close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Le Parisien - 06 05 2018

код для вставкиСкачать
ILLUSTRATION ELENE USDIN
IDF
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
OPINIONS
P. 16 ET 17
« En 68, les étudiants
voulaient
construire,
pas détruire »
PHILIPPE LABRO
JOURNALISTE ET ÉCRIVAIN
DIMANCHE
DIMANCHE
6 MAI 2018 / N° 22913 BIS / 1,70 €
Au cœur de la Silicon Valley
israélienne ÉCO-BUSINESS
P. 8 ET 9
Edouard Baer, gentleman
malicieux PORTRAIT
P. 18 ET 19
CEUX QUI L’ONT CROISÉ
REA/FRANÇOIS LO PRESTI
TÉMOIGNENT
milibris_before_rename
ENQUÊTE Un an après son élection, Emmanuel Macron affiche la même volonté
de transformation dans tous les domaines, au risque de parfois
faire grimacer ceux qui trouvent que la réforme se fait à marche forcée. PAGES 2 À 4
PLAINPICTURE/GOZOOMA/JOERG DICKMANN PHOTOGRAPHY; LE PARISIEN/F. DUGIT ET JB QUENTIN
MACRON UN AN APRÈS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
02 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
LE FAIT | DUJOUR
L’ÉDITO
Gare aux discours de haine
L’année dernière, entre les deux tours de la
présidentielle, François Ruffin écrivait une lettre
ouverte à Emmanuel Macron pour lui dire à quel
PAR... point il était haï. Dans le même temps, Jean-Luc
Mélenchon, son mentor, ne jugeait pas bon faire
c
@NicoCharbonneau barrage au FN et laissait les électeurs libres de
leur choix. Cette année, Ruffin réitère et invite à
« faire sa fête » au chef de l’Etat, comme on irait à
la castagne. Les mots sont pesés, violents, ils ont
un sens et il est mieux de toujours prendre garde
à ne pas promouvoir la haine que l’on dénonce.
Mais passons. Ce sera en cette deuxième année
de quinquennat le véritable défi pour Emmanuel
Macron : réconcilier ceux qui doutent et seraient
tentés par les discours de haine.
NICOLAS CHARBONNEAU
UN AN DE PRÉSIDENCE
MACRON
AVEC LES FRANÇAIS,
UNE
DRÔLE
D’HISTOIRE
Elu le 7 mai 2017 à la tête de l’Etat, Emmanuel Macron
a imprimé un style à la fois autoritaire et charmeur,
cash mais soucieux de ne pas froisser le costume présidentiel.
Pour le cerner, nous avons retrouvé ceux qui l’ont approché.
PAR MYRIAM ENCAOUA
ET PAULINE THÉVENIAUD
a
Macron est
intimement convaincu
que, sur les questions
régaliennes, le pouvoir
ne peut être que dans
une seule main.
Très tôt, il a su qu’il
devrait jouer à plein
de la Ve République
GÉNÉRAL PUGA,
ANCIEN CHEF D’ÉTAT-MAJOR
DE FRANÇOIS HOLLANDE
ILS L’ONT ÉLU sans vraiment
le connaître. Lui ont donné les
clés du pays sans forcément
adhérer à son projet. Il y a un
an, Emmanuel Macron rentrait « par effraction » à l’Elysée, selon son mot. Lui, l’homme sans passé, sans parti,
sans racines politiques… « Je
suis lucide. Ce sont les Français et eux seuls qui m’ont
fait », assume-t-il. Bonapartiste ? Libéral ? Transgressif ?
Tout a été écrit. Mais que disent ceux qui l’ont rencontré ? Ces Français qui ont
croisé le président à l’occasion d’une visite en province.
Ceux qui l’ont défié, en clamant leur mécontentement.
Ou qui ont piétiné des heures
pour un selfie. Personnalités
publiques, syndicalistes, élus,
associatifs ou simples citoyens, nous les avons retrouvés pour qu’ils nous racontent
« leur Macron » et, à travers
leurs récits, les facettes de
cette année de présidence
hors norme.
Il y a d’abord l’ensorceleur.
Une histoire de regard. De
mains aussi. Chaque président a sa façon d’aller au contact, celui-ci semble vouloir
aimanter ses interlocuteurs.
« Cela relève presque de
l’hypnose », s’amuse aujourd’hui Bernard Poignant. L’ancien conseiller de François
Hollande, frappé par l’intensité que le ministre d’alors s’appliquait à mettre dans chacune de ses rencontres, lui avait
dit : « Tu écoutes avec les
yeux. » Tous ceux que nous
avons interrogés en témoignent : le président a gardé du
candidat une farouche volonté de plaire.
a
« Quand vous lui
parlez, il vous donne
la sensation
d’être unique »
AFP/STEPHANE MAHE
Catherine Arenou, maire (LR)
de Chanteloup-les-Vignes
(Yvelines), venue plaider la
cause des quartiers lors d’un
déjeuner à l’Elysée en novembre, en est restée saisie.
« Quand vous lui parlez, il
vous donne la sensation
milibris_before_rename
Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne),
le 10 juin 2017. Emmanuel Macron
prend dans ses bras un garçon.
Pour sa mère, ce geste « était très
instinctif. Je l’ai senti sincère ».
d’être unique, essentiel et que
le reste peut attendre, raconte
l’élue, pas complètement dupe. On voit bien qu’il y a tout
un boulot pour retenir l’attention sur la tonalité de sa voix,
le regard. » Jusque dans son
lien aux Français, le président
a voulu effacer les traces de
ses deux derniers prédécesseurs. En renouant avec la
tradition gaullienne des voyages en province avec nuit sur
place en préfecture. En cultivant les effets de surprise
aussi. Il improvise des déambulations la nuit. A rebours du
protocole (et des règles de
sécurité), il s’invite à 23 heures à l’inauguration d’un salon
de coiffure dans une rue de
Clermont-Ferrand.
En janvier, le maire de Thuret, une commune de 900 habitants dans le Puy-de-Dôme,
déclarait dans nos colonnes,
lors d’un reportage sur la
ruralité : « Il décide tout loin du
terrain. » Emmanuel Macron
l’a fait contacter aussitôt pour
le convier à ses vœux au monde agricole le lendemain ! « Il
m’a pris les mains, raconte
Pierre Lyan, retraité de 63 ans,
et m’a dit : Alors, c’est vous le
maire qui dit que je prends
mes décisions enfermé dans
mon bureau ? On sent
bien que c’est un homme qui
veut être compris. Mais la réalité est têtue… »
Avec lui, la mise en scène
n’est jamais laissée au hasard.
« Evidemment, il y a une part
de communication », recon-
naît la directrice d’école Nathalie Girard, qui a reçu le
président en mars dans son
établissement de Rilly-surVienne, village d’Indre-etLoire, dont l’une des classes,
menacée de fermeture, a
finalement été préservée. « Il
est resté longtemps. Ce qui
m’a frappée, c’est qu’il s’est
mis à hauteur des enfants, il
fallait leur raconter une belle
histoire… »
a
« J’ai eu l’impression
qu’il cherchait à me
montrer sa force »
Des récits qu’il compose savamment depuis l’Elysée, et
dont il est toujours le centre.
Franck Leroy, le maire UDI
d’Epernay (Marne), se souvient de ce chef de l’Etat qui
avait fait pousser les tables en
mars à la préfecture de Châlons-en-Champagne : « Il était
debout, au milieu des élus,
comme s’il était l’un des nôtres ! Au bout de dix minutes,
vous croyez le connaître
depuis toujours. Il cherche le
contact, y compris physique. »
Car le toucher participe de
sa représentation du pouvoir.
« Quand il me parlait, il me
serrait les mains. J’ai eu l’im-
pression qu’il cherchait à me
montrer sa force », raconte
José Achille, membre de l’association les Grands Frères,
qui l’a interpellé fin octobre en
Guyane. Les gestes du monarque républicain évoquent
aussi l’image du roi thaumaturge qui touche « son peuple » — ses propres mots, là
encore — pour le guérir. Marie
Zakarian est encore émue de
la manière dont il a pris dans
ses bras son fils Arthur, 5 ans,
au milieu des ruines du village martyr d’Oradour-surGlane. « Est-ce qu’il s’est dit
que ça ferait une belle image ?
Je ne sais pas… C’était très instinctif, je l’ai senti sincère.
Comme un père. »
De quoi enchanter les
conseillers du prince qui
vantent régulièrement aux
médias sa « fonction paternante ». Ceux qui ont osé penser qu’à 40 ans il manquerait
d’autorité se sont fait tancer.
« Je suis votre chef », a cru bon
de rappeler sèchement Emmanuel Macron à la veille du
14 Juillet aux militaires, en
pleine polémique sur le budget de la défense. Le général
Puga, aux premières loges ce
soir-là, dans les jardins de
l’hôtel de Brienne, n’a pas été
surpris. « Macron est intimement convaincu que, sur les
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
03 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
SOPHIE DUPRESSOIR / POOL / SIPA
a
Saint-Dié (Vosges), le 18 avril.
En plein conflit social, Jérôme Maes,
cheminot gréviste et délégué
syndical CGT-Cheminots, interpelle
Emmanuel Macron.
Quant à « ceux qui foutent le
bordel au lieu de chercher du
travail », sa phrase prononcée
dans la Creuse à Egletons, en
octobre, en marge d’une manifestation des GM&S ?
Vincent Labrousse, délégué
CGT de l’ex-équipementier,
en reste « écœuré ». « On ne
m’ôtera pas de l’idée que
c’était calculé, rumine-t-il.
On est peut-être des petites
gens, mais on a droit au respect. On ne l’a pas eu. »
a
DIVERGENCE/CYRIL CHIGOT
« Il écoute, mais
n’entend pas »
a
« Avec lui, il faut
savoir argumenter »
milibris_before_rename
Rouen (Seine-Maritime),
le 5 avril. Emmanuel Macron,
en visite à l’hôpital, a un échange
tendu avec des membres
du personnel soignant.
AFP/CHRISTOPHE ENA
Jamais élu, celui qui a « longtemps senti qu’on lui reproc h a i t d ’avo i r b r a q u é l a
banque », au dire de l’un de
ses proches, a jugé nécessaire
d’adopter tout de suite la posture. « On ne vient pas chercher des poux dans la tête du
mec qui a fait son discours de
victoire au pied de la pyramide du Louvre ! » résume (sans
rire) un conseiller ministériel.
« Il a imposé le respect tout de
suite », se rappelle le sénateur
écologiste du Morbihan Joël
Labbé, qui l’a vu à Vannes en
juin lors de son premier déplacement en France. Un an
plus tard, l’élu juge que « la
question d’un pouvoir trop
personnel se pose »… Car s’il
ne dédaigne pas le contact,
Macron pratique le court-circuit. « Direct au peuple ! »
glisse souvent son entourage.
Les corps intermédiaires sont
malmenés. Les syndicats
marginalisés. La presse
contournée via les réseaux
sociaux. Les images contrôlées. Le paparazzi Thibaut Daliphard en a fait les frais en
écopant d’une plainte présidentielle après avoir tenté
d’immortaliser les Macron
sur leur lieu de vacances l’été
dernier. « C’est un président
qui contrôle tout de A à Z »,
juge-t-il aujourd’hui.
Supporte-t-il alors la
contradiction ? « Le chef »,
comme l’appellent ses équipes, sait écouter, mais sait-il
entendre ? Au fond, c’est la
question qui tenaille ceux qui
l’ont rencontré. « Inflexible »,
« cassant », « autoritaire »,
« méprisant » et même
« brutal », voilà ce qui remonte du chaudron des colères.
« Avec lui, il faut savoir argumenter », reconnaît Patrick
Bernasconi, le président du
Cese (Conseil économique,
social et environnemental)
reçu à l’Elysée sur la réforme
institutionnelle. « Ce qu’il ne
supporte pas, ce sont les raisonnements inintelligents »,
embraye un ministre. En clair,
ceux qui, à ses yeux, disent
« des bêtises », expression récurrente chez lui.
Avant même les réformes,
il y a toujours ces mots qui ne
passent pas. « Je ne suis pas le
Père Noël », dit-il en arrivant à
Cayenne en octobre. Depuis,
José Achille ressasse : « On a
passé l’âge. Le dire, le redire,
rigoler avec ça… C’est toute la
Guyane qui l’a mal pris. »
AFP/FRANCOIS MORI
Tours (Indre-et-Loire), le 14 mars.
Emmanuel Macron en visite
au CFA des Compagnons
du devoir et du Tour de France.
En un an, il a effectué beaucoup
de voyages, renouant avec
la tradition gaullienne des
séjours en province avec nuit
sur place en préfecture.
questions régaliennes, le pouvoir ne peut être que dans une
seule main. Très tôt, il a su qu’il
devrait jouer à plein de la
Ve République », nous confie
l’ancien chef d’état-major particulier de François Hollande,
aujourd’hui grand chancelier
de la Légion d’honneur.
En janvier, Jean-Claude Lenoir, bénévole de l’association
de soutien aux migrants Salam, à Calais, l’a vu se « cabrer » lors d’une réunion où
étaient évoquées des violences policières. « Macron est
double face », avance Michel
Vergnier, maire PS de Guéret,
qui l’a trouvé « intraitable » à
Egletons, ne souhaitant pas
voir les élus, puis « attentif et
même séducteur », échangeant quinze jours plus tard
avec lui à l’Elysée.
Surprise aussi le 18 avril à
Saint-Dié (Vosges). Alors que
les huées couvrent les applaudissements, ce n’est pas le
cheminot qui va au président
mais l’inverse. « C’est lui qui
m’invite, insiste Jérôme Maes,
gréviste et délégué CGT-Cheminots, tout était calculé pour
les caméras. » Et sur le fond ?
« Il écoute mais n’entend pas.
Dès que j’abordais quelque
chose, il rebondissait sur autre
chose, raconte-t-il. Il a beaucoup de certitudes. Un peu de
condescendance aussi. »
Dès que j’abordais
quelque chose, il
rebondissait sur autre
chose. Il a beaucoup
de certitudes. Un peu
de condescendance
aussi.
JÉRÔME MAES, CHEMINOT
Ce n’est pas l’avis du patron
du marché de Rungis, Stéphane Layani, croisé fin avril dans
la salle des fêtes de l’Elysée
pour la réception des
meilleurs ouvriers de France.
Et qui dépeint un « bon vivant,
amateur de whisky et même
de tête de veau (!) qui a créé un
choc de confiance pour les
petites entreprises ».
a
« Pour Johnny,
il a partagé
notre chagrin »
Les Français ? « Macron les
voit comme des râleurs, d’irréductibles Gaulois, mais toujours capables de faire des
choses exceptionnelles », nous
confie l’un de ses conseillers.
Le locataire de l’Elysée prend
en tout cas un plaisir certain à
descendre s’y frotter dans
l’arène. Y compris quand l’accueil est rugueux… Scène surréaliste au Salon de l’agriculture, le 24 février, où les rôles
semblent s’inverser quelques
instants. Emmanuel Macron
sort de ses gonds à cause des
sifflets, l’agriculteur le rappelle
au calme. « Il s’est vraiment
pris au jeu du fight, se souvient
Alexandre Rueche, céréalier
des Yvelines. Il avait le sourire
jusqu’aux oreilles et lançait
d’un air très moqueur : Venez,
venez ! Il a voulu montrer qu’il
avait des gros bras. J’ai cru voir
une racaille en face de moi ! »
A la rescousse, le sénateur
LREM François Patriat prévient : « Quand on prend le ton
de l’invective, il faut s’attendre
à un uppercut. »
Parfois, rarement, il s’efface.
Comme ce 9 décembre, place
de la Madeleine. Annie Lepage, 60 ans, était venue d’Orléans « pour Johnny, pas pour
la politique », précise-t-elle.
Debout au deuxième rang en
face des marches de l’église,
elle avait trouvé le discours
d’Emmanuel Macron « simple, sans les salamalecs habituels de président intelligent ».
« Il s’est mis à notre niveau,
nous dit-elle, et a partagé notre
chagrin. On se sentait tous au
même niveau, j’ai apprécié. »
Paris (VIIIe), le 14 mai 2017.
Le général Puga, grand chancellier
de la Légion d’honneur, remet
le grand collier de la Légion
d’honneur à Emmanuel Macron,
symbole de sa nouvelle fonction.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
04 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
LE FAIT | DUJOUR
UN AN DE PRÉSIDENCE
Vu
de
l’étranger
LP/OLIVIER ARANDEL
Dans
les médias,
quelle cote !
Paris, hier. Comme Annick et Jean, 38 900 personnes ont participé à la Fête à Macron, à l’appel de François Ruffin (au centre ci-dessus) et la France insoumise.
Contre Macron, la fête et la colère
A l’appel des Insoumis, des milliers de manifestants ont défilé hier à Paris pour
fustiger un an de « coup d’Etat social ». Et promettent une marée humaine le 26 mai.
LES TOURISTES de la place de
l’Opéra ne comprennent pas
trop ce qui se trame. Entre deux
selfies devant l’Opéra Garnier,
ils déclenchent leur smartphone pour saisir ces milliers de
badauds trimbalant des pancartes colorées. C’est pour une
fois du IXe arrondissement de
Paris que partait la manifestation de la Fête à Macron, idée
lancée par le député Insoumis
François Ruffin pour « fêter » le
premier anniversaire d’une
présidence qu’il honnit.
Il est midi passé. Des écriteaux « Stop Macron » et des
mannequins à l’effigie du président ont envahi la rue du Quatre-Septembre, sous un ciel
azur. Jeunes, moins jeunes,
bérets Gavroche, drapeaux
syndicaux et étendards Insou-
PAR QUENTIN LAURENT
c @Quentin_Laurent
a
On assiste à un
massacre des acquis
sociaux. Je ne pensais
pas que ça irait aussi
vite, aussi fort.
JEAN, ANCIEN MÉTALLO DE 72 ANS
mis en nombre. De la musique
crachée par les enceintes, de la
rancœur dans les bouches.
« On assiste à un massacre des
acquis sociaux », tempête Jean,
ancien métallo de 72 ans, venu
de Soissons. La première année
Macron ? « Je ne pensais pas
que ça irait aussi vite, aussi
fort », déplore l’ex-militant PCF.
« On se fait beaucoup de souci
pour nos petits-enfants », glisse
sa femme, Annick, évoquant la
loi Vidal sur la sélection à l’entrée à l’université. « Il faut que
Macron écoute le peuple », glisse Jean. « Il écoute, mais n’entend pas », corrige Annick.
Contestation
Des postiers en grève venus
des Hauts-de-Seine proposent
des sandwichs. Les syndicats
portent leur bannière. « Tout ça
nous motive », glisse Rémi,
cheminot en chasuble orange
siglée SNCF. « Ce soutien est
primordial pour que la contestation s’élargisse », abonde son
collègue Eric, en cheminant
vers la place de la Bastille.
Etudiante rennaise aux yeux
bleu clair, Camille estime que
Macron « favorise les riches »,
quand un retraité, à deux pas,
déplore la « casse du service
public ». « C’est la loi sur l’immigration qui m’a le plus choqué, elle est inhumaine », lâche
Julien, 26 ans, accompagné de
son amie Julie. Les deux apprécient « le côté festif » de la manif
— malgré son intitulé ambigu,
qui a alimenté la polémique ces
derniers jours avec l’exécutif.
Mélenchon a occupé toute la
lumière hier, depuis son bus à
toit ouvrant, flanqué des députés Insoumis. « Nous sommes
un peuple révolté qui peut devenir un peuple révolutionnaire », a-t-il harangué, précisant
que « la violence ne conduirait
nulle part », de peur que des
casseurs ne viennent gâcher la
fête. Il n’en sera presque rien,
mais un gendarme a été blessé par un projectile. Huit personnes ont été interpellées.
« Cette manifestation, c’est juste
une étape », précise Ruffin en
début de cortège. Formations
politiques, associations et syndicats se sont mis d’accord pour
un raout commun le 26 mai.
Une « marée humaine » pour
tenter, encore une fois, de fédérer la colère contre la politique
d’Emmanuel Macron.
« Le président crée de la fierté, mais… »
DR
38 900 a
La Fête à Macron a réuni
38 900 manifestants à Paris,
selon un comptage réalisé par
le cabinet Occurrence pour un
collectif de médias dont « le
Parisien » - « Aujourd’hui en
France ». Ce cabinet de
conseils a mis au point une
technique de comptage
innovante et indépendante,
différente de celles de la police
et des organisateurs.
milibris_before_rename
BRICE
TEINTURIER
Comment caractérisez-vous
le lien entre Emmanuel Macron
et les Français ?
La première chose qui frappe,
c’est que, quel que soit le jugement qu’ils portent sur sa politique, il y a un certain respect des
Français à l’égard de Macron. Ils
peuvent être en désaccord parfois total avec lui, mais il n’y a
pas de mépris. Son action clive
plus que sa personnalité. C’est
un changement majeur par
rapport à ses prédécesseurs.
C’est un président qui crée majoritairement de la fierté, dont
on pense qu’il donne une bonne
image de la France à l’étranger.
Parce qu’il est jeune, énergique,
moderne, parle anglais. Il répond à une demande de leadership des Français. Sarkozy y
répondait, mais en l’accompagnant parfois de vulgarité aux
yeux de l’opinion. Hollande, lui,
n’avait pas assez de leadership.
Comment expliquez-vous alors
qu’une majorité de Français
ne lui fassent pas confiance ?
Un an après son élection,
Macron est minoritaire dans
l’opinion : 45 % de jugements
positifs, selon une enquête Ipsos (parue hier) réalisée auprès
de 13 540 personnes. Mais c’est
plutôt un bon résultat. Il résiste
mieux que ses prédécesseurs à
l’usure du pouvoir, ce qui ne
l’empêche pas d’avoir des fragilités : les Français le perçoivent comme lointain et, pour
moitié d’entre eux, comme trop
autoritaire, ne comprenant pas
leurs problèmes. Il y a une forme de distance de classe. Près
d’un tiers considèrent qu’il peut
être méprisant ! Une de ses faiblesses importantes est de
donner le sentiment de passer
en force sans respecter le pays.
Les Français le perçoivent-ils
plus à droite qu’il y a un an ?
En mars 2017, ils le situaient
parfaitement au centre. Aujourd’hui, il est perçu clairement
plus à droite. Mais lorsque vous
leur demandez si Emmanuel
Macron n’est « ni de droite ni de
gauche », ils répondent oui,
majoritairement. C’est sa force,
incarner une nouvelle manière
de faire de la politique, s’imposer comme un réformateur.
Dernier élément de la martingale Macron, le « je fais ce que
j’ai dit ». Ça n’a l’air de rien mais
c’est fondamental. Les Français
reconnaissent très majoritairement qu’il met en œ u v r e
les engagements
d e s a
campagne.
Si les principaux éditorialistes de
la presse étrangère étaient ses
électeurs, le président français
pourrait voir l’avenir tranquille et
marcherait sur l’eau. C’est
d’ailleurs ainsi que le prestigieux
journal britannique « The
Economist », d’obédience
libérale, l’a représenté quelques
semaines après sa victoire. En
sauveur de l’Europe, foulant
l’océan ! C’est peu dire qu’à
l’étranger les grands médias ont
succombé à la Macronmania.
« Time », « Der Spiegel », « la
Stampa », CNN ou Fox News,
tous lui ont accordé leur une ou
un prime time. Comme si un
homme pouvait changer d’un
coup le regard sur tout un
peuple. Ce vieux pays, vu
d’ailleurs comme fatigué,
incapable de se réformer, est
devenu le centre des attentions.
Il faut dire que l’espace était vide
pour occuper la place du leader
raisonnable et progressiste dans
un monde gagné par les
nationalismes. Le cérébral
Obama remisé par la tempête
Trump. Merkel affaiblie en
Allemagne. Le Royaume-Uni de
May inaudible à l’heure du
Brexit… L’effet Macron révèle
surtout l’ampleur des attentes et
des inquiétudes. Et en même
temps, qui le connaît vraiment ?
Européens ou Américains n’ont
de lui qu’une image. A ce titre, la
une du « Daily Telegraph »
australien le grimant en Pepe le
Putois, personnage de dessin
animé séducteur à la limite du
lourdingue, après qu’il a qualifié
de « delicious » (terme en
anglais à connotation sexuelle)
la femme du Premier ministre
australien, a sans doute fait plus
de buzz que les « covers » le
sacrant homme du moment.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
05 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
POLITIQUE
MARLÈNE SCHIAPPA
Le 15 mai,
EUROPE 1 - « LES le projet de loi
ÉCHOS » - C NEWS
contre les
violences sexistes et sexuelles
de la secrétaire d’Etat
à l’Egalité femmes-hommes
sera examiné à l’Assemblée.
10 H
N. DUPONT-AIGNAN
Le leader de
EUROPE 1 - C NEWS Debout la
France a demandé la
dissolution des groupes
fascistes d’extrême gauche.
Il défend un référendum
sur l’immigration.
12 H
TV
RADIO
RENDEZ-VOUS
BRUNO LE MAIRE
La loi Pacte
BFM - « LE PARISIEN » - et d’autres
« AUJOURD’HUI
sujets
EN FRANCE »
brûlants , tels la crise à
Air France et la fin de l’Exit
tax, seront détaillés par
le ministre de l’Economie.
12 H
JULIEN DENORMANDIE
Le secrétaire
FRANCE 3
d’Etat auprès
du ministre de la Cohésion
des territoires sera interrogé
sur le projet de loi Elan pour
la construction de nouveaux
logements.
12 H 10
OLIVIER FAURE
Le
nouveau
patron
du PS réagira à l’actualité,
au lendemain de la Fête
à Macron organisée
par les Insoumis.
12 H
FRANCE INTER « LE MONDE » - FRANCE TV
A Ouvéa, le long chemin de la réconciliation
Le chef de l’Etat s’est rendu hier là où s’est déroulé l’assaut tragique il y a trente ans,
à six mois du référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie.
DE NOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE
À OUVÉA (NOUVELLE-CALÉDONIE)
PAULINE THÉVENIAUD
Ouvéa
Océan
Pacifique
NOUVELLECALÉDONIE Lifou
Maré
Nouméa
100 km
ON DIT D’ELLE QU’ELLE SERAIT
l’île la plus proche du paradis.
Végétation luxuriante et eaux
turquoise, Ouvéa est une splendeur. Le théâtre de l’une des pages les plus sombres de l’histoire
calédonienne, aussi. Hier, au son
de louanges religieuses entonnées en chœur, Emmanuel Macron se dirige vers la stèle des
dix-neuf Kanaks tués lors de
l’assaut de la grotte de Gossanah
au cours duquel deux militaires
des forces spéciales ont aussi
péri. « C’était il y a trente ans,
mais c’est comme si c’était
hier », souffle Babeth, les yeux
embués. Jamais un président de
la République n’avait mis les
pieds à Ouvéa depuis la tragédie.
Cette étape, minutieusement
scénographiée, était la plus délicate du déplacement du président en Nouvelle-Calédonie.
Une partie des familles s’opposait avec force à sa venue, y
voyant une insulte. D’autres,
comme Mathias Waneux, élu
des îles Loyauté, ont salué le geste : « Il est là où les événements
se sont passés. C’est important. »
« Le combat des Kanaks pour
retrouver leur dignité était juste », a d’ailleurs apaisé le chef de
l’Etat, évoquant « les fautes, les
crimes » de la colonisation.
Avant d’ajuster son discours aux
AFP/ LUDOVIC MARIN
Une étape
très symbolique
Ouvéa (Nouvelle-Calédonie), hier. Le chef de l’Etat lors de l’hommage
aux 19 Kanaks tués lors de l’assaut par les forces spéciales le 5 mai 1988.
autres communautés, pour ne
froisser personne. « Ni déni ni
repentance. » A Ouvéa, il n’y a
pas eu de dépôt de gerbe sur la
stèle des militants kanaks tués.
Pendant la cérémonie, le président se tient en retrait, entouré
d’enfants et d’officiels, soucieux
de montrer qu’il joue l’apaisement. Mais, alors qu’il s’affiche
au milieu de la population, Wéa
se fait amer : « Il a bien réussi son
coup », lâche-t-il au bout du fil.
L’Elysée a veillé à ce que cette
étape très symbolique se déroule sans accroc. Le goudron
recouvrant les inscriptions
« Stop Macron », « Ça suffit les
colons » peintes sur le sol est
encore frais. A une dizaine de
kilomètres vers le nord, un barrage filtre les voitures. Une cinquantaine d’opposants, dont
Wéa, sont stoppés net par les
gendarmes. « Ils voulaient aller
voir le président, rapporte Laurence Aben, une habitante qui a
joué les médiateurs. Dans la soirée, à Nouméa, le président dira
dans son discours avoir « vu
toute l’île rassemblée ». L’histoire est quelque peu embellie…
Car, à l’abri de la stèle, un
homme rumine : « Il vient humilier nos morts. Vous ne le voyez
pas, mais ici c’est divisé… Là, il va
partir, vous allez tous partir. Mais
on est en train de se déchirer. »
« On n’est plus en capacité de sacrifier encore des vies pour des
problèmes politiques, des problèmes de race », veut croire au
contraire l’un des fils d’Alphonse
Dianou, chef du commando indépendantiste tué le 5 mai 1988.
La mémoire s’entremêle à la
politique, à six mois du référendum d’autodétermination, le
4 novembre. Un scrutin sur lequel Macron n’a pas voulu donner sa position, envoyant tout de
même ce signal : « La France ne
serait pas la même sans la Nouvelle-Calédonie. »
LE RENDEZ-VOUS
DES EX-OTAGES
DU LIBAN
C’est un rituel
immuable. Tous
les 4 mai, ils se
réunissent pour fêter
la libération de
Jean-Paul Kauffmann,
un des otages français
au Liban en 1988. Le
groupe de copains
s’est constitué autour
du comité de soutien
et de son épouse
Joëlle BrunerieKauffmann. Vendredi,
c’est l’écrivain Denis
Tillinac qui recevait les
convives chez lui en
Corrèze. Ils étaient
près de 25, épouses,
enfants et petitsenfants compris,
à avoir fait le
déplacement pour le
trentième
anniversaire de son
retour en France.
Parmi eux, Jean-Louis
Normandin, ancien
cameraman
d’Antenne 2 enlevé lui
aussi à Beyrouth,
l’urbaniste Michel
Cantal-Dupart,
ou encore l’ancien
préfet Jean-Charles
Marchiani. C’est lui qui
était allé récupérer
Jean-Paul Kauffmann
dans les sous-sols de
l’hôtel Summerland, à
Beyrouth…
Trump indigne la France
PAR VINCENT GAUTIER
« HONTEUX », « indigne »,
« obscène », « indécent ». Les
propos de Donald Trump, tenus
à Dallas (Texas), sur les attentats
du 13 Novembre, ont suscité la
colère. Une dizaine de jours
après la visite d’Etat d’Emmanuel Macron aux Etats-Unis, ils
ont même poussé le gouvernement à réagir officiellement par
le biais de la porte-parole du
Quai d’Orsay, Dans un communiqué cinglant, elle a fait part hier
soir de sa « ferme désapproba-
milibris_before_rename
tion » et a demandé « le respect
de la mémoire des victimes ».
Vendredi, devant la convention de la National Rifle Association (NRA), le lobby des armes à
feu, Trump s’est lancé dans un
plaidoyer pour le port d’armes
en prenant encore une fois
l’exemple des attentats de Paris,
le 13 novembre 2015. Ces attaques, a-t-il martelé, auraient fait
moins de morts si les victimes
avaient été armées : « Ils ont pris
leur temps et les ont tués un par
un. Boum, viens là ; boum,
viens là ; boum, viens là », a-t-il
dit en mimant les terroristes.
Le ministère des Affaires
étrangères a riposté : « La France est fière d’être un pays sûr où
l’acquisition et la détention d’armes à feu sont strictement réglementées. » Le Quai d’Orsay
remet les pendules à l’heure en
faisant allusion aux tueries de
masse qui endeuillent régulièrement les Etats-Unis : « Les
statistiques de victimes par arme à feu ne nous conduisent
pas à remettre en cause le choix
de la France en la matière. »
Hier, les réactions d’indignation se sont multipliées. « Les
propos honteux et les simagrées obscènes de Donald
Trump en disent long sur ce qu’il
REUTERS/LUCAS JACKSON
Le Quai d’Orsay a réagi après les propos
du président sur les attentats du 13 Novembre.
pense de la France et de ses valeurs », a estimé François Hollande dans un communiqué.
Chez les rescapés ou les proches de victimes, il y avait aussi
de la colère, comme l’a expliqué
Philippe Duperron, président de
l’association 13onze15 Fraternité
et vérité, joint par notre journal.
« Pourquoi ces clowneries ?
Pourquoi ces singeries ? »
Dallas (Etats-Unis),
vendredi. Le président
américain a une nouvelle
fois défendu la politique
pro-armes de son pays
en prenant pour exemple
les attentats de Paris
du 13 novembre 2015.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
06 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
ÉCO
La plus fragile des majors du transport aérien
80 595
25,78 Mds€
- 274 M€
Efectifs
Chifre d’afaires
Résultats nets
39 762
13,86 Mds€
+ 1,63 Md€
Chifres 2017
126 600
35,26 Mds€
+ 1,6 Md€
SOURCE : STATISTA, RAPPORTS ANNUELS.
129 424
35,6 Mds€
+ 2,36 Mds€
LP/INFOGRAPHIE, C. TÊCHE.
AIR FRANCE JOUE SA SURVIE
Après la démission de son PDG, Air France-KLM, mis à mal par ses concurrents,
va traverser une zone de fortes turbulences.
a
On repart de zéro,
il va falloir trouver
une solution
MOUNIR MAHJOUBI,
LE SECRÉTAIRE D’ÉTAT
AU NUMÉRIQUE
milibris_before_rename
se, déjà, d’Alexandre de Juniac.
« Le choix malheureusement le
plus probable, se désole Marc
Rochet (lire ci-contre), expert du
monde aérien, est la nomination d’une personnalité issue de
la haute fonction publique, habile négociateur qui lâchera quelque chose aux salariés pour
avoir la paix sociale. Et l’on
s’acheminera vers un lent et
terrible déclin d’Air France. »
« La compagnie
est en grand péril »
Ancien PDG d’AOM-Air
Liberté, Marc Rochet
est l’un des dirigeants d’Air
Caraïbes et de French bee.
sortir des compromis boiteux et
se lancer vraiment sur des
marchés stratégiques comme
le low-cost long-courrier.
La grève lui a coûté
près de 300 M€
Le futur patron d’Air FranceKLM prendra en tout cas les rênes d’une compagnie plus affaiblie que jamais — la grève lui a
déjà coûté près de 300 M€ — et
attaquée de toutes parts par les
low-cost Ryanair et EasyJet, les
compagnies du Golfe et les
géants européens Lufthansa et
IAG, maison mère de British
Airways, Iberia, Aer Lingus et
Vueling, en tête. Dans cette
compétition internationale, Air
France est lesté de handicaps
de poids. « Le dialogue social,
c’est l’enfer, décrypte un bon
connaisseur de l’entreprise, et le
syndicat des pilotes est dirigé
par un jusqu’au-boutiste doublé
d’un redoutable stratège. » En
l’occurrence Philippe Evain,
qualifié par le n°1 de la CFDT
de Lider Maximo.
« La question des salaires
n’est pas centrale, tempère un
ex-cadre. Le problème de fond
est qu’Air France-KLM perd des
parts de marché, est deux fois
moins rentable que Lufthansa et
n’a pas les moyens de son développement. Or, rien que pour
moderniser sa flotte, elle doit investir 2,2 Mds€ par an. Si elle
n’accroît pas sa productivité,
elle risque d’aller au tapis. »
a
Le blocage du
dialogue social met-il
en péril l’avenir d’Air France ?
MARC ROCHET. La situation est
dramatique et la compagnie en
grand péril car rien ne garantit
l’avenir de l’entreprise. Même
une éventuelle intervention
économique de l’Etat ne suffirait
sans doute pas. Air France ne
disparaîtra pas demain mais il
pourrait suivre l’exemple de
Swissair, de Sabena ou d’Alitalia,
qui n’ont pas su se redresser.
Air France est-il encore
en capacité de rivaliser avec
les géants du transport aérien ?
Non. Cela fait longtemps qu’il a
perdu la course à la compétitivité, à la modernisation de sa flotte ou à la conquête de certains
marchés. Cela va donc au-delà
de la responsabilité de l’équipe
de Jean-Marc Janaillac et du
gouvernement actuel. Air France conserve des atouts mais
clairement il a décroché. Depuis
des années, il lui manque une
impulsion et du courage pour
AFP/ÉRIC PIERMONT
PAR MARC LOMAZZI
LA SITUATION est inédite dans
l’histoire sociale mouvementée
d’Air France. Les 7 et 8 mai, l’entreprise affrontera ses 14 et
15e jours de grève alors que la
compagnie est privée de pilote
après la démission, vendredi
soir, de son PDG Jean-Marc
Janaillac désavoué par une majorité du personnel hostile à son
projet d’accord salarial. Ce
dénouement inattendu laisse la
direction d’Air France impuissante et place le gouvernement,
déjà empêtré dans l’interminable grève de la SNCF, en première ligne. « On repart de zéro,
il va falloir trouver une solution », a admis hier le secrétaire
d’Etat au Numérique Mounir
Mahjoubi.
L’urgence est de mettre un
nouveau capitaine à la barre. Le
conseil d’administration a demandé hier à Jean-Marc Janaillac de rester en poste jusqu’au 15 mai — ce qu’il a accepté
—, date à laquelle « une solution
de transition devra être trouvée ». L’homme avait été propulsé aux commandes à l’été
2016 après la démission surpri-
Air France a pourtant lancé
Transavia et Joon…
Oui, mais trop tard et l’entreprise s’est attachée dès le départ
des boulets au pied en signant
des accords limitant le périmètre de ces compagnies. Transavia en est un exemple flagrant :
alors que Ryanair, EasyJet ou
Vueling ont maillé l’Europe, on a
limité sa flotte à 40 avions. Au
nom de quoi ? Ça n’a aucun
sens, s’il faut 80 avions pour attaquer le marché, il fallait en
mettre 80.
Qui est responsable
de cette situation ?
Les responsabilités sont
partagées entre les directions successives et les personnels. Je ne dis pas qu’ils ne doivent pas être associés aux
efforts et donc aux résultats et,
de ce point de vue, le référendum a sa légitimité. Mais quand
des commandants de bord,
qui gagnent plus de 15 000 €
par mois, demandent 10 %
d’augmentation, ce n’est
pas réaliste. Enfin, vous avez
la responsabilité de l’Etat qui,
sans être stratège, a voulu rester
au capital, donnant une sorte
d ’ i m p u n i t é à l a comp a g n i e . L’ E t a t
aurait dû se
retirer complètement
d’Air France.
ET SI L’ÉTAT
CÉDAIT LES 72 %
QU’IL POSSÈDE
DE LA FRANÇAISE
DES JEUX ?
Le scénario est peu
probable mais l’un des
ministres de Bercy,
interrogé il y a
quelques jours,
envisage bel et bien le
désengagement total
de l’Etat : « Ce n’est
pas parce que l’Etat
n’est plus présent au
capital qu’il ne garde
pas son pouvoir de
régulateur, lâche-t-il.
Sans être présent au
capital, l’Etat doit
pouvoir renforcer la
régulation sur les jeux
et renforcer la lutte
contre l’addiction. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
07 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
Se faire soigner sans se déplacer, c’est possible
INNOVATION Deux start-up, Qare et Pharm Express, proposent au patient d’être soigné
à distance et de se faire livrer ses médicaments.
348€
C’EST LE MONTANT
PAR AN DE
L’ABONNEMENT
AU SERVICE
PROPOSÉ PAR QARE
ET PHARMA EXPRESS
POUR UNE
PERSONNE.
LES CONTOURS de la télémédecine remboursable par l’assurance maladie n’ont pas encore été arrêtés que la bataille
fait déjà rage sur ce nouveau
marché. Depuis le 3 mai, deux
start-up se sont associées
pour proposer une offre de
« soins clés en main » qui va
de la consultation à distance
du médecin à la livraison des
médicaments à domicile.
Financée par l’incubateur
de l’assureur Axa, la plateforme de télémédecine Qare
s’est alliée avec Pharma Express qui promet de livrer vos
médicaments en une heure,
7 jours sur 7, à Paris et Marseille et en quelques heures
dans les trente plus grandes
villes françaises. « A la fin de la
téléconsultation, le médecin
utilise notre application Ordo
Express pour scanner l’ordonnance qui portera sa signature
électronique, explique Jordan
Cohen, cofondateur de Pharma Express, et il l’envoie de façon cryptée au pharmacien. »
Les médicaments sont
A la fin de la téléconsultation,
le médecin scanne l’ordonnance
et l’envoie au pharmacien.
COLLANGES / BSIP
PAR DANIEL ROSENWEG
livrés chez le patient, ou sur
son lieu de travail ou de vacances. « Nous avons déjà assuré 5 000 commandes,
poursuit Jordan Cohen. Nous
allons étendre ce service à
500 pharmacies. » Chez le
pharmacien, le patient bénéficie du tiers payant. Il règle ce
qui n’est pas remboursé. Qare
prend à sa charge le coût de la
livraison : 5,90 €. Une offre
qui frise la gratuité et provoque la colère du président de
la Fédération des médecins
de France, Jean-Paul Hamon.
« Le gouvernement veut déréguler plutôt que de rendre la
médecine de proximité attractive. Voilà à quoi on aboutit : une commercialisation de
la santé, une perte de valeur
de l’acte médical et une dégradation de la prise en char-
ge des patients. Et quelle garantie sur leurs données
personnelles ? »
Personnes isolées
ou urbains pressés
Président cofondateur de Qare, Nicolas Wolikow assure
payer « au juste prix » les
100 médecins libéraux présents sur sa plate-forme et ne
pas intervenir sur la durée des
consultations. « Ce service
s’adresse avant tout aux personnes isolées, ou aux urbains
pressés. Tout est sécurisé.
L’ordonnance comprend un
code QR qui permet au pharmacien de s’assurer qu’elle n’a
pas déjà servi. »
A quel moment Qare gagne-t-il de l’argent ? « Notre
combat, répond son dirigeant,
c’est que la télémédecine entre
dans le parcours de soins
et que, à terme, nos services
soient pris en charge par les
complémentaires santé et l’assurance maladie. » En attendant, il faut occuper le terrain
avec un service plus cher qu’il
n’y paraît : l’abonnement, sans
engagement, revient à 348 €
par an pour une personne et
588 € pour une famille avec
deux enfants, l’équivalent de
deux visites par mois chez un
généraliste classique dont la
consultation est remboursée.
Partenaires Oiciels
28
MAI 2018
Palais des Congrès
PARIS
L’ÉVÉNEMENT NATIONAL DU HANDICAP EN ENTREPRISE
3 500 collaborateurs, managers, acheteurs
150 EA, ESAT, TIH
500 experts mobilisés
60 conférences & ateliers
PLACE DE MARCHÉ EA/ESAT
RECRUTEMENT/EMPLOI
FORMATION
SENSIBILISATION
NETWORKING
accessibles en LSF, retranscription et boucle magnétique
#salonhandicap
Partenaires Associés
Partenaires accessibilité
Infos & inscriptions sur
salonhandicap.com
milibris_before_rename
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
08 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
ÉCO | INNOVATION
Tsahal
fabrique de
startupeurs
milibris_before_rename
ISRAËL, L’AUTRE PAYS
DES START-UP
La Silicon Wadi
s’étend désormais
à Jérusalem (Israël),
dont le maire,
Nir Barkat, est un ancien
startupeur à succès.
Après la Californie, Israël est la nouvelle terre promise des jeunes pousses du Net.
De Tel-Aviv à Jérusalem, voici comment l’Etat hébreu s’est mué en « start-up nation ».
c @MatthieuPelloli
LE PRÉSIDENT de la République
l’a promis, il veut faire de la
France une « start-up nation ».
Concrètement, détaillait-il pendant sa campagne, « une nation
où chacun peut se dire qu’il
pourra créer une start-up ».
Vous pensez aux Etats-Unis ? A
Apple, dont l’histoire a commencé dans le garage de Steve
Jobs, en Californie ?
Oubliez vos vieux schémas…
La start-up nation, aujourd’hui,
s’appelle Israël. La formule était
justement le titre du best-seller
de deux Israéliens, Dan Senor
et Saul Singer, paru en 2009.
Plus de 6 000 start-up constellent l’Etat hébreu. Rapporté aux
8 millions de citoyens, ce chiffre
place Israël à la première place
mondiale en termes de nombre
de jeunes pousses par habitant.
Longtemps, Tel-Aviv a été
l’épicentre du secteur, mais la
Silicon Wadi — l’équivalent de la
Silicon Valley américaine — se
développe à vitesse grand V
(voir infographie). Elle intègre
désormais Jérusalem — dont le
maire, Nir Barkat, est un ancien
startuper à succès — et s’étend
de Haïfa, au nord, jusqu’à BeerSheva, au sud.
Partout, les espaces de
coworking poussent comme
La France s’en inspire
Derrière ces succès, il y a une
vraie politique nationale. Israël
investit 4,3 % de son PIB dans la
R&D, soit bien plus que la France (2,2 %). Et, côté investisseurs
privés, l’Etat hébreu compte
70 sociétés de capital-risque.
Concrètement, des investisseurs prêts à prendre de gros
risques pour financer des inno-
a
L’innovation est la clé
de notre avenir
BRUNO LE MAIRE,
MINISTRE DE L’ÉCONOMIE
vations de rupture. Le Jerusalem Venture Partners (JVP), installé dans un vaste bâtiment
blanc, est l’un des premiers
fonds du pays. Fondé en 1993, il
a levé plus de 1 Md$ (850 M€)
et créé 120 entreprises, dont
12 ont été introduites au Nasdaq,
l’indice des valeurs technologiques américaines.
Le mois dernier, Erel Margalit, son PDG fondateur, dînait à
Bercy avec Mounir Mahjoubi, le
secrétaire d’Etat chargé du Numérique. « La France a besoin
d’écrire un récit national pour
ses jeunes générations, et ce
récit, c’est l’innovation, explique-t-il. L’Allemagne dispose
du leadership européen sur
l’industrie, la France doit conquérir le leadership en matière
de start-up. »
Une chose est sûre, ce secteur est une priorité du ministre
de l’Economie. « L’innovation
est la clé de notre compétitivité
et de notre avenir », insistait
Bruno Le Maire en début d’année, en lançant un fonds pour
financer l’innovation à hauteur
de 200 à 300 M€ par an.
A 4 000 km de la Silicon Wadi, les start-up tricolores ont
aussi des atouts, comme en témoigne le succès de la marque
French Tech ou de Viva Technology, la grand-messe annuelle
de l’innovation à Paris (créée par
Publicis et le groupe « les
Echos » - « le Parisien ») dont la
3 e édition aura lieu du 24 au
26 mai. Israël aura d’ailleurs cette année un pavillon pour y présenter 12 start-up d’excellence.
Amir Elichai, PDG de Carbyne.
DR
DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL ,
MATTHIEU PELLOLI
À TEL-AVIV ET JÉRUSALEM (ISRAËL)
des champignons. C’est dans un
de ces bureaux partagés qu’est
né Waze. Fondée en 2008 par
un chercheur israélien, l’application de trafic routier a été rachetée 1,1 Md$ (893 M€) par
Go o g l e e n 2 0 1 3 . De p u i s ,
d’autres ont encore fait mieux !
Il y a un an, Intel s’est offert, pour
15 Mds$ (12,18 Mds€), Mobileye,
spécialisé dans les systèmes
anticollisions pour les voitures
autonomes. Dans le quartier de
Har Hotzvim à Jérusalem où
Mobileye a ses bureaux, une
centaine d’autres start-up travaillent sur ce marché d’avenir.
Par ricochet, les constructeurs
mondiaux ont déboulé dans la
Silicon Wadi pour implanter des
centres de recherche et développement (R&D). Un cercle
vertueux qui assure le pleinemploi et fait rêver l’Elysée.
E
ÉGYPT
L’armée joue un rôle
déterminant dans
l’émergence d’une
mentalité de chef
d’entreprise chez tant
de jeunes Israéliens.
Les adolescents ont
rendez-vous pour la
première fois avec Tsahal
— l’armée d’Israël — à
16 ans. Prise de sang,
examen des yeux, tests
mathématiques et
logique verbale : les
meilleurs éléments sont
orientés vers les postes
d’officiers et les unités
high-tech. Deux années
plus tard, à 18 ans, les
Israéliens passent sous
les drapeaux. Le service
national dure trois ans
pour les garçons, deux
pour les filles. L’armée
est le véritable creuset
qui forge leur cuirasse
de startupeur.
« Goût du risque, sens
des responsabilités…,
c’est un apprentissage
accéléré en conditions
réelles », insiste Saul
Singer, l’auteur d’« Israël,
start-up nation ». Marqué
par la tech
à l’armée, les ex-soldats
peuvent ensuite
continuer leur formation
dans plusieurs instituts
d’excellence : Technion
d’Haïfa, université
hébraïque de Jérusalem,
etc. Bardés de diplômes
et forts d’une expérience
de terrain dans des
unités high-tech,
beaucoup enracinent
très vite leur savoir-faire
dans l’écosystème
des start-up.
TEL-AVIV
Carbyne, l’appli de sécurité
qui fait polémique
Cette start-up de Tel-Aviv
a mis au point une application
de vidéosurveillance. Vous
êtes victime d’une agression,
témoin d’un fait divers : ouvrez
l’appli et filmez la scène.
Vos images sont transmises
en direct au centre de
supervision urbaine de la
police municipale, qui vous
géolocalise. Douze villes
en Israël ont déjà franchi le
pas. « L’idée m’est venue après
avoir été agressé sur la plage
de Tel-Aviv, confie Amir
Elichai, le jeune PDG. Uber ou
mon livreur de pizza savent
me géolocaliser, mais ce jourlà, la police n’en était pas
capable… Je me suis dit qu’il
fallait y remédier. » Ehoud
Barak, l’ex-Premier ministre
travailliste d’Israël, est l’actuel
directeur de la start-up.
A Nice, dans une ville encore
traumatisée par l’attentat du
14 juillet 2016, Carbyne a été
expérimentée ces dernières
semaines. Il s’est ensuivi
une intense polémique,
des associations et des élus
d’opposition dénonçant
un risque de « délation
généralisée » et une « atteinte
aux libertés fondamentales ».
L’application vient finalement
d’être interdite par la Cnil.
Amir Elichai, lui, est toujours
« en discussion avec Sarcelles,
Marseille, Monaco, Cannes
et Toulouse », mais la décision
de la Cnil risque de torpiller ses
projets de développement
dans l’Hexagone.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
09 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
LIBAN
PLA
DU GTEAU
OLA
N
HIGH-TECH
BIOTECH
MAJOR R&D
CENTER
FOR GLOBAL
ENTERPRISES
TECHNION | ISRAEL INSTITUTE OF TECHNOLOGY
HAÏFA
CÉSARÉE
SY
RIE
BIOTECH
ISRAËL FRANCE
Nombre d’habitants
(en millions)
DAN
IE
HAÏFA
HIGH-TECH
FINTECH
FOODTECH
INSURTECH
AGRITECH
INFORMATIQUE
SÉCURITÉ
JOR
IE
AN
RD
JO
CIS
JÉRUSALEM
Le Technion, le MIT israélien
En plein cœur du quartier
ultraorthodoxe de Jérusalem,
cet espace de coworking
dédié aux start-up détonne.
Chez Bizmax, les haredis —
littéralement « ceux qui
craignent Dieu » — dont les
journées sont d’ordinaire
consacrées à l’étude de la
Torah, font entorse à leurs
habitudes. Les hommes,
costumes et kippas noirs,
Mer
M
G
A
ZA
arborent les papillotes, les
femmes, jupes longues et bras
couverts, portent un foulard
sur la tête. Tous ont l’habit
traditionnel, mais c’est pour
mieux plonger dans la
modernité. Car Bizmax,
cela signifie… « business
maximum », confie une
startupeuse ultraorthodoxe,
mère de dix enfants. Depuis la
suppression d’une aide
CYBERTECH
Nombre de start-up
6000
milibris_before_rename
9000
1 start-up pour
DR
publique pour les familles
nombreuses, la communauté
cherchait de nouvelles
solutions. Beaucoup de
haredis ont donc lancé leur
start-up. « La vie regorge
de paradoxes, s’amuse Chaïm
Simcha. Quand vous êtes
haredi, au départ, vous ne
pensez pas à travailler. Encore
moins dans l’e-commerce.
Et définitivement pas dans
la mode ! Mais mon rabbin
m’a dit ok, tu peux te lancer. »
Le jeune entrepreneur
a développé Screenshot,
le Shazam du vêtement.
Comme l’appli musicale,
capable d’identifier n’importe
quelle chanson, Screenshot
scanne l’image d’un vêtement,
d’un mannequin ou d’un
acteur et propose une liste
de vêtements identiques
vendus en ligne. « C’est l’appli
shopping de Kim
Kardashian », s’enthousiasme
Chaïm Simcha, qui vient
de signer un partenariat avec
la reine des réseaux sociaux.
Les « grandes oreilles » de Tsahal
n’hésitent pas à confronter
les points de vue et même
— ce qui serait impensable
dans l’armée française — à
pousser la hiérarchie dans
ses retranchements !
MONIKA SKOLIMOWSKA/DPA
Mobileye, la licorne à lunettes
Cette start-up qui développe
des systèmes anticollisions
et d’assistance à la conduite
de véhicules (Adas) est la
véritable pépite de Jérusalem.
Créé en 1999, Mobileye a été
racheté pour 15 Mds$ par Intel
en 2017. Mobileye a une sœur
jumelle, Orcam, installée dans
les mêmes bureaux. Fondée
en 2010, la jeune pousse est
désormais une licorne
(une start-up valorisée à plus
d’un milliard de dollars).
Elle propose les lunettes
MyEye 2.0, une nouvelle
génération de lunettes pour
malvoyants, capables de lire
des textes ou d’identifier des
produits dans un magasin,
grâce à un lecteur de codebarres. Mais le succès du
produit est freiné par son coût,
1 300
habitants
qui reste prohibitif, autour
de 4 500 €. Orcam rêve
cependant de parvenir à
convaincre les organismes
de santé de prendre en charge
une partie de l’équipement.
« Nous préparons des dossiers
auprès de l’Assurance maladie
française, nous devons fournir
des études cliniques, détaille
un cadre de l’entreprise.
Nous démarchons aussi
des mutuelles privées. »
7 400
habitants
Prévision
de croissance
+ 3,3%
+ 1,7%
Dépenses
en recherche&
développement
(R&D) en 2015,
en % du PIB
4,27 %
2,23 %
Nombre de licornes
(start-up valorisées
d’au moins 1 Md$)
11
JÉRUSALEM
IDF SPOKESPERSON’S UNIT
UNIT 8200 : c’est l’unité
de renseignement
de l’armée israélienne,
en charge notamment
des écoutes, du décryptage
de codes, de la cyberdéfense
et des cyberattaques.
Elle compte plusieurs milliers
de soldats, s’appuie sur
du matériel dernier cri
et exerce des fonctions
comparables à la Direction
générale de la sécurité
extérieure en France. L’unité
8200 a été suspectée par
plusieurs médias d’avoir
participé à la conception de
Stuxnet en 2010, un virus
informatique qui a saboté
plusieurs ordinateurs dans
les installations nucléaires
iraniennes. Au sein de l’unité
8200, la culture et
l’organisation du travail sont
réputées très proches de
celles des start-up. Les soldats
travaillent en petits groupes,
67
Bizmax : de la Thora au e-commerce
BEER-SHEVA
BE’ER-SHEVA
8
Le Technion d’Haïfa : c’est le MIT (l’une des meilleures
universités américaines) israélien, à qui l’on doit, entre autres,
la clé USB, la messagerie instantanée ou encore l’irrigation
goutte à goutte. Fondé en 1912, il caracole aujourd’hui
dans le top 10 des meilleures universités pour la science
et la recherche. Ses meilleurs chercheurs ont été récompensés
par de nombreux prix Nobel. Et ses étudiants ont créé plus
de start-up cotées au Nasdaq que la France entière.
JÉRUSALEM
HIGH-TECH
SOFTWARE TECH
E-COMMERCE
SANTÉ
MOBILITÉ
TRANSPORTS
orte
GIDI AVINARY/FLASH-90-REA
TEL-AVIV-JAFFA
3
(BlaBlaCar,
Criteo
et Venteprivee)
SOURCES : Organisation
pour la coopération et le
développement économique
(OCDE), Fonds monétaire
international (FMI),
Banque mondiale, Europe
Israël Press Association (EIPA).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
10 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
SOCIÉTÉ
ON A TESTÉ LE JEU VIDÉO
QUI FAIT UN CARTON
PAR AYMERIC RENOU
+ 10 minutes
à 2 h 30
La construction d’un Toy-Con,
le nom que Nintendo a donné
à ses jouets cartonnés, peut
prendre plusieurs heures.
La petite « voiture »
télécommandée est une
formalité expédiée en dix
minutes. Il faut être plus patient
pour la canne à pêche (une
heure environ), le guidon de
moto (une heure et demie), la
maison de poupées (un peu
moins de deux heures)
et surtout le piano, qui exige
de rester concentré pendant
deux heures et demie environ.
Bébête radiocommandée
Il n’y a pas qu’une cartouche de
jeu dans Labo. Une pile de
feuilles cartonnées aux formes
géométriques intrigantes
complète le kit. Les instructions sont données par l’écran
de la Switch, qu’il suffit de
suivre pour construire notre
premier jouet : une voiture
radiocommandée.
Il ne faut qu’une dizaine de
minutes pour fabriquer l’engin
— grâce à d’astucieux pliages —,
bien plus facile à assembler
qu’un meuble suédois. En guise de « voiture », nous voici
avec une bestiole sur pattes sur
laquelle on insère les deux manettes de la Switch sur le flanc
qui, lorsqu’elles se mettent à
vibrer, lui permettent de se
mouvoir en avant et de droite à
gauche. Malin, et très amusant
quand, après en avoir construit
deux exemplaires, on se lance
dans des joutes sur une arène
virtuelle.
D’autres jouets à construire
semblent tout aussi séduisants… au premier abord. La
canne à pêche, par exemple,
un brin technique à assembler
avec son fil, se révèle au final
bien peu ludique et rapidement
lassante à travers son jeu consistant à attraper des poissons
virtuels sur l’écran de la
Switch. Même constat pour le
guidon de moto. Plaisant à
construire, mais, une fois passée l’excitation des premiers
tours de circuit, peu indispensable au maniement de la
Switch pour simuler le contrôle d’un deux-roues.
Quelques notes de piano
Beaucoup plus long à fabriquer
— il nous a fallu près de deux
heures et demie pour arriver
au bout du processus complet —, le piano est, à notre avis,
l’objet le plus séduisant de Nintendo Labo. Lui utilise les capacités du capteur infrarouge
d’une des manettes de la console pour fonctionner (lire cidessous). S’il ressemble à un
simple jouet — et même une
sorte d’orgue Bontempi du
pauvre, diront les grincheux —,
il se montre extrêmement riche en possibilités. On peut
jouer quelques notes, mais
aussi s’exercer à répéter de
vraies mélodies, changer la
tonalité des notes et même
enregistrer ses créations
comme on le ferait sur un
mini-synthétiseur !
Codage facile
Ce n’est pas tout. Nintendo
Labo, grâce à une fonction baptisée Gargage, offre également
la possibilité de laisser encore
davantage libre cours à son
imagination. Rien n’empêche,
en effet, les joueurs les plus curieux, inventifs et geeks de se
lancer dans la conception de
leurs propres accessoires, avec
du carton maison, et de concevoir des lignes de commandes
grâce à un logiciel de codage
très simple à utiliser. Certains
font déjà état de leurs trouvailles à travers de petites
vidéos que l’on peut visionner
sur YouTube. De la guitare en
carton au pistolet virtuel en
passant par le distributeur de
canettes… L’imagination est au
pouvoir !
LP/JEAN-BAPTISTE QUENTIN
Ci-dessous, de gauche
à droite : le piano (notre
préféré), la canne à pêche
et la voiture
radiocommandée.
ALORS QUE LA PLUPART des
stars des jeux vidéo se battent à
grands coups de performances
graphiques et tentent d’en mettre plein la vue à chaque nouveauté, Nintendo prend, une
nouvelle fois, la tangente créative. Avec Nintendo Labo, disponible depuis quelques jours
(79,90 € la boîte) en deux
versions, le Multi-Kit et le Kit
Robot, le géant japonais réussit
encore à surprendre en misant
sur un concept étonnant… et
jamais vu.
A la fois jeu et jouet de construction, nous avons testé la
version Multi-Kit de ce Labo
qui invite à la construction
d’objets en carton que l’on associe ensuite à la console
Switch pour des expériences
ludiques inédites. Et elle nous a
emballés !
LP/JEAN-BAPTISTE QUENTIN
Un hybride entre la maquette et le high-tech. Voici Nintendo Labo, disponible sur la console
Switch. Il permet de construire des jouets vidéo… en carton. Emballant !
Libérer la créativité »
L’avis «
A quel type de public destinez-vous
et à apprendre ensemble.
d’expert ces jouets et jeux vidéo à fabriquer ? échanger
Comment la console interagit-elle
DR
Anais Santos,
chef de produit
enfant et grand
public
chez Nintendo
France.
milibris_before_rename
Ils peuvent convenir à toute la famille,
car Nintendo Labo est un peu plus qu’un
simple jeu vidéo. C’est une expérience
bien plus complète qui peut impliquer
des adultes avec des enfants pour la
phase de construction. Le jeu n’est,
finalement, que l’aboutissement du
moment que l’on passe à fabriquer, à
avec les morceaux de carton ?
Quand on les voit fonctionner pour la
première fois, on se demande en effet
quelle magie permet de faire
fonctionner le piano ou la canne à
pêche. Il s’agit en fait d’un ingénieux
système qui « détourne » les capacités
technologiques de la Switch, son
gyroscope (NDLR : détecteur de
mouvements), son écran tactile ou ses
manettes vibrantes. Une petite bande
réfléchissante est, par exemple, collée
sur chaque extrémité des touches du
piano. Pour produire un son, la touche
se soulève, dévoile cette bande et
interagit avec le capteur infrarouge
de la manette que le joueur a insérée
à l’arrière du piano !
Il suffit de suivre
les instructions données
sur l’écran de la Switch
pour construire les jouets
en carton. Ici, la maison
de poupées.
P
ratique
n ON AIME
Le concept innovant
permettant de réunir
petits et grands.
Une durée de vie
du jeu extensible selon
le niveau de créativité
de chacun. La clarté
des instructions pour
le montage.
La possibilité d’initier
les enfants au codage
informatique.
n ON REGRETTE
Le prix, 79,90 € la
boîte, un poil trop
élevé pour une série
de planches en carton
prédécoupées.
Le choix du carton garantit-il une
durée de vie suffisante à ces jouets ?
Oui, pour une utilisation normale !
Même s’ils sont en carton, ils offrent une
solidité suffisante pour être durables. Et
le carton permet de libérer la créativité
des joueurs qui peuvent personnaliser
leurs jouets avec de la peinture ou en
leur ajoutant des accessoires et leur
donner un aspect unique.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
11 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
Trous dans le sable, attention danger
Le décès d’un jeune vacancier en Bretagne rappelle que creuser de grandes cavités sur la plage
peut avoir des conséquences dramatiques même si, heureusement, les accidents restent rares.
milibris_before_rename
Rien ne sert de laisser ses enfants piocher plus près du
bord de mer où les grains sont
gorgés d’eau. « Bien sûr, la matière varie selon les plages, la
météo, la marée, mais, insiste Christian Poutriquet, le risque est le même un peu partout. » L’effondrement peut
être déclenché par n’importe
quoi : quand on donne des
coups de pelle, qu’on creuse
des tunnels ou qu’on saute
dans le trou… le piège se referme. « Plus on s’agite, plus les
particules de sable se resserrent », observe le sauveteur.
La victime pourra être étouffée par le sable devenu « du
UNE COURSE CONTRE LA MONTRE
La principale cause de décès dans cette situation
est l’asphyxie. Chaque seconde compte pour sauver
la personne coincée et éviter de graves séquelles.
Se mettre en position allongée
Afin d’atténuer la pression portée sur
le sable et sur la personne coincée.
Creuser pour dégager
Le poids du sable maintient
la personne bloquée. Retirez un
maximum de sable autour d’elle
avant d’essayer de l’extraire.
S
Ne pas creuser plus bas
que le niveau du genou
ciment » dans ses voies respiratoires. Autre danger, la cage
thoracique peut être comprimée, créant une « ventilation
paradoxale » : la victime avalera de l’air mais sera tout de
même asphyxiée.
En cas de glissement de terrain, les témoins ont tout au
plus quelques minutes pour
agir (voir l’infographie). Avec le
danger de générer des écroulements supplémentaires.
« Les sauvetages réussis
montrent qu’il faut toute une
chaîne de survie, en commençant à creuser, tout en
prévenant les secours. »
Le mieux est d’éviter l’accident. « Adulte comme enfant,
mieux vaut des cavités larges
et peu profondes. Il ne faut pas
aller plus bas que le niveau de
vos genoux », conseille Christian Poutriquet. Les parents
doivent rester à côté, élargir le
trou de temps à autre pour limiter les risques d’effondrement. Autre recommandation : en quittant la plage,
pensez aux autres, rebouchez.
Prévenir les secours
Les maîtres-nageurs sauveteurs sont
équipés de palmes rigides leur permettant
de creuser eicacement. Ils sauront
efectuer les gestes de premiers secours
une fois la personne dégagée.
LP/INFOGRAPHIE - T.H. SOURCE : C. POUTRIQUET (FFSS).
ACCIDENTS
MORTELS
D’ENSEVELISSEMENT
SUR LA PLAGE
SONT RECENSÉS
CHAQUE ANNÉE
DANS LE MONDE
Poutriquet, vice-président de
la Fédération française de sauvetage et de secourisme
(FFSS) et élu à Dinard. Les
conséquences sont dramatiques. Un chercheur américain
a montré en 2007 que 60 %
des victimes d’ensevelissement sont décédées.
N
5
QUI NE S’EST JAMAIS amusé à
creuser un trou géant sur la
plage ? C’est une des activités
préférées des enfants et des
ados en bord de mer. Et avec le
retour du soleil et les jours fériés qui vont se multiplier cette
semaine, aucun doute que ce
jeu va à nouveau avoir du succès. Mais attention, il n’est pas
sans danger, comme le rappelle le drame survenu il y a
dix jours à Dinard (Ille-et-Vilaine). Un vacancier de 12 ans
est décédé enseveli dans un
trou de plus de 1 m qu’il creusait. En 2012, une jeune Italienne était morte dans les
mêmes circonstances à
La Teste-De-Buch (Gironde). Il
y a deux ans, sur une plage des
Landes à Moliets, un homme
piégé dans une fosse dans laquelle il s’était enterré par jeu
a, lui, été sauvé in extremis par
une chaîne humaine.
« Des accidents mortels de
ce type sont heureusement
très rares. On en recense environ cinq par an dans le
monde », pointe Christian
M
PAR ÉMILIE TORGEMEN
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
12 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
FAITS DIVERS
LA COLÈRE DES PROCHES
DES « DISPARUS DE TAMIÉ »
PAR JEAN-MARC DUCOS
SAVOIE
HAUTE-SA
HHAUTE-SAVOIE
A
AVO
VOIE
IE
Chambéry
Ch
hhaa
Fort de Tamié
IISÈRE
SÈRE
S E
(Mercury)
HHAUTES-ALPES
AU
ITALIE
ITAL
IT
ALIE
25 km
*«Eclairage
Toute personne
qui
se prétend lésée par un crime
ou un délit peut en portant
plainte se constituer partie
civile devant le juge
d’instruction compétent »,
dit l’article 85 du Code
de procédure pénale.
La plainte avec constitution
de partie civile permet donc
à une victime de demander
directement au juge
l’ouverture d’une enquête.
Mais elle n’est recevable
qu’à certaines conditions :
il faut avoir déjà déposé
une plainte simple auprès
d’un service de police
judiciaire ou auprès du
procureur de la République.
Et que ce dernier ait signifié
qu’il n’engagerait pas
de poursuites ou qu’il n’ait
pas répondu dans un délai
de trois mois. Il faut justifier
du préjudice subi
et s’acquitter, si le juge
la demande, d’une
consignation (une caution).
LES FAMILLES des « disparus
du fort de Tamié », deux des
cas les plus sensibles de la
tentaculaire enquête menée
p a r l a ge n d a r m e r i e s u r
Nordahl Lelandais, 35 ans, le
tueur présumé du caporal
Arthur Noyer et de Maëlys
De Araujo, sont en colère. La
raison : une « mauvaise volonté » selon elles de la justice
pour enquêter sur la disparition de leurs proches. Dernier
épisode en date : une plainte
pour « enlèvement et séquestration » déposée le 6 mars
2018 avec constitution de partie civile, mais qui à ce jour ne
donne lieu à aucune procédure
concrète. Pis, les familles se
voient réclamer leur avis d’imposition par la juge d’instruction Emmanuelle Bouyé pour
« justifier de la pertinence de
leur plainte » et déposer une
consignation (une caution).
« Cela fait sept ans que j’attends une véritable enquête.
Des années à attendre une réponse… Et il faut payer pour
avoir droit à une justice qui a
été défaillante de bout en bout
dans nos dossiers ? C’est aberrant ! S’il le faut, je vais les payer
les cautions, mais j’attends au
moins qu’on enquête. Que l’on
nous dise au moins s’il y a un
lien entre ces affaires et avec
cet homme », peste Daniel
Morin, 62 ans, le père de JeanChristophe Morin, 22 ans,
disparu lors d’un festival
AFP/JEAN-PIERRE CLATOT ET DR
Les familles de ces deux hommes disparus lors d’une fête techno en Savoie à un an d’écart
estiment que la justice tarde à vérifier un lien éventuel avec Nordahl Lelandais
C’est lors d’un festival de musique électronique organisé au fort de Tamié à Mercury (Savoie) que Jean-Christophe Morin (en h. à d.), 22 ans,
a disparu en 2011 et Ahmed Hamadou (en b. à d.) en 2012.
de musique électronique
au fort de Tamié, à Mercury
(Savoie), le 10 septembre 2011.
Seul son petit sac à dos gris
a été retrouvé.
Ils se sentent
tenus à l’écart
Même sort réservé à la famille
d’Ahmed Hamadou, 45 ans,
disparu lui aussi lors de ce
festival dans la nuit du 7 au
8 septembre 2012, un an après.
Sans que cela n’éveille le
moindre soupçon sur un lien
présumé entre ces deux disparitions. Deux affaires qui
n’ont pas été confiées au même service enquêteur.
Un festival techno comme
les appréciait tant Nordahl
Lelandais, ancien maître-chien
de l’armée devenu par la suite
petit revendeur de drogue. Des
lieux où la vente de produits
stupéfiants est répandue.
« La justice perd un temps
précieux une fois de plus.
Depuis le 11 janvier, nous avons
alerté les différents parquets et
notamment celui de Chambéry que nous tenons à leur disposition les deux téléphones
de Jean-Christophe Morin.
Mais personne n’est venu les
saisir ! Une aberration », s’indignent les avocats des familles
Me Didier Seban et Me Corinne
Herrmann, qui estiment que
« la justice tient volontairement à l’écart du dossier les
parties civiles ». Pour les avocats, les répertoires et les
Nordahl Lelandais est-il lié
à la disparition de festivaliers
de Tamié ?
Comment
ça
marche
milibris_before_rename
journaux d’appels de ces téléphones peuvent être déjà un
début d’éléments à creuser
pour « établir un lien éventuel
avec Nordahl Lelandais ou
croiser des appels » qui permettront de savoir qui était en
contact avec qui.
« Depuis 2012, personne
n’est jamais venu nous voir
moi ou mes frères. Nous sommes allés à la gendarmerie
d’Albertville (Savoie), mais personne n’a voulu nous recevoir », se désole Farida Hamadou, 50 ans, la sœur d’Ahmed
qui n’a jamais vu ni un enquê-
a
Nous sommes
au Moyen Age d’une
justice qui n’a pas
retenu les leçons des
affaires Guy Georges
ou Emile Louis
Me DIDIER SEBAN, AVOCAT
DE LA FAMILLE
DE L’UN DES DISPARUS
teur, ni un magistrat après la
disparition de son frère, personne vulnérable, qui vivait à
Chambéry-le-Haut. Ahmed se
rendait souvent à La Bridoire
où sa famille venait d’hériter
d’une maison. Une commune
où un membre de la famille
Lelandais vit encore. « Il avait
l’habitude de faire du stop pour
se déplacer et pour se rendre à
Pont-de-Beauvoisin (NDLR :
où a été enlevée Maëlys) où
nous avons aussi de la famille », témoigne la sœur qui
s’interroge : « Et s’il avait croisé
Nordahl Lelandais ? »
« Nous sommes au Moyen
Age d’une justice qui n’a pas retenu les leçons des affaires Guy
Georges, Emile Louis, ou
autres et refuse d’appréhender
les phénomènes sériels »,
dénonce Me Didier Seban.
Contacté, le parquet de
Chambéry a simplement
rappelé que « le dossier est à
l’instruction. La juge gère son
dossier comme elle l’entend ».
Cette dernière, sollicitée, a fait
répondre qu’elle était « en
audition ».
Un fil d’Ariane accroché à Nordahl Lelandais
Remonter le parcours de Nordahl
Lelandais, 35 ans, c’est la mission
de la cellule Ariane installée au pôle
judiciaire de la gendarmerie de Pontoise
(Val-d’Oise), et qui compte sept
gendarmes. « Le but est de tracer les fils
éventuels qui pourraient lier tel ou tel
suspect à une victime encore inconnue
des services d’enquête ou de la justice »,
résume la gendarmerie qui a déjà mis
en place ce dispositif sur d’autres affaires.
Après avoir reconnu avoir tué Maëlys
et le caporal Noyer, Lelandais est devenu
un suspect potentiel de nombreuses
disparitions. Ces gendarmes, des
analystes, ont pour mission de remonter
les quinze dernières années en
interrogeant toutes les bases judiciaires
mais aussi les opérateurs téléphoniques,
les transporteurs ou les assurances pour
retrouver la trace d’une voiture. Un travail
qui doit « permettre de fixer dans
l’espace et le temps » un suspect. Ces
données vont ensuite nourrir le logiciel
AnaCrim qui va croiser les informations.
Mais encore faut-il que les données
soient disponibles. C’est tout le problème
de l’affaire Lelandais. Bien des dossiers
n’ont pas été travaillés comme ils
auraient pu l’être par la justice entre Isère
et Savoie. La gendarmerie tente donc
de combler les vides et doit évaluer si
telle ou telle piste criminelle est crédible
ou pas. Un travail qui a déjà permis
d’écarter la piste Estelle Mouzin, 9 ans,
disparue en janvier 2003 à Guermantes
(Seine-et-Marne). Les gendarmes
ont découvert qu’à la même époque,
Nordahl Lelandais, alors militaire, se
trouvait en Guyane avec son régiment.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
13 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
« Il fallait être présent »
JUSTICE
PHOTOPQR/ « LA VOIX DU NORD »/PHILIPPE PAUCHET
Wambrechies (Nord), hier. Les parents, la sœur et les proches d’Angélique
Six à la sortie de l’église Saint-Vaast où étaient célébrées ses funérailles.
Rêves brisés
a
Angélique,
cette célébration
est pour toi, même
si on n’avait jamais
voulu qu’elle fût
LE PRÊTRE
« Il fallait être présent pour le
dernier voyage de cette petite
fille », lance Fabienne, émue.
Comme des centaines de personnes, cette habitante de
Wambrechies suit la cérémonie
depuis l’extérieur de l’église, où
des haut-parleurs ont été installés. « Je pense à elle tous les
jours. Jamais je n’aurais imaginé
qu’une chose pareille arriverait à
proximité de chez moi. Nous
sommes bouleversés : ce prédateur vivait sous les fenêtres de
ma fille ! » Avant que la cérémonie ne commence, seules les
cloches de l’église rompent le silence pesant.
« Angélique, cette célébration
est pour toi, même si on n’avait
jamais voulu qu’elle fût. » C’est
par ces mots que le prêtre a
ouvert la messe, durant laquelle
un oncle et le parrain d’Angélique se sont exprimés. Le premier a dressé un portrait émouvant de cette jeune fille qui
« avait donné aux dernières va-
CATASTROPHE
Un des fugitifs les plus
recherchés du RoyaumeUni a été arrêté vendredi
à Barcelone (Espagne).
Jamie Acourt, 41 ans, est
soupçonné d’être
impliqué dans un vaste
trafic de drogue. C’est
aussi un ancien suspect
du meurtre de Stephen
Lawrence, jeune Noir
victime d’un crime
raciste en 1993, drame
qui avait marqué le pays.
A Hawaï, des milliers
de personnes ont dû fuir
après une succession de
séismes cette semaine
qui ont provoqué des
éruptions du volcan
Kilauea. Aucune victime
n’a été signalée, mais
de nombreuses maisons
ont été détruites dans la
région qui compte près
de 10 000 habitants.
L’état d’urgence a été
décrété.
à renvoyer à Le
Aujourd’hui
Parisien – en
Service
France
Abonnements
– Service Abonnements
4 rue de Mouchy – 60438 NOAILLES CEDEX
BJF18005
BJL18005
OUI, je souhaite profiter de cette offre exceptionnelle et recevoir Le
Aujourd’hui
Parisien du
enlundi
France
au du
dimanche
lundi auet tous
dimanche
ses
suppléments.
et tous Je
sesm’abonne
suppléments.
pour 27€
Je m’abonne
/mois parpour
prélèvement
25€ /mois
automatique
par prélèvement
au lieuautomatique
de 64.50€ soit
au lieu
prèsdede57.20€
60%
de
soitréduction.
plus de 55%
Je complète,
de réduction.
je signe
Je complète,
le mandatjeci-dessous
signe le mandat
et je joins
ci-dessous
un RIB. et je joins un RIB.
Tarif
nel
exception
COORDONNÉES DU DESTINATAIRE DE L’ABONNEMENT :ÉBITEUR
Nom ........................................................................................................................................................ Prénom ...............................................................................................................................................
Adresse ..................................................................................................................................................................................................................................................................................................................
Près
Plus de
60
55
Code Postal
Date de naissance :
%
Ville .....................................................................................................................................................................................................................................................
/
/
Téléphone :
/
/
/
/
Email : .......................................................................................@ ...................................................................... (indispensable pour votre accès numérique)
Accès à ma boîte aux lettres : Bâtiment : ............................ Escalier : .......................... Digicode : ............................
❏ Je règle mon abonnement par prélèvement automatique, je complète et signe le mandat SEPA en joignant un RIB
MANDAT DE PRÉLÈVEMENT SEPA - RUM
DE RÉDUCTION**
En signant ce formulaire de mandat, vous autorisez (A) Le Parisien à envoyer des instructions à votre banque pour débiter votre compte, et (B) votre banque à débiter votre compte
conformément aux instructions du Parisien. Vous bénéficiez du droit d’être remboursé par votre banque selon les conditions décrites dans la convention que vous avez passée avec elle.
Une demande de remboursement doit être présentée : dans les 8 semaines suivant la date de débit de votre compte pour un prélèvement autorisé. Vos droits concernant le présent
mandat sont expliqués dans un document que vous pouvez obtenir auprès de votre banque.
DÉBITEUR
1 - TITULAIRE DU COMPTE À DÉBITER
M. ❏ Mme ❏ Nom ............................................................................................................ Prénom ......................................................................................................................................................
Adresse .................................................................................................................................................................................................................................................................................................................
Code Postal
Ville ...................................................................................................................................................................................................................................................
2 - DÉSIGNATION DU COMPTE À DÉBITER
IBAN :
BIC :
3 - FAIT À : ...................................................................................................................... Le :
4 - SIGNATURE :
/
/
IMPORTANT : n’oubliez pas de joindre à ce mandat un justificatif
de coordonnées bancaires (RIB ou RIP), de dater et signer votre mandat.
CRÉANCIER
Créancier : S.A.S. Le Parisien 10 Boulevard de Grenelle - CS 10817 - 75738 PARIS CEDEX 15
Identifiant Créancier SEPA (I.C.S.) : FR40ZZZ243051 R.C.S. PARIS 332 890 359
N° TVA INTRA : FR 23 332 890 359
Chaque
chez
vous
avant
7h*aux lettres
TOUSjour,
LES livré
JOURS
dans
votre
boîte
Le journal Aujourd’hui
Le Parisien en France
+ les
sonsuppléments
supplément
+ l’accès en illimité sur web, mobile et tablette
Pour toute information ou demande
de modification sur votre mandat, merci
de contacter le service client au
0176
7649
4914
11 14
11
01
Type de paiement : paiement récurrent
Le présent mandat est valable pour toutes les opérations de prélèvement qui interviendront entre vous et le créancier. Les informations susvisées que vous nous communiquez sont
nécessaires au traitement de votre abonnement. Conformément à la Loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification
aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à : LE
Aujourd’hui
PARISIENen
- Service
France -Abonnements
Service Abonnements
- 4 rue de-Mouchy
4 rue de60438
MouchyNOAILLES
60438 NOAILLES
CEDEX. CEDEX.
✁
Offre réservée aux nouveaux abonnés. Photos non contractuelles.
FUGITIF
Bulletin d’Abonnement
Offre
d’abonnement
* Avant 7H la semaine, avant 8H
le dimanche et les jours fériés
milibris_before_rename
cances de Noël toutes ses poupées Barbie à sa cousine ». Il
évoque une fillette sportive, « qui
avait de l’énergie à revendre »,
mais aussi serviable, qui « sortait
le chien de sa voisine » et aidait à
faire le ménage chez « sa mamie
qu’elle adorait ». Amoureuse des
animaux, l’adolescente « rêvait
de devenir assistante vétérinaire ». Un rêve et bien d’autres qui
ont été brisés par David Ramault, son meurtrier présumé.
Elle a été enterrée dans l’intimité.
SEPT MISES EN EXAMEN
APRÈS LE 1er MAI
Sept personnes soupçonnées d’avoir commis
des dégradations en marge de la manifestation
du 1er Mai à Paris (photo ci-dessus) ont été mises
en examen pour « dégradations en réunion »
et « participation à un groupement formé en vue
de commettre des violences aux personnes
ou des atteintes aux biens » et placées sous contrôle
judiciaire, contre l’avis du parquet qui avait demandé
leur détention provisoire. Celui-ci va faire appel.
EN BREF
DE NOTRE CORRESPONDANTE
ÉLODIE SOURY-LAVERGNE
À LILLE (NORD)
UN MILLIER DE PERSONNES ont
rendu un dernier hommage à
Angélique Six hier matin à
Wambrechies (Nord). Sur le parvis de l’église Saint-Vaast, où
étaient célébrées ses funérailles,
le ciel bleu et le soleil contrastaient avec les visages blancs et
les yeux rougis. Il s’agit des proches de la jeune fille de 13 ans,
qui a été violée et tuée la semaine dernière par un ancien voisin : sa famille, ses amis, des habitants de la commune ou
même de parfaits inconnus.
LP/ JEAN NICHOLAS GUILLO
Près de mille personnes ont assisté hier matin aux funérailles
de l’adolescente, violée et tuée le 25 avril.
**Abonnement 77 jours
jours sur
sur 77 par
par prélèvement
prélèvementautomatique
automatiquemensuel.
mensuel.Liste
Livraison
des zones
par portage
de livraison
en IDF
par+ portage
l’Oise, pour
: Avignon,
l’édition
Bordeaux,
correspondante
Colmar, IDF,
à l’adresse
Le Havre,
deLyon,
livraison.
Marseille,
La liMulhouse,
vraison parNice,
portage
Rouen,
estStrasbourg
assurée duetlundi
Toulouse.
au samedi
La livraison
avant 7h,
par portage
le dimanche
est assurée
et joursdu
fériés
lundiavant
au samedi
8h. En
avant
cas 7h30,
d’impossibilité
le dimanche
de livrer
et jours
parfériés
portage,
avantles
8h30.
livraisons
En casseront
d’impossibilité
effectuéesde
par
livrer
La Poste
par portage,
(hors TVles
Magazine
livraisonsetseront
la Parisienne).
effectuées
Offre
par réservée
La Poste.aux
Offre
nouveaux
réservéeabonnés
aux nouveaux
et à ceux
abonnés
n’ayant
etpas
à ceux
étén’ayant
abonnés
pas
auété
journal
abonnés
au cours
au journal
des 6 au
derniers
cours
des
mois.
6 derniers
Offre valable
mois.jusqu’au
Offre valable
31/05/2018.
jusqu’au 31/05/2018.
Tarif valable 1Tarif
an. valable
Vous pouvez
1 an. Vous
acquérir
pouvez
séparément
acquérir séparément
les numérosles
dunuméros
Parisiend’
aux
Aujourd’hui
tarifs kiosque
en France
en vigueur,
aux tarifs
l’abonnement
kiosque en
vigueur,
numérique
l’abonnement
mensuel aunumérique
tarif en vigueur.
mensuel
Leau
Parisien
tarif ensevigueur.
réserveAujourd’hui
le droit de en
modifier
Franceàse
tout
réserve
moment
le droit
ses de
tarifs
modifier
d’abonnement.
à tout moment
Les informations
ses tarifs d’abonnement.
susvisées que
Lesvous
informanous
tions
communiquez
susviséessont
que vous
nécessaires
nous communiquez
au traitement
sont
de nécessaires
votre abonnement.
au traitement
Conformément
de votre abonnement.
à la Loi «Informatique
Conformément
et Libertés
à la Loi
» du
« Informatique
6 janvier 1978
et Libertés
modifiée»par
du 6
lajanvier
loi du 61978
août
modifiée
2004, vous
pardisposez
la loi du 6d’un
aoûtdroit
2004,
d’accès
vous disposez
et de rectification
d’un droit d’accès
des données
et de rectification
vous concernant
des données
en adressant
vous concernant
un courrieren
à :adressant
Le Parisien
un-courrier
ServiceàAbonnements
: Aujourd’hui en
-4
France
rue deService
Mouchy Abonnements
– 60438 NOAILLES
- 4 rueCEDEX.
de Mouchy
J’accepte
– 60438
deNOAILLES
recevoir les
CEDEX.
offres duJ’accepte
Parisien.de J’accepte
recevoir les
deoffres
recevoir
d’Aujourd’hui
les offres des
en partenaires
France. J’accepte
du Parisien.
de recevoir les offres des
partenaires d’Aujourd’hui en France.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
14 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
GRAND PARIS
PROLONGEMENT DE LA LIGNE 14 :
LE TUNNEL ENFIN PERCÉ
PAR GRÉGORY PLESSE
Mairie-deSaint-Ouen
Site de
maintenance
ClichySaintOuen
RER C
PortedeClichy
Garibaldi
Porte-deSaint-Ouen
RC
RE
M
GuyMôquet
13
Brochant
PARIS
La Fourche
Place-deClichy
Liège
Saint-Lazare
Miromesnil
M 14
LP/INFOGRAPHIE.
PontCardinet
2017
C’EST LA PREMIÈRE
DATE QUI ÉTAIT
AVANCÉE POUR
LA MISE EN SERVICE
DE LA LIGNE 14
PROLONGÉE
VERS LE NORD
CELA FAISAIT presque trois
ans qu’avec ses immenses
dents, elle rongeait, patiemment, le sous-sol parisien.
C’est jeudi matin, qu’enfin, le
tunnelier Yolène a pointé le
bout de son nez à l’entrée sud
de la future station ClichySaint-Ouen (Seine-Saint-Denis), sur la très attendue ligne
14.
«Vous voyez, on avance ! »
a lancé Catherine Guillouard,
la PDG de la RATP, à Valérie
Pécresse (LR), la présidente
d’Ile-de-France Mobilités, qui
s’est rendue sur place à l’occasion de la fin du creusement du tunnel.
Après les très grosses fuites
d’eau survenues au niveau de
la future station de la porte de
Clichy, qui a mis le chantier à
l’arrêt pendant quatorze mois,
on pouvait lire le soulagement
sur le visage de la présidente
de la RATP, pour qui le plus
dur est désormais passé. Elle
n’a toutefois pas manqué de
rappeler à ses équipes et aux
entreprises participant au
chantier qu’il était « impératif
de tenir les délais », qui prévoient désormais une ouverture de la ligne 14, de SaintLazare à la mairie de SaintOuen pour l’été 2020.
Mais avant cela, il a fallu
percer à vingt mètres sous
terre un tunnel de près de 6
km de long et d’une vingtaine
de mètres de diamètre. Ce qui,
en petite couronne parisienne, est loin d’être une sinécure. «Les obstacles et les points
sensibles sont nombreux. Il a
d’abord fallu creuser sous des
bâtiments haussmanniens
dans la partie parisienne. A
certains endroits, nous avons
même dû réaliser des travaux
de confortement préalables
car nous passions au niveau
des fondations de certains
immeubles », détaille Mathieu
Leroy, directeur du projet de
prolongement de la ligne 14.
LP/G.P.
Il reste désormais des travaux de génie civil à terminer pour que le métro puisse rouler
jusqu'à la station Mairie de Saint-Ouen à l'été 2020.
Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), vendredi. Le tunnelier Yolène est arrivé jeudi matin à destination, au niveau de la future station Clichy-Saint Ouen.
.
Le tunnelier est également
passé « sous la ligne 13, la ligne 2, le RER C au niveau de la
porte de Clichy », alors même
que des trains circulaient juste
au-dessus.Mais le plus délicat
reste à venir : il reste en fait
encore une vingtaine de mè-
tres à percer, juste sous les
voies du RER C à Saint-Ouen.
Pour cette dernière partie, le
forage se fera « à la cuiller »
comme ont dit dans le jargon,
c’est-à-dire sans tunnelier car
à cet endroit précis, le tunnel
de la ligne 14 viendra directe-
*Éclairage
Valérie Pécresse, présidente d’Ile-de-France Mobilités (exSTIF), a profité de cette nouvelle étape dans le long et
fastidieux chantier du prolongement de la ligne 14 pour
rappeler « l’extraordinaire attente » des Franciliens. Une fois
abouti, ce projet devrait permettre aux 600 000 voyageurs
quotidiens de la ligne 13, qualifiée de « porte de l’enfer » par de
nombreux usagers excédés, de respirer. Un quart d’entre eux
devraient « basculer » sur la ligne 14. Si le prolongement vers le
nord est attendu pour l’été 2020, celui vers le sud et l’aéroport
d’Orly est annoncé à l’horizon 2024.
ment sous le RER C.
Et maintenant ? Si deux kilomètres de rails ont déjà été
posés entre Saint-Lazare et
Pont Cardinet, le reste de la ligne prolongée doit aussi être
équipée de rails et des autres
installations ferroviaires nécessaires à l’exploitation de la
ligne. Il faudra ensuite aussi «
habiller » les stations, poser
du carrelage, installer des escalators, des panneaux d’information...
Alors que les tunneliers
viennent de terminer leur
mission au nord, Catherine
Guillouard a rappelé que
d’autres allaient commencer à
creuser cette fois au sud, en
2019, en direction de l’aéroport d’Orly. Et dès février dé-
a
Nous passions parfois
au niveau des
fondations de certains
immeubles
MATHIEU LEROY, DIRECTEUR
DU PROJET DE PROLONGEMENT DE
LA LIGNE 14.
buteront les premiers travaux
de génie civil.
Dans l’intervalle, il y aura
aussi du mieux pour les utilisateurs actuels de la ligne 14,
puisque à partir de cet été, de
nouvelles rames, plus longues
(8 voitures au lieu de 6) et plus
rapides, vont faire leur apparition.
Le témoin « J’ai appris à être très prudent sur le calendrier »
DR.
GEOFFROY BOULARD
MAIRE (LR) DU XVIIe ATTEND AVEC
IMPATIENCE LE PROLONGEMENT
DE CETTE LIGNE. PAR B.H.
milibris_before_rename
L’élu accueille cette nouvelle étape du
chantier avec un enthousiasme
« mesuré ».
Après des retards en cascade, êtesvous rassuré par l’achèvement du
percement de la branche nord de la
ligne 14 ?
Geoffroy Boulard. C’est évidemment
une très bonne nouvelle. Mais cela ne
règle en rien les problèmes de
desserte en transport en commun du
secteur de la porte de Clichy. Une zone
qui accueille les habitants de la ZAC
des Batignolles mais aussi le nouveau
tribunal de Paris. D’ici quelques mois,
ce bâtiment, pour l’instant desservi
uniquement par la ligne C du RER et
par la ligne 13 du métro, recevra
8 000 à 9 000 visiteurs quotidiens. La
ligne 13, qui est déjà la plus chargée du
réseau, va être sursaturée… Et cela
pour encore au moins 2 ans !
Est-il possible de réduire ce délai ?
J’en ai fait la demande à la RATP et
même au président de la République.
Nous aurions souhaité une ouverture
partielle de la prolongation de la ligne
14, de Saint-Lazare à la porte de
Clichy. Cette future station, de même
que celle de Pont-Cardinet, est
construite et les rails ont déjà été
posés… Mais on nous a répondu que
ce n’était « techniquement » pas
réalisable.
Avez-vous eu des assurances sur la
livraison du chantier mi-2020 ?
Dans ce dossier, j’ai appris à être très
prudent sur le respect du calendrier.
Je vous rappelle qu’à l’origine la RATP
nous avait « vendu » la mise en service
de la ligne 14 prolongée
simultanément avec la livraison de la
ZAC des Batignolles et du nouveau
tribunal…
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
15 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
En bref
91 CORBEIL-ESSONNES
LE DIRECTEUR DU
SERVICE JEUNESSE DÉFÉRÉ
Hier, le directeur du service
jeunesse et sports a été déféré
devant le tribunal d’Evry. Il
avait été placé en garde à vue
vendredi, accusé d’avoir
violemment frappé le
directeur général des services
de la mairie, mercredi, en lui
assénant un coup de pied au
visage. Il se défend en
invoquant un geste
involontaire. Son procès est
prévu le 29 juin.
Unir les clubs de foot
pour réparer la ville
Les deux équipes de Pantin
(Seine-Saint-Denis) ont signé
un projet de fusion.
Limeil-Brévannes (Val-de-Marne), hier. Une copie du sismomètre était présentée aux salariés
et aux familles.
Leur appareil permettra
« d’entendre battre
le cœur de Mars »
Le sismomètre envoyé hier sur la planète rouge
a été fabriqué par une entreprise
de Limeil-Brévannes (Val-de-Marne).
sistent à une pression de
VAL-D'OISE
25 km 100 G… », énumère Catherine
SEINESAINTHAUTS-DEDENIS
PARIS
SEINE
VALDE-MARNE
LimeilYVELINES
Brévannes
ESSONNE
PAR LAURE PARNY
ILS SONT VENUS en famille
vivre ce moment d’une intensité rare. Hier, les salariés de la
Sodern, un fleuron de l’industrie spatial basé à Limeil-Brévannes (94), ont assisté au décollage de la fusée de la
mission Insight depuis la Californie. A bord de cet engin
spatial qui arrivera sur Mars
en novembre prochain se
trouve le sismographe qu’ils
ont mis cinq ans à concevoir
et à fabriquer. Un appareil
d’un niveau technologique incroyable qui permettra
« d’entendre battre le cœur de
Mars ». Objectif : comprendre
comment la planète sur laquelle se trouvaient rivières et
volcans est devenue un désert glacial il y a 4 milliards
d’années.
Une équipe d’ingénieurs et
de techniciens spécialisés a
dû relever un nombre incroyable de défis pour réaliser ce sismomètre. « La température sur Mars oscille
entre -80 °C et +20 °C, on a dû
réaliser une coque de protection en titane, créer un ultravide d’air total à l’intérieur de
l’appareil, des pièces qui ré-
milibris_before_rename
Delelis, responsable technique.
Les images de la Nasa
ont donné des frissons
à tout le monde
Tous retenaient leur souffle, à
13 h 05 précises, au moment
du décollage. Five, for, three,
two, one… Les images fournies en direct par le Nasa
donnent des frissons à toute
l’entreprise. La fusée décolle,
on suit sa progression pendant une dizaine de minutes
et enfin, les salariés de la Sodern soufflent un peu.
« Ouf ! Là ça va mieux, reconnaît David Dobrin, technicien. Aujourd’hui tout notre
travail se concrétise. Mais on
sera vraiment rassuré quand
Insight sera posé sur Mars et
que les appareils enverront
les premières mesures. »
Sébastien Rendonnet, ingénieur chez Sodern, est venu
avec sa femme et ses deux
filles. « Ce sismomètre, c’est
énormément de travail, avec
une tension incroyable… »
La Sodern, basée à LimeilBrévannes depuis 1962 ne
cesse de prospérer, notamment grâce à son produit
phare : le viseur d’étoiles, qui
permet aux satellites de bien
se positionner dans l’espace.
Fort de son travail pour la Défense, les équipements pour
satellites et les instruments
pour l’exploration spatiale,
l’entreprise affiche 75 M€ de
chiffres d’affaires et 400 salariés. Une soixantaine de recrutements y sont prévus
cette année, mais aussi
en 2019 et 2020. Un nouveau
bâtiment va même devoir
être construit pour accueillir
tous ses spécialistes de haute
technologie. Avis aux amateurs : la Nasa a déjà passé
une nouvelle commande et le
recrutement d’ingénieurs et
de techniciens est ouvert !
A 208 KM/H SUR LA
DÉPARTEMENTALE
Ce motard a eu la main lourde,
très lourde, sur la poignée
d’accélérateur. Il a été contrôlé
à 208 km/h sur la D 607, sur
cet axe où la vitesse est limitée
entre 50 km/h et 90 km/h
selon les portions. Le permis
de conduire de cet homme de
49 ans a été confisqué par les
forces de l’ordre en vue d’une
suspension. Sa grosse
cylindrée a été mise en
fourrière.
75 PARIS
UNE BOULANGERIE
GÉANTE DEVANT
NOTRE-DAME
Un fournil de 1 000 m2 et des
dizaines d’apprentis et de
boulangers qui s’y activent
sous les yeux du public… La
plus grande « boulangerie »
de Paris a ouvert ses portes
hier matin, sous un immense
chapiteau installé sur le parvis
de Notre-Dame. Mise en place
pour la 23e édition de la Fête
du pain, elle accueillera les
visiteurs-clients tous les jours,
de 9 h 30 à 17 h 45, jusqu’au
16 mai.
93 BOBIGNY
70 JEUNES SANS PAPIERS
PARRAINÉS
L’association Réseau
éducation sans frontières a
organisé hier une cérémonie
de parrainage républicain.
70 jeunes sans papiers, âgés
de 18 à 22 ans et scolarisés
dans le 93, ont été parrainés
par des citoyens, élus ou
leaders associatifs. Originaires
de Tunisie, Guinée, Mali,
Kosovo, Côte d’Ivoire, etc, ils
seront accompagnés dans
leurs démarches
administratives.
94 CHOISY-LE-ROI
Limeil-Brévannes (Val-de-Marne), hier. Le lancement de la fusée de la
mission Insight a été très suivi par les salariés de la Sodern.
PREMIÈRE PIERRE
POUR LA MOSQUÉE
Des centaines de personnes
dont de nombreux officiels et
des représentants des autres
cultes... Après onze ans
d’attente, la pose de la
première pierre de la future
mosquée a eu ieu hier dans
une ambiance festive, sur un
terrain proche de la bretelle
avec l’A 86. Elle pourra
accueillir jusqu’à 1 000 fidèles.
La livraison du bâtiment
devrait prendre deux ans.
LP/V.T.
LP/L.P.
77 FONTAINEBLEAU NEMOURS
Pantin (Seine-Saint-Denis), hier. Cent ans après, jour pour jour,
l’Olympique de Pantin a rejoué la première édition de la Coupe de
France face au FC Lyon.
PAR VICTOR TASSEL
UN SIMPLE BALLON rond
pour rapprocher les gens…
C’est le souhait du maire de
Pantin, Bertrand Kern (PS), qui
veut redonner vie à l’Olympique de Pantin pour retisser les
liens entre les habitants. Bien
avant l’Olympique de Marseille ou le Paris-Saint-Germain, l’Olympique de Pantin
(OP) régnait sur le football
français. Le 5 mai 1918, le club
décrochait d’ailleurs la première édition de la Coupe de
France de l’histoire face au FC
Lyon 2-0.
Les deux clubs de Pantin se
sont associés pour rejouer le
match face au FC Lyon, hier,
au stade Charles-Auray. Cent
ans plus tard, jour pour jour.
« Faire renaître l’Olympique
de Pantin, un siècle plus tard,
c’est un très beau symbole »,
insiste le maire. Un symbole
d’unité dont la ville a profité
pour mettre sur la table un
projet de fusion entre le club
du centre-ville, le Club Multisports (CMS), et celui du
quartier des Courtillières,
l’Olympique Football Club de
Pantin (OFCP).
Ils ne formaient qu’un
auparavant. La scission remonte au milieu des années
1990. La raison ? Des bisbilles
entre les dirigeants mais aussi
a
Cela devrait être fait
pour septembre 2019,
au pire en septembre
2020
BERTRAND KERN,
MAIRE (PS) DE PANTIN
le comportement de certains
jeunes des Courtillières, jugés
« difficiles à gérer ». Depuis,
ces deux mondes ne se croisaient pas. Et la mixité avait
disparu. « Il y a les petits et les
grands habitants », résume,
amer, Mohammed Edsaid,
président de l’OFCP. « Il y
avait une espèce d’entre-soi,
de repli. Chacun faisait sa
tambouille de son côté, souligne Bertrand Kern. En réunifiant le foot à Pantin, nous réunifions aussi la ville. »
La tâche s’annonce longue
et ardue. Difficile d’effacer
vingt années de défiance. Linda Tadount, la présidente du
CMS, pointe les « pratiques
douteuses » de l’OFCP, un
club qu’elle juge « peu structuré ». « Nous allons avoir besoin de temps pour nous connaître et lever les
suspicions », prévient-elle.
Mohammed Edsaid consid è re l e C M S c o m m e u n
« club de mercenaires » qui
débauche des éducateurs
« avec de l’argent ». « L’OFCP
c’est le club du peuple », enfonce-t-il. La fracture sociale
est patente.
Les deux dirigeants se sont
pourtant assis autour d’une
table avec le maire et ont signé un projet de fusion. « Cela
devrait être fait pour septembre 2019, espère Bertrand
Kern. Au pire, en septembre 2020. »
Ce serait alors la grande renaissance de l’Olympique de
Pantin et de l’historique tunique or et grenat. La même
que celle que portaient les
joueurs hier pour le match du
centenaire qui s’est achevé
sur le score de 4-4. « C’est
une première pierre à la réunification des clubs de football
de la ville », espère Bertrand
Kern.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
16 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
OPINIONS
DES IDÉES POUR
FAITS DE SOCIÉTÉ, POLITIQUE, ÉCONOMIE, SCIENCES... ILS ONT
« L’esprit anti-Mai 68
de la Manif pour tous
a redonné vie à Mai 68 »
Gaël Brustier,
« Le 68 des femmes
a eu lieu en 1970… »
Joëlle Brunerie-Kauffmann,
MÉDECIN GYNÉCOLOGUE, MEMBRE
DU MOUVEMENT FRANCAIS
POUR LE PLANNING FAMILIAL
ILLUSTRATIONS ELENE USDIN
T
milibris_before_rename
u n’auras que tes études et ta
vertu pour dot ! Cette phrase
que mon père nous répétait
a marqué la femme que je
suis devenue et les combats
que j’ai menés. Architecte,
cet homme autoritaire, issu d’une famille
modeste, rêvait de Polytechnique pour ses
enfants. Il en a eu six, dont cinq filles, et
l’Ecole n’était pas mixte à l’époque. En
dépit de cette ambition qu’il avait pour
nous, l’avertissement de mon père
racontait beaucoup de l’époque d’avant1968. Nous vivions dans une France
corsetée, où les femmes, quel que soit leur
niveau d’érudition, n’avaient qu’un destin :
devenir une bonne épouse. Je ressentais
toute l’injustice de cette condition à
laquelle nous étions réduites et cela a fait
naître chez moi une grande colère. La
colère vient de la certitude d’avoir raison.
Je l’avais.
Comme mon père, ma mère avait été
résistante. Elle avait une très forte
personnalité. Pourtant, après la guerre,
elle s’est occupée de son foyer. Elle est
rentrée dans le rang. Les femmes qui
commettaient un pas de côté le payaient
cher. Une femme n’avait pas de sexualité,
elle faisait des enfants. Elle ne faisait pas
l’amour, elle était une épouse. Les
femmes étaient élevées pour obéir, à
l’Eglise, à leur père, à leur mari, à leur
patron… J’avais été élevée aux Ursulines.
En 1968, j’avais 25 ans et je
commençais ma spécialité de gynécologie
à Paris. J’avais commencé mes études de
médecine à l’hôpital de Nantes, aux
urgences. Je voyais ces filles qui arrivaient
après des avortements clandestins. Elles
étaient prêtes à courir tous les dangers, car
elles savaient de toute façon que cette
grossesse sans mari les mettait au ban de
la société. Elles étaient maltraitées par les
médecins et le personnel. J’ai dû partir à
Paris, car la gynécologie n’était pas
vraiment développée dans ma province.
On ne s’intéressait guère au corps de la
femme si ce n’est au moment de
l’accouchement. Le Planning familial avait
été créé en 1956, mais il s’appelait la
Maternité heureuse. En 1967, le député
Lucien Neuwirth faisait voter la loi sur la
légalisation de la contraception, mais tout
cela était empreint de beaucoup
d’hypocrisie. Pour beaucoup, la pilule,
c’était pour les couples mariés !
Avant 1968, Simone de Beauvoir avait
certes déjà écrit « le Deuxième Sexe » et
des mouvements de femmes se
constituaient un peu partout, mais ils
n’irriguaient pas encore une société
terriblement fermée. On aurait pu
s’attendre à ce que Mai 68 soit l’occasion
pour toutes ces femmes de faire leur
révolution. Ce ne fut pas le cas. Mai 68 fut
une affaire d’hommes. On a beaucoup
raconté que les femmes faisaient le café.
C’était vrai. Nous étions partout, mais la
parole appartenait aux hommes, qui
n’avaient, au fond, pas envie de la partager.
Le « 68 » des femmes a eu lieu en 1970… Il
s’appelait MLF. Je me souviens d’ailleurs
que se déroulaient à l’époque des réunions
non mixtes, comme nous les avons vues
réapparaître. Les femmes sentaient le
besoin de s’émanciper de leurs camarades
de barricade pour s’exprimer librement.
Pour elles, 1968 n’a pas été une révolution
mais une accélération. Elle n’est pas finie.
Elle se poursuit aujourd’hui avec le
phénomène #MeToo. Comme Catherine
Deneuve, je n’ai pas de goût pour la
délation. Mais je sais aussi d’où vient cette
nécessité impérieuse de dénoncer.
Pendant des années, dans le secret de
mon cabinet de gynécologue, j’ai entendu
les récits de violences faites aux femmes,
constaté les blessures du corps et de
l’esprit. Et toujours cette même peur de
dire, de se plaindre, cette honte de soi que
seules connaissent les victimes… Mais
dans ce domaine-là aussi, la parole se
libère, et ce n’est qu’un début.
a
LES FEMMES ÉTAIENT
PARTOUT, MAIS LA PAROLE
APPARTENAIT AUX HOMMES
QUI N’AVAIENT, AU FOND,
PAS ENVIE DE LA PARTAGER
POLITOLOGUE, ESSAYISTE,
AUTEUR DU « DÉSORDRE IDÉOLOGIQUE »
(ÉD. DU CERF), ESTIME QUE LES JEUNES
QUI MANIFESTENT AUJOURD’HUI SONT
DAVANTAGE LES ENFANTS DE LA CRISE
DE 2008 QUE LES PETITS-ENFANTS DE 1968
T
ous les dix ans reviennent les
désormais traditionnels
cortèges de commémoration
de Mai 68. On en cherche
rétrospectivement le sens.
Chacun projette sa vision du
monde dans les événements de Mai et ses
propres vérités. Elles ramènent au présent,
aux réalités sociales et politiques qui,
par-delà les mythes, façonnent le destin
de notre pays.
Au cœur de Mai, le général de Gaulle
entrevoyait dans sa solitude élyséenne les
impasses du modèle capitaliste et les
dangers d’une domination du salariat par
un capital tout-puissant. L’aspiration
gaullienne à la « participation » se voulait
une réponse et doit donner une lecture
plus complexe des événements au
sommet de l’Etat. De Gaulle voulait
changer de modèle tout en redoutant la
« sédition », Pompidou relativisait
sûrement les ludions du quartier Latin tout
en œuvrant à la restauration de l’ordre
capitaliste le plus traditionnel. Les accords
de Grenelle en furent le prix à payer…
modique étant donné la voracité de
l’inflation. Une bataille décisive pour la
République gaullienne s’est jouée dans ces
semaines d’incompréhension entre de
Gaulle et Pompidou. Mai fut, avant la crise
des années 1970, le moment d’affirmation
d’une droite proche des milieux d’affaires
au détriment de la geste gaullienne. Le
CNPF l’emportait définitivement sur les
Compagnons de la Libération.
Une certaine France a, il est vrai, eu peur
en mai. La France la plus traditionnelle,
déjà déboussolée par Vatican II, gaulliste à
regret et par obligation, s’est construit dès
lors, au fil des décennies, un Mai mythifié et
diabolisé, communiste et séditieux
d’abord, libertaire, marchand et subversif
ensuite. Lorsqu’en 2013, le projet de loi
instituant le mariage pour tous fut avancé
par la gauche de François Hollande, c’est
Mai 68 qui fut immédiatement visé par ses
opposants. Pour cette France, Mai 68
représente désormais le triomphe d’une
idéologie libertaire qui, par le marché et la
technologie, prétend s’affranchir de l’ordre
naturel. Mai 68 est — le rappelait en 2000
le cardinal Ratzinger — ce moment où l’on
a cru souhaitable et possible de s’affranchir
de deux mille ans de christianisme. Mai est
pour eux un contre-modèle mais un
modèle quand même au point que la Manif
pour tous en emprunta l’iconographie et
les lieux emblématiques, comme la place
de la Sorbonne. L’esprit anti-68 est ainsi
parvenu à redonner vie à Mai 68.
Les étudiants de 2018, enfin, ne sont pas
ceux de 1968. Ils sont plus nombreux et
probablement plus inquiets. Entre ces
générations, l’incompréhension saute aux
yeux. Les légitimes revendications des
soixante-huitards étaient la conséquence
a
LES ÉTUDIANTS
DE 2018 NE SONT PAS
CEUX DE 1968. ILS SONT
PLUS NOMBREUX
ET PROBABLEMENT
PLUS INQUIETS.
d’une massification naissante de
l’université mal préparée par le pouvoir
gaulliste. La contestation actuelle peut
apparaître comme la crainte du
décrochage et du déclassement de la part
de toute une partie de la jeunesse qui voit
une barrière s’ériger à l’entrée des études
supérieures, dernière relative protection
dans la crise. Notre pays est multifracturé.
Ses territoires se sont réorganisés
au fur et à mesure de l’intégration de la
France dans la CEE/UE et dans la
globalisation. Mai 2018 se déroule dans
une société désindustrialisée, fragmentée,
au sein de laquelle la désyndicalisation a
fait son œuvre. Que peuvent signifier, pour
la masse de cette génération qui avait
10 ans au déclenchement de la crise
de 2008, les codes, symboles, références
de Mai 68 ? Cinquante ans après,
les événements de Mai 68 sont l’objet
d’une multiplicité de mémoires
complémentaires ou concurrentes…
A chacun son Mai.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
17 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
DÉBATTRE
DES AVIS BIEN TRANCHÉS SUR L’ACTUALITÉ
KIOSQUE
« Les étudiants de Mai 68
ne voulaient pas détruire
mais construire »
Philippe Labro,
JOURNALISTE ET ÉCRIVAIN,
AVAIT COUVERT LES ÉVÉNEMENTS
DE MAI 68. DÈS JUILLET 1968,
IL PUBLIAIT UN OUVRAGE RASSEMBLANT
DES REPORTAGES SUR LES MOMENTS
CLÉS DU MOUVEMENT INTITULÉ
« CE N’EST QU’UN DÉBUT »
L’
histoire, avait écrit Marx,
ne se répète pas, elle
bégaie. Dans le cas du
mois de Mai 68, que
certains rêvent de
reproduire en mai 2018,
on peut aller plus loin et dire : il n’y a
pas d’histoire.
Mai 2018 n’est pas Mai 1968 et ne
peut pas l’être. Tout a changé, les
mœurs, les données économiques,
syndicales, le monde politique, le
pouvoir, la culture, la communication.
Mais ce qui a le plus changé, c’est
l’intelligence. Lorsqu’on relit le dossier
« Ce n’est qu’un début », que les
éditions Lattès ont eu la bonne idée de
rééditer, on est frappé par l’abysse qui
existe entre la teneur des discours de
l’époque et ceux d’aujourd’hui. Avec
une équipe de journalistes et
documentalistes, nous avions
consigné, en pleine actualité, alors que
« l’événement » se déroulait dans les
rues et dans les nuits, un dossier riche
d’entretiens, récits, faits, discours,
déclarations et révélations de certains
acteurs de cette étonnante période : de
Daniel Cohn-Bendit à Alain Geismar,
de Serge July à Alain Touraine, avec du
François Truffaut, du Malraux, etc. Il
ressort de ces textes une capacité
d’expression, une véritable
réflexion, un vocabulaire, des
projets et des idées certes
utopiques, mais au moins
quelque chose, ce qu’on
milibris_before_rename
LE COUP DE GUEULE
DE DENIS TILLINAC
appelle de l’intelligence. Les étudiants
de l’époque n’avaient rien à voir avec
ceux d’aujourd’hui, il n’y a aucune
comparaison possible entre
l’enthousiasme parfois fou mais
tellement créatif des occupants de la
Sorbonne ou de l’Odéon, et la pauvreté
du discours des occupants de Tolbiac et
quelques autres amphis. Les étudiants
de Mai 68 ne voulaient pas détruire
mais construire. Les Tolbiac n’ont eu
pour autre activité que s’installer, façon
ZAD (mais sans l’inventivité des
zadistes de Notre-Dame-des-Landes),
a
CE N’EST PAS
EN TENTANT DE
REPRODUIRE MAI 68
QUE L’ON CHANGERA
LA SOCIÉTÉ.
ELLE A CHANGÉ, D’ORES
ET DÉJÀ, ELLE CHANGE.
taguer les murs, bousiller les
installations et attendre qu’on les
déloge afin de passer pour des martyrs.
Au point d’inventer une victime — de
bidonner — relayés et soutenus par
quelques adultes participant au
mensonge et à la « fake news ».
Comme ce devrait être le rôle de la
presse, il ne s’agit pas de juger mais de
comprendre. Et tenter de ne pas trop
prendre parti. Avec l’équipe d’« Edition
spéciale », nous étions, sinon séduits,
du moins passionnés, notre curiosité
tout allumée, par ce que proposaient
les enfants de la rue Gay-Lussac. Peutêtre étions-nous trop indulgents, mais
il était vite apparu que ce que je préfère
appeler le « mouvement » plutôt que la
« révolution » allait peser lourd et
transformer la société. Il était clair que
Mai 68 faisait tourner une page,
modifiait tout et le ferait encore
pendant des décennies. En ce sens, ce
qui a suivi, en particulier le réformisme
de Giscard, la victoire de Mitterrand et,
plus tard, le grand basculement de
l’inattendu représenté par Macron, tout
ce qui a été notre histoire depuis
cinquante ans, en ce sens, tout
commence en Mai 68.
Ce n’est pas le cas en mai 2018.
Certains médias comme certains
hommes politiques, hantés par la
nostalgie, habités par l’esprit
d’insoumission, ont peut-être rêvé que
tout recommence comme avant.
Rien n’est jamais « comme avant ».
Ce n’est pas en tentant de reproduire
Mai 68 que l’on changera
la société. Elle a changé, d’ores
et déjà, elle change.
Le XXIe siècle nous confronte avec
d’autres dangers, ils s’appellent le
terrorisme, Daech, le clash des
religions et des civilisations, les
dangers de la prolifération nucléaire,
la catastrophe environnementale, la
démographie, les migrants.
L’insatisfaction, le mécontentement,
l’injustice, les trois piliers
de toute contestation, demeurent et
doivent être pris en compte
par la nouvelle classe politique. Mais il
y a une immense différence
entre la contestation démocratique
et l’apparition brutale des black blocs,
qui véhiculent le nihilisme, ce poison.
« Jeunes gens, ne vous
laissez pas enfumer par
les anciens combattants
de Mai 68, exhorte Denis
Tillinac. Ils vont vous
raconter que ce fut un
moment de ludisme, de
créativité, de liberté, de
générosité. C’est une fable
de vieux cons. J’avais
20 ans en Mai 68, j’étais un
étudiant anonyme, pas du
tout politisé, loin des
leaders qui plastronnaient
dans les médias. Ils se la
jouaient gauchos mais
sont devenus des bobos
vaguement écolos, et
vous payez l’ardoise de
leur égocentrisme. Elle est
lourde (...) En mai 68, des
militants autoproclamés
n’ont ouvert aucune porte
à la liberté. Au contraire, ils
vous ont concocté un
monde bêtement hightech, où le capital
mondialisé et le
consumérisme à sa solde
sont plus oppressants que
jamais. A vous de
reconstruire le bonheur
de vivre en France, avec
des valeurs dignes
de l’appellation.
Bon courage ! »
« Mai 68 : l’Arnaque
du siècle »,
de Denis Tillinac.
Ed. Albin Michel, 14 €.
« LES ANNÉES 68 »
Auteur et réalisateur
français, Patrick Rotman
revisite, avec sa fille,
les années 1960,
de la guerre du Viêt Nam
à Che Guevara en passant
par les révoltes étudiantes.
Un beau livre pour
célébrer cette époque.
« Les Années 68 »,
de Patrick et Charlotte
Rotman, Ed. Seuil, 59,80 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
18 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
PORTRAIT
Edouard Baer,
qui réveille les auditeurs
de Radio Nova,
fait de l’effet. « Ah ! Si je
pouvais, plus qu’une
matinale, passer la nuit
avec lui ! » s’enflamme
Bénédicte, auditrice.
Bio
express
n 1er DÉCEMBRE
1966 : naissance
à Paris.
n 1984 : s’inscrit
au cours Florent.
n 1993 : anime avec
Ariel Wizman
« la Grosse Boule »
sur Radio Nova.
n 1997 : anime sur
Canal + « le Centre
de visionnage ».
n 2001 : Molière
de la révélation
théâtrale masculine
pour « Cravate Club ».
n 2002 : incarne
le scribe Otis dans
« Astérix et Obélix :
Mission Cléopâtre »,
d’Alain Chabat.
n 2004 : réalise
« Akoibon »,
avec Jean Rochefort.
n 2008 : maître de
cérémonie du Festival
de Cannes pour la
première fois.
n 2016 : revient à
« Radio Nova » pour
la matinale
« le Grand Mix ».
« QUAND T’ES
UNE MEUF,
T’AIMES
ÉDOUARD BAER.
ON SENT BIEN
QU’AVEC LUI
LA VIE VA ÊTRE
PLEINE
D’IMPRÉVUS,
MAIS IL A
QUELQUE CHOSE
DE RASSURANT. »
MARINA, EN FORMATION
DE SOPHROLOGIE
LP/JEAN NICHOLA GUILLOT
REPÉRÉ
DANS
LES ANNÉES
1990 PAR
RADIO NOVA
IL EST LIBRE, ÉDOUARD
ÉDOUARD BAER Le matinalier de Radio Nova a été choisi pour présenter la cérémonie
d’ouverture du 71e Festival de Cannes mardi. Portrait d’un électron libre, poète de l’improvisation.
Par PIERRE VAVASSEUR
milibris_before_rename
A
-t-on jamais vu une telle profusion
d’amours contrariées ? De désirs
en suspens ? D’infidélités fantasmées autour d’un seul homme ?
Faites l’essai : prononcez devant
une femme le nom d’Edouard Baer, 51 ans, acteur, scénariste, cinéaste, animateur de radio,
maître de cérémonie des soirées d’ouverture et
de clôture du 71e Festival de Cannes qui s’ouvre
mardi, et observez l’effet. C’est le lait sur le feu.
« Il a commencé il y a vingt-cinq ans sur Radio
Nova, s’enflamme Hélène, qui travaille dans
une agence littéraire, j’étais déjà gaga. » « Je le
surkiffe, s’enflamme Bénédicte, qui collecte
sur YouTube les extraits de Plus près de toi,
l’émission qu’il anime de 7 à 9 heures du matin
depuis deux ans sur la même antenne. Ah ! Si
je pouvais, plus qu’une matinale, passer la nuit
avec lui ! » Voilà qui est dit long . Metteuse en
scène entre Londres et Paris, Christine, qui l’a
côtoyé notamment dans « les Herbes folles »,
d’Alain Resnais, transforme son témoignage en
message personnel. « J’aimerais lui proposer
un rôle de journaliste déjanté dans ma pièce,
Entrez dans la légende ! » « Quand t’es une
meuf, t’aimes Edouard Baer, résume Marina,
en formation de sophrologie. On sent bien
qu’avec lui la vie va être pleine d’imprévus,
mais il a quelque chose de rassurant. » L’écrivain Nicolas Rey, qui connaît bien l’animal, persiste et signe : « C’est le mec dont toutes les
femmes sont amoureuses. N’importe lesquelles, et même si dans la vie elles ne sont d’accord sur rien, elles s’accordent sur ce point. »
« C’EST DE SA FAUTE,
IL N’AVAIT QU’À VENIR »
Pourquoi ? « Il a la grâce, dit l’auteur de
L’amour est déclaré. Il a été élevé par des parents qui comptaient parmi leurs amis Jean
d’Ormesson et ça se sent. Il n’est jamais vulgaire, il ne sait pas faire, il n’a pas appris. »
Pousser les curseurs d’un romantisme ébouriffé en revanche, ça, Edouard a de temps en
temps su faire. « Je me souviens de l’année où
il a été juré du Festival du film de Deauville,
poursuit le romancier. Il avait ramené à l’hôtel
Normandy une troupe de musiciens façon
Gipsy Kings. Là, il commande des caipirinhas
pour tout le monde puis annonce qu’il a promis de retrouver une amie à Honfleur. Au
barman, qui lui présente la note, il dit : Mettez
les consommations sur la chambre de Richard Berry. — Mais, monsieur Baer… monsieur Berry n’est pas là cette année. — C’est de
sa faute, il n’avait qu’à venir.
Aujourd’hui, Edouard préférerait passer
sous le boisseau ces caprices de dandy incandescent. Le personnage qui nous reçoit ce
mardi matin dans les locaux de Radio Nova
« C’EST
UN FUNAMBULE
DU RIRE,
UNE SORTE
D’ARTISTE
CÉLESTE »
FABIEN ONTENIENTE,
RÉALISATEUR
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
19 | Le6 MAI
2018
« ENTRER
DANS LA VIE INTIME
DES GENS À
DES HEURES OÙ
L’ON A JUSTE
ENVIE D’ÊTRE
TRANQUILLE AVEC
SON CAFÉ…
C’EST TELLEMENT
TOUCHANT. »
ÉDOUARD BAER À PROPOS
DE SON ÉMISSION RADIO
— son bureau est décoré d’une affiche originale
du « Dindon », la pièce de Georges Feydeau,
avec Jean Rochefort et Michel Bouquet, d’une
autre représentant Barack Obama et d’une
lampe ultrakitsch dont le pied représente Napoléon Ier — quitte juste son émission qui tient
du parachute ascensionnel, de la voltige sans
filet et de la défense de la poésie. Deux enfants,
frère et sœur, sont venus dire un poème.
« Alors, c’est promis, vous allez arrêter de vous
taper dessus pour faire plaisir à votre maman ? » a souri Edouard, repassant pour la
67e fois la main dans ses cheveux. La voix est
douce, elle ondule, on s’y repose. Caméra en
main, Nicolas Lartigue, auteur de 1 250 vidéos,
se laisse porter par le courant. « Tous les matins, il me piège. Il ne prévoit rien. Quatre minutes avant de prendre le micro, il écoute de la
musique, puis il se lance, relate celui qui filme
les matinales de Nova pour le Net. Aucune
émission n’est la même, ni dans le contenu, ni
dans le rythme, ni dans les invités, ni dans l’humeur. J’ai toujours été fasciné par cette liberté
incroyable. A chaque fois, on atteint des moments d’une extrême légèreté et d’autres d’une
extrême profondeur. Et les poèmes, ça touche
les gens. On pourrait croire qu’ils vont se précipiter sur les instants comiques, mais pas du
tout. » Les extraits postés sur Internet rassemblent de 600 000 à 1 million de personnes.
UN NOCTAMBULE
QUI DOIT SE LEVER TÔT
(Ci-dessous) Dans
« Astérix : Mission
Cléopâtre », l’acteur
s’était lancé dans
une improvisation
devenue culte.
JÉRÔME DOMINE/ABACA
(A droite) Paris, 2014.
Edouard Baer avec
son complice
de toujours,
Ariel Wizman.
milibris_before_rename
Il va de soi que le petit-neveu du compositeur
René Baer (1887-1962) — auteur d’une merveilleuse chanson, « la Chambre », qu’interpréta Léo Ferré — ne sait rien de ce tombereau
d’éloges qui circulent dans son dos. Ce dont il
s’est rendu compte, en revanche, depuis que ce
noctambule a recommencé à se lever tôt, c’est
qu’il y rend d’une certaine façon hommage à
son père, Philippe Baer. Gaulliste fervent, employé à la Cour des comptes, il est aujourd’hui
son héros. « Il avait fait la guerre, traversé les
Pyrénées à pied, a été emprisonné en Espagne.
Il a participé à la libération de Paris, la campagne d’Alsace. Il est l’exemple de ces destins qui
ont été changés par la guerre. Aujourd’hui, on a
l’impression que le monde s’effondre, mais on
ne se rend pas compte des horreurs que les
survivants avaient vécues. Alors, forcément,
les années 1960, même s’il y avait dans l’air la
vague anxiété de la bombe atomique, ces an-
nées ont été très joyeuses pour moi. » A la Cour
des comptes, M. Baer se moquait bien des prérogatives qu’aurait pu lui offrir son poste. «Ce
truc de grand corps d’Etat, c’était très austère. Il
n’était question pour lui que de donner du
temps au pays, à la République, à la France. »
Qu’en a-t-il, lui, tiré ? « J’ai été élevé dans cette
petite culpabilité : que peut-on faire de ce qu’on
a reçu ? Est-ce qu’on se gâche ou pas ? »
UNE ENFANCE DANS
LE SAINT-GERMAIN DE MODIANO
Philippe Baer, surtout, avait un principe. « Il
était obsédé par le petit matin. La vie d’un
homme, pour lui, commençait à l’aube. Parfois, je me levais en même temps, on allait prendre un café au bistrot d’en bas.
Nous habitions à Saint-Germain-desPrés à l’époque, qui n’avait rien à voir
avec celui d’aujourd’hui. C’était celui de
Patrick Modiano, des artisans, des réparateurs de porcelaine, de bronzes. Il y
avait encore des appartements sans salle de bains. Aujourd’hui, me lever pour
Radio Nova est une façon de retrouver
ça. Pour moi qui ai beaucoup fait le contraire, mené une vie de nuit, fait du théâtre, me
retrouver ici à l’aube est assez émouvant. » Il
en profite, il en jouit. « Quand on fait un film
pour le cinéma — NDLR : il a tourné la Bostella,
Akoibon, Ouvert la nuit… —, on n’est plus en
phase avec le quotidien. Faire quelque chose
qui est ancré dans l’époque, entrer dans la vie
intime des gens à des heures où l’on a juste
envie d’être tranquille avec son café, sa douche, sa tartine, son téléphone et qu’on accepte
une voix chez soi, c’est tellement touchant. »
Celui qui a été l’amant de Sandrine Kiberlain dans « Rien sur Robert », de Pascal Bonitzer, a incarné le scribe Otis dans « Astérix et
Obélix : Mission Cléopâtre » avec une improvisation devenue « culte », a aussi joué dans
« Turf » du très populaire Fabien Onteniente.
« C’est un funambule du rire, une sorte
d’artiste céleste, estime le réalisateur de
Camping. Il est en perpétuelle ébullition. Le
carcan d’un rôle se révèle toujours étroit au
regard de sa personnalité. Tout dépend du bar
qu’il a fréquenté la veille. »
Dans la vie courante, il est le papa d’une fille
de 12 ans. Il a un frère, Julien, chanteur aux textes délicats qui évoque dans l’un de ses morceaux la terre comme une « grosse boule ». Titre d’une émission qu’Edouard anima tout au
début sur Nova, de 1993 à 1995, avec son complice Ariel Wizman, après avoir été repéré par
le journaliste et patron de radio Jean-François
Bizot, aujourd’hui disparu. Il a aussi une sœur,
Pauline, versée dans la littérature.
« La première fois que j’ai rencontré
Edouard, confie Wizman, j’ai été très impressionné. C’est un bloc de talent, il
n’a besoin de rien. Il cumule
l’exigence et l’insatisfaction. »
En ces temps-là, Edouard était
fou de tennis : « Quand Noah a
percé, ça nous a rendus dingues. » Il a suivi le Tour de
France. « Je me rappellerai
toujours l’arrivée de Greg Lemond à Paris. Une voiture suiveuse vient à sa
rencontre, la fenêtre s’ouvre et je vois Jean
Carmet qui lui crie : Vas-y ! »
Edouard fuit les gens pour qui « tout roule », « ce côté moi-mieux », dit-il. Il déteste
aussi les paysages : « Ils me donnent une impression d’immobilité, d’impuissance, de nullité de moi-même. Il n’y a rien de plus triste,
parfois, que la beauté. Moi, j’aime les choses
plus salissantes, les comptoirs des cafés, les
spectacles où les gens éructent, les accidents,
les incidents, les taiseux, les gens qui rougissent, ça me rassure. » Le regretté Jean Rochefort, qui avait joué dans « Akoibon » et cassé la
baraque en mimant un caméléon dans un
spectacle signé Baer, « la Folle et Véritable Vie
de Luigi Prizzoti », nous confiait peu avant sa
mort : « Il est hors des mouvances et du politiquement correct. Derrière la dérision, la drôlerie, l’inventivité, il cache un étrange humanisme. Attendez… Je cherche un mot : il a une
individualité généreuse ! »
Quand on lira ces lignes, cet admirateur de
l’écrivain-voyageur Sylvain Tesson fignolera
son texte d’inauguration cannoise. Quand il lève la tête pour rêvasser, Edouard songe à sa
petite Fiat Barchetta à deux places qui l’attend
près de sa maison d’Arles. « C’est à la fois une
Fiat et un Roadster. Vous êtes assis par terre et
quand on roule à 60 km/h on a l’impression
d’être à 120. » De Cannes, dont il a déjà à deux
reprises pratiqué l’exercice, en 2008 et 2009,
il n’est dupe de rien. « Quand je vois la montée
des marches et son arrogance, avec des marques de mode qui présentent des mannequins,
si c’est pour ne pas assister aux films ni comprendre qu’ils sont porteurs de l’émotion d’un
pays, c’est insupportable. Ça me donne envie
que ça brûle, tout ça. » Nul doute qu’Edouard
Baer va mettre le feu, mais à sa façon.
IL FUIT
LES GENS
POUR QUI
TOUT ROULE
DR
Chaque matin
dans « Plus près de toi »,
Edouard Baer improvise.
NIKO/NIVIERE/LORENVU/SIPA
LP/ JEAN-BAPTISTE QUENTIN
DIMANCHE
Festival de Cannes
(Alpes-Maritimes), 2008.
Déjà maître de cérémonie
il y a dix ans, Edouard Baer
mènera de nouveau
la danse cette année.
« LA PREMIÈRE FOIS
QUE JE L’AI
RENCONTRÉ,
J’AI ÉTÉ TRÈS
IMPRESSIONNÉ.
C’EST UN BLOC
DE TALENT, IL N’A
BESOIN DE RIEN.
IL CUMULE
L’EXIGENCE ET
L’INSATISFACTION »
ARIEL WIZMAN,
JOURNALISTE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DIMANCHE
Parisien
20 | Le6 MAI
2018
HISTOIRE
*L’actu
MUSÉE CARNAVALET
N »/OLIVIER
PHOTOPQR/« PRESSE OCEA
LANRIVAIN
Hier se tenait à Paris la Fête
à Macron, au cours de laquelle
plusieurs effigies — notamment
un pantin attaché à une
potence — du président ont été
tournées en ridicule. Au moins
n’ont-ils pas été molestés,
comme il y a un mois à Nantes :
le 7 avril, un mannequin à
l’image d’Emmanuel Macron
(photo) y était pendu puis brûlé
au cours d’une manifestation,
suscitant l’indignation
de nombreux élus LREM. Hier,
le parquet de Nantes a annoncé
avoir ouvert une enquête,
confiée à la PJ
de Rennes.
Le chef de l’Etat
n’est pas le seul
à en faire les frais :
le 19 mars, au Havre,
deux effigies
de Guillaume Pepy
et Edouard Philippe
avaient été
incendiées.
Cette estampe représente
l’immolation de l’effigie
du pape Pie VI en 1791.
CIAO PANTINS !
1787 Quelques mois après son éviction, Calonne, le contrôleur général des finances, est exécuté à
Paris. Enfin presque : c’est son mannequin qui est brûlé, dans un rituel contestataire toujours en vogue.
PAR LOUIS MOULIN
a
« L’immolation
de mannequins se fait
aussi dans l’imitation
de la pratique judiciaire
des exécutions
en effigie »
EMMANUEL FUREIX, MAÎTRE
DE CONFÉRENCES EN HISTOIRE
« CALONNE, ministre d’Etat et
contrôleur général des finances, condamné par la nation à
être brûlé, et ses cendres jetées
au vent. » La formule est aussi
solennelle que la sentence terrible. Elle a été inscrite sur un
petit panneau qui pend au cou
du condamné. Lui trône au milieu de la place Dauphine, à
Paris, noire de monde en cette
soirée du 1 e r octobre 1787.
Quelque 4 000 regards détaillent le supplicié en attendant son exécution.
A la manœuvre, les membres
de la basoche, une turbulente
corporation d’étudiants en droit.
Ils se sont occupés de tout : allumage des réverbères, confection du bûcher et lecture du jugement. « Pour avoir mis le
désordre dans les finances,
ayant usé du Trésor royal comme du sien propre… » Les attendus sont énoncés d’une voix ferme, qui peine à couvrir les huées
de la foule. « Pour avoir suborné
les femmes de ceux qui sollicitaient les places et en avoir fait le
prix du déshonneur… »
Excessif ? Injuste ? Assurément. Mais le réquisitoire est à
la hauteur de la déception suscitée par Charles-Alexandre de
Calonne, lui qui devait rétablir
les finances du royaume et qui a
plutôt hérité du surnom de
Monsieur Déficit. Et même si
Louis XVI a fini par se passer de
ses services quelques mois
plus tôt, l’opinion pourchasse
l’ex-ministre de sa vindicte. Le
Parlement de Paris, compétent
en matière judiciaire, a même
ouvert une procédure à son encontre, mais elle a été interrompue par le pouvoir royal.
Alors les étudiants en droit
ont décidé de rendre justice
eux-mêmes. La proclamation
des griefs étant arrivée à sa fin,
l’un d’entre eux s’avance avec
une torche. Encouragé par l’assemblée, il la jette au milieu des
fagots. Calonne s’embrase sous
les vivats. Enfin presque Calonne : ce soir-là, c’est un mannequin à l’effigie de l’homme
d’Etat qui est jugé et exécuté.
Et c’est loin d’être une exception. Dans ses « Mémoires se-
crets », l’écrivain Louis Petit de
Bachaumont note à propos de
l’événement que « les suppôts
du palais ont brûlé M. de Calonne avec un grand appareil et
dans toutes les formes juridiques » en « renouvelant la scène
de 1774 ». Cette année-là, déjà
place Dauphine, le peuple avait
incendié « un broc de blanchisserie plein de paille, surmonté
d’une tête et vêtu d’une vieille
robe de magistrat », représentant le chancelier de Maupéou,
fraîchement démis de ses fonctions. Quelques jours plus tard,
on enterra l’effigie de l’abbé Terray, contrôleur général des finances « après lui avoir fait des
funérailles burlesques », comme le décrit l’historien Charles
Tilly dans « La France conteste ».
Mise à mort symbolique
qui traverse les siècles
« L’immolation de mannequins
se fait aussi dans l’imitation de
la pratique judiciaire des exécutions en effigie », note Emmanuel Fureix, maître de conférences en histoire à l’université
Paris-Est-Créteil. Jusqu’au début du XIXe siècle, la justice
pouvait ainsi très sérieusement
décider de « condamner à
mort » des mannequins ou tableaux représentant une personne déclarée coupable mais
qui serait en fuite.
Ces étonnantes condamnations par contumace firent florès quelques années après
l’exécution de Calonne, pendant
la Révolution. Au printemps
1791, plusieurs mannequins représentant le pape Pie VI sont
immolés au Palais-Royal après
que le pontife a refusé la constitution civile du clergé. Bien plus
tard, lors du carnaval de
mars 1832, on détruira des
masques en forme de poire
pour protester contre le roi
Louis-Philippe. Pourquoi une
poire ? Le caricaturiste Daumier avait popularisé la ressemblance entre le fruit et le faciès royal… Depuis, ce rituel de
mise à mort symbolique d’effigies ne s’est jamais vraiment
éteint. Mannequin, ce n’est pas
toujours une sinécure…
Un héritage
du carnaval
D’où vient cette
étrange pratique
de brûler, de pendre,
bref de s’acharner
sur des mannequins ?
« La pratique remonte
au Moyen Age et
elle est folklorique
avant d’être
contestataire,
explique l’historien
Emmanuel Fureix.
On brûlait
un mannequin, sorte
d’épouvantail habillé
de vieux tissus, appelé
Carementran,
pour marquer la fin
du temps du carnaval
et le début du
carême. » C’est au
sortir de la période
médiévale que
la coutume prendra
un tour plus politique,
et beaucoup
moins festif.
LEEMAGE/LUISA RICCIARINI ET DR
DANS LE RÉTRO
milibris_before_rename
C’était un 6 mai…
Clap de fin
A lire
1829 : chauffe accordéon !
Le bal musette et ses flonflons,
Yvette Horner, André Verchuren,
Yann Tiersen… Vous pensiez que
l’accordéon était français ?
Raté : c’est à Vienne que la boîte à
soufflets (ou le branle-poumons,
son autre nom d’antan) est
brevetée pour la première fois,
le 6 mai 1829, par un fabricant
d’orgues arménien, Cyrill Demian,
et ses deux fils Carl et Guido.
On ne l’utilisait plus depuis
belle lurette mais c’est un
monde qui disparaît : l’histoire
du télégramme a pris fin cette
semaine, comme l’a confirmé
Orange. Mis en place en 1879 en
France, le service — inventé par
Samuel Morse aux Etats-Unis
vingt-cinq ans plus tôt —
permettait d’informer
rapidement des proches quand
le téléphone n’existait pas.
Le Général, quel humour ! Derrière la statue
du Général sommeillait un homme d’Etat
d’une drôlerie sans pareille… Si
les conférences de presse de De
Gaulle sont restées comme de
bons moments de causticité, ses
saillies en privé étaient aussi
savoureuses, et témoignaient
d’une distance sur les choses.
« Les Sautes d’humour
du général de Gaulle »,
chez Payot, 14 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
21 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
LE PARISIEN ET VOUS
L’ACTU VOUS LA VIVEZ,
LA COMMENTEZ ET VOUS RÉAGISSEZ
LE TOP INFO
DE LA SEMAINE
+
A noter
VOS RÉACTIONS
LUNDI
RUSSIE
Investiture du
président Vladimir
MAI
Poutine pour
un quatrième mandat.
MARDI
8
I
REUTERS, AFP/JEFF PACHOUD, LP/FRÉDÉRIC DUGIT
7
71e ÉDITION
DU FESTIVAL
DE CANNES
MA
Le jury est présidé
par l’actrice australienne
Cate Blanchett.
ASSIGNATION EN
RÉFÉRÉ DE LA SNCF
par les syndicats CFDTCheminots et UnsaFerroviaire, qui contestent
la décision de la direction
de décompter des jours
de congés aux cheminots
grévistes.
Ruée dans les garages
automobiles
Le 20 mai prochain, les règles
du contrôle technique changent.
Notre article a suscité des centaines
de commentaires sur Facebook.
Dans leur ensemble, les automobilistes
sont sceptiques quant à la nécessité
de cette sévérité accrue qui devrait
surtout leur coûter plus cher.
« Les accidents
ne sont pas causés
par des vieilles voitures mais
bien par l’inconscience des chauffards. »
GUICHARD ÉRIC J MICHEL
« Je suis pour le contrôle
technique mais si la voiture
QUELLE
INFO VOUS
A MARQUÉ
CETTE
SEMAINE ?
Si notre voiture ne passe plus le contrôle
on va etre obligé d’en racheter
une plus récente. Le marché de l’auto
va progresser. » ZABELLOU ROUGIER
« Ne vous plaignez pas.
En Belgique toutes les voitures
avec un point de rouille sont refusées.
Si votre auto va régulièrement au
garage pour les vidanges, vous n’aurez
aucun soucis ! »
BRUNO DUPUIS
« Mon voyant airbag allumé
depuis les 3 ans de la voiture,
a toujours passé le contrôle, j’ai peur
que cette année la réparation devienne
obligatoire… si c’est obligatoire, on va
me piquer 1 000 € pour changer une
bague de contact qui vaut 50 €…. »
AHCENE MOUHEB
Aurélie
d’Humières
44 ans, chef d’entreprise
Paris (XVe)
VOI
X
express
PROPOS RECUEILLIS PAR
CHRISTOPHE BÉRARD
milibris_before_rename
JEUDI
10
LE PRIX
CHARLEMAGNE
est remis à
Emmanuel Macron
à Aix-la-Chapelle en
Allemagne pour son
engagement européen.
Il lui avait été décerné en
décembre. La distinction
avait été accordée dans
le passé au pape François
et à Angela Merkel.
MAI
DIMANCHE
380 000 vues
L’article publié le 30 avril,
dix jours après la mort
du DJ suédois, à 28 ans,
arrive en tête
des audiences sur notre
site Internet. Ses proches
révélaient sur TMZ
les conditions dans
lesquelles la star
de l’électro s’est suicidée.
BISON FUTÉ
annonce une journée
rouge au niveau
MAI
national dans le
sens des retours.
13
2 Marin
300 000 vues
La confrontation
entre le jeune Marin
et son agresseur
a passionné nos lecteurs.
Le jeune homme,
aujourd’hui handicapé,
s’était fait agresser après
être allé au secours
d’un couple importuné
par un individu.
3 Rose Laurens
250 000 vues
L’interprète d’« Africa »,
tube des années 1980
vendu à plus de 1 million
d’exemplaires, Rose
Laurens, 65 ans,
est décédée lundi 30 avril
des suites d’une longue
maladie. Sa disparition
a ému toute
une génération.
VOUS ÊTES TÉMOIN
VOUS AUSSI AVEZ ASSISTÉ À UN ÉVÉNEMENT INSOLITE
OU EXTRAORDINAIRE, ENVOYEZ-NOUS VOS PHOTOS,
VOS VIDÉOS, VOS INFOS À L’ADRESSE
facebook.com/leparisien
LP :PHILIPPE LAVIEILLE
a de bons freins, de bons pneus
et de bons amortisseurs c’est pas
des fuites d’huile ou un peu de rouille
qui empêche une voiture de rouler. »
ROBERT GRAPPEY
« Ça va arranger
les concessionnaires.
1 Avicii
La grève de la SNCF
Je trouve qu’elle est
disproportionnée et que les
revendications ne sont pas si
justifiées que cela. Ces
personnes-là ne réalisent pas
qu’elles abusent de leur
pouvoir de nuisance. Il y a une
forme de lassitude à voir ce
mouvement social durer aussi
longtemps.
Rémy Dupont
28 ans, ergothérapeute
Paris (XIVe)
Renée Blazère
65 ans, fonctionnaire
Evry (91)
Steve Mol
Le meurtre de la petite
Angélique
Je suis originaire du Nord et je
connais bien le coin où ce
drame s’est déroulé. Le
parcours de son meurtrier ne
peut qu’interroger quand on
apprend que c’est un
récidiviste mais qui n’avait
plus fait parler de lui depuis
des années. Pouvait-on
vraiment empêcher cela ?
Les black blocs
Je suis encore choquée de
toutes les images de violence
et de dégradations qui ont lieu
cette semaine à Paris. Ce ne
sont rien d’autre que des
anarchistes ! Et l’image qu’ils
donnent de leur combat est
paradoxalement cassée par
leur attitude. Cette société
m’inquiète s’il faut désormais
casser pour se faire entendre.
La qualification de l’OM pour
la finale de la Ligue Europa
C’est un énorme pied de nez
au PSG. Paris a plein d’argent
mais n’arrive à rien. Et là,
Marseille, qui est moins riche,
y arrive. En plus, c’est une
équipe jeune qui a un supermental. Le contraire du PSG.
Mais je suis lucide : en finale
contre l’Atlético de Madrid,
ce sera très dur.
40 ans, électricien
Gagny (93)
Frédéric
Willems
46 ans, avocat
Paris (Xe)
Le 1er Mai gâché
par les violences
L’état d’esprit de cette journée
ne doit pas être synonyme de
casse et de violence. Je trouve
que c’est révélateur d’un
malaise en France. La société
est en mutation et ces
changements ne sont pas bien
préparés et donc pas bien
acceptés.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
22 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
SOURCES : SOCCERWAY, TRANSFERMARKT.
GRAND
FORMAT
FOOTBALL
646
LES FRANÇAIS
TRÈS FORTS À L’EXPORT
Les
Français de l’étranger
Plus de 600 Français jouent à un niveau professionnel
en dehors de nos frontières. Décryptage d’un phénomène.
LES FOOTBALLEURS français s’exportent bien ! Selon notre enquête,
646 professionnels tricolores pratiquent le football un peu partout sur la
planète. C’est moins que les Brésiliens, certes : 1 202*. Mais c’est presque autant que les Argentins (753 l’an
passé*). La France figure ainsi dans le
top 3 des pays qui « fournissent » le
plus de footballeurs pros aux différents championnats. « Cela montre le
bon niveau de notre formation », souligne Bruno Satin, agent de joueurs.
Parmi ces expatriés, il y a bien évidemment les stars comme Antoine Griezmann, à l’Atlético Madrid, ou Paul Pogba, à Manchester United. « En dehors
du PSG, peu de clubs de Ligue 1
peuvent retenir les meilleurs éléments. Ils préfèrent donc rejoindre des clubs plus cotés qui
leur proposent des challenges et des salaires
plus importants »,
explique Satin.
Les Français
aiment
surtout nos voisins luxembourgeois
(124) et belges (63). « C’est intéressant
pour des joueurs bloqués à des niveaux inférieurs dans l’Hexagone, signale Christian Gérard, agent français.
En Belgique, on retrouve pas mal de
joueurs issus de la 2e ou de la 3e division française. Au Luxembourg aussi.
C’est l’équivalent de la 3e division
hexagonale mais les trois premiers
jouent la Coupe d’Europe. »
Une centaine à quitter l’Europe
L’envie de participer à une compétition européenne pousse à s’exiler encore plus loin. C’est le cas de Bagaliy
Dabo, ancien de Créteil, qui a posé ses
valises en Azerbaïdjan (FK Qabala)
depuis 2016. « C’était la première fois
que je partais à l’étranger et je ne regrette pas, sourit l’attaquant. J’ai disputé la Coupe d’Europe. »
Au final, ils sont à peine une centaine à quitter l’Europe. Après être passé
par le Viêt Nam, l’ancien attaquant du
PSG Loris Arnaud œuvre désormais
en Indonésie (Persela FC) alors que
Florent MALOUDA
l’ancien Havrais Florent Sinama-Pongolle a posé ses valises en Thaïlande
(Chainat FC). Le Mexique devient à la
mode : quatre Français y ont élu domicile, dont deux anciens internationaux
(Gignac et Ménez). « A l’avenir, la MLS
(NDLR : Etats-Unis) va aussi offrir de
nombreuses opportunités », expose
Satin. Ils sont déjà 18 Français, dont
l’ancien Marseillais Romain Alessandrini et l’ex-Bordelais Michaël Ciani, à
évoluer aux Etats-Unis. Parfois, le départ ne répond qu’à un choix financier.
Débarqué cet été en Chine, au Tianjin
Quanjian, pour 11 M€ annuels, l’ancien
Bordelais Anthony Modeste a reconnu
que c’était « financièrement une occasion unique ». Ça aide à combattre le
mal du pays.
124
(1 re division)
LUXEMBOURG
Liechtenstein 1
LP/INFOGRAPHIE, C. TÊCHE.
CELLULE DATA ET SYLVIE DE MACEDO.
GETTY IMAGES/B. KANARIS, A. RODRIGUEZ, P. BOURDIN, DR.
Allemagne 30
Suisse 14
Slovénie 5
Slovaquie 2
Hongrie
Luxembourg 124
Pays-Bas 10
Pologne
Belgique 63
Angleterre 54
Pays de Galles 1
Islande 3
Ecosse 14
Irlande du Nord 4
Irlande 2
FRANCE 611
Andorre 13
méthode
milibris_before_rename
Autriche 5
Rép. tchèque 9
Danemark 1
André-Pierre
Gignac
*Notre
En s’appuyant sur la base
de données proposée
par les sites Soccerway
et Transfermarkt, nous
avons retenu les joueurs
qui évoluent au niveau
professionnel dans les
quatre grands championnats
européens (quatre
1res divisions en Angleterre,
trois en Allemagne et en
Italie, deux en Espagne)
et, pour les autres pays,
ceux qui jouent en 1re ou
2e division. Nous avons
retenu la nationalité sportive
comme critère pour les
« binationaux ». Raphaël
Guerreiro, le FrancoPortugais de Dortmund,
a choisi la sélection
portugaise et n’est donc pas
considéré comme un joueur
français dans notre enquête.
Joueurs
en...
D 1 : 79
D 2 : 45
Milieu de terrain de
Diferdange
SYLVIE DE MACEDO
* Selon l’étude « Les footballeurs
expatriés dans
le monde » réalisée
par l’Observatoire
du football CIES
et publiée en
mai 2017.
Nombre
de joueurs
au
Luxembourg
Italie 40
Espagne 24
Portugal 14
Tunisie 3
Cédric D’ULIVO
Maroc 6
G
Macé
Serbie
Algérie 7
Michaël CIANI
Kosovo
Monténégr
Mali 2
Canada 3
Malte 4
Défenseur à
FH Hafnarfjördur
Côte d’Ivoire 1
(1 re division)
Défenseur au
Los Angeles Galaxy
Etats-Unis 18
Croatie 1
ISLANDE
R.D.C. 3
(1 re division)
ÉTATS-UNIS
Angola 1
J.-C. COUBRONNE
Mexique 4
R. MBU ALIDOR
Brésil 1
Costa Rica 1
Bolivie 1
Latéral droit à
Ykkönen
(2 e division)
Milieu du
Nomme Kalfu FC
FINLANDE
André-Pierre GIGNAC
(1 re division)
Paraguay 1
ESTONIE
Chili 1
Saër SÈNE
Antoine CONTE
Mehdi LATRÈCHE
Attaquant aux
Tigres de Monterrey
Maxime BELOUET
Igor DJOMAN
Bagaliy DABO
Jean-Miche
(1 re division)
MEXIQUE
Attaquant au
Chabab Atlas Khénifra
(1 re division)
MAROC
Défenseur au Beitar
Jérusalem
Milieu ofensif à la
JSM Bejaia
Attaquant du
FK Qabala
ALGÉRIE
AZERBAÏDJAN
(2 e division)
(1 re division)
(1 re division)
ISRAËL
Milieu de terrain au
Fanja FC
Milieu défensif à
Al Tadamon
(1 re division)
KOWEÏT
(1 re division)
OMAN
Attaq
Nero
(1 re d
IN
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
23 | Le6 MAI
2018
474
148
124 63
« travaillent » dans
l’Union européenne,
soit plus de 75 %
des Français évoluant
à l’étranger.
exercent en Angleterre,
en Allemagne, en Espagne
et en Italie, dont 81 au sein
de l’élite de nos voisins,
soit 23 %.
ont choisi…
le Luxembourg,
soit 20 %.
Naby SARR
Pierre BOURDIN
(3 e division )
ANGLETERRE
Défenseur à
Lierse
Mathieu DUHAMEL
BELGIQUE
(2 e division)
ALLEMAGNE
Nombre
de joueurs
en
Italie
Didier DIGARD
40
D 1 : 17
D2:9
D 3 : 14
Attaquant à
Foggia
D 1 : 34
D 2 : 29
(2 e division)
(2 e division)
ITALIE
Milieu de terrain de
Lorca
(2 e division)
Gabriel OBERTAN
ESPAGNE
Défenseur à
Belenenses
Estonie 2
(1 re division)
Lituanie 9
Biélorussie 1
Attaquant à
Levski Sofia
PORTUGAL
(1 re division)
Moldavie 1
Ukraine 7
BULGARIE
Roumanie 14
Bulgarie 13
Défenseur à
Dunarea Calarasi
Goran
Jerkovic
(2e division)
ROUMANIE
Kazakhstan 1
Turquie 19
Azerbaïdjan 4
Géorgie 1
Grèce 15
édoine 1
Chine 1
Chypre 19
Oman 1
EAU 1
Inde 3
Qatar 1
Koweït 2
Thaïlande 3
Kevin BÉRIGAUD
Hongkong 4
Cambodge 1
Taïwan 3
Viêt Nam 2
Singapour 2
David FAUPALA
Malaisie 3
Attaquant à
Paphos
Indonésie 2
(1 re division)
CHYPRE
Attaquant à
Zorya Luhansk
(1 re division)
UKRAINE
Australie 1
Eric BAUTHÉAC
Anthony MODESTE
el JOACHIM
Steven THICOT
(1 re division)
CHINE
division)
NDE
Défenseur au
Melaka United
(1 re division)
MALAISIE
milibris_before_rename
Sekou DIANE
(1 re division)
AUSTRALIE
LITUANIE, Thaïlande, Serbie, Albanie, Malaisie,
Monténégro, Iran… Goran
Jerkovic, Franco-Serbe né
à Lyon, visite le monde. A
31 ans, l’attaquant a signé
cet hiver au Nongbua FC,
leader de L 2 thaïlandaise.
« Il y a les joueurs qui évoluent à l’OL, au Real Madrid
ou autres, et puis ceux qui
s’expatrient dans les pays
de l’Est ou en Asie », explique le jeune homme.
Pour Jerkovic, tout s’est
emballé après des débuts
classiques : formation à
Cannes, National 2 à la Duchère (4e division) et premier contrat pro en Belgique, à Charleroi (L 2). « Je
devais signer dans un bon
club et je suis resté sur le
carreau », confie-t-il. Il
choisit la Lituanie : « Dans
le club du père d’un ancien
coéquipier, j’ai marqué
18 buts en 18 matchs. J’ai
alors eu des propositions
en Russie, en Ukraine, en
Roumanie, à Chypre, en
Pologne… Sur un coup de
tête, j’ai choisi l’Iran. »
Direction la Thaïlande
Milieu ofensif au
Brisbane Roar
Attaquant au
Tianjin Quanjian
quant au
oca FC
Eric Bautheac
Jerkovic, footballeur
globe-trotteur
Jordanie 1
Israël 5
ro 1
D 1 : 18
D2:6
Aboubacar GASSAMA
Norvège 2
Finlande 2
1
o 2
Nombre
de joueurs
en
Espagne
24
Vincent SASSO
1
e 2
D 1 : 20
D2:4
D3:6
Milieu de terrain de
Darmstadt 98
D 1 : 26
D 2 : 11
D 3 : 12
D4:5
Défenseur de
Charlton Athletic
Nombre
de joueurs
en
Allemagne
30
54
63
Romuald LACAZETTE
ont posé leurs crampons
en Belgique, soit 9,75 %.
Nombre
de joueurs
en
Angleterre
Nombre
de joueurs
en
Belgique
DIMANCHE
Milieu de terrain du
Team Wellington
(1 re division)
NOUVELLE-ZÉLANDE
Nouvelle-Zélande 1
Cette pige lui offre son premier contrat « à six chiffres », à plus de 100 000 €
annuels. Elle se termine
par un litige financier et un
départ vers la Thaïlande.
« Là-bas, je jouais la Ligue
des champions d’Asie, raconte le grand brun (1,87 m,
78 kg). Le président, c’était
le Berlusconi local. Il avait
dû quitter la politique pour
des raisons mafieuses. »
Il retourne quelques années plus tard en Iran, à
Mashhad, une ville de pèlerinage. Dans ce pays où l’islam est la religion d’Etat et
où « les femmes sont interdites dans les stades de
foot », cet « orthodoxe très
c roy a n t » re t i e n t s e s
échanges interculturels :
« J’ai toujours mon icône
dans le vestiaire, ma petite
Bible à côté. Je n’ai jamais
eu de souci. » C’est pour
que sa femme et ses deux
enfants le rejoignent et en
raison de salaires non
payés que Jerkovic a décidé
de rejoindre la Thaïlande
cet hiver. « C’est plus simple de vivre dans un pays
plus ouvert », souffle-t-il.
Cette vie de nomade lui
plaît : « J’ai toujours ma valise à portée de main.
Quand on ne joue pas, je
découvre les pays autour.
Et après ma carrière, je
compte vivre à l’étranger. »
YVES LEROY
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
24 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
FOOTBALL
Pouvoir
QUI DIRIGE
VRAIMENT LE PSG ?
FAN DE FOOT,
L’ÉMIR DU QATAR
A IMPOSÉ
L’ALLEMAND
THOMAS TUCHEL
POUR REMPLACER
UNAI EMERY SUR
LE BANC PARISIEN.
DOSSIER RÉALISÉ PAR
DOMINIQUE SEVERAC
AVEC FRÉDÉRIC GOUAILLARD
Retour
]Neymar
à pied d’œuvre
Au lendemain de son retour en
France, Neymar est réapparu
hier matin au camp des Loges.
La star brésilienne a poursuivi
son travail de rééducation un
peu plus de deux mois après
son opération du pied droit
pour une fracture de l’os du
petit doigt. Après avoir salué
ses partenaires, l’attaquant
parisien a effectué du
renforcement musculaire en
salle avant de travailler ses
appuis dans le sable toujours
accompagné par son
physiothérapeute personnel
Ricardo Rosa. En revanche,
Neymar, de nouveau attendu
aujourd’hui au centre
d’entraînement, n’a toujours
pas repris le travail avec ballon.
F.G.
L’ÉMIR
DU QATAR
LE CHEF
SUPRÊME
C’est un fan absolu de football.
Il regarde quasiment tous les
matchs du PSG mais Tamim
ben Hamad al-Thani visionne
aussi la Ligue 2 française, les
championnats européens,
d’obscures rencontres anonymes, avec des proches. Il dispose d’une vraie connaissance
du ballon rond et n’hésite pas à
installer un écran géant dans le
désert pour suivre de grandes
rencontres, notamment celles
de son club, installé dans de
confortables fauteuils protégés
du soleil.
Il appelle plusieurs fois par
semaine Nasser Al-Khelaïfi
pour connaître dans le moindre détail la vie du PSG. Il
prend les décisions stratégiques qui engagent le carnet de
chèques du club (donc le sien).
Les venues de Neymar et de
Mbappé n’aboutissent pas
sans son accord.
On dit que certains joueurs ont
la ligne directe du chef suprê-
me. On prête ce privilège à
Thiago Silva, par exemple, ou
jadis à Leonardo, le directeur
sportif des débuts de l’ère qatarienne. C’est Al-Thani qui a
demandé au printemps 2016
le licenciement de Laurent
Blanc, vexé que son équipe soit
éliminée par Manchester City,
détenu par Abou Dhabi, émirat
rival.
Il décide
et les autres exécutent
C’est encore lui qui vient d’imposer Thomas Tuchel, le nouvel entraîneur pour les deux
prochaines saisons. Il aurait
également demandé le recrutement de Grzegorz Krychowiak, tombé sous le charme du Polonais après sa
dernière saison à Séville. Son
nom aurait été glissé lors d’un
repas à Doha où figuraient les
principales huiles du club. Personne ne peut s’opposer à ses
décisions, en premier lieu AlKhelaïfi, son représentant direct au sein du club. L’émir décide et les autres exécutent. AlThani est au cœur de plusieurs
courants d’influence dont il est
extrêmement difficile de
déterminer les animateurs.
NASSER
AL-KHELAÏFI
TOUT-PUISSANT
ET EXÉCUTANT
Il valide toutes les décisions,
y compris celles qu’il ne prend
pas. Il avait décidé de prolonger Laurent Blanc pour le
consolider avant le 8e de finale
contre Chelsea en 2016. Une
décision forte qui n’a pas résisté à la colère de Doha, qui a
exigé son renvoi au prix fort
(13 M€ net). Cet épisode, comme l’engagement de Thomas
Tuchel, montre la complexité
du processus de décision
au PSG et le rôle parfois d’exécutant dévolu à Nasser AlKhelaïfi.
En lien direct avec les joueurs,
le président les cajole, les
rassure et cède souvent à leurs
envies, quitte à court-circuiter
la direction sportive, l’entraîneur en particulier. Il peut
interférer dans la vie de ses
techniciens, en supervisant un
match de CFA d’Aurier écarté
après son étonnante sortie sur
le réseau social Periscope
(sous Blanc). C’est son entourage, en froid avec Olivier
Létang, qui a poussé pour enrôler Patrick Kluivert comme
directeur sportif, une erreur de
casting.
LP/ARNAUD JOURNOIS
Il se tient au courant
de tout
milibris_before_rename
Hyper exigeant avec ses équipes, toujours sous pression,
Al-Khelaïfi s’appuie sur une
équipe de fidèles en raison de
ses nombreuses casquettes :
BeIN Sports, la Fédération
asiatique de tennis, le studio
Miramax… Il est rarement présent à Paris, même s’il assiste à
presque tous les matchs de
son équipe. Mais vendredi il
n’était pas à Amiens (2-2), par
exemple. Il se tient au courant
LP/OLIVIER ARANDEL
ENQUÊTE L’émir du Qatar a choisi Thomas Tuchel,
le nouvel entraîneur, alors que la direction sportive
cherchait de son côté un technicien pour remplacer
Unai Emery. Cet épisode traduit la complexité
de l’organigramme du club. Qui fait quoi au PSG ?
T
D
N
S
U
F
D
C
de tout, dort peu et tente de tout
contrôler via son téléphone.
Chaque jour, il reçoit le compte
rendu des dernières décisions
qu’il appuie ou infirme. En son
absence, le patron du PSG reste Jean-Claude Blanc. Sophie
Jordan, juriste de formation,
membre du directoire du club
et de BeIN Sports, possède un
poids considérable également.
Jean-Martial Ribes, autre très
proche de Nasser, dirige la
communication du club. Il a
hérité de la lourde charge de
ramener de la vie et des supporteurs au Parc des Princes.
Sa relation avec Antero Henrique, le directeur sportif, n’est
pas idyllique.
JEAN-CLAUDE
BLANC
UN CHEVALIER
DANS L’OMBRE
Après un passage essentiel
à la Juventus Turin, le dirigeant
a rejoint le PSG. C’est une
pointure, rémunérée en conséquence (100 000 € par
mois). Il chapeaute toute la
partie administrative. JeanClaude Blanc dispose de la signature pour les contrats.
C’est lui qui s’est rendu chez
Neymar en août dernier afin
de recueillir la signature du
Brésilien pour cinq ans et contre 222 M€ à Barcelone.
Il est en première ligne sur le
dossier brûlant du fair-play
financier. Malgré la difficulté
de sa tâche, il conserve son
flegme, son humour et sa
lucidité sur la vie du club de
foot ou des autres sections (il
est également très impliqué
dans le PSG handball). Largement apprécié en interne,
Blanc incarne un lieu de pouvoir serein. Serein mais en
perte de vitesse, selon les derniers échos.
Son influence diminue
Il n’a plus autant les mains
libres qu’à ses débuts. Pour le
moindre contrat d’embauche,
il doit avertir Doha. Son
entente avec Victoriano
Melero, secrétaire général du
club venu de la Fédération
française, connaît quelques
accrocs. Dangereux, alors
qu’ils s’occupent du fair-play
financier. Blanc aurait moins
d’influence au sein du club
à cause d’une relation avec AlKhekaïfi qui s’effrite au fil du
temps. Melero, lui, est l’homme qui monte au sein de la
hiérarchie, apprécié par Nasser, en charge des relations
avec le FFF, la Ligue ou les
autres clubs.
L’ancien directeur général
de la Fédération de tennis est
le directeur général délégué
d’un club que l’on ne quitte pas
facilement, où les ego provoquent quelques frictions. Les
hommes en disgrâce peuvent
mettre plusieurs mois à s’en
aller et, en attendant leur
départ effectif, constituer un
frein dans la prise de décision.
D’Hallivillée (sécurité), Létang
(direction), Mimran (marketing), Romagosa (centre de
formation), toujours en place
pour ce dernier, ont tous
connu cette situation.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
25 | Le6 MAI
2018
ARRIVÉ AU CLUB
EN JUIN DERNIER,
ANTERO HENRIQUE
VA DEVOIR ŒUVRER
AVEC UN COACH
QU’IL N’A PAS CHOISI.
HENRIQUE
TOUJOURS
EN RODAGE
Arrivé il y a un peu moins
d’un an (le 2 juin 2017) en
remplacement de Patrick
Kluivert, le Portugais Antero
Henrique s’est rapidement
constitué une garde rapprochée en enrôlant ses compatriotes Joao Afonso au recrutement et son bras droit
Jaime Texeira, et en introni-
sant Maxwell auprès du
g ro u p e p ro fe s s i o n n e l .
L’ancien vice-président de
Porto a ensuite pris à brasle-corps le recrutement déjà
engagé de Neymar et initié
celui de Mbappé. Deux dossiers menés à terme avec
succès.
Son pouvoir s’exerce essentiellement dans ce domaine
des achats et ventes de
joueurs. Car, dans le dossier
de l’arrivée du nouvel entraîneur Thomas Tuchel, le
LP/FRÉDÉRIC DUGIT
Karaquillo :
« Le système est bancal »
Portugais a vu ses prérogatives rognées par l’émir AlThani. Le patron du Qatar a
agi comme le véritable et
seul décisionnaire dans le
recrutement du technicien
allemand.
Un camouflet pour Henrique
qui avait sondé d’autres
candidats comme le Portugais Sergio Conceiçao ou
l’Italien Antonio Conte. Il va
donc devoir œuvrer la saison prochaine avec un entraîneur qu’il n’a pas choisi.
a
IL EST LE FONDATEUR du Centre de
droit et d’économie du sport
de Limoges. Sous la férule de
la Direction technique nationale du football, Jean-Pierre
Karaquillo anime depuis plusieurs saisons la session
« management d’un club, management d’une équipe ».
Que pensez-vous
de l’organigramme du PSG ?
JEAN-PIERRE KARAQUILLO.
Le PSG n’est pas organisé
comme il le faudrait. L’actionnaire n’est pas là pour mettre
les mains dans le cambouis.
Quand j’apprends que c’est
l’émir du Qatar qui choisit le
prochain entraîneur, on est
dans le non-sens total ! Il ne
faut surtout pas que l’actionnaire principal soit dans
l’opérationnel. Ce n’est
pas le but.
Emir du Qatar
Nasser
AL-KHELAÏFI
LP/M. DE MARTIGNAC, P. LAVIEILLE, F. DUGIT, A. JOURNOIS, G. GEORGES, AP.
Président
milibris_before_rename
Antero
HENRIQUE
Directeur
sportif
J.-Claude BLANC
Directeur général
délégué
MAXWELL
Unai EMERY
Coordinateur
Entraîneur
LP/INFOGRAPHIE.
D’autre part, Henrique, homme réputé pour ne pas faire
de sentiments, avait été
choisi pour remettre de
l’ordre dans la maison parisienne fragilisée par la remontada et « optimiser la
compétitivité du groupe
professionnel ». On a le sentiment que le Portugais n’a
pas usé de tous ses pouvoirs,
se déchargeant sur Maxwell
et laissant les polémiques
enfler après les épisodes du
pénaltygate entre Neymar et
Cavani, ou des retards de
Cavani et Pastore en début
d’année.
Lui se défend en avançant
qu’il s’est servi de cette première année pour observer.
Les décisions fortes interviendront dès la prochaine
saison. C’est, en tout cas,
la thèse que diffuse son entourage. Mais pourquoi avoir
tant attendu ? Mystère. Reste
l’impression tenace qu’il
n’a pas encore complètement endossé le costume.
PRESSE SPORTS/SEGUIN
Il a laissé enfler
les polémiques
Cheikh Tamim
BEN HAMAD
AL THANI
LP/GUILLAUME GEORGES
ANCIEN PRÉSIDENT
DE LA JUVENTUS,
JEAN-CLAUDE BLANC
EST EN PREMIÈRE
LIGNE SUR LE DOSSIER
DU FAIR-PLAY
FINANCIER.
LP/GUILLAUME GEORGES
TRÈS PROCHE
DES JOUEURS,
NASSER AL-KHELAÏFI
S’APPUIE SUR
UNE ÉQUIPE DE
FIDÈLES EN RAISON
DE SES MULTIPLES
CASQUETTES.
DIMANCHE
Jean-Pierre
Karaquillo.
Quelle est la bonne
organisation ?
Sur place, à Paris,
quelqu’un doit posséder les clés du camion et agir par délégation de pouvoir. Le
rôle de l’actionnaire
n’est pas de diriger au
jour le jour le club. Le
propriétaire fixe la politique générale du club,
détaille son projet et donne ses objectifs. Le cœur
de l’entreprise relève du
sportif. Il n’y aura aucune
réussite ou des résultats li-
néaires au PSG en restant organisé ainsi. Le fonctionnement actuel affaiblit
l’institution.
Au PSG, existe-t-il
trop de lieux de pouvoir ?
Oui, et c’est pour cela que ça
ne peut pas marcher. Il faut
une harmonie du pouvoir. Le
système est bancal parce qu’il
y a Nasser Al-Khelaïfi et JeanClaude Blanc. Il n’y a pas besoin de Nasser. Blanc a suffisamment de compétences
pour être celui qui agit par délégation de pouvoir. Il a relancé
la Juventus Turin ainsi. Il y a
quelqu’un de trop dans l’organigramme parisien.
Le prochain entraîneur,
Thomas Tuchel, a été choisi
directement par le Qatar.
Cela renforce-t-il son autorité
auprès des joueurs ?
Il arrive sans aucune légitimité
face à ces joueurs qui sont des
stars internationales. Il n’a pas
été joueur de haut niveau et
pour eux, ce n’est pas lui qui va
leur expliquer comment on
s’entraîne. Il ne peut s’en sortir
que si le club recrute Arsène
Wenger. Là, le PSG aura un vrai
organigramme. Arsène déciderait de toute la politique sportive. Il est l’homme idéal et peut
équilibrer le système.
PROPOS
RECUEILLIS PAR
DOMINIQUE
SÉVÉRAC
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
26 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
SPORTS
OM, UN MARATHON À FINIR
LIGUE 1 Les Marseillais, opposés ce soir à Nice, sont soumis à des cadences infernales.
L’enchaînement des rencontres commence à peser singulièrement sur les organismes.
36e JOURNÉE
FOOTBALL
Le tacle
hGarcia-Genesio,
le torchon brûle
Conflit OM-OL, acte 4. Après
la brouille par médias
interposés des présidents
Eyraud-Aulas, c’est au tour
des coachs de s’écharper.
En conférence de presse hier,
le coach marseillais Rudi
Garcia a répliqué à son
homologue lyonnais Bruno
Genesio, qui sous-entendait
hier que l’OM avait bénéficié
de largesses du corps arbitral
face à Salzbourg, en demifinale de la Ligue Europa.
« Il devrait bénir le fait qu’il n’y
ait toujours pas l’assistance
vidéo, sinon il serait quatrième
et décroché », a lancé Garcia.
« Cette fois-ci, je pense
sincèrement que coach Garcia
a aussi disjoncté avec
ses nouvelles accusations
publiques sur l’arbitrage
en faveur de l’OL. Elles sont
insupportables et pas
acceptables ! » s’est emporté
Jean-Michel Aulas sur Twitter.
Ambiance…
CLASSEMENT
21 : 5 MARSEILLE
Canal + NICE
IL « NIQUE la science », Adil
Rami, il joue avec un pectoral
déchiré ou un mollet affaibli,
mais quand même… Jeudi,
après la qualification à Salzbourg au terme d’une éprouvante prolongation, le défenseur olympien, joueur le plus
utilisé d’Europe, ne cachait
plus son épuisement. « Dans
le vestiaire, Luiz (Gustavo) m’a
dit : Mon frère, je n’en peux
plus. On était cuits, on n’avait
même plus la force de chanter », confiait-il, avant de se
tourner vers la suite. « On a un
gros match dimanche. Un marathonien sprinte dans les
100 derniers mètres, il donne
tout. » Suspendu, l’international ne devrait pas revenir
avant le 16 mai, date de la finale. Mais pour ses partenaires, il
est déjà l’heure de s’y remettre. Un peu plus de quarantehuit heures après son retour
d’Autriche, l’OM va disputer ce
soir contre Nice sa 59e rencontre de la saison. « Lors du
dernier Euro, Antoine Griezmann était arrivé avec 64 ou
65 matchs dans les jambes,
observe Eric Bedouet, ancien
préparateur des Bleus, en poste à Bordeaux. Ce ne sont pas
des périodes faciles. Il y a la fatigue accumulée à gérer et, en
même temps, les matchs importants font qu’on ne peut pas
Pts J. G. N. P. p. c. Dif
1 PSG
923629 5 2 108 27 81
2 Lyon
72 35 21 9 5 79 38 41
3 Monaco 71 35 21 8 6 79 44 35
4 Marseille 703520 10 5 73 42 31
5 St-Etienne 52 35 14 10 11 41 46 -5
6 Rennes
51 35 14 9 12 45 42 3
7 Nice
51 35 14 9 12 46 46 0
8 Montpellier4635 10 16 9 32 31 1
9 Bordeaux 4635 13 7 15 42 45 -3
10Nantes
4635 12 10 13 33 39 -6
11 Guingamp 4635 12 10 13 43 51 -8
12 Amiens 4236 11 9 16 34 40 -6
13 Dijon
4235 11 9 15 49 69-20
14Angers
38 35 8 14 13 39 47 -8
15 Caen
37 35 10 7 18 25 46 -21
16 Strasbourg35 35 8 11 16 40 62 -22
17 Toulouse 3435 8 10 17 32 46 -14
18 Troyes
32 35 9 5 21 31 52 -21
19 Lille
32 35 8 8 19 36 59 -23
20Metz
2635 6 8 21 33 68-35
ICON SPORT/JOHNNY FIDELIN
DE NOTRE CORRESPONDANT
CLÉMENT CHAILLOU À MARSEILLE
(BOUCHES-DU-RHÔNE)
Red Bull Arena (Salzbourg), jeudi. Poussés en prolongation en demi-finale de la Ligue Europa, les Marseillais
(ici, Dimitri Payet et Florian Thauvin) ont puisé dans leur réserve.
se priver de tout le monde. Les
joueurs ont la capacité à encaisser, mais il est clair qu’on
ne peut pas tirer sur une machine constamment… »
Des séances plus légères
Longtemps épargné par les
blessures, l’OM a ainsi vu un
certain nombre d’éléments
(Mandanda, Rami, Sakai, Rolando, Thauvin, Mitroglou…)
passer par l’infirmerie. A Angers dimanche, et en Autriche
j e u d i , o n l ’a a u s s i s e n t i
émoussé. Pourtant, les Phocéens ne se plaignent pas. Ils
s’accrochent, motivés par
l’enjeu et par un Rudi Garcia
qui n’a pas l’intention de lâcher le championnat. « On a
moins de chances de gagner
la finale que l’Atlético, alors si
on veut jouer la Ligue des
champions, il faut se laisser
toutes les portes ouvertes, explique-t-il, en adoptant la méthode Coué. Le match de jeudi
a été coûteux, mais, je suis
bluffé par la forme de cette
équipe. » Le coach a conscience de l’exigence de ce calendrier. Certains cadres
comme Rami ou Luiz Gustavo, lors de la dernière trêve,
ont eu droit à une vraie semaine de repos, et les séances
de travail sont devenues plus
légères. Et si les muscles tirent, il reste toujours la tête.
« Le fait de gagner aide à tenir
le coup, assure Bedouet. Les
VENDREDI
n Amiens - PSG
2-2
AUJOURD’HUI
Marseillais ont le bonheur de
vivre une fin de saison passionnante, ça va les booster. »
Quitte à s’écrouler, une fois
franchie la ligne d’arrivée.
15 HEURES
n Saint-Etienne - Bordeaux
(BeIN Sports 1)
16 H 30
n Lyon - Troyes (Canal +)
FEUILLE DE MATCH
17 HEURES
Ce soir, à 21 h 5, à l’Orange
Vélodrome à Marseille.
Arbitre : M. Gautier.
n Marseille : Mandanda (ou
Pelé) - Sarr, Rolando, Sertic (ou
Luiz Gustavo), Amavi (ou
Rocchia) - Anguissa, Sanson Thauvin, Payet (cap), Njie Germain. Entr. : Garcia.
n Nice : Benitez - Souquet,
Marlon, Dante (cap.), Le
Marchand - Lees-Melou, Seri,
Cyprien - Saint-Maximin,
Balotelli, Plea. Entr. : Favre.
n Caen - Monaco
n Dijon - Guingamp
n Metz - Angers
n Nantes - Montpellier
n Rennes - Strasbourg
n Toulouse - Lille
(Multiplex BeIN Sports 1)
21 H 5
n Marseille - Nice (Canal +)
Le Racing en demies, le Stade Français sauvé
TOP 14 Si le Racing 92 a assuré sa qualification directe pour les demi-finales,
les Parisiens, battus à La Rochelle, s’en sortent bien.
PAR DAVID OPOCZYNSKI
*Phase finale
Les barrages : Toulon - Lyon
le 18 mai à 21 heures (Mayol) et
Toulouse - Castres le 19 mai
à 16 h 15 (Ernest-Wallon).
Les demi-finales : Montpellier
contre Toulon ou Lyon, le
25 mai à 21 heures (Groupama
Stadium) ; Racing 92 contre
Toulouse ou Castres, le 26 mai
à 16 h 45 (Groupama Stadium).
Finale : le 2 juin (21 heures)
au Stade de France.
milibris_before_rename
RICHE, très riche : la dernière
journée de la phase régulière
de Top 14 n’a pas manqué de
moments forts. On n’oubliera
pas la haie d’honneur des
Clermontois et Toulousains
pour la fin de carrière d’Aurélien Rougerie, après 19 saisons
et 418 matchs sous les couleurs de l’ASM. Ni l’offrande
d’Hugo Bonneval à Vincent
Clerc pour le 101e essai de sa
carrière en championnat. Un
record. La course à la qualification aura été chaude jusqu’au bout. Lyon a arraché une
place de barragiste historique
aux dépens de La Rochelle. En
bas de tableau, Oyonnax
n’échappera pas au barrage
pour le maintien contre le per-
dant de la finale d’accession de
Pro D2 qui oppose aujourd’hui
Perpignan et Grenoble.
Le Racing l’esprit tranquille.
Six essais à un, des accélérations magiques de Juan
Imhoff, un tour d’honneur, les
adieux de Benjamin Dambielle et Rémi Tales : la soirée du
Racing, vainqueur 42-13
d’Agen , a été une vraie réussite. « Avec le programme qui
est le nôtre depuis quelques
semaines, et pour les semaines qui arrivent aussi, c'était
très bien d'avoir une semaine
de récupération et de régénération après la finale de la
Coupe d'Europe », apprécie
Laurent Labit à une semaine
du match face au Leinster, à
Bilbao. Les Franciliens évitent
aussi d’avoir à trouver un sta-
de pour disputer le barrage, la
U A re n a é t a n t o c c u p é e
par Beyoncé et Jay-Z qui y répètent leur tournée.
Paris : merci Castres ! Lourdement battus à La Rochelle
(31-7) après une première période catastrophique (24-0),
les Parisiens évitent le barrage pour le maintien grâce à la
défaite d’Oyonnax à Castres
(54-3). « C’est un soulagement, souffle Jules Plisson. Ça
a été une saison très dure. On
ne va pas fanfaronner, on a
fait une mauvaise saison. Ce
soir (hier soir) je suis content
pour le club, le Dr Wild, Max
(Guazzini) et ce groupe. »
Désormais, le club de la capitale va pouvoir basculer sur
la préparation de la saison
prochaine marquée par l’arri-
26e ET DERNIÈRE
JOURNÉE
CLASSEMENT
AFP/FRED TANNEAU
RUGBY
Vannes (Morbihan), hier. La joie
des Racingmen (Edwin Maka).
vée d’Heyneke Meyer. « Il faut
oublier sans oublier, glisse
Antoine Burban au micro de
Canal +. On va essayer de
construire pour faire une bien
meilleure saison. » Ça ne sera
pas dur.
Pts J. G.
1 Montpellier 81 26 17
2 Racing 92 80 26 18
3 Toulouse 74 26 16
4 Toulon
73 26 14
5 Lyon
70 26 15
6 Castres
69 26 15
7 La Rochelle 67 26 14
8 Pau
66 26 15
9 Clermont 54 26 11
10 Bordeaux 48 26 10
11 Agen
46 26 10
12 St. Français 42 26 9
13 Oyonnax 39 26 7
14 Brive
36 26 7
N.
0
0
1
0
0
0
1
0
1
1
0
0
3
1
P. p. c. Dif
9 752559 193
8 622478 144
9 719 595 124
12 766507 259
11 689 541 148
11 638624 14
11 686 531 155
11 590584 6
14 629687 -58
15 557623 -66
16 537 757 -220
17 540740-200
16 566824-258
18 485726 -241
HIER
n Racing 92 - Agen
42-13
n La Rochelle - St. Français 31-7
n Pau - Toulon
38-26
n Clermont - Toulouse 36-26
n Lyon - Montpellier
32-24
n Castres - Oyonnax
54-3
n Brive - Bord.-Bègles
22-20
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DIMANCHE
Parisien
27 | Le6 MAI
2018
E
chos
SIR ALEX FERGUSON OPÉRÉ DU CERVEAU
DU WEEK-END
Sir Alex Ferguson, mythique manageur
de Manchester United qu’il a entraîné
de 1986 à 2013, a été hospitalisé à la suite d’une
hémorragie cérébrale, selon plusieurs médias
anglais. Une ambulance a été appelée hier matin au
domicile de l’ancien coach de 76 ans pour
l’emmener vers le Manchester Hope Hospital,
où il a été plongé dans un coma thérapeutique
par les médecins. « Il a été opéré ce jour à la suite
d’une hémorragie cérébrale. L’intervention
s’est bien passée, mais sir Alex Ferguson est
désormais en soins intensifs », a notamment
communiqué le club de Manchester United.
EPA/MAXPPP/FERNANDO VILLAR
Madrid (Espagne), hier.
Sèchement éliminée hier
(6-2, 6-2) au premier tour
du tournoi de tennis de Madrid
par l’Ukrainienne Elina Svitolina,
Alizé Cornet ne connaîtra
que dans une dizaine de jours
la décision du tribunal
indépendant de la fédération
internationale (ITF) au sujet
de ses trois « no shows »
lors de contrôles antidopage
inopinés. L’audience de mardi
dernier ne l’a pas rassurée :
« C’est l’incertitude la plus totale.
Je me prépare à tout. J’irai
jusqu’au bout. Ils ont demandé
deux ans de suspension,
ça peut aussi être un an,
mais même un an
je n’accepterais pas.
Je n’accepterai rien. »
« Je suis fier
que l’on recrute
des joueurs de
la qualité d’Antoine
(Griezmann),
de Dembélé
ou de Coutinho »
Luis Suarez, attaquant
du FC Barcelone, a évoqué
le transfert de Griezmann
comme s’il était déjà acquis
sur les radios
uruguayennes.
n LE CHIFFRE
11 500
Pour assister à la finale de
la Ligue Europa, le 16 mai
à Lyon contre l’Atlético,
les 33 000 abonnés
au Vélodrome devront se
partager les 11 500 places
réservées à l’OM et
dévolues par l’UEFA.
AFP/LUK BENIES
ALIZÉE CORNET :
« JE N’ACCEPTERAI RIEN »
REUTERS/JUAN MEDINA
AFP/BEN STANSALL
n LA PHRASE
GIRO : VIVIANI AU SPRINT, DENNIS EN ROSE
Tel-Aviv (Israël), hier. Après un contre-la-montre inaugural remporté par Tom
Dumoulin à Jérusalem, Elia Viviani (Quick Step Floors) s’est imposé à Tel-Aviv lors
de la 2e étape du Tour d’Italie. L’Italien de 29 ans remporte sa deuxième victoire
d’étape dans un Giro. Vainqueur d’un sprint intermédiaire hier, l’Australien
Rohan Dennis (BMC Racing) prend le maillot rose à Tom Dumoulin.
NOTRE SÉLECTION TÉLÉ
CHAÎNE HEURE
AUJOURD'HUI
RUGBY
PRO D2, FINALE
Perpignan – Grenoble Canal + Sport 15:00
TENNIS
TOURNOI WTA
Madrid
BeIN Sports 3 11:00
TENNIS
MASTERS
1000, ATP
PREMIER LEAGUE, 37e J.
Madrid
BeIN Sports 3 14:30
Chelsea – Liverpool
SFR Sport 1 17:30 CYCLISME
LIGA, 36e J. CYCLISME
TOUR D’ITALIE
FC Barcelone – Real Madrid BeIN Sports 1 20:45 Be'er Sheva-Eilat
L’Equipe 11:30
« On est gourmands, on veut tout gagner ! »
SPORTS I GRANDPARIS
COUPE DE FRANCE Finale. L’arrière droit Nedim Remili
a été le meilleur buteur du PSG contre Nîmes.
NÎMES
PSG
26
32
NEDIM
REMILI
LP/ICON SPORT/DAVE WINTER
Et de deux ! Après la victoire en
Coupe de la Ligue en mars, le
PSG a remporté, hier, la Coupe
de France en s’imposant (3226) en finale aux dépens de Nîmes (32-26). Dans une rencontre très disputée, l’arrière droit
parisien a été le héros du match
en inscrivant 10 buts. Seule om-
Vous attendiez-vous
à un match aussi compliqué ?
N.R. Absolument, car c’est une
finale de Coupe de France. On
est mal entrés dans la partie en
n’étant pas assez agressifs. Mais
nous nous sommes arrachés
en seconde mi-temps pour aller chercher la victoire grâce à
beaucoup de combat, d’envie et
de solidarité. On est fiers, mais il
reste encore le championnat et
la Ligue des champions à aller
chercher. On est gourmands,
on veut tout gagner !
Vous avez réalisé une prestation
accomplie avec 10 buts…
Cela fait toujours plaisir, mais
c’est surtout une victoire collective. J’ai été mis dans de bonnes
conditions par mes coéquipiers
et j’ai eu de l’efficacité. Il y a encore des erreurs à gommer,
mais je suis très fier d’avoir apporté ma pierre à l’édifice pour
AccorHotels Arena (Paris), hier.
Nedim Remili (à g.) et les
Parisiens savoure.la victoire.
décrocher cette Coupe. En novembre, personne ne pensait
qu’on gagnerait beaucoup de titres et, là, on en a déjà deux…
Qu’est-ce que ça fait d’être
ce soir le taulier de l’équipe
à seulement 22 ans ?
Taulier, je ne sais pas. On a des
joueurs d’expérience pour ça.
Moi, je suis un jeune joueur. Il y
a deux ans, lors de ma signature
au PSG (il évoluait à Créteil), le
coach m’avait dit que je devais
faire mes preuves pour gagner
du temps de jeu et le respect de
mes coéquipiers et adversaires.
Cette deuxième saison est plus
difficile au niveau du scoring,
mais j’ai progressé dans beaucoup de secteurs de jeu.
Un quadruplé est-il possible ?
Bien sûr ! On est 2es (de Starligue) et qualifiés pour les demifinales de Ligue des champions.
J’ai confiance dans l’équipe
pour aller les chercher.
En finale régionale masculine,
Rueil a battu Saint-Cyr Touraine
(31-30 a.p.). Chez les dames,
Le Kremlin-Bicêtre s’est incliné
devant Tardets (29-24).
LES BUTS
PSG : Gensheimer (1 but), Stepancic (1), Kounkoud (3), Remili (10), Abolo (3), Hansen (8 dont 3pen.), Nielsen (3),
N. Karabatic (3). Entr. : Serdarusic. Mi-temps : 15-14. Spectateurs : 13 195. Arbitres : Mmes C. et J. Bonaventura.
milibris_before_rename
LP/ICON SPORT/DAVE WINTER
PAR ARNAUD DETOUT
bre au tableau, la blessure de
Luc Abalo (ischio-jambiers).
MAXIME PAUTY AU SOMMET
EN BREF
HANDBALL
CHAÎNE HEURE
FOOTBALL
LIGUE 1, 36e J.
St-Etienne – Bordeaux BeIN Sports 1 15:00
Lyon - Troyes
Canal + 16:30
MultiLigue 1
BeIN Sports 1 17:00
Marseille - Nice
Canal + 21:05
ESCRIME. Le fleurettiste d’Issy-les-Moulineaux
(24 ans) a décroché le premier gros succès de sa
carrière hier en remportant la Coupe du monde de
Saint-Pétersbourg (Russie). Tombeur (15-9) d’entrée
de l’Allemand Kleibrink,
champion olympique 2008,
il a battu (15-7) en finale
l’Italien Alessio Foconi.
L’épéiste Laurence Épée
(Clichy-la-Garenne) a, elle,
décroché l’argent à Dubaï
(Emirats arabes unis).
UN SERME EN OR
SQUASH
Lucas Serme (Créteil) et
les Tricolores ont été
sacrés champions
d’Europe par équipes
hier à Wroclaw
(Pologne) après leur
succès (2-1) en finale face
à l’Angleterre. Les Bleues
emmenées par sa sœur
Camille, Coline Aumard,
Enora Villard et Melissa
Alvès, également
licenciées à Créteil, ont,
elles, raté l’or contre les
Anglaises (1-2).
UN DERBY
QUI PROMET
RUGBY
Drancy, qui a fini 3e
de la poule 1 de
Fédérale 2, reçoit Orsay,
2e de la poule 2,
aujourd’hui (15 heures)
au stade Guy-Môquet
en 16e de finale aller du
Championnat de France.
LE NATIONAL 3
SE MET À JOUR
FOOTBALL
Deux matchs en retard
se disputent aujourd’hui
à 15 heures : Les Ulis (8e) Noisy-le-Sec (5e) et
Le Blanc-Mesnil (4e) Créteil (b) (9e).
MEAUX
AU POUVOIR
FOOTBALL
Vainqueur (3-0) du
PSG (c) hier lors de la
24e journée, Meaux
profite du nul (0-0) de
Cergy aux Lilas pour
prendre la tête du R 1
avec un point d’avance.
En cas de succès contre
Melun aujourd’hui
(15 heures), Le Mée le
rejoindrait à la 1re place.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
28 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
SPORTS | GRANDPARIS
14 ANS ET DÉJÀ GÉANT !
A seulement 14 ans, le Nanterrien Victor Wembanyama (2,08 m)
est un talent courtisé par les plus grands clubs français et européens.
PAR JULIEN LESAGE
*Le saviezvous ?
Victor Wembanyama
deviendra-t-il le plus grand
joueur — par la taille — de
l’histoire du basket français ?
Ce record est détenu par le
Roumain Gheorghe Mureșan
(2,31 m) passé par Pau dans
les années 1990. « Ghita » est
aussi le plus grand ayant foulé
les parquets de NBA avec le
Soudanais Manute Bol
(2,31 m). Si le Manceau
Youssoupha Fall (2,21 m)
domine les débats en Jeep
Elite cette saison, le record
pour un Français est toujours
la possession de Vincent
Pourchot (2,22 m). L’ancien
pensionnaire de l’Insep,
actuellement en N 2 (à
Lorient), n’avait disputé qu’un
match avec Nancy lors de la
saison 2011-2012.
2,60 m de hauteur pour les
équipes de jeunes).
« C’est un joueur qui marquera sa génération, estime
Nicolas Mathieu, fondateur de
la société FAASC, qui supervise les jeunes joueurs pour des
clubs professionnels. En principe, en U 13, personne ne
dunke, mais c’était avant lui. Ce
n’est pas nécessaire d’être un
connaisseur pour voir que
c’est un phénomène. On n’a
jamais vu ça en France. Il n’a
pas que la taille, il a une dextérité, un shoot fiable à 3 points
et bouge bien pour un joueur
de sa taille. Il peut jouer sur
plusieurs postes. C’est un vrai
talent. » Son profil atypique
pourrait ne pas laisser insensible certaines franchises NBA.
Le garçon, qui fréquente les
parquets depuis toujours, a de
qui tenir. Son père est un ancien athlète (7,41 m en saut en
longueur) et sa maman une
ancienne basketteuse passée
par le Stade Français. La gran-
PARTOUT les mêmes scènes
et les mêmes réactions. Dès
que Victor Wembanyama pénètre dans un gymnase, le silence remplit les lieux. A tout
juste 14 ans, l’adolescent ne
laisse personne insensible. Le
joueur de l’équipe des U 15 de
Nanterre — en lice ce weekend pour le titre de champion
de France de la catégorie* —
est considéré par de nombreux observateurs comme
la future pépite du basket
français. Quand les garçons
de son âge mesurent en
moyenne autour de 1,60 m,
lui culmine déjà à… 2,08 m. A
8 petits centimètres du géant
Rudy Gobert, le pivot de
l’équipe de France et des Utah
Jazz (NBA). Et sa croissance
n’est pas finie.
Il y a trois ans, le U 11 mesurait déjà 1,91 m lorsqu’il s’était
fait connaître en « dunkant »
dans les paniers (situés à
La tête sur les épaules
NANTERRE92.COM
En 2015 lors d’un tournoi sous
les couleurs de la JSF : le jeune
Victor (à dr.) dépasse déjà
largement coéquipiers et
adversaires.
de sœur, Eve (16 ans), a été sacrée l’été dernier championne
d ’ E u ro p e U 1 6 ave c l e s
Bleuettes aux côtés de Marine
Fauthoux et Iliana Rupert,
respectivement filles des anciens internationaux Frédéric
Fauthoux et Thierry Rupert.
Après des débuts à l’Entente
Le Chesnay Versailles, Victor
arrive à Nanterre à 10 ans. Si le
club refuse de s’exprimer pour
le protéger, sa réputation a déjà
dépassé les frontières de l’Ilede-France et même de l’Hexagone. Il y a quelques semaines,
le Francilien a eu les honneurs
d’un article sur ESPN à la suite
de ses prestations au tournoi
international de Charenton.
L’Asvel souhaitait le recruter, le
Centre fédéral également. En
Espagne, Barcelone, qui l’avait
invité pour un tournoi, aurait
aimé l’enrôler.
Les parents ont tout refusé,
préférant signer avec Nanterre où il intégrera le centre de
formation lors la saison prochaine. Pour l’heure collégien
avec une bonne réputation, le
phénomène va garder ses repères et poursuivre son apprentissage du basket « à la
maison ». Son entourage reste prudent, protecteur, et ne
souhaite pas brûler les étapes.
Lui ne demande qu’à jouer et
prendre du plaisir. Etre grand,
dominant en jeunes, n’est en
effet pas gage de réussite.
« Les parents ont la tête sur
les épaules, lui aussi », conclut
Nicolas Mathieu.
DR
BASKET
*Les U 15 de Nanterre se sont
imposés (82-54) hier à Tainl’Hermitage, face à Roanne lors
des demi-finales du Championnat de France de la catégorie.
Finale ce dimanche à 15 h 30
contre Charenton. Toujours en
demi-finale, les U 18 du club se
sont inclinés (81-68), hier à
Lons-le-Saunier, face à l’Asvel.
Levallois relance le suspense avant le derby
LEVALLOIS
CHALON
83
72
PAR J.L.
L’ESPOIR EST INFIME, mais
toujours présent. Après deux
revers en championnat qui
avaient sérieusement compromis ses chances de qualification pour les playoffs, la
troupe de Fred Fauthoux a
profité de la venue de Chalon
pour renouer avec le succès
(83-72), hier. Une victoire sur
le champion en titre qui permet aux partenaires de Boris
Diaw (7 points, 7 rebonds et
LP/ICON SPORT/ANTHONY DIBON
JEEP ÉLITE En dominant Chalon, les Levalloisiens restent en course
pour les playoffs avant le déplacement capital à Nanterre.
Palais des sports Marcel-Cerdan
(Levallois), hier. Rémi Lesca
5 passes, dont un bijou à
l’aveugle) d’espérer décrocher
un sésame pour les phases finales. « On devait gagner,
c’est fait et avec sérieux, apprécie Fauthoux. Il y a une
belle âme dans cette équipe et
on produit du jeu (22 passes).
On sait qu’il n’y a rien d’écrit
dans le sport, on va peut-être
se ramasser sur les deux derniers matchs, je n’en sais rien,
mais c’était important de gagner ce soir (NDLR : hier soir)
et on l’a fait. J’y crois à fond. »
Toujours en ballottage
défavorable
Mais la tâche ne sera pas simple. A deux journées du verdict, Levallois possède une
victoire de retard sur la
8e place et reste en ballottage
défavorable sur ses adversaires directs. A commencer par
son voisin Nanterre qu’il retrouvera sur sa route samedi
pour un derby bouillant et capital pour les deux équipes.
« Tout le monde sera mobilisé
parce qu’on sait l’importance
du match pour le club, la ville
et pour plein de raisons, annonce Rémi Lesca, très précieux hier. Il y aura une atmosphère particulière, à nous
de répondre présent. On n’a
pas notre destin en main mais
on ne s’en préoccupe pas. On
ira à Nanterre pour gagner. »
LES POINTS
Levallois : Johnson (12 pts), Prépélic (7), Campbell (6), Eliezer-Vanérot (6), Diaw (7), puis Francisco, Lesca (7), Leslie (19), Roos, Cornélie (9), Ware
(10). Entr. : Fauthoux. Quarts-temps : 19-14, 25-11 ; 14-25, 25-22. Spectateurs : 2 100. Arbitres : MM. Chambon, Lepercq et Acheen.
milibris_before_rename
Victor Wembanyama intéresse
déjà les plus grands clubs
européens comme le FC
Barcelone, dont il porte ici le
mailot lors d’un tournoi.
JEEP ÉLITE
32e JOURNÉE
CLASSEMENT
1 Monaco
2 Strasbourg
3 Le Mans
4 Dijon
5 Lyon
6 Nanterre
7 Limoges
8 Bourg
9 Pau-Orthez
10 Levallois
11 Le Portel
12 Gravelines
13 Chalon
14 Chalons
15 Cholet
16 Antibes
17 Boulazac
18 Hyères-T.
%
77
69
66
59
58
55
55
55
52
50
47
45
44
41
38
38
32
19
J.
31
32
32
32
31
31
31
31
31
32
32
31
32
32
32
32
31
32
G.
24
22
21
19
18
17
17
17
16
16
15
14
14
13
12
12
10
6
P. p. c.
7 26772376
10 26762458
11 25832380
13 26142504
13 2511 2442
14 25132506
14 2411 2420
14 25702498
15 24522446
16 25372574
17 23742398
17 23532366
18 26282621
19 25652672
20 2280 2412
20 2489 2618
21 23952638
26 23802679
VENDREDI
n Châlons-Reims - Dijon 79-92
n Le Portel - Le Mans
86-79
HIER
n Levallois - Chalon
n Boulazac - Hyères-T.
n Cholet - Bourg
n Strasbourg - Antibes
AUJOURD'HUI
18 H 30
n Limoges - Asvel
DEMAIN
20 H 45
n Gravelines - NANTERRE
MERCREDI
19 HEURES
n Monaco - Pau-Orthez
83-72
71-62
69-73
93-77
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
29 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
HIPPISME | QUINTÉ
EN FRANCE, GALIZZI S'ÉPANOUIT
Nos pronostics
LES PRÉFÉRÉS de S. Flourent
18
3
16
13
11
17
lundi à chantilly Sur cette longue distance, notre favori trouve une belle
occasion de remporter son premier succès en France.
PAR HALIM BOUAKKAZ
DEPUIS SON ARRIVÉE d’Angleterre
où il a notamment couru en obstacle,
Galizzi (n°13) a toujours répondu présent,
a fortiori dans les quintés. En deux tentatives dans ce type de compétitions, il a
pris autant de troisièmes places. Le raffermissement des terrains, en raison
d’une météo clémente, va lui être favorable. Dès lors, une bonne performance
de sa part peut être logiquement attendue.
Le Pin enfin numéro 1 ? Il ne gagne pas
souvent mais Le Pin (n°11) fait quasiment
toutes ses courses. Depuis le début de sa
carrière, il a fini à quinze reprises dans
les cinq premiers en 22 tentatives, preuve de sa régularité. Il vient d’effectuer
une course de préparation encourageante et, retrouvant Christophe Soumillon, il semble en mesure de finir dans
le quinté.
Cagnes-sur-Mer, le 17 février. Galizzi (Hugo Journiac) se rend au départ du Prix
d'Antibes, dont il finira troisième. (Scoopdyga/Valentin Desbriel)
Dagobert Duke abonné aux places.
Alors qu’il va participer à son vingt-cinquième gros handicap, Dagobert Duke
R É S U LTAT S E T R A P P O R T S
(n°3) n’en a toujours pas remporté, ce qui
semble assez incroyable puisqu’il a fini à
onze reprises dans la bonne combinai-
EN DIRECT AU
son, obtenant au passage six deuxièmes
places. Lui aussi a pu être préparé dans
une petite course provinciale et s’annonce une nouvelle fois compétitif.
Les petits poids arrivent à point. Sur
une distance aussi longue, le poids à
porter est nettement plus important que
dans les courses pour sprinters. Les
concurrents du bas tableau ne doivent
donc pas être négligés, d’autant qu’ils ont
montré de la qualité : quatrième de sa
dernière sortie, Vasy Sakhee (n°16) peut
faire aussi bien voire mieux ; même si
elle découvre cette catégorie, Autocrat
(n°17) possède un potentiel certain ; et
Vincento (n°18) vient de renouer avec les
handicaps et se trouve en valeur 34
alors qu’il a déjà brillé en valeur 38.
A ne pas négliger. Même s'ils sont
nombreux à pouvoir prétendre aux places, Haya Kan (n°7) et Bonfire Heart (n°1)
ont déjà prouvé leur compétitivité à ce
niveau et peuvent se distinguer.
14 WAHIB
2 PINKIE BROWN
LES CONFIDENCES de K. Romain
13
11
4
3
18
7
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
L'ANALYSE de S. Doussot
11
13
16
3
7
6
Hb.
Hgr.
Hal.
Mgr.
Hal.
Hb.
Hb.b.
Hgr.
Fb.
Hb.
Hgr.
Hb.
Hb.
Hb.
Fb.
Fb.
Hal.
Hb.
6
6
8
5
6
7
8
6
4
5
5
4
7
8
4
5
4
5
63
59,5
58,5
57,5
57,5
57,5
57,5
56,5
56
56
56
56
55,5
55
55
54,5
54,5
54,5
D. Ubeda
M. Barzalona
G. Benoist
C. Lecœuvre
M. Forest
V. Cheminaud
E. Hardouin
Filip Minarik
C. Demuro
A. Badel
C. Soumillon
A. Crastus
H. Journiac
J. Augé
F. Veron
T. Bachelot
M. Guyon
A. Hamelin
R. Le Gal
Mme G. Rarick
P. Sobry
W. Hickst
Mme C. Bocskai
M. Planard
N. Leenders
A. Suborics
P.& F. Monfort (s)
S. Cérulis
F. Vermeulen
Mme N. Verheyen
J. Reynier
P.& F. Monfort (s)
E-J. O'Neill
Y. Barberot
E. Libaud
S. Smrczek
9
15
16
17
13
14
5
7
12
4
18
10
1
3
2
6
11
8
M.-E. Uzan
B. Dunn
Ant. Boucher
Stall Von Hoegen
Stall PS-Racing
E. Eyvaso
Mme O. Fau
Galopp-Club Rhein-Main
S.-L. Hoffmeister
G. Barbarin
Ec. Carre Magique SAS
Stall Molenhof
B. Barnett
Ec. Michel Doineau
J. Millard
Ec. Atropas
P.-R. Spiller
German Racing Club
93 250
17 861
223 950
89 200
92 440
124 510
143 280
83 110
59 380
43 250
71 200
18 800
29 259
167 150
37 890
59 410
20 000
30 560
Falco - Arlecchina
Gentlewave - Natt Musik
Duke of Marmalade - Victoria Page
Wiener Walzer - La Sterna
Saddex - Intégration
Soldier of Fortune - Frissonante
American Post - Haya Samma
Air Chief Marshal - Castries
Motivator - Pomonia
High Chaparral - Lady Linda
Holy Roman Emperor - Night Dhu
Lord of England - Super Vanny
Dansili - Dancing Abbie
Invincible Spirit - Wardat Allayl
Holy Roman Emperor - Segesta
Sakhee - Vasy Fleur de Roy
Vision d'Etat - Abyaan
Sir Percy - Veenwouden
1 BONFIRE HEART
17 AUTOCRAT
LE CHOIX de R. Porée
13
11
7
16
3
6
L 'A R G U S
1. Bonfire Heart, 60;
2. Pinkie Brown, 58;
3. Dagobert Duke, 67;
4. Landjunge, 60;
5. Insider, 56;
6. Rosny, 56;
7. Haya Kan, 59;
8. King Nonantais, 57;
9. Alacovia, 55;
10. Linardo, 55;
11. Le Pin, 58;
12. Sound of Freedom, 54;
13. Galizzi, 58;
14. Wahib, 56;
15. Lady Kyria, 54;
milibris_before_rename
16. Vasy Sakhee, 56;
17. Autocrat, 53;
18. Vincento, 57.
SON CLASSEMENT
INTERPRÉTÉ
3. Dagobert Duke
4. Landjunge
1. Bonfire Heart
7. Haya Kan
11. Le Pin
13. Galizzi
2. Pinkie Brown
18. Vincento
15/1
20/1
8/1
23/1
28/1
17/1
13/1
22/1
32/1
28/1
7/1
35/1
6/1
25/1
31/1
8/1
9/1
12/1
LES PRONOSTICS DE LA PRESSE
Bilto
Europe 1 (J. Covès)
Geny Courses
La Gazette
Le Dauphiné Libéré
Le Télégramme de Brest
Ouest-France (Gimcrack)
Paris Courses
Paris Turf
11
11
16
3
1
11
1
16
3
3
3
3
16
13
3
16
11
11
13
2
11
1
3
13
3
13
1
16
5
13
11
18
6
11
5
16
10
4
17
5
17
1
10
2
18
1
17
2
13
11
16
6
3
13
17
16
1
17
16
17
17
1
10
Paris-Turf.com
Paris-Turf TIP
Week-End (G. Covès)
RTL (B. Glass)
Spécial Dernière
Stato Turf Magazine
Tiercé Magazine
Tropiques FM (A. Yrius)
Week-End
18
3
3
1
16
11
11
11
16
3
11
11
11
1
3
3
3
13
GALIZZI
LE PIN
HAYA KAN
VASY SAKHEE
DAGOBERT DUKE
ROSNY
1 BONFIRE HEART
17 AUTOCRAT
3
16
11
13
18
17
COTES
3p 4p 7p 1p 5p (17) 1p 10p 9p 9p
6p 5p 1p 4p 4p 8p (17) 6h 3h As
5p 2p 3p 2p (17) 2p 4p 1p 6p 13p
11p 8p (17) 4p 9p 9p 1p 9p 7p 11p
1p (17) 17p 13p 15p 1p 1p 2p 3p 2p
1p 2p 16p 10p (17) 4p 5p 10p 7p 4p
13p 4p (17) 7p 1p 11p 2p 4p 5p 2p
10p 9p (17) 10p 4p 1p 1p 3p 5p 9p
11p 5p 7p 7p 12p 6p 1p (17) 8p 4p
6p 7p 1p (17) 11p 12p 3p 1p 2p 6p
3p 4p 3p (17) 5p 9p 6p 15p 2p 6p
14p (17) 2p 5p 4p 4p 3p 4p 3p (16) 8p
5p 3p 3p 2p (17) 1p 4p 7h 7h 18p
1p (17) 4p 3p 5p 4p 8p 4p 10p 2p
1p 5p 5p (17) 5p 1p 7p 1p 3p 3p
4p 14p (17) 8p 7p 4p 2p 5p 6p 1p
1p 6p (17) 2p 6p 5p 3p 2p 3p
1p (17) 13p 14p 9p 12p 3p 5p 5p (16) 5p
A : oeillères australiennes. O : oeillères normales.
Pour 4 ans et plus. Référence : + 20,5.
LE PIN
GALIZZI
VASY SAKHEE
DAGOBERT DUKE
HAYA KAN
ROSNY
L'INSPIRATION de H. Bouakkaz
0 . 8 9 2 . 6 8 3 . 6 7 5 (EPA - 0,80 €/min)
PLAT - HANDICAP DIVISÉ - PREMIÈRE ÉPREUVE - COURSE D - 52 000 € - 3 000 M - DÉPART VERS 13 H 47
S.R. AGE POIDS JOCKEYS
ORIGINES
DERNIERES PERFORMANCES
ENTRAINEURS CDE PROPRIETAIRES GAINS
BONFIRE HEART
PINKIE BROWN
DAGOBERT DUKE
LANDJUNGE
INSIDER - A
ROSNY
HAYA KAN
KING NONANTAIS
ALACOVIA
LINARDO
LE PIN
SOUND OF FREEDOM
GALIZZI
WAHIB - A
LADY KYRIA - A
VASY SAKHEE - O
AUTOCRAT
VINCENTO
GALIZZI
LE PIN
LANDJUNGE
DAGOBERT DUKE
VINCENTO
HAYA KAN
8 KING NONANTAIS
16 VASY SAKHEE
RÉUNION 1 - 1e COURSE - PRIX DANSEUR
N° CHEVAUX
VINCENTO
DAGOBERT DUKE
VASY SAKHEE
GALIZZI
LE PIN
AUTOCRAT
11
1
13
13
3
1
13
1
3
16
4
1
3
11
13
1
17
10
DAGOBERT DUKE
VASY SAKHEE
LE PIN
GALIZZI
VINCENTO
AUTOCRAT
1 BONFIRE HEART
10 LINARDO
LEUR SYNTHÈSE
13
11
3
16
17
18
GALIZZI
LE PIN
DAGOBERT DUKE
VASY SAKHEE
AUTOCRAT
VINCENTO
NOMBRE DE
CHEVAUX CITÉS
7 HAYA KAN
1 BONFIRE HEART
14
Coup de folie
6 ROSNY
Il vient de s’imposer dans un quinté
sur la piste en sable fibré de Chantilly. Même si sa marge au poids
s’est réduite, il ne faut pas l’oublier.
Entraîneur à suivre
1
10
4
6
13
16
16
16
18
7
16
17
2
18
6
18
13
17
10
13
10
16
8
17
6
18
11
LES PRIORITÉS 18 fois : Dagobert Duke (3), Le Pin (11); 17 fois : Vasy Sakhee (16); 16 fois : Bonfire Heart (1);
15 fois : Galizzi (13); 11 fois : Autocrat (17); 7 fois : Linardo (10), Vincento (18); 5 fois : Rosny (6); 4 fois : Pinkie
Brown (2); 3 fois : Landjunge (4), Insider (5); 1 fois : Haya Kan (7), King Nonantais (8). Abandonnés : Alacovia
(9), Sound of Freedom (12), Wahib (14), Lady Kyria (15).
ÉRIC LIBAUD
Professionnel à la réussite constante
et encore plus depuis le début de
l'année, Eric Libaud évoque la candidature d'Autocrat : « Pour son premier handicap, je trouve qu'il a les
moyens de se distinguer à ce poids.
Il vient d'ouvrir son palmarès et va
apprécier la distance d'autant qu'il
possède un bon coup de reins. Il
devrait bien courir. »
SON CHOIX
3 - 11 - 17 - 13 - 16 - 7 - 1 - 14
JEAN-YANN RICART DEVIENT PRO
DÉTROIT CASTELETS SUR LA BONNE VOIE
ANNA MIX GAGNE ENCORE EN SUÈDE
Même s'il est déjà lauréat de Groupe I (le Prix de Vincennes
du 24 décembre dernier), Jean-Yann Ricart (23 ans) n'était
pas encore professionnel. C'est désormais chose faite puisqu'il a obtenu la cinquantième victoire de sa carrière, hier à
Vincennes. En selle sur Caduceus des Baux, il n'a pas rencontré d'oppostion pour décrocher son quarante-septième succès au trot monté (il en compte trois à l'attelé).
Très estimé par son entraîneur, Jean-Luc Dersoir, Détroit
Castelets a confirmé son retour au premier plan en s’imposant dans le Prix Albert Demarcq (Groupe II), hier à Vincennes. Ce représentant de la casaque de Jean Luck a eu beaucoup de mal à retrouver son meilleur niveau après un Critérium des 4 Ans raté. Ce deuxième succès au niveau Groupe II
cette année rassure complètement son entourage.
La championne de Franck Leblanc s'est imposée avec autorité hier à Örebro, en Suède. Drivée par Kim Eriksson, Anna Mix
a trotté les 2 100 mètres imposés en 1'11''7 une semaine, jour
pour jour, après avoir effectué un retour gagnant sur le sol
suédois. Hier en Finlande, Billie de Montfort s'est, elle, classée
troisième de la Finlandia Ajo (Gr. I) alors qu'Uza Josselyn et
Dijon y ont fini cinquième et non placé.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
30 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
HIPPISME | QUINTÉ
1
BONFIRE HEART
63
D. UBEDA
3p 4p 7p 1p 5p (17) 1p
Il porte beaucoup de poids mais répond quasiment
toujours présent. Une fois encore, il a les moyens de finir à l’arrivée.
Q Compiègne, 23 avril 2018. Prix de l'Oise. Terrain bon
souple. Plat. 52000 €. 2400m. 1. Libello 56. 2. My Sweet
Lord 58,5. 3. BONFIRE HEART 63,5 (D. Ubeda 31/1). 4.
Sweet Thomas 60. 5. Temple Boy 56,5. 6. De Bon Aloi
57. 14 part. 3/4 - cte tête - 3/4 - 1 1/4 - cte encol.
Chantilly, 29 mars 2018. Prix Right Royal. Terrain collant. Plat. 52000 €. 3000m. 1. Holdthasigreen 58. 2. Nabunga 57. 3. Nardo 57. 4. BONFIRE HEART 57 (M.
Guyon 9/2). 5. Coco Panache 56. 6. Ison 57. 7 part.
10 - nez - cte encol. - 1 - 1 3/4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Compiègne, 7 mars 2018. Prix du Mont Saint-Pierre.
Terrain très lourd. Plat. 33000 €. 2400m. 1. BONFIRE
HEART 57 (C. Soumillon 59/10). 2. Zack Hope 54,5. 3.
Spirit's Revench 57. 4. Master Dan 57. 5. Nabunga 57. 6.
Zouk 57. 8 part. nez - cte encol. - 1 1/2 - 2 - 1 1/2
6
ROSNY
2
Il vient de remporter la plus belle victoire de sa carrière. Il lui sera difficile de rééditer mais il ne doit pas être
négligé pour les places. Notre coup de folie.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Q Chantilly, 20 mars 2018. Prix Sagaro. Terrain psf standard. Plat. 52000 €. 3200m. 1. ROSNY 55,5 (V. Cheminaud 28/1). 2. Dagobert Duke 59,5. 3. Galizzi 56,5. 4. Le
Pin 57,5. 5. Gili Emery 54,5. 6. Un Beau Mec 57,5. 15 part.
1 3/4 - cte encol. - 1 1/2 - 1 1/2 - encol.
Cagnes-sur-Mer, 17 février 2018. Prix de la Croix des
Gardes. Terrain très souple. Plat. 19000 €. 2400m. 1.
Pinkie Brown 58. 2. ROSNY 55,5 (M. Michel 16/1). 3. Mon
Monde 56. 4. Full Court Press 57,5. 5. Curlew River 57. 6.
Chill Wind 59. 8 part. 1/2 - 3 - 3 - 1/2 - 20
Q Cagnes-sur-Mer, 31 janvier 2018. Prix Rauba Capeu.
Terrain très souple. Plat. 52000 €. 2500m. 1. Dark
Dream 55,5. 2. Chill Wind 56,5. 3. Max la Fripouille 59,5.
4. Belgian Gentleman 55,5. 5. Dark Desire 54,5. 6. Alacovia 58. 16. ROSNY 56 (I. Mendizabal 53/1). 18 part.
3/4 - 3/4 - 1/2 - tête - tête
LE PIN
7
Assez régulier dans l’ensemble, il mériterait de s’imposer dans un événement. Préparé pour cette épreuve, il s’annonce redoutable.
Marseille-Vivaux, 21 avril 2018. Prix de la Barben. Bon
terrain. Plat. 20000 €. 2600m. 1. Skaters Waltz 59. 2. Un
Beau Mec 58. 3. LE PIN 55 (S. Léger 10/1). 4. Magnentius
58. 5. Galizzi 59. 6. Rubens 58. 9 part. 4 - 2 1/2 - cte
tête - 2 1/2 - nez
Q Chantilly, 20 mars 2018. Prix Sagaro. Terrain psf standard. Plat. 52000 €. 3200m. 1. Rosny 55,5. 2. Dagobert
Duke 59,5. 3. Galizzi 56,5. 4. LE PIN 57,5 (C. Soumillon
6/1). 5. Gili Emery 54,5. 6. Un Beau Mec 57,5. 15 part.
1 3/4 - cte encol. - 1 1/2 - 1 1/2 - encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Lyon-La Soie, 7 décembre 2016. Prix Sigmaringen. Bon
terrain. Plat. 18000 €. 2400m. 1. LE PIN 60,5 (PC. Boudot 6/4). 2. Dark Dynamic 52. 3. Bonnet Breton 61. 4.
Abaya 57. 5. Barkorba 50,5. 6. Etoile du Matin 60. 8 part.
3/4 - 1/2 - 1/2 - 1/2 - 3 1/2
LADY KYRIA
Lauréate de ses trois courses sur le profil particulier de
Nantes, elle monte nettement de catégorie ici. Affaire
d’impression.
Nantes, 21 avril 2018. Prix de la Vendée. Terrain souple.
Plat. 16000 €. 2400m. 1. LADY KYRIA - A 58,5 (F. Veron 44/10). 2. Gold d'Aze 56. 3. Beep Bop Pelem 54,5. 4.
El Tango Bello 53. 5. Lampoon 57. 6. Linngario 57. 10
part. 1 - 3/4 - nez - 1 - cte tête
Lyon-Parilly, 13 avril 2018. Prix de Bellerive. Terrain souple. Plat. 16000 €. 2200m. 1. Mer et Jardin 60. 2. Brandy
Eyes 51. 3. Ellecourt 55,5. 4. Equilady 60. 5. LADY KYRIA - A 58,5 (F. Veron 25/4). 6. Golden Rain 57. 10 part.
1 1/4 - cte tête - 1 3/4 - encol. - 3/4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Nantes, 5 octobre 2017. Prix du Bois Joli. Terrain souple.
Plat. 18000 €. 2400m. 1. LADY KYRIA - A 56,5 (F. Veron 38/10). 2. Kazak d'Aumone 52,5. 3. Eclair Béré 56. 4.
Sowgay 56. 5. Bresilia Sacha 60. 6. Mathonville 52,5. 10
part. tête - nez - tête - 3/4 - 2
HAYA KAN
E. HARDOUIN
13p 4p (17) 7p 1p 11p 2p
SOUND OF FREEDOM
12 A.14pCRASTUS
(17) 2p 5p 4p 4p 3p
3
VASY SAKHEE
16 T.4pBACHELOT
14p (17) 8p 7p 4p 2p
DAGOBERT DUKE
58,5
G. BENOIST
5p 2p 3p 2p (17) 2p 4p
A l’arrivée de ses quatre courses de l’année, il est l’un
des plus confirmés sur cette distance et dans cette catégorie. Incontournable.
Lyon-Parilly, 13 avril 2018. Prix du Printemps. Terrain
souple. Plat. 24000 €. 2400m. 1. Pachadargent 52. 2.
Master's Spirit 56. 3. Max la Fripouille 56. 4. Nagano Gold
59. 5. DAGOBERT DUKE 55,5 (J. Moutard 21/4). 6. Khefyn 57. 6 part. nez - 1/2 - encol. - 2 1/2 - 5 1/2
Q Chantilly, 20 mars 2018. Prix Sagaro. Terrain psf standard. Plat. 52000 €. 3200m. 1. Rosny 55,5. 2. DAGOBERT DUKE 59,5 (G. Benoist 19/4). 3. Galizzi 56,5. 4. Le
Pin 57,5. 5. Gili Emery 54,5. 6. Un Beau Mec 57,5. 15 part.
1 3/4 - cte encol. - 1 1/2 - 1 1/2 - encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Chantilly, 13 novembre 2017. Prix de la Forêt de Carnelle. Terrain psf standard. Plat. 30000 €. 3200m. 1. DAGOBERT DUKE 57 (J. Moutard 56/10). 2. Icar 57,5. 3. Attentionadventure 52. 4. King Nonantais 60. 5. Versaline
54. 6. April First 59. 12 part. 1 3/4 - 2 - 1/2 - 3/4 - 1/2
57,5
8
KING NONANTAIS
GALIZZI
56
Il fait toutes ses courses depuis son arrivée en France
et a pris deux troisièmes places à ce niveau. Il est proche d’un succès. Notre favori.
Marseille-Vivaux, 21 avril 2018. Prix de la Barben. Bon
terrain. Plat. 20000 €. 2600m. 1. Skaters Waltz 59. 2. Un
Beau Mec 58. 3. Le Pin 55. 4. Magnentius 58. 5. GALIZZI
59 (G. Millet 7/2). 6. Rubens 58. 9 part. 4 - 2 1/2 - cte
tête - 2 1/2 - nez
Q Chantilly, 20 mars 2018. Prix Sagaro. Terrain psf standard. Plat. 52000 €. 3200m. 1. Rosny 55,5. 2. Dagobert
Duke 59,5. 3. GALIZZI 56,5 (H. Journiac 9/1). 4. Le Pin
57,5. 5. Gili Emery 54,5. 6. Un Beau Mec 57,5. 15 part.
1 3/4 - cte encol. - 1 1/2 - 1 1/2 - encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Q Cagnes-sur-Mer, 17 février 2018. Prix d'Antibes. Bon
terrain. Plat. 52000 €. 2400m. 1. Quiet Zain 52,5. 2. Magnentius 59. 3. GALIZZI 56 (H. Journiac 17/1). 4. Mister
Smart 57,5. 5. Fair Trade 53,5. 6. Mer et Jardin 54. 15
part. 1 1/2 - 1 - encol. - 3/4 - cte encol.
AUTOCRAT
Auteur d’un début de carrière, il a attendu le mois dernier pour ouvrir son palmarès. A cette valeur, c’est une
révélation possible.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Argentan, 28 mars 2018. Prix Bon Mot. Terrain collant.
Plat. 12000 €. 2500m. 1. AUTOCRAT 58 (S. Martino
44/10). 2. Party Playboy 58. 3. Another Love 55. 4. Belleire 56,5. 5. Cloonage 56. 6. Brazilia Talisker 53. 11 part.
1 3/4 - 1/2 - 3 - 4 - 1 1/4
Chantilly, 6 janvier 2018. Prix de la Route des Princes.
Terrain psf standard. Plat. 19000 €. 2700m. 1. Trawangane 55,5. 2. Party Playboy 57. 3. Helmsdale 61,5. 4.
Meisho Felicity 60,5. 5. Mutamarida 57,5. 6. AUTOCRAT - O 59 (S. Martino 29/4). 13 part.
1 1/2 - 1 3/4 - tête - cte tête - 2
Le Mans, 3 décembre 2017. Prix Crédit Agricole. Terrain
souple. Plat. 13000 €. 2300m. 1. Above The Clouds 54,5.
2. AUTOCRAT - O 58 (C. Soumillon 7/2). 3. Gold d'Aze
56. 4. Raise The Stakes 56,5. 5. Yastela 58. 6. Vingt Neuf
51,5. 13 part. 1 1/2 - 1 - 4 - 4 - 2
Elle vient de renouer avec les bonnes performances et
apprécie cette distance. A ce poids, il convient de s’en
méfier particulièrement.
Q Deauville, 9 avril 2018. Prix de Montigny. Terrain très
lourd. Plat. 52000 €. 3000m. 1. Attentionadventure 54.
2. Rouxeville 55,5. 3. Parzival 54,5. 4. VASY SAKHEE - O
56 (T. Bachelot 19/1). 5. Alacovia 57. 6. Linardo 57,5. 15
part. 2 1/2 - 3/4 - cte encol. - cte encol. - 3/4
Q Compiègne, 12 mars 2018. Prix de Picardie. Terrain
très lourd. Plat. 52000 €. 2400m. 1. Très Solid 57,5. 2.
My Sweet Lord 59,5. 3. Temple Boy 57,5. 4. Haya Kan
59. 5. Pinkie Brown 61,5. 6. Max la Fripouille 60. 14.
VASY SAKHEE 56 (T. Bachelot 27/1). 15 part.
1/2 - tête - tête - 3 1/2 - encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Châteaubriant, 15 juillet 2016. Prix de Pornichet. Terrain
souple. Plat. 24000 €. 2600m. 1. VASY SAKHEE 56,5
(J. Crocquevieille 31/10). 2. Darling du Coteau 55,5. 3.
Alençon 55,5. 4. Pti Paul 56. 5. Sage de la Gesse 55. 6.
Charlinella 55,5. 8 part. tête - 4 - encol. - tête - encol.
9
C. LECŒUVRE
11p 8p (17) 4p 9p 9p 1p
57,5
ALACOVIA
56
C. DEMURO
11p 5p 7p 7p 12p 6p
Elle a montré ses limites dans ce genre de tournois et
est sur la brèche depuis plusieurs mois. Chance secondaire, a priori.
Q ParisLongchamp, 24 avril 2018. Prix du Panthéon.
Bon terrain. Plat. 52000 €. 2400m. 1. Most Empowered
57. 2. Meisho Felicity 56,5. 3. Mehzam 56. 4. Gourel 59. 5.
County Fair 58. 6. Party Playboy 55. 11. ALACOVIA - A
57,5 (T. Bachelot 17/1). 15 part. cte encol. - 3/4 - cte encol. - 3/4 - cte encol.
Q Deauville, 9 avril 2018. Prix de Montigny. Terrain très
lourd. Plat. 52000 €. 3000m. 1. Attentionadventure 54.
2. Rouxeville 55,5. 3. Parzival 54,5. 4. Vasy Sakhee 56. 5.
ALACOVIA 57 (G. Benoist 14/1). 6. Linardo 57,5. 15 part.
2 1/2 - 3/4 - cte encol. - cte encol. - 3/4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Marseille-Borély, 14 octobre 2017. Prix Gris de Gris. Terrain souple. Plat. 30000 €. 2000m. 1. ALACOVIA 55 (A.
Hamelin 64/10). 2. Miss Môme 55. 3. Lotus Café 56,5. 4.
Just a Formality 56,5. 5. Rythmique 55. 6. Quai de Jemmapes 56,5. 6 part. 1/2 - 1 - 1/2 - 1 1/2 - 3
WAHIB
14 J.1pAUGÉ
(17) 4p 3p 5p 4p 8p
55
VINCENTO
HAMELIN
18 A.1p (17)
13p 14p 9p 12p 3p
54,5
Après un long passage à vide, il vient de refaire parler
de lui. Désormais pris à une valeur nettement plus faible que l’an passé, il faut s’en méfier.
Nancy, 7 avril 2018. Prix des Macarons. Terrain lourd.
Plat. 20000 €. 2400m. 1. VINCENTO 58 (A. Hamelin
69/10). 2. Running Waters 60,5. 3. Simano 60. 4. Mo
Green 60,5. 5. Plutocracy 59. 5 part.
1 1/2 - 1 1/2 - 3/4 - 2 1/2
Chantilly, 19 décembre 2017. Prix de Fosses. Terrain psf
standard. Plat. 24000 €. 2700m. 1. Bonfire Heart 58,5. 2.
Dagobert Duke 60. 3. Federico 58. 4. Landjunge 56. 5.
Le Pin 58. 6. Prophets Pride 61,5. 13. VINCENTO 56 (B.
Ganbat 74/1). 16 part. 3 1/2 - 1 1/2 - 1 1/2 - 1 1/4 - tête
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Q Saint-Cloud, 11 octobre 2016. Prix de Saint-Pair-duMont. Bon terrain. Plat. 60000 €. 2100m. 1. Instant de
Rêve 60. 2. Indécence Choisie 60. 3. Orfeas 59. 4. VINCENTO 58,5 (E. Hardouin 14/1). 5. Thisvi 58. 6. Isacc
59,5. 17 part. tête - 1 1/4 - 3/4 - cte tête - encol.
LE CHOIX DES ENTRAÎNEURS
LA SÉLECTION DES JOCKEYS
INSIDER
5
M. FOREST
1p (17) 17p 13p 15p 1p 1p
Auteur d’une rentrée victorieuse, il retrouve les quintés dans lesquels il semble barré depuis sa victoire au
mois de juillet. A revoir.
ParisLongchamp, 24 avril 2018. Prix de l'Université. Bon
terrain. Plat. 19000 €. 3100m. 1. INSIDER - A 59,5 (M.
Forest 61/10). 2. Douville 51,5. 3. Pangolin 54,5. 4. Ajmany 56,5. 5. Anducas 53. 6. Theos Lolly 55,5. 11 part. encol. - encol. - encol. - 1 - cte encol.
Q Lyon-Parilly, 12 octobre 2017. Prix de la Fédération
du Centre-Est. Bon terrain. Plat. 52000 €. 2400m. 1.
April First 54. 2. Temple Boy 56. 3. Racing Bay 60. 4.
More Than This 58,5. 5. Icar 56. 6. Pachadargent 59. 17.
INSIDER - A 58 (T. Piccone 40/1). 17 part. encol. - 1 3/4 - encol. - 1/2 - 1/4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Q Compiègne, 25 juillet 2017. Prix des Etangs de SaintPierre. Terrain souple. Plat. 52000 €. 2800m. 1. INSIDER - A 55,5 (T. Piccone 15/2). 2. Attentionadventure
54,5. 3. Saoséo 59. 4. Zambeso 54,5. 5. Dagobert Duke
57,5. 6. Veslove 58. 15 part. 3/4 - 1/2 - cte encol. - tête - 2
LINARDO
10 A.6pBADEL
7p 1p (17) 11p 12p 3p
Bruits de sabots
PROPOS RECUEILLIS PAR H. B.
PINKIE BROWN - G. Rarick :
« Il n'a vraiment pas de marge de poids
dans les handicaps mais avait plutôt
bien fait lorsqu'il a couru à ce niveau. La
distance va lui convenir, car il possède
beaucoup de fond. J'espère le voir bien
courir. »
HAYA KAN - N. Leenders :
« Il faut le juger sur son avant-dernière
sortie au cours de laquelle il finissait
bien. Il est plus performant en terrain
plus souple mais le rallongement de la
distance peut compenser. Il arrive avec
de la fraîcheur et devrait bien se comporter. »
ALACOVIA - P. Monfort :
« Sa dernière fin de course m'a assez
plu. La distance lui convient donc
même si elle n'aura pas son terrain. Elle
peut prendre une petite place dans le
quinté. »
WAHIB - P. Monfort :
« Il est resté en belle forme depuis sa
dernière victoire. Il n'est pas toujours
des plus faciles mais, dans un bon jour,
il est capable de faire de belles valeurs
et de finir à l'arrivée. »
À vos carnets
è DERNIERS
TUYAUX
GALIZZI : cheval de qualité.
LE PIN : cherche sa course.
è DES
OUTSIDERS
AUTOCRAT : entourage habile.
VINCENTO : méfiance !
M. Guyon
595 points
M. Barzalona
440 points
A. Lemaitre
275 points
C. Demuro
465 points
E. Hardouin
250 points
Y. Barberot
560 points
J.-P. Gauvin
205 points
J. Boisnard
355 points
Y. Gourraud
235 points
N. Caullery
145 points
13
1
6
16
7
11
17
3
8
6
16
2
5
4
14
9
13
8
16
7
3
5
2
4
13
16
11
3
4
1
10
9
3
18
13
5
2
11
7
16
13
3
1
16
7
11
18
17
3
6
12
8
13
5
15
11
13
3
1
16
5
7
17
11
6
13
11
3
5
17
7
1
10
5
17
12
7
4
3
2
LINARDO
INSIDER
AUTOCRAT
SOUND OF FREED.
HAYA KAN
LANDJUNGE
DAGOBERT DUKE
PINKIE BROWN
2 fois 18 VINCENTO
2 fois 14 WAHIB
2 fois 15 LADY KYRIA
2 fois
1 fois
1 fois
KING NONANTAIS
ROSNY
VASY SAKHEE
PINKIE BROWN
INSIDER
LANDJUNGE
WAHIB
ALACOVIA
LE CLASSEMENT
milibris_before_rename
GALIZZI
KING NONANTAIS
VASY SAKHEE
HAYA KAN
DAGOBERT DUKE
INSIDER
PINKIE BROWN
LANDJUNGE
3 DAGOBERT DUKE
13 GALIZZI
5 INSIDER
GALIZZI
VASY SAKHEE
LE PIN
DAGOBERT DUKE
LANDJUNGE
BONFIRE HEART
LINARDO
ALACOVIA
9 fois 7 HAYA KAN
8 fois 11 LE PIN
7 fois 16 VASY SAKHEE
DAGOBERT DUKE
VINCENTO
GALIZZI
INSIDER
PINKIE BROWN
LE PIN
HAYA KAN
VASY SAKHEE
7 fois 1 BONFIRE HEART
7 fois 17 AUTOCRAT
7 fois 2 PINKIE BROWN
GALIZZI
DAGOBERT DUKE
BONFIRE HEART
VASY SAKHEE
HAYA KAN
LE PIN
VINCENTO
AUTOCRAT
5 fois
5 fois
4 fois
DAGOBERT DUKE
ROSNY
SOUND OF FREED.
KING NONANTAIS
GALIZZI
INSIDER
LADY KYRIA
LE PIN
4 LANDJUNGE
6 ROSNY
8 KING NONANTAIS
GALIZZI
DAGOBERT DUKE
BONFIRE HEART
VASY SAKHEE
INSIDER
HAYA KAN
AUTOCRAT
LE PIN
4 fois 9 ALACOVIA
4 fois 10 LINARDO
3 fois 12 SOUND OF FREEDOM
ROSNY
GALIZZI
LE PIN
DAGOBERT DUKE
INSIDER
AUTOCRAT
HAYA KAN
BONFIRE HEART
56
Il réalise une carrière correcte et vient de se comporter
honorablement la dernière fois. Pour une quatrième
ou cinquième place.
Q Deauville, 9 avril 2018. Prix de Montigny. Terrain très
lourd. Plat. 52000 €. 3000m. 1. Attentionadventure 54.
2. Rouxeville 55,5. 3. Parzival 54,5. 4. Vasy Sakhee 56. 5.
Alacovia 57. 6. LINARDO 57,5 (A. Badel 9/1). 15 part.
2 1/2 - 3/4 - cte encol. - cte encol. - 3/4
Q Compiègne, 12 mars 2018. Prix de Picardie. Terrain
très lourd. Plat. 52000 €. 2400m. 1. Très Solid 57,5. 2.
My Sweet Lord 59,5. 3. Temple Boy 57,5. 4. Haya Kan
59. 5. Pinkie Brown 61,5. 6. Max la Fripouille 60. 7.
LINARDO 57,5 (A. Badel 14/1). 15 part.
1/2 - tête - tête - 3 1/2 - encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Deauville, 19 août 2017. Prix Etalon Muhtathir Au Haras
du Mezeray. Terrain bon souple. Plat. 26000 €. 2000m.
1. LINARDO 59 (C. Demuro 28/10). 2. Prime Spot 60. 3.
Sisyphe 57,5. 4. Barkorba 58,5. 5. Snowmaster 58,5. 6.
Big Spender 57,5. 16 part. 1/2 - tête - 1/2 - cte tête - nez
è DERNIÈRE
GALIZZI
BONFIRE HEART
ROSNY
VASY SAKHEE
HAYA KAN
LE PIN
AUTOCRAT
DAGOBERT DUKE
57,5
_________________________________________________________________________________________________
Ce cheval pas toujours évident à monter s’amende
avec le temps et a renoué avec le succès en dernier
lieu. En bout de combinaison.
Deauville, 5 janvier 2018. Prix du Bocage Ornais. Terrain
psf standard. Plat. 19000 €. 2500m. 1. WAHIB - O 62,5
(J. Augé 9/1). 2. Postman 59,5. 3. Bliss In The City 59. 4.
Impatiente 60,5. 5. Atilla 58. 6. Mumgala 61,5. 14 part.
cte tête - tête - 1 1/4 - cte tête - 2
Deauville, 6 décembre 2017. Prix de Beaufais. Terrain
psf standard. Plat. 24000 €. 3400m. 1. Bamaxsar 57,5.
2. Gili Emery 59,5. 3. Saint Sacre 57. 4. WAHIB - A 60,5
(J. Augé 31/4). 5. Split Personality 57. 6. Cajarian 55,5. 16
part. 2 - cte tête - cte encol. - cte encol. - cte encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Q ParisLongchamp, 3 septembre 2015. Grand Handicap des Flyers. Terrain souple. Plat. 70000 €. 1400m. 1.
Keravnos 55,5. 2. Yume 57,5. 3. WAHIB - O 53,5 (U.
Rispoli 15/2). 4. Blue Soave 58. 5. Always Ready 52. 6.
Super City 51,5. 17 part. 1 3/4 - 1/2 - encol. - 1/2 - 1/2
54,5
17 M.1p 6pGUYON
(17) 2p 6p 5p 3p
LANDJUNGE
Il semble loin de son niveau de l’an passé comme le
montre ces deux dernières sorties. Il devra avant tout
rassurer.
Q Deauville, 9 avril 2018. Prix de Montigny. Terrain très
lourd. Plat. 52000 €. 3000m. 1. Attentionadventure 54.
2. Rouxeville 55,5. 3. Parzival 54,5. 4. Vasy Sakhee 56. 5.
Alacovia 57. 6. Linardo 57,5. 11. LANDJUNGE 59,5 (C.
Lecœuvre 14/1). 15 part. 2 1/2 - 3/4 - cte encol. - cte encol. - 3/4
Q Chantilly, 20 mars 2018. Prix Sagaro. Terrain psf standard. Plat. 52000 €. 3200m. 1. Rosny 55,5. 2. Dagobert
Duke 59,5. 3. Galizzi 56,5. 4. Le Pin 57,5. 5. Gili Emery
54,5. 6. Un Beau Mec 57,5. 8. LANDJUNGE 59 (E. Hardouin 13/1). 15 part. 1 3/4 - cte encol. - 1 1/2 - 1 1/2 - encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Q Saint-Cloud, 11 avril 2017. Prix du Pont de Flandre.
Bon terrain. Plat. 52000 €. 3100m. 1. LANDJUNGE 57
(M. Lerner 68/10). 2. Max la Fripouille 58,5. 3. Nardo 55.
4. Eagle Eyes 59. 5. Astronomy Alfred 58. 6. Le Pin 56,5.
16 part. (3/4) - tête - 3/4 - encol. - 3/4
55,5
13 H.5pJOURNIAC
3p 3p 2p (17) 1p 4p
54,5
4
56,5
FILIP MINARIK
10p 9p (17) 10p 4p 1p 1p
Il ne se montre guère transcendant ces derniers temps
et est meilleur sur des sols plus assouplis. Il n'intéressera que les amateurs d'outsiders.
Q Compiègne, 23 avril 2018. Prix de l'Oise. Terrain bon
souple. Plat. 52000 €. 2400m. 1. Libello 56. 2. My Sweet
Lord 58,5. 3. Bonfire Heart 63,5. 4. Sweet Thomas 60. 5.
Temple Boy 56,5. 6. De Bon Aloi 57. 10. KING NONANTAIS 58 (F. Veron 14/1). 14 part. 3/4 - cte
tête - 3/4 - 1 1/4 - cte encol.
Q Chantilly, 31 mars 2018. Prix de Précy. Terrain collant.
Plat. 52000 €. 2400m. 1. Max la Fripouille 59,5. 2. Quiet
Zain 57. 3. Temple Boy 57. 4. Sweet Thomas 60,5. 5.
Blue Diamond 58,5. 6. De Bon Aloi 57,5. 9. KING NONANTAIS 59,5 (F. Veron 50/1). 16 part. 1 1/4 - 3/4 - encol. - 1 1/2 - 1 3/4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Craon, 25 septembre 2017. Prix Pigeon TP Loire-Anjou Prix de Champagne. Terrain souple. Plat. 26000 €.
3000m. 1. KING NONANTAIS 58,5 (T. Bachelot 88/10).
2. Créateur 58,5. 3. Grinch 58,5. 4. Wahib 60. 5. Poster
56,5. 6. Zambeso 59,5. 16 part. 4 - 3/4 - encol. - 3/4 - 1 1/2
Décevant lors de sa rentrée et pour son premier handicap, il semble quelque peu surclassé en pareille compagnie. Impasse tentante.
Q Chantilly, 31 mars 2018. Prix de Précy. Terrain collant.
Plat. 52000 €. 2400m. 1. Max la Fripouille 59,5. 2. Quiet
Zain 57. 3. Temple Boy 57. 4. Sweet Thomas 60,5. 5.
Blue Diamond 58,5. 6. De Bon Aloi 57,5. 14. SOUND OF
FREEDOM 57 (K. Clijmans 47/1). 16 part.
1 1/4 - 3/4 - encol. - 1 1/2 - 1 3/4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Fontainebleau, 19 septembre 2017. Prix de Reuilly. Terrain très souple. Plat. 25000 €. 2600m. 1. Bébé d'Amour
56,5. 2. SOUND OF FREEDOM 58 (M. Guyon 25/4). 3.
Mutamarida 54,5. 4. County Fair 58. 5. Tres Rush 58. 6.
Ancoa 54,5. 11 part. 2 1/2 - 3/4 - 1/2 - 2 1/2 - encol.
Baden-Baden, 26 août 2017. Ittlingen - Preis der BBAGJährlingsauktion. Bon terrain. Plat. 52000 €. 2400m. 1.
Oriental Eagle 57. 2. Ronaldo 60. 3. Zoltan 58. 4. Shining
Lord 57. 5. SOUND OF FREEDOM - A 56 (F. Minarik ). 6.
Cornwall Cottage 60. 12 part. 1 1/2 - 4 - 2 1/4 - encol. - 6
55
15 F.1p VERON
5p 5p (17) 5p 1p 7p
59,5
Il a déjà fait ses preuves à ce niveau mais est plus performant en terrain plus souple. Il faut toutefois prendre sa candidature en considération.
Q Chantilly, 31 mars 2018. Prix de Précy. Terrain collant.
Plat. 52000 €. 2400m. 1. Max la Fripouille 59,5. 2. Quiet
Zain 57. 3. Temple Boy 57. 4. Sweet Thomas 60,5. 5.
Blue Diamond 58,5. 6. De Bon Aloi 57,5. 13. HAYA KAN
58,5 (A. Bourgeais 11/1). 16 part. 1 1/4 - 3/4 - encol. - 1 1/2 - 1 3/4
Q Compiègne, 12 mars 2018. Prix de Picardie. Terrain
très lourd. Plat. 52000 €. 2400m. 1. Très Solid 57,5. 2.
My Sweet Lord 59,5. 3. Temple Boy 57,5. 4. HAYA KAN
59 (A. Bourgeais 9/1). 5. Pinkie Brown 61,5. 6. Max la Fripouille 60. 15 part. 1/2 - tête - tête - 3 1/2 - encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Q Nantes, 10 juin 2014. Grand Prix Synergie. Terrain
souple. Plat. 52000 €. 3100m. 1. HAYA KAN 52 (B. Hubert 96/10). 2. Green Tango 53. 3. Testibar 56. 4. Victorious Venture 53,5. 5. Vasias 61. 6. Ball Lightning 59. 14
part. 2 - 1/2 - 1 - tête - 1/2
56
11 C.3pSOUMILLON
4p 3p (17) 5p 9p 6p
M. BARZALONA
6p 5p 1p 4p 4p 8p
Il a correctement couru à ce niveau le 12 mars dernier.
Même s’il ne semble posséder aucune marge au poids,
il ne peut être interdit.
ParisLongchamp, 15 avril 2018. Prix Lord Seymour. Terrain lourd. Plat. 52000 €. 2400m. 1. Casterton 58,5. 2.
Caravagio 57. 3. Rashkani 57. 4. Sirius 57. 5. Galipad
58,5. 6. PINKIE BROWN 57 (M. Forest 12/1). 8 part.
1 - 2 - encol. - 8 - 1 1/2
Q Compiègne, 12 mars 2018. Prix de Picardie. Terrain
très lourd. Plat. 52000 €. 2400m. 1. Très Solid 57,5. 2.
My Sweet Lord 59,5. 3. Temple Boy 57,5. 4. Haya Kan
59. 5. PINKIE BROWN 61,5 (M. Forest 12/1). 6. Max la
Fripouille 60. 15 part. 1/2 - tête - tête - 3 1/2 - encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Cagnes-sur-Mer, 17 février 2018. Prix de la Croix des
Gardes. Terrain très souple. Plat. 19000 €. 2400m. 1.
PINKIE BROWN 58 (M. Forest 5/2). 2. Rosny 55,5. 3.
Mon Monde 56. 4. Full Court Press 57,5. 5. Curlew River
57. 6. Chill Wind 59. 8 part. 1/2 - 3 - 3 - 1/2 - 20
57,5
V. CHEMINAUD
1p 2p 16p 10p (17) 4p 5p
PINKIE BROWN
MINUTE
DAGOBERT DUKE : régulier.
VASY SHAKEE : confirmation
attendue.
n Favori battu (dernière sortie)
4,5/1 GALIZZI
n Numéros en forme
2 - 9 - 13 - 12 - 8
n Entraîneurs en forme
P. Monfort - A. Suborics
n Jockeys en forme
H. Journiac - F. Véron
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
31 | Le6 MAI
2018
n HIPPODROMES
n CATÉGORIE/TERRAIN
n SPÉCIALITÉ
v CHRONO v CLASSEMENT v DISTANCE/POIDS
DIMANCHE
HIPPISME | COURSES
l COTE
PLAT
Sayann (3e), le super guerrier
réunion 1 (13 H 35) Aujourd'hui à ParisLongchamp (quinté, Pick 5)
DE PASSY
1 PRIX
A RÉCLAMER - 3 ANS - 23 000 € - 1 400 M
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
Louis Baudron Louis Baudron
M.-E. Uzan R. Le Gal
D. Curran
D. Henderson
T. Marnane M. Palussière
C. Bodin
N. Caullery
S. ConstantinidisP.& F. Monfort (s)
G. Heald
H.-A. Pantall
A. Urbano-RoldanJ.-C. Cerqueira-Gemano
H. Gueudar DelahayeA. Bonin
Adolf Renk B. Renk
Ec. Segalot PhilippeJ.-C. Rouget (s)
B. Raber
C. Fey
Richard Kent & Jo HuguesJ.-F. Hughes
K. ROMAIN : 11 - 3 - 5 - 2 - 4 - 8
1 ASTRACHEM - A
M3 61
6
2 DRAGON'S TEETH - O H3 56,5 7
3 MERKAVA
M3 59
5
4 TAX EXILE
H3 59
8
5 KENSHOW
F3 54
3
6 ROYAL DIPLOMAT M3 57,5 9
7 DAIMYO
M3 57,5 1
8 FALCON'S VISION
F3 54,5 13
9 CRYSTAL DOLOIS
H3 56
4
10 MALALAÏKA
F3 53
10
11 LA PEREGRINA
F3 50,5 11
12 NORMANDY DREAM - A F3 50,5 12
13 GET EVEN
F3 54,5 2
R. PORÉE : 11 - 1 - 3 - 2 - 8 - 7
l
l
O. Peslier Fon. B 8 57,5 14/1
C. Pacaut L.
B 3 57,5 15/1
C. SoumillonCh. ST 3 56
31/1
A. Hamelin Fon. B 8 56,5 9/1
J. Monteiro L.
L 7 53,5 8/1
S. Pasquier Ch. ST 3 59 33/4
M. Guyon Ch. C 7 59 10/1
M. Michel Esp. B 5 57
P.-C. BoudotCom. B 11 56,5 61/1
L. Grosso Dea. B 8 58 73/1
M. Lanave L.
L 5 54,5 6/1
A. Molins Fon. B 2 57,5 24/1
M. BarzalonaAng. B 8 59
H. BOUAKKAZ : 7 - 2 - 3 - 5 - 6 - 11
DE LA SEINE
2 PRIX
L. - FEMELLES - 3 ANS - 55 000 € - 2 200 M - GRANDE PISTE
l
14 H 35
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
S.A. Aga Khan A. de Royer Dupré
Al Shaqab RacingC. Ferland
Cheik Moh. Al ThaniA. Fabre
H. Honoré
J. Reynier
Hug. Rousseau H. de Nicolay
I. Smits
F.-H. Graffard
K. ROMAIN : 1 - 6 - 3 - 2
1 SHAHNAZA
F3 56,5
2 JAYLAN
F3 56,5
3 SARACENE
F3 56,5
4 CHIPOLATA
F3 56,5
5 PETITE ALICE
F3 56,5
6 POLLARA
F3 56,5
R. PORÉE : 3 - 1 - 6 - 2
DIMANCHES AU GALOP - PRIX BEL AIR
3 PRIX
HANDICAP DIVISÉ - 1 ÉPREUVE - 3 ANS - 55 000 € - 1 600 M - MOYENNE PISTE
14 H 05
2
5
4
3
1
6
C. SoumillonS.C. L 1 57 7/10
G. Benoist L.
L 4 57 21/4
P.-C. BoudotS.C. B 1 57 23/10
T. Bachelot Pro. B 5 55
6/1
M. Guyon S.C. TL 5 56,5 31/4
O. Peslier S.C. TL 1 56 71/10
H. BOUAKKAZ : 1 - 2 - 3 - 6
l
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4 - TIERCÉ - QUARTÉ+ - QUINTÉ+
N° CHEVAUX
S.R. AGE POIDS JOCKEYS
CDE COTES
1 SAYANN
2 PONTILLE
3 MATCH STYLE - A
4 SHENOYA
5 UNPLUGGED
6 HURRICANE LIGHT - O
7 BELGRANO
8 MON JULES A MOI
9 CAYO COCO
10 TENUE DE SOIREE
11 GONE SOLO
12 PALYA
13 FALCO DELAVILLIÈRE
14 ZIVERI - O
15 FANTASTIC BÉRÉ
16 GLAMOROUS BOY
À 15 H 12
Mb.
3
60,5 F. Blondel
Fb.
3
58 C. Soumillon
Mgr.
3
57 I. Mendizabal
Fal.
3
57 O. Peslier
Mb.
3
57 M. Guyon
Hb.
3
56 T. Bachelot
Hb.
3
56 F. Veron
Hb.
3
56 P.-C. Boudot
Fb.b. 3
55 G. Benoist
Fb.
3
54,5 S. Pasquier
Mal.
3
54,5 V. Cheminaud
Fb.cer. 3
54 J. Nicoleau
Hb.
3
54 R.-C. Montenegro
Mb.
3
54 A. Hamelin
Hgr.
3
53,5 C. Demuro
Hb.
3
53,5 M. Barzalona
S. DOUSSOT : 4 - 2 - 14 - 5 - 1 - 6 - 7 - 9
R. PORÉE : 7 - 14 - 8 - 5 - 1 - 2 - 6 - 11
S. FLOURENT : 14 - 2 - 1 - 13 - 10 - 15 - 9 - 4 H. BOUAKKAZ : 2 - 14 - 10 - 11 - 13 - 1 - 5 - 9
K. ROMAIN : 5 - 4 - 2 - 3 - 9 - 8 - 14 - 10 SYNTHÈSE : 2 - 14 - 5 - 1 - 9 - 4 - 10 - 7
Way To Paris - Efaadah - Aim True - Greaty Lion
è ENTRAÎNEURS À SUIVRE : A. de Royer Dupré - P. Brandt
è JOCKEYS À SUIVRE : O. Peslier - C. Soumillon
è NOS SÉLECTIONS : Gagnante : (201) Shahnaza - Placée : (805) Lanana
6
7
11
3
10
2
8
4
1
15
14
5
16
12
9
13
TIRELIRE
MAURICE ZILBER - FONDS EUROP. ELEVAGE
4 PRIX
L. - FEMELLES - 4 ANS ET PLUS - 48 000 € - 1 400 M
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - CLASSIC TIERCÉ
1 LIDA
F4 57,5
2 DOLIANOVA
F4 56
3 BALTIC DUCHESS
F4 56
4 LA POUTANESCA
F4 56
5 DAME DU ROI
F4 56
6 INSHIRAAH
F4 56
7 ELECTRA VOICE
F5 56
8 I AM CHARLIE
F5 56
9 POPPET'S PROMISE F4 56
R. PORÉE : 5 - 2 - 1 - 3
2
8
1
3
4
5
9
7
6
l
15 H 45
M. Guyon Fon. B 1 58
14/1
C. SoumillonS.C. L 2 55,5 9/1
P.-C. BoudotS.C. B 5 56,5 11/4
G. Benoist Ch. ST 9 53
19/1
O. Peslier Ch. ST 3 55,5 égal.
H. Bentley Ang. B 7 58,5
J. Augé Esp. B 3 60
A. Hamelin Pro. ST 1 54,5 43/10
C. Demuro Ch. ST 4 51,5 27/4
H. BOUAKKAZ : 2 - 5 - 3 - 6
l
D'HÉDOUVILLE
5 PRIX
GROUPE III - 4 ANS ET PLUS - 80 000 € - 2 400 M - GRANDE PISTE
n UN VRAI « WARRIOR »
Une semaine avant la superbe réunion des Poules d'Essai
(deux Groupes I) à ParisLongchamp, les équivalents anglais se déroulent ce week-end. En attendant les 1 000 Guinées pour les femelles, qui ont lieu aujourd'hui, les 2 000
Guinées, qui s'adressent aux mâles, ont vu le sacre de
Saxon Warrior, un poulain entraîné par Aidan O'Brien qui a
conservé son invincibilité pour sa quatrième sortie.
8/1
4/1
20/1
11/1
7/1
28/1
15/1
17/1
10/1
14/1
27/1
33/1
23/1
5/1
26/1
30/1
1 000 000 €
Z. Bifov
P. Brandt
S.A. Aga Khan A. de Royer Dupré
Gestüt AmmerlandA. Fabre
A.-M. Haddad D. Smaga
P. Ades-Hazan F. Head (s)
F.-A. Nass
G. Peckham
Navarino RacingJ.-C. Cerqueira-Gemano
H. Pacini
J-Pier. Gauvin
G. Robinson Rod. Collet
K. ROMAIN : 5 - 3 - 2 - 1
è ÉTAT PROBABLE DU TERRAIN : bon
è DERNIÈRE HEURE : La Peregrina - Pollara - Unplugged - Dame du Roi -
15 H 15
re
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - CLASSIC TIERCÉ
Haras du Logis A. Couétil
Fair Salinia Ltd P. Brandt
P. Ferrario
A. Marcialis
Gestüt AmmerlandA. Fabre
Oti Management Pty LtdA. Fabre
P. BaumgartnerH.-A. Pantall
Gold and Blue LtdI. Gallorini
P. Jeanneret A. Couétil
K. ROMAIN : 3 - 1 - 4 - 2
l
1 TIBÉRIAN
M6 59
2 CALLED TO THE BAR H4 57
3 WAY TO PARIS
M5 57
4 WALDGEIST
M4 57
5 CASTERTON
M4 57
6 MALKOBOY
M4 56
7 RASHKANI - O
H5 56
8 CARAVAGIO - A
M5 56
R. PORÉE : 4 - 1 - 2 - 5
1
8
2
3
7
5
4
6
16 H 20
O. Peslier H.K. B 11 57
10/1
M. Guyon Etr. B 4 56 25/4
C. Demuro L.
L 4 57
10/1
P.-C. BoudotL.
L 5 57
2/1
V. CheminaudL.
L 1 58,5 49/10
C. SoumillonPro. C 2 58
3/1
G. Benoist L.
L 3 57
14/1
M. AndrouinL.
L 2 57 15/4
H. BOUAKKAZ : 4 - 5 - 1 - 8
DES LILAS
6 PRIX
L. - FEMELLES - 3 ANS - 55 000 € - 1 600 M - GRANDE PISTE
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
Cheik Hamdan Al MaktoumF. Head (s)
Al Shaqab RacingN. Clément
B. Bélinguier J.-C. Rouget (s)
Godolphin S.N.C.A. Fabre
A. Jathière A. de Watrigant
Syndikat RapidoP. Schiergen
Wertheimer & FrèreC. Ferland
K. ROMAIN : 1 - 5 - 6 - 2
17 H 00
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
1 EFAADAH
F3 57
2 TALBAH
F3 57
3 FERALIA
F3 57
4 LUCIE MANETTE
F3 57
5 SHUTKA
F3 57
6 BINTI AL NAR
F3 57
7 SONJEU
F3 57
R. PORÉE : 1 - 4 - 2 - 3
3
7
5
4
6
1
2
O. Peslier Ang. B 8 57
11/2
G. Benoist Dea. TL 3 57
11/1
J.-B. EyquemCh. C 5 56,5 15/4
M. BarzalonaS.C. TL 7 56,5 2/1
C. SoumillonL.
C 1 56,5 38/10
C. Demuro It. B 2 56
M. Guyon S.C. C 7 55 13/4
H. BOUAKKAZ : 1 - 5 - 3 - 2
l
l
DE LA CHAUSSÉE D'ANTIN
7 PRIX
COURSE D - 4 ANS ET PLUS - 28 000 € - 2 000 M - MOYENNE PISTE
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
F. Bianco
F. Chappet
Bonanza
Z. Koplik
Cheik Moh. Al ThaniA. Fabre
Buck Racing P. Brandt
Dioscuri Srl A & G. Botti (s)
Wertheimer & FrèreC. Laffon-Parias
C. Penot
S. Penot
German Racing ClubS. Smrczek
Litex Commerce ADM.-G. Mintchev
M. Daguzan-GarrosA. Bonin
Pegase BloodstockD. Guillemin (s)
K. ROMAIN : 3 - 2 - 6 - 11 - 8 - 1
1 GIANYAR - O
M5 58
2 SUBWAY DANCER H6 58
3 AIM TRUE
M4 57
4 XO
M4 57
5 TIME SHANAKILL
H5 57
6 ALIGNEMENT
H5 57
7 ELVIS
H4 56
8 CAFÉ ROYAL
H7 56
9 BRISANTO
M6 56
10 FULL DANCE
H4 56
11 ISIDOR BONHEUR YES H4 56
R. PORÉE : 3 - 11 - 2 - 4 - 1 - 5
l
17 H 40
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
1
6
10
3
2
11
9
5
7
8
4
l
G. Benoist L.
L 9 57,5
V. CheminaudL.
L 8 57
P.-C. BoudotL.
L 2 60
M. BarzalonaCh. ST 5 57
C. SoumillonDea. ST 5 62,5
M. Guyon Pro. TL 6 58
C. LecœuvreCh. ST 7 56,5
A. Hamelin S.C. B 3 60
E. Hardouin All. B 4 59
F. Veron S.C. TL 15 56,5
F.-X. BertrasCag. B 2 58
H. BOUAKKAZ : 3 - 2 - 6 - 5 -
DE PICPUS
8 PRIX
HANDICAP DIVISÉ - 2 ÉPREUVE - 3 ANS - 28 000 € - 1 600 M - MOYENNE PISTE
e
23/4
76/1
6/4
17/2
14/1
7/4
8/1
31/4
49/1
égal.
11 - 8
18 H 10
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
Ec. Skymarc FarmC. Laffon-Parias 1 IVIRKA
F3 59
12 O. Peslier Pro. B 3 49,5 7/2
S. Dallemagne P. Sogorb
2 HOW INSENSITIVE F3 58,5 8 A. Crastus Pro. TL 2 58 17/4
T. Raber
V. Luka
3 GREATY LION
F3 58
5 M. Guyon Pro. ST 1 54,5 34/10
C. Tranchant-DassaultH.-A. Pantall
4 LOOK BACK
M3 58
14 V. CheminaudL.
L 4 58,5 13/2
Ballantines Racing StudRob. Collet
5 LANANA
F3 58
11 I. MendizabalCh. B 5 54 29/1
G. Augustin-NormandC. Boutin (s)
6 LE GITAN
M3 56,5 4 C. Demuro Pro. B 7 59 31/4
G. Loew
V. Dissaux
7 POMPOGNE
F3 56,5 3 E. Hardouin L.
C 4 56
21/1
H. Yamamoto S. Kobayashi
8 HEADS TOGETHER
F3 56,5 10 G. Benoist Dea. ST 5 58
11/2
S. Kinast
P. Sogorb
9 MY LOVE DREAM - O M3 56,5 9 P.-C. BoudotPro. TL 4 58 19/4
M. Scandella-LacailleC. Scandella
10 DR SHEPHERD
H3 55,5 1 E. Lacaille L.
L 5 56 50/1
D. Faivre
S. Penot
11 PLAVALINE - O
F3 55
7 C. LecœuvreL.
L 9 57 25/1
P. Demercastel P. Demercastel 12 SEEKING REVENGE - O
NON PARTANT
C. Garnier
T. Castanheira 13 SIGLO DE ORO
M3 51
2 C. Pacaut Fon. B 2 58
2/1
L. Cordonnier L. Cordonnier 14 PLAYCITY
H3 50,5 6 J. Nicoleau Pro. B 4 52 65/1
K. R. : 5 - 3 - 1 - 8 - 7 - 9 - 13 - 2
R. P. : 1 - 4 - 5 - 2 - 9 - 10 - 3 - 8
H. B. : 9 - 8 - 1 - 7 - 2 - 4 - 5 - 6
l
l
A : œillères australiennes. O : œillères normales.
l
HIER À VINCENNES (QUINTÉ, PICK 5)
1re COURSE 1. Caduceus des Baux (10),
J.-Y. Ricart, G. 1,90 P. 1,40 ; 2. Atout du Hainaut (4), C. Lefebvre, P. 6,70 ; 3. Batata (2),
A. Rebèche, P. 1,70 ; 4. Boston Terrie (1), M.
Kondritz. Coup. gag. 56. Coup. pl. (10-4) :
14,60 (10-2) 2,90 (4-2) 18. Coup. Ordre
(10-4) : 59,20. Trio (10-4-2) : 75,50. Trio Ordre (10-4-2) : 322,10. Super 4 (10-4-2-1) :
3.780,70.
2e COURSE 1. Flocki d'Aurcy (11), Y. Lebourgeois, G. 2,40 P. 1,40 ; 2. Feliciano (10),
E. Raffin, P. 2,40 ; 3. Fric du Chêne (12), G.
Gelormini, P. 4,30 ; 4. Lover Boy (1), F.
Ouvrie. Coup. gag. 9. Coup. pl. (11-10) : 4,80
(11-12) 8,80 (10-12) 12,10. Coup. Ordre (11-10) :
10,10. Trio (11-10-12) : 48,10.
3e COURSE 1. Draft Life (8), E. Raffin, G.
1,30 P. 1,10 ; 2. Dexter Fromentro (5), C. Levesque, P. 1,10 ; 3. Dragon du Fresne (7), M.
Abrivard, P. 1,20. Coup. gag. 2,70. Coup. pl.
(8-5) : 1,50 (8-7) 1,90 (5-7) 1,90. Coup. Ordre
(8-5) : 2,70. Trio (8-5-7) : 3,90. Trio Ordre (85-7) : 8,40. Super 4 (8-5-7-3) : 50,60.
4e COURSE 1. Enino du Pommereux (10),
J.-M. Bazire, G. 6,80 P. 2,20 ; 2. Erminig d'Oliverie (15), F. Nivard, P. 1,50 ; 3. Express Jet
(12), P. Vercruysse, P. 2,10 ; 4. Earl Simon (7),
F. Ouvrie ; 5. Esperanzo (1), M. Mottier. Coup.
gag. 9,70. Coup. pl. (10-15) : 5 (10-12) 7 (15-12)
4,70. Coup. Ordre (10-15) : 18,70. Trio (10-1512) : 17,60.
5e COURSE 1. Classic Way (11), J.-P. Monclin, G. 4,30 P. 2 ; 2. Cathy A Quira (16), M.
Abrivard, P. 2,80 ; 3. Cicero Noa (1), P. Vercruysse, P. 1,70 ; 4. Chica de Joudes (2), A.
Laurent. Coup. gag. 28,90. Coup. pl. (11-16) :
9,40 (11-1) 4,70 (16-1) 8,80. Coup. Ordre (1116) : 54,10. Trio (11-16-1) : 35,60.
6e COURSE 1. Traders (8), Y. Lebourgeois, G. 16,10 P. 2,30 ; 2. Valko Jenilat (10),
E. Raffin, P. 1,80 ; 3. Carat Williams (6), D.
Thomain, P. 1,40 ; 3. Bélina Josselyn (12),
J.-M. Bazire, P. 1,10 ; 5. Cash Gamble (2), F.
Nivard. Coup. gag. 34,30. Coup. pl. (8-10) :
6,30 (8-6) 6,20 (8-12) 3,80 (10-12) 2,80
(10-6) 4,80. Coup. Ordre (8-10) : 99,30. Trio
(8-10-6 8-10-12) : . PICK 5 (8-10-6-12-2) :
71,60.
7e COURSE 1. Diamond (11), M. Abrivard,
G. 3,70 P. 1,80 ; 2. Azaro d'Eva (3), A. Abrivard, P. 3,60 ; 3. Barrio Josselyn (8), J.-M.
Bazire, P. 2,20 ; 4. Blues d'Ourville (4), P.
les gains
TIERCÉ 10 - 15 - 12
POUR 1 €
ORDRE : 74,60 €
DÉSORDRE : 12,10 €
QUARTÉ + 10 - 15 - 12 - 7 POUR 1,30 €
ORDRE : 107,90 €
DÉSORDRE : 7,80 €
BONUS : 3,38 €
Houel ; 5. Buzz Mearas (12), V. Ciotola. Coup.
gag. 25,90. Coup. pl. (11-3) : 8,30 (11-8) 5,10
(3-8) 8,10. Coup. Ordre (11-3) : 32. Trio (113-8) : 36,10. PICK 5 (11-3-8-4-12) : 88,80.
8e COURSE 1. Détroit Castelets (5), M.
Abrivard, G. 4,50 P. 1,70 ; 2. Davidson du
Pont (8), F. Ouvrie, P. 1,70 ; 3. Désir de Bannes (1), H. Sionneau, P. 2,70. Coup. gag. 7,80.
Coup. pl. (5-8) : 3,60 (5-1) 6,60 (8-1) 6,10.
Coup. Ordre (5-8) : 17,80. Trio (5-8-1) : 36,30.
Trio Ordre (5-8-1) : 129. Super 4 (5-8-1-6) :
371.
9e COURSE 1. Express Evening (12), F.
Nivard, G. 4,30 P. 2,40 ; 2. Edgy Perrine (2),
F. Anne, P. 3,30 ; 3. Equejuelo (4), S. Levoy,
P. 2,40 ; 4. Emencourt Bléquin (10), J. Koubiche. Coup. gag. 48,20. Coup. pl. (12-2) : 14,60
(12-4) 11,20 (2-4) 11,70. Coup. Ordre (12-2) :
66,10. Trio (12-2-4) : 122,90.
DÉSORDRE : 18,60 €
BONUS 4 : 3,60 €
BONUS 4/5 : 3 €
BONUS 3 : 2,60 €
NUMÉRO PLUS : 2460
MULTI | 10 - 15 - 12 - 7 POUR 3 €
EN
EN
EN
EN
4 : 33,60 €
5:9€
6 : 4,80 €
7 : 3,60 €
QUINTÉ + 10 - 15 - 12 - 7 - 1 POUR 2 €
2SUR4 | 10 - 15 - 12 - 7 POUR 3€
ORDRE : 1 137,40 €
GAGNANT : 4,50 €
Tous nos rapports sont calculés
pour 1 €, jeux simples y compris.
milibris_before_rename
C'était la journée des records
Traders et Enino du Pommereux brillent à Vincennes.
PAR KÉVIN ROMAIN
UNE TEMPÉRATURE clémente et une piste en parfait état.
Tout était réuni pour battre des
records hier à Vincennes. Traders et Enino du Pommereux
en ont profité pour assurer le
spectacle devant des tribunes
clairsemées.
TRADERS TROTTE 1'10''8 ET
ENTRE DANS L’HISTOIRE
La date du samedi 5 mai est à
marquer d'une pierre blanche,
car celle-ci restera comme le
jour où le premier trotteur est
passé sous la barre des 1’11’’ sur
les 2 700 mètres de la grande
piste. Une journée historique
pour Traders, vainqueur du
Prix Kerjacques (Gr. II) en
1'10''8, et son mentor, Philippe
Allaire. « Il n’en est pas à son
premier coup d’éclat, s’extasie
le professionnel quelques minutes après la 15e victoire de
son protégé. Il a battu Bold Eagle et détient aussi le record du
parcours au trot monté (1'11''3). »
Vincennes, hier après-midi. Traders s'impose détaché. (Scoopdyga)
ENINO DU POMMEREUX SACRÉ
MEILLEUR 4 ANS EN 1'11''7
Une petite heure avant cet exploit, Enino du Pommereux
permettait à Sylvain Roger de
remporter son premier Groupe
I en tant qu'entraîneur dans le
Critérium des 4 Ans. « Il ne me
manquait plus que cette victoire de Groupe I, avoue Sylvain
Roger. C’est une belle histoire
d’amitié avec Noël Lolic, son
propriétaire, vieille de 22 ans. »
Enino du Pommereux a aussi
affolé les aiguilles du chronomètre en établissant le nouveau
record de la course (1’11’’7 contre 1'11''8 pour Akim du Cap Vert
en 2014).
DRAFT LIFE TOUJOURS PRÉSENTE
Deuxième du Prix de Cornulier,
Draft Life s’est, elle, distinguée
en égalant le record - monté des 2 175 mètres détenu par Bilibili (1’10’’5). « Ce n’est pas comparable avec des temps d’hiver », tempérait son pilote.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
32 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
HIPPISME | COURSES
TROT
TROT
Dansez le Disco (6 )
First (1 ) est un as
e
re
réunion 2 (11 H 00)
Aujourd'hui à La Capelle (Pick 5)
1
PRIX EUROPOLE COMPÉTITIVITÉ
MONTÉ - COURSE E - 20 000 € 2 750 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
1 EMBLÈME DU LOISIR M4 2 750
2 EXCEL DE FOURCADE - A H4 2 750
3 ELTON DU HAM - Q H4 2 750
4 EPSON DU VIVIER - P H4 2 750
5 EJANE - Q
F4 2 750
6 ERMES DE CORDAY - P M4 2 750
7 ETNA DAIRPET
H4 2 750
8 ETNA PÔLE - P
H4 2 750
9 ESPRIT DIVIN - Q
H4 2 750
10 EZIGOR NATHANPI - Q H4 2 750
11 ERIKA DE MAI - Q
F4 2 750
12 ELITLOVE PASMARICK - P H4 2 750
K. ROMAIN : 10 - 3 - 4 - 2 - 7 - 9
R. PORÉE : 10 - 4 - 7 - 9 - 6 - 5
H. BOUAKKAZ : 9 - 10 - 4 - 2 - 11 - 7
11 H 20
D. Castillejo
F. Desmigneux
C. Lefebvre
J. Raffestin
A. Garandeau
P.-Y. Verva
A. Lamy
T. Dromigny
S.-E. Pasquier
J. Vanmeerbeck
L. Jublot
B. Bernier
l
l
l
2
PRIX PIERRE D'HAUDROY
ATTELÉ - COURSE NATIONALE - COURSE D 20 000 € - 2 750 M
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4 11 H 50
1 FUN FOR JET
M3 2 750
2 FLACON IMPÉRIAL
M3 2 750
3 FILOU L'AUVERGNIER M3 2 750
4 FUTUR DE BEAULIEU H3 2 750
5 FIGATELLIX DU CIRÉ M3 2 750
6 FANTACHILLU
M3 2 750
7 FLORETTE MÉRITÉ
F3 2 750
8 FANTASTIC FILLY
F3 2 750
9 FLO WOOD
F3 2 750
10 FEU DE JOIE
M3 2 750
K. ROMAIN : 1 - 9 - 2 - 3 - 10 - 6
R. PORÉE : 1 - 3 - 10 - 2 - 9 - 6
H. BOUAKKAZ : 3 - 1 - 6 - 9 - 2 - 4
P. Vercruysse
P.-Y. Verva
C. Corbineau
B. Rouer
E. Clouet
F. Anne
N. D'Haenens
F. Ouvrie
J.-A. Hernandez Navarro
M. Verva
l
l
l
3
PRIX DE L'ECOLE DES JOCKEYS
ATT. - FEMELLES - COURSE NATIONALE - CSE F AUTOSTART - 19 000 € - 2 700 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
12 H 20
1 EPHYDIA
F4 2 700
2 ETOILE DAIRPET - Q F4 2 700
3 EMILIA STAR - Q
F4 2 700
4 ETOILE DE LAHAYE
F4 2 700
5 ENIGME DES ANDIERS F4 2 700
6 ETOILE DE BEAUVOIS - P F4 2 700
7 ESTIME UNIK - A
F4 2 700
8 ELÉNA DU DÔME
F4 2 700
9 ELISANE DES VÉS
F4 2 700
10 ETHICA DA VINCI - P F4 2 700
11 ETOILE D'OCCAGNES F4 2 700
12 EBÈNE DE VOLCAN
F4 2 700
13 ELK CITY BLUE - Q
F4 2 700
K. ROMAIN : 2 - 5 - 10 - 3 - 7 - 12
R. PORÉE : 7 - 5 - 2 - 4 - 10 - 9
H. BOUAKKAZ : 2 - 3 - 5 - 6 - 7 - 10
N. Delaroche
A. Lamy
L. Jublot
M. Huygens
J. Koubiche
F. Demoutiez
M. Verva
P. Daugeard
T. Devouassoux
S. Dieudonné
J.-C. Piton
J. Melis Macias
C. Ahache
l
l
l
4
PRIX DE L'ECOLE DES JOCKEYS
ATT. - FEMELLES - COURSE NATIONALE - CSE F AUTOSTART - 19 000 € - 2 700 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
12 H 50
1 EGÉRIE IMPÉRIALE - Q F4 2 700
2 ELISION JÉNILOU
F4 2 700
3 ELMA SPÉCIALE
F4 2 700
4 ETOILE DUBONHEUR F4 2 700
5 EASY DES SARTS - Q F4 2 700
6 ELLYGRACE
F4 2 700
7 EGÉRIE DE COURTIS F4 2 700
8 ENERGIE DES VAUX
F4 2 700
9 EMMA WOOD - P
F4 2 700
10 EYRA DU CHESNOY - P F4 2 700
11 EBBA LOTTA - Q
F4 2 700
12 ELITE DU HAMEL
F4 2 700
K. ROMAIN : 6 - 8 - 2 - 9 - 1 - 5
R. PORÉE : 6 - 1 - 2 - 4 - 5 - 9
H. BOUAKKAZ : 2 - 6 - 4 - 5 - 8 - 11
M. Verva
P. Vercruysse
M. Lemercier
L. Verva
J.-M. Chaineux
J. Niskanen
T. Dromigny
J.-M. Legros
F. Ouvrie
P.-Y. Verva
G. Lannoo
A. Pacary
l
l
l
5
PRIX GROUP. PROFESSIONNELS
ATTELÉ - MÂLES - COURSE NATIONALE - CSE F AUTOSTART - 20 000 € - 2 700 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
13 H 20
1 EZABIAU DE GOULET H4 2 700 N. Delaroche
2 EASY RIDER ZEN
H4 2 700 J. Koubiche
3 ENZO SLIPPER
M4 2 700 N. D'Haenens
4 ECLAIR DE BABEL - P H4 2 700 M. Verva
5 ELISÉO DAIRPET - P M4 2 700 J. Vanmeerbeck
6 EROS DES BORDES
H4 2 700 A. Garnier
7 ECUREUIL DE CLAIRE H4 2 700 P.-Y. Verva
8 ENZO
H4 2 700 F. Ouvrie
9 ECHIQUIER
H4 2 700 O. Bizoux
10 EMIR DU PONT - P
M4 2 700 A. Lamy
11 ELIXIR DE SÉGRIÈS - Q H4 2 700 J. Niskanen
12 ELIOTT D'AGENVILLE - P H4 2 700 A. Garandeau
13 ECLAT DE BEYLEV
M4 2 700 M. Krouchi
14 EOLE DU PONT - Q
H4 2 700 J.-G. Van Eeckhaute
15 ENZO D'ARCY
M4 2 700 B. Rouer
16 ECLAT DOEDVIC - P H4 2 700 A. Pacary
K. ROMAIN : 7 - 4 - 3 - 9 - 1 - 12 - 14
R. PORÉE : 7 - 2 - 4 - 9 - 12 - 3 - 1
H. BOUAKKAZ : 7 - 1 - 4 - 9 - 3 - 14 - 8
l
l
l
6
PRIX DE LERZY
1
ATTELÉ - COURSE E - 18 000 € 2 750 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
13 H 50
O. Bizoux
N. D'Haenens
L. Verva
P. Daugeard
A. Kristoffersson
P.-Y. Verva
X. Decaudin
A. Lamy
J.-M. Legros
G. Lannoo
F. Ouvrie
F. Anne
A. Pacary
C. Clin
1 DAGUET
H5 2 750
2 DASH AWAY LOMIG H5 2 750
3 DRYADE DES SALINES F5 2 750
4 DESPERATE GIRL
F5 2 750
5 DREBEN D'AM
H5 2 750
6 DJANGO RUDELANDE - Q H5 2 750
7 DANDY PAN
H5 2 750
8 DISCO - Q
M5 2 750
9 DYNASTIE GRAMMONT F5 2 750
10 DOCTEUR DE MUZE
M5 2 775
11 DOLLY DU QUESNE
F5 2 775
12 DENYS D'AUSSON - Q H5 2 775
13 DIVA GIB
F5 2 775
14 DÉFI D'HAVANE - A H5 2 775
K. ROMAIN : 12 - 6 - 9 - 5 - 11 - 1 - 3
R. PORÉE : 8 - 6 - 12 - 10 - 9 - 7 - 3
H. BOUAKKAZ : 6 - 12 - 9 - 11 - 8 - 1 - 5
l
l
7
PRIX STATION HARAS NAT. CAPELLE
ATTELÉ - FEMELLES - COURSE F - 22 000 € 2 750 M
14 H 20
1 CATYAMA
F6 2 750 F. Desmigneux
2 CÉDILLE D'AVIGNÈRE (E1) F6 2 750 P. Vercruysse
3 CANDY DU PONCELET - Q F6 2 750 M. Verva
4 CATY FISH - P
F6 2 750 F. Ouvrie
5 CRÉOLE D'AVIGNÈRE - P F6 2 750 A. Lamy
6 CARO DE GRANDCAMP - Q F6 2 750 E. Peltier
7 CHARMING ROSE
F6 2 750 A. Garandeau
8 CHARMEUSE COOL - Q F6 2 775 P.-Y. Verva
9 CARLA DU VIVIER
F6 2 775 N. D'Haenens
10 CANNELLE DE DABE F6 2 775 A. Boutin
11 CANNELLE D'AS
F6 2 775 L. Verva
12 CLARA DU HAUTY
F6 2 775 O. Bizoux
13 CARLA DU HOULME (E1) F6 2 775 P. Daugeard
14 CONDOLEEZZA - Q
F6 2 775 S. Dieudonné
K. ROMAIN : 14 - 7 - 12 - 13 - 11 - 5 - 6
R. PORÉE : 14 - 12 - 1 - 7 - 11 - 9 - 5
H. BOUAKKAZ : 14 - 6 - 5 - 12 - 9 - 7 - 4
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
l
l
2
l
PRIX F.C.N.
8 30ATT.000- CSE€ - EUROP.
- COURSE E - AUTOSTART 2 700 M
14 H 50
1 GOSIP SIDNEY
H8 2 700 M. Huygens
2 DOMINATOR
M8 2 700 C. Parys
3 BELLA DU VIVIER
F7 2 700 P.-Y. Verva
4 BLACK JACK FROM - P H7 2 700 M. Verva
5 BILFIE DE GUEZ - Q F7 2 700 F. Anne
6 PICARD DEL RONCO - Q M9 2 700 M. Monaco
7 VERY PAN
H9 2 700 X. Decaudin
8 BUSY MONEY RINGEAT (E1) F7 2 700 T.-R. Loncke
9 NANCY AMERICA
F7 2 700 R. Kuiper
10 VIVAL THIERIC
H9 2 700 F. Ouvrie
11 ANNA DE MINONSARS (E1) F8 2 700 T.-E. Loncke
12 ASCOT DE L'OISON - Q H8 2 700 A. Garandeau
13 VALEUR
H9 2 700 P. Vercruysse
14 ARISTO - P
H8 2 700 G. Lannoo
15 APHRODITE D'OPALE F8 2 700 T. Devouassoux
K. ROMAIN : 4 - 2 - 1 - 3 - 6 - 13 - 12 - 14
R. PORÉE : 2 - 4 - 1 - 3 - 8 - 5 - 13 - 6
H. BOUAKKAZ : 4 - 1 - 2 - 3 - 6 - 13 - 9 - 14
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - CLASSIC TIERCÉ - 2SUR4
l
l
l
9
PRIX CENTRE D'ENTRAÎNEMENT
ATTELÉ - MÂLES - COURSE F - 22 000 € 2 750 M
15 H 30
1 CLASSICO DU GADE
H6 2 750 M. Verva
2 COME BACK - Q
H6 2 750 S. Dieudonné
3 COLLINS DE BUCY - Q H6 2 750 M. Brun
4 CADAJO - Q
H6 2 750 G. Lannoo
5 CENTURION - P
H6 2 750 Y. Lizée
6 CORNÉLIUS - P
M6 2 750 P.-Y. Verva
7 CRISTAL DU PONT
H6 2 750 L. Verva
8 CRISTAL DES HAYES - A H6 2 750 K. Depuydt
9 COLT BLACK
H6 2 775 J. Beusnard
10 CLOVIS DES VAUDES H6 2 775 C. Mirandel
11 CRAZY CHARM - P
H6 2 775 P. Vercruysse
12 CAB CALLOWAY
H6 2 775 J.-G. Van Eeckhaute
13 CLOWN DE LOCQ
H6 2 775 E. Peltier
14 COLBERT D'AM
H6 2 775 R. Kuiper
15 COCO DU CIRE - Q
H6 2 775 A. Garandeau
16 CAMARADE SYMPA
H6 2 775 C. Clin
K. ROMAIN : 15 - 12 - 8 - 11 - 5 - 7 - 6
R. PORÉE : 11 - 15 - 6 - 5 - 8 - 12 - 13
H. BOUAKKAZ : 11 - 8 - 15 - 12 - 6 - 7 - 5
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
16 H 45
N. Langlois
D. Cordeau
R. Westerink
D. Brossard
M. Criado
Y. Henry
C. Terry
C. Petrement
J.-M. Lourtet
GD PRIX BARON ARDEUIL AOC BUZET
ATTELÉ - COURSE E - AUTOSTART - 21 000 € 2 575 M
17 H 25
1 BIJOU DES LOUPS - P H7 2 575 P. Le Moel
2 BONCHAMP GÉDÉ - Q H7 2 575 F. Prioul
3 BEAU DE MORGANE H7 2 575 P. Gesret
4 VOLCANIA DE DYPP - Q F9 2 575 J. Chavatte
5 APÉRO CHENEVIÈRE H8 2 575 P. Geray
6 AD LIBITUM - Q
H8 2 575 C. Gazengel
7 ABRIES DE PADD - P H8 2 575 Charles Bouvier
8 BROSSES TROUBADOUR H7 2 575 J.-P. Ducher
9 APACHE D'ENFER - Q H8 2 575 M. Criado
10 BEA GYN
F7 2 575 F. Clozier
11 AROK ATAO D'EURVAD M8 2 575 J.-M. Lourtet
12 BERLIOZ DÉLO - Q
H7 2 575 C. Petrement
13 BOBBY DU VIVIER
M7 2 575 C. Feyte
14 A DREAM DES OBEAUX H8 2 575 X. Thielens
15 VARNAC - A
H9 2 575 Th. Devouassoux
K. ROMAIN : 2 - 6 - 4 - 7 - 12 - 10 - 8 - 13
R. PORÉE : 2 - 12 - 13 - 4 - 7 - 1 - 8 - 10
H. BOUAKKAZ : 2 - 6 - 7 - 13 - 8 - 9 - 12 - 4
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
l
l
3
PRIX DES BANDAS DE CONDOM
ATTELÉ - COURSE EUROPÉENNE - COURSE D 35 000 € - 2 625 M
17 H 55
1 AURA DEFF
F8 2 625 C. Terry
2 BELLE DE ROSSIGNOL - P (E1) F7 2 625 F. Jeanneau
3 CRACK DU TILLET (E2) H6 2 625 S. Barbedette
4 ADDAX DU VIVIER
H8 2 625 N. Mathias
5 AS D'HAUFOR
H8 2 625 P. Gesret
6 ARCANGUES - Q
F8 2 625 C. Feyte
7 TOOLTIME - Q
F8 2 625 R.-W. Denéchère
8 CALINO PÉNÈME
M6 2 625 P.-M. Manceau
9 CASH PRIDE - A
H6 2 625 M. Criado
10 AZÉLA DES PLEIGNES F8 2 650 D. Brossard
11 BAJAZET - Q
M7 2 650 P. Le Moel
12 VENT D'OUEST
H9 2 650 D. Cordeau
13 VERY HAPPY - Q
H9 2 650 Charles Bouvier
14 BARBUE (E1)
F7 2 650 K. Champenois
15 VIOLET - Q (E2)
M9 2 650 B. Goetz
16 UNIVERS DE CAPONET H10 2 650 S. Bouisson
K. ROMAIN : 14 - 7 - 6 - 8 - 12 - 15 - 11 - 10
R. PORÉE : 8 - 7 - 6 - 9 - 15 - 14 - 12 - 11
H. BOUAKKAZ : 14 - 6 - 8 - 7 - 12 - 11 - 15 - 9
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - CLASSIC TIERCÉ - 2SUR4
l
l
l
4
5
ATTELÉ - COURSE NATIONALE - COURSE D AUTOSTART - 19 000 € - 2 575 M
1 FLEUR DE PENGUEN F3 2 575
2 FIESTA JET
F3 2 575
3 FIRST DU NOYER
M3 2 575
4 FALCON D'ESPACE
M3 2 575
5 FRIMEUR DU SKY (E1) H3 2 575
6 FINE SPIRIT
H3 2 575
7 FIBRE DU CLOSET
F3 2 575
8 FLASH BALL (E1)
H3 2 575
9 FIESTA DU WALLON F3 2 575
K. ROMAIN : 2 - 3 - 6 - 1
R. PORÉE : 3 - 4 - 2 - 1
H. BOUAKKAZ : 3 - 4 - 2 - 5
l
l
PRIX DE FALS
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
l
PRIX AUBIAC
ATTELÉ - COURSE F - 20 000 € 2 625 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
18 H 25
1 COPINE PRIMO
F6 2 625 M. Grasset
2 CAÏD BROSSARDIÈRE H6 2 625 N. Langlois
3 CAÏD MALIK
H6 2 625 F. Clozier
4 COKI DE GRATTIÈRES M6 2 625 A. Wissocq
5 CRACK DE LAURIÈRE H6 2 625 M. Yvon
6 CYRANO D'ATTAQUE H6 2 625 D. Cordeau
7 CHARMANT DU LANGIS H6 2 625 M. Criado
8 CRÈME D'HUBEL - Q F6 2 625 S. Bouisson
9 CHIPPEWA - Q
F6 2 625 Y. Henry
10 CHARMEUSE D'OR - P F6 2 650 R.-W. Denéchère
11 CHANELLE DU NOYER - Q F6 2 650 M. Hanquier
12 COCKTAIL DE DUSSAC M6 2 650 F. Jeanneau
13 CRAZY DE NAÏADE
H6 2 650 B. Muel
14 CYRIANA BELLA
F6 2 650 J.-A. Eliphe
15 CRYSTAL PEARL - Q F6 2 650 M.-X. Charlot
16 COLT DU DROPT
H6 2 650 G. Lemière
17 CONCERTO GÉDÉ
H6 2 650 F. Prioul
18 CHIBAIRO D'IRATY
H6 2 650 Q. Machet
K. ROMAIN : 12 - 17 - 16 - 8 - 18 - 11 - 14
R. PORÉE : 17 - 18 - 16 - 12 - 14 - 15 - 8
H. BOUAKKAZ : 17 - 18 - 7 - 9 - 16 - 14 - 8
PRIX PIERRE GIFFARD
ATTELÉ - COURSE E - AUTOSTART - 19 000 € 2 050 M
18 H 55
1 DE TOULOUSE VET - Q F5 2 050 F. Marty
2 DJ DU LYS
H5 2 050 P. Gesret
3 DÉFI - Q
H5 2 050 Y. Henry
4 DUSTY GYN - P
H5 2 050 F. Clozier
5 DRYADE DU PADOUENG - Q F5 2 050 S. Bouisson
6 DIVA DU VALLON - Q F5 2 050 D. Brossard
7 DAMOCLEY DE BEA - P M5 2 050 J.-P. Ducher
8 DRAGONNE GINYU
F5 2 050 C. Petrement
9 DANIA DU LOT
F5 2 050 M. Criado
10 DAMOUR DU VIVIER H5 2 050 C. Terry
11 DIXIE DU BÉROY
F5 2 050 G. Lemière
12 DOMINO DE LARRÉ - Q H5 2 050 M.-X. Charlot
K. ROMAIN : 5 - 6 - 3 - 4 - 12 - 7
R. PORÉE : 6 - 1 - 4 - 10 - 7 - 3
H. BOUAKKAZ : 5 - 6 - 4 - 3 - 7 - 10
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
l
l
6
PRIX DE LISIEUX
ATTELÉ - COURSE D - AUTOSTART - 20 000 € 2 575 M
19 H 25
1 EDENBANK - P
F4 2 575 D. Brossard
2 ETINCELLE DE NIEUL F4 2 575 F. Clozier
3 EVIDENCE DE CHENU F4 2 575 D. Cannillo
4 EPI D'ALBRET - P
H4 2 575 B. Vanacker
5 ELIVA D'ERIGUY
F4 2 575 D. Cordeau
6 ENJOY DU TRUFIER
F4 2 575 C. Gazengel
7 EAGLE PASS
H4 2 575 C. Feyte
8 ETOILE DES ANJEAUX - Q F4 2 575 M. Criado
9 ESPOIR DE CHENU - Q M4 2 575 P. Le Moel
10 EKIR DE MAI
H4 2 575 D. Laisis
11 ELINKINE
H4 2 575 M. Yvon
12 ET POURTANT
H4 2 575 Y. Lacombe
13 EURASIEN DUEM
H4 2 575 F. Marty
14 ESPOIR D'OKA
H4 2 575 B. Muel
15 EDVINA DU MONT
F4 2 575 Y. Henry
16 ELK DU PATURAL
H4 2 575 P.-M. Manceau
K. ROMAIN : 12 - 4 - 2 - 15 - 16 - 1 - 13
R. PORÉE : 7 - 12 - 9 - 8 - 4 - 5 - 2
H. BOUAKKAZ : 12 - 4 - 8 - 16 - 9 - 7 - 6
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
l
l
7
PRIX DE SAINT-SIXTE
MONTÉ - COURSE D - 21 000 € 2 625 M
19 H 55
1 DÉESSE DU HOULME F5 2 625 M. Yvon
2 DUC DE LA VASTERIE H5 2 625 S. Treich
3 DINGUE DE VOUS
F5 2 625 P. Beluze
4 DÉESSE DU SARASIN - Q F5 2 625 F. Prioul
5 DZONGKA DU PATURAL - Q F5 2 625 C. Louas
6 DARIANA START - Q F5 2 625 T. Bord
7 DIEGO STEF
H5 2 625 J.-D. Ferreira
8 DINO DU BOURG
H5 2 625 A. Honoré
9 ELECTRA
F4 2 625 C. Saout
10 DARIA DEL GREEN - Q F5 2 650 M. Cantin
11 ESPOIR DE GUÉRON - P H4 2 650 C. Terry
12 ENFANT DE PENGUEN M4 2 650 A. Toussaint
13 DÉSIR D'OSTAL - P
H5 2 650 P. Geray
K. ROMAIN : 9 - 4 - 12 - 11 - 7 - 13
R. PORÉE : 4 - 9 - 12 - 11 - 9 - 8
H. BOUAKKAZ : 9 - 4 - 13 - 12 - 6 - 5
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
l
l
PRIX DU GERS
8 6ATTELÉ
- AMATEURS - COURSE G - AUTOSTART 000 € - 2 575 M
20 H 25
M. Q. Fleury
M. J.-M. Freyssenge
M. J.-M. Empeytaz
M. A. Slimane
M. M. Lacoma
M. E. Landesque
L. Lizée
M. C. Roszak
M. D. Bouyne
M. D.-A. Langlois
M. P. Bosque
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
1 APEX (E1)
H8 2 575
2 BRAVO VÄSTERBO (E1) H7 2 575
3 COBRA D'OSTAL
H6 2 575
4 CAPTAIN BEST
H6 2 575
5 ALIBI DU GADE
H8 2 575
6 ANDY MIP - Q
H8 2 575
7 CAUSCA DU CHÊNE - Q F6 2 575
8 ACTION MARCEAUX - P F8 2 575
9 CLICA DE LA TAUTE
F6 2 575
10 CLASSIQUE MONTANA H6 2 575
11 COW BOY CLÉVILLE - Q H6 2 575
K. ROMAIN : 7 - 4 - 6 - 1 - 2 - 8
R. PORÉE : 4 - 7 - 6 - 3 - 2 - 1
H. BOUAKKAZ : 7 - 4 - 8 - 6 - 1 - 2
l
l
l
l
l
l
l
l
l
è Corde à droite
è DERNIÈRE HEURE : Fiesta Jet - Ad Libitum - Tooltime - Cocktail de Dussac -
Dryade du Padoueng - Et Pourtant - Electra - Causca du Chêne
Q : déferré des quatre pieds ;
A : déferré des antérieurs ;
P : déferré des postérieurs.
è Corde à gauche
è DERNIÈRE HEURE : Ezigor Nathanpi - Fun For Jet - Etoile Dairpet - Ellygrace -
Ecureuil de Claire - Django Rudelande - Condoleezza - Dominator - Coco du Cire
è DRIVERS À SUIVRE : A. Lamy - A. Garandeau
è NOS SÉLECTIONS : Gagnante : (612) Denys d’Ausson
Placée : (804) Black Jack From
milibris_before_rename
réunion 5 (16 H 25)
À Agen (Pick 5)
è DRIVERS À SUIVRE : F. Prioul - F. Clozier
è NOS SÉLECTIONS : Gagnante : (202) Bonchamp Gédé
Placée : (314) Barbue
n COUP D'ESSAI, COUP DE MAÎTRE ?
Florian Prioul n'a jamais couru à Agen, mais ce jeune
professionnel comptant 71 succès, dont 13 cette année,
pourrait bien s'imposer dès sa première apparition sur
cette piste grâce à Bonchamp Gédé (202) ou à Concerto
Gédé (417), deux « premières chances » aujourd'hui.
HIER À MAISONS-LAFFITTE (PICK 5)
1re COURSE 1. Junius Brutus (1), A. Hamelin, G. 1,30 P. 1,10 ; 2. La Fève (4), M. Barzalona,
P. 1,30 ; 3. Young City (5), S. Ruis. Coup. Ordre
(1-4) : 5,30. Trio Ordre (1-4-5) : 34,40. Super 4
(1-4-5-2) : 117,10.
2e COURSE 1. Plutocracy (3), P.-C. Boudot,
G. 2,70 P. 1,60 ; 2. Ajmany (6), C. Soumillon, P.
1,60 ; 3. Scandaleux (4), L. Grosso. Coup. Ordre (3-6) : 6,10. Trio Ordre (3-6-4) : 32,20. Super 4 (3-6-4-1) : 78,50.
3 e COURSE 1. So You Sweet (5), A.
Chesneau, G. 29,20 P. 6,10 ; 2. My Lovely One
(3), M. Guyon, P. 2,60 ; 3. Occhiobello (8), L.
Bails, P. 6,40 ; 4. Paris Paris (4), A. Foulon.
Coup. gag. 79,20. Coup. pl. (5-3) : 26,80 (5-8)
41,80 (3-8) 29,30. Coup. Ordre (5-3) : 153. Trio
(5-3-8) : 680,50. Trio Ordre (5-3-8) : 3.708,80.
Super 4 (5-3-8-4) : néant () .
4e COURSE 1. Bella Noche (10), S. Martino,
G. 19,70 P. 5,50 ; 2. Calajani (12), A. Hamelin, P.
4,50 ; 3. Ever One (5), S. Pasquier, P. 3,30 ; 4.
Northlands (6), M. Eon. Coup. gag. 79,40.
Coup. pl. (10-12) : 25,30 (10-5) 25,90 (12-5)
22,60. Coup. Ordre (10-12) : 190,30. Trio (1012-5) : 216,80.
5e COURSE 1. Intérieur (1), A. Hamelin, G.
4,20 P. 1,50 ; 2. Darbanza (2), C. Soumillon, P.
1,40 ; 3. Boulevard (3), P.-C. Boudot, P.
1,60 ; 4. Aigle Teen (4), S. Pasquier. Coup. gag.
6,90. Coup. pl. (1-2) : 3,10 (1-3) 3,60 (2-3) 3.
Coup. Ordre (1-2) : 12,10. Trio (1-2-3) : 3,50. Trio
Ordre (1-2-3) : 17,90. Super 4 (1-2-3-4) : 131,60.
6e COURSE 1. Red Mistral (12), E. Hardouin, G. 39,50 P. 10,20 ; 2. Micolys (7), J.
Moutard, P. 4,50 ; 3. Beep Bop Pelem (2), M.
Berto, P. 2,70 ; 4. Another Love (5), P. Dominois ; 5. Snowy Sunday (14), C. Demuro. Coup.
gag. 90,90. Coup. pl. (12-7) : 28,40 (12-2)
23,50 (7-2) 17,80. Coup. Ordre (12-7) : 224,30.
Trio (12-7-2) : 256,90. NP: 16. PICK 5 (12-7-25-14) : 2.543.
7e COURSE 1. Big Spender (5), L. Poggionovo, G. 13,80 P. 4,60 ; 2. Stemster (7), T. Piccone, P. 2,90 ; 3. Alex des Fosses (12), Z. Pfeil,
P. 11,60 ; 4. Santorina (6), A. Badel. Coup. gag.
26. Coup. pl. (5-7) : 13,40 (5-12) 33,70 (7-12)
32,90. Coup. Ordre (5-7) : 52,30. Trio (5-7-12) :
231,10.
8e COURSE 1. Dandy River (2), P.-C. Boudot, G. 12,70 P. 4,30 ; 2. Rouge Désir (7), L.
Boisseau, P. 6,80 ; 3. Ami Sol (4), G. Benoist, P.
6,60 ; 4. Big Henry (12), A. Badel ; 5. Until
Dream (18), F. Veron. Coup. gag. 78,30. Coup.
pl. (2-7) : 32 (2-4) 28,50 (7-4) 42,90. Coup. Ordre (2-7) : 136,40. Trio (2-7-4) : 360,90. PICK 5
(2-7-4-12-18) : 2.355,30.
n DEUX LAURÉATS VERS LES GROUPES
Impressionnant cet hiver à Cagnes-sur-Mer, Intérieur a
conservé son invincibilité, hier à Maisons-Laffitte. Il pourrait être dirigé vers le Prix du Jockey-Club (Gr. I) le 3 juin.
« C'est ce qui était prévu mais comme il est fragile, je ne
vais pas m'avancer, préviens son mentor, Jean-Pierre
Gauvin. En tout cas, c'est loin d'être exclu... » En ouverture, Junius Brutus a signé sa deuxième victoire en autant
de sorties. Il pourrait courir un Groupe III le 19 juin à Ascot.
...À BORDEAUX - LE BOUSCAT
1 COURSE 1. He's a Dreamer (10), R. Sousa Ferreira, G. 11 P. 3,20 ; 2. Grey Magic (4), A.
Mérou, P. 4,30 ; 3. Showtime Star (3), V. Seguy, P. 2,60 ; 4. Illuminator (8), A. Crastus.
Coup. gag. 51,50. Coup. pl. (10-4) : 22,10 (10-3)
16,40 (4-3) 17,30. Coup. Ordre (10-4) : 89,80.
Trio (10-4-3) : 169,70.
2e COURSE 1. Vadiyann (1), J.-B. Eyquem,
G. 3,30 P. 1,90 ; 2. Troiville (10), A. Crastus, P.
3,70 ; 3. Midgrey (12), E. Révolte, P. 2,50 ; 4.
Menonval (2), Jim. Martin. Coup. gag. 28,30.
Coup. pl. (1-10) : 11,60 (1-12) 8,50 (10-12) 15,70.
Coup. Ordre (1-10) : 34. Trio (1-10-12) : 85,20.
NP: 5.
3e COURSE 1. Mount Kailas (7), B. Lestrade, G. 4,40 P. 2 ; 2. Datcha des Mottes (8), A.
Duchêne, P. 2,50 ; 3. Kathoa (1), S. Carrère, P.
4,10. Coup. gag. 13,80. Coup. pl. (7-8) : 5,50
(7-1) 12,50 (8-1) 15,40. Coup. Ordre (7-8) :
26,80. Trio (7-8-1) : 129. Trio Ordre (7-8-1) :
458,70. Super 4 (7-8-1-5) : 4.098,70.
4e COURSE 1. Forever In Dreams (4), C.
Lecœuvre, G. 4,10 P. 2,10 ; 2. Turf War (5), H.
Journiac, P. 1,60 ; 3. Eibory (2), I. Mendizabal.
Coup. Ordre (4-5) : 11,90. Trio Ordre (4-5-2) :
57,40. Super 4 (4-5-2-1) : 187,50.
5e COURSE 1. Santa Diana (1), N. Desoutter, G. 1,90 P. 1,40 ; 2. Big Fat Boy (2), J. Plouganou, P. 2 ; 3. Elyt of Gold (3), J. Rey. Coup.
Ordre (1-2) : 5,20. Trio Ordre (1-2-3) : 11,80. Super 4 (1-2-3-5) : 32,70 (1-2-3-NP) . NP: 6.
re
6e COURSE 1. Quindio (3), E. Révolte, G.
7,50 P. 2,90 ; 2. Wabba (1), A. Gavilan, P.
1,90 ; 3. Mazeltof (2), C. Lecœuvre. Coup. Ordre (3-1) : 36,60. Trio Ordre (3-1-2) : 68,30. Super 4 (3-1-2-4) : 203,90.
7e COURSE 1. Muraaqib (1), F.-X. Bertras,
G. 2,20 P. 1,20 ; 2. Rawdah (5), O. Peslier, P.
1,40 ; 3. Dynamites (6), I. Mendizabal, P. 1,50.
Coup. gag. 5,10. Coup. pl. (1-5) : 2,30 (1-6) 2,90
(5-6) 2,70. Coup. Ordre (1-5) : 6,10. Trio (15-6) : 5,30. Trio Ordre (1-5-6) : 17,40. Super 4
(1-5-6-8) : 52,60.
8e COURSE 1. Pariso (4), T. Gueguen, G. 6
P. 2,80 ; 2. La Doix (5), A. de Chitray, P.
3,30 ; 3. Saint Jacques (3), J. Ricou. Coup. Ordre (4-5) : 36,10. Trio Ordre (4-5-3) : 104,40.
Super 4 (4-5-3-2) : 322,20.
9e COURSE 1. Qatar Fly (2), O. Peslier, G.
5,30 P. 1,90 ; 2. Accolade (5), A. Mérou, P.
1,80 ; 3. Mambo Chop (8), J. Augé, P. 2,30 ; 4.
Nouainville (3), J. Mobian. Coup. gag. 15,40.
Coup. pl. (2-5) : 5,50 (2-8) 4,70 (5-8) 6,70.
Coup. Ordre (2-5) : 32,40. Trio (2-5-8) : 19,10.
Trio Ordre (2-5-8) : 85,50. Super 4 (2-5-8-3) :
483,40 (2-5-8-NP) . NP: 1, 6.
10e COURSE 1. Acemanan (2), G. Trolley
de Prevaux, G. 4,50 P. 1,70 ; 2. Al Motasim (5),
J. Mobian, P. 1,90 ; 3. Tassili N'ajjer (1), F. Garnier. Coup. Ordre (2-5) : 13,70. Trio Ordre (25-1) : 21,50. Super 4 (2-5-1-4) : 76,70.
...ET À GRAIGNES
1re COURSE 1. Black (2), A. Wiels, G. 9 P.
3,90 ; 2. Aina Cristiana (9), F. Lagadeuc, P.
6,70 ; 3. Baron du Bourg (18), C.-C. Vaugrante,
P. 16,90 ; 4. Bingo Nay (8), G. Cogné. Coup.
gag. 71,10. Coup. pl. (2-9) : 40,30 (2-18) 116,70
(9-18) 182,80. Coup. Ordre (2-9) : 158,90. Trio
(2-9-18) : 1.149,80.
2e COURSE 1. Columbo Renka (8), D. Brohier, G. 4,80 P. 2,40 ; 2. Cloclo du Cherisay (3),
S. Ernault, P. 2,10 ; 3. Crusoé d'Anama (12), F.
Lecanu, P. 3,10 ; 4. Cessilac (9), F. Lagadeuc.
Coup. gag. 12,90. Coup. pl. (8-3) : 7,90 (8-12)
11,20 (3-12) 10,20. Coup. Ordre (8-3) : 35,40.
Trio (8-3-12) : 52,90.
3e COURSE 1. Dixie Bond (1), A. Wiels, G.
3,40 P. 2,10 ; 2. Dame de Tillard (2), S. Ernault,
P. 3,70 ; 3. Diane Soyer (4), A. Collette, P.
8,30 ; 4. Dopamine Jiji (7), F.-M. David. Coup.
gag. 19,30. Coup. pl. (1-2) : 9,50 (1-4) 21,60
(2-4) 32,50. Coup. Ordre (1-2) : 27,40. Trio (12-4) : 208,20.
4e COURSE 1. Butch Cassidy (13), C.-C.
Vaugrante, G. 10,50 P. 2,60 ; 2. Bora Fligny
(15), L. Drapier, P. 2,70 ; 3. Crépuscule Forgan
(7), F. Gence, P. 1,60 ; 4. Colibri Madrik (4), A.
Rebèche. Coup. gag. 32,20. Coup. pl. (13-15) : 9
(13-7) 6 (15-7) 6,30. Coup. Ordre (13-15) :
62,50. Trio (13-15-7) : 35,90.
5e COURSE 1. El Presidente (5), S. Ernault,
G. 2,90 P. 1,80 ; 2. Eclat de Star (7), F. Lagadeuc, P. 2,20 ; 3. Eliot du Louvet (10), S. Baude, P. 2,80 ; 4. Espoir Venesi (6), G. Gillot.
Coup. gag. 14,70. Coup. pl. (5-7) : 5,70 (5-10)
7,20 (7-10) 9,20. Coup. Ordre (5-7) : 18,50. Trio
(5-7-10) : 50,20. Trio Ordre (5-7-10) : 194,10.
Super 4 (5-7-10-6) : 825,30.
6e COURSE 1. Escurial (8), F. Lagadeuc, G.
27,20 P. 3,40 ; 2. Escondido (12), C. Levesque,
P. 1,50 ; 3. Electhor d'Eva (13), F. Desmigneux,
P. 2,60 ; 4. Espiègle du Boulay (9), A. Wiels.
Coup. gag. 18,90. Coup. pl. (8-12) : 7,20 (8-13)
12 (12-13) 5,30. Coup. Ordre (8-12) : 59,10. Trio
(8-12-13) : 58,60.
7e COURSE 1. Elodie Let's Go (6), G. Gillot,
G. 8,60 P. 3 ; 2. Etoile de l'Eclair (3), F. Lagadeuc, P. 2,50 ; 3. Excellence de Faël (9), M.
Testard, P. 4,90 ; 4. Emotion Bleue (4), A. Popot. Coup. gag. 26,40. Coup. pl. (6-3) : 13,10
(6-9) 17,30 (3-9) 23,40. Coup. Ordre (6-3) :
52,20. Trio (6-3-9) : 102.
8e COURSE 1. Fizz Saint-Germain (7), L.
Aubé, G. 15,80 P. 3,90 ; 2. Formule Sport (2),
G. Andreu Adrover, P. 4,70 ; 3. Folle Tigresse
(8), S. Rouxel, P. 5,40 ; 4. Fleur Vallembras
(3), C. Chéradame. Coup. gag. 88,80. Coup. pl.
(7-2) : 31,70 (7-8) 32 (2-8) 39,10. Coup. Ordre
(7-2) : 252,90. Trio (7-2-8) : 759,30.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
33 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
SORTIR | GRANDPARIS
C’EST
GRATUIT
TOUS
DES JOURNÉES
DES PLANTES
Encore un dimanche
fleuri. Les événements liés
au jardinage éclosent.
Notre sélection.
1. Esprit jardin (78)
Pour cette 10e édition,
plus de 80 exposants
et 25 000 visiteurs sont
attendus autour de la
cathédrale. De 10 heures
à 19 heures. Gratuit.
2. Plantes plaisirs
À L’OPÉRA
C’est un endroit magique
où le temps est comme
suspendu. Dans le cadre
de l’opération Tous
à l’opéra, Garnier (IXe)
ouvre ses portes
gratuitement au public.
Une occasion rare
de passer de l’autre côté
du miroir et de prendre
le temps d’admirer
ce joyau architectural,
chef-d’œuvre de la fin
du XIXe siècle.
De 10 heures à 17 heures.
DR
passion (95)
LP/ARNAUD DUMONTIER
ET VOICI LA PLUS BELLE
TERRASSE DE PARIS !
À VOS
PAPILLES
MARCHÉ DU
TERROIR XXL
LP/OLIVIER ARANDEL
120 fermiers de toute
la France font découvrir
leur production lors du
19e marché Pari fermier,
à la Bergerie nationale
de Rambouillet, jusqu’à
mardi. Au menu : terrine
de biche, fromage de
brebis, miel… Et balades
à dos d’ânes ! Invitation
gratuite à télécharger
ou 6 € sur place.
75
VIVE LA
BAGUETTE !
Avis aux amateurs :
le pain est à l’honneur sur
le parvis de la cathédrale
Notre-Dame jusqu’au
16 mai. Une centaine
de boulangers font
découvrir leur métier.
GASTRONOMIE Moncœur Belleville offre une vue imprenable…
et une cuisine de bistrot généreuse, travaillée et abordable.
PAR GRÉGORY PLOUVIEZ
* On a testé
Une cuisine et une vue au top :
ce bar-resto du XXe mérite bien
son titre de terrasse de l’année.
VOILÀ, ON Y EST enfin ! Le printemps
s’est installé, le soleil distribue ses
rayons (presque) à volonté. Un temps
à googliser l’expression « la plus belle
terrasse de Paris ». Bonne pioche : le
bar-restaurant Moncœur Belleville
vient justement de remporter le prix
de la terrasse de l’année par les internautes du site Time Out.
Alors, cap à l’est de Paris. On n’arrive pas en terrain totalement inconnu.
Cette sympathique table du XXe, surplombant le parc de Belleville, nous
avait été conseillée pour ses brunchs
très abordables (dès 15 €) et son petit
côté village idéal à l’heure de l’apéro.
Pas inutile de passer un coup de fil
pour réserver : en ces premiers beaux
jours, la chasse aux tables ensoleillées
LP/G.P.
78
Un rendez-vous niché
dans le magnifique écrin
du parc du château de La
Roche-Guyon. Le thème
cette année ? Les vertus
des plantes. De 10 heures
à 19 heures. 7 €.
3. Sème ta graine (77)
Au menu de ce festival
à Vaux-le-Pénil (parc
Mitterrand) : un troc de
plantes, des conseils de
jardinage, des ateliers
découverte… De 10 heures
à 17 heures. Entrée libre.
est un sport parisien très populaire.
Populaire, ce resto l’est aussi. C’est
même écrit sur le menu. Populaire et
chic. Tout sauf un oxymore.
La tour Eiffel sur un plateau
Premier bon point : la gentillesse des
serveurs. Prévenants et cool. Tiens, ça
ne fait pas un peu longtemps qu’on a
commandé ? A peine formule-t-on la
remarque à notre voisine qu’un jeune
homme nous prévient d’un petit incident (un cuisinier s’est blessé) et
qu’une assiette de (très bonne) charcuterie ibérique atterrit (gratuitement)
sur notre table. Une tranche, puis
deux, puis arrivent les plats.
En attaquant la généreuse salade
d’été (16 €), notre regard s’évade. On se
croirait en vacances. Le large trottoir
pavé où sont installés les 50 couverts
extérieurs a la bonne idée d’être une
quasi-impasse et donc d’être préservé
des circulations intempestives. Des arbres. Des discussions. Des verres qui
s’entrechoquent. Et cette vue, évidemment. Cet horizon dégagé qui nous offre la tour Eiffel sur un plateau. Un des
plus beaux panoramas de la capitale.
Dans l’assiette ? Le jeune chef passé
par les brigades de Thierry Marx propose une cuisine de bistrot améliorée.
Fondant, le merlu à la purée de patate
douce (22 €). Léger à souhait, le croustillant de chocolat (7 €). En semaine, la
formule du midi dès 15,50 € est imbattable. En sortant, on admire le paysage
depuis le belvédère sur le trottoir d’en
face, avant de faire un tour dans le parc
qui nous tend les bras. La promenade
digestive est comprise dans le menu !
¥ 1, rue des Envierges, à Paris (XXe).
Ouvert tous les jours midi et soir.
VILLE DE VERSAILLES
75
LE TOP 3…
OÙ CHINER
75
UN SALON DE
BIBLIOPHILES
Editeurs, graveurs, artistes
ou poètes sont au Salon
Page(s), au Bastille Design
Center (XIe). A admirer :
livres objets, livres d’arts
et pièces de collection.
De 10 heures à 19 heures.
Entrée libre.
77
ANTIQUITÉS
À SEINE-PORT
Avec ses 70 exposants
professionnels, ce n’est
pas la plus grande des
brocantes. Mais c’est aussi
l’occasion de découvrir ce
charmant village en bord
de Seine (chaque premier
dimanche du mois).
De 7 heures à 17 heures.
EN FAMILLE AVEC...
DES PETITS
milibris_before_rename
PLUIE DE JEUX
DANS L’OISE
Kapla, échecs, loisirs créatifs,
jeux de société (« Splendor »,
« Carcassonne »…). Le festival
Pluie d’jeux, organisé par
la Fédération ludique pour
la découverte du jeu, propose
3 500 m2 d’activités !
De 10 heures à 23 heures,
abbaye royale du Moncel,
à Pontpoint (60). 2 €.
75
DR
Balades en poneys licornes
puis sur les chevaux en bois
d’un manège… L’hippodrome
de Paris Longchamp relance
ses Dimanches au galop, pour
découvrir en famille le monde
des courses, et en s’amusant.
A partir de midi, hippodrome
de Longchamp, à Paris (XVIe).
6 € adulte, gratuit - 18 ans.
60
DR
DR
75
DES ADOS
DES ENFANTS
ÇA GALOPE
À LONGCHAMP
EFFETS SPÉCIAUX
À LA TOUR EIFFEL
« Effets spéciaux : ça tourne à
la tour ! » a pris ses quartiers au
premier étage de la tour Eiffel.
Dans cette exposition, on peut
notamment marcher sur un
fond vert pour se voir incrusté
dans un décor, en équilibre
sur les poutrelles de la tour.
Jusqu’au 1er juillet, de 4 € à 16 €
(accès jusqu’au 2e étage).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DIMANCHE
Parisien
34 | Le6 MAI
2018
PHOTOS MUSÉE DU QUAI-BRANLY - CLAUDE GERMAIN
« La Princesse Takiyasha et le spectre squelette ». Cette impression sur bois de Kuniyoshi raconte comment Takiyasha (à gauche) invoque un monstre contre le conspirateur Mitsukuni.
L’EXPO
FANTÔME
MON AMOUR
« ENFERS ET FANTÔMES D’ASIE »
PAR YVES JAEGLÉ
On a toujours cru qu’il fallait avoir peur
des fantômes. Au musée du Quai BranlyJacques Chirac, on découvre que ce sont
eux qui ont eu très, très peur des humains. Et pour de bonnes raisons. Le fantôme naît presque toujours d’un crime.
L’assassinée — c’est souvent une femme
— erre, sans territoire, arrachée à sa lignée. « Enfers et fantômes d’Asie », la très
belle exposition du Quai Branly-Jacques
Chirac s’adresse aussi bien aux ados,
avec son côté vraiment train fantôme, ses
jeux vidéo, ses extraits de films d’horreur,
qu’à tous ceux qui sont hantés, c’est le
mot, par ces vies interrompues. Des estampes des génies de l’art japonais, de
l’incontournable Hokusai à Kuniyoshi, vi-
Spectacles,
films, expos,
chaque
semaine,
la rédaction
livre ses coups
de cœur.
« Peinture du fantôme d’Oiwa ». Ici peinte
par Ikkyo, cette femme battue est une
figure traditionnelle du théâtre japonais.
Règlements de comptes conjugaux
Le fantôme le plus terrible est le plus humain. Ou la plus humaine. Elle s’appelle
Oiwa. On l’avait d’abord aperçue sur une
immense affiche devant le musée, puis
sur une peinture sur soie de la fin du XIXe.
Elle n’a presque rien de féminin, si ce n’est
ces longs cheveux mal attachés. Elle effraie littéralement tout en faisant sourire
par son aspect grand-guignolesque.
Oiwa, figure traditionnelle du théâtre kabuki, est une femme battue, défigurée à
l’acide caché dans des cosmétiques offerts par son mari, qui a fait jeter son
corps dans une rivière. Son fantôme revient le hanter, chaque nuit, jusqu’à le rendre fou.
« Le fantôme, c’est le désordre social, un destin interrompu prématurément,
un esprit qui n’a pas pu s’inscrire dans une filiation »,
explique Julien Rousseau,
responsable de
l’unité Asie au musée et commissaire de l’exposition.
L’inventivité de la culture populaire d’où naissent les fantômes, ensuite fixés sur l’estampe,
est infinie : le grand Hokusai
lui-même a repris l’image
d’une servante accusée d’avoir dissimulé
une assiette cassée de grande valeur, ligotée et torturée par son maître pour cette maladresse et qui revient en fantôme
avec une tresse en forme d’assiettes.
Le Japonais avait la main lourde. Les
fantômes parlent de la violence conjugale, de la domination, de la jalousie.
Celles des hommes et parfois des femmes, comme Hannya, un démon qui se
révolte contre la polygamie de son homme… Cette peinture de noyée, sans couleurs, où se lisent rage et désespoir, est
l’une des plus expressives.
Beaucoup de pièces ont été créées
pour l’exposition, comme un hologramme de spectre, réalisé par le studio
qui avait conçu celui de Jean-Luc Mélenchon pendant la campagne présidentielle.
La culture populaire kawaii, ces petits objets, jouets, monstres miniatures, poupées ricanant sadiquement, est également exposée. C’est que le fantôme n’est
pas forcément humain, c’est un art de vivre, ou de filer entre deux eaux entre le
quotidien et l’éternité : « Passé cent
ans, les objets de la maison sont tellement chargés d’esprits humains
qu’ils commencent à s’animer »,
décrypte le spécialiste de l’Asie en
désignant ces amulettes, pendentifs… On ressort de l’exposition
troublé, habité, amusé, dérangé, rasséréné aussi car les fantômes, finalement, donnent
de la chair à nos angoisses.
Une figurine de Kappa, un diablotin
d’eau amateur de jeunes enfants
et de concombre.
LES FILMS À VOIR CE WEEK-END
FRÉDÉRIC LOURADOUR
milibris_before_rename
Jusqu’au 15 juillet au musée du Quai
Branly-Jacques Chirac (Paris VIIe), tous les
jours de 11 heures à 19 heures (21 heures
du jeudi au samedi), fermé le lundi, 7-10 €.
sionnaire pré-manga au XIXe siècle, jusqu’à des œuvres contemporaines d’artistes thaïlandais créées pour l’occasion,
s’offrent dans une scénographie très
spectaculaire de Nathalie Crinière, la
femme qui a magnifié Dior au musée
des Arts décoratifs ou le nouveau musée
Yves Saint Laurent.
ARNAQUES, LARZAC ET GROSSES BESTIOLES
Ceux qui aiment les comédies émouvantes peuvent
courir voir « Comme des rois », de Xabi Molia,
film percutant sur la relation père-fils et les dilemmes de
l’émancipation. Eblouissant, Kad Merad y campe un
papa qui survit
d’arnaques au porteà-porte avec son fils
Micka (Kacey MottetKlein). Une autre
comédie vaut le
détour : « Cornélius,
le meunier hurlant »,
de Yann Le Quellec (photo). Soit l’histoire de l’arrivée
d’un jeune meunier dans un village montagnard… et une
jolie ode à la nature et à la différence. Les âmes sensibles
apprécieront aussi « Daphné », de Peter Mackie Burns,
qui brosse un beau portrait d’une jeune femme un peu
déboussolée dans un Londres cosmopolite. Et « Senses
1 & 2 », de Ryusuke Hamaguchi, premiers volets d’une
jolie série cinématographique en cinq épisodes qui nous
plonge dans le quotidien de quatre Japonaises.
Les adeptes des films d’action opteront plutôt pour
« Otages à Entebbe » ou « Rampage ». Signé José
Padilha, le premier est inspiré du détournement d’un vol
Tel Aviv-Paris en 1976 et s’intéresse au comportement
de ceux qui ont changé l’histoire. Réalisé par Brad
Peyton et bien servi par les effets spéciaux, le second
met en scène David (Dwayne Johnson) face à un gorille,
un loup et un crocodile de taille
colossale. On peut encore
se régaler des facéties de
« Pierre Lapin » dans un film
enlevé et vraiment drôle.
Ou être charmé par le
voyage écolo et décalé
d’un chat et d’un éléphant
grâce au film d’animation
« Mika et Sebastian ».
PROD
Tentations
CULTURE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
35 | Le6 MAI
2018
RADIO
Les raps
fous de
DJ Chelou
DJ CHELOU, les mardis
et vendredis entre 17 h 30
et 18 heures dans « les Trente
Glorieuses » sur Radio Nova.
« Tu te fais servir un verre
d’eau. T’as pris un melon, toi ! »
Il se fait chambrer, Thomas
Barbazan, vendredi après-midi dans le studio de Radio
Nova. C’est vrai que son personnage de DJ Chelou, créé en
septembre dernier avec son
compère Yassine Belattar, est
en train de devenir un phénomène radiophonique. Leurs
mashups, chansons mélangeant des textes de rappeurs
avec des musiques de variété
française, font beaucoup rire
et parler d’eux. Cela donne, au
hasard, « Boobalavoine », où
DJ Chelou chante des paroles
de Booba sur « l’Aziza »
Si ce titre vous fait déjà sourire, vous allez adorer ce « DJ
qui mixe n’importe quoi », des
refrains populaires et des textes au ras des pâquerettes ou
vulgaires, voire les deux. « On
voulait rappeler que le hiphop est au cœur de notre culture, mais aussi rire des textes
assez pauvres de certains rappeurs, explique l’humoriste et
animateur Yassine Belattar,
35 ans. Avec Thomas, on a
commencé à faire des mashups il y a dix ans sur Radio
Generations, où on s’est rencontrés en 2003. »
Petits et grands rigolent
Le trublion et le journaliste de
région parisienne se sont vite
associés pour réaliser des
sketchs. « Et pour faire rigoler
les rappeurs qu’on recevait, on
a eu l’idée de monter des
mashups », raconte Thomas
Barbazan, 39 ans. « Ce qui est
DIMANCHE
super aujourd’hui, c’est qu’on
arrive à faire rire les parents et
leurs enfants », ajoute Belattar.
Duo d’humoristes à la radio
comme à la scène, ils sont arrivés sur Radio Nova en 2015. Ils
ont lancé en septembre dernier une émission quotidienne
de trente minutes — « les Trente Glorieuses », de 17 h 30
à 18 heures, du lundi au vendredi — dans laquelle DJ Chelou intervenait jusqu’à présent
une fois. « Comme ça marche,
on va en faire deux par semaine, mardi et vendredi, annonce
Belattar. On l’ouvre aussi aux
politiques et à l’actualité, comme Couleur Wauquiez, où l’on
travestit les paroles de Couleur
Café de Gainsbourg. Et on adorerait que les artistes viennent
eux-mêmes chanter. On l’a fait
avec Hollysiz pour un Hollydisiz la Peste, c’était fou. » Fou
comme DJ Chelou.
BD
DRACULA
CONTRE LE
HARCÈLEMENT
vvvv
« CHAQUE JOUR
DRACULA »,
de Loïc Clément
et Clément Lefèvre,
Ed. Delcourt Jeunesse,
40 p. 10,95 €. Dès 7 ans.
Avant d’être un vampire
célèbre, Dracula était un
petit garçon comme les
autres. Enfin presque.
Comme de trop nombreux
mômes, il était victime de
harcèlement scolaire.
En racontant au quotidien la
souffrance de celui qui allait
devenir la terreur des
mortels, Loïc Clément
(scénario) et Clément
Lefèvre (dessin) abordent
avec finesse ce problème de
société trop souvent tabou.
Une bande dessinée tendre
et délicate, drôle aussi, et
appuyée par des dessins
magnifiques. A mettre entre
les mains des jeunes élèves.
Et de leurs parents !
S.B.
ÉRIC BUREAU
LP/OLIVIER LEJEUNE
Christine
And The Queens.
Thomas Barbazan (DJ Chelou) mélange textes de rap et musiques de variété française.
vvvvv
« LA LOI DES PRODIGES
(OU LA RÉFORME
GOUTARD) »
Jusqu’au 13 mai au Théâtre
de la Tempête, cartoucherie
de Vincennes (Paris XIIe),
de 12 € à 20 €
(01.43.28.36.36).
A bas l’art ! Rémi Goutard,
étudiant en histoire devenu
député, va porter une réforme
radicale : éradiquer l’art et les
artistes, improductifs selon
lui. Pourquoi tant de haine ?
On le comprendra au fil du
récit épique dans lequel François de Brauer, seul en scène,
entraîne le spectateur avec
cette « Loi des prodiges »,
sorte d’enquête fractionnée
sur les traces d’un écorché.
D’un épisode marquant de
sa vie à l’autre, on suit le parcours du garçon, doué et psychorigide. Sa naissance et sa
petite enfance, la schizophrénie de son père, scénariste
incompris, ses amours contrariées. Au plus fort de la contestation contre sa réforme, il
est là, opposé à l’archétype
même de l’artiste plasticien
imbu de lui-même et imbuvable lors d’une caricature de
débat télévisé courant après
milibris_before_rename
l’audience. Des témoignages
de proches tentent d’aider à
percer le mystère Goutard…
Physique à la Jim Carrey,
jeu généreux et gestuelle précise, de Brauer incarne avec
truculence pas moins d’une
quarantaine de personnages.
A chacun son attitude, sa voix,
sa posture, ses mimiques. Il
est un bébé, un médecin, un
artiste snob ou un présenta-
REDFERMS/JO HALE
teur goguenard, un clownmendiant… Il passe de l’un à
l’autre avec une aisance épatante, bruite et occupe l’espace d’une scène nue, trois chaises mises à part. Ses
incarnations discutent, s’invectivent, se battent…
Au travers de la question
de l’utilité de l’art, il brosse le
portrait hilarant d’une société
proche de la nôtre. Assurément satirique, son écriture
vive et espiègle lui fait souvent grossir le trait, mais il sait
avec justesse où appuyer. Il
sait affiner, aussi. Davantage
sobre par à-coups sur la fin
du spectacle, il fait mouche.
Et touche. Chapeau !
S.M.
MUSIQUE
La nouvelle génération
éperdue d’Yves Simon
vvvv
« GÉNÉRATION (S)
ÉPERDUE (S) »
Because Music, 2 CD (l’album
de reprises et un live inédit
d’Yves Simon de 2008), 16 €.
Physique
à la Jim Carrey,
François
de Brauer séduit
par sa gestuelle
précise et son jeu
généreux.
VICTOR TONELLI
THÉÂTRE
L’art et la manière
d’en rire
« Mes nuits d’insomnie /Je
m’perds dans les forêts d’Amazonie/Dans tes cheveux, tes
bras qui m’enserrent/C’est
bien là que j’me perds. » C’est
Christine And The Queens qui
chante, mais cet « Amazoniaque », dont les mots et les notes
semblent créés par et pour elle,
est un classique d’Yves Simon
de 1983. Cette reprise introduit
idéalement « Génération(s)
éperdue(s) », compilation de
19 chansons qui sort du lot des
albums de reprises par son
audace et sa créativité.
A l’image de
l’œuvre d’Yves Simon, pour le moins
atypique, le casting
qu’il a lui-même effectué ne fait de
concession ni à la
célébrité ni à la mo-
de, tout en mariant le pointu et
le populaire. Certes, Christine
And The Queens, Woodkid et
Louis Garrel sont de parfaites
locomotives, mais les wagons
ne manquent pas de belles découvertes. On adore la Parisienne Clou, tout en sobriété
sur « les Gauloises bleues », le
multi-instrumentiste O revitalisant « J’t’imagine » ou le groupe Moodoïd dansant « Au pays
des merveilles de Juliet ».
Ce disque a plusieurs mérites : révéler une nouvelle génération d’artistes français, tout
en faisant découvrir aux jeunes
générations l’œuvre majeure
d’Yves Simon, des chansons
du siècle dernier — pour la plupart créées entre 1972 et 1985
— qui ne passent plus à la radio. Mais aussi avoir donné envie à l’écrivain de
74 ans de rechanter.
Outre son autobiographie, Yves Simon devrait sortir
en 2019 un nouvel
album. Le premier
depuis 2007. É.B.
MAGIE
AU-DELÀ
DE LA RÉALITÉ
vvvv
« WADE IN THE WATER »,
jusqu’au 13 mai,
« LE PARADOXE
DE GEORGES », jusqu’au
30 mai, « LES LIMBES »,
du 17 au 31 mai, scènes
découvertes les 24, 25 et
26 mai. Théâtre du RondPoint (Paris VIIIe), de 12 à
38 €. (O1.44.95.98.21)
Tension et distorsion
du temps, « Wade
in The Water » plonge
le spectateur dans une
atmosphère surréelle.
Malade, un homme est en
proie à des hallucinations.
Le spectateur voit ce qu’il
perçoit à l’heure de mourir.
La magie nouvelle, qui fait
son festival au Rond-Point,
se veut un langage au
service du propos, tordant
le réel pour viser des
« réalités buissonnières ».
Initiatrice du mouvement,
la compagnie 14:20 intègre
ainsi ses effets au récit muet
que met en musique
Ibrahim Maalouf. Auteur
de ralentis et d’un travail
sur le corps déments, le
danseur AragoRn
Boulanger flotte dans les
airs, tels les objets autour
de lui. Fascinant.
S.M.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DIMANCHE
Parisien
36 | Le6 MAI
2018
Jean-Claude Lalumière
a recueilli, entre autres,
des témoignages
d’ex-Miss pour écrire
son dernier roman.
LP/DELPHINE GOLDSZTEJN
Tentations
LIVRES
DUR, DUR D’ÊTRE MISS
Dans son roman « Miss », Jean-Claude Lalumière raconte avec humour l’envers
de la médaille de Morgane, élue à un célèbre concours de beauté. Edifiant et documenté.
PAR PIERRE VAVASSEUR
« MISS »
vvvv
de Jean-Claude Lalumière,
Ed. Arthaud, 291 pages,
19,90 €.
Morgane Bellamy, 21 ans,
a été élue au titre de plus
belle femme de France.
Accompagnée de la
Baronne, elle découvre
de quoi est fait son règne.
Avez-vous dans votre entourage une
prétendante à la gloire d’être Miss ? Une
jeune beauté accro aux concours du même nom ? Alors offrez-lui le nouveau
roman de Jean-Claude Lalumière. Cet
attaché d’administration au musée d’Orsay, âgé de 48 ans, originaire de Bordeaux et auteur de plusieurs livres bourrés d’humour (« le Front russe », « Ce
Mexicain qui venait du Japon et me parlait de l’Auvergne ») vient de publier
« Miss ». Le titre couronne un récit aussi
édifiant que documenté relatant au quotidien une année de règne au titre de
Miss Plus belle femme de France.
L’heureuse élue (au début en tout cas)
s’appelle Morgane Bellamy. Elle a 21 ans,
est native d’Abbeville, dans la Somme. La
jeune femme a passé son enfance dans
la « cité sensible » des Pâquerettes. Les
médias l’ont aussitôt couronnée d’un
autre diadème un peu moins scintillant :
Miss des banlieues.
Toujours est-il que la voilà entraînée
dans un tourbillon de voyages et d’inaugurations plus ou moins glamour. De
l’inauguration d’un hypermarché à celle
d’un salon de coiffure en passant par le
cul des vaches à tâter, Morgane est
« coachée » par la Baronne, femme de
caractère, mélange de Geneviève de
Fontenay et de Sylvie Tellier, qui a succédé à la Dame au chapeau. La Baronne pique des barres vitaminées gratuites
quand elle en a l’occasion et se retourne
les méninges pour trouver à son ouaille
une singularité qui lui déroulerait un tapis rouge de sauvetage. Car notre Picarde a fort à faire pour exister. Fleur, sa
consœur, a été bombardée la même année Miss Univers et la Baronne a, pour
elle, les yeux de Chimène.
Immersion
C’est exactement ce qui est arrivé en
2017 à Alicia Aylies, Miss Guyane élue
Miss France, confrontée à l’élection d’Iris
Mittenaere en Miss Univers. Comment
faire lorsqu’on se retrouve « Miss de
transition » ? La Baronne croit avoir
trouvé une idée marketing : imposer
Morgane en adepte de la cause végane.
« Comme Gwyneth Paltrow ou Pamela
Anderson. » Las ! L’intéressée n’est pas
du genre à renoncer à une côte de bœuf.
« C’est un monde que je ne connaissais absolument pas », raconte l’auteur,
qui cherchait un sujet qui le rapprochât
vraiment d’un phénomène de société. Il
s’y est plongé pendant six mois, écumant
le terrain, à Beauvais notamment pour
l’élection de Miss Picardie, se passionnant pour Miss Eurorégion ou Miss
Prestige national et ne négligeant pas les
concours locaux. Il a lu des biographies,
côtoyé le cynisme « à des niveaux stratosphériques » et recueilli les témoignages : celui de Sophie Thalmann par
exemple, « la plus virulente ».
Bien sûr, il a connecté son téléphone à
Google et ses alertes fertiles en échos :
« Il vibrait tous les quarts d’heure. » Il y
trouva ainsi ces propos d’une Miss Tahiti
à qui on demandait quel était son auteur
préféré. « 1,80 m », répondit-elle. « Je
voulais raconter la bascule dans un
monde totalement inconnu, poursuit Lalumière, ce vertige du vide, tout à coup,
pour ces si jeunes femmes. »
Il a reçu tout récemment la lettre d’une
ex-candidate : « Elle dit que c’est exactement ça. » A la page 221, on lira ces mots
dans la bouche de Morgane : « J’ai de plus
en plus l’impression d’être un meuble, un
objet décoratif, une plante verte qu’on
trimballe, qu’on pose dans un coin pour
faire joli. » Dur, dur d’être une Miss.
Bio
express
1970 : naissance à Bordeaux.
2007 : publie « Blanche
de Bordeaux ».
2010 : « le Front russe ».
2013 : « la Campagne
de France ».
2014 : « Comme un karatéka
belge qui fait du cinéma ».
2016 : « Ce Mexicain
qui venait du Japon
et me parlait de l’Auvergne »,
« Antoine Blondin ».
AVRIL 2018 : « Miss ».
À DÉVORER ÉGALEMENT
COSME, HAUT EN COULEURS
Le titre se prononce Kosmé. Cosme Olvera, qui existe vraiment,
n’est pas un homme comme les autres. Né à Biarritz, où il a rêveusement
traîné ses guêtres, fils d’immigrés espagnols — père maçon, mère aide
à domicile, sans diplôme —, il semble être le seul homme sur cette terre
qui connaît le secret des mystérieux vers de Rimbaud : « A noir, E blanc,
I rouge, U vert, O bleu : voyelles/Je dirai quelque jour vos naissances
latentes. » L’humoriste Guillaume Meurice, que l’on peut entendre
sur France Inter, l’a rencontré et, pendant une nuit, Cosme lui a raconté
une vie d’étincelles. Elle donne ce livre haut en couleur,
infiniment humain, sensible et envoûtant. P.V.
« Cosme », de Guillaume Meurice, Ed. Flammarion, 330 pages, 19,90€.
milibris_before_rename
JOHN GRISHAM DANS L’ENFER DES LIVRES
Depuis « la Firme » et « le Client », l’ex-avocat devenu auteur de best-sellers
John Grisham s’y entend en intrigues complexes. Dans le genre, il ne nous a
pas ménagé avec « le Cas Fitzgerald ». L’histoire à tiroirs d’un trafic de livres
rares, notamment de manuscrits originaux volés à la bibliothèque de l’université de Princeton. Un libraire de Floride, discret trafiquant de ce type de
raretés, est sur le coup et une mystérieuse société lui envoie une jeune romancière perturbée pour l’espionner... Si Grisham a moins soigné son style
que dans ses derniers ouvrages, il compense avec un récit très dense rythmé de façon infernale, mettant en scène une foule de personnages attachants ou intrigants : des nuits blanches en perspective.
RENAUD BARONIAN
« Le Cas Fitzgerald », de John Grisham, Ed. JC Lattès, 420 pages, 23 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
37 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
ELLEN POMPEO
LA PHRASE
BEN MARK HOLZBERG/USA NETWORK/NBCU/GETTY IMAGES
« LA FIN DE GREY’S
ANATOMY EST PROCHE »
Dans une interview à « US Weekly »,
l’actrice principale Ellen Pompeo a évoqué
la fin de la série médicale tout en assurant
que la décision d’arrêter serait prise
avec Shonda Rhimes, sa créatrice.
Mais pas de panique, une 15e saison est déjà
commandée et une 16e devrait voir le jour.
Tentations
ABC/BOB D’AMICO
SÉRIES
«Suits », aussi une histoire de femmes
La saison 7 de la fiction judiciaire revient demain sur Série Club.
L’actrice Sarah Rafferty nous parle des bouleversements dans la série.
vvvv
« SUITS »
PAR STÉPHANIE GUERRIN
À L’ORIGINE
« Suits » est une série judiciaire
créée en 2011. L’avocat Harvey
Specter (joué par Gabriel Macht)
décide de prendre sous son aile
Mike Ross (Patrick J. Adams),
génie du droit qui n’a pourtant
aucun diplôme. Face au duo
masculin, Sarah Rafferty
est Donna, une assistante
du tonnerre, et Meghan Markle
joue Rachel Zane, la compagne
de Mike. Une pépite à découvrir
également sur Netflix.
Série américaine,
saison 7 (2017).
16 épisodes de 42 minutes.
E t s i l a vé r i t a b l e s t a r d e
« Suits », c’était elle ? Depuis
sept ans, Sarah Rafferty incarne
Donna Paulsen, l’assistante de
l’avocat new-yorkais Harvey
Specter, joué par Gabriel Macht.
Ce dernier interprète avec Patrick J. Adams le duo masculin
central de la série. Mais les personnages féminins, remarquablement écrits, prennent souvent le devant de la scène.
Déterminée, persuasive, sûre
d’elle, efficace, Donna n’a pas la
langue dans sa poche. La saison 7, qui démarre demain sur
Sé rie Clu b à 2 1 h 4 0, e st
d’ailleurs cruciale pour le personnage, on pourrait l’appeler la
saison de Donna. « Je ne l’aurai
jamais dit comme ça, mais oui,
vous avez raison ! s’exclame
l’actrice de 45 ans de passage à
Paris. Dès les premiers épisodes, Donna demande la promotion qu’elle mérite. Mais ce que
j’aime, c’est qu’elle a aussi des
faiblesses qui la rendent très
humaine. »
Avec plus de cent épisodes,
« Suits » fait partie de ces fictions solides au public fidèle.
« Je ne réalise toujours pas le
succès de la série, surtout au niveau international. Que j’aille à
Paris ou à Dubaï, les gens m’interpellent en m’appelant Donna », rit la comédienne américaine, maman de deux filles.
Bouquet final
Ces dernières années, la série a
suscité une nouvelle vague de
curiosité puisqu’une de ses actrices principales est Meghan
Markle, qui épousera le prince
Harry le 19 mai. Cette saison 7
est, d’ailleurs, la dernière de
l’actrice de 36 ans. Mais interdit
d’évoquer le fameux mariage
princier avec sa camarade de
jeu, il nous a fallu promettre de
ne pas poser de question sur le
sujet à Sarah Rafferty avant de
pouvoir la rencontrer. Celle-ci a
tout de même admis « avoir
quelque chose de prévu » dans
son agenda le 19 mai.
Reste que les départs, à la fin
de ces seize nouveaux épisodes, de Meghan Markle et de
Patrick J. Adams, deux piliers
de la série depuis ses débuts, ne
sont pas anodins pour la suite.
« Nous venons de commencer
le tournage de la saison 8 et ils
me manquent, évidemment.
Mais on fait constamment référence à leurs personnages
dans le scénario, donc je sens
toujours leur présence, assure
Sarah Rafferty. Quand on a terminé la saison 7, ce n’était pas
triste, mais plutôt une fin très
heureuse. On était tous enthousiastes et impatients de vivre ce que le futur allait nous
réserver. »
Pour le téléspectateur, cette
fin de saison 7 s’avère du plus
bel effet, mais on ne vous en dira pas plus. Verdict dans quelques semaines.
LE PALMARÈS DE LA SEMAINE
Le festival Séries Mania a remis ses prix hier soir.
milibris_before_rename
sur Arte).
Interprétation féminine : Anna
Mikhalkova, maquerelle et mère
de famille dans « An Ordinary
Woman » (Russie)*.
Interprétation masculine : Tommaso Ragno (photo) en prêtre
dépravé dans « Il Miracolo » (Italie,
France).
* Pas encore de diffuseur en France.
La plate-forme Amazon a dévoilé la
première photo du tournage de sa série
franco-allemande « Deutsch-les-Landes », avec MarieAnne Chazel, Sylvie Testud… Dans cette comédie en
dix épisodes, un grand entrepreneur bavarois installe
sa société dans un petit village des Landes.
ET DE TROIS !
Les séries
américaines
« Westworld »
(de la chaîne
HBO) et « The
Handmaid’s
Tale » (de la plateforme de streaming
Hulu), qui viennent
chacune de démarrer
leur deuxième saison
en France sur les chaînes
OCS, en ont déjà obtenu
une troisième. On n’en
a donc pas fini avec
les robots humanoïdes
et la république
ultrareligieuse de Gilead.
Une excellente
nouvelle pour deux
excellentes séries.
TOP
DÉJÀ FINI POUR
« HERE AND NOW »
Le créateur de séries
Alan Ball, à l’origine
de la magnifique
« Six Feet Under »
et de la sanglante
« True Blood », n’a pas
eu le même succès avec
sa dernière production.
« Here and Now »,
portrait d’une famille
qui fait face à des
événements étranges,
série diffusée sur HBO
outre-Atlantique et sur
OCS chez
nous, a été
annulée
après
dix
épisodes.
FLOP
LE PROJET
M 6 coproduit
une série américaine
LA SÉRIE À RATTRAPER
« Fiertés » sur Arte
PROD
sur France 3, et Bryan Marciano en
jeune homme largué dans « Vingtcinq », à l’automne sur OCS.
 Compétition internationale
Grand prix : « On The Spectrum »
(Israël) sur trois colocataires autistes*.
Prix spécial du jury : « Il Miracolo »
(Italie, France) où une vierge en
plastique pleure du sang (bientôt
La photo
M 6 se lance dans une coproduction internationale
avec les Studios ABC (filiale de Disney).
Ils développent une série dont l’héroïne sera jouée
par Poppy Montgomery (« FBI : Portés disparus »,
« Unforgettable »). Si le projet n’a pas encore de titre,
il sera question d’une ancienne cambrioleuse
repentie qui aide à lutter contre la criminalité
dans un archipel du Pacifique.
Arte brille à Lille
 Compétition française
Meilleure série : « Ad Vitam », de
la science-fiction prochainement
sur Arte.
Interprétation féminine : Anne
Charrier dans « Maman a tort », le
23 mai sur France 2.
Interprétation masculine :
Roschdy Zem en syndicaliste dans
« Aux animaux la guerre », bientôt
CHRISTOPHE BRACHET
Les seize nouveaux épisodes sont les derniers que Sarah Rafferty (à gauche) a tournés avec Meghan Markle, qui a quitté la série ensuite.
La mini-série en trois épisodes de Philippe Faucon met
en scène Victor, jeune gay au début des années 1980,
qu’on suit jusqu’en 2013 et l’adoption de la loi sur
le mariage pour tous. Une belle œuvre intime qui
revient sur l’évolution des droits des homosexuels en
France. Disponible sur le replay d’Arte jusqu’au 17 mai.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
38 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
MÉDIAS
Arnaud Lagardère se désengage des médias
VENDUS
CONSERVÉS
PHOTOMONTAGE - AFP/ÉRIC PIERMONT
EN VENTE
ADIEU « ELLE », VIVE MUSSO
PAR SANDRINE BAJOS
ET BENOÎT DARAGON
872 M€
LE CHIFFRE
D’AFFAIRES
DES MÉDIAS DE
LAGARDÈRE EST
EN REPLI DE 4,1%
EN 2017, À 872 M€,
POUR UN BÉNÉFICE
DE 70 M€.
milibris_before_rename
Ils étaient tous là. Les gros, les
très gros même, comme le
Qatar, premier actionnaire du
groupe Lagardère avec 13 %
du capital, mais aussi de
nombreux tout petits, qui
avaient fait le déplacement
jeudi matin au Carrousel du
Louvre à Paris (Ier) pour assister à la réunion annuelle des
actionnaires présidée par Arnaud Lagardère.
Principale préoccupation
du jour : la stratégie du groupe
dans les médias. Empêtré par
la situation d’Europe 1 qu’il
n’arrive pas à redresser, l’héritier Lagardère a annoncé récemment la cession à un
groupe tchèque du très emblématique magazine féminin
« Elle » mais aussi de « Télé
7 Jours », « Version Femina »,
« France Dimanche », « Ici
Paris » ou « Public ». Gulli,
RFM et Virgin Radio seraient
aussi sur le marché.
Des cessions qui s’ajoutent
aux multiples ventes de ces
dernières années : « Psychologies », « Première », « Pariscope », « Maison & Travaux », toutes les versions
internationales d’« Elle »…
Dans la foulée, le groupe avait
soldé ses participations dans
Canal +, « Marie-Claire », « le
Monde » ou Amaury. Seuls
rescapés de l’ancien empire :
LP/MATTHIEU DE MARTIGNAC
Exceptés «Europe 1», «Paris Match» et «le JDD», les médias n’intéressent plus
Arnaud Lagardère, qui met le cap sur l’édition et les boutiques en gares et aéroports.
Le groupe d’Arnaud Lagardère compte 28 000 salariés,
contre 45 000 au décès du père fondateur, Jean-Luc, en 2003.
ses médias d’influence « Paris
Match », « le Journal du dimanche » et Europe 1. Quelle
évolution depuis 2003 et le
décès brutal du père fondateur, Jean-Luc Lagardère !
Numéro 1 mondial de la presse magazine, le groupe était
aussi présent dans la défense
(EADS), le sport et l’édition,
avec un chiffre d’affaires de
13,2 Mds€ et 45 000 employés. Quinze ans plus tard,
Lagardère ne pèse plus
« que » 7 Mds€ et compte
28 000 salariés. Le fils a vendu à tour de bras…
Jeudi, devant les actionnaires, Arnaud Lagardère a justifié son choix par un « changement historique » de cap.
« Cela fait longtemps qu’on
n’est plus les leaders mondiaux de la presse magazine.
On ne l’est même plus en
France », a argumenté le patron de 57 ans, avec son éloquence légendaire. Et de juger
ces médias « déclinants », incapables de concurrencer les
géants américains d’Internet,
qui captent désormais la majeure partie de la publicité.
Stratégie changeante
« Un peu facile, estime, amer,
un petit actionnaire, il fallait se
bouger il y a quinze ans et anticiper. » « Le père avait une
autorité sur la place de Paris
que le fils n’a pas », peste un
autre. Pour un troisième,
« le groupe Lagardère, c’était
la France qui rayonnait dans
le monde. Mais c’est fini.
Tous les trois ans, le fils change de stratégie ».
Arnaud Lagardère avait un
temps espéré peser dans
l’audiovisuel, rêvant de racheter France 2 si elle était
privatisée par son « frère »,
Nicolas Sarkozy. La Deux est
restée publique… Et, après
avoir acheté puis vendu plusieurs chaînes, comme Virgin 17, il s’apprêterait aujourd ’ h u i à s e s é p a re r d e s a
participation dans la chaîne
Gulli… Il a aussi investi dans la
production et le spectacle en
]Motus
sur Europe 1
«Il va falloir attendre quelques
jours, voire une semaine ou
deux, pour avoir une réponse
à vos questions », a répondu
Arnaud Lagardère, interrogé
jeudi par ses actionnaires sur
l’avenir d’Europe 1, qui
cherche un nouveau souffle.
Laurent Guimier, no 2 de Radio
France, est attendu à la tête de
la station, tandis que Frédéric
Schlesinger, nommé il y a un
an, devrait être remercié.
Le matinalier Patrick Cohen
devrait lui aussi être remplacé.
achetant les Folies-Bergère, le
Bataclan ou le Casino de Paris.
Finalement, c’est dans le
bon vieux livre que le groupe
Lagardère compte se développer. « Je me verrais bien
leader dans l’édition dans
quelques années », a annoncé
le patron à ses actionnaires.
L’édition,
vache à lait du groupe
Cela tombe bien. Sa filiale Hachette Livre (Grasset, Stock,
Livre de poche, Fayard…),
sous la houlette d’Arnaud
Nourry, est la vache à lait du
groupe. Numéro 1 en France
et numéro 3 mondial (très loin
derrière le Britannique
Pearson qui est trois fois plus
gros), la branche livre pèse
2,3 Mds€ (32,4 % du chiffre
d’affaires de Lagardère)
et surtout 52,1 % de ses résultats opérationnels.
L’année 2018 s’annonce
déjà comme un excellent cru,
dopée par le débauchage de
G u i l l a u m e Mu s s o , l ’ u n
des plus gros vendeurs en
France, qui a quitté XO Editions pour Calmann-Lévy.
Sorti le 24 avril et tiré à
4 0 0 0 0 0 exe m p l a i re s ,
son dernier roman, « la Jeune
Fille et la Nuit », s’est hissé en
tête des ventes dès sa première semaine.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
39 | Le6 MAI
2018
LES PROGRAMMES
NOUVELLE FORMULE
C réussi !
« MARIE-CLAIRE », LE MAGAZINE FÉMININ FONDÉ
TOP
« BURGER
QUIZ »
MET
LA SAUCE
FLOP
Que voilà un retour réussi ! Non
seulement « Burger Quiz » avait
attiré 1,8 million de
téléspectateurs le soir de son
arrivée sur TMC mais 458 000
personnes ont regardé en
replay le premier épisode du jeu
mythique de Canal + disparu
depuis seize ans. A J - 7, Alain
Chabat a donc rassemblé en
tout 2,34 millions de
téléspectateurs (8,5 % de PDA),
chipant à « Touche pas à mon
poste » le record d’audience
historique pour un programme
de divertissement sur la TNT. Un
succès confirmé mercredi
dernier où « Burger Quiz » a été
suivi par 1,64 million de
personnes (6,6 % de PDA).
EXIT POLAR
ET CINÉ FX
Coup dur pour les
amateurs de films
policiers, de fantastique
et de science-fiction : deux
chaînes spécialisées dans ces
domaines, Polar et Ciné FX, ont
cessé leur diffusion depuis lundi.
Leur propriétaire, le groupe AB
(RTL9, AB1), a expliqué à la lettre
spécialisée Satellifax qu’il voulait
« réorienter son offre vers des
chaînes à forte valeur ajoutée ».
Polar, la chaîne créée en 1996, et
Ciné FX, en 2002, accessibles
grâce à plusieurs box (Free
SFR/Numéricable), s’adressaient
au cinéphiles et proposaient
souvent des films anciens
ou méconnus, des blockbusters
aux séries Z. Seule la chaîne
Action, qui diffuse des films
et téléfilms d’action,
est conservée.
LE COÛT
110000€
« #Fais gaffe ! » Voilà le
message que
15 youtubeurs aimés des
enfants lanceront sur Gulli
fin mai sur Internet, puis à
l’antenne en juin. Une
campagne de prévention
sous forme de pastilles
d’une minute à travers
lesquelles la chaîne leader
sur la jeunesse entend
mettre en garde les 4-12
ans sur les dangers
d’Internet. « Ne donnez
jamais votre identité »,
prévient ainsi David
Lafarge (photo), numéro 1
des youtubeurs spécialisés
Pokémon. « Attention au
cyber-harcèlement. Tout va
toujours mieux quand on
parle », souligne le
chanteur Lenni-Kim. « Le
but est que les enfants
acquièrent des réflexes de
prudence, explique
Caroline Cochaux,
présidente de Gulli. Nous
avons fait appel à des
youtubeurs qui savent leur
parler et ont leur écoute. »
Réfléchir avant de publier
un contenu, protéger ses
informations personnelles,
se méfier des jeux
concours… Tels sont les
thèmes des pastilles
amusantes diffusées
jusqu’à la Toussaint et
auxquelles la chaîne entend
associer d’autres stars
chouchous des plus jeunes.
C’EST LE MONTANT EXIGÉ PAR M 6 POUR UN
SPOT DE 30 SECONDES PENDANT LA FINALE
DE LIGUE EUROPA, LE 16 MAI. SI L’OM ET
L’ATLÉTICO DE MADRID VONT JUSQU’AUX
TIRS AU BUT, LA FACTURE POURRA MÊME
MONTER À 120 000 € À CE MOMENT-LÀ.
C’EST DEUX FOIS LE PRIX D’UNE PUBLICITÉ
PENDANT « THE ISLAND CÉLÉBRITÉS ».
QUE DEVIENT-IL ?
Lagaf’ vole vers Fort Boyard
MPP / BUREAU233/ARNOLD JEROCKI
L’été dernier, Vincent Lagaf’ participait à « Fort Boyard » en tant
que candidat. L’ancien animateur du « Bigdil » reviendra cette
année dans le jeu de France 2, en tant que membre de l’équipe.
Lagaf’ prépare en ce moment dans le Var l’épreuve dont il aura la
charge : un jeu aquatique avec un
flyboard (photo), cet engin volant à
propulsion hydraulique. Accro de longue
date au jet-ski, Vincent Lagaf’ s’est pris de
passion pour le flyboard, ouvrant même
sa propre école à Cavalaire. Son fils, lui,
interviendra dans « Fort Boyard » en tant
que cadreur-technicien. Par ailleurs ,
Vincent Lagaf’ a été recruté par C 8 pour
présenter « Strike », un drôle de jeu
produit par Cyril Hanouna, mêlant
bowling et culture générale.
milibris_before_rename
Malgré des changements de présentateurs,
« C dans l’air », « C à vous » et « C politique » attirent
de plus en plus de téléspectateurs sur France 5.
YOUTUBE
15 YOUTUBEURS
MISSIONNÉS PAR GULLI
FTV/DELPHINE GHOSAROSSIAN/PATRICK FOUQUE /NATHALIE GUYON
EN 1937,SOIGNE SON IMAGE
Lifting de printemps pour l’un des plus vieux
magazines de France. « Marie Claire »,
le féminin créé en 1937 par Jean Prouvost
et relancé sous sa forme actuelle en 1954,
a inauguré jeudi une nouvelle formule.
La photo y occupe davantage de place
qu’auparavant. Le mensuel s’ouvre par
un reportage de huit pages au Soudan
du Sud sur des femmes qui survivent dans un camp de déplacés.
Suivent une douzaine de pages d’actualité, une interview
de Vanessa Paradis (à la une) puis une rencontre à la nuit tombée
avec l’humoriste Vincent Dedienne. Le mensuel, qui a hissé
son prix à 2,30 €, espère faire progresser ses ventes
(364 000 exemplaires chaque mois en 2017) en baisse de 4,6 %
en un an. Pour résister à ses concurrents, « Marie Claire »
va bientôt lancer de nouveaux contenus sur Internet.
DIMANCHE
Caroline Roux (à gauche), Anne-Elisabeth Lemoine et Karim Rissouli forment le tiercé gagnant de France 5.
PAR CARINE DIDIER
CHANGER LES ANIMATEURS
de ses émissions phares de
fin de journée était un risque
pour France 5. Deux ans plus
tard, la chaîne a réussi son
pari : « C dans l’air », « C à
vous » avec leurs déclinaisons du samedi et « C politique » le dimanche affichent
des voyants au vert.
« C dans l’air » : Caroline
Roux garde le cap
« C dans l’air » (à 17 h 45) n’a
pas pâti du départ d’Yves Calvi il y a deux ans. Le présentateur vedette captivait 1,5 million de téléspectateurs en
2015-2016, sa dernière saison
marquée par les attentats. Son
ancien joker désormais titulaire, Caroline Roux, en alternance avec Bruce Toussaint
les vendredis et samedis, en
attire 1,4 million en semaine
depuis septembre, après une
saison historique dopée par la
présidentielle l’an passé.
« Caroline Roux a apporté de
la modernité à C dans l’air »,
se réjouit Nathalie Darrigrand,
la patronne de France 5. Une
modernité qui s’affiche à travers des sujets soignés et la
présence renforcée de femmes expertes sur le plateau
(elles sont 34,2 % contre 25 %
en 2015). Hissé à 20 h 50 le
11 avril avec une enquête sur
le terrorisme, le magazine
proposera d’autres hors-séries l’an prochain.
« C à vous » :
Anne-Elisabeth Lemoine
au sommet
Qu’elle s’interroge sur l’utilité
des fichiers des délinquants
sexuels après le meurtre de la
petite Angélique ou les comptes de campagne d’Emmanuel Macron, « C à vous »
(à 19 heures) s’empare davantage de l’actualité. Et les
audiences grimpent sous la
houlette d’Anne-Elisabeth
Lemoine, 47 ans, qui a succédé fin août à Anne-Sophie Lapix passée au 20 Heures de
France 2. Sa marque de fabri-
que ? « Sa capacité à passer
du rôle d’animatrice qui apporte l’humeur à celui de
journaliste qui aborde les dossiers avec précision », insiste
sa responsable. Résultat : avec
1,1 million de spectateurs en
moyenne (6,2 % de PDA), le
programme a fait un bond de
13 % en un an. Même succès
pour « C l’hebdo », la version
du samedi où Ali Badou (qui a
remplacé Anne-Elisabeth Lemoine) fédère 776 000 personnes, soit + 17 % en un an.
« C politique »
fait la différence
Pas de poids lourds des partis
sur le plateau de « C politique » le dimanche, à 18 h 30.
Depuis septembre 2016, Karim Rissouli (36 ans) fait la différence en revenant sur la semaine politique à travers des
reportages et le regard d’intervenants de la société civile
(journalistes, historiens, etc.).
Suivie du débat animé par
Bruce Toussaint, l’émission
séduit 700 000 fidèles, en
hausse de 12 %.
CONFESSIONS
Les ombres de Claire
Dans « Puisque tout passe », Claire Chazal
se montre dans toute sa fragilité.
vvvv
IL Y A SUR LA COUVERTURE
la blondeur des cheveux, le
pull clair, le sourire aussi lumineux que le paysage flouté
derrière elle. Le titre, « Puisque tout passe », quatrième livre de Claire Chazal, qui succède à « A quoi bon souffrir »,
paru en 2001, distille un autre
ton. Au fil des pages s’égrène
le récit d’une fragilité punaisée au bonheur ; cette inquiétude en bandoulière qui est le
lot de tous et contre laquelle la
célébrité ne protège pas.
Dans ces « fragments de
vie », celle qui fut de 1991 à
2015 au rendez-vous du
20 Heures sur TF 1 trie les
souvenirs. Si les uns sont
faits de bonheurs et d’admirations — pour son fils, insouciant voyageur, Isabelle Adjani, Patrick Poivre d’Arvor
qui partagea sa vie, Johnny
Hallyday ou encore l’indéfectible ami Marc-Olivier Fogiel
— c’est pourtant bien l’ombre
qui mène le bal.
Ici la figure de ses parents
disparus, Josette et Jean, enseignants, qui suivaient des
cours de philo à ClermontFerrand. Là, l’aveu de sa maman qui ne désirait pas d’enfant et se serait bien jetée
dans une vie de fêtes et de
danse. Ailleurs, la crainte de
n’être pas une mère assez
aimante ; le désir parfois de
« foutre le camp », de « tout
plaquer » ; le mauvais ménage avec la solitude quand elle
survient ; la crainte, une fois
libre de son temps le dimanche, de traverser une « journée en creux, vide jusqu’à la
nausée ».
Dans chacun de
ces moments,
Claire est sombre,
assaillie d’images
qui ne dansent pas
toutes la même sarabande, « brisures
d’amour » compri-
ses. « Puisque tout passe »
paraît à un moment où la
journaliste s’est retrouvée
un nid ici et là, notamment
sur France 5 avec « Entrée
libre », une jolie émission
culturelle quotidienne. Elle
retourne en première ligne
mais, désormais, avec ces
confidences, on la regardera
autrement.
PIERRE VAVASSEUR
« Puisque tout passe Fragments de vie »,
de Claire Chazal,
Ed. Grasset,
196 pages, 18 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
40 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
QR
TÉLÉVISION
CAPA
DES FRUITS
ET LÉGUMES
PARTOUT
JULIEN BONET/HUGO
vvvv
BOULEVERSANTE SARAH
Qu’est-ce
qu’on
regarde ?
« ELLE S’APPELAIT SARAH »,
drame français de Gilles
Paquet-Brenner (2010),
avec Kristin Scott Thomas,
Mélusine Mayance…
21 : 00 (durée : 1 h 51)
Il y a une scène impressionnante dans « Elle
s’appelait Sarah », film ambitieux de Gilles Paquet-Brenner (« les Jolies Choses »,
« Gomez et Tavares »), adapté
du best-seller éponyme de
Tatiana de Rosnay et sorti sur
UNIVERSAL CITY STUDIOS
BRUCE WILLIS
REMONTE LE TEMPS
vvvvv
« L’ARMÉE DES 12 SINGES »
Film d’anticipation
de Terry Gilliam (1995),
avec Bruce Willis, Brad Pitt,
Madeleine Stowe…
20 : 55 (durée : 2 h 5)
Librement adapté du
court-métrage « la
Jetée » de Chris Marker, « l’Armée des 12 singes » commence
en 2035, sur une Terre ravagée
par un virus, et où seulement
1 % des humains survivent sous
terre. Des scientifiques décident
d’expédier un prisonnier, James
Cole (Bruce Willis), dans le passé, en 1996, pour tenter de dé-
ARTE
milibris_before_rename
d’une petite fille, Sarah, s’impose à elle. L’enfant a été déportée, mais a échappé au
massacre. Qu’est-elle devenue ? C’est à cette quête que
s’attelle Julia. Mais pouvaitelle s’attendre à ce que, emménageant avec son mari
dans une rue du Marais, elle
découvrirait que les grandsparents de cette gamine y
avaient vécu ce même mois
de juillet 1942 ? L'’affaire tourne au secret de famille, un domaine dont Tatiana de Rosnay
s’est fait une spécialité.
TESSALIT PRODUCTIONS/FRANCE 2
C8
les écrans en 2010. C’est
la séquence qui se déroule au
Vél d’Hiv, les 16 et 17 juillet
1942, lorsque 13 000 juifs y
sont parqués avant d’être déportés. Le réalisateur en a
rendu toute l’intensité et le
spectateur en est saisi.
L’histoire est celle d’une
journaliste américaine, Julia
Jarmond, qui vit à Paris de nos
jours. Se proposant d’écrire
un article sur ce moment tragique, elle est entraînée dans
une enquête qu’à double titre
elle n’imaginait pas. La figure
couvrir l’origine de l’épidémie et
y mettre fin. Après plusieurs
tentatives, Cole se réveille la
bonne année et kidnappe une
psychiatre. Ensemble, ils vont
traquer une mystérieuse armée
des 12 singes qui prend le parti
des animaux contre les humains… Réalisé de main de maître par Terry Gilliam en 1995, ce
classique du cinéma combine
avec bonheur suspense, science-fiction, philosophie, humour,
folie, drame et psychologie. Un
film immense et vertigineux, à la
fois grand public et sans concession, en forme de voyage à
rebours au pays des rêves et au
cœur des ténèbres.
R.B.
Coscénarisé par un autre
écrivain, Serge Joncour, « Elle
s’appelait Sarah » est un film
puissant qui parvient à s’accommoder des flash-back
qui le construisent. Kristin
Scott Thomas et la jeune
Mélusine Mayance servent
ce mélodrame avec une vérité troublante, au cœur d’un
casting qui réunit Gisèle Casadesus et Michel Duchaussoy dans le rôle des grandsparents. On ne perdra pas
son temps devant son écran.
PIERRE VAVASSEUR
De plus en plus
de familles
décident de quitter la ville
pour épouser un mode de vie
plus proche de la nature.
Et les étendues de gazon se
transforment en potagers
florissants où picorent des
poules. Avec ce documentaire,
Michel Guetienne dresse un
portrait attachant de tous ces
nouveaux agriculteurs, en ville
ou à la campagne, de Lyon à
Los Angeles. Arnaques,
imprévus et déceptions ne
sont pas passés sous silence.
Mais ces déboires apportent
successivement étonnement,
amusement et même
un peu d’admiration.
Un bol d’air frais qui n’est
pas déplaisant.
S.M.
FRANCE 5
PAMELA DUHESME/PAN-EUROPÉENNE
vvvv
« TOUS PAYSANS »,
documentaire français
de Michel Guetienne (2017).
20 : 55 (durée : 50 min)
LES TIRAILLEURS
RÉHABILITÉS
vvvv
« INDIGÈNES »
Drame historique de
Rachid Bouchareb (2006),
avec Jamel Debbouze,
Samy Naceri, Roschdy Zem,
Bernard Blancan…
20 : 55 (durée : 2 h 8)
I l a r r i ve ,
c’est rarissime, que les arts aient un impact
sur la société. C’est ainsi qu’« Indigènes », sorti sur les écrans
en septembre 2006 après avoir
valu un prix d’interprétation
collectif à Cannes à son quintette d’acteurs principaux, a permis
à 80 000 anciens combattants
NUMÉRO 23
de l’Empire français lors de la Seconde Guerre mondiale de percevoir enfin la même pension
que leurs compagnons. Ce
sont ces « Indigènes », intégrés
tantôt au régiment de tirailleurs,
tantôt dans le génie ou l’artillerie,
qui donnent corps à ce film.
Il raconte comment, en 1943,
trois tirailleurs algériens et un
goumier marocain (une unité
d’infanterie légère) découvrent
qu’ils sont loin d’être respectés. Parce qu’il se fait l’écho
d’exactions commises sur les
civils, ce film a causé bien des
remous. Mais la qualité du récit
et de la mise en scène sont
intouchables.
R.B.
MES BIENS
CHERS FRÈRES…
vvvv
« LES TROIS FRÈRES,
LE RETOUR »
Comédie française
de et avec Didier Bourdon,
Bernard Campan,
Pascal Légitimus (2014)…
20 : 55 (durée : 1 h 50)
En 1995, les Inconnus, alors
au faîte de leur gloire, séduisaient 7 millions de spectateurs
avec « les Trois Frères » : les
aventures de trois hommes découvrant qu’ils font partie de la
même fratrie et qu’ils sont supposés se partager un gros héritage. Un festival de gags qui fait
FRANCE 2
toujours les belles heures de la
télé lorsqu’il est rediffusé. Presque vingt ans plus tard, et après
avoir chacun mené sa barque
en solo, Bourdon, Campan et
Légitimus remettaient le couvert avec une suite, peut-être
pas aussi jubilatoire ni toujours
de bon goût, mais dotée de plusieurs séquences à pleurer de
rire. A nouveau réunis par les
circonstances, les trois frères
doivent non seulement cohabiter, mais aussi gérer la fille de
l’un d’entre eux. D’où une nouvelle série de bêtises et autres
quiproquos qui permettent de
maintenir le rythme et de dérider les zygomatiques.
M.V.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
41 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
VOTRE SOIRÉE
1
TF1
21.00 VERY BAD TRIP 3
De Todd Phillips
Avec Bradley Cooper,
Ed Helms
Cette fois, il n’y a pas de
mariage, ni de fête
d’enterrement de vie de
garçon. Qu’est-ce qui
pourrait donc bien dégénérer ?
22.55 VERY BAD TRIP 2
De Todd Phillips
Avec Bradley Cooper,
Zach Galifianakis
Phil, Alan et Doug
se retrouvent en
Thaïlande pour assister
au mariage de Stu.
00.50 New York, police
judiciaire
8
C8
21.00 ELLE S’APPELAIT
SARAH
De Gilles Paquet-Brenner
Avec Kristin Scott Thomas
Julia Jarmond, journaliste américaine installée en France depuis
vingt ans, enquête sur
la rafle du Vél’d’Hiv’ des
16 et 17 juillet 1942.
23.10 LA FOLLE
HISTOIRE DES BODIN’S
Entrez dans les coulisses
du spectacle qui vend le
plus de billets depuis 2
ans ; le duo phénomène
en tournée aiche complet dans tous les Zéniths
de France avec Les
Bodin’s grandeur nature.
18
GULLI
20.55 C’EST PAS SORCIER
« Les araignées »
Par Sabine Quindou,
Jamy Gourmaud
Qui ne s’est jamais empressé d’écraser une
araignée ?
21.20 « Vivre 100 ans »
21.55 « À quoi servent
nos forêts ? »
22.20 C’EST PAS SORCIER
« Sécurité routière »
Fred est monté à bord
d’un hélicoptère de la
gendarmerie qui survole
les autoroutes pour
détecter les comportements dangereux.
22.55 « Sommeil »
23.25 Oggy et les cafards
milibris_before_rename
2
FRANCE 2
20.55 LES TROIS
FRÈRES, LE RETOUR
Avec Pascal Légitimus
Ils sont trois, ils sont
frères, ils sont de retour.
15 ans après, Didier,
Bernard et Pascal sont
enfin réunis... par leur
mère... Cette fois sera
peut-être la bonne.
22.45 FAITES ENTRER
L’ACCUSÉ
« Christophe Khider, l’évasion pour obsession »
Condamné plusieurs
fois pour de multiples
braquages, Christophe
Khider est aussi connu
pour ses spectaculaires
tentatives d’évasion.
9
W9
21.00 BRICE DE NICE
De James Huth
Avec Jean Dujardin
Éternel ado de presque
30 ans, Brice a développé son propre staïle,
avec lequel il exprime
son vrai vécu intrinsèque. Surfeur, il attend
SA vague… à Nice !
22.25 FLIC OU VOYOU
De Georges Lautner
Avec Jean-Paul Belmondo, Michel Galabru
Stanislas Borowitz est
un flic de la « police des
polices » qui use de méthodes particulièrement
expéditives pour
contrer les ripoux.
19
FRANCE Ô
3
FRANCE 3
20.55 GRANTCHESTER
« Une envie de liberté »
Avec James Norton
Cherchant à résoudre
les problèmes de Mme
Maguire, Sidney se
retrouve en proie à un
doute intérieur profond.
21.45 « L’heure des
choix »
22.30 GRANTCHESTER
« L’amour est un poison »
Avec James Norton,
Robson Green
L’inspecteur Geordie
Keating procède à l’arrestation d’Eddie Jones,
accusé de violences
conjugales répétées sur
sa femme Rita.
10
TMC
21.00 LES EXPERTS :
MIAMI
« L’autre alternative »
Avec David Caruso
Les indics locaux aident
l’équipe des Experts
dans son combat pour
protéger leur voisinage.
21.45 « Trou de
mémoire »
22.40 LES EXPERTS :
MIAMI
« Hors course »
Avec David Caruso
Dans la loge d’un
hippodrome, Robert
Banyon, un propriétaire
de chevaux, est abattu
d’une balle dans la
nuque.
21
L'ÉQUIPE
20.55 PASSION OUTREMER
21.05 LA GRANDE SOIRÉE
Le plateau des Guyanes.
Les lagons sont des
écosystèmes extrêmement complexes.
Tonga, un royaume au
cœur du Pacifique.
« Marseille / Nice
36e journée »
Au programme : commentaires de matches,
analyses, débriefs,
débats et statistiques.
22.40 HISTOIRE
D’OUTRE-MER
« Jacques Schwartz-Bart :
La voix des ancêtres »
23.35 Stabat Mater
20
TF1
SÉRIES FILMS
21.00 7 ANS DE MARIAGE
De Didier Bourdon
Avec Didier Bourdon
Alain et Audrey sont
mariés depuis sept ans.
Le temps a érodé leur
vie sexuelle.
22.45 TANGUY
D’Étienne Chatiliez
Avec Sabine Azéma,
André Dussollier, Eric
Berger
22.55 L’ÉQUIPE DU SOIR
Par Messaoud Benterki
Dans l’Équipe du Soir,
l’interactivité est
permanente…
13
LCP/AN
20.30 GRAND ÉCRAN
« Little Miss Sunshine »
L’histoire des Hoover.
Le père, Richard, tente
désespérément de
vendre son Parcours vers
le succès en 9 étapes.
22.30 DROIT DE SUITE
« Le jihad au féminin »
Présenté par JeanPierre Gratien
00.00 Flash Talk
4
CANAL+
21.00 FOOTBALL :
MARSEILLE / NICE
Un match important pour
les deux équipes qui visent respectivement une
qualification en Ligue des
Champions et en Ligue
Europa pour la saison
prochaine.
22.55 Canal football club
23.10 J+1
Nicolas Tourriol, Marina
Lorenzo et Julien
Cazarre revisitent la
journée de championnat tout juste terminée,
à la sauce et au ton J+1 :
coulisses, sujets décalés, images inédites et
moments cultes.
11
TFX
20.55 DEMOLITION MAN
De Marco Brambilla
Avec Sylvester Stallone,
Wesley Snipes
En voulant arrêter en
1996 le psychopathe
Simon Phœnix,
le sergent John Spartan
se rend coupable
d’homicide …
23.00 CHRONIQUES
CRIMINELLES
« L’afaire Christophe
Le Scrill : L’étrangleuse
de Chantilly »
5 janvier 1994, à Lamorlaye. Christophe Le
Scrill, un jeune jockey
très prometteur, se volatilise en pleine nuit.
22
6TER
21.00 WILL HUNTING
Avec Matt Damon
Will Hunting est un
paradoxe vivant : esprit
surdoué, il a tôt fait
de gâcher ses dons en
végétant.
23.05 STORAGE WARS :
ENCHÈRES SURPRISES
« Du beurre avec du
miel »
23.30 « La boîte à ouais »
15
BFM TV
5
FRANCE 5
20.50 TOUS PAYSANS !
Élever des poules, cultiver ses légumes, faire son
miel : chaque année, ils
sont des milliers à se lancer. Pour manger mieux,
plus sain et moins cher,
ces paysans du dimanche
veulent retrouver le savoir des anciens.
21.45 QUAND L’ÉPICERIE
SE LA JOUE FINE
Les Français se serrent la
ceinture. Pourtant quand
ils font leurs achats alimentaires, ils craquent
pour ce qu’il y a de plus
cher, l’épicerie fine.
22.40 Mai 1958 - Le
printemps du Général
12
NRJ12
20.55 LES GRANDES
HISTOIRES : LE PREMIER
JOUR DE LA VIE
À Nice, Patricia et Thierry
vont devenir parents.
Patricia est au bout de sa
grossesse mais le petit
Lenny ne semble pas
pressé de montrer le
bout de son nez.
22.50 LES GRANDES
HISTOIRES : LE PREMIER
JOUR DE LA VIE
À Roubaix, Angélique et
Olivier ont déjà 2 petits
garçons. Ils ont prévu
de se marier l'été prochain mais pour l'instant, ils attendent leur
3e enfant.
23
N° 23
20.55 INDIGÈNES
De Rachid Bouchareb
Avec Jamel Debbouze
1 943. Saïd, Abdelkader,
Messaoud et Yassir s’engagent comme 130 000
autres « indigènes ».
23.00 ONG-BAK 3 L’ULTIME COMBAT
De Tony Jaa, Panna
Rittikrai
Avec Dan Chupong
16
CNEWS
21.00 ET EN MÊME TEMPS
21.00 L’ACTU À LA CARTE
Apolline de Malherbe
revient sur l’actualité
politique avec des invités, des chroniqueurs et
des éditorialistes qui
débattent ensemble.
Harold Hyman, spécialiste des questions
internationales, revient
sur un fait d’actualité
mondiale qu’il décrypte
et commente...
22.00 WEEK-END DIRECT
22.00 INTÉGRALE WEEKEND
Tour complet des infos
du jour, sur l'ensemble
de la planète.
00.00 Le journal de la nuit
Présenté par Nelly Daynac, Julien Desvages
23.00 L’édition du soir
6
M6
21.00 ZONE INTERDITE
« Foire de Paris 2018 :
révolution dans nos
maisons ! »
Révolutionner la maison,
c’est la promesse de l’édition 2018 de la Foire de
Paris. Et cette année, les
600 000 visiteurs vont en
prendre plein les yeux !
23.10 ENQUÊTE
EXCLUSIVE
« Black Blocs : enquête
sur les casseurs de l’ultra
gauche »
On les appelle les Black
Blocs, vêtus de noir, ils
ont saccagé plusieurs
rues de Paris lors des
manifestations du 1er mai.
14
FRANCE 4
20.55 OPÉRATION
CASSE-NOISETTE
Surly est un écureuil
malin et ingénieux. À
peine débarqué en ville,
il repère un magasin de
noix avec un stock suisant pour nourrir tous
les animaux de la forêt
pendant l’hiver.
22.15 SCOOBY-DOO VS
BATMAN : L’ALLIANCE
DES HÉROS
Batman devient un allié
de poids, aux côtés de
Scooby-Doo et de
l’équipe de Mystère &
Cie, pour lutter contre
de malfaisants personnages masqués.
24
RMC
20.50 LES MENSONGES
DE L’HISTOIRE
« Le naufrage du
Lusitania »
21.50 Naufrage du
Lusitania : le tournant
de 14-18
22.45 GALLIPOLI :
LA BATAILLE DES
DARDANELLES
23.40 Champs de
bataille
26
LCI
21.10 LE GRAND JURY
RTL - LE FIGARO - LCI
Présenté par Christophe
Jakubyszyn, Benjamin
Sportouch, Alexis Brézet
Les politiques sont
confrontés au grand jury.
22.00 LE GRAND SOIR
WEEK-END
Présenté par Damien
Givelet, Julie Hammett
00.00 Journal
7
ARTE
20.55 L’ARMÉE DES
12 SINGES
Avec Bruce Willis
En l’an 2035, 99 % de la
population mondiale a
été décimée par un mal
mystérieux. Les rares
survivants imaginent
trouver la solution en remontant jusqu’en 1996…
23.00 LA JETÉE
De Chris Marker
Avec Jean Négroni
Une catastrophe
nucléaire a détruit toute
vie humaine à la surface
de la Terre.
23.30 Le joli mai
01.50 Le temps des
cannibales
17
CSTAR
21.00 CHICAGO FIRE
« Saison 5 - Ép. 19 :
Perpétuer leur œuvre »
Avec Christian Stolte,
Joe Minoso
Casey retrouve un vieil
ami afecté temporairement à l’escouade car le
camion de Severide est
hors service.
21.45 CHICAGO FIRE
« Saison 5 - Ép. 20 :
Emporte-moi »
Avec Christian Stolte
Casey prend des mesures drastiques pour
aider son ami Kannell.
Le lieutenant Severide
aide une veuve à lâcher
prise.
25
CHÉRIE 25
20.55 UNE FEMME
D’HONNEUR
« Une journée d’enfer »
De Jean-Marc Seban,
Michaël Perrotta
Avec Corinne Touzet,
Franck Capillery
22.45 UNE FEMME
D’HONNEUR
« Une erreur de
jeunesse »
De Michaël Perrotta
27
FRANCE INFO
20.00 LES INFORMÉS DE
FRANCEINFO
Des personnalités
politiques, artistes...
défendent leurs idées et
convictions sur un sujet
d’actualité.
21.00 FRANCEINFO : DEUX
POINTS OUVREZ L’INFO
L’info toutes les
10 minutes avec des
invités, des reportages…
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parisien
42 | Le6 MAI
2018
DIMANCHE
JEUX
MotsFLÉCHÉS N° 5140
MotsCROISÉS
A
B
C
D
E
F
G
H
I
jeux proposés par
Avec les sept cases numérotées, reconstituez le mot répondant
à la déinition : truc à rendre.
J
1
SAULES
DE L’ÉTÉ
DÉTÉRIORES
GREFFON
FROIDES
PRÉCIPITATIONS
2
1
2
3
4
5
6
CREUSÉE
AU MILIEU
PAGAIES
DANS L’EAU
TIRE DU
NÉANT
POMME (D’)
DE MÊME
EFFACÉS
7
RENDRE
PLUS VIF
3
AUDACE
4
BONHOMME
DES NEIGES
STUPÉFAITE
PLANTE AU
SUC AMER
5
6
3
IMAGINAI
TROUBLE
LE PAPE,
EN BREF
COURS DE
SIBÉRIE
4
7
ASSOCIÉ
DIRECTION
8
DÉPOURVU
D’ANGLES
ILS SONT
RÉVOLTÉS
QUI A LA
COULEUR
DU SABLE
9
POISSON
ESTONIEN
GAINÉE
DE LA GYM
AU COLLÈGE
10
HORIZONTALEMENT : 1. Étoiles sur la glace. 2. Privant des lueurs
de l’intelligence. 3. Unité d’angle. La santé du monde. Drucker au
cinéma. 4. Vas en zigzaguant. Pour en rajouter. 5. Saison chaude.
Mit dans un tronc. 6. Hôpital alpin. Une grande muette. 7. Poing de
crochet. 8. Fragrances. Technique parfaite. 9. Deux à Ostie. Note sur
le do. Elle naît en tête. 10. Individu à part entière. Armes en escrime.
ON LE
PRÉFÈRE
MASSIF
GRAPPIN
8
9
8
TYPES
DONC
BIEN LU
CONJONCTION
VENTE AUX
ENCHÈRES
LE CÉRIUM
IL FUT
FIDÈLE
À FIDEL
EST EN
PLEIN DÉVELOPPEMENT
A
D
M
I
N
I
S
T
R
E
3
7
9
8
7
2
4
3
6
R A B
E C A
R I
R E
E
P
M P A
U R F
A O
N
H
T A I
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT
SUDOKU
E
R
A
B
L
I
E
R
E
S
C
I
E
U
R
Q
A
T
A
R
P
U I
R O
I N
Résultats du tirage du
samedi 5 mai 2018
U E S
S S E
T P
T
U
I E L
T N T
A R U
N E R
I N E
C A S
3
2
5
8
6
7
4
9
1
8
6
1
9
4
2
3
7
5
MOTS FLÉCHÉS
9
7
4
1
5
3
2
8
6
41
5 BONS NUMEROS +
5 BONS NUMEROS
1
Aucun gagnant.
47
45
396
2 368
18 674
38 076
290 494
555 760
A 8183 2668
N 3379 2757
E 1576 8902
O 2958 5092
9 881 262
F 6366 1417
R 7410 9836
H 3061 3892
V 3391 6722
191 508 jeux gagnants unitaires à ce tirage
A gagner, au tirage LOTO® du lundi 7 mai 2018 :
2 000 000 €*
* Montant minimum à partager au rang 1. Voir règlement.
**Jeu en groupe : rendez-vous dans votre point de vente muni de votre reçu de jeu ou utilisez
la fonctionnalité Scan de l'application FDJ® (disponible en France métropolitaine et Monaco)
pour connaître la part de gain éventuel associé à votre reçu.
Résultats et informations :
Application
FDJ ®
envoyez LOTO au
3256
0,35
/ min
61 113
0,35 € PAR SMS + PRIX SMS
x3
LE PARISIEN LIBÉRÉ
10, BOULEVARD DE GRENELLE, 75738 PARIS CEDEX 15
TÉL. 01.87.39.71.00
SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE
PIERRE LOUETTE, PRÉSIDENT ET DIRECTEUR
DE LA PUBLICATION
SOPHIE GOURMELEN, DIRECTRICE GÉNÉRALE DÉLÉGUÉE
PRINCIPAL ASSOCIÉ : UFIPAR (LVMH)
P
STÉPHANE ALBOUY, DIRECTEUR DES RÉDACTIONS
DU « PARISIEN » ET D’« AUJOURD’HUI EN FRANCE »
JULIE COSTES, ÉDITRICE
COMMISSION PARITAIRE N° 0120 C 85979
PUBLICITÉ : TEAM MÉDIA, 10, BOULEVARD DE GRENELLE,
75738 PARIS CEDEX 15
CORINNE MREJEN, PRÉSIDENTE DE LA RÉGIE TEAM MÉDIA
PHILIPPE PIGNOL, DG DE LA RÉGIE TEAM MÉDIA
0 188 105
Résultats et informations :
Application
FDJ ®
Les résultats ci-dessus sont communiqués à titre indicatif. Veuillez consulter le Journal Officiel. Les gains sont payables jusqu'à 60 jours suivant le dernier tirage auquel votre reçu participe. Voir réglement.
JOUER COMPORTE DES RISQUES : ENDETTEMENT, DÉPENDANCE...
APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)
Combinaisons
Bons
numéros
Bonnes
étoiles
3256
0,35
/ min
envoyez KENO au
61 113
0,35 € PAR SMS + PRIX SMS
Soir
3 5 7 9 11 12 21 25 27 34
35 38 39 40 42 50 51 53 60 66
x1
9 881 262
Les résultats ci-dessus sont communiqués à titre indicatif. Veuillez consulter le Journal Officiel. Les gains sont payables jusqu'à 60 jours suivant le dernier tirage auquel votre reçu participe. Voir règlement.
JOUER COMPORTE DES RISQUES : ISOLEMENT, ENDETTEMENT...
APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)
PUBLICITÉ COMMERCIALE : 01.87.39.83.11
PETITES ANNONCES, ANNONCES LÉGALES : 01.87.39.82.81
EMPLOI : 01.87.39.82.82
DIFFUSION CONTROLÉE PAR O.J.D.
ABONNEMENTS : LE PARISIEN
4 RUE DE MOUCHY - 60438 NOAILLES CEDEX
SERVICE CLIENT : serviceclient@leparisien.fr
01.76.49.11.11 (COÛT D’UN APPEL LOCAL)
7
8
3
4
2
5
6
1
9
5
9
2
6
3
1
8
4
7
2
3
8
5
7
9
1
6
4
6
5
9
2
1
4
7
3
8
C
L O
S
A M
O
I N
A
M U
T
S E
1
4
7
3
8
6
9
5
2
P T
A
N L
C
En France**
à EuroMillions
H
T E
M
E
P R
E
I N
R I
E V
S E
L
L E
A R
I
D A
A
T
T
I
F
E
E
E
T
O
N
N
E
R E
C
A R
O
D U
A E
M E
G
R
A
I
S
S
E
A
M
I
D
E
A
V
A
N
T
S
M
A
R
E
L
L
E
S
Le mot à trouver est : VANTARD.
9
12
QV 861 8114
Gains par grille EuroMillions gagnante
Dont Etoile+
E
C
U P I O
T A N D
E U T E
L E
S E R E
T R E
R
T A
I C
L
C U R I
T I E N
S T E
R I A
N I A
L E S
1 gagnant en France** à 1 000 000 €
12 23 39 45
Grilles EuroMillions gagnantes
Tous pays confondus
5
1 000 €
500 €
50 €
20 €
10 €
5€
2,20 €
Tirage des 10 codes LOTO® gagnants à 20 000 €
A 2572 9495
H 5930 3846
6
3 4 7 10 16 28 37 38 44 47
48 50 53 56 57 58 60 62 64 66
2 millions €
100 000 €
10 codes LOTO® gagnants à 20 000 €
4 BONS NUMEROS +
4 BONS NUMEROS
3 BONS NUMEROS +
3 BONS NUMEROS
2 BONS NUMEROS +
2 BONS NUMEROS
1 BON NUMERO +
0 BON NUMERO
5
Gains par combinaison simple gagnante**
La Française des Jeux 126 rue Gallieni 92643 Boulogne-Billancourt Cedex RCS Nanterre B 315 065 292
30
La Française des Jeux 126 rue Gallieni 92643 Boulogne-Billancourt Cedex RCS Nanterre B 315 065 292
15
Nombres de combinaisons simples gagnantes
4
1
6
7
9
8
5
2
3
Résultats de tirage du vendredi 4 mai 2018
Résultats des tirages du
samedi 5 mai 2018
Midi
9
2
Solutions
MOTS CROISÉS
2
6
COUVERT
PAR LA
POLICE
DISCIPLINE
EN ESCRIME
9
7
ÉQUIPE
ANGLAISE
TITANE
ABRÉGÉ
UNE BONNE
RÈGLE
5
6
GROUPE DE
CHIENS DE
CHASSE
RÉGION
D’ITALIE
DANS LA
GAMME
8
5
1
DÉDICACE
5
1
5
PROFITER
D’UNE
OCCASION
PRIS DE
HAUT
4
6
9
AVÉRÉ
à Etoile+
à EuroMillions et Etoile+
Aucun gagnant, 36 945 286 € reportés au prochain tirage.
5
5
0
0
223 411,30 €
-- €
223 411,30 €
5
12
4
/
21 681,20 €
/
21 681,20 €
4
22
4
0
5 784,50 €
-- €
5 784,50 €
4
857
163
44
158,30 €
164,20 €
322,50 €
3
1 238
219
57
153,00 €
23,40 €
176,40 €
4
2 171
464
/
49,40 €
/
49,40 €
2
17 430
3 179
760
28,30 €
5,90 €
34,20 €
3
34 480
6 931
1 733
15,10 €
3,00 €
18,10 €
3
90 663
19 613
/
10,90 €
/
10,90 €
1
90 023
16 310
3 944
15,50 €
4,60 €
20,10 €
0
/
2
485 411
2
1 263 411
0
/
6 443
/
18,20 €
18,20 €
99 577 24 968
/
8,60 €
2,10 €
10,70 €
272 108
/
4,00 €
/
4,00 €
/ 199 089
/
2,90 €
2,90 €
ABONNEMENT PORTAGE À DOMICILE : LIVRAISON DANS
VOTRE BOÎTE AUX LETTRES 7 JOURS SUR 7 AVANT 7 H
DU LUNDI AU SAMEDI ET AVANT 8 H LE DIMANCHE
ABONNEMENT POSTAL :
HORS TV MAGAZINE ET LA PARISIENNE
TARIFS PORTAGE/POSTAL :
1 AN, 7 JOURS SUR 7, 364 NUMÉROS, 525,60 €
45 000 000 € *
à EUROMILLIONS
1 gagnant garanti en France** à
1 000 000 €
à MY MILLION
Résultats et informations :
Application
FDJ ®
* Montant non garanti à partager au rang 1.
envoyez EM au
3256
0,35 / min
61 113
0,35 € PAR SMS + PRIX SMS
Voir règlement de l'offre de jeu Euro Millions-My Million et du jeu Etoile+.
** République française ou Principauté de Monaco.
Les résultats ci-dessus sont communiqués à titre indicatif. Veuillez consulter le Journal Officiel. Les gains sont payables jusqu'à 60 jours suivant le dernier tirage auquel votre reçu participe. Voir règlements.
PRÉLÈVEMENT MENSUEL : 43,80 €
VENTES DIFFUSEURS : 0.800.940.940
(APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE)
IMPRIMERIE : CINP (MITRYMORY) - ISSN 07673558
LIGNE TURF : 0.892.683.675 (EPA 0,80 € /MIN)
TIRAGE DU « PARISIEN »
DU SAMEDI 5 MAI 2018 : 194 045 ex.
Mardi 8 mai 2018
A gagner, près de
La Française des Jeux 126 rue Gallieni 92643 Boulogne-Billancourt Cedex RCS Nanterre B 315 065 292
1
N’ADMET PAS
PR
TIR OC
AG HAIN
ES S
En partant
des chifres
déjà inscrits,
remplissez
la grille de
manière
que chaque
ligne, chaque
colonne,
et chaque
carré de 3 x 3
contienne une
seule fois tous
les chifres
de 1 à 9.
NOTE POUR
SUPPOSER
TRAVAILLE
LA TERRE
EXPERT
Sudoku
FRANCTIREUR
SILENCIEUX
ABASOURDI
7
CRÊPE D’ASIE
NATIVES
VERTICALEMENT : A. On init par les avoir à l’œil avec le temps.
B. Donna un toit. Parle ou chante. C. Règle de graphiste. Mise de
circonstance. D. Également familier. Vériie les comptes. E. Auréole
du saint. Espace pour des bêtes. F. Bases chez les parfumeurs.
G. Habitudes du passé. Elle a tourné avec succès. Adresse du PC .
H. Bois précieux en Inde. Domine l’orbite en face. I. Héros de Virgile.
Mélange de pommes mousseline. J. Petites sculptures humaines.
milibris_before_rename
LE MAUVAIS
PORTERAIT
MALHEUR
JOUER COMPORTE DES RISQUES : ISOLEMENT, ENDETTEMENT...
APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)
Origine du papier : Belgique.
Taux de fibres recyclées :
100%.
Ce journal est imprimé sur
du papier porteur de
l’Ecolabel européen sous le
numéro FI/37/002.
Eutrophisation : Ptot
0,010kg/tonne de papier.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
HOROSCOPE
Parisien
43 | Le6 MAI
2018
LA MÉTÉO
126
DIMANCHE
e
Ste Prudence
Ste Gisèle
6 h 21
21 h 13
Lune décroissante
UN AVANT-GOÛT D’ÉTÉ
Le soleil domine sur de nombreuses régions mais c’est au nord de
la Loire qu’il est le plus généreux. La chaleur s’accentue par rapport
à la veille avec jusqu’à 30 °C localement dans la
vallée du Rhône. En fin de période, le temps tourne à l’orage des
Pyrénées aux Alpes jusqu’au bord de la
Méditerranée.
DIMANCHE
Les orages qui se sont déclenchés en fin d’aprèsmidi persistent encore quelques heures, de la
Nouvelle-Aquitaine aux Alpes.
ÎLE-DE-FRANCE ET OISE. C’est l’été en Ile-deMAI
France avec un temps ensoleillé du matin au soir,
sans l’ombre d’un nuage. Il fait chaud l’aprèsmidi, jusqu’à 27 °C dans la capitale.
VOTRE ? PAR ALEXANDRE MARTY
ENRIR
AVEX
U
PE TS A
VOS
25 72
01 58 57
21 AVRIL - 20 MAI
CŒUR. Vous ne serez pas décidé à vous
laisser manipuler. RÉUSSITE. Vos nouvelles responsabilités vous stressent. Il
n'y a pourtant pas de raison, vous êtes
à la hauteur. FORME. Bon tonus.
6
8°
21 MAI - 21 JUIN
26°
9°
8°
11°
CŒUR. Une rencontre faite récemment
vous apporte la stabilité dont vous rêviez.
RÉUSSITE. Le courant passera mal avec
votre entourage professionnel. FORME.
Buvez plus d'eau pour aider vos reins.
23°
25°
19°
22 JUIN - 22 JUILLET
10° 26°
12° 27°
8°
8°
21 MARS - 20 AVRIL
CŒUR. Les remarques de votre conjoint
vous agacent. Mettez les choses au point !
RÉUSSITE. Vous peaufinez un projet et
votre persévérance sera remarquable !
FORME. Bonne résistance nerveuse.
8°
24°
11°
27°
23°
12° 27°
25°
CŒUR. N’attachez pas d'importance aux
détails qui entravent votre vie afective.
RÉUSSITE. Vous montrerez du doigté
pour obtenir ce que vous souhaitez.
FORME. Douleurs articulaires possibles.
12° 26°
23 JUILLET - 22 AOÛT
CŒUR. Journée placée sous le signe de
l'amour et de la tendresse. RÉUSSITE.
Toutes les conditions seront réunies
pour que vous puissiez mener à bien
vos projets. FORME. Bonne santé.
12° 26°
10° 27°
12° 27°
13° 28°
12° 25°
23 AOÛT - 22 SEPTEMBRE
16° 25°
9° 26°
CŒUR. Votre gentillesse a su rétablir
l'équilibre familial. RÉUSSITE. Fiez-vous
à vos intuitions, aujourd'hui. Elles sauront
vous mener aux bonnes conclusions.
FORME. Tonus en légère baisse.
16° 27°
8° 25°
15° 28°
14° 22°
9° 26°
23 SEP. - 22 OCTOBRE
14° 28°
12° 22°
9° 25°
11°
11° 26°
26°
17° 24°
17° 24°
10° 25°
16° 28°
CŒUR. Vous vous sentirez prêt à changer
de cap ! RÉUSSITE. Vous ferez preuve de
sérieux et de ténacité dans vos tâches
journalières. Mais la routine commence à
vous peser. FORME. Mal de dos.
23 OCT. - 21 NOVEMBRE
50 km/h
16° 20°
LA MEILLEURE INFO MÉTÉO
CŒUR. Vous ne savez pas dissimuler vos
sentiments. Vous avez juste un peu de
mal à les exprimer librement. RÉUSSITE.
Vous ne supportez aucun retard. FORME.
Bonne résistance aux attaques virales.
22 NOV. - 20 DÉCEMBRE
La météo, c’est toutes
les ½ heures entre 4 h 30 et 9 h 30
CŒUR. Si vous avez des enfants, ils seront une source de joie. RÉUSSITE. Vous
serez performant dans votre travail, sans
pour autant tout sacrifier à vos ambitions.
FORME. Vous devrez vous aérer.
LA MEILLEURE APPLI MÉTÉO EN FRANCE
21 DÉC. - 19 JANVIER
CŒUR. Évacuez les petits problèmes
quotidiens. RÉUSSITE. Un temps de répit
s'annonce, c'est le moment de faire un
bilan sur les dernières semaines. FORME.
Tonus en dents de scie.
13° 24°
13° 23°
LUNDI
7
14° 23°
12° 23°
12° 20°
14° 23°
14° 20°
MARDI
17° 25°
18° 25°
MAI
8
15° 21°
8° 13°
MERCREDI
15° 21°
9
17° 24°
MAI
MAI
20 JANV. - 18 FÉVRIER
CŒUR. Ne campez pas sur vos positions.
Mieux vaut trouver un compromis que de
vivre des tensions. RÉUSSITE. Vous trouverez enfin la solution à un challenge
professionnel. FORME. Bonne endurance.
13° 18°
18° 24°
19 FÉV. - 20 MARS
CŒUR. Soyez un peu plus gentil et compréhensif ou attention aux réactions de
votre entourage. RÉUSSITE. Ne vous
formalisez pas pour quelques critiques
constructives. FORME. Crise d’allergie.
BAROMÈTRE DE L’AMOUR
25/28
26/29
18/19
27/28
25/29
milibris_before_rename
15/21
16/22
15/23
10/23
8/26
11/21
14/24
15/23
16/27
16/19
BALANCE. Il est temps de faire un bilan,
voire de prendre une autre orientation.
CAPRICORNE. Gardez votre sérénité
en toute circonstance.
BON ANNIVERSAIRE
Christian CLAVIER, 66 ans (acteur).
Naomi SCOTT, 25 ans (actrice).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
“ UNE COMPLICITÉ HORS DU COMMUN ”
“ UNE ÉMOTION QUI VOUS CHAVIRE ”
aufeminin
Télé 7 Jours
GA
ARNAUD DUCRET
MAX BAISSETTE DE MALGLAIVE
ALICE DAVID
UN FILM RÉALISÉ PAR
STÉPHAN ARCHINARD
ET FRANÇOIS PRÉVÔT-LEYGONIE
AVEC JEAN-FRANÇOIS CAYREY
STÉPHAN ARCHINARD FRANÇOIS PRÉVÔT-LEYGONIE ET ALAIN GILLOT
LIBREMENT INSPIRÉ DU ROMAN D’ALAIN GILLOT « LA SURFACE DE RÉPARATION » PUBLIÉ AUX ÉDITIONS FLAMMARION
SCÉNARIO, ADAPTATION, DIALOGUES
LE 9 MAI
AU CINEMA
milibris_before_rename
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
4
Размер файла
19 529 Кб
Теги
Le Parisien, newspaper
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа