close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

L'Equipe - 04 05 2018

код для вставкиСкачать
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
1,60 € vendredi 4 mai 2018 73e année N° 23 292 France métropolitaine
ROLANDO
BALLON DʼOR
Ligue Europa (demi-finales retour)
RB Salzbourg 2-1 a.p. Marseille
footba ll
Grâce à un but en prolongation de son défenseur portugais,
Marseille gagne le droit de disputer sa cinquième finale européenne.
Ce sera face à l’Atlético de Madrid, à Lyon, le 16 mai.
Pierre Lahalle/L’Équipe
PAGES 2 À 10
ALL 2,40 € - ANT 2,10 € - AUT 3,10 € - BEL/LUX 2,10 € - CAN 4,70 $C - CH 2,90 FS - ESP/AND 2,30 € - G B 2,10 £ - GR 2,70 € - GUY 3,10 € - ITA 2,40 € - MAR 17 MAD - NL 2,40 € - PORT CONT 2,60 € - REU 2,10 € - TUN 3,50 DIN
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
footba ll
LIGUE EUROPA
demi-finales retour
RB Salzbourg 2-1 a.p. Marseille
aller : 0-2
Vincent Duluc
LERÊVEFINAL
Silapeurdetoutperdredécuple
lebonheurdegagner,après,alorsles
Marseillaisserontlongtemps,
longtemps,fousdejoie,aprèsavoir
survécuàunenuitenenfer,hiersoir,
àSalzbourg,etêtrepassésàquelques
centimètresdetomberduhautdeleurs
rêves.Cettequalification,qui
récompenselacultureeuropéenne
profonded’unclubquidisputerasa
cinquièmefinalecontinentale(C1en1991
et1993,C3en1999et2004),doitêtre
séparéedecequel’onavudel’OM,hier
soir :lesMarseillaisn’ontpasétéloin
d’êtreendessousdetout,entoutcaspas
àlahauteurdel’événementnidela
passionqu’ilsontsuscitée,maisleurtour
d’honneur,auboutdelanuit,rappelleque
l’histoireaccordeunregarddistraitàla
manièredontunfinalisteafranchila
dernièremarche.Ilssontenfinaledela
LigueEuropaparcequ’ilsontfranchitous
lesobstacles,depuisl’été.Ilssonten
finaleparcequ’ilsn’ontpascédéauplus
fortdelatempêteetdeleursdoutes,hier
soir.Leurmauvaismatchd’hierne
comptepas.
Quatorzeansaprèsladoubleprésencede
MonacoenfinaledelaLiguedes
championsetdel’OM,déjà,enLigue
Europa,laqualificationdel’OMvient
remplirunvideetnouscombler.Quatorze
ans,danslefootballmoderne,c’estun
siècle,etl’idéequelefootballfrançaisait
parfoiseuunsièclederetard,surceplanlà,apunouseffleurer,àl’occasion.
Ilafallutoutcetemps,celongtunnel
traversédequelqueslueursqui
s’éteignaientauprintemps,pourpasser
dedeuxfinaleseuropéennesàuneautre.
Lamesuredutemps,etdecetteabsence,
estspectaculaire :de2004à2018,
pendantquelaFrancerestaitàlaporte,
huitnationsontatteintlafinaledelaC3,
alorsquelafinaledeC1estconfisquée,
depuisl’épopéeduMonacode
Deschamps,parlesquatre
Championnatsmajeurs(Espagne,
Angleterre,Italie,Allemagne).
L’OMvajouerunefinaleàLyon,cequisera
pourluiunemerveilleuseoccasiondela
gagner,etpourtoutlemondeune
lumineuseraisond’êtremoinscon.La
rivalitéestl’essencedufoot,etles
supportersduPSGcommeceuxdeLyon
aurontévidemmentledroit,surleur
canapé,desouhaiterlavictoirede
l’AtléticodeGriezmann.Leschéman’est
pasdifférentàl’étranger.Maissiles
responsablessedécidentàl’êtreetà
montrerlavoieplutôtqu’àmontrerdu
doigt,ilyasûrementmoyenquecette
finaledoublementfrançaises’entourede
l’atmosphèredefêtequ’ellemérite.En
dehorsd’unefinaleenété,touslesquatre
ans,iln’yariendeplusbeau,danscejeu,
qu’unefinaleauprintemps.L’OM
s’avanceversdesjoursmagiques.
Alexis RéauL’Équipe
2
LA PLACE
DES GRANDS
OM
Malmenépendanttoutelasecondepériode,pousséjusqu’en
prolongation,Marseilleatout de même réussiàforcersondestin
et sehisserenfinale,à Lyon, le16mai,contrel'AtléticodeMadrid.
êêêêêê
RB Salzbourg
Marseille
A.P.
0
0
2
1
DENOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL-
VINCENT GARCIA
SALZBOURG – (AUT) Les supporters
marseillais ont attendu deux minutes avant la fin d’une prolongation irrespirable pour entonner
leur désormais célèbre chant
pour Jean-Michel Aulas, le présidentdel’OL.Portésparcettemusique légère et entêtante, ils iront
le16maiàLyondéfierl’Atléticode
Madrid en finale de la Ligue
Europa.C’estbeau,franchement,
et c’est une épopée extraordinaire, marquée par les émotions
et la tension d’un quart et d’une
demi-finale renversantes face à
Leipzig (0-1, 5-2) et Salzbourg
(2-0,1-2a.p.).Cen’estpastousles
jours qu’un club français a l’occasion de ramener un trophée à la
maison. Les Marseillais pourront
entrerencoreunpeuplusdansla
légendeenétantàjamaislespremiers à en gagner deux, après
leur victoire en Ligue des champions en 1993. Leur dernière finale remonte à 2004, en C3 déjà,
et ils l’avaient perdue contre un
club espagnol aussi, Valence CF
(0-2). Cette fois encore, l’OM ne
sera pas favori du tout, dans un
contexte qui peut s’avérer électriquevulelieu,lebastiondel’OL,et
le contentieux aussi entre les
deux clubs datant d’un déplacement houleux en C 1 en 2008.
Dix ans plus tard, l’Atlético de Simeone est aujourd’hui une machineredoutable.Maisl’espoirfait
vivre,alorsd’iciau16mai,c’estce
quiporteralesMarseillaisetleurs
supporters. Pour en arriver à ce
rêvefouderamenerunenouvelle
Coupe d’Europe à la maison, les
Olympiens ont pu compter sur un
sauveur improbable, Rolando,
venu marquer d’un geste d’attaquant sur un corner de Payet au
bout d’une prolongation tendue à
souhait (2-1, 116e). Le défenseur
centralportugais,souventblessé,
a perdu sa place de titulaire, mais
c’estsonbutquiestvenuqualifier
l’OM,malembarquédepuisledébut de la seconde période. Il n’y
avait pas corner sur cette action,
l’arbitre, M. Karasev s’était
trompéetils’estd’ailleurstrompé
souventhiersoir.
Envahis par la trouille
Les Marseillais étaient ivres de
joie, les Autrichiens fous de colère. Haidara a été expulsé peu
après(119e)pouruncoudedansla
figure de Payet. Au coup de sifflet
final,l’ambianceétaitàlajoiedans
un camp et à la rage dans l’autre.
Mais c’est surtout au match aller
que Salzbourg pourra s’estimer
lésé par certaines décisions arbitrales. Hier, les Autrichiens ont
tout donné et ils ne sont pas passés loin de tout renverser. En seconde période, les Marseillais se
sont effondrés, plombés par la
performance des cadres (Gustavo,Rami,Thauvin…)etlesinsuffisances des autres. Envahis par
latrouilledetoutperdre,leshommes de Rudi Garcia ont encaissé
deux buts, dans une période où
l’OM a rendu tous les ballons,
comme s’ils leur brûlaient les
pieds.LesAutrichiens,portéspar
l’ambiance vraiment énergisante
delaRedBullArena,sontrevenus
à égalité sur l’ensemble des deux
matches en profitant des largesses sur les côtés et dans l’axe
aussi. Le premier but est
d’ailleurs venu d’une percée au
milieu, d’Haidara (1-0, 53e). Pour
éviter les sueurs froides et une
prolongation, il fallait tenir, ne pas
encaisser un autre but trop vite.
Mais l’OM a craqué encore une
fois trop rapidement ensuite sur uu
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
3
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
RB Salzbourg - Marseille : 2-1 a.p.
demi-finales retour
LIGUE EUROPA
Une chanson pourRolando
Diminué parune tendinite, lePortugais estsorti du banc pour marquer
le but quiqualifieMarseilleen finale.
même pas encore à l’échauffement, calé sur le banc de touche
comme une semaine plus tôt,
lorsdumatchaller.
Éloigné des terrains pendant
près de trois semaines, au début
du mois d’avril, pour calmer l’inflammation qui le gênait sur chaque appui, il n’avait débuté qu’un
seul match depuis le 31 mars et
Luiz Gustavo avait pris sa place
dans l’axe, au côté de Rami, avec
des garanties précieuses. Le
Brésilien va plus vite et même s’il
manque au milieu quand il joue
en défense, Garcia préférait ce
plan B de luxe : Rolando, encore
remplaçant à Angers, ne semblait plus une solution crédible.
Mais son entraîneur ne l’a pas
complètement oublié non plus,
lui qui l’avait relancé à son arrivée à l’OM, en octobre 2016, pour
en faire un titulaire solide. Et,
alors que son axe tanguait, que
son milieu souffrait, qu’un but
autrichien aurait éliminé son
équipe, il s’est dit que Rolando
pourrait peut-être apporter quelque chose. Sur coup de pied ar-
DENOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE
MÉLISANDE GOMEZ
SALZBOURG– Ilfallaitsansdoutes’attendre à ce qu’il s’offre un chapitre digne d’un héros de la mythologie, puisqu’il est diminué par
une tendinite au talon depuis des
semaines,déjà.CommeAchille,il
a cette faiblesse au tendon qui ne
le lâche pas et qui a sérieusementrognésontempsdejeu,depuis le début du printemps. Mais,
comme Achille, il a écrit une histoire dont les Marseillais se souviendront longtemps, et qui les
porte vers la cinquième finale
européennedel’histoireduclub.
À trente-deux ans et avec cette
santé incertaine, ce n’est pourtantpasluiqu’onattendaitdansle
rôle du sauveur, alors que la tension devenait étouffante au-dessus de la Red Bull Arena. Les
Marseillais avaient vu le match
tourner sous leurs yeux au cœur
de la deuxième période, quand
deux buts autrichiens avaient réveillé le stade et assombri leurs
perspectives. Rolando, lui, n’était
hier
uu une action confuse, marquée par
un hors-jeu de Dabbur au départ
quiauraitdûêtresignalé.Carl’attaquantautrichienaobligéRamià
dégager n’importe comment. Le
ballon est revenu sur Schlager et
la reprise dans la surface du
joueur de Salzbourg ne semblait
pas cadrée. Sarr s’est chargé de
mettreleballondanslebut…(0-2,
65e). En douze minutes, les Marseillais, peu inquiétés dans une
première période terne, venaient
degâcherleuravance.Leurdébut
de seconde période avait été
pourtant prometteur. Mais ni
Ocampos en bonne position (46e)
ni Germain (49e) n’avaient pu en
profiterpourmarquer.
Devant, il a manqué ce qui a
manqué toute la saison, c’est-àdire un avant-centre qui pèse.
Cela se voit moins quand Thauvin
brille,cequin’apasétélecashier,
sous les yeux de Guy Stephan,
l’adjoint de Didier Deschamps.
Comme en prolongation sur un
arrêt extraordinaire (99e), Pelé a
sauvé l’OM d’une cruelle désillusion en sortant un tir de Hwang
seulausecondpoteau(71e).Lafin
de match a été marseillaise mais
pas l’arbitrage, puisqu’une main
autrichienne dans la surface (87e)
n’a pas été signalé. L’OM s’est fait
peur mais le club phocéen est
passé dans la douleur. Attention
Jean-Michel,ilsarrivent. ‘
RB Salzbourg
2-1 a.p.
2
0
Marseille
Red Bull Arena, à Salzbourg. Temps doux. Pelouse en bon état. 29 520 spectateurs.
5,3
“Nous nous
sommes parlé
longuement
avec JacquesHenri Eyraud.
Je pensais qu’il
était important
qu’il appelle au
calme avant
même la
qualification.
Il ne l’a pas fait.
Je pense qu’il
va le faire très
vite. (...) J’ai
toute confiance
pour que ça se
passe bien
,,
JEAN-MICHEL AULAS,
interrogé sur la chaine
L’Équipe sur les risques
d’incidents lors de la
venue des supporters
marseillais à Lyon pour la
finale, le 16 mai.
Arbitre : M. Karasev (RUS) 3
5
Ulmer
5
•
5c
Dabbur
Berisha
5
4
6
7
•
4
3
M. Lopez Rami
6c
8
Germain Payet
Samassekou Schlager
5
Thauvin
4
6
Caleta-Car
Walke
3
B. Sarr
3
5
Y. Pelé
5
4
M. Sanson Luiz
Gustavo
5
6
Ocampos
3
Lainer
Amavi 4,4
6 Entr. : M. Rose (ALL) Entr. : R. Garcia 5
Possession
Remplacements
Remplacements
e
68e : Gulbrandsen par Hwang 51
49 67 : M. Lopez par Anguissa
(note
: 5).
(note : 5).
69
%
84e : Germain par Njie.
84e : Schlager par Minamino.
Tirs cadrés
e
e
101 : M. Sanson par Rolando.
96 : Ulmer par Pongracic.
1 Non utilisés : Escales (g.),
Non utilisés : Stankovic (g.), 6
Bo. Kamara, Sertic, Sari.
Yabo, Wolf, Leitgeb.
Cartons– 8 avertissements :
Cartons.– 4 avertissements :
Fautes
B.
Sarr (35e), Lopez (39e),
Haidara (75e), Caleta-Car (94e), 20
15 Rami
(57e), Germain (77e),
Dabbur (117e), Haidara (119e).
Payet (84e), Amavi (100e),
1 expulsion : Haidara (119e).
Rolando (116e), Y.Pelé (120e +2)
Suspendus au prochain Passes réussies
match : Haidara. 343
266 Suspendus au prochain
435
357 match : aucun.
Ramalho
Haidara Gulbrandsen
Le premier tir cadré
de l'OM
Laprolongationétaitdéjàbienentamée quand le Portugais a remplacéMorganSanson(101e).Marseille, alors, ne se procurait plus
d’occasionsetonvoyaitmalcomment éviter la loterie des tirs au
but. Il obtint un nouveau corner
qui n’en était pas un, Payet s’en
alla le frapper et, au point de penalty, Rolando était là. Pas de la
tête, malgré son 1,90 m qui peut
faire mal, dans ce type de situa-
tions. Mais du droit, sûr, précis,
victorieux : il n’allait pas laisser
passer l’aubaine, et le gardien
autrichien n’y pouvait rien. Ce fut
lepremiertircadrédel'OM(116e).
Foudejoie,ils’enallalefêterau
pied de ses supporters : c’est son
deuxième but de la saison, après
un autre contre Lyon qui n’aura
servi à rien, c’est le troisième but
de sa carrière en Ligue Europa et
le plus important, sans doute. Au
coupdesiffletfinal,ilavaitlesyeux
humides de larmes et tout le
mondeestvenul’embrasser,Sertic, Mandanda en costume, Rami
en sueurs. Il semblait ne pas trop
ycroiremaisilétaitleroidelasoirée et, à ce moment-là, il n’avait
plusmalautalon,sansdoute.
Pelé,gantsdefer
Parfoisdécrié, le gardien marseillais
asortiune prestationsuperbe,hier.
Personnenevousledira,cematin,maisilsétaientquelques-uns,
parmilessupportersmarseillais,
àdouterunpeudeleurAlbatros.
Pastoujoursrassurant,àl’aller,
notammentdanslejeuaupied,
YohannPeléavaitréussison
match,malgrétout.Hiersoir,ce
futplusbrûlantencoreet,sans
lui,lesfansdel’OMneseraient
pluslààannoncerleurvenueà
LyonàJean-MichelAulas.Au
boutd’unerencontreoùiln’apas
euletempsdes’ennuyer,sa
dernièreparadefutlaplusbelle,
surunereprisepuissantedela
têtedeCaleta-Car.Ilatendule
brasdroit,ferme,robuste,rapide,
etleballonabutécontresongant
(99e).Lestadeasouffléd’uncoup,
commerefroidietdéçu,etc’était
untournantdelarencontre:ily
avait2-0et,unquartd’heureplus
tard,ilyaurait2-1.Au-delàdece
réflexedéterminant,Peléa
calmélesAutrichienspendant
leurstempsforts,notammenten
sauvantsursagaucheunereprisedeHwang(71e).Lesbuts?Il
peutpeut-êtrefairemieuxsurla
frapped’Haidara,ilnepeutpas
grand-chosesurletirdeSchlagercontréparSarrjustedevant
lui.Descendusurlapelousepour
fêterlaqualification,SteveMandanda,dontleretourestespéré
d’iciàlafinale,l’aévidemment
félicité.Ilnefutpasleseul. M.Go.
Les buts 1-0 : Haidara (53e). Haidara part du milieu de terrain à droite et accélère.
Il dépose Sanson et Lopez avant d'éliminer Luiz Gustavo dans l'axe et de tirer du droit à
l'entrée de la surface. Pelé est battu sur sa gauche. 2-0 : B. Sarr (65e c.s.c.), À droite de la
surface, Haidara centre. Rami dégage sur Schlager dans la surface qui frappe croisée du
droit. Sarr dévie et marque contre son camp. 2-1 : Rolando (116e, passe de Payet), Corner
tiré de la droite par Payet. Dans l'axe, Rolando reprend d'une frappe croisée du droit.
tableau
Retour : hier
Ligue Europa - demi-finales (retour)
RB Salzbourg (AUT) a.2-1p. Marseille
Retour : hier
Atlético de Madrid (ESP) 1-0 Arsenal (ANG)
La finale se tiendra le 16 mai, au Groupama Stadium de Décines.
Alexis Réau/L’Équipe
À la suite d'un corner tiré par
Payet, Rolando reprend de façon
acrobatique le ballon, sous le
regard impuissant des Autrichiens.
rêté,parexemple:l’OMseprocurait des corners et des coups
francs, mais manquait de poids
dans le jeu aérien pour inquiéter
vraimentladéfenseautrichienne.
aller: 0-2
aller: 1-1
Après un corner, Yohann Pelé sort une parade magnifique après une tête
de Caleta-Car.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
4 footba ll
LIGUE EUROPA
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
demi-finales retour
RB Salzbourg 2-1 a.p. Marseille
aller : 0-2
NOTE MOYENNE
DE L’ÉQUIPE
4,4
Les Marseillais ont fait le choix de laisser
le ballon à leurs adversaires et ils ont
beaucoup souffert. Ils ont été pénalisés
par de trop grandes défaillances de leurs
cadres.
3
Rami
3
Il a montré des signes de fébrilité face à
Schlager (13e), il n’a pas rassuré ensuite dans
un match où il est clairement passé à côté. Il
lâche le marquage sur la tête de Caleta-Car
(99e) qui aurait pu coûter très cher.
Amavi
3
Un match très compliqué où Salzbourg
a beaucoup insisté de son côté. Entre ses
pertes de balle et ses soucis de placement,
il a même vécu une soirée de calvaire malgré
un léger mieux après l’heure de jeu.
M. Lopez
4
Il a trop peu pesé sur le jeu de son équipe
dans l’ensemble dans un secteur où l’OM a
été en grande souffrance. Remplacé par
Anguissa (66e, 5), auteur d’une bonne entrée
à l’image de cette frappe (92e).
5
4
Thauvin
3
Mis sous pression par Fredrik Gulbrandsen, Luiz Gustavo tente de protéger la sortie de Yohann Pelé.
LuizGustavo,
mauvais tempo
Si souvent impérial, leBrésilienn’apas étéaussi
rayonnant qu’à son habitude. Celas’estvu, forcément.
Payet
6
DE NOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE
MÉLISANDE GOMEZ
SALZBOURG (AUT) – Il n’est pas de ceux qui
secachentquandlesjambessontfatiguées. Luiz Gustavo a encore couru
jusqu’auboutdelaprolongation,alors
que,dansunstadeabattu,lessupporters marseillais chantaient leur joie
d’une finale européenne. Sans cesse
en mouvement, il a placé des tacles
précieux,ilahaussélavoix,ilamême
tenté une frappe du gauche venue
mourir contre le panneau publicitaire
(105e), derrière le but. Il a tout donné,
donc, mais cela n’a pas complètement suffi pour sauver son match et
c’est tellement rare, avec lui, qu’on le
remarque encore plus que pour les
autres.
D’habitude, donc, il n’a qu’à être là
pour que son équipe ne risque pas
grand-chose. Quand arrive un ballon
brûlant,ill’adéjàanticipéetledégage
tranquillement ; quand il faut aller au
duel, il va plus vite, plus haut et l’OM
soupire. Mais la machine n’était pas
aussibienréglée,hiersoiret,autantle
diretoutdesuite,laresponsabilitéest
largement partagée avec les autres
défenseurs marseillais. Cela flottait
dans les couloirs et cela flottait beaucoup dans l’axe, aussi, où Adil Rami
a vécu une soirée très compliquée,
dans les duels comme dans le placement. Alors, il aurait fallu un Gustavo
de gala pour combler les brèches et
soulagertoutlemonde,maisiln’était
paslà,pourunefois.
Coupable sur le but
autrichien
Le Brésilien avait bien entamé la soirée,pourtant,autoritaireetintelligent,
aubonendroit,aubonmoment.Ilévoluait en charnière, à ce poste où Rudi
Garcia l’utilise de plus en plus, parce
qu’il y est meilleur que beaucoup
d’autresetoù«ilpourraitjouerjusqu’à
ses quarante ans », selon son entraîneur. Lecture du jeu, vitesse, goût du
duel et sens de l’anticipation, il a les
qualités du poste. Et, puisque Marseille n’était pas dans sa meilleure
forme, il était parmi les joueurs de
champ les moins décevants, à la mi-
temps. Mais l’affaire s’est nettement
compliquée, ensuite, quand Haidara
s’enestallépercerpleinaxe.LeBrésilien a mis un genou à terre tellement
vitequ’ila étééliminé avantmêmede
disputerleduel,etleMalienamarqué
(53e). Un peu plus de dix minutes plus
tard, ce n’était pas beaucoup mieux
pour Luiz Gustavo, qui laissait filer le
centre du même Haidara, jusqu’à la
reprise victorieuse de Schlager. L’OM
tout entier semblait perdre pied, à la
peinedanslesduels,souventlimiteet
parfoiscontraintàlafaute.
Mais il a le mental pour tenir le cap
et sa lucidité a été précieuse jusqu’au
bout, alors qu’il a finiaumilieudeterrain après l’entrée de Rolando. Les
matches s’accumulent et lui jouent
toujours, sans cesse utilisé par son
entraîneur et incapable de ménager
ses courses, parce qu’il aime être au
service des autres. Au bout d’une saison longue, cela commence à se voir
maisilfaudraencoreserrerlesdents :
en Ligue 1 comme en Europe, même
s’il est moins tranchant, parfois, l’OM
aurabesoindelui. ‘
Ocampos
5
Germain
4
Rudi Garcia
5
Il a parfois disparu du match, mais il a aussi
été impliqué sur de nombreuses attaques
pour Rami (6e), Germain (49e) ou Thauvin
(73e). Sa précision sur coups de pied arrêtés a
encore une fois été décisive sur le but
de Rolando (116e).
Il a été très important pour soulager Amavi,
dans ce couloir gauche où l’adversaire a
beaucoup attaqué. Ses nombreuses courses
défensives l’ont certainement empêché
d’être plus lucide devant.
Il a d’abord joué dos au jeu et il a eu du mal à
exister. Il a été plus mobile ensuite mais a
manqué de justesse dans le dernier geste
comme sur cette reprise (49e). Remplacé par
Njie (84e).
Les joueurs de Salzbourg
Haidara,lepoison
Maladroits et relativement inoffensifs en première période, les Autrichienssontmontésenrégimeaprèslapause,dans le sillagede l’intenable Haidara (7), dont le gros travail à la récupération ne lui a pas fait perdre sa lucidité. C’est lui qui marque le but qui a tout changé, après une
superbe percée et un tir précis du droit, c’est lui qui centre sur l’action du
deuxièmebut.Samassekou(5)aétéuntonendessous.Derrière,siCaleta-Car(5),quiauraitdûêtresanctionnéd’unpenaltypourunemainenfin
de match (87e), a un peu tangué, Lainer (6) a réussi un match plein, côté
droit, notamment offensivement. Schlager (6), rugueux et actif, a pesé
lourdsurladéfensedel’OM,Dabbur(4)aétéremuantmaismoinsprécis
dans le dernier geste, à l’image de cette talonnade manquée en position
idéale(61e).
M.Go.
Il a été très discret dans l’ensemble,
négociant mal les rares ballons qu’il a eus à
exploiter en contre-attaque. À l’exception
d’une tête sur la barre (73e), il a trop peu
existé. Il a terminé la rencontre avant-centre.
M. Karasev (RUS)
3
Il a globalement tenu la rencontre.
Mais il a eu tendance à distribuer
les cartons dans un sens –celui de
l’OM. Il a commis deux erreurs : un
penalty oublié pour les Marseillais
sur une main de Caleta-Car (87e) et
un corner (115e) qui n’existait pas
sur le but de la qualification de
Rolando.
Il avait aligné la même équipe qu’à l’aller, à
l’exception de Germain qui a remplacé
Mitroglou. Ses joueurs ont beaucoup trop
subi mais ses changements ont été payants.
Panoramic
B. Sarr
Entreprenant offensivement, il a été
beaucoup plus inquiétant défensivement
entre un placement pas toujours précis et des
interventions ratées. Pour ne rien arranger, il
marque contre son camp (65e).
Luiz Gustavo
Pierre Lahalle/L’Équipe
8
L’ARBITRE
Pelé
Battu par Haidara (53e) et… Sarr (65e), il n’a
pas pu grand-chose sur ces buts. Mais il a été
décisif pour laisser l’OM dans le match face à
Ramalho (58e) et Hwang (71e) mais surtout
sur la tête de Caleta-Car (99e).
M. Sanson
Une première mi-temps où il a été solide. Il a
maintenu des efforts constants tout au long
d’une rencontre âpre où les duels étaient
nombreux. Remplacé par Rolando (101e),
buteur de la qualification (116e).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
RB Salzbourg - Marseille : 2-1 a.p.
demi-finales retour
LIGUE EUROPA
L’arbitrage douteux, une spécialité
DENOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL
MATHIEU GRÉGOIRE
SALZBOURG(AUT)– Biensûr,iln’yapas
corner pour l’OM. Une frappe
d’Anguissa est contrée par
Ocampos (115e) et Sergei Karasev, l’arbitre de la rencontre a redonné le ballon aux Marseillais,
qui ont profité de cette offrande
pour partir en voyage au Groupama Stadium le 16 mai grâce à
une reprise de Rolando. Les Portugaisaimentdécidémentlegoût
âcre de la prolongation. Et les arbitres, eux, enchaînent les décisions litigieuses en ce printemps
européen jalonné d’exploits et
d’émotions. Hier soir, monsieur
Karasev, alpagué par plusieurs
joueurs autrichiens et l’entraîneur Marco Rose au coup de sifflet final, s’est beaucoup trompé,
etlesMarseillaisauraientpuêtre
à la place des scandalisés en fin
derencontre.
En cause, une action lunaire, à
la 87e minute. Les supporters locaux, pourtant incandescents, se
taisent soudainement, tout
comme les officiels du RB Salzbourg en tribune de presse, si véhéments depuis de longs moments. En pleine surface de
réparation autrichienne, la main
de Duje Caleta-Car, sur le tir de
Florian Thauvin, est flagrante.
L’attaquant marseillais hurle son
désarroi, même les joueurs adverses semblent attendre que la
sentence tombe comme un couperet. Elle ne viendra pas, Sergei
Karasev, ne bronche pas, il invite
àpoursuivrelesdébats,dansune
atmosphèreirrespirable.
Lors des dernières semaines,
plusieurs erreurs avaient déjà
animé le printemps européen, à
l'imagedelamaindeMarcelosur
un centre de Josuha Kimmich
lors de la demi-finale retour face
au Bayern, mardi soir (2-2, 2-1 à
l’aller).
« C’est main, ça me touche la
main et il y a penalty, a expliqué le
Brésilien après la rencontre. Si je
Haidara
Gulbrandsen
Amavi
Dabbur
e
65 : Gulbrandsen hors jeu
Ocampos
Caleta-Car
Thauvin
e
87 : main de Caleta-Car dans la surface
e
Anguissa
116 : un corner inexistant pour l'OM
Trois actions auraient pu changer le cours de la rencontre : avant le deuxième but de Salzbourg, Gulbrandsen est hors jeu lors du centre de Haidara et il gêne ensuite la relance de
Rami (photo 1). Après le centre de Thauvin, la main de Caleta-Car semblait sanctionnable d'un penalty (photo 2). Enfin, l’OM a bénéficié d'un corner victorieux alors qu'au
préalable, c’est Ocampos qui a dévié la frappe d’Anguissa. (photo 3).
disais le contraire, je vous mentirais, mais c’est comme ça, c’est le
football. Je ne parle pas des arbitres, mais c’est vrai que parfois, ça
tourne en notre faveur, parfois en
notre défaveur. » À domicile, lors
du match aller face à Salzbourg
(26 avril), l’OM a bénéficié d’une
certaine mansuétude de monsieur Collum (ECO). « Que
peut-on faire quand il y a une main
et un penalty oubliés ? », s’était
agacé le gardien et capitaine
Alexander Walke, en évoquant le
but de Thauvin et une poussette
de Lopez sur Lainer dans la surface olympienne (53e). Il y a tous
cesarbitres,vouspouvezenmettre
huit, douze, s’ils ne voient pas les
fautes,ilsnelesvoientpas.»
Monsieur Karasev
a eu la main plus lourde
avec l’OM
Hier, les Autrichiens ont eux
aussi bénéficié d’un arbitrage favorable. Si monsieur Karasev siffle les fautes des deux camps, il a
la main plus lourde pour les Marseillais en termes de cartons :
jaune pour Sarr (35e), puis pour
Lopez (39e), qui finit de sortir de
son match avec cette décision et
sera passif sur l’ouverture du
score de Salzbourg. Rami est
aussi averti. Les premiers cartons commencent à tomber du
côté adverse, mais l’arbitre russe
est plutôt complaisant en adres-
Tout bénéf'pour laL1
Les qualifications de Marseille et de l'Atlético de Madrid arrangent les
affaires de la Ligue 1. Désormais, le vainqueur de la Ligue Europa obtient une
place pour la phase de groupes de la prochaine Ligue des champions. L'OM
verra donc la C1 s'il remporte la finale de C3 à Décines le mercredi 16 mai.
S'ouvrent ensuite deux possibilités. Soit il termine à la deuxième place du
Championnat (directement qualificative pour la C1) et emmène dans son
sillage le troisième de Ligue 1, exempté des tours préliminaires. Soit il
termine à la quatrième place et la France pourrait compter pour la première
fois quatre représentants en C1, même si le troisième de L1 devra passer par
le troisième tour préliminaire puis le barrage. Dans le cas d'une victoire finale
de l'Atlético de Madrid, le 16 mai, tout ne sera pas à jeter puisque le club
madrilène (2e de Liga) est déjà qualifié pour la C1 via son Championnat.
Cela garantira trois tickets directs pour la C1 aux trois premiers du
Championnat de France. E. Bj.
sant seulement un jaune pour
Haidara, qui coupe grossièrement une contre-attaque de l’OM
en s’agrippant à Payet (75e). Fou
de colère après le but de la déli-
vrancedeRolando,leMaliensera
expulsé après une nouvelle faute
sur le Réunionnais, un coup de
coude (119e). Très critique sur
l’arbitrage en général, et plu-
sieurs fois rappelé à l’ordre en
première période, Garcia aura de
nouveau du grain à moudre ces
prochains jours après ce match
haché. ‘
PA RT ENAI RE AÉR IEN OFFICIEL DE
L'EUROP EAN PROFESSIONAL
CLUB RUGBY
Pierre Lahalle/L'Équipe, Documents beIN Sports
Plusieurs cas litigieux ont étésujetsà des interprétationspastoujours heureuses,hier.
Ce n’estpasla premièrefois, en ceprintemps,quedes décisionsentachentun matcheuropéen.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
6 footba ll
LIGUE EUROPA
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
demi-finales retour
RB Salzbourg 2-1 a. p. Marseille
Boris Horvat/AFP
aller : 0-2
Au Stade-Vélodrome,
où avait été installé
un écran géant,
comme dans les rues
de la ville, les fans de
l'OM sont passés par
tous les états
hier soir.
UN VÉLODROME ÉLECTRIQUE
Le match était retransmis hier dans lestade marseillais, bouillant et animé
comme si lematch avait lieusur lapelouse.
DE NOTRE ENVOYE SPECIAL
ANTHONY CLEMENT
Anne-Christine Poujoulat/AFP
MARSEILLE – Comme les matches,
lescélébrationsdevictoiresepréparent et un supporter avisait un
arbre d’un œil plein d’expertise,
hier à 18h30. « Tu vois, après le
matchjegrimperaidessusenm’appuyant sur l’abribus et je pourrai
chanter tranquille, glissait-il à un
ami. Aulas m’entendra de làhaut ! » Les abords du stade
étaient alors encore calmes,
l’échecn’étaitpasenvisageableet
le président de l’OL était déjà au
cœur des conversations. Le refrain qui lui est dédié a été éteint
par les buts autrichiens mais il a
bien été le fil rouge d’une soirée
qui a commencé doucement.
Deuxheuresavantlecoupd’envoi,
il n’y avait pas besoin de jouer des
coudespourmangersurleboulevardMichelet,etunpizzaiolosoupirait:«C’esttrèscalme,rienàvoir
avec un match classique… » Ce
n’étaiteneffetpasunmatchclassiquemaisuneretransmissionde
lademi-finaledeSalzbourgauVélodrome, dont la tribune Ganay
avaitétéouverteaupublic.Plusde
22 000 tickets avaient été proposés gratuitement en ligne vendredi dernier, et ils étaient tous
partis le lendemain matin.
Comme il n’y a pas de petit profit,
certains en revendaient hier mais
les premières images de l’écran
diffusées sur les réseaux sociaux
nelesontpasaidésàfairemonter
les prix. « La télé de chez moi est
plus grande, rigolait Nabil. Je rentreàlamaison,onverramieuxdans
mon salon ! » Le minot a bien fait
de ne pas mettre sa blague à exécution, car l’écran était en fait assez imposant pour être vu depuis
la tribune opposée, même s’il
n’avaitpaspuêtreplacésurlapelouse afin de la protéger, à trois
joursdelaréceptiondeNice.
Personnenepensaittoutefoisà
la L1, et la diffusion du documentaire consacré aux coulisses de la
qualificationcontreLeipzigchauffait gentiment les travées, qui fêtaient le dernier but de Sakai
comme s’il était inscrit en direct.
Un kop dense s’est formé dès
20 h 15, et le bas de la tribune Ganays’estdoncmuéenvéritablevirage d’ultras, avec pétards, fumigènes et majeurs tendus à
l’annoncedel’équipeadverse.
Le même dispositif
pour lafinale
LesAutrichiensétaientconspués,
mais c’est l’OM qui faisait le plus
vibrer les gorges. « Je ne suis jamais venu au Vélodrome, mon pote
avaitdesplacesetm’ainvité.C’était
l’occasion de découvrir, confiait
Gauthier,niçoispasforcémentaccroàl’OM.Maintenant,j’aijusteenvie de revenir pour un vrai match,
l’ambiance est déjà incroyable et
c’est un très beau coffee shop… »
Les effluves de cannabis étaient
en effet dignes des établissements les plus réputés d’Amsterdam, mais l’ambiance est deven u e p l u s é le c t r i q u e q u e
vaporeuse après une première
périodejoyeuse.
Les insultes qui visaient JeanMichel Aulas ont laissé place à
l’agacement, puis à l’angoisse,
tandis que les stadiers devaient
intervenir pour mettre fin à une
bagarre aussi courte qu’impressionnante. Plus personne n’avait
envie de chambrer l’OL, l’arbitre
détrônait d’ailleurs le président
lyonnais au hit-parade des insultes, et le but contre son camp de
Bouna Sarr plombait la tribune.
« Oh Pelé, t’as des bras ou des spaghettis ? », s’interrogeait un supporter dépité qui s’est réveillé
comme les autres au fil de la prolongation, dont Rolando est sorti
enhéros.
Le but du Portugais a déclenchéunevagued’hystériequiadébordé un peu partout, et la pelouse s’est retrouvée jonchée de
fumigènes.Onsecroyaitvraiment
un soir de triomphe au stade, les
mille kilomètres qui séparent
Marseille de Salzbourg s’étaient
évaporés, et il ne restait plus que
la joie, brûlante, comme ce chant
ressuscité : « Jean-Michel
Aulas… » L’OM ira bien visiter le
GroupamaStadiumle16mai,etla
mairie organisera encore la retransmission du match au Vélodrome, dans les mêmes conditions. Mais, hier soir, tous les
Marseillais avaient envie de faire
le voyage à Lyon, et c’est ce qu’ils
n’ontpascessédecrier,alorsque
les CRS étaient disposés sur la
pelouse pour éviter son envahissement. Ils ont seulement provoquéquelquessifflets,carlasoirée
était finalement trop belle pour
êtregâchée. ‘
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
7
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
RB Salzbourg - Marseille: 2-1 a. p.
demi-finales retour
LIGUE EUROPA
Quel sortpour
les « bagarreurs » ?
Rami,LopesetMarcelo,principaux
acteursd’unefindematchhouleuse,
le 18mars,entrel’OMet l’OL,
attendent le verdict de la commission
d’appel,qui s’esttenuehier.
Fumis,chants
etdélivrance
Après120minutes desuspense, les1500fansde l'OM
venus à Salzbourg ontpufêterleurshéros.
DENOTRE ENVOYÉ SÉCIAL
MATHIEU GRÉGOIRE
Alexis Réau/L’Équipe
SALZBOURG (AUT) – Au coup de sifflet
final, Andoni Zubizarreta prend
Yohann Pelé dans ses bras, Rudi
Garcia tape sur le dos du massif
intendant Rani Berbachi. Les
1500 fans de l’OM présents, eux,
chantent avec les joueurs le désormais classique « Jean-Michel
Aulas…»etun chantàlagloirede
Luiz Gustavo. Ils n’ont plus de fumigènes à craquer, ils ont épuisé
la fin du stock sur le but de Ro-
lando, sur la cage du côté de leur
parcage, évidemment. L’attroupement de la qualification a lieu
au pied de leur tribune, qui exulte
et devient rougeoyante. Ils n’ont
jamaiscessédedonnerdelavoix,
lorsd’unesoiréemémorable.
L’ambiance bon enfant de la
première période, avec un public
autrichien d’abord tranquille, n’a
été qu’un lointain souvenir à partir de la 53e minute, et l’ouverture
du score de Haidara. Les locaux
se lèvent, crient, applaudissent à
tout rompre, les Marseillais doi-
La joie des joueurs et des supporters marseillais après le but de Rolando.
ventéleverletonpoursefaireentendre. Une vraie soirée européenne a enfin débuté, après une
journée champêtre à boire de la
bière dans la vieille ville, à marcherjusqu’austadeenrythme.
Au stade, l'avant-match est
marqué par quelques morceaux
autres que l’ode à « Jean-Michel
Aulas », dont la genèse fait beaucoup rire l’ancien esthète du foot
autrichien Andreas Herzog : les
puissants « Eye of the Tiger »,
« We will rock you », le chamarré
« Life is life » et un étonnant
hymne très guinguette. Les Marseillaisontfaitdansledesign,une
partie du parcage a enfilé des
chasubles bleues, l’autre des
chasubles blanches. Pendant la
première période, les « Aux Armes » vont succéder aux « Qui ne
saute pas… », le dos à la pelouse
commelesvrais.
Au moment où la tension
monte, juste avant le coup d’envoi, des dizaines de fumigènes
sont allumés, et certains balancés sur le terrain, sous le regard
courroucé des Autrichiens. Le
match débute dans le brouillard,
les amendes de l’UEFA viendront
plus tard, mais l’essentiel sera finalement préservé : comme dirait le sage, les Marseillais n’ont
pasfaitlevoyagepourrien.
Le match retour a été moins
acharné. Hier matin, devant la
Dimitri Payet
commission supérieure d’appel
est le joueur
de la FFF, les dirigeants marqui a délivré
seillaisetlyonnaisontbaisséd’un
le plus de passes
ton,nerépétantpaslesinvectives
décisives (16)
échangées une semaine plus tôt
parmi les joueurs
devant la commission de discides cinq grands
pline de la Ligue. Ce jour-là, Adil
Championnats européens Rami avait écopé de trois matcette saison.
ches ferme de suspension pour
Opta avoir donné un coup au Lyonnais
Marcelo à la fin du match entre
l’OM et OL, le 18 mars au Vélodrome(2-3).
Anthony Lopes, le gardien
lyonnais, avait reçu la même
sanction après un coup adressé à
un intendant marseillais, tandis
que Marcelo s’en sortait avec
deux matches avec sursis pour
avoir exhibé son maillot au public
afin de le chambrer. Hier, les
joueurs n’ont pas fait le déplacement, pas plus que Jean-Michel
Marseille n’a gardé Aulas,lebossdel’OL,membredu
sa cage inviolée
comité exécutif de la FFF, qui ne
qu’à deux reprises tenait pas à être suspecté de pelors de ses dix-sept ser sur la décision. Jacquesdernières
Henri Eyraud, son homologue
rencontres,
marseillais,lui,estvenu,avantde
toutes compétitions
foncer à l’aéroport pour rejoindre
2
confondues.
Salzbourg,oùsonéquipejouaitsa
qualification pour la finale de la
LigueEuropa.
À l’issue de l’audition des deux
délégations, qui a duré un petit
peu plus d’une heure, il était
moinsremontéquelorsqu’ilqualifiait, dans nos colonnes, Aulas
de«donGiovanni-Michele».«Tout
s’est déroulé dans un bon climat,
serein, factuel », expliquait-il à la
sortie, avant de serrer la main de
Vincent Ponsot, le directeur général de l’OL. Il saura en début de
semaine prochaine si l’appel formulé par son club était pertinent.
En clair, si la peine de Rami
(comme celle des Lyonnais) est
réduite, lui permettant de rejouer
en L 1 d’ici à la fin de la saison. Ce
qui n’est pas évident, la commissiond’appelétantengénéralplus
sévère que celle de première instance. Elle pourrait d’ailleurs décider de sanctionner des joueurs
qui étaient passés entre les gouttesjeudidernier.
Mais, cette fois-ci, elle marche
vraiment sur des œufs. À trois
journées de la fin, l’OL (2e avec
72 points) et l’OM (4 e avec
70 points) se disputent une place
en Ligue des champions et les
millionsquivontavec.
Opta
Les Lyonnais
Marcelo (de dos)
et Anthony Lopes
à la fin du match
remporté
au Vélodrome
contre Marseille (3-2)
le 18 mars.
Richard Martin/L’Équipe
Boris Horvat/AFP
16
ÉTIENNE MOATTI
COUPEDUMONDE
Deschamps donnerasalisteaprèsla finale
Le staff de l’équipe de France a décidé de décaler
l’annonce de la liste des vingt-trois pour la Coupe du
monde en Russie au jeudi 17 mai, afin de ne pas
perturber la préparation des Marseillais, qui joueront
la veille en finale de la Ligue Europa, après leur
qualification face à Salzbourg hier (x-x). L’annonce de
la liste du sélectionneur Didier Deschamps pour le
Mondial (14 juin-15 juillet) était initialement prévue
pour le 15 mai. Les joueurs ayant une chance de
figurer sur la liste sont Steve Mandanda, Dimitri
Payet, Florian Thauvin et, dans une moindre mesure,
Jordan Amavi, Adil Rami et Bouna Sarr. Deux autres
Français, qui joueront aussi la finale à Lyon contre les
Marseillais, sont également concernés par cette
annonce : les Madrilènes de l'Atlético Antoine
Griezmann et Lucas Hernandez.Didier Deschamps
devra communiquer à la FIFA le 14 mai, au soir, une
première liste de trente-cinq joueurs maximum .
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
8 footba ll
LIGUE EUROPA
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
demi-finales retour
RB Salzbourg 2-1 a.p. Marseille
le débrief
aller : 0-2
«L'OM devra être rigoureux»
59 ans
Ancien défenseur
de Marseille
(1986-1990).
pasencaisserdebutlorsdela
premièremanche,lescorealler
étaitexcellent.Ilajouésonjeu
commes’ils’agissaitenfaitdu
matchaller.Avecunetelle
approche,l’OMaeutoutbon,
saufquedanslaconstructiondu
jeu,ilasouventététroplaborieux
ettropimprécisdansses
décalages.
Ya-t-iltoutdemêmedesmotifs
desatisfactiondanslesrangs
marseillais ?
Surleplandujeu,j’aiappréciéla
soliditédesadéfenseen
premièremi-temps.Surleplan
offensif,l’OMpossèdedes
individualitéscapablesdefairela
différenceàn’importequel
moment,maishier,quecesoit
ValèreGermain,DimitriPayetou
FlorianThauvin,ilsn’ontpas
assezpesésurladéfenseduRB.
Cesoir(hier),Marseillea
manquédetranchantdansses
attaques.À0-2,l'OMn’apas
lâché,montrantbeaucoupde
caractèreenallantdel’avantet
ensecréantplusieursoccasions
franches.Aufinaletmêmesielle
estlaborieuse,cettequalification
estméritée.
Marseilleaura-t-ilunechance
52 ans
Ancien défenseur
de Marseille
(1991-1994).
Stéphane Mantey/L’Équipe
Stéphane ManteyL’Équipe
Jocelyn Angloma
Le Marseillais Adil Rami intervient devant Munas Dabbur sous les yeux de Bouna Sarr.
enfinalele16maifaceà
l’AtléticodeMadrid ?
C’estunefinalequis’annonce
compliquée,maisl’OMestsur
unebonnedynamiqueetlefait
d’évoluerquasimentàdomicile
(àDécines,danslabanlieue
lyonnaise)constitueraunpetit
avantage.L’Atléticoestcertesle
favori,maisilestdéjàpasséau
traversdeplusieursrencontres
d'importancecettesaison.L’OM
devraêtrebienorganiséen
défense,nepaslaisser
«Garcia
aréagi»
«Ilssesont
bienrepris»
«Globalement,j’estimequela
qualificationestméritée.Celaaété
cohérentdansl’ensemble,mêmesi
l’OMasouffertendébutdeseconde
période.Illuiamanquéd’impact
physique,àcemoment-là.J’ai
trouvéaussibeaucoupdefébrilité
chezLuizGustavo.Surlepremier
but,iln’yapasd’effortde
replacement,dèsledépartde
l’action.Ensuite,lamontéedeLuiz
Gustavoavecl’entréeenjeu
d’Anguissaontrenforcéle
milieu.LesMarseillaissesontbien
repris,mêmesiçaamanquéde
finessetechniqueetdevitesse,
devant,etPeléafaitquelquesarrêts
fantastiques.Ilsontfaitpreuvede
beaucoupdematuritéaprèsle
penaltynonsifflé.Finalement,ça
s’estjouéaumental.J’ycroyaissur
lecorner…Peut-êtreparcequ’iln’y
avaitpascorner!Jesuisvraiment
ravi.C’estbeaudefêterlesvingtcinqansdenotreCouped’Europe
parunenouvellefinale.Maintenant,
toutestpossibleaveccetOM.Ilsne
sontpasfavoriscontrel’Atlético,
commenousnel’étionspasfaceà
l'ACMilan.Commeça,ilsauront
moinsdepression.Onavaitabordé
lafinaletrèscool,trèsrelâché,eton
avulerésultat.Alors…» F. L. D.
Alexis RéauL’Équipe
Karl-HeinzFörster
«Qu’est-cequiafait
la différencecesoir ?
Labatailledumilieu.Les
Marseillaisontréponduprésent
danslesduelsetce,dèsla
premièreminutedejeu.Maisdès
l’ouvertureduscored’Haidara
(53e),ilsonteudumalàrebondir.
Ilsontétéacculéssurleurbut.
Commentexpliquez-vousque
l’OMaitétéautantdominéen
deuxièmemi-temps ?
C’estlepremierbutquilesa
décontenancés.À0-0,les
joueursdeRudiGarcia
maîtrisaientplutôtbienleur
sujet,ilsontétérarementmisen
difficultéetjamaisjen’auraiscru
Salzbourgcapabled’emmener
Marseilleenprolongation.Mais
avecunbrinderéalisme
supplémentaire,leRedBull
auraitmêmepuajouterun
troisièmebutdansletemps
réglementaireetiln’yauraitpas
euàcrierauscandale.
Avantlecoupd’envoi,pensiezvousl’OMcapabledepasser
à travers,sachantque
le RB Salzbourgesttrès
performantàdomicile ?
Avecdeuxbutsd’avanceet
sachantqueMarseilleavaitsune
CarlosMozer
57 ans
Ancien défenseur
de Marseille.
(1989-1992).
«Jesuistrèsheureuxpourles
Marseillaisetpourlefootfrançais!
Çanevousarrivepastouslesjours
dedisputerunefinaledeCoupe
d’Europe(sourires).J’aivraiment
souffertdevantmatélé.Lesjoueurs
del’OMétaientvraimentépuisés.
C’estunequalificationmystique,
qu’ilssontalléschercherau
courage.Lasaisonavecplusde50
matchescommenceàpeser.En
premièremi-temps,c’étaitunduel
équilibré.Lesdeuxéquipesavaient
lamêmestratégie:empêcher
l’autredejouer.L’OMabienentamé
ladeuxièmepériodeavecdeux
occasionsmaisils’esteffondré
ensuite.Lepremierbutestévitable,
LopezouLuizGustavodoivent
intervenir.Surledeuxième,ilyaun
hors-jeu.Garciaaréagietalancé
Anguissapourmettreplusdepoids
aumilieu.Avecl’entréedeRolando,
LuizGustavoestmontéd’uncranet
l’OMareprislecontrôle,jusqu’au
but,làaussiirrégulier.Iln’yavaitpas
corner.Maispeuimporte,Marseille
n’apasménagésesefforts.Elle
méritecettequalification.Pourmoi,
Peléestl’hommedumatch.Sanssa
paradeàboutportant,l’OM
encaissaituntroisièmebutetc’était
fini.» E. F.
d’espacesauxattaquantsde
l’Atléticoetêtrerigoureuxà
chaqueseconde.Entoutétatde
cause,ilestcertainqueMarseille
devramontrerunvisageplus
conquérantquecesoir,sinon,ce
seramissionimpossible.» ‘
«L’essentiel
estassuré»
EXPA/ Eibner/ Fastl
imago sportfotodienst
L’ancien défenseur marseillais soulignequesonancienne équipedevra être plus
organisée qu'hier soirsielleveutsedéfairedel'AtléticodeMadrid en finale.
KlausAllofs
61 ans
Ancien attaquant
de Marseille
(1987-1989).
«Marseillem’apluenpremière
période,pasgrand-chosene
semblaitpouvoirleperturber.Mais
l’ouvertureduscoredes
Salzbourgeois(53e)luiacoupéles
ailes.L’OMaensuitepaniquésur
chacunedesaccélérations
adverses,neparvenantpasàsortir
latêtedel’eaupendantunlong
moment.Jepensaisvraimentque
l’OMavaitfaitleplusduravecun
scoreidéalacquisàl'aller(2-0).Il
fallaitnepassous-estimercette
équipedeSalzbourg,quiest
souventredoutabledevantson
publicetquiaétéimpressionnante
depuissance,avecplusde
percussiondanslejeuetdansles
duels.SiLuizGustavoaété
irréprochableauniveaudeson
implication,ilaquelquepeucraqué
faceauxattaquesduRedBull,à
l’imagedesescoéquipiers.Mais
l’essentielestassuréavecune
qualificationpourlafinale,où
l’AtléticodeMadridsera
logiquementfavori.C’estune
équipepleined’expérience,de
rigueuretquiinspirelacrainteà
touslesgrandsclubseuropéens.
Surunmatch,jesenscependant
l’OMcapabledes’imposer.Cesera
difficile,maisj’ycrois.» A. Me.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
9
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
RB Salzbourg - Marseille: 2-1 a.p.
demi-finales retour
LIGUE EUROPA
Vingt-cinqansqu’ils l’attendent
Le 16mai à Lyon, lesMarseillaisjouerontleurcinquième finaleeuropéenne.
Ils n’ont remportéque cellede1993, à Munich,contrel’ACMilan.
Premier de cordée
L'OM est le club français ayant atteint le plus de finales en Coupe d'Europe.
Ligue Europa
-201
20h45
Atlético de Madrid (ESP)
0-3
1998
2003
0-2
Ligue Europa
AC Milan (ITA)
Ligue des champions
Coupe des clubs champions 29 mai 1991
0-0,
3-5 aux t.a.b.
1990
1-0
1992
Parme (ITA)
-199
1
Ligue des champions
-199
3
Valence CF (ESP)
Étoile Rouge
de Belgrade (YOU)
OM - AC Milan
1992-1993
Bari Étoile Rouge de Belgrade 0-0 (5-3 aux t.a.b.) Marseille
Après avoir notamment éliminé l'AC Milan en quarts de finale (1-1, 1-0),
les Olympiens avaient abordé leur première finale européenne en favoris.
Ligue des champions 26 mai 1993
Munich Marseille 1-0 AC Milan
André Lecoq/L’Équipe
-199
9
Ligue Europa
-200
4
2017
16 mai
Bruno Fablet/L’Équipe
8
5 finales
Inconsolable deux ans plus tôt, Basile Boli est cette fois le héros marseillais.
Il inscrit le but du premier triomphe français en Coupe d'Europe.
Des larmes de Bari...
... à la folie de Munich
Florian Thauvin n'était pas né. Le 29 mai 1991, à Bari, l'OM joue et perd sa première
finale de Coupe d'Europe. Les hommes du tacticien belge Raymond Goethals
s'inclinent aux tirs au but, face à l'Étoile Rouge de Belgrade (5-3). Dominateurs
pendant la majeure partie des 120 minutes de jeu, Papin, Waddle ou Pelé ont été
incapables de faire plier les Jugovic, Mihajlovic et autres Binic. Amoros est le
premier Marseillais à poser le ballon sur le point de penalty. Son tir est repoussé par
Stojanovic. Dernier tireur serbe, Pancev trompe Olmeta et offre un premier titre
européen à son équipe. Les larmes de Basile Boli, inconsolable au côté de Dragan
Stojkovic (photo), racontent à elles seules toute la détresse olympienne.
Le 26 mai 1993 est une date sacrée pour tous les supporters de l'OM. Pour sa
deuxième finale de Coupe d'Europe, l'OM s'offre à Munich le grand AC Milan (1-0).
Didier Deschamps et ses coéquipiers soulèvent ce soir-là la première coupe d'Europe
remportée par un club français. Baresi , Van Basten et Maldini sont tombés,
impuissants face à la défense imprenable de Barthez, Di Meco, Boli, Desailly et
Angloma. Inscrit par Basile Boli, le seul but de la rencontre vient du premier corner
obtenu par l'OM. Il est frappé par Abedi Pelé (44e). Plus haut que Frank Rijkaard et
Franco Baresi, Basile Boli s'élève pour reprendre le ballon de la tête (photo).
Sebastiano Rossi est battu et l'OM entre dans l'histoire du football européen.
9
4
-200
Ligue des champions
2003
0-3
1995
7
1-0
Rapid Vienne
(AUT)
Paris-SG
Coupe des Coupes
-199
-199
Coupe des Coupes
FC Porto
(POR)
Monaco
0-1
Paris-SG
FC Barcelone
(ESP)
Moscou Parme 3-0 Marseille
De nouveau face à un club italien, les Marseillais ont tenté, six ans après,
de s’offrir un second sacre européen.
0-1
0-0
0-3
Bayern Munich
(ALL)
1995
-199
6
St-Étienne
Bastia
Ligue des champions
0-2
1-3
Bordeaux
Bayern Munich
(ALL)
PSV Eindhoven
(HOL)
Photo A. De Martignac / L’Équipe
8
-197
Ligue Europa
1977
1975
-197
6
1 finale
Ligue des champions
Coupe de l’UEFA 12 mai 1999
Coupe de l’UEFA 19 mai 2004
Göteborg Valence CF 2-0 Marseille
C’est contre les nouveaux champions d’Espagne que les Phocéens ont essayé
de conquérir une nouvelle couronne continentale.
Des Parmesans trop puissants
Si dure fut la chute
En finale de la Coupe de l'UEFA, l’ancien nom de la Ligue Europa, l’OM de Rolland
Courbis affronte Parme. Ce 12 mai 1999, quatre champions du monde français sont
présents sur la pelouse du stade Loujniki de Moscou. Alain Boghossian et Lilian
Thuram du côté de Parme, Robert Pires et Laurent Blanc pour Marseille. Diminué,
l’OM de Daniel Bravo et de Frédéric Brando (en photo, au duel avec Juan Sebastian
Veron) ne parvient pas à faire trembler l’ogre parmesan. Blanc, d’habitude si solide
sous les couleurs olympiennes, se rate même sur une tête en retrait (25e). Hernan
Crespo en profite pour lober Stéphane Porato et ouvrir le score (1-0). Marseille sera
finalement battu 3-0. Peu inspirés, les Phocéens restent muets face à ce gardien de
but italien, déjà international à vingt et un ans, appelé Gianluigi Buffon.
La dernière finale continentale de l’OM remonte à 2004. Une époque où le projet du
club était un peu moins ambitieux. La défaite 2-0 face à Valence en finale de la Coupe
de l’UEFA a laissé beaucoup d’amertume dans les rangs olympiens. Cet échec à
l’Ullevi Stadium de Göteborg est douloureux pour l’OM car il achève une épopée
éblouissante. Avec un Drogba blessé à une hanche, l’équipe de José Anigo tient tête,
le temps d’une mi-temps, aux joueurs dirigés par Rafael Benitez. La rencontre
bascule au profit des Espagnols quand Fabien Barthez tacle Mista (photo) dans la
surface (44e). Pierluigi Collina applique le règlement et sort un carton rouge. Puis
Vicente se charge de transformer le penalty. Mista doublera la mise pour briser le
nouveau rêve européen de l’OM.
BENJAMIN AGUILLON
Jean-Louis Fel/L’Équipe
Werder Brême
(ALL)
Monaco
1996
2
-199
Coupe des Coupes
0-2
Real Madrid
(ESP)
Reims
Bernard Papon/L’Équipe
Real Madrid
(ESP)
Reims
1991
0-2
1958
1955
3-4
6
Ligue des champions
-195
-195
6
2 finales
Ligue des champions
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 footba ll
LIGUE EUROPA
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
demi-finales retour
Atlético de Madrid
1-0
Arsenal
aller : 1-1
Koscielny,
c’estfini
PIERRE RATEAU
LʼAtlético comme
unépouvantail
Les Madrilènes, solides, se sont qualifiés
pour lafinale. Avec un Griezmann éblouissant.
DENOTRE CORRESPONDANT
FRÉDÉRIC HERMEL
MADRID-L’Atlético de Madrid aura
l’occasion le 16 mai prochain
d’ajouter une troisième Ligue
Europa(après2010et2012)àson
palmarès après avoir battu hier
soir Arsenal (1-0) au cours d’une
demi-finale retour maîtrisée. En
sachant faire le dos rond dans les
moments difficiles et en faisant
preuve d’une magnifique solidarité collective. S’il fallait résumer
le principal danger que devront
affronter les Marseillais à Lyon,
hier
Atlético de Madrid
1
dansdeuxsemaines,l’actionquia
conduit au but des Colchoneros
hiersoir(45e +2)auWandaMetropolitanoconvientparfaitement.
Un dégagement forcé de Jan
Oblak, qui a trouvé loin devant
Thomas Partey, avant-dernier
passeurpourAntoineGriezmann
quiamagnifiquementserviDiego
Costa dans la surface. Et l’Espagnol n’a pas manqué d’ajuster
Ospina. En fait, l’Atlético n’a pas
besoin de grand-chose pour
marquer et pour se retrouver
dans la situation qu’il préfère,
celle de devoir conserver un ré-
1-0
0
5,9
6
Arsenal
6
Oblak
6
5
4c
Griezmann
•
7
Gimenez Gabi
6
7
4
8
Godin Koke
D. Costa
5
3
5
Vitolo
8
Partey
7
4
L. Hernandez
Saul Niguez
6
Lacazette
Bellerin
Ramsey
Welbeck
5
5
Mustafi
G. Xhaka
5
Özil
5
Wilshere
Entr. : G. Burgos* (ARG) Entr. : A. Wenger
4
“Je veux gagner la Coupe.
Je n’en ai pas encore
et je crois que
c’est mon tour !
,,
ANTOINE GRIEZMANN, ATTAQUANT
DE L’ATLÉTICO DE MADRID
Wanda Metropolitano. - Temps frais. Pelouse en bon état. 67 000 spectateurs environ.
arbitre : M. Rocchi
sultat favorable. Le match nul de
l’aller (1-1), arraché malgré une
infériorité numérique de 80 minutes, l’avait déjà placé dans une
position intéressante, mais le fait
d’ouvrir le score contre Arsenal
apparaissait comme du pain bénit. La patte de Diego Simeone se
fait sentir dans les rendez-vous
importants, même si le coach
(suspendu) était dans les tribunes,hier.
5
Ospina
•
- c
Koscielny
NON NOTÉ
4
Monreal
4,6
Possession
Remplacements
Remplacements
e
74e : Vitolo par A. Correa. 45
55 12 : Koscielny (cap.) par
e
Chambers
(note : 4).
83 : D. Costa par F. Torres.
69
%
68e : Wilshere par Mkhitarian.
90e+3 : Partey par Savic.
Tirs cadrés
Non utilisés : Cech (g.),
Non utilisés : Werner (g.),
1 Kolasinac, Nketiah,
Filipe Luis, Olabe, Gameiro. 5
Mitland-Niles, Iwobi.
Cartons.– 3 avertissements :
Cartons.– 3 avertissements :
Gabi (52e), Saul Niguez (71e),
Fautes
e
Wilshere (42e), Monreal (58e),
D. Costa (78 ). 13
12
Mustafi (78e).
Suspendus au prochain
Suspendus au prochain
match : aucun.
Passes réussies
match : aucun.
(*)suspendu, Diego Simeone 342
416
513
n'était pas sur le banc. 427
Le but 1-0 : D. Costa (45e + 2, passe de Griezmann), Dans le cœur du jeu, Griezmann
trouve Diego Costa en profondeur. L'attaquant de l'Atlético prend de vitesse Bellerin et
trompe de près Ospina.
Ainsi, le match réalisé par Diego
Godin le place parmi les
meilleurs défenseurs centraux
au monde. Un patron puissant
qui,notammentsurcesdixminutesd’assautdesGunnersentrela
53e et la 63e, a réalisé cinq interventions essentielles. Bien aidé
aussi par un Lucas Hernandez
très sérieux sur son côté gauche.
Et quand il a fallu faire un sauvetage in extremis, Oblak veillait au
grain(63e).
Et que dire de Griezmann ? Peutêtre que, même sans marquer, il
a réussi sa meilleure prestation
delasaison.Brillantetvolontaire,
le Français, juste techniquement,
a toujours fait les bons choix.
« Nous savions parfaitement le
match que nous devions réaliser, à
savoir jouer de longs ballons vers
l’avant, expliquait-il après la rencontre. Je suis vraiment très heureux mais maintenant je veux gagnerlaCoupe.Jen’enaipasencore
etjecroisquec’estmontour !»Les
Marseillaissontprévenus. ‘
Diego Costa, le buteur
de la soirée, est
félicité par son
passeur décisif,
Antoine Griezmann.
3
L'Atlético de Madrid
s'est qualifié pour
sa troisième finale
de Ligue Europa.
C'est le total le plus élevé
dans la compétition avec
le Séville FC.
Opta
Surlapelousedel’AtléticodeMadrid (0-1), hier soir, Arsenal a
perdusoncapitaine,etl’équipede
France l’un de ses piliers. Après
unpeuplusdesixminutesdejeu,
Laurent Koscielny s’est effondré,
le visage tordu de douleur, main
sur la jambe droite, frappant le
sol de rage sous les yeux d’un
Diego Costa incrédule. Le défenseur central a été évacué sur civière trois minutes plus tard, réconforté par Antoine Griezmann,
resté longuement auprès de lui
sur la pelouse, puis Arsène Wenger,quiluiaglisséunmotaumomentdesasortie.
Ce soutien aura du mal à effacer ses larmes : les médias anglais annoncent une rupture du
tendu d’Achille droit, confirmée
par l’attaquant français des Colchoneros sur beIN Sports : «Il
s’est pété le tendon, ça ne sent pas
bon ». La rupture d’un tendon
d’Achille entraînant une absence
de six mois, Koscielny sera donc
privédeCoupedumonde,dontle
coup d’envoi pour les Bleus aura
lieule16juincontrel’Australie.Le
défenseur central des Bleus (51
sélections) pourrait même dire
adieu à l’équipe de France, puisqu’ilaannoncéennovembredernier,àtrente-deuxans,qu’ilprendrait sa retraite internationale
aprèslacampagnedeRussie.
Auteurd’unbonEuro2016-où
il était devenu un pilier de la défense centrale après le forfait de
Raphaël Varane -, Laurent Kos-
cielny était en concurrence avec
le Madrilène (25 ans, 41 sélections)etSamuelUmtiti(24ans,16
sélections)pouruneplacedetitulaire à la Coupe du monde. Resté
sur le banc lors de la défaite contre la Colombie (2-3), il avait livré
une prestation solide lors du dernier match contre la Russie (3-1).
Pour Didier Deschamps, qui a repoussé l’annonce de sa liste - initialement prévue le 15 mai - en
raison de la qualification de l’OM
en finale de la Ligue Europa (voir
page7),lecasse-têtecommence.
Rami pourrait
en profiter
Derrière la paire Umtiti-Varane,
PresnelKimpembe(22ans),quia
connu sa première sélection en
Russie, devrait prendre la place
de premier suppléant. Qui pour
prendre la quatrième place ? Titulaire avec Manchester City, Aymeric Laporte, appelé pour la
première fois en bleu en
mars 2017, postule. Prêté par
Chelsea à Stoke, où il a été récemment repositionné latéral
droit, Kurt Zouma (23 ans, 2 sélections) part de plus loin. FinalistedelaC3,auteurd’unebonne
saison à l'OM et plusieurs fois
rappelé par Didier Deschamps
depuis octobre 2017, Adil Rami
(32 ans, 33 sélections) semble
avoir un peu d’avance. Mais il devra faire beaucoup mieux en finale qu’à Salzbourg hier (voir
page 4) s’il veut gagner définitivement la confiance du sélectionneur.
Juan Medina/ Reuters
Benjamin Cremel/L’Équipe
Sortisurcivière, le défenseur
françaisva manquer laCoupe
dumonde.Sacarrièreen bleu
pourrait êtreterminée.
Laurent Koscielny, grimaçant, hier soir, sur la pelouse du Wanda Metropolitano. Le défenseur
français s'est blessé au tendon d'Achille.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
11
LIGUE 1
footba ll
e
36 journée
Amiens 20 h 45 Paris-SG
Verratti,
l’ombre grandit
Opéré hier des adducteurs,
deux ans après une première
intervention danscettezone,
le milieu italien du PSG
ne rejouerapascettesaison.
Son cas soulèvebeaucoup
d’interrogations.
30
Le record de victoires
sur une saison date...
des deux dernières saisons,
détenu par le PSG (2016)
et Monaco (2017).
L'équipe d'Unai Emery
a gagné pour l'instant
29 matches (pour 4 nuls
et 2 défaites).
+83
La meilleure différence
de buts sur un exercice
date de la saison 2015-2016.
Le PSG avait alors réussi un
+83 (102 buts marqués,
19 encaissés). À trois
journées de la fin, le Paris
de cette saison s'en approche
avec +81 (106 buts marqués,
25 encaissés).
96
Le nombre record
de points obtenu
par un champion,
en l'occurrence... le PSG,
en 2015-2016. Cette saison,
le club parisien en compte
91 après 35 journées,
et peut donc atteindre
le total de 100 points.
118
En 1959-1960,
le RC Paris a fait fort
en inscrivant
118 buts. Le PSG en
compte 106 et doit tourner,
au moins, à une moyenne
de 4,4 buts par match sur
les trois rencontres
restantes pour établir
un nouveau record.
Opta
Ces dernières semaines, il faut
être connecté dans les minutes
qui précèdent les conférences de
presse d’Unai Emery. Il y a sept
jours, c’est le départ du technicien espagnol qui était officialisé.
Hier midi, le PSG annonçait, sur
son site, le matin même, l’opération aux « tendons adducteurs »,
de Marco Verratti. Une interventionquiasurprisunegrandepartie du vestiaire parisien, ignorant
lesrécentesévolutionsdelablessure de l’Italien. Absent des terrains depuis le 31 mars (3-0 contre Monaco), l’international ne
rejouera pas cette saison. Un détail alors que le PSG ne dispute
plus de matches à enjeu, hormis
sa finale de Coupe de France
mardifaceauxHerbiers(N).
Ce qui est beaucoup moins
anecdotique, c’est la nature de
l’opération. En mai 2016, après
une saison pourrie par une pubalgie,Verrattiavaitétéopéréune
première fois dans cette région.
L’interventiond’hier–d’uneautre
nature –, effectuée par le docteur
Gilles Reboul qui avait déjà assisté la Dr Ulrike Muschaweck
lors de la première opération à
Richard Martin/L’Équipe
4 RECORDS
ENCORE
À BATTRE
PAR LE PSG
HUGO DELOM (avec J. Ba.)
Doha,confirmelafragilitéauxadducteurs de l’ancien milieu de
Pescara.Etposelaquestiondesa
capacité à effectuer, à seulement
vingt-cinq ans, plusieurs saisons
pleinesderang.
Un débat autour
de l’hygiène de vie
« Quand un sportif de haut niveau
est opéré dans la même région en
deux ans, je ne peux pas vous dire
que c’est un signal favorable, décrypte le docteur Fabrice Bryand,
ancien médecin des Bleus. Ce
n’est pas quelque chose de commun. Cela peut avoir des causes
différentes. Après la première intervention, l’organisme s’adapte. Il
n’y a plus de gêne à ce niveau-là
mais,dansunmouvementdecompensation, cela peut enflammer
uneautrezone.»LecasdeVerratti
est d’autant plus inquiétant qu’il
Canal + Sport, beIN Sports 1 aujourd’hui
Amiens 20h45 Paris-SG
4-2-3-1
4-3-3
Arbitre : M. Ben El-Hadj. Stade de la Licorne.
35
7
Avelar
12
Dibassy
•
1 c
Gurtner
Manzala
I. Cissokho
Daniel Alves
•
Marquinhos
18
5 c
Lo Celso
14
15
9
Kakuta Mo. Konaté Cavani
3 Monconduit
Adenon
25
Mbappé
34
Zungu
6
32
29
8
Thiago Motta
25
13
Cornette
11
Di Maria
Rabiot
16
3
Areola
Kimpembe
17
Berchiche
Entr. : C. Pelissier Entr. : U. Emery (ESP)
Remplaçants :
1er ext. Remplaçants :
e
(à choisir parmi) : Trapp (g.) (1),
Bouet (g.) (16), Bodmer (24), 10 dom.
El-Hajjam (19), Ielsch (23),
Bourgaud (10), G. Fofana (8),
Gakpé (37).
Principaux absents :
Gouano (suspendu), Mendoza,
L. Traoré (blessés), Charrier,
Dompé, Gope-Fenepej, Koita
(choix de l’entraîneur).
Kurzawa (20), Meunier (12),
Rimane (33), L. Diarra (19),
1,47
2,29 Nkunku (24), Pastore (27),
buts pour
Weah (37).
1,29
2,12 Principaux absents :
contre
Thiago Silva, Draxler, Verratti
1
0,71 (blessés), Neymar (reprise),
Cibois (g.), Callegari, Ben Arfa
(choix de l’entraîneur).
points par match
estsujetàcetypededouleursdepuis son adolescence. Vers
quinze ou seize ans, au moment
de sa croissance, le « Petit Hibou », confronté à ces symptômes, avait modifié sa manière de
s’entraîner et utiliser de la médecinedouce.Sanssuccès,donc.
Les raisons de cette fragilité
sont connues : « C’est avant tout
un problème mécanique, plus précisément d’équilibre », détaille Fabrice Briand. Un protocole strict
doit être suivi : « Quelqu’un, sportif
de haut niveau, qui a une fragilité
dans cette zone est dans l’obligation de travailler quotidiennement,
souligne Xavier Frezza, préparateur physique d’une vingtaine de
joueurs de L 1. À travers un travail
de gainage, de sollicitations des
lombairesetd’étirements.S’ilnele
fait pas, cela accentue nécessairement ce type de douleurs et peut
aboutir à des rechutes. » Dans le
cas de Verratti, le débat autour de
son hygiène de vie peut être
lancé : « Cela ne peut pas être la
première cause, qui reste avant
tout, je le répète, mécanique,
nuance Fabrice Briand. Cela peut
en revanche être un facteur aggravant. Si un joueur est fragile dans
cettezoneetqu’enplus,ilyaundéficit de sommeil, des déséquilibres
dans l’alimentation, par exemple,
celanevapasaider.»
Verratti n’a jamais montré une
rigueur excessive dans la préparation invisible. Sa fragilité n’a
échappé à aucun grand club
européen et jouera clairement
sur sa potentielle revente. Mais
au-delà desa cote,huitansaprès
ses débuts en pro, le talentueux
Verratti est, en ce printemps
2018, face à un défi. Celui, nécessaire,desamuepersonnelle. ‘
Amiens
UneLicornedegala
Pour sa première saison au sein
de l’élite, Amiens, maintenu depuis le week-end dernier et son
nulàMonaco(0-0),auraeuleprivilège d’affronter trois fois Paris :
lors de l’ouverture du Championnat,auParcdesPrinces,le5août
(0-2), en quarts de finale de la
Coupe de la Ligue, à domicile
(0-2),le10janvier,etcesoir,donc.
Pour l’occasion, le stade de la Licorne ouvrira ses quatre tribunes
aprèsunesaisonderénovationoù
il aura été partiellement fermé la
plupartdutemps.
Jusqu’à présent, cela ne s’est
pas trop mal passé face au PSG :
le promu a encaissé trois de ses
quatre buts en seconde période.
Et lors de la deuxième rencontre,
ilajouéàdixcontreonzedèsla34e
minute, en raison de l’expulsion
de son gardien, Régis Gurtner.
Aujourd’hui, c’est le cœur léger
que les Picards, défaits une seule
fois en sept journées, accueillent
le champion de France. « C’est le
genre de match facile à préparer et
je n’ai pas senti les joueurs en vacances ou surexcités », a constaté
leurentraîneur,ChristophePelissier,privé dePrinceGouano(suspendu), derrière. Le technicien
s’interroge, en revanche, sur le
degrédemotivationdesonadversaire.«S’ilsarriventavecl’envie,on
serarenseignéauboutdevingtminutes,estime-t-il.Onauneidéede
ce que nous voulons faire, mais j’ai
la faiblesse de croire que c’est le
PSG qui décide de la suite des opérations. » Issa Cissokho, lui, annonce « un match de Ligue des
F. L. D.
champions».
Marco Verratti
le 5 août, lors
de l'ouverture
du Championnat
contre Amiens au Parc
des Princes (2-0).
Ligue 1
pts
1 Paris-SG
C 91
2 Lyon
72
3 Monaco
71
4 Marseille
70
5 Saint-Étienne
52
6 Rennes
51
7 Nice
51
8 Montpellier
46
9 Bordeaux
46
10 Nantes
46
11 Guingamp
46
12 Dijon
42
13 Amiens
41
14 Angers
38
15 Caen
37
16 Strasbourg
35
17 Toulouse
34
18 Troyes
32
19 Lille
32
20 Metz
26
Le Paris-SG est champion.
Reims est promu.
J.
35
35
35
35
35
35
35
35
35
35
35
35
35
35
35
35
35
35
35
35
prochaine journée
36e
aujourd'hui 20h45
Amiens - Paris-SG
dimanche 15h
Saint-Étienne - Bordeaux
16h30
Lyon - Troyes
17h
Rennes - Strasbourg ¢
Nantes - Montpellier ¢
Caen - Monaco ¢
Dijon - Guingamp ¢
Toulouse - Lille ¢
Metz - Angers
21h05
Marseille - Nice
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12 footba ll
LIGUE 1 Paris-SG
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
NEYMAR
FAITESCALE
À PARIS
Pierre Lahalle/L’Équipe
Sauf surprise, leBrésilien revientsurlesol parisien
cematin. Mais avec l’esprit tourné verslaRussie.
Neymar sur la
pelouse du Camp
des Loges, le
18 décembre 2017.
13
Durant son
absence, Neymar
a manqué treize
matches, toutes
compétitions
confondues,
du Paris-SG.
En comptant celui de ce
soir à Amiens.
DAMIEN DEGORRE
(avec J.Ba. et A.H.)
C’est marrant, à chaque fois que
Neymar est annoncé à Paris, un
côté Big Brother s’empare du
phénomèneetsesmoindresgestessontguettés.AlorsleBrésilien
de vingt-six ans facilite souvent la
viedessuiveurs,selonunschéma
comparable : il atterrit dans le
nord de Paris, prend la direction
delabanlieueouestensuite, l’hôpital Américain de Neuilly-surSeine en août, son domicile de
Bougival ce matin, avant de rejoindresesdirigeants.
Évidemment, il y a toujours
quelquespiègespoursemerceux
qui s’y frotteraient de trop près.
Pour sa première arrivée dans la
capitale,enprovenancedeBarcelone, la direction était allée le
chercher sur la piste au pied de
son avion privé et l’avait embarquédansunecamionnetteàvitres
teintées. Qu'a réservé la « seconde», celle du retour du Brésil
où il a récupéré de son opération
d’unefissureducinquièmemétatarsien du pied droit ? Déjà, il a
changésonplan.Ilétaitprévuqu'il
embarque à bord d'un vol Air
France mais, a priori, c'est dans
unavionprivéqueNeymardevrait
débarquercematin,alorsqueson
physiothérapeuteetsonkiné ont,
eux,bienpris,levolprévu.
Mais la question primordiale
aujourd’hui, celle que se pose le
monde du foot, le PSG et le Brésil
en particulier, consiste à savoir à
quelle échéance Neymar sera en
mesure de rejouer. Sous les couleurs de Pa ris, les dernières informations semblaient assez
pessimistes.
Il aurait préféré
s’épargner ce voyage
Le seul rendez-vous qui pourrait
le voir fouler une pelouse de L 1
avantlafindesaisonseraitàCaen
(le 19 mai) pour la dernière journée, mais ni l’enjeu ni l’état de la
pelouse du stade Michel-d’Ornanon’invitentlestafftechniqueà
prendre ce risque. D’autant plus
que l’attaquant brésilien ne remarchenormalementquedepuis
peu. A priori, son retour à Paris
sera uniquement dans une optique de représentation pour la cé-
rémonie du titre, le 12 mai, à l’issue du match contre Rennes, au
Parc des Princes. Ses prochains
jours seront donc essentiellementconsacrésàsarééducation,
sans doute dans l’intimité du
CampdesLoges,avec le soucide
nepastropcompensermusculairement, et de ne pas s’exposer à
uneautreblessure.
Pour Neymar, l’objectif sera
d’êtreprêtpourlepremiermatch
du Brésil, lors du Mondial, le
17 juin, contre la Suisse. Mais,
même là, des doutes entourent
son futur état de forme. Pourrat-il auparavant participer aux
matches amicaux de préparation
de sa sélection, dont le premierstage de préparation débute le
21mai ?
Tout le Brésil est en ébullition
sur ce dossier. L’intéressé ne
pense plus qu’à ce tournoi, son
dernier moyen d’arracher le Ballond’OrFranceFootballen2018.Il
aurait d’ailleurs confié à son entourage qu’il aurait préféré
s’épargner ce voyage transatlantiquepourpoursuivresapréparation au pays. Mais si le PSG est
prêt à d’énormes concessions
pour sa star, célébrer un titre de
champion au Parc sans elle
n’était pas envisageable. Pour le
coup, le Brésilien n’a pas vraimenteusonmotàdire.Enrevanche, sur la gestion de son emploi
du temps parisien au quotidien,
pas grand monde au club ne devraitinterféreraveclesconsignes
delaSeleçao. ‘
«Ilabientravaillé»
Rodrigo Lasmar,le médecinbrésilienquil’aopéré,seditsatisfaitdelaconvalescence de Neymar.
Rodrigo Lasmar, qui a opéré Neymar
du cinquième métatarsien le 3 mars
dernier, à Belo Horizonte, ignore encore s’il pourra rejouer avec le PSG
avant la fin de saison. «Il est dans les
temps », nous a néanmoins affirmé le
médecindelaSeleçao.
«Neymarsera-t-ilàParis
aujourd’hui ?
Jenepeuxpascommenterson
agenda.Cequejepeuxvousdire,c’est
quelapremièrepartieduprocessus
estterminée.Touts’estbienpassé.Ilva
acheverladernièrephasedesarécupérationàParis.Ilvaintensifierletravailetreprendrecontactpetitàpetit
avecleterrain.Ilseraentrelesmains
desespréparateurs(RicardoRosaet
RafaelMartini)etdudocteurÉricRolland.Moi,jeretourneraiprochainementàParispourréaliserundernier
examen.Ladaten’estpasencoredéfinie.Maisnoussommessatisfaitsdela
façondontças’estpassé.Lecalendrier
aétérespecté.
“Si Neymar est en mesure
de rejouer avant la fin
de saison du PSG,
il rejouera
,,
Commentsesent-il ?Soulagé ?
Ilatoujoursétéplutôttranquilleavecsa
blessure.Iln’ajamaispaniquéouimaginéqu’ilallaitraterlaCoupedu
monde.Ilabientravaillé,arespectéles
périodesd’immobilisationetilest
maintenantrécompensécarilvapouvoirrejoueraufoot.Lacicatrisation
(ducinquièmemétatarsien)estparfaite.
Ilaretirésabotteilyaquelquesjourset
ilposelepiedparterre.Ilestvraiment
danslaphasefinaleetvacontinuer
l’entraînementphysiquedefaçongraduelle.
LesouhaitdelaFédération
brésilienne,enrevanche,serait
deleprotégeretd’éviterqu’ilrejoue
aveclePSGavantlerassemblement
delaSeleçao…
Non,cen’estpasvrai.Noussommes
enharmonieaveclePSGetavecle
docteurRolland.IlétaitauBrésilla
semainedernière.Maxwell(coordinateursportifduclubparisien),aussi.Tout
sepassetrèsbien.Onbossemaindans
lamain,etsiNeymarestenmesurede
rejoueravantlafindesaisonduPSG,il
E. F.
rejouera. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
13
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
Paris-SG
«Je ne peux pasêtre
le même avec ousans lui»
CertainesattitudesdeNeymarn’ont
pas étébienaccueilliesdanssonpays.
DENOTRE CORRESPONDANT
RIO DE JANEIRO - Que Cavani se rassure, il n’y a pas que dans le vestiaire du PSG que ça manque
d’unité. Au Brésil aussi, on se déchire. L’ancien président Lula,
jeté en prison il y a quelques semaines, est le principal motif de
discorde. Et dans un registre
beaucoup plus futile, Neymar est
aussiaucœurdesdébats.
Il y a ceux qui le défendent et
qui se félicitent qu’il ait entrepris
sa rééducation dans sa forteresse de Portobello. Une majorité de Brésiliens estime qu'il doit
penser à lui, à sa santé mais surtoutàlaSeleçao.«Pourquoiluireprocherdesesoigneràlamaison ?
Pourquoi lui reprocher de jouer au
poker pendant un match ? Tout ça,
c’est du blabla, une tempête dans
un verre d’eau, lance l’ancien Bordelais Jussiê. S’il est critiqué au
Brésil,c’estpourl’alerter,pourqu'il
ne s’égare et lui rappeler que l’objectif,c’estlaCoupedumonde !»
“Qu’il ne soit pas auprès
du groupe lors du match
du titre, c’est vraiment
une grave erreur
stratégique. C’est un
manque de respect
,,
Paulo Whitaker/Action Images/Panoramic
CHRISTIAN, ANCIEN ATTAQUANT DU PSG
Mais pour certains, les attitudes
de «Ney » n’ont rien d’anecdotiques. Elles illustrent un individualisme exacerbé. « Il a déjà
prouvé à plusieurs reprises qu’il ne
pensait qu’à sa gueule et qu’il pouvaitmettrel’équipeendanger»,regrettait sur SporTV, Casagrande,
l’ancien crack des Corinthians
(1982-1986).
Journaliste respecté, Juca
Kfouri, pense que l’ancien joueur
« fait tout de travers, en dehors du
terrain ». Il doit « sortir de l’influence de son père pour enfin devenir un adulte », a-t-il écrit dans
ses chroniques publiées dans
Folha de Sao Paulo. Personne ne
critique ses performances
(28 buts en 30 matches avec le
PSG). C’est surtout son comportement, qui fait débat depuis son
transfert record de 222 millions
d’euros l’été dernier. Christian,
l’ex-attaquant parisien (19992001) confirme : « Qu’il aille se
fairesoignerauprèsdessiens,c’est
normal, précise-t-il. Mais qu’il ne
soit pas auprès du groupe lors du
match du titre, c’est vraiment une
grave erreur stratégique. C’est un
manque de respect pour ses coéquipiers, le club et les supporters.
C’est de sa faute ; celle du PSG, qui
manque de fermeté ; et celle des
médiasquiluidonnenttropdepouvoir. J’espère qu’il va quand même
s’expliquerets’excuserpourça…»
18
Avec Neymar, en
Ligue 1, le PSG
d'Unai Emery a
remporté dix-nuit
matches sur vingt.
Seuls Marseille (2-2, le 22
octobre) et Strasbourg
(1-2, le 2 décembre) ont
résisté aux Parisiens.
Agenda potentiel
de Neymar
¢ 19 mai
Caen-PSG (38e journée de L 1)
¢ 21 mai
Présentation des joueurs
brésiliens retenus pour le
Mondial et début du stage
à Granja Comary (Brésil)
¢ 27 mai
Départ pour Londres et début
du second stage de préparation
¢ 3 juin
Brésil-Croatie (match amical
à Liverpool)
¢ 10 juin
Autriche-Brésil (match amical
à Vienne)
¢ 11 juin
Arrivée au camp de base à
Sotchi
¢ 17 juin
Brésil-Suisse (premier tour
de la Coupe du monde)
¢ 22 juin
Brésil-Costa Rica (premier tour
de la Coupe du monde)
¢ 27 juin
Suisse-Brésil (premier tour
de la Coupe du monde)
Neymar avec sa
compagne, Bruna
Marquezine, le 14 avril
dernier à Sao Paulo.
lors d'un gala.
Dansune longueinterview,Unai Emery
estrevenu sursesdeuxansà Paris
et notamment sur sa relationavec Neymar.
ARNAUD HERMANT
Unai Emery s’est livré comme jamais depuis qu’il est entraîneur
du PSG. Et ce n’est pas un hasard
si sa confession «posthume» est
si riche et intéressante. Elle a été
réalisée en espagnol, sa langue
natale, auprès de la revue numérique Tactical Room et du journalisteespagnolMarti Perarnau,un
proche de Pep Guardiola et
auteur de Pep Confidential et de
Pep, la métamorphose. Emery
s’épanche beaucoup sur Neymar
et se montre très élogieux envers
lastarbrésilienneavecquiilyaeu
quelques incompréhensions
cette saison. « J’ai dit à Neymar :
“Tout mon travail est réduit à tes
coupsdegénie.”»
Ou encore : « Au PSG, quand un
de mes joueurs réussit un coup de
génie et marque, je ressens une
certaine normalité. C’est “normal”
que ce joueur réussisse un coup de
génie. J’en ai parfois parlé avec
Neymar. J’ai toujours eu pour habitude de beaucoup préparer les
coups de pied arrêtés, et cela m’a
souvent réussi. Mais quand tu as
Neymar, parfois tu n’as pas besoin
de beaucoup plus : la stratégie,
c’est lui, a déclaré le technicien
basque. Un jour, je l’ai dit à Neymar : “Ney, il y a des situations de
jeu que j’ai toujours travaillées
avant les matches et dans ton cas,
tulesimaginesdetoi-même.”»
“Au PSG, le chef
doit être Neymar
prendre à connaître et à se
connaître. Entraîner Messi, Cristiano Ronaldo ou Neymar n’est pas
facile : ce sont les meilleurs au
monde et cela pèse beaucoup. Il
faut s’adapter à eux. Un jour, Jorge
Valdano [ancien joueur, entraîneur et directeur sportif argentin
du Real Madrid] m'a fait la réflexion suivante : «Au Barça, le
leader c'est Messi ; au Real, c'est
FlorentinoPérez;etàl'Atléticode
Madrid, c'est Simeone ». Un
joueur, un président et un entraî-
neur.Àchaquefois,unprofildeleader différent. Je sais quand je suis
le principal responsable au sein
d'un groupe et quand je ne le suis
pas. Mon opinion est qu’au Paris
Saint-Germain, le leader s’appelle
Neymar. Ou plus exactement, le
leader s’appellera Neymar, car il
est en train de le devenir. C'est un
processus auquel il manque encore un peu de temps afin de se
consolider. À Manchester City, le
chef c'est Pep [Guardiola]. Au PSG,
lechefdoitêtreNeymar.»
,,
Et de poursuivre : « Il y a quelques
mois, un joueur du PSG m’a dit :
“Mister, cette année tu as changé.”
C’estévident.Jenepeuxpasêtrele
même avec Neymar ou sans lui.
Nous avons connu un processus
d’adaptation mutuelle avec le
joueur, un processus qui suit encore son cours. Ce n’est pas quelque chose d’instantané, il faut ap-
Bernard Papon/L’Équipe
Même au Brésil,
ilsusciteledébat
ÉRIC FROSIO
LIGUE 1
Unai Emery encourage Neymar durant la rencontre
de Ligue des champions Anderlecht-PSG (0-4, le 22 octobre).
Emery,dix minutes et des silences
Dix minutes et quarante secondes. La conférence de presse
d’Unai Emery, hier midi, aura battu des records de brièveté.
Et de faible intérêt aussi. À croire que l’Espagnol, qui s’était
livré à un exercice médiatique particulièrement intéressant
quelques jours plus tôt (voir ci-dessus), avait tout dit. Une
dizaine de questions, des réponses laconiques. Des
silences, des sourires gênés, des relances qui portaient mal
leur nom. Et le sentiment que l’ex-Sévillan, dont le départ
du PSGen fin de saison a été officialisé la semaine dernière,
avait envie de tout, sauf d’être là. Une forme de lassitude
par rapport à un exercice qui l’a exposé depuis deux ans ? Il
y a sûrement de cela. Le sujet du déplacement à Amiens,
sans Thiago Silva et Draxler (douleurs musculaires), aura
sans doute été celui le plus longuement traité. Quarante
secondes : « Notre idée est d’être compétitif. Ce sera un match
compliqué face à une équipe en confiance, qui reste sur un bon
nul à Monaco (0-0). » Le technicien n’avait a priori pas grandchose à dire sur Neymar. « Mon opinion sur lui, vous la
connaissez .» Son retour possible à l’entraînement collectif
d’ici à la fin de saison ? « Je ne crois pas, je ne pense pas ». Le
rendez-vous contre Les Herbiers, mardi au Stade de France,
n'avait pas l’air de le passionner non plus : « On jouera avec
respect, c’est un titre important. » Dix minutes et il s’en est
allé… H. De.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
14 footba ll
LIGUE 2 37e journée
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
Niort 20 h 45 Le Havre
Toutprès du but
Nîmes en Ligue 1, Nancy maintenu
etle RedStar deretourenLigue2…
Cestroishypothèses pourraient
prendreforme dès ce soir.
Alexis Réau/L’Équipe
NÎMES
BONJOUR LA LIGUE 1
Marquésparle décès brutal deSamba Diop,
les Havrais sont depuis invaincus.
Et peuventdésormaisrêverà la montée.
LAURENT GRANDCOLAS
Cevendredi13avril,lavictoireface
au Gazélec Ajaccio (2-1) n’a pas
rendu le sourire aux Havrais. Ce
soir-là, les pensées sont ailleurs.
Toutes sont dirigées vers Samba
Diop, jeune homme de dix-huit
ans,décédébrutalement,unesemaine plus tôt. L’hommage
émouvant rendu à l’enfant du
HAC,autourdecetterencontre,va
connaîtreunépisodepoignant.Au
sein même du vestiaire havrais.
beIN Sports Max 8 20h45
Niort
Le Havre
4-2-3-1
4-1-4-1
Arbitre : M. Mokhtari. Stade René-Gaillard.
40
23
Da Costa
14
Olliero
5
Sans
Choplin
24
Bourhane
Vion
21
•
A. Dembélé
15 c
19
27
Roye
Brison
8
Lamkel Zé
9
Dona Ndoh
11
•
17 c
7
Mateta
18
Bonnet J.-P. Fontaine Youga
19
22
15
Lekhal
4
Y. Coulibaly Sa. Camara Moukoudi
50
8
Ferhat
25
Bese
Balijon
Niort
Entraîneur : J.-P. Faure, C. Tourenne,
F. Azzopardi.
Remplaçants : Desmas (g.) (30),
Rivieyran (2), Bena (22), Leautey (12),
Lebeau (26), Djigla (7), Koyalipou (33).
Principaux absents : Allagbé (g.),
Z. Diabaté, Paro, Agouazi (blessés),
Bouchard (g.), Batisse, B. Diakité,
Pedro Henrique (choix de l'entraîneur).
Le Havre
Entraîneur : O. Tanchot.
Remplaçants : Fofana (g.) (33), Bain (21),
Guitane (27), Ozdemir (33), Assifuah (13),
Gory (28), Moussiti-Oko (12).
Principaux absents : Y. Thuram (g.),
Andriatsima (blessés), Ayasse, Louiserre,
Man. Dembélé (choix de l'entraîneur).
Après la rencontre, la mère de
Diopprendlaparoleaumilieudes
joueurs, du staff et de la direction
du club. Les mots sont simples.
Elle parle de son fils, de son attachement au HAC et du foot, qu’il
adorait. « Elle a touché tout le
mondeetunpeupluslesjeunesqui
n’ont pas toujours conscience de
leur chance, avouait Oswald Tanchot,l’entraîneurnormand. Celaa
ramené du monde sur terre et fait
réfléchircertainsquisontparfoisun
peutropcentréssureux-mêmes.»
“Il est là, avec nous,
c’est notre douzième
homme
,,
HAROLD MOUKOUDI, DÉFENSEUR HAVRAIS
Même les plus expérimentés ont
eu la chair de poule. «La semaine
avait été très dure, confesse le capitaineAlexandreBonnet(31ans).
Quandunemamanquivientdeperdre son fils vous parle de la chance
qu’on a de faire ce qu’on aime, forcément, ça vous prend aux tripes.»
Depuis, chaque match a forcément une autre saveur. «On joue
aveclui,expliqueHaroldMoukoudi
(20 ans), qui considérait Samba
comme son petit frère. Il est là,
avec nous, c’est notre douzième
homme.»
Électrochoc ou prise de conscience, c’est une tout autre histoire que les Havrais, invaincus
depuiscinqmatches,sontentrain
d’écrire. Un nul arraché à Lens
(3-3), alors que Le Havre était
mené (1-3 à la mi-temps) et quatre succès, dont le dernier, lundi,
chez le champion de Ligue 2,
Reims (1-0). Cela lui ouvre en
grandlesportesdeplay-offspresqueabandonnéesaprèsladéfaite
à domicile contre Quevilly-Rouen,
le30mars(0-2),lesoiroùunepar-
tiedupublicaenvahilapelousedu
stade Océane, pour manifester
son mécontentement. «Même
après cet échec, on n’était qu’à
6pointsdu5e :mathématiquement,
c’était encore jouable et le calendrier nous était plus favorable»,
tempère Tanchot. «L’expérience
des saisons passées (*) a montré
que rien n’est écrit avant les toutes
dernières journées », confirme
Bonnet. Il n’empêche, l’état d’esprit des joueurs havrais a soudain
pris une autre direction. «On est
moins dans la retenue», constate
Moukoudi. Une attitude que Tanchot réclamait depuis des semaines :«Physiquement, on a été très
costauds toute la saison mais c’est
l’aspect mental qui a, jusque-là, été
unfrein.»
Alexandre Bonnet est, lui, persuadé que l’équipe a entamé un
nouveau cycle : «On n’aborde pas
lesmatchesdelamêmefaçon.Ony
est dès le coup d’envoi. Là où on
craignait de prendre un but, on est
maintenant certains d’en marquer.
Mais il n’y a pas toujours d’explication rationnelle.Il y a un effet boule
de neige . On est en mode “machine”, on a envie de rejouer vite.Et
puis pour certains, les jeunes entre
autres, l’objectif est palpable maintenant.» Lundi soir, dans le vestiaireàReims,iln’yapaseudecri
de guerre. Sûrs de leur force, les
Havraisveulentresterconcentrés
vers cette rencontre à Niort. Avec
deux victoires, le HAC, qui reçoit
Tours vendredi prochain, accrocheraitlesplay-offs. ‘
(*)En2015-2016,leHACamanqué
lamontéelorsdeladernière
journéeàunbutprès.Metz,qui
avaitlemêmenombredepoints
etlamêmedifférencedebuts,mais
unemeilleureattaque,aétépromu.
66
S'il remporte ses
deux derniers
matches, le HAC
totaliserait son plus
grand nombre
de points depuis
son retour en L 2,
en 2009.
Depuis la poule unique,
en 1993-1994, le record
de points du club date
de 2007-2008
avec 78 points. Le Havre
avait fini champion.
Jacques Rousselot,
le président nancéien.
Jérôme Prévost/L’Équipe
Supplément dʼâme
Alexandre Bonnet
contrôle le ballon
en extension,
lors de la victoire
à domicile face
au GFC Ajaccio (2-1),
le 13 avril.
Vingt-sept ans après le 4 mai
1991, encore face au Gazélec
Ajaccio, le Nîmes Olympique
s’apprête à vivre une soirée de
gala dans son stade des Costières. Les Bozok, Alioui, Savanier
(suspendu ce soir) ou Briançon
succéderont aux héros de l’époque qui s’appelaient René Girard,
Gérard Bernardet et entraînés à
l’époque par Michel Mézy. Avec
unedifférencedebutslargement
favorable sur l’ACAjaccio (+ 15 ce
matin), les Nîmois, avec une victoire, valideront, même officieusement, l’accession en Ligue 1. Un épilogue qui
récompensera une formation
constamment sur le podium depuis le 28 octobre. La rencontre
se jouera à guichets fermés avec
une tribune ouest ouverte pour
l’occasion. Ils seront environ
18 000 spectateurs ce soir à hurler leur joie en cas de succès et
vivre une page de l’histoire du
club.
NANCY
AU CHAUD EN LIGUE 2
En vingt-quatre ans, Jacques
Rousselot aura certainement
vécu sa saison la plus difficile à la
tête de l’ASNancy Lorraine. Confronté à des soucis de santé, le
président lorrain sera apparu
souvent perdu devant la situation, contraint de changer d’entraîneur à trois reprises. Jamais
remis d’un départ catastrophique (2 victoires en
9 matches), l’ASNL
aura flirté en permanence avec la
zone rouge. L’arrivée sur le banc,
début avril, de DidierTholotauraprovoqué le sursaut nécessaire pour se
présenter en
position de
force pour le
maintien.
Aussi parce
que le calendrier lui
semble
plus favorable. Et
ce, dès ce
soir.Quand
Bourg-enBresse (18e,
33 points) se
rendraàLorient
et que QuevillyRouen (19e , 30
points) jouera à
Brest, les Nancé i e n s ( 1 7 e s , 3 5
20h45
Nîmes
GFC Ajaccio
4-4-2
4-3-3
Arbitre : M. Delerue.
Stade des Costières.
1
Valette
•
29
23 c
10
Bobichon
28
Alakouch Briançon
14
Del Castillo
18
7
19
10
22
5
Mombris
11
I. Touré
M’Changama
22
Thioub
Bozok
11
8
Ripart
Valls
Alioui
R. Armand
20
Boscagli
Jobello
20
24
Kemen
Perquis
•
3
c
Bréchet
O. Ba
2
G. Puel
30
Elana
Nîmes
Entraîneur : B. Blaquart.
Remplaçants : Sourzac (g.) (16),
Cadamuro (3), F. Garcia (4), Hsissane (34),
Buades (33), Depres (9), Vlachodimos (17).
Principaux absents : Savanier
(suspendu), Marillat (g.), Harek, Paquiez,
Valdivia (blessés).
GFC Ajaccio
Entraîneur : A. Cartier.
Remplaçants : Cassara (g.) (1),
Bahamboula (7), Campanini (27),
D. Gomis (19), A. Araujo (14), Veselinovic (9).
Principaux absents : Clerc, Dumont,
Lloris, J. Marveaux (blessés), Anziani
(choix de l'entraîneur).
points) affronteront le Paris FC,
qui a, semble-t-il, déjà fait une
croix dans la course aux playoffs.
LE RED STAR
CIAO LE NATIONAL
C’est un vrai petit exploit que les
joueurs du Red Star sont en
passe de réaliser. Relégués en
National en mai dernier, les
Audoniens ne sont qu’à un petit
pas d’un retour immédiat en Ligue 2. À deux journées de la fin
du Championnat, et avec six
points d’avance sur ses deux
poursuivants (Grenoble et Béziers), un nul devant Lyon La Duchère, dans leur mythique stade
Bauer ce soir (à guichets fermés), suffira même à l’officialiser. Toujours placé dans le
groupe de tête, le Red Star aura
faitunquasi-sans-fauteetlaperformance est remarquable,
compte tenu du contexte.Descente oblige, l’effectif audonien
avaitlargementétémodifié,mais
Régis Brouard, nommé entraîneur à l’intersaison, a su en tirer
le meilleur : meilleure formation
à l’extérieur, le Red Star aura
aussi fait le plein à domicile en
évoluant pourtant sur une pelouse synthétique indigne. Il y
aura bien, avec le PFC, deux
clubs franciliens en Ligue 2 la
saisonprochaine.
L. G. C.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
37 journée
tableau de bord
beIN Sports Max 4 20h45
Ligue 2 37e journée
Football
pts
C 84
69
66
61
60
59
59
58
57
53
46
45
42
41
41
40
35
33
30
R 20
1 Reims
2 Nîmes
3 AC Ajaccio
4 Brest
5 Le Havre
6 Clermont
7 Lorient
8 Châteauroux
9 Paris FC
10 Sochaux
11 Auxerre
12 Orléans
13 Valenciennes
14 Niort
15 GFC Ajaccio
16 Lens
17 Nancy
18 Bourg-en-Bresse
19 Quevilly-Rouen
20 Tours
J
matches
36
36
36
36
36
36
36
36
36
36
36
36
36
36
36
36
36
36
36
36
G
27
21
20
17
17
16
17
17
15
15
13
12
11
11
11
10
8
9
8
4
N
3
6
6
10
9
11
8
7
12
8
7
9
9
8
8
10
11
6
6
8
P
6
9
10
9
10
9
11
12
9
13
16
15
16
17
17
16
17
21
22
24
Reims, champion, est promu en Ligue 1. Tours est relégué en National.
aujourd'hui
20h45
Paris FC - Nancy
Tours - Lens
Niort - Le Havre
Orléans - Châteauroux
Auxerre - AC Ajaccio
Valenciennes - Reims
Lorient - Bourg-en-Bresse
Sochaux - Clermont
Nîmes - GFC Ajaccio
Brest - Quevilly-Rouen
+48
+34
+19
+13
+16
+16
+12
0
+9
-8
-3
-6
-13
-12
-20
0
-17
-32
-22
-34
Dunkerque et Boulogne-sur-Mer se sont
respectivement vu retirer trois et un point par
les instances. Créteil est relégué en N2.
Le Mans est promu en National.
aujourd'hui
20h
Les Herbiers - Laval
Concarneau - Grenoble
Créteil - Pau
Dunkerque - Cholet
Rodez - Avranches
Chambly - Béziers
Boulogne - Marseille Consolat
Red Star - Lyon Duchère
Exempt : Entente SSG.
4-3-3
mercredi 23
et dimanche 27 mai
barrages aller et retour entre le
18e de L 1 et le vainqueur du
match 2. Retour chez le 18e de
L 1.
Les barrages L2 - National entre
le 18e de L2 et le 3e de National se
dérouleront les mardi 22 mai et
dimanche 27 mai.
agenda
dimanche
Ligue 1 36e journée
Voir page 11.
lundi
Coupe de France (F)
demi-finales
Soyaux 21h Paris-SG
Lyon 21h Montpellier
Ces deux matches en intégralité
sur Eurosport 360 et en duplex sur
Eurosport 2
mardi
Gambardella finale
Tours 18h45 Troyes
France 4, Eurosport 2
Coupe de France finale
Les Herbiers 21h05 Paris-SG
France 2, Eurosport 2
1. Thiaré (Avranches), 14 buts. 2. Idazza (Concarneau), Boupendza (Pau), A. Sané
(Red Star), 13 buts.
3-4-3
beIN Sports Max 8 20h45
Orléans
Châteauroux
4-1-4-1
5-3-2
Arbitre : M. Varela.
Stade de la Source.
Westberg
Larsonneur
Petkovic
Gallon
1
16
2
8
Arcus
•
c
Adéoti
29
13
Ndicka
12
Fumu Tamuzo
Boto
31
Bi. Touré
14
Fomba
21
4
Sakhi
Barreto
11
17
21
8
•
Faussurier
•
28
18 c
Cavalli
13
Boé Kane
15
Avinel
4
Sainati
1
12
Abd. Keita
Entraîneur : P. Correa.
Remplaçants : Boucher (g.) (1),
Marcelin (32), B. Konaté (6),
B. Youssouf (17), Begraoui (15), Bizet (33),
Ib. Sangaré (7).
Principaux absents : Tacalfred, A. Ba,
Philippoteaux, A. Sissako, M. Yattara
(blessés), Obraniak, Y. Sané, Firer, P. Sané,
A. Vincent (choix de l’entraîneur).
AC Ajaccio
Paris FC
Nancy
4-2-3-1
24
12
3
Delaine
20
Nomenjanahary Saint-Louis
Entraîneur : E. Da Costa.
Remplaçants : Gounet (g.) (16),
J. Mendy (18), Taufflieb (28), Barthélémy (7),
Boujedra (27), Caddy (23), Louis (13).
Principaux absents : Gobron, Vignaud
(reprise), Salze (blessé), Delaunay (g.),
Plumain, Tié-Bi, Madiani, Mamilonne
(choix de l'entraîneur).
Sochaux
Clermont
4-2-3-1
J. Lopez
12
6
Badila
6
21
Bassi
Se. N’Guessan
5
•
28 c
Cétout
4
Al. Yahia M. Diagne
30
4
•
22 c
15
Pendant
Abo. Ba
10
14
Cuffaut
7
Gavory
21
5
•
8
Lopy
15
c
18
Sochaux
Hassen
Orléans
Châteauroux
beIN Sports Max 10 20h45
Tours
Lens
4-1-3-2
4-3-3
beIN Sports Max 10 20h45
Valenciennes
Reims
4-2-3-1
4-4-2
Arbitre : M. Benchabane.
Stade de la Vallée-du-Cher.
Arbitre : M. Dos Santos.
Stade du Hainaut.
Descamps
Perquis
24
5
Gradit
M. Koné
33
c
El-Hriti
39
15
Fortuné
C. Lopez
7
•
Koukou
4
3
28
19
Dos Santos E. Dabo
12
Masson
Tell
Bayala
18
Sou. Diarra
2
Cvetinovic Duverne
18
22
Karaboué
Mauricio
•
21 c
Ciss
9
Robail
29
Privat
31
c
25
Tahrat
13
Tshibumbu
9
Mesloub
16
Bulot
Larbi
Hein
23
•
10
8
Hafez
4
Filippi
31
Devaux
14
N’Doye
19
Duplus
10
Diego
13
19
12
7
21 c
5
31
Siebatcheu Chavarria
•
Chavalerin Da Cruz
H. Kamara Abdelhamid Disasi
30
40
Bernardoni
27
3c
5
24 C.-O. Traoré
Mbone Bourillon Nyamsi
Entraîneur : J.-L. Vasseur.
Remplaçants : Pillot (g.) (16),
A. Angoula (25), Merghem (29), Boukari (11),
Khadda (8), Mandanne (13), Operi (21).
Principaux absents : Samnick, Mabella
(blessés), Souchaud (g.), Das Neves,
N. Fofana, Raineau, Altama, Niang, Chergui,
Goba (choix de l'entraîneur).
Pereira Lage
T. Fontaine J. Laporte Centonze
Jourdren
Paris FC
26
Dugimont
19
•
Barthelmé
Entraîneur : H. Della Maggiore.
Remplaçants : Scanella (g.) (1), N’Simba
(11), Bègue (17), Gamiette (6), PierreCharles (20), Tchenkoua (7), Koubemba (23).
Principaux absents : Deneuve (g.),
Perradin, Chéré, Louisy-Daniel (reprise),
Saint-Ruf, Heinry, Q. Martin (blessés),
Massucco, Digbeu, Dimitriou
(choix de l’entraîneur).
13
Ajorque
Iglesias
Sangante
40
Bourg-en-Bresse
Sao
Touzghar
9
Honorat
2
Alhadhur
28
19
S. Sarr
Entraîneur : D. Ollé-Nicolle.
Remplaçants : Renault (g.) (1),
Pinaud (22), D'Arpino (6), Furtado (23),
Ligoule (20), O. Cissokho (12), Nabab (27).
Principaux absents : Poha, N'Goma
(suspendus), Ben Othman, Le Tallec
(blessés), Chemin, Talal
(choix de l'entraîneur).
7
Bérenguer
14
A. Kalulu
23
Teikeu
Tardieu
Fuchs
2
Ponroy
Benrahma
6
13
P. Paye
7
G. Perrin
10
Tounkara
40
25
Hadji
13
22
26
Benkaïd
14
A. Gomis
A. Sarr
Faivre
17
7
•
25
Seidou
Entraîneur : M. Landreau.
Remplaçants : Delecroix (g.) (16),
Lambèse (32), Conté (32), Lecoeuche (3),
Claude-Maurice (18), Guel (34), Wadja (24),
Courtet (9). Principaux absents :
S. Moreira, Bouanga (suspendus),
Delaplace, Mara, S. Marveaux (blessés),
Mvuemba, Guendouzi (choix de l’entraîneur).
Arbitre : Mme Frappart.
Stade Auguste-Bonal.
Ogier
Demoncy
Wissa
Lorient
beIN Sports Max 9 20h45
4-3-3
27
•
3
Cambon
Bouby
24
Ziani
16
Quevilly-Rouen
15
10
4
4
Mutombo
Callamand
Entraîneur : J.-M. Furlan.
Remplaçants : Léon (g.) (16), Kiki (3),
Grougi (6), Magnon (12), Berthomier (7),
Butin (11), Mayi (9).
Principaux absents : Weber (suspendu),
Belaud, Coeff, I. Sissoko (blessés),
Fabri (g.), Magnetti, Labidi, Ngassaki
Ndongo, Pintor (choix de l'entraîneur).
Gibaud
19
14
Merdji
Amiot
5
Monfray
10 c
Etuin
C. Martins Pereira 28
15 c
Y. N’Diaye Nirlo
Nguinda
Brest
8
Kerrouche
26
Nordin
3
17
29
Court
8
6
Hamel
16
2
Alami Baza
5
Sery
Prévot
10
14
10
Rogie
25 c
Le Goff
31
30
c
S. Karamoko Ax. Bamba F. Bong
Mandouki
Danic
12
Clauss
c
Albert
•
33
27
•
13
Saad
Lemoine
Cabot
•
Oliveira
6
8
25
19
Lefort
Arbitre : M. Hamel.
Stade Sébastien-Charléty.
1
H. Diallo
Ndao
14
5
Z. Touré
20
10
Basque
14
Rose
Hartock
R. Mandanda
Auxerre
Pi
12
Gakpa
Maazou
6
Coutadeur
21
Hergault
24
23
Autret
8
Gimbert
Nouri
2
Charbonnier
26
7
5
J. Gastien
22 c
30
30
V. Henry Castelletto Chardonnet Bernard
Ayé
3
Lorient
Bourg-en-Bresse
Arbitre : M. Leonard.
Stade du Moustoir.
23
match 2 :
3e de L 2 - vainqueur match 1
beIN Sports Max 6 20h45
4-3-3
Arbitre : M. Brisard.
Stade Francis-Le Blé.
Demarconnay
vendredi 18 mai
J G N P p. c. diff
Brest
Quevilly-Rouen
beIN Sports Max 5 20h45
match 1 :
4e de L 2 - 5e de L 2
1 Red Star
54 30 15 9 6 40 24 +16
2 Grenoble
48 30 12 12 6 30 20 +10
3 Béziers
48 30 12 12 6 37 28 +9
4 Rodez
45 31 12 9 10 33 32 +1
5 Laval
41 30 10 11 9 34 32 +2
6 Concarneau 39 30 9 12 9 37 36 +1
7 Boulogne 39 30 9 13 8 32 32 0
8 Chambly
39 30 10 9 11 36 31 +5
9 Dunkerque 38 30 10 11 9 36 36 0
10 Cholet
38 30 10 8 12 48 50 -2
11 Lyon Duchère 38 30 9 11 10 29 33 -4
12 Avranches 37 30 9 10 11 37 42 -5
13 Entente SSG 37 31 7 16 8 38 44 -6
14 Pau
36 30 8 12 10 38 36 +2
15 Les Herbiers 36 30 8 12 10 33 39 -6
16 Marseille C. 34 30 8 10 12 33 41 -8
17 Créteil
R 25 30 6 7 17 28 43 -15
beIN Sports 2 20h45
4-2-3-1
Arbitre : M. Letexier.
Stade de l’Abbé-Deschamps.
Entraîneur : O. Pantaloni.
Remplaçants : Sollacaro (g.) (30),
A. Marin (27), Selemani (10), Mo. Camara
(8), Laci (14), Tramoni (11), Vialla (19).
Principaux absents : K. Lejeune
(suspendu), Leca (g.), Cabit (blessés),
Kadima, Araaï (choix de l’entraîneur).
dates des barrages
L1 - L2
mardi 15 mai
buts
4-2-3-1
4-3-3
e
buteurs
21
35
40
41
34
33
43
47
33
57
52
57
58
57
52
44
52
80
64
64
Bourg-en-Bresse - Sochaux ¢
Quevilly-Rouen - Lorient ¢
AC Ajaccio - Niort ¢
Reims - Nîmes ¢
Châteauroux - Brest ¢
Le Havre - Tours ¢
Clermont - Paris FC ¢
GFC Ajaccio - Valenciennes ¢
Lens - Auxerre ¢
Nancy - Orléans
1. Bozok (Nîmes), 24 buts.
2. Siebatcheu (Reims), 16 buts.
3. Dona Ndoh (Niort), Alioui (Nîmes),
15 buts. 5. Ajorque (Clermont),
Mateta (Le Havre), 14 buts.
pts
p. c. diff
69
69
59
54
50
49
55
47
42
49
49
51
45
45
32
44
35
48
42
30
Auxerre
AC Ajaccio
4-2-3-1
buts
dernière journée
38e
vendredi 11 mai 20h45
buteurs
National 33 journée
matches
15
LIGUE 2
footba ll
e
18
Oudin
15
Métanire
16
Vachoux
E. Mendy
Tours
Valenciennes
Entraîneur : F. Mercadal.
Remplaçants : Dilo (g.) (40), Ovono (g.)
(30), Ou. Sidibé (5), Akichi (24), Ibo. Cissé
(33), Ech-Chergui (28), Mimoun (6).
Principaux absents : Lybohy, Yohou
(suspendus), Aupic (g.), Bougrine, Robail,
Lavigne, Meye Me Ndong, Tchokounté
(choix de l'entraîneur).
Entraîneur : P. Zeidler (ALL).
Remplaçants : Ati Zigi (g.) (30),
Bergdich (5), Kapp (29), Daham (19),
Y. Meïté (21), Ruiz (18), Robinet (9).
Principaux absents : M. Alphonse,
F. Martin, Ristl, A. Bakayoko (blessés),
Long (g.), Senhadji, Senzemba, Aktas, E.H.
Ba, François, Lasme (choix de l'entraîneur).
Entraîneur : J. Costa (POR).
Remplaçants : Bourdelle (g.) (34),
Etcheverria (20), Lippini (2), Nanizayamo
(23), C.F. Diarra (21), Tall (29), Zukic (27).
Principaux absents : Ibr. Cissé, Louvion,
Mancini, Raveloson (blessés), Goda (g.),
Kacou (g.), Mexique, Bakar, Bergougnoux,
Clémence (choix de l'entraîneur).
Entraîneur : R. Ray.
Remplaçants : Merville (g.) (30), Aloé (2),
Nestor (8), S. Niakaté (32), Azbague (7),
Ambri (20), Si. Diarra (11).
Principaux absents : Ramaré (suspendu),
Néry, Quenum, Guezoui, Roudet (blessés),
Kocik (g.), Kantari, E. Enza Yamissi, Thiago,
Nangis (choix de l'entraîneur).
Entraîneur : D. Tholot. Remplaçants :
Tchernik (g.) (1), Lang (22), Muratori (26),
Nguiamba (33), Dalé (9), Mal. Dembélé (17),
Eler (24). Principaux absents : Bidounga
(suspendu), Ndy Assembe (g.), Abergel,
Chrétien, Marchetti, Clément, Robic, Koura
(blessés), Busin, Barka
(choix de l'entraîneur).
Entraîneur : P. Gastien.
Remplaçants : Jeannin (g.) (30),
Douline (28), A. Sissoko (22), Kavdanski (2),
A. N'Diaye (11), Rajot (34), Spano (24).
Principaux absents : Phojo, M. Perez
(blessés), Djellabi, Bayo, Soares
(choix de l'entraîneur).
Entraîneur : E. Sikora. Remplaçants :
Belon (g.) (16), Sagnan (33), Wojtkowiak
(33), Bellegarde (6), Chouiar (33), Ephestion
(28), Gérard (20). Principaux absents :
Gersbach (suspendu), B. Dja Djédjé,
M. Fofana, Chantôme, Markovic, Zoubir,
Madri (blessés), Douchez (g.), Lendric
(choix de l'entraîneur).
Entraîneur : D. Guion.
Remplaçants : J. Carrasso (g.) (1),
Bouhours (20), M. Martin (8), G. Kyei (11),
Mbemba (26), Ndom (17), Ngamukol (9).
Principaux absents : Jeanvier (blessé),
Vallier, Berthier, Cakin
(choix de l'entraîneur).
Nancy
Clermont
Lens
Reims
suivez les matches
de Ligue 2 en live
rendez-vous sur
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
16 footba ll
ARBITRAGE
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
Chapron,levote
de la discorde
« L’arbitre tacleur »,suspenduaprès
songeste fou, aétéélu meilleur sifflet
de lasaison par ses pairs.
Tony Chapron a arbitré
Angers-PSG (0-2,
le 14 avril 2017).
Alain Mounic/L’Équipe
Un arbitre qui a été la risée du
monde entier peut-il être considéré comme le meilleur de l’élite
du football français ? Près de
quatre mois après sa suspension
pour un tacle sur Diego Carlos
–près avoir été bousculé involontairement par le défenseur des
Canaris – le14 janvier lors de
Nantes-PSG (0-1), Tony Chapron
a été élu « meilleur arbitre de Ligue 1 en 2017-2018 » par ses
pairs, d’après des informations
du Parisien qui nous ont été confirméeshierdanslasoirée.
Organisé par le Syndicat des
arbitres du football d’élite (SAFE)
–qui réunit les sifflets de Ligue 1
et Ligue 2–, le vote s’est soldé le
26 avril par une victoire de Tony
Chapron, qui a pris connaissance
durésultatlelendemain.Enthéorie, le lauréat devrait recevoir sa
récompenselorsdelaremisedes
Trophées UNFP (le syndicat des
footballeurs professionnels), le
13 mai, tout comme Alexandre
Castro,récompenséenLigue2.
moment. Après son geste sur
Diego Carlos, Tony Chapron avait
été suspendu trois mois ferme
(plus trois mois avec sursis) le
1er février par la commission de
discipline de la LFP, une sanction
alourdie le 23 mars (huit mois,
dontdeuxavecsursis)parlacommission supérieure d’appel de la
FFF. Cette peine privait Tony Cha-
Suspendu 8 mois
dont 2 avec sursis
Mais cette situation a mis dans
l’embarras la Direction technique
de l’arbitrage (DTA), qui aurait fait
pression pour faire annuler le
vote. Contactée, la DTA nous a fait
savoir qu’elle ne souhaitait pas
s’exprimer sur le sujet pour le
ESPAGNE
très court
Varane incertain pour le Clasico
Endélicatesseavecunmolletdepuislademi-finaleretourdelaLiguedeschampionsfaceauBayernMunich
(2-2, mardi), Raphaël Varane n’était pas à l’entraînement du Real Madrid hier. Zinédine Zidane ne devrait
prendre aucun risque avec lui. L’international français
(41 sélections) pourrait être préservé dimanche
(20 h 45)pourleClasicoauCampNou,contreleFCBarcelone.Iladéjàétéblesséàseptreprisescettesaison,
engénéralauniveaudesadducteursoudescuisses.Le
défenseur central a disputé 24 matches de Liga cette
saison.
PÉROU
Benjamin Cremel/L’Équipe
ÉTRANGER
DISCIPLINE
Paolo Guerrero
entendu par le TAS
Le carton jaune
de Liénard annulé
Le capitaine du Pérou, Paolo
Guerrero, a comparu hier devant le Tribunal arbitral du
sport (TAS) pour demander
l’annulation totale de sa suspension pour dopage, déjà réduite à six mois, ce qui lui permet de disputer le Mondial
2018 en Russie. Le joueur de
trente-quatre ans avait fait appel fin janvier après la réduction de sa peine. Mais
l’Agencemondialeantidopage(AMA)avait,desoncôté,aussifaitappelle19févrieretdemandéunesuspension d’au moins un an. Guerrero (83 sélections,
32buts)aététestépositifàunmétabolitedecocaïne,
unesubstanceinscritesurlalistedesinterdictionsde
l’Agencemondialeantidopage,àlasuited’uncontrôleeffectuéaprèsunmatchdesqualificationspourle
Mondial2018contrel’Argentine,le5octobredernier.
LePérousetrouvedanslegroupedelaFrancepour
laCoupedumonde,avecl’AustralieetleDanemark.
Averti pour un comportement antisportiflorsdela35e journéedeLigue1
faceàNice(1-1), leweek-enddernier,
lemilieualsacienDimitriLiénardavu
son carton jaune retiré, hier, par la
commission de discipline, après visionnagedesimages.EnLigue2,l'entraîneurdeTours,JorgeCosta,etcelui
duParisFC,FabienMercadal,ontété
suspendus deux matches de banc de
touche, de vestiaire d'arbitres et de
toutesfonctionsofficielles.
Les autres décisions.- Ligue 1, un
match ferme et un avec sursis :
A. Diakhaby (Monaco), Gouano
(Amiens).Unmatchferme:LuizGustavo (Marseille), Lea Siliki (Rennes),
Djiku(Caen),Niakhaté(Metz).Ligue2
(principales sanctions), deux matchesfermeetunavecsursis :Bouanga(Lorient),Savanier(Nîmes).
Angleterre
Brighton (14) 21h Manchester United (2)
SFR Sport 1
Manchester City est champion.
Manchester United est qualifié pour la C1.
Wolverhampton est promu.
36e journée
aujourd'hui
Séville FC (8) 21h Real Sociedad (10)
Le FC Barcelone est champion. L'Atlético de
Madrid et le Real Madrid sont qualifiés pour
la C1. La Corogne, Las Palmas et Malaga
sont relégués.
Portugal
33e journée
aujourd'hui
Braga (4) 21h30 Boavista Porto (7)
Turquie
32e journée
aujourd'hui
Basaksehir (2) 19h Sivasspor (7)
Karabukspor est relégué.
Débutfévrier,leSAFEavaitdéjà
témoignésonsoutienàTonyChapron en comparant sa première
suspension « à une mise à mort
d’unarbitreetdesacarrière».Avec
ce vote, ses collègues ont voulu
montrerunenouvellefoisleursolidarité et exprimer leur colère
envers les instances du football
français. ‘
TURQUIE
Fernerbahçe qualifié pour la finale
de la Coupe de Turquie sur tapis vert
Les joueurs
de Fenerbahçe
à l'échauffement, hier.
36e journée
aujourd'hui
Espagne
pron d’un dernier match à arbitrer, puisqu’il avait annoncé avant
l’incidentqu’ilmettraituntermeà
sa carrière à la fin de la saison. Si
la rumeur a couru un temps, au
seindelaFédération,quel’arbitre
de quarante-six ans pouvait être
tenté de prolonger son activité, il
n’a entrepris aucune démarche
encesens.
Ozan Kose/AFP
PIERRERATEAU (avec E. M.)
Besiktas ne s'est pas présentée
hier à la demi-finale retour de la
CoupedeTurquie,contreFenerbahçe.L'équipeavouluprotester
contre le fait de jouer la suite du
matchàhuisclos,cequiavaitété
décidé après les incidents qui
avaiententraînésoninterruption
àla57e minute,le19avril.Fenerbahçe a donc été déclaré vainqueursurtapisvertetaffrontera
Akhisardpor en finale. Pour Besiktas,quipouvaitencoresequalifieraprèsunmatchnul2-2àdomicile à l'aller et un score vierge
en cours (0-0) au retour, la suite
s'annonce compliquée. Le club
stambouliotenepourrapasjouer
la Coupe la saison prochaine et
s'estvuinfligeruneamendede4
millionsdelivresturques(environ
790000€).
FIFA
Les Ligues européennes s’opposent
aux projets de la présidence
L’AssociationeuropéennedesLigues de football professionnel
(EPFL)afaitparthierdesa«ferme opposition » aux projets du
président de la FIFA, Gianni Infantino, d’élargir la Coupe du
mondedesclubsetdecréerune
Ligue mondiale des nations. Infantino souhaite programmer la
Coupe du monde des clubs tous
les quatre ans, dès 2021, avec
24clubs.Lacompétitionactuelle,
organisée chaque année,
regroupe 7 clubs. L'ancien secrétaire général de l'UEFA veut
aussi créer une Ligue mondiale
des nations, l'équivalent d'une
mini-Coupe du monde, qui
regrouperait tous les deux ans
huitsélectionsnationalesissues
desLiguesdesnationscontinentales.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
17
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
8
En direct à partir de 12h40 sur la chaine
Bernard PaponL’Équipe
Avec cinq arrivées au sommet en sept jours
la dernière semaine, notamment dans le
splendide écrin des Dolomites, le Giro promet
de belles joutes en montagne.
À COUPER LE SOUFFLE
L'un desplus durs Toursd’Italie del’histoires’élanceaujourd’hui deJérusalem.
Il proposerade rudes échanges en montagne,oùChris Froome,controversé,
devracompter avecThibaut Pinot, Esteban Chaves, Fabio Aru et TomDumoulin.
DENOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL
PHILIPPE BRUNEL
JÉRUSALEM (ISR) –Dans le coursdesonhistoire
mouvementée, plus que centenaire, nul
n’aurait imaginé qu’un jour, le Tour d’Italie,
porté par cet esprit d’aventure qui l’avait
déjà conduit par le passé en Olympie, devant le Parthénon d’Athènes, et plus récemment dans le cœur ouvrier de Belfast,
ferait le grand saut, en dehors des frontières de l’Europe. C’est chose faite ! Cet
après-midi, la course au maillot rose, jadis
sublimée par Gino Bartali, le « Juste entre
lesNations»–dontlenomfigureenbonne
place au Yad Vashem, le mémorial de la
Shoah, pour avoir sauvé plus de 800 Juifs
pendant la Seconde Guerre mondiale –
s’élancera de la ville blanche de Jérusalem,auxfortinsblasonnés,pouruncontrela-montre individuel de 9,7 kilomètres au
terme duquel l’insaisissable Tom Dumoulin rêve, pour l’histoire, de conserver le
maillot rose, conquis de haute lutte, l’an
passé,surlePordoi.
Pourquoi Jérusalem ? Pourquoi dans
cette partie du Proche-Orient aux ombres
funestes,sifortementpolitisée,quineconnaît jamais de paix ? Où la situation peut à
tout moment s’enflammer, là-bas, du côté
de Gaza ? Comment appréhender ce
Giro-là, au-delà de ses enjeux ordinaires ?
Comme l’acte précurseur d’une nouvelle
diplomatie « sportive », comme on a pu le
lireicioulà ?Commeuneopérationdepropagande subtilement menée par le gouvernement de Benjamin Netanyahou, un
decescoupsmarketing,apteàpromouvoir
une image pacifiée d’un nouvel Israël, plus
touristique, à contre-courant de sa réalité
guerrière, de ses conflits armés ? « Une
chose est sûre, jamais par le passé nous
n’avions débloqué un tel budget pour un événement sportif », concédait en septembre
dernier la ministre de la Culture et des
Sports, l’ultra-nationaliste Miri Regev. On
parle ici de dix à douze millions d'euros.
Une manne miraculeuse pour l’organisateur, qui voit son rêve s’incarner sous ses
yeux, avec une pointe d’effarement, et
peut-être aussi d’anxiété, en dépit du large
consensusqu’ilditavoirtrouvédanslesdifférentes consultations qu’il a menées, au
préalable, auprès des team managers,
« où nul, jamais, dit-il, n’a soulevé la moindre
objectionsurlesproblèmesdesécurité».
Une dernière semaine
épouvantable
Pas même les responsables des équipes
Bahrain-Merida et UAE-Team Emirates,
sponsorisés par des Arabes. « Parce que
sur le fond, je ne suis là que pour faire mon
métier, pour essayer de gagner le Giro », a
commenté Fabio Aru, leader de l’équipe
desÉmirats.«Etpuis,est-ceplusdangereux
ici qu'à Paris ? », a renchéri Tom Dumoulin.
Quant à Chris Froome, il se dit « enchanté
d’être là », en échange d’une prime de participation de 2 millions d'euros qu’il aurait
perçue, nous dit-on, de l’organisateur
Mauro Vegni, lequel doit s’en mordre les
doigts. Car la situation a changé. Froome,
empêtré avec l’UCI et la Sky dans une bataille procédurière en raison de son contrôleanormalausalbutamollorsdeladernièreVuelta,s’estretrouvédanslescordes,
avant-hier, en conférence de presse, durement rabroué par les journalistes anglosaxons, étonnés de le retrouver au départ
de Jérusalem. Sa présence, si stimulante
en juillet dernier quand elle fut évoquée
pour la première fois, dérange et vient, par
un effet retors, plomber l’atmosphère. Elle
complique le récit, l’ajourne d’une sourde
menace,rétroactive,etsefonddansunimbroglio pour le moins embarrassant car
nul ne sait quand l’affaire se réglera. Vegni,
sur un ton navré : « J’aimerais seulement
qu’onm’explique ce que veutdire“nonnégatif” car, pour moi, un coureur est soit positif,
soit négatif… » Dans ce contexte, une victoire du Britannique le 27 mai, à Rome, aux
abords du Colisée, n’aurait pas forcément
de bonnes retombées. L’intéressé, lui, a
beau réfuter les soupçons qui obscurcis-
sentsarenommée–«Jen’airienfaitdemal
etleprocèsencoursmedonneraraison»,ne
cesse-t-il de répéter –, pour l’heure, qui le
croit ? Mieux encore : qui croit encore en
lui ? En dépit de ses qualités, d’une embellie toujours possible, le leader des Sky
peine cette saison à trouver le rythme.
Dans les cols du Tour des Alpes, il a subi la
loi de Thibaut Pinot, du Colombien Miguel
Angel Lopez et de Domenico Pozzovivo, le
grimpeur de Bahrain-Merida, ce qui est
plus inquiétant. Or le Giro présente cette
année un profil ultra-montagneux, « à couper le souffle », selon Fabio Aru, qui se dit
prêt, « Froome ou pas Froome », à livrer « le
combat de sa vie », avec une « rage pas possible»,dèsjeudi,enSicile,surlespentesde
l’Etna (6e étape), abordé par son versant le
plus rude et, plus tard, dans la dernière semaine, épouvantable, avec pas moins de
cinqarrivéesausommetenseptjours !Sur
deslieuxdelégende.SurleZoncolan,désigné comme « la montagne la plus dure
d’Europe » et sur le colle delle Finestre et
son sentier en terre, sur lequel Paolo Savoldelli avait laissé « dix ans de sa vie » en
2005, dans la défense du maillot rose. « Ce
Giro ne se jouera pas en un lieu déterminé,
mais jour après jour », prophétise Chris
Froome, qui admet redouter l’approche de
la montagne. Et dont le sort pourrait se
scellerdansunprétoire. ‘
NOS FAVORIS
«««««
-
«««««
Froome, Pinot,
T. Dumoulin
«««««
Aru
«««««
Chaves, M.A Lopez
«««««
-
RETROUVEZ
LE DISPOSITIF
DE LA CHAINE
L'ÉQUIPE
AU GIRO
PAGES
38-39
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
18
8
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
1re ÉTAPE
c.l.m. ind. à Jérusalem
9,7 km
Thibaut Pinot
«Je pense être
ungrand coureur,
Étienne Garnier /L’Équipe
maisest-ceque
je suis un grand champion?»
DENOTREENVOYÉSPÉCIAL
MANUEL MARTINEZ
BOLZANO (ITA) – En remportant le Tour des
Alpes il y a deux semaines devant
Domenico Pozzovivo, Miguel Angel
Lopez, Chris Froome ou Fabio Aru,
sérieux prétendants au Giro, Thibaut
Pinotaffichaitunimmensesoulagement.
Quelques jours plus tôt, dans un grand
hôteldeBolzano,ilavaitacceptédeparler
de ce Giro qui s’élance de Jérusalem
aujourd’huietquiluitientàcœur,del’Italie
où il se sent bien, des Dolomites qui
l’inspirent. Avec franchise et en toute
décontraction.
« Avez-vousunobjectifprécissurce
Giro?Desétapes ?Legénéral ?
J’aipresqueenviededireforcémentles
deux.Parcequelorsqu’onjouelegénéral,
onpenseàlagagneenmêmetemps.La
victoired’étapecomptebeaucouppour
moiparcequ’ilenressorttoujoursune
grandeémotion.L’objectifsera
évidemmentdemontersurlepodiumet
defairemieuxquel’anpassé.
Justement,queretenez-vousdeceGiro
del’anpassé ?
Lapremièrechosequimevientàl’esprit,
c’estquej’aitrèsbienterminéceTour
d’Italie.Finalement,lepodiumnes’est
pasjouéàgrand-chose.C’estdommage
Encontact avec d’autreséquipes
Thibaut Pinot arrivera au terme de son contrat
avec l’équipe Groupama-FDJ à la fin de la
saison. Après dix ans passés au côté de Marc
Madiot, le Franc-Comtois est peut-être arrivé à
la fin d’un cycle. Si Madiot confirme qu’il est en
pourparlers avec son coureur et qu’il n’est pas
inquiet, Pinot fait déjà l’objet de plusieurs
sollicitations. Il voudrait ficeler son avenir
avant juillet. « Pour l’instant, je suis en
discussions avec plusieurs équipes, tout comme
je discute avec les dirigeants de Groupama-FDJ,
confirme-t-il. Les choses avancent dans mon
esprit mais rien n’est fait. Il faudra déjà faire un
point après le Giro. Je n’ai pas envie que le sujet
s’éternise et il faudra que mon avenir soit réglé
avant le Tour de France. »
M. M.
carlesdeuxdernièresétapesde
montagnen’étaientpaslesplusdifficiles.
Jepensequesi,àlaplace,ilyavaiteules
THIBAUT PINOT
montéesduMortiroloouduZoncolan,
27 ans
commecetteannée,lerésultatauraitété
1,80 m ; 63 kg
meilleurpourmoi.
Équipe : Groupama- Ilvousresteunsentimentd’inachevé...
FDJ
Biensûr,carlorsquevousterminez
quatrièmeduGiro,c’estlafrustrationqui
¢ TourdeFrance :
prime.J’aifaitdenombreusescourses
6 participations, 3e en
parétapesoùj’aiaussifiniàcetteplaceet
2014 ; 2 victoires
lesentimentatoujoursétélemême.Ne
d'étapes.
pasapparaîtresurlaphotodupodium,
¢ Vuelta :
c’esttoujoursrageant.Jepenseque,sur
2 participations, 7e en
cequej’aimontrél’anpassé,maplace
2013.
étaitsurlepodium.
¢ Giro:
Quegardez-vousdevotrevictoire
1 participation, 4e en
d’étapeàAsiago ?
ENBREF
2017, 1 victoire d'étape.
Thibaut Pinot a été
dominateur sur le Tour
des Alpes, il y a quinze
jours, résistant
jusqu'au dernier jour
aux assauts de ses
deux rivaux, Domenico
Pozzovivo et Miguel
Angel Lopez. De quoi
faire le plein de
confiance.
Frédéric Mons /L’Équipe
Quatrième du généraletvainqueur
d’étapel’anpasséauGiro,
ThibautPinotespèrefairemieux
cetteannée. Mais dans lecascontraire,
cela nebouleversera passa vie.
Unformidablesouvenir.Jegardecomme
objectifdansmacarrièredepouvoir
connaîtrelesuccèssurlestroisgrands
Tours.J’avaisconnuçaauTour(victoires
d’étapeàPorrentruyen2012etàl’Alped’Huezen2015),depuisl’anpasséauGiro
etilnemeresteplusqu’àespérergagner
unjouràlaVuelta.
Ya-t-ilunmomentcléauGiro2017quia
puvouscoûterlepodium ?
Ilyad’abordcepremierchronoà
Montefalcooùj’aiperdupied(19e à2’42’’de
TomDumoulin).C’étaitaulendemaind’un
jourdereposetjen’aijamaistrouvéle
rythme.Ilyaaussicederniercontre-lamontreàMilan(28e à1’42’’deVanEmden)
quiarrivaitaprèsmavictoired’étape.
J’étaisencoredansl’euphorieet
uu
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
19
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
“J'ai toujours préféré me tenir loin des polémiques. Je suis deconnecté
de l'affaire Froome. Sur le Giro, je vais uniquement penser à faire
ma course et tenter de le battre
,,
“Sur le Giro, les départs
se font sur les petites places,
à travers des ruelles.
Ça m'inspire, ça me booste
,,
uu sûrementpasassezbienpréparé.Je
n’avaispasbiendormietj’étaistoujours
dansl’excitation.Jemesuislevéle
dimanche,j’étaiscramé,j’avaismalaux
pattes,jen’avaispasrécupéré.
Tire-t-ondesenseignementsdeces
situations ?
Heureusement,mêmesicen’estpas
toujoursévident.Lorsqu’ongagneune
étapesurungrandTour,ilfautsavoir
gérerlesémotions.Dansl’euphorie,avec
toutcequisepasseautour,j’aiencoredu
malàêtreperformantlelendemain.J’ai
encoreàapprendrepoureffacerces
mauvaisesnuitsetmieuxgérerl’aprèsvictoire.
LamontagneduGiroest-elledifférente
decelleduTour ?
SurleGiro,lesvalléesquiprécèdentles
colssontsouventmoinslongues.Lescols
sontplusraidesetilfaitmoinschaud.
C’estaussiplustoniqueetplusnerveux.
Pourmoi,cescolsmecorrespondent
parfaitement.
Onsentchezvousunepassionpources
coursesenItalie...
Ilyadesendroitsmagnifiquesquime
touchentparticulièrement.Iln’yaqu’à
voirlesDolomites,parexemple.Chaque
endroitestunecartepostale.Çameparle
etçamemotive.J’adoreévoluersurces
terrainsgrandioses.Jesuistrèsattachéà
cettenature.SurleGiroousurlescourses
enItalie,lesdépartssefontsurlespetites
places,àtraversdesruellesetça
Thibaut Pinot «ne
recherche pas la
gloire». Mais le Giro
est une de ses courses
préférées et il a besoin
«d'aimer une course
pour y être
performant».
siçamarchetantmieux.Jenerecherche
paslagloire.
Dansvotrephilosophie,pensez-vous
êtreencorelemêmecoureurqu’àvos
débuts ?
Jecroisnepasavoirchangé,danslavieou
surlevélo.Surlevélo,ilyatoujoursdes
coursesquimeplaisentetd’autrespas.
J’aibesoind’aimerunecoursepourêtre
bienetperformant.J’airessentiçadès
monpassagechezlespros.
Vouspensez,commevousl’avezdéjàdit,
êtrevotrepropreennemi…
Lasantéestsurtoutmonplusgrand
ennemi.Jesuisplutôtquelqu’unde
fragile.Maisilfautquelamaladieme
laissetranquillepourfairedegrandes
choses.Malheureusement,j’aisouvent
eudesennuisdesantéquim’ontrattrapé
lorsdemomentsimportants.
Quelleestvotreplusgrossecraintesur
ceGiro ?
Lapremièreseraitjustementdetomber
malade.Maisçapourraitêtreaussid’être
àuntrèsbonniveaumaisdefairemoins
bienaugénéralquel’anpasséetnepas
gagnerd’étape.
Quepensez-vousdelaprésencede
ChrisFroome ?
J’aitoujourspréférémetenirloindes
histoiresetdespolémiques.Jesuis
déconnectédel’affaireFroome.Surle
Giro,jevaisuniquementpenseràfairema
courseettenterdelebattre.
Maispenserqu’ilpuissegagnerleGiro,
vousbattre,etqu’ilsoitsuspenduparla
suite,n’est-cepasperturbant ?
Onvapenserquejepratiquelalanguede
bois,maistoutcelaestloindemessoucis.
Jevaisprendreledépartaveclaseule
idéedebattretoutlemonde.Enparlerne
changerarien.
Quepensez-vousdudépartdonnéà
Jérusalem :folkloreoubonneidée ?
Jesuispartagé.Lorsquelepelotonsera
revenuenSicile,onpourradiresi
l’expérienceaétéuneréussiteoupas.Je
nesuispasunaventurierdansl’âmemais
certainespersonnesm’ontditquec’était
unbeaupays.Sic’esttelqu’onledit,ça
pourraitmeplaire.Enfait,cequim’énerve
leplus,c’estdedevoirpasserlapremière
journéederepos(lundi)avantderejoindre
laSicile.Là,onvaêtreobligésdeselever
tôtetd’allerroulerseulementenfin
d’après-midi.C’estvraimentlamauvaise
idéedecegranddépart.» ‘
m’inspire,çamebooste.C’estdansce
genred’environnementquej’aimefaire
duvélo.
Pourvous,latensionduGiroest-elle
différentedecelleduTour ?
SurleTour,lapressionesténorme,sans
douteaussiparcequ’ilyaplusdemonde
surleborddesroutes.Maisc’estausein
dupelotonquel’onconstateaussicette
énormetension.J’ail’impressionquedès
ledépartlescoureurssontdéchaînéset
qu’ilsneserendentpascomptequela
courseduretroissemaines.J’aipeurque
cesoitencorelecascetteannéejusqu’à
l’étapedespavés.
Est-ilexactdedirequeleGiroestvotre
coursedecœuretleTourcelledela
raison ?
Êtrefrançaism’obligeàêtreaudépartdu
Tourdanslebutd’êtreperformant.
Pourtant,c’estbienleGirooùjemesens
leplusàl’aise.Jenecomptepasterminer
macarrièresanstoutfairepourgagnerle
Giro.D’unpointdevuedespourcentages,
jepenseavoirplusdechancede
remporterleGiroqueleTour.
Endébutdesaison,MarcMadiot(le
managerdeGroupama-FDJ)n’étaitpas
partantpourquevousfassiezleGiro.
Commentl’avez-vousconvaincu ?
Iln’étaiteffectivementpaschaud,maisje
croisqu’ilacomprisqu’ilnefallaitpasaller
àl’encontred’uncoureur.Depuislafindu
Girol’anpassé,maseuleidéeétaitd’y
revenir.Àl’automne,j’aibeaucoupréfléchi
àmonprogramme,àlapréparationde
mesobjectifs.MonéchecsurleTourm’a
faitcomprendrequejen’avaispasenviede
revivreunetellegalère.Ilfallaitdonc
modifiermonapprocheenallégeantmon
calendrierdecourses.Jesaisqu’en
doublantànouveauGiroetTour,jeprends
unrisque.C’estunrisquequime
ressembleparcequejesuistêtu.Siçane
marchaitpasencorecetteannée,jene
suispastotalementbourricotpour
renouvelerl’expériencel’anprochain.
Voussentez-vousl’âmed’unvainqueur
degrandTour ?
Pasforcémentparcequejepenseque
gagnerungrandTourestréservéàune
élite.Jepenseêtreungrandcoureur,
maisest-cequejesuisungrand
champion ?Peut-êtrequ’unjourça
viendramaiscen’estpasl’objectifdema
viedevouloirremporteràtoutprixleGiro
ouleTour.Jefaisdumieuxquejepeuxet
Toujours une terre hostile
0
0
2
(Gadret)
13e
(Le Boulanger)
Meilleur Français
au général
27e
0
1
(Gadret)
3e
0
(Rolland)
(Gadret)
après
déclassement
Contador
3
4e
11e
0
4e
9e
11e
(Dupont)
(Mourey)
(Jeannesson)
Nombre de coureurs
français au départ
n 30 ans
n AG2R La Mondiale
Il connaît la musique
L’Aveyronnais a l’expérience pour gérer les
trois semaines de course. Il a déjà remporté
des étapes sur un grand Tour, à la Vuelta (en
2013 et 2016), mais il a aussi réussi à entrer
dans le top 10 du Giro (9e en 2015). En
l’absence de Romain Bardet et de Pierre
Latour, il sera le leader naturel de l’équipe
AG2R La Mondiale durant ces trois
semaines. Son excellent début de saison
avec trois victoires (le GP la Marseillaise, le
prologue et le classement final du Tour la
Provence) a confirmé son adaptation réussie
auprès de Vincent Lavenu depuis 2017 après
quatre saisons à la FDJ.
P. L. G.
Clément
Venturini
n 24 ans
n AG2R La Mondiale
Il nʼa peur de personne
Clément Venturini n’a jamais couru un grand
Tour. Ces trois semaines italiennes doivent
lui permettre de prendre encore plus
d’envergure, à vingt-quatre ans. Son arrivée
chez AG2R La Mondiale cette saison après
des débuts pros chez Cofidis coïncide
justement avec ce changement de statut et
toute l’attente qui entoure ce coureur
talentueux formé au cyclo-cross. Ses
qualités de sprinteur puncheur pourraient
lui offrir quelques ouvertures en l’absence
des cadors comme Greipel, Kittel ou Gaviria,
habitués des routes italiennes. Le Lyonnais
sait prendre ses responsabilités et n’a peur
de personne.
P.L.G.
Kenny
Élissonde
Il est là pour Froome
2
(Pinot)
(Geniez)
19e
52e
0
Alexandre
Geniez
n 26 ans
n Sky
Même si Thibaut Pinot visera la victoire finale, les routes du Giro demeurent inhospitalières pour les coureurs français.
(Pinot,
(Pineau,
(Bouhanni x 3)
Monier) (Gadret)
Rolland)
Nombre de victoires
d'étape françaises
Les autres
atoutsbleus
14
17
21
9
13
13
18
15
12
15
14
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
C’est la première fois que le Francilien va
rouler au côté de son leader Chris Froome
sur un grand Tour. Embauché chez Sky en
provenance de la FDJ, il s’était imaginé vivre
ces moments-là sur le Tour ou la Vuelta en
2017 mais ses directeurs sportifs l’avaient
écarté de ce privilège. Pur grimpeur, il a tout
pour servir au mieux le Britannique en haute
montagne. Son abnégation et sa proximité
avec Froome seront des atouts non
négligeables dans son rôle d’équipier au sein
d’une équipe où les places sont chères
auprès du boss.
P.L.G.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
20
8
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
1re ÉTAPE
c.l.m. individuel à Jérusalem
9,7 km
Froomejouelamontre
Le Britannique a gagné beaucoup de temps. LeGirodémarresans qu’on sache à quellesauce
il seramangé après son contrôleanormalausalbutamolà laVuelta en septembredernier.
GILLES SIMON
Étienne Garnier/L’Équipe
LeGirodébuteaujourd’huiparun
chrono, mais cela fait déjà des
mois que Chris Froome et
l’équipe Sky jouent la montre
dans l’affairedurésultatanormal
au salbutamol (*). La défense du
Britanniqueestdignedu«Boring,
boring Arsenal » de l’ère préWenger : dure sur l’homme, elle
guette la moindre faille ou une
hypothétique faute de procédure
pour lancer un contre. Pour le
spectateur, c’est le genre de
match qui peut sembler durer
bienplusquelesquatre-vingt-dix
minutesréglementaires.
Mike Morgan et son équipe ont
parfois soigneusement éludé
quelques-unes des questions
très précises posées par les représentants du LADS, le service
juridique de l’UCI (Union cycliste
internationale), entretenant le
vague quand l’affaire nécessite
uneprécisiond’horloger.Silebut
était de repousser l’échéance,
d’aller jusqu’à Jérusalem sans
avoir été sanctionné, alors il est
atteint. Aujourd’hui, Chris
FroomeprendraledépartduGiro
dansladoublepeaud’unfavoriet
d’unsuspect.Maispasdanscelle
d’unsuspenduensursis.
Où en est exactement l’af-
Chris Froome le 14 février au Tour
d’Andalousie.
faire ? C’est la grande question.
La première phase de la procédure, devant le LADS, doit obligatoirement s’achever par un classement sans suite ou une
proposition de sanction. Jusqu’à
présent, ni l’UCI ni le coureur
n’ont communiqué sur le sujet et
ils ne sont réglementairement
pas tenus de le faire, le dossier
étantcenséresterconfidentiel.
S’il y avait eu classement sans
suite, on voit mal pourquoi Sky
et le coureur se seraient retenus
de le faire savoir. Y a-t-il pour
autant eu une proposition de
sanction par le LADS ? Rien n’a
transpiré.
Il y a quelques semaines,
L’Équipe avait pourtant révélé le
nom du juge désigné pour s’occuperdudossierautribunalantidopage indépendant qui officie
pour l’UCI : l’Allemand Ulrich
Haas, cinquante-trois ans, par
ailleurs arbitre au TAS (Tribunal
arbitral du sport), au tribunal arbitraldelaFIBA,laFédérationinternationale de basket, et à la
cour d’appel de la Formule 1. Et
pour que ce juge soit saisi, il faut
que Froome ait repoussé une
propositiondesanction. ‘
(*)2 000nanogrammesde
salbutamolparmillilitred’urine
relevésaulieudes1 000autorisés
aprèsuncontrôleeffectuéle
10septembre2017àlaVuelta.
en direct de Jérusalem
¢
CAVAGNA PREMIÈRE
Rémi Cavagna prendra le départ de son
premier grand Tour aujourd’hui au sein
de l’équipe Quick-Step, où il cotoiera un
autre Français, Florian Sénéchal. « C’est
un plaisir de découvrir une course de trois
semaines, a affirmé le jeune Auvergnat
de vingt-deux ans. J’espère que ce n’est
que le début d’une longue histoire. » Il a
déjà remporté en début de saison la
semi-classique flamande À Travers la
Flandre occidentale, où il avait
impressionné ses patrons.
¢
GENIEZ GÊNÉ PAR FROOME
¢
Alexandre Geniez, qui sera le leader de
l’équipe AG2R La Mondiale sur ce Giro, a
rejoint l’opinion générale du peloton,
qui aurait souhaité que Chris Froome ne
soit pas au départ aujourd’hui à
Jérusalem. « Je pense qu’il n’aurait pas
dû venir », a affirmé le Ruthénois.
DUMOULIN N’A RIEN RECONNU
Le Néerlandais Tom Dumoulin
(Sunweb), le vainqueur sortant du Giro,
a admis avant le départ de Jérusalem
qu’il n’était allé reconnaître aucune
étape de montagne, notamment
les cols qu’il ne connaît pas. Dans
son entourage, on laisse entendre
que le Néerlandais a déjà plus la tête
tournée vers le Tour de France
(7-29 juillet).
¢
WELLENS PROLONGE
Le Belge Tim Wellens, vingt-six ans, a
prolongé juste avant le départ du Giro son
contrat chez Lotto-Soudal jusqu’à 2020.
« J’aime la stabilité, et même si j’ai eu des
propositions d’autres équipes, je voulais
rester sous les mêmes couleurs pour
continuer à progresser », a-t-il affirmé.
Avec Tiesj Benoot, l’autre valeur montante
du cyclisme belge, il était la priorité de
ses patrons.
VOTRE ESCAPADE AU SOLEIL !...
Le meilleur ’’Court-Séjour’’ du monde vous attend à Tel-Aviv et Jérusalem!
Évadez-vous au soleil de Tel-Aviv avec ses magnifiques plages, ses
superbes hôtels de charme, sa table gastronomique très réputée, sa
culture créative et sa vie nocturne incomparable. Promenez-vous dans
les rues de Jérusalem et découvrez 3 000 ans d’Histoire dans l’une
des villes les plus célèbres et les plus fascinantes du monde. Votre
escapade ensoleillée n’est qu’à quelques heures de vol...
Réservez-vite !
Jérusalem
www.citiesbreak.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
21
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
Dumoulin,doublé enjeu
Levainqueur de l'édition 2017compteraparmilesfavoris,commeFroome,
Pinot, Aru et Chaves. Nous avons noté lesforcesetfaiblesses descinq hommes
suruneéchelle de 1 à 10.
PHILIPPE LE GARS
Chris Froome
Tom Dumoulin
32 ans (GBR)
Sky
Physique
1
2
Moyen
ne
7,2
3
4
5
6
7
8
9
Samontéeenpuissances’estconclueparunebelleperformance
aurécentTourdesAlpes(4e).Mêmes'iln'apasencoredominéses
adversaires,ils'estpréparéauTeide,commepourleTour.
Mental
1
2
3
4
5
6
7
8
9 10
Enplusdelatensiondelacourse,ilvaaussidevoirgérersonaffaire
decontrôleanormal ausalbutamol,quinemanquerapasderevenirrégulièrementsurletapis.
Expérience
1
2
3
4
5
6
7
8
9
C’estsapremièreparticipationauGirodepuis2010,cequi,dans
cettecourseparticulière,nerveuse,peutêtreunhandicap.Maisle
quadruplevainqueurduTourmaîtriseleformatdestroissemaines.
Panache
1
2
3
4
5
6
7
8
9
Ilavaitprisl’habitudedegagnerleTourdeFranceencalculantplus
qu’enattaquant.PourgagnersapremièreVuelta,l'andernier,ila
dûprendreplusd’initiatives.
Équipe
1
2
3
4
5
6
7
8
9
Mêmesicen’estpasl’équipetypeduTourdeFrance,ilaurades
équipiersexpérimentésàsescôtés,notammentdesgrimpeurs
commePoels,HenaoetÉlissonde.
Thibaut Pinot
Un
prétendant
finprêt
27 ans (FRA)
Groupama-FDJ
Physique
1
2
3
Moyen
ne
7
4
5
6
7
8
9
Un tenant
bien
caché
Moyen
ne
6,2
27 ans (HOL)
Sunweb
Physique
1
2
3
4
5
6
7
8
9
1
2
3
4
5
6
7
8
9
1
2
3
4
5
6
7
8
9
1
2
3
4
5
6
7
8
9
1
2
3
4
5
6
7
8
9
Iln’adonnéaucungagedepuisledébutdesaison,oùilasemblé
plusoccupéàgérerl’annoncedesonprogrammedecourses,à
choisirentreleTouretleGiro.
Mental
LeNéerlandaisn’estjamaisaussifortquedansladifficulté.Ilaune
capacitéincroyableàrebondiretàreprendreleboncheminquand
onlecroitaufonddutrou.
Expérience
SavictoireauGirol’anpassél’afaitentrerdansuneautrecatégorie
decoureurs.Ilsaitcomments’yprendrepourmaîtrisertroissemainesdecourse.
Panache
Pier Maulini/IPP/Presse Sports
Un favori
sous
pression
Sesprogrèsenhautemontagnen’ontrienaltérédesapuissance
derouleurmaisneluipermettenttoujourspasd’assurerle
spectacle.Ilrestesurladéfensive.
Équipe
SeulsdeuxdeseséquipiersduGiro2017,lesvieuxCurversetTen
Dam,serontdelapartieànouveau.Maisilauraàsescôtéslegrand
espoirSamOomen.
Le Néerlandais Tom Dumoulin a remporté, l’an dernier à Milan,
le premier grand Tour de sa carrière.
Fabio Aru
Esteban Chaves
Unoutsider
plein
depanache
27 ans (ITA)
UAE - Team Emirates
Physique
1 2
3
Moyen
ne
6
4
5
6
7
8
9
Un Colibri
aux bonnes
ailes
28 ans (COL)
Mitchelton-Scott
Physique
1 2
3
Moyen
ne
5,8
4
5
6
7
8
9 10
Ilaenvoyéunsignaltrèsfortàsesadversairesengagnantilyadeux
semainesleTourdesAlpes,ultimerépétitionduGiro.C’estune
évidence,ilestprêt.
Iln’apasencorerassurétotalementsursonétatdeformecette
saison.Sarécente6e placeauTourdesAlpesl’aconforté,maisillui
manqueencorelepetitplus.
Safractured'uneomoplateenseptembredernierl’acontraintà
unelongueconvalescencehivernale.S’ilseditrétabli,sesrécents
résultatsnel’ontpasencoreconfirmé.
Mental
1 2 3 4 5 6 7 8 9
Ilaprogressédanscedomainealorsqu’auparavantlemoindre
graindesablepouvaitledécourager.LeGiro2017luiapermisdese
forgerunvraicaractèredeleader.
Mental
1 2 3 4 5 6 7 8 9
Onlesaitfragilepsychologiquementetémotionnellement.Le
moindreratédanssonpland’actionpeuttoutremettreencause.
C’estsonpointfaible.
Mental
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Ilaforgésoncaractèredansladouleur.SaterriblechuteàLaiguegliaen2013,quiauraitpusignerlafindesajeunecarrière,l’aau
contraireendurci.
Expérience
1 2 3 4 5 6 7 8 9
Sadécouvertel’anpasséduGirodanslapeaud’unprétendantàla
victoireluiabeaucoupappris.Ilsaitdésormaisgérercettecourseet
l’appréhendersurladurée.
Expérience
1 2 3 4 5 6 7 8 9
CommeFroomeetDumoulin,iladéjàgagnéungrandTour,la
Vueltaen2015.SesdeuxplacessurlepodiumduGiro(3e en2014et
2een2015)sontégalementunatout.
Expérience
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
SespodiumsauGiro(2e en2016)etàlaVuelta(3e en2016)l’ont
confortédanssesambitionssurlesgrandsTours.Maisilluimanqueencorelarégularité.
Panache
1 2 3 4 5 6 7 8 9
SoncostumedefavorineluiarienenlevédesonADNd’attaquant.Il
saitadaptersafaçonnaturelledecourirauxcontraintesduclassementgénéral.
Panache
1 2 3 4 5 6 7 8 9
C’estsouventsoninstinctquileguideencourse,quilepousseà
refusermêmeparfoisderespectersonfréquencecardiomètre
quandilsentlebonmomentpourattaquer.
Panache
1 2 3 4 5 6 7 8 9
Sonsurnom,«leColibri»,luicollebienàlapeau.Ilcorrespond
parfaitementàsafaçondecourir,quiluidonnel'impressionde
volerlorsquelaroutes’élève.
Équipe
1 2 3 4 5 6 7 8 9
MarcMadiotaréussiàfidéliserunsolidegroupeautourdeson
leader,oùlamoyenned’âgedeseséquipiersatteintlestrente-deux
ans.Dequoilerassurer.
Équipe
1 2 3 4 5 6 7 8 9
Sondépartd’Astanapourl’équipedesÉmiratss’estfaitdansla
douleur.Etiln’yapasencoreretrouvédeséquipierstrèsaguerris
pourl’accompagnerenmontagne.
Équipe
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
AvecNieve,KreuzigeretSimonYates,ilserabienentouré.Unéquilibreparfaitrègneauseindel’équipeaustralienneoùchacunsait
jouersapartition.
10
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
22
8
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
1re ÉTAPE
c.l.m. individuel à Jérusalem
9,7 km
Ladiplomatiedelapédale
Premier grand Tour à s'élancer horsd'Europe, leGirodébuteaujourd'hui à Jérusalem, après
moulttractationset dansuncontexte politique et diplomatique que chacun faitmine d'oublier.
DENOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL
PHILIPPE LE GARS
MER
MÉDITERRANÉE
Nazareth
SYRIE
Frédéric Mons/L’Équipe
Jérusalem
Jérusalem (770 m)
Israël
temps intermédiaire
800 m - Trsarfat Square
8,9
818 m - Shmu’el ha-Nagid St
8,2
7,3
808 m - Sderot Yitzhak Rabin
792 m - Tunnel
et ses lourds dispositifs de sécurité sous des parures rose Giro.
Aucun militaire en faction ostensible à chaque coin de rue,
comme les Italiens avaient pu le
craindre. Seuls quelques jeunes,
en tenue civile, se promenaient
dans les rues, un pistolet-mitrailleurUzienbandoulière.
Plus tôt, à l’aéroport Ben-Gourion de Tel-Aviv, aux douanes
d'ordinaire sourcilleuses, un
postedédiéauxaccréditéspourle
Giro délivrait des cartes de séjour
exceptionnelles, même pour les
membres des équipes financées
par les dynasties du Golfe,
comme Bahrain-Merida et UAE
Emirates Team. Du jamais-vu.
Hier, le Giro a ouvert une parenthèse en Israël. Pour trois étapes.
À peine le temps d'une autre histoire. ‘
6,9
780 m - Eliezer Kaplan St.
6
783 m - Derech Ruppin
802 m - Tsarfat Square
2,8
782 m - Keren Hayesod St.
2,3
1,5
km 0
750 m Meir ve - Mikhael Segen Cohen St.
étape 1 profil
5,1
Dans les ruelles de la ville « trois
fois sainte », aux portes du souk
qui mène à l’esplanade des Mosquées, se mêlaient hier quelques
rares groupes de supporters, vêtus pour certains d’un tee-shirt
du Tour de France, d’autres de
polos collectors du Giro. Il y avait
là aussi quelques manifestants
qui militaient pour un « Jérusalem non divisible ». Une subtilité
lexicale qui avait par exemple
777 m - Shmuel Stephan Weiz St.
Aux portes du souk,
quelques groupes
de supporters
échappé aux organisateurs du
Giro : dans leur premier communiqué de presse, ils avaient évoqué «la partie ouest» de Jérusalempourdécrireleparcoursdela
premièreétape, aujourd’hui.
Une précision géographique
quiprovoquaundébutdecrisediplomatique : les autorités ne veulent pas entendre parler d'un
«partage» de la ville. Le comité
d’organisation local menaça
même de retirer ses billes si les
Italiens ne réécrivaient pas leur
texte selon la version officielle.
Personneenrevanchenesemble
s'être interrogé sur la pertinence
d'un départ donné le vendredi : le
jour de la grande prière pour les
musulmans voit souvent les tensionss'exacerberenCisjordanie.
Hier, Jérusalem semblait avoir
escamotécescrispationsinitiales
4,3
deux unités seraient allées directement dans la poche de Chris
Froomepour s’assurerdesaprésence au départ. Mais c’était
avant l’affaire du contrôle anormal du Britannique et le coup de
tonnerredeDonaldTrump.
773 m - Plumer Square
Ainsi,ThibautPinotn’asuquoirépondre, comprenant que le sujet
pouvait être délicat à développer.
« Que voulez-vous que je vous
dise ? C’est un beau pays, mais je
n’ai pas le temps de faire le touriste. » Tom Dumoulin, le vainqueur du dernier Giro, a raconté
sa petite expérience sur ces routes d’entraînement improvisées
autour et dans Jérusalem depuis
son arrivée en début de semaine.
« J’ai eu l’impression qu’on me regardait avec des yeux étranges,
personne n’avait sans doute jamais
vu un cycliste en tenue de coureur
avec un vélo de compétition dans la
VieilleVille.»
Le Néerlandais caricature un
peu, car les spots télé rappellent
ici en boucle sur toutes les chaînes nationales et locales que l’un
des plus grands événements cyclistes au monde a lieu en Israël
ce week-end. Et à la mi-temps
desdeuxdemi-finalesdelaLigue
des champions, les fans de football ont pu voir sur leurs écrans
les cyclistes du Team Israël Cycling Academy déambuler dans
les rues de la Vieille Ville de Jérusalem, près du mur des Lamentations.
Le Giro a tenté un gros coup en
acceptant de se délocaliser ainsi
loin de la vieille Europe. Il n’a pas
non plus été insensible au carnet
de chèques de certains bienfaiteurs israéliens qui, selon certaines sources, auraient déboursé
jusqu’à 12 millions d’euros pour
s’offrir cette vitrine dorée, dont
0,9
Mais le trajet des coureurs importe finalement peu à certains
opposants d’Israël, aux yeux desquels cette visite du Giro s’apparente davantage à une campagne
de propagande qu’à une véritable
volontédedévelopperlecyclisme
dans le pays. Un groupement
d’associations est même intervenuauprèsdel’Unioncyclisteinternationale (UCI) et des instances politiques européennes pour
faire délocaliser ce départ du
Giro.Lescoureurs,interrogéspar
lapresseisraéliennecesderniers
jours sur « leur bonheur de visiter
le pays », sont restés bien évasifs.
situation
Israël
777 m - King David St.
Des coureurs
très évasifs
Giuseppe Fonzi, de
l'équipe WilierTriestina
- Selle Italia, salue
les supporters, hier,
lors de la présentation
officielle des équipes
à Jérusalem.
0,2
JÉRUSALEM (ISR)– Le pari était osé.
Désignél’hiverdernierpourorganiser le premier départ du Tour
d'Italie hors d'Europe, Israël fête
cette année les 70ans de sa création dans un contexte international mouvant. À tel point que les
organisateurs du Giro, il y a quelques semaines encore, planchaientsurunplanBpourrelocaliserenhâteleurévénementhors
des frontières de l'État hébreu si
les conditions de sécurité n'y
avaientsoudainplusétéréunies.
Un scénario que la «Grande
marche du retour» est venue ranimer. Depuis le 30 mars, des
milliers d'habitants de la bande
deGaza,territoirecoincéentreIsraël, l’Égypte et la Méditerranée,
se rassemblent près de la frontière israélienne pour revendiquerledroitdesPalestiniensàretourner sur les terres dont ils ont
étéchassésouqu’ilsontfuiesàla
création d’Israël en 1948. Des
manifestations qui ont entraîné
des heurts sanglants. On déplore
48mortscôtépalestinien.
Plus tôt, en décembre, c'est
Donald Trump qui avait donné
leurs premiers cauchemars aux
organisateurs du Giro en annonçant qu’il allait déplacer l’ambassade des États-Unis de Tel-Aviv à
Jérusalem, ce qui avaliserait de
facto la volonté du gouvernement
israélien de faire de la Ville sainte
la capitale officielle du pays, en
lieu et place de Tel-Aviv, au méprisdelapositiondel’ONUdepuis
1948. Or, aux yeux des Palestiniens, le statut de Jérusalem
reste un des points non négociables du processus de paix. Le
tracé du contre-la-montre disputé aujourd'hui évite d'ailleurs
de franchir la «ligne verte» qui
sépare la Vieille Ville de Jérusalem et sa partie Est, dont l’annexion par Israël en 1980 n’a jamais été acceptée par la
communautéinternationale.
km 9,7
Jérusalem (792 m)
Tel-Aviv
EGY
JOR
50 km
ORDRE DE DÉPARTS
DES PRINCIPAUX ENGAGÉS
12h50 (13h50 heure locale). –
1er départ : Fabio Sabatini (ITA,
QST) ; 13h31 : Dennis (AUS,
BMC) ; 15h02 : Viviani (ITA,
QST) ; 15h05 : Pinot (GFC) ;
15h15 : S. Yates (GBR, MTS) ;
15h32 : Aru (ITA, UAD) ;
15h37 : Chaves (GBR, MTS) ;
15h38 : Geniez (ALM) ;
15h39 : M. A. Lopez (COL,
AST) ; 15h41 : Froome (GBR,
SKY) ; 15h44 : T. Martin (ALL,
TKA) ; 15h45 : T. Dumoulin
(HOL, SUN).
UNE PENTE À 9 %
DANS LES 100 DERNIERS
MÈTRES
La distance de
9,7kilomètres de ce
chrono l’empêche d’être
considéré comme un
prologue qui ne doit pas
dépasser, selon les
règlements de l’UCI, les
8 bornes. Le parcours va
traverser la vieille ville
de Jérusalem dans sa
partie ouest sur des
routes plutôt larges avec
une succession de
virages ou de rondspoints qui obligeront à
des relances
successives. Le final est
plus varié avec une
longue descente qui
débouchera sur un virage
au pied de la bosse
d’arrivée longue de
750 mètres avec des
pourcentages de 9 % sur
les 100 derniers mètres.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
23
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
le parcours
3 562,9 km, 21 étapes
Cervinia
Abbiategrasso
étape 20
Suse
Venaria
Reale
Haïfa
Lac
de Garde
Trente
étape 17
étape 18
ITALIE
Bardonnèche
étape 15
étape 1
San Vito
al Tagliamento
Be’er
Sheva
Nervesa della
Battaglia
Ferrare
étape 3
Départ
Jérusalem
ISRAËL
Mer Adriatique
Imola
Prato Nevoso
Eilat
étape 12
Mer Ligure
ITALIE
Osimo
Gualdo Tadino
aujourd’hui : 1re étape, 9,7 km
Jérusalem (ISR)-Jérusalem (ISR),
(contre-la-montre individuel)
demain : 2e étape, 167 km
Haïfa (ISR)-Tel-Aviv (ISR)
dimanche : 3e étape, 229 km
Be'er Sheva (ISR)-Eilat (ISR)
7 mai: repos
8 mai: 4e étape, 198 km
Catane-Caltagirone
9 mai: 5e étape, 153 km
Agrigente-Santa Ninfa
10 mai: 6e étape, 164 km
Caltanissetta-Etna
11 mai: 7e étape, 159 km
Pizzo-Praia a Mare
12 mai: 8e étape, 209 km
Praia a Mare-Montevergine Di
Mercogliano
13 mai: 9e étape, 225 km
Pesco Sannita-Gran Sasso d'Italia
14 mai: repos
15 mai: 10e étape, 239 km
Penne-Gualdo Tadino
16 mai: 11e étape, 156 km
Assise-Osimo
17 mai: 12e étape, 214 km
Osimo-Imola
18 mai: 13e étape, 180 km
Ferrare-Nervesa della Battaglia
19 mai: 14e étape, 186 km
San Vito al Tagliamento-Monte
Zoncolan
20 mai: 15e étape, 176 km
Tolmezzo-Sappada
21 mai: repos
22 mai: 16e étape, 34,2 km
Trente-Rovereto
(contre-la-montre individuel)
23 mai: 17e étape, 155 km
Lac de Garde-Iseo
24 mai: 18e étape, 196 km
Abbiategrasso-Prato Nevoso
25 mai: 19e étape, 184 km
Venaria Reale-Bardonnèche
26 mai: 20e étape, 214 km
Suse-Cervinia
27 mai: 21e étape, 115 km
Rome-Rome
Tel-Aviv
étape 14
Rovereto
étape 13
étape 2
Monte
Zoncolan
étape 16
Iseo
(Franciacorta)
étape 19
Tolmezzo
Sappada
étape 11
Assise
étape 10
Catane
Gran Sasso d’Italia
(Campo Imperatore)
2040
km
Penne
ISRAËL
Eilat
étape 21
Arrivée
étape 9
Rome
Pesco Sannita
zoom sur...
Montevergine
di Mercogliano
étape 14 Le Monte Zoncolan, juge de paix
étape 8
Il est considéré par beaucoup de grimpeurs comme le col le plus
dur d’Europe. Il servira de théâtre à l’arrivée de la 14e étape,
désignée comme l’étape reine de cette édition 2018 du Giro.
Il sera escaladé par son côté le plus pentu, avec des
pourcentages atteignant 22 % pour une moyenne de 11,5 % sur
10,5 kilomètres d’ascension. La difficulté viendra également de
l’enchaînement de quatre cols des Dolomites avant d’arriver au
pied du Zoncolan, à Ovaro.
Praia a Mare
étape 7
Mer Tyrrhénienne
étape 16 Le Rovereto pour capitaliser
Ces 34,2 kilomètres chronométrés entre Trente et Rovereto à
l’entame de la dernière semaine de course, lors de la
16e étape, seront l’un des moments clés pour l’attribution des
premiers rôles au classement général. Dédiée aux purs
spécialistes, cette étape pourrait arbitrer le match entre Tom
Dumoulin et Chris Froome, qui auront à cœur de prendre leurs
distances sur les grimpeurs avant les dernières échéances
très montagneuses du Giro.
étape 19 L'épouvantail Finestre
Le passage du colle delle Finestre reste toujours un événement,
non seulement parce qu’il est le col le plus élevé de ce Giro avec
2178mètres d’altitude, mais aussi parce que son décor naturel
renvoie à un cyclisme d’un autre temps. Ses portions de terre
battue ont déjà fait basculer la hiérarchie du Giro par le passé,
il sera attendu une nouvelle fois comme l’épouvantail de cette
avant-dernière étape de montagne, la 19e, qui mènera ensuite
les coureurs vers Bardonnèche via une autre ascension mythique,
celle de Sestrières.
Les 4 maillots
distinctifs
Pizzo
Le maillot rose
classement général
Caltanissetta
Etna
Santa Ninfa
Le maillot cyclamen
classement par points
étape 6
Catane
étape 5
Agrigente
étape 4
Caltagirone
100 KM
ISRA
ËL
Le maillot bleu
classement de la montagne
Le maillot blanc
classement du meilleur jeune
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
24
8
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
LES ÉQUIPES
Sunweb
AG2R La Mondiale
Androni GiocattoliAstana
Sidermac
(ITA)- abr. : ANS
(KAZ) - abr. : AST
Directeur sportif:
Marc Reef (HOL)
Directeur sportif:
Laurent Biondi
Directeur sportif:
Gianni Savio (ITA)
1 Tom DUMOULIN (HOL)
2 Roy CURVERS (HOL)
3 Chad HAGA (USA)
4 Chris HAMILTON (AUS)
5 Lennard HOFSTEDE (HOL)
6 Sam OOMEN (HOL)
7 Laurens TEN DAM (HOL)
8 Louis VERVAEKE (BEL)
11 Alexandre GENIEZ
12 François BIDARD
13 Mikaël CHÉREL
14 Nico DENZ (ALL)
15 Hubert DUPONT
16 Quentin JAUREGUI
17 Matteo MONTAGUTI (ITA)
18 Clément VENTURINI
21 Francesco GAVAZZI (ITA)
22 Davide BALLERINI (ITA)
23 Manuel BELLETTI (ITA)
24 Mattia CATTANEO (ITA)
25 Marco FRAPPORTI (ITA)
26 Fausto MASNADA (ITA)
27 Rodolfo TORRES (COL)
28 Andrea VENDRAME (ITA)
Groupama-FDJ
Israël Cycling
Academy
Lotto Fix All
Directeur sportif:
Sébastien Joly
Directeur sportif:
Kjell Carlstrom (SUE)
Directeur sportif:
Bart Leysen (BEL)
81 Thibaut PINOT
82 William BONNET
83 Matthieu LADAGNOUS
84 Steve MORABITO (SUI)
85 Georg PREIDLER (AUT)
86 Sébastien
REICHENBACH (SUI)
87 Anthony ROUX
88 Jérémy ROY
91 Ben HERMANS (BEL)
92 Guillaume BOIVIN (CAN)
93 Zakkari DEMPSTER (AUS)
94 Krists NEILANDS (LET)
95 Guy NIV (ISR)
96 Ruben PLAZA (ESP)
97 Kristian SBARAGLI (ITA)
98 Guy SAGIV (ISR)
101 Tim WELLENS (BEL)
102 Sander ARMÉE (BEL)
103 Lars BAK (DAN)
104 Victor
CAMPENAERTS (BEL)
105 Jens DEBUSSCHERE (BEL)
106 Adam HANSEN (AUS)
107 Tosh
VAN DER SANDE (BEL)
109 Frederik FRISON (BEL)
(ALLL) - abr. : SUN
(FRA)- abr. : GFC
(FRA)- abr. : ALM
(ISR) - abr. : ICA
(BEL) - abr. : LTS
Bahrain Merida
Bardiani-CSF
Directeur sportif :
Alexandr Shefer (KAZ)
Directeur sportif:
Alberto Volpi (ITA)
Directeur sportif:
Roberto Reverberi (ITA)
Directeur sportif:
Maximilian Sciandri (GBR)
31 Miguel Angel LOPEZ (COL)
32 Pello BILBAO (ESP)
33 Jan HIRT (RTC)
34 Tanel KANGERT (EST)
35 Alexey LUTSENKO (KAZ)
36 Luis Leon SANCHEZ (ESP)
37 Davide VILLELLA (ITA)
38 Andrey ZEITS (KAZ)
41 Domenico POZZOVIVO (ITA)
42 Manuele BOARO (ITA)
43 Niccolo BONIFAZIO (ITA)
44 Matej MOHORIC (SLV)
45 Antonio NIBALI (ITA)
46 Domen NOVAK (SLV)
47 Kanstantsin SIUTSOU (BLR)
48 Giovanni VISCONTI (ITA)
51 Giulio CICCONE (ITA)
52 Simone ANDREETTA (ITA)
53 Enrico BARBIN (ITA)
54 Andrea GUARDINI (ITA)
55 Mirco MAESTRI (ITA)
56 Manuel SENNI (ITA)
57 Paolo SIMION (ITA)
58 Alessandro TONELLI (ITA)
61 Rohan DENNIS (AUS)
62Alessandro DE MARCHI (ITA)
63Jean-Pierre DRUCKER(LUX)
64 Kilian FRANKINY (SUI)
65 Nicolas ROCHE (IRL)
66 Jurgen ROELANDTS (BEL)
67 Francisco VENTOSO (ESP)
68 Loïc VLIEGEN (BEL)
22
176
ÉQUIPES
COUREURS
Dimension Data
EF Education FirstDrapac
Katusha-Alpecin
(USA)- abr. : EFD
(SUI) - abr. : TKA
Lotto NL-Jumbo
Directeur sportif:
Alex Sans Vega (ESP)
Directeur sportif:
Fabrizio Guidi (ITA)
Directeur sportif:
Claudio Cozzi (ITA)
141 Louis MEINTJES (AFS)
142 Igor ANTON (ESP)
143 Natnael BERHANE (ERY)
144 Ryan GIBBONS (AFS)
145 Benjamin KING (USA)
146 Ben O'CONNOR (AUS)
147 Jacques JANSE VAN
RENSBURG (AFS)
148 Jacobus VENTER (AFS)
151 Michael WOODS (CAN)
152 Thomas SCULLY (NZL)
153 Hugh CARTHY (GBR)
154 Mitchell DOCKER (AUS)
155 Joe DOMBROWSKI (USA)
156 Sacha MODOLO (ITA)
157 Tom VAN ASBROECK (BEL)
158 Nathan BROWN (USA)
161 Maxim BELKOV (RUS)
162 Alex DOWSETT (GBR)
163 José GONÇALVES (POR)
164 Viacheslav KUZNETSOV
(RUS)
165 Maurits LAMMERTINK (HOL)
166 Tony MARTIN (ALL)
167 Baptiste PLANCKAERT
(BEL)
168 Mads SCHMIDT (DAN)
171 Enrico BATTAGLIN (ITA)
172 George BENNETT (NZL)
173 Koen BOUWMAN (HOL)
174 Jos VAN EMDEN (HOL)
175 Robert GESINK (HOL)
176 Gijs VAN HOECKE (BEL)
177 Bert-Jan LINDEMAN
(HOL)
178 Danny VAN POPPEL
(HOL)
(AFS) - abr. : DDD
(BRN)- abr. : TBM
(ITA)-abr. : BRD
BMC
(USA) -abr. : BMC
Bora-Hansgrohe
(ALL)-abr.: BOH
Directeur sportif:
Christian Pömer (AUT)
71 Davide FORMOLO (ITA)
72 Cesare BENEDETTI (ITA)
73 Sam BENNETT (IRL)
74 Felix GROSSSCHARTNER
(AUT)
75 Patrick KONRAD (AUT)
76 Christoph PFINGSTEN (ALL)
77 Andréas SCHILLINGER (ALL)
78 Rüdiger SELIG (ALL)
Mitchelton-Scott
Movistar
Quick-Step Floors
Directeur sportif:
Matthew White (AUS)
Directeur sportif:
Jose Vicente Garcia (ESP)
Directeur sportif:
Davide Bramati (ITA)
121 Carlos BETANCUR (COL)
122 Richard CARAPAZ (EQU)
123 Victor DE LA PARTE (ESP)
124 Ruben FERNÁNDEZ (ESP)
125 Antonio PEDRERO (ESP)
126 Dayer QUINTANA (COL)
127 Eduardo SEPÚLVEDA
(ARG)
128 Rafael VALLS (ESP)
131 Elia VIVIANI (ITA)
132 Eros CAPECCHI (ITA)
133 Rémi CAVAGNA
134 Michael M0RKOV (DAN)
135 Fabio SABATINI (ITA)
136 Maximilian
SCHACHMANN (ALL)
137 Florian SÉNÉCHAL
138 Zdenek STYBAR (RTC)
(AUS) - abr. : MTS
111 Esteban CHAVES (COL)
112 Sam BEWLEY (NZL)
113 Jack HAIG (AUS)
114 Christopher JUULJENSEN (DAN)
115RomanKREUZIGER(RTC)
116 Mikel NIEVE (ESP)
117 Svein TUFT (CAN)
118 Simon YATES (GBR)
(ESP) - abr. : MOV
(BEL)- abr. : QST
(HOL) - abr. : TLJ
Sky
(GBR) - abr. : SKY
Trek-Segafredo
Wilier TriestinaUAE-Team Emirates Selle Italia
Directeur sportif:
Addy Engels (HOL)
Directeur sportif :
Nicolas Portal
Directeur sportif :
Steven de Jongh (HOL)
(EAU) -abr. : UAD
(ITA) - abr. : WIL
Directeur sportif:
Mario Scirea (ITA)
Directeur sportif:
Luca Scinto (ITA)
201 Fabio ARU (ITA)
202 John Darwin ATAPUMA
(COL)
203 Valerio CONTI (ITA)
204 Vegard Stake LAENGEN
(NOR)
205 Marco MARCATO (ITA)
206 Manuele MORI (ITA)
207 Jan POLANC (SLV)
208 Diego ULISSI ( ITA)
211 Jakub MARECZKO (ITA)
212 Liam BERTAZZO (ITA)
213 Marco COLEDAN (ITA)
214 Giuseppe FONZI (ITA)
215 Jacopo MOSCA (ITA)
216 Alex Turrin (ITA)
217 Edoardo ZARDINI (ITA)
218 Eugert ZHUPA (ALB)
181 Christopher FROOME
(GBR)
182 David DE LA CRUZ (ESP)
183 Kenny ÉLISSONDE
184 Sergio HENAO (COL)
185 Vasil KIRYIENKA (BLR)
186 Christian KNEES (ALL)
187 Wout POELS (HOL)
188 Salvatore PUCCIO (ITA)
(USA) -abr. : TFS
191 Gianluca BRAMBILLA
(ITA)
192 Laurent DIDIER (LUX)
193 Niklas EG (DAN)
194 Markel IRIZAR (ESP)
195 Ryan MULLEN (IRL)
196 Jarlinson PANTANO
(COL)
197 Boy VANPOPPEL (HOL)
198 Mads PEDERSEN (DAN)
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
26
rugby
TOP 14
Les retraités
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
2/3
Ils ont façonné le rugby français du début des années 2000
et prennent désormais leur retraite sportive. Retour en trois épisodes
sur cette génération dorée. Aujourd'hui, Aurélien Rougerie.
TOI, L’AUVERGNAT,
DE 100 FAÇONS
Aurélien Rougerie, 37 ans, va mettreunterme demain
à unecarrière unique.Unique, parcequeinscritedansunseul
clubpendantdix-neufans auplus hautniveau.
Aupoint qu’il incarne aujourd’hui Clermont.
C’est une ritournelle qui a eu son succès,
àl’époque. Le groupe auvergnat Wazoo
chantait la Manivelle et dédiait sa chanson,
dans le refrain : « À toi le guerrier auvergnat
cettechansonestpourtoi/LesJauneetBleu
sonttousarméspourconquérirleBouclier».
Etlui,pendantcetemps-là,encettemême
année 1999, faisait ses premiers pas avec
Montferrand, comme on disait alors. C’est
une concomitance de dates qui dit à quel
point la figure d’Aurélien Rougerie était
guettée en Auvergne : le club et la région
rêvaient du Brennus, il a su se faire prophète en son pays pour répondre aux plus
profondes aspirations des siens, en 2010.
C’est ce qui fait le côté grandiose et unique
de sa carrière. Bientôt 418 matches avec
l’ASM (toutes compétitions confondues), demain contre Toulouse. Et une aura d’icône.
La semaine dernière, il récusait lui-même
le terme, mais c’est ainsi : fils de Jacques,
pilier grande gueule et figure du club dans
les années 1970, et de Christine Dulac,
basketteusedesDemoisellesdeClermont
à la même époque, qui compte 107sélectionschezlesBleuesetestaujourd’huiadjointe du maire de Clermont, il s’est émancipé pour s’inscrire totalement dans la vie
desarégion.Iln’ajamaisquittél’Auvergne,
malgré deux réelles tentations, et l’Auvergne l’aime autant pour cela que pour ce
qu’il a apporté sportivement. Alors nous
avonsinterrogédespersonnalitésduMassifcentralpourqu’elles racontent ce qu’ily
représente et leur attachement respectif.
Qui, à partir de dimanche, trouvera
d’autresformespourseperpétuer. ‘
Jean-Dominique Senard
stats
président du Groupe Michelin depuis 2012.
«L’enfantdelarégion»
Aurélien Rougerie en 2002
valeurlestalentsdesautreset
c’estcequ’ondemandeàunchef
d’entreprise !Aurélienacetalent
fou, commecapitaine,de
distribuerlesrôlesetdemettreen
valeurlesautresjoueursetpas
seulementlui-même.C’esttoute
sagrandeur !
Qu’incarne-t-il del’Auvergne ?
Lapersévérance,cetteincroyable
forcederebond,malgréles
périodesdifficilesqueleclubapu
traverser,avecdesfrustrations
terribles…J’aiassistéàun
nombredefinales…Toutes,sauf
Richard Martin/L’Équipe
«Commentvoyez-vousle
caractèrepopulaired’Aurélien
RougerieenAuvergne ?
Ilreprésentel’enfantdelarégion.
Ilestentréàl’ASMàl’âgedecinq,
sixans,ilyavécujusqu’à
aujourd’huisansinterruption…
ç’auncaractèremythique !Etluimêmeétantloyaletfidèle,çacrée
untissufortdesolidaritésentrelui
etlarégion.Decepointdevue-là,
c’estuneicône!D’autantplusqu’il
aunabordsympathiqueet
chaleureux,defaçonnaturelle.
Cen’estpasquelquechosede
construitchezlui.
Aviez-vouspul’observerentant
quejoueur?
Oui,ilm’estarrivéparfoisd’aller
danslevestiaireàlafindes
matchesetjenepouvaisque
constateràquelpointilétaitun
vraileader.Quandilfaisaitles
débriefs,jelevoyaisparlerauxuns
etauxautresendosantsespropos
enfonctiondes
personnes.
Unleader
sportifa-t-il
desqualités
qu’onpeut
retrouverdansle
mondede
l’entreprise ?
Oui,ilyadesliensénormes !C’est
unrôledechefd’orchestreoùil
fautêtrecapabledemettreen
une,pasdechance,celleoùilsont
gagnélepremierBrennus(2010)!
Maistoutcetempsàtenirenhaut
malgréleséchecs,pourmoi,c’est
trèscaractéristiquedel’Auvergne.
Aveclafindesacarrièrede
joueur,c’estlafind’uneépoqueà
l’ASM.Peut-elleleremplacer?
Onnepeutpasremplacerlesgens
telsquelui,çan’existepas.Ilne
fautpasforcerl’histoire,sinon
c’estartificiel.Maisonvoitdes
jeunesquiarriventetjesuissûr
qu’Auréliensertdemodèleà
tellementd’entreeux.Çaaussi,
c’estsonrôlederayonnement.
Beaucoupvontessayerdel’imiter
etonverraapparaîtredansles
prochainesannéesdes
générationsdejeunesrugbymen
venantd’Auvergnequiaurontson
imageentête !
Est-ceunebonnechosequ’il
resteauclubdansunrôle
différent ?
Onnepeutpassedétacher,
cen’estpaspossible !
Ilresteratoujoursdansle
gironpourtémoigner.Les
gens,ànotreépoque,ont
besoindesens.Ilssont
sensiblesàlasincérité,
etAurélienrayonnela
sincérité.S’ilcontinue
danslesannéesquiviennent
àtémoignerdeça,c’estle
meilleurservicequ’ilpuisse
rendreàl’ASM,àl’Auvergneetau
rugby ! »
A.Bo.
Ses 19 saisons
avec Clermont
AURÉLIEN
ROUGERIE
37 ans.
Ailier puis centre.
Clermont
(depuis 1999).
¢ 2 : ses titres de
Championnat de France
319
417
matches
71
Coupe
d’Europe
ENBREF
7
Coupe
de France
champion de France avec
l'ASM (2010, 2017) pour
sept finales disputées.
¢ 2001-2012:en douze
ans, il compte
76 sélections en équipe
de France (23 essais).
20
Challenge européen
ses 130 essais
1999-2000
(16 m.)
2000-2001
(25)
2001-2002
(28)
2002-2003
(13)
2003-2004
(21)
2004-2005
(20)
2005-2006
(22)
2006-2007
(24)
2007-2008
(23)
2008-2009
(22)
2009-2010
(27)
2010-2011
(25)
2011-2012
(15)
2012-2013
(24)
2013-2014
(21)
2014-2015
(27)
2015-2016
(24)
2016-2017
(28)
2017-2018
(12)
7
3e du Tour de France 2017
6
18
3
14
12
7
14
17
7
3
3
1
4
1
6
5
1
1
Romain Bardet
«Ilsuffitdʼune
phrasedʼAurélien...»
«Jesuislerugbydepuisquej’ai
déménagéàClermonten2008.
Biensûr,j’étaisplacedeJaude
pourletitreen2010 !Etjefaisma
prépaphysiquedansles
installationsdel’ASMmaintenant.
Jemerendsaustadeplus
régulièrementdepuisdeuxou
troisans,Aurélienétaitplus
souventremplaçantquetitulaire
surcettepériode.Maisonsentait
unprofondrespectdupublicet
uneattentionparticulièrechezles
joueursparcequ’ilarrivaità
ressouderlegroupeetàrecréer
dulien.Chaquefoisqu’ilrentrait,
ilavaitunimpactsurlegroupe.
Onsentaitquec’étaitl’undes
patrons,avecMorgan(Parra).
QuandunjeunecommeDamian
Penaudarrive,ilsuffitd’une
phrased’AurélienRougeriepour
quedesmecscommeçasoient
formés !Sonaurasurleclubest
Alex Martin/L’Équipe
AURÉLIEN BOUISSET
trèsimportante.Ilpersonnifieles
valeursduclub,commela
persévérance,parcequec’est
unefigureemblématiquequiest
restéecontreventsetmarées,le
dernierparmilesderniers.»
A. Bo.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
27
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
aujourd'hui
Aurélien Rougerie
Les retraités
TOP 14
«Lepremier
guerrieràsoulever
leBouclier»
DidierVeillault
DirecteurdelasalledeconcertCoopérativedemai
« Aurélien a commencé en 1999, l’année où je suis arrivé à Clermont pour
ouvrir la salle de concerts… C’est mieux qu’un drapeau ! Il représente ce que
les gens aiment ici. Avec son aura, il symbolise le côté populaire, proche des
gens. Il n’est pas dans le buzz, les gens apprécient ça. Et comme les résultats
ne sont pas bons cette saison, j’ai vu que tout le monde, les supporters,
avaient les boules pour lui, autant que pour le club ! »
Camille,23ans
MembredelaYellowArmy
« Je supporte l’ASM depuis une douzaine d’années. J’ai vu les trois finales de
2007, 2008 et 2009 au Stade de France, et en 2010, mon père m’a dit : “Non,
on n’y retourne pas, pour les voir perdre, encore !” Je lui ai répondu : “Je sens
qu’on va gagner, cette année !” mais j’ai suivi ça place de Jaude… Rien que
pour ça, on lui sera toujours reconnaissant, à Aurélien ! Le premier guerrier
à soulever le Bouclier… Je serai au Michelin (demain) pour sa dernière.
Rien que d’en parler, je suis émue.Je n’arrive pas à me dire qu’on ne va plus
prononcer son nom à l’annonce de la composition des équipes ! Il arrête…
Mais il sera toujours là ! »
SergeBoudu
«Roidelanuitde Clermont-Ferrand»
Laurent Argueyrolles/L’Équipe
« J’avais un club à Orcines, le Phidias, et ses parents étaient mes voisins.
Le papa est un personnage extraordinaire… Il venait chercher Aurélien quand
il faisait le mur pour faire la fête chez moi… Quand Jacques arrivait à la porte,
le portier venait me voir et me disait : “Il y a Monsieur Rougerie devant
la porte, en pantoufles !” Lui me demandait : “Ils sont où les enfants ?!”
Je répondais l’air surpris “Ah bon ? Ils sont là ?” Il passait devant mais c’est
toujours Baptiste (le frère) qui attrapait le coup de pied au cul ! On est
devenus amis comme ça. C’est une famille qui a du cœur, des gens qui
s’aiment ! On a envie de les côtoyer parce que ce sont des gens qui détendent,
qui sont à l’aise partout. Comme Aurélien. Il est devenu le symbole de sa
région. On lui ferait une statue, je serais bien content ! Un petit square
vers le stade Michelin, ça serait pas mal… »
A. Bo.
Le 29 mai 2010,
Aurélien Rougerie
(à droite) et l'ASM
décrochent le premier
bouclier de Brennus de
l'histoire du club en
battant Perpignan (19-6).
Jean-Luc Petitrenaud
chroniqueur gastronomique, animateur radio et télé.
«Ilpourraitêtrelemaire
deClermont »
toutlemonde.Ilsortavecsonsac
etlespluspetitesgenslesaluent,
leklaxonnentetilrépondd’un
signedelamain !
Vousconnaissezaussisafamille ?
Oui,elleesttrèsimpliquéedansla
vieauvergnate.Lababy-sitterqui
agardélesfrèresRougeriem’a
racontéquequandellegardaitles
deux,Baptisteetlui,ilyenaunqui
faisaittoujoursdesconnerieset
lesmenaitjusqu’aubout,c’était
Aurélien.Maisaumomentoùil
allaitsefairechoper,ilfaisaitun
cadrage-débordementpourque
çasoitsonfrèrequiprenne !
Ilavaitcecôtémalicieuxet
astucieux.Quandjelevoisjouer,
çamerappelleça !J’aiaussi
regardédesmatchesaustade
aveclesparents.Lorsquesamère
levoitavecunballon,ellesetient
latête,elleseditqu’ilvasefaire
mal !Autantlepèreaconnuça,les
1
gnons,labaston,autantla
maman,elle,esttorturée.C’est
sonpetitRoro,ilnefautpasqu’ilse
fassemal !
“Il a traversé tout
l’aéroport pour venir
me faire la bise
,,
Vousl’avezfréquentéplustard ?
J’aiunfilsquiadix-septansetqui
abeaucoupjouéaurugby.Quand
ilavaitunedizained’années,Roro
semettaitàgenouxetdisait :
“Allez,mêlée,maintenant !”
Iltombaitsurledosendisant :
“Tupoussestropfort !”Jel’aime
beaucoup,parcequederrièreson
aspectrudedejoueurilacecôté
extrêmementdoux.Unjour,jel’ai
croiséausommetdesagloire
àOrly,ilatraversétoutl’aéroport
pourvenirmefairelabise,comme
sij’étaisungrandtontondela
familleRougerie.Ilacecôté
Stéphane Mantey/L’Équipe
«Quereprésentepourvous
AurélienRougerie ?
C’estunhommequitientàses
terres,àsonvolcan.Tousles
Auvergnatsontmigrépourouvrir
unbistrotàParis,ilyaunsiècle…
Ehbien,lui,ilseraitrestéaupays !
Ilaune“auvergnatitude”
emballante !Sespremiers
spectateurs,lespremiers
membresdesonfan-club,cesont
lesmontsd’Auvergne.Jeme
souviens,quandilaeuson
accidentterrible(blessureau
larynx,en2002).Lacliniqueluiavait
misunechambrepourqu’il
puisseapercevoirunboutdestade
Marcel-Michelinetsesvolcans
d’Auvergne.Commesic’étaitune
prescriptionmédicale,lesdeux
comprimésàprendrechaque
matinpourcalmerladouleur !
Aujourd’hui,ilpourraitêtrele
mairedelaville !Ilestle“Roro”de
profondémentfamilial.Ses
parentsnerestentjamaisplus
dedeuxjourssansnouvelles
d’Aurélien !Puisjel’aiinvitépour
monémissionlesEscapadesetil
s’estprêtétrèsfacilementaujeu,
eninvitantplusieursjoueurs.On
avaittournéauHpark,sonresto.
Aurélien Rougerie
n'a reçu qu'un seul
carton rouge dans
sa carrière.
En 2007, contre Agen.
J’avaisfaitvenirlepapa,Jacques...
Aurélienlesurveillaitcomme
théoriquementlepèredoit
surveillerlefils !Ilavaitunœil
surJacquesquisuivaitunrégime
etluidisait :“Oh,maisenfinpapa,
arrête !”Ilétaitd’unegentillesse,
A. Bo.
d’uneproximité!»
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
28 rugby
TOP 14
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
Jalibert, saison 2
Top 14 25e journée
Le jeuneouvreur de l’UBBet desBleusarenoué
avec l’entraînement collectifaprès troismois
d’absence.Mais ilattendral’étépour retrouver
la compétition.
Frédéric Mons/L’Équipe
Trois mois qu’on ne l’avait pas vu
sur un terrain ballon en main.
Douze semaines que Matthieu
Jalibert (19 ans), victime d’une
rupture partielle du ligament
croisé du genou gauche le 3 février dernier lors de France-Irlande, attendait ce moment, salué mercredi après-midi par un
message sobre sur son compte
Twitter : «Ça fait plaisir de reprendre l’entraînement après douze semaines d’arrêt. Même si je ne vais
pas rejouer tout de suite, ça fait du
bien au moral. » Révélation du
Top 14, qui l’avait vu débarquer de
l’équipeEspoirsdeBordeaux-Bèglesendébutd’automnepourenchaîner huit journées de suite
avec le numéro 10 dans le dos en
équipe première, et intégrer
l’équipe de France pour l’ouverture du Tournoi, le jeune ouvreur
de l’UBB et de l’équipe de France
(1 sélection) a donc retrouvé l’en-
demain 18 h 25
traînement collectif avec son
club, après avoir déjà repris la
course le 23 mars. «J’ai fait l’entraînementaumax,sansdouleuret
sans me poser de questions. Je ne
suisnienavancenienretard,constate le pur produit du club girondin. Au début, on m’avait dit que je
serais absent de un à trois mois,
puis un spécialiste m’a dit que ce
serait plutôt trois mois et ç’a été le
cas, on est dans les temps. » L’articulation d’abord immobilisée
pendant cinq semaines, Jalibert
s’est contenté de soins et de kiné,
etaenchaînéparlerenforcement
musculaire, étape suivante du
protocole médical de reprise. Et
c’est sans états d’âme qu’il a suivi
la suite du Tournoi en téléspectateur, lui que la France du rugby
s’impatientait de voir à l’œuvre au
plus haut niveau, comme acteur.
Mais il n’aura donc joué que les
trente premières minutes contre
l’Irlande (13-15), avant de se blesser sérieusement lors d’un choc.
en direct
pts J.
Montpellier Q 81 25
Q 75 25
Racing 92
Q 74 25
Toulouse
Q 73 25
Toulon
Lyon
66 25
Castres
64 25
La Rochelle
62 25
Pau
62 25
Clermont
50 25
Bordeaux-Bègles 47 25
Agen
46 25
Stade Français 42 25
Oyonnax
39 25
R 32 25
Brive
¢ Montpellier en demi-finales.
Toulon, Toulouse et le Racing 92
qualifiés pour la phase finale.
¢ BrivereléguéenProD2.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
Matthieu Jalibert sort sur blessure après trente minutes de jeu face à l'Irlande. Le jeune ouvreur de dix-neuf ans
fêtait ce 3 février sa première sélection chez les Bleus.
HAMID IMAKHOUKHENE
Brunelabouclélaboucle
«La semaine suivant ma blessure,
c’était Écosse-France, et là, ça n’a
pas été facile, c’était frustrant
même,parce quejemesuisditque
si je n’avais pas été blessé, j’aurais
pu y être. Mais après, j’ai basculé
sur l’avenir et je me suis consolé en
me disant qu’avoir vécu une première sélection en équipe de
France à dix-neuf ans, c’était déjà
quelque chose. » Lucide, il a vite
pris le parti de ne pas rejouer
avant la fin du Top 14 qui se termine ce week-end pour l’Union.
«Même si j’ai une grosse envie de
jouer, l’idée, c’était de me fixer des
objectifs raisonnables et de ne pas
me précipiter. Le staff du club veut
être prudent avec moi et je reprendrai à fond avec les autres le
2 juillet, date de la reprise. » Pour
lui,ilyauramêmeeuunretourde
congés anticipé afin de s’entraînerindividuellementenamont.Et
de suivre la tournée des Bleus en
Nouvelle-Zélande devant sa
télé. ‘
LesélectionneurduquinzedeFrance
était hierà Pau où il a conclusavisite
des clubsdu Top14.
DENOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL
PAU – Entamé début avril sur les
installations du Racing 92 et du
Stade Français, le tour de France
des clubs du Top 14 s’est achevé
hier à Pau pour Jacques Brunel.
Hier, le sélectionneur de l’équipe
nationale était accompagné de
Jean-Baptiste Élissalde, l’entraîneur des trois-quarts, mais aussi
de Jean-Marc Béderède, l’entraîneurdeladéfense,etdeRobinLadauge, le préparateur physique.
Les quatre hommes s’étaient arrêtés les jours précédents à Bè26e et dernière journée
gleset àBrive.Aprèsavoirassisté
demain 21h à l’entraînement et avant d’aller
Racing 92 - Agen ¢
déjeuner avec Simon Mannix et le
La Rochelle - Stade Français ¢
restedustafftechniquedelaSecPau - Toulon ¢
tionPaloise,Brunel,quiavaitreçu
Clermont - Toulouse ¢
lestechniciensduChampionnatà
Lyon - Montpellier ¢
MarcoussisavantetaprèsleTourCastres - Oyonnax ¢
Brive - Bordeaux-Bègles
noi, s’est dit satisfait de ses visites
étalées sur tout le mois d’avril.
«Onaétébienreçuspartout,ettout
barrages
18 au 20 mai le monde était content, joueurs et
entraîneurs, a constatéle boss des
Bleus. On a débriefé avec les endemi-finales
traineursetjoueursinternationaux,
25 et 26 mai, à Lyon
on a parlé du dernier Tournoi. Et
finale
avec les entraîneurs, on a parlé, en
2 juin, à Saint-Denis plus,desjoueurspotentiels.Cesont
eux (les entraîneurs de club), qui
les connaissent le mieux et en
même temps, ils nous ont donné
Pro D2
quelques clés pour davantage les
phase finale d'accession
connaître.C’étaitutileaussidansce
finale
sens-là.»
dimanche, à Toulouse
Alorsqu’iladéjàdonnéuneliste
15h
Perpignan - Grenoble
de quarante-cinq joueurs qui seront rassemblés à Marcoussis du
7au9mai,JacquesBruneldevrait
aussi bientôt dévoiler une liste
Élite de quarante noms, et une
autre « développement » de vingt
membres pour la saison 20182019. D’où l’intérêt des échanges
avec les clubs n’ayant pas d’internationauxenactivité,commePau,
même si le pilier droit Malik Hamadache avait disputé France Nouvelle-ZélandeàLyonle14novembre, qui n’avait pas valeur de
test-match. « Pour plus tard, le
contact est aussi dans ce sens-là,
oui. Voir, potentiellement les garçons qui peuvent arriver. » Hier en
tout cas, Simon Mannix s’est dit
ravi de l’ambiance de cette visite matinale : «C’est dans l’intérêt
du rugby français. L’échange est
toujours intéressant. Pour eux,
quelssontlesbesoinsdujoueur?À
quelniveauphysique lesattendentils?Lefaitqu’ilssoientouvertspour
discuter, nous rendre visite voir
commentontravaille,c’esttop!»Et
en bon Néo-Zélandais et ancien
All Black (1sélection), Mannix, taquin et rieur, a prévu un mois de
juin difficile pour les Bleus, qui
iront affronter trois fois les All
Blacks en juin : «Ça va être dur.
C’estuneévidence,maisbon...J’espèrepoureuxqueçavabiensepasserlà-bas,mêmes’ilsn’ontpasgagnéàl’EdenPark(Auckland)depuis
H.I.
1994…»
en direct des stades
Le13e deTop14irachez
le finaliste malheureux de
ProD2enbarraged'acces- ¢ JIFF : SPEDDING DÉBOUTÉ
sion-relégation(le12mai). Scott Spedding, qui demande l’obtention du statut JIFF (Joueur issu des filières
de formation), a été débouté hier en référé devant le Conseil d’État, la plus haute
juridiction administrative ayant jugé que la condition d’urgence du dossier n’était pas
remplie. L’arrière international, non conservé par Clermont à la fin de la saison,
a estimé au contraire que le fait de ne pas être JIFF l’empêchait de « trouver un
employeur » et que de ses chances de signer dans un autre club étaient réduites « à
néant » dans les conditions actuelles. Spedding avait d’abord reçu un avis favorable
du CNOSF pour un statut JIFF dérogatoire, avant que celui-ci ne soit rejeté par la FFR.
Reste au Conseil d’État à statuer sur le fond. Dans l’attente, le jouer a déjà déposé
trois autres recours : devant le tribunal administratif de Versailles – en référé et sur
le fond – et devant la Commission européenne.
#lequipeVOLLEY
volley
Tours Chaumont
disponible gratuitement canal 21 (TNT, Free, Bouygues, Orange, Fransat, Numéricable, SFR), canal 137 (Canalsat)
© Droits réservés
Championnat
de France hommes
finale
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
29
SÉLECTIONS NATIONALES
c a noë-kaya k
Slalom
Lebaroudd’honneur
deKlauss-Péché
DENOTRE ENVOYESPECIAL
PASCAL SIDOINE
PAU – À l’adresse de l’objectif du
photographe, Gauthier Klauss et
Matthieu Péché lancent de concert :«Tuchassesunecatégorieen
voied’extinction ?»Lescompères,
champions du monde 2017 et
médaillés de bronze à Rio, manient la dérision en ces heures
sombres pour le C 2. Exclu par la
Fédération internationale du programme olympique en juin, puis
de la Coupe du monde et des
Mondiaux en mars, le canoë biplace est en état de survie. Trois
équipages, seulement, participent demain aux sélections nationales, dont l’un – Hugo Biso et
Pierre Picco – a déjà annoncé sa
retraitesportive.
omnisports
ba sket
Jeep Élite hommes
saison régulière 32e journée
aujourd'hui 20h
Châlons-Reims-Dijon ¢ Le Portel-Le Mans
demain 18h30
Levallois-Chalon
20h
Boulazac-Hyères-Toulon ¢ Cholet-Bourg-enBresse ¢ Strasbourg-Antibes
dimanche 18h30
Limoges-ASVEL
lundi 20h45
Gravelines-Dunkerque-Nanterre
mercredi 9 mai 19h
Monaco-Pau-Lacq-Orthez
Classement
1.Monaco, 77,4% ; 2.Le
Mans, 67,7 ; 3.Strasbourg,
67,7 ; 4.ASVEL, 58,1 ;
5.Dijon, 58,1 ; 6.Limoges,
54,8 ; 7.Nanterre, 54,8 ;
8.Bourg-en-Bresse, 53,3 ;
9.Pau-Lacq-Orthez, 51,6 ;
10.Levallois, 48,4 ; 11.Le Portel, 45,2 ;
12.Chalon, 45,2 ; 13.Gravelines-Dunkerque,
45,2 ; 14.Châlons-Reims, 41,9 ; 15.Cholet,
38,7 ; 16.Antibes, 38,7 ; 17.Boulazac, 30 ;
18.Hyères-Toulon, 19,4.
ha ndba ll
Division 1 hommes
saison régulière 22e journée
mercredi
¢
Pour Klauss-Péché, qui devraient participer début juin aux
Championnats d’Europe à Prague, ce rendez-vous palois a des
allures de baroud d’honneur. «Il y
a eu une vendetta contre le C 2,
poursuit Klauss. C’est la disparition annoncée d’une catégorie historique du slalom et pourvoyeuse
de médailles pour les Français. Il y
a d’abord eu les JO pour une question de parité voulue par le CIO (le
C 1 femmes remplace le C 2) puis
cette exclusion du programme
mondial auquel on ne s’attendait
pas du tout et qu’on a appris par un
communiqué. C’est fou et c’est un
manque total de respect pour les
athlètes. Personne au niveau des
fédérations n’a vraiment eu l’envie
de faire vivre le biplace. C’est révoltant.»
1. Montpellier, 39pts; 2.
Paris-SG, 37; 3. HBC Nantes,
31; 4. Aix-en-Provence, 28;
5. Saint-Raphaël, 27; 6. Dunkerque, 26; 7.
Nîmes, 25; 8. Toulouse, 21; 9. Chambéry,
21; 10. Ivry, 14; 11. Cesson-Rennes, 12; 12.
Tremblay, 12; 13. Saran, 9; 14. Massy, 6.
hockey sur g l a ce
NHL
Conférence Ouest demi-finales
matches 4
hier
¢
San Jose Sharks 4-0 Vegas Golden Knights
(2-0, 1-0, 1-0)
(Las Vegas et San Jose sont à égalité 2-2)
¢
la nuit dernière
Winnipeg Jets-Nashville Predators
(Winnipeg menait la série 2-1)
Conférence Est demi-finales
match 3
hier
¢
Boston Bruins 1-4 Tampa Bay Lightning (1-3,
0-0, 0-1)
(Tampa Bay mène la série 2-1)
¢
la nuit dernière
match 4
Pittsburgh Penguins-Washington Capitals
(Washington menait la série 2-1)
tennis
Munich (ALL) ATP 250
terre battue deuxième tour
Fucsovics (HON) b. Cecchinato (ITA), 7-6 (5),
6-1 ; Marterer (ALL) b. Schwartzman (ARG),
6-4, 6-2 ; Kohlschreiber (ALL) b. M. Zverev
(ALL), 6-2, 6-2 ; Bautista Agut (ESP) b. Ruud
(NOR), 6-4, 6-3 .
Dunkerque 30-26 Saint-Raphaël
terre battue deuxième tour
¢
Classement
“À la fin de l’Euro,
on a prévu de couper
le bateau en deux avec
une scie circulaire
,,
MATTHIEU PÉCHÉ
Pour Denis Gargaud, champion olympique en C 1 et ex-vicechampion du monde de C 2 avec
résultats - programme
Chambéry 29-30 Aix-en-Provence; Ivry 2429 Tremblay; Montpellier 33-27 CessonRennes; Saran 32-27 Massy; Nîmes 2929 HBC Nantes; Paris-SG 38-30 Toulouse
hier
Cette dernière décision faisait
suite au résultat d’une enquête
de la Fédération internationale
mesurant les intentions des nations vis-à-vis du C 2 en prévision
des Mondiaux au Brésil fin septembre. « Nous, on a répondu
qu’oninscriraitauminimumunbateau, observe Ludovic Royé, DTN
de la Fédération française. Mais
on était une minorité à vouloir
poursuivre.»
Istanbul (TUR) ATP 250
Jaziri (TUN) b. Cilic (CRO), 6-4, 6-2 ; Vesely
(RTC) b. Monteiro (BRE), 6-2, 2-6, 7-6 (3) ;
Chardy b. Lajovic (SER), 4-6, 7-6 (3), 6-2 ;
Fabbiano (ITA) b. Dzumhur (BOS), 6-2, 0-6,
6-2 .
Estoril (POR) ATP 250
terre battue deuxième tour
Tsitsipas (GRE) b. Anderson (AFS), 6-7 (3),
6-3, 6-3 ; Carballes Baena (ESP) b. Norrie
(GBR), 5-7, 6-2, 7-6 (1) ; Carreño Busta
(ESP) b. Kicker (ARG), 6-1, 7-5 .
Rabat (MAR) WTA
terre battue quarts de finale
Mertens (BEL) b. Errani (ITA), 6-3, 6-1 ;
Hsieh Su-wei (TAI) b. ZAVATSKA (UKR), 6-1,
6-1 ; Tomljanovic (CRO) b. Fett (CRO), 3-6,
6-3, 6-3 ; Krunic (SER) b. Badosa (ESP), 6-2,
1-0, abandon .
Prague (RTC) WTA
terre battue quarts de finale
Buzarnescu (ROU) b. Kr. Pliskova (RTC), 6-2,
6-3 ; Giorgi (ITA) b. Stosur (AUS), 6-2, 6-3 ;
Zhang Shuai (CHN) b. Paolini (ITA), 6-4, 6-3 ;
Kvitova (RTC) b. Siniakova (RTC), 6-3, 6-3 .
cyclisme
Tour de Yorkshire (GBR)
1re étape, Beverley-Doncaster : 1. Tanfield
(GBR, Canyon Eisberg), les 182 km en
4h8'12'' (moy. : 43,997 km/h); 2. Slater
(GBR, JLT Condor); 3. Cuming (GBR, JLT
Condor) t.m.t.; ... 7. Coquard (Vital
Concept) à 5''; 29. Van Avermaet (BEL,
BMC); 52. Sy. Chavanel (Direct Énergie);
93. Cavendish (GBR, Dimension Data) t.m.t.
137 classés.
Classement général : 1. Tanfield (GBR,
Canyon Eisberg) en 4h7'58''; 2. Slater (GBR,
JLT Condor) à 3''; 3. Cuming (GBR, JLT
Condor) à 10''; ... 8. Coquard (Vital
Concept) à 19'' t.m.t.
Aujourd'hui 2e étape : Barnsley-Ilkley
(149 km) dimanche 4e et dernière étape.
Frédéric MonsL’Équipe
Les champions du mondede C2,
catégorieexclue duprogramme olympique
et ducircuit mondial, s’insurgent
contrela disparition du biplace.
FabienLefèvre,ilya«plusunproblème de forme que de fond.
Comme ce n’est plus olympique,
stratégiquement parlant, ça se
comprend que les nations ne les
soutiennentplus,mêmesic’estdur
àvivrepourlesathlètes,ajoute-t-il.
Mais la façon dont ça s’est passé,
c’estdel’amateurisme.»
Blessés, amers, Gauthier
KlaussetMatthieuPéchéenvisagent avec appréhension leur fin
de carrière et leur transition dans
la vie active (salariés à la SNCF).
« À la fin de l’Euro, on a prévu de
couper le bateau en deux avec une
scie circulaire, raconte Péché. On
a tutoyé les sommets de notre
sport et tout s’arrête d’un coup. À
trenteans,onn’estpasbonsàjeter
à la poubelle. Je n’ai pas envie d’arrêter le sport de haut niveau, c’est
ma vie. Une fin de carrière, c’est
déjà dur, mais quand tu ne la contrôles pas, c’est encore pire. »
Seule et maigre consolation,
commeilslesoulignentnonsans
ironie, ils resteront les derniers
champions du monde de l’histoireduC2 ! ‘
t
n
e
m
e
l
l
actue
En septembre dernier,
Gauthier Klauss
(devant) et Matthieu
Péché avaient
remporté la médaille
d'or des Championnats
du monde en C2
au stade d'eaux vives
de Pau.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
30 ba sket
LIGUE DES CHAMPIONS
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
Final Four
Ludwigsbourg (ALL) 17 h 30 Monaco
LE ROCHER
ET L’OUTSIDER
Monaco,présentauFinalFourdelaLiguedeschampions
pourladeuxièmeannéed’affilée,partirafavoriface
àLudwigsbourg.MaisattentionaujeuatypiquedesAllemands.
DE NOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE
LILIANE TREVISAN
feuille de match
Ludwigsbourg – Monaco :
17h30
Nikos Galis Olympic Indoor Hall.
Ludwigsbourg (ALL)
0 Walkup ; 1 D.Evans ;
3Johnson ; 4 McCRay ;
6 Herzog ; 7 Geske ; 10 PeterMcNeilly ; 11 Müller ; 12 Koch ;
17 Seric ; 19 Waleskowski ;
23 Cook ; 42 Wiley.
Entraîneur : J.Patrick (USA).
Monaco
2 Cooper ; 4 Craft ; 5 Sy ;
6 Lacombe ; 7 Rudez ; 8 Gladyr ;
9 Kikanovic ; 10 Poinas ;
14 Joseph ; 22 Robinson ;
23 C.Evans ; 24 Traoré.
Entraîneur : Z.Mitrovic (MAC).
ATHÈNES– Objectivement, alors que
les Monégasques s’avancent
une nouvelle fois dans le dernier
carrédelaLiguedeschampions,
l’ASMsemblemieuxarméedans
tous les secteurs pour s’ouvrir le
chemin de la finale. Au crédit de
la Roca Team, on peut mettre
plus de densité, de longueur de
banc, d’expérience, de talent
individuel et une dynamique
éblouissante puisque l’équipe de
Zvezdan Mitrovic, arrivée en
Grèce mercredi après-midi, est
lancée sur une série de six victoire de rang en Championnat.
De quoi descendre dans l’arène
olympique cet après-midi avec
une certaine sérénité, d’autant
plus que le capitaine Amara Sy
est de retour sur les parquets
depuisle24avril.
En fait, la charge d’ambitions
qu’on dépose ici sur les épaules
de l’ASM est d’autant plus légitime que l’obstacle « AEK Athènes » lui a été évité en demies,
et que l’échec devant les Turcs
de Banvit la saison dernière à ce
stade (83-74) aura forcément fait
grandir le staff, le club, en termes d’approche et d’expérience
de cet événement. Tout ce que
les Allemands n’ont pas. Car il
faut bien dire que Ludwigsbourg,
troisième de son Championnat,
ajusteunebonnetêted’outsider.
“Si c’est de la pression
de vouloir être
au maximum,
alors peut-être que oui,
on est sous pression
,,
ZVEZDAN MITROVIC, COACH DE MONACO
Attention tout de même à cet
adversaire, emmené par John
Patrick, un coach américain,
l’homme qui avait eu le nez pour
dénicher et révéler à l’Europe un
certainTrentonMeacham(ParisLevallois, Nanterre, Milan,
ASVEL,Boulazac)àGöttingen,en
Allemagne ! Le basket de Ludwigsbourg, agressif des deux côtés du terrain, avec une volonté
de porter haut la pression défensive, peut paraître assez atypique
pour les Monégasques. Les Alle-
mands savent aussi prendre soin
de la balle, puisqu’ils en perdent
peu (10,4 par match, deuxième
meilleur total dans la compétition). Ces derniers, qui arrivent
au Final Four après avoir disputé
des matches qualificatifs, ont
plus de matches de BCL (24)
danslesjambesqueleursadversaires.
Il n’empêche, on n’imagine
pas voir Monaco trébucher une
deuxième fois, ni s’écrouler sous
lapression.«Onarriveiciavecune
équipe qu’on a pratiquement renouvelée à l’intersaison à l’exceptiond’Amara(Sy)etSergii(Gladyr),
souligne le coach monégasque
Zvezdan Mitrovic. Mais on est tous
ambitieux. Le président, les
joueurs, le staff, moi. Si c’est de la
pression de vouloir être au maximum, alors peut-être que oui, on
est sous pression. » C’est la
moindre des choses au moment
de relever le challenge qui
s’offre à Monaco : être présent
aujourd’hui, sans complexe et en
pleine confiance, aussi conquérante que l’ASM sait être depuis
ledébutdecettesaison. ‘
Mitrovic,souslapeaude l’ours
Réputépoursescolères,lecoachdel’ASMestaussiunpersonnage
attachant.Etunentraîneurquialerespecttotaldesonéquipe.
DENOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE
Zvezdan Mitrovic
est à la tête
de Monaco
depuis 2015.
Ligue des champions
Final Four
aujourd'hui
match pour la troisième place
dimanche à 17h30
finale
20h30
Vincent Michel/L’Équipe
Ludwigsbourg 17h30
Monaco
(ALL)
AEK Athènes 20h30
Murcie (ESP)
(GRE)
ATHÈNES - Chez lui, tout se passe à
l’intérieur. Et il ne faut pas se
laisser rebuter par l’extérieur
pour apprendre à le connaître.
Car Zvezdan Mitrovic (1,94 m,
48 ans) est taillé comme un
bûcheron canadien avec
cette carrure glaçante,
comme sa façon de promener
unairsombreetrude,quiengage
à la distance et en fait un être
aussi peu abordable qu’un ours
sauvage, les mêmes qui hantent
les forêts du Durmitor, chez lui,
auMonténégro.
Pourtant, avant la rudesse,
il y a d’abord eu de l’insouciance,pourlefilsdeMarjan
Mitrovic, officier dans l’armée de la Yougoslavie
d’alors. Le jeune Zvezdan
aime les virées entre copains, la musique et mater des cassettes vidéo
de la NBA, car il est obsédé par le
basket. Mais, à vingt et un ans, sa
jeunesse est rattrapée par l’éclatement brutal des Balkans (à
partir de 1991). C’est peu après,
en 1992, à vingt-deux ans,
qu’il décide de renoncer au jeu,
direction le coaching. Un choix
étonnant. « Non, répond-il. Pendant un stage en sélection nationale (avec la Yougoslavie) de jeunes, je me suis retrouvé avec des
joueurs comme Kukoc, Divac, Danilovic… Ça m’a ouvert les yeux. J’ai
compris que le haut niveau, en tant
que joueur, ce n’était pas pour
moi.»
L’histoire n’a pas retenu qu’en
1992 Zvezdan Mitrovic est devenu
assistant coach de Podgorica, sa
ville natale. Non, on retient plus
1992 et l’embargo économique
total de l’Organisation des nationsunies(ONU)contreSerbieet
Monténégro afin de sanctionner
les atrocités qui embrasaient les
Balkans. « On n’était pas au cœur
des combats, mais ça se battait et
ça bombardait à côté de chez nous,
raconte Mitrovic. Et avec l’embargo, la vie quotidienne est devenuevraimentdifficile.Jevoulaisarrêter le basket, trouver des petits
boulots».
Après le conflit dans
les Balkans,
il se retrouve au milieu
de la crise ukrainienne
Pour faire bouillir la marmite, il
travailleradansuncommercealimentaire.Lespetitsjobsdesubstitution,çaleconnaît.Iladémarré
danslavieactivecomme…caricaturiste pour un journal local.
« C’était mon tout premier job.
J’adoraisdessiner.Surtoutdelacaricaturepolitique.EtauMonténégro,
danslesannées90,ilyavaitdequoi
faire»,s’amuse-t-il.
Le boulot d’entraîneur ne lui
e n l a i s s e g u è re le lo i s i r
aujourd’hui. Oui, il est resté coach
sur l’insistance de sa femme, sa
muse,Ivana.«Ellen’ajamaisvoulu
que je lâche le basket, c’est grâce à
ellequej’aipucontinuer »,avancet-il avec tendresse. Et c’est parce
qu’il a le soutien entier de sa
femme que Mitrovic part pour
l’Ukraine en 2002 où il entraînera
successivementleKhimikYoujne,
le BK Kryvbasbasket, BK Boudivelnyk Kiev et Azovmach Marioupol. Il y restera jusqu’à ce que les
soubresauts de la crise ukrainienne ne lui fassent quitter le
paysen2014.«PartirenUkrainea
étéladécisionlaplusimportantede
macarrière»,dit-ilpourtant.Etpas
seulementcarilyagagnéuntitre
accompagnédutrophéedecoach
de l’année en 2009 et une Coupe
en 2012. Mais parce que c’est là
bas qu’il a tapé dans l’œil de Ser- uu
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
31
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
2e tour
play-offs
NBA
Utah,partitiongagnante
PourobtenirsapremièrevictoirecontreHouston,
Utah atrouvédessolutionsquiontlaissé
lesRocketssans énergie.
Paul Lacombe (à droite)
sert parfaitement
Ali Traoré (à gauche)
lors de la victoire
de Monaco contre
les Espagnols de Murcie
(83-75, le 31 janvier
dernier).
NBA play-offs
Conférence Est 2e tour
matches 2
la nuit dernière
¢
Toronto (1) - Cleveland (4)
(Cleveland menait la série 1-0).
Match 3 dans la nuit de samedi
à dimanche.
Boston (2) - Philadelphie (3)
(Boston menait la série 1-0).
Match 3 samedi à 23h .
Conférence Ouest 2e tour
match 2
¢
Houston (1) 108-116 Utah (5)
mercredi
uu gueï Dyadechko, le milliardaire
ukrainien, actuel président de
l’ASM, après avoir été celui du BC
Donetsk. «Je l’ai suivi en Ukraine,
explique-t-il.Ilaréalisédeschoses
trèsintéressantes.Leséquipesqu’il
acoachéesonttoujoursététrèssolidesendéfense,etconstantes.Nous
avons la même philosophie du jeu,
nous parlons la même langue…
celledubasketaussi. »
Ilneluirestaitplusqu’àapprendrelefrançaisdansunChampionnat qui l’a vu débarquer d’un œil
dubitatif. Il aura fallu du temps
pourqueleséraildescoachesapprenne à l’apprivoiser. Avec
J.D.Jackson,ex-coachdel’ASVEL,
leMonténégrinaimaitdîneraprès
les matches. Pascal Donnadieu,
entraîneur de Nanterre, a eu la
chance de l’approcher de plus
près lors d’un tournoi en Chine
avec l’équipe de France A’ (réservéeauxjoueursentre21et23ans),
oùMitrovicentraînaitleMonténégro. Et le Français a apprécié un
personnage « très convivial, très
chaleureux. C’est quelqu’un d’entier.C’estuncoachéruptif,c’estsûr.
Mais ce n’est pas le mec qui triomphequandilgagneetrageuxquand
il perd. J’aime bien sa manière de
respecterlecoachadverseentoute
circonstance. » Respect, loyauté,
sontlesmotsquireviennentdans
lesillagede«CoachZ».
“Je devrais peut-être
montrer un visage plus
angélique. J’ai peut-être
l’air effrayant
,,
ZVEZDANMITROVIC
Sesjoueurs,qu’ilneménagepas,
le suivent contre vents et marées.
EtMitrovicpeutêtresacrémentvirulent.«Maisilestrespectueuxdes
gens, insiste Amara Sy, capitaine
dela“RocaTeam”.C’estvrai,ilpeut
exploser, faire des saltos arrière, te
hurlerdessus,maisc’estsafaçonà
luid’êtreexigeant.Aveclui,iln’yajamaisderancœur,toutestfrancetdirect.Onadel’affectionpourlui.»
Les arbitres, eux, ont plus de
mal avec le langage corporel de
Mitrovic, déjà suspendu plusieurs
fois, et qui accumule les fautes
techniques.«Jecroisqu’ilyabeaucoup d’incompréhension dans tout
ça. Je vis le jeu, je suis dans le jeu,
défend-il.Peut-êtrequej’enaimérité quelques-unes, mais les
autres… » «Je devrais peut-être
montrer un visage plus angélique.
J’ai peut-être l’air effrayant, s’amuse-t-il. Mais je veux juste protéger
mon groupe, la vie de mon club, le
travail de chacun, qui peut être remisencauseparuncoupdesifflet»,
développe celui qui fut élu
meilleur coach du Championnat
en 2017. Ce trophée, sa plus
grandefierté,estuneémotionqui
tremble encore dans sa voix, son
Oscar à lui. Même le ministre des
SportsduMonténégros’estfendu,
pour l’occasion, d’un message
personneldefélicitation.
Ainsi avance Mitrovic, bienveillantsoussonairrenfrogné,tumultueuxdanslejeu.Commeille
sera ce soir, pour son deuxième
Final Four d’affilée. Après, si le
venttournebien,ilpourrasouffler
avecIvana,lesfillesMilica(23ans),
Djina (22 ans) et leur frère Jovan
(16ans).Ouméditerenregardant
les bateaux dans le port de Fontvieille, en rêvant des copains, les
pieds dans le sable au Monténégro. Ou peut-être qu’il fera le DJ
danscertainessoiréesentreamis,
car il adore être aux platines. « En
ce moment, j’aime bien certains
remix new-age », dit-il. On attend
avec impatience celui de ce soir,
L.T.
contreLudwigsbourg.
Houston
sous pression
« Ils ont fait des ajustements, a reconnu Luc Mbaha Moute, l’ailier
de Houston. Je connais cet entraîneur et il va toujours s’adapter. Ils
l’ont notamment fait sur les pick
and roll, ce qui a créé beaucoup de
confusion de notre côté et leur a
donné des paniers faciles. » Utah
tientenfinunerecettequimarche
face aux Texans : profiter de cette
confusion pour obtenir des tirs
ouvertsàtroispoints(JoeInglesa
battusonrecorddepointsenplayoffs, 27) et mieux démarrer le
matchpourmettresouspression
les Rockets, peu habitués à ce
genre de contexte. Sans oublier
de mettre autant de pression que
possible sur James Harden, ce
qu’Exumsemblecapabledefaire.
« Les choses ont été trop confortables pour eux, a pesté le meneur
Chris Paul. Ils ont eu des lay-up,
des dunks, des lancers francs, un
peudetout !Ilfautleurrendrehommage, ils ont fait ce qu’ils devaient :
venircheznousetrepartiravecune
victoire.»
Les deux équipes savent
désormais exactement ce qu’elles doivent réaliser pour obtenir
troisautressuccèssynonymesde
qualification.MaisHoustonvadevoir gérer une pression supplémentaire. Si Utah remporte le
match 3, la nuit prochaine, Paul
n’a pas fini d’entendre parler de
son historique vierge de toute
finale de Conférence et Houston
desoncrashaumêmestadedela
compétition face à San Antonio
M. Ma.
lasaisondernière.
match 3
la nuit prochaine
New Orleans (6) - Golden State (2)
(Golden State mène la série 2-0).
Match 4 dimanche à 21h30 .
Tim Warner/Getty/AFP
Frédéric Porcu/L’Équipe
(Série à égalité 1-1).
Match 3 dans la nuit de vendredi
à samedi.
DENOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL PERMANENT
NEW YORK (USA) – Après cinq défaites
de rang contre Houston, Utah a
enfin trouvé le chemin du succès
face aux Rockets (116-108). Au
meilleur moment puisque les
deux équipes sont désormais à
une victoire partout avant que la
série ne se déplace à Salt Lake
City, où l’altitude et un public de
feu donnent deux avantages au
Jazz.Lavictoiredemercredisymbolise la capacité d’adaptation
d’Utahdepuisl’entraîneurenchef,
Quin Snyder, jusqu’aux joueurs
remplaçants comme Alec Burks
(17 points, 6 passes), en passant
parRudyGobert.Endifficultélors
du match 1, le pivot français a signé un double double (15 points,
14rebondset3contres).
Rudy Gobert a dominé Clint Capela lors du match 2 remporté par Utah.
À SUIVRE
New Orleans
peut-il inverser
la tendance ?
Battus malgré un
valeureux match 2 à
Oakland (116-121) et un
excellent Anthony Davis
(25 points, 15 rebonds),
dans la nuit de mardi
à mercredi, les New
Orleans Pelicans
s'avancent avec peu
de certitudes avant
le match 3 la nuit
prochaine. Ils restent
sur sept défaites de rang
à domicile face aux
Warriors, dont deux
lors des play-offs 2015.
8
C’est le nombre de matchesdeplay-offsqui ont
été nécessairesàDonovanMitchell, lerookie
du Jazz, pouratteindrelabarredes200 points
(209pointsinscritsparMitchellen8 matches).
Seulsdeuxjoueursontfait mieux: Kareem AbdulJabbar (en 1970)etWiltChamberlain (en1960).
tableau NBA play-offs
(chaque tour au meilleur des sept matches)
Conférence Est
Conférence Ouest
1er tour
1. Houston
8. Minnesota
4. Oklahoma
5. Utah
4
2e tour
1 Houston
2 Utah
4
1er tour
2e tour
1
Toronto
1 finales Cleveland
de Conférences
2. Golden State 4
7. San Antonio 1 Golden State 2
Boston
1. Toronto
4
0 8. Washington 2
1 4. Cleveland
5. Indiana
4
3
2. Boston
1 7. Milwaukee
4
3
Philadelphie 0 3. Philadelphie 4
3. Portland
0 New Orleans 0
finale NBA
6. Miami
6. New Orleans 4
1
(à partir du 31 mai)
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
32 athlétisme
LIGUE DE DIAMANT
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
meeting de Doha
Asbel Kiprop, champion olympique du 1500m aux Jeux de Pékin et triple champion du monde sur la distance, se défend de toute accusation de dopage.
Kipropconfus
S’ilreconnaît avoirétéinformé
d’uncontrôle antidopage positifàl’EPO,
leKényan, champion olympique du1 500m
en 2008, nies’être dopé.Ilmeten avant
desélémentsrocambolesques dont
unetentative d’extorsiondefonds.
DENOTRE NEVOYÉ SPÉCIAL
MARC VENTOUILLAC
Alain Mounic/L’Équipe
DOHA – Hier matin, dans la salle de
restaurant du meeting de Doha,
la question était sur toutes les lèvres :lecontrôleantidopagepositif d’Asbel Kiprop était-il confirmé ? Comme tant d’autres,
l’ancien recordman du monde du
1 500 m Steve Cram s’étonnait
que la nouvelle ait filtré sans que
l’IAAF ou l’Unité d’intégrité de
l’athlétisme(AIU)l’aitconfirmée.
Arrivé dans la nuit au Qatar, le
manager de l’athlète, Federico
Rosa,indiquaitàl’heuredudéjeuner qu’il avait eu Kiprop au téléphone le matin, mais que ce dernier ne lui avait pas confirmé qu’il
avait reçu notification d’un contrôle positif. L’Italien indiquait cependant que Kiprop publierait un
communiquédanslajournée.
Si Doha et la famille de l’athlé-
La Ligue de diamant 2018,
qui s'ouvre aujourd'hui au Qatar,
se serait bien passée des affaires
qui agitent l'athlétisme. Du contrôle
positif à l'EPO du Kényan Asbel Kiprop
aux nouvelles règles d'éligibilité
aux courses féminines qui impactent
la Sud-Africaine Caster Semenya,
les crispations, hier, était palpables.
tisme se trouvaient en émoi, c’est
que Kiprop n’est pas le premier
venu : triple champion du monde
du 1 500 m (2011, 2013 et 2015),
champion olympique 2008 après
ledéclassementduMarocainRachidRamzi,ilestleseulàavoirrécemment approché les 3’26’’
d’Hicham el-Guerrouj avec ses
3’26’’69 de Monaco en 2015. Mais
le Kenya a l’habitude de ce genre
d’affaires : plus de quarante cas
en cinq ans ont été enregistrés,
dont ceux de Rita Jeptoo et Jemima Sumgong, la championne
olympique du marathon, deux
membresdugroupeRosa.
En milieu d’après-midi, Kiprop
publiait le communiqué promis
qui jette un trouble sur les conditions de contrôle. D’entrée, il reconnaît qu’il a bien été informé
d’un résultat positif à l’EPO le
3 février, à la suite d'un contrôle
uu
hors compétition effectué à son
RENTRÉE SOUS
Semenya soutenue
Alorsqu’elle doitdisputer aujourd’hui
le 1 500 m,l'athlète sud-africaine,
déstabilisée parlesnouvellesrègles
s'appliquantaux sportiveshyperandrogènes,reste portée partout un pays.
Sébastien Boué/L’Équipe
DENOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL
Selon les nouvelles règles édictées par l'IAAF, la Sud-Africaine Caster Semenya sera contrainte, à l'avenir, d'avoir recours à des traitements
médicaux pour faire baisser son taux de testostérone.
DOHA – Caster Semenya (27 ans)
errecalmementdanslescouloirs
de l’hôtel du meeting de Doha.
Elle vient manger aux heures des
repas,serendàl’entraînementet
discute librement avec tout le
monde, sauf les journalistes.
Alors qu’elle doit disputer ce soir
le 1 500 m, elle ne souhaite pas
commenterlesrèglesd’éligibilité
aux courses féminines que l’IAAF
entend appliquer du 400 m au
mile à compter du 1er novembre.
Elle ferait partie des premières
concernées, contrainte de prendre un traitement pour faire baisser son taux de testostérone si
elle veut continuer à courir. Une
démarche qu’elle aurait accom-
plie il y a quelques années. Si elle
s’exprime via les réseaux sociaux
– «Jesuiscertaineà97%quevous
ne m’aimez pas, mais je sais à
100 % que je n’en ai rien à faire…
Dieu m’a créée comme je suis et je
l’accepte… Je suis qui je suis et j’en
suis fière… » – pas question de répondreauxquestions.
Son manager, le Finlandais
Jukka Härkönen, n’est pas plus
bavard. « Voyez avec Sebastian
Coe», lâche-t-il. Le président de
l’IAAF arrive aujourd’hui à Doha,
mais il n’est pas question de rencontrer la Sud-Africaine. « Il n’y a
pas de raison, ces règlements ne
sont pas personnellement dirigés
contre elle », confie un proche de
Sebastian Coe alors que ses dauphinesdesJeuxdeRio,laBurun- uu
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
33
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
meeting de Doha
uu domicile le 27 novembre dernier.
Il nie « avec véhémence » s’être
dopé. Mais ce qui ressort de ce
long texte en vingt points, ce sont
les conditions rocambolesques
danslesquellesilaétéeffectué.
“Je n’ai pas analysé
cette demande comme de
la corruption. Je leur ai
donné (de l’argent) de
bonne foi en pensant
qu’ils pouvaient
en avoir besoin pour
je ne sais quoi…
,,
ASBEL KIPROP
Kiprop raconte ainsi qu’il a été
prévenu la veille par les officiers
contrôleurs de leur visite le lendemain matin, ce qui est contraire aux règlements. Il souligne
que, s’il s’était senti coupable de
quoi que ce soit, il aurait pu rater
le contrôle. Il se serait vu notifier
un no-show alors que son compteur est, dit-il, à zéro en la matière.
Là où l’affaire se corse, c’est
qu’il explique que les deux contrôleursl’auraientextorquéetdemandé de l’argent à l’issue de la
prise d’urine. « Je n’ai pas analysé
cette demande comme de la corruption, écrit Kiprop. Je leur ai
donné de bonne foi en pensant
qu’ils pouvaient en avoir besoin
pour je ne sais quoi… » Kiprop détaille ensuite des circonstances
troubles :ilseseraitabsentépour
trouver des espèces dans sa
chambre, mais, sans préciser le
montant ni comment, il aurait finalement effectué un virement
partéléphonedepuiscelle-ci.Selon lui, c’est durant ces quelques
minutes, alors que les flacons
qu’il avait remplis n’étaient pas
encore scellés, qu’on aurait pu
mettre de l’EPO dans son échantillon.
Ensuite, une fois informé de
soncontrôlepositif,«ilm’aétédemandé d’admettre que je m’étais
dopé et que je serais alors nommé
ambassadeur de l’IAAF pour l’antidopage », écrit-il également. Sur
cedernierpoint,ladirectricedela
communication de l’IAAF Jackie
Brock-Doyle a marqué son étonnement :«Nousn’avonspasd’ambassadeur, donc nous ne savons
pascequecelasignifie.»
Par ailleurs, selon des sources
kényanes non confirmées, l’AIU
aurait reconnu que le responsable du contrôle aurait commis
une entorse au règlement en
avertissant l’athlète par avance
du contrôle inopiné et qu’il aurait
bien reçu de l’argent de Kiprop.
Autant d’éléments qui prouvent
que cette affaire n’a pas fini de
surprendre. ‘
Programme
aujourd’hui
À Doha, à partir de 17h10
(18h10, heure locale)
Principaux engagés.
HOMMES.
200 m : Guliyev (TUR) ;
de Grasse (CAN) ; Lyles (USA) ;
McLeod (JAM).
400 m : Makwala (BOT);
Haroun (QAT).
800 m : Kszczot (POL);
E. Korir, K. Bett (KEN).
1 500 m: V. Kibet (KEN);
Iguider (MAR).
400 m haies: Samba (QAT);
Clement (USA); Copello (TUR).
Hauteur: Barshim (QAT);
Prosenko (UKR).
Triple saut: Taylor (USA);
Pichardo (CUB); Copello (AZE) ;
Pontvianne.
Javelot: Röhler, Vetter (ALL),
Yego (KEN).
FEMMES.
100 m: Thompson (JAM);
Schippers (HOL); Ta Lou, Ahouré
(CIV).
1500 m: Semenya (AFS);
E. Sum (KEN)
3 000 m: H. Obiri (KEN);
Simpson (USA).
100 m haies: Harrison, Nelvis,
Harper-Nelson (USA).
Perche: Stefanidi (GRE) ;
Morris (USA);
Guillon-Romarin.
Disque : Perkovic (CRO) ;
Stevens (AUS).
TENSION
uu daise Francine Niyonsaba (2e) ou
la Kényane Margaret Wambui
(3e), seraient également dans le
viseur.
L’affaire n’a pas l’air de passionner les athlètes. La Kényane
Hellen Obiri (championne du
monde du 5 000 m), l’Américaine
Jenny Simpson (vice-championne du monde du 1 500 m) ou
la Néerlandaise Dafne Schippers
confessent, comme d’autres,
n’avoir pas examiné la question.
« Mais c’est de la responsabilité de
l’IAAF d’édicter des règles claires
pour tout le monde », pointe cependantSimpson.
L'Indienne
Dutee Chand
propose ses avocats
Une des rares au fait du dossier
semble être la perchiste grecque
Ekaterini Stefanidi. Elle n’a pourtant rien de masculin et sa discipline n’est pas visée par ces nouveaux textes sur les athlètes
féminines hyper-androgènes.
Elle a lu l’étude scientifique de
l’IAAF et n’est que moyennement
convaincue. « J’espère, dit-elle,
qu’ilyenaurad’autresetqueladé-
cision ne sera pas prise sur cette
seule étude car, par exemple, elle
inclut des femmes qui ont été contrôlées positives, et le nombre de
tests(48)nemeparaîtpassuffisant
pour créer des statistiques fiables.»
Stefanidi énonce l’essentiel du
débat à venir alors que les soutiens à Semenya se multiplient.
L’Indienne Dutee Chand, dont le
casavaitamenél’IAAFàrenoncer
àsalégislationen2015,aproposé
de mettre ses avocats en relation
avec la championne olympique
du800m.Membredelacommission de discipline de l’IAAF, le juristesud-africainSteveCornelius
adémissionné.
EnAfriqueduSud,delaministre des Sports au parti au pouvoir
(l'ANC) en passant par le syndicat des mineurs, tout le monde
s’insurge. « Sexiste. Raciste. Homophobe. Malhonnête » : autant
de noms d’oiseau destinés à
l’IAAF. La Fédération sud-africaine a annoncé, hier, son intention de déposer un recours devant le Tribunal arbitral du sport.
La bataille est loin d’être termiM. V.
née.
la Ligue
de diamant 2018
Aujourd'hui : Doha.
12 mai : Shanghai (CHN).
26 mai : Eugene (USA).
31 mai : Rome.
7 juin : Oslo.
10 juin : Stockholm.
30 juin : Paris.
5 juillet : Lausanne (SUI).
13 juillet : Rabat.
20 juillet : Monaco.
22 juillet : Londres.
18 août : Birmingham (GBR).
30 août : Zurich (SUI), FINALES.
31 août : Bruxelles, FINALES.
LIGUE DE DIAMANT
2018,onouvre !
SansJeux niMondiaux,la saisonquidébuteréellement
aujourd’hui à Dohanemanquepourtantpasd’intérêt.
DENOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL
DOHA –Commetouslesans,c'està
Doha que les choses sérieuses
commencent avec la première
manche d’une Ligue de diamant
qui attend son lifting pour 2021.
Le calendrier 2018 ne comprend
ni Mondiaux ni Jeux Olympiques,
mais des Championnats d’Europe( 7-12 août à Berlin) et une
Coupe continentale new look
(8-9septembre à Ostrava [RTC])
quicherchetoujoursunmoyende
motiver athlètes et spectateurs.
Reste que l'on peut fixer des objectifsàladiscipline.
TROUVER DE NOUVELLES STARS
Pas possible de trouver la superhyper-méga-star qui remplacera
Usain Bolt. Un champion de la
statureetducharismedunéo-retraité jamaïquain ne se trouvera
pas avant une ou deux générations. Il faut viser un ton au-dessous.Ladisciplineasestauliers–
les Van Niekerk (retour prévu en
juillet), Barshim, Lavillenie,
Schippers, Wlodarczyk, Thiam et
compagnie – et 2018 peut permettre à de nouvelles têtes de
s’affirmer.Ilyaceuxqu’onconnaît
déjà comme le nouveau recordman du monde du 60 m en salle
l'AméricainChristianColemanou
ledécathlonienKevinMayer.Mais
onespèred’autresrévélations.
VOIR DES RECORDS TOMBER
Le sauteur en hauteur qatarien
Mutaz Essa Barshim l’a déclaré
hier à Doha : « Je compte profiter
de chaque occasion pour m’attaquer au 2,45 m (record du monde)
deJavierSotomayor.»N’ayantpas
à se préserver pour les Jeux ou
les Mondiaux, les athlètes ont
l’esprit plus libre pour se lancer à
l’assaut des records. Pas dit pour
autantqu’onassisteàuneavalanche de performances, la forme
étant souvent liée aux grandes
compétitions.
PRENDRE DES FORCES
S’il y a une année où Américains,
Kényans et Jamaïquains peuvent
souffler, c’est bien celle-là. Car
les deux prochaines s’annoncent
compliquées. La date tardive des
Mondiaux de Doha (29septembre-6 octobre 2019) laissera un
mois de moins pour récupérer
avant les Jeux de Tokyo de 2020.
Autant profiter de 2018 pour
prendredesforces.
BRILLER AUX
CHAMPIONNATS D’EUROPE
Les Européens ont un pic de
forme àatteindreaumomentdes
Championnats d’Europe de Berlin.PourlesFrançais,ceseral’occasion de montrer leur emprise
sur le vieux continent alors qu’il
ne semble pas que la Russie sera
requalifiée pour le rendez-vous
berlinois.
TESTER LES « RANKINGS »
C’est, avec la refonte du calendrier, la grande idée de Sebastian
Coe : créer un classement par
points sur le modèle de ce qui
existe en tennis. Ces « rankings »
devraient servir de mode de qualification pour les Mondiaux et les
Jeux Olympiques. Établis à partir
des cinq meilleurs résultats sur
une année glissante, ils sont devenus une réalité sur le site de
l’IAAF. Reste à voir à quoi ils serviM. V.
rontvraiment.
ACTUELLEMENT
SPÉCIAL
GIRO
De Jérusalem à Rome : parcours, analyse, profils.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
34 hockey sur g l a ce
CHAMPIONNATDUMONDE phasedegroupes
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
Russie 16h15 France
Unepage
setourne
Le Mondial, qui débute pour lesBleus
cetaprès-midi, seraledernier pour
leur entraîneur Dave Henderson,
en placedepuis prèsde quatorzeans.
Le Mondial a déjà un peu commencé pour
les Bleus. Si les vingt-cinq joueurs de
l’équipe de France ont bien gagné mardi
Copenhague,enchaînélesentraînements,
c'étaitdanslescoulissesqu'onattendaitun
petit événement : Dave Henderson, coach
de l'équipe de France depuis 2004, vit son
dernierChampionnatdumonde.Ilprendra
sa retraite le 1er septembre à soixante-six
ans.Mais en raison d'une réunion technique avec les joueurs hier après-midi, les
dirigeantsfédérauxontpréférédifférerencore de quelques jours la nomination du
futurentraîneur.
« On aurait pu l’annoncer avant, mais il y
avait encore des choses à finaliser mercredi,
comme le financement du poste, souligne le
directeur technique national Gérald Guennelon.Et,unefoisladécisionprise,nousvoulions que les joueurs et le staffsoient les premiers informés. Jeudi (hier), ils étaient très
pris, alors nous allons attendre une journée
de repos, dimanche ou mardi. Il n’y a pas de
secret, tout le monde sait que nous voulions
un entraîneur en relation avec la Ligue
Magnus. Nous avons reçu deux candidats,
Luciano Basile (Gap) et Philippe Bozon (Bordeaux).»
Sans Huet ni Meunier
Si la transition se fait à la tête des Bleus,
elle doit se faire aussi sur la glace.Car une
ères'estachevéel'annéedernièreauMondial franco-allemand.L’équipe de France a
ditaurevoiràsesdeuxleadershistoriques,
le gardien Cristobal Huet et le capitaine
Laurent Meunier.C'était presque deux décennies de présence en bleu qu'il fallait
clore.
« L’équipe a été un peu rajeunie avec
Alexandre Texier (dix-huit ans) et Guillaume
Leclerc (vingt-deux ans), glisse Dave Henderson, maiselleagardé sa fougue, sa marque de fabrique. Je pense que notre jeu a gagné un peu en finesse, en rapidité, sans
perdre son intensité. Côté gardiens, les trois
La Suède rêve dudoublé
Assurée d’être soutenue par de nombreux supporters venus en voisins, la Suède rêve d’un second
doublé mondial. Couronnée en 1991 et 1992, elle est montée sur la plus haute marche du podium,
l’an dernier à Cologne, lors du Mondial coorganisé avec la France. Mais, en février dernier, aux Jeux
Olympiques d’hiver, l’Allemagne a causé une énorme surprise en l’éliminant en quarts de finale.
Misant aujourd’hui sur une équipe composée à 75 % de joueurs de NHL (compétition disputant
actuellement ses play-offs, alors qu’elle était en saison régulière pendant les Jeux), la Suède
compte bien remporter ses sept matches lors du premier tour, y compris face à la France (privée de
Pierre-Édouard Bellemare, Antoine Roussel et Charles Bertrand) et surtout la Russie, qui a changé
d’entraîneur et perdu cinq de ses six matches de préparation.
A.-A. F.
feuille de match
Dave Henderson (à gauche) dispute son dernier Mondial, tandis que le grand espoir tricolore Alexandre Texier (18ans)
participe pour la première fois au rendez-vous planétaire.
(Hardy, Quemener et Ylönen) ont prouvé
qu’ils étaient capables de très bons matches,
mais il faut aussi qu’ils enchaînent les performances.»
Les Bleus, qui avaient terminé cinquièmesdeleurgroupeàParis,réussiraientun
véritable exploit en se qualifiant pour les
quarts de finale à Copenhague.Trois de
leurs meilleurs attaquants ne sont pas
présents au Danemark (Antoine Roussel,
Pierre-ÉdouardBellemare et Charles Bertrand). « J’espère toujours gagner des matches, insiste l’entraîneur français. Mais
pour aucun Mondial je n’ai parlé de quarts de
finale. On joue d’abord le maintien. C’est la
priorité.»
Pour leur premier match, cet aprèsmidi, la tâche s’annonce considérable face
à la Russie, médaillée de bronze l’an dernier, championne olympique en février
passé…«Detoutefaçon,ilfautqu’onlesjoue le programme
tous, rappelle Henderson. Bien sûr, pour des Bleus
bien commencer, le premier match est important, aussi bien pour la Russie que pour Groupe A
nous. Quand nous avions battu le Canada,
aujourd’hui
c’étaitnotrepremiermatch.Ilnousavaitbien
16h15 : Russie-France.
lancés.»
demain
Henderson s’est toujours refusé à faire
l’impasse sur des matches censés être in- France-Biélorussie (16h15) .
gagnables et à se concentrer sur des for- lundi 7 mai
mations plus à sa portée. « Toutes les équi- Suède-France (20h15)
pes sont capables de gagner ou peuvent être jeudi 10 mai
battues, estime le coach. On sait qu’on aura Slovaquie-France (16h15).
des difficultés contre la Russie, mais on ne vendredi 11 mai
laisse jamais passer un match. Nos qualités, France-Autriche (16h15)
c’est de ne jamais rien lâcher. On sait aussi dimanche 13 mai
que, contre une équipe qui monte, comme France-Rép. tchèque (16h15).
l’Autriche,oucontrelesquellesonsebatcha- mardi 15 mai
que année pour le maintien, on doit prendre
Suisse-France (12h15)
despoints.» ‘
¢
Ledéfenseur Yohann Auvitu estime que lesBleus
réussiraient un beau résultaten restantdans lʼélite.
Russie
gardiens : 30Shestyorkin;83Koshechkin
Joueurs de champ
Défenseurs : 3 Khafizullin ; 4
Gavrikov ; 22 Zaitsev ; 55 Kiselevich ;
63 Dadonov ; 89 Nesterov.
Attaquants : 7 Kaprizov ; 11 Andronov ;
13 Datsyuk ; 15 Anisimov ;
19 Buchnevich ; 25 Grogorenko ;
29 Kablukov ; 63 Dadonov ;
78 Mamin. Entr. : I. Vorobyov.
Franck Faugère/L’Équipe
France
Le défenseur YohannAuvitu.
«Queressentez-vousen
abordantceMondialsans
CristobalHuetniLaurent
Meunier ?
C’estvraiqueçarendleschoses,
pasbizarres,maisqueçafait
quelquechosesanseux.L’an
dernier,onsavaitqu’ilsallaient
arrêter,maisc’estmaintenant
qu’onréalisevraiment.
MaisLaurentMeunierestici
commeentraîneur
(responsabledesinfériorités
numériques).
Cen’estplusuncoéquipier,aussi
c’estànousd’êtreassez
maturespourlerespecter
commeunentraîneur.Celafait
bizarredelevoirprendrela
paroleentantqu’entraîneur,
maislatransitionestplutôt
simple,caronseconnaît.
Ilapporteénormément.
Qu’attendez-vous
decettecompétition ?
Sionsemaintient,ceseraun
trèsbeaurésultat.Jem’attends
àcequecesoitcompliqué.Il
nousmanquecertainsjoueurs
clésetnousnesommespasàla
maison…
Legroupeest-il
particulièrementdur ?
IlesttoujoursdurpourlaFrance.
Jenesaispassijediraiunjour
qu’ilestfacile.
Est-ceundésavantage
dedébuterparlaRussie ?
¢
¢
¢
« Sionsemaintient… »
À Copenhgaue, Royal Arena :
Russie - France (16h15, en direct
sur le site L'Équipe.En différé sur la
chaine L'Équipe à 20h45).
gardiens : 33 Quemener ; 49 Hardy
Joueurs de champ
Défenseurs : 3 Janil ; 4 Manavian ; 8
Gallet ; 18 Auvitu ; 28 Raux ; 38 Thiry ;
62 Chakiachvili ; 84 Hecquefeuille.
Attaquants : 9 Fleury ; 12 Claireaux ;
14 S. Da Costa ; 15 Bouvet ;
23 Leclerc ; 25 Ritz ; 27 Lamperier ;
29 Douay ; 63 Texier ; 71 Guttig ;
72 Perret ; 77 S. Treille ; 80 T. Da
Costa ; 81 Rech. Entr. : D. Henderson.
Alexis Réau/L’Équipe
ANDRÉ-ARNAUD FOURNY
Aucontraire.Çapermetde
placerlabarretrèshautdesuite.
Comments’estdérouléevotre
saisonavecEdmonton ?
Mieuxquelasaisonprécédente
dansleNewJersey.Cettefois,
j’aieulachancederestertoutela
saisonenNHL.J’aiététitulaire
trente-cinqfoissurquatrevingt-deuxmatches,maisce
n’estpasvraimentréjouissant,
jepensequejeméritaisplusque
ça.Jerestesurunsentiment
defrustration.Depuistrois
semainesquej’airetrouvé
l’équipedeFrance,jen’ypense
plus.Lasaisonprochaine,je
compterevenirenEurope,mais
A.-A. F.
pasenFrance.»
¢
¢
Groupe B : Canada, Finlande,
États-Unis, Allemagne, Norvège,
Lettonie, Danemark,
Corée du Sud.
Phase finale
Quarts de finale le 17mai ;
demi-finales le 19 mai ;
finale le 20 mai, à Copenhague.
(Les quatre premiers de chaque
groupe sont qualifiés en quarts
de finale. Le dernier de chaque
groupe estrelégué en Division 1.)
GRENOBLE FAIT
SON MARCHÉ
CHEZ LES BLEUS
Les Brûleurs de Loups ont
recruté deux attaquants
internationaux qui
joueront cet après-midi
face à la Russie : Teddy
Da Costa (32 ans) et
Damien Fleury (32 ans),
qui évoluaient
respectivement en
Pologne et en Allemagne.
L'attaquant Guillaume
Leclerc (22ans) restera
une année de plus
à Grenoble.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
omnisports
très court
auto
Franck Faugère/L’Équipe
OGIERFIXÉ
AUJOURD’HUIENAPPEL
Koumba Larroque, encore junior, est devenue hier vice-championne d'Europe des moins de 68 kg.
CHAMPIONNAT D’EUROPE Koumba Larroque
(19 ans)s’estinclinée1-3faceàlaRusseAnastasiaBratchikovaenfinaledes–68kgàl’Euro,hierà
Kaspiysk (Russie). L’année dernière, la jeune
FrançaiseavaitétébattueparlaRusse,quiallait
obtenir l’or, mais elle avait pris sa revanche sur
BratchikovaauMondialenaoûtàParis(matchde
repêchage).«Pourcetroisièmematchentreelles,
nous avions mis en place une tactique pour que
KoumbaladébordecommeàParis,expliquel’entraîneurThierryBourdin,maisilluiamanquéune
attaque en force. Bratchikova commence à comprendresalutteetafaitungrostravailpour.Elleaattaquédeuxfois,aubonmoment.Elleestexpérimentée,tandisqueKoumbaesttoujoursjuniors.»Alors
olympisme
que la Française marquait le premier point, la
Russeégalisait,avantd’enobtenirdeuxàquinze
secondesdelafin.«LaRusseestfortesurlescontrôles, reprend Bourdin, et elle attaque aux jambes.»Médailléedebronzeàl’EuroetauMondial
2017,championnedumondedes–23ansennovembre, Larroque va maintenant préparer le
MondialenoctobreàBudapest.«Koumbacontinue de progresser, notamment grâce aux stages à
l’étranger,expliqueBourdin.Nousluienréservons
unàColoradoSprings.Et,duranttroissemainesen
janvier en Inde, elle a beaucoup appris en luttant
danslaPro-Ligue.Maiscen’estpassimpledegérer
lalutteet,depuisseptembre,écoledekiné.NousalA.-A. F.
lonsessayerdetrouverdessolutions.»
olympisme
La boxe toujours
sous la menace
Russie : le CIO va faire appel de décisions
du TAS
Enfévrier,leCIOs'étaitdit«extrêmementinquiet»de lanomination du sulfureux Gafur
Rakhimov, homme d'affaires
ouzbekàlaprésidencedel'AIBA
(Fédération internationale de
boxe).L'AIBAaremisfinavrilun
rapport portant sur les nouvelles mesures qu'elle entend
prendre.«Cerapportmontrequ'il
yadesprogrès(...)maisilmanque
unemiseenapplication(desmesures),adéclaréleprésidentdu
CIO, Thomas Bach. De ce fait,
nousnousréservonsledroitd'exclurelaboxedesJOdeTokyo.»
LeComitéinternationalolympique a annoncé hier qu’il allait
faireappeldevantleTribunalfédéralsuissededécisionsduTribunal arbitral du sport (TAS)
ayantpartiellementblanchides
athlètesrussesimpliquésdans
lescandalededopagedesJOde
Sotchien2014.
Quelques jours avant les JO de
Pyeongchang en février, le TAS
avaitdésavouéleCIO,annulant
lasanctionde28des43sportifs
russes suspendus pour avoir
profité du système de dopage
d’étatlorsdesJOdeSotchi
tennis
Le TAS avait estimé que les
preuvesétaient«insuffisantes »
pourétablirdescasdedopageà
l’encontredeces28sportifs,annulantlasuspensionàvieimposée par le CIO et rétablissant
leursrésultats.
«Le TAS a expliqué dans ses attendusquesadécisionnesignifie
pas que les sportifs sont innocents. Dans l'intérêt des athlètes
quiontterminéderrièrelesRusses,nousvoulonsdoncqueleTribunal fédéral examine ces décisions»,aexpliquéThomasBach,
présidentduCIO.
.
équitation
Privé de son chrono dans
la Power Stage du Rallye
du Mexique pour avoir
légèrement court-circuité la
dernière chicane, Sébastien
Ogier va voir l’appel déposé
par son équipe M-Sport jugé
aujourd’hui par la FIA.
S’il obtient gain de cause, le
quintuple champion du monde
pourrait récupérer 4 points
et voir son plus proche
poursuivant, Thierry Neuville,
en perdre un par ricochet.
L’écart entre le pilote Ford et
celui de Hyundai pourrait donc
passer de 10 à 15 points.
auto
LOUBET,
UNEPLACEAUSOLEIL?
Après les Açores et la victoire
d’Alexey Lukyanuk (Ford
Fiesta), le Championnat
d’Europe des rallyes fait étape
cette fin de semaine aux
Canaries. Parmi les Français
au départ, deux postulants
au succès dans la catégorie
U 28 et au podium général:
Pierre-Louis Loubet (Hyundai
i20) et Laurent Pellier
(Peugeot 208).
Les deux Corées s’unissent
MONDIAUX Les pongistes
sud- et nord-coréennes devaient s'affronter hier lors des
quarts de finale des Mondiaux
par équipes à Halmstad (Suède).Mais au lieu de cela, elles
ontchoisides'unirpourlesdemi-finales,avecl'avaldelaFédérationinternationale..
« Lesdiscussions ontdébouché
surunaccordentrelesdirigeants
dessélectionsdeCoréeduNord
et de Corée du Sud, validé par la
Fédération internationale (ITTF),
deprésenteruneéquipedeCorée
uniepourlesdemi-finales»,relatel'ITTFdansuncommuniqué.
Cette équipe unie jouera donc
cyclisme
Tanfield piège le peloton
TOUR DE YORKSHIRE L’étapeduTourdeYorkshired’hierpromise
auxsprinteurss’estfinalementofferteauxéchappés.Sixcoureurs,
partisdèsle5e kilomètre,ontréussiàconserverunepoignéedemètresd’avancesurlepeloton,175kmplustardàDoncaster.C’estle
jeunecoureurbritanniqueHarryTanfield(CanyonEisberg)quiaréglélesprintàcinq.Leprofildecettepremièreétapeoffraitpourtant
aux équipes de sprinteurs une possibilité d'arrivée massive. Vital
Concept, àl’avant toutelajournéepourBryanCoquard, atenté en
vaindecontenirl’avancedeséchappés,encompagniedeDimension
DataetSunweb.Lesprinteurfrançaisterminedeuxièmedusprint
dupeloton,tandisqueMarkCavendishnel’amêmepasdisputé(93e).
Aujourd’hui,lesfavorisdel’épreuve–GregVanAvermaetouSerge
Pauwels–serontplusàl’aise,avecdeuxcôtesà10%et8,2%dans
les20dernierskilomètres.
athlétisme
VanNiekerkderetourenjuillet ?
tennis de ta ble
LESFRANÇAISES
ENQUARTSDEFINALE
Aux Mondiaux par équipes
(Deuxième division) à Halmstad
(Suède), les Françaises ont
battu hier le Canada 3-2
en huitièmes de finale.
Aujourd’hui, elles rencontrent
la Slovaquie.
TOUS LES
CLASSEMENTS ET
RÉSULTATS
PAGE
29
Le champion olympique du
400m,WaydeVanNiekerk,espèrepouvoirdenouveaucourir
en compétition dès juillet.Le
Sud-Africains’étaitblesséàun
genoulorsd’unmatchderugby de toucher en octobre et
avait manqué les Jeux du
Commonwealth disputés le
mois dernierenAustralie.
Avec le départ à la retraite
d’UsainBolt,Lerecordmandu
mondedeladistance(43ʼʼ03) a
pourobjectifderéaliserletriplé
historique 100-200-400 m
auxJeuxOlympiquesdeTokyo
en2020.
bateaux
Pas de Serena à Madrid
Canterauxcommandes
Deretoursurlescourtsà
IndianWells,aprèsquatorze mois d’absence,
puis sortie dès son entrée en lice à Miami,
Serena Williams a renoncéàdisputerletournoideMadridlasemaine
prochaine.L’Américaine,
quis’entraînedepuisledébutdelasemainedansle
sud de la France, à l’académie de son coach, PatrickMouratoglou,précisequ’elle«abesoind’une
charged’entraînementsupplémentaire».EllepourraiteffectuersonretouràRome(13-20mai).
UnsponsorpourEliès
CONCOURSDE BADMINTON La Britannique
RosalindCanteraprislescommandesduconcoursquatreétoilesdeBadminton(Angleterre),
jeudi,àl’issuedelapremièrejournéedudressage.Auteursd’unerepriseà76,09%,Canteret
AllstarBprécèdentlenuméro2mondial,l’Allemand Michael Jung récemment privé de sa
premièreplacemondialeparleBritanniqueOliverTownend,vainqueurlasemainederrièreà
Lexington(État-Unis).
Seul couple tricolore au départ jeudi, Denis
MesplesetOregondelaVignesont,pourl’heure,enqueuedepeloton.
ROUTEDURHUM «Jesuisvraimentheureux
de disputer la Route du Rhum, j’ai les crocs, je
veuxvraimentl’accrocheràmonpalmarès.»Foi
deYannEliès,quiavaitprislerisquedeverser
les20 000eurosd’inscriptionàlatransatentre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre (départ le
4 novembre prochain) alors qu’il n’avait pas
encoredesponsor.DanslafouléedesacinquièmeplacesurleVendéeGlobe2017,Groupe-Queguinern’avaitpaspoursuivisonengagementauprèsduBriochindanscetteclasse
de bateaux. À force de persévérance, Eliès a
trouvéunpartenaire(Ucar,loueurlowcostde
Franck Faugère/L’Équipe
sademi-finalecematinfaceau
Japonouàl'Ukraine.
Cette décision sportive est une
nouvelle preuve du réchauffement diplomatique entre les
deuxpays,quiavaientdéfiléensemble lors de la cérémonie
d'ouverture des derniers Jeux
Olympiques d'hiver à Pyeongchang(CoréeduSud)enfévrier
et avaient aligné une équipe
uniedansletournoifémininde
hockeysurglace.Elleintervient
moins d'une semaine après le
sommethistoriqueentreleleader nord-coréen Kim Jong-un
et le président sud-coréen
MoonJae-in.
Yvan Zedda/D.R.
Larroque en argent
tennis de ta ble
AlainMounic /L’Équipe
lutte
35
voitures) et pourra donc s’aligner sur le
Rhum,àborddel’ancien60pieds(18,28m)de
Jean-Pierre Dick avec lequel il a gagné la
transatJacques-Vabrefin2017.Elièsespère
que l’engagement d’Ucar se poursuivra en
Ak. C.
vueduVendéeGlobe2020.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
36 moto
MOTOGP
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
Grand Prix d'Espagne
Lepari fou de Zarco
Lukasz Swiderek/PSP/Pressesports
LeFrançaisaconfirmé hier son engagementavecKTMpour les deuxans à venir.
La plus compliquée des options.
DENOTRE ENVOYÉ SPECIAL
PASCAL COVILLE
JEREZ (ESP) – Si Zarco atteint un jour
le sommet, il aura fait l’ascension par la face nord. Fidèles à
leur habitude, Zarco et son mentor Laurent Fellon ont donc
choisi à nouveau le contre-pied.
Quand tout indiquait qu’un pas-
demain
sage chez Honda était la
meilleure option, ils ont choisi
KTM, qui n’a jamais fait mieux
que 9e d’une course MotoGP. En
vingt et un Grands Prix, le constructeur autrichien ne pouvait
certes pas décrocher la lune.
Mais combien de lunes faudrat-ilattendreavantquelafirmede
Mattighofen remporte sa pre-
mière course ? À vingt-sept ans,
Zarcodevrafairedesmiracless’il
veut atteindre le Graal avant la limite d’âge. Tentatives d’explicationdecetactedefoi.
LE TEAM HONDA ÉCARTÉ
Johann Zarco avait quatre options : Yamaha, Honda, Suzuki et
KTM. La firme aux diapasons n’a
Prise de risques
maximale pour Johann
Zarco. En signant chez
KTM, le Français devra
redoubler d'efforts pour
atteindre les podiums
et le titre.
ENBREF
JOHANNZARCO
27 ans
¢ 2011: deuxième
du Championnat 125 cm3
¢ 2015et2016:
champion du monde
Moto2.
¢ 2017:première saison
en MotoGP. Sixième
du Championnat.
¢ 2018:actuellement
à la sixième place.
Programme
aujourd'hui 9h
Essais libres 1
(Moto3, MotoGP, puis Moto2)
13h10
Essais libres 2
(Moto3, MotoGP, puis Moto2)
demain 9h
Essais libres 3
(Moto3, MotoGP, puis Moto2)
12h35
Qualifications
(Moto3, MotoGP, puis Moto2)
dimanche 11 h
Course Moto3
12 h 20
Course Moto2
14 h
Course MotoGP
jamais montré beaucoup d’empressement vis-à-vis d’un Zarco
qui leur a pourtant sauvé la mise
plusieurs fois, leurs pilotes titulaires étant défaillants. Laurent
Fellon précise : « À part Éric De
Seynes (le patron de Yamaha Europe), personne ne s’est intéressé
à nous. » Suzuki, en revanche,
avait déjà lorgné du côté de Zarco
avec un contrat de développement durant l’été 2016. « Ce
n’était pas écrit, mais Johann
aurait dû avoir un guidon la saison
suivante, raconte Laurent Fellon.
Suzuki a préféré Rins et Iannone. À
partir de là, ce n’était même pas la
peine d’aller refrapper à leur
porte. » Et on arrive à Honda. Que
dit-on du côté du HRC ? « Je leur
ai proposé de s’asseoir autour
d’une table, raconte Alberto Puig,
le patron de l’équipe MotoGP. Ils
ne sont jamais venus. Dommage.
On avait des choses intéressantes
à proposer. » Qu’en dit Zarco ?
« Moi, j’ai totale confiance dans les
appréciations de Laurent. Il m’a
convaincu que ce serait compliqué
de cohabiter avec un type de la
force de Marquez. Pour espérer
faire aussi bien que lui sur la
Honda, voire mieux, il aurait fallu
que je hausse nettement mon niveau de pilotage. » Pas facile, certes,maismotivant,non ?Cen’est
pas l’avis du mentor : « Dans une
équipe, il faut un seul gagneur. Il y
en aurait eu deux. Ça n’aurait pas
marché.»
LES GARANTIES DE KTM
Le sens de la gagne. Hors piste,
les motos orange écrasent tout :
17 Dakar consécutifs, série en
cours,uneflopéedetitresenSupercross US, l’aristocratie de la
course moto sur crampons, ou
bien le 9e titre mondial de MXGP
(version MotoGP du Mondial de
cross) pour l’Italien Antonio Cairoli, le Rossi du cross. En piste,
Pit Beirer, le patron du service
courses de KTM, peut faire aussi
valoir de sérieuses références.
En 2013, les Moto3 orange de
Grand Prix avaient raflé toutes
les courses, à la barbe d’un
Honda qui reprochait aux Autrichiens d’avoir eu recours à une
course à l’armement incompatible avec l’esprit de la plus petite
catégorie. Un comble, venant du
géant japonais. Mais KTM est lui
aussiunesorte de géant,grâce à
l’appui de Red Bull, autre entreprise autrichienne florissante.
« Si j’ai choisi de signer avec KTM
pour les trois prochaines raisons,
c’est que je connais leurs capacités d’implication, raisonne Hervé
Poncharal, le patron actuel de
Zarco,quipoursuit:sij’avaisétéle
manager de Zarco, j’aurais aussi
préféré KTM à Honda. Après tout,
quand Rossi est passé de Honda à
Yamaha en 2004, Yamaha sortait
d’une saison pourrie avec un seul
podium. Et Rossi est devenu
champion d’emblée. Alors Johann
aledroitderêver.»
LE TITRE RESTE L’OBJECTIF
Quand on précise à Zarco que
KTM a mis dix ans avant de remporter le Dakar, il répond par une
pirouette : « La question que devraientseposerlesjournalistes,ce
n’estpastantdesavoircequejeferais sur une KTM, mais ce que
Marquez ferait sur cette moto. »
Laurent Fellon donne la réponse : « Des podiums, bien sûr. »
Donc, son poulain va viser des
podiums d’emblée en 2019 ? Bigre ! Ramon Forcada, l’ex-chef
mécanicien de Lorenzo, trois fois
titréenMotoGP,explique :«Zarco
a fait des merveilles sur la Yamaha
Tech3parcequ’ilacopiélepilotage
de Lorenzo sur la Yamaha. Là, qui
va-t-ilcopier ?Unpilotequichange
d’une moto japonaise à une moto
européennecasserarementlabaraque. Ah si ! Stoner (champion
sur la Ducati en 2007), mais c’est
l’exception.»
« Adapter mon style de pilotage
à la KTM, c’est la grosse question,
avoue Zarco, qui conclut, mais
Laurent m’a dit que j’y arriverai. »
Questiondefoi. ‘
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
extra
par JOCELYN LERMUSIEAUX
John E. Sokolowski/USA Today Sports/Reuters
Cavalier peu chevaleresque
QUANDONAIME,
ONNECOMPTEPAS…
les kilomètres.Trois
supportersduclubde
rugbydePerpignansesont
payéuntrajet
de900bornespour
décrocherdesbilletspour
lafinaledeProD2USAPGrenoble,quiauralieu
dimancheàToulouse.
Alorsqueles4 000billets
réservésàl’USAPs’étaient
arrachésmardimatinen
moinsdedeuxheuresau
siègeduclubcatalan,
letrio,raconte
«LeDauphiné»,aposé
unjourdeRTTpourpasser
neufheuresenbagnole
mercredi.Letempsde
faireunaller-retour
expressàGrenoble,à
450kmdelà,afind’acheter
unlotde70places(pour
leursprochesetcollègues)
àlaboutiquedufinaliste
isérois.
acoïncidéavecladiffusiondevidéosexposantlesfrasques
extraconjugalesdujoueur,dontlacompagne,Khloé,quin’est
autrequelasœurettedelacélébrissimestardetéléréalitéKim
Kardashian,étaitsurlepointdedonnernaissanceàleurfille,True.
Mardi,lorsdupremiermatchdelademi-finaledeConférenceEst
àToronto,lessupportersdesRaptorsonttentédedéstabiliser
Thompsonens’époumonantàscanderleprénomdesafemme
trompée«Khloé !»,alorsqu’ils’apprêtaitàtirerunlancerfranc.
LecoéquipierdeLeBronJamesestrestéimperturbable.Auteur
d’undoubledouble(14pointsdont4/4auxlancersfrancs,
12rebonds)en26minutessurleparquet,ilfutl’undesartisans
dusuccèsarrachéparlesCavaliers(113-112a.p.).
,,
SERENA WILLIAMS
Dans la série documentaire
Being Serena diffusée sur HBO,
la championne de tennis aux
23 titres du Grand Chelem,
qui avait appris sa grossesse
lors de l’Open d’Australie 2017,
explique pourquoi ce trophée
trône sur une étagère
de la chambre de sa fille
Alexis Olympia Ohanian, née
le 1er septembre dernier.
#PEAU ROUGE
“Quelqu’un connaîtrait-il une astuce
pour effacer le logo de la Ligue
des champions du visage?
,,
LA CLASSE ITALIENNE. Éliminée aux portes de la finale de
la Ligue des champions par Liverpool (2-5, 4-2), l’AS Rome
n’en a pas perdu son latin ni son fair-play. Le club s'est
empressé d'adresser ce message d’encouragement à
l’attaquant égyptien des Reds Mohamed Salah, qui se fit
les crocs à la Louve de 2015 à 2017: «C’est extrêmement
douloureux de voir que ce magnifique rêve d’aller jusqu’à
Kiev s’est envolé, mais tu y seras sous tes nouvelles
couleurs. Bonne chance pour la finale ! »
Chardons ardents
ASEMAINEDERNIÈRE,àlafaveurdesonsuccèsfaceàTours
l(3-1),Nancy(17 deL2)s’estextirpédelazonerougedans
e
laquelleilétaitengluédepuisla28e journée. Àdeuxjournéesde
l’issueduChampionnat,leclublorrainpoussesesfansànepas
économiserleursencouragementsdanslaquêtedumaintien.Ce
soir,pourledéplacementcapitaldanslacapitale,faceauParisFC(9e),
lesdirigeantsdel’ASNLoffrirontleursplacesàtouslessupporters
nancéiensquiassisterontaumatch.«Lesinvitationsserontàretirer
auguichetvisiteursdustadeCharléty»,préciseleclubsursonsite.
deboxeurdeRioFerdinand
atournécourt.Sextuple
championd’Angleterre
defootballavecManchester
United,l’anciendéfenseur
internationaldetrente-neuf
ansaannoncésurFacebook
qu’ilraccrochaitlesgants,
«déçu »quelaFédération
anglaisedeboxeaitrefusé
deluidélivrerunelicencepro.
Depuisseptmois,
leconsultantBTSport
s’entraînaitd’arrache-pied,
souslahoulettedel’ancien
championWBCdessupermoyensRichieWoodhall,
pourrelevercedéfiparrainé
parunsitedeparissportifs.
JAMES MILNER
Auteur d’un but gag contre son camp, en recevant en pleine poire
un dégagement de son partenaire Dejan Lovren face à la Roma
(2-4), le milieu de terrain de Liverpool a sauvé la face
avec humour sur Twitter.
Chauffe, Marcel…
AVOIXestla
splusconnue
d’Auxerreaprès
celledeGuyRoux !
Son«Supporters
del’AJA…êtes-vous
là?»résonnera
unedernièrefois
cesoiràl’AbbéDeschamps.
LespeakerMarcel
Baudiot(74ans)
raccrocheraautermed'AJA-ACAjaccio,quarante-cinqansaprès
desdébutsimprovisés…pourdépanner :«Jejouaissurleterrain
annexecommegardiendebutd’uneéquiperéserve,lespeakerétait
défaillantetGuyRouxm’appelle :“Marcel,viensvite,prendsle
micro!”J’étaisencoreencrampons»,sesouvient-il.Cesquatre
décenniesontétéémailléesdecoupsdechaud,commecesoiroù,
«enfermédanslestoilettes,jetapaisàlaporteetjesuissortiric-rac
pourledébutdumatch»ou,quandunjourdematch,deretourde
l’étranger,ildécouvritàRoissyque«(sa)voitureavaitétévolée.
J’étaisarrivéaustadeàlami-temps !»...Sommédepasserlamain
parleclubquisouhaitedynamiserl’animationdustade,Marcel
Baudiotinterviendradorénavantdanslessalonsdespartenaires
ets’occuperadumuséedel’AJA,quiverralejourencetteannée
B. B.
ducentenairedustadeAbbé-Deschamps.
Twitter @AJA
KM
Twitter@AS Roma
900
EBASKETTEURdesClevelandCavaliers,TristanThompson,
lestdanslatourmente.Mi-avril,ledébutdesplay-offsdeNBA
Rio Ferdinand
jette l’éponge
NVAINCUenzéro
icombat !Lacarrière
L’IMAGE
s
tousauFlashetilsontfiniparm’inviteràun
entraînement.Jemesuisprisaujeu…»Aupoint
dedécrocheravecleclubdeLaCourneuveen2006
et2007leCasquedediamant(nomdonnéautitre
dechampiondeFrance),sanspourautant
maîtrisertouteslesrèglesdecesportexigeant
(«Jeneconnaissaisquecellesquiconcernaientmon
poste»).Aujourd’huiS.PriNoirarangésoncasque
etsesépaulières,maisvitdésormaissapassion
àtraverssonamiAnthonyMahoungou,leprodige
françaisdeladiscipline,quiseraitsurlepointde
rejoindrelesPhiladelphiaEagles,vainqueursdu
dernierSuperBowl…Conclusionpensivede
Malick :«Ilaintérêtàm’inviterauplusvitepourqueje
réalisemonrêve :assisteràunmatchNFL.» P.-E. M.
Facebook@RioFerdinandOfficial
IDENOMBREUXRAPPEURSfrançais
clamentleuramourpourlefootball,iln’y
enaqu’unquirevendiquesapassionpour
lefootballaméricain.Ils’agitdeS.PriNoir,alias
Malick,quisortlasemaineprochainesonpremier
album,Masqueblanc.Cetartiste,dontlesclipstrès
cinématographiquesrappellentceuxd’IAM
àl’époquedel’Écoledumicrod’argent,aévolué
pendantplusieursannéescommereceveurau
FlashdeLaCourneuve.Unhobbyoriginal,dont
ilexpliquel’origine :«J’étaisaulycéeDiderot,
dansleXIXe arrondissementdeParis,etjevoyais
débarquerenclassechaquesemainedesmecsavec
unéquipementquileurdonnaittropune‘’hype’’
àl’américaine.Çamefaisaitenvie.Lesgarsjouaient
“Je voulais qu’elle voie
le trophée de l’Open
d’Australie pour
qu’elle sache que
le fait d’être
à l’intérieur de mon
corps ne m’avait pas
empêchée de réussir,
de gagner
Isabella Bonotto/AFP
DR
Richard Martin/L’Équipe
Fifou
Du Casque de diamant
au micro d’argent
37
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
38
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
extra
au commentaire
sur la chaine
Claire
Bricogne
n 31 ans
Grands Tours
commentés
n 1 Giro
n 1 Tour de
France
Patrick
Chassé
n 52 ans
Grands Tours
commentés
n 14 Giros
n 24 Tours
de France
n 7 Vueltas
Pierre
Esquer
n 22 ans
Grands Tours
commentés
n Aucun
Médias
La chaîne
LʼÉquipe
se mobilise
Pour couvrirau plusprèsle Giro
etla Coupedu monde,
L'Équipemusclesondispositif
Tour dʼItalie
Six heures d'antenne par jour et une moto
FRANÇOIS-GUILLAUME LEMOUTON
Cyrille
Guimard
n 71 ans
GrandsTours
disputés
etcommentés
n 9 Giros
n 46 Tours
de France
n 6 Vueltas
Jean-Paul
Ollivier
Franck Seguin, Bernard Papon, Bernard Le bars, Stéphane Mantey, Frédéric Mons,Laurent Argueyrolles/L’Équipe ; DR
n 73 ans
Grands Tours
commentés
n 26 Giros
n 40 Tours
de France
n 8 Vueltas
Cédric
Pineau
n 32 ans
Grands Tours
disputés
n 1 Giro
n 3 Tours
de France
n 1 Vuelta
Christophe
Riblon
n 37 ans
Grands Tours
disputés
n 1 Giro
n 8 Tours
de France
n 4 Vueltas
Enosantprogrammerundépartdepuis
Jérusalem, la première incursion d’un
grand Tour cycliste hors d’Europe, les
organisateurs du Tour d’Italie ont choisi
desoigner l’expositioninternationalede
l’épreuve plutôt que de flatter son patrimoine. Mais la 101e édition du Giro n’en
sera pas moins l’un des événements
phares de la saison de vélo, notamment
pourlachaîneL’Équipe,quiretransmettra à nouveau les trois semaines de
course en clair, comme elle l’avait fait
l’annéedernière.
«IlyaaussilaCoupedumondedefootball, mais en tant que détenteur de droits,
pour nous c’est vraiment l’événement de
l’année », confirme Arnaud de Courcelles, le directeur du pôle télé de L’Équipe.
En 2017, la chaîne avait pu capitaliser
sur un changement marquant : ça faisait vingt-deux ans que le Tour d’Italie
n’étaitplusdiffuséenclairetdoncindisponible pour la grande majorité des téléspectateurs.LeGiroluiavaitainsipermis d’enregistrer une série de records
d’audience. Durant la dernière semaine
de course, animée notamment par les
espoirs de victoire de Thibaut Pinot, elle
s’était par exemple classée cinq fois
première chaîne de France. Elle avait
par ailleurs réalisé un pic d’audience de
1,9milliondetéléspectateurs,quiconstitue toujours son record, lors la dernièreétapedececentièmeGiro.
Pour cette édition, le diffuseur propose cette année un dispositif encore
plusétoffé,avecuneéquipedetroispersonnes dédiée aux interviews sur place
(Claire Bricogne, Pierre Esquer et Cédric Pineau), et surtout l’ajout d’une
motodanslepeloton,surlaquelleprendra place Cédric Pineau, ancien de la
FDJ et tout jeune retraité. « Il y a beaucoup plus de folie que sur le Tour de
France. Les Italiens sont beaucoup
plus dans la passion que les Français.
C’est important – c’est ce qu’il nous manquait l’année dernière – d’être au cœur
de cette course, pour ressentir cette passion des Italiens, cette folie pour cette
course mythique », explique Arnaud de
Courcelles.
De l’émotion
et de l’analyse
Jérôme Pineau devenu manager général de l’équipe Vital concept, la chaîne
présente également cette année une
nouvelle équipe de consultants : JeanPaul Ollivier, qui s’occupera des aspects
historiques de l’épreuve, Cyrille Guimard, le sélectionneur de l’équipe de
France, Christophe Riblon, ancien
d’AG2R, et donc Cédric Pineau sur
place. « On va avoir un mélange d’univers
entre des anciens, des tauliers, comme
Jean-Paul Ollivier, et Cyrille Guimard, qui
nous a rejoints en début de saison, et en
face, deux coureurs qui viennent d’arrêter
leur carrière, Christophe Riblon et Cédric
Pineau. Ils sont encore au cœur de la
course, ils ont les coureurs au téléphone,
ils sont potes avec eux, ils vont être plus
dans l’émotion, là où Cyrille (Guimard) va
êtreplusdansl’analysedelacourse»,exposeArnauddeCourcelles.
Au total, la chaîne L’Équipe propo-
L'arrivée d'une moto au sein de
l'équipe technique permettra de vivre
la course au cœur du pelotoon.
sera à partir d’aujourd’hui cent trentetrois heures d’antenne sur le Giro, soit
prèsdesixheureschaquejour.L’avantcourse puis le débrief seront animés
alternativement par Benoît Cosset et
Messaoud Benterki, avec régulièrement un invité, et Cyrille Guimard en
plateau. On y retrouvera des rendezvousauxaccentsforcémentitaliens(La
Tapa del Giorno, La Battaglia dei capi, Il
Francese…), ainsi que des invités issus
du monde du cyclisme ou simples
amateurs (Arno Klarsfeld, Sanseverino,PaulBelmondo,etc.).
Lacoursesera,elle,commentéepar
Patrick Chassé, Christophe Riblon et
Cyrille Guimard, accompagnés de
Jean-Paul Ollivier. Si Thibaut Pinot
réussit à succéder au palmarès à Laurent Fignon, le dernier vainqueur français de l’épreuve (en 1989), les audiences devraient être elles aussi au
rendez-vous. ‘
Unecouverturemultisupports
La chaîne L’Équipe proposera encore
cette année de vivre tout le Tour d’Italie
en direct. Mais on pourra suivre aussi
le Giro sur tous les médias du groupe
L’Équipe. Deux envoyés spéciaux du
quotidien (Philippe Brunel et Philippe
Le Gars) feront d’abord vivre la course
dans le journal et sur le site Internet, avec
trois pages chaque jour et des articles
exclusifs en ligne. Pour l’occasion, le site
et l’application L’Équipe seront habillés
en rose, la couleur du maillot du leader
du classement général, et proposeront
un live de la course enrichi. On pourra
enfin trouver chaque jour sur le site de
petites vidéos de Jean-Paul Ollivier
consacrées aux aspects historiques
du Giro.
«Onace
qu’ilfaut»
PATRICKCHASSÉ
COMMENTERALEGIRO
AVECDEUXCONSULTANTS
« Cette année, vous disposez d’une moto
dans le peloton. Qu’est-ce que ça doit
vous apporter?
L’an dernier, à la fin du Tour d’Italie, on s’est
dit : ‘‘C’est dommage quand (Tom) Dumoulin
a eu un problème (sur la 19e étape), comme on
était tributaire des images il n’y avait personne
pour nous le raconter.’’ La moto est devenue
un sujet et on s’est dit qu’on aimerait en avoir
une plus souvent sur les courses. Pour le
consultant, on a pris quelqu’un qui venait
d’arrêter (Cédric Pineau). L’important c’est qu’il
se sente chez lui à proximité du peloton.
Cédric Pineau, en côtoyant les coureurs avec
lesquels il a couru l’année dernière, comme
Thibaut Pinot, dont il a partagé la chambre
durant des dizaines de courses, aura un
regard, des témoignages et des émotions.
Y a-t-il des moments particulièrement
attendus, en tant que commentateur?
Bien sûr, quand on vous annonce des étapes
qui passent par le col du Finestre, ou le
Zoncolan, on attend ces moments-là. Mais les
moments d’émotion ne sont pas les mêmes
quand ils ne sont pas prévus.
Pourquoi commenter à trois, avec deux
consultants?
Ce qui marche bien, c’est quand il y a de vrais
désaccords. À deux, un désaccord ça devient
un truc de commères. À trois, il y a forcément
un avis sur les trois moins tranché. C’est bien
de ne pas avoir la même lecture de la course.
Quand on a un mec qui sort du peloton comme
Christophe Riblon et un Cyrille Guimard, à qui
on ne la fait plus, on a ce qu’il faut. » F.-G. L.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
39
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
Médias
extra
Coupe du monde
Une vingtaine de chroniqueurs et 400 heures de direct
SACHA NOKOVITCH
Comme un symbole, L’Équipe présentait
hier son dispositif pour la Coupe du
monde 2018 depuis le Stade de France,
lieu du titre suprême décroché par les
Bleus il y a vingt ans face au Brésil. La
célébration de cette date anniversaire
lancera justement un mois et demi de
festivités sur la chaîne L’Équipe. Si elle
consacrera une Équipe du soir spéciale
France 98 le 31 mai, en amont les 14 et
15 mai, deux autres grandes soirées
s’intéresseront aux Bleus actuels et à la
liste des vingt-trois élus de Didier Deschamps. Au programme notamment,
20 ans de liste, avec un retour sur la manière dont les entraîneurs de l’équipe de
France ont construit leur sélection depuis1998.
Du 14 juin au 15 juillet, tout le temps
de la Coupe du monde, la chaîne bousculera complètement ses programmes
pour faire la part belle à la compétition
avecdouzeheuresdedirectchaquejour,
àpartirdemidi.MessaoudBenterkilancera la journée avec L’Équipe de Russie,
Estelle Denis prendra le relais à 16 heures avec L’Équipe d’Estelle, tandis qu’Olivier Ménard installera L’Équipe du soir à
22 heures pour débriefer la journée. À
partir de minuit, Thomas Hugues présenteraégalementleMondialenRussie
sous l’angle géopolitique et social dans
L’Équipe de Thomas. Pour le casting, en
complément des chroniqueurs récurrents des talk-shows (Vikash Dhorasoo,
Guy Roux, Raymond Domenech, Johan
Micoud…),lachaîne renforce soneffectif
par trois recrues estivales de poids
avec : Claude Le Roy, Jérôme Alonzo et
Paul Le Guen. Pour ce dernier, Olivier
Ménardconfiemêmequ’ilafallu«letravailler au corps pour le convaincre. Il avait
marqué le programme lors de l’Euro 2016
parsesprisesdeposition,sesanalyses.Ila
accepté et on est ravi. » L’animateur en
profitepourpréciserquel’émissionsera
de temps à autre proposée en journée :
« L’Équipe du soir suivra les matches de
l’équipe de France, parfois à midi, à
17 heures… Nous nous adapterons au décalage horaire pour analyser les rencontres des Bleus. » Au total, une vingtaine
de consultants et journalistes interviendrontsurcelargedispositifspécialMondialpourlachaînedelaTNT.
Au-delà des analyses et des débriefs,
L’Équipe transposera la Grande Soirée
pendant les matches non diffusés en
clair,soitles36retransmisenexclusivité
surbeINSports.«Beaucoupdetéléspectateurs ne sont pas abonnés… Avec nous,
ils vivent un bon moment avec une forme
de radio améliorée », témoigne Didier
Roustan, présent lors de ces soirées. « Il
n’y aura pas d’images, mais de la rigolade
etdel’ambiance,ajouteYoannRiou,commentateur avec Candice Rolland, RaphaëlSebaounetBenoîtCosset.Onn’est
paslàpourseprendrelatête.»
Les envoyés spéciaux Pierre Nigay et
Guillaume Dufy interviendront dans les
différents shows pour livrer les dernières infos. Avec quatre cents heures de
direct, la chaîne offre son plus large dispositif pour une compétition internationale depuis sa création. De quoi rester
branchéauMondialtoutelajournée. ‘
Mille pages dansle journal
Pour la vingt et unième Coupe du monde,
L'Équipe prévoit de publier mille pages
pendant l’événement. Vingt-six envoyés
spéciaux en Russie rendront compte de la
compétition. Sans oublier les chroniques de
Bixente Lizarazu.
Un contenu inédit sera aussi proposé aux
abonnés sur le numérique. Chaque jour à
midi, ces derniers auront accès à une offre
spéciale intitulée Pause Caviar.
En amont du Mondial, L’Équipe Explore
célèbrera les vingt ans du sacre de1998. Des
entretiens vidéo et écrits avec les vingt-deux
champions du monde seront à retrouver dans
le journal et sur le site. À cocher aussi un
hors-série de quarante pages en kiosques le
31 mai, le magazine L’Équipe spécial Coupe
du monde, avec le guide de la compétition,
le 9 juin. Enfin, le retirage de l'historique
journal du 13 juillet 1998, le 2 juin. Collector.
PROGRAMME DU JOUR
9 h 00 MOTO EN DIRECT
GP d'Espagne. Essais libres 1.
À partir de 13 h 10, essais libres 2.
12 h 40 CYCLISME EN DIRECT
Tour d'Italie. 1re étape : Jérusalem (ISR)Jérusalem (ISR), 9,7 km c.l.m. ind).
17 h 25 BASKET EN DIRECT
Ligue des champions. Final Four. Demifinale. Ludwigsbourg (ALL)-Monaco. Sur
Basket +, à 20 h 25, AEK Athènes (GRE)Murcie (ESP).
18 h 00 ATHLÉTISME EN DIRECT
Meeting de Doha (QAT).
18 h 45 TENNIS DE TABLE EN DIRECT
Championnats du monde par équipes.
Quarts de finale H.
20 h 30 BOXE EN DIRECT
Championnat de France.
Poids super-welters. D. Papot-F. El Massoudi.
20 h 35 FOOTBALL EN DIRECT
Ligue 2. Auxerre-AC Ajaccio (4), Paris FCNancy (5), Lorient - Bourg-Péronnas (6),
Niort-Le Havre (7), Orléans-Châteauroux (8),
Sochaux-Clermont (9), Tours-Lens et
Valenciennes-Reims (10).
20 h 40 FOOTBALL EN DIRECT
Ligue 2. Brest-Quevilly - Rouen.
20 h 40 FOOTBALL EN DIRECT
Ligue 1. 36e journée. Amiens - Paris-SG.
20 h 40 FOOTBALL EN DIRECT
Ligue 2. Nîmes-GFC Ajaccio.
FONDATEUR: Jacques Goddet
Sur beIN Sports 2, MultiLigue 2.
Direction, administration, rédaction
et ventes: 4, cours de l’Île-Seguin,
20 h 55 FOOTBALL EN DIRECT
92102 Boulogne-Billancourt.
Premier League. 37e journée.
BP 10302. Tél.: 01-40-93-20-20
Brighton-Manchester United.
L’ÉQUIPE Société par actions
simplifiée. Siège social: 4, cours
de l’Île-Seguin, 92102 BoulogneBillancourt BP 10302
PRINCIPAL ASSOCIÉ:
Les Editions P. Amaury
PRÉSIDENT: Aurore Amaury
DIRECTEUR GÉNÉRAL,
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION:
Jean-Louis Pelé
DIRECTEUR DE LA RÉDACTION:
Jérôme Cazadieu
19:45
L'ÉQUIPE
DUSOIR
SERVICE CLIENT :
Tél.: 01-76-49-35-35
SERVICE ABONNEMENTS:
4, rue de Mouchy
60438 Noailles Cedex
E-mail : abo@lequipe.fr
TARIF D'ABONNEMENT :
France métropolitaine: 1 an (364 n°) :
492 € ou 396€ zones portées Paris RP.
Zones portées, autres formules et
Étrangers nous consulter.
IMPRESSION:
CINP (77-Mitry-Mory),
CIRA (01-Saint-Vulbas),
CIMP (31-Escalquens).
Siège social: 25, av. Michelet
94300 Saint-Ouen
CILA (44 - Héric),
Nancy Print (54-Jarville),
MIDIPRINT (30-Gallargues-leMontueux).
Dépôt légal: à parution
PAPIER:
Origine : France
Taux de fibres recyclées : 100 %
Ce journal est imprimé sur du papier
porteur de l'Ecolabel européen sous
le numéro FI/37/01
Eutrophisation :
pTot 0,009 kg / tonne de papier
PUBLICITÉ COMMERCIALE:
AMAURY MEDIA
Tél.: 01-40-93-20-20
PETITES ANNONCES:
4, cours de l'ile Seguin
92102 Boulogne-Billancourt Cedex.
Tél. : 01-40-93-20-20
COMMISSION PARITAIRE:
n° 1222 K 82523
Bixente Lizarazu.
9 h 15 LE CHRONO L’ÉQUIPE L’Équipe du soir (redif.)
TITREEQ21
11
h 00 LE MAGAZINE DU CYCLISME
11 h 30 L’ÉQUIPE GIRO, AVANT-COURSE
Invité : Arno Klarsfeld.
12 h 40 CYCLISME Tour d’Italie. 1re étape : JérusalemJérusalem (ISR) (10,1 km c.l.m. ind).
16 h 20 L’ÉQUIPE GIRO, LE DEBRIEF
Invité : Pierre Rolland.
17 h 45 L’ÉQUIPE D’ESTELLE Avec : Estelle Denis, Candice Rolland, Florian Gazan, Dominique Grimault,
Karim Nedjari, Vikash Dhorasoo, Guillaume Dufy,
Grégory Ascher et Carine Galli à Amiens.
Rediffusion à minuit.
19 h 45 L’ÉQUIPE DU SOIR 1re partie. Invité : Bixente
Lizarazu. Avec : Olivier Ménard, Dave Appadoo,
Bob Tahri, Gilles Favard, Etienne Moatti, Hervé
Penot et Carine Galli à Amiens
20 h 45 HOCKEY Championnat du monde.
Tour préliminaire. Russie-France.
22 h 40 L’ÉQUIPE DU SOIR 2e partie. Rediffusion
à 2 heures.
Pierre Lahalle/L’Équipe
Tim de Waele/DPPI/AFP
télévision
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
40
l’humeur
sommaire
Laurent Argueyrolles/L’Équipe
Football
Ligue Europa
L'Atlético file vers Lyon
Ligue 1
Les malheurs de Verratti
Revoilà Neymar
AURÉLIEN
ROUGERIE
26
NEYMAR
12
P.10
P. 11
P.12 et13
Cyclisme
Giro 2018
Thibaut Pinot : «Je pense être un grand
coureur, mais est-ce que je suis
P. 18 et 19
un grand champion ?»
Rugby
Top 14
Les retraités 2/3
Aurélien Rougerie
P.26 et 27
Alain Mounic/L’Équipe
Canoë-kayak
Klauss et Péché
pleurent leur C 2
THIBAUTPINOT
CASTER
SEMENYA
32
Alain Mounic/L’Équipe
18
Étienne Garnierl/L’Équipe
Vincent Hubé
P.29
Basket
Ligue des champions
Monaco
dans le dernier carré
P.30 et 31
Athlétisme
Semenya reçoit du soutien
P.32 et 33
Hockey sur glace
Championnat du monde
La nouvelle ère des Bleus
P.34
Moto
Le contre-pied de Zarco
P.36
le dessin de
Qu’en
pensez-vous?
attend vos avis
L'OM va-t-il
remporter la finale
de la Ligue Europa
le 16 mai face à
l'Atlético de Madrid ?
Rendez-vous dès à présent sur
pour vous exprimer
ce soir 19h40 et 22h40
Cacolac
et insoumission
Attention,onvacauserpolitique.Àpart
likerunephotodetifosd’unclub
adverse,iln’yapasplusrisqué.Enplus,
ilseraquestiondeJean-LucMélenchon
etdel’OlympiquedeMarseille.Trollsde
touslespays,unissez-vous.Leleader
delaFranceinsoumiseétaitdoncau
Vélodromelasemainedernièrepour
OM-Salzbourg.Dèsqu’ilsl’ontvuen
tribune,certainssesontfaitunplaisirde
rechercherdesdéclarationsanti-foot
dutribunsupporter.Bingo.Ilsont
retrouvéun«Çam’atoujourschoqué
devoirdesRMIstesapplaudirdes
millionnaires»,balancésurRTLen
2010.Facile…
Celui qui sait combien
est douloureuse une place
de quatrième
JLMnepouvaitlaisserpassercet
affront.Mercredi,celuiquisaitcombien
estdouloureuseuneplacede
quatrième,estrevenuenlong,entrès
longmême,sursasoirée
vélodromesque.Quinzemillesignessur
sonsitemelenchon.fr,plusqu’une
doublepagedansL’Équipe.Letitre ?
«L’OMetlaBonneMère».Onrassure
sesultras,lesmédiasprennentleur
tacleassezvite :«Lapresseparisienne
m’abienbrocardé.Ilestvraiquelaplupart
desjournalistesparisienssontsupporters
duPSGetacceptentdesplacesgratuites
duclubqatarien.»Beaucommeun
tweetducamaradeAulas.
Lerestedelaprosemélenchonienne
vautbeaucoupmieux.Onleremercie
d’abordd’avouersoninculture
footballistique.Toussescollèguesn’ont
pascesscrupules.Surtout,sontexte
regorgedepépites.Ilfaudraittoutciter :
sonanalysedumatch,«j’aitrouvé
l’équipedel’OMéléganteetmême
gracieuse,maislesAutrichienslourdset
brutaux»,soncoursd’histoiresur
Notre-Dame-de-la-GardeetJules
César,saréférenceàlapingreriedeGuy
Roux…Etpuis,ilyacescoop :«J’adorais
PapinparaffectionpourleCacolacdont
j’aiobtenulalivraisonàlabuvettede
l’Assembléenationale.»Lefoot,onne
saitpas,maislesGuignols,ça,
Mélenchonconnaît.
le débrief de l’actu
sport par Olivier Ménard
et ses chroniqueurs
Illustration Fabien Clairefond
Vendredi 4 mai 2018 | L’ÉQUIPE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
4
Размер файла
41 085 Кб
Теги
L'Equipe, newspaper
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа