close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Le Parisien - 15 04 2018

код для вставкиСкачать
IDF
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ILLUSTRATION ELENE USDIN
OPINIONS
P. 16 ET 17
« Sauvons
le passé
simple »
JEAN-MICHEL BLANQUER,
MINISTRE DE L’ÉDUCATION
NATIONALE
DIMANCHE
DIMANCHE
15 AVRIL 2018 / N° 22896 BIS / 1,70 €
FRAPPES
Telford : le scandale
qui bouleverse l’Angleterre
AFP
GRAND FORMAT P. 22 ET 23
BERNARD TAPIE
«JE VAIS
REMONTER
SUR
SCÈNE »
INTERVIEW EXCLUSIVE
CHRISTOPHE HATILIP
L’homme d’affaires, qui nous parle
de son cancer, a besoin de l'amour du public
pour s’en sortir. P. 8 ET 9
milibris_before_rename
EN SYRIE
P. 2 ET 3
Comment
Macron
a décidé
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
02 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
LE FAIT | DUJOUR
L’ÉDITO
PAR...
c
jbisaac
Emmanuel Macron aura placé cette semaine
sous le sceau de l’autorité. Lundi, il envoie
2 500 gendarmes à Notre-Dame-des-Landes
pour en chasser les zadistes. Jeudi, dans une
salle de classe de l’Orne, il fustige « les
professionnels du désordre » à l’œuvre dans les
universités bloquées. Et martèle qu’il ira jusqu’au
bout sur la réforme de la SNCF. Dans la nuit de
vendredi à samedi, le président de la République
lance Hamilton, sa première opération militaire.
Ce soir, face à deux « puncheurs », Jean-Jacques
Bourdin et Edwy Plenel, il lui faudra certes rendre
les coups mais aussi tomber l’uniforme et sortir
d’autres armes. Celles de l’écoute et de
l’empathie. Les Français l’attendent aussi
sur ce terrain.
Mer Méditerranée,
dans la nuit de
vendredi à samedi.
Un missile français
est tiré sur la Syrie.
SYRIE
LES
COULISSES DE
L’OPÉRATION
HAMILTON
Emmanuel Macron a ordonné une opération militaire d’envergure
avec les Américains et les Britanniques pour punir Assad,
accusé d’avoir gazé des civils. Retour sur une semaine sous tension.
PAR AVA DJAMSHIDI
c @AvaDjamshidi
3h
AFP/LOUAI BESHARA
LES MISSILES
FRANÇAIS,
AMÉRICAINS
ET BRITANNIQUES
SONT TIRÉS AU
MÊME MOMENT
SUR TROIS CIBLES.
LES FRAPPES
DURENT
UNE TRENTAINE
DE MINUTES.
DANS LE VESTIBULE de l’aile
est de l’Elysée, des huissiers
s’activent jeudi, en fin de journée, classeur « abri Jupiter » à
la main. Il faut préparer le poste de commandement du chef
de l’Etat, installé dans un bunker, sous le palais présidentiel.
Bientôt, Emmanuel Macron va
déclencher des frappes aériennes en Syrie, dans le cadre
de l’opération baptisée Hamilton »« Un moment forcément particulier dans la vie
d’un président », confie un de
ses proches. A 40 ans, il endosse pour la première fois
des habits de chef de guerre.
La genèse de cette intervention remonte au week-end
dernier. Dans la nuit de samedi
à dimanche, des images insoutenables parviennent de la
Ghouta, en Syrie. Des visages
Barzeh (Syrie), hier. Le centre de recherche chimique, au nord
de Damas, troisième cible de l’opération militaire conjointe
entre la France, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne.
milibris_before_rename
d e fe m m e s e t d ’e n f a n t s
asphyxiés, bouche écumante,
regards brûlés. Le chef de l’Etat
en est informé. Dimanche, il
réunit sa garde rapprochée.
« Que se passe-t-il ? » interroge Macron. Les premiers témoignages recueillis auprès de
« sources fiables » laissent
d’emblée planer le spectre
d’une attaque chimique. Piste
dont s’entretiennent vers minuit au téléphone le président
français et Donald Trump.
Lundi, réunion
secret-défense,
sans téléphone portable
Désormais, il faut recouper les
informations. Le président
mobilise sa ministre des Armées, Florence Parly, le patron
de la diplomatie, Jean-Yves
Le Drian, les différents services de renseignement, déjà en
alerte. Lundi, il ordonne à ses
plus proches collaborateurs
de se retrouver autour de
l’amiral Rogel, son secrétaire
d’état-major particulier, pour
une réunion opérationnelle
quotidienne. Elle se déroule au
4, rue de l’Elysée. Autour de la
table, une dizaine de personnes, toutes habilitées au plus
haut niveau de secret-défense.
« Sans téléphone portable »,
confie un participant.
Mardi, des observations
« maison », comme disent les
militaires, apportent des informations très précises sur des
déplacements aériens en Syrie. Elles sont recoupées avec
les renseignements américains. « On se rend compte
qu’il n’y a plus de doute sur le
régime syrien », explique-ton en haut lieu, sans plus de
détails. Au fil des heures, l’intuition se mue en conviction.
Le scénario d’une frappe militaire est à l’étude.
Vendredi midi,
Macron appelle Poutine
S’ils planifient depuis des mois
des scénarios d’intervention,
les hauts gradés présentent
des options détaillées en milieu de semaine. En parallèle,
les échanges se multiplient
avec Londres et Washington.
La décision de Macron se forge en ces heures compliquées.
« Elle résulte d’un processus
de maturation, nous confie un
de ses collaborateurs. La conviction est claire, le président a
bien pesé cette décision. C’est
très rapide et progressif à la
fois. » Un autre abonde : « Il n’y
a pas eu de doutes. »
Il faut maintenant entrer
dans le vif du sujet. Quel message donner à ses frappes ?
Quelles cibles ? Les choix sont
discutés avec les alliés américain et anglais. « Quand on tape à 3 heures du matin, com-
5 ravitaillements en vol
ont été nécessaires pour
que les avions de chasse
partis de France puissent
frapper en Syrie.
é
r M
e
M
L’engagement
ent
français
dit
ra
er
né
C H Y P R E
LP/INFOGRAPHIE - T. HIGASHIYAMA. GOOGLE EARTH. PHOTO : ECPAD.
me on l’a fait, on ne veut pas
tuer des gens. C’est pour donner un avertissement. On est
dans la volonté de casser l’outil
des attaques chimiques », décrypte un haut gradé.
L’ordre d’opération est donné vendredi. A midi, le chef de
l’Etat appelle Vladimir Poutine.
Prévenir sans dévoiler, ne laisser filtrer aucun détail opérationnel sans prendre par surprise. « Et tendre une main
pour la suite », espère un di-
plomate de haut rang. Dans le
même temps, les protagonistes de cette première guerre
se mettent en place. Une fois le
soleil couché, les avions de
chasse envolés, le chef de
l’Etat et ses plus proches conseillers s’enferment dans une
salle de réunion du « PC Jupiter » pour suivre les opérations. A 3 heures, 12 missiles
français entrent en action.
Moins de trente minutes plus
tard, mission accomplie.
« La frappe renforce
la position de la France »
Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires étrangères
HUBERT VÉDRINE, ancien ministre des Affaires étrangères
(1997-2002) qui fut secrétaire
général de la présidence de la
République sous François
Mitterrand, a récemment écrit
« Co m p t e s à re b o u r s »
(Fayard).
La France a eu raison
de frapper la Syrie
même sans mandat de l’ONU ?
Hubert Védrine. On
ne pouvait plus ne rien
faire, il y avait un faisceau de
preuves très convaincant et ce
n’est pas la première fois que
le régime syrien emploie l’ar-
e
me chimique – même si les islamistes y ont vraisemblablement recouru aussi. La France,
c’est vrai, préfère toujours qu’il
y ait une décision du Conseil
de sécurité. Mais il y a des cas
où il faut y aller quand même.
Est-ce que cela va régler
la question syrienne ?
Evidemment, non. Les Occidentaux n’ont plus de leviers
politiques. Le sort de la Syrie
est pour le moment entre les
mains de la Turquie, de l’Iran et
de la Russie. Peut-être la Russie trouvera-t-elle un jour embarrassant d’être coincée avec
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
03 | Le15 AVRIL
2018*
DIMANCHE
« C’est un avertissement
extrêmement clair »
Florence Parly, ministre des Armées
hRéactions
Plus de
« Mission accomplie ! »
a rugi l’Américain
Donald Trump, sur
Twitter, alors que le
Turc Erdogan estime
qu’il s’agit là d’une
« opération
appropriée » et que la
France annonce que
des initiatives seront
prises dès demain au
Conseil de sécurité de
l’ONU. Le Kremlin, allié
indéfectible d’Assad, a
fait part de sa colère.
« La Russie dénonce
avec la plus grande
fermeté l’attaque sur la
Syrie, où des militaires
russes aident le
gouvernement
légitime à lutter contre
le terrorisme », a
déclaré Vladimir
Poutine. De son côté,
Bachar al-Assad, dont
les troupes sont
entrées à Douma
(la ville ciblée par les
attaques au gaz le
7 avril), s’est insurgé
contre « l’agression
barbare et brutale »
des Occidentaux.
Le guide suprême
iranien, l’ayatollah
Ali Khamenei, soutien
du raïs de Damas,
a qualifié les trois
dirigeants qui ont
ordonné les frappes
de « criminels ».
100 missiles,
12
dont
français,
ont été tirés
par la coalition
samedi,
same
sa
me à 3 heures
du matin
La force aérienne
ienne
ie
nn
5 Rafale,
4 Mirage 2000-5,
000-5,
00002 Awacs (surveillance
urv
ve lanc
veillanc
lance
e
aérienne)
2 cibles
es
Le tirs ffrançais se sont abattus
Les
sur deux
su
de sites dans la région de Homs,
soupçonnés
soupçonn de servir à la production
so
et au stoc
stockage d’armes chimiques.
5,10
10 m
9 mi
missiles
S Y R I E
Scalp
Scal
Sc
alp
Homs
3
(MdCN)
(M
(MdC
dCN)
dCN)
Dama
Damas
6,50 m
La force navale
3 frégates multimissions
ions (FREMM),
(
1 frégate anti-sous-marine, 1 frégate
anti-aérienne et 1 pétrolier ravitailleur
C’est-à-dire ?
Poutine s’est habitué à considérer que les Européens comptent pour du beurre. Macron est
capable d’être critique par rapport à la Russie tout en étant attaché au principe de parler à
tout le monde si c’est utile.
Le régime de Bachar al-Assad
est affaibli ?
Le régime a gagné, il contrôle
la Syrie utile. Mais l’affaiblir
n’était pas le but. Ce n’est pas
comme en 2013, où l’idée de la
France était de renverser le
régime pour mettre des démocrates au pouvoir — d’où la
frustration qu’Obama n’y soit
pas allé. L’opération d’aujourd’hui est beaucoup plus ciblée,
beaucoup moins critiquable
de la part de ceux qui regrettent l’absence de mandat onusien : il n’est pas question de
changer le régime.
milibris_before_rename
Alors, que veut ou peut faire
Paris maintenant ?
La France peut parler à chacun des protagonistes, remettre dans les discussions la
question d’une future Constitution et de futures élections
en Syrie. Sans poser, comme
on le faisait avant, le préalable
du départ d’Al-Assad.
La posture diplomatique
française est plutôt
rehaussée ?
Oui. Parce qu’elle est plus réaliste, que les autres pays n’ont
pas de solution magique, alors
que la France fait des propositions. La frappe à laquelle elle
a participé renforce sa position. Il y a une crédibilité
reconquise, notamment par
rapport à la Russie.
Que devrait-il dire à Poutine ?
Je suis frappé qu’à l’époque de
la guerre froide les grands dirigeants avaient été en mesure
d’imaginer la détente. Aujourd’hui, en Occident, personne
n’est capable de dire des choses intéressantes sur l’avenir
de la relation avec la Russie.
Les Occidentaux sont déchaînés contre Poutine, mais la
Russie sera toujours là dans
trente ans ! Si quelqu’un peut
enfin proposer une vision sur
une cohabitation Europe-Russie dans la durée, c’est Macron.
Pas les Etats-Unis, parce que
Trump est complètement emberlificoté dans ses affaires internes, ni la Grande-Bretagne.
Quant aux autres pays, ils n’essaient même pas.
Paris, hier. « Nous avons
pris grand soin de ne pas
conduire cette opération
dans un sens qui pourrait
constituer une
quelconque escalade,
militaire ou politique »,
insiste Florence Parly.
PROPOS RECUEILLIS PAR
HENRI VERNET
AFP/MICHEL EULER
AFP/JOHN MACDOUGALL
« On ne pouvait
plus ne rien faire »,
approuve
Hubert Védrine.
de tels alliés. Il lui sera alors
plus facile de réintroduire la
France dans le jeu plutôt que
n’importe lequel des autres
pays occidentaux.
La 3e cible
La France n’a pas
pris part aux tirs
sur ce centre
de recherche
chimique.
DANS SON BUREAU, Florence
Parly a les yeux à peine tirés. La
semaine a été longue et la nuit
blanche pour la ministre des Armées. Rendez-vous, réunions,
déplacements à la Direction du
renseignement militaire (DRM),
au Centre de planification et de
conduite des opérations
(CPCO)… La préparation d’une
intervention militaire dans le
plus grand secret. « Un moment
singulier, grave et inédit où l’on
mesure le poids des responsabilités », nous confie-t-elle.
Pourquoi avoir décidé
de procéder à ces frappes ?
Florence Parly. Les
événements dramatiques de la semaine dernière à la
Ghouta orientale : une attaque
chimique a fait des dizaines de
victimes. Il nous a paru évident
que la ligne rouge que le président avait fixée de façon très
claire en mai 2017 avait été franchie. Nous avons pris le temps
nécessaire à la juste appréciation de notre réaction et de sa
proportionnalité.
Quel est l’objectif l’opération ?
Nous voulions que le message
adressé au régime syrien soit
très clair : le recours à l’arme
chimique est un interdit absolu.
C’est un crime monstrueux. La
Syrie doit cesser de considérer
que ces substances font partie
de la panoplie « normale » de
l’arsenal militaire. Nous avons
donc choisi des cibles en lien direct avec leur programme chimique clandestin.
Des substances toxiques mais
pas seulement ont provoqué la
mort dans ce pays. Pourquoi le
chimique est-il une ligne rouge ?
Nous, les Français, avons été les
toutes premières victimes au
début du XXe siècle des armes
chimiques. Les gaz de la Première Guerre mondiale, ça
nous parle ! C’est une arme particulière, faite pour terroriser les
populations civiles. Elle porte ce
message : où que vous vous cachiez, nous pourrons vous tuer.
Quelles sont les preuves sur
lesquelles la France se fonde
pour établir l’utilisation de telles
armes par le régime syrien ?
Elles sont nombreuses : des
analyses d’images, de vidéos,
mais aussi des témoignages
d’ONG et de médecins, qui sont
des interlocuteurs réguliers et
fiables. Il est certain que du
chlore a été employé. Nous
n’avons pas le moindre doute.
C’est une tactique constante du
régime. Nos informations montrent aussi l’implication de responsables militaires syriens.
C’est accablant. Alors, je veux
bien qu’on débatte de ces sujets-là, mais il faut aussi s’interroger sur les conséquences
qu’aurait eues notre inaction.
Quel aurait été alors le message
adressé au régime syrien ?
Pourrait-il y avoir
d’autres frappes ?
Il ne tient qu’au régime de cesser
ces attaques. La démonstration
que nous venons de faire est un
avertissement extrêmement clair.
La Russie hausse le ton depuis
qu’elle a connaissance de ces
frappes. En cas de représailles,
la France serait-elle en capacité
militaire d’y répondre ?
Je n’imagine pas que des représailles militaires de la Russie
puissent avoir lieu. Nous avons
pris grand soin de ne pas conduire cette opération dans un
sens qui pourrait constituer une
quelconque escalade, militaire
ou politique. Ce n’est pas le but.
Dans quel cadre juridique
s’inscrit cette opération ?
Nous avons constaté une violation manifeste et inacceptable
de la Convention pour l’interdiction des armes chimiques.
Cette intervention est donc parfaitement légitime. Mais il n’y a
pas de mandat de l’ONU puisque la Russie met systématiquement son veto.
Quel est l’impact de ces frappes
sur le champ diplomatique ?
Nous ne souhaitions pas que les
Russes soient pris par surprise.
Maintenant que cet acte est posé, nous souhaitons que tout le
monde se remette autour d’une
table, pour organiser la prise en
charge humanitaire, sanitaire,
de la population syrienne, et
travailler à une solution politique. C’est une priorité absolue.
PROPOS RECUEILLIS PAR
AVA DJAMSHIDI
 La France, les Etats-Unis et le
Royaume-Uni ont remis hier au
Conseil de sécurité de l’ONU un
projet de résolution sur la Syrie
incluant la création d’un nouveau mécanime d’enquête sur
l’emploi d’armes chimiques. Les
négociations débutent demain.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
04 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
POLITIQUE
Ismaël Emelien
Sibeth Ndiaye
Conseiller spécial
Cet ancien strauss-kahnien de 31 ans parle
stratégie et opinion
avec Macron.
Elysée :
les acteurs de
la communication
Chef du service presse et
communication
A 38 ans, elle est passée
par le cabinet
de Montebourg
à Bercy.
Au rez-dechaussée
Bruno
Roger-Petit
Porte-parole
Cet ancien journaliste de 55 ans
veille à la stature gaullomitterrandienne du président.
Alexis Kohler
Secrétaire général
de l’Elysée
Le bras droit du
chef de l’Etat,
45 ans, reçoit
les journalistes pour
faire la pédagogie
des réformes.
Emmanuel Macron
LP/INFOGRAPHIE/CHRISTOPHE TÊCHE/ANAÏS RENAUD.
LP/PHOTO/ARNAUD JOURNOIS/GUILLAUME GEORGES, MAXPPP/VINCENT
ISORE, AFP PHOTO/ÉRIC FEFERBERGAFP/PHILIPPE WOJAZER.
Président de la République
AU
CŒUR
DE
LA
COM
ÉLYSÉENNE
« Isma », « Sibeth », « BRP »… Une poignée de conseillers du palais ont piloté la double intervention
du président, sur TF 1 jeudi et ce soir sur BFMTV/RMC/Mediapart.
PAR AVA DJAMSHIDI, MYRIAM
ENCAOUA ET NATHALIE SCHUCK
c @AvaDjamshidi
c @Myriamencaoua
c @NathalieSchuck
a
On ne montre pas
les cuisines du
pouvoir. Mitterrand
disait : les conseillers
restent dans l’ombre
EMMANUEL MACRON
milibris_before_rename
VOUS AVEZ DIT schizophrénique ? Entre l’interview du
président dans une paisible
classe de l’Orne au 13 Heures
de TF 1 et son match ce soir
sur BFMTV, RMC et Mediapart, il y a pourtant un point
commun : les stratèges de la
com élyséenne, en particulier
deux hommes, aux commandes de cette opération « tapis
de bombes » médiatique.
Leurs noms, ou surnoms plutôt ? « BRP » et « Isma ».
C’est l’ancien éditorialiste de
« Challenges » et Antenne 2 Bruno Roger-Petit (BRP),
porte-parole de la présidence,
qui a convaincu Emmanuel
Macron d’opter pour la proximité avec Jean-Pierre Pernaut.
Un pari gagnant, avec 6,4 millions de téléspectateurs. Le
conseiller spécial, Ismaël Emelien (Isma), a, lui, préféré la prise
de risque ce soir. Dans l’équipe
communication et stratégie,
c’est le grand écart. Assumé.
D’un côté, avec BRP, les partisans de la parole rare et d’une
ligne gaullo-mitterrandienne,
incarnée par Jacques Pilhan,
stratège du président socialiste
puis de Chirac. Ils goûtent peu
de voir Macron se déguiser en
pilote de chasse et jugent difficile d’être jupitérien avec des
tweets. De l’autre, côté Emelien, les tenants d’une com
créative sur le Net à la mode
Obama, à coups de vidéos et
d’interviews aux médias en ligne. « Le président fait les
deux, c’est le fameux et en même temps », glisse un macroniste. De quoi susciter des jalousies ? Les deux conseillers
— qui en sourient — ont été victimes cette semaine d’un sniper dans « le Canard enchaîné », qui les dit… en disgrâce.
La nomination
de BRP a fait tiquer
le « club des mormons »
Officiellement, la ligne est inflexible : pas de « présidence
bavarde ». Dans les faits, le chef
de l’Etat est omniprésent. Il
n’est qu’à voir les images de
Macron dans le « PC Jupiter »
de l’Elysée, diffusées hier
quand la France frappait en Syrie. La machine Elysée, elle, est
moins muette qu’il n’y paraît.
D’abord verrouillées, ses portes se sont ouvertes par besoin
de pédagogie, après les loupés
sur les APL l’été dernier et le
président des riches. La boulette supposée de la chef du service com, Sibeth Ndiaye, accusée cet été par « le Canard »
d’outrage à Simone Veil (« la
meuf est dead »), ce qu’elle dément, a aussi pesé. Son homologue du temps de Hollande,
Gaspard Gantzer, l’avait prévenue : « Désormais tu ne seras
plus anonyme, tu seras dans le
viseur des caméras. »
Depuis octobre, le secrétaire
général de l’Elysée, Alexis
Kohler, reçoit donc les médias
dans son bureau du premier
étage, dont le seul luxe est un
tableau de Canaletto, pour les
briefer sur les réformes. Et le
porte-parole a été nommé le
1er septembre, après moult tergiversations. Proche de Brigitte
Macron, BRP accueille les journalistes, que le président ne
veut pas voir, dans son bureau
de l’aile Madame, où trône un
p o r t r a i t d e Mi t t e r r a n d .
« Qu’est-ce que ça m’apporte
de passer une heure avec
Elkabbach ? » lance en privé
Macron, vacciné par la boulimie journalistique de Hollande.
C’est peu dire que l’arrivée
de BRP a été mal vécue par
ceux qu’on surnomme le « club
des mormons », ces apôtres de
la première heure, qui ont conduit Macron à la victoire.
« Beaucoup de gens à l’Elysée
ne voulaient pas de lui », décrypte un familier du pouvoir.
Volontiers caustique, celui qui a
animé l’émission de radio
« Langue de p… » ne se veut pas
un communicant à l’américaine. Plutôt l’homme qui célèbre
la geste présidentielle, dans la
haute lignée de De Gaulle. Son
fait d’armes ? Avoir négocié la
première intervention du pré-
]Zoom
Tous les lundis soir, ils se retrouvent dans le bureau d’Alexis Kohler
pour une réunion dite de coordination entre l’Elysée et Matignon,
afin de préparer la semaine. Autour de la table : Ndiaye, Emelien,
Roger-Petit, les conseillers d’Edouard Philippe, Benjamin
Griveaux et Christophe Castaner. Le vendredi, les 18 membres de
la cellule com se réunissent. Puis c’est la réunion stratégique
d’agenda de tout le cabinet élyséen. Les communicants des
ministres se voient, eux, tous les huit à quinze jours à Matignon.
sident sur TF 1 le 15 octobre,
dans une tradition des plus
classiques. Il a aussi freiné toute
révolution sur les vœux du
31 décembre, dont Emelien
voulait casser les codes.
Avec Macron,
gare aux taupes
Ces conseillers officiels doivent
composer avec les capteurs du
président, comme le visiteur
du soir Philippe Grangeon, qui
lui parle chaque jour ou presque. Macron leur fait passer
des mails reçus sur sa messagerie personnelle, avec la
mention « à regarder ». « Vous
êtes aussi enfermés que moi
ici », leur a-t-il dit. Et, parfois,
ses retours sont sanglants…
Il faut dire que le président
n’aime pas les fuites. Il traque
les taupes. « On ne montre pas
les cuisines du pouvoir. Mitterrand disait : les conseillers
restent dans l’ombre », répètet-il. « Ils ont tous peur de lui et
ont le doigt sur la couture du
pantalon », assure un macroniste. « Je peux lui dire les choses cash, à condition d’être une
tombe », confirme un des conseillers, en off. Tous sont tenus
à une obligation de confidentialité. C’est donc peu dire que
les échos du « Canard » agacent. Un jour que l’hebdomadaire citait un conseiller de
l’Elysée rapportant que Macron comparait Bruno Le Maire à un « serpent », l’explication
fut serrée. Kohler leur a passé
un savon : « Si quelqu’un a tenu
ces propos faux et infondés, ça
n’ira pas ! Je ne tolérerai pas ça
ici. » A bon entendeur.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
05 | Le15 AVRIL
2018
MANUEL VALLS
L’ex-Premier
EUROPE 1 - CNEWS ministre,
désormais député apparenté
LREM de l’Essonne, est
l’invité du « Grand Rendezvous » au lendemain
des frappes en Syrie.
10 H
PHILIPPE MARTINEZ
Alors que la grève
RTL - LCI se poursuit à la SNCF,
le secrétaire général de la
CGT, Philippe Martinez,
répondra aux questions
du « Grand Jury » RTL « le Figaro » - LCI.
12 H
TV
RADIO
RENDEZ-VOUS
FRANÇOIS RUFFIN
Le député
FRANCE INTER - Insoumis, qui
FRANCE INFO
appelle à une
manifestation le 5 mai pour
« faire la fête à Macron »,
participera à « Questions
politiques ».
12 H
DIMANCHE
GEOFFROY DIDIER
Geoffroy Didier (LR),
BFMTV Yannick Jadot (EELV),
Nicolas Bay (FN) figurent
parmi les invités de « BFM
Politique », en partenariat
avec « le Parisien » « Aujourd’hui en France ».
12 H
ÉRIC CIOTTI
12 H 10 Le député des Alpes-
FRANCE 3
Maritimes Eric Ciotti
(LR), opposant virulent au
président Macron, commente
dans « Dimanche en
politique » la communication
tous azimuts du chef de l’Etat.
Hortefeux, la vie sans Sarkozy
En bref…
MALI
Une attaque a visé
hier les camps des
forces françaises
Barkhane et de la
Minusma, la mission
de l’Onu, à Tombouctou,
dans le nord du Mali. Une
dizaine de militaires français
ont été blessés. Côté
Casques bleus, les échanges
de tirs et l’explosion d’une
voiture piégée ont fait un
mort et cinq blessés graves.
Dernière
minute
MANIFESTATION
51 personnes ont été
interpellées hier soir après
une manifestation de
« convergence des luttes »
qui a rassemblé 1 000 à
2 000 personnes à
Montpellier (Hérault) et a
dégénéré en affrontements
avec les forces de l’ordre.
milibris_before_rename
UN SEUL ÊTRE vous manque
et tout est dépeuplé… Cela fait
plus de trois semaines que
Brice Hortefeux et Nicolas
Sarkozy n’ont plus le droit de
se parler. Dans la foulée de sa
mise en examen le 21 mars
pour « corruption passive »,
« financement illégal de campagne électorale » et « recel et
détournement », dans l’enquête sur les soupçons de financement libyen de sa campagne électorale de 2007, l’exprésident a été placé sous
contrôle judiciaire. Cette mesure lui interdit d’entrer en
contact avec différents protagonistes de ce dossier tentaculaire, dont son éternel compagnon de route Brice
Hortefeux, qui a lui aussi été
entendu par les enquêteurs.
Depuis, les proches des
deux compères le jurent : entre eux, le fil est coupé. Plus un
appel ni même un texto… Une
situation inédite dans leurs
quarante-deux ans — ils se
sont rencontrés en 1976 à un
meeting de Jacques Chirac —
d’histoire politique et amicale
commune : « Bien sûr il me
manque ! Je le vis mal. Pour
moi, c’est une mesure humiliante, c’est tout », soupire un
peu tristement l’ex-ministre
de l’Intérieur.
Brice « fait partie
de sa vie »
Nicolas Sarkozy a beau avoir
pris du champ avec la vie politique, ses contacts avec son
vieux complice n’en demeuraient pas moins réguliers :
« On se parlait moins que durant la primaire de la droite où
c’était tous les jours. En règle
générale, on échangeait toujours au moins une fois par
semaine », précise Hortefeux,
qui reste peu disert sur le sujet.
« Il ne m’en parle pas, il souffre
en silence », coupe court un de
ses amis de longue date.
a
Bien sûr, il me
manque, je le vis mal.
BRICE HORTEFEUX
par réflexe, je l’appelais, il ne
faudrait pas qu’il décroche »,
anticipe Brice Hortefeux. Après
plusieurs décennies à se téléphoner régulièrement, une
erreur est si vite arrivée.
Sarkozy et ses proches
n’ont en tout cas pas digéré
que les juges aient pris une telle décision. Et annoncé, par la
voix de leur avocat, qu’ils feraient appel du contrôle judi-
ciaire. « Les faits remontent à
onze ans, l’accusation a été
portée il y a six ans… Techniquement, cela n’a aucun sens.
Cette mesure vise juste à marquer l’opinion », assène l’entourage de l’ex-chef de l’Etat.
Pour communiquer, il leur
reste la télépathie. Comme le
dit Nicolas Sarkozy : « Avec
Brice, on n’a pas besoin de se
parler pour se comprendre. »
Brice Hortefeux a rencontré
Nicolas Sarkozy en 1976.
ÉVÉNEMENT
CE SOIR - 20H35
EMMANUEL
MACRON
UN AN À L’ÉLYSÉE
L’INTERVIEW
Jean-Jacques Bourdin
/ BFMTV-RMC
et
Edwy Plenel / Mediapart
Photo © ABACA PRESSE
L’avocat et
écrivain
catholique
François Sureau
(photo), 60 ans,
aurait les
faveurs de
l’Elysée pour succéder à
l’actuel ambassadeur près
du Saint-Siège, qui doit
partir à la retraite en juillet.
Le président a rencontré
l’écrivain par l’intermédiaire
de son épouse Brigitte, alors
qu’elle enseignait à SaintLouis-de-Gonzague, chez
les jésuites, où Sureau avait
scolarisé ses enfants.
Les deux hommes avaient
sympathisé et entretiennent
depuis l’élection
présidentielle des relations
soutenues. Avec des
désaccords, notamment sur
le droit d’asile où l’avocat est
plus proche des positions du
Pape que de celles du chef
de l’Etat. La nomination des
ambassadeurs à Rome,
dans la prestigieuse villa
Bonaparte, est toujours
complexe. Le quai d’Orsay
pourrait lui préferer un profil
plus diplomate.
Quant à Nicolas Sarkozy, il
n’est pas non plus du genre à
s’épancher. « C’est très intime
comme sujet, il ne se livre pas
là-dessus, confirme un proche.
Mais je ne peux pas imaginer
que cette relation ne lui manque pas. Brice, pour lui, c’est
avant tout un ami. Il fait partie
de sa vie. » Les deux hommes
respectent les injonctions de la
justice : « Si, par mégarde ou
DeBonneville - Orlandini
OPALE/LEEMAGE/H. ASSOULINE
FRANÇOIS SUREAU
EN ROUTE POUR
LA VILLA BONAPARTE
PAR VALÉRIE HACOT
AFP/STÉPHANE DE SAKUTIN
JUSTICE Le téléphone pleure… Depuis près d’un mois,
les deux complices politiques et amis n’ont plus le droit de se parler.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
06 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
ÉCO
LA DÉTRESSE DES VIGNERONS
VICTIMES DU « BARON NOIR »
Fournisseurs d’un négociant soupçonné d’avoir écoulé du vin sous de fausses étiquettes,
des viticulteurs sont aujourd’hui écrasés par les dettes. Témoignage.
c @AurelieLebelle
c @MatthieuPelloli
*Le contexte
C’est l’une des plus vastes
escroqueries au vin mises au jour
l’an passé par la Répression des
fraudes. Guillaume Ryckwaert
est soupçonné d’avoir mis en
place une « fraude qui porterait
sur plus de 480 000 hectolitres,
soit l’équivalent de 13 piscines
olympiques, et 15 % de la
production de côtes-du-rhône »,
selon la DGCCRF. Mais le
négociant en vin ne décroche
pas le record ! En 2011-2012, un
propriétaire du Bordelais avait
mélangé du vin interdit à la
vente à des vins d’AOC. Deux ans
de prison et 8 M€ d’amende
pour cette fraude au Vin de la
lune, comme ce vin frelaté
transporté de nuit avait
poétiquement été baptisé.
LAURE ET SON MARI en ont
gros sur le cœur. Ce couple de
vignerons installé à Nyons,
dans la Drôme provençale, atte nd depu is six mois le s
60 000 € que lui doit la société
Raphaël Michel, autoproclamée « première maison de négoce de vins en France ». « On
ne sait pas si on les reverra un
jour », se désespère Laure. Car
la maison de négoce du Vaucluse, placée en procédure de
sauvegarde l’été dernier, cherche un repreneur pour éponger
sa dette de 20 M€.
Visé par de multiples enquêtes de la douane, de la Répression des fraudes (DGCCRF) et
même de Bercy, le négociant
incriminé, Guillaume Ryckwaert, est soupçonné d’avoir
écoulé 26,6 millions de bouteilles de piquette sous des étiquettes d’AOC côtes-du-rhône
et d’AOP châteauneuf-du-pape. Le jeune PDG, surnommé le
Baron noir du vin rouge — il
porte le même nom (à une lettre près) que le personnage de
Kad Merad dans la série de Canal + « Baron noir » —, réfute vigoureusement, par la voix de
son avocat, les accusations
portées contre lui.
Alors qu’une enquête judiciaire est en cours, des centaines de vignerons qui peinent à
boucler leurs fins de mois s’impatientent. « On nous a coupé
les vivres, enrage Laure, qui
écoulait près de 900 hectolitres
de vin par an auprès de la société Raphaël Michel. Tous les
versements ont été suspendus.
Pour nous, l’addition grimpe à
60 000 €, soit la moitié du bénéfice agricole de l’année. D’octobre à février, nous n’avons eu
aucune rentrée d’argent. »
Depuis, le couple se serre la
ceinture et a débloqué des as-
DARTY
VA LANCER
DES BOUTIQUES
CUISINE
LP/DOMINIQUE LAROSIÈRE
PAR AURÉLIE LEBELLE
ET MATTHIEU PELLOLI
Nyons (Drôme), vendredi. Laure et son mari attendent toujours de recevoir 60 000 € de la part de la société
Raphaël Michel. Soit la moitié du bénéfice agricole annuel de leur exploitation.
surances vie. « C’était notre
épargne pour nos vieux jours,
soupire-t-elle. Hélas, notre retrait anticipé va nous faire
payer des impôts dessus. C’est
la double peine. »
Un repreneur espéré
avant l’été
Cerise sur le gâteau, Inter Rhône, l’organisme qui délivre
l’AOC côtes-du-rhône, leur réclame… 6 800 € ! A quel titre ?
Pour le vin écoulé par Guillaume Ryckwaert mais pour lequel Laure n’a jamais touché un
kopeck. « Comment ce monsieur a-t-il pu autant frauder
sans que personne s’en rende
compte ? »
Avec les frères de son mari,
également vignerons dans la
Drôme, Laure est suspendue à
la décision de la justice qui, faute de repreneur, devrait officialiser la liquidation judiciaire de
Raphaël Michel. Leur dernier
espoir ? Les Labruyère, une famille propriétaire de domaines
dans le Bordelais et en Bourgogne, se sont positionnés pour
reprendre la maison de négoce
et ses dettes. « Les négociations
avancent, mais la société Raphaël Michel est mise en examen comme personne morale
et elle pourrait devoir payer
une lourde amende, déplore
Sébastien Bouvet-Labruyère,
l’un des directeurs du groupe
Labruyère. Nous ne souhaitons
pas reprendre une société qui a
une épée de Damoclès au-dessus de la tête. »
Et si la famille Labruyère espère pouvoir trouver un accord
avant l’été, qu’adviendra-t-il
des sommes dues aux vignerons, dont la facture est estimée
à 5 M€ ? « En cas de reprise,
nous nous engageons à les
rembourser intégralement d’ici
deux à trois ans, poursuit-il. Et
peut-être avant pour les petites
structures. »
5 M€
C’est la somme due par
la société Raphaël Michel,
aujourd’hui menacée
de liquidation judiciaire,
aux vignerons
qui lui fournissaient le vin.
À LA UNE
PIERRE GATTAZ FACE
AUX ENTREPRENEURS
Les dossiers qui ont marqué son mandat :
chômage, prélèvements obligatoires…
milibris_before_rename
Le patron de Fnac
Darty, Enrique
Martinez, qui a
succédé à Alexandre
Bompard à l’été 2017,
va lancer un nouveau
concept de magasin,
Darty Cuisine. Une
première boutique
indépendante ouvrira
en juin à Cannes Mandelieu (AlpesMaritimes). Il sera
possible d’y concevoir
sa future cuisine en 3D
et d’acheter les articles
en rapport avec l’art de
la table. Une seconde
boutique est prévue
dès septembre avenue
de Wagram à Paris.
SERVICE MINIMUM
POUR L’ASSISTANT
VOCAL D’AMAZON
Echo, l’enceinte
connectée d’Amazon
équipée de l’assistant
vocal Alexa, intègre
depuis hier l’info trafic
en temps réel de la
RATP. Testée depuis un
mois par une centaine
de clients français
avant sa
commercialisation.
Mais Alexa ne propose
qu’une quinzaine
d’applis (Marmiton,
jeux, radios, météo…)
et ne répond qu’aux
questions de base.
À LIRE
LUNDI
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE MOIS DE L’AUDITION
’A
PROLONGÉ !
U LT R A D
IS
C
RE
T
- 200 €
PAR APPAREIL
sur toutes les gammes
390 €
Appareil
re auditif invisible
sur-mesure
re
- 50 %
E
*
M
TEUR TV
ET
249 €
*
P
PA
RE I LS SAN
S
LES
4ans
GARANTIE
1€
CHARGEUR
PI
ACCESSOIRES
écoute parfaite
de la télé
590 €
A
Jusqu’à
Le plus grandes
Les
marques mondiales
aux prix les plus bas
de France
OFFERTE
Prix et promotions exceptionnels
valables jusqu’au 31 mars jusqu’au 3O avril !
Réservez votre bilan auditif gratuit sur vivason.fr
Réserv
vivason r ou par téléphone :
75 - PARIS Châtelet
75 - PARIS 9ème
75 - PARIS République
75 - PARIS Italie
75 - PARIS Vaugirard
77 - MEAUX
77 - MELUN
78 - VERSAILLES
92 - ANTONY
92 - CLICHY
93 - LIVRY-GARGAN
94 - VINCENNES
95 - ARGENTEUIL
95 - ENGHIEN
8 avenue Victoria
59 rue de Maubeuge
30 avenue de la République
70 avenue d’Italie
249 rue de Vaugirard
41 rue du Général Leclerc
18 rue Paul Doumer
59 rue de la Paroisse
2 rue Auguste Mounié
90 boulevard Jean Jaurès
18 boulevard Chanzy
109 rue de Fontenay
76 avenue Gabriel Péri
15 rue du Général de Gaulle
Ce dispositif médical est un produit de santé réglementé qui porte, au titre de la réglementation, le marquage CE. Lire attentivement
les instructions figurant dans la notice. Pour toute information complémentaire, nous vous renvoyons aux conseils de notre audioprothésiste.
794.785.741 VivaSon avril 2018. *Valable pour l’achat d’une stéréophonie de la gamme excellence.
milibris_before_rename
01 40 09 58 58
01 42 80 10 10
01 55 28 58 58
01 53 80 86 47
01 56 56 10 42
01 64 33 64 33
01 60 66 03 00
01 39 02 03 03
01 49 84 90 69
01 47 30 40 40
01 41 53 15 43
01 43 68 43 68
01 34 34 06 60
01 39 64 09 09
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
08 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
ÉCO | BUSINESS
BERNARD TAPIE : « JE VEUX
RENOUER AVEC LE PUBLIC »
EXCLUSIF L’ex-patron d’Adidas et de l’OM nous a reçus cette semaine chez
lui, à Paris. Il évoque son combat contre le cancer, mais aussi ses projets. Malgré
la maladie, il veut refaire du théâtre, voire… jouer dans une comédie musicale.
*Le contexte
2017 aura été pour Bernard
Tapie une annus horribilis.
Fin septembre, l’ancien
propriétaire d’Adidas,
alors âgé de 74 ans, révèle
qu’il souffre d’un cancer
de l’estomac. Deux mois plus
tard, les Français découvrent
sur France 2 l’image terrible
de l’homme d’affaires,
affaibli, le cheveu rare, le teint
blafard. Et, fin 2017, il est
renvoyé en correctionnelle
dans la tentaculaire affaire
Adidas-Crédit lyonnais.
Depuis, l’ex-patron de l’OM,
qui a refusé de se faire soigner
dans une clinique privée,
a subi une lourde opération
chirurgicale et il enchaîne
les séances éprouvantes
de chimiothérapie.
CHRITOPHE HATILIP
Paris (VIIe), mardi.
Bernard Tapie nous a reçus
chez lui. L’homme d’affaires
a plein de projets en tête
et défend l’hôpital public.
milibris_before_rename
Je parlais de projets
plus personnels…
J’ai été très marqué par ce qu’a
fait Johnny Hallyday, que je
connaissais bien. Je sais que
sans la tournée avec les
Vieilles Canailles il serait mort
un an plus tôt. Il a tenu le coup
parce qu’il s’était fixé cet
objectif de finir la tournée.
Cela va au-delà de votre volonté quand vous ne pouvez
pas faire autrement. Dans un
spectacle, devant 100 ou
2 000 personnes, il n’y a rien
de plus jubilatoire que d’apporter à tous ces gens des instants de bonheur pendant
lesquels ils oublient tout le
reste. Le pied que j’ai eu à jouer
le rôle de Jack Nicholson dans
« Vol au-dessus d’un nid de
coucou », vous n’imaginez
pas ! C’était un pari fou pour
moi qui n’avais jamais fait
de théâtre.
Si vous en aviez la force,
vous le referiez ?
Il n’y a pas de si, je vais le refaire.
Vous allez remonter
sur scène ?
C’est sûr et certain. Je vais remonter sur scène pour une
pièce de théâtre ou une comédie musicale. Je veux renouer
le contact direct avec le public,
je ressens autour de moi un tel
mouvement de sympathie, je
veux qu’on se retrouve au
moins avec ces gens-là pour
passer une super soirée. Je ferai 100 représentations à Paris
et une tournée en province.
Rien que de vous en parler, j’en
ai la chair de poule.
L’ÉPREUVE
DES SÉANCES
DE CHIMIO
Quand avez-vous appris
que vous étiez malade ?
Un jour de l’été 2017, j’ai du mal
à avaler. J’appelle mon ancien
médecin de l’OM, il me prescrit une fibroscopie. Deux
jours plus tard, on m’annonce
la mauvaise nouvelle. J’étais
KO debout. Je rentre à Paris. Et
là, le destin me joue un tour incroyable. Dans l’avion, je suis
assis à côté de Pierre Arditi, qui,
vingt ans plus tôt, dans le film
de Claude Lelouch « Hommes,
femmes, mode d’emploi »,
jouait le rôle du médecin qui
m’annonce que je suis atteint
d’un cancer de l’estomac !
J’adore Pierre Arditi et je lui dis :
« Pierre, cette fois, c’est pas du
cinéma, mon cancer de l’estomac, c’est pour de vrai. »
Où en êtes-vous de votre
combat contre le cancer ?
J’ai déjà subi six séances de
chimiothérapie très dures et
une opération très lourde
CHRITOPHE HATILIP
PROPOS RECUEILLIS PAR
MARC LOMAZZI
Vous avez révélé être atteint
d’un cancer à l’automne 2017.
Depuis, malgré la maladie,
vous faites encore des projets ?
Bien sûr. Je veux d’abord faire
de la Provence un groupe dix
fois plus important qu’il n’est
aujourd’hui. La Provence va
bien et a les moyens de faire
des acquisitions dans les titres
de presse régionale qui sont
autour de nous. Je crois très
fort au lien affectif de la PQR
avec ses lecteurs. L’autre axe
de développement, c’est la
diversification. Nous avons relancé un salon de l’auto et de la
moto à Marseille, le tour cycliste de la Provence, nos
abonnés vont avoir droit à
des réductions chez les commerçants, nous allons lancer
des cartes prépayées pour
nos lecteurs les plus modestes
qui sont interdits bancaires,
des espaces de vie dans
les maisons de retraite et
des écoles de formation
avec l’aide du conseil régional.
puisqu’elle visait à l’ablation de
l’estomac et d’une grande
partie de l’œsophage. Après
analyse, l’équipe médicale
a décidé une nouvelle
séquence de chimiothérapie.
Je reconnais que c’est une
épreuve très dure à vivre et
à supporter mais c’est le sort
de tous les gens qui sont
atteints de cette maladie.
On ne connaît ni la durée du
combat ni son issue.
Quelles sont vos chances
de gagner ce combat ?
Les statistiques prétendent
que le cancer dont je suis atteint, c’est 50 % de chances à
cinq ans. Mais je m’en moque.
Pour moi, j’ai 100 % de chances. Je veux vivre au-delà de
mes 90 ans. C’est le souhait de
toute ma famille et je n’ai pas
envie de les décevoir.
Vous avez peur ?
Peur n’est pas le mot. Tant que
l’on est dans la bagarre, la peur
n’est plus présente. Un pilote
de Formule 1 sait qu’il est en
danger, il y pense avant ou
après la course mais pas pendant. Mais je suis très affaibli et
je me pose des questions.
a
Tant que l’on
est dans la bagarre,
la peur n’est
plus présente
SON MESSAGE
D’ESPOIR
AUX MALADES
DU CANCER
Le regard des gens a-t-il
changé depuis votre maladie ?
C’est inimaginable. Après
l’émission avec Laurent Delahousse, j’ai reçu près de
50 000 messages : environ
10 % des gens pour me donner des conseils ou exprimer
leur volonté de m’aider, près
de 20 % faisant référence à
Dieu — ayant publiquement
annoncé ma foi — et le reste
pour me remercier de leur
avoir redonné du courage à
eux-mêmes, à leurs enfants
ou à quelqu’un de leur famille.
A tous ceux-là, bien sûr, j’ai
encore des choses à dire pour
leur donner encore davantage
de confiance.
Que voulez-vous leur dire ?
En France, 400 000 nouveaux cas de cancer se déclarent chaque année, soit plus
de 1 000 par jour ! Le chiffre a
doublé depuis 1980. Environ
150 000 personnes en meurent. Mais je leur dis : « Tenez
bon ! » Le temps joue en votre
faveur car la vitesse des progrès de la médecine va apporter des modifications profondes et essentielles dans le
traitement de la maladie.
Lesquelles ?
Jusqu’à présent, on se conten-
te d’appliquer tel protocole à
tel cancer et les statistiques de
guérison donnent au médecin
l’indication du traitement à
suivre. C’est de la confection.
Pourtant, aucun être au monde n’a vos empreintes digitales ou vos empreintes génétiques, il n’y a donc aucune
raison qu’on vous applique le
même traitement qu’à moi.
On vient de faire une découverte formidable avec le
moyen d’identifier individuel-
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
09 | Le15 AVRIL
2018
Paris (VIIe), mardi. Bernard Tapie
reconnaît qu’il est « très affaibli »
et qu’il « se repose » — ici
chez lui avec l’un de ses chiens,
Baguéra — sans perdre
pour autant de sa combativité.
lement nos génomes. A très
court terme, on va donc pouvoir faire des traitements sur
mesure à partir de la nature
précise de votre tumeur. C’est
une lueur d’espoir énorme
pour tous ceux qui ont des
cancers considérés comme
très graves. Chaque jour gagné est donc un jour d’espoir
supplémentaire pour arriver
au moment où ce ne sera plus
une sur deux mais huit chances sur dix de guérir !
milibris_before_rename
Vous aviez eu des signes
avant-coureurs ?
Depuis six ou sept ans, j’avais
régulièrement mal à l’estomac. Je n’avais jamais fait de
check-up. J’ai eu tort. Il faut
être attentif aux alertes que
votre corps vous envoie. Ensuite, vous allez aux contrôles
de détection. Ceux dont il est
prouvé qu’ils ont génétiquement une réelle malchance
d’avoir la maladie ou qui,
comme moi, ont des signaux
a
CHRITOPHE HATILIP
d’alerte ne doivent pas y
échapper. Et, surtout, vous
avez la prévention. Une étude
récente affirme qu’un homme
de mon âge, 75 ans, qui ne
fume pas, ne boit pas et fait
trois heures de vélo, de marche ou de natation par semaine a les mêmes capacités immunitaires qu’un homme de
30 ans. Et si tu ne fumes pas,
tu évites déjà 90 % des cancers du poumon et de la langue, la moitié des cancers de
la vessie et de l’estomac…
Alors fumeurs, ne déconnez
pas, arrêtez de fumer ! J’ai
fumé pendant vingt-cinq ans.
Après deux ans de galère, on
n’y pense plus.
Mon tempérament
a toujours été de
me révolter contre
ce que me disait mon
cerveau formaté pour
me laisser dans mon
tiroir d’origine. […]
Aujourd’hui encore, je
mets cela en pratique.
Revenons aux malades.
Où trouver la force
de tenir ? Vous, vous
comptez sur votre mental ?
Le mental, c’est la méthode
Coué. Moi, c’est autre chose.
J’ai été élevé dans un milieu où
on vous apprend à respecter
les règles et à rester docilement à votre place. J’ai été à
l’école dans la banlieue nord
de Paris, où 80 % des élèves
sortaient à 14 ans du système
scolaire après le certificat
d’études. Ensuite, seuls les dix
meilleurs de Drancy, de Dug ny, d u B o u r ge t o u d e
La Courneuve allaient jusqu’au BEPC avant qu’on les
mette en centre d’apprentissage. A la maison, il n’y avait
aucun confort, mais beaucoup
d’amour, de l’affection et, même si mon père lisait « l’Humanité », il ne nous a jamais
inculqué les règles du marxisme, ni élevé dans l’aigreur de
la lutte des classes. Pourtant,
moi, à 7 ans, j’ai voulu apprendre le violon. C’était ma façon,
inconsciemment, de sortir du
tiroir qui m’était destiné. Le
sport aussi m’a aidé énormément car il a comme vertu de
faire oublier d’où vous venez,
qui vous êtes, pour ne juger
que votre performance. Evidemment, la vie est porteuse
d’injustice mais, pour moi, la
plus insupportable, c’est qu’un
prolo meure dix ans plus tôt
qu’un cadre supérieur. Mon
tempérament a toujours été
de me révolter contre ce que
me disait mon cerveau formaté pour me laisser dans
mon tiroir d’origine. Aujourd’hui encore, je mets cela en
pratique. Je refuse de me laisser enfermer dans la case
« malade ».
Vous êtes aussi adepte
de l’autoanalyse.
De quoi s’agit-il ?
La psychanalyse repose sur le
principe de Freud selon lequel
DIMANCHE
C
rédit
lyonnais
IL DÉNONCE UN
« ACHARNEMENT »
Dans le litige vous opposant
au Crédit lyonnais,
la cour d’appel de Paris
vient de refuser la liquidation
de vos sociétés. Quelle
est votre réaction ?
La cour d’appel a rejeté la
demande insensée du parquet,
qui rêve de voir mes biens
liquidés. Cet acharnement
est incompréhensible.
C’est une obsession du
procureur que de vouloir ma
liquidation. On dirait qu’il fait
tout pour que ma situation
de santé se dégrade.
Par ailleurs, la cour d’appel
n’a pas validé le plan
de remboursement tel
qu’entériné par le tribunal
de commerce car elle a estimé
manquer de précisions.
C’est légitime. Mes avocats
travaillent dès aujourd’hui
(NDLR : vendredi) pour que,
au plus tard sous dix jours,
les interrogations posées
par la cour soient levées
et les garanties demandées
fournies.
Au travers du CDR chargé
du passif du Crédit lyonnais,
l’Etat vous réclame 404 M€.
Vous allez rembourser ?
Je dois faire un plan de
remboursement des dettes
fixées par la Cour de cassation
en mai 2017*. Mais il faut
déduire ce qui m’est dû,
comme mes actifs vendus
par le CDR et qui ne m’ont
jamais été payés ou les
retenues faites par le CDR
au moment du paiement
de l’arbitrage. Au total,
je devrais rembourser
largement moins de la moitié.
* En mai 2017, la Cour
de cassation a confirmé
la décision de la cour d’appel
condamnant Bernard Tapie
à rembourser les 404 M€
versés après l’arbitrage annulé
pour « fraude ».
il faut passer par un psychothérapeute pour faire sortir les
choses, bonnes ou mauvaises,
enfouies en vous. Freud avait
plusieurs disciples, dont
Georg Groddeck qui a établi
une autre règle. Il affirmait
que, pour guérir vraiment, il
faut avoir le courage d’aller
chercher au fin fond de sa
conscience la source de ses
désaccords internes. Depuis
que j’ai lu « la Maladie, l’Art et
le Symbole » de Groddeck, je
pratique l’autoanalyse, c’està-dire l’introspection de
soi-même. J’ai appris, par
exemple, à débarrasser mon
cerveau des mauvais souvenirs, des gens ou des choses
qui m’ont fait souffrir. Cette
pratique, je l’utilise contre
le cancer.
SON REFUS
DE SE FAIRE
SOIGNER
DANS LE PRIVÉ
Vous êtes soigné à l’hôpital
Saint-Louis à Paris.
Vous bénéficiez
d’un traitement VIP ?
Pas du tout ! Le regard que les
gens portent sur moi change
d’ailleurs du tout au tout selon
l’endroit de l’hôpital où je me
trouve. Lorsque je suis dans le
hall ou l’ascenseur, on vient
me voir, je fais des selfies les
uns derrière les autres. Dès
que j’arrive dans le service, làhaut, avec les autres patients,
plus personne ne me demande de photos, je suis des leurs.
L’équipe médicale s’occupe
de Tapie comme de monsieur Durand ou monsieur Dupont.
Avez-vous pensé
à vous faire soigner
dans une clinique privée ?
Pas une demi-seconde ! Surtout, il faut que les gens soient
convaincus d’une chose : à
l’hôpital public on trouve tous
les plus grands professeurs :
que ce soit la Timone, à Marseille, la Salpêtrière ou SaintLouis, à Paris. Même si dans
les grands établissements privés on trouve aussi des professeurs de renom.
L’hôpital en France a-t-il
suffisamment de moyens ?
Sur le plan humain, non. A
tous les niveaux, il manque du
monde. Le personnel hospitalier compense par des heures
à n’en plus finir et une atteinte
sur la vie personnelle. Sur le
plan matériel, il y a tellement à
dire. Par exemple, quand une
molécule qui ne valait rien il y
a trente ans est encore utilisée
aujourd’hui et que les laboratoires augmentent son prix
40 fois, on se fout de la gueule
du monde ! Si on ne veut pas
que demain la France cède à
son tour à la médecine à deux
vitesses, il va falloir changer
les règles. Car plus les traitements seront individualisés,
plus ils vont coûter cher. On
est à la limite de ce danger
d’une médecine pour les riches et d’une autre pour les
pauvres. C’est un choix radical
que l’Etat va devoir faire. Ensuite, il y a un grand coup de
balai à donner dans les dépenses de santé.
C’est-à-dire ?
Quand je vois à l’hôpital SaintLouis des dizaines de taxis qui
attendent du matin au soir les
patients en faisant tourner le
compteur, tout ça parce que le
taxi est remboursé à 100 %, on
se fout du monde. Avant de se
pl a i nd re du m a nq ue de
moyens à l’hôpital, commençons par faire le ménage dans
ces gaspillages.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
10 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
SOCIÉTÉ
PARIS, LA CAPITALE... DES GROGNONS !
Une étude menée par une application, qui a comptabilisé les petits visages furax envoyés par SMS
par des milliers d’utilisateurs, permet de savoir qui râle le plus. Ce sont les Parisiens qui gagnent.
PAR VINCENT MONGAILLARD
*Le mot
Pouting face
Traduisez « le visage qui fait la
moue ». C’est le pictogramme
international
illustrant
la colère, le
mécontentement, lors de
l’envoi d’un SMS.
C’est cette émotion dessinée,
disponible, entre autres, dans
l’application Mood Messenger,
qui a permis d’établir une carte
de France des râleurs.
Il s’agit d’un émoji, « petite
image utilisée dans un
message électronique pour
exprimer une émotion,
représenter un personnage,
une action », si l’on en croit le
Petit Robert, qui lui a ouvert
ses pages en 2016. Ce nom
masculin est issu du japonais
« e » (dessin) et « moji »
(lettre). Ces signes se sont
développés au Japon à la fin
des années 1990 avant de
conquérir la planète via les
smartphones. Leur apparition
remonte aux années 1970 aux
Etats-Unis, quand les
ordinateurs en réseau des
grandes universités y avaient
recours dans leurs « chats »,
comprenez « dialogues
instantanés ».
IL N’Y A PAS qu’en Ligue 1 que la
capitale caracole largement en
tête. Au classement des métrop o l e s l e s p l u s g ro g n o n s
de France, Paris occupe aussi la
première place ! C’est ce
que révèle une étude menée
par l’application de messagerie instantanée Mood Messenger imaginée par Caléa, startup… marseillaise qui fédère
pas moins de 1,5 million d’aficionados dans le monde. Cette
appliciation permet de personnaliser ses SMS et de les enrichir d’une multitude d’émojis illustrant nos humeurs du
moment.
Durant six mois, entre octobre et mars derniers, elle a
comptabilisé les « pouting faces » (lire ci-contre), ces petits
visages furax envoyés par ses
centaines de milliers d’utilisateurs en France. « Pour obtenir
ce classement, nous avons eu
recours à de véritables algorithmes. Mais nous n’avons pas la
prétention de proposer une enquête sociologique, il y a beaucoup de second degré dans notre approche », prévient Saïd
Hadjiat, fondateur de Caléa.
La partie nord du pays
surreprésentée
A en croire les tonnes de données passées au peigne fin, c’est
à Paris que le ratio entre le
nombre de pictogrammes à la
gloire du grincheux et celui
d’usagers est le plus élevé. Les
villes de Clermont-Ferrand
(Puy-de-Dôme) et Brest (Finistère) complètent le podium. La
moitié nord de notre territoire,
victime parfois de sa grisaille,
est surreprésentée dans ce drôle de palmarès. La première
a
Le soleil doit jouer
pour beaucoup. Et dans
le Sud, quand on râle,
on l’exprime d’une
manière différente,
directement avec
la gouaille
SAÏD HADJIAT, PATRON DE CALÉA
P
almarès
commune méridionale, Aixen-Provence (Bouches-duRhône), n’est qu’à la 20e place.
Marseille est bien plus loin encore, en 33e position. « Le soleil
doit jouer pour beaucoup.
Et dans le Sud, quand on râle,
on l’exprime d’une manière différente, non pas avec les émojis
mais directement avec la
gouaille », sourit le patron Saïd
Hadjiat.
Conformément à sa réputation et aux idées reçues, le Parisien, sous la coupe du métroboulot-dodo, quand ce ne sont
pas les bouchons, est donc ronchon. Ce qui ne surprend guère
l’humoriste Olivier Giraud,
auteur de la pièce à succès
« How to Become a Parisian in
One Hour ? », autrement dit
« Comment devenir un Parisien en une heure ? ». « C’est
complètement une vérité »,
confirme-t-il.
Durant son one-man-show
en anglais (1 600 représentations en neuf ans et plus de
500 000 spectateurs) au Théâ-
a
Pour s’intégrer à Paris,
où tout va très vite,
il faut râler
OLIVIER GIRAUD, HUMORISTE
tre des Nouveautés, à Paris, il
amuse la galerie avec le portrait
du « Parigot grogneur » qui est
aussi « arrogant » mais toujours
« super franc ». « Jamais un
seul spectateur parisien n’a été
offensé, n’est venu me voir en
me disant : Vous exagérez, on
n’est pas comme ça ! Personne
non plus ne m’a confié : On va
essayer de faire des efforts pour
changer. Il y a une fierté d’être
parisien », observe le comédien. Dans ses sketchs, les
chauffeurs de taxi comme leurs
clients sont forcément mal lunés. « Pour s’intégrer à Paris où
tout va très vite, il faut râler », se
marre ce Bordelais d’origine.
« Moi, par exemple, quand je
dois attendre quatre minutes le
métro, je râle », concède-t-il.
A C l e r m o n t - Fe r r a n d ,
deuxième cité la plus râleuse de
France, on ne boude pas non
plus cet honneur. « Le Clermontois donne tellement facilement sa confiance et son amitié qu’il peut être râleur à la
moindre anicroche. C’est une
sorte de susceptibilité à fleur de
peau en contrepartie d’une générosité naturelle. Il y a aussi
chez lui un petit côté frondeur,
ça, c’est l’esprit de Vercingétorix », décrypte un enfant de la
ville, le célèbre avocat GillesJean Portejoie, faisant allusion
au chef gaulois héros de la bataille de Gergovie, à proximité
de Clermont.
A ses yeux, la râlerie auvergnate n’est que « passagère ».
« On râle, mais on oublie vite ;
c’est jamais méchant. Au rugby,
en cas de défaite, les supporteurs sont fous furieux sur le
moment mais vont pardonner
facilement », décrit celui qui fut
premier adjoint au maire de
Clermont-Ferrand.
« Le mot râleur ne me convient pas »
Trois Olivier
de Kersauson, 73 ans, est le
palmarès des villes les plus grognonnes. pas la mièvrerie. Le pays étant
questions meilleur
ambassadeur des râleurs. Quoi
Alors comme ça, on est râleur
climatiquement rugueux, les gens
qu’il en dise… « Mais quel culot ! »
à Brest ?
aussi.
à... réplique-t-il, comme on s’y attendait, Mais on n’est pas râleur à Brest, ça, c’est leMaissontvous,
vous êtes quand même un
LP/FRÉDÉRIC DUGIT
Olivier
de Kersauson,
milibris_before_rename
écrivain
et navigateur
quand on le présente ainsi.
Le grand public a découvert
les « ronchonneries » de l’Amiral il y a
une éternité à l’émission « les Grosses
Têtes » sur RTL. Son port d’attache se
trouve à Brest, qui se classe 3e au
une mauvaise interprétation qui
n’engage que les crétins qui l’affirment !
A Brest, on est carré, on est net, on est
cash, cela fait partie de nos qualités.
Le premier mot qui vient pour parler
de la rade, c’est vrai que ce n’est
sacré râleur, c’est l’image que vous
avez auprès des Français…
Je râle pas, je n’ai jamais râlé de ma vie.
Le mot râleur ne me convient pas. Pour
moi, les râleurs, ce sont les cons ! J’ai un
caractère entier qui n’est pas disponible
1 PARIS
2 CLERMONTFERRAND
3 BREST
4 NANCY
5 LE MANS
6 GRENOBLE
7 DIJON
8 ANGERS
9 LIMOGES
10 BESANÇON
11 SAINT-ÉTIENNE
12 CAEN
13 LYON
14 ROUEN
15 TOURS
16 RENNES
17 ORLÉANS
18 LA ROCHESUR-YON
19 LILLE
20 AIX-ENPROVENCE
21 SAINT-NAZAIRE
22 NIORT
23 POITIERS
24 LA ROCHELLE
25 TOULOUSE
26 STRASBOURG
27 BORDEAUX
28 NÎMES
29 REIMS
30 TOURCOING
Source : Mood Messenger.
pour la discussion courtoise.
Qu’entendez-vous par là ?
A Brest, nous ne sommes pas à la
disposition des gens. Nous ne sommes
pas dans l’état d’esprit, la ligne idéale de
l’hôtesse d’accueil. On ne s’enrubanne
pas d’une gentillesse touristique, on
n’est pas dans les propos commerciaux
ou les promesses. Mais on est gentils et
hyper fidèles.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
11 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
Il a rendu son billet pour l’espace
a
Si ce n’est pas Richard
Branson qui
emmènera en premier
des touristes, ce sera
un autre. Le tourisme
spatial arrivera. Il fait
partie de l’histoire.
DOMINIQUE TEYSSIER
Un mort dans un vol
d’essai en 2014
C’est que la navette est toujours
en phase d’essais : elle vient tout
juste d’effectuer son premier
vol supersonique à une altitude
de 25 km. Et, pour Dominique
Où est le cœur d’Anne ?
PHOTOPQR/« LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE »
Le reliquaire de la reine a été volé.
C’EST UNE PIÈCE
inestimable qui a
disparu : le
cœur reliquaire
d’Anne de Bretagne (photo) a
été volé dans la
nuit de vendredi
à samedi,au musée Dobrée, à Nantes (Loire-Atlantique), où il était
exposé. Cet écrin a été fabriqué
au début du XVIe siècle. Entièrement doré, il mesure environ
15 cm de haut et se compose
d’une boîte en forme de cœur,
surmontée d’une couronne d’or
sur laquelle neuf fleurs de lys
alternent avec neuf trèfles.
Décédée en 1514, la duchesse
Anne de Bretagne savait qu’elle
serait inhumée à Saint-Denis,
après avoir été l’épouse de deux
rois de France, Louis VIII et
Louis XII. Pour marquer son attachement à la cité ducale de
milibris_before_rename
Nantes, elle a souhaité avant sa
mort que son cœur repose
dans le tombeau de ses parents,
dans l’église des Carmes. A la
Révolution française, l’objet
échappa de peu à la fonte.
Le conseil départemental de
Loire-Atlantique, propriétaire
du musée, a déposé plainte.
« Les cambrioleurs s’en sont
pris à notre patrimoine commun, déplore le département.
Bien plus qu’un symbole, l’écrin
du cœur d’Anne de Bretagne
appartient à notre histoire. » Le
musée Dobrée, où l’objet est
conservé depuis 1886, a été fermé hier pour permettre à la police de mener sereinement les
investigations.
Le ou les voleurs se sont aussi emparés d’une statue hindoue dorée et d’un ensemble de
monnaies d’or, et ce malgré le
déclenchement d’une alarme
de sécurité.
R.T.
L’info
SAUVER LA TORTUE PUNK
en image ILLa FAUT
tortue de la Mary River, qui vit en Australie,
fait désormais partie d’une liste de cent nouvelles
espèces de reptiles menacées dévoilée par la Société
zoologique de Londres. Pour cet animal, parfois
affublé d’une crête de punk, il y a un vrai risque de
« no future ». Mesurant 40 cm environ, l’Elusor
macrurus, de son nom scientifique, se retrouve parfois
affublée d’une crête vert fluorescent ; en fait, des
algues. « La tortue passe tellement de temps
immergée sous l’eau que certaines se retrouvent
couvertes d’algues et peuvent finir avec des coupes
assez impressionnantes ! », explique Rikki Gumbs,
de l’Imperial College London, qui a participé
à cette nouvelle liste.
Dominique Teyssier avait pris son billet sur le Space Ship de la société
Virgin Galactic en 2008, pour un vol prévu l’année suivante. Mais face
aux années de retard prises par le programme, il a décidé de renoncer.
Teyssier, ce n’est pas demain la
veille qu’elle embarquera un
amateur du ciel étoilé : « Depuis
le crash en octobre 2014 et la
mort de son pilote, le projet a
pris dix à quinze ans de retard.
Plus personne ne veut prendre
le moindre risque : du coup, le
processus de certification technique des vols a été durci. »
C’est à l’âge de 8 ans, en
voyant le film « Le jour où la
Terre s’arrêta » dans le petit village d’Ardèche où son père était
instituteur, qu’est née l’envie de
voler dans l’espace ! « Cela me
passionne toujours », explique
ce pilote d’hélicoptère aguerri. Il
a perdu dans cette aventure
quelques milliers de dollars, car
Virgin conserve quoiqu’il arrive
10 % des 25 % d’acomptes versés à l’inscription. Mais sans regret : « Si ce n’est pas Richard
Branson qui emmènera en premier des touristes, ce sera un
autre. Le tourisme spatial arrivera. Il fait partie de l’histoire »,
assure ce passionné, qui songe
maintenant à prendre un billet
sur le projet concurrent Blue
Origin, de Jeff Bezos, le patron
d’Amazon. Richard Branson
promet maintenant un vol touristique pour mi-2018. Mais ce
sera sans le « Frenchy ».
EN BREF
Le milliardaire britannique Richard
Branson table sur un premier vol
touristique de son Space Ship dans
le courant de l’année.
IL EST HASARDEUX de devenir
un touriste spatial ! Dominique
Teyssier rêvait d’être l’un des
premiers Français à visiter les
étoiles. « J’ai abandonné. J’en
avais assez d’attendre, je me
suis fait rembourser mon
billet », explique ce chef d’entreprise toulousain. C’est en
2008 que ce professionnel de
l’aéronautique avait cédé, à
48 ans, aux sirènes de Richard
Branson, prêt à se lancer dans
l’aventure, avec sa société Virgin Galactic et son avion-fusée
Space Ship.
A l’époque, le milliardaire
britannique laisse entendre que
le premier vol aura lieu l’année
suivante. Brad Pitt, Katy Perry,
Leonardo Di Caprio et Kate
Winslet ont déjà pris leur ticket.
Malgré le prix — 200 000 $
(environ 162 000 €) —, il n’hésite pas et s’inscrit lui aussi. L’affluence est telle qu’il se voit attribuer un ordre de passage
entre le 201e et le 500e candidat
au départ. Qu’importe, il décide
de s’entraîner dur : sauts en parachute, chute libre… Il y croit.
Las ! Dix ans après, un vol à
bord de Space Ship coûte maintenant 250 000 $, mais l’avion
n’a toujours pas emmené de
passager.
MAXPPP/DEPECHE MAG/THIERRY PONS
REUTERS/MIKE BLAKE
PAR ALINE GÉRARD
ROUTE
Plusieurs milliers de
motards et
d’automobilistes ont
manifesté hier pour
dénoncer la future
limitation à 80 km/h sur
les routes secondaires.
Dans l’Orne, plus de
2 500 motards étaient
mobilisés.
A Clermont-Ferrand,
1 400 personnes se sont
rassemblées, appuyées
par 1 200 motos.
Des opérations
escargots ont aussi été
menées à Toulouse et en
Bretagne.
PÉDOPHILIE
Un prêtre du diocèse
d’Orléans, âgé de 58 ans,
a été mis en examen
vendredi pour agression
sexuelle sur un mineur,
qui était âgé de 10 ans au
début de l’affaire. La
dénonciation est
parvenue à une cellule
d’écoute mise en place
par l’Eglise du Loiret et a
été transmise à la justice.
Les faits se sont déroulés
entre 1994 et 2000, dans
un camp de vacances en
Bretagne, et au sein de la
chorale d’une église
d’Orléans. Le prêtre,
recteur de la basilique de
Cléry-Saint-André, a
reconnu « des gestes à
caractère sexuel ». Il a été
suspendu de ses
fonctions et placé sous
contrôle judiciaire.
REUTERS
Un chef d’entreprise de Toulouse a été un des premiers à prendre
son ticket à 200 000 $ pour les étoiles. Il s’est fait rembourser.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
12 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
FAITS DIVERS
LES ARNAQUES PRÉSUMÉES
DE L’AVOCAT FONT DÉSORDRE
Me Pascal Defalque, du barreau de Créteil, est soupçonné d’avoir dérobé près
de 2 M€ à ses clients. Un couple a réussi à le faire condamner au civil.
PAR NICOLAS JACQUARD
a
M. Defalque
n’a rien remboursé,
il a organisé
son insolvabilité
Me JEAN-YVES DUPEUX,
L’AVOCAT D’UN COUPLE ESCROQUÉ
C’EST UN AVOCAT aux méthodes définitivement peu orthodoxes. Dans notre édition du
29 octobre 2017, nous révélions
les multiples plaintes déposées
contre Me Pascal Defalque, avocat au barreau de Créteil (Valde-Marne). Plusieurs de ses
clients l’accusaient de leur avoir
emprunté de fortes sommes
d’argent, sous prétexte de les
placer à des taux d’intérêt avantageux. Près d’un million
d’euros se sont ainsi évaporés.
Un article qui a ravivé de doulou re u x souve nirs c he z
Philippe Montemont. Ce commerçant du Val-de-Marne est
le seul à avoir fait condamner
l’avocat, en l’occurrence à lui
verser 450 000 €, ainsi que
150 000 € à chacun de ses trois
enfants.
On est en 2004 lorsque le
couple Montemont vend sa
maison de Charenton-le-Pont.
Pascal Defalque, un ami, propose alors de placer le montant de
la transaction à Jersey (Royaume-Uni). « On s’est vus à son
cabinet, avec des personnes
présentées comme ses associés, dont Michel Lamarque (lire
ci-dessous), se souvient le
commerçant. Leur numéro
était parfait. Une véritable pièce
de théâtre… » Dont l’épilogue se
révélera tragique.
La somme de 669 377,30 €
est virée sur les comptes
de deux sociétés, Herald Trust
et Kirkwood Assets. Mais,
quand le couple veut récupérer
ses économies, il découvre que
la somme est bloquée. Elle ne
sera jamais recouvrée. Une
plainte est déposée, une instruction ouverte, et l’enquête
confiée à la brigade financière.
Un temps sous le coup de me-
naces anonymes, Philippe
Montemont doit être placé sous
protection policière. Pascal
Defalque, lui, est renvoyé devant le tribunal pour escroquerie. Au terme d’une première
audience à Paris en 2012, où il
est défendu par M e Thierry
Herzog, connu pour être le conseil de Nicolas Sarkozy, l’avocat
ressort blanchi. La justice a en
effet considéré que « rien ne
démontrait son implication
dans le fonctionnement des sociétés de Jersey ».
Une victime
s’est donné la mort
Qu’à cela ne tienne : Philippe
Montemont mène sa propre
enquête, se rend à Jersey, où il
parvient à obtenir les documents prouvant que Pascal Defalque, ainsi que son père, Gaston, sont bien derrière les deux
sociétés incriminées. Il apparaît
que les presque 700 000 €
sont d’ailleurs très vite revenus
en France. Quant à Kirkwood,
elle alimentait d’autres sociétés
de Defalque, portant toutes les
mêmes initiales C.P.L., par
exemple la Compagnie propriétés et lotissements ou la
Compagnie pneumatiques
lourds.
Sur la base de ces nouveaux
éléments, les Defalque fils et
père sont cette fois condamnés
en 2015 au civil à rembourser
450 000 € à Philippe Montemont, et autant à ses trois enfants, qui sont devenus entretemps les héritiers de leur
maman, laquelle s’est donné la
mort. « Cette affaire l’a minée.
Elle n’en pouvait plus », souffle
son mari. « M. Defalque n’a rien
remboursé, il a organisé son insolvabilité », note Me Jean-Yves
Dupeux, l’avocat des Montemont. Comme d’autres, il s’interroge sur l’impunité dont
semble jouir l’avocat de Créteil,
plusieurs fois poursuivi, mais
jamais condamné au pénal.
Ainsi, dans le cadre d’un
autre dossier d’abus de confiance et de blanchiment où il
était cité, Pascal Defalque a fait
l’objet d’un non-lieu en décembre 2016. Mais sa situation
pourrait évoluer. Une autre
procédure pour des escroqueries à des organismes de crédit
lui vaudra de comparaître prochainement à Paris. Dans cette
procédure, il a été mis en examen une nouvelle fois pour escroquerie et placé sous contrôle
judiciaire.
De son côté, l’ordre des avocats du barreau de Créteil a été
saisi de nombreuses demandes
de sanctions disciplinaires mais
refuse de dire s’il y a donné suite. Me Defalque, lui, n’a pas plus
souhaité répondre à nos questions. Il est toujours officiellement avocat.
C
hrono
n LE 5 AVRIL 1953,
naissance de Pascal
Defalque.
n AU DÉBUT DES
ANNÉES 2000, il est
suspecté d’avoir
escroqué plusieurs
de ses clients.
n EN 2011, une
première plainte
est déposée par
un couple de victimes,
les Ossona, dont
ni la justice ni la police
n’ont pu dire quelle
suite éventuelle lui
avait été donnée.
n FIN 2017, une
deuxième procédure
est initiée par
le nouvel avocat
du couple, Me Grégory
Levy, du barreau
de Paris.
n À PARTIR DE 2010,
et ce chaque année,
le barreau de Créteil
sera alerté par
les victimes, sans
qu’aucune procédure
disciplinaire soit
diligentée.
n EN 2012, Pascal
Defalque est relaxé
face à l’un de ses
clients l’accusant
de lui avoir dérobé
670 000 €, qu’il est
finalement condamné
à rembourser,
au civil en 2015.
n EN 2013, l’une des
victimes, qui a perdu
350 000 € qu’elle
lui avait confiés,
parvient à faire saisir
la résidence que
l’avocat possédait
à Saint-Cannat, près
d’Aix-en-Provence.
Un sulfureux associé
Un mystérieux personnage, connu sous trois identités, a été associé avec Me Pascal Defalque.
2 M€
C’est le montant global
des sommes que Me Pascal
Defalque est soupçonné
d’avoir détournées.
Une estimation, forcément
imparfaite, réalisée
d’après les dossiers connus.
milibris_before_rename
HOMME D’AFFAIRES, avocat,
agent secret… Michel Lamarque est tout cela à la fois, et
peut-être plus encore. Un
temps, ce mystérieux personnage, connu sous trois identités, a été associé avec
Me Pascal Defalque. Les deux
hommes ont été mis en cause
dans l’affaire dite « Jean de
Bonnot », du nom d’un éditeur
de livres anciens. En 2006, Lamarque avait ainsi touché près
de 500 000 € de la part de la
maison d’édition. Une rémunération pour avoir fait jouer
ses relations, et obtenu un dégrèvement de 4 millions de la
part de l’administration fiscale,
s’était-il justifié. Pascal Defalque et lui avaient été relaxés en
2012 dans ce dossier.
En revanche, Michel
Lamarque avait été condamné
à six mois d’emprisonnement
avec sursis pour l’utilisation
d’un vrai-faux passeport.
Un document qu’il disait
avoir obtenu des services
de renseignement en 1994.
A l’époque président de
l’Association nationale des
a r t s d u c i rq u e ( A n d a c) ,
l’homme en avait prélevé
près de 20 MF (3 M€). Une
somme évaporée, que Lamarque, entendu par un juge
d’instruction, avait indiqué
avoir utilisée pour obtenir
de Ratko Mladic, le chef
militaire des Serbes de Bosnie,
la libération d’otages français,
employés de l’ONG Première
Urgence.
N.J.
a
Leur numéro
était parfait.
Une véritable
pièce de théâtre…
PHILIPPE MONTEMONT,
UN COMMERÇANT ESCROQUÉ
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
13 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
Les prozadistes vus de l’Intérieur
PAR ÉRIC PELLETIER
*Le contexte
Hier, les opérations
d’évacuation de squats
commencées en début de
semaine sur la ZAD de NotreDame-des-Landes ont laissé
place à celles de déblaiement
sans que la tension entre
forces de l’ordre et zadistes
ne s’apaise. Dans le bocage,
des opposants ont réinstallé
des barricades fraîchement
démantelées par les
gendarmes. Au moins 3 ont
été reconstruites sur la D 81.
Côté judiciaire, deux
opposants interpellés vendredi
ont été placés en détention
provisoire et seront jugés
la semaine prochaine.
milibris_before_rename
LA POLICE EST PARFOIS
aveugle. Dans ces conditions,
mieux vaut avoir de l’oreille en
sachant interpréter la petite
musique des ondes radio. Hier
après-midi, au centre opérationnel de la police (COP), salle
de crise ouverte à deux pas de
la place Beauvau, on suit minute par minute les deux manifestations de Nantes, à
400 km de là. Dont une, à haut
risque, en soutien aux zadistes
de Notre-Dame-des-Landes.
Mais la liaison vidéo avec la
préfecture de Loire-Atlantique
se fait désirer, la faute à une fichue fiche dont le bâtiment
préfectoral n’est pas (encore)
équipé. Il faut donc se résoudre à suivre la situation à l’ancienne, avec les liaisons radio
numériques, mais surtout
grâce aux comptes rendus des
unités de terrain (près de
1 200 policiers). Au COP, une
dizaine de personnes notent,
pianotent, téléphonent et consignent. « Une remontée d’infos en temps réel », gérée par
Christian Meyer, imperturbable chef d’état-major. Le pouls
de l’information et de la déci-
LP/ JEAN NICHOLAS GUILLO
De Paris, la cellule de crise du ministère a suivi les manifestations de Nantes en direct. Reportage.
Paris (VIIIe), hier. Le Centre opérationnel de la police, le COP, collecte des informations en temps réel.
sion stratégique passe par ici
quand la « gestion de l’ordre
public » reste dévolue à la préfète de la Loire-Atlantique.
Une manif chasse l’autre
A l’arrière, dans ce qui ressemble au carré des officiers d’un
navire, le directeur général de
la police, Eric Morvan, suit le
cortège depuis son smartphone… grâce aux images diffusées en direct par les manifes-
t a n t s s u r l ’a p p l i c a t i o n
Periscope. Le mouvement des
troupes policières apparaît, lui,
sur une cartographie détaillée
de Nantes projetée sur écran.
Tombent aussi les slogans, notés par les policiers du renseignement territorial, preuve
que l’esprit de Mai 68 n’est pas
mort, tel ce : « En marche arrière lycéennes ! » Un tag, mais
aucune interpellation : le premier défilé, celui des syndicats,
des cheminots et des lycéens
se déroule sans heurts. La note
de synthèse, tombée alors que
l’horloge pointe 16 heures, estime le nombre de manifestants
à 1 850. Mais quand un volcan
s’éteint, un autre s’éveille…
« Jets de projectiles sur les
forces de l’ordre », indique-t-on
sur les ondes, où le débit se fait
plus saccadé. Vers 16 h 30, environ « 500 cagoulés » — « les
pénibles », comme on les ap-
pelle ici — sont affairés à dépaver 4 m2. La seconde manif, en
soutien aux zadistes, à 15 km de
là, dégénère, dépassant en
nombre les prévisions, ce qui
suscite un petit flottement entre
directions. Ils seraient « 6 700,
dont 800 à risque ».
Imperceptiblement, les directeurs de la sécurité publique
ou des CRS se rapprochent de
la table des opérateurs.
A 17 h 15, Gérard Collomb,
le ministre de l’Intérieur, fait
par téléphone un point de
situation avec son directeur du
cabinet adjoint.
Du COP, on pourrait presque entendre les bruits du verre et de la castagne, avec la
destruction annoncée en direct
de distributeurs de billets et
d’un magasin de parfumerie,
une fois donné l’ordre de dispersion. Douze manifestants
ont été interpellés et un policier
a été blessé, selon un bilan
dressé dans la soirée. Au COP,
la nuit risque d’être longue. Les
dosettes de café, stock de munitions déposé à même la moquette, doivent permettre de
tenir jusqu’au matin.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
14 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
GRAND PARIS
LES NATURISTES RÉINVESTISSENT
LE BOIS DE VINCENNES
PLEIN AIR C’est reparti ! L’espace dédié entre la rue Royale et la route Dauphine a rouvert ses portes
hier pour six mois. Des centaines d’adeptes de la vie dans le plus simple appareil y sont attendus.
*Eclairage
Et si l’on autorisait la natation
« sans maillot » dans une
deuxième piscine parisienne ?
L’Association des naturistes
de Paris a mis en ligne
une pétition pour demander
des créneaux dans une
seconde piscine, en plus de
ceux dont elle dispose déjà
dans un établissement
du XIIe arrondissement
depuis 1991. Des discussions
ont déjà été entamées avec
la mairie de Paris pour trouver
la piscine adéquate. « Nous
avons des pistes. Mais rien
de précis pour l’instant »,
indique-t-on à l’association
des naturistes. « Il faut trouver
une piscine adaptée, avec
notamment l’impossibilité de
voir les bassins depuis la rue.
Idéalement, il faudrait qu’elle
soit située dans l’ouest
de Paris. » A porte Maillot ?
88 000
Nombre de participants
recensés en Ile-de-France
selon la FFN (Fédération
française de naturisme).
C’EST SOUS LA BRUINE et les
nuages que l’espace naturiste
du bois de Vincennes (XIIe) a
rouvert hier. Seuls quelques
adeptes à moitié dénudés se
sont retrouvés dans cette
« clairière » de 7 300 m2, située entre l’allée Royale et la
route Dauphine. Le site n’est
pas clôturé mais délimité à
chaque « entrée » par des
panneaux de bois indiquant :
« Vous entrez dans un espace
où la pratique du naturisme
est autorisée. »
C’est dans cet espace bordé
d’arbres et d’herbes hautes
qu’a démarré l’expérimentation le 31 août 2017 pour six
semaines. Cette année, la Ville
de Paris a proposé une période d’ouverture de six mois, du
14 avril au 24 octobre. « Nous
sommes très heureux de cette décision. Il suffit que le baromètre grimpe pour que des
centaines de personnes se retrouvent ici », assure Fabrice
Pannetier, un des responsables de l’association des naturistes de Paris (ANP), à l’origine du projet.
Les organisateurs
tablent sur une hausse
de la fréquentation
Selon les organisateurs, l’espace de naturisme a accueilli
quelque 300 personnes au
début de l’expérimentation,
700 le dernier jour. L’ANP table sur une hausse de la fréquentation. Car le naturisme
est à la mode. « Cette pratique
attire des gens de tous horizons, de tous âges et des
deux sexes même si les hommes sont plus nombreux.
Avec la nudité, les barrières
sociales tombent et la communication devient plus facile », jure Fabrice Pannetier.
A l’écart des zones fréquentées, cet espace ne dispose d’aucun aménagement.
« J’ai sollicité la Ville pour
qu’elle installe des sanisettes
LP/YANN FOREIX & BENOIT HASSE
PAR CHRISTINE HENRY
Bois de Vincennes (XIIe), hier. Des agents de la Ville passent à côté d'une personne qui pratique le naturisme de façon légale. Ils étaient peu
nombreux à tomber les vêtements, mais dès que le soleil sera davantage présent le site sera pris d’assaut comme l’an dernier.
ainsi qu’un food truck ou une
buvette. En vain », regrette
Denis, responsable de l’animation au sein de l’ANP.
Alain, agent administratif
de 47 ans venu de Clichy-laGarenne (Hauts-de-Seine) a
découvert le naturisme avec
l’ouverture de cet espace parisien. « C’est une parenthèse
dans ma vie d’urbain », confie-t-il, baskets au pied et
simple tee-shirt sur le dos.
Robert, agent d’entretien de
60 ans, légèrement vêtu lui
aussi en raison du froid, a enfin trouvé un point de chute :
« Avant je fréquentais les bois
de Verrières (Essonne) et de
a
Avant je fréquentais les
bois de Verrières et de
Gournay mais j’ai été
victime d’agressions.
Je ne supportais plus
le regard des voyeurs.
Ici, le naturisme est
autorisé. Je me sens
libre.
ROBERT, 60 ANS.
Gournay (Seine-Saint-Denis)
mais j’ai été victime d’agressions. Je ne supportais plus le
regard des voyeurs. Ici, le naturisme est autorisé. Je me
sens libre », confie-t-il.
D’ailleurs, l’espace n’est pas
fermé. Les promeneurs peuvent le traverser. Ou rebrousser chemin s’ils ne veulent
pas tomber nez à nez avec
des personnes en tenue
d’Adam et d’Eve. « Les gens
ne font pas preuve de curiosité malsaine. Et quand certaines personnes s’attardent, on
leur demande de s’éloigner. Ce n’est pas un spot »,
assène Fabrice Pannetier.
La police qui patrouille
dans les allées du bois de
Vincennes joue un rôle dissuasif. Et ne manque pas de
rappeler à l’ordre les personnes dans le plus simple appareil qui franchissent les limites du périmètre de l’espace
naturiste.
L’ANP annonce d’ores et
déjà, pour la première fois, la
Journée parisienne du naturisme avec un grand rassemblement. Celui-ci se tiendra,
tous les ans, chaque dernier
dimanche du mois de juin au
bois de Vincennes. La première édition se déroulera le
dimanche 24 juin.
« Il y avait un vrai manque »
LP/V.B.
Cédric Amato,
vice-président de l’Association
des naturistes de Paris
milibris_before_rename
Des créneaux pour des cours de
natation, de yoga ou des séances de
musculation dans le plus simple
appareil dans le XIIe arrondissement.
Des sorties naturistes au bowling,
dans un club de tir à l’arc ou bientôt
au musée et au théâtre. Le restaurant
récemment ouvert (dans le XIIe) qui
ne désemplit pas. Et l’espace réservé
du bois de Vincennes (XIIe) accessible
cette année pour six mois, contre
1 mois et demi l’an dernier… Les lieux
où l’on peut pratiquer le « naturisme
urbain » se multiplient dans la capitale.
« Il y avait un vrai manque », rappelle
Cédric Amato (photo), vice-président
de la très active Association des
naturistes de Paris. Les initiatives
mises en place par l’association
attirent un public croissant. Y compris
les plus « surprenantes », comme la
visite du Palais de Tokyo du 5 mai qui
affiche largement complet. « Plus de
30 000 demandes pour 160 places »,
s’enthousiasme Cédric Amato en
insistant sur la dimension « sociétale »
du naturisme urbain. « Il abolit les
barrières sociales. Il change la relation
aux autres et au corps. Il y a des jeunes
femmes qui nous disent qu’elles se
sont senties plus à l’aise nues au milieu
de gens nus que dans certains endroits
textiles. » L’ANP, qui revendique son
militantisme pour la « banalisation
de la nudité », travaille à l’organisation
d’un gala international de natation
à Paris en 2019 et réfléchit à d’autres
visites dans de grands monuments.
« Paris va devenir naturiste-friendly »,
conclut Cédric Amato.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
15 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
En bref
75 PARIS
LA TOUR EIFFEL DE
NOUVEAU ACCESSIBLE
Fermée depuis vendredi à
la suite d’une grève massive
des agents de sécurité, la tour
Eiffel a rouvert hier à 13 h 30.
Les agents dénonçaient
une « dégradation » des
conditions de travail. Malgré
le mécontentement des
touristes, l’exploitant
avait préféré fermer le site.
Versailles (Yvelines), hier. Le Phénix, l’équipe des migrants de Versailles, préparait la rencontre
d’aujourd’hui. Au premier plan, Pascal Mouneyres, le coach.
Du cauchemar au rêve…
grâce au foot
Des migrants de Versailles affrontent aujourd’hui
des réfugiés de la porte de la Chapelle.
Une rencontre inédite sous le signe de l’espoir.
PAR LAURENT MAURON
ET CÉLINE CAREZ
ILS SE PRÉNOMMENT YAYA,
Hassan ou Ataib. Ce sont des
migrants et réfugiés, en provenance pour la plupart d’Afrique ou du Moyen-Orient. Accueillis dans un centre de la
Croix-Rouge à Versailles, ces
hommes, âgés de 18 à 25 ans,
jouent au foot chaque semaine. Et pour eux, aujourd’hui est
un grand jour. Leur équipe,
baptisée Le Phénix, rencontra
celle des migrants de la Chapelle à Paris. Le match se tiendra à 14 h 30 sur le stade de
Jussieu à Versailles.
Hier matin, une vingtaine
d’entre eux s’est entraînée à
Versailles. Comme Hassan, un
Soudanais de 19 ans : « Le foot,
j’adore. J’y joue depuis que je
suis petit. Dans mon pays ou
en Arabie saoudite où j’ai
grandi, je regardais tous les
matchs à la télé. Mes idoles :
Maradona, Zidane mais surtout Drogba. Le sport, c’est la
vie et l’amour ! Et puis quand
tu joues, tu peux pas tomber
malade. Grâce à ça, je vais
m’en sortir », lâche-t-il dans
un français approximatif.
Derrière eux, le collectif
Voisins solidaires de Versailles — devenu association —
les soutient. C’est lui qui a
acheté les maillots et crampons via une opération de
crowdfunding en octobre.
« L’é q u i p e c o m p t e 3 2 à
33 joueurs réguliers mais
120 gars sont passés chez
nous avant d’être expulsés ou
transférés en province. Le foot,
pour eux, c’est un rendezvous fixe chaque semaine et
une activité sportive qui vide la
milibris_before_rename
tête des soucis et de leur isolement. Beaucoup reviennent
de l’enfer », confie Pascal
Mouneyres, le coach.
Aujourd’hui, les « footeux »
de Versailles affronteront donc
l’« Equipe sans frontières Paris » de la porte de la Chapelle
(XVIIIe). La présidente de cette
toute nouvelle association,
fondée en janvier, Chloé Cassabois, 26 ans, prof d’anglais
au prestigieux lycée Louis-LeGrand (Ve), se dit « sensible à la
cause des migrants ».
Cette équipe un peu informelle composée de « Soudanais, d’Erythréens et
d’Afghans, de 18 à 35 ans », dé-
a
Ce qui me touche,
c’est de les voir sur
le terrain si souriants,
si positifs alors qu’ils
ont vécu des trucs
horribles
CHLOÉ CASSABOIS, PRÉSIDENTE DE
L’ÉQUIPE SANS FRONTIÈRES PARIS
taille Chloé, s’entraîne le mardi
et le samedi. Les joueurs sont
soutenus par le Bureau d’accueil et d’accompagnement
des migrants et le MFC 1871, le
club de Ménilmontant (XXe).
Hier, c’est au stade de la
Porte-de-Bagnolet (XXe) que
les migrants de la capitale fignolaient leurs passes et frappes de tête pour se préparer à
affronter le Phenix. « Ce qui
me touche, savoure Chloé
Cassabois, c’est de les voir sur
le terrain si souriants, si positifs alors qu’ils ont vécu des
trucs horribles. » Quand elle
retrouve ses élèves du lycée
du quartier Latin (Ve), « je me
dis Ils ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont ! »
A Versailles, certains des
joueurs, pourraient aussi avoir
leur chance… Ils ont été repérés par des clubs ! « Cela leur
permet de rentrer dans une
autre vie associative. Ils retrouvent confiance », se réjouit
Raphaël Besson, l’entraîneur,
qui en voit certains se transfigurer physiquement.
Hassan, lui, rêve déjà de devenir footballeur pro. « Je serais le roi », plaisante-t-il.
Pris en flagrant-délit de
cambriolage dans la nuit de
vendredi à hier, quatre jeunes
d’Antony (92), liés au grand
banditisme, ont entamé une
course-poursuite dans le
XVIe. Ils ont foncé dans une
voiture, blessant légèrement
ses quatre occupants, avant
d’être rattrapés. Ils ont aussi
été légèrement blessés,
tout comme une policière.
78 CROISSY-SUR-SEINE
UN POLICIER SAUVE
UNE VIEILLE DAME
DE LA NOYADE
Vendredi soir, un policier de
33 ans, en poste à SaintGermain-en-Laye, a sauvé
une dame de 90 ans de la
noyade, à Croissy-sur-Seine.
Ce sont deux cyclistes
qui ont alerté les secours vers
22 heures. La victime a été
hospitalisée. Ses jours ne sont
pas en danger.
77 SEINE-ET-MARNE
PÉAGE GRATUIT
SUR L’A 4
Effet d’aubaine pour les
conducteurs qui circulaient
sur l’A4 dans le sens
province-Paris hier. Une
quarantaine de cheminots
ont « neutralisé » le péage
situé à Sainte-Aulde,
entre 11 h 30 à 12 h 30.
Les automobilistes étaient
invités à faire un don pour
leur cagnotte solidaire.
94 CHAMPIGNY-SUR-MARNE
UN DERNIER HOMMAGE
À DOMINIQUE ADENOT
Des centaines d’habitants ont
rendu un dernier hommage
hier à l’ex-maire (PCF) de
Champigny, Dominique
Adenot décédé le 5 avril.
Etaient notamment présents
son successeur, Christian
Fautré, Pierre Laurent,
secrétaire national du PCF,
Patrick Ollier, président (LR)
du Grand Paris, et Christian
Favier, président (PCF) du 94.
92 SCEAUX
FÊTEZ LES CERISIERS
EN FLEURS
Paris, porte de Bagnolet (XXe), hier. Les migrants de la capitale
fignolaient leurs passes et frappes de tête avant d’affronter le Phenix.
Vauréal (95) a inauguré hier
un jardin pédagogique où les
habitants apprennent à cultiver
sans produits phytosanitaires.
C’est l’un des rendez-vous
incontournables en Ile-deFrance. Comme au Japon,
on fêtera aujourd’hui les
cerisiers en fleur. Ça se passe
au parc de Sceaux où vous
pourrez aussi pique-niquer
en famille ou avec des amis.
Cerise sur le gâteau, un
spectacle japonais à 15 h 30.
LP/M.LEN.
LP/L.M.
75 PARIS
COURSE-POURSUITE
DANS LE XVIe
Sans pesticides,
c’est possible !
Vauréal, hier. Une vingtaine d’habitants ont planté les premiers
végétaux qui pousseront à l’avenir sur ce site.
VALD'OISE
OISE
Pontoise
Vauréal
PARIS
YV
YVELINES
25 km
PAR MARJORIE LENHARDT
POTAGERS URBAINS, jardins
communautaires, partagés,
pédagogiques… Les initiatives
pour apporter un peu de verdure en pleine ville ne cessent
de croître dans la région. Un
peu partout désormais, des lopins de terre jusque-là délaissés sont cultivés collectivement par les habitants d’un
quartier, au pied des tours, en
plein cœur d’une résidence,
sur les toits d’un collège… Des
espaces qui favorisent à la fois
le lien social et un retour à des
produits plus naturels, loin des
pesticides.
Hier, la commune de Vauréal (Val-d’Oise), petite ville de
l’agglomération de CergyPontoise, a ainsi lancé le concept de « jardin-école ». Dans
le même esprit qu’un jardin
partagé, ouvert à tous, ce site
propose aussi des ateliers participatifs pour sensibiliser les
habitants à des méthodes de
culture respectueuses de l’environnement et à une gestion
écologique globale du jardin
(solution alternative à l’usage
des produits phytosanitaires
notamment).
Un phénomène en
expansion en Ile-deFrance avec 200 sites
« On a une association qui
donnera des conseils, comment tailler un arbuste, comment planter les semis, plein
d’astuces mais surtout com-
ment remplacer les produits
phytosanitaires », explique
Jean-Louis Martel, chef adjoint
des espaces verts de Vauréal.
C’est d’ailleurs ce qu’attendaient les habitants venus
planter les premiers végétaux
de « leur » nouveau jardin hier.
« Moi je veux apprendre
des techniques naturelles »,
confirme une riveraine. Thomas ajoute : « Moi je veux découvrir notamment le compostage, les déchets bruns. »
« Dès le 1er janvier 2019, les
particuliers devront passer au
« 0 phyto », à Vauréal, ça fait
cinq ans que l’on s’y met. Ce
jardin sera l’occasion de montrer aux habitants comment
on travaille depuis car la démarche est totalement différente et cela les encouragera à
arrêter d’utiliser des pesticides
chez eux », ajoute Jean-Louis
Martel.
Comme bon nombre de
jardins partagés, tout y est
écolo : le site de Vauréal a été
aménagé avec des matériaux
de récupération. Les plantes
seront arrosées avec de l’eau
de pluie récupérée dans un
bac relié à la gouttière du voisin. L’idée de ce jardin-école a
d’ailleurs été inspirée d’une
initiative d’un habitant, chez
qui les riverains se pressaient
pour demander conseils et
échanger des plantes.
Le réseau régional Graine
de jardins, qui accompagnent
collectivités et associations
pour développer ce genre de
projets collectifs, en recense
près de 200. Le phénomène
est en pleine expansion dans
toute Ile-de-France. Encore
récemment Sceaux (Hautsde-Seine) a initié le sien, Bonneuil-sur-Marne (Val-deMarne) a ouvert ses parcelles.
Rien que dans Paris intra-muros, le nombre de spots a bondi de 5 à 124, depuis 2003.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
16 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
OPINIONS
DES IDÉES POUR
FAITS DE SOCIÉTÉ, POLITIQUE, ÉCONOMIE, SCIENCES.... ILS ONT
Abattoirs
L’appel pour un contrôle vidéo
« On mutile
la parole des exilés »
SOUFFRANCE ANIMALE
RÉFORME DU DROIT D’ASILE
P
P
maginerait-on un gouvernement luttant contre les chauffards et se privant
des radars ? Assurément, non. Protéger, c’est prévenir, contrôler, sanctionner. Et s’en donner les moyens.
Ce sont des images qui ont révélé des
actes de maltraitance insupportables dans des
abattoirs. Elles ont permis des procès. A Alès,
il y a un an, à Pau prochainement.
Ce sont des images qui ont poussé le ministère de l’Agriculture à diligenter une inspection générale de la protection animale
dans tous les abattoirs de boucherie. Ce sont
des images qui ont amené la création d’une
commission d’enquête parlementaire.
Sans ces images, l’opacité aurait perduré.
Mais il a fallu qu’elles soient tournées clandestinement et que leurs auteurs se mettent
hors la loi pour la faire respecter. Un législateur ne peut se résoudre à ce constat. C’est à
l’Etat de contrôler, c’est donc à l’Etat de filmer.
Il n’est en aucun cas question de stigmatiser
les salariés des abattoirs. Ils exercent un métier des plus difficiles, tant sur le plan physique
que psychique. Il faut renforcer leur formation
et améliorer leurs conditions de travail, en
modernisant les équipements. Mais là où il
doit y avoir contrôle, il doit y avoir contrôleur.
Le problème : en abattoir, on contrôle plus les
carcasses que les animaux vivants.
Faute d’agents des services vétérinaires en
nombre suffisant, l’inspection sanitaire est
priorisée au détriment de la protection animale. Pour pallier cette carence, un dispositif
s’impose : le contrôle vidéo. Il aurait trois
avantages indiscutables : la prévention des
actes de maltraitance, le contrôle objectif,
permanent, et donc des sanctions plus justes
et plus efficaces. Enfin, il pourrait être un outil
d’aide à la formation des salariés.
Tout risque de « flicage » de la productivité
de ces derniers serait écarté par la finalité exclusive (la protection animale) et par le destinataire unique (les services de contrôle vétérinaire) de ces images. L’utilisation de cellesci à d’autres fins exposerait leurs auteurs à
des sanctions pénales. Ces images étant enregistrées et conservées durant un mois
maximum, conformément aux préconisations de la Cnil, serviraient ainsi d’éléments
de preuve, à charge ou à décharge d’ailleurs,
en cas d’accusation de maltraitance.
En Europe, le mouvement est lancé dans
de nombreux pays, afin de répondre à l’exigence d’éthique du citoyen-consommateur. En France, les députés avaient voté en
janvier 2017 la proposition de loi instaurant le
contrôle vidéo obligatoire dans les abattoirs.
Le projet de loi actuel du ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, renonce pour l’instant à ce dispositif. Cet abandon serait une régression. Pire, un reniement. Celui de
l’engagement pris par Emmanuel Macron
durant la campagne, qui avait écrit aux
LLUSTRATIONS ELENE USDIN
I
milibris_before_rename
associations de protection animale : « La
vidéosurveillance dans les abattoirs, selon
des modalités inspirées de la proposition de
loi Falorni, sera mise en place. »
Il est encore temps, monsieur le président,
de tenir votre engagement !
Signataires
FALORNI Olivier (député de la CharenteMaritime) rédacteur de la tribune.
RENAUD (auteur, compositeur, interprète)
BADINTER Elisabeth (philosophe)
VARTAN Sylvie (chanteuse)
PÉRIER Jean-Marie (photographe)
PARISOT Laurence (dirigeante d’entreprise)
ONFRAY Michel (philosophe, essayiste)
JEUNET Jean-Pierre (réalisateur, scénariste)
FRAIN Irène (romancière)
ARTHUS BERTRAND Yann (photographe)
BOUCHARD Wendy (journaliste)
FERRY Luc (philosophe, essayiste)
TOUZET Corinne (actrice, productrice)
LENOIR Frédéric (philosophe, essayiste)
HAUTOT Fauve (danseuse, chorégraphe)
MEZRAHI Raphaël (humoriste, acteur)
DEMONGEOT Mylène (actrice, productrice)
AUTISSIER Isabelle (navigatrice)
SERVAT Henry-Jean (écrivain, journaliste)
DE FOUGEROLLES Hélène (actrice)
GAILLARD Rémi (vidéaste)
KLARSFELD Arno (avocat)
SAPORTA Isabelle (journaliste)
RICARD Matthieu (généticien, bouddhiste)
GAILLOT Jacques Mgr (évêque)
BOUGRAIN-DUBOURG Allain (producteur)
BOUGLIONE André-Joseph (artiste de cirque)
BERROU Christine (humoriste, comédienne)
COSTA Jean-Paul (ancien pdt de la CEDH)
DE LA BIGNE Yolaine (journaliste)
DEL AMO Jean-Baptiste (écrivain)
HADIDA Nili (chanteuse)
MEURICE Guillaume (humoriste)
WAGNER Vanessa (pianiste)
VERINO (humoriste, comédien)
IANNUCCI Céline (humoriste, comédienne)
LABORDE Christian (écrivain, poète)
GARCIA PEREIRA Mauricio (lanceur d’alerte)
GRANJON Jacques-Antoine (PDG)
Les ONG : OABA, L214, Fédération des syndicats
vétérinaires de France, 30 Millions d’amis, Alliance
anticorrida, WWF France, Fondation Brigitte
Bardot, Afaad, CIWF France, Welfarm, SPA, CNPA,
LFDA, Ensemble pour les animaux, One Voice,
Paris Animaux Zoopolis, Véthique, Aves France,
Animal Justice et Droit, C’est assez, le Mouvement
pour les animaux, Education Ethique animale,
Code animal, Association végétarienne de France,
Droits des animaux, RAC, Flac, No Corrida, Animal
Cross, SNDA, Animalter, Seevad Fondation
Assistance aux animaux, Crac Europe, Global
Earth Keeper, Enfant Animal Nature, Ligue
française pour la protection du cheval,
Confédération nationale des SPA, Aspas.
Marie-Caroline
Saglio-Yatzimirsky,
ANTHROPOLOGUE ET PSYCHOLOGUE,
ELLE REÇOIT DES MIGRANTS
À L’HÔPITAL AVICENNE DE BOBIGNY
(SEINE-SAINT-DENIS) DEPUIS 2010.
ous avez quitté votre
pays et votre famille
après avoir été torturé
en prison. Pendant
votre long parcours,
on vous a racketté,
battu, menacé. Vient la traversée :
devant vous, des morts. Vous êtes
malade, vous ne dormez plus.
Penser à vos proches vous submerge
d’angoisse. Vous êtes à la rue.
Vous devez trouver l’association
qui vous mènera à la préfecture,
qui enregistrera votre demande
d’asile. Vous ne comprenez rien car
vous ne parlez pas le français.
Pourtant votre récit devra être
cohérent, précis et personnalisé, et
lorsque vous passerez l’entretien de
l’Office français de protection des
réfugiés et apatrides (Ofpra), il faudra
être spontané et crédible. Ce jour-là,
le box de l’Ofpra ressemble à la salle
d’interrogatoire. A l’évocation des
tortures et du viol, vous entendez les
cris, votre cœur se met à battre, vous
ne pouvez plus répondre, les dates
se confondent, les images de l’atroce
surgissent. Vous apprendrez que votre
récit manque d’authenticité et que
votre demande est rejetée. Le français
vous échappe toujours. Vous avez
désormais quelques jours pour
trouver une association, un avocat,
et déposer un recours contre
cette décision. Et vous voilà à la
Commission nationale des droits
d’asile (CNDA) devant cinq personnes,
assisté d’un avocat jamais rencontré
auparavant. Est-ce un tribunal ?
Vous ne comprenez pas bien
les questions posées ;
l’interprète parle la langue
officielle de votre pays
qui vous terrifie, mais pas
votre langue maternelle.
Vingt et un jours plus tard,
votre recours est rejeté :
pour vous, c’est une
condamnation à mort.
Le projet de loi
V
a
LE TEMPS DE L’ACCUEIL,
DE L’ACCOMPAGNEMENT,
DES EXPLICATIONS,
DES SOINS NÉCESSAIRES
AUX EXILÉS EST
INCOMPRESSIBLE
Asile et Immigration (débattu demain à
l’Assemblée nationale) a fait l’objet de
850 amendements, tentant de corriger
une loi qui, sous couvert de réduire les
délais d’attente des demandeurs, rogne
sur des temps incompressibles : ceux
du dépôt de la demande d’asile et du
recours, ramenés respectivement
de 120 à 90 jours, et de 1 mois à 15 jours.
Le législateur a-t-il conscience que
par cette réduction on mutile la parole
des exilés, qui en sont déjà largement
privés ? Se rend-il compte qu’une
grande partie des exilés souffre
de psychotraumatismes et se trouve
dans l’impossibilité de produire
un discours « cohérent » ?
Quelle est la motivation ? Un tri
caché ? Ceux qui sont aptes à délivrer
leur parole, les plus éduqués,
les moins vulnérables, ceux-là ont
leur chance. Pas les autres. Le tri est
ici celui de la détresse psychique.
Lorsque l’édifice entier de la demande
d’asile repose sur la parole
du requérant, pourquoi lui refuser
les possibilités de s’exprimer ?
Avec la parole, il y a la langue.
En droit, toutes les administrations
doivent entendre les demandeurs
dans leur langue. De nombreuses
préfectures ne respectent pas
ce droit. Le temps de l’accueil, de
l’accompagnement, des explications,
des soins nécessaires aux exilés
est incompressible.
En multipliant
l’interprétariat
et la médiation on
les prépare à
l’intégration. C’est
ainsi qu’on donne
aux professionnels
les moyens
d’appliquer le droit
d’asile :
étymologiquement,
le « lieu inviolable ».
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
17 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
DÉBATTRE
DES AVIS BIEN TRANCHÉS SUR L’ACTUALITÉ
KIOSQUE
Le passé simple « est une
exigence de justice sociale »
SAVOIRS INDISPENSABLES
P
Jean-Michel Blanquer,
MINISTRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE
N
os vies
personnelles et
professionnelles
sont faites d’écrits et
de paroles.
C’est par la parole et
l’écrit que nous
construisons des
relations avec les autres. La civilisation
numérique dans laquelle nous entrons
exige plus que jamais que nous sachions
communiquer avec justesse
et précision. Lire, écrire, compter et
respecter autrui sont donc les savoirs
indispensables pour que chacun puisse
prendre confiance en soi, développer
ses talents et construire sa vie. L’école de
la République porte cette ambition pour
tous les élèves. Elle doit les enraciner
dans ces savoirs pour leur donner la
capacité de se déployer pleinement.
Savoir additionner, soustraire,
multiplier, diviser, lire un texte et le
comprendre, pouvoir exprimer sa
pensée à l’écrit comme à l’oral, être à
l’écoute de l’autre et le respecter sont
les savoirs fondamentaux nécessaires à
tous. A chaque fois que nous diminuons
nos exigences sur ces points, nous
contribuons à l’injustice. Nous
empêchons les élèves d’être en capacité
d’atteindre le meilleur d’eux-mêmes.
Nous mettons en péril leur réussite,
notamment celle des plus fragiles.
Nous avons la chance d’avoir une
langue magnifique par sa richesse
et sa précision et qui contribue au
rayonnement de notre pays. Elle
structure notre pensée et fait ainsi notre
originalité. Elle est notre sève. Il faut
donc donner aux enfants l’amour de
cette langue en leur faisant partager ses
subtilités et ses complexités. La langue
française est notre bien commun.
C’est pourquoi, dès l’école primaire,
les élèves doivent enrichir leur
vocabulaire et maîtriser les temps de
la conjugaison. Par le passé, certains
ont eu tendance à considérer que la
démocratisation de l’école nécessitait
la transmission d’un savoir allégé.
Voilà une idée fausse qui a beaucoup nui
à l’école. Exemple : le passé simple.
J’ai exprimé publiquement mon
étonnement sur le manque d’ambition
de l’école primaire sur la conjugaison.
Pourquoi attendre d’un élève de 6e qu’il
ne conjugue le passé simple qu’à la
3e personne du singulier et du pluriel ?
a
IL FAUT DONNER
AUX ENFANTS L’AMOUR
DE CETTE LANGUE
EN LEUR FAISANT
PARTAGER SES SUBTILITÉS
« J’ai opté pour l’amour »
CONFLIT ISRAËL-PALESTINE
P
Clément Yana
LE PRÉSIDENT HONORAIRE DU CONSEIL
REPRÉSENTATIF DES INSTITUTIONS
JUIVES (CRIF) DE MARSEILLE REDOUTE
QUE L’EMBRASEMENT AU PROCHEORIENT NE S’INVITE EN FRANCE.
P
atatras, le mot surgit, s’impose,
convient à mon état d’esprit.
A travers ces quelques lignes,
j’aurais pu rappeler l’importance
des actions réalisées à Marseille,
depuis tant d’années, en faveur
de la coexistence entre les Marseillais.
J’aurais pu parler de ces femmes,
ces hommes, jeunes, vieux, aux origines
plurielles… parler de ces juifs et de ces
musulmans impliqués dans la vie
sociale, engagés au quotidien,
déterminés à inventer, à créer ensemble
des opérations destinées à mieux
se connaître pour mieux s’apprécier,
animés de cette envie de vivre en paix.
Des femmes, des hommes, aux
origines plurielles privilégiant
l’apaisement, refusant la violence
et les clivages habituels, d’ordre
religieux, politique et social.
Combien d’associations,
d’individus se sont engagés
dans cette dynamique
de rapprochement ? Combien
de rencontres sportives
intercommunautaires,
Le passé simple, s’il n’est pas appris
à l’école, le sera en famille, mais dans
certaines familles uniquement, privant
ainsi certains enfants de pans entiers de
notre littérature et même d’une vision
complète de la richesse de notre langue.
Il est donc important que l’école offre à
tous le meilleur de la connaissance.
C’est une exigence de justice sociale.
Attendre beaucoup des élèves, c’est
en effet un acte de confiance dans leur
potentiel. Tous les élèves, dès lors qu’ils
sont bien accompagnés, peuvent
dépasser leurs difficultés. Dédoubler
les CP et les CE 1 dans l’éducation
prioritaire est conçu dans cet esprit afin
de donner aux élèves des familles les
plus défavorisées un bon départ dans la
vie scolaire. La mesure Devoirs faits, qui
permet à tous les collégiens d’être aidés
dans leurs devoirs, va dans ce sens.
C’est avec la même ambition pour
les jeunes que le nouveau baccalauréat
prévoit un oral. C’est parce que l’oral est
une compétence indispensable à la vie
personnelle et professionnelle et parce
que certains ont plus de facilités
que d’autres qu’il faut les préparer
et les accompagner. C’est ce que nous
faisons avec la réforme du lycée.
Dans toute éducation, il y a une part
de choses éternelles et une part de
nouveautés. L’école fait ce lien entre
passé et futur, entre savoirs
fondamentaux et nouveaux savoirs
pour permettre aux élèves de disposer
de tous les outils pour relever les défis
du siècle qui commence.
Dans un monde qui sera toujours
plus technologique, dans lequel
la machine va prendre une place
importante et où les écrans captent
toujours plus notre attention, il est
important que les élèves disposent
de recul et de discernement. Il est
important aussi dans ce monde d’avoir
un enseignement professionnel de
premier plan pour préparer à des
compétences concrètes, à des métiers
d’avenir. C’est ce que va ouvrir la
réforme des lycées professionnels.
Nous devons donner aux élèves deux
ailes indispensables tout au long de
la vie : la logique et la culture. C’est ainsi
qu’ils maîtriseront le code informatique,
les enjeux de notre nouvelle civilisation
technologique et les savoir-faire les plus
variés qui leur ouvriront les portes de la
maîtrise de leur avenir. C’est ainsi qu’ils
se garderont des addictions de tous
ordres et des tentations obscurantistes.
C’est le sens des évolutions
pédagogiques que je porte. Elles
n’opposent pas le passé au futur.
Elles les relient car nous avons besoin
de jeunes sachant d’où ils viennent et où
ils vont. Ce sera au service de chacun
et au service de notre pays.
de concerts de musique judéo-arabe ou
arabo-andalouse, d’expositions,
de débats se sont succédé ?
Autant d’initiatives permettant de tisser
des liens et de combattre l’ignorance.
Avec des publics conquis, entremêlés,
unis, heureux d’échanger.
Et cela malgré le terrorisme,
les agressions verbales ou physiques,
l’antisémitisme, le racisme,
les exclusions. Une réalité de la vie
marseillaise éloignée des clichés
pagnolesques, du soleil et de l’OM.
Cette volonté d’agir n’est pas récente.
Elle est consubstantielle à l’histoire
de Marseille.
Patatras ! Embrasement
au Proche-Orient. Le conflit
israélo-palestinien renvoie,
une nouvelle fois, chacun
dans sa case, avec sa propre
solidarité exclusive
et dominatrice,
derrière son
propre mur. Le mécanisme se grippe,
les hystéries réapparaissent.
Sentiment de colère, de résignation.
On étouffe devant cet échec annoncé.
Tout ça pour ça ?
Tout ça pour rien !
Fallait-il être si naïf, si candide
pour espérer vaincre nos peurs ?
Faut-il accepter la victoire, habituelle
et normale, des extrémistes
manipulateurs ? Ou se remettre
à l’ouvrage rapidement, sans écouter
les sarcasmes, chercher de nouveaux
interlocuteurs, dépasser les regrets ?
Résister, poursuivre la lutte commune
pour essayer, encore et toujours,
d’écarter le seul et véritable ennemi
de tous, celui qui se niche dans la
violence, le racisme, l’antisémitisme,
le rejet de l’autre. Pour ma part,
et comme le disait si bien Martin Luther
King, « j’ai décidé d’opter
pour l’amour, la haine est un fardeau
trop lourd à porter ».
BIG BROTHER
SUR LE DIVAN
Un patron de presse,
Denis Olivennes,
président de Lagardère
Active (Europe 1, « Paris
Match »…), et un avocat,
Mathias Chichportich,
dénoncent les risques
d’un cocktail explosif,
une idéologie du
tout-dire, du tout-voir
et du tout-montrer et la
révolution technologique
numérique.
Une argumentation
philosophique
et juridique éclairante.
« Mortelle Transparence »
de Denis Olivennes
et Mathias Chichportich,
Ed. Albin Michel,
191 pages, 17 €.
LES MOTS
POUR LE DIRE
Dans un ouvrage préfacé
par Jean-Louis Borloo,
l’ancien secrétaire général
de la CGT, aujourd’hui
délégué interministériel
à la langue française
pour la cohésion sociale,
publie un plaidoyer
contre l’illettrisme.
Il décrit les stratégies
de contournement
des quelque 4 millions de
Français handicapés
par la lecture et propose
un plan d’action.
« Osons vaincre
l’illettrisme »
de Thierry Lepaon,
Ed. Le Robert,
160 pages, 14,90 €.
Le Parisien
milibris_before_rename
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
18 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
PORTRAIT
Bourreau de travail,
Yann Barthès cisèle
ses textes pendant
des heures pour que
ses mots fassent mouche
en direct chaque soir.
Bio
express
« IL EST
MALADIVEMENT
TIMIDE. MÊME
QUAND VOUS DÎNEZ
AVEC LUI, IL EST
TOUT EN RETENUE.
IL VEUT PROTÉGER
LES GENS
QU’IL AIME
ET QUI NE SONT PAS
DANS LE MILIEU
DE LA TÉLÉ. »
UNE PROCHE
DE YANN BARTHÈS
TMC/BENJAMIN DAUCHEZ
ENFANT
DE CANAL +
DEVENU
TÊTE DE
GONDOLE DU
GROUPE TF 1
YANN BARTHÈS
EN CLAIR-OBSCUR
n 1974 Naît le 9 octobre
à Chambéry (Savoie).
n 1998 Stagiaire au
service communication
de Canal +.
n 2002 Programmateur
puis journaliste pour
l’émission « + Clair ».
n 2004 Le 30 août,
dans « le Grand Journal »
sur Canal +, il présente,
en voix off, ses premières
rubriques du « Petit
Journal People » et
du « Petit Journal Actu ».
n 2007 Le 3 septembre,
il apparaît pour la
première fois sur le
plateau pour présenter
ses pastilles.
n 2011 Il crée avec
Laurent Bon la société
de production Bangumi
et « le Petit Journal »
devient une émission
à part entière.
n 2016 Le 23 juin,
il présente son dernier
« Petit Journal ».
En septembre, il arrive
sur TMC pour animer
« Quotidien ». Lauréat
du prix du meilleur
magazine télé lors
de la cérémonie des
Etoiles du « Parisien ».
Chaque soir, l’animateur de « Quotidien » sur TMC décrypte l’actualité devant
quelque 1,3 million de téléspectateurs. Mais cultive le plus grand secret sur sa vie privée.
PAR SANDRINE BAJOS
ET BENOÎT DARAGON
milibris_before_rename
D
u jamais-vu. Ou presque. Fin
janvier, Martin Bouygues, le président du groupe propriétaire de
TF 1, a fait le déplacement dans
les studios de « Quotidien »,
programme phare de sa filiale TMC, pour voir
Yann Barthès et son équipe. « Je peux comprendre que vous énerviez les politiques,
mais vous avez raison », a glissé l’industriel
avant de se retirer, séduit. Depuis son arrivée
sur la chaîne en 2016, l’animateur a fait exploser les audiences de « l’access », créneau préféré des annonceurs publicitaires. Ce transfuge de Canal, où il avait créé « le Petit Journal »,
a attiré dans son sillage sur l’ancienne chaîne
régionale monégasque un public jeune et
branché qui raffole de sa façon d’informer,
mêlant décryptages pointus, reportages, humour et chroniqueurs malicieux. Une cure de
jouvence qui a irradié la maison Bouygues.
Tous les soirs, du lundi au vendredi à
19 h 20, son visage éclaire l’émission et le
charme opère. Quelque 1,3 million de téléspectateurs attendent punchlines réglées avec
précision et invités de choix. On se presse
chez Barthès, car il fait vendre.
Deux heures plus tard, en quittant son pla-
teau des bords de Seine, bonnet enfoncé sur
la tête, le showman plonge dans une mystérieuse obscurité. Il fuit les cocktails et les soirées. Casanier, il préfère boire des bières en
petit comité avec ses quelques amis du métier : Ariane Massenet, Ali Baddou ou Nora
Hamzawi… Quand il part en vacances, c’est le
plus loin possible de Paris : à New York et,
surtout, au Japon, où il s’évade plusieurs fois
dans l’année. Dingue de ski et de montagne,
l’animateur se rend aussi régulièrement dans
sa Savoie natale, patrie du Beaufort — « le
meilleur fromage du monde » —, où vivent
toujours sa famille et ses potes d’enfance.
LA DISCRÉTION EN PRINCIPE DE VIE
Rien ne filtre jamais sur la vie de ce beau gosse de 44 ans. « Je trouve qu’il n’y a de biens
plus précieux que l’anonymat », rétorque-t-il
à l’envi pour écarter les curieux. Son service
de presse annonce le programme : en septembre prochain, il concédera son interview
annuelle de rentrée mais ne parlera que… de
son émission. L’entourage est briefé. Entre silence ostensible ou refus poli, rares sont ceux
qui se risquent à la moindre confidence. Les
bavards s’exposeraient à un SMS de remon-
trance et à une rancœur tenace. Ses intimes
défendent jalousement sa vie privée et s’agacent d’un « portrait non autorisé ». « L’émission se nourrit de la société du spectacle, et lui,
à titre personnel, refuse catégoriquement d’y
participer. C’est presque dadaïste », s’amuse
l’un d’eux, insistant pour rester dans l’ombre.
« Il est maladivement timide. Même quand
vous dînez avec lui, il est tout en retenue. Il
veut protéger les gens qu’il aime et qui ne sont
pas dans le milieu de la télé. On ne peut que
respecter cela », tempère une autre.
Sympathique camarade de jeu et patron
idéal pour les uns — dont il a fait la carrière —,
cruel et cassant pour les autres — dont il a
trappé les reportages, jugés décevants après
l’implacable répétition de 17 h 30. Les anciens
chroniqueurs vedettes de ses émissions
comme Cyrille Eldin, Hugo Clément ou Alex
Lutz et Bruno Sanches, les Catherine et Liliane, ont appris à leurs dépens que les ruptures
peuvent être définitives et sans retour. Deux
ans après leur séparation, ils sont toujours
persona non grata sur le plateau de « Quotidien ». Pas si « cool », Yann Barthès ?
Portrait forcément impressionniste. ll est
né à Chambéry en octobre 1974. Sa mère tra-
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
19 | Le15 AVRIL
2018
TMC/CHRISTOPHE CHEVALIN
DIMANCHE
Paris, le 11 mai 2006.
Yann Barthès a rencontré
le succès avec « le Petit
Journal » sur Canal +.
Après avoir fait la voix off
de sa rubrique pendant
trois saisons, il la
présente ensuite en
plateau avant qu’elle
ne devienne une
émission à part entière.
« IL PASSAIT
SES SEMAINES
EN SALLE
DE MONTAGE
ET REGARDAIT
LA TÉLÉVISION
AVEC UNE
FRÉNÉSIE DE GEEK.
IL ARRIVAIT
À RENDRE
PERTINENTES
ET DRÔLES
DES SÉQUENCES
ANODINES.
SON ESPIÈGLERIE
SAUTAIT
AUX YEUX. »
UNE EX--COLLÈGUE
DE YANN BARTHÈS,
À L’ÉPOQUE DU MAGAZINE
MÉDIAS « + CLAIR »
milibris_before_rename
vaillait dans un office notarial et son père,
aujourd’hui décédé, était cheminot, comme
son frère aîné. Le jeune Barthès a fait sa scolarité dans le public et, à 20 ans, part pour Bordeaux, un Deug d’anglais en poche. Durant
trois ans, il suit une formation à l’Institut des
sciences de l’information et de la communication. Philippe Loquay, qui dirigeait l’établissement à l’époque, se souvient à peine de
l’étudiant qui se rêvait caméraman. Pourtant,
il garde en mémoire son assiduité aux
cours de sémiologie de l’image. Un goût du
décryptage qui deviendra sa marque de fabrique. « En filmant les coulisses des meetings,
ses émissions réussissent à dénoncer
la communication politique. Ils ont su dérider
la politique et c’est utile pour la démocratie »,
applaudit Thomas Legrand, éditorialiste
de France Inter.
Tout a vraiment commencé à la fin des années 1990. A la grande époque de Canal +.
Yann Barthès n’a pas 25 ans lorsqu’il franchit
pour la première fois les portes de la chaîne
cryptée et ne sait pas encore qu’il vient de signer pour dix-huit ans ! Il décroche — sans
piston, affirme une ex de Canal — un stage au
service com. Un job qui fait rêver mais s’avère
ingrat. « Il épluchait les journaux à l’aube pour
que les dirigeants de la chaîne trouvent une
revue de presse sur leur bureau en arrivant. »
L’exercice ne rebute pas le jeune Barthès. « Il
avait un œil, un regard, une analyse », affirme
une ancienne chef de service. Il se plaît et plaît.
Progressivement, il fait son trou. Tout d’abord
programmateur, il décroche un poste de journaliste à « + Clair », le magazine médias de
Daphné Roulier. Il hérite d’un « bloc-notes »,
une chronique où il décortique déjà l’actualité
de la semaine avec un ton sarcastique. « Il
passait ses semaines en salle de montage et
regardait la télévision avec une frénésie de
geek », se souvient une de ses consœurs de
l’époque. « Il arrivait à rendre pertinentes et
drôles des séquences anodines. Son espièglerie sautait aux yeux », poursuit-elle.
C’est à cette époque que Yann Barthès rencontre son futur producteur et mentor, Laurent Bon. Ce dernier, de six ans son aîné, l’embarque dans l’aventure du « Grand Journal »
de Michel Denisot, dont il est le rédacteur en
chef. Son petit « Petit Journal » rivalise rapidement avec « le Grand ». La machine Barthès
Le monde de la télévision n’est
cependant pas un conte pour enfants et lorsqu’on l’attaque Yann
Barthès réplique. Fin mars, il postait
un message cinglant à l’attention de
Cyril Hanouna : « Je ne pensais pas
qu’un jour j’aurais honte d’avoir travaillé à Canal +. Aujourd’hui, c’est le
cas. » Quelques jours plus tôt, son concurrent
direct avec l’émission « Touche pas à mon
poste », éternel rival qui officie à la même
heure que lui sur C 8, propriété de Vincent
Bolloré, son ex-employeur de Canal, avait
rouvert les hostilités : « Je l’exècre [….] Moi,
j’aime les mecs qui ont des couilles. Malheureusement, il n’en a pas », avait lancé Baba à
l’antenne le 22 mars.
Barthès a cependant réservé sa meilleure
réponse à son équipe. « Le lendemain, il s’est
baladé dans ses bureaux tout sourire avec
deux Post-it fluos en haut de ses cuisses, deux
flèches vers son entrejambe qu’il a gardées
toute la journée. On a tous ri », raconte le reporter Paul Larrouturou. « Hanouna a visé à
côté, car Yann ne manque pas de courage. Il
en faut pour croiser le fer avec le Front national, Mélenchon ou Laurent Wauquiez… » le
défend plus sérieusement un de ses proches.
Passé la satisfaction d’avoir ringardiser Canal +, qu’est-ce qui le fait courir ? Si Hanouna est dopé aux audiences, Barthès continue
d’être grisé par l’actu. « Tant qu’on lui fout la
paix et qu’on ne lui met aucune pression politique, il est bon joueur vis-à-vis de son actionnaire propriétaire. Tant qu’on laisse Quotidien défendre ses valeurs : pro-LGBT, contre
les extrêmes », assure un proche. « Il adore la
télé et être à l’antenne. Mais c’est vrai qu’il se
lasse vite », précise un autre. « Si ça s’arrête
demain, il ne sera pas triste. C’est l’anti-Michel
Drucker ! » assure son amie Ariane Massenet, qui l’imagine s’épanouir dans une deuxième carrière de producteur, à l’image d’Emmanuel Chain, l’ancien animateur de
« Capital », aujourd’hui aux manettes de
nombreuses émissions dont « Sept à huit ».
Dans l’ombre, là où il est le plus heureux.
LE PETER PAN DU PAF
Dans les locaux forcément design de leur
maison de production, situés près de la Maison de la radio, le bureau de Yann Barthès est
collé à celui d’un troisième personnage clé de
« Quotidien », Théodore Bourdeau. C’est le
rédacteur en chef de l’émission, qui gère
l’équipe de journalistes et veille à la fabrication
de reportages. L’animateur vedette scotché à
son ordinateur dès 10 heures ne le quitte pas
de la journée. « Je ne l’ai jamais vu déjeuner
dehors », s’amuse un témoin du dévoreur de
sushis. Il passe des heures à peaufiner ses
textes, qu’il écrit seul jusqu’à la perfection. Le
succès n’a pas amoindri sa capacité de travail.
Depuis deux ans, l’humoriste Vincent Dedienne a intégré l’équipe. Sur la pointe des
pieds. Il se définit comme « un proche mais
pas un intime ». Chaque semaine sur le plateau de « Quotidien », il livre une revue de
presse très personnelle. « Yann, c’est un mec
vraiment gentil, soucieux des autres, travailleur et discret. Mais c’est aussi quelqu’un
qui aime se marrer et raconter des blagues. Il
a un côté ado attardé », décrit l’humoriste.
« Son rapport à l’enfance est très fort », renchérit un membre de son équipe. « Il est drôle
et sait jouer de son regard malicieux de gamin
de 8 ans », ajoute ce dernier. Yann Barthès,
son éternelle jeunesse, en dépit d’une chevelure désormais poivre et sel, son succès
auprès des ados, sa part de mystère, son espièglerie… Un Peter Pan qui plane sur la télévision française.
DOCUMENT CANAL +
BESTIMAGE/MARIE-ANNE GONGORA
LA GUERRE
DE L’ACCESS
AVEC
HANOUNA
est lancée avec ses scènes inoubliables, comme celle des fans qui
attendent un concert de Snoop
Dogg ou l’inénarrable séquence de
l’ancien président Jacques Chirac
draguant une élue corrézienne.
C’est en quittant Canal qu’il a cependant connu la consécration. En
2015, le milliardaire Vincent Bolloré
rachète la chaîne et entame un nettoyage
musclé du groupe Canal +. Barthès sent le
vent tourner. Convaincu par Ara Aprikian,
grand manitou des programmes de TF 1 qui y
a trouvé refuge après avoir été viré de Canal,
d’accepter la proposition de Bouygues.
« C’était un pari gonflé, TMC était super ringarde, mais on nous promettait une liberté
totale », se souvient un proche. Une fois de
plus, le tandem Barthès-Bon a eu du pif.
Premier à l’avoir mis à l’antenne, Laurent
Bon, aujourd’hui son producteur, est devenu
son incontournable binôme. Ensemble, ils ont
créé leur société de production, Bangumi
(« émission de télé », en japonais), qu’ils détiennent à parts égales. Ils partagent aussi le
goût de la discrétion. Ancien journaliste, Laurent Bon veille notamment à ce qu’aucune
photo de lui ne circule sur le Net.
A la tête de « Quotidien »
depuis la rentrée 2016,
Yann Barthès
a considérablement
rajeuni l’audience de TMC.
« SI ÇA S’ARRÊTE
DEMAIN, IL NE SERA
PAS TRISTE.
C’EST L’ANTI-MICHEL
DRUCKER ! »
ARIANE MASSENET,
AMIE DE YANN BARTHÈS
Le 23 juin 2016, pour
la dernière du « Petit
Journal », Yann Barthès
revient avec Catherine
Deneuve sur la polémique
qu’ils avaient créée, cinq
ans plus tôt, en fumant des
cigarettes pour le premier
numéro de l’émission
en grand format.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
20 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
HISTOIRE
*Aujourd’hui
AFP/LUDOVIC MARIN
C’était un discours attendu… et,
au vu des réactions passionnées
qu’il a suscitées, qui fera date.
Lundi, en s’adressant à la
Conférence des évêques de
France, Emmanuel Macron
a déclaré vouloir « réparer »
le lien entre l’Eglise et l’Etat qui
« s’est abîmé », appelant les
catholiques à « ne pas rester
au seuil » de l’engagement
politique. Si les responsables
catholiques ont salué cette main
tendue, la gauche a dénoncé
une atteinte « intolérable »
à la laïcité et à la loi de 1905.
DESSIN DE L. SABATTIER - SELVA/LEEMAGE
Le 7 avril 1905. Aristide
Briand à la tribune de la
Chambre où est débattue
la loi de séparation
des Eglises et de l’Etat.
Saint-Pierre-de-Chartreuse (Isère), 29 avril 1903. Les frères du monastère
de la Grande Chartreuse sont expulsés manu militari.
1905, L’ÉTAT DIVORCE DE L’ÉGLISE
LAÏCITÉ La loi, portée avec brio par le député socialiste Aristide Briand est votée dans la douleur
le 3 juillet. Ce texte équilibré va permettre d’apaiser une vieille guerre entre catholiques et anticléricaux.
PAR CHARLES DE SAINT SAUVEUR
BIANCHETTI/LEEMAGE - RAVA/LEEMAGE - DR
CARICADOC/LEEMAGE
Carte postale satirique
de 1905, dessinée
par Félix-Antoine
Marmonier (1874-1914),
représentant
Aristide Briand
qui sépare Marianne
d’un curé.
LE « GRAND SOIR », il préfère
laisser ça à d’autres. Il a beau
avoir flirté dans sa jeunesse
avec l’anarchie, être devenu le
compagnon de route du socialiste Jaurès, Aristide Briand n’a
rien d’un boutefeu. Son art à lui,
c’est le compromis. Et c’est à ce
talent de raccommodeur qu’il
s’en est remis pour réaliser un
miracle : la loi de séparation des
Eglises et de l’Etat qui doit être
votée ce lundi 3 juillet 1905,
après cent jours de débats passionnés. Son… « grand jour ».
En avocat sûr de son éloquence, il a préparé ses effets.
milibris_before_rename
ÇA C’EST PASSÉ UN 15 AVRIL…
1770 : la gomme est inventée
Avant, on gommait avec des
morceaux de cire ou de la mie
de pain trempée dans du lait.
En 1751, le caoutchouc est
découvert en Amazonie.
Le 15 avril 1770, le chimiste
britannique Joseph Priestley
s’aperçoit que l’hévéa efface
les « marques de crayon de
graphite sur le papier » et
l’ingénieur Edward Nairne
fabrique la gomme en latex.
Une « voix de violoncelle », rapportent les journaux, bluffés par
la gamme de ses intonations.
Avec son air de ne pas y toucher,
ce faux dilettante sait conduire
sa barque. Bâbord, tribord… C’est
en louvoyant et en charmant
qu’il compte apaiser les esprits
échauffés par trente ans de batailles entre anticléricaux (dont il
fait partie) et catholiques.
Une « loi de liberté »
C’est l’heure. Briand, 43 ans, se
lève de son banc et commence
la plaidoirie de sa vie. Le voilà
qui se tourne vers l’aile droite de
l’Assemblée. Ceux qui y siègent
détestent ce socialiste qu’ils suspectent de vouloir bouter Dieu
de sa patrie en effaçant quatorze
siècles d’histoire. Face à ses adversaires, Briand vante au
contraire une « loi de liberté » :
« Vous n’avez pas rencontré
chez nous un parti pris tyrannique, car nous nous sommes
avant tout montrés soucieux de
faire une réforme acceptable par
les catholiques de ce pays »,
lâche-t-il sous les protestations.
Celles-ci sont couvertes par
les applaudissements de ses
amis, majoritaires depuis la victoire du Bloc des gauches en
1902, quand lui-même a été élu
député. C’est vers eux qu’il se
tourne maintenant. Beaucoup
l’ont poussé à des mesures punitives, mais il avait prévenu
qu’il ne ferait pas une loi « qui
soit braquée sur l’Eglise comme
un revolver ». « Dans ce pays où
il y a des millions de catholiques
qui pratiquent […] nous n’avons
pas le droit de faire une réforme
dont les conséquences peuvent
ébranler la République », dit-il.
Pour lui, la loi délivrera ce pays
« d’une véritable hantise sous
l’influence de laquelle il n’a que
trop négligé d’autres questions
importantes, d’ordre économique ou social ».
Son numéro d’équilibriste est
le fruit d’un labeur de deux ans.
Car, en 1903, quand Briand est
nommé rapporteur du projet
législatif, la « guerre des deux
France », qui couve depuis les
lois Ferry à l’école, est à son paroxysme. Nommé un an plus
D’OÙ CA VIENT ?
Tirer à boulets rouges
Dans ses « Leçons du pouvoir »,
François Hollande tire à boulets
rouges sur Macron. Boulets —
l’affaire est entendue —, mais
pourquoi rouges ? C’est de la
gueule des canons allemands
que vient cette expression, plus
exactement du Brandebourg.
Au XVIIe, Frédéric-Guillaume Ier,
dit le Grand Electeur, a l’idée
de chauffer les boulets dans une
forge pour incendier les cibles.
tôt à la tête du gouvernement,
Emile Combes, un ancien séminariste, traque les puissantes
congrégations où tant d’élèves
sont formés. Plus question de
laisser ces « papistes » véroler
les jeunes esprits. Des milliers
d’établissements scolaires sont
fermés, des religieux, expulsés
manu militari, s’exilent…
Pour éteindre le feu, il fallait
donc une âme de démineur.
« Notre loi est raisonnable,
équitable. Elle concilie les droits
de l’Eglise et de l’Etat », conclut
Briand, futur Prix Nobel de la
paix (1926), devant la Chambre.
Après tant de vents contraires,
elle est adoptée à l’Assemblée
par 341 voix contre 233. La neutralité de la République, qui ne
privilégie aucun culte, est assurée, tout comme la liberté de
conscience. « Jour de deuil », titre néanmoins « la Croix », qui
s’afflige de ce que l’Eglise a été
divorcée de l’Etat. Il faudra une
autre guerre, dans l’enfer des
tranchées où les ennemis d’hier
fraterniseront, pour que les
plaies se referment enfin.
Chrono
1877 : victoire dans les
urnes des républicains
sur les monarchistes.
La guerre des « deux
France » commence
deux ans plus tard
avec un décret
qui bannit les jésuites
de l’enseignement.
1882 : loi Ferry sur la
laïcité des programmes
scolaires à l’école,
devenue gratuite et
obligatoire. Suivie
en 1886 de la laïcisation
du personnel dans les
établissements publics.
1904 : les congrégations
religieuses se voient
interdire le droit
d’enseigner (dans les
lycées). Les relations
entre le Vatican et la
France sont rompues.
1905 : promulgation
de la loi de séparation
des Eglises et de l’Etat
le 9 décembre.
Elle entre en vigueur
le 1er janvier 1906.
À LIRE
De Gaulle dans le texte
Il y a encore beaucoup à
découvrir de Charles de Gaulle.
C’est la promesse du dernier
livre de l’historien François
Kersaudy, qui prend le parti
de le laisser parler, puis de jouer
les commentateurs avisés. De
Londres à l’Elysée, de l’Algérie à
Mai 68… On ne sent lasse pas.
« Le Monde selon de Gaulle »,
de François Kersaudy,
Ed. Tallandier, 21,90 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
21 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
LE PARISIEN ET VOUS
L’ACTU, VOUS LA FAITES,
VOUS LA VIVEZ ET VOUS LA COMMENTEZ
VOS INFOS
+
A noter
Il a couru le
Marathon
pieds nus
PREMIÈRE
AUDIENCE
AU NOUVEAU
RIL
AV
PALAIS
DE JUSTICE
DE PARIS
LUNDI
16
Il avait prévenu « le Parisien »
de son exploit
Quelques jours plus tôt en arrivant en
France, le diplomate, qui a un logement à Saint-Quentin-en-Yvelines, a
laissé un mail à la rédaction du « Parisien » : « Je participerai pieds nus au
marathon, que je devrais terminer
sans difficulté et sans la moindre
courbature, c’est-à-dire prêt à refaire
la course. » Intrigant : comment peuton envisager courir 42,195 km sur le
pavé parisien sans la moindre protection ? Courir un marathon est déjà un
défi hors norme, pourquoi s’infliger
une difficulté supplémentaire ?
En 1960, l’Ethiopien Abebe Bikila
fut champion olympique de marathon pieds nus. Mais depuis, l’industrie de la chaussure de sport a fait des
progrès. Bikila doubla d’ailleurs la mise en décrochant un second or olympique en 1964, mais chaussé cette
fois-ci. Alors pourquoi s’en priver ?
C’est ce que nous avons voulu demander au docteur Diallo. Encore fallait-il le retrouver sur la ligne d’arrivée, avenue Foch. Par téléphone, il
installé dans l’écoquartier
des Batignolles, à la porte
de Clichy (XVIIe).
nous avait dit : « Je devrais finir entre
trois heures trente et quatre heures
quatorze. » Alors, nous l’avons attendu sur le coup de 13 heures en guettant les pieds des arrivants. Soit des
milliers de paires à regarder en espérant ne pas rater la bonne.
Soudain, il est apparu, frais comme
une rose. Il portait un tee-shirt floqué
au dos du message « Courir pieds
nus, rejoins la tendance ! » et une
tchaya (tenue traditionnelle africaine)
en guise de short. Et avait bien les
pieds à l’air. « Regardez tous ces coureurs avec leurs chaussures très chères : ils ont tous mal aux pieds. Moi,
pas du tout. Je peux refaire la course
en sens inverse si vous me le demandez. Courir ainsi est la chose la plus
naturelle du monde, nous a-t-il confié. Nos lointains ancêtres n’étaient
pas chaussés. Il fallait bien qu’ils courent pour chasser. S’ils avaient dû attendre l’invention des chaussures,
aucun n’aurait survécu. »
Lundi, son aventure a cartonné
sur les réseaux sociaux. Et ce matin ?
Sidy Diallo est déjà au départ d’un
autre marathon, à Bonn. Toujours
pieds nus.
ÉRIC MICHEL
30e ANNIVERSAIRE
DE LA MORT VENDREDI
DE PIERRE
DESPROGES
18
AVRIL
De nombreux
hommages et
rétrospectives en
perspective. Né en 1939 à
Pantin, il a tiré sa révérence
à 51 ans.
SAMEDI
21
ISRAËL
70e anniversaire
de la déclaration
AVRIL
de l’indépendance
du pays proclamée
le 14 mai 1948.
LA REINE
Lorfanfant
22 ans, étudiant, Paris (XXe)
milibris_before_rename
La situation en Syrie, et
particulièrement les frappes
hier contre les installations
militaires du régime, qui se
sont faites sans mandat de
l’ONU. J’ai du mal à me faire
une opinion. Le sort de tous ces
civils à la Ghouta, les armes
chimiques, tout cela est
scandaleux et me révolte. Je
pense qu’il faut agir, mais je ne
sais pas comment.
DIMANCHE
22
Elizabeth II
AVRIL
fête son
e
92 anniversaire.
JEUDI
19
L’anniversaire
de Jean-Paul Belmondo
Pour « Le Parisien » - « Aujourd’hui
en France», l’acteur a commenté
les photographies de sa carrière
de sportif. Il a suscité des milliers
de commentaires
sur notre site.
« Bon anniversaire à lui »
Un très grand acteur qui
j’espère aura encore de belles
années devant lui. Je crois que
l’homme est quelqu’un de bien aussi et
c’est quelqu’un qu’on aimerait
rencontrer ne fût-ce qu’une journée
pour lui serrer la main.
DOMINIQUE E. (PARIS)
« Très gentil »
Mon mari discutait avec lui au bois de
Boulogne attablés à une buvette.
FRANÇOISE B. (PARIS, XVIIIe)
« Monsieur Belmondo »
La définition par excellence d’un grand
homme.
JEAN-LUC A. (AIX-EN-PROVENCE)
« Ah ! le bon vieux temps… »
Monsieur Belmondo a embelli mon
monde cinématographique dans les
salles de fkih ben salah de beni mellal et
de casablanca qui n’existent plus
maintenant… joyeux anniversaire
monsieur Belmondo.
SIMOHAMMED D. (MAROC)
« Le dernier des mohicans ! »
Un grand acteur qui a traversé les
décennies et se bat contre les affres
du temps. Tant de films et de rôles
mythiques. Le jour où il partira
celui-là, je pense que j’aurai les yeux
bien humides.
JULIEN V.
VOUS ÊTES TÉMOIN
VOUS AUSSI AVEZ ASSISTÉ À UN ÉVÉNEMENT INSOLITE
OU EXTRAORDINAIRE, ENVOYEZ-NOUS VOS PHOTOS,
VOS VIDÉOS, VOS INFOS À L’ADRESSE
JOURNÉE
MONDIALE
facebook.com/leparisien.fr
de la Terre.
LP/OLIVIER LEJEUNE
QUELLE
INFO VOUS
A MARQUÉ
CETTE
SEMAINE ? Archibald
17
AVRIL
Le producteur
Harvey Weinstein,
accusé de multiples
agressions sexuelles,
doit déposer devant un
tribunal à New York.
AVRIL
PROPOS RECUEILLIS
PAR CHRISTEL BRIGAUDEAU
MARDI
AFFAIRE
WEINSTEIN
Dans notre édition
de lundi,
Jean-Paul Belmondo
est revenu sur six
souvenirs sportifs.
LP/OLIVIER CORSAN
PARIS, DIMANCHE DERNIER, Sidy Diallo (62 ans)
a pris la 11 821e place (sur
43 537) du Marathon de
Paris. Médecin, diplomate en poste à l’ambassade
de France au Suriname,
parlant sept langues, le
sexagénaire a couru la
plus grande épreuve de
course sur route d’Europe… pieds nus.
VOI
X
express
VOS RÉACTIONS
Koulla Marano
Albane Corbel
Jérôme Pécout
Mario Pividori
46 ans, agent de restauration,
Fontenay-aux-Roses (92)
26 ans, étudiante, Paris (XVe)
47 ans, travailleur social,
Bagneux (92)
82 ans, retraité, Paris (XVe)
L’affaire Lelandais, qui a
encore connu un
rebondissement, avec la
découverte d’un possible lien
avec un troisième disparu. Je
trouve ça inquiétant : des gens
peuvent disparaître sans que
personne n’enquête vraiment !
Sans la mort de Maëlys, on
n’aurait peut-être jamais su
pour les autres victimes.
La polémique sur Facebook
et les justifications de son PDG
Mark Zuckerberg, devant le
Sénat américain.
Le fait que ce réseau social,
dont je me sers beaucoup pour
m’informer, ait été
instrumentalisé pour
influencer les gens est très
choquant. Beaucoup de mes
copines ont supprimé leur
compte Facebook et je pense
faire de même.
Les expulsions à Notre-Damedes-Landes, et la relaxe dans
l’affaire du groupe de Tarnac,
pour Julien Coupat et Yildune
Lévy qui ont fait l’objet d’un
acharnement judiciaire. A
Notre-Dame-des-Landes, voir
autant de policiers mobilisés
m’interroge aussi. Je ne suis
pas zadiste, mais je trouve la
réponse disproportionnée.
La succession de Johnny, qui
n’en finit pas. Cet étalage salit
la mémoire du chanteur et
donne une mauvaise image de
nous, les Français, à l’étranger.
On dirait qu’il n’y a que le
pognon qui compte ! Pourtant,
son épouse comme ses
enfants ont les moyens de
vivre jusqu’à la retraite, ils n’ont
pas besoin de tout cet argent.
Je préfère me souvenir de
Johnny pour « Allumer le feu ».
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
22 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
GRAND
FORMAT
DR
Au Royaume-Uni,
le visage de Lucy Lowe est
devenu celui des jeunes
filles vulnérables
de Telford qui auraient
été régulièrement violées,
battues et menacées.
TELFORD
Nous sommes allés dans cette
ville ouvrière du centre de l’Angleterre
où un millier de jeunes filles auraient été agressées,
violées et exploitées depuis quarante ans. Un scandale
d’abus sexuels d’une ampleur sans précédent.
Les frères
Ahdel et
Mubarek Ali,
deux auteurs
des viols, ont écopé
respectivement
de 26 et 22 ans de prison.
LA CITÉ DES ENFANTS
DR
VIOLÉES
PAR LOUISE COLCOMBET, ENVOYÉE
SPÉCIALE À TELFORD (ROYAUME-UNI)
Le 11 mars dernier,
le « Sunday Mirror » titrait
sur le « pire scandale d’abus
sexuels sur mineures jamais
dévoilé ».
DE QUELQUE CÔTÉ que l’on se
tourne, on ne voit qu’elles. Encadrées au mur, entassées sur le
manteau de la cheminée, une
commode en bois et un bahut
fatigué, les photos défraîchies
dévoilent trois visages radieux
dont les sourires sont autant de
banderilles au cœur : images
d’un bonheur révolu, anéanti
par les flammes une nuit
d’août 2000. Debout au milieu
de ce salon devenu mausolée,
se tient un homme brisé. George
Lowe, 73 ans, n’a plus les mots,
ou si peu, pour évoquer cet incendie criminel qui a tué sa
femme et ses deux filles, et
auquel il ne s’est jamais pardon-
né d’avoir survécu. « Ce jour-là,
je ne savais même pas qu’elle
était à nouveau enceinte… »
souffle l’homme au visage raviné, regard triste tourné vers le
portrait de sa cadette, une vieille
photo d’école sur laquelle Lucy,
bouille enfantine sur fond bleu
azur, apparaît insouciante.
Dix-huit ans après le drame,
le cliché fait la une des médias
depuis les révélations du « Sunday Mirror », qui titrait le 11 mars
sur le « pire scandale d’abus
sexuels sur mineures jamais
dévoilé ». Pour l’Angleterre, le
visage de Lucy est devenu celui
de ces jeunes filles vulnérables
qui auraient été régulièrement
violées, vendues, battues et me-
nacées à Telford, cité prospère
du centre du pays. Au terme de
son enquête, le tabloïd estime
que jusqu’à 1 000 d’entre elles,
parfois dès l’âge de 11 ans,
auraient été abusées sur près de
quarante ans par des gangs indo-pakistanais. Et suggère que
Lucy a pu être tuée en représailles, et sa mort utilisée pour
faire un exemple.
« Grooming »
De quoi repousser, encore un
peu plus, les limites du malheur
pour la famille Lowe. « George
s’en est toujours voulu de ne pas
avoir pu les sauver cette nuitlà », nous raconte sa sœur, Edna
Jackson. Dans sa cuisine pro-
prette où elle reçoit autour d’une
tasse de thé, la retraitée comble
les vides de ce récit dramatique.
« Quand il a voulu entrer dans
leurs chambres, il y avait déjà
trop de fumée. Toutes les nuits, il
revit la scène. Et, maintenant, de
savoir que sa petite a sans doute
vécu toutes ces horreurs… » Edna suspend sa phrase, bouleversée. La tante de Lucy aussi
les a lus, ces témoignages parus
dans la presse et qui tous, à des
époques différentes et selon un
schéma identique, racontent la
vile exploitation de gamines à
peine pubères.
« J’avais 12 ans lorsqu’un
homme d’origine pakistanaise
m’a repérée dans la rue, a té-
L’OPÉRATION
CHALICE
DR
Première enquête
d’envergure ayant permis
de faire tomber un gang
indo-pakistanais exploitant
des adolescentes, cette
opération a nécessité
deux ans de travail. Une
équipe de télévision a suivi
la police, notamment durant
les vagues d’arrestations
en décembre 2009
Le chef d’enquête a lancé les investigations à partir
et mars 2010.
d’alertes des services sociaux et de parents.
milibris_before_rename
Des SMS signés par les frères Ali, qualifiant les victimes
de « putes » et de « marchandises », ont été retrouvés.
106 victime
blanche et
Parisien
23 | Le15 AVRIL
2018
a
UNE VICTIME
Menaces de morts
Lucy avait accouché à 14 ans, et
préalablement sauvée des
flammes : au petit matin, le bébé
avait été retrouvé dans une couverture, posé au pied d’un arbre.
Lucy n’aurait en fait été rien
d’autre qu’une proie pour Azhar
Ali Mehmood, d’après une victime du même homme. Celle-ci,
une semaine après le tragique
incendie, avait porté plainte et
raconté comment Ali Mehmood
la transportait dans son taxi, elle
et d’autres esclaves sexuelles
dont Lucy. L’enquête, lancée
seulement dix ans plus tard et
sans que les Lowe n’en soient
informés, avait abouti à un classement sans suite : le témoin,
menacé de mort, s’était rétracté.
Elle vit toujours sous protection.
« Maison du viol »
« Ça me désespère… Pourquoi
Lucy n’a-t-elle jamais rien
dit ? », se torture George, qui
n’avait rien détecté des tourments de sa fille. Lucy, si sage et
réservée, s’était certes mise
à sécher les cours et à fuguer.
« Personne ne parlait encore du
grooming, reprend Edna. On
avait mis cela sur le compte de la
crise d’adolescence… »
Désormais, les Lowe demandent des comptes. Ils ne sont pas
les seuls. Les autorités locales
sont suspectées d’avoir eu connaissance d’abus sexuels dès les
années 1980 et d’avoir fermé les
yeux, notamment sur ce que la
presse a appelé la « maison du
viol », dont le propriétaire est
mort sans avoir été inquiété,
dans les années 1990. La police
aurait dissuadé des jeunes filles
de porter plainte, ignoré les alertes de témoins voire étouffé des
voix critiques dans ses rangs.
« Je voyais les allées et venues, j’entendais des cris provenant de l’appartement voisin. La
police a mis quatorze mois
avant de se déplacer », nous
confie David Duce à l’issue d’un
conseil municipal extraordinai-
a
J’allais deux fois par
semaine au planning
familial chercher
la pilule du lendemain
sans que cela
n’alerte personne
arrivé, révèle Megan, 15 ans, lèvres rouge vif et créoles aux
oreilles. Elle n’est allée porter
plainte que parce qu’elles étaient
six victimes. Seule, elle craignait
de ne pas être crue. » « Les profs
sont censés nous sensibiliser au
grooming, mais c’est évacué en
trente minutes au milieu d’un
cours sur la drogue et les MST »,
regrette, quant à elle, Caitlin,
18 ans, à tel point que la prévention est assurée par les élèves
eux-mêmes. Un livre-témoignage, celui de Holly Archer —
pseudonyme d’une victime —,
passe de main en main dans son
école depuis des années. La jeune fille y raconte elle aussi avoir
été menacée de « finir comme
Lucy Lowe ».
Une méthode d’intimidation
qui a resurgi dans la vie de
George Lowe, à la faveur de ses
interventions dans la presse. La
R
epères
Ville nouvelle conçue
dans les années 1970
pour désengorger
Birmingham, Telford a
connu un
développement
rapide. Elle doit son
nom à Thomas Telford,
concepteur de
plusieurs ouvrages
d’art dans cette région
du Shropshire.
Rapporté à sa
population d’environ
170 000 habitants, le
chiffre estimé de
1 000 victimes ferait
Des victimes récentes
De l’autre côté de la 4 x 4 voies
qui traverse Telford, agrégat de
petites localités rurales accolées
à un centre-ville moderne, peu
s’aventurent à commenter l’affaire. « Nous déplorons ces agissements, mais ils sont le fait
d’une minorité. Et les victimes
sont de toutes origines, y compris la nôtre », insiste Nazakat
Khan, père de famille de 36 ans
dont le garage fait face à la mosquée. A son image, la petite communauté indo-pakistan a i s e i n s t a l l é e d a n s ce s
quelques rues typiquement british du quartier de Wellington
dénonce la stigmatisation, mais
avec méfiance. Ici, on se souvient des vitres brisées et des
commerces ciblés par des activistes d’extrême droite dans le
sillage de l’opération Chalice.
Au pied du centre commercial de Telford, prisé des ados, le
sujet est en revanche loin d’être
tabou. « J’ai une amie à qui c’est
police a reçu plusieurs appels
de Telford la capitale
anonymes concernant l’ancien
du « grooming », loin
ouvrier, qui ne se déplace plus
devant d’autres villes
sans un boîtier d’appel d’urgenbritanniques ayant
ce, et dont la maison a été dotée
connu pareil scandale.
d’une alarme. Edna, elle aussi
Ce terme désigne un
sous surveillance, refuse pourprocessus de
tant de céder à la peur. « Si perconditionnement
sonne ne prend la parole contre
psychologique ciblant
ces sauvages, s’emporte-t-elle,
les préadolescentes,
ça va continuer ! » Son inquiétuséduites puis
de comme son admiration vont
menacées ou
plutôt à sa petite-nièce : Tasnim,
droguées à des fins
le bébé de Lucy, est aujourd’hui
sexuelles.
une jeune femme épanouie de
ROYAUME!
18 ans qui réclame justice et une
UNI
véritable enquête sur les agissements de son père : « Ma mère E
Birmingham
n’a jamais pu s’exprimer, a-t-elTelford
le courageusement témoigné à
Londres
la BBC. Le moins que je puisse
km
faire, aujourd’hui, c’est de porter
sa voix. »
DR
Une autre, dans un récit qui
donne la nausée, raconte comment, « nuit après nuit », elle
était contrainte à des relations
sexuelles « dans des fast-foods
crasseux et des appartements
dégoûtants », entraînant plusieurs avortements. « Une fois,
décrit-elle, j’ai dû coucher avec
neuf hommes à la suite. Ils faisaient la queue dans l’escalier.
J’allais deux fois par semaine au
planning familial chercher la pilule du lendemain sans que cela
n’alerte personne. » Pour la réduire au silence, le chef du gang
usait d’un levier commun à toutes ces affaires : la peur. « Il me
disait que, si je parlais, il brûlerait
ma maison. » Comme Lucy,
morte à 16 ans des mains de celui que toute sa famille pensait
être son petit ami.
Les motivations d’Azhar Ali
Mehmood (photo ci -contre),
condamné à la perpétuité pour
l’incendie qui a ôté la vie à Lucy,
Sarah et Eileen Lowe ce 5 août
2000, étaient jusqu’ici mystérieuses. « Il a toujours nié, précise Edna. On pensait que cela
avait à voir avec la garde de Tasnim », la fillette de 15 mois dont
LUCY LOWE
A ÉTÉ TUÉE
DANS
L’INCENDIE
DE SA MAISON
re, convoqué sous la pression
publique le 29 mars dans un hôtel sans âme du centre-ville de
Telford. Ce retraité fait référence
à l’opération Chalice, une vaste
enquête ayant conduit en 2010 à
l’arrestation de neuf hommes
impliqués dans un réseau de
proxénétisme qui aurait fait
100 victimes dans la région.
Un succès dont s’enorgueillissent encore la police locale et le président du conseil
municipal, Shaun Davies. « Cette enquête a constitué un tournant pour Telford et pour le pays
dans la façon d’appréhender ce
phénomène », veut croire l’élu,
qui, s’il concède une forme de
naïveté dans le passé, nous assure que dans sa ville « les pratiques ont changé ». Au grand
dam de l’opposition conservatrice, qui réclame une enquête
indépendante comme celle menée à Rotherham. En 2014, elle
avait fait de cette cité en déclin
industriel à l’est de Manchester
la honte du pays, en révélant
1 400 cas d’abus sciemment
ignorés par incompétence, incurie, corruption et peur de réveiller les tensions raciales.
CATERS NEWS AGENCY /SIPA
A 13 ans, je suis tombée
enceinte et le père
aurait pu être
n’importe lequel
de ces vingt hommes
moigné l’une d’elles. Ça n’allait
pas du tout à la maison, et, au départ, il était charmant. Mais, très
vite, il m’a violée. Puis il m’a livrée à ses amis. A 13 ans, je suis
tombée enceinte et le père
aurait pu être n’importe lequel
de ces vingt hommes », assène
cette jeune femme sous le sceau
de l’anonymat, analysant avec le
recul la parfaite mise sous emprise de son agresseur, qu’elle
pensait être son petit ami — un
processus de conditionnement
que les Anglais nomment
« grooming ». « Personne, ni
mes professeurs, ni les services
sociaux, ne m’a jamais posé de
questions. Je pensais que ce qui
se passait était normal. Comme
si subir des viols collectifs était
un passage obligé pour les adolescentes de Telford. »
DIMANCHE
Telford, le 13 mars. Tasnim
Lowe est la fille que Lucy Lowe
a eue avec son bourreau. Elle
montre une photo d’elle avec
son grand-père.
SHROPSHIRE STAR/CATERS NEWS/SIPA
FAMILLE LOWE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
mes, issues pour la plupart de la classe ouvrière
t de milieux défavorisés, ont été dénombrées.
milibris_before_rename
Les policiers ont axé leurs investigations sur la téléphonie Certaines jeunes filles étaient livrées à des agresseurs
et l’identification des plaques d’immatriculation.
dans toute la région, parfois jusqu’à Birmingham.
Parmi les deux cents auteurs des viols — la plupart n’ont
pas été identifiés — neuf ont été jugés et huit condamnés.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
33e
DIMANCHE
LIGUE 1
PSG - MONACO
N OT R E
S P É C I A L I ST E
SÉBASTIEN NIETO
La passation
des pouvoirs ?
a semaine écoulée rappelle
à quel point la Coupe
d’Europe est un exercice
usant, mentalement et
physiquement. Manchester
City, le FC Barcelone et la Juventus,
sans doute futurs champions
d’Angleterre, d’Espagne et d’Italie
(Naples est encore à la lutte), sont
passés à la trappe dans des scénarios
hitchcockiens. Est-ce pour autant que
leur saison est ratée ? Certainement
pas. Le cas du PSG échappe-t-il à
cette règle sous prétexte que la Ligue 1
est un championnat moins coté ?
Les avis divergeront toujours.
La certitude est que, en s’imposant
ce soir face à Monaco, Paris
empocherait son 7e titre hexagonal
(le cinquième en six ans, le deuxième
le plus précoce de son histoire) et
rejoindrait l’OL au rang des clubs
français les plus titrés. Une preuve
de plus de sa mainmise sur le football
français, bien que la méthode ne
plaise pas à tout le monde, deux
semaines après avoir soulevé une
cinquième coupe de la Ligue de suite
et trois jours avant une demi-finale de
Coupe de France à Caen.
L
SANS ULTRAS ET SANS NEYMAR
Il y a toutefois un match à disputer et,
donc, à remporter. Contre Monaco
(encore), l’adversaire du PSG le plus
consistant ces dernières années. Cette
saison, la troupe d’Unai Emery a causé
des misères à celle de Leonardo
Jardim : trois affrontements, trois
victoires parisiennes. Au-delà des
scores (2-1, 2-1, 3-0), la différence s’est
surtout creusée dans le jeu. Monaco
n’a jamais inquiété Paris, voilà la
réalité que voudront sans doute
changer les Monégasques. « Notre
ambition est de ne pas participer à la
fête », a d’ailleurs prévenu dès
vendredi le technicien portugais.
Une célébration, de toute façon,
limitée par l’extrasportif. Même en
cas de succès, le PSG ne se verra
pas remettre le trophée ce soir.
Les Ultras parisiens, agacés
par un huis clos partiel visant
des membres du Collectif
Ultras Paris, veulent boycotter
la rencontre. Et Neymar, l’un des
acteurs principaux de la saison
parfaite en championnat, est
toujours au Brésil en
convalescence. La joie restera
donc incomplète avant
quelques semaines. En
attendant, Kylian Mbappé & Cie
essaieront de prouver une fois
de plus leur statut d’intouchable.
Qui, c’est à espérer, doit franchir
au plus vite les frontières
françaises.
ANTHONY BIBARD / FEP / PANORAMIC
Prodige
DOUZE MOIS QUI
CHANGENT UNE VIE
En à peine un an, Kylian Mbappé a pris une
nouvelle dimension. Dans plusieurs domaines.
21 H
Canal +
PAR FRÉDÉRIC GOUAILLARD
*Fidèle
au poste
Kylian Mbappé sera bien sur
la pelouse ce soir pour tenter
d’empocher un deuxième titre
de champion d’affilée. Remis
de ses douleurs abdominales,
le jeune attaquant a participé
à l’intégralité de la séance
d’entraînement collective hier
matin et fait bien partie du
groupe retenu par Unai Emery.
Il devrait démarrer aux côtés
de Cavani et Di Maria en
attaque. Tout le contraire de
Marco Verratti, touché à
l’adducteur gauche et
forfait pour le choc
des champions.
Kimpembe,
suspendu,
et Neymar,
convalescent, sont
les deux autres
grands absents.
PSG
MONACO
C’ÉTAIT il y a un an à peine et
cela ressemble à une éternité.
Lors de ce mois d’avril 2017,
l’Europe entière se pâme d’admiration devant le talent et l’insolente réussite de Kylian
Mbappé. Buteur à trois reprises
sur les matchs aller et retour
face à Dortmund, le jeune attaquant expédie Monaco en demi-finale de la Ligue des
champions et finit de convaincre les dirigeants du PSG de la
nécessité de l’enrôler pour la
saison suivante. Ce sera chose
faite le 31 août (voir-ci contre).
Douze mois plus tard, celui que
Benjamin Mendy surnommait
Razmoket à Monaco s’est encore élevé pour changer définitivement de dimension. Et
pas seulement sur le terrain.
Titulaire à Paris
et chez les Bleus
Il y a un an et demi, Kylian
Mbappé, même pas majeur,
était à la lutte avec Valère Germain pour savoir qui accompagnerait Falcao à la pointe de
l’attaque monégasque. Aujourd’hui, le panorama a radicalement changé. En moins d’une
saison, le jeune homme s’est
assuré un statut de titulaire au
PSG, mais également en équipe de France où Deschamps
n’a pas hésité à le lancer d’entrée de jeu lors des deux dernières rencontres face à la Colombie (2-3) et la Russie (3-1).
Cette progression fulgurante,
Mbappé la doit à sa capacité à
se fondre dans un vestiaire de
stars. Et même s’il a connu des
baisses de régime en octobre
ou en janvier-février, il a su faire le dos rond pour revenir en
forme en cette fin de saison. Il
est notamment nommé pour
le titre de joueur du mois de
mars en L 1. Mais sa véritable
Unai Emery,
intelligence réside dans le fait
coach du PSG,
d’avoir su bâtir une relation
et Leonardo
technique et se faire adouber
Jardim, entraîneur par Neymar, la star incontestade Monaco.
ble de l’effectif parisien.
Reconnu et adulé
A 19 ans, le jeune homme vit
toujours entouré de ses parents, qui sont aussi ses conseillers dans le domaine sportif, et de son petit frère Ethan,
footballeur dans l’équipe des
moins de 12 ans du PSG. Mais
le quotidien de Kylian Mbappé
dans l’ouest de la capitale n’a
plus grand-chose à voir avec la
vie qu’il menait, quasiment
dans l’anonymat, à Monaco.
Tout du moins lors de ses premiers mois de la saison dernière. Sa popularité a connu un
véritable essor dès le stage estival de l’ASM en Suisse. Le
premier jour, le néo-international avait fait le chemin à pied
jusqu’au stade d’entraînement
voisin. Mais, face aux trop
n o m b re u s e s d e m a n d e s
d’autographes et de selfies, il
avait ensuite dû emprunter un
mini-van pour effectuer les
500 m nécessaires. Après sa
signature à Paris, le phénomène n’a fait que s’amplifier. En
attendant d’obtenir son permis
de conduire, Mbappé emprunte quotidiennement le même
type de véhicule noir aux vitres
teintées afin de se rendre au
camp des Loges. Pour mieux
protéger son intimité.
Courtisé par
les annonceurs
Les sollicitations ne viennent
pas que des fans. Avec sa
gueule d’ange, sa facilité à s’exprimer et sa précocité, Kylian
Mbappé a séduit les annonceurs. Ces derniers se bousculent au portillon mais, pour
l’instant, le Parisien et son entourage refusent toutes les
propositions. Le jeune attaquant ne souhaite pas devenir
un panneau publicitaire et veut
se donner le temps de choisir
une ou deux marques dont il
deviendra le porte-drapeau. Il
pourrait d’ailleurs annoncer
l’une ou l’autre signature prochainement. En attendant, le
no 29 parisien poursuit sa collaboration avec Nike, avec qui il
est lié depuis ses 12 ans et qui a
renouvelé son contrat l’été dernier. La marque américaine lui
verse 2,5 M€ par an, sachant
que ce type de contrat de
sponsoring est lié aux performances individuelle et collective. Si on y ajoute ces 18 M€ annuels de salaire, on comprend
mieux que le Bondynois ne se
précipite pas pour monnayer
son image.
PRÊTÉ MAIS
DÉJÀ PARISIEN
LP/ARNAUD JOURNOIS
L’enjeu
SPORTS
milibris_before_rename
Parisien
24 | Le15 AVRIL
2018
JOURNÉE
On aurait tendance à l’oublier
tant son image se confond désormais avec celle du PSG,
mais Kylian Mbappé reste, jusqu’au 30 juin, un joueur appartenant à l’AS Monaco. Son prêt
avec option d’achat automatique signé le 31 août 2017 doit
aboutir à un transfert définitif à
la fin de cette saison. « Ce prêt
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
25 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
Dif
f.
1 PSG
84 32 27 3 2 96 22 74
2 Monaco
70 32 21 7 4 77 34 43
3 Lyon
66 33 19 9 5 72 36 36
4 Marseille 63 32 18 9 5 64 38 26
5 Rennes
47 33 13 8 12 42 40 2
6 Nice
47 33 13 8 12 44 45 -1
7 Montpellier 46 32 10 16 6 31 26 5
8 St-Etienne 46 33 12 10 11 38 45 -7
9 Nantes
45 33 12 9 12 32 36 -4
10 Guingamp 42 33 11 9 13 38 48-10
11 Dijon
42 33 11 9 13 46 61 -15
12 Bordeaux 40 32 11 7 14 36 42 -6
13 Angers
37 33 8 13 12 38 44 -6
14 Amiens
37 33 10 7 16 29 37 -8
15 Caen
35 32 10 5 17 23 42 -19
16 Strasbourg 34 33 8 10 15 38 58-20
17 Toulouse 30 32 7 9 16 29 44 -15
18 Lille
29 33 7 8 18 32 53 -21
19 Troyes
29 32 8 5 19 25 46 -21
20Metz
25 33 6 7 20 31 64-33
Pts J. G. N. P. p. c.
VENDREDI
n Angers - Nice
HIER
1-1
n Lyon - Amiens
3-0
n Rennes - Metz
1-2
n Nantes - Dijon
1-1
n Strasbourg - Saint- Etienne 0-1
n Lille - Guingamp
2-2
n Caen - Toulouse
Reporté
AUJOURD'HUI
15 HEURES
n Montpellier - Bordeaux (BeIN 1)
17 HEURES
n Troyes - Marseille (BeIN 1)
21 HEURES
n PSG - Monaco (Canal +)
PROCHAINE JOURNÉE (34e)
LP/ARNAUD JOURNOIS
VENDREDI 21 AVRIL, 19 H 30:
Nantes - Rennes (BeIN 1). 20 H 45:
Dijon - Lyon (Canal + Sport). SAMEDI
21 AVRIL, 17 HEURES: Marseille Lille (Canal +). 20 HEURES:
Guingamp - Monaco, Toulouse Angers, Metz - Caen, Amiens Strasbourg. DIMANCHE 22 AVRIL,
15 HEURES: Nice - Montpellier
(BeIN 1). 17 heures : Saint-Etienne Troyes (BeIN 1). 21 HEURES :
Bordeaux - PSG (Canal + et BeIN 1).
Sacré avec Monaco l’an passé, Kylian Mbappé peut décrocher ce dimanche
son deuxième titre de champion de France en cas de victoire sur son ancien club.
est assorti d’une option d’achat
qui, dès son exercice, lierait ensuite le joueur au PSG jusqu’au
30 juin 2022 », précisait le club
de la capitale dans son communiqué au moment de la signature du prodige l’été dernier. L’emploi du conditionnel
est important. Car cette option
d’achat a beau être automatique, elle demande quand même à être exercée par le PSG.
Pour ce faire, et selon plusieurs
sources concordantes, les
deux clubs sont convenus
qu’un simple maintien en Ligue 1 (un artifice) suffirait pour
que Mbappé devienne un
joueur à part entière du PSG.
C’est chose faite et, dès le mois
de février, le Bondynois pouvait virtuellement se considérer à 100 % parisien.
Monaco percevra
145 M€ en juillet
C’est aussi pourquoi les dirigeants parisiens n’ont pas attendu pour intégrer les 180 M€
du transfert de leur jeune attaquant dans les comptes de
l’exercice en cours.
L’UEFA a fait de même en
ouvrant une enquête formelle,
début septembre, relative aux
transferts de Mbappé et de
Neymar. Mais le PSG avait déjà
milibris_before_rename
prévu d’inclure ces sommes
dans les comptes de cette saison, dès la fin du mois d’août,
lors des discussions avec l’organisme de contrôle du fairplay financier de l’UEFA. Enfin,
Monaco devrait percevoir le
règlement des 145 M€ relatifs à
la part fixe de cette opération
dès le mois de juillet, quand le
transfert sera effectif. Les
35 M€ restants s’étaleront
dans le temps en fonction de
différents objectifs à atteindre.
Sachant qu’une part de ces
35 millions est aussi liée à la revente du joueur. Mais, a priori,
ce n’est pas pour tout de suite.
PSG
17.
Berchiche
11.
Di Maria
23.
Draxler
35
Mbappé est directement
impliqué dans 35 buts du PSG,
toutes compétitions
confondues cette saison, avec
19 buts et 16 passes décisives.
AS MONACO
33e j. de Ligue 1
20.
Rony
Lopes
19.
Sidibé
2.
17.
24.
(ou 27. Pastore)
Thiago
Tielemans Raggi
Silva (cap.)
9.
16.
9. 8.
1.
8.
Cavani Falcao Moutinho
Areola
Subasic
Thiago
(cap.)
Motta
5.
2.
5.
Marquinhos
Fabinho Jemerson
25.
Rabiot
29.
27.
6.
32.
Mbappé
Lemar
Jorge
Dani Alves
Entraîneur : Unai Emery.
1. Trapp (g.), 12. Meunier,
20. Kurzawa, 19. Diarra, 18. Lo Celso,
27. Pastore (ou 23. Draxler), 24. Nkunku.
21 : 00
Parc des Princes
Entraîneur : Leonardo Jardim.
30. Sy (g.), 38. Touré,
35. N'Doram, 7. Ghezzal,
26. Boschilia, 15. Diakhabi, 22. Mboula.
Franciliens…
et fans de Monaco
GWENDOLINE LE GOFF/PANORAMIC
CLASSEMENT
IL VIT à Achères (Yvelines),
à proximité du camp des
Loges, le centre d’entraînement du PSG. Pourtant,
Thomas, 27 ans, technicocommercial dans le secteur de l’assainissement,
n’a jamais aimé le club parisien. Au contraire, le jeune
homme voue une passion
sans borne à l’AS Monaco.
« J’étais déjà à fond derrière
Monaco en 2000, l’année
du titre de champion de
France, mais mon premier
grand match au Louis-II,
c’était Monaco-Real Madrid, en mars 2004, raconte-t-il. Une soirée exceptionnelle… »
La cour d’école avait déjà
fait germer le doute. « J’assistais parfois dans mon
collège à des bagarres entre
Parisiens et Marseillais. Cela me dégoûtait plus
qu’autre chose et, indirectement, c’est aussi de cette
façon que j’ai aimé l’ASM.
Personne n’ira se battre
contre un Monégasque… »
Une réputation
d’enfants de chœur
Une image de tranquillité et
de sécurité qui colle parfaitement à celle des supporteurs rouge et blanc, assez
discrets dans l’ambiance
feutrée du stade Louis-II
(9 200 spectateurs en
moyenne cette saison, l’affluence la plus faible de Ligue 1) mais fervents et bien
présents à l’extérieur.
« Nous ne sommes jamais moins de 150 dans le
parcage visiteurs, avance
Jean-Paul Chaude, ex-ultra
monégasque et président
du club des supporteurs de
l’ASM. Seuls le PSG et l’OM
font mieux. » La force d’un
Dimanche soir,
400 supporteurs de l’ASM
seront dans les tribunes
du Parc des Princes.
réseau de sections locales
de supporteurs, mobiles et
actives sur l’ensemble de
l’Hexagone. Ce soir, au Parc
des Princes, ils devraient
être environ 600. « Les Ultras Monaco 94 mettent
l’ambiance dans le parcage,
complète Sébastien, président du groupe des Monégask 60-75, les supporteurs originaires de l’Oise et
d’Ile-de-France. Ce sont
eux les leaders de la tribune. Mais ils n’ont pas vraiment la culture Ultras. Jamais de bastons, pas de
fumigènes… » Une réputation d’enfants de chœur,
non démentie par la police.
Tombé dans la marmite
monégasque un soir d’été à
la fin des années 1980, Sébastien, 37 ans, rembobine
son attachement au club de
la principauté. « J’ai tout de
suite flashé sur les couleurs
du maillot, rouge et blanc, la
diagonale d’une élégance
folle et je me suis ensuite
passionné pour la génération des Ettori, Puel et
Klinsmann. Il n’y a jamais
eu d’ambiguïté dans mon
esprit avec le PSG. Je n’ai jamais supporté ce club. »
a
RONAN FOLGOAS
ILS N’ONT PAS
VRAIMENT LA
CULTURE ULTRAS.
JAMAIS DE
BASTONS, PAS
DE FUMIGÈNES…
L’Hexagoal remis face à Rennes
En cas de victoire ce soir, le PSG sera officiellement
champion de France. Mais il ne recevra pas
l’Hexagoal, le trophée remis au vainqueur de la L1.
La LFP n’a pas souhaité bénéficier de l’exposition
de ce PSG - Monaco et a préféré respecter la tradition.
L’Hexagoal sera donc remis aux Parisiens lors de leur dernier
rendez-vous au Parc, le samedi 12 mai (PSG - Rennes).
Neymar sera là et le club a prévu d’organiser à cette date les
festivités de ce très probable septième titre.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
26 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
RUGBY | TOP14
MONSIEUR ENTRAÎNE, MADAME JOUE
En déplacement à Toulouse cet après-midi, Laurent Labit, le coentraîneur du Racing 92,
va devoir patienter avant d’applaudir sa femme au théâtre.
ça nous évite de parler que de
rugby à la maison, confie-t-il.
Aujourd’hui, on discute de sa
carrière, de ses projets dans le
cinéma aussi. »
Dès que l’occasion se présente, Laurent Labit fait la promotion de la pièce, notamment auprès des membres du
Racing. Et, dans une belle déclaration, il conclut : « Depuis
maintenant bientôt trente ans
que nous sommes ensemble,
elle a souvent été la femme
de… J’espère que je vais devenir l’homme de. »
24e JOURNÉE
PAR DAVID OPOCZYNSKI
« NE M’EN PARLEZ PAS, on est
dégoûtés ! » Pascale et Laurent
Labit n’en reviennent pas.
Pour applaudir sa femme sur
la scène du Théâtre du Gymnase, le coentraîneur du Racing va encore devoir patienter. Cela fait pourtant une
semaine que Pascale Laby
— son nom d’artiste — a débuté
les représentations dominicales de la comédie « Ma femme
me trompe mais j’me soigne ».
Ils se connaissent
depuis la maternelle
a
J’ESPÈRE QUE
JE VAIS DEVENIR
L’HOMME DE…
PASCALE LABY, SON NOM D’ARTISTE,
EST MARIÉE À LAURENT LABIT
Une semaine après la réception de Toulon (17-13), le Racing
se déplace à Toulouse. Dimanche prochain, ce sera la demifinale européenne contre le
Munster. Puis retour au Top 14
à Bordeaux. Laurent Labit devra donc patienter jusqu’au
6 mai avant de pouvoir assister
à une représentation de sa
femme. « C’est un truc de fous,
remarque Pascale Laby. Ils
LP/OLIVIER ARANDEL, DR.
16:50 TOULOUSE
Canal + RACING 92
FEUILLE DE MATCH
La comédienne Pascale Laby, épouse de Laurent Labit (à g.),
est à l’affiche d’une comédie, au Théâtre du Gymnase, à Paris.
jouent tout le temps le samedi
et, là, que des dimanches ! C’est
une blague ?! »
Mais à part ce problème de
calendrier, l’histoire du couple
qui se connaît depuis… la maternelle est belle. Voir sa femme sur la scène d’un théâtre
parisien, est une étape à part
pour Laurent Labit. « C’est une
grosse satisfaction pour elle et
beaucoup de fierté pour moi,
confie-t-il. Elle a rêvé de faire
ça. » La semaine dernière, à la
veille de la première parisienne, les époux Labit ont eu du
mal à trouver le sommeil.
« Pour elle, c’est une sorte de
phase finale qui a commencé.
Le stress, la pression sont différents à gérer. Le public parisien est plus exigeant. » Les rires qui ont parcouru
l’assistance lors de la première,
ont rassuré Pascale. « On
compare nos professions,
avance la comédienne. Laurent m’a dit que, quand le public chantait dans un stade, ça
les transportait. Eh bien, nous,
c’est quand les gens rient. »
Son mari rebondit : « Elle travaille beaucoup, elle adore ça
et elle côtoie un peu ce que je
vis : faire de sa passion son
métier. » Vivre dans des univers opposés aide aussi Labit à
décompresser. « Ça fait relativiser et c’est super, parce que
Cet après-midi, à 16 h 50,
au stade Ernest-Wallon.
Arbitre : M. Raynal.
n TOULOUSE : Ramos Kolbe, Fickou, Fritz, Médard (o) Holmes, (m) S. Bézy Elstadt, F. Cros, Faasalele Maestri, R. Gray - Faumuina,
Marchand, Baille. Entr. : Mola.
n RACING 92 : Imhoff Rokocoko, Tuitavake, Vulivuli,
Andreu - (o) Carter, (m)
Iribaren - Chouzenoux,
Claassen, Nyanga - Carizza,
Palu - Tameifuna, Avei, Kakovin.
Entr. : Labit et Travers.
Dévorés par le LOU
Les joueurs du Stade Français, qui ont encaissé six essais, ont payé cher leur indiscipline.
44
LYON
STADE FRANÇAIS 3
PAR JÉRÉMIE PAVLOVIC
POINTS MARQUÉS
PRÉSENT dans les tribunes de
Gerland, Heyneke Meyer n’a
pas dû goûter le spectacle qui
lui a été offert hier soir.
Attentif, le technicien sudafricain a sans doute mesuré
l’étendue du chantier qui l’attend, lui qui dirigera le Stade
Français la saison prochaine,
après la lourde défaite (44-3) à
Lyon. Une piètre performance
qui n’incite guère à l’optimisme. « On a été catastrophiques
de la première à la dernière
minute. C’est un match à
oublier. Il va falloir se concentrer sur le match face à Brive,
dans deux semaines, où l’on
jouera notre survie », a lâché,
dépité, le troisième ligne parisien Antoine Burban au micro
de Canal + Sport.
Surclassés par des Lyonnais
dominateurs, les Parisiens,
privés de leur capitaine, Sergio
Parisse, ont manqué de discipline. Résultat : six essais encaissés dans un match à sens
unique. La victoire de la semaine passée contre
Lyon : 6 essais Couilloud (18e), de pénalité (20e), Clément (38e), Mignot (42e), Arnold (64e), Pélissié (71e),
3 transformations de Harris (18e, 42e), Michalak (64e), 2 pénalités de Harris (8e, 46e) ; Stade Français : 1 pénalité Coville (24e).
milibris_before_rename
Clermont (50-13) a semblé
bien loin face à la bande à Pierre Mignoni, désormais 4e grâce au bonus offensif. Dans
deux semaines, le LOU — qui a
perdu Baptiste Couilloud sur
blessure — ira à Oyonnax,
tombeur de Brive (40-17) plus
tôt dans la journée, avant de
recevoir Montpellier lors de la
dernière journée.
Deux matchs capitaux
Des ultimes rencontres qui
s’annoncent cruciales pour le
Stade Français, 12e à quatre
points de l’USO, barragiste, et à
6 du CAB. Avant le déplacement à Lyon, Julien Dupuy,
l’entraîneur des arrières, s’était
fixé l’objectif de ramener
5 points en 3 matchs. Il faudra
donc remplir le contrat lors des
seules rencontres contre Brive
et à La Rochelle, sachant que le
lointain souvenir de l’unique
victoire parisienne à l’extérieur
cette saison en Top 14 remonte
au 30 septembre, à Pau. De
quoi nourrir l’inquiétude de
Heyneke Meyer et des dirigeants parisiens, qui présenteront lundi leur ambitieux projet
censé mener le club de la capitale au titre, d’ici deux ans. Ce
n’est pas gagné.
TOP 14 / 24 JOURNÉE
e
CLASSEMENT
Pts J.
1 Montpellier 76 24
2 Racing 92
70 23
3 Toulon
68 24
4 Toulouse
66 23
5 Lyon
66 24
6 Pau
62 24
7 La Rochelle 61 23
8 Castres
60 23
9 Clermont
50 24
10 Bordeaux
47 24
11 Agen
42 24
12 Stade Francais 38 24
13 Oyonnax
34 24
14 Brive
32 24
G.
16
16
13
14
14
14
13
13
10
10
9
8
6
6
N.
0
0
0
1
0
0
1
0
1
1
0
0
3
1
P. Diff.
8 169
7 106
11 225
8 114
10 161
10 26
9 144
10 1
13 -58
13 -40
15 -201
16 -184
15 -228
17 -235
HIER
n Toulon - Montpellier
n Clermont - Bordeaux
n Oyonnax - Brive
n Pau - Agen
n Lyon - Stade Français
AUJOURD’HUI
32-17
33-3
40-17
22-33
44-3
12 H 30
n La Rochelle - Castres C+ Sport
16 H 50
n Toulouse - Racing 92 Canal +
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
27 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
E
chos
CHAVIRAGE POUR LE CLÉAC’H
Victimes d’un chavirage au large
des côtes marocaines, dans la nuit
de vendredi à hier, Armel
Le Cléac’h et ses deux équipiers,
Pierre-Emmanuel Hérissé et Fulvio
d’Aguanno, ont été hélitreuillés par
un appareil de la marine
marocaine et rapatriés
à Casablanca. L’« Ultim Maxi
Banque populaire IX », qui a
démâté, va faire l’objet d’une
opération de récupération.
GIROUD RENVERSE TOUT
DU WEEK-END
LP/ARNAUD JOURNOIS
YVAN ZEDDA
K
KIR
YN
GL
P/
AF
n LA PHRASE
« C’EST UNE HONTE
QU’ON PARLE DE VOL »
Zinédine Zidane,
l’entraîneur du Real
Madrid, excédé par les
critiques sur le pénalty
accordé à son équipe
dans les arrêts de jeu en
Ligue des champions
face à la Juventus Turin.
NOTRE SÉLECTION TÉLÉ
CHAÎNE HEURE
AUJOURD'HUI
n LE CHIFFRE
2
Les deux pilotes Ferrari,
l’Allemand Vettel et le
Finlandais Räikkönen,
partiront en pole position
du GP de Chine, ce matin.
Les Français sont loin :
Grosjean (5e ligne),
Ocon (6e) et Gasly (9e).
AFP/ANDREAS SOLARO
FOOTBALL
VOTRE ACTU
NATIONAL 2 / 26 JOURNÉE
e
Pts
1 Andrézieux
51
2 Annecy
48
3 Villefranche 46
4 Schiltigheim 44
5 Jura sud
41
6 Yzeure
37
7 Le Puy
36
8 Chasselay
36
9 PSG (b)
35
10 Epinal
34
11 Lyon (b)
33
12 Belfort
33
13 St-Louis N.
31
14 Saint-Priest 30
15 Montceau
24
16 Raon-l'Etape 12
J.
26
26
26
26
26
26
26
26
25
25
26
26
26
26
26
26
G.
16
13
14
12
12
10
9
10
10
8
10
10
8
9
7
2
GROUPE D
N.
3
9
4
8
5
7
9
6
5
10
3
3
7
3
6
6
HIER
P. Diff.
7 17
4 16
8 11
6 8
9 5
9 2
8 1
10 0
10 6
7 2
13 -1
13 2
11 -11
14 -8
13 -17
18 -33
1-2
n PSG (b) - Schiltigheim
Buts. PSG : Yaisien (31e). Schiltigheim : Bekoe (2e), Boukalada (87e).
n Andrézieux - Epinal
n Chasselay - Saint-Louis
n Jura Sud - Saint-Priest
n Montceau - Annecy
n Belfort - Yzeure
n Raon-l’Etape - Villefranche
n Le Puy - Lyon (b)
1 JA Drancy
2 Ste-Geneviè.
3 Sedan
4 Lus. St-Maur
5 Fleury
6 Arras
7 Bastia-Bor.
8 Poissy
9 Lille (b)
10 Croix
11 Amiens AC
12 Lens (b)
13 Furiani-Agl.
14 Reims (b)
15 Viry-Ch.
16 Beauvais
milibris_before_rename
J.
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
G.
13
15
14
11
13
11
9
8
8
5
7
8
8
6
6
6
1 Le Mans
2 St-Brieuc
3 St-Malo
4 Lorient (b)
5 Romorantin
6 Chartres
7 St-Pryvé
8 Granville
9 Vitré
10 Limoges
11 ACBB
12 FC Mantois
13 Rennes (b)
14 Trélissac
15 Le Havre (b)
16 Fontenay
J.
26
26
26
25
26
26
26
26
26
26
26
26
26
26
25
26
G.
17
13
11
11
10
8
8
9
7
9
10
8
6
6
6
4
N.
5
9
11
9
9
10
11
7
11
7
5
6
7
7
5
9
P. Diff.
4 33
4 14
4 11
5 11
7 8
8 4
7 -3
10 3
8 1
10 -6
11 -6
12 -7
13 -10
13 -19
14 -19
13 -15
HIER
n Lorient - ACBB
0-2
Buts. Nzuzi Mata (30e), Diarra (90e).
n Rennes - Limoges
1-1
n Vitré - Le Havre (b)
1-2
n Le Mans - Romorantin
3-0
n Chartres - FC MANTOIS
0-1
But : Lescot (90e + 1).
n St-Brieuc - St-Pryvé
1-1
n Granville - Trélissac
3-1
n Fontenay - Saint-Malo
3-0
GROUPE D
GROUPE C
Pts
51
49
48
42
42
41
39
32
30
29
29
29
28
27
23
22
1-0
0-0
2-0
2-3
1-0
2-3
3-2
Pts
56
48
44
42
39
34
34
34
32
31
31
30
25
25
23
21
N.
12
4
6
9
3
8
12
8
6
14
8
5
4
9
8
4
P. Diff.
1 19
7 11
6 19
6 8
10 5
7 8
5 7
10 -6
12 -7
7 -7
11 -6
13 -2
14 -16
11 -2
12 -17
16 -14
HIER
n Arras - Bastia-Borgo
2-1
n Furiani - Lens (b)
1-2
n Sedan - Croix
1-1
n STE-GENEVIÈVE - Reims (b) 1-2
Buts. Sainte-Geneviève : Correa (14e) ;
Reims : Jung (44 s.p.), Mafuala (56 ).
e
e
EN UN CLIN D’ŒIL
FOOTBALL
CLASSEMENT
J.
22
22
22
22
20
21
22
20
21
21
21
22
21
21
G.
12
11
11
11
9
8
7
7
6
7
7
5
7
3
N.
8
7
6
0
6
6
8
7
9
5
2
7
1
4
P. Diff.
2 17
4 10
5 9
11 3
5 11
7 10
7 0
6 1
6 5
9 -5
12 -12
10 -11
13 -15
14 -23
HIER
n Le Blanc-M. - Paris FC (b) 1-0
But : Bulut (2e).
n Aubervilliers - Les Ulis
3-1
Buts. Aubervilliers : Naim (17e, 40e),
Djoko (26e) ; Les Ulis : Ba (70e).
n Ivry - St-Ouen-l’Aumône
0-1
But : Niakaté (70e).
n Bobigny - Créteil (b)
1-1
Buts. Bobigny : Mendes (80e) ;
Créteil (b) : Dauchy (25e).
(26e s.p., 68e, 89e).
n Amiens AC - Beauvais
1-1
n FLEURY - DRANCY
0-1
AUJOURD’HUI
n POISSY - VIRY
3-1
15 HEURES
e
e
Buts. Possy : Lesage (45 s.p., 50 ),
n Racing Col. - Sénart-Moissy
e
e
Haddadou (58 ) ; Viry : Lourdelet (90 ).
e
CLASSEMENT
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
Monaco
Strasbourg
Le Mans
Dijon
Asvel
Bourg-en-Bresse
Pau-Lacq-Orthez
Limoges
Nanterre
Gravelines
Levallois
Le Portel
Chalon-sur-Saône
Châlons-Reims
Antibes
Cholet
Boulazac
Hyères-Toulon
n Noisy-le-Sec - Les Mureaux 0-0 VENDREDI
n Les Gobelins - Versailles
2-3
n Lille (b) - ST MAUR LUS.
1-2 Buts. Les Gobelins : Esnard (9e),
Buts. Lille : Habbas (73e) ; Lusitanos
Keita (50e). ; Versailles : Abidi
e
e
Saint-Maur : Diaz (70 ), Ramos (81 ).
LE PSG CIBLE LA FINALE À CHAMBÉRY
BASKET
e
Pts
1 Bobigny
44
2 Versailles
40
3 Aubervilliers 39
4 Les Gobelins 33
5 Le Blanc-M. 33
6 Noisy-le-S.
30
7 Les Mureaux 29
8 Les Ulis
28
9 Créteil-Lus. (b) 27
10 Ivry
26
11 Rac. Colombes 23
12 St-Ouen-l'A. 22
13 Paris FC (b) 20
14 Sénart-M.
13
SPORTS I GRANDPARIS
JEEP ÉLITE / 28 JOURNÉE
NATIONAL 3 / 23 JOURNÉE
CHAÎNE HEURE
FOOTBALL
LIGUE 1, 33e J.
UCI WORLD TOUR 2018
France 3 14:45
Montpellier - Bordeaux BeIN Sports 1 15:00 16e manche
Troyes - Marseille
BeIN Sports 1 17:00 TRO BRO LÉON, COUPE DE FRANCE
PSG - Monaco
Canal + 21:00 8e manche
BeIN Sports 2 17:55
FORMULE 1
3e MANCHE HANDBALL
Grand Prix de Chine
Canal + 8:10 Coupe de France masculine,
e
RUGBY
TOP 14, 24e J. 2 demi-finale,
L’Equipe 16:00
Chambéry - Paris SG
La Rochelle - Castres Canal + Sport 12:30
Toulouse - Racing 92
Canal + 16:50 Ligue des champions féminine,
CYCLISME AMSTEL GOLD RACE quart de finale retour,
Metz - Bucarest
BeIN Sports 3 16:50
Tour féminin, 7e manche Eurosport 1 13:30
%
75
70
64
57
56
56
54
54
54
50
50
46
46
39
39
36
30
21
J.
28
27
28
28
27
27
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
27
28
n Gravelines - Châlons
n LEVALLOIS - Le Portel
HIER
G. P.
21 7
19 8
18 10
16 12
15 12
15 12
15 13
15 13
15 13
14 14
14 14
13 15
13 15
11 17
11 17
10 18
8 19
6 22
97-83
82-76
n Pau - Le Mans
75-73
n Chalon-sur-S. - Limoges 86-83
n Cholet - Monaco
72-89
n NANTERRE - Toulon
86-79
Nanterre : Konaté (21 pts), Shuler (10),
Schaffartzik (17), Invernizzi (14), Jones
(12) puis Dadiet, Passave-Ducteil (6),
Edwards, Pansa (4), Wilson (2).
n Dijon - Antibes
AUJOURD’HUI
77-62
18 H 45
n Asvel - Strasbourg (SFR Sport 2)
MARDI 8 MAI
18 HEURES
n Boulazac - Bourg-en-Bresse
LP/ICON SPORT/ANTHONY DIBON
Rome (Italie), hier. Sam Bird (DS Virgin) s’est adjugé hier
le premier ePrix de Rome de Formule électrique, devant
Lucas Di Grassi (Audi) et André Lotterer (Techeetah).
Cinquième, le Français Jean-Eric Vergne (Techeetah)
conserve la tête du championnat avant le rendez-vous
de Paris (28 avril), sur le circuit des Invalides.
EN BREF
WEEK-END ÉLECTRIQUE À ROME
GROUPE B
Southampton (Royaume-Uni), hier.
Entré en jeu à la 61e minute à la place
d’Alvaro Morata alors que Chelsea
était mené 2-0, Olivier Giroud a permis
aux Blues de l’emporter, hier, sur la
pelouse de Southampton (2-3), en
signant un doublé en huit minutes
(70e, 78e) lors de la 34e journée de
Premier League. Chelsea (5e)
creuse provisoirement l’écart
sur Arsenal (6e).
HANDBALL. Le PSG (ci-dessous Daniel Narcisse) joue
cet après-midi à Chambéry (16 h 15, en direct sur la
chaîne l’Equipe) en demi-finale de la Coupe de
France. En cas de
qualification, le PSG
affrontera Nîmes, qui s’est
qualifié hier en battant
Montpellier, le leader du
championnat, 32-30. La
finale aura lieu le 5 mai à
l’AccorHotels Arena.
IVRY PRESQUE SAUVÉ
PARIS JOUERA LA BELLE
HANDBALL. Vainqueur
29-27 à Saran lors de la
20e journée de Starligue,
Ivry a presque assuré son
maintien.
VOLLEY. Battu en 4 sets
à Montpellier, le Paris
Volley (Ligue A) devra
jouer la belle des quarts
de finale mardi soir
(20 heures) salle Charpy.
ISSY PARIS CONDAMNÉ
À L’EXPLOIT
HANDBALL. Battues
30-25 à Besançon en
quart de finale du
Championnat de France,
les filles d’Issy Paris
devront gagner le match
retour (vendredi à
20 h 30) d’au moins
6 buts pour se qualifer
pour les demi-finales.
LE STADE FRANÇAIS
PARIS SAINT-CLOUD
ÉLIMINÉ
VOLLEY. Le Stade
Français Paris SaintCloud, battu 3-2 à l’aller,
est éliminé des playoffs
par Cannes après son
revers en 3 sets lors du
match retour des quarts
de finale.
NANTERRE AU BOUT
DU SUSPENSE
MASSY FINIT
TRANQUILLE
BASKET. Nanterre (Jeep
Elite) s’est imposé, sous
les yeux d’Evan Fournier,
le joueur d’Orlando, face
à la lanterne rouge
Hyères-Toulon 83-79.
RUGBY. Massy (Pro D 2)
dispute son dernier
match de la saison cet
après-midi (14 h 30) à
Colomiers sans pression,
le maintien étant assuré.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
28 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
FOOTBALL | GRANDPARIS
LE PFC PREND LA LEÇON
Le Paris FC n’a pas pesé lourd face au leader rémois et quitte sa position de barragiste (7e).
LIGUE 2
PAR LAURENT PRUNETA
3-0
COMME FACE
AU HAVRE
LE 11 AOÛT 2017,
LE PARIS FC
A CONCÉDÉ HIER
SA PLUS LOURDE
DÉFAITE
DE LA SAISON
EN CHAMPIONNAT
« ON EST EN L 1… » Dans les
tribunes bien garnies de Charléty (2e affluence cette saison
après Lens), les supporteurs
rémois chantent et anticipent
la future montée de leur club.
Le Paris FC, 2e défense de L 2, a
concédé sa plus lourde défaite
cette saison (3-0 comme lors
de la 3e journée face au Havre).
L’équipe de Fabien Mercadal,
qui avait tenté un expérimental 3-4-3 (avec une charnière
centrale Sidibé-Yohou-Mandouki) a montré ses limites
physiques et techniques actuelles. « On a subi le froid réalisme d’une future équipe de
L 1 qui est tout simplement
meilleure que nous dans de
nombreux domaines, estime
Mercadal. On a été pénalisés
par notre déficit technique. »
Dos au mur
a
« ON A SUBI
LE FROID RÉALISME
D’UNE FUTURE
ÉQUIPE
DE LIGUE 1 »
FABIEN MERCADAL,
ENTRAÎNEUR DU PARIS FC
Reims : Buts.
Siebatcheu (12e,
48e), Ndom (74e).
0
3
Jamais le Paris FC n’a semblé
en mesure de marquer. Cette
incapacité de peser offensivement dure maintenant depuis
trois matchs (0 but). Dylan
Saint-Louis est souvent trop
individualiste et, sans alternative — la recrue hivernale, l’international gabonais Meye
Ndong, a multiplié les blessures et les maladies —, le staff
est contraint de faire enchaîner les matchs à un Malik
Tchokounté de plus en plus
sevré de ballons. « C’est clair
que je ne vis pas ma meilleure
Stade Charléty (Paris XIIIe),
hier. Lalaina Nomenjanahary
et le PFC ont pris une leçon
dans tous les compartiments
de jeu.
LIGUE 2 / 33 JOURNÉE
e
CLASSEMENT
LP/ICON SPORT/AUDE ALCOVER
PARIS FC
REIMS
LES BUTEURS
période, reconnaît le buteur
parisien (11 réalisations). J’ai été
beaucoup mieux physiquement mais c’est un peu le lot
de tout le monde à ce moment
de la saison. C’est dans ces périodes difficiles qu’il faut être
capable de s’arracher sur le
plus petit ballon. On n’a pas le
droit de lâcher maintenant. »
Pour la première fois depuis
plusieurs mois, le Paris FC
quitte les cinq premières places (7e ). Il devra trouver les
ressources mentales lors des
5 derniers matchs pour décrocher, au moins, un strapontin de barragiste.
« On ne va pas se mentir, ça
fait mal à la tête de prendre
une telle leçon à domicile, reconnaît Thomas Delaine, encore très bon face à l’un des
nombreux clubs qui le suivent
pour la saison prochaine. Mais
rien n’est encore fini, poursuit
le latéral gauche parisien. On
rêve tous des barrages, qui
peuvent représenter un grand
bonheur. On est maintenant
septièmes, ça peut être un mal
pour un bien. On sera moins
sous le feu des projecteurs. Ça
nous avait réussi à une période de l’année. Mais c’est nous
qui avons les clés. On doit
jouer ces derniers matchs
comme des morts de faim,
être capables d’enchaîner les
courses, de se jeter la tête la
première sur le ballon… »
« Mon rôle avec le staff, c’est
de remobiliser tout le monde,
conclut Fabien Mercadal. On
va tenter de le faire, je n’ai pas
envie d’être négatif même si
c’est évident qu’on est en difficulté en ce moment… Tout ris-
que de se jouer à Clermont
(NDLR : désormais 5e) à la dernière journée, c’est pour ça
qu’il faudra au moins rester
collés à eux. »
FEUILLE DE MATCH
Mi-temps : 0-1. Arbitre :
M. Varela. Spectateurs : 5 053.
n PARIS FC : Demarconnay
(cap.) - Sidibé (Ech-Chergui,
70e), Yohou, Mandouki Delaine, Akichi, Kerrouche,
Karamoko - Saint-Louis
(Nomenjanahary, 62e),
Tchokounté, Lopez (Lavigne,
70e). Entr. : Mercadal.
n REIMS : Mendy - Métanire
(Cakin, 85e), Jeanvier,
Abdelhamid, Bouhours Da Cruz (cap.), Chavalerin,
Mbemba (Ndom, 64e) - Oudin,
Siebatcheu, Chavarria
(Kyei, 77e). Entr. : Guion.
Drancy se rapproche du National
Pts J. G. N. P. p. c. Dif.
1 Reims
75 32 24 3 5 61 18 43
2 Nîmes
64 33 20 4 9 65 32 33
3 AC Ajaccio 63 33 19 6 8 57 37 20
4 Lorient
56 32 16 8 8 53 38 15
5 Clermont 55 33 15 10 8 44 29 15
6 Châteauroux54 33 16 6 11 4444 0
7 Paris FC
53 33 14 11 8 38 32 6
8 Brest
51 32 14 9 9 45 38 7
9 Sochaux 51 33 15 6 12 46 52 -6
10 Le Havre 50 32 14 8 10 41 31 10
11 Auxerre 43 33 12 7 14 45 45 0
12 Orléans
42 33 11 9 13 44 51 -7
13 Niort
38 33 10 8 15 39 51 -12
14 Valenciennes 37 33 10 7 16 4054-14
15 Lens
36 33 9 9 15 4039 1
16 GFCA
35 33 9 8 16 27 46-19
17 Bourg-en-Br. 32 33 9 5 19 43 69-26
18 Nancy
29 33 6 11 16 30 47 -17
19 Quevilly 28 33 8 4 21 38 56 -18
20Tours
19 33 4 7 22 25 56 -31
VENDREDI
n AC Ajaccio - Nancy
n Auxerre - Clermont
n Le Havre - GFC Ajaccio
n Nîmes - Sochaux
n Niort - Lens
n Orléans - Quevilly
n Tours - Châteauroux
n Valenciennes - Bourg-en-B.
2-0
1-2
2-1
0-2
2-2
2-1
0-1
2-2
n PARIS FC - Reims
0-3
HIER
DEMAIN
20 H 45
n Brest - Lorient
#A chaud
NATIONAL 2
PAR ARNAUD DETOUT
LE BUTEUR
LP/ICON SPORT/BAPTISTE FERNANDEZ
Drancy : Khous
(37e, s.p.)
milibris_before_rename
FLEURY
DRANCY
0
1
CELA RESSEMBLE à un KO.
Alors que l’ancien leader
Sainte-Geneviève se prenait
les pieds dans le tapis face à la
réserve de Reims (1-2) et
Sedan (3e) se montrait incapable de s’imposer face à Croix
(1-1), la Jeanne d’Arc de Drancy a réalisé un très gros coup
en l’emportant hier à Fleury
(0-1) lors de la 26e journée.
A 4 journées de la fin, l’ancien club de patronage crée il
y a 115 ans prend la tête du
groupe C avec 2 longueurs
d’avance sur son voisin essonnien et 3 sur Sedan. Les
hommes de Malik Hebbar ont
désormais les cartes en main
pour espérer une montée historique en National. Face au
seul adversaire qui les a battus
cette saison (0-1 le 25 novembre), les Drancéens ont réalisé
un match plein à Fleury malStade Auguste Gentelet
(Fleury), hier. Guillaume
Khous a ouvert le score
sur pénalty pour Drancy.
gré la fatigue. La formation de
Seine-Saint-Denis disputait,
en effet, son 9 e match en…
34 jours ! « J’avais une inquiétude sur le plan athlétique
mais mes joueurs ont montré
qu’ils avaient des ressources,
se félicite l’entraîneur Malik
Hebbar. On apprécie notre résultat mais on reste vigilants.
Cette première place pourrait
être éphémère si on ne se remet pas en question à chaque
match. »
Khous,
buteur récidiviste
« On commence à y croire,
confie l’attaquant Serge Bando Nganbe. Le plus dur commence. On va désormais être
l’équipe à abattre. » Après
avoir été le héros trois jours
plus tôt face à la réserve lilloise en inscrivant le but victo-
rieux, Guillaume Khous a récidivé en transformant le
pénalty du 13e succès de la
saison avec plein de sangfroid. « On peut être fiers de
notre parcours. Je ne sais pas
comment on va gérer cette
place de leader mais on ne lâchera rien », affirme Khous.
La JAD bénéficie d’un calendrier favorable avec 3 matchs
à domicile devant Arras (6e),
Bastia-Borgo (7e) et Beauvais
(16e) plus un déplacement à
Viry (15e). « On a un petit joker,
admet Clément Lume à la tête
de la meilleure défense de N 2
(14 buts encaissés). Cette place est nouvelle pour nous. Si
on ne monte pas, ce ne sera
pas un échec. » Mais une déception assurément.
Mi-temps : 0-1.
Expulsion. Fleury : Laïfa (69e).
LP/ICON SPORT/ANTHONY MASSARDI
Grâce à son succès à Fleury et la défaite de Sainte-Geneviève,
la formation de Seine-Saint-Denis a pris la tête du groupe C.
« On ne respecte pas SainteGeneviève. Quand on joue
à l’extérieur, je vois parfois
des arbitrages à la maison,
mais ici jamais ! S’il y a
pénalty pour Reims, alors il y
a clairement pénalty pour
nous, peut-être que nos
vestiaires sont trop petits,
nos douches pas assez
propres… Je me pose des
questions. »
Emmanuel Dorado,
l’entraîneur de SainteGeneviève, ex-leadeur
battu hier (1-2) par
la réserve de Reims.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
29 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
HIPPISME | QUINTÉ
Cry Baby, tout droit vers la consécration
Nos pronostics
LES PRÉFÉRÉS de S. Flourent
4
9
10
16
2
1
Lundi à Chantilly Restant sur deux plaisantes tentatives, Cry Baby
pourrait bien parvenir à ses fins dans cet événement.
PAR STEAVIE DOUSSOT
Réservé à des femelles de 4 ans et
plus, ce quinté rend hommage à Carling, illustre lauréate du Prix de Diane
en 1995. Les seize protagonistes n'ont
évidemment pas la même qualité que
cette ancienne protégée de Corine Barande-Barbe mais sont confirmées,
pour la plupart, dans ce genre d'exercices. Notre préférence revient à Cry
Baby (n°4), en quête d'un premier succès dans un événement. Entraînée par
Yann Barberot, cette pouliche a trouvé
sa voie dans les gros handicaps. Elle y
enchaîne les bonnes tentatives et se
plait particulièrement sur les pistes en
sable fibré, notamment celle de Chantilly où elle a enlevé l'une des deux
victoires qui orne son palmarès. Elle
aura également l'avantage d'être confiée à Christophe Soumillon, à qui rien
ne résiste.
Chantilly, le 22 novembre. Cry Baby se rend au départ du cinquième quinté de
sa carrière ; elle en a disputés trois depuis. (Scoopdyga/Elliott Chouraqui)
Les hautes ambitions de Panameras.
Panameras (n°10) a montré à l'âge de 3
ans qu'elle était taillée pour réussir
dans ce type d'épreuves et l'a confirmé
le mois dernier sur l'hippodrome de
R É S U LTAT S E T R A P P O R T S
Compiègne en prenant une quatrième
place malgré un terrain trop lourd pour
ses aptitudes. Comme notre favorite,
elle ne devrait pas tarder à ouvrir son
palmarès à ce niveau de compétition.
EN DIRECT AU
Shanawest, on y croit. Shanawest
(n°9) n'a pas fourni son exacte valeur
dernièrement dans une épreuve analogue. En effet, elle avait été rallongée
pour l'occasion, et le manque de rythme a joué en sa défaveur. Elle sera
donc aidée par le raccourcissement de
la distance. Comme elle s'adapte à tous
types de surfaces, elle a les moyens de
prendre une part active à l'arrivée.
Scala Régia d'entrée de jeu. Absente
de la compétition depuis le mois de
décembre, Scala Régia (n°1) est à suivre dès ce lundi. Elle trouve un lot
largement dans ses cordes et excelle
sur la PSF.
Pour compléter... Peu chanceuse à
Chantilly, Maytime (n°3) semble capable de se racheter. Des Années Folles
(n°16) et Agua de Valencia (n°2) ont les
moyens de jouer un rôle utile. Enfin,
Darrell Rivers (n°7) est un outsider séduisant.
15 CHÉRIES AMOURS
6 IKEN WATER
LES CONFIDENCES de K. Romain
4
9
3
10
1
12
L'ANALYSE de S. Doussot
4
10
16
9
1
2
3 MAYTIME
7 DARRELL RIVERS
LE CHOIX de R. Porée
10
4
9
3
1
11
Fb.
4
61
T. Bachelot
S. Wattel
13 C. Humphris
20 896
Kyllachy - Caprarola
2 AGUA DE VALENCIA
Fb.
4
60
P.-C. Boudot
J-Pier. Gauvin
15 J.-P. Gauvin
44 525
Approve - Madonna Lily (17) 5p 3p 4p 2p 7p 1p 7p 1p 3p
14/1
4
10
3
2
9
1
59,5 J. Augé
10/1
3 MAYTIME
Fb.
4
C. Ferland
12 C. Ferland
Fb.
4
59
C. Soumillon
Y. Barberot
4
5 AMAANI
Fb.
4
59
T. Piccone
G.-E. Mikhalides
10 O. Aldaféa
6 IKEN WATER
Fal.
4
57,5 V. Cheminaud
H.-A. Pantall
3
7 DARRELL RIVERS
Fb.
6
57,5 A. Hamelin
F. Vermeulen
8 MAGIC SONG
Fb.f.
4
S. Kobayashi
1
9 SHANAWEST - O
Fb.
6
56,5 G. Benoist
N. Caullery
2
10 PANAMERAS - A
Fal.
4
56,5 M. Guyon
T. Castanheira
8
Pat. Folliot
11 GIGRETTE
Fb.
4
56
M. Barzalona
P. Khozian
6
J.-C. Seroul
12 ARCADIA
Fal.
6
56
E. Hardouin
S. Wattel
7
O. Pawle
65 460
13 FONS SALERA
Fgr.
4
55,5 C. Demuro
A. Marcialis
9
M. Motto
13 000
Clodovil - Mixora
14 BALLE RÉELLE - O
Fb.
4
P.& F. Monfort (s)
14 S.-L. Hoffmeister
35 200
Holy Roman Emperor - Achtal 10p 9p 6p 5p 4p (17) 9p 2p 1p 3p
26/1
15 CHÉRIES AMOURS
Fb.
4
T. Castanheira
16 P. Bonnan
54 565
Air Chief Marshal - Chérie Bibie 11p 5p 12p 7p 4p (17) 14p 8p 9p 3p
30/1
16 DES ANNÉES FOLLES
Fal.
5
P. Adda
5
118 125
Bernebeau - Célère
12/1
M. Forest
55
C. Lecœuvre
54,5 F. Veron
37 440
Henrythenavigator - Timepecker 12p 7p 3p (17) 9p 9p 4p 6p 2p 1p
72 540
Power - Monteleone
9 850
Le Havre - Moony Face 9p (17) 7p 6p 13p 4p (16) 2p
28/1
G. Heald
34 090
Kyllachy - Danny's Choice 11p 7p 3p (17) 7p 1p 4p 5p 4p 2p
32/1
11 J.-N. Temam
34 504
Hellvelyn - First Term
P. Barbe
25 000
Kendargent - Magic Potion 9p 1p 7p (17) 15p 10p 3p 3p 3p 3p
Mme C. Wingtans
150 800
Kingsalsa - Anawest
6p 2p 1p 12p (17) 2p 2p 8p 2p 11p
64 095
Medecis - So Long Girl
4p 11p 6p (17) 10p 4p 3p 4p 6p 3p
6/1
31 675
Rock of Gibraltar - Allegrete 15p 16p (17) 7p 6p 5p 16p 4p 1p 1p
16/1
Lope de Vega - Ramzia 8p (17) 9p 7p 6p 6p 2p 5p 2p 9p
20/1
M. Serre
L 'A R G U S
1. Scala Regia, 60;
2. Agua de Valencia, 58;
3. Maytime, 62;
4. Cry Baby, 62;
5. Amaani, 57;
6. Iken Water, 56;
7. Darell Rivers, 57;
8. Magic Song, 59;
9. Shanawest, 60;
10. Panameras, 59;
11. Gigrette, 55;
12. Arcadia, 54;
13. Fons Salera, 56;
14. Ballé Réelle, 55;
15. Chéries Amours, 55;
4/1
4p 5p 3p (17) 7p 11p 2p 9p 7p 4p
15/1
7p 12p (17) 1p 1p 3p 5p 2p 4p 1p
23/1
8/1
21/1
2p 2p (17) 7p 5p 8p 7p 8p 5p 1p
2p 6p (17) 10p 4p 5p 3p 7p 1p 10p
A : oeillères australiennes. O : oeillères normales.
Pour 4 Ans et plus Référence : +22,5.
milibris_before_rename
9/1
(17) 5p 5p 2p 9p 3p 10p 6p 1p 5p
4 CRY BABY
55
16. Des Années Folles, 58.
SON CLASSEMENT
INTERPRÉTÉ
3. Maytime
4. Cry Baby
9. Shanawest
1. Scala Regia
8. Magic Song
10. Panameras
16. Des Années Folles
2. Agua de Valencia
LES PRONOSTICS DE LA PRESSE
Bilto
Europe 1 (J. Covès)
Geny Courses
La Gazette
Le Dauphiné Libéré
Le Télégramme de Brest
Ouest-France (Gimcrack)
Paris Courses
Paris Turf
3
9
1
4
4
16
3
4
4
4
4
16
9
9
10
1
10
16
12
2
9
16
12
2
4
16
10
2
3
4
10
10
4
2
9
12
11
1
10
2
2
9
9
3
1
10
10
2
3
6
3
12
12
9
16
15
12
12
16
11
16
2
2
Paris-Turf.com
Paris-Turf TIP
Week-End (G. Covès)
RTL (B. Glass)
Spécial Dernière
Stato Turf Magazine
Tiercé Magazine
Tropiques FM (A. Yrius)
Week-End
4
4
3
9
10
3
4
16
4
16
9
12
16
9
12
10
9
9
PANAMERAS
CRY BABY
SHANAWEST
MAYTIME
SCALA REGIA
GIGRETTE
2 AGUA DE VALENC.
13 FONS SALERA
COTES
1 SCALA REGIA
P. Bazire
CRY BABY
PANAMERAS
DES ANNÉES FOLL.
SHANAWEST
SCALA REGIA
AGUA DE VALENC.
L'INSPIRATION de H. Bouakkaz
0 . 8 9 2 . 6 8 3 . 6 7 5 (EPA - 0,80 €/min)
PLAT - HANDICAP DIVISÉ - PREMIÈRE ÉPREUVE - FEMELLES - COURSE D - 52 000 € - 1 400 M - PSF - DÉPART VERS 13 H 47
N° CHEVAUX
S.R. AGE POIDS JOCKEYS
ORIGINES
DERNIERES PERFORMANCES
ENTRAINEURS CDE PROPRIETAIRES GAINS
57
CRY BABY
SHANAWEST
MAYTIME
PANAMERAS
SCALA REGIA
ARCADIA
16 DES ANNÉES FOLL.
11 GIGRETTE
RÉUNION 1 - 1e COURSE - PRIX CARLING
Ec. des Monnaies
CRY BABY
SHANAWEST
PANAMERAS
DES ANNÉES FOLL.
AGUA DE VALENC.
SCALA REGIA
10
10
8
4
4
4
9
10
3
12
2
2
10
12
16
2
4
2
CRY BABY
PANAMERAS
MAYTIME
AGUA DE VALENC.
SHANAWEST
SCALA REGIA
16 DES ANNÉES FOLL.
7 DARRELL RIVERS
LEUR SYNTHÈSE
4
10
9
1
3
16
CRY BABY
PANAMERAS
SHANAWEST
SCALA REGIA
MAYTIME
DES ANNÉES FOLLES
2 AGUA DE VALENCIA
7 DARRELL RIVERS
NOMBRE DE
CHEVAUX CITÉS
13
Coup de folie
11 GIGRETTE
Elle a repris de la fraîcheur et sa
situation au poids s'est améliorée.
Si elle montre son vrai visage, elle
est capable de jouer un bon rôle.
Entraîneur à suivre
1
3
1
2
16
10
16
3
16
9
11
16
1
2
9
3
12
10
2
16
4
12
3
2
1
1
12
LES PRIORITÉS 18 fois : Cry Baby (4); 17 fois : Agua de Valencia (2), Des Années Folles (16); 16 fois :
Shanawest (9), Panameras (10); 14 fois : Arcadia (12); 13 fois : Maytime (3); 9 fois : Scala Regia (1); 3 fois :
Gigrette (11); 1 fois : Iken Water (6), Magic Song (8), Chéries Amours (15). Abandonnées : Amaani (5), Darrell
Rivers (7), Fons Salera (13), Balle Réelle (14).
NICOLAS CAULLERY
Entraîneur public depuis 2011, Nicolas Caullery a déjà remporté vingt et
un succès depuis le début de l'année
et présente Shanawest ce lundi, déclarant à son sujet : « La dernière
fois, je l'avais présentée sur 1 900
mètres mais la course n'a pas été
assez sélective. La distance plus
courte devrait mieux lui convenir, et
elle n'affronte que des femelles. »
Retrouvez son pronostic en page suivante dans « Le Choix des Entraîneurs »
FADO DU CHÊNE ASSOME LA FAVORITE
SHAHNAZA IMPRESSIONE À SAINT-CLOUD
LES JOCKEYS FRANÇAIS BRILLENT EN ASIE
Alors que sa contemporaine, Ferreteria, avait la préférence des
parieurs, Fado du Chêne , qui dominait chez les mâles jusque-là,
ne lui a laissé aucune chance à l'occasion de leur première
confrontation. A l'issue de ce Prix Hémine (Gr. II), il s'est imposé
très facilement et prend logiquement le leadership de la génération des 3 ans au trot monté. Désormais, il est attendu à Caen,
le 16 mai prochain, pour le Saint Léger des Trotteurs (Gr. I).
Deuxième pour ses débuts en octobre, Shahnaza a effectué
une rentrée impressionnante, hier à Saint-Cloud, faisant
preuve d'une très nette supériorité dans cette épreuve pour
femelle de 3 ans. « Elle a beaucoup de qualité, souligne Alain
de Royer Dupré, son mentor, qui ne s'exprime plus dans les
épreuves où les femmes-jockeys bénéficient d'une remise de
poids. Elle fait partie des pouliches qu'on estime beaucoup. »
Christophe Lemaire a remporté samedi l'Arlington Cup (Gr. III) à
Hanshin (Japon) en selle sur Tower of London. Ce mâle âgé de 3
ans enlève pour l'occasion le deuxième Groupe de sa carrière.
Le Français, Cravache d'or japonaise en titre, a remis le couvert
au cours de cette réunion et porte son score à 43 victoires
depuis le début de l'année. Johan Victoire et David Breux ont
quant à eux brillé sur l'hippodrome de Séoul (Corée du Sud).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
30 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
HIPPISME | QUINTÉ
1
SCALA REGIA
61
T. BACHELOT
(17) 5p 5p 2p 9p 3p 10p
Elle fait une rentrée et doit porter une lourde charge
mais a la pointure d'une épreuve de ce genre. A l'aise
sur le sable, elle n'est pas hors d'affaire.
Q Deauville, 26 décembre 2017. Prix des Belles de la
Côte. Terrain psf standard. Plat. 55000 €. 1500m. 1. Lilly
Kaféïne 57,5. 2. Arvios 57,5. 3. Crépusculedesdieux 60,5.
4. Yume 58. 5. SCALA REGIA 57,5 (A. Hamelin 17/1). 6.
Sky Ship 57. 16 part. tête - cte tête - 1 - cte encol. - cte
encol.
Deauville, 28 novembre 2017. Prix de la Pigeonnière.
Terrain psf standard. Plat. 35000 €. 1500m. 1. Melissa
Jane 55. 2. Rolando 56,5. 3. Jedi Princess 55. 4. L'Idéaliste 56,5. 5. SCALA REGIA 55 (T. Bachelot 9/1). 6. Kauttio
56,5. 9 part. 2 - 3/4 - cte encol. - encol. - 1
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Chantilly, 9 novembre 2017. Prix de Montlévêque. Terrain psf standard. Plat. 35000 €. 1600m. 1. Acrobate
56,5. 2. SCALA REGIA 55 (T. Bachelot 28/1). 3. Shes
Ranger 55. 4. Aspirer 55. 5. New Hero 55. 6. Haya of Fortune 55. 9 part. 1/2 - 2 - 1 1/4 - 2 1/2 - tête
5
AMAANI
T. PICCONE
9p (17) 7p 6p 13p 4p (16) 2p
SHANAWEST
6
Elle vaut mieux que sa performance du 3 avril à Chantilly. Elle n'a plus à faire ses preuves dans cette catégorie et la distance jouera en sa faveur. On garde !
Q Chantilly, 3 avril 2018. Prix Lypharita. Terrain psf
standard. Plat. 52000 €. 1900m. 1. Catalouniya 57. 2.
Golden Rajsa 57,5. 3. La Milva 59. 4. Passion Nonantaise
60. 5. New Frosty 58,5. 6. SHANAWEST 57 (C. Soumillon 19/4). 17 part. 2 - tête - tête - cte encol. - 1/2
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Compiègne, 19 mars 2018. Prix Benjamin Boutin. Terrain très lourd. Plat. 52000 €. 1400m. 1. Qualisaga 53. 2.
SHANAWEST 55 (G. Benoist 35/4). 3. Upendi 51,5. 4.
Panameras 55. 5. Rock Samphire 51. 6. Des Années Folles 53,5. 13 part. 15 - encol. - 4 - 4 - 1/2
Cagnes-sur-Mer, 3 février 2018. Prix du Lavandou. Bon
terrain. Plat. 23000 €. 1600m. 1. SHANAWEST 55,5 (G.
Benoist 56/10). 2. Aprilios 62,5. 3. Well Fleeced 58. 4. Il
Pittore 60. 5. Taratchi 59. 6. Rebel Lightning 57. 12 part.
tête - 1 - 1 - tête - 3
FONS SALERA
Ses deux dernières sorties sont plaisantes. Comme elle
est surtout confirmée au niveau inférieur, elle doit
d'abord faire ses preuves en pareille compagnie.
Chantilly, 20 mars 2018. Prix du Poteau Neuf. Terrain
psf standard. Plat. 16000 €. 1600m. 1. Cazalys 56. 2.
FONS SALERA 57,5 (M. Guyon 3/1). 3. If I Say So 60. 4.
Ripazur 56. 5. Rashiba 57,5. 6. Bubble Bath 58,5. 10 part.
3/4 - 3 - cte tête - 3 - encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Deauville, 4 janvier 2018. Prix de Crennes. Terrain psf
standard. Plat. 18000 €. 1500m. 1. Ardashir 56. 2. FONS
SALERA 56 (M. Lauron 5/1). 3. Gran Pierino 59. 4. Nuée
Ardente 58. 5. Bocca de la Verita 58. 6. Rock Samphire
56. 11 part. encol. - encol. - 1/2 - 1 - 1/2
Deauville, 29 novembre 2017. Prix de Fergand. Terrain
psf rapide. Plat. 35000 €. 1300m. 1. Cavaprun 56,5. 2.
Bakoel Koffie 56,5. 3. Beauty of Love 55. 4. Finalize 55. 5.
Fongani 55. 6. Rayon Vert 59,5. 7. FONS SALERA 55 (D.
Santiago 58/1). 11 part. 3/4 - 1 1/4 - 1 1/4 - 2 - 3/4
IKEN WATER
V. CHEMINAUD
11p 7p 3p (17) 7p 1p 4p
PANAMERAS
10 M.4pGUYON
11p 6p (17) 10p 4p 3p
60
3
57,5
7
BALLE RÉELLE
59,5
J. AUGÉ
12p 7p 3p (17) 9p 9p 4p
DARRELL RIVERS
GIGRETTE
Elle a repris de la fraîcheur et sa situation au poids est
redevenue plus favorable. Jugée sur sa performance
du 1er juin 2017, notre coup de folie a son mot à dire.
Cagnes-sur-Mer, 24 février 2018. Prix Jacques Geliot.
Bon terrain. Plat. 26000 €. 1600m. 1. Frosty Bay 55,5. 2.
Silver Casina 57,5. 3. Al Mansor 52. 4. Flauto 54,5. 5. Prime Minister 54. 6. High One 58. 15. GIGRETTE 60 (N.
Perret 29/1). 16 part. 1/4 - 1 1/4 - cte encol. - 3/4 - 1/2
Cagnes-sur-Mer, 3 février 2018. Prix du Bord de Mer.
Bon terrain. Plat. 23000 €. 1600m. 1. Bahar 57,5. 2. Silver Casina 54,5. 3. Kenartic 58,5. 4. Broklyn Baby 61. 5.
Bubble Bath 61. 6. Arpani 51,5. 16. GIGRETTE 58 (N. Perret 37/1). 16 part. 2 - 1 - nez - tête - encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Marseille-Vivaux, 22 avril 2017. Prix Blanche. Bon terrain. Plat. 20000 €. 2000m. 1. GIGRETTE 57,5 (N. Perret 13/4). 2. First Wood 59. 3. Motivaroom 57,5. 4. Maireef 54. 5. Sa Tuna 57,5. 6. Saxifolia 56. 6 part. encol. - tête - 3 - 1/2 - 2 1/2
CHÉRIES AMOURS
Elle sera mieux sur ce parcours plutôt qu'en dernier
lieu à Fontainebleau. Si elle montre son vrai visage,
elle est capable de redorer son blason.
Q Fontainebleau, 8 mars 2018. Prix de la Seine-et-Marne. Terrain très souple. Plat. 52000 €. 1200m. 1. Castle
Dream 53. 2. Waleed 54. 3. Hopeless 63. 4. Orangefield
53,5. 5. Royal Prize 54. 6. Join Us 56. 11. CHÉRIES
AMOURS - A 54 (C. Lecœuvre 27/1). 16 part. 2 1/2 - cte
tête - 2 - 1/2 - cte encol.
Cagnes-sur-Mer, 7 février 2018. Prix de Bormes-les-Mimosas. Terrain très souple. Plat. 19000 €. 1500m. 1.
Vieux Moulin 54,5. 2. La Fibre 59. 3. Divine Léone 57,5. 4.
Opinion Maker 59. 5. CHÉRIES AMOURS 56 (C. Pacaut
29/4). 6. Dégrisement 60. 7 part.
3 - 3 1/2 - tête - 1 1/4 - 4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Saint-Cloud, 8 mai 2017. Prix du Bel Air. Terrain très
souple. Plat. 55000 €. 1600m. 1. Roc Angel 59. 2. Touching The Sky 58. 3. CHÉRIES AMOURS 56 (J. Moutard
16/1). 4. Chiarush 54,5. 5. Argentic 57,5. 6. Trésor 55,5. 15
part. 3/4 - 1 1/2 - 1 3/4 - cte encol. - 3/4
Elle est peu convaincante ces derniers temps. Par
ailleurs, elle a hérité du 14 dans les stalles. Sa tâche
s'annonce donc ardue.
Chantilly, 26 mars 2018. Prix de la Remise Neuve. Terrain psf standard. Plat. 16000 €. 1300m. 1. Never Compromise 63. 2. Nine Ou Four 58. 3. Quirinus 57,5. 4. Millenium Park 59. 5. Ucel 56,5. 6. Armorica 54,5. 10. BALLE
RÉELLE - O 59,5 (M. Barzalona 13/1). 13 part. 1/2 - encol. - encol. - 3/4 - cte tête
Q Compiègne, 19 mars 2018. Prix Benjamin Boutin. Terrain très lourd. Plat. 52000 €. 1400m. 1. Qualisaga 53. 2.
Shanawest 55. 3. Upendi 51,5. 4. Panameras 55. 5. Rock
Samphire 51. 6. Des Années Folles 53,5. 9. BALLE RÉELLE - O 54,5 (M. Barzalona 16/1). 13 part. 15 - encol. - 4 - 4 - 1/2
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Marseille-Vivaux, 7 octobre 2017. Prix de la Panouse.
Bon terrain. Plat. 16000 €. 1500m. 1. BALLE RÉELLE - O
58,5 (A. Crastus 73/10). 2. Power of The Cross 57. 3.
Evrest Béré 55. 4. Camaypaucha 56. 5. Silk of Rio 55. 6.
Princess Djeyna 61. 13 part. 1 - tête - 3/4 - nez - 1 1/2
LA SÉLECTION DES JOCKEYS
8
C. SOUMILLON
4p 5p 3p (17) 7p 11p 2p
MAGIC SONG
P. BAZIRE
9p 1p 7p (17) 15p 10p 3p
ARCADIA
12 E.8pHARDOUIN
(17) 9p 7p 6p 6p 2p
DES ANNÉES FOLLES
16 F.2pVERON
6p (17) 10p 4p 5p 3p
C. Demuro
395 points
E. Hardouin
220 points
Y. Barberot
470 points
J.-P. Gauvin
195 points
J. Boisnard
320 points
Y. Gourraud
170 points
N. Caullery
120 points
16
10
4
2
1
7
3
9
13
10
11
4
9
8
7
2
5
4
13
10
7
9
8
16
4
16
13
9
2
1
7
11
10
9
4
6
12
1
16
15
4
9
1
10
7
2
16
3
4
1
9
2
16
13
3
6
4
2
1
9
16
3
11
7
2
4
16
9
1
7
3
10
4
11
9
10
16
2
13
15
LE CLASSEMENT
milibris_before_rename
AMAANI
CRY BABY
FONS SALERA
PANAMERAS
DARRELL RIVERS
SHANAWEST
MAGIC SONG
DES ANNÉES FOLL.
4 CRY BABY
9 SHANAWEST
16 DES ANNÉES FOLLES
10 fois
10 fois
9 fois
CRY BABY
DES ANNÉES FOLL.
FONS SALERA
SHANAWEST
AGUA DE VALENC.
SCALA REGIA
DARRELL RIVERS
GIGRETTE
2 AGUA DE VALENCIA
1 SCALA REGIA
7 DARRELL RIVERS
57
56
54,5
LE CHOIX DES ENTRAÎNEURS
A. Lemaitre
155 points
FONS SALERA
PANAMERAS
GIGRETTE
CRY BABY
SHANAWEST
MAGIC SONG
DARRELL RIVERS
AGUA DE VALENC.
_________________________________________________________________________________________________
Cette valeureuse jument est dure à l'effort. Rompue à
ce genre de confrontations, elle a une nouvelle fois les
moyens de s'immiscer à l'arrivée.
Q Chantilly, 29 mars 2018. Prix d'Alsace. Terrain collant.
Plat. 52000 €. 1100m. 1. Laris 57,5. 2. DES ANNÉES FOLLES 52 (F. Veron 12/1). 3. Orangefield 53. 4. George The
Prince 62. 5. Castle Dream 56. 6. Lisnavagh 55. 16 part.
1/2 - 1/2 - cte encol. - 1/2 - 1 1/4
Q Compiègne, 19 mars 2018. Prix Benjamin Boutin. Terrain très lourd. Plat. 52000 €. 1400m. 1. Qualisaga 53. 2.
Shanawest 55. 3. Upendi 51,5. 4. Panameras 55. 5. Rock
Samphire 51. 6. DES ANNÉES FOLLES 53,5 (F. Veron
20/1). 13 part. 15 - encol. - 4 - 4 - 1/2
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Chantilly, 4 avril 2016. Prix de l'Aire Cantilienne. Bon
terrain. Plat. 30000 €. 1600m. 1. Pakisou 57. 2. Mortrée
58,5. 3. DES ANNÉES FOLLES 58,5 (T. Bachelot 25/1). 4.
Marshall Lessing 58. 5. Texas Ranger 54,5. 6. Night Call
54. 14 part. 1 1/4 - cte tête - 1 1/4 - 1 1/2 - 1 1/4
M. Barzalona
250 points
PANAMERAS
SHANAWEST
CRY BABY
IKEN WATER
ARCADIA
SCALA REGIA
DES ANNÉES FOLL.
CHÉ RIES AMOURS
8 fois 10 PANAMERAS
7 fois 3 MAYTIME
7 fois 13 FONS SALERA
CRY BABY
SHANAWEST
SCALA REGIA
PANAMERAS
DARRELL RIVERS
AGUA DE VALENC.
DES ANNÉES FOLL.
MAYTIME
CRY BABY
SCALA REGIA
SHANAWEST
AGUA DE VALENC.
DES ANNÉES FOLL.
FONS SALERA
MAYTIME
IKEN WATER
7 fois 11 GIGRETTE
5 fois 6 IKEN WATER
5 fois 8 MAGIC SONG
CRY BABY
AGUA DE VALENC.
SCALA REGIA
SHANAWEST
DES ANNÉES FOLL.
MAYTIME
GIGRETTE
DARRELL RIVERS
4 fois 15 CHÉ RIES AMOURS
2 fois 5 AMAANI
2 fois 12 ARCADIA
AGUA DE VALENC.
CRY BABY
DES ANNÉES FOLL.
SHANAWEST
SCALA REGIA
DARRELL RIVERS
MAYTIME
PANAMERAS
2 fois
1 fois
1 fois
CRY BABY
GIGRETTE
SHANAWEST
PANAMERAS
DES ANNÉES FOLL.
AGUA DE VALENC.
FONS SALERA
CHÉ RIES AMOURS
ABANDONNÉE :
14 BALLE RÉELLE
Bruits de sabots
PROPOS RECUEILLIS PAR S.D.
Lors de sa rentrée, elle avait besoin de courir. Cette
sortie lui a certainement été profitable. Cela étant, elle
est plus titrée sur le gazon. Chance secondaire.
Q Saint-Cloud, 5 avril 2018. Prix de Pau. Terrain très
lourd. Plat. 52000 €. 1600m. 1. Qualisaga 59,5. 2.
Moonwalk Step 58. 3. Gaetano Donizetti 63. 4. Embajadores 60,5. 5. Sant Angelo 58. 6. Alberobello 60,5. 8.
ARCADIA 57,5 (A. Hamelin 12/1). 14 part.
2 1/2 - nez - 3 - 1 3/4 - cte tête
Deauville, 26 décembre 2017. Prix du Château de
Benerville. Terrain psf standard. Plat. 28000 €. 1500m. 1.
Keravnos 59. 2. Amarula Boy 55. 3. Il Pittore 60. 4. Normandy Kitten 57. 5. Catalouniya 58,5. 6. Shere Calm
56,5. 9. ARCADIA 59,5 (G. Benoist 12/1). 16 part.
1 3/4 - encol. - cte tête - tête - 3/4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Saint-Cloud, 23 octobre 2016. Grand Prix des Femmes
Jockeys. Terrain bon souple. Plat. 52000 €. 1600m. 1.
Djiguite 57,5. 2. ARCADIA 54,5 (H. Doyle 12/1). 3. L'Acclamation 55. 4. Romantic Pur 54,5. 5. Lotus Garden 57.
6. Magneticjim 60,5. 17 part. 1 1/4 - 3 - encol. - 1/2 - cte
encol.
M. Guyon
415 points
DES ANNÉES FOLL.
PANAMERAS
CRY BABY
AGUA DE VALENC.
SCALA REGIA
DARRELL RIVERS
MAYTIME
SHANAWEST
59
Elle vient d'échouer pour sa première participation à
un gros handicap. Sa marge au poids étant très réduite, ses chances paraissent encore limitées.
Q Chantilly, 15 mars 2018. Prix Otto. Terrain psf standard. Plat. 52000 €. 1500m. 1. La Fibre 58. 2. Broklyn
Baby 59. 3. Vieux Moulin 56. 4. Cry Baby 57. 5. Jumpin'jack Flash 55. 6. Dégrisement 58. 9. MAGIC SONG 55
(P. Bazire 12/1). 16 part. 3/4 - cte encol. - nez - cte encol. - tête
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Chantilly, 23 février 2018. Prix de l'Allée Gladiateur. Terrain psf standard. Plat. 20000 €. 1600m. 1. MAGIC
SONG 57 (P. Bazire 44/1). 2. King of Spades 60,5. 3. Catalouniya 59,5. 4. Lady Sidney 60. 5. Ardashir 54,5. 6.
Rise Hit 55,5. 17 part. tête - 3/4 - cte tête - cte encol. - 2 1/2
Chantilly, 26 janvier 2018. Prix de la Route du Débat.
Terrain psf standard. Plat. 20000 €. 1300m. 1. King of
Spades 59. 2. Cazalys 59. 3. Stormy 59,5. 4. Dibazari
53,5. 5. Galinka 58. 6. Yarkosky 58. 7. MAGIC SONG 58,5
(P. Bazire 46/1). 15 part. encol. - 1/2 - 1 - 1 - tête
55
15 C.11pLECŒUVRE
5p 12p 7p 4p (17) 14p
CRY BABY
Notre favorite tourne autour du pot dans cette catégorie et se présentera en très belle forme. Performante sur la PSF, elle s'annonce redoutable.
Q Chantilly, 15 mars 2018. Prix Otto. Terrain psf standard. Plat. 52000 €. 1500m. 1. La Fibre 58. 2. Broklyn
Baby 59. 3. Vieux Moulin 56. 4. CRY BABY 57 (T. Bachelot 12/1). 5. Jumpin'jack Flash 55. 6. Dégrisement 58. 16
part. 3/4 - cte encol. - nez - cte encol. - tête
Q Cagnes-sur-Mer, 24 février 2018. Prix Princesse
Charlène de Monaco-Charity Race. Bon terrain. Plat.
52000 €. 1600m. 1. Namasjar 56,5. 2. Sometaste 56. 3.
Dégrisement 58,5. 4. On The Sea 60. 5. CRY BABY 57,5
(F. Veron 10/1). 6. Munawer 57. 16 part. cte
tête - 3/4 - nez - 3/4 - nez
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Deauville, 19 octobre 2017. Prix du Port du Havre. Terrain psf standard. Plat. 55000 €. 1500m. 1. Melissa Jane
55. 2. CRY BABY 55 (L. Delozier 23/1). 3. Agua de Valencia 56. 4. Sanjita 58. 5. Très Belaffair 61. 6. Gigrette 55,5.
16 part. tête - 1 1/4 - cte encol. - 1/2 - 1/2
56
11 M.15pBARZALONA
16p (17) 7p 6p 5p 16p
55
4
57,5
A. HAMELIN
7p 12p (17) 1p 1p 3p 5p
Elle ne doit pas être condamnée sur ses deux derniers
échecs. Dépendant d'un entraînement en grande forme, il convient de la surveiller.
Chantilly, 26 mars 2018. Prix de la Remise Neuve. Terrain psf standard. Plat. 16000 €. 1300m. 1. Never Compromise 63. 2. Nine Ou Four 58. 3. Quirinus 57,5. 4. Millenium Park 59. 5. Ucel 56,5. 6. Armorica 54,5. 7. DARRELL RIVERS 58 (C. Soumillon 3/1). 13 part. 1/2 encol. - encol. - 3/4 - cte tête
Deauville, 5 janvier 2018. Prix Miss Satamixa. Terrain psf
standard. Plat. 52000 €. 1500m. 1. Beauty of Love 56. 2.
Jasmiralda 56. 3. Melissa Jane 56. 3. Hunaina 56. 5. Syrita 58. 6. Liwa Palace 56. 12. DARRELL RIVERS - A 56
(A. Hamelin 12/1). 13 part. cte encol. - tête - dh. - 1/2 - 2 1/2
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Deauville, 6 décembre 2017. Prix de Grandouet. Terrain
psf standard. Plat. 18000 €. 1300m. 1. DARRELL RIVERS - A 54,5 (A. Hamelin 73/10). 2. Sinbad 57,5. 3. Alfieri 57. 4. Princess Momoka 56. 5. Ross Castle 54,5. 6.
Westerwald 59,5. 16 part. 2 1/2 - 3/4 - 1/2 - 1/2 - 1
56,5
14 M.10pFOREST
9p 6p 5p 4p (17) 9p
MAYTIME
Elle n'a pas fourni son exacte valeur dernièrement à
Chantilly. Sa situation au poids est élevée, mais elle
est capable d'ambitionner un accessit.
Q Chantilly, 15 mars 2018. Prix Otto. Terrain psf standard. Plat. 52000 €. 1500m. 1. La Fibre 58. 2. Broklyn
Baby 59. 3. Vieux Moulin 56. 4. Cry Baby 57. 5. Jumpin'jack Flash 55. 6. Dégrisement 58. 12. MAYTIME 57,5
(J. Augé 24/1). 16 part. 3/4 - cte encol. - nez - cte encol. - tête
Q Cagnes-sur-Mer, 24 février 2018. Prix Princesse
Charlène de Monaco-Charity Race. Bon terrain. Plat.
52000 €. 1600m. 1. Namasjar 56,5. 2. Sometaste 56. 3.
Dégrisement 58,5. 4. On The Sea 60. 5. Cry Baby 57,5. 6.
Munawer 57. 7. MAYTIME 59 (J. Augé 15/1). 16 part. cte
tête - 3/4 - nez - 3/4 - nez
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
La Teste, 22 juin 2017. Prix la Sorellina - Tattersalls. Bon
terrain. Plat. 55000 €. 1600m. 1. Dallas Affair 58,5. 2. Garance 58,5. 3. Westit 58,5. 4. MAYTIME 58,5 (E. Corallo
25/1). 5. Niedziela 58,5. 6. Denitza 58,5. 10 part.
2 1/2 - 1 1/2 - 1 1/2 - 2 1/2 - 3 1/2
Elle a prouvé à diverses reprises sa compétitivité à ce
niveau, et le changement de surface servira ses intérêts. Elle s'élancera avec de solides ambitions
Q Compiègne, 19 mars 2018. Prix Benjamin Boutin. Terrain très lourd. Plat. 52000 €. 1400m. 1. Qualisaga 53. 2.
Shanawest 55. 3. Upendi 51,5. 4. PANAMERAS - A 55
(M. Guyon 27/4). 5. Rock Samphire 51. 6. Des Années
Folles 53,5. 13 part. 15 - encol. - 4 - 4 - 1/2
Cagnes-sur-Mer, 24 février 2018. Prix Jacques Geliot.
Bon terrain. Plat. 26000 €. 1600m. 1. Frosty Bay 55,5. 2.
Silver Casina 57,5. 3. Al Mansor 52. 4. Flauto 54,5. 5. Prime Minister 54. 6. High One 58. 11. PANAMERAS - O 56
(C. Pacaut 9/2). 16 part. 1/4 - 1 1/4 - cte encol. - 3/4 - 1/2
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Fontainebleau, 1er juin 2017. Prix de la Brie. Terrain bon
souple. Plat. 55000 €. 1800m. 1. Dallas Affair 58. 2. PANAMERAS 54 (M. Guyon 17/2). 3. Folie de Louise 55. 4.
Gigrette 56,5. 5. Agami 57. 6. Blue Hills 54. 17 part. cte
encol. - cte tête - 3/4 - cte encol. - 3/4
55,5
13 C.2pDEMURO
2p (17) 7p 5p 8p 7p
P.-C. BOUDOT
(17) 5p 3p 4p 2p 7p 1p
Elle reste sur des performances en dents de scie cette
année. Certes, elle a déjà brillé sur le sable cantilien
mais a besoin de rassurer avant tout.
Chantilly, 26 mars 2018. Prix de la Région Forestière
Valois. Terrain psf standard. Plat. 26000 €. 1300m. 1.
Mark of Excellence 54. 2. Diamant de Vati 58,5. 3. As de
Cœur 56,5. 4. Showtime Star 59,5. 5. Jack Muscolo 55,5.
6. Soho Universe 58,5. 11. IKEN WATER 59,5 (M. Guyon
31/4). 14 part. 1 1/4 - 1/2 - 1/2 - 3/4 - tête
Q Fontainebleau, 8 mars 2018. Prix de la Seine-et-Marne. Terrain très souple. Plat. 52000 €. 1200m. 1. Castle
Dream 53. 2. Waleed 54. 3. Hopeless 63. 4. Orangefield
53,5. 5. Royal Prize 54. 6. Join Us 56. 7. IKEN WATER 56
(M. Guyon 12/1). 16 part. 2 1/2 - cte tête - 2 - 1/2 - cte
encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Chantilly, 9 novembre 2017. Prix de la Seigneurie. Terrain psf standard. Plat. 25000 €. 1300m. 1. IKEN WATER 56,5 (PC. Boudot 52/10). 2. Waleed 51,5. 3. Red
Chois 56,5. 4. Belle Croix 56,5. 5. Baby Jane 56,5. 6. Be
My Prince 58. 12 part. 1 1/4 - nez - 2 - tête - 1
56,5
G. BENOIST
6p 2p 1p 12p (17) 2p 2p
AGUA DE VALENCIA
Elle est confirmée dans ce style de tournois et a du travail derrière elle pour sa réapparition. Elle fera logiquement partie des concurrentes en vue.
Q Chantilly, 21 novembre 2017. Prix du Paddock. Terrain psf standard. Plat. 55000 €. 1600m. 1. Time's Arrow
59. 2. Highest Rockeur 58. 3. Wyck Hall 56,5. 4. Lilly Kaféïne 59. 5. AGUA DE VALENCIA 58 (PC. Boudot 19/4).
6. Dark Américan 60. 16 part.
1 1/2 - tête - tête - tête - encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Deauville, 19 octobre 2017. Prix du Port du Havre. Terrain psf standard. Plat. 55000 €. 1500m. 1. Melissa Jane
55. 2. Cry Baby 55. 3. AGUA DE VALENCIA 56 (PC. Boudot 15/2). 4. Sanjita 58. 5. Très Belaffair 61. 6. Gigrette
55,5. 16 part. tête - 1 1/4 - cte encol. - 1/2 - 1/2
Q Fontainebleau, 19 septembre 2017. Prix du Grand
Trianon. Terrain très souple. Plat. 55000 €. 1600m. 1.
Folie de Louise 59,5. 2. Acrobate 59,5. 3. Lady Sidney
55,5. 4. AGUA DE VALENCIA 57,5 (T. Bachelot 16/1). 5.
Voiscreville 57. 5. In The Lope 56. 15 part. cte encol. - 1 1/4 - encol. - encol. - dh.
59
Jugée digne de participer à la Poule d'Essai des Pouliches (Gr. I) en 2017, elle n'a pu confirmer les promesses laissées en début de carrière. Affaire d'impression.
Chantilly, 20 mars 2018. Prix de la Queue du Renard.
Terrain psf standard. Plat. 28000 €. 1800m. 1. Maharo
54. 2. Tikitiki 55,5. 3. Merikha 58,5. 4. Wolwedans 55,5. 5.
Foulognes 55,5. 6. Asfaar 57. 9. AMAANI 55,5 (T. Piccone 33/1). 10 part. 1 - 1 1/4 - cte encol. - 1 - 1/2
Maisons-Laffitte, 25 septembre 2017. Prix Herbager.
Terrain souple. Plat. 35000 €. 1600m. 1. Archetype 57. 2.
Westit 55,5. 3. Yuman 59. 4. Spanish Fly 55,5. 5. Mathix
57. 6. Nastenka 55,5. 7. AMAANI 54,5 (T. Piccone 29/1).
8 part. 7 - 3/4 - cte encol. - 5 - 3/4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Chantilly, 9 novembre 2016. Prix de la Capitainerie de
Chasse. Bon terrain. Plat. 27000 €. 1800m. 1. Terrakova
58. 2. AMAANI 58 (A. Lemaitre 31/1). 3. Djamba 58. 4.
Estelle Ma Belle 58. 5. Soltana Senora 58. 6. Arven Anne
58. 10 part. 3 1/2 - 2 - 1/2 - 1 1/4 - 5
9
2
SCALA REGIA- T. Bachelot (son jockey) :
« Elle a montré des moyens l'année
passée et reste d'ailleurs sur une cinquième place dans une épreuve analogue, en décembre dernier à Deauville.
Cela dit, elle effectue un retour en compétition et doit porter 61 kilos. Elle fera
de son mieux pour se mettre en valeur. »
AGUA DE VALENCIA- J.-P. Gauvin :
« Elle n'a pas été revue depuis sa cinquième place dans le quinté du 21 novembre à Chantily. Elle se présentera
en belle forme. De plus, elle a déjà fait
ses preuves à plusieurs reprises à ce
niveau de compétition et apprécie le
sable. »
MAYTIME - C. Ferland :
« Sa dernière sortie à Chantilly n'est
pas à prendre en considération. Elle n'a
pas été très heureuse dans la phase finale ce jour-là. Les 1 400 mètres lui
vont comme un gant. Même si sa situation au poids ne lui laisse pas trop de
marge, elle peut répondre présent
dans cette épreuve. »
CRY BABY- Y. Barberot :
« Elle tourne autour du pot dans ce style de tournois. C'est une chic pouliche
qui donne toujours le meilleur d'elle
même. Elle mériterait de remporter
son quinté. Confiée pour l'occasion à
Christophe Soumillon, elle devrait une
nouvelle fois se montrer à la hauteur
avec un bon parcours. »
MAGIC SONG - S. Kobayashi :
« Lors de ses débuts dans cette catégorie, elle n'a pas démérité. La distance
peut être un peu courte pour elle.
Néanmoins, un train soutenu l'aiderait
dans sa tâche. Je pense qu'elle peut
ambitionner un accessit contre de telles adversaires. »
DES ANNÉES FOLLES - P. Adda :
« Elle s'est remarquablement comportée dernièrement dans un gros handicap sur la ligne droite de Chantilly. J'ai
opté pour cet engagement plutôt que
le quinté disputé mardi à Maisons-Laffitte. Elle est plus titrée sur le gazon que
la piste en sable fibré. Toutefois, elle
affronte uniquement des femelles ici. »
À vos carnets
è DERNIERS
TUYAUX
CRY BABY : peu heureuse en
dernier lieu.
PANAMERAS : est confirmée dans
cette catégorie.
è DES
OUTSIDERS
MAYTIME : à reprendre absolument
jugée sur ses meilleures sorties.
DES ANNÉES FOLLES : bien placé
au poids.
è DERNIÈRE
MINUTE
SHANAWEST : chance sérieuse à
l'issue d'une ligne droite fluide.
SCALA REGIA : entourage habile.
n Favoris battus (dernière sortie)
5,7/1 AGUA DE VALENCIA
4/1 DARRELL RIVERS
5,8/1 SHANAWEST
4/1 FONS SALERA
n Numéros en forme
3 - 1 - 2 - 6 - 12
n Numéros à l'écart
9 - 16 - 13 - 10 - 7
n Entraîneurs en forme
Y. Barberot - J.-P. Gauvin
n Jockeys en forme
M. Guyon - M. Barzalona
n Entraîneurs à l'écart
T. Castanheira - S. Wattel
n Jockeys à l'écart
V. Cheminaud - F. Véron
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
n HIPPODROMES
n CATÉGORIE/TERRAIN
n SPÉCIALITÉ
v CHRONO v CLASSEMENT v DISTANCE/POIDS
Parisien
31 | Le15 AVRIL
2018
l COTE
DIMANCHE
HIPPISME | COURSES
PLAT
HIER À VINCENNES (QUINTÉ, PICK 5)
Octocking entouré d'espoirs
réunion 1 (13 H 35) Aujourd'hui à ParisLongchamp (quinté, Pick 5)
dans cette épreuve longue de 2 000 mètres.
LES CLASSIQUES EN POINT DE MIRE
Les belles épreuves préparatoires aux
compétitions classiques du printemps se
succèdent depuis une semaine. Dans le
Prix de Fontainebleau (2e), le retour à la
compétition d’Olmedo est à suivre avec intérêt. Deuxième du Qatar Prix Jean-Luc Lagardère (Groupe I), en octobre dernier, il est
l’un des plus grands espoirs de Jean-Claude
Rouget pour le Prix du Jockey-Club, disputé le 3 juin, à Chantilly. Vu l'estime que lui
porte son mentor, il décevrait en ne jouant
pas un premier rôle, même si le visiteur
britannique, Rostropovich, a des arguments
à faire valoir. L'équivalent pour les pouliches, le Prix de la Grotte (4e), tremplin vers
le Prix de Diane (10 juin), s'annonce plus
difficile à déchiffrer. Lauréate de ses deux
premières sorties, Wind Chimes tentera de
PAR KÉVIN ROMAIN
Une semaine après l'ouverture de ParisLongchamp, l'aptitude aux pistes profondes
restent toujours d’actualité, d’autant que le
terrain est une nouvelle fois annoncé collant dans le nouvel écrin de France Galop.
Dans le quinté (3e course), Octocking ne
devrait pas être dérangé par ces conditions
de course, bien au contraire. Très performant l’an passé, il a notamment remporté
un quinté à Chantilly. Compétitif à cette
valeur, il s’annonce comme une bonne
possibilité dans cette compétition, d’autant
qu’il a affiché des progrès entre sa course
de rentrée et sa dernière sortie. Malgré un
numéro de corde à l’extérieur, il faut lui
accorder une certaine confiance et pourquoi pas l’associer avec notre favori, Good
Deal, lequel semble être incontournable
DE GARCHES
1 PRIX
A RÉCLAMER - COURSE E - 4 ANS ET PLUS - 19 000 € - 1 400 M
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
1 RED KITTEN
H5 60
1
2 WESTERWALD
H5 59,5 6
3 KING OF SPADES - O M4 59,5 7
4 GUANACASTE
H4 59,5 4
5 SNAAD
H6 59
5
6 DARING LION
H5 59
8
7 STILLMAN
M7 59
9
8 LOUVAIN
H9 58
2
9 SWEETICON
F4 55
10
10 LIGHTOLLER - O
H4 57,5 3
S. DOUSSOT : 5 - 1 - 7 - 9 - 3 - 2
H. De Waele D. De Waele
Ec. Carre Magique SASF. Vermeulen
Ec. Faroan
G. Bietolini
Haras du Grand CourgeonH.-A. Pantall
N.-A. Al-MesnedJ. Phelippon
H. Reinhard Y. Almenräder
L. Roveda
A. Marcialis
F.-F. Guimard G. Nicot
A. Mosca ToselliA. Marcialis
D. Myers
P.& F. Monfort (s)
K. ROMAIN : 5 - 9 - 7 - 1 - 2 - 3
14 H 05
l
C. Pacaut Ch. ST 9 57
15/1
C. SoumillonDea. ST 6 59,5 9/2
S. Pasquier Ch. ST 13 56
9/1
M. BarzalonaPro. C 12 59
9/2
P.-C. BoudotCh. ST 3 57,5 10/1
E. Hardouin Ch. ST 11 59
9/1
C. Demuro Ch. B 9 60 20/1
I. MendizabalS.C. TL 6 55 27/4
M. Michel Com. TL 8 58,5 12/1
T. Bachelot Pro. C 4 61
H. BOUAKKAZ : 3 - 5 - 1 - 2 - 9 - 4
l
14 H 35
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - SUPER4
1 OLMEDO
M3 58
2 LOUIS D'OR
M3 58
3 MIND MAPPING (E1) M3 58
4 WOOTTON (E1)
M3 58
5 ROSTROPOVICH
M3 58
S. DOUSSOT : 4 - 1 - 5 - 3
2
1
3
5
4
C. Demuro Ch. B 2 57
5/2
M. Guyon Dea. TL 5 58
17/1
P.-C. BoudotS.C. C 1 58 2/10
M. BarzalonaDea. C 1 56,5 2/1
Ryan Moore Irl. C 3 58,5 17/4
H. BOUAKKAZ : 1 - 4 - 5 - 3
l
DU PAVILLON ROYAL
15 H 15
3 PRIX
HAND. DIV. - 1 ÉP. - CSE D - 5 ANS ET + - 52 000 € - 2 000 M - MOYENNE PISTE
re
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4 - TIERCÉ - QUARTÉ+ - QUINTÉ+
N° CHEVAUX
S.R. AGE POIDS JOCKEYS
CDE COTES
1 ROGUE RUNNER
2 AS DES FLANDRES
3 OCTOKING - A
4 MYSTÉRIEUX
5 PRINCE NOMAD
6 MAGARI
7 JUNGLEBOOGIE
8 MAGNUN BARELIÈRE
9 FILS PRODIGUE
10 AMIRVANN
11 DANCE WITH STARS
12 MONTEVERDI
13 GOOD DEAL - A
14 CHILL WIND
15 MOONWALK STEP - A
16 TAKARAN
17 FULL COURT PRESS
18 IDLE WHEEL - A
À 15 H 15
Hb.
6
60,5 E. Hardouin
Hb.
8
60 S. Pasquier
Mgr. 6
59 F. Blondel
Hal.
8
58,5 F. Forési
Mb.
7
58 P.-C. Boudot
Mb.
5
57,5 C. Soumillon
Hb.
6
57,5 A. Coutier
Mb.
6
57 I. Mendizabal
Hb.
5
56,5 C. Demuro
Hb.
6
56,5 T. Bachelot
Hgr.
5
55,5 M. Guyon
Hb.
5
55 P. Bazire
Hb.f. 6
54 M. Barzalona
Hal.
7
54 A. Crastus
Hb.
5
54 C. Lecœuvre
Hb.
5
54 A. Lemaitre
Hb.
5
54 M. Forest
Hb.
6
52,5 A. Badel
S. DOUSSOT : 13 - 10 - 3 - 9 - 15 - 14 - 6 - 11
R. PORÉE : 14 - 13 - 9 - 10 - 6 - 3 - 17 - 15
S. FLOURENT : 3 - 10 - 9 - 13 - 6 - 15 - 14 - 17 H. BOUAKKAZ : 14 - 3 - 9 - 13 - 6 - 12 - 10 - 18
K. ROMAIN : 9 - 13 - 17 - 12 - 3 - 10 - 8 - 14 SYNTHÈSE : 13 - 9 - 3 - 10 - 14 - 6 - 17 - 15
17
16
14
11
7
8
18
13
9
3
10
2
5
4
15
6
1
12
27/1
32/1
8/1
30/1
26/1
13/1
40/1
35/1
6/1
7/1
16/1
33/1
4/1
10/1
12/1
42/1
18/1
29/1
TIRELIRE
1 000 000 €
DE LA GROTTE
4 PRIX
GROUPE III - FEMELLES - 3 ANS - 80 000 € - 1 600 M - MOYENNE PISTE
15 H 50
PERFORMANCE
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - CLASSIC TIERCÉ - SUPER4 DERNIÈRE
n n v v
l
M.-F. Al AttiyahJ.-C. Rouget (s)
D. Smith
A. Fabre
D. Smith&Magnier&M.TaborA.-P. O'Brien
Godolphin S.N.C.A. Fabre
G. Pariente P. Bary
Roy Racing Ltd F. Head (s)
P. Van Belle J.-C. Rouget (s)
Wertheimer & FrèreC. Ferland
K. ROMAIN : 2 - 1 - 4 - 3
l
1 MISSION IMPASSIBLE F3 57
2 WIND CHIMES (E1) F3 57
3 MAGICAL - O (E1) F3 57
4 MUSIS AMICA
F3 57
5 SWEETY DREAM
F3 57
6 SEA PROSE
F3 57
7 LATITA
F3 57
8 ARMORICAINE
F3 57
S. DOUSSOT : 3 - 7 - 2 - 1
8
6
2
1
7
5
3
4
J.-B. EyquemCh. B 3 56
8/1
P.-C. BoudotCh. C 1 55 19/10
Ryan Moore Ang. B 4 57
5/4
M. BarzalonaS.C. B 1 57 22/10
G. Benoist M.L. C 1 56
9/1
A. Lemaitre M.L. C 1 58 21/10
C. SoumillonPro. B 1 55,5 47/10
M. Guyon Pro. B 1 55,5 33/10
H. BOUAKKAZ : 2 - 7 - 4 - 3
l
è ÉTAT PROBABLE DU TERRAIN : collant
è DERNIÈRE HEURE : Snaad - Rostropovich - Amirvann - Wind Chimes - Flag of Honour -
Smart Whip - Oleska - Dark Desire
è ENTRAÎNEURS À SUIVRE : A.-P. O’Brien - A. Fabre
milibris_before_rename
conserver son invincibilité à l’occasion de
cette course de rentrée.
16 H 25
PERFORMANCE
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - CLASSIC TIERCÉ - SUPER4DERNIÈRE
n n v v
l
Al Shaqab RacingA. Fabre
F. Blichfeldt N. Clément
A. Couane
B. Legros
Ec. Jean-Louis TepperJ.-C. Rouget (s)
Godolphin S.N.C.A. Fabre
A. Jathière J.-C. Rouget (s)
J. Magnier&M.Tabor&D.SmithA.-P. O'Brien
C. Morange F. Head (s)
K. ROMAIN : 5 - 7 - 6 - 1
l
1 ALHADAB
M3 58
2 BARADE
H3 58
3 VICOPISANO
H3 58
4 PHARRELL
M3 58
5 GYLLEN
M3 58
6 NOBOKHOV
M3 58
7 FLAG OF HONOUR M3 58
8 YOUNG FIRE - O
M3 58
S. DOUSSOT : 6 - 7 - 1 - 5
3
6
5
7
8
1
2
4
G. Benoist Pro. B 2 57 égal.
S. Pasquier Ch. ST 1 56,5 12/1
F. Veron S.C. TL 1 59 6/10
J.-B. EyquemPro. B 1 56,5 5/10
M. BarzalonaS.C. TL 1 56,5 17/10
C. SoumillonS.C. TL 2 58,5 égal.
Ryan Moore Irl. B 1 58,5
A. Lemaitre Ch. ST 1 57 égal.
H. BOUAKKAZ : 5 - 1 - 6 - 7
LORD SEYMOUR
6 PRIX
L. - 4 ANS ET PLUS - 52 000 € - 2 400 M - GRANDE PISTE
17 H 05
PERFORMANCE
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - CLASSIC TIERCÉ - SUPER4 DERNIÈRE
n n v v
l
D. Le Clezio C. Lotoux
Oti Management Pty LtdA. Fabre
Wertheimer & FrèreA. Fabre
P. Demercastel P. Demercastel
B. Dunn
G. Rarick
Gold and Blue LtdI. Gallorini
P. Jeanneret A. Couétil
Stall Molenhof A. Suborics
K. ROMAIN : 1 - 4 - 2 - 8
l
1 SMART WHIP
H7 60
2 CASTERTON
M4 58,5
3 GALIPAD
M4 58,5
4 SPIRIT'S REVENCH M8 57
5 PINKIE BROWN
H6 57
6 RASHKANI - O
H5 57
7 CARAVAGIO - A
M5 57
8 SIRIUS
M7 57
S. DOUSSOT : 1 - 8 - 3 - 2
8
2
4
1
3
6
5
7
l
4
6
5
7
8
1
3
2
C. SoumillonFon. B 2 58
5/2
A. Hamelin Ch. ST 6 55 13/2
C. Pacaut S.C. TL 3 58,5 5/1
K. Barbaud Ch. ST 7 56,5 15/2
P.-C. BoudotS.C. TL 4 59,5 5/2
T. Bachelot Ch. ST 8 57 24/1
H. Journiac Pro. ST 4 55 9/10
M. Lanave Pro. B 6 55 13/4
H. BOUAKKAZ : 8 - 3 - 1 - 7
l
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
Hubert. Diers & AssociésA. Bolte
1 EMPIRE HURRICANE H8 60
8
A. Sauty de ChalonJ.-E. Hammond 2 DARK DESIRE
H6 60
11
Ec. Haras des SenoraY. Barberot
3 MAHER SENORA
M7 60
2
Scuderia Briantea SrlP. Fleurie
4 KING NELSON - A (E1) M8 59
13
H. Ghabri
H. Ghabri
5 DJOKO - A
H6 58
7
V. Bukhtoyarov Ch. Rossi
6 ROYAL BOWL
H5 58
3
D. Ricard
Rob. Collet
7 RAVEN RIDGE - A H7 54,5 14
D. Beaulieu S. Dehez
8 IMPATIENTE - A
F8 57,5 6
High Street Racing Synd.G. Rarick
9 GREY SENSATION - A H6 57,5 5
C. Barande-BarbeC. Barande-Barbe 10 GUNGA DIN - A
H6 55
10
T. Castanheira T. Castanheira 11 TOP SENSATION
F5 53,5 9
D. Duperret Brian Beaunez 12 EN SOUPLESSE
F5 55,5 1
U. Tschan
N. Bellanger
13 MYXIAS DE PIREY
H5 55
15
J. Michal
J. Michal
14 NUMÉRO TREIZE
F7 52
18
C. Laur
C. Laur
15 VISION OF TWILIGHT H6 54
16
Scuderia Briantea SrlP. Fleurie
16 CHANGE OF GOLD - O (E1) H6 53
4
L. Nyffels
L. Nyffels
17 ICONIC
H10 53
17
A. Dupont
G.-C. Aidant
18 ZANHILL
M6 50,5 12
K. R. : 1 - 2 - 8 - 7 - 4 - 11 - 9 - 17 S. D. : 2 - 11 - 6 - 8 - 1 - 17 - 4 - 3
Placée : (801) Empire Hurricane
QUARTÉ + 9 - 2 - 5 - 11 POUR 1,30 €
ORDRE : 1 029,34 €
DÉSORDRE : 87,10 €
BONUS : 3,51 €
QUINTÉ + 9 - 2 - 5 - 11 - 16 POUR 2 €
ORDRE : 4 441,60 €
DÉSORDRE : 68,40 €
BONUS 4 : 11,80 €
BONUS 4/5 : 4 €
BONUS 3 : 3 €
NUMÉRO PLUS : 2226
MULTI | 9 - 2 - 5 - 11 POUR 3 €
EN
EN
EN
EN
4 : 1 008 €
5 : 201,60 €
6 : 67,20 €
7 : 28,80 €
2SUR4 | 9 - 2 - 5 - 11 POUR 3€
GAGNANT : 9,60 €
,
L INFO
EN IMAGE
17 H 35
e
è JOCKEYS À SUIVRE : M. Barzalona - C. Soumillon
è NOS SÉLECTIONS : Gagnante : (505) Gyllen
POUR 1 €
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
DU PAVILLON DAUPHINE
18 H 05
8 PRIX
HAND. DIV. - 2 ÉP. - CSE E - 5 ANS ET + - 26 000 € - 2 000 M - MOYENNE PISTE
l
TIERCÉ 9 - 2 - 5
ORDRE : 59 €
DÉSORDRE : 9,70 €
l
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - SUPER4
1 SANDYSSIME
H3 59
2 HEPTATHLETE
F3 58
3 DRAGON'S TEETH - O H3 55
4 KENSHOW - O
F3 53,5
5 RADJA
M3 56
6 SEVEN TREFFLES
F3 56
7 LA PEREGRINA
F3 54,5
8 OLESKA
F3 50,5
S. DOUSSOT : 7 - 1 - 8 - 2
les gains
E. Hardouin Pro. B 1 61,5 24/10
P.-C. BoudotDea. C 1 57 34/10
M. Guyon S.C. B 4 56
6/1
A. Lemaitre S.C. TL 2 57 13/4
M. Forest Com. TL 5 61,5 12/1
G. Benoist Pro. B 1 56,5 21/10
M. AndrouinPro. TL 1 62 32/10
C. SoumillonCh. C 8 57 15/2
H. BOUAKKAZ : 3 - 1 - 2 - 7
DE LA DÉFENSE
7 PRIX
A RÉCLAMER - 3 ANS - 27 000 € - 1 400 M
D. Malingue F. Chappet
S. Saadia
F. Vermeulen
M.-E. Uzan R. Le Gal
C. Bodin
N. Caullery
Ec. Haras QuetievilleH.-A. Pantall
P. Jabot
Y. Barberot
Ec. Segalot PhilippeJ.-C. Rouget (s)
A. Jathière J.-C. Rouget (s)
K. ROMAIN : 8 - 1 - 7 - 5
(6), E. Raffin, P. 2,80 ; 4. Declice de Houelle
(8), A. Barrier ; 5. Diva (13), T. Levesque. Coup.
gag. 38,30. Coup. pl. (15-10) : 15,50 (15-6) 12,60
(10-6) 17,30. Coup. Ordre (15-10) : 42,90. Trio
(15-10-6) : 129. PICK 5 (15-10-6-8-13) :
369,70.
8e COURSE 1. Fado du Chêne (8), P.-P.
Ploquin, G. 3,80 P. 1,30 ; 2. Ferreteria (10), M.
Abrivard, P. 1,10 ; 3. Flore de Janeiro (6), A.
Barrier, P. 1,70 ; 4. Fiorella de Ted (7), E. Raffin.
Coup. gag. 2,20. Coup. pl. (8-10) : 1,80 (8-6)
3,40 (10-6) 3,20. Coup. Ordre (8-10) : 6,80. Trio
(8-10-6) : 7,20.
9e COURSE 1. Fabulous Wood (7), M. Abrivard, G. 4,30 P. 1,90 ; 2. Falco d'Héripré (2),
J.-P. Monclin, P. 2,60 ; 3. Falcao de Laurma
(5), C. Duvaldestin, P. 2,10 ; 4. Fix It (6), G. Gelormini. Coup. gag. 15,60. Coup. pl. (7-2) : 6,20
(7-5) 5,60 (2-5) 7,30. Coup. Ordre (7-2) :
22,20. Trio (7-2-5) : 20,30.
l
l
DE FONTAINEBLEAU
2 PRIX
GROUPE III - 3 ANS - 80 000 € - 1 600 M - MOYENNE PISTE
Ec. Antonio CaroJ.-C. Rouget (s)
C. Garnier
T. Castanheira
Godolphin S.N.C.A. Fabre
Godolphin S.N.C.H.-A. Pantall
M. Tabor&D.Smith&Magnier&CoA.-P. O'Brien
K. ROMAIN : 5 - 1 - 4 - 2
Chantilly, le 31 mai. Octoking, s'impose
muni d'œillères australiennes. (Scoopdyga/EC.)
NOAILLES
5 PRIX
GROUPE III - 3 ANS - 80 000 € - 2 100 M - GRANDE PISTE
1 COURSE 1. Accord Marjacq (9), A. Rebèche, G. 11 P. 3,10 ; 2. Aréna Del Phédo (14), P.
Thieulent, P. 5,30 ; 3. Baladin Hongrois (13),
M. Tijou, P. 4,20 ; 4. Barry de Courtison (6), A.
Angot. Coup. gag. 56,80. Coup. pl. (9-14) :
17,80 (9-13) 26 (14-13) 28,30. Coup. Ordre
(9-14) : 117,10. Trio (9-14-13) : 314.
2e COURSE 1. Elencio (14), M. Abrivard, G.
8,40 P. 2,10 ; 2. Eden du Quenne (10), G. Delaune, P. 7,90 ; 3. Epson d'Ariane (2), J.-M. Bazire, P. 1,70 ; 4. Esprit Mystic (5), A. Desmottes. Coup. gag. 115,90. Coup. pl. (14-10) : 24,50
(14-2) 6,70 (10-2) 24,10. Coup. Ordre (14-10) :
177,90. Trio (14-10-2) : 130,90.
3e COURSE 1. Diadème Blue (9), M. Mottier, G. 4,10 P. 1,40 ; 2. Duke of Carless (7), A.
Abrivard, P. 1,40 ; 3. Ezreal Jiel (8), M. Abrivard, P. 1,50. Coup. gag. 7. Coup. pl. (9-7) : 2,80
(9-8) 2,80 (7-8) 2,90. Coup. Ordre (9-7) :
18,30. Trio (9-7-8) : 9,40. Trio Ordre (9-7-8) :
61,10. Super 4 (9-7-8-5) : 382,70.
4e COURSE 1. Blues d'Ourville (9), P.
Houel, G. 4,60 P. 1,90 ; 2. Attaque Parisienne
(2), S. Ernault, P. 2,90 ; 3. Blue Story (5), P. Levesque, P. 1,80 ; 4. Eldrick Boko (11), A. Abrivard ; 5. Ange de Lune (16), M. Abrivard. Coup.
gag. 19,60. Coup. pl. (9-2) : 6,50 (9-5) 4,30
(2-5) 6. Coup. Ordre (9-2) : 33,60. Trio (92-5) : 14,30.
5e COURSE 1. Délia du Pommereux (8), S.
Roger, G. 7,10 P. 1,80 ; 2. Dragon des Racques
(5), A. Abrivard, P. 3 ; 3. Draft Life (10), E. Raffin, P. 1,40 ; 4. Django Riff (11), Y. Lebourgeois.
Coup. gag. 39,40. Coup. pl. (8-5) : 7,80 (8-10)
3,70 (5-10) 6,10. Coup. Ordre (8-5) : 77,90. Trio
(8-5-10) : 29,10.
6e COURSE 1. Charmeuse Royale (12), M.
Abrivard, G. 2,50 P. 1,50 ; 2. Blues des Landiers
(7), A. Dollion, P. 8,70 ; 3. Bonne Copine (8), G.
Gelormini, P. 4,30 ; 4. Câlin de Morge (15), D.
Thomain ; 5. Classic Way (11), J.-P. Monclin.
Coup. gag. 73,10. Coup. pl. (12-7) : 25,70 (12-8)
12,80 (7-8) 53,40. Coup. Ordre (12-7) : 74,70.
Trio (12-7-8) : 236,30. PICK 5 (12-7-8-15-11) :
1.523,70.
7e COURSE 1. Divine Mesloise (15), A.
Abrivard, G. 6,50 P. 2,70 ; 2. Divine Action
(10), J-Ph. Dubois, P. 4,20 ; 3. Dolly du Quesne
re
F. Veron All. B 5 59,5
Ronan ThomasFon. B 4 53,5 15/2
J. Cabre Ch. ST 14 60 17/2
J. Smith S.C. TL 5 58,5 7/1
P.-C. BoudotCh. ST 0 62
11/2
C. Demuro Pro. B 2 58
11/4
L. Bails
Com. TL 2 52
9/4
S. Pasquier Ch. ST 8 57,5 7/1
M. Forest Ch. ST 6 64 13/1
Z. Pfeil
Ch. ST 1 54
13/1
C. Pacaut S.C. TL 3 66,5 9/2
T. Piccone Ch. ST 5 58 28/1
V. Seguy Fon. B 7 58,5 13/2
M. Lanave Ch. ST 15 60 43/1
Stéph.M LaurentPro. B 4 57,5 27/1
M. DelalandePro. B 1 57 67/10
J. Claudic Fon. B 1 53
10/1
M. Michel Dea. ST 13 57 30/1
H. B. : 2 - 8 - 10 - 7 - 9 - 15 - 11 - 1
l
VINCENNES, HIER APRÈS-MIDI. Le bras levé, Matthieu
Abrivard (33 ans) ne cache pas sa joie après sa victoire
au sulky de Charmeuse Royale. Il ne s'agit pas de son
succès le plus prestigieux mais de l'un des plus symboliques puisqu'il franchit le poteau en tête pour la 2000e
fois de sa carrière. « La remporter avec la casaque
familiale me fait plaisir, d'autant que j'ai eu de la réussite
ce samedi », indique le professionnel auteur d'un triplé.
(SCOOPDYGA/VALENTIN DESBRIEL)
...ET À BORDEAUX - LE BOUSCAT
1re COURSE 1. Sensas Chop (2), H. Journiac, G. 3,30 P. 3,50 ; 2. Quantivator (6), J.
Augé, P. 2,60 ; 3. Joe's Fancy (5), S. Le
Quilleuc. Coup. Ordre (2-6) : 34,30. Trio Ordre
(2-6-5) : 76,90. Super 4 (2-6-5-4) : 265,80.
2 e COURSE 1. Comme Maman (8), A.
Gautron, G. 73,90 P. 11,70 ; 2. Eris (2), T. Beaurain, P. 3,60 ; 3. Europe Allen (4), A. Estrabol,
P. 3,20 ; 4. Lady de Roche (9), H. Bachelot.
Coup. gag. 214. Coup. pl. (8-2) : 49,50 (8-4)
50,30 (2-4) 13,20. Coup. Ordre (8-2) : 604,50.
Trio (8-2-4) : 410,30. NP: 10.
3e COURSE 1. L'Or et l'Argent (5), A. Mérou, G. 3,10 P. 1,40 ; 2. How Insensitive (3), A.
Crastus, P. 1,60 ; 3. Bamiya (9), M. Lauron, P.
2,70. Coup. gag. 6,40. Coup. pl. (5-3) : 3,20
(5-9) 5,80 (3-9) 6,30. Coup. Ordre (5-3) : 12.
Trio (5-3-9) : 28,30. Trio Ordre (5-3-9) : 82,30.
Super 4 (5-3-9-2) : 552.
4e COURSE 1. Buck's Bankable (9), A. Estrabol, G. 2,80 P. 1,50 ; 2. Dorémi (3), H. Bachelot, P. 1,60 ; 3. Kauto Sirtaki (2), J. Plouganou,
P. 1,80. Coup. gag. 8,60. Coup. pl. (9-3) : 3,40
(9-2) 3,20 (3-2) 3,90. Coup. Ordre (9-3) : 14.
Trio (9-3-2) : 12,60. Trio Ordre (9-3-2) : 53,90.
Super 4 (9-3-2-6) : 183,70. NP: 5.
5e COURSE 1. Beautiful Love (5), A. Bendjama, G. 17 P. 4,40 ; 2. Hautot (1), S. Prugnaud,
P. 1,50 ; 3. Mr Gualano (3), D. Santiago. Coup.
Ordre (5-1) : 46,40. Trio Ordre (5-1-3) : 209,90.
Super 4 (5-1-3-6) : 694,30. NP: 7.
6e COURSE 1. Hermès Pompadour (11), B.
Fouchet, G. 25,20 P. 3,80 ; 2. Daytona Beach
(7), A. Estrabol, P. 2,30 ; 3. Conan Doyle (5), J.
Ricou, P. 1,50 ; 4. Perflort de Verdun (3), H.
Rodriguez-Nunez. Coup. gag. 61. Coup. pl.
(11-7) : 17,20 (11-5) 11,30 (7-5) 5,70. Coup. Ordre
(11-7) : 195. Trio (11-7-5) : 79,50.
7e COURSE 1. Taymour (8), S. Le Quilleuc,
G. 2,50 P. 5,50 ; 2. Al Safenne (1), J. Cabre, P.
3,60 ; 3. Amjiz de Piboul (6), I. Mendizabal, P.
2,20 ; 4. Jaahez (2), F.-X. Bertras. Coup. gag.
82,70. Coup. pl. (8-1) : 20,30 (8-6) 13,90 (1-6)
10,20. Coup. Ordre (8-1) : 177,60. Trio (8-1-6) :
109.
8e COURSE 1. Belobog (5), C. Cadel, G.
10,90 P. 7,80 ; 2. Pot Ana (6), R.-C. Montenegro, P. 7,40 ; 3. Penny Luz (2), F.-X. Bertras.
Coup. Ordre (5-6) : 173,90. Trio Ordre (5-6-2) :
620,40. Super 4 (5-6-2-7) : 4.095,20.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
32 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
HIPPISME | COURSES
TROT-PLAT-OBSTACLE
TROT
TROT
Concerto en rythme (5e)
Authorized sans hésiter
Céleste (4e) au monté
réunion 2 (11 H 30)
Aujourd'hui à Strasbourg (Pick 5)
réunion 4 (13 H 15) Aujourd'hui
à Tours-Chambray (Pick 5)
réunion 5 (16 H 30)
Aujourd'hui à Caen
1
PRIX DE GOBERNADOR
AT. - CSE NAT. - 16 000 € - 2 800 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
11 H 50
1 FLECHE DE JIEL (E1) F3 2 800 J.-L. Dersoir
2 FABULEUSE JIEL (E1) F3 2 800 A. Duperche
3 FLASH DE MORMAL H3 2 800 J.-R. Declercq
4 FULGURATOR GAME M3 2 800 E. Devenne
5 FUSÉE DES PRÉS
F3 2 800 D. Lefèvre
6 FURIOUS GLAS
H3 2 800 N.-G. Lefèvre
7 FOREVER JIEL (E1) H3 2 800 C. Croix
8 FJORD PAN
M3 2 800 G. Celis
9 FIRENZA
F3 2 800 C. Chassagne
10 FRONTIGNAN
M3 2 825 L. Guinoiseau
K. ROMAIN : 10 - 1 - 2 - 7 - 9 - 5
S. DOUSSOT : 10 - 1 - 5 - 7 - 3 - 2
H. BOUAKKAZ : 10 - 6 - 7 - 2 - 1 - 5
l
l
l
5
PRIX DU PRINTEMPS
PAR K. R.
ATTELÉ - 24 000 € - 2 800 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
13 H 50
1 DARBY KALOUMA
H5 2 800 C. Derhan
2 DERBY JIEL (E1)
H5 2 800 C. Croix
3 CALINO SAUTREUIL - Q H6 2 800 A. Duperche
4 CARRÉ CHIC - Q
H6 2 800 J.-R. Declercq
5 DIABLESSE DU LOGIS - Q F5 2 800 F. Christophe
6 BOLIDE SENONCHOIS - Q H7 2 800 D. Boudet
7 CENZO DU GUÉMONT M6 2 825 C. Chassagne
8 AMIE D'OCCAGNES - Q F8 2 825 E. Duperche
9 ACROBATE DU DER H8 2 825 D. Lefèvre
10 DREAM OF JIEL - Q (E1) M5 2 825 J.-L. Dersoir
11 ALEX D'ACANTHE - Q H8 2 825 B. Barbier
12 CONCERTO COINTERIE - Q H6 2 825 N. Dromigny
13 BIJOU DE CARSI - Q H7 2 825 L. Guinoiseau
14 AVENIR CLASSIQUE - P H8 2 825 N.-G. Lefèvre
K. ROMAIN : 12 - 14 - 13 - 10 - 3 - 7 - 11 - 6
S. DOUSSOT : 14 - 12 - 5 - 10 - 2 - 1 - 3 - 13
H. BOUAKKAZ : 12 - 14 - 10 - 5 - 3 - 13 - 2 - 11
l
2
PRIX GALLAUD-JOAILLER.COM
HAIES - 20 000 € - 3 500 M
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - SUPER4
l
l
l
1 DÉTENTE
F5 67
2 NORTHCAST
H5 65
3 ON THE GO
H5 68
4 ELWOOD
H4 66
5 CHACHOUN
H4 63
6 ECUME ATLANTIQUE H4 66
7 AMAZING SEA PEARL F4 61
K. ROMAIN : 3 - 4 - 1 - 6
S. DOUSSOT : 3 - 1 - 4 - 7
H. BOUAKKAZ : 3 - 4 - 1 - 6
3
12 H 20
G. Malone
G. Fabre
J. Reveley
F. de Giles
A. Masson
P. Lucas
S. Daroszewski
PRIX DE BELFORT
ATTELÉ - CSE E - 20 000 € - 2 800 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
12 H 50
1 DIANE DE L'ORME
F5 2 800 L. Paleau
2 DICARICE DIESCHOOT - A F5 2 800 J. Van Den Putte Jr
3 DAIRAMO D'OCQUE - P M5 2 800 A.-M. Soudain
4 EUGÈNE GAILLARD (E1) H4 2 800 C. Croix
5 EGÉRIE DE COURTIS F4 2 800 A. Duperche
6 DERONI
H5 2 800 N. Dromigny
7 DALERO DE FACQUE M5 2 800 C. Onghena
8 EASY GIRL FILLY
F4 2 800 J.-R. Declercq
9 DIANE DE FRANCE - Q F5 2 800 E. Duperche
10 ERASMUS DE GODREL M4 2 825 D. Lefèvre
11 EXTRÊME BILKIE
F4 2 825 C. Derhan
12 DIEGO DE SIENNE
H5 2 825 F. Rochette
13 DAPHNÉ DU ROUMOIS - Q F5 2 825 B. Barbier
14 EZIA DE FOURCADE - Q F4 2 825 C. Chassagne
15 DIAMANT VÉNÉSI - Q H5 2 825 J.-L. Dersoir
16 DINO DU GOUTIER - P H5 2 825 E. Devenne
17 DE HOUELLE - Q
H5 2 825 L. Guinoiseau
18 DERNIÈRE SÉANCE (E1) F5 2 825 D. Boudet
K. ROMAIN : 8 - 14 - 17 - 13 - 5 - 2 - 15
S. DOUSSOT : 8 - 13 - 5 - 14 - 17 - 4 - 16
H. BOUAKKAZ : 5 - 8 - 17 - 13 - 18 - 16 - 15
l
l
DE CRONENBOURG
6 PRIX
AT. - AMATEURS - 6 000 € - 2 800 M
14 H 20
1 CHERRY BLACK
F6 2 800 M. L. Rivenet
2 CANAL D'ARTHE
M6 2 800 M. T. Huchéde
3 CASTALDO
H6 2 800 M. J. Lebossé
4 BAMBI DE KERNAS H7 2 800 M. P. Leclercq
5 BÉBERT DU VARLET H7 2 800 M. G. Hornez
6 ANAÏS DU BIRKWALD F8 2 825 M. S. Grisez
7 ABAKOU - Q
H8 2 825 M. B. Chalmel
8 BRAKO JIEL - P
H7 2 825 M. E. Frémiot
9 AKABA GRAUX
F8 2 825 M. E. Onghena
10 CAMÉLIA DE BEYLEV H6 2 825 M. R. Groll
11 A JET SPORT
H8 2 825 E. Lamour
12 AUGUSTE GAILLARD M8 2 825 M. V. Baledent
K. ROMAIN : 10 - 8 - 5 - 11 - 7 - 4
S. DOUSSOT : 8 - 7 - 10 - 5 - 11 - 6
H. BOUAKKAZ : 8 - 7 - 4 - 5 - 11 - 10
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
l
l
7
l
4
PRIX DE BRUMATH
HAIES - HAND. DE CAT. - 22 000 € - 3 800 M
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - SUPER4 13 H 20
l
l
l
1 PEREGRINA
F10 69
2 GATO
H5 69
3 BENDIDON
H8 71
4 WALERIO
H5 66
5 CHACHA AND RHUM F6 68
6 WOOD LAW - A
F8 65
7 BONFOU D'AIRY - A H7 67
8 POULAPHOUCA
F8 66
K. ROMAIN : 2 - 7 - 1 - 5
S. DOUSSOT : 2 - 3 - 1 - 7
H. BOUAKKAZ : 2 - 8 - 1 - 7
G. Fabre
E. Labaisse
O. Schnakenberg
S. Daroszewski
P. Lucas
A. Masson
A. Lecordier
Thomas Gillet
PRIX BADEN RACING
CSE 2 - 3 ANS - 22 000 € - 2 000 M
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - SUPER4 14 H 50
1 MONSIEUR CROCO H3 57
2 CLOUD DANCER
M3 54
3 LOS ALTOS
H3 57
4 MARINKA
F3 57
5 STAKING
H3 55,5
6 NELLY
F3 55,5
7 DILUVIEN - A
H3 54
8 SINOUMA
F3 52,5
K. ROMAIN : 5 - 1 - 4 - 7
S. DOUSSOT : 7 - 5 - 2 - 1
H. BOUAKKAZ : 2 - 5 - 7 - 1
5
4
3
6
8
7
2
1
L. Boisseau
L. Grosso
T. Speicher
M. Berto
S. Maillot
C. Stéfan
J. Moutard
P. Dominois
l
l
l
8
l
l
POUR SON ENTRÉE en lice
dans la compétition du Trophée Vert (lire ci-dessous),
Authorized peut frapper un
grand coup. Très à l’aise sur les
pistes en herbe, il s’annonce
comme le cheval à battre de
cette étape tourangelle. « Sa
dernière course est très bonne
face à d’excellents trotteurs,
PRIX DE WISSEMBOURG
HAND. - 4 ANS ET + - 17 000 € - 2 100 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
15 H 30
1 ORGARÇON
H4 63
1 T. Speicher
2 NEW WAY
H6 60
2 M. Berto
3 LOUIS
H4 59
5 P. Gibson
4 SWAN LAKE
H4 57
4 C. Stéfan
5 TASSILO
H5 55
7 P. Dominois
6 GYSAGA - A
F7 53,5 11 A. Molins
7 ILLYRIO
H5 53,5 3 A. Duporté
8 ROUGE DÉSIR
H6 56
9 L. Boisseau
9 ONE YOUMZAIN - A H5 55,5 8 S. Maillot
10 SABAWA
F4 53,5 13 L. Grosso
11 FAMOUS CHOP
H4 54,5 12 J. Moutard
12 POSTGIRL
F4 50
6 O. Lesly
13 CAT GÉ - A
H5 51,5 10 A. Polli
K. ROMAIN : 4 - 5 - 2 - 10 - 11 - 1 - 13 - 7
S. DOUSSOT : 2 - 4 - 5 - 10 - 3 - 6 - 8 - 9
H. BOUAKKAZ : 5 - 6 - 3 - 10 - 2 - 7 - 1 - 12
l
l
l
1
ATTELÉ - APPRENTIS ET LADS-JOCKEYS - CSE E
22 000 € - 2 800 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
13 H 35
1 CÉSARIONO - P
H6 2 800 F. Bonne
2 CRACK DE REBECQ - Q H6 2 800 T. Calo
3 CERIDWEN
F6 2 800 E. Wrobel
4 COCORICO DU GARDEN - Q (E1) H6 2 800 O. Herbinière
5 CARO DES CARREAUX F6 2 800 J.-J. Baillon
6 BEL HAUFOR - Q
H7 2 800 K. Lebouteiller
7 CRIOLLO D'OMBLAIS - Q H6 2 800 Y. Cordeau
8 CAPUCINE FANAC - Q (E1) F6 2 800 T. Volckaert
9 BARBITURIC - Q
H7 2 825 J. Leroulley
10 BIP BIP DE GUEZ
H7 2 825 T. Radoux
11 BAMBI VISAIS - Q
H7 2 825 V. Clérin
12 BIJOU DU CRUCHET - Q H7 2 825 D. Lizée
13 BOBBY MONNERIE
H7 2 825 M. Maignan
14 BOLIDE DE NUIT - A H7 2 825 J. Verdier
15 BACCHUS DA VINCI - Q H7 2 825 J. Hocdé
16 BISCUIT - Q
H7 2 825 C.-M. Bruneau
K. ROMAIN : 7 - 12 - 9 - 13 - 6 - 16 - 8
S. DOUSSOT : 7 - 9 - 12 - 13 - 6 - 16 - 1
H. BOUAKKAZ : 6 - 8 - 12 - 16 - 7 - 13 - 11
l
l
5
16 H 05
1 ATOM DE MAI
H8 3 500 S. Bazire
2 ABRIEL MAUZUN - Q H8 3 500 M. Varin
3 BELLE KATIE
F7 3 500 R. Congard
4 ULYSSE DU DÉMON - A H10 3 500 P. Lambert
5 ACTION FORCE - Q
F8 3 500 Serge Peltier
6 BÉBERT EXPRESS - Q H7 3 525 F.-P. Bossuet
7 AUTHORIZED
H8 3 525 T. Levesque
8 BINGO D'ATTAQUE
M7 3 525 S. Bourlier
9 UNIVALDI D'AVAL - Q H10 3 525 D. Béthouart
10 VANAË DES VOIRONS - Q F9 3 525 J.-F. Senet
11 VINDALOO
H9 3 525 N. Chereau
12 UVINITO - Q
H10 3 550 C. Boisnard
13 VERTIGE DE CHENU - Q H9 3 550 P. Pellerot
14 AVENTURIER CÉHÈRE H8 3 550 B. Chupin
15 VANDERLOV
H9 3 550 L.-M. David
16 VOLCAN DE BELLANDE H9 3 550 F. Tabesse
K. HAYOUN : 7 - 6 - 5 - 8 - 2 - 9 - 13 - 15
S. DOUSSOT : 6 - 5 - 15 - 7 - 1 - 12 - 8 - 1
H. BOUAKKAZ : 10 - 5 - 6 - 7 - 8 - 13 - 12 - 16
milibris_before_rename
ATTELÉ - AMATEURS - COURSE F
6 000 € - 3 500 M
16 H 40
1 BRONTES
H7 3 500 M. J. Guitton
2 ALIBI DES SALINES - Q H8 3 500 M. R. Berthelot
3 CLÉA TÉJY
F6 3 500 M. P.-Y. Airiaud
4 ARGOS
H8 3 500 M. D.-R. Delaunay
5 BANKSTER JEEP - Q M7 3 500 C. Tessier
6 ANTILOPE D'EPUISAY - Q F8 3 525 M. Q. Champenois
7 ARTICHAUT - P
H8 3 525 M. A. Pleurmeau
8 VALTORING
H9 3 525 M. T. Marchand
9 BANKSY BEAT
H7 3 525 D. Bercher
10 VAQUESSO
H9 3 525 M. A. Sinenberg
11 VA JOLI
H9 3 550 M. J. Barbier
12 AGATHA DE CALENDES F8 3 550 M. L. Lefrançois
13 AIGLE DU PORT - Q H8 3 550 M. P. Jeanneteau
14 CARAT GÉDÉ
H6 3 550 M. A. Péjus
15 AMI FIDÈLE - Q
H8 3 550 M. S. Rocher
16 AVION DE BRY
H8 3 550 M. B. Debris
K. ROMAIN : 5 - 14 - 6 - 10 - 3 - 9 - 15
S. DOUSSOT : 6 - 10 - 14 - 5 - 15 - 11 - 7
H. BOUAKKAZ : 14 - 15 - 5 - 6 - 10 - 13 - 7
l
l
l
l
l
1
PRIX DE CAUDEBEC
ATTELÉ - FEMELLES - COURSE E - AUTOSTART
20 000 € - 2 200 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
16 H 50
1 DALUNA DE TILOU
F5 2 200 M. Donio
2 DALIE DU CITRUS - P F5 2 200 M. Mottier
3 DÉESSE DES BAUX
F5 2 200 M. Hue
4 DOUCE GERGAUDERIE F5 2 200 C. Boutet
5 DIVA DE TILLARD - Q F5 2 200 M. Coignard
6 DOLCE ROYALE - Q
F5 2 200 V. Coniglio
7 DARLING D'OURVILLE - Q F5 2 200 A. Lamy
8 DRAGONNE GINYU
F5 2 200 C. Petrement
9 DIETJE LABELLE - P F5 2 200 Théo Duvaldestin
10 DARELIA DE FAËL - Q F5 2 200 J. Rosenzweig
11 DAUPHINE DE CLECY - A F5 2 200 F. Lagadeuc
12 DARLING DU LYS
F5 2 200 D. Davoust
13 DÉESSE VALLEMBRAS - Q F5 2 200 C. Chéradame
14 DIVA LATINA - Q
F5 2 200 V. Jarry
15 DEAUVILLAISE - Q
F5 2 200 J. Lepage
16 DOLCE VITA QUICK - P F5 2 200 S. Ernault
17 DAKOTA CITY
F5 2 200 A. Jenny
18 DJYOTI DU PATURAL F5 2 200 F. Andrieu
K. ROMAIN : 2 - 5 - 16 - 11 - 14 - 9 - 1
S. DOUSSOT : 16 - 5 - 17 - 13 - 14 - 2 - 15
H. BOUAKKAZ : 9 - 2 - 5 - 16 - 7 - 13 - 4
l
l
l
2
PRIX DE LIEUREY
ATTELÉ - MÂLES - COURSE E
20 000 € - 2 450 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
17 H 20
1 EDEN DE VAUVERT - Q M4 2 450 A. Ménager
2 EXPRESS DUO (E1)
H4 2 450 L. Peschet
3 ETAT D'ESPRIT
M4 2 450 S. Ernault
4 EXO D'ERONVILLE
H4 2 450 B. Beaucamp
5 EAGLE DE VAUVILLE - Q H4 2 450 S. Pillon
6 EAST LOVE - A
M4 2 450 A.-A. Chavatte
7 ECLAIR DE LAUMONT H4 2 450 B. Le Beller
8 EQUIANO
M4 2 450 Y. Lorin
9 ESQUILIN
M4 2 450 P. Levesque
10 EL PRESIDENTE - Q (E1) H4 2 450 Y. Lebourgeois
11 EXCEPTIONAL DREAM - Q M4 2 475 E. Dubois
12 ELAN RENARD - P
H4 2 475 G. Moinon
13 ENDO D'AZIF
M4 2 475 C. Dreux
14 ELDORADO CASTELETS - P M4 2 475 C. Cuiller
15 ECHO DE CHANLECY H4 2 475 E.-G. Blot
K. ROMAIN : 11 - 9 - 14 - 13 - 10 - 8 - 15
S. DOUSSOT : 9 - 11 - 14 - 15 - 13 - 6 - 8
H. BOUAKKAZ : 12 - 9 - 11 - 14 - 3 - 13 - 6
l
l
l
n QU'EST-CE QUE LE TROPHÉE VERT ?
Le Trophée Vert est l’équivalent du Grand National du Trot
mais sur des pistes en herbe. Il permet à d’excellents trotteurs
de se changer les idées, avec des courses beaucoup moins
rythmées que celles ayant lieu sur le sable. Cette année, la
première étape s’est déroulée à Carpentras et la victoire est
revenue à Bebert Express, lequel a marqué les 15 points
attribués au lauréat, et qui est encore en lice ce dimanche.
...ET À SAINT-CLOUD (PICK 5)
1 COURSE 1. Auzebosc (3), C. Demuro, G.
10,20 P. 1,60 ; 2. King of Camelot (2), P.-C.
Boudot, P. 1,30 ; 3. Mister Jo (1), C. Soumillon,
P. 1,40. Coup. gag. 17,80. Coup. pl. (3-2) : 3,40
(3-1) 3,80 (2-1) 2. Coup. Ordre (3-2) : 42,90. Trio
(3-2-1) : 9. Trio Ordre (3-2-1) : 87,80. Super 4
(3-2-1-5) : 340.
2e COURSE 1. Shahnaza (5), C. Soumillon,
G. 1,70 P. 1,10 ; 2. Lestilia (6), A. Lemaitre, P.
1,30 ; 3. Beyond Dance (3), C. Demuro, P. 1,30.
Coup. gag. 3,70. Coup. pl. (5-6) : 1,80 (5-3) 1,80
(6-3) 2,40. Coup. Ordre (5-6) : 5,10. Trio (56-3) : 6,60. Trio Ordre (5-6-3) : 23,20. Super 4
(5-6-3-9) : 111,40 (5-6-3-NP) . NP: 2.
3e COURSE 1. Vida Loca (3), M. Michel, G.
3,60 P. 1,60 ; 2. Novatrice (6), P.-C. Boudot, P.
1,80 ; 3. Shining Star (1), T. Speicher, P. 2,10 ; 4.
Hurricane Day (8), S. Pasquier. Coup. gag.
8,80. Coup. pl. (3-6) : 3,50 (3-1) 4,20 (6-1) 5,60.
Coup. Ordre (3-6) : 18,20. Trio (3-6-1) : 16,80.
4e COURSE 1. Grey Magic Night (4), S. Pasquier, G. 6,70 P. 2,20 ; 2. Hippolyte (9), T. Piccone, P. 2,10 ; 3. Je Suis Charlie (10), P.-C. Boudot, P. 2,30 ; 4. Pierre Précieuse (7), C. Soumillon ; 5. Magic Mac (13), F. Blondel. Coup.
gag. 15,40. Coup. pl. (4-9) : 6,10 (4-10) 6,10
(9-10) 5,40. Coup. Ordre (4-9) : 25,90. Trio (49-10) : 23,60. PICK 5 (4-9-10-7-13) : 208,70.
re
5e COURSE 1. Show The Way (12), S. Martino, G. 9,70 P. 3,10 ; 2. Venezia (2), C.
Lecœuvre, P. 2,20 ; 3. Out of Ideas (9), A. Massin, P. 8,60 ; 4. Kheopps (10), T. Thulliez. Coup.
gag. 20,60. Coup. pl. (12-2) : 9,50 (12-9) 29,40
(2-9) 26,70. Coup. Ordre (12-2) : 47,90. Trio
(12-2-9) : 295,30. NP: 7, 13.
6e COURSE 1. Forest King (14), F. Lefebvre,
G. 13,10 P. 3,80 ; 2. Blue Master (13), T. Bachelot, P. 3,60 ; 3. Prince de Perse (5), F. Blondel,
P. 2,40 ; 4. El Valle (7), E. Hardouin. Coup. gag.
57,10. Coup. pl. (14-13) : 17,80 (14-5) 14,70
(13-5) 14,70. Coup. Ordre (14-13) : 138,40. Trio
(14-13-5) : 146,10. NP: 10.
7e COURSE 1. Fair Trade (3), C. Collet-Vidal, G. 6 P. 1,90 ; 2. Zillion Dollar Cup (7), P.
Cheyer, P. 1,90 ; 3. Bardarbunga (5), J. Henderson, P. 1,60. Coup. gag. 20,20. Coup. pl.
(3-7) : 5,70 (3-5) 4,20 (7-5) 4,70. Coup. Ordre
(3-7) : 38,10. Trio (3-7-5) : 23,80. Trio Ordre (37-5) : 127,20. Super 4 (3-7-5-6) : 507. NP: 1.
8e COURSE 1. Garopaba (4), C. Soumillon,
G. 3,10 P. 1,50 ; 2. Coco Panache (1), J. Moutard,
P. 2,20 ; 3. Mutamarida (3), C. Demuro, P.
2,30 ; 4. Dorset Dream (5), A. Badel. Coup.
gag. 8,90. Coup. pl. (4-1) : 3,60 (4-3) 3,80 (1-3)
6,20. Coup. Ordre (4-1) : 14,60. Trio (4-1-3) :
17,20.
5
PRIX DE POTIGNY
AT. - AP. ET LADS-JOCKEYS - MÂLES - COURSE E
22 000 € - 2 450 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
18 H 50
1 CARAMEL D'ECHAL
H6 2 450 A. Jannier
2 CHARLY D'OMMEEL - P H6 2 450 A. Jenny
3 CASANOVA DU VARLET - Q H6 2 450 C.-E. Lemaire
4 CRACK DE CHRISTAL - P H6 2 450 T. Beauchêne
5 CHEMIN DU JACKY
H6 2 450 B. Lerebourg
6 CASTELNUOVO
H6 2 450 J. Merer
7 CHRONO JOSSELYN
H6 2 450 A. Rebèche
8 CRACK DU FRUITIER H6 2 450 J. Almin
9 CALL JACK
H6 2 450 S. Metayer
10 CENTAURE FROMENTRO H6 2 450 S. Rousselle
11 CŒUR DE GUEHAM
H6 2 475 R. Julien
12 CAUZIKI DU RIB (E1) H6 2 475 A. Ernault
13 CAGNARD DE BETTON H6 2 475 D. Davoust
14 COLUMBO DU RIB (E1) H6 2 475 S.-D. Alix
15 CLYDE BARROW - Q H6 2 475 N. Bazire
16 CADOR DE BABEL - Q M6 2 475 Théo Duvaldestin
K. ROMAIN : 15 - 16 - 14 - 4 - 9 - 5 - 13
S. DOUSSOT : 15 - 4 - 9 - 16 - 14 - 5 - 1
H. BOUAKKAZ : 15 - 16 - 9 - 5 - 4 - 3 - 14
l
l
l
6
PRIX D'ARROMANCHES
MONTÉ - MÂLES - COURSE F
21 000 € - 2 450 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
19 H 20
1 ELTON DES CARREAUX - Q H4 2 450 A. Rebèche
2 EPICO BLUE - P
H4 2 450 Y. Lebourgeois
3 ESPOIR DUPÉROUZEL H4 2 450 C. Bréard-Hermelin
4 ELICIUS
H4 2 450 R. Thonnerieux
5 EN TÊTE - A
H4 2 450 P. Ollitrault
6 ESPOIR JÉLOCA
H4 2 450 C. Hallais-Dersoir
7 ECLATANT
M4 2 450 L. Abrivard
8 ECU DU LEVANT
H4 2 450 C. Frecelle
9 EVENING QUICK
M4 2 450 M. Mottier
10 EMBLEMATIC
H4 2 450 M. Lemonnier
11 EKEREN
M4 2 450 F. Lagadeuc
12 EMIR DE L'ITON
H4 2 450 A. Lamy
13 EPSON DU VIVIER - P H4 2 450 J. Raffestin
14 ECLAT DE SUN
H4 2 475 Christ. Corbineau
15 ESPOIR DARCHE - Q H4 2 475 C. Le Coz
16 EDEN DU LÉARD - P H4 2 475 A. Angot
17 ELVIS DES LUCAS - Q H4 2 475 Gérald Blandin
K. ROMAIN : 11 - 9 - 12 - 2 - 10 - 8 - 14
S. DOUSSOT : 9 - 11 - 15 - 8 - 16 - 17 - 12
H. BOUAKKAZ : 11 - 12 - 6 - 17 - 5 - 10 - 8
l
3
PRIX DE LIEUREY
ATTELÉ - MÂLES - COURSE E
20 000 € - 2 450 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
17 H 50
1 EL BOSCO
H4 2 450 P. Lemonnier
2 ECLAIREUR
H4 2 450 N. Roussel
3 EDEN MIJORO
H4 2 450 P. Toutain
4 EMIVAL - Q
H4 2 450 Y. Lebourgeois
5 ECLAT DE MAHEY
H4 2 450 E. Ruault
6 ENDRIX BLEU
M4 2 450 A.-A. Chavatte
7 EDEN FLIGNY
H4 2 450 C. Petrement
8 EDITEUR LA RAVELLE H4 2 450 E.-G. Blot
9 EDEN DREAM - Q
H4 2 450 Théo Duvaldestin
10 EUSEBIO DU ROUMOIS M4 2 475 J.-P. Allix
11 ESPOIR PERMIS
M4 2 475 C. Beurel
12 ECLAT DE STAR - Q M4 2 475 F. Lagadeuc
13 EPI D'OR DU VINOIS - P H4 2 475 B. Lerebourg
14 EXPRESS DE L'ITON - A H4 2 475 A. Lamy
K. ROMAIN : 14 - 13 - 4 - 6 - 12 - 9 - 10
S. DOUSSOT : 14 - 4 - 6 - 9 - 13 - 8 - 12
H. BOUAKKAZ : 9 - 14 - 4 - 6 - 13 - 8 - 12
l
l
HIER AU CROISÉ-LAROCHE (PICK 5)
5 COURSE 1. Elmio de Vandel (1), Rik Depuydt, G. 5,30 P. 3,10 ; 2. Echiquier (14), O. Bizoux, P. 2,20 ; 3. Elyos de Monchel (12), J.-F.
Senet, P. 8,90 ; 4. Espoir Caillerie (10), D. Brohier. Coup. gag. 20,20. Coup. pl. (1-14) : 10,60
(1-12) 41,80 (14-12) 30,80. Coup. Ordre (1-14) :
23. Trio (1-14-12) : 345. NP: 3.
6e COURSE 1. Baron de Bry (1), G. Martin, G.
34,10 P. 4,90 ; 2. Cosmos Gédé (14), A. Rebèche, P. 1,40 ; 3. Blue Girl du Fer (12), P.-Y. Verva,
P. 3,70 ; 4. Camarade Sympa (10), W. Jehanne.
Coup. gag. 36,70. Coup. pl. (1-14) : 15 (1-12)
30,40 (14-12) 10,40. Coup. Ordre (1-14) : 142,10.
Trio (1-14-12) : 220,90.
7e COURSE 1. Front d'Am (4), F. Desmigneux, G. 4,70 P. 3 ; 2. Freedom Ceijy (7), D.
Brohier, P. 2,30 ; 3. Festival (1), J. Raffestin, P.
3,10 ; 4. Fuchsia d'Occagnes (10), J.-C. Piton.
Coup. gag. 30,40. Coup. pl. (4-7) : 10,40 (4-1)
9,20 (7-1) 10,60. Coup. Ordre (4-7) : 29,20. Trio
(4-7-1) : 68,30.
8e COURSE 1. Dancer For Money (11), G.
Martin, G. 4,50 P. 2,20 ; 2. Diamant Forgion (9),
S. Boulard, P. 4,20 ; 3. Duc Quick (6), A. Rebèche, P. 4,20 ; 4. Divine Max (1), A. Garandeau.
Coup. gag. 17,50. Coup. pl. (11-9) : 6,90 (11-6)
8,60 (9-6) 14,10. Coup. Ordre (11-9) : 24,30. Trio
(11-9-6) : 34. NP: 13.
PRIX JEAN-PAUL POTTIER
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
Classique - Camélia de Beylev - Staking - Swan Lake
1 COURSE 1. Comedy Jet (15), F. Ouvrie, G.
2,40 P. 1,70 ; 2. Akir de Mai (7), P.-Y. Verva, P.
3 ; 3. Capucine des Neuzy (16), C. Delamare, P.
15,70 ; 4. Crusoé d'Anama (2), T. Le Beller ; 5.
Bayokos Atout (1), J. Bordas. Coup. gag. 17,40.
Coup. pl. (15-7) : 9,90 (15-16) 29,80 (7-16)
67,30. Coup. Ordre (15-7) : 21,50. Trio (15-7-16) :
1.162,70. NP: 4. PICK 5 (15-7-16-2-1) : 569,80.
2e COURSE 1. Coach de Noyelles (11), P.-Y.
Verva, G. 5,60 P. 2,30 ; 2. Chic Destin (16), P.
Sorais, P. 2,90 ; 3. Cybèle des Peria (10), F.
Ouvrie, P. 2,90 ; 4. Capac (15), L. Verva. Coup.
gag. 28,70. Coup. pl. (11-16) : 11,30 (11-10) 10,20
(16-10) 11. Coup. Ordre (11-16) : 37,80. Trio (1116-10) : 93,20. NP: 6.
3e COURSE 1. Dona Viva (7), D. Locqueneux, G. 7,60 P. 2,30 ; 2. Diguedor (3), F.
Ouvrie, P. 3,20 ; 3. Divine di Leone (2), A. Lamy,
P. 2,40 ; 4. Divergence (6), B. Piton. Coup. gag.
24. Coup. pl. (7-3) : 7,20 (7-2) 6,50 (3-2) 7.
Coup. Ordre (7-3) : 46,50. Trio (7-3-2) : 66,80.
4e COURSE 1. Emma d'Arcy (1), F. Ouvrie,
G. 5 P. 2,30 ; 2. Elisa d'Occagnes (8), J.-C. Piton,
P. 20,70 ; 3. Eternal Flame (13), P. Vercruysse,
P. 3,70 ; 4. Eternelle Beauté (10), C. Mirandel.
Coup. gag. 308,60. Coup. pl. (1-8) : 81,80 (1-13)
13,90 (8-13) 120,10. Coup. Ordre (1-8) : 314,50.
Trio (1-8-13) : 2.066,60.
GD PRIX PMU "LE SAINT-CLOUD"
ATTELÉ - COURSE A
45 000 € - 3 500 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
è ENTRAÎNEURS À SUIVRE : J. Parize - J.-L. Dersoir
è JOCKEYS/DRIVERS À SUIVRE : L. Guinoiseau - M. Berto
è NOS SÉLECTIONS : Gagnante : (203) On The Go - Placée : (512) Concerto Cointerie
e
6
l
è Corde à droite
è ÉTAT PROBABLE DU TERRAIN : Lourd
è DERNIÈRE HEURE : Frontignan - Elwood - Easy Girl Filly - Gato - Avenir
re
PRIX DE L'AUTOMOBILE
comme Aubrion du Gers, confie Thomas Levesque, son entraîneur. Ce circuit est un objectif mais nous ne sommes
pas les seuls à l’avoir viser. En
l'absence de Bugsy Malone et
Alamo du Goutier, on va essayer de prendre un peu
d’avance en remportant cette
étape. » Son principal adversaire reste Bebert Express, lauréat de la première étape à
Carpentras et actuel maillot
jaune du circuit. Parmi les
autres possibilités, il ne faut
pas oublier Univaldi d’Aval,
déferré des quatre pieds, ou
encore Bingo d’Attaque. Enfin,
Abriel Mauzun part avec la
confiance de son jeune entraîneur Matthieu Varin : « Mon
cheval va évoluer pieds nus
après deux courses de rentrée.
J’en attends un bon comportement. »
l
l
l
7
PRIX DE BENOUVILLE
ATTELÉ - FEMELLES - COURSE E - AUTOSTART
18 000 € - 2 200 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
19 H 50
1 FRAMBOISE
F3 2 200 M. Mottier
2 FABULEUSE SIA
F3 2 200 L. Abrivard
3 FINLANDE PIERJI
F3 2 200 P. Lebouteiller
4 FÉERIE DARCHE
F3 2 200 Gérald Blandin
5 FAME AND FORTUNE F3 2 200 Q. Beato
6 FLAMMY DELADOU
F3 2 200 Y. Lebourgeois
7 FORTALEZA D'AURCY F3 2 200 N. Bazire
8 FLOTILLA
F3 2 200 C. Cuiller
9 FOLLE TIGRESSE
F3 2 200 S. Rouxel
10 FEMINA QUICK
F3 2 200 S. Ernault
11 FULL MUSIC
F3 2 200 N. Roussel
12 FÉRIA DELIGHT
F3 2 200 C. Beurel
13 FLOWER SPEED
F3 2 200 S. Deshaies
K. ROMAIN : 2 - 7 - 5 - 9 - 6 - 11
S. DOUSSOT : 2 - 7 - 9 - 5 - 3 - 1
H. BOUAKKAZ : 2 - 5 - 7 - 12 - 8 - 6
l
4
PRIX D'ETRETAT
MONTÉ - FEMELLES - COURSE G
22 000 € - 2 450 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
18 H 20
1 CAROLINE DE FIRFOL - Q F6 2 450 P. Ollitrault
2 CHÉRIE GIRL LOVELY - Q F6 2 450 M. Lemonnier
3 CYBÈLE DE L'AUNEY F6 2 450 Christ. Corbineau
4 CIGALE D'ARRY - Q F6 2 450 A. Lamy
5 BARADJA DE NESLÉ - Q F7 2 450 C. Frecelle
6 BISE BAROQUE - Q
F7 2 450 D. Dulong
7 CUMBIA DU DERBY - A F6 2 450 M. Mottier
8 BISE - Q
F7 2 450 A. Rebèche
9 CYBÈLE
F6 2 450 J. Raffestin
10 CALICIA DU SIRE - Q F6 2 450 L. Abrivard
11 CALYPSO D'HARCOUEL - P F6 2 475 D. Beaufils Ernault
12 BETTY DE MALABRY - Q F7 2 475 A. Angot
13 APHARÉNA DU KISS - Q F8 2 475 F. Lagadeuc
14 COMÈTE SOMOLLI
F6 2 475 M. Herleiksplass
15 CÉLESTE DRY - Q
F6 2 475 Y. Lebourgeois
16 CARAVELLE - Q
F6 2 475 M. Bazire
K. ROMAIN : 15 - 11 - 13 - 10 - 12 - 5 - 4
S. DOUSSOT : 12 - 13 - 10 - 16 - 11 - 15 - 4
H. BOUAKKAZ : 13 - 12 - 15 - 16 - 4 - 5 - 11
l
l
8
PRIX D'AMFREVILLE
MONTÉ - MÂLES - COURSE F
18 000 € - 2 450 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
20 H 20
1 FAJANGO DE VIETTE M3 2 450 P. Ollitrault
2 FAVORI DE LA BASLE H3 2 450 C. Bouteiller
3 FANFARONNEUR
H3 2 450 A. Morisse
4 FARELL DU LANDON M3 2 450 A. Lamy
5 FLEURON DE JAFA
H3 2 450 M. Lemonnier
6 FUNKY BROADWAY H3 2 450 Y. Lebourgeois
7 FOCTANO
H3 2 450 Christ. Corbineau
8 FRISSON D'YVEL
M3 2 450 L. Abrivard
9 FATHER QUICK
M3 2 450 J. Raffestin
10 FUEGO SIMARDIÈRE H3 2 450 M. Mottier
11 FABARM
H3 2 450 C. Frecelle
12 FANFAN STUART
M3 2 450 F. Lagadeuc
K. ROMAIN : 6 - 12 - 4 - 10 - 8 - 9
S. DOUSSOT : 12 - 10 - 6 - 4 - 8 - 9
H. BOUAKKAZ : 12 - 6 - 9 - 10 - 8 - 5
l
l
l
l
l
l
è Corde à droite
è DERNIÈRE HEURE : Dalie du Citrus - Exceptional Dream - Express de l’Iton -
Calypso d’Harcouel - Cador de Babel - Ekeren - Fabuleuse Sia - Funky Broadway
è DRIVERS À SUIVRE : M. Mottier - F. Lagadeuc
è NOS SÉLECTIONS : Gagnante : (515) Clyde Barrow - Placée : (415) Céleste Dry
n BAZIRE, COUSIN ET COUSINE...
Fils et nièce de l'icône JMB, Nicolas et Marie Bazire seront
en piste ce dimanche à Caen. Le premier dispose de
plusieurs belles chances, dont notre « sélection gagnante », tandis que la demoiselle sera à suivre dans la 4e
course.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
33 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
SORTIR | GRANDPARIS
C’EST
GRATUIT
MEETING
PRINTANIÈRES
AU BOURGET
LP/LAURENCE ALLEZY
LP/PHILIPPE LABROSSE
Levez les yeux : 120 ans
d’histoire aéronautique vont
défiler au-dessus de vos
têtes. Le Carrefour de l’air
célèbre l’anniversaire
de l’Aéro-club de France
au Bourget. De 13 heures
à 17 heures, meeting
exceptionnel avec quatre
passages de la Patrouille
de France, démos de
voltiges et envol d’engins
historiques. Exposition
au sol ouverte de 10 heures
à 18 heures au musée
de l’Air et de l’espace.
78
Le domaine de Saint-Paul,
à Saint-Rémy-lèsChevreuse, accueille
un grand rassemblement
de cyclistes. En marge
de randos à gogo,
une grande fête familiale
présente les nouveautés
des deux-roues, propose
des animations ludiques
comme une course
de draisienne, une initiation
au vélo couché…
De 10 heures à 18 heures.
75
SOUS LA PASSERELLE,
LES
FAUVES
ZOO Une structure, inaugurée ce week-end, permet de
FÊTE DU VÉLO
À SAINT-RÉMY
LE RITZ DE A À Z
Avant la grande
vente aux enchères dédiée
au mobilier du Ritz à partir
de mardi, la maison Artcurial
(VIIIe) ouvre gratuitement
ses portes jusqu’à ce soir
aux amateurs d’histoire.
Plus de 3 000 objets
du célèbre hôtel de luxe
sont à admirer de plus près.
L’occasion de découvrir
l’histoire foisonnante
du site et de croiser
quelques « fantômes »
comme Hemingway,
Proust ou Chanel.
De 11 heures à 19 heures.
surplomber tigres et lions au Parc des félins (Seine-et-Marne).
surplombe le territoire de ces fauves,
deux espaces clôturés de 3,5 ha chacun. L’avantage : on est maintenant au
plus près pour les observer. A chaque
bout, une petite guérite permet de
s’abriter en cas de pluie et de s’instruire grâce à des panneaux explicatifs.
« Avant, comme les enclos sont très
grands, il était parfois difficile de voir
les animaux, raconte Aurélie Roudel,
chargée de communication de ce parc
de plus de 70 ha et 280 félins. Ça pouvait être frustrant. »
PAR PAULINE CONRADSSON
*On a testé
Vous voulez voir un lion de près ?
Le Parc des félins à Lumigny-NeslesOrmeaux (77) a ouvert hier
une nouvelle passerelle permettant
d’observer les fauves au milieu de
leur enclos, à quatre mètres de haut.
CERTAINS SONT INTRIGUÉS et observent ces drôles de visiteurs, smartphones braqués sur eux. D’autres, indifférents, poursuivent leur sieste ou
leur promenade, imperturbables. Au
Parc des félins, à Lumigny-Nesles-Ormeaux (Seine-et-Marne), sept tigres
blancs et neuf lions d’Afrique de l’Est
accueillent désormais le public… au
milieu de leurs enclos ! Ou presque.
Une passerelle surélevée, à 4 m audessus du sol, vient d’être aménagée.
Sur plusieurs centaines de mètres, elle
Patte Croch’ et ses voisins
Aujourd’hui, plus besoin de jumelles.
On aperçoit sans peine Patte Croch’, le
doyen, vieux mâle de 21 ans qui doit
son nom à une bagarre de laquelle sa
patte avant droite ne s’est jamais remise. Ou Clarence et Belfort, deux jeunes
lions fougueux, mystérieusement déposés, bébés, devant le parc, en 2015.
Accoudé à la rambarde, on reste
longtemps à observer deux lionnes
faire une pause juste sous la passerelle.
Les pattes musclées, la longue queue,
l’épaisse truffe, les fines moustaches :
on voit tout ! La lionne, elle, est davantage intéressée par ses nouveaux voisins, les tigres blancs. L’un d’eux est
venu se percher en haut d’une petite
butte aménagée, à quelques mètres de
la passerelle. Allongé sur le flanc, il
s’étire comme un gros chat. Ses colocataires se promènent dans l’enclos,
vaste terrain d’herbes hautes où alternent abris en bois, tas de pierres, petits
étangs et troncs d’arbres.
Tous semblent calmes. Mais des
disputes peuvent survenir. « La mise
en contact entre animaux, mâles et femelles, est progressive, il faut leur laisser le temps de s’habituer les uns aux
autres », explique notre guide. Le soir ?
Tout le monde rentre à la maison, dans
des petites loges individuelles au fond
des terrains.
 Parc des félins, à Lumigny-NeslesOrmeaux (77). Tous les jours de 10 heures
à 18 heures, jusqu’à 18 h 30 les week-ends
et jours fériés. Tarif : de 8,50 à 20 €,
gratuit moins de 3 ans. parcfelins.paris
Voici trois animations
proposées aujourd’hui.
1 Les cerisiers du Japon
à Sceaux (92). Au parc
de Sceaux, un grand
pique-nique est organisé
ce midi sous les cerisiers.
Concert de tambour et
danse nippone à 15 h 30.
2 Les tulipes à SaintDenis (93). Pour fêter
le printemps, suivez
les fanfares et assistez
à l’un des spectacles gratuits
(danse, cirque, théâtre)
de la Fête des tulipes, au
parc de la Légion d’honneur.
De 11 heures à 18 heures.
3 La nature au château
(95). La Fête de la nature
de Pontoise prend ses
quartiers au château
de Marcouville. Ferme
pédagogique, animations,
expos et concerts
de 10 heures à 18 heures.
LP/N.R.
93
LE
TOP 3…
DES SORTIES
AUX SALONS
75
LIVRES RARES
Expertiser ou acheter
des objets d’art, plonger
dans des pépites sur Proust
ou mai 1968 ou participer
à un atelier de reliure.
Le salon du livre rare
et de l’objet d’art rassemble
150 libraires, 50 experts
et des invités comme
le reporter de guerre
Edouard Elias.
Aujourd’hui de 11 heures à
19 heures, au Grand Palais
(VIIIe). Entrée : 10 €.
CHIENS ET CHATS
À CHAMPERRET
Le salon Chiens et chats
réunit jusqu’à ce soir
(19 heures) à l’Espace
Champerret (XVIIe)
pas moins de 1 000 animaux
de toutes espèces. Shows,
défilés et démonstrations
de matériel nouvelle
génération. Entrée : 13 €.
EN FAMILLE AVEC...
DES PETITS
DES ENFANTS
milibris_before_rename
DES ADOS
60
DR
LP/VALENTINE ROUSSEAU
91
ROIS DE CHANTILLY
Aujourd’hui,
au domaine de Chantilly,
il n’y en a que pour les enfants !
D’abord, ils peuvent entrer
gratuitement. Ensuite, le parc
et les écuries leur ont concocté
un programme aux petits
oignons : atelier de gravure,
de dessin, balades à poney
ou en calèche, jeu de piste…
Aujourd’hui de 10 heures
à 17 heures. Billet adulte : 17 €.
BIENVENUE À
« JURASSIC WORLD »
Depuis les films à succès, vous
rêvez de voir un brachiosaure,
de trembler devant le T-Rex ou
de dompter un vélociraptor ?
L’exposition événement
« Jurassic World » vient
d’ouvrir ses portes à la Cité
du cinéma, à Saint-Denis.
Le voyage peut commencer.
De 10 heures à 19 heures.
De 15,90 € à 19,90 €.
93
JAMES THOMAS
DU NOUVEAU
À L’ACROBRANCHE
Les moins de 6 ans peuvent
s’élancer sur un nouveau
parcours d’acrobranche
qui leur est tout spécialement
destiné, ouvert hier
au parc No limit Aventure.
Parc de l’hôtel Mercure, route
de Milly, Coudray-Montceaux
(91). Aujourd’hui de 10 heures
à 19 heures. De 10 € à 22 €
les 3 heures d’activités.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DIMANCHE
Parisien
34 | Le15 AVRIL
2018
REMAGEN, ARP MUSEUM BAHNHOF ROLANDSECK /COLLECTION RAU POUR UNICEF/PETER SCHÄLCHLI, ZÜRICH
L’EXPO
PRINTEMPS
JAPONAIS
À GIVERNY
PAR YVES JAEGLÉ
milibris_before_rename
« JAPONISMES - IMPRESSIONNISMES »
Giverny (Eure), musée des
Impressionnismes. Jusqu’au 15 juillet.
« Sous la vague
au large de
Kanagawa ».
Katsushika Hokusai.
Une estampe
de la suite
« les Trente-Six
Vues du mont Fuji »
(la 1re vue). Entre
1829 et 1833.
En avril, ne te découvre pas d’un fil, et admire myosotis, pensées, monnaies-dupape dans le jardin de Monet. Poésie des
fleurs de printemps. Voilà une première
raison d’aller à Giverny (Eure), et les touristes qui se précipitent dans la propriété
du peintre des « Nymphéas », ce mardi, le
savent bien. Ne commettez pas la même
erreur qu’eux ! Pressés par le temps, peu
s’arrêtent au musée des Impressionnismes, 50 m avant la maison de Monet, dans
la petite rue du village où il fait bon déjeuner sous la tonnelle.
Dans ce musée, qui présente « Japonismes - Impressionnismes », on respire
le grand air, le grand art, devant des chefsd’œuvre réunis par Marina Ferretti, la directrice scientifique depuis une dizaine
d’années, qui lui a donné son âme : l’impressionnisme est une science humaine,
donc perfectible. Elle cherche le détail insensé, le tableau introuvable, comme ici
« Pommiers en fleur au bord de l’eau », un
Monet d’une collection particulière, presque jamais vu. Marina Ferretti, qui prendra sa retraite dans quelques mois, connaît les collectionneurs du monde entier,
et a concocté un bouquet final.
Le japonisme fut une folie française.
Dans les années 1880, on achète estampes, kimonos, éventails au Bon Marché.
Ça ne coûte rien. Les peintres sont fascinés. « Ils se débarrassent du modèle antique grâce au modèle japonais », résume
la spécialiste. On abandonne la perspective classique pour une juxtaposition de
plans spectaculaires, comme cette vague
géante d’Hokusai. De cette icône de l’art
japonais, Monet acheta une estampe qui
est dans l’exposition.
Un Hollandais, Breitner, se lance dans
une série de modèles avec kimono. Les
geishas remplacent les demi-mondaines
dans l’imaginaire des peintres. L’exposition montre des éventails peints par des
artistes français à la mode japonaise. Pissarro, qui tirait le diable par la queue, en a
peint beaucoup. On les offrait à une
épouse, une maîtresse… « Ça se vendait
bien », décrypte Marina Ferretti.
Sérénité épure
et sensualité nippones
L’étincelle naît de frottements plus précis.
Chaque impressionniste collectionne
« son » Japonais fétiche : Hokusai pour
Monet, Utamaro pour Van Gogh, Hiroshige pour les deux. Ils en achetaient aussi
facilement que des cartes postales. Les
tableaux des impressionnistes se nourrissent de sérénité, d’épure et parfois de
sensualité nippone, comme Mary Cassatt
qui reproduit le dos nu d’une geisha à sa
toilette. Henri Rivière va jusqu’à réaliser
« Trente-six Vues de la tour Eiffel »
— deux sont présentées ici — sur le modèle des « Trente-six Vues du mont Fuji »
d’Hokusai. Manet peint un « Chat noir
chat blanc » d’un japonisme très manga.
Signac et Seurat signent des paysages qui
ressemblent à des ermitages sur des îles
reculées de l’archipel. C’est pourtant la
Normandie, et non Hokkaido. Un flou
impressionniste, fou et fusionnel.
POUR LES ADULTES
Onze ans après sa dernière sortie en ville, le bolide blanc
revient avec un nouveau duo pour « Taxi 5 » : Franck
Gastambide et Malik Bentalha. Tout en restant fidèle à
l’esprit de la saga (soleil marseillais, courses-poursuites,
répliques farfelues), « Taxi » prend un sacré coup de
jeune. Aux côtés de
seconds rôles
géniaux, Bentalha
et Gastambide
enchaînent les
séquences trash ou
potaches à fond.
Dans un tout autre genre, un film d’animation américain,
signé du bouillonnant Wes Anderson, que l’on
conseillera davantage aux adultes qu’aux enfants tant
il est délirant (et un peu sombre par moments) :
« l’Ile aux chiens ». Une histoire folle de toutous
déportés sur une île par le méchant maire d’une ville
japonaise. Isolés, affamés, les cabots vont être rejoints
par un gosse de 12 ans avec qui ils vont fomenter un
coup d’Etat : un film à messages réjouissant et zinzin.
« Luna », elle, est une jeune maraîchère de Montpellier
qui, un soir, agresse un inconnu et le voit réapparaître
quelques semaines plus tard. Un beau portrait
d’une adolescente paumée, habile et plein de suspense.
COURTESY OF SONY PICTURES
LES FILMS À VOIR CE WEEK-END
JOHN WAXXX
Spectacles,
films, expos,
chaque
semaine
la rédaction
livre ses coups
de cœur.
« Saint-Briac, la Garde-Guérin », de Paul Signac, huile sur toile, 1890.
GIVERNY, FONDATION CLAUDE MONET
Tentations
CULTURE
POUR LE JEUNE
PUBLIC
Toujours à l’affiche,
« Pierre Lapin »,
film d’animation
adapté des
best-sellers
jeunesse de Beatrix Potter, émeut, nous fait rire
et trembler grâce à sa joyeuse bande d’animaux
qui se poursuivent dans les champs.
« Gaston Lagaffe », lui, amusera toute la famille en
cumulant les catastrophes à répétition : une adaptation
très réussie de la BD de Franquin.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
35 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
MÉDIATHÈQUE DE L’ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE, DONATION ANDRÉ KERTÉSZ
CIRQUE
Le temps des gitans
vvvv
CIRQUE ROMANÈS
Jusqu’au 27 mai, 10-20 €,
tél. 01.40.09.24.20,
porte Maillot (Paris XVIe).
Delia rechante. A Noël la
grande prêtresse du cirque
Romanès avait le blues et
sentait venir un deuil familial.
« Je l’avais prédit, je suis un
peu sorcière », sourit-elle. Le
cirque tsigane est de retour
avec le sourire à Paris ce printemps chaque week-end —
ce dimanche à 16 heures —
avec un spectacle pas tout à
fait le même. Plus rapide qu’à
Noël. Il file dans un tourbillon
de jongleries, de numéros de
cerceaux, de fil. Tout commence par un charivari tsigane, un échantillon fou furieux
de joie de tout ce qui va se
passer. Un jongleur façon
Charlot, un lasso, une danse
de jupes pétales de fleurs, un
chat sur le trapèze et même
un chien, celui d’Alexandre, le
patron de cirque-poète. Une
ambiance incomparable dans
ce chaud petit chapiteau, loin
de tout gigantisme. Vous êtes
dedans. Ce qui est la définition
de la culture tsigane : ne pas
vous laisser à la porte.
Une expo au Musée de
l’histoire de l’immigration
Le 19 mai, pour la Nuit des
musées, le cirque Romanès
se produira au Musée national de l’histoire de l’immigration. D’ici là, visitez-y « Mondes tsiganes, une histoire
Le cirque
Romanès
se déploie dans
un tourbillon
joyeux
de jongleries,
de danses et
de jupes fleuries.
L’expo « Mondes tsiganes, une histoire photographique 1860-1980 »
propose des photos rares, comme ces « zonards » de la porte de Vanves.
photog ra ph iq ue 1 8 6 0 1980 ». Des tranches de vie
saisies par de multiples photographes, dont Robert
Doisneau, ou Emile Savitry,
ami de Django Reinhardt, qui
a capté le génie du jazzman
manouche dans son intimité
familiale, avec son bébé, sa
compagne, sa mère. Des
photos très rares.
Le vieux Paris revit dans
ces images, celui de la zone,
des « zonards », qui vivaient
en marge avant la construc-
tion du périph. Parmi eux, des
familles roms dans des roulottes aux roues enlevées. De
la Belgique aux Saintes-Maries-de-la-Mer, le « peuple de
la route » possède enfin ici un
album de famille universel.
BD
MIAMI VICE
vvvv
« TYLER CROSS, T3 :
MIAMI »
De Nury et Brüno.
Ed. Dargaud. 96 pages.
16,95 €.
Miami, années 1950, ses
trafics, ses gangsters. Parmi
eux, Tyler Cross, braqueur,
gueule carrée et regard
noir, calibre 45 à la main
et chapeau sur le crâne.
Il veut régler des comptes
avec son avocat qui le
croyait mort et a dilapidé
son argent. Pour sauver
sa peau, le conseil lui
propose une affaire :
s’adjuger les 700 000 $
qu’un promoteur véreux
est en train d’amasser.
Tome 3 d’une série
déjà vendue à
130 000 exemplaires,
« Miami » est aussi exaltant
que les précédents. Fan
de cinéma et de littérature,
Fabien Nury signe un
scénario digne des grands
polars américains. Brüno
impose un style graphique
faussement épuré qui colle
parfaitement au récit. C. L
YVES JAEGLÉ
Exposition « Mondes tsiganes »,
jusqu’au 26 août, Musée de l’histoire
de l’immigration (Paris XIIe), 4,50-6 €,
10 heures-19 heures le week-end,
17 h 30 en semaine, fermé lundi,
tél. 01.53.59.58.60.
ALBUM
Ben Harper a le blues
JEU VIDÉO Gazon béni
« MON PETIT GAZON »
Disponible sur iPhone
et Android en
téléchargement gratuit.
« Oh, Pléa a mis un quadruplé ! » Un cri vient de traverser le salon en plein milieu de
la soirée. Scotché sur son
portable, un de vos amis fait
des bonds. Ne cherchez pas…
Il est accro à MPG, soit Mon
petit gazon, l’application gratuite la plus populaire du moment chez les amateurs de
ballon rond et les adeptes de
« ligues fantasy », ligues de
sport virtuelles jouables en li-
Avec Mon petit gazon,
enfilez le costume
d’entraîneur de foot, faites
votre mercato et menez
vos joueurs à la victoire.
milibris_before_rename
gne. Le principe : enfiler le
costume de l’entraîneur
d’une équipe et la mener à la
victoire. A l’aide d’un budget,
lui aussi virtuel, on peut ainsi
sélectionner des joueurs puis
négocier une vente ou une
LP/MATTHIEU DE MARTIGNAC²
vvvv
acquisition. A chaque journée, l’équipe dont vous avez
les rênes reçoit un certain
nombre de points qui varie
en fonction du nombre de
buts marqués ou de passes
décisives réalisées.
500 000 joueurs en France s’affrontent chaque semaine sur ce « gazon » virtuel qui a surtout poussé
depuis le lancement de son
application en 2016. Désormais, ce qui était un jeu entre
potes est devenu une startup avec 10 salariés. « 15 % des
joueurs paient pour bénéficier d’options de jeu supplémentaires. Mais les gens restent encore sur une vision
gratuite d’Internet », précise
Martin Jaglin, l’un des fondateurs du jeu. En prime, MPG a
ajouté de l’humour décalé
aux stratégies sportives. A
vous de jouer.
DAN MONICK
DR
THÉÂTRE
Ben Harper et son illustre aîné Charlie Musselwhite, génie
de l’harmonica, ont commis un excellent nouvel album en duo.
vvvv
« NO MERCY IN THIS LAND »
De Ben Harper, 14,99 € en CD,
21, 99 € en vinyle. Pias.
Peu importe leur différence
d’âge. Ben Harper, 48 ans, et
son illustre aîné Charlie Musselwhite, 74 printemps, génie
de l’harmonica, ont tous deux
l’amour du blues. Avec leur
excellent nouvel album en duo
« No Mercy in this Land », les
deux compères se retrouvent
pour sublimer cette musique.
Loin de chercher le succès à
tout prix, Ben Harper se
fait avant tout plaisir.
Très productif ces dernières années, le costaud aux bras tatoués et
au regard profond a pris
des risques, passant d’un
style à l’autre : folk, rock,
soul, quitte à perdre son public
en route. Mais dans le blues, le
Californien aux vingt-six ans
de carrière excelle. Sa voix
chaude se marie à merveille
avec les volutes poétiques de
l’harmonica de Charlie
Musselwhite.
Il y a cinq ans, les deux frères de scène avaient sorti ensemble « Get up » récompensé par le prestigieux Grammy
Award du meilleur album de
blues. Leur complicité s’est
encore renforcée pour réaliser
ce nouveau petit bijou.
MARIE POUSSEL
En concert
les 17, 18 et
20 avril à Paris à
la Cigale. Et le
21 avril
à Chamonix.
MARISA
BERENSON
SUR SCÈNE
« BERLIN KABARETT »
A partir du 24 mai
au Poche Montparnasse
à Paris (XIVe).
Elle a tourné dans « Mort
à Venise », de Luchino
Visconti, ou « Barry
Lyndon », de Stanley
Kubrick. L’Américaine
Marisa Berenson, 71 ans,
sera pour la première fois
sur scène à Paris. A partir du
24 mai, elle se produira au
Poche Montparnasse dans
« Berlin Kabarett », une
création de Stéphan Druet
(« Histoire du soldat »,
spectacle nommé
aux Molières 2018) dans
laquelle elle interprétera
la directrice d’un cabaret
décadent dans l’entredeux-guerres berlinois.
S. M.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DIMANCHE
Parisien
36 | Le15 AVRIL
2018
Le journaliste Philippe
Lançon (ici avant
l’attentat), 55 ans,
apprend, aujourd’hui,
à affronter
sa gueule cassée
et ne veut pas que
son image paraisse
dans les journaux.
DANS L’ENFER DE
L’ATTENTAT DE « CHARLIE »
Dans « le Lambeau », Philippe Lançon, défiguré dans l’attentat contre
« Charlie Hebdo », décrit de manière clinique ce que l’attentat lui a fait subir.
PAR PIERRE VAVASSEUR
« LE LAMBEAU »
vvvvv
de Philippe Lançon,
Ed. Gallimard,
510 pages, 21 €.
Tant sur le plan du contenu que de la qualité littéraire, ce livre est un événement.
« Un train, comme dit l’une des soignantes à son patient défiguré, que le lecteur a,
à son tour, l’impression de prendre dans
la gueule ». Mais sans les déchirements
physiques. Dans « le Lambeau », le journaliste Philippe Lançon, 55 ans, rescapé,
mâchoire arrachée, de l’attentat commis
à « Charlie Hebdo » le 7 janvier 2015, peu
avant 11 h 30, convoque les plus fragiles
des souvenirs, les plus intimes des sensations, pour faire à rebours le chemin de
l’enfer. Il y décrit ce qu’il a vécu de peur, de
sidération puis de douleurs au cours de
trois mois de greffes acrobatiques à la Pitié-Salpêtrière — son péroné droit pour
remplacer le menton disparu par exemple — suivis de six autres aux Invalides.
L’ouvrage ne s’ouvre toutefois pas sur
ce massacre qui a fait 12 morts. Il débute la
veille. L’auteur a accompagné une amie
au théâtre. Ces ultimes heures de la vie
d’avant étaient indispensables au récit
parce qu’elles sont pétries de signes. A
commencer par le sujet de la pièce « la
Nuit des rois », de William Shakespeare.
Ne s’agit-il pas de deux personnages qui
se sont autorisés « à punir les hommes de
leurs plaisirs » et, « au nom d’un dieu » se
sont décidés « à faire tout le mal possible
pour y parvenir » ? Lançon est un homme au visage avenant — il ne veut pas
aujourd’hui qu’une image de lui paraisse
dans les journaux —, à la silhouette mince
et sportive. Soixante-trois kilos. Ils descendront à 57 à l’hôpital. Il n’a pas attendu
les attentats pour lire et relire « Paris est
une fête », d’Ernest Hemingway.
Ecrire avec un crayon fixé
sur trois doigts bandés
Dans l’équipe de « Charlie », il est l’un des
défenseurs de Michel Houellebecq, qui
publiait ce 7 janvier-là le retentissant
« Soumission » dans lequel l’écrivain imagine un Premier ministre musulman à la
France. Il est divorcé de Marylin et amant
de Gabriela, qui est chilienne. Ce matin du
7, Philippe est indécis. Passera-t-il d’abord
par « Charlie » ou « Libération », dont il est
salarié ? Ce sera « Charlie ». La conférence de rédaction est commencée. Les finances sont au plus bas. Depuis l’affaire
des caricatures de Mahomet, le journal est
« isolé ». Mais l’équipe ne cède rien à sa liberté de débattre. Et lorsque la mort surgit,
il est justement question de l’abandon des
banlieues, devenues ou non le nid d’un islamisme radical à la violence aveugle. La
suite est un saisissant récit où il n’est question que de chair, d’« escalopes » de peau,
d’une valve fixée au ventre comme un
« sac à main », de morphine aux effets hallucinatoires, de canules et d’escarres.
Lançon va lutter : écrire, notamment,
un crayon fixé sur trois doigts bandés.
Réapprendre à affronter sa gueule cassée
dans un miroir. Refaire le point sur sa galaxie familiale, sur ses proches, sur les
lieux croisés et aimés. Revisiter en pensée la musique ou la peinture. Ecouter
chaque mot, analyser chaque phrase prononcée par les soignants, ausculter leurs
gestes, leurs yeux, leurs attitudes. Goûter,
enfin, au regain du désir. Autant de greffes
mentales pour se refabriquer un lien avec
l’existence. Aujourd’hui, à raison de plusieurs heures quotidiennes d’exercices
faciaux et d’articulation, il continue à désintégrer la mort pour revenir à l’homme.
Extraits
Dans « le Lambeau », les
phrases frappent très fort.
 Sur l’attentat
« Les morts se tenaient presque
par la main. »
« Combien de temps ai-je
regardé la cervelle de Bernard ?
Assez longtemps pour qu’elle
devienne une partie de moimême. »
« Je ne sentais pas le sang, dans
lequel je baignais pourtant, je
n’avais même pas encore vu le
mien, mais j’entendais le silence,
je n’entendais même que ça. »
 Sur les mois d’hôpital
« Mon corps entier devenait ma
mâchoire, cette inconnue qui
m’écartelait et semblait
parcourue par
des courts-circuits. »
« J’en suis venu à croire que je
pense par le menton. »
À DÉVORER ÉGALEMENT
LES MIGRANTS ET LES NOTABLES
Il était une fois sur une île « quelconque, ni trop grande ni trop belle »,
trois corps de migrants africains. Ils viennent d’échouer, rejetés par la mer, et
on ne sait rien d’eux. Que faire ? Qu’en faire ? De crainte que cette
découverte ne mette à mal un projet de thermes censé relancer le tourisme,
les notables, le maire, le docteur et le curé, les cachent, les taisent…
Avec « l’Archipel du chien », une fable sur la crise migratoire, Philippe Claudel
nous livre un récit poignant et bouleversant d’actualité qui nous met
face à notre conscience. Car nous, qu’aurions-nous fait ? Avec ce coup de
gueule, saluons le retour du très grand Philippe Claudel, celui
qu’on avait tant aimé avec son sublime roman « les Ames grises ». S. B.
« L’Archipel du chien », de Philippe Claudel, Ed. Stock, 280 p. 19,50 €.
milibris_before_rename
LES FEMMES AU POUVOIR
Et si les femmes devenaient plus fortes que les hommes ? OK, elles le sont déjà,
mais là, l’auteur imagine que c’est au sens littéral, puisque vient
à ces dames le pouvoir d’émettre des décharges électriques, qu’elles peuvent
diriger sur la cible de leur choix. Par exemple, les hommes violents…
Puis, au fur et à mesure, les hommes tout court, obligés de se soumettre
à la nouvelle domination féminine. Un savoureux renversement
de valeurs brillamment décrit par Naomi Alderman, qui raconte avec talent
comment une civilisation s’effondre, pour laisser place à un nouveau
monde. Un livre qui peut plaire même aux hommes. La preuve, Barack Obama
a déclaré que c’était le meilleur roman qu’il avait lu l’an dernier !
M.V.
« Le Pouvoir », de Naomi Alderman, Ed. Calmann-Lévy, 21,50 €.
EDITIONS GALLIMARD/CATHERINE HÉLIE
Tentations
LIVRES
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
37 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
L’ÉTUDE
PLUTÔT AVEC MON CHIEN
INSTAGRAM/KATHERINEHEIGL
GENE PAGE/AMC
Selon une étude commandée par Netflix,
près de 55 % des personnes interrogées
préfèrent regarder des séries avec leur
animal de compagnie plutôt qu’avec un
humain ! Près de 78 % des Français ont déjà
regardé la plate-forme avec leur animal…
car un conjoint ou un enfant peut
monopoliser la télécommande ou poser
mille questions à un moment fatidique.
On apprend aussi que les propriétaires
de chiens préfèrent les programmes
d’action, tandis que ceux qui ont des chats
sont plus tentés par la science-fiction.
Tentations
SÉRIES
Les morts-vivants de « The Walking Dead » ont perdu près de la moitié de leurs téléspectateurs américains en trois ans et déçoivent leurs fans français.
Les zombies
se cachent-ils pour mourir ?
La photo
KATHERINE HEIGL SE PRÉPARE pour une
scène de kickboxing sur cette photo du
tournage de la saison 8 de « Suits » (diffusée
sur Série Club et Netflix), qu’elle a postée sur
Instagram. L’ex-star de « Grey’s Anatomy » est la
nouvelle recrue de la série judiciaire après le départ de
Meghan Markle qui épousera le prince Harry le 19 mai.
À L’ORIGINE
« The Walking Dead » a été
lancé en 2010 sur la chaîne
à péage AMC. C’est une
adaptation de la bande dessinée
du même nom créée en 2003
par Robert Kirkman. Elle est
diffusée en France depuis
mars 2011 sur Orange Cinéma
Séries (OCS). Le « season final »,
programmé demain
sur OCS, verra la fin
de l’affrontement entre les deux
protagonistes principaux
de la série depuis deux ans :
Negan, la brute à la batte
de base-ball, et Rick, le shérif
désabusé flingueur de mortsvivants. Une saison 9 est prévue
à l’automne prochain.
« Plus de blabla. » Negan, antihéros brutal et charismatique,
annonçait la couleur lors de
l’avant-dernier épisode de
« The Walking Dead ». Dans
une bande-annonce survitaminée, AMC, la chaîne qui diffuse la série aux Etats-Unis,
promet le « feu de l’enfer »
pour le dernier chapitre de la
saison 8. La série de zombies
réunit aussi une communauté
de fans passionnés en France.
Jusque-là, véritable success
story, « TWD » n’avait que peu
d’équivalents pour une série de
genre. Au plus fort de sa popularité, le show a compté jusqu’à
14 millions de téléspectateurs
lors de la retransmission en direct outre-Atlantique. La série
a fait de Norman Reedus (Daryl
à l’écran) et Andrew Lincoln
(Rick) des stars.
Mais, depuis trois ans, la fiction peine à se renouveler. Au
fur et à mesure, ce récit qui explorait l’humanité face aux
conditions de survie extrêmes
a laissé place à une vulgaire série d’action. En trois ans, le
soufflé « zombie » est retombé,
les « zombies walks », qui fleurissaient un peu partout dans le
monde, ne font plus recette et
les autres séries de morts-vivants ayant profité de la vague,
comme « Z Nation » ou « In the
Flesh », ont déjà pris fin.
« Une incohérence grosse
comme une maison »
Une évolution qui a mis les
fans en colère. « A chaque fois,
il y a au moins un truc qui me
gêne. Une incohérence grosse
comme une maison, un retournement digne des nanars.
Pourquoi un jour il n’y a plus
d’armes et le lendemain on se
canarde pendant deux heures ? » témoigne Nathan, pourtant fan inconditionnel.
Résultat, la série réunit entre
6,5 et 7 millions de téléspectateurs américains en moyenne,
soit deux fois moins qu’il y a
trois ans. Pour tenter de conte-
nir l’hémorragie, AMC a décidé
de changer de showrunner
(la personne aux commandes
de la série) pour la saison 9 à
venir et a confié ses zombies à
Angela Kang, ancienne productrice du show.
Mais cela suffira-t-il, à l’heure où Maggie (interprétée par
Lauren Cohan), la troisième vedette du feuilleton, menace de
quitter le show ? « Si elle s’en
va, ce ne sera pas la fin de la série mais un très mauvais signal.
Si Rick ou Daryl s’en va, il faudra songer à arrêter », confirme
Romain Nigita, auteur de « Serie’s Anatomy : le 8 e Art décrypté ». « Les producteurs
font comme si de rien n’était.
Mais iront-ils jusqu’à la saison 10 ? » s’interroge le spécialiste. « Ensemble, nous allons
rêver en plus grand », a offert
en guise de réponse Charlie
Collier, le président d’AMC,
dans un discours récent… Pas
sûr que cela suffise à calmer la
fronde des afficionados.
La série américaine qui démarre samedi déçoit.
milibris_before_rename
COBEN
N’ARRÊTE PLUS !
Le roi du polar Harlan
Coben n’en a pas fini avec
les séries. Alors que
« Safe », sa dernière
création avec Michael
C. Hall et Audrey Fleurot,
sera bientôt diffusé sur
C 8, l’écrivain américain a
annoncé au marché
des programmes MIPTV
à Cannes qu’il travaillait
déjà, avec son complice
Danny Brocklehurst,
à sa prochaine série :
l’adaptation de son
roman « Intimidation »
(titre original :
« The Stranger »).
LE CHIFFRE
GROS DÉMARRAGE POUR
LA BILLETTERIE DU FESTIVAL
SÉRIES MANIA QUI A DISTRIBUÉ
8 541 TICKETS EN UNE DEMI-HEURE
À SON OUVERTURE JEUDI. IL AURA
LIEU DU 27 AVRIL AU 5 MAI À LILLE.
«Inhumans » : super zéros
LA SÉRIE À RATTRAPER
« SMILF » sur myCanal
DR
exilée sur Terre, et leur destin se dessine
entre survie et trahisons.
Bénéficiant d’une large promotion, l’ambition affichée était énorme. Et là, catastrophe. Pâtissant d’effets spéciaux médiocres,
d’un scénario qui patine et d’une mise en
scène fade, « Inhumans » ne vaut pas
qu’on s’y attarde. Dommage pour l’acteur
gallois Iwan Rheon qui nous avait glacé le
sang dans « Game of Thrones » (Ramsay
Bolton) mais peine à rebondir depuis. S.G.
Aux Etats-Unis, dans un
village du nom de Kuna
(Idaho), des rues
pourraient être
rebaptisées avec des
noms des héros de la
série « Game of Thrones ».
Le changement de nom
de deux artères a déjà été
validé, sous l’impulsion
d’une certaine Jannel Hall,
une ingénieur chargée de
repenser le quartier. Les
habitants pourront donc
habiter dans l’avenue
Baratheon ou dans la rue
Rickon.
8 541
C’EST RATÉ
C’était une des séries les plus attendues
de la rentrée américaine en septembre.
« Inhumans » devait raviver la bataille des
fictions de superhéros (« Arrow », « Supergirl », « Daredevil », « Jessica Jones »…).
Dans cette production, diffusée sur la chaîne du groupe SFR Altice Studio à partir de
samedi prochain, il est question de personnages aux superpouvoirs variés vivant
dans la cité lunaire d’Attilan. A la suite d’un
coup d’Etat, leur famille royale se retrouve
« GAME OF
THRONES »
EN NOM DE RUES
PROJET
PAR RONAN TÉSORIÈRE
INSOLITE
La série « The Walking Dead » est en perte de vitesse.
Diffusé sur Canal + Séries au début de l’année,
« SMILF » est encore disponible jusqu’au 23 avril sur la
plate-forme de replay de Canal +. Derrière ce titre
bizarre se cache une comédie un peu trash mais
drôlement pertinente sur une jeune mère célibataire
fauchée qui aimerait bien ressusciter sa vie sexuelle.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
38 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
MÉDIAS
La dégringolade d’Europe 1
Evolution des audiences (en nombre d’auditeurs
eurs m
moyen par jour)
6,3 M
d’auditeurs
6,9 M
6,
(Fin 2000)
6,5 M
(Fin 2010)
(Fin 2017)
6,11 M
(Fin 2005)
5,6 M
5,3 M
6,1 M
5,1 M
4,6 M
4,6 M
2,4 M
3,6 M
Fin 2017,
Europe 1 était
à 3,6 millions
d’auditeurs
1M
(- 1,5 % par rapport
à 2016)
SOURCE
SOUR
CE MÉDIA
M
MÉDIAMÉTRIE.
ÉDIAMÉTR
MÉTRIE.
MÉTR
IE.
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
EUROPE 1 : ON EFFACE TOUT
ET ON RECOMMENCE ?
Le calme avant la tempête. A
PAR BENOÎT DARAGON
3,6
AU DERNIER
POINTAGE, EUROPE 1
RÉUNISSAIT
3,6 MILLIONS
D’AUDITEURS,
CONTRE 5 MILLIONS
EN MOYENNE
EN 2010. JAMAIS
LA STATION N’A ÉTÉ
AUSSI PEU
ÉCOUTÉE.
a
Le rejet des auditeurs
est très cruel
car les émissions
ne sont pas si
mauvaises…
UN JOURNALISTE D’EUROPE 1
milibris_before_rename
Europe 1, les équipes retiennent leur souffle avant une semaine que tous savent décisive. Jeudi matin, Médiamétrie
publiera une nouvelle salve
d’audiences pour les radios,
mesurées de janvier à fin
mars. Des chiffres attendus
par toutes les stars de l’antenne, leurs équipes, mais surtout
par Arnaud Lagardère. Le discret propriétaire d’Europe 1 a
l’habitude de prendre ses décisions une fois qu’il a en
mains les audiences des sept
premiers mois de la saison.
Cette année particulièrement,
il fera le bilan de la relance
opérée en septembre.
Il y a un an pile, juste après
la publication d’audiences
catastrophiques, Lagardère
avait sèchement remercié
l’équipe en place, qui avait raté la présidentielle. Le PDG
avait pris les rênes de la station et débauché lui-même
plusieurs piliers de France
Inter : son matinalier, Patrick
Cohen, mais aussi son grand
patron, Frédéric Schlesinger.
Ce dernier avait revu totalement la grille en quelques semaines, en recrutant Philippe
Vandel ou Daphné Bürki. Des
stars pour relancer une radio
en chute libre depuis le départ
de Laurent Ruquier, en 2014.
Mais ce nouvel attelage n’a
pas fait de miracle. « La rentrée a été plus difficile que
prévu. On pense avoir stoppé
l’hémorragie, mais on n’est
pas reparti de l’avant comme
on pouvait l’espérer », confie
un cadre de la station, qui rappelle que le plan de relance
était prévu pour durer trois
ans. Cependant, les mauvais
résultats de l’automne ont déprimé les équipes. « Tout le
monde bosse, mais l’ambiance est lourde. Le rejet des
auditeurs est très cruel car les
émissions ne sont pas si
mauvaises… » s’attriste un
journaliste. Plusieurs salariés
sont en burn-out.
Cases à revoir
Les chiffres de jeudi diront si
Europe 1 a réussi à reconquérir des auditeurs cet hiver ou
si la station reste à son plus
bas niveau historique de
l’automne (3,6 millions
d’auditeurs en novembredécembre 2017, contre près
de 5 millions deux ans plus
tôt). « Si c’est le début de la remontada, Lagardère leur donnera peut-être une deuxième
chance. Mais si la dégringolada continue, il va tous les envoyer valser, une fois de plus,
même s’il a choisi lui-même
Patrick Cohen », prévient un
connaisseur du groupe. En
coulisses, le dirigeant a établi
M. ETCHEGOYEN/CAPA PICTURES POUR EUROPE 1
L’avenir de Patrick Cohen à Europe 1 se joue jeudi, jour où seront connues les audiences.
A moins qu’Arnaud Lagardère n’ait déjà décidé une nouvelle relance, avec d’autres personnalités.
Débauché de France Inter en septembre, le matinalier
Patrick Cohen enregistre de mauvaises audiences sur Europe 1.
son plan B. Au siège de son
groupe, face à l’Arc de Triomphe, il a reçu tout l’hiver. Et a
repris contact avec Laurent
Guimier, ex d’Europe 1 et actuel numéro deux de Radio
France, déjà approché l’an
dernier. « Personne ne sait si
Guimier voudrait relever ce
défi risqué ou rester travailler
avec Sibyle Veil, la nouvelle
patronne de Radio France.
Mais s’il veut Europe 1, il
l’aura », affirme un proche.
Après la révocation de Mathieu Gallet de la radio publique, Laurent Guimier s’était
positionné pour prendre sa
*Objectif 16 heures
Matthieu Noël, Franck Ferrand, Christophe Hondelatte,
Maxime Switek et Caroline Dublanche, valeurs sûres de la
grille, n’ont pas de soucis à se faire. « L’urgence, c’est de
dynamiser la matinale et le cœur de l’après-midi », affirme
un spécialiste des audiences radio. Pour le matin, l’avenir de
Patrick Cohen est incertain, mais la radio cherche surtout
« une grosse pointure » pour son 16 heures-18 heures, qui
puisse faire face aux surpuissantes « Grosses Têtes » de RTL
et aux humoristes de France Inter. « Mais la question est
surtout celle de la ligne éditoriale… Doit-on continuer à faire
du divertissement comme les autres généralistes ou faut-il
faire des magazines et des récits ? » interroge un ancien.
succession, mais il s’est finalement rangé derrière la candidature de Sibyle Veil.
Quel que soit l’avenir des dirigeants, les antennes s’attendent aussi à être remodelées.
« Le 16 heures-22 heures va
être remis à plat. Des animateurs comme Thomas Thouroude vont devoir changer de
case », assure un connaisseur
de la radio (lire ci-contre). Et la
matinale de Patrick Cohen ne
pourra pas rester identique.
« Il fait moins d’audience que
son prédécesseur, Thomas
Sotto, qui était déjà bas. Sa matinale ne mérite pas un tel rejet », lance un de ses proches.
Les postulants ne manquent pas. Les noms de JeanBaptiste Boursier (BFMTV) ou
de L au re nt De l ahou sse
(France 2) circulent. Mais les
journalistes de la rédaction,
eux, commencent à préparer
leurs cartons. Cet été, la radio
va quitter son siège historique
d e l a r u e Fr a n ç o i s - I e r à
Paris (VIIIe) pour des locaux
modernes le long de la Seine,
dans le XVe arrondissement,
qu’elle partagera avec RFM et
Virgin Radio, leurs cousins du
« JDD » et, plus tard, de « Paris
Match ». « Il va falloir que tous
ces médias apprennent à travailler ensemble », analyse un
journaliste. Bref, Europe 1 n’a
pas fini d’être secoué.
LP/INFOGRAPHIE/ANAÏS
NAÏS RENAUD.
5,5 M
LP/PHOTO/FRÉDÉRIC
/FRÉDÉRI DUGIT.
4M
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
39 | Le15 AVRIL
2018
LA PERFORMANCE
LA SUITE
Bollaert, Davant, Bürki,
le tiercé gagnant
POUR OLIVIER MINNE,
TOP
ÉLECTION
TOURMENTÉE
À L’AFP
L’AFP s’est dotée
jeudi d’un nouveau
PDG. Mais Fabrice Fries,
magistrat à la Cour des comptes
de 58 ans et ex-président de
Publicis Consultants, a été élu
après trois tours de scrutin
et une journée sous tension.
La surprise ? Le retrait, la veille,
du président sortant Emmanuel
Hoog, qui a décidé subitement
de renoncer à briguer
un troisième mandat, faute du
soutien de l’Etat, qui pointait du
doigt la situation économique de
l’agence de presse. Les salariés
ont contesté le processus de
nomination, avec un seul
candidat finalement en lice…
FLOP
LE BILAN
2,9 MDS€
C’EST LE CHIFFRE D’AFFAIRES
DE FRANCE TÉLÉVISIONS EN 2017, SOIT
42,2 M€ DE PLUS QU’EN 2016. DES COMPTES
QUI SONT, POUR LA TROISIÈME ANNÉE
D’AFFILÉE À L’ÉQUILIBRE. UNE SITUATION
QUI S’EXPLIQUE, SELON LA CHAÎNE,
PAR LE « RENOUVELLEMENT
DE LA FICTION », LE « DÉVELOPPEMENT
NUMÉRIQUE » ET LE « RÉSEAU RÉGIONAL
DE FRANCE 3 » ; ET CE MALGRÉ
LES « COUPES BUDGÉTAIRES ».
LP/OLIVIER ARANDEL
FRANCE 2 VEUT GARDER
MICHEL DRUCKER
Quid de son avenir sur France 2 ? Pendant
plusieurs semaines, l’animateur de « Vivement
dimanche prochain » n’en savait rien. Mais ces
derniers jours, Delphine Ernotte, patronne
de France Télévisions, lui a renouvelé
sa confiance. D’après nos informations,
la direction de France 2 a également pris
rendez-vous hier avec l’animateur pour définir les contours
d’un nouveau contrat. Ne reste plus qu’à se mettre d’accord
sur l’horaire de son magazine du dimanche. Avancé à 18 heures
cette saison, « Vivement dimanche prochain » pourrait être
déplacé en début d’après-midi.
M.Z.
milibris_before_rename
Grâce à elles, les après-midi
de France 2 ont regagné des téléspectateurs.
PAR MICHAËL ZOLTOBRODA
C’était loin d’être gagné.
Faustine Bollaert, Daphné Bürki et Sophie Davant avaient
même tout à perdre en incarnant les après-midi de
France 2. Et pourtant, elles ont
fait revenir les téléspectateurs,
là où Stéphane Bern et Frédéric Lopez avaient échoué la
saison passée. Depuis la rentrée, la tranche 14-18 heures a
progressé de 46 %.
Selon nos informations, la
direction de la chaîne vient
donc de trancher : les deux numéros d’« Affaire conclue »,
l’émission d’enchères de Sophie Davant, seront de retour à
la rentrée, de 16 h 20 à 18 heures. Idem pour « Ça commence aujourd’hui », animé
par Faustine Bollaert de
14 à 15 heures. Même «Je
t’aime, etc. », incarné par Daphné Bürki l’heure d’après, a
sauvé sa peau. En revanche, le
jeu « Tout le monde a son mot à
dire », avec Olivier Minne et Sidonie Bonnec, de 18 à 19 heures, devrait laisser sa place à
« Grand Soleil », le futur feuilleton quotidien de la Deux.
Revue détaillée des audiences.
Avec 511 000 téléspectateurs (7,7 % de PDA) en moyenne en avril, « Je t’aime, etc. » a
grappillé deux points de part
d’audience par rapport à ses
GILLES SCARELLA/FTV ET NATHALIE GUYON
ISABELLE
GIORDANO
AU MINISTÈRE
Pour mener
à bien la réforme
de l’audiovisuel public,
Françoise Nyssen a fait appel
à Isabelle Giordano. Une jolie
prise pour la ministre de la
Culture car l’ex-Madame
Cinéma de Canal +
est aussi directrice générale
d’UniFrance, l’organisme chargé
de la promotion
et de l’exportation du cinéma
français dans le monde.
Tout en conservant ce poste,
Isabelle Giordano rejoint, Rue
de Valois, la task force
constituée autour de Catherine
Smadja, qui, elle, était en charge
de la stratégie à la BBC.
FRANCE 3 TESTE
« LE DIVAN » EN PRIME
Fin juin, Marc-Olivier
Fogiel avait rangé
« le Divan », après trois
saisons. Diffusée sur
France 3, le mardi en
deuxième partie de soirée,
l’émission de confessions,
inspirée de celle d’Henri
Chapier, réunissait entre
5 et 10 % de PDA en
fonction des invités.
Mais le journaliste n’avait
pas tiré une croix dessus.
D’après nos informations,
France 3 va relancer
ce programme en prime
time. Ce nouveau
« Divan » de quatre-vintdix minutes (au lieu de
soixante) gardera
le même ADN, mais sera
enrichi, notamment avec
des happenings.
Pour cette grande
première, qui aura valeur
de test pour lancer
une nouvelle collection,
Marc-Olivier Fogiel a invité
Laurent Gerra, son
collègue de RTL.
L’enregistrement est
prévu fin mai pour
une diffusion courant juin,
un vendredi soir.
Egalement contacté,
Nicolas Sarkozy, lui,
a refusé la proposition.
Les animatrices Faustine Bollaert, Sophie Davant et Daphné Bürki.
débuts en août. Ce sont toujours 50 000 personnes de
plus que la saison dernière,
bien que l’audience ne dépasse
pas les 6 % sur les cibles commerciales. Là où France 2 y gagne, c’est surtout sur le budget,
qui a été revu à la baisse avec
des émissions tournées à la
chaîne. Mais Daphné Bürki a
aussi marqué des points, après
son essai concluant aux Victoires de la musique.
La percée Davant
De son côté, Faustine Bollaert
a fidélisé 751 000 personnes
(8,9 %) en mars, avec son
émission de témoignages « Ça
commence aujourd’hui ». Soit
un bond de près de 30 % par
rapport à la rentrée. Sur un an,
l’animatrice gagne même
150 000 téléspectateurs.
Mais c’est Sophie Davant qui
réalise de loin la meilleure performance avec « Affaire conclue ». A 16 heures, le premier
numéro a rassemblé 1 million
d’amateurs de ventes aux enchères (13,4 %) ces quatre dernières semaines, alors qu’ils
n’étaient que 410 000 au début. A 17 heures, ils sont même
1,2 million (13,5 %) devant le
deuxième numéro. Résultat :
depuis la rentrée, l’animatrice a
doublé la tranche horaire, si on
compare aux audiences 20162017. Et dire que Stéphane
Bern avait refusé de présenter
cette émission…
LA DOUBLE VIE
Reichmann bluffant sur les planches
L’animateur de TF 1 partage sa semaine entre studio et théâtre.
A l’antenne chaque jour de
l’année sur TF 1, Jean-Luc
Reichmann n’est « pas seulement un produit télé », martèle-t-il. Lucide, l’animateur
des « 12 Coups de midi »
connaît bien l’étiquette qui lui
colle à la peau : « un objet bizarre », sourit-il. Pas de quoi
refroidir ni son ardeur ni son
plaisir à monter sur scène.
« On ne peut pas ressentir
plus forte émotion pour un
comédien que le contact d’un
public de théâtre », confie
l’homme de 57 ans, à nouveau
à la Michodière à Paris pour
une « Nuit d’ivresse » que
Josiane Balasko a adaptée
pour deux hommes. Son idée
à lui. Sa plume à elle.
Les fans y courent, bien sûr,
mais les autres peuvent aussi
s’y risquer. Peu adepte de son
jeu dans « Léo Mattéï », série
de la Une dont il tient le rôle
principal, on l’a trouvé bien
meilleur sur les planches. Il
est bon. On lui dit. Il s’en réjouit. « Sur scène, c’est l’humain qu’on voit. » Sa nature
de bateleur cathodique contenue, le voici sobre, idéal pour
cette « Nuit d’ivresse » que
met en scène sa compagne,
Nathalie Lecoultre.
Il est Jacques Belin, animateur télé vedette — tiens
donc ! — qui rencontre dans
un bar un homme en perdition, point de départ d’une virée d’anthologie au lende-
CÉLINE NIESZAWER
LOU BRETON/ITV STUDIOS FRANCE
« LES 5 ANNEAUX D’OR » S’ARRÊTE, « JOKER » REPART
A la trappe, « les 5 Anneaux d’or » !
Lancé fin août 2017 en prime time,
ce format anglais présenté par Olivier
Minne n’a pas trouvé son public dans sa
version hebdomadaire, le samedi
après-midi de 17 h 45 à 18 h 30.
La semaine dernière, ils étaient moins
de 600 000 téléspectateurs (5,7 %)
à regarder ce jeu de plateau. France 2 a
donc décidé de ne pas le reconduire à la rentrée,
d’après nos informations. A la place, la chaîne va remettre à
l’antenne « Joker », un ancien jeu déjà incarné par Olivier Minne
en semaine. Produit par Hervé Hubert, ce programme avait connu
une première vie à partir de février 2015, avant d’être arrêté
prématurément en août 2016 pour faire de la place à
« AcTualiTy », présenté par Thomas Thouroude.
M.Z.
DIMANCHE
Dans « Nuit d’ivresse », Jean-Luc Reichmann a trouvé le ton juste.
main de laquelle il se réveille
chez lui… avec ce garçon qu’il
a demandé en mariage. Il a
pour partenaire Thierry
Lopez, exceptionnel en
petit gars sensible et simple
rêvant de paillettes.
Sur scène jusqu’au 13 mai,
le comédien se plongera
après dans la nouvelle saison
de « Léo Mattéï ». Au fil des
années, théâtre et séries
prennent davantage de place
dans sa vie. Il tourne ses
émissions du lundi au mercredi et joue le reste de la semaine. Belin, son personnage, lui, finit viré… Y pense-til ? « Forcément… Mais j’aurai
l’élégance de partir avant. Je
n’ai pas envie de finir ma vie à
la télévision. » SYLVAIN MERLE
« Nuit d’ivresse », au Théâtre
de la Michodière (Paris IIe),
jusqu’au 13 mai. 18-53 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
40 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
QR
TÉLÉVISION
DAVID KOSKAS
GARE À L’ADO
MOQUEUR
PHOTO12/ARCHIVES DU 7EME ART
vvvv
vvvvv
Qu’est-ce
qu’on
regarde ?
« VOL AU-DESSUS
D’UN NID DE COUCOU »
Film américain de Milos Forman (1975), avec Jack Nicholson, Louise Fletcher, Brad
Dourif… (2 h 13).
20 h 50 et 23 h 5
On peut remercier
Arte, première chaîne du PAF à avoir réagi au décès hier de Milos Forman, et
de belle manière, puisqu’elle
consacre toute une soirée au
cinéaste. Pour saluer le
bouillonnant réalisateur américano-tchèque, qualifié d’in-
soumis de son vivant, Arte
aurait pu diffuser l’épatant
« les Amours d’une blonde »
(1965), qui suivait sa sortie de
la prestigieuse Ecole de Prague. Ou encore « Amadeus »
(1984), chef-d’œuvre sur Mozart qui lui valut huit Oscars,
énorme morceau de sa période américaine — il s’était réfugié aux Etats-Unis après l’entrée des troupes soviétiques
contre le Printemps de Prague. Sans oublier d’autres très
grands films : « Hair » (1979),
« Ragtime » (1981), « Valmont » (1989) ou « Larry
Flynt » (1996).
vvvv
« TAXI »
Film de Gérard Pirès, avec
Frédéric Diefenthal, Samy
Naceri, Marion Cotillard…
21 heures (1 h 26)
C’est le « Taxi » originel,
celui qui révéla en 1998
trois jeunes comédiens, Samy
Naceri, Frédéric Diefenthal et
Marion Cotillard, qui avait alors
remporté un gros succès avec
plus de 6 millions d’entrées, et
qui depuis a connu quatre suites. Le film débute à Marseille,
où Daniel, chauffeur de taxi,
n’aime pas les policiers et passe le plus clair de son temps à
faire exploser les radars avec
son bolide. Emilien, policier et
piètre conducteur, déteste
TF 1
tout ce qui a trait aux quatreroues. La rencontre de ces
deux mondes si différents va
s’avérer détonante. Emilien,
embarqué dans le taxi de Daniel, l’arrête pour excès de vitesse. L’as du volant est condamné à un mois d’un travail
d’intérêt public très spécial : il
sert de chauffeur à Emilien durant une mission particulièrement délicate…
Sur un scénario décoiffant de
Luc Besson, le réalisateur Gérard Pirès a mis un tigre dans le
moteur de ce taxi qui traverse
Marseille à l’allure d’un TGV.
Beaucoup de gags, de l’« assent » et la musique du groupe
IAM, qui colle parfaitement à
l’action, ajoutent au plaisir de
monter dans ce « Taxi ».
S.T.
UNE PEUR MONSTRE
vvvvv
« MONSTRES ET CIE »
Film d’animation de
Pete Docter et
David Silverman (2002).
21 heures (1 h 32)
Mais qui a donc mis
dans la tête des enfants que, la nuit, de méchantes
créatures sortaient du placard
pour les manger ? Dans le génial « Monstres et Cie », Pixar
offre une plongée réjouissante
dans un univers peuplé de
grosses peluches multicolores… totalement inoffensives.
Un univers parallèle au nôtre
où, chaque nuit, les monstres
font des incursions dans les
chambres des enfants de la
planète pour se glisser sous
6TER
h u m a i n s ré s e r vé s a u x
autres patients avec qui il se
lie et qu’il va entraîner dans
ses fanfaronnades. Avec cette dénonciation de la tyrannie sous toutes ses formes et
ce film si enlevé, qui balance
sans cesse entre hilarité,
émotion et noirceur, Forman
se pose aussi comme le cinéaste de la folie.
Pour conclure la soirée, la
chaîne diffuse « Il était une
fois… Vol au-dessus d’un nid
coucou », excellent documentaire sur les coulisses du
film, dans lequel on voit Milos
Forman à l’ouvrage.
R.B.
En thalasso
à Biarritz
avec sa copine Ariane, Violette,
quadra parisienne évoluant
dans la mode, démarre une
aventure amoureuse avec
Jean-René, un informaticien
provincial qui passe pour un
plouc dans les soirées
branchées. Quand ce dernier
la rejoint à Paris, il se heurte
aux moqueries de Lolo, le fils de
Violette, un ado manipulateur…
Avec ses dialogues crus, cette
manière sans faux col de faire
parler les femmes des
performances sexuelles de leurs
amants, de leurs bourrelets ou
de leurs fantasmes, Julie Delpy
met son grain de folie au service
d’une comédie bien troussée
et interprétée au petit poil.
Son tandem avec Karin Viard
est irrésistible, son couple avec
Dany Boon, désarmant.
S.T.
FRANCE 2
AFP/ÉRIC FEFERBERG
DR
UN TAXI POUR MARSEILLE
milibris_before_rename
Pour mieux célébrer la
mémoire du cinéaste, décédé à 86 ans dans un hôpital
proche de sa maison du
Connecticut, Arte programme l’un des films favoris de
ses admirateurs : « Vol audessus d’un nid de coucou »
(1975). Cette adaptation d’un
roman de Ken Kesey, récompensée par cinq Oscars,
met en scène un Jack Nicholson prodigieux dans le
rôle d’un homme qui se fait
interner dans un hôpital
psychiatrique pour échapper à la prison. Il va assister,
sidéré, aux traitements in-
DISNEY ENTERPRISES INC
ARTE
FORMAN À LA FOLIE
« LOLO »
Comédie française
de Julie Delpy (2015),
avec Karin Viard, Julie Delpy,
Vincent Lacoste, Dany Boon...
21 heures (1 h 39)
leurs lits ou dans leurs placards
avant de surgir subitement et
de leur faire peur puis de retourner chez eux. Car, si les
monstres terrorisent ainsi les
enfants, c’est uniquement parce que leurs cris sont leur source d’énergie. Et ils ne le font
pas de gaieté de cœur. Euxmêmes sont totalement effrayés par les gamins !
Petits comme grands, on
s’éclate à suivre Sulli, gros nounours au pelage bleu et vert, et
son acolyte Bob, petit cyclope
vert pomme, qui n’arrivent pas
à se débarrasser d’une petite
fille surnommée Bouh, qui a
réussi à pénétrer dans Monstropolis et qui les suit à la trace.
Attachant, inventif et, surtout,
très drôle.
B.D.
L’ÉCHEC DE MARINE LE PEN
vvv
« C’ÉTAIT ÉCRIT:
LES DIX DERNIERS JOURS
DE MARINE LE PEN »
Documentaire réalisé
par Yannick Adam de Villiers
(2018).
20 h 55 (1 h 30)
Nous sommes
le mercredi
3 mai 2017. Jour du débat entre
Emmanuel Macron et Marine
Le Pen, à quatre jours du second tour de l’élection présidentielle. Un passage obligé
pour les deux candidats, que
tout oppose. On se souvient
d’une confrontation très tendue
pendant plus de deux heures,
marquée par les invectives de la
candidate du Front national et
FRANCE 5
les critiques du candidat d’En
Marche ! sur les imprécisions de
Marine Le Pen. Les téléspectateurs et les internautes n’oublieront pas la nervosité de la candidate agitant les bras en
évoquant des envahisseurs.
Une image qui illustrera sa prestation télévisée ratée.
Le documentaire aborde aussi
ses débuts, la façon dont elle a
choisi ses proches et comment
elle a souhaité entreprendre la
dédiabolisation du parti fondé par
son père, Jean-Marie Le Pen. Une
multitude de témoins, comme
son père ou son ancien bras droit
Florian Philippot, racontent les
difficultés que Marine Le Pen a
rencontrées durant les dix derniers jours précédant le second
tour, et son échec cuisant. E.L.S.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
41 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
VOTRE SOIRÉE
milibris_before_rename
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
42 | Le15 AVRIL
2018
DIMANCHE
JEUX
MotsFLÉCHÉS N° 5120
MotsCROISÉS
B
C
D
E
F
G
H
I
Avec les sept cases numérotées, reconstituez le mot répondant
à la déinition : dont l’amour-propre a été sali.
J
1
CONSTRUIT
IDENTIQUE
ON Y DANSE
GUÈRE ÉPAIS
COURROUCER
GRAND AXE
1
ODEUR DE
PISCINE
ART
DIVINATOIRE
2
3
4
MIS AU
PARFUM
PENCHA
POUR
5
6
IL
EST COURT
DANS LA
TOUNDRA
QUI RÉSULTE
D’UN BON
TRAVAIL
2
3
AU-DELÀ
DES ALPES
FILLE
DU LIDO
4
4
MARCHE VITE
5
5
REPÉRÉE
DANS LE
TEMPS
6
COUPÉS
FINEMENT
RESTES
DE TABLE
DÉCROCHAGE
C’EST SANS
GRAVITÉ
BARRE DE
PORTE
7
FILM
D’ÉPOQUE
9
DEVIENDRAI
3
VERTICALEMENT : A. Il combattait dans les jeux du cirque. B. Sorte de
pigeon. Elle a pris le iston. C. On y paye en rials. Producteur de glands.
D. Poissons de rivière. On saute sur son dos. E. Chaîne d’actualités. Eau
dormante. F. Exprime l’ironie. Pas de bonne heure. Élément d’une portée.
G. Disparaître en mer. Grand lac américain. H. Mit en éveil. Elle a succédé
à la SDN. I. Elle coule en Bretagne. Frôles. J. Attitude impartiale.
DEUX À ROME
FILTRE
NATUREL
VIENT APRÈS
LE LYCÉE
9
1
3
5
1
1
4
2
6
8
3
PRONOM
HÉBERGÉ
A ATTEINT
SON
OBJECTIF
À TOI
BIEN
OBSERVÉ
5
8
1
6
5
Combinaisons
A N T
M O U
C E
A I S
U F
T
P
E N A
U E T
I N
L E V
5
milibris_before_rename
En France**
6
7
SUDOKU
A
R
R
O
S
A
à EuroMillions
R
E
N
N
E
R
T E
E P
E U
D I S E
U S E S
E R
S
A C E
R E I N
I L E T
A I
I
E T E
I N A L
R
O S
SI 894 0151
Gains par grille EuroMillions gagnante
Dont Etoile+
à Etoile+
à EuroMillions et Etoile+
Aucun gagnant, 17 000 000 € reportés au prochain tirage.
0
170 553,80 €
-- €
170 553,80 €
5
8
1
/
39 723,90 €
/
39 723,90 €
4
39
10
1
3 985,60 € 7 440,50 €
11 426,10 €
4
934
166
44
177,50 €
3
1 899
428
84
121,80 €
4
1 766
333
/
5
LE PARISIEN LIBÉRÉ
10, BOULEVARD DE GRENELLE, 75738 PARIS CEDEX 15
TÉL. 01.87.39.71.00
SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE
PIERRE LOUETTE, PRÉSIDENT ET DIRECTEUR
DE LA PUBLICATION
SOPHIE GOURMELEN, DIRECTRICE GÉNÉRALE DÉLÉGUÉE
PRINCIPAL ASSOCIÉ : UFIPAR (LVMH)
25 34 48 50
Grilles EuroMillions gagnantes
Tous pays confondus
8
1
38,30 €
20,00 €
74,30 €
/
215,80 €
141,80 €
2
29 175
6 641
1 330
20,70 €
4,30 €
25,00 €
3
41 044
8 911
1 873
15,50 €
3,50 €
19,00 €
3
84 787
18 027
/
14,20 €
/
14,20 €
1
164 842
39 589
8 199
10,30 €
2,80 €
13,10 €
0
/
/ 15 192
/
9,70 €
9,70 €
2
633 647
149 258 32 068
8,00 €
2,10 €
10,10 €
2
1 284 361
/
4,90 €
/
4,90 €
0
/
/ 364 960
/
1,90 €
1,90 €
283 889
STÉPHANE ALBOUY, DIRECTEUR DES RÉDACTIONS
DU « PARISIEN » ET D’« AUJOURD’HUI EN FRANCE »
JULIE COSTES, ÉDITRICE
COMMISSION PARITAIRE N° 0120 C 85979
PUBLICITÉ : TEAM MÉDIA, 10, BOULEVARD DE GRENELLE,
75738 PARIS CEDEX 15
CORINNE MREJEN, PRÉSIDENTE DE LA RÉGIE TEAM MÉDIA
PHILIPPE PIGNOL, DG DE LA RÉGIE TEAM MÉDIA
Mardi 17 avril 2018
A gagner, près de
25 000 000 € *
74,30 €
à EUROMILLIONS
1 gagnant garanti en France** à
1 000 000 €
à MY MILLION
Résultats et informations :
Application
FDJ ®
2
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT
1 gagnant en France** à 1 000 000 €
PR
TIR OC
AG HAIN
ES S
Bonnes
étoiles
RÉPÉTÉ, IL
MARQUE
L’IRONIE
CANAL
INTERNE
Résultats de tirage du vendredi 13 avril 2018
Bons
numéros
PLUS
TEL UN
ACCORD
NON
EXPRIMÉ
V
A
D
R
O
U
I
L
L
E
1
5
3
7
6
9
4
2
8
7
4
2
5
1
8
3
6
9
3256
0,35 / min
MOTS FLÉCHÉS
9
6
8
2
3
4
5
7
1
2
1
9
3
7
6
8
4
5
1
5
24
3
8
1
6
4
7
9
5
2
6
2
5
1
9
3
7
8
4
4
9
7
8
2
5
1
3
6
M
G A
R
A E
C
R A
G
V E
D
E
R
O
B
E
A C
O
Q U
R
G I
R
R
A
T
I
E
R
E
R
O
T
O
R
S
L
E
O
P
A
R
C D
C A S
O M
D E M
E
A
E T
R O
O
U
L U I
U
R
S
S
T
E
G R
A T
I R
E
D
E R
R E
I C
V E
E T
U T
R E
S
P
A
I
E
N
T
S
I
N
A
I
B
F
P
A T A
D E R
A L E
S C
A
H
O P O
S A C
T O S
E N
S P
T
N
E R E
T A U
U I S
Le mot à trouver est : MAGNÉTO.
Résultats des tirages du
samedi 14 avril 2018
49
7
7 12 14 16 18 19 20 21 22 24
25 42 44 45 46 52 60 62 67 68
Gains par combinaison simple gagnante**
14 millions €
100 000 €
1
3
10 codes LOTO® gagnants à 20 000 €
4 BONS NUMEROS +
4 BONS NUMEROS
3 BONS NUMEROS +
3 BONS NUMEROS
2 BONS NUMEROS +
2 BONS NUMEROS
1 BON NUMERO +
0 BON NUMERO
1 000 €
500 €
50 €
20 €
10 €
5€
2,20 €
93
623
4 126
25 046
58 205
335 267
764 651
Tirage des 10 codes LOTO® gagnants à 20 000 €
B 7473 3932
N 7361 9210
C 3675 9788
O 2266 2940
E 8698 6064
R 7763 7759
7 015 124
61 113
F 6744 8389
U 5708 1067
J 1833 3281
V 9676 3370
195 475 jeux gagnants unitaires à ce tirage
A gagner, au tirage LOTO® du lundi 16 avril 2018 :
2 000 000 €*
* Montant minimum à partager au rang 1. Voir règlement.
PUBLICITÉ COMMERCIALE : 01.87.39.83.11
PETITES ANNONCES, ANNONCES LÉGALES : 01.87.39.82.81
EMPLOI : 01.87.39.82.82
DIFFUSION CONTROLÉE PAR O.J.D.
ABONNEMENTS : LE PARISIEN
4 RUE DE MOUCHY - 60438 NOAILLES CEDEX
SERVICE CLIENT : serviceclient@leparisien.fr
01.76.49.11.11 (COÛT D’UN APPEL LOCAL)
36
Nombres de combinaisons simples gagnantes
5 BONS NUMEROS +
5 BONS NUMEROS
0,35 € PAR SMS + PRIX SMS
JOUER COMPORTE DES RISQUES : ISOLEMENT, ENDETTEMENT...
APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)
5
3
6
4
8
1
2
9
7
Midi
Voir règlement de l'offre de jeu Euro Millions-My Million et du jeu Etoile+.
** République française ou Principauté de Monaco.
Les résultats ci-dessus sont communiqués à titre indicatif. Veuillez consulter le Journal Officiel. Les gains sont payables jusqu'à 60 jours suivant le dernier tirage auquel votre reçu participe. Voir règlements.
8
7
4
9
5
2
6
1
3
Résultats du tirage du
samedi 14 avril 2018
envoyez EM au
* Montant non garanti à partager au rang 1.
IL
FUT FIDÈLE
À FIDEL
CE N’EST
PLUS JAMAIS
L’IRIDIUM
POUR LE
CHIMISTE
7
Solutions
6
6
FINE FLEUR
7
3
ARBRES
VERTS À
FRUITS
ROUGES
C’EST-À-DIRE
EN BREF
ÉCOLE
ANGLAISE
2
8
PRÉFIXE
D’ÉGALITÉ
1
MOTS CROISÉS
9
1
L’EUROPE
COHÉSION
ON LA
CONNAÎT
PAR
SON NOM
7
CHOQUE
CARTE À
CONSULTER
La Française des Jeux 126 rue Gallieni 92643 Boulogne-Billancourt Cedex RCS Nanterre B 315 065 292
5
8
NON PROGRESSISTE
CALME
EXPERT
Sudoku
INDIQUE LA
FAÇON DE
FAIRE
**Jeu en groupe : rendez-vous dans votre point de vente muni de votre reçu de jeu ou utilisez
la fonctionnalité Scan de l'application FDJ® (disponible en France métropolitaine et Monaco)
pour connaître la part de gain éventuel associé à votre reçu.
Résultats et informations :
Application
FDJ ®
envoyez LOTO au
3256
0,35
/ min
61 113
0,35 € PAR SMS + PRIX SMS
x2
Application
FDJ ®
Les résultats ci-dessus sont communiqués à titre indicatif. Veuillez consulter le Journal Officiel. Les gains sont payables jusqu'à 60 jours suivant le dernier tirage auquel votre reçu participe. Voir réglement.
ABONNEMENT POSTAL :
HORS TV MAGAZINE ET LA PARISIENNE
TARIFS PORTAGE/POSTAL :
1 AN, 7 JOURS SUR 7, 364 NUMÉROS, 525,60 €
0,35
/ min
envoyez KENO au
61 113
0,35 € PAR SMS + PRIX SMS
1 3 7 13 14 15 16 18 19 31
32 33 34 36 39 51 59 61 62 64
x2
7 015 124
Les résultats ci-dessus sont communiqués à titre indicatif. Veuillez consulter le Journal Officiel. Les gains sont payables jusqu'à 60 jours suivant le dernier tirage auquel votre reçu participe. Voir règlement.
PRÉLÈVEMENT MENSUEL : 43,80 €
VENTES DIFFUSEURS : 0.800.940.940
(APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE)
IMPRIMERIE : CINP (MITRYMORY) - ISSN 07673558
LIGNE TURF : 0.892.683.675 (EPA 0,80 € /MIN)
TIRAGE DU « PARISIEN »
DU SAMEDI 14 AVRIL 2018 : 198 468 ex.
3256
Soir
JOUER COMPORTE DES RISQUES : ENDETTEMENT, DÉPENDANCE...
APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)
ABONNEMENT PORTAGE À DOMICILE : LIVRAISON DANS
VOTRE BOÎTE AUX LETTRES 7 JOURS SUR 7 AVANT 7 H
DU LUNDI AU SAMEDI ET AVANT 8 H LE DIMANCHE
0 077 466
Résultats et informations :
La Française des Jeux 126 rue Gallieni 92643 Boulogne-Billancourt Cedex RCS Nanterre B 315 065 292
HORIZONTALEMENT : 1. Toasteur. 2. Terre des Francofolies. 3. Privé
de poli. Corrigé. 4. Prend un souper. Petit trait dans un mot composé.
5. Id est, en bref. D’une certaine élégance. 6. Arme avec corde. Court
aller-retour. Oiseau très coloré. 7. Harpail. Morceau d’aluminium. 8. Bois
très sombre. Teinté par l’émotion. 9. Chacun y met son nom. Victime
de la mode. 10. Ce peut être une impasse. Elle attache la botte.
FIGNOLER
MILITAIRE
EN
FORMATION
BALLE INTOUCHABLE
10
P
OUVERT À
TOUS LES
COURANTS
DE BREST À
STRASBOURG
8
En partant
des chifres
déjà inscrits,
remplissez
la grille de
manière
que chaque
ligne, chaque
colonne,
et chaque
carré de 3 x 3
contienne une
seule fois tous
les chifres
de 1 à 9.
7
La Française des Jeux 126 rue Gallieni 92643 Boulogne-Billancourt Cedex RCS Nanterre B 315 065 292
A
jeux proposés par
JOUER COMPORTE DES RISQUES : ISOLEMENT, ENDETTEMENT...
APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)
Origine du papier : Belgique.
Taux de fibres recyclées :
100%.
Ce journal est imprimé sur
du papier porteur de
l’Ecolabel européen sous le
numéro FI/37/002.
Eutrophisation : Ptot
0,010kg/tonne de papier.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
HOROSCOPE
Parisien
43 | Le15 AVRIL
2018
E
VOTRDIMANCHE
?
IR
N
E
V
A
RTS AU
VOS EXPE 25 72
PAR ALEXANDRE MARTY
01 58 57
LA MÉTÉO
21 MARS - 20 AVRIL
CŒUR. Des changements deviennent
nécessaires dans votre relation, ajoutezy de la fantaisie. RÉUSSITE. Vous devrez
vérifier les détails de votre travail à deux
fois aujourd'hui. FORME. Allergie.
CELA DEVIENT PLUS SYMPATHIQUE !
La perturbation atlantique progresse lentement sur le nord-ouest
du pays. Le ciel se couvre à l’avant de cette dégradation.
Les conditions sont plus sympathiques du Nord-Est au Sud
avec un ciel voilé plus ou moins présent et surtout un temps sec.
Les températures sont globalement en hausse par rapport
à la veille sur les trois quarts de la France avec un soleil plus
ou moins généreux et un temps sec. La grisaille envahit toute
la façade ouest du territoire en soirée. Des pluies faibles
s’étendent des Hauts-de-France au Limousin.
Partout ailleurs, le temps sec se maintient,
E
H
C
N
A
DIM
avec encore un peu de douceur à l’Est.
ÎLE-DE-FRANCE ET OISE. Le ciel reste
assez nuageux tout au long de la journée.
L’arrivée d’une perturbation par la Manche
AVRIL
provoque des pluies en soirée sur l’ensemble
de l’Ile-de-France.
21 AVRIL - 20 MAI
CŒUR. Vous devez faire des eforts pour
retrouver l'harmonie dans votre couple.
RÉUSSITE. À force d'influencer, de manipuler les autres à tout va, ils risquent de
se rebeller ! FORME. Bonne résistance.
21 MAI - 21 JUIN
15
CŒUR. La journée sera assez tonique.
Les astres vous promettent de belles
heures. RÉUSSITE. Vous n'êtes pas à
l'abri de retards ou de contretemps.
FORME. Votre peau est fragilisée.
22 JUIN - 22 JUILLET
CŒUR. Vous serez déstabilisé par une
rencontre surprenante. RÉUSSITE. Les
démarches que vous entreprendrez
vous satisferont pleinement. FORME.
Protégez votre gorge.
23 JUILLET - 22 AOÛT
CŒUR. Les projets de couple seront au
programme. Célibataire, une rencontre
est possible. RÉUSSITE. Vous allez vous
retrouver surchargé de rendez-vous.
FORME. Vous devez vous détendre !
23 AOÛT - 22 SEPTEMBRE
CŒUR. La possessivité de votre partenaire sera la cause du malaise que vous
éprouverez. RÉUSSITE. Vous ne serez
pas assez diplomate aujourd'hui.
FORME. Risque de troubles allergiques.
23 SEP. - 22 OCTOBRE
CŒUR. Cessez de vous poser trop de
questions sur la relation que vous venez
de nouer. RÉUSSITE. Vous pourriez être
amené à vous déplacer pour le travail.
FORME. La tension va monter d’un cran !
23 OCT. - 21 NOVEMBRE
CŒUR. Vous aspirez à vous isoler pour
pouvoir clarifier vos sentiments. RÉUSSITE. Certains dossiers se compliquent,
mais vous en viendrez à bout. FORME.
Faites une cure de vitamines.
LA MEILLEURE INFO MÉTÉO
22 NOV. - 20 DÉCEMBRE
La météo, c’est toutes
les ½ heures entre 4 h 30 et 9 h 30
LA MEILLEURE APPLI MÉTÉO EN FRANCE
CŒUR. Vous avez de bonnes intuitions. Il
serait dommage de ne pas les suivre.
RÉUSSITE. Montrez une image forte de
vous et essayez de cacher vos petites
faiblesses. FORME. Faites plus de sport.
21 DÉC. - 19 JANVIER
CŒUR. Sortez, dansez, voyez vos amis.
RÉUSSITE. Éliminez le superflu et jetez
à la poubelle les projets inaboutis. Vous
y gagnerez en eicacité. FORME. Votre
tonus ne vous fera pas défaut.
20 JANV. - 18 FÉVRIER
CŒUR. Vous voudrez crier sur tous les
toits votre bonheur intérieur. RÉUSSITE.
Vous vous attaquerez courageusement
aux tâches du jour, bien soutenu par votre
humour. FORME. Tout va bien.
19 FÉV. - 20 MARS
LUNDI
MARDI
MERCREDI
16
17
18
AVRIL
AVRIL
AVRIL
CŒUR. Vous aurez besoin de solitude,
mais évitez de prendre trop de distance
avec vos proches. RÉUSSITE. Votre travail
s’intensifiera. Vous devrez suivre coûte
que coûte ! FORME. Détendez-vous.
BAROMÈTRE DE L’AMOUR
GÉMEAUX. De tendres moments sont
à prévoir aujourd’hui. VIERGE. Faites en
sorte d’assouvir votre besoin d’indépendance et de liberté.
BON ANNIVERSAIRE
Emma WATSON, 28 ans (actrice).
Danny PINO, 44 ans (acteur).
milibris_before_rename
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
milibris_before_rename
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
16
Размер файла
18 918 Кб
Теги
Le Parisien, newspaper
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа