close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Les Echos - 12 04 2018

код для вставкиСкачать
ASSURANCES
DE PERSONNES
www.henner.com
Lamborghini
Santé Prévoyance Retraite Services médicaux
Deux-roues
Les géants de l’auto
enfourchent
le vélo // P. 17
L’ESSENTIEL
PRESSION FISCALE : MACRON
MAL PARTI POUR LA BAISSER
Le gouvernement table sur un
taux de prélèvements obligatoires
ramené à 44,3 % du PIB en 2022,
soit peu ou prou son niveau de
2016. // P. 2
AU LYCÉE, L’ENSEIGNEMENT
DE L’ÉCONOMIE FAIT DÉBAT
Dans le cadre de la réforme du
lycée, le volume horaire et les programmes de sciences économiques
et sociales vont changer. // P. 4
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE // JEUDI 12 AVRIL 2018 // LESECHOS.FR
Gafa : la panne
de confiance
« LES MISSILES ARRIVENT » :
TRUMP MENACE LA SYRIE
Le président américain assure
que les frappes sont imminentes,
en réponse à l’attaque chimique
de Damas. Moscou cherche à
gagner du temps. // P. 5
ENTREPRISES
& MARCHÉS
Le siège social de Facebook, à Menlo Park, en Californie. Photo Josh Edelson/AFP
LA POSTE S’ADAPTE
AU BOOM DU COLIS
L’entreprise publique annonce
450 millions d’euros d’investissements à l’horizon de 2020 pour
moderniser son appareil logistique. // P. 13
L’IMPRESSION 3 D
À LA CONQUÊTE DES PME
Site Internet, programme d’accomp a g ne m e n t , l ’ i n d u s t r ie ve u t
convaincre les PME des bienfaits
de la fabrication additive. // P. 25
LES MARCHÉS METTENT
RUSAL EN QUARANTAINE
Plusieurs grandes institutions
financières ont mis le géant russe
de l’aluminium à l’écart, cinq jours
après qu’il a été placé sur la liste
noire des Etats-Unis. // P. 29
Mark Zuckerberg en difficulté
face au Congrès américain
Les BAT chinois, des
champions à l’abri et puissants
DATA Google, Apple, Facebook, Amazon ou Microsoft ne
AUDITION Pour son deuxième jour d’audition devant les
parlementaires américains, Mark Zuckerberg a fait face à
une interrogation musclée des élus de la Chambre des
représentants. Le PDG de Facebook a reconnu des erreurs
et il en a endossé l’entière responsabilité. // PAGE 22
NUMÉRIQUE Pendant que les Gafam sont dans la tour-
font plus la loi à Washington. Au contraire, les Gafam pourraient bientôt y voir émerger de nouvelles obligations pour
eux. // PAGES 22-23, L’ÉDITORIAL DE DAVID
BARROUX PAGE 7 ET « CRIBLE » PAGE 34
PMU Un duo
inédit à la tête
du GIE // P. 16
SUR
Et si la voiture
électrique ne
tenait pas
ses promesses ?
RÉGLEMENTATION La Commis-
L’analyse de
Bruxelles cherche à regagner la confiance des consommateurs. Secouée par l’ampleur du scandale Volkswagen, la
Commission veut faire en sorte que tous les Etats membres
disposent de mécanismes d’actions de groupe, via lesquels
plusieurs consommateurs portent plainte collectivement.
Pour éviter les travers du système américain, elle propose
néanmoins que seules des associations à but non lucratif
puissent mener de telles actions. Réagissant à la polémique
sur le glyphosate, Bruxelles entend également mener une
réforme de l’Agence de sécurité alimentaire, afin de renforcer sa transparence. // PAGE 14
La France veut
soutenir le
crowdfunding
FINANCEMENT Les autorités françai-
DOMINIQUE SEUX
DANS « L’ÉDITO ÉCO »
À 7H45
DU LUNDI AU VENDREDI
ISSN0153.4831
NUMÉRO 22675
110e ANNÉE
34PAGES
Antilles Réunion 3,70 €. Guyane-St Martin
4,80 €. Belgique 3, 20 €. Espagne 4 €.
Grande-Bretagne 3£40. Grèce 3,70 €. Italie
4 €. Luxembourg 3,40 €. Maroc 28 DH. Suisse
5 , 4 0 F S . Tu n i s i e 4 , 5 T N D. Z o n e C FA
2.800 CFA.
mente, les BAT chinois, eux, prospèrent à domicile. Rien ne
semble arrêter Baidu, Alibaba et Tencent, le trio central de
la tech chinoise. Et pourtant, même en Chine, le débat sur la
protection des données commence à émerger. // PAGE 23
Bruxelles prête à sévir pour mieux
protéger les consommateurs
Jean-Marc Vittori
sion veut généraliser la pratique
des actions de groupe au sein de
l’Union européenne.
CARNET // P. 33
Hamilton/RÉA
La grogne monte contre les
entreprises de la Silicon Valley
ses sont prêtes à donner un coup de
pouce aux acteurs du financement participatif (crowdfunding). Le gendarme
des marchés financiers a annoncé
mardi, lors d’un rassemblement de fintech qu’il était favorable à ce que les plates-formes puissent financer en titres
des entreprises jusqu’à 8 millions
d’euros. Nombre d’entre elles se voient
appliquer un seuil de 2,5 millions
d’euros. La position du régulateur converge avec celle de Bercy, qui semble
cependant un peu plus prudente. Il y a
quelques jours le ministre de l’Economie
a parlé de relever le plafond à 5 millions
d’euros « au moins ». Les autorités sont
par ailleurs critiques sur la proposition
d’encadrement du secteur formulée par
la Commission européenne en mars.
Elles estiment qu’elle manque d’ambition pour le développement des platesformes à l’international. // PAGE 27
Le tout électrique, avenir de
l’automobile ? L’idée fait consensus. Mais elle sous-estime les contraintes pesant sur la production
des batteries, la fourniture d’électricité propre et son transport.
Il faudra beaucoup de temps et
d’argent pour y arriver. // PAGE 7
Le siège de la Commission, à Bruxelles. Photo Shutterstock
Air France : la poursuite
de la grève divise les pilotes
AÉRIEN L’intersyndicale d’Air France, qui comprend notamment le princi-
pal syndicat de pilotes, SNPL, a décidé de maintenir les préavis de grève pour
les 17, 18, 23 et 24 avril, tout en acceptant l’offre de la direction de rouvrir des
négociations salariales. Mais cette stratégie suscite des dissensions dans les
rangs des pilotes d’Air France, peu habitués à faire grève aux côtés de la CGT
et de SUD. Si la mobilisation des pilotes reste supérieure à celle des autres
catégories de personnel, le taux de grévistes, autour de 35 %, est très inférieur à celui de 2014. Et des voix s’élèvent, au sein même du SNPL, pour
demander un règlement séparé du conflit avec la direction. // PAGE 15
Des avions cloués au sol à Roissy-CDG, lors de la journée de grève
du 11 avril. Photo Philippe Lopez/AFP
Reste à charge zéro :
les opticiens
claquent la porte
Les assureurs vont économiser
sur les prix des lunettes pour
mieux rembourser d’autres soins.
SANTÉ La concertation sur la mise en place d’un panier
de soins à reste à charge zéro pour les assurés est entrée
dans la phase du chiffrage. Audioprothésistes, dentistes, opticiens vont devoir faire des efforts et baisser leurs
tarifs pour réaliser la promesse présidentielle, tout
comme l’assurance-maladie obligatoire et complémentaire. Cependant, les opticiens vont être particulièrement mis à contribution. Ils estiment qu’ils vont perdre
près de 1 milliard d’euros de remboursements, qui serviront à financer un meilleur remboursement des soins
dentaires et audioprothétiques. Du coup, les syndicats
représentant la profession ont claqué la porte des discussions mardi. De leur côté, les assureurs complémentaires santé ne croient pas que cette réforme pourra se
faire sans augmenter leurs tarifs. Pour eux, la dépense
supplémentaire de soins dentaires est sous-évaluée en
l’état actuel des négociations. // PAGE 3
02 //
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos
FRANCE
L’autorité, le nouveau
pari social
Persuadé que l’autorité est la première demande des
classes populaires, Macron a voulu faire du retour
de l’ordre un prélude à ses deux interviews télé.
LE FAIT
DU JOUR
POLITIQUE
Cécile
Cornudet
Dessins Fabien Clairefond pour « Les Echos »
E
mmanuel Macron
aurait pu déclencher
les opérations plus tôt,
il aurait pu attendre de savoir
si elles se dérouleraient bien,
comme le lui conseillaient
certains proches. Il ne l’a pas
fait. Il a conçu la séquence
« retour de l’Etat de droit »
comme un prélude à ses deux
interventions télévisées de la
semaine (ce jeudi et dimanche).
L’autorité comme première
réponse aux tensions sociales.
Depuis lundi, les forces
de l’ordre évacuent la ZAD de
Notre-Dame-des-Landes. Des
interventions ont été menées
dans des universités bloquées
(Nanterre et Strasbourg).
Et lorsque la gauche s’émeut, y
compris au sein d’En marche,
Edouard Philippe et Gérard
Collomb montent au créneau
et publient une photo d’eux en
salle de crise. « Les gendarmes
interviennent avec calme,
mesure et discernement,
en respectant les procédures
légales, face à des réactions
souvent violentes », explique le
Premier ministre à l’Assemblée.
Le droit versus l’irrationalité
politique, c’est aussi le
message d’Emmanuel Macron
lorsqu’il dénonce
en Conseil des ministres « des
manipulations politiques
extérieures à l’université »
et juge inacceptables
les attaques contre les
gendarmes à Notre-Damedes-Landes. Dans l’opération
« réparation du lien » avec
les classes populaires qu’il
engage, Emmanuel Macron
joue une carte « disruptive ».
L’autorité avant la main
tendue sociale, parce que c’est
la première des attentes des
personnes en difficulté, veut-il
croire, en écho à ce que
rapportent des enquêtes
d’opinion. Un an après son
accession à l’Elysée, c’est
même l’un des fils rouges les
plus surprenants de son action
de président. Verticalité, des
décisions qui ne souffrent pas
contestation, l’autorité
à l’école comme préalable à la
réforme, des positions plus
fermes que prévu sur l’asile
et l’immigration. Lorsqu’il
revient pour dénoncer la
trahison de son ancien
conseiller, François Hollande
insiste logiquement sur son
« autoritarisme » et sa « vision
monarchique » du pouvoir. La
France insoumise et le Parti
socialiste embrayent. Du bruit
politique avant l’émission
de Macron ? Oui, mais c’est
justement cela qu’il cherche.
Persuadé que la gauche est un
repoussoir, il la provoque avec
délice, la laisse s’époumoner
en faisant le calcul qu’elle
ne fera ce faisant que la
démonstration de sa propre
déconnexion. Qui a dit que
Macron n’était pas politique ?
La croissance aidant, Bercy veut
accélérer le désendettement
l L’objectif du gouvernement est désormais de réduire l’endettement
de 8 points de PIB sur le quinquennat.
l Le ministère des Finances répugne à une reprise par l’Etat de la dette de la SNCF.
FINANCES
PUBLIQUES
Renaud Honoré
@r_honore
Décidément, Emmanuel Macron a
quelques points communs avec
Valéry Giscard d’Estaing et pas seulement son tropisme européen.
L’accélération de la croissance
aidant, l’actuel locataire de l’Elysée
ambitionne désormais de ramener
les comptes publics dans le vert à
la fin de son mandat en 2022, ce
qui n’est plus arrivé depuis 1974,
première année du septennat de
VGE.
Ce point d’arrivée est encore très
hypothétique, mais témoigne du
vent d’optimisme qui souffle dans
les couloirs gris de Bercy. Le programme de stabilité présenté mercredi en Conseil des ministres vient
ainsi entériner les nouvelles marges de manœuvre budgétaires dont
bénéficie le gouvernement grâce à
une croissance qui devrait s’établir
à 2 % cette année, puis à 1,9 % l’an
prochain. A l’exception notable du
taux de prélèvements obligatoires,
tous les indicateurs sont en amélio-
ration par rapport aux précédentes
prévisions.
Moins de déficit
Il en est ainsi du déficit public,
attendu à 2,3 % du PIB cette année
alors que Bercy tablait encore sur
2,8 % il y a moins de six mois. Sur les
vingt dernières années, on dénombre seulement trois exercices avec
un déficit plus bas. En 2019, ce dernier est censé remonter à 2,4 %, à
cause de l’effet comptable de la
transformation du CICE en baisse
de charges durable. Sans cette
charge éphémère, équivalant à
1 point de PIB, le déficit devrait donc
naviguer à un niveau proche de
1,4 %, selon Bercy, comme au temps
de la bulle Internet du début du
millénaire…
Bruxelles risque en revanche de
rester sur sa faim. La croissance
bouche les trous budgétaires, mais
agit peu sur le déficit structurel.
L’ajustement structurel sur les différentes années du quinquennat
reste similaire à celui que le gouvernement envisageait en septembre,
et donc inférieur à la baisse
annuelle minimum de 0,5 % réclamée par les textes européens.
« Nous ne sommes pas complète-
ment raccord », concède-t-on
à Bercy, qui appelle toutefois « à
prendre en compte tout ce qui se
passe par ailleurs avec les réformes
lancées ».
La Commission européenne
devrait notamment apprécier la
baisse plus prononcée que prévu de
la dette publique. Alors que l’objectif initial du gouvernement était de
la baisser de 5 points de PIB, désormais, il est prévu une réduction de
près de 8 points, pour la ramener de
97 % du PIB en 2017 à 89,2 % à 2022.
Cette voie du désendettement
Concernant la
SNCF, « il y a
d’abord une
question
opérationnelle
à régler avant de
parler d’allégement
de dette ».
UNE SOURCE À BERCY
pourrait toutefois être bloquée par
le train SNCF. L’embellie des
tableaux budgétaires devrait donner nécessairement des arguments
à ceux réclamant une reprise
rapide d’une grande partie de la
dette de plus de 45 milliards d’euros
(environ 11 milliards sont déjà considérés comme relevant des comptes publics) de la compagnie ferroviaire. A partir de 2020, avec un
déficit en dessous de 1 % de PIB dans
les prévisions, l’exécutif aurait les
coudées franches pour réaliser la
coûteuse opération.
Mais celle-ci continue de susciter
l’hostilité de Bercy. « Chaque année,
SNCF Réseau dégage des pertes de
2,5 milliards à 3 milliards d’euros,
dont seulement 1,5 milliard est dû
aux charges d’intérêts. Il y a donc
d’abord une question opérationnelle
à régler avant de parler d’allégement
de dette », indique une source haut
placée. Les experts de Bercy continuent néanmoins de travailler sur
les scénarios permettant de minimiser l’impact de l’opération sur les
comptes publics.
(
L’éditorial
d’Etienne Lefebvre
Page 7
ccornudet@lesechos.fr
en bref
Valérie Rabault à la tête des députés PS
POLITIQUE Elle est la première femme à présider seule un
groupe politique à l’Assemblée. Valérie Rabault, élue socialiste
du Tarn-et-Garonne, a été élue mercredi pour succéder à Olivier
Faure à la tête des députés Nouvelle Gauche. Première à se
déclarer candidate, cette spécialiste des finances publiques,
ancien rapporteur général du budget pendant une partie du
quinquennat de François Hollande (de 2014 à 2017), l’a emporté
par 21 voix contre 7 à l’ancien ministre délégué à l’Agroalimentaire, Guillaume Garot. Le député des Landes, Boris Vallaud,
porte-parole du groupe, s’était, lui, retiré de la course le matin.
Les constructifs encouragés par Juppé
POLITIQUE Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, qui a pris ses
distances avec LR, s’est entretenu pendant plus d’une heure
mercredi avec les dirigeants d’Agir, le parti fondés par d’ex-LR
constructifs. Un échange à huis clos principalement consacré
aux questions européennes. « Il a manifesté de la sympathie et de
l’intérêt pour notre démarche, collective, ouverte et ancrée dans les
territoires [...] Il a dit nous ’’encourager à poursuivre ce travail et
nos échanges’’ », ont-ils souligné dans un communiqué. « Bien
sûr que ça a un sens politique, mais c’est avant tout un rendez-vous
d’amitié », avait déclaré l’ancien Premier ministre à son arrivée.
RETROUVEZ NICOLAS BARRÉ
LE DIRECTEUR DE LA RÉDACTION DES ECHOS
DANS LE JOURNAL DE 8H D’EUROPE MATIN
PRÉSENTÉ PAR PATRICK COHEN
#E1Matin
Macron mal parti pour faire retomber la pression fiscale
Le gouvernement table
sur un taux de prélèvements obligatoires ramené
à 44,3 % du PIB en 2022,
soit peu ou prou son niveau
de 2016.
Un quinquennat pour rien en
matière de pression fiscale ? Malgré les nombreuses baisses
d’impôts votées dès l’arrivée
d’Emmanuel Macron à l’Elysée, le
taux de prélèvements obligatoires
(l’ensemble des impôts et taxes perçus par l’administration) pourrait
au final revenir en 2022 au niveau
auquel le nouveau locataire de l’Elysée l’a trouvé à son arrivée. Ainsi, le
programme de stabilité présenté
mercredi en Conseil des ministres
prévoit un taux de 44,3 % du PIB,
soit… peu ou prou le niveau de 2016
(44,4 %).
Emmanuel Macron n’imaginait
sans doute pas voir son quinquennat associé à celui du « ras-le-bol
fiscal ». En septembre, le gouverne-
ment avait annoncé une baisse d’un
point de PIB du taux de prélèvements obligatoires sur le quinquennat, pour le ramener à 43,7 % du PIB
en 2022. Cet objectif de baisse d’un
point de PIB reste le même, mais le
problème est que le point de départ
a été déplacé. L’accélération de la
croissance a gonflé en 2017 les
recettes d’impôts et de cotisations à
un niveau que les experts de Bercy
n’avaient pas anticipé (45,4 %, contre 44,7 % attendus).
Changements comptables
A Bercy, on minimise cette situation. « Il faut raison garder face à cet
indicateur très volatil », explique
une source gouvernementale. De
fait, le niveau de prélèvements obligatoires a bondi l’an dernier sans
que le gouvernement n’ait voté de
nouveaux impôts, de même qu’il
s’était effondré en 2009 simplement
du fait de la crise. Comble de malheur pour l’exécutif, celui-ci doit en
outre faire avec des changements
comptables guère avantageux.
« Depuis 2017, la redevance audiovisuelle est comptabilisée comme un
prélèvement obligatoire, alors que ce
n’était pas le cas auparavant. Cela a
renchéri le taux de 0,2 point », explique-t-on à Bercy.
Emmanuel Macron
n’imaginait
sans doute pas voir
son quinquennat
associé à celui du
« ras-le-bol fiscal ».
Cette prévision de pression fiscale est toutefois encore susceptible
d’évoluer. Cela peut être à la baisse :
les experts de Bercy n’ont ainsi pas
intégré dans leurs calculs la suppression des derniers 20 % de la
taxe d’habitation promise d’ici à la
fin du quinquennat et dont le gouvernement ne sait toujours pas
comment et à quel niveau il la compensera.
La faute à l’élasticité
Mais cela peut aussi être à la
hausse : les rentrées fiscales cette
année pourraient ainsi être supérieures à celles attendues. La faute à
un indicateur peu connu, l’élasticité, qui évalue la façon dont les prélèvements réagissent à l’activité
économique. En période d’accélération de la croissance, celui-ci est
traditionnellement nettement
supérieur à 1 (les recettes augmentent plus vite que la croissance). Or
le gouvernement a retenu une
élasticité de 1,1 seulement en 2018,
contre 1,5 en 2017.
Autant dire que Bercy n’est pas
à l’abri de surprises : bonnes du
point de vue budgétaire, car cela
réduira d’autant le déficit, mais plus
délicates au plan politique, puisque
l’image de Macron en artisan de
baisse de la pression fiscale sera
écornée. — R. H.
FRANCE // 03
Les Echos Jeudi 12 avril 2018
Les opticiens vont payer l’addition
du reste à charge zéro
l Les syndicats d’opticiens ont claqué la porte de la concertation avec la Sécurité sociale.
l La profession estime qu’elle pourrait perdre 1 milliard d’euros de remboursements dans la réforme.
SANTÉ
Solveig Godeluck
@solwii
Mardi, les trois syndicats d’opticiens ont claqué la porte du ministère de la Santé. La énième réunion
de travail organisée par la direction
de la Sécurité sociale pour mettre
en place le reste à charge zéro sur
les lunettes a tourné au vinaigre.
« On nous a parlé de montures plafonnées à 25 euros, c’est-à-dire
encore moins que le tarif actuel
de 30 euros pour les bénéficiaires
de la couverture maladie universelle ! », dénonce Véroniqu e
Bazillaud, du syndicat des centres
d’optique mutualistes, le Synom.
« Pour financer la promesse présidentielle d’un reste à charge zéro
pour les prothèses dentaires, auditives et les lunettes, on cherche à faire
des économies sur l’optique, sans
prendre en compte nos propositions,
alors que nous étions disposés à mettre en avant nos petits prix », regrette
Véronique Bazillaud. « On va transférer de l’ordre de 1 milliard d’euros
de remboursements à la charge
exclusive de notre profession, parce
que cette réforme n’est pas financée », proteste Alain Gerbel, de la
Fédération nationale des opticiens
de France.
De 70 à 170 euros
« Ils vont perdre et nous allons
gagner, confie un assureur complémentaire compatissant. Sauf à fermer la moitié des magasins d’optique, il faudrait réfléchir à un
accompagnement de la filière, ou
bien à des délégations de tâches. »
A l’inverse, Marc Simoncini, le fondateur de la start-up Sensee, qui
vend des lunettes via Internet,
applaudit des deux mains. Un plafonnement des prix à 70 euros pour
les lunettes à verres unifocaux,
« On va transférer
de l’ordre
de 1 milliard d’euros
de remboursements
à la charge
exclusive de notre
profession, parce
que cette réforme
n’est pas financée. »
ALAIN GERBEL
Fédération nationale des
opticiens de France
140 euros en multifocal et 170 euros
pour les verres progressifs a été évoqué mardi. « Ça va dans le bon sens,
notre offre tient dans ce panier. Il
faut garder l’argent des mutuelles
pour de vrais soins, comme l’ont fait
la plupart des pays européens »,
affirme-t-il.
Nomenclature rénovée
La concertation a commencé il y a
quatre mois et doit durer jusqu’en
mai, avec une nomenclature rénovée des équipements, de nouveaux
plafonds pour les prix et les remboursements, et une révision des
obligations réglementaires des
contrats « responsables » d’assurance complémentaire. Emmanuel
Macron va probablement présenter le résultat de ces travaux devant
le congrès de la Mutualité française,
du 13 au 15 juin.
Les complémentaires santé priées
de ne pas augmenter leurs prix
Le niveau de remboursement pour les patients va
augmenter. Mais les
plafonds de prix doivent
permettre de contenir la
dépense pour les assureurs.
Pour le gouvernement, il n’est pas
question que le reste à charge zéro
en matière de lunettes et de soins
prothétiques dentaires ou audio se
traduise par des complémentaires
santé plus chères. Les remboursements plus élevés devront tenir
dans l’enveloppe des contrats
actuels, sinon, ce serait donner
d’une main et reprendre de l’autre.
Et la promesse présidentielle de
mettre ces soins à la portée de tous
les Français tomberait à l’eau.
C’est pourquoi la direction de la
Sécurité sociale, qui pilote la concertation avec les assureurs, cherche à limiter l’impact qu’auront sur
eux des remboursements plus
importants. Des plafonds tarifaires
vont être mis en place. Et il est question d’espacer d’un an les renouvellements d’équipement – tous les
trois ans pour les lunettes, tous les
cinq ans pour les audioprothèses.
« Une équation complexe »
« L’économie générale de la réforme
est une équation complexe, et rien
n’est ficelé par avance, mais elle ne va
pas entraîner d’augmentation massive des dépenses, explique une
source proche du gouvernement. Si
certaines cotisations complémentaires augmentent, comme c’est le cas
chaque année, ce ne sera pas lié au
reste à charge zéro. » Les assureurs
sont au contraire persuadés que
leurs dépenses vont s’envoler. Et
s’offusquent qu’on leur demande de
ne pas augmenter leurs tarifs. Au
Congrès des audioprothésistes, en
mars, Jean-Paul Lacam, le délégué
général du Centre technique des
institutions de prévoyance (CTIP),
s’est publiquement agacé de cette
volonté du gouvernement de tout
régenter : « Soit on fait de l’assurance, soit on devient prêteur pour
des biens de consommation d’un
autre type. »
Quels plafonds ?
A la Fédération française de l’assurance (FFA), on table à ce stade de la
discussion et à grands traits sur
850 millions d’euros supplémentaires à débourser (600 millions en
dentaire, 250 millions en audioprothèses), sans compter l’inévitable
augmentation du recours aux
soins. Il faudrait soustraire à cette
facture de 400 à 450 millions
d’euros d’économies réalisées sur
l’optique. Le coût des prothèses
dentaires gratuites serait notamment deux fois plus élevé que l’estimation de l’administration. « Nous
avons estimé les coûts supplémentaires à partir des données de marché de
nos membres », justifie-t-on à la
FFA.
En optique et en audioprothèse,
les plafonds étudiés par l’administration, et révélés dans « L’Opinion »,
sont drastiques : de 70 euros à
170 euros pour les lunettes, alors que
le coût moyen d’une paire est
aujourd’hui supérieur à 400 euros ;
850 euros par prothèse auditive,
contre une moyenne de 1.500 euros.
Surtout, dans l’audioprothèse, à ce
stade, il n’y aurait même plus de
tarifs libres. En revanche, en dentaire, les syndicats et l’Assurancemaladie ont relevé certains plafonds
par rapport à ceux fixés par le précédent gouvernement. « Nous nous
inscrivons dans une démarche constructive avec le gouvernement, mais
en l’état le projet d’accord avec les dentistes est très coûteux pour les complémentaires », plaide encore la FFA. La
Fédération cherche donc à obtenir
des plafonds plus bas, mais aussi à
limiter le recours aux prothèses dentaires à, par exemple, deux couronnes par an. Et elle souhaite pouvoir
encore offrir de très bons niveaux de
remboursement aux assurés, avec
des contrats plus chers.
Il faudrait pour cela que les plafonds de remboursement des lunettes à tarif libre ne soient pas abaissés
dans le cadre des contrats responsables (l’administration avance un
nouveau plafond de 150 euros), et
qu’un secteur à tarifs libres soit
maintenu dans l’audioprothèse.
Enfin, tous les assureurs cherchent à
démontrer l’efficacité de leurs
réseaux de soins, en faisant de leurs
critères de qualité une référence. Ce
n’est pas la préoccupation première
de l’administration.
— S. G.
850
MILLIONS D’EUROS
SUPPLÉMENTAIRES
à débourser par les
complémentaires, estime la FFA.
En l’état actuel des discussions,
le panier de soins à reste à charge
zéro représenterait autour de 20 %
des achats de lunettes en volume,
à demande inchangée. C’est peu
par rapport au poids que pèserait
le « panier zéro » pour les audioprothèses (65 % des volumes)
et pour les soins dentaires (46 %).
Il n’y aurait pas de catégorie
« reste à charge modéré », contrairement à ce qui se prépare pour le
dentaire et l’audioprothèse : le reste
d u m a r c h é , 8 0 % d e s ve n t e s
de lunettes, serait donc à tarifs
libres.
Mais plus l’offre zéro sera alléchante et l’offre libre mal remboursée, plus les clients se dirigeront
vers le panier gratuit. D’un côté,
l’Assurance-maladie pourrait passer d’un taux de prise en charge de
4 % du prix des lunettes à 10 %-15 %
dans le cadre du reste à charge zéro.
De l’autre côté, elle ne rembourserait plus que quelques centimes sur
les lunettes à tarifs libres. Quant
aux complémentaires, leurs plafonds de remboursement chuteraient de 30 % sur cette classe de
produits.
Enfin, une labellisation des opticiens serait mise en place, avec
pour critère un pourcentage d’un
quart des ventes en reste à charge
zéro. n
i
Vendred
avec
os
Les Ech
Videz-vous la tête avec
un magazine qui la remplit
04 // FRANCE
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos
Réforme du lycée : l’enseignement
de l’économie fait débat
l Les discussions sur la révision des programmes de
sciences économiques et sociales commencent vendredi.
l Les enseignants s’inquiètent de leur contenu
et des volumes horaires.
ENSEIGNEMENT
Marie-Christine Corbier
@mccorbier
Le ministère de l’Education assure
vouloir « replacer les sciences économiques et sociales au cœur du
lycée ». Les enseignants réunis au
sein de l’Association des professeurs de sciences économiques et
sociales (Apses) estiment, eux, que
leur discipline est maltraitée et
menacée. Ils avaient appelé, mercredi, à manifester devant le ministère de l’Education. Le débat sur la
place de cette discipline dans le
cadre de la réforme du lycée,
annoncé en février, promet d’être
vif, alors que le Conseil supérieur de
l’éducation – une instance consultative – planche ce jeudi sur les projets de volumes horaires des enseignements.
En classe de seconde, tous les élèves devraient bénéficier d’une
heure et demie de sciences économiques et so ciales (SES) par
semaine alors que, jusqu’à présent,
c’était un enseignement optionnel.
« Les sciences économiques et sociales sont extrêmement bien traitées
dans la réforme du lycée », plaidet-on ainsi au ministère de l’Education. A l’Apses, on admet « une petite
amélioration » de ce point de vue,
mais on insiste sur le fait que l’ensei-
gnement optionnel était déjà choisi
par 85 % des élèves.
On s’inquiète surtout d’un « rapprochement » avec un enseignement d’économie-gestion « qui
pourrait se traduire par un recul de la
sociologie ». Et l’on juge le volume
d’une heure et demie par semaine
« extrêmement faible ». « C’est
incroyable que des élèves quittent le
lycée avec aussi peu de temps pour
aborder des questions fondamentales pour comprendre le monde dans
lequel ils évoluent », regrette le président de l’Apses, Erwan Le Nader.
Crainte d’un « démembrement » de la discipline
De son côté, le ministère met en
avant les volumes horaires des classes de première et de terminale :
jusqu’ici, les élèves qui étaient en
série économique et sociale (ES)
avaient un « menu imposé » alors
que, dans le futur lycée – où les
séries auront disparu –, ils pourront
combiner les SES avec d’autres disciplines, comme les mathématiques, l’histoire-géographie ou la littérature. « Ce panel d’activités
beaucoup plus important
qu’aujourd’hui replace les sciences
économiques et sociales au cœur du
lycée », assure-t-on au ministère.
Les opposants à la réforme s’inquiètent, eux, « de volumes horaires qui
diminuent, de l’ordre de 20 % en première et en terminale ».
RÉGIONS
Le ministre
de la Cohésion des
territoires, Jacques
Mézard, va défendre
ce jeudi à Luxembourg la poursuite
d’une « ambitieuse »
politique européenne en faveur
des régions.
« Nous n’avons pas
l’intention
de supprimer
les sciences
économiques et
sociales, pas plus
que nous avons
le projet de
découpler les
sciences
économiques
et sociales. »
Matthieu Quiret
@MQuiret
JEAN-MICHEL BLANQUER
Ministre de l’Education nationale
Au sein de l’Apses, l’inquiétude
porte surtout sur un « démembrement » de la discipline. En cause,
notamment : l’apparition, parmi les
spécialités de première et de terminale, d’un nouvel enseignement
intitulé « histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques ».
Au ministère, on fait valoir que les
« sciences économiques et sociales » existent en tant que telles,
comme autre enseignement de spécialité proposé.
Ces craintes sur les grilles horaires surviennent alors que les discussions sur les futurs programmes vont s’ouvrir, ce vendredi,
Les professeurs de sciences économiques et sociales estiment que
leur discipline est maltraitée et menacée.
Photo Alphacit Newim/CrowdSpark/AFP
autour d’un groupe d’experts, qui
sera présidé par l’économiste Philippe Aghion. Les programmes de
seconde et de première doivent être
prêts pour la rentrée 2019, et ceux
de terminale pour 2020. Parmi les
représentants de ce groupe, la présence envisagée de membres de
l’Académie des sciences morales et
politiques (ASMP), présidée par
l’ex-PDG de BNP Paribas, Michel
Pébereau, inquiète les enseignants
de SES. « Il est difficile d’écarter
l’hypothèse que cet enseignement,
inadapté dans ses principes et biaisé
dans la présentation, soit en fait
néfaste », avait affirmé Michel Pébereau, en janvier 2017. La querelle
qui oppose enseignants et chefs
d’entreprise, se soupçonnant
mutuellement de biais idéologiques, dure depuis dix ans. n
INTERVIEW // PHILIPPE AGHION Economiste, professeur au Collège de France et à la London School of Economics
« Il y a, en France, un problème d’inculture économique »
L’économiste, proche d’Emmanuel
Macron, est à la tête d’un groupe
d’experts chargé de réécrire les programmes de sciences économiques
et sociales. Il assure, aux « Echos »
vouloir mener des « débats sans
tabou et sans a priori ».
Vous allez présider un groupe
d’experts pour réécrire
les programmes de sciences
économiques et sociales.
Avec quel objectif ?
On ne va pas faire table rase du
passé. Les programmes existent et
ils contiennent beaucoup de bonnes choses. Mais il y a, en France, un
problème d’inculture économique.
Je l’ai ressenti très fortement durant
la campagne présidentielle : ce sentiment que nos concitoyens étaient
perméables à des raisonnements
économiques outrancièrement
erronés, sans esprit critique. Il y a
un manque d’éducation économique de notre population. Cette
inculture concerne jusqu’aux écrivains et autres personnalités de
l’intelligentsia qui interviennent
régulièrement à la télévision : dès
qu’ils parlent d’économie, le propos
devient moins pertinent.
Il faut donc former des citoyens
du monde qui comprennent les
mécanismes économiques de base.
Exemples : quelles seraient les conséquences économiques d’une sortie de l’euro ? Quels sont les effets
directs et indirects d’une relance
budgétaire ? Il faut que les mécanismes de base soient assimilés,
comme dans les autres disciplines.
Ensuite, on peut critiquer et comprendre pourquoi, par exemple, les
marchés sont imparfaits. Mais il
faut qu’un socle de base soit maîtrisé. Or, malheureusement, souvent, il ne l’est pas.
Vous disiez en 2017 : il faut
une « évaluation rigoureuse »
« Je tiens beaucoup à maintenir un contact permanent avec les associations d’enseignants, car toutes
ont une expérience très précieuse à apporter. » Photo Marc Bertrand/« Challenges »-RÉA
des programmes
avant de les réformer.
Allez-vous les évaluer ?
Nous n’allons pas prendre les programmes existants et les déchirer.
Au contraire, nous allons nous
appuyer sur les acquis et sur les
réflexions menées par nos prédécesseurs. En particulier, le rapport
Guesnerie [rapport de 2008 remis à
l’ex-ministre Xavier Darcos, NDLR]
contenait déjà d’excellentes idées
« Notre motivation
est d’améliorer
les programmes
en s’inspirant
des bonnes pratiques
internationales et
avec le souci
permanent de motiver
et d’intéresser
les élèves. »
qui ont été reprises. Donc il y a déjà
une base.
Notre motivation est d’améliorer
les programmes en s’inspirant des
bonnes pratiques internationales et
avec le souci permanent de motiver
et d’intéresser les élèves : chaque
sujet étudié devra être imprégné du
dialogue entre l’empirique et la théorie, de sorte que les lycéens puissent
lire un journal, comprendre ce qui
se passe autour d’eux et que ceux qui
veulent poursuivre en économie
dans l’enseignement supérieur
puissent le faire parce qu’ils auront
des bases solides. On veut également
que l’élève comprenne la différence
entre une corrélation et un lien de
causalité. Enfin, il y a un aspect ludique dans l’enseignement de l’économie – notamment lorsqu’on étudie
les interactions stratégiques – qui est
très important.
Est-ce possible de former
les lycéens comme vous
le souhaitez, avec une heure et
demie par semaine de sciences
La France
veut des fonds
européens
pour toutes
ses régions
économiques et sociales
en seconde ?
Tout sera débattu au sein de notre
groupe et en relation constante
avec les associations de professeurs de sciences économiques et
sociales. Il est évident que ce que
l’on peut faire avec une heure et
demie par semaine est relativement limité. Mais, déjà, on peut
sensibiliser les élèves aux grandes
questions et aux tendances historiques de l’économie. Et les introduire à certaines notions dont on
parle dans les journaux : taux
d’intérêt, taux de change, taux de
chômage, mesures d’inégalités,
déficits et dette, etc.
Des critiques se font entendre
sur la présence, dans le groupe
d’experts, de représentants
de l’Académie des sciences
morales et politiques
– très critique avec les sciences
économiques et sociales.
Cela ne risque-t-il pas
de crisper le débat ?
C’est un groupe diversifié, avec des
éclairages et des expériences très
complémentaires. Ce que je souhaite, c’est un processus constructif,
avec des débats sans tabou et sans a
priori, avec ce souci commun de former des citoyens capables de raisonner par eux-mêmes, de comprendre
le monde dans lequel ils évoluent, et
qu’ils soient bien préparés pour
poursuivre des études supérieures.
Je tiens beaucoup à maintenir un
contact permanent avec les associations d’enseignants, car toutes ont
une expérience très précieuse à
apporter. Au final, ce sera aux professeurs de mettre en œuvre ce programme : il faudra donc qu’ils se
l’approprient en étant associés étroitement à sa conception.
« Au final, ce seront
aux professeurs
de mettre en œuvre
ce programme :
il faudra donc qu’ils
se l’approprient
en étant associés
étroitement
à sa conception. »
Comprenez-vous les craintes
de « démembrement »
des sciences économiques
et sociales de certains
enseignants ?
Je les comprends et les respecte
mais, précisément, mon objectif en
engageant ce travail est de les rassurer en produisant le matériel
pédagogique le meilleur possible
pour appuyer leurs enseignements. A l’intérieur du cadre proposé, on peut faire quelque chose
de très bien.
Propos recueillis par M.-C. C.
Pas question de baisser pavillon.
Le ministre de la Cohésion des
territoires, Jacques Mézard,
apportera le soutien de la France
à une politique régionale européenne « ambitieuse » ce jeudi à
Luxembourg. Les représentants
des Vingt-Huit se retrouvent une
dernière fois avant la proposition d’un budget européen pour
l’après 2020. Or cette politique
de cohésion qui dispose du
deuxième budget européen
après la politique agricole, se
voit menacée par la disparition
des contributions britanniques
(Brexit) et l’émergence de nouvelles missions européennes
(immigration, sécurité). Les
deux fonds concernés, le Fonds
européen de développement
économique régional (Feder) et
le Fonds social européen (FSE)
apportent 15,5 milliards d’euros
aux régions françaises sur les
350 milliards de cette politique
européenne.
Des aides mieux ciblées
En février, la Commission européenne avait agité plusieurs scénarios de réforme qui auraient
pu aboutir à limiter l’aide aux
seules régions les plus pauvres.
Le ministère de Jacques Mézard
assure avoir convaincu
Matignon de ne sacrifier
aucune région, se justifiant par
le contexte de montée des fractures territoriales partout dans
l’Union. En clair, il y a des territoires en déclin dans toutes les
régions. Comme tout le monde
s’attend à une baisse des crédits,
le gouvernement devrait défendre l’idée qu’il faudra un ciblage
plus fort des territoires aidés
dans chaque région. Reste à
trouver les critères de sélection
pertinents.
La France va aussi plaider
pour un rééquilibrage vers
l’Ouest de ces fonds qui profitent
très fortement aux pays de l’Est
dans le programme actuel. Ce
sujet est d’autant plus sensible
politiquement que la France
comme l’Allemagne veulent
introduire de nouvelles conditionnalités fiscales et sociales
aux aides, histoire de lutter contre le dumping social ou les
atteintes aux libertés.
L’Etat soutiendra par ailleurs
la nécessité de simplifier les procédures administratives, alourdies par exemple par sept
niveaux de contrôle. A la direction du Commissariat général à
l’égalité des territoires, on conteste toutefois l’inefficacité du
financement : l’engagement des
fonds pour la période 2014-2020
a déjà atteint 51,4 %, selon ses
données.
L’association Régions de
France, qui revendique deux ans
d’intense lobbying, salue le ralliement du gouvernement à son
point de vue, mais le juge tardif
et dans le sillage des autres pays
européens. Tout en ironisant
sur le fait qu’une autre position
aurait été incompréhensible à
un an des élections européennes. « Les fonds européens, c’est la
seule chose visible pour les
citoyens », rappelle-t-elle. n
// 05
Les Echos Jeudi 12 avril 2018
MONDE
en
chiffres
OCDE : STABILITÉ DU
CHÔMAGE EN FÉVRIER
ÉTATS-UNIS : RECUL
SURPRISE DE L’INFLATION
Le taux de chômage des pays
de l’OCDE est resté stable en
février, à 5,4 %. Le taux de
chômage des jeunes (15-24 ans)
a progressé de 0,1 point à 11,3 %
sur le même mois. Par rapport
au pic de janvier 2013,
le nombre de chômeurs
a diminué de 14,9 millions.
En zone euro, le taux de
chômage a reculé de 0,1 point
de pourcentage à 8,5 %.
Les prix ont reculé aux EtatsUnis en mars en raison de la
baisse des prix de l’essence.
L’indice des prix à la
consommation a reculé de
0,1 % par rapport à février.
Malgré ce repli mensuel,
la hausse sur un an ressort
au plus haut niveau depuis
douze mois, à 2,4 %. Hors
énergie et alimentation,
le taux s’établit à 2,1 %.
+ 4,2 %
C’est la hausse moyenne sur
un an du prix des logements
dans la zone euro au dernier
trimestre 2017, selon l’indice
d’Eurostat. Les augmentations les plus fortes ont été
enregistrées en Irlande
(+ 11,8 %) et au Portugal
(+ 10,5 %) tandis que l’Italie
affiche une baisse (– 0,3 %).
Pour Lagarde, une guerre commerciale serait
un « échec politique collectif inexcusable »
EUROPE
La directrice générale
du FMI a mis en garde
contre la destruction
du système commercial international liée
aux politiques protectionnistes actuelles.
Richard Hiault
@RHIAULT
« La créativité demande du courage. » En reprenant à son compte
cette citation du peintre Henri
Matisse, la directrice générale du
Fonds monétaire international,
Christine Lagarde, a mis en garde
les leaders politiques mondiaux
contre tout repli sur soi.
Lors d’un discours, mercredi à
l’université de Hong Kong, elle a
averti : « Le tableau général est
actuellement lumineux. Mais nous
pouvons voir des nuages plus sombres pointer à l’horizon. » En clair, la
croissance est là et les nouvelles
prévisions du Fonds qui seront
dévoilées mardi prochain devraient
être tout aussi prometteuses qu’en
janvier dernier, où le FMI prévoyait
3,9 % de croissance mondiale pour
cette année. Mais les tensions commerciales actuelles entre les EtatsUnis et la Chine pourraient bien
remettre en cause ce scénario.
« Les gouvernements doivent éviter le protectionnisme sous toutes ses
formes. » A ses yeux, les déséquilibres commerciaux bilatéraux ne
sont que le reflet de la division internationale du travail et des chaînes
de valeur mises en place. « Le
meilleur moyen de résorber ces déséquilibres macroéconomiques n’est
pas d’imposer des droits de douane,
mais de mettre en place des mesures
destinées à l’économie dans son
ensemble. »
Elaboré après la Seconde
Guerre mondiale, le système commercial multilatéral, qui a permis
de réduire de moitié la proportion
de la population mondiale vivant
dans l’extrême pauvreté, est
menacé de disparition. « Ce serait
un échec politique collectif inexcusable », a martelé Christine
Lagarde. Admettant des pratiques
commerciales injustes, la directrice générale a appelé à la concertation internationale. Ne serait-ce
qu’en protégeant mieux les droits
de propriété intellectuelle, en
s’attaquant au problème des
entreprises d’Etat source de distorsions du commerce et en respectant les règles du commerce
sous l’égide de l’OMC (Organisation mondiale du commerce).
Des coussins de sécurité
Que ce soit par une politique fiscale
ou des mesures structurelles.
Les Etats-Unis, par exemple,
devraient réduire graduellement le
montant de leur dépense publique
par un accroissement des recettes
budgétaires. L’Allemagne, à la tête
d’imposants surplus commerciaux, devrait quant à elle accroître
sa dépense publique en investissant
dans les nouvelles technologies et
les infrastructures. Pour Christine
Lagarde, un déficit commercial
traduit simplement le fait qu’un
pays dépense plus que les revenus
qu’il génère.
« Le meilleur moyen
de résorber
ces déséquilibres
macroéconomiques
n’est pas d’imposer
des droits
de douane. »
CHRISTINE LAGARDE
La directrice générale du FMI, Christine Lagarde. Photo AFP
Syrie : « Les missiles
arrivent », prévient Trump
ÉTATS-UNIS
Par tweets,
le président américain
a annoncé, mercredi
matin, l’imminence
de frappes aériennes
en réponse
à l’attaque chimique
sur la Ghouta.
Les Echos
En attendant les frappes annoncées
par Washington et Paris, Donald
Trump occupe le terrain médiatique. Dans une série de tweets matinaux, le président américain s’en est
pris mercredi à la Russie, en annonçant qu’il allait lancer des missiles
sur la Syrie, accusée d’être responsable d’une attaque chimique qui a fait
au moins 40 morts et plus de
500 blessés à Douma, dans l’enclave
de la Ghouta, samedi.
« La Russie jure d’abattre
n’importe quel missile tiré sur la
Syrie. Que la Russie se tienne prête,
car ils arrivent, beaux, nouveaux et
“intelligents ” ! Vous ne devriez pas
vous associer à un Animal qui Tue
avec du Gaz, qui tue son peuple et
aime cela », a-t-il menacé.
Peu avant, Moscou avait mis en
garde contre tout acte militaire
« très, très dangereux », pouvant
« déstabiliser la situation déjà fragile
dans la région », après avoir opposé,
mardi soir, son veto au Conseil de
sécurité à un projet de résolution
américain visant à lancer une
enquête indépendante sur le
recours aux armes chimiques en
Syrie. Ce 12 e veto russe en sept
années d’un conflit qui a fait plus de
350.000 morts a été justifié par la
Russie par la volonté de « ne pas
entraîner le Conseil de sécurité dans
des aventures ».
Réagissant au tweet de la MaisonBlanche, le Kremlin a immédiatement répliqué en défendant le fait
que les missiles américains devaient
viser « les terroristes » et non « le gouvernement légitime » syrien.
Dans ces moments très tendus à
l’approche d’une intervention militaire, Moscou et Damas cherchent
visiblement à gagner du temps.
« Nous espérons encore que toutes
les parties vont éviter tout acte qui ne
serait en réalité en aucun cas justifié », a déclaré mercredi aux journalistes le porte-parole du
Kremlin, Dmitri Peskov. « La Russie est favorable à une enquête objective et impartiale avant d’émettre des
jugements. », a-t-il affirmé. Mais au
Conseil de sécurité, mardi soir,
deux projets concurrents présentés par les Russes n’ont pas réuni
suffisamment de voix pour être
adoptés.
LE TWEET
« La Russie jure d’abattre
n’importe quel missile tiré sur
la Syrie. Que la Russie se tienne
prête, car ils arrivent, beaux,
nouveaux et intelligents !
Vous ne devriez pas vous
associer à un Animal qui Tue
avec du Gaz, qui tue son peuple
et aime cela. »
Donald Trump
Damas, qui comme Moscou nie
l’existence d’une telle attaque chimique, a de son côté invité sur place
l’Organisation internationale sur
les armes chimiques (OIAC), un
organisme dont le mandat est
d’enquêter sur une attaque présumée mais qui n’est pas habilité à en
désigner les responsables. L’OIAC a
d’ailleurs annoncé mardi l’envoi
« sous peu » d’une équipe en Syrie
pour faire la lumière sur ce qui s’est
passé à Douma.
Curieusement, moins d’une
heure après avoir averti Moscou de
l’imminence de frappes américaines, Donald Trump a de son côté
proposé de contribuer à la relance
de l’économie russe et de mettre un
terme à ce qu’il appelle une « course
aux armements ».
Dans ce climat de guerre froide
ravivé, la prudence n’a ainsi pas
totalement déserté les débats. A
Paris, Emmanuel Macron a bien
pris soin de préciser que d’éventuelles frappes françaises viseraient « à s’attaquer aux capacités
chimiques détenues par le régime »
et non pas aux « alliés » de ce dernier – autrement dit les Russes ou
les Iraniens. « Nous ne souhaitons
aucune escalade dans la région »,
a-t-il assuré.
A Washington, Jim Mattis, le
ministre américain de la Défense,
s’est déclaré « prêt », mercredi, à
présenter des options militaires au
président, mais il a reconnu être
« encore en train d’évaluer les informations de nos services de renseignement, ainsi que nos alliés » sur l’attaque chimique avant de pouvoir en
faire assumer la responsabilité au
président Bachar Al Assad. n
L’autre point noir à l’horizon
concerne l’accumulation de dettes. « La dette mondiale, tant publique que privée, a atteint le chiffre
record de 164.000 milliards de dollars. Par rapport à son niveau de
2007, la dette a progressé de 40 %, la
Chine étant à elle seule responsable
de 40 % de cet accroissement », a
indiqué Christine Lagarde.
Alors que les banques centrales
vont probablement resserrer les
conditions du crédit, elle souligne
la fragilité des entreprises, des
gouvernements et des ménages
face à une hausse des taux d’intérêt. La réduction des déficits
publics doit se poursuivre et le
cadre fiscal être renforcé.
Surtout, dans une allusion
implicite aux récentes mesures
américaines, Christine Lagarde a
insisté sur la nécessité de ne pas
assouplir la réglementation du
système financier mise en place
après la crise des subprimes en
2008 (renforcement des fonds
propres et des liquidités des banques). En cas de nouvelle crise, des
coussins de sécurité sont plus que
jamais nécessaires. Les chantiers
sont nombreux. A charge pour les
leaders mondiaux de faire preuve
de créativité et de courage pour les
mener à bien. n
Départ annoncé d’un ténor
républicain du Congrès
ÉTATS-UNIS
Paul Ryan, le speaker
de la Chambre,
a décidé de ne pas
se représenter aux
prochaines élections
de mi-mandat.
Virginie Robert
@virginierg
Comme si le chaos ambiant à
Washington ne suffisait pas, entre
les menaces de guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine
et de frappes en Syrie, la direction
du Parti républicain tangue elle
aussi. Mercredi, Paul Ryan, le leader de la majorité à la Chambre des
représentants, a annoncé qu’il ne
briguerait pas de nouveau mandat
en novembre. L’élu du Wisconsin,
âgé de quarante-huit ans, s’est félicité d’avoir « réalisé beaucoup ».
Son principal fait d’armes est la
réforme fiscale votée en fin d’année
dernière, mais il a aussi beaucoup
poussé à la hausse des dépenses
militaires.
Elu pour la première fois à l’âge
de vingt-huit ans, il avait été choisi
en 2012 par le candidat républicain
à la présidence Mitt Romney pour
être son vice-président. Après la
démission de John Boehner à la
tête de la Chambre en 2015, il avait
accepté, un peu contraint, de lui
succéder. « Il en a assez d’être leader
dans le chaos ambiant, avec une
droite qui renâcle sans cesse »,
observe Anne Deysine, spécialiste
des Etats-Unis et professeur à
Paul Ryan. Photo Saul Loeb/AFP
Paris-Nanterre. S’il a invoqué son
envie de passer plus de temps en
famille pour justifier son départ, il
est loin d’être le seul à prendre ses
distances avec la politique.
Deux hommes œuvrent
dans l’ombre
Très inquiets à la perspective des
élections de mi-mandat de novembre qui laissent présager une
vague démocrate, des dizaines
d’élus républicains ont choisi la
retraite anticipée. Parmi ceux qui
restent, beaucoup de francs-tireurs qui contrarient les quelques
modérés qui font front dans une
capitale sens dessus dessous
depuis que Donald Trump est
devenu président. « C’est un problème pour le Parti républicain en
termes de calendrier, car c’est quel-
qu’un qui est fabuleux pour lever des
fonds », remarque Anne Deysine.
En novembre, les républicains ont
des chances de conserver le Sénat,
mais ils pourraient perdre la majorité à la Chambre des représentants. Deux hommes œuvrent
dans l’ombre pour lui succéder
éventuellement à la tête de la
Chambre : Kevin McCarthy, son
numéro deux, élu de Californie, et
Steve Scalise, un élu de Louisiane, qui a été blessé l’an passé par
un tireur alors qu’il jouait au baseball avec une équipe du Congrès.
Mais la carrière de Paul Ryan ne
s’achève pas forcément sur les
marches de Capitol Hill. « II évite de
perdre aux élections de cet automne
et peut préparer une candidature
contre Trump en 2020 », explique
Nicholas Dungan, directeur de
recherche à l’Iris. Même s’il est très
rare qu’une primaire sérieuse ait
lieu alors que le président en place
brigue un nouveau mandat, tout
peut arriver dans l’Amérique de
Donald Trump. Côté républicain,
le vice-président Mike Pence et le
gouverneur de l’Ohio John Kasich
sont fréquemment cités comme
des candidats potentiels. Mercredi,
Fox News évoquait plutôt pour
Paul Ryan l’éventualité d’une candidature en 2024.
« Cela fait quand même très longtemps qu’un speaker n’a pas gagné
une élection présidentielle et il n’est
pas très charismatique », souligne
Nicholas Dungan. Un seul a réussi
cet exploit : James Polk, un démocrate du Tennessee, président de la
Chambre de 1835 à 1839, avant
d’être élu pour quatre ans président des Etats-Unis en 1845. n
06 // MONDE
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos
Les débuts poussifs
du gouvernement Merkel IV
L’exécutif
cherche le soutien
des extrêmes en
République tchèque
RÉPUBLIQUE
TCHÈQUE
Le Premier ministre
Andrej Babiš
n’est pas parvenu
à former
un gouvernement
avec les partis
traditionnels.
Catherine Chatignoux
@chatignoux
Les mois passent et la République tchèque ne dispose toujours pas d’un gouvernement
légitime. Le milliardaire Andrej
Babiš, dont le parti (ANO) est
sorti vainqueur des élections
anticipées d’octobre 2017, ne
par vient pas à former une
équipe qui recueille le soutien
du Parlement. ANO occupe
68 sièges à la chambre basse,
loin de la majorité nécessaire
de 101 sièges pour gouverner.
La semaine dernière, le parti
social-démocrate (CSSD) a définitivement claqué la porte des
négociations, refusant « à l’unanimité » de s’engager dans une
éventuelle coalition avec le
mouvement ANO.
C o m m e l ’e n s e m b l e d e s
autres partis traditionnels tchèques, les sociaux-démocrates
justifient leur décision par
« A l’heure qu’il
est, je ne suis pas
capable de dire
quelle est la
position de mon
mouvement.
Je ne suis pas
capable de dire
grand-chose. »
ANDREJ BABIŠ
Premier ministre
l’inculpation d’Andrej Babiš
dans une affaire de fraude aux
fonds européens dont aurait
bénéficié l’une de ses entreprises, Agrofert. Dimanche, des
milliers de Tchèques sont descendus dans la rue pour dénoncer le maintien à la tête du pays
d’un dirigeant politique mis en
examen : « On en a assez ! »
« Nous voulons un gouvernement honnête », ont scandé
les Praguois, place Wenceslas.
Une nouvelle chance
Cela n’a pas empêché le président de la République, Miloš
Zeman, à peine réélu en janvier
de donner une nouvelle chance
à son protégé. Mardi, il lui a
« recommandé » de poursuivre
ses pourparlers, cette fois
avec les partis situés aux deux
extrêmes de l’éventail politique,
le parti communiste (KSCM) et
le parti d’extrême droite (SPD).
Il s’agirait moins de former
un gouvernement de coalition
que de s’assurer du soutien au
gouvernement minoritaire
de ces deux partis qui pèsent
ensemble 47 sièges.
Les deux formations ont des
exigences très fortes et a priori
rédhibitoires pour le Premier
ministre, qui se revendique
centriste et proeuropéen. Le
parti communiste est viscéralement opposé à l’appartenance
de la Tchéquie à l’Otan et le SPD
de l’homme d’affaires tchécojaponais Tomio Okamura est
europhobe, et il réclame le vote
d’une loi qui permettrait de soumettre à référendum la sortie
du pays de l’Union européenne.
Cette ouverture aux extrêmes
est diversement accueillie au
sein du parti ANO, certains
ministres menaçant de démissionner. « A l’heure qu’il est, je ne
suis pas capable de dire quelle est
la position de mon mouvement.
Je ne suis pas capable de dire
g ra n d - ch o s e » , a r e c o n n u
Andrej Babiš, bien décidé
cependant à poursuivre ses
consultations politiques. n
Les électeurs, qui ont sanctionné l’Union chrétienne-démocrate (CDU) d’Angela Merkel et le Parti social-démocrate (SPD) du ministre
des Finances, Olaf Scholz, semblent attendre des changements. Photo Alex Schmidt/AFP
ALLEMAGNE
Le nouveau
gouvernement
d’Angela Merkel
a tenu un séminaire
à huis clos pendant
deux jours.
Mais il ne semble pas
prêt à créer une réelle
dynamique.
Thibaut Madelin
@ThibautMadelin
— Correspondant à Berlin
C’est une tradition depuis que l’Etat
allemand a récupéré, en 2007, le
prestigieux château de Meseberg,
au nord de Berlin : les membres
de gouvernements fraîchement
constitués s’y réunissent en séminaire pour faire connaissance dans
un cadre idyllique, à huis clos et
sans obligation de résultat. Cette
semaine, cependant, les attentes
étaient différentes.
L’Allemagne, à l’arrêt depuis les
élections de septembre, ne dispose
d’un gouvernement que depuis le
14 mars. Les électeurs, qui ont sanctionné l’Union chrétienne-démocrate (CDU) d’Angela Merkel et le
Parti social-démocrate (SPD) du
ministre des Finances, Olaf Scholz,
semblent attendre des changements. Or jusqu’ici, c’est une
impression de cacophonie qui
domine à Berlin.
Le ministre de l’Intérieur, Horst
Seehofer, président de la CSU bavaroise, a déclenché une polémique
en déclarant que « l’islam ne fait pas
partie de l’Allemagne », avant de se
faire rappeler à l’ordre par la chancelière. De son côté, l’ambitieux
ministre de la Santé CDU, Jens
Spahn, a jugé que bénéficier des
aides sociales (« Hartz 4 ») ne signifiait pas forcément être pauvre, suscitant la gêne de son parti.
Cacophonie
« Le SPD s’occupe des questions du
futur, se réjouit son vice-président,
Ralf Stegner, en référence à un projet de réforme du marché du travail. Mme Merkel doit faire en sorte
de maintenir un semblant d’ordre
dans ses rangs. » Pour lui, mise au
vert de deux jours avait un objectif :
« Tous les membres
du gouvernement
sont sûrement
d’accord sur le fait
que nous serons
jugés sur
les actions. »
OLAF SCHOLZ
Ministre des Finances
adresser un signal clair indiquant
que le nouveau gouvernement se
met enfin au travail.
Le bilan risque de laisser sur
sa faim. « L’objectif était de faire
connaissance, de créer une capacité
de travail et simplement d’entendre
les attentes que les autres ont de
nous », a déclaré mercredi Angela
Merkel. La veille, employeurs et
syndicats étaient intervenus, ainsi
que le président de la Commission
européenne, Jean-Claude Juncker,
et le secrétaire général de l’Otan,
Jens Stoltenberg.
« Ce que je retiens, c’est qu’il existe
une volonté de trouver des accords,
que toute la panoplie du contrat de
coalition est acceptée », a ajouté la
chancelière, soulignant que chacun
avait « assez de travail » et pas beaucoup de temps pour autre chose.
« Tous les membres du gouvernement sont sûrement d’accord sur le
fait que nous serons jugés sur les
actions », a ajouté Olaf Scholz.
Un avertissement mesuré qui
souligne l’équilibre fragile du gouvernement Merkel IV. Dans leur
contrat de coalition, la CDU-CSU et
le SPD ont certes fixé des compromis. Mais ils ont aussi décidé de cultiver leurs différences. « Nous
visons un style politique qui fait vivre
le débat politique, rend les différences
visibles et ainsi renforce la démocratie », écrivent-ils dans le document
de 175 pages.
« Il ne s’agit pas d’un contrat de
mariage, explique Ralf Stegner. Nous
n’avons pas intérêt à minimiser les
différences entre les partis », ajoutet-il en pointant du doigt les élections
régionales qui se profilent en
Bavière et Hesse en octobre prochain. Selon lui, le niveau de cacophonie reste supportable. Reste à
savoir s’il ne risque pas de paralyser
l’action de l’Allemagne. n
Mattarella essaie
de sortir l’Italie de
l’impasse politique
ITALIE
Michal Cizek/AFP
Le président
de la République
reçoit les délégations
des différents partis.
Le Premier ministre minoritaire, Andrej Babiš.
Hongrie : nouvelle fermeture
d’un média d’opposition
Le quotidien « Magyar Nemzet », l’un des rares
journaux nationaux d’opposition subsistant en
Hongrie, a annoncé sa fermeture mardi, au lendemain du triomphe électoral du Premier ministre
sortant, Viktor Orban. Il appartenait à l’oligarque
Lajos Simicska, l’un des adversaires les plus
acharnés d’Orban. Il a évoqué des « problèmes
financiers », alors qu’il était soupçonné par le
pouvoir de financer le parti d’opposition Jobbik,
qui n’a pas fait le score espéré aux législatives de
dimanche dernier.
Il espère que le nouvel
exécutif soit installé
pour le prochain
Conseil européen.
Olivier Tosseri
@oliviertosseri
— Correspondant à Rome
C’est reparti pour un tour… de
consultations. Plus d’un mois après
les législatives qui n’ont désigné
aucun vainqueur clair, le président
de la République reçoit pour la
deuxième fois les délégations des
différentes forces politiques.
Si Luigi Di Maio, le leader du
Mouvement 5 étoiles se félicitait de
la naissance « de la Troisième République, celle des citoyens », il doit se
plier à la liturgie de la première
république, celle des partis. Avec la
loi électorale qui a réintroduit un
système proportionnel, nouer des
alliances devient indispensable
pour gouverner.
Celle qui paraît pour l’instant la
plus probable est celle entre les
deux partis antisystème sortis vainqueurs des urnes. Le M5S a
recueilli à lui seul 32 % des suffrages et la Ligue 17 % des voix au sein
d’une coalition de droite qui en a
rassemblé 37 %.
Pour son chef, Matteo Salvini, les
chances d’aboutir sont de 51 %.
Mais le principal obstacle, malgré
leur convergence sur la politique
migratoire, la réduction des coûts
de la vie politique ou encore la
baisse des impôts, demeure Silvio
Berlusconi. Le M5S a posé son veto
contre celui qu’il juge « imprésentable », alors que la Ligue peine à
sacrifier son allié Forza Italia, moribond mais pas encore mort. « Choisis entre Silvio Berlusconi et changer
le pays », lui a enjoint Luigi Di Maio,
tout en faisant des avances au Parti
démocrate sur lequel, justement,
Matteo Salvini a mis son veto.
Le PD, déjà divisé avant sa
défaite, sombre dans la confusion
Le président italien, Sergio Mattarella, espère que l’Italie se
dotera d’un gouvernement avant fin juin. PhotoJussi Nukari/AFP
la plus totale entre les « intransigeants », voulant demeurer dans
l’opposition, et les « responsables »,
favorables à un rapprochement
avec le M5S pour conjurer le « danger d’un gouvernement populiste ».
Passer à l’étape suivante
Le président de la République veut
de son côté aboutir, quelle que soit
la nature de la nouvelle équipe, et
s’est fixé comme échéance le prochain Conseil européen fin juin
sans prendre en considération
pour l’instant l’hypothèse d’un
retour aux urnes.
Ce calendrier répond à deux priorités : préserver la crédibilité internationale du pays et ne pas abuser
de la patience des marchés qui,
pour l’instant, n’ont pas réagi à
l’impasse politique. Pour en sortir,
Sergio Mattarella pourrait décider
de passer à l’étape suivante à l’issue
des consultations ce vendredi qui
s’achèveront avec le M5S.
Son leader, qui insiste pour occuper le poste de président du Conseil,
pourrait recevoir un mandat exploratoire pour déterminer s’il est en
mesure d’atteindre ce but. En cas
d’échec, il faudrait trouver le nom
d’une personne qui puisse obtenir le
consensus de tous sans faire perdre
la face à personne. Il faut que les
positions « mûrissent » avait déclaré
Sergio Mattarella, tout en évitant
que la situation ne pourrisse. n
// 07
Les Echos Jeudi 12 avril 2018
idées&débats
SOMMAIRE
Le meilleur du Cercle Facebook doit accomplir
un « sacrifice rituel »
des Echos
La Chronique
Repenser les règles du libre-échange
pour le sauver
Le Point de vue
SNCF : pourquoi l’abandon du statut
est nécessaire
Art et culture
Mortelles BD de printemps
Stratégie
Kärcher, le technicien des surfaces
LES ÉDITORIAUX DES « ÉCHOS »
Avis de tempête
pour les Gafa
Boll pour « Les Echos »
La voiture électrique
ne sera-t-elle qu’une niche ?
Jean-Marc Vittori
@jmvittori
— Editorialiste aux « Echos »
La voiture de demain sera électrique. C’est désormais une certitude.
Ou plutôt un consensus. A moins
que ce ne soit une illusion ? Commençons par le début. Symbole de
la révolution industrielle du
XX e siècle, l’automobile a un
défaut : elle pollue. Elle est devenue
malgré elle le symbole de la pollution, avec un redoutable effet de
loupe – le milliard de voitures
émet moins de gaz carbonique que
l’agriculture ou les centrales à charbon. Sous la pression des électeurs,
les pouvoirs publics imposent des
plafonds d’émission de plus en plus
bas. Le mouvement s’est amplifié
avec le « dieselgate » et la Conférence de Paris sur les changements
climatiques. La France et le Royaume-Uni ont annoncé leur intention
d’interdire les ventes de voitures à
moteur à combustion à horizon
2040. La Ville de Paris bannit les
vieux diesels dès l’an prochain.
Premier marché mondial, la
Chine va plus loin. Elle fait des normes d’émission un outil de reconquête industrielle. En retard sur le
moteur à essence, elle impose aux
constructeurs, dès 2019, un quota
de voitures électriques qu’elle relèvera au fur et à mesure de ses progrès sur la batterie.
Après avoir longtemps résisté, les
constructeurs basculent. « J’ai
changé d’avis, admet le dirigeant
d’un grand groupe européen. Je suis
désormais convaincu que l’avenir de
la voiture sera électrique.» Renault
s’est lancé il y a dix ans. Le nouveau
venu Tesla bouscule le marché.
Volvo cessera de produire des
modèles équipés de moteur à explosion dans quelques mois. BMW et
Toyota accélèrent. Les stars des prochains Salons auront toutes un fil à
brancher. Malgré cette impressionnante convergence, la voiture électrique ne va pas accélérer sur l’autoroute du progrès. Car elle va devoir
passer par de redoutables chicanes.
La première est la batterie – car la
voiture électrique qui s’impose
L’ANALYSE
DE LA RÉDACTION
Le tout électrique,
avenir de l’automobile ? C’est ignorer
les contraintes qui
pèsent sur la production des batteries,
la fourniture d’électricité propre et son
transport. Des avancées sont bien sûr
possibles… à condition d’y mettre
beaucoup de temps
et d’argent.
D
Les points à retenir
cessera de produire
•desVolvo
modèles équipés de
moteur à explosion dans
quelques mois. Les stars des
prochains Salons auront
toutes un fil à brancher.
Il faudra des investissements
colossaux pour multiplier
l’offre par dix, voire par
soixante ou quatre-vingts
si l’on veut électrifier toute
la production.
Pour charger 1 % du parc
auto français la nuit, il faut
pratiquement la production
d’une tranche nucléaire. Un
dépôt de 200 bus à charger la
nuit demande la puissance de
50 immeubles de cinq étages.
•
•
aujourd’hui roule à l’énergie stockée dans des quintaux de batteries.
Or des métaux jouent un rôle clef
dans leur fabrication. Le prix du
lithium a triplé en trois ans, celui du
cobalt a pratiquement doublé en un
an. Disponible en abondance, le
premier pose des problèmes techniques – les ressources sont par
exemple en zone désertique alors
qu’il faut beaucoup d’eau pour
l’extraire. Le second, lui, est produit
aux deux tiers dans la très instable
République démocratique du
Congo.
Si la filière est outillée pour
répondre à la demande actuelle
(1,2 million de voitures électriques
ou hybrides rechargeables vendues
l’an dernier), il faudra des investissements colossaux pour multiplier
l’offre par dix, voire par soixante ou
quatre-vingts si l’on veut électrifier
toute la production.
Quand le soleil ne tombe
plus dans le panneau
Cobalt et lithium présentent deux
autres caractéristiques ennuyeuses. D’abord, leurs ressources ne
sont pas infinies. Avec ce qui est
relativement accessible, il y a de
quoi équiper le parc mondial une
ou deux fois… mais pas au-delà.
Ensuite, leur production consomme beaucoup d’énergie, tout
comme leur recyclage. Selon le consultant Jean-Marc Jancovici, une
voiture électrique qui roulera
200.000 kilomètres aura émis
50 grammes de CO2 au kilomètre…
avant même d’avoir roulé le premier mètre ! Pour réduire les émissions de CO2, il faut que l’énergie
employée pour produire la batterie
soit elle-même décarbonée. Pas évident : la première grande usine de
batteries en Europe est prévue en
Pologne, là où le charbon pèse le
plus lourd dans la production électrique.
D’où la deuxième chicane qu’est
la production d’électricité. Car la
charge des batteries en exige
d’énormes quantités. Un ordre de
grandeur : pour charger 1 % du parc
français la nuit, pendant que les
automobilistes dorment, il faut pra-
tiquement la production d’une
tranche nucléaire. Comme c’est un
moment de la journée où le soleil ne
tombe plus dans le panneau et où le
vent est souvent tombé, il faudra
construire de nouvelles centrales
nucléaires… ou carbonées. Avec le
mix énergétique chinois, une Tesla
émet davantage de CO 2 qu’une
bonne vieille voiture à essence, en
calculant « du puits à la roue » (avec
le gaz émis avant que l’énergie
n’arrive à la voiture).
La troisième chicane est le transport de cette électricité. La borne de
recharge n’est que le petit bout de la
lorgnette. Un dépôt de 200 bus à
charger la nuit demande la puissance de 50 immeubles de cinq étages. Si on ne veut pas installer des
fils sur des pylônes dans la rue pour
transporter cette électricité, il faudra creuser des tranchées. Voire
installer des câbles supraconducteurs à prix d’or, comme on l’a testé
du côté de New York.
Tous ces problèmes ont des solutions. Des progrès sont possibles
dans l’extraction de lithium ou de
cobalt, comme on l’a vu dans le
pétrole de schiste. Les chercheurs
travaillent sur d’autres électrodes.
L’énergie solaire peut servir à monter de l’eau dans des barrages le jour
pour la faire descendre de nuit sur
des turbines. Des voitures peuvent
être chargées au bureau, les bus par
induction lors d’un bref arrêt. Des
problèmes pourraient même devenir des solutions. Avec le numérique, il devient possible de gérer les
réseaux électriques beaucoup plus
finement (« smart grid »). L’électricité des batteries pourrait être
appelée par EDF pour lisser les
pointes de consommation.
Mais toutes ces solutions demanderont beaucoup de temps, d’argent,
d’investissements. « La voiture sera
autonome avant d’être électrique »,
prédit le patron d’un grand équipementier automobile. En attendant
l’avènement de l’autre auto électrique, celle où l’énergie vient de
l’hydrogène, la voiture tout-batterie
restera sans doute une niche. Très
loin de la solution universelle qu’elle
incarne aujourd’hui. n
Tout ce qu’ils touchaient se transformait en
or. Tout ce qu’ils vont toucher ne va pas se
transformer en plomb. Mais les Gafa ont
bien perdu de leur « magic touch ».
Google est accusé de dominer de façon
trop nette le marché de la publicité
numérique, Apple d’avoir fait de
l’obsolescence programmée de ses iPhone
Par David
un insidieux argument de vente, Facebook
Barroux
de manipuler l’opinion en exploitant
outrageusement les données personnelles
Dopés à
de ses utilisateurs et Amazon d’assassiner le
l’innovation, petit commerce et d’exploiter les faiblesses
les Gafa ont de ses partenaires. Sans parler d’Uber, dont
les voitures sans chauffeur ont tué une
longtemps
cycliste, ou des autres géants du digital qui
été plus vite ne cessent de se comporter comme s’ils
que les lois. étaient au-dessus des lois. Même si
l’introduction en Bourse réussie de Spotify a
redonné un peu de vitalité aux valeurs tech, les parcours boursiers
plus chaotiques de Snap ou de Twitter ont également rappelé aux
financiers que toutes les start-up ne tiendraient pas leurs
promesses économiques. Et si l’on ajoute à cela la montée en
puissance de Baidu, Alibaba, Tencent (les BAT), qui, après avoir
conquis un marché chinois fermé aux cyberacteurs étrangers,
partent à la conquête du reste de la planète, il semble clair qu’une
page se tourne pour les Gafa.
Tout comme la faillite de Lehman Brothers a marqué un
tournant pour Wall Street ou Fukushima un point de cassure pour
le nucléaire, il y aura un avant et un après les auditions de Mark
Zuckerberg devant le Congrès américain. Washington ne va pas
tirer une balle dans le pied de l’Amérique en fragilisant trop ses
champions. A l’heure du soft power, ils restent en effet les agents
efficaces d’un nouvel impérialisme digital. Mais les Gafa, qui
étaient jusque-là surtout critiqués en Europe, se retrouvent aussi
contestés sur le sol américain. Un peu partout dans le monde,
consommateurs, citoyens, politiques, régulateurs et financiers
estiment que le pouvoir de ses multinationales 2.0 est devenu tel
qu’il est désormais temps de les encadrer plus sérieusement.
Dopés à l’innovation, les Gafa ont longtemps été plus vite que les
lois. Face à une forme de vide juridique, ils ont pu avancer sans trop
de contraintes. Cette période où tout ou presque leur était permis se
referme. Ils ont acquis de telles positions qu’ils sont loin d’être
fragiles. Mais ils sont aussi devenus si gros – si systémiques – que
comme des banques, des électriciens ou des opérateurs télécoms,
ils ne pourront plus se dire « pas vu, pas pris » en se disant que les
Etats ne se soucieront guère d’eux. Les Gafa nous surveillent.
L’heure est venue de les surveiller aussi.
(
Lire nos informations
Pages 22-23
Budget : une prudence
salutaire
Par Etienne Lefebvre
La nouvelle trajectoire des finances publiques que le gouvernement
s’apprête à envoyer à Bruxelles devrait permettre à la France de ne
plus être sous la surveillance rapprochée de ses pairs, pour cause de
déficit excessif. Les révisions macroéconomiques sont nettes :
croissance à 2 %, créations d’emplois revues à la hausse, déficit bien
en dessous des 3 % de PIB, etc. Pour autant, la copie de Bercy reste
volontairement prudente et devrait être globalement validée par le
Haut Conseil des finances publiques. Car, au-delà de la prévision de
croissance, c’est le rythme des rentrées fiscales qui importe le plus.
Et, sur ce point, l’exécutif s’en tient à un scénario assez conservateur.
Il se réserve ainsi la possibilité d’enregistrer de meilleurs résultats
qu’attendu, à l’instar de ce qui s’est produit à la fin de 2017.
Une stratégie de bonne gestion, déjà engagée lors de la seconde
partie du quinquennat Hollande, qui a contribué à redonner du
crédit à la parole de la France. Et qui est classiquement utilisée pour
éviter des débats impromptus sur une éventuelle cagnotte. Cette
prudence sur les recettes est d’autant plus salutaire que les
économies sur les dépenses publiques sont, elles, toujours écrites en
pointillé, l’essentiel de l’effort étant renvoyé à la période 2020-2022…
Une économie importante pourrait, en tout cas, être réalisée sur la
charge d’intérêt de la dette. Celle-ci devait inéluctablement
augmenter en raison de la hausse attendue des taux d’intérêt. Mais,
sauf surprise, le taux d’endettement rapporté au PIB devrait
diminuer dès cette année, et Bercy table désormais sur un recul de la
dette équivalent à 8 points de PIB d’ici à 2022. Une telle trajectoire
permettrait de limiter la facture des frais financiers, et de consacrer
les dépenses évitées à d’autres missions. Réduire l’endettement, c’est
retrouver de la souveraineté, mais c’est aussi retrouver des marges
de manœuvre budgétaires pour l’avenir. L’exemple allemand – on en
est très loin ! – est là pour le rappeler.
(
Lire nos informations
Page 2
08 // IDEES & DEBATS
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos
opinions
LES ARTICLES LES PLUS LUS SUR LESECHOS.FR
1. Une faute de frappe à 85 milliards chez le courtier de Samsung Finance
2. Comment savoir si vous êtes touchés par le scandale Facebook
3. Echanges musclés entre Zuckerberg et les sénateurs américains
4. Algérie : plus de 250 morts dans le crash d’un avion militaire
5. La déclaration des revenus 2018, première étape avant l’impôt à la source
LE MEILLEUR DU
CERCLE DES ÉCHOS
DANS LA PRESSE
ÉTRANGÈRE
Facebook doit accomplir
un « sacrifice rituel »
Un triste
vingtième anniversaire
en Irlande du Nord
LA TÊTE DU PDG « Le plus évident serait
la démission volontaire de Mark Zuckerberg
et de sa directrice des opérations, Sheryl
Sandberg. Un geste pareil est courant au
Japon, où des dirigeants d’entreprise
assument la responsabilité de crises et
offrent leur démission comme le prix à
payer pour permettre à l’entreprise de
repartir sur un bon pied. Le PDG du géant
publicitaire Dentsu a démissionné en 2016,
après le suicide d’une salariée. »
LÂCHER INSTA « Si Mark Zuckerberg ne
souhaite pas se faire hara-kiri, il pourrait
envisager d’autres types de sacrifice
rituel. Par exemple, en cessant une
activité hautement lucrative [...]. Il
pourrait mettre fin aux accusations de
comportement monopolistique en se
séparant de plates-formes technologiques
chèrement acquises, telles qu’Instagram
ou WhatsApp. »
RECONFIGURER LA GOUVERNANCE « Si
Mark Zuckerberg veut continuer à diriger
l’entreprise et tient au modèle économique
de Facebook, il pourrait reconfigurer la
gouvernance de Facebook et transférer un
bloc significatif de droits de vote à des parties
prenantes issues de la société civile. Cela lui
permettrait de mettre ses actes en accord
avec la vision qu’il promeut de Facebook
comme une entreprise qui contribue
au bien commun et au renforcement
de la démocratie. »
a
A lire en intégralité sur Le Cercle
lesechos.fr/idees-debats/cercle
On dit parfois que les Irlandais se sou•viennent
trop de leur histoire et que les
Anglais trop peu. En plein Brexit, il serait
nécessaire que tous se souviennent de
l’accord du Vendredi saint 10 avril 1998,
qui a mis un terme à un conflit trentenaire resp onsable de la mort de
3.500 personnes dans cette province du
Royaume-Uni. Et il a permis partiellement d’oublier le passé sanglant.
L’accord entre les gouvernements britannique, irlandais et les partis politiques
(catholiques et protestants) d’Irlande du
Nord avait été approuvé à 71 % en Irlande
du Nord et à 94 % dans la République
d’Irlande, même s’il ne réglait pas tout,
rappelle « The Guardian ». « Il ouvrait,
souligne le quotidien, la voie à une nouvelle façon de vivre normalement en
Irlande du Nord. » Mais il n’a pas éliminé
le sectarisme. Vingt ans après, les deux
camps maintiennent leurs traditions, et
les institutions qui visaient à un partage
du pouvoir ne fonctionnent pas. Pourtant, aux yeux du « Guardian », l’accord a
été une réussite, même si elle demeure
relative. Depuis vingt ans, l’Irlande du
Nord a bénéficié d’investissements surtout dans la région de Belfast et les relations irlando-britanniques se sont améliorées. « Mais le Brexit pourrait changer
tout cela pour le pire », affirme le quotidien. Car la réussite de l’Irlande du Nord a
été très fortement soutenue depuis 1998
par les avantages apportés par l’Union
européenne. Lors du référendum du
23 juin 2016, la majorité des Irlandais du
Nord s’est prononcée en faveur du
« remain » (rester dans l’Union européenne). Le journal appréhende que cet
accord ne soit désormais oublié par Londres. Or il appartient à tous, aussi bien à
la Grande-Bretagne qu’à l’Irlande. « Il est
dans l’intérêt de tous que cela, au moins,
ne soit jamais oublié. » —J. H.-R.
LE LIVRE
DU JOUR
Platon à Pôle emploi
LE SUJET. Les discours de Platon
ont-ils encore quelque chose à dire
de notre monde ? Hyperconnectés,
ubérisés, angoissés par la montée
des terrorismes, le renouvellement
des crises économiques et
l’épuisement des ressources
naturelles, nous vivons, semble-t-il,
à des années-lumière du philosophe
athénien. Roger-Pol Droit fait
pourtant le pari contraire. Il
ressuscite Platon d’entre les morts
et le promène, le temps d’une balade
de santé, dans notre XXIe siècle.
Platon à Pôle emploi, Platon au
McDo, Platon à la COP21. Que
penserait Platon de notre actualité ?
Google et les smartphones nous
renvoient dans la caverne ; Meetic
interroge l’amour grec ; la crise des
migrants sous-tend la question de
l’hospitalité ; « House of Cards »
pointe les dérives de la démocratie ;
et Thomas Pesquet illustre, des
millénaires plus tard, les voyages
de l’âme dans le ciel de la
métaphysique.
L’AUTEUR. Roger-Pol Droit est un
familier de Platon et de Socrate.
Philosophe, auteur d’une
quarantaine d’ouvrages et
chroniqueur aux « Echos »,
l’écrivain propose une aventure
Et si Platon revenait…
par Roger-Pol Droit, Albin Michel,
320 pages, 20,90 euros.
ludique et profonde à la fois.
Ecrit dans une langue élégante
et didactique, l’ouvrage offre un
retour à la philosophie antique, en
quête d’un idéal « du beau, du vrai,
du bien » à vivre aujourd’hui.
LA CITATION. « Il existe, me semblet-il, quantité de questions – des
nôtres, de celles qui taraudent, ici et
maintenant – que Platon pourrait
nous aider à penser, ou à déplacer, ou
à transformer, pour peu que nous
sachions l’écouter et l’interroger. »
— Esther Attias
Shutterstock
L’anthropologie nous apprend qu’un
groupe social en crise doit expier ses fautes
en accomplissant un sacrifice. Hamid
Bouchikhi, professeur à l’Essec, estime
que Facebook, en pleine tempête depuis
l’affaire Cambridge Analytica, devra se
faire mal et consentir un sacrifice
proportionné à ses fautes.
La confrontation entre la Chine et
les Etats-Unis pourrait conduire
à un protectionnisme montant
et à une « guerre commerciale »
encore plus étendue.
Repenser les règles du
libre-échange pour le sauver
La guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis est la preuve que les
hypothèses sur lesquelles a reposé le développement de la mondialisation
étaient erronées : le partage de la richesse créée et la réciprocité dans le
respect des règles sont à revoir d’urgence si l’on veut maintenir la prospérité.
LA
CHRONIQUE
de Mohamed
El-Erian
L
a confrontation commerciale
entre les Etats-Unis et la Chine
s’intensifie. Après avoir tiré une
première salve de fortes taxes sur l’acier
et l’aluminium, l’administration américaine annonce des droits de douane de
25 % sur pas moins de 1.333 importations chinoises – qui ont représenté environ 50 milliards de dollars l’an dernier –
pour sanctionner une Chine à laquelle
l’Amérique reproche de violer les droits
de propriété intellectuelle depuis des
décennies. La Chine a riposté en prévoyant de taxer à 25 % une multitude de
produits américains, ici encore pour une
valeur d’environ 50 milliards de dollars.
Et voici qu’en réponse à ce qu’il qualifie
de « représailles injustes », le président
américain, Donald Trump, envisagerait
désormais une nouvelle vague de taxes
sur quelque 100 milliards de dollars de
valeur d’importations en provenance
de Chine. Economistes et analystes du
marché s’efforcent aujourd’hui de prédire la prochaine étape.
Pour ce faire, il serait tentant de se
baser sur l’expérience historique. Mais,
compte tenu des actuelles conditions
économiques, politiques et sociales, l’histoire ne constitue sans doute pas un point
de repère adapté. Il semble plus judicieux
de faire appel à la théorie des jeux, qui
peut nous aider à déterminer si cette
surenchère des droits de douane relève
d’un positionnement stratégique qui
conduira à davantage de « jeu coopératif » (un commerce plus libre et plus équitable) ou au contraire à la progression
d’un « jeu non coopératif » (une guerre
commerciale ouverte). La réponse à cette
question induira d’importantes conséquences en termes de perspectives économiques, politiques et de marché.
Le développement rapide des échanges commerciaux ces dernières décennies a créé tout un réseau d’interdépendances transfrontalières en matière de
production et de consommation. Les
chaînes d’approvisionnement peuvent
aujourd’hui compter autant de maillons
internationaux majeurs que de maillons
nationaux, de même qu’une part importante de la demande intérieure trouve
réponse dans des biens partiellement ou
intégralement produits à l’étranger.
Pour la santé à long terme du système,
ces relations doivent fonctionner efficacement, sur la base d’une approche coopérative jugée crédible. Si tel n’est pas le
cas, elles risquent de produire un moindre niveau de croissance et de prospérité. C’est la raison pour laquelle la confrontation actuelle entre les Etats-Unis et
la Chine suscite la crainte de sérieux
dommages, notamment si elle devait
conduire à un protectionnisme montant
et à une « guerre commerciale » encore
plus étendue. Cette issue n’est cependant
pas inéluctable.
Pour que les interactions économiques internationales puissent fonctionner correctement, elles doivent être considérées comme équitables. Ce n’est pas
le cas aujourd’hui dans bien des segments de la population mondiale. On
observe que deux hypothèses fondamentales sur lesquelles a reposé la marche quasiment débridée de la mondialisation économique (et financière) se
révèlent en fin de compte des simplifications erronées.
Les actuelles tensions
commerciales risquent
d’anéantir le jeu
coopératif fondant l’ordre
économique mondial.
Dans la mesure où
tous les Etats finiraient
perdants, il demeure
possible d’éviter
cette issue.
Première erreur, nous avons considéré que les fruits des échanges commerciaux seraient partagés par une
majeure partie de la population, soit de
manière directe, soit via des politiques
de redistribution appropriées. Deuxièmement, nous avons présupposé que les
acteurs majeurs du commerce mondial
– y compris les économies émergentes
qui ont rejoint la marche et, plus tard, les
institutions qui le sous-tendent, telles
que l’Organisation mondiale du commerce – adhéreraient tôt ou tard naturellement au principe essentiel de réciprocité, ce qui réduirait progressivement les
barrières douanières et non douanières.
Mais, à mesure que ces hypothèses se
sont révélées trop optimistes, la solidité
et la viabilité des politiques de libreéchange ont été mises à mal, engendrant
une montée en puissance du populisme
nationaliste – tendance qui a elle-même
produit de nouvelles restrictions sur les
échanges, l’actuelle renégociation
d’accords existants (tels que l’Accord de
libre-échange nord-américain), ainsi
qu’une révolte contre les institutions
supranationales (notamment observée
dans le vote de sortie du Royaume-Uni
hors de l’Union européenne).
Quid de la suite des événements ? Les
actuelles tensions commerciales risquent d’anéantir le jeu coopératif qui
fonde l’ordre économique mondial, ce
qui marquerait le passage à un jeu non
coopératif, avec ce qu’il implique en termes de « dilemme du prisonnier », dans
lequel les démarches autocentrées se
révèlent individuellement et mutuellement destructrices. Pour autant, dans la
mesure où tous les Etats finiraient
perdants, il demeure possible d’éviter
une telle issue, au moyen de plusieurs
mesures de réponse ciblées.
Il est tout d’abord nécessaire que les
économies majeures sur le plan systémique mais insuffisamment ouvertes – à
commencer par la Chine – libéralisent
plus rapidement leur économie (notamment en réduisant les barrières non
douanières) et qu’elles adhèrent aux
règles internationalement reconnues
de la propriété intellectuelle. Les accords
commerciaux existants doivent également être modernisés, si nécessaire, de
sorte qu’ils reflètent mieux les réalités
actuelles et futures, de même qu’il
incombe aux sociétés et autres acteurs
qui bénéficient disproportionnellement
des échanges commerciaux d’intensifier la poursuite d’activités socialement
responsables. Les mécanismes multilatéraux de surveillance et de rapprochement – pas seulement à l’OMC, mais également au sein du Fonds monétaire
international et de la Banque mondiale –
doivent également être repensés, et le
fonctionnement du G20 amélioré,
notamment via la création d’un organe
réduit chargé de promouvoir une
meilleure continuité des politiques
d’une année à l’autre.
Ces mesures politiques sont non seulement souhaitables, mais également
réalisables. Elles constituent une étape
nécessaire pour remédier à l’exclusion et
à la marginalisation de certains segments de la population, tant au sein des
pays développés que dans les économies
émergentes.
Mohamed A. El-Erian est conseiller
économique en chef d’Allianz. Cet
article est publié en collaboration
avec Project Syndicate 2018.
IDEES & DEBATS // 09
Les Echos Jeudi 12 avril 2018
art&culture
LES ARTICLES LES PLUS PARTAGÉS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
1. Comment savoir si vous êtes touchés par le scandale Facebook
2. Syrie : les compagnies aériennes invitées à la prudence
3. Algérie : plus de 250 morts dans le crash d’un avion militaire
4. L’ex-pépite de la santé Theranos licencie la majorité de ses salariés
5. Facebook : un grand oral jugé convaincant aux Etats-Unis
LE POINT
DE VUE
de Luc Nadal
L
e fret ferroviaire est promis à un
brillant avenir en France pour
peu qu’il soit géré de façon efficace et que lui soit donnée la place qui
lui revient sur le réseau national.
L’exemple de Gefco, qui achemine
annuellement plus de 800.000 véhicules sur les voies ferrées nationales et
internationales, démontre à l’évidence
le potentiel que représente le fret ferroviaire dans notre pays. Un tiers des
véhicules qui nous sont confiés sont
acheminés par le fer grâce à
4.200 trains opérés, soit l’équivalent de
84.000 voyages de camions porteautos ou encore 130 millions de
camions-kilomètres évités. Gefco, c’est
aussi le deuxième client du système
ferroviaire français, pour une très large
part au bénéfice de l’opérateur historique Fret SNCF, qui a su devenir performant à l’international… en profitant de
la libéralisation du secteur ferroviaire
chez nos voisins.
La grève en cours à la SNCF impacte
gravement l’activité de nos clients. Si
nous n’arrivons pas à évacuer par voie
routière les usines automobiles, celles-ci, faute de place pour stocker les
véhicules, devront stopper leur production, avec un impact économique et
social majeur pour les constructeurs
concernés, qui sont des fleurons de
l’économie française et de grands pourvoyeurs d’emploi. Mais cette grève semble une fois de plus le prix à payer pour
que le système ferroviaire français
puisse espérer connaître un nouvel
élan. Alors, acceptons-la.
Quoi qu’on en dise, le fret ferroviaire
français fonctionne. Il est singulier que
LE POINT
DE VUE
de Jacques Delpla
L
e plan Marshall fut un succès
extraordinaire, mais d’abord
grâce aux libéralisations économiques, à l’ouverture des marchés, à la
restauration des échanges internationaux demandés par les Américains.
Il n’existerait pas de problème qui ne
puisse être résolu par un plan Marshall,
disent de manière pavlovienne les secteurs en crise ou les politiques qui s’en
mêlent. Rien ne résisterait à un bon
plan Marshall. Pourtant, la bonne leçon
du plan Marshall est que la libéralisation économique fut la principale raison de son succès.
Les agriculteurs demandent souvent
un plan Marshall pour l’agriculture, les
maires de banlieue pour la politique de
la ville, les hôpitaux pour la santé, les
syndicats pour le social, les ONG pour
lutter contre la pauvreté en France ou
dans les pays pauvres. Dernier cas : Borloo propose 48 milliards d’euros pour
les banlieues. Notons que les plans
Marshall sont très souvent demandés
par ceux mêmes qui en bénéficieraient
financièrement en premier.
Barry Eichengreen et Marc Uzan
(« The Marshall Plan : Economic
Effects and Implications for Eastern
Europe and the Soviet Union », Economic Policy, 1992) ont démystifié l’idée
d’un plan Marshall corne d’abondance
salvatrice et ont bien mis au jour les raisons de son succès.
Le plan Marshall fut lancé en
avril 1948, par les Etats-Unis, pour éviter que l’Europe ne sombrât dans le
chaos et le communisme. L’Europe
était alors encore ruinée par la guerre.
Les principales mesures économiques,
SNCF : pourquoi
l’abandon du statut
est nécessaire
l’on veuille faire croire l’inverse aux
Français. Plusieurs entreprises qui se
sont lancées sur ce marché depuis
2006 rendent un service de qualité et
sont profitables. C’est le cas d’Europorte, la filiale du groupe Eurotunnel
mais aussi de VFLI et de Naviland
Cargo, qui sont… filiales du groupe
SNCF, sans oublier Lineas, la filiale
française de l’opérateur historique
belge. Il n’y a donc pas de fatalité.
Les trafics qui ont été abandonnés à
la route au cours des premières années
de la libéralisation étaient les trafics si
déficitaires qu’ils creusaient le tombeau
des opérateurs ferroviaires.
La SNCF doit trouver
les ressources internes
et le courage nécessaires
pour se réformer et gérer
son activité d’une
manière saine.
Bien sûr, le secteur pourrait faire
mieux si on lui faisait la place qui lui
revient sur le réseau. Ne vaut-il pas
mieux un train de marchandises plein
qu’un TER aux trois quarts vide ?
Etait-il si intelligent de toujours renchérir les péages d’infrastructure plutôt
que de s’intéresser à l’efficacité de la
maintenance du réseau en créant un
écosystème de PME, plutôt que de toujours confier les travaux aux mêmes ?
Faut-il vraiment renchérir encore les
coûts sociaux des opérateurs ferroviaires, comme cela a été fait en 2014 pour
les aligner sur ceux de l’opérateur historique, qui perd encore beaucoup
d’argent ?
La SNCF doit trouver les ressources
internes et le courage nécessaires pour
se réformer et gérer son activité d’une
manière saine. Aujourd’hui, elle souffre d’une organisation interne héritée
du passé, de règles d’emploi qui sont de
véritables boulets pour son développement, d’un manque de polyvalence
dans l’exercice de ses métiers, de coûts
structurels trop lourds et de coûts unitaires qui dérivent plus vite que l’inflation des services. Le statut est devenu
au fil du temps le symbole qui s’est
opposé aux évolutions nécessaires.
Quel dommage…
Grand client de Fret SNCF, Gefco
reste optimiste. Nous reconnaissons en
nos interlocuteurs une communauté
dévouée, intelligente, professionnelle,
sachant trouver ici ou là les aménagements nécessaires pour conserver les
trafics sur le rail. Une communauté
parfaitement capable de se réinventer
si on lui en offre le cadre.
L’abandon du statut pour les nouveaux salariés est le signal de départ
d’une reconstruction de fond en comble. Si cette reconstruction s’opérait, le
désendettement, bien sûr nécessaire,
serait amplement mérité. Ce qui est vrai
pour le fret ferroviaire l’est également
pour le transport de passagers.
Luc Nadal est président du directoire
du groupe Gefco*.
*Et ancien directeur de Fret SNCF de 2008
à 2010, NDLR.
Un plan Marshall pour
libérer l’offre en France
très dirigistes, instaurées en 1939-1940
puis par le régime de Vichy étaient
encore en place : contrôle des prix, cartes de rationnement, cartellisation de
l’économie, quotas d’importation,
absence de convertibilité du franc,
répression financière… D’où des blocages, rationnements et pénuries permanents (les tickets de rationnement ne
furent abrogés en France qu’en 1949 !),
ainsi qu’une quasi-absence de commerce international au sein de
l’Europe. Tout cela entravait la reprise
économique.
Un vrai plan Marshall
pour les secteurs en
difficulté consisterait
en une aide substantielle
assortie de mesures
de libéralisation de l’offre.
Le plan Marshall consista en des
dons annuels des Etats-Unis aux pays
d’Europe de l’Ouest à hauteur de 2,5 %
des pays récipiendaires pendant quatre
ans (d’avril 1948 à 1952). En échange, les
Américains exigèrent des Européens
qu’ils réduisent leurs barrières douanières entre eux, qu’ils réduisent leurs
quotas d’importation et qu’ils libéralisent autant que possible leurs économies domestiques. Le blocage des prix
agricoles fut fortement réduit, ce qui stimula la production. Idem dans l’industrie. En quatre ans, la production européenne totale bondit de 60 %. C’était,
pour l’essentiel, un rebond et du rattra-
page par rapport aux Etats-Unis. Barry
Eichengreen et Marc Uzan expliquent
que la magie du plan Marshall fut la
forte conditionnalité économique
imposée par les Américains : « Libéralisez et ouvrez votre économie, si vous
voulez nos dons. » Ce qui fut fait – avec
succès.
Qu’en déduire pour aujourd’hui ?
Nombre de secteurs en difficulté en
France reçoivent beaucoup trop de subventions contre pas assez de réformes.
Pour notre agriculture, les aides publiques représentent 50 % de la valeur
ajoutée, c’est-à-dire 20 plans Marshall
par an ! Pour la SNCF, c’est pareil. Pour
le logement, l’Etat dépense un plan
Marshall par an. Et, pour tous ces secteurs, les aides sont permanentes (et
non pas sur quatre ans). Plus d’argent
dans ces secteurs n’est pas la solution !
Un vrai plan Marshall pour ces secteurs consisterait en une aide substantielle (sous forme de dons d’au maximum 10 % de la valeur ajoutée du
secteur) sur cinq ans au plus, avec des
mesures très substantielles de libéralisation de l’offre (fin de la PAC et libéralisation complète de l’agriculture et de
l’utilisation des sols, incitations massives des maires à libérer du foncier, libéralisation forte du marché du logement
– au moins pour les nouveaux baux).
Ce serait une nouvelle version du
« payer pour réformer ». La réforme
Macron de la SNCF est une sorte de plan
Marshall du rail. J’y ajouterais des compensations financières hic et nunc pour
les perdants des réformes.
Jacques Delpla est économiste.
Mortelles BD de printemps
David Barroux
@DavidBarroux
tueur à gages imaginé par
Fabien Nury (« Il était une
fois en France », « Katanga »…) et dessiné
par Brunö (« Atar Gull »), nous emmène
cette fois-ci à « Miami ». La recette ultraefficace de ce redoutable scénariste ne
change pas. Au fond de lui Tyler Cross pourrait presque être gentil. Il ne tue pas par plaisir. Mais pour se défendre ou, à la rigueur, se
venger. Tout l’art de Fabien Nury est ainsi de
réussir à rendre presque sympathique un
salaud. Celui de Brunö est de rendre beau
des hommes et des femmes qui meurent
souvent de façon plus que violente. Le scénario est forcément bien ficelé (dans la Floride des années 1950 la mafia et les promoteurs immobiliers cherchent chacun à
s’escroquer) et les planches qui basculent de
l’orange au bleu gris en passant par le noir
sont superbes. Un vrai délice. Pas besoin
non plus d’avoir lu les épisodes précédents
pour profiter de celui-ci.
BANDES DESSINÉES
La bande dessinée n’a pas peur de la mort.
Elle en fait même un sujet de prédilection
comme le prouve la livraison des premiers
albums de printemps. En noir et blanc ou en
couleurs, d’un ton léger ou sur un mode
grave, fiction totale ou tirée de faits réels,
contemporaine ou antique, la BD conjugue
les défunts à tous les modes.
Romancier jeunesse reconnu, Timothée
de Fombelle (on lui doit le succès « Tobie
Lolness ») signe une incursion originale
dans le neuvième art avec « Gramercy
Park ». Dans un New York des années 1950,
une jeune Française ayant traversé l’Atlantique avec un GI est devenue veuve. Un
homme a tué le sien et, visiblement, la Frenchie veut se venger. Sur le toit d’un immeuble, elle ne fait pas que se passionner pour
l’apiculture. Elle observe aussi un caïd qui,
de l’autre côté de l’avenue, a bien des choses
à se reprocher. Econome en mots, ce récit
intimiste qui mélange les voix off est mis en
images de façon originale par Christian
Cailleaux, qui raconte l’émotion par le dessin. L’histoire est dure, le dessin est doux.
Tout aussi américain mais beaucoup
plus dur et beaucoup plus vrai, le tome III
d’« Homicide » poursuit la plongée dans
le quotidien sordide et morbide du Baltimore de la fin des années 1980. Sur la côte
Est on tue pour un rien et, derrière, des flics
de la « Crim’ » rament pour tenter d’arrêter
des meurtriers. Leur souci principal : faire
remonter le taux d’élucidations pour ne pas
se faire houspiller par leurs supérieurs.
Tirée du livre de David Simon qui avait inspiré la série « The Wire », cette BD de Philippe Squarzoni sonne juste. Le dessin est
propre. Sans fioriture. Les mots sont pesés.
Lourds. Pour les flics, « la règle numéro cinq
des homicides » est connue : « Etre bon, c’est
bien. Avoir de la chance, c’est mieux. » Drogue, prostitution, vols… Un album qui peut
se lire sans connaître les tomes précédents.
Plus ensoleillée mais tout aussi mortelle,
la nouvelle aventure de « Tyler Cross », le
L’art de la planche
Parce qu’on ne meurt pas qu’en Amérique,
« Des chauves-souris, des singes et des
hommes » nous replonge dans les premiers pas de l’histoire du virus Ebola.
Romancière et lauréate du prix Goncourt
en 1998 pour « Confidence pour confidence », Paule Constant a servi d’inspiration à Barroux (pas de lien avec l’auteur de
l’article) pour cette BD triste et touchante.
Illustrateur de presse et de livres pour la jeunesse, Barroux avait déjà raconté l’Afrique
des migrants dans « Alpha Abidjan-Gare
du Nord ». Récit mi-fiction, mi-reportage,
« Des chauves-souris » est un roman mis en
images. Les dessins sont gais, les couleurs
chaudes. Mais le fond de l’histoire est bien
sûr d’une dureté incroyable car on revit pas
à pas les premiers mouvements d’une tragédie sanitaire et sociale. Dans une Afrique
des villages, les enfants au contact des animaux vont être les premiers vecteurs d’une
maladie dévastatrice. Ou comment même
dans les pays dans lesquels on circule mal,
par manque d’infrastructures, la maladie,
elle, peut se déplacer de façon accélérée.
Dans « Ailefroide Altitude 3954 », la
mort occupe là encore bien des pages. BD
autobiographique de Jean-Marc Rochette
(« Le Transperceneige », « Requiem
blanc »), ce roman graphique est d’abord
l’histoire d’une passion. Né à la fin des
années 1950 au pied des montagnes,
Rochette est très tôt fasciné par la peinture
puis par l’alpinisme. Prisonnier d’une petite
ville de province et du conservatisme artistique d’une France très coincée jusqu’aux
événements de 1968, le jeune Rochette a
besoin de s’échapper. La haute montagne sera son oxygène. Autodidacte de la
grimpe, il se lance à l’assaut des sommets
sans forcément tellement réfléchir. Cette
BD est l’histoire d’une passion envahissante qui faillit le tuer, qui provoqua la
mort d’un nombre incroyable de ses amis,
mais qui aussi le sauva. Un peu comme les
marins qui ne respirent ou ne se sentent
libres que sur l’eau, Rochette fut enivré par
les sommets, mais ce sont aussi eux qui
firent de lui ce qu’il est. Un artiste indépendant et sûr de ses choix. Rochette dessine
des paysages enivrants et croque ses amis
d’enfance et d’adolescence avec plus que de
l’amitié. Un livre sincère qui fera découvrir
la montagne à ceux qui ne la connaissent
pas.
Pour les dingues d’histoire et de mythologie grecque, « Le Cœur des Amazones »
sera l’occasion de réviser ses classiques.
Dans la Grèce antique, une lignée de femmes guerrières vit en quasi-autarcie. Coupées du reste de la société, elles attaquent et
font des prisonniers et vivent dans une
société qui se passe fort bien des hommes.
Sans pitié mais parfois divisées, elles sont
en fait moins libres qu’elles semblent le
croire. Et lorsqu’elles vont croiser
Achille sur leur route, leur histoire va se
compliquer. C’est cette histoire qu’a
construite Géraldine Bindi et qu’a
illustrée Christian Rossi. Ce dessinateur qui a multiplié les collaborations
(Giraud, Nury, Matz…) avait déjà
proposé avec Serge Le Tendre deux
albums très réussis sur l’Antiquité
(« La Gloire d’Héra » et « Tirésias »). Dans cette œuvre très
riche, Rossi a su rendre ses planches
couleur sépia incroyablement vivantes. n
10 // IDEES & DEBATS
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos
stratégie
Autopsie
d’une dérive
LA
CHRONIQUE
de
Xavier Fontanet
C
’est le mois des AG pour les entreprises,
mais aussi la période ou les grands instituts
sortent les performances des pays ! Nous
rétrogradons de la 5e à la 7e place mondiale en
termes de PIB… pas surprenant, nous détenons le
record du monde des dépenses des administrations
publiques en pourcentage du PIB, et on a rarement
vu un jockey obèse gagner le Prix de l’Arc de
triomphe ! Se comparer à plus petit que soi fait
sourire certains, mais quand les écarts sont
instructifs, il faut le faire. Le PIB par tête de la Suisse
est au haut des classements, elle affiche des comptes
publics et extérieurs florissants et sa dette publique
passe sous les 30 %. A la mort de Pompidou, la
France avait exactement les mêmes caractéristiques
qu’elle ! Comment avons-nous pu dériver à ce point ?
La France n’a pas voulu de la réforme régionale
présentée par de Gaulle, une sphère publique
décentralisée comme en Suisse où la concurrence
entre les cantons pour attirer les entreprises permet
un contrôle naturel des coûts. Avec la retraite par
répartition à 60 ans la France fait encore le contraire
des Suisses, qui ont opté pour une retraite à base de
capitalisation ; choix somptueux quand on sait que
la Bourse a été multipliée par vingt en trente ans, ce
qui permet à même prestation des cotisations deux
fois moindres. Alors que les Suisses ont gardé leur
droit du travail à 40 pages, le nôtre est monté à
4.000. Nous avons cru limiter le chômage avec les
35 heures, eux ont refusé par référendum
l’augmentation des vacances à cinq semaines. Seule
notre santé est compétitive par rapport à la leur.
Les choses sont simples : l’empilement des couches
régionales et leur gestion jacobine, c’est un surcoût
de 5 % du PIB. La retraite par répartition, c’est
300 milliards d’euros de cotisations, 14 % du PIB et un
surcoût de 7 %. La Suisse n’a pas de chômage, le coût
de notre chômage structurel (tout bien pesé), c’est
encore 4 %. Arrondissons le total à 15 %, cela donne
une idée du fossé à combler dans les quinze ans qui
viennent si nous voulons recoller au peloton de tête.
Xavier Fontanet
est professeur de stratégie à HEC
o
L’ ÉTUDE
Robots et emplois :
les jeunes plus menacés
D
epuis que deux chercheurs de la Oxford
Martin School, Carl Benedikt Frey et
Michael Osborne, ont publié en 2013 une
étude affirmant que « 47 % du total des emplois aux
Etats-Unis présentaient de grands risques de devenir
automatisables », on ne compte plus les études sur le
sujet. La dernière en date, publiée par l’OCDE, avance
un chiffre très inférieur pour ses pays membres
(14 %), mais en hausse par rapport à la prévision de la
même institution il y a deux ans (9 % en moyenne).
Le chiffre est cependant à prendre avec des pincettes,
tant les différentes estimations sur la robotisation et
les emplois sont contradictoires et sujettes à caution.
En revanche, le document de l’OCDE apporte un
nouvel élément dans son étude des catégories qui
risquent d’être le plus touchées. Pour les auteurs, en
effet, les jeunes constituent la tranche d’âge la plus
menacée par les robots et l’IA, devant les travailleurs
âgés. Le rapport préconise donc de travailler dès
maintenant à l’entrée des jeunes dans la vie active
pour éviter qu’ils ne s’en trouvent exclus. Plus
largement, le document de l’OCDE indique que les
métiers de l’agriculture, de l’industrie
manufacturière et de l’agroalimentaire figurent
parmi les plus à risque, loin devant les métiers du
savoir ou des services. Le document estime aussi que
l’automatisation pourrait se traduire par une
« pression à la baisse » sur les salaires et le nombre
d’heures de travail, en particulier pour les employés
peu qualifiés – ce qui pourrait se traduire par une
baisse de leur niveau de vie. — B. G.
Le dernier rapport de l’OCDE sur l’automatisation
et l’emploi (mars 2018)
EXCUSEUR EN SÉRIE
Ce n’est pas la première fois
que Mark Zuckerberg se dit
publiquement « désolé » après des
scandales ayant touché Facebook.
Le site américain Buzzfeed
en a même fait un quiz…
https://bzfd.it/2Hf4Xma
SUR
LE WEB
3 millions
UBER CHANGE (SON APPLI)
C’est un peu le « patron » des 3 millions de chauffeurs Uber : l’application qu’ils utilisent va être entièrement refaite – et l’entreprise
veut s’en servir pour montrer
qu’elle a changé.
theatln.tc/2qnuRd7
INDUSTRIE // Le spécialiste allemand des nettoyeurs haute pression et des aspirateurs
professionnels ne ménage pas sa peine pour inventer de nouveaux engins.
Voici sa méthode pour conquérir de nouveaux marchés.
Kärcher, le technicien des surfaces
LE
DÉCRYPTAGE
de
Julien
Dupont-Calbo
C
’est propre, forcément. Chez Kärcher, les allées qui serpentent entre
les bâtiments du siège sont immaculées, même avec le vent d’hiver qui colporte les feuilles mortes. « Wilkommen » à
Winnenden, la petite bourgade installée à
vingt minutes de train de Stuttgart, où Kärcher conçoit ses machines à nettoyer
depuis huit décennies, à l’étroit entre la gare
et l’église. Dans les parages, on trouve les
fabricants des tronçonneuses Stihl, des
chevilles Fischer, des vis Würth. Une vraie
« Bricolage Valley » nichée dans les collines, qui fait la fierté des locaux. Harmut
Jenner, l’enfant du cru qui dirige Kärcher, se
balade ainsi en anorak aux couleurs de son
groupe et se complaît à parler avec l’accent
du pays (enfin, c’est ce qu’on dit – impossible
à vérifier avec des oreilles françaises).
« Herr Jenner » peut se permettre de pavoiser comme Nicolas Sarkozy sur la dalle de la
Cité des 4.000 à La Courneuve. Sa société est
une pépite du Mittelstand allemand, l’une
de ces grosses PME mondialisées que la
France envie tant à son voisin. En 2017, Kärcher et ses 12.304 salariés ont vendu pour
2,5 milliards d’euros de nettoyeurs haute
pression et d’aspirateurs, 1 milliard de plus
qu’en 2010. « C’est très simple : sans rentabilité, la croissance n’est pas tenable car elle
réclame des investissements, explique le
patron. Nous ne sommes pas une start upqui brûle tout son cash. Nous grandissons en
étant profitable. » La genèse de Kärcher
tient pourtant du mythe californien. L’aventure jaune et noir a commencé dans les
années 1920 à Cannstatt, faubourg industrieux de Stuttgart, avec les inventions
d’Alfred Kärcher. Un ingénieur touche-àtout spécialiste du chauffage, qui s’invitait
dans les ateliers de Daimler pour peaufiner
L’aventure jaune et noir a
commencé dans les années
1920 à Cannstatt, faubourg
industrieux de Stuttgart,
avec les inventions
d’Alfred Kärcher.
ses prototypes (et pour courtiser Irene,
l’assistante du patron, qui deviendra sa
femme). Le jeune homme commence par
concevoir des radiateurs, puis des fours à
métaux, puis des chauffages pour les
moteurs et les cockpits d’avion pendant la
Seconde Guerre mondiale. Le conflit fini,
Kärcher bricole des poêles pour les réfugiés
de l’Est avec des carcasses d’obus, avant que
les GI américains ne lui demandent de nettoyer leurs tanks avec des tuyaux d’arrosage
montés sur des camions. Monsieur Alfred
perfectionne rapidement son matériel, le
miniaturise. C’est le début des nettoyeurs
haute pression made in Winnenden. Mais,
comme souvent, l’inventeur n’est pas un
businessman. Le succès commercial de
Kärcher, c’est à Irene qu’on le doit. A la mort
de son mari, en 1959, la veuve prend les
commandes de l’entreprise. C’est elle qui
élargit la gamme de produits, elle qui choisit dès 1962 d’établir une filiale en France
plutôt qu’en Suisse ou en Autriche, qui
décide en 1974 de se concentrer sur le nettoyage après un échec dans les jouets, les
planches à voile et le matériel de dialyse.
C’est aussi à ce moment-là que Kärcher troque le bleu industriel pour le jaune et le noir.
Grâce à Irene, Kärcher s’affiche aujourd’hui
en technicien de toutes les surfaces. L’établissement propose des machines à aspirer
Kärcher
en chiffres
firme
•deLaWinnenden
compte 600 centres
de distribution
dans le monde.
Elle produit
17 % de ses engins
dans huit usines
en Allemagne,
et possède des unités
de production aux
Etats-Unis, en Italie,
au Mexique, au Brésil,
en Roumanie
et en Chine.
Avec environ
12.000 salariés
au début de l’année,
Kärcher emploie
5.000 personnes
de plus qu’en 2010.
Le fabricant de
machines à nettoyer
investit 6 %
de ses recettes
en R&D.
Le groupe fait
travailler
1.000 ingénieurs.
•
•
•
•
ou à nettoyer les exploitations agricoles, les
piscines, les cuisines de restaurant, les
chantiers p oussiéreux, les résidus
d’amiante, les vitres, la poudre des stands
de tir, l’eau des pompiers, les fours à pain…
La fourchette de prix ? De 10 à 3,5 millions
d’euros. « L’idée, c’est de répondre aux
besoins de chaque client », martèle Harmut
Jenner, qui a rejoint l’entreprise il y a vingthuit ans. La famille a lâché la direction de la
société au décès de la matriarche, en 1989.
Depuis, le clan reste présent, surveille de
loin les gestes de la direction. « Le contrat
date de 2001, il est clair. Il n’y a pas de conflits », indique le manager. En ce moment, la
troisième génération, celle des petits-enfants d’Alfred et d’Irene, finit ses études. Charge à elle de superviser la suite du
film. « A mon arrivée en 2001, la société était
encore très B to B. Depuis, nous avons construit la marque auprès du grand public, avec
de gros investissements publicitaires. Désormais, nous vendons autant aux particuliers
qu’aux entreprises. C’est mieux : les deux
marchés ne fonctionnent pas selon les mêmes
cycles », raconte Harmut Jenner, qui est
entré dans le dernier quart de son plan stratégique 2010-2020. On travaille à long
terme chez Kärcher… « On est content, nous
sommes dans les clous de notre objectif. Nous
commencerons à travailler le prochain plan
l’an prochain », dit-il, soucieux de ne pas se
laisser rattraper par son concurrent danois
Nilfisk, ou par certains acteurs chinois qui
pointent le bout de leur nez.
A vrai dire, le scénario de la prochaine
décennie ne devrait pas être décapant. Faire
la révolution n’est pas le genre de la maison,
et Kärcher continuera donc avec les mêmes
ingrédients, à savoir le « focus client »,
l’innovation et la pénétration de nouveaux
marchés. « En France, nous devons ainsi être
davantage présents dans le nettoyage pour
entreprises », confie Harmut Jenner, qui
souhaite créer une relation plus directe
avec les utilisateurs de ses machines, « toujours plus exigeants et informés », et étoffer
son offre de services. Kärcher s’est ainsi
lancé dans le « nettoyage à la demande »,
traduire : par une offre de location de
machines au mètre carré à laver. Pas question pour autant d’aller balayer dans le jardin des entreprises de nettoyage et des distributeurs. « On ne concurrence pas ses
clients, on ne veut pas laver nous-mêmes. Ce
que l’on veut, c’est être proactif. Par exemple,
nous essayons d’adapter le comportement de
nos machines au contexte, avec des capteurs
et de la télématique. Pour ne pas nettoyer le
bureau de quelqu’un parti en vacances ou
pour prendre en compte la pluie. »
Tout un programme, porté par le millier
d’ingénieurs de la maison, dont 700 sont
installés à Winnenden – le reste étant
réparti entre la Chine, les Etats-Unis et l’Italie. « Nous comptons sur les nouveaux produits pour ouvrir de nouveaux marchés »,
décrypte le patron, qui investit 6 % de ses
recettes en R&D. En pays souabe, les blouses blanches de Kärcher disposent d’une
Le scénario de la prochaine
décennie ne devrait
pas être décapant.
Kärcher continuera avec
les mêmes ingrédients : le
« focus client », l’innovation
et la pénétration de
nouveaux marchés.
panoplie d’imprimantes 3D à faire rougir
plus d’un « maker », d’une salle pour les
tests sonores où l’on entendrait presque
battre son propre cœur, d’un manège pour
tester les engins sur asphalte, pavé ou lino.
« Environ 90 % de nos ventes proviennent de
produits inventés il y a moins de cinq ans »,
souligne Harmut Jenner, qui collabore par
ailleurs avec Siemens pour transformer ses
ateliers de production en « usines 4.0 ». Des
robots aspirateurs sortiront-ils bientôt de
ses chaînes ? Sans doute. « C’est dans notre
script », avoue le patron, qui lorgne plus les
laveurs autonomes que les petits aspirateurs robots. « Ce sont encore des jouets pour
le moment. Nous en ferons, mais ce sera
réservé dans un premier temps aux surfaces
planes et peu encombrées. » Comme toujours, la recette sera faite maison. Les compétences requises ont déjà été recrutées.
« Vous savez, on verra arriver plus vite des
choses sur les batteries. D’ici à 2025, il n’y
aura plus de fil aux aspirateurs », prévient-il.
Mais Kärcher devrait encore être là pour
faire le ménage. n
// 11
Les Echos Jeudi 12 avril 2018
enquête
La sûreté nucléaire,
une autorité qui a
du mal à s’imposer
La décision de l’Autorité de sûreté nucléaire d’autoriser le redémarrage du réacteur numéro 2 de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin), arrêté mi-2016, a suscité des critiques. Photo Fred Marvaux/RÉA
Véronique Le Billon
@VLeBillon
J
ean-Bernard Lévy avait préparé sa
formule. De l’avenue de Wagram
à Paris, le PDG d’EDF a décoché mifévrier une flèche en direction de
Montrouge, siège de l’Autorité de sûreté
nucléaire (ASN). « Le niveau de production
nucléaire est en léger recul par rapport à 2016
et par rapport à l’objectif initial, a-t-il commencé, lors de la présentation de ses résultats 2017. Cela est dû à quelques arrêts fortuits
exceptionnels, à quelques prolongations
d’arrêt pour maintenance supérieures aux
prévisions et, enfin, il faut le souligner, à l’arrêt
provisoire et tout à fait inattendu, pour ne pas
dire subi(t), avec un “t” et sans “t”, des quatre
tranches de la centrale de Tricastin, dans la
Drôme, à la demande expresse de l’ASN. » Jusqu’alors, seul le patron du parc nucléaire de
l’électricien public, Philippe Sasseigne, avait
ouvertement critiqué la décision d’arrêter les
quatre réacteurs, le temps de consolider une
digue menacée de rupture en cas de séisme
exceptionnel – une critique déjà rare pour un
exploitant d’ordinaire plus légitimiste, au
moins dans sa communication officielle.
Intransigeance du gendarme du
nucléaire ? Un mois plus tard, c’est le réseau
Sortir du nucléaire qui s’étrangle devant la
décision de l’ASN d’autoriser le redémarrage du réacteur numéro 2 de la centrale de
Fessenheim (Haut-Rhin), arrêté mi-2016
après la découverte d’une fraude d’Areva
sur la fabrication d’un générateur de
vapeur, un équipement critique de la centrale. « Au vu de la gravité des faits et de la
tromperie dont elle avait fait l’objet, l’ASN
aurait dû s’en tenir là », estime l’association.
« Le signal envoyé est désastreux, juge aussi
Yves Marignac, directeur de Wise-Paris et
expert du nucléaire. Le fabricant Framatome [ex-Areva, NDLR] et l’exploitant EDF se
voient non pas sanctionnés mais récompensés d’un comportement frauduleux puisqu’ils obtiennent une validation qui leur
aurait été refusée si le problème n’avait pas été
caché. Cette situation est d’autant plus accablante que la récompense en jeu n’est ni plus
ni moins que l’indemnisation d’EDF par
l’Etat pour la fermeture de Fessenheim 2. »
Une question de confiance
Faiblesse de l’Autorité de sûreté nucléaire ?
« Parfois, mais pas souvent, les deux – EDF et
les associations – se réjouissent de nos décisions. Le plus souvent, l’un s’en réjouit et pas
l’autre. Parfois, les deux sont mécontents
– peut-être est-ce le meilleur des cas ! Telle est la
vie d’une autorité de sûreté indépendante, qui
fait son métier », a déjà désamorcé le président de l’ASN, auditionné par la commission
d’enquête parlementaire sur la sûreté et la
sécurité des installations nucléaires. « Ce
n’est pas l’intérêt social d’EDF qui m’intéresse
ni celui des associations. On ne fonctionne pas
à l’applaudimètre. Il y a une accumulation de
sujets compliqués, mais je n’ai aucun regret
sur les décisions prises », assure plus fermement Pierre-Franck Chevet aux « Echos ».
Le président de l’ASN a un métier difficile :
assurer « au nom de l’Etat », avec ses
500 agents et les 400 experts de l’Institut de
radioprotection et de sûreté nucléaire
(IRSN), « le contrôle de la sûreté nucléaire et de
la radioprotection pour protéger les personnes
et l’environnement ». Avec une source d’énergie qui représente les trois quarts de l’approvisionnement de la France en électricité et
des sujets techniques qui obligent le citoyen
ordinaire à s’en remettre à plus compétent
que lui, chacun convient que la confiance est
un déterminant important. Mais plusieurs
dossiers, ces dernières années, ont questionné des pans entiers de son action.
L’affaire de la cuve de l’EPR de Flamanville – sa qualité a été mise en cause alors
qu’elle était déjà installée dans le bâtiment
du réacteur – a d’abord suscité des questions sur la capacité de l’ASN à imposer son
tempo dans les instructions de dossier et à
résister à la pression d’EDF. « La Commission européenne a conditionné le refinancement d’Areva et d’EDF à la validation de la
cuve ! Quelque part, on a demandé aux inspecteurs et à la direction de l’ASN de décréter
ou non la mort du nucléaire en France », a
résumé Martial Chateau, du réseau Sortir
du nucléaire, devant la commission
d’enquête. Pour valider cet équipement,
l’ASN a dû finalement introduire une dérogation à la réglementation, au risque d’écorner son image. « J’assume », avait répondu
Pierre-Franck Chevet.
Les arrêts de réacteurs pendant plusieurs
mois à l’hiver 2016 pour contrôler la qualité
des aciers ont provoqué, de leur côté, des
questions sur la proportionnalité des mesures - EDF a estimé qu’ils lui avaient coûté
1,6 milliard d’euros. Mais c’est surtout
l’affaire des « dossiers barrés » de l’usine
Areva du Creusot (Saône-et-Loire) qui a fragilisé la crédibilité de l’ASN. Car elle a montré qu’elle pouvait être dupée : pendant des
années, Areva a transmis des dossiers de
fabrication avec des relevés différents des
mesures effectivement réalisées. L’ASN a
ainsi failli à sa mission de contrôle, tout
comme EDF a failli à son devoir de surveillance de ses fournisseurs. Par excès de
« confiance », a reconnu EDF. « C’est
l’ensemble de la chaîne qui n’a pas vu »,
reconnaît aussi Pierre-Franck Chevet.
Le dernier baromètre annuel de l’IRSN,
réalisé fin 2016, montre l’impact de ces crises à répétition : tous les acteurs du secteur
nucléaire ont perdu, aux yeux des Français
interrogés, en compétence et en crédibilité.
Quand son prédécesseur, André-Claude
Lacoste, avait l’air martial d’un militaire en
fin de carrière (ce qu’il n’était pas), PierreFranck Chevet, X-Mines de cinquante-six
ans, est parfois apparu, au pic de ces crises,
fébrile, la voix éraillée par son paquet de
cigarettes quotidien – qu’il a depuis troqué
contre une cigarette électronique. « Il a une
communication anxiogène », juge un indus-
SÉCURITÉ // Le PDG
d’EDF qui critique
ouvertement
une décision,
des associations
qui remettent
en question ses choix…
L’Autorité de sûreté
nucléaire (ASN)
vient d’adopter
un nouveau plan
stratégique, mais
la réforme du contrôle,
à la suite de l’affaire
des « irrégularités »
du Creusot,
n’a toujours pas
été présentée.
triel. C’est « un président normal », nuance
un ancien commissaire de l’ASN.
« Sur la question de la responsabilité de la
sûreté, c’est l’exploitant [EDF, Areva et le
CEA, NDLR] qui doit être en première ligne.
Pierre-Franck Chevet s’est laissé entraîner
dans la mêlée et beaucoup de gens pensent
que le garant de la sûreté est l’ASN davantage
que l’exploitant. C’est très gênant parce que
les agents EDF se disent maintenant : “On va
faire en fonction de ce que pense l’ASN.” Et les
associations antinucléaires attaquent désormais l’arbitre », s’inquiète, sur le fond, un
bon connaisseur du secteur. Quand certains disent, pour expliquer les difficultés à
prévoir la production nucléaire des prochaines années, « on ne sait pas modéliser
Pierre-Franck Chevet », le président de l’ASN
a bien compris les dangers de la personnalisation. Fin janvier, à l’occasion de ses traditionnels vœux à la presse, l’ancien patron de
l’administration du ministère de l’Energie a
fait monter sur l’estrade les commissaires
du collège et le directeur général. « Toutes
les décisions sont construites collectivement », a-t-il rappelé, pour ceux qui
n’auraient pas compris le message.
Distribution des bons
et des mauvais points
D
Les chiffres clefs
En 2006, l’Autorité de sûreté
•nucléaire
(ASN) devient
une autorité administrative
indépendante, qui reprend
les missions (« réglementer,
contrôler, informer »)
exercées par l’administration
(DGSNR et DSNR).
2.000 inspections sont
menées chaque année
sur les installations nucléaires
(EDF, Orano, Framatome,
CEA…) et médicales.
483 agents (à fin 2016),
dont 294 inspecteurs.
80 millions d’euros
de budget.
400 chercheurs et experts
de l’IRSN en appui technique.
•
•
•
•
Trois ans après l’ambition affichée par EDF
dans son projet stratégique Cap 2030 de
« refonder la relation avec l’ASN », le projet a
tourné court. Mais l’Autorité de sûreté
nucléaire a lancé, il y a un an, une réflexion
stratégique pour « permettre une clarification
de l’exercice des responsabilités de chacun,
autorité, expert ou responsable ». Après plusieurs mois de « brainstorming », dont une
fresque retrace les grandes lignes dans le hall
de l’ASN, le plan stratégique 2018-2020 vient
de sortir. Publié sans tambour ni trompette, il
prévoit notamment « une approche graduée »
pour « alléger ou renforcer le contrôle des activités nucléaires selon la manière dont leurs responsables exercent leurs responsabilités ».
« Il faut dire aussi quand les choses vont
bien, justifie Pierre-Franck Chevet. Une chose
m’a frappé : on met sous surveillance renforcée, ce qui veut dire implicitement qu’on
relâche la pression ailleurs puisqu’on travaille
à moyens constants. Mais, aujourd’hui, on ne
dit pas où ni pourquoi. Il faut qu’on soit capable
de dire que telle exploitation est performante et
peut faire l’objet de moins de contrôle ou qu’elle
fonctionne davantage sur le contrôle interne »,
explique Pierre-Franck Chevet. Un message
qui pourrait être porté ce 12 avril, à l’occasion
de la présentation aux parlementaires du
rapport 2017 de la sûreté des installations
nucléaires, qui distribue chaque année
aux centrales nucléaires les bons et les mauvais points. L’ASN a aussi créé un poste
d’« inspecteur en chef » et nommé un
« référent déontologue et lanceur d’alerte ».
Pour autant, deux ans après la révélation
de l’affaire du Creusot, la réforme annoncée
du renforcement de ses contrôles est toujours repoussée, affaiblissant la portée de
son message initial. « On finalise le plan de
bataille antifraude. Il faut qu’on en discute avec
les industriels concernés parce que cela concerne l’ensemble de la chaîne de contrôle », justifie Pierre-Franck Chevet, qui prévoit désormais une présentation à la fin du premier
semestre. Au menu : surveillance renforcée
lors des opérations de fabrication critiques,
mesures confiées à des laboratoires indépendants, conservation de matériaux
« témoins », etc. L’ASN estime néanmoins
que la prise de conscience porte déjà ses
fruits. « A la suite de ce qui s’est passé au Creusot, nous avons renforcé nos pratiques de surveillance des fabrications », a assuré Dominique Minière, le directeur du parc nucléaire et
thermique d’EDF devant la commission
d’enquête parlementaire. En mars, l’ASN a
épinglé EDF pour la « détection tardive »
d’anomalies sur des soudures, y compris
avec deux cas de « modification volontaire »
du fournisseur, autrement dit une falsification. Un nouveau dossier vient d’être ouvert à
Flamanville à propos de soudures sur le
réacteur EPR ne respectant pas les prescriptions et de nouvelles « non-qualités ».
« On finalise le plan de
bataille antifraude. Il faut
qu’on en discute avec
les industriels concernés
parce que cela concerne
l’ensemble de la chaîne
de contrôle. »
PIERRE-FRANCK CHEVET
Président de l’Autorité
de sûreté nucléaire
Le plan stratégique 2018-2020 prévoit
aussi de « renforcer l’implication technique
de l’ASN dans les analyses des dossiers qui lui
sont soumis ». « Aujourd’hui, ceux qui ont les
compétences techniques sont à l’IRSN et à
EDF. L’ASN s’est affaiblie, parce que les sujets
se sont complexifiés », note un acteur du
secteur.
Dans un contexte jugé « moins
préoccupant » pour la sûreté depuis le
sauvetage financier de la filière nucléaire,
P i e r r e - Fr a n c k C h e ve t a c h è ve r a e n
novembre son mandat de six ans non
renouvelable. Il assure que le poste n’est pas
invendable ; il a été approché par de potentiels candidats. Comme pour d’autres
autorités administratives indépendantes,
c’est le chef de l’Etat qui proposera le nom de
son successeur au vote des parlementaires.
« L’Etat est de retour et il prend toute sa place,
on le voit sur la fermeture de Fessenheim ou
sur Cigéo », note un expert de l’IRSN, où le
secrétaire d’Etat Sébastien Lecornu s’est
rendu mi-mars. « On n’avait pas vu ce niveau
d’implication avant », observe-t-on aussi à
EDF. Sans savoir à ce stade de quoi cet
intérêt augure. n
12 //
Jeudi 12 avril 2018Les Echos
,
Budget de l’Etat 2018 : 386,3 milliards d’euros // PIB 2017 : 2.283,6 milliards d’euros courants //
Plafond Sécurité sociale : 3.311 euros/mois à partir du 01-01-2018 // SMIC horaire : 9,88 euros
à partir du 01-01-2018 // Capitalisation boursière de Paris : 1.547,84 milliards d’euros (au 10-01-2018)
// Indice des prix (base 100 en 2015) : 101,85 en décembre 2017 // Taux de chômage (BIT) : 9,4 %
au 3e trimestre 2017 // Dette publique : 2.226,1 milliards d’euros au 3e trimestre 2017
Les chiffres
de l'économie
EN FRANCE
À L’ÉTRANGER
SANTÉ LA ROUGEOLE DÉPASSE
1.500 CAS EN 2018
ARABIE SAOUDITE UN MISSILE
HOUTHISTE INTERCEPTÉ AUDESSUS DE LA CAPITALE RIYAD
L’armée de l’air saoudienne a intercepté, mercredi, un missile lancé par
les houthistes au-dessus de Riyad, la
capitale, rapporte la chaîne de télévision Al Arabiya. Il s’agit du quatrième
missile qui survole Riyad en cinq mois.
Plus tôt mercredi, une autre chaîne, Al
Masirah, a rapporté que les houthistes
avaient mené à l’aide d’un drone une
attaque contre une installation du
géant pétrolier Aramco à Djizan.
JUSTICE PLACÉ DIT VOULOIR
SOIGNER SON « ALCOOLISME »
ROUMANIE LES RÉFORMES
JUDICIAIRES PRÉOCCUPANTES
AFP
Le nombre de cas de rougeole déclarés
en France en 2018 a dépassé 1.500, ont
annoncé les autorités sanitaires, tandis
que se poursuit l’épidémie en NouvelleAquitaine, région de loin la plus touchée.
Le ministère de la Santé a multiplié
les appels à vérifier sa vaccination pour
toutes les personnes nées après 1980,
plus vulnérables à ce virus. La rougeole
est une maladie très contagieuse pouvant entraîner des complications graves,
respiratoires et neurologiques.
L’ancien secrétaire d’Etat Jean-Vincent
Placé, renvoyé devant la justice pour
violences, injures et outrage après une
soirée très alcoolisée à Paris, a présenté
ses excuses et dit vouloir soigner son
« alcoolisme ». « Les trente-sept heures de
garde à vue ont eu un mérite : j’ai enfin
pris le temps de réfléchir. J’ai réalisé que,
dans les derniers mois, j’avais bu excessivement », a-t-il dit à « Paris Match », se
défendant toutefois d’être « un pervers et
un raciste ».
LA PHOTO DU JOUR
L’Algérie face à la pire catastrophe aérienne de son histoire
Le Conseil de l’Europe a exprimé de
« sérieuses préoccupations » concernant le projet controversé de réforme
de la justice en Roumanie, alertant
sur les risques de corruption, dans
un rapport publié mercredi. En
décembre 2017, le Parlement roumain, dominé par les sociaux-démocrates (PSD), a approuvé trois propositions de loi qui font craindre une
réduction de l’indépendance des
magistrats et une restriction des prérogatives du parquet anticorruption.
AZERBAÏDJAN UN QUATRIÈME
MANDAT POUR ILHAM ALIYEV
Un Iliouchine IL-76 de l’Armée nationale populaire s’est écrasé, mercredi, peu après son décollage d’une base au sud
d’Alger, faisant 257 morts, majoritairement des militaires et des membres de leurs familles. Cet accident constitue la pire
catastrophe aérienne – civile ou militaire – qu’ait connue l’Algérie.
Photo : Anis Belghoul/AP
Les salons de l’hôtel de Lassay, résidence du président de l’Assemblée,
ainsi que la galerie des Fêtes pourront
être ponctuellement loués à des organismes extérieurs, a décidé mercredi
le bureau de l’Assemblée. Ces locations, limitées à une dizaine par an,
« permettront de financer les travaux
de restauration de l’hôtel de Lassay
ayant un rapport direct avec l’entretien
et la rénovation du patrimoine, ou des
événements ouverts au public ».
MIGRANTS LE CONSEIL D’ÉTAT
REJETTE LE RECOURS CONTRE
LA « CIRCULAIRE COLLOMB »
AFP
ASSEMBLÉE L’HÔTEL DE LASSAY
POURRA ÊTRE LOUÉ
Homme fort de l’Azerbaïdjan depuis
quinze ans, Ilham Aliyev se dirigeait
vers un quatrième mandat à l’issue de
la présidentielle anticipée de mercredi, boycottée par l’opposition. Si
sept candidats étaient opposés à
Aliyev, aucun n’est réellement connu
des électeurs et n’a mené de campagne électorale. Pour les dirigeants de
l’opposition, ces « candidats pantins » ont seulement été choisis pour
donner une illusion de concurrence.
Le Conseil d’Etat a définitivement
rejeté mercredi le recours déposé par
une trentaine d’associations contre la
« circulaire Collomb », qui organise
un recensement des migrants dans
l’hébergement d’urgence, confirmant
une décision rendue en référé. La circulaire « ne donne aucun pouvoir de
contrainte » aux agents chargés de se
rendre dans les lieux d’hébergement
d’urgence, a-t-il souligné.
Ioulia Skripal a rejeté une proposition
d’aide consulaire de la Russie après son
empoisonnement par une substance
innervante, début mars, en Angleterre
avec son père, un ex-agent double
russe, a indiqué mercredi le ministère
britannique des Affaires étrangères.
NOTRE-DAME-DES-LANDES
PHILIPPE ÉCARTE TOUTE PAUSE
PÉROU MADURO ABSENT
DU SOMMET DES AMÉRIQUES
Edouard Philippe a salué mercredi le
« très grand professionnalisme » des
gendarmes et forces de l’ordre qui
mènent l’expulsion de la ZAD de
Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), en écartant toute interruption des opérations. « Les opérations
se déroulent conformément au calendrier qui avait été envisagé », a-t-il souligné à l’Assemblée nationale.
Après Donald Trump, officiellement
retenu par le dossier syrien, Nicolas
Maduro, le président du Venezuela, à
son tour, a indiqué qu’il ne participerait pas au sommet des Amériques
qui se tient en fin de semaine à Lima
au Pérou. Cette réunion doit notamment se pencher sur les questions de
corruption et créer un front commun
contre le président du Venezuela.
ROYAUME-UNI
IOULIA SKRIPAL REFUSE
L’AIDE CONSULAIRE RUSSE
ON EN PARLE À LONDRES
Un musée du Brexit pourrait ouvrir au Royaume-Uni
L’objectif des promoteurs du projet est de « créer une collection qui rappellera
aux générations futures l’histoire de la lutte pour l’indépendance du Royaume-Uni ».
Alexandre Counis
— Correspondant à Londres
teurs du projet sur le site du
futur musée (www.museumofbrexit.uk). Ce qui ne l’empêchera pas d’être vécu comme
une provocation par tous ceux
qui regrettent de voir le Royaume-Uni sortir de l’Union. Pour
eux, le pire cauchemar est sans
doute de voir un jour exposés les
effets personnels du leader de
l’Ukip, Nigel Farage, aux côtés
du fameux bus rouge dont les
flancs promettaient pendant la
campagne 350 millions de livres
par semaine pour le NHS (le système de santé britannique) en
cas de victoire du « leave ».
« C’est une affaire sérieuse.
C’est notre histoire, un moment
fondateur de notre histoire constitutionnelle », souligne Gawain
Towler. « Notre objectif est de
créer une collection qui rappel-
L
e Brexit n’est pas encore
entré en vigueur que,
déjà, certains pensent à
lui consacrer un musée ! Ce nouveau « musée de la souveraineté »
pourrait ouvrir ses portes « dans
deux ou trois ans », explique
l’ancien porte-parole du parti
eurosceptique Ukip, Gawain
Towler, qui pousse le projet avec
Lee Rotherham, ex-militant de
Vote Leave au référendum de
juin 2016, et Alex Deane, ex-dirigeant de l’organisation proBrexit Grassroots Out.
Un délai nécessaire pour donner vie au projet, bien sûr, mais
aussi pour « donner au pays le
temps de cicatriser politiquement », expliquent les promo-
lera aux générations futures l’histoire de la lutte pour l’indépend an ce d u R oyau m e- Un i » ,
ajoute-t-il. L’ambition est de
s’adresser tant au milieu académique qu’au grand public, en
particulier aux écoles.
Six points de collecte
Un appel aux dons a été lancé au
début de la semaine sur le site du
futur musée afin de rassembler,
avant qu’ils ne disparaissent, des
objets aussi divers que des badges, affiches, pamphlets, discours et autres souvenirs, non
seulement des deux dernières
années mais des quarante-cinq
ans pendant lesquels le Royaume-Uni a fait partie de l’UE. Les
donateurs sont aussi appelés à
apporter des effets personnels
(correspondance privée, photos,
vidéos…). Six points de collecte
sont déjà en place, via des adresses e-mail couvrant les grandes
régions du pays. Des archives
numériques devraient aussi voir
le jour. Des objets venant du
camp du « remain » seront également présentés au public,
mais comme autant d’exemples
de la « propagande européenne ». Car les pro-européens
ne sont pas invités à participer
au projet. Bien que la localisation du futur musée ne soit pas
complètement arrêtée, il pourrait ouvrir dans la ville de Lincoln, dans l’est de l’Angleterre.
58,8 % des habitants de la région
des East Midlands, où elle est
située, ont voté pour le Brexit. La
plus forte proportion après celle
de la région voisine, les West
Midlands, avec 59,3 %. n
1
19
18
18
18
17
18
17
16
16
19
1
18
17
17
6/17
8/14
18
18
VENDREDI
7/17
1
18
177
9
VENDREDI
5/16
7/17
10/16
16
15
18
7/17
15
1
14
16
13
SAMEDI
1
14
13
16
8/16
9/16
1
13
14
16
8/19
7/16
12/17
10/18
13
1
17
/
9/15
DIMANCHE
9/18
17
10/18
14/19
SAMEDI
9/17
10/16
10/19
15/23
16/25
17/25
12/22
14/20
12/21
9/16
9/17
10/18
28/30
28/31
28/31
11/20
11/15
11/22
24/26
24/26
24/27
12/13
14/21
14/19
9/12
9/15
10/18
4/11
7/14
8/17
11/18
10/18
12/20
0/9
1/10
1/11
8/16
14/25
17/25
25/29
26/29
26/288
10/14
10/17
12/19
17/20
17/24
13/17
27/31
28/32
28/32
20/31
23/31
21/29
17/24
14/21
16/18
3/10
3/4
2/4
9/18
6/18
7/19
Jeudi 12 avril 2018
www.lesechos.fr
Le fabricant de
sirops savoyard
va produire
des boissons
sous licence
Oasis.
// P. 26
DEVISES EUR/GBP 0,872 EUR/JPY 1,3229 EUR/CHF 1,1861 GBP/USD 1,42 USD/JPY 1,0684 USD/CHF 0,9578 TAUX EONIA -0,366 LIFFE EURIBOR 3 MOIS -0,329 OAT 10 ANS 0,7561 T-BONDS 10 ANS 2,8087
INDUSTRIE & SERVICES
RÉGLEMENTATION
DERNIÈRE HEURE
Bruxelles veut renforcer
son pouvoir de sanction.
La Poste adapte son outil
de distribution à l’essor du colis
// PP. 14-15
SNCF
Changement
en vue à la tête
de l’AFP
AFP
Fabienne Schmitt
@FabienneSchmitt
Le groupe public garantit 200 TGV
par jour vendredi et samedi
malgré la grève. // P. 16
MARKETING
Les grands de l’automobile
prennent le virage du vélo
électrique.// P. 17
AVTOVAZ
Renault boucle enfin le sauvetage
de Lada. // P. 19
EUROPEAN CAMPING GROUP
Le numéro un européen ouvre
40 % de son capital. // P. 20
START-UP
EMPLOI
400.000 créations d’emplois dans
les start-up d’ici à 2022. // P. 21
HIGH-TECH & MÉDIAS
GAFAM
Vent de révolte contre les géants
de la tech.
// PP. 22-23, L’ÉDITORIAL
DE DAVID BARROUX P. 7
ET « CRIBLE P. 34
Avec 318 millions de Colissimo livrés en 2017, la capacité maximum de l’appareil logistique de La Poste est dépassé
et des investissements sont donc indispensables. Photo Stéphane Audras/RÉA
TÉLÉCOMS
L’entreprise annonce
450 millions d’euros
d’investissements
à l’horizon de 2020
pour moderniser
son appareil logistique.
La fusion des américains Sprint
et T-Mobile à nouveau sur la table.
// P. 24
PME & RÉGIONS
INDUSTRIE
L’impression 3D gagne peu à peu
les PME. // P. 25
Lionel Steinmann
@lionelSteinmann
FINANCE & MARCHÉS
« CROWDFUNDING »
La France veut faciliter l’essor
du financement participatif.
// P. 27
AFP
ODDO BHF
Le groupe prend position dans
l’intelligence artificielle. // P. 28
RUSAL
Les marchés mettent à l’index
le géant de l’aluminium. // P. 29
ACTIVISME
Les campagnes activistes
démarrent en trombe. // P. 30
LES ÉCHOS BUSINESS
CARNET // P. 33
SUR
DANS
« LA CHRONIQUE
BOURSE »
À 12H ET 17H35
DU LUNDI AU VENDREDI
La Poste a annoncé mercredi un plan
d’investissement de 450 millions d’euros
pour adapter son outil industriel à la croissance continue des livraisons de colis et au
déclin concomitant du courrier. Stimulé par
l’essor du commerce en ligne, le marché du
colis va de record en record, avec une
nouvelle hausse de 8 % l’an dernier.
Pour La Poste, leader de la livraison aux
particuliers avec une part de marché de
60 %, cela a représenté 318 millions de
Colissimo à acheminer, saturant un
appareil logistique dont la capacité théorique est limitée à 300 millions. Pour la
porter à 400 millions à l’horizon de 2020,
l’entreprise publique va investir dans de
nouveaux équipements et logiciels. Trois
nouvelles plates-formes spécialisées dans
les colis vont ouvrir d’ici à l’an prochain.
Les quatrorze qui existent déjà seront
agrandies et modernisées.
Dans le même temps, La Poste va développer les synergies avec le système de
distribution de lettres, dont les volumes,
pour leur part, continuent de piquer du nez
au rythme de –6 % par an. 15 « PPDC », les
sites qui préparent la livraison de courrier,
selon le jargon interne, vont devenir multiflux et accueillir également des colis. Cette
politique de mutualisation devrait être
étendue à 100 PPDC d’ici à 2020. De quoi
amortir la restructuration de l’outil industriel dédié au courrier, qui va se poursuivre.
Au milieu des années 2000, La Poste avait
dépensé pas moins de 3,4 milliards d’euros
pour moderniser et automatiser son tri
postal.
A peine inauguré, ce réseau de grandes plates-formes industrielles s’est
révélé surdimensionné face à la chute du
nombre de plis, et l’entreprise publique a
d û r é d u i r e l a vo i l u r e d è s 2 0 1 2 . C e
mouvement va se poursuivre avec la fermeture de la plate-forme de Nice et la
transformation en PPDC multiflux de
celles de Brest, Angers, Limoges et Bourges. Cela ramènera le nombre de platesformes régionales à vingt-huit, un ajustement indispensable pour maintenir à
80 % leur taux d’utilisation, plaide la
direction.
Recréer de la proximité
Cette nouvelle organisation devrait, malgré cela, accroître la présence de La Poste
dans les territoires. Le métier de facteur, en
effet, évolue : le tri du courrier tôt le matin,
pour préparer la tournée, est désormais
mécanisé à 55 %, une proportion qui doit
passer à 70 % d’ici à 2020. Comme c’est le tri
qui nécessitait de concentrer les équipes
dans les PPDC, La Poste va enclencher le
mouvement inverse : elle va recréer de la
proximité, avec des équipes de 7 à 8 facteurs qui recevront le contenu de leur
tournée au plus près de leur zone de distribution. Le temps gagné sera utilisé pour
développer les « nouveaux services de proximité » proposés par La Poste. Celle-ci
annonce 118 équipes de facteurs de ce type
cette année, et pas moins de 3.000 à
terme. n
Le PSG attaqué sur le fair-play financier
Philippe Bertrand
@Bertra1Philippe
Une épée de Damoclès est suspendue audessus de la tête des dirigeants du Paris
Saint-Germain depuis le début de la saison.
Les transferts de Neymar et de Mbappé,
pour respectivement 220 et 180 millions
d’euros, ont en effet suscité la vigilance de
l’UEFA. D’emblée, la confédération européenne a demandé à son instance chargée
du fair-play financier d’examiner les comptes du club de football parisien. Objectif :
vérifier qu’il n’a pas dépensé plus qu’il n’a
gagné, dans la limite de 30 millions d’euros
de déficit sur trois ans.
Selon le « Financial Times », l’organisme
de l’UEFA aurait mandaté l’agence Octagon,
spécialisée dans le marketing sportif,
laquelle aurait trouvé que plusieurs contrats
de sponsoring passés avec des entités qatariennes, donc liées aux actionnaires,
auraient été « significativement surévalués ».
Il s’agirait notamment de la société de télécommunications qatarienne Ooredoo, qui
donne son nom au centre d’entraînement du
PSG, ou de la QNB (Qatar National Bank) qui
s’affiche sur la manche du maillot parisien.
« Informations erronées »
Le club qui reconnaît avoir rendez-vous le
20 avril a aussitôt fustigé, ce mercredi, dans
un communiqué, des « informations erronées et dirigées contre le club ». « Le Paris
Saint-Germain est en lien permanent avec ses
interlocuteurs à l’UEFA et se présentera en
toute sérénité devant l’instance dirigeante du
football européen le 20 avril prochain pour
présenter son dossier », poursuit le texte. En
2014, le contrat avec l’Autorité du tourisme
du Qatar avait été estimé surévalué. Le PSG
s’était vu alors imposer une restriction en
matière de recrutement. Les observateurs
estiment que le club doit trouver cette
année 50 millions d’euros supplémentaires
de recettes. Tous les contrats de partenariat
sont revus à la hausse. Mi-mars, le PSG a
annoncé avoir signé un accord « de plusieurs millions d’euros » avec Desports, une
des agences leaders du marketing sportif en
Asie pour « garantir plus de revenus sponsoring et commerciaux » en Chine. La vente de
joueurs entre également dans l’équation.
Le PSG est régulièrement attaqué par
des médias anglais, espagnols ou allemands. Le club cherche à entrer dans le
cercle fermer des grandes marques du
football européen aux côtés d’équipes établies qui évoluent en Premier League, en
Liga ou en Bundesliga. n
Coup de théâtre à l’AFP. Le PDG sortant, Emmanuel Hoog, candidat à un
nouveau mandat à la tête de l’agence de
presse, a fait savoir mercredi à ses salariés qu’il retirait sa candidature. « J’ai
constaté ce matin que mon projet ne
recueillait pas les soutiens nécessaires et
indispensables de l’Etat, comme cela a été
le cas, dans la continuité, depuis 2010 […].
J’en tire donc une conclusion : je retire,
avec regret, ma candidature », écrit-il
dans un courrier aux administrateurs
de l’agence, diffusé à ses salariés et
révélé par l’AFP.
Emmanuel Hoog, qui préside l’AFP
depuis 2010, était en piste pour un nouveau mandat de cinq ans. Il devait être
auditionné ce mercredi par le conseil
d’administration, ainsi que l’autre candidat en lice, Fabrice Fries. Malgré des
vents contraires ces derniers jours, qui
laissaient entendre qu’il ne faisait pas
l’unanimité au sein du conseil, Emmanuel Hoog y a cru jusqu’au bout. Il s’est
retiré au dernier moment quand il a su
que l’Etat ne voterait pas pour lui. Pour
être élu, il devait recueillir 13 voix sur les
18 membres qui composent le conseil
d’administration de l’agence, dont trois
sont des représentants de l’Etat.
Emmanuel Hoog aurait
perdu la confiance
du conseil en raison
des pertes récurrentes
de l’AFP.
Fabrice Fries, président
de Publicis Consultants
jusqu’en 2016, a été
entendu par le conseil
d’administration.
Emmanuel Hoog aurait perdu la
confiance du conseil en raison des pertes récurrentes de l’AFP, qui se monteraient à environ 5 millions d’euros.
Dotée d’une structure complexe, l’AFP
n’a ni capital, ni actionnaire. Les abonnements de l’Etat à l’agence représentent 40 % de son chiffre d’affaires. « En
réalité, un président de l’AFP a très peu de
marge de manœuvre entre l’intervention
de l’Etat et les investissements qu’on lui
demande », commente un bon connaisseur. En juillet 2017, Emmanuel Hoog
avait réclamé 60 millions d’euros à
l’Etat pour les cinq ans à venir.
Relance commerciale
Fabrice Fries, 58 ans, président de
Publicis Consultants jusqu’en 2016, a été
entendu mercredi par le conseil d’administration de l’AFP. « Son plan est crédible, juge une source proche du dossier, il
prévoit une vraie relance commerciale,
50 % du chiffre d’affaires généré par la
photo et la vidéo en 2022, plus d’implication des équipes et un plan de départ non
dimensionné pour l’instant. » A ce stade
rien n’est cependant joué. Selon nos
informations, mercredi soir, à l’issue
d’un vote qui a suivi son audition,
Fabrice Fries n’a pas obtenu les 13 voix
nécessaires à son élection. Notamment
en raison de l’abstention des administrateurs issus des salariés qui demanderaient un temps de réflexion. Une nouvelle réunion doit se tenir jeudi pour un
nouveau vote. Si les 13 voix ne sont pas
réunies, alors c’est le conseil supérieur
de l’AFP qui désignera le président. n
Oasis
Routin s’allie avec Oasis pour
secouer le marché des sirops
14 //
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos
INDUSTRIE
&SERVICES
à suivre
RÉGLEMENTATION
Bruxelles veut renforcer
son pouvoir de sanction
Ursula Hyzy/AFP
l La Commission européenne a présenté, mercredi, un texte
qui généraliserait la pratique des actions de groupe en Europe.
l C’est une des conséquences du scandale des moteurs truqués de Volkswagen.
Début du chargement de combustible
du premier EPR chinois
ÉNERGIE L’autorité chinoise de sûreté nucléaire a autorisé le
chargement de combustible dans la centrale de Taishan, soulignant que l’EPR chinois sera le premier au monde en service.
Dans un message posté sur la messagerie Wechat, l’opérateur
CGN précise que le chargement a commencé mardi soir après
une cérémonie. Taishan pourrait être pleinement opérationnel
avant la fin d’année. CGN en détient 70 % et EDF le solde. La
construction a débuté en 2009 et la mise en service du premier
des deux réacteurs était prévue à l’origine pour 2013.
Pétrole : Saudi Aramco va construire
une mégaraffinerie en Inde
ÉNERGIE Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco a annoncé
mercredi un accord avec un consortium indien pour la construction d’une gigantesque raffinerie dans l’ouest de l’Inde pour un coût
estimé à 44 milliards de dollars. Le complexe pétrochimique, qui
sera capable de traiter 1,2 million de barils de brut par jour, a fait
l’objet mercredi d’un protocole d’accord avec l’Indian Oil Corporation, Bharat Petroleum Corporation et Hindustan Petroleum Corporation. Cette annonce s’inscrit dans la stratégie d’Aramco,
numéro un mondial de la production de brut, de diversifier ses
revenus en développant ses activités de raffinage et de pétrochimie.
Les propositions de Bruxelles constituent un véritable « new deal pour les consommateurs » européens. Photo Shutterstock
Gabriel Grésillon
@Ggresillon
— Bureau de Bruxelles
Total devient opérateur dans le golfe
du Mexique
ÉNERGIE Le pétrolier a acquis pour 300 millions de dollars
(243 millions d’euros) d’actifs situés dans le golfe du Mexique
dans le cadre de la mise en liquidation de Cobalt International
Energy. Total a repris 20 % dans la découverte de North Platte, ce
qui porte sa part à 60 % et lui permet de devenir opérateur de
cette découverte, Statoil prenant les 40% restants. Total prend
aussi 20 % dans la découverte d’Anchor, pour passer à 32,5 %. Et
il reprend 13 blocs d’exploration offshore, dont il sera l’opérateur.
Drouot vend
deux squelettes
de dinosaures
pour plus de
1 million chacun
nais de la distribution Aeon
(62 milliards d’euros de chiffre
d’affaires) a annoncé mercredi
sa prochaine entrée au capital
du site américain Boxed.com,
présenté comme le « Costco des
Millenials ». Cité dans un communiqué, Gabriel Naouri (ex-Casino), conseiller du PDG d’Aeon,
Motoya Okada, déclare : « Avec
s a t e ch n o l o g i e u n i q u e e t s o n
savoir-faire, Boxed.com va permettre à Aeon de mieux servir ses
clients à travers une stratégie
multicanale. »
Christophe Lebedinsky
DISTRIBUTION Le géant japo-
ENCHÈRES Un allosaurus aux
« 60 dents affûtées » et un diplodocus « de 12 mètres du nez à la
queue » ont été vendus mercredi
pour plus de 1,4 million d’euros
chacun, largement au-delà
de leurs estimations, lors d’une
vente aux enchères à Paris, a
annoncé l’hôtel des ventes
Drouot. « C’est le même acheteur
qui a acquis les deux dinosaures,
un particulier étranger », a-t-il
précisé. « Ce sont des résultats
exceptionnels », mais il ne
s’agit pas de records, selon l’hôtel
des ventes.
SUR
« C’EST MON ARGENT »
Chaque vendredi
à 6 h 25 et 10 h 50
Anti-modèle américain
Concrètement, la remise à plat proposée par Bruxelles consisterait à
faire en sorte que tous les Etats
membres de l’Union européenne
disposent de mécanismes d’actions
de groupe, ces mécanismes via lesquels plusieurs consommateurs
portent plainte collectivement.
L’objectif étant aussi de faire conve rg e r l e s p r a t i qu e s d a n s c e
domaine, voire de mener des
actions transnationales.
Mais attention : pas question
de verser dans ce que Bruxelles
estime être les travers du système
américain. « Le but n’est pas de donner plus de travail aux avocats »,
résume Vera Jourova. La Commission propose donc que seules des
associations à but non lucratif,
totalement transparentes sur l’origine de leurs financements,
comme les associations de consommateurs, puissent mener de
telles actions. A chaque Etat membre de choisir quelles instances
seront dotées de cette prérogative.
La Commission
propose que seules
des instances à but
non lucratif, comme
les associations
de consommateurs,
puissent mener
de telles actions.
Un mécanisme qui nécessitera probablement une phase d’apprentissage, comme en témoigne le cas de
la France, où les associations de
consommateurs agréées n’ont pu
mener qu’un nombre très limité
d’actions de groupe depuis octobre 2014.
Bruxelles propose également de
faire en sorte que les lois nationales
ne plafonnent pas trop fortement le
montant des amendes exigées
d’une entreprise. Si le texte est
adopté en l’état, aucun pays de
l’Union ne pourrait plafonner, par
la loi, ces amendes à un niveau inférieur à 4 % du chiffre d’affaires sur
son territoire.
Protéger les internautes
Dans un autre registre, la Commission suggère de renforcer les droits
des consommateurs sur Internet.
Il s’agit de s’assurer que les internautes sont informés lorsque
les résultats d’une recherche sont
biaisés par une publicité. Et de
garantir à tous, dans l’Union, un
droit de retrait à tout service payant
en ligne durant une période de
deux semaines.
Face à ces prop ositions, le
Bureau européen des unions de
consommateurs (BEUC) a salué, à
quelques nuances près, un « grand
pas en avant ». Le patronat européen (Business Europe) a, lui, fustigé une « solution à la recherche
d’un problème », assurant que les
citoyens de l’Union bénéficient déjà
de la « meilleure protection des
consommateurs au monde ». n
Sécurité alimentaire : vers de nouvelles règles
Après le scandale du
glyphosate, la Commission
va changer les règles qui
régissent l’Agence de
sécurité alimentaire. Le but
est de renforcer la transparence et l’indépendance de
l’institution.
Drouot
Entrée au capital
du « Costco
des Millenials » :
Gabriel Naouri
conseille Aeon
Qu’on se le dise : dans le combat
entre David et Goliath, la Commission européenne a choisi d’aider le
premier. Mercredi, les commissaires européens ont mis successivement sur la table, à Bruxelles, deux
propositions distinctes dotées
d’une caractéristique commune : la
volonté de regagner les cœurs
des Européens dans leur vie de
consommateur. Sachant que ce
jeudi, un autre texte est attendu
pour rééquilibrer le rapport de
force entre petits producteurs et
grandes entreprises dans la chaîne
agroalimentaire, c’est bien un
enjeu politique qui se dessine derrière ces propositions.
Le premier chantier ouvert par
la Commission concerne la capacité à sanctionner les entreprises
ayant triché. C’est une des conséquences du scandale des moteurs
truqués qui a secoué Volkswagen.
En venant présenter son « new deal
pour les consommateurs », Vera
Jourova, la commissaire à la Justice, ne l’a pas caché. La Tchèque
s’est rappelée, devant les médias,
avoir été « critiquée par Volkswagen
pour avoir été au-delà » de ses compétences en tentant d’obtenir des
sanctions contre le géant automobile – lesquelles ont finalement été
presque inexistantes en Europe.
Contrairement à la facture de plus
de 20 milliards de dollars payée
outre-Atlantique. Avant d’assurer :
« Aujourd’hui, je me sens mieux. »
C’est un de ces dossiers honnis à
Bruxelles : de ceux qui plombent la
réputation de la Commission dans
certains pays, France en tête.
L’affaire du glyphosate, ce pesticide accusé par la société civile
d’être cancérogène mais que de
nombreuses études jugent sans
grand danger, a très fortement
écorné la réputation de l’Union
européenne et de l’Agence européenne de sécurité alimentaire
(Efsa) dans certains pays. Bruxelles, suivant la recommandation
de l’Efsa, avait toujours poussé
pour prolonger l’autorisation de
commercialisation de ce produit.
Ce qui a finalement été fait en
décembre dernier.
Mercredi, la Commission a donc
brandi une proposition de réforme
Epandage de pesticides en Champagne. Photo Zuma/RÉA
de l’Efsa, dont le nom de code pourrait être « plus jamais ça ».
Le doute du public
Les deux commissaires européens
venus présenter cette réforme ont
reconnu que le doute du public était
manifeste, comme en a témoigné
une grande pétition européenne
ainsi qu’une étude du Centre inter-
national de recherche sur le cancer
jugeant le glyphosate « cancérigène
probable ». Au cœur de la controverse sur le glyphosate, en effet,
figure le fait que l’Efsa est tributaire
des études que lui fournissent les
industriels. Lesquelles sont inaccessibles au grand public, pour des
motifs de propriété intellectuelle. De quoi alimenter toutes les
interrogations… Principale nouveauté : Bruxelles propose que
l’ensemble des études des industriels fournies à l’Efsa soient publiques – à l’exclusion des données
considérées comme sensibles. Mais
Bruxelles encadre de façon précise
quels types de données pourront
prétendre à ce statut. Les équipes de
la Commission européenne se
réserveraient également un droit
de vérification et d’audit des laboratoires et de la façon dont sont
menées les études scientifiques.
Autre changement : la Commission propose un système dans
lequel, en cas de controverse publique, elle pourrait décider de débloquer un budget pour permettre à
l’Efsa de commanditer sa propre
étude. Elle ne va pas jusqu’à systématiser cette logique, pour des
motifs de coûts. Frans Timmermans, le premier vice-président
de la Commission, précise que
« pour la grande majorité des dossiers, il n’y a pas de controverse et il ne
serait pas juste de faire porter le
coût des études sur les épaules des
contribuables ». — G. G.
INDUSTRIE & SERVICES // 15
Les Echos Jeudi 12 avril 2018
Bruxelles veut lutter
contre les pratiques
déloyales dans le
secteur. Quitte à donner
un coup de pouce aux
PME face aux grands
de l’agroalimentaire.
Tout à son désir de démontrer
qu’elle ne sert pas toujours
l’intérêt des grands groupes, la
Commission europ éenne
s’apprête à dévoiler, ce jeudi,
une proposition visant à lutter
contre les pratiques commerciales déloyales sur la chaîne
d’approvisionnement alimentaire. Le but : rééquilibrer le
rapport de force entre acheteurs puissants et PME productrices de denrées alimentaires. Un texte qui pourrait
donc, une fois mis en œuvre
avec l’accord des Etats membres, compliquer la tâche de la
grande distribution et de
l’industrie agroalimentaire.
Interdire quatre types
de pratiques
Bruxelles propose d’interdire
purement et simplement,
dans l’Union européenne,
quatre types de pratiques.
D’abord, les paiements aux
producteurs ne pourraient
pas être effectués plus de
trente jours après la livraison.
Ensuite, il deviendrait impossible de pratiquer des annulations de dernière minute – une
pratique relativement courante et qui entraîne, en plus
d’un préjudice pour le producteur, du gaspillage alimentaire. La Commission veut
également que les changements unilatéraux et rétroactifs dans les contrats entre les
acheteurs et leurs petits fournisseurs deviennent impossibles. Enfin, les mêmes acheteurs ne pourraient plus
r e nvo y e r l e u r s i nve n d u s
périssables.
Les changements
unilatéraux et
rétroactifs dans les
contrats entre les
acheteurs et leurs
petits fournisseurs
deviendraient
impossibles.
Bruxelles propose toutefois
d ’a t t é n u e r l a p o r t é e d e
la mesure relative aux invendus : le producteur pourrait
donner son accord pour les
reprendre ultérieurement.
Autres points sur lesquels un
accord préalable pourrait permettre à la grande distribution de facturer le producteur : la mise en valeur d’un
produit dans les supermarchés, par son emplacement
ou par des mesures de marketing ou de promotion particulières.
Plainte anonyme
Enfin, la Commission européenne va mettre l’accent,
dans sa proposition, sur les
moyens de concrétiser ces
mesures, en défendant l’idée
que chaque Etat membre dispose d’une institution chargée
de leur mise en œuvre. Une
instance vers laquelle les producteurs pourraient se tourner anonymement pour
se plaindre de pratiques
déloyales, et qui pourrait de
son propre chef lancer des
investigations.
— G. G.
La poursuite de la grève
chez Air France divise les pilotes
AÉRIEN
La stratégie intersyndicale visant à maintenir
les préavis malgré
la reprise des négociations suscite des critiques chez les pilotes.
Certains préféreraient
des négociations séparées avec la direction.
Bruno Trévidic
@BrunoTrevidic
La grève n’est pas finie, mais la
situation commence à bouger chez
Air France. Comme il fallait s’y
attendre, la nouvelle offre de la
direction dévoilée mardi, de rouvrir
des négociations salariales, tout en
portant de 1 % à 2 % la hausse générale des salaires en 2018, n’a pas suffi
à convaincre les syndicats de lever
leurs préavis de grève pour les 17, 18,
23 et 24 avril. Mais les dix syndicats,
qui avaient organisé une manifestation devant le siège d’Air FranceKLM ce mercredi matin, ont néanmoins accepté la proposition de
négociation non-stop de la direction. Elle débutera ce jeudi et
devrait se poursuivre jusqu’à l’élaboration d’un projet d’accord, qui
sera probablement soumis à
l’approbation des salariés. De quoi
laisser espérer une issue prochaine,
même si la direction d’Air France
écarte toujours la possibilité
d’accorder les 6 % de hausse des
salaires générale en 2018 réclamés
par l’intersyndicale.
Car, même si les perturbations
restent importantes, le mouvement
de grève entamé le 22 février commence à donner des signes
d’essoufflement, notamment chez
les personnels au sol. Selon la direction, les grévistes ne représentaient
plus que 9 % des salariés lors de la
journée de grève du 10 avril, contre
22 % en février. Et si les pilotes d’Air
France restent en pointe du mouvement, avec un taux de grévistes
supérieur à celui des autres catégories de personnel, la stratégie des
grèves à répétition dans le cadre
d’une intersyndicale est très loin de
faire l’unanimité dans leurs rangs.
Alors que les trois syndicats de
pilotes d’Air France, SNPL AF, SPAF
et Alter, appellent à la grève sur la
revendication très consensuelle
d’une hausse générale des salaires
de 6 %, le pourcentage de grévistes
dépasse à peine les 35 %. Ce qui suffit à provoquer de fortes perturbations, mais ne constitue pas un
mouvement de la même ampleur
que la grève de 2014, suivie par 80 %
des pilotes d’Air France.
Rivalités de personnes
En interne, ils sont même de plus en
plus nombreux à exprimer leur
désaccord vis-à-vis de la stratégie
suivie par leurs représentants et
notamment par le premier d’entre
eux : le président du bureau du
SNPL AF, Philippe Evain, présenté
comme le tenant de la ligne dure.
Des divergences classiques au sein
du SNPL, où les rivalités de person-
plafond de 40 appareils pour la
filiale low cost Transavia France.
Un scénario qui a déjà permis en
2017 à Air France de lancer sa filiale
à coût réduit Joon, malgré l’hostilité
de Philippe Evain et de son bureau.
« Le SNPL AF a toujours privilégié
les accords de périmètre, alors que les
syndicats de PNC [hôtesses et
stewards, NDLR] et de personnel au
sol défendent avant tout leur contrat,
estime un bon connaisseur de la
compagnie. On l’a bien vu avec Joon.
Si la direction propose aux pilotes un
accord donnant-donnant qui garantirait l’avenir d’Air France, plutôt que
de vouloir financer les hausses de
salaire par la croissance actuelle sans
tenir compte d’un possible retournement de cycle, les pilotes signeront. »
Rénover le dialogue social
Des avions cloués au sol à Roissy-CDG, lors de la journée de grève
du 11 avril. Photo Philippe Lopez/AFP
nes ont toujours existé, mais qui
pourraient bien ouvrir la porte à un
règlement séparé du conflit entre la
direction d’Air France et les pilotes,
y compris contre l’avis de leurs
représentants.
« Le mouvement tient beaucoup
sur la discipline syndicale des pilotes
et l’erreur initiale de la direction, dont
la proposition d’une hausse générale
des salaires limitée à 1 % a été ressentie comme une provocation. Mais de
nombreux pilotes n’apprécient pas
de se retrouver au sein d’une intersyndicale aux côtés des drapeaux
rouges de la CGT, explique l’un
d’entre eux. Le mouvement s’essoufflera quand ils auront compris que le
bureau du SNPL privilégie davantage
l’action intersyndicale que la défense
de leurs intérêts catégoriels. »
En cas de nouveau blocage de la
négociation, le scénario de sortie de
crise le plus souvent évoqué serait
celui d’un nouveau référendum sur
un projet d’accord déjà ébauché par
la direction d’Air France, qui concéderait des hausses de salaire pour
les pilotes contre davantage de flexibilité en interne et un relèvement du
Mais d’autres voient aussi dans la
situation actuelle une opportunité
de rebattre les cartes du dialogue
social chez Air France. C’est le cas de
Patrick Vincent, commandant de
bord 777 d’Air France et cofondateur du nouveau syndicat de pilotes
SPL, affilié à la CFDT. « Dans les prochains jours, nous allons lancer une
plate-forme collaborative qui permettra à tous les pilotes d’Air France
de s’exprimer sur tous les sujets relatifs à la stratégie de la compagnie et de
proposer des solutions pour capter la
croissance du marché, expliquet-il. Notre objectif n’est pas d’affaiblir
le SNPL, mais de rénover le dialogue
social chez Air France, en favorisant
le droit d’expression, la circulation de
l’information et le respect d’un code
de bonne conduite. » n
Alitalia reçoit trois offres
de reprise
AÉRIEN
Wizz Air, easyJet et
Lufthansa ont fait part
de leur intérêt pour la
compagnie italienne,
à condition qu’elle soit
restructurée.
Les négociations
exclusives, qui devaient
s’ouvrir ce printemps,
sont repoussées
à cet automne.
Olivier Tosseri
@OlivierTosseri
— Correspondant à Rome
Qui fera reprendre son envol à Alitalia ? Les administrateurs judiciaires qui assurent sa gestion, en
attendant de lui trouver un repreneur, ont annoncé avoir reçu trois
manifestations d’intérêt, mais pas
pour un rachat en l’état. Il s’agit de
la compagnie aérienne à bas prix
hongroise Wizz Air, de la britannique easyJet ainsi que de l’allemande Lufthansa. Seule la prem i è r e n’a p a s c o n f i r m é . L e
transporteur allemand maintient
sa position exprimée depuis plusieurs mois et qu’il a réitérée dans
un document soumis à la compagnie italienne. Il détaille ses idées
pour un « nouvel Alitalia » et pense
« que de nouvelles discussions
auront lieu sur cette base ». Son porte-parole rappelle qu’une reprise
n’est envisageable qu’accompagnée d’une profonde restructuration, qui passe par une drastique
réduction des effectifs comprise
entre 5.000 et 6.000 salariés sur les
11.500 que compte actuellement la
compagnie italienne.
Face aux Allemands, le britannique easyJet, dans un bref communiqué, a fait connaître lui aussi une
déclaration d’intérêt révisée pour
un Alitalia restructuré dans le
cadre d’un consortium. S’il ne
donne pas de précisions sur ses
partenaires, Bloomberg affirme
que le transporteur à bas coût est
épaulé par le fonds de capital-investissement Cerberus et par Air
France -KLM, qui a p ourtant
démenti « tout intérêt à faire une
offre ». EasyJet a néanmoins précisé : « Il n’y a aucune certitude à ce
stade que toute transaction se poursuivra », se réservant la possibilité
de fournir « une mise à jour supplémentaire en temps opportun, quand
cela sera approprié. »
Incertitude politique
La grande incertitude qui plane
sur le dossier est avant tout politique. La procédure de vente a déjà
été repoussée une première fois en
raison des élections législatives italiennes du mois dernier. Celles-ci
ont conduit à une impasse et la
constitution d’un nouvel exécutif
prendra du temps. Les négociations exclusives avec l’un des
potentiels acquéreurs devaient
s’ouvrir le 1er mai prochain. Mais
l’étude des offres et l’attente d’un
exécutif dans le plein exercice de
ses fonctions devraient obliger
à repousser cette date par décret
au 31 octobre. Davantage de temps
serait également octroyé pour
la restitution du prêt-relais de
900 millions d’euros accordé
par le gouvernement sortant et
dont l’échéance avait été fixée au
30 septembre.
Autant de questions sur lesquelles les administrateurs à la tête
d’Alitalia feront le point avec les
ministres du Développement économique et des Transports toujours en fonction. Ils évoqueront
également l’éventuelle intervention de l’Etat dans le dossier, après
l’annonce par la Caisse des dépôts
italienne de sa disponibilité à discuter d’un partenariat financier
avec un éventuel acquéreur d’Alitalia, mais seulement dans la
limite de ses moyens et en restant
minoritaire. n
Quelle drôle d’idée. Il faut juste produire mieux et changer
pour une démarche Nature! Chez Savéol, par exemple, 100 % des serres
de tomates sont équipées de systèmes de récupération des eaux,
90 % des déchets de conditionnements sont recyclés et
85 % des producteurs sont équipés d’écrans thermiques pour maîtriser
leur consommation d’énergie. Pas de gaspillage ! Nos maraîchers
cultivent ainsi des tomates pour tous… tout en préservant notre planète.
Retrouvez notre démarche sur www.saveol.com
2018 – CMO SCA – Siren 777626722RCS Brest
Crédits photos : 3D Studio.
Alimentation :
la Commission
à la rescousse
des petits
producteurs
16 // INDUSTRIE & SERVICES
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos
La SNCF garantit 200 TGV par jour
vendredi et samedi malgré la grève
TRANSPORTS
Les discussions entre
le gouvernement et
les syndicats sont dans
l’impasse.
Les organisations
réformistes perdent
patience.
Elsa Dicharry
et Lionel Steinmann
Bonne nouvelle pour les clients de
la SNCF : alors que la grève « à épisodes » contre la réforme ferroviaire se poursuit, avec un nouveau
préavis pour vendredi et samedi, en
pleines vacances scolaires, la compagnie publique a annoncé être en
capacité de faire circuler 200 TGV
sur chacun des deux jours, avec un
effort particulier sur l’axe Sud-Est.
C’est seulement un tiers du trafic
initialement envisagé, mais comme
les ventes avaient été suspendues il y
a trois semaines, il reste des places
disponibles dans ces trains, et elles
sont remises en vente. L’entreprise dit
recontacter quelque 100.000 clients
par jour par SMS ou par courriel. Les
passagers dont le TGV ne circulera
pas sont orientés sur les horaires
maintenus avant ou après. Ceux qui
avaient effectué une réservation sans
pouvoir la confirmer sont prévenus
qu’ils peuvent désormais le faire. La
SNCF espère ainsi limiter la perte de
recettes d’un conflit qui lui a déjà
coûté une centaine de millions
d’euros. Et l’addition va continuer à
s’alourdir, car aucune piste ne se dessine pour sortir du conflit, les discussions entre le gouvernement et les
syndicats étant dans l’impasse.
Mercredi, Luc Bérille, le secrétaire général de l’Unsa (réformiste),
a mis en garde Emmanuel Macron
(dont l’intervention au journal de
13 heures de TF1 jeudi est très attendue) et, plus largement, l’exécutif
contre « la tentation » de faire de la
réforme du rail « un enjeu politique
central ». « Quand l’affirmation
d’une ambition prend le pas sur le
traitement de fond des dossiers, cela
devient de l’orgueil », a-t-il estimé,
rappelant : « La coconstruction par
le dialogue, c’est un gage de réussite ».
SNCF, aujourd’hui établissement
public, en société nationale à capitaux publics, a par exemple été
actée. Elle détiendra SNCF Mobilités, la compagnie qui fait circuler
les trains, et SNCF Réseau, le gestionnaire d’infrastructures, deux
entités qui seront toutes deux soumises au régime des sociétés anonymes.
Un flou persistant
sur la dette
En remettant des trains en circulation, la SNCF espère ainsi limiter la perte de recettes d’un conflit
qui lui a déjà coûté une centaine de millions d’euros. Photo Bertrand Langlois/AFP
« Le gouvernement aurait dû
mesurer le coup de semonce du
22 mars [journée de mobilisation
nationale des cheminots, NDLR], a
ajouté Roger Dillenseger, secrétaire
général de l’Unsa-ferroviaire.
Depuis, on a mené des concertations
avec le ministère des Transports.
Mais on a, à date, strictement rien
négocié. Aujourd’hui, on est dans une
situation ou on prend acte de ce qui se
décide à l’Assemblée », a-t-il regretté.
Examen parlementaire
à grande vitesse
La CFDT-cheminots s’est, de son
côté interrogée, dans un communiqué sur « la loyauté de la “négocia-
tion” affichée par le gouvernement »
et a appelé les cheminots « à poursuivre et à amplifier la mobilisation ». Dans le même temps, l’examen par les députés du « nouveau
pacte ferroviaire » se poursuit à
grande vitesse, laissant autant de
questions ouvertes qu’il apporte de
réponses. La transformation de la
Cette évolution devant intervenir
selon le projet de loi au 1er janvier
2020, il est donc inéluctable que
SNCF Réseau soit délesté d’une
grande partie de ses 47 milliards
de dette, faute de quoi il serait
immédiatement en faillite. Mais
le scénario reste désespérément
fl o u . Rep ri se de l a det t e p ar
l’Etat ? Création d’une structure
de défaisance au sein du groupe
SNCF ? Et si oui, selon quel
schéma ? Harcelée de questions
par les députés comme par les
syndicats, la ministre des Transports, Elisabeth Borne, a refusé
jusqu’ici de dévoiler les intentions
du gouvernement. n
Le PMU doit se relancer avec un nouvel attelage
JEUX
L’assemblée générale
du PMU doit entériner
ce jeudi sa prise
en main par un
tandem inédit.
Il est composé
de Bertrand Meheut,
l’ancien dirigeant
de Canal+, et de Cyril
Linette, ex-directeur
général de
« L’Equipe ».
Christophe Palierse
@cpalierse
Le suspense n’est plus de mise
depuis une bonne quinzaine de
jours, mais l’heure n’en est pas
moins à une nouvelle donne au
PMU. Sauf coup de théâtre de dernière minute, l’assemblée générale
du groupement d’intérêt économique (GIE), détenu par les sociétés
mères des sociétés de courses,
France Galop et LeTrot, doit en effet
entériner ce jeudi matin sa prise en
main par un tandem inédit avec la
nomination en tant que PDG de
Bertrand Meheut (67 ans en septembre), l’ancien patron du groupe
Canal+, et, en tant que directeur
général délégué, de Cyril Linette
(48 ans en septembre), un ex-jour-
naliste proche de Bertrand Meheut
– il a été son directeur des sports à
Canal+ – qui vient tout juste de
lâcher la direction générale de
« L’Equipe ». En substance, les
rênes de l’opérateur de paris hippiques, également actif – depuis 2010
– dans les paris sportifs sur Internet
et le poker en ligne, sont confiées
d’un coup d’un seul à deux personnalités extérieures à la filière.
On peut d’autant plus parler de
révolution managériale que l’arrivée de ce duo, qui clôt le long chapit r e d e l a s u c c e s s i o n d e l ’e x PDG Xavier Hürstel – qui a rejoint
début novembre Sopra Steria –,
s’accompagne d’une remise à plat
de la gouvernance du PMU. Il est en
effet prévu la dissociation, dans un
second temps, des responsabilités
de président du conseil d’administration et de directeur général.
Dans ce cadre-là, Bertrand Meheut
deviendra un président non exécutif. Cyril Linette faisant office de
patron opérationnel. Cette réforme,
qui sera mise en œuvre avec la
publication prochaine d’un décret
ad hoc, vise à muscler le pilotage de
l’entreprise, bien plus complexe
qu’il n’y paraît, au moment où la
reprise du pari hippique en France
reste à confirmer après des années
de déclin.
Redressement
Dans le partage des rôles qui
s’esquisse, Bertrand Meheut, que
l’on dit proche du président de
COMMUNIQUÉ
AVIS AUX ACTIONNAIRES DE LA SOCIETE
CROIX ROUGE HABITAT
Société Anonyme d’Habitations à Loyer Modéré
au capital de 2 600 000 euros
Siège social : 59, rue de Provence - 75009 PARIS
552 094 476 RCS PARIS
Les actionnaires de la Société sont informés qu’en application des
dispositions des articles L. 228-6-3 et R. 228-14 du Code de commerce, le
Conseil d’Administration de la Société, lors de sa séance du 29 novembre
2017, a décidé la mise en vente aux enchères publiques, dans le délai
d’un an suivant la date de publication du présent avis, des actions dont les
titulaires, malgré le respect des formalités de convocation aux assemblées
générales, sont inconnus ou n’ont pas été atteints par les convocations depuis dix ans révolus (actions en déshérence).
En conséquence, le Conseil invite les titulaires ou ayants-droit d’actions en
déshérence de faire valoir leurs droits auprès de CROIX ROUGE HABITAT,
à son siège social, Service Juridique, dans un délai d’un an, et les informe
que la Société procèdera à la vente des actions à l’expiration dudit délai.
A dater de cette vente, les titulaires ou ayants-droit ne pourront plus
prétendre qu’à la répartition en numéraire du produit net de ladite vente qui
sera tenu à leur disposition, pendant dix ans, sur un compte bloqué, dans un
établissement de crédit.
France Galop, Edouard de Rothschild, devrait ainsi, pour l’essentiel,
décharger Cyril Linette de l’indispensable relation – plutôt chronophage – avec les sociétés de courses
et les pouvoirs publics. Une fonction
d’autant plus clef que l’éventuelle
transformation du GIE en société
anonyme redevient d’actualité.
L’arrivée du duo
s’accompagne d’une
remise à plat de la
gouvernance du PMU.
Le duo Cyril Linette et Bertrand Méheut.
De son côté, Cyril Linette devra
prouver qu’il est plus que « l’homme
de Meheut », alors que le plan de
transformation du PMU est en
cours. « La direction est bonne, mais
il faut aller plus loin et plus vite »,
observe le responsable de l’une des
sociétés mères, avant d’ajouter : « Le
démarrage sera peut-être dur pour
Cyril Linette, mais on est convaincu
que c’est le bon choix à moyen terme.
Le talent marketing a beaucoup plus
d’importance que la connaissance
fine de la filière hippique. » A court
terme, le futur patron opérationnel
du PMU devra susciter sans délai
l’adhésion en interne, et en particulier de l’équipe de direction, pour
faire bien tourner la boutique…
Responsabilités
Pour autant, on peut subodorer que
Cyril Linette aura, au moins dans
l’immédiat, carte blanche et le soutien des sociétés mères, qui ont
voulu ce tandem inédit. On voit par
là aussi que le gouvernement, en
attente d’une relance forte de la
filière hippique, les met devant
leurs responsabilités… D’autant
que les pouvoirs publics ont validé
la fin d’une pratique qui s’était installée depuis 1997 et la transformation du PMU en GIE, à savoir la
nomination d’un numéro deux en
provenance de Bercy. Le PDG intérimaire et ex-numéro deux de
Xavier Hürstel, Alain ResplandyBernard, un énarque rattaché à la
Cour des comptes et doté d’une
expérience professionnelle publicprivé, a même été sacrifié alors qu’il
faisait, dit-on, « le job ». n
Photos Reau Alexis/Sipa - Chamoussy/Sipa
Les dossiers « chauds » d’une direction inédite
Alors qu’il découvre un
écosystème complexe, le
nouveau patron opérationnel va devoir s’atteler sans
tarder à amplifier le
redressement du pari
hippique en France, tout
juste amorcé en 2017.
L’ancien journaliste sportif et,
depuis peu, ex directeur général du
groupe L’Equipe, Cyril Linette, a
clairement la pression alors qu’il
s’apprête à devenir le patron opérationnel du PMU. Le futur directeur
général a en effet fort affaire. Loin
d’être simple, l’écosystème du PMU
est menacé, en dépit de son monopole pour la prise de paris hippiques en points de vente et sur hippodromes, et de sa position
dominante pour les paris en ligne
ouverts à la concurrence il y a huit
ans. Petit tour d’horizon autour de
trois thèmes clefs.
LA RELANCE DU PARI
•HIPPIQUE
EN FRANCE
C’est le sujet majeur de Cyril Linette
tout comme de son mentor Ber-
trand Méheut, appelé à devenir le
président non exécutif du PMU.
Amorcée l’an dernier, la reprise du
pari hippique en France doit non
seulement être confirmée mais
amplifiée. Après cinq années consécutives de baisse, parfois sévère, le
montant des enjeux a – enfin ! – cru
en 2017, de 0,9 %, à 7,92 milliards
d’euros, un montant à comparer au
pic de 2011, soit 8,59 milliards.
Sur cette même période, le PMU
a momentanément compensé le
déclin de son activité en « poussant » la commercialisation des
courses françaises à l’international
et grâce à sa diversification dans les
paris sportifs et le poker sur Internet. Pour autant, le groupement
d’intérêt économique, détenu par
les sociétés mères des sociétés de
courses France Galop et LeTrot, est
repassée sous la barre des 10 milliards d’euros d’enjeux (9,92 milliards en 2017) après l’avoir momentanément franchie.
L’impact de la crise économique
explique, pour partie, la baisse du
pari hippique en France. Ce dernier
souffre d’un manque d’attractivité
dans un secteur des jeux toujours
plus concurrentiel. Alors que la
Française des Jeux continue de
« cartonner » avec ses jeux traditionnels, les paris sportifs en ligne
ont rapidemment conquis les nouvelles générations – masculines
pour l’essentiel. Dans ce contexte, le
PMU doit poursuivre ses efforts en
terme de simplification de son offre
de paris afin d’être plus accessible.
•
LA DYNAMISATION
DU RÉSEAU DE POINTS
DE VENTE
La modernisation du réseau de
points de vente est au cœur de
l’actuel plan du PMU. Ce dernier
affiche toutefois un réel déficit de
compétitivité auprès des buralistes eu égard à la force de frappe
commerciale de la Française des
Jeux (FDJ). Il commissionne à 2 %
en moyenne les enjeux enregistrés
dans les points de vente, quand la
FDJ propose aux buralistes un
taux de commission de 5,4 %
auquel s’ajoute la fourniture gratuite du mobilier ad hoc. Un effort
commercial du PMU ne serait pas
sans conséquence pour les sociétés mères et pour l’Etat puisqu’étant susceptible de se traduire
par une dégradation de sa rentabilité. Un autre sujet clef…
• LA RENTABILITÉ DU PMU
Avec un résultat net pour 2017 qui
devrait être de l’ordre de 793 millions d’euros – après 796 millions
en 2016 – et conforme à son budget,
le PMU reste une belle machine à
cash avec une marge nette de 8 %. Sa
rentabilité a toutefois sérieusement
fléchi ces dernières années : on est
loin du record de 2012, soit 865 millions d’euros. Or, le PMU finance la
filière hippique avec le reversement
de son profit net aux sociétés mères
des sociétés de courses. Pour
mémoire, France Galop et LeTrot,
confrontées à l’épuisement de leurs
réserves financières, ont dû récemment engager des plans d’économie. Enfin, la dégradation de sa rentabilité continue d’alimenter le
débat au sein de la filière à propos
de sa diversification dans les paris
sportifs en ligne et le poker sur
Internet. — C. P.
INDUSTRIE & SERVICES // 17
Les Echos Jeudi 12 avril 2018
Les grands de l’automobile
prennent le virage du vélo
électrique
l Lamborghini, Peugeot ou BMW
se sont mis en tête de proposer
des vélos à assistance
électrique.
l Une histoire de
marketing, mais
pas seulement…
Julien Dupont-Calbo
@jdupontcalbo
Olivier Tosseri
@OlivierTosseri
Marché epsilonesque
mais porteur
Pour l’inventeur de la M3, c’est aussi
l’occasion de présenter les derniè-
res technologies maison – comme
la fourche Telelever, utilisée par les
motos, sur un VTT il y a quelques
années. « Nous concevons nous-mêmes nos vélos, même si c’est une activité subliminale à l’échelle du
groupe », précise-t-on chez BMW.
La « nouvelle mobilité urbaine »,
qui ouvre un boulevard aux vélos à
batterie, pourrait pourtant rendre
le domaine attractif pour les gros
p oissons. Le marché du VAE
avance « grand plateau-petit
pignon », soutenu par les limitations d’accès dans les centres-villes
et l’essor des livreurs cyclistes en
Europe et en Asie. En 2016, 300.000
ont été vendus aux Pays-Bas et
500.000 environ en Allemagne. La
France, avec 130.000 exemplaires,
et l’Italie, avec 100.000, étant en
queue de peloton. Les consultants
américains de Navigant Research
estiment que le marché global
pourrait atteindre les 25 milliards
La gamme Legend de Peugeot.
La nouvelle vie
des vélos Peugeot
Photo Peugeot
de dollars d’ici à 2025.
Last but not least, le vélo – électrique ou non – excite les designers.
Chez PSA et BMW, le sujet est largement traité par les laboratoires de
design. Même Pininfarina lancera
dans quelques mois son E-voluzione. Signe que la VAE est un produit « inspirant » pour cette population, certains géants de la tech
pointent le bout de leur museau. Le
petit QiCycle pliable du chinois
Xiaomi s’est ainsi taillé une jolie
réputation auprès des amateurs ces
derniers temps.
À NOTER
Uber vient de s’offrir Jump,
un service de vélo électrique
en libre-service ayant pignon
sur rue à San Francisco.
Moins d’un an après la nomination d’Alexandre Bompard, le
conseil d’administration de Carrefour se renouvelle. Les membres réunis mercredi pour examiner les comptes du premier
trimestre ont décidé de proposer à l’assemblée générale du
15 juin quatre nouveaux administrateurs indépendants.
Anne-Claire Taittinger a mis son
mandat à disposition. Le banquier Georges Ralli, Bertrand de
Montesquiou et Diane Labruyère-Cuilleret sont appelés à ne
pas prolonger le leur. Les deux
derniers représentent des exfranchisés du distributeur. L’histoire ancienne en quelque sorte.
Parmi les nouveaux noms,
un représente l’industrie, un
profil qui manquait : Stéphane
Israël, président exécutif d’Arianespace. Les trois autres sont
des figures de la nouvelle économie numérique. Stéphane
Courbit, le plus connu, est président de LOV Group et, surtout,
de Betclic Everest Group, la
société de jeux en ligne.
Hypermarchés en baisse
Amélie Oudéa-Castéra occupe le
poste de directrice du marketing
et du digital chez AXA. Elle sera
sur les vélos à assistance électrique
(VAE) et une clientèle urbaine. Bien
loin du Tour…
L’électrique
c’est fantastique
La première petite reine à batterie
Peugeot a donc vu le jour il y a déjà
huit ans. « Ces vélos sont désormais
le moteur principal de notre activité.
Ils pèsent la moitié de nos ventes et
plus des trois quarts de notre chiffre
d’affaires », affirme Cathal Loughnane, qui va lancer grâce à Cycleurope trois nouveaux modèles à
assistance électrique cette année
(avec des batteries cachées dans le
cadre) et qui espère bientôt « combler le vide entre le vélo classique et les
scooters » grâce aux VAE.
« Nous ne sommes plus à l’époque où l’usine de Romilly-surSeine dans l’Aube fabriquait plus
de 900.000 vélos par an, mais
l’année 2017 fut très, très bonne
pour Peugeot. Cette licence pèse de
plus en plus dans notre activité »,
se félicite Jérôme Valentin, le
Photo Nicolas Tucat/AFP
aux côtés d’Aurore Domont, présidente de Media.figaro, qui a
accompagné le développement
du groupe de presse dans l’économie numérique.
Par ailleurs, Carrefour a
publié son chiffre d’affaires au
premier trimestre, qui laisse
apparaître des succès contrastés pour ses magasins en dur. Les
supermarchés vont bien, mais,
au premier trimestre, les ventes
des hypermarchés ont baissé de
2,3 % en France en comparable,
hors essence et hors effet calendaire. Globalement, les ventes
du groupe grimpent de 2,6 % à
taux de change constant. La
Chine perd encore 6,6 % de chiffre d’affaires en comparable, en
raison de la montée en puissance du canal e-commerce
dans l’alimentaire. L’Italie est de
nouveau sérieusement à la
peine, avec d’une manière générale en Europe des marchés
moins porteurs. L’activité au Brésil a progressé, mais les chiffres
sont pénalisés par la forte déflation alimentaire dans le pays. n
EXERCICE 2017
POURSUITE DE LA CROISSANCE
ET RÉSULTATS EN LIGNE AVEC
LES OBJECTIFS ANNONCÉS
2017, CROISSANCE DYNAMIQUE
patron de Cycleurope (qui a également sous licence les marques
Bianchi et Gitane), en précisant
que les premiers tours de roue de
la collaboration furent difficiles :
il a fallu retisser les liens avec les
revendeurs, qui n’avaient pas
apprécié la coupure de plusieurs
années.
Depuis, le tandem semble avoir
trouvé un bon rythme et les prérogatives de chacun sont claires.
Cycleurope tient le guidon, sous le
contrôle attentif de Peugeot. Le spécialiste du secteur trouve chez le
constructeur automobile des
savoir-faire dans les matières, la
décoration, les couleurs ou la finition pour améliorer la qualité perçue des modèles et le Peugeot
Design Lab dessine aussi certaines
montures. Comme un symbole de
leur association, les deux partenaires se préparent à sortir une nouvelle gamme de vélos au design vintage et aux composants modernes.
Son nom ? La gamme Legend.
— J. D.-C.
Stéphane Courbit.
AVIS FINANCIERS
En 2017, le Groupe MGI Coutier dépasse avec un an d’avance le
cap du milliard d’euros de chiffre d’affaires et affiche de bonnes
performances malgré un impact de change et de matières
premières défavorable.
Sur l’exercice 2017, le Groupe MGI Coutier a poursuivi une
stratégie d’investissements industriels particulièrement élevés
avec 87,3 M€ investis. Ce montant baissera sensiblement dès
2018 puis encore en 2019.
La rentabilité opérationnelle courante est élevée à 11,2% et la
rentabilité nette s’établit à 8,3%.
Le constructeur automobile
a relancé son activité
bicyclettes en 2010 avec
l’aide de son partenaire
Cycleurope. Les vélos à
assistance électrique
génèrent aujourd’hui la
moitié des ventes.
Bernard Thévenet aura peut-être
un jour un successeur, mais rien
n’est moins sûr. Le cycliste français
avait gagné deux fois le Tour de
France sous une tunique Peugeot
dans les années 1970, une époque
où le Lion vendait encore des bicyclettes par centaines de milliers.
Aujourd’hui, la marque Peugeot ne
participe plus à la Grande Boucle,
et n’écoule que quelques dizaines
de milliers de vélos. « Nous sommes
toujours en train de relancer l’activité, qui s’était arrêtée totalement
entre 2005 et 2010 », rappelle
Cathal Loughnane, le designer
irlandais chargé de Peugeot Cycles
chez PSA.
Les étapes du redressement sont
assez claires – tout comme la ligne
d’arrivée : faire de Peugeot une marque généraliste de bicyclettes premium qui privilégie la marge plutôt
que le volume, soit la même approche que dans les voitures. Après
avoir trouvé un partenaire pour la
conception, la fabrication et la distribution de ses modèles en la personne du suédois Cycleurope en
2010, PSA a décidé sous l’impulsion
de son associé de miser avant tout
Sur les quatre
nominations proposées, trois portent
sur des dirigeants
d’activités numériques, dont Stéphane
Courbit.
UNE SITUATION FINANCIÈRE SAINE
La structure financière du Groupe MGI Coutier reste très saine avec
un endettement financier net au 31 décembre 2017 de 25,3 M€
(pour mémoire 13,3 M€ au 31 décembre 2016). Les fonds propres
du Groupe s’établissent à 409,4 M€ à fin 2017.
OBJECTIFS
Pour l’exercice 2018, dans un marché mondial qui restera
globalement favorable, le Groupe MGI Coutier devrait bénéficier
du démarrage de nouvelles productions et d’un impact positif sur
l’activité des sites lancés en 2017.
À l’horizon 2020, au regard de la dynamique attendue sur le
marché automobile mondial et des opportunités qu’apportent
les nouvelles formes de mobilité, le Groupe a pour objectif de
réaliser un chiffre d’affaires de l’ordre de 1,2 milliard d’euros.
Réunion de présentation :
jeudi 12 avril 2018
à 10h00 à Paris
Prochain communiqué :
chiffre d’affaires
du 1er trimestre 2018,
le 14 mai 2018 après bourse
CHIFFRE
D’AFFAIRES :
1 024,2 M€
+6,3%
RÉSULTAT
OPÉRATIONNEL
COURANT :
115,1 M€
+3,9%
DIVIDENDE :
0,30 €
PAR ACTION
Retrouvez l’intégralité
du communiqué sur
www.mgicoutier.com
Euronext Paris - Compartiment B
ISIN : FR0000053027 – Reuters :
MGIP.PA - Bloomberg : MGIC
Assemblée Générale :
30 mai 2018
www.ACTUS.fr
Le PX 5, un vélo électrique Lamborghini développé
pendant cinq longues années avec les experts
canadiens Cervélo Cycles. Photo Lamborghini
poussé par son activité de moteurs
électriques pour vélo.
A vrai dire, plusieurs arguments
aident les VAE à se faire une place
dans les concessions automobiles.
D’abord, c’est un objet de merchand i s in g e t d e c o m m u n i c at i o n
comme un autre, voire plus intéressant : la promotion de la « mobilité
propre » porte auprès des jeunes et
des citadins, deux cibles privilégiées des industriels de l’automobile. Chez BMW, où l’on usine des
vélos depuis l’après-guerre (on fait
aussi des motos en Bavière depuis
près d’un siècle), la gamme « entre
dans l’offre de mobilité individuelle
en milieu urbain, et donc dans la stratégie globale du groupe depuis dix
ans », souligne un porte-parole.
DISTRIBUTION
Philippe Bertrand
@Bertra1Philippe
DEUX-ROUES
Quelques happy few pourront bientôt freiner avec leurs mains sur une
Lamborghini. Le constructeur italien de bolides de luxe a présenté
cette semaine le PX 5, un vélo électrique développé pendant cinq longues années avec les experts canadiens Cervélo Cycles. Le design a été
peaufiné au Centro Stile de Bologne, l’aérodynamisme, testé en
soufflerie, et le cadre ou la fourche
pourront être peints avec les
mêmes couleurs que les « supercars ». Prix plancher : 14.500 euros.
C’est une somme, mais c’est moins
cher, tout de même, que le PG
Bugatti, un vélo à assistance électrique (VAE) tout en fibre de carbone
affichant le blason de la marque
alsacienne – moins de 5 kilos qui
culminent à 36.000 euros.
A l’instar de Lamborghini et de
Bugatti, un « gruppetto » de constructeurs automobiles s’est mis en
tête de proposer à leurs clients des
vélos électriques, à commencer par
Peugeot et BMW. Les fabricants de
deux-roues motorisés ne sont pas
en reste. Piaggio a son Wi-Bike,
Ducatti a mis sur route une panoplie de montures avec ou sans batterie et Yamaha s’y est également mis,
Carrefour digitalise
son conseil
18 // INDUSTRIE & SERVICES
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos
Comment Rewe et E.Leclerc partagent
leurs savoir-faire
l Le deuxième distributeur allemand a enregistré une nouvelle progression de son chiffre d’affaires en 2017.
l Il a fondé une centrale d’achats commune avec l’enseigne coopérative française, mais l’aide aussi dans la livraison à domicile.
DISTRIBUTION
Pauline Houédé
@Pauline_H
Le groupe fondé à Cologne compte 15.000 points de vente
et 345.000 salariés. Photo Rainer Unkel/RÉA
La chaîne de supermarchés Rewe,
deuxième acteur du secteur en
Allemagne derrière Edeka, se présente comme le partenaire privilégié de E.Leclerc. Les deux groupes sont tous les deux issus du
monde coopératif. « C’est la raison
pour laquelle on a choisi E.Leclerc,
et pourquoi ils nous ont choisis »,
explique Lionel Souque, le Français qui dirige depuis cet été le
groupe de 345.000 salariés basé à
Cologne.
Les deux distributeurs ont
fondé en juin 2016 la centrale comm u n e d ’a c h a t s E u r e l e c , q u e
Michel-Edouard Leclerc présente
comme l’« Airbus de la distribution », structure venue s’ajouter à
Coopernic, coopérative européenne, où les deux partenaires
travaillent également avec AholdDelhaize et Coop Italia.
« Nous sommes jusqu’ici satisfaits
de son développement », assure Lionel Souque à propos d’Eurelec, sans
donner davantage de précisions sur
l’entité basée à Bruxelles. En
France,en début d’année, la DGCRF
a exprimé son inquiétude sur le fait
que cette centrale permette à
VOUS ALLEZ
AVOIR TELLEMENT
DE CHOSES
À RACONTER
LUNDI.
E.Leclerc de « délocaliser la négociation commerciale à l’étranger ».
« Avec E.Leclerc, nous ne faisons
pas qu’acheter ensemble. Ce sont
aussi beaucoup d’échanges très intéressants, entre nous, entre nos adhérents, sur le numérique… », continue le dirigeant, qui raconte, par
exemple, avoir copié en 2009, alors
qu’il était patron de Rewe Allemagne, le « drive » lancé par Leclerc.
Une tentative ratée outre-Rhin,
mais que Rewe a relancé il y a quelque mois, jugeant le marché allemand aujourd’hui plus mûr.
La menace Amazon
Quant à E.Leclerc, il vient de lancer, à son tour, un service de livraison à domicile à Paris, similaire au
service proposé par Rewe depuis
2011 et aujourd’hui disponible dans
75 villes en Allemagne.
Et le distributeur allemand accélère le mouvement. Il va ouvrir cet
été dans la région de Cologne un
grand entrepôt automatisé où des
navettes apporteront aux salariés
les articles à expédier aux clients.
Car le géant américain Amazon,
qui a lancé l’an dernier outre-Rhin
son service de livraison de produits frais Amazon Fresh, se fait
plus menaçant. « Amazon ne fait
La capitalisation
boursière d’Amazon
est 14 fois plus élevée
que celle des trois plus
gros distributeurs
cotés européens.
peut-être pas encore de chiffre
d’affaires énorme, mais c’est une
immense machine avec une très
grande puissance financière qu’on
ne sous-estime pas », explique Lionel Souque. De fait, rappelle-t-il, la
capitalisation boursière d’Ama-
zon, à environ 700 milliards
d’euros, est 14 fois plus élevée que
celle des trois plus gros distributeurs cotés européens, Ahold Delhaize, Carrefour et Tesco, à…
50 milliards.
Rewe, qui investira 2,4 milliards d’euros cette année afin de
moderniser notamment ses
magasins face à la concurrence
du hard-discount, s’appuie sur de
bons résultats : le groupe a réalisé
en 2017 un chiffre d’affaires de
49,4 milliards d’euros, en progression de 8,3 %, et enregistré
57,8 milliards de volumes d’affaires avec les magasins indépendants qu’il sert. Sa filiale à bas
prix, Penny, auparavant dans une
situation difficile, est bénéficiaire
pour la deuxième année d’affilée.
La reprise des magasins Kaiser’s
Tengelmann et supermarchés Sky
a cependant pesé sur le bénéfice
net du groupe, qui a reculé de 27 %,
à 338 millions d’euros. n
Lionel Souque,
le nouveau Français de Rewe
Le dirigeant est le second
Français à prendre la tête
du poids lourd allemand
de la grande distribution.
Fraîchement diplômé, Lionel Souque pensait initialement rester deux
ans chez Rewe. Le Français, qui a
aujourd’hui quarante-six ans, y aura
finalement fait à ce jour l’ensemble
de sa carrière. Depuis juillet, il est
même le capitaine du navire de
345.000 employés et 15.000 points
de vente, après le départ de son compatriote Alain Caparros. Après onze
ans à la tête de Rewe, ce dernier est
parti diriger les activités européennes d’un autre poids lourd allemand,
la chaîne de prêt-à-porter C&A.
« Le nouveau chef passe pour nettement plus pondéré que son prédécesseur », écrivait à propos de Lionel
Souque l’agence de presse allemande DPA au moment de sa
nomination. Alain Caparros, surnommé en interne « le Roi-Soleil »,
selon la presse allemande, s’est
notamment illustré outre-Rhin par
sa grande pugnacité dans une vive
bataille avec son concurrent Edeka
pour mettre la main sur les supermarchés déficitaires de Kaiser’s
Tegelmann.
Lionel Souque, qui vit avec sa
femme et ses trois enfants à Cologne, le siège historique du groupe
fondé en 1927, a, quant à lui, démontré ses talents de diplomate lors des
difficiles négociations avec Edeka et
Tengelmann.
Entré à 25 ans chez Rewe, Lionel Souque a repris les rênes du distributeur allemand basé à Cologne en juillet 2017. Photo Rainer Unkel/RÉA
Ses diplômes de l’ESC Reims,
Centrale Paris et l’Essec en poche, le
Parisien qui a appris l’allemand lors
d’un cursus universitaire à Reutlingen, dans le sud du pays, rejoint
Rewe à l’âge de vingt-cinq ans, préférant l’offre du distributeur à un
poste qui le destinait à « faire des
PowerPoint » chez le consultant
Roland Berger.
Progression en Europe
Rewe, justement, recrute alors de
jeunes talents étrangers. « Ma
chance, c’est que Rewe commençait à
s’étendre en Europe », raconte Lionel Souque, seul des membres du
directoire à ne pas porter de cravate
lors de la conférence de presse
annuelle du distributeur.
Après un passage dans un supermarché du groupe situé dans un
quartier difficile de Munich où il
apprend le métier, c’est dans les différentes filiales étrangères de
l’entreprise, qu’il bâtit sa carrière.
A trente-huit ans, le Français avait
finalement pris la tête de Rewe Allemagne en 2009, avant d’entrer au
directoire du groupe en 2011. — P. H.
en bref
NOUVELLE FORMULE
CHAQUE
AVEC BEAUCOUP TROP DE CHOSES DIMANCHE
INTÉRESSANTES À LIRE DEDANS
Naf Naf passe
sous pavillon chinois
Saint-Gobain
investit en Chine
LGV : les recours en
annulation rejetés
DISTRIBUTION Vivarte a officialisé mercredi la vente de son
enseigne de prêt-à-porter féminin à un consortium mené par le
chinois La Chapelle. Le montant
de la transaction n’a pas été communiqué. La Chapelle compte
ouvrir 500 magasins Naf Naf en
Chine à l’horizon 2025. Il a aussi
l’ambition d’ouvrir 30 boutiques
Naf Naf en propre en Europe,
dont 15 en France dans les trois
ans à venir, et 70 magasins affiliés, dont 40 dans l’Hexagone.
MATÉRIAUX Saint-Gobain a pris
TRANSPORTLe Conseil d’Etat a
une participation de 50 % dans
une ligne de production de verre
plat du groupe chinois JJG, située
à Zibo (Nord-Est de la Chine),
d’une capacité totale d’environ
160.000 tonnes par an. Cette coentreprise doublera la production
de verre de base de Saint-Gobain
en Chine et vise à renforcer la fiabilité d’approvisionnement en
verre plat des trois unités chinoises de Sekurit, produisant du
vitrage automobile .
rejeté mercredi les recours en
annulation émanant de collectivités, d’élus ou d’associations
contre les projets de lignes à
grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax. L’institution a souligné que la « procédure
suivie a été régulière ». Sur le fond,
elle reconnaît « l’intérêt public
que présente ce projet pour l’aménagement du territoire », et estime
que « les expropriations envisagées sont nécessaires ».
INDUSTRIE & SERVICES // 19
Les Echos Jeudi 12 avril 2018
Renault boucle enfin
le sauvetage de Lada
AVIS FINANCIERS
ABN AMRO MULTI-MANAGER FUNDS
Société d’investissement à capital variable
Siège social : 49, avenue J.F. Kennedy, L-1855 Luxembourg
R.C.S. Luxembourg : B78762
(le « Fonds »)
AVIS AUX ACTIONNAIRES DES COMPARTIMENTS « ABN AMRO MULTI MANAGER FUNDS INVESTEC EMERGING MARKET EQUITIES » ET
« ABN AMRO MULTI-MANAGER FUNDS M&G EMERGING MARKET EQUITIES » DU FONDS
Vous êtes actionnaire du Fonds, pour lequel ABN AMRO Investment Solutions agit en qualité de Société de gestion (la « Société de gestion »).
Le Conseil d’administration du Fonds a décidé, par résolution en date du 5 avril 2018, de procéder à la fusion (la « Fusion ») du compartiment « ABN AMRO Multi
Manager Funds Investec Emerging Market Equities » (le « Compartiment absorbé »), par l’apport de ses actifs et passifs, et du compartiment « ABN AMRO Multi
Manager Funds M&G Emerging Market Equities » (le « Compartiment absorbant »), conformément à la politique d’investissement des compartiments susmentionnés et
aux dispositions de l’Article 32 des statuts du Fonds et de l’Article 1(20)(a) de la loi luxembourgeoise du 17 décembre 2010 sur les organismes de placement collectif
(la « Loi de 2010 »), comme suit :
ABN AMRO Multi-Manager Funds Investec Emerging Market Equities
Code ISIN
Catégorie d’actions
LU1165275964
Classe A EUR (active)
LU1165276269
Classe A USD (active)
LU1165276426
Classe C EUR (active)
LU1165276772
Classe C USD (active)
LU1329510041
Classe F (active)
absorbée par
absorbée par
absorbée par
ABN AMRO Multi-Manager Funds M&G Emerging Market Equities
Code ISIN
Catégorie d’actions
LU1577878611
Classe A EUR (active)
LU1577878702
Classe A USD (active)
LU1577878884
Classe C EUR (active)
LU1577878967
Classe C USD (active)
LU1577879007
Classe F (active)
La Fusion sera effective le 18 mai 2018 (la « Date d’effet »).
Le Conseil d’administration estime que les Compartiments ont les mêmes objectifs d’investissement, bien que le Compartiment absorbant ait une stratégie de
style valeur et que celle du Compartiment absorbé soit plus équilibrée. Le Conseil d’administration estime que la fusion est dans l’intérêt des actionnaires des
Compartiments absorbé et absorbant, car elle augmentera la base d’actifs du Compartiment absorbant tout en garantissant que les actifs du Compartiment absorbé
soient gérés de manière plus efficace, suivant une stratégie moins risquée.
Le tableau suivant présente les différences entre le Compartiment absorbé et le Compartiment absorbant à la date de la Fusion :
L’usine Avtovaz de Togliati espère profiter du rebond du marché automobile russe
pour mettre les années de pertes derrière elle. Photo Andrey Rudakov/Bloomberg
AUTOMOBILE
Le constructeur
français et son partenaire russe ont injecté
1,3 milliard d’euros
chez Avtovaz.
Julien Dupont-Calbo
@jdupontcalbo
Comme prévu, Renault poursuit sa
campagne de Russie. Le constructeur automobile français et son partenaire local Rostec sont en passe de
finaliser la recapitalisation d’Avtovaz, le fabricant des célèbres Lada.
Au total, plus de 107 milliards de
roubles (1,3 milliard d’euros) ont été
nécessaires pour renflouer les
comptes de la marque soviétique
– soit la « plus grande transaction
dans l’histoire de l’industrie automobile russe », selon Sergeï Tchemezov,
le patron de Rostec, cité dans la
presse locale. Celui-ci a d’ailleurs
annoncé avoir ajouté 20 milliards
de roubles dans la corbeille.
A l’automne 2016, les deux partenaires avaient annoncé un vaste
plan de sauvetage estimé alors
à 85 milliards de roubles. Il faut dire
que sur fond de crise russe et de
dégringolade des ventes de voitures, Avtovaz avait perdu entre 2013
et 2016 pas moins de 150 milliards
de roubles… La recapitalisation a
été faite en deux étapes : une offre
publique de rachat d’actions, close
en décembre 2016 (l’équivalent de
26 milliards de roubles en action
ont été rachetées par Renault et
Rostec), et un abandon de créances
en échange d’actions de 61,4 milliards de roubles, qui se termine
actuellement.
Poupée russe
En bout de ligne, Renault détiendra
très bientôt et officiellement 61,1 %
de la coentreprise qui possédera
83,5 % d’Avtovaz. En clair, avec cette
poupée russe, le Losange pourra
continuer à consolider l’actif dans
ses comptes, puisque sa participation dans le constructeur de la Volga
avoisinera les 51 %, tandis que celle
de Rostec sera de 32,5 %. Au final,
l’opération coûte tout de même à
Renault 44,7 milliards de roubles
(575 millions d’euros), somme à
laquelle il convient de rajouter le
montant versé à Nissan pour les
9,15 % du capital de la co-entreprise
rachetés par Renault fin 2017. Soit
environ 40 millions d’euros selon
les comptes annuels du groupe.
Reste que la conclusion de la
manœuvre intervient au moment
de la reprise du marché russe, en
route depuis quelques mois. Avtovaz, qui détient quelque 20 % du
marché, a pu diviser par cinq sa
perte nette l’an dernier, à 135 millions d’euros. L’objectif est toujours
de passer dans le vert en 2018. n
Aperam prend du poids
dans les alliages
SIDÉRURGIE
Politique
d’investissement
Stratégie de
gestion
Classes
d’actions
SRRI
Commission de
souscription
max.
Commission de
rachat max.
Commission
de conversion
max.
Commission de
gestion max.
Le spécialiste de l’inox
rachète l’allemand
VDM Metals pour
438 millions d’euros.
Autres frais
max.
Montants des
frais courants
La vie est belle chez Aperam. « Nous
faisons la bonne opération au bon
moment. Nous sommes ravis »,
s’enthousiasme Tim Di Maulo, le
PDG de l’ancienne division Inox
d’Arcelor, qui vient d’annoncer le
rachat de VDM Metals, un spécialiste allemand des alliages de nickel,
de zirconium ou encore de cobalt.
Cette manœuvre à 438 millions
d’euros permet au groupe contrôlé à
41 % par la famille Mittal de doubler
largement la taille de son activité
alliages et aciers spéciaux. Et de
réduire la volatilité de ses revenus.
« Ces alliages sont contracycliques, les
clients sont très spécifiques : ce sont
des produits clefs pour eux, ils demandent des contrats de long terme pour
sécuriser leur approvisionnement »,
explique Tim Di Maulo, heureux de
récupérer au passage un savoir-faire
appréciable en la matière.
Les alliages à base de nickel – utilisés entre autres dans les smartphones, les boîtes de vitesses, les
montres ou les centrales nucléaires – s’avèrent une niche particulièrement dynamique. Ap eram
s’attend à une croissance moyenne
du marché de 3 % par an entre 2017
et 2025 – contre 1 % pour l’acier et
0 % pour les alliages acier. « Ces
alliages nickel se vendent au kilo, pas
à la tonne comme l’acier », sourit
Tim Di Maulo, qui précise que les
marges sont très élevées.
Installé depuis 85 ans à Werdohl,
Centralisation
des ordres
Gestionnaires
d’investissement
Le berceau de VDM Metals, à Werdohl, en Rhénanie-Westphalie.
Photo Michael Kramer/CC BY-SA 3.0
non loin de Dortmund, VDM Metals
a quitté le giron de ThyssenKrupp
en 2015 pour atterrir dans les bras
du fonds d’investissement new-yorkais Lindsay Goldberg Vogel. Avec
ses sept usines et ses 1.900 salariés,
la société affichait l’an dernier un
chiffre d’affaires de 686 millions
d’euros et une marge opérationnelle à deux chiffres de 11 %.
Retournement
Aperam entend boucler le rachat
au second semestre et financer son
acquisition « en partie par de l’excédent de trésorerie et de l’endettement ». Alors que ce groupe de
4,5 milliards d’euros était sous pression au début de la décennie (plus
de 1 milliard d’euros de dette en
2010), Aperam semble être sorti de
cette mauvaise passe. Fin décembre, le solde bancaire était de nouveau positif. « Nous avons suivi une
stratégie basique entre 2011 et 2017,
qui nous permet aujourd’hui d’avoir
la plus belle marge opérationnelle du
secteur, à 12,5 % », affirme le dirigeant italien.
Aperam s’est attaché, plusieurs
années durant, à réduire ses coûts et
à alléger sa structure (le groupe est
passé de 10.500 à 9.500 salariés),
tout en se concentrant sur les produits et les lignes de production les
plus rentables. Ce qui lui a permis de
gonfler sa rentabilité (629 millions
de résultats opérationnels, trois fois
plus qu’en 2013). Assez pour se
payer, sans stresser, un concurrent
intéressant.
— J. D.-C.
À NOTER
Aperam a produit 1,94 million
de tonnes d’acier inoxydable,
d’acier électrique et d’aciers
spéciaux en 2017.
Compartiment absorbé
ABN AMRO Multi-Manager Funds Investec Emerging Market Equities
Le compartiment vise la croissance du capital à long terme.
Le compartiment investit principalement dans des titres de capital
négociables tels que des actions et autres participations en capital
comme les parts de coopératives ou les bons de souscription de titres
de capital négociables émis par des sociétés qui sont domiciliées ou
exercent une partie prépondérante de leur activité économique dans
les Marchés émergents.
L’allocation d’actifs minimum sur une base consolidée
(investissements directs et indirects à travers des instruments dérivés)
pour de tels titres représentera 60 % des actifs nets du compartiment
(après déduction des liquidités détenues par le compartiment). De
plus, le compartiment investira un minimum de 51 % de ses actifs nets
dans des titres de capital.
Le compartiment peut également détenir des liquidités et avoirs
équivalents à titre accessoire, y compris des certificats de dépôt et
des dépôts à court terme.
Le compartiment peut investir un maximum de 10 % de ses actifs nets
dans des fonds ayant été sélectionnés conformément à un certain
nombre de critères qualitatifs et quantitatifs. L’analyse qualitative permet
d’apprécier la stabilité et la force du Gestionnaire d’investissement
externe, ainsi que le processus et la philosophie d’investissement qu’il
applique. Le processus de sélection quantitative vise à retenir uniquement
les Gestionnaires d’investissement externes reconnus pour leur capacité
à générer une performance ajustée au risque.
Les investissements en titres de créance n’excèderont pas 15 % des
actifs nets du compartiment.
Le compartiment peut investir dans des instruments financiers dérivés
à des fins d’exposition et de couverture.
L’approche d’investissement est très disciplinée et combine le
processus propriétaire à 4 facteurs d’Investec et l’analyse fondamentale
menée par l’équipe élargie d’analystes du secteur en charge d’examiner
toutes les actions, et pas seulement les marchés émergents.
Le modèle à 4 facteurs consiste à évaluer les résultats des sociétés,
leur valorisation et leurs qualités techniques et stratégiques pour
chaque action de l’univers d’investissement du fonds. Chaque action
se verra attribuer une notation par le biais de ce modèle et l’équipe
de recherche procédera à des vérifications et ajoutera un volet
qualitatif à ladite notation. Le style de portefeuille qui en ressort est
relativement équilibré, bien diversifié (environ 80 sociétés), orienté
vers les grandes capitalisations et avec une rotation modérée (75 %
par an historiquement).
A EUR (LU1165275964)
A USD (LU1165276269)
C EUR (LU1165276426)
C USD (LU1165276772)
F (LU1329510041)
Classe A EUR : 6
Classe A USD : 6
Classe C EUR : 6
Classe C USD : 6
Classe F : 6
Classe A : 5 %
Classe C : 5 %
Classe F : 5 %
Classe A : 1 %
Classe C : 1 %
Classe F : 1 %
Classe A : 1 %
Classe C : 1 %
Classe F : 1 %
Classe A : 2,00 %
Classe C : 1,10 %
Classe F : 1,10 %
Classe A : 0,25 %
Classe C : 0,25 %
Classe F : 0,25 %
Classe A EUR : 2,23 %
Classe A USD : 2,23 %
Classe C EUR : 1,27 %
Classe C USD : 1,27 %
Classe F : 1,24 %
Compartiment absorbant
ABN AMRO Multi-Manager Funds M&G Emerging Market Equities
Le compartiment vise la croissance du capital à long terme.
Le compartiment investit principalement dans des titres de capital
négociables tels que des actions et autres participations en capital
comme les parts de coopératives ou les bons de souscription de titres
de capital négociables émis par des sociétés qui sont domiciliées ou
exercent une partie prépondérante de leur activité économique dans
les Marchés émergents.
L’allocation d’actifs minimum sur une base consolidée
(investissements directs et indirects à travers des instruments dérivés)
pour de tels titres représentera 60 % des actifs nets du compartiment
(après déduction des liquidités détenues par le compartiment). De
plus, le compartiment investira un minimum de 51 % de ses actifs nets
dans des titres de capital.
Le compartiment peut également détenir des liquidités et avoirs
équivalents à titre accessoire, y compris des certificats de dépôt et
des dépôts à court terme.
Le compartiment peut investir un maximum de 10 % de ses actifs nets
dans des fonds ayant été sélectionnés conformément à un certain
nombre de critères qualitatifs et quantitatifs. L’analyse qualitative permet
d’apprécier la stabilité et la force du Gestionnaire d’investissement
externe, ainsi que le processus et la philosophie d’investissement qu’il
applique. Le processus de sélection quantitative vise à retenir uniquement
les Gestionnaires d’investissement externes reconnus pour leur capacité
à générer une performance ajustée au risque.
Les investissements en titres de créance n’excèderont pas 15 % des
actifs nets du compartiment.
Le compartiment peut investir dans des instruments financiers dérivés
à des fins d’exposition et de couverture.
L’approche se base sur l’idée que seules les actions sous évaluées
surperformeront le marché à terme.
Le critère clé de l’analyse fondamentale est le Rendement sur action
(ROE). Il consiste à se concentrer sur des sociétés sous valorisées
dont le cours d’action pourrait s’apprécier dans un futur proche en
raison de changements externes ou internes ou de croissance des
actifs, mais aussi sur des sociétés de qualité délaissées par les
investisseurs pour des raisons temporaires.
Le portefeuille qui en résulte est relativement concentré (environ
60 sociétés) et présente un biais clair en faveur de la valeur et une
surpondération du segment des capitalisations moyennes. La rotation
du portefeuille est relativement faible (30 % par an historiquement).
16h00 CET le jour précédant le Jour de valorisation de la VNI
16h00 CET le jour précédant le Jour de valorisation de la VNI
Investec Asset Management Limited.
M&G Investment Management Limited
A EUR (LU1577878611)
A USD (LU1577878702)
C EUR (LU1577878884)
C USD (LU1577878967)
F (LU1577879007)
Classe A EUR : 6
Classe A USD : 6
Classe C EUR : 6
Classe C USD : 6
Classe F : 6
Classe A : 5 %
Classe C : 5 %
Classe F : 5 %
Classe A : 1 %
Classe C : 1 %
Classe F : 1 %
Classe A : 1 %
Classe C : 1 %
Classe F : 1 %
Classe A : 2,00 %
Classe C : 1,10 %
Classe F : 1,10 %
Classe A : 0,25 %
Classe C : 0,25 %
Classe F : 0,25 %
Classe A EUR : 2,23 %
Classe A USD : 2,23 %
Classe C EUR : 1,23 %
Classe C USD : 1,23 %
Classe F : 1,23 %
Par ailleurs, toutes les autres caractéristiques sont identiques dans les Compartiments absorbé et absorbant.
Toutes les caractéristiques du Compartiment absorbant resteront identiques après la Date d’effet et cette Fusion n’aura pas d’impact significatif sur les
actionnaires du Compartiment absorbant. Toutefois, comme lors de toute opération de fusion, une dilution de la performance est possible. Par ailleurs, la Fusion
n’aura pas d’incidence sur la gestion du portefeuille du Compartiment absorbant.
Les actifs détenus par le Compartiment absorbé au moment de la Fusion seront conformes à l’objectif et à la politique d’investissement du Compartiment
absorbant. Dans ce contexte, les portefeuilles du Compartiment absorbé et du Compartiment absorbant seront rééquilibrés avant la Fusion, afin de faciliter le
processus de Fusion, le cas échéant.
Tous les frais liés à la Fusion susmentionnée seront supportés par la Société de gestion.
Il est recommandé aux actionnaires d’obtenir toutes les informations sur leur pays d’origine, lieu de résidence ou domiciliation quant aux éventuelles
conséquences fiscales associées à ladite Fusion.
Le 18 mai 2018, le Compartiment absorbant allouera à chaque actionnaire du Compartiment absorbé un nombre total d’actions de la même classe, arrondi
au centième le plus proche d’une action. Ce nombre total d’actions sera calculé en multipliant le nombre d’actions que chaque actionnaire détient dans le
Compartiment absorbé par le rapport d’échange, comme décrit ci-après. Les actionnaires du Compartiment absorbé seront de ce fait en mesure d’exercer leurs
droits d’actionnaires au titre du Compartiment absorbant à compter du 18 mai 2018.
Le rapport d’échange sera calculé le 18 mai 2018 en divisant la valeur nette d’inventaire par action de la classe concernée du Compartiment absorbé calculée
le 18 mai 2018 par la valeur nette d’inventaire par action de la même classe du Compartiment absorbant calculée le même jour, sur la base de la valorisation des
actifs sous-jacents en date du 17 mai 2018.
Les souscriptions d’actions et/ou conversions en action du Compartiment absorbé ne seront plus acceptées à compter du 15 mai 2018 à 16h00 (heure de
Luxembourg). La Fusion n’aura pas d’incidence sur les souscriptions, conversions et rachats effectués dans le Compartiment absorbant.
PricewaterhouseCoopers, Société coopérative a été désignée par le Conseil d’administration du Fonds en tant que réviseur d’entreprises indépendant agréé en
charge de la préparation d’un rapport validant les conditions prévues à l’Article 71 (1), points a) à c) de la Loi de 2010 aux fins de cette Fusion.
Droits des actionnaires
À compter du 13 avril 2018, les actionnaires des Compartiments absorbant et absorbé qui n’approuvent pas la Fusion susmentionnée auront la possibilité de
demander le rachat ou la conversion sans frais de leurs actions jusqu’au 15 mai 2018 à 16h00 (heure de Luxembourg).
Les demandes de rachat ou de conversion seront adressées à l’Agent de transfert du Fonds (State Street Bank Luxembourg S.C.A).
En vue de faciliter la finalisation de la fusion, le Compartiment absorbé suspendra l’émission, la conversion et le rachat d’actions à partir du 15 mai 2018 à 16h00
(heure de Luxembourg).
Les documents suivants sont à la disposition des actionnaires, gratuitement, au siège social du Fonds et auprès des agences locales des distributeurs :
- le Projet commun de Fusion ;
- la dernière version du Prospectus du Fonds ;
- la dernière version des Documents d’information clé pour l’investisseur des Compartiments absorbants ;
- les derniers états financiers audités du Fonds ;
- le rapport préparé par le réviseur d’entreprises indépendant agréé désigné par le Fonds pour valider les conditions prévues à l’Article 71 (1), points (a) à (c)
de la Loi de 2010 en lien avec la Fusion ;
- le certificat lié à la Fusion émis par le dépositaire du Fonds conformément à l’Article 70 de la Loi de 2010.
Les actionnaires ont également le droit d’obtenir des informations complémentaires relatives à ladite Fusion, sur demande, auprès du siège social du Fonds.
Les actionnaires du Compartiment absorbé sont priés de lire les Documents d’information clé pour l’investisseur des catégories d’actions absorbantes du
Compartiment absorbant (ci-joints à cet Avis) avec attention afin de prendre une décision informée.
Luxembourg, le 12 avril 2018
Le Conseil d’administration du Fonds
20 // INDUSTRIE & SERVICES
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos
marketing
European Camping Group
ouvre 40 % de son capital
PARTICIPATION
Le numéro un européen des campings
ouvre son tour de
table à un fonds
de pension canadien.
Christophe Palierse
@cpalierse
European Camping Group (ECG), le
numéro un européen de l’hôtellerie de plein air (230 millions d’euros
de chiffre d’affaires pour l’exercice
2016-2017), compte désormais un
troisième actionnaire et soutien de
poids. Le fonds de pension des
enseignants de l’Ontario, Ontario
Teachers’ Pension Plan (OTPP), un
mastodonte disposant – à la fin 2017
– d’un actif net sous gestion de
189,5 milliards de dollars canadiens
(121,3 milliards d’euros), a en effet
signé mardi l’acquisition de 40 % du
capital auprès des sociétés d’inves-
tissement Carlyle et Montefiore
Investment. Le montant de la transaction, à finaliser d’ici à fin juin, est
confidentiel. Il valorise l’entreprise
sur la base de dix fois l’excédent
brut d’exploitation attendu pour
2017-2018, précise-t-on du côté des
vendeurs.
Si l’opération ne comporte pas
d’augmentation de capital, elle n’en
témoigne pas moins de l’accélération de la croissance d’ECG ces dernières années et de la volonté de sa
direction de participer plus que
jamais à consolidation du secteur.
Et chez Carlyle comme chez Montefiore, on veut être manifestement
de la partie, le duo ayant décliné des
offres de reprise de l’entreprise :
« Le partenariat avec Carlyle a été un
grand succès. ECG est devenu le leader européen incontestable. L’élargissement du tour de table [à OTPP,
NDLR] est une étape pour nous de
création de valeur, sachant que nous
souhaitons continuer à accompagner l’entreprise. Nous aurions pu
sortir complètement », commente
En trois ans, European Camping Group a triplé de taille. ECG
ainsi le président de Montefiore,
Eric Bismuth, dont la société
accompagne ECG depuis une
dizaine d’années.
« Plusieurs cibles
en France »
L’opérateur, qui connaît une croissance moyenne de 25 % par an
depuis 2007, n’a d’ailleurs pas molli
depuis 2014 et l’entrée au capital de
Carlyle. En l’espace de trois ans,
ECG a triplé de taille et accentué son
européanisation, d’où le changement de nom, il y a un an, de l’ex-Homair Vacances. Et la marche en
avant du groupe est loin d’être terminée. ECG, qui vient d’entamer la
saison 2018 avec 3 nouveaux campings, devrait ainsi en compter 4 ou
5 supplémentaires l’an prochain,
indique en effet sa direction. « Nous
avons plusieurs cibles en France »,
déclare à ce propos le directeur
général finances d’ECG, Philippe de
Trémiolles. De son côté, son président, Alain Calmé, observe qu’une
éventuelle augmentation de capital
est, si nécessaire, « un scénario possible », et d’ajouter : « Nos actionnaires sont confortables par rapport
à notre stratégie de croissance. » n
PARIS PORTE DE VERSAILLES
* Accélérer votre avenir
24-25-26 MAI
Le Chocolat
des Français
a fait sa place
3 JOURS POUR ACCÉLÉRER VOTRE
TRANSFORMATION DIGITALE
• Rencontrez plus de 6000 startups du monde entier
• Identifiez de nouveaux partenaires
parmi +70 000 visiteurs
• Découvrez les dernières tendances
qui impacteront votre secteur d’activité
Achetez dès maintenant votre pass sur
ORGANISATEURS
PARTENAIRES PLATINUM
GASTRONOMIE
La jeune marque haut
de gamme a su capitaliser
sur son caractère hexagonal,
sur ses packagings illustrés
et, dernièrement,
sur une offre bio.
Clotilde Briard
@ClotildeBriard
Les espaces pop-up des grands
magasins font désormais figure
de tremplins pour le développement des jeunes marques. Né
en 2014, Le Chocolat des Français investit, jusqu’à la fin du
m o i s d ’av r i l , l e s G a l e r i e s
Lafayette du boulevard Haussmann, à Paris, à un endroit très
passant de l’espace Gourmet.
La griffe peut y afficher ses
spécificités. Avec ses tablettes
haut de gamme aux packagings
décalés et colorés confiés à de
multiples dessinateurs et graphistes, elle se remarque. « Le
paysage du chocolat était scindé
entre, d’un côté, des industriels
et, de l’autre, des artisans au discours très sérieux. Nous voulions
apporter un nouveau ton »,
explique Vincent Muraire, l’un
des trois fondateurs du Chocolat des Français. « On parlait
souvent de chocolat belge ou
suisse. Mais personne n’avait
choisi de capitaliser sur le style
français », ajoute Matthieu
de l’épicerie fine aux hôtels en
passant par des boutiques
n’ayant rien d’autre en alimentaire. Et l’étranger, où la griffe
peut capitaliser sur son origine,
pèse pour 20 %. L’ouverture
d’un magasin à Paris à l’enseigne du Chocolat des Français
est, en outre, en projet, avec
l’envie de proposer un lieu différent.
En 2017, 450.000 tablettes
ont été vendues. Et la palette de
la maison s’étoffe, avec des formats plus petits, des barres
fourrées. Elle vient de sortir une
gamme de tablettes bio, disponible sur son site, à La Grande
Epicerie de Paris et dans quelques épiceries fines. Et si le côté
L’ouverture
d’un magasin
à Paris, à l’enseigne
du Chocolat
des Français,
est en projet.
trublion persiste, avec l’âge, la
griffe se plie aussi aux codes du
secteur en lançant cette année
pour la première fois une vraie
collection de Pâques. Le prochain chantier : développer la
personnalisation pour le grand
public via son site Internet, une
piste déjà explorée pour les
entreprises. La marque, qui ne
néglige pas le côté people, joue
Dès ses débuts, en 2014, Le Chocolat des Français avait été
adoubé par le concept-store faiseur de tendances Colette.
Escande, autre complice de
l’aventure. La marque, dont les
tablettes s’affichent à quelque
5,50 euros, avait été adoubée
dès ses débuts par le conceptstore faiseur de tendances
Colette, qui a fermé ses portes
fin 2017. Il faut dire que son
parti pris design et le fait qu’un
type de tablette puisse s’offrir
plusieurs visuels correspondaient bien à l’esprit des lieux.
« La marque est rassurante sur
les recettes mais disruptive sur le
packaging », remarque PaulHenri Masson, le troisième fondateur. Les produits, fabriqués
dans plusieurs ateliers de
l’Hexagone, sont revendus
dans 450 à 500 points de vente,
la carte des partenariats. Pour
la Fête des mères, elle lance
ainsi un coffret collector avec la
Maison Castelbajac Paris, avec
trois tablettes aux allures de
déclaration. Côté gourmandise,
elle a noué pour cet été une
alliance avec la Tarte Tropézienne autour d’une recette de
Baby Trop au cacao et d’une
boîte illustrée sur la French
Riviera. Pour pousser la logique
du chocolat français jusqu’au
bout, la marque aimerait proposer des produits à base de
cacao tricolore. Elle travaille
avec une association de planteurs de la Martinique et attend
de premières fèves dans quelques mois. n
L’alimentaire en tête des marques
positives
PARTENAIRES MÉDIA
L’alimentaire occupe une belle place dans l’Observatoire
des marques positives 2018 d’Utopies, qui passe au crible
600 noms de multiples univers. Deux griffes du secteur
font partie du Top 3. Ethiquable, entreprise coopérative
équitable et bio, s’arroge la première place et la marque
bio Bonneterre, la troisième. Quand la jeune marque
C’est qui le patron ? fait son entrée dans cette deuxième
édition directement au huitième rang.
// 21
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos
START
UP
U
Q
REBOND
START
Ouibus propose un nouveau service, le voyage de colis, grâce
à Cocolis. Lancée en 2015 et
incubée à Station F, cette plateforme permet aux particuliers d’acheminer
des objets à moindre coût et aux voyageurs de
réduire leurs frais en partageant l’espace disponible dans leur coffre ou leurs bagages.
Cocolis a déjà convaincu plus de 70.000 utilisateurs. « Ce partenariat (…) est une opportunité pour nous de passer à la vitesse supérieure », se réjouit la cofondatrice de la startup Eliette Vincent.
6
MILLIONS D’EUROS
La start-up de data marketing
Singlespot vient de boucler
un tour de table de série A
mené par le fonds de capitalrisque européen Iris Capital.
400.000 créations d’emplois
dans les start-up d’ici à 2022
Pup Scan, future
star des scanners
de poche
PROSPECTIVE
Les 10 % des start-up
françaises à forte
croissance
généreraient
200.000 emplois.
TECHNOLOGIE
Le produit conçu
par la start-up
7Next vient
de franchir la barre
des 2 millions
de dollars
de précommande
sur Indiegogo.
Pour parvenir à ce
résultat, il faut doubler
et professionnaliser
les structures
d’accompagnement.
7Next va pouvoir attaquer la
prochaine ligne droite. Deux
ans après avoir imaginé un
scanner de poche connecté, la
s t a r t- u p i n t é g r é e a u p r o gramme d’incubation de Station F va livrer ses premières
unités ce mois-ci. A l’origine de
ce produit, Renaud Pelissier, un
ingénieur musicien et chanteur
d’opéra qui ne trouvait pas de
solution satisfaisante pour
transformer facilement ses partitions en fichier PDF. Il a conçu
avec une petite équipe d’ingénieurs un scanner intégrant
une technologie laser et optique
qui tient dans la main. D’un clic,
il peut ensuite envoyer le fichier
(facture, contrats, photo, ordonnance…) par email, via dropbox,
ou l’archiver dans le cloud. Il est
également possible de créer un
scénario pour envoyer directement les fichiers aux personnes
que l’on veut, où les intégrer
dans des applications tierces
comme dans Word ou Excel par
exemple.
La promesse a déjà rencontré son public. Plusieurs campagnes de financement participatif ont permis de rassembler
Yves Vilaginés
@yvvilagines
Les start-up françaises constitueraient un énorme gisement
d’emplois. Sur les cinq prochaines
années, elles pourraient créer jusqu’à 400.000 postes, selon l’étude
« Devenir une licorne ? » publiée
mercredi 11 avril par le collectif
La Boussole et le Boston Consulting Group. Certes, cette estimation peut paraître très optimiste
au regard de celui de la création
nette d’emplois en 2017 dans les
start-up, chiffrée à 11.000. Pour
parvenir aux 400.000 emplois
espérés, il faudrait en effet multiplier cette performance annuelle
au moins par sept !
Pourtant, les auteurs de l’étude
sont confiants dans la robustesse de
l e u r ex t r a p o l a t i o n . I l ex i s t e
aujourd’hui en France « environ
10.000 start-up », assure Lionel Aré,
directeur associé senior au BCG,
c’est-à-dire des entreprises de
moins de cinq ans en croissance.
En 2022, leur nombre devrait
atteindre au moins les 12.000, avec
un facteur de croissance plus
important qu’aujourd’hui, semblet-il. Et selon le BCG, les plus dynami-
ques, soit environ 10 % d’entre elles,
devraient créer 200.000 emplois.
Reste une inconnu : L’écosystème
français est-il en mesure de faire
émerger à flot régulier autant de
start-up en très forte croissance ? Il
en aurait le potentiel, à condition
d’améliorer l’accompagnement des
entrepreneurs.
damco, Le Village by CA, Inco,
Numa et 50 partners. Ces accompagnateurs aux profils très variés
(incubateurs d’école, accélérateurs
corporate ou privés…) et aux
modes d’intervention différents
partagent un même objectif : professionnaliser leur métier.
70 emplois créés
par an par start-up
On compterait en France environ
600 structures d’accompagnement
de start-up, « un chiffre flou », concède Lionel Aré. Flou, parce que les
initiatives sont quasi quotidiennes
ces derniers mois. « On passe un
temps fou à orienter les entrepreneurs, assure Maëva Trodo, directrice de Blue Factory, l’incubateur
– elle préfère « sublimateur » – des
projets entrepeneuriaux des étudiants du groupe ESCP Europe.
Aujourd’hui, on n’est pas au courant
de tout ce qui se crée ni de la qualité
des structures. » En clair, on n’y voit
plus très clair. La Boussole propose
donc de regrouper des structures
de qualité. « Nous voulons nous con-
Pour établir cette prévision, les
auteurs s’appuient sur une constatation : en moyenne, une start-up à
forte croissance crée jusqu’à
70 emplois par an. Toutefois, ils
estiment qu’aujourd’hui seules
40 % des jeunes pousses sont
accompagnées. Ils préconisent de
doubler ce score d’ici à 2022.
D’où le fait de trouver à l’initiative
de cette étude, La Boussole, un collectif ad hoc de 10 structures
d’accompagnement : Blue Factory
ESCP Europe, Startup with Google,
Réseau Entreprendre Paris, Raise,
Schoolab, URLink Unibail-Ro-
Faire le tri des incubateurs
naître, nous reconnaître, et définir
des bonnes pratiques, résume Paul
Jeannest, directeur de Raisesherpas. Accompagnateur est devenu un
métier. » A chaque grande étape
(idéation, création, amorçage, scaling et expansion), les entrepreneurs devraient pouvoir choisir
l’accompagnement qui leur convient le mieux, et choisir en fonction de critères objectifs d’évaluation. Ca r comme l e so u l i g ne
Nicolas Le Corre dans une étude
récente sur les incubateurs réalisée
par Xerfi : « Les entrepreneurs se
reposent encore largement sur le
bouche-à-oreille pour choisir leurs
programmes d’accélération. »
A terme, la Boussole devrait
devenir une association, embryon
éventuel d’une fédération professionnelle. Elle devrait aussi réfléchir à la création d’un label ou
d’une certification garantissant la
qualité de l’accompagnement proposé aux entrepreneurs, condition sine qua non à la création
d’emplois. n
Les candidatures sont closes et le
résultat officiel ne devrait plus tarder à le confirmer. Selon nos informations, il ne fait désormais plus
aucun doute que la personne qui
succédera à David Monteau à la
direction de la mission French Tech
sera Kat Borlongan, cofondatrice
Five by Five, une agence de conseil
créée en 2013 (1,3 million d’euros de
chiffre d’affaires) qui aide les entreprises dans leur transformation
digitale.
Ce choix était attendu depuis la
fin 2017, mais le recrutement étant
soumis à une procédure administrative, la vacance a suscité des
interrogations. Notamment formulées par plusieurs acteurs privés, comme France Digitale ou
Terra Nova, qui ont affiché leurs
Connue de l’écosystème
Kat Borlongan, qui s’était fait connaître d’un plus large public à la
suite d’un tweet publié en 2014,
alors qu’elle était coincée dans un
Uber attaqué par des grévistes, est
déjà connue de la sphère gouvernementale. C’est son agence qui avait
réalisé l’enquête sur les relations
entre les grands groupes et les
start-up publiée l’an passé par la
mission French Tech. Et elle fait
partie du Conseil économique,
social et environnemental (Cese)
AUTOMOBILE
La start-up allemande, soutenue
par le japonais
SoftBank, a vu son
chiffre d’affaires
bondir l’année
dernière.
Five by Five
La cofondatrice
de l’agence Five by Five
serait la candidate
choisie par
le gouvernement.
points de vue quant à l’avenir de cet
outil politique dépendant du ministère de l’Economie mais orchestré
par le secrétariat d’Etat au Numérique. La future feuille de route reste
encore inconnue, tout comme les
moyens qui lui seront associés. Le
budget de la mission French Tech
s’élevait à 15 millions d’euros sur
trois ans, avec une très large portion absorbée par les opérateurs
publics, comme Business France
(promotion sur les Salons internationaux), ou privés, comme le programme Reviens Léon ou la conférence French Touch.
Kat Borlongan participe au réseau de l’écosystème tech français.
depuis 2015, au sein du comité des
activités économiques. Mais Kat
Borlongan fait surtout partie du
réseau de l’écosystème français,
elle officie notamment comme
mentor des programmes French
Tech Ticket, Techstars, et comme
conférencière (Viva Tech, Forum
mondial de l’innovation), avec une
orientation vers l’entrepreneuriat
social.
Le champ de son action et l’autonomie dont elle disposera détermineront en grande partie le succès
d’une mission qui a attiré peu de
candidats, selon plusieurs proches
du dossier. D’un côté, l’écosystème
réclamait un outil piloté par une
figure emblématique de l’entrepreneuriat tech pour porter un message pro-business et plus international. De l’autre, un Etat qui
souhaite développer une tech plus
inclusive, le programme French
Tech Diversité est le dernier exemple en date. Les deux objectifs sont
évidemment compatibles, mais les
moyens qui y seront alloués donneront un premier indice sur sa faisabilité.— G. B.
un peu plus de 2 millions de dollars, soit l’équivalent de 10.000
unités. « Nous avions réalisé une
première campagne sur Indiegogo grâce à laquelle nous avions
bouclé 1,2 million de dollars,
raconte Noémie Pommier,
directrice marketing de 7Next.
Démarrage en Corée
« Nous nous sommes rendus
compte qu’un certain nombre
d’acheteurs venaient du Japon,
nous avons alors lancé une campagne sur Motion Gallery, une
plateforme analogue à celle
d’Indiegogo, mais dédiée aux
japonais, avec laquelle nous
avons rassemblé 740.000 dollars. » La mécanique est facile à
répliquer, et l’équipe de 7next
vient de lancer une prévente
similaire en Corée. Dans chaque pays où la start-up s’installe,
elle reproduit désormais un
parcours bien rôdé, incluant le
financement participatif, mais
aussi de la publicité sur Google
et de la communication via
Facebook.
Prochain développement à
venir, commercial cette fois,
avec le BtoB. « Nous rencontrons
beaucoup d’entreprises qui sont
intéressées par notre produit,
avoue Noémie Pommier. Nous
n’avons pas encore contractualisé, mais cela va très prochainement aboutir. » A la clé, une
accélération des commandes,
que la start-up anticipe avec une
fabrication Shenzhen, mais
surtout la création de services
supplémentaires à destination
des professionnels.
— G. B.
Le Berlinois Auto1
met le turbo
Kat Borlongan, future patronne
de la mission French Tech
FRENCH TECH
Thibault Duchemin, le fondateur d’Ava,
remporte le Grand Prix du Moovjee.
Basée sur l’intelligence artificielle, son
application à destination des sourds et malentendants permet la transcription en temps réel de conversations. Décernés ce mercredi soir, les Prix
Moovjee ont récompensé neuf entrepreneurs âgés
entre 18 et 26 ans parmi lesquels Alizée Gottardo
(Meyko), Viktor Toldov (Lituus) , ou Julie Leleu
(Catspad).
Pauline Houédé
@Pauline_H
Le spécialiste de la vente des
véhicules d’occasion Auto1 a
considérablement dopé son
chiffre d’affaires en 2017, en
progression de 47 %, à 2,2 milliards d’euros. La start-up berlinoise, qui rachète leurs véhicules aux particuliers avant de les
revendre notamment aux professionnels, a revendu 420.000
véhicules via ses différentes plateformes, contre 300.000
l’année précédente.
« Auto1 a continué de se développer avec beaucoup de succès
en 2017. Nous sommes extrêmement satisfaits de notre forte
croissance organique, en ce qui
concerne les ventes comme
l’expansion de notre présence
sur le terrain », a commenté
Christian Bertermann, trentenaire passé par Groupon qui a
co-fondé l’entreprise avec
Hakan Koç en 2012.
Plate-forme B2B pour
étendre son réseau
Sur Auto1.com, sa plate-forme
B2B, le groupe a étendu son
réseau à 40.000 concessionnaires, contre 35.000 jusqu’à présent. Le groupe est également
maintenant présent en Norvège,
Grèce, Albanie, Bosnie et Croatie ou Serbie… et ambitionne de
poursuivre sa croissance et son
expansion internationale
notamment grâce aux 460 millions d’euros investis en début
d’année par le conglomérat de la
technologie SoftBank.
L’opération qui permet au
Japonais de détenir 20 % du
capital de la jeune entreprise,
valorise Auto1 à près de 3 milliards d’euros. Avec l’entrée en
Bourse du suédois Spotify, elle
est devenue la start-up européenne non cotée la plus valorisée, souligne le quotidien
« Frankfurter Allgemeine
Zeitung ». n
22 //
Les Echos
HIGH-TECH
&MEDIAS
Vivendi a transféré 19,19 % des
actions qu’il détient dans Mediaset
dans une société fiduciaire, comme
l’exigeait le régulateur italien des
télécoms, pour respecter la loi sur la
pluralité des médias. En avril 2017,
Agcom avait donné un an à Vivendi
pour diminuer sa participation soit
dans Mediaset (28,8 %) soit dans
Telecom Italia (23,9 %).
Hollande ne fait pas
recette à la TV
AFP
DR
en pixels
Vivendi a transféré
19,19 % de Mediaset
dans un trust
Alors qu’Emmanuel Macron va
s’exprimer au JT de 13 heures de
TF1, la prestation de François
Hollande, sur France 2 n’a pas été
saluée par les audiences. Le JT avec
l’ex-président venu présenter son
livre n’a réuni que 4,93 millions de
téléspectateurs, soit 20,9 % de part
d’audience, rapporte Ozap. C’est
moins que la veille et moins que la
moyenne du JT (21,7 %).
–23 %
FOCUS HOME INTERACTIVE
En Bourse, l’éditeur français
de jeux vidéo à moyens
budgets vit mal la démission
surprise de son PDG. Annoncée mercredi matin, le
départ de Cédric Lagarrigue
a fait plonger la valeur de
l’entreprise de 22,68 % en
quelques heures.
LES GAFAM DANS LA TOURMENTE
Vent de révolte
contre les géants
de la tech
l Les Gafam, longtemps à l’abri de la régulation
aux Etats-Unis, voient la classe politique et l’opinion publique se retourner.
l Facebook, mais aussi Google, Apple, Amazon
ou Microsoft : ils sont tous concernés.
Nicolas Rauline
@nrauline
— Bureau de New York
Google, Apple, Facebook, Amazon
ou Microsoft ne font plus la loi à
Washington. Au contraire, les
Gafam pourraient bientôt y voir
émerger de nouvelles obligations
pour eux. Les parlementaires américains qui ont auditionné Mark
Zuckerberg mardi et mercredi lui
ont en tout cas laissé entendre qu’ils
allaient sérieusement se pencher
sur la question. « Le statu quo ne
peut plus fonctionner, affirmait ainsi
le sénateur républicain de l’Iowa,
Chuck Grassley. Le Congrès doit
déterminer si et comment nous
devons renforcer les obligations en
matière de vie privée, afin d’assurer
la transparence et la compréhension
des milliards d’utilisateurs. »
Le patron de Facebook s’était
montré favorable à une régulation,
d’ailleurs, dans un entretien à CNN
il y a quelques jours. « Je ne suis pas
sûr que nous ne devrions pas être
régulés. […] Mais la question est plutôt de savoir quelle est la bonne régulation. » Et il a cité le nouveau règlement européen, le RGPD, comme
allant « dans le bon sens ».
Le réseau social n’est pas le seul
visé : l’étau législatif se resserre sur
tous les géants de la Silicon Valley,
après une ère de laisser-faire, en
partie encouragée par la porosité
des liens entre politiques américains et Gafam. Google, Facebook
et autres ont longtemps recruté
d’anciens membres des administrations présidentielles et ont graduellement augmenté leurs dépenses de lobbying p our figurer
désormais parmi les plus actifs en la
matière. Avec l’administration
Trump, la donne a néanmoins
changé : la Maison-Blanche se
montre moins sensible aux arguments d’entreprises réputées proches des démocrates, en particulier
envers Amazon, dont le fondateur
est aussi le propriétaire du
« Washington Post », que le président range parmi ses « médias
ennemis ». Au niveau local aussi, le
vent tourne : récemment, le procureur du Missouri a ouvert une
enquête contre Google, pour pratiques anticoncurrentielles. Mais,
surtout, l’opinion publique n’a plus
le même regard sur des entreprises
longtemps considérées comme atypiques. Elle est mûre, après les
scandales à répétition qui ont tou-
« Ce n’est le cas
qu’aux Etats-Unis
pratiquement : les
géants du Net n’ont
eu jusqu’ici aucune
obligation
réglementaire.
Ce n’est pas normal
pour des activités
qui ont un tel
impact. »
ROGER MCNAMEE
L’un des premiers investisseurs
de Facebook
ché les Gafam et touché au cœur de
leurs principes les plus chers : le
droit de vote, avec l’ingérence russe
et le rôle de Facebook dans la campagne, la liberté d’entreprendre,
avec la concurrence d’Amazon, la
vie privée, avec les failles de sécurité
chez Yahoo! ou encore Equifax…
Un récent sondage Harris sur la
réputation des marques chez les
Américains indiquait qu’Apple
avait chuté en un an de la 5e à la
Les géants de la Silicon Valley, dont Facebook, voient leur image se dégrader. Les lois américaines devraient se
29e place du classement et Google
de la 8e à la 28e. Facebook, de son
côté, occupe le 51 e rang (quand
Amazon demeure premier). Apple
a souffert des accusations d’obsolescence programmée, pour lesquelles plusieurs plaintes ont été
déposées.
Le modèle remis en cause ?
Google et Facebook cristallisent les
polémiques sur l’utilisation des
données personnelles. Amazon est
accusé de tuer les petits commerçants. Sans parler d’Uber, du traite-
ment de ses employés, ses chauffeurs et de la concurrence et
l’accident mortel dans lequel a été
impliqué l’un de ses véhicules autonomes. Tous les voyants sont donc
au vert pour une prochaine loi, aux
Etats-Unis. Certains parlementaires se sont d’ailleurs engagés à plancher sur le sujet. « Ce n’est le cas
qu’aux Etats-Unis pratiquement : les
géants du Net n’ont eu jusqu’ici
aucune obligation réglementaire, a
déploré Roger McNamee, l’un des
premiers investisseurs de Facebook, aujourd’hui l’un des plus criti-
ques envers les entreprises de la Silicon Valley. Ce n’est pas normal pour
des activités qui ont un tel impact. »
Ce qui amène certains à remettre en
cause le modèle même de ces sociétés. Diversification des sources de
revenus, versions payantes, implication des utilisateurs dans les décisions, démantèlement… Les pistes
de réflexion sont lancées.
(
Lire l’éditorial
de David Barroux
Page 7
et « Crible » Page 34
Facebook : Mark Zuckerberg en difficulté
face aux députés américains
Après le Sénat mardi,
le patron de Facebook était
auditionné par la Chambre
des représentants mercredi
afin de s’expliquer
sur l’affaire Cambridge
Analytica.
Anaïs Moutot
— Correspondante à San Francisco
De nombreux parlementaires ont exprimé leurs doutes
sur la capacité de Facebook à changer. Photo Daniel Acker/Bloomberg
Pour son deuxième jour d’audition
devant les parlementaires américains, Mark Zuckerberg a fait face à
une interrogation musclée des élus
de la Chambre des représentants.
Visage crispé et cernes creusés, le
PDG de Facebook a réitéré le même
discours que celui prononcé devant
les sénateurs mardi, reconnaissant
des erreurs dans le domaine des
« fausses informations, des interférences étrangères dans les élections,
des discours haineux, des développeurs informatiques et de la protection des données ». Et il en a
endossé l’entière responsabilité.
« C’est mon erreur, et j’en suis désolé.
J’ai fondé Facebook et je l’ai développé, j’assume la responsabilité de ce
qui est en train de se passer. » Le mea
culpa n’a pas permis de calmer l’agacement des députés face aux éléments de langage répétés par le
patron de Facebook, au manque de
réponses claires ainsi qu’à sa volonté
de conserver le même business
model.
Interrogé par une élue démocrate
de Californie, pour savoir si Facebook était prêt à changer celui-ci
pour protéger la vie privée de ses utilisateurs, le PDG de Facebook a
botté en touche : « Je ne suis pas sûr
de ce que cela signifie », a-t-il
répondu. Devant les sénateurs
mardi, il a cependant laissé la porte
ouverte à une version payante de
Facebook. S’il a déclaré que ses propres données avaient été détournées
par une tierce partie – sans préciser
s’il s’agissait de Cambridge Analy-
tica –, il a limité le problème à un
accès trop laxiste aux développeurs
extérieurs. Selon lui, la société offre
à ses utilisateurs un « bon niveau de
contrôle sur leurs données », à travers la présence d’une fonctionnalité permettant de choisir à qui
divulguer le contenu publié.
Face à des parlementaires peu
convaincus par ses réponses, il a
cependant dit qu’il pensait « inévitable une forme de régulation », tout en
mettant en garde contre des règles
trop strictes. La législation « doit
permettre de continuer à innover ou
nous allons nous retrouver à la traîne
derrière les concurrents chinois »,
a-t-il déclaré. Interrogé à nouveau
sur le règlement européen sur la
protection des données personnelles, il a annoncé mercredi qu’il
l’appliquerait à tous les utilisateurs
dans le monde… après avoir évoqué
un usage plus restreint le jour précédent. Mentionnant des « sensibilités
différentes » entre les deux conti-
nents, il s’était limité au « consentement explicite et aux contrôles spéciaux autour de technologiques
sensibles, comme la reconnaissance
faciale » devant les sénateurs.
Lois contraignantes
De nombreux parlementaires,
exprimant leurs doutes sur la capacité de Facebook à changer, ont
estimé qu’il était temps d’adopter
des lois contraignantes. « L’autorégulation ne fonctionne pas », a
déclaré Jan Schakowsky, élue
démocrate de l’Illinois. Certains ont
laissé planer la menace d’un démantèlement de l’entreprise, en demandant à Facebook, qui possède aussi
Instagram et WhatsApp, s’il n’était
pas un monopole : « Ce n’est pas
mon impression », a répondu Mark
Zuckerberg. « Un Américain utilise
8 applications en moyenne pour rester connecté, nous ressentons beaucoup de compétition tous les jours »,
s’est-il défendu. n
HIGH-TECH & MEDIAS // 23
Inspections de l’UE
chez Fox et Ziggo Sport
Après l’échec commercial de sa
première paire de lunettes
connectées, Snap semble persister
sur le marché de l’électronique.
Le site américain Variety a repéré
sur le site de la Commission fédérale
des communications (FCC) des
documents attestant que l’entreprise
californienne planche sur un
deuxième modèle de lunettes
intégrant deux minicaméras.
La Commission européenne a mené
des inspections dans les locaux de la
chaîne américaine Fox, à Londres,
et chez la néerlandaise Ziggo Sport
(groupe VodafoneZiggo) dans le cadre
d’une enquête pour entrave à la
concurrence. La Commission a indiqué
mener des inspections dans plusieurs
pays auprès de sociétés traitant des
droits relatifs aux événements sportifs
et de leur diffusion.
MILLIONS D’UTILISATEURS
PAYANTS POUR APPLE MUSIC
Trois ans après son lancement, le service de streaming
musical de la firme à la
pomme continue de rattraper ses concurrents, dont le
suédois Spotify, qui comptait
fin décembre 71 millions
d’abonnés payants.
Spotify, dans la musique, et Hulu
aux Etats-Unis, dans la vidéo,
s’associent pour lancer une formule
d’abonnement commune, avec une
réduction par rapport aux prix des
deux. L’objectif est de conquérir de
nouveaux abonnés payants, dans des
marchés très concurrentiels, où les
Gafa sont présents. Spotify devrait
aussi lancer une nouvelle version de
son service, selon Bloomberg.
Panne de confiance boursière
pour les Gafam
En Chine, les BAT
règnent en maître
Les géants de la tech
américaine tardent
à regagner le terrain perdu
en mars. Les craintes
sur la régulation agitent
toujours le secteur.
Rien ne semble arrêter la
montée du trio central de
la tech chinoise. Baidu,
Alibaba et Tencent
prospèrent dans ce pays
où les géants américains
n’ont pas droit de cité.
Pierrick Fay
@pierrickfay
e durcir. Photo Jim Watson/AFP
40
Une offre d’abonnement
commune Spotify-Hulu
Shutterstock
Snap relance ses
lunettes connectées
DR
DR
Les Echos Jeudi 12 avril 2018
450 milliards de dollars, l’équivalent
d’un tiers de la valeur totale du
CAC 40, c’est ce que les Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon,
Microsoft) ont perdu en Bourse
entre le 12 mars et le 2 avril… Si,
depuis, les géants de la tech américaine ont regagné, à elles cinq,
136 milliards de dollars, pour la première fois leur statut a vacillé. Jusqu’ici, la moindre baisse était perçue
comme une opportunité d’achat de
la part des investisseurs. Mais pas
cette fois. Un exemple. Après la
baisse de 9,71 % subie fin janvier, le
Nasdaq, marché de référence pour
la high-tech, avait rebondi de 12 %
pour atteindre un nouveau record
historique le 12 mars.
Cette fois-ci, l’indice ne s’est repris
que de 3 %, après avoir chuté de
9,5 % du fait des déboires de Facebook et d’Amazon. Le ressort de ces
valeurs, principal moteur de la
hausse de Wall Street ces dernières
années, semble cassé à court terme.
La cause ? La régulation. « Les régulateurs, la justice et les gouverne-
ments sont contraints à l’action car
les conséquences sociales et sociétales
du déploiement des nouvelles technologies ne peuvent plus être ignorées »,
note Aurel BGC, après la révélation
du scandale Cambridge Analytica.
Michael Wilson chez Morgan Stanley constate qu’il est « difficile d’évaluer l’impact que les pressions réglementaires auront sur leur business
model ». Cette incertitude pourrait
même durer jusqu’aux élections de
mi-mandat, en novembre, aux
Etats-Unis, et donc peser sur les
cours de Bourse. « Les valeurs Internet risquent de rester sur le banc des
punis pendant un moment », pronostique le stratégiste de la banque,
pour qui la baisse récente ne saurait
constituer une « forte opportunité
d’achat ». Même constat pour Bank
of America Merrill Lynch pour qui
« cette vulnérabilité à une hausse de la
régulation, mais aussi de l’imposition, devrait conduire à réduire la part
de la tech dans les allocations d’actifs
en 2018 ». Et le pire pourrait même
être à venir, alors que les Gafam ont
été les chouchous des investisseurs
(les valeurs technologiques ont
attiré 20 milliards de dollars net de
capitaux ces six derniers mois). C’est
la crainte de RBC qui s’inquiète d’un
début de « rupture dans les flux des
ETF », ces fonds qui répliquent la
performance d’indices ou d’actions.
Les sorties sont encore modestes
(300 millions de dollars la semaine
close au 5 avril, selon « BofA ML »),
mais leur omniprésence dans les
portefeuilles des investisseurs constituerait un signe de fragilité pour
RBC qui a décidé de sous-pondérer
les actions du secteur.
Janus présidentiel
Les Gafam auraient-elles mangé
leur pain blanc ? Il faut se garder de
toute conclusion hâtive préviennent
les analystes d’Aurel BGC. « Une fois
la phase de sidération passée, les
investisseurs devraient comprendre
qu’ils n’ont pas pléthore d’alternatives, alors que le secteur est le seul à
offrir un potentiel de forte hausse des
bénéfices. A n’en pas douter, il y a une
rupture aux conséquences probablement durables, mais peut-être pas de
quoi remettre en cause la capacité du
secteur à surperformer. » Ils ajoutent
aussi que si Donald Trump « n’aime
pas la Silicon Valley », il aime aussi
« la puissance américaine, goûte peu
les régulations complexes et n’aime
pas les taxes ». Reste à savoir quelle
face du Janus présidentiel aura le
dernier mot. Au final, la clef du redémarrage reste dans les mains des
entreprises, dans leur capacité à
annoncer des profits supérieurs aux
attentes. Alors que l’on vient de rentrer dans la saison des résultats aux
Etats-Unis, elles ne devront pas
décevoir. D’autant que les analystes
n’ont pas révisé leurs prévisions sur
le secteur. Pour l’instant. n
Il a dit
Raphaël Balenieri
@RBalenieri
C’était en novembre 2017. Ce
mois-là, Tencent, le géant chinois
de la messagerie instantanée et
des jeux vidéo, entrait avec fracas
dans le cercle des sociétés hightech dépassant les 500 milliards
de dollars de capitalisation boursière. En grimpant de 4,1 %
à la B o u r s e d e H o n g Ko n g
au cours de ce lundi resté dans les
annales du capitalisme chinois, le
groupe de Ma Huateng, la
deuxième fortune de Chine, avait
réussi à entrer dans ce club très
fermé et dominé jusqu’à présent
par les Gafam américains. Pour la
première fois, en termes de valorisation, une entreprise chinoise
devenait momentanément leur
égale. Six mois plus tard, Tencent
obtenait une autre victoire symbolique, cette fois avec sa messagerie WeChat. Début mars, cette
« super-app » incontournable en
Chine dépassait en effet le milliard d’utilisateurs. Soit autant
que WhatsApp, mais toujours
moins que Facebook, qui compte,
lui, plus de deux milliards d’utilisateurs.
Le cœur du réacteur
de la tech chinoise
Depuis, Baidu, Alibaba et Tencent
– les trois mastodontes qui forment en quelque sorte le « cœur
du réacteur » de la tech chinoise –
continuent de se frotter les mains.
Pendant que Facebook est empêtré dans l’affaire Cambridge Analytica, eux ont les mains libres
pour réaliser toutes les acquisitions nécessaires à leur diversification et à leur internationalisation. Pas une semaine, ou
presque, ne s’écoule sans qu’un
deal ne soit annoncé.
Car, comme les Gafam américains, les BAT chinois sont en
effet tous sortis de leur métier
d’origine : le « search » pour
Baidu, le commerce en ligne pour
Alibaba et la messagerie instantanée pour Tencent. A travers des
participations dans les licornes
chinoises, ils s’affrontent désormais sur des terrains aussi divers
« C’est mon erreur,
et j’en suis désolé.
J’ai fondé Facebook
et je l’ai développé,
je prends la responsabilité de ce qui est
en train de se passer. »
MARK ZUCKERBERG
Fondateur de Facebook
Saul Loeb/AFP
que la livraison de repas à domicile, le vélo en libre partage, le
paiement mobile, sans oublier
l’intelligence artificielle et le Big
Data. En revanche, en matière
d’internationalisation, les BAT
chinois sont encore un cran derrière leurs rivaux américains,
mais ils commencent à placer
leurs pions sur l’échiquier mondial.
Un monde chinois
en vase clos
La toute-puissance des BAT est
liée à des facteurs propres à la
Chine. A commencer par la
démographie : la deuxième économie mondiale est le pays qui le
compte le plus d’internautes au
monde. Ces sept dernières
années, selon les chiffres officiels,
leur nombre a même plus que
doublé, pour atteindre 751 millions mi-2017. Et les marges de
progression sont encore énormes, puisque le taux de pénétration d’Internet n’est que de 54,3 %.
Mais les BAT ont également
bénéficié d’une protection « politique ». Tout en surveillant jour et
nuit, 365 jours par an, ses propres
plates-formes numériques, la
Chine a simultanément bloqué
les géants américains du secteur.
Facebook, par exemple, est inaccessible en Chine depuis 2009 et
le lobbying intense de Mark Zuckerberg pour revenir dans le pays
n’a pas encore produit ses effets.
Instagram, Twitter ainsi que tous
les services de Google, dont
Gmail, sont également bloqués
de façon permanente. WhatsApp, de son côté, est souvent instable. Dans ce « monde chinois »
en vase clos, les BAT règnent donc
en maître. Même si le débat sur la
protection des données commence, tout doucement, à émerger en Chine. n
751
MILLIONS
D’INTERNAUTES CHINOIS
Ce sont les chiffres officiels
à la mi-2017. Et les marges
de progression sont encore
énormes, puisque le taux
de pénétration d’Internet
n’est que de 54,3 %
dans le pays.
L’ogre Amazon dans le viseur de Donald Trump
Le géant de l’e-commerce est
attaqué par le président des
Etats-Unis. Il montre aussi
de petits signes de faiblesse.
Philippe Bertrand
@Bertra1Philippe
En dépit des critiques et des attaques
continues, Donald Trump suit son
programme de campagne. Amazon
est ainsi devenu l’une de ses cibles.
Le géant de l’ e-commerce contribue
à la fermeture des petits commerces, affirmait le candidat. Le président élu a suggéré que l’US Postal,
qui perd de l’argent sur chaque colis
livré, augmente sa facture. Il a
déclaré il y a quelques jours qu’il
allait « se pencher sérieusement » sur
le cas de l’entreprise de Jeff Bezos. Le
successeur de Barack Obama estimait déjà, fin mars, qu’Amazon
payait « très peu ou pas d’impôts aux
gouvernements locaux » ! On aurait
cru entendre l’un des dirigeants de
l’Union européenne qui souhaitent
taxer les Gafa à hauteur de 3 % de
leur chiffre d’affaires ! La firme de
Seattle met à mal des géants de l’économie américaine comme Walmart. Jeff Bezos est aussi devenu un
ennemi politique usant du
« Washington Post », le journal qu’il
a racheté, comme agent d’influence.
Certains l’imaginent se présenter un
jour à l’élection présidentielle américaine. L’homme le plus riche du
monde, à la tête de 100 milliards de
dollars, fait figure d’icône de la nouvelle économie quand celui qui a
bâti sa fortune dans l’immobilier
défend l’ancien monde.
L’agressivité de Donald Trump a
amputé de 50 milliards de dollars la
capitalisation boursière d’Amazon.
L’ogre du commerce électronique
n’est pas attaqué qu’aux Etats-Unis.
Des pays s’interrogent aussi sur son
impact sur l’emploi. En France, la
Fédération du commerce et de la
distribution rappelle que l’e-commerce utilise quatre ou cinq fois
moins d’employés qu’un hypermarché pour 1 million d’euros de chiffre
d’affaires. Les pressions sont de plus
en plus fortes sur la fiscalité d’une
activité logée, pour les grands pays
européens, au Luxembourg. Amazon a d’ailleurs dû se résoudre à la
publication de son chiffre d’affaires
pays par pays, prélude à sa fiscalisation. La publication des résultats
2017 a confirmé une relative fragilité
financière. Le quatrième trimestre a
enregistré une nouvelle hausse
spectaculaire du chiffre d’affaires
mondial (+ 38 %). Les services informatiques (AWS) s’avèrent très rentables (4,3 milliards de dollars de
résultat opérationnel sur 17,54 milliards d’activité).
Détrôné par Decathlon
Le commerce en Amérique du Nord
gagne lui aussi de l’argent. En revanche, à l’international, c’est-à-dire en
Europe, Amazon travaille à perte :
3 milliards de déficit sur 54 milliards
de chiffre d’affaires. Hasard ou coïn-
cidence ? Amazon n’est plus l’enseigne préférée des Français.
Decathlon l’a détrôné au sommet
du classement du cabinet
OC&C. L’e-commerçant tombe à la
cinquième place. « L’offre très étoffée
[200 millions de références, NLDR]
nuit à la perception du bon choix pour
lui », expliquait aux « Echos » David
De Matteis, associé d’OC&C. C’est
peut-être là la plus mauvaise nouvelle parmi la série enregistrée ces
dernières semaines.
(
Lire « Crible »
Page 34
24 // HIGH-TECH & MEDIAS
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos
Télécoms : la fusion des américains Sprint
et T-Mobile à nouveau sur la table
TÉLÉCOMS
Tous les opérateurs
outre-Atlantique
veulent proposer
la 5G le plus
rapidement possible.
Les discussions entre
les numéros trois et
quatre du marché ont
repris, selon le
« Wall Street Journal ».
Jamais deux sans trois. Après avoir
échoué à convoler en 2014, puis à
nouveau en novembre 2017, Sprint
et T-Mobile auraient repris langue
dernièrement en vue d’un rapprochement, selon le « Wall Street
Journal », qui cite des sources proches du dossier.
Il y a quatre ans, le mariage avait
été empêché par le régulateur et
l’administration Obama, qui
voyaient d’un mauvais œil une
baisse de l’intensité concurrentielle.
Alors que les Américains déboursent actuellement près de 100 dollars en moyenne dans la téléphonie,
ramener le nombre d’acteurs nationaux de quatre à trois est un pari risqué pour le consommateur.
Problèmes de valorisation
Mais l’écart entre les deux mastodontes que sont AT&T et Verizon et
leurs poursuivants est tel que les
avocats de la fusion ont un argu-
Sprint comme
T-Mobile pourraient
ne pas avoir la taille
critique nécessaire.
Le numéro trois et le numéro quatre du marché américain cherchent à se rapprocher pour mieux faire face à AT&T et Verizon.
Photo Richard b. Levine/Newscom/Sipa
ment : T-Mobile et Sprint seraient
mieux à même d’exercer leur rôle
de concurrent en unissant leurs forces. D’autant que des investissements colossaux se profilent dans
les télécoms. Tous les opérateurs
outre -Atlantique sont lancés
dans une course pour proposer la
5G le plus rapidement possible. Et
Sprint comme T-Mobile pourraient
ne pas avoir la taille critique nécessaire.
Seulement, la question concurrentielle n’est pas le seul obstacle
sur la route de la fusion. L’an dernier, ce sont les questions de valorisation et de contrôle de la future
structure qui ont fait avorter le pro-
jet. Deutsche Telekom, actionnaire
majoritaire de T-Mobile, avec deux
tiers du capital, aimerait rester aux
manettes – et continuer de consolider dans ses comptes les résultats
de sa juteuse filiale américaine.
Quant à SoftBank, le conglomérat japonais qui contrôle Sprint, il
doit réduire son énorme dette (plus
de 100 milliards d’euros). Pour ce
faire, le groupe a déjà prévu de mettre en Bourse sa filiale télécoms
japonaise. Mais Sprint, malgré ses
difficultés, reste un actif clef dans le
cadre de ce désendettement.
Après l’échec des négociations à
l’automne, l’action Sprint avait
perdu près d’un cinquième de sa
valeur. L’annonce d’une reprise des
négociations, mardi soir, lui a
redonné les couleurs. Le titre
gagnait 17 % à la clôture, valorisant
l’opérateur 24 milliards de dollars
– à peine la moitié cependant de la
valorisation de T-Mobile (51 milliards de dollars). — S. Dum.
Google s’intéresse au wi-fi dans les avions
CONNECTIVITÉ
Le géant américain
serait en négociations
avancées pour acquérir les technologies
de Nokia sur le sujet.
Sébastien Dumoulin
@sebastiendmln
et Raphaël Balenieri
@RBalenieri
Google continue de se diversifier.
Après la voiture autonome ou les
enceintes connectées, le géant américain s’intéresserait désormais au
wi-fi dans les avions. Selon l’agence
Bloomberg, la firme de Mountain
View est entrée en négociations
avec Nokia pour racheter les solutions de l’équipementier finlandais
en la matière. Contacté, Nokia s’est
refusé à tout commentaire. Mais il
n’est pas étonnant que les technologies développées par Nokia tapent
dans l’œil de l’américain.
L’avion reste en effet une sorte de
trou noir à l’âge de la connectivité
permanente. Certaines compagnies aériennes proposent du wi-fi
à bord, mais elles restent minoritaires et le service – relativement cher
– n’a rien à voir avec celui auquel les
consommateurs sont habitués sur
le plancher des vaches. Les débits
sont bien plus faibles et la consommation plafonnée à quelques centaines de Mo. Impossible dans ces
conditions de surfer comme à la
maison… et donc d’utiliser les services de Google : regarder une vidéo
YouTube ou faire des achats sur
Google Play par exemple.
Or, Nokia promet justement de
lever ces barrières technologiques.
Le groupe a développé des solutions pour capter à bord de l’appareil un signal 4G émis depuis des
antennes au sol et ainsi gonfler la
bande passante mise à disposition
des passagers.
Nokia fait d’ailleurs partie, aux
côtés de l’opérateur de satellites britannique Inmarsat et de l’opérateur
Deutsche Telekom, d’un consortium
visant à proposer sur le territoire
européen de la connectivité en vol,
dès juin prochain. Baptisé « EAN »
(European Aviation Network), le
système repose sur l’addition d’un
réseau satellitaire et d’un réseau
d’environ 300 antennes terrestres.
135 milliards de dollars
C’est loin d’être le seul projet sur ce
créneau. Le marché du wi-fi dans les
avions est promis à un essor fulgurant – 135 milliards de dollars en
2035, dont 30 milliards pour les seules compagnies aériennes, selon une
étude de la London School of Economics – et beaucoup d’acteurs veulent
une part du gâteau.
A côté des fournisseurs historiques de ce type de service (Gogo,
Global Eagle, Panasonic…), les opérateurs téléphoniques notamment
Nokia a développé des
solutions pour capter
à bord d’un avion un
signal 4G émis depuis
des antennes au sol.
reviennent en force. Récemment,
China Unicom a par exemple fait
alliance avec l’opérateur de satellites français Eutelsat pour offrir
Internet à bord sur le continent
asiatique. A l’instar de son concurrent américain ViaSat, Eutelsat
mise sur l’arrivée en 2021 de son
satellite de nouvelle génération, dit
VHTS (« very high throughput
satellite »), pour offrir des débits
comparables aux réseaux terrestres actuels.
Enfin, dans le même temps,
l’américain Sprint et l’indien Bharti
Airtel comptent pour leur part
sur la constellation de minisatellites qu’un nouvel entrant, OneWeb,
promet de lancer en orbite basse
d’ici à 2020.
La bataille pour le wi-fi à bord est
lancée. Et l’arrivée possible de Google ne fait que prouver l’attrait du
marché. n
SAP revoit ses tarifs
pour régler les litiges
La
au
LOGICIELS
La filiale française
de l’éditeur allemand
change de directeur
général.
Florian Dèbes
@FL_Debes
de la
de
Plus d’information sur www.aslog.fr/evenements
Le nouveau patron de la filiale
française SAP se présentera avec
une bonne nouvelle auprès des
clients de l’éditeur de logiciels allemand. Fortuitement, le spécialiste
du logiciel d’entreprise a officialisé
la nomination de Gérald Karsenti
au poste de directeur général de
SAP France le jour de la présentation d’une nouvelle grille de tarification pour le monde entier. Le
Français quitte la tête d’Oracle
France quelques mois à peine
après son arrivée chez HewlettPackard Enterprise.
C’est peu dire que le toilettage des
prix était attendu. Cela fait des
années que la grogne monte à
l’encontre de la politique de licences
de SAP. Autorisé à contrôler l’utili-
sation qui est faite de ses logiciels et
à sanctionner d’une amende ses
clients n’acquittant pas le juste prix
au regard de leurs usages, l’éditeur
de logiciels de gestion a suscité la
colère de certains clients pris en
faute.
Ces derniers jugeaient les contrats de licences beaucoup trop
complexes, notamment sur la question de la facturation des accès indirects à la plate-forme SAP, c’est-àdire les requêtes lancées depuis
d’autres logiciels interconnectés ou,
plus rare, par des objets connectés. Une critique courante sur le
marché du logiciel au sein duquel
SAP n’est pas réputé être le pire des
acteurs en la matière.
Séparation des équipes
de vente et d’audit
Depuis cette année, l’affaire tournait véritablement au vinaigre :
échaudé par la condamnation de
l’alcoolier Diageo au Royaume-Uni
dans une affaire similaire en
février 2017, le brasseur AB InBev
avait notifié à l’autorité des marchés
américains que SAP lui demandait 600 millions d’euros dans le
cadre d’une procédure d’arbitrage.
Les nouveaux tarifs distinguent
le prix à l’usage d’un utilisateur en
direct et le prix d’un accès indirect
calculé selon le nombre de transactions ou de documents traités. SAP
a aussi décidé de séparer ses équipes d’audit et ses forces de vente.
« C’est une bonne chose pour la
confiance entre SAP et ses clients,
nous veillerons à ce que les audits ne
soient plus utilisés par la force de
vente comme des moyens de pression
en amont des négociations commerciales », se réjouit Gianmaria Perancin, le président de l’USF, l’Association des utilisateurs SAP
francophones(450 entreprises,
dont une bonne partie du CAC 40).
« Nous apportons de la transparence aux clients et nous nous adaptons à la transformation numérique
de nos clients qui interfacent de plus
en plus de services et d’objets avec
SAP », explique de son côté un porte-parole du groupe de Walldorf.
Mais ce dernier se refuse à estimer
l’impact de ces nouveaux tarifs sur
les revenus de l’éditeur (23,46 milliards d’euros en 2017), en raison de
la période de réserve précédant la
publication des résultats trimestriels, le 24 avril prochain. n
// 25
Les Echos Jeudi 12 avril 2018
en
direct
Technicis reprend
TextMaster
ÎLE-DE-FRANCE Le géant de
ÎLE-DE-FRANCE Le géant fran-
l’audit Grant Thornton renforce
son « German Desk » en France,
tant pour accompagner les
firmes allemandes qui souhaitent s’implanter en France
que les entreprises françaises
qui visent le marché allemand.
Alexander Schraa (photo) pilote
cette activité en lien avec le
réseau international du groupe.
Grant Thornton
PME
&REGIONS
L’Allemagne avec
Grant Thornton
çais des services de traduction
professionnelle Technicis
(60 millions d’euros de chiffre
d’affaires, 320 salariés) a fait
l’acquisition de TextMaster,
spécialiste de la traduction
professionnelle en ligne réalisant 7 millions d’euros de chiffre
d’affaires avec 40 salariés. « Avec
cet achat, nous nous enrichissons
d’un actif technologique de premier plan, tout en nous imposant
sur le marché de la traduction
digitale sur lequel TextMaster est
leader », explique-t-on chez
Technicis. Ce dernier a engagé
en 2012 une stratégie de croissance externe pour intégrer le
top 5 mondial de la traduction
en 2020. Né en 2011, TextMaster
propose une solution de traduction professionnelle en mode
Saas associant des technologies
propriétaires et des traducteurs.
L’impression 3D gagne peu à peu les PME
l Même si le marché est émergent, les entreprises ont intérêt à se lancer dans la fabrication additive.
l Le Salon spécialisé Add Fab, qui se tient à Paris les 11 et 12 avril, tentera de les convaincre.
Les chiffres clefs
INDUSTRIE
25 %
Laurence Albert
@L_Albert_et
Marion Kindermans
@MaKindermans
Première maison imprimée en 3D à
Nantes, mascara de Chanel dont la
brosse sort de l’imprimante,
Boeing 787 Dreamline et ses composants en titane, Boulanger et ses
pièces détachées à imprimer soimême, œufs en chocolat pour
Pâques… les nouveautés en matière
de fabrication additive – ou impression 3D – sont légion. Le procédé
technique est sorti du simple prototypage pour passer à de la production en petite ou moyenne série.
Quasiment tous les secteurs s’y
mettent : industrie, automobile,
aviation, bâtiment, cosmétique…
même si le médical reste la locomotive. Les solutions offertes aux
entreprises, et surtout aux plus petites, se multiplient aussi, avec des
plates-formes en région, des Fab
Lab ou l’achat de machines…
Et les matériaux se déclinent
(presque) à l’infini : le plastique, bien
sûr, le sable, la céramique, les matières alimentaires, et depuis deux ans
le métal, qui monte en puissance.
Selon une étude de Xerfi, publiée
lundi, le marché mondial a crû de
25 % en 2017, pour atteindre « près
de 7 milliards d’euros ». Et en France,
l’activité des entreprises spécialisées
dans l’impression 3D a enregistré
une « croissance annuelle moyenne
de 20 % entre 2017 et 2022 ».
« Comme Internet au début 2000,
c’est la ruée vers l’or, avec des innovations de fabrication additive qui partent dans tous les sens », fait remarquer Pascal Nedjar, organisateur du
Salon Add Fab, qui se tient à Paris
les 11 et 12 avril.
De quoi donner le tournis à plus
d’un dirigeant. Comment s’y retrouver ? De l’Association française du
prototypage rapide (AFPR) au Syn-
DE CROISSANCE EN 2017
pour le marché mondial
de l’impression 3D en 2017,
qui représente 7 milliards
d’euros (source Xerfi).
400.000
EUROS
le prix d’une imprimante
polymère ; une imprimante
métal coûte de 700.000
euros à 1 million d’euros.
Le projet Yhnova vise à construire une maison expérimentale par le biais de BatiPrint3D, une technologie de fabrication additive robotisée.
Photo Jean Claude Moschetti/RÉA
dicat des machines et technologies
de production (Symop), les acteurs
de l’industrie jugent urgent d’évangéliser les donneurs d’ordre et
d’accompagner les petites et
moyennes entreprises. Certes, la
technologie est encore balbutiante,
mais le potentiel est énorme. Avec,
à la clef, gains d’argent, d’image,
voire parfois de temps.
« Révolution intellectuelle »
« L’impression 3D n’est pas faite
pour produire des grands volumes
mais elle est intéressante pour faire
des pièces customisées, adaptées à la
demande des clients, elle permet de
faire des formes qu’on ne faisait pas
avant», souligne Paul-Henri
Renard, directeur général du CTIF,
Centre technique des industries de
« L’impression 3D
n’est pas faite pour
produire des grands
volumes,
mais elle est
intéressante pour
faire des pièces
customisées,
adaptées à la
demande des
clients. »
PAUL-HENRI RENARD
Directeur général du CTIF,
Centre technique des industries
de la fonderie
la fonderie. Le procédé permet de
réaliser d’un seul tenant une pièce
qui nécessitait une dizaine d’opérations (soudage, assemblage…).
«Les PME mettent un peu de
temps à s’approprier cette technologie complexe, car il leur faut tout
repenser : logiciel, formation, usinage, contrôle qualité. C’est une révolution intellectuelle : on ne pense plus
en fonction d’une pièce mais de son
usage », fait de son côté remarquer
Emilie Garcia, responsable sectorielle industrie à la direction de
l’innovation de bpifrance.
Pour une PME, l’achat d’une
machine reste onéreux (environ
400.000 euros pour une imprimante polymère, de 700.000 à
1 million d’euros pour du métal) et
hasardeux. « Il y a des PME qui ont
acheté une machine il y a trois ans et
la revendent parce qu’elles n’ont pas
su l’intégrer dans la chaîne de valeur.
Le besoin d’accompagnement n’est
vraiment pas que financier », souligne Emilie Garcia. Certains fabricants fournissent des MOOC, des
logiciels, un service après-vente.
Pour aider les entreprises à se
repérer, le Symop vient de lancer un
portail Internet (www.la-fabrication-additive.com), sorte de boîte à
outils qui recense les potentialités
par région, matériau, secteur d’activité… On y trouve des cas d’usage,
des noms de prestataires de service,
de fabricants d’imprimantes et de
fournisseurs de matériaux. L’objectif étant la mise en relation.
Le marché reste à structurer. « Certes, nous sommes encore en
phase d’amorçage, mais la France
compte des pépites et il est temps de
structurer la filière », insiste Olivier
Dario, délégué général du Symop,
qui a créé un groupe de travail sur ce
sujet. La France peut s’enorgueillir
de success stories (Prodways,
AddUp, BeAM, 3DCeram…), mais
leurs concurrents étrangers ont de
l’avance et parfois des machines
moins chères.
Aujourd’hui, si le polymère est
bien installé, la fabrication additive
métallique démarre. « On utilise
seulement une dizaine d’alliages de
métaux, pour l’instant, contre les
dizaines de milliers d’alliages qui
existent dans l’industrie », relativise
Pa u l - H e n r i R e n a r d . D a n s c e
domaine, beaucoup reste à faire en
matière de réglementation quant à
l’usage des nouveaux matériaux,
des procédés…
Car, en matière de sécurité, il
n’existe pas de norme européenne
de type ISO. Les fabricants font donc
comme bon leur semble. Le français AddUp fournit tout l’environnement avec ses imprimantes (outils
d’aspiration, salles, combinaisons
pour les salariés…). Mais ce n’est pas
forcément le cas des autres. n
En Normandie, des PME s’allient
dans la fabrication additive
3D Start PME, un programme
sur mesure
Volum-e, pionnier français
de la fabrication additive, et
Boost, spécialiste de
l’usinage de précision,
unissent leurs compétences
afin de livrer des pièces
finies pour l’aéronautique
et le spatial.
Le Symop lance un
programme pour accompagner les entreprises
dans la fabrication additive
de pièces métalliques.
Claire Garnier
— Correspondante à Rouen
Boost, la filiale usinage de précision
de CERI, a decidé de s’attaquer à la
fabrication additive. « On ne peut faire
l’impasse sur cette technologie de rupture en raison des opportunités qu’elle
offre ! », s’enthousiasme Arnaud
Sabia, PDG de CERI, qui réalise
25 millions d’euros de chiffre d’affaires, avec 120 salariés, à Louviers dans
l’Eure. Boost s’est spécialisé dans
l’usinage de pièces de moteur pour
l’aéronautique et le spatial.
Depuis peu, certaines sont élaborées en fabrication additive par
Volum-e, filiale de MMB. Installée
à Blangy-sur-Bresle en Seine-Maritime, avec 6,7 millions d’euros de
chiffre d’affaires et 55 salariés,
cette société est l’une des spécialistes dans l’Hexagone pour la fabrication additive à partir de poudres
métalliques et de polymères.
Homologuée par Safran et ArianeGroup en 2015, puis par Thales en
2017, elle a été la première entreprise française à être qualifiée
pour la fabrication additive de pièces de vol.
Voilà un an que Volum-e et Boost
unissent leurs compétences pour
proposer des pièces finies et fonctionnelles aux donneurs d’ordre de
l’aéronautique et du spatial. C’est le
groupement d’entreprises Normandy Advanced Teknologies
(Nadtek) – émanation de la filière
Normandie AeroEspace – qui les a
rapprochés.
« Boost est l’un de nos partenaires.
Compte tenu des tolérances très strictes de nos donneurs d’ordre, nous
devons confier une partie de l’usi-
nage à un spécialiste qui va pouvoir
usiner au centième de millimètre »,
explique Julien Bernard, responsable projet R&D de MMB/Volum-e.
Pièces au design complexe
La technologie est dite « additive »
car elle consiste à ajouter des couches par addition de matière, par
opposition aux techniques d’usinage traditionnelles qui procèdent
par enlèvement. Elle prend tout son
sens pour réaliser des pièces au
design très complexe.
« On fabrique une seule pièce
intégrant de multiples fonctions au
lieu d’en produire parfois des dizaines », précise Julien Bernard. D’où
un gain de matière et de poids qui
intéresse tout particulièrement
l’aéronautique et le spatial. Coûteuses à concevoir et à fabriquer,
ces pièces – qui ne dépassent pas
40 centimètres cubes – sont produites pour l’instant en petites et
moyennes séries de quelques
dizaines d’unités. n
Accompagner les PME dans leur
réflexion sur l’intégration de la
fabrication additive dans leur quotidien : c’est l’enjeu du programme
3D Start PME lancé fin mars par le
Symop (syndicat des machines et
technologies de production) avec
le CEA, le Cetim et le soutien de
bpifrance via le plan d’investissement d’avenir.
Le syndicat avait déjà aidé l’an
dernier une centaine d’entreprises
à s’équiper en robots via son programme Robot Start PME. Le voilà
qui met sur la table la question,
tout aussi complexe, de la fabrication additive, notamment de pièces métalliques.
A la différence du plan robotique, le Symop insiste davantage sur
l’accompagnement en amont que
sur l’aide à l’équipement (même si
elle est envisageable). « Notre but est
plutôt de les aider à se demander :
est-ce que la fabrication additive
répond à mes marchés ou peut m’en
ouvrir de nouveaux ? Quels sont les
Un audit à 360 degrés
est proposé
aux entreprises.
Il s’agit d’identifier
les opportunités de
marché, d’anticiper
la maîtrise des risques.
cas d’usage, les pièces susceptibles
d’être fabriquées ? Quelle est la
meilleure solution : investir ou
recourir à un sous-traitant ? »,
explique le délégué général du
Symop, Olivier Dario.
Le Symop décline auprès des
entreprises le principe de l’audit à
360 degrés, qui a fait le succès de
son plan « robot ». Il s’agit d’identifier les opportunités de marché,
d’anticiper la maîtrise des risques, de se préoccuper des questions de sécurité…
Pour cette première phase
expérimentale, trente-sept entreprises bénéficieront d’un diagnostic et douze d’un accompagnement à long terme, qui permettra
d’analyser plus en profondeur les
coûts, de réaliser des pièces
démonstrateurs, voire de former
les personnels. Un enjeu crucial. « La fabrication additive nécessite parfois de repenser toute l’organisation industrielle. Il faut former
et évangéliser jusqu’aux bureaux
d’études et aux ingénieurs », explique Nicolas Parascandolo, chargé
d’études au Symop. Pour l’heure, il
s’agit d’un dispositif pilote, mais le
Symop espère déployer le dispositif en concerta tion avec les
régions, à l’instar de son projet
robotique. — L. A.
26 // PME & REGIONS
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos
7
BOURGOGNE-FRANCHECOMTÉ François Rebsamen,
maire de Dijon et président de
Dijon Métropole, qui a annoncé
mardi devoir soigner un cancer,
ne quitte pas ses fonctions,
contrairement à ce que nous
avons écrit. Il déléguera certaines
de ses missions à sa première
adjointe à la ville et au premier
vice-président pour la métropole.
Routin s’allie avec Oasis pour secouer
le marché des sirops
AUVERGNERHÔNE-ALPES
Le fabricant de sirops
savoyard Routin va
produire des sirops
sous licence Oasis.
Il espère augmenter
de deux points sa part
de marché en France.
La vénérable maison Routin, qui
produit des sirops de fruits en Savoie
depuis cent trente ans, va désormais
fabriquer des sirops sous licence
Oasis, une marque du portefeuille
d’Orangina Suntory. Jusque-là, le
fabricant savoyard commercialisait
ses sirops essentiellement dans sa
région des Alpes pour ses marques
Fruiss et 1883 et au niveau national
pour les MDD, marques distributeurs des grandes enseignes.
« Oasis sera notre locomotive pour
attaquer le cœur de marché, et cela au
niveau national », explique Stéphanie Charvoz, directrice marketing de
Routin. Pour l’entreprise, détenue
depuis 2012 par CM-CIC Investisse-
Photo Oasis
Gabrielle Serraz
— Correspondante à Grenoble
En s’alliant à Oasis, Routin espère devenir numéro deux du secteur.
ment, l’enjeu, selon sa directrice du
marketing, est de « gagner deux parts
de marché et de devenir numéro deux
derrière Teisseire », le leader qui totalise 50 % du marché en France.
Publicité télévisée
Pour y parvenir, les sirops Routin ne
lésinent pas sur les moyens. Grâce à
la force de frappe et à l’omniprésence
commerciale d’Oasis, leurs sirops
auront pour la première fois droit à
une publicité à la télévision durant
l’été. A cela s’ajoutent des dépliants,
des mises en tête de gondole et plus
de 500 journées d’animation.
« Nous allons bousculer un peu le
rayon des sirops », prévient Stéphanie Charvoz. Conditionnée dans des
bidons PET de 75 cl, la nouvelle
offre se compose de huit références : quatre saveurs classiques
(menthe, citron, grenadine et
fraise) et quatre bi-fruits (passion-
abricot, ananas-pêche, framboisemûre et mangue-pomme).
Les habillages colorés reprennent le visuel de fruits gourmands et
sont illustrés par les personnages de
la famille des P’tits Fruits d’Oasis.
Routin annonce également sur le
pack des recettes enrichies de « 30 %
de fruits en plus » pour les parfums
classiques. « Nous avons opté pour
des recettes naturelles, sans conservateur, sans arôme artificiel et sans colorant artificiel pour respecter la charte
Oasis », annonce Routin. Pour Stéphanie Charvoz, si ces sirops ne sont
pas estampillés bio, ils sont « tendance » puisque très dilués : un litre
de sirop correspondant à 70 litres de
boisson (une dose égale 7 litres
d’eau). « Nous avons testé nos sirops
auprès de 120 enfants pour nous assurer de l’acceptabilité de nos produits », détaille Stéphanie Charvoz.
Grâce à la licence Oasis, Routin
espère lancer sa marque Fruiss au
niveau national. En 2017, Routin a
réalisé un chiffre d’affaires de
57 millions d’euros avec 160 collaborateurs. L’export dans 80 pays
représente le tiers de ses ventes, et
Routin se dit leader en Corée du Sud
et très en vogue dans tous les pays
qui aromatisent leur café à la vanille
ou à la noisette. n
Pharnext sécurise
16 millions d’euros
avec le chinois Tasly
Arnaud Joron studio mobile
rents, dont 1.000 PME. Cette
déclaration intervient dans un
contexte compliqué pour les pôles.
Ils attendent une réforme promise
par les pouvoirs publics, sachant
que la phase III de leur développement prend fin en décembre 2018.
AFP
PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ DE SANTÉ
affichent leur volonté de « travailler
en réseau » et de « parler d’une seule
voix ». Alsace BioValley, Atlanpole
Biotherapies, Cancer-Bio-Santé,
Eurobiomed, Lyonbiopôle, Medicen Paris Region et Nutrition-Santé-Longévité comptent 1.300 adhé-
innovateurs
Dijon : Rebsamen
reste en poste
LE FINANCEMENT
PHARNEXT
Date de création : 2007
Directeur général :
Daniel Cohen
Montant : 16 millions d’euros
Effectif : 43 personnes
Secteur : biopharmacie
Chantal Houzelle
@HouzelleChantal
Partenaire de la société française Pharnext depuis un an, le
chinois Tasly Pharmaceutical
croit plus que jamais au potentiel de l’inventrice de la pléothérapie. Cette nouvelle approche
consiste à créer des médicaments inédits en combinant
des molécules connues. Et
Tasly, qui a déjà engagé 20 millions d’euros à la signature de
leur partenariat en mai 2017, le
prouve. Dans le cadre du placement privé de 16 millions
annoncé par Pharnext, mercredi soir, le groupe pharmaceutique réinvestit 10 millions
en obligations convertibles. Le
Hemodia se renforce dans les sets de soins
avec Pharmaset
Le fabricant de sets
de soins à usage unique
pour les services
hospitaliers et à domicile rachète un concurrent. Il a aussi ouvert
une nouvelle usine.
Laurent Marcaillou
— Correspondant à Toulouse
Leader français des sets de soins spécialisés à usage unique, Hemodia
vient d’acquérir son concurrent
Pharmaset, basé lui aussi à Toulouse, au groupe suédois Mölnlycke,
qui l’avait racheté en 2008. Ce fabri-
cant de pansements et de tenues de
chirurgien pour les blocs opératoires se concentre sur son cœur de
métier. Hemodia ne reprend que 21
des 60 salariés de Pharmaset, qui
rejoignent son site de Labège, à côté
de Toulouse, agrandi récemment. Il
fabrique 15 millions de sets de soins
par an pour les services hospitaliers
et de maintien à domicile. Ces produits pour l’hémodialyse, la chimiothérapie, l’anesthésie ou la perfusion
comprennent seringue, compresses, garrots, gants, blouses, etc.
Cette acquisition complète sa
gamme et élargit sa clientèle car
Pharmaset était davantage présent
dans les services de soins à domicile. « Le marché des soins à domicile
se développe, car les hôpitaux gardent
les patients moins longtemps, expli-
que Pierre Montoriol, président
d’Hemodia. Or les infirmières à
domicile utilisent obligatoirement
des sets de soins. » En croissance, le
fabricant a construit l’an dernier
une usine de 3.000 mètres carrés à
Labège en investissant 6 millions
d’euros. Il y a installé un nouveau
complexe de stérilisation qui
répond au durcissement de la réglementation européenne. Cette unité
lui évite de sous-traiter la stérilisation et augmente sa capacité de production de 50 %. Il a aussi embauché 15 opérateurs.
Hemodia possède deux autres
usines en Tunisie, qui emploient
130 personnes, parmi son effectif de
300 salariés. Les sets de soins forment les trois quarts de son chiffre
d’affaires de 24,5 millions d’euros en
2017 (+ 8 %), qui atteindra 30 millions cette année. Le fabricant produit aussi des tubulures en plastique pour les dialyses, les perfusions
et l’arthroscopie.
Pompe d’arthroscopie
Il s’est diversifié récemment dans la
fabrication de pompes d’arthroscopie (qui envoient des liquides dans
l’articulation). En un an et demi,
300 pompes ont été vendues en
Europe et Hemodia prévoit qu’elles
formeront la moitié de son chiffre
d’affaires dans cinq ans ! L’entreprise veut aussi développer l’exportation, qui représente 12 % des ventes. Après avoir créé une filiale au
Royaume-Uni en 2015, elle se met
en conformité avec la réglementation américaine. n
Coup double pour les tomates Solarenn
LA PME À SUIVRE
BRETAGNE
Effectif : 32 producteurs
Chiffre d’affaires : 50 millions
Activité : culture de tomates
Stanislas du Guerny
— Correspondant à Rennes
Sans faire de bruit, la coopérative
Solarenn est devenue le cinquième
producteur français de tomates.
Située à Saint-Armel, en Ille-et-Vilaine, elle a réussi à multiplier par
deux ses volumes au cours de la
décennie écoulée pour atteindre un
total de 30.000 tonnes en 2017.
Produire des tomates sous serres,
comme c’est le cas pour les 32 producteurs de Solarenn, génère
d’importantes dépenses de chauffage des exploitations, qui produisent de février à la fin de l’automne.
« Deux tiers de nos adhérents ont
progressivement investi dans la cogénération afin de diviser par deux ou
trois le prix de leur énergie », indique
Christophe Rousse, le président de
Solarenn. En partie grâce à cette
maîtrise des coûts – l’énergie concentre plus de 20 % du prix de
revient des tomates –, les exploitations de Solarenn sont rentables
mais freinées dans leur développement par le renchérissement du
foncier. « Nous ne faisons pas partie
des priorités des Safer qui se chargent
de redistribuer des terres agricoles.
Difficile dans ces conditions de créer
de nouvelles exploitations », continue le dirigeant, qui privilégie les
extensions d’entreprises existantes.
Chasse aux pesticides
Outre les tomates classiques pour la
grande distribution, Solarenn, qui a
réalisé un chiffre d’affaires de
50 millions d’euros en 2017, s’est
engagé dans les tomates anciennes,
les minitomates et vient de créer
« les responsables » sans pesticide.
Avec ses confrères bretons Savéol
(numéro un en France de la production de tomates) et Prince de Bretagne, Solarenn se lance aussi dans la
création commune d’un label régional qui sera totalement actif en 2019.
« L’objectif, dit encore Christophe
Rousse, est de créer des produits
100 % naturels mais non bio. »
Pour optimiser son stockage et
ses livraisons, Solarenn sort d’un
investissement de 2 millions d’euros
dans ses moyens de conditionnement. Afin de renforcer ses ventes,
la coopérative vient par ailleurs de
remodeler ses packagings pour les
inscrire dans la catégorie premium,
notamment dans la grande distribution (75 % de ses volumes). Solarenn est aussi présent dans la restauration hors foyer (15 % de ses
volumes), le reste de ses tomates et
dans une moindre mesure ses fraises (2 à 3 % de ses productions) sont
destinées à l’Allemagne, l’Espagne
ou la République tchèque. n
Un tournant décisif
Verdict au second semestre
2018 : « C’est un tournant décisif
pour la société et je suis très optimiste », confie le professeur
Daniel Cohen, fondateur et
directeur général de Pharnext.
« Juste après ces résultats, on lancera un essai pédiatrique de
phase IIb avec le PXT3003, pour
lequel nous avons déjà eu l’accord
en Europe et aux Etats-Unis. » En
parallèle, Tasly, qui vient d’obtenir l’approbation accélérée « fast
track » en Chine, lancera une
phase III en 2019. Suivant ce
calendrier, Pharnext démarrera
les ventes de son produit phare
en 2021, visant le milliard de dollars en 2023. Car la maladie de
Charcot, qualifiée de rare, affecte
tout de même 100.000 patients.
« Nous avons déjà fixé son prix
à 40.000 dollars par patient et
par an aux Etats-Unis et
à 10.000 euros en Europe », précise Daniel Cohen. n
Axible crée un traceur
sans GPS pour les
bagages Louis Vuitton
Axible
OCCITANIE
solde de 6 millions est apporté
par un autre fidèle actionnaire
de l’entreprise, Claude Berda,
fondateur d’AB Groupe, entré
au capital lors de son IPO en
juin 2016. En renforçant sa trésorerie résiduelle de 13 millions
à fin 2017, Pharnext se donne
les moyens de poursuivre sereinement son développement
jusqu’à l’obtention des résultats
de phase III, très attendus, de
son candidat médicament
phare, le PXT3003, pour le traitement de la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A.
LA TECHNOLOGIE
AXIBLE
Date de création : 2007
Président : Cédric Rosemont
Chiffre d’affaires :
2,5 millions d’euros en 2017
Effectif : 20 personnes
Secteur : objets connectés
Fini les valises égarées. Le fabricant d’objets connectés Axible,
basé sur le campus de l’IoT Valley constitué autour de Sigfox
près de Toulouse, vient de concevoir un traceur de bagages à la
demande de Louis Vuitton
(groupe LVMH, propriétaire des
« Echos »). C’est le seul « tracker » international qui fonctionne avec le réseau cellulaire à
bas débit et à bas coût de Sigfox,
présent dans 45 pays. Baptisé
« Louis Vuitton Echo », le petit
traceur de 10 centimètres est
vendu au prix de 250 euros avec
les valises Horizon de la marque
de luxe. Le voyageur reçoit,
après l’atterrissage, une notifi-
cation lui indiquant la position
de son bagage via l’application
LV Pass, disponible sur Apple
Store et Google Play. Le système
revient moins cher et consomme moins d’énergie que les
trackers par GSM, ce qui lui confère une autonomie de six mois.
Point clef du dispositif : les
ingénieurs d’Axible ont travaillé
avec Air France pour créer des
algorithmes qui détectent le
décollage et l’atterrissage des
différents types d’avion, grâce à
un accéléromètre et un capteur
de pression dans la cabine. Puis
la société a installé un système
de positionnement sans GPS, en
utilisant la triangulation des
antennes de Sigfox, qui donne
une précision de 1 à 15 kilomètres. « Nous avons rajouté
l’écoute des signaux wi-fi environnants, qui permet de localiser
l ’ o b j e t d a n s u n ra y o n d e
20 mètres », explique Cédric
Rosemont, président d’Axible.
Traceurs de fret
La société développe maintenant des traceurs de conteneurs
de fret pour quatre compagnies
aériennes françaises et britanniques. Elle étudie aussi une application pour le fret maritime et
prévoit de quadrupler son chiffre d’affaires à 10 millions d’euros
d’ici à 2020, grâce au tracking
des objets. D’ici à l’automne,
Axible veut lever de 3 à 5 millions
pour finaliser l’industrialisation
de ses traceurs et créer une filiale
en Asie. — L. M.
// 27
Les Echos Jeudi 12 avril 2018
FINANCE
&MARCHES
LE PORTUGAL EMPRUNTE
MOINS CHER QUE L’ITALIE
Le Portugal a la cote auprès des
investisseurs. Le pays, qui a été
obligé de demander un programme d’assistance financière
pendant la crise de la zone euro,
place sa dette avec une grande
facilité. Mercredi, Lisbonne a
emprunté à 15 ans, à un taux
moins élevé que l’Italie. Le carnet
d’ordres a atteint le niveau impressionnant de 16 milliards d’euros
pour une émission de 3 milliards.
les
indices
La France veut faciliter l’essor
du financement participatif
SmartAngels
se repositionne
l Les autorités françaises sont favorables à ce que les plates-formes
de financement en titres financiers
puissent réaliser des opérations
de plus de 2,5 millions d’euros.
l Le relèvement de ce plafond
est une revendication du secteur.
« CROWDFUNDING »
Solenn Poullennec
@SolennMorgan
Les spécialistes du financement
participatif pouvaient repartir le
sourire aux lèvres de la grandmesse annuelle de la fintech française qui se tenait à Paris mardi.
Invité lors du forum, Rob ert
Ophèle, le patron du gendarme de
la Bourse s’est en effet montré favorable à une augmentation de la
force de frappe des plates-formes
du secteur. Concrètement, l’Autorité des marchés financiers (AMF)
souhaiterait que les plates-formes
de financement en titres financiers
(actions et obligations) puissent
accompagner des entreprises
levant jusqu’à 8 millions d’euros.
Aujourd’hui, ces plates-formes
peuvent financer des projets de
2,5 millions d’euros maximum.
Le relèvement de ce plafond est
une revendication du secteur. Elle a
notamment émergé à l’occasion de
la discussion lancée par l’AMF sur
la mise en œuvre de nouvelles règles
européennes allégeant les contraintes d’information des investisseurs
pour les opérations de financement
d’entreprises non cotées. Dans ce
cadre, le régulateur financier envisage de relever à 8 millions d’euros le
seuil à partir duquel les offres au
public de titres financiers doivent
faire l’objet d’un document d’information dédié (prospectus). En janvier, l’AMF avait laissé entendre que
les acteurs du financement participatif, soumis à un cadre spécifique,
ne bénéficieraient pas de cette souplesse. Les intéressés ont rétorqué
que les mêmes règles du jeu doivent
s’appliquer à tous les acteurs du
financement en non-coté. Le régulateur semble avoir entendu leurs
arguments, sa position convergeant
désormais avec celle affichée par le
gouvernement.
Bercy se montre
plus prudent
En mars, le ministre de l’Economie
et des Finances, Bruno Le Maire, a en
effet expliqué que Bercy ambitionnait de relever le seuil du financement par projet des plates-formes
« à 5 millions d’euros au minimum ».
Si Bercy se montre plus prudent que
l’AMF, des représentants du secteur
estiment que les déclarations des
autorités vont dans le bon sens.
« Nous sommes ravis », réagit Stéphanie Savel, présidente de l’association Financement participatif
France (FPF). Celle-ci reconnaît
cependant qu’il n’est pas facile pour
les plates-formes de financer des
projets d’entreprise de plusieurs millions d’euros en s’appuyant sur les
investisseurs particuliers. L’AMF a
d’ailleurs relevé qu’en 2017, le mon-
La plate-forme de financement participatif française
a décidé de développer
des outils améliorant la
transparence sur l’actionnariat des entreprises non
cotées.
tant moyen de collecte par projet
était inférieur à 500.000 euros pour
les financements en actions et en
obligations. Toutefois, le souhait
commun de relèvement des seuils
professé par les autorités « crée un
signal favorable pour le marché en
général », explique Stéphanie Savel.
Un cadre européen
jugé peu ambitieux
Les représentants de la finance participative devraient aussi se réjouir
de l’ambition affichée par l’Autorité
des marchés financiers vis-à-vis
du cadre européen proposé par la
Commission européenne en mars.
Celui-ci doit permettre aux platesformes de financement en titres
mais aussi en prêts de mener facilement leurs activités dans l’ensemble
de l’Union européenne. Cependant,
la proposition, qui doit encore être
débattue par les législateurs, prévoit
de n’appliquer le régime européen
qu’aux plates-formes qui réalisent
des opérations de financement inférieures à 1 million d’euros. Un seuil
« bien peu ambitieux au regard de
notre pratique nationale et de la
volonté d’établir un régime véritablement paneuropéen », a commenté,
mardi, Robert Ophèle. Et de déplorer par ailleurs le fait que, dans ce
régime européen, les plates-formes
pourraient être mises sous la supervision de l’Autorité européenne des
marchés financiers (Esma).
Autant de messages qui
devraient satisfaire les plates-formes qui ont des ambitions à l’international et considèrent que le seuil
proposé par l’Union européenne
est trop bas. n
Robert Ophèle, le président de l’AMF, s’est montré favorable à une augmentation de la force
de frappe des plates-formes de financement participatif. Photo AFP
Lancement en fin d’année
Pour remédier à cette situation, la
jeune pousse développe un outil permettant aux start-up et aux PME de
tenir leur registre d’actionnaires en
ligne. Cette solution devrait être vendue sous forme d’abonnement aux
investisseurs. Ces derniers pourraient ainsi valoriser plus facilement
leurs titres et transmettre des informations fiables à leurs souscripteurs. SmartAngels espère lancer
son nouveau produit à la fin de cette
année. « Pour l’instant, on propose de
traiter l’actionnariat des entreprises,
mais, progressivement, on va travailler sur l’ensemble des titres non
cotés, par exemple sur la dette privée,
l’immobilier et les infrastructures »,
explique Benoît Bazzocchi.
Régulation contraignante
Pourquoi les ménages italiens plébiscitent
l’investissement dans les PME
Les plans individuels
d’épargne (PIR), lancés
il y a un an, visent à attirer
vers les PME-PMI italiennes
une partie de l’immense
épargne des ménages
italiens.
Olivier Tosseri
@oliviertosseri
— Correspondant à Rome
Les PIR (« Piani individuali di risparmio ») sont les vedettes du Salon
de l’épargne qui se tient à Milan du
10 au 12 avril. Leur vocation est de
faire affluer une partie de l’épargne
des Italiens vers des entreprises
industrielles et commerciales
(d’origine italienne ou européenne)
implantées dans le pays, exclusion
faite de celles opérant dans le secteur immobilier. Un an après leur
lancement, leur succès est fulgu-
SmartAngels est en train de tourner
une page. Agée de six ans, la plateforme de financement participatif
française, qui propose d’investir en
actions dans des start-up et des PME,
a décidé de se repositionner. Elle est
en train de développer un outil destiné à accroître la transparence sur
l’actionnariat des entreprises non
cotées. « Aujourd’hui le monde du
non-coté utilise énormément de
papiers et de fichiers Excel. Il y a beaucoup d’acteurs, mais toutes les informations sur la propriété des titres sont
traitées de façon très manuelle »,
explique Benoît Bazzocchi, le fondateur de SmartAngels. Les investisseurs peuvent donc avoir du mal à
accéder à une information à jour et
fiable sur l’actionnariat des sociétés.
rant : 11,5 milliards d’euros ont déjà
été levés avec des prévisions de
10 milliards d’euros en 2018 et
61 milliards d’ici à 2021.
Une épargne qui dort
Le ministère italien de l’Economie
est le premier à s’étonner, et à se
réjouir, de leur succès. A leur début
il y a un an, il espérait mobiliser
1,8 milliard d’euros. Les perspectives sont immenses puisque l’épargne des ménages italiens est la plus
importante d’Europe avec un
encours de 4.117 milliards d’euros,
alors que la dette publique de leur
pays est également la plus élevée à
2.256 milliards d’euros, soit 132 %
du PIB.
La moitié de l’épargne des ménages dort sur les comptes courants
ou postaux. D’où l’introduction des
PIR pour investir dans les entreprises et soutenir la reprise économi-
que. 70 % des investissements sont
affectés aux actions ou aux titres de
dette en émission des sociétés concernées. Les 30 % restants sont destinés aux instruments financiers en
émission des entreprises qui ne font
pas partie du FTSE MIB (l’équivalent du CAC 40) pour favoriser leur
processus de cotation.
Les titres des sociétés à petite ou
moyenne capitalisation qui y ont eu
recours ont connu une croissance
comprise entre 12 et 18 % l’an dernier, bien supérieure aux performances du FTSE MIB. Pour les particuliers qui ont décidé d’investir
dans les PIR, à condition d’une
durée minimale de cinq ans, les
revenus qu’ils en tirent sont en
outre exonérés d’impôts.
La crainte d’une bulle
Actuellement plus d’une soixantaine de PIR existent. Banca Medio-
lanum est leader dans ce domaine,
mais Eurizon, la filiale de gestion
d’actifs d’Intesa Sanpaolo ou encore
Amundi, Fideuram et Pioneer sont
en première ligne. Le groupe Generali n’en propose en revanche qu’un
seul. Les acteurs du secteur de la
gestion d’actifs ont également
transformé en PIR plusieurs fonds
préexistants pour saisir les opportunités offertes par ce marché en
pleine expansion.
« L’arrivée de cet instrument a permis un grand changement en réussissant à transférer une petite partie,
mais significative, de l’épargne vers le
monde des PME-PMI. C’est un véritable tournant dans leur approche au
marché boursier », se félicite le président d’Ambromobiliare. Un
enthousiasme tempéré par certains analystes qui craignent que le
succès des PIR ne se transforme en
bulle spéculative. n
Le jeune dirigeant assure que SmartAngels ne va pas mettre fin à son
offre de financement participatif en
actions, mais reconnaît qu’elle
devrait représenter une part « très
minoritaire » de l’activité dans quelques années. Depuis son lancement,
la société a financé plus de 70 entreprises et collecté près de 38 millions
d ’e u r o s a u p r è s d e q u e l q u e
3.000 investisseurs. Elle estime que
les perspectives de développement
de cette activité sont limitées.
« L’environnement réglementaire
dans lequel on opère est trop contraignant », justifie Benoît Bazzocchi. Il
pointe du doigt les obligations de
conseil aux investisseurs imposées
aux conseillers en investissement
participatif. Lourdes et coûteuses,
celles-ci entraveraient la diffusion de
l’offre auprès des particuliers. La
société doit aussi faire face à la fin
des dispositifs fiscaux encourageant
l’investissement dans le non-coté.
Les fonds collectés par les
acteurs du financement participatif
en titres de capital ont baissé de 15 %
entre 2016 et 2017 pour atteindre
57,5 millions d’euros, selon le baromètre publié de l’association Financement participatif France et
KPMG. — S. P.
28 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos
Oddo BHF prend position
dans l’intelligence artificielle
CAPITALINVESTISSEMENT
Le groupe de Philippe
Oddo lance Alpha
Intelligence Capital, un
fonds d’investissement
dans l’IA de 100 millions de dollars.
En partenariat avec
Lawrence Chu, un
investisseur en capitalrisque de Hong Kong,
et Antoine Blondeau,
le fondateur de Sentient Technologies.
Anne Drif
@Anndrif
Oddo BHF veut lancer les grandes
familles d’industriels d’Europe et
d’Asie à l’assaut de l’intelligence
artificielle (IA). Le groupe a créé
Alpha Intelligence Capital, un fonds
d’investissement dans ces systèmes
experts avec Lawrence Chu, un
investisseur hongkongais très connecté à l’écosystème tech – il a
notamment investi dans la plateforme de crowdfunding Lufax
(Ping An) – et au capital-risque en
Chine.
Les financiers se sont associés à
l’un des parrains de l’intelligence
artificielle à San Francisco et Hong
Kong : Antoine Blondeau, le créa-
« Nous visons
les start-up
qui intéresseront
demain les Gafa. »
teur de Sentient Technologies.
L’ancien directeur général de
Dejima, à l’origine de la saisie intuitive et de l’assistant vocal intelligent
d’Apple, compte à son actif plus de
170 millions de dollars levés pour
son nouvel algorithme d’intelligence artificielle qui anticipe des
défaillances, du secteur de la cybersécurité à celui de la santé. Sa solution permet, par exemple, de détecter une septicémie une demi-heure
avant qu’elle ne soit identifiable par
des médecins.
ARNAUD BARTHÉLÉMY
Directeur général d’Oddo
à Hong Kong et responsable
des activités internationales
du groupe
Club de familles d’industriels
d’Europe et d’Asie
E n s e m b l e , i l s vo n t d é p l o ye r
100 millions de dollars (la moitié a
été levée depuis fin janvier) confiés
par des entrepreneurs d’Europe et
d’Asie. « Nous voulons fonctionner
sous forme de club, avec un nombre
limité d’investisseurs qui veulent
anticiper l’impact de l’intelligence
artificielle sur leurs secteurs économiques », explique Arnaud Barthélémy, directeur général d’Oddo à
Hong Kong et responsable des activités internationales du groupe.
Alpha Intelligence Capital veut
investir à contre-courant du flux
général. « 80 % des modèles développés dans l’intelligence artificielle ne
correspondent pas à de véritables
technologies de machine learning.
Sur 5 milliards de dollars de besoin
d’investissements, notre cible s’élève à
1 milliard de dollars », poursuit l’exconsul de France à Hong Kong, qui
pilote le projet pour le groupe fran-
d’apprendre de son environnement
de manière autonome. Enfin, le
fonds a investi 1 million de dollars
dans QxBranch, une solution logicielle pour les ordinateurs quantiques qui utilisent des connexions
plus petites que des atomes.
Trois nouvelles cibles
Antoine Blondeau est fondateur et PDG de Sentient Technologies,
spécialisé dans l’intelligence artificielle. Photo Isaac Lawrence/AFP
co-allemand. Le fonds a choisi de se
concentrer sur les technologies
disruptives de l’AI et écartera celles
se limitant aux simples applications
de technologies existantes, par
exemple en matière de chatbots. En
clair, « nous visons les start-up qui
intéresseront demain les Gafa ».
Trois sont déjà tombées dans son
escarcelle sur une centaine étudiée.
Le fonds a d’abord investi 1,5 million
de dollars aux côtés de Peter Thiel et
Jerr y Yang dans l’américaine
Osaro, dont la technologie logicielle
permet aux robots industriels de se
redéployer par eux-mêmes sur
d’autres fonctions.
Il a aussi mené un tour de table de
10 millions d’euros dans le français
Another Brain. Fondée par le créateur d’Aldebaran Robotics, Bruno
Maisonnier, la start-up développe des puces capables de reproduire le fonctionnement du cortex
cérébral pour permettre à
n’importe quel type de capteur
Avec l’appui de grands ambassadeurs, comme Jaan Tallinn, le
cofondateur de Skype, Chris Boos,
le créateur de la plus grande société
allemande d’intelligence artificielle
Arago, et Qian Yang, le patron du
laboratoire en intelligence artificielle de l’université de Hong Kong,
le fonds investira dans une trentaine de start-up de ce type. Près de
la moitié sera basée aux Etats-Unis
et le solde réparti à parité entre
l’Asie et l’Europe. Trois nouvelles
sont déjà identifiées : une française
aux Etats-Unis, une chinoise dans la
reconnaissance faciale et une américaine dans l’automatisation. n
Dominique Gaillard donné favori
pour la présidence de France Invest
CAPITALINVESTISSEMENT
Le cofondateur d’Ardian, success-story
française, est pressenti
pour prendre la tête,
en juin, de la fédération des fonds français.
C’est le cofondateur d’une référence
française du private equity à l’international qui s’apprête à prendre les
rênes de France Invest. Selon plusieurs sources, Dominique Gaillard,
qui a conduit la prise d’indépendance d’Ardian aux côtés de Dominique Senequier, Vincent Gombault
et Benoît Verbrugghe, en écartant
les appétits du géant américain
KKR, est donné favori pour présider,
à partir du mois de juin, la fédération
du capital-investissement français.
Ce sera aux 300 membres de
France Invest de désigner le successeur d’Olivier Millet le 17 juin pro-
chain en assemblée générale, pour
porter les couleurs de la France
dans le non-coté européen.
Le destin de la maison de Dominique Gaillard fait rêver plus d’un
acteur sur la place du non-coté parisien : quatre ans après sa sortie du
giron d’AXA, la société d’investissement pèse 67 milliards de dollars
d’actifs sur le marché secondaire et
en détention directe. S’il est désigné,
Dominique Gaillard aura un peu
moins de deux ans pour réaliser l’objectif de son prédécesseur à
la tête de France Invest : doubler la
taille du capital-investissement
français avant 2020, passer la barre
des 20 milliards d’euros de capitaux
levés par les fonds de l’Hexagone, et
devancer la Grande-Bretagne, fragilisée par le Brexit.
En quatre ans, Ardian a augmenté ses capitaux gérés de 86 % et
créé une plate-forme active dans
plus d’une dizaine de métiers, du
LBO à l’infrastructure et l’investissement secondaire, en passant par
le digital.
La société a noué des relations
avec plus de 700 investisseurs dans
le monde, de la Chine à l’Amérique
du Nord, en passant par le MoyenOrient. Et grâce à sa percée sur le
marché secondaire du non-coté, où
Ardian a investi 38 milliards dans
quelque 1.400 fonds d’investissement, la société mesure en continu
le pouls de l’écosystème du non-
coté. Pour accélérer la croissance
des acteurs de l’Hexagone, on dit le
candidat à la présidence de France
Invest convaincu qu’il faut encourager l’émergence de fonds experts
et faciliter les alliances. En clair :
jouer l’effet de taille, l’argument le
plus convaincant à l’échelle mondiale.
— A. D.
Dominique Gaillard.
Photo Ardian
du secteur, tels que Marco Corradino, le
cofondateur de Lastminute, et Stéphane
Dietrich, celui de Neolane. La nouvelle
levée sera consacrée à des pépites du
numérique de 60 millions d’euros de chiffre d’affaires en moyenne, déjà rentables et
capables de s’imposer à l’international.
L’équipe « Growth » d’Ardian a par exemple
misé sur son fonds précédent sur Ivalua, un
éditeur sur le marché des solutions de
e-achat. Au total, elle a généré entre 1,8 et
2,8 fois sa mise.
La Maif et Vyv s’allient dans l’assurance-vie
ASSURANCE
Le nouveau géant
français de l’assurancesanté fait de ParnasseMaif son partenaire
pour l’assurance-vie.
Laurent Thévenin
@laurentthevenin
Un nouvel axe s’esquisse dans un
paysage de l’assurance mutualiste
en pleine reconfiguration. Vyv, le
géant de l’assurance-santé né l’an
dernier autour des groupes Harmonie, MGEN et Istya, a retenu la Maif
comme partenaire, aux côtés de sa
filiale Mutex, pour commercialiser
une nouvelle offre d’assurance-vie.
Il est prévu que le partenariat
annoncé ce jeudi avec ParnasseMaif permette à ses différentes
mutuelles de distribuer un produit
d ’a s s u r a n c e - v i e à p a r t i r d e
juin 2019. « Nous visons 120.000 contrats en sept ans. C’est un objectif
atteignable étant donné que les
mutuelles de Vyv couvrent au total
10 millions de personnes », explique
aux « Echos » François Venturini, le
directeur général du groupe Vyv.
Vers un partenariat
« plus global »
« Il s’agit d’un partenariat structurel,
mais en aucun cas d’un rapprochement », insiste Pascal Demurger, le
directeur général de la Maif. Il réaffirme la stratégie « de singularité et
d’autonomie » du cinquième assureur automobile français. Alors
qu’il réalise encore environ 80 % de
son chiffre d’affaires en assurancedommages, celui-ci tient là une
occasion d’accélérer sa diversification vers les assurances de personnes – l’une des priorités du plan stratégique 2019-2022 qu’il prépare.
Pour les deux partenaires, il s’agit
en tout cas d’« une première étape
dans la recherche de synergies communes ». « Nous avons l’ambition de
construire un partenariat plus global,
qui s’étendrait aussi à l’assurancedommages, entre deux groupes très
complémentaires en termes d’activités », précise Pascal Demurger.
Déjà proche de la MGEN, dont
elle distribue une offre d’assurancesanté, la Maif dit voir en Harmonie
Mutuelle « potentiellement une
Vyv cherche aussi
à pousser le
développement de
l’épargne retraite, là
aussi en s’appuyant
sur des partenariats.
source de développement significative ». L’annonce, en novembre,
du projet de rapprochement entre
AG2R La Mondiale et la Matmut, le
partenaire actuel d’Harmonie
BANQUE
A quelques jours
de la fin du vote
des caisses locales
d’Arkéa sur son
projet de scission,
la Confédération du
Crédit Mutuel fait
valoir que ce vote
est « non valable ».
Sharon Wajsbrot
@Sharonwaj
L’organe politique du Crédit
Mutuel n’aura pas attendu la fin
des votes des fédérations qui
composent le Crédit Mutuel
Arkéa sur leur projet d’indépendance pour prononcer son
verdict. Mercredi, la Confédération nationale du Crédit Mutuel
(CNCM) a condamné, par voie
de communiqué de presse, « le
processus de consultation
actuellement mené par le Crédit
Mutuel Arkéa ». Surtout, elle a
fait valoir qu’elle « ne pourra
considérer son résultat comme
valide ».
Des irrégularités
dénoncées
Jusqu’à présent, l’organe politique du Crédit Mutuel avait fait
valoir sa bonne volonté, indiquant se concentrer sur la
« surveillance du scrutin », soucieux de veiller à assurer « les
conditions d’une information
complète, transparente et accessible » sur les conséquences
d’une sécession.
La banque de
l’Ouest s’insurge
contre un « déni
de démocratie ».
Ardian boucle une nouvelle levée dans la tech
Le géant français vient de clore en quatre
mois une nouvelle levée de 230 millions
d’euros dans la tech – le triple de la taille du
fonds précédent –, menée par Laurent
Foata. Une opération clef pour l’écosystème français, puisqu’à un stade de croissance avancée, les entreprises innovantes
trouvent le plus souvent sur leur chemin
des investisseurs américains. Laurent
Foata a maillé ses connexions dans le
numérique français. Un tiers de la levée a
ainsi été souscrite par les entrepreneurs
Le Crédit
Mutuel
refuse de
reconnaître
le vote
d’Arkéa
Mutuelle pour l’assurance-dommages, « a accéléré les discussions et
nous a ouvert de nouveaux horizons », reconnaît Pascal Demurger.
Vyv devrait annoncer sa nouvelle
stratégie partenariale en assurancedommages avant l’été. « Il n’y aura
pas forcément qu’un seul partenaire », indique François Venturini,
en rappelant que SMACL Assurances travaille déjà avec la Mutuelle
Nationale Territoriale (MNT), l’une
des mutuelles du groupe. Au-delà,
Vyv cherche aussi à pousser le développement de l’épargne retraite, là
aussi en s’appuyant sur des partenariats. « Nous sommes en train de finaliser nos discussions avec la Carac et
l’UMR (Union Mutualiste Retraite) »,
glisse François Venturini. n
Mais voilà, ces conditions
n’auraient justement pas été
remplies : « les informations diffusées par les dirigeants du Crédit Mutuel Arkéa ont été source
de confusion, tronquées, voire
contraires à la vérité. […] Contrairement aux exigences de la BCE
et de l’ACPR, le vote n’a reposé
sur aucun projet précis. Il n’a
notamment pas été dit aux caisses locales qu’une sécession conduirait à la perte de l’agrément
collectif et du statut mutualiste »,
fait valoir la CNCM. Autrement
dit, si les caisses locales d’Arkéa
devaient quitter le Crédit
Mutuel, chacune devrait
demander un agrément bancaire au régulateur.
Un second scrutin prévu
à l’automne
Piqué au vif, le Crédit Mutuel
Arkéa a répliqué dans la foulée
dans un communiqué tout
aussi virulent : « Ce refus de
reconnaître le vote des caisses
locales est contraire aux fondements mêmes du mutualisme
qui reposent […] sur le principe
une personne, une voix et sur
l’autonomie des caisses locales
[…]. La position exprimée, par la
Confédération nationale du Crédit Mutuel, s’apparente à un déni
de démocratie alors même que le
vote engagé par les 331 caisses
locales du groupe Arkéa est toujours en cours. » Les votes vont
donc se poursuivre jusqu’au
18 avril, indique Arkéa. Si les
résultats de cette consultation
politique lui sont favorables, la
banque de l’Ouest envisage une
seconde consultation à
l’automne sur les modalités
concrètes de son projet de sortie du Crédit Mutuel. Mais en la
matière, tout reste à écrire. n
FINANCE & MARCHES // 29
Les Echos Jeudi 12 avril 2018
Les marchés mettent à l’index
le géant de l’aluminium Rusal
l Les agences Moody’s et Fitch ont retiré leurs notations.
l Le LME et le Comex n’acceptent plus l’aluminium du groupe russe
sanctionné par les Etats-Unis.
MATIÈRES
PREMIÈRES
Muryel Jacque
@MuryelJacque
Cinq jours après avoir été placé sur
la liste noire des Etats-Unis, Rusal
voit peu à peu se fermer les portes
des marchés financiers. Plusieurs
grandes institutions financières ont
mis le géant russe de l’aluminium à
l’écart. Mercredi, deux agences de
notation financière ont ainsi pris
leurs distances avec le groupe du
milliardaire Oleg Deripaska, l’un
des principaux oligarques visés par
les sanctions américaines. Moody’s
a été la première à tirer. Elle a abandonné l’ensemble de ses notes sur la
dette de Rusal. L’agence invoque
« des raisons commerciales qui lui
sont propres ». Interrogé par « Les
Echos », Moody’s n’en dit pas plus.
Quelques heures plus tard, Fitch
Ratings faisait de même, non sans
avoir auparavant placé les différentes notes de Rusal sous surveillance
négative. « Rusal sera impacté par
les sanctions, car le nombre de contreparties qui seront capables de
fournir au groupe des services
d’achats, de marketing, de financement ou de trésorerie risque d’être
réduit significativement », estime
Fitch Ratings. L’agence de notation
rappelle que les exportations directes de Rusal aux Etats-Unis représentent environ 9 % du volume total
des ventes d’aluminium et elle juge
qu’il « faudra du temps au marché »
pour avoir une meilleure visibilité
sur la manière dont les flux physiques de matières premières seront
réorientés, et connaître l’implication sur les prix.
Coup violent
Les grandes places d’échanges des
métaux ont également assené un
coup violent à Rusal. Le London
Metal Exchange (LME) et le Comex
L’ONG MSI a mis
au point un label
permettant
de jauger la santé
financière
des entreprises.
Exclu de certains indices
Laurence Boisseau
@boisseaul
Rusal est le plus
gros producteur
en dehors de Chine.
Il fournit entre 6 %
et 14 % de l’aluminium
mondial, selon
les estimations.
(filiale de CME Group) ont ôté à la
société et à ses filiales leur statut de
contrepartie pour les contrats à
terme sur l’aluminium. En clair, ils
n’accepteront plus dans les entrepôts qu’ils gèrent le métal produit
par le groupe russe après le 6 avril.
« A moins, précise la Bourse des
métaux de Londres, que le propriétaire du métal ne puisse prouver de
manière satisfaisante pour le LME
que les transactions ne violent pas les
sanctions. »
Rusal est le plus gros producteur
en dehors de Chine. Il fournit entre
6 % et 14 % de l’aluminium mondial,
selon les estimations. En conséquence, la décision de ces deux déjà
grands opérateurs de marché a propulsé un peu plus haut le prix du
métal. A Londres, il a bondi de plus
de 10 % en quatre séances : un gain
Enfin, plusieurs analystes ont
suspendu le suivi de la valeur
depuis vendredi sur Rusal et/ou sur
sa maison mère, le holding
En+ d’Oleg Deripaska, qui abrite la
participation de l’homme d’affaires
dans le producteur d’aluminium.
Parmi ces analystes figurent BMO,
Rencap, VTB Capital, Aton, BCS
GM ou encore JP Morgan.
Mercredi, le ministre russe des
Finances, Anton Siluanov, a dit que
le gouvernement mettrait des liquidités à court terme à la disposition
de Rusal, qui emploie plus de
60.000 personnes, et offrirait
d’autres formes d’aide financière à
la société pour surmonter les sanctions américaines. n
Le tweet guerrier de Trump fait chuter le rouble
et bondir le pétrole
La devise russe a déjà perdu
11 % en trois jours. Les
tensions géopolitiques
font aussi remonter les prix
du pétrole au plus haut
depuis 2014.
Etienne Goetz
@etiennegoetz
Les tensions entre les Etats-Unis et
la Russie à propos de la Syrie sont
montées d’un cran mercredi, après
une salve de tweets de Donald
Trump. Sur le site de microblogging, le locataire de la Maison-Blanche a directement menacé les Russes de frappes aériennes en Syrie, à
la suite des attaques chimiques sur
la ville de Douma. « La Russie promet d’abattre tous les missiles tirés
contre la Syrie. Tiens-toi prête, Russie, parce qu’ils arrivent, beaux et
neufs […]. Vous ne devriez pas être les
partenaires d’un animal qui tue son
peuple avec des gaz et s’en réjouit ! » a
écrit Trump.
Les déclarations du président
américain ont particulièrement
agité le marché des changes. La
devise russe a perdu jusqu’à 3,5 %
face au billet vert, à 65 roubles pour
un dollar. En trois jours, elle a
plongé de plus de 11 %, tombant au
plus bas depuis novembre 2016. La
monnaie pâtit des sanctions imposées contre des oligarques russes et
les entreprises qu’ils contrôlent. Le
mouvement reste toutefois modéré
NORMES
sans précédent depuis 2009. Rusal a
indiqué qu’il était en train d’évaluer
l’impact des annonces du LME et du
Comex. Depuis vendredi, l’action du
groupe a perdu la moitié de sa
valeur à la Bourse de Hong Kong, et
près de 35 % à Moscou. Pour les
créanciers de la société, ce sont plus
de 180 millions de dollars qui ont été
effacés sur le marché obligataire.
Les craintes d’un défaut de paiement ne cessent de s’accroître.
Rusal va, par ailleurs, être exclu de
plusieurs indices : des indices
actions du fournisseur FTSE Russell dès vendredi, puis de l’indice
obligataire émergent de JP Morgan
à compter du 30 avril.
Les exportations directes de Rusal aux Etats-Unis représentent
environ 9 % du volume total des ventes d’aluminium. Photo Sipa
La certification
financière
débarque
en Europe
Cette norme, MSI
20000, va être
commercialisée.
On en parlait depuis des
années. La certification financière débarque en Europe.
L’organisation MSI, une ONG
basée à Genève et à but non
lucratif, débute ce jeudi la diffusion à l’international de la
norme MSI 20000, un label qui
permet de jauger la solidité et la
performance financière d’une
entreprise (MSI pour « market
standard indicator »). Une
innovation dans les systèmes
d’évaluation financière.
Conçu et imaginé au lendemain de la crise des subprimes,
ce standard a pour ambition de
fournir au marché un indicateur fiable et concret, après que
de nombreux scandales
(comme celui d’Enron ou de
Lehman Brothers) ont engendré
une certaine défiance vis-à-vis
des modèles d’analyse plus traditionnelle. Le plan de déploiement de la norme MSI 20000
prévoit de couvrir 45 pays les
plus matures en matière de certification sur les cinq prochaines
années (France, Allemagne, Italie, Espagne, Etats-Unis, etc.).
La certification financière
atteste de la conformité d’une
société ou d’une entité à un
standard international unique,
en l’occurrence le MSI 20000.
Ce certificat de conformité ne
peut être délivré que par des
certificateurs agréés, en l’occurence Dekra ou SGS. C’est
d’ailleurs l’un de ses atouts : la
totale indépendance entre
l ’o r g a n i s m e p o r t e u r d e
la norme (MSI) et les organismes de certification. Ce référentiel MSI 20000 est un gage de
qualité pour les différents
acteurs économiques (créanciers, investisseurs, actionnai-
res, partenaires commerciaux,
clients, fournisseurs), mais également pour les entreprises
elles-mêmes. « Des déviations
par rapport à ces niveaux de référence permettent de détecter des
problèmes éventuels », explique
Rama Cont, président de l’organisation MSI.
Différences avec l’audit
comptable
La certification financière se
démarque à la fois de l’audit
comptable et de la notation
financière. L’audit porte sur la
véracité des comptes et leur
aptitude à refléter une image
fidèle de la réalité à un instant T,
selon des méthodes différentes
par région (normes comptables
IFRS ou US GAAP, etc.). La notation financière pratiquée par
des agences comme Moody’s,
S&P Global Ratings ou Fitch
évalue, elle, la capacité d’une
entité à faire face à ses engagements financiers.
L’ONG a passé
en revue les états
financiers de plus de
40.000 entreprises
dans 44 secteurs
d’activité.
Pour construire la norme
MSI 20000, l’ONG a passé en
revue les états financiers de
plus de 40.000 entreprises dans
44 secteurs d’activité, sur une
période de cinq à dix ans. Elle a
développé, par secteur, une batterie de ratios, s’articulant,
d’une part, autour de la gestion
des actifs, des passifs, des liquidités, des risques et, d’autre
part, autour de la rentabilité
commerciale, économique,
financière et opérationnelle. La
norme a été testée et développée pendant huit ans.
Comment cette norme serat-elle accueillie par les entreprises ? Aucune réglementation
n’impose de recourir à la certification financière. Pour la
norme ISO 9001 (certifiant un
management de qualité), la
situation était similaire. La
démarche est volontaire et
pourtant, en trente ans, elle est
devenue le référentiel le plus
utilisé au monde. n
AVIS FINANCIERS
Société Anonyme au capital de 15.000.000 Ð
Siège social : 43, rue Taitbout - 75009 PARIS
692 044 381 RCS PARIS
L’Assemblée Générale Mixte
de la société SOFIBUS PATRIMOINE se réunira
comparé aux chocs de 1998 et de
2014 sur le rouble.
Le pétrole au plus haut
Une intervention sur le marché
pour soutenir la devise est jugée
peu probable à ce stade. « Après la
baisse massive des réserves de change
étrangères durant la crise de 2014, et
la critique sévère de la banque centrale russe dans la foulée par Poutine,
il y a peu de chances que les autorités
soient tentées d’intervenir », analyse
Simon Derrick, de BNY Mellon.
D’autant plus que, rappelle l’expert,
« le ministre de l’Economie, Maxim
Oreshkin, a sous-entendu mardi (à
raison) qu’un taux de change flottant
aiderait à atténuer l’impact des nouvelles sanctions américaines sur
l’économie russe ». De fait, la Bourse
russe a rebondi après avoir dévissé
de 8,34 %, lundi. Mercredi, le tweet
de Trump a brutalement freiné sa
progression.
Les velléités guerrières Trump
ont par ailleurs propulsé le pétrole
au plus haut depuis novembre 2014.
Le WTI, référence américaine, a
gagné 2,44 %, dépassant la barre
des 67 dollars. Même tendance
pour le brent, qui a pris 2,17 %, à
72,58 dollars. Les investisseurs craignent des perturbations de l’offre
sur le marché pétrolier. Les EtatsUnis et la Russie font partie des trois
plus gros producteurs d’or noir au
monde. Sans oublier la possibilité
de nouvelles sanctions contre
l’Iran.
Ailleurs sur les marchés, la nouvelle n’a pas provoqué de panique,
mais les investisseurs ont préféré
les actifs sûrs. L’or a gagné 1,8 %, le
taux à 10 ans des obligations américaines s’est détendu de 3 points de
base, à 2,77 %, le yen a gagné
0,4 %. Sur les Bourses européennes,
le recul s’est accéléré après les
menaces. Le CAC 40 termine en
baisse de 0,56 % et le DAX allemand
en recul de 0,83 %. A la fermeture
en Europe, les indices de Wall Street
perdaient entre 0,2 et 0,8 %. n
Le 17 mai 2018 à 11 heures
Parc d’activités des petits carreaux
Avenue des myosotis
94380 BONNEUIL SUR MARNE
Un avis de réunion valant convocation est paru au Bulletin
d’Annonces Légales Obligatoires le 11 avril 2018.
Le rapport financier annuel est tenu à la disposition des
actionnaires dans les conditions prévues par la
réglementation en vigueur et peut être consulté sur le site
http://www.sofibus.fr.
Le reste des documents préparatoires sera consultable à
compter du vingt et unième jour précédant l’assemblée sur
ce même site Internet et tenu à la disposition des
actionnaires dans les conditions prévues par la Loi.
30 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos
Les campagnes activistes
démarrent en trombe
65
ACTIVISME
Selon Lazard, 73 nouvelles campagnes ont
été lancées au premier
trimestre 2018, contre
67 l’an dernier, sur la
même période.
SIÈGES
Les activistes ont déjà obtenu
65 sièges, contre 100 pour
l’année 2017 dans sa totalité,
selon Lazard.
Un record depuis trois
ans, et ce chiffre était
de 67, en 2017, contre
62 un an avant.
de nombreux fronts et obtient le
titre de l’activiste le plus actif, avec
huit campagnes lancées sur les
trois premiers mois de l’année.
Laurence Boisseau
@boisseaul
Entre le sud-coréen Hyundai,
l’américain Xerox, Altaba (ex-Yahoo), Telecom Italia, Barclays, le
néerlandais Ahold ou le géant britannique de la télévision payante
Sky : la liste des entreprises mises
sous pression par des fonds activistes, au premier trimestre 2018, est
exceptionnellement longue. Le
nombre de nouvelles campagnes
lancées sur les trois premiers mois
de l’année est de 73, selon une étude
menée par Lazard, que « Les
Echos » ont obtenue en exclusivité.
Un record depuis trois ans. En 2017,
ce chiffre était de 67, contre 62 un
an avant.
Les capitaux employés pour
construire les prises de position des
activistes dans les entreprises atteignent également un plus haut
depuis 2015, à 25 milliards de dollars, contre 17 milliards en 2017.
40 % de ces fonds ont été déployés
dans les campagnes contre Barclays et Altaba. L’Europe continue à
Nomination de représentants
être un terrain de chasse attractif.
Le montant des capitaux utilisés
(soit 7 milliards de dollars) pour
mettre la pression sur les entreprises européennes n’avait jamais été
aussi élevé.
Nouveaux activistes
Ce trimestre s’est caractérisé aussi
par l’apparition de nouveaux activistes. Parmi eux, Sailingstone, un
hedge fund basé à San Francisco,
qui investit dans les ressources
naturelles, a dépensé 1,4 milliard de
dollars pour s’attaquer au minier
canadien Turquoise Hill et à l’américain Antero Resources. Le newyorkais Jericho Capital a tiré à bou-
lets rouges contre la fusion de
VMware, spécialisé dans les logiciels de virtualisation avec sa maison mère, le groupe informatique
Dell. Quant à Vulcan Value, il a
poussé l’équipementier britannique GKN dans les bras de Melrose,
le spécialiste du retournement
d’entreprises.
Des hedge funds plus connus,
comme Trian, détenu par Nelson
Peltz, Corvex, l’américain qui fait
trembler Danone, ou Pershing
Square, le hedge fund de Bill Ackman, ont été moins actifs ce trimestre. En revanche, entre GKN, Telecom Italia ou Hyundai, Elliott, le
hedge fund de Paul Singer, a ouvert
Première revendication des activistes, la nomination de représentants
au conseil d’administration de
l’entreprise. Les activistes ont déjà
obtenu 65 sièges, contre 100 pour
l’année 2017 dans sa totalité, selon
Lazard. Starboard Value, connu
pour son bras de fer contre Yahoo!
en 2016, a remporté de nombreuses
batailles. 41 sièges d’administrateurs lui ont été acquis.
Parmi les campagnes les plus
notables, celle de TCI contre Altaba.
Le hedge fund dirigé par Christopher Hohn, qui avait fait pression
l’an dernier sur Safran pour qu’il
renonce à Zodiac, a demandé à
Altaba de distribuer à ses actionnaires les 15 % qu’il détient dans le
géant chinois de l’e-commerce. Il a
i nve s t i 7 , 2 m i l l i a r d s d e d o l lars. Autre initiative importante,
celle du fonds Sherborne, géré par
Edward Branson, dans Barclays. Ce
dernier a pris 5 % de la banque, en
militant pour une réorganisation
interne. n
Fidelity lance une gamme de fonds
indiciels « low cost »
GESTION D’ACTIFS
La société de gestion
est mieux connue en
Europe pour ses fonds
gérés activement.
Emmanuel Schafroth
@EmSchaf
Fidelity International vient de lancer
une gamme de six fonds indiciels,
qui seront commercialisés dans
18 pays européens. Cinq produits
répliquent des indices actions MSCI
sur différentes zones géographiques
(Europe, Japon, monde, Pacifique
hors Japon et marchés émergents),
le sixième cible l’indice américain
S&P 500. L’annonce peut surprendre : Fidelity International (à ne pas
confondre avec la société américaine Fidelity Investments) a, certes,
lancé en 2017 une gamme d’ETF dits
« smart beta », mais la société de gestion est surtout connue en Europe
pour ses fonds gérés activement.
Pourtant, comme le rappelle
Dorcas Phillips, chargé de l’activité
ETF chez Fidelity International, « le
premier fonds indiciel de Fidelity,
domicilié au Royaume-Uni, a été
lancé dès 1996 ». La gestion des six
nouveaux fonds, utilisant un mode
de réplication physique, sera en réalité confiée à Geode Capital Management, partenaire clef de Fidelity
sur le marché américain, qui gère
déjà plus de 350 milliards de dollars
d’actifs, en particulier en stratégies
indicielles.
Tarification très agressive
Reste à savoir comment Fidelity
espère imposer de tels produits,
t r è s b a n a l i s é s , s u r t o u t ave c
la déferlante des ETF ces dernières
années. En fait, Fidelity joue sur un
« Le premier fonds
indiciel de Fidelity,
domicilié au
Royaume-Uni, a été
lancé dès 1996. »
DORCAS PHILLIPS
Chargé de l’activité ETF chez
Fidelity International
argument massue : le prix. Les frais
sur encours sont compris entre
0,1 % et 0,2 % par an pour les cinq
produits MSCI, et tombent à 0,06 %
par an pour le fonds répliquant le
S&P 500. C’est encore moins cher
que les frais de 0,0945 % prélevés
par l’ETF SPDR S&P 500 (le célèbre
SPY, du nom de son code Bloomberg) commercialisé, lui, sur le
marché américain.Contrairement
aux ETF, les nouveaux fonds indi-
LAURENT BAZIN
EUROPESOIR
18H-19H
#Informer
#Réagir
#Comprendre
#E1Soir
ciels de Fidelity ne seront pas négociables en Bourse, mais ils reprennent certains de leurs principes,
notamment des frais de gestion
identiques pour tous les types
d’investisseurs.
Alors que la guerre des prix fait
rage entre les fournisseurs d’ETF,
Fidelity montre que l’offre « low
cost » peut aussi venir de gestionnaires traditionnels. Cette tarification très agressive illustre assez
bien les récents propos tenus par
Bart Grenier, responsable mondial
de la gestion d’actifs chez Fidelity
International, lors d’une conférence de presse à Londres. Il y évoquait la possibilité de moduler la
tarification des fonds en fonction
de la liquidité demandée par les
investisseurs. En ayant un peu
moins de liquidité que sur un ETF,
les futurs clients de cette nouvelle
gamme peuvent espérer un tarif
plus bas. n
LA SÉANCE DU 11 AVRIL 2018
Le CAC 40
affaibli par
les tensions
géopolitiques
La Bourse de Paris a fait les
•frais
de l’inquiétude grandis-
sante des investisseurs, sur
fonds de tensions entre les
Etats-Unis et la Russie. L’indice
CAC 40 a fini en baisse de 0,56 %
à 5.277,94 points, dans un
volume d’échanges moyen de
3,1 milliards d’euros.
Après un début en léger repli,
l’indice phare parisien a creusé
ses pertes pendant toute la
matinée. La cote parisienne a
ouvert en léger repli, avant de
creuser ses pertes, notamment
sous l’effet du tweet belliqueux
du président américain,
Donald Trump, menaçant
Moscou de frappe imminente
en Syrie.
Le risque d’escalade a poussé
les cours du pétrole à leur plus
haut niveau depuis 2014, à
71 dollars le baril de brent de la
mer du Nord. Une tendance qui
a naturellement bénéficié aux
valeurs pétrolières. TechnipFMC a pris la tête du CAC 40,
bondissant de 5,57 %. Total a
pour sa part gagné 0,1 %.
Autres grands gagnants de la
séance les groupes de luxe,
considéré comme des valeurs
refuges. Kering a progressé de
1,44 %, prenant la deuxième
marche du podium, devant
LVMH, qui a pris 1,13 %.
A l’inverse, les valeurs cycliques ont souffert. Airbus a
reculé de 3,13 %, signant la plus
mauvaise performance du
CAC 40. Renault a pour sa part
cédé 2,77 % et Michelin 1,36 %.
En dehors de l’indice phare,
Aperam a gagné 3,14 %. Le producteur d’acier a annoncé
l’acquisition de l’Allemand
VDM Metals pour 438 millions d’euros.
Euronext fait ses
premiers pas sur le
marché obligataire
BOURSE
L’opérateur boursier
paneuropéen
a levé 500 millions
d’euros pour sa
première obligation.
Guillaume Benoit
@gb_eco
C’est une première réussie pour
Euronext. L’opérateur boursier
paneuropéen a sollicité pour la
première fois de son histoire les
marchés obligataires et levé
500 millions d’euros à 7 ans.
Objectif : refinancer la ligne de
crédit général du groupe ainsi
que ses deux dernières acquisitions importantes, la Bourse de
Dublin et la plate-forme électronique de trading de devises FastMatch. Mais également poser
un premier jalon sur le marché
obligataire et diversifier ainsi
ses sources de financement.
L’o p é r a t i o n a é t é b i e n
accueillie. Le livre d’ordres a
atteint 2,2 milliards d’euros, ce
qui a permis à Euronext de
réduire le rendement offert de
plus de 15 points de base par
rapport aux premières estimations. « Pour une première opération, notre coupon a été fixé à
1 % », se félicite Stéphane Bouj-
nah, PDG d’Euronext. Le rendement ressort à 1,047 %.
Euronext noté A
Pour séduire le marché,
le groupe a mis en avant sa forte
rentabilité – avec une marge
d’Ebitda qui est passée de 29 %
avant cotation en 2014 à 56 % fin
2017 –, et ses cash-flows importants. « Nous avons notamment
convaincu les investisseurs que
nos efforts de réduction des coûts
n’étaient pas juste une action
ponctuelle liée à notre introduction en Bourse mais une démarche durablement ancrée dans
notre stratégie », témoigne Stéphane Boujnah. Une discipline
financière qui lui a valu d’être
noté A par S&P Global Ratings,
une note en dessous de celle de
Deutsche Börse (AA), mais audessus de celle du London
Stock Exchange (A–) ou de Nasdaq OMX (BBB).
Les obligations seront cotées
sur Euronext Dublin, qui possède une très forte dominante
obligataire. « Nous avons
d’ailleurs attendu d’avoir finalisé l’acquisition de l’Irish Stock
Exchange avant de lancer notre
émission », explique Stéphane
Boujnah. L’opération a été
menée par BNP Paribas et Crédit Agricole-CIB, avec ING, ABN
Amro, Société Générale et
MUFG. n
en bref
Un rapport de la BCE plaide pour
une garantie commune des dépôts
BANQUE Les clients des banques de la zone euro sortiraient
indemnes d’une crise financière plus grave que celle de 20072009 si les Etats membres s’entendaient sur un mécanisme
commun de garantie des dépôts, est-il écrit dans un rapport de
la Banque centrale européenne (BCE) publié mercredi. Ce document s’attache à répondre à certaines objections, qui bloquent
depuis des années la création d’un tel système, comme la réticence de l’Allemagne et d’autres pays à devoir un jour payer la
facture de défaillances survenues ailleurs.
FINANCE & MARCHES // 31
Les Echos Jeudi 12 avril 2018
euronext
séAncE du 11 - 04 - 2018
CaC 40 : 5277,94 (-0,56 %) neXt 20 : 11574,56 (-0,26 %)
CaC larGe 60 : 5851,23 (-0,53 %)
CaC all-tradaBle : 4160,16 (-0,51 %)
Date De ProroGation : 25 aVril
CAC 40
srD suite
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Devise / Date Détach. / Div
accor (ac) R
a
fr0000120404
air liQuiDe (ai) R
12/05/17 1,05
a
fr0000120073
15/05/17 2,6
airBus GrouP (air) R
a
nl0000235190
18/04/17 1,15
arcelormittal (mt)
a
lu1598757687
atos se (ato) R
fr0000051732
aXa (cs) R
a
26/05/17 1,6
a
fr0000120628
05/05/17 1,16
BnP PariBas (bnp) R
a
fr0000131104
BouYGues (en) R
30/05/17 2,7
a
fr0000120503
03/05/17 1,6
caP-Gemini (cap) R
a
fr0000125338
22/05/17 1,55
carreFour (ca) R
a
fr0000120172
21/06/17 0,7
creDit aGricole (aca) R
a
fr0000045072
Danone (bn) R
29/05/17 0,6
a
fr0000120644
enGie (enGi) R
05/05/17 1,7
a
fr0010208488
11/10/17 0,35
essilor international (ei) R a
fr0000121667
KerinG (Ker) R
17/05/17 1,5
a
fr0000121485
l.V.m.H. (mc) R
15/01/18 2
a
fr0000121014
05/12/17 1,6
laFarGeHolcim (lhn)
a
ch0012214059
leGranD (lr) R
08/05/17 2
a
fr0010307819
l'oréal (or) R
02/06/17 1,19
a
fr0000120321
micHelin (ml) R
28/04/17 3,3
a
fr0000121261
A : indicateur acompte, solde ou total du dividende. BPA : bénfice par action. PER : price earning ratio. les plus hauts et plus bas ajustés sont sur l’année
civile. les valeurs classées par ordre alphabétique sont regroupées en trois classes de capitalisation signalées par les lettres a pour les capitalisations
supérieures à 1 milliard d’euros, B pour les capitalisations comprises entre 1 milliard d’euros et 150 millions d’euros et c pour les capitalisations inférieures
à 150 millions d’euros. L : valeurs de l’indice cacnext20. R : valeurs de l’indice caclarge60. G : valeurs de l’indice cacmid60. g : valeurs de l’indice
cacsmall. les bénéfices par action : source facset Jcf estimates. mise en ligne intégrale des informations réglementées sur www.lesechos-comfi.fr
24/05/17 3,25
ouv
vol.
nb titres
44,12
734197
289.335.970
100,75
1040177
428.504.841
95,38
1961582
774.556.062
26,28
5018597
1.021.903.623
112,55
287798
105.469.200
22,245
4854016
2.425.235.751
61,12
2209880
1.248.859.386
42,05
543220
364.967.441
104,1
510073
168.817.033
16,38
3178161
774.677.811
13,23
4618578
2.846.104.526
64,65
1027155
670.710.400
13,815
4056722
2.435.285.011
112
584378
219.125.439
429,6
248377
126.279.322
275,1
679824
506.980.299
44,46
323983
606.909.080
62,32
340121
266.774.937
192
500938
560.519.088
121,6
447256
179.521.065
clot
+ haut
+ bas
43,69
44,37
43,64
100,1
100,95
99,4
92,43
95,59
92,12
25,945
26,53
25,875
112,1
112,6
111,6
22,22
22,3
22,06
60,92
61,21
60,69
41,6
42,05
41,56
103,9
104,4
103,2
16,48
16,635
16,35
13,21
13,255
13,14
64,8
64,98
64,37
13,8
13,86
13,77
111,4
112,45
111,15
435,5
435,5
426,1
278,25
278,25
273,35
44,07
44,76
44,06
62,16
62,56
61,98
190,65
192,05
190,4
120
121,6
119,4
% Veil
% mois
% 52 s.
- 1
- 5,8
+ 10,61
- 1,04
- 3,1
+ 2,86
- 3,13
-6
+ 29,64
- 1,26
- 1,69
+ 15,33
- 0,67
- 2,01
- 1,2
- 5,97
- 0,64
- 3,19
+ 2,58
- 1,19
+ 2,11
+ 9,33
- 0,48
- 1,7
+ 19,12
+ 0,18
- 5,61
- 22,36
- 0,38
- 3,08
+ 7,92
- 0,29
-4
+ 1,25
- 0,22
+ 4,74
+ 3,99
- 1,42
- 1,28
- 1,46
+ 1,44
+12,24
+ 74,58
+ 1,13
+13,13
+ 33,39
- 0,79
- 2,74
- 20,11
- 0,39
- 2,66
+ 9,34
- 0,5
+ 4,95
+ 5,33
- 1,36
- 3,88
+ 6,76
% an
bpa
+ haut an per
+ bas an rDt
+ 1,6
48,38
42,1
2,4
- 4,71
110
97,12
2,6
+ 11,36
3,4
99,97
27,22
81,33
1,46
- 4,31
30,76
24,335
- 7,62
130,55
103,65
1,43
- 10,17
27,69
20,935 5,22
- 2,14
68,66
58,33
4,43
- 3,95
45,98
39,18
3,85
+ 5,07
108,85
97,38
1,49
- 8,65
19,73
16,335 4,25
- 4,28
15,54
12,92
4,54
- 7,36
71,78
63,23
2,62
- 3,73
1,21
14,79
11,44
12,165 2,54
- 3,09
115,65
105,35
1,35
+ 10,81
447
363,9
0,46
+ 13,39
278,25
232,5
0,58
- 6,31
4
51,1
43,3
4,2
- 3,16
67,44
60,42
1,91
+ 3,08
192,4
170,3
1,73
+ 0,38
130,85
115,75
2,71
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Devise / Date Détach. / Div
oranGe (ora) R
a
fr0000133308
05/12/17 0,25
PernoD-ricarD (ri) R
a
fr0000120693
PeuGeot (uG) R
20/11/17 1,08
a
fr0000121501
15/05/17 0,48
PuBlicis GrouPe (pub) R
a
fr0000130577
renault (rno) R
fr0000131906
saFran (saf) R
06/06/17 1,85
a
21/06/17 3,15
a
fr0000073272
19/06/17 0,83
saint-GoBain (sGo) R
a
fr0000125007
sanoFi (san) R
12/06/17 1,26
a
fr0000120578
16/05/17 2,96
scHneiDer electric (su) R a
fr0000121972
08/05/17 2,04
société Générale (Gle) R a
fr0000130809
soDeXo (sW) R
31/05/17 2,2
a
fr0000121220
solVaY (solb)
01/02/18 2,75
a
be0003470755
16/01/18 0,97
stmicroeletronics (stm) R a
nl0000226223
19/03/18 0,05
tecHniPFmc (fti) R
a
Gb00bDsfG982
total (fp) R
19/03/18 0,13
a
fr0000120271
19/03/18 0,62
uniBail-roDamco (ul)
a
fr0000124711
27/03/18 5,4
Valeo (fr)
a
DiV 3 06/06/16
fr0013176526
30/05/17 1,25
Veolia enV. (vie) R
a
fr0000124141
Vinci (DG) R
24/04/17 0,8
a
fr0000125486
ViVenDi (viv) R
07/11/17 0,69
a
fr0000127771
02/05/17 0,4
ouv
vol.
nb titres
14,185
4771862
2.660.056.599
139,45
404058
265.421.592
20,3
2826232
904.828.213
56,64
544280
230.805.555
95,87
1438806
295.722.284
88,44
875717
443.680.643
43,53
1490848
553.557.091
66,64
1840141
1.254.019.904
70,62
703909
574.916.242
44,045
2806057
807.917.739
79,3
422777
150.830.449
113,35
240302
105.876.416
17,98
1891982
911.134.420
24,57
2620430
462.405.801
48,5
5712774
2.633.600.113
189
223305
99.856.676
53,94
876713
239.653.121
19,25
2495392
563.364.823
80,64
1069545
591.856.863
21,49
3722057
1.298.240.666
srD
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Date Détach. coupon / Div
aB science (ab) g
% Veil
% mois
% 52 s.
- 0,28
- 0,7
- 1,53
- 0,14
+ 4,26
+ 23,53
- 1,32
+ 4,41
+ 12,69
- 0,88
- 1,85
- 12,91
- 2,77
- 1,67
+ 18,39
- 0,7
- 0,86
+ 20,43
- 0,45
- 6,26
- 8,42
- 1,22
+ 0,91
- 21,97
- 1,39
- 1,97
+ 1,19
- 0,62
- 4,44
- 3,01
- 1,41
-22,9
- 29,81
- 0,71
- 3,56
- 1,62
- 1,26
-10,74
+ 25,74
+ 5,57
+ 0,91
- 18,62
+ 0,1
+ 5,17
+ 0,27
+ 0,13
- 0,71
- 15,78
- 0,85
- 2,58
- 11,27
- 2,49
- 5,08
+ 10,09
- 0,74
- 0,86
+ 7,36
- 1,35
- 0,56
+ 18,75
% an
bpa
+ haut an per
+ bas an rDt
- 2,45
14,92
13,315
1,77
+ 5,65
141,15
120,05
0,78
+ 18,67
20,44
16,455 2,39
- 0,79
63,18
52,88
3,29
+ 11,26
100,8
81,53
3,37
+ 2,43
92,36
81,04
0,94
- 6,32
48,6
41,795 2,93
- 7,89
75,23
62,88
4,47
- 1,52
76,34
68,18
2,92
+ 2,04
47,505
42,59
5,01
- 30,12
113,05
76
3,51
- 2,89
7,98
120,65
14,10
108,25
- 2,99
0,23
20,7
77,71
16,57
0,28
- 1,01
28,71
22,9
+ 6,11
49,1
43,09
1,27
- 9,81 10,36
214,2
18,28
177,35
- 14,05
66,48
2,34
52
- 11,75
22,29
18,57
4,26
- 5,46
88,8
77,56
1,83
- 5,66
24,87
20,26
1,89
Valeurs françaIses
ouv
vol.
nb titres
clot
% Veil % an
bpa
+ haut % mois + haut an per
+ bas % 52 s. + bas an rDt
B 8,19
8,09
70220
8,205
40.789.901
8,035
B 6,95
6,89
50931
6,97
fr0004040608
20/07/17 0,25 58.051.067
6,89
aBiVaX (abvX) g
B 7,48
7,48
11964
7,49
fr0012333284
9.898.829
7,41
acantHe DeV. (acan) g
c 0,602
0,612
22449
0,612
fr0000064602
08/02/18 0,3 147.125.260
0,602
actia GrouP (ati) g
c 7,93
7,9
27387
7,96
fr0000076655
27/09/17 0,15 20.099.941
7,83
aDocia (aDoc) g
B 14,92
14,84
4168
15
fr0011184241
6.910.753
14,82
aéroPorts De Paris (aDp) G
a 179
179,4
60535
180
fr0010340141
06/12/17 0,7 98.960.602
177,7
air France-Klm (af) G
a 8,872
8,744
5961610
9,086
fr0000031122
14/07/08 0,58 428.634.035
8,622
51,5
aKKa tecHnoloGies (aKa) g
B 50,5
33204
52,1
fr0004180537
30/06/17 0,6 20.291.990
50,5
alD (alD)
a 14,04
14
39228
14,1
fr0013258662
404.103.640
13,9
alPes (cie Des ) (cDa) g
B 31,1
31,35
11689
31,75
fr0000053324
13/03/18 0,5 24.413.271
31,1
alstom (alo) LR
a 36,57
36,45
596549
36,59
fr0010220475
07/07/17 0,25 222.159.755
36,12
altamir (lta) g
B 13,82
13,48
10664
13,88
fr0000053837
24/05/17 0,65 36.512.301
13,48
altarea (alta) g
a 214,5
215
2135
215,5
fr0000033219
16/05/17 11,5 16.051.842
213,5
alten (ate) G
a 77
77,7
49421
78,3
fr0000071946
28/06/17 1 33.823.497
76,6
altran tecHnoloGies (alt) G a 12,1
12,08
408500
12,1
fr0000034639
09/05/17 0,24 175.800.265
11,9
amPlituDe surG. (ampli) g
3,66
3,7
4976
3,74
fr0012789667
46.929.852
3,66
amunDi (amun) G
a 64,68
64,14
eX-Ds 15/03/17
157798
65,34
fr0004125920
26/05/17 2,2 201.510.562
64,02
anF immoBilier (anf) g
B 20,7
20,7
oPa 16/11/17
131
20,7
fr0000063091
06/06/17 1,15 19.009.271
20,7
aPril GrouP (apr)
B 15,55
15,5
709
15,6
fr0004037125
11/05/17 0,26 40.904.135
15,5
arcHos (JXr) g
c 1,084
1,042
552910
1,084
fr0000182479
42.561.334
1,028
arKema (aKe) L
a 106
105,55
179220
106,75
fr0010313833
25/05/17 2,05 75.870.506
105,1
artPrice.com (prc) g
c 14,6
14,62
6693
14,64
fr0000074783
6.651.515
14,5
assYstem (asY) g
B 28,35
28,05
oPa 24/11/17
7518
28,4
fr0000074148
12/06/17 1 15.668.216
28
atari (ata)
c 0,666
0,67
1574327
0,686
fr0010478248
241.468.996
0,666
auBaY (aub) g
c 41,1
42,4
9375
42,4
fr0000063737
08/11/17 0,23 13.100.796
40,85
aurea (aure)
c 8,96
8,86
39260
8,96
fr0000039232
27/06/17 0,1 11.850.669
8,82
aVenir telecom (avt) g
c 0,42
0,402
243132
0,42
fr0000066052
21/10/11 0,05 110.501.888
0,402
aXwaY soFtware (aXW) g
B 18,92
19
438
19
fr0011040500
13/06/17 0,4 21.210.546
18,86
Bénéteau (ben)
a 19
18,84
216244
19,3
fr0000035164
14/02/18 0,25 82.789.840
18,68
Bic (bb) G
a 81,8
82,85
116152
83,2
fr0000120966
22/05/17 3,45 46.615.862
81,7
BiGBen int. (biG) g
c 12,42
12,34
21563
12,54
fr0000074072
04/01/18 0,1 18.363.339
12,16
BiomérieuX (bim)
a 65,9
64,4
182474
66,1
fr0013280286
118.361.220
63,8
Boiron (boi) g
a 70,1
70,1
4313
70,3
fr0000061129
31/05/17 1,6 19.414.756
70
Bolloré (bol) G
a 4,422
4,426
2067571
4,474
fr0000039299
08/09/17 0,02 2.921.611.290
4,378
BonDuelle (bon) g
B 35,95
35,75
20437
36
fr0000063935
13/12/17 0,45 32.281.118
35,65
Bureau Veritas (bvi) L
a 20,92
21,05
625427
21,05
fr0006174348
18/05/17 0,55 441.670.000
20,85
Burelle sa (bur)
a 1390
1385
99
1395
fr0000061137
06/06/17 11,5 1.853.315
1385
carmila (carm)
c 24,3
24,4
8501
24,5
fr0010828137
28/11/17 0,75 135.060.029
24,1
casino (co) LR
a 41,11
41,08
409748
41,34
fr0000125585
07/12/17 1,56 110.996.996
40,97
catana GrouP (catG) g
c 3,11
3,005
258727
3,12
fr0010193052
29.259.353
2,95
cGG (cGG) g
c 1,62
1,624
5308917
1,631
fr0013181864
585.457.397
1,587
cHarGeurs (cri) g
c 24,52
24,5
21452
24,96
fr0000130692
13/09/17 0,25 23.330.597
24,24
cHristian Dior (cDi)
a 339,6
341,5
eX D oP 08/06/17
24590
341,5
fr0000130403
05/12/17 1,6 180.507.516
336,9
fr0010557264
aBc arBitraGe (abca) g
clot
+ haut
+ bas
14,12
14,315
14,08
139,4
139,95
138,8
20,12
20,44
20,07
56,2
56,96
55,88
93,36
96,28
93,12
88
88,52
87,18
43,075
43,53
42,795
66,18
66,84
66,02
69,78
70,68
69,68
43,93
44,15
43,67
78,3
79,44
77,86
112,55
113,4
111,75
17,66
18,05
17,395
25,59
25,59
24,35
48,86
49,1
48,32
189,4
189,7
188,5
53,52
53,98
53,04
18,775
19,265
18,75
80,5
80,94
80,16
21,15
21,7
21,13
- 0,86
- 0,43
- 46,42
- 0,86
- 2,82
+ 8,33
+ 0,4
- 5,79
+ 1,49
+ 1,33
+ 7,37
- 2,86
- 0,25
+ 8,82
- 11,53
+ 0,14
+ 5,55
- 20,51
- 3
11,15
7,8
+ 9,71
7,17
6,27
- 13,33
9,87
7
- 28,84
0,87
0,562
+ 13,18
8,09
7,01
+ 3,41
18,3
13,28
+ 13,19
- 1,43 186,5
+ 59,47 156
+ 0,05 - 35,61
- 6,44 14,51
+ 17,78
8,422
+ 2,39 + 11,23
- 2,83 58,6
+ 21,46 46,2
+ 0,65 + 8,4
+ 4,71
14,8
- 2,1
12,54
+ 0,8 - 4,07
+ 0,48 36,1
+ 57,06 28,5
- 0,33 + 5,33
+ 7,21 37,37
+ 31,35 32,79
- 2,32 - 11,55
- 9,16
16,1
- 5,4
12,7
+ 3,32
+ 5,13 216,5
+ 20,38 184,2
+ 0,84 + 11,62
- 1,52 84,5
+ 12,07 69,5
- 0,17 - 3,38
- 5,62 13,681
- 12,65
11,63
+ 1,09 + 4,52
- 8,87
4,4
- 6,09
2,94
- 1,14 - 9,21
- 0,5
77,66
+ 15,78 61,32
- 1,9 - 5,13
- 5,69 23,7
+ 2,53 19,7
+ 5,44
+ 1,97 16,4
+ 36,32 14,1
- 2,8 + 60,31
-20,94
1,576
- 10,17
0,65
- 0,57 + 3,94
- 2,94 110,7
+ 11,86 94,82
+ 0,27 - 13,23
- 0,68 17,88
+ 5,33 14,42
+ 0,54 - 6,25
- 7,73 33,05
- 12,26 26,75
+ 0,75 + 86,11
- 6,42
0,948
+235
0,367
+ 3,67 + 22,54
+14,59 43,3
+ 54,74 33,55
+ 6,49 + 2,9
+ 6,49
9,3
+ 27,85
7,8
- 4,06 + 91,43
- 0,99
0,477
+346,67
0,21
+ 0,42 - 16,67
23,1
- 39,66 17,82
+ 1,84 - 5,54
+ 2,28 23,2
+ 57,53 17,18
+ 1,41 - 9,61
- 6,28 99,05
- 28,98 76,05
- 0,96 - 10,51
- 7,08 16,2
+116,87
11
- 2,42 - 13,78
- 4,02 79,8
+ 20,31 59
+ 0,14 - 6,35
- 0,57 78,5
- 15,75 66,1
- 0,67 - 2,25
- 1,64
4,798
+ 24,19
4,206
- 0,42 - 18,89
+ 4,69 47,8
+ 17,29 32,85
- 7,63
- 4,45 24,28
+ 6,1
20,39
+ 9,06
- 1,42 1420
+ 19,91 1255
- 0,2 + 5,1
- 1,41 25,2
- 17,29 22,4
+ 0,02 - 18,75
- 2,47 53,48
- 22,3
37,34
- 3,07 - 0,83
-11,04
3,611
+258,38
2,697
+ 0,25 + 6,3
+ 4,77
4,1
- 36,89
1,295
- 0,24 - 3,2
-2
28,64
+ 20,99 23,08
+ 0,38 + 12,13
+10,48 344,9
+ 53,62 291,6
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Date Détach. coupon / Div
cie Du camBoDGe (cbDG)
1,9
1,08
1,17
1,6
0,69
4,82
1,29
1,99
3,43
1,68
1,94
3,57
0,54
1,13
2,11
1,33
4,16
0,81
2,28
0,45
1,26
2,61
0,83
3,8
1,02
0,47
clot
% Veil % an
bpa
+ haut % mois + haut an per
+ bas % 52 s. + bas an rDt
a 7250
7250
1
7250
12/06/17 48 559.735
7250
c 0,906
0,902
2320298
0,906
fr0004026714
393.573.788
0,865
cnP assurances (cnp) GR
a 21,28
20,84
453803
21,34
fr0000120222
20/04/17 0,8 686.618.477
20,84
coFace (cofa) g
a 9,89
9,81
198178
9,94
fr0010667147
22/05/17 0,13 157.248.232
9,75
colas (re)
a 181,2
181,8
674
182
fr0000121634
27/04/17 2,75 32.654.499
180,4
Dassault aV. (am) G
a 1628
1612
7362
1639
fr0000121725
29/05/17 12,1 8.311.921
1592
Dassault sYstèmes (DsY) LR a 111,5
110,35
269747
111,55
fr0000130650
30/05/17 0,53 260.487.147
109,55
DBV tecHnoloGies (Dbv) G
B 39,24
39,3
61029
39,6
fr0010417345
29.189.190
38,98
DericHeBourG (DbG) g
B 7,435
7,38
290027
7,57
fr0000053381
13/02/18 0,14 163.878.780
7,32
DeVoteam (Dvt) g
c 90
88,3
2980
90,5
fr0000073793
29/06/17 0,6 8.332.407
88
Dir. enerGie (Dir)
29,8
30,2
34083
30,42
fr0004191674
02/06/17 0,25 45.224.132
29,8
DnXcorP (DnX) g
c 7,5
7,5
3796
7,58
fr0010436584
10/07/17 0,37 2.834.575
7,4
eDenreD (eDen) G
a 28,96
28,75
899972
28,97
fr0010908533
12/05/17 0,31 235.402.740
28,31
eDF (eDf) LR
a 11,195
11,335
eX-Ds 7/03/17
2856079
11,515
fr0010242511
16/11/17 0,15 2.927.438.804
11,19
eiFFaGe (fGr) LR
a 94,6
93,9
298651
94,98
fr0000130452
15/05/17 1,5 98.003.766
93,02
eKinoPs (eKi) g
4,19
4,17
14872
4,2
fr0011466069
21.242.747
4,145
elior (elior) G
a 17,3
16,99
410714
17,36
fr0011950732
16/03/18 0,42 172.289.164
16,61
elis (elis) G
a 19,56
19,37
355543
19,62
fr0012435121
29/05/17 0,37 219.370.207
19,21
eos imaGinG (eosi)
c 5,11
5,14
3399
5,18
fr0011191766
22.641.483
5,1
eramet (era) Gg
a 123,3
125,7
219633
128,3
fr0000131757
20/05/13 1,3 26.585.368
121,9
erYtecH PHarma (erYp) g
B 17,09
17,29
10566
17,29
fr0011471135
17.937.035
17,09
esi GrouP (esi) g
c 38,5
38,8
1446
38,8
fr0004110310
5.955.072
38,45
eurazeo (rf) G
a 74,6
74,05
228484
74,9
fr0000121121
16/05/17 1,2 72.315.130
73,6
euro ressources (eur)
c 3,35
3,37
4427
3,38
fr0000054678
13/06/17 0,15 62.491.281
3,31
euroFins scientiFic (erf) G
a 425,2
429,4
45188
436,2
fr0000038259
29/06/17 1,7 17.600.716
425,2
euroPcar GrouPe (eucar) G
a 9,325
9,175
288196
9,395
fr0012789949
29/05/17 0,41 161.030.883
9,135
eurotunnel (GrouPe) (Get) LR a 11,665
11,655
844100
11,825
fr0010533075
24/05/17 0,26 550.000.000
11,61
eutelsat com. (etl) LG
a 17,53
17,58
774943
17,595
fr0010221234
21/11/17 1,21 232.774.635
17,45
eXel inDustries (eXe) g
B 107
107
618
107,5
fr0004527638
14/02/18 1,58 6.787.900
106
Faurecia (eo) G
a 67,6
66,62
376014
68,22
fr0000121147
02/06/17 0,9 138.035.801
66,4
FFP (ffp) g
a 104,2
102,8
6070
104,6
fr0000064784
16/05/17 1,8 25.072.589
102,4
FiGeac aero (fGa) g
B 16,3
16,4
10930
16,4
fr0011665280
31.839.473
16,26
Fin. oDet (oDet)
a 1015
1015
39
1025
fr0000062234
12/06/17 1 6.585.990
1010
Fnac DartY (fnac)
a 86
86,45
44538
87,2
fr0011476928
26.658.135
85,65
Foncière Des murs (fmu)
a 28
27,7
26291
28,1
fr0000060303
11/04/18 1,55 106.252.098
26,6
Foncière Des réGions (fDr) G a 88,6
88,15
111261
88,7
fr0000064578
17/05/17 4,4 74.863.035
88,15
Foncière lYonnaise (flY)
a 59
59
340
59
fr0000033409
05/05/17 1,05 46.566.870
58,4
FromaGeries Bel (fbel)
a 496
496
5
496
fr0000121857
17/05/17 9,75 6.872.335
496
Futuren (ftrn)
c 1,13
1,13
n/P reGr.
54189
1,13
fr0011284991
277.134.987
1,13
Geci international (Gecp) g
c 0,194
0,194
311749
0,197
fr0000079634
01/10/01 0,1 117.363.009
0,192
Gecina (Gfc) G
a 141,6
140,1
90886
142
fr0010040865
06/03/18 2,65 75.420.688
139,7
Gemalto (Gto) L
a 49,71
49,75
319519
49,75
nl0000400653
22/05/17 0,43 90.423.814
49,6
GenFit (Gnft) G
B 24,5
23,78
469937
25,08
fr0004163111
31.166.437
23,66
GensiGHt (siGht)
c 3,41
3,13
343719
3,44
fr0013183985
24.234.223
3,1
fr0000079659
claranoVa (cla) g
2,9
ouv
vol.
nb titres
+ 1,54
+ 0,69 7550
+ 8,21 7050
+ 0,67 + 84,08
- 8,8
1,223
+151,25
0,491
- 2,53 + 8,23
+ 2,26 21,4
+ 10,35 19,02
- 0,81 + 10,05
+ 0,31 10,14
+ 40,14
8,18
+ 0,33 + 0,17
+ 0,89 189,4
+ 17,52 173,8
- 0,68 + 24,2
+ 8,92 1639
+ 36,28 1267
- 0,99 + 24,56
+ 1,05 113
+ 35,2
87,52
+ 0,15 - 6,19
+ 8,38 47,38
- 35,76 32,88
- 0,94 - 19,01
- 4,4
9,18
+ 57,19
6,96
- 2,43 + 17,97
+ 1,49 92,8
+ 44,75 72,5
+ 1
- 23,52
-14,4
40,48
- 17,49 28,3
+ 20
+26,26
7,82
+ 7,91
5,8
- 1,17 + 18,9
- 0,73 29,27
+ 27,61 23,74
+ 1,39 + 8,78
+ 4,47
11,945
+ 42,01
9,832
- 0,74 + 2,8
+ 2,2
98,98
+ 28,19 87
- 0,12 - 10,9
+ 0,48
5,49
- 31,21
3,81
- 2,13 - 1,36
-10,81
19,71
- 21,76 16,15
- 1,53 - 15,84
- 8,89 23,94
+ 5,9
19,05
+ 0,59 + 7,53
- 4,81
5,92
+ 7,53
4,75
+ 1,86 + 26,93
+ 7,44 131,7
+211,68 98,2
+ 0,06 - 6,54
+ 1,59 19,57
- 33,45 16,01
+ 0,26 - 16,56
- 9,77 47
- 18,95 37,5
- 0,6 - 3,83
- 4,82 86,4
+ 23,87 72,05
+ 0,6 - 3,71
- 2,32
3,61
- 8,42
3,14
+ 1,13 - 15,41
-14,29 545,5
+ 3,52 406,8
- 1,56 - 10,49
- 9,87
11,78
- 4,92
8,59
+ 0,04 + 8,72
- 2,83 12,49
+ 23,14 10,11
+ 0,72 - 8,89
- 2,03 19,845
- 18,12
15,845
- 7,76
- 6,14 125,5
+ 33,33 104,5
- 1,54 + 2,29
+ 0,18 74,5
+ 57,38 62,32
- 1,53 + 2,49
+ 0,98 106,2
+ 19,26 94,5
+ 0,49 - 13,18
- 2,15
19,5
- 17,96 16,06
- 0,98 + 2,95
- 3,79 1090
+ 33,54 950
+ 0,23 - 14,15
+ 0,23 106,6
+ 30,95 81,05
+ 1,65 - 3,21
- 2,46 29,9
- 4,48 26,6
- 0,51 - 6,7
- 0,62 94,6
+ 10,19 84,6
+ 8,04
- 1,34 63,4
+ 22,41 54,4
+ 1,64 + 1,23
- 6,42 565
- 6,42 476
+ 34,52
-12,61
- 37,42
- 0,85
- 0,71
+ 11,38
+ 0,2
+ 0,42
- 9,95
+ 0,51
+ 2,15
- 22,67
- 8,75
-55,29
- 56,65
1,14
1,125
+115,56
0,32
0,09
- 8,97
161,9
137,9
+ 0,51
49,95
49,1
- 0,59
28,28
22
- 49,35
7,68
2,56
0,66
3,84
1,33
1,51
0,75
0,48
1,9
0,68
0,83
5,73
2,16
1,32
1,6
2,47
1,91
1,62
4,45
0,47
4,45
2,23
6,88
1,48
1,35
1,75
0,1
1,97
4,21
11,81
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Devise / Date Détach. / Div
Genticel (Gtcl) g
Valeurs françaIses
ouv
clot
vol.
+ haut
nb titres
+ bas
1,602
1,59
20592
1,628
fr0011790542
77.850.006
1,59
Gl eVents (Glo) g
B 25,2
25,25
2817
25,4
fr0000066672
30/06/17 0,65 23.402.711
25,2
GrouPe crit (cen) g
B 92
91
3623
93,1
fr0000036675
28/06/17 0,4 11.250.000
90,7
GrouPe Flo (flo) g
c 0,254
0,248
eX D s 13/06/17
12070
0,254
fr0004076891
08/07/14 0,06 765.157.113
0,248
GrouPe GorGé (Goe) g
B 16,04
15,88
6366
16,06
fr0000062671
26/06/15 0,32 13.502.843
15,74
GrouPe lDlc (lDl) g
c 15,96
15,94
nom.
1885
15,96
06/10/16 0,5 6.322.106
15,82
fr0000075442
GrouPe PartoucHe (parp)
26,6
27
reGr.
868
27
fr0012612646
11/09/17 0,31 9.627.034
26,5
Gtt (Gtt) Gg
a 55,15
55
99409
55,6
fr0011726835
27/09/17 1,33 37.028.800
54,05
Haulotte GrouP (piG)
B 16,3
16,62
13068
16,84
fr0000066755
05/07/17 0,22 31.371.274
16,3
Hermès international (rms) LRa 502,2
509,8
47823
509,8
fr0000052292
20/02/18 1,5 105.569.412
501,8
HiGH co (hco) g
c 4,81
4,835
763
4,835
fr0000054231
02/06/17 0,12 22.421.332
4,78
HuBwoo (hbW) g
c 0,185
0,185
375
0,185
fr0004052561
136.345.527
0,185
icaDe (icaD) G
a 80,05
78,8
51531
80,05
fr0000035081
25/04/17 4 74.111.186
78,65
iD loGistic (iDl) g
B 148,6
148,4
1050
148,6
fr0010929125
5.593.975
148
iliaD (ilD) LR
a 161,6
163,35
193296
164,6
fr0004035913
21/06/17 0,44 58.946.268
161,5
imerYs (nK) G
a 79,8
79,4
55796
80,3
fr0000120859
09/05/17 1,87 79.604.285
78,9
inGenico GrouP (inG) LR
a 72,82
71,38
507821
73,24
fr0000125346
17/05/17 1,5 62.363.114
71,28
innate PHarma (iph) g
B 6,34
6,295
152873
6,37
fr0010331421
57.600.100
6,24
insiDe secure (insD)
c 2,48
2,44
41753
2,535
fr0010291245
43.200.393
2,435
inter ParFums (itp) g
B 36,9
36,7
8110
36,9
fr0004024222
05/05/17 0,55 39.059.662
36,5
iPsen (ipn) G
a 126,85
127,5
140549
128,9
fr0010259150
09/06/17 0,85 83.782.308
125,9
iPsos (ips) G
a 31,24
30,78
44203
31,28
fr0000073298
03/07/17 0,85 44.436.235
30,62
JacQuet metal serVice (JcQ) g B 30,35
30,35
33725
30,9
fr0000033904
05/07/17 0,5 24.028.438
30,35
JcDecauX (Dec) G
a 28,2
28,2
118335
28,48
fr0000077919
16/05/17 0,56 212.676.701
28,1
KauFman & BroaD (Kof)
B 43,64
44
20405
44
fr0004007813
16/05/17 1,85 21.073.535
43,1
KlePierre (li) LR
a 32,96
32,92
918738
33,1
fr0000121964
21/04/17 1,82 314.356.063
32,62
Korian (Kori)
a 27,2
27,04
61596
27,46
fr0010386334
28/06/17 0,6 80.983.563
27,02
laGarDère (mmb) G
a 23,27
23,31
533705
23,42
fr0000130213
08/05/17 1,3 131.133.286
23,14
latecoere (lat) g
c 5,45
5,44
244327
5,47
fr0000032278
29/06/07 0,75 94.394.902
5,4
le Bélier (beli) g
c 58,8
59,4
295
59,4
fr0000072399
06/06/17 1,1 6.582.120
58,8
lna santé (lna) g
B 55,1
54,8
2104
55,6
fr0004170017
06/07/17 0,24 9.705.937
54,4
lectra (lss)
B 24
23,75
15399
24,2
fr0000065484
03/05/17 0,35 31.577.881
23,55
lineData sVices (lin) g
B 33,55
33,3
846
33,7
fr0004156297
05/07/17 1,5 7.293.356
33,25
lisi (fii) g
a 35,9
35,35
35006
35,9
fr0000050353
05/05/17 0,45 54.023.875
35,05
m6-métroPole tV (mmt) G
a 20,92
20,64
68685
20,96
fr0000053225
17/05/17 0,85 126.414.248
20,5
maisons Du monDe (mDm)
B 30,5
30,18
52315
30,54
10/07/17 0,31 45.241.894
fr0013153541
30
maisons France conF. (mfc) g B 50,6
50,8
2662
51,3
fr0004159473
06/06/17 1 6.937.593
50,4
manitou (mtu) g
B 34,45
33,8
6012
34,45
fr0000038606
09/06/17 0,43 39.617.974
33,7
marie BrizarD w & s (mbWs)
B 8,8
8,84
47673
8,85
fr0000060873
27/09/07 0,5 28.336.515
8,66
mauna Kea (mKea)
c 2,95
2,915
57670
2,985
fr0010609263
23.147.338
2,91
mercialYs (merY) G
a 15,45
15,45
76404
15,48
fr0010241638
19/10/17 0,41 92.049.169
15,36
mersen (mrn) g
B 36,55
36,35
26793
36,9
fr0000039620
04/07/17 0,5 20.635.491
35,8
metaBolic eXPlorer (meteX) g c 1,974
1,96
28487
1,982
fr0004177046
23.261.500
1,96
mGi coutier (mGic) g
B 30,95
30,8
14556
31,8
fr0000053027
04/07/17 0,3 26.741.040
30,45
nanoBiotiX (nano) g
B 12,76
12,49
89229
13,2
fr0011341205
19.633.373
12,42
natiXis (Kn) LR
a 6,68
6,568
5985626
6,698
fr0000120685
26/05/17 0,35 3.138.305.787
6,53
natureX (nrX) g
B 134
134,4
41203
134,4
fr0000054694
03/07/14 0,1 9.548.741
134
netGem (ntG) g
c 2,35
2,35
2540
2,37
fr0004154060
07/06/17 0,15 29.664.667
2,34
neXans (neX) G
a 41,56
41,17
165329
42,18
fr0000044448
16/05/17 0,5 43.494.691
40,82
neXitY (nXi) G
a 52,35
51,6
62268
52,6
fr0010112524
06/06/17 2,4 56.129.724
51,4
nicoX (coX)
B 8,91
9
84535
9,01
fr0013018124
22.869.669
8,87
nrJ GrouP (nrG) g
B 8,68
8,68
1801
8,68
fr0000121691
15/05/12 0,3 78.417.846
8,58
oeneo (sbt) g
B 10,14
10,26
5038
10,26
fr0000052680
31/07/17 0,14 63.180.843
10,1
onXeo (onXeo) g
B 1,33
1,33
130229
1,355
fr0010095596
50.695.653
1,32
orPéa (orp) G
a 103
103,35
116385
104
fr0000184798
07/07/17 1 64.553.123
102,6
Parrot (parro) g
B 5,75
5,47
94792
5,85
fr0004038263
30.174.671
5,43
PHarmaGest int. (pha)
56
55,5
8513
56,5
fr0012882389
29/06/17 0,65 15.174.125
55,2
Pierre & Vacances (vac) g
B 37
36,1
5186
37,45
fr0000073041
19/03/12 0,7 9.804.565
36,1
PiXium Vision (piX) g
c 2,69
2,5
263382
2,69
fr0011950641
14.887.056
2,31
Plastic omnium (pom) G
a 40,1
40,32
235998
40,46
fr0000124570
03/05/17 0,49 150.976.720
39,7
PlastiValoire (pvl)
B 18,4
18,18
DiV 8 02/05/17
20774
18,4
fr0013252186
05/04/18 0,27 22.125.600
18,1
PsB inDust. (psb)
c 45,8
46
2038
46,4
fr0000060329
25/04/17 1,8 3.675.000
45,6
Quantel (Qua) g
c 9,4
9,24
24148
9,47
fr0000038242
15.771.457
9,1
rallYe (ral)
a 12,24
12,28
62578
12,33
fr0000060618
18/05/17 1,4 52.064.824
12,03
recYleX sa (rX)
c
/100418
% Veil % an
bpa
% mois + haut an per
% 52 s. + bas an rDt
- 0,75 - 4,22
- 3,17
2,08
- 24,64
1,534
+ 0,6 + 3,06
+ 2,02 27,9
+ 16,57 22,6
2,57
- 0,44 + 25,03
+20,85 95
+ 25,79 72
0,44
- 2,17 - 4,62
- 5,7
0,34
- 81,63
0,23
- 0,63 + 1,34
+ 1,79 19,04
- 24,6
13,44
- 20,26
- 8,39 22,2
- 48,23 15,76
+ 1,89 - 20,09
-18,18 36,5
- 22,86 25,4
1,15
+ 1,38 + 9,78
+ 2,9
60,15
+ 61,17 49,44
2,42
+ 1,84 + 3,04
-10,36 19,68
+ 26,39 15,64
1,32
+ 1,15 + 14,24
+13,85 513,2
+ 13,13 417,9
0,29
+ 0,52 - 1,33
+ 4,65
5,43
- 24,33
4,3
2,48
- 5,13 + 15,63
- 7,04
0,204
+ 32,14
0,183
- 1,01 - 3,82
- 3,19 88,65
+ 12,43 76,25
- 0,14 + 9,76
+12,25 151,8
+ 21,01 120
+ 1,05 - 18,22
-19,05 214,4
- 22,01 160,1
0,27
- 0,75 + 1,09
- 2,87 87,8
+ 0,47 76,75
2,36
- 1,82 - 19,81
+2
94,34
- 16,33 62,52
2,1
- 0,08 + 32,53
+12,31
6,59
- 43,39
4,714
- 1,61 - 17,01
-11,27
3,12
- 16,72
2,4
- 0,81 + 6,22
+ 4,86 38,5
+ 31,5
33,8
1,5
+ 0,51 + 28,05
+ 4,51 128,9
+ 37,19 99
0,67
- 1,41 + 0,26
- 4,41 34,5
+ 6,14 29,48
2,76
+ 1,17 + 10,36
+ 4,12 32
+ 30,26 26,7
1,65
- 0,14 - 16,08
- 5,87 36,9
- 12,23 27,16
1,99
+ 0,78 + 11,03
+ 2,04 44,58
+ 30,87 39,2
4,21
- 0,12 - 10,21
- 6,18 38,58
- 11,91
31,55
- 0,81 - 8,17
- 1,39 30,38
- 5,49 22,84
2,22
+ 0,22 - 12,79
+ 4,53 27,17
- 15,77 21,99
5,58
- 0,55 - 4,73
+15,74
6
+ 39,13
4,35
+ 0,51 + 18,78
- 3,57 66,3
+ 38,14 50,1
1,85
- 0,9 - 6,96
- 5,68 60
+ 19,36 50,5
0,43
- 1,04 - 5,57
+ 2,15 26,3
+ 16,42 21,05
1,47
- 0,75 - 15,29
-10
39,45
- 28,75 30,25
4,51
- 1,12 - 11,85
- 6,23 41,75
+ 7,07 30,75
1,27
- 1,53 - 4,16
- 7,86 24,34
- 1,08 20,34
4,12
- 0,66 - 20,05
- 2,39 38,58
+ 3,71 29,02
1,03
- 0,2 - 15,23
- 0,78 63,9
- 2,31 50
1,97
- 1,74 + 10,82
+ 4,32 37,3
+ 38,52 29,5
1,27
+ 0,46 - 29,73
- 1,67 13
- 40,35
8,31
- 0,68 - 38,5
- 1,52
5,41
- 0,51
2,91
+ 0,07 - 16,24
- 5,5
18,75
- 13,93 15,3
- 0,55 - 2,65
- 6,79 41,9
+ 42,16 35,3
1,38
- 1,01 - 14,04
-11,11
2,52
- 16,6
1,932
+ 0,49 - 8,63
- 2,07 36,8
- 8,9
29,9
0,97
- 0,72 - 15,78
- 6,02 15,61
- 27,47 12,02
- 1,94 - 0,42
- 4,67
7,45
+ 16,74
6,376
5,33
+ 0,3 + 51,74
+46,09 135,4
+ 62,91 84,1
- 2,89
-10,31
2,9
- 2,08
2,31
6,38
- 0,92 - 19,45
- 7,25 52,26
- 11,66 39,69
1,21
- 1,43 + 3,99
- 4,62 54,55
+ 12,95 45,28
4,65
+ 0,95 - 11,24
- 1,69 10,95
- 7,71
8,7
+ 0,23 - 4,82
- 2,47
9,24
- 18,95
8,06
+ 1,18 + 0,1
- 1,54 10,94
+ 20,71
9,83
1,37
+ 1,3 + 23,15
-13,52
2,49
- 50,92
1,09
+ 0,19 + 5,14
+ 0,39 105,3
+ 15,32 87,5
0,97
- 4,04 - 37,98
-27,65
9,56
- 38,88
5,09
+ 26,28
+ 0,36 59,6
+ 42,86 44,05
1,17
- 1,77 - 21,23
- 6,96 45,65
- 19,78 34,2
- 12,28 - 8,42
-15,4
4,375
- 57,98
2,31
+ 0,32 + 6,4
+ 4,16
41,95
+ 19,17 36
1,22
- 0,98 - 2,78
- 1,62 20,1
16,6
11
+ 0,44 + 3,39
- 1,5
48,4
- 11,45 44,2
3,91
- 2,33 + 31,06
+25,54
9,63
+ 85,17
6,8
+ 1,32 - 17,19
-10,23 16,32
- 37,31
11,35
11,4
- 19,03
- 4,61
15,35
fr0000120388
04/07/90 0,61 25.533.982
+192,24 10,06
rémY cointreau (rco) G
a 116,9
113
- 4,32 - 2,16
133387
116,9
- 0,62 120,8
fr0000130395
01/08/17 1,65 50.223.800
112,4
+ 21,17 99,05
1,46
reXel (rXl) G
a 13,49
13,405 - 0,92 - 11,34
676069
13,545
-8
15,58
fr0010451203
05/07/17 0,4 303.343.177
13,33
- 16,76 13,12
2,98
roBertet sa (cbe)
B
/090418
+ 24,02
c.i.P.
+ 6,62 372,05
fr0000045601
29/06/17 4,6 143.616
+ 35,29 330
460
roBertet sa (cbr)
B
/121016
c.D.V. nom.
fr0000045619
rotHscHilD & co (roth)
a 30,9
30,6
- 0,97 + 0,21
40427
31,5
+ 5,88 33,85
fr0000031684
02/10/17 0,68 77.407.512
30,5
+ 15,02 28,25
2,22
ruBis (rui)
a 59,4
59,15
- 0,59 + 0,29
DiV 2 28/07/17
118339
59,95
- 0,42 63,15
fr0013269123
94.815.740
58,95 + 32,05 53,55
srD suite
Valeurs françaIses
Valeurs mnémo / info /
ouv
ost
vol.
isin / Devise / Date Détach. / Div nb titres
sartorius steD. Bio. (Dim)
a 75,1
DiV 6 10/05/16
67863
fr0013154002
09/04/18 0,46 92.180.190
saVencia (bh)
B 88,6
828
fr0000120107
15/05/17 1,6 14.032.930
a 34,33
scor (scr) LR
242505
fr0010411983
02/05/17 1,65 193.500.317
seB (sK) G
a 157,8
50350
fr0000121709
16/05/17 1,72 50.169.049
seQuana (seQ)
c 0,677
415344
fr0011352590
65.183.351
ses-imaGotaG (sesl) g
B 25,5
2695
fr0010282822
25/06/12 0,5 13.496.246
sHowroomPriVé (srp) g
B 7,46
24645
fr0013006558
32.804.103
B 85
siPH (siph) g
5
fr0000036857
20/06/14 0,98 5.060.790
soitec (soi) G
B 61,45
eX-Ds 13/05/16 reGr.1P20
73871
fr0013227113
30.311.510
solocal GPe (local) g
B 1,113
reGr.
1342438
fr0012938884
582.684.440
soPra steria GP (sop)
a 166,4
37263
fr0000050809
03/07/17 2,2 20.547.701
sPie (spie) G
a 17,8
343735
fr0012757854
27/09/17 0,16 150.000.000
sQli (sQi)
35,6
5530
fr0011289040
21/07/17 0,88 3.959.538
st DuPont (Dpt) g
c 0,15
39812
fr0000054199
16/09/14 0 524.279.556
steF (stf) g
B 102
626
fr0000064271
15/05/17 2,25 13.165.649
c 1,348
stentYs (stnt) g
79568
fr0010949404
26.813.317
suez enVironnement (sev) LR a 11,83
1590478
fr0010613471
15/05/17 0,65 621.362.579
suPersonic im. (ssi) g
c 1,622
20292
fr0010526814
23.209.127
sworD GrouP (sWp) g
B 35,1
3408
fr0004180578
03/05/17 1,02 9.544.965
sYnerGie (sDG) g
B 51,2
5036
fr0000032658
21/06/17 0,6 24.362.000
tarKett (tKtt) G
a 26,88
146541
fr0004188670
04/07/17 0,6 63.722.696
tecHnicolor (tch) G
a 1,29
15069048
fr0010918292
21/06/17 0,06 413.682.428
telePerFormance (rcf) G
a 126,1
103561
fr0000051807
03/07/17 1,3 57.780.000
terreis (ter)
B 40,5
1477
fr0010407049
14/11/17 0,4 25.163.549
tF1 (tfi) G
a 10,43
183536
fr0000054900
28/04/17 0,28 209.865.742
tHales (ho) LR
a 101
254882
fr0000121329
06/12/17 0,45 212.717.647
tHermaDor GrouPe (thep) g B 115
8626
fr0000061111
13/04/17 3,2 4.554.876
tiKeHau caPital (tKo)
a 27,3
eX D s 03/07/17
8009
fr0013230612
70.888.284
c 9,86
touaX (toup) g
2311
fr0000033003
30/12/14 0,5 7.011.547
transGène (tnG)
B 2,9
13620
fr0005175080
62.075.190
triGano (tri) g
B 153
90351
fr0005691656
11/01/18 1,3 19.336.269
uBisoFt entertainment (ubi) G a 73,3
365501
fr0000054470
111.829.368
Vallourec (vK) G
a 4,585
5870346
fr0000120354
04/06/15 0,81 457.987.760
ValneVa (vla) g
B 3,62
64714
fr0004056851
78.773.618
Vicat (vct) G
a 62,45
24535
fr0000031775
03/05/17 1,5 44.900.000
Vilmorin & cie (rin) G
a 69,5
9696
fr0000052516
13/12/17 1,6 20.833.902
a 122,2
VirBac (virp) g
6214
fr0000031577
26/06/15 1,9 8.458.000
VranKen-PommerY m. (vrap)
B 23
2436
fr0000062796
06/07/17 0,8 8.937.085
waVestone (Wave)
B 138,6
1754
fr0004036036
02/08/17 0,61 4.966.882
a 123,7
wenDel (mf) G
59313
fr0000121204
23/05/17 2,35 46.253.210
worlDline (Wln) G
a 41,3
53847
fr0011981968
132.175.623
X-FaB silicon (Xfab)
a 8,9
81126
be0974310428
130.781.669
XPo loGistics (Xpo) g
a 300
93
fr0000052870
13/07/17 1,28 9.836.241
clot
+ haut
+ bas
75,55
76,55
75,1
88,2
88,6
87,4
34,21
34,44
33,96
159,1
159,7
157,8
0,656
0,685
0,655
25,65
25,9
25,5
7,42
7,48
7,39
85
85
85
59,4
62
59,25
1,122
1,14
1,113
163
166,9
162,2
17,55
17,88
17,53
35,75
36
35,5
0,15
0,152
0,15
102
103
101
1,37
1,378
1,348
11,865
11,93
11,735
1,634
1,634
1,594
34,95
35,3
34,85
51,8
51,8
51,1
26,8
27,54
26,7
1,319
1,475
1,284
126,2
126,5
124,9
41,3
41,5
40,5
10,44
10,59
10,34
101,65
101,8
100,9
116
116
113
27,5
28
27,2
9,8
9,88
9,78
2,87
2,91
2,865
152,8
155
150,2
72,48
73,5
72,1
4,647
4,679
4,508
3,605
3,63
3,58
61,3
62,6
61,3
69,5
70
68,6
121
122,8
119,6
23,5
23,6
23
136,2
138,6
135,4
123
124
122,9
40,56
41,3
40,56
8,71
8,9
8,55
300
302
300
% Veil % an
bpa
% mois + haut an per
% 52 s. + bas an rDt
+ 0,6 + 25,31
+ 2,86 76,55
+ 27,49 59,75
0,56
- 0,45 + 9,27
+ 6,27 88,8
+ 17,04 78,4
1,81
- 0,52 + 1,98
- 1,38 36,89
- 1,67 31,78
4,82
+ 0,89 + 3,01
+ 0,95 175,9
+ 22,24 152,4
1,08
- 3,1 - 4,93
- 9,14
0,9
- 30,58
0,655
+ 0,59 - 14,1
-14,5
30,5
- 12,34 24,9
- 0,27 + 17,03
-13,62
11,7
- 67,36
6,27
+ 1,74
87,9
+ 54,55 83,9
- 3,1
- 0,08
- 9,52 71,2
+ 49,43 54,6
+ 0,63 + 35,18
- 1,06
1,297
+ 22,62
0,832
- 2,34 + 4,59
- 3,89 171,1
+ 25
145,8
1,35
- 1,68 - 19,14
-12,51 22,4
- 26,25 17,11
0,91
+ 0,56 + 1,07
- 6,17 40,2
- 7,14 33
2,46
- 5,06
0,205
- 21,05
0,147
- 0,97 + 8,03
+ 6,69 104,4
+ 27,66 92
+ 0,74 - 10,59
-18,06
2,011
- 40,28
1,33
+ 0,17 - 19,09
+ 1,67 14,925
- 20,66 10,58
+ 0,37 - 13,09
-16,63
2,32
+ 1,17
1,508
- 0,29 + 3,28
- 4,12
37,3
+ 13,11
32,5
+ 1,37 + 18,04
- 0,38 53,6
+ 40,76 43,55
- 0,08 - 23,38
- 9,64 37,34
- 33,27 26,24
+ 2,97 - 54,04
-19,57
3,328
- 69,68
1,24
+ 0,08 + 5,65
- 1,25 129,4
+ 23,06 111
+ 1,72 - 3,5
- 5,06 48,2
+ 4,77 39,2
- 0,19 - 15,02
-11,68 12,89
- 3,6
10,11
+ 0,1 + 13,1
+ 5,21 101,8
+ 10,35 84,3
+ 2,66 + 2,2
- 5,69 133
+ 30,02 111
+ 0,73 + 25,28
+ 9,56 28
+ 7,99 21,4
- 0,81 - 16,17
- 1,8
12,4
- 10,09
9,1
+ 0,35 + 1,41
- 4,01
3,46
+ 0,7
2,76
- 0,46 + 3,73
+ 1,87 162,7
+ 70,94 135
- 1,12 + 13
+ 2,32 73,98
+ 78,3
61,6
+ 1,6 - 7,71
+ 4,38
6,078
- 26,25
4,152
- 0,41 + 30,14
+ 1,26
3,935
+ 40,82
2,78
- 2,16 - 6,82
- 5,62 70,9
- 6,94 60,3
- 21,33
- 5,18
91,9
+ 7,59 67,3
- 1,31 - 2,02
- 2,58 128
- 16,32 103
+ 2,62 - 0,42
- 1,26 24,4
+ 6,96 22,5
- 1,3 + 10,47
+ 2,71 143,8
+ 57,18 124
- 0,81 - 14,82
-13,93 152,6
+ 1,95 120,6
- 1,41 - 0,27
- 6,5
47
+ 37,65 39,74
- 0,34 - 9,3
- 5,02
11
+ 3,44
8,31
+ 16,5
+ 3,45 302
+ 50,04 244
2,21
5,48
3,43
1,16
2,24
1,03
2,68
0,44
2,76
0,85
2,45
2,3
3,4
0,45
1,91
Autres Valeurs de la Zone euro
Gemalto (Gto) L
nl0000400653
noKia (noKia) R
fi0009000681
ses (sesG) LR
lu0088087324
a 49,71
319519
22/05/17 0,43 90.423.814
a 4,552
389174
24/05/17 0,12 5.839.381.803
11,43
913069
24/04/17 1,14 351.105.589
49,75
49,75
49,6
4,504
4,577
4,461
11,675
11,81
11,34
+ 0,2 + 0,51
+ 0,42 49,95
- 9,95 49,1
+ 0,42 + 15,67
- 6,07
4,88
- 8,64
3,845
+ 2,19 - 10,26
- 6,49 14,095
- 45,82 10,55
4,21
11,81
0,3
15,21
3,77
11,48
VAleurs Zone InternatIonale
General electric (Gne)
10,52
10,46
- 0,76 - 28,8
7987
10,58
-12,1
16,12
usD 23/02/18 0,08 8.683.512.335
10,42
- 62,78 10,32
7,817
7,829 + 0,24 - 8,33
20240
7,854
- 2,13
8,996
Gb0005405286
usD 22/02/18 0,21 20.053.152.822
7,8
+ 1,41
7,497
laFarGeHolcim ltD (lhn)
a 44,46
44,07
- 0,79 - 6,31
323983
44,76
- 2,74 51,1
ch0012214059
chf 08/05/17 2 606.909.080
44,06
- 20,11
43,3
rusal Plc (rusal)
/090418
- 9,91
reG. s
-13,04 13
us9098832093
usD 05/09/17 0,37 1.636.363.646
+ 11,11
10
scHlumBerGer (slb)
a 53,6
53,4
- 1,11 - 4,4
1867
54,8
- 4,64 65,4
an8068571086
usD 06/02/18 0,5 1.434.212.164
53,4
- 27,59 51
stallerGenes Greer (staGr) a 27,45
27,4
+ 1,48 - 28,85
1375
27,5
-16,97 41,7
Gb00bZ21rf93
19.722.000
27
- 14,99 27
us3696041033
HsBc (hsb)
a
La cote a changé.
Vous pouvez retrouver
les Bourses internationales
sur http://investir.lesechos.fr
1,29
52,19
4
3,45
32 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos
euronext//taux&changes//matières premières
euronexT hors srd
actions
françaises
isin
valeur
ouv
+ht +bs
clôt écart vol
fr0000076887 a.s.t. groupeg
c 11,06 11,36 10,9
10,9 - 1,8
38144
fr0013185857 abeo
c 35,7
37,8
35,7
36 + 0,56
2351
fr0000076861 acteosg
c 4,95 5,04
4,85
5,04 + 1
4065
be0974269012 ad capital
0,105
fr0000062978 adl partnerg
c 16,45 16,45 16,15
16,15 - 1,82
428
fr0012821890 adux (ex:hi media) c 4,5
4,5
4,45
4,47 - 0,45
1005
fr0004152874 advenisg
c 2,12
2,18
2,06
2,1 - 0,94
7298
fr0013296746 advicenne
c 13,092 13,112 13,092 13,11 + 0,23
4509
fr0000053043 advini
c 34,2 34,2
34,2
34,2
24
fr0000036105 affine reg
c 17,24 17,38
17,22
17,22
3622
fr0000044612 afone
c
7,8
- 0,62
fr0000062804 alpha mos
c 0,43 0,43
0,43
0,43 - 0,69
5
fr0000039216 altareit
b 312
330
312
330
+ 6,45
21
fr0011051598 amoebag
c 16,58 16,7
16,5
16,56 - 0,36
6320
fr0013258589 antalis
b 1,764 1,794
1,76
1,76 - 0,34
17194
b 41,2
41,7
40,9
41,7 + 1,21
3363
fr0010481960 argang
fr0012185536 artea
c
7,65
fr0000076952 artois
a6800 6800 6800
6800 + 2,26
1
fr0011992700 ateme
c 16,64 16,9
16,38
16,6 - 0,12
25905
fr0004042083 au femining
b 38,6 38,7
38,6
38,7
113
fr0000061780 augros cp
c
4,22
fr0013183589 aures tech.
c 41,95 42,25
41,55
42
+ 1,21
4632
fr0011800218 awoxg
2,05 2,05
2,05
2,05
445
fr0000064123 baccarat
b 218
218
218
218 + 0,93
70
mc0000031187 bains monaco
b 52
54,6
51,6
54,6 + 5
2451
fr0013258399 balyo
c 5,85 5,85
5,75
5,77 - 1,03
11191
7,75
fr0000062788 barbara bui
c
fr0000035370 bastide
c 49,5 50,3
49,5
49,9 + 1,32
7231
90
fr0000062150 bleecker
c
fr0011592104 blue solutionsg
16,95 16,95
16,95
16,95 + 0,59
24
fr0004548873 bourbonGg
a 4,96 5,14
4,96
5,09 + 2,62 34294
fr0000074254 bourse direct
c 1,61
1,61
1,61
1,61 - 1,23
130
fr0000078958 business et dec.g
c 7,84
7,86
7,78
7,84 - 0,25
8435
fr0010151589 cafom
c 10,3
10,4
9,55
9,55 - 6,37
2910
fr0012969095 capelli
45,8 49
45,5
47,8 + 7,42
4943
fr0000064156 carp.de partic.
c
62
fr0000072894 castg
c 3,47
3,47
3,45
3,45 - 1,15
4219
fr0000064446 catering inter.g
b 16,65 17,7
16,65
17,7 + 7,93
6354
fr0010193979 cbo territoriag
c 3,97 4
3,93
4
- 1,48 63548
fr0000078339 cca intern.
c
4,99
fr0000053506 cegedimg
b 38
38
37,6
37,7 - 0,53
4147
fr0010309096 cegerealg
b 40
40,2
40
40,2
254
fr0012633360 cellnovog
c 2,96 3,045 2,905
2,99 + 1,01
45481
fr0012616852 cerenisg
b 1,864 1,898 1,864
1,896- 0,73
15963
fr0000037475 cfi
c
1,47 + 15,48
fr0000060907 chausseria sa
c
17,3
fr0000054322 cibox inter.g
c 0,348 0,354 0,34
0,346 - 1,43 419412
fr0000060824 clayeuxg
c
0,176
fr0000053399 cnimg
b 119
120,5
119
120
+ 1,27
296
fr0004031763 coherisg
c 2,64 2,65
2,62
2,62 - 1,13
41136
nl0010489522 constellium
11
fr0000065393 courtois
c120
120
120
120
1
fr0000044323 cr alpes prov.
c103,88 103,9 102,1
103,88 - 0,02
433
fr0000185506 cr atl. vendée
c130
130,5 130
130,5
191
fr0010483768 cr brie picard.
b 25,89 25,89 25,505 25,555+ 0,39
2389
fr0000045213 cr ille vilaine
c 89,2 89,2
88,01
88,01 - 1,3
66
fr0010461053 cr languedoc
c 62,4 64,54 60,63
64,54 + 3,36
1366
fr0000045239 cr loire hte-loire c 86,38 86,38 86,38
86,38 + 0,69
106
fr0000045551 cr morbihan
c 74,19 74,19
73,4
73,8 - 0,53
334
fr0000185514 cr nord france
b 21,05 21,3
21,05
21,05
4747
fr0000044364 cr norm. seine
c 126,72 126,72 126,7
126,7
19
fr0000045528 cr paris idf
b 84,99 85,1
84,7
85,1 + 0,12
353
fr0000045346 cr rhône-alpes
c 189,7 190,2
187,1
190,2 + 0,26
288
fr0000045544 cr toulouse
c104,5 105,96 104,5
105,96 + 0,44
207
fr0000045304 cr tour. poitou
c 99,7 102,4
99,41 102,3 + 2,61
582
fr0000050395 crosswood
c 3,12
3,12
3,12
3,12 - 7,69
50
fr0007317813 cs-com. et syst.g
c 6,88 6,98
6,82
6,98 + 1,45
7027
fr0011026749 daletg
c 15
15,6
14,5
14,8 + 3,5
2389
fr0000036774 dane-elec memoryg c
0,56
fr0010879056 deinove
3,29 3,415
3,29
3,38 + 3,68 102743
fr0013283108 delta plus group b 53
54,5
53
53
1370
fr0000035784 digigram
c
0,605
fr0012202497 dms
c 1,63
1,655
1,605
1,655+ 2,16
23012
fr0000065260 docks pétroles a c525
525
525
525
4
fr0000052839 dom securityg
c 60
60
59,6
59,6 - 0,67
306
fr0010099515 ecag
c 17,25 17,25
17,15
17,25 + 0,29
232
fr0000072373 egideg
c 2,24 2,28
2,24
2,27 - 0,44
2620
fr0000031023 elect. strasbourg b 127
127,5
124,5
126,5 - 0,78
355
c 9,9
10
10
13806
fr0012650166 electro powerg
9,82
+ 1,63
fr0004030708 encres dubuitg
c 5,98 6
5,78
6
2233
fr0000120669 essog
b 48,25 48,35 47,3
47,6 - 0,83
2189
fr0004254035 euler hermes gpG a 122,2 122,2
122
122
13052
fr0000061475 eurasia fonc inv
c
0,18
fr0000075343 euromedis groupeg c 6,35 6,35
6,35
6,35
314
fr0010490920 europacorpg
c 2,47
2,53
2,4
2,47 - 1,2
132382
fr0000064164 exacompta clairef. c108
108
108
108
- 5,26
100
fr0000037343 expl. prod. chim.
c
890
fr0000039026 expl. prod. chim.
c
875
fr0000062341 f.i.e.b.m.
c
6,35
fr0000062507 f.i.e.b.m.
c
105
fr0000038184 f.i.p.p.
c 0,266 0,266 0,265
0,265- 1,85
4818
fr0000063034 fauvet-girel g
c
33
fr0011271600 fermentalgg
3,055 3,095 3,015
3,09
23070
fr0000062101 fermière cannes
b
1610
fr0000061418 fiducial office
c 29,8 29,8
29,8
29,8
1
fr0000060535 fiducial re
b 197
197
197
197
1
fr0000076986 fin. moncey
a
6650
fr0000035123 finatis
b 51
51
51
51
1
fr0000074759 fleury michon
b 50
50
49,4
49,8
376
fr0000065930 foncière 7 inv.
c
1,63
fr0000064362 foncière atland
c
111
+ 0,86
fr0000038499 foncière euris
b 37,8
37,8
37,8
37,8
1
fr0010341032 foncière inea
b 39,5
39,5
39,5
39,5
153
fr0011277391 foncière paris nord c 0,045 0,046 0,045
0,046+ 0,44 44251
fr0000063265 foncière r-paris
c
34,97
fr0000053944 foncière volta
c
3,96
fr0013030152 française energie c 16,5
16,5
16
16,3 - 0,61
1920
fr0010588079 frey
b 27
27
27
27
26
fr0000031973 fsdv
c
35,6
fr0000030611 galimmo
c 24,4 24,4
24,4
24,4
1
fr0000034894 gaumont
b 122,5 124,5
122
124,5 + 1,22
124
fr0000053035 gea
c 101,5 101,5
101
101
- 0,49
15
fr0010501692 generixg
c 3,08 3,08
3,05
3,05 - 0,65
2009
fr0011799907 genomic visiong
2,26 2,335 2,23
2,25 - 2,17
26574
fr0000061459 gérard perrier
c 53,2
53,6
53,2
53,6 + 0,75
308
7,96
7,96 - 1,24
2695
fr0004038099 gfi informatiqueg b 8,06 8,06
fr0000065971 graines voltZ
c
47
fr0000124232 groupe ird
c 23,6
23,6
23,6
23,6
101
fr0004010338 groupe jaj
c
1,68
fr0004050300 groupe openg
c 34
34,6
34
34,35 + 1,03
4772
fr0010214064 groupe piZZorno
c 25
25
24,3
24,8 - 0,8
956
fr0004155000 groupe sfpi
c 3,03 3,03
2,99
2,99 - 1,32
2950
fr0010340406 groupe vial
c
0,91
fr0000032526 guerbetg
b 66,3 68
66,3
67,8 + 2,26
5930
fr0000066722 guillemot corp.g
c 4,15
4,21
4,06
4,2 + 0,96
40128
fr0004035061 guy degrenne
c 0,344 0,344 0,344
0,344
1
fr0000066540 herigeg
c 42,6 42,9
42,3
42,9 + 0,7
452
fr0000038531 hf companyg
c 9
9
8,88
9
+ 0,22
533
fr0012821916 hipay group
c 12,7
12,8
12,5
12,8 + 1,19
6127
fr0000065278 hopscotch groupeg c 8,5
8,5
8,46
8,5 + 0,24
1662
fr0000051393 idi
b 43,6 44,5
43,6
44,5 + 2,06
749
fr0000030827 ige + xaog
c150,5 150,5
150,5
150,5 - 0,33
26
fr0000033243 immo. dassault
b 47,2
47,5
47,2
47,5 + 0,64
187
fr0000036980 immo. hôtelière
c
1,04
fr0000066219 ind. fin. ent.
c 68
68
68
68
129
fr0000071797 infotelg
c 53,9 54,8
53,9
54,8 + 1,29
5575
fr0000064297 innelec mult.g
c 5,92
5,92
5,9
5,9
1765
fr0000060451 installux sa
c430 430
430
430
- 0,92
2
fr0000064958 intexa
c
2,24
fr0013233012 inventiva
b 7,96 8,06
7,96
7,96 - 0,25
6666
fr0000072597 it linkg
c 11,4
11,6
11,4
11,6 + 0,43
1115
fr0004026151 itesoftg
c 3,78
3,8
3,74
3,74 - 1,06
402
fr0000073843 its groupg
c 7,3
7,3
7,3
7,3 + 0,28
1137
fr0012872141 jacques bogart
c 8,46 8,46
8,22
8,3 - 1,89
1031
fr0004029411 keyrusg
c 6,9
6,96
6,86
6,88 - 1,99
7483
fr0000039638 la foncièreverte c
57
fr0000066607 lacroix sa
c 36,5 36,5
33,5
33,7 - 6,91
5953
fr0000035263 lafuma
c 24
24,6
24
24,6
87
fr0004027068 lanson-bcc
b 31,8
31,8
31
31,2
2964
fr0006864484 laurent-perrier
b 98,6 100,5
98
100,5 + 0,9
782
c
2,1
fr0000075673 le tanneurg
fr0000121295 lebon
c206 208
205
205
34
2,3
fr0004165801 les hôtels de paris c
fr0004023208 les nx constr.
b 57
57
55,8
56,4 - 1,05
1468
fr0000033599 lexibookg
c 1,31
1,34
1,3
1,32 - 1,86
16475
fr0000121352 locindus
b 21,4
21,4
21,4
21,4 + 1,42
1
fr0000030074 malteries fr-b
c520 520
520
520
- 2,8
28
fr0000032302 manutan inter.g
b 94,2 94,8
93,4
94,8 + 1,28
2991
fr0000051070 maurel & promG
a 4,1
4,2
4,09
4,2 + 2,56 209234
fr0011742329 mcphy energyg
5,3
5,35
5,27
5,35 + 0,94 20000
fr0000061244 mecelec
c 2,05 2,14
2,01
2,14 + 1,42
3349
fr0000052623 medasysg
c 0,43 0,43
0,414
0,414 - 3,72 26466
fr0000064404 média 6
c 14,85 14,9
14,85
14,9 + 0,34
501
fr0010298620 memscapg
c 1,95
1,95
1,95
1,95 + 0,52
1251
actions
françaises
euronexT hors srd suite
isin
fr0000077570
fr0011584549
fr0000064180
fr0004034320
fr0000060196
fr0000037970
fr0011341205
fr0000120560
fr0004050250
fr0012789386
fr0010298901
fr0010428771
fr0000075392
fr0013190410
fr0010609206
fr0011980077
fr0010263202
fr0000052896
fr0000038465
fr0011027135
fr0000053514
fr0000066441
fr0012432516
fr0000060832
fr0004044600
fr0012613610
fr0010380626
fr0010211615
fr0000044471
fr0000075954
fr0000039091
fr0000060071
fr0000060121
fr0006239109
fr0000039109
fr0004175842
fr0011950682
fr0000060790
fr0000074122
fr0013214145
fr0004016699
fr0010209809
fr0000072563
fr0000078321
fr0000038804
fr0000075517
fr0000065864
fr0000131732
fr0000063307
fr0004529147
fr0004037182
fr0000066482
fr0000060949
valeur
ouv
+ht +bs
micropoleg
c 1,33
1,33
1,3
mndg
4,46 4,48
4,3
moul. strasbourg c
mr bricolage sa
b 14,75 14,75
14,6
mrm
c 1,73
1,73
1,73
musée grévin
c
nanobiotixg
b 12,76 13,2
12,42
neopostG
a 21,6
21,68 20,94
neuronesg
b 24,5 24,8
24,2
nextstage
c103
103
103
officiis propertiesg c 1,54
1,57
1,54
ol groupeg
c 2,93 2,93
2,88
orapig
c 9,78
9,78
9,74
orchestra-pre.
c 2,73
2,73
2,66
orege
3,59 3,59
3,4
paragon id
c 1,18
1,18
1,17
parefg
c 81,5
81,5
79
paris. de chauf.
b
passat
c 4,7
4,7
4,7
patrimoine & com
b 20,4 20,6
20,2
pcas g
c 18,24 18,74
18,24
poujoulat
c
poxelg
c 6,36 6,36
6,08
precia g
c208
210
208
prismaflexg
c 17,45 17,5
17,45
prodways group
b 4,06 4,17
4,05
prologueg
c 0,654 0,654 0,64
quotium tech.
c
ramsay gds
b 18,8
18,9
18,2
riberg
c 3,85 3,85
3,72
robertet sa
b502 506
490
s.a.m.s.e.
b 176
177
176
sabeton
c
scbsmg
c
séché env.g
b 30,1
30,2
29,8
selectirente
c 73
73
73
sergeferrari group c 10,45 10,45 10,45
signaux girod
c 26,6 26,8
26,4
sii
c 25,2
25,3
24,5
smcp
a 19,12 19,434 19,12
smtpcg
b 23,05 23,1
22,8
soc. fr. casinos
c 2,46 2,46
2,46
sodifrance
c
soditech ing.
c 1,05
1,05
1,05
sofibus
c
14,3
14,3
soft computingg c 14,3
sogeclairg
c 51
51,4
50
spir com.
c
tayninh
c
tessig
b 174
175
173,5
thermocompactg c
tipiak
c 87
87,5
87
tivoly
c 34,4 34,6
34
clôt écart vol
1,31 - 0,76 100698
4,36 - 1,8
30476
670
14,7 - 0,68
1,73 - 0,58
718
600
73
12,49 - 0,72
21,06 - 1,86
24,6 - 0,81
103
+ 0,98
1,57 + 2,61
2,92 - 0,34
9,78
2,69 - 1,83
3,59 + 0,28
1,17
80 + 3,9
89229
99412
10655
50
2795
6131
531
3581
1102
6742
2217
isin
fr0000064388
fr0000039240
fr0000036816
fr0010127662
fr0000079147
fr0000054215
fr0000034548
fr0000074197
fr0000062465
fr0004186856
fr0000066680
fr0000050049
fr0000035719
fr0000065765
fr0011995588
fr0004034072
fr0011471291
valeur
tonna elect.
toupargel groupe
tour eiffel
txcellg
u10g
unibel
union fin. fr. bque g
utig
verneuil part.
vetoquinolg
videlio (ex:iec)
viel et cieg
viktoria investg
visiodentg
voltalia
xilam animationg
ymagisg
ouv
+ht
c
c 4,44 4,46
b 54,8 54,8
1,136 1,22
c 3,53
3,55
a
b 30,7
31,1
c 0,806 0,828
c
b 51,6 52,8
c 1,67
1,67
c 5,74
5,74
c
c 2,3
2,3
b 9,9
10,08
c 54,3 54,3
7,3
7,5
+bs
clôt
écart vol
4,44
54,2
1,132
3,5
4,46 + 0,45
54,8
1,154+ 0,7
3,54
0,5
4
427
153452
4662
31
+ 0,65
0,788 - 1,99
2574
22590
121
1002
17
50,8
1,67
5,72
52,8 + 2,72
1,67
5,72 - 0,35
1595
1
131
2,3
9,85
52,8
7,3
2,3
10,08 + 2,34
53,8 - 1,47
7,4 + 1,37
4,74
500
12634
11879
2399
41,2
6,17 - 3,29
210
17,45 - 0,29
4,105 - 2,26
0,649
79882
143
285
74573
71958
21
18,9 + 1,07
3,775 - 1,44
493
- 0,2
177
327
31706
2416
1074
25
6,9
30
73
10,45
26,4
24,8
19,4
23
2,46
7173
1
1
663
1676
13748
834
43
- 0,48
- 0,75
- 1,59
+ 1,04
- 0,86
- 0,81
18,2
1,05
772
168
14,3
51,4 + 1,58
16
959
3,53
1,35
175
+ 1,16
298
35,5
87,5
34,6 + 2,98
19
102
auTres valeurs de la Zone euro
lu0569974404
it0001389631
be0974260896
nl0010949392
be0974290224
nl0006294274
it0001210050
ie00bjys1g50
be0003853703
fi0009000681
be0946620946
nl0000289783
nl0000289817
aperam
beni stabili
celyad
cnova nv
dexia
euronext
fedon
mainstay medical
montea cva
nokiaR
rentabiliweb gpg
robeco nv
rolinco
a 39,01
0,702
c 26,9
a 3,82
c 8,3
a 59,5
c
16,8
44,2
a 4,552
c
36,46
38,54
40,75 39,01
0,707 0,702
26,9
26,06
3,82
3,8
8,42
8,3
60,3
58,7
40
+ 3,07
0,707+ 0,36
141
26,3
16347
3,8 - 0,52
1150
8,3 - 1,19
878
59
- 1,01 100963
16,8
16,8
44,5
44
4,577 4,461
16,8 - 0,59
44,4 + 0,45
4,504+ 0,42
36,46
38,54
36,46 + 1,03
38,54 + 0,79
13,49
8
389174
8,98
36,46
38,54
abbvie
agta record
bras. ouest afr.
brass. cameroun
caterpillar inc.
cfoa
coca cola enter.
diageo
lilly and co
forestière eq.
gds rusal
geneurog
hexcel
infosys
maroc telecom
merck and co inc
64,5
64
64
- 0,78
101
120
3
45,57
28,815
c
28,815+ 0,35
62
+ 3,2
30
650
8,05
6,4
6,34
6,4 + 0,95
551
48
c
+ 1,39
12,8
13,2
45,2
13,2
45,6
13,05
45,2
var.
veille
en %
var.
année
en %
dollar us
1,2384
livre sterliNg
0,8725
FraNc suisse
1,1863
couroNNe daNoise
7,4459
couroNNe Norv.
9,6064
kuNa croate
7,4325
couroNNe suedoise
10,3119
dollar caNadieN
1,5576
yeN JaPoNais
132,3
dollar australieN
1,5947
rouble russe
77,9689
rouPie iNdieNNe
80,807
dollar Neo-zelaNdais 1,6806
couroNNe tcheQue
25,2996
ForiNt hoNgrois
311,26
zloty PoloNais
4,1849
lev bulgare
1,9559
dollar hoNg-koNg
9,7218
WoN sud coreeN
1321,6
Peso MexicaiN
22,5619
real
4,2054
dollar siNgaPour
1,6201
raNd sud-aFricaiN
14,8462
livre turQue
5,1207
reNMibi yuaN
7,7641
ruPiah
17037,3577
Peso PhiliPPiN
64,395
riNggit Malais
4,7924
bath thalaNdais
38,5375
0,24
0,10
0,33
-0,01
-0,31
0,08
0,51
0,05
-0,10
0,22
0,08
0,73
0,19
-0,02
-0,02
-0,10
0,01
0,25
0,47
-0,05
-0,05
0,17
-0,16
0,76
0,05
0,33
0,61
0,21
-0,01
3,15
-1,67
1,41
-0,02
-2,48
0,00
4,99
3,19
-2,29
3,71
12,74
5,41
-0,63
-0,94
0,16
0,22
-0,01
3,63
3,18
-4,41
5,78
0,89
-0,09
12,43
-0,53
4,76
7,29
-1,81
-1,42
principaux taux directeurs
pays
taux de référence
taux en %
11-04-2018
eur
eur
usd
gbp
chf
sek
dkk
jpy
cad
usd
1
1,2384
0,8725
1,1863
10,3119
7,4459
1,323
1,5576
gbp
chf
0,8075
1,1462
1
1,4199
0,7043
1
0,9578
1,3601
8,3264 11,8239
6,012
8,5376
1,0682 151,6865
1,2578
1,7859
0,843
1,0441
0,7352
1
8,6933
6,2771
111,54
1,313
19,91
c
a146,5
sek
dkk
0,097
0,1201
0,0846
0,115
1
0,7221
12,8288
0,151
0,1343
0,1663
0,1171
0,1593
1,3848
1
0,1777
20,9179
46,2
149
145,5
149
+ 1,71
+ 1,06
10,3
c
478
0,02
valeur
ouv
fr0010641449
fr0010397760
fr0012788065
fr0012816825
fr0011648716
fr0010907956
fr0000035818
fr0004166197
fr0000044810
fr0010342329
fr0012819381
fr0013204070
fr0000077562
fr0004153930
fr0010458729
fr0011053636
fr0004155687
fr0004032746
fr0004171346
fr0000064529
fr0000061608
fr0004197747
fr0013263878
fr0004155240
fr0004045847
agrogeneration
auplata
biocorp
biophytis
carbio
carmat
esker
evolis
europlasma
gaussin
groupe guillin
groupe parot
hiolle industries
hybrigenics
implanet
leadmedia group
mastrad
neovacs
nextedia
nsc groupe
piscines desjoyaux
theradiag
umanis
vergnet
voy. du monde
0,409
0,128
11
3,07
7,69
21,4
52
42,2
0,243
0,359
33,85
9,12
4,36
0,558
0,488
+bs
clôt
0,41
0,128
11,25
3,1
7,7
21,45
52,2
42,2
0,244
0,359
34,15
9,32
4,38
0,559
0,488
0,393
0,125
10,85
2,81
7,61
21
52
40,5
0,219
0,333
33,75
9,12
4,34
0,55
0,478
0,397 - 1,98
71315
0,127+ 0,63 1628169
11,25 + 1,35
1797
2,93 - 4,41
125474
7,7 + 0,13
10351
21,25
5253
52
1281
41,5 - 3,26
3922
0,224- 8,2 8099105
0,357 - 1,11 6896823
34,1 + 0,74
9166
9,32 + 2,19
2570
4,38
2451
0,551 - 1,43
63384
0,478- 0,42
35196
0,467 0,488
0,426 0,426
1,04
1,04
0,467
0,41
1,03
jpy (100)
cad
0,7559
0,9361
0,6593
0,8965
0,0779
5,6284
1
1,1773
0,642
0,7951
0,5599
0,7616
6,6208
4,7806
0,8494
1
+ht
14,3
1,53
13,9
102
14,3
1,54
14,65
103,5
écart vol
0,29
0,488+ 4,5
0,418 - 1,76
1,038- 0,38
2000
332730
3680
79,5
14,15
1,4
13,85
14,3
1,495- 5,68
14,55 + 3,93
4648
60266
11622
0,64
101,5
103,5 + 1,47
4041
investir 10
igs10 - Fr0011630474
a
146.18
13,2
45,6 + 0,44
578
1034
avec
Consultez les cotations
en direct
sur tous les marchés
internationaux
http://investir.lesechos.fr
Marché obligataire
Taux marchés monétaires et eurodevises
cours de changes croisés
cours
bce
11-04-2018
1 euro en devise
65
LA BOURSE
118
c
b 6,34
63,6 + 0,63
-0.948638
400
28,815 28,815
63,6
59,13
isin
INVESTIR 10 GRANDES VALEURS
58
b 64,5
c
b
63,6
cerTiFicaT
VaLeurs Zone internationale
us00287y1091
ch0008853209
sn0008626971
cm0000035113
us1491231015
sn0000033192
us19122t1097
gb0002374006
us5324571083
ci0000053161
us9098832093
ch0308403085
us4282911084
us4567881085
ma0000011488
us58933y1055
63,6
euronexT groWTh (sélection)
2,52
109
4,7
20,4
18,74 - 0,53
procter & gamble
rorento cdh
rusal plc
televerbier
total gabon
vale sa
Zci limited
910
30,6
0,788
Taux eT changes
changes : cours au comptant
us7427181091
lu0934195610
us9098831004
ch0008175645
ga0000121459
us91912e1055
bmg9887p1068
actions
françaises
euronexT hors srd suite
11-04-2018
marchés monétaires
1 mois
3 mois
jour
6 mois
1 an
Zone euro-0,35/-0,50 -0,37/-0,62 -0,33/-0,48 -0,27/-0,42 -0,18/-0,43
ecarts de taux avec l’allemagne
11-04-2018
6 mois
allemagne 100,31
portugal
-0,31
france
-0,10
espagne
-0,09
italie
-0,12
2 ans
5 ans
7 ans
10 ans
-0,53
0,35
0,05
0,27
0,42
-0,03
0,67
0,07
0,25
0,75
0,21
1,02
0,13
0,52
1,09
0,50
1,22
0,25
0,75
1,35
euromts
indice
var %
FraNce
1-3 aNs
5-7 aNs
10-15 aNs
Plus 15 aNs
Plus 25 aNs
eMtxi-be
249,87
171,86
237,47
291,09
340,83
351,25
237,00
0.30
0.29
0.10
0.18
0.35
0.42
0.14
31/12 var %
248,89
171,84
236,20
284,90
327,74
332,52
234,24
0.09
2.84
0.44
1.94
3.63
5.19
1.03
cours a TerMe de l’euro contre les principales devises
usd
gbp
chf
sek
dkk
jpy (100)
cad
1,2382
1,2385
0,8723
0,8726
1,1861
1,1864
10,3112
10,3129
7,4455
7,4462
132,2800
132,3200
1,5568
1,5570
-0,0016
-0,0015
-0,0002
-0,0004
0,0007
0,0005
0,0380
0,0344
-0,0005
-0,0014
-0,0934
-0,0665
-0,0054
-0,0060
-0,0074
-0,0073
0,0000
-0,0021
0,0015
0,0012
0,0388
0,0352
0,0004
-0,0011
-0,1459
-0,1234
-0,0106
-0,0112
-0,0167
-0,0166
-0,0050
-0,0052
0,0029
0,0024
0,0412
0,0354
0,0027
-0,0005
-0,2118
-0,1989
-0,0197
-0,0203
-0,0367
-0,0367
-0,0116
-0,0119
0,0055
0,0047
0,0378
0,0306
0,0075
0,0018
-0,3220
-0,3260
-0,0399
-0,0407
11-04-2018
comptant
achat
veNte
a 1 mois
achat
veNte
a 3 mois
achat
veNte
a 6 mois
achat
veNte
a 12 mois
achat
veNte
bce
taux pret marginal 0.25 %
Taux repo (refi)
0.00 %
Taux DepoT
-0.40 %
royaume uni taux jour le jour
0.45 %
Taux De base
0.50 %
usa
taux jour le jour
1.74 %
fonDs feDeraux
1.75 %
2 ans
2.36 %
10 ans
2.81 %
japon
boj tokyo
-0.10 %
Taux Jour le Jour
-0.40 %
Taux repo (refi)
-0.10 %
10 ans
0.01 %
Taux bons du trésor
btf
taux
1 Mois
3 Mois
6 Mois
9 Mois
1 aN
2 aNs
5 aNs
10 aNs
-0,59
-0,56
-0,57
-0,60
-0,58
-0,50
0,02
0,74
indices de référence des emprunts à taux variables
moy.
mens.
fév. 16
mars 16
avr. 16
mai 16
juin 16
juil. 16
août 16
sept. 16
oct. 16
nov. 16
déc. 16
janv. 17
fév. 17
mars 17
avr. 17
mai 17
juin 17
juil. 17
août 17
sept. 17
oct. 17
nov. 17
déc. 17
janv. 18
fév. 18
mars 18
tmm
euribor
1 mois
3 mois
-0,2404
-0,293
-0,3376
-0,3378
-0,3326
-0,3279
-0,3398
-0,343
-0,3462
-0,3486
-0,3501
-0,3511
-0,353
-0,3532
-0,3563
-0,3585
-0,3569
-0,359
-0,3561
-0,3573
-0,3589
-0,3513
-0,3411
-0,3614
-0,3649
-0,3628
-0,247
-0,31
-0,341
-0,348
-0,356
-0,369
-0,37
-0,371
-0,371
-0,373
-0,373
-0,371
-0,372
-0,372
-0,372
-0,373
-0,373
-0,373
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,369
-0,369
-0,37
-0,371
-0,185
-0,23
-0,249
-0,257
-0,268
-0,294
-0,298
-0,302
-0,309
-0,313
-0,313
-0,325
-0,329
-0,329
-0,33
-0,329
-0,33
-0,33
-0,329
-0,329
-0,33
-0,329
-0,328
-0,328
-0,329
-0,328
tme
0,65
0,56
0,50
0,55
0,45
0,23
0,21
0,25
0,36
0,70
0,80
0,91
1,11
1,10
0,97
0,87
0,71
0,89
0,78
0,77
0,77
0,65
0,62
0,82
0,97
0,85
source cdc ixis
tmor.
pub. priv.
moy.
eonia
euribor
tec
hebdo
1 mois 3 mois 10
the
0,85
0,76
0,70
0,75
0,65
0,43
0,41
0,45
0,56
0,90
1,00
1,11
1,31
1,30
1,17
1,07
0,91
1,09
0,98
0,97
0,97
0,85
0,82
1,02
0
0
05-03
06-03
07-03
08-03
09-03
12-03
13-03
14-03
15-03
16-03
19-03
20-03
21-03
22-03
23-03
26-03
27-03
28-03
29-03
30-03
03-04
04-04
05-04
06-04
09-04
10-04
11-04
0,90
0,90
0,90
0,90
0,92
0,92
0,92
0,92
0,92
0,86
0,86
0,86
0,86
0,86
0,80
0,80
0,80
0,80
0,80
0,80
0,80
0,76
0,76
0,77
0,77
0,77
0,77
0,85
0,76
0,70
0,75
0,65
0,43
0,41
0,45
0,56
0,90
1,00
1,11
1,31
1,30
1,17
1,07
0,91
1,09
0,98
0,97
0,97
0,85
0,82
1,02
1,17
1,05
-0,362
-0,362
-0,362
-0,365
-0,363
-0,361
-0,361
-0,363
-0,364
-0,363
-0,366
-0,366
-0,368
-0,368
-0,367
-0,366
-0,366
-0,367
-0,368
-0,365
-0,348
-0,348
-0,362
-0,363
-0,368
-0,368
-0,366
-0,37
-0,37
-0,371
-0,371
-0,371
-0,371
-0,37
-0,371
-0,371
-0,371
-0,37
-0,37
-0,37
-0,37
-0,371
-0,37
-0,37
-0,371
-0,371
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,327
-0,327
-0,327
-0,327
-0,327
-0,327
-0,327
-0,327
-0,327
-0,328
-0,328
-0,329
-0,329
-0,329
-0,329
-0,329
-0,329
-0,329
-0,329
-0,328
-0,328
-0,328
-0,328
-0,328
-0,329
-0,329
-0,329
0,85
0,86
0,88
0,87
0,85
0,84
0,83
0,82
0,81
0,77
0,78
0,79
0,80
0,75
0,72
0,73
0,72
0,69
0,71
0,71
0,71
0,69
0,72
0,72
0,71
0,71
0,72
thor.
pub.
priv.
1,10
1,10
1,10
1,10
1,12
1,12
1,12
1,12
1,12
1,06
1,06
1,06
1,06
1,06
1,00
1,00
1,00
1,00
1,00
1,00
1,00
0,96
0,96
0,97
0,97
0,97
0,97
1,10
1,10
1,10
1,10
1,12
1,12
1,12
1,12
1,12
1,06
1,06
1,06
1,06
1,06
1,00
1,00
1,00
1,00
1,00
1,00
1,00
0,96
0,96
0,97
0,97
0,97
0,97
MaTières preMières
MéTaux précieux
MéTaux non Ferreux
MéTaux sTraTégiQues
produiTs péTroLiers
sucre
paris
OR (euros cPror/*cours hebdo)
11/04
10/04
COURS PriMe Prec.
lingot
34280
0
34280
10 florins
211
1,74
211
5 dollars*
292
13,27
292
10 dollars
587
13,85
588,5
20 dollars
1170
13,43
1170
5 roubles*
0
-100
0
50 pesos
1306
1,59
1315
latine
203
1,99
203
napoleon
205,9
3,45
212,7
1/2 napoleon* 109,5
10,03
114,9
souverain eli i* 266
6,01
265,3
souverain
261
4,01
260,9
1/2 souverain* 135
7,6
135
suisse
201,1
1,04
203,7
tunisienne*
205
3
205
mark*
261
6,34
261
krugerrand
1138
6,73
1138
lingotin 500grs 18100
5,6
17960
lingotin 250grs 9050
5,6
9020
lingotin 100grs 3610
5,31
3610
argent c3e (euro Par kilo) (csFaNMP)
516,6
516,21
cuivre (girm):
Londres
(eN dollars)
rotterdam
(barges - Fob) (eN $ Par toNNe)
gas oil 0.1% sul.
605,5
london daily price:
palladium (euro Par kilo) (csFaNMP)
Fix1
24 821
24 400
Fix2
24 899
24 731
cathodes : 5770 a coMPter du 11/04/
autres demi produits cuivreux :
base cuivre
657,06 dePuis le 11/04
base laMiNé laitoN 1 titre 560,69 dePuis le 11/04
base laMiNé laitoN 70/30
569,45 dePuis le 11/04
base laMiNé laitoN 85/15
613,25 dePuis le 11/04
base laMiNé broNze 94/6
744,53 dePuis le 11/04
base laMiNé broNze 94/4
715,37 dePuis le 11/04
London MeTaL exchange
11/04
10/04
alliage d`alumin. (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
1880-1890
1890-1900
12060
aluminium (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
2171-2171,5
2173-2175
1249575
cash
3 Mois
stocks
London BuLLion MarKeT
11/04
10/04
argent (eN ceNts Par oz)
Fixage
1 677
1 661
etain (en $ par tonne)
1 332
palladium (eN dollars Par oNce troy)
935
916
platine (eN dollars Par oNce troy)
933
918
neW YorK
argent (eN ceNts Par oNce)
settleMeNt
11/04
Mai 18
16,8
Juil. 18
16,86
sePt. 18
16,95
déc. 18
17,08
JaNv. 19
17
or (eN dollars Par oNce)
settleMeNt
settleMeNt
10/04
16,57
16,63
16,73
16,85
16,66
settleMeNt
11/04
avr. 18
1362
aout 18
1371,3
déc. 18
1384,7
avr. 19
1399
déc. 19
1423,7
platine (eN dollars Par oNce)
settleMeNt
avr. 18
Juil. 18
oct. 18
JaNv. 19
avr. 19
11/04
928,9
942
947,8
954,6
944,8
10/04
1341
1348,9
1361,4
1371,1
1398,8
settleMeNt
10/04
928,4
933
939
950,9
0
2112-2113
2121-2122
1254125
cuivre (en $ par tonne)
platine (euro Par kilo) (csFaNMP)
Fix1
24 198
24 348
Fix2
24 249
24 185
or (eN dollars Par oz)
Fix
1 339
1840-1850
1850-1860
12200
cash
3 Mois
vol.
6887-6888
6928-6930
369525
21325-21375
21200-21250
2005
6766,5-6767
6808-6710
372175
21075-21100
20900-20925
1995
13695-13700
13700-13725
315186
éLecTriciTé
clôture
11/04
base
40,69
PoiNte
46,28
ice futures
(eN gbP Par MWh)
clôture
13230-13240
13230-13240
315870
plomb (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
2400-2401
2400-2402
129175
2396,5-2397
2390-2392,5
129175
Zinc (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
3238-3240
3245-3246
201175
3216-3216,5
3217-3217,5
203225
neW YorK
cuivre (en cents par lb)
settleMeNt settleMeNt
avr. 18
Mai 18
JuiN 18
Juil. 18
11/04
3,12
3,13
3,14
3,15
10/04
3,13
3,14
3,15
3,16
vol
83
86164
97
15120
base Jul 18
base dec 18
PoiNte May 18
PoiNte Jul 18
11/04
47,35
53,93
51,55
50,6
etain (en dollars par tonne)
settleMeNt settleMeNt
Jou r
11/04
21000
10/04
21150
vol
clôture
10/04
40,69
46,28
clôture
10/04
47,35
53,93
51,55
50,6
vol
364004
192492
vol
5
produiTs péTroLiers
clôture
clôture
vol
11/04
10/04
Jour
72,36
71,04
Juil. 18
71,69
70,42
207132
aout 18 71,07
69,87
93722
londres-gaZole (eN $ Par toNNe)
clôture
clôture
vol
11/04
10/04
Mai 18
642,5
626
131573
JuiN 18
637
621,5
99203
Juil. 18
632,5
617,75
43200
Nov. 18
625,25
610,25
5136
Fév. 19
616,75
603,25
2382
new york nymex wti (eN $ Par baril)
Mai 18
JuiN 18
Juil. 18
sePt. 18
Mars 10
11/04
67
66,9
66,7
65,13
56,58
clôture
10/04
65,5
65,45
65,18
64,15
56,58
londres (eN dollars Par toNNe)
595,5
fuel
Fuel oil (hs 180)
Fuel oil (hs 380)
396,5
369
395,5
367,5
singapour
gasoliNe 97
gas oil
Fuel oil (180)
Fuel oil (380)
81,55
80,65
420,5
388,5
79,55
81,42
418,5
386,5
éMission co2
nymex emissions (eN euros Par toNNe)
clôture
sPot
11/04
13,1
clôture
10/04
13,1
settleMeNt settleMeNt
vol
10/04
20,95
21,35
21,45
gaz naTureL
clôture
vol
11/04
10/04
JuiN 18
2,71
2,7
Juil. 18
2,77
2,75
aout 18 2,79
2,77
powernext gas spot
clôture
clôture
vol
11/04
10/04
Nord da 19,75
19,52
powernext gas futures
vol
18678
752
102
6
11/04
Mai 2018 19,71
JuiN 2018 19,51
Juillet 2018
10/04
19,43
19,35
19,44
vol
coTon
new york (cont. n°2 - cents par lb)
settleMeNt settleMeNt
Mai 18
Juil. 18
Déc. 18
10/04
83,59
83,22
78,36
Mai 18
JuiN 18
Juil. 18
oct. 18
Mars 19
11/04
12,22
12,19
12,25
12,54
13,73
clôture
10/04
12,08
0
12,15
12,47
13,69
vol
93986
89322
21368
6759
clôture
clôture
vol
11/04
10/04
Mai 18
1745
1714
Juil. 18
1777
1743
sePt. 18
1791
1755
déc. 18
1792
1759
Mars 19 1780
1751
new york (eN $ Par toNNe)
3667
7082
3081
3061
2314
Mai 18
sePt. 18
déc. 18
Mai 19
Mai 19
11/04
2552
2609
2619
2612
2612
10/04
2485
2549
2555
2553
2553
vol
12321
5151
2312
422
422
clôture
clôture
settleMeNt settleMeNt
Mai 18
sePt. 18
déc. 18
Mars 19
11/04
117,8
121,95
125,35
128,85
10/04
117,4
121,45
124,8
128,35
vol
30861
5690
1897
1033
vol
settleMeNt settleMeNt
Jou r
11/04
10/04
112,45
115,7
86
2
3
settleMeNt settleMeNt
vol
11/04
10/04
JuiN 18
167,25
167,5
aout 18 171,25
171,25
Nov. 18
168,5
168,5
mais à chicago (eN ceNts Par
boisseau)
567
166
32
settleMeNt settleMeNt
11/04
10/04
Mai 18
388,5
389,75
Juil. 18
397,25
398,5
sePt. 18
404,25
405,25
riZ à chicago (eN ceNts Par lb)
vol
72303
46758
15379
settleMeNt settleMeNt
vol
11/04
10/04
Mai 18
12,8
12,77
Juil. 18
12,85
12,88
sePt. 18
12,1
12,11
avoine à chicago
(eN ceNts Par boisseau)
368
141
124
settleMeNt settleMeNt
vol
200
117
3
settleMeNt settleMeNt
11/04
145,75
146,5
146,5
vol
10/04
145,5
0
146
165
25
127
veau vivaNt - bresil - brl :
143.5
le 10/04//18
betail vivaNt - cMe - usd :
1.128
le 10/04//18
betail d'eNgrais - cMe - usd :1.34825
le 10/04//18
Porc Maigre - cMe - usd :
0.535
le 10/04//18
Porc FraNce e - eur :
1.5
indices
11/04
rJ crb
new york (coNt. No2 - eN ceNts Par lb)
10/04
533,2
520,6
504,9
vol
BeTaiLs
vol
11/04
10/04
Mai 18
1706
1706
5176
Juil. 18
1738
1735
4899
Nov. 18
1730
1734
828
JaNv. 19 1735
1739
221
Mars 19 1744
1752
65
new york-arabica (en cents par lb)
chicago (eN $ Par 1000 bdFt)
settleMeNt settleMeNt
settleMeNt settleMeNt
11/04
10/04
Mai 18
490,88
492
sePt. 18
519,75
525,75
déc. 18
540,88
548,5
mais à paris (eN euros Par toNNe)
Mai 18
Juil. 18
Nov. 18
jus d’orange
11/04
533,1
520,7
504,9
vol
caFé
Bois
Mai 18
Juil. 18
sePt. 18
settleMeNt settleMeNt
11/04
10/04
Mai 18
166,5
167,5
18830
sePt. 18
170,5
171,25
7255
déc. 18
173,75
175
4634
blé à chicago (eN ceNts Par boisseau)
Prix indicatif de l'organisation internationale du
café (cents us/livre) :
Prix composé : 112.34
Moyenne quinze derniers jours : 205.461
vol
12909
12917
3214
blé de meunerie n°2 à paris
(eN euros Par toNNe)
11/04
10/04
Mai 18
236,5
237,5
Juil. 18
244
243
sePt. 18
248,75
248,25
blé fourrager à londres
(eN £ Par toNNe)
londres-robusta (en $ par tonne)
19,22
iNdice cotlook a : 92,4, le 11/04//18
11/04
83,59
83,24
78,41
clôture
settleMeNt settleMeNt
nymex ( eN $ Par Mbtu)
clôture
vol
5011
6538
1729
402
251
Prix indicatif de l'organisation internationale du
cacao (dollars/tonne) : le 09/04/
Prix indicatif : 2503,06
londres (eN £ Par toNNe)
uraniuM
11/04
20,95
21,35
21,45
clôture
cacao
uranium nymex (en $ par lb)
aout 18
déc. 18
JaNv. 19
clôture
11/04
10/04
Mai 18
347,6
344,7
aout 18 337,1
334,5
oct. 18
335,6
334
déc. 18
340,1
338,7
Mars 19 347,3
346,3
new york (eN ceNts Par lb)
vol
settleMeNt settleMeNt
londres-brent (eN $ Par baril)
clôture
KuaLa LuMpur
10/04
ice
(eN gbP Par MWh)
nickel (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
11/04
antimoine 99,65% (par tonne)
8700
8700
bismuth 99,99% (par lb)
5,25
5,25
cadmium 99,95% (par lb)
1,45
1,45
cobalt (cathodes) 99,80% (par lb)
42,75
42,75
eponge de titane 99,60% (par kg)
6,75
6,75
ferro manganese (hc) (par tonne)
1125
1125
ferro molybdene (par kg)
30,5
30,5
germanium (par kg)
1725
1725
selenium 99,50% (par lb)
22
22
silicium (par tonne)
2400
2400
céréaLes
12,53 cts/lb
vol
112.45
203,19
10/04
201,15
reuters coM. 2323,79
2304,67
Moodys coM. 6023,26
5972,65
or iNdustriel 35241
35099
lMex
3275,8
3329,8
FINANCE & MARCHÉS // 33
Les Echos Jeudi 12 avril 2018
dernier
dividende net
en euros**
mont. date
Mirabaud Asset Management
Tél. 058 200 60 01
www.mirabaud.com
marketing@mirabaud-am.com
A la recherche d’une gestion active
de conviction ?
Tous les details de nos solutions d’investissement
à disposition ici : www.mirabaud-am.com
Pictet Asset Management
34, avenue de Messine 75008 Paris
Tél. : 01 56 88 71 00
www.assetmanagement.pictet
code isin
désignation
des valeurs
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
LU0130728842 Pictet-emerging euroPe
330,02 11/04
LU0130729220 Pictet-emerging mkts
621,99 11/04
LU0128490280 Pictet-eur Bonds
552,28 11/04
LU0144509717 Pictet-euroPean sust. eq.
247,19 11/04
LU0128467544 Pictet-gloBal emerg.deBt
373,23 11/04
dernier
dividende net
en euros**
mont. date
code isin
désignation
des valeurs
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
désignation
des valeurs
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
109,18 10/04
LU1626130063 sWiss small & mid caPs (chf)
108,14 10/04
LU0168449691 Pictet-greater china
616,92 11/04
LU0704154292 ram (l) sf em mkt eq
193,36 10/04
LU1626129727 sWiss all caPs (chf)
LU0188501257 Pictet-health
250,83 11/04
LU0375629556 ram (l) sf euroPean eq
450,09 10/04
LU1626130816 silk road Zone stocks (usd)
102,1
556,6
LU1048876350 ram (l) sf gB shldr yld eq
132,54 10/04
LU0851564897 euroPean equity (eur)
164,8 10/04
LU0705072691 ram (l) sf l/s em mkt eq
121,43 06/04
LU1626130220 high div. euroPe stocks (eur)
97,86 10/04
LU0705071701 ram (l) sf l/s euroPean eq
153,58 06/04
LU0851564541 World equity (eur)
147,72 10/04
LU0070964530 Pictet-indian eq.
LU0176900511 Pictet-JaPanese eq. sel.
11/04
15473,34 11/04
LU0217139020 Pictet-Premium Brands
152,8
11/04
289,94 11/04
LU1279334210 Pictet-roBotics
131,21 11/04
LU0375630729 ram (l) sf north am eq
302,24 10/04
697,32 11/04
LU0338483075 Pictet-russian equities
51,72 11/04
LU1074511459 ram (l) tf conv euroPe
147,38 10/04
LU0256846139 Pictet-security
234,1
LU0340554913 Pictet-digital
283,25 11/04
LU0130732364 Pictet-small caP eur.
1215,51 11/04
11/04
LU0255798109 Pictet-emerg lc deBt
174,72 11/04
LU0104884860 Pictet-Water
280,99 11/04
dernier
dividende net
en euros**
mont.
date
synchrony (lu)
LU0935268721 ram (l) sf em mkt core eq
LU0090689299 Pictet-Biotech
92,38 11/04
code isin
Banque Cantonale
de Genève (France) SA
Tél. 04 72 07 31 50
bcgef.fr/fonds
LU0155303323 Pictet-asian eq. JaPan
LU0280430660 Pictet-clean energy
dernier
dividende net
en euros**
mont. date
classification
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
classification
désignation
des valeurs
classification
code isin
classification
sicav//fcp
LU0419186167 ram (l) tf gB Bd tot ret
144,29 10/04
LU0935723782 ram (l) tf ii asia Bd tot ret
140,68 10/04
99,92 10/04
10/04
Valeur unitaire hors frais : valeur de la part ou de l’action hors droits d’entrée ou de sortie éventuels. Les SICAV éligibles au PEA sont signalées par un astérisque *. Le pictogramme P indique la cotation d’un FCP.
Classification des OPCVM : actions françaises (AF), actions de la zone EURO (AE), actions internationales (AI), monétaires EURO (ME), monétaires à vocation internationale (MI), obligations et autres titres de créances libellés en EURO (OE), obligations et autres titres de créances internationaux (OI), sicav luxembourgeoises (LX), diversifiés (DI), garantis ou assortis d’une protection (GP). ** : en euros ou dans la devise indiquée dans la colonne «DéSIGnAtIOn DES VALEURS».
carnet
fr
par Emmanuel Guimard
—Correspondant à Nantes
DR
Sophie Errante,
une élue de terrain
pour surveiller
la Caisse des Dépôts
C’est dans sa permanence de Gorges, un petit village du vignoble nantais, que Sophie Errante
reçoit. Décontractée, volubile, chemise en jean et
lunettes dans les cheveux, la députée s’interroge.
En ce jour de grève, trouvera-t-elle un train qui
l’amènera le soir vers la mission dont elle est
investie depuis février : la présidence de la commission de surveillance de la Caisse des Dépôts ?
L’institution présente son bilan annuel ce jeudi.
Et elle a été choisie pour remplacer le député
Gilles Le Gendre.
« Pourquoi elle ? » a-t-on persiflé chez ses
rivaux politiques mais aussi dans son propre
camp, La République En marche. « Et pourquoi
pas moi ? » répond simplement cette ancienne
socialiste, convertie de la première heure au
macronisme. « Il fallait quelqu’un qui ait envie de
cet engagement et qui soit, par nature, davantage
dans l’ombre que dans la lumière médiatique », justifie-t-elle.
A 47 ans, Sophie Errante fait aussi valoir une
expérience de terrain en lien avec la Caisse des
Dépôts, qui a financé la rénovation du centrebourg de La Chapelle-Heulin, une commune de
3.200 âmes dont elle fut maire de 2008 à 2014.
Celle qui a longtemps vécu dans les DOM-TOM
dit aussi mesurer l’impact de la Caisse sur ces
territoires en matière de logements « et de
réduction de la fracture sociale, là où le privé
trouve ses limites ».
GROUPAMA
Rémi Lorenzelli
Thibaut Aboulker
sont directeur stratégie et
partenariats groupe et directeur
MOA et transformation digitale
groupe depuis le 3 avril.
Rémi Lorenzelli, 49 ans, titulaire
d’un DESS en gestion de la technologie et de l’innovation, ingénieur diplômé de Centrale Paris, a
Sophie Errante revendique une éducation de
gauche reçue d’un père professeur et d’une
mère sage-femme. Elle a un an quand cette
famille de voyageurs s’installe à Saint-Laurentdu-Maroni, en Guyane. Au gré des mutations
paternelles, elle vivra aussi à Tahiti, dont elle
apprendra la langue « riche en voyelles », ou
encore sur l’île de Jacques Brel. Et c’est à La Réunion qu’elle obtient son BTS en commerce
international. De ces lointains séjours, Sophie
Errante garde « une attention à l’environnement » et le souvenir de « ces cyclones qui vous
apprennent à vivre sans eau et sans électricité, de
l’entraide qu’ils impliquent et de la façon dont on
remet une société en marche ». Petite métropolitaine dans des classes d’insulaires, « j’ai appris
que l’autre est une opportunité avant d’être une
menace », raconte-t-elle.
Cette bienveillance, tempère-t-elle, s’est un
peu atténuée au fil de sa vie politique. En France
dès 1995, elle rejoint, en tant que secrétaire de
direction médicale, le groupe AkzoNobel, évoquant avec émerveillement l’avance de ses
patrons néerlandais en termes de management.
De retour à La Chapelle-Heulin, son mari
Edouard et elle investissent en 2000 leurs parts
d’héritage dans PHI, une entreprise de six personnes spécialisée dans l’import-export d’équipements hospitaliers. Elue maire sans étiquette
de cette commune et propriétaire de quelques
débuté au Crédit Lyonnais. Il est
ensuite devenu directeur de projets (Banque NSM) et responsable
des études informatiques clientèle grandes entreprises et institutions financières chez ABN
AMRO. En 2004, il est devenu
directeur de l’organisation et des
systèmes d’information de GAN
Assurances puis, en 2010, responsable de la direction technique de
GAN Assurances. Il est nommé
hectares de muscadet, elle s’implique aussi dans
le développement touristique du vignoble, au
sein de la communauté de communes.
Son ralliement au Parti socialiste intervient
peu avant les législatives de 2012. C’est elle qui fait
basculer cette dixième circonscription enracinée à droite depuis toujours. « Sophie a réussi à
gagner une circonscription qui était jugée imprenable et ce résultat a été confirmé en 2017, reconnaît Fabrice Roussel, qui fut le patron départemental du PS en Loire-Atlantique. Même si
n’importe qui avec l’étiquette “En marche” avait ses
chances, il n’en reste pas moins que cet ancrage,
cette connaissance du terrain existent vraiment. »
Pro-DSK avant la présidentielle de 2012, elle se
range dès 2013 au sein du Pôle des réformateurs
du PS avec l’envie « d’une gauche de gouvernement
qui sort de ses atermoiements ». Elle participera
en particulier au projet de la loi Macron,
côtoyant celui qu’elle appelle Emmanuel. « Elle
n’a jamais caché ses idées, sa proximité avec
Gérard Collomb et Manuel Valls. Le fait qu’elle bascule vers LREM était une suite logique », poursuit
Fabrice Roussel.
DISPARITION
Serge Boidevaix
Il avait incarné la politique
extérieure de la France pendant un quart de siècle, en tant
que conseiller, notamment
pour Jacques Chirac à Matignon de 1974 à 1976, mais aussi
au Quai d’Orsay, dont il devint
le secrétaire général en 1992, ou
encore en tant qu’ambassadeur
en Pologne, en Inde ou en
République fédérale d’Allemagne. Serge Boidevaix est mort
brusquement le jeudi 6 avril. Il
avait 89 ans.
Cet Auvergnat, fils d’agriculteurs du Cantal et brillant énarque, avait pris sa retraite en
1993, devenant conseiller d’Etat
avant de quitter le ser vice
public en 1997. Mais l’année sui-
Karim Sahib/AFP
PORTRAIT
vante, ce père de
deux filles, époux
d’une journaliste,
avait entamé, aux
côtés de Roland
Berger, une carrière dans le conseil. Il devint président de SB
Consultant. Il a également présidé la Chambre de commerce
franco-arabe et le Comité du
rayonnement français.
En 2016, il avait aussi été condamné à une amende dans le
cadre de l’affaire « pétrole contre nourriture » en Irak. Serge
Boidevaix fut, par ailleurs,
administrateur des sociétés
Total, Arcelor, AOM et Bureau
Veritas. Il avait été élevé à la
dignité d’ambassadeur de
France en 1992.
– L. N’K.
Faire entendre la voix d’une femme
Discrète à l’Assemblée nationale, Sophie Errante
y fut pourtant vice-présidente de la commission
des Affaires économiques et présidente de la
Commission spéciale chargée de travailler sur la
loi pour un Etat au service d’une société de
confiance. Elle en pointe le volet simplification « pour un Etat qui doit devenir réactif dans
une société devenue ultra-rapide ».
Dans une même conversation, cette mère de
deux enfants, peintre et dessinatrice à ses heures,
fait part de moments de doute face à l’immensité
des responsabilités d’élue, mais aussi de cette
ambition qui l’a conduite à briguer cette nouvelle
fonction à la CDC et, avant cela, en 2017, la présidence de l’Assemblée nationale face à François
de Rugy, autre Nantais. « Je voulais faire entendre
la voix d’une femme », mentionne Sophie
Errante, qui cite Simone Veil et Indira Gandhi
parmi ses figures tutélaires. Elle vient
d’ailleurs de rejoindre la « task force » initiée par
la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa sur l’égalité professionnelle hommes-femmes. n
adjoint au directeur de la direction pilotage et résultats groupe,
chargé du contrôle de gestion
groupe en 2013, puis directeur
MOA à Groupama SA en 2016. En
2017, il était devenu directeur
MOA et transformation digitale
groupe.
T h i b a u t A b o u l k e r, 4 2 a n s ,
diplômé de l’Essec et du CEA,
membre de l’Institut des actuai-
res, a d’abord été auditeur chez
PwC (alors PricewaterhouseCoopers). En 2001, il a intégré Advention Business Partners pour y
conduire des missions de conseil
en stratégie en Europ e et au
Japon. En 2004, chez AG2R, il a
participé à la reprise du groupe
Prémalliance. Puis en 2006, il a
rejoint la direction financière de
Groupama SA. Il a ensuite intégré
la direction des assurances col-
lectives de Groupama, dont il est
devenu le directeur en 2012. En
2014, il avait été nommé directeur
assurances des professionnels et
des collectives, chargé de la stratégie sur le marché des professionnels et des TPE.
ÉTABLISSEMENT
PUBLIC
CNES
Frédéric Pradeilles
est directeur du numérique, de
l’exploitation et des opérations
du Centre national d’études
spatiales depuis le 3 avril.
Fr é d é r i c P r a d e i l l e s , 5 0 a n s ,
ancien élève de l’Ecole polytechnique, est docteur en mathématiques appliquées et ingénieur de
l’armement. Après avoir été professeur associé de mathématiques à l’Isae-Supaéro, il a rejoint
la DGA, où il a occupé divers postes jusqu’en 2006. Il a ensuite
assumé des fonctions de direction au sein des sociétés CS Systèmes d’Information, Capgemini et
Sogeti. En 2016, il a rejoint le
CNES en tant que chargé de mission à la direction de l’innovation,
des applications et de la science,
avant de devenir directeur adjoint
de cette direction l’an dernier.
ILS SONT NÉS
UN 12 AVRIL
Montserrat Caballé,
soprano, 85 ans.
Pierre Chappaz, serial
entrepreneur, 59 ans.
Pierre-André de Chalendar,
PDG de Saint-Gobain, 60 ans.
Geoffroy Didier, député
européen, 42 ans.
Herbie Hancock, pianiste
et compositeur, 78 ans.
Hervé Lesieur, président
des laboratoires
dermatologiques d’Uriage,
64 ans.
Jean-Pierre Marielle,
acteur, 86 ans.
Véronique Ovaldé, écrivain,
46 ans.
Nicolas Sekkaki, président
d’IBM France, 52 ans.
Bertrand de Talhouët,
directeur général de Creadev,
53 ans.
Laurent Wauquiez, ancien
ministre, président des
Républicains, 43 ans.
Jacob Zuma, ex-président
d’Afrique du Sud, 76 ans.
, Envoyez vos nominations à
carnetlesechos@nomination.fr
Jeudi 12 avril 2018
` SUR LE WEB WWW.LESECHOS.FR
« Les Echos »
+
Ne dites pas, méditez
Wall Street ne pourra pas relâcher
sa surveillance sur Facebook
L’INVITÉ
DES « ÉCHOS »
Marlène Schiappa
Secrétaire d’Etat à l’Egalité
entre les femmes et les hommes
LAÏCITÉ Questionnée sur les propos tenus par Emmanuel
Macron à la Conférence des évêques, Marlène Schiappa
déclare : « J’observe qu’il y a beaucoup de réactions autour d’un
tweet… Le discours global du président de la République était
beaucoup plus long et plus subtil que tel ou tel extrait de phrase
qui peut être sorti de son contexte. Je crois que le président est
très attaché à la loi de 1905. [...] Il y a différentes sensibilités, différentes interprétations de la laïcité, et le débat peut avoir lieu. »
ÉGALITE SALARIALE FEMMES-HOMMES
« Nous travaillons sur les causes de ces inégalités de salaires
– les congés, notamment familiaux , qui sont cause d’interruption de carrière des femmes : congé paternité-maternité.
Nous travaillons avec les entreprises puisque nous avons un
partenariat avec le World Economic Forum sur l’expérimentation d’un certain nombre de sujets vraiment durs qui seront
ensuite évalués et généralisés. Puis nous avons des consultations avec les partenaires sociaux, très volontaristes. »
CONTRÔLES « Il existe déjà des sanctions prévues dans la loi
qui ne sont, en général, pas appliquées. C’est pour cela que nous
augmentons les contrôles. L’Inspection du travail (réalisait)
1.700 contrôles sur l’égalité professionnelle femme-homme.
Nous allons passer à 7.000. Il y a donc une volonté politique
d’appliquer les lois existantes et les sanctions qui vont avec. »
Interview réalisée par Olivier Harmant
a L'intégralité de l'émission sur lesechos.fr/invitedesechos
Qui veut faire l’ange fait la bête. Mark Zuckerberg s’est tellement appliqué
à jouer l’élève respectueux devant le Congrès, que la posture s’est un peu
retournée contre lui, même si elle a garanti à l’action Facebook une légère
remontée. Laisser dans le champ de vision d’un photographe d’AP les antisèches circonstanciées que lui avaient préparées ses communicants
ne rassurera pas spécialement ses actionnaires, qui trouvaient déjà
sa gouvernance un peu « light » bien avant l’affaire Cambridge Analytica.
Certains d’entre eux se rappellent comme il s’était déjà fait « coaché » par
Marc Andreessen devant un comité spécial de son « board ». On apprend
ainsi qu’il ne devait surtout pas dire au Congrès que Facebook applique déjà
le règlement européen sur la protection des données, en vigueur fin mai,
ce qui en dit long sur la proactivité du « social network », qui semble pourtant
le voir comme une perche à saisir de l’autre côté de l’Atlantique. Certains
analystes ont estimé il est vrai la perte de revenus à 2 % pour Google et à 7 %
pour Facebook, pour une application en Europe. Facebook affiche la marge
nette la plus voyante de tous les Gafa de l’Oncle Sam : 20 milliards
de bénéfice net pour le double de chiffres d’affaires l’an dernier. Wall Street
rassuré n’a donc pas fini de méditer sur leur sort. Les élus américains
pourraient finir par se dire qu’ils ont de la marge pour sévir sans détruire,
bien plus qu’avec les banques après la crise financière.
Group 20
Facebook 23
Five by Five 21
France Galop 16
France Invest 28
Galeries Lafayette 20
Google 23
Hemodia 26
La Chapelle 18
Lamborghini 17
La Poste 13
LeTrot 16
Lufthansa 15
Microsoft 23
Montefiore 20
Oddo BHF 28
Peugeot 17
PG Bugatti 17
Pas si bien envoyé
Les vociférations de Trump n’entament pas
la confiance de Wall Street en Amazon.
BNP Paribas persévère dans sa longue marche
européenne, fidèle à son style.
La correspondance a beaucoup changé depuis Madame de Sévigné, mais
il est singulier de voir le baron noir de Twitter, Donald Trump, se prendre
parfois pour la marquise lorsqu’il descend en flammes ses cibles et qu’il
semble prêt à affirmer haut et clair, comme elle le faisait à sa fille : « je suis
bien loin d’abonder dans mon sens ! » Il n’y a guère qu’un rare sujet sur lequel
l’hôte de la Maison-Blanche a jusqu’ici conservé une certaine cohérence :
Amazon. Mais Wall Street n’en a cure et garde toute sa confiance en l’entreprise de Jeff Bezos qui est le seul des Gafam (Google, Apple, Facebook,
Amazon, Microsoft) à rester dans le top 10 des hausses des 100 premières
valeurs du Nasdaq depuis le 1er janvier (avec une progression d’environ
23 %). Les flèches empoisonnées tirées sur l’e-commerçant rhabillé en «
profiteur » de la poste de l’Oncle Sam ratent en effet leur objectif : l’US Postal
Service gagne de l’argent en livrant les 40 à 50 % de ses colis américains que
lui confie Amazon, estime la banque UBS. Non seulement, ce service public
est statutairement contraint d’être rentable sur ses activités concurrentielles.
Mais en plus, celles-ci lui procurent 30 % de ses revenus pour 3 % des volumes
expédiés. Elles ont ainsi couvert 23 % de ses coûts fixes. Le contrat avec
Amazon expirant en octobre, il est possible que l’USPS révise ses tarifs.
Mais dans le pire des cas – une hausse de 12 à 18 % –, la banque suisse calcule
un impact de 11 à 16 % sur le résultat opérationnel du groupe en 2019.
Les investisseurs, eux, ne parient pas un timbre dessus, car le géant peut
de plus en plus arbitrer avec ses propres centres de livraison.
Pharnext 26
Piaggio 17
Renault 19
Rewe 18
Routin 26
Rusal 29
Solarenn 26
Tencent 23
Vivarte 18
Vyv 28
Wizz Air 15
Yamaha 17
AVIS FINANCIERS
ABN-AMRO Investment
Solutions 19
MGI Coutier 17
Sofibus Patrimoine 29
EN VUE
les echos est une publication du
principal associé ufipar (lvmh)
présiDent-Directeur général Pierre Louette
Directeur général Délégué Christophe Victor
Directeur Délégué Bernard Villeneuve
Directeur De la publication & présiDent De la sas les echos Pierre Louette
edité par les echos, sas au capital de 794.240 euros rcs 582 071 437
10, boulevard de Grenelle, CS10817, 75738 Paris Cedex 15 Tél. : 01 87 39 70 00.
www.lessechos.fr
éDitrice Bérénice Lajouanie
éDitrice Déléguée Capucine Marraud des Grottes
Directeur Des Développements éDitoriaux Du pôle les echos Henri Gibier
Directeur De la réDaction Nicolas Barré
eDitorialistes Cécile Cornudet,
Directeurs Délégués De la réDaction
Jacques Hubert-Rodier, Eric Le Boucher,
Dominique Seux et François Vidal
Jean-Francis Pécresse, Jean-Marc Vittori,
réDacteurs en chef
Sabine Delanglade, Laurent Flallo,
David Barroux (entreprises)
Sylvie Ramadier (le crible)
Laura Berny (enquêtes)
Les eChos exeCUTIves
Daniel Fortin (magazine, opinions, innovation)
Directeur Délégué De la réDaction
Arnaud Le Gal (les echos entrepreneurs
Laurent Guez
et opérations spéciales)
réDactrice en chef Muriel Jasor
Etienne Lefebvre (france et international)
Les
eChos week-end
Clémence Lemaistre (information digitale)
Directeur De la réDaction Henri Gibier
Guillaume Maujean (finance-marchés)
réDacteurs
en chef Gilles Denis,
Pascal Pogam (information
Karl de Meyer et Lucie Robequain
et transformation digitale)
Directrice
artistique
Cécile Texeraud
réDacteur en chef technique Didier Boileau
sÉrIe LImITÉe
Directeur De création Fabien Laborde
réDactrice en chef Frédérique Dedet
Directrice artistique aDJointe
Directrice artistique
Marion Brisson
Clarice Fensterseifer
Directeur De la Diffusion et Du marketing clients Etienne Porteaux
Directeur stratégie et communication Fabrice Février
PUBLICITÉ Les Echos Team Media tél. : 01 87 39 78 00.
présiDente Corinne Mrejen
Directrice générale Cécile Colomb
Directrice publicité financiÈre Céline Vandromme
Directrice publicité commerciale Emmanuelle Denis
Directrice publicité lifestYle Anne-Valérie Oesterlé
servICe ABonnemenTs les echos 4, rue de mouchy 60438 noailles cedex
tél. : 01 70 37 61 36. fax : 01 55 56 70 38 du lundi au vendredi de 9 h à 18 h
ImPressIon l’imprimerie (tremblay-en-france), midi libre (montpellier).
tirage Du 11 avril 2018 : 91.574 exemplaires
origine du papier : belgique. taux de fibres recyclées : 100%.
ce journal est imprimé sur du papier porteur de l’ecolabel européen
sous le numéro fi/37/002. eutrophisation : ptot 0.013kg/tonne de papier
membre de oJD-Diffusion contrôle cppap : 0421 c 83015. toute reproduction, même partielle,
est interdite sans l’autorisation expresse de l’éditeur (loi du 11 mars 1957)
ce numéro comporte un 3e cahier de 20 pages « les echos sociétés »
« Il faut avoir de la persévérance, et surtout de la confiance en soi. Il faut croire
que l’on est doué pour quelque chose, et que, cette chose, il faut l’atteindre coûte
que coûte ». BNP Paribas suit bien le conseil de Marie Curie, à l’exception de
la conclusion du prix Nobel franco-polonais qui ne peut convenir à des
actionnaires habitués à toujours radiographier les coûts en même temps
que les avantages. Sa patience d’éléphant – celle de la deuxième capitalisation boursière bancaire de la zone euro – lui permet de récupérer le cœur
des activités polonaises de la consoeur autrichienne Raiffeisen Bank qui a
dû en rabattre sur ses ambitions, sept ans après avoir raflé Polbank.
La Bourse de Paris est restée de marbre, car ce doublement de taille aux
pays des Jagellons ne lui donne que la sixième place locale, tous métiers
confondus. Son modèle « multidomestique » ancré en France, Belgique et
Italie se caractérise par sa stabilité et sa capacité à se passer de la place
de numéro un dans la banque de détail, même dans son pays d’origine.
Le fonds de commerce acquis représente 0,6 % de ses prêts et 1,1 % de ses
dépôts. Il devrait améliorer de 1 % son bénéfice par action, à horizon de 2020
une fois les synergies obtenues. Ce petit pas de géant lui permet quand
même de viser une place de podium dans la banque de financement
et d’investissement et les services aux PME. Les investisseurs mondiaux
les plus allergiques à la complexité des organisations déployées par -dessus
les frontières ou au nouveau risque politique en Europe de l’Est apprécieront
en tout cas l’amélioration du profil de la filiale locale BGZ,
dont la diversification et la liquidité sortiront renforcées.
Petit pas de géant
LES ENTREPRISES CITÉES
7Next 21
AFP 13
Alitalia 15
Amazon 23
Aperam 19
Apple 23
Avtovaz 19
Axible 26
BMW 17
Carrefour 17
Cervélo Cycles 17
Chocolat des Français 20
Cycleurope 17
Ducatti 17
E.Leclerc 18
EasyJet 15
EDF 11
European Camping
crible
L
Jean-Pierre Pernaut
a blague est aussi éculée que
l’idée, mais pour beaucoup
Pernaut c’est la France du pastis. Autrement dit la France profonde,
ce fantasme très parisien. Celle qui a
encore le temps de prendre l’apéro à
midi et de déjeuner devant la télé, de
cuisiner elle-même sa tête de veau
sauce gribiche et ses pieds de porc à
l’ancienne, le pays du « nos » – nos
marchés, nos retraites, notre fromage
au lait cru, nos rosiers grimpants… –
le peuple des gens pas blasés (c’est à
cela qu’on les distingue de ceux de la
capitale), qui salivent dès que le présentateur le plus indéracinable de la
télévision française leur annonce un
reportage sur « l’histoire assez étonnante et invraisemblable » de tel village reconstruit pierre par pierre à
l’identique quelques mètres plus loin
par ses habitants pour se prémunir
des inondations.
Certes « Jean-Pierre », comme
l’appellent les 5 à 6 millions de fidèles de
son Journal sur TF1, a presque trente
ans de plus qu’Emmanuel Macron (le
président avait dix ans lorsque Pernaut
a succédé à Mourousi sur le JT, le
22 février 1988), mais, comme lui, il est
fils de notables d’Amiens, un père directeur d’usine et une mère pharmacienne.
Fan de pot-au-feu, de jardinage et
du 90 sur les départementales, le mari
de l’ex-Miss France Nathalie Marquay
sera donc le porte-voix de cette ruralité et de ces centres-villes des périphéries s’estimant délaissés par le
jeune brillant énarque qui chuchote
en anglais à l’oreille des grands de ce
monde. Dans un de ses romans,
Houellebecq le décadent voyait en
l’anchorman de la nappe à carreau le
chantre d’un passé qui serait en fait
notre avenir. Parfaitement « en même
temps » quoi.
JEUDI 12 AVRIL 2018 // CAHIER DES ANNONCES LÉGALES ET JUDICIAIRES AU NUMÉRO 22675 | ISSN 01534831 NE PEUT PAS Ê TRE VENDU SÉPARÉMENT
75 • PARIS
SOCIETES
CONSTITUTIONS
153975B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
13/02/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
MLB VISION ET AUDITION
Objet social : OPTIQUE -LUNETTERIE
ET AUDIOPROTHESE
Siège social : 54 BIS RUE CARDINET,
75017 PARIS Capital : 10000 € Président : M. YOHANN SEBAG demeurant :
32 AVENUE DU GENERAL DE
GAULLE-BAT 4, 94170 LE PERREUX
SUR MARNE élu pour une durée indéterminée Admission aux assemblées
et exercice du droit de vote : Chaque
actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une
voix. Clauses d’agrément : Les actions
sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du Président de la société. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
153977B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
09/04/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
BUREAUX ATYPIQUES
Objet social : Toute activité de transaction immobilière, gestion de locations, et
administration de biens.
Siège social : 29 rue Claude Decaen,
75012 PARIS Capital : 900 € Gérance :
M. Matthieu URRUTY, 25 rue Armengaud, 92210 SAINT-CLOUD Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
154074B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/04/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
ALEXANDRA GROCHOLSKA
FINE ART
Objet social : Conseil et transaction d
œuvres d art et de biens immobiliers
Achat et vente d œuvre d art
Siège social : 56 Rue de Boulainvilliers,
75016 Paris Nom commercial : Alexandra grocholska fine art Capital : 100 €
Président : Mme Alexandra Grocholski
lemoine demeurant : 56 rue de boulainvilliers, 75016 Paris élu pour une durée
indéterminée Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Paris
Faubourg Saint Antoine, 75011 PARIS
élu pour une durée indéterminée Durée :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de Paris
154082B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
06/04/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
FLD EVASION II
154075B – LES ECHOS
Objet social : Organisation de stages,
activités, évènements et formations liés
à la photographie
Siège social : 19 quai de la Seine, 75019
PARIS Capital : 1000 € Président :
Mme Séverine LACROIX demeurant : 23
rue Mélingue, 75019 PARIS élu pour une
durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/04/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
154086B – LES ECHOS
CEDRIC EN PARTICULIER
Objet social : Prestations de coiffure en
salon, à domicile, de conseils en coiffure,
de formation en coiffure et de vente de
produits liés à l’activité de coiffure.
Siège social : 89-91 BOULEVARD RICHARD LENOIR, 75011 PARIS Capital : 1000 € Président : M. CEDRIC DELAMORINIERE demeurant : 89-91
BOULEVARD RICHARD LENOIR,
75011 PARIS élu pour une durée indéterminée Admission aux assemblées et
exercice du droit de vote : chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : Les actions sont librement cessibles. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
154078B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
14/03/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
Aux termes d’un acte SSP en date du
06/04/2018 il a été constitué une SCI de
Construction Vente (SCICV ou SCCV)
nommée :
SCCV LONGPONT CHEMIN
BIRON
Objet social : Acquisition d’une assiette
foncière pour la réalisation d’une opération de promotion immobilière.
Siège social : 83 Boulevard Exelmans,
75016 PARIS Capital : 1000 € Gérant :
la société SVM PROMOTION, au capital
de 89850 €, immatriculée au RCS de PARIS sous le numéro 800564361, domiciliée 83 Boulevard Exelmans 75016 Paris
représentée par Sébastien Van Moere
Cessions de parts sociales : les parts
sociales sont librement cessibles au profit d’un Associé. Toute cession à un tiers
de la société est soumise au préalable à
agrément de la collectivité des Associés
réunis en Assemblée Générale Durée :
30 ans à compter de son immatriculation
au RCS de Paris
VAHAN STUDIO
Objet social : Toutes créations, fabrication, édition et vente d’oeuvres et d’objets.
Siège social : 315 Rue du Faubourg
Saint Antoine, 75011 PARIS Nom
commercial : RODOLPHE BARSIKIAN
Capital : 100 € Président : M. Rodolphe
BARSIKIAN demeurant : 315 Rue du
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
2 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
154100B – LES ECHOS
154169B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/01/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
Aux termes d’un acte SSP en date du
10/04/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
DIGITALIS
TORINO
Objet social : Développement et exploitation de logiciels web, applications mobiles ou autres.
Siège social : 12 rue Pierre Bonnard,
75020 Paris Capital : 100 € Président :
M. Thomas Lamontellerie demeurant : 12
rue Pierre Bonnard, 75020 Paris élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans
à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
Objet social : Edition de logiciel, transport de personnes, prestation de services, communication.
Siège social : 50 rue du Château Landon, 75010 Paris Capital : 1000 € Président : M. Ibrahim Minthe demeurant :
1 rue Demarquay, 75010 PARIS élu pour
une durée indéterminée DG : M. Hugo
Battoue demeurant : 25 boulevard Voltaire, 75011 PARIS Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
154105B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
05/04/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
BONE 3D
Objet social : conception, production et
commercialisation de dispositifs médicaux implantables ou non-implantables
pour la médecine humaine et vétérinaire ;
conception et la mise en place de méthode de soins pour la médecine humaine et vétérinaire ; recherche clinique
et le développement de procédés industriels en lien avec la médecine ou l’impression 3D ; élaboration de tout ou parties de logiciels en lien avec la médecine
ou l’impression 3D
Siège social : 7 rue Edouard Manet,
75013 PARIS Capital : 50000 € Président : M. Jérémy ADAM demeurant : 7
rue Edouard Manet, 75013 PARIS élu
pour une durée indéterminée Clauses
d’agrément : La cession d’actions à un
tiers est soumise à l’agrément de la collectivité des associés Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
154118B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
09/04/2018 il a été constitué une SAS à
capital variable nommée :
12096964 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Il a été constitué une société par acte
SSP en date du 6/4/2018 à Paris. Dénomination : A PUTIA. Forme : S.A.R.L.
Siège : 125, rue Saint-Dominique, 75007
PARIS. Capital : 3.000 €. Objet : vente
au détail de tous produits d’épicerie fine,
vins spiritueux, denrées alimentaires,
sandwicherie, saladerie, viennoiserie,
petite restauration, glaces et boissons
sur place ou à emporter. Durée : 99 ans.
Gérance : M. Raffaele RIZZO,
23 bis, rue du Moulin à Vent, 91590
Cerny. Immatriculation : au RCS de Paris. Le gérant.
12096991 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Il a été constitué une société par acte
SSP du 27/3/2018 à Paris. Dénomination : GREEN PATH. Forme : S.C.I.
Siège : 22, rue de la Folie Mericourt,
75011 PARIS. Capital : 10.000 €. Montant des apports en numéraire :
10.000 €. Objet : acquisition d’un bien
immobilier sis 63/65/67, rue du chemin
Vert, 75011 Paris. Durée : 99 ans. Cession de parts et agrément : dispense
d’agrément pour cessions à associés,
conjoints d’associés, ascendants ou descendants du cédant. Gérance :
Mme Laura CARRERE, 22, rue de la Folie Mericourt, 75011 Paris ; M. Etienne
HAUBOLD Etienne, 22, rue de la Folie
Méricourt, 75011 Paris. Immatriculation : au RCS de Paris. La gérance.
société ou de services, l’accompagnement à la gestion de société ou de services, l’organisation ou la participation à des
événements en rapport avec les opérations considérées ou l’univers des marques sous lesquelles sont commercialisés
ces produits
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS
Admission aux assemblées – Vote : tout
associé peut participer aux décisions collectives, quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix. Transmission des actions : elle
s’opère à l’égard de la société et des tiers
par un virement du compte du cédant au
compte du cessionnaire sur production
d’un ordre de virement
Président : Daniel DAUM demeurant 12
Villa Croix Nivert-75015 Paris
La société sera immatriculée au RCS de
Paris
12096754W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 22/03/2018,
il a été constitué une Société par actions
simplifiée :
Dénomination sociale : Nuts & Bolts
Siège social :74, rue de l’Assomption,
75016 Paris
Capital social :10.000 €
Objet :Création, conception, élaboration
de tous modèle de chaussure, botte, bottine, chaussure de sport ou autre...
Durée : 99 ans
Cession des actions : avec agrément
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : Madame Sophie DUPUY
épouse BENZAQUEN demeurant 74, rue
de l’Assopmtion, 75016 Paris
Directeur général :Madame Camille
BOULANGER épouse LASCAR demeurant Flat 4 17 Pembridge Villas, W11 3EW
Londres, Royaume Uni
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis
Y&Y INVEST
12096941W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Objet social : Conseil, Développement
et Promotion de Solutions pour l’Investissement
Siège social : 29, rue Miguel HIDALGO,
75019 Paris Capital minimum : 100 €,
en dessous duquel il ne peut être réduit
Capital initial : 100 € Président : M. Yacine SAIL demeurant : 6, impasse Grimaud, 75019 Paris élu pour une durée
indéterminée DG : M. Youcef BENCHALEL demeurant : 9Q, avenue St. Germain, Pavillon 4, 78560 Le Port Marly
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Paris
Suivant acte sous signatures privées, en
date à PARIS du 27 Mars 2018, il a été
constitué une SOCIETE PAR ACTIONS
SIMPLIFIEE présentant notamment les
caractéristiques ci-après :
Objet : La société a pour objet, directement ou indirectement, en France ou à
l’étranger :
- la création, l’achat, la vente et l’exploitation de tout établissement ou fonds de
commerce d’hôtel, maison meublée, pension de famille, résidence hôtelière, salon
de thé, bar, restaurant, brasserie, licence
de débit de boissons,
- la gestion, l’exploitation directe ou indirecte, la concession de franchise ou de
marque portant sur lesdits établissements ;
- la maîtrise d’œuvre, la formation de personnel et l’assistance technique relative à
la création et à l’exploitation desdits établissements ;
- l’achat et la vente de tout matériel d’exploitation ;
- la commercialisation et la promotion,
sous toutes leurs formes, de tous produits
émanant de la société ou de ses filiales.
- la prise de participation dans toutes sociétés et entreprises, la gestion et la cession de ces participations dans toutes
leurs formes, le conseil et l’assistance des
entreprises et des organisations dans
leurs problèmes de stratégie, de politique
interne et externe, de système opérationnels et fonctionnels, notamment dans le
domaine des études de marché, de
communication, d’information et des relations publiques.
Le tout directement ou indirectement, pour
son compte ou pour le compte de tiers,
soit seule, soit avec des tiers, par voie de
création de sociétés nouvelles, d’apport,
de commandite, de souscription, d’achat
de titres ou droits sociaux, de fusion, d’alliance, de société en participation ou de
prise ou de dation en location ou en gérance de tous biens ou droits, ou autrement.
Et généralement, toutes opérations financières, commerciales, industrielles, civiles, immobilières ou mobilières, pouvant
se rattacher directement ou indirectement
à l’un des objets spécifiés ou à tout patrimoine social.
Durée : 99 années à compter du jour de
son immatriculation au Registre du
Commerce et des Sociétés.
Siège : fixé à PARIS (8ème Arrt.) Square
du Roule, nº 3.
Dénomination sociale : "HOTELIERE
ECOLES 33".
Apports - Capital : 300.000,00 Euros, divisé en 30.000 actions de 10,00 Euros
chacune entièrement souscrites et libérées en numéraire.
Admission aux assemblées : Tout associé
a le droit de participer aux décisions collectives quel que soit le nombre d’actions
qu’il possède, dès lors que ses titres sont
inscrits à un compte ouvert à son nom.
154133B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
10/04/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
RESSOURCES ET
SOLIDARITES TERRITORIALES
Objet social : Etudes et conseils en développement local et coopération internationale ; ingénierie de Ressources humaines, Audit et contrôle de gestion et
performances financières, Ingénierie de
construction et efficacité énergétique,
suivi et évaluation
Siège social : 155, Rue du Faubiurg
Saint Denis, 75010 PARIS Sigle : RESTEO Nom commercial : RESTEO
CONSULTING Capital : 1400 € Président : M. Ibra YALI demeurant : 5, Boulevard Henri Dunant, 95190 GOUSSAINVILLE élu pour une durée de 3 années
Admission aux assemblées et exercice du droit de vote : Chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : Les actions sont
librement cessibles entre actionnaires
uniquement avec accord du Président de
la société. Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Paris
154154B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
13/03/2018 il a été constitué une SARL
Unipersonnelle nommée :
CONEXABLE
Objet social : Conseil informatique, gestion parc informatique
Siège social : 138 bd de Ménilmontant,
75020 Paris Capital : 1000 € Gérant :
Yohai MARGOLINE, 138 bd de Ménilmontant, 75020 Paris Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
12097627 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte sous seing privé du 4/4/2018,
il a été constitué une Société en Nom
Collectif dont les principales caractéristiques sont les suivantes :
Dénomination :
BOBIGNY COEUR DE VILLE
Siège social : 8, avenue Delcassé,
75008 PARIS
Objet : l’étude et la réalisation de toutes opérations immobilières ; l’acquisition, directe ou indirecte, de tous terrains
et de tous immeubles bâtis ainsi que l’acquisition de tous biens et droits immobiliers pouvant en constituer la dépendance ou l’accessoire ; la démolition, la
construction, la réhabilitation, la réalisation de tous travaux, en une ou plusieurs
tranches, de bâtiments à usage de logements, d’activités, commerces, cinéma et
bureaux ; la vente desdits immeubles en
totalité, en bloc ou par lots ou par volumes, à l’amiable ou autrement, soit en
l’état, soit après achèvement des
constructions, soit en l’état futur d’achèvement ou à terme
Durée : 99 ans
Capital : 1.000 euros
Associés : ALTAREA COGEDIM
GRANDS PROJETS, S.N.C., 8, avenue
Delcassé, 75008 Paris, 810 926 519
RCS PARIS et SAS ALTA CINE INVESTISSEMENT, S.A.S., 8, avenue Delcassé, 75008 Paris, 482 277 100 RCS
PARIS
Gérance : Par décision des Associés
du même jour, la société COGEDIM PARIS METROPOLE, S.N.C., 8, avenue
Delcassé, 75008 Paris, 319 293 916
RCS PARIS, a été nommée en qualité de
Gérante.
La société sera immatriculée au RCS
de Paris.
12095968W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte sous seing privé à Paris, le 28
mars 2018, il a été constitué une SAS
ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : DANIEL DAUM
Capital : 5000 € divisé en 5000 actions de
1 Euro chacune
Siège social : 12 Villa Croix Nivert-75015
Paris
Objet : le conseil à destination du public,
d’entreprises, de collectivités publiques et
plus généralement au profit de toute personne , en matière de communication digitale, stratégie digitale, presse, médias,
éditions, nouvelles technologies ; toute
opération artistique, commerciale, artisanale, industrielle ou administrative relative
aux activités visées à l’alinéa précédent et
aux droits afférents, notamment la mise en
relation, l’apport d’affaires, la gestion de
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos Sociétés
Exercice du droit de vote : En cas de démembrement de la propriété des actions
(usufruit d’une part, nue-propriété d’autre
part), sauf pour les actions reçues par donation, placée sous le régime fiscal de l’article 787 B du Code Général des Impôts,
le droit de vote appartient à l’usufruitier
pour toutes les décisions ayant pour objet :
- l’affectation et la répartition des résultats,
- les modifications du pacte social touchant aux droits d’usufruit grevant les actions,
- la prorogation ou la dissolution de la société,
- le droit de vote,
- les actes de disposition de l’actif social
immobilisé,
- la révocation du Président,
- ainsi que pour toute décision ayant
conséquence directe ou indirecte d’augmenter les engagements directs ou indirects d’usufruitiers d’actions.
Dans tous les autres cas, le droit de vote
appartient au nu-propriétaire.
En cas de démembrement de la propriété
des actions (usufruit d’une part, nue-propriété d’autre part), résultant de la donation, avec réserve d’usufruit, placée sous
le régime fiscal de l’article 787 B du Code
Général des Impôts, le droit de vote de
l’usufruitier de ces actions sera limité aux
décisions concernant l’affectation des bénéfices, toutes les autres décisions étant
prises par le nu-propriétaire desdites actions (article 1844 du Code Civil).
Clause restreignant la libre cession des
actions : La cession ou la transmission
d’actions, à l’exception de celles entre associés ou au profit des conjoints, des ascendants et descendants qui sont libres,
doit être soumise à l’agrément préalable
de la société. Si la société ne comporte
plus qu’un associé, la cession des actions
de l’associé unique est libre.
Présidente : la S.A.R.L. "SOCIETE
CROUIN", dont le siège social est à PARIS (1er Arrt.) Rue Saint-Honoré, nº 400,
immatriculée au Registre du Commerce et
des Sociétés de PARIS, sous le
nº 326.952.314, représentée par son représentant légal Monsieur Guy JeanClaude Alain CROUIN, demeurant à PARIS (8ème Arrt.) Square du Roule, nº 3.
Directeur Général : Monsieur Romain Michel Thierry RENOIR, demeurant à PARIS (16ème Arrt.) Rue Michel Ange, nº 88,
qui a reçu les pouvoirs de diriger, de gérer
et d’engager la société.
Commissaire aux comptes :
Les Commissaires aux comptes de la société sont :
- La Société "NORGUET DE CARCARADEC JOMBART", Société de Commissaires aux Comptes inscrite, membre de la
Compagnie Régionale de PARIS, dont le
siège social est à PARIS (8ème Arrt.) Boulevard Haussmann, nº 151, immatriculée
au Registre du Commerce et des Sociétés
de PARIS, sous le nº 323.564.997,
Commissaire aux Compte titulaire, qui a
accepté sa fonction,
- Et, Monsieur Marc TENAILLON,
Commissaire aux Comptes inscrit, membre de la Compagnie Régionale de VERSAILLES, demeurant à PONTOISE (Val
d’Oise) Rue Ampère, nº 16, Immeuble Somag, Commissaire aux Comptes suppléant,
qui ont accepté leurs fonctions.
Registre du Commerce et des Sociétés :
La société sera immatriculée au Greffe du
Tribunal de Commerce de PARIS
POUR INSERTION LEGALE
La Présidente
12096950W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte sous seing privé à New York, le
06 Avril 2018 il a été constitué une SAS
ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : Epi Plage SAS
Capital : 100 euro divisé en 100 actions
d’un euro.
Siège social : 6 place de la Madeleine
75008 Paris
Objet : La conception, la création, la propriété, l’administration, l’exploitation en location-gérance, directement ou sous toute
forme, de fonds de commerce d’hôtellerie
et de toute activité de restauration, de débit de boissons, ainsi que toute activité liée
à celle-ci avant énoncées
Durée : 99 ans
Admission aux assemblées – Vote :
Tout associé peut participer aux décisions
collectives, quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix au moins.
Transmission des actions : Libre.
Président : Drew MC Court domicilié au
550 Vick Place, Beverlys Hills, California
90210 Etats-unis d’Amérique
Commissaire aux comptes titulaire :
Ersnt & Young Audit, Tour First, 1 place
des Saisons – TSA 14444 Paris La Défense cedex 92037
La société sera immatriculée au R.C.S. de
PARIS.
12097064W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte sous seing privé, en date du
4 avril 2018, il a été constitué une SAS
dont les caractéristiques sont les suivantes :
Dénomination : ANALYSIS GROUP SAS
Siège social : 75, boulevard Haussmann
– 75008 Paris
Durée : 99 années à compter de son immatriculation au R.C.S.
Objet social : La prestation de services
en matière économique, financière, de
santé, et de stratégie aux cabinets juridiques, entreprises et agences gouvernementales.
Capital : le capital a été fixé à 10.000 euros.
Président : Mr Scott Berney demeurant
30 Mayo Avenue, Needham, MA 02492–
USA
Commissaire aux comptes : RSM
France - 26, rue Cambacérès – 75008 Paris
La Société sera immatriculée au RCS de
Paris.
12097134W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12096780 – LA VIE JUDICIAIRE
Par acte s.s.p. en date du 4 avril 2018, il
a été constitué une société par actions
simplifiée aux caractéristiques suivantes :
Nom : SFR Filiale Capital : 100 euros, représenté par 10.000 actions de 0.01 euro,
en numéraire, entièrement libérées. Siège
social : 1, Square Béla Bartók, 75015 Paris. Objet social : en France et à l’étranger : toutes prestations de services en matière de télécommunications, en ce
compris toutes prestations de services en
matière logistique, de gestion et d’investissement ; l’acquisition, la détention, la
gestion et la cession de tout actif, mobilier
ou immobilier, nécessaire à la prestation
des services susmentionnés. Durée : 99
années à compter du jour de son immatriculation au RCS. Transmission des actions : Libre. Commissaire aux comptes
titulaire : Deloitte & Associés, 185, avenue Charles de Gaulle, 92200 Neuilly-surSeine Cedex. Président : François Vauthier, 56, rue Balard, 75015 Paris.
Immatriculation en cours : RCS de Paris.
Pour avis
Aux termes d’un acte SSP du 3/4/2018,
il a été constitué une société. Forme :
S.A.R.L. Dénomination : YAAL SELA.
Siège : 24, boulevard Poissonnière,
75009 PARIS. Capital : 1.500 €. Objet :
conseil, audit et formation en informatique,
direction de projets, et plus généralement
toutes prestations de services en informatique et technologie de l’information. Durée : 99 ans. Gérance : M. Yaal SZMELCMAN, 24, boulevard Poissonnière, 75009
PARIS. Immatriculation : au RCS de Paris. Pour avis, la gérance.
12097177W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 28/03/2018, il a été
constitué une SAS
Dénomination : AZAR
Siège social : 128 rue de la Boétie –
75008 Paris. Capital social : 1.000 €. Objet social : La prise de participation, d’intérêts ou de contrôle dans toute société
en France ou à l’étranger. Durée : 99 ans.
Président : Mr Maxime COHEN demeurant 34 rue du Docteur Blanche – 75016
Paris. Immatriculation au RCS de Paris
12097184W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte sous seing privé du
9 février 2018, il a été constitué une Société par actions simplifiée :
Dénomination sociale : CINEFEEL 5
Siège social : 250 bis boulevard Saint
Germain - 75007 Paris
Capital social :10.000 €
Objet : production, distribution, acquisition et distribution d’oeuvres audiovisuelles.
Durée : 99 ans.
Cession des actions : libre sous réserve
de l’engagement d’inaliénabilité.
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix ; toutefois la société ne peut valablement exercer le droit de vote attaché aux
actions qu’elle pourrait détenir.
Président : Monsieur Gilles SITBON.
Directeur Général : Monsieur Jean-Luc
CHAUVE.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis
12097196W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à Paris
du 24/02/2018 a été constituée une SASU
nommée :
NAGE LIBRE
Objet : Organisation, gestion d’activités
sportives aquatiques et de plongée sous
marine. management de centre de plongée. Commerce de matériels.
Capital : 1.000 €, Capital variable minimum : 100 € Siège social : 122 RUE
RAYMOND LOSSERAND, 75014 Paris
Durée : 99 ans Président : M. CEDRIC
ROWARC’H, 122 RUE RAYMOND LOSSERAND, 75014 Paris
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Paris
12097219W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Constitution
Par acte sous seing privé en date du 4
avril 2018, il a été constitué une société
par actions simplifiée dont les caractéristiques sont les suivantes :
Objet : directement ou indirectement, par
tous moyens en France et à l’étranger :
l’activité de conseil, consulting et coaching, l’édition sur tous supports, la formation sur tous supports, en particulier la formation professionnelle pour adultes ;
l’organisation de séminaires et évènements professionnels ; toutes opérations
de prestations de services non réglementés, quelles qu’en soient la forme et la nature, au profit de toute personne physique
ou entité publique ou privée, française ou
étrangère ; la prise de participations directes ou indirectes par tous moyens, dans
toutes entreprises, sociétés françaises ou
étrangères, par voie de création de sociétés nouvelles, d’apports, de souscriptions
d’actions ou d’acquisitions de titres, droits
ou bien sociaux, de fusions, d’alliances,
de sociétés en participation, de groupements d’intérêt économique ou autrement ; la gestion de ces participations ; la
participation de la société dans toutes
opérations commerciales, financières ou
industrielles, mobilières ou immobilières ;
toutes opérations quelconques contribuant à la réalisation de cet objet.
Dénomination : Selphi Conseil & Coaching.
Siège social : 60, rue du Ranelagh à Paris (75016).
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation.
Capital social : 2.000 €, divisé en 2.000
actions de 1 € de valeur nominale, intégralement libéré.
Transmission des actions : droit de
préemption et agrément de l’assemblée
générale extraordinaire.
Président : pour une durée indéterminée,
Madame Marie-Hélène Cottet, née Gardet
le 1er janvier 1962 à Paris XIIème (75), de
nationalité française, demeurant à Paris
(75016) 60 rue Ranelagh.
Le dépôt sera fait au RCS de Paris.
12096910 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP du 5/4/2018 à Paris. Dénomination :
RALIM 1. Forme : S.C.I. Siège : 62, avenue de New York, 75016 PARIS. Capital :
10.000 € apport en numéraire. Objet :
l’acquisition, la construction et la gestion
par location ou autrement de tous immeubles et biens immobiliers. Durée : 99 ans.
Cession de parts et agrément : agrément pour toute cession par l’AGE. Gérance : M. André LIEBOT, 62, avenue de
New York, 75016 Paris. Immatriculation :
au RCS de Paris.
12097113 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte du 5/4/2018 à Paris il a été constitué une société suivi l’articles R 210-3 et R 210-4 du code de
commerce. Dénomination : VALAN
CONSULTING. Forme : S.A.S.U. Siège :
8, passage Beslay, 75011 PARIS. Capital : 2.000 €. Objet : en France et dans
tout autre pays, soit pour son compte, soit
pour le compte de tiers ou en participation
avec des tiers : le conseil en management
de projets et de services ; le conseil dans
les domaines de l’informatique et des télécommunications, de la sécurité publique,
de la protection d’infrastructures critiques,
de ’Safe City’, de ’Smart City’et des événements multi-sportifs, auprès d’entreprises publiques, privées ou de gouvernements ; la médiation et la résolution de
conflits et conduite du changement. Tous
conseils, expertises, études, enseignements se rapportant à l’organisation des
entreprises et aux traitements de l’information, toutes analyses et programmations sur ordinateurs, l’exécution de tous
travaux à façon. Et plus généralement de
toutes opérations financières, commerciales, industrielles, immobilières et mobilières pouvant se rattacher, directement ou
indirectement, aux objets ci-dessus spécifiés ou à tout autre objet connexe ou
complémentaire pouvant favoriser son extension ou son développement. Durée :
99 ans. Admission aux assemblées et
vote : tout actionnaire peut participer aux
assemblées, quel que soit le nombre de
ses actions, chaque action donnant droit
à une voix. Transmission des actions :
les actions ne peuvent être cédées
qu’avec l’agrément de la collectivité des
associés. Président : M. Adrian LAPPIN
8, passage Beslay, 75011 Paris. Immatriculation : au RCS de Paris.
12097126 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP du 9/4/18, il
a été institué une société. Forme :
S.A.S.U. Dénomination : ANGELE’S
BUSINESS. Siège : 20, avenue d’Ivry,
Tour Tokyo, 75013 PARIS. Capital :
888 €. Objet : l’activité de conseil en matière juridique, prestations, formalités et
aide à la rédaction d’actes juridiques notamment en droit des sociétés, droit des
baux et le droit des affaires en général. A
titre accessoire le management juridique,
conduite des opérations et accompagnement. Durée : 99 ans. Président : Angèle
GOBERT épouse SU, 20, avenue d’Ivry,
75013 Paris. Cession d’actions : libre
sous respect du droit de préemption. Admission aux assemblées : conformément à la loi et aux dispositions statutaires. Droit de vote : chaque action donne
droit à une voix. Immatriculation : au
RCS de Paris..
12097228 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant acte SSP à Paris en date du
6/4/2018, il a été institué une S.A.S.U. dénommée : KAIZENSN CONSULTING.
Capital : 1.000 €. Siège : 14, rue des Ormeaux, 75020 PARIS. Objet : développement, conception des logiciels. Durée :
99 années. Agrément : la cession des actions de l’actionnaire unique est libre. Présidente : Wiem Ghrab épouse Smaoui,
14, rue des Ormeaux, 75020 Paris. Immatriculation : au RCS de Paris.
12097265 – LA VIE JUDICIAIRE
Par acte SSP du 30/3/2018 à Paris est
constituée une S.C.I. Dénomination :
SPHERIC. Siège : 24, rue Nollet, 75017
PARIS. Capital : 1.000 € constitué uniquement d’apports en numéraire. Objet :
acquisition, administration et exploitation
des immeubles. Durée : 99 ans. Gérant :
Mathieu DESSAGNE, 24, rue Nollet,
75017 Paris. Cession de parts : agrément requis dans tous les cas. Agrément : des associés représentant au
moins les 3/4 des parts sociales. Immatriculation : au RCS de Paris.
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 3
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos Sociétés
12097314 – LA VIE JUDICIAIRE
153991A – LES ECHOS
Il a été constitué une société par acte
SSP, en date du 5/4/2018, à Paris. Dénomination : PARISTORAGE. Forme :
S.N.C. Siège : 11, rue Piccini, 75116 PARIS. Objet : la prise de participation, sous
quelque forme que ce soit, dans d’autres
sociétés, la gestion ainsi que la mise en
valeur de ces participations ; l’exploitation,
le développement et l’acquisition de toute
société et participation ; toutes transactions immobilières, l’administration et l’expertise de biens immobiliers, et toutes activités de conseils. Durée : 99 années.
Capital fixe : 1.000 €, divisé en 100 parts
de 10 € de nominal chacune. Gérance :
M. Eric DELAS, 32, avenue Foch, 75116
Paris. Associés tenus indéfiniment et
solidairement des dettes sociales :
SARL MURCOSTORE au capital de
1.000 €, 32, avenue Foch, 75116 Paris,
837 515 220 RCS PARIS, et la SAS FINANCIERE STORA, au capital de
1.000 €, 32, avenue Foch, 75116 Paris,
837 659 895 RCS PARIS. Immatriculation : au RCS de Paris. Le représentant
légal.
Par acte SSP du 20/02/2018 il a été constitué une SCI dénommée : VERS LA MAIRIE Siège social : 26 rue de l’amiral mouchez 75014 PARIS Capital : 2.000 €
Objet : L’acquisition de divers biens et
droits immobiliers à usage tant d’habitation que commercial ou professionnel, la
location de divers biens immeubles et toutes activités immobilières connexes . Gérant : M. PATAS Pierre 38 Boulevard Saint
Marcel 75005 PARIS Cession des parts
sociales : Libre Durée : 99 ans à compter
de l’immatriculation au RCS de PARIS
147606A – LES ECHOS
Par acte SSP du 12/03/2018 constitution
de la SASU INCIPIT. Capital : 1500 euros.
Siège social : 8 rue lacharrière 75011 paris. Objet : Conseil en stratégie et organisation. Président : David Boujo, 8 rue lacharrière 75011 paris. Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
Paris
147617A – LES ECHOS
Constitution de la sci : Jodeal, 36 bis rue
ballu 75009 Paris. Cap. : 100 €. Objet : immobilier. Gérant : Alon De Lieme, 36 bis
rue ballu 75009 Paris. Durée : 99 ans au
rcs de paris.
147621A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/03/18, il a été constitué
une SAS dénommée JOLY-COM
CONSEIL. Siège social : 40, rue jasmin
75016 Paris. Capital : 1000 €. Objet : Conseil et conception de solutions en
technologie de l’information et de gestion
de données. Programmation, conseil et
autres activités informatiques. Publicité et
marketing. Président : M. Guillaume
JOLY, 40, rue jasmin 75016 Paris. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de
Paris.
147625A – LES ECHOS
Par ASSP du 10/03/18, il a été constitué
une SAS dénommée EXTRASTAGE.Siège social : 18 rue tholozé 75018
Paris. Capital : 10000 €. Objet : conseil,
assistance opérationnelle, formation,
étude, conception, gestion, programmation, développement et participation aux
projets en systèmes liés à l’informatique
ou systèmes connexes. Président : M. Antoine Sarraute, 18 rue tholozé 75018 Paris. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de Paris.
147673A – LES ECHOS
Par ASSP du 11/03/2018, il a été constitué
une SAS dénommée GUILLAUME MANLHIOT CONSEIL.Siège social : 13 rue camille desmoulins 75011 Paris. Capital : 1 €. Objet :conseil et assistance en
marketing, gestion de projet et technologie, affaires et autres conseils de gestion.
La création et l’activité de tous sites web,
applications et interfaces numériques. Président : M. Guillaume Manlhiot, 13 rue camille desmoulins 75011 Paris. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de PARIS.
147678A – LES ECHOS
Par ASSP du 10/03/28, il a été constitué
une SAS dénommée TAKANZHE.Siège
social : 231 rue saint-honoré 75001 Paris. Capital : 100 €. Objet : Design, fabrication et vente de bijoux et haute joaillerie. Président : M. Joaquin Vispe Roman,
6 chemin des fiérays 1264 Saint cergue
(Suisse). Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de PARIS.
147713A – LES ECHOS
Par acte SSP du 12/03/2018 constitution
de l’EURL SERVICIMMA. Capital : 1500
euros. Siège social : 17 rue dupin 75006
paris. Objet : Services à la personne, assistance et coaching au domicile de particuliers et formations liées. Gérance :
Anaïs Baurens, 750 avenue achille samyn
59670 cassel. Durée : 99 ans à compter
de l’immatriculation au RCS de Paris
147762A – LES ECHOS
Par acte SSP du 01/03/2018 constitution
de la SASU KIWIK. Capital : 1000 euros.
Siège social : 18 rue de rivoli 75004 paris.
Objet : Investissement, études et négociations. Président : Laurent Bermejo, 18 rue
de rivoli 75004 paris. Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
Paris
147779A – LES ECHOS
Par ASSP du 07/03/18, il a été constitué
la SCI dénommée ROANNE IMMO.Siège
social : 105b rue de tolbiac 75013 Paris.Capital : 1009,99 €. Objet : acquisition
et gestion de biens mobiliers et immobiliers. Gérance : DG Investissements, SCI
au capital de 1000 €, 494 320 732
RCS Paris, 105b rue de tolbiac 75013 Paris, représentée par Bernard Bensaid.
Cessions soumises à agrément. Durée : 99ans. Immatriculation au RCS de
Paris.
154076A – LES ECHOS
Par acte ASSP du 4/04/18, constitution de
la SARL dénommée SPICILEGES Siège : 15, rue du conseiller Collignon,
75116 Paris - Capital : 1000 € - Objet :
conseil et assistance opérationnelle - Gérante : Caroline Marsaud, 15, rue du
Conseiller Collignon, 75116 Paris - Durée : 99 ans - Immatriculation au RCS de
Paris.
154109A – LES ECHOS
Par acte SSP du 26/03/18 il a été constitué une SCI : ARSIMEBE Capital : 100 €
Siège social : 149 rue de ROME 75017
PARIS Objet social : La prise de participation par achat, souscription, apport, fusion et par tout autre moyen, et la gestion
de toutes valeurs mobilières, ainsi que
l’acquisition de tous biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute société ou entité juridique
Gérance : Mr Bertrand JAUD demeurant
au 149 rue de Rome 75017 PARIS Cessions de parts sociales : les parts sociales
sont librement cessibles au profit d’un associé. Toute cession à un tiers de la société est soumise au préalable à agrément
de la collectivité des associés réunis en
Assemblée Générale. Durée de la société : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de PARIS.
154168A – LES ECHOS
Par acte SSP du 30/03/18 il a été constitué une SCI : LANTIA Capital : 100 €
Siège social : 13 rue de Sofia 75018 PARIS Objet social : La prise de participation par achat, souscription, apport, fusion
et par tout autre moyen, et la gestion de
toutes valeurs mobilières, ainsi que l’acquisition de tous biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire
de toute société ou entité juridique Gérance : Mr Jordane WODLI demeurant
au 13 rue de Sofia Cessions de parts sociales : les parts sociales sont librement
cessibles au profit d’un associé. Toute
cession à un tiers de la société est soumise au préalable à agrément de la collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de PARIS.
154206A – LES ECHOS
Par acte SSP du 31/03/2018 il a été constitué une SCI dénommée : 15 VERNAY
Siège social : 64 place du docteur félix lobligeois 75017 PARIS Capital : 5.000 €
Objet : Achat, vente et mise en location de
biens immobiliers Gérant : M. HALAIMIA
Nordine 11 Allée du Riotord 42390 VILLARS Co-Gérant : M. GHOULAM Faouzi
31 Via Franco Alfano 80123 Napoli ITALIE
Cession des parts sociales : Les cessions
de parts sociales à des tiers sont soumises à agrément. Durée : 99 ans à compter
de l’immatriculation au RCS de PARIS
Par décision du Président en date du
09/01/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 14 rue des
Messageries, 75010 PARIS à compter du
20/11/2017. Mention en sera faite au RCS
de Paris
Aux termes des décisions du 21/02/2018,
l’associé unique a nommé en qualité de
Directeur Général M. Gilles Lejeune domicilié 4, place Raoul Dautry 75015 PARIS.
Modification au RCS de Paris.
154173B – LES ECHOS
12095957W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PERRIOT BATIMENT
SARL au capital de 8000,00 €
142 Rue de Clignancourt, 75018 PARIS
823652904 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
22/03/2018 il a été pris acte de modifier
l’objet social de la société, à compter du
22/03/2018
Nouvel objet social : Maçonnerie, Gros
oeuvre, Enduit, Peinture, Carrelage.
Autres modifications :
- il a été pris acte de la nomination de M.
Umut ERDOGAN, demeurant 9 Rue Fra
Angelico Logt 389 72100 LE MANS en
qualité de nouveau Gérant, à compter du
22/03/2018 pour une durée illimitée, en
remplacement de M. Ercan UCAR, Gérant
démissionnaire. Mention en sera faite au
RCS de Paris
154183B – LES ECHOS
MDS PERFORMANCE
SAS au capital de 150000,00 €
31 Rue des Jeûneurs, 75002 Paris
809296296 RCS Paris
Par décision du Président en date du
01/01/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 92 Rue de
Rochechouart, 75009 Paris à compter du
01/01/2018. Mention en sera faite au RCS
de Paris
154224B – LES ECHOS
MAJORELLE PR & EVENTS
SARL Unipersonnelle au capital de
2000,00 €
19 rue du Quatre-Septembre, 75002
PARIS
750923740 RCS Paris
Par décision en date du 30/03/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 14-16 boulevard Poissonnière, 75009 PARIS à compter du
01/04/2018. Mention en sera faite au RCS
de Paris
12096776 – LE PUBLICATEUR LEGAL
FINANCIERE RUE AUBER, S.A.R.L.
au capital de 5.000 €, sise 21, rue Jean
Beausire, 75004 PARIS, 809 306 830
RCS PARIS. Aux termes d’une délibération en date du 30/3/2018, l’AG a nommé
gérant, pour une durée indéterminée,
M. Charles LAINE, 5, rue Germaine Taillefer, 94110 Arcuei à compter du
30/3/2018, en remplacement de M. Pascal
RANGER, démissionnaire. Pour avis. La
gérance.
12097359 – LE PUBLICATEUR LEGAL
BB 63
S.N.C. au capital de 2.600 €
Siège social :
47 bis, avenue Kléber - 75016 PARIS
833 189 392 RCS PARIS
154090B – LES ECHOS
Aux termes d’une délibération en date
du 23/3/2018, il a été décidé de transférer
le siège social au 55, avenue Hoche,
75008 PARIS, à compter du 23/3/2018.
L’article 4 des statuts a été modifié en
conséquence.
Mention en sera faite au RCS de Paris.
THANKS FOR THE TRIP
12095930W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MODIFICATIONS
SAS à capital variable de 6000,00 €
53 rue de Tocqueville, 75017 Paris
817793433 RCS Paris
Par décision de L’AGO en date du
25/02/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 22 rue de
Saussure, 75017 Paris à compter du
25/02/2018. Mention en sera faite au RCS
de Paris
154104B – LES ECHOS
WIZIFIN
SARL au capital de 1000,00 €
10 Rue Rochambeau, 75009 Paris
823092150 RCS Paris
Par décision de L’AGO en date du
31/01/2018 il a été pris acte de la nomination de Gérant Mme MAGALIE POIET,
demeurant 11 B Avenue Sainte Marie,
92370 CHAVILLE à compter du
31/01/2018. Mention en sera faite au RCS
de Paris
REFERENCE FIELDWORK
S.A.S. au capital de 100.000 €
20, rue Bouvier - 75011 PARIS
512 244 385 RCS PARIS
Suivant AGOE en date du 26/3/2018, il a
été décidé de nommer en qualité de :
commissaire aux comptes titulaire : FIDORG AUDIT IDF, 62, rue de la Chaussée d’Antin, 75009 PARIS, 340 105 618
RCS PARIS, en remplacement de LA FIDUCIAIRE PYRAMIDES OPERA
et en qualité de commissaire aux
comptes suppléant : FIDORG AUDIT,
18, rue Claude Bloch, 14050 CAEN CEDEX 4, 339 713 869 RCS CAEN, en remplacement de CONTROLE REVISION
ETUDE DE GESTION
Pour avis
12095932W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CNP FORMATION
154106B – LES ECHOS
TAXI COOL ETOUARIA
SARL au capital de 12000,00 €
128 rue de la Boétie, 75008 PARIS
838232320 RCS Paris
Par décision de L’Associé Unique en date
du 23/03/2018 il a été décidé de transférer
le siège social de la société au 56 Ligne
Cheneau, BOIS ROUGE, 97460 SAINT
PAUL à compter du 23/03/2018. La société sera immatriculée au RCS de Saint
Denis et sera radiée du RCS de Paris
154153B – LES ECHOS
METODIC
SAS au capital de 270,00 €
11 rue de Caumartin, 75009 PARIS
504592908 RCS Paris
SAS au capital de 37.000 €
Siège social :
4, place Raoul Dautry 75015 PARIS
492 227 285 RCS PARIS
Aux termes des décisions du 21/02/2018,
le Président a nommé en qualité de Directeur Général M. Pierre COMME domicilié
4, place Raoul Dautry 75015 PARIS.
Modification au RCS de Paris.
12095938W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOGESTOP K
SAS au capital de 27.368 €
Siège social : 4, place Raoul Dautry
75716 PARIS CEDEX 15
514 184 985 RCS PARIS
DROUANT
S.A.S. au capital de 800.000 €
16/18 Place Gaillon - 75002 PARIS
342 355 492 RCS PARIS
Aux termes du procès verbal du 28/3/2018
il a été pris acte de la démission de la société FINANCIERE D-GAILLON de ses
fonctions de directeur général à effet du
14/3/2018.
Pour avis
12095996W – LE PUBLICATEUR LEGAL
STITCH
SAS au capital de 42.728.385 euros
Siège social : 1 rue Paul Cezanne 75008
Paris
834 928 335 RCS Paris
Aux termes des décisions du conseil de
surveillance et des associés en date 21
mars 2018 ; il a été décidé de nommer Lorraine de Gournay demeurant au 20, avenue Yves du Manoir, 75017 Paris en qualité de directeur général délégué ; (ii) Knit
SAS, société par actions simplifiée, dont
le siège social est situé 1, rue Paul Cézanne,75008 Paris, 834 903 288 RCS Paris en qualité de membre et président du
conseil de surveillance - Apax Partners,
société par actions simplifiée, dont le
siège social est situé 1, rue Paul Cézanne,
75008 Paris, 504 829 417 RCS Paris,
Monsieur Xavier Marie demeurant à Je
Pont Hus - 44390 Petit-Mars, et Bpifrance
Investissement, SAS dont le siège social
est situé 27, avenue du Général Leclerc 94700 Maisons Alfort, 433 975 224 RCS
Créteil en qualité de membre du conseil
de surveillance ; (iii) d’augmenter le capital social de 42.728.384 euros par l’émission de 42.728.384 actions d’un euro de
valeur nominale. Le capital est désormais
fixé à 42.728.385 euros divisé en
42.728.385 actions d’un euro de valeur
nominale. Les statuts ont été modifiés en
conséquence.
12096779W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SPIRIT ADVISORS
SAS au capital de 32.648 €
Siège social : 8, avenue Félix Faure
75015 Paris
824 626 402 RCS Paris
Suivant délibérations de l’assemblée générale mixte et décisions des membres du
conseil de surveillance en date du
16/03/2018, il a été :
- pris acte de la fin des fonctions de président de la société et du conseil de surveillance, de Mr. Bruno Sounack ;
- décidé de nommer en qualité de président, la société Spirit Conseil, SARLU
dont le siège social sis 8 avenue Félix Faures 75015 Paris, immatriculée au RCS de
Paris sous le nº 809 579 089, déjà membre du conseil de surveillance ;
- décidé de nommer en qualité de directeur général, la société Plan B Advisory,
SASU dont le siège social sis 16 avenue
de Villiers 75017 Paris, immatriculée au
RCS de Paris sous le nº 824 332 613, et
la société SISTEMIC, SASU dont le siège
social sis la Nicollerie 63160 Fayet-leChâteau, immatriculée au RCS de Clermont-Ferrand sous le nº 829 423 094, déjà
membres du conseil de surveillance ;
- décidé de nommer en qualité de président du conseil de surveillance, la société
Plan B Advisory (nommée ci-dessus), déjà
membre du conseil de surveillance ;
12096787W – LE PUBLICATEUR LEGAL
DENTAL SPV
SAS au capital de 6.630.500 €
Siège social : 47, avenue Hoche
75008 Paris
832 565 642 RCS Paris
Suivant décisions de la collectivité des associés du 26/01/18, des décisions du président du 09/02/2018, du 04/03/2018 et
celles du 23/03/2018, il a été décidé d’augmenter le capital de 1.085.000 € pour le
porter de 6.630.500 € à 7.715.500 €.
12096791W – LE PUBLICATEUR LEGAL
OneWealthPlace
SAS au capital de 1.500.000 €
Siège social : 31, avenue de l’Opéra
75001 Paris
831 431 580 RCS Paris
Suivant décisions du président en date du
05/03/2018, il a été décidé de nommer en
qualité de directeur général délégué, Mr.
Yann Charraire demeurant 22, rue Jouffroy d’Abbans 75017 Paris.
12096797W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12096997W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LOBO
SCI au capital de 1.000 €
Siège social : 18 rue du Minage
16000 Angoulême
527 512 552 RCS ANGOULEME
L’AGE du 30 mars 2018 a décidé de transférer le siège social au 32 rue de Turin –
75008 Paris. Gérant : Mme Clarisse Berrebi dt 32 rue de Turin – 75008 Paris. L’article 4 des statuts a été modifié en conséquence. Radiation au RCS d’Angoulême
et immatriculation au RCS de Paris
ELEPHANT LIVE
SAS au capital de 10.000 €
Siège social :
5/7 rue de Milan 75009 Paris
792 103 814 RCS PARIS
Par décisions en date du 01/09/2017, les
associés ont décidé de nommer en qualité
de :
- président, la société ELEPHANT AT
WORK, SAS, au capital de 70.000 €, sise
5/7 rue de Milan 75009 Paris, 480 467 075
RCS PARIS, en remplacement de M.
Hervé DU VERNE.
- directeur général, M. Hervé DU VERNE,
sus-désigné.
12096894W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE
PORT MAN
SCI PORT MAN
SCI au capital de 312.520,49 €
Siège social : 11 allée du Cloître
91210 DRAVEIL
420 032 245 RCS EVRY
Aux termes d’un procès-verbal des décisions prises par les associés réunis en
AGE le 16/03/2018 :
- M. Raphaël ESTEPA demeurant 127,
avenue du Maine (75014) Paris et M. Gilles ESTEPA demeurant 89, chemin des
Amis (38330) Saint-Nazaire-les-Eymes,
ont été désignés en qualité de cogérants,
en remplacement de Mme Nicole CHESNEAU épouse ESTEPA, décédée le
25/08/2015
- le siège social a été transféré du 11, allée
du Cloître, 91210 DRAVEIL au 127, avenue du Maine (75014) PARIS.
Durée de la société : 50 ans depuis l’immatriculation, soit jusqu’au 31/08/2048
Objet social : acquisition, exploitation par
bail ou autrement, gestion de tous immeubles et généralement toutes opérations se
rattachant à cet objet.
12096948W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MON NOM EST JEEVES
S.A.S. au capital de 10.000 €
10, place Vendome - 75001 PARIS
823 278 205 RCS PARIS
Suivant acte en date du 7/12/2018, il a été
pris acte de la démission de Monsieur
Tassilo POUX de ses fonctions de directeur général.
12096990W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ELEPHANT ADVENTURES
SAS au capital de 45.000 €
Siège social :
5/7 rue de Milan 75009 Paris
530 008 788 RCS PARIS
Par décisions en date du 01/09/2017, les
associés ont décidé de nommer en qualité
de :
- président, la société GROUPE ELEPHANT, SARL, au capital de 1.244.000 €,
sise 5/7 rue de Milan 75009 Paris, 490 716
131 RCS PARIS, en remplacement de M.
Emmanuel CHAIN.
- directeur général, M. Emmanuel CHAIN,
sus-désigné.
12096992W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ELEPHANT CINEMA
SAS au capital de 50.000 €
Siège social :
5/7 rue de Milan 75009 Paris
800 158 164 RCS PARIS
Par décisions en date du 01/09/2017, les
associés ont décidé de nommer en qualité
de :
- président, la société GROUPE ELEPHANT, SARL, au capital de 1.244.000 €,
sise 5/7 rue de Milan 75009 Paris, 490 716
131 RCS PARIS, en remplacement de M.
Emmanuel CHAIN.
- directeur général, M. Emmanuel CHAIN,
sus-désigné.
12096994W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ELEPHANT STORY
SAS au capital de 76.180 €
Siège social :
5/7 rue de Milan 75009 Paris
491 483 913 RCS PARIS
Par décisions en date du 01/09/2017, les
associés ont décidé de nommer en qualité
de :
- président, la société GROUPE ELEPHANT, SARL, au capital de 1.244.000 €,
sise 5/7 rue de Milan 75009 Paris, 490 716
131 RCS PARIS, en remplacement de M.
Thierry BIZOT.
- directeur général, M. Thierry BIZOT, susdésigné.
12096995W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12096794W – LE PUBLICATEUR LEGAL
E.U.R.L. PAVALAC
Société à responsabilité limitée
au capital de 350.175 euros
Siege social : 52, avenue de la
Bourdonnais - 75007 Paris
449 100 627 RCS Paris
Aux termes d’un procès-verbal des décisions de l’associé unique en date du 2 février 2018, le capital social a été augmenté
par incorporation de réserves d’un montant de 292.675 euros pour être porté de
57.500 euros à 350.175 euros et les statuts ont été modifiés en conséquence.
Pour avis
ELEPHANT ET CIE
SAS au capital de 50.000 €
Siège social :
5/7 rue de Milan 75009 Paris
424 052 199 RCS PARIS
Par décisions en date du 01/09/2017, l’associé unique a décidé de nommer en qualité de :
- président, la société GROUPE ELEPHANT, SARL, au capital de 1.244.000 €,
sise 5/7 rue de Milan 75009 Paris, 490 716
131 RCS PARIS, en remplacement de M.
Emmanuel CHAIN.
- directeur général, M. Emmanuel CHAIN,
sus-désigné.
12096998W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ELEPHANT RIGHTS
SAS au capital de 10.000 €
Siège social :
5/7 rue de Milan 75009 Paris
810 096 511 RCS PARIS
Par décisions en date du 01/09/2017, les
associés ont décidé de nommer en qualité
de :
- président, la société GROUPE ELEPHANT, SARL, au capital de 1.244.000 €,
sise 5/7 rue de Milan 75009 Paris, 490 716
131 RCS PARIS, en remplacement de M.
Thierry BIZOT.
- directeur général, M.Thierry BIZOT, susdésigné.
12096999W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ELEPHANT TV
SAS au capital de 10.000 €
Siège social :
5/7 rue de Milan 75009 Paris
481 941 847 RCS PARIS
Par décisions en date du 01/09/2017, l’associé unique a décidé de nommer en qualité de :
- président, la société GROUPE ELEPHANT, SARL, au capital de 1.244.000 €,
sise 5/7 rue de Milan 75009 Paris, 490 716
131 RCS PARIS, en remplacement de M.
Thierry BIZOT.
- directeur général, M. Thierry BIZOT, susdésigné.
12097000W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ELEPHANT AT WORK
SAS au capital de 70.000 €
Siège social :
5/7 rue de Milan 75009 Paris
480 467 075 RCS PARIS
Par décisions en date du 01/09/2017, les
associés ont décidé de nommer en qualité
de :
- président, la société GROUPE ELEPHANT, SARL, au capital de 1.244.000 €,
sise 5/7 rue de Milan 75009 Paris, 490 716
131 RCS PARIS, en remplacement de M.
Emmanuel CHAIN.
- directeur général, M. Emmanuel CHAIN,
sus-désigné.
12097004W – LE PUBLICATEUR LEGAL
S.A. "HOTEL D’ALBION"
au capital de 290.000,00 Euros
Siège social : PARIS (8ème Arrt.) Rue de
Penthièvre, nº 15419.900.907 R.C.S. PARIS--------------------------------- I - Aux termes d’une assemblée générale extraordinaire du 30 Mars 2018, dont le
procès-verbal a été enregistré au SERVICE DEPARTEMENTAL DE L’ENREGISTREMENT PARIS ST-LAZARE, le 5
Avril 2018, Dossier 2018 18684, référence
2018 a 05290, l’actionnaire unique a décidé :
1º - de transformer la société en SOCIETE
PAR ACTIONS SIMPLIFIEE, avec effet
du 30 Mars 2018, sur le vu du rapport du
commissaire aux comptes établi conformément à l’article L.225-244 alinéa I du
Code du Commerce.
Cette transformation prévue par la loi et
les statuts n’a pas entraîné la création d’un
être moral nouveau, mais a mis fin aux
mandats des administrateurs, du Président et Directeur Général et du Directeur
Général Délégué sous son ancienne
forme juridique.
Les nouveaux statuts comportent notamment les caractéristiques ci-après :
Forme : Société par Actions Simplifiée.
Objet : La société a pour objet, en France
et à l’étranger :
- La création, l’acquisition, la propriété,
l’exploitation, la gestion, la location et la
vente de tous fonds de commerce d’HOTEL de tourisme, maison meublée, pension de famille, salon de thé, bar, restaurant traditionnel ou rapide, brasserie,
exploité avec ou sans licence de débit de
boissons.
- La gestion, le conseil, la commercialisation, la promotion, le recrutement et toutes
activités annexes et complémentaires
sous toutes ses formes permettant le développement de l’objet social.
Le tout directement ou indirectement, pour
son compte ou pour le compte de tiers,
soit seule, soit avec des tiers, par voie de
création de sociétés nouvelles, d’apport,
de commandite, de souscription, d’achat
de titres ou droits sociaux, de fusion, d’alliance, de société en participation ou de
prise ou de dation en location ou en gérance de tous biens ou droits, ou autrement.
Et généralement, toutes opérations financières, commerciales, industrielles, civiles, immobilières ou mobilières, pouvant
se rattacher directement ou indirectement
à l’un des objets spécifiés ou à tout patrimoine social.
Dénomination sociale : "HOTEL D’ALBION".
Siège social : reste fixé à PARIS (8ème
Arrt.) Rue de Penthièvre, nº 15.
Durée : reste fixée à 99 années à compter
du 14 Août 1998.
Capital-Apports : fixé à la somme de
290.000,00 Euros, divisé en 2.500 actions
de 116,00 Euros chacune, entièrement
souscrites et intégralement libérées.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
4 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Admission aux assemblées : Tout associé
a le droit de participer aux décisions collectives quel que soit le nombre d’actions
qu’il possède, dès lors que ses titres sont
inscrits à un compte ouvert à son nom.
Exercice du droit de vote : En cas de démembrement de la propriété des actions
(usufruit d’une part, nue-propriété d’autre
part), sauf pour les actions reçues par donation, placée sous le régime fiscal de l’article 787 B du Code Général des Impôts,
le droit de vote appartient à l’usufruitier
pour toutes les décisions ayant pour objet :
- l’affectation et la répartition des résultats.
- les modifications du pacte social touchant aux droits d’usufruit grevant les actions.
- la prorogation ou la dissolution de la société.
- le droit de vote.
- les actes de disposition de l’actif social
immobilisé.
- la révocation du Président.
- ainsi que pour toute décision ayant
conséquence directe ou indirecte d’augmenter les engagements directs ou indirects d’usufruitiers d’actions.
Dans tout les autres cas, le droit de vote
appartient au nu-propriétaire.
En cas de démembrement de la propriété
des actions (usufruit d’une part, nue-propriété d’autre part), résultant de la donation, avec réserve d’usufruit, placée sous
le régime fiscal de l’article 787 B du Code
Général des Impôts, le droit de vote de
l’usufruitier de ces actions sera limité aux
décisions concernant l’affectation des bénéfices, toutes les autres décisions étant
prises par le nu-propriétaire desdites actions (article 1844 du Code Civil).
Clause restreignant la libre cession des
actions : La cession des actions de l’associé unique est libre. En cas de pluralité des
associés, la cession ou la transmission
d’actions, à l’exception de celles entre associés, des conjoints, des ascendants et
descendants qui sont libres, doit être soumise à l’agrément préalable de la société.
2º - de désigner en qualité de Président
de la société sous sa nouvelle forme de
Société par Actions Simplifiée à compter
de la date d’effet de la transformation,
sans limitation de durée : la Société par
Actions Simplifiée "HOTELIERE PENTHIEVRE 15", dont le siège social est à
PARIS (8ème Arrt.) Rue de Penthièvre,
nº 15, immatriculée au Registre du
Commerce et des Sociétés de PARIS,
sous le nº 838.191.484, représentée par
la S.A.R.L. "CAROLINE EXCELSIOR HOTEL", Présidente, elle-même représentée
par Monsieur Serge LE RALLE, co-Gérant, qui a accepté ladite fonction.
3º - de maintenir aux fonctions de
Commissaires aux comptes titulaire et
suppléant :
- Monsieur Christian LAROCHE, Commissaire aux Comptes inscrit, membre de la
Compagnie Régionale de PARIS, demeurant à PARIS (2ème Arrt.) Boulevard de
Sébastopol, nº 115, Commissaire aux
comptes titulaire,
- Et, la S.A.R.L. "SOCIETE FRANCILIENNE DE REVISION ET D’EXPERTISE
COMPTABLE", Société de Commissaire
aux Comptes inscrite, membre de la
Compagnie Régionale de PARIS, dont le
siège social est à PARIS (17ème Arrt.)
Avenue Niel, nº 93, Commissaire aux
comptes suppléant.
POUR INSERTION LEGALE
Le Président
- décidé d’augmenter le capital social, en
rémunération de l’apport des activités d’informatique et ressources humaines/comptabilité consenti par la société
Mariage Frères International, d’une
somme de 75.000 euros afin de le porter
à 75.100 euros.
- décidé d’augmenter le capital social, en
rémunération de l’apport de l’activité Internet consenti par la société Maisons de Thé
Mariage Frères, d’une somme de 24.900
euros afin de le porter à 100.000 euros.
Pour avis.
12097178W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12097263W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon AGM du 30/03/2018 de HOTLINE
MANAGEMENT, Société par actions simplifiée au capital de 2.000 €n Siège social : PARIS (75468 Cedex 10) 32,boulevard de Strasbourg CS 30108, 830 276
242 RCS PARIS, M. Timothée PLAS demeurant 56 rue de la Chine 75020 Paris a
été nommé en qualité de Directeur Général. En outre, il a été décidé d’étendre l’objet social à la production phonographique
et l’édition musicale. Les statuts ont été
modifiés en conséquence. Pour Avis.
Par AGE du 05/04/2018 de ANSEL,
SARL, capital 300.000 €, siège : 46 Avenue de Ségur 75015 PARIS, 419 722 996
RCS PARIS, il a été pris acte de la révocation de Mr J-François ZHOU de son
mandat de gérant et de nommer en son
remplacement Mr Kexi FU, Dt WolfgangBangert-Strabe 10, 60437 FRANKFURT
AM MAIN (Allemagne).
12097017 – LA VIE JUDICIAIRE
12097145W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MAISONS DE THE MARIAGE FRERES
SAS au capital de 500.000 euros
Siège social : 10 rue du Parc Royal
75003 Paris
449 212 471 RCS Paris
En date du 30 mars 2018, l’associé a décidé :
- de modifier la dénomination sociale et
d’adopter celle de : FRENCH TEA EMPORIUM MARIAGE FRERES.
- de modifier l’objet social qui sera désormais rédigé ainsi :
" le commerce de thés, épicerie, vanilles
et denrées tropicales ou exotiques, ainsi
que de tous produits, marchandises ou accessoires se rapportant à ce négoce ou
encore à la préparation ou à la consommation du thé. L’achat, la prise à bail, la
location, la gérance, la participation directe ou indirecte par tous moyens ou
sous quelque forme que ce soit, à toutes
entreprises et à toutes sociétés créées ou
à créer, ayant le même objet ou un objet
similaire ou connexe".
Pour avis.
12097146W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MARIAGE FRERES VENTE A
DISTANCE
SAS au capital de 20 euros
Siège social : 10 rue du Parc Royal
75003 Paris
837 597 277 RCS Paris
En date du 30 mars 2018, l’associé unique
a décidé, en rémunération de l’apport de
l’activité de vente à distance consentie par
la société Maisons de Thé Mariage Frères, d’augmenter le capital social d’une
somme de 199.980 €, pour le porter de
20 € à 200.000 € et de modifier les articles
6 et 7 des statuts
Pour avis.
12097213W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PEROY LOCATIONS
SNC au capital de 1.550 €
Siège : c/o MDE 70, rue Cortambert 75116 PARIS
418 100 475 RCS PARIS
Aux termes de l’AGE du 19 mars 2018, il
a été décidé de nommer en qualité de gérant Monsieur Bertrand WEISGERBER,
domicilié Parkview Green Tower C – 9
Dongdaqiao Road – 3rd Floor – TLS
100020 Beijing en (République populaire
de Chine), en remplacement de Monsieur
Arthur WEISGERBER.
Pour avis.
12097216W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE DU COLLEGE DES INGENIEURS
S.A.S. au capital de 500.000 €
215, boulevard Saint-Germain - 75007 Paris
831 242 078 R.C.S. Paris
Aux termes d’un PV d’AGE du 8.12.2017
les associés ont nommé en qualité d’administrateurs, à compter du même jour :
John Philip ELKANN, Strada S. Vito a Revigliasco, 291, 10133 Turin (Italie)
Mme Silvia PETOCCHI, Via Ausonio, 17,
Milan (Italie)
Knut STANNOWSKI, Bürgermeister Erl
Str.3, 83666 Schaftlach (Allemagne)
Vasco Gerhard SZYMANSKI, Fuggerstrasse 1, 81373 Munich (Allemagne)
Bruno BOULAY, 83, rue Albert Perdreaux
- 92370 Chaville
Mme Anne MOTTE, 18, sentier du Bas
des Buttes- 92220 Bagneux
COLLEGE DES INGENIEURS SAS, 215,
boulevard Saint Germain - 75007 Paris,
503 713 737 RCS Paris
Mention sera faite au RCS de Paris.
12097148W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12097222W – LE PUBLICATEUR LEGAL
L’ECLAIREUR
SAS à capital variable d’au minimum
630 000 €
26, Avenue des Champs Elysées 75008 PARIS
318 149 010 RCS PARIS
FBO CONCEPT
Société par actions simplifiée à associé
unique
Capital : 468.000 €
Siège social : 10 rue Saint-Augustin
75002 Paris
811 045 731 RCS Paris
L’associée unique a désigné en qualité de
Président à compter du 1er Avril 2018,
Monsieur Michaël HADIDA- 29 bis rue des
Francs Bourgeois - 75004 PARIS en remplacement de la Société SOFIDE
Pour avis
12097035W – LE PUBLICATEUR LEGAL
TRONCHET IMMOBILIER
SARL au capital de 7.622,45 €uros
59, rue Scheffer – 75116 PARIS
389 440 181 R.C.S. PARIS
Aux termes d’un PV d’AGE du 26.02.2018,
il a été décidé de transférer le siège social
au 17 boulevard Jules Sandeau – 75116
PARIS, à compter du même jour, et de
modifier en conséquence l’article 4 des
statuts.
Mention sera faite au RCS de PARIS
Aux termes d’une décision du 28/03/2018,
l’associé unique a décidé d’adopter à
compter du 28/03/2018 GROUPE SKOLT
comme dénomination sociale et de modifier l’article 3 des statuts.
Pour avis
12097149W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GLL LAMENNAIS SAS
SAS au capital de 1.100.000 euros
Siège social : 3 rue du Colonel Moll 75017
Paris
481 465 813 RCS Paris
Aux termes des décisions du 30 mars
2018, il a été décidé de nommer Duthilleul
& Associés, SAS sis 15 rue de Bruxelles
75009 Paris, 437 977 283 RCS Paris en
qualité de CAC titulaire en remplacement
de KPMG SA et KPMG.
12097232W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CANNES PALACE SAS capital :
40.000 €, 49, rue de Ponthieu Paris 8,
RCS 696 120 294
Par délibération du 28.03.2018 le siège a
été transféré au 20, rue de Mogador Paris
9, la gérance modifiée et remplacée par
PRESTIGE ACQUISITION 66, avenue
des Champs Elysées Paris 8 RCS 489
356 840 et l’introduction et l’art. 4 modifiés. Mention RCS Paris
12097093W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI VDF
SCI au capital de 2 euros
Siège social : 35 avenue Victor Hugo BP
75770 Paris Cedex 16
834264 715 RCS Paris
Aux termes des décisions des associés en
date du 3 avril 2018, il a été décidé d’augmenter le capital de 9.998 euros par
l’émission de 998 parts sociales de 1 euros de valeur nominale. Le capital est désormais fixé à 10.000 euros divisé en
10.000 parts sociales d’un euro de valeur
nominale. Les statuts ont été modifiés en
conséquence.
12097143W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SALONS DE THE MARIAGE FRERES
SAS au capital de 20 euros
Siège social : 10 rue du Parc
Royal-75003 Paris
837 597 384 RCS Paris
En date du 30 mars 2018, l’associé unique
a décidé, en rémunération de l’apport de
l’activité de services de restauration, pâtisserie et traiteur consenti par la société
Maison de Thé Mariage Frères, d’augmenter le capital social d’une somme de
499.980 €, pour le porter de 20 € à
500.000 € et de modifier les articles 6 et 7
des statuts
Pour avis.
12097151W – LE PUBLICATEUR LEGAL
FACINVEST
SAS au capital de 1.000 €
Siège social : 91, rue du Faubourg
Saint-Honoré - 75008 Paris
834 146 334 RCS PARIS
Aux termes de l’assemblée générale mixte
en date du 02/04/2018, il a été décidé :
- d’augmenter le capital de 2.450.000 €
pour le porter de 1.000 € à 2.451.000 € ;
- de nommer en qualité de commissaire
aux comptes titulaire, Mr. Sylvain Lajardie
demeurant 3 bis rue Sadi Carnot 92120
Montrouge, et suppléant, Mr. François
Gasc demeurant 49 rue Claude Cellier
94230 Cachan ;
MARIAGE FRERES DIX
SAS au capital de 100 euros
Siège social : 10 rue du Parc Royal
75003 Paris
832 261 903 RCS Paris
En date du 31 mars 2018, l’associé unique
a:
12097244W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SNC ATHENES CLICHY
SNC au capital de 1.000 €
Siège social :
6 rue de Penthièvre - 75008 PARIS
808 359 558 R.C.S. PARIS
Suite au PV d’AGM en date du
21/06/2017, il a été décidé de nommer la
SAS ERNST & YOUNG & AUTRES sise
1-2 place des Saisons, La Défense 1,
92400 Courbevoie, immatriculée au RCS
de NANTERRE sous le numéro 438 476
913, commissaire aux comptes. Mention
au R.C.S. de Paris.
12097248W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12097161W – LE PUBLICATEUR LEGAL
YAK Holding
SAS au capital de 1000 euros
Siège social : 10 rue de Penthière 75008
Paris
827 778 267 RCS Paris
Aux termes des décisions des associés en
date du 5 avril 2018, il a été décidé de
constater le départ de M. Chatillon de ses
fonctions de DG
12097164W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12097144W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos Sociétés
TROMBI ACQUISITION SARL
SARL à associé unique au capital de
803.000 €
Siège social : 52 Boulevard de Sébastopol
75003 Paris
491 545 307 RCS Paris
Suivant décision de l’associé unique en
date du 30/03/18, il a été pris acte de la
démission de Mr Michel LINDENBERG de
ses fonctions de cogérant.
EL SOL
Société à responsabilité limitée
au capital de 70 000 €
22, rue de Ponthieu - 75008 PARIS
501 863 864 RCS PARIS
L’Assemblée Générale Extraordinaire du
31 mars 2018 a décidé une réduction du
capital social non motivée par des pertes
pour un montant de 50 000 €uros par rachat et annulation de 500 parts sociales.
Le procès-verbal de cette Assemblée Générale Extraordinaire sera déposé au
Greffe du Tribunal de Commerce de PARIS.
12097253W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par AGE du 28/03/2018 de GLOBASSURANCES, SARL, capital 1.000 €, siège :
54 Bld Flandrin 75116 PARIS, 834 020
489 RCS PARIS, L’objet a été étendu à :
La distribution de tous produits pour la
maison et tous produits d’énergie. Le reste
de l’article demeure inchangé Les statuts
ont été modifiés en conséquence.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
COMPAGNIE POUR L’ETUDE ET LE
DEVELOPPEMENT DES SYSTEMES,
S.A.R.L. au capital de 182,94 €, 302 067
160 RCS PARIS. Aux termes d’une délibération du 23/3/2018, les Associés ont
décidé à l’unanimité de transférer le siège
du 18, boulevard Montmartre, escalier B,
75009 PARIS au 14, rue de la Pataudière, 45150 JARGEAU à compter du
même jour, et de modifier en conséquence
l’article 4 des statuts. Pour avis. La gérance.
12097127 – LA VIE JUDICIAIRE
BELLOUET CONSEIL, S.A.S.U. au capital de 39.636,74 €, sise 304/306, rue Lecourbe, 75015 PARIS, 353 896 582 RCS
PARIS. Suivant décision en date du
30/9/2018, il a été pris acte de la nomination de la S.A.R.L. NATAF AUDIT
CONSEIL, 83, avenue Simon Bolivar,
75019 PARIS, CAC titulaire. La SELAS
COFIREC, 11, rue Lafayette, 75009 PARIS, CAC suppléant. Mention sera faite au
RCS de Paris. Pour avis, le président.
154032A – LES ECHOS
HÉLIOS AUTOMOTIVE
SASU au capital de 1.000 €. Siège social : 1 PL DU SUD, 92800 PUTEAUX.
RCS 830 587 564 NANTERRE
L’associé unique, en date du 23/03/2018,
a décidé de transférer le siège social au
33 rue Saint Lambert, 75015 PARIS, à
compter du 01/04/2018. Président : M
KNEZEVIC Paul, 1 PL DU SUD 92800
PUTEAUX. Radiation du RCS de NANTERRE et immatriculation au RCS de PARIS.
TECH-DEC’, S.A.R.L. au capital de
7.622,45 €, sise 83, rue de Reuilly, 75012
PARIS, 422 065 292 RCS PARIS. Aux termes d’une délibération du 15/3/2018, l’Associé unique a décidé d’étendre l’objet au
commerce de voitures et de véhicules automobiles légers et de modifier en conséquence l’article 2 des statuts. La collectivité des associés a pris acte également de
la démission de M. Jacques MASSE de
ses fonctions de cogérant à compter du
15/3/2018 et a décidé de ne pas procéder
à son remplacement. Pour avis, la gérance.
12097174 – LA VIE JUDICIAIRE
AVISEO PATRIMOINE, E.U.R.L. au capital de 5.000 €, sise 12, rue Alfred de Vigny, 75008 PARIS, 511 764 482 RCS PARIS. Aux termes du PV de l’AGE du
2/3/2018, le siège a été transféré du
12, rue Alfred de Vigny, 75008 PARIS au
9, square Moncey, 75009 PARIS, à
compter du 2/3/2018. Gérante : Isabelle
AMET, 9, square Moncey, 75009 Paris
L’article 4 des statuts a été modifié en
conséquence. Mention faite au RCS de
Paris. La gérante.
12097176 – LA VIE JUDICIAIRE
CYMICHER, S.A.R.L. au capital de
10.000 €, sise 134 bis, rue de Charenton,
75012 Paris, 834 984 015 RCS PARIS.
Aux termes du PV de l’AGE du 26/3/2018,
l’objet a été modifié. L’article Nº2 des statuts a été modifié en conséquence. Ancienne mention : la transaction et la location immobilière. Nouvelle mention :
transactions sur immeubles et fonds de
commerce. Modification au RCS de Paris.
Pour avis.
Aux termes des délibérations du 20/03/18,
les associés de la SC HOLDING FAMILY,
au capital de 2 001.010 €, ayant son siège
social au 4 rue Antoine Dubois 75006 PARIS, immatriculée au RCS de PARIS sous
le nº750 224 339, ont nommé en qualité
de cogérants : Mme Anne DUMOUSSET,
demeurant 4 rue du Temple 10390 VERRIERES, Mme Clémence DUMOUSSET,
demeurant 4 rue Antoine Dubois 75006
PARIS, M. Quentin DUMOUSSET, demeurant 27 rue Papassaudi 13100 AIX EN
PROVENCE, M. Augustin DUMOUSSET,
demeurant 12 rue Goyrand 13100 AIX EN
PROVENCE, M. Valentin DUMOUSSET,
demeurant 16 rue d’Italie 13100 AIX EN
PROVENCE, pour une durée illimitée à
compter du 20/03/18.
Modification sera faite au RCS de PARIS.
Pour avis
La Gérance
PANAM SECURITY PRIVEE SARL au capital de 1.000 € Siège : 19 RUE DES BALKANS 75020 PARIS 800207458 RCS de
PARIS Par décision de l’AGE du
28/03/2018, il a été décidé de la transformation de la SARL en SASU, sans création d’un être moral nouveau et a adopté
le texte des statuts qui régiront désormais
la Société. La dénomination de la Société,
son objet, son siège, son capital, sa durée
et les dates d’ouvertures et de clôture de
son exercice social demeurent inchangés.
Mme MEDJEBRI ZINA 10 Rue du Presbytère 69008 LYON a céssé ses fonctions
de Gérant du fait de la transformation de
la Société. Sous sa nouvelle forme de
SASU, la Société est dirigé par Mme
MEDJEBRI Zina 10 rue du presbytère
69008 LYON, en qualité de président.
Mention au RCS de PARIS
154222A – LES ECHOS
NAMAR INVESTISSEMENTS
Société par actions simplifiée
Au capital social de 55.000 euros
Siège social : 92 Rue d’Aubervilliers
75019 PARIS
RCS PARIS 811 908 441
Aux termes AG du 30/06/17, a été nommé
commissaire aux comptes suppléant Fiduciaire Paris Ouest (404 013 542 RCS
NANTERRE), 82 avenue André MORIZET
92100 BOULOGNE BILLANCOURT, en
remplacement la société F.R.A.
(418 009 726 RCS NANTERRE), devenue
commissaire aux comptes titulaire.
RCS PARIS
DISSOLUTIONS
154079B – LES ECHOS
12097230 – LA VIE JUDICIAIRE
THEGREENFACTORY, S.A.R.L. au
capital de 114.825 €, 27, rue Chanez, Batiment D 7ème étage, 75016 PARIS, 503
260 986 RCS PARIS. L’ASSP du
29/8/2017 a décidé de transférer le siège
au 154, rue Oberkampf, 9 cité Durmar,
75011 PARIS. L’ASSP du 29/8/2017
prend acte de la démission de M. Martin
HIEAUX, cogérant. Mention sera faite au
RCS de Paris.
147656A – LES ECHOS
BS DISTRIBUTION. SASU au capital de
1000 euros. Siège social : 1 avenue de
Périgueux 67800 Bischheim. 819 641 358
RCS Strasbourg. Le 01/03/2018, l’associé
unique a décidé de transférer le siège social au 24 rue Louis Blanc 75010 Paris.
Président : Alexandre Erbs demeurant au
11 rue de Gribeauval 67100 Strasbourg. En conséquence, elle sera immatriculée au RCS de Paris et elle sera radiée au RCS de Strasbourg.
147774A – LES ECHOS
Le 12.02.2018, l’associé unique de l’eurl
mens bridge françois dourthe et associes,
24 r de lourmel 75015 Paris, capital
1000 €, rcs Paris 824169312, transfère le
siège au domicile du dirigeant Mathias
François Dourthe sis 42 r mathurin regnier
75015 Paris. Rcs Paris.
CHEREX CONSULTING
SARL Unipersonnelle au capital de 1000 €
12 Rue de la boétie, 75008 Paris
828241042 RCS Paris
Par décision de l’Associé unique en date
du 31/03/2018 l’associé unique a :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. Hajjani
Khalid 12 rue de la boétie, 75008 Paris,
pour sa gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Paris
154093B – LES ECHOS
MARIE ET LES GARCONS
SCI au capital de 1000,00 €
110 RUE PETIT, 75019 PARIS
811172345 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
12/03/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 12/03/2018,
nommé en qualité de liquidateur Mme MARIE-MADELEINE SAUNIER, 8 RUE
MENDEL KALMENSON, 93300 AUBERVILLIERS et fixé le siège de liquidation et
l’adresse de correspondance chez le liquidateur Mme MARIE-MADELEINE SAUNIER. Mention en sera faite au RCS de
Paris
154187B – LES ECHOS
152067A – LES ECHOS
TRANSFERT DE SIEGE SOCIAL
GAGNCAM
SASU au capital de 1.000,00 euros
45 rue de Lisbonne 75008 PARIS
SIREN : 824 789 226 RCS PARIS
Par décision de l’AGE en date du
15/03/2018, il a été décidé de transférer
le siège social de la société au 3B rue de
Dijon 76200 DIEPPE.
La société sera immatriculée au RCS de
DIEPPE et elle sera radiée du RCS de PARIS.
SARL ACH-TEX
SARL au capital de 8000,00 €
41 boulevard serrurier, 75019 Paris
812829521 RCS Paris
Par décision de L’AGO en date du
31/12/2017 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/12/2017,
nommé en qualité de liquidateur M. mustapha ACHEMOUN, 16 rue emile augier,
93300 Aubervilliers et fixé le siège de liquidation et l’adresse de correspondance
au siège de la société. Mention en sera
faite au RCS de Paris
154188A – LES ECHOS
154211A – LES ECHOS
12097129 – LA VIE JUDICIAIRE
154198B – LES ECHOS
MOVISTA PRODUCTIONS
SAS au capital de 7500 €
38 rue des Mathurins, 75008 PARIS
798908513 RCS Paris
Par décision de L’AGO en date du
31/12/2017 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, Mme BRAZ
Nicole 108 avenue de Bonneuil, 94210 LA
VARENNE ST HILAIRE, pour sa gestion
et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Paris
12097233 – LE PUBLICATEUR LEGAL
DUVIVIER DEVELOPMENT S.A.R.L.
en liquidation au capital de 30.000 €,
Siège et siège de liquidation : 42, rue Saint
- Bernard, 75011 PARIS, 804723880 RCS
PARIS. Aux termes d’une décision du
31/12/2017, l’associé unique, après avoir
entendu le rapport du liquidateur, a approuvé les comptes de liquidation, a
donné quitus au liquidateur, l’a déchargé
de son mandat et a prononcé la clôture de
la liquidation. Les comptes de liquidation
seront déposés au GTC de Paris, en annexe au RCS. Pour avis, Le Liquidateur
12097467 – LE PUBLICATEUR LEGAL
PLA 2B IMMOBILIER
S.A.R.L. à associé unique
au capital de 5.395.296 euros
Siège social :
95, rue La Boétie - 75008 PARIS
411 981 822 RCS PARIS
Suivant décisions en date du 5/4/2018,
la société European Property Holding
Luxembourg 5 S.à.r.l. (S.A.R.L. de droit
luxembourgeois au capital social de
18.775 euros, ayant son siège social sis
6, route de Trèves L-2633 Senningerberg,
Grand-Duché de Luxembourg, immatriculée au RCS de Luxembourg sous le
nº B106901) a décidé la dissolution anticipée de la société PLA 2B IMMOBILIER,
à compter du 5/4/2018 sans qu’il y ait lieu
à liquidation.
Conformément aux dispositions de l’article 1844-5, alinéa 3 du Code civil, les
créanciers de la société PLA 2B IMMOBILIER peuvent former opposition à la dissolution dans un délai de trente jours à
compter de la présente publication devant
le tribunal de commerce de Paris.
Pour avis
12097468 – LE PUBLICATEUR LEGAL
PLA 2C IMMOBILIER
S.A.R.L. à associé unique
au capital de 2.574.880 euros
Siège social :
95, rue La Boétie - 75008 PARIS
422 898 551 RCS PARIS
Suivant décisions en date du 5/4/2018,
la société European Property Holding
Luxembourg 5 S.à.r.l. (S.A.R.L. de droit
luxembourgeois au capital social de
18.775 euros, ayant son siège social sis
6, route de Trèves L-2633 Senningerberg,
Grand-Duché de Luxembourg, immatriculée au RCS de Luxembourg sous le
nº B106901) a décidé la dissolution anticipée de la société PLA 2C IMMOBILIER,
à compter du 5/4/2018 sans qu’il y ait lieu
à liquidation.
Conformément aux dispositions de l’article 1844-5, alinéa 3 du Code civil, les
créanciers de la société PLA 2C IMMOBILIER peuvent former opposition à la dissolution dans un délai de trente jours à
compter de la présente publication devant
le tribunal de commerce de Paris.
Pour avis
12095926W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EOLEN
S.A.S. au capital de 60.100 €
37/39, rue Boissière- 75116 PARIS
492 503 560 RCS PARIS
Aux termes d’une décision du 28/3/2018
l’associée unique de la société GROUPE
EOLEN, SAS au capital de 10.000.000 €,
37/39, rue Boissière 75116 PARIS 514
023 878 RCS PARIS a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du
28/3/2018 sans qu’il y ait lieu à liquidation.
Conformément aux dispositions de l’article 1844-5, alinéa 3 du code civil, les
créanciers de la société EOLEN peuvent
former opposition à la dissolution dans un
délai de trente jours à compter de la présente publication devant le Tribunal de
commerce de Paris.
Pour avis
12096843 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 699
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS, 532 026 671 RCS PARIS.
Suivant l’AGE du 26/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 5
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos Sociétés
Suivant l’AGO du 26/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096844 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 700
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
532 026 721 Paris
Suivant l’AGE du 26/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au GTC de Paris.
Suivant l’AGO du 26/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096845 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 703
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
532 021 979 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 26/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 26/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096846 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 704
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
532 025 038 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 26/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 26/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096847 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 705
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
532 022 662 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 26/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 26/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096852 – LA VIE JUDICIAIRE
12096856 – LA VIE JUDICIAIRE
12096860 – LA VIE JUDICIAIRE
12096864 – LA VIE JUDICIAIRE
12096848 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 711
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
532 025 418 RCS PARIS
SNC COFINA 715
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS
532 025 962 RCS PARIS
SNC COFINA 720
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS
531 967 420 RCS PARIS
SNC COFINA 726
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
531 972 263 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 26/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 26/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096853 – LA VIE JUDICIAIRE
12096857 – LA VIE JUDICIAIRE
12096861 – LA VIE JUDICIAIRE
12096865 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 712
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS
532 025 558 RCS PARIS
SNC COFINA 716
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS
531 967 305 RCS PARIS
SNC COFINA 721
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS
531 967 388 RCS PARIS
SNC COFINA 727
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
531 970 077 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096854 – LA VIE JUDICIAIRE
12096858 – LA VIE JUDICIAIRE
12096862 – LA VIE JUDICIAIRE
12096866 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 713
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS
532 025 574 RCS PARIS
SNC COFINA 718
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS
531 972 958 RCS PARIS
SNC COFINA 722
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS
531 966 018 RCS PARIS
SNC COFINA 728
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
531 969 483 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096855 – LA VIE JUDICIAIRE
12096859 – LA VIE JUDICIAIRE
12096863 – LA VIE JUDICIAIRE
12096867 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 710
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
532 026 309 RCS PARIS
SNC COFINA 714
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS
532 025 897 RCS PARIS
SNC COFINA 719
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS
531 967 859 RCS PARIS
SNC COFINA 723
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
531 970 689 RCS PARIS
SNC COFINA 729
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
531 970 085 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 26/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 26/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
SNC COFINA 707
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
532 025 285 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 26/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 26/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096849 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 708
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
532 022 696 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 26/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 26/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096850 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 709
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
532 025 319 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 26/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 26/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096851 – LA VIE JUDICIAIRE
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
6 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos Sociétés
12096868 – LA VIE JUDICIAIRE
12096872 – LA VIE JUDICIAIRE
12096876 – LA VIE JUDICIAIRE
12096880 – LA VIE JUDICIAIRE
12096884 – LA VIE JUDICIAIRE
12096888 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 731
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
531 993 814 RCS PARIS
SNC COFINA 736
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
531 996 817 RCS PARIS
SNC COFINA 740
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
531 997 179 RCS PARIS
SNC COFINA 745
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
539 699 603 RCS PARIS
SNC COFINA 749
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
539 700 518 RCS PARIS
SNC COFINA 753
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
539 618 066 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096869 – LA VIE JUDICIAIRE
12096873 – LA VIE JUDICIAIRE
12096877 – LA VIE JUDICIAIRE
12096881 – LA VIE JUDICIAIRE
12096885 – LA VIE JUDICIAIRE
12096889 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 732
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
531 994 093 RCS PARIS
SNC COFINA 737
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
531 996 403 RCS PARIS
SNC COFINA 742
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
539 697 276 RCS PARIS
SNC COFINA 746
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
539 699 678 RCS PARIS
SNC COFINA 750
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
539 700 732 RCS PARIS
SNC COFINA 754
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
539 619 320 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096870 – LA VIE JUDICIAIRE
12096874 – LA VIE JUDICIAIRE
12096878 – LA VIE JUDICIAIRE
12096882 – LA VIE JUDICIAIRE
12096886 – LA VIE JUDICIAIRE
12096890 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 733
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
531 994 655 RCS PARIS
SNC COFINA 738
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
531 996 940 RCS PARIS
SNC COFINA 743
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
539 699 546 RCS PARIS
SNC COFINA 747
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
539 699 785 RCS PARIS
SNC COFINA 751
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
539 615 880 RCS PARIS
SNC COFINA 755
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
539 598 201 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096871 – LA VIE JUDICIAIRE
12096875 – LA VIE JUDICIAIRE
12096879 – LA VIE JUDICIAIRE
12096883 – LA VIE JUDICIAIRE
12096887 – LA VIE JUDICIAIRE
12096891 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 734
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
531 996 320 RCS PARIS
SNC COFINA 739
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
531 997 070 RCS PARIS
SNC COFINA 744
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
539 700 625 RCS PARIS
SNC COFINA 748
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
539 700 419 RCS PARIS
SNC COFINA 752
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
539 616 771 RCS PARIS
SNC COFINA 756
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
539 615 815 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 7
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos Sociétés
12096892 – LA VIE JUDICIAIRE
12096915 – LA VIE JUDICIAIRE
12096919 – LA VIE JUDICIAIRE
12096924 – LA VIE JUDICIAIRE
12096930 – LA VIE JUDICIAIRE
12096934 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 757
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
539 619 510 RCS PARIS
SNC COFINA 762
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 047 706 RCS PARIS
SNC COFINA 768
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 049 280 RCS PARIS
SNC COFINA 773
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 050 577 RCS PARIS
SNC COFINA 778
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
749 978 995 RCS PARIS
SNC COFINA 784
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 031 494 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 PARIS, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096912 – LA VIE JUDICIAIRE
12096916 – LA VIE JUDICIAIRE
12096920 – LA VIE JUDICIAIRE
12096925 – LA VIE JUDICIAIRE
12096931 – LA VIE JUDICIAIRE
12096935 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 758
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
539 619 163 RCS PARIS
SNC COFINA 763
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 048 258 RCS PARIS
SNC COFINA 770
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 049 850 RCS PARIS
SNC COFINA 774
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 050 817 RCS PARIS
SNC COFINA 781
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
749 979 381 RCS PARIS
SNC COFINA 785
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 031 635 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
12096913 – LA VIE JUDICIAIRE
12096917 – LA VIE JUDICIAIRE
12096921 – LA VIE JUDICIAIRE
12096927 – LA VIE JUDICIAIRE
12096932 – LA VIE JUDICIAIRE
12096937 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 760
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
539 595 769 RCS PARIS
SNC COFINA 765
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 048 795 RCS PARIS
SNC COFINA 771
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 050 163 RCS PARIS
SNC COFINA 775
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 050 924 RCS PARIS
SNC COFINA 782
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 030 652 RCS PARIS
SNC COFINA 786
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 031 627 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
12096914 – LA VIE JUDICIAIRE
12096918 – LA VIE JUDICIAIRE
12096923 – LA VIE JUDICIAIRE
12096928 – LA VIE JUDICIAIRE
12096933 – LA VIE JUDICIAIRE
12096938 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 761
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 047 565 RCS PARIS
SNC COFINA 767
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 049 025 RCS PARIS
SNC COFINA 772
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 050 445 RCS PARIS
SNC COFINA 777
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
749 979 183 RCS PARIS
SNC COFINA 783
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 031 346 RCS PARIS
SNC COFINA 787
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 031 668 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
8 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
12096939 – LA VIE JUDICIAIRE
12096944 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 656
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
531 938 058 RCS PARIS
SNC COFINA 727
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 975 401 RCS PARIS
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
12096962 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
12096946 – LA VIE JUDICIAIRE
12096940 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 659
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
531 939 171 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
12096942 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 660
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
531 939 239 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
12096943 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 826
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 975 328 RCS PARIS
SNC COFINA 828
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 975 435 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
12096947 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 829
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 975 476 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
12096958 – LA VIE JUDICIAIRE
ADVANCIA TECHNOLOGIES,
E.U.R.L. au capital de 1.000 €, sise 120,
boulevard Excelmans, 75016 PARIS,
753.177.658 RCS PARIS. Suivant l’AGE
du 31/12/2017, le gérant a décidé la dissolution anticipée de la société à compter
du 31/12/2017 et sa mise en liquidation.
Alexis Marie Paul FRANCART, 120, boulevard Exelmans, 75016 Paris est nommé
liquidateur. Le siège de liquidation est fixé
au 120, boulevard Excelmans, 75016 Paris. Dépôt au RCS Paris.
12096960 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
SNC COFINA 831
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 975 542 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
SNC COFINA 832
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 975 617 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
12096965 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 833
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 975 690 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
12096966 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 835
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 975 823 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
12096967 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 836
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 005 471 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos Sociétés
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
12096972 – LA VIE JUDICIAIRE
12096976 – LA VIE JUDICIAIRE
12096968 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 842
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 005 133 RCS PARIS
SNC COFINA 791
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 975 542 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096973 – LA VIE JUDICIAIRE
12096977 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 843
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 005 364 RCS PARIS
SNC COFINA 792
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 188 138 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffre du
tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096974 – LA VIE JUDICIAIRE
12096978 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 788
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 031 833 RCS PARIS
SNC COFINA 793
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750184202 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096975 – LA VIE JUDICIAIRE
12096979 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 841
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 005 067 RCS PARIS
SNC COFINA 789
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 975 542 RCS PARIS
SNC COFINA 794
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 184 095 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
SNC COFINA 837
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 005 505 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
12096969 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 838
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 005 794 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
12096970 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 839
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 005 620 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris
12096971 – LA VIE JUDICIAIRE
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 9
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos Sociétés
12096980 – LA VIE JUDICIAIRE
12097022 – LA VIE JUDICIAIRE
12097026 – LA VIE JUDICIAIRE
12097032 – LA VIE JUDICIAIRE
12097049 – LA VIE JUDICIAIRE
12097055 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 796
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 214 470 RCS PARIS
SNC COFINA 801
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 216 210 RCS PARIS
SNC COFINA 808
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 345 167 RCS PARIS
SNC COFINA 814
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 381 360 RCS PARIS
SNC COFINA 819
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 381 832 RCS PARIS
SNC COFINA 850
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 035 478 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra
75002 PARIS- 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096981 – LA VIE JUDICIAIRE
12097023 – LA VIE JUDICIAIRE
12097027 – LA VIE JUDICIAIRE
12097045 – LA VIE JUDICIAIRE
12097051 – LA VIE JUDICIAIRE
12097056 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 798
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 215 683 RCS PARIS
SNC COFINA 803
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 220 782 RCS PARIS
SNC COFINA 809
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 345 316 RCS PARIS
SNC COFINA 815
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 381 584 RCS PARIS
SNC COFINA 820
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 381 865 RCS PARIS
SNC COFINA 853
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 173 931 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12096982 – LA VIE JUDICIAIRE
12097024 – LA VIE JUDICIAIRE
12097028 – LA VIE JUDICIAIRE
12097046 – LA VIE JUDICIAIRE
12097052 – LA VIE JUDICIAIRE
12097057 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 799
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 216 038 RCS PARIS
SNC COFINA 806
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 345 019 RCS PARIS
SNC COFINA 810
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 346 215 RCS PARIS
SNC COFINA 817
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 381 717 RCS PARIS
SNC COFINA 847
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 035 395 RCS PARIS
SNC COFINA 854
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 173 980 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12097020 – LA VIE JUDICIAIRE
12097025 – LA VIE JUDICIAIRE
12097031 – LA VIE JUDICIAIRE
12097048 – LA VIE JUDICIAIRE
12097053 – LA VIE JUDICIAIRE
12097065 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 800
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 216 178 RCS PARIS
SNC COFINA 807
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 344 962 RCS PARIS
SNC COFINA 812
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 381 048 RCS PARIS
SNC COFINA 818
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
750 381 758 RCS PARIS
SNC COFINA 848
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG, 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 035 445 RCS PARIS
SNC COFINA 855
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 198 599 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
10 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos Sociétés
12097066 – LA VIE JUDICIAIRE
12097070 – LA VIE JUDICIAIRE
12097074 – LA VIE JUDICIAIRE
12097079 – LA VIE JUDICIAIRE
12097085 – LA VIE JUDICIAIRE
12097090 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 856
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 201 781 RCS PARIS
SNC COFINA 861
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 200 973 RCS PARIS
SNC COFINA 867
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 280 181 RCS PARIS
SNC COFINA 886
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 312 208 RCS PARIS
SNC COFINA 895
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 285 529 RCS PARIS
SNC COFINA 910
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
752 098 012 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 28/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 28/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12097067 – LA VIE JUDICIAIRE
12097071 – LA VIE JUDICIAIRE
12097075 – LA VIE JUDICIAIRE
12097082 – LA VIE JUDICIAIRE
12097087 – LA VIE JUDICIAIRE
12097091 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 858
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 201 724 RCS PARIS
SNC COFINA 862
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 201 849 RCS PARIS
SNC COFINA 868
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 280 967 RCS PARIS
SNC COFINA 888
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 312 505 RCS PARIS
SNC COFINA 897
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 285 552 RCS PARIS
SNC COFINA 911
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
752 095 521 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 28/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 28/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 28/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 28/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12097068 – LA VIE JUDICIAIRE
12097072 – LA VIE JUDICIAIRE
12097076 – LA VIE JUDICIAIRE
12097083 – LA VIE JUDICIAIRE
12097088 – LA VIE JUDICIAIRE
12097092 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 859
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 198 789 RCS PARIS
SNC COFINA 863
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 199 829 RCS PARIS
SNC COFINA 871
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 284 498 RCS PARIS
SNC COFINA 889
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 312 562 RCS PARIS
SNC COFINA 901
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
752 097 659 RCS PARIS
SNC COFINA 912
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
752 098 053 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 28/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 28/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 28/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 28/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12097069 – LA VIE JUDICIAIRE
12097073 – LA VIE JUDICIAIRE
12097078 – LA VIE JUDICIAIRE
12097084 – LA VIE JUDICIAIRE
12097089 – LA VIE JUDICIAIRE
12097094 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 860
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 201 823 RCS PARIS
SNC COFINA 865
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 201 906 RCS PARIS
SNC COFINA 879
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 284 936 RCS PARIS
SNC COFINA 890
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
751 339 680 RCS PARIS
SNC COFINA 904
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
752 097 899 RCS PARIS
SNC COFINA 913
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
752 098 087 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 27/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 27/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 28/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 28/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 28/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 28/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 11
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos Sociétés
12097095 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 914
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
752 098 111 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 28/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 28/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12097096 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 915
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
752 098 145 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 28/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 28/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12097099 – LA VIE JUDICIAIRE
12097298 – LA VIE JUDICIAIRE
12097042W – LE PUBLICATEUR LEGAL
147682A – LES ECHOS
SNC COFINA 927
JESSIMEL, S.A.R.L. en liquidation au
capital de 3.000 €, 6, rue Ernest Cresson,
75014 PARIS, 798 962 601 RCS PARIS.
L’AGE du 31/12/2017 a approuvé les
comptes de liquidation ; donné quitus au
liquidateur, Mme Michèle EL BEZE, 9, allée de Sèvres, 92340 Clamart et prononcé
la clôture de liquidation au 31/12/2017.
Pour avis.
Suivant acte SSP en date du 03/04/2018,
enregistré au SDE de Paris Saint-Sulpice,
le 06/04/2018, dossier 2018 15725, référence 2018 A 05808, Madame Henriette
Josselyne FALDINI, Pharmacien, divorcée en premières noces et non remariée
de Mr Henri David APELBAUM, demeurant à PARIS (13ème arrt.) 76 rue Bobillot
A CEDE A la société « PHARMACIE MABILLON SAINT-GERMAIN » SELAS au
capital de 950.000 €, sise à PARIS
(75006) - 8 rue du Four, en cours de formation
Une officine de pharmacie exploitée à PARIS (75006), 8 rue du Four, pour laquelle
Mme FALDINI est immatriculée au RCS
de PARIS sous le nº 631 119 864, moyennant le prix principal de 2.675.000 €, stock
en sus à reprendre par l’acquéreur à dires
d’expert le jour de l’entrée en jouissance,
soit le 1er Juillet 2018. Les oppositions visées par l’Art. L141-12 et suivants du
Code de Commerce, doivent être formées
par lettre recommandée AR ou par acte
extrajudiciaire, c’est-à-dire par exploit
d’huissier, et seront reçues dans les dix
jours de la dernière en date des publications légales, pour la correspondance et
la validité au siège de la SELAS BEMBARON, Avocat à la Cour, 2 rue de Phalsbourg 75017 PARIS, dépositaire amiable
du prix, où domicile a été élu à cet effet.
Suivant acte ssp du 28/02/2018, la sarl
macadam taxis représenté par M.Forzisi
Mattéo dont le siège social est au 18 rue
Robert bonnet 93140 Bondy a donnée à
titre de location gérance à M. Trouve
Hervé demeurant au 25 bis rue des gardes boîte 507 75018 Paris un fond de
commerce de voyageurs par taxis sis exploité au 25 bis rue des gardes boîte 507
75018 Paris, du 01/03/2018 au
28/02/2019
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
752 098 350 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 28/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 28/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12097101 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 928
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
752 098 426 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 28/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 28/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12097097 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 916
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
752 097 717 RCS PARIS
12097103 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 929
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
752 098 475 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 28/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 28/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
Suivant l’AGE du 28/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 28/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12097098 – LA VIE JUDICIAIRE
SNC COFINA 926
S.N.C. en liquidation au capital de 100 €
Siège social :
C/o COFAG - 47, avenue de l’Opéra 75002 PARIS
752 098 319 RCS PARIS
Suivant l’AGE du 28/12/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société à compter de ce jour et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur,
COMPAGNIE FINANCIERE ANTILLES
GUYANE, sise 47, avenue de l’Opéra,
75002 Paris, 409 975 794 RCS PARIS.
Le siège de liquidation est fixé à
l’adresse du liquidateur où la correspondance devra être envoyée et les actes et
documents concernant la liquidation notifiés.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à
la liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Suivant l’AGO du 28/12/2017, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au liquidateur et prononcé la clôture de la
liquidation à compter de ce jour.
Les comptes seront déposés au RCS
de Paris.
12097179 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes de l’AGE du 29/12/2017 de
la IMMO TEPA - ILE DE FRANCE, société en commandite par actions en liquidation à capital variable, au capital de fondation de 37.100 €, sise 46, rue de
Provence, 75009 PARIS, 791 862 717
RCS PARIS. Il a été approuvé les comptes
de liquidation, donné quitus au liquidateur,
Virginie COLLIN, 49, boulevard de la Duchesse Anne, 35700 Rennes, l’a déchargé
de son mandat et prononcé la clôture des
opérations de liquidation à compter du jour
de ladite assemblée. Les actes, pièces et
comptes définitifs de la liquidation sont déposés au GTC de Paris. Pour avis, le liquidateur.
12097283 – LA VIE JUDICIAIRE
JESSIMEL, S.A.R.L en liquidation au
capital de 3.000 €, sise 6, rue Ernest Cresson, 75014 PARIS, 798 962 601 RCS PARIS. Suivant AGE du 31/1/2017, les Associés ont décidé la dissolution anticipée
de la société à compter du 31/12/2017 et
sa mise en liquidation ; de nommer
comme liquidateur Mme EL BEZE Michèle, 9, allée de Sèvres 92340 Clamart.
Le siège de liquidation est fixé à 6, rue
Ernest Cresson, 75014 Paris. Pour avis.
147520A – LES ECHOS
DIGIBLOO. SAS au capital de 8000 euros. Siège social : 1, rue de Stockholm,
75008 Paris. RCS Paris 822 535 647.
Le 09/03/2018, l’AGE a approuvé les
comptes de liquidation, a donné quitus au
liquidateur et a constaté la clôture des
opérations de liquidation, à compter du
09/03/2018. Radiation au RCS de Paris.
149986A – LES ECHOS
Venturis Consulting Group, SAS au capital de 100 €. Siège social : 10 place vendome 75001 Paris. 824272587 RCS Paris. Le 20/11/17, les associés ont décidé
la dissolution anticipée de la société,
nommé liquidateur Mme rebecca normand
hochman, 17 rue de la Juiverie 84160
Lourmarin, et fixé le siège de liquidation
au siège social. Modification au RCS de
Paris.
150627A – LES ECHOS
SCI DLLN, SCI au capital de
40000 €. Siège social : 64 rue de miromesnil 75008 Paris. 820787612 RCS Paris. Le 05/01/18, les associés ont décidé
la dissolution anticipée de la société,
nommé liquidateur M. David Lescure, 74
rue Marterey 1005 Lausanne, Suisse, et
fixé le siège de liquidation à l’adresse du
liquidateur. Modification au RCS de Paris.
DIVERS
12096959W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant un avenant en date du 5 février
2018, il a été convenu de modifier le
contrat de location gérance conclu pour
une durée ferme sans reconduction du
03/10/2017 au 02/10/2018 entre les sociétés CARREFOUR PROXIMITE France,
société par actions simplifiée au capital de
47.547.008 € ayant son siège social ZI,
Route de Paris, 14120 Mondeville, immatriculée au registre du commerce et des
sociétés de CAEN sous le numéro
345.130.488.
Et la société BIMYDIS, société à responsabilité limitée au capital de 7.500 € ayant
son siège social 7-9 rue, Lucien Sampaix,
75010 Paris, immatriculée au registre du
commerce et des sociétés de PARIS sous
le numéro 815.400.908.
portant sur un fonds de commerce de type
supermarché, sis et exploité 7-9, rue Lucien Sampaix, 75010 PARIS.
en modifiant l’article 3 relatif à la durée du
contrat.
En conséquence, le présent contrat est
consenti pour une durée initiale d’une année à compter du 3 octobre 2017 pour se
terminer le 2 octobre 2018.
A l’expiration de cette période initiale, le
présent contrat se reconduira tacitement
pour une durée indéterminée.
153946A – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue le
14/03/2018 concernant la société PARIS
FIRST SERVICES, il fallait lire : Nouvelle
dénomination WELL’COM GROUP et non
WELL’GROUP.
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
153972B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous-seing privé en
date du 26/01/2018 enregistré le
31/01/2018 au Service des Impôts des Entreprises de PARIS ST LAZARE, bordereau numéro 201804343, case numéro
01675, la société SARL HONGHUO, au
capital de 9000 €, immatriculée au RCS
de PARIS sous le numéro 522878255, domiciliée 3 PASSAGE LEGENDRE 75017
PARIS représentée par MME ZHOU Yanhong,
a cédé à
la société SARL MELISSA NAIL, au capital de 1000 €, immatriculée au RCS de
PARIS sous le numéro EN COURS, domiciliée 3 PASSAGE LEGENDRE 75017
PARIS représentée par MME LIN Xia ep
NI,
un fonds de commerce de INSTITUT DE
BEAUTÉ, onglerie
sis et exploité 3 PASSAGE LEGENDRE,
75017 PARIS, comprenant clientèle, bail,
matèriel.
L’entrée en jouissance a été fixée au
26/01/2018.
La présente vente est consentie et acceptée moyennant le prix principal de
13000 €.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours suivant la dernière en
date des publications légales.
Pour la réception des oppositions élection
de domicile est faite tant pour la correspondance et le renvoi des pièces que pour
la validité à Maître Maurice PFEFFER
Avocat 5 rue du Renard 75004 paris .
Pour unique insertion
3. Rapport sur les opérations effectuées
du 1er/01/2017 au 31/12/2017
4. Rapports du commissaire aux comptes
5. Vote des résolutions de l’assemblée générale ordinaire
6. Lieu et date de l’AG 2019
Roger CRUCQ, président de l’USU
78 • YVELINES
DIVERS
SOCIETES
CONVOCATIONS
CONSTITUTIONS
12097484 – LE PUBLICATEUR LEGAL
147763A – LES ECHOS
THEAM EASY ETF
Constitution de la sasu : France croquettes, 8 rue d’orgeval 78300 Poissy. Cap. :
10 €. Objet : animalerie. Pdt : Laurent Le
donge, 8 rue d’orgeval 78300 Poissy. Durée : 99 ans au rcs de Versailles.
Société d’investissement à capital variable
Siège social :
1, boulevard Haussmann - 75009 PARIS
797 774 783 RCS PARIS
147770A – LES ECHOS
12097162W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP en date du 23 mars 2018 à
Paris, enregistré à Paris Saint Lazare le 4
avril 2018, dossier 2018 18515, référence
2018 A 05186,
Madame Sonia SELLAM et Monsieur Hakim SELLAM demeurant 52, rue du Mont
Cenis 75018 Paris
a cédé à :
La société W-FASHION, SARL au capital
de 1.000 Euros, sise 35, rue Damrémont
75018 Paris, 830 456 604 RCS Paris
Un fonds de commerce de vente de prêt
à porter, exploité 35, rue Damrémont
75018 Paris, moyennant le prix de 27.000
euros.
L’entrée en jouissance a été fixée au 23
mars 2018.
Les oppositions seront reçues dans les 10
jours de la dernière en date des publicités
légales pour la validité des oppositions à
l’adresse du fonds cédé et pour la correspondance au Cabinet Petré sis 8, rue la
Boétie 75008 Paris.
12097246W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP établi à Paris
en date du 26 mars 2018, enregistré le
04/04/2018 au Service Départemental de
l’enregistrement Paris St Lazare Dossier
2018 18813, référence 2018 A 05373, la
société PRESSIMO ON LINE, SAS au capital de 1.350.00 euros, dont le siège social est situé 65, rue Ordener – 75018 Paris, 425 074 481 RCS Paris a cédé à : la
société WEBIMM, SAS au capital de
228.674 euros dont le siège social est situé 65, rue Ordener – 75018 Paris, 421
483 322 RCS Paris, son fonds de
commerce dont l’activité consiste notamment en l’exploitation du site agorabiz.com exploité par le Vendeur dans l’établissement principal situé 65, rue Ordener
– 75018 Paris, moyennant le prix de
1.675.000 euros. Entrée en jouissance par
la prise de possession réelle fixée au 26
mars 2018. Les oppositions s’il y a lieu seront reçues dans les dix jours de la dernière en date des publications légales au
siège du cessionnaire : 65, rue Ordener –
75018 Paris.
UNIQUE GÉRANCE
12097223 – LE PUBLICATEUR LEGAL
La société FREE HAND PUBLISHING
LTD, dont le siège social est à Londres NW3 7LU - 1 West Heath Lodge, Branch
Hill, a donné congé des locaux qu’elle occupe au rez-de-chaussée, 3ème porte gauche, bâtiment C, de l’immeuble 212, rue
Saint Maur, 75010 PARIS, pour le 31 mars
2018 à minuit, locaux qu’elle occupe en
vertu d’un bail de neuf ans à effet au
1er juillet 2016.
Cette restitution ne fait pas l’objet du
paiement d’une quelconque indemnité par
le bailleur.
12097224 – LE PUBLICATEUR LEGAL
La société SCM SANS SOUCI, dont le
siège social est au 212, rue Saint Maur,
75010 Paris, a donné congé des locaux
qu’elle occupe au rez-de-chaussée gauche, bâtiment B, de l’immeuble 212, rue
Saint Maur, 75010 PARIS, pour le 30 septembre 2018 à minuit, locaux qu’elle occupe en vertu d’un bail de neuf ans à effet
au 1er avril 2009.
Cette restitution ne fait pas l’objet du
paiement d’une quelconque indemnité par
le bailleur.
Avis de convocation
MM. les actionnaires sont convoqués
en Assemblée générale mixte le 27 avril
2018 à 14 heures 30 dans les locaux de
la société de gestion BNP Paribas Asset
Management France situés au 14, rue
Bergère - 75009 PARIS, en vue de délibérer et statuer sur l’ordre du jour suivant :
A titre ordinaire :
1. Lecture des rapports du Conseil d’administration et du rapport général du
commissaire aux comptes sur les comptes
de l’exercice clos le 29 décembre 2017 ;
Examen et approbation des comptes annuels de l’exercice clos le 29 décembre
2017, Quitus aux administrateurs ;
2. Affectation des sommes distribuables ;
3. Lecture du rapport spécial du
commissaire aux comptes sur les conventions visées à l’article L.225-38 du Code
de commerce ;
4. Pouvoir en vue de l’accomplissement
des formalités légales.
A titre extraordinaire :
5. Changement de dénomination de la
SICAV et modification consécutive des
Statuts de la SICAV ;
6. Regroupement des Catégories d’actions EUR C/D (code ISIN
FR0012740975) et EUR D (code ISIN
FR0012740983) de la SICAV ;
7. Fixation du jour de calcul de la parité
d’échange et pouvoir donné au Conseil
d’administration de la SICAV pour procéder à la détermination de la parité
d’échange ;
8. Pouvoir en vue de l’accomplissement
des formalités légales.
Au cas où faute de quorum cette Assemblée ne pourrait valablement délibérer
sur les résolutions extraordinaires, elle serait de nouveau convoquée au même lieu,
sur le même ordre du jour le 14 mai 2018
à 14 heures 30.
Constitution de la sci : sci clemaque, 8
chemin de la petite minière 78280 Guyancourt. Cap. : 1000 €. Objet : immobilier.
Gérant : Claire Gelée, 8 ch. De la petite
minière 78280 Guyancourt. Durée : 99 ans
au rcs de versailles.
Conformément à la législation en vigueur, les actionnaires sont informés que
le bilan, le compte de résultat et la composition des actifs sont à leur disposition au
siège social de la société de gestion de la
SICAV et qu’ils seront envoyés gratuitement sur demande.
Tout actionnaire, quel que soit le nombre d’actions qu’il possède, a le droit de
participer à cette assemblée, de s’y faire
représenter par un actionnaire ou par son
conjoint ou d’y voter par correspondance.
Le droit de participer pour tout actionnaire à l’assemblée ou de s’y faire représenter est subordonné à l’enregistrement
comptable de ses titres, soit en son nom
ou au nom de l’intermédiaire inscrit pour
son compte, au deuxième jour ouvré précédant l’Assemblée à zéro heure, heure
de Paris.
Les actionnaires désirant voter par correspondance peuvent se procurer le formulaire de vote auprès de BNP PARIBAS
Securities Services - Support Juridique
ACI : CPD07A1 - 9, rue du Débarcadère 93500 Pantin ("VSJ-BPSS"). La demande
de formulaire doit être adressée par lettre
recommandée avec accusé de réception
et parvenir à VSJ-BPSS six jours au moins
avant la date de la réunion. Les formulaires de vote à distance ne seront pris en
compte qu’à la condition de parvenir à
VSJ-BPSS deux jours avant la date de
l’assemblée, accompagnés d’une attestation établie par le dépositaire de ces actions justifiant de leur enregistrement
comptable.
L’actionnaire ayant voté par correspondance n’aura plus la possibilité de participer directement à l’Assemblée ou de s’y
faire représenter en vertu d’un pouvoir.
Le Conseil d’administration
MODIFICATIONS
12097266W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12097034W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à PARIS du 06 avril 2018,
la société LA CREOLE, SARL au capital
de 7.650 €, ayant son siège social à PARIS (75011) 29 rue de Charonne, immatriculée au RCS de PARIS sous le nº 442
110 995,
A donné en location-gérance à :
la société LWJ, SAS au capital de 3.000 €,
ayant son siège social à PARIS (75011)
49 avenue de la République, immatriculée
au RCS de PARIS sous le nº 838 309 714,
Un fonds de commerce de « Café, bar,
brasserie, restaurant à consommer sur
place et à emporter » sis et exploité à PARIS (75011) 29 rue de Charonne.
La présente location-gérance a été
consentie pour une durée de 12 mois à
compter du 09 avril 2018 pour se terminer
le 08 avril 2019, renouvelable par tacite
reconduction d’année en année à compter
du 09 avril 2019.
CONVOCATION à l’ASSEMBLEE
GENERALE ORDINAIRE 2018
Mesdames et Messieurs les délégués des
sociétaires de l’USU,
Mesdames et Messieurs les délégués représentants les établissements du contrat
collectif commun d’établissement ,
Mesdames et Messieurs les mandataires
du Conseil d’Administration de l’USU,
Mesdames et Messieurs les membres du
Conseil d’Administration de l’USU,
sont convoqués à l’assemblée générale
de L’UNION SOLIDARISTE UNIVERSITAIRE, le mercredi 6 juin 2018 à 14 heures
Lieu : MGEN, 3, square Max Hymans,
75748 PARIS CEDEX 15
(Amphithéâtre MGEN)
ORDRE DU JOUR
1. Approbation du PV de l’assemblée générale du 7/06/2017
2. Rapport sur la situation de la Mutuelle
153121A – LES ECHOS
Il a été constitué une SASU :
Dénomination :
BTL DISCOUNT
Siège social : 1 Place Charles De Gaulle
78180 Montigny de Bretonnaux
Capital : 300 €
Objet : En France et à l’étranger, l’achat
la location et la vente d’équipements pour
les BTP.
Durée : 99 ans
Président : M. DAFF Cheikh Haymouth,
4 Square Jules Védrines Appartement 601
– 78190 TRAPPES,
Chaque action donne droit à une voix
Cession d’actions : Libre
Immatriculation au RCS de Versailles
154136A – LES ECHOS
WS FOOD
Constitution SSP à Morainvilliers en date
du 20-02-2018 de : WS FOOD. Forme :
SASU. Capital : 1000 Euros. Siège : 10
Rue De L’Ancienne Tuilerie, 78630 Morainvilliers. Durée : 99 ans. Présidence :
Abdelhadi JABAL, 10 Rue De L’Ancienne
Tuilerie 78630 Morainvilliers. Objet : Restauration rapide sur place et à emporter.
Droit de vote et admission aux assemblées permis à chaque actionnaire. RCS :
Versailles.
154199B – LES ECHOS
SNED
SASU au capital de 5000 €
3Bis Rue des Bauches, 78260 ACHERES
790178040 RCS Versailles
Par décision de L’Associé Unique en date
du 01/03/2018, il a été décidé de transformer la société en SARL Unipersonnelle
sans la création d’un être moral nouveau,
à compter du 01/03/2018.
La dénomination de la société, son capital, son siège, sa durée, son objet et la
date de clôture de son exercice social demeurent inchangés.
Gérance : Dmytro AHRATINA, 34 Rue du
Maréchal Foch 78570 ANDRESY
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Mention en sera faite au RCS de Versailles
151710A – LES ECHOS
SAPHIR NAIL’S
SARL au capital de 1.000 €. Siège social : 5 place Charles de Gaulle 78990
ELANCOURT. RCS 789 148 848 VERSAILLES
L’AGE du 01/01/2018 a nommé gérant M
CORREA François Bissenty, La Garenne
à Brefaut Bâtiment A Escalier
3 78190 TRAPPES en remplacement de
Mme CORREA née EL AYNI Ghizlane.
Mention au RCS de VERSAILLES.
151840A – LES ECHOS
SDEP ACE
Société Anonyme
au capital de 100 080 euros
Siège social : 550 avenue de la Mauldre
ZA La Couronne des Prés
78680 EPONE
398094383 RCS VERSAILLES
Suivant délibération du Conseil d’Administration du 31/03/2018, Mme Laëtitia CHAPON-JARDINE, demeurant 3 rue Paul
Bourget 78370 PLAISIR a été nommée en
qualité de Président du Conseil d’Administration pour la durée de son mandat d’administrateur, en remplacement de M. Alain
CHAPON, démissionnaire ; elle accède au
poste de Président Directeur Général.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
12 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
153554A – LES ECHOS
ARAMIS
SARL à associé unique au capital de
1.000 €
Siège social : 33 rue de Garennes 27120
BOISSET LES PREVANCHES
91 • ESSONNE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
837 810 175 RCS EVREUX
Le 21/03/2018, l’associé unique a décidé
de :
- transférer le siège social au 10 rue du
Lot, ZA des Closeaux - 78200 BUCHELAY. Gérant : M. PLAZA Maxime, 33 rue
de Garennes - 27120 BOISSET LES PREVANCHES
- augmenter le capital social de 9.000 €,
le portant ainsi à 10.000 €
Radiation au RCS d’EVREUX et immatriculation au RCS de VERSAILLES.
154083B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
07/02/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
LA MAISON D’HIMALAYA
Objet social : RESTAURATION TRADITIONNELLE
Siège social : 65 avenue Henri Barbusse,
91210 DRAVEIL Capital : 6000 € Gérance : M. Rabin SHARMA, 55 RUE
CHARLES BONAVENTURE DELAGE,
91000 EVRY Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Evry
154114A – LES ECHOS
OPCOD
SARL au capital de 32.000 €
Siège social : 13 bis, chemin des Sources
78970 - MEZIERES SUR SEINE
539 509 083 RCS Versailles
Aux termes des DAU du 10/04/2018, il a
été décidé à compter de ce jour de, transférer le siège social du 13 bis chemin des
Sources - 78970 Mézières-sur-Seine au
94 ter Rue de Chauffour - 78970 MEZIERES SUR SEINE et de modifier en conséquence l’article 4 des statuts.
Mention sera faite au RCS de Versailles.
Pour Avis
DISSOLUTIONS
MAKE IT EZ
Par décision de l’Associé unique en date
du 31/03/2018 l’associé unique a :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. EZZERAIGA FAISSAL 11 Bis rue de stalingrad,
78500 Sartrouville, pour sa gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Versailles
GLADIO
Objet social : Acquisition et location de
biens immobiliers
Siège social : 20 rue de Brie, 91480 VARENNES-JARCY Capital : 1 000 € Gérant : M. LAURENT BERRAFATO, 20 rue
de Brie, 91480 VARENNES-JARCY Cessions de parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un
Associé. Toute cession à un tiers de la société est soumise au préalable à agrément
de la collectivité des Associés réunis en
Assemblée Générale Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Evry
154134A – LES ECHOS
M M C BATIMENT
Constitution SSP à Longjumeau en date
du 09-04-2018 de : M M C BATIMENT.
Forme : SASU . Sigle : M M C BATIMENT. Capital : 1000 Euros. Siège : 1
Rue Maurice, 91160 Longjumeau. Durée :
99 ans. Présidence : Bruno Filipe DOS
SANTOS DA CRUZ MONTEIRO, 1 Rue
Maurice 91160 Longjumeau. Objet : Travaux de maçonnerie générale, gros oeuvre du bâtiment. Droit de vote et admission aux assemblées permis à chaque
actionnaire. RCS : Evry.
MODIFICATIONS
154121B – LES ECHOS
154089B – LES ECHOS
ARENDAL CONSEIL
ECM
SASU au capital de 1000 €
47 rue des grands champs, 78300
POISSY
792513483 RCS Versailles
SARL au capital de 1000,00 €
1 bis, rue des Plants, 91470 FORGES
LES BAINS
453133720 RCS Evry
Par décision de l’Associé unique en date
du 09/04/2018 l’associé unique a :
Par décision en date du 31/03/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 40, rue de Hurepoix, 91470
LIMOURS à compter du 01/04/2018. Mention en sera faite au RCS de Evry
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. LAUNAY PATRICK 47 RUE DES GRANDS
CHAMPS, 61100 ST GEORGES DES
GROSEILLERS, pour sa gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Versailles
147527A – LES ECHOS
Le 31/12/2017 l’age de la sarl castali capital 1000 € 18 all claude monet 78160
marly le roi rcs Versailles 788859932 a approuvé les comptes de liquidation le
31/12/2017 a donné quitus au liquidateur
et a constaté la clôture des opérations de
liquidation à compter du 31/12/2017 Rad
Versailles
JVC CONSEIL
SAS au capital de 4.000 euros
Siège social : 23 allée Paul VALERY –
78700 CONFLANS STE HONORINE
508 457 777 RCS VERSAILLES
Par décisions de l’associé unique du
31/03/2018, il a décidé la dissolution anticipée de la société à compter de ce jour.
Mr Jérôme CARSTEA, demeurant 23 allée Paul VALERY – 78700 CONFLANS
STE HONORINE, a été nommé liquidateur. Le siège de liquidation a été fixé au
23 allée Paul VALERY – 78700
CONFLANS STE HONORINE. Modification au RCS de VERSAILLES.
92 • HAUTS-DE-SEINE
APY GROUPE
SAS au capital de 379550,00 €
9, rue des Nénuphars, 91640 BRIIS SOUS
FORGES
808162184 RCS Evry
Par décision de L’AGE en date du
31/03/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au Parc Massy
Europe, 3 bis, rue René Cassin, 91300
MASSY à compter du 01/04/2018. Mention en sera faite au RCS de Evry
154108B – LES ECHOS
SAS au capital de 4000,00 €
19 TRAVERSE DU BARRI,
06560 VALBONNE
821519162 RCS Grasse
Par décision en date du 01/04/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 11 RUE LOUIS LUMIERE,
91240 SAINT MICHEL SUR ORGE à
compter du 01/04/2018.
Présidence : I’M EVENT, au capital de
4000 €, immatriculée au RCS de EVRY
sous le numéro EN-COURS, domiciliée 11
RUE LOUIS LUMIERE 91240 SAINT MICHEL SUR ORGE représentée par ELODIE PONTIEUX LOPEZ
La société sera immatriculée au RCS de
Evry et sera radiée du RCS de Grasse
CONSTITUTIONS
154099B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
22/03/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
VIP COIFFURE
Objet social : Coiffure mixte et vente de
tous produits
Siège social : 182 av d’Argenteuil, 92600
ASNIERES SUR SEINE Capital : 100 €
Président : Mlle AMAL CHOUKRI demeurant : 4 rue Georges Janin, 92600 ASNIERES SUR SEINE élu pour une durée de
99 années Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Nanterre
154103B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
30/03/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
TÉNOR FORMATION
Objet social : Formation continue d’adultes ainsi que formation professionnelle initiale, notamment dans les secteurs social
médico-social et sanitaire
Siège social : 110 RUE PIERRE BROSSOLETTE, Tour CORBY, BAL 121, 7ème
étage, 92320 CHATILLON Nom commercial : Ténor Formation Capital : 1000 €
Président : M. Didier Mauger demeurant :
110 RUE PIERRE BROSSOLETTE, Tour
CORBY, BAL 121, 7ème étage, 92320
CHATILLON élu pour une durée indéterminée Admission aux assemblées et
exercice du droit de vote : Chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : Les actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du Président de la
société. Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Nanterre
Aux termes d’un acte SSP en date du
15/01/2018 il a été constitué une SARL
Unipersonnelle nommée :
KOUASSI CONSULTING
Objet social : L’ingénierie et le conseil informatique comprenant : l’architecture et
le développement logiciel, l’architecture
d’entreprise et urbanisation des systèmes
d’information, la gestion de projets, les
prestations de services informatiques
Siège social : 2 RUE DE LA MELONNIERE, 92500 RUEIL MALMAISON Capital : 1000 € Gérant : KOUASSI HILAIRE
AKAFFOU, 2 RUE DE LA MELONNIERE,
92500 RUEIL MALMAISON Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Nanterre
147511A – LES ECHOS
Durée : 99 ans.
Gérants : Mr. Julien Karakoc demeurant
15, avenue des Bruyères 92250 La Garenne Colombes et Mr. David Aftassi demeurant 8, rue Madeleine Moreau 92160
Issy-les-Moulineaux
La société sera immatriculée au RCS de
Nanterre.
12096796W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 06/04/2018, il a été
constitué une SAS dénommée
"J 5 CONSULTING". Siège social : 19,
rue Saint James – 92200 Neuilly sur seine.
Capital social : 10.000 €. Objet social :
Consultant et prestations de conseil en organisation, développement et management des entreprises et autres organisations publiques ou privées ; Le
démarchage de clients pour le compte de
sociétés ; l’activité d’apporteur d’affaires.
Durée : 99 ans. Président : Mr Patrick
JOURNO demeurant 19, rue Saint James
– 92200 Neuilly sur seine. Immatriculation
au RCS de Nanterre
147642A – LES ECHOS
Par ASSP du 10/03/18, il a été constitué
une SAS dénommée SPYKUP SECURITY.Sigle : SS.Siège social : 58bis rue
des abondances 92100 Boulogne billancourt. Capital : 500 €. Objet : exploitation
de sites web. Président : Mme Dallal
Chaouche, 58bis rue des abondances
92100 Boulogne billancourt.Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de Nanterre.
154017A – LES ECHOS
Par acte SSP du 03/04/2018 il a été constitué une SCI dénommée : ELFASSI-BENZ
Siège social : 85 boulevard victor hugo
92110 CLICHY Capital : 1.000 € Objet :
Acquisition, administration et gestion de
tous biens immobiliers. Gérant : M. ELFASSI Ariel 10 Rue Pergolèse 75116 PARIS Cession des parts sociales : Les parts
sont librement cessibles entre associés,
ascendants et descendants. Les autres
cessions sont soumises à l’agrément
préalable de la collectivité des associés.
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de NANTERRE
154053A – LES ECHOS
Par acte SSP du 21/02/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
MBS TRANSPORT
Capital : 15.000 €
Objet : Transport de voyageur par taxi, location de vehicule sans chauffeur, achat
vente de vehicule
Président : M. BEUZIT Theo 13 avenue
de montrouge 92340 BOURG LA REINE
154159B – LES ECHOS
TRANSCAR
Objet social : Transport de marchandises
dans la limite de 3.5T, déménagement et
divers services.
Siège social : 126, boulevard jean jaures,
92110 CLICHY Nom commercial :
TRANSCAR Capital : 1800 € Président :
M. abdessalem mrabtini demeurant : 42
av carnot, 93140 BONDY élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Nanterre
Suivant acte SSP du 26/03/2018, il a été
constitué une société présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : ROKA PATRIMOINE
Forme juridique : SCI
Siège social : 81, avenue Jean-Baptiste
Clément 92100 Boulogne-Billancourt
Capital social : 5.000 €
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
154138B – LES ECHOS
CLUB PRIVÉ LA DÉCOUVERTE
154195A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date à Bois
Colombes le 26 mars 2018, il a été constitué une Société par Actions Simplifiée,
présentant les caractéristiques suivantes :
Objet : Services aux entreprises dans le
domaine du conseil, du consulting, de la
formation, du recrutement et du management de transition. Dénomination sociale : CAP’SIDERA. Siège social 5, rue
de la Paix 92270 Bois Colombes. Durée :
99 années. Capital social : 1.000 €uros.
Présidence : Mme Bénédicte DE TORQUAT DE LA COULERIE née NOEL, Associée unique, demeurant 5 rue de la Paix
92270 BOIS COLOMES, a été nommée
Présidente pour une durée illimitée. Les
cessions d’actions par l’associée unique
sont libres. La société sera immatriculée
au rcs de Nanterre.
SAS au capital de 15000,00 €
23 boulevard de la saussaye, 92200
Neuilly-sur-Seine
805359031 RCS Nanterre
Par décision de L’Associé Unique en date
du 06/04/2018 il a été décidé de transférer
le siège social de la société au 61 boulevard de la saussaye, batiment B, 92200
Neuilly-sur-Seine à compter du
09/04/2018. Mention en sera faite au RCS
de Nanterre
12095970W – LE PUBLICATEUR LEGAL
APISERVICES-SAS au capital de 46.500
Euros-7 allée du Parc de Garlande 92220
BAGNEUX- 349 912 758 RCS NANTERRE
Selon PV d’AGE du 01/03/2018, il a été
décidé de nommer pour une durée illimitée en qualité de Président, en remplacement de M. Jean-Marc SIMON démissionnaire, la SARL MAJEL INVEST, 75 rue
Robert Schuman – ZA Les Uselles –
77350 LE MEE SUR SEINE, nº533 365
599 RCS MELUN, représentée par M.
Jean-Marc SIMON. Pour avis
12095985W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SAVEURS ET TRADITIONS 2
SARL au capital de 5.000 €
1 rue Diderot, 92000 Nanterre
820247245 RCS Nanterre
Aux termes de l’AGE en date du
04/04/2018, les associés ont décidé de
modifier le capital social en le portant de
5.000 € à 35.000 €.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Nanterre
154216A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 15/03/2018 , il a
été constitué une EURL denommée PEREIRA VTC. Capital : 1500 euros. Siège
Social : 10 SQUARE VICTOR HUGO
92300 LEVALLOIS PERRET. Objet social : EXPLOITATION DE VEHICULES
DE TRANSPORT AVEC CHAUFFEUR
(VTC). Gérance : M. PAULO, JORGE
FERNANDES CARVALHO PEREIRA demeurant 10 SQUARE VICTOR HUGO
92300 LEVALLOIS PERRET. Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de NANTERRE
154217A – LES ECHOS
Par acte SSP du 09 04 2018 il est constitué une S.A.S.U. Dénomination : C.M.B.A
COMMUNICATION. Capital social : 500
euros. Siège social : 13 rue Robert Hertz
Lgt 612 -92290 CHATENAY MALABRY.
Durée : 99 ans. Objet : Services et
conseils en télécommunication et informatique, vente de tous produits non réglementés. Président : Mr CHAINANI Mustapha demeurant 13 rue Robert Hertz Lgt
612 -92290 CHATENAY MALABRY. Chaque action donne droit à la participation
aux assemblées et au vote, les cessions
sont libres. Immatriculation au RCS De
NANTERRE
MODIFICATIONS
154088B – LES ECHOS
12096643W – LE PUBLICATEUR LEGAL
FUJITSU TECHNOLOGY SOLUTIONS
S.A.S. au capital de 1.000.000 €
29, quai Aulagnier - immeuble River Plaza
- 92600 ASNIERES SUR SEINE
301 940 011 RCS NANTERRE
Suivant actes en date du 29/3/2018, il a
été décidé d’augmenter le capital social
d’un montant de 15.500.000 € par création et émission d’actions nouvelles puis
de le réduire d’un montant du même montant.
Le capital social est fixé à la somme de
1.000.000 € divisé en 100.000.000 actions
de 0,01 € chacune.
12096781W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CRH France
Société par actions simplifiée au capital de 184 000 000 €
Siège social : 86/90 rue du Dôme 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT
420 361 081 RCS Nanterre
--------------Le 28/03/18, l’associée unique a nommé,
à compter du 01/04/18, François VOMERO, 28 rue de la Bergerie, 31180
ROUFFIAC-TOLOSAN, président en remplacement de Khaled BACHIR, Serge
SCHMIDT, Van Beverningkstraat 142,
2582 VL DEN HAAG, PAYS-BAS et Olivier TOUCHAIS, 40 rue Desaix, 75015
PARIS, directeurs généraux en remplacement de François VOMERO et Edwin
BOUWMAN.
TNS CONSULTING
12096788W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de NANTERRE
Par décision du Président en date du
15/03/2018 il a été pris acte de la nomination de DG M. DOMINIQUE FAUVE, demeurant 7 RUE DU CHATEAU, 27120 LE
CORMIER à compter du 15/03/2018.
Mention en sera faite au RCS de Nanterre
154174A – LES ECHOS
154098B – LES ECHOS
CRH ILE DE France DISTRIBUTION
Société par actions simplifiée au capital de 28 000 000 €
Siège Social : 69/71 boulevard de la République - 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT
775 629 058 RCS NANTERRE
--------------Le 29/03/2018, l’associée unique a
nommé, à compter du 01/04/18, Olivier
TOUCHAIS, 40 rue Desaix, 75015 PARIS,
président, en remplacement de Khaled
BACHIR.
Transmission des actions : Actions librement cessibles entre associés uniquement.
Admission aux assemblées et exercice du
droit de vote : Tout Actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action
donne droit à une voix.
AVIS DE CONSTITUTION
Aux termes d’un acte SSP en date à GENNEVILLIERS du 2/01/2018, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes :
SASU au capital de 1000,00 €
20 BIS RUE LOUIS PHILIPPE, 92200
NEUILLY-SUR-SEINE
809999774 RCS Nanterre
RIEN A SIGNALER
SAS au capital de 2000,00 €
12 Villa du Bois, 92270
BOIS-COLOMBES
819402611 RCS Nanterre
12096790W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Capital : 16 000 euros
- il a été décidé de modifier le capital de
la société en le portant de 2000 € à 4000 €
CRH NORMANDIE DISTRIBUTION
Société par actions simplifiée au capital de 2 010 000 €
Siège social : 69 boulevard de la République – 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT
392 570 388 RCS nanterre
--------------Le 29/03/18, l’associée unique a nommé,
à compter du 01/04/18, Olivier TOUCHAIS, 40 rue Desaix, 75015 PARIS, président, en remplacement de Khaled BACHIR.
Objet : Maçonnerie, Carrelage, Plâtrerie,
Plomberie
Présidence : M. Thang Long, Stanislas
NGUYEN, demeurant 12 Villa du Bois,
92270 BOIS-COLOMBES
12096906W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Dénomination : ETI DELAPORTE
Aux termes d’un acte SSP en date du
02/01/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
154192A – LES ECHOS
Par acte SSP du 04/04/18 il a été constitué une SC : ASA Capital : 100 € Siège
social : 95 Boulevard Bineau 92200
Neuilly Sur Seine Objet social : La prise
de participation par achat, souscription,
apport, fusion et par tout autre moyen, et
la gestion de toutes valeurs mobilières,
ainsi que l’acquisition de tous biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par
l’intermédiaire de toute société ou entité
juridique Gérance :Mme Anne-Sophie
DECHAUMONT demeurant au 95 Boulevard Bineau 92200 Neuilly Sur Seine Cessions de parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un
associé. Toute cession à un tiers de la société est soumise au préalable à agrément
de la collectivité des associés réunis en
Assemblée Générale. Durée de la société : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de NANTERRE.
Siège social : 13 avenue de montrouge
bat 8 92340 BOURG LA REINE
Forme : Société par actions simplifiée
12096782W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le 12.03.18, l’associé unique de la sasu
global taxi services, capital 100 €, 4 sq des
néérlandais 91300 massy, rcs evry
828569186, transfère le siège au 61b rte
du moulin d’aulnay 91310 leuville sur orge.
rcs evry
Objet : L’acquisition directe ou sous
forme de parts de sociétés de tous immeubles, bâtis ou non bâtis, l’administration,
la gestion et l’exploitation par bail, la location ou autrement desdits immeubles, notamment l’acquisition d’un ensemble immobilier situé 15 bis, rue de Paris, Rue du
Docteur Arnaudet 92190 Meudon.
SOCIETES
154119B – LES ECHOS
154095B – LES ECHOS
I’M EVENT
154056A – LES ECHOS
153756A – LES ECHOS
FIDAL Société d’Avocats Immeuble Crystal ZAC Euralille - Romarin 38 allée Vauban - La Madeleine 59777 EURALILLE
PHIAPA GROUP Société par actions simplifiée Au capital de 300.000 € Siège social : BRETIGNY SUR ORGE (91220) 3
rue de Bourgogne 451 151 492 RCS Evry
Il résulte du procès verbal des décisions
de l’associé unique du 4 avril 2018 que : la société ART ALIVE, société par actions
simplifiée au capital de 3.600.000 €, dont
le siège social est à TOURCOING
(59200), 186-191 rue des Cinq Voies, immatriculée au registre du commerce et des
sociétés de Lille Métropole sous le
nº 838 218 014 a été nommée président,
en remplacement de la société VIMP
HOLDING, démissionnaire ; - la société
LOUKENZO a démissionné de ses fonctions de directeur général et qu’il n’a pas
été pourvu à son remplacement ; - la société VIMP HOLDING, société par actions
simplifiée au capital de 900.100 €, dont le
siège social est à BERNIERES SUR MER
(14990), 555 rue Charles de Gaulle, immatriculée au registre du commerce et des
société de Caen sous le nº 793 863 739
a été nommée directeur général, en replacement de la société HPC, démissionnaire. Pour avis.
154087B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
28/03/2018 il a été constitué une SCI nommée :
154077B – LES ECHOS
SASU au capital de 1000 €
11 Bis rue de stalingrad, 78500
Sartrouville
827875147 RCS Versailles
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos Sociétés
Siège : 9 rue Dupressoir, 92230 GENNEVILLIERS
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS
Exercice du droit de vote : Tout associé
peut participer aux décisions collectives
sur justification de son identité et de l’inscription en compte de ses actions au jour
de la décision collective. Sous réserve des
dispositions légales, chaque action donne
droit à une voix.
Transmission des actions : La cession
des actions de l’associé unique est libre.
Agrément : Les cessions d’actions, à l’exception des cessions aux associés,
conjoints, ascendants ou descendants
sont soumises à l’agrément de la collectivité des associés.
Président : M. Christophe DELAPORTE
demeurant 9 rue Dupressoir, 92230 GENNEVILLIERS
La Société sera immatriculée au RCS de
NANTERRE.
Sigle : RAS
Par décision de L’AGM en date du
03/06/2017 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 299 rue Gabriel Péri, 92700 COLOMBES à compter
du 03/06/2017.
Autres modifications :
DG : M. Robin CAUDWELL, demeurant
299 rue Gabriel Péri, 92700 COLOMBES.
Mention en sera faite au RCS de Nanterre
154107B – LES ECHOS
LITTLE BIG CONNECTION
SAS au capital de 18000,00 €
28 rue Jacques Ibert, 92300
Levallois-Perret
793569757 RCS Nanterre
Par délibération en date du 01/09/2017,
de L’AGE statuant en application de l’article L.225.248 du Code de Commerce, a
décidé qu’il n’y avait pas lieu à dissolution
malgré un actif net inférieur à la moitié du
capital social. Mention en sera faite au
RCS de Nanterre
LFC
SAS au capital de 5.003.000 €
57 Boulevard Georges Seurat
92200 Neuilly Sur Seine
521 973 669 RCS Nanterre
Aux termes d’un procès-verbal du
30/06/2017, les associés ont décidé de
nommer en qualité de :
- Commissaire aux comptes titulaire : la
société DILIGENS EXPERTISE, SARL,
14 Rue de la Garenne 95270 Viarmes,
814 057 428 RCS Pontoise, en remplacement du Cabinet Pele-Guillet-Bouju.
- Commissaire aux comptes suppléant :
M.Arnaud GIROD domicilié au 46 Rue
Cardinet 75017 Paris, en remplacement
de M.Dominique GUILLET.
Pour avis
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 13
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos Sociétés
12096956W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12097106W – LE PUBLICATEUR LEGAL
151539A – LES ECHOS
FRESH SAS
S.A.S au capital de 40.000 €
Siège social : 92 avenue Charles du
Gaulle – CS30082
92522 NEUILLY SUR SEINE
790 084 149 RCS NANTERRE
Suivant décision du 1er février 2018, l’Associé unique a décidé de nommer en qualité de directrice générale à compter du
même jour : Madame Stéphanie DAVID
ROY, demeurant 54 rue des Binelles –
92310 Sèvres.
CRH FRANCE DISTRIBUTION
Société par actions simplifiée au capital de 103 000 000 €
Siège social : 86/90 rue du Dôme 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT
378 925 101 RCS NANTERRE
--------------Le 29/03/18, l’associée unique a nommé,
à compter du 01/04/18, Olivier TOUCHAIS, 40 rue Desaix, 75015 PARIS, président en remplacement de Khaled BACHIR, Xavier ETTORI, 111 avenue
Mozart, 75016 PARIS et Remco TEULINGS, 23 route de la Plaine, 78110 LE
VESINET, directeurs généraux.
VADS
12096957W – LE PUBLICATEUR LEGAL
IMMOSTIME ; SAS au capital de 3 000 € ;
Siège social : 101, Boulevard Jean Jaurès, 92100 BOULOGNE BILLANCOURT ;
RCS Nanterre 750 322 703
L’AGE du 1er janvier 2018 a décidé d’étendre l’objet social aux activités suivantes :
Conseils en communication ; L’exploitation et la réalisation de toutes activités littéraires, artistiques, publicitaires, télématiques, informatiques, promotionnelles,
marketing, ainsi que toutes les opérations
commerciales, financières, civiles, mobilières ou immobilières ; Toutes missions
de conseils et d’audit en immobilier. Et
également de le modifier en supprimant
toutes mentions concernant « la gestion,
la gérance et le syndic de tous immeubles.
ARTICLE 2 - OBJET. La Société a pour
objet : La promotion, la commercialisation
de toutes opérations immobilières et de
tous immeubles,l’achat, la vente et la
commercialisation de tous terrains et immeubles et plus généralement de tous
produits ayant rapport au domaine de la
construction d’immeuble ; L’activité d’intermédiaire en achat, vente et location de
biens immobiliers, fonciers et commerciaux ; L’exploitation de tous cabinets
d’opérations immobilières et mobilière de
toutes natures, prêts hypothécaires, ventes, achats, échanges, locations ; L’achat,
la vente, la location ou sous location, en
nu ou en meuble, de tous terrains ou immeubles ou exploitation de toutes opérations ayant pour but de mettre en valeur
lesdits terrains ou immeubles ; Toutes
missions de conseils et d’audit en immobilier ; Conseils en communication ; L’exploitation et la réalisation de toutes activités littéraires, artistiques, publicitaires,
télématiques, informatiques, promotionnelles, marketing, ainsi que toutes les opérations commerciales, financières, civiles,mobilières ou immobilières ; La
gérance de toute société civile. Le reste
de l’article demeure inchangé.
12097021W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EULER HERMES GROUP
SA au capital de 13.645.323,20 €
Siège social : 1 Place des Saisons 92048
Paris La Défense Cedex
552 040 594 RCS Nanterre
Suivant extrait du procès-verbal de la réunion du Conseil de Surveillance du
09/02/18, il a été :
pris acte de la démission de Mme Clarisse
KOPFF née HERVET et Mr Ludovic SENECAUT de leurs mandats de Membre du
directoire
pris acte de la démission de Mr Paulus
OVEREEM de ses fonctions de Membre
du directoire à effet au 31/03/18,
décidé de nommer en qualité de Membres
du directoire, à effet au 01/04/18 :
Mr Michael EITELWEIN, demeurant 53
rue Bayen 75017 Paris
Mme Chantal SCHUMACHER, demeurant
38 avenue George V 75008 Paris
Mme Virginie FAUVEL née ARNAUD, demeurant 3 rue de Saint Senoch 75017 Paris
12097039W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CRH TP DISTRIBUTION
Société par actions simplifiée au capital de 7 261 100 €
Siège social : 69/71 boulevard de la République - 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT
789 960 291 RCS NANTERRE
--------------Le 29/03/18, l’associée unique a nommé,
à compter du 01/04/18, Olivier TOUCHAIS, 40 rue Desaix, 75015 PARIS, président, en remplacement de Khaled BACHIR.
12097044W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CID1
Société par actions simplifiée au capital de 10 000 €
Siège social : 88 rue du Dôme - 92100
BOULOGNE-BILLANCOURT
799 142 278 RCS NANTERRE
-----------Le 29/03/18, l’associée unique a nommé,
à compter du 01/04/18, Olivier TOUCHAIS, 40 rue Desaix, 75015 PARIS, président en remplacement de Khaled BACHIR et Xavier ETTORI, 111 avenue
Mozart, 75016 PARIS, directeur général.
12097077W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ACADEMIE DU BATIMENT
ET DES TRAVAUX PUBLICS
Société à responsabilité limitée au capital de 1 €
Siège social : 69/71 boulevard de la République
92100 BOULOGNE-BILLANCOURT
520 281 023 RCS NANTERRE
---------------Le 29/03/18, l’associée unique a nommé,
à compter du 01/04/18, Olivier TOUCHAIS, 40 rue Desaix, 75015 PARIS, gérant en remplacement de Khaled BACHIR
et Xavier ETTORI, 111 avenue Mozart,
75016 PARIS, cogérant.
12097267W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SNC AVENUE DU MARECHAL JUIN
SNC au capital de 1.000 €
6, villa Pauline
92100 BOULOGNE BILLANCOURT
832 126 304 RCS NANTERRE
L’Assemblée générale extraordinaire du
15 mars 2018 a décidé de transformer la
société en société civile à compter de ce
jour, sans création d’une personne morale
nouvelle, modifié la dénomination sociale
qui devient SCI AVENUE DU MARECHAL JUIN, confirmé les gérants MM.
Philippe PROUILLAC et Matthieu
PROUILLAC demeurant tous deux 6, villa
Pauline, 92100 Boulogne-Billancourt, et
modifié les statuts en conséquence.
12097269W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SNC RUE DU CHEMIN VERT
SNC au capital de 1.500 €
6, villa Pauline
92100 BOULOGNE BILLANCOURT
423 858 851 RCS NANTERRE
L’Assemblée générale extraordinaire du
15 mars 2018 a décidé de transformer la
société en société civile à compter de ce
jour, sans création d’une personne morale
nouvelle, modifié la dénomination sociale
qui devient SCI RUE DU CHEMIN VERT,
confirmé Madame Dominique PROUILLAC dans ses fonctions de gérant de la
société sous sa nouvelle forme et modifié
les statuts en conséquence.
Société par actions simplifiée au
capital de 1.000 €
Siège social : 11 Rue Danjou,
92100 Boulogne Billancourt
828 088 427 RCS NANTERRE
Aux termes d’une décision en date
du 28/03/2018, le Président de la société
par actions simplifiée VADS, usant des
pouvoirs conférés par les statuts, a décidé de transférer le siège social du 11
Rue Danjou, 92100 Boulogne Billancourt
au 12 rue de Billancourt, 3ème étage gauche, 92100 Boulogne Billancourt à
compter du 28/03/2018 et de modifier en
conséquence l’article 4 des statuts. Pour
avis. Le Président.
153612A – LES ECHOS
TOTAL PROFILS PETROLIERS
SA au capital de 40.000 €
2 place Jean Millier – La Défense
92400 Courbevoie
RCS NANTERRE 394 527 154
Aux termes du pv du conseil d’administration du 19/03/2018, il a décidé de coopter
en qualité d’administrateur :
-Monsieur Loic LAURANDEL demeurant
18 rue Fourcroy 75017 Paris en remplacement de Madame Isabelle DALSACE,
démissionnaire.
Pour avis.
154031A – LES ECHOS
HÉLIOS AUTOMOTIVE
SASU au capital de 1.000 €. Siège social : 1 PL DU SUD, 92800 PUTEAUX.
RCS 830 587 564 NANTERRE
L’associé unique, en date du 23/03/2018,
a décidé de transférer le siège social au
33 rue Saint Lambert, 75015 PARIS, à
compter du 01/04/2018. Radiation du RCS
de NANTERRE et immatriculation au RCS
de PARIS.
154037A – LES ECHOS
12097271W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SNC RUE DE LA PAIX
SNC au capital de 1.500 €
6, villa Pauline
92100 BOULOGNE BILLANCOURT
420 256 927 RCS NANTERRE
L’Assemblée générale extraordinaire du
15 mars 2018 a décidé de transformer la
société en société civile à compter de ce
jour, sans création d’une personne morale
nouvelle, modifié la dénomination sociale
qui devient SCI RUE DE LA PAIX,
confirmé Madame Dominique PROUILLAC dans ses fonctions de gérant de la
société sous sa nouvelle forme et modifié
les statuts en conséquence
12097273W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SNC RUE THIERS
SNC au capital de 1.500 €
6, villa Pauline
92100 BOULOGNE BILLANCOURT
420 690 281 RCS NANTERRE
L’Assemblée générale extraordinaire du
15 mars 2018 a décidé de transformer la
société en société civile à compter de ce
jour, sans création d’une personne morale
nouvelle, modifié la dénomination sociale
qui devient SCI RUE THIERS, confirmé
Madame Dominique PROUILLAC dans
ses fonctions de gérant de la société sous
sa nouvelle forme et modifié les statuts en
conséquence.
12097301W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GOODWILL VENTURES
SARL au capital de 800.000 euros
Siège social : 88 avenue des Ternes
75017 Paris
531 266 633 RCS Paris
Aux termes des décisions de l’associé unique en date du 31/12/2017, il a été pris
acte :
- de l’extension de l’objet social aux opérations de conseil aux entreprises
- transférer le siège social au 4, allée Auguste Renoir 92300 Levallois Perret. L’article 4 des statuts a été modifié. Gérant :
M. Joris Delanoue, 4, allée Auguste Renoir 92300 Levallois Perret.
La société sera désormais immatriculée
au registre du commerce et des sociétés
de Nanterre.
Pour avis
147685A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 92 et 75
Le 20.02.2018, l’age de la sci societe civile
52 rue du marais, 27 quai de l’horloge
75001 Paris, capital 304898.03 €, rcs Paris 414777789, transfère le siège au domicile du dirigeant Stephanie Dussault sis
52 r des marais 92190 Meudon, objet location de terrains et d’autres biens immobiliers, durée : 99 ans. Rad Paris immat
Nanterre.
147760A – LES ECHOS
Le 20.02.2018, l’age de la société civile
scf alem, 13 r anna jacquin 92100 Boulogne billancourt, capital 200000 €, rcs Nanterre 529156606, transfère le siège au domicile du dirigeant Alain Fugit sis 5 r
eugene atget 92130 Issy les moulineaux.
Rcs Nanterre.
Dénomination : LEGSAM CONSULTING RCS NANTERRE 822 204
293 Forme : SARL Unipersonnelle Ancien Siège social : 35 avenue Kléber
75116 Paris Nouveau Siège social : 31
avenue du Bas Meudon 92130 Issy les
Moulineaux AGE du 1er avril 2018 Gérant :
M. Samuel LEGRAND
154061A – LES ECHOS
REZIDOR HOSPITALITY FRANCE - SAS
au capital de 110.432.630 € - Siège social : 49/51, Quai de Dion Bouton (92800)
PUTEAUX - RCS NANTERRE B 453
854 879
Aux termes d’une décision du 20/03/2018,
l’associé unique a décidé de remplacer à
compter du même jour la dénomination
sociale REZIDOR HOSPITALITY
FRANCE par RADISSON HOSPITALITY
FRANCE et de modifier en conséquence
l’article 3 des statuts.
154069A – LES ECHOS
P&G
Société par Actions Simplifiée
Au capital de 5.000 Euros
Siège social : 33 Rue des Petits
Ruisseaux
91 370 VERRIERES- LE BUISSON
R.C.S. EVRY 817 976 376
Suivant délibérations de l’Assemblée Générale du 12 mars 2018, il a été décidé de
procéder à la modification de la dénomination sociale et au transfert du siège social de la Société.
Ces modifications ont entrainé la modification des articles 3 et 5 des statuts de la
société, ainsi qu’il suit :
ARTICLE 3- DENOMINATION
(Ancienne mention)
La société prend pour dénomination sociale de : P&G.
(Nouvelle mention)
La dénomination de la Société est ABELONE.
Le reste de l’article est inchangé.
ARTICLE 5 – SIEGE SOCIAL
(Ancienne mention) : Le siège social est
fixé à : 33 Rue des Petits Ruisseaux
-91 370- VERRIERES- LE BUISSON.
(Nouvelle mention) : Le siège social est
fixé à : 172 Quai de la Bataille de Stalingrad – 92 130 –ISSY-LES-MOULINEAUX.
Il a par ailleurs été décidé de modifier l’objet social de la Société et e premier alinéa
de l’article 2 « Objet » a été ainsi libellé :
ARTICLE 2 – OBJET
(Ancienne mention)
- Toutes activités dans le domaine événementiel, organisation e prestations de toutes nature liées à des évènements sportifs
ou culturels, voyages dans le cadre des
prestations organisées, auprès d’entreprises ou de particuliers.
(Nouvelle mention)
- Tous travaux et prestations d’impression
sur tous supports, papier, bâche, adhésif,
textile, PVC&hellip ; ..
- Toutes prestations associées de graphisme, création d’identité visuelle, de logos&hellip ;
Monsieur Julien LAGRANGE, né le 17 novembre 1979 à MEUDON (Hauts de
Seine), demeurant 172 Quai de la Bataille
de Stalingrad – 91 130 ISSY-LES-MOULINEAUX a par ailleurs été nommé en
qualité de nouveau Président de la Société, en remplacement de Monsieur Guy
EVEILLEAU, démissionnaire.
Cession des actions : Les actions sont librement cessibles entre associés de la
Société.
Les actions ne peuvent être cédées à un
tiers non associés qu’avec l’agrément
préalable de la collectivité des associés
statuant à la majorité des voix des associés disposant du droit de vote ; les actions du Cédant n’étant pas prises en
compte pour le calcul de cette majorité.
Mention sera faite au Greffe du Tribunal
de Commerce de EVRY et de NANTERRE.
Pour avis, le représentant légal,
12097255W – LE PUBLICATEUR LEGAL
2C ASSOCIES - SARL au capital de
70.000 € - Siège social : 9 bis rue Delerue – 92120 Montrouge - 408 883 841
RCS NANTERRE.
L’AGE du 28/02/0218 a décidé de prononcer la dissolution anticipée de la société.
Liquidateur : Mr Christian CAPPE dt 22
rue Durand BENCH – 92260 Fontenay
aux Roses. Le siège de liquidation est fixé
au siège social. L’AGE du 28/02/2018 a
décidé d’approuver les comptes de liquidation, donné quitus au liquidateur et prononcé la clôture de liquidation Radiation
au RCS de NANTERRE
154115A – LES ECHOS
150128A – LES ECHOS
REZIDOR RESORT FRANCE - SAS au
capital de 37.000 € - Siège social : 49/51
Quai de Dion Bouton (92800) PUTEAUX
- RCS NANTERRE 481 676 690 Aux termes d’une décision du 15/03/2018, l’associé unique a décidé de remplacer à
compter du même jour la dénomination
sociale REZIDOR RESORT FRANCE par
RADISSON RESORT FRANCE et de modifier en conséquence l’article 3 des statuts.
GDTDM, EURL au capital de 100 €. Siège
social : 53 rue de l’ancienne mairie 92100
Boulogne. 810960229 RCS NANTERRE.
Le 07/03/18, l’associé unique a décidé la
dissolution anticipée de la société, nommé
liquidateur M. Georges de Montravel, 53
rue de l’ancienne mairie 92100 Boulogne,
et fixé le siège de liquidation au siège social. Modification au RCS de NANTERRE.
154148A – LES ECHOS
150141A – LES ECHOS
TERRELL Société par actions simplifiée
au capital de 200.000 € Siège : 11 Rue
HEINRICH 92772 BOULOGNE BILLANCOURT CEDEX 387652316 RCS de
NANTERRE Par décision de l’AGO du
24/03/2014, il a été décidé à compter du
06/04/2018 de : - nommer Commissaire
aux comptes suppléant la société INSTITUT DE GESTION ET D’EXPERTISE
COMPTABLE - IGEC, SA au capital de
46.000 €, sise 22 rue garnier 92200
NEUILLY SUR SEINE Nº662000512 RCS
de NANTERRE représentée par LECLERC Pascal en remplacement de CORDIER JEAN PIERRE suite à sa révocation.Mention au RCS de NANTERRE
WIL, EURL au capital de 10000 €. Siège
social : 1 square augustin pajou 92260
Fontenay aux roses. 540090594 RCS
Nanterre. Le 27/02/18, l’associé unique a
décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M. Tahar Boukakiou, 1 square Augustin Pajou 92260 Fontenay aux roses, et fixé le siège de
liquidation au siège social. Modification au
RCS de Nanterre.
154155A – LES ECHOS
CRESCENDO MANAGEMENT
eurl au capital de 12.000 €
Siège : 95 rue Martre 92110 CLICHY
753188952 RCS de NANTERRE
Par décision de l’associé unique du
28/11/2017, il a été décidé de augmenter
le capital social de 3.996 € par apport en
numéraire, le portant ainsi à 15.996 €.
Mention au RCS de NANTERRE
BRAVAL Société par actions simplifiée au
capital de 7.000 € Siège : 48 Avenue ROGER SALENGRO 92290 CHATENAY
MALABRY 837615194 RCS de NANTERRE Par décision du président du
06/04/2018, il a été décidé de transférer
le siège social à compter du 01/03/2018
au 3 Avenue De la Division Leclerc Au Fil
Des Sens 92160 ANTONY. Mention au
RCS de NANTERRE.
154226A – LES ECHOS
DALET
RCS NANTERRE 378 017 016
Le 30/03/2018, la société WINDCREST
PARTNERS, administrateur de la société,
a nommé en qualité de représentant permanent Mme Catherine GELLERT demeurant 750 Third Avenue, 33rd Floor,
NEW YORK NY 10017 (Etat Unis), à
compter du 1/04/2018, en remplacement
de M Michael GELLERT. Modification au
RCS de NANTERRE.
DISSOLUTIONS
SASU au capital de 2000 €
40 rue des marchais, 92160 Antony
528331648 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
09/04/2018 l’associé unique a :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, Mme Geraud Christine 40 rue des marchais, 92160
ANTONY, pour sa gestion et décharge de
son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Nanterre
154221B – LES ECHOS
CAB 75
SARL au capital de 10000,00 €
7 rue de l’Abbe Hazard, 92000 Nanterre
837762304 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
31/03/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/03/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Khadidja BERROUNA, 7 rue de l’Abbe Hazrad, 92000 Nanterre et fixé le siège de
liquidation et l’adresse de correspondance
au siège de la société. Mention en sera
faite au RCS de Nanterre
93 • SEINE-SAINT-DENIS
SOCIETES
CONSTITUTIONS
154120B – LES ECHOS
RV CONSULTING, SASU au capital de
2000 €. Siège social : 5 rue des vergers
92380 Garches. 810092908 RCS NANTERRE. Le 21/02/18, l’associé unique a
décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M. ROBERT BACONNET, 5 RUE DES VERGERS 92380
GARCHES, et fixé le siège de liquidation
au siège social. Modification au RCS de
NANTERRE.
152722A – LES ECHOS
SARL au capital de 6.000 €
Siège : 4 AVENUE LAURENT CELY
92600 ASNIERES SUR SEINE
800128829 RCS de NANTERRE
Par décision de l’AGE du 15/03/2018, la
société SARL MAS SARL au capital de
20.000 €, sise 4 rue de la sabliere 92230
GENNEVILLIERS Nº801332602 RCS de
NANTERRE, associée unique de la société BATI- BATE , a décidé la dissolution
sans liquidation avec transmission universelle de patrimoine de cette société dans
les conditions de l’article 1844-5 alinéa 3
du Code civil. Les créanciers peuvent former opposition devant le T.C. de NANTERRE dans les 30 jours de la présente
publication.
154210A – LES ECHOS
T2M PRESTIGE. S.A.S.U. au capital de 3
000,00 Euros. Siège social : 27 Rue des
Clos Saint-Marcel. 92330 SCEAUX.
R.C.S : 812 176 162 NANTERRE. CLÔTURE DE LIQUIDATION. Aux termes du
Procès-verbal de décisions du
01/12/2017, l’associé unique a approuvé
les comptes définitifs de liquidation, donné
quitus au liquidateur pour sa gestion, l’a
déchargé de son mandat et constate la
clôture de la liquidation. Les comptes du
liquidateur ont été déposés au greffe du
tribunal de commerce de NANTERRE. Mention sera faite au RCS de
NANTERRE.
154205B – LES ECHOS
FLBP CONSULTING
12096801W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP en date du 28/02/2018 à La
Défense, enregistré au service de la publicité foncière et de l’enregistrement Vanves 2, le 28/03/2018, Dossier 2018 23991,
référence 2018 A 02312,
La société SUEZ RV ILE DE France, SAS
au capital de 9.046.234 euros, dont le
siège social se situe 19 et 21, rue Emile
Duclaux 92150 Suresnes, 662 014 489
RCS Nanterre a cédé à :
La société PROSERVE DASRI, SAS à associé unique au capital de 2.000.000 euros, dont le siège social se situe 185, rue
de Bercy 75012 Paris, 832 336 077 RCS
Paris
Les fonds de commerce de gestion de déchets d’activité de soins à risque infectieux, sis et exploités 39, avenue des Guilleraies 92000 Nanterre, moyennant le prix
de 3.443.000 euros.
L’entrée en jouissance a été fixée au
28/02/2018.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des publications légales au siège social du
vendeur.
Pour avis.
Aux termes d’un acte SSP en date du
23/03/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
SA - capital 7.188.800 €
Siège : 16, rue Rivay - 92300 LEVALLOIS
PERRET
OPPOSITIONS
150155A – LES ECHOS
BATI- BATE
154203A – LES ECHOS
VENTE DE FONDS GERANCE
HOTEL SERVICE PLUS
HOLDING
Objet social : La prise d’intérêt sous quelque forme que ce soit.
Siège social : 88 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE, 93170 BAGNOLET Capital : 50000 € Gérance : M. CHOUEB
MAHAMAT, 1 RUE LECUYER, 93400
SAINT OUEN Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Bobigny
154140B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
25/03/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
TVS ALIMENTATION
Objet social : Commerce du gros, demigros et détail d’alimentation générale et de
tout produits et articles de consommation
courante, ventes de produits cosmétiques,
accessoires téléphoniques, importation et
exportation de produits alimentaires, textiles, bazars, cosmétiques et bijoux fantaisies en vue de leur reventes
Siège social : 73 RUE DE PARIS,
93380 Pierrefitte sur seine Capital :
5000 € Président : Mme Thenmoli MURAGANANTHAN demeurant : 73 rue de
paris, 93380 Pierrefitte sur seine élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Bobigny
154191B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
07/04/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
ACJ TECH
Objet social : Réparation d’ordinateurs et
d’équipements périphériques
Siège social : 10 av Eugene Schueller,
93600 Aulnay sous Bois Capital : 20
000 € Président : M. Jacem KOUSSOURI demeurant : 10 av Eugene Schueller, 93600 Aulnay sous Bois élu pour une
durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Bobigny
154213A – LES ECHOS
T2M PRESTIGE. S.A.S.U. au capital de 3
000,00 Euros. Siège social : 27 Rue des
Clos Saint-Marcel. 92330 SCEAUX.
R.C.S : 812 176 162 NANTERRE. DISSOLUTION. Le 01/12/2017, l’associé unique
a décidé de la dissolution anticipée de la
société. Il a été nommé M. Thibault MARTIN MARTIN, demeurant au 27 Rue des
Clos Saint-Marcel - 92330 SCEAUX, en
qualité de liquidateur et lui a été conféré
les pouvoirs les plus étendus pour terminer les opérations sociales en cours, réaliser l’actif et acquitter le passif. Le siège
de la dissolution et liquidation est fixé au
27 Rue des Clos Saint-Marcel - 92330
SCEAUX. C’est à cette adresse que la
correspondance devra être envoyée et
que les actes et documents concernant la
liquidation doivent être notifiés. Mention
sera faite au RCS de NANTERRE.
DIVERS
154101B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 13/02/2018, concernant la société SANELA, lire suppression du sigle
SNLA
12096949W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date du
06/03/2018, il a été constitué une société
présentant les caractéristiques suivantes :
FORME : SAS avec trois associés
OBJET : L’acquisition, la détention, la
gestion, l’administration, la mise en location, la rénovation de tous immeubles
DENOMINATION : FONCIERE IMMO
EXPANSION
SIEGE SOCIAL : 11 rue Leon Mauvais Zone de la Fosse Barbière- 93600 Aulnays-Sous-Bois
DUREE : 99 à compter de la date d’immatriculation au RCS
CAPITAL SOCIAL : 10.000 euros constitué d’apports en numéraire divisé en
10.000 actions de 1 € chacune de nominal
PRESIDENT : Monsieur Mounir GUELLI
né le 22 juin 1979 , demeurant 11 avenue
Ferdinand Buisson 75016 Paris a été désignée comme président de la société
La présente société sera immatriculée au
RCS de Bobigny
12097011W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 3 Avril 2018,
il a été constitué une Société civile immobilière :
Dénomination sociale : SCI ADRALEX
Siège social : 25, Rue du Ballon - 93160
NOISY LE GRAND
Capital social : 1000 €
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
14 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Objet : l’achat, la vente, la propriété, la
rénovation, l’administration et l’exploitation par bail, location ou autrement de tous
biens immobiliers et plus particulièrement
d’un bien situé au 6 Allée des performances à NOISY LE GRAND ( 93160).
Durée : 99 ans.
Cession des parts sociales : agrément
Co-gérants : - M. Joao de Deus da Silva
Araujo - 3 Avenue Aritide Briand - 93
460 GOURNAY SUR MARNE et - Mme
Maria Lourenço 3 Avenue Aritide
Briand - 93 460 GOURNAY SUR MARNE
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de BOBIGNY
Pour avis
12097016W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Forme : SARL
Capital : 8 000 €
Dénomination : HYCKE
Siège social : 70, avenue Victor Hugo
93300 AUBERVILLIERS
Objet : vente en gros de prêt-à-porter, import-export.
Gérant : M. XU Kévin demeurant au 211,
rue du Ménil, 92600 Asnières-sur-Seine.
Durée : 99 ans
Immatriculation : au RCS de Bobigny.
12097183W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP en date du 09/04/2018, il a
été constitué une SARL au capital de
1.000 € Dénomination F.R.M.I.T Siège
social 12, allée de l’Émancipation – 93320
LES PAVILLONS SOUS BOIS. Objet : ravalement – façade – maçonnerie – carrelage – isolation thermique – rénovation intérieur extérieur. Durée 99 ans. Gérant
Monsieur LIMA José Joao, demeurant 12,
allée de l’Émancipation, 93320 Les Pavillons sous Bois. La société sera immatriculée au RCS de BOBIGNY.
147590A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/03/18, il a été constitué
une EURL dénommée FLEX SPIRIT
CONSULTING.Siège social : 1 rue des mimosas 93600 Aulnay sous bois. Capital :1000 €.Objet :conseil et assistance
aux entreprises en matière de systèmes
informatiques.Gérance : M. Ahmed
HAMZA, 1 rue des mimosas 93600 Aulnay sous bois. Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de BOBIGNY.
147741A – LES ECHOS
Par ASSP du 08/03/18, il a été constitué
une SAS dénommée REMIX VISUEL.Siège social : 54, rue de la capsulerie 93170 Bagnolet. Capital : 1100 €.
Objet : création et de l’évènement. La production audiovisuelle, évènementielle et
l’édition musicale. Président : M. Lionel
Soam, 54, rue de la capsulerie 93170 Bagnolet. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de Bobigny.
153739A – LES ECHOS
Par acte SSP du 09/04/2018 il a été constitué une SAS dénommée :
MYBAN
Siège social : 22 av gabriel peri 93400 ST
OUEN. Capital : 3.000 €. Objet : Primeur
alimentation général. Président : M JABBARI Ahmed, 22 av gabriel peri 93400 ST
OUEN. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de BOBIGNY.
153805A – LES ECHOS
Par acte SSP du 21/03/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
O’GIANT
Siège social : 137 bis avenue de stalingrad 93240 STAINS
Capital : 1.000 €
Objet : RESTAURATION RAPIDE SANS
VENTES DE BOISSONS ALCOOLISEES
Président : M. COMPAN Jonathan, julien
7 impasse du breon 95500 GONESSE
Transmission des actions : LES ACTIONS SONT LIBREMENT CESSIBLES
ET TRANSMISSIBLES
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de BOBIGNY
154215A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 03/04/2018 constitution de la SASU G.J DRIVER. Capital fixe : 2000 €. Siège social : 107 BOULEVARD MAXIME GORKI 93240
STAINS. Objet social : EXPLOITATION
DE VEHICULES DE TRANSPORT AVEC
CHAUFFEUR (VTC). Président : Mr
GHOUILI JAMIL demeurant 107 BOULEVARD MAXIME GORKI 93240 STAINS, la
société SASU G.J DRIVER située 107
BOULEVARD MAXIME GORKI 93240
STAINS est en cours d’immatriculation au
RCS de BOBIGNY élu pour une durée illimitée. Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de BOBIGNY.
154219A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 27/03/2018 constitution de la SASU ALLEM DRIVER. Capital fixe : 1500 €. Siège social : 99 RUE
ST GERMAIN 93230 ROMAINVILLE. Objet social : EXPLOITATION DE VEHICULES DE TRANSPORT AVEC CHAUFFEUR (VTC). Président : Mr OUASSIM
ALLEM demeurant 99 RUE ST GERMAIN
93230 ROMAINVILLE, la société SASU
ALLEM DRIVER située 99 RUE ST GERMAIN 93230 ROMAINVILLE est en cours
d’immatriculation au RCS de BOBIGNY
élu pour une durée illimitée. Durée de la
société : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de BOBIGNY.
MODIFICATIONS
153973B – LES ECHOS
SOKRI FRERES
SARL au capital de 2000,00 €
19 rue FRANKLIN, 93120 LA
COURNEUVE
818619181 RCS Bobigny
Par décision unanime des associés exprimée dans un acte en date du 04/04/2018
il a été décidé de transférer le siège social
de la société au 118 rue Jean-Pierre TIMBAUD, 75011 PARIS à compter du
05/04/2018. La société sera immatriculée
au RCS de Paris et sera radiée du RCS
de Bobigny
153241A – LES ECHOS
METZ MACONNERIE FACADE
SASU au capital de 1.000 €. Siège social : 53 RUE PRINCIPALE, 57420 VIGNY. RCS 803 099 936 METZ
L’AGE du 01/03/2018 a décidé de transférer le siège social au 15 RUE DES BERGES, 93500 PANTIN, de nommer gérant
M ROTAR ANITA, 15 RUE DES BERGES
93500 PANTIN en remplacement de M
NAFAA SONIA LAILA et de modifier la dénomination sociale qui devient :
RTA FACADE
Radiation du RCS de METZ et immatriculation au RCS de BOBIGNY.
154030A – LES ECHOS
153980B – LES ECHOS
SAMADJ SERVICES
SCM BGS
SARL au capital de 1.000 €
Siège : 124 RUE HENRI BARBUSSE
95100 ARGENTEUIL
834390221 RCS de PONTOISE
Par décision de l’AGE du 13/03/2018, il a
été décidé de transférer le siège social au
19 RUE THEOPHILE GAUTIER 93240
STAINS.
Gérant : M. ADRAR MADJID 19 RUE
THEOPHILE GAUTIER 93240 STAINS
Radiation au RCS de PONTOISE et réimmatriculation au RCS de BOBIGNY.
Société Civile De Moyens au capital de
300,00 €
9 allée Antoine de Saint-Exupéry, 93420
Villepinte
481939395 RCS Bobigny
Par décision de L’AGE en date du
05/02/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 39 rue de
l’Eglise, Rez-de-chaussé porte D002,
93420 Villepinte à compter du 26/03/2018.
Mention en sera faite au RCS de Bobigny
154080B – LES ECHOS
HOUSE OF DREAMS EVENTS
SARL au capital de 7000,00 €
20 AVENUE MARCEL DASSAULT,
93370 MONTFERMEIL
833039472 RCS Bobigny
Par décision en date du 26/03/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 14 AVENUE DES TILLEULS,
93370 MONTFERMEIL à compter du
26/03/2018.
Autres modifications :
- il a été pris acte de modifier l’objet social
Nouvelle mention : TRAVAUX DE MACONNERIE GENERALE ET GROS OEUVRES BUREAU D’ETUDES
- il a été pris acte de changer la dénomination de la société.
Ainsi, la dénomination sociale de la société est désormais :
PROJET CONSTRUCTION RENOVATION BÂTIMENT. Mention en sera faite
au RCS de Bobigny
12096793W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BRASSERIES ETOILE BOULOGNE
Société par actions simplifiée
au capital de 150 000 €
94, Boulevard Victor Hugo
93400 SAINT OUEN
572 080 489 Numéro RCS BOBIGNY
Le 30 Mars 2018, la collectivité des associés a :
- désigné en qualité de Président à
compter du 30 Mars 2018, la Société SAS
SCHOEN BOISSONS CHD, SAS au capital de 13 320 095 €, 507 428 902 RCS
TOURS sis Z.I. nº1 - 8, Rue de Gutenberg
- 37 300 JOUE-LES-TOURS en remplacement de Monsieur Gérard LISSORGUES.
- désigné en qualité de Directeur Général
à compter du 30 Mars 2018, la Société
SAS SCHOEN DISTRIBUTION, SAS au
capital de 12 116 737 €, 507 429 611 RCS
PARIS, dont le siège social est fixé 4, Rue
Galvani - 75017 PARIS
- décidé dans un sousci d’harmonisation
de l’ensemble des statuts des Sociétés du
groupe SCHOEN de modifier la rédaction
de l’objet social et en conséquence l’article 3 des statuts.
Pour avis
12096896 – LA VIE JUDICIAIRE
ZID, S.A.R.L. au capital de 7.622 ,45 €,
sise 156, rue Lenain de Tillemont, apt.
108, 93100 MONTREUIL, 415 114 628
RCS BOBIGNY. L’AGE du 1er/12/2017, a
décidé la transformation de la société en
S.A.S. à compter de ce jour, sans création
d’un être moral nouveau. Président : ZID
ABDEL HAMID, 156, rue Lenain de Tillemont, apt.108, 93100 Montreuil. Agrément : la cession des actions de l’actionnaire unique est libre. Mention au RCS de
Bobigny.
147594A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 93 et 94
La plateforme de restauration d’objet d’art
et du patrimoine, EURL au capital de
100 € Siège social : 16 avenue du Chateau 94300 Vincennes 814072245 RCS
Créteil. Le 10/03/2018, l’associé unique a
décidé de transférer le siège social au 8
rue Mériel 93100 Montreuil à compter du
11/03/2018. Radiation au RCS de Créteil,
inscription au RCS de Bobigny
147769A – LES ECHOS
ALGO INTERNATIONAL, SARL au capital de 1000 € Siège social : 6 allée du docteur Shalow 93600 Aulnay-sous-bois
837651322 RCS Bobigny. Le 08/03/2018,
les associés ont : pris acte de la démission
de Nan LIU, ancien Gérant ; en remplacement, décidé de nommer Gérant M. Jingjia HU, 6 allée du docteur Shalow 93600
Aulnay-sous-Bois à compter du
12/03/2018. Mention au RCS de Bobigny
154131A – LES ECHOS
ARTI FACADES Société Par Actions Simplifiée au capital de 50000 € Siège social :
180 route de Savoie 93410 VAUJOURS
509 299 293 RCS BOBIGNY
D’un procès-verbal de l’associé unique et
Président du 25 mars 2018, il résulte que
la société UNITY GROUP, société par actions simplifiée au capital de 3461400 euros, dont le siège est à PARIS (75015) 4
rue de l’Armorique, immatriculée au RCS
de PARIS sous le numéro 812263515, a
été nommée président de la société en
remplacement de Monsieur Albano TAVARES et Monsieur Mickael TAVARES, demeurant à VILLEPARISIS (77270), 88
avenue Joseph Coursol, a été nommé directeur général de la société. Dépôt légal
au greffe du tribunal de commerce de BOBIGNY. Pour avis, le représentant légal.
154143A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 93 et 75
FITNESS PLAZA
DEVELOPPEMENT
SAS au capital de 5.000 euros
Siège social :
42 rue du Faubourg Saint-Antoine
75012 PARIS
800 929 853 RCS PARIS
Le 5 avril 2018, l’Associé Unique a : 1º)
Nommé Président, M. Hervé GIAOUI demeurant 188 avenue Victor Hugo 75116
PARIS en remplacement de M. Vincent
DESTAILLEUR, démissionnaire. 2º)
Transféré le siège social au 9-11 rue Jacquard 93310 LE PRE SAINT GERVAIS.
En conséquence, la société sera immatriculée au RCS de BOBIGNY.
DISSOLUTIONS
154073B – LES ECHOS
FINANCIERE PICART SARL
SARL au capital de 50000,00 €
93 rue Colmet Lépinay, 93100
MONTREUIL
383219631 RCS Bobigny
Par décision de L’AGE en date du
31/10/2012 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/10/2012,
nommé en qualité de liquidateur M. Didier
PICART, 93 rue Colmet Lépinay, 93100
MONTREUIL et fixé le siège de liquidation
et l’adresse de correspondance chez le liquidateur M. Didier PICART. Mention en
sera faite au RCS de Bobigny
12097158W – LE PUBLICATEUR LEGAL
VITTE
SAS au capital de 1.000 €
Siège social : 21 rue Charles Baudelaire
93300 Aubervilliers
813 442 894 RCS Bobigny
Suivant délibérations de l’assemblée générale extraordinaire en date du 28/02/18,
il a été décidé la dissolution de la société.
Mr Jérémy FAKRY, demeurant 21 rue
Charles Baudelaire 93300 Aubervilliers, a
été désigné en qualité de Liquidateur.
Le siège de la liquidation est fixé au 21 rue
Charles Baudelaire 93300 Aubervilliers.
12097159W – LE PUBLICATEUR LEGAL
VITTE
SAS au capital de 1.000 €
Siège social : 21 rue Charles Baudelaire
93300 Aubervilliers
813 442 894 RCS Bobigny
Suivant délibérations de l’assemblée générale extraordinaire en date du 28/02/18,
il a été pris acte de la clôture des opérations de liquidation. Quitus a été donné au
liquidateur de sa gestion et de son mandat.
La société sera radiée du RCS de Bobigny.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos Sociétés
150279A – LES ECHOS
12097173 – LA VIE JUDICIAIRE
12093995-2W – LE PUBLICATEUR LEGAL
HK-Ardens, SASU au capital de
2300 €. Siège social : 13 rue pierre brossolette 93290 Tremblay en france.
831288311 RCS Bobigny. Le 02/12/17,
l’associé unique a décidé la dissolution
anticipée de la société, nommé liquidateur
M. Loïc HOAREAU, 13 Rue Pierre Brossolette 93290 Tremblay en France, et fixé
le siège de liquidation au siège social. Modification au RCS de Bobigny.
Aux termes d’un acte SSP du 1er/
4/2018 à La Varenne Saint-Hilaire, il a été
constitué une société. Forme : S.C.I. Dénomination : SOUTORENT. Siège :
4/6, rue du Château, 94210 LA VARENNE
SAINT-HILAIRE. Capital : 1.000 €,
constitué uniquement d’apports en numéraire. Objet : l’acquisition d’un bien immobilier sis 4/6, rue du Château, 94210 La
Varenne Saint-Hilaire, l’administration et
l’exploitation par bail, location ou autrement dudit bien immobilier et de tous autres immeubles bâtis dont elle pourrait devenir propriétaire ultérieurement par voie
d’acquisition, échange, apport ou autrement. Durée : 99 ans. Gérance : M. JoséAntonio SOUTO FREITAS, 7, allée Georges Cuvier, 94420 Le Plessis-Trévise.
Cessions de parts : agrément requis
dans tous les cas, agrément obtenu à
l’unanimité des associés. Immatriculation : au RCS de Créteil. Pour avis.
JADELIS 1
SAS au capital de 10.000 €
Siège social :
123 Quai Jules Guesde
94400 Vitry sur Seine
833 675 390 RCS CRETEIL
Par décisions en date du 20/02/2018, l’associé unique a constaté l’augmenation du
capital social d’un montant de 276.400 €,
puis d’un montant de 65.419 €, le portant
ainsi à 351.819 €.
Par délibérations en date du 28/02/2018,
l’associé unique a décidé :
- d’augmenter le capital social d’un montant de 125.425 € pour le porter à
477.244 €.
- de nommer en qualité de président, la
société FZ Invest, SAS au capital de
100.000 €, sise 2 rue Troyon 92310 Sèvres, 828 294 603 RCS Nanterre, en remplacement de M. Gwenäel DIVAY.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
12097013W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant un acte en date du 30 mars 2018
enregistré à la Recette des Impôts de BOBIGNY, dossier 2018 09349, référence
2018 A 04577 en date du 5 avril 2018
la société C NETTOYER MULTISERVICES, SARL au capital de 3.000 € ayant
son siège 6B, allée des Sources 93320
Gagny, immatriculée au registre du
commerce et des sociétés de BOBIGNY
sous le numéro 524.944.410.
a vendu à :
la société NETTOYAGE FRANCO-PORTUGAIS, SARL au capital de 7.622,45 €
ayant son siège 64, rue Claude Vellefaux,
75010 Paris, immatriculée au registre du
commerce et des sociétés de PARIS sous
le numéro 384.586.473.
un fonds de commerce de « nettoyage
multiservices » exploité 6B, allée des
Sources 93320 GAGNY.
La présente vente est consentie moyennant le prix principal de 25.000 € , s’appliquant en totalité aux éléments incorporels.
La date d’entrée en jouissance est fixée
au 1er avril 2018
Les oppositions, s’il y lieu, seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des insertions légales au siège du fonds
vendu, et pour la correspondance chez
Maître François PILON-BOUCHEZ, Avocat, 21 Chemin du Gigot 91250 SAINTRY
SUR SEINE.
154177A – LES ECHOS
Par acte SSP en date à Paris du
30 03 2018, enregistré auprès du SDE de
BOBIGNY, le 06 04 2018, Dossier
nº2018 09520 réf, 2018A04656 la SARL
L’AZZURA, au capital de 7622.45 €, dont
le siège social 218, Boulevard Robert Ballanger – 93420 VILLEPINTE, RCS BOBIGNY, nº 410 246 532, A cédé à la SAS
KRISTAL au capital de 3000 €, ayant son
siège social 218, Boulevard Robert Ballanger – 93420 VILLEPINTE, RCS BOBIGNY nº838 047 726. Un fonds de
commerce de « Restauration pizzeria »
connu sous l’enseigne L’AZZURA », exploité 218-220, Boulevard Robert Ballanger – 93420 VILLEPINTE, moyennant le
prix de 70.000 €. Entrée en jouissance :
31 mars 2018. Les oppositions, s’il y a lieu,
seront reçues dans les dix jours de la dernière en date des publications légales,
pour la validité au fonds vendu et pour la
correspondance, chez Maître Sirma SEZGIN-GUVEN, Avocat au Barreau de Paris,
10 boulevard Bonne Nouvelle 75010 Paris.
Pour Avis
154181A – LES ECHOS
Par acte SSP en date à Paris du
30 03 2018, enregistré auprès du SDE de
BOBIGNY, le 06 04 2018, Dossier
nº2018 09512 réf 2018A04650, la SARL
BOULANGERIE MKS, au capital de
4.000 €, dont le siège social est 97, rue du
11 Novembre 93330 NEUILLY SUR
MARNE, RCS BOBIGNY, nº 751 644 204
.A cédé à la SARL DIYAR au capital de
2.000 €, ayant son siège social 97, rue du
11 Novembre 93330 NEUILLY SUR
MARNE, RCS BOBIGNY nº838 048 478.
Un fonds de commerce de « Boulangerie
Pâtisserie Salon de thé Confiserie Glaces », exploité 97/103, rue du 11 Novembre 93330 NEUILLY SUR MARNE,
moyennant le prix de 60.000 €. Entrée en
jouissance : 1er avril 2018. Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues dans les
dix jours de la dernière en date des publications légales, pour la validité au fonds
vendu et pour la correspondance, chez
Maître Sirma SEZGIN-GUVEN, Avocat au
Barreau de Paris, 10 boulevard Bonne
Nouvelle 75010 Paris.
94 • VAL-DE-MARNE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
147654A – LES ECHOS
Par ASSP le 13/03/2018, il a été constitué
la SASU :
ALI CABS
Capital : 1500 €.Objet : Activité de transport de personne en Voiture de Transport
avec Chauffeur (VTC), location de véhicules, achat, vente des véhicules. Siège : 17
Rue du Regard , 94380 BONNEUIL-SURMARNE.Président : FATHALLAH Hakim
demeurant 17 Rue du Regard , 94380
Bonneuil-sur-Marne. Durée : 99 ans. Au
RCS de CRETEIL
147733A – LES ECHOS
Par ASSP du 10/03/18, il a été constitué
une SAS dénommée MEL’FORMATION.Siège social : 88 av de choisy 94380
Bonneuil-sur-marne. Capital : 100 €. Objet : Établissement d’enseignement de la
conduite et de la sécurité routière. Achat,
vente et location de véhicules. Président : M. Kamel Aouf, 88 av de choisy
94380 Bonneuil-sur-marne. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de Créteil.
DESMETTRE BIO
SAS au capital de 60.000 euros
Siège social : 20 rue de
Carpentras-Marché d’Intérêt
National-Bâtiment D3
94150 Rungis
En date du 30 mars 2018, les associés de
la Société ont décidé de modifier l’objet
social comme suit : " L’exploitation d’un
commerce de négoce de fruits et légumes
en gros, demi-gros et détail. L’import et export de fruits et légumes. Toutes opérations portant sur l’acquisition, la gestion,
la vente ou l’apport en sociétés de titres
de participation, valeurs mobilières quelconques ou droits sociaux dans toutes sociétés ou dans tous groupements.
12095987W – LE PUBLICATEUR LEGAL
154085A – LES ECHOS
Part ASSP du 6/4/18, constitution de la
SASU ALLIANCE RENO-TRAVAUX ESPACE PRO. Capital : 8000 € - Objet :
conseil en développement commercial
-Siège : 39, rue Céline Robert, 94300 Vincennes - Président : Sylvain Cadas, 94,
rue de Vitruve, 75020 Paris - Tout actionnaire est convoqué aux AG. 1 action
donne droit à 1 voix et est librement cessible - Durée : 99 ans - Immatriculation au
RCS de Créteil.
MARKS & CLERK FRANCE
SNC au capital de 400.000 €
Siège social : 22 avenue Aristide Briand
Immeuble « Visium » 94117 Arcueil Cedex
482 393 006 RCS Créteil
Suivant délibérations de l’assemblée générale ordinaire du 28/03/18, il a été pris
acte de la démission de Mr Christian
NGUYEN-VAN-YEN de ses fonctions de
co-gérant, à effet au 31/03/18.
154161A – LES ECHOS
Par acte SSP du 04/04/2018 il a été constitué une SCI dénommée : SCI 54 JEANNE
Siège social : 32 bis avenue de chennevieres 94420 LE PLESSIS TREVISE Capital : 1.000 € Objet : L’acquisition, l’administration et la gestion par location ou
autrement de tous immeubles et biens immobiliers Gérant : M. ROSELL Anthony 32
Bis Avenue DE CHENNEVIERES 94420
LE PLESSIS TREVISE Cession des parts
sociales : Les parts sociales sont librement cessibles entre associés et au profit
du conjoint, des ascendants ou descendants du cédant. Elles ne peuvent être cédées à d’autres personnes qu’avec l’autorisation préalable de l’assemblée générale
extraordinaire des associés Durée : 99
ans à compter de l’immatriculation au RCS
de CRETEIL
MODIFICATIONS
154068B – LES ECHOS
UPWIN INVERSTI
SARL au capital de 2000,00 €
10 avenue Vatier, 94230 CACHAN
831625678 RCS Créteil
Par décision de L’AGE en date du
05/03/2018 il a été décidé de modifier le
capital de la société en le portant de
2000,00 € à 414700 €. Mention en sera
faite au RCS de Créteil
12097214W – LE PUBLICATEUR LEGAL
WINGS SERVICES
S.A.R.L. au capital de 5000 €
36, rue Eugène Dupuis Europarc
94000 CRETEIL
484 918 347 RCS CRETEIL
Aux termes du procès verbal du
13/3/2018, il a été décidé de transférer le
siège social au 14, rue Auguste Perret,
94000 Créteil à compter du 19/3/2018.
L’article 5 des statuts a été modifié.
Pour avis
12097226W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MATERIEL ET PREFABRICATION
ELECTRIQUE DESTOSKES
S.A.R.L. au capital de 5000 €
36, rue Eugène Dupuis Europarc
94000 CRETEIL
808 639 009 RCS CRETEIL
Aux termes du procès verbal du
13/3/2018, il a été décidé de transférer le
siège social au 14, rue Auguste Perret,
94000 Créteil à compter du 19/3/2018.
L’article 5 des statuts a été modifié.
Pour avis
154172B – LES ECHOS
EFFICIENCE EXPERT GESTION
SASU au capital de 4000 €
5 Rue Waldeck Rousseau, 94310 ORLY
817908163 RCS Créteil
Par décision en date du 01/03/2018, il a
été décidé de transformer la société en
SARL Unipersonnelle sans la création
d’un être moral nouveau, à compter du
01/03/2018.
La dénomination de la société, son capital, son siège, sa durée, son objet et la
date de clôture de son exercice social demeurent inchangés.
Gérance : Yann KERVENNAL, 5 Rue
Waldeck Rousseau 94310 ORLY
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Mention en sera faite au RCS de Créteil
12096984W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un ASSP établi à CACHAN
en date du 5 avril 2018, il a été constitué
une SAS présentant les caractéristiques
suivantes : DENOMINATION : International Structure and Building Consultancy.
SIEGE SOCIAL : 4 rue de Berry, CACHAN (94230). OBJET : prestation de bureau d’études techniques et de maîtrise
d’œuvre. DUREE : 99 ans. CAPITAL : 10
000 €. PRESIDENT : Ahmad RAMADAN
demeurant 4 rue de Berry, CACHAN
(94230). AGREMENT : En cas de pluralité
d’associés, toutes les cessions d’actions
à des tiers seront soumises à l’agrément
des associés. IMMATRICULATION : RCS
de CRETEIL
12095972W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12090898-5W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CYRIL COMBESCOT
SARL au capital de 7.500 euros
Siège social : 2 avenue Montaigne
94170 Le Perreux sur Marne
449 739 572 RCS Créteil
En date du 02 mars 2018, l’associé unique
a décidé de transférer le siège social au
118 avenue du Général de Gaulle 94170
Le Perreux sur Marne à compter du 02
mars 2018.
Pour avis
12097256W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ALLERAY
S.A.S. au capital de 314.804 €
36, rue Eugène Dupuis Europarc
94000 CRETEIL
802 149 427 RCS CRETEIL
Aux termes du procès verbal du
13/3/2018, il a été décidé de transférer le
siège social au 14, rue Auguste Perret,
94000 Créteil à compter du 19/3/2018.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis
12097288W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE DE LOCATION VIDEO ET
D’ELECTRICITE GENERALE
S.A.S. au capital de 819.900 €
36, rue Eugène Dupuis Europarc
94000 CRETEIL
323 592 931 RCS CRETEIL
Aux termes du procès verbal du
13/3/2018, il a été décidé de transférer le
siège social au 14, rue Auguste Perret,
94000 Créteil à compter du 19/3/2018.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 15
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos Sociétés
12097289 – LA VIE JUDICIAIRE
LJG CONSEILm S.A.S. au capital de
500 € porté à 10.000 €, 28, rue des Courts
Sillons, 94350 VILLIERS-SUR-MARNE,
813 789 757 RCS CRETEIL. En date du
31/1/2018, l’associé unique a décidé de
remplacer à compter du 31/1/2018, la dénomination LJG CONSEIL par TRANSITION ECO CONSEIL ; d’ajouter le sigle :
TEC et de modifier en conséquence l’article 3 des statuts ; de transférer le siège
au 9, boulevard Georges Méliès, 94350
VILLIERS SUR-MARNE et de modifier en
conséquence l’article 4 des statuts ; d’augmenter le capital de 9.500 € par incorporation de réserves. Ancienne mention : Le
capital est fixé à 500 €. Nouvelle mention :
Le capital est fixé à 10.000 €.
153976A – LES ECHOS
SCI EDITA
Forme de la société au capital de 1524.49
euros
Siège social : 17 avenue du 8 mai 1945 ZI de la Haie
94470 BOISSY-ST-LEGER
421 745 076 RCS CRETEIL
Le30/06/2017, l’AGE a constaté, la réduction définitive du capital social, qui a été
ramené de 1524.49 € à 1143.37 €. Modification au RCS de Créteil.
153989A – LES ECHOS
EDIL CONSTRUCTION
Forme de la société au capital de 50 000
euros
Siège social : 17 avenue du 8 mai 1945 ZI de la Haie Griselle
94470 BOISSY-ST-LEGER
712 043 256 RCS CRETEIL
Le 30/06/2017, l’AGE a constaté que le
capital social a été ramené de 50 000 à 37
500 euros. Modification au RCS de CRETEIL.
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
12096800W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP en date du 28/02/2018 à La
Défense, enregistré au service de la publicité foncière et de l’enregistrement Vanves 2, le 28/03/2018, Dossier 2018 23991,
référence 2018 A 02312,
La société SUEZ RV ILE DE France, SAS
au capital de 9.046.234 euros, dont le
siège social se situe 19 et 21, rue Emile
Duclaux 92150 Suresnes, 662 014 489
RCS Nanterre a cédé à :
La société PROSERVE DASRI, SAS à associé unique au capital de 2.000.000 euros, dont le siège social se situe 185, rue
de Bercy 75012 Paris, 832 336 077 RCS
Paris
Les fonds de commerce de gestion de déchets d’activité de soins à risque infectieux, sis et exploités 19, rue Eugène Le
Henaff 94400 Vitry-sur-Seine, moyennant
le prix de 3.443.000 euros.
L’entrée en jouissance a été fixée au
28/02/2018.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des publications légales, pour la correspondance au siège social du vendeur et
pour la validité à l’adresse du fonds cédé.
Pour avis.
AVIS DIVERS
VENTES AUX
ENCHÈRES
12096903 – LA VIE JUDICIAIRE
Vente aux enchères publiques
L’adjudication aura lieu le :
jeudi 31 mai 2018 à 9 h 30
Au palais de justice de Créteil (94), rue
Pasteur Valléry Radot :
EN UN SEUL LOT
COLOR MOTIP 94 Société par actions
simplifiée à associé unique au capital de
1.000 € Siège : 23 Rue Sevin 94800 VILLEJUIF 835179383 RCS de CRETEIL Par
décision de l’AGE du 30/03/2018, il a été
décidé de : - nommer Président M. MEDANE Abdelmalek 82 rue paul morin
92000 NANTERRE en remplacement de
CHEBREK Madjid démissionnaire.Mention au RCS de CRETEIL
DISSOLUTIONS
154084B – LES ECHOS
AGENCE M.D GABORIT
(A.M.D.G)
SARL au capital de 7622,45 €
15 rue de sévigné, 94370 SUCY-EN-BRIE
409226610 RCS Créteil
Par décision de L’AGE en date du
31/01/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/01/2018,
nommé en qualité de liquidateur Mme
maud GABORIT, 15 rue de sévigné,
94370 SUCY-EN-BRIE et fixé le siège de
liquidation et l’adresse de correspondance
au siège de la société. Mention en sera
faite au RCS de Créteil
12096394W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SAS PENGO
SAS au capital de 2.000 €
Siège social :
120 Avenue du Maréchal de Lattre de
Tassigny - 94000 Créteil
808 441 125 RCS CRETEIL
Par décisions en date du 31/12/2017, les
asscoies ont décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 31/12/2017
et sa mise en liquidation.
A été nommé comme liquidateur M. Zhe
PENG, demeurant 120 Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny 94000 Créteil.
Le siège de liquidation est fixé au siège
social.
Pour avis,
LE LIQUIDATEUR
et UNE CAVE
Dans un ensemble immobilier sis à :
285, avenue de Fontainebleau
Cadastré section D nº 72
Lot numéro cent neuf (109) :
Un appartement portant le nº 622, escalier 6, deuxième étage, composé de
cinq pièces principales, comprenant : entrée, séjour double, trois chambres, salle
de bains, WC, cuisine.
Le tout d’une superficie 81,58 m2.
Lot numéro cent dix (110) :
Une cave portant le nº 58, au sous-sol.
Biens loués et occupés
À la requête du SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES de l’immeuble sis
285, avenue de Fontainebleau, (94320)
THIAIS, représenté par son Syndic en
exercice, le Cabinet ALTICE, SAS au capital social de 117.000 €, immatriculée
sous le nº 351 094 883 au RCS de Créteil,
ayant son siège social sis 28 B, rue Jean
Jaurès, (94800) VILLEJUIF, agissant
poursuites et diligences de son représentant légal domicilié en cette qualité audit
siège, dûment habilité à poursuivre la
vente par décision de l’assemblée Générale des copropriétaires dudit immeuble
en date du 2 avril 2014 - résolution nº 22,
ayant pour avocat Maître Alain CROS,
avocat au barreau du Val-de-Marne.
MISE A PRIX : 15.000 €
(quinze mille euros)
On ne peut porter des enchères qu’en
s’adressant à l’un des avocats postulant
près le tribunal de grande instance de Créteil.
CONSIGNATION POUR ENCHERIR :
3.000 € à l’ordre du bâtonnier
Fait et rédigé à Créteil, le 5 avril 2018,
par l’avocat poursuivant.
Signé : Maître Alain CROS
S’adresser pour tous renseignements :
1) Maître Alain CROS, avocat au barreau du Val-de-Marne, 6, place Salvador
Allende, (94000) CRETEIL, dépositaire
d’une copie du cahier des conditions de
vente. Tél. : 01 49 80 48 82.
2) Au greffe du juge de l’exécution du
tribunal de grande instance de Créteil, où
le cahier des conditions de vente est déposé les lundi et mardi
3) Sur les lieux, pour visiter où une visite sera organisée le mardi 22 mai 2018
de 11 heures à 12 heures.
4) Sur Internet : www.vlimmo.fr.
12096951 – LA VIE JUDICIAIRE
12096394-2W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SAS PENGO
SAS au capital de 2.000 €
Siège social :
120 Avenue du Maréchal de Lattre de
Tassigny - 94000 Créteil
808 441 125 RCS CRETEIL
Par décisions en date du 31/12/2017, les
associés ont approuvé les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au
liquidateur et prononcé la clôture de la liquidation à compter du 31/12/2017.
La société sera radiée du registre du
commerce et des sociétés de Créteil
LE LIQUIDATEUR
Une propriété élevée de plain-pied
comprenant : quatre pièces principales,
cuisine. Jardin. Garage.
Cette vente a lieu à la requête de Monsieur Antonio Luis VALENCA, né le 18 décembre 1960 à Troviscoso (Portugal), demeurant 12, avenue du Maréchal Mortier,
(94510) La Queue-en-Brie, ayant pour
avocat, Maître Evelyne BOCCALINI,
avocat au barreau du Val-de-Marne.
MISE A PRIX : 250.000 €
(deux cent cinquante mille euros)
Avec faculté de baisse du 1/3
puis de la 1/2 faute d’enchère
Outre les charges, clauses et conditions
énoncées au cahier des conditions de
vente.
On ne peut porter des enchères qu’en
s’adressant à l’un des avocats postulant
près le tribunal de grande instance de Créteil.
CONSIGNATION POUR ENCHERIR :
25.000 € à l’ordre du Bâtonnier
Fait et rédigé à Bonneuil-sur-Marne, le
30 mars 2018 par l’avocat poursuivant.
Signé Maître Evelyne BOCCALINI,
avocat.
A Maître Evelyne BOCCALINI, membre du cabinet ABM DROIT ET CONSEIL,
avocat au barreau du Val-de-Marne, port
de Bonneuil, 14, route du Moulin Bateau,
(94380) BONNEUIL-SUR-MARNE, dépositaire d’une copie du cahier des conditions de vente
A Maître Patrick VARINOT, avocat au
barreau du Val-de-Marne, 166 bis, grande
rue Charles de Gaulle, (94130) NOGENTSUR-MARNE, dépositaire d’une copie du
cahier des conditions de vente. Tél. : 01
48 71 03 78.
Au greffe des criées du tribunal de
grande instance de Créteil, où le cahier
des conditions de vente est déposé.
Sur les lieux, où une visite sera organisée.
Sur Internet : www.vlimmo.fr.
UN APPARTEMENT
THIAIS (94)
154048A – LES ECHOS
Cadastré section AN nº 178 lieudit "rue
Jean Moulin nº 8 et avenue Médéric sans
numéro" pour 3 a 66 ca, consistant en :
S’adresser pour tous renseignements :
154047A – LES ECHOS
COLOR MOTIP 94 Société par actions
simplifiée à associé unique au capital de
1.000 € Siège : 23 Rue Sevin 94800 VILLEJUIF 835179383 RCS de CRETEIL Par
décision de l’AGE du 30/03/2018, il a été
décidé de changer la dénomination sociale qui devient FRANCE AUTO 94. Mention au RCS de CRETEIL
8, rue Jean Moulin et avenue Médéric
sans numéro
Vente aux enchères publiques
sur licitation
L’adjudication aura lieu le :
jeudi 17 mai 2018 à 9 h 30
Au palais de justice de Créteil (94), rue
Pasteur Vallery Radot :
EN UN SEUL LOT
UNE PROPRIETE
JARDIN et GARAGE
Le bien immobilier, sis à :
VILLIERS-SUR-MARNE (94)
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
153634A – LES ECHOS
M. Alix YANGBA KOKOYO, né le
10/01/1985 à Bangassou (République
Centrafricaine demeurant Chez Mme
LANGA 2 rue Alfred LEBIDON 94600
CHOISY-LE-ROI, agissant tant en son
nom personnel qu’aux noms de ses enfants mineurs Dépose une requete auprès
du Garde des Sceaux à l’effet de substituer à son nom patronymique, celui de
KOKOYO ALIX.
147698A – LES ECHOS
Par ASSP du 10/03/18, il a été constitué
une SAS dénommée JUST GET BETTER#LECOACHORANGE. Capital :
100 €. Siège social : 12b av des coteaux
95000 Boisemont. Objet : coaching sportif
personnalisé. Président : M. charles
ETAME YESCOT, 12b av des coteaux
95000 Boisemont. Tout actionnaire est
convoqué aux assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de PONTOISE.
Par acte S.S.P du 28/03/2018, avis est
donné de la constitution de la SASU : LE
MOSAIQUE au capital de 1000 €. Siège
Social : 79, Rue Edouard Vaillant 95870
Bezons. Objet : Restauration rapide sur
place et à emporter. Durée 99 ans. Présidente : Mme. BEN HAJ Nada ép ALAB.
Demeurant : 6 rue Danielle Mitterrand
95870 Bezons. RCS Pontoise.
152372A – LES ECHOS
Par acte ssp du 10/03/2018, il a été constitué une SARL à associé unique
Dénomination :
T F CONSTRUCTION
Capital : 1000 €
Durée : 99 ans
Siège social : 7 rue des Myosotis 95100
ARGENTEUIL
Objet : Entreprise générale de bâtiment,
étanchéité, import-export, achat-vente location matériels de construction.
Gérant : M. TURHAN Tayyar au 21 avenue Karl Marx 93000 BOBIGNY
Immatriculation au RCS de PONTOISE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
12097014 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes SSP à Montevran du
6/04/2018, il a été constitué une société.
Forme : S.A.R.L. Dénomination : CLUBMEJJ. Siège : 28, avenue Gabriel Péri,
95100 ARGENTEUIL.Capital : 10.000 €.
Objet : la gestion et l’exploitation directe
ou indirecte, notamment par contrat de location-gérance de commerce de restauration à service rapide à enseigne QUCK
Durée : 99 ans. Gérance : Mme Véronique MEJJATI ALAMI, 30, rue du Bicheret
77144 Montevran. Immatriculation : au
RCS de Pontoise. Pour avis. La gérance.
12096220W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Constitution le 23/03/2018 de la SAS au
capital de 1.000 € SAS PROS TEAM DENIM Siège : Centre Commercial 3 Fontaines 95000 CERGY. Objet : Vente d’articles de sport. Président : M. Azouaou
AISSANI, 1 Bis Bld Marcel Perdereau
91200 Athis-Mons. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
Pontoise.
153349A – LES ECHOS
Par acte SSP du 04/04/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
Siège social : 6 RUE DU BAS PERREUX
95200 SARCELLES. Capital : 6.000 €.
Objet : TRAVAUX DE MACONNERIE
GENERALE. Président : M TURAN AHMET, 83 RUE MEDERIC 92250 LA GARENNE COLOMBES. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de PONTOISE.
153872A – LES ECHOS
Suivant un acte ssp en date du
05/04/2018, il a été constitué une SASU
Dénomination :
TKFÉ
Siège social : 1 Rue Gascogne 95200
SARCELLES
Capital : 1800 €
Objet : transport publics routier de marchandises ou location de véhicules industriels pour le transport routier de marchandises avec conducteurs, assurés
exclusivement à l’aide de véhicule n’excédant pas 3,5 tonnes de poids maximum
autorisé.
Durée : 99 ans
Président : Mme NOEL ÉPOUSE
NEASSE JUNETTE 1 Rue Gascogne
95200 SARCELLES
Cession d’actions : LIBRE
Immatriculation au RCS de PONTOISE
152698A – LES ECHOS
Suivant un acte ssp en date du
15/03/2018, il a été constitué une SASU
Dénomination :
ES TRANSPORTS
Siège social : Espace Godard Rn370 95500 GONESSE
Capital : 1500 €
Objet : exploitation de vehicule de transports avec chauffeurs
Durée : 99 ans
Président : M. ELAFIFY El Said 38 Rue
Lenain De Tillemont 93100 MONTREUIL
Cession d’actions : AGREMENT
Immatriculation au RCS de PONTOISE
153992A – LES ECHOS
Par acte SSP du 02/04/2018 il a été constitué une SARL dénommée : LATELIERS
Siège social : 54 rue d’epluches 95310 ST
OUEN L AUMONE Capital : 20.000 € Objet : Toutes prestations de services aux
entreprises dans le domaine du nettoyage
textile Gérant : M. ATROU Lahcen 10
Place SAVORGNANT DE BRAZZA 78300
POISSY Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PONTOISE
154016A – LES ECHOS
Par acte SSP du 20/03/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
SC BAT
152930A – LES ECHOS
Par acte SSP du 01/04/2018, il a été
constitué une SASU dénommée DS TANSAC IMMO. Siège : 27 avenue des Amandiers 95350 SAINT-BRICE-SOUS-FORÊT. Capital : 100 €. Objet : toute
transaction d’achat, de vente, de location
sur immeubles ou fonds de commerce,
gestion immobilière. Président : M. Daniel
SOUFFIR, 27 Avenue des Amandiers
95350 SAINT-BRICE-SOUS-FORÊT. Durée : 99 ans. RCS PONTOISE
Suivant un acte ssp en date du
27/03/2018, il a été constitué une SASU
Dénomination :
ATLAS 2F
Siège social : 30 Rue D’aulnay 95500
GONESSE
Capital : 500 €
Objet : vtc véhicule de tourisme avec
chauffeur-location des véhicules neuf et
occasion -nettoyage et entretien courant
Durée : 99 ans
Président : M. ZERROUK HAMID 15 Rue
Jacques Decour 95140 GARGES-LÈSGONESSE
Immatriculation au RCS de PONTOISE
152957A – LES ECHOS
Suivant un acte ssp en date du
15/03/2018, il a été constitué une SASU
Dénomination :
AMIR DRIVE
Siège social : 7, Rue De Rethondes
95100 ARGENTEUIL
Capital : 1000 €
Objet : la conduite, l’exploitation et la location de voiture avec chauffeur (vtc).
Durée : 99 ans
Président : M. EL - KHAZLI Adil 7, Rue
De Rethondes 95100 ARGENTEUIL
Cession d’actions : Soumise à agrément
Immatriculation au RCS de PONTOISE
Siège social : 25 Boulevard jeanne D’arc
95100 ARGENTEUIL. Capital : 200 €.
Objet : Rénovation entretien constructions et d’une façon générale tous travaux
relatifs aux métiers du bâtiment. Président : Mme DUDZINSKI Laetitia, 24 rue
de Balmont 95100 ARGENTEUIL. Durée :
99 ans. Immatriculation au RCS de PONTOISE.
Par ASSP le 09/03/2018, il a été constitué
la SASU :
JB DRIVER
Capital : 1 €. Objet : Activité de transport
de personne en Voiture de Transport avec
Chauffeur, location, achat et vente des véhicules. Siège : 46 bis Rue de Paris 95570
MOISSELLES. Président : COBITE
Jean-baptiste demeurant 46 BIS Rue de
Paris 95570 MOISSELLES. Durée : 99
ans. Au RCS de PONTOISE
Suivant un acte ssp en date du
03/04/2018, il a été constitué une SCI
Dénomination :
BIL IMMO
Siège social : 5 Allée De La Houdiarde
95470 VEMARS
Capital : 1000 €
Objet : l’acquisition d’immeubles bâtis en
vue de leur exploitation par voie de location
Durée : 99 ans
Gérant : M. BILONGO Victoire 5 Allée De
La Houdiarde 95470 VEMARS
ISPM. SARL au capital de 8000 euros.
Siège social : 14 Rue Théodore Bullier
95200 SARCELLES. RCS Nº : 513044529
de PONTOISE. L’AGE du 15 janvier 2018
a décidé de nommer gérant Mr Marin Metodiev MILCHEV sis 139 Rue André Karman 93300 AUBERVILLIERS à compter
du 15 janvier 2018, en remplacement de
Mr Steeve DAYET démissionnaire. Mention sera faite au RCS de PONTOISE
150342A – LES ECHOS
Par AGE du 20/03/2018 les associés de
la Sarl CLASSICO, au capital de 1000 €.
Siège social : 79, Rue Edouard Vaillant
95870 Bezons. 749 936 035 RCS Pontoise, ont décidé, à compter de ce jour de :
- Modifier l’objet social à : Import, export
de marchandises non réglementés. Transférer le siège social au : 24, Rue de
la Voie des Bans 95100 Argenteuil. Les
articles des statuts ont été modifiés en
conséquence. Mention sera faite au RCS
Pontoise.
152234A – LES ECHOS
IAEL
Société Civile au capital de 17.531,64 €
Siège : CHEZ LA SARL LAE CENTRE
COMMERCIAL DE LA GARE 95200
SARCELLES
343605465 RCS de PONTOISE
Par AGE du 12/03/2018, il a été décidé à
compter de ce même jour :
- Démission de Paul BENSAID et Chemaoun Richard TUIL de leurs fonctions de
cogérant. Mikhael René HADDAD, né le
18 janvier 1953 à TUNIS (TUNISIE), de
nationalité française, demeurant 6 Rue
Raymond Radiguet 95200 SARCELLES
demeure seul gérant. Transfert du siège
social au 6 Rue Raymond Radiguet 95200
SARCELLES.
Mention au RCS de PONTOISE
152272A – LES ECHOS
A.F.K. (AB SPORT - PARTIR
ZEN)
SARL au capital de 10.000 €
Siège : COLOMBES 273 RUE GABRIEL
PERI 92700 COLOMBES
810213975 RCS de NANTERRE
Par AGE du 31/12/2017, il a été décidé de
transférer le siège social au 13 Boulevard
De La Resistance 95100 ARGENTEUIL,
à compter du 01/01/2018.
Gérance : M. Allam Karim demeurant 4
rue Pierre Dupont 95240 Cormeilles en
Parisis.
Radiation du RCS de NANTERRE. IMMATRICULATION au RCS de PONTOISE
154097A – LES ECHOS
Suivant un acte ssp en date du
27/03/2018, il a été constitué une SCI
Dénomination :
SCI LOUISE
Siège social : 17/19 Avenue Du Général
De Gaulle 95230 SOISY SOUS MONTMORENCY
Capital : 1000 €
Objet : l’acquisition, la construction, la location, la sous-location, l’administration,
de tout immeuble
Durée : 99 ans
Gérant : M. AISSAOUI Mohammed 17/19
Avenue Du Général De Gaulle 95230
SOISY-SOUS-MONTMORENCY
Cession de parts sociales : libre
Immatriculation au RCS de PONTOISE
MODIFICATIONS
152683A – LES ECHOS
HERCULE STYL
SARL à associé unique au capital de
7.000 €
Siège : 32 RUE LEPIC 75018 PARIS
831924956 RCS de PARIS
Aux termes d’une décision collective en
date du 01/03/2018, La collectivité des associes de la SARL HERCULE STYL a décidé :
- De transférer le siège social au : 20 AVENUE PAUL VALERY - 95200 SARCELLES à compter du 01/03/2018
GERANT : MR MILBIN HERCULE 20
AVENUE PAUL VALERY - 95200 SARCELLES
Radiation du RCS de PARIS. La modification sera enregistrée au RCS de PONTOISE
12096388W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CHROMALLOY FRANCE
SAS au capital de 3.345.000 €
Siège social :
Avenue des Gros Chevaux ZI du Vert
Galant
95310 Saint Ouen L’Aumone
344 708 136 RCS PONTOISE
Par délibérations en date du 30/03/2018,
le comité de nomination et d’autorisation
a décidé de :
- nommer en qualité de président, M. Paul
JERRAM, demeurant 3 Willesley Close,
Ashby de la Zouch Leicestershire LE65
2QB Royaume Uni, en remplacement de
M. Carlo LUZZATTO.
- prendre acte de la démission de M. Sébastien HUNEAU de ses fonctions de directeur général.
153115A – LES ECHOS
M2B
SCI au capital de 50.000 €
Siège : 15 PLACE VICTOR HUGO 93200
ST DENIS
518559547 RCS de BOBIGNY
Par AGE du 30/03/2018, il a été décidé de
transférer le siège social au 15 Rue D’oraison 95310 ST OUEN L’AUMONE, à
compter du 01/04/2018. Gérance : M. RAFIQ IRFAN MOHAMMED demeurant 5 rue
Pradine 95310 Saint-L’Ouen l’Aumône.
Radiation au RCS de BOBIGNY et immatriculation au RCS de PONTOISE
153825A – LES ECHOS
153306A – LES ECHOS
147693A – LES ECHOS
La société sera désormais immatriculée
au RCS de Pontoise.
Pour avis
149174A – LES ECHOS
S.A.T 95
151862A – LES ECHOS
152952A – LES ECHOS
95 • VAL-D'OISE
Cession de parts sociales : Les parts sont
librement cessibles entre associés : elles
ne peuvent être cédées à des tiers étrangers à la société qu’avec le consentement
de la gérance
Immatriculation au RCS de PONTOISE
12097311W – LE PUBLICATEUR LEGAL
JBB INVESTISSEMENT
Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée au capital de 20.000 € Siège
social : 15 Route de Gisors
27660 BEZU SAINT ELOI
RCS EVREUX 818 012 197
Aux termes des décisions de l’associé unique du 1er mars 2018, il a été décidé de
transférer le siège social de BEZU SAINT
ELOI (27660), 15 Route de Gisors à PARMAIN (95620), 66 Rue du Maréchal Joffre,
à compter du 1er mars 2018.
Le gérant est Monsieur Jean-Baptiste
BARREAU, demeurant 66 rue du Maréchal Joffre à PARMAIN (95620).
TRANS GLACES VERRES INDUSTRIES
SA au capital de 150.000 €
Siège social : SARCELLES (95200),
4 avenue de l’Escouvrier
RCS PONTOISE nº328.661.061
Aux termes d’une délibération du
9-3-2018, le Conseil d’administration a
pris acte de la démission de Guy BENARROUS, Président du CA et a désigné en
remplacement Jules BENARROUS demeurant 81 rue de Monceau 75008 PARIS pour la durée de son mandat d’administrateur. Mention modificative sera faite
auprès du RCS de PONTOISE.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
16 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
153874A – LES ECHOS
VALTALIS
Société par actions simplifiée
au capital de 10.000 €
Siège social : 29, allée du Practice
95490 VAUREAL
792 006 892 RCS PONTOISE
Aux termes du procès-verbal de l’associé
unique en date du 5 avril 2018 :
- le capital social a été augmenté d’une
somme de 2.500 € pour être porté à
12.500 €
- le Cabinet MAZA-SIMOENS à OULLINS
(69600) 26, rue Raspail a été nommé en
qualité de Commissaire aux comptes
et ce à compter du même jour.
154028A – LES ECHOS
SAMADJ SERVICES
SARL au capital de 1.000 €
Siège : 124 RUE HENRI BARBUSSE
95100 ARGENTEUIL
834390221 RCS de PONTOISE
Par décision de l’AGE du 13/03/2018, il a
été décidé de transférer le siège social au
19 RUE THEOPHILE GAUTIER 93240
STAINS. Radiation au RCS de PONTOISE et ré-immatriculation au RCS de
BOBIGNY
154062A – LES ECHOS
CABINET DU DOCTEUR CHRISTIAN
CHAUVIN Société d’exercice libéral à responsabilité limitée à capital variable au capital de 91.000 € Siège : 9 Avenue LOUIS
ARMAND 95120 ERMONT 793533175
RCS de PONTOISE Par décision de l’AGE
du 15/03/2018, il a été décidé de augmenter le capital social de 169.000 € par apport en incorporation de réserve, le portant ainsi à 260.000 €. Mention au RCS de
PONTOISE
154102A – LES ECHOS
SCM MEDICALE FOCH
SCM au capital de 900 €
Siège social : 84 rue du Ml Foch,
95620 Parmain
350 912 424 RCS de Pontoise
L’AGE du 31/01/2018 a nommé en qualité
de gérant M. GARCETTE GEOFFROY,
demeurant 6 Villa des Lierres, 94170 Le
Perreux-sur-Marne en remplacement de
M. PREVOT REMI, à compter du
01/04/2018.
Modification au RCS de Pontoise
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos Sociétés
l’adresse du liquidateur ci-dessus,
adresse à laquelle toute correspondance
devra être envoyée, et, actes et documents relatifs à la liquidation devront être
notifiés. Mention au RCS de PONTOISE
Liquidateur : M. KUMARATHASAN Gowtham, 2 place des Colonnes, 95800
CERGY
Le siège de liquidation et la correspondance sont fixés au siège social.
Dépôt légal au G.T.C. de PONTOISE.
152663A – LES ECHOS
DISSOLUTIONS
154116A – LES ECHOS
SENS TRANSPORT
152280A – LES ECHOS
SARL J A C
SARL au capital de 8.000 €
Siège : 238 ROUTE D ENGHIEN 95100
ARGENTEUIL
801520883 RCS de PONTOISE
L’AGE du 15/03/2018 à décidé la dissolution anticipée de la société à compter du
15/03/2018, a été nommé Liquidateur Mr
DA COSTA VARELA Jose Antonio, demeurant 37 avenue Gallieni 93800 Epinay
Sur Seine. Le siège de la liquidation a été
fixé au 238 ROUTE D’ENGHIEN 95100
ARGENTEUIL.
Mention sera faite au RCS de PONTOISE
152297A – LES ECHOS
BEST AUTO
SARL au capital de 8.000 €
Siège : 128 AVENUE GABRIEL PERI
95870 BEZONS
800904013 RCS de PONTOISE
L’AGE du 31/12/2017 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du
31/12/2017, a été nommé Liquidateur Mr
CONSTANTIN Tibi, demeurant 32 rue des
Epinay 95360 Montmagny. Le siège de la
liquidation a été fixé au 128 avenue Gabriel Péri 95870 Bezons.
Mention sera faite au RCS de PONTOISE
SARL au capital de 6.000 €
Siège : 58 AVENUE DES BLEUETS
95500 GONESSE
818844250 RCS de PONTOISE
Par AGO du 31/01/2017, il a été approuvé
les comptes définitifs de liquidation, donné
quitus au liquidateur M. HANOUCHI Nabil
demeurant 58 Avenue Des Bleuets 95500
GONESSE pour sa gestion, l’a déchargé
de son mandat et constaté la clôture définitive de la liquidation à compter du
31/01/2017. Radiation du RCS de PONTOISE
152891A – LES ECHOS
ANYSKILLS
EURL au capital de 1.500 euros
Siège social : 26 rue Pierre CURIE –
95370 MONTIGNY LES CORMEILLES
507 548 279 RCS PONTOISE
Par décisions de l’associée unique du
31/12/2017, il a été décidé la dissolution
anticipée de la société à compter de ce
jour. Mme Cécile SIMONNEAU demeurant 26 rue Pierre CURIE – 95370 MONTIGNY LES CORMEILLES, a été nommée liquidateur. Le siège de liquidation a
été fixé au 26 rue Pierre CURIE – 95370
MONTIGNY LES CORMEILLES. Modification au RCS de PONTOISE.
DIVERS
LES PROS
SARL au capital de 8000 €
Siège social : 4 rue Degas 95120
ERMONT
808 106 967 RCS PONTOISE
Par AGE du 09/04/2018, il a été décidé la
dissolution anticipée de la société à
compter du 09/04/2018. M. Ali TRIAA demeurant 4 rue Degas 95120 ERMONT a
été nommé liquidateur. Le siège de liquidation a été fixé au siège social.
L’AGE du 09/04/2018 a approuvé les
comptes définitifs de liquidation, a donné
quitus au liquidateur pour sa gestion, l’a
déchargé de son mandat et a constaté la
clôture définitive de la liquidation à
compter du 09/04/2018.
Radiation du RCS de PONTOISE
152305A – LES ECHOS
Dans l’annonce publiée dans le journal
Les Echos datant du 08/03/2018, concernant la société MAGIC DECO, il convient
de lire l’additif suivant : d’adjoindre à l’activité : Assemblage de meubles.
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
154141B – LES ECHOS
152657A – LES ECHOS
153455A – LES ECHOS
SENS TRANSPORT
SARL au capital de 6.000 €
Siège : 58 AVENUE DES BLEUETS
95500 GONESSE
818844250 RCS de PONTOISE
Par AGE du 02/01/2017, il a été décidé la
dissolution anticipée de ladite société à
compter du 02/01/2017. M. HANOUCHI
Nabil demeurant 58 Avenue Des Bleuets
95500 GONESSE a été nommé liquidateur. Le siège de liquidation a été fixé à
ASC
EURL au capital de 8.000 €
2 place des Colonnes
95800 CERGY
RCS PONTOISE 819 675 778
Suite A.G.E. du 01/03/2018 :
Dissolution de la société à compter du
01/03/2018
Aux termes d’un acte sous-seing privé en
date du 29/01/2018 enregistré le
13/02/2018 au Service des Impôts des Entreprises de SIE ERMONT, bordereau numéro 2018/124, case numéro 2, la société
SARL HARMONY COIFFURE ET
BEAUTE, au capital de 8000 €, immatriculée au RCS de PONTOISE sous le numéro 439649807, domiciliée 1 RUE DE LA
LIBERATION 95740 FREPILLON représentée par MME TORRES HERMINIA,
a cédé à
la société SAS LEONARD COIFFURE,
au capital de 1 €, immatriculée au RCS de
PONTOISE sous le numéro 833307374,
domiciliée 1 RUE DE LA LIBERATION
95740 FREPILLON représentée par MR
LEONARD JEAN LUC,
un fonds de commerce de COIFFURE
sis et exploité 1 RUE DE LA LIBERATION,
95740 FREPILLON, comprenant Eléments Incorporels : la clientèle et l’achalandage y attaché l’enseigne et le nom
commercial Eléments Corporels : le matériel et le mobilier servant à son exploitation
décris et estimé article par article dans un
état dressé par les parties à la date de ce
jour qui demeurera ci joint et annexé et
après avoir été certifié véritable par lesdites parties. le droit à la ligne téléphonique
portant le numéro 01 39 60 25 12 .
L’entrée en jouissance a été fixée au
29/01/2018.
La présente vente est consentie et acceptée moyennant le prix principal de
60000 €.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours suivant la dernière en
date des publications légales.
Pour la réception des oppositions élection
de domicile est faite tant pour la correspondance et le renvoi des pièces que pour
la validité à 1 RUE DE LA LIBERATION 95740 FREPILLON.
Pour unique insertion
UNIQUE GÉRANCE
152996A – LES ECHOS
Suivant acte ssp en date du 05/04/2018
La société GAT, SAS au capital de
1403904 €, RCS CRETEIL 44 Avenue Du
General De Gaulle 94240 L’HAY LES ROSES, représentée par GIE GESCOP a
donné en location gérance à M. BOUDALIA AMMAR 7 Allee Paul Cezanne 95100
ARGENTEUIL RCS 48299044700021, un
fonds de commerce de 003662 sis et exploité au 7 Allee Paul Cezanne 95100 ARGENTEUIL, pour une durée allant du
01/03/2018 au 01/04/2018
153394A – LES ECHOS
Suivant acte ssp en date du 06/04/2018
M. PURSUN KESWARPARSAD, demeurant 1 Allee La Fossette 93290 TREMBLAY EN FRANCE a donné en location
gérance à M. ROUANIA MAXIMIN 19 Rue
Modigliani 95120 ERMONT, un fonds de
commerce de TAXI PARISIEN Nº14136
sis et exploité au 19 Rue Modigliani 95120
ERMONT, pour une durée allant du
01/05/2018 au 30/04/2019 renouvelable
par tacite reconduction
153752A – LES ECHOS
Suivant acte ssp en date du 21/03/2018
La société TAXIS BLOC, au capital de
38000 €, RCS BOBIGNY 46 Avenue Du
President Wilson 93210 LA PLAINE
SAINT DENIS, représentée par JACQUES CHALOPIN a donné en location gérance à la société EIFFEL TAXI, SASU au
capital de 500 €, RCS PONTOISE 43 Avenue De Verdun 95460 EZANVILLE, représentée par ERRAJI ISAAC, un fonds de
commerce de taxi parisien sis et exploité
au 43 Avenue De Verdun 95460 EZANVILL E, pou r une durée alla nt du
21/03/2018 au 21/03/2019 renouvelable
par tacite reconduction
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
12097225 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3, avenue du chemin de Presles, 94417
Saint-Maurice Cedex, curateur de la succession de M. FINCK Pierre, décédé le
15/2/2014 à Soisy-sous-Montmorency
(95) a établi l’inventaire et le compte rendu
de la succession qui sera adressé ultérieurement au TGI. Réf. 9938019774/PB.
12097308 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3, avenue du chemin de Presles, 94417
Saint-Maurice Cedex, curateur de la succession de Mme DESMICHEL Claudine,
décédée le 7/2/2014 à Eaubonne (95) a
établi l’inventaire et le projet de règlement
du passif. Réf. 9938015020/MT.
BILANS - COMPTES ANNUELS
12093579 – LE PUBLICATEUR LEGAL
KEPLER CHEUVREUX
SA à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 54.744.920 euros
Siège social : 112, avenue Kléber – 75116 PARIS
413 064 841 R.C.S. Paris
Exercice social du 1er janvier au 31 décembre 2017
Comptes annuels approuvés par l’A.G.O. du 7 mars 2018
BILAN ACTIF (en milliers d’euros)
Caisse, Banques centrales, C.C.P
Créances sur les établissements de crédit
Opérations avec la clientèle
Obligations et autres titres à revenu fixe
Actions et autres titres à revenu variable
Parts dans les entreprises liées
Immobilisations incorporelles
Immobilisations corporelles
Comptes de négociation et règlement (*)
Autres actifs
Comptes de régularisation
Total du bilan
2017
12
48.409
1.595
960
113.699
40.215
6.188
1.593
160
28.053
22.469
263.354
2016
16
35.832
2.649
644
31.336
38.267
4.763
1.102
6.879
46.716
13.047
181.251
Annexes
3.1
3.3
3.4
3.5
3.6
3.7
3.7
3.8
3.9
3.10
BILAN PASSIF (en milliers d’euros)
2017
2016
Annexes
Dettes envers les établissements de crédit
78.964
34.335
3.1
Dettes envers la clientèle
1.253
0
3.3
Dettes représentées par un titre
255
1.608
3.2
Autres passifs
64.022
48.830
3.9
Compte de régularisation (*)
29.956
9.974
3.10
Compte de négociation et de règlement (*)
154
14.205
3.8
Provisions
9.657
9.238
3.11
Capitaux propres
79.092
63.061
3.12
Capital souscrit
54.745
54.745
Primes d’émission
25.907
25.866
Réserves
-248
-687
Report à nouveau (+/-)
-17.219
-23.943
Résultat de l’exercice (+/-)
15.907
7.080
Total du Bilan
263.354
181.251
(*) Comme expliqué dans la note 2.11 changement de méthodes comptables et comparabilité des comptes, les postes comptes de négociation
rounding et comptes de régularisation ont fait l’objet d’un changement de méthode comptable.
Hors bilan (en milliers d’euros)
2017
2016
Engagements donnés
1 Engagements de financement (*)
66.263
43.838
2 Engagements sur titres (**)
113.683
31.302
3 Devises à livrer (***)
6.888
Engagements reçus
1 Engagements de financement (***)
215.707
261.548
2 Engagements sur titres (**)
184
1.596
3 Devises à recevoir (****)
6.836
(*) ces engagements donnés correspondent aux contrats en cours pour l’activité Equity Line. L’engagement est valorisé en tenant compte
d’un prix d’exercice basé sur un cours de bourse moyen pondéré. (**) ces engagements correspondent aux titres à livrer ou à l’engagement
à payer dans le cadre du service à règlement différé. (***) ces engagements reçus correspondent à la partie non tirée de lignes de crédit
confirmées et aux lettres de garanties émises par des établissements de crédit au bénéfice de la Société. (****) ces engagements
correspondent à une opération de couverture à terme eur/chf.
COMPTE DE RESULTAT (en milliers d’euros)
2017
2016
Annexes
1 + Intérêts et produits assimilés
151
35
2 - Intérêts et charges assimilées
-1.805
-1.627
3 + Revenus des titres à revenu variable
0
1
4 + Commissions (produits)
236.873
207.693
5 - Commissions (charges)
-62.480
-53.961
6 +/- Gains ou pertes sur opérations des portefeuilles de négociation
905
575
7 +/- Gains ou pertes sur opérations des portefeuilles de placement et assimilés
0
6
8 + Autres produits d’exploitation bancaire
2
10 Produit net bancaire
173.646
152.722
3.15
11 - Charges générales d’exploitation
-153.581
-144.884
3.16
12 - Dotations aux amortissements et dépréciations des immobilisations
incorporelles et corporelles
-3.511
-2.914
13 Résultat brut d’exploitation
16.553
4.924
14 - Coût du risque
39
2.120
3.17
15 Résultat d’exploitation
16.592
7.044
16 +/- Gains ou pertes sur actifs immobilisés
0
-3
3.18
17 Résultat courant avant impôt
16.592
7.041
18 +/- Résultat exceptionnel
68
3.20
19 Impôt sur les bénéfices
-752
39
3.19
20 RESULTAT NET
15.907
7.080
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
ANNEXE : 1 CADRE JURIDIQUE – FAITS CARACTERISTIQUES DE L’EXERCICE : 1.1. CADRE JURIDIQUE : KEPLER CHEUVREUX
est une Entreprise d’Investissement exerçant ses activités de prestations de services d’investissements sous la forme d’une Société anonyme
à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 54.744.920 euros à fin 2017 dont le siège social est sis au 112, avenue Kléber à Paris
(France). Elle est immatriculée auprès du Registre de commerce de Paris sous le no B 413 064 841. Son premier Actionnaire est la Société
de droit luxembourgeois KEPLER HOLDING S.A. La Société exerce ses activités dans le cadre du passeport européen, au sein de succursales
implantées à Amsterdam, Francfort, Londres, Madrid, Milan, Oslo, Bruxelles, Stockholm et Vienne, ainsi que dans ses six filiales basées à
Eysins (3), Paris (1), Londres (1) et New-York (1). FAITS CARACTERISTIQUES DE L’EXERCICE : L’année 2017 a été marquée par : les
entrées au capital de SWEDBANK au mois de juin et de BELFIUS au mois de novembre ; la création de succursales : deux nouvelles
succursales de KEPLER CHEUVREUX intervenant dans le cadre du passeport européen ont été créées à Oslo et Bruxelles ; le changement
de gouvernance : La Société a changé de gouvernance par décision de l’Assemblée Générale des Actionnaires du 27 octobre 2017 et est
maintenant une Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance. A cette occasion, l’équipe de management a évolué, notamment
avec la nomination de M. Guillaume CADLOU en tant que Président du Directoire ; l’extension des agréments de KEPLER CHEUVREUX :
La Société a obtenu fin 2017, une extension de son agrément lié aux activités en compte propre (négociation pour compte propre, placement
garanti et prise ferme). Cette extension a été accordée par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution dans le cadre des services fournis
aux clients, à l’exclusion des activités pour compte propre de l’établissement. Ainsi, les limites fixées précédemment par l’ACPR et encadrant
ces activités ont été supprimées. Une extension d’agrément pour l’exploitation d’un OTF a également été demandée à l’ACPR fin 2017 dans
le cadre de l’évolution réglementaire liée à l’entrée en vigueur de la Directive 2014/65/UE dite « MIFID 2 » (l’agrément a été accordé par
l’ACPR début janvier 2018). 2. METHODES COMPTABLES ET METHODES D’EVALUATION : Le bilan et le compte de résultat présentés
ont été établis en milliers d’euros conformément aux principes comptables généralement admis en France. Ils intègrent les comptes des
succursales après élimination des comptes et écritures inter-entités. L’intégration des comptabilités locales tenues en devises entraîne le
calcul d’un écart de conversion. Les comptes annuels ont été établis conformément aux dispositions du règlement CRC 2002-04. 2.1. CREANCES ET DETTES : Créances : Ce poste recouvre l’ensemble des créances détenues au titre d’opérations bancaires sur des établissements
de crédit, à l’exception de celles matérialisées par un titre au sens de l’article 1 du règlement du CRB no 90-01 du 23 février 1990. Figurent
également à ce poste les valeurs reçues en pension, quel que soit le support de l’opération, et les créances se rapportant à des pensions
dites livrées sur titres au sens de l’article 5 du règlement du CRB no 89-07 du 26 juillet 1989, lorsque ces opérations sont effectuées avec
des établissements de crédit. Reconnaissance des revenus, des activités à facturation : Les principes de reconnaissance des revenus
des activités à facturation du Groupe reposent sur la traduction comptable de l’application des contrats signés et des opérations réalisées
sur la base des faits générateurs concernés. KEPLER CHEUVREUX enregistre en résultat les produits et les charges de commission sur
prestations de service en fonction de la nature des prestations auxquelles elles se rapportent : • Les commissions rémunérant l’exécution
continue de l’activité de Recherche (« unbundling ») sont comptabilisées sur la base des encaissements effectivement reçus ou confirmés
par écrit de la part des clients au plus tard le dernier jour de l’exercice. • Les commissions rémunérant l’exécution continue ou ponctuelle
d’un contrat relatif aux activités de CORPORATE FINANCE sont enregistrées de façon proratisée sur la durée des services rendus ou selon
les dispositions contractuelles. Les produits à recevoir existants à la fin de l’exercice font l’objet d’une analyse individuelle et des dépréciations
peuvent éventuellement être comptabilisées. Des analyses sont menées régulièrement sur les créances à recouvrer, en particulier lors des
clôtures comptables. Lorsque des indices de non recouvrement de tout ou partie d’une créance apparaissent (notamment ; difficultés
financières identifiées, mise en redressement ou liquidation judiciaire), la créance concernée est déclassée en créance douteuse. Une
provision pour dépréciation est alors comptabilisée sur la base d’une estimation des risques de perte partielle ou totale sur cette créance
compte tenu de chaque cas particulier (principal et intérêts). Dès lors qu’il apparaît qu’une créance est définitivement perdue (société dissoute
par exemple), la créance est alors comptabilisée en perte sur créance irrécouvrable et les éventuelles dépréciations correspondantes sont
reprises. Dettes : Ce poste recouvre les dettes, au titre d’opérations bancaires, à l’égard d’établissements de crédit. 2.2. COMPTES DE
NEGOCIATION ET DE REGLEMENT : Ce poste recouvre les comptes de négociation et de règlement qui enregistrent, au coût historique,
dès la date de transfert de propriété, l’ensemble des achats et des ventes d’instruments financiers pour compte propre uniquement pour les
opérations autorisées (les ETF), et les opérations de livraison et de règlement non encore dénouées sur ces opérations. Sur le marché au
comptant français, la date de transfert de propriété est la date de négociation. Lorsque la date de transfert de propriété est postérieure à la
date de négociation, les titres sont dans l’intervalle inscrits au hors bilan. 2.3. TITRES : Titres de participation : Les titres de participation
sont les titres dont la possession durable est estimée utile à l’activité de la Société notamment parce qu’elle permet d’exercer une influence
sur la société émettrice des titres ou d’en assurer le contrôle. Ces titres sont enregistrés à la date de leur acquisition et pour leur prix
d’acquisition, frais exclus. A la clôture de l’exercice, ces titres figurent au bilan au plus bas de leur coût historique ou de leur valeur d’utilité.
La valeur d’utilité représente ce que l’entreprise accepterait de décaisser pour obtenir ces titres si elle avait à les acquérir compte tenu de
son objectif de détention. Les plus-values latentes ne sont pas comptabilisées. Actions et autres titres à revenu variable : Ce poste
recense les actions et autres titres à revenu variable au sens de l’article 1 du règlement du CRB no 90-01 du 23 février 1990, en particulier,
les titres de l’activité de portefeuille figurent dans ce poste. Les titres détenus par le membre de marché dans le cadre d’opérations réputées
à règlement différé y sont inscrits. 2.4. IMMOBILISATIONS : Les immobilisations sont comptabilisées à leur coût d’acquisition et sont amorties
selon le mode linéaire au prorata temporis sur la durée de vie estimée des biens. Les durées retenues sont : Immobilisations incorporelles :
– Logiciels (hors progiciels grand public) : 3 ans ; Linéaire. Immobilisations corporelles : – Informatique : 3 ans ; Linéaire. – Téléphonie :
5 ans ; Linéaire. – Mobilier : 5 ans ; Linéaire. – Matériel de bureau : 5 ans ; Linéaire. – Agencements et Installations : 10 ans ; Linéaire.
2.5. COMPTABILISATION DES CHARGES ET PRODUITS : Les charges et produits sont comptabilisés selon le principe de séparation des
exercices. Les courtages et commissions sont comptabilisés aux dates de réalisation des opérations pour leur montant net de remises. Les
revenus d’actions sont enregistrés lors de leurs encaissements. Les résultats des opérations de transaction sur titres correspondent à la
somme des écarts positifs ou négatifs réalisés au cours de la période ou constatés à la clôture de l’exercice. Les coûts engagés au titre
d’une ouverture du capital sont directement imputés sur la prime d’émission lors de la réalisation de l’opération. 2.6. ENGAGEMENTS HORS
BILAN : Les engagements reçus ou donnés en faveur de tiers sont inscrits en hors bilan. 2.7. PROVISIONS : Les provisions sont
comptabilisées selon les dispositions du CRC no 2000-06 relatif aux passifs. Les provisions pour risques correspondent notamment à
l’évaluation des risques identifiés au titre des litiges en cours. Les provisions pour charges correspondent aux engagements sociaux liés aux
avantages postérieurs à l’emploi (provision retraite). 2.8. AVANTAGES DU PERSONNEL : Les avantages du personnel se regroupent en
quatre catégories : • Les avantages à court terme tels que les salaires, les congés annuels, l’intéressement, la participation et les primes et
bonus payés dans les douze mois de l’exercice. • Les avantages à long terme (médaille du travail, primes et rémunérations payable douze
mois ou plus après la clôture de l’exercice) ; • Les indemnités de fin de contrat de travail ; • Les avantages postérieurs à l’emploi (Indemnités
de départ à la retraite, retraites et avantages aux retraités). Avantages postérieurs à l’emploi : Les régimes de retraite peuvent être des
régimes à cotisations définies ou à prestations définies. Les régimes à cotisations définies sont ceux pour lesquels l’obligation de la Société
se limite uniquement au versement d’une cotisation, mais ne comportent aucun engagement de la Société sur le niveau des prestations
fournies. Les cotisations versées constituent des charges de l’exercice. Les régimes à prestations définies désignent les régimes pour lesquels
la Société s’engage formellement ou par obligation implicite sur un montant ou un niveau de prestations et supporte donc le risque à moyen
ou long terme. Une provision est enregistrée au passif du bilan en « Provisions »(cf. § 2.7) pour couvrir l’intégralité de ces engagements de
retraite. Elle est évaluée régulièrement par des actuaires indépendants selon la méthode des unités de crédit projetées. Cette méthode
d’évaluation tient compte d’hypothèses démographiques, de départs anticipés, d’augmentations de salaire, de taux d’actualisation et
d’inflation. Lorsque ces régimes sont financés par des fonds externes répondant à la définition d’actifs du régime, la provision destinée à
couvrir les engagements concernés est diminuée de la juste valeur de ces fonds. 2.9. PERIMETRE DE COMBINAISON : Les résultats nets
de chacune de ces succursales font partie intégrante des comptes de KEPLER CHEUVREUX au 31 décembre 2017 et sont exprimés en
milliers d’euros : KEPLER CHEUVREUX, Succursale de Londres : 3.160. KEPLER CHEUVREUX, Succursale de Francfort : 508. KEPLER
CHEUVREUX, Succursale de Milan : 368. KEPLER CHEUVREUX, Succursale de Madrid : 251. KEPLER CHEUVREUX, Succursale
d’Amsterdam : 245. KEPLER CHEUVREUX, Succursale de Stockholm : 174. KEPLER CHEUVREUX, Succursale de Vienne : 45. KEPLER
CHEUVREUX, Succursale de Bruxelles : 1. KEPLER CHEUVREUX, Succursale d’Oslo : -24. Le regroupement des comptes français, italiens,
espagnols, anglais, néerlandais, allemands, autrichiens, suédois norvégiens, belges et suisses est effectué par neutralisation des opérations
inter-sociétés. Les conversions des comptes des succursales hors zone Euro sont réalisées selon la méthode du cours de clôture. Les
comptes de bilan sont convertis au cours de clôture et les comptes de résultat au cours moyen. 2.10. RESULTAT PAR ACTION ET
RESULTAT DILUE PAR ACTION : La détermination du résultat par action et du résultat dilué par action correspond au résultat du rapport
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 17
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos Sociétés
entre le résultat par action de la Société (respectivement le résultat dilué par action de la Société) et le nombre d’actions émises de la Société
(respectivement le nombre d’actions et d’options sur actions émises de la Société). 2.11. CHANGEMENTS DE METHODE COMPTABLE
ET COMPARABILITE DES COMPTES : Les méthodes comptables retenus pour la présentation des comptes sont restés inchangés cette
année à la seule exception du compte de négociation et règlement. Compte de négociation et règlement : Les postes comptes de
négociation et de règlement contiennent principalement des opérations avec PAREL. En 2017, le groupe a décidé de modifier sa méthode
comptable d’enregistrement des opérations inscrites au poste négociation et règlement. Les opérations sur positions en suspens pour
lesquelles la contrepartie a été identifiée dans les deux jours ouvrés suivants la clôture ne sont plus considérées en suspens dans les
comptes de la période. Ces opérations sont donc exclues du compte de négociation et règlement et intégrées à la trésorerie générée par les
opérations de bourse. Cette présentation reflète mieux la réalité économique car ces positions sont en réalité apurées au moment de la
clôture. Le passage entre les états financiers publiés et la situation proforma est présenté ci-dessous :
2016
2016
ACTIF (en milliers d’euros)
Changement de Méthode
Proforma
Publié
Compte de négociation et règlement
0
-6.879
6.879
Compte de régularisation
13.047
Changement
2016
de Méthode
Publié
Compte de négociation et règlement
3
-14.202
14.205
Compte de régularisation
17.297
7.323
9.974
3. COMMENTAIRES SUR LES COMPTES ET INFORMATIONS DIVERSES : 3.1. CREANCES ET DETTES SUR LES ETABLISSEMENTS
DE CREDIT : Actif : Opérations de trésorerie banque : 31 décembre 2017 : 48.409 ; 31 décembre 2016 : 35.832. Total : 31 décembre
2017 : 48.409 ; 31 décembre 2016 : 35.832. A l’actif, les créances sur les établissements de crédit représentent principalement les liquidités
disponibles en banque. Passif : Comptes et emprunts au jour le jour : 31 décembre 2017 : 78.964 ; 31 décembre 2016 : 34.335. Total :
31 décembre 2017 : 78.964 ; 31 décembre 2016 : 34.335. Le solde des comptes et emprunts au jour le jour représente principalement une
dette financière envers un établissement de crédit pour 78 millions d’euros, à échéance inférieure à un an. La variation du poste « comptes
et emprunt au jour le jour » correspond à la variation d’utilisation d’une ligne de crédit confirmée qui servent à refinancer la position de titres
éligibles au SRD. 3.2. DETTES REPRESENTEES PAR UN TITRE : Au 31 décembre 2017, les dettes représentées par un titre s’élèvent à
255 milliers d’euros. Il s’agit de dettes comptabilisées dans le cadre de la vente à découvert relative à l’activité Service à Règlement Différé.
3.3. OPERATIONS AVEC LA CLIENTELE : Actif : Créances commerciales brutes (A) : 31 décembre 2017 : 1.706 ; 31 décembre 2016 :
2.782. Dont créances douteuses : 31 décembre 2017 : 125 ; 31 décembre 2016 : 152. Dépréciation (B) : 31 décembre 2017 : -111 ;
31 décembre 2016 : -133. Opérations avec la clientèle (A-B) : 31 décembre 2017 : 1.595 ; 31 décembre 2016 : 2.649. Les créances sur
la clientèle représentent les factures émises au titre des activités facturables de CORPORATE FINANCE sur sociétés industrielles et
commerciales. Passif : Dettes envers la clientèle : 31 décembre 2017 : 1.253. Dettes envers la clientèle : 31 décembre 2017 : 1.253 ;
31 décembre 2016 : 0. Le poste est constitué de diverses dettes d’exploitation. 3.4. OBLIGATIONS ET AUTRES TITRES A REVENU FIXE :
Actif : Obligations et autres titres à revenus fixes : 31 décembre 2017 : 960. 31 décembre 2016 : 644. Total : 31 décembre 2017 : 960.
31 décembre 2016 : 644. Au 31 décembre 2017, ce poste était essentiellement composé d’obligations convertibles. 3.5. ACTIONS ET
AUTRES TITRES A REVENU VARIABLE : Actif : Actions et autres titres à revenu variable : 31 décembre 2017 : 113.699 ; 31 décembre
2016 : 31.336. Total : 31 décembre 2017 : 113.699 ; 31 décembre 2016 : 31.336. Les actions et autres titres à revenu variable correspondent
principalement aux titres détenus, dans le cadre des activités de Service de Règlement Différé. Elles portent uniquement sur les actions
éligibles au SRD. La variation du compte est liée au développement de l’activité SRD. 3.6. PARTS DANS LES ENTREPRISES LIEES : Les
principales variations de l’exercice 2017 sont détaillées ci-après :
31-déc-16
Acquisitions
31-déc-17
Titres de participations
39.493
1.948
41.442
Dépréciation
-1.226
-1.227
Titres de participation nets
38.267
1.948
40.215
Les principales opérations de la Société avec ses filiales (dont les créances et dettes) sont détaillées en « 3.22 – Opérations avec les
entreprises liées ». La variation du poste correspond à une dépréciation sur titres de participation de la filiale KEPLER CORPORATE FINANCE
suite à l’augmentation de capital réalisée par celle-ci. Aucun engagement hors bilan significatif n’a été consenti à ces entités. Aucun dividende
n’a été versé par ces entités.
Réserves et
Valeur comptable
report
Quote part
des titres de
PNB du
Résultat
à nouveau
de capital
participaton
Société
Devise
Capital
dernier
du dernier
avant
détenu (en
exercice
exercice
Valeur
Valeur
affectation
%)
brute
nette
de résultat
KEPLER CAPITAL MARKETS
Inc.
USD
11.714
-1.707
100 %
8.967
8.967
11.302
1.132
KEPLER CAPITAL MARKETS
2
(Suisse) SA
CHF
22.000
402
100 %
15.464
15.464
17.729
6.795
KEPLER CORPORATE
FINANCE
CHF
2.220
-1.137
100 %
4.397
3.170
5.920
321
KEPLER CHEUVREUX
TRANSITION S.A.S.
EUR
10
-5
100 %
10
10
949
356
KEPLER SERVICES SA
CHF
100
1.802
100 %
81
81
51
308
CHEUVREUX LONDRES
GBP
4.500
7.109
100 %
12.522
12.522
32
5
Total filiales et participations
41.442
40.215
(1) Les éléments présentés sont des données sociales n’ayant pas fait l’objet d’élimination intercompagnie. (2) KEPLER CAPITAL MARKETS
SA (Eysins + Zurich).
AcquisiDotations
Cessions
Reprises
Reclasse- Ecarts de
31
31
tions
aux
3.7. IMMOBILISATIONS
et mises au
d’amortisse- ments et
conver- -déc-1
-déc-16
et
amortisserebut
ments
autres
sion
7
activations
ments
PASSIF (en milliers d’euros)
Variations des capitaux propres
Capital social
Bons de souscription d’actions (BSA)
Boni de fusion KEPLER CHEUVREUX
Réserve légale
Autres réserves
Report à nouveau
Résultat de l’exercice
TOTAL
2016
Proforma
Affectation du résultat de
l’exercice 2016
31-déc-16
54.745
434
25.432
6
-693
-23.943
7.080
63.061
France
Allemagne
Entité
KEPLER CHEUVREUX S.A.
KEPLER CHEUVREUX FRANCFORT
Nature
Indemnités de Départ en Retraite
(IDR)
Médailles du Travail
Pension Plan
500
20.752
11
Amortissement et dépréciations
-16.796
Immobilisations incorporelles nettes
(A)
4.467
Immobilisations incorporelles en
cours (B)
296
Total immobilisations incorporelles
(A+B)
4.763
Immobilisations corporelles
Téléphonie
2.802
Matériel informatique
5.219
Mobilier
2.478
Matériel de bureau
699
Agencements aménagements
4.313
Autres immobilisations corporelles
(œuvres d’art)
21
Amortissements et dépréciations
-14.440
Immobilisations corporelles nettes (C)
1.092
Immobilisations corporelles en cours
(D)
10
Total Immobilisations corporelles
(C+D)
1.102
3.278
500
24.147
11
-19.82
8
117
-3.032
3.278
-3.032
1.180
4.458
-3.032
117
4.830
-117
1.358
0
6.188
140
457
27
26
335
0
0
985
-2
-3
-3
-3
-19
2.940
5.674
2.502
725
4.630
0
21
8 14.910
-22 1.582
0
-479
-479
0
3
4
0
0
0
-3
0
11
989
0
-479
0
0
-22
1.593
3.8. COMPTES DE NEGOCIATION ET DE REGLEMENT : Actif : Autres institutions financières et Total : 31 décembre 2017 : 160 ;
31 décembre 2016 : 6.879. Passif : Autres institutions financières et Total : 31 décembre 2017 : 154 ; 31 décembre 2016 : 14.205. Les
postes comptes de négociation et de règlement contiennent principalement des opérations avec PAREL. En 2017, le poste a fait l’objet d’une
modification de la présentation par rapport aux états financiers publiés en 2016. Cf Note 2.11. 3.9. Autres actifs et autres passifs : Actif :
Avances au personnel : 31 décembre 2017 : 8 ; 31 décembre 2016 : 479. Comptes courants : 31 décembre 2017 : 4.442 ; 31 décembre
2016 : 11.855. Autres actifs : 31 décembre 2017 : 7.899 ; 31 décembre 2016 : 7.348. Dépôts et cautionnements : 31 décembre 2017 :
11.578 ; 31 décembre 2016 : 23.255. Actifs d’impôts : 31 décembre 2017 : 4.126 ; 31 décembre 2016 : 3.779. Total : 31 décembre 2017 :
28.053 ; 31 décembre 2016 : 46.716. Ce poste est composé principalement de dépôts de garantie pour appels de marge auprès de SOCIETE
GENERALE PAREL, TVA récupérable, de créances sur les organismes sociaux et de comptes courants vis-à-vis des filiales. A noter que les
dépôts de garantie auprès d’Unicrédit pour 10 millions d’euros et de DEUTSCHE BANK pour 2 millions d’euros ont été intégralement
remboursés au cours de l’exercice. Les comptes courants concernent des créances vis-à-vis des filiales. Le poste actifs d’impôts comprend
principalement une créance au titre du crédit impôt recherche pour 3,5 millions d’euros ainsi que d’autres créances relatives à l’impôt sur les
sociétés pour 0,6 million d’euros. Les autres actifs ont une échéance inférieure à un an. Passif : Impôts et taxes : 31 décembre 2017 :
9.365 ; 31 décembre 2016 : 5.697. Organismes sociaux – Frais de personnel : 31 décembre 2017 : 28.435 ; 31 décembre 2016 : 21.417.
Dépôts et Cautionnements : 31 décembre 2017 : 5.982 ; 31 décembre 2016 : 0. Autres créditeurs divers : 31 décembre 2017 : 20.240 ;
31 décembre 2016 : 21.716. Total : 31 décembre 2017 : 64.022 ; 31 décembre 2016 : 48.830. Le poste impôts et taxes comprend
principalement la Taxe sur les Transactions Financières pour 4,3 millions d’euros, la TVA collectée pour 0,4 million d’euros et divers taxes et
impôts pour 4,6 millions d’euros. Le poste organismes sociaux – frais de personnel est notamment constitué de provisions bonus pour 18,7
millions d’euros, de provisions congés payés pour 2,9 millions d’euros, et diverses dettes sociales pour 6,8 millions d’euros. Le poste dépôts
et cautionnements concerne un dépôt de garantie versé à la filiale KEPLER CAPITAL MARKETS en Suisse. Les autres créditeurs divers
correspondent principalement aux comptes courants et comptes ordinaires pour 13,8 millions d’euros, les dettes fournisseurs pour 2,1 millions
d’euros et diverses dettes pour 4,4 millions d’euros. Les autres passifs ont une échéance inférieure à un an. 3.10. COMPTES DE
REGULARISATION DEBITEURS ET CREDITEURS : Ces comptes de régularisation actif et passif intègrent les comptes techniques
d’intermédiation liés aux opérations de marché, et correspondant à l’actif aux titres à recevoir des autres intermédiaires et clients et au passif
aux titres à livrer aux autres intermédiaires et clients. Actif : Charges constatées d’avance : 31 décembre 2017 : 3.000 ; 31 décembre
2016 : 3.801. Produits à recevoir : 31 décembre 2017 : 4.708 ; 31 décembre 2016 : 1.529. Divers : 31 décembre 2017 : 14.761 ; 31 décembre
2016 : 7.717. Total : 31 décembre 2017 : 22.469 ; 31 décembre 2016 : 13.047. Les charges constatées d’avance sont constituées
principalement des loyers et autres redevances aux fournisseurs d’informations. Les produits à recevoir correspondent principalement à des
prestations de services. Les « Divers » sont principalement constitués de comptes PAREL. Ces éléments des comptes de régularisation
actifs ont une échéance inférieure à un an. Passif : Charges à payer : 31 décembre 2017 : 9.722 ; 31 décembre 2016 : 6.994. Divers :
31 décembre 2017 : 20.234 ; 31 décembre 2016 : 2.980. Total : 31 décembre 2017 : 29.956 ; 31 décembre 2016 : 9.974. Les charges à
payer sont constituées principalement de frais fournisseurs, facturations d’entités liées, frais de personnel, des frais de bourse et des charges
de gestion courante. Les « Divers » sont principalement constitués de comptes PAREL. En 2017, le poste a fait l’objet d’une modification de
la présentation par rapport aux états financiers publiés en 2016. Cf Note 2.11. Ces éléments des comptes de régularisation passifs ont une
échéance inférieure à un an.
3.11. PROVISIONS
31-déc-16
Dotations
Reprises
31-déc-17
Avantages au personnel
6.880
545
7.425
Autres
2.358
1.101
-1.226
2.232
Total
9.238
1.646
-1.226
9.657
La hausse des provisions pour avantages au personnel est principalement due à l’évolution des hypothèses actuarielles. Dans une affaire
de contrôle fiscal portant sur la Société CHEUVREUX lorsqu’elle était détenue par le groupe Crédit Agricole, l’administration réclame un
montant de 9 M€ environ ce qui fait jouer les garanties données entre les parties. A ce stade de la procédure et après avis de ses conseillers
juridiques et fiscaux, la Société a considéré qu’elle peut produire des justifications fondées pour contester ce redressement avec d’importantes
chances de succès. En conséquence, la Société se retrouve avec un passif éventuel aucune provision n’est à ce jour comptabilisée dans les
comptes de la Société. 3.12. CAPITAUX PROPRES :
Augmentation de capital
Variation de la conversion
Résultat de l’exercice 2017
Autres variations
31-déc-17
54.745
475
25.432
526
-774
-17.219
15.907
79.092
41
520
-80
6.560
-7.080
0
163
41
Les montants indiqués sont arrondis en milliers d’euros pour des raisons de présentation, sans effet sur les montants des postes individuels
des capitaux propres indiqués au 31 décembre 2017.
Evolution du capital social (En euros)
Nombre de titres
Valeur nominale
Valeur du capital social
Situation au 31 décembre 2016
5.474.492
10
54.744.920
Augmentation de capital
0
0
Situation au 31 décembre 2017
5.474.492
10
54.744.920
L’Assemblée Générale Extraordinaire du 6 juillet 2016 a créé un droit de voter double plafonné à 40 % pour les actions détenues depuis plus
de 7 ans. Le nombre d’actions émises et entièrement libérées par KEPLER CHEUVREUX S.A. s’élève à 5.474.492 actions. L’Assemblée
Générale Extraordinaire du 6 juillet 2016 a créé un droit de voter double plafonné à 40 % pour les actions détenues depuis plus de 7 ans.
SWEDBANK a acquis le 7 juillet 2017 6 % du capital de KEPLER CHEUVREUX par cession de 3 % par KEPLER HOLDING et 3 % de
Pays
Immobilisations incorporelles
Goodwill
Logiciels
Autres immobilisations incorporelles
15.907
15.907
-80
163
KEPLER FINANCIAL PARTNERS. BELFIUS a acquis le 23 novembre 2017 5,17 % du capital de KEPLER CHEUVREUX par cession de
2,59 % par KEPLER HOLDING et 2,59 % de KEPLER FINANCIAL PARTNERS. La répartition du capital à fin 2017 est la suivante : KEPLER
HOLDING S.A. : 1.667.273 actions ordinaires, 30,46 % des actions. KEPLER FINANCIAL PARTNERS S.A. : 1.734.759 actions ordinaires,
31,68 % des actions. CREDIT AGRICOLE CIB : 824.385 actions ordinaires, 15,06 % des actions. SWEDBANK 328.469 actions ordinaires,
6,00 % des actions. BELFIUS 283.039 actions ordinaires, 5,17 % des actions. UNICREDIT : 283.039 actions ordinaires, 5,17 % des actions.
RABOBANK : 273.725 actions ordinaires, 5,00 % des actions. KEPLER MANAGEMENT S.A. : 79.803 actions ordinaires, 1,46 % des actions.
KEPLER HOLDING S.A. et KEPLER MANAGEMENT S.A. regroupent l’intégralité de la participation du Management et du personnel, qui
représente 31,91 % du capital fin 2017 et 40 % du droit de vote. 3.13. RESULTAT PAR ACTION ET RESULTAT DILUE PAR ACTION : Le
résultat de l’exercice social 2016 ressort à 15.907 milliers d’euros. Le capital de la Société étant réparti en 5.474.492 actions de 10 euros de
nominal chacune, le résultat par action ressort donc à 2,91 euro/action. 3.14. AVANTAGES DU PERSONNEL : a. Engagements de retraite
comptabilisés en provision :
Taux d’augmentation
Taux d’actuaTaux d’inflation
des salaires
lisation
1,50 %
1,70 %
NC
1,50 %
1,50 %
1,70 %
1,70 %
NC
NC
Provision
Provision
31-déc-16 (en K€) 31-déc-17 (en K€)
INSEE 2010-2012
747
1.018
Table de mortalité
INSEE 2010-2012
Heubeck Richttfan 2005G
TOTAL
887
5.246
6.880
Variation
(en K€)
271
1.060
5.345
7.423
173
99
543
b. Engagements de retraite comptabilisés autres dettes :
Pays
Italie
Entité
KEPLER CHEUVREUX MILAN
Nature
TFR
Hypothèses actuarielles
Taux d’augmentation
Taux d’actuaTaux d’inflation
des salaires
lisation
1,50 %
1,70 %
1,50 %
En France, les indemnités de fin de carrière (IDR) et les primes d’attribution des médailles du travail sont provisionnées selon la méthode
actuarielle des unités de crédits projetés, avec prise en compte des salaires et ancienneté de fin de carrière, avec prorata sur l’ancienneté,
par application de la Convention Collective Nationale des marchés financiers entrée en vigueur le 1er juillet 2010. En Allemagne, une partie
des employés de la succursale de Francfort bénéficient d’un régime à prestations définies au regard de la norme IAS 19 révisée, provisionné
selon la méthode actuarielle des unités de crédits projetés. En Italie, les salariés de la succursale de Milan bénéficient d’une indemnité de fin
de carrière qualifiée de régime à cotisations définies (TFR) et considéré comme « à prestations définies » en IFRS. 3.15. DECOMPOSITION
DU PRODUIT NET BANCAIRE : + Intérêts et produits assimilés : 31.12.2017 : 151 ; 31 décembre 2016 : 35. - Produits de trésorerie :
31 décembre 2017 : 151 ; 31 décembre 2016 : 35. - Intérêts et charges assimilées : 31 2017 : -1.805 ; 2016 : -1.627. - Charges de
trésorerie et opérations interbancaires : 31 décembre 2017 : -1.805 ; 31 décembre 2016 : -1.627. + Revenus des titres à revenu variable :
31 décembre 2017 : 0 ; 31 décembre 2016 : 1. - Titres de participation et filiales : 31 décembre 2017 : 0 ; 31 décembre 2016 : 1. +
Commissions (produits) : 31 décembre 2017 : 236.873 ; 31 décembre 2016 : 207.693. - Courtages sur actions : 31 décembre 2017 :
226.914 ; 31 décembre 2016 : 199.588. - Courtages sur obligations : 31 décembre 2017 : 9.959 ; 31 décembre 2016 : 7.648. - Gain de
change (*) : 31 décembre 2017 : 0 ; 31 décembre 2016 : 457. - Commissions (charges) : 31 décembre 2017 : -62.480 ; 31 décembre
2016 : -53.961. - Commissions de compensation et négociation : 31 décembre 2017 : -26.413 ; 31 décembre 2016 : -23.562. - Remise sur
négociations : 31 décembre 2017 : -35.217 ; 31 décembre 2016 : -30.399. - Perte de change (*) : 31 décembre 2017 : -850 ; 31 décembre
2016 : 0. +/- Gains ou pertes sur opérations des portefeuilles de négociation : 31 décembre 2017 : 905 ; 31 décembre 2016 : 575.
- Activités de contrepartie gain : 31 décembre 2017 : 7.304 ; 31 décembre 2016 : 5.749. - Activités de contrepartie perte : 31 décembre
2017 : -6.399 ; 31 décembre 2016 : -5.174. +/- Gains ou pertes sur opérations des portefeuilles de placement et assimilés : 31
décembre 2016 : 6. - Produits nets sur cession VMP : 31.12.2016 : 6. + Autres produits d’exploitation bancaire : 31 décembre 2017 :
2. - Autres produits divers d’exploitation bancaire : 31 décembre 2017 : 2. - Autres charges d’exploitation bancaire : 31 décembre 2016 : 0.
Produit net bancaire : 31 décembre 2017 : 173.646 ; 31 décembre 2016 : 152.722. 3.16. CHARGES GENERALES D’EXPLOITATION :
Charges générales d’exploitation : 31 décembre 2017 : -53.983 ; 31 décembre 2016 : -52.764. Impôts et taxes : 31 décembre 2017 :
-3.576 ; 31 décembre 2016 : -3.173. Rémunérations brutes : 31 décembre 2017 : -81.335 ; 31 décembre 2016 : -75.536. Charges sociales :
31 décembre 2017 : -14.687 ; 31 décembre 2016 : -13.410. Dont charges de retraite : 31 décembre 2017 : -5.997 ; 31 décembre 2016 :
-7.409. TOTAL : 31 décembre 2017 : -153.581 ; 31 décembre 2016 : -144.883. Analyse de l’effectif par catégorie :
Moyenne 2017
31-déc-2017
Moyenne 2016
31-déc-2016
Employés
3,0
3
2,9
3
Cadres et agents de maîtrise
381,1
398
371,4
368
Total (*)
384,1
401
374,3
371
(*) L’effectif de KEPLER CHEUVREUX FRANCE, KEPLER CHEUVREUX ITALIA, KEPLER CHEUVREUX ESPAÑA, KEPLER CHEUVREUX
NEDERLAND, KEPLER CHEUVREUX GERMANY, KEPLER CHEUVREUX STOCKHOLM, KEPLER CHEUVREUX VIENNA, KEPLER
CHEUVREUX LONDRES, KEPLER CHEUVREUX OSLO, KEPLER CHEUVREUX BRUXELLES était de 401 personnes au 31 décembre
2017. 3.17. COUT DU RISQUE : Provisions pour Risques et Charges : 31 décembre 2017 : 125 ; 31 décembre 2016 : 369. Dépréciations
des créances sur la clientèle : 31 décembre 2017 : 22 ; 31 décembre 2016 : - 12. Pertes sur créances irrécupérables : 31 décembre 2017 :
-108 ; 31 décembre 2016 : -59. Dépréciations sur immobilisations financières : 31 décembre 2017 : 0 . 31 décembre 2016 : 1.822. Coût
du risque net : 31 décembre 2017 : 39 ; 31 décembre 2016 : 2.120. 3.18. GAINS OU PERTES SUR ACTIFS IMMOBILISES : Plus ou
moins-values nettes de cession des immobilisations corporelles et incorporelles : 31 décembre 2017 : 0 ; 31 décembre 2016 : -3 . Gains
ou pertes sur actifs immobilisés : 31 décembre 2017 : 0 ; 31 décembre 2016 : -3. 3.19. CHARGES D’IMPOTS (en milliers d’euros) :
(Charge) produit d’impôt exigible : 31 décembre 2017 : -752 ; 31 décembre 2016 : 39. (Charge) produit d’impôt comptabilisée :
31 décembre 2017 : -752 ; 31 décembre 2016 : 39. 3.20. RESULTAT EXCEPTIONNEL : Le résultat exceptionnel ressort à 68 milliers
d’euros et correspond à une subvention reçue par KEPLER CHEUVREUX à Paris. 3.21. REMUNERATIONS DES ORGANES : DIRECTOIRE
ET CONSEIL DE SURVEILLANCE : Compte tenu du nombre restreint de Mandataires sociaux, l’indication des rémunérations allouées aux
membres du Directoire et du Conseil de Surveillance conduirait à présenter une information à caractère individuel. En conséquence, elle
n’est pas présentée dans les annexes aux comptes. 3.22. OPERATIONS AVEC LES ENTREPRISES LIEES : Opérations avec les filiales
Dettes
Dettes 31-déc-16 Dettes 31-déc-17
(en K€)
(en K€)
ITALIAN RG48
1.185
1.241
TOTAL
1.185
1.241
Table de mortalité
Variation
(en K€)
56
56
de KEPLER CHEUVREUX : Les opérations mentionnées correspondent principalement à la mise en œuvre des conventions intra-Groupe
signées par les parties concernées. Filiales de KEPLER CHEUVREUX : Bilan : 31 décembre 2017 : -9.318 ; 31 décembre 2016 : 4.111.
Compte courant créditeur : 31 décembre 2017 : -9.318 ; 31 décembre 2016 : 4.111. Compte de Résultat : 31 décembre 2017 : 22.831 ;
31 décembre 2016 : 21.459. Produit Net Bancaire : 31 décembre 2017 : 7.168 ; 31 décembre 2016 : 6.589. Charges générales d’exploitation :
31 décembre 2017 : 15.663 ; 31 décembre 2016 : 14.870. L’évolution du poste compte courant correspond principalement à la hausse des
comptes courants créditeurs vis-à-vis de l’entité KEPLER CAPITAL MARKETS SUISSE pour 5,8 millions d’euros, et la baisse de la créance
vis-à-vis de KEPLER SERVICES pour 5,8 millions d’euros. 3.23. EVENEMENTS POSTERIEURS A LA CLOTURE : Aucun événement
significatif postérieur à la clôture n’est intervenu.
AFFECTATION DU RESULTAT : L’Assemblée, après avoir constaté pour l’exercice 2017 un bénéfice de 15.907.387 euros, approuve la
proposition du Directoire et décide d’affecter le résultat de l’exercice de la façon suivante : Report à nouveau : -17.218.861 euros. Boni de
fusion : 25.431.685 euros. Bénéfice de l’exercice : 15.907.387 euros. Affectation à la réserve légale : -795.369 euros. Bénéfice distribuable :
23.324.842 euros. Distribution de dividendes : 14.001.313. Nombre d’actions KC : 5.474.492 euros. soit un dividende par action de (Pour
des besoins de présentation, le dividende est ici arrondi à 2 chiffres après la virgule. La distribution du dividende aux Actionnaires se fera sur
le montant réel (non arrondi) du dividende par action.) : 2,56. Affectation en report à nouveau : 9.323.529. La réserve légale a été corrigée
sur l’exercice pour tenir compte d’une affectation de 5 % des bénéfices annuels sur les exercices 2015 et 2016. Cette résolution est adoptée
à l’unanimité des Actionnaires présents, représentés ou ayant voté par correspondance.
ATTESTATION DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS
Opinion : En exécution de la mission qui nous a été confiée par votre Assemblée Générale, nous avons effectué l’audit des comptes annuels
de la Société KEPLER CHEUVREUX S.A. relatifs à l’exercice clos le 31 décembre 2017, tels qu’ils sont joints au présent rapport. Nous
certifions que les comptes annuels sont, au regard des règles et principes comptables français, réguliers et sincères et donnent une image
fidèle du résultat des opérations de l’exercice écoulé ainsi que de la situation financière et du patrimoine de la Société à la fin de cet exercice.
Fondement de l’opinion : Référentiel d’audit : Nous avons effectué notre audit selon les normes d’exercice professionnel applicables en
France. Nous estimons que les éléments que nous avons collectés sont suffisants et appropriés pour fonder notre opinion. Les responsabilités
qui nous incombent en vertu de ces normes sont indiquées dans la partie « Responsabilités des Commissaires aux comptes relatives à
l’audit des comptes annuels » du présent rapport. Indépendance : Nous avons réalisé notre mission d’audit dans le respect des règles
d’indépendance qui nous sont applicables, sur la période du 1er janvier 2017 à la date d’émission de notre rapport, et notamment nous
n’avons pas fourni de services interdits par le code de déontologie de la profession de Commissaire aux comptes. Observation : Sans
remettre en cause l’opinion exprimée ci-dessus, nous attirons votre attention sur le point suivant exposé dans la note 2.11 de l’annexe des
comptes annuels concernant le changement de méthode comptable portant sur les comptes de négociation et règlement. Justification des
appréciations : En application des dispositions des articles L. 823-9 et R.823-7 du Code de commerce relatives à la justification de nos
appréciations, nous portons à votre connaissance les appréciations suivantes qui, selon notre jugement professionnel, ont été les plus
importantes pour l’audit des comptes annuels de l’exercice. Les appréciations ainsi portées s’inscrivent dans le contexte de l’audit des
comptes annuels pris dans leur ensemble et de la formation de notre opinion exprimée ci-avant. Nous n’exprimons pas d’opinion sur des
éléments de ces comptes annuels pris isolément. Reconnaissance des revenus : L’enregistrement de l’ensemble des activités de courtage
et des revenus y afférents s’appuie sur des systèmes d’information qui interagissent entre eux. Leur fonctionnement est primordial pour la
comptabilisation de ces revenus tant sur les revenus Equity Brokerage et Fixed Income que pour les revenus à facturation. Votre société
constate les résultats de ses activités à facturation selon les modalités décrites dans la note 2.1 de l’annexe. Nos travaux ont consisté à :
• Tester l’efficacité du dispositif de contrôle de l’environnement informatique portant sur ces chaînes de transactions. • Tester l’efficacité du
dispositif de contrôle portant sur l’intégration des fichiers de PAREL dans la comptabilité via l’interpréteur comptable RDJ. • Sélectionner un
échantillon de factures relatives aux revenus Unbundling, Corporate Finance et Equity Capital Markets afin d’apprécier de caractère approprié
de leur comptabilisation. • Vérifier le recouvrement des créances clients et apprécier le caractère raisonnable du niveau de dépréciation des
créances. Litiges : Votre société constitue des provisions pour couvrir les risques relatifs aux litiges, risques fiscaux ou aux amendes, tels
que décrits dans la note 2.7 de l’annexe. S’agissant des risques et litiges, nous avons examiné les procédures en vigueur dans votre société
pour leur recensement, leur évaluation et leur traduction comptable dans des conditions satisfaisantes. Nous nous sommes également
assurés que les passifs éventuels identifiés à l’occasion de la mise en œuvre de ces procédures étaient décrits de façon appropriée dans la
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
18 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos Sociétés
note 3.11 de l’annexe. Vérification du rapport de gestion et des autres documents adressés aux Actionnaires : Nous avons également
procédé, conformément aux normes d’exercice professionnel applicables en France, aux vérifications spécifiques prévues par la loi.
Informations données dans le rapport de gestion et dans les autres documents adressés aux Actionnaires sur la situation financière
et les comptes annuels : Nous n’avons pas d’observation à formuler sur la sincérité et la concordance avec les comptes annuels des
informations données dans le rapport de gestion du Directoire et dans les autres documents adressés aux Actionnaires sur la situation
financière et les comptes annuels. Rapport sur le gouvernement d’entreprise : Nous attestons de l’existence, dans le rapport du Conseil
de Surveillance sur le gouvernement d’entreprise, des informations requises par l’article L. 225-37-4 du Code de commerce. Responsabilités
de la direction et des personnes constituant le gouvernement d’entreprise relatives aux comptes annuels : Il appartient à la direction
d’établir des comptes annuels présentant une image fidèle conformément aux règles et principes comptables français ainsi que de mettre en
place le contrôle interne qu’elle estime nécessaire à l’établissement de comptes annuels ne comportant pas d’anomalies significatives, que
celles-ci proviennent de fraudes ou résultent d’erreurs. Lors de l’établissement des comptes annuels, il incombe à la direction d’évaluer la
capacité de la Société à poursuivre son exploitation, de présenter dans ces comptes, le cas échéant, les informations nécessaires relatives
à la continuité d’exploitation et d’appliquer la convention comptable de continuité d’exploitation, sauf s’il est prévu de liquider la Société ou de
cesser son activité. Les comptes annuels ont été arrêtés par le Directoire. Responsabilités des Commissaires aux comptes relatives à
l’audit des comptes annuels : Il nous appartient d’établir un rapport sur les comptes annuels. Notre objectif est d’obtenir l’assurance
raisonnable que les comptes annuels pris dans leur ensemble ne comportent pas d’anomalies significatives. L’assurance raisonnable
correspond à un niveau élevé d’assurance, sans toutefois garantir qu’un audit réalisé conformément aux normes d’exercice professionnel
permet de systématiquement détecter toute anomalie significative. Les anomalies peuvent provenir de fraudes ou résulter d’erreurs et sont
considérées comme significatives lorsque l’on peut raisonnablement s’attendre à ce qu’elles puissent, prises individuellement ou en cumulé,
influencer les décisions économiques que les utilisateurs des comptes prennent en se fondant sur ceux-ci. Comme précisé par l’article
L. 823-10-1 du Code de commerce, notre mission de certification des comptes ne consiste pas à garantir la viabilité ou la qualité de la gestion
de votre société. Dans le cadre d’un audit réalisé conformément aux normes d’exercice professionnel applicables en France, le Commissaire
aux comptes exerce son jugement professionnel tout au long de cet audit. En outre : • il identifie et évalue les risques que les comptes
annuels comportent des anomalies significatives, que celles-ci proviennent de fraudes ou résultent d’erreurs, définit et met en œuvre des
procédures d’audit face à ces risques, et recueille des éléments qu’il estime suffisants et appropriés pour fonder son opinion. Le risque de
non-détection d’une anomalie significative provenant d’une fraude est plus élevé que celui d’une anomalie significative résultant d’une erreur,
car la fraude peut impliquer la collusion, la falsification, les omissions volontaires, les fausses déclarations ou le contournement du contrôle
interne ; • il prend connaissance du contrôle interne pertinent pour l’audit afin de définir des procédures d’audit appropriées en la circonstance,
et non dans le but d’exprimer une opinion sur l’efficacité du contrôle interne ; • il apprécie le caractère approprié des méthodes comptables
retenues et le caractère raisonnable des estimations comptables faites par la direction, ainsi que les informations les concernant fournies
dans les comptes annuels ; • il apprécie le caractère approprié de l’application par la direction de la convention comptable de continuité
d’exploitation et, selon les éléments collectés, l’existence ou non d’une incertitude significative liée à des événements ou à des circonstances
susceptibles de mettre en cause la capacité de la Société à poursuivre son exploitation. Cette appréciation s’appuie sur les éléments collectés
jusqu’à la date de son rapport, étant toutefois rappelé que des circonstances ou événements ultérieurs pourraient mettre en cause la continuité
d’exploitation. S’il conclut à l’existence d’une incertitude significative, il attire l’attention des lecteurs de son rapport sur les informations
fournies dans les comptes annuels au sujet de cette incertitude ou, si ces informations ne sont pas fournies ou ne sont pas pertinentes, il
formule une certification avec réserve ou un refus de certifier ; • il apprécie la présentation d’ensemble des comptes annuels et évalue si les
comptes annuels reflètent les opérations et événements sous-jacents de manière à en donner une image fidèle. Paris-La-Défense, le 16 février
2018, KPMG S.A., Pascal BROUARD, Associé. Paris, le 16 février 2018, BD2A, Patrick BOURDIN, Associé.
ETAT CONSOLIDE DE LA SITUATION FINANCIERE.
ACTIF (en milliers d’euros)
2017
2016 retraité
Annexes
Caisse, Banques centrales, C.C.P
12
16
Actifs financiers à la juste valeur par résultat (*)
12.901
34
6.1
Actifs financiers disponibles à la vente (*)
1.120
765
6.1
Prêts et créances sur les établissements de crédit
83.328
77.967
6.2
Prêts et créances sur la clientèle
116.580
36.495
6.2
Actifs d’impôts courants et actifs d’impôts différés
20.677
17.639
6.3
Autres actifs
23.303
37.742
6.4
Comptes de régularisation
24.835
15.342
6.5
Comptes de négociation et règlement (**)
160
0
6.6
Immobilisations incorporelles
10.450
9.444
6.7
Immobilisations corporelles
1.647
1.194
6.7
Total du bilan
295.013
196.638
PASSIF (en milliers d’euros)
ETAT DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDES
Tableau de variation
des capitaux propres (en milliers d’euros)
Capitaux propres au 31 décembre 2015
Affectation du résultat 2015
Variation des gains et pertes comptabilisés en
capitaux propres
Autres variations
Résultat de l’exercice 2016
Capitaux propres au 31 décembre 2016
Affectation du résultat 2016
Variation des gains et pertes comptabilisés en
capitaux propres
Autres variations
Résultat de l’exercice 2017
Capitaux propres au 31 décembre 2017
Capital
54.745
54.745
54.745
2017
Réserves liées
au Capital
(ou primes
d’émissions)
2016 retraité
Réserves
consolidées
Annexes
Ecart de
conversion
472
7.171
8.094
-39
450
433
15.715
14.226
41
198
474
30.139
ETAT DU RESULTAT GLOBAL CONSOLIDE (en milliers d’euros)
Résultat net
Eléments recyclages ultérieurement en résultat net (a)
Ecarts de conversion
Éléments non recyclages ultérieurement en résultat net (b)
Réévaluation du passif net des régimes à prestations définies
Total des autres éléments du résultat global consolidé (a) + (b)
Résultat global consolidé
Total des gains et pertes
comptabilisées
directement en capitaux
propres
-4.568
3.761
Ecarts actuariels
et autres variations
8.329
-2.267
-8
-2.737
6.054
-7.305
-1.251
-4.002
88
-3.914
2.052
-7.217
-5.165
TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES : Le tableau des flux de trésorerie est présenté selon la méthode indirecte. Les
activités d’investissement représentent les flux de trésorerie pour l’acquisition et la cession de participations dans les entreprises consolidées
et des immobilisations corporelles et incorporelles. Les activités de financement correspondent à celles qui modifient la taille et la structure
des fonds propres et des capitaux empruntés. Les activités opérationnelles comprennent les flux qui ne relèvent pas des deux autres
catégories. Elles correspondent aux principales activités génératrices de revenus et qui ne sont pas considérées comme des activités
financières. Dans l’élaboration du tableau des flux de trésorerie, la trésorerie et équivalent trésorerie comprend la caisse, les créances et
dettes auprès des banques centrales et CCP, ainsi que les comptes à vue (actif et passif) des établissements de crédit. Les équivalents de
trésorerie sont des actifs liquides à très court terme, dont le montant de trésorerie en cas de conversion est déterminé et n’est pas sujet à un
risque de variation significative. (En milliers d’euros) : Résultat avant impôt : 2017 : 28.363 ; 2016 : 14.102. Dotations nettes aux
amortissements des immobilisations corporelles et incorporelles : 2017 : 3.582 ; 2016 : 3.075. Dotations nettes aux provisions : 2017 : 393 ;
2016 : 679. Autres mouvements non monétaires : 2017 : 373 ; 2016 : -112. Total des éléments non monétaires inclus dans le résultat
net avant impôts et autres ajustements : 2017 : 4.348 ; 2016 : 3.642. Flux liés aux opérations avec la clientèle : 2017 : 3.404 ; 2016 :
4.231. Flux liés aux autres opérations affectant des actifs ou passifs financiers : 2017 : -316 ; 2016 : -291. Flux liés aux autres opérations
affectant des actifs ou passifs non financiers : 2017 : 11.057 ; 2016 : -3.190. Impôts décaissés : 2017 : -921 ; 2016 : -797. Diminution
(augmentation) nette des actifs et passifs provenant des activités opérationnelles : 2017 : 13.224 ; 2016 : -47. TOTAL FLUX NETS
DE TRESORERIE GENERES PAR L’ACTIVITE OPERATIONNELLE (A) : 2017 : 45.935 ; 2016 : 17.697. Flux liés aux immobilisations
corporelles et incorporelles : 2017 : -5.454 ; 2016 : -1.824. TOTAL FLUX NET DE TRESORERIE LIE AUX OPERATIONS D’INVESTISSEMENT (B) : 2017 : -5.454 ; 2016 : -1.824. Flux de trésorerie provenant ou à destination des Actionnaires : 2017 : 4.346 ; 2016 : 4.176.
TOTAL FLUX NET DE TRESORERIE LIE AUX OPERATIONS DE FINANCEMENT (C) : 2017 : 4.346 ; 2016 : 4.176. EFFET DE LA
VARIATION DES TAUX DE CHANGE SUR LA TRESORERIE ET EQUIVALENT DE TRESORERIE (D) : 2017 : -3.893 ; 2016 : -1.962.
AUGMENTATION/(DIMINUTION) NETTE DE LA TRESORERIE ET DES EQUIVALENTS DE TRESORERIE (A + B + C + D) : 2017 :
40.934 ; 2016 : 18.087. Trésorerie et équivalent de trésorerie à l’ouverture : 2017 : 95.479 ; 2016 : 77.392. Caisse, banques centrales,
CCP (actif et passif) : 2017 : 16 ; 2016 : 23. Comptes (actif et passif) et prêts/emprunts à vue auprès des Ets de Crédit : 2017 : 95.463 ;
2016 : 77.369. Trésorerie et équivalent de trésorerie à la clôture : 2017 : 136.413 ; 2016 : 95.479. Caisse, banques centrales, CCP (actif
et passif) : 2017 : 12 ; 2016 : 16. Comptes (actif et passif) et prêts/emprunts à vue auprès des Ets de Crédit : 2017 : 136.401 ; 2016 : 95.463.
VARIATION DE LA TRESORERIE NETTE ET DES EQUIVALENTS DE TRESORERIE : 2017 : 40.934 ; 2016 : 18.087. ANNEXE AUX
COMPTES CONSOLIDES : 1 CADRE JURIDIQUE – FAITS CARACTERISTIQUES DE L’EXERCICE : 1.1. CADRE JURIDIQUE : KEPLER
CHEUVREUX est une Entreprise d’Investissement exerçant ses activités de prestations de services d’investissements sous la forme d’une
Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 54.744.920 euros dont le siège social est sis au 112, avenue Kléber
à Paris (France). Elle est immatriculée auprès du Registre de commerce de Paris sous le no B 413 064 841. Son premier Actionnaire est la
Société de droit luxembourgeois KEPLER HOLDING S.A. La Société exerce ses activités dans le cadre du passeport européen, au sein de
succursales implantées à Amsterdam, Bruxelles, Francfort, Londres, Madrid, Milan, Oslo, Stockholm et Vienne, ainsi que dans ses six filiales
basées à Eysins (3), Paris (1), Londres (1) et New-York (1). 1.2. FAITS CARACTERISTIQUES DE L’EXERCICE : L’année 2017 a été
marquée par : – les entrées au capital de SWEDBANK au mois de juin et de BELFIUS au mois de novembre ; – la création de succursales
et le changement de dénomination de filiales : deux nouvelles succursales de KEPLER CHEUVREUX intervenant dans le cadre du passeport
européen ont été créées à Oslo et Bruxelles. La filiale KEPLER CHEUVREUX TRANSITION a changé de nom et est dénommée KEPLER
CHEUVREUX 360. Elle est dédiée à l’activité de recherche sponsorisée. La filiale située à Londres, anciennement dénommée CHEUVREUX
INTERNATIONAL LIMITED a également changé de dénomination sociale pour devenir KEPLER CHEUVREUX UK LIMITED. Son périmètre
d’agrément a été modifié, suite à l’arrêt de BLINK avec l’agrément de l’autorité anglaise (FCA) ; – le changement de gouvernance : La Société
a changé de gouvernance par décision de l’Assemblée Générale des Actionnaires du 27 octobre 2017 et est maintenant une Société anonyme
à Directoire et Conseil de Surveillance. A cette occasion, l’équipe de management a évolué, notamment avec la nomination de M. Guillaume
CADIOU en tant que Président du Directoire ; – l’extension des agréments de KEPLER CHEUVREUX : La Société a obtenu fin 2017 une
extension de son agrément lié aux activités en compte propre (négociation pour compte propre, placement garanti et prise ferme). Cette
extension a été accordée par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution dans le cadre des services fournis aux clients, à l’exclusion
des activités pour compte propre de l’établissement. Ainsi, les limites fixées précédemment par l’ACPR et encadrant ces activités ont été
supprimées. Une extension d’agrément pour l’exploitation d’un OTF a également été demandée à l’ACPR fin 2017 dans le cadre de l’évolution
réglementaire liée à l’entrée en vigueur de la Directive 2014/65/UE dite « MIFID 2 » (l’agrément a été accordé par l’ACPR début janvier
2018). 1.3. EVOLUTION DU PERIMETRE : Au 31 décembre 2017, le périmètre du groupe n’a connu aucune évolution au niveau de ses
filiales. Les changements qui ont eu lieu concernent la création de deux nouvelles succursales dans le cadre du passeport européen à Oslo
et Bruxelles. Le périmètre de consolidation est présenté en note 11. 2. CADRE REGLEMENTAIRE RELATIF AUX ETATS FINANCIERS :
Ces états financiers consolidés de l’exercice 2017 ont été arrêtés par le Directoire le 9 février 2018. En application du règlement européen
1606/2002 du 19 juillet 2002 relatif aux normes comptables internationales, le groupe KEPLER CHEUVREUX a établi ses comptes consolidés
au titre de l’exercice clos le 31 décembre 2017 en conformité avec le référentiel IFRS (International Financial Reporting Standards) tel
qu’adopté dans l’Union Européenne et applicable à cette date. Les normes et interprétations sont identiques à celles utilisées et décrites
dans les états financiers du Groupe au 31 décembre 2016. Par ailleurs, il est rappelé que lorsque l’application anticipée de normes et
interprétations adoptées par l’Union Européenne est optionnelle sur une période, l’option n’est pas retenue par le Groupe, sauf mention
spécifique. a) Nouvelles normes, modifications et interprétations effectives en 2017 et significatives pour le Groupe : Aucune nouvelle
norme, modification ou interprétation effective en 2017 n’a été considérée comme significative pour le Groupe. b) Nouvelles normes,
modifications et interprétations non encore adoptées par l’UE en 2017 : Amendement d’IAS 40, IFRS 2, IAS 28, IFRS 9 : Transfert
d’immeuble de placement (IAS 40), Classement et évaluation des transactions dont le paiement est fondé sur des actions (IFRS 2), Intérêts
à long terme dans des entreprises associées et des coentreprises (IAS 28), Clauses de remboursement anticipé prévoyant une compensation
négative (IFRS 9). IFRIC 23, IFRS 17 : Transactions en devises et paiements d’avance (IFRIC 22), Incertitude relative aux traitements fiscaux
(IFRIC 23), Contrats d’assurance (IFRS 17). A ce jour, aucun de ces textes n’a eu d’impact significatif sur les comptes consolidés à fin
décembre 2017. c) Nouvelles normes, modifications et interprétations émises mais pas encore en vigueur : Les nouvelles normes,
modifications et interprétations suivantes ont été publiées mais ne sont pas encore en vigueur pour l’exercice ouvert à compter du 1er janvier
2017. Ces dernières sont reprises ci-après : Nouvelles normes IFRS adaptées par l’Union Européenne : IFRS 9 – Instruments financiers :
Date d’application selon l’IASB : 1er janvier 2018. IFRS 15 – Produits des activités ordinaires tirés de contrats conclus avec des clients :
Date d’application selon l’IASB : 1er janvier 2018. Amendements à IFRS 4 – Contrats d’assurance : Date d’application selon l’IASB :
1er janvier 2018. IFRS 16 – Contrats de location : Date d’application selon l’IASB : 1er janvier 2019. IFRS 15 : La norme IFRS 15 « Produits
des activités ordinaires tirés de contrats conclus avec des clients » remplacera de façon obligatoire à compter du 1er janvier 2018 les normes
IAS11 « contrats de construction » et IAS18 « produits des activités ordinaires ». Le principe de base de la norme IFRS 15 est de comptabiliser
un produit pour décrire le transfert de biens ou de services, et ce pour le montant qui reflète le paiement que l’entité s’attend à recevoir en
contrepartie de ces biens ou services. La norme définit une démarche générale qui s’articule autour des cinq étapes suivantes : • Identification
du contrat ; • Identification des obligations de performance ; • Détermination du prix de la transaction ; • Allocation du prix de transaction ;
• Comptabilisation du revenu. Compte tenu du champ d’application de la norme, les principaux revenus concernés par cette analyse
proviennent de contrats établis dans le cadre de l’activité corporate finance (mandats, contrats de liquidité, PACEO). L’analyse des effets de
la norme s’est achevée en cours d’année. Sur la base des contrats et opérations analysés, le groupe n’anticipe pas d’impacts significatifs de
l’application de la norme. IFRS 9 : La norme IFRS 9 « Instruments financiers » qui remplacera de façon obligatoire à compter du 1er janvier
2018 la norme IAS39. La norme IFRS 9 introduit une approche logique et unique de classification et évaluation des actifs financiers, ainsi
qu’un modèle unique de dépréciation fondé sur les pertes attendues et une approche réformée de la comptabilité de couverture. – Volet
classement et évaluation : La norme IFRS 9 définit de nouveaux principes en matière de classement et d’évaluation selon la nature des
instruments de dettes (i.e. prêt, créances, avance, parts de fonds) ou d’instruments de capitaux propres. Les instruments de capitaux propres
sont classés à la juste valeur par résultat sauf option irrévocable pour un classement en juste valeur par capitaux propres. Les instruments
de dettes sont classés et évalués en tenant compte du modèle de gestion et des caractéristiques contractuelles. – Les modèles de gestion
définis sont : • Le modèle de pure collecte dont l’intention est de collecter des flux de trésorerie ; • Le modèle mixte dont l’intention est de
collecter des flux de trésorerie et céder l’actif s’il existe une opportunité ; • Le modèle de cession dont la seule intention est de céder l’actif.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
Passifs financiers à la juste valeur par résultat
72
12
6.1
Dettes envers les établissements de crédit
78.922
34.331
6.2
Dettes envers la clientèle
1.436
1.596
6.2
Passifs d’impôts courants
2.082
814
6.3
Autres passifs
51.646
38.636
6.4
Compte de régularisation (**)
38.569
23.351
6.5
Compte de négociation et de règlement (**)
154
3
6.6
Provisions
13.935
14.027
6.8
Capitaux propres – Part du groupe
108.196
83.868
6.9
Capital et réserves liées
55.219
55.178
Réserves consolidées
24.974
14.464
Résultat de l’exercice (+/-)
28.003
14.226
Total du bilan
295.013
196.638
(*) Comme expliqué dans la note 4 principes d’élaboration des comptes consolidés, les postes actifs financiers à la juste valeur par résultat
et actifs financiers disponibles à la vente ont fait l’objet de reclassement. (**) Comme expliqué dans la note 4 principes d’élaboration des
comptes consolidés, les postes comptes de négociation rounding et comptes de régularisation ont fait l’objet d’un changement de méthode
comptable.
COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE (en milliers d’euros)
2017
2016
Annexes
+ Intérêts et produits assimilés
139
55
- Intérêts et charges assimilées
-1.864
-1.696
+ Commissions (produits)
237.446
209.337
- Commissions (charges)
-54.378
-40.634
+/- Gains ou pertes nets sur actifs financiers à la juste valeur par
résultat
38.800
25.960
+ Produits des autres activités
70
Produit net bancaire
220.213
193.022
7.1
- Charges générales d’exploitation
-188.442
-175.526
7.2
- Dotations aux amortissements et dépréciation des immobilisations
incorporelles et corporelles
-3.582
-3.108
Résultat brut d’exploitation
28.189
14.388
- Coût du risque
174
-283
7.3
Résultat d’exploitation
28.363
14.105
+/- Gains ou pertes nets sur autres actifs
0
-3
Résultat avant impôt
28.363
14.102
- Impôt sur les bénéfices
-360
124
7.4
Résultat net total
28.003
14.226
Résultat net Part du Groupe
28.003
14.226
Résultat net
part
du Groupe
8.094
-8.094
-5.004
-8
Capitaux propres
part
du Groupe
74.243
0
2017
28.003
-4.002
-4.002
88
88
-3.914
24.089
Capitaux propres part
Total Capitaux
des minoritaires
propres consolidés
0
-5.004
14.226
14.226
-14.226
28.003
28.003
14.226
83.868
-3.914
239
28.003
108.196
2016
14.226
-2.276
-2.276
-2.737
-2.737
-5.013
9.213
403
14.226
0
74.243
0
-5.004
403
83.868
-3.914
239
28.003
108.196
– Le test des caractéristiques contractuelles ou test SPPI vise à déterminer si les flux de trésorerie attendus reflètent uniquement des éléments
de capital et de pure rémunération d’intérêts. Sur la base des critères ci-dessus :
Instruments financiers
Test SSPI
Modèle
Evaluation
Instruments de dettes
Oui
Modèle de collecte
Coût amorti
Modèle mixte
Juste valeur OCI
Non
Modèle de collecte
Juste valeur par résultat
Modèle mixte
Modèle de cession
Instruments de capitaux
NA
Modèle de cession
Juste valeur par résultat
Instruments de capitaux
Autres modèles
Juste valeur par capitaux
En synthèse, l’application du volet classement et évaluation d’IFRS9 n’a pas d’incidence significative sur les comptes du groupe. – Volet
comptabilité de couverture : La norme IFRS9 prévoit des évolutions limitées par rapport à IAS39. Les dispositions de la norme s’appliquent
au périmètre suivant : • Opérations de micro-couverture ; • Opérations de macrocouverture de flux de trésorerie. En synthèse et compte tenu
du périmètre des instruments financiers du groupe, le volet couverture de la norme n’a pas d’incidence sur les comptes du groupe. – Volet
dépréciation : Selon la norme, le modèle de dépréciation s’applique aux instruments financiers au coût amorti ou à la juste valeur par OCI.
La norme IFRS9 définit un nouveau modèle de dépréciation qui exige de comptabiliser les pertes de crédit attendues (ECL), par opposition
au modèle de dépréciation de pertes avérées (IAS39). La perte attendue se définit comme la valeur probable espérée pondérée de la perte
de crédit. Le calcul tient compte de paramètre de probabilité de défaut (PD), de pertes en cas de défaut (LGD), d’exposition en cas de défaut
(EAD). Le nouveau modèle de dépréciation distingue 3 phases ayant des paramètres de calculs différents : • Phase 1 : l’entité comptabilise
à l’initiation des pertes dues à une défaillance sur les 12 prochains mois. • Phase 2 : en cas de dégradation significative de la qualité du
crédit (baisse du rating par exemple) l’actif est déprécié en tenant compte des pertes attendues sur toute la durée de vie de l’instrument.
• Phase 3 : en cas d’événement de défaut, la perte de crédit est constatée à maturité. Compte tenu de la nature des actifs au coût amorti et
à la juste valeur par OCI, le groupe a décidé de ne pas appliquer le volet de la norme. En effet, les actifs dépréciables du groupe sont
essentiellement constitués de dépôts bancaires et de créances commerciales. En synthèse, le volet dépréciation de la norme n’a pas
d’incidence significative sur les comptes du groupe. 3 RECOURS A DES ESTIMATIONS : Pour la préparation des comptes consolidés du
Groupe, l’application des principes comptables décrits ci-après peut conduire la Direction à formuler des hypothèses et à réaliser des
estimations qui peuvent avoir une incidence sur les montants comptabilisés au compte de résultat, sur l’évaluation des actifs et passifs au
bilan et sur les informations présentées dans les notes annexes qui s’y rapportent. Pour réaliser ces estimations et émettre ces hypothèses,
la Direction utilise les informations disponibles à la date d’établissement des comptes consolidés et peut recourir à l’exercice de son jugement.
Par nature, les évaluations fondées sur ces estimations comportent des incertitudes quant à leurs réalisations dans le futur, de sorte que les
résultats futurs définitifs peuvent être différents de ces estimations. Le recours à ces estimations concerne principalement l’évaluation des
écarts d’acquisition (note 4.1), la constitution d’immobilisations incorporelles (note 6.7), les impôts différés actifs (note 6.3) et les provisions
pour risque (note 6.8). Les estimations comptables qui nécessitent la formulation d’hypothèses sont utilisées principalement pour les
évaluations suivantes : Evaluation des écarts d’acquisition : chaque écart d’acquisition est affecté à une UGT (Unité de Gestion de
Trésorerie) de façon à pouvoir être testé. Les tests réalisés par le Groupe consistent à comparer la valeur comptable de l’UGT (valeur
comprenant l’écart d’acquisition) et sa valeur recouvrable. Lorsque la valeur recouvrable correspond à la valeur d’utilité, elle est déterminée
en appliquant la méthode d’actualisation des flux de trésorerie à l’infini (cf. note 4.1). La mise en œuvre de cette méthode conduit à : • Estimer
des flux de trésorerie futurs. Pour cette estimation, le Groupe s’est fondé sur les prévisions des plans à moyen terme des métiers ; • Projeter
à l’infini les flux de la dernière année sur la base d’un taux représentatif de la croissance annuelle attendue ; • Actualiser les flux sur la base
d’un taux. – Les impôts différés : le Groupe comptabilise des impôts différés actifs correspondant à sa capacité à générer des bénéfices
imposables sur un horizon déterminé. A cette fin, le Groupe projette des bénéfices fiscaux futurs sur la base des hypothèses de Business
Plans pluriannuels validés par la Direction (cf. note 5.5). – Les passifs sociaux : le Groupe a recours à des actuaires indépendants pour le
calcul de ses principaux engagements sociaux. Ces engagements sont déterminés au moyen d’hypothèses telles que le taux de croissance
des salaires, les taux d’actualisation. Ces taux d’actualisation sont déterminés sur les valeurs de taux de marché observés à la date d’arrêté
(ex. taux des obligations Corporates AA). Appliqués à des engagements long terme, ces taux induisent un facteur d’incertitude sur la
valorisation (cf. note 5.6). – Les dépréciations des prêts et créances : le Groupe apprécie en date d’arrêté s’il existe une indication objective
de dépréciation des prêts et créances. Une dépréciation peut éventuellement être comptabilisée sur le prêt ou la créance sur la base d’une
évaluation des risques de pertes partielle ou totale (cf. note 5.2.1). 4 PRINCIPES D’ELABORATION DES COMPTES CONSOLIDES :
4.1. METHODE DE CONSOLIDATION : Les comptes consolidés regroupent les comptes de KEPLER CHEUVREUX S.A. et de toutes les
filiales contrôlées de façon exclusive dont la consolidation a un impact significatif sur les comptes consolidés de l’ensemble. Sont consolidées
par intégration globale, les entreprises contrôlées de manière exclusive. Le contrôle exclusif se définit comme étant le pouvoir de diriger les
politiques financières et opérationnelles d’une entreprise, afin de tirer avantage de ses activités. Il résulte soit de la détention de la majorité
des droits de vote, soit de la désignation de la majorité des membres des organes de direction, soit du droit d’exercer une influence dominante
en vertu des contrats ou de clauses statutaires. Les comptes réciproques, ainsi que les produits et charges résultant d’opérations internes
au Groupe et ayant une influence significative sur les états financiers consolidés sont éliminés, lorsqu’ils concernent des filiales faisant l’objet
d’intégration globale. Des changements de présentation et changement de méthode comptable ont eu lieu au cours de l’exercice 2017. Titres
financiers : En effet, dans les états financiers à l’ouverture, les éléments suivants ont été reclassés du poste actifs financiers à la juste
valeur par résultat vers le poste actifs disponibles à la vente : – Des titres de placement s’élevant à 645 K€ ; – Une dépréciation portant sur
des titres de participation financière s’élevant à -60 K€. Le passage entre les états financiers publiés et la situation proforma est présentée
ci-dessous : ACTIF (en milliers d’euros) : Actifs financiers à la juste valeur par résultat : 2016 Retraité : 34 ; Reclassement : -585 ; 2016
Publié : 619. Actifs financiers disponibles à la vente : 2016 Retraité : 765 ; Reclassement : 585 ; 2016 Publié : 180. Compte de négociation
et règlement : Les postes comptes de négociation et de règlement contiennent principalement des opérations avec PAREL. En 2017, le
groupe a décidé de modifier sa méthode comptable d’enregistrement des opérations inscrites au poste négociation et règlement. Les
opérations sur positions en suspens pour lesquelles la contrepartie a été identifiée dans les deux jours ouvrés suivants la clôture ne sont
plus considérées en suspens dans les comptes de la période. Ces opérations sont donc exclues du compte de négociation et règlement et
intégrées à la trésorerie générée par les opérations de bourse. Cette présentation reflète mieux la réalité économique car ces positions sont
en réalité apurées au moment de la clôture. Dans la mesure où il s’agit d’un changement volontaire de méthode comptable ayant un impact
significatif dans les comptes, conformément à la norme IAS8, cet impact est appliqué de manière rétrospective. A noter que ce changement
de méthode comptable n’a aucun impact sur le compte de résultat. Le passage entre les états financiers publiés et la situation proforma est
présentée ci-dessous :
Changement
2016
ACTIF (en milliers d’euros)
2016 Retraité
de Méthode
Publié
Compte de négociation et règlement
0
-6.879
6.879
Compte de régularisation
15.342
Changement
2016
de Méthode
Publié
Compte de négociation et règlement
3
-14.202
14.205
Compte de régularisation
23.351
7.323
16.028
Traitement des écarts d’acquisition : Les écarts d’acquisition sont maintenus au bilan à leur coût historique libellé dans la devise de
référence de la filiale acquise et converti sur la base du cours de change officiel à la date de clôture. Les écarts d’acquisition font l’objet
d’une revue régulière par le Groupe et de tests de dépréciation dès l’apparition d’indices de perte de valeur et au minimum une fois par an.
Pour les besoins de ces tests de dépréciation, chaque écart d’acquisition est réparti entre les différentes unités génératrices de trésorerie
(UGT) du Groupe qui vont bénéficier des avantages attendus du regroupement d’entreprises. Les UGT ont été définies, au sein des grands
PASSIF (en milliers d’euros)
2016
Retraité
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 19
Jeudi 12 avril 2018 Les Echos Sociétés
métiers du Groupe, comme le plus petit groupe identifiable d’actifs et de passifs fonctionnant selon un modèle économique propre. Lors des
tests de dépréciation, la valeur comptable de chaque UGT, y compris celle des écarts d’acquisition qui lui sont affectés, est comparée à sa
valeur recouvrable. La valeur recouvrable de l’UGT est définie comme la valeur la plus élevée entre sa valeur de marché et sa valeur d’utilité.
La valeur d’utilité est calculée comme la valeur actuelle de l’estimation des flux futurs dégagés par l’UGT, tels qu’ils résultent des plans à
moyen terme établis pour les besoins du pilotage du Groupe. Lorsque la valeur recouvrable est inférieure à la valeur comptable, l’écart
d’acquisition rattaché à l’UGT est déprécié à due concurrence. Cette dépréciation est irréversible. La valeur recouvrable d’une UGT est
calculée selon la méthode la plus appropriée, généralement la méthode des flux de trésorerie actualisés (« discounted cash-flows ») appliquée
globalement à l’échelle de l’UGT. Les flux de trésorerie sont déterminés sur la base d’un plan d’affaires élaboré à partir des budgets
prévisionnels à 6 ans, puis extrapolés à l’infini sur la base d’un taux de croissance à long terme (valeur terminale) : – Le taux d’actualisation
est calculé sur la base d’un taux d’intérêt sans risque auquel s’ajoute une prime de risque de marché spécifique. Le cas échéant, une prime
de risque souverain est également ajoutée au taux sans risque. – Le taux de croissance utilisé pour la valeur terminale est fondé sur une
prévision de croissance de l’économie et de l’inflation soutenable à long terme. 4.2. EVOLUTION PERIMETRE : Le Groupe détient 6 filiales
au 31 décembre 2017. Les taux de détention restent inchangés à fin décembre 2017. 5 PRINCIPES COMPTABLES ET METHODES
D’EVALUATION : 5.1. CONVERSION DES ETATS FINANCIERS EN DEVISE : 5.1.1. Monnaie fonctionnelle et monnaie de présentation
des états financiers consolidés : Les éléments inclus dans les états financiers consolidés du Groupe sont évalués en utilisant la monnaie
du principal environnement économique dans lequel la Société exerce ses activités (« la monnaie fonctionnelle »). Les états financiers
consolidés sont présentés en milliers d’euros, monnaie fonctionnelle et monnaie de présentation du Groupe. Lors de la consolidation, les
bilans des entités dont la devise fonctionnelle est différente de celle du Groupe, sont convertis au taux de change en vigueur à la clôture de
l’exercice comptable. Par contre, les comptes de résultat et les tableaux de flux de trésorerie de ces mêmes entités sont convertis au taux
de change moyen de la période couverte. Les différences de change issues de ces conversions sont inscrites dans les capitaux propres.
5.1.2. Transactions et soldes : Les transactions libellées en monnaies étrangères sont converties dans la monnaie fonctionnelle en utilisant
les taux de change en vigueur aux dates de transactions. Les pertes et gains de change résultant du dénouement de ces transactions comme
ceux résultant de la conversion, aux taux de change en vigueur à la date de clôture, des actifs et passifs monétaires libellés en devises, sont
comptabilisés en résultat. Les variations de la juste valeur de titres monétaires libellés en devises et classés en actifs disponibles à la vente
sont ventilées d’une part entre les différences de conversion découlant des variations du coût amorti du titre, et d’autre part, les autres
variations de la valeur comptable du titre. Les différences de conversion sont comptabilisées en résultat et les autres variations de la valeur
comptable sont imputées en capitaux propres. Les différences de conversion sur les actifs et passifs financiers non monétaires font partie
intégrante du profit ou de la perte de juste valeur. Les différences de conversion sur les actifs et passifs financiers non monétaires tels que
les instruments de capitaux propres comptabilisés à leur juste valeur en contrepartie du compte de résultat sont donc comptabilisés en
résultat dans le profit ou la perte de juste valeur. Les différences de conversion sur les actifs non monétaires tels que les instruments de
capitaux propres