close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Le Parisien - 29 04 2018

код для вставкиСкачать
IDF
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ILLUSTRATION ELENE USDIN
OPINIONS P. 16 ET 17
« La République
doit être
laïque
et sociale »
MANUEL VALLS
DIMANCHE
DIMANCHE
Dans les ruines de Mossoul
GRAND FORMAT P. 22 ET 23
S. SAVENOK/GETTY IMAGES/AFP
LP/PHILIPPE DE POULPIQUET
29 AVRIL 2018 / N° 22908 BIS / 1,70 €
Daniel
Ek
La saga décoiffante du patron
de Spotify BUSINESS
P. 8 ET 9
BRIGITTE MACRON
BIEN PLUS QU’UNE
PREMIÈRE
DAME
ENQUÊTE
En un an, l’épouse du président
de la République s’est imposée comme
une conseillère omniprésente et très
écoutée. Plongée dans le quotidien
du couple le plus puissant de France.
AP/CHRISTOPHE ENA
PAGES 2 À 4
milibris_before_rename
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
02 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
LE FAIT | DUJOUR
L’ÉDITO
PAR...
c
@FVEZARD
Contre-pouvoir
Le temps politique profite à Brigitte Macron.
Car plus son illustre mari, obnubilé par sa volonté
de réformes à tout prix, apparaît comme
un chef de l’Etat dur, exigeant, plus soucieux
d’efficacité que de paix sociale, plus le sourire et
la bienveillance tranquille de la première dame
deviennent des qualités précieuses aux yeux
des Français. Notre enquête sur la mécanique
intime de ce couple présidentiel atypique amène
à cette conclusion étonnante : Brigitte Macron
tient, dans les couloirs de l’Elysée, le rôle
d’un contre-pouvoir, capable de prévenir
les risques de dérives technocratiques qui
guettent le président et sa garde rapprochée.
FRÉDÉRIC VÉZARD
BRIGITTE MACRON
L’INDISPENSABLE DE
L’ÉLYSÉE
En un an, la « first lady » s’est imposée comme la coéquipière
du président, discrète mais incontournable.
Enquête et révélations sur son rôle, plus politique qu’on ne croit.
PAR NATHALIE SCHUCK
(AVEC AVA DJAMSHIDI)
c @NathalieSchuck
c @AvaDjamshidi
Avril 2018
MAXPPP/DPA/CHRIS KLEPONIS - AFP/YOAN VALAT
Brigitte
Macron est
reçue avec
son époux
à la MaisonBlanche.
milibris_before_rename
SES VRAIS AMIS, ceux qui savent, ceux qui parlent non pas
en « triple off » mais en « quintuple off », lèvent les yeux au
ciel quand ils entendent parler
d’une femme fragilisée par
leur différence d’âge — vingtquatre ans — et qui vivrait
dans la hantise de perdre son
homme. « C’est tout l’inverse,
se marre l’un de ces initiés qui
ont accepté de nous raconter.
Emmanuel est très amoureux.
Pas vraiment jaloux. Mais il
fait attention à qui elle fréquente, à qui la regarde. Il la
trouve tellement extraordinaire, il a peur qu’on la lui vole ! »
« Elle, maternante ? C’est lui
qui la protège ! se pâme une
élue, repartie d’un dîner avec
les Macron avec des yeux de
midinette. Dès qu’elle n’est pas
là, il la cherche. Il lui prend la
main, il ne la laisse jamais en
retrait, la valorise. Exactement
l’attitude dont tu rêves venant
de ton mec… »
Fusionnels, tous le disent.
Brigitte est son ancre, sa moitié, sa meilleure amie, sa
confidente, sa famille, lui qui
e nt re t ie nt u ne re l at ion
complexe à ses parents. Sa
coéquipière aussi. On y
reviendra. « Elle est la part
non négociable de sa vie. Son
principal soutien. C’est non
seulement un couple, mais
aussi une équipe », décrit
l’animateur Stéphane Bern.
« Elle est son tout. La phrase
que j’ai le plus entendu du
président pendant la campagne, c’est : Où est Brigitte ? »
sourit Marlène Schiappa.
« Elle est forte de ce grand
amour qui s’est construit envers et contre tout », encense
Line Renaud. « Les Français
sont préservés des atermoiements de la vie de couple du
président », se félicite, moins
romantique, un conseiller élyséen, jamais avare d’une pique contre François Hollande.
« MAÎTRESSE
DES HORLOGES »
C’est dire s’ils se manquent,
depuis un an qu’ils sont enfermés dans les murs de ce palais vieillissant. Souvent, Emmanuel Macron écourte ses
déjeuners de travail pour
prendre le café avec son
épouse dans l’aile Madame où
elle est installée dans le salon
des Fougères, en rez-dejardin. De là, elle peut l’apercevoir quand il travaille dans
Mai 2017
Il y a moins d’un an, la première
dame faisait son entrée à
l’Elysée lors de l’investiture
d’Emmanuel Macron.
le salon d’Angle où il a pris ses
quartiers, un étage plus haut.
« Ils se font un signe de temps
en temps », raconte un intime.
Souvent, Nemo, leur labrador
croisé griffon noir, pointe son
auguste truffe, qu’il pose sur
les genoux de l’invité du jour.
Quand il n’est pas étalé de tout
son long sur les moelleux
tapis. Prière de contourner…
Le premier rôle de la première dame ? Gardienne du
temps. « La maîtresse des
horloges, c’est elle », rigole un
proche, qui l’a déjà vue se
mettre en colère sur le mode
« il faut qu’il se couche, il se
lève à 4 h 45 » ! C’est elle qui a
tenu à ce qu’ils passent le
w e e k- e n d d e r n i e r à l a
Lanterne, près de Versailles,
pour que le président prépare
au calme son discours au
Congrès américain.
« Elle veille à ce qu’il ne casse ni son corps ni son mental », dit un habitué de l’aile
Madame. Ainsi leurs amis
ont-ils remarqué que les SMS
présidentiels se faisaient un
peu moins tardifs. Mais ça n’a
guère duré et leur téléphone
s’est remis à vibrer à… 3 heures du matin. « Cet homme est
fou », s’esclaffe l’un d’eux.
SON ARME DE
COMMUNICATION
MASSIVE
Ne lui dites pas qu’elle est la
vice-présidente, ou qu’elle se
pique de gouverner. « C’est
mon mari qui a été élu, pas
moi », répète-t-elle, s’assurant
de rester à sa juste place. Mais,
loin de l’image de papier glacé
Washington (Etats-Unis),
le 24 avril. Emmanuel Macron
trouve Brigitte « tellement
extraordinaire, il a peur qu’on la
lui vole ! » raconte un proche.
d’une première dame effacée,
Brigitte, comme tous l’appellent, est bien plus politique
qu’on ne croit. « On ne devient
pas président si on n’a pas
tous les jours quelqu’un avec
qui on échange et qui est du
même niveau. Il teste ses
idées avec elle. Elle l’a construit. Elle est sa première
sparring-partner », décrypte
un ministre. Quand elle reçoit
des messages d’amis qui
s’alarment d’une visite ratée
du chef de l’Etat — dans les
Vosges, sous les sifflets —, elle
les relaie. « Il voit les éléphants, elle parle aux petites
souris », plaisante un familier
a
Il ne la laisse jamais
en retrait, la valorise.
Exactement l’attitude
dont tu rêves
venant de ton mec…
UNE ÉLUE QUI A DÎNÉ
AVEC LE COUPLE MACRON
du Château. « Elle est la vigie,
la dernière personne qui lui
parle le soir », résume joliment Stéphane Bern.
Qu’on ne s’y trompe pas,
elle est aussi son arme de
communication massive. Elle
n’a fait, en France, que deux
sorties officielles à ses côtés.
Coïncidence ? Chaque fois, le
président traversait un vilain
trou d’air sondagier. A Rouen,
par exemple, début avril,
auprès d’enfants autistes.
Comme si elle était son hémisphère gauche, quand l’étiquette de grand méchant loup
libéral lui colle trop à la peau.
LES JEUX
DE LA COUR
Elle est aussi l’un des secrets
les mieux gardés de la macronie. Longtemps, on a cru
que Marielle de Sarnez était la
seule femme conviée aux
dîners politiques du premier
cercle présidentiel du lundi à
l’Elysée. Les fuites y sont traquées, les bavards sanctionnés. Autour de la table :
Edouard Philippe, Christophe
Castaner, Bruno Le Maire,
Benjamin Griveaux, Gérard
Collomb ou François Bayrou.
Et, surprise, la « first lady »,
qui salue tout le monde, a une
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
03 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE//L. BLEVENNEC
Septembre 2017
milibris_before_rename
a
On ne devient pas
président si on n’a pas
tous les jours
quelqu’un avec
qui on échange et qui
est du même niveau.
UN MINISTRE
Avril 2018
Rouen (Seine-Maritime).
Brigitte Macron visite un centre
pour jeunes autistes.
porte-parole Bruno RogerPetit et la plume Sylvain Fort,
qui la fascine par sa culture.
Souvent, l’Elysée l’étouffe.
« C’est une caserne militaire »,
lâche-t-elle. A peine arrivée,
elle a enlevé les vieilles tentures colonisées par les acariens
pour ramener de la lumière.
Et le couple, féru d’art, a fait
venir du Mobilier national et
de certains musées des Picasso, des Alechinsky, des
Delaunay, un Nicolas de Staël,
un Jean Dubuffet. Parfois, on
croise des groupes d’écoliers.
Ou Frédéric Mitterrand, venu
la voir pour parler culture… et
dégommer Jeff Koons. Il a eu
droit à une visite personnalisée. « Plus qu’une touche de
modernité, elle a ouvert les fenêtres sur le monde d’aujourd’hui, loue l’ancien ministre de
la Culture. J’avais l’impression
d’être comme les grands-mères qui reviennent dans les
châteaux de leur enfance… »
Elle réfléchit à d’autres idées.
Pourquoi pas des produits dérivés, comme à la boutique de
la Maison-Blanche ?
LA MARCHEUSE
DE L’ÉLYSÉE
REUTERS
attention pour chacun, tutoie
facilement. Mais n’est pas là
pour passer les plats. « Si l’un
des convives l’interpelle :
Qu’en pensez-vous, Brigitte ?
elle ne se prive pas de répondre ! » confie l’un des happy
few. Elle est comme ça, cash.
Jamais elle ne se mêle des
réformes, ni des querelles de
courtisans. Ce qui ne l’empêche pas de traiter avec des
ministres. Le favori de l’exprof de français ? JeanMichel Blanquer, bien sûr.
Deux fous de littérature.
« Pour elle, c’est la Rolls du
gouvernement, elle est fan »,
s’extasie un ami. Ensemble, ils
parlent de La Fontaine, Maupassant, Marivaux. Et des victimes de harcèlement scolaire, qui leur déchirent le cœur.
« Elle reçoit comme moi des
courriers de parents catastrophés », confie le ministre
de l’Education.
Elle apprécie Marlène
Schiappa, avec qui elle partage une passion pour « Madame Bovary ». « Elle a aussi
son mot sur la sélection des
entourages à l’Elysée », affirme un initié. Elle, si vibrionnante, a peu d’affect pour le
conseiller spécial Ismaël
Emelien, si froid. Et préfère le
MAXPPP/ZUMA PRESS/RON SACHS
Palais de l’Elysée à Paris (VIIIe). Brigitte Macron (à d.) a rencontré
l’ex-première dame Bernadette Chirac (assise).
Elle voit des artistes, de préférence franchouillards. C’est
Line Renaud qui lui a ouvert
son carnet d’adresses, « subjuguée par cette femme, sa
drôlerie, son érudition, cette
décontraction, ce côté cool,
son style ». Elle leur a fait rencontrer Johnny. Maintenant
que le « patron » a disparu, les
deux clans Hallyday veillent à
ne pas mêler les Macron à
leurs tourments judiciaires.
Mais Laura Smet était là jeudi,
au palais, pour une soirée
cannoise avec Jean Dujardin
et Monica Bellucci.
La première dame continue aussi, moins qu’avant, à
organiser des dîners people,
comme un soir avec Belmondo, que son mari adore. Son
bureau voit défiler toute la
planète VIP, d’Angelina Jolie à
Anna Wintour, en passant par
Florence Foresti ou Dick
Rivers. Qui glisse : « Elle adore le rock’n’roll et le blues ! »
Mais ce que préfère cette
femme éprise de liberté, c’est
s’évader. Souvent, elle part
marcher dans Paris avec Nemo, parle aux passants, aux
SDF, même. Après le dîner du
Crif, avec le président, ils sont
rentrés à pied du Louvre. Et si
le slogan En Marche ! était né
de ces grandes balades ? Personne ne le sait, mais elle se
rend parfois aux Galeries Lafayette ou au Printemps faire
des courses. Et va dès que
possible chercher ses petitsenfants. « Leur vie est une
histoire de liberté, et ce n’est
pas près de s’arrêter ! » parie
Richard Ferrand, patron des
députés LREM, dont elle est
très proche. « Lorsque ma
compagne et moi avons été
salis, elle n’a jamais manqué », confesse-t-il, ému.
« DANS QUOI
IL M’A FOUTUE ? »
Son rôle, parfois, est lourd à
porter. Presque écrasant.
Pendant la campagne, quand
on lui parlait de l’Elysée, elle
coupait court, comme effrayée : « Mais tais-toi ! » ou
« Dans quoi il m’a foutue ? »
« La fonction lui a donné une
gravité supplémentaire, qui
contraste avec sa joie de vivre », témoigne le réalisateur
Jean-Marc Dumontet. Un
jour, le patron de l’Organisation mondiale de la santé lui a
lancé : « Il n’y a pas eu de femme comme vous depuis Lady
Di. » « Vertigineux ! Les gens
passent leur temps à vous
solliciter pour que vous guérissiez la France de tous ses
maux », poursuit Dumontet.
Et il y a la violence, les « fake-news », les malveillances.
« Elle s’en sort bien, avec toutes les attaques qu’elle a subies sur son âge », salue Ségolène Royal, qui s’y connaît en
misogynie. Elisabeth Guigou
aussi l’avait mise en garde :
« Les insultes, ça va avec la
notoriété, j’ai connu ça. Vous
allez être très attaquée. » La
solidarité des femmes outragées. Les historiques de la
UN PROGRAMME
*D’ACTION
AVANT L’ÉTÉ ?
Brigitte Macron travaille
encore aux grandes causes
qu’elle veut embrasser,
autour de l’enfance, du
handicap, de la vulnérabilité.
Elle puise ses idées dans le
volumineux courrier qu’elle
reçoit. « Elle fait entendre la
voix des sans-voix », vante
son ami Richard Ferrand.
D’ici l’été, elle pourrait
dévoiler son plan d’action.
Pour se préparer, elle a vu les
autres premières dames :
Carla Bruni-Sarkozy en
juillet, Bernadette Chirac en
septembre, Valérie
Trierweiler lors d’une
cérémonie de décorations et
Julie Gayet aux obsèques de
Johnny. Elle a aussi déjeuné
avec Anne Gravoin,
ex-Madame Valls. Frédéric
Mitterrand la compare à
Claude Pompidou, « en
beaucoup plus extravertie ».
campagne se souviennent
d’avoir vu Macron s’énerver
une fois seulement. Sur les rumeurs sur son homosexualité.
« Il trouvait ça détestable. Pas
pour lui. Pour elle. C’est pour
elle qu’il les avait démenties »,
achève Dumontet.
CALAMITY JANE
Vous avez dit iconique ?
Elle le sait, elle incarne la revanche des femmes de tous
âges et de tous horizons. Début mars, Brigitte Macron s’est
rendue dans un lycée de Dijon. Il fallait voir les gamines
hystériques en mode « wesh,
je la kiffe trop » ! « C’est quelqu’un de profondément gentil.
Il n’y a rien de fabriqué dans
tout ça. Les jeunes le voient »,
dit Jean-Michel Blanquer.
La romancière Gaël Tchakaloff, qui prépare une BD, a
cette formule saisissante et un
brin déjantée : « C’est une Calamity Jane, façonnée à coups
de liberté et d’indépendance.
Elle défend ses engagements
avec la détermination d’une
Go l d a Me i r ( N DL R : exPremière ministre d’Israël), le
tout dans un physique de
Betty Boop. Elle est devenue
un symbole. Un étendard. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
04 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
LE FAIT | DUJOUR
AFP/PHILIPPE DESMAZES
AFP/LUDOVIC MARIN
AFP/PATRICK KOVARIK
AP PHOTO/THIBAULT CAMUS, POOL
BRIGITTE MACRON, L’INDISPENSABLE DE L’ÉLYSÉE
Septembre 2017
Octobre 2017
Décembre 2017
Mars 2018
New York. Brigitte Macron applaudit
un discours de son mari à l’ONU.
Paris. La première dame lit une dictée dans un collège
pour l’association ELA, qui lutte contre les leucodystrophies.
Zoo de Beauval (Cher). Brigitte Macron,
marraine du bébé panda Yuan Meng.
A Dijon (Côte-d’Or), des collégiennes s’empressent de faire
des selfies avec la première dame, particulièrement populaire.
QUAND LES MACRON SORTENT
LE CHÉQUIER
Selon nos informations, le couple présidentiel acquitte la quasi-totalité
de ses frais personnels. Le budget de la première dame reste, lui, difficile à chiffrer.
PARNATHALIE SCHUCK
DÉBUT JUILLET, l’ex-député
René Dosière, infatigable
contrôleur des dépenses élyséennes, murmurait ce conseil à l’oreille du directeur de
cabinet d’Emmanuel Macron,
Patrick Strzoda : « Si j’étais
vous, j’annoncerais que le
couple présidentiel prendra à
sa charge tous ses frais personnels. » Longtemps, en ef-
fet, c’est le contribuable qui a
payé. Il l’ignorait !
Les temps ont changé. Et les
Macron sortent le chéquier
pour la quasi-totalité de leurs
dépenses privées, comme le
faisait Hollande, soucieux des
deniers publics. Il en va ainsi
des tenues de la première dame : en représentation, elles
lui sont prêtées par des créa-
Les croquettes
du chien et le dentifrice
à leurs frais
AFP/FRANCOIS LO PRESTI
Le Touquet
(Pas-de-Calais),
le 1er avril. Brigitte
et Emmanuel
Macron règlent
les dépenses
liées à leurs
déplacements
privés, sauf
la sécurité, liée
à la fonction
présidentielle.
teurs, dont son favori Nicolas
Ghesquière, de la maison
Louis Vuitton (groupe LVMH,
propriétaire du « Parisien » « Aujourd’hui en France »), qui
s’adapte à ses goûts. « J’ai
65 ans, je ne suis pas mannequin », sourit cette adepte de
l’autodérision. Les autres vêtements sont payés de sa poche.
Pour les appartements privés
de l’Elysée, où le couple réside,
« il n’y a pas de loyer car c’est
une nécessité absolue de service », nous dévoile la présidence. Mais les Macron déboursent les courses de ce
prestigieux logement, du dentifrice jusqu’aux croquettes de
Nemo ! Economies obligent, ils
n’ont pas changé un meuble, à
l’exception… du matelas. Le
président acquitte aussi une
taxe d’habitation, pas la moindre des cocasseries pour celui
qui veut la supprimer. « Vous
devriez installer un compteur
d’eau et d’électricité. C’est, paraît-il, ce que faisait de Gaulle,
ça ne peut que plaire au président », avait achevé Dosière.
Lorsqu’il se déplace à titre
privé, le tandem présidentiel
paie ses chambres d’hôtel,
mais pas les dépenses de sécurité, liées à la fonction. Lorsqu’ils ont célébré Noël dans un
gîte quatre étoiles de Chambord, c’est elle, craignant une
polémique, qui a insisté pour
qu’ils règlent tout. Et lorsqu’ils
utilisent les avions Falcon et
les hélicoptères de l’Etat pour
une escapade privée — sécurité oblige —, ils adressent un
chèque à la Défense, pour une
somme équivalente à un vol
commercial. « C’est autour de
170 €, comme un billet Air
France », indique un expert,
qui précise qu’une heure de
Falcon coûte tout de même…
5 000 à 6 000 €.
A l’Elysée, la première dame
dispose de son cabinet, avec
quatre collaborateurs. Valérie
Trierweiler en avait cinq, Carla
Bruni-Sarkozy, huit. Fin août,
son rôle a été clarifié dans une
« charte de la transparence »,
sommaire mais inédite, qui stipule qu’elle n’a pas de salaire, ni
de budget. A l’automne, le gouvernement avait estimé l’enveloppe qui lui serait allouée à
440 000 € par an (482 000 €
en 2013 pour Trierweiler). Pour
avoir des chiffres précis, il faudra attendre le rapport de la
Cour des comptes, mi-juillet.
Pas sûr, pourtant, qu’on y
voie plus clair. Alors que les
équipes des premières dames fonctionnaient avant en
circuit fermé, les cabinets de
Brigitte et Emmanuel Macron
sont très imbriqués. Le couple
est ainsi coiffé et maquillé par
le même prestataire, dont les
émoluments ont été rabotés
après l’ardoise de 26 000 €
adressée au président en début de mandat. Un proche de
la première dame, vachard,
promet que ces frais seront
désormais très inférieurs à
ceux de Hollande — encore
lui ! —, dont le coiffeur facturait 9 895 € brut par mois.
a
C’est un requin
dans un monde
de requins,
qui protège
Brigitte Macron
UN AMI DU COUPLE
milibris_before_rename
« MOINS ON PARLE de moi,
mieux je me porte ! Je suis passée de reine des paparazzis à
amie de Brigitte Macron, j’ai
grimpé un échelon », ironise
Michèle Marchand, dite Mimi,
papesse du people, 71 ans, au
courant de tout ce qui touche à
la première dame. Vous sortez
de ses bureaux à l’Elysée ? Elle
le sait illico.
C’est peu dire que cette femme de l’ombre, qui connaît tout
des cuisines de « Voici », « Gala » et « Closer », intrigue. Et
horripile les photographes qui
suivent l’Elysée. Ils la suspectent de tout verrouiller au profit
des paparazzis de son agence
Bestimage, bien connue pour
avoir « shooté » Hollande à
scooter. « T’imagines combien
elle a pris avec les Macron ?
C’est un énorme business.
Scandaleux ! », vitupère l’un
d’eux, qui rêve de voir ses collègues « poser les boîtiers » en
signe de protestation.
On lui prête une influence
colossale. Elle serait, murmure-t-on, le gourou de la first lady. Elle aurait, chuchote-t-on,
l’exclusivité sur ses clichés,
qu’elle retoucherait pour lui
complaire. « Des fantasmes »,
douche l’Elysée, qui certifie
qu’aucun contrat ne les lie. Car
si Michèle Marchand était toute-puissante dans la campagne
sur les images des Macron, à
AFP/ÉRIC FEFERBERG
Un fantasme nommé Mimi
qui elle a fait faire les couvertures de « Paris Match » et
« VSD », son territoire a rétréci.
D’autres agences photo sont
entrées dans la danse, même si
ses « rats » — comme on dit
dans le jargon — restent de tous
les bons coups. Et si des clichés
de la première dame sont retouchés, la présidence jure que
ce n’est pas à sa demande. Toujours dans la coulisse, Mimi
vient régulièrement à l’aile Madame, selon nos informations,
débriefer avec l’équipe de la
première dame ce que mijotent
les magazines people. « C’est
un requin dans un monde de
requins, qui la protège », décrypte un ami du couple. « Elle
a un rôle d’alerte », dit-on plus
pudiquement au palais.
Un paratonnerre, en somme,
pour cette femme passée du lycée parisien Saint-Louis-deGonzague au dîner d’Etat à la
Maison-Blanche. Etre sous les
feux de la rampe lui pèse. Le
9 janvier, devant l’armée de
photographes qui la mitraillaient devant la Cité interdite, à Pékin, elle soufflait : « On
dirait qu’ils attendent que je trébuche. Et que je tombe. »
N.SC. (AVEC AVA DJAMSHIDI)
Michèle Marchand (à g.)
avec Brigitte Macron.
c @NathalieSchuck
c @AvaDjamshidi
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
05 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
POLITIQUE
La bataille des Jeunes Socialistes
PAR NICOLAS BERROD
4000
C’est le nombre d’adhérents
que revendiquent les Jeunes
Socialistes, alors que
1 500 personnes ont voté au
congrès de Bondy en février.
IL N’Y A PAS encore d’accord,
mais, pour la première fois, des
« discussions apaisées ». Car,
depuis des semaines, l’ambiance est à couteaux tirés au
sein du Mouvement des jeunes
socialistes (MJS), l’organisation
de jeunesse du PS. D’un côté,
un groupe mené par Roxane
Lundy, élue en février présidente du MJS au congrès de
Bondy mais qui a ensuite rejoint Génération·s, le parti de
Benoît Hamon. De l’autre, ceux
qui sont restés fidèles au PS.
Le hic : Roxane Lundy a choisi de garder l’étiquette de présidente du MJS. De quoi irriter
d’autres membres, qui ont dénoncé la procédure d’élection
et formé une direction collégiale, reconnue par le PS. Pauline
Blanc, membre de cette direction, dénonce un « hold-up »
sur le MJS de Roxane Lundy.
« C’est facile de dénoncer après
coup les résultats du congrès ! » rétorque cette dernière.
La scission s’est d’abord
jouée par médias interposés,
avec l’annonce de Roxane
TWITTER/@JEUNESSOCIALIST
Alors que la nouvelle présidente des Jeunes Socialistes a rejoint Benoît Hamon,
deux camps s’affrontent, revendiquant chacun la tête de l’organisation.
Bondy (Seine-Saint-Denis). Roxane Lundy a été élue présidente
du Mouvement des jeunes socialistes lors du congrès des 10 et 11 février.
Lundy dans la presse de son
ralliement à Génération·s. Ensuite, sur les réseaux sociaux :
le compte Twitter des Jeunes
Socialistes, d’habitude très actif,
reste muet depuis un message
de soutien au nouveau premier
secrétaire, Olivier Faure, le
30 mars. Le site Jeunes-socialistes.fr est, lui, hors service, car
la licence n’a pas été renouvelée en avril. Chaque camp accuse l’autre d’avoir pris la main
sur les codes d’accès… Roxane
Lundy se dit « prête » à les
céder… tout en assurant ne pas
avoir la main dessus !
Clarifier
les appartenances
Derrière cet imbroglio numérique, c’est surtout son appartenance politique que chacun
souhaite clarifier. Roxane
Lundy veut consacrer « toute
son énergie militante » à Génération·s. De l’autre côté, le MJS
historique est « en pleine
restructuration », de l’aveu de
Mahaut Bertu, membre de la
direction collégiale.
Car le MJS, qui revendique
4 000 adhérents (1 500 ont
voté au congrès), a souffert des
défaites du PS, qui lui verse
une subvention d’environ
100 000 € par an. Mais, pour
Rachid Temal, secrétaire national du PS en charge des relations extérieures, il n’y a pas de
sujet : « A partir du moment où
Roxane a décidé de rejoindre
Génération·s, elle n’est plus
membre du MJS ! »
Son vœu sera bientôt peutêtre exaucé. Pour la première
fois depuis le début du conflit,
une rencontre a eu lieu mardi
autour d’un café à Paris. « Le
dialogue était rompu, mais on a
convenu de se revoir », raconte
Pauline Blanc. « Il y a une
volonté commune d’avancer et
je suis prête à tendre la main »,
assure, en écho, Roxane Lundy.
Premier pas : sur les réseaux
sociaux, elle ne se présente
plus comme présidente des
Jeunes Socialistes.
DU RIFIFI CHEZ
LES MARCHEURS
EN CORSE
Friture sur la ligne !
Des tensions
apparaissent
entre le groupe
de l’Assemblée
de Corse Andà per
Dumane, soutenu
par la République en
marche, et le référent
du parti présidentiel
sur l’Ile de Beauté,
André de Caffarelli.
Sur fond
de désaccords,
notamment
sur la révision
constitutionnelle,
le chef de file de Andà
per Dumane,
Jean-Charles Orsucci,
regrette une vision
de « fan » chez André
de Caffarelli et
s’agace : « Je ne suis
pas d’accord de devoir
attendre qu’on me
dise quoi faire et quoi
penser depuis Paris ! »
MACRON À L’ÉLYSÉE
LE CASSE DU SIÈCLE
ENQUÊTE EXCEPTIONNELLE
PREMIÈRE SUR L’INFO
milibris_before_rename
DeBonneville-Orlandini
© Photo : AFP
CE SOIR – 20H50
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
06 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
POLITIQUE
BALLADUR, LE « BARON NOIR »
DE WAUQUIEZ
PAR OLIVIER BEAUMONT
« JE VOUS DEMANDE d’accueillir chaleureusement
M. Edouard Balladur. » La scène a lieu le 27 janvier à la Mutualité, à Paris, en plein conseil
national des Républicains, le
premier de l’ère Wauquiez. Et
l’arrivée de l’ancien Premier
ministre, qui soufflera mercredi ses 89 bougies, ne passe pas
inaperçue : standing-ovation
et longs applaudissements.
C’est un invité surprise, surgi
d’un autre temps, qui vient
s’asseoir au premier rang… à
côté de Wauquiez.
Peu le savent, mais les deux
hommes s’apprécient et se côtoient. « Quand Laurent a une
décision importante à prendre,
c’est souvent auprès de Balladur qu’il demande conseil en
premier. On peut dire que c’est
son baron noir ! » assène une
connaissance commune, en
référence à la célèbre série de
Canal +. Ce que le président
des LR ne dément pas : « C’est
comme un grand maître jedi
auprès duquel on vient prendre conseil. Il est à la fois exigeant et bienveillant. Il me fait
du bien », confie ce fan absolu
de « Star Wars », toujours resté
discret sur cette relation.
Balladur refuse
toute étiquette
a
C’est comme un
grand maître jedi
auprès duquel on
vient prendre conseil
LAURENT WAUQUIEZ
LAURENT BERGER
Alors
EUROPE 1 - C NEWS que la grève
se poursuit à la SNCF
(lire aussi en page 7),
le secrétaire général
de la CFDT est l’invité
du « Grand Rendez-vous ».
10 H
milibris_before_rename
Car bien qu’il soit retiré de la
politique, l’ancien candidat à la
présidentielle 1995 jouit toujours d’une influence. Sarkozy
ne le recevait-il pas régulièrement quand il était chef de
l’Etat ? « Il incarne le souvenir
d’une époque où la France
était prospère, avec une droite
au pouvoir et qui s’assumait »,
décrypte celui qui rêve d’Elysée. Balla, comme on le surnomme, refuse pourtant cette
étiquette de conseiller occulte : « Je ne suis l’inspirateur de
personne. Certes, je suis allé
au conseil national pour apporter mon soutien à Wauquiez. Mais ça s’arrête là. Je ne
suis pas une ombre qu’on verrait derrière le rideau », assure-t-il auprès de notre journal.
PASCAL PAVAGEAU
Après le congrès
RTL - LCI de Force ouvrière
(FO), le nouveau secrétaire
général du syndicat
répondra aux questions
du « Grand Jury » RTL « le Figaro » - LCI.
12 H
MAXPPP/THOMAS PADILLA
Le patron des Républicains consulte volontiers l’ancien Premier ministre
et s’inspire de son expérience et de ses conseils.
Paris (Ve), le 27 janvier. Invité surprise du premier conseil national des LR sous la présidence de Laurent Wauquiez (à g.), Edouard Balladur
est assis à ses côtés. Les deux hommes se rencontrent plusieurs fois par an et échangent régulièrement par téléphone.
Son influence est pourtant
réelle. Quand Wauquiez publie en 2014 « Europe, il faut
tout changer » (Ed. Odile Jacob) — où il prône une Union
resserrée autour d’un noyau
dur d’Etats —, il s’inspire de la
théorie des cercles pour l’UE
défendue par son aîné vingt
ans plus tôt. « Et que je me
souvienne, personne ne l’a
qualifié d’eurosceptique à
l’époque ! » relève Wauquiez.
Quand il décide de se lancer à
la conquête des Républicains,
au lendemain de la défaite de
la droite aux législatives 2017,
Balladur est l'un des premiers
avisés. Et, fin janvier, quand
« Quotidien » (TMC) diffuse
les enregistrements de l’EM
Lyon, c’est également auprès
de son mentor que Wauquiez
trouve refuge. L’ancien Premier ministre garde son flegme légendaire. « Vous avez dit
les choses tout haut. C’est
bien… mais ça n’est pas forcément à renouveler tout le
TV
RADIO
RENDEZ-VOUS
temps », lui glisse-t-il, non
sans humour.
Leur rencontre remonte à
2004, Wauquiez était alors un
député de 29 ans. Depuis, les
deux entretiennent une relation discrète et distante. A raison de deux ou trois rendezvous par an,chez Balladur, à
Paris. Des tête-à-tête d’une
heure, sans témoin. Le reste
du temps, les conversations
ont lieu par téléphone, à une
heure fixée à l’avance. Car
Balladur déteste les imprévus : « Vous êtes presque à
l’heure… vous avez une minute de retard », décroche-t-il
ainsi, avec son air pince-sansrire, au dernier appel. C’était
mi-mars, alors que Macron
essuyait les critiques sur la réforme des institutions. Balladur lui glisse que « Macron se
trompe, que ce n’est pas un
sujet. Les Français n’en ont
*Café ou porto
Edouard Balladur reçoit chez lui, boulevard Delessert, à Paris
(XVIe). Avec un rituel immuable : accueil par la gouvernante,
puis direction le salon, où l’invité s’assied à côté de lui. « Si c’est
en matinée, il propose un café. En fin d’après-midi, il adore
proposer un porto », glisse un visiteur régulier. « Il est encore en
grande forme, aussi bien intellectuelle que physique », lâche un
autre. Récemment, Virginie Calmels est venue. Eric Ciotti,
Geoffroy Didier, Guillaume Peltier ont aussi leurs entrées. Quant
à Nicolas Sarkozy, c’est dans ses bureaux, rue de Miromesnil,
que leurs rencontres ont lieu. Une autre personnalité le consulte
aussi de temps à autre : Gérald Darmanin, ministre des Comptes
publics, ex-LR rallié à Macron… et ennemi juré de Wauquiez.
ÉRIC CIOTTI
A la veille
FRANCE INTER - du 1er Mai,
FRANCE INFO
le député
des Alpes-Maritimes (LR)
commentera l’actualité
politique et sociale dans
« Questions politiques ».
12 H
rien à faire ». Message reçu
par Wauquiez qui, peu après,
tacle le président qui « propose de toucher à la Constitution pour des sujets qui n’intéressent personne »…
Son côté bad boy de la droite, Wauquiez l’entretient,
Balladur le soutient. « J’ai le
sentiment qu’il y a une hostilité de principe contre tout ce
qu’il peut dire ou faire, parfois
par jalousie. Mais il faut lui
laisser sa chance », nous
confie-t-il, sans s’offusquer
du tournant très droitier pris
par Wauquiez : « Ce n’est pas
parce que Marine Le Pen
chante la Marseillaise que
nous ne devons plus la chanter. On a le droit de souhaiter
que la France conserve ses
traditions et sa culture, comme de poser la question du
droit du sol, sans pour autant
être qualifié d’identitaire. »
Là aussi, Wauquiez a bien
reçu le message.
c @olivierbeaumont
D. DE VILLEPIN
ET J.-L. BORLOO
ALEXIS CORBIÈRE
L’ancien Premier
BFMTV
ministre et l’exministre de la Ville sont les
invités de « BFM Politique »
en partenariat avec notre
journal.
FRANCE 3
12 H
Le député
(la France
insoumise) de Seine-SaintDenis livre son analyse
sur le plan Borloo
et les conflits sociaux dans
« Dimanche en politique ».
12 H 10
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
07 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
ÉCO
La colère des cadres sup de la SNCF
Remonté contre le gouvernement qui mène sa réforme ferroviaire, le syndicat
des manageurs de la compagnie va envoyer un courrier au Premier ministre.
Les prévisions
de trafic
Aujourd’hui
Trains roulant
2 sur 5
TER
Intercités 1 sur 3
Transilien 3 sur 5
TGV
1 sur 2
Axe Est
Quasi normal
Axe Atl.
2 sur 5
Axe Nord
2 sur 5
Axe Sud-Est
2 sur 3
1 sur 10
Intersecteurs
2 sur 5
Ouigo
Internat.
2 sur 3
Eurostar
3 sur 4
Thalys
Quasi normal
Vers...
4 sur 5
l’Allemagne
l’Espagne
1 sur 2
l’Italie
AUCUN TRAIN
la Suisse
1 sur 3
SOURCE : SNCF.
LP/INFOGRAPHIE.
LA DERNIÈRE FOIS qu’ils se
sont exprimés publiquement,
c’était en 1995. Plus de vingttrois ans après, les cadres supérieurs de la SNCF remettent
ça. Selon nos informations, le
SNCS (Syndicat national des
cadres supérieurs du groupe
public ferroviaire) (lire ci-dessous) va adresser une lettre au
Premier ministre en début de
semaine. « Nous attendons depuis presque un mois que
Mme Elisabeth Borne réponde à
toutes nos interrogations sur la
dette, sur le financement des
infrastructures où il manque
500 M€ par an, sur l’avenir des
lignes TGV déficitaires ou encore sur le 1,7 Md€ qu’il faut
trouver pour financer les petites lignes, énumère Jean Wieland, président adjoint du
SNCS. Puisqu’elle ne daigne
pas nous répondre, nous allons
écrire à M. Edouard Philippe.
Nous ne le ferions pas si la situation n’était pas si grave. »
Ils dénoncent
des « choix politiciens »
Le 5 avril, dans une lettre de
cinq pages adressée à la ministre des Transports et révélée par « l’Humanité », le SNCS
avait déjà dénoncé le « jeu pernicieux » du gouvernement
pour réformer la SNCF. Un
courrier virulent pour une population formée au culte de la
loyauté et de l’obéissance.
« En 1995, quand on a pris la
parole, c’était pour dénoncer le
contrat de plan avec l’Etat qui
é t a i t s o u s - d o t é , s e s o uvient Jean Wieland. C’était
technique. Cette fois, c’est pour
défendre notre honneur, car le
gouvernement touche à notre
conscience professionnelle. »
Un mécontentement apparu le
Un syndicat pas
comme les autres
« C’EST QUOI, ce syndicat ? »
En 1996, quand Louis Gallois
prend les rênes de la SNCF, il
découvre, stupéfait, que les cadres supérieurs et dirigeants
de la compagnie disposent de
leur propre syndicat.
Créé en juin 1949, le SNCS
affiche depuis à son tableau de
chasse plusieurs belles victoires, comme celle de 1999
quand il obtient le déplafonnement des retraites des cadres
supérieurs, synonyme d’augmentation des pensions. Mise
en place d’un contrat de prévoyance santé, conseil voire
assistance juridique, aide à la
mobilité, le SNCS se comporte
comme un syndicat lambda.
Enfin presque.
milibris_before_rename
Les cadres supérieurs
défendent le travail qu'ils ont
mené ces dernières années,
notamment avec Ouigo.
Ici, pas de tracts revendicatifs ou bien de préavis de grève. En 1995, quand le SNCS
prend la plume, ce n’est pas
pour venir à la rescousse du
régime spécial des retraites
des cheminots. Pas plus
qu’aujourd’hui il ne viendrait à
l’esprit de ces 2 000 cadres
supérieurs de la SNCF et de ses
200 cadres dirigeants (2 % de
la population cheminote) de
soutenir majoritairement le
mouvement de grève.
Et pour ceux qui en douteraient, le but du SNCS est
présenté presque comme une
devise : « Assurer la défense
des intérêts bien compris
des cadres supérieurs ET de
l’entreprise. »
V.V.
a
Défendre
notre honneur
JEAN WIELAND,
PRÉSIDENT ADJOINT DU SNCS
LP/JEAN NICHOLAS GUILLO
PAR VINCENT VÉRIER
26 février, lors du discours du
Premier ministre sur son projet de réforme ferroviaire durant lequel il a dressé un portrait au vitriol de l’entreprise.
« Ce discours revenait à dire
que nous, cadres, nous étions
nuls, résume l’un d’entre eux.
Alors qu’en quatre ans nous
avons mouillé la chemise en
faisant deux réformes ferroviaires, mais aussi en innovant,
avec le TGV low-cost Ouigo. »
Fin mars, ils étaient une centaine à participer à l’assemblée
générale du SNCS. « C’était du
jamais-vu, même en 1995, se
souvient un ancien cadre.
Beaucoup étaient très remontés contre le gouvernement. »
Notamment au sujet de la dette
de 55 Mds€ de la SNCF. « Ce
n’est ni celle des cheminots ni
celles des Français, s’agace un
cadre supérieur. C’est celle des
politiques qui ont fait le choix
du tout-TGV ou d’ouvrir une
gare ou de multiplier les fréquences de train alors que ce
n’était pas rentable. »
Autre sujet de discorde, la
disparition du statut des cheminots, même si quasiment aucun
manageur ne l’a. « Le gouvernement en a fait un principe, regrette l’un d’eux. Alors que ce
n’est pas le principal problème
de rentabilité de la boîte. C’est
un choix politicien. Il aurait été
plus intelligent de négocier certains points du statut, comme la
fin de l’emploi à vie, avec les
syndicats réformistes. On aurait
sans doute évité une grève. »
Bref, les cadres de la SNCF ont
le blues, au point qu’une poignée se sont mis en grève.
UN CONGRÈS
DE FO SANS BISE NI
PHOTO DE FAMILLE
Au 24e congrès de FO
cette semaine,
la guerre entre l’ex et
le futur numéro un
s’est jouée jusque
dans les moindres
détails. Jeudi, alors
que Jean-Claude
Mailly venait de
prononcer son dernier
discours, il est allé
se rasseoir, claquant
des bises au passage.
A ce moment-là,
Pascal Pavageau,
son successeur, se lève
pour l’embrasser.
Mailly détourne alors
la tête en l’ignorant
ostensiblement.
Quelques minutes
plus tard, nouveau
camouflet pour celui
qui doit prendre
les rênes du syndicat.
A la demande des
militants, une photo
de famille est prévue
pour immortaliser la
passation de pouvoir
entre les deux
secrétaires. Pavageau
est prêt, mais Mailly
tourne illico les talons
et plante son
successeur sans
jamais plus lui
adresser la parole.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DIMANCHE
08 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
ÉCO | BUSINESS
Avec le streaming
musical payant,
Daniel Ek, 35 ans,
fondateur de Spotify,
a apporté un nouveau
souffle au monde
de la musique.
159
millions
AFP/TORU YAMANAKA/MITSURU TAMURA/YOMIURI
La plate-forme Spotify
revendique 159 millions
d’utilisateurs dans le
monde, dont 71 millions
d’abonnés payants.
DANIEL EK, L’HOMME QUI DONNE
LE « LA » AU MONDE
PAR DANIEL ROSENWEG
a
LA PARTITION était écrite.
Petit-fils d’une chanteuse
d’opéra et d’un pianiste de jazz,
surdoué de la guitare qu’il découvre à 4 ans avant de virer
rockeur et de créer, dix ans
plus tard, sa première entreprise, Daniel Ek a fini, à 35 ans, par
mettre le monde de la musique
à ses pieds et lui a apporté un
nouveau souffle : le streaming
musical payant. En français :
l’écoute en ligne avec ou sans
téléchargement. Ce modèle au
départ contesté par l’industrie
du disque a permis d’injecter
8 Mds€ de droits dans un business dont le streaming pèse
désormais pour moitié dans le
chiffre d’affaires.
« C’est un vrai
bon chanteur
et guitariste rock » 29 Mds€ en un jour !
TONY KINDBERG,
SON PROF DE MUSIQUE
milibris_before_rename
En créant Spotify en mai 2006,
Daniel Ek a vite compris la
portée de la révolution qu’il
provoquait. Plus besoin de vinyles, de CD ; une simple connexion Internet suffisait pour
accéder à des millions de titres,
gratuitement avec de la pub, ou
sur abonnement ! Le succès est
tel que, le mardi 3 avril, la Licorne suédoise, devenue numéro 1 mondial, a fait son entrée à Wall Street valorisée dès
le premier jour à… 29 Mds€ !
Un exploit pour une société de
3 000 personnes qui revendique 159 millions d’utilisateurs
dans le monde, dont 71 millions
d’abonnés payants, mais qui
n’a toujours pas engrangé le
premier euro de profit.
Pis, la société de Daniel Ek a
encore perdu 378 M€ l’an dernier. Mais la croissance phénoménale de sa plate-forme, qui
espère compter 90 millions
d’abonnés à la fin 2018, semble
séduire les investisseurs qui,
depuis son entrée en Bourse,
ne désertent pas. Mardi dernier, Daniel Ek les a d’ailleurs
confortés en présentant une
nouvelle version améliorée de
son offre gratuite.
Ex-pirate et chantre
de la musique payante
Spotify, c’est d’abord l’histoire
de son fondateur. Le patron
suédois au crâne rasé est un
ex-adorateur de Napster (site
d’échange en ligne de musique), un temps patron de Torrent, célébrissime site de peer
to peer (échanges de fichiers),
avant de se muer en chantre de
la musique payante. Un passionné maladivement timide
qui a débuté en proposant un
catalogue de musiques télé-
chargées… illégalement. Un
technophile qui a renoncé à
devenir ingénieur mais s’est
révélé redoutable en affaires.
Jusqu’à côtoyer Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, invité en 2016 à son mariage
avec Sofia Levander, mère
de ses deux enfants, sur les
rives du lac de Côme (Italie).
Autre invité de marque, le
célèbre squatteur du top 10
musical, Bruno Mars.
Une guitare à 4 ans,
un ordinateur à 5 ans
« C’est un vrai bon chanteur et
guitariste rock », insiste dans
une interview à un journal suédois Tony Kindberg, son prof
de musique, qui n’a jamais cessé de le suivre depuis l’école de
son enfance à Ragsved. Une
banlieue-dortoir de Stockholm
E-PRESS PHOTO.COM
HIGH-TECH Spotify, première plate-forme de streaming musical,
est entré en fanfare à la Bourse de New York le 3 avril. Méconnu,
son fondateur, Daniel Ek, a un parcours détonnant. Une vraie saga suédoise.
Lac de Côme (Italie), le 2 septembre
2016. Daniel Ek et Sofia Levander.
où punks et voyous imposaient
leur tempo. « Il aurait pu devenir l’un d’eux, poursuit Kindberg, mais la technologie l’a
sauvé. » Cette « geekitude »,
Daniel Ek l’a rivée aux neurones depuis qu’à ses 5 ans son
beau-père lui a offert un ordinateur ! Neuf ans plus tard, il
créait pour les autres des sites
Internet. D’abord facturées
100 $, ses prestations ont grimpé à 5 000 $ pièce. Ek emploie
ses copains de classe, payés
avec des jeux vidéo. A 18 ans, il
dirige 25 « collaborateurs ».
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Spotify
09 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
plus de 35 millions de titres
c’est plus de 2 milliards de playlists
ARTISTES
LES PLUS ÉCOUTÉS
EN FRANCE
(en 2017)
TITRES LES PLUS ÉCOUTÉS
DANS LE MONDE (en 2017)
1. « Shape of You » · Ed Sheeran
2. « Réseaux » · Niska
3. « Θ. Macarena » · Damso
4. « Despacito » · Luis Fonsi
feat. Daddy Yankee
5. « Mask Off » · Future
6. « Call on Me (Ryan Riback
Extended Remix) » · Starley
7. « Unforgettable » · French Montana
8. « Ε. Signaler » · Damso
9. « Mamacita » · Ninho
10. « It Ain't Me (with Selena
Gomez) » · Kygo
?
A 20 ans, plein aux as, il
conduit déjà une Ferrari. Il dirige successivement de jeunes
pousses du Net avant de lancer
sa société de publicité en ligne,
Advertigo, qu’il revendra en
2006. C’est là que l’hyperactif
s’accorde une pause, et sombre
dans la déprime.
« On tenait
un truc incroyable »
D’une certaine manière, Spotify l’a sauvé. « Quand, en
mai 2007, nous avons fait circuler la version bêta de Spotify
et vu que les étudiants lâchaient Winamp et iTunes pour
se brancher sur notre plateforme, j’ai su qu’on tenait un
truc incroyable », racontera
plus tard Daniel Ek. D’autant
que son offre arrive au
1. « Shape of You » · Ed Sheeran
2. « Despacito - Remix » · Luis Fonsi,
Daddy Yankee feat. Justin Bieber »
3. « Despacito » · Luis Fonsi
feat. Daddy Yankee
4. « Something Just Like This »
· The Chainsmokers & Coldplay
5. « I’m the One » · DJ Khaled feat.
Justin Bieber, Quavo, Chance
the Rapper, Lil Wayne
6. « HUMBLE » · Kendrick Lamar
7. « It Ain't Me (with Selena Gomez) »
· Kygo
8. « Unforgettable » · French Montana
9. « That's What I Like » · Bruno Mars
10. « I Don’t Wanna Live Forever
(Fifty Shades Darker) » · ZAYN
LIRE
1. Jul
2. Damso
3. PNL
4. Niska
5. Nekfeu
6. Ed Sheeran
7. Ninho
8. Lacrim
9. Booba
10. Orelsan
ARTISTES
LES PLUS ÉCOUTÉS
DANS LE MONDE
(en 2017)
LIRE
1. Ed Sheeran
2. Drake
3. The Weeknd
4. Kendrick Lamar
5. The Chainsmokers
6. Daddy Yankee
7. Coldplay
8. Future
9. Imagine Dragons
10. Bruno Mars
Pourquoi streament-ils ?
Les Français sont de plus en plus fous de streaming.
En 2017, ils étaient 4,4 millions d’adeptes.
Voici les avantages des plates-formes de streaming :
 LE PRIX Si vous tolérez la pub, l’utilisation est gratuite. Sinon, pour moins
moment où
de 10 € par mois, vous avez un choix illimité de 35 et 60 millions
démarre la
de titres selon les plates-formes. Et si vous êtes abonné, vous pouvez
chasse aux télétélécharger vos morceaux préférés, créer vos playlists et les écouter
chargements illésur votre smartphone même en l’absence de réseau mobile.
gaux. Opiniâtre, le Chê LE PARTAGE Vous pouvez partager vos playlists
n e ( s e n s d ’« E k » e n
mais aussi consulter celles d’autres abonnés.
suédois) parvient à convain LA DÉCOUVERTE Les plates-formes proposent
cre les majors réticentes, comtoutes des playlists pour faire du sport, se détendre,
me Sony, de lui ouvrir leurs cadanser, les nouveautés de la semaine,
talogues. Parfois au prix d’une
les hits du rap, de la pop, le top 10
prise de participation dans sa t u r e d u
des années 1980, le meilleur
société dont il ne détient plus Français Petit
de Mozart, etc.
« que » 9,2 %. Stratégie qui lui Biscuit. En 2016, ce
vaut aujourd’hui les foudres de musicien de 18 ans publie
Peter Sunde. Le fondateur du ses premiers morceaux sur
défunt site illégal de téléchar- YouTube, puis Spotify, dont le
gement The Pirate Bay consi- désormais célèbre « Sunset Lo- d u m o m e n t q u i c o m p t e
dère qu’en faisant entrer les ver ». « Nos outils de données 1,05 million d’abonnés. » La
loups dans sa bergerie « Ek ont détecté rapidement qu’elle chanson est vite propulsée partue le piratage ».
plaisait, raconte Bruno Crolot, mi les cent plus écoutées au
Reste que l’ex-Licorne sait directeur général France de monde ! La plate-forme porte
aussi découvrir les futures étoi- Spotify. Nous avons décidé de la décidément bien son nom :
les. En atteste l’incroyable aven- faire rentrer dans la playlist Hits « repérer », en français.
159 millions
d’utilisateurs actifs
140 M en avril 2018
juin 2017
100 M
71 millions
juin 2016
40 M
60 M
juil. 2017
sept. 2016
LP/OLIVIER CORSAN
Le français Deezer parmi les challengeurs de Spotify
Les
concurrents
milibris_before_rename
La révolution du streaming musical
est en marche. Grâce à elle, les ventes
de musique se redressent : + 5,9 %
en 2016, à 17,7 Mds€, selon la Fédération
internationale de l’industrie
phonographique (IFPI). Pour la
première fois, la musique dématérialisée
pèse la moitié de l’activité du secteur et,
sur cette part, le streaming représente
59 %. Si le streaming a tant relancé
la musique, c’est parce que les acteurs
s’y bousculent. En Chine, un géant,
Tencent Music, qui vient de s’associer
à Spotify, monopolise 70 % du marché.
En Occident, la plate-forme suédoise
Spotify est de loin leader, avec
159 millions d’utilisateurs. Derrière,
ça se bouscule et le classement est loin
d’être arrêté. Les américains Google
Play, Amazon Music et Apple Music
d’abonnés payants
en avril 2018
tentent de challenger le suédois avec
des offres copier-coller. Et deux français
se distinguent derrière, et n’ont pas
à rougir. Deezer, d’abord, revendique
14 millions d’abonnés. Qobuz ensuite,
plus modeste mais quasi rentable,
qui cible le créneau premium — en son
hi-fi, jazz, classique mais pas que —
et séduit 100 000 abonnés. On pourrait
encore citer Tidal, lancé par le rappeur
Jay-Z, en difficulté, ou Soundcloud…
On s’étonnera au détour de ce tour
d’horizon de la totale ressemblance
des offres. Quelques-uns proposent
un abonnement aux étudiants toujours
à 4,99 €, tous ont fixé le forfait
« premium » sur la ligne des 9,99 €, et
ceux qui proposent une offre « famille »
la facturent tous 14,99 €. Trop de
concurrence tuerait-elle la concurrence ?
LP/INFOGRAPHIE - T.H. SOURCE : SPOTIFY.
TITRES LES PLUS ÉCOUTÉS
EN FRANCE (en 2017)
Hauteur : ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА
146 m
10 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
SOCIÉTÉ
Nouvelle
galerie :
«Big Void »
Chambre du roi
(à proximité
d’une pièce
secrète ?)
2,5 millions
de blocs
Grande
galerie
Entrée
Chambre
de la reine
0
23
Chambre
souterraine
m
Mer
Méditerranée
LIBYE
Les mystères
de la nouvelle galerie
200 km SOUDAN
« KHEOPS CACHE
UNE CHAMBRE SECRÈTE »
ge
ÉGYPTE
u
Ro
Louxor
r
Me
Gizeh
H
RAP
FOG
LP/IN
CE
OUR
IE. S
Le Caire
IN.
OUD
RE H
PIER
N: JEA
La grande pyramide d’Egypte n’a pas encore livré tous ses secrets. Jean-Pierre Houdin décrypte
les dernières découvertes de la mission ScanPyramids, notamment l’existence d’une cavité.
a
Kheops,
c’est la maîtrise
de la logistique
poussée à un point
de perfection
absolue
JEAN-PIERRE HOUDIN
Que cache ce grand vide ?
Les analyses le diront mais je
suis quasi certain qu’il s’agit de
l’équivalent d’une seconde
grande galerie longue sans
doute d’une quarantaine de
mètres, située en aplomb de
l’autre. J’espère qu’elle servira
de fil d’Ariane pour d’autres
découvertes.
A quoi servait-elle ?
Longtemps, on s’est demandé
comment avaient pu être
acheminées les 43 énormes
poutres de granit — dont l’une
pèse 60 t — qui surplombent la
chambre du roi (voir l’infographie). Comme il leur était impossible de soulever de telles
charges, ils utilisaient tout un
système de contrepoids afin
de hisser sur des rampes les
lourds blocs de calcaire ou de
granit. Ils ne connaissaient pas
les mathématiques, mais ils
LP/PHILIPPE LAVIEILLE
PROPOS RECUEILLIS PAR
ALINE GÉRARD
INDIANA JONES en aurait volontiers fait un compagnon
d’aventures. L’architecte JeanPierre Houdin, la soixantaine,
ne porte pas de chapeau, ne
manie pas le fouet mais il jongle avec les calculs et les dessins comme aucun autre.
Percer le mystère de la construction de la grande pyramide
de Kheops est son obsession
depuis dix-neuf ans. « Kheops,
c’est la maîtrise de la logistique
poussée à un point de perfection absolue. C’est incroyable
de penser qu’elle a été construite par de simples mains
humaines il y a quatre mille
cinq cents ans. »
Le spécialiste décrit avec pass i o n l a n o uve l l e p h a s e
ScanPyramids. En novembre,
cette mission internationale* a
révélé dans la revue « Nature »
avoir découvert une grande
cavité inconnue (Big Void)
au-dessus de la grande galerie.
Jean-Pierre Houdin, un architecte
passionné par Kheops.
étaient excellents en géométrie. Ils n’avaient pas de grues
mais pour les charges, ils connaissaient très bien le principe
de la balance à plateaux et savaient jouer avec les poidscontrepoids.
Cette cavité n’a donc
qu’une fonction pratique ?
Oui. Pour tracter sur des traîneaux les énormes blocs, il y
avait un premier système de
contrepoids au pied de la pyramide. Un second était installé
dans la grande galerie. Le Big
Void a servi, lui, à l’édification
de cette étonnante structure de
poutres superposées au-dessus de cette chambre.
L’idée de la structure était-elle
de protéger au maximum
la chambre du roi ?
Pour la protéger, poser des
chevrons de calcaire directement au-dessus du plafond
plat pour la décharger du
poids des niveaux supérieurs
aurait amplement suffi. Alors
pourquoi cette superstructure ? Pourquoi avoir monté le
toit si haut ? Je ne vois qu’une
explication : reporter très haut
les charges transférées de façon oblique par le toit et créer
en dessous une zone protégée
dans laquelle une pièce
— éventuellement deux —
aurait été construite.
Cette pièce inconnue
pourrait-elle abriter un trésor ?
S’il s’agit d’une antichambre,
faisant partie de l’appartement
funéraire, comme je le pense,
tout est possible. C’est dans ce
type de pièce que l’on entreposait les effets personnels du défunt, les objets symboliques qui
l’accompagnaient dans son
voyage dans l’au-delà. D’après
mes calculs, elle ferait à peu
près 10 coudées de large sur
15 à 20 de long (environ 5 m de
large sur 8 à 10 m de long).
Khephren, Mykérinos sont
bien dotées d’antichambres ou
de magasins. Pourquoi Kheops
n’en posséderait-elle pas ?
* Conçu et coordonné par
l’institut français HIP (Heritage
Innovation Preservation) et la
faculté des ingénieurs du Caire,
le projet a pour but d’ausculter
les pyramides de manière
non invasive.
SCANPYRAMIDS / INRIA
Deux petits robots pour inspecter les cavités
Une fois déplié, le ballon qui supporte le robot a une envergure de 80 cm.
milibris_before_rename
Deux tout petits robots vont faire leurs
débuts. Le premier servira d’éclaireur.
Le second, imitant le vol d’une abeille,
sera l’archéologue… Tous deux devront
se faufiler dans un trou dont le diamètre
sera inférieur à 3,5 cm. Les deux petits
robots (imaginés par une équipe
commune Inria/CNRS/Université de
Lorraine pour s’aventurer, un jour, dans
les ténèbres de la grande pyramide)
n’ont rien à envier à un chameau
qui tenterait de passer dans un chas
d’aiguille… Etre le moins invasif, le plus
furtif possible, c’est l’idée de ces deux
prototypes qui augure une nouvelle
approche de fouilles moins traumatique.
Une fois entré, le premier, équipé d’une
torche et d’une caméra haute définition
orientable, pourra prendre des clichés
de 15 000 pixels de large. Mais l’exploit
reviendra à son binome — encore en
test — qui deviendra un objet volant
une fois parvenu dans la cavité.
Plié à l’intérieur d’un tube, un miniballon dirigeable se gonflera (photo),
une fois le robot parvenu de l’autre côté
du mur. Se déplaçant comme
une abeille, dirigé par radio et équipé de
quatre moteurs, de lumières, d’une
caméra, il ira rencontrer Horus…
A.G.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
11 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
Le moustique-tigre passe à l’attaque
Cet insecte est présent dans 42 départements, notamment dans le Val-de-Marne et les Hautsde-Seine. Il peut transmettre la dengue ou le chikungunya. Voici des conseils pour s’en débarrasser.
Présence
*Présence...
Nulle
Sporadique
Active
LP/INFOGRAPHIE.
SOURCE : MINISTÈRE DE LA SANTÉ.
2004
LE MOUSTIQUETIGRE EST IDENTIFIÉ
DANS LE SUD
DE LA FRANCE
HEUREUX à la ville comme à
la mer, dans un climat tempéré comme tropical, il s’adapte,
résiste. Et prend ses aises.
L’Aedes albopictus, dit moustique-tigre, est désormais
présent dans 42 départements de métropole, chiffre
qui a doublé ces deux dernières années. Sa capacité à
transmettre le chikungunya,
la dengue ou le Zika en fait
« une cible de surveillance
prioritaire durant sa période
d’activité, du 1er mai au 30 novembre », souligne la Direction générale de la santé
(DGS) qui appelle à la vigilance. Le plan de lutte contre cet
insecte aux rayures noires et
blanches, est lancé. Les signes
évocateurs ? Douleurs musculaires, maux de tête, éruption cutanée…
Une espèce
très résistante
Le moustique-tigre, qui mesure à peine quelques millimètres, « vole dans un périmètre limité à quelques
Arrivé d’Asie, le moustique-tigre
est désormais bien installé
en France métropolitaine.
plusieurs fois par semaine, et
même, selon la DGS, les enlever ou les remplir de sable. « Il
suffit au moustique-tigre d’un
bouchon de bouteille au fond
d’un jardin pour pondre »,
prévient Stéphane Robert.
L’été, utilisez aussi des répulsifs. En effet, très résistant,
il hiberne et il réussit à survivre sans embûche au froid
sous forme de larve. Même
sans eau…
BIOSPHOTO/ROGER ERITJA
PAR ELSA MARI
dizaines de mètres autour de
son lieu de naissance », raconte Stéphane Robert, président du site d’information Vigilance-moustiques. Mais il
adore la voiture, les camions
et les porte-conteneurs. C’est
donc par bateau qu’il est arrivé du Sud-Est asiatique ; il a
été identifié pour la première
fois en France en 2004, à
Menton, dans les Alpes-Mari-
times. Si la femelle pique un
voyageur de retour en métropole, qui a attrapé le chikungunya, la dengue ou le Zika,
elle aspire le virus qu’elle
transmettra à d’autres hommes. Ainsi, 11 cas dits
« autochtones » ont été signalés pour la dengue dans l’Hérault en 2014, 7 dans le Gard
en 2015 et 17 cas de chikungunya dans le Var l’an dernier.
Aujourd’hui, ce moustique est
présent dans la moitié sud de
la France mais aussi dans
l’Aisne, le Val-de-Marne et les
Hauts-de-Seine.
« Je couvre, je jette,
je vide »
Pour l’éviter, il faut supprimer
les eaux stagnantes chez soi,
changer l’eau des vases et les
soucoupes des pots de fleurs
Et si on en voit un ?
Dénoncez-le ! Si vous pensez
identifier le coupable dans
votre salon, prenez-le en
photo ou conservez-le en bon
état et rendez-vous sur le
portail officiel www.signalement-moustique.fr ou sur
l’application mobile gratuite
i Moustique. Un moyen pour
les autorités sanitaires de les
suivre à la trace.
Bulletin d’Abonnement
Offre
d’abonnement
à renvoyer à Le Parisien – Service Abonnements
4 rue de Mouchy – 60438 NOAILLES CEDEX
BJL18005
OUI, je souhaite profiter de cette offre exceptionnelle et recevoir Le Parisien du lundi au dimanche et tous
ses suppléments. Je m’abonne pour 27€ /mois par prélèvement automatique au lieu de 64.50€ soit près de 60%
de réduction. Je complète, je signe le mandat ci-dessous et je joins un RIB.
Tarif
nel
exception
COORDONNÉES DU DESTINATAIRE DE L’ABONNEMENT :ÉBITEUR
Nom ........................................................................................................................................................ Prénom ...............................................................................................................................................
Adresse ..................................................................................................................................................................................................................................................................................................................
Près de
60
Code Postal
Date de naissance :
%
Ville .....................................................................................................................................................................................................................................................
/
/
Téléphone :
/
/
/
/
Email : .......................................................................................@ ...................................................................... (indispensable pour votre accès numérique)
Accès à ma boîte aux lettres : Bâtiment : ............................ Escalier : .......................... Digicode : ............................
❏ Je règle mon abonnement par prélèvement automatique, je complète et signe le mandat SEPA en joignant un RIB
MANDAT DE PRÉLÈVEMENT SEPA - RUM
DE RÉDUCTION**
En signant ce formulaire de mandat, vous autorisez (A) Le Parisien à envoyer des instructions à votre banque pour débiter votre compte, et (B) votre banque à débiter votre compte
conformément aux instructions du Parisien. Vous bénéficiez du droit d’être remboursé par votre banque selon les conditions décrites dans la convention que vous avez passée avec elle.
Une demande de remboursement doit être présentée : dans les 8 semaines suivant la date de débit de votre compte pour un prélèvement autorisé. Vos droits concernant le présent
mandat sont expliqués dans un document que vous pouvez obtenir auprès de votre banque.
DÉBITEUR
1 - TITULAIRE DU COMPTE À DÉBITER
M. ❏ Mme ❏ Nom ............................................................................................................ Prénom ......................................................................................................................................................
Adresse .................................................................................................................................................................................................................................................................................................................
Code Postal
Ville ...................................................................................................................................................................................................................................................
2 - DÉSIGNATION DU COMPTE À DÉBITER
IBAN :
BIC :
3 - FAIT À : ...................................................................................................................... Le :
4 - SIGNATURE :
/
/
IMPORTANT : n’oubliez pas de joindre à ce mandat un justificatif
de coordonnées bancaires (RIB ou RIP), de dater et signer votre mandat.
CRÉANCIER
Créancier : S.A.S. Le Parisien 10 Boulevard de Grenelle - CS 10817 - 75738 PARIS CEDEX 15
Identifiant Créancier SEPA (I.C.S.) : FR40ZZZ243051 R.C.S. PARIS 332 890 359
N° TVA INTRA : FR 23 332 890 359
Chaque jour, livré chez vous avant 7h*
✁
* Avant 7H la semaine, avant 8H
le dimanche et les jours fériés
milibris_before_rename
01 76 49 11 11
Type de paiement : paiement récurrent
Le présent mandat est valable pour toutes les opérations de prélèvement qui interviendront entre vous et le créancier. Les informations susvisées que vous nous communiquez sont
nécessaires au traitement de votre abonnement. Conformément à la Loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification
aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à : LE PARISIEN - Service Abonnements - 4 rue de Mouchy 60438 NOAILLES CEDEX.
Le journal Le Parisien
+ les suppléments
+ l’accès en illimité sur web, mobile et tablette
Pour toute information ou demande
de modification sur votre mandat, merci
de contacter le service client au
**Abonnement 7 jours sur 7 par prélèvement automatique mensuel. Livraison par portage en IDF + l’Oise, pour l’édition correspondante à l’adresse de livraison. La livraison par portage est assurée du lundi au samedi avant 7h, le dimanche et jours fériés avant 8h. En cas d’impossibilité de livrer par portage, les livraisons seront
effectuées par La Poste (hors TV Magazine et la Parisienne). Offre réservée aux nouveaux abonnés et à ceux n’ayant pas été abonnés au journal au cours des 6 derniers
mois. Offre valable jusqu’au 31/05/2018. Tarif valable 1 an. Vous pouvez acquérir séparément les numéros du Parisien aux tarifs kiosque en vigueur, l’abonnement
numérique mensuel au tarif en vigueur. Le Parisien se réserve le droit de modifier à tout moment ses tarifs d’abonnement. Les informations susvisées que vous nous
communiquez sont nécessaires au traitement de votre abonnement. Conformément à la Loi «Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août
2004, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification des données vous concernant en adressant un courrier à : Le Parisien - Service Abonnements - 4 rue de
Mouchy – 60438 NOAILLES CEDEX. J’accepte de recevoir les offres du Parisien. J’accepte de recevoir les offres des partenaires du Parisien.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
FAITS DIVERS
TURBULENCES JUDICIAIRES
POUR L’AVION DES SANS-PAPIERS
PAR NICOLAS JACQUARD
*Le contexte
La Direction centrale
de la police aux frontières
(DCPAF) est une direction
spécialisée de la police
nationale créée en 1999.
Outre le Service national
de police ferroviaire (SNPF)
qui assure la sécurité
sur l’ensemble des réseaux
ferrés, une sous-direction
est chargée d’animer
la coordination nationale
interministérielle mise en place
en matière de lutte contre
l’immigration irrégulière
et notamment la reconduite
à la frontière et les escortes
des individus expulsés.
a
Une « atteinte
à l’égalité
des candidats dans
les marchés publics »
LE JUGEMENT
DU TRIBUNAL DE PARIS
FIN MARS, le ministre de l’Intérieur vantait un chiffre record d’expulsions d’étrangers
radicalisés en 2017. Soit vingt
individus éloignés du territoire français qui, pour la majorité d’entre eux, l’ont été à bord
d’un avion Beechcraft 1900 D
mis à disposition de la police
aux frontières (PAF). Un appareil à hélices de 19 places utilisé pour toutes les expulsions
considérées comme délicates, qu’il s’agisse de familles
avec enfants ou d’individus
considérés comme dangereux. Il peut également transporter, à l’occasion, les hommes du Raid, voire le ministre
lui-même.
Ce Beech, son surnom, est
la propriété d’une compagnie
privée. Mais il est piloté par
des policiers. Dont le commandant Luc Garidi, plus que
jamais en sursis, au propre
comme au figuré. Ce vieux
routier de l’aérien policier
continue de voler. Pour combien de temps ? Il vient en effet d’écoper d’une sanction
d’un mois de suspension administrative s’ajoutant à une
condamnation en janvier à six
mois de prison avec sursis
pour « favoritisme ». Selon un
jugement du tribunal de Paris,
dont nous avons obtenu une
copie, il a en effet été reconnu
coupable d’« atteinte à l’égalité
des candidats dans les marchés publics ».
Les faits remontent à 2014.
Cette année-là, le marché du
Beechcraft est remis en jeu.
DR
L’un des policiers qui pilotent l’avion du ministère de l’Intérieur utilisé pour certaines expulsions
vient d’être condamné à six mois de prison avec sursis pour avoir biaisé un appel d’offres.
Ce Beechcraft 1900, avion de 19 places, est utilisé par la police aux frontières pour des expulsions considérées come délicates.
Deux compagnies s’affrontent : Chalair, qui en est alors
titulaire, et son challengeur
Twinjet. Les deux sociétés se
connaissent bien, se livrant
une guerre commerciale sans
merci dans l’exploitation des
lignes interrégionales. Cette
fois, Twinjet l’emporte. Au terme d’un appel d’offres dont il
apparaît assez vite qu’il a été
entaché d’irrégularités.
Une lettre anonyme
envoyée à l’IGPN
Début février 2015, une lettre
anonyme parvient à l’IGPN, la
police des polices, qui ouvre
immédiatement une enquête.
Et ne tarde pas à identifier « la
taupe » qui a renseigné Twinjet. Notamment à travers un
document baptisé « cahier
des clauses techniques particulières » (CCTP). En clair : le
détail des critères, strictement
confidentiels, permettant
d’apprécier le marché.
Il apparaît que Luc Garidi l’a
envoyé depuis son adresse
mail personnelle. A l’audience, comme dans ses auditions, l’intéressé a plaidé ne
pas avoir mesuré le poids de
ce document. Un argument
qui fait bondir l’un de ses collègues, lui aussi entendu par
l’IGPN, dont nous avons pu
consulter le rapport. « Filer
cela, c’est filer le marché. »
Luc Garidi ne pouvait l’ignorer. En atteste l’un de ses
mails à l’un des cadres de
Twinjet, daté du 26 février
2014 : « Je te fais parvenir le
CCTP, à ne pas mettre entre
toutes les mains. Apparemment, c’est confidentiel… »
« L’intention coupable des
protagonistes sur ce point
était évidente », constatent
ainsi les policiers de l’IGPN.
Autre argument pour sa
défense : le fonctionnaire de
police dit avoir agi en toute
gratuité. Or, c’est loin d’avoir
été le cas, comme l’ont constaté les enquêteurs lors d’une
perquisition dans les locaux
de Twinjet. Ils ont ainsi découvert qu’à l’hiver 2013 Luc
Garidi avait effectué pour la
compagnie un « stage d’adaptation de l’exploitant », ainsi
qu’un vol dit « d’adaptation en
ligne ». Deux formations qui
n’ont « d’autre but que de lui
permettre d’être opérationnel,
à terme, comme pilote vacataire chez Twinjet ». Ce que le
commandant de bord a effectivement été fin 2013, effectuant des vacations en plus de
son travail de policier, comme
l’atteste un contrat de travail
trouvé sur place.
Contacté, le service communication de la police nationale n’a pas souhaité donner
suite. Une instruction judiciaire est toujours en cours dans
ce dossier. Chalair a en effet
déposé plainte contre son
meilleur ennemi Twinjet pour
« recel ». Quant au marché du
Beechcraft, il a été renouvelé
fin février pour quatre ans et
réattribué à… Twinjet.
Les « escorteurs » déplorent un manque de moyens
Véhicules délabrés, budgets étriqués, les syndicats s’alarment des conditions de travail à la PAF.
d’expulsion. Le 3 janvier, selon
nos informations, l’appareil à
hélices avait décollé de Lille
vers l’Albanie avec 12 passagers à bord. Alors qu’il devait
s’y ravitailler en carburant, il a
effectué un atterrissage particulièrement brutal à Bastia et
trois policiers ont été brièvement hospitalisés. La faute à
de fortes turbulences, la Corse
étant sous les bourrasques de
la tempête Eleanor, prévue par
Météo France. L’incident a
provoqué la colère du syndicat
Unité SGP-Police, lequel s’est
DR
AU-DELÀ de la condamnation
de Luc Garidi, un autre épisode se rapportant au Beechcraft
a provoqué des remous parmi
les policiers chargés d’escorter les reconduits en cours
Ce Renault Trafic aux gyrophares
amochés semble tout droit
sorti d’une casse auto.
milibris_before_rename
interrogé sur ce qui nécessitait
« de prendre à tout prix cet appareil en pleine tempête ». « A
aucun moment les pilotes
n’ont commis d’imprudence »,
a répondu la direction de la
police aux frontières (PAF).
Des missions annulées
Plus globalement, à l’heure où
le ministère entend accroître
le nombre d’expulsions, les
agents chargés de les mettre
en œuvre déplorent le manque de moyens. En attestent,
par exemple, des photos que
nous avons pu nous procurer,
qui témoignent de l’état de délabrement des véhicules utilisés à Roissy pour emmener
les reconduits à l’avion. Deux,
en panne, sont immobilisés
depuis janvier. Ce Renault
Trafic (photo) semble tout droit
sorti d’une casse, vitre scotchée et gyrophares amochés.
La porte doit être maintenue
avec une corde pour fermer.
Est également mise à disposition une antique Twingo, trois
portes, non sérigraphiée.
« Des missions ont dû être annulées faute de véhicule disponible », révèle un policier.
Outre les problèmes de sécurité possibles, ces véhicules
sont utilisés pour transférer
les sans-papiers expulsés par
d’autres pays qui transitent sur
le territoire national. « Quelle
image donne-t-on de la France quand un marshall débar-
que des Etats-Unis avec un reconduit et tombe là-dessus ?
dénonce Nicolas Berger, représentant du syndicat Unité
SGP-Police pour les services
centraux. Nos collègues hésitent même à les envoyer en
réparation, sachant qu’ils y
resteront des mois… »
Plus globalement, le même
déplore des budgets dont la
faiblesse nuit aux policiers
comme aux reconduits. Rien
n’est ainsi prévu pour les expulsés. Or, la plupart n’ont pas
un sou. « Lors des escales, nos
collègues, par humanité, doivent leur offrir à manger sur
leurs deniers », relève ainsi
Nicolas Berger.
N.J.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
13 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
DE NOTRE CORRESPONDANT
OLIVIER BERNARD
À MÉRIGNAC (GIRONDE),
CHARENTE
Mérignac
Bordeaux
GIRONDE
LANDES
sariat local à l’issue d’une enquête minutieuse. Au même
moment, quatre autres de ses
camarades, dont deux sont
d’anciens élèves de quatrième
à Jules-Ferry, l’étaient aussi
dans deux autres collèges de
cette banlieue de Bordeaux.
Cinq agresseurs
reconnus par les victimes
La bande, qui pourrait être
constituée de sept à huit adolescents du secteur, a fait régner la terreur pendant près
d’un mois. Plusieurs élèves du
collège Jules-Ferry, âgés de
13 et 14 ans, ont ainsi été blessés, certains grièvement. Ces
agressions parfois commises
avec un objet contondant
avaient entraîné le dépôt de
plusieurs plaintes et la colère
des familles. Les violences se
sont toujours déroulées à l’extérieur de l’établissement, près
des arrêts du tramway et au
stade Robert-Brettes, éloigné
de quelques centaines de mètres. Tout aurait d’ailleurs commencé dans cette enceinte
sportive avant les vacances de
printemps, début avril.
Parmi les hypothèses privilégiées, celle d’une querelle de
territoires avec des petits caïds
locaux pour la simple utilisation d’un terrain de football.
Ensuite, les agresseurs, également tous mineurs, sont venus
régulièrement menacer leurs
victimes à la sortie des cours.
Un véritable climat de terreur
psychologique et physique, selon un policier, qui a vite été
pris très au sérieux par les
autorités et la direction de l’établissement scolaire.
Les cinq agresseurs, qui ont
été formellement reconnus par
leurs victimes, répondront de
leurs actes devant la justice. Ils
seront ainsi prochainement
convoqués par un juge pour
enfants. Ils pourraient être mis
en examen pour violences volontaires.
13 ans (photo), disparue depuis mercredi après-midi
à Wambrechies, près de Lille (Nord), sont restées
vaines. Un avis de disparition inquiétante de mineure
a été diffusé vendredi par la police. L’enfant avait
quitté le domicile familial en laissant un mot disant
qu’elle allait « voir des copines ». Mais elle n’est pas
rentrée. Ses parents organisent une nouvelle battue
aujourd’hui à Marquette-lez-Lille, commune voisine.
La première, menée vendredi dans leur quartier avec
une centaine de personnes, n’avait rien donné. La
mobilisation d’une équipe cynophile
et le ratissage des bords de la rivière Deûle par
des pompiers plongeurs sont restés vains.
Angélique, cheveux blonds, yeux bleus, taches
de rousseur, mesure 1,53 m. Elle était vêtue d’un jean
bleu, d’un tee-shirt et portait des baskets.
Collège Jules-Ferry, Mérignac
(Gironde). Plusieurs élèves
ont été violemment agressés
à quelques centaines
de mètres de l’établissement
MICHÈLE GANET
25 km
TOUT SEMBLE apaisé devant le
collège Jules-Ferry. Situé dans
le centre-ville de Mérignac (Gironde), juste derrière la place
de l’église, cet établissement
qui accueille environ 500 élèves n’affiche en cette fin de semaine aucun dispositif particulier. Pas de forces de police
pour surveiller les allées et venues à l’extérieur de ce collège
qui n’est pas classé en zone
prioritaire d’éducation. La vie
a presque repris son cours habituel. Sauf dans les conversations.
En milieu de semaine, en effet, un élève a été interpellé par
les policiers de l’unité de recherche judiciaire du commis-
Appel
TOUJOURS DISPARUE
à témoin ANGÉLIQUE
Les recherches pour retrouver Angélique,
EN BREF
Une guerre pour un terrain de football serait à l’origine
d’un mois de violence à Mérignac (Gironde).
MIGRANTS
Quelque 200 personnes
se sont rassemblées
samedi après-midi à
Gap (Hautes-Alpes)
pour dire que
« l’hospitalité des
migrants n’a pas de
frontière », alors que des
militants d’extrême
droite mènent depuis
une semaine des actions
antimigrants dans la
région. Depuis le weekend dernier et une
action au col de l’Echelle,
près de Briançon, des
militants du mouvement
identitaire Defend
Europe affirment
sillonner les montagnes
pour « veiller à ce
qu’aucun clandestin
ne puisse entrer en
France ». Demain, une
marche de solidarité
organisée par
l’association l’Auberge
des migrants doit partir
de Vintimille, à la
frontière francoitalienne, vers Calais.
GESTE DÉSESPÉRÉ
Un homme de 51 ans
a tenté de se suicider
hier matin à Marseille
(Bouches-du-Rhône) et
se trouvait dans un état
critique à midi. La police
est arrivée avenue du
Prado où l’homme avait
été vu, une arme de
poing à la main. Les
policiers sont descendus
de leur véhicule et
l’homme s’est tiré une
balle dans la tête.
LE CRIME DE LA SEMAINE
La vengeance sanglante de l’ancien élève
Neuf élèves d’une école du nord de la Chine sont morts vendredi, poignardés à la sortie
des cours par un homme qui aurait agi par « vengeance ».
EMPREINTE
S
DR.
milibris_before_rename
Surnom :
Zhao
Age :
28 ans
Arme :
couteau
Lieu :
Chine
Situation :
arrêté par
la police
ILS AVAIENT entre 12 et 15 ans. Neuf élèves, sept jeunes filles et deux garçons,
d’une école de Mizhi, dans le nord de la
Chine, sont morts poignardés à la sortie
des cours vendredi vers 18 heures. Dix
autres ont été blessés dont certains grièvement, tous attaqués alors qu’ils reprenaient le chemin de chez eux. Une scène
d’horreur dans les rues de cette ville pauvre de 230 000 habitants avec des adolescents apeurés qui tentent de fuir.
D’après les policiers, si le bilan est lourd et
compte plus de filles que de garçons, c’est
parce que ces derniers seraient parvenus
à courir plus vite.
L’homme qui les a tués s’appelle Zhao
et serait âgé de 28 ans. D’après les autorités locales, il serait lui-même un ancien
pensionnaire de cet établissement. Ce
suspect a été arrêté quelques instants
après les faits et est toujours interrogé par
la police chinoise. Zhao aurait expliqué
son geste par une « vengeance » pour
d e s fa i t s s u r ve n u s i l y a p l u s d e
dix ans dans cette même école où il aurait
subi des humiliations. Il cultivait depuis
une vraie haine pour cet endroit.
Les attaques à l’arme blanche
sont nombreuses
Depuis vendredi soir, cette ville de la province de Shaanxi est plongée dans la stupeur, même si la population se massait
hier auprès des services de secours afin
de donner du sang pour les soins aux
blessés, tous collégiens et collégiennes,
toujours hospitalisés. Cette attaque meurtrière au couteau s’ajoute à une longue
série en Chine. Contrairement aux EtatsUnis où les armes à feu circulent facilement, l’empire du Milieu est réputé pour
les contrôler de manière drastique. Mais,
en revanche, de nombreuses attaques à
l’arme blanche sont recensées.
Entre 2010 et 2012, 25 élèves sont
morts et une centaine ont été blessés
dans des agressions au couteau dans des
établissements scolaires. En 2015, trois
hommes avaient été exécutés pour l’attaque à l’arme blanche dans la gare de Kunming qui avait fait 29 morts. Enfin, en
moins d’un an, quatre personnes sont
mortes et plus d’une dizaine ont été grièvement blessées lors de deux attaques
au couteau menées dans des centres
commerciaux, à Shenzhen, au sud-est du
pays, et à Pékin.
DA.D.
ARPD
Les « collégiens caïds »
semaient la terreur
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
14 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
GRAND PARIS
MAI 68 COMME SI VOUS Y ÉTIEZ
Une balade sonore, disponible à partir de ce week-end, permet pour la première fois
de s’immerger dans le quartier Latin de l’époque. Nous l’avons testée. Bluffant.
PAR ANISSA HAMMADI
Paris (Ve). Manifestation
devant la Sorbonne
le 3 mai 1968.
Parcours de la balade sonore
Place
de l’Odéon
MaubertMutualité M
Rue d
es Eco
les
ine
Rue Rac
Rue V
alette
Panthéon
aint-J
acqu
Musée
Curie
Départ
LP/INFOGRAPHIE.
l
Luxembourg
Rue S
RER
ac
y-Luss
Rue Ga
Jardin du
Luxembourg
es
ce
Université
ParisSorbonne
lm
Palais du
Luxembourg
Rue d’U
Arrivée
in
r-le-Pr
onsieu
is
édic
La première intervenante
donne le ton. Ludivine Bantigny, historienne, évoque la
« prégnance marxiste » chez
les étudiants de l’ENS, puis la
guerre d’Algérie. « On part de
1966, terreau du mouvement
de révolte. On rentre dans
l’univers de l’extrême gauche
pour poser les bases avant
d’arriver à la Sorbonne. C’est
notre petit côté Fabrique de
l’histoire ! » justifie Renaud
Dalmar.
Plus loin, sur la place de
l’Estrapade, la guerre d’Indochine est longuement abordée. « Il y a plusieurs endroits,
Ce n’est pas si grave : les
sons reconstitués disent tout
du climat social de l’époque,
de plus en plus tendu jusqu’au
point culminant de la « nuit
des barricades », du 10 au
11 mai (lire ci-contre). Vente à
la criée du journal du Comité
Vietnam national, sifflets, si-
de M
Les sons reconstitués
disent tout du climat
social de l’époque
comme celui-ci, où l’on peut
s’asseoir pour faire une pause », ajoute Emmanuel Laurentin. Faire une pause, mais
surtout mieux se concentrer :
quelques secondes d’inattention suffisent à nous faire perdre le fil d’un récit assez dense, parfois complexe.
Bd Sa
int-Mic
he
lisation », résume Renaud
Dalmar.
Casque sur la tête, on lance
le premier récit d’une dizaine
de minutes. Le son binaural
(en 3D sonore) est diablement
efficace : au « bonjour » de la
voix, on sursaute. « Ce type de
son donne la sensation que le
bruit vient de tous les côtés,
cela renforce le côté immersif », expliquent les concepteurs.
Rue M
LE RENDEZ-VOUS est pris au
45, rue d’Ulm, à Paris (Ve), devant l’Ecole normale supérieure (ENS). « C’est de là que
nous allons vous conduire
vers une terre étrangère.
C’était il y a 50 ans, et 50 ans
c’est le temps nécessaire au
XXe siècle pour qu’un monde
puisse disparaître », souffle
« la voix » dans nos oreilles.
Ce monde, c’est celui des années 1966 à 1968. Cette voix,
c’est celle de Renaud Dalmar,
réalisateur de « la Fabrique de
l’histoire » sur France Culture.
Avec Emmanuel Laurentin,
producteur de la même émission, ils ont mis au point durant plusieurs mois (lire cidessous) une balade sonore,
« Mai 68 : retour au quartier
Latin », pour mieux comprendre la révolte estudiantine et ouvrière. Une heure et
quart de promenade « en immersion », fruit d’un travail
fouillé de documentations :
archives, témoignages et analyses s’enchaînent avec, en
fond sonore, des bruits d’ambiance reconstitués. « On a allié notre savoir-faire radiophonique au domaine de
l’application et de la géoloca-
Rue
Il a suffi d’une nuit, une seule,
pour faire basculer les
manifestations étudiantes
dans une autre dimension.
Dans la nuit du 10 au 11 mai
1968, après une manifestation
au départ de la place DenfertRochereau (XIVe), entre
12 000 et 20 000 étudiants
occupent la fac de la Sorbonne
et, plus généralement,
le quartier Latin. Les rues sont
dépavées, les voitures brûlées,
les commerces ravagés. Cette
« nuit des barricades »,
chaotique et impressionnante,
aboutit à un violent
affrontement avec les CRS.
L’opinion publique se range
rapidement du côté des
étudiants : dès le 13 mai, les
ouvriers rejoindront le
mouvement. Commence alors
une grève générale de grande
ampleur qui paralysera tout le
pays.
LE PARISIEN
*Eclairage
100 m
rènes de police, coups de feu,
brouhaha ambiant. Avec malice, la voix en rajoute : « Faites demi-tour. Ressortez rapidement de cette rue avant d’y
être bloqué. »
A mi-chemin, l’audioguide
nous mène place de la Sorbonne. Nous sommes le 3 mai
1968, la police évacue l’université et embarque plusieurs
occupants. D’anciens étudiants racontent : « on prenait
la parole ici, au-dessus des
marches », sur fond de slogans « Libérez nos camarades ! »
On les imagine tout à fait,
mégaphone en main, au sommet de ces mêmes petites
marches en pierre qui, l’air de
rien, font partie de l’Histoire. A
côté, les fourgons de police
brisent le voyage spatio-temporel. Emmanuel Laurentin
choisit d’en rire : « Voilà les figurants ! Avec les événements actuels, nous avons été
rattrapés par le réel… »
Cette balade sonore est disponible gratuitement en téléchargeant l’application Izitravel puis
en tapant le nom du documentaire dans la barre de recherche.
« Les dernières heures de gloire de la radio »
Emmanuel Laurentin
LP/A.H.
CRÉATEUR DE LA BALADE SONORE
AVEC RENAUD DALMAR
Paris (Ve), mercredi. Renaud
Dalmar et Emmanuel Laurentin
(de gauche à droite).
milibris_before_rename
Dans un monde envahi par les écrans, la
réalité virtuelle et la 3D, le choix d’une
balade où le son est roi est « un pari
osé », de l’aveu même des créateurs.
Mais pour Renaud Dalmar et Emmanuel
Laurentin, c’est une manière de rendre
hommage à leur média, la radio.
« L’avantage du son, c’est qu’on peut
porter le regard où bon nous semble. »
D’un point de vue historique, ce choix
est aussi le plus judicieux. En 1968, avoir
une télévision chez soi reste un luxe.
Le transistor est inventé environ dix ans
plus tôt : c’est le média privilégié des
Français. Le succès du rock’n’roll
popularise l’écoute de la radio chez les
jeunes, les transistors s’immiscent dans
la cour des universités. « Dans la nuit du
10 au 11 mai, dite la nuit des barricades, la
radio était un vrai vecteur d’information
et de négociations. D’une certaine
façon, notre média vivait ses dernières
heures de gloire en mai 68 », explique
Emmanuel Laurentin. En plus des
témoignages d’anciens étudiants et des
interviews de spécialistes, la balade
utilise de précieuses archives de l’ORTF
et de RTL. « Ces dernières sont les plus
intéressantes, car la station a envoyé sur
place des journalistes sportifs. Il fallait
rendre le pavé qui tombe comme un but
qui vient d’être marqué. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
15 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
En bref
92 GENNEVILLIERS
LE COMPAGNON
VIOLENT MENAÇAIT
DE SAUTER DU TOIT
Hier soir, à Gennevilliers, un
homme qui menaçait de se
jeter du toit de son immeuble,
avenue Chandon, a pu être
interpellé par la police.
L’homme était monté au
3e étage à l’arrivée des forces
de l’ordre, appelées pour une
dispute conjugale à 17 heures.
Il a été maîtrisé une heure et
demie plus tard. Sa
compagne, victime de
plusieurs coups, a été
transportée à l’hôpital.
C’est le rendez-vous
des surdoués
Le salon Surdouessence, inédit
en Ile-de-France, a lieu à Nanterre
(Hauts-de-Seine) ce week-end.
La Nouvelle-Orléans (Etats-Unis), vendredi. Les adolescents d’Aulnay et de La Courneuve sur la scène
du « Jazz Fest », l’un des festivals les plus réputés du pays.
Les ados du 9-3 mettent
le feu à la Nouvelle Orléans
Trente jeunes d’Aulnay et de La Courneuve
se sont produits vendredi au New-Orleans Jazz
Heritage Festival en compagnie des plus grands.
« VOUS POUVEZ être tellement fiers de vous ! You rock
(NDLR : vous assurez) ! » A
peine sortis de scène, les
compliments pleuvent. Vendredi, trente adolescents de
Seine-Saint-Denis se sont
produits au New-Orleans
Jazz Heritage Festival, le « Jazz
Fest » — l’un des festivals les
plus réputés au monde —, aux
Etats-Unis, devant des milliers de personnes. Alors
qu’ils ne connaissaient rien à
la musique il y a trois ans, ils
ont joué deux morceaux aux
côtés de la Batiste Family, un
célèbre groupe américain.
Avant de laisser la place à
Sting et Rod Stewart !
« C’était trop bien, j’ai envie
d’y retourner ! Il y avait plein
de monde, et on est passés
sur le grand écran, j’ai vu la
caméra nous filmer », s’enthousiasme Amélie. De son
côté, Ibrahim assure qu’il n’a
« pas du tout été stressé ». Et
pour cause : pendant la prestation, le jeune homme s’est
déhanché en cadence, trompette à la bouche, face à une
pelouse bondée de spectateurs, chose qu’il n’imaginait
pas faire lundi, au début du
séjour aux Etats-Unis. « Dès
que je vois des gens, cela me
donne envie de danser »,
s’amuse-il. Une assurance
acquise cette semaine, passée
à répéter avec les Chosen
Ones, le brass-band de la
Landry-Walker High-School,
milibris_before_rename
a
C’était trop bien, j’ai
envie d’y retourner !
AMÉLIE, L’UNE DES TRENTE ADOS
D’AULNAY ET LA COURNEUVE
qui a accueilli les Français
pour ce projet musical et culturel, porté par l’association
Villes des musiques du monde.
Sur scène, le brass-band du
93 a joué « Funky Soul » et
« Grazing in the Grass », deux
classiques du jazz, en compagnie de la Batiste Family, une
famille de quinze enfants,
tous virtuoses, portés par leur
père David Batiste, qui encense les jeunes du 93 : « C’est un
jour phénoménal pour eux. Ils
ont produit une très belle
musique… »
Cette prestation solide a
pourtant quasiment été improvisée. A une heure du
La Nouvelle-Orléans (Etats-Unis), vendredi. Plusieurs milliers
de spectateurs ont assisté à la performance des jeunes musiciens.
Nanterre (Hauts-de-Seine). Lui-même diagnostiqué surdoué
à l’âge de 5 ans, Alban Bourdy, 34 ans, est l’organisateur de ce salon.
VAL-D'OISE
94 MAROLLES-EN-BRIE
UNE CAVALIÈRE
BLESSÉE ÉVACUÉE
PAR HÉLICOPTÈRE
Trois adolescentes âgées
de 14 à 17 ans et deux adultes
sont tombés de cheval et de
poney, hier vers 15 h 30, lors
d’une balade dans le bois
Notre-Dame, à Marolles-enBrie. Une jeune fille a été
évacuée par hélicoptère vers
un hôpital pour une suspicion
de fracture de la hanche. Les
quatre autres personnes n’ont
eu qu’une grosse frayeur.
PARIS
75 UNE CHAÎNE HUMAINE
POUR LES MIGRANTS
A l’appel du Parti communiste
français, une cinquantaine de
personnes se sont réunies,
hier, sur le quai du Lot, à Paris
(XIXe), à 14 heures, pour
demander un accueil plus
digne des migrants. La chaîne
humaine a déployé un
message en faveur d’« une
France hospitalière et
fraternelle ». Une manière de
pointer du doigt le projet de
loi Asile et Immigration, qui
prévoit un durcissement des
conditions d’accueil.
GRETZ77 ARMAINVILLIERS
UN MOTARD FLASHÉ
À 157 KM/H POUR 90
LP/T.P.
DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL
THOMAS POUPEAU À LA
NOUVELLE-ORLÉANS (ÉTATS-UNIS)
concert, le groupe américain
a décidé qu’ils joueraient l’un
des morceaux en si bémol…
A l o r s q u e l e s Fr a n ç a i s
s’étaient entraînés sur une
autre note pendant une semaine. « C’est notre méthode : depuis qu’on est petits, on
improvise », s’amuse Mickaël
Batiste, l’un des fils. Du côté
des encadrants des jeunes,
après s’être alarmés — « Ils
sont très jeunes musicalement » — on a aussitôt relativisé : « C’est aussi comme ça
qu’on apprend. En se mettant
en difficulté », juge Einath
Cardoso, du conservatoire
d’Aulnay-sous-Bois.
Une mésaventure largement oubliée à l’issue de leur
prestation. Au sortir de la scène, la Batiste Family a annoncé qu’elle viendrait en SeineSaint-Denis, cet automne,
pour mettre en place un événement jazz, qui porte déjà un
nom : le New-Orleans Batiste
Music Village.
Hier après-midi, les cheminots
en grève, réunis à l’appel de
toutes les organisations
syndicales, ont contraint les
responsables des barrières
des péages de Buchelay, sur
l’A13, et de Saint-Arnoult, sur
l’A10, à laisser passer
gratuitement des milliers
d’automobilistes. A Buchelay,
5 000 tracts ont été distribués
entre 15 heures et 17 h 30.
LP/D.L.
LP/T.P.
78 BUCHELAY SAINT-ARNOULT
LE PÉAGE GRATUIT
DES CHEMINOTS
Hier, un motard a été flashé
à 157 km/h, au lieu de 90,
sur la N 4, à hauteur de GretzArmainvilliers, en direction de
Paris. Intercepté un peu plus
loin, l’homme s’est vu
prononcer par les policiers
une rétention administrative
du permis à l’issue de laquelle
il pourrait perdre ou récupérer
son bien. Agé de 42 ans,
l’homme habite PontaultCombault (Seine-et-Marne).
25 km
HAUTS-DE- SEINESAINTSEINE
DENIS
PARIS
Nanterre
YVELINES
VALDE-MARNE
ESSONNE
PAR DAVID LIVOIS
POSSÉDER UN QI hors-norme
n’est gage ni de bonheur ni de
réussite. Il engendre même
parfois de grandes souffrances, un décalage avec les
autres. Des maux qui sont au
cœur du salon Surdouessence
au château de Nanterre
(75, allée des Parfumeurs),
dans les Hauts-de-Seine.
A l’origine de cet événement encore inédit en Ile-deFrance : l’écrivain Alban Bourdy, 3 4 a n s , l u i - m ê m e
diagnostiqué surdoué à l’âge
de 5 ans après avoir appris,
seul, à lire et écrire. Lui qui, enfant, dévorait les ouvrages de
Kierkegaard avant même de
s’asseoir sur les bancs de
l’école élémentaire de FleuryMérogis (Essonne), connaît
par cœur ce sentiment d’être
en marge.
« Je me suis longtemps senti anormal, voire monstrueux,
confesse-t-il. La surdouance
ou l’hypersensibilité, c’est un
fonctionnement avec un
mental envahissant qui ne
a
Je me suis longtemps
senti anormal,
voire monstrueux
ALBAN BOURDY, À L’ORIGINE
DU SALON SURDOUESSENCE
s’adapte pas facilement et qu’il
faut pourtant essayer d’aménager. » Pour y parvenir, des
conseils sont distillés et des
réponses apportées au fil des
conférences et des tables rondes animées, tout au long du
week-end, par des scientifiques, des artistes, des auteurs
ou des psychothérapeutes.
« L’idée est d’ouvrir la question au grand public avec un
salon qui propose un échange
à l’horizontale », insiste Alban
Boudry. Et ça marche ! Dans le
public, pas d’enfants surdoués,
mais des parents, des adultes
diagnostiqués sur le tard ou
des professionnels de l’enfance. Comme Nathalie, 50 ans,
arrivée tout droit de Belgique
pour Surdouessence. « Le thème me touche à titre professionnel, mais aussi personnel,
lâche cette éducatrice. Enfant,
je me sentais toujours en décalage, mais cette hypersensibilité n’a été diagnostiquée que
tardivement. La vérité, c’est
que je n’étais pas si différente,
je n’avais pas les mêmes décodeurs que les autres, c’est
tout… »
Le salon a aussi éveillé l’intérêt de Sylvie, enseignante de
Garches (Hauts-de-Seine) venue « s’approprier quelques
formules d’explications au sujet de l’hypersensibilité », histoire de « faire passer les bons
messages aux parents d’élèves ».
Six conférences sont au programme aujourd’hui. La première, à 9 heures, animée par Irène
Zveni, ingénieur agronome et
naturopathe. La dernière, animée par Solenn Thomas, consultante en recrutement spécialisée
dans la détection des potentiels,
débutera à 16 heures.
Programme complet
sur www.surdouessence.fr.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
16 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
OPINIONS
DES IDÉES POUR
FAITS DE SOCIÉTÉS, POLITIQUE, ÉCONOMIE, SCIENCES.... ILS ONT
« Chers hypocondriaques,
j’aime vous rassurer ! »
SANTÉ
Michel Cymes
P
LE MÉDECIN DU PAF PUBLIE CETTE SEMAINE
UN LIVRE* POUR RASSURER
LES HYPOCONDRIAQUES
ILLUSTRATIONS ELENE USDIN
O
milibris_before_rename
n savait les écrans
capables de nous isoler
de nos semblables,
susceptibles de fabriquer
des hordes de dépressifs,
taillés pour contribuer
à l’augmentation de la proportion d’obèses
ou encore enclins à nous ramollir
le cerveau, ce dont « le Parisien » « Aujourd’hui en France » a d’ailleurs
parlé récemment avec pertinence,
en démontrant que le principal miracle
de la nouvelle technologie est d’affaiblir
nos capacités cérébrales en flattant notre
fainéantise. Mais voilà qu’un autre péril
se fait jour : il se pourrait bien qu’à la faveur
de la 4G et du wi-fi généralisés émerge
une génération d’hypocondriaques !
Car nous avons tous, à l’apparition
du moindre bobo, le même réflexe :
vérifier sur Internet que notre santé est
irrémédiablement atteinte. La Toile
regorge de sites suspects, de spécialistes
autoproclamés et de prédicateurs
roublards dont le discours inquiète,
au prétexte qu’il vaut mieux imaginer
le pire pour s’économiser une fausse joie.
Sur le Web, les passions de l’incompétence
submergent la rigueur, scientifique et
médicale, sans laquelle aucun diagnostic
sérieux ne peut être établi. Alors, on
s’en retourne, persuadé que la migraine
persistante cache une tumeur au cerveau,
la douleur au ventre un cancer
qui s’annonce, l’ankylose du bras gauche
témoigne un infarctus du myocarde
ou des petits saignements
une hémorragie.
Qu’est-ce qu’un hypocondriaque ?
Quelqu’un qui ne va pas bien mais qui
se trompe de diagnostic. Son foie, sa rate,
son cerveau, son cœur, ses muscles,
son radius et son cubitus (je m’arrête là,
nous avons 206 os et plus de 70 organes)
fonctionnent parfaitement mais il refuse
de l’entendre. Il soupçonne que quelque
chose va mal. Il pense que quelque chose
doit aller mal. Il faut que quelque chose
aille mal. Sinon, il ne se sent pas bien...
Il craint la catastrophe autant qu’il l’espère
et le moindre symptôme le fait basculer
dans l’irrationnel, avec ce que cela
suppose d’élucubrations, et de questions à
l’exclusion d’une seule... la bonne : « Et si ça
se passait dans ma tête ? »
Bien sûr, sur l’échelle de l’hypocondrie,
on croise de multiples profils. Les plus
exposés, les hypocondriaques chroniques,
se demandent de quoi ils souffrent dès le
réveil. Même s’ils respirent normalement,
qu’il fait beau, et que les oiseaux chantent !
J’ai pour eux une tendresse particulière car
je sais leur souffrance. Elle les porte au
nomadisme médical et les conduit à
creuser le trou de la Sécu autant que,
parfois, celui de leur propre tombe. Car il
arrive qu’à force d’avoir espéré tomber
malade, on finisse par l’être, comme si le
corps accédait à un désir profond du
patient triomphant : « Vous voyez bien,
docteur, j’avais raison ! »
Et puis il y a tous les autres, malades plus
ou moins imaginaires, dont l’hypocondrie
se manifeste par intermittence, parce qu’ils
traversent une mauvaise période, ou parce
qu’un vieux fond d’anxiété se rappelle à
leur souvenir. C’est d’ailleurs ce qui me fait
penser que nous sommes tous, à des
degrés divers, un peu hypocondriaques...
Se l’avouer, c’est la garantie d’avancer
un peu sur le chemin du vivre mieux...
Voilà pourquoi, chers hypocondriaques, je
prends toujours plaisir à vous rassurer ! A
tel point que j’en ai fait un livre.. J’aime vous
rassurer, non pas en sacrifiant à la facilité
de la méthode Coué, mais en m’attardant
sur les symptômes qui vous inquiètent le
plus, pour vous montrer que, aussi
spectaculaires soient-ils, ils ne présagent
pas forcément ce que vous croyez.
Entendons-nous : je ne veux pas
vous convaincre qu’il n’y a jamais lieu
de s’inquiéter ou de procéder à
des examens mais pour tenter de
vous ramener à un peu plus de rationalité.
Pour vous convaincre de l’utilité
de cette démarche, j’ai un argument
imparable : il en va de votre (bonne) santé.
* « Hypocondriaques, je vous ai compris ! »
de Michel Cymes, Ed. Stock, 224 pages, 17,50 €.
a
L’HYPOCONDRIAQUE
CRAINT LA CATASTROPHE
AUTANT QU’IL L’ESPÈRE
« Monsieur le président,
pas une énième politique
de saupoudrage »
POLITIQUE DE LA VILLE
Yves Jégo,
P
DÉPUTÉ (UDI) DE SEINE-ET-MARNE,
MAIRE PENDANT VINGT-DEUX ANS
DE MONTEREAU-FAULT-YONNE, RÉCLAME
À EMMANUEL MACRON DE SUIVRE
LES PROPOSITIONS DU PLAN BANLIEUES
DE JEAN-LOUIS BORLOO
M
aire pendant vingtdeux ans d’une
ville qui a connu —
de la ZUP au QPV —
toutes les aventures
de la politique
de la ville, je m’autorise cette supplique
à la suite de la présentation du plan
Borloo (NDLR : ancien président
de l’UDI). L’analyse de l’ancien maire
de Valenciennes est terriblement juste :
un immense danger guette notre
cohésion nationale si rien n’est fait pour
ces 1500 quartiers français où vivent
6 millions de nos compatriotes.
Beaucoup sont en passe de devenir des
territoires perdus de la République. En
témoignent les nombreux maires au
bord de la démission, la souffrance des
enseignants ou encore la progression
du radicalisme religieux s’engouffrant
dans l’espace délaissé par le politique.
A tout moment, une étincelle peut
enflammer notre nation, tant
les exaspérations sont grandes,
renforcées par ceux qui cherchent,
par calcul politique, à opposer villes
et campagnes, origines ou encore
religions. Ne croyez pas ceux qui vous
disent que l’on a tout essayé et que rien
n’a marché. En réalité, l’effort de l’Etat
s’est toujours limité dans le temps.
Pour preuve, l’arrêt complet en catimini
du programme de restructuration
urbaine qui avait pourtant produit des
effets significatifs ou la baisse cruelle
des moyens de sécurité. Comment
parler de constance dans l’effort quand
le commissariat de ma ville a perdu
un quart de ses effectifs en dix ans ! ?
A cette inconstance coupable
s’est ajoutée la défiance. Le ras-le-bol
des maires sans cesse obligés de
déployer une folle énergie pour tenter
de convaincre les représentants de l’Etat
de la justesse de leurs solutions
est à son paroxysme. Leur légitimité
est constamment remise en cause par
une technocratie qui à défaut de donner
des moyens excelle dans l’art de donner
des leçons. Enfin, il existe un effet
« tonneau des Danaïdes » : dès qu’un
habitant a retrouvé travail et perspectives
personnelles positives, il cherche le plus
souvent à quitter le quartier. Il est aussitôt
remplacé par un autre, souvent en grande
précarité, donnant ainsi le sentiment
— y compris aux statistiques — que rien
n’est jamais réglé ! Votre élection et votre
volonté de bousculer le système ont
suscité un fort espoir dans ces quartiers
populaires. Aussi, votre responsabilité est
immense. Soit vous cédez aux sirènes
des pessimistes et des économes
de Bercy et ce sera un énième plan
de saupoudrage qui s’interrompra
dès que vous aurez le dos tourné.
Soit vous saisissez les propositions faites
par Jean-Louis Borloo pour un plan
de reconquête républicaine fondé
sur la confiance, l’autorité et l’exigence.
Après vingt-huit ans de vie politique,
au moment où s’achève mon parcours
public, je suis intimement persuadé
a
LES ENFANTS
DE L’IMMIGRATION SONT,
POUR L’IMMENSE
MAJORITÉ, BIEN LOIN
DES CARICATURES
QUI EN SONT FAITES
que nos banlieues peuvent devenir
une incroyable chance pour
la France. Les enfants de l’immigration
sont, pour l’immense majorité, bien loin
des caricatures qui en sont faites.
Entrepreneurs, polyglottes, porteurs
des rêves de réussite de leurs parents
et ouverts à la diversité du XXIe siècle,
ils sont une étonnante réserve d’énergie
et de dynamisme. A l’heure
de la mondialisation et de la révolution
numérique, cette jeunesse est capable
d’apporter énormément à l’économie
française, pour peu qu’on lui tende
la main. La France s’est construite sur sa
capacité à intégrer, faisant de la diversité
une richesse. Il n’y a aucune raison
que cette mécanique républicaine
ne puisse être relancée. Avec la transition
écologique, la transformation
de nos banlieues est sans aucun doute
la plus grande affaire de votre mandat.
Si vous êtes prêt à changer la donne,
nombreux sont ceux qui vous suivront
dans cette ambition. Sinon, hélas, le pire
est à redouter…
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
17 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
DÉBATTRE
DES AVIS BIEN TRANCHÉS SUR L’ACTUALITÉ
KIOSQUE
« J’attends un plan
audacieux
contre la pauvreté »
L’ÉNIGME
DE L’INFANTICIDE
MACRON AN I
Huit fois entre 1989
et 2000, Dominique
Cottrez, aide-soignante
et mère aimante de deux
filles, a tué ses nouveaunés. Ondine Millot,
ancienne journaliste
à « Libération », a voulu
comprendre les ressorts de
cette violence infanticide.
Son livre plonge dans les
silences de cette femme
qu’elle a rencontrée à
maintes reprises avant son
procès et sa condamnation,
à Douai (Nord) en 2015. Un
récit troublant et sensible
autant qu’un plaidoyer
pour une meilleure
prévention
des néonaticides.
« Les monstres n’existent
pas. Au-delà du fait
divers », d’Ondine Millot.
Ed. Stock, 19,5 0 €.
a
P
Manuel Valls,
ANCIEN PREMIER MINISTRE, DÉPUTÉ,
ANALYSE LA PREMIÈRE ANNÉE
DU QUINQUENNAT D’EMMANUEL
MACRON POUR LEQUEL IL A APPELÉ
À VOTER. SANS REGRET.
C
e que nous avons
connu en France
il y a un an est inédit.
Une campagne tout
aussi étonnante
qu’extraordinaire,
intense, avec à la clé
ce que je qualifie
de « petit miracle » au regard
de ce qui se passe partout autour
de nous. Nous avons évité l’arrivée
du populisme au pouvoir et la faute
morale si le candidat de droite était
parvenu à se qualifier.
Nous avons eu de la chance,
grâce d’abord à Emmanuel Macron.
Il a compris que nous étions à la fin d’un
cycle politique et qu’il y avait chez les
Français une profonde envie de
renouvellement. Et il avait un avantage :
il était libre, affranchi de toute
contrainte, de toute étiquette politique.
La feuille était vierge, le chemin
restait à faire, les événements,
et surtout les Français, ont fait le reste.
Il était aux antipodes de ce qui
m’a toujours insupporté en politique :
le sectarisme, les vieilles rengaines, tout
ce qui a mené les vieux partis
là où ils sont aujourd’hui.
Pendant longtemps, la présence
d’Emmanuel Macron au 2d tour était,
à mes yeux, une hypothèse parmi
d’autres. C’est devenu une forte
probabilité lorsque j’ai vu dans quelles
conditions se déroulait cette campagne,
complètement hors normes : la folle
a
JE NE REGRETTE RIEN
— CE N’EST PAS DANS
MON CARACTÈRE —,
NI MON APPEL À VOTER
POUR [EMMANUEL
MACRON] DÈS LE 1er TOUR,
NI MON SOUTIEN
L’ENVIE PROFONDE
QUI M’ANIME DEPUIS
TOUJOURS EST DE SERVIR
CELLE QUI A DONNÉ
AU FILS ESPAGNOL
SA NATIONALITÉ À 20 ANS,
LA FRANCE
stratégie du candidat socialiste de courir
derrière Jean-Luc Mélenchon et d’en
finir avec l’esprit de responsabilité,
les affaires quasi hebdomadaires
du candidat de droite, la percée
des extrêmes dans les sondages...
Nous avons aujourd’hui un président
de la République progressiste
et européen. Regardons ce qui
se passe ailleurs en Europe :
les sociaux-démocrates se sont
effondrés en Allemagne, ils sont en
grande difficulté en Espagne et en Italie,
le Parti travailliste britannique est rongé
par l’antisémitisme, la droite extrême
est au pouvoir en Hongrie et en
Pologne... Alors, j’aimerais simplement
que l’on n’oublie pas que le Front
national était au 2d tour avec
11 millions de voix, et c’est considérable.
Marine Le Pen ne pouvait pas gagner,
mais elle aurait pu faire beaucoup
plus si elle n’avait pas montré
son vrai visage, sa violence et son
impréparation, et manqué totalement
de crédibilité, sur l’Europe notamment,
lors du débat de l’entre-deux-tours.
Malgré le rejet des responsables
politiques, le scepticisme sur la
construction européenne, le sentiment
de délaissement, la frustration
de ne pas voir leur pouvoir d’achat
augmenter, les peurs qui rongent
la société, les Français ont choisi
un président jeune, audacieux
et réformateur. Et je m’en réjouis.
Pour mon pays, d’abord.
Je ne regrette rien — ce n’est pas
dans mon caractère —, ni mon appel
à voter pour lui dès le 1er tour, ni mon
soutien. L’envie profonde qui m’anime
depuis toujours est de servir
celle qui a donné au fils espagnol
sa nationalité à 20 ans, la France.
J’apprécie l’incarnation de la fonction
par Emmanuel Macron, sa fermeté,
indispensable lorsque l’on est à la tête
de l’Etat. Il l’a démontré à propos
de la Syrie. Je crois dans les réformes
qu’il a lancées. Il poursuit
indéniablement un mouvement
que j’avais engagé dès 2014 : la baisse
des charges des entreprises,
des impôts pour les ménages,
la réforme du droit du travail et celle
de la SNCF... M’y opposer aujourd’hui
serait incompréhensible ! Je veux
simplement que la fonction publique
soit respectée et que les partenaires
sociaux — notamment les syndicats
réformistes — soient davantage associés
aux réformes. Et j’attends
un plan audacieux contre la pauvreté
à travers une refonte de nos minima
sociaux. Il faut répondre à l’attente
puissante de justice sociale.
La République doit être laïque
et sociale.
Je le soutiens. Je ne partage pas toutes
ses prises de position mais
j’ai fait le choix de m’inscrire dans
la majorité et je le fais en responsabilité.
Sur les fondements mêmes
du terrorisme, sur la menace qui pèse
sur notre pays et avec laquelle
nous allons vivre, sur le défi migratoire,
si hier il y a eu des oppositions
et des divergences, aujourd’hui
ses positions sont les miennes. Mais
je continue de croire que le président de
la République doit être davantage
l’héritier de notre tradition républicaine
sur la question fondamentale
de la laïcité. Sur ce sujet comme
sur d’autres, je continuerai
à m’exprimer librement.
Je reste moi-même, un député
responsable mais lucide, conscient
des difficultés qui attendent l’exécutif :
la fronde sociale, la fracture territoriale
qui ne se résorbe pas, les échéances
locales, le défi du pouvoir d’achat, les
attentes de la jeunesse, les divisions qui
minent l’Europe… Le plus difficile n’est
pas de remporter une élection mais
de se montrer digne de la confiance des
citoyens. Le président de la République
a le potentiel et les moyens de réussir
et de faire réussir notre pays. Il le faut.
a
JE VEUX QUE LA FONCTION
PUBLIQUE SOIT RESPECTÉE
ET QUE LES PARTENAIRES
SOCIAUX SOIENT
DAVANTAGE ASSOCIÉS
AUX RÉFORMES
L’INFORMATION
AU DÉFI
DU NUMÉRIQUE
Antoine de Tarlé connaît
l’univers des médias
comme sa poche. Il y a
joué un rôle clé à TF 1,
à « Télérama », au
« Monde » ou à « OuestFrance ». Une expérience
qu’il raconte, en témoin
de trente ans de réformes
de l’audiovisuel et de crise
de la presse écrite avant
de proposer son analyse
des bouleversements
de la révolution
numérique. Celle-ci
marquera-t-elle « (la) mort
ou (la) renaissance de
l’information ? » Les pistes
(pour une renaissance)
sont à découvrir dans
le dernier chapître.
« Dans les coulisses
des grands médias »,
d’Antoine de Tarlé. Ed.
Nouveau Monde, 19 €.
Le Parisien
milibris_before_rename
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DIMANCHE
18 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
PORTRAIT
LP/ JEAN-BAPTISTE QUENTIN
Lyon (Rhône),
le 16 avril.
Alain Jakubowicz
dans son cabinet.
FAITES ENTRER L’ENGAGÉ
ALAIN JAKUBOWICZ A 65 ans, l’avocat de Nordahl Lelandais dans l’affaire Maëlys
traverse «l’épreuve la plus difficile de son exercice professionnel», selon ses amis.
Jusqu’ici, ce personnage lyonnais excellait plutôt dans la défense des victimes.
E
st-ce bien le même homme ? On
gardait l’image d’un avocat en colère en une fin d’après-midi électrique. Le 4 décembre, sur BFMTV,
Me Alain Jakubowicz, regard furi«LA ROBE
bard et index inquisiteur, vitupérait contre le
D’AVOCAT N’EST PAS procureur et les médias. Nombre de téléspecDIFFÉRENTE SELON
tateurs découvraient le visage anguleux et le
QUE VOUS ÊTES
phrasé au vitriol du défenseur de Nordahl
EN PARTIE CIVILE
Lelandais. Devant tant d’assurance, le doute
OU EN DÉFENSE.
s’installait : et si son client, cet homme soupOU ALORS ON RISQUE çonné d’avoir enlevé la petite Maëlys en
L’HÉMIPLÉGIE.»
pleine fête de mariage, était accusé à tort ?
ALAIN JAKUBOWICZ
Quatre mois ont passé, marqués par les
aveux de l’ex-maître-chien, puis par la
découverte du corps de l’enfant. Le doute a
changé de camp. Et Jakubowicz est autre.
D’une cordialité de toile émeri dans
Le 4 décembre 2017,
les premiers échanges téléphoniques, il prend
sur BFM, l’avocat défend
du temps pour nous recevoir dans son
avec véhémence Nordahl
cabinet. Au fronton de la salle de réunion
Lelandais face à Ruth
baignée de soleil, cette déclaration, « Tous
Par ÉRIC PELLETIER
DOCUMENT BFMTV
Elkrief et instille le doute.
milibris_before_rename
sont égaux devant la loi », qu’un artiste
contemporain a pris soin de déconstruire,
en mélangeant les syllabes.
DES NOBLES CAUSES
AU TÉNÉBREUX NORDAHL
Jaku, son surnom dans la profession, a construit sa réputation sur la défense des nobles
causes, souvent en partie civile : déportés juifs
des procès Barbie-Papon-Touvier, victimes
de la catastrophe du tunnel du Mont-Blanc ou
disparus du vol Rio-Paris. D’ordinaire, il a
l’opinion avec lui. Rien d’étonnant à ce que le
choix d’assister un présumé assassin d’enfant
ait divisé le cabinet. « La profession d’avocat
est la dernière véritable profession libérale
car, au nom de sa conscience, on
peut refuser de défendre. Un médecin n’a pas le droit de refuser de
soigner », assume celui qui fait le
choix de foncer. Père de trois enfants et grand-père, il fêtera ses
65 ans dans quelques jours. « Je
n’ai pas hésité, reprend-il. J’ai réfléchi. Et j’assume totalement.
La robe d’avocat n’est pas différente selon que vous êtes en partie civile ou en défense. Ou alors on
risque l’hémiplégie. »
Tous les coups sont-ils pour autant permis ? Sur BFM, l’avocat décrit cet extrait de
vidéosurveillance de qualité exécrable, image
figée d’une Audi suspecte la nuit du drame. La
mère est certaine de reconnaître sa fille. « Ce
n’est pas vrai que l’on distingue une enfant, répond l’homme de loi. On distingue effectivement une passagère qui a les cheveux longs
et bruns [avec] un décolleté de femme, qui est
profond, qui va jusqu’à la naissance de la
poitrine. » Devant nous, Jakubowicz proteste
de « sa totale bonne foi ». D’ailleurs, à l’époque,
il prend soin d’ajouter qu’il voit cela « subjectivement », sans se prononcer sur l’innocence
de son client, précautions de langage que
l’histoire n’a pas retenues.
LE PLUS DÉTESTÉ
DES RÉSEAUX SOCIAUX
« J’ai voulu faire passer un message d’immense respect, ce qui n’est pas antinomique
avec une défense totale, justifie-t-il. Je me suis
planté : cela n’a pas été perçu ainsi par la famille. Ce qui est pour moi un sujet de souffrance. » L’un de ses proches, Me François
Saint-Pierre, élégant et sobre : « Il traverse
l’épreuve la plus difficile de son exercice professionnel. » Me André Soulier, lyrique mais juste, évoquant leurs séances de vélo en salle dans un institut
sportif : « Dès 6 h 30 du matin, nous
devisons en enfourchant ces engins
qui ne mènent nulle part. Il est troublé car c’est un homme profondément honnête. Mais on n’est pas un
grand avocat avant d’avoir affronté
une grande épreuve. »
Jakubowicz semble être devenu
l’avocat le plus détesté sur l’échelle
versatile des réseaux sociaux. Pas sans danger pour les affaires quand on se trouve à la
tête d’un cabinet généraliste de vingt-trois associés et collaborateurs centré sur le droit des
sociétés et assumant en ce domaine une politique d’honoraires élevés. Voilà bien un avocat
à l’américaine. Il fait sienne la formule de
Bernanos qui veut qu’on puisse « renverser
l’opinion comme un mécanicien de locomotive renverse la vapeur ». « Les médias sont
SE FROTTER
AUX
DÉFENSES
IMPOSSIBLES
Bio
express
n 2 MAI 1953 : il naît
à Villeurbanne (Rhône)
dans une famille juive.
n 1976 : après des études
à Lyon-III, il devient
avocat.
n 1987 : avocat du
Consistoire israélite
de France, il est remarqué
lors du procès du SS Klaus
Barbie, condamné
à perpétuité pour crime
contre l’humanité.
n 1989-1995 : Alain
Jakubowicz est adjoint
aux droits dans l’équipe
de Michel Noir,
maire (RPR) de Lyon.
n 2005 : il défend les
familles des victimes au
procès de la catastrophe
du tunnel du Mont-Blanc.
n 2010-2017 : il est
président de la Ligue
internationale contre
le racisme et
l’antisémitisme (Licra).
n 2017 : Me Jakubowicz
défend Nordahl Lelandais,
accusé d’avoir enlevé
et assassiné Maëlys,
dans l’Isère, et tué le
caporal Noyer, en Savoie.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
19 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
indispensables, assume ce professionnel expérimenté. Grâce à eux, les gens sont venus
en nombre aux procès Barbie ou Papon et les
faits se sont imposés. » « Mais
l’avocat doit se servir de la presse
pour son client. Et non pour lui »,
ajoute-t-il, feignant d’ignorer le reproche qui lui est régulièrement
adressé : rechercher autant la lumière que la vérité.
RAIDE
COMME
« CHEZ JAKU, LE POIL
SE DRESSE TOUT DE SUITE »
«ON N’EST PAS
UN GRAND AVOCAT
AVANT D’AVOIR
AFFRONTÉ
UNE GRANDE
ÉPREUVE»
Me FRANÇOIS SAINT-PIERRE,
PROCHE DE JAKUBOWICZ
AFP
Lyon (Rhône),
26 juin 1987. Alain
Jakubowicz et Roland
Dumas, lors du procès
du SS Klaus Barbie.
Les deux avocats
y défendent les parties
civiles, des déportés juifs
et leurs familles.
milibris_before_rename
LA JUSTICE
Depuis cinq ans, M Jakubowicz a
comme associé un ex-magistrat du
parquet devenu avocat, Alexandre
Plantevin. Car le pénaliste a depuis
longtemps l’ambition de se frotter aux défenses impossibles, comme l’« ogre » des prétoires et des plateaux télé : Eric Dupond-Moretti.
« Oui, il a rêvé d’être un Dupond-Moretti, confirme Me Soulier. Tous deux sont à ranger dans
la catégorie des combattants. Mais, après ses
colères, Dupond effectue un retour maîtrisé à
la placidité, comme ces chats qui ronronnent
après avoir balancé leur coup de patte. Chez
Jaku, le poil se dresse tout de suite. »
Il est vrai que le tempérament du bad guy
aux costumes cintrés jure avec cette tempérance à la lyonnaise, rondeur élevée au rang
des beaux-arts que l’on retrouve du saucisson
brioché aux plaidoiries d’avocats, en passant
par les cambrures de la Saône. Jakubowicz
est angles. Physiquement, professionnellement, philosophiquement. Le militant Serge
Klarsfeld se souvient de sa rencontre avec ce
trentenaire « plein d’énergie » lors du procès
e
du SS Klaus Barbie en 1987. Les divergences sont venues en 1998,
avec celui de Maurice Papon, secrétaire général de la préfecture de la
Gironde sous Vichy. Les Klarsfeld
suggèrent une peine prenant en
compte la hiérarchie des responsabilités quand Jakubowicz requiert la
perpétuité. Raide comme la justice.
Pour Jaku, entrer au barreau consistait à
accomplir les rêves d’un père, Max, empêché
de le faire par la guerre. En 1933, le grandpère, tailleur juif ayant fui la Pologne, s’était
installé à Villeurbanne. Son fils Max réussit
ensuite dans la confection grâce à un tissu
révolutionnaire pour fuseaux de ski, offrant
du même coup à la famille une aisance bourgeoise. Au lycée Pierre-Brossolette de
Villeurbanne d’où, adolescent, il suit avec
intérêt Mai 1968, Alain excelle surtout dans
les buts de handball en tant que goal (en
défense, déjà). A cinquante ans de distance,
l’un de ses potes de 4e garde le souvenir de ce
« Poil de carotte, déconneur et volubile »,
sorte de Cohn-Bendit version slim, qui fait se
retourner les filles et se gondoler les garçons.
« Ensemble, nous avions monté une boîte de
nuit que nous avions baptisée la Griffe, poursuit-il. Une cabane dans un terrain vague ! »
UN MONDAIN EN PEAU DE PHOQUE
La réussite a décuplé l’insatiable besoin de reconnaissance de Jakubowicz. « Si l’on m’avait
dit un jour que j’entrerais en concurrence
avec le beaujolais nouveau, je ne l’aurais pas
cru ! » lâche le récipiendaire lorsqu’il est
nommé chevalier de la Légion d’honneur, en
novembre 2006. Décoration remise par le
cardinal Barbarin. En arrivant à Lyon en 2002,
le primat des Gaules a aussitôt été marqué par
la rencontre avec cet autre homme de robe.
« Alain représente pour moi un attachement
de première heure, explique le cardinal. Il est
juif sans faire mystère de sa difficulté à croire,
fin observateur de la société française dont il
redoute la segmentation, amoureux d’Israël
évidemment mais libre et critique face à certaines positions du gouvernement hébreu. »
« Sa plus grande qualité ? Etre un avocat
engagé », résume Me Saint-Pierre. De 2010 à
2017, Jakubowicz a présidé la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme
(Licra). S’il a quitté ses fonctions en novembre,
avant le terme de son troisième mandat, c’est,
assure-t-il, par « usure » et non en raison de
dissensions internes sur les orientations stratégiques. Il aura en tout cas transformé cette
institution, (re)mettant sur un pied d’égalité
antiracisme et lutte contre l’antisémitisme.
Ses qualités de débatteur et ses « capacités
de travail ministérielles », dixit un ancien collaborateur à la Licra, ont laissé penser qu’il
aurait un avenir politique national lorsqu’il a
rejoint Michel Noir, en tant qu’adjoint chargé
des droits, à la mairie de Lyon entre 1989
et 1995. Noir ou la tendance sociale du RPR
(ancêtre de LR), opposée aux alliances avec le
Front national. « Je voulais dans mon équipe
un esprit critique tel que le sien, explique l’ancien maire de Lyon. Il a sa propre méthode de
raisonnement : le doute méthodologique cher
à Descartes. » Mais en douchant l’ambition
de Michel Noir, les affaires judiciaires ont aussi contrarié le destin de cet adjoint atypique.
Qu’importe : ce dernier se définit toujours
comme « noiriste », ce qui ne vaut pas passeport en politique.
Cette fidélité désintéressée, Me David
Metaxas peut aussi en témoigner. Un temps
poursuivi dans l’affaire du commissaire
Neyret, ce jeune et bouillant avocat a entamé
sa carrière chez Jakubowicz. A la sortie du
palais de justice, après sa mise en examen, il
voit débarquer son ex-patron : « Il est venu
me prodiguer des conseils. Dans un sourire, il
a glissé : En même temps, je ne suis pas votre
avocat… J’ai dit : Ben… si. Il est devenu mon
confident de fin de soirée : je lui envoyais des
textos à 3 heures du mat. Je sais que ça le rendait fou et pourtant il ne m’en a jamais fait le
reproche. » Metaxas a été relaxé.
Ainsi va Jakubowicz qui semble rouler
pour lui-même mais n’en oublie jamais les
autres. Mondain jusqu’au bout des ongles, urbain jusqu’à la pédale d’accélération de sa
Jaguar de collection, il met pourtant un point
d’honneur à fausser compagnie aux idées reçues pour remonter seul en peau de phoque
les pentes de Megève, où il possède un chalet.
Il randonne hors piste, loin et à contre-courant. Snobisme des choses simples. Jaku passera-t-il le dernier col, celui qui le sépare des
très grands pénalistes ? N’imaginez pas qu’il
sacrificiera son tempérament pour cela. Il
vient de se remettre à la boxe.
Paris, 30 novembre 2013.
Alain Jakubowicz,
président de la Ligue
internationale contre le
racisme et l’antisémitisme
(Licra) de 2010 à 2017, lors
d’une Marche contre le
racisme. En près
de trois mandats, il a
transformé l’association.
«IL A SA PROPRE
MÉTHODE DE
RAISONNEMENT:
LE DOUTE
MÉTHODOLOGIQUE
CHER À DESCARTES»
MICHEL NOIR,
ANCIEN MAIRE (RPR) DE LYON
Recife (Brésil),
le 14 juin 2009. La marine
brésilienne récupère
des débris du vol
Rio-Paris. Jakubowicz,
qui a souvent défendu
des victimes, conseille
les familles des disparus.
LP/PHILIPPE DE POULPIQUET
Nordahl Lelandais
est accusé d’avoir enlevé
et assassiné la petite
Maëlys, disparue le
27 août lors d’un mariage
à Pont-de-Beauvoisin
(Isère). Le 14 février,
Lelandais avoue avoir tué
Maëlys et permet
de retrouver le corps.
IP3 PRESS/MAXPPP/VINCENT ISORE
DR
DIMANCHE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DIMANCHE
20 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
HISTOIRE
*Aujourd’hui
SIER
REUTERS/JEAN-PAUL PÉLIS
LEEMAGE/CARICADOC
Le 1er mai est un jour chômé dans
presque toute l’Europe et
ailleurs… mais pas aux EtatsUnis, où la tradition est pourtant
née en 1886 : le Labor Day y est
célébré le premier lundi de
septembre. En France, le défilé
unitaire CGT-FO-FSU-SolidairesUnef (à Paris, mardi à 14 h 30 au
départ de Bastille) s’inscrit dans
un contexte social tendu.
Pas de défilé parisien, en
revanche, pour le FN : Marine
Le Pen sera cette fois à Cannes
pour l’habituel hommage des
frontistes à Jeanne d’Arc.
La gravure de Louis Tinayre parue dans « le Monde illustré » de l’époque montre l’affrontement entre les forces de l’ordre et les ouvrières et ouvriers.
FOURMIES LA ROUGE
Muguet
ou
1891 Le 1er mai, malgré les interdictions patronales,
les grévistes défilent dans cette cité du textile. Une bousculade, des tirs…
Neuf manifestants meurent, martyrs de la cause socialiste naissante.
Ils ne se laisseront pas intiPAR CHARLES DE SAINT SAUVEUR
PAS-DE-CALAIS
Lille
NORD
Fourmies
SOMME
50 km
AISNE
a
C’est les huit heures
qu’il nous faut !
C’est nos frères
qu’il nous faut !
SCANDENT LES MANIFESTANTS
mider par les agitateurs. En faisant placarder, en cette fin
avril 1891, des affichettes sur les
murs de Fourmies (Nord), les
patrons des 37 filatures de la cité lainière font passer le message : les grévistes seront licenciés sur-le-champ. Le droit de
cesser le travail a beau être légal
en France depuis 1864, les industriels font encore la loi.
D’ailleurs, le maire de la ville,
Auguste Bernier — lui-même
directeur d’une usine —, a demandé au préfet d’envoyer l’infanterie, histoire de dissuader
les fauteurs de trouble. Deux
régiments de ligne, les 84e et
145e , s’installent sur la place
centrale de Fourmies et à
Wignehies, le bourg voisin,
dans la nuit du 30 avril.
Pourquoi tout ce ramdam ?
A lire le programme de la manifestation prévue le lendemain,
ils n’ont pourtant aucune raison
de se tourmenter : l’organisation de leur journée, vendredi
1er mai, n’a rien de subversive,
avec spectacles, repas fraternel,
délégation en mairie pour porter les doléances et même un
bal pour lequel il a été demandé
une permission de minuit. Sans
oublier, bien sûr, un défilé pour
réclamer la journée de huit
heures et une hausse des revenus. Du fait de la crise qui frappe durement le textile dans les
années 1880, les salaires ont
drastiquement baissé (parfois
de moitié !) dans les usines insalubres de Fourmies.
Les damnés de la laine
Voilà donc des mois que le feu
couve sous les braises d’une
misère de plus en plus crasse.
Très implantés dans la région,
les socialistes guesdistes (du
nom de leur chef de file, Jules
Guesde) multiplient les efforts
pour y fédérer les fileurs tisserands, qui triment dix à douze
heures par jour, six jours sur
sept. Paul Lafargue, le gendre de
Karl Marx et cofondateur avec
Guesde du Parti ouvrier (PO),
est même venu haranguer les
masses prolétariennes miavril. Mais pas question pour
ces révolutionnaires d’exciter la
colère sourde des damnés de
la laine. « Union, calme et
dignité », recommandent, à
mesure qu’approche le jour J,
les responsables locaux du PO.
Nous y sommes. Dès 4 heures du matin, les meneurs, peu
intimidés par les menaces patronales, sont à pied d’œuvre
pour rameuter les troupes et
convaincre les non-grévistes
de débrayer. Vers 9 heures, les
esprits s’échauffent devant la filature de la Sans-Pareille. Des
coups sont échangés avec les
gendarmes à cheval, cinq manifestants sont incarcérés au
commissariat. Une heure plus
tard, leurs rangs ont grossi pour
exiger, en vain, la libération des
camarades. « C’est les huit heures qu’il nous faut ! C’est nos
frères qu’il nous faut ! » crientils, enhardis par la propagande
anticapitaliste des leaders.
Vers 11 heures, de nouvelles
troupes de tirailleurs débar-
églantine ?
quent de Maubeuge. Si les gendarmes, synonymes de répression, n’ont pas la cote, l’armée,
elle, reste très populaire. « L’armée avec nous », applaudissent les manifestants.
Dans l’après-midi, beaucoup,
lassés, ont fini par rentrer chez
eux. Mais sur la place, les pierres fusent, la foule pousse vers
les forces de l’ordre… « Feu,
feu ! » ordonne alors le commandant Chapus. Simples
sommations pour se dégager ?
C’est ce qu’on croit, mais une
trentaine de manifestants restent à terre devant l’église après
la mitraille, qui a duré moins
d’une minute. Kléber Giloteaux,
19 ans, qui portait le drapeau tricolore, en tête des grévistes, a
été la première victime du
tout nouveau fusil de l’armée,
un Lebel à neuf coups qui
démontre son efficacité : neuf
manifestants, âgés de 11 à
30 ans, ne se relèveront pas,
dont la jeune Maria Blondeau
qui deviendra l’égérie de ce
1er mai sanglant à Fourmies.
n LE 1er MAI 1890,
pour la première Journée
internationale des
travailleurs, décidée en
1889 par l’Internationale
socialiste, les manifestants
arborent un triangle
rouge. L’églantine, rouge
aussi, qui abonde dans
le nord de la France
où a eu lieu le drame de
Fourmies, supplante vite
le triangle. Mais une autre
fleur, blanche celle-là,
commence à lui faire
concurrence au début
du XXe siècle. Le muguet,
en vogue à l’époque,
fleurit dans les défilés
et l’églantine s’efface.
Lors du Front populaire,
en 1936, les manifestants
arborent du muguet
tressé dans un ruban
rouge. En 1941, Vichy
bannit définitivement
l’églantine pour sa
nouvelle Fête du travail.
milibris_before_rename
C’était un 29 avril...
A lire
D’où ça vient ?
Les Françaises votent enfin !
Le dimanche 29 avril 1945,
des élections municipales
sont organisées dans une France
libérée. Pour la première fois,
les femmes ont la possibilité
de voter, bien après les
Anglaises ou les Américaines.
La décision a été prise,
depuis Alger, un an plus tôt
par le général de Gaulle et son
gouvernement provisoire.
Le 30 avril 1945, Hitler se donnait
la mort dans son bunker berlinois.
Dès le 1er mai, Staline récupère les
restes d’Hitler, pour les mettre au
secret à Moscou. Deux reporters
ont pu les faire examiner.
Pour tout savoir de cette
passionnante enquête.
« La Mort d’Hitler, dans les
dossiers secrets du KGB », de
Jean-Christophe Brisard et Lana
Parshina, Ed. Fayard, 360 p. , 23 €.
Payer en monnaie de singe
Au XIIIe siècle, Saint Louis
décréta un droit de péage pour
franchir le pont depuis la rue
Saint-Jacques (Paris). Seuls les
amuseurs publics pouvaient
passer sans payer si leurs
animaux, souvent des singes,
faisaient un numéro. Payer en
monnaie de singe, c’est le faire
avec autre chose que de l’argent,
ou ne pas payer du tout !
THE HOLBARN ARCHIVE/LEEMAGE
CULTURE LEEMAGE DITE
DANS LE RÉTRO
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
21 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
LE PARISIEN ET VOUS
L’ACTU, VOUS LA VIVEZ,
LA COMMENTEZ ET VOUS RÉAGISSEZ
VOS INFOS
Le fiasco du Vélib s’étend
à la cuisine d’un resto réputé
PRÈS DE CINQ MOIS après
le passage de témoin entre JCDecaux et Smovengo, Vélib’ n’est toujours
que l’ombre de lui-même.
Le nouvel opérateur n’a
pas encore réussi à construire les 1 400 stations
promises et les innombrables bugs rendent l’utilisation des quelque milliers de vélos quasiment
impossible. Bien entendu,
les utilisateurs sont furieux d’être privés d’un
service qui, onze ans
après son apparition à Paris, était entré dans leur quotidien. Ce
que nous n’avions pas encore relevé,
c’est que les victimes de ce fiasco, ce
ne sont pas que les « vélibeurs ».
Un lecteur nous a alertés...
QUELLE
INFO VOUS
A MARQUÉ
CETTE
SEMAINE ?
PROPOS RECUEILLIS PAR
Christine Hamon
milibris_before_rename
LUNDI
30
La tribune qui divise
HAUSSE DU PRIX
DU TABAC
En moyenne,
un paquet de
20 cigarettes coûte
désormais entre 7,50 €
et 9,30 €. Le tabac à rouler,
les 30 g coûtent désormais
entre 9,60 € et 11,10 €.
AVRIL
FÊTE DU TRAVAIL
Pas de défilé unitaire
des cinq syndicats.
er A Carrefour,
MAI
manifestation des
salariés, à l’appel
de la CGT, pour protester
contre un plan de 2 400
suppressions de postes.
MARDI
1
temps, faute de trottoir, les fortes pluies
qui ont précédé les beaux jours ont fini
par inonder sa cave… Et si ses clients se
pressent toujours, pour l’instant, pour
venir dîner à sa table, ils apprécient
peu d’avoir pour seule vue des barrières de chantier, et les nuisances sonores générées par les passants qui marchent sur cette planche devant sa
porte, quand ceux-ci ne se cassent pas
la figure en glissant dessus.
Nous avons ensuite contacté Jorge
Azevedo, le directeur général de
Smovengo. Celui-ci nous a annoncé
qu’il allait significativement renforcer
son service clients, passant de
30 personnes en début d’année à 160.
Quant aux retards de livraison des
stations, il a reconnu « une part de
responsabilité » mais n’a pas manqué
non plus de citer les nombreux autres
intervenants qui lui auraient savonné
la planche : JCDecaux, Enedis et… ses
propres salariés, en grève depuis le
16 avril.
G.P.
Aurélien Poloni
34 ans, manageur
Crémieu (38)
VOI
X
express
+
A noter
VISITE OFFICIELLE
Départ d’Emmanuel
Macron en NouvelleCalédonie suivi
MAI
d’une visite
en Australie
à partir du 5 mai.
MERCREDI
2
ÉLECTIONS
EN TUNISIE
Après deux reports,
premières élections
municipales
DIMANCHE
de l’après-révolution
du Printemps arabe
MAI
en 2011.
La jeunesse devrait
se mobiliser et les forces
de l’ordre participer pour
la première fois au scrutin.
LE MANIFESTE « Contre le nouvel
antisémitisme » que notre journal
a publié le 22 avril a provoqué une onde
de choc en France dont les effets ont
contraint le président de la République
à réagir pendant sa visite d’Etat aux
Etats-Unis. « Il y a deux racines
de ce nouvel antisémitisme, la première
est liée à l’importation du conflit entre
Israël et la Palestine. […] La seconde
est une sorte d’ancien antisémitisme
français, qui existait au début du siècle
et qui reprend de l’ampleur. »
En France, les formules chocs
de cette tribune ont également
provoqué de nombreuses réactions.
Le texte qualifiait « d’épuration
ethnique » le départ des juifs de certains
quartiers en raison de l’expansion
d’un « radicalisme islamiste » et appelait
à la réécriture de certains « versets du
Coran ». Lorsque notre journal a décidé
de le publier, il avait recueilli quelque
300 signatures. Ils sont désormais
plus de 30 000 sur Change.org.
Lundi, Dalil Boubakeur, le recteur
de la Grande Mosquée de Paris,
rétorquait en dénonçant un « procès
injuste et délirant fait aux citoyens
français de confession musulmane ».
Dans « le Monde », 30 imams rendaient
6
publique une tribune exprimant leur
« indignation […] de voir l’islam tomber
dans les mains d’une jeunesse
ignorante, perturbée et désœuvrée ».
Le sociologue Michel Wieviorka prenait,
lui, la plume dans « Libération » pour
condamner un texte « partial et partiel ;
partial, car il réduit l’antisémitisme
contemporain en France, pour
l’essentiel, à l’islam, ou à un certain islam
[…]. » Le déséquilibre est grand,
dans ce texte, entre sa charge antiislamiste, vite antimusulmane, et ce qui
y est dit au passage, sans s’y arrêter,
des autres expressions de la haine
des juifs ».Sur Leparisien.fr, le manifeste
a généré plusieurs centaines de milliers
de visites dont celle de Lionel Naccache,
neurologue et professeur de
physiologie à la Pitié-Salpêtrière.
« Je ne prétends aucunement détenir
une quelconque exclusivité
sur mon patronyme, mais le lien
homonymique qui me lie
à l’un des signataires pose ici problème :
je ne me sens pas en accord avec tous
les éléments de ce texte, même si
j’en comprends la pertinence
sur certains autres. »
LA RÉDACTION
VOUS ÊTES TÉMOIN
VOUS AUSSI AVEZ ASSISTÉ À UN ÉVÉNEMENT INSOLITE
OU EXTRAORDINAIRE, ENVOYEZ-NOUS VOS PHOTOS,
VOS VIDÉOS, VOS INFOS À L’ADRESSE
facebook.com/leparisien.fr
LP/OLIVIER CORSAN
Et c’est l’un de nos lecteurs qui nous a
poussés à porter notre regard un peu
plus loin, en adressant un message à
notre rédaction pour nous faire part de
sa situation. Propriétaire et chef d’un
restaurant dans le IXe arrondissement,
l’Aspic, jouissant d’une excellente réputation, Quentin Giroud doit depuis
un mois et demi composer avec un
trou, simplement recouvert par une
planche, qui a été percé dans le trottoir,
juste en face de son pas de porte. Quelques jours après cette première opération, c’est la station Vélib’, juste en face de son restaurant, qui est démontée
par JCDecaux, laissant une tranchée
béante. C’était il y a près d’un mois et,
pour l’instant, la nouvelle station n’a
toujours pas été installée… Entre-
LE DÉBAT
Le voyage de Macron
à Washington
Comment est-il possible que
deux dirigeants si souvent en
désaccord puissent de but en
blanc s’embrasser. La scène
que j’ai suivie sur les réseaux
sociaux m’a paru surjouée
et ressemblait davantage
à une belle opération de com.
Et la pauvre Melania [Trump]
coincée dans son tailleur…
Marie-Claude
Lebret
54 ans, fonctionnaire
Rennes (35)
Le changement chez FO
J’ai le sentiment que ce
syndicat a longtemps été
absent du paysage politique.
J’ai été étonnée de voir Pascal
Pavageau, avec sa voix
tonique, être élu si facilement.
Du coup, FO refait parler de lui.
Son prédécesseur, JeanClaude Mailly, était peut-être
en bout de course.
Isabelle Verger
François Deblic
51 ans, assistante de direction
Paris (XVIIIe)
21 ans, étudiant
Nancy (54)
L’Atelier des Lumières
Tout le monde pense que
l’exposition, qui place le
spectateur en immersion dans
les œuvres d’un peintre, est un
événement superparisien,
mais elle vient des Baux-deProvence. J’adore les sons et
lumières, donc j’irai aussi voir
celle sur Gustav Klimt. Je vis à
Paris depuis vingt-neuf ans ; ce
parisianisme m’agace un peu !
Occupation des facultés
Je suis indirectement
concerné, je ne fais pas
mes études dans une fac mais
en IUT. Cependant, je pense
aux étrangers qui pâtissent
des blocages alors qu’ils
paient cher pour venir étudier
en France. Je comprends
les étudiants, mais n’y aurait-il
pas un moyen plus doux
pour se faire entendre ?
Guillaume
Robert
19 ans, étudiant
Meudon (92)
Le match OM - Salzbourg
J’ai suivi le match à la radio
et l’ambiance dans les tribunes
était terrible. C’était drôle
d’entendre les supporteurs de
Marseille chambrer Aulas,
le président du club lyonnais,
car si les Marseillais atteignent
la finale, ils joueront à Lyon,
alors que l’OL est éliminé
de la Ligue Europa !
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
22 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
GRAND
FORMAT
a
A cause de Daech,
je n’ai plus rien.
Mais il faut malgré
tout essayer
d’aller de l’avant.
A-t-on vraiment
le choix ?
UN HABITANT
Mossoul (Irak),
le 18 avril. Après trois
années d’enfer, les
enfants retrouvent
rires et jeux.
UNE AGRÉABLE odeur de soupe épicée se dégage de la marmite. Quelques morceaux de
poulet trempent dans un
bouillon appétissant. Il y a deux
mois, Mohamed Akef est revenu s’installer au milieu d’un
océan de débris et de gravats, au
cœur de la vieille ville de Mossoul, ravagée par la lutte à mort
que les ultimes combattants de
l’Etat islamique ont menée contre l’armée irakienne.
Son épicerie n’existait plus.
Les étages de sa maison non
plus, soufflés par les bombes
que les forces aériennes de la
coalition ont déversées sur le
dernier réduit de Daech. Mais le
rez-de-chaussée a tenu. Et ce
père de cinq enfants a pu déblayer quelques mètres carrés
et ouvrir un microrestaurant
dans lequel viennent les rares
ouvriers qui participent au titanesque chantier de reconstruction. La gargote de Mohamed
occupe une place symbolique,
en face de la mosquée Al-Nuri.
Un joyau dont la glorieuse histoire est désormais marquée
d’une tache indélébile : c’est là
qu’en juillet 2014 Abou Bakr alBaghdadi, le chef de l’EI, a fait
son unique apparition publique
quelques jours après avoir proclamé son sinistre califat. « Je
m’en souviens », maugrée Mohamed. « Il était accompagné
d’un cortège de véhicules et de
gardes du corps. Avec Daech,
on a vécu trois années d’enfer.
J’ai vu trois hommes se faire
décapiter car ils avaient tenté de
s’enfuir après avoir été arrêtés
parce qu’ils fumaient »,
raconte cet homme de
48 ans. La mosquée,
elle, a été détruite
par l’EI quelques
jours avant la reprise de la ville.
Le dôme vert
a partielle-
APRÈS D
ment survécu au carnage.
« Fuck ISIS », y a écrit une main
anonyme. Lundi, les Emirats
arabes unis ont promis 50 M$
(41 M€) pour sa reconstruction.
Trop lente reconstruction
L’EI a beau avoir été vaincu depuis l’été dernier, c’est un autre
défi qui attend les autorités : rebâtir la deuxième ville d’Irak,
autrefois forte de 1,5 million
d’habitants. La tâche est immense. Sur la rive est du
Tigre, les destructions
sont certes considérables mais espacées. L’ouest,
notamment
la vieille
ville,
offre
un décor d’apocalypse. Ce n’est
plus une ville, c’est un tas de
cailloux. « Cela fait neuf mois
que la bataille a été remportée
et regardez où on en est ! s’emporte Abou Mohamed, la voix
partiellement couverte par le
bruit d’une tractopelle. La reconstruction ne va pas assez vite. C’est de la faute de nos politiciens, tous corrompus. »
Devant ce chaos, les nostalgiques de Saddam Hussein n’hésitent pas à le revendiquer.
Timidement, les premiers
habitants s’aventurent malgré
CE N’EST PLUS
UNE VILLE,
C’EST UN TAS
DE CAILLOUX
tout dans cette vieille ville fantôme. Et constatent, dépités,
l’étendue de leurs pertes. « Tout
ce que j’ai accumulé pendant
ma vie, je l’ai perdu. A cause de
Daech, je n’ai plus rien », se lamente Hassan Saadallah qui fut
autrefois un prospère commerçant mossouliote. Ses entrepôts
ont été écrasés. Quant aux deux
maisons de sa famille, dont on
devine la splendeur passée, il
n’en subsiste que la façade. « Il
faut malgré tout essayer d’aller
de l’avant, souffle le vieil homme meurtri, accompagné de
l’un de ses cinq enfants. A-t-on
vraiment le choix… ? »
Même si les progrès sont trop
limités aux yeux des sinistrés,
Mossou
Mossoul s’est transformé en
le 18
ville-chantier. Les progrès sont
La v
beaucoup plus visibles dans la
la deu
partie orientale. Sur l’autre berdu p
ge, l’heure est encore au dé- comptait
blaiement. Les engins de chan1,5 m
t ie r s ’a c t ive nt m a i s s ont
d’hab
notoirement insuffisants. Alors
c’est le règne de la débrouille.
Ici, c’est un jeune homme qui
vend des marteaux-piqueurs
IRA
Libérée du joug de l’Etat
la deuxième ville d’Irak panse enco
et des cadavres, ses habitants
DE NOS ENVOYÉS SPÉCIA
TIMOTHÉE BOU
PHILIPPE DE POULP
Dans la vieille ville, des bénévoles inspectent les décombres
pour en sortir les nombreux cadavres.
milibris_before_rename
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
23 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DAECH
ul (Irak),
avril.
ville,
uxième
pays,
t autrefois
million
bitants.
quand, en face de lui, un autre
propose des brouettes. Là, ce
sont ces deux gamins qui farfouillent les ruines à la recherche de métaux, sans se soucier
des affiches qui mettent en garde contre la présence de munitions encore nichées dans cet
amas de tôle et de béton.
A la recherche
des cadavres enfouis
A quelques mètres de là, sur les
rives du Tigre, dans la partie la
plus détruite, c’est une tout
autre opération de recherche
qui se déroule. En combinaisons blanches, masques chirurgicaux sur le visage, une
trentaine de bénévoles parcourent les entrailles de la vieille
ville à la recherche des innombrables cadavres encore ensevelis sous les décombres.
Dans un paysage en lambeaux, entre un drap à l’effigie
de Minnie et Mickey, un morceau de carrelage et une brosse
à cheveux, une silhouette apparaît. Au milieu d’une nuée de
mouches, les apprentis croquemort dégagent un corps qu’ils
entreposent dans un sac mortuaire. « On récupère des dizaines de dépouilles à chaque
opération », indique Sroor alHuseini, la chef de cette petite
équipe. « Des hommes, des
femmes, des enfants, égrène-telle. Parmi eux il y a des combattants, reconnaissables à leur
tenue militaire mais aussi de
nombreux civils pris au piège. »
La découverte de passeports
trahit également la présence
d’étrangers, qui furent nombreux à rejoindre la capitale irakienne de l’EI. En ce mercredi
matin, les collecteurs font une
autre trouvaille : une ceinture
d’explosifs prête à l’emploi.
Infirmière de formation,
Sroor al-Huseini s’est spontanément engagée dans cette tâche éprouvante. « Après la reconquête de la ville, quand on a
découvert tous ces cadavres, on
s’est dit avec mon mari que
nous devions faire quelque
chose », raconte cette jeune
femme de 23 ans. « C’est notre
manière de nous engager pour
la renaissance de notre ville »,
souligne celle qui a perdu une
sœur dans un bombardement.
Depuis novembre, elle estime
que son escouade a exhumé
quelque 850 corps. C’est
énorme mais conforme aux
Mohamed tient une gargote
en face de la mosquée
Al-Nuri, un joyau du
XIIe siècle en partie détruite par l’EI
juste avant la reprise de la ville.
AK
at Islamique l’été dernier,
ore ses plaies. Au milieu des ruines
s tentent d’y reprendre leur vie.
AUX À MOSSOUL (IRAK)
UTRY (TEXTES)
PIQUET (PHOTOS)
milibris_before_rename
estimations du bilan humain de
cette tragédie. Selon un rapport
d’Amnesty International du
mois de juillet, près de
6 000 civils ont péri dans la bataille, sans compter les milliers
d’habitants exécutés par Daech
en tentant de fuir. Le nombre de
victimes définitif devrait être
plus conséquent.
Identifier les derniers
partisans de l’EI
Dans cette ville, il n’y a pas que
les morts qui hantent les rues
dévastées. Devant l’entrée du
quartier général de l’armée, assises au pied d’un cordon de
barbelés, ce sont leurs fils bien
vivants que ces mères de famille toutes de noir vêtues réclament : arrêtés, ils sont soupçonnés d’avoir collaboré avec
l’EI. « Ils sont innocents », implorent-elles. « Croyez-moi, la
plupart des plaignantes mentent, balaie le général Jasim Kalifa, l’assistant du commandant
en chef des opérations dans la
région. On peut être confronté à
des problèmes d’homonymie
mais les innocents finissent par
être relâchés, même si ça peut
prendre du temps. » La justice
irakienne n’est pourtant pas réputée pour sa mansuétude. La
reconquête de Mossoul n’a en
tout cas pas mis fin aux opérations de sécurité. « Il y a encore
des cellules dormantes de
Daech, c’est certain. Tous les
jours on arrête du monde »,
assure le haut gradé.
La neutralisation des suspects est essentielle pour l’avenir car seule la justice pourra
panser les plaies de l’occupation. C’est l’autre défi de la reconstruction : rebâtir une cité
pacifiée. Pour mener cette mission, les autorités s’appuient en
partie sur Fares Abdelrezak
Zanoun, le mukhtar (le maire)
de la vieille ville. « Les services
de police ou de renseignement
me transmettent des noms et,
grâce à mes sources, je vérifie si
le suspect a rejoint l’EI. C’est une
DIMANCHE
lourde responsabilité, assume
cet ancien militaire aux tempes
grisonnantes. Le ressentiment
envers Daech est considérable.
Si on veut retrouver l’harmonie
qui régnait dans notre ville, il
faut absolument isoler les partisans de l’EI pour que leur idéologie n’infuse plus. »
Les bars se remplissent
à nouveau
Le chantier dans les têtes s’annonce aussi crucial que celui de
la rue. « Les séquelles psychologiques sont importantes. Les
cas de dépression sont légion et
les tentatives de suicide augmentent, insiste Irina Petrova,
responsable du programme de
santé mentale mené par MSF
Suisse dans le centre de santé
que l’ONG administre à
Mossoul-Ouest. Chez les
enfants, on constate des signes
de traumatisme ou de troubles
du comportement. »
Mais comme un pied de nez à
la mort, les Mossouliotes développent un esprit de résilience
saisissant. C’est particulièrement visible à l’est de la ville où
règne une étonnante atmosphère de douceur. Le soir venu,
les bars installés le long du Tigre
se remplissent d’hommes qui
jouent aux cartes en fumant la
chicha. Les enfants s’amusent
dans le parc d’attractions flambant neuf qui fait face aux ruines
de la ville martyre. Après avoir
subi la culture mortifère de
Daech, une pulsion de vie parcourt la cité. A l’hôpital mèreenfant géré par MSF Suisse, la
maternité ne désemplit pas.
R
epères
10 JUIN 2014.
Après à peine quatre
jours de combat,
Daech s’empare de
Mossoul, la deuxième
ville d’Irak. Les forces
irakiennes n’opposent
qu’une résistance
symbolique.
29 JUIN 2014.
Proclamation du
califat par Abou Bakr
al-Baghdadi.
17 OCTOBRE 2016.
Lancement de la
bataille de Mossoul
par les forces armées
irakiennes.
JANVIER 2017.
L’armée irakienne
reconquiert la rive
est de la ville.
9 JUILLET 2017.
Le Premier ministre,
Haïder al-Abadi,
annonce la reprise
complète de Mossoul.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
35e
DIMANCHE
LIGUE 1
BILAN À QUATRE JOURNÉES DE LA FIN DE LA SAISON
N OT R E
S P É C I A L I ST E
YVES LEROY
Question
de cœur
et de records
es week-ends à rallonge
accordés aux joueurs et
les barbecues organisés au
camp des Loges en disent
long sur les enjeux de la fin
de saison. Déjà champion de France
et vainqueur de la Coupe de la Ligue,
déjà éliminé de la Ligue des
champions, le PSG n’a plus qu’une
Coupe de France à aller chercher dans
dix jours contre Les Herbiers.
Et quelques records à accrocher.
Un dernier point pas si anodin au
moment d’accueillir Guingamp, ce soir
(21 heures). Lors de sa conférence de
presse d’annonce de son départ,
vendredi, le technicien espagnol, qui
n’a pas pu, pas su, porter le PSG audelà des huitièmes de finale de la
compétition « européreine », a rappelé
que Paris devait d’abord asseoir sa
domination en France, chaque année
davantage. Passer la barre des
100 points en L 1 marquerait les
esprits. Remporter tous les matchs à
domicile (19 matchs) renverrait à un
exploit réalisé une seule fois dans
l’histoire du championnat, par SaintEtienne, en 1974-1975.
Emery a avoué que ces repères
historiques, auxquels on peut ajouter
les 118 buts marqués par le Racing Paris
en 1960 (104 par le PSG à quatre
journées de la fin), n’étaient « pas une
grande motivation », mais plutôt « un
objectif à aller chercher ». Le Basque,
féru de ce genre de repères, a aussi
demandé à ses joueurs de le faire
« pour les supporteurs ». On guettera la
réaction des fans pour la première
apparition de l’entraîneur basque en
tant qu’officiel « futur ex », mais plus
globalement l’ambiance du Parc.
Les relations avec les ultras se sont
tendues, dans la foulée d’un titre
remporté dans l’atmosphère étrange
d’un huis clos partiel. Vendredi, le
Collectif Ultras Paris a demandé « plus
de respect », en ciblant le
comportement de certains
joueurs (Neymar, Dani Alves,
Meunier). Hier, le latéral belge
a répondu à ceux qui
l’avaient insulté pour avoir
aimé un tifo de l’OM,
UGIT
IC D
DÉR
entraînant une
FRÉ
LP/
nouvelle poussée de
fièvre chez certains.
Le visage affiché
par le PSG et son
harmonie globale
dans la dernière ligne droite
permettront — ou pas — d’accompagner
en douceur le passage de témoin entre
Unai Emery et son successeur Thomas
Tuchel. Une volonté partagée par
le coach espagnol et par le club parisien.
PSG
HENRIQUE
N’A PAS ENCORE
CONVAINCU
Nommé le 2 juin dernier, le directeur sportif
du club parisien s’est révélé précieux pendant
les transferts mais limité sur les dossiers politiques.
21 : 00 PSG
Canal +,
BeIN Sports GUINGAMP
PAR DOMINIQUE SÉVÉRAC
*Compo
Thiago Motta enfin titulaire ?
Le milieu du PSG va être assez
sérieusement remanié ce soir.
Adrien Rabiot, qui est resté
en salle ces derniers jours,
est absent, tout comme Marco
Verratti (adducteurs) et Lassana
Diarra (problème musculaire),
insuffisamment remis de leurs
blessures. Face à cette situation,
Thiago Motta, qui n’a été
titularisé qu’une fois en L 1 en
2018, devrait faire son retour en
dans le onze de départ, au côté
de Giovani Lo Celso, en grande
forme. Javier Pastore et Julian
Draxler devraient se disputer
la dernière place de titulaire
dans ce secteur
de jeu.
Edinson
Cavani.
milibris_before_rename
AU SORTIR d’une erreur de
casting nommée Patrick Kluivert et longue d’une saison, Antero Henrique avait tout pour
réussir à s’imposer au poste de
directeur sportif. Désavoué sur
le dossier de l’entraîneur, il n’a
pas, depuis sa prise de fonction,
le 2 juin 2017, épousé tous les
contours de la fonction.
UNE HABILETÉ
sur les transferts
Réseau, négociation, compétences : Henrique possède toutes les qualités du directeur
sportif chargé du recrutement.
Son investissement total, son
habileté à mener les pourparlers lors des venues de Neymar
et Mbappé ont facilité ces opérations lancées par d’autres au
club. Ami de Jorge Mendes,
l’agent le plus puissant au monde, portugais comme lui, le dirigeant connaît la terre entière
mais privilégie sa méthode.
Dans tous les deals depuis un
an, Pini Zahavi, un agent israélien très implanté en Angleterre
et proche du clan Neymar, intervient comme un entremetteur essentiel. « Un bon directeur sportif, c’est quelqu’un qui
a un réseau ; c’est même la
priorité, détaille Alain Roche,
ancien titulaire de la fonction
au PSG à l’époque de Colony
Capital et au début de l’ère qatarienne. Celui d’Henrique est
très développé grâce à toutes
ses années passées à Porto. »
Sur chaque dossier, Henrique
demande le secret total à ses
équipes. Il ne supporte pas les
fuites. « J’aime les gens discrets
et il l’est, poursuit le consultant
Canal +. Il est totalement différent de Leonardo qui avait pris
le leadership sur le président. »
Vendeur inespéré d’Augustin
(au RB Leipzig) à hauteur de
16 M€, Henrique a moins
émerveillé avec la cession
d’Aurier à Tottenham (25 M€),
un prix inférieur à celui du
marché des latéraux.
UNE AUTORITÉ
contestable
Le Portugais ne s’est exprimé
qu’une seule fois cette saison
devant l’ensemble de l’effectif.
Cette dimension du rôle
— prendre la température du
groupe, rassurer les remplaçants, aider l’entraîneur dans le
management des hommes —
ne l’intéresse pas. Il a souvent
laissé Emery seul face aux problèmes. Ou peut-être ne se
sent-il pas légitime à cause de
son absence de passé de joueur
de haut niveau. Pour l’effectif, le
référent, c’est Maxwell, le coordinateur sportif.
Au PSG, les joueurs se méfient du directeur sportif. Pas
étonnant qu’il ait connu un mal
fou à s’occuper des retards de
Cavani et de Pastore, des deux
pénaltygates ou qu’il soit incapable d’obliger Neymar à revenir plus tôt au camp des Loges
ou à donner une date pour son
retour. Là où Leonardo aimait
prendre le pouls du vestiaire,
discuter avec les uns et les
autres quitte à s’attirer quelques hostilités, Henrique demeure fuyant. Il préfère par
exemple tacler Cavani sur son
style d’attaquant dans son dos,
sans au préalable en discuter
avec la personne concernée.
LP/ARNAUD JOURNOIS
L’enjeu
FOOTBALL
L
24 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
JOURNÉE
UN ESPACE
à trouver
Antero Henrique a réussi à décevoir jusqu’en interne. Les
dossiers chauds, comme le
centre de formation — véritable pétaudière —, il ne les traite
pas en profondeur. Certes, il a
hérité d’un champ de mines
avec des directions successives qui y ont placé leurs hommes, un empilement qui empêche de savoir qui fait quoi
exactement. Quelle est sa vision de la formation parisienne ? Cette question reste sans
réponse. Henrique s’est contenté de nommer Luis Fernandez directeur sportif du centre
de formation, une décision qui
a séduit. Les jeunes et leurs pa-
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
25 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
LP/OLIVIER LEJEUNE
« En L 1, de bien
meilleurs matchs
qu’en Angleterre »
Gérard Houllier,
conseiller extérieur de l’OL
Bio
express
PROPOS RECUEILLIS PAR
CHRISTOPHE BÉRARD
ET AURÉLIEN PHILIPPE-GÉRARD
GÉRARD HOULLIER
Né le 3 septembre 1947
à Thérouanne
(Pas-de-Calais). 70 ans.
n Carrière de coach :
RC Lens (1982-1985).
PSG (1985-1988).
Liverpool (1998-2004).
Lyon (2005-2007).
n Carrière
de sélectionneur :
Equipe de France A
(1992-1993).
- 18 ans (1994-1996).
- 20 ans (1996-1997).
n Palmarès :
Champion d’Europe
avec l’équipe de France
juniors (1996).
Coupe de l’UEFA
avec Liverpool (2001).
Champion de France
avec le PSG (1986)
et avec Lyon.
(2006 et 2007).
CLASSEMENT
Pts J. G. N.
1 PSG
90 34 29 3
2 Lyon
72 35 21 9
3 Monaco
71 35 21 8
4 Marseille 69 34 20 9
5 St-Etienne 52 35 14 10
6 Nice
51 35 14 9
7 Rennes
48 34 13 9
8 Montpellier 46 35 10 16
9 Bordeaux 46 35 13 7
10 Nantes
46 35 12 10
11 Guingamp 45 34 12 9
12 Dijon
42 35 11 9
13 Amiens
41 35 11 8
14 Angers
37 34 8 13
15 Caen
37 35 10 7
16 Strasbourg 35 35 8 11
17 Toulouse 34 34 8 10
18 Troyes
32 35 9 5
19 Lille
32 35 8 8
20Metz
26 35 6 8
P. p. c. Dif
2 10423 81
5 79 38 41
6 79 44 35
5 72 41 31
11 41 46 -5
12 46 46 0
12 43 41 2
9 32 31 1
15 42 45 -3
13 33 39 -6
13 41 49 -8
15 49 69-20
16 32 38 -6
13 38 46 -8
18 25 46 -21
16 40 62 -22
16 31 44 -13
21 31 52 -21
19 36 59-23
21 33 68-35
VENDREDI
n Montpellier - Saint-Etienne 0-1
rents se retrouvent autour de
cette figure historique du PSG.
Peu à l’aise avec les dossiers
politiques, Henrique ne dessine pas de vision stratégique fédératrice du PSG à court et à
moyen terme. Mais cette absence de hauteur de vue n’est
peut-être pas complètement
de sa faute, à l’image du dernier camouflet en date à son
endroit : le choix du futur entraîneur, Thomas Tuchel, imposé par Doha alors qu’il privilégiait des pistes portugaises,
Conceição (Porto) en tête, pour
remplacer Emery
en fin de saison. « A-t-il les
pleins pouvoirs ? Je n’en suis
pas sûr », s’interroge Roche.
Pour l’instant pas menacé, il ne
sort pas non plus renforcé par
milibris_before_rename
sa première année d’exercice,
plus contrastée qu’emballante.
Au Qatar, Arsène Wenger, capable de remplir un rôle de
manageur général, conserve
une cote très élevée.
FEUILLE DE MATCH
A 21 heures, au Parc des Princes
(Paris). Arbitre : M. Moreira.
n PSG : Areola - Dani Alves,
Thiago Silva (cap.), Marquinhos,
Berchiche - Lo Celso, Thiago
Motta, Draxler (ou Pastore) Mbappé, Cavani, Di Maria.
Entr. : U. Emery.
n Guingamp : Johnsson Ikoko, Kerbrat, Sorbon, Rebocho
- Didot, Blas - Benezet, Grenier,
Briand (cap.) - Thuram.
Entr. : A. Kombouaré.
Stade Constant
Vanden Stock
(Bruxelles),
le 10 octobre 2017.
Antero Henrique
n’a pas réussi à
s’imposer au PSG,
notamment dans les
choix stratégiques.
HIER
n Lyon - Nantes
2-0
Buts : Depay (39e), Traoré (68e).
n Bordeaux - Dijon
3-1
Buts : Bordeaux : Sankharé (25e),
Kamano (72e, s.p.), Rosier (80e) ;
Dijon : Sliti (54e, s.p.).
n Lille - Metz
Buts : Lille : Araujo (13e), Pepe
3-1
(45e + 2), Bissouma (77e) ; Metz :
Roux (49e).
n Monaco - Amiens
0-0
n Strasbourg - Nice
1-1
Buts : Strasbourg : Saadi (21e) ;
0
Nice : Balotelli (59e, s.p.)
Guingamp
n’a plus marqué
au Parc des
Princes depuis
le 17 novembre
2001, en Ligue 1.
15 HEURES
n Troyes - Caen
3-1
Buts : Troyes : Vercoutre (7e, c.s.c.),
Nivet (27e), Suk (84e) ; Caen : Santini (4e).
AUJOURD’HUI
n Rennes - Toulouse (BeIN 1)
17 HEURES
n Angers - Marseille (C + Sport, BeIN 1)
21 HEURES
n PSG - Guingamp (Canal +, BeIN 1)
L’ANCIEN coach du PSG, Liverpool ou Lyon a débarqué dans
nos locaux ravi de pouvoir parler quelques heures de l’évolution de son métier et de sa vis i o n d u fo o t . Dé s o r m a i s
« conseiller extérieur » de l’OL,
Gérard Houllier est revenu sur
sa carrière d’entraîneur clôturée en 2011 après un nouveau
problème cardiaque alors qu’il
avait déjà été opéré du cœur
en 2001.
GÉRARD HOULLIER
Le métier d’entraîneur
vous manque-t-il ?
Le terrain manque toujours à
celui qui arrête. Quand j’ai su en
2011 que, pour des raisons médicales, je ne pourrai plus
entraîner, cela m’a amené à faire une dépression pendant près de
six mois. Le médecin, que j’avais fait
venir au club, était
mal à l’aise. Il m’a dit :
« Même si ça me coûte
mon job, c’est fini pour toi. »
Même si j’ai encore envie, je sais
que si je recommençais, je mettrais ma vie en danger. Mon
cœur ne le supporterait pas.
Votre profession
a-t-elle évolué ?
Oui. L’entraîneur est devenu une
star autant que les joueurs. Regardez les deux finales du Real
Madrid à Glasgow. En 1960, le
coach était Miguel Muñoz. Qui
s’en souvient ? En 2002, c’était
Vicente Del Bosque, et lui était
starisé. L’autre gros changement, c’était la technologie.
Avant, un staff, c’était quelques
personnes. Ma première année
au PSG, il y avait juste Christian
Costes, mon adjoint, et je m’occupais moi-même d’entraîner
Joël Bats, le gardien ! Aujourd’hui, ils sont quinze au PSG !
Le Championnat de France estil, à vos yeux, une compétition
de seconde zone ?
Je suis régulièrement le championnat anglais et je peux vous
dire que chez nous, ce sont de
bien meilleurs matchs. C’est
très français de dénigrer ce qu’il
y a en L 1. On se laisse intoxiquer par les images des buts allemands ou anglais mais on ne
réalise pas que certains gardiens sont moyens et que l’intensité n’est pas toujours là.
Les jeunes espoirs du foot sontils de moins en moins patients ?
Oui. Regardez Benzema. A un
moment, Tottenham voulait le
prendre. Il était tenté. Mais lui et
son entourage m’ont écouté et
Karim est resté à Lyon. Deux
ans plus tard, il a signé au Real.
Aujourd’hui, les jeunes veulent
l’argent tout de suite et jouer
tous les matchs.
Kylian Mbappé est-il guetté
par ce danger ?
Non car, comme Thierry Henry
ou William Gallas, il a fait sa formation à Clairefontaine où il a
acquis des bases. Mbappé n’a
joué en pro qu’à 18 ans et Monaco l’a bien protégé.
Comprenez-vous la frustration
de Jean-Michel Aulas
qui voit son modèle
économique supplanté
par l’argent du Qatar au PSG ?
Bien sûr. Le foot est unique. C’est
la seule activité au monde qui fait rêver les
gens. Il y aura encore plus de gens qui
mettront des
moyens déraisonnables pour gagner.
Le Jean-Michel Aulas
qui tweete parfois rapidement
à quelques supporteurs est-il
le même que celui
qui construit son club ?
Un jour, j’ai eu une discussion
avec lui où il m’a dit : « Parfois je
vais trop loin car cela force les
gens à réfléchir. » Le foot peut
devenir une routine terrible. Il
faut savoir bouger les lignes et
Aulas le fait bien.
L’équipe de France peut-elle
être championne du monde ?
Elle peut atteindre les demies.
Les grandes équipes se caractérisent par les grands attaquants, ce qui va faire défaut à
l’Allemagne. Dans cette catégorie, il y a le Brésil, l’Espagne,
l’Argentine et nous.
Etes-vous toujours d’accord
avec Deschamps ?
Ses listes sont cohérentes.
Après, il y a la polémique Benzema. Didier a un projet qui
n’inclut pas Karim. Mais même
Didier sait que Karim reste un
attaquant de grande valeur.
C’est une forme de gâchis.
a
LES JEUNES
VEULENT L’ARGENT
TOUT DE SUITE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
26 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
SPORTS
Paris, première pierre d’un week-end historique
LIGUE DES CHAMPIONS Quarts de finale. Qualifié pour la 3e fois d’affilée pour le Final Four
de la Ligue des champions, le PSG espère voir Nantes et Montpellier suivre ses traces aujourd’hui.
LES QUARTS
Hier
Aller
PSG*
(34)
Kielce (Pol)
(28)
35
32
Aujourd’hui, 16 h 50
Skjern (Dan)
(27)
NANTES
(33)
Aujourd’hui, 19 heures
MONTPELLIER (28)
Flensburg (All) (28)
Aujourd’hui, 17 heures
Skopje (Mac)
(29)
Kiel (All)
(28)
35
32
PSG
KIELCE
PAR STÉPHANE BIANCHI
LP/INFOGRAPHIE. * CLUB QUALIFIÉ
Le Final Four se déroulera
les 26 et 27 mai à Cologne (All).
UNE AMBIANCE de dingue en
tribunes, une guerre de tranchées sur le terrain et une victoire — la première dans un
quart de finale retour — des
plus réjouissantes… Paris
n’avait pas meilleure manière
d’ouvrir un week-end qui
pourrait s’avérer historique
pour le handball français. D’en
poser, déjà, les fondations.
Dans un Coubertin rempli
comme jamais (3 173 spectateurs) et exalté par les chants
de 250 membres du CUP
(Collectif ultras Paris) qui met
d’ordinaire le feu au Parc des
Princes, le PSG a décroché
hier face aux Polonais de
Kielce sa troisième qualification d’affilée pour le Final Four
de la Ligue des champions,
les 26 et 27 mai à Cologne
(Allemagne).
« Et croyez-moi, ce n’est
a
pas rien, sourit le gardien
Thierry Omeyer. Quand on
voit que des clubs comme
Barcelone, Veszprem ou Kielce n’y sont pas, ça donne une
idée de la complexité d’être
dans le dernier carré cette année encore. » Pour l’heure,
seuls les Allemands de Kiel
(5 fois) et les Hongrois de
Veszprem (4) ont fait mieux.
« JE SOUHAITE À
NANTES ET À
MONTPELLIER DE
NOUS REJOINDRE »
NEDIM REMILI, JOUEUR DU PSG
Un Final Four
légendaire ?
se concentrer, c’est sur ce qui
vient. » A savoir, ce Final Four,
qui pourrait être légendaire si
Nantes et Montpellier suivaient les traces de Paris demain lors des derniers quarts
de finale de l’épreuve.
« Réaliser un 3 sur 3 serait
énorme pour le handball français, glisse Nedim Remili dans
un sourire. De gros matchs attendent Nantes et Montpellier.
Je leur souhaite de nous rejoindre au Final Four… mais
attention, pas pour s’y imposer. » Plus que quelques heures à attendre pour savoir si
eux aussi seront du tirage au
sort mercredi à midi.
Mais Paris n’entend pas rester
à la traîne dans tous les domaines. Après avoir échoué
en demi-finale en 2016 et en
finale l’an dernier, le PSG espère faire main basse sur
l’édition 2018. « On est heureux, lance Nikola Karabatic.
Ça fait trois années de suite
qu’on va à Cologne et peu de
clubs ont réussi cette performance. Mais on sait aussi
qu’on n’a encore rien gagné.
Oublions le passé, on s’en fout,
ça ne doit pas exister dans
la tête d’un sportif. La seule
chose sur laquelle on doit
LES BUTEURS
PSG : Remili (9 buts), Gensheimer (3), Mollgaard (1), Stepancic (1),
Sagosen (4), Kounkoud (2), Kemps (1), Hansen (5), Narcisse (1), Nielsen (5), N. Karabatic (3).
LP/ICON SPORT/DAVE WINTER
HANDBALL
Stade Pierre-de-Coubertin (Paris), hier. Nedim Remili,
auteur de 9 buts, s’envole devant les défenseurs polonais.
Le Stade Français respire mieux
TOP 14 En dominant Brive (30-22) lors de l’avant-dernière journée, les Parisiens se sont
rapprochés du maintien. Ils tenteront d’éviter la place de barragiste la semaine prochaine.
PAR DAVID OPOCZYNSKI
STADE FRANÇAIS 30
BRIVE
22
C’ÉTAIT LE RENDEZ-VOUS
de toutes les peurs au stade
Jean-Bouin, qui avait fait le
plein pour l’occasion. Et la soirée a effectivement été riche
en émotions. En s’imposant, le
Stade Français a fait un grand
pas vers le maintien. Par ricochet, ce succès condamne Brive à la Pro D 2. Une terrible désillusion pour les Corréziens.
En attendant, à une journée
du terme, c’est Oyonnax, 13e,
qui prendrait la direction du
barrage, le 12 mai, contre le
perdant de la finale d’accession de Pro D 2. Celle-ci opposera Grenoble, vainqueur
de Montauban à Sapiac (2215), à Perpignan ou Mont-deMarsan qui s’affrontent
aujourd’hui.
POINTS MARQUÉS
Malgré leur victoire et leurs
trois points d’avance, les Parisiens ne sont pas encore assurés d’éviter cette place de barragiste. Un déplacement
compliqué à La Rochelle les
attend samedi. Dans le même
temps, Oyonnax aura aussi
fort à faire à Castres. Mais en
cas d’égalité entre le Stade
Français et Oyonnax, c’est
« Oyo » qui serait devant au
bénéfice de ses résultats lors
des confrontations directes.
Plisson lance la charge
Paris a d’abord fait ce qu’il fallait pour s’éviter trop de
sueurs froides. Jules Plisson a
lancé la charge des soldats roses après une minute et treize
secondes. Il y a eu ensuite la
rage de Parisse pour un
deuxième essai dès la 13e minute qui a alors donné un bel
avantage à Paris (12-3). Un
match de buteurs PlissonLaranjeira s’est alors engagé.
Stade JeanBouin (Paris),
hier soir.
La rage du
capitaine
Sergio Parisse
qui a inscrit le
second essai
des Parisiens.
LP/OLIVIER CORSAN
RUGBY
Sous les yeux d’Heyneke
Meyer, leur futur manageur,
les Parisiens ont tenu. Le carton jaune d’Ensor (69e), l’arrière parisien, pour un en-avant
volontaire, a accentué la tension. D’autant que Marques a
marqué entre les poteaux
dans la foulée (27-22, 70e ).
Mais, à peine entré en jeu,
Steyn a passé un drop qui a
donné de l’air à son équipe
(30-22, 73e) et condamné les
derniers espoirs brivistes.
TOP 14 / 25 JOURNÉE
e
CLASSEMENT
Pts J. G.
1 Montpellier 81 25 17
2 Toulon
73 25 14
3 Toulouse 70 24 15
4 Racing 92 70 24 16
5 Lyon
66 25 14
6 Castres
64 25 14
7 Pau
62 25 14
8 La Rochelle 61 24 13
9 Clermont 50 25 10
10 Bordeaux 47 24 10
11 Agen
46 25 10
12 St. Francais 42 25 9
13 Oyonnax 38 25 7
14 Brive
32 25 6
N.
0
0
1
0
0
0
0
1
1
1
0
0
3
1
P. p. c. Diff.
8 728 527 201
11 740 469 271
8 674 545 129
8 541 450 91
11 657 517 140
11 584 621 -37
11 552 558 -6
10 641 505 136
14 593 661 -68
13 522 562 -40
15 524 715 -191
16 533 709 -176
15 563 770-207
18 463 706-243
STADE FRANÇAIS : 2 essais : Plisson (2e), Parisse (13e) ; 1 transformation : Plisson (2e) ; 5 pénalités : Plisson (25e, 30e, 40e + 1, 45e, 64e) ; 1 drop : Steyn (73e).
BRIVE : 1 essai : Marques (70e) ; 1 transformation : Laranjeira (70e) ; 5 pénalités : Laranjeira (8e, 17e, 28e, 33e, 43e). CARTON JAUNE. Stade Français : Ensor (69e).
milibris_before_rename
HIER
n Toulon - Castres
59-13
n Agen - Clermont
27-17
n Oyonnax - Lyon
39-18
n Montpellier - Pau
45-13
n Stade Français - Brive 30-22
AUJOURD’HUI
12 H 30
n Bordeaux Bègles - Racing 92
(Canal + Sport)
16 H 50
n Toulouse - La Rochelle (Canal +)
DERNIÈRE JOURNÉE.
SAMEDI 5 MAI, 21 HEURES.
Racing 92 - Agen, Pau - Toulon,
Clermont - Toulouse, Lyon Montpellier, Castres - Oyonnax,
Brive -Bordeaux Bègles,
La Rochelle - Stade Français.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
27 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
E
chos
PARMENTIER,
VERGNE
DU WEEK-END
TROISIÈME TITRE EN VUE ?
ÉLECTRISE PARIS
n LA PHRASE
Place des Invalides
(Paris VIIe), hier.
« C’est le rêve de tout
pilote qui roule sur ses
terres. » Le Français JeanEric Vergne exultait hier
après son succès haut la
main dans le Grand Prix
électrique de Paris autour
des Invalides. Parti en
pole, le natif de Pontoise
(Val-d’Oise) n’a jamais
quitté la tête de la course
et s’envole en haut du
classement des pilotes
après sa troisième victoire
de la saison, la première
en Europe. Il reste quatre
Grands Prix avant la fin de
saison.
« Cette équipe a
toujours été un
moteur pour moi
et m’a apporté des
moments qu’on
rêve de vivre
quand on est
gamin. Donc, oui,
je suis candidat
au poste de
capitaine »
EPA/MAXPPP/ERDEM SAHIN
Istanbul (Turquie), hier. Pauline Parmentier
(ci-contre) a battu hier la Roumaine Irina
Begu (7e mondiale) en deux sets (6-3, 6-4)
et s’est hissée en finale du tournoi de tennis
d’Istanbul. La Française (122e), qui disputera
sa première finale de la saison, aura
l’occasion de remporter son troisième titre
de sa carrière contre la Slovène Polona
Hercog (75e). De son côté, Caroline Garcia
(6e) a échoué en demi-finale face
à l’Américaine Vandeweghe (6-4, 6-2).
AFP/BERTRAND GUAY
Michaël Llodra, sur les
ondes de RMC, candidat
à la succession de
Yannick Noah au poste de
capitaine de l’équipe de
France de Coupe Davis.
n LE CHIFFRE
Tel-Aviv (Israël), hier. La judokate française Madeleine Malonga (à g.) a remporté
hier son premier titre de championne d’Europe en - 78 kg face à sa compatriote et
double tenante du titre Audrey Tcheuméo. Romane Dicko (18 ans, à droite) a
également remporté sa première compétition européenne en + 78 kg contre la
vice-championne du monde bosniaque Larisa Ceric par ippon. Chez les hommes,
Cyrille Maret a raflé l’argent après sa défaite en finale face au Belge Toma Nikiforov.
FOOTBALL
Rennes - Toulouse
Angers - Marseille
Paris SG - Guingamp
PREMIER LEAGUE, 36e J. Perpignan Eurosport 2 14:15
West Ham - Man. City
SFR Sport 1 15:15 Mont-de-Marsan
Man. United - Arsenal
SFR Sport 1 17:30 CYCLISME TOUR DE ROMANDIE
5e étape
L’Equipe 13:40
LIGA, 35e J.
HANDBALL LIGUE DES CHAMPIONS
Deportivo La Corogne FC Barcelone
BeIN Sports 2 20:45 Quart de finale retour, BeIN Sports 3 19:00
Montpellier - Flensburg (All)
SPORTS I GRANDPARIS
VOTRE ACTU
FOOTBALL
EN UN CLIN D’ŒIL
NATIONAL 2 / 28 JOURNÉE
e
NATIONAL 3 / 25 JOURNÉE
SAINTE-GENEVIÈVE RÊVE TOUJOURS
À LA MONTÉE EN NATIONAL
BASKET
e
GROUPE C
JEEP ÉLITE / 31 JOURNÉE
e
CLASSEMENT
CLASSEMENT
Pts
1 JA Drancy
55
2 Ste-Geneviève 53
3 Sedan
52
4 Lus. St-Maur 46
5 Fleury
45
6 Arras
44
7 Bastia-Borgo 40
8 Poissy
36
9 Croix
35
10 Furiani-Agl.
31
11 Reims (b)
31
12 Lens (b)
30
13 Lille (b)
30
14 Amiens AC
29
15 Viry-Ch.
26
16 Beauvais
22
J.
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
G.
14
16
15
12
14
12
9
9
7
9
7
8
8
7
7
6
N.
13
5
7
10
3
8
13
9
14
4
10
6
6
8
8
4
P.
1
7
6
6
11
8
6
10
7
15
11
14
14
13
13
18
Diff.
21
12
20
10
5
7
6
-3
-4
-16
-1
-3
-10
-9
-16
-19
VENDREDI
n DRANCY - Bastia Borgo
1-1
HIER
n Arras - VIRY
1-0
But : Ndiaye (33e).
n Lille (b) - Reims (b)
1-2
n Amiens AC - Croix
0-1
n POISSY - LUS. ST-MAUR 0-0
n Sedan - Lens (b)
3-2
n FLEURY - Beauvais
2-0
Buts : Laïfa (70e), Beziouen (86e).
n STE-GENEVIÈVE - Furiani 2-1
Buts. Sainte-Geneviève :
Bétourné (59e), In (84e) ;
Furiani : Giabiconi (6e).
milibris_before_rename
G.
17
14
12
11
10
8
8
8
9
9
9
9
10
7
6
5
N.
6
9
12
11
10
12
12
13
9
6
9
5
5
7
9
9
P. Diff.
5 32
5 15
4 12
6 10
8 7
8 4
8 2
7 -3
10 3
13 -8
10 -6
14 -15
13 -8
14 -11
13 -19
14 -15
HIER
n Vitré - Lorient (b)
n Rennes (b) - ACBB
But : Lauriente (73e).
n Le Mans - Le Havre (b)
n Chartres - Limoges
n St-Brieuc - FC MANTOIS
Buts : Le Douaron (45e + 1),
Le Méhauté (90e).
G.
13
12
11
10
9
11
8
8
7
8
8
5
8
3
N.
8
6
7
6
7
1
8
8
9
5
3
9
1
4
P.
3
6
6
6
7
12
6
7
6
10
12
10
13
17
Diff.
20
7
6
11
14
2
2
1
8
-3
-10
-11
-14
-33
n Noisy-le-S. - St-Ouen-l’Aum. 3-3
Buts. Noisy : Mimouni (35e),
Kachour (62e), Dicko (80e) ; SaintOuen-l’Aumône : Guedioura (38e,
56e), Fofana (76e).
n Le Blanc-Mesnil - Les Ulis
1-2
Buts. Le Blanc-Mesnil : V. Mendy
CLASSEMENT
J.
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
28
J.
24
24
24
22
23
24
22
23
22
23
23
24
22
24
HIER
GROUPE D
Pts
1 Le Mans
57
2 St-Brieuc
51
3 St-Malo
48
4 Lorient (b)
44
5 Romorantin 40
6 Chartres
36
7 Vitré
36
8 St-Pryvé-S.H. 36
9 Granville
36
10 FC Mantois
33
11 Limoges
33
12 Le Havre (b) 32
13 ACBB
31
14 Rennes (b)
28
15 Trélissac
27
16 Fontenay
24
Pts
1 Bobigny
47
2 Aubervilliers 42
3 Versailles
40
4 Le Blanc-M.
36
5 Noisy-le-S.
34
6 Les Gobelins 34
7 Les Ulis
32
8 Les Mureaux 32
9 Créteil-Lus. (b) 30
10 Ivry
29
11 Rac. Col.
27
12 St-Ouen-l'A. 24
13 Paris FC (b)
23
14 Sénart-M.
13
0-0
1-0
0-1
1-1
2-0
n Granville - Saint-Malo
1-1
n St-Pryvé-St-Hil. - Trélissac 0-0
n Fontenay - Romorantin
2-1
(50e) ; Les Ulis : Louaisil (2e),
Ouedraogo (70e).
n Ivry - Versailles
4-1
Buts. Ivry : n.c. ; Versailles : Abidi (79e)
n Bobigny - Sénart-Moissy
5-1
Buts. Bobigny : Regragui (15e),
Al-Majri (23e, 50e), Misenlebe (52e),
Balamandji (82e) ; Sénart-Moissy :
V. Karagiannis (29e).
n FC Gobelins - Aubervilliers 0-1
But. Ossouho (44e).
AUJOURD’HUI
CLASSEMENT
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
CHAÎNE HEURE
LIGUE 1, 35e J. RUGBY
TOP 14, 25e J.
BeIN Sports 1 15:00 Bordeaux-B. - Racing 92 Canal + Sport 12:30
BeIN Sports 1 17:00 Toulouse - La Rochelle
Canal + 16:50
Canal + 21:00
PRO D2, DEMI-FINALE
Monaco
Le Mans
Strasbourg
Asvel
Dijon
Nanterre
Pau-Lacq-Orthez
Bourg-en-Bresse
Limoges
Levallois
Le Portel
Chalon-sur-S.
Gravelines
Châlons-Reims
Cholet
Antibes
Boulazac
Hyères-Toulon
%
77
68
67
58
58
55
53
53
53
50
45
45
45
42
39
39
30
19
J.
31
31
30
31
31
31
30
30
30
30
31
31
31
31
31
31
30
31
VENDREDI
n Dijon - Le Portel
n Hyères-Toulon - Châlons
G.
24
21
20
18
18
17
16
16
16
15
14
14
14
13
12
12
9
6
P.
7
10
10
13
13
14
14
14
14
15
17
17
17
18
19
19
21
25
79-69
62-85
HIER
n Chalon-sur-S. - Monaco
73-99
n Le Mans - Boulazac
94-69
n Asvel - Gravelines
78-74
n NANTERRE - Cholet
77-73
Les marqueurs : Konaté (20 pts),
Shuler (9), Schaffartzik (21),
Passave-Ducteil (11), Jone (10),
Pansa (2), Wilson (4).
n Antibes - Bourg
74-75
AUJOURD’HUI
18 H 30
n Pau - Strasbourg (SFR Sport 2)
15 HEURES
DEMAIN
n Racing-Colombes - Paris FC (b)
n Les Mureaux - Créteil-Lus. (b)
n Limoges - LEVALLOIS (SFR Sport 2)
20 H 45
FOOTBALL. Le promu essonnien a réalisé la bonne
affaire de la 28e journée de N 2 en l’emportant devant
Furiani (2-1). Grâce à ce
16e succès, Sainte-Geneviève
(ci-contre Ismaël In, buteur
hier) revient à deux longueurs
du leader Drancy à
deux journées de la fin. Sedan,
vainqueur de la réserve
lensoise (3-2), reste en
embuscade (3e) à 3 points.
NANTERRE
AU FORCEPS
EN BREF
MALONGA ET DICKO PARÉES D’OR, MARET EN ARGENT
DPA/MAXPPP/HOCH ZWEI
AFP/JACK GUEZ
3
Sebastian
Vettel
(Ferrari) a
signé sa troisième pole
position d’affilée hier
avant le Grand Prix
d’Azerbaïdjan. Il partira
devant Lewis Hamilton
(Mercedes) et l’autre
Mercedes du Finlandais
Valtteri Bottas.
NOTRE SÉLECTION TÉLÉ
CHAÎNE HEURE
AUJOURD'HUI
BASKET
Quatre jours après son
revers chez le relégable
Boulazac, Nanterre a
bien réagi en s’imposant
à domicile devant Cholet
(77-73) lors de la
31e journée de la Jeep
Elite. Les hommes de
Pascal Donnadieu
remontent à la 6e place
qualificative pour les
playoffs.
LEVERDEZ BATTU
EN DEMIE
BADMINTON
Le Cristolien
Brice Leverdez
(no 24 mondial) s’est
incliné (21-7, 21-9), hier,
en demi-finale des
Championnats d’Europe
à Huelva (Espagne) face
au Danois Axelsen
(no 1 mondial). Il
décroche tout de même
la première médaille
(en bronze) individuelle
française de l’histoire des
Championnats d’Europe.
MEAUX
SE RAPPROCHE
DE LA TÊTE
FOOTBALL
Grâce à son succès dans
le derby de la Seine-etMarne face à Melun
(2-0, buts d’El Fathi, 7e,
et Niane, 65e), Meaux
revient à hauteur du
leader Cergy lors d’un
match avancé de la
15e journée de R 1. Dans
l’autre rencontre,
Les Lilas (9e) ont
concédé le nul (2-2)
devant la lanterne rouge,
l’UJA Maccabi Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DIMANCHE
28 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
FOOTBALL | GRANDPARIS
Brouard, retour gagnant
Le technicien de 51 ans, qui a retrouvé cette saison la région parisienne, n’a jamais
été aussi proche de faire remonter le Red Star en Ligue 2.
NATIONAL
PAR STÉPHANE CORBY
]En Ligue 2
si...
A deux journées de la fin
du championnat et après
sa victoire hier contre Créteil,
le Red Star a plus que jamais
son destin en main. Il lui suffit
d’un match nul contre
Lyon-Duchère, vendredi
au stade Bauer (ou à Pau
la semaine suivante),
pour valider son billet pour
la Ligue 2. Mais un simple faux
pas de ses dauphins Grenoble
et Béziers lui permettrait
également de retrouver
l’antichambre de l’élite.
En revanche, deux défaites
conjuguées à un sans-faute
de ses deux rivaux
obligeraient le Red Star
à disputer un barrage
d’accession contre le 18e
de Ligue 2 (Bourg-Péronnas
actuellement).
2
1
COMME IL EN A PRIS l’habitude depuis quelques victoires,
Régis Brouard aime profiter
du spectacle du stade Bauer.
Pendant que le public célèbre
sans retenue le sixième succès de rang du Red Star, lui
s’approche discrètement de la
tribune pour saluer sa fille
Marina, venue spécialement
de Toulouse. L’entraîneur
audonien est un émotif et ces
scènes de liesse suffisent largement à son bonheur.
Arrivé à l’intersaison, après
un passage en Belgique puis
quelques semaines de chômage, le technicien de 51 ans
est en passe de réussir un sacré pari. Faire (re)monter le
Red Star en Ligue 2 (lire encadré). Le natif d’Antony, qui a
grandi dans la même cité
des Ulis que les Henry, Evra
ou Martial, a de grandes ambitions pour un club qu’il a
toujours porté dans son
cœur. Il a fini meilleur buteur
(14 réalisations en D 2) lors de
sa seule saison (1996-1997)
sous le maillot audonien et n’a
jamais oublié les lieux malgré
son parcours en province.
Marina (29 ans) et Mateo
(19 ans), ses enfants, ont vécu
au rythme de ses nombreux
changements de clubs (Rodez, Montpellier, Niort, Bourges, Paris, Caen, Nîmes…).
Mais il avait sans doute espéré ce retour à Paris qui lui offre un bon moyen de boucler
la boucle.
Solitaire, Brouard apprécie
l’anonymat de la capitale. Ses
Stade Bauer (Saint-Ouen), hier.
Le coach du Red Star Régis
Brouard félicite son attaquant
Abdoulaye Sané, auteur du but
de la victoire face à Créteil.
NATIONAL / 32 JOURNÉE
e
CLASSEMENT
LP/ICON SPORT/SANDRA RUHAUT
RED STAR
CRÉTEIL
LES BUTEURS
Red Star : Derrien
(32e), Sané (57e) ;
Créteil : Gendrey
(54e).
exploits avec Quevilly en Coupe de France (dont la finale
perdue contre Lyon en 2012),
tout autant que son physique
d’acteur américain, l’ont rendu
célèbre. Parfois trop… Et, depuis un an, l’homme s’est réconcilié avec les plateaux télé
dans un rôle de consultant.
Il n’a pas tremblé
quand la belle
mécanique s’est enrayée
Au Red Star, son pain quotidien, l’entraîneur n’a pas
tremblé quand la belle mécanique s’est enrayée cet hiver.
Il a su faire des choix forts
pour remettre de l’huile dans
le moteur, comme changer
de système (4-4-2), donner
sa chance à certains jeunes
(Sekou Baradji, 22 ans)
ou laisser sur la touche des
cadres (l’international tunisien Idriss Mhirsi). Il a également profité de l’efficacité ret ro uvé e d u S é n é g a l a i s
Abdoulaye Sané (15 buts), encore décisif hier contre Créteil. « C’est un bosseur et un
super meneur d’hommes qui
a souvent réussi où il est passé », confie, admiratif, Yann
Lachuer, son ami et homologue cristolien. « Le coach
mérite ce qui lui arrive, appuie Formose Mendy, son
capitaine au Red Star. Pour
nous, pour lui, on va tout
mettre en œuvre pour faire
la fête dans une semaine. »
« Si on y arrive, ce sera du
pur plaisir », espère Brouard.
Aujourd’hui, le voilà donc
de nouveau aux portes de la
Ligue 2 qu’il a fréquentée
quatre saisons, à Clermont
puis à Niort. Un juste retour
des choses.
FEUILLE DE MATCH
Mi-temps : 1-0.
Spectateurs : 2 999.
Arbitre : M. Paradis.
Avertissements. Red Star :
Satli (74e) ; Créteil : Paul (37e),
Y. Fofana (75e).
n Red Star : Rénot - Satli,
Derrien, Mendy (cap.), Sy Lefebvre, Diakité (Teuma, 66e),
Lapoussin, Diallo - Sané, Baradji
(Zukanovic, 77e). Entr. : Brouard.
n Créteil : Lejeune - Mahon
de Monaghan, Buaillon, Boyer,
Y. Fofana - Paul (cap.) (Baptista,
66e), Bouekou, Baldé, Gamboa Gendrey (Paye, 66e), Sidibé.
Entr. : Lachuer.
Pts J. G. N. P. p. c. Diff.
1 Red Star 54 30 15 9 6 4024 16
2 Grenoble 4830 12 12 6 3020 10
3 Béziers
4830 12 12 6 37 28 9
4 Rodez
45 31 12 9 10 33 32 1
5 Laval
41 30 10 11 9 34 32 2
6 Concarneau39 30 9 12 9 37 36 1
7 Boulogne 39 30 9 13 8 32 32 0
8 Chambly 39 30 10 9 11 36 31 5
9 Dunkerque 38 30 10 11 9 36 36 0
10 Cholet
38 30 10 8 12 4850 -2
11 Lyon-D.
38 30 9 11 10 29 33 -4
12 Avranches 37 30 9 10 11 37 42 -5
13 Entente SSG 37 31 7 16 8 38 44 -6
14 Pau
36 30 8 12 10 38 36 2
15 Les Herbiers36 30 8 12 10 33 39 -6
16 Marseille C. 34 30 8 10 12 33 41 -8
17 Créteil-Lus. 25 30 6 7 17 28 43 -15
VENDREDI
n Avranches - Entente SSG
n Béziers - Lyon-Duchère
n Cholet - Boulogne
n Grenoble - Les Herbiers
n Laval - Chambly
n Marseille Cons. - Rodez
n Pau - Dunkerque
2-1
1-0
1-2
1-0
0-1
2-0
0-0
HIER
n Red Star - Créteil-Lus.
Exempt : Concarneau.
2-1
PROCHAINE JOURNÉE (33e)
VENDREDI 4 MAI, 20 HEURES
Boulogne - Marseille Cons.,
Chambly - Béziers,
Concarneau - Grenoble,
Créteil-Lus. - Pau,
Dunkerque - Cholet,
Les Herbiers - Laval,
Red Star - Lyon-Duchère,
Rodez - Avranches.
Exempt : Entente SSG.
Ruty devrait piloter le centre de formation du Paris FC
LIGUE 2
PAR LAURENT PRUNETA
milibris_before_rename
MÊME SI les dirigeants du Paris FC (L 2) sont toujours dans
l’attente de l’officialisation de la
nouvelle par le Conseil de Paris – certainement dans le
courant du mois de mai —,
il n’y a désormais plus d’obstacle à son installation dès juillet
à Orly pour y bâtir ses centres
d’entraînement (Ligue 2 et D 1
féminine) et de formation. Le
coût des travaux — à la charge
du club — est estimé à un peu
plus de 3 M€.
Concernant le futur responsable du centre de forma-
tion, les dirigeants parisiens
avaient retenu depuis plusieurs mois deux profils : Cédric Cattenoy, ex-éducateur
de la préformation du PSG, et
Jean-Luc Ruty, ancien responsable du centre de formation de Sochaux.
Un proche du manageur
du club parisien
Si Cattenoy tenait la corde ces
dernières semaines, il n’a finalement pas trouvé d’accord,
notamment contractuellement, avec le Paris FC. Il va
donc rester aux Etats-Unis,
avec les Chicago Fire (MLS),
où il est directeur de la formation depuis août 2016.
La piste de l’expérimenté
Jean-Luc Ruty a donc été
réactivée et semble en bonne
voie d’aboutir. C’est un proche
du manageur parisien Pierre
Dréossi, avec qui il a joué à Sochaux dans les années 1980.
Agé de 58 ans, Ruty a déjà dirigé les centres de formation
de Toulouse (1994-1999) puis
de Sochaux (1999-2014). Depuis, l’ancien défenseur central a officié en Tunisie comme directeur technique du
Club africain (D 1) puis de
l’Etoile du Sahel (D 1).
Dans le dossier du centre
de formation, Pierre Dréossi
s’est également entouré d’un
autre de ses proches : JeanFrançois Créachcadec, ancien directeur des affaires
sportives du Stade rennais.
Il intervient comme consultant pour le PFC depuis plusieurs semaines.
Montbéliard (Doubs), en 2007.
A la tête de la formation
sochalienne, Jean-Luc Ruty
a même assuré un intérim sur le
banc de la L 1 en décembre 2007.
MAXPPP/PHOTOPQR/ « L’ALSACE »/LIONEL VADAM
Après le refus de Cédric Cattenoy (ex-PSG), c’est l’ancien directeur du centre de formation
de Sochaux qui tient la corde pour diriger celui du club parisien.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
29 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
HIPPISME | QUINTÉ
Jumpin'Jack Flash prêt à swinger
Nos pronostics
lundi à bordeaux Même s'il porte le plus petit poids, Jumpin'Jack Flash
pourrait damer le pion à ses quinze adversaires.
PAR HALIM BOUAKKAZ
CE N'EST PAS UN CHAMPION, mais
son entourage l'a toujours estimé, et ce
à sa juste valeur. Jumpin'Jack Flash
(n°16) en apporté la confirmation lors de
sa dernière sortie en obtenant la cinquième place d'un quinté. Même s'il est
nanti de la plus petite valeur et donc du
plus petit poids, il trouve une belle occasion de décrocher la plus belle palme
de son palmarès, d'autant qu'il apprécie
le tracé bordelais et jouera presque à
domicile, puisqu'il est entraîné à La
Teste-de-Buch (Gironde).
Alberobello, le bon numéro. Dans nos
colonnes, Mauricio Delcher-Sanchez
n'avait pas caché sa confiance au sujet
d'Alberobello (n°8) lors de sa dernière
sortie. Certes, son pensionnaire a
échoué aux portes du quinté, mais a eu
un bon comportement. L'oppostion
étant moins relevée cette fois, il s'an-
Chantilly, le 21 novembre 2017. Vainqueur du Prix des Barns sur le sable,
Jumpin’Jack Flash apprécie également le gazon bordelais. (Scoopdyga/E. Chouraqui.)
nonce incontournable.
Good Deal, le bon parti. S'il est un concurrent à qui on ne peut rien reprocher,
c'est bien Good Deal (n°13). Ce dernier
fait absolument toutes ses courses
R É S U LTAT S E T R A P P O R T S
quels que soient la surface, l'hippodrome et son profil. Une fois encore, il
faudra compter avec lui.
Sweet Mambo dans le bon tempo.
Lors de la réouverture de l'hippodrome
EN DIRECT AU
LES PRÉFÉRÉS de S. Flourent
16
13
7
8
5
10
de ParisLongchamp, Sweet Mambo
(n°7) semblait détenir une belle chance
théorique. Même s'il n'a pu intégrer la
bonne combinaison, il a eu un bon
comportement. Sur sa lancée et face à
des concurrents intrinsèquement
moins doués, il devrait jouer un bon
rôle.
En avant les Ferland. Même si sa réputation a dépassé les frontières de la Gironde, Christophe Ferland pourrait
briller sur ses terres par l'intermédiaire
de Front Contender (n°5) et Ommoy
(n°2). L'une et l'autre, même s'ils possèdent des profils différents, ont montré
leur capacité à briller à ce niveau. Faire
fi de leurs chances serait donc imprudent d'autant que Julien Augé, par obligation mais également par choix, a décidé de se mettre en selle sur la première nommée. L'épreuve étant ouverte,
Jeannajonh (n°10) ne surprendrait pas
en concluant la bonne combinaison.
2 OMMOY
6 GOOD SMASH
LES CONFIDENCES de K. Romain
6
13
5
7
16
8
L'ANALYSE de S. Doussot
13
16
8
10
7
6
Hb.
4
2 OMMOY
Mb.
5
61
E. Révolte
59,5 C. Demuro
X. Thomas-Demeaulte 15 Ec. Antonio Caro
64 550
11 FLEURDELUNE
5 FRONT CONTEND.
LE CHOIX de R. Porée
8
16
5
2
1
7
7
8
5
1
2
13
28/1
12/1
6p 9p 2p 2p (17) 3p (16) 1p 4p 2p
Milanais - Honorable Sister 1p 1p 13p (17) 9p 7p 3p 7p 5p 3p
37/1
LEUR SYNTHÈSE
Sunday Break - Trexana 8p 7p (17) 8p 1p 3p 8p 4p 4p 4p
33/1
Teofilo - Zeiting
13/1
16
8
13
7
5
6
3 LARNO
Hgr.
4
58,5 A. Badel
M. Boutin (s)
10 J.-P. Vanden Heede 88 250
4 SEE THE SUN
Hb.
5
58,5 M. Forest
D. Morisson
7
5 FRONT CONTENDER
Fb.
4
58,5 J. Augé
C. Ferland
14 Prime Equestrian S.A.R.L. 48 150
6 GOOD SMASH
Hb.
6
58
F. Pardon
F. Pardon
5
7 SWEET MAMBO
Fb.
4
58
O. Peslier
D. de Watrigant
13 J.-M. de Watrigant
8 ALBEROBELLO
Hb.
5
57,5 S. Pasquier
M. Delcher-Sanchez
4
Ec. Pandora Racing 71 210
Fuissé - Ashkiyra
9 ASFAAR - A
Hb.
4
P.& F. Monfort (s)
9
T. Pigeon
29 031
Sir Prancealot - Duchess Of Foxland 11p 6p (17) 3p (16) 4p 3p 1p 4p 2p 3p 40/1
10 JEANNAJONH
Fb.
4
56
V. Seguy
W. Walton
11 C. Salhi
56 310
Deportivo - Flower
11 FLEURDELUNE
Fn.
4
56
Mlle A. Mérou
Mart. Delaplace
2
H. Delpech
47 250
Sunday Break - Flower Of Freedom 2p 1p 3p (17) 6p 2p 3p 2p 1p 6p
29/1
12 BANK GUARANTEE
Hb.
6
55,5 R. Sousa Ferreira
Tiago Martins Novais
6
D. Catalao Da Cunha 23 800
First Defence - Choice Spirit 4p 12p (17) 11p 4p 4p 11p 1p 7p 1p
58/1
57
I. Mendizabal
M. Martinez
(17) 15p 2p 2p 2p 1p 2p 3p
113 200
Orpen - Salon Musique 2p 2p 8p 3p (17) 3p 1p 4p 4p 9p
17/1
36 100
Soave - Mambo Mistress 7p 4p 1p (17) 6p 1p 2p 2p 3p 5p
10/1
6p 1p (17) 2p 12p 1p 4p 3p 2p 14p
14p 2p 3p 2p (17) 11p 3p 1p 6p 2p
6/1
13 GOOD DEAL - A
Hb.f.
6
55
M. Guyon
J. Merienne
3
EARL Ec. des Anges 168 000
Kingsalsa - Good To Win 4p 3p 2p 2p 1p 1p 8p (17) 6p 10p
7/1
Hgr.
4
55
G. Benoist
P. Sobry
8
Arn. Boucher
48 950
Whipper - Divine Promesse 1p 12p 4p (17) 1p 6p 3p 7p 8p 1p
32/1
15 LIQUID SPIRIT - A
Hgr.
4
55
A. Crastus
Mme J. Soubagné
12 F. Guy
44 650
Cima de Triomphe - Méditative 4p 14p 4p 10p 8p (17) 6p 6p 1p 1p
31/1
16 JUMPIN'JACK FLASH
Hb.
4
T. Lemer
1
37 280
Sunday Break - Slap Shade 5p 9p (17) 4p 1p 1p 4p 6p 2p 6p
4/1
D. Bouquil
A : oeillères australiennes.
L 'A R G U S
1. Ascot Angel, 56;
2. Ommoy, 57;
3. Larno, 55,5;
4. See The Sun, 55;
5. Front Contender, 58,5;
6. Good Smash, 56,5;
7. Sweet Mambo, 58;
8. Alberobello, 60;
9. Asfaar, 54;
10. Jeannajonh, 56;
11. Fleurdelune, 55;
12. Bank Guarantee, 52;
13. Good Deal, 59;
14. Guanacaste, 53;
15. Liquid Spirit, 53;
16. Jumpin'Jack Flash, 58.
SON CLASSEMENT
INTERPRÉTÉ
8. Alberobello
13. Good Deal
16. Jumpin'Jack Flash
5. Front Contender
7. Sweet Mambo
2. Ommoy
6. Good Smash
10. Jeannajonh
LES PRONOSTICS DE LA PRESSE
Bilto
Europe 1 (J. Covès)
Geny Courses
La Gazette
Le Dauphiné Libéré
Le Télégramme de Brest
Ouest-France (Gimcrack)
Paris Courses
Paris Turf
5
13
7
13
2
11
2
5
16
7
7
16
7
10
13
3
8
5
8
6
8
5
13
8
6
13
7
13
8
10
2
1
7
5
7
13
1
16
13
16
5
16
16
4
2
2
5
5
1
11
2
13
6
8
6
2
2
6
6
10
7
16
6
Paris-Turf.com
Paris-Turf TIP
Week-End (G. Covès)
RTL (B. Glass)
Spécial Dernière
Stato Turf Magazine
Tiercé Magazine
Tropiques FM (A. Yrius)
Week-End
16
5
8
7
8
8
13
13
10
5
8
7
11
13
2
16
2
7
7
16
16
8
2
7
8
5
11
13
13
13
13
11
13
5
16
13
JUMPIN'JACK FLASH
ALBEROBELLO
GOOD DEAL
SWEET MAMBO
FRONT CONTENDER
GOOD SMASH
NOMBRE DE
CHEVAUX CITÉS
2 OMMOY
10 JEANNAJONH
12
22/1
14 GUANACASTE
54,5 A. Hamelin
SWEET MAMBO
ALBEROBELLO
FRONT CONTEND.
ASCOT ANGEL
OMMOY
GOOD DEAL
16 JUMPIN'JACK FL.
6 GOOD SMASH
Iffraaj - Katelyns Kiss
Pour 4 ans et plus. Référence : +20.
milibris_before_rename
COTES
Dark Angel - Lady Ascot (17) 11p 1p 2p 1p 3p 4p 1p 2p 2p
16 G. Augustin-Normand 41 560
84 580
ALBEROBELLO
JUMPIN'JACK FL.
FRONT CONTEND.
OMMOY
ASCOT ANGEL
SWEET MAMBO
4 SEE THE SUN
13 GOOD DEAL
C. Ferland
B. Jouhandeaux
GOOD DEAL
JUMPIN'JACK FL.
ALBEROBELLO
JEANNAJONH
SWEET MAMBO
GOOD SMASH
L'INSPIRATION de H. Bouakkaz
0 . 8 9 2 . 6 8 3 . 6 7 5 (EPA - 0,80 €/min)
PLAT - HANDICAP DIVISÉ - PREMIÈRE ÉPREUVE - COURSE D - 52 000 € - 1 600 M - DÉPART VERS 13 H 47
S.R. AGE POIDS JOCKEYS
ORIGINES
DERNIERES PERFORMANCES
ENTRAINEURS CDE PROPRIETAIRES GAINS
1 ASCOT ANGEL
GOOD SMASH
GOOD DEAL
FRONT CONTEND.
SWEET MAMBO
JUMPIN'JACK FL.
ALBEROBELLO
3 LARNO
10 JEANNAJONH
RÉUNION 1 - 2e COURSE - HANDICAP DE BORDEAUX
N° CHEVAUX
JUMPIN'JACK FL.
GOOD DEAL
SWEET MAMBO
ALBEROBELLO
FRONT CONTEND.
JEANNAJONH
Coup de folie
1 ASCOT ANGEL
Il a montré des moyens intéressants à l'âge de 3 ans et débute
dans les handicaps avec un poids
de méfiance. Attention à lui.
Entraîneur à suivre
2
7
6
2
16
16
2
7
5
8
11
2
5
3
5
7
10
2
6
4
5
3
7
6
6
14
6
LES PRIORITÉS 18 fois : Good Deal (13); 17 fois : Sweet Mambo (7); 16 fois : Ommoy (2), Front Contender (5);
14 fois : Jumpin'jack Flash (16); 13 fois : Alberobello (8); 12 fois : Good Smash (6); 6 fois : Fleurdelune (11); 5
fois : Jeannajonh (10); 3 fois : Ascot Angel (1), Larno (3); 2 fois : See The Sun (4); 1 fois : Guanacaste (14).
Abandonnés : Asfaar (9), Bank Guarantee (12), Liquid Spirit (15).
FRÉDÉRIC PARDON
« Comme il a une bonne chance,
Julien Augé aurait dû le monter. »
Frédéric Pardon fait preuve de transparence au sujet de son pensionnaire, Good Smash, sur lequel il sera en
selle. Et d'ajouter : « Le lot est moins
relevé que s'il s'agissait d'un quinté
parisien, donc je lui vois prendre une
place même si trois ou quatre chevaux semblent meilleurs. »
SON CHOIX
5 - 8 - 7 - 6 - 10 - 16 - 15 - 2
MACAIRE FAIT LE GRAND CHELEM
UP AND QUICK CONSERVE SON TITRE
BARKAA VENDUE AUX AMÉRICAINS
Les trois Groupes disputés hier à Auteuil sont tous tombés
dans l’escarcelle de l’entraîneur royannais. Après les succès
attendus de Whetstone, qui demeure invaincue en steeple, et
de Tunis, Guillaume Macaire a eu le plaisir de composer le
jumelé gagnant dans le Prix Ingré avec Edward d’Argent et
On The Go. De bon augure en vue du Grand Steeple-Chase de
Paris (20 mai).
Vainqueur du Critérium de Vitesse de Basse-Normandie, hier
à Argentan, pour la deuxième année consécutive, Up and
Quick renoue avec un succès qui le fuyait depuis juillet
dernier. Mais le partenaire de Franck Nivard a bénéficié de
circonstances favorables pour conserver son titre, car il a été
devancé par l’outsider Romanesque, finalement disqualifié
après enquête.
Facile lauréate du Prix Vanteaux (Gr.III), à ParisLongchamp,
Barkaa ne portera plus la casaque de Gérard Augustin-Normand. La pensionnaire de Fabrice Vermeulen a été vendue à
une association (White Birch Farm) formée par Peter Brant et
Joseph Allen. Elle devrait quitter la France en fin de saison
pour rejoindre les Etats-Unis. Son prochain rendez-vous sera
la Poule d'Essai des Pouliches (le 13 mai).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
30 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
HIPPISME | QUINTÉ
1
ASCOT ANGEL
61
E. RÉVOLTE
(17) 11p 1p 2p 1p 3p 4p
Il possède des titres on ne peut plus intéressants et affectionne ce parcours, mais effectue sa rentrée et doit
porter du poids. Notre coup de folie.
Madrid, 26 novembre 2017. Gran Premio Antonio
Blasco. Bon terrain. Plat. 40800 €. 1400m. 1. Electra Voice 60,5. 2. Presidency 62. 3. Totxo 62. 4. Bruneta 60,5. 5.
Son Bou 62. 6. Cefiro 62. 11. ASCOT ANGEL - O 61,5 (E.
Révolte ). 14 part. 1/4 - 1 1/2 - 1/2 - 2 1/4 - nez
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Bordeaux - Le Bouscat, 7 novembre 2017. Prix Chapeau Rouge. Terrain très souple. Plat. 30000 €. 1600m.
1. ASCOT ANGEL - O 57 (E. Révolte 32/10). 2. Front
Contender 55,5. 3. Kestila 55,5. 4. Time's Arrow 57. 5. Incampo 57. 6. Liquid Spirit 57. 7 part. 1/2 - encol. - 2 - 1/2 - 1/2
Deauville, 18 octobre 2017. Prix de Saint-Isidro. Terrain
très souple. Plat. 35000 €. 1600m. 1. Silver Cape 55. 2.
ASCOT ANGEL - O 56,5 (C. Demuro 10/1). 3. Rondonia
55,5. 4. Body Sculpt 55. 5. Normandy Spirit 56,5. 6.
Thanx For Nothing 55. 11 part.
1 1/4 - tête - 1 1/4 - nez - 3/4
5
FRONT CONTENDER
ASFAAR
I. MENDIZABAL
11p 6p (17) 3p (16) 4p 3p 1p
GOOD DEAL
6
Il répond présent à chacune de ses sorties, et ce devrait encore être le cas. Sans incident, sa place est à
l'arrivée.
Q ParisLongchamp, 15 avril 2018. Prix du Pavillon
Royal. Terrain lourd. Plat. 52000 €. 2000m. 1. Magari
57,5. 2. Moonwalk Step 54. 3. Mystérieux 58,5. 4. GOOD
DEAL - A 54 (M. Barzalona 15/2). 5. Jungleboogie 57,5.
6. Takaran 54. 18 part. 2 - 1 1/2 - 1 1/2 - nez - encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Fontainebleau, 22 mars 2018. Prix de la Gascogne. Terrain souple. Plat. 52000 €. 2000m. 1. King Platin 56. 2.
Chill Wind 55,5. 3. GOOD DEAL - A 55,5 (T. Piccone
9/1). 4. Dark Desire 53,5. 5. Octoking 60,5. 6. Fair Trade
53. 15 part. 1/2 - encol. - nez - 1 3/4 - tête
Q Chantilly, 6 mars 2018. Prix du Pays de France. Terrain psf standard. Plat. 52000 €. 1900m. 1. Motabaary
55,5. 2. GOOD DEAL - A 55 (T. Piccone 9/1). 3. Diwan
Senora 55,5. 4. Komodo 56. 5. Fils Prodigue 57,5. 6. Ellerman 55,5. 17 part. 3/4 - 1 - 1/2 - nez - cte tête
GOOD SMASH
F. PARDON
2p 2p 8p 3p (17) 3p 1p
JEANNAJONH
10 V.14pSEGUY
2p 3p 2p (17) 11p 3p
59,5
3
GUANACASTE
14 G.1p BENOIST
12p 4p (17) 1p 6p 3p
LARNO
58,5
A. BADEL
1p 1p 13p (17) 9p 7p 3p
Il reste sur deux succès, lesquels font suite à trois
échecs. Sa marge étant réduite désormais, il sera vu en
cas de combinaisons élargies.
Lyon-Parilly, 13 avril 2018. Prix de Gerland. Terrain souple. Plat. 17000 €. 1600m. 1. LARNO 60 (A. Badel
82/10). 2. Motivaroom 59. 3. Brimbelle 56. 4. Red Chois
59. 5. Rise Hit 55,5. 6. Cool 56,5. 13 part.
1/4 - 1 1/4 - 1 - 1 1/2 - tête
Le Lion-d'Angers, 26 mars 2018. Prix du Dolmen. Terrain très lourd. Plat. 18000 €. 1400m. 1. LARNO 58 (M.
Androuin 15/2). 2. Superhéro 57. 3. Furious des Aigles
60. 4. If I Say So 58,5. 5. Koukiboy 60. 6. Madylane 59. 10
part. 1 1/2 - 1 1/2 - 2 - 2 1/2 - 3
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Maisons-Laffitte, 11 mai 2017. Prix des Caves du Nord.
Terrain bon souple. Plat. 30000 €. 1200m. 1. Cavaprun
56,5. 2. LARNO 57,5 (M. Guyon 5/1). 3. King of Spades
61,5. 4. Notte a Roma 57. 5. Soho Universe 55,5. 6. Rise
Hit 57. 12 part. 1 1/4 - 3 - 3/4 - 1/2 - 1
58
7
SWEET MAMBO
FLEURDELUNE
56
Elle se montre irréprochable mais ne semble pas avoir
de marge au poids malgré sa dernière bonne sortie. La
retenir ou non est affaire d'impression.
Toulouse, 17 mars 2018. Prix de Montoulieu. Terrain bon
souple. Plat. 17000 €. 1600m. 1. Pastichop 57. 2. FLEURDELUNE 57,5 (A. Mérou 9/1). 3. Markazi 59. 4. Sweet
Mambo 60,5. 5. Plein Soleil 55,5. 6. Developer 55. 9 part.
encol. - 1 1/4 - encol. - 1 3/4 - 1/4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Pau, 24 janvier 2018. Prix du Cercle de l'Union. Terrain
psf standard. Plat. 22000 €. 1500m. 1. FLEURDELUNE
55,5 (A. Mérou 44/10). 2. Pretty Strange 50. 3. Hurricane Vicky 51. 4. Ecrin des Bieffes 61. 5. Deesse Tosca 52,5.
6. Sivinsk 57,5. 7 part. cte encol. - 1/2 - cte encol. - 4 1/2 - 3/4
Pau, 1er janvier 2018. Prix d'Ogeu-les-Bains. Terrain psf
standard. Plat. 22000 €. 1500m. 1. Hurry 53,5. 2. Jeannajonh 61. 3. FLEURDELUNE 55,5 (A. Mérou 19/4). 4.
Pretty Strange 50. 5. Shoot 54. 6. Zing 47,5. 7 part.
1/2 - tête - 1 - 3 1/2 - 5 1/2
LIQUID SPIRIT
Il vient de courir en progrès et semble capable de
montrer le bout de son nez dans ce type de tournois.
Quatrième ou cinquième possible.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
La Teste, 13 avril 2018. Prix Jacques Meller. Terrain très
souple. Plat. 25000 €. 1600m. 1. King Malpic 60. 2. Wajnah 54,5. 3. Calvin 58. 4. LIQUID SPIRIT - A 58 (A. Crastus 21/1). 5. Ruspanter 54,5. 6. Rip 59. 8 part. encol. - 1 1/2 - 2 - 2 1/2 - 1 3/4
La Teste, 23 mars 2018. Prix du Centre d'Entraînement
de Mont-de-Marsan. Terrain très souple. Plat. 18000 €.
1600m. 1. Hallsome 48,5. 2. Good Smash 62. 3. Resource
57. 4. Golden Friends 53,5. 5. He's a Dreamer 54. 6. Tamil
Nadu 56. 14. LIQUID SPIRIT 59,5 (A. Bendjama 19/1). 17
part. 1 1/4 - encol. - 1 3/4 - 3 1/2 - 2 1/2
Toulouse, 7 mars 2018. Prix du Journal «La Dépêche du
Midi». Terrain collant. Plat. 16000 €. 1600m. 1. Esperitum 53,5. 2. Rise Hit 56,5. 3. Sirma Traou Land 50. 4. LIQUID SPIRIT 61,5 (A. Bendjama 48/1). 5. Optima 57. 6.
Wessex 53,5. 14 part. 1 1/4 - encol. - 1 3/4 - 1 - 1/4
Il vient de renouer avec le succès dans une course à réclamer dont le lot était assez correct. Il serait plus à l'aise en
terrain profond, raison pour laquelle il ne sera pas retenu.
ParisLongchamp, 15 avril 2018. Prix de Garches. Terrain
lourd. Plat. 19000 €. 1400m. 1. GUANACASTE 59,5 (M.
Barzalona 72/10). 2. Sweeticon 55. 3. Red Kitten 60. 4.
King of Spades 59,5. 5. Snaad 59. 6. Lightoller 57,5. 10
part. 1 1/2 - 3/4 - 1/2 - tête - 1/2
La Teste, 23 mars 2018. Prix du Centre d'Entraînement
de Mont-de-Marsan. Terrain très souple. Plat. 18000 €.
1600m. 1. Hallsome 48,5. 2. Good Smash 62. 3. Resource
57. 4. Golden Friends 53,5. 5. He's a Dreamer 54. 6. Tamil
Nadu 56. 12. GUANACASTE 59 (PC. Boudot 9/2). 17
part. 1 1/4 - encol. - 1 3/4 - 3 1/2 - 2 1/2
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Chantilly, 22 mai 2017. Prix de Montgeroult. Terrain bon
souple. Plat. 30000 €. 1600m. 1. GUANACASTE 58 (PC.
Boudot 16/10). 2. Shams Brazilero 58. 3. Mightily 58. 4.
Angry Bird 58. 5. Lampoon 58. 6. Zeyzoun 58. 10 part.
1 3/4 - tête - 1 1/2 - encol. - tête
LA SÉLECTION DES JOCKEYS
8
M. FOREST
8p 7p (17) 8p 1p 3p 8p
ALBEROBELLO
S. PASQUIER
6p 1p (17) 2p 12p 1p 4p
BANK GUARANTEE
FERREIRA
12 R.4pSOUSA
12p (17) 11p 4p 4p 11p
JUMPIN'JACK FLASH
16 A.5pHAMELIN
9p (17) 4p 1p 1p 4p
C. Demuro
465 points
E. Hardouin
250 points
Y. Barberot
560 points
J.-P. Gauvin
205 points
J. Boisnard
355 points
Y. Gourraud
205 points
N. Caullery
145 points
13
10
7
16
6
8
11
5
13
2
1
8
10
16
11
5
2
4
14
8
15
13
11
6
6
7
8
5
13
2
14
16
13
5
6
4
11
16
9
10
13
10
8
2
16
6
7
5
16
6
13
8
7
5
10
2
16
7
8
13
6
5
10
2
7
13
8
6
5
10
2
16
6
2
5
8
16
1
10
12
LE CLASSEMENT
milibris_before_rename
OMMOY
SEE THE SUN
GUANACASTE
ALBEROBELLO
LIQUID SPIRIT
GOOD DEAL
FLEURDELUNE
GOOD SMASH
5 FRONT CONTENDER
6 GOOD SMASH
8 ALBEROBELLO
GOOD SMASH
SWEET MAMBO
ALBEROBELLO
FRONT CONTENDER
GOOD DEAL
OMMOY
GUANACASTE
JUMPIN’ JACK FL.
9 fois 13 GOOD DEAL
9 fois 16 JUMPIN’JACK FLASH
9 fois 2 OMMOY
55,5
GOOD DEAL
FRONT CONTENDER
GOOD SMASH
SEE THE SUN
FLEURDELUNE
JUMPIN’ JACK FL.
ASFAAR
JEANNAJONH
9 fois 10 JEANNAJONH
9 fois 7 SWEET MAMBO
8 fois 11 FLEURDELUNE
GOOD DEAL
JEANNAJONH
ALBEROBELLO
OMMOY
JUMPIN’ JACK FL.
GOOD SMASH
SWEET MAMBO
FRONT CONTENDER
JUMPIN’ JACK FL.
GOOD SMASH
GOOD DEAL
ALBEROBELLO
SWEET MAMBO
FRONT CONTENDER
JEANNAJONH
OMMOY
8 fois 1 ASCOT ANGEL
6 fois 4 SEE THE SUN
4 fois 14 GUANACASTE
JUMPIN’ JACK FL.
SWEET MAMBO
ALBEROBELLO
GOOD DEAL
GOOD SMASH
FRONT CONTENDER
JEANNAJONH
OMMOY
2 fois 9 ASFAAR
2 fois 12 BANK GUARANTEE
2 fois 15 LIQUID SPIRIT
SWEET MAMBO
GOOD DEAL
ALBEROBELLO
GOOD SMASH
FRONT CONTENDER
JEANNAJONH
OMMOY
JUMPIN’ JACK FL.
1 fois
1 fois
1 fois
GOOD SMASH
OMMOY
FRONT CONTENDER
ALBEROBELLO
JUMPIN’ JACK FL.
ASCOT ANGEL
JEANNAJONH
BANK GUARANTEE
ABANDONNÉ :
3 LARNO
PROPOS RECUEILLIS PAR H. B.
ASCOT ANGEL - X. Thomas-Demeaulte :
« Je le présente dans cette épreuve,
car je n'ai plus vraiment le choix des
engagements le concernant. Même
s'il n'a pas couru depuis le 26 novembre, je le crois capable de bien se
comporter bien que son numéro de
corde (N.D.L.R. : le 15) ne soit pas un
cadeau. »
OMMOY - C. Ferland :
« Il a mieux couru en dernier lieu que
lors de sa précédente tentative au niveau qui nous intéresse. Nous avons
compris qu'il vaut mieux le monter
prêt de la tête, mais sans lui demander de prononcer son effort trop tôt.
Si tout se passe comme nous l'espérons, il devrait finir à l'arrivée
d'autant qu'il apprécie ce parcours
sur lequel il a remporté les deux succès de sa carrière. »
LARNO - M. Boutin :
« Il reste sur deux victoires et est resté en bonne forme. Cela étant, sa tâche n'est évidemment plus facile.
Malgré tout, il peut avoir son mot à
dire, au moins pour les places, car le
parcours devrait lui convenir. »
FRONT CONTENDER - C. Ferland :
« Elle a déjà montré qu'elle pouvait
bien faire à ce niveau. Après une bonne année 2017, nous lui avons accordé du repos, et je la trouve vraiment
bien au travail. A cette valeur, je la
crois capable de tirer son épingle du
jeu dans cette épreuve. »
ASFAAR - P. Monfort :
« Sa tentative du 20 mars a été vraiment satisfaisante, d'autant qu'il faisait une rentrée après plus d'un an
d'absence. Sa dernière course ne
compte pas. Il mérite d'être racheté. »
JUMPIN'JACK FLASH - T. Lemer :
« Je m'attendais à une bonne rentrée
de sa part, et il ne m'a pas déçu ; il est
d'ailleurs monté en condition depuis
et me semble encore mieux. Je préfère le voir avec un petit poids dans
un quinté, car je suis persuadé qu'il a
les moyens de s'imposer à ce niveau.
Si tout se passe bien, sa place est à
l'arrivée. »
54,5
LE CHOIX DES ENTRAÎNEURS
A. Lemaitre
275 points
GOOD DEAL
OMMOY
ASCOT ANGEL
ALBEROBELLO
JEANNAJONH
JUMPIN’ JACK FL.
FLEURDELUNE
FRONT CONTENDER
57,5
Sa dernière fin de course n'est pas passée inaperçue,
confirmant sa compétitivité dans les quintés. La course étant ouverte, il aura notre préférence.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Chantilly, 15 mars 2018. Prix Otto. Terrain psf standard.
Plat. 52000 €. 1500m. 1. La Fibre 58. 2. Broklyn Baby 59.
3. Vieux Moulin 56. 4. Cry Baby 57. 5. JUMPIN'JACK
FLASH 55 (A. Hamelin 28/1). 6. Dégrisement 58. 16 part.
3/4 - cte encol. - nez - cte encol. - tête
Bordeaux - Le Bouscat, 24 février 2018. Prix de Mérignac. Terrain lourd. Plat. 17000 €. 1900m. 1. Shaslika
54,5. 2. Boldiko 56. 3. King Nelson 52,5. 4. Beau Valley
61. 5. Tricheur 55,5. 6. Amiga Intima 54. 9. JUMPIN'JACK FLASH 57,5 (M. Meyer 26/1). 16 part.
2 - 2 1/2 - 3/4 - 3 - encol.
Deauville, 15 décembre 2017. Prix de Prail. Terrain psf
standard. Plat. 26000 €. 1500m. 1. Denitza 57,5. 2. Poppet's Promise 56,5. 3. Bocca de la Verita 56,5. 4. JUMPIN'JACK FLASH 57 (M. Lauron 11/4). 5. Iggy Chop 57.
6. Amarula Boy 57. 8 part. cte tête - cte tête - cte encol. - 1 1/2 - cte encol.
M. Barzalona
320 points
Bruits de sabots
_________________________________________________________________________________________________
Il alterne le chaud et le froid et ne possède pas de ligne
qui incite à le conseiller. Il intéressera les amateurs
d'outsiders spéculatifs.
Madrid, 15 avril 2018. Premio Hermanos Bittini. Bon terrain. Plat. 11050 €. 1400m. 1. Vale 61. 2. Speedrider 61. 3.
Nader 58,5. 4. BANK GUARANTEE 62 (A. Fiori ). 5. Wad
Vison 58,5. 6. Miss Osier 53. 9 part.
1 1/2 - 1 1/4 - tête - 2 - 2
Madrid, 25 mars 2018. Premio Benito Martin. Bon terrain. Plat. 11050 €. 1600m. 1. Mythomane 60. 2. Dubai's
Secret 60,5. 3. Wad Vison 57,5. 4. Survivor 58. 5. London
Calling 60,5. 6. Speedrider 60. 12. BANK GUARANTEE
61,5 (A. Fiori ). 12 part. 1/4 - 4 1/4 - 3/4 - 1 - 1 1/4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Compiègne, 17 juin 2015. Prix de Landeblin. Bon terrain.
Plat. 25000 €. 1600m. 1. Classification 58. 2. Zuberoa 58.
3. BANK GUARANTEE 56,5 (V. Cheminaud 2/1). 4.
Coach Me 58. 5. Realisator 54,5. 6. Linnwood 58. 7 part.
1 1/2 - 3/4 - cte encol. - (E) - 3 1/2
M. Guyon
505 points
GOOD DEAL
JEANNAJONH
SWEET MAMBO
JUMPIN’ JACK FL.
GOOD SMASH
ALBEROBELLO
FLEURDELUNE
FRONT CONTENDER
58,5
Il n'a pas démérité en dernier lieu. Comme il affronte
un lot moins relevé cette fois, il mérite un large crédit.
Avec un bon parcours, sa place est sur le podium.
Q Saint-Cloud, 5 avril 2018. Prix de Pau. Terrain très
lourd. Plat. 52000 €. 1600m. 1. Qualisaga 59,5. 2.
Moonwalk Step 58. 3. Gaetano Donizetti 63. 4. Embajadores 60,5. 5. Sant Angelo 58. 6. ALBEROBELLO 60,5
(S. Pasquier 25/4). 14 part. 2 1/2 - nez - 3 - 1 3/4 - cte
tête
Chantilly, 23 février 2018. Prix de la Route Neuve des
Sablons. Terrain psf standard. Plat. 19000 €. 1900m. 1.
ALBEROBELLO 57 (M. Michel 12/1). 2. Good Deal 56,5. 3.
Digitalis 60,5. 4. Barbassionne 56,5. 5. Earletta 56. 6. Iceberg 57. 16 part. 1 1/2 - encol. - 1/2 - 1/2 - nez
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Nantes, 28 octobre 2017. Prix Alain de Torquat. Terrain
souple. Plat. 24000 €. 1600m. 1. ALBEROBELLO 57 (T.
Bachelot 54/10). 2. Kiwi Green Suite 57. 3. Pinot Grigio
57. 4. Brooke 55,5. 5. Daligala 58,5. 6. Big Letters 55,5. 6
part. nez - 3/4 - 1 1/2 - 2 - 7 1/2
55
15 A.4pCRASTUS
14p 4p 10p 8p (17) 6p
SEE THE SUN
Vainqueur à ce niveau (voir sa meilleure performance
ci-dessous), il n'a pas répondu présent lors de ses
deux sorties de l'année. Pour une petite place.
Q Fontainebleau, 22 mars 2018. Prix de la Gascogne.
Terrain souple. Plat. 52000 €. 2000m. 1. King Platin 56.
2. Chill Wind 55,5. 3. Good Deal 55,5. 4. Dark Desire 53,5.
5. Octoking 60,5. 6. Fair Trade 53. 8. SEE THE SUN 59,5
( F X. Ber tr a s 2 3/ 1) . 15 p a r t. 1/ 2 - en col. - nez - 1 3/4 - tête
Q Marseille-Borély, 26 février 2018. Handicap de Marseille-Borély. Terrain très souple. Plat. 52000 €. 2100m.
1. Just a Formality 55. 2. Its All Class 55. 3. Le Bandit 57,5.
4. Mystérieux 56,5. 5. Miss Môme 58,5. 6. Equilady 56,5.
7. SEE THE SUN 59,5 (M. Forest 45/1). 16 part.
1 1/2 - encol. - tête - 1/2 - 1
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Toulouse, 11 novembre 2017. Prix de la Ville de Toulouse. Terrain souple. Plat. 52000 €. 2100m. 1. SEE THE
SUN 54 (V. Seguy 33/1). 2. Spirit's Revench 59. 3. Beau
Valley 52,5. 4. Bharuch 58. 5. Imprimeur 54. 6. Pachadargent 56. 15 part. cte encol. - cte tête - 1/4 - 1/2 - 2
56
A. MÉROU
11 MLLE
2p 1p 3p (17) 6p 2p 3p
55
4
58
O. PESLIER
7p 4p 1p (17) 6p 1p 2p
Il a bien tenu sa partie pour son premier quinté, en
dernier lieu, lors de la réouverture de ParisLongchamp. Il faut donc s'en méfier.
Q ParisLongchamp, 8 avril 2018. Grand Handicap
d'Ouverture. Terrain lourd. Plat. 70000 €. 1600m. 1. Borderforce 58. 2. Walec 56,5. 3. Body Sculpt 58. 4. Millfield
60. 5. Arvios 55,5. 6. I Am Charlie 59. 7. SWEET MAMBO
56 (C. Demuro 31/4). 18 part. tête - 3/4 - 1 - 1 3/4 - 1
Toulouse, 17 mars 2018. Prix de Montoulieu. Terrain bon
souple. Plat. 17000 €. 1600m. 1. Pastichop 57. 2. Fleurdelune 57,5. 3. Markazi 59. 4. SWEET MAMBO 60,5 (I.
Mendizabal 21/4). 5. Plein Soleil 55,5. 6. Developer 55. 9
part. encol. - 1 1/4 - encol. - 1 3/4 - 1/4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Bordeaux - Le Bouscat, 9 septembre 2017. Trophée des
3 Ans du Sud-Ouest - Prix Traditia. Terrain collant. Plat.
18000 €. 1900m. 1. SWEET MAMBO 61,5 (C. Soumillon
17/10). 2. Yanling 55,5. 3. Paul Soto 59. 4. Shoot 59. 5.
Strudel 50,5. 6. Campanilla 52. 9 part.
4 - 2 - 2 1/2 - 2 - 4
Elle sera sans doute plus à son affaire qu'en dernier
lieu sur la PSF de Chantilly. Cela étant, sa marge est
moindre. Chance secondaire a priori.
Q Chantilly, 15 mars 2018. Prix Otto. Terrain psf standard. Plat. 52000 €. 1500m. 1. La Fibre 58. 2. Broklyn
Baby 59. 3. Vieux Moulin 56. 4. Cry Baby 57. 5. Jumpin'jack Flash 55. 6. Dégrisement 58. 14. JEANNAJONH
57,5 (V. Seguy 12/1). 16 part. 3/4 - cte encol. - nez - cte
encol. - tête
Toulouse, 13 février 2018. Prix Charles Florency. Terrain
lourd. Plat. 20000 €. 1400m. 1. Laris 56. 2. JEANNAJONH 58,5 (V. Seguy 15/4). 3. Pastichop 56. 4. Colibri
56. 5. Mylènajonh 56,5. 6. Gris d'Argent 59. 8 part.
3 1/2 - 2 - 2 - 4 1/2 - nez
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Deauville, 22 août 2017. Prix de la Barberie. Bon terrain.
Plat. 55000 €. 1600m. 1. Bijin 58. 2. Acrobate 58. 3.
JEANNAJONH 55,5 (V. Seguy 30/1). 4. Folie de Louise
58. 5. Ebamour 53,5. 6. Sri Prada 56,5. 14 part.
tête - 1 - nez - 1/2 - 2 1/2
55
13 M.4pGUYON
3p 2p 2p 1p 1p
C. DEMURO
6p 9p 2p 2p (17) 3p (16) 1p
Il fait preuve d'une louable régularité et apprécie ce
parcours. Avec un bon parcours, il semble en mesure
de s'immiscer à l'arrivée.
La Teste, 23 mars 2018. Prix du Centre d'Entraînement
de Mont-de-Marsan. Terrain très souple. Plat. 18000 €.
1600m. 1. Hallsome 48,5. 2. GOOD SMASH 62 (J. Augé
23/4). 3. Resource 57. 4. Golden Friends 53,5. 5. He's a
Dreamer 54. 6. Tamil Nadu 56. 17 part. 1 1/4 - encol. - 1 3/4 - 3 1/2 - 2 1/2
Bordeaux - Le Bouscat, 3 mars 2018. Prix du Merlot.
Terrain lourd. Plat. 24000 €. 1900m. 1. Star Victory 58.
2. GOOD SMASH 59 (F. Pardon 11/1). 3. Bharuch 59. 4.
Ankle 56. 5. Tradigraphie 57,5. 6. Penshurst 60. 8 part.
1 1/4 - 1 3/4 - 3 - 4 - 8
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Craon, 5 septembre 2016. Prix de la Ville de Craon. Terrain très souple. Plat. 52000 €. 1650m. 1. Calamari 54. 2.
Lauline 55. 3. GOOD SMASH 60 (S. Pasquier 11/2). 4.
Fille d'Avril 55. 5. C d'Argent 54,5. 6. Sag Warum 56,5. 16
part. 2 - 3/4 - 1 - cte tête - 1
57
Il n'est pas de tous les jours mais a montré une certaine qualité. Jugé sur sa course du 20 mars, il peut prétendre à une allocation.
Chantilly, 16 avril 2018. Prix de Valmondois. Terrain très
souple. Plat. 28000 €. 1600m. 1. Normandy Spirit 57. 2.
Jazz Mélodie 57. 3. Roc Angel 59. 4. Ambivalence 57. 5.
Folie de Louise 55,5. 6. Segra 55,5. 11. ASFAAR 57 (I.
Mendizabal 10/1). 13 part. 1/2 - 1 1/4 - 4 - 1/2 - 1 3/4
Chantilly, 20 mars 2018. Prix de la Queue du Renard.
Terrain psf standard. Plat. 28000 €. 1800m. 1. Maharo
54. 2. Tikitiki 55,5. 3. Merikha 58,5. 4. Wolwedans 55,5. 5.
Foulognes 55,5. 6. ASFAAR 57 (I. Mendizabal 17/1). 10
part. 1 - 1 1/4 - cte encol. - 1 - 1/2
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Nantes, 29 octobre 2016. Prix des Sablonnets. Terrain
très souple. Plat. 65000 €. 1600m. 1. Penny Lane 56,5. 2.
Danarosa 58. 3. Just a Formality 58. 4. ASFAAR - A 58
(A. Roussel 5/1). 5. Incampo 58. 6. Chiarush 56,5. 10 part.
1/4 - 2 - 1/4 - 2 - cte encol.
OMMOY
Il vient de courir en progrès par rapport à sa sortie précédente. Sur sa lancée, il trouve une belle occasion de
se distinguer.
Q Chantilly, 13 mars 2018. Prix Jocker. Terrain psf standard. Plat. 52000 €. 1500m. 1. I Am Charlie 57. 2. Flag
Fen 57. 3. Giogiobbo 58. 4. Royal Vati 56. 5. Xotic 56,5.
6. OMMOY 59 (C. Demuro 11/1). 16 part.
tête - 1 1/4 - 1 3/4 - cte encol. - 1 1/4
Q Cagnes-sur-Mer, 21 février 2018. Prix de Sainte-Maxime. Bon terrain. Plat. 52000 €. 1600m. 1. Xotic 54,5. 2.
Keravnos 58,5. 3. Aprilios 58,5. 4. Yume 59. 5. Flag Fen
58. 6. Kayenne 59,5. 9. OMMOY 60 (C. Demuro 17/2). 16
part. 1/2 - tête - 1 - encol. - cte tête
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Saint-Cloud, 24 mars 2016. Prix Verso II. Bon terrain.
Plat. 34000 €. 1600m. 1. Floodlight 57. 2. OMMOY 57
(C. Demuro 13/4). 3. Magnoléa 55,5. 4. Accurate 57. 5.
Severini 57. 5 part. 1 1/4 - 1 3/4 - cte encol. - cte encol.
58,5
J. AUGÉ
(17) 15p 2p 2p 2p 1p 2p
Elle possède de très bonnes lignes l'an passé et retrouve les handicaps. Même si elle effectue une rentrée, on
peut compter sur elle.
Q Deauville, 28 novembre 2017. Prix Petite Etoile. Terrain psf standard. Plat. 55000 €. 1900m. 1. Indian Blessing 58. 2. Vintage Folly 58. 3. Garance 58. 4. Louversey
58. 5. Illaunmore 58. 6. Ashtaneh 58. 15. FRONT CONTENDER 58 (J. Augé 9/1). 16 part. 2 - tête - 3/4 - cte
tête - 1 1/4
Bordeaux - Le Bouscat, 7 novembre 2017. Prix Chapeau Rouge. Terrain très souple. Plat. 30000 €. 1600m.
1. Ascot Angel 57. 2. FRONT CONTENDER 55,5 (J. Augé
2/1). 3. Kestila 55,5. 4. Time's Arrow 57. 5. Incampo 57. 6.
Liquid Spirit 57. 7 part. 1/2 - encol. - 2 - 1/2 - 1/2
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Chantilly, 30 septembre 2017. Qatar Grand Handicap
des Juments. Terrain psf standard. Plat. 70000 €.
1900m. 1. Jasmiralda 53,5. 2. FRONT CONTENDER 53,5
(J. Augé 9/2). 3. Madiva 55,5. 4. Law Diva 51. 5. Szolnok
55,5. 6. Thurgovia 56. 17 part. 1/2 - 1 1/4 - encol. - tête - 1/2
9
2
À vos carnets
è DERNIERS
TUYAUX
JUMPIN'JACK FLASH : vise la
gagne
ALBEROBELLO : a des atouts
è DES
OUTSIDERS
FRONT CONTENDER : sur sa
fraîcheur
GOOD SMASH : a du métier
è DERNIÈRE
MINUTE
GOOD DEAL : se donne toujours à
fond
SWEET MAMBO : régulière
n Numéros en forme
8 - 9 - 1 - 12 - 15
n Numéros à l'écart
2 - 3 - 5 - 10 - 16
n Entraîneurs en forme
C. Ferland - P. et F. Monfort
n Jockeys en forme
J. Augé - O. Peslier
n Entraîneurs à l'écart
M. Boutin - P. Sobry
n Jockeys à l'écart
E. Révolte - G. Benoist
è ARRIVÉE
DU 9 MAI 2107
1er : DJOKO (10) - H5 - 56
2e : OCTOKING (9) - M5 - 59
3e : KENDEMAI (5) - H6 - 61
4e : GOOD DEAL (13) - H5 - 54
5e : DE BON ALOI (12) - H6 - 60,5
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
31 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
n HIPPODROMES
n CATÉGORIE/TERRAIN
n SPÉCIALITÉ
v CHRONO v CLASSEMENT v DISTANCE/POIDS
DIMANCHE
HIPPISME | COURSES
l COTE
PLAT
HIER À AUTEUIL (QUINTÉ, PICK 5)
Cracksman, retour vers le futur
réunion 1 (13 H 30) Aujourd'hui à ParisLongchamp (quinté, Pick 5)
UNE OPPOSITION DE HAUT NIVEAU
Un beau match est attendu entre le champion anglais et le tenant du titre Cloth of
Stars, dauphin d'Enable (également entraînée par John Gosden) dans le Prix de l'Arc
de Triomphe l’an dernier à Chantilly. Contrairement à son principal adversaire, le
représentant d’André Fabre a deux courses
dans les jambes cette année, ce qui peut
faire la différence. Autre avantage à son
crédit, il a brillé à l'âge de 2 ans pour son
unique tentative à Longchamp, que découvrira son rival. Le tricolore compte bien
conserver son sceptre et marquer de son
empreinte cette journée qui s'annonce
grandiose. Une autre britanique de marque
sera au rendez vous. Il s'agit de Rhododendron, seule femelle de la course, qui est en
quête d'un troisième Groupe I.
PAR STEAVIE DOUSSOT
LONGCHAMP renoue le lien avec son histoire cet après-midi. Le dernier Prix de
l’Arc de Triomphe disputé à Longchamp, en
2015, avait sacré le trio Dettori (jockey),
Gosden (entraîneur) et Oppenheimer (propriétaire) autour du champion Golden
Horn. Ces trois hommes pourraient bien
remporter le premier Groupe I disputé sur
l’hippodrome flambant neuf du bois de
Boulogne grâce à Cracksman, qui sera le
favori du Prix Ganay (5e course). Considéré
comme le meilleur poulain d'Europe l’an
passé, le lauréat du Prix Niel (Gr.II) n'a pas
été revu depuis sa démonstration dans les
Champions Stakes l'automne dernier à Ascot. Avant sa deuxième prestation en France, son mentor a déclaré : « Physiquement,
il a changé. Il a remarquablement travaillé
et Lanfranco est très satisfait de lui. Il se
présentera en belle forme et s'accommode
de tous types de terrains. »
Cracksman et Frankie Dettori sont de
retour en France. (Scoopdyga/Laurent Dyga.)
DU PONT-NEUF
1 PRIX
L. - 3 ANS - 55 000 € - 1 600 M - GRANDE PISTE
14 H 00
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - SUPER4
A. Gilibert
F. Chappet
Ec. Etoile N.V. J-Ph. Dubois
Godolphin S.N.C.A. Fabre
M. Jooste
N. Clément
Laghi France P. Bary
Wertheimer & FrèreC. Laffon-Parias
A. Chopard C. Boutin (s)
J. SELLIER : 3 - 5 - 7 - 4
l
1 A QUIET MAN
H3 57
2 ZANZI WIN
H3 57
3 DEEMSTER
M3 57
4 WOODMAX
M3 57
5 HOURTIN
H3 57
6 CONTORTIONISTE
M3 57
7 PRINCESSCHOPE
F3 55,5
S. DOUSSOT : 3 - 5 - 6 - 4
5
6
4
2
3
7
1
T. Piccone Dea. TL 6 58 33/1
M. Michel L.
L 1 55,5 20/1
M. BarzalonaCh. ST 1 58 8/10
S. Pasquier Dea. TL 11 58
13/1
C. SoumillonS.C. TL 1 58 69/10
M. Guyon Ch. ST 1 56,5 5/2
A. Crastus L.
L 3 57
16/1
H. BOUAKKAZ : 3 - 5 - 4 - 6
l
ECLAIREUR
2 PRIX
HANDICAP DIVISÉ - 2 ÉPREUVE - 3 ANS - 30 000 € - 1 400 M
14 H 35
e
PERFORMANCE
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4 - SUPER4DERNIÈRE
n n v v
l
1 DRAGON'S TEETH - O H3 57,5 4
2 ULTRA COOL
M3 59
7
3 ARGUIN (E1)
H3 58,5 11
4 QATAR SUNSHINE
F3 55,5 10
5 WAGRAM
H3 55
5
6 PIMPINEHORSE (E1) M3 56,5 6
7 ACHKI
M3 56
9
8 SMART MOVE - A
H3 56
3
9 VITABELLA
F3 55
8
10 ESPERIA
F3 53,5 2
11 JOJOVA
F3 51
1
S. DOUSSOT : 4 - 7 - 6 - 3 - 1 - 9
M.-E. Uzan R. Le Gal
C. Stephenson G. Doleuze
Le Haras de La GousserieL. Rovisse
M.E. Parrish D. Smaga
W. Hue
Hue & Lamotte D'argy (s)
Le Haras de La GousserieR. Chotard
T. Vallée
N. Caullery
Suc.Marquise de Moratalla F.-H. Graffard
E.-J. Scherrer N. Millière
C. de Moubray G. Bietolini
P. Fellous
C. Barande-Barbe
J. SELLIER : 7 - 6 - 3 - 4 - 1 - 5
l
C. Pacaut L.
L 4 55
12/1
O. Peslier Pro. C 1 54
21/1
S. Pasquier M.L. C 4 58
9/4
M. Michel Ch. C 1 57,5 7/2
C. Hue
Pro. TL 2 55,5 7/1
C. SoumillonPro. B 3 60,5 3/1
A. Badel Fon. B 10 55 13/4
P.-C. BoudotPro. L 5 58 15/4
T. Bachelot Ch. ST 2 58
5/1
I. MendizabalM.L. C 10 58 28/1
Z. Pfeil
Pro. TL 2 54 25/1
H. BOUAKKAZ : 4 - 2 - 3 - 7 - 8 - 1
l
HAND. INAUGURATION PARISLONGCHAMP
3 GD
HANDICAP - COURSE B - 4 ANS ET PLUS - 70 000 € - 1 400 M
15 H 15
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4 - TIERCÉ - QUARTÉ+ - QUINTÉ+
N° CHEVAUX
S.R. AGE POIDS JOCKEYS
CDE COTES
1 MIRACLE DES AIGLES
2 BORDERFORCE
3 GIOGIOBBO - A
4 RAYON VERT
5 MILLFIELD
6 INCAMPO
7 GEORGE THE PRINCE - O
8 BOXEUR
9 SOHO STARLIGHT
10 LARIS
11 BODY SCULPT
12 CRY BABY
13 TROIZILET
14 BAROJA
15 WALEC
16 CAPCHOP
17 ROSS CASTLE - A
18 KERAVNOS
À 15 H 12
Hb.
5
61 Ronan Thomas
Hb.f. 5
58,5 P.-C. Boudot
Mb.
5
58 C. Soumillon
Mb.
4
58 M. Barzalona
Mb.
5
57 G. Benoist
Mb.
4
56,5 F. Blondel
Mb.
4
56,5 O. Peslier
Mgr.
5
56 T. Piccone
Mal.
5
55,5 V. Cheminaud
Hgr.
5
55,5 A. Werlé
Fgr.
4
55 A. Badel
Fb.
4
54,5 F. Veron
Mb.f. 4
54 T. Bachelot
Mb.
5
54 S. Pasquier
Hb.
6
53,5 M. Guyon
Hb.
4
53,5 A. Hamelin
Hb.
5
53 A. Coutier
Hgr.
8
53 A. Crastus
S. DOUSSOT : 3 - 7 - 13 - 2 - 15 - 4 - 5 - 11
R. PORÉE : 13 - 3 - 18 - 7 - 2 - 15 - 10 - 8
S. FLOURENT : 3 - 2 - 7 - 5 - 4 - 11 - 10 - 13 H. BOUAKKAZ : 7 - 13 - 3 - 18 - 15 - 5 - 11 - 1
SYNTHÈSE : 3 - 7 - 13 - 5 - 15 - 2 - 4 - 11
K. ROMAIN : 7 - 5 - 3 - 13 - 15 - 4 - 8 - 9
5
15
9
2
4
8
3
1
11
18
17
12
7
16
10
6
14
13
TIRELIRE
5 000 000 €
ALLEZ FRANCE LONGINES
4 PRIX
GROUPE III - FEMELLES - 4 ANS ET PLUS - 80 000 € - 2 000 M - GRANDE PISTE
milibris_before_rename
l
1 KITESURF
F4 57,5
2 GAINING
F4 55,5
3 BÉBÉ D'AMOUR
F4 55,5
4 STYLE ICON - O
F4 55,5
5 SON MACIA - O
F5 55,5
6 DIANA STORM
F4 55,5
7 LISTEN IN
F4 55,5
S. DOUSSOT : 3 - 1 - 6 - 7
15 H 50
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - SUPER4
Godolphin S.N.C.A. Fabre
K. Abdullah H.-F. Devin
J.-Y. Artu
J.-Y. Artu
H. Devin
H.-F. Devin
Stall Elektrowelt 24 deA. Suborics
Stall GrafenbergW. Hickst
G. Strawbridge F. Head (s)
J. SELLIER : 3 - 7 - 1 - 2
32/1
12/1
4/1
14/1
7/1
37/1
6/1
42/1
28/1
23/1
15/1
26/1
9/1
37/1
11/1
67/1
28/1
21/1
7
1
6
4
5
3
2
M. BarzalonaS.C. B 5 54
12/1
V. CheminaudPro. C 8 56
9/1
C. SoumillonL.
L 1 58 49/10
A. Badel L.
L 7 58
14/1
G. Benoist L.
L 5 58
7/2
P.-C. BoudotL.
L 2 58 40/1
M. Guyon L.
L 6 58
5/2
H. BOUAKKAZ : 7 - 1 - 3 - 5
l
GANAY - PRIX INAUGURATION PARISLONGCHAMP
5 PRIX
GROUPE I - 4 ANS ET PLUS - 600 000 € - 2 100 M - GRANDE PISTE
K. Abdullah A. Fabre
Lady Cobham R. Beckett
Godolphin S.N.C.A. Fabre
Godolphin S.N.C.A. Fabre
A. OppenheimerJohn Gosden
Stall FürstenhofJ. Hirschberger
J. Magnier&M.Tabor&D.SmithA.-P. O'Brien
J. SELLIER : 5 - 3 - 7 - 6
l
1 FINCHE
M4 58
2 AIR PILOT
H9 58
3 CLOTH OF STARS (E1) M5 58
4 WREN'S DAY (E1) M4 58
5 CRACKSMAN
M4 58
6 WILD CHIEF - O
M7 58
7 RHODODENDRON
F4 56,5
S. DOUSSOT : 5 - 3 - 7 - 2
1
5
3
2
7
6
4
V. CheminaudL.
L 6 58,5 6/1
C. SoumillonL.
L 1 57
4/1
M. BarzalonaEtr. B 3 57 égal.
P.-C. BoudotPro. C 3 56,5 9/4
L. Dettori Ang. B 1 57,5 18/10
F. Lefebvre All. B 9 60 43/1
Ryan Moore U.S.A B 2 55 19/4
H. BOUAKKAZ : 5 - 7 - 3 - 1
l
DE SURESNES
6 PRIX
L. - 3 ANS - 55 000 € - 2 000 M - GRANDE PISTE
l
1 MASTERPIECE
M3 58
2 NATURALLY HIGH
M3 58
3 NOT MINE - O
M3 58
4 STABLE GENIUS
M3 58
5 MOUNT PELION
M3 58
6 ASSIRO - A
M3 58
7 SOLESILI
M3 58
S. DOUSSOT : 5 - 7 - 4 - 2
,
L INFO
EN IMAGE
17 H 15
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - SUPER4
Ballymore Thoroughbred LtA. Fabre
Ec.Jean-Louis BouchardP. Bary
Ec. Normandie Pur SangC. Ferland
A. Gilibert
F. Chappet
Godolphin S.N.C.A. Fabre
L. Roveda
A. Marcialis
Wertheimer & FrèreC. Laffon-Parias
J. SELLIER : 4 - 2 - 5 - 7
16 H 30
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - SUPER4
1 COURSE 1. Eniocanto (2), J. Claudic, G.
2,80 P. 1,80 ; 2. Tribalion (3), F. Bayle, P.
1,90 ; 3. Jarnac de Ray (6), D. Ubeda. Coup. Ordre (2-3) : 8,10. Trio Ordre (2-3-6) : 38. Super 4
(2-3-6-1) : 142,20.
2e COURSE 1. Pic d'Orhy (1), T. Gueguen, G.
1,90 P. 1,10 ; 2. Goliath du Berlais (3), B. Lestrade, P. 1,10 ; 3. Festivalier (5), M. Farcinade, P.
1,40. Coup. gag. 2,10. Coup. pl. (1-3) : 1,50 (1-5)
2,80 (3-5) 2,90. Coup. Ordre (1-3) : 2,60. Trio
(1-3-5) : 6,90. Trio Ordre (1-3-5) : 15,70. Super
4 (1-3-5-7) : 57,80.
3e COURSE 1. Tunis (1), K. Nabet, G. 1,80 P.
1,10 ; 2. Master Dino (2), J. Reveley, P. 1,40 ; 3.
Energy d'Olivate (6), N. Gauffenic. Coup. Ordre (1-2) : 2,70. Trio Ordre (1-2-6) : 5,80. Super
4 (1-2-6-3) : 15,30.
4e COURSE 1. Farlow des Mottes (7), S.
Colas, G. 17,40 P. 5,20 ; 2. Aragorn d'Alalia (8),
T. Gueguen, P. 3,60 ; 3. Crystal Beach (14), L.
Philipperon, P. 6 ; 4. Rasango (3), R. Schmidlin ; 5. Ultranet (16), A. Moriceau. Coup. gag.
51,30. Coup. pl. (7-8) : 21,10 (7-14) 27,90 (8-14)
25,50. Coup. Ordre (7-8) : 124,70. Trio (7-814) : 277,30.
5e COURSE 1. Fiumicino (4), K. Nabet, G.
5,90 P. 2,10 ; 2. Last Sparkler (14), M. Farcinade, P. 5,20 ; 3. Bel Apsis (12), J. Plouganou, P.
2,60 ; 4. Nino de Paris (6), A. Poirier ; 5. Golden Dario (2), L. Philipperon. Coup. gag. 67,70.
Coup. pl. (4-14) : 23,40 (4-12) 11,60 (14-12)
25,60. Coup. Ordre (4-14) : 118. Trio (4-14-12) :
268,80. PICK 5 (4-14-12-6-2) : 603.
6e COURSE 1. Whetstone (1), B. Lestrade,
G. 1,30 P. 1,10 ; 2. Spanish One (2), J. Plouganou, P. 1,40 ; 3. Côte de Grâce (7), L. Philipperon. Coup. Ordre (1-2) : 3,90. Trio Ordre (12-7) : 9,30. Super 4 (1-2-7-4) : 31,40.
7e COURSE 1. Ejland (7), T. Beaurain, G. 6,10
P. 1,80 ; 2. Kapétienne (4), T. Chevillard, P.
1,60 ; 3. En Bonne Main (2), J. Plouganou, P.
1,80 ; 4. Alpha Joa (3), K. Nabet. Coup. gag.
12,20. Coup. pl. (7-4) : 4,10 (7-2) 4,60 (4-2) 3,90.
Coup. Ordre (7-4) : 27,20. Trio (7-4-2) : 16,80.
re
5
4
2
3
7
1
6
V. CheminaudS.C. TL 3 56,5 17/4
T. Bachelot Ch. C 1 58 37/10
P.-C. BoudotS.C. TL 6 56,5 21/4
C. SoumillonL.
L 3 58 16/1
M. BarzalonaCh. ST 1 58 7/10
S. Pasquier S.C. TL 1 57 18/10
M. Guyon Ch. C 1 58 19/4
H. BOUAKKAZ : 5 - 6 - 7 - 1
l
DE BARBEVILLE
7 PRIX
GROUPE III - 4 ANS ET PLUS - 80 000 € - 3 100 M - GRANDE PISTE
17 H 50
PERFORMANCE
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - CLASSIC TIERCÉ - 2SUR4 - SUPER4 DERNIÈRE
n n v v
l
K. Abdullah P. Bary
Charvat Group s.r.o.P. Tüma
Al Shaqab RacingA. Fabre
N. Saltiel
C.& Y. Lerner (s)
S. Bacci
G. Bietolini
Ec. Normandy SpiritF. Vermeulen
G. Goeffic
Fab. Foucher
L.H.
S. Wattel
Wertheimer & FrèreC. Ferland
P. Chemin
P. Chemin & Ch.Herpin (s)
Qatar Racing LimitedR. Beckett
J. SELLIER : 1 - 9 - 8 - 3 - 11 - 4
1 ICE BREEZE
M4 60
8
2 TRIP TO RHODOS
H9 58
6
3 DOHA DREAM
M5 57
2
4 MILLE ET MILLE
H8 57
7
5 NABUNGA
H6 55,5 10
6 PRESTIGE VENDÔME H7 55,5 3
7 NARDO
H8 55,5 11
8 AGAINST RULES - O F6 55,5 5
9 FUNNY KID
M5 55,5 9
10 LINE DES ONGRAIS F7 54
1
11 MOUNTAIN BELL
F5 54
4
S. DOUSSOT : 1 - 9 - 8 - 2 - 3 - 11
l
V. CheminaudS.C. B 1 55,5 51/10
M. BarzalonaIt. B 1 57
G. Benoist Ch. B 12 59,5 82/1
F. Blondel S.C. B 8 59
11/1
S. Pasquier Ch. C 2 57
10/1
A. Hamelin Com. L 1 59
2/1
P.-C. BoudotCh. C 3 57
8/1
T. Bachelot S.C. TL 1 57 18/10
M. Guyon Ang. B 1 59,5 38/10
M. DelalandeDea. B 6 59
11/1
O. Murphy Ang. B 5 57 17/4
H. BOUAKKAZ : 1 - 3 - 9 - 4 - 2 - 7
l
OPTIONAL DE PARISLONGCHAMP
8 GD
HANDICAP DIVISÉ - 1 ÉPREUVE - 3 ANS - 70 000 € - 1 400 M
re
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
J-Ph. Dubois Louis Baudron 1 FASTIDIOUS
J.-V. Toux
J.-V. Toux
2 TECKWIN
M3 56,5 9
J. Cygler
H.-A. Pantall
3 BEYOND MY DREAMS - A M3 56,5 10
Ec. Pandora RacingM. Delcher-Sanchez 4 LAND OF MIND
M3 54,5 4
A. Adamian N. Clément
5 FRENCH BÉRÉ
H3 54
6
Ec. Haras du CadranC.& Y. Lerner (s) 6 BLACK CAT
M3 53,5 2
S.-V. Gianella H.-A. Pantall
7 PARK TOWER
M3 53,5 5
Baron E. de RothschildA. Fabre
8 CABOTIN
M3 51,5 8
J. Laporte
C.& Y. Lerner (s) 9 LORRAYNIO
M3 52,5 1
G. Augustin-NormandF. Vermeulen 10 MONEY SISTER
F3 52
11
Passion Racing ClubY. Barberot
11 FAVORITISME - O
F3 50,5 12
S. Saadia
F. Vermeulen 12 HEPTATHLETE
F3 52
3
J. S. : 2 - 8 - 9 - 5 - 4 - 3 - 7 - 10 S. D. : 8 - 5 - 3 - 4 - 9 - 10 - 11 - 2
l
18 H 25
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
NON PARTANT
Ronan ThomasCh. ST 3 58 26/1
P.-C. BoudotDea. TL 1 58,5 14/10
I. MendizabalPro. TL 3 56,5 4/1
S. Pasquier Ch. ST 2 58,5 9/2
A. Badel Ch. ST 6 56,5 35/4
V. CheminaudL.
L 3 58,5 15/1
A. Foulon Ch. C 2 58
5/2
F. Veron Ch. ST 2 59
4/1
A. Crastus Ch. ST 2 58 17/2
A. Massin S.C. TL 15 58
13/1
M. Forest L.
L 2 58 31/4
H. B. : 4 - 3 - 5 - 8 - 9 - 7 - 10 - 11
l
è ÉTAT PROBABLE DU TERRAIN : bon souple
è DERNIÈRE HEURE : Contortioniste - Qatar Sunshine - Rayon Vert - Diana Storm -
Cloth of Stars - Solesili - Funny Kid - French Béré
è ENTRAÎNEURS À SUIVRE : A. Fabre - D. Smaga
è JOCKEYS À SUIVRE : M. Barzalona - C. Soumillon
è NOS SÉLECTIONS : Gagnante : (403) Bébé d'Amour
Placée : (305) Millfield
8e COURSE 1. Edward d'Argent (2), K. Nabet, G. 2,70 P. 1,80 ; 2. On The Go (4), J. Reveley, P. 2,30 ; 3. Milord Thomas (1), J. Ricou.
Coup. Ordre (2-4) : 7,90. Trio Ordre (2-4-1) :
15,50. Super 4 (2-4-1-3) : 35.
9e COURSE 1. Ubac des Places (7), B. Fouchet ; 2. Surdoué de Ballon (9), F. de Giles ; 3.
Bandit d'Ainay (2), A. Acker ; 4. Sudiste (8), J.
Plouganou ; 5. Constante (10), D. Mescam.
Les rapports des jeux
simples
et des couplés sont
calculés pour 1 €.
les gains
TIERCÉ 7 - 8 - 14
POUR 1 €
ORDRE : 1 001,20 €
DÉSORDRE : 165,50 €
QUARTÉ + 7 - 8 - 14 - 3 POUR 1,30 €
ORDRE : 6 069,31 €
DÉSORDRE : 466,70 €
BONUS : 44,20 €
QUINTÉ + 7 - 8 - 14 - 3 - 16 POUR 2 €
ORDRE : 164 133,40 €
DÉSORDRE : 2 185,80 €
BONUS 4 : 85,80 €
BONUS 4/5 : 48,80 €
BONUS 3 : 22 €
NUMÉRO PLUS : 2342
MULTI | 7 - 8 - 14 - 3 POUR 3 €
EN
EN
EN
EN
4 : 2 992,50 €
5 : 598,50 €
6 : 199,50 €
7 : 85,50 €
2SUR4 | 7 - 8 - 14 - 3 POUR 3€
GAGNANT : 49,20 €
AUTEUIL, HIER Non,
Kévin Nabet n’a pas
passé ses nerfs sur une
casaque. Avant de se
mettre en selle sur
Fiumicino, qui était le
premier sauteur à
arborer les couleurs de
Pierre Pilarski (propriétaire du champion trotteur
Bold Eagle), le jockey a
respecté la tradition.
Pour conjurer le sort, la
superstition veut qu’une
casaque inédite en
obstacle soit piétinée en
espérant que cela lui
évite de tutoyer le gazon
en course. Et cela a
fonctionné, car Fiumicino
a vaincu. (SCOOPDYGA/J.-P. MARTINI)
...ET À TOULOUSE
1re COURSE 1. Red Line (6), O. Peslier, G.
6,10 P. 2,30 ; 2. Misva (9), M. Grandin, P.
4,80 ; 3. Yayajonh (2), A. Crastus, P. 2,80 ; 4.
Manaha (4), F.-X. Bertras. Coup. gag. 56,60.
Coup. pl. (6-9) : 17,10 (6-2) 11,60 (9-2) 21,20.
Coup. Ordre (6-9) : 71,60. Trio (6-9-2) : 174,90.
NP: 5.
2e COURSE 1. Grenehout (6), A. Ruiz-Gonzalez, G. 2,50 P. 1,70 ; 2. Prince du Brizais (3),
T. Lemagnen, P. 1,70 ; 3. Starmix (4), A. Fouchet. Coup. Ordre (6-3) : 8,90. Trio Ordre (63-4) : 21,50. Super 4 (6-3-4-1) : 94,60.
3e COURSE 1. Dallas Affair (6), O. Peslier,
G. 4,80 P. 2,50 ; 2. Golden Bridge (5), I. Mendizabal, P. 2,10 ; 3. Zafiro (1), J.-B. Eyquem.
Coup. Ordre (6-5) : 11. Trio Ordre (6-5-1) : 21.
Super 4 (6-5-1-2) : 72,60.
4e COURSE 1. Epoustouflaunt (3), A. Renard, G. 2,10 P. 1,40 ; 2. Cléophis (2), D. Gallon,
P. 1,60 ; 3. Dustin des Mottes (1), A. Duchêne.
Coup. Ordre (3-2) : 4,30. Trio Ordre (3-2-1) :
6,90. Super 4 (3-2-1-4) : 11.
5e COURSE 1. Brick Is Back (8), F. Garnier,
G. 16,40 P. 2,70 ; 2. Aparat (3), A. Crastus, P.
1,50 ; 3. Miranda (1), H. Journiac, P. 1,40. Coup.
gag. 19,60. Coup. pl. (8-3) : 4,80 (8-1) 3,90
(3-1) 1,70. Coup. Ordre (8-3) : 110,90. Trio (8-
3-1) : 6,70. Trio Ordre (8-3-1) : 88,70. Super 4
(8-3-1-4) : 341,60. NP: 2.
6e COURSE 1. Shadan (7), F.-X. Bertras, G.
12,30 P. 4,80 ; 2. Ajayeb (1), G. Benoist, P.
2,50 ; 3. Out of Town (4), C. Soumillon. Coup.
Ordre (7-1) : 50,80. Trio Ordre (7-1-4) : 83,20.
Super 4 (7-1-4-2) : 350,50.
7e COURSE 1. Feelin Alright (3), M. Lanave,
G. 5,80 P. 2,20 ; 2. Border City (1), K. Raybould,
P. 2,50 ; 3. Optima (5), A. Mérou, P. 4,70 ; 4.
Youaremine (7), A. Crastus. Coup. gag. 20.
Coup. pl. (3-1) : 7,90 (3-5) 10,60 (1-5) 17,80.
Coup. Ordre (3-1) : 37,90. Trio (3-1-5) : 82,90.
NP: 9.
8e COURSE 1. Fairwood Pontadour (10),
A. Gavilan, G. 4,50 P. 1,50 ; 2. Shelsy (1), J.
Augé, P. 1,20 ; 3. Don Magno (13), F. Garnier, P.
2,10 ; 4. Flint du Pecos (4), C. Merille. Coup.
gag. 4,90. Coup. pl. (10-1) : 2,30 (10-13) 5,80
(1-13) 3,90. Coup. Ordre (10-1) : 10,50. Trio (101-13 10-X-X) : . NP: 3, 5, 8, 9.
9e COURSE 1. Certaldo (2), F. Pardon, G.
7,90 P. 2,60 ; 2. Cliona du Bearn (8), M. Foulon, P. 7,50 ; 3. Spécial Crooner (6), J. Augé, P.
1,80 ; 4. Lanvoler (9), M. Forest. Coup. gag.
61,30. Coup. pl. (2-8) : 15,40 (2-6) 6 (8-6) 11.
Coup. Ordre (2-8) : 113,80. Trio (2-8-6) : 70,70.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
32 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
HIPPISME | COURSES
1
TROT
TROT
PLAT-OBSTACLE
Un bon Rhum (1re)
Bugsy (6e) insatiable
On croit en Espoir (9e)
réunion 2 (10 H 55)
Aujourd'hui à Cholet
réunion 4 (13 H 10)
Aujourd'hui à Rambouillet (Pick 5)
réunion 5 (15 H 45)
Aujourd'hui au Lion-d'Angers (Pick 5)
PRIX QUARLOS
5
MONTÉ - COURSE E - 18 000 € 2 800 M
11 H 15
1 DIEGO DELAVERA
M5 2 800 A. Voisin
2 CLARA CÉLESTE
F6 2 800 M. Tijou
3 DÉMARRANTE - P
F5 2 800 J. Plassais
4 DERBY D'ANJOU
M5 2 800 B. Rochard
5 DARLING DU LYS (E1) F5 2 800 G. Lenain
6 CARRERA DESBOIS
F6 2 800 T. Peltier
7 DOLLY DES VAUCHAUX F5 2 800 G. Martin
8 DREAM DU CHOQUEL - Q H5 2 800 A. Rebèche
9 DULCINÉE DU LYS (E1) F5 2 800 C. Frecelle
10 DESTIN VENESI - P
H5 2 800 K. Petitjean
11 DU RHUM DES ILES - Q H5 2 800 A. Barrier
12 CHÉRIE GIRL LOVELY - Q F6 2 800 M. Lemonnier
13 CAMILLE PHIL
F6 2 800 J. Cerisier
14 COURCHEVEL - Q
F6 2 800 Aur. Desmarres
J. SELLIER : 8 - 9 - 11 - 7 - 6 - 14 - 4
S. DOUSSOT : 11 - 8 - 9 - 14 - 6 - 7 - 4
H. BOUAKKAZ : 8 - 11 - 14 - 6 - 3 - 7 - 10
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
l
PRIX PRIMAGAZ
ATTELÉ - FEMELLES - COURSE F - 15 000 € 2 800 M
13 H 15
1 DIVA DU SOLEIL
F5 2 800 P. Julien
2 DARLA DE FROMENTEL F5 2 800 A. Dollion
3 DÉESSE DU HOULME F5 2 800 J. Groizeau
4 DOLITA - P
F5 2 800 E. Douaneau
5 DESIGN GIRL
F5 2 800 Y. Dreux
6 DANAÏDES
F5 2 800 O. Raffin
7 DÉESSE DES SABLES F5 2 800 P. Gendry
8 DIVA DE GODREL
F5 2 800 F. Lecanu
9 DURBANE SOMOLLI - A F5 2 800 F.-X. Koenig
10 DEAUVILLAISE - Q
F5 2 825 J. Lepage
11 DRYADELLA - Q
F5 2 825 C. Frecelle
12 DOLCE VITA QUICK - P F5 2 825 J.-P. Monclin
13 DÉESSE VALLEMBRAS - P F5 2 825 C. Chéradame
J. SELLIER : 12 - 10 - 11 - 4 - 7 - 5
S. DOUSSOT : 12 - 8 - 11 - 13 - 10 - 6
H. BOUAKKAZ : 12 - 11 - 8 - 10 - 6 - 9
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
l
l
1
PRIX DU PRÉSIDENT DU SÉNAT
ATTELÉ - APPRENTIS ET LADS-JOCKEYS - CRSE E 24 000 € - 2 800 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
13 H 30
1 CASH DRIVE - P
H6 2 800 B. Goglin
2 CHEMIN DU JACKY - P H6 2 800 B. Lerebourg
3 CASINO CÉHÈRE
H6 2 800 M. Péan
4 CARO DES CARREAUX F6 2 800 P.-E. Collard
5 CYR DE LA MOIRE - A M6 2 800 J.-C. Beaufils
6 CÉVALÉA - Q
F6 2 800 T. Barassin
7 CAPUCINE FANAC
F6 2 800 O. Herbinière
8 CELLIOTT MORILLON - A H6 2 800 A. Plard
9 CÆSENA BRASIL
F6 2 825 P. Courval
10 CLOVIS MONTAVAL - Q H6 2 825 A. Favray
11 CHIVAS DU PLESSIS - Q H6 2 825 M. Izzo
12 CALINO BELLO (E1)
NON PARTANT
13 CADOR DE BABEL
M6 2 825 S. Devillard
14 CARAT GÉDÉ - Q
H6 2 825 P. Malquet
15 CYRIUS D'HOULBEC - A (E1) H6 2 825 A. Naveau
16 CAÏD BARBÉS - Q
H6 2 825 K. Lebouteiller
J. SELLIER : 16 - 15 - 5 - 6 - 2 - 13 - 2
S. DOUSSOT : 15 - 16 - 6 - 13 - 5 - 2 - 4
H. BOUAKKAZ : 16 - 15 - 6 - 13 - 4 - 8 - 2
l
l
l
l
2
6
PRIX ANGLE DE VUE
ATTELÉ - COURSE F - 14 000 € 2 800 M
11 H 45
1 FAN DE L'OUEST
M3 2 800 C. Frecelle
2 FESTIF CHARMANT
M3 2 800 F. Lecanu
3 FLASH BALL
H3 2 800 C. Petrement
4 FLEUR DE SUBLIGNY F3 2 800 B. Carpentier
5 FORTUNA CÉHÈRE
F3 2 800 D. Garcias
6 FOSSOYEUR
M3 2 800 J.-R. Launois
7 FAIRPLAY DU BOULAY M3 2 800 J. Cateline
8 FALBALA DU RELAIS F3 2 800 F.-X. Koenig
9 FANETTE DES FORGES F3 2 800 A. Barrier
10 FÉE DE L'ERVE
F3 2 800 J. Bruneau
11 FLASH QUICK (E1)
M3 2 800 J. Bergmann
12 FALCO PHIL
M3 2 800 J. David
13 FOLK DE LA VALLÉE H3 2 800 D. Lefaucheux
14 FUNNY QUICK (E1)
M3 2 800 J.-P. Monclin
J. SELLIER : 2 - 1 - 14 - 10 - 11 - 3 - 5
S. DOUSSOT : 2 - 14 - 9 - 1 - 3 - 10 - 11
H. BOUAKKAZ : 2 - 14 - 9 - 6 - 12 - 11 - 1
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
13 H 45
1 DELNA DU CHÂTELET F5 2 800 Chr. Jouenne
2 DARLINE MOUROTAISE F5 2 800 Emil. Raulline
3 DOUCE PRINCESSE - Q (E1) F5 2 800 A. Dollion
4 DEVE PHIL
F5 2 800 J. David
5 DASAGNE
F5 2 800 S. Lemétayer
6 DOYOLA
F5 2 800 J. Bruneau
7 DRAGA DU CHÂTELET F5 2 800 Y. Roblot
8 DIVA DU FOSSÉ
F5 2 800 M. Duveau
9 DOLCE VITA MIKA - Q (E1) F5 2 800 M. Delaroche
10 DORADA DE LOU
F5 2 825 P. Abrivard
11 DASKA DE L'OCÉAN
F5 2 825 K. Champenois
12 DÉDUCTION SEVEN - P F5 2 825 N. Bazire
J. SELLIER : 12 - 2 - 7 - 11 - 6 - 9
S. DOUSSOT : 11 - 12 - 5 - 7 - 6 - 2
H. BOUAKKAZ : 12 - 11 - 6 - 7 - 2 - 5
l
l
l
7
l
PRIX EFFETS DE COULEURS
MONTÉ - COURSE EUROPÉENNE - COURSE F 21 000 € - 2 800 M
12 H 15
1 CELTIC AR CARAC
H6 2 800 A. Rebèche
2 CYBÈLE DU LOULAY - A (E1) F6 2 800 J. Plassais
3 ANGE DU BONHEUR H8 2 800 M. Lemonnier
4 BRAVE DES TYLL
H7 2 800 M. Tijou
5 BORSALINO DE BÉTAN H7 2 800 G. Martin
6 AMOUR DE TIERCÉ - A H8 2 800 C. Frecelle
7 BAD BOY NEP
H7 2 825 F. Picot
8 VRAG DINAMO
H9 2 825 A. Voisin
9 CALE DES MALBERAUX - P F6 2 825 C. Chéradame
10 VICTOR DE CARSI
H9 2 825 T. Peltier
11 ALBERTINO
H8 2 825 L. Drapier
12 AVOCAT DES LOYAUX (E1) H8 2 825 L. Planchenault
13 AMERICAN JOSCO
H8 2 825 G. Lenain
14 CABAN PRIOR
H6 2 825 Aur. Desmarres
J. SELLIER : 14 - 5 - 12 - 7 - 4 - 2 - 8
S. DOUSSOT : 14 - 12 - 5 - 7 - 2 - 6 - 4
H. BOUAKKAZ : 14 - 12 - 6 - 5 - 13 - 4 - 2
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - CLASSIC TIERCÉ - 2SUR4
l
l
l
ATTELÉ - FEMELLES - COURSE F - 15 000 € 2 800 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
3
PRIX PRIMAGAZ
PRIX SAUDEAU
ATTELÉ - COURSE F - 18 000 € 2 800 M
14 H 15
1 COCO DU NIEL
H6 2 800 B.-G. Guérin
2 CUPIDON DE BASSARD H6 2 800 C. Petrement
3 CALIFORNIA JIHAIME F6 2 800 E. Douaneau
4 CARLA DES CARAÏBES F6 2 800 D.-M. Olivier
5 CORADO DES CAMBRES H6 2 800 Y. Gervais
6 COHIBO
H6 2 800 O. Raffin
7 CÉSAR DU SOURTOIR H6 2 800 M. Delaroche
8 CYBÈLE PHIL - Q
F6 2 800 J. David
9 CÉSAR DE L'ARZ
H6 2 800 S. Lemétayer
10 CHÉRIE QUICK
F6 2 800 J. Bergmann
11 CRACK MAGIC
H6 2 825 E. Wrobel
12 CAPA TOSTA
F6 2 825 B. Carpentier
13 CLYDE DES YOLAIS
H6 2 825 K. Champenois
14 CABALERA - P
F6 2 825 J. Raffestin
15 COKTO DU BELLAY
M6 2 825 A.-A. David
16 CHARMEUSE MAJYC - P F6 2 825 F. Lecanu
17 CANTELLIVA
F6 2 825 J.-P. Monclin
18 COZUMEL
F6 2 825 J.-W. Hallais
J. SELLIER : 14 - 16 - 17 - 18 - 6 - 15 - 13
S. DOUSSOT : 17 - 14 - 18 - 13 - 16 - 2 - 4
H. BOUAKKAZ : 16 - 17 - 14 - 6 - 8 - 18 - 13
PRIX ANISÉTIERS CHOLETAIS
l
l
ATTELÉ - COURSE NATIONALE - COURSE E 18 000 € - 2 800 M
12 H 45
1 ETOILE DU GRANIT
F4 2 800 J.-P. Monclin
2 ELYSA SARA (E1)
F4 2 800 C. Dagnicourt
3 EDEN MABON - P
M4 2 800 Y. Dreux
4 ELANCÉE DE GUÉRON F4 2 800 A. Dollion
5 ECLIPSE DU THENNEY (E1) F4 2 800 F. Lecanu
6 ERÉGON DE JUPILLES H4 2 800 O. Raffin
7 ESHA PERRINE - Q (E2) F4 2 800 C. Frecelle
8 EL PASO DE L'OCÉAN H4 2 800 K. Champenois
9 ESTEBAN POTERIE
H4 2 800 C. Chéradame
10 ECHO DU LUPIN
H4 2 825 L.-D. Bourgeais
11 ELOI DES EPINES
H4 2 825 L.-D. Abrivard
12 ESPÉRANCE CÉLESTE F4 2 825 E. Douaneau
13 ECLAIR DE LUNE
H4 2 825 J. Bruneau
14 ELAN RENARD - Q
H4 2 825 G. Martin
15 ECLAT DU VERGER
H4 2 825 J. Raffestin
16 ESPOIR DE L'AUMOY H4 2 825 D. Pasquier
17 EMIR PERRINE (E2) H4 2 825 D. Punière
J. SELLIER : 7 - 8 - 14 - 12 - 5 - 15 - 13
S. DOUSSOT : 8 - 5 - 7 - 6 - 14 - 13 - 15
H. BOUAKKAZ : 7 - 8 - 15 - 5 - 9 - 14 - 6
8
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
PRIX LES CAVES DE LA VALLÉE
ATTELÉ - COURSE E - 25 000 € 2 800 M
14 H 50
1 COQ DE L'INAM
H6 2 800 B. Carpentier
2 CYRANO DU PONT - Q H6 2 800 N. Bazire
3 BAZAR DE L'EPAUD - P H7 2 800 A. Dollion
4 BISE DU COGLAIS - Q F7 2 825 R. Congard
5 VOICE OF THE ANGEL F9 2 825 G. Prat
6 BARACK
H7 2 825 P. Abrivard
7 UNIÈME
H10 2 825 O. Raffin
8 BALL TRAP
H7 2 825 J.-W. Hallais
9 CLEGS DES CHAMPS - P M6 2 825 F. Lecanu
10 CRONOS D'HAMELINE - P H6 2 825 J.-P. Monclin
11 ALADIN DU DOLLAR - Q H8 2 825 M. Delaroche
J. SELLIER : 9 - 10 - 3 - 1 - 2 - 4
S. DOUSSOT : 10 - 1 - 4 - 3 - 2 - 7
H. BOUAKKAZ : 10 - 9 - 8 - 3 - 11 - 4
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4 - SUPER4
l
l
l
PRIX ASIA STORE
l
9 32ATTELÉ
- COURSE EUROPÉENNE - COURSE C 000 € - 2 800 M
l
l
15 H 30
1 ELDRICK BOKO - P
M7 2 800 J.-P. Monclin
2 CARLA DE FELLIÈRE
F6 2 800 L.-D. Bourgeais
3 VIC DU BOSSIS
H9 2 800 O. Raffin
4 BLUE LABEL
H7 2 800 R. Congard
5 DIEGO DE BOMO - Q H5 2 800 A. Dollion
6 AXE DES CHAMPS
H8 2 825 L. Szczesny
7 BLUES DES LANDIERS H7 2 825 D. Chéradame
8 BE BOP HAUFOR
H7 2 825 D. Donfront
9 CHARMEUSE ROYALE F6 2 825 L.-D. Abrivard
10 AMOUR FOU (E1)
H8 2 825 T. Raffegeau
11 VALSE MIKA - Q
F9 2 825 M. Delaroche
12 ARTHURO BOY
M8 2 825 Y. Dreux
13 AL CAPONE JET
M8 2 825 P. Coignard
14 BISCUIT DELAVERA
M7 2 825 C. Frecelle
15 BON COPAIN - Q (E1) M7 2 825 F. Lecanu
16 VISCONTI
H9 2 825 R. Bouvier
J. SELLIER : 1 - 5 - 15 - 7 - 9 - 13 - 12
S. DOUSSOT : 1 - 8 - 9 - 15 - 5 - 7 - 12
H. BOUAKKAZ : 1 - 11 - 5 - 15 - 9 - 12 - 13
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - CLASSIC TIERCÉ - 2SUR4
è Corde à droite
è DERNIÈRE HEURE : Dream du
Choquel - Funny Quick - Avocat
des Loyaux - Esha Perrine - Diva
de Godrel - Déduction Seven Cabalera - Coq de l'Inam - Eldrick
Boko
è DRIVERS À SUIVRE :
J.-P. Monclin - F. Lecanu
è NOS SÉLECTIONS :
Gagnante : (512) Dolce Vita Quick
Placée : (408) El Paso de l'Océan
l
l
l
milibris_before_rename
ATTELÉ - COURSE A - 45 000 € 2 800 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
16 H 00
1 CÂLINE DE FLEUR - Q F6 2 800 F. Nivard
2 ALEXIS JISCE - A
H8 2 800 J. Dubois
3 BODÉGA CHENEVIÈRE - Q F7 2 800 L. Gaborit
4 CROIX DU BUISSON
F6 2 800 J. Malin
5 CURLY LIGHT - P
M6 2 800 F. Prioul
6 UFANGIO - Q
H10 2 800 M. Mottier
7 BÉBERT EXPRESS - Q H7 2 825 F.-P. Bossuet
8 VANAË DES VOIRONS - Q F9 2 825 J.-F. Senet
9 VALDENBURG
H9 2 825 N. Raimbeaux
10 UVINITO - Q
H10 2 825 C. Boisnard
11 ULHIOR DU BÉZIAU - Q M10 2 825 G. Jouve
12 USTANG LUDOIS
M10 2 825 D. Locqueneux
13 ANETTE DU MIREL - Q F8 2 850 T. Duvaldestin
14 VOLCAN DE BELLANDE H9 2 850 F. Tabesse
15 ATTACUS - Q
H8 2 850 G. Delaune
16 ADÉLIA DE MÉLODIE - Q F8 2 850 S. Meunier
17 AVENIR DE BLAY - Q H8 2 850 T. Le Beller
18 BUGSY MALONE - Q H7 2 850 Y. Lebourgeois
J. SELLIER : 18 - 10 - 1 - 8 - 17 - 15 - 7 - 5
S. DOUSSOT : 18 - 1 - 17 - 8 - 15 - 10 - 7 - 5
H. BOUAKKAZ : 10 - 18 - 17 - 1 - 8 - 11 - 7 - 5
l
l
PRIX CAFÉ MAIRIE RAMBOUILLET PMU
ATTELÉ - AMATEURS - COURSE F - 6 000 € 2 800 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
16 H 45
1 CEKITO DE JUPILLES H6 2 800 M. J.-P. Gueranger
2 ALLURE DE CELLAND F8 2 800 M. G. Guénon
3 BIP BIP PHILO - Q
H7 2 800 M. A. Chretien
4 BASILIC - P
H7 2 800 M. I. Jublot
5 BALZAC DU CLOS
H7 2 800 M. M. Lecoq
6 A JET SPORT
H8 2 825 E. Lamour
7 VAQUESSO
H9 2 825 M. A. Sinenberg
8 VALEUREUSE D'INÈS - Q F9 2 825 M. M. Poirier
9 ANAÏS - Q
F8 2 825 M. T. Rebuffe
10 VALBERG SNOB - Q H9 2 825 M. G. Renard
11 AVENIR DE L'ITON - P H8 2 825 M. E. Berthomier-Charles
12 VA TOUT STEED
H9 2 850 M. P. Hergno
13 AMI FIDÈLE - Q
H8 2 850 M. S. Rocher
14 ARIA DE MAI - Q
F8 2 850 M. Brévault
15 AQUARIUM FANAC - Q H8 2 850 M. A. Péjus
16 VICK DE LA NADE - Q H9 2 850 M. T. Martin
J. SELLIER : 4 - 15 - 10 - 13 - 7 - 5 - 11
S. DOUSSOT : 7 - 15 - 13 - 10 - 4 - 5 - 16
H. BOUAKKAZ : 8 - 7 - 15 - 4 - 10 - 14 - 5
l
1 BAYLAGAN
M2 55,5 6
2 MATISTA
M2 58
4
3 DR RIO
M2 58
3
4 RED QUERCUS
M2 58
1
5 MISTER HIGHEIR
M2 58
8
6 FRENCH PEARL
F2 56,5 5
7 CLEOSTORM
F2 56,5 9
8 ALTROPASSO
F2 56,5 7
9 ALISSACHOPE
F2 56,5 10
10 BAIE GREEN
F2 56,5 2
11 GET ME FIVE
F2 56,5 11
J. SELLIER : 1 - 10 - 2 - 9 - 6 - 8
S. DOUSSOT : 2 - 9 - 6 - 1 - 3 - 4
H. BOUAKKAZ : 2 - 9 - 10 - 1 - 6 - 3
l
Considéré comme l’une
des meilleures pistes en
herbe de France, l’hippodrome de Rambouillet
accueille la 3e étape du
Trophée Vert. Récent
tombeur d’Aubrion du
Gers, Bugsy Malone fait
figure d’épouvantail pour
son entrée dans le circuit,
d’autant que la grande
circonférence (1 700 mètres) de la piste devrait
lui convenir.
5e COURSE 1. Holy Ruler (6), A. Hamelin,
G. 4 P. 2,10 ; 2. Arusha (3), V. Seguy, P. 3,70 ; 3.
Philanthrope (4), A. Badel. Coup. Ordre (6-3) :
21,90. Trio Ordre (6-3-4) : 49,90. Super 4 (6-34-1) : 159,10.
6e COURSE 1. Duchess of Danzig (5), A.
Badel, G. 7,70 P. 1,80 ; 2. Stramala (7), M. Velon, P. 2,10 ; 3. Almazora (2), J. Augé, P. 1,50.
Coup. gag. 22,80. Coup. pl. (5-7) : 5,90 (5-2)
3,70 (7-2) 5. Coup. Ordre (5-7) : 49,60. Trio (57-2) : 37,90. Trio Ordre (5-7-2) : 252,90. Super
4 (5-7-2-4) : 958,90.
7e COURSE 1. Red Sérénade (5), C. Soumillon, G. 2,80 P. 1,40 ; 2. Caufield (9), A. Coutier, P. 1,60 ; 3. Coup Fatale (3), A. Hamelin, P.
1,70 ; 4. Alménara (6), V. Seguy. Coup. gag.
5,70. Coup. pl. (5-9) : 3 (5-3) 3,90 (9-3) 4,60.
Coup. Ordre (5-9) : 8,80. Trio (5-9-3) : 14,20.
8e COURSE 1. Mandolin Wind (1), F. Veron,
G. 6,70 P. 2,20 ; 2. Artplace (7), A. Hamelin, P.
2 ; 3. Vadanor (4), F. Forési, P. 1,70 ; 4. Cap
Rocat (6), V. Seguy. Coup. gag. 22,70. Coup. pl.
(1-7) : 7,10 (1-4) 5,60 (7-4) 5,40. Coup. Ordre
(1-7) : 45,10. Trio (1-7-4) : 29,30.
...ET À ARGENTAN (PICK 5)
2
PRIX DE CHENILLE-CHANGE
STEEPLE - 21 000 € 4 000 M
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4 - SUPER4
17 H 00
1 CELTIOR
H6 72 P. Moreau
2 GHUR
F8 72 C. Lefebvre
3 APICULTEUR
H7 71 A. Desvaux
4 UDIANE - A
F10 69 A. Orain
5 MONSIEUR OLIVER - O H7 67 A. Baudoin-Boin
6 BULLET TOOTH - O
H8 70 O. Jouin
7 ROSE DES BRIÈRES
F6 67 A. Coupu
8 DIZZINESSES
F6 66 V. Chatellier
9 KAY
F9 NON PARTANTE
10 CUROYA DESBOIS - A F6 64 A. Gautron
J. SELLIER : 2 - 6 - 5 - 10 - 8 - 1
S. DOUSSOT : 6 - 2 - 1 - 8 - 7 - 10
H. BOUAKKAZ : 6 - 2 - 8 - 1 - 5 - 10
l
18 H 40
J. Plateaux
S. Saadi
H. Journiac
A. Bourgeais
S. Ruis
C. Grosbois
B. Hubert
C. Lecœuvre
M. Berto
A. Fouassier
Alex. Roussel
l
l
l
6
PRIX CHRISETI
CROSS COUNTRY - 21 000 € 4 500 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
1 LOBERO - O
H6 69
2 CHAMPI DE BERSY (E1) H6 72
3 RAPIDE DES FLOS
H5 67
4 CARTAPUCE BEY - A (E1) H6 71
5 CHARMYRA - A
F6 70
6 DUO CHARMANS - A H5 67
7 BORNTOLOVEYOU - O F6 68
8 KRACKOFF
H6 65
9 BIPBIP DES BRIÈRES - A H5 65
10 NADAY IDEF
F5 66
11 NAMIX CASTEL
H5 67
12 OPENBAR - A
H5 66
13 DOLINIGHT
F5 64
J. SELLIER : 6 - 1 - 12 - 10 - 3 - 2
S. DOUSSOT : 6 - 3 - 12 - 10 - 7 - 1
H. BOUAKKAZ : 6 - 10 - 3 - 1 - 9 - 12
19 H 10
T. Vabois
E. Bureller
S. Evin
C. Gabard
A. Gasnier
A. Lethuillier
C. Lefebvre
D. Thomas
V. Chatellier
A. Orain
S. Dory
J. Duchêne
O. Jouin
l
l
l
l
l
3
7
PRIX EDMOND FORESTIER
HAND. CAT. DIV. - 2e ÉPR. - COURSE G - 4 ANS
ET PLUS - 13 000 € - 1 400 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
17 H 30
1 ANADUN
F6 60
4 Alex. Roussel
2 BOYISSIME - O
H5 59,5 10 A. Bourgeais
3 JANAYA
F7 59,5 7 M. Berto
4 CHIEF HAWKEYE
H9 58,5 16 S. Saadi
5 LATE COMER
M5 56
13 J. Nicoleau
6 BARHEIN (E1)
H7 58
8 M. Androuin
7 SIR GIN
H7 58
14 A. Polli
8 CRUEL SUMMER
F9 57,5 11 J. Claudic
9 FLICKA'S BOY - O H6 57,5 12 B. Hubert
10 SAAD - O (E1)
H5 57
2 C. Grosbois
11 BALADIN D'OSVIN H7 56,5 1 A. Fouassier
12 IZEBA
F5 55,5 5 C. Lecœuvre
13 SHAPUR - A
H5 55
15 S. Ruis
14 L'AMI GABY - O
H11 48,5 6 M. Lanave
15 MINIKING - O
H5 51,5 9 L. Boisseau
16 JALANA DE CIMBRE F7 51
3 P. Graux
J. SELLIER : 11 - 14 - 3 - 2 - 15 - 1 - 6 - 5
S. DOUSSOT : 3 - 14 - 11 - 2 - 15 - 1 - 6 - 5
H. BOUAKKAZ : 14 - 6 - 8 - 4 - 1 - 11 - 2 - 3
l
l
4
PRIX MON MÔME
STEEPLE - CHEVAUX AQPS - 21 000 € 4 000 M
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - SUPER4 18 H 05
l
l
1 EFFET SPÉCIAL - A
H4 65
2 EVAN DE MARCIGNY H4 68
3 EROS DE LOUED
H4 66
4 ECART ZERO
H4 67
5 ETOILE DE GREZ
F4 67
6 ECONOME
H4 67
7 ESPOIR DE L'OASIS
H4 64
8 ELLELAND - A
F4 65
J. SELLIER : 2 - 6 - 1 - 5
S. DOUSSOT : 2 - 6 - 1 - 5
H. BOUAKKAZ : 2 - 5 - 6 - 1
M. Rame
M. Regairaz
A. Orain
C. Lefebvre
O. Jouin
A. Poirier
A. Moriceau
H. Lucas
è ÉTAT PROBABLE DU TERRAIN :
Souple
è DERNIÈRE HEURE : Tulipa Rosa -
Ghur - L'Ami Gaby - Econome Alissachope - Rapide des Flos Feret - Divine d'Alène - Elucidée
è JOCKEYS À SUIVRE :
O. Jouin - M. Eon
è NOS SÉLECTIONS :
Gagnante : (804) En Temps Voulu
Placée : (606) Duo Charmans
PRIX DE LA JAILLE-YVON
CHEVAUX AQPS - 3 ANS - 12 500 € 2 400 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
1 FANTOMAS ARZEMBOUY H3 64
5
2 FERET
H3 64
6
3 FUN
F3 62,5 8
4 FOLY'S BACH
F3 62,5 1
5 FLORA SUN
F3 61
12
6 FIFTY LADY
F3 62,5 4
7 FENTA DES OBEAUX F3 62,5 3
8 FRENCH MADE
F3 62,5 7
9 FUN DES MOTTES F3 62,5 9
10 FYLLY BAY
F3 62,5 11
11 FRONDE D'OUDAIRIES (E1) F3 63
2
12 FURIA D'OUDAIRIES (E1) F3 62,5 10
J. SELLIER : 5 - 2 - 9 - 12 - 6 - 8
S. DOUSSOT : 5 - 2 - 7 - 9 - 12 - 6
H. BOUAKKAZ : 2 - 7 - 5 - 9 - 6 - 12
19 H 40
S. Saadi
A. Bourgeais
M. Viel
W. Saraiva
M. Eon
Alex. Roussel
C. Grosbois
A. Fouassier
J. Claudic
S. Ruis
T. Viel
M. Androuin
l
l
l
PRIX GENTLEWAVE HARAS LION - PRIX ROUSSELIÈRE
8 ANSFEMELLES
- CHEVAUX AQPS - COURSE D - 4 ET 5
- 20 000 € - 2 400 M
l
l
510,70. Trio (15-10-8) : 707.
5e COURSE 1. Zauni (2), R. Walter, G. 4,10
P. 1,40 ; 2. Darko des Brousses (11), Y. Lebourgeois, P. 1,40 ; 3. Dirty Dancing In (9), F. Desmigneux, P. 2,80 ; 4. Derby des Caillons (10),
W. Jehanne. Coup. gag. 4,30. Coup. pl. (2-11) :
3,10 (2-9) 8,60 (11-9) 7,30. Coup. Ordre (2-11) :
11,60. Trio (2-11-9) : 20,60.
6e COURSE 1. Fairway de Blary (13), Y. Lebourgeois, G. 6 P. 3 ; 2. Flobart du Toulay (8),
A. Blandin, P. 8,10 ; 3. Fawn Perrine (2), C.-A.
Mary, P. 4,70 ; 4. Farouk Fligny (10), F. Anne.
Coup. gag. 112,70. Coup. pl. (13-8) : 34,20 (13-2)
27,40 (8-2) 40,10. Coup. Ordre (13-8) : 138. Trio
(13-8-2) : 610,10. NP: 4.
7e COURSE 1. Napa Valley (7), F. Nivard, G.
3,60 P. 1,50 ; 2. Carly (14), A. Rebèche, P.
1,50 ; 3. Daniel Bon (11), G. Martin, P. 2 ; 4. Belle Eclaircie (3), A. Lhérété. Coup. gag. 5,40.
Coup. pl. (7-14) : 3,40 (7-11) 5,10 (14-11) 4,90.
Coup. Ordre (7-14) : 12,10. Trio (7-14-11) : 10,30.
NP: 13.
8e COURSE 1. Capraio (2), B. Aebischer, G.
1,20 P. 1,30 ; 1. Azur Dairpet (1), M. Goetz, G.
2,90 P. 2,20 ; 3. Berlioz de l'Iton (5), M. F.-M.
Roussel, P. 3,70 ; 4. Vistane de Plany (16), M. F.
Robin. Coup. gag. 6,10. Coup. pl. (1-2) : 4,30
(1-5) 18 (2-5) 8,70. Coup. Ordre (1-2) : 5,10. Trio
(1-2-5) : 60,30. NP: 8.
PRIX MERCIER-LA VENDÉE
1 ELUSIVE PERNILLA F4 60 12 A. Polli
2 LIGHTOLLER - O
H4 60
9 A. Fouassier
3 MANGOUNI - O
H6 59,5 7 J. Claudic
4 MIA WALLACE
F4 58
1 M. Eon
5 MATKEN
H6 58,5 2 Alex. Roussel
6 TULIPA ROSA
F4 58,5 3 C. Grosbois
7 BABY JANE
NON PARTANTE
8 SUPERHÉRO
H4 58
16 Y. Barille
9 BOSNORMAND
H4 57,5 5 M. Berto
10 MASINA CITY
F4 57
8 S. Saadi
11 ASAP
F5 56
13 C. Lecœuvre
12 BENJALE
F8 55,5 4 S. Martino
13 RAPID TOMAJ - O H6 54,5 6 S. Ruis
14 SHAMATORIO - O M5 51
14 M. Lanave
15 MONOCLE
H5 51,5 15 F. Jacobs
16 TOUGH AND FAST
NON PARTANTE
J. SELLIER : 5 - 6 - 2 - 4 - 8 - 14 - 10 - 11
S. DOUSSOT : 5 - 6 - 8 - 2 - 3 - 14 - 10 - 11
H. BOUAKKAZ : 5 - 11 - 6 - 9 - 3 - 10 - 14 - 4
l
n BUGSY À LA UNE
5
2 ANS - 18 000 € 1 100 M
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4 - SUPER4
l
HIER À LYON-PARILLY
1re COURSE 1. Décidément (6), J. Niskanen, G. 8,80 P. 2,60 ; 2. Esperanzo (4), M. Mottier, P. 1,40 ; 3. Caresse (9), D. Thomain, P.
2,70 ; 4. Césario Bello (3), P. Daugeard ; 5. Esteban Jiel (12), F. Lecanu. Coup. gag. 11,20.
Coup. pl. (6-4) : 6,10 (6-9) 10,30 (4-9) 5,90.
Coup. Ordre (6-4) : 22,70. Trio (6-4-9) : 21,90.
PICK 5 (6-4-9-3-12) : 49.
2e COURSE 1. Up And Quick (1), F. Nivard,
G. 3 P. 1,80 ; 2. Un Mec d'Héripré (3), Y. Lorin, P.
2,80 ; 3. Ave Avis (4), J.-M. Bazire, P. 1,90 ; 4.
Billie de Montfort (5), D. Thomain ; 5. Dahlia
du Rib (12), Joël Hallais. Coup. gag. 17,50.
Coup. pl. (1-3) : 7,20 (1-4) 3,90 (3-4) 9. Coup.
Ordre (1-3) : 24,40. Trio (1-3-4) : 23,30. PICK 5
(1-3-4-5-12) : 257,20.
3e COURSE 1. Ulberto (13), F. Rocca, G.
15,90 P. 4,40 ; 2. Django de Mongochy (7), B.
Marie, P. 4,30 ; 3. Destin du Hamel (10), C. Perrier, P. 6,20 ; 4. Ussel As (9), Y. Lorin. Coup.
gag. 61,40. Coup. pl. (13-7) : 25,20 (13-10)
33,40 (7-10) 30,10. Coup. Ordre (13-7) : 104,60.
Trio (13-7-10) : 558,90.
4e COURSE 1. Exauce Nous (15), J. Compas, G. 7,50 P. 2,40 ; 2. Elizalde Vrie (10), H.
Gilles, P. 20,50 ; 3. Eden du Quenne (8), G. Delaune, P. 2,30 ; 4. Explosif (1), D. Cuquemelle.
Coup. gag. 631,20. Coup. pl. (15-10) : 95,70
(15-8) 8,50 (10-8) 87,60. Coup. Ordre (15-10) :
PRIX E. ET L. DE TREDERN
HAND. CAT. DIV. - 1re ÉPR. - COURSE E - 4 ANS
ET PLUS - 17 000 € - 1 400 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
16 H 15
l
l
1re COURSE 1. Notaire (4), A. Molins, G.
3,70 P. 1,90 ; 2. Lipari (2), T. Lefranc, P. 3. Coup.
Ordre (4-2) : 20,20. Trio Ordre () : remboursé.
Super 4 () : .
2e COURSE 1. Show Must Go On (4), A. Hamelin, G. 4,60 P. 1,30 ; 2. Pacifica (2), C. Soumillon, P. 1,10 ; 3. Source Dorée (1), T. Piccone,
P. 1,60. Coup. gag. 3. Coup. pl. (4-2) : 2,10 (4-1)
4,80 (2-1) 3,10. Coup. Ordre (4-2) : 6,50. Trio
(4-2-1) : 7,70. Trio Ordre (4-2-1) : 48,30. Super
4 (4-2-1-7) : 138,80. NP: 5.
3e COURSE 1. Balannjar (6), C. Soumillon,
G. 2 P. 1,10 ; 2. Le Musicien (4), F. Blondel, P.
1,20 ; 3. Sang Pour Cent (3), A. Larue, P. 1,30.
Coup. gag. 3,30. Coup. pl. (6-4) : 1,80 (6-3)
2,20 (4-3) 2,30. Coup. Ordre (6-4) : 4,70. Trio
(6-4-3) : 4. Trio Ordre (6-4-3) : 14,10. Super 4
(6-4-3-5) : 78,40 (6-4-3-NP) . NP: 2.
4e COURSE 1. Olympico (3), A. Hamelin, G.
8 P. 2,70 ; 2. Al Malhouf (2), F. Blondel, P.
1,80 ; 3. Saint Roch (4), C. Stéfan. Coup. Ordre
(3-2) : 32,50. Trio Ordre (3-2-4) : 138,60. Super
4 (3-2-4-5) : 305.
1
l
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
4
6
PRIX VILLE RAMBOUILLET ET SA REINE
7
20 H 10
1 EASY TIME
F4 65
7 R. Juteau
2 DIVINE D'ALÈNE
F5 63,5 5 M. Eon
3 DA DOU RON RON F5 63
3 D. Mescam
4 EN TEMPS VOULU F4 63
2 A. Fouassier
5 DUNE DE CŒUR
F5 63
8 Alex. Roussel
6 EIKENELLA BELLEVUE F4 62
1 A. Champenois
7 DÉA - A
NON PARTANTE
8 DOROGYNKA
F5 62
9 A. Bourgeais
9 ENNA PIETRA
F4 62
10 J. Claudic
10 DANACOAT
F5 62
11 C. Grosbois
11 DRÔLE D'HISTOIRE - A F5 61
4 M. Androuin
J. SELLIER : 4 - 2 - 6 - 1 - 5 - 9
S. DOUSSOT : 4 - 2 - 5 - 9 - 6 - 1
H. BOUAKKAZ : 4 - 2 - 6 - 8 - 9 - 1
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4 - SUPER4
l
l
l
9
PRIX DOMINIQUE DE BROGLIE
HAIES - 20 000 € 3 700 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
20 H 40
1 ESPOIR D'AINAY
H4 68 O. Jouin
2 ELIXIR DE VODKA - A M4 67 A. Poirier
3 TONIC CHAUVIÈRE
H4 64 M. Rame
4 EUCLIDE D'EMRA
H4 67 R. Julliot
5 FIRST TO WIN
H4 67 P. Blot
6 STAR THE FIRST - O H4 67 D. Mescam
7 FILS DIVIN
H4 65 V. Chatellier
8 SIRWA DU BOCAGE - A F4 66 E. Bureller
9 ZIXING DES BOIS - A F4 62 A. Coupu
10 ELUCIDÉE
F4 65 H. Lucas
11 EAU BERGE DES ILES F4 65 A. Desvaux
12 BRIGHT AGAIN
F4 65 J. Duchêne
13 SHEDANCE DEHOUELLE F4 65 O. d' Andigné
14 ELLYVA
F4 65 C. Lefebvre
15 GRAINE DARGENT
F4 65 W. Lajon
J. SELLIER : 10 - 1 - 13 - 6 - 8 - 11 - 2
S. DOUSSOT: 1 - 10 - 13 - 11 - 15 - 2 - 3
H. BOUAKKAZ : 10 - 1 - 13 - 4 - 8 - 6 - 11
l
l
l
n ENFIN LA RÉOUVERTURE
Après l’annulation de la réunion du 31 mars et le transfert
de celle du 2 avril à Durtal, en raison d’une piste impraticable, l’hippodrome du Lion-d’Angers (Maine-et-Loire) lance
enfin sa saison 2018 ce dimanche.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
33 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
SORTIR | GRANDPARIS
C’EST
GRATUIT
DU JOUR
D’LA RUMBA
DANS L’AIR
A défaut d’assister
au Printemps de Bourges,
premier festival de la
saison, voici trois concerts
pour faire le plein
de musique aujourd’hui.
1 The Avener.
De « Fade out lines »
à « Castle in the snow »,
l’un des DJ les plus
renommés de ces
dernières années.
A 18 h, à l’hippodrome
de Longchamp (XVIe).
Gratuit sur invitation.
2 Hommage
Amateur de musique
du monde ou fan de
Souchon ? Laissez-vous
happer par la rumba
cubaine de 9X3, orchestre
créé par Villes des
musiques du monde.
Le dernier dimanche
du mois, il perpétue l’art
de chanter et frapper
claves, chekerés,
cajònes et congas.
FGO-Barbara, 1, rue
de Fleury (XVIIIe), à 18 h.
SEBASTIAN CANTILLO
LP/ARNAUD DUMONTIER
à Django Reinhardt.
JARDIN SUSPENDU
À NE PAS
RATER
ATELIERS A la Foire de Paris (XVe), apprenez à aménager
votre intérieur. C’est gratuit et on repart avec sa création !
77 NAPOLÉON,
LIVE IN
FONTAINEBLEAU
Plus de 300 figurants
participent ce week-end à
une grande reconstitution
historique au château
de Fontainebleau.
Ils rejoueront le séjour
de l’Empereur et de
Marie-Louise. Voyage
dans le temps garanti.
Dimanche et lundi, au
château de Fontainebleau
(77). De 4 € à 14 €.
94
ANIMAUX
GRAND FORMAT
PROD
Un joyeux bestiaire va
animer la cour d’honneur
de l’école vétérinaire
de Maisons-Alfort.
L’expo de ces vingt-cinq
sculptures d’animaux
grand format démarre
ce week-end et se
poursuit jusqu’au 24 juin.
7, av. du Général-deGaulle à MaisonsAlfort (94). Tous
les jours de
9 heures à
18 heures.
tes les pièces de la maison sont déjà
prises. Certains posent des joints dans
la cuisine, d’autres montent carrément
des murs en béton cellulaire dans le
salon. On ne va pas les déranger.
PAR ÉMELINE COLLET
*On a testé
Rien de tel que les travaux manuels !
A la Foire de Paris, qui se tient porte de
Versailles (XVe), l’enseigne Leroy Merlin
anime des ateliers gratuits pour refaire
sa maison du sol au plafond,
en passant par la décoration.
DEVANT la grande maison en bois, un
panneau indique l’emploi du temps,
jour par jour : « fabriquer une lampe
fardier », « créer un potager suspendu »… Durant les douze jours que dure
la Foire de Paris, l’enseigne Leroy Merlin propose une soixantaine d’ateliers
gratuits (près de 200 cours au total,
adultes et enfants). Objectif ? Aménager, ensemble, une maison grandeur
nature. Ça tombe bien : nous sommes
en plein ménage de printemps et curieux de toutes les astuces pour redécorer notre intérieur. On laisse les plus
courageux « préparer un mur avant
de peindre » et on décide de « fabriquer une suspension pour plantes ».
Vêtu d’un tablier gris, Franck, le formateur, nous conduit dans… la salle de
bains ! Après tout, pourquoi pas ? Tou-
Souvenez-vous des nœuds
scoubidous
Devant nous, une pile de rondins en
sapin, une perceuse munie d’un foret à
bois, plusieurs pelotes de cordes et
quelques anneaux pour tringle à rideaux. « Dans moins de trois quarts
d’heure, vous aurez ça », annonce
Franck en nous montrant la suspension terminée. On imagine très bien
notre « misère » dessus. Avec ses tiges
qui tombent par cascades, ce sera du
plus bel effet. D’autant qu’à la fin, on
peut repartir avec sa création.
On commence par marquer quatre
points, au bout de deux lignes perpendiculaires imaginaires. « A 2 cm de
l’écorce sinon vous allez fendre le bois
quand vous percerez », prévient
Franck. Message reçu. On pique le foret dans le rondin, on presse la gâchette et « bzziii ». Aussitôt dit, aussitôt fait :
quatre trous apparaissent.
Pour suspendre le plateau, on accroche deux longueurs de cordes à
l’anneau avant de les tresser. Franck
fait le premier nœud. On dirait un début de bracelet brésilien. « Oui, c’est
aussi un peu le même principe que les
scoubidous », reconnaît le menuisier.
Comme on a été, un jour, les champions de la cour de récré, le macramé
ne devrait pas nous donner trop de fil
à retordre. Un fil par en dessous, un fil
par au-dessus, on serre le nœud plat
et le tour est joué !
De l’autre côté de la vitre de la salle
de bains, un petit groupe s’est formé et
nous observe. « Venez, c’est ouvert à
tous ! » Ils sourient mais ne nous rejoignent pas. Ils n’ont certainement pas
de « misère » à suspendre.
Reste à faire passer les cordes dans
les trous et les nouer de façon à ce que
le plateau soit bien horizontal. C’est
presque la partie la plus difficile et il
faut s’y reprendre plusieurs fois pour
nouer les ficelles à la même hauteur.
Un coup de ciseaux sur les bouts qui
dépassent et notre suspension pour
plante est prête. La prochaine fois, on
essaie avec des fils à scoubidou !
¥Cours tous les jours de 10 h 30
à 19 heures jusqu’au 8 mai, au stand
Leroy Merlin de la Foire de Paris,
porte de Versailles (XVe). Programme
complet sur www.12jours1maison.fr
Il suffit d’entendre « Minor
swing » pour être de
bonne humeur. A 18 h 30,
bateau Daphné, face au
11, quai Montebello (Ve).
De 12 € à 15 €.
3 Les Fills Monkey.
Un spectacle percutant
et euphorisant autour
de la batterie sous toutes
ses formes. A 15 h, au
Comédia, 4, boulevard
de Strasbourg (Xe).
De 12 € à 56 €.
DENIS ROUVRE
75
LE
TOP 3…
DES CONCERTS
BOL D’AIR
CUEILLETTE
78 LA
À GALLY
On met les mains dans
la terre pour en sortir
poireaux, épinards,
navets, rhubarbe à la
ferme de Gally. On paie
ensuite au poids.
Tous les jours de 10 h
à 18 h. Route de Saint-Cyrl’Ecole, à Bailly (78).
QUATRE
95 LES
ÉLÉMENTS
À VILLARCEAUX
Pierre, grand air, eau
et verdure… Le domaine
de Villarceaux est un joli
poumon d’oxygène. Le
donjon, le manoir, les
jardins sont une splendeur.
Tous les jours sauf le lundi,
de 14 h à 18 h. Gratuit.
milibris_before_rename
DES PETITS
DES ENFANTS
75
75
Assister au mariage d’un
couple de lapins, s’amuser
d’un petit âne qui tente de se
faire passer pour un chien…
Les oreilles sont les vedettes
des courts-métrages
d’animation proposés
aujourd’hui à Little Villette.
221, avenue Jean-Jaurès
(XIXe), séances à 15 h 30 et
16 h 30. Gratuit. Dès 4 ans.
DES ADOS
L’EXPLORATEUR
ET LE ZOO
Un jeu de piste au zoo de Paris
met les enfants dans la peau
d’un explorateur. Afin de
résoudre l’énigme, ils devront
observer leur environnement,
se documenter sur
les différentes espèces
et interpréter les signes.
Avenue Daumesnil (XIIe)
de 9 h 30 à 19 h 30.
De 15 € à 20 €.
75 STYLÉS
ET ÉCOLOS
GETTY IMAGES/GUIDO MIETH
PETITES ET
GRANDES OREILLES
LE PARISIEN/OLIVIER BOITET
WILLIAM BEAUCARDET
EN FAMILLE AVEC...
Ce week-end, la fondation
GoodPlanet s’interroge sur
les façons de s’habiller tout
en respectant la planète.
Au programme : défilé de
créateurs écoresponsables,
bar à tissus, atelier de
recyclage textile et projection
de documentaires.
Fondation GoodPlanet (XVIe),
de 11 h à 19 h. Entrée libre.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DIMANCHE
34 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
MARVEL STUDIOS 2018
Spectacles,
films, expos,
chaque
dimanche,
la rédaction
livre ses coups
de cœur.
milibris_before_rename
JANE HOBSON
Flash, Batman
ou encore
une Batmobile
vous font retrouver
une âme d’enfant.
L’EXPO
POUR DEUX
MILLIONS
DE BRIQUES...
PAR SYLVAIN MERLE
« THE ART OF THE BRICK.
DC SUPER HEROES »
Espace chapiteaux, parc de
la Villette, Paris (XIXe). Jusqu’au
19 août, du mardi au dimanche,
de 10 heures à 19 heures.
Tarifs : de 12 à 15 €. Gratuit pour
les moins de 4 ans. Pack famille
(2 adultes et 2 enfants) 48 €.
Rens : www.aotbdc.fr.
Sur un fauteuil, paquet de pop-corn à la
main, cheveux verts et costume violet, le
Joker accueille le public. Hilare, il semble
lancer aux visiteurs : « Vous allez voir ce
que vous allez voir ! » Mythique, l’affreux
compte parmi les personnages les plus
représentés de « The Art of the Brick. DC
Super Heroes », la très pop exposition
d’œuvres en Lego de Nathan Sawaya
consacrée aux superhéros de la maison
d’édition DC Comics, qui ouvre ses portes
aujourd’hui. Superman, Batman, Wonder
Woman… Après Sydney, Madrid, Londres
et Rome, les sculptures de Briqueman
— comme on pourrait surnommer l’exavocat américain qui ne crée qu’en briques danoises — prennent leurs quartiers
d’été dans le parc de la Villette. Sur
1 800 m², 120 pièces raviront les fans des
Lego comme ceux des personnages. Par
la taille et la complexité, on est d’emblée
impressionné par certaines pièces. Large
cape flottant au vent, ce solennel Superman bleu roi d’1,80 m en impose par sa
stature, comme son voisin, un Batman
gris qui intimide. Un genou à terre, muscles bandés, il semble sur le point de bondir avec une puissance bestiale.
Batman et Superman sont les deux héros en majesté. Ils ont chacun une salle
sur la dizaine que compte le parcours.
Autre vedette, Wonder Woman, première
superhéroïne de l’histoire qui a aussi son
espace. Sawaya l’imagine autant marchant avec élégance glissée dans une robe imprimée façon Roy Lichtenstein que
debout, les pieds ancrés au sol, fière guerrière amazone, le lasso jaune en main.
Trouver le superhéros en soi
Non content de reproduire ces héros en
vol ou en action, l’artiste livre des versions
en trois dimensions de couvertures de
comics, expose des bustes monumentaux, réinterprète à sa manière les représentations des personnages. Avec l’idée
que chacun trouve le superhéros qui est
en soi, il accentue certains aspects pour
appeler le visiteur à la réflexion. Voici ainsi Superman muni d’ailes rouges, regard
et paumes tournés vers le ciel — « les superhéros sont toujours connotés d’une
pointe d’angélisme » — ou encore Batman
se construisant seul — « réfléchissez à la
manière dont vous vous construisez
vous-même ». Au fil de l’expo, Sawaya
expose dans ses cartels pleins d’humour
une philosophie de vie volontariste.
« Seuls ceux qui sont assez fous pour
penser changer le monde y parviennent », emprunte-t-il à Steve Jobs dans la
salle où s’érigent d’intrigantes versions
déstructurées et cubistes des héros. Fier
avec cette cape flottante, cet enfant bleu
attire l’œil. Et touche au cœur. Accrochezvous à vos rêves d’enfants, dit-il en substance, « l’essence pure de qui vous êtes,
de qui vous étiez censé être, est là ».
Indissociable du bien, le mal a sa place.
L’inénarrable Joker s’affiche ici ou là.
L’une des pièces les plus marquantes de
l’expo le représente en un masque fascinant de 1,45 m de hauteur composé de
11 756 pièces ! Pour chaque œuvre, on
sait le nombre de briques utilisées, la
palme revenant à la Batmobile de 5,5 m
de long construite avec près d’un demimillion de pièces. Soit un quart de l’ensemble présent sur place.
Des briques, des briques et encore des
briques… Au terme de la déambulation
ludique, l’envie est forte d’en (re)prendre
en main. Avant l’inévitable boutique, le
visiteur passe par un espace ludique où
de grands bacs de briques en vrac attendent justement les créateurs.
LES FILMS À VOIR CE WEEK-END
SUPERHÉROS ET FOOTBALLEUSES À L’AFFICHE
Ils étaient très attendus, ils sont enfin là ! Les superhéros
Marvel investissent depuis mercredi plus de 800 salles
françaises avec le troisième volet de leurs aventures,
« Avengers : Infinity
War » (photo).
Deux heures
et demie d’action
sur Terre, dans
l’espace, sur d’autres
planètes, avec toutes
les têtes d’affiche
au rendez-vous, Iron
Man, Thor, Hulk, et même les derniers arrivés
dans la saga, comme Black Panther et Doctor Strange.
La comédie de la semaine s’appelle « Comme des
garçons ». Elle raconte l’histoire, en 1969, de la première
équipe de foot féminine en France. Un vrai parcours
du combattant pour ces dames qui, avant de pouvoir
marquer sur un stade, doivent d’abord mettre hors
jeu tous les machistes qui s’opposent à leur projet.
Presque cinquante ans plus tard, les choses n’ont
pas forcément tant changé, montre le drame
britannique « Une femme heureuse », dans lequel
une mère de famille au foyer laisse échapper
sa frustration et son désir de vivre une autre vie.
CONDOR
Tentations
CULTURE
« Mika
& Sebastian » (photo),
une chatonne et
un éléphant,
prennent la route
à bord d’une poire
géante dans
ce film d’animation, afin de retrouver le maire de leur ville,
qui a disparu. Un charmant conte écolo et coloré.
Autre animal à conseiller au jeune public,
« Pierre Lapin », dont les aventures, inspirées
de l’œuvre de Beatrix Potter, se révèlent aussi
haletantes que trépidantes.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
35 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
THÉÂTRE
Et soudain
les ados
désirent...
« L’ÉVEIL DU PRINTEMPS »
Jusqu’au 8 juillet,
en alternance à la salle
Richelieu de la ComédieFrançaise (Paris Ier),
de 5 à 42 €. Tél. 01.44.58.15.15.
Dans une petite ville, filles et
garçons adolescents jouent
avec insouciance, se croisent
et se toisent sans arrière-pensées. Innocents, encore un
peu. Les sens s’éveillent pour-
tant, le désir point. Wendla
— Georgia Scalliet, magnifique — ressent dans son corps
ces picotements. Elle ne
sait les nommer. Par peur, par
pudeur, sa mère se tait. Ignorante, Wendla ne saura faire
attention.
Il y a encore Melchior — Sébastien Pouderoux, mystérieux —, élève doué et plus
averti, mais que son désir ne
semble pas travailler. Il le
poussera néanmoins trop loin.
Il y a Moritz enfin — Christophe Montenez, incandescent —, aux pulsions fortes et
désespérantes, paniqué par la
sévérité paternelle s’il devait
échouer à l’école. Il se perdra
dans la forêt de ses angoisses…
Vertiges de l’amour
Au travers de ces trois destins,
sur la scène de la ComédieFr a n ç a i s e , l ’A l l e m a n d
Frank Wedekind ausculte
l’adolescence avec poésie et
crudité dans son « Eveil du
printemps ». Abordant de
front la sexualité naissante des
adolescents, la pièce a été interdite pour pornographie à sa
parution.
C’était il y a près de cent
trente ans, la notion a évolué
depuis mais les thèmes que
Wedekind, alors âgé de
26 ans, aborde avec liberté
restent furieusement d’actualité quand il est question de
cette période de la vie où l’être,
si vulnérable, se construit : désir, homosexualité, onanisme,
avortement, suicide…
Dans sa mise en scène au
scalpel, Clément Hervieu-Léger dirige 23 comédiens
du Français placés dans une
boîte aux immenses parois
bleu gris évoluant à volonté
pour former divers espaces,
grandiose décor signé Richard
Peduzzi. Ces ados y sont comme enfermés, étouffant dans
une existence étriquée et régie
par des adultes.
Entre deux âges, tournant le
dos à ce qui ne reviendra plus,
ils font donc face à l’inconnu
seuls. Doux et effrayant sentiment de vertige, juste avant
de s’élancer dans le vide…
L’élan juvénile fait fi des risques. Sombre et lumineuse,
drôle, dramatique, cette chronique en clair-obscur est fascinante, tant ce que décrit avec
acuité Wedekind demeure.
DVD
INCROYABLE
DESTIN
vvvv
« LA PROMESSE
DE L’AUBE »
Un film d’Eric Barbier,
avec Charlotte Gainsbourg,
Pierre Niney... 2 h 11.
En DVD à 19,99 € (Pathé).
SYLVAIN MERLE
BANDE DESSINÉE
Tronchet, c’est si con...
vvvv
« LES DUCON & DUCON »
de Tronchet. Ed. Fluide
Glacial. 48 pages. 10,95 €.
milibris_before_rename
Cascadeur poursuit son vol de bidouilleur techno sous le casque
d’un pilote de Mig tout droit sorti de « Firefox » de Clint Eastwood.
MUSIQUE
Cascadeur plane
très haut
vvvv
« CAMERA »
de Cascadeur, Mercury.
Et en concert le 16 mai
à la Gaîté lyrique à Paris.
DR
Ils sont de retour et toujours
aussi drôles, limite surréalistes et forcément très très
cons ! Douze ans plus tard,
Didier Tronchet (« JeanClaude Tergal », « Raymond
Calbuth »…) a décidé de redonner vie à Patacrêpe et
Couiyalère, les deux héros
inimitables de « Deux Cons ».
Toujours en salopette et
pull à rayures rouges, ces
champions du monde de la
bêtise assumée, idiots à en
pleurer (de rire), assurent
leur show crétin dans un
nouvel album baptisé « les
Ducon & Ducon ».
Dans ces nouvelles aventures, les deux lascars tentent de trouver la parade à la
chute de la tartine de confiture ou à l’envahissement de
leurs pique-niques par les
fourmis, d’emprisonner
l’océan dans un seau de plage, de prédire l’avenir avec
un slip taille médium, de percer le mystère des pyrami-
des et bien sûr d’attraper des
filles… Ils se livrent aussi à
quelques hilarantes — et pertinentes — analyses footballistiques, sport de prédilection de Didier Tronchet.
« Si la connerie était un sport,
on nous accuserait de dopage ! » clament en chœur
ces deux explorateurs infatigables de la bêtise humaine.
Nous, en tout cas, on en redemande…
C.L.
UNIVERSAL MUSIC
ARTCOMPRESS/PASCAL VICTOR
« L’Eveil du printemps »
évoque avec poésie mais aussi
avec crudité la sexualité
naissante des adolescents.
vvvv
DIMANCHE
Cascadeur ne se montre pas.
Ou si peu. En fouillant un peu
sur le Web, on trouvera facilement le visage d’Alexandre
Longo, son vrai nom. Mais estce important ? Car comme Daft Punk ou Dark Vador,
c’est le personnage qu’on
aime, musicien masqué, abrité
derrière un casque de pilote
d’avion Mig, producteur voltigeur, chanteur charmeur.
Une voix douce rassurante,
haut perchée, en anglais, drapée dans une électronique
planante la plupart du temps.
Même si sur son troisième album, « Camera », qui vient de
sortir, Cascadeur se lâche un
peu, flirte avec la pop, des
rythmes plus rapides comme
sur « Turn to Dust » ou « Automaton ».
Mais là où le mystérieux bidouilleur solitaire venu de
Metz fait des merveilles, c’est
lorsqu’il se laisse porter par
des mélodies en apesanteur,
sur le fil, comme à travers le
magnifique « Silent » qui rappelle les grandes heures d’un
Ryuichi Sakamoto ou « On
TV » sous haute influence de
Christophe, avec qui il chantait
sur son précédent disque.
« Je ne suis pas dans le présent, je ne suis pas dans le passé, je ne suis pas dans le futur,
je voyage dans le temps »,
chante-t-il dans « Time T ». Intemporel effectivement, « Camera » pourra tranquillement
traverser les époques.
E.M.
Une mère, Nina, aime son
fils plus que tout. Des
années glacées de Pologne
jusqu’aux rivages de la Côte
d’Azur et l’envol vers un ciel
de guerre où le jeune
homme risque sa vie en
Afrique aux commandes
d’un bombardier, voilà un
destin raconté en 1960 par
Romain Gary dans son
roman autobiographique
« la Promesse de l’aube ».
Filmé par Eric Barbier, le
duo Charlotte GainsbourgPierre Niney y est
exceptionnel. Dans la
seconde partie, les codes
du film de guerre ne jurent
pas avec la tragi-comédie
romantique qui est, comme
en musique, la ligne de
basse d’un grand spectacle.
Si vous avez raté ce film au
cinéma, rattrapez-vous à la
maison.
P.V.
EXPOSITION
NAPOLÉON
GÉNIE
MILITAIRE
vvv
NAPOLÉON STRATÈGE
Aujourd’hui de 10 heures
à 19 heures. 12 € (gratuit pour
les moins de 18 ans),
Musée des Armées (VIIe).
www.musee-armee.fr.
Au-delà des polémiques
qui peuvent entourer
son nom, tout le monde
s’accorde sur un point :
Napoléon fut un stratège
hors pair et un grand chef
de guerre. A travers plus de
200 œuvres et objets issus
de collections nationales et
européennes (peintures,
cartes, uniformes, objets
personnels...), le musée
de l’Armée, aux Invalides
(Paris, VIIe), vous invite
à mieux comprendre cette
faculté de l’Empereur à
mener bataille. L’exposition
« Napoléon stratège »
explore sa formation,
le contexte de l’époque,
les enjeux et le déroulement
de ses campagnes, et
analyse ses plus célèbres
batailles (les Pyramides,
Austerlitz, Wagram, la
Moskowa, Waterloo...). C.L.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DIMANCHE
36 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
Tentations
LIVRES
© ARNAUD DELRUE
Dans un court récit
sur son père,
Edouard Louis,
s’attaque
aux responsables
politiques.
MON PÈRE, CET HUMILIÉ
Quatre ans après « En finir avec Eddy Bellegueule », Edouard Louis évoque son père
dans un livre rageur et poignant où le pardon s’accompagne d’un propos très politique.
PAR PIERRE VAVASSEUR
« QUI A TUÉ
MON PÈRE »
vvvv
d’Edouard Louis,
Ed. du Seuil, 85 p., 12 €.
Le père d’Edouard Louis a-t-il
aimé son fils à qui il reprochait
de lui faire honte ? C’est évident.
Comment expliquer, alors, ces
souffrances mutuelles ? Dans un
bref récit plein de colère et de
rêves éteints, l’auteur désigne
les responsables : ils sont
au plus haut sommet de l’Etat.
Il n’y a pas de point d’interrogation dans
le titre. Sans ce point, le « Qui » de « Qui a
tué mon père », le nouveau livre
d’Edouard Louis, signale que la réponse
est dans la question. Les noms viendront
en fin d’ouvrage, à l’issue de moins de
100 pages bouleversantes et peu à peu
chauffées à blanc.
Car ce Picard de 25 ans, auteur, en
2014, du best-seller « En finir avec Eddy
Bellegueule », qui s’appela vraiment Eddy Bellegueule avant de modifier son patronyme à l’état civil en 2013, devenu depuis un auteur mondialement traduit qui
anime régulièrement des conférences
de sociologie politique — c’est le cas, ces
jours-ci, à New York —, a réfléchi.
Celui que sa famille brima car il n’était
pas assez viril à ses yeux a choisi de revisiter les douloureuses images du passé
en recentrant la focale sur son père. Le
portrait qu’il en fait dès les premières pages est celui d’un homme physiquement
détruit. Il résonne avec les mots imprimés au dos de l’ouvrage : « L’histoire de
ton corps accuse l’histoire politique. »
Tout le sujet du récit y est concentré,
nimbé d’une volonté de pardonner à un
personnage plus complexe qu’il ne l’avait
jamais laissé paraître. Ainsi, hors du flot
des souvenirs qui lui valaient crachats,
insultes et viols, sans compter la honte
affichée de ce père devenu alcoolique et
violent que son épouse finit par jeter dehors, Edouard Louis a extrait des moments de douceur, des instants d’affection et de complicité.
Le corps broyé
par l’histoire politique
N’est-ce pas cet homme, aujourd’hui au
RSA, le dos broyé par une charge qui lui
est tombée dessus à l’usine, qui vanta
l’« intelligence » de son fils auprès
d’un professeur ? Ce même papa
qui avait aimé la danse dans sa jeunesse
alors qu’il l’avait tant conspuée ensuite ? Ou l’homme qui s’était témérairement ruiné pour un coffret du film « Titanic » dont Edouard rêvait pour
Noël ? Cela et d’autres choses. L’épisode d’un camion emballé fracassant la
voiture familiale avant que le chauffeur
ne prenne la fuite mêla le père et l’enfant dans les larmes. « Est-ce que
tu m’avais déjà fait comprendre que
nous faisions partie de ceux que personne ne viendrait aider ? »
Aux yeux de ce miraculé de l’éducation, autodidacte, qui se passionna à
16 ans pour un ouvrage du philosophe et
sociologue Didier Eribon, les responsables de ce désastre sont au sommet de
l’Etat. Et, derrière son regard si doux,
Edouard cogne à tour de bras : sur Jacques Chirac et son ministre de la Santé
Xavier Bertrand, déclarant non remboursables des médicaments contre les
troubles digestifs ; sur Nicolas Sarkozy et
Martin Hirsch, imposant le RSA : « Tu allais perdre ton droit aux aides sociales.
On ne te proposait que des emplois à mitemps, épuisants, physiques. […] Payer
l’essence […] t’aurait coûté trois cents
euros par mois » ; sur François Hollande
et sa ministre du Travail, Myriam El
Khomri, initiatrice de la loi du même
nom. Ou déplorant des formules dans
lesquelles l’écrivain ne relève que mépris, telle cette phrase d’Emmanuel Macron : « La meilleure façon de se payer
un costard, c’est de travailler. » « Il renvoie ceux qui n’ont pas les moyens de se
payer un costume à la honte, à l’inutilité,
à la fainéantise. » Ce mot de « fainéant »
que Monsieur Bellegueule, justement, a
toujours exécré.
Bio
express
n 30 OCTOBRE 1992 :
naissance d’Eddy
Bellegueule
à Hallencourt (Somme).
n 2006 : s’installe à Amiens.
n 2010 : intègre l’Ecole
normale supérieure. Etudie
les sciences sociales
et la philosophie.
n 2013 : Publie « Pierre
Bourdieu, l’insoumission
en héritage» (PUF).
Modifie son état civil.
Devient Edouard Louis.
n 2014 : Publie
« En finir avec Eddy
Bellegueule » (Seuil).
n 2016 : « Histoire
de la violence » (Seuil).
n 3 MAI 2018 : « Qui a tué
mon père » (Seuil).
À DÉVORER ÉGALEMENT
vvvv DIABOLIQUE CASTILLON
Depuis « le Grenier », son premier livre en 2000, Claire Castillon développe
une œuvre littéraire dont l’encrier héberge un acide de sa fabrication.
Quelque chose entre la rage et ce qui ressemble à un ressentiment profond
à l’égard de la nature humaine. « Ma grande » décrit un couple de jeunes
parents qui s’embarque vers la catastrophe. C’est lui qui raconte.
Qui dit pourquoi vivre avec celle qu’il a tout fait pour aimer fut un enfer.
Jusqu’à quand la corde peut-elle tenir ? Que valent les explications incessantes ?
Castillon se met si bien dans la peau d’une manipulatrice, d’une garce
magnifique que l’on est bien content, à la fin, de lui tordre le cou. Diabolique. P.V.
« Ma grande », de Claire Castillon, Ed. Gallimard, 146 p., 15 €.
milibris_before_rename
vvvv VOYAGE EN AVC
C’était l’été 2012. L’éditeur et écrivain Antoine Audouard s’était offert
une petite sieste. A son réveil, résume-t-il aujourd’hui, « toute la partie gauche
du monde n’existait plus ». Ni celle de son corps, paralysé de ce côté.
Son accident ne lui a pas fait perdre le sens des mots ni, ajoute-t-il dans ce livre
ensoleillé comme sa couverture, celui de l’humour. C’est souvent le cas chez
les « hémiplégiques gauches ». Bref, la victime revient de loin. Il dit ici
en détail comment il s’est reconstruit, comment il a dompté « ses misères »,
rejoué au ping-pong avec sa mémoire et regagné, victorieux, ses pénates
et les plaisirs terrestres. Car il y en a aussi.
P.V.
« Partie gratuite », d’Antoine Audouard, Ed. Robert Laffont, 406 p., 20 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
37 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
« ALEXANDRA EHLE»
DEVIENT UNE SÉRIE
Selon nos informations, trois volets
supplémentaires du téléfilm
« Alexandra Ehle » ont été commandés.
Cette fiction avec Julie Depardieu
dans le rôle d’une médecin légiste
pleine de fantaisie avait réuni
4,2 millions de téléspectateurs,
le 27 mars sur France 3. Prochain
tournage prévu en juillet.
Tentations
SÉRIES
L'ÉVÉNEMENT
L'expo « Game of Thrones »
Les « Séries-maniaques »
ont envahi Lille
Le festival Séries Mania, qui a débuté vendredi à Lille, a fait le plein,
hier. Le public est venu nombreux découvrir les dernières créations
du monde entier ou rencontrer les stars présentes.
DE NOS ENVOYÉES SPÉCIALES
CARINE DIDIER (TEXTES)
ET DELPHINE GOLDSZTEJN
(PHOTOS) À LILLE (NORD)
Lille (Nord), hier.
Les mordus
de « The Walking Dead »
ont pu s’essayer à un
escape game saignant.
Frissons garantis...
milibris_before_rename
« Quand on est fan de séries,
impossible de rater l’événement. Et je ne suis pas déçue.
L’objectif est de faire un maximum d’ateliers, et peut-être des
projections ou des dédicaces. »
Ce samedi, Adeline, une secrétaire de 28 ans, sort juste de
l’atelier « Viens doubler ta série », proposé à Séries Mania.
C’est l’une des activités offertes
au public au Tripostal de Lille,
pendant les neuf jours du festival. Devant un écran géant où
défile la bande rythmo avec les
dialogues à prononcer, la jeune
femme et son amie Séverine
s’entraînent à doubler Aria, leur
héroïne de « Pretty Little Liars ».
« C’est drôlement dur », sourit
Adeline après un essai de
vingt minutes.
Un peu plus loin, près du décor du bar le Mistral, de « Plus
belle la vie », un papa s’extasie
devant les prouesses de Merry,
le professionnel qui anime le
stand « Dessine ta série préférée » pour les enfants. « C’est
super ludique. J’aurais dû apprendre cela il y a trente ans »,
jubile Jacques auprès de ses
fillettes, Garance et Julie, qui ne
perdent pas une miette quand
l’as des crayons explique comment dessiner la tête d’un bébé
ou d’un papy.
Ateliers et files d’attente
Autre décor, autres sensations
dans la pièce secrète transformée en laboratoire de l’escape
game organisé autour de la série « The Walking Dead ». Des
tubes à essai côtoient des poches de (faux) sang, des boîtes
cadenassées, un squelette…
« Vous avez quinze minutes
pour me sauver en trouvant
l’antidote, car j’ai été infecté
par un virus », lance un savant
en blouse blanche. Aussitôt,
Thibault et Carla, étudiants
en journalisme, cherchent des
indices. « Il y a un numéro sur
les dents du squelette », s’écrie
le garçon…
Après la pause déjeuner, cap
sur l’UGC Ciné Cité, près de la
Grand-Place, où d’autres « Série-maniaques » vont rencontrer Jeremy Podeswa, l’un des
réalisateurs des épisodes de
« Game of Thrones ». « C’est intéressant de l’entendre car
j’adore cette série : il y a le côté
fantastique et de gros
moyens », avance Elie, un Lillois de 18 ans. Comment passer
du cinéma à la télévision, son
expérience sur la série « Rome », son approche des acteurs, le succès… Le metteur en
scène n’est pas avare de détails.
« La pression, c’est d’arriver à
maintenir la barre haut et de ne
pas décevoir les fans, confie-til. Avec cette série, il n’y a pas de
limites à l’imagination. »
A l’extérieur, Chloé et Nicolas, arrivés de Beauvais (Oise),
ont raté la conférence… pour
être parmi les premiers à siéger
sur la réplique du fameux trône
de fer. « Une chance : on a peu
attendu, car c’est l’heure creuse,
souffle ce fan de 32 ans. Cette
série est devenue culte et cela
faisait partie du folklore de tester le trône. » « Je l’imaginais
plus impressionnant », regrette
cependant Cécilia, autre accro
de 24 ans, alors que la queue
s’allonge.
Juste en face, au Tripostal,
une autre file patiente pour obtenir une dédicace des acteurs
des « Petits Meurtres d’Agatha
Christie » (France 2). Arrivée de
Nantes, Cindy, mère au foyer,
jubile en montrant la carte que
vient de signer le comédien Samuel Labarthe. « Je suis venue
exprès, car je suis accro au jeu
des acteurs et à leur humour »,
souffle-t-elle. Derrière elle, une
voix masculine murmure : « Il y
a trop de monde. Pour la dédicace de l’équipe du Bureau des
légendes, on viendra hyper en
avance. » A Séries Mania, il y en
a pour tous les goûts, à condition de s’organiser !
Séries Mania, jusqu’au samedi 5 mai
à Lille (Nord). Quasiment tous
les événements sont gratuits,
mais il conseillé de réserver.
www.seriesmania.com.
HBO
Lille (Nord), hier. Passage obligé pour les fans de « Game of thrones » : ils pouvaient siéger sur le fameux trône de fer le temps d’un cliché.
L’univers de la série « Game of Thrones »
s’installera à la porte de Versailles, à Paris (XVe),
du 1er juin au 2 septembre.
Une exposition de 2 000 m2
permettra aux visiteurs
de découvrir des décors
mythiques de la saga fantastique
médiévale, des costumes,
des accessoires ainsi que
des animations interactives.
Réservations sur
www.gameofthrones
exposition.fr.
4 SÉRIES POUR
NAT GEO
La chaîne
National
Geographic
travaille sur
4 séries, après le
succès de « Genius »
et de « The Long Road
Home ». « The Hot
Zone », sur le virus Ebola,
va entrer en production
cette année. Sont
en développement :
« les Figures de l’ombre »,
décliné du film éponyme,
« The White House
Detail », sur la vie
des agents qui
protègent le président,
et « Ten Borders »,
sur l’émigration syrienne.
TOP
« L’ARME FATALE »
MENACÉE
L’aggressivité de Clayne
Crawford, Martin Riggs
dans « l’Arme fatale »,
pourrait compromettre
l’avenir de la série.
Accusé de rendre
l’environnement de
travail hostile, voire
de harcèlement moral,
l’acteur s’est excusé
sur les réseaux sociaux
en admettant
avoir été réprimandé
à deux reprises par
la production.
Une saison 3
n’a pas
encore été
commandée.
FLOP
LE CHIFFRE
5,7
LA SAISON 12 DE « SECTION DE
RECHERCHES », QUI S’EST ACHEVÉE
JEUDI SUR TF 1, A ATTIRÉ EN MOYENNE
5,7 MILLIONS DE FANS. C’EST MOINS
QUE L’AN DERNIER (6,1 MILLIONS),
MAIS 6 DES 14 ÉPISODES ONT PASSÉ
LE CAP DES 6 MILLIONS.
LA SÉRIE À RATTRAPER
« Gomorra » sur myCanal
Fantastique plongée au cœur de la mafia napolitaine,
« Gomorra » profite d’une réalisation nerveuse
et d’une intrigue truffée de rebondissements.
Les trois saisons sont disponibles sur la plate-forme
de vidéo à la demande de Canal + jusqu’au 5 juillet.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
38 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
MÉDIAS
6,7
6,
,7
Anne-Sophie Lapix
réunit 5,2 millions
de téléspectateurs chaque
soir depuis la rentrée :
le JT de France 2 signe
sa meilleure saison
depuis douze ans.
6,6
6,6
6
,3
3
6,3
Le 20 Heures
de France 2
réduit l’écart
5,9
9
5,9
5,9
5,
,9
5,7
5
,7
2012-2013 2013-2014 2014-2015 2015-2016 2016-2017 2017-2018
5,2
4,9
4
4,9
4,9
4,9
4,5
Audiences
Audien
ences de
des 20 Heures de TF 1 et France
Franc
nce 2, en millions
millio
ions de téléspec
téléspectateurs
ectateurss
LP/INFOGRAPHIE. FTV/D. GHOSAROSSIAN. SOURCE : MÉDIAMÉTRIE.
C’ÉTAIT LE BON CHOIX
ANNE-SOPHIE LAPIX Un an après l’éviction de David Pujadas du 20 Heures,
la présentatrice enregistre des audiences encore meilleures que celles de son prédécesseur.
PAR BENOÎT DARAGON
280 000
Le 20 Heures
de France 2 a gagné
280 000 fidèles
en moyenne
depuis l’arrivée
d’Anne-Sophie Lapix.
Le pari était risqué. Il y a tout
juste un an, au lendemain du
deuxième tour de l’élection
présidentielle, Delphine Ernotte, la tête de France Télévisions qui rêvait d’un « nouvel
élan », exfiltrait sans ménagem e n t D av i d P u j a d a s d u
20 Heures de France 2 après
seize années de bons et loyaux
services. Etait-ce la bonne solution ? L’histoire du PAF, et
notamment la dégringolade
des audiences en 2008 après
le remplacement de Patrick
Poivre d’Arvor par Laurence
Ferrari sur TF 1, avait montré
qu’il était périlleux de virer un
présentateur populaire…
Mais les téléspectateurs de
France 2, eux, sont restés fidèles au service public.
En Anne-Sophie Lapix, qui a
présenté son premier JT le
4 septembre 2017, ils ont
adoubé le professionnalisme.
Mieux : l’ancienne journaliste
politique redoutée de Canal +,
appréciée ensuite aux
manettes de « C à vous » sur
France 5, fait même mieux
que son prédécesseur !
Avec 5,2 millions de téléspectateurs en moyenne chaque soir depuis la rentrée
(21,7 % de part de marché), la
journaliste permet au
20 Heures de la Deux de réaliser sa meilleure saison
depuis douze ans. Le programme gagne 280 000 téléspectateurs (et 1,2 point de
PDA) en un an. Un comble de
faire mieux qu’une année
d’élection présidentielle !
Un alignement
des planètes favorable
LP/AURÉLIE LADET
Un satisfecit pour celle qui fut
le joker de Claire Chazal. Et
un soulagement pour sa
patronne. « Anne-Sophie
Lapix a cette qualité très précieuse de savoir mettre l’info
en avant, a résumé cette
semaine Delphine Ernotte, la
milibris_before_rename
Evincé du 20 Heures
de France 2 en mai dernier,
David Pujadas est passé
sur LCI, où il anime une tranche
d’info quotidienne.
présidente de la télévision
publique. En un an, elle a
prouvé qu’elle pouvait porter
haut le 20 Heures. »
Anne-Sophie Lapix, qui n’a
pas bouleversé les repères du
public de David Pujadas, jouit
d’un alignement de plusieurs
planètes. D’abord, son arrivée
a eu lieu dans la plus grande
sérénité. Si PPDA avait violemment chargé publiquement celle qui lui succédait,
Laurence Ferrari, David Pujadas, lui, a été très élégant, préférant adresser ses quelques
— rares — piques à la boss de
France Télévisions.
Ensuite, le JT de 20 heures
est aidé par l’excellente santé
de « N’oubliez pas les
paroles », diffusé à 19 h 20.
Fort de 500 000 téléspectateurs de plus en un an, le jeu
musical de Nagui offre au
programme un tapis rouge.
Enfin, les journaux télé en général sont en grande forme.
Car l’édition rivale de Gilles
Bouleau sur TF 1 est aussi en
hausse cette saison avec
5,9 millions de fidèles contre
5,7 millions en 2016-2017.
« Anne-Sophie Lapix privilégie la pédagogie et le décryptage, avec des journalistes experts en plateau
chargés d’expliquer, analyse
Yannick Letranchant, le directeur de l’information du
groupe public. Elle est par
exemple très attachée à l’Œil
du 20 Heures, notre rendezvous de fact-checking qui a
été renforcé, ainsi qu’aux
grands reportages, notamment à l’étranger, présents
dans chaque édition, qui donnent à voir le monde dans sa
complexité. » Le journal
d’Anne-Sophie Lapix serait-il
trop didactique, moins nourri
de reportages de proximité
comme le regrettent en interne quelques reporters ?
En tout cas, la journaliste de
46 ans sera évidemment
]Pujadas
s’installe sur LCI
David Pujadas a trouvé
refuge en septembre sur LCI,
où il anime tous les jours,
à partir de 18 heures, « 24H
Pujadas, l’info en questions »,
case laissée vacante
après le départ d’Yves
Calvi sur Canal +.
Avec 155 000 téléspectateurs,
l’ex-vedette de la Deux
devance CNews et en profite
pour développer Particules
Productions, sa société avec
laquelle il a produit le
documentaire « Macron,
le dynamiteur » de David
Doukhan, diffusé le 12 avril,
en deuxième partie de soirée.
reconduite la saison prochaine. Sommée de se rapprocher
encore un peu plus de son rival Gilles Bouleau. En guise de
riposte, le 20 Heures de la Une
s’offrira en septembre un nouveau décor « à taille humaine » qui laissera plus de place
aux journalistes pour venir
présenter des infographies
aux côtés de l’anchorman.
La guerre des invités
La guerre des JT va donc se
poursuivre, notamment pour
décrocher les meilleurs invités. Si Nicolas Sarkozy a choisi fin mars le plateau de la Une
en sortant de sa garde à vue,
Anne-Sophie Lapix peut
se targuer d’avoir obtenu,
le 10 avril, la première interview de François Hollande
depuis sa défaite.
Mais France 2 reste traumatisée par le choix, à deux
reprises, du président Emmanuel Macron de se rendre sur
TF 1, tandis qu’il n’a opté
qu’une seule fois pour le service public, en décembre
chez Laurent Delahousse.
« On a très envie de recevoir
le président de la République
pour une grande interview
politique : plusieurs propositions sont sur la table »,
affirme Yannick Letranchant,
qui espère que sa journaliste
tiendra là sa revanche.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
39 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
LE PROGRAMME
L’ENJEU
L’émission de Catherine Ceylac
sur la sellette
QUI DÉCROCHERA LA LIGUE 1 ?
FLOP
Après six ans
passés au sein de la
station musicale, Guillaume
Pley, 32 ans, a été remercié
avant même la fin de saison.
Alors qu’il avait pris la place de
Cauet en août, à la tête du 20
heures-23 heures, ses
audiences ont déçu.
L’animateur de « Guillaume
Radio » avait annoncé le 23 avril
qu’il quitterait l’antenne fin juin
« pour développer un nouveau
contenu ». Mais la station a
précipité les choses : il sera
remplacé dès ce lundi par
Aymeric Bonnery et son « Rico
Show », désormais avancé
(au lieu de 23 heures-1 heure).
PAR BENOÎT DARAGON
ET MICHAËL ZOLTOBRODA
Catherine Ceylac réveille depuis 1996 les téléspectateurs
les le week-end avec ses interviews intimistes de personnalités, dans « Thé ou café ». Mais
ce rituel va bientôt prendre fin.
Selon nos informations, France 2 va arrêter l’émission, actuellement diffusée le samedi à
10 heures et le dimanche à
7 h 45. Elle reviendra en septembre, mais pour quelques
semaines seulement : le dernier numéro sera à l’antenne à
la fin du mois de décembre.
« Thé ou café » n’a pourtant
pas à rougir de ses audiences,
avec 575 000 téléspectateurs
en moyenne depuis le début de
la saison pour l’émission du
samedi (10,5 % de part
d’audience). Un score stable
par rapport à la saison dernière, mais inférieur au niveau général de France 2 (12,8 % en
mars). Mais il a perdu de sa
puissance au fil des années et
des changements d’horaire. Il y
a dix ans, l’émission du samedi
réunissait ainsi 830 000 personnes (16,6 %).
Cure de rajeunissement
Catherine Ceylac, 63 ans, compagne de l’ex-présentateur du
20 Heures de France 2 Claude
Sérillon, fait aussi les frais de la
AFP/BERTRAND GUAY
Le dessinateur Riss
a reçu à Washington le Free
Expression Award, attribué à
« Charlie Hebdo », dont il dirige la
rédaction. Un prix décerné par le
Newseum, musée consacré au
journalisme. « Charlie Hebdo »
est récompensé car il continue
de revendiquer la liberté
d’expression, deux ans et demi
après l’attaque terroriste qui a
coûté la vie à huit de ses plumes.
Le patron du « New York Times »
et 13 autres journalistes
américains qui ont révélé des
affaires de harcèlement sexuel,
dont celle de Weinstein, ont été
aussi honorés le 17 avril.
GUILLAUME
PLEY
QUITTE NRJ
France 2 souhaite arrêter « Thé ou café »,
que présente l’animatrice depuis 1996.
LA PHRASE
« ON N’A PAS DU TOUT TENU COMPTE DU
FAIT QUE SIBYLE VEIL, DE NOTORIÉTÉ
PUBLIQUE, ÉTAIT LA CANDIDATE FAVORITE
DU POUVOIR. ON A PRIS NOTRE DÉCISION
EN TOUTE IMPARTIALITÉ, EN TOUTE
INDÉPENDANCE, ON N’A PAS AGI AUX
ORDRES DE LA MINISTRE DE LA CULTURE. »
* PRÉSIDENT DU CSA PAR INTÉRIM, SUR RTL
L’ÉVICTION
Les Guignols perdent
une voix historique
Fini « les Guignols » pour Daniel Herzog. A 72 ans, la voix
historique de l’émission de Canal + (c’est lui qui se cachait derrière
les doubles en latex de Dominique Strauss-Kahn, Pierre Ménès,
Lionel Jospin, Columbo ou Doc Gynéco) a été sèchement
remerciée par la chaîne cryptée. Officiellement « mis à la retraite »
après vingt-cinq ans d’émission, ce qu’il compte bien contester en
justice. Si les Guignols ont perdu tous leurs auteurs au moment de
la reprise en main du programme par Vincent Bolloré, les
imitateurs comme Yves Lecoq, Sandrine Alexi ou Marc-Antoine
Le Bret étaient restés fidèles au poste. Le départ de Daniel Herzog
annonce-t-il le début d’une nouvelle vague de licenciements ?
Ou une programmation différente de l’émission ? L’avenir des
« Guignols » va se jouer dans les prochaines semaines. M.Z. ET B.D.
milibris_before_rename
Catherine Ceylac n’a pourtant pas à rougir de ses audiences :
575 000 téléspectateurs en moyenne regardent l’émission le samedi.
cure de rajeunissement en
cours dans les chaînes publiques. France Télévisions a en
effet décidé de faire baisser la
moyenne d’âge de son public,
mais aussi de réduire les coûts
de ses grilles de programmes,
alors qu’il est sommé par le
gouvernement de faire des
économies à tous les étages.
« Télématin », « Envoyé
spécial », « Complément d’enquête », « les Z’amours », les
émissions d’après-midi,
et même le 20 Heures (lire
p. 38), la Deux a largement
modernisé ses programmes
phares, en faisant appel à de
nouveaux présentateurs.
Parce qu’elle interrogeait
avec douceur les personnalités
préférées des Français, Catherine Ceylac est devenue une figure du service public, où elle a
fait toute sa carrière — elle a
même présenté « Télématin »
en 1988 et 1989, avant William
Leymergie. Même avec l’arrêt
de « Thé ou café », la journaliste
restera salariée de France Télévisions, puisque son émission est produite en interne.
Contactée, elle n’a pas souhaité
répondre à nos questions.
LA DÉCOUVERTE
L’esprit Canal chez « Femme actuelle »
Le magazine féminin possède
désormais une extension sur Facebook, baptisée Simone.
Le trublion a déboulé lundi. Il
s’appelle Simone, a surgi sur
Facebook et, avec son humour turbulent, commence
déjà à faire du bruit. Simone,
satellite digital du magazine
féminin « Femme actuelle »,
autoproclamé « engagé, moderne, féministe mais pas excluant », essaime chaque jour
une à quatre vidéos d’une à
deux minutes, impertinentes,
rigolotes ou émouvantes.
La vidéo de Simone la plus
regardée (210 000 vues vendredi soir sur Facebook) ?
Celle consacrée aux… poils et
à ces dames, stars ou anonymes, qui refusent de se raser.
Simone ose aussi un hilarant
« sexo incognito », « le premier tuto sans image porno ».
Thème du jour : la sodomie,
illustrée, au choix, par un
train, un chat… le tout rythmé
par une musique trépidante
et des saynètes dignes du
« Zapping » de Canal +.
Car derrière cette ébouriffante offre digitale, Céline
Daugenet, 36 ans, ex-rédactrice en chef adjointe du
« Grand Journal », est à la
manœuvre. La journaliste en
a exporté le ton décalé vif ar-
gent et cet art de causer de
choses sérieuses, en images,
en mots ou en musique, avec
le sourire… « Nous voulons
informer de façon ludique,
parler de sujets magazine ou
liés à l’actualité que la télé ne
traiterait pas, en jouant avec
les codes du Net. » Simone
nous apprend ainsi qui sont
« les Incels » — dont se récla-
mait le chauffard meurtrier
de Toronto —, ces « célibataires involontaires » qui en
veulent aux femmes de leur
frustration sexuelle.
Mais, au fait, pourquoi
Simone ? « C’est d’abord
une référence aux deux grandes féministes Simone de
Beauvoir et Simone Veil »,
précise Céline Daugenet,
avant de citer également…
« Simone Louise de Pinet de
Borde des Forest (sic), première Française à avoir obtenu un permis de conduire en
1929 ». Tout est là : dans cet
art de créer la surprise, en
cultivant son auditoire.
MAGUELONE BONNAUD
SIMONE
NICOLAS CURIEN *
GILLES GUSTINE
TOP
« CHARLIE
HEBDO »
RÉCOMPENSÉ
AUX USA
UNE NOUVELLE JURÉE
POUR « LE MEILLEUR
PÂTISSIER »
Après les amateurs
et les personnalités,
les professionnels vont
bientôt faire leur retour
dans « le Meilleur
Pâtissier » sur M 6.
Dans le jury, on retrouvera
toujours Cyril Lignac,
Pierre Hermé,
Philippe Conticini.
En revanche, Frédéric Bau
ne rempile pas.
D’après nos informations,
le spécialiste du chocolat
sera remplacé par Audrey
Gellet (photo), formatrice
à l’Ecole hôtelière de
Lausanne et ancienne chef
pâtissière d’Anne-Sophie
Pic. En 2013, elle avait
remporté la première
saison de « Qui sera
le prochain grand
pâtissier ? », le « Top Chef »
de la pâtisserie diffusé
sur France 2,
mais arrêté depuis.
M 6/MARIE ETCHEGOYEN
LP/FRÉDÉRIC DUGIT
CANAL+ ET BEIN SPORTS SONT EN LICE
L’avenir de Canal + et de BeIN
Sports se jouera le 29 mai.
Ce jour-là, la Ligue de football
professionnel attribuera les droits
de diffusion de la Ligue 1 pour
2020-2024. Pour les deux
chaînes payantes, conserver
le Championnat de France est une
question de survie, tant la Ligue 1
est un attrait aux yeux de leurs
abonnés. Pour elles, la menace
s’appelle SFR, qui a fait une entrée
tonitruante sur le terrain
du football l’année dernière, en achetant pour 350 M€ les droits
de la Ligue des champions. La Ligue de football profite de cette
nouvelle concurrence pour faire flamber les prix. Son objectif :
obtenir plus de 1 Md€ annuels pour un championnat qui vaut
jusqu’à présent 762 M€. A moins que SFR ne passe son tour… B.D.
DIMANCHE
Simone, ce sont de courtes
vidéos instructives faisant preuve
d’un humour décalé.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
40 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
QR
TÉLÉVISION
BFM TV
LES HOMMES
DU PRÉSIDENT
20TH CENTURY FOX
vvv
vvvv
« FANTASTIC MR. FOX »
Film d’animation américain,
de Wes Anderson (2009)
21 h 00 (durée : 1 h 27)
LES FILMS DU CAROSSE
BELMONDO ET DENEUVE,
QUEL COUPLE !
vvvv
lie que sur la photo. Mais celui-ci
« LA SIRÈNE DU MISSISSIPPI » n’est pas au bout de ses surpriDrame français de François ses… Classique absolu du cinéTruffaut (1969), avec Catherine ma français, ce long-métrage,
Deneuve, Jean-Paul Belmondo, inspiré d’un polar de William
Michel Bouquet…
Irish, dont Truffaut avait déjà
20 : 55 (durée : 2 h 3)
adapté « La mariée était en
noir », vaut bien sûr par son duo
Louis (Jean-Paul Bel- d e c h a r m e , D e n e u ve e t
ARTE mondo), un planteur Belmondo, tous les deux alors
vivant à La Réunion, est jeune, au sommet de leur beauté et
riche et beau, mais il reste dé- de leur talent. Mais c’est égalesespérément célibataire. Il se ment une superbe histoire
fiance par correspondance avec d’amour fou, avec moult périune jeune femme, Julie (Cathe- péties, des scènes tendres, drôrine Deneuve). Lorsqu’elle dé- les ou dramatiques, qui nous
barque, Louis est ravi de voir fait voyager de La Réunion à la
que sa promise est bien plus jo- Côte d’Azur.
B.D.
milibris_before_rename
se, la propriété familiale de
l’écrivain dans le Buckinghamshire, en Angleterre.
Humour et look vintage
D’une drôlerie folle, ce longmétrage monté sur ressorts
cultive un look vintage et un
style à l’ancienne, qui lui
donnent un charme fou.
Avec les voix de George
Clooney et Meryl Streep en
version originale et de
Mathieu Amalric et Isabelle
DISNEY/ZADE ROSENTHAL
C’est l’histoire
TF1 SÉRIES FILMS du rusé Monsieur Renard, qui renonce
par amour à jouer les voleurs
de poules… jusqu’à ce que sa
nature reprenne le dessus.
Réalisé en stop motion, c’està-dire image par image, le
long-métrage a nécessité la
création de 500 marionnettes, de 4 000 accessoires
et de 150 décors, pour un
total de 621 450 photos !
Pour écrire le scénario,
librement adapté du roman
éponyme du britannique
Roald Dahl (« Charlie et la
chocolaterie »), l’Américain
Wes Anderson voulait s’imprégner de l’univers de l’écrivain. Il s’est donc installé
quelques jours à Gipsy Hou-
L’HOMME-FOURMI
FAIT MOUCHE
vvvv
« ANT-MAN »
Film de science-fiction américain de Peyton Reed (2015),
avec Paul Rudd, Evangeline Lilly,
Michael Peña…
21 : 00 (durée : 1 h 57)
Hank Pym (Michael
Douglas), un scientifique de génie, découvre une
substance chimique permettant de réduire la taille d’un
homme tout en décuplant sa
force. Il recrute pour endosser la tenue d’Ant-Man (l’homme-fourmi) Scott Lang (Paul
Rudd), un jeune père, brillant
informaticien mais ex-petit es-
TF 1
croc qui veut se racheter
auprès de sa fille après avoir
écopé d’une peine de prison.
Drôle, énergique, truffé d’effets visuels étonnants (les essais ratés d’Ant-Man pour passer par le trou d’une serrure), le
film, diffusé ce soir pour la première fois en clair, joue énormément sur le contraste des
dimensions, à la manière du
génial « l’Homme qui rétrécit »
(1957) ou encore de la comédie
familiale « Chérie, j’ai rétréci les
gosses » (1989). Et le scénario exploite à fond cette veine.
La folle séquence parmi les
jouets d’enfant est, à cet égard,
irrésistible !
S.T.
Huppert en version française, on ne voit pas bien ce
qu’on pourrait espérer de
plus du maître renard.
Ce petit bijou du cinéma
jeunesse avait d’ailleurs été
couronné du Cristal du
meilleur long-métrage (premier prix) du Festival du film
d ’a n i m a t i o n d ’A n n e c y
en 2010. Vous l’aurez compris : si vous l’avez raté, il est
grand temps de vous rattraper ce soir.
S.T.
Comment un
homme inconnu
du grand public trois ans
auparavant a-t-il pu devenir
président de la République ?
Ce documentaire tente de
répondre à cette question,
sous une forme
finalement assez ludique,
puisqu’elle présente
Emmanuel Macron
comme le chef d’une bande,
réduite mais motivée, tournée
vers un but unique : réaliser
le « casse du siècle ».
Images d’époque,
témoignages de personnalités
et scènes reconstituées
participent à la démonstration,
aussi plaisante qu’animée. M.V.
BFM TV
BLUE SKY STUDIOS
Qu’est-ce
qu’on
regarde ?
MR. FOX, C’EST FANTASTIQUE !
« MACRON À L’ÉLYSÉE :
LE CASSE DU SIÈCLE »
Documentaire politique
français de Pauline Revenaz,
Jérémy Trottin, Guillaume
Bernhard et Alexandre Funel.
20 : 50 (durée : 54 min)
SI TU VAS À RIO…
vvvv
« RIO »
Film d’animation américain de
Carlos Saldanha (2011), avec les
voix de Laetitia Casta, Lorànt
Deutsch, Mustapha El Atrassi…
20 : 55 (durée 1 h 30)
Un très rare
a ra b l e u d u
Brésil prénommé Blu, sédentaire et casanier, devenu le
meilleur ami de sa maîtresse,
Chloé, apprend qu’une femelle
de son espèce aurait été aperçue à Rio. Sur place, il doit affronter les affres de la vie
urbaine. De surprises en quiproquos, il va se lier d’amitié
FRANCE 4
avec d’autres sympathiques volatiles mais aussi se faire des ennemis. Lorsqu’il parvient enfin à
dénicher la belle Perla, il n’est
pas au bout de ses peines :
pour séduire cette rebelle malicieuse, libre et autonome, il doit
lui prouver qu’il est enfin capable d’affronter le monde réel…
Grâce au savoir-faire et à la passion communicative du réalisateur Carlos Saldanha, « Rio » ne
se contente pas d’être somptueux. Le film comporte également tous les ingrédients de la
comédie animée familiale, avec
scénario plein de suspense,
gags à gogo, et belles séquences d’émotion.
R.B.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
41 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
VOTRE SOIRÉE
1
TF1
21.00 ANT-MAN
De Peyton Reed
Avec Paul Rudd
Armé d’un supercostume qui lui donne
la capacité de rétrécir et
d’augmenter sa force,
l’escroc Scott Lang doit
trouver le héros qui est
en lui.
23.10 BATTLESHIP
De Peter Berg
Avec Taylor Kitsch
Océan Pacifique... Au
large d’Hawaï, l’US Navy
déploie toute sa puissance. Mais bientôt, une
forme étrange et menaçante émerge à la surface des eaux.
8
C8
21.00 LES MEILLEURS
AMIS DU MONDE
Avec Marc Lavoine
Max et Lucie disent des
atrocités de leurs amis,
Mathilde et JeanClaude, sans s’apercevoir que la touche « bis »
de leur téléphone est
actionnée...
23.00 LES CHEVALIERS
DU FIEL : DANS L’INTIMITÉ D’UN DUO DE CHOC
À l’occasion de la sortie
de leur première réalisation au cinéma : Les Municipaux, ces héros, Éric
Carrière et Francis Ginibre nous entraînent sur
les lieux du tournage.
18
GULLI
2
FRANCE 2
20.55 LA FOLIE DES
GRANDEURS
De Gérard Oury
Avec Yves Montand
Don Salluste, ministre de
Sa Majesté le roi d’Espagne, est à la fois cupide
et impopulaire. Il fait
régner la terreur sur les
paysans et sur son valet.
22.45 FAITES ENTRER
L’ACCUSÉ
« Laurent Bary, la
femme du volailler »
Quand Laurent Bary
appelle, paniqué, les
pompiers de Dijon, ce
26 mars 2004, il vient
de retrouver sa femme
étendue par terre.
9
W9
21.00 BABYLON A.D.
De Mathieu
Kassovitz
Avec Vin Diesel,
Mélanie Thierry
Toorop a mené bien des
combats et survécu aux
guerres qui ont ravagé
le monde depuis le
début du XXIe siècle.
22.50 BONES
« De corporis fabrica »
Avec Tamara Taylor
Hodgins et Angela se
réveillent et découvrent
un corps écorché
au-dessus de leur lit.
23.40 « Virus »
00.30 « Un homme
bien »
19
FRANCE Ô
20.55 PASSION
OUTRE-MER GRAND
FORMAT
« Les perles des
Mascareignes »
Hugues Vitry est plongeur sur l’île Maurice.
20.55 CANINATOR CHIEN ROBOT
De Robin Dunne
Avec Katharine Isabelle,
Jonathan Whitesell
Isabel, 15 ans, part
s’installer chez son oncle
dans une petite ville des
États-Unis après la mort
de ses parents.
22.25 MICROCOSMOS,
LE PEUPLE DE L’HERBE
Papillons, abeilles,
coccinelles, scarabées,
libellules, nymphes
aquatiques ou moustiques… : tel est le
peuple de l’herbe, filmé
dans son quotidien...
23.40 Oggy et les cafards
milibris_before_rename
22.40 POLYNÉSIE, UNE
QUÊTE DES ORIGINES
« La pirogue du ciel »
00.20 Irréductibles de
Montserrat
20
TF1
SÉRIES FILMS
21.00 FANTASTIC MR FOX
De Wes Anderson
Après leur mariage, Mister Fox a été prié par
son épouse de cesser
ses activités de voleur
de poules.
22.35 LES REBELLES DE
LA FORÊT 2
De Matthew O'Callaghan
3
FRANCE 3
20.55 GRANTCHESTER
« Ici et maintenant »
Avec Morven Christie
À Cambridge, Leonard, le
timide vicaire, et Hilary,
sa nouvelle petite amie,
sont témoins d’un
braquage à main armée.
21.45 « Amours
contrariées »
22.30 GRANTCHESTER
« Un oiseau en cage »
Avec James Norton
Keating et Chambers
sont confrontés à une
étrange afaire : le jeune
Théobald Graham
confie avoir poignardé
son logeur, Eric Whitaker.
10
TMC
21.00 LE CODE A CHANGÉ
De Danièle Thompson
Avec Karin Viard, Dany
Boon
Un dîner, c’est la dictature de l’apparence : on
rit, on raconte, on frime,
tous les malheurs sont
cachés derrière l’humour
et la bonne humeur.
22.55 LES EXPERTS :
MIAMI
« Promesse non tenue »
Avec David Caruso
Quelques heures avant
de témoigner devant le
grand jury, William
Campbell est assassiné.
23.40 « Alerte enlèvement »
21
L'ÉQUIPE
21.00 LA GRANDE SOIRÉE
« PSG / Guingamp »
Par Messaoud Benterki
Au programme : commentaires de matches,
analyses, débriefs,
débats et statistiques.
22.50 L’ÉQUIPE DU SOIR
Par Messaoud Benterki
Dans l’Équipe du Soir,
l’interactivité est
permanente…
13
LCP/AN
20.30 CUBA, L’HISTOIRE
SECRÈTE
Le 11 avril 2015, Barack
Obama et Raúl Castro se
serrent la main devant les
caméras du monde entier, à Panama City.
22.35 JE REVIENDRAI
00.00 Flash Talk
00.30 Flash Talk - À
quoi rêve la jeunesse ?
01.00 Déshabillons-les
4
CANAL+
21.00 FOOTBALL :
PSG / GUINGAMP
Déjà sacré champion de
France depuis sa victoire
face à Monaco (7-1), le
PSG reçoit une équipe de
Guingamp assurée de
son maintien en clôture
de la 35e journée.
22.55 Le débrief
23.10 J+1
Nicolas Tourriol, Marina
Lorenzo et Julien
Cazarre revisitent la
journée de championnat tout juste terminée,
à la sauce et au ton J+1 :
coulisses, sujets décalés, images inédites et
moments cultes.
11
TFX
20.55 21 JUMP STREET
De Phil Lord, Chris Miller
Schmidt et Jenko sont
plus que décidés à laisser
leurs problèmes d’ados
derrière eux. En rejoignant l’unité spéciale
« Jump Street », ils utilisent leur look juvénile
pour infiltrer un lycée.
22.55 CHRONIQUES
CRIMINELLES
« Afaire Jean-Pierre
Treiber : un double
meurtre bien mystérieux / La cougar et le
légionnaire / Folles à
tuer »
Présenté par Magali
Lunel
22
6TER
21.00 ASTÉRIX ET LE
COUP DU MENHIR
De Philippe Grimond
Obélix percute
le pauvre Panoramix
avec un menhir, le
druide s’évanouit.
22.25 ASTÉRIX ET LES
VIKINGS
De Stefan Fjeldmark,
Jesper Moller
23.50 Kaamelott
15
BFM TV
20.50 MACRON À L'ÉLYSÉE,
LE CASSE DU SIÈCLE
Une enquête, pas à pas
depuis 2012, sur les
opérations secrètes
menées par le futur
président et ses équipes.
21.50 MACRON À L'ÉLYSÉE,
LE CASSE DU SIÈCLE,
LE DÉBRIEF
Débat animé JeanBaptiste Boursier.
5
FRANCE 5
20.50 LA FIN DU TEMPS
DES CERISES ?
La cerise est un fruit à
part, presque sentimental… Premier fruit rouge,
elle sonne l’arrivée des
beaux jours et fait le
régal des petits et des
grands. Qui oserait imaginer un été sans elle ?
22.35 MA DERNIÈRE
CAMPAGNE
Pendant dix mois, Serge
Moati a suivi la campagne présidentielle de
2017. Il a interrogé des
politiques, acteurs de la
campagne, pour entendre ce qu’ils pensaient,
ressentaient.
12
NRJ12
20.55 LES GRANDES
HISTOIRES
« Le premier jour de la
vie ép. 3 »
À Roubaix, Nathalie et
Nancy vont devenir les
deux mamans d’une petite
fille. C’est l’aboutissement
d’un long parcours pour
ce couple homoparental.
22.45 LES GRANDES
HISTOIRES
« Le premier jour de la
vie ép. 4 »
À Nice, c’est le jour J
pour Élodie et Germain !
La jeune femme a dû
passer plusieurs
semaines hospitalisée.
00.30 Le super bêtisier
23
N° 23
20.55 À LA RECHERCHE
DU BONHEUR
De Gabriele Muccino
Avec Will Smith
Représentant de
commerce, Chris a du
mal à s’en sortir.
23.00 ONG-BAK 2,
LA NAISSANCE DU
DRAGON
De Tony Jaa, Panna
Rittikrai
16
CNEWS
21.00 L’ACTU À LA CARTE
Harold Hyman, spécialiste des questions
internationales, revient
sur un fait d’actualité
mondiale qu’il décrypte
et commente...
22.00 INTÉGRALE WEEKEND
Présenté par Nelly Daynac, Julien Desvages
23.00 L’édition du soir
6
M6
21.00 CAPITAL
« Week-ends prolongés :
évasion et détente à
tous prix »
Une semaine de farniente sous le soleil
tunisien pour 300 euros
tout compris ! De quoi
susciter des envies de
séjours balnéaires…
23.05 ENQUÊTE
EXCLUSIVE
« Bosnie, Serbie,
Kosovo : les nouveaux
territoires de l’islam
radical »
00.25 « Plages de rêve,
business et vendetta : la
face cachée de
l’Albanie »
14
FRANCE 4
20.55 RIO
Le dernier perroquet de
son espèce s’avère être
Blu, un oiseau habitué à
une petite vie bien rangée dans le froid du Minnesota. Une aventure
grandiose l’attend à Rio
au risque de lui faire perdre quelques plumes !
22.20 CAPTAIN AMERICA
De Joe Johnston
Avec Chris Evans
1941. La Seconde Guerre
mondiale fait rage. Steve
Rogers se porte volontaire pour participer à un
programme expérimental
qui va le transformer en
un « Super Soldat ».
24
RMC
20.50 ADOLF HITLER :
LES ORIGINES DU MAL
« À la conquête du
monde 4/6 »
21.45 « La solution
finale 5/6 »
22.35 ADOLF HITLER :
LES ORIGINES DU MAL
« La chute 6/6 »
23.30 Eva Braun,
épouse Hitler
26
LCI
21.10 LE GRAND JURY
RTL - LE FIGARO - LCI
Présenté par Christophe
Jakubyszyn, Benjamin
Sportouch, Alexis Brézet
Les politiques sont
confrontés au grand jury.
22.00 LE GRAND SOIR
WEEK-END
Présenté par Damien
Givelet, Julie Hammett
00.00 Journal
7
ARTE
20.55 LA SIRÈNE DU
MISSISSIPI
De François Trufaut
Avec Jean-Paul
Belmondo
Répondant à l’annonce
d’une agence matrimoniale, une femme
usurpe la place d’une
autre.
22.55 JE SUIS INGRID
En 2011, Isabella Rossellini donne au documentariste Stig Björkman
l’accès aux journaux
intimes de sa mère,
Ingrid Bergman, et à
des films de famille
jamais montrés.
00.45 Mr Gaga
17
CSTAR
21.00 CHICAGO FIRE
« Saison 5 - : Le syndrome du héros »
Avec Christian Stolte,
Joe Minoso
Severide fait tout ce
qu’il peut afin qu’Anna
se sente bien dans son
nouvel environnement à
Chicago.
21.45 CHICAGO FIRE
« Saison 5 - Le poids
des mots »
Avec Christian Stolte
Casey découvre une
nouvelle maison
abritant des junkies et
prend part de manière
involontaire à une
histoire de famille.
25
CHÉRIE 25
20.55 UNE FEMME
D’HONNEUR
« Une erreur de
jeunesse »
De Michaël Perrotta
Avec Corinne Touzet,
Franck Capillery
22.50 UNE FEMME
D’HONNEUR
« Ultime thérapie »
De Michaël Perrotta
Avec Corinne Touzet
27
FRANCE INFO
20.00 LES INFORMÉS DE
FRANCEINFO
Des personnalités
politiques, artistes...
défendent leurs idées et
convictions sur un sujet
d’actualité.
21.00 FRANCEINFO : DEUX
POINTS OUVREZ L’INFO
L’info toutes les
10 minutes avec des
invités, des reportages
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
42 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
DIMANCHE
JEUX
MotsFLÉCHÉS N° 5134
MotsCROISÉS
B
C
D
E
F
G
H
I
Avec les sept cases numérotées, reconstituez le mot répondant
à la déinition : il fait un peu la tête.
J
TUBES DE
VERRE
TERRES
BRUNES
1
ANCIENNES
GROGNES
APPLIQUÉ À
SA TÂCHE
MARRON
ÉPIE
1
2
3
4
LIEU DE
BONHEUR
BON CITOYEN
5
CENTRIFUGEUSE
RÉPRIMANDER
4
LES
DREADLOCKS
EN SONT
5
6
FACE DE DÉ
NOTION
MESURE
LIQUIDE
IL RÉDUIT
AU SILENCE
PAS PLEIN
NORD
DÉSAVEU
7
MÂLE DE
LA CHÈVRE
8
9
3
NASE
HORIZONTALEMENT : 1. C’est de la folie. 2. Quel tohu-bohu ! 3. Taxes
incluses. Blouse de sculpteur. 4. Devant la licence. Font des toiles.
5. Elles font tourner bien des têtes. 6. Combinaison de turiste. Se lance
avec courage. 7. Couverte de teinture. Prise de catcheur. 8. Mouille
la chemise. Étourdie. 9. Opère un déplacement. Portion d’intestin.
10. Marches du cavalier. De Lille à Marseille.
PASSEPARTOUT
JETER
UN PONT
C’EST LE
MOMENT DE
PARLER
TRÈS PURE
ET
IMPALPABLE
USUELLE
PRISE DE VUE
3
PAGAIE
GÉNISSE
MYTHIQUE
1
PRÉNOM
FÉMININ
L’OR AU LABO
6
9
4
6
9
1
2
7
R
A
C
C
O
M
M
O
D
E
3
5
4
6
E
P
I
E
E
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT
E
T
A
T
SUDOKU
P A R A I
I C U L T
E
T I E
D A
G R
C A N A
C A N E T
R C E R I
A I S
O
M A
G N
E
S O S
Résultats du tirage du
samedi 28 avril 2018
T
E
N
O
R
R
U
N
G
I
S
E
R
E
S
6
9
4
8
7
2
5
3
1
P
E
A
M A R
O L E
I E S
8
2
7
3
5
1
4
9
6
MOTS FLÉCHÉS
1
3
5
6
4
9
7
8
2
14
31
36
40
Nombres de combinaisons simples gagnantes
5 BONS NUMEROS +
5 BONS NUMEROS
47
2
1 224 572
G 8119 8896
S 1967 1496
G 9307 7092
T 7105 6211
196 716 jeux gagnants unitaires à ce tirage
A gagner, au tirage LOTO® du lundi 30 avril 2018 :
8 000 000 €*
* Montant minimum à partager au rang 1. Voir règlement.
**Jeu en groupe : rendez-vous dans votre point de vente muni de votre reçu de jeu ou utilisez
la fonctionnalité Scan de l'application FDJ® (disponible en France métropolitaine et Monaco)
pour connaître la part de gain éventuel associé à votre reçu.
Résultats et informations :
Application
FDJ ®
envoyez LOTO au
3256
0,35
/ min
61 113
0,35 € PAR SMS + PRIX SMS
Résultats et informations :
Application
FDJ ®
Les résultats ci-dessus sont communiqués à titre indicatif. Veuillez consulter le Journal Officiel. Les gains sont payables jusqu'à 60 jours suivant le dernier tirage auquel votre reçu participe. Voir réglement.
JOUER COMPORTE DES RISQUES : ENDETTEMENT, DÉPENDANCE...
APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)
LE PARISIEN LIBÉRÉ
10, BOULEVARD DE GRENELLE, 75738 PARIS CEDEX 15
TÉL. 01.87.39.71.00
SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE
PIERRE LOUETTE, PRÉSIDENT ET DIRECTEUR
DE LA PUBLICATION
SOPHIE GOURMELEN, DIRECTRICE GÉNÉRALE DÉLÉGUÉE
PRINCIPAL ASSOCIÉ : UFIPAR (LVMH)
STÉPHANE ALBOUY, DIRECTEUR DES RÉDACTIONS
DU « PARISIEN » ET D’« AUJOURD’HUI EN FRANCE »
JULIE COSTES, ÉDITRICE
COMMISSION PARITAIRE N° 0120 C 85979
PUBLICITÉ : TEAM MÉDIA, 10, BOULEVARD DE GRENELLE,
75738 PARIS CEDEX 15
CORINNE MREJEN, PRÉSIDENTE DE LA RÉGIE TEAM MÉDIA
PHILIPPE PIGNOL, DG DE LA RÉGIE TEAM MÉDIA
4 986 370
3256
0,35
/ min
envoyez KENO au
61 113
0,35 € PAR SMS + PRIX SMS
Soir
11 13 17 18 25 28 30 31 34 35
36 39 43 46 51 52 55 56 59 69
x4
1 224 572
La Française des Jeux 126 rue Gallieni 92643 Boulogne-Billancourt Cedex RCS Nanterre B 315 065 292
D 9819 7997
M 1392 1777
x3
La Française des Jeux 126 rue Gallieni 92643 Boulogne-Billancourt Cedex RCS Nanterre B 315 065 292
Tirage des 10 codes LOTO® gagnants à 20 000 €
D 1569 0642
H 2386 6876
Bonnes
étoiles
Tous pays confondus
5
1 000 €
500 €
50 €
20 €
10 €
5€
2,20 €
41
307
1 614
16 542
24 571
267 892
430 687
Grilles EuroMillions gagnantes
Combinaisons
Bons
numéros
000 €
10 codes LOTO® gagnants à 20 000 €
4 BONS NUMEROS +
4 BONS NUMEROS
3 BONS NUMEROS +
3 BONS NUMEROS
2 BONS NUMEROS +
2 BONS NUMEROS
1 BON NUMERO +
0 BON NUMERO
Les résultats ci-dessus sont communiqués à titre indicatif. Veuillez consulter le Journal Officiel. Les gains sont payables jusqu'à 60 jours suivant le dernier tirage auquel votre reçu participe. Voir règlement.
JOUER COMPORTE DES RISQUES : DÉPENDANCE, ISOLEMENT...
APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)
PUBLICITÉ COMMERCIALE : 01.87.39.83.11
PETITES ANNONCES, ANNONCES LÉGALES : 01.87.39.82.81
EMPLOI : 01.87.39.82.82
DIFFUSION CONTROLÉE PAR O.J.D.
ABONNEMENTS : LE PARISIEN
4 RUE DE MOUCHY - 60438 NOAILLES CEDEX
SERVICE CLIENT : serviceclient@leparisien.fr
01.76.49.11.11 (COÛT D’UN APPEL LOCAL)
9
7
3
4
6
5
2
1
8
2
5
8
7
1
3
6
4
9
3
6
9
5
8
4
1
2
7
7
4
1
9
2
6
8
5
3
A
Z
E N T O R
S E N A
G E N E T
I
E
O R A G E
E S E
J C
O M
R A L E
S U
E S
T A S S
F E R
A
U
C G
E S C H E
E A U
5
8
2
1
3
7
9
6
4
En France**
à EuroMillions
T
E
L
E
R
P
I L
A
C I
O N
S E
E S
T
T R
E
B
T O
A U
M
E S
L
I
E
N
S
C
A
P
E
T
O
I
C
F
E
U
R E R
N N E
A N T
E
C I A
A G E
M E R
E S O
L
P
E G O
O U R
N E T
S T E
Le mot à trouver est : ORGUEIL.
5
12
CW 691 5663
Gains par grille EuroMillions gagnante
Dont Etoile+
A
T
T
I
T
U
D
E
1 gagnant en France** à 1 000 000 €
12 24 40 41 46
2 5 9 11 18 27 31 35 36 38
39 42 43 44 46 48 51 66 69 70
Gains par combinaison simple gagnante**
Aucun gagnant.
Aucun gagnant.
100
4
1
6
2
9
8
3
7
5
Résultats de tirage du vendredi 27 avril 2018
Résultats des tirages du
samedi 28 avril 2018
Midi
C 9416 2627
H 1007 2568
C’EST-À-DIRE
EN
RACCOURCI
PORTE UNE
MARQUE
DE COUP
MOTS CROISÉS
5
4
TENDRE
MAIS
PAS TENDU
COULEUR
POUR LA
POLICE
4
1
SE
MONTRER
TÉMÉRAIRE
SA VIE SE
DÉROULE AU
RALENTI
1
SOUPIR
EXPRIMÉ
Solutions
8
6
6
à Etoile+
à EuroMillions et Etoile+
Aucun gagnant, 17 000 000 € reportés au prochain tirage.
5
3
0
0
359 513,20 €
-- €
359 513,20 €
5
6
0
/
41 867,30 €
/
41 867,30 €
4
23
1
0
5 342,20 €
-- €
5 342,20 €
4
559
110
26
234,40 €
278,60 €
513,00 €
3
1 088
186
46
168,10 €
29,00 €
197,10 €
4
1 347
258
/
77,00 €
/
77,00 €
24 000 000 € *
2
17 138
3 056
723
27,80 €
6,30 €
34,10 €
à EUROMILLIONS
3
27 557
5 062
1 257
18,30 €
4,10 €
22,40 €
3
65 598
12 881
/
14,50 €
/
14,50 €
1
92 081
16 980
4 251
14,60 €
4,30 €
18,90 €
0
/
/
7 288
/
16,20 €
16,20 €
81 300 19 546
2
425 397
2
1 025 311
0
/
9,50 €
2,70 €
12,20 €
/
4,80 €
/
4,80 €
/ 211 256
/
2,70 €
2,70 €
212 428
ABONNEMENT PORTAGE À DOMICILE : LIVRAISON DANS
VOTRE BOÎTE AUX LETTRES 7 JOURS SUR 7 AVANT 7 H
DU LUNDI AU SAMEDI ET AVANT 8 H LE DIMANCHE
ABONNEMENT POSTAL :
HORS TV MAGAZINE ET LA PARISIENNE
TARIFS PORTAGE/POSTAL :
1 AN, 7 JOURS SUR 7, 364 NUMÉROS, 525,60 €
A gagner, près de
1 gagnant garanti en France** à
1 000 000 €
à MY MILLION
Résultats et informations :
Application
FDJ ®
* Montant non garanti à partager au rang 1.
envoyez EM au
3256
0,35 / min
61 113
0,35 € PAR SMS + PRIX SMS
Voir règlement de l'offre de jeu Euro Millions-My Million et du jeu Etoile+.
** République française ou Principauté de Monaco.
Les résultats ci-dessus sont communiqués à titre indicatif. Veuillez consulter le Journal Officiel. Les gains sont payables jusqu'à 60 jours suivant le dernier tirage auquel votre reçu participe. Voir règlements.
PRÉLÈVEMENT MENSUEL : 43,80 €
VENTES DIFFUSEURS : 0.800.940.940
(APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE)
IMPRIMERIE : CINP (MITRYMORY) - ISSN 07673558
LIGNE TURF : 0.892.683.675 (EPA 0,80 € /MIN)
TIRAGE DU « PARISIEN »
DU SAMEDI 28 AVRIL 2018 : 193 416 ex.
Mardi 1er mai 2018
PR
TIR OC
AG HAIN
ES S
3
PATRIARCHE
FIGURE DE
BLASON
2
5
ON L’OUVRE
DÈS
LE MATIN
TRÈS SERRÉ
7
7
VARIÉTÉ DE
POMME (D’)
EXPERT
7
IL EST À
DROITE SUR
LA CARTE
VIDE LA
BARQUE
VAUT LE FER
9
POÈTE
HELLÉNIQUE
2
PETIT
CARRÉ
DE VIGNE
VERTICALEMENT : A. Attitude passive. B. Ils sont très occupés la nuit.
Accessoire qui a remplacé le fuseau. C. Institut qui renseigne sur la
consommation. Un gros bras en boîte. D. Coordonne deux mots. Elle
peut être amicale. Symbole pour le titane. E. Parles du nez. F. Joue
les grippe-sous. Peut se prendre par bol. G. Rangée d’osselets. Ils
sont parfois empesés. H. Qui reste une énigme. I. Port méditerranéen.
Du point de vue de. J. Ni masculin ni féminin. On y prépare l’agrégation.
1
ÉQUERRE
ÉTOUFFES
LE FEU
C’EST LA
TOILE
POUDRE
SOLUBLE
10
Sudoku
ACTEUR DE
GÉANT
ANNEAU
D’AVIRON
IL SE
PLANTE
LOIN DU
TROU
BEL ESSOR
milibris_before_rename
7
DONNA
DU GOÛT
3
P
6
FEMME
ROBUSTE
AVANT
APRÈS
LIÉ AU JOUR
FRUIT
DÉPOURVU
DE VALEUR
2
En partant
des chifres
déjà inscrits,
remplissez
la grille de
manière
que chaque
ligne, chaque
colonne,
et chaque
carré de 3 x 3
contienne une
seule fois tous
les chifres
de 1 à 9.
5
La Française des Jeux 126 rue Gallieni 92643 Boulogne-Billancourt Cedex RCS Nanterre B 315 065 292
A
jeux proposés par
JOUER COMPORTE DES RISQUES : DÉPENDANCE, ISOLEMENT...
APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)
Origine du papier : Belgique.
Taux de fibres recyclées :
100%.
Ce journal est imprimé sur
du papier porteur de
l’Ecolabel européen sous le
numéro FI/37/002.
Eutrophisation : Ptot
0,010 kg/tonne de papier.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
HOROSCOPE
43 | Le29 Parisien
AVRIL 2018
LA MÉTÉO
DIMANCHE
119
e
Ste Catherine
St Robert
6 h 32
21 h 3
Lune croissante
VOTRE ? PAR ALEXANDRE MARTY
ENRIR
AVEX
U
PE TS A
VOS
25 72
01 58 57
DES PLUIES ET DU VENT
Le matin, des pluies modérées à fortes touchent l’ouest de la
France où les températures sont globalement inférieures aux
moyennes de saison. L’après-midi, le vent de sud va s’intensifier
sur l’est de la France. Résultat, des averses orageuses assez
intenses se déplacent du Languedoc-Roussillon
aux frontières du Nord. En Alsace, la chaleur
DIMANCHE
domine avec plus de soleil. En soirée, les pluies
se maintiennent sur les trois quarts du territoire.
ÎLE-DE-FRANCE ET OISE. Le temps est
maussade toute la journée. Les pluies sont
AVRIL
soutenues sur l’ouest de la région parisienne,
où il fait frais, et plus dispersées
en Seine-et-Marne, où la douceur persiste.
21 AVRIL - 20 MAI
CŒUR. Vous savourerez pleinement un
climat idyllique. RÉUSSITE. Vous serez
animé d'un superbe esprit d'entreprise
et vous aborderez cette journée avec
un moral d'acier. FORME. Maux de tête.
29
8°
14°
21 MAI - 21 JUIN
60 km/h
9°
7°
7°
13°
10°
15°
22°
6°
12°
8°
22 JUIN - 22 JUILLET
23°
11°
13°
11°
9°
13°
8°
8°
7°
CŒUR. Vous foncerez tête baissée dans
une relation à laquelle vous ne croyez
pas du tout. RÉUSSITE. Il vous faudra
réfléchir avant de vous engager sur une
nouvelle voie. FORME. Bonne vitalité.
11°
4°
4°
9°
11°
26°
23°
CŒUR. Vous parviendrez à dépasser vos
blocages et à vous épanouir. RÉUSSITE.
De bons rapports avec votre entourage
professionnel sont cruciaux. Rappelezvous en ! FORME. Moral en baisse.
11°
8°
9° 16°
22°
23 AOÛT - 22 SEPTEMBRE
CŒUR. Vous aurez l'impression que votre
conjoint vous délaisse mais il est pris
par son travail. RÉUSSITE. Vous aurez
une décision à prendre. FORME. Le moral
est en baisse. Ressaisissez-vous !
15° 26°
9° 14°
9°
13°
CŒUR. Vous trouverez un certain équilibre dans vos relations. RÉUSSITE. La
chance sera avec vous du côté finances.
Vous pourriez recevoir un don inattendu.
FORME. Vous avez besoin de repos.
23 JUILLET - 22 AOÛT
13°
13°
11° 24°
8°
9°
21 MARS - 20 AVRIL
CŒUR. Vous plongerez dans les délices
et les tourments de la passion. RÉUSSITE. Un projet financier en retard peut
trouver une conclusion très satisfaisante.
FORME. Bonne vitalité.
14°
5°
50 km/h
15°
60 km/h
14° 21°
23 SEP. - 22 OCTOBRE
10° 14°
9° 19°
10°
9° 12°
11°
16° 20°
14° 21°
10° 19°
12°
19°
60 km/h
14° 21°
LA MEILLEURE INFO MÉTÉO
CŒUR. Mettez de l'ordre dans vos idées
avant d'entamer une discussion. RÉUSSITE. Servez-vous de votre éloquence.
Parlez de vos projets ! FORME. Vous ne
manquerez pas de tonus.
23 OCT. - 21 NOVEMBRE
CŒUR. Journée marquée par une grande
complicité. RÉUSSITE. De petits soucis
financiers vous perturberont. Côté travail, ne cherchez pas la performance !
FORME. Vous devriez être en forme.
22 NOV. - 20 DÉCEMBRE
La météo, c’est toutes
les ½ heures entre 4 h 30 et 9 h 30
CŒUR. Une mise au point s'imposera
dans le cadre familial. RÉUSSITE. La
chance sera de votre côté. Si vous aimez
les jeux de loterie, c'est le moment d'en
profiter. FORME. Foie fragile !
LA MEILLEURE APPLI MÉTÉO EN FRANCE
21 DÉC. - 19 JANVIER
6° 10°
6°
5° 14°
8° 16°
9°
7° 16°
6° 13°
6° 13°
7° 13°
CŒUR. Vous serez tour à tour chaleureux
ou distant, expansif ou replié. RÉUSSITE.
Grâce à un jugement sûr et à un sens
aigu des opportunités, vous saurez faire
les bons choix. FORME. Bon tonus.
6° 14°
20 JANV. - 18 FÉVRIER
7° 14°
8° 15°
11° 18°
CŒUR. Vous vous laisserez emporter par
votre caractère passionné ! RÉUSSITE.
Des discussions budgétaire seront au
programme. Il y a risque de quiproquo.
FORME. Vous aurez un tonus d’enfer.
8° 16°
10° 19°
14° 17°
19 FÉV. - 20 MARS
LUNDI
MARDI
MERCREDI
30
1er
2
AVRIL
MAI
MAI
27/29
27/29
23/24
26/26
25/28
15/17
15/17
15/25
8/11
10/12
15/23
6/13
18/27
11/15
10/15
CŒUR. Votre joie de vivre vous rend très
attirant. Pour les couples, la journée sera
pleine de surprises. RÉUSSITE. Votre
vitalité vous aidera à atteindre tous vos
objectifs. FORME. Troubles allergiques.
BAROMÈTRE DE L’AMOUR
BÉLIER. Vous allez être épris d’amour
comme jamais auparavant ! CANCER.
Cette journée sera neutre et très calme,
mais cela vous apaisera.
BON ANNIVERSAIRE
Jerry SEINFELD, 64 ans (humoriste).
Anne-Sophie LAPIX, 46 ans (journaliste).
milibris_before_rename
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DU 27 AVRIL AU 1er MAI
présente
LES GRANDES MARQUES À PRIX
FRANCHEMENT IMBATTABLES
MODE ENFANT•MATERNITÉ•PUÉRICULTURE
Et des milliers d’autres coups de cœur vous attendent sur
showroomprive.com
Téléchargez l’appli
*French days = les jours français
milibris_before_rename
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
22
Размер файла
11 244 Кб
Теги
Le Parisien, newspaper
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа