souza de
Guedes (37 ans, exStandard, Charleroi et
Mons) : joue aussi en P2,
à Flénu.
>Ricardo Magro (35
ans, ex-Mouscron, La
Louvière) : joue à Givry
en P2 Hainaut.
>Jean-Philippe Charlet
(35 ans, ex-Mouscron) :
était encore dans les
effectifs de la P4 de
Colfontaine en début de
saison. PHILIPPE DEWITTE
(AVEC LES RÉDACTIONS
RÉGIONALES)
Standard : retour
victorieux pour Andrade
Quatre mois que Darwin Andrade attendait cette délivrance.
Quatre mois de chômage forcé
au cours desquels seul Corentin
Fiore est parvenu à plus ou
moins pallier son absence (au
contraire d’Elderson Echiejilé
puis Filip Mladenovic) au poste
de back gauche. Depuis hier soir
et ce match avec les U21 du Standard à Anderlecht, le Colombien
a refermé ce chapitre noir de sa
carrière, qui a été entamé le 24
novembre 2016 alors qu’il se
préparait à fouler la pelouse du
Celta Vigo en Europa League.
Une heure et demie avant le
match, il avait été averti qu’il allait être privé de football jusqu’à
la fin de la phase classique. « Une
Le Colombien
a joué 90 minutes
avec les U21
à Anderlecht
(0-1, but d’Emond)
Il n’avait plus joué un match depuis le 20/11/2016. © E. Germani
suspension de 4 mois, c’est terrible pour un joueur, cela te fait
repartir de zéro dans une saison »,
déclarait-il quand il espérait encore échapper à cette sanction
de la FIFA pour avoir quitté son
club de La Equidad sans son
aval…
Alors que son dernier match remontait au 20 novembre 2016 et
la défaite 2-1 des œuvres de Malines (2-1), le Colombien a foulé
la pelouse de Neerpede durant
90 minutes. En soi, il n’était pas
trop dépaysé puisqu’il n’était
pas le seul membre du noyau A
à venir renforcer le groupe
d’Alexandre Chteline vendredi
soir. Au coup d’envoi, on retrouvait notamment l’Ukrainien Luchkevych, les frères Samy et
Ryan Mmaee, le 3e gardien Bodart ou encore Emond. L’attaquant gaumais a justement inscrit le seul but de la rencontre
qui permet désormais aux U21
rouches de figurer en tête des
playoffs du championnat, jusqu’à lundi au minimum.
De l’avis général, Andrade a livré
un bon match, affichant une
condition physique au top. Ce
qui n’est en soi qu’une demi-surprise puisque le back gauche a
participé à tous les entraînements, depuis le retour du stage
en Espagne (lui était parti se ressourcer en Colombie), hormis
ceux spécifiques à la préparation des matches. Aleksandar
Jankovic préférait visiblement le
voir reprendre du rythme dans
un match plus engagé que la
joute amicale contre Roulers.
Après ces premières 90 minutes
en 2017, la prochaine étape
pour le « Cafetero » est sans
doute la suite du programme de
préparation de l’équipe première… PH.G. ET D.S.
Rendez-vous le 21/03 à Ettelbruck contre l’équipe nationale luxembourgeoise
Le Standard a partagé contre Roulers (1-1)
Hier après-midi, le Standard disputait un premier match amical (à
huis clos) dans le cadre de la préparation des Playoffs 2, juste avant
le départ des derniers internationaux. Goreux, Fai et Bolingi (appelé in extremis pour un match amical au Kenya) étaient présents au
coup d’envoi, les deux premiers
étant même alignés 90 minutes.
Les blessés Dossevi, Ndongala, Sa
et Enoh étaient absents.
Versé dans la poule A avec deux
équipes de D1B (le Lierse pour entamer les playoffs et l’Union), le
choix s’était donc porté sur Roulers, où Dylan Lambrecth, prêté
par Anderlecht, est monté en
deuxième mi-temps. Le score était
déjà acquis à la mi-temps. Après
un tir sur le poteau d’Edmilson à
la 18e, Roulers prenait l’avantage
par Van Acker (34e) avant une égalisation sur un penalty transformé
par Edmilson (44e). Après la pause,
on notait une tête de Bolingi et un
coup-franc de Kosanovic mais la
marque restait figée sur 1-1.
Le prochain match, c’est déjà ce
mardi au Grand-Duché de Luxembourg, où le Standard sera le sparring-partner de l’équipe nationale
sur le terrain d’Ettelbruck.
> Le Standard a aligné : Hubert,
Mladenovic, Goreux, Kosanovic,
Fai, Danilo, Cissé (46e Fiore), Edmilson Jr., Legear, Bolingi (77e Bah),
Belfodil (46e Raman). PH.G.
BRÈVES
Opération du nez en fin de
saison pour Spajic (Anderlecht)
Touché au nez en toute fin
de rencontre jeudi soir face à
l’APOEL Nicosie, Uros Spajic
n’avait pas pu fêter la victoire avec le public en compagnie de ses équipiers. Et
pour cause, en sang, il avait
rapidement rejoint le vestiaire, un petit peu sonné par
le coup qu’il venait de recevoir.
Et le verdict a été sans appel,
le nez du défenseur serbe est
cassé.
Toutefois, il a quand même
pu rejoindre la Serbie hier
soir pour intégrer sa sélection nationale, qu’il retrouve
après avoir été... blessé juste
avant le dernier rassemblement, en 2016. Il pourra
donc bien défendre les couleurs de son pays en compagnie de son équipier Ivan
Obradovic lors de la rencontre qualificative pour la
Coupe du Monde en Russie
SC Charleroi
Un groupe au grand
complet pour la reprise
face à la Géorgie du 24 mars
prochain.
Hier, il arborait un masque
sur les réseaux sociaux et il
en aura certainement besoin
dans les jours à venir
puisque le défenseur serbe
ne se fera opérer qu’en fin de
saison.
C’est une bonne nouvelle
pour les Mauves qui ne devront donc pas faire sans un
joueur très régulier ces dernières semaines. -
Les Zèbres ont repris le
collier, ce vendredi, après
quatre journées de repos.
Ils se sont contentés d’aller courir au bois de Loverval. Et tous les joueurs
étaient au rendez-vous, y
compris Saglik, dont la
convalescence arrive à
terme, et Fall, qui se remet de sa blessure à la
cheville. Bakar et N’Ganga étaient également présents mais ne feront pas
partie du car qui prendra
la direction de Mierlo,
lundi (8h). Les deux
joueurs rejoindront ce
jour-là leur sélection nationale respective, les Comores et le Congo. Avant
leur départ en stage, les
hommes de Mazzù ont
encore un entraînement
ce jour (14h) et demain
(10h30), à Marcinelle. -
B. H.
CÉ. M.
© Twitter
*
35
36
SAMEDI 18 MARS 2017
MOUSCRON
« Une attaque choquante »
Soupçons de fraude autour de Courtrai-Mouscron : les Hurlus se réservent le droit de riposter
eux agents de la cellule « fraude et football » de la police
fédérale ont interrogé
Joseph Allijns (président de
Courtrai) et Herman Wijnants
(l’homme fort de Westerlo)
durant la semaine. Les deux
hommes ont été entendus après
des accusations, pourtant nonfondées, de « défaite arrangée »
lors de Courtrai-Mouscron.
Après le maintien de l’Excel,
une levée de boucliers s’était
levée suite à la terne prestation
des joueurs courtraisiens.
l’image de l’Excel. Le club hurlu se
réserve le droit d’introduire une
action en justice. « Une fois de plus,
D
Quatre jours après la douce euphorie dans laquelle ils étaient
plongés par leur maintien, les
Hurlus sont tombés de leur chaise
en apprenant que des doutes planaient sur l’honnêteté de certains
joueurs courtraisiens. Les fausses
allégations sont nées après les déclarations d’Herman Wijnants. Le
président de Westerlo s’était dit
surpris des résultats enregistrés en
cette fin de saison. Ils faisaient
clairement référence aux victoires
de l’Excel contre le Standard puis
face à Courtrai. Certains observateurs néerlandophones sont alors
montés au créneau en abondant
dans le même sens que cet ancien
membre du comité exécutif de
l’Union belge. Pour rappel, c’est
déjà le président de Westerlo qui
avait initié la fronde à l’encontre
de la licence de l’Excel la saison
passée. Jeudi, des agents de la cellule « fraude et football » ont rencontré Joseph Allijns. « C’était une
conversation informelle, » a-t-on
précisé du côté des forces de
l’ordre. Contrairement aux an-
on s’acharne sur notre club. Cette attaque est assez choquante, » commente Nicolas Cornu, responsable
communication de l’Excel. « Nous
avons toujours respecté les résultats
des concurrents. Nous nous attendons dès lors à la même chose de
leur part. » Si certains observateurs
continuent à contester la présence
de Mouscron au sein de l’élite,
Christian Kabasele a quant à lui affiché son soutien au club hurlu
évoquées par la moitié des acteurs
présents dans le milieu du football.
Deux policiers ont tout simplement
décidé de recueillir les réactions du
président de Courtrai et de celui de
Westerlo, » indiquent encore les
instances judiciaires. Alors que
Westerlo a décidé de ne pas communiquer, Joseph Allijns ne s’est
pas défilé. « Je crains que nous n’allons pas pouvoir aider la cellule
« fraude et football », parce que nous
ne sommes absolument pas au cou-
rant d’une potentielle fraude. » Il a
été demandé au président courtraisien s’il recensait, dans son
noyau, des joueurs qui travaillait
avec des agents possédant également des éléments à Mouscron. Il
s’avère qu’aucun agent détienne
des joueurs dans les deux clubs.
Toutes ces accusations ternissent
Le manager sportif ne veut pas en rester là
dalisé ! Je trouve ça petit et mesquin, » commente le directeur
sportif de l’Excel. « Ça commence à bien faire. Je peux vous
assurer que nous sommes totalement clean. Westerlo a eu 30
matches pour se maintenir. Il n’a
pas réussi à le faire. Je ne vois pas
pourquoi cette équipe nous attaque sans cesse. »
« UN JEU DANGEREUX »
« Ce club veut salir notre réputation. Je vais voir avec ma direction si nous pouvons prendre des
dispositions. Si nous pouvons
nous adresser à la fédération
pour qu’elle mette des barrières
car c’est un jeu dangereux. L’année passée, Westerlo avait emmené Saint-Trond et OHL dans ses
démarches à l’encontre de notre
licence. À un moment donné, des
clubs paniquent et trouvent
comme seule solution de nous at-
taquer en dehors des terrains. »
Jurica Selak n’imagine pas un
seul instant que Courtrai ait eu
l’intention d’aider Mouscron.
D’ailleurs, dans le premier
quart d’heure, les joueurs de
Karim Belhocine sont passés
tout près d’ouvrir la marque.
« Nous étions tout simplement
trois fois plus motivés que notre
adversaire. Tout le monde peut
analyser la rencontre, ça saute directement aux yeux. Nous méritions clairement de gagner. Nous
sommes la cible d’attaques alors
que nous sommes tout à fait
droits dans nos bottes. Par contre,
Westerlo n’a pas été embêté
avant son dernier match en
phase classique, alors que selon
certains échos, des joueurs passés
par Genk qui évoluent en Campine ont sollicité leurs anciens coéquipiers
durant
la
semaine… » S.H.
FOOTBALL - DIVISIONS NATIONALES
DIVISION 1 AMATEURS
Dessel Sp. - Sp. Hasselt
Dender - ASV Geel
Oosterwijk - P Maasmech.
WS Bruxelles - Virton
Hamme - Heist
Deinze - Audenarde
Coxyde - Sprimont-Comblain
FC Seraing - Beerschot-Wilrijk
Beerschot-Wilrijk
Dessel Sp.
Virton
Heist
Dender
FC Seraing
Audenarde
ASV Geel
Hamme
P Maasmech.
Sp. Hasselt
Oosterwijk
Coxyde
WS Bruxelles
Sprimont-Comblain
Deinze
S.19 h 30
S.20 h 00
S.20 h 00
S.20 h 00
S.20 h 00
S.20 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
J
G
P
P/C
Pts
24
24
24
24
24
23
24
24
24
24
24
24
24
24
23
24
20
16
14
14
13
11
11
10
8
8
7
7
7
6
4
3
2
4
8
9
7
8
10
9
11
12
10
12
13
11
15
18
55/15
56/24
43/25
52/32
49/31
35/28
42/36
39/33
47/45
30/39
32/28
29/34
29/56
30/37
26/47
6/90
62
52
44
43
43
37
36
35
29
28
28
26
25
25
16
12
DIVISION 2 ACFF
Meux - Walhain
Waremme - UR Namur
Olympic - Ciney
La Louvière Centre - Acren
1-2
S.20 h 00
S.20 h 00
S.20 h 00
SÉBASTIEN HUZLER
PH.DW.
Le vestiaire hurlu bouillonne
Juri Selak : « On
veut nous salir »
Durant toute la semaine précédant le déplacement à Courtrai,
les dirigeants hurlus avaient entretenu l’espoir de maintien,
tout en se faisant une raison en
cas de relégation. Déjà sorti de
ses gonds après les erreurs d’arbitrage commis à l’encontre de
son équipe, Jurica Selak n’a pas
mâché ses mots après avoir eu
vent des doutes sur le bon déroulement de la rencontre de
dimanche dernier. « Je suis scan-
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
J
G
P
P/C
Pts
24
24
24
24
24
23
23
24
24
23
24
24
24
23
24
24
16
14
13
9
9
9
9
7
8
7
8
6
7
6
6
3
1
3
5
6
7
6
7
7
10
9
14
10
13
10
13
16
49/20
51/27
51/31
44/31
44/38
39/35
37/36
42/40
37/39
34/44
44/50
28/44
40/45
31/49
37/55
24/48
55
49
45
36
35
35
34
31
30
28
26
26
25
25
23
14
J
G
P
P/C
Pts
21
21
21
21
21
21
16
16
14
10
9
9
1
3
2
4
6
7
47/16
59/28
54/19
42/22
41/34
30/25
52
50
47
37
33
32
DIVISION 3 ACFF A
Pas de match ce week-end
Rebecq *
RWDM**
Francs Borains
AQ Mons
Tournai
Ent. Manage
« Les gens à Westerlo
parlent beaucoup trop »
Les joueurs de Mircea Rednic ont
été stupéfaits en apprenant vendredi les allégations de fraude autour de leur dernier match. « Cela
Le manager est furax. © P.N.
ne change finalement rien par rapport à l’année passée, » estime ironiquement David Hubert, capitaine de l’Excel. « Il y en a qui essaie
de se maintenir de façon extra-sportive. J’essaie de ne pas trop m’attarder sur ce qui se raconte. Nous
avons rempli notre mission sur le
terrain. Je suis fier et content de ce
que nous avons accompli. Cette
lutte pour le maintien nous a coûté
beaucoup d’énergie. Le staff et nos
supporters méritent aussi les compliments. Nous n’avons reçu aucun
cadeau tout au long de la saison.
Alors, que devons-nous dire des trois
points décrochés par Westerlo à Malines ? Il faut arrêter. Nous n’avons
rien à nous reprocher. » De son côté, Stefan Simic s’est exprimé sur
Twitter. « Les gens à Westerlo
parlent beaucoup trop. Ils oublient
leur deuxième but inscrit à Malines. » Et le défenseur d’ajouter :
« Les vainqueurs marquent des buts,
les perdants cherchent des excuses. » Après la victoire de l’Excel
contre le Standard, Roman Ferber
était déjà monté au créneau après
les soupçons autour d’une solidarité wallonne. « Pourquoi penser au
complot ? Mouscron ne peut pas
bien jouer et le Standard se trouver
dans un jour sans ? » s’était alors interrogé l’attaquant. S.H.
LAST MINUTE
Hamoir - Couv.-Mariemb.
Solières - La Calamine
Châtelet ** - Givry
FC Liège* - RC Charleroi-Fleurus
Châtelet **
FC Liège*
Olympic
La Louvière Centre
Walhain
Solières
Hamoir
Ciney
Acren
La Calamine
Waremme
Givry
Meux
RC Charleroi-Fleurus
Couv.-Mariemb.
UR Namur
Marc Rubens, le procureur de
l’Union belge, nous donne la
position de la fédération :
« Je le précise, pour que les gens ne
match entre Barcelone et le PSG se
termine par 6-1, mais l’UEFA n’enquête pas pour soupçon de triche, »
a commenté le défenseur de Watfort, avec le hashtag : « laissez
mouscron tranquille. » Ironie du
sort ou non, dès dimanche passé,
les Mouscronnois s’attendaient à
être à nouveau attaqués sur leur licence. C’est finalement sur un
tout autre front qu’ils ont été visés. -
sur Twitter, en faisant référence à
la remontada barcelonaise. « Le
nonces faites dans certains médias
du pays, aucune enquête judiciaire n’a été ouverte. Et l’UEFA
n’a pas non plus pris l’affaire en
charge. « Des manipulations sont
« On attend »
confondent pas : c’est le parquet
fédéral qui enquête, ou qui a au
moins interrogé quelques personnes. Le parquet judiciaire, pas
celui de l’Union belge. Et il a
davantage de pouvoirs que nous
pour investiguer. Pour l’instant, il
ne s’agit que de bruits. Et je n’ai
pas reçu de plainte. J’attends le
résultat des recherches. Si le parquet trouve quelque chose, et que
des faits de corruption et de falsification de la compétition sont
avérés, je demanderai copie du
dossier et des sanctions seront
prises. Mais nous n’en sommes
vraiment pas là… »
Le cas échéant, quelles seraient
les sanctions, selon les acteurs
incriminés ?
« Si les dirigeants de deux clubs
s’arrangent pour fausser un
match, les deux clubs peuvent être
rétrogradés. Si un club paie des
joueurs adverses, sans que leurs
dirigeants soient dans la combine,
seule le premier club est rétrogradé. Mais, je le répète, nous n’en
sommes actuellement qu’au stade
des rumeurs. N’empêche que je
suis le dossier, à distance… »
Tout comme Westerlo, qui espère se sauver sur le tapis vert.
Mais le club campinois a sans
doute très peu de chances d’être
exaucé… -
Contrairement à ce
qui a été annoncé
dans certains
médias
néerlandophones,
aucune enquête
judiciaire n’a été
ouverte
C’est la troisième année de suite que Mouscron doit faire face à des attaques. © Photo News
Union belge
RJ Wavre
Léo Uccle
Onhaye
US Solrézienne
RC Waterloo
Ganshoren
J Tamines
Profondeville
21
21
21
21
21
21
21
21
8
7
7
6
6
5
4
0
8
6
11
10
12
12
14
21
36/23
38/25
24/39
23/49
27/42
28/53
24/44
12/66
29
29
24
23
21
19
15
0
DIVISION 3 ACFF B
DC Cointe - Aywaille
Bertrix - Longlier
Durbuy** - FC Tilleur *
Mormont - Verlaine
Arlon - Herstal
Richelle - Warnant
Huy - Aische
Durbuy**
FC Tilleur *
Verlaine
Richelle
Huy
Mormont
Aische
Longlier
DC Cointe
Bertrix
Warnant
Herstal
Aywaille
Arlon
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
J
G
P
P/C
Pts
20
20
20
20
20
20
20
20
20
20
20
20
20
20
16
14
10
9
9
8
8
7
7
6
6
4
3
1
2
3
5
5
8
8
9
8
9
7
12
9
10
13
40/9
49/14
32/21
32/25
37/33
36/35
31/30
32/27
26/33
28/31
19/50
20/26
16/33
22/53
50
45
35
33
30
28
27
26
25
25
20
19
16
9
BASKET
NBA - RÉSULTATS DE JEUDI
Cleveland - Utah . . . . . . . . . . . . . . . 91-83
Toronto - Oklahoma City . . . . . . . . . 102-123
New York - Brooklyn . . . . . . . . . . . . 110-121
Atlanta - Memphis . . . . . . . . . . . . . 91-103
Denver - LA Clippers . . . . . . . . . . . . 129-114
Golden State - Orlando . . . . . . . . . . 122-92
2 Milieux de terrain: Samuel Bastien (Chievo
Vérone/Ita), Alexis De Sart (St-Trond), Bryan
Heyne (Genk), Julien Ngoy (Stoke City/Ang),
Aristote Nkaka (Excel Mouscron), Philippe Rommens (PSV/P-B)
2 Attaquants: Manuel Benson (Lierse), Nany
Dimata (Ostende), Isaac Mbenza (Montpellier/
Fra), Obbi Oulare (Willem II/P-B), Siebe Schrijvers (Genk)
CYCLISME
FERRERA PROLONGE JUSQU’EN 2019 À MALINES
HANDZAME CLASSIC (1.1)
Yannick Ferrera a prolongé jusqu’en 2019 son
contrat d’entraîneur du FC Malines. Le coach est
« récompensé pour ses bonnes prestations »,
explique le club qui a terminé 7e de la phase
classique.
1. Kristoffer Halvorsen (Nor/Joker-Icopal), les
197,7 km en 4u15:31 (moyenne 46,424 km/h) ;
2. Adam Blythe (G-B) ; 3. Kenny Dehaes ; 4.
Baptiste Planckaert; 5. Coen Vermeltfoort (P-B);
6. André Looij (P-B); 7. Roy Jans; 8. Timothy Dupont; 9. Jelle Mannaerts; 10. Davide Martinelli
(Ita);...
FOOTBALL
MALTE : WALEM DÉVOILE SA SÉLECTION
Johan Walem a rendu vendredi une liste de 22
joueurs pour la première rencontre de qualifications des Espoirs belges pour l’Euro U21 en Italie
et à San Marin en 2019 qui se jouera le 27 mars
face à Malte à Oud-Heverlee Louvain (20h00). L
2 Gardiens: Nordin Jackers (Genk), Senne Vits
(Maastricht/P-B)
2 Défenseurs: Mathias Bossaert (Ostende),
Elias Cobbaut (Malines), Dion Cools (Club
Bruges), Samy Mmaee (Standard), Senna
Miangue (Cagliari/Ita), Arno Monsecour (Lokeren), Jules Van Cleemput (Malines), Jordi Vanlerberghe (Malines), Dries Wouters (Genk)
NATATION
PROBLÈME AUX POUMONS POUR TIMMERS
Pieter Timmers a dû interrompre son entraînement vendredi en raison de problèmes aux poumons. Le vice-champion olympique du 100 m
s’est rendu aux urgences pour y passer un scanner. « ll y aurait une fuite d’air dans le poumon », a déclaré à Elle De Leeuw, l’épouse de
Timmers. « Un nouveau test aura lieu lundi. »
RALLYE
de Belgique.
Le Hollandais, secondé par Pieter Tsjoen, n’a pas
fait dans le détail puisqu’au terme de cette première boucle, il comptait 23 secondes d’avance
sur Princen.
La bonne surprise de ce début de course venait
du Coréen Lim, un pur produit de la maison
Hyundai, qui pointait au 3e rang sur une i20.
Alors qu’on déplorait, déjà, l’abandon de De
Cecco (moteur explosé), Furnémont (Ford) et
Cherain (DS3) s’empoignaient comme des chiffonniers pour les accessits.
(DDR)
TENNIS
INDIAN WELLS - WTA
2 Simple dames (Quarts de finale): Kristina
Mladenovic (Fra/N.28) bat Caroline Wozniacki
(Dan/N.13) 3-6, 7-6 (7/4), 6-2 ;
Elena Vesnina (Rus/N.14) bat Venus Williams
(USA/N.12) 6-2, 4-6, 6-3
INDIAN WELLS - ATP
2 Simple messieurs (Quarts de finale): Pablo
Carreno Busta (Esp/N.21) bat Pablo Cuevas
(Uru/N.27) 6-1, 3-6, 7-6 (7/4) ; Stan Wawrinka
(Sui/N.3) bat Dominic Thiem (Aut/N.8) 6-4,
4-6, 7-6 (7/2) ; Roger Federer (Sui/ATP 10) bat
Nick Kyrgios (Aus/ATP 16) par forfait.
ABBRING À L’AISE DU CÔTÉ DE SPA
WICKMAYER FORFAIT CONTRE LA RUSSIE
On s’attendait à une nouvelle démonstration de
Kris Princen (Skoda) au Rallye de Spa mais c’est
Kevin Abbring (Peugeot) qui s’est montré le
meilleur dans les deux premiers tronçons chronométrés de cette 2e manche du championnat
Blessée au poignet, Yanina Wickmayer a annoncé son forfait pour la rencontre de Fed Cup que
la Belgique jouera face à la Russie les 22 et 23
avril à Moscou, en barrages pour la promotion
au sein du Groupe mondial I.
*
36
37
SAMEDI 18 MARS 2017
BASKET – DIVISION 1
Clark et Katic favoris
au titre de MVP
Palais 12 :
6.500 fans
attendus
Après Forest National l’année passée, place au Palais
12 pour la désormais fête
annuelle du basket organisée par le Brussels. Cette
année, ce sont les Giants
que les Bruxellois accueillent devant plus de
6.500 personnes, ce samedi. « Nous allons essayer de
Le meneur anversois et le pivot ostendais
se profilent au plébiscite du meilleur joueur
e Brussels, troisième, et
Anvers, deuxième, s’affrontent ce samedi au
Palais 12 du Heysel.
Leur réussite doit à un recrutement pertinent : plusieurs de
leurs joueurs se distinguent
cette saison. Deux consultants,
Jurgen Van Meerbeeck et
Jacques Stas, confrontent leurs
évaluations.
L
Plus de 6.000 spectateurs vont enflammer le Palais 12 du Heysel à
l’occasion de la 2e édition du
« Wilink Game » qui oppose le
Brussels à Anvers. Ce match de
championnat a pour vocation de
faire la fête du basket bruxellois.
Son succès rappelle que le Brussels mérite une salle à la hauteur
de sa troisième place. En quatre
saisons, ce club est devenu une
valeur sûre et il continue à grandir, notamment grâce à un recrutement très judicieux, ce qui vaut
pour les Giants aussi, classés juste
devant. Ce parallèle annonce une
rencontre au sommet et il permet
à plusieurs de ses acteurs de se
profiler parmi les plus en vue de
la saison. Une occasion de faire le
point sur les candidats au titre de
« MVP » (Most Valuable Player) décerné depuis 2001 par le journal
Le Soir.
« Il s’agit de s’entendre sur la signification de ce trophée individuel »,
pose Jurgen Van Meerbeeck,
coach et consultant télévisé.
« J’analyse ça par position puis je
tranche », confie Jacques Stas, expert dans la même fonction. « Estce le joueur le plus talentueux, celui qui exerce le plus gros impact
sur la compétition ? Ou au sein
d’une équipe, dont les résultats
sont les plus remarquables ? »
La réussite du Brussels repose sur
un équilibre collectif. « Mais son
noyau renseigne d’excellentes
pioches », estime Stas. « Dowe est
un ailier flashy, le premier à son
poste à l’évaluation, mais encore
trop irrégulier pour devenir MVP. »
Cette constance manque aussi à
Simmons, l’élégant pivot qui fait
oublier Gamble, deuxième de ce
plébiscite la saison passée, après
le pivot d’Alost, Tofi, qui reste impressionnant de régularité, et devant celui d’Ostende, Katic… qui
lui aussi figure de nouveau parmi les favoris.
« KATIC FAIT LA DIFFÉRENCE »
« Au périmètre, le Bruxellois Lou-
bry me paraît le meilleur 6e
homme », signale Stas. Mais impossible de passer à côté de Djordjevic : le « général » d’Ostende,
vainqueur de la Coupe, qualifié
en demi-finale d’Europe Cup, leader de la Ligue et grand favori au
titre, brigue un troisième sacre
individuel. « Il réalise l’une de ses
meilleures saisons. C’est le distributeur qui distille le plus d’assists et
qui fait la différence chaque fois
que c’est nécessaire. »
Le titre de MVP est décerné avant
les playoffs, mais s’il devait éma-
ner de l’équipe championne, ce
qui est souvent le cas, le principal
rival du Serbe serait… son compatriote, Katic, son prolongement
dans la raquette. « Un pivot dépend des ballons qu’on lui confie »,
rappelle Van Meerbeeck. « Mais
profiter, joueurs comme
staff, de cette superbe ambiance et de la communion
avec notre public. Nous espérons faire aussi bien que
l’année passée ». Tant du
point de vue ambiance
que du point de vue sportif, les Bruxellois avaient
réussi leur pari en s’imposant face à Charleroi l’année passée. Trois jours
après la victoire à domicile
face à Louvain, le Brussels
devra s’ajuster. « L’intensité défensive doit toujours
être présente et on doit
mieux contrôler les uncontre-un.». Car l’opposition au Palais 12 offre tout
de même un match entre
le
troisième
et
le
deuxième. « On est mieux
depuis quelques semaines
mais quoiqu’il se passe, on
doit continuer à exécuter
notre plan de jeu ». Côté bobo, Lichodzijewski, ménagé contre Louvain pour un
mal de dos, devrait être
opérationnel alors que la
situation de Muya, pas encore à 100% après son problème au pied, est examinée avec attention. -
Katic, qui avait déjà fini par offrir le
dernier titre à Ostende face à Tofi,
me semble encore plus déterminant cette saison ! »
Comme pour tous les Ostendais,
son évaluation moyenne souffre
d’un temps de jeu savamment réparti. A ce décompte-là, c’est un
Anversois qui mène : Jason Clark,
meneur-ailier qui est aussi le
meilleur marqueur du championnat. « S’il maintient le cap,
c’est mon favori ! Ce serait une
belle histoire puisqu’il était arrivé
en 2012 à Alost comme une future
star, avant de se rompre le tendon
d’Achille. » Stas n’en disconvient
pas : « Il est hyper-talentueux, mais
un meneur MVP doit distribuer les
ballons cruciaux et Clark a tendance à jouer sa carte personnelle. »
Deuxième à l’évaluation, le Limbourgeois Tuttle entrera en considération, comme Channels, le patron de Willebroek, révélation de
la saison. « Mais pour moi, c’est Katic qui fait la différence cette saison », conclut Stas. « Il ne joue que
21 minutes. Mais à 36 ans, il vit
une seconde jeunesse et sans ce
point de fixation, Ostende ne dominerait pas autant. » STEPHANE DRUART
G.X.
Clark (Anvers) est le meilleur marqueur du championnat. © News
Le nouvel entraîneur principautaire veut redresser la barre à Mons, Charleroi doit retrouver une spirale positive
Le point
25E JOURNÉE
Liège : Massot va faire ses débuts de coach principal
> Mons-Hainaut – Liège
La défaite contre Willebroek a
été celle de trop pour Thibaut
Petit. Avec 67 points encaissés
avant la pause, les Liégeois
n’ont rien pu revendiquer.
Conséquence : le couperet est
tombé jeudi pour le coach liégeois, licencié de commun accord, comme on dit. Son assistant Sacha Massot va essayer de
redresser la barre. Il reste 12
rencontres et surtout un objectif de victoires à aller chercher.
Pour l’ancien pivot du Spirou
Charleroi, c’est une opportunité à saisir. Sacha Massot assurera le rôle de head-coach jusqu’à
la fin du championnat. L’objectif de la direction liégeoise est
de le maintenir dans le staff la
saison prochaine.
Du côté des locaux, relancée samedi dernier contre Louvain, la
machine montoise a encore
connu des ratés mercredi à
Alost. C’est en défense que les
Renards ont connu des problèmes. « A chaque fois que
nous marquions un panier, l’adversaire nous rendait la pareille », précise Thierry Wilquin. Pour ce derby wallon,
Frank De Meulemeester ne sait
toujours pas si Lionel Bosco,
victime d’un coup direct chez
les Okapis, sera opérationnel.
David Sainsbury (problème de
vertèbres) fera l’impasse. Sander Van Caeneghem (pied) ainsi
que J.J. Mann (entorse) seront
utilisés à doses homéopathiques.
> Charleroi – Louvain
Le Spirou accueillera ce soir
Louvain (20h30) pour tenter de
relancer une spirale positive.
Bien plus en jambes et investis
dans leur tâche défensive, les
joueurs carolos ont réagi la semaine dernière à Anvers après
que le staff ait à nouveau dû
serrer la vis. Battues après prolongations (83-76), les troupes
de Bastianini auraient probablement mérité meilleur sort à
la fin des 40 minutes et ne
doivent pas louper le coche ce
soir. C.L. ET G.Z.
HIER SOIR
Ostende - Alost . . . . . . . . . . . . . 80-79
Willebroek - Limburg . . . . . . . . . 98-91
CE SAMEDI (20H30)
Brussels - Anvers
Charleroi - Louvain
Mons-Hainaut - Liège
CLASSEMENT
J G P Pp-Pc Pts
1. Ostende
24 20 4 1948-1708 44
2. Anvers
24 17 7 2005-1887 41
3. Willebroek
25 14 11 2071-2041 39
4. Alost
25 13 12 2137-2071 38
5. Brussels
24 14 10 1882-1854 38
6. Limburg
25 12 13 2048-2036 37
7. Charleroi
23 11 12 1834-1843 34
8. Mons-Hainaut 24 9 15 1790-1833 33
9. Louvain
24 6 18 1873-2099 30
10. Liège
24 5 19 1815-2031 29
INDIAN WELLS
Demi-finales et finale les 18 et 19 mars
en direct sur VOOsport World
Abonnez-vous maintenant au 0800 800 25 ou sur www.voo.be
*
37
38
SAMEDI 18 MARS 2017
FORMULE 1 - PRÉSENTATION DE LA SAISON 2017
Hakkinen : « On va avoir
À une semaine de l’ouverture du championnat du monde de F1 en Australie, l’ancien meilleur ennemi de M
nant pour moi, car depuis
que j’ai commencé à rouler
en karting à 5 ans, je ne pensais plus qu’à moi. J’avais une
super-chouette sœur, de 3 ans
mon aînée, mais il n’y avait
que moi et mon kart qui
comptaient ! J’étais tout le
temps en train de me cherThierry Wilmotte
cher moi-même. Et je ne penENVOYÉ SPÉCIAL
sais qu’à une seule chose :
À MONACO
devenir un meilleur pilote.
C’était tout. Il n’y avait pas de
place pour quelqu’un d’autre.
48 printemps, et plus
Maintenant, tout cela a chande 15 ans après avoir
gé…
mis un terme à sa
0 Quelles sont vos
carrière en Formule 1, activités ?
Mika Hakkinen est sans nul
En fait, je suis ambassadeur
doute l’un des pilotes que l’on
pour Johnnie Walker depuis 9
peut le plus facilement identifier ans, ainsi que pour d’autres
à une écurie : McLaren ! Et pour
marques (UBS, Nokian, etc.).
cause, il y a passé neuf saisons, Je traverse le monde pour
et ses deux titres de champion
faire signer aux gens un pacte
du monde ainsi que ses 20 vicau travers duquel ils s’entoires en Grand Prix, le « Finlan- gagent à ne pas boire s’ils
dais Volant » les a tous conquis
conduisent. Une belle avenavec l’écurie mythique… du
ture humaine. J’ai voyagé
temps de sa splendeur.
dans le monde grâce à ça, du
Népal au Nigeria en passant
0 Alors Mika, comment va la par le Brésil ou le Mexivie ?
que, etc.
0 Les gens que vous
Elle est fantastique ! Vous
savez, quand vous êtes le père croisez doivent
de 5 enfants (NDLR : 16, 11, 6 régulièrement vous parler
ans, et des jumeaux de 3 ans), de votre dépassement sur
Schumacher, au GP de
et que vous les voyez tous
grandir et évoluer sainement, Belgique 2000 : cela reste le
temps fort de votre carrière,
que rêver de plus ? C’est fou
non ?
tout ce que j’apprends à leur
Oh, en effet, c’est certainecontact. Et c’est surtout étonment le moment le plus incroyable. Un super-truc. Je
suis surtout content que cela
« Je crois
se soit passé à Spa, un circuit
qu’il n’y a pas
que tout le monde adore. Ce
un jour qui passe
genre de dépassement n’arrive pas tous les jours. Ce qui
sans que je pense
est amusant, c’est que quand
à mon crash
je rencontre parfois des gens
à Adélaïde
qui ne connaissent pas plus la
F1 que ça, ils m’en parlent
en 1995 »
aussi !
0 Au fait, Michael
Schumacher n’était pas
votre plus grand ami, non ?
Michael était très agressif.
Mais c’est le passé et je ne
regarde plus jamais ça de
façon négative…
A
0 Vous n’étiez
définitivement pas les
mêmes, vous deux. Peut-on
comparer votre rivalité à
celle de Rosberg et
Hamilton ?
Non, je ne le pense pas. Déjà,
ils roulaient dans le même
team, ce qui est déjà très particulier. Moi je roulais pour
un team anglais et avec un
« Moi je roulais
pour un team
anglais et avec un
moteur allemand,
alors que Schumi
avait toute l’Italie
derrière lui »
moteur allemand, alors que
Michael avait toute l’Italie
derrière lui. Tout cela a généré beaucoup de passions…
0 Côté mauvais souvenir, il
y a surtout votre crash à
Adélaïde en 1995. Qui aurait
pu être votre dernier GP. Y
pensez-vous encore ?
Oui, bien sûr, c’est quelque
chose que vous avez en vous
pour le reste de votre vie.
(NDLR : Il s’interrompt longuement). Je crois qu’il n’y a
pas un jour qui passe sans
que j’y pense. J’ai beaucoup
souffert de cet accident. Je le
porte en moi aussi, en ayant
notamment perdu une grosse
partie de ma capacité auditive. Le côté négatif, c’est qu’il
vous amène de la peur dans
votre vie. Le côté positif, c’est
que sans cet accident, je n’aurais sans doute pas été le
même homme aujourd’hui.
Et comme je vous le disais au
début, je suis très heureux de
ma vie aujourd’hui… -
Entre ses cinq enfants et ses nombreux contrats publicitaires, Mika Hakkinen n’a pas le temps de s’ennuyer. © PhotoN
Le Finlandais reste très attentif à son ancienne discipline et se réjouit des derniers changements
« Sur la piste, on va enfin revoir ceux qui en ont, et c
Véritable icône de l’écurie
McLaren, Mika Hakkinen en a
d’ailleurs été intronisé ambassadeur moins de 24 heures
après notre rencontre (sans lien
de cause à effet)…
0 Mika, racontez-nous les
« good old days » vécus
chez McLaren, une écurie
qui semble ne plus être que
l’ombre d’elle-même depuis
quelques années. Vos
débuts à Woking n’avaient
pas été si faciles que cela,
n’est-il pas ? On pourrait
même les comparer à ceux
de Vandoorne !
C’est vrai que quand je suis
arrivé dans l’équipe en 1993,
je suis passé de titulaire à…
pilote d’essai quand Michael
Andretti a été engagé aux
côtés d’Ayrton Senna (NDLR :
un peu à la manière de Vandoorne qui a tenu ce rôle,
quand Jenson Button a finalement été maintenu comme
titulaire en 2016…). Puis,
après avoir essayé le moteur
Lamborghini, nous avons finalement opté pour le Peugeot
qui, en effet, n’a pas fonctionné tout de suite ! Heureusement, le Mercedes est arrivé
en 1995…
0 Des moments difficiles à
vivre ?
C’est vrai. Mais quand j’y
repense, je me dis que j’ai
appris beaucoup plus de
choses dans ce contexte difficile. Ce dont je suis certain en
tout cas, c’est que c’est grâce à
des moments pareils que j’ai
gagné ensuite. On apprend à
se dépasser davantage. Et c’est
dans ce contexte que se
trouvent Fernando et Stoffel.
0 En effet…
Ce qu’il faut retenir, c’est que
la F1, c’est le sommet. Elle
réunit les hommes qui sont à
la pointe dans leur domaine.
Et ce sont ces gens-là qui
créent les champions. Mais la
F1 est tellement pointue que
vous ne pouvez pas espérer
tout avoir tout de suite. Il faut
apprendre la patience, et laisser le temps nécessaire aux
créateurs des voitures pour
arriver à la perfection. La
patience : un mot suranné
quand on constate l’immédiateté dans laquelle on vit aujourd’hui, et ce besoin de tout
avoir tout de suite (NDLR : là,
il empoigne son smartphone
en souriant…) !
0 Jo Ramirez, un des
anciens proches de Ron
Dennis, nous a dit que
McLaren avait peut-être trop
grandi, trop vite, et puis
surtout qu’il y avait trop de
politique. Qu’en
pensez-vous ?
On peut toujours regarder en
arrière et dire que c’était
mieux avant. Mais ça ne sert à
rien. Il est clair que si à
l’époque de Jo, l’équipe
réunissait 60 personnes, alors
qu’ils sont plus de 800 aujourd’hui, on ne parle pas de la
même chose. Il faut fatalement aborder le travail différemment. Mais pour moi, rien
n’a changé chez McLaren :
c’est la même équipe. En plus
grand.
0 Mais depuis peu, sans leur
patron emblématique, Ron
Dennis ; vous pouvez
imaginer ça ?
Oui, bien sûr ! Ron Dennis a
fait un boulot incroyable. Il
n’est plus là pour une série de
raisons, mais je suis certain
qu’avec Zak Brown à la barre
désormais, les choses vont
s’arranger. Tout comme pour
Honda : je ne les vois pas ne
pas arriver à un résultat. Ou,
pire encore, renoncer une
nouvelle fois dans leur quête
de succès en F1.
Je pense que les Américains ont
plein de choses à nous apprendre.
Ils sont les meilleurs pour assurer
le show. Et la F1 doit être un show ! »
Mika Hakkinen double champion du monde de F1
0 On vous a vu aux essais à
Barcelone, vous restez un
fan ?
En effet, je suis passé car ma
société s’occupe des intérêts de
Valtteri Bottas. Mais je voulais
surtout voir les voitures. La F1
occupe toujours une grande
place dans ma vie. J’assiste à 6
ou 7 Grands Prix par an, et
dimanche prochain, je serai
debout aux aurores pour regarder le GP d’Australie.
0 Et pour encourager
Bottas ?
Oui, et puis parce que je crois
qu’on va avoir une belle saison cette année. Ferrari a l’air
d’être très bien. Je les ai observées en piste, et elles ont l’air
très fortes. Je dirais même que
les pilotes ont du mal à en
extraire tout le potentiel tellement elles sont bestiales ces
autos ! Je m’attends à une
belle bagarre.
0 Avec des dépassements ?
D’aucuns en doutent, vu les
capacités de freinage des
voitures…
Ne vous inquiétez pas : les
38
39
SAMEDI 18 MARS 2017
r une saison d’enfer »
Michael Schumacher évoque « son » écurie McLaren, la F1 d’aujourd’hui, et Stoffel Vandoorne
Il n’a que des compliments pour Vandoorne
« Stoffel est doté
d’un mental d’acier »
Bio express
« Flying Finn »
Né le 28 septembre 1968 à
Vantaa (Finlande), Mika Hakkinen va faire ses armes en karting à partir de 5 ans. Sacré
champion d’Angleterre de F3 en
1990, il va faire le grand saut en
F1 avec Lotus (1991-92), puis
passera chez McLaren en 1993.
Sacré champion du monde à
deux reprises (1998-99), il gagnera 20 GP, puis quittera la F1
fin 2001. Engagé 3 ans en DTM
(2005-07), il deviendra ambassadeur pour plusieurs marques à
partir de cette période-là. -
Mika Hakkinen connaît déjà
bien Stoffel Vandoorne. Notamment pour l’avoir côtoyé à
l’occasion d’une course de karting disputée entre pilotes
McLaren l’année dernière…
« C’est un pilote très agressif,
vraiment très agressif ! », dit le
Finlandais, sourire en coin, en
référence sans doute à
quelques passes d’armes musclées dans cette course « pour
du beurre ». « Mais Stoffel est
aussi un gars qui joue très bien
le jeu d’équipe. Tout le monde
l’adore chez McLaren, des ingénieurs aux mécanos en passant
par tous les étages de la maison.
Si vous n’avez pas ce genre de
personnalité, de charisme, vous
n’y arrivez pas en F1. Ça c’est déjà un élément très important
qu’il a bien compris. Et puis bien
sûr il est très rapide et très sûr. »
0 Il a un peu démarré sa
carrière de la même manière
que vous chez McLaren,
non ?
On peut le voir comme ça,
mais je ne me lancerais pas
dans une telle comparaison.
C’est vrai, l’écurie vit des
moments difficiles, mais Stoffel a le bon esprit pour affronter les difficultés du moment.
Il a un mental d’acier.
0 Il n’est définitivement pas
dans le même contexte
qu’Alonso ?
Oh non, bien sûr ! Et puis ça
ne change rien : ce n’est pas
quelque chose que le team
regarde. Que vous soyez nouveau-venu ou double champion du monde assoiffé de
victoires, peu importe.
L’équipe n’attend qu’une seule
chose de vous : que vous soyez
performant, que vous déli-
News
vriez. Elle ne se dit pas : “ah,
c’est un jeune, donc on ne doit
rien attendre de lui pendant
deux ou trois saisons !” Stoffel
est sans doute plus motivé,
même s’il doit être très déçu
au fond de lui-même. Mais il
ne doit faire qu’une chose,
comme Fernando d’ailleurs :
travailler avec l’équipe, chercher des solutions. S’il s’impatiente, il peut toujours partir,
mais en F1, on ne reçoit jamais une deuxième chance
comparable à celle qu’il a
saisie avec McLaren.
0 A l’inverse, on peut se
« Il ne cherche
pas d’excuses
quand
certaines choses
ne vont pas »
souvenir que dans un passé
récent, des pilotes comme
Kovalainen, Pérez ou
Magnussen ont perdu des
plumes dans leur aventure
avec McLaren !
Croyez-moi : Stoffel n’est pas
du tout au même niveau, ni
dans le même contexte que ne
l’étaient ces gars-là…
0 Pourquoi ?
C’est d’abord une question de
mentalité, pas de capacité. Et
Stoffel a la bonne mentalité
avant toute chose. Il sait ce
qu’il veut, et sait aussi ce qu’il
doit faire pour y arriver. Il est
dédié à son travail, il ne
cherche pas d’excuses quand
certaines choses ne vont pas.
En fait, il a une très grande
confiance en lui. C’est grâce à
cela déjà qu’il va survivre aux
problèmes rencontrés pour le
moment. C’est avant tout un
homme d’équipe, un gars qui
parvient à fédérer tout le
monde autour de lui.
0 En fait, quand on voit son
attitude toujours très calme,
on dirait presque un
Nordique !
Oh, très calme, je ne l’affirmerais pas aussi fort que vous.
Disons plutôt qu’il a toujours
la bonne manière pour s’exprimer, pour s’adresser aux
gens calmement. Mais à l’intérieur, je ne sais pas…
0 Bref, il a une bonne
chance ?
J’ai toujours dit : tant qu’il fait
le job, il n’a aucune inquiétude à se faire.
0 Tout le monde dit qu’il doit
battre Alonso. Vous
confirmez que c’est son seul
objectif ?
Je suis sûr qu’il sait ça. Chaque
pilote sait ça. Mais je suis tout
aussi certain qu’il n’en fait pas
une obsession. Si la situation
est favorable, il le fera. Mais il
pensera toujours d’abord à
travailler pour faire avancer
l’équipe et la voiture.
0 On ne doit donc pas
s’attendre à ce qu’il batte
Alonso dès la première
qualif de la saison, comme
vous l’aviez fait avec Senna
en 1993 ?
Non. Mais de toute façon,
Stoffel ne joue pas sa carrière
lors de ce premier Grand Prix
ou même de cette saison : il
est jeune dans le business et a
un grand avenir devant
lui. T. W.
Sa carrière
ceux qui n’en ont pas »
pilotes vont aller tellement à
la limite qu’il y aura des incidents qui vont pimenter les
courses.
0 Croyez-vous Bottas
capable de battre Hamilton,
comme l’a fait Rosberg chez
Mercedes ?
C’est vrai que Lewis a de l’expérience que Valtteri n’a pas :
gagner des courses, des titres,
etc. Valtteri a le talent pour
aller très loin, mais il faut y
aller pas à pas. Il doit d’abord
prendre la voiture en main,
rouler un maximum aux essais, commencer à gagner des
courses, et puis il deviendra
un vrai opposant pour Lewis,
un candidat au titre de champion du monde. Il ne faut pas
l’attendre tout de suite, il faut
lui laisser le temps.
0 Quand on voit comment
Rosberg a souffert aux côtés
d’Hamilton, vous comprenez
qu’il ait décidé d’en rester
là ?
(Plutôt expéditif sur ce sujet)
Chaque pilote a ses raisons
d’arrêter ; il faut l’accepter. Et
puis moi je m’en suis réjoui,
car cela a permis à Valtteri de
prendre sa place ! (rires) Non,
disons que je comprends car
après avoir été si longtemps
numéro 2, il est soulagé d’enfin y être arrivé.
0 Bernie Ecclestone, lui,
n’avait pas envie de partir.
Un changement inéluctable
selon vous ?
Oui, car la F1 est en danger :
elle a perdu beaucoup de
fans, et il est temps de relancer la machine. A Barcelone,
j’ai vu pas mal de gars qui
avaient retrouvé le sourire.
C’est ça que les gens veulent :
voir sourire ceux qui font ce
sport qui est génial.
0 Vous croyez qu’on a donc
trouvé la solution ?
On va voir à l’usage, mais les
courses étaient devenues de la
gestion. Avec des pilotes qui
n’osaient plus freiner trop
fort, ou accélérer trop tôt, de
peur de glisser, d’user leurs
pneus, de perdre du temps,
etc. Avec ce que j’ai vu, je sais
que le spectacle va être beau-
Trois temps forts en images
coup plus sympa. On va revoir
des gars qui vont taper dedans
au freinage, qui vont rouler
pied au plancher. Bref, ils
vont redevenir des pilotes. On
va revoir ceux qui en ont, et
ceux qui n’en ont pas !
0 OK, mais des Américains
qui prennent les rênes de la
F1, ça ne vous fait pas
peur ?
Oh non, certainement pas. Les
Américains sont les meilleurs
pour assurer le show. Et c’est
ce que doit être la F1 : un
show !
0 Oui, mais ils font le show
avec une autre philosophie,
quitte à s’asseoir sur le
sport…
C’est vrai, mais il faut retenir
ceci : sans fans, vous pouvez
faire tout ce que vous voulez,
il n’y aura plus de show. Et
s’il n’y a plus de show, il n’y
aura plus d’argent, plus de
teams, plus de pilotes, etc. Et
je pense que les Américains
ont plein de choses à nous
apprendre pour ça. T. W.
11 novembre 1995
26 octobre 1997
27 août 2000
Il frôle la mort
aux essais
en Australie
Il gagne son
premier Grand
Prix en F1
Il double
Schumi
à Spa
Quel crash ! © Belga
Le podium à Jerez. © Reuters
Sacré dépassement. © B
Aux essais du Grand Prix
d’Australie 1995 (à Adélaïde),
Hakkinen éclate un pneu et
heurte violemment le mur.
Une trachéotomie lui sauvera
la vie. Il mettra des mois à se
remettre de ce choc hyperviolent. -
Hakkinen remporte à Jerez (Espagne) le premier de ses 20
Grands Prix devant David Coulthard. Jacques Villeneuve est sacré champion du monde le
même jour, après l’« attaque »
ratée de Schumi sur le Canadien. -
Longtemps blotti dans le
sillage de Schumacher,
Hakkinen réussit à doubler l’Allemand aux
Combes, au prix d’une
manœuvre d’anthologie.
Il remporte à Spa l’un de
ses GP préférés. 39
40
SAMEDI 18 MARS 2017
Lasne Ohain cartonne cette saison
P. 42
© M.FA.
BASKET – FINALE DE LA COUPE DE BELGIQUE (CASTORS BRAINE-WAREGEM)
« Je passe d’outsider
à favori en une année »
Antonia Delaere a remporté la Coupe trois fois dont la dernière avec Namur contre les… Castors
ntonia Delaere est en
quelque sorte la madame Coupe de la
formation brainoise.
Après l’avoir remportée à trois
reprises avec Boom d’abord et
puis Namur la saison dernière,
elle s’apprête à disputer la 7e
finale de sa carrière avec l’intention de soulever son 4e trophée dans la peau du favori.
A
Arrivée aux Castors Braine en
début de saison dans le but de
remporter des titres, Antonia
Delaere a l’occasion de remplir
un de ses objectifs ce dimanche
avec la finale de la Coupe de Belgique.
Et avec l’ailière de 22 ans, Castors Braine possède un atout
majeur puisque l’Anversoise est
la madame Coupe du noyau
avec une septième finale à son
actif.
« J’ai effectué plusieurs finales de
contre, j’ai décroché la Coupe
avec Namur au nez et à la barbe
des… Castors. J’espère donc arriver à quatre trophées dès ce weekend. Ce serait vraiment fabuleux », confiait-elle avec un large
sourire.
« On a
retrouvé de
la stabilité »
« ON A PROGRESSÉ »
En revanche, contrairement à la
saison dernière, Antonia Delaere sera dans la peau du grand
favori.
« Il est vrai que je passe d’outsider
à favori en une année. La saison
dernière, nous n’avions rien à
perdre donc nous pouvions jouer
de manière plus libérée. Aujourd’hui, nous avons l’étiquette de
favori mais ce n’est pas pour cela
que la finale est jouée d’avance. Et
je sais de quoi je parle », soulignait-elle. « Nous avons l’opportunité de décrocher le premier
titre de la saison donc nous
sommes toutes concentrées et moCoupe avec Kangoeroes Boom tivées à l’idée de disputer cette fimais je n’en ai remporté que nale. »
deux. La saison dernière, par Et les Brainoises ont eu le temps
de se préparer à ce premier rendez-vous important de la saison.
En effet, depuis le retour d’Ai« Nous avons
nars Zvirgzdins, les filles ont cral’étiquette de
vaché pour retrouver une bonne
favori mais ce n’est
condition physique et ainsi démarrer au mieux la dernière
pas pour cela que
ligne droite de la saison.
la finale est jouée
« Depuis décembre, nous avons
d’avance. Et je sais
axé le travail sur la vitesse d’exécution ainsi que sur la défense.
de quoi je parle »
Aujourd’hui, ce sont nos principales forces », précisait-elle.
« C’était vraiment dur au début
car l’entraîneur a sa philosophie
et est assez exigeant mais je sens
que nous avons progressé que ce
soit au niveau défensif où nous
sommes plus agressives ou au ni-
Jacques Platieau, le président brainois, a expressément pris la parole en
conférence de presse
afin de mettre le doigt
sur l’importance de cette
finale de Coupe de Belgique.
« Nous sommes à l’aube
Antonia Delaere a montré sa motivation à côté de son président, Jacques Platieau. © C.S.
veau offensif. Moi-même j’ai évolué dans tous les aspects de mon
jeu. »
Opposées à Waregem, les Brainoises tomberont sur une formation solide et qui aura certainement envie de faire tomber le
grand Castors.
« Waregem est le deuxième club
belge après nous. Les Flan-
Sébastien Dufour sera absent contre Blaton
Le Speedy, condamné,
reste néanmoins positif
Appelé à la rescousse du Speedy
Mont-Saint-Guibert en janvier,
Sébastien Dufour n’a pas pu redresser la barre. Les Guibertins
restent scotchés à la dernière
place avec une seule petite victoire.
« On sait qu’on est condamnés,
qu’on a des lacunes mais le
groupe va bien malgré les résultats », explique celui qui est aussi l’entraîneur du Rebond Ottignies. « Il est très difficile de
construire à court terme et d’obtenir des résultats. Il y a un
manque de régularité, en termes
de présence à l’entraînement et
de constance en match de la part
des joueurs d’un match à
l’autre. »
Il sera à l’étranger. © V.L.
de notre quatrième finale
consécutive et l’objectif
est donc d’engranger
notre troisième Coupe
après l’avoir perdue l’année dernière face à Namur et Antonia Delaere.
Une rencontre que nous
n’aurions jamais dû
perdre étant donné que
nous comptions une
avance de 17 points dans
le dernier quart », se souvient-il. « Face à Waregem, nous sommes sans
doute favoris mais cela ne
veut rien dire. Notre adversaire jouera crânement sa chance mais
nous sommes conscients
de nos forces. Je m’attends à une rencontre serrée avec un peu de suspense, mais je n’espère
pas trop. De plus, nous
avons retrouvé de la stabilité depuis décembre et
cela se remarque sur le
parquet. » -
driennes comptent sur un noyau
homogène avec des pivots très efficaces, des ailières qui n’hésitent
pas à tenter leur chance et une
certaine Marjorie Carpréaux à la
créativité. Il faudra donc se méfier. Mais si nous pratiquons notre
jeu, nous devrions passer au-dessus. »
Seul petit bémol, la taille de la
salle Ballens à Monceau-surSambre.
« Nous connaissons la salle et
nous savons qu’elle n’est pas vraiment pratique mais ça sera pour
les deux équipes. Nous pourrons
compter sur le soutien de nos supporters qui viendront encore une
fois en nombre. » CHRISTOPHER STELLA
BASKET
La venue du BC Blaton ce weekend n’augure rien de bon mais
les joueurs du Speedy se battront… sans leur coach.
« Mon assistant Stéphane Plumier
entraînera car je suis en séjour à
l’étranger. Un séjour prévu avant
la reprise du club bien sûr. »
La tâche reste tout de même difficile.
« Une grosse équipe de la série
mais j’ai confiance dans le staff et
dans le groupe pour stopper l’hémorragie et aller chercher une
victoire. »
Pourtant, les chiffres ne
plaident pas vraiment en faveur
du Speedy.
« Nous disposons de la pire attaque et de la deuxième pire défense. Il y a un manque évident
de talent et de joueurs dominants. C’est une réalité et pas une
fatalité, raison pour laquelle le
climat reste serein et positif. » G.X.
La 1re place en jeu pour le Royal IV
> R1. Morlanwelz – Nivelles :
Nivelles, quatrième à égalité
avec Belleflamme, se déplace
chez le dernier Morlanwelz
qui ne compte que cinq victoires en 21 matches. Les Nivellois doivent s’imposer pour
espérer s’installer durablement dans le top 4.
> R2A. Royal IV – Visé : la
première place de la R2A est
en jeu ce weekend avec l’affrontement direct entre le
Royal (2e avec un bilan de 15-5)
et Visé, leader du championnat mais qui compte juste un
match (une défaite) de plus. En
cas de victoire, les Bruxellois
peuvent prendre option sur la
première place.
> R2A. Friendly Bulls Ixelles
– Ciney : à quatre journées de
la fin, les hommes d’Olivier
Goossens ont très peu de
chances d’encore accrocher les
playoffs. Un succès à domicile
face à Ciney pourrait permettre de renouer avec la victoire après deux défaites
consécutives.
> R2B. Maffle – Nivelles :
avant-derniers avec six victoires, les Nivellois ont un déplacement très compliqué à
Maffle, troisième du championnat. Heureusement pour
eux, le Speedy Mont-Saint-Guibert est abonné à la dernière
place avec une seule petite victoire.
> R2B. Haneffe – Fresh Air :
cinquième mais avec deux
matches de moins que son adversaire, le Fresh Air se dé-
© AFP
place à Haneffe pour espérer
intégrer le top 4. Les Jettois restent sur trois victoires consécutives. G.X.
40
41
SAMEDI 18 MARS 2017
FOOTBALL – DIVISION 3 AMATEURS
Dégraissage massif au Léopold
Entre huit et neuf départs déjà actés avant de recruter des éléments plus jeunes au stade Fallon
cinq journées de la fin
du championnat, nos
clubs bruxellois et
brabançons wallons
pensent déjà à la campagne
2017-2018. Même si les officialisations sont rares et que les
négociations vont bon train en
coulisses, le Léopold a déjà
annoncé le départ de plusieurs
éléments.
À
Ce week-end, la Division 3 amateurs est au repos. L’occasion de
faire le point sur les transferts
en vue de la saison prochaine.
Parce que, ce n’est évidemment
plus un secret pour personne,
les dirigeants des clubs commencent bien souvent à préparer la saison qui suit à partir de
mars. Et cette saison ne déroge
pas à la règle même s’il reste encore cinq journées de championnat avant de clôturer la
campagne 2016-2017.
Si la majorité de nos clubs
bruxellois et brabançons wallons préfèrent encore rester discrets sur les négociations en
cours, les tendances sont très
claires. Par exemple, du côté du
Léopold, l’objectif sera de dégraisser le noyau, de se séparer
des mercenaires et les remplacer
par du sang neuf et jeune.
« Le président Maricq avait déjà
émis le souhait, il y a quelques semaines, de vouloir rajeunir
l’équipe dès la prochaine saison.
C’est pourquoi nous travaillons
dans ce sens-là », confie Miloudi
Baouider qui a repris les rênes
de l’équipe premières depuis le
départ de Marc Goegebeur. « Plusieurs éléments du noyau actuel
nous quitteront donc en fin de
saison et seront remplacés par des
plus jeunes. Cela ne veut pas dire
qu’ils ne seront pas expérimentés.
Nous misons sur la jeunesse donc,
il fallait faire de la place en nous
séparant des mercenaires. Le
noyau de la saison prochaine est
donc en construction, et sera
composé de jeunes encadrés par
des cadres, mais les joueurs avec
qui nous ne souhaitons plus
poursuivre l’aventure ont déjà été
mis au courant », poursuit-il.
Nous ne connaissons pas encore
les nouveaux renforts, en re-
L’attaquant, Ali
Abgar, et le
défenseur, Ruben
Lacroix, rejoindront
le CS Brainois la
saison prochaine et
retrouveront donc
Olivier Suray
vanche, on a su se procurer la
liste des partants. Abgar, Lacroix, Mwaso, Cherkaoui, Diansangu, Billiet et Galeri ne défendront donc plus les couleurs du
Léopold la saison prochaine. Un
point d’interrogation autour de
Chaïri qui n’est pas encore sûr
de rester non plus.
À noter qu’Ali Abgar, dont ses
deux matches de suspension
ont été supprimés, et Ruben Lacroix ont d’ores et déjà trouvé
un nouveau challenge puisqu’ils rejoindront Olivier Suray,
leur ancien coach, au CS Brainois. CHRISTOPHER STELLA
Waterloo ne se précipite pas
pour préparer 2017-2018
La direction waterlootoise,
représentée par Olivier Houben, a travaillé d’arrachepied lors du dernier mercato estival pour construire
une équipe compétitive sur
le long terme. L’accent a
donc été mis sur la jeunesse. Un pari qui s’avère
payant puisque le maintien
est quasi assuré. Maintenant, le club brabançon
wallon ne semble pas vouloir changer son fusil
d’épaule.
« Nous avons transféré dans
la durée, je ne vois donc pas
pourquoi nous allons tout
chambouler. Il y aura évidemment des départs qui seront compensés mais nous ne
sommes pas encore à ce
stade-ci. Il n’y a rien d’officiel
pour le moment. » -
Ali Abgar troquera sa vareuse du Léopold avec celle du CS Brainois. © Le Lardic
À Ganshoren
Au RJ Wavre
Un seul
transfert validé
3 ou 4 gros
transferts
au RWDM
Pas encore assuré de son maintien étant donné qu’il est possible qu’il dispute les barrages
en fin de saison, Ganshoren se
concentre principalement sur
la fin de saison avant de dévoiler les noms des nouvelles recrues ainsi que les départs.
« Si le White Star descend et que
Au RWDM, le mercato estival risque une nouvelle
fois d’être mouvementé.
Tout simplement car il
faudra encore renforcer
l’équipe l’an prochain.
« Il faudra être plus fort,
nous devons disputer les barrages, cela pourrait nous être fatal. Il faut donc penser à nous
sauver. Plusieurs joueurs ont déjà
signé avec nous mais nous préférons attendre avant de divulguer
leurs noms afin d’éviter tout problème », confiait Serge De Backer.
À noter tout de même que
Glenn Vander Vennet est le
premier renfort ganshorenois
validé. Attaquant de la Rhodienne, il a déjà prévenu sa direction de sa nouvelle destination. Et ce seront les Vert et
Noir. -
qu’on soit dans une division supérieure ou que
nous disputions encore
une saison en D3 amateurs », précisait Thierry
Dailly.
« On pourra donc s’attendra à trois ou quatre gros
transferts, et ce, dans tous
les secteurs. J’attends également que tous les
joueurs prouvent, lors des
cinq prochains matches,
qu’ils ont leur place chez
nous. Et l’aspect mental
entrera forcément en
jeu. » -
« Ne pas tout
chambouler »
Du côté du RJ Wavre, l’une des
surprises de la saison, on se
concentre avant tout sur les
cinq dernières rencontres qui
pourraient permettre au club
d’accrocher la troisième tranche
et une place au tour final !
« On est encore dans une phase
Avec cinq finales à disputer
et en lutte avec le RWDM
pour le titre, Rebecq ne
s’est pas encore plongé
dans son mercato estival. Le
club, qui a recruté Sylvain
Macé et Christopher Aurier
sur le tard cet hiver, préfère
garder tous les joueurs impliqués. « Dans notre situa-
où on se concentre sur la fin de
saison », précisait Serge Duquenne, le président wavrien.
« Cependant, on sait déjà dans
quels secteurs nous souhaitons
nous renforcer. Lesquels ? On préfère ne pas encore en parler afin
de permettre à toute l’équipe de
rester concentrée. »
Fort logiquement, l’ossature des
Brabançons wallons restera telle
qu’elle est cette saison avec l’un
ou l’autre renfort.
« L’idée est de garder une certaine
osmose et ne pas tout chambouler. Cela dépendra aussi des envies de nos propres éléments. » -
FOOTBALL - PROVINCIALE 3
tion, nous devons faire passer notre avenir personnel au
second plan, après celui du
club », reconnaissait Nasca.
Toutefois, les Rebecquois
n’auront pas de mal à se
renforcer l’an prochain.
« 18 joueurs m’ont déjà
contacté et aimeraient nous
rejoindre. C’est dire si nous
faisons du bon boulot. Mais
quoi qu’il arrive, le club gardera 90 % de l’effectif actuel. » -
FOOT – D.1 AM.
Opposition de styles
pour le derby bruxellois
Ce dimanche au Sportcity, SaintMichel accueille le Polonia Boitsfort, dans une rencontre qui oppose le 4e au 5e du classement. Un
match qui s’annonce très ouvert,
compte tenu des caractéristiques
collectives des deux formations.
« Nous savons que le Polonia est
une équipe rugueuse, avec un jeu
basé sur son engagement physique.
Alors que de notre côté, on pratique
un football plus posé qui repose sur
des passes dans les intervalles et des
séries de combinaisons. La problématique pour nous, ça sera de montrer que l’on est capable de répondre à cet engagement pour imposer notre jeu », déclare Viterbo
Onofrio, le coach des Collégiens.
Un jeu que les joueurs de SaintMichel n’ont pas su développer
lors du match aller où ils se sont
sèchement inclinés 4 à 0. Une
large victoire qui ne risque pas de
faire sombrer les Boitsfortois dans
Nasca : « 18
joueurs m’ont
contacté »
la facilité, à l’heure d’aborder
cette rencontre.
« On s’attend à jouer une équipe so-
lide, qui joue très bien au ballon.
On sait qu’ils sont bien en ce moment et qu’ils ont de l’ambition
donc ça va être difficile. Mais même
si l’on n’a pas d’objectif précis pour
la saison, on a très envie d’aller
chercher ce match », avance le
joueur du Polonia, David Orzepowski.
UN TOURNANT DE LA SAISON
De la motivation du côté de Boitsfort, mais aussi côté Saint-Michel
où chaque point devient de plus
en plus précieux pour Onofrio.
« Avec deux matches en moins à
jouer, nous avons un petit avantage
sur nos adversaires pour la montée.
Et nous sommes à égalité de points
avec le Polonia donc un bon résultat
là-bas pourrait être un tournant décisif pour la saison. Cela permettrait
de prendre de la distance avec eux
et de recoller devant. Car notre objectif reste la montée et je sais que
nous avons les qualités pour y arriver. » Un derby très ouvert. © RD
T.R. (ST)
Rixensart accueille les leaders du championnat
Match des leaders
pour la 25e journée
Choc au sommet pour cette 25e
journée du championnat de provinciale 3. Rixensart reçoit OrpNoduwez pour un derby brabançon. Ancien joueur reconverti
en T2 cette année, Gaël Vanderbrugge sait à quoi s’attendre face
au leader du classement.
« Orp-Noduwez est une équipe
avec beaucoup d’expérience et des
joueurs qui vont au contact et qui
aiment les duels. Nous, nous
sommes une équipe assez jeune
donc il faudra rester solide. Au
match aller, ils avaient réussi à
nous déstabiliser et c’était un vrai
match d’hommes. Nous n’avons
pas toujours su répondre présent
probablement à cause de notre
jeunesse. Mais le match sera différent car on sera chez nous, sur
notre terrain synthétique. »
Les Rixensartois ne misent donc
pas tout sur ce match et sont déjà très heureux du chemin parcouru en P3. L’équipe prépare
déjà la saison prochaine avec
leurs jeunes issus de leur formation.
« Notre objectif du début de saison
c’était essentiellement de se maintenir et de se stabiliser mais maintenant nous voulons viser le top 3.
Si on peut prendre la tête on le fera avec plaisir évidement mais on
essaye de s’enlever pas mal de
pression. Nous sommes globalement satisfaits de notre saison car
nous avons pas mal de joueurs qui
sont en train d’apparaître dans le
noyau P4, notamment à Nicolas
Ceusters qui est titulaire depuis 3
ou 4 matches et c’est une bonne
chose pour l’équipe. » -
Le White Star
accueille
Virton et puis
le Beerschot
Ce samedi soir, le White Star
accueillera l’Excelsior Virton,
actuel 3e au championnat,
avec la ferme intention d’essuyer la défaite de la semaine
dernière contre SprimontComblain, un concurrent direct dans le bas de tableau.
Toujours 14e sur 16 avec 25
unités, les Étoilés connaîtront
deux semaines compliquées
avec les Gaumais et puis le
Beerschot, le leader incontesté et incontestable de la série.
Que la saison va être longue
pour les ouailles de John Bico.
Au moins les jeunes du
noyau auront l’occasion de
prendre de l’expérience en
D.1 amateurs surtout que le
maintien est quasi acquis. 41
42
SAMEDI 18 MARS 2017
FOOTBALL – PROVINCIALE 2
ncore euphorique de sa
qualification pour la
première finale de la
Coupe de Brabant de
son histoire, Lasne Ohain reste
en course pour le titre en Provinciale 2. Les Brabançons wallons
sont toujours au coude-à-coude
avec le BX Brussels (51 points
chacun) alors qu’il ne reste que
8 journées à disputer. Ce dimanche, les hommes de Christophe Collaerts défieront Wavre
Limal.
Lasne Ohain
grandit plus
vite que prévu
E
Tout a été très vite pour Lasne
Ohain. Il y a encore 3 ans, le club,
dans sa forme actuelle, n’existait
pas. Ohain et Lasne étaient alors
deux clubs respectifs et se retrouvaient en troisième provinciale.
Aujourd’hui, et après la fusion
entérinée il y a deux saisons,
Lasne Ohain lutte pour le titre en
deuxième provinciale et participera à sa première finale de la
Coupe de Brabant de son histoire.
« La fusion a amené une force au
sein du club », témoigne Tanguy
Lambillon, devenu président
presque « par hasard ». « Je suis de-
venu président en juin 2013 lorsqu’il fallait encore procéder à la fusion », se souvient-il. « Avant cela,
j’entraînais les jeunes et j’étais venu les représenter au sein du comité. Mais Alain Theys, le précédent
L’actuel coach de Lasne Ohain
était en poste à Auderghem, en
P3, et chez les U17 à Ohain.
« Nous avons fait le pari et il a
président, a décidé d’arrêter pour
raisons professionnelles. C’est à ce
moment-là et que j’ai repris les
commandes. »
Ohain venait alors de basculer en
troisième provinciale, rejoignant
déjà Lasne à ce niveau-là de la
compétition.
« C’était le moment idéal pour réussir la fusion. C’était une opportunité et nous sommes remontés directement en deuxième provinciale. »
« COLLAERTS, LE BON PROFIL »
Et ce au terme d’un scénario pour
le moins étonnant avec un retard
de cinq points alors qu’il ne restait que deux journées à disputer.
« Auderghem, qui nous devançait,
a alors perdu ses deux matches et
nous avons gagné les deux nôtres »,
sourit le président ohinois.
Le club est alors passé devant, participant au tour final et réussissant à gagner sa place à l’échelon
supérieur. « Christophe De Coster
ne voulait plus poursuivre pour raisons personnelles et c’est là que
nous avons décidé de faire
confiance à Christophe Collaerts. »
Deux ans après la fusion, le club fait une saison pleine
constitué un groupe de joueurs qui
se connaissaient bien puisqu’il en
connaissant de chez les jeunes.
C’est exactement le profil que nous
voulions. »
Mais le club ne s’attendait pas à
réussir aussi rapidement.
« La mayonnaise a pris directement.
Notre première saison en deuxième
provinciale
était
confortable
puisque nous avons terminé au milieu de classement l’an dernier. Ici,
nous avions démarré avec l’ambition de nous positionner dans la colonne de gauche. Notre avantage
était sans aucun doute que le
groupe et le staff étaient assez semblables à l’an dernier. »
Et cela va bien au-delà des espérances puisque le club est toujours présent sur les deux tableaux alors que la fin de saison
approche.
« Pour nous, la saison est déjà réussie et c’est une saison idéale pour
monter », conclut Tanguy Lambillon. « Avec la réforme, c’était
une belle opportunité de monter
dans la division supérieure. » M.FA.
Tanguy Lambillon (à gauche), accompagné de Stephan Peeters et Gérard Lambrechts. © M.FA.
L’an prochain, en P1, le groupe devrait rester sensiblement le même
Lasne Ohain en a fait sa priorité
« Nous allons conserver l’ossature »
Les jeunes, au centre
de l’attention du projet
ou cinq, pour compléter le
groupe. »
Mais pas question pour Lasne
Ohain de changer de philosophie.
« La priorité sera de trouver des
joueurs avec le même état d’esprit. D’ailleurs nos joueurs nous
en renseignent et c’est sans doute
le moyen le plus efficace de consodes joueurs, soit 16 d‘entre eux, et lider un groupe. Les joueurs qui
le staff. Nous allons peut-être faire viennent savent pourquoi ils
monter un jeune et nous irons viennent. Et chacun reçoit financhercher quelques joueurs, quatre cièrement exactement la même
Si le succès actuel est rapide, celui-ci ne fait pas peur à Tanguy
Lambillon et au comité de Lasne
Ohain. Pour l’an prochain, en
première provinciale puisque le
club terminera dans les sept premières formations, la formation
brabançonne fera confiance à la
même ossature.
« Nous conserverons la plupart
chose que ses coéquipiers. »
Fort d’une cohésion qui a déjà
permis d’engranger plusieurs
unités, le club brabançon wallon veut à tout prix la conserver.
« C’est ce qui a fait la différence à
plusieurs reprises. Comme lors de
notre quart de finale face à
Braine. Nous avions dû faire sans
4 titulaires indiscutables (dont Siroux, Lothe, Bouhoulle) et nous
avons fait bloc ensemble. Très
honnêtement, je ne suis pas inquiet pour l’an prochain. » -
Lasne Ohain ne se résume pas à
son équipe première. Le club entend développer sa formation.
C’est aussi pour cette raison-là
que le club entend assurer le
maintien de son équipe en troisième provinciale.
« Cela fait progresser plus rapide-
ment nos jeunes et cela permet
aussi à nos joueurs de l’équipe
première d’acquérir du rythme
plus rapidement », confie Tan-
Les pronos
de Michiels
(Wavre Limal)
guy Lambillon. « Depuis 3 ans,
Ronald Michiels, coach de
Wavre Limal se prête au
jeu des pronos.
Stockel B – St-Josse . . . X
L. Ohain – Wavre L. . . 1
Beauvech. – Jodoigne . 2
Braine B – St. Everois . 2
Chastre – Ixelles . . . . . X
BX – Etterbeek . . . . . . 1
Boitsfort – Ways-G. . . . 1
Villers – Kosova . . . . . 1
nous avons mis en place une
École des jeunes (qui compte
entre 300 et 350 jeunes). Cela se
développe plus vite que je ne
l’avais imaginé. Nous avons pris
des conseils à Virton, un club que
je connais via Philippe Emond, le
président, et pour y avoir joué. »
En son sein, le club entend aussi
travailler sur l’état d’esprit, caractéristique du club. -
Le Stade Everois s’était lourdement incliné 2-6 face à Braine
Les Ixellois affronteront Chastre ce week-end
Evere veut oublier
la gifle de l’aller
Ixelles ne veut pas
laisser passer sa chance
Ce dimanche, les Everois auront
à cœur de prendre leur revanche
sur le RCS Brainois qui leur avait
infligé leur plus grosse défaite de
la saison jusqu’à présent. Une victoire leur permettrait également
de se rapprocher un peu plus du
top 3. Les Bruxellois sont à quatre
points de Villers mais avec un
match de moins.
La déroute à domicile face à
Braine au match aller, deux buts
à six, reste encore dans toutes les
têtes everoises. En novembre,
Evere s’était complètement
écroulé en deuxième mi-temps
encaissant les six buts après la
pause ! Ce match est encore bien
ancré dans la mémoire de Stevy
Van Mulders. « Braine occupait
une des trois dernières places à ce
moment-là », se souvient le
joueur bruxellois. « On menait
deux buts à zéro à la pause et on
Le duel entre Ixelles et Chastre
s’annonce très chaud. Les deux
équipes sont aux portes du top
7, synonyme de montée en Première Provinciale. Si les Bruxellois veulent continuer à y
croire, un faux pas ce weekend leur est interdit car Chastre
les talonne de deux points,
avec un match de retard.
« Notre entraîneur, Philippe
voulait enfoncer le clou. Mais on
s’était fait surprendre en contre-attaque en deuxième mi-temps.
Chaque occasion des Brainois rentrait au fond des filets. On veut
notre revanche. Si on n’avait pas
perdu contre Braine, et fait des
matches nuls face à Stockel et
Beauvechain, des équipes de bas de
classement, on serait aujourd’hui
largement dans les trois premiers. »
LA MONTÉE OU L’ÉCHEC
Evere réalise en effet une très
belle saison mais a connu une petite baisse de régime ces dernières
semaines avec quatre points engrangés sur les neuf possibles.
« On sent que la fin du championnat arrive », explique Van Mulders. « Peut-être qu’il y a un peu de
stress ou de relâchement. Au début
de la saison, on avait la montée
dans un coin de notre tête. On sa-
Le Stade Everois veut sa revanche. © Devaux
vait qu’avec la réforme, plusieurs
équipes de P2 passeraient en Première Provinciale. Aujourd’hui, on
voit qu’on a clairement notre place
dans le haut du classement. Ce serait véritablement un échec si nous
n’étions pas promus ! Mais je pense
que si nous gagnons encore deux
rencontres, nous devrions y arri-
ver. »
Dimanche, Evere aura donc l’occasion de mettre la pression sur
son plus proche concurrent, Villers-la-Ville. Braine, de son côté,
restera scotché à la douzième
place, même en cas de victoire. VINCENT MILLER
Droeven, a été voir jouer notre
adversaire la semaine dernière et
ce sera costaud », explique Kevin Sampaio, le défenseur ixellois. « Chastre a fait match nul
contre Evere. On sait que c’est
une équipe très difficile à battre.
Mais on est en confiance. On est
sur une bonne lancée. On a très
bien joué contre le BX le weekend passé. Je pense même qu’on
aurait pu gagner si on était resté
à onze toute la rencontre. »
Les Ixellois le savent, ils n’au-
ront pas tous les ans une telle
occasion de monter à l’étage
supérieur.
JUSQU’À LA DERNIÈRE JOURNÉE
« Ce sera véritablement un duel
à six points », explique Sampaio. « Car on pourrait se retrou-
ver assez loin de la septième
place en cas de défaite. C’est la
première et la dernière fois
qu’autant d’équipes ont l’occasion de monter en Première Provinciale. C’est une chance à ne
pas rater. Le championnat va en
tout cas se jouer jusqu’à la dernière journée car les équipes
classées entre la cinquième et la
dixième place sont très proches
les unes des autres. Ce match
face à Chastre est un des plus
importants qu’il nous reste à
jouer d’ici à la fin de la saison. » VINCENT MILLER
42
43
SAMEDI 18 MARS 2017
FOOTBALL – PROVINCIALE 1
Panne sèche pour
la traction avant
du RSD Jette
Les Jettois n’ont inscrit qu’un but en 5 matches
n grand manque d’inspiration offensive, le RSD
Jette n’arrive plus à se
montrer décisif face au
but adverse. Une attaque enrouée qui laisse les Bruxellois
sur trois matches nuls consécutifs conclus sur un score vierge.
E
Point fort de l’équipe l’an passé et
jusqu’à la mi-saison, le rendement offensif des hommes
d’Alain Cneudt est actuellement
en chute libre.
« Je ne pense pas qu’il y ait une ex-
plication en particulier pour notre
situation, parce que devant on s’entend plutôt bien et on arrive à se
créer des occasions. Mais il est clair
qu’on traverse actuellement une
vraie pénurie de goals », déplore
l’attaquant jettois, Nourdine Ben
Ali. Avant de poursuivre qu’il y a
« peut-être un peu de malchance
aussi devant le but, comme à Houtem où l’on touche deux fois le poteau et une fois la barre transversale. »
Un manque de réussite, selon son
ressenti en cours de match, qui ne
peut justifier à lui seul le mutisme actuel des avants bruxellois.
« Parfois, j’ai le sentiment qu’on
joue avec une équipe coupée en
deux où, nous les attaquants,
n’avons pas beaucoup de ballons à
nous mettre sous la dent. D’autant
que l’on a rencontré pas mal
d’équipes qui jouent très repliées
sur elles-mêmes et contre lesquelles
j’ai l’impression d’avoir constamment deux défenseurs sur le dos.
Dans ces conditions, cela devient
très difficile de se montrer dangereux. »
Un regard tactique que partage
également son coach, même s’il
n’hésite à pousser son analyse un
peu plus loin.
« Sur le terrain, nous n’arrivons pas
à prendre la profondeur et c’est un
gros souci. Les joueurs cherchent
trop souvent le ballon là où il se
trouve, au lieu de se projeter vers
l’avant pour créer du mouvement
Les pronos
de Suray
(Braine)
Place à Olivier Suray.
Houtem - Stockel. . . . . . 1
Grez-D - Hoeilaart . . . . . 2
Sporting - Bierbeek . . . . 1
Crossing - Liedekerke . . X
Borght - Renaissance . . . 2
Kampenhout - Jette . . . . 1
Butsel - Strombeek . . . . 2
Braine - Veltem . . . . . . . 1
et du jeu. Parce que nous avons des
joueurs talentueux au milieu, mais
qui ne produisent pas assez d’assists, pas assez de jeu collectif. Et
c’est bien au milieu du terrain que
l’on souffre d’un gros manque de
créativité. »
LA DÉFENSE TIENT BON
Aux antipodes des leurs lacunes
offensives, l’enchaînement des
scores de parités nuls et vierges
permet aussi de mettre en lumière la solide défense de
l’équipe.
Une performance qui est aussi
due, selon Ben Ali, à la stabilité de
la ligne arrière jettoise.
« Il faut féliciter nos défenseurs
pour le travail qu’ils font. »
Des félicitations au diapason du
discours de l’entraîneur bruxellois, lorsqu’il fait l’étal des forces
de son équipe.
« Ça n’est pas une année réussie car
nous avons laissé beaucoup de
points en route avec de nombreux
matches nuls. Mais ce ne sont pas
des défaites non plus, ce qui démontre aussi les qualités qui sont
les nôtres. Ça signifie que l’on sait
être solide et on doit se servir de ça
pour attaquer la saison prochaine. »
Une saison prochaine que Jette
observe déjà du coin de l’œil, sans
négliger le match qui l’attend à
Kampenhout ce dimanche. T.R. (ST)
Jette espère du renfort au milieu de terrain pour remédier à ses problèmes d’efficacité l’an prochain. © RD
Cneudt souhaite renforcer son milieu de terrain pour l’an prochain
Club de Provinciale 1 cherche distributeur de jeu
L’inefficacité offensive que
traversent actuellement les
Jettois pousse déjà Alain Cneudt
à se projeter sur l’intersaison à
venir et le mercato.
« Il est clair que nous avons besoin
de nous renforcer au milieu de
terrain. Je pense notamment à un
milieu défensif, mais surtout à un
ment transformé en un groupe de
14 avec des blessures de longues
durées. Aujourd’hui, on sait que
c’est bien trop court. »
Un besoin, de sang neuf qu’espère aussi l’attaquant Ben Ali,
pour qui « avec un bon distributeur de jeu, on pourrait retrouver
de l’efficacité devant. » -
HANDBALL - D1 LFH
RUGBY
ASUB favori face à Liège en 1/2
L’ASUB Waterloo se rendra à
Liège pour la demi-finale de la
Coupe ce dimanche. Un match
que le club waterlootois aborde
en favori après avoir battu
l’équipe liégeoise en championnat, 45-0. Cependant, le coach,
Noam Dubart préfère rester méfiant.
« C’est un match où, sur le pa-
pier, nous sommes plus forts
mais ils évolueront à domicile et
ils sont nettement supérieurs
chez eux. Nous devrons rester
méfiants et concentrés du début
à la fin. Ils n’ont plus rien à
perdre donc la pression sera plus
sur nos épaules que sur les leurs.
Il ne faudra pas tomber dans ce
piège mais nous sommes bien
préparés. Ils sont très forts devant
et au rugby c’est devant qu’on
gagne principalement. On verra
un peu comment le match va se
dérouler mais on espère vraiment pouvoir imposer notre jeu
et faire ce que l’on sait faire. »
Après avoir éliminé le BUC et le
Coq Mosan, Waterloo s’attaquera donc à une équipe de Division 1. Avec un staff et une
équipe reconstruite cette saison, le club aura à cœur de
faire tout aussi bien que l’année dernière. « L’objectif en
Coupe pour nous, était d’aller le
plus loin possible. Nous n’avions
pas défini précisément jusqu’à
quel stade au sein de la Coupe.
Nous prenions match par match
et on voyait ce qu’on arrivait à
faire. Le club connaît beaucoup
de changements, notamment au
niveau du staff. C’est également
ma première année en tant que
coach à l’ASUB et on a également
bon numéro huit et à des joueurs
capables de jouer sur les flancs. Je
regarde aussi les espoirs que nous
avons au club car il y en a des très
bons, mais je crains qu’ils ne
soient encore un peu trop jeunes.
Car cette année, notre erreur a été
de débuter l’année avec un noyau
de 18 joueurs, qui s’est rapide-
Match pour le maintien
Waterloo ira chercher la victoire à Liège. © D. Le Lardic
remanié l’équipe pour correspondre au projet du club. L’année dernière, l’équipe avait réussi
à se hisser en finale de la Coupe
et du championnat donc nous
devons au moins faire pareil. Si
on arrive à faire mieux, ça serait
génial mais c’est notre première
année et nous sommes en reconstruction. »
PALLIER LES ABSENCES
L’ASUB, troisième du championnat devra cependant se passer
de ses internationaux qui joueront un match samedi et trouver des solutions pour remédier
à leurs absences. Une bonne occasion pour laisser la place aux
jeunes recrues. « Il y a le match
international en Espagne donc
on perd Kevin Williams, Julien
Massimi et Tuur Moelants, partis
avec la sélection belge. Ça déforce
forcément l’ossature de l’équipe
mais nous sommes un grand
club avec beaucoup de ressources
et nous allons pallier à tout ça.
C’est sûr que les internationaux
ont l’avantage d’avoir plus d’expérience et dans ce genre de
match c’est important et ça peut
faire la différence mais ça nous
permettra de donner du temps
de jeu aux plus jeunes et de faire
tourner
l’équipe
également. » J.D.(ST.)
« Waterloo était
beaucoup plus fort »
Un match sous
pression pour
le Royal Kituro
Ce constat c’est celui de Benoît Lamury, l’entraîneur de Kraainem
qui se déplace à Visé ce samedi, et
qui a débuté les playoffs par deux
défaites, dont une contre les Lions
pour la première journée.
« Au total, nous les avons rencon-
Alors que les demi-finales de
Coupe battront leur plein, le
championnat aussi reprendra
ses droits pour le Royal Kituro.
Éliminés en quart de finale, les
Bruxellois affronteront Dendermonde pour le compte de la 12e
journée. Un match important
pour le maintien. « Nous
trés à trois reprises cette saison et de
ce que j’ai pu observer, il est clair
que Waterloo était beaucoup plus
fort que nous. Je trouve tout de
même que le score du dernier
match (35-23) est un peu sévère
quand on regarde l’ensemble du
match, mais Waterloo a un groupe
solide, expérimenté et je les vois finir champions sans trop de difficultés. Ils ont dominé toute la saison et
ils le méritent. »
Il est vrai qu’en dominant l’entièreté de la saison de la tête et des
épaules, les Waterlootois continuent d’empiler les victoires en
playoffs en pourraient être assurés du titre s’ils venaient à gagner
leurs deux prochaines rencontres.
Une situation avec laquelle Lamury et ses joueurs doivent aujourd’hui composer, d’autant que
ces derniers se sont également inclinés à Jemeppe le week-end passé.
« On savait qu’en perdant le premier match à Waterloo, on hypothéquait sérieusement nos chances
de titre, car ils ont leur destin en
mains et je ne les vois pas le laisser
passer. Peut-être que cela a joué
dans la tête de mes joueurs contre
Jemeppe, car la défaite contre le
WASH nous a un peu assommés.
Puis, Jemeppe s’est renforcé pour
les playoffs en intégrant deux
joueurs qui ont un niveau au-des-
sommes évidemment sous pression car nous ne sommes pas sûrs
d’être sauvés et il nous manque
des points », explique Romain
Pinte. « Si on arrivait à gagner ce
week-end, ça serait idéal et nous
pourrions jouer de façon plus détendue. Nous devrons faire sans
Baptiste Lescarboura, sélectionné
avec l’équipe nationale. En dehors
de ça, nous serons au complet. »
En difficulté en championnat et
pointant à la 6e place du classement, le Kituro veut désormais
préparer l’avenir et profiter du
reste du championnat pour se
maintenir. « Notre objectif est
clairement le maintien et on va essayer de prendre du plaisir jusqu’à la fin et de jouer sans pression tout en préparant la saison
prochaine et on verra ce que ça va
donner. L’ambiance au sein du
groupe est vraiment bonne. Nous
sommes une bande de copains et
même si les résultats ne sont pas
là, on essaye de garder la tête
haute et d’avoir le sourire. » -
Le titre s’envole. © Toulet
sus de la Division 1. C’est peut-être
aussi ce qui ce qu’il nous manque
aujourd’hui. Des individualités capables de faire basculer un match
et de nous faire gagner lorsque les
choses se compliquent. »
Être capable de remporter les
matches serrés, voilà une parfaite
illustration de la déroute de Jemeppe où les kraainhemois ont
connu une « grosse défaillance offensive, dans un match fermé et défensif », avance Lamury. Avant de
poursuivre que « mes joueurs se
mettent peut-être trop de pression
quand ils jouent ces gros matches.
C’est un peu la seule explication
que j’ai concernant les performances de l’équipe. Je n’ai pas de
solution miracle, mais cela ne doit
pas nous empêcher d’aller chercher
la deuxième place, pour la troisième fois en quatre ans. » T.R. (ST)
43
44
SAMEDI 18 MARS 2017
HOCKEY – DIVISIONS D’HONNEUR
Lambeau de retour sur ses terres
Le Bruxellois du Racing retourne pour la 1 fois au Wellington
re
ans la course au top 4,
le Racing ne peut pas
se permettre de laisser
traîner des plumes sur
la pelouse du Wellington. Un
terrain bien connu de Martin
Lambeau, le défenseur des Rats
ayant fait toutes ses classes au
Well. Ce dimanche, il reviendra
pour la première fois dans son
jardin.
D
Condamné à retrouver la Division 1 l’an prochain, au terme
d’une saison très compliquée,
le Wellington, qui n’a toujours
pas accroché le moindre point,
aspire à raviver la flamme au
sein de son vestiaire. D’autant
que les Bruxellois n’ont plus
rien à perdre et se doivent de
sauver leur honneur. Dimanche, c’est le voisin du Racing qui se déplacera au Well
avec la ferme intention d’engranger trois précieux points
dans la course au top 4 avec,
en ses rangs, un ancien élément ucclois : Martin Lambeau.
Formé avec la vareuse jaune et
grise sur les épaules depuis ses
cinq ans, le défenseur bruxellois défend les couleurs des
Rats pour la deuxième saison
déjà.
« Le match sera très particulier
puisque c’est la première fois
que je rejouerai sur le terrain du
Well depuis mon départ »,
confiait-il. « J’y ai évolué pendant 13 saisons. Et même si cela
ne reste qu’un match à trois
points, il restera sans doute gravé dans ma mémoire. J’espère
également que mes anciens partenaires décrocheront bientôt
leurs premiers points de la sai-
son. »
À l’été 2015, le Wellington
basculait en D1 quelques mois
à peine après avoir accédé à la
DH. Un scénario similaire à celui de cette saison que Martin
Lambeau ne souhaitait tout
simplement plus revivre.
« J’aime ce club, mais je devais
passer à autre chose. À l’époque,
le projet du Racing était ambitieux puisqu’on visait le top 4,
voire le titre. Les dirigeants voulaient également mélanger de
jeunes joueurs avec des joueurs
d’expérience. »
Et s’entraîner aux côtés des
Gougnard, Charlier ou encore
Boon, trois internationaux
belges, avait forcément un côté plus sexy.
« PLUS FORT DÉFENSIVEMENT »
« C’est enrichissant de pouvoir
échanger avec de tels joueurs.
Chaque
jour,
j’apprends
quelque chose au Racing. Je ne
peux qu’être satisfait de mon
choix. »
En deux saisons, le défenseur
des Bruxellois et des Red Cougars, les U21 belges, a en tout
cas franchi plusieurs paliers,
devenant une valeur sûre du
côté du Racing.
« C’est une fierté d’être devenu
un pion important sur l’échiquier de mon équipe. C’était un
pari, et l’aventure aurait pu
tourner court. Fort heureusement, à force de travail, je suis
arrivé à m’imposer. Néanmoins,
je ne compte pas m’arrêter en si
bon chemin. Je dois encore
m’améliorer sur de nombreux
points pour devenir encore plus
important. En deux ans de
temps, j’ai mûri et je suis deve-
Le défenseur belge fait son trou au Racing. © DLL
nu plus solide défensivement,
que ce soit au niveau des duels
ou de mes placements. »
Celui qui garde les Red Lions
dans un coin de la tête, « mais
pour cela, je dois encore énormément travailler », disputera
également
l’EHL
d’ici
quelques semaines. Mais
avant cela, c’est dans son
propre jardin que Martin Lambeau va devoir faire la différence. S.HE.
Lambeau, une valeur sûre des Red Cougars
Après le Mondial, la Coupe d’Europe
Du haut de ses 20 printemps,
le défenseur bruxellois est également dans les petits papiers
du sélectionneur national. Pas
étonnant lorsqu’on suit ses
prestations de haut vol depuis
son arrivée au Racing. Mais
pas seulement : Martin Lambeau était également l’une des
chevilles ouvrières des U21
lors de la dernière Coupe du
Monde, en Inde, en décembre
dernier. Pour rappel, la Bel-
gique avait atteint la finale, où
elle s’était inclinée face à
l’Inde.
« Ce fut une expérience in-
croyable et nous avions énormément travaillé pour en arriver
là, que ce soit en équipe ou individuellement », soufflait-il.
« J’ai vécu deux semaines extraordinaires avec, en apogée, cette
finale dans un stade plein, où
l’ambiance était superbe. Ce
genre d’événement, on ne peut
pas l’oublier ! »
Et cela a, fort logiquement,
donné des ailes aux Red Cougars qui tenteront, à l’été prochain, de répondre aux attentes lors de la Coupe d’Europe.
« Cela fait trois ans que j’évolue
avec les U21 et j’ai vécu de superbes moments. Réaliser un résultat en Coupe d’Europe
manque encore à mon palmarès. » -
Le programme
C’est chaud !
Hommes
> Braxgata - Daring. Méconnaissable depuis la reprise, le
Daring tentera de se racheter
une santé sur la pelouse du
Braxgata, 10e et qui se bat pour
son maintien.
> Watducks - Louvain. Face à
une formation du milieu de
tableau, le Watducks ne peut
pas laisser traîner des plumes.
> Orée - Léopold. L’autre derby
bruxellois de la saison sera
primordial pour le Léopold. Les
Ucclois doivent l’emporter pour
continuer de rêver au top 4.
Dames
> Wellington - Pingouin.
Anouk Raes retrouve le Pingouin, son ancien club, et doit
aider le Well à l’emporter pour
rester dans le top 4.
> Dragons - Parc. Le Parc court
toujours derrière son premier
succès.
> Watducks - Louvain. Match
capital en vue du top 4 pour
Waterloo qui doit l’emporter! -
Deux nouveaux renforts à Waterloo
Van Strydonck et
Gougnard au Wat
Alors qu’il reste encore six journées de compétition en division
d’honneur, le marché des transferts a déjà enregistré des mouvements qui suscitent de nombreux
commentaires. Et après le retour
de Sebastien Dockier au Beerschot
et le départ de Victor Wegnez au
Dragons, ce sont deux autres Red
Lions qui changeront de club cet
été et viendront renforcer le Waterloo Ducks qui frappe, au passage, un grand coup en vue de la
prochaine saison. Les Brabançons
ont, en effet, annoncé les arrivées
du défenseur du Léopold, et ex-international, Elliot Van Strydonck,
mais aussi le retour au bercail du
milieu de terrain du Racing, Simon Gougnard.
Si le retour du second, huit ans
après avoir quitté son club formateur pour Tilburg aux Pays-Bas, ne
faisait déjà plus aucun doute depuis des semaines, la signature à
Waterloo du défenseur bruxellois
ne constitue pas, non plus, en ellemême, une grosse surprise
puisque les discussions entre les
deux parties avaient déjà été entamée à la fin de la saison dernière.
« Je suis très content d’avoir signé
pour trois saisons à Waterloo. Pour
être totalement honnête, les premières discussions avaient déjà été
entamées il y a deux ans, dès l’annonce de mon départ d’Oranje
Zwart. Je suis un grand compétiteur.
J’ai envie de remporter des titres et
de jouer les premiers rôles en EHL
dès l’an prochain. Le projet sportif
proposé par le Watducks m’a naturellement séduit puisqu’il extrêmement ambitieux. J’avais envie de relever un dernier défi sportif même si
je n’ai encore que 28 ans. Cette
Gougnard aux Ducks. © PN
équipe proposera un équilibre parfait entre cadres expérimentés et
jeunes extrêmement doués. Je suis
ainsi réellement impressionné par
la maturité et l’aisance de
Guillaume Van Marcke dans le jeu. »
Mais avant de rejoindre la Drève
d’Argenteuil, l’ancien capitaine du
Léopold (il a remis définitivement
son brassard cette semaine) souhaite terminer son histoire avec
l’équipe uccloise en arrachant une
qualification pour les prochains
Playoffs.
« J’ai évidemment envie de refermer
ma belle histoire avec le Léo avec
une fin heureuse. Ce restera toujours le club mon club de cœur. Je
veux finir mon travail de la manière
la plus professionnelle possible en
aidant cette équipe à atteindre le
dernier carré. Mais c’est vrai que je
ne peux pas cacher que depuis mon
retour des Pays-Bas, il y a deux ans,
ma situation au sein de cette équipe
s’est un plus compliquée.» LAURENT TOUSSAINT
Nouveau plébiscite pour
Arthur Van Doren (Dragons)
Quelques semaines après
avoir été sacré meilleur jeune
de la planète par la Fédération
internationale de hockey
(FIH), Arthur Van Doren, le
joueur des Dragons, a fort logiquement été élu, par ses
pairs, comme le meilleur
joueur de la division d’honneur de la saison 2015-2016
lors de la cérémonie des Sticks
d’or organisée, ce vendredi
soir à Bruxelles, lors d’une soirée de gala en présence de
l’ensemble des Red Lions et
des Red Panthers.
Chez les dames, il n’y a guère
eu plus de suspense puisque
c’est Barbara Nelen (Braxgata),
déjà récompensée en 2011 et
2013, qui s’est imposée, pour
la troisième fois. Chez les arbitres, c’est Laurine Delforge
qui a été sacrée. -
44
45
SAMEDI 18 MARS 2017
BRÈVES
VOLLEY - LIGUE A
Football
Une sixième place à défendre
Le stage Pro Foot s’invite
à Pâques à Waterloo
L’énorme succès connu
par le stage Pro Foot à Waterloo lors de la Toussaint
a poussé les organisateurs
à organiser, pour la première fois, un stage à
Pâques, du 3 au 7 avril.
Nordine Jbari sera le patron. -
Les Barbãrs se rendent à Zoersel, leur principal concurrent cette saison
e top 5 définitivement
inatteignable, les
Barbãrs Girls doivent
désormais assurer leur
place parmi les six meilleures
équipes de l’élite. Actuellement
sixièmes, les Bruxelloise ont
l’occasion de faire la bonne
opération du week-end en se
déplaçant ce samedi à Zoersel,
septième.
L
Battues le week-end dernier sur le
terrain d’Ostende, les Barbãrs
Girls ont vu leurs derniers espoirs
de top 5 s’envoler. Le temps des regrets est toutefois révolu puisqu’elles doivent, ce samedi, assurer leur sixième place lors d’un déplacement toujours compliqué à
Zoersel, septième, qui ne compte
que deux petits points de moins.
« C’est un match capital dans la
course au top 6 », reconnaissait Audry Frankart, le mentor des Ixelloises. « Nous avons vécu la majori-
té de la saison à cette place et on
mérite de nous y asseoir dans
quelques semaines. Il s’agira, pour y
parvenir, d’évoluer à notre niveau
d’ici à la fin de la saison. »
Il ne manque d’ailleurs pas grand
chose aux Bruxelloises pour boucler leur exercice avec le sentiment du devoir accompli. Un succès face à Zoersel serait dès lors le
« Pour l’emporter,
toute l’équipe doit
être à 100%. Pas
uniquement deux
ou trois joueuses »
Audry Frankart
bienvenu.
« Nous allons affronter une forma-
tion qui a perdu deux joueuses en
cours de route. De notre côté, trois
filles sont parties. La phalange néerlandophone pouvait toutefois se reposer sur un banc plus fourni. Ces
départs ont également poussé le
coach à changer de système de jeu.
Nous vivrons donc un tout autre
match que celui vécu à l’aller
(NDLR : victoire sèche des Barbãrs
(3-0). »
Pour revivre pareil scénario, les
pensionnaires de la rue Volta devront toutes prester à leur
meilleur niveau. Ce qui, ces dernières semaines, n’était plus au
rendez-vous. « Les deux derniers
matches, nous les avions perdus
avec un certain arrière-goût. En
face, il y avait à chaque fois une
joueuse qui sortait du lot et faisait la
différence à elle seule. »
Ce qui, du côté ixellois, n’est pas
le cas. Bien au contraire. « Vu
notre effectif, chaque joueuse doit
être à 100 % tout au long du match.
Et non pas deux ou trois… Si Louise
Staquet, à l’opposite, et Martina Nosekova, au quatre, ne tournent pas,
le rendement de l’équipe ne sera
pas assez élevé. Et nous rencontrerons alors des problèmes. » S.HE.
Basket
Le président de l’UBW
démissionne
Daniel Janssens, le président de l’UBW a finalement décidé de démissionner. Voici le message
qu’il a laissé sur le site du
club. « Pour le bien de la
collectivité et afin de ne
pas maintenir une situation tendue plus longtemps, je vous communique mon retrait de
toute activité au sein du
club. (...) Ces sept années
de présidence m’auront
permis de côtoyer quantité de belles personnes, je
ne retiendrai que les bons
moments et les amis que
je conserverai à vie. » Les Ixelloises devront être présentes au block. © Toulet
OMNISPORTS - LE PROGRAMME DU WEEK-END
Wolv. Merchtem C - Zemst
Sporting Bruxelles - St-Josse
FOOTBALL
BRABANT 1
Houtem A - Stockel A
Grez Doiceau A - Hoeilaart A
Kampenhout A - Jette A
RCS Brainois A - HO Veltem A
Sporting Bruxelles A - Bierbeek A
Borght - Renaissance Schaerbeek
Crossing Schaerbeek A - Liedekerke A
Butsel A - FC Strombeek
S.19 h 30
D.14 h 30
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
BRABANT F2 A ACFF
Stockel B - St Josse
Chastre A - SC Ixelles A
BX Brussels - Etterbeek A
Lasne-Ohain A - Wavre Limal A
Boitsfort A - Ways Gen. A
Villers-la-Ville A - Kosova A
RCS Brainois B - St. Everois A
Beauvechain - Jodoigne A
S.20 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
Nivelles A - ES Brainoise
S.19 h 30
Ittroise A - J. Molenb.
D.15 h 00
Hout.-Gen. A - El Hikma Bxl A
D.15 h 00
FC M.Uccle - Saintes
D.15 h 00
SCM Braine A - Sur. Bruxel.
D.15 h 00
Ophain A - Brussels City A
D.15 h 00
Renaissance Forestoise - Anderlecht SCB
D.15 h 00
Jette B - Berchem
D.16 h 00
BRABANT F3 B ACFF
S.19 h 30
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
BRABANT F4 A ACFF
Ottignies A - Mt-St-Guib. B
Ways Gen. B - Huppaye
Perwez B - Jodoigne B
Mt-St-André - Jandrain
Ronvau - Stéphanois
Wavre Limal B - Rixensart B
Buston - Incourt B
Grez Doiceau B - La Hulpe
S.19 h 30
S.19 h 30
S.19 h 30
S.20 h 00
S.20 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.17 h 30
BRABANT F4 B ACFF
SCM Braine B - Brussels Fire
Black Star - Ophain B
Audergh. B - Nivelles B
Olympic Clabeq - U St Gilloise B
Boitsfort B - Maccabi Brussels
Crossing Schaerbeek B - Ottignies B
S.19 h 30
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.18 h 00
BRABANT F4 C ACFF
Brussels Utd - Brussels City B
El Hikma Bxl B - Anderl.-Milan
SC Ixelles B - Kosova B
F.S.I. Berchem - RC Schaerb.
St. Everois B - Africa Bruxelles
Sporting Bruxelles B - St. Guidon
Espanola - St-Michel B
S.18 h 00
S.20 h 00
S.20 h 30
D.14 h 30
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 30
DAMES I BRABANT
Perwez - Wezemaal B
Wolfsdonk B - Sparta Lombeek
Roosbeek - Veltem A
Leeuw A - Eva’s Tirlemont B
Irlande Audergh. A - Str. Gooik
V.20 h 00
V.20 h 00
S.15 h 00
S.15 h 00
S.17 h 30
DAMES II A BRABANT
Herent - Tervuren-Duisburg
Bunsbeek - Tielt-Winge
Huldenberg - Kortenaken
SNA Keiberg - Veltem B
Jodoigne B - Tildonk
Stéphanois A - Chastre B
V.20 h 30
S.14 h 30
S.14 h 30
S.16 h 30
S.20 h 00
S.20 h 30
DAMES II B BRABANT
Wolv. Merchtem B - Liedekerke
RCS Brainois A - Lasne-Ohain A
Herne - F. WS Woluwe C
Ternat - RJ Wavre
Berchem - FC Lennik
Veldkant. A - Sjoeters Opwijk
Molenbeek Girls A - St-Michel
V.20 h 00
V.20 h 00
V.20 h 00
V.20 h 30
V.20 h 30
S.15 h 00
D.11 h 15
DAMES III A BRABANT
SC Ixelles B - Renaissance Schaerbeek V.20 h 30
Holsbeek - Lubbeek
S.11 h 00
Beauvechain - Ronvau
S.11 h 15
Wijgmaal - Vissenaken
D.10 h 30
Boitsfort - Eva’s Tirlemont C
D.11 h 15
DAMES III B BRABANT
BX Brussels - SC Ixelles A
Leeuw B - Mt-St-Guib.
Saintes - Halle SK
Chastre C - FC M.Uccle
RCS Brainois B - Stéphanois B
Lasne-Ohain B - Audergh.
ABSSA
DIVISION 1
Tourinnois 1 - Coin Balai
Cinquant. LXG - Am. Enghien
Bruss. Brit. 1 - Choule
Ent. RACB 1 - Irlande 1
Jefke 1 - Green Devils
Portugal - MTM
Audergh. Amb. 1 - Brussels LTC 1
S.13 h 30
S.13 h 30
S.14 h 00
S.14 h 00
S.14 h 00
S.15 h 30
S.15 h 30
DIVISION 2 A
Wong A.S. - Lorraine 2
British Utd 1 - Curtis L’Ausele
Laeken - Chiefs 1
Tourinnois 2 - Hellas Berch.
Pharma 2 - Martin
JAFT - New Inn 1
S.12 h 30
S.13 h 00
S.14 h 00
S.15 h 00
S.15 h 30
S.15 h 30
DIVISION 2 B
BRABANT F3 A ACFF
Chastre B - Incourt A
Etterbeek B - Melin
Audergh. A - Lasne-Ohain B
Mt-St-Guib. A - RJ Wavre B
Bierges - Villers-la-Ville B
St-Michel A - Polonia Boitsfort
Rixensart A - Orp-Noduwez
Chaum-Gist. - Perwez A
D.09 h 30
D.11 h 15
D.09 h 30
D.09 h 30
D.11 h 15
D.11 h 15
D.11 h 15
D.11 h 15
DAMES III C BRABANT
BUFC Ladies Brussels - Molenbeek Girls B
S.17 h 00
Crossing Schaerbeek - Ganshoren
S.19 h 00
Jette - Veldkant. B
S.19 h 30
Black Star - Anderlecht D
D.09 h 30
Besace - Brussels LTC 2
Ettekijs 1 - ESAJF
New Arquois 1 - Etincelle
Pharma 1 - Lorraine 1
Forestois 1 - W Team
Bruss. Brit. 2 - Lorgnette 1
ITT Gecko 1 - Azur 1
S.13 h 30
S.14 h 00
S.14 h 00
S.15 h 30
S.15 h 30
S.15 h 30
S.15 h 30
DIVISION 3 A
Germinal - Hermès
U. Schaerbeek - Gast 1
Br.-Terminus - Basilique 1
Bouks - Mazur
Bous.-Gen. - Big J ASPS
La Meute - Charl. Quint
S.14 h 00
S.14 h 30
S.15 h 00
S.15 h 30
S.15 h 30
S.15 h 30
DIVISION 3 B
Trinquant 1 - Asturias Sp.
Higgins 2 - Chenois 1
Euro Union - St.Georges 1
Central P. 1 - Midi AS
Scheut FC - Chiefs 2
Karia 1 - Tauro 1
Les Fossis - Union JP 2
S.12 h 30
S.12 h 30
S.13 h 30
S.14 h 00
S.14 h 00
S.15 h 30
S.15 h 30
DIVISION 3 C
Beethoven - R Mexico
Chenois 1 - Aclots
Azur 2 - Irlande 2
Pumas - Forest ACSSA
St. Pénélope 1 - Woluwe
Iris United - Elan Ever. 1
New Inn 2 - St.Georges 2
S.12 h 30
S.13 h 30
S.13 h 30
S.14 h 00
S.15 h 30
S.15 h 30
S.15 h 30
DIVISION 3 D
Cobra Team - Sayano Utd
Cerco - Cop. Réunis 1
St.Georges 3 - Brussel G.
Grez AJ 1 - Vollenback
Neptune - Peter Pan
SYB - Sp. Scheut
New Inn 3 - Ster’s
S.12 h 30
S.15 h 30
S.15 h 30
S.15 h 30
S.15 h 30
S.15 h 30
S.15 h 30
DIVISION 4 A
BEA Wol. - Lorgnette 2
Central P. 2 - Deaf Brussels
Union St Lambières - Requins
Radio Tamtam - Pantoufles
St. Pénélope 3 - Pangloss 1
British Utd 2 - Lorraine 3
Tois. d’Or - Nivelles AS 1
S.12 h 30
S.12 h 30
S.12 h 30
S.14 h 00
S.14 h 00
S.15 h 30
S.15 h 30
DIVISION 4 B
New Team - St Josse Tennis
Ettekijs 2 - Goalois 1
Réal Trappiste - Anderlecht UA 1
Bleu Blanc - Ixelles City
Le Clan 1 - Brussels LTC 4
P’t. Jaunes - Cheverny
Etoile - Nivelles AS 2
S.12 h 30
S.12 h 30
S.12 h 30
S.14 h 00
S.14 h 00
S.15 h 00
S.15 h 30
DIVISION 4 C
Azur 3 - Rama AS
Comp.Ciné - Watermael
Black Star Genval - Foot Josaphat
BXL Alliance - Trinacria
Cornac Utd 1 - Stendhal
British Utd 3 - Rayo Latino
Grez AJ 2 - No Boys
S.12 h 00
S.12 h 30
S.13 h 00
S.14 h 00
S.14 h 00
S.15 h 30
S.15 h 30
DIVISION 4 D
Rapid Mymol - Voirie
Bruss. Brit. 3 - Los Extranos
Boca Subl. - Sicula AS
Virginal - Basilique 2
Patjes - Friends Sp.
Cosmos Mol. 1 - Press
St.Georges 4 - Irlande 3
S.12 h 30
S.12 h 30
S.14 h 00
S.15 h 00
S.15 h 30
S.15 h 30
S.15 h 30
DIVISION 5 A
Rapid Bruss. - Vogelpik FC
Avia 1 - Moonshooters
Lunette 1 - Cornoi
Biergeois - Om. Bierghes
Breu United - Effeta
Aigles Noirs - Duden Sp.
S.12 h 30
S.14 h 00
S.14 h 00
S.14 h 30
S.15 h 30
S.15 h 30
DIVISION 5 B
Lunette 2 - Forestois
ITT Gecko 2 - Tauro 2
Tricoteuses - Irlande 4
Vetuso FC - Goalois 2
S.11 h 00
S.12 h 30
S.12 h 30
S.14 h 30
Wolv. Evere 1 - Rangers Ophain
S.15 h 30
DIVISION 5 C
Bruss. Brit. 4 - Rapid Limelet.
British Utd 4 - Celtic Roosters
St. Pénélope 2 - Blue thrills
Colo-Colo Utd - Postboys 1
Erenler Genclik - Les Patrons
Wappers - Celt. Forest 1
Ent. Uccle - Chenois 2
S.12 h 30
S.13 h 00
S.13 h 30
S.14 h 00
S.15 h 00
S.15 h 30
S.15 h 30
Ganshoren dames - PDL Charleroi
Péronnes - Fleurus
Canter Schaerbeek - Andenne
Herve-Battice - Loyers
Union Huy - Linthout
Belfius Namur Capitale - Courcelles
S.14 h 00
S.14 h 00
S.14 h 00
S.15 h 30
S.15 h 30
S.15 h 30
DIVISION 1
DIVISION 6 B
ITT Gecko 3 - Chiefs 3
Cosmos Mol. 2 - Mir. Wemm.
RJ St Gilloise - Celt. Forest 2
Picardie - Lorraine 4
Esp. Chenois 2 - Audergh. RU
New Arquois 2 - Alize
Goalois 3 - Cop. Réunis 2
D.17 h 00
Braxgata 2 - Racing 1
LARA Wavre 1 - White Star 1
V.20 h 00
S.21 h 00
D.15 h 00
D.16 h 00
D.17 h 00
D.17 h 00
DIVISION 2 A DAMES
RÉGIONALE 2 B DAMES
DIVISION 6 A
Trinquant 2 - Irlande 5
Forestois 2 - Tourinnois 3
Metrasport - Azur 4
Longchamp - Mutuelle
Jefke 2 - Brussels LTC 5
Bruss. Brit. 5 - Gast 2
BC Sombreffe - Sainte Walburge
S.12 h 30
S.14 h 00
S.14 h 00
S.14 h 00
S.15 h 00
S.15 h 30
S.15 h 30
BRABANT
Orp-Jauche - BC Genappe
V.20 h 45
Excelsior Bruxelles - Ecole P1 Anderlecht
V.21 h 00
BC Waterloo - UAA Etterbeek
S.18 h 30
Castor Braine - RPC Schaerbeek
S.21 h 00
United Woluwé - Athletic BC
S.21 h 00
Canter Schaerbeek - Ecole Européenne Ixelles
D.13 h 00
DIVISION 2 A
S.12 h 30
S.14 h 00
S.14 h 00
S.14 h 00
S.15 h 30
S.15 h 30
S.15 h 30
DIVISION 6 D
AEMA - Anderlecht UA 2
British Utd 7 - Id. Rangers
ITT Gecko 4 - Am. Jettoise
St.Georges 5 - Lorraine 5
Ent. RACB 2 - Postboys 2
Brussels LTC 7 - Pangloss 2
S.12 h 30
S.13 h 00
S.14 h 00
S.14 h 00
S.14 h 00
S.15 h 30
DIVISION 6 E
Pharma 4 - Irlande 6
Bruss. Brit. 6 - Faubourg Br.
Higgins 3 - Elan Ever. 2
St. Pénélope 4 - Tigre
Ecussons - Tubifoot
British Utd 8 - Chenois 3
Karia 2 - Watermael
S.12 h 30
S.14 h 00
S.14 h 00
S.15 h 00
S.15 h 30
S.15 h 30
S.15 h 30
DIVISION 2 B
DIVISION 1 LIGUE DAMES
Koekelberg - Ecole Européenne Ixelles V.21 h 00
Argentine - Chênaie Uccle
V.21 h 00
Braine 2001 - Athletic BC
S.20 h 45
APSA 32 - Longchamp Bruxelles
S.21 h 15
Anciens 13 BC - Evere
D.13 h 00
Villers 59 - JS Herstal
Mt/Marchien. - Bressoux R
Ent. Centre - J. Jemep.
ROC Flémalle R - Tubize
DIVISION 3 A
DIVISION 1
Kituro - Denderm.
DIVISION 3 B
DIVISION 3
BCS Uccle - Haren
S.19 h 45
Saint-Hubert Boitsfort - Saint-Augustin D.11 h 45
Canter Schaerbeek - Fresh Air Jette D.13 h 00
DIVISION 3 C
DIVISION 3 D
DIVISION 2
V.20 h 30
V.21 h 00
S.20 h 30
S.20 h 30
S.20 h 45
D.15 h 00
D.16 h 30
DIVISION 3 A
Fleurus - Courtrai CB
Utd Woluwé - Wevelgem
Spirou Charleroi - Latem-De Pinte
Mons-Hainaut - Lambusart
Vilvorde - Falco Gent
Loyers - Sijsele
Oostkamp - New BC Belgrade
V.20 h 45
V.21 h 00
V.21 h 00
V.21 h 00
S.20 h 00
S.20 h 45
S.20 h 45
RÉGIONALE 1
RBC Waterloo - Mont-sur-Marchienne
Spa - Belleflamme
Libramont - Atlas A Jupille
BC Morlanwelz - Nivelles
Mazy Spy - BB Gembloux
SFX Verviers - Liège
Esneux - Royal Ans
V.20 h 45
S.19 h 00
S.20 h 45
S.20 h 45
S.21 h 00
S.21 h 00
D.16 h 00
RÉGIONALE 2 A
Cointe - Neufchâteau
Royal IV - Visé
Dison Andrimont - Natoye
Brainois - Vaillante Jupille
Vieux Campinaire - UBCF Quaregnon
Friendly Ixelles - Ciney
S.19 h 00
S.19 h 30
S.20 h 00
S.21 h 00
D.11 h 00
D.15 h 00
RÉGIONALE 2 B
Maffle - Nivelles
Royal Gallia Beez - Malonne
Mont-Saint-Guibert - BC Blaton
Haneffe - Fresh Air
Union Huy - New BC Belgrade
ASTE Kain - Ninane
S.18 h 30
S.19 h 00
S.21 h 00
S.21 h 00
D.13 h 00
D.15 h 00
RÉGIONALE 1 DAMES
Libramont - Liège Panthers
Utd Woluwé - CRF AWBB
Ciney - Verviers - Pepinster
UFSJ Quaregnon - Andenne
Prayon-Trooz - Blegny
Mosa Angleur - Sp. Monceau
Herve-Battice - Rebond Ottignies
S.18 h 30
S.19 h 00
S.19 h 30
S.20 h 15
S.21 h 00
D.11 h 00
D.14 h 00
RÉGIONALE 2 A DAMES
Castors Braine - Mons
UFSJ Quaregnon - Tournai Kain
Alleur - Bellaire
Mouscron - Neufchâteau
Cointe - Rebond Ottignies
Ciney - Nivelles
S.17 h 00
S.18 h 00
S.19 h 30
S.20 h 00
D.11 h 00
D.12 h 30
Gand - Schilde
S.21 h 00
D.11 h 15
D.11 h 15
D.11 h 30
DB Tourn. A - Aye A
Audergh. A - Schulen A
Cipale A - Merelbeke A
Donald A - Meerdaal A
Sokah A - Et. B-Sbre A
Zandvoorde A - Caj-Mir A
DIVISION 2 NAT. A
HONNEUR
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 30
DIVISION 1
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 30
D.15 h 30
D.15 h 30
DIVISION 2 A
D.13 h 30
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.17 h 30
DIVISION 2 B
Uccle 3 - Indiana 1
Taxandria 1 - Mechelse 3
LARA Wavre 1 - Tamise 1
Rasante 1 - Bruges 1
Hermes 1 - Amic. And. 1
Linkebeek 1 - Wellington 3
D.13 h 30
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.17 h 30
DIVISION HONNEUR DAMES
Wellington 1 - Pingouin 1
Dragons 1 - Parc 1
Braxgata 1 - Gantoise 1
Watducks 1 - Louvain 1
Victory 1 - Bruges 1
Antwerp 1 - Herakles 1
D.12 h 00
D.12 h 00
D.12 h 00
D.12 h 00
D.12 h 00
D.12 h 00
DIVISION 1 DAMES
Wellington 2 - Léopold 1
Watducks 2 - Orée 1
Old Club 1 - Indiana 1
Mechelse 1 - Beerschot 1
S.18 h 30
S.19 h 00
S.20 h 30
D.15 h 00
S.15 h 00
S.15 h 00
D.11 h 30
D.12 h 00
Tiège C - Manage A
Stekene A - Lauwe A
Hoeselt A - Châtelet A
Malonne A - Smash Dolfijn A
Palette Bon-Secours A - Zoersel A
Ast. Herst. C - Perwez A
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.15 h 00
D.17 h 00
D.17 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
DIVISION 2 NAT. B
Vervia A - Salamander A
Audergh. C - Schulen B
Diest B - Basècles A
Donald B - TTC Kruibeke A
Vedrinam. B - Hamme A
Gullegem B - Neufvil. A
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
DIVISION 2 NAT. C
Tiège B - Gand B
Melreux A - Erquelin. B
Hoeselt B - Basècles B
Gierle A - Ast. Herst. A
Gand A - Braine B
Ec. Mons A - AFP Anvers A
S.13 h 30
S.20 h 00
S.21 h 00
D.14 h 00
D.14 h 45
D.17 h 00
S.17 h 15
S.20 h 30
S.21 h 00
D.12 h 30
D.18 h 00
LIGUE A DAMES
Anvers - As
Oostende - Michelbeke
Asterix Avo - Tongres
Gand dames - Dauphines Charleroi
Am. Zoersel - Barbar d’X-Elles A
Mosan Yvoir - Oudegem
S.17 h 00
S.19 h 30
S.20 h 30
S.20 h 30
S.20 h 30
D.17 h 00
LIGUE B DAMES
Lendelede - Namur Volley A
Uikhoven - Thimister
Blaasveld - MF Kalmthout
Haasrode - F. Oudenaarde
Farciennes - Barbar d’X-Elles B
Torhout - Vilvoorde
S.17 h 00
S.17 h 00
S.20 h 30
S.20 h 30
D.17 h 00
D.18 h 00
DIVISION 2 DAMES
Tchalou B - Aubel
Bruxelles Est - Thimister B
Tchalou A - Romedenne
La Louvière - Waremme
Franchimont Theux - Nalinnes
Lessines - Bouillon
S.20 h 00
D.14 h 00
D.17 h 00
D.18 h 00
D.18 h 00
D.18 h 00
DIVISION 3 A DAMES
Drogenbos - Tchalou C
Soignies - Limal-Ottignies B
St-Ghislain - Pays des Collines
Evere - Jemeppe
Nivelles - Bruxelles Est B
Baudour - Basècles
S.15 h 15
S.16 h 00
S.16 h 00
S.17 h 00
S.20 h 30
D.18 h 00
DIVISION 3 B DAMES
Houffalize - St- Louis
St- Louis - Limal-Ottignies A
Eupen Kettenis - Houffalize
Hermalle - Chaumont
Dison - Seraing
Ciney - SJ Welkenraedt
Gembloux A - Namur Volley B
V.21 h 15
S.17 h 30
S.18 h 00
S.20 h 00
S.20 h 30
S.21 h 00
D.18 h 00
BRABANT
DIVISION 1
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
Villers - Perwez
Bruxelles Est - Woluwé
Barrio Jette - Yooop Tigers
Tubize - Ancienne
Guibertin - Nivelles
Phenix Bruxelles - Star Ice
S.13 h 00
S.13 h 00
S.13 h 00
S.14 h 00
S.14 h 00
S.14 h 00
Barbar d’X-Elles C - Bousval
Tubize - Ancienne
Chaumont B - Barbar d’X-Elles D
Rixensart - Chaumont C
Uccle - Nivelles
Bruxelles Est - Capci Ixelles
S.13 h 00
S.13 h 00
S.13 h 00
S.13 h 00
S.14 h 00
S.14 h 00
Evere - Nivelles
Bruxelles Est - Limal-Ottignies D
Flashing Fémina - Perwez
Barbar d’X-Elles E - Jodoigne
Chaumont - Barbar d’X-Elles F
Rixensart - Limal-Ottignies C
V.21 h 15
S.20 h 30
D.11 h 00
D.18 h 00
D.18 h 00
D.18 h 00
DIVISION 2
S.16 h 00
S.17 h 30
S.18 h 30
S.20 h 45
D.11 h 00
D.18 h 00
DIVISION 1 DAMES
DIVISION 2 NAT. DAMES
Malonne B - SetJetFleur A
Lipalet A - Meerdaal A
Châtelet A - Philipp. A
Dinez B - Neufvil. B
Audergh. B - Berlaar A
Oupeye B - Vedrinam. C
Mortroux B - SJ Welkenraedt
Stabulois - Remouchamps
Mortroux C - Anhée
Guibertin C - Lesse et Lhomme
Spa - Namur Volley
Evere - Phenix Bruxelles
Villers - Nivelles
Guibertin - Capci Ixelles
Uccle - Braine
Chaumont - Bruxelles Est C
Anderlecht - Bruxelles Est D
DIVISION 1 NAT. DAMES
Tiège A - Minérois B
Jamoigne A - Hoeselt A
Et. B-Sbre A - Neufvil. A
Pingouin A - Schulen A
Oupeye A - The Charlies A
Mons A - Ast. Herst. B
S.20 h 00
S.20 h 30
S.20 h 30
S.20 h 45
D.18 h 00
DIVISION 3 A
Nivelles C - Woluwé
Soignies - Chaumont
Evere - St Luc Mons
Guibertin D - Capci Ixelles
Anderlecht VT - Soignies
Mouscron - Basècles
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
S.19 h 00
DIVISION 2 NAT. D
Schulen C - Gand C
Minérois A - Erquelin. A
Sportline A - Nodo A
Limal-Wav. A - Allain A
Sokah B - Philipp. A
Ast. Herst. B - Alpa Ixel. A
Baudour - Nivelles B
Farciennes - Bruxelles Est B
La Louvière - Lommersweiler
Bruxelles Est A - Athus
Marchin - Bouillon
DIVISION 3 B
DIVISION 1 NAT. B
HOCKEY
Orée 3 - Parc 1
Racing 3 - Daring 3
Verviers 1 - Polo 1
Huy 1 - Louv.-la-N. 1
Mechelse 1 - Old Club 1
Wolvendael 1 - Louvain 3
S.17 h 30
S.18 h 45
S.19 h 30
D.14 h 30
D.17 h 00
D.18 h 15
DIVISION 1 NAT. A
Tiège A - Rooigem A
Diest A - Villette A
Hasselt A - Ch. en Ht A
Vedrinam. A - Braine A
Gullegem A - Castellin. A
S.17 h 30
S.17 h 30
S.20 h 30
S.20 h 30
S.20 h 30
D.18 h 00
DIVISION 2
SUPER MESSIEURS
Diest - Ast. Herst.
Sokah - Vedrinam.
Basse Sambre - Virton
S.20 h 00
S.20 h 30
S.20 h 30
S.20 h 30
S.20 h 30
S.20 h 30
D.18 h 00
DIVISION 1
TENNIS DE TABLE
S.19 h 30
S.20 h 30
D.10 h 00
D.11 h 00
DIVISION 1 DAMES
Victory 1 - Léopold 3
White Star 1 - Ombrage 1
Langeveld 1 - Gantoise 1
Léopard 1 - Baudouin 1
Uccle 1 - Namur 1
Watducks 3 - Pingouin 1
Blaasveld - MF Kalmthout
Booischot - Guibertin B
Ruiselede - Mortroux A
Torhout - Esneux A
Lint - Wespelaar
Nivelles A - Am. Zoersel B
DIVISION 2
Mons - Namur
Ecole P1 Anderlecht - Linthout Woluwe-SaintLambert
D.11 h 15
Royal IV - Ecole Européenne Ixelles D.14 h 00
Wavre - Braine-le-Château
D.15 h 30
Canter Schaerbeek - BC Genappe
D.17 h 00
Ganshoren dames - United Woluwé D.17 h 00
Wellington 1 - Racing 1
Watducks 1 - Louvain 1
Antwerp 1 - Herakles 1
Braxgata 1 - Daring 1
Dragons 1 - Beerschot 1
Orée 1 - Léopold 1
S.15 h 00
S.15 h 00
D.12 h 00
D.12 h 00
D.12 h 00
D.12 h 00
RUGBY
Saint-Hubert Boitsfort - Saint-Augustin V.21 h 00
BC Jodoigne - Lothier Genappe
S.20 h 00
Friendly Ixelles - United Woluwé
D.11 h 15
BCS Uccle - Castor Braine
D.13 h 00
Uccle Eur. - RPC Schaerbeek
BCS Uccle - 23 Bruxelles
Canter Schaerbeek - The Runners
CA Jette - Evere
S.15 h 00
S.15 h 00
S.15 h 00
S.15 h 00
D.12 h 00
D.12 h 00
PROMOTION BRABANT-HAINAUT
Mont-Saint-Guibert - BC Genappe
S.18 h 30
Castor Braine - Auderghem
S.19 h 00
Saint-Hubert Boitsfort - Saint-Augustin S.21 h 00
Royal IV - Eclair Bruxelles
D.11 h 45
Ecole P1 Anderlecht - Evere
D.13 h 15
The Runners - Athletic BC
Wavre - Mont-Saint-Guibert
BC Elite - Eclair Bruxelles
RPC Schaerbeek - Auderghem
LIGUE B
HANDBALL
HBCCR R - HC Perwez
Utd Brussels - Mouloudia
HBCCR - HC Mouscron R
Brabant Est - Tubize R
EHC Tournai R - Ent. Centre R
Waterloo R - Kraainem
BASKET-BALL
Waregem - Ekeren
Ninane - Royal Anderlecht
Ox. Boechout A - Houthalen
B Melsele - Gistel-Ostende
Melco Ypres - BB Gent
Antwerp Giants - Gembo
Royal IV - Soba Antwerp
Pingouin 2 - Victory 2
Rasante 1 - LARA Wavre 2
Tamise 2 - Herakles 2
La Louv. 1 - Dragons 2
Baudouin 1 - Ombrage 1
Huy 1 - Louv.-la-N. 1
VOLLEY-BALL
Berlare - Gembloux A
Walhain A - Vosselaar
Kapellen - VC Zoersel
Booischot - Achel
Lendelede - Waasland
Puurs - Genk
Vilvoorde - Wevelgem
DIVISION 2 B DAMES
DIVISION 6 C
Cornac Utd 2 - Nivelles AS 3
Forestois 3 - Tourinnois 4
Pharma 3 - Le Clan 2
Campom. - Choule 2
British Utd 6 - Brussels LTC 6
Ettekijs 3 - Anderlecht US
Avia 2 - Auderghem
Hermes 1 - Louvain 2
Tamise 1 - Gantoise 2
Léopold 2 - St-Georges 1
Uccle 1 - Ixelles 1
Namur 1 - Amic. And. 1
Antwerp 2 - Daring 1
D.12 h 00
D.12 h 00
S.17 h 15
S.17 h 30
S.20 h 00
D.14 h 15
D.15 h 00
D.18 h 00
DIVISION 2 DAMES
45
V.21 h 15
S.14 h 15
S.18 h 30
S.19 h 00
D.14 h 00
D.14 h 15
46
SAMEDI 18 MARS 2017
MARION COTILLARD (41 ANS)
ET GUILLAUME CANET (43) SONT
PARENTS D’UNE PETITE FILLE
Marion Cotillard a accouché
d’un 2e enfant le 10 mars dernier. Après Marcel en 2011,
c’est cette fois une petite fille
qui a été prénommée Louise !
© RTBF
Gadisseux sur La
Première en avril
© Photo News
Thomas Gadisseux, 33 ans, succède à
Bertrand Henne sur La Première
pour l’interview de 7h40 à 8h.
LES HÉROS DU GAZON (LA UNE DIMANCHE À 20H55)
Il y avait Philippe,
voici… son frère !
La 2e saison de la téléréalité foot revient dimanche. Fini Yvoir B, c’est Pessoux avec Olivier, le frérot
a confrontation de Philippe et Olivier n’aura
lieu que dimanche prochain à la télé. Mais
nous avons déjà demandé aux
deux frères Leclercq de tout
nous dire dans une interview
croisée chez Olivier.
L
Assis l’un à côté de l’autre dans
le fauteuil familial, Olivier et
Philippe Leclercq ont le sourire. Café en main – « Je ne
bois plus du tout » – Philippe
(Les Héros du Gazon 1) évoque
le passé footballistique commun avec son frère Olivier (Les
Héros du Gazon 2) et leur souhaite la même réussite.
0 Qui est le premier de vous
deux qui a accroché au foot ?
Philippe :
C’est moi ! J’ai commencé à la
plaine de jeux de Mohiville où
on était toute une bande. C’est
d’ailleurs là qu’un membre du
club de Condruzien m’a repéré,
à 12 ans.
Olivier :
Je n’ai pas tardé à le suivre au
Condruzien et je me souviens
qu’on se battait pour m’envoyer
renforcer les différentes
équipes : préminimes, minimes,
etc. Après, j’ai arrêté et on a dû
attendre l’équipe première à
Flostoy pour rejouer entre
frères.
P:
Quand on joue ensemble, on
n’a même pas besoin de se
parler… et même pas de faire de
gestes. On s’est toujours trouvé
facilement, même quand on
prenait des casquettes !
0 Vous comptez encore jouer
0 On sait qu’entre vous deux,
longtemps ?
P:
J’arrête, moi ! Je l’ai annoncé à
mon club : le 1er avril, je me
désaffilie et ça sera sans regret.
Je vais enfin consacrer tout mon
temps à mes enfants.
O:
Je vais encore refaire une année,
de mon côté. Mais je serai moins
souvent présent à Pessoux, c’est
surtout en dépannage que je
viendrai.
il y a l’excité et le timide.
Comment décririez-vous votre
relation ?
O:
Elle a toujours été bonne, avec
des hauts et des bas, comme
dans chaque famille. Mais on
s’est très souvent suivi dans les
équipes de foot…
P:
Je lui ai d’ailleurs dit qu’il aurait
dû venir avec moi à Yvoir B cette
année !
O:
Quand on se voit, on ne parle
quasi jamais de football, par
contre. On explique ce que font
nos enfants, d’ailleurs tu ne vas
quand même pas aller faire
passer un test à ton gamin à
Anderlecht hein Philippe ?!
P:
Bah, s’il a le niveau…
0 Vous parlez de la popularité
provoquée par l’émission Les
Héros du gazon ?
«Encore tantôt,
trois filles se sont
arrêtées sur le
passage pour
piétons quand elles
m’ont reconnu»
Philippe alias « Friktish »
P:
Je lui ai dit que ça n’arrêtait pas.
Encore tantôt, trois filles se sont
arrêtées sur le passage pour
piétons quand elles m’ont reconnu. J’espère que ça marchera
aussi bien pour Pessoux, mais
j’ai peur qu’après l’épisode 2, ça
se tasse… Parce qu’ils ne repassent pas assez à la buvette !
O:
C’est vrai qu’on est seulement
2-3 à y aller. Mais je n’ai pas
peur de la diffusion : j’ai croisé
cette semaine une personne qui
m’a crié « Vivement dimanche ! » (Pour le premier
épisode, Ndlr).
P:
Maintenant, je sais que ce qui a
permis à notre équipe de devenir si populaire, c’est paradoxalement les attentats de Paris. Le
vendredi, tu voyais l’horreur, et
le dimanche, tu zappais sur un
gros – moi – qui courait pour
perdre du poids et gagner un
match. Les gens voulaient se
changer les idées.
0 Un an après la diffusion de
l’émission pour Philippe et
quelques jours après la fin du
tournage pour Olivier, quel est
votre sentiment ?
P:
Humainement, ça a été une très
belle expérience. Mais l’émission a attiré des bons joueurs
qui pensaient qu’on allait continuer à enchaîner les matchs de
gala. Sauf qu’on ne l’a évidemment pas fait donc ils se sont
tirés et on est avant-dernier…
O:
Désormais, on est 15 à l’entraînement donc c’est positif. Mais
beaucoup font les beaux quand
la caméra est là… avant de
disparaître. Un jour, un coéquipier est reparti voir le Standard
parce qu’il trouvait qu’on était
assez. EMILIEN HOFMAN
Retrouvez la vidéo
de l’interview sur
Assis l’un à côté de l’autre dans le fauteuil familial, Olivier et Philippe Leclercq se confient. © Vincent Lorent
46
47
SAMEDI 18 MARS 2017
DRAME
SABINE ÉLIMINÉE
« À Koh-Lanta, on va de
Jenifer entendue
surprise
en
surprise
»
par les gendarmes
Son accident a fait un second mort ce vendredi
loîtrée dans son appartement à Paris depuis
le choc, Jenifer a appris hier que l’accident
de la route dans lequel elle a été
impliquée a fait un second mort.
C
Le footballeur Youcef Touati,
passager de la voiture emboutie,
avait déjà été annoncé mort il y
a dix jours, avant qu’on ne le
dise dans le coma. Il n’en est finalement pas sorti. Un nouveau
coup dur pour la chanteuse
qu’on dit très affectée par le
drame puisqu’elle s’est tout
bonnement enfermée dans son
appartement depuis ce maudit 6
mars.
MINERVE
La trentenaire porte désormais
une minerve mais « au-delà des
Elle pense sans cesse à la douleur des familles des victimes. © Re
blessures physiques qui disparaîtront avec le temps », elle « ne
cesse de penser à la douleur des familles des victimes ».
Dans le message sur son Facebook, elle dit qu’elle était endormie dans son van au moment de
l’impact. Cela n’a pas empêché
le peloton autoroutier de la brigade de Senlis de la convoquer
pour recueillir son témoignage,
elle n’est bien entendu pas la
seule dans le cas, ils étaient cinq
passagers à l’arrière du minibus… Les enquêteurs veulent
établir si oui ou non, la Citroën
C2 d’où on a sorti les victimes
était bien à l’arrêt tous feux
éteints, comme le prétend le
chauffeur de la chanteuse.
Jen – qui reçoit le soutien indéfectible d’Ambroise, le restaurateur corse qui est son compagnon actuel et de Thierry Neuvic
le papa de son fils Joseph (2 ans
et demi) – semble totalement
sincère dans son chagrin. Elle a
bien sûr reporté sa tournée
(« une marque de respect que je
dois aux personnes directement
touchées », estime-t-elle) et elle a
pris contact avec la famille de
Claire Ponchy, la jeune femme
de 23 ans, qui était morte sur le
coup dans l’accident. S.CH.
À 53 ans, la candidate a surpris
certains de ses coéquipiers par sa
condition physique et son endurance. Si Sabine a beaucoup misé
sur les épreuves, elle en a oublié
une composante essentielle dans
le jeu : les relations humaines.
Trop peu intégrée dans sa tribu,
elle a éteint son flambeau !
0 Vos coéquipiers vous ont
éliminée en disant que vous
aviez du mérite, que ce n’est
qu’une question d’affinités…
C’est dur parce que je m’étais
bien préparée physiquement. Je
pensais aller beaucoup plus loin.
Je n’avais aucun symptôme de
faim ou de fatigue. Je pouvais
encore donner beaucoup à mon
équipe. D’autres candidats
étaient peut-être moins performants physiquement mais
mieux intégrés.
0 Votre comportement n’était
pas adapté ou simplement les
personnalités ne
s’accordaient pas ?
Question de caractère ! Nous
sommes parachutés sur une île
sans nous connaître. Il faut créer
des affinités. Je suis sincère dans
mes relations donc je n’arrive
pas à créer des liens si rapidement. J’ai perdu du temps et cela
m’a été fatal.
0 Vous êtes la doyenne de
l’aventure. Pensez-vous que
cela ait joué contre vous ?
Physiquement j’ai surpris les
autres aventuriers. Ils ne s’attendaient pas à ce que je sois dans
Sabine n’était pas assez intégrée dans l’équipe. © TF1
cette forme-là. Sur le camp, j’ai
aussi été très participative. Mais
au niveau des sujets de conversation, cela changeait. J’ai beaucoup plus d’expérience qu’eux.
0 Comment avez-vous vécu
l’arrivée de Vincent dans votre
équipe ?
Je ne m’y attendais pas du tout !
C’est ça qui est génial dans KohLanta, vous allez de surprise en
surprise. Nous n’étions pas
préparés à cela. Après la première surprise de la troisième
équipe, c’était un nouveau
rebondissement. J’ai halluciné.
J’ai beaucoup aimé Vincent, la
force tranquille.
0 Le courant ne passait pas
toujours avec Sandro…
Il est parfois un peu grande
gueule. Mais ça ne semblait pas
déplaire aux autres. Et il faut
souligner qu’il avait pris le leadership. C’était un bon capitaine. Il savait comment motiver
les troupes.
0 Maria aurait dû être éliminée
à votre place ?
Oui, elle avait exprimé des
signes de faiblesse. Lors de la
dernière épreuve, son apnée
n’était pas efficace. C’était elle
ou moi. Mais elle avait créé plus
d’affinités avec Sandro que moi
et ce sont finalement les affinités qui ont pris le dessus.
0 Qui mérite de gagner ?
Je ne connais pas les autres aventuriers, je ne peux parler que de
ceux de mon groupe. Je pense
que Corentin a les capacités
pour aller loin. Il a tout pour y
arriver. Il a la jeunesse pour lui
et une réelle implication. MARIE DEFISE
Pour souscrire, complétez le formulaire ci-dessous
Abonnez-vous au journal de votre région
ET RECEVEZ 30€ /
VOTRE SMART TV MOIS
Pour seulement
FULL HD
*
1. JE COMPLÈTE MES COORDONNÉES EN MAJUSCULES
Nom
Prénom
Rue
N°
Code postal
Tél.
Bte
Localité
/
GSM
/
Date de naissance
/
/
E-mail (obligatoire)
Si pas d’E-mail (cochez cette case) Q
2. JE CHOISIS MON MODE DE LIVRAISON
P Abonnement domicile
P Abonnement libraire
• Mon journal dans ma boîte
aux lettres avant 7h30
en semaine et avant 10h
le samedi
J’indique les coordonnées de mon libraire/porteur
Cachet du libraire
101
Si vous servez ce client à domicile, cochez cette case P
cm
3. JE CHOISIS MA FORMULE DE PAIEMENT
A. Formule 6 jours/semaine
B. Formule 7 jours/semaine (uniquement La Province et Nord Eclair)
QPaiement unique de 720€ (je recevrai un virement)
QAcompte de 191€ (virement)
+ 23 mensualités de 23€ par domiciliation bancaire
WJe complète mon mandat de domiciliation ci-dessous
QPaiement unique de 840€ (je recevrai un virement)
QAcompte de 196€ (virement)
+ 23 mensualités de 28€ par domiciliation bancaire
WJe complète mon mandat de domiciliation ci-dessous
MANDAT DE DOMICILIATION EUROPÉENNE SEPA
BLUETOOTH
4XHDMI
3XUSB
FULL LED HD
En signant ce formulaire de mandat, vous autorisez (A) le créancier à envoyer des instructions à votre banque pour débiter votre compte et (B) votre banque à débiter votre compte conformément aux instructions du
créancier. Vous bénéficiez d’un droit à un remboursement par votre banque selon les conditions décrites dans la convention que vous avez passée avec elle. Toute demande de remboursement doit être présentée
dans les 8 semaines suivant la date de débit de votre compte. Vos droits concernant le mandat ci-dessus sont expliqués dans un document que vous pouvez obtenir auprès de votre banque.
Code IBAN BE
Encaissements récurrents: Objet du mandat: ABONNEMENT
Date de prélèvement le 5 du mois Date: .......... /......... /2017
Signature (obligatoire)
Votre référence vous sera envoyée dans le prochain courrier
4. JE TRANSMETS CE FORMULAIRE SOIT
• Par courrier
Je renvoie ce formulaire GRATUITEMENT
sous enveloppe NON AFFRANCHIE à:
Rossel & Cie - Sudpresse DA 852-104-4 - 5000 Namur
• A mon libraire
• Par fax: 081/208.442
Un produit
Livraison à domicile par
Plus d’infos sur
Date: .......... /......... /2017
Signature (obligatoire)
Offre valable jusqu’au 30 avril 2017. Réservée à de nouveaux souscripteurs (nouveau nom, nouvelle adresse ) en Belgique uniquement. Dès réception de votre acompte de 191€/196€ et de
votre numéro de domiciliation ou de votre virement de 720€/840€, vous recevrez votre SMART TV dans un délai de 3 semaines max. Garantie de 2 ans prise en charge par Media Markt. Produits
dans la limite des stocks disponibles. Durée du contrat: 24 mois (obligatoire). Pour la domiciliation, après 24 mois, tacite reconduction selon tarif en vigueur. Les diffuseurs de presse ne peuvent
souscrire aux offres promotionnelles de Sudpresse. Les informations recueillies sont reprises dans le fichier de Sudpresse. Vous disposez d’un droit d’ accès et de rectification en vertu de la
loi du 8/12/92 relative à la protection de la vie privée. Si vous souhaitez que ces données ne puissent être cédées à des tiers des fins de prospection, il vous suffit de cocher la case ci-après:
Le client reconnaît avoir pris connaissance des conditions générales de ventes reprises sur le site www.jemabonne.be ou envoyées sur simple demande écrite. La signature de ce bon de
commande vaut pleine et entière acceptation des conditions générales de ventes.
CODE : 2379
www.jemabonne.be/smarttv
ou au 078 15 75 75 (du lundi au vendredi de 8 à 18h et le samedi de 8 à 12h)
* Prix pour formule journal papier, 6 jours/semaine
47
— Journée internationale du sommeil —
Les accidents, c’est 24h/24.
Ethias aussi.
MAINTENANT
2 MOIS GRATUITS*
ASSURANCE
HABITATION
Devis gratuit sur ethias.be
Un problème pendant la nuit ?
Nous sommes joignables 24h/24, 7j/7.
Il y a toujours un conseiller Ethias prêt à vous aider et à trouver la
solution qui vous convient. Quoi qu’il arrive, avec l’assurance Habitation
d’Ethias, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles.
* Avantage ‘2 mois gratuits’ valable pendant la première année d’assurance pour tout nouveau contrat d’assurance incendie. Offre valable à partir du 06/03/2017 jusqu’au 14/04/2017. Non cumulable avec
d’autres avantages tarifaires. Ethias SA, n° d’agrément 0196, rue des Croisiers 24 à 4000 Liège, est une compagnie d’assurance agréée en Belgique et soumise au droit belge. www.ethias.be • info@ethias.be •
RPM Liège TVA BE 0404.484.654 • Iban : BE72 0910 0078 4416 • BIC : GKCCBEBB. Document publicitaire. Ne constitue pas un engagement contractuel • E.R. David Tornel, rue des Croisiers 24, 4000 Liège.
48
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
192
Размер файла
16 518 Кб
Теги
La Capitale, newspaper
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа