close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Sur la forme de d├йg├йn├йrescence des follicules anovulaires de regaud et d'autres reliquats provenant des cordons ovig├иnes de l'ovaire de la lapine.

код для вставкиСкачать
Resumen por el autor, A. 1,. Salazar.
Sobre la forma de la degeneraci6n de.los foliculos anovolarcs d r
Regaud y de otros restos que provienen dc 10s cordoncs
ovigenos del ovario de la concja.
TJa aplicaci6n del mktodo tanofkrrico a1 ovario dc la coneja
ha permitido a1 autor por vez primera el poner en evidencin
el proceso de degeneraci6n de 10s llamados foliculos anovularcs
de Regaud y las formaciones anhilogas. Esta degencraci6n,
que el autor llama “atresia hidr6pica” consiste en la acumulaci6n en 10s intersticios de las c6lulas del residuo de una substancia
que se tifie en negro oscuro mediante el m6todo mencionado
anteriormente. Esta substancia resiste tenazmente B la decoloraci6n con el ferrocianuro de Weigert.
El magma hidr6pico crece progresivamente, disociando a1
residuo, que finalmente se disgrega. Los restos del magma y
unas cuBntas cdulas, que han escapado B la destruccibn, se extienden en el tejido conectivo. El magma hidr6pico parece
resultar de la alteraci6n atrksica de una delgada capa del liquido que existe normalmente entre las c6lulas del residuo.
IJa membrana propia del residuo se hipertrofia B veces, transformBndose en un cord6n tortuoso, tefiido intensamente en negro ;
este cord6n tortuoso B menudo permanece aislado en el tejido
conectivo despues de la disgregacibn del residuo. La hipertrofia
de la membrana propia es enteramente anBloga S la membrana
atresica de Slavjansky. A veces se encuentra asociada con el
proceso hidr6pico una acci6n disociativa dcl tejido conectivo,
siempre muy ligera; este hecho es interesante, porque esta acci6n
disociativa, en mucho menor grado, reproduce un proceso caracteristico de la atresia conectiva fetal tie Winiwarter.
Translation by Jose 17. Nonidex
Cornell University Medical College, New York
AUTHOR’S ABSTRACT OF THIS PAPER ISSCED
B Y T H E BIBLIOGRAPHIC SERYICE,
JCLY
4
SUR LA FORME DE DEGfiNfiRESCENCE DES FOLLICULES ANOVULAIRES D E REGAUD ET D’AUTRES
RELIQUATS PROVENANT DES CORDONS OVTGPNES
D E L’OVAIRE D E LA LAPINE
A. L. SALAXAR
Insfitut d’Histologie et d’Embryologie de l’universith de Porto, Faculte’ de Mhdecine
(Portugal)
DIX FIGURES
La m6thode tannoferriquel met nettement en relief la forme
de d6g6n6rescence des follicules anovulaires de Regaud et d’autres
reliquats Bpith6liaux d6riv6s des cordons ovighes. Le processus involutif de ces formations n’est pas encore connu: tout recemment G6rard2 Bcrivait : ‘‘Que deviennent ces nodules BpithBliaux? Nous n’en avons jamais vu d6gdn6rer.” Les formations
en question d6gkn6rent par un processus qu’on peut appeler
“ hydropisie tannophile.”
Ce processus consiste dans l’accumulation d’une substance liquide ou pfiteuse dont le coagulum de
fixation prend une coloration intense d’un noir encre de Chine
aprBs fixation dans le liquide de Bouin et traitement par le
tannin-fer (fig. 1, 2 et 3). Cette substance est trBs fortement
tannophile, car, non seulement elle se colore tr&sintensivement,
mais encore rbsiste avec thacitb B la dbcoloration par le ferricyanure de Weigert. Quand cette diff6rentiation est pouss6e
trhs loin, jusqu’ B dBcoloration de la plupart des autres formations
tannophiles, la substance hydropique rBsiste encore ; sa tannophilie bgale ou exc&de celle des magma atrhtiques. Cette
substance hydropique s’accumule de plus en plus dans les interstices entre les cellules (fig. 1)’atteint des proportions considbrables (fig. 2 et 3) et finit par dissocier le reliquat dont les cellules
MBthode de coloration tanno-ferrique. Compt. Rend. SOC.
1 A. L. Salazar.
de Biol., T. 83, p. 1655.
2 GBrard.
Contribution b 1’Qtude de l’ovaire des Mammifhres. Arch. de
Biol., 30, 2e part, p. 371.
79
80
A. L. SALAZAR
pdrissent noydes dans le magma ou deviennent libres. Ces
cellules libres se rdpandent dans le strome conjonctif ; parfois
un certain nombre de cellules s’entourent d’une membrane propre
et reconstituent un nodule plus petit (fig. 5 et 9). Ce dernier
fait n’est pas constant. Nous ignorons la destinbe de ces cellules.
Dans certains cas la membrane propre du reliquat, que la mbthode
tanno-ferrique dessine nettement en noir, s’hypertrophie A l’un
des pbles du reliquat, devient flexueuse et se colore intensivement
en noir (fig. 4 et 5 ) ; ce fait est entihrement comparable B l’hypertrophie de la membrane de Slavjansky dans la pdriode agenique de l’atrdsie (pbriode post-chromatolytique). La forme du
cordon, sa tannophilie, etc., sont absolument identiques ; il
n’y a qu’une diffkrence de dimensions, plus rkduites dans les
reliquats.
Dans certains cas le processus de dbgbnkrescence est plus
complexe. Outre l’hydropisie tannophile, il existe une activitb dissociante du tissu conjonctif, qui rappelle l’atrbsie
conjonctive de Winiwarter, mais cette activit6 dissociante du
tissu conjonctif est ici tr&s discrhte et son rBle secondaire (fig.
4 et 7 ) . Ce phbnomhne est interessant, car il reprbsente chez
l’adulte un processus caractbristique de la vie embryonnaire de
l’ovaire. Ce processus, d’un autre cBt6, n’est qu’une continuation
Toutes les figures ont 6th copi66s de coupes d’ovaires fix& dans le liquide de
Bouin e t colorBes par l a m6thode tanno-ferrique.
Figs. 1, 2, e t 3 Reliquats BpithCliaux en d6g6nBrescence hydropique. Fig.1,
magma hydropique encore peu avanc6; fig. 3, magma tr&savanc6; fig. 2, un & a t
intermhdiaire.
Figs. 4 e t 5 Deux reliquats avec membrane propre, hypertrophi66 e t flexueuse, analogue il la membrane de Slavjansky atr6tique.
Fig. 6 Un autre aspect de reliquat en atr6sie.
Fig. 7 Reliquat dissoci6 par l’action d u tissu conjonctif.
Fig. 8 Reliquat dont le magma hydropique pr6sente l’aspect d’un cordon
flexueux.
Fig. 9 Debris provenant de l’atr6sie d’un reliquat avec un petit nodule de
cellules intactes.
Fig. 10 Follicule de de Graaf primordial e n atr6sie avanc66: oocyte, debris
fibreux de la granulosa, membrane hypertrophi66, sont encore visibles. Cette
figure e st destinke il Bviter la confusion avec I’atr6sie hydropique des follicules
anovulaires.
FOLLICULES ANOVULAIRES DE REGAUD
81
82
A. L. SALAZAR
languissante du processus normal d’amputation des cordons
ovigBnes.5
Le magma hydropique semble d6river de l’accumulation
atrktique d’un liquide, qui normalement existe dans les interstices entre les cellules qui constituent le reliquat. Ce
liquide, homologue du liquor folliculi inter~titiel,~
se teint en
gris ou gris-noir, tandis que le liquor folliculi dans les ovisacs
petits et moyens se teint en noir pur.4
Les coagula hydropica r6sultanta de la d6sagr6gation des reliquats se r6pandent dans le strome conjonctif, oh ils restent longtemps sous la forme de masses, de blocs, de cordons souvent trBs
longs (fig. 9), parfois capricieux, tout cela color6 en noir intense
par la r6action tanno-ferrique. Ces ddbris tannophiles disparaissent 8 la fin, canalis6s probablement par les lymphatiques ou par
les capillaires sanguins, car ceux-ci sont souvent remplis d’une
substance tr&s tannophile et abondante.
Les reliquats en pleine d6g6n6rescence hydropique existent
dans tous les types d’ovaires : ovigBnes, folliculaires, atrktiques,
interstitiels-cloisonn6s, interstitiels-diffus.6 Dans les vieux
ovaires (type interstitiel) le nombre des reliquats en plein processus hydropique ou encore intacts diminue, tandis que les d6bris
tannophiles r6sultants des reliquats deg6n6r6s dans les &apes ant6rieures (ovigBne, folliculaire, atr6tique) semblent devenir plus
nombreux. La destruction des follicules anovulaires semble,
done, plus intense dans les ovaires plus jeunes et se ralentir
et s’bpuiser au fur et B mesure que l’ovaire vieillit. Nous avons
trouv6 des reliquats en pleine dkg6nbrescence hydropique loges
dans le centre de corps jaunes atr6tiques sans vestiges de follicules. I1 s’agit probablement d’un reliquat juxtapos6 B un
follicule, celui-ci ayant disparu plus rapidement. Cependant
ces cas suggArent l’hypothhe de la formation de corps atr6tiques
autour des follicules anovulaires de certaines dimensions.
A. L. Salazar. Sur les cordons ovigrhes, etc. Compt. Rend. SOC.de Biol.,
1921. I, p. 235.
4 A . L. Salazar. Sur le follicule de de Graaf non atrhsique. Compt. Rend.
SOC.de Biol., T. 83, p. 1658.
6 A . L. Salazar. Sur I’Cvolution de I’ovaire adulte de la Lapine. Compt.
Rend. de la SOC.de Biol., No. 30, T. 85.
FOLLICULES ANOVULAIRES D E REGAUD
83
La forme de d6gkn6rescence, qui vient d’6tre sommairement
dhcrite, rend admissible l’hypothhse d’une action endocrine appartenant au groupe des s6cr6tions endocrines B forme degh6rative.6
Parmi les variations que peut presenter le processus, celle qu’on
trouve reprhsent66 dans la fig. 8 pr6sente un int6rkt spQcial.
Le magma hydropique a pris la forme tr6s nette d’un cordon
flexueux plus ou moins long: on dirait qu’un vermicule noir se
trouve log6 dans le nodule. I1 existe du reste des formes de
transition qui rattachent cette forme aux magma habituels.
Le cordon tannophile en question est analogue B celui qu’on
trouve dans les “follicules cordon tannophile,” que nous avons
d6crits dans l’ovaire de la Lapine.
On ne doit pas confondre les follicules anovulaires atr6tiques
avec l’atr6sie des petits follicules de de Graaf. Dans un &at
avarice d’atrhsie ces follicules prhsentent dans les coupes color6es
par le tannin-fer un aspect qui ressemble d’abord aux follicules
anovulaires en &tat avanc6 de d6g6n6rescence (fig. 10).
L’absence d’hypertrophie de la thhque ne peut servir pour
6tablir la distinction, car l’atr6sie des follicules trhs petits n’est
pas suivie de la formation de corps jaunes atretiques. D’un
autre c8t6, les follicules anovulaires prbsentent souvent une
hypertrophie de la membrane propre enti6rement analogue B
celle que subit la membrane de Slavjansky. Cependant la distinction est presque touj ours facile; les follicules v6ritables pr6sentent des d6bris fibreux reliant le magma atretique oocytaire
B la membrane folliculaire hypertrophi66; le magma noir oocytaire est presque touiours reconnaissable, etc.
Les corpuscules concentriques de la granulosa atrhsique de
6 A. L. Salazar.
1aLapine. Compt. Rend. Soc. de Biol., T. 84, p. 387.
T H E ANATOMICAL RECORD, VOL.
24. 10.2
Документ
Категория
Без категории
Просмотров
0
Размер файла
349 Кб
Теги
forma, follicular, lapin, ovaire, autres, иnes, reliquats, sur, regaud, anovulaires, cordon, provenance, йrescence, ovig, des
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа