close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Le Parisien - 10 05 2018

код для вставкиСкачать
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PARIS XIXe
75
Camps de migrants : la situation devient ingérable
N° 22917 —
1,50 €
JEUDI 10 MAI 2018
COMPTES
DE CAMPAGNE
La stratégie
Macron racontée
par ses factures
.fr .fr
PAGES 4 ET 5
Samu
P. 9
Le drame de Naomi
libère la parole
ENQUÊTE
CES AGRICULTEURS
QUI VEULENT
Sécurité
P. 11
Quand la police
n’a plus les moyens
de travailler la nuit
LP/OLIVIER LEJEUNE
FAIRE POUSSER
DU CANNABIS
MAXPPP/LANDOV/MATTHEW STAVER
Football
milibris_before_rename
Profitant d’un vide juridique,
des agriculteurs de la Creuse
ont décidé de se lancer dans
l’exploitation du cannabis
thérapeutique. Une initiative
qui vise à faire bouger
les pouvoirs publics. PAGES 2 ET 3
P. 17
Neymar fait le show...
sur la touche
C
CONSO
Votre rendez-vous
du jeudi
P. 13 ET 14
Attention aux petites
annonces piégées
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
02
FAIT DU JOUR
Un marché
florissant
a-t-il forcément un loup
parce qu’il y a un flou ?
La question sera
immanquablement posée
par certains. Car c’est bien
en jouant sur un vide
juridique et non sur
une autorisation claire
que certains agriculteurs
ont décidé de se lancer
dans la culture du cannabis
thérapeutique. Une première
en France qui s’inspire
de nombreux exemples
étrangers. Mais cette
initiative représente surtout
la perspective de voir
s’ouvrir un marché lucratif.
Une aubaine pour une
profession dont de nombreux
représentants peinent à se
rémunérer. Les plus
optimistes parlent déjà
de l’émergence d’un pétrole
vert. Encore faut-il que
le gouvernement autorise
l’exploitation de ce gisement.
Y
L’ÉDITO
DE STÉPHANE
ALBOUY
salbouy@leparisien.fr
PAR ELSA MARI
IL POURRAIT S’AGIR d’une vraie révo-
Cannabis
sur ordonnance
LA FIÈVRE
DE L’OR VERT
La Creuse réclame l’autorisation de produire du cannabis pour usage
médicinal, comme c’est le cas dans près d’une quarantaine de pays.
Sans attendre, un agriculteur s’est déjà lancé, en toute illégalité.
Une quarantaine de pays ont déjà
autorisé le cannabis thérapeutique :
Espagne, Italie, Royaume-Uni, une
partie des Etats-Unis… Même l’Allemagne l’a légalisé l’an dernier. Un dossier
tabou et sans fin en France. « Il faut reprendre les études sur le CBD dans
l’Hexagone, presse William Lowenstein, addictologue et président de SOS
Addictions. Cela devrait être l’objectif
de ce quinquennat. »
Il y a cinq ans, la ministre de la Santé
de l’époque, Marisol Touraine, réfléchissait déjà à l’idée de lever l’interdiction de la commercialisation de tout
médicament dérivé du cannabis. Résultat, l’un d’entre eux, le spray Sativex,
qui soulage les douleurs sévères de
certains patients atteints de sclérose en
plaques, a bénéficié d’une autorisation
de mise sur le marché.
Pour la première fois, le cannabis
n’était plus envisagé seulement com-
“
me un stupéfiant, mais aussi comme
un médicament. Et puis, plus rien. Conséquence d’une querelle entre l’Etat et
le labo sur son prix, il n’est toujours pas
commercialisé. Où en est-on, aujourd’hui ? Le député de l’Isère Olivier Véran (LREM), neurologue de profession,
a été chargé de plancher sur le sujet.
Ses conclusions sont attendues dans
quelques semaines.
« On prescrit de la morphine, un dérivé de l’opium, sans problème, et on refuse de délivrer du cannabis sur ordonnance ? C’est absurde », s’égosille Eric
Correia, également infirmier-anesthésiste, spécialiste des douleurs aiguës et
chroniques. Autre argument, d’ordre
économique celui-là : « Si on l’autorisait, la filière permettrait de générer entre 500 M€ et 2 Mds€ par an », avance
Béchir Bouderbala, directeur des affaires juridiques à NORML, association
qui milite pour la régulation du chanvre. Eric Correia s’impatiente :
« Qu’est-ce qu’on attend pour y aller ? »
SI ON L’AUTORISAIT,
LA FILIÈRE PERMETTRAIT
DE GÉNÉRER ENTRE 500 M€
ET 2 MDS€ PAR AN
”
BÉCHIR BOUDERBALA,
DE L’ASSOCIATION NORML, QUI MILITE
POUR LA RÉGULATION DU CHANVRE
DR
lution médicale en France. Et, curieusement, elle ne vient pas des médecins
mais… d’agriculteurs de la Creuse. Tout
commence fin décembre lorsqu’Eric
Correia, président de l’agglomération du
Grand Guéret et conseiller régional de
Nouvelle-Aquitaine (PS), demande une
dérogation à l’Etat pour faire pousser du
chanvre thérapeutique sur les terres de
son département. Si Emmanuel Macron
n’a pas encore répondu à sa demande
d’expérimentation, les paysans du coin
que nous avons rencontrés sont prêts à
en planter. L’un d’eux, comme il nous
l’annonce, a déjà commencé.
Il faut dire que l’intérêt pour le chanvre thérapeutique grandit. Si l’on connaît surtout le THC, le principe actif du
cannabis, une autre de ses molécules,
le cannabidiol (CBD), est louée pour ses
propriétés antidouleur sans effets psychoactifs. La demande explose. Et,
pour y répondre, une vingtaine de magasins vendent des variétés de chanvre
très faible en THC et à forte teneur de
cannabidiol, comme dans cette boutique de Besançon (Doubs) où elles sont
commercialisées en tisane relaxante.
@le_Parisien
Ce que dit la loi
LA CULTURE DE CANNABIS est interdite
en France. Mais il existe de nombreuses
dérogations. On peut notamment faire
pousser une liste restreinte de variétés de
chanvre pour l’industrie textile, le bâtiment
(où il sert de matériau isolant) ou encore
l’alimentation humaine (huile). « Seules les
graines et les fibres peuvent être utilisées,
pas les fleurs (NDLR : où se concentrent les
substances actives du cannabis) », précise la
milibris_before_rename
Direction générale de la santé (DGS). La
plante doit contenir moins de 0,2 % de
tétrahydrocannabinol (THC), la substance qui
produit les effets de la drogue. En revanche,
la loi ne dit rien sur le CBD, autre principe
actif du cannabis. Ce qui explique la
prolifération de produits à base de cette
molécule : e-cigarettes, gélules, confiseries…
Des produits légaux mais qu’il est toutefois
interdit de présenter comme ayant des
vertus thérapeutiques ou bienfaisantes,
sous peine de sanction pénale.
Une molécule réputée
pour ses vertus antidouleurs
CONTRAIREMENT AU THC, le
CBD, l’autre molécule contenue
dans le cannabis, ne modifie
pas la pensée, l’humeur et la relation aux autres. Selon l’addictologue William Lowenstein,
« il a le même potentiel que les
tranquillisants prescrits en
France, sauf qu’il n’altère pas la
concentration ».
I DANS QUELS CAS
EST-CE EFFICACE ?
Sur cette question, les spécialistes s’accordent à dire que son
efficacité est démontrée pour
limiter les crises d’épilepsie sévères chez les enfants et réduire les rigidités des membres,
dans le cadre de la sclérose en
plaques. Mais sur les autres pathologies, les avis divergent.
Michel Reynaud, président du fonds Actions Addictions, est enthousiaste :
« C’est prouvé, cette molécule est un antalgique. Un
rapport de l’Académie améLes spécialistes avouent
manquer de recul
sur le risque d’addiction
lié au CBD.
ricaine de médecine de 2017,
publié dans l’une des plus prestigieuses revues scientifiques,
fait justement état de ces bénéfices pour chaque pathologie. »
L’addictologue de l’hôpital
Fernand-Widal, à Paris (APHP), Florence Vorspan se montre plus prudente : « Tout reste à
démontrer, son action sur la
douleur n’est pas certifiée. »
William Lowenstein a, lui, recensé une centaine d’études
qu’il juge recevables : « Avec le
THC, il réduirait le risque de
glaucome et agirait sur Parkinson. Mais rien n’est indiscutable, d’où la nécessité de faire de
la recherche. »
I Y A-T-IL UN RISQUE
D’ADDICTION ?
Sur ce plan, les médecins évoquent un manque de recul. « Il
serait plutôt réputé moins addictif et moins dangereux que
le THC, répond avec prudence
Florence Vorspan. Aujourd’hui,
on commence à peine les études sur le CBD. »
« On sait seulement que le
CBD agit, par exemple, sur la
vigilance, qu’il augmente la
température corporelle, joue
sur le sommeil, nous expliquait
fin novembre l’Agence nationale du médicament. Mais son
mécanisme d’action n’a pas été
clairement identifié. On ne sait
pas s’il est inoffensif pour la
santé. »
E.M.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
03
FAIT DU JOUR
www.leparisien.fr
« Faisons sauter les barrières »
Evaux-les-Bains
(Creuse), le 7 mai.
Marien, 30 ans,
plante
du chanvre
depuis cinq ans.
Marien a lancé une culture de chanvre pour usage médicinal.
CREUSE
INDRE
CHER
ALLIER
Guéret
Evauxles-Bains
PUY!
DE!
DÔME
CORRÈZE
25 km
DE NOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE
ELSA MARI À ÉVAUX-LES-BAINS (CREUSE)
LP/OLIVIER CORSAN
UN CHAMP qui s’étire en contre-
Finlande
Norvège
Suède
Estonie Russie
Lettonie
Lituanie
Danemark
Irlande
RoyaumeUni
Biélorussie
Pays-Bas
Pologne
Allemagne
Bel.
Lux.
Commercialisation
de produits à base
de cannabinoïdes
FRANCE
Rép. tchèque
Autriche
Suisse
Italie
Portugal
Slovaquie
vaquie
Hongrie
“
L’IDÉE
DE REMPLACER
DES TRAITEMENTS
LOURDS PAR
DU CHANVRE
THÉRAPEUTIQUE
M’EMBALLE
MATHIEU VOUDRAIT
PLANTER
DU CANNABIS MÉDICINAL
Roumanie
Serbie
Bulgarie
Grèce
LP/INFOGRAPHIE.
« Je n’en changerais pour aucun médicament »
Olivier*, 39 ans, victime d’un accident du travail, importe des graines
et les fait pousser chez lui.
milibris_before_rename
Est-ce bien légal alors que la
Creuse n’a pas reçu l’autorisation
demandée pour mener ce genre
d’expérimentation ? Le garçon
hésite. « La loi n’interdit pas le
CBD, pour autant elle ne l’autorise
pas, c’est flou. Ce qui serait bien,
c’est qu’on obtienne vite cette dérogation. Le gouvernement devrait se bouger, le département attend, faisons sauter les barrières. »
Lui a préféré lever la première. Pas
question de louper le nouveau
marché du « pétrole vert ». La demande est là. Il y a deux jours, des
entrepreneurs suisses, intéressés,
l’ont contacté pour savoir s’il vendait des fleurs.
« Avec un hectare, on pourrait
faire vivre toute une famille »,
calcule-t-il. Loin de la triste réalité actuelle. En 2012, l’agriculteur,
dessinateur industriel de formation, a racheté ce corps de ferme.
Quatre-vingts hectares de blé,
tournesol, sarrasin et 23 de chan-
”
Ukraine
Espagne
LORSQU’OLIVIER* a soulevé une
chaudière, ce technicien de 39 ans a
soudain ressenti une douleur indicible.
« J’ai trop forcé, mes vertèbres ont été
endommagées. » Depuis ce mois
de février 2011, la souffrance s’est
logée dans son corps. Picotements,
pincements, décharge électrique, au
matin comme au lever. Tout le temps.
Invivable. « La morphine me soulageait
sur le moment mais ça me faisait
LA DEMANDE EST LÀ
vomir, je perdais l’appétit. » Rien ne
l’apaise vraiment. « C’était intenable,
pour lui comme pour moi, confie
sa femme Marine*, qui part en quête
d’un traitement. J’ai vu sur Internet
que le CBD pouvait le soulager. »
Le couple décide d’acheter des graines
sur un site en Suisse. Et de planter
deux à trois pieds de cannabis chez
eux. Olivier fume sa production maison
de fleurs et fabrique même du beurre
au CBD qu’il déguste au petit déjeuner.
Très vite, ses douleurs deviennent
supportables. « J’ai toujours mal mais
je peux travailler. Avant, je ne tenais
même pas deux heures par jour. »
Pourquoi ne pas l’autoriser dans
l’Hexagone ? « Je ne comprends pas,
c’est une aberration. Cela permet de
me soigner. Je n’en changerais pour
aucun médicament. »
E.M.
* Les prénoms ont été changés.
LP/OLIVIER CORSAN
Où peut-on se
soigner avec ?
bas d’une ferme, jusqu’à une prairie bordée de chênes, d’aubépines
et de frênes. C’est là, sur un hectare, aux confins de la Creuse, que
pourrait voir le jour la première
production de cannabis thérapeutique en France. « S’il pleut,
dans quelques jours, les pousses
sortiront, j’ai hâte », sourit Marien,
solide gaillard de 30 ans au regard
bleu transparent.
La variété qu’il vient de semer
est la même que celle qu’il cultive
d’habitude. Elle est quasiment
sans THC, le principe actif du
cannabis. D’ordinaire, il transforme les tiges en isolant thermique,
les graines en huile alimentaire
bio. Cette fois, il gardera seulement les fleurs, qui écloront cet
été. Elles contiennent du CBD,
substance utilisée dans la fabrication de médicaments vendus à
l’étranger. Marien compte les
vendre sous forme de tisane aux
propriétés calmantes.
vre. Il en plante tous les ans depuis cinq ans. « Tu te tires un
smic, toi ? », lance-t-il à Mathieu,
son copain agriculteur et éleveur
de volaille bio. « Pas encore », rétorque-t-il. « Moi non plus. »
Il reprend : « Aujourd’hui, nos
cultures ne nous permettent pas
de nous payer. » Plus frileux, Mathieu, lui, préfère avoir le feu vert
de l’Etat avant de se lancer. « L’idée
de remplacer des traitements
lourds par du chanvre thérapeutique m’emballe aussi. »
Alors, il patientera comme
Théodore. C’est une cinquantaine
de kilomètres plus loin que l’on
retrouve ce biochimiste de formation, 38 ans, devenu agriculteur et
producteur de fromages de chèvre à Chavanat, sur ses terres natales. En contrebas d’une route,
comme oubliée des hommes,
plusieurs granges surgissent au
milieu de la végétation. Cet écologiste, à la barbichette et cheveux
ébouriffés, a déjà planté du chanvre alimentaire il y a quatre ans.
L’idée de faire du CBD le botte. « Le
chanvre fait partie de la pharmacopée ancestrale, on a sûrement
un savoir-faire à retrouver. » Mais
à certaines conditions. Théodore
voudrait vendre ses fleurs sur un
stand d’herboristerie au marché.
Un plus avec le fromage de chèvre. Pas question d’enrichir les labos. « Si c’est pour qu’ils en fassent
des médocs, ça ne me dit rien. »
Son voisin Johann, à une dizaine de kilomètres de là, a moins de
scrupules. Produire du CBD, cet
ingénieur en technique végétale
en rêve. « Il y a un hangar là-bas
de 2000 m² que la mairie veut
vendre. Je veux le louer et faire
pousser à l’intérieur du cannabis
thérapeutique si on a la dérogation ! Ça veut dire une production
à l’année », s’enthousiasme le
trentenaire, casquette noire vissée sur la tête, tatouage le long des
bras. Dans son salon, entouré de
ses deux chiens, il parle fort. S’en
excuse : « Désolé, je suis à fond. Je
veux que la Creuse devienne la vitrine du savoir-faire français sur le
chanvre thérapeutique. On est
prêts. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
JEUDI 10 MAI 2018
04
POLITIQUE
@le_Parisien
COMMENT LE CANDIDAT
MACRON A DÉPENSÉ SON
ARGENT
Notre rédaction a
ausculté les comptes
de campagne
d’Emmanuel Macron.
Où l’on découvre
que le futur président
a été très dépensier
en matière
d’image et de
communication.
DOSSIER RÉALISÉ PAR
NICOLAS BERROD, AVA DJAMSHIDI,
VALÉRIE HACOT, QUENTIN LAURENT
ET NATHALIE SCHUCK
C’EST L’HISTOIRE d’une course
effrénée qui débute au printemps
2016, bien avant la candidature
officielle d’Emmanuel Macron le
16 novembre suivant. Les 25 copieux classeurs de factures de sa
campagne, que nous avons épluchés à la Commission nationale
des comptes de campagne et des
financements politiques, montrent un candidat qui embauche
ses premiers Marcheurs en CDI
dès avril 2016 et commande son
premier sondage en juin 2016.
Lancé, donc, tel un TGV vers
l’Elysée. C’est aussi l’histoire
— paradoxale — d’un ancien de
chez Rothschild qui peine à con-
vaincre les banques de le financer et n’obtient ses 10,7 M€ de
prêt que début avril 2017, à trois
semaines du premier tour de la
présidentielle… mais qui dépense sans compter pour son image
(29 000 € de maquillage et les
taxis de sa photographe) et pour
ausculter les entrailles de l’opinion à coup de sondages
(325 643 €). Et n’entend pas récupérer l’ardoise de ses encombrants soutiens du PS, à commencer par Manuel Valls (lire cidessous).
MÊME DES BONBONS
C’est l’histoire, enfin, de négociateurs acharnés qui ont arraché de
fortes ristournes (209 000 € !) à
une dizaine de prestataires, au
risque d’être accusés de concur-
Une candidature discount
ET SI EMMANUEL MACRON était
le meilleur négociateur de France ? Le candidat a bénéficié de
très conséquentes ristournes
pendant sa campagne. Des promotions qui ont suscité des interrogations, une fois révélées
par Mediapart. A commencer
par celle du patron du PS, Olivier
Faure, qui a souhaité que le parquet national financier puisse
s’autosaisir du dossier.
Fait rare, la discrète Commission nationale des comptes de
campagne et des financements
politiques a rompu son silence
pour assurer que ces remises
étaient « acceptables ». Circulez,
il n’y a rien à voir? Pas si sûr. Car,
jusqu’à présent, aucun des autres
candidats à la présidentielle dont
les comptes ont été rendus publics (dont ceux de Jean-Luc Mélenchon ou de François Fillon)
n’affiche d’aussi importants rabais. La Commission a relevé la
bagatelle de 208 984,33 € de
« dépenses apparemment sousévaluées » et 18 factures potentiellement suspectes parmi les
documents fournis.
Parmi ces prestations sousévaluées ? 100 % de remise
milibris_before_rename
pour l’achat de 6 700 drapeaux
auprès de l’entreprise Doublet ;
24 % de ristourne pour du démarchage téléphonique ; près
de 48 % de réduction accordée
par un prestataire dans l’événementiel ; 36 % sur la location de
la salle de la Mutualité…
UNE DIZAINE D’ENTREPRISES
ARRANGEANTES
Plus d’une dizaine d’entreprises
se sont montrées très arrangeantes, selon les documents
que nous avons pu consulter.
Deux d’entre elles se démarquent pour la régularité de leurs
largesses : GL Events, dont le
PDG est un proche de Gérard
Collomb, ainsi qu’Eurydice, spécialisé dans l’événementiel, dont
l’un des cadres travaille aujourd’hui à l’Elysée. Mais toutes ont
des arguments pour se justifier.
De simples « négociations
commerciales », « des taux de
réduction très habituels », « une
grille tarifaire qui varie selon les
amplitudes horaires »… Du classique, à les entendre. La société
Vizibul, qui loue des écrans,
évoque même « un souci de fidélisation en vue de collabora-
rence déloyale au regard du droit
électoral. Mais qui, mauvais
payeurs, se font parfois tirer
l’oreille. La Commission, intriguée par ces rabais, par une trentaine de dons (explosant le plafond de 4 600 €) et 214 000 € de
sondages jugés contestables, s’est
satisfaite des explications du candidat. et a validé ses 16,578 M€ de
dépenses (loin des 22,5 M€ autorisés). Elle n’a retoqué que quelques factures, comme celle du
coach vocal ou de menus frais de
réparation (409 € d’embrayage
d’un camion).Car on trouve de
tout dans ces cartons : un PV à
135 € ; 102 € de friandises pour
une « chasse aux œufs » de Pâques ; et même — ci-gît la moralité ? — des factures de couronnes
mortuaires (ci-dessous)…
tion future ». Sommée de s’expliquer par la Commission,
l’équipe Macron ne dit pas autre
chose, avançant des remises
« normales et régulières ».
Fin négociateur avec les gros
prestataires, Macron et ses équipes sont plutôt mauvais payeurs
dès qu’il s’agit de la location de
petites salles de province. Le candidat s’est fait tirer l’oreille après
avoir oublié à de nombreuses reprises d’en acquitter le loyer. A tel
point qu’il a reçu plus d’une douzaine d’avis de sommes à payer
émanant du Trésor public.
16,578
C’est, en millions
d’euros, le montant
des comptes
de campagne
d’Emmanuel Macron
validé par
la Commission
nationale.
Valls et le PS, des boulets
C’EST UNE PÉPITE dissimulée
au cœur des échanges entre la
Commission nationale des
comptes de campagne et des financements politiques
(CNCCFP) et Emmanuel Macron, que nous avons pu consulter. Elle dit tout de la façon dont il
considère le PS, Manuel Valls en
tête : comme de véritables boulets !
Ainsi la CNCCFP s’étonne-telle de ne pas trouver trace, dans
le compte du candidat, des dépenses engagées par Valls pour
des tracts appelant à voter Ma-
Ces chers disparus
DES FACTURES pour des couronnes
mortuaires… En février 2017, on trouve
une note de 150 € émanant d’une
entreprise de pompes funèbres dans le
Loiret qui couvre l’achat « d’une raquette
en fleurs naturelles blanches sans ruban
avec carte de condoléances pour les
obsèques de Monsieur Beulin », le patron
de la FNSEA, décédé subitement d’une
crise cardiaque. De quoi faire tiquer la
Commission des comptes. Ce dernier
hommage ne constituant pas, à ses yeux,
un fait de campagne susceptible d’être
remboursé. « Les fleurs pour les vivants,
c’est oui, pour les morts, c’est non »,
résume, piquant, l’un de ses membres. Le
candidat en a été de sa poche. Ce qui ne
l’a pas empêché de faire passer quelques
mois plus tard une autre dépense
mortuaire : 100 € pour un ruban de fleurs,
pour son hommage très symbolique aux
martyrs d’Oradour-sur-Glane, le 28 avril,
durant l’entre-deux-tours, face à Marine
Le Pen. Toujours en vain.
cron, diffusés fin avril 2017 dans
son fief d’Evry (Essonne). Quelques jours plus tôt, le 29 mars,
l’ancien Premier ministre avait
rallié son ex-ennemi juré. On
savait que le futur président
avait peu goûté ce soutien. On
ignorait à quel point…
Dans sa réponse à la commission, alors rédigée sous le sceau
de la confidentialité, l’équipe
Macron adopte un ton glacial.
Ces tracts ont été lancés « sans
l’accord explicite ou tacite du
candidat », balaie son expertcomptable, le cabinet Salustro,
qui rappelle même que le fait
d’engager des frais sans le feu
vert du candidat est passible de
3 750 € d’amende et d’un an de
prison ! Et d’ajouter au sujet du
« ralliement » de Valls (le mot est
écrit entre guillemets) : « Lui,
c’est lui, nous, c’est nous. »
Ce n’est pas tout. La CNCCFP
a aussi sollicité des explications
sur des réunions organisées par
le PS en faveur du candidat Macron, dont l’une à Dijon (Côted’Or) le 2 mai 2017 avec Bernard
Cazeneuve, Premier ministre, et
huit ministres, dont Stéphane
Le Foll. Là non plus, nulle trace
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
05
POLITIQUE
www.leparisien.fr
L’image en majesté
cron s’est serrée la ceinture sur
les moyens de transport (tickets de métro ou justificatifs
d’Autolib’ en attestent), la restauration ou l’hôtellerie ( ce
qu’attestent les factures de Formule 1), pour ce qui est du budget image, le candidat n’a pas
mégoté sur les dépenses. Ni
pour les trajets du siège d’En
Marche à la maison en Uber de
la photographe officielle Soazig
de la Moissonnière, ni pour ses
reportages (retouches incluses,
précisent les factures) !
29 042 €
ont été dépensés pour
35 séances de maquillage.
LP/OLIVIER CORSAN
COACHING VOCAL RECALÉ
Dans cette campagne à fond la
com, un soin minutieux a été accordé à la représentation du
premier des Marcheurs, de son
épiderme jusqu’à ses portraits
ultra-léchés. Ainsi, selon un décompte non exhaustif, Macron
a-t-il dépensé 29 042 € pour
35 séances de maquillage ! La
commission a d’abord tiqué. En
quoi se faire appliquer du fond
de teint serait une dépense électorale ? La commission a fini par
valider les coups de pinceau en
retoquant tout de même 1 586 €
de « frais de gestion » !
Elle a en revanche dit non aux
coups de houppette numériques. Comme à cette facture
rondelette de l’agence Jésus et
Gabriel (11 190 € les retouches
photos), omniprésente pendant
la campagne, que ce soit pour
fabriquer 1 000 tee-shirts
(5 328 € !), produire le clip de
campagne du premier tour de la
présidentielle (152 297 €) ou
« conseiller » le candidat d’avril
à décembre 2016 (103 500 €).
Et c’est loin d’être la seule structure en communication à avoir
été mise à contribution. Steele &
Holt, la société fondée par Sylvain Fort, devenue la plume du
président, a aussi facturé de telles prestations (43 200 € le
7 décembre, 32 400 € le 6 février…). Une kyrielle d’autres
ont été sollicitées, comme Moa
Consulting, Kailash, Yamm,
sans que la commission n’y
trouve rien à redire.
Pas question, en revanche,
d’accepter le remboursement
des prestations du coach vocal,
embauché de décembre 2016 à
février 2017. Le 10 décembre
2016, au meeting de la porte de
Versailles, la voix du candidat
avait déraillé (le fameux « parce
que c’est notre projeeeet »).
Jean-Philippe Lafont a facturé
4 500 € de coaching et 2 500 €
pour le débriefing. Sans doute
utile, certes, mais les frais ont
été refusés par la commission.
Soazig de la
Moissonnière
(à gauche),
photographe
officielle
d’Emmanuel Macron,
a soigné l’image
du candidat durant
toute la campagne.
Paris (XIIe),
le 17 avril 2017.
A l’Accorhotels
Arena, Emmanuel
Macron
est noyé au milieu
de banderoles et
de drapeaux.
Un appétit de sondages
LP/FRÉDÉRIC DUGIT
« LES SONDAGES […], je ne les
des frais dans le compte Macron. Dans sa réponse, son équipe prend la mouche. Il s’agit, riposte-t-elle, de meetings
organisés « malgré le désaccord
de monsieur Emmanuel Macron » !
Et de reproduire un mail cinglant adressé le 27 avril 2017 à
23 h 13 par le trésorier d’En Marche !, Cédric O, à son homologue du PS : « Nous les considérons au contraire comme
contre-productifs. Aucun élu ou
représentant d’En Marche ! n’y
participera. Nous souhaiterions
milibris_before_rename
idéalement qu’ils n’aient pas
lieu », mitraille le trésorier, qui
précise qu’il ne versera pas un
kopeck. Il conclut ce mail très
sec de façon un brin incongrue :
« Amitiés. »
François Bayrou, rallié à Macron le 22 février 2017, a été plus
verni. Tous les frais de sa déclaration de retrait (matériel audio
et diffusion) ont été couverts par
le futur président. Soit une ardoise de quelque 17 000 €. Sans
compter ses 403 € de frais de
maquillage et ceux de Marielle
de Sarnez.
Les frais engagés
par Manuel Valls
(ici à gauche avec
Emmanuel Macron
en mars 2016) n’ont
pas été intégrés
aux comptes
de campagne
du candidat
d’En Marche !
commente pas… » Ainsi parlait
le candidat Macron en février 2017. Pas de commentaires
donc… mais un nombre important d’enquêtes commandées
pour peaufiner sa stratégie de
campagne. En fin de compte,
Emmanuel Macron aura dépensé plus de 325 000 € pour une
vingtaine d’études d’opinion. La
Commission des comptes de
campagne en a retoqué pour
10 360 € après s’être, dans un
premier temps, interrogée sur
230 000 € de sondages qui
n’avaient, selon elle, pas de finalité électorale.
Ce qui ressort avant tout de
cet appétit sondagier, c’est l’importance extrême accordée à la
perception d’Emmanuel Macron par les Français. Et ce
dès… le mois de mai 2016, alors
qu’il était encore ministre de
l’Economie ! L’intéressé, qui
venait de lancer En Marche !,
niait pourtant farouchement
être en campagne. A l’époque, il
est perçu comme élitiste, voire
opportuniste, très sûr de lui,
voire un peu méprisant. Sa sortie sur le costard — « le meilleur
moyen de s’en payer un, c’est
de travailler », s’était-il emporté
devant des grévistes en
mai 2016 — a marqué les esprits, relève un sondeur.
DES RECOMMANDATIONS
PAS TOUJOURS SUIVIES
On lui reconnaît cependant une
image d’homme moderne, progressiste, transpartisan, mû par
l’intérêt général. Il est même
associé à des figures politiques
aussi hétéroclites que DSK, John F. Kennedy, de Gaulle, Giscard d’Estaing, Churchill… et
même le roi Arthur.
Emmanuel Macron évalue
également l’impact auprès des
Français de ses principales sorties médiatiques ou la populari-
té de son couple alors qu’il fait la
une de « Paris Match » avec son
épouse, Brigitte.
Dès février 2017, le candidat
marcheur teste aussi des noms
de personnalités pour son futur
gouvernement. Jean-Yves
Le Drian, François Bayrou, plébiscités, obtiendront d’ailleurs
un maroquin. A l’inverse, Ségolène Royal et Christine Lagarde,
jugées très clivantes, n’en
auront pas.
Macron a aussi commandé
des sondages sur des questions
de fond, comme la fiscalité ou,
entre les deux tours de la présidentielle, l’Europe, sujet d’opposition frontale avec Marine
Le Pe n . De s e nq uête s q u i
auront jalonné toute sa campagne, mais dont il n’aura pas toujours suivi les recommandations. Ainsi, lorsqu’en mai 2016
sa candidature était jugée parfaite pour 2022… mais prématurée pour 2017.
MAXPPP/PHOTOPQR/« L’EST REPUBLICAIN »/ALEXANDRE MARCHI
SI L’ÉQUIPE d’Emmanuel Ma-
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
06
POLITIQUE
@le_Parisien
Casse-tête atomique à l’Elysée
Après la décision brutale de Donald Trump,
le président français veut tenter de sauver ce qui reste
de l’accord sur le nucléaire iranien.
DANS L’ENTOURAGE d’Emmanuel Macron, on parle désormais de « moment critique ».
La décision de Donald Trump
de se retirer unilatéralement de
l’accord sur le nucléaire iranien
ouvre une période de turbulences. Pour le régime des mollahs, pour le Proche-Orient, mais
aussi pour la France qui joue un
rôle particulier dans ce tableau
géopolitique : Paris est le seul
interlocuteur à même de dialoguer en direct avec les autres
puissances impliquées. Comment afficher son désaccord
sans froisser les Etats-Unis ?
Comment empêcher que l’Iran
se retire à son tour ?
Les sanctions économiques
qui vont à nouveau s’abattre sur
ce pays ne lui donnent plus
aucune raison de rester à la table des négociations… Que faire
pour les entreprises françaises
et européennes qui comptaient
investir ce marché (lire page 7).
Un véritable casse-tête diplomatique né de la volonté du
président de la première puissance économique et militaire
du monde.
UN LONG ÉCHANGE
TÉLÉPHONIQUE AVEC
HASSAN ROHANI HIER
Emmanuel Macron se trouve à
la Lanterne, sa résidence officielle proche de Versailles
(Yvelines) lorsqu’il appelle
Trump depuis sa ligne sécurisée, quelques heures avant que
le président américain ne prenne la parole, mardi. Le chef de
l’Etat n’a guère de doutes sur les
intentions de son homologue.
Ce dernier lui annonce vouloir
réserver la primeur de sa décision aux Américains. « Tu ne
seras pas surpris », dit simplement Trump. « Cet accord, on
va le défendre. Je vais le dire
avec mes alliés européens »,
insiste Macron. Le président
appelle ensuite l’Allemande
Angela Merkel et la Britannique
Theresa May. Un coup de fil à
trois pour travailler ensemble
sur les termes de leur communiqué conjoint. Car les Européens entendent préserver cet
accord, quoi que décide l’Américain.
C’est depuis sa voiture que
Macron écoute les mots très
durs de Trump sur l’Iran, alors
qu’il se rend à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), pour la finale
de la Coupe de France. Le président réagit immédiatement
sur les réseaux sociaux. Il s’accroche encore à la porte qu’il a
voulu entrouvrir il y a deux sem a i n e s ave c Tr u m p , à
Washington, celle d’un accord
plus global. « C’est un chapitre
qui se ferme, mais un nouveau
qui s’ouvre », veut croire un diplomate de haut rang. « Ce qui
se passe est très grave mais il y
a aussi une dynamique qui
s’amorce », espère un autre,
alors que des réunions de travail entre chancelleries ont
commencé en coulisses.
Surtout, il faut convaincre
Téhéran de rester dans cet accord que Trump vient de déchirer. Le président a déroulé ses
arguments lors d’un long
échange téléphonique avec
Hassan Rohani, hier, juste avant
de partir pour l’Allemagne,
quitte à décoller avec plus de
“
UNE PÉRIODE
DIFFICILE
S’ANNONCE
POUR
L’IRAN. MAIS
ON ATTEND
SURTOUT
DE VOIR CE QUE
VONT FAIRE LES
EUROPÉENS.
”
ALI REZA*, IRANIEN
trente minutes de retard. Une
fois n’est pas coutume, il a été
question de politique intérieure, celle de la République islamique où la pression des conservateurs est très forte pour
déchirer ce texte. L’Iranien a insisté sur la nécessité de construire des garanties pour son
pays : quel intérêt à rester dans
cet accord si son économie
étouffe sous un embargo mondial ? Si le fil du dialogue est loin
d’être rompu avec Téhéran, la
question — centrale — des sanctions économiques est loin
d’être réglée.
LA FRANCE DISPOSÉE À
ENGAGER DES DISCUSSIONS
« TRÈS DURES »
Paris et l’Europe seront-ils
prêts à jouer le bras de fer avec
Washington pour continuer à
commercer avec Téhéran ?
L’Elysée assure être disposé à
engager des discussions « très
dures » avec les Américains.
« Il faut tout envisager, y compris des hypothèses ambitieuses, assure-t-on en haut lieu.
C’est un test historique. Pour la
France comme pour l’Europe. »
Pour le monde, aussi.
Washington (Etats-Unis),
le 24 avril.
Emmanuel Macron
et Donald Trump
à la Maison-Blanche.
« En Iran, on est tous inquiets »
Le gérant d’une maison d’hôte dans l’est du pays
« OUI, ICI tout le monde en par-
le… » Des textos aux amis, des
discussions engagées avec des
inconnus ou le chauffeur du taxi
collectif. Tout l’Iran ne bruisse
plus que de la sortie des EtatsUnis de l’accord sur le nucléaire
depuis plus de 24 heures, assure
Ali Reza*, la trentaine. Et des in-
certitudes qui guettent le pays.
« C’est une mauvaise nouvelle,
on est tous inquiets », souffle-til. Gérant d’une maison d’hôte
aux portes du désert, à l’est du
pays, il redoute que la décision
américaine n’effraie les touristes. Le couperet est tombé mardi
soir mais l’épée de Damoclès
Les informés
de franceinfo
Jean-Mathieu Pernin,
du lundi au vendredi de 20h à 21h
Chaque jeudi
avec Jannick Alimi et Henri Vernet
milibris_before_rename
REUTERS/JIM BOURG
PAR AVA DJAMSHIDI
américaine flottait au-dessus du
ciel iranien depuis janvier et
l’élection de Donald Trump.
INFLATION GALOPANTE
« J’ai peur qu’on ne revienne à
l’époque Ahmadinejad, avec
une pression économique très
forte sur les Iraniens, lâche Dariush, étudiant ingénieur à Téhéran. Trump assure qu’il n’est
pas hostile au peuple iranien
mais c’est un menteur. C’est
nous qui souffrirons, pas le gouvernement. » Le jeune homme
redoute l’inflation galopante,
que le rial iranien ne décroche
encore davantage face au dollar.
« Banqueroutes, fermeture des
petits commerces… », prometil. « Le coût de la vie augmente,
et quitter le pays devient encore
plus dur », abonde Amir, professeur dans le sud-est.
Les conservateurs les plus
durs, adversaires du président
Hassan Rohani et hostiles à l’accord sur le nucléaire signé en
2015, se sont félicités de la
« rupture » américaine. Des dé-
putés ont été jusqu’à brûler le
drapeau américain dans l’enceinte du Parlement. « Des irresponsables », tacle Dariush.
« La situation est inquiétante…
mais on a vécu sous les sanctions pendant près de trente ans », tente de relativiser
Amin, pilote d’avion de la compagnie nationale, pour qui
« Trump a prouvé à nouveau
qu’aucun pays ne peut faire confiance aux Etats-Unis ». « Une
période difficile s’annonce pour
l’Iran. Mais on attend surtout de
voir ce que vont faire les Européens », reprend Ali Reza. L’ayatollah Khamenei, plus haute instance du pays, a dénoncé les
« mensonges » proférés par
Trump sur le nucléaire iranien
et doute que les Européens
puissent donner des « garanties
réelles » aux Iraniens sur la stabilité de l’accord. Sans quoi l’Iran
ne manquerait pas, à son tour,
d’en partir.
QUENTIN LAURENT
@Quentin_Laurent
* Les prénoms ont été changés.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018 **
LE PARISIEN
07
POLITIQUE
www.leparisien.fr
EN
BREF
MAXPPP/EFE
AP/VAHID SALEMI
CORÉE DU NORD
Téhéran, octobre 2016. Des visiteurs découvrent la Peugeot 2008 exposée
par Peugeot, qui s’est allié avec le constructeur iranien Khodro.
Téhéran, janvier 2017. Le pilote du nouvel Airbus d’Iran Air qui vient d’atterrir agite
le drapeau iranien.
Quels risques
pour les entreprises françaises ?
En promettant le rétablissement à venir des sanctions contre l’Iran, Donald Trump fait planer
la menace de grosses amendes financières sur les entreprises étrangères présentes sur place.
EN ANNONÇANT la sortie des
une course contre la montre
pour trouver les moyens de
préserver leurs entreprises.
Explications.
Etats-Unis de l’accord de
2015 sur le nucléaire iranien,
Donald Trump a aussi promis
le rétablissement des sanctions contre Téhéran dans un
délai de 90 à 180 jours.
Une décision lourde de conséquences pour les entreprises étrangères présentes dans
le pays. « Un dialogue va se
nouer dans les prochains jours
avec les autorités américaines.
Il faut que nous regardions la
portée exacte des mesures
prises par les Etats-Unis. Pour
l’instant, nous ne sommes pas
dans une logique de contremesures », affirmait hier une
source proche du gouvernement. Il n’empêche, les Européens vont devoir se livrer à
I LES PRATIQUES INTERDITES
PAR WASHINGTON
Comme avec la Russie, la Corée du Nord ou Cuba, lorsque
l’administration américaine
décrète des sanctions, elle applique le principe — contesté —
d’extraterritorialité de sa justice qui lui permet de poursuivre les entreprises étrangères
pour des faits commis hors du
territoire américain. D’un seul
coup, une entreprise commerçant en dollars avec un pays
sous embargo devient horsla-loi. Sachant que la moitié du
commerce mondial se fait en
dollars américains, le pouvoir
de rétorsion d’une telle mesure est redoutable… Ainsi, en
PAR AURÉLIE SIPOS
2014, la banque BNP Paribas
s’est vue condamnée par les
Etats-Unis à une amende record de 9 Mds$ (7,9 Mds€)
pour avoir continué à mener
des opérations avec l’Iran, Cuba et le Soudan en dollars.
I QUI SONT POTENTIELLEMENT
LES GRANDS PERDANTS ?
Total, qui a signé en juillet 2017
un accord avec l’Iran en vue de
développer le gisement de gaz
naturel South Pars, pour un
montant de 5 Mds$
(4,2 Mds€), est en première ligne. Renault, qui a vendu plus
de 160 000 voitures en Iran
l’an dernier, pourrait être touché. Son homologue français
PSA est, lui, particulièrement
bien implanté en Iran avec une
part de marché de 30 %. Contactés, les deux groupes n’ont
pas souhaité répondre mais le
+0,23%
CHANGES
dern.€
États-Unis USD
0,8416
PETROLE
Baril de brent (163,66L) 76,82 €
OR Lingot 1kg
Once
35300,00 €
1311,00 $
Libellé
Accor
ADP
Air France - KLM
Air Liquide
Airbus Group
ALD
Alstom
Alten
Altran Technologies
Amundi
Aperam
Arcelor Mittal SA
Arkema
Atos
AXA
Bic
BioMérieux
BNP Paribas
Bollore
Bouygues
Bureau Veritas
Cap Gemini
Carrefour
Casino Guichard
préc.€
0,8438
 +1,15%
Napoléon
206,60 €
dern. % Var.
47,84
182,50
7,13
108,20
99,16
14,54
38,59
85,10
13,16
71,72
40,60
29,41
108,40
111,20
22,34
85,15
69,60
62,65
4,30
43,08
21,86
115,40
16,54
41,87
% an
+0,38 +11,26
-0,44 +15,14
-1,63 -47,50
-0,28 +3,00
-1,08 +19,47
-1,22 +12,58
-0,05 +11,52
+0,59 +22,25
-0,98
+5,22
+0,08
+1,51
+0,03
-5,42
+1,00 +8,46
+1,50
+6,75
-0,71 -8,36
-0,82 -9,68
+0,77
-7,10
+0,87
-6,81
+1,11 +0,64
-0,37 -5,04
+0,68 -0,53
+0,74 -4,08
+0,04 +16,70
-0,99
-8,31
-2,72 -17,19
5600
5575
5550
5525
5500
5475
5450
5425
5400
New-York Dow Jones
24367,88 points
Londres Footsie
7662,52 points
Mer02 Jeu 03 Ven04 Lun 07 Mar 08 Mer09
Libellé
dern. % Var.
CNP Assurances
20,74
Credit Agricole
13,44
Danone
64,72
Dassault Aviation 1705,00
Dassault Systèmes 110,00
DBV Technologies
38,56
Edenred
28,90
EDF
11,86
Eifage
100,15
Elior
16,31
Elis
20,60
Engie
14,60
Eramet
156,30
Essilor Intl.
115,35
Eurazeo
70,05
Eurofins Scientif.
447,20
Euronext
57,75
Europcar
9,49
Eutelsat Comm.
17,98
Faurecia
70,96
Fnac Darty
90,45
Foncière Régions
95,10
Gecina
144,60
Gemalto
49,85
+0,88
+0,26
-0,99
+1,37
+0,46
-0,21
-0,41
+1,50
-0,05
-1,09
-1,44
-0,82
+1,69
+0,26
-0,43
-0,27
0,00
-2,87
-1,37
-0,08
-1,36
-0,26
+0,21
+0,08
Tokyo NIKKEI
22408,88 points
% an
+7,71
-2,61
-4,40
+31,37
+24,17
-7,96
+19,52
+13,82
+9,65
-5,31
-10,49
+1,85
+57,83
+0,35
-4,48
-11,90
+11,46
-7,41
-6,84
+8,95
-10,18
+0,66
-6,04
+0,71




Libellé
Genfit
Getlink
GTT
Hermes Intern.
Icade
Iliad
Imerys
Ingenico
Ipsen
Ipsos
JC Decaux SA
Kering (Ex PPR)
Klepierre
Korian
L'Oreal
LafargeHolcim
Lagardere S.C.A.
Legrand
LVMH
M6-Metropole TV
Maison du Monde
Mercialys
Michelin
Natixis
+0,24%
+0,03%
+1,28%
-0,44%
dern. % Var.
24,00
11,83
54,25
572,00
79,15
169,15
75,00
74,28
131,80
31,00
29,58
480,60
34,37
29,40
201,10
45,70
22,95
66,14
292,05
19,88
35,62
15,95
117,65
6,82
ÉTATS-UNIS
La CIA ne reprendra pas
le programme
d’interrogatoires
poussés introduit après
le 11 Septembre et
assimilé à de la torture,
même sur ordre du
président, a assuré hier
au Congrès Gina Haspel,
choisie par Donald
Trump pour diriger
l’agence.
GOLAN
Des tirs de roquettes
iraniennes sur des
positions israéliennes
ont eu lieu sur le plateau
du Golan selon l’armée
israélienne, hier soir. Il
n’y a pas eu de victime.
RETROUVEZ TOUS LES JOURS
les cours de la bourse du www.leparisien.fr
VALEURS À SUIVRE
Francfort DAX
12943,06 points
DETTE
milibris_before_rename
I QUELLES SERAIENT
LES SANCTIONS ?
Si le contour précis de ces
sanctions n’a pas été dévoilé
par les Etats-Unis, « cela sera
très compliqué pour les entreprises, qui ne disposeront que
de 90 jours pour arrêter leurs
opérations. Elles vont s’exposer à des conséquences très
importantes, notamment financières », explique Michel
Makinsky, spécialiste de l’Iran,
directeur du cabinet de conseil
Ageromys International. Seltem Iyigun, économiste pour
la région Méditerranée et Afrique chez Coface, société d’assurance-crédit à l’exportation,
estime aussi que, vu le montant des amendes — « plusieurs milliards de dollars » —
il est « plus probable que les
entreprises décident de sortir
du marché iranien ».
BOURSE
SÉANCE DU MERCREDI 9 MAI 2018
5534,63 POINTS
titre de PSA a souffert hier en
Bourse (- 1,48 %) des annonces
américaines. Ceux des deux
géants du secteur pétrolier
TechnipFMC et Total ont, au
contraire, pris respectivement
3,38 % et 1,87 %, les marchés
financiers anticipant une
flambée des cours du pétrole.
Côté aéronautique, Airbus a signé fin 2016 un contrat pour la
fourniture à la compagnie nationale Iran Air de cent avions,
dont 46 de la famille A320,
38 de la famille A330 et seize
A350XWB. Or l’avionneur
européen a des usines aux
Etats-Unis, ce qui fait immédiatement planer sur Airbus la
menace de sanctions américaines. Tout comme sur l’hôtelier français Accor, qui a ouvert
un hôtel en Iran en 2015 et est
bien évidemment présent aux
Etats-Unis.
Donald Trump a affirmé
hier que son sommet
avec le dirigeant nordcoréen Kim Jong-un
n’aurait pas lieu dans
la zone démilitarisée
(DMZ) à la frontière
entre les deux Corées.
Il a assuré que la date et
le lieu de cette rencontre
seraient annoncés
« dans les trois jours ».
Le sommet est une
chance « historique » de
bâtir un « bel avenir » a
affirmé hier soir l’agence
officielle nord-coréenne
KCNA. Selon un
quotidien
sud-coréen, la rencontre
devrait avoir lieu mi-juin
à Singapour.
ING Group
(-2,81 % ̀
a 13,506 €)
L’action du 1er groupe bancaire du Benelux se replie sous le poids de prises de bénéfices opérées
dans le sillage de la publication des résultats du
1er trimestre 2018. Le bénéfice net imposable
ressort en hausse de +2,10 %, en rythme annuel,
à 1,686 milliard d’euros, contre un consensus
% an
-1,48 +0,33
+0,38 +10,31
+1,78 +8,28
+1,17 +28,18
+0,25 -3,39
+1,93 -15,32
-1,19
-4,51
+0,90 -16,55
-0,45 +32,37
-1,40 +0,98
-0,07 -11,98
-1,01 +22,29
+1,09 -6,26
-0,14
-0,15
+0,55
+8,73
-0,37
-2,85
-0,26 -14,14
+0,40 +3,04
+0,14 +19,01
-0,35
-7,69
+0,23 -5,64
+0,31 -13,53
+0,30
-1,59
+0,24 +3,34
Libellé
Neopost
Nexans
Nexity
Orange
Orpea
Pernod Ricard
Peugeot
Plastic Omnium
Publicis Groupe SA
Rémy Cointreau
Renault
Rexel
Rubis
Safran
Saint Gobain
Sanofi
Sartorius Sted Bio
Schneider Electric
Scor Reg
Seb
SES Global FDR
Societe Generale
Sodexo
Soitec
2218,40 Md€ C’est la dette aujourd’hui, soit 97,00 % du PIB
dern. % Var.
23,02
40,14
53,45
15,23
108,60
137,80
20,01
39,99
62,32
116,80
88,54
13,10
64,65
98,90
44,43
66,26
80,80
75,22
33,25
159,80
13,27
42,33
83,50
76,20
de 1,45 milliard d’euros.
Média 6
(-6,42 % ̀
a 13,85 €)
Média 6 aréalisé un chifre d'afaires de 21,9 millions d'euros au 2e trimestre de l'exercice 20172018, en retrait de -18 % en rythme annuel. À
l'issue du 1er semestre, le spécialiste du marketingaenregistréunediminutiondechifred'affaires de -6,2 %, à 41 millions d'euros.
% an
+0,61 -4,08
-0,12 -21,46
+2,20
+7,72
+0,53
+5,18
0,00 +10,48
-0,25 +4,43
-1,48 +18,02
-0,18
+5,53
-0,80 +10,01
+0,52
+1,13
-0,66
+5,52
+0,54 -13,36
+0,16
+9,61
+0,71 +15,12
+0,46
-3,37
+0,53
-7,78
+0,50 +34,02
-0,24
+6,15
-0,06 -0,88
+0,13 +3,46
+1,38 +2,00
+0,36
-1,67
+0,36 -25,48
+2,77 +28,17
Libellé
Solocal
Solvay
Sopra Steria Group
SPIE
Stmicroelectronics
Suez
Tarkett
Technicolor
TechnipFMC
Teleperformance
TF1
Thales
Total
Trigano
Ubisoft Entert
Unibail-Rodamco
Valeo
Vallourec
Veolia Environ.
Vicat
Vinci
Vivendi
Wendel Invest.
Worldline
dern. % Var.
1,02
115,10
174,60
18,21
19,89
11,93
25,22
1,41
27,85
136,80
10,20
111,00
52,78
152,80
85,50
196,65
57,54
5,08
20,57
64,40
85,16
22,90
127,80
42,18
0,00
+1,05
-0,29
+1,00
+1,48
-8,79
-1,33
+1,73
+3,38
-1,16
-2,49
+0,82
+1,87
-0,59
+0,14
-0,43
+0,45
+3,74
-0,24
+0,70
+0,47
-0,99
+0,24
+0,43
% an
+23,49
-0,69
+12,03
-16,10
+9,23
-18,65
-27,90
-50,94
+7,74
+14,52
-16,97
+23,50
+16,18
+3,73
+33,30
-6,36
-7,60
+0,89
-3,31
-2,11
+0,01
+2,14
-11,50
+3,71
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
08
ÉCONOMIE
@le_Parisien
Après Air France, les cheminots
auront aussi leur référendum
ÉCO EN BREF
A partir de lundi, les cheminots seront consultés pour savoir s’ils sont pour ou contre
la réforme déjà votée par les députés. Une façon pour l’intersyndicale de remotiver les troupes.
“
PAR MARC LOMAZZI
ET VINCENT VÉRIER
CE RÉFÉRENDUM
VA NOUS PERMETTRE
DE […]CASSER LE BRAS
À LA COMMUNICATION
DE GUILLAUME PEPY
QUI RÉPÈTE QUE 80 %
DES CHEMINOTS
SONT FAVORABLES
À LA RÉFORME
APRÈS AVOIR INVENTÉ la grè-
LA CFDT ET L’UNSA
RENCONTRENT
LA MINISTRE
DES TRANSPORTS
DEMAIN
« Ce référendum va nous
permettre de dialoguer avec les
cheminots et casser le bras à la
communication de Guillaume
Pepy qui répète que 80 % des
cheminots sont favorables à la
réforme », justifie Thomas Cavel, secrétaire national de la
”
THOMAS CAVEL, SECRÉTAIRE
NATIONAL DE LA CFDT-CHEMINOTS
IP3 PRESS/MAXPPP/AURÉLIEN MORISSARD
ve en pointillé, les syndicats de
cheminots, réunis ce mercredi
soir au siège de la CGT à Montreuil (Seine-Saint-Denis), ont
décidé de s’inspirer de l’exemple d’Air France et de lancer un
référendum auprès des cheminots. « Le gouvernement ne
veut pas bouger le cœur de sa
réforme. Donc nous, nous allons questionner les cheminots
pour savoir si oui ou non ils sont
en accord avec cette réforme »,
a expliqué Laurent Brun.
« A mon avis, la réponse sera
écrasante mais on verra bien »,
a estimé le patron de la CGTCheminots. En arrachant ce
« vote action », le premier syndicat de la SNCF a vaincu les
réticences de ses partenaires
comme l’Unsa, deuxième organisation du groupe ferroviaire, hostile au départ à cette initiative. Au terme de plus de trois
heures de discussion, la question qui sera posée aux
15 0 0 0 0 c he m i nots e st :
« Etes-vous pour ou contre le
pacte ferroviaire porté par le
gouvernement ».
En plus de la consultation des 150 000 cheminots, l’intersyndicale souhaite être reçue une seconde
fois par le Premier ministre, avant la présentation des amendements en commission au Sénat.
CFDT-Cheminots. Le vote se
déroulera du 14 au 21 mai, dans
toute la France, les gares, les
établissements ferroviaires, au
siège de la SNCF où les cheminots disposeront leur bulletin
dans des urnes.
« Nous n’avons pas la prétention de faire ce qui a été fait
chez Air France, précise le responsable syndical. Il n’aura
aucune valeur juridique et n’est
lié à aucun engagement. Mais
nous aurons une bonne photo-
graphie de ce que pensent les
cheminots. »
Par ailleurs, l’intersyndicale
va demander à être reçue une
seconde fois par le Premier ministre, en début de semaine
prochaine, avant la présentation des amendements à la
commission du Développement durable du Sénat. « Nous
voulons savoir du Premier ministre quels amendements il
juge utiles », poursuit Thomas
Cavel. En attendant, alors que
l’intersyndicale avait claqué la
porte d’Elisabeth Borne, la
CFDT et l’Unsa ont accepté de
rencontrer demain la ministre
des Transports pour discuter
précisément de ces amendements. La CGT et SUD-Rail ont
décliné l’invitation.
Faut-il y voir une première
fissure de l’intersyndicale ?
« Non, assure le syndicaliste.
Chacun défend sa sensibilité.
A la CFDT, nous sommes plus
dans la construction. » Et pour
ceux qui en douteraient, le syndicat de Laurent Berger appelle
comme les autres membres de
l’intersyndicale, à « une journée sans trains » lundi.
Une façon de relancer la mobilisation. Car, hier, pour la
16e journée de grève en
« saute-mouton », le trafic a,
certes, été sérieusement perturbé, mais le taux de grévistes
est tombé à son plus bas niveau
depuis le début du conflit. Selon
les chiffres fournis par la SNCF,
14,5 % des personnels ont cessé
le travail mercredi, contre
33,9 % le 3 avril.
« Ce n’est pas surprenant,
analyse Thomas Cavel. C’est
une semaine avec des jours fériés et des ponts, c’était prévisible. Et puis, cela fait déjà seize
jours de grève pour certains. »
Un impact financier que les
syndicats espèrent adoucir.
La CFDT, l’Unsa et la CGT ont
en effet déposé un recours contre la SNCF pour dénoncer la
méthode de calcul des jours de
grève qui comptabilise les jours
de repos. La décision — qui
devait être rendue hier par le
tribunal de Bobigny (SeineSaint-Denis) — sera finalement
connue le 18 mai.
La taxe
d’habitation sera
totalement supprimée
« au plus tard d’ici à
2021 », a annoncé hier
Matignon à l’occasion
de la remise d’un
rapport sur la refonte de
la fiscalité locale par le
sénateur LREM Alain
Richard et le préfet
Dominique Bur. La fin
de cet impôt
emblématique (34 %
des ressources fiscales
des communes) se fera
« sans remise en
cause » des objectifs
de déficit public, a
ajouté Matignon.
Selon Bercy, le coût
de la mesure est
de 18 Mds€.
La CLCV, association
de défense des
consommateurs,
a demandé hier au
gouvernement de
cesser d’augmenter les
taxes sur les carburants
et aux distributeurs de
modérer leurs marges,
après de fortes hausses
des prix à la pompe ces
derniers mois.
Après le séisme
chez Air France,
qui a vu une majorité
d’employés refuser
l’accord salarial
proposé par le PDG
d’Air France-KLM,
Jean-Pierre Janaillac,
qui a démissionné, un
collectif de salariés
inquiets pour l’avenir de
la compagnie a vu le
jour. Baptisé Tous Air
France, il veut en finir
avec le bras de fer entre
les syndicats et la
direction.
SALAIRES
Trois ans pour relever le défi de l’égalité femmes-hommes
AFP/CHRISTOPHE ARCHAMBAULT
Le plan d’actions pour atteindre l'« égalité professionnelle réelle » a été détaillé hier.
Paris (VIIIe), hier. Muriel Pénicaud veut
une « obligation de résultats » pour
l’égalité salariale hommes-femmes
milibris_before_rename
PLACE AUX ACTES ! Les entreprises
ont trois ans pour appliquer à la lettre le principe « à travail égal, salaire
égal » inscrit dans la loi depuis quarante-cinq ans. Muriel Pénicaud,
la ministre du Travail, a détaillé hier
son plan pour passer « d’une obligation de moyens à une obligation
de résultats ».
Au total, 15 actions, dont certaines
sont issues des propositions portées
par les syndicats, seront déroulées
entre cet été et début 2019 pour en
finir avec les écarts dits inexpliqués,
soit un taux de 9 % de différence de
salaire entre les femmes et les hom-
mes à poste et âge équivalents. Détecter les écarts, c’est justement la
difficulté dans les entreprises. Pièce
maîtresse de ces nouvelles mesures, « une méthodologie commune
sera déployée dans toutes les entreprises de plus de 50 salariés afin
d’élaborer des critères objectifs de
calcul », indique-t-on au ministère :
dès le 1er janvier 2019 pour les entreprises de plus de 250 salariés, et au
1er janvier 2020 pour les entreprises
entre 50 et 250 salariés.
Alors que les syndicats réclamaient des discussions afin d’établir
ces critères (âge, diplôme, ancien-
neté, catégorie professionnelle…),
Muriel Pénicaud a finalement préféré en confier la mission à Sylvie Leyre, DRH France de Schneider Electric. Et ils seront publiés par décret.
DES AMENDES À LA CLÉ
« Vraisemblablement un geste en
direction du patronat », peste l’un
des responsables syndicaux. Pour
eux, la question des critères sera déterminante car ils permettront
d’étalonner le logiciel — libre de droit
— qui calculera automatiquement
les écarts avec des caractéristiques
identiques dans toutes les entrepri-
ses. « Est-ce que cela sera un vrai
outil ou un outil d’affichage ? » s’interrogent-ils. Une phase de test
avant la mise en service de ce logiciel débutera en septembre.
Une fois les écarts identifiés, l’entreprise devra consacrer une enveloppe dédiée de rattrapage salarial
en faveur des femmes « négociée
dans le cadre de la négociation relative à l’égalité professionnelle ».
Si en 2022 rien n’a bougé l’inspection du travail sanctionnera les
récalcitrantes par une amende dont
le montant pourra atteindre 1 % de la
masse salariale.
CATHERINE GASTÉ
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
09
SOCIÉTÉ
www.leparisien.fr
« Naomi n’est pas un cas isolé »
DANS QUELQUES JOURS, Gilles Gau-
vain prendra sa retraite. Si le tout
jeune sexagénaire a des projets plein
la tête, le sport, sa passion de toujours, n’en fait plus partie. « J’ai refait
un bilan la semaine dernière, j’ai perdu 60 % de mes capacités cardiaques. Je ne veux pas ressasser, mais
le fait est que je suis intimement persuadé que les dommages de mon infarctus auraient été moindres si
j’avais été pris en charge correctement par le Samu », explique ce
photographe parisien. Car voilà, le
décès de Naomi Musenga, dont l’appel n’a pas été pris au sérieux par le
15 du Bas-Rhin (lire ci-dessous), a
non seulement suscité une immense vague d’émotion dans le pays
mais aussi ouvert la boîte de Pandore
des témoignages. Bien sûr, la grande
majorité des 20 millions de dossiers
traités chaque année par le Samu le
sont de manière rigoureuse par des
professionnels investis et dévoués,
mais non, clament des patients,
« Naomi n’est pas un cas isolé ».
Ce soir de janvier 2011, Gilles, marathonien chevronné, rentre du travail à vélo quand une « grosse douleur » le prend dans la poitrine.
« Comme cela empirait, j’ai appelé le
15 dès que je suis arrivé chez moi.
“
CET APPEL AU SAMU
RESTE POUR MOI
UN TRAUMATISME
”
GILLES GAUVAIN
Une série
de défaillances
milibris_before_rename
Victime d’un infarctus, Gilles n’a pas
été pris en charge par le Samu.
« Je pense beaucoup à sa famille. Je
sais ce que c’est d’être moqué », assure ce Parisien, formateur en hygiène alimentaire. Un matin, il y a quelques années, il sent sa jambe droite
« comme endormie », puis son bras
dans le même état. « J’avais vu un
documentaire sur les AVC, j’ai pris
peur », confie-t-il. « Je tentais d’expliquer à l’opératrice ce que j’avais,
mais ma bouche se paralysait, j’avais
du mal à articuler, alors elle me répétait, moi qui ne consomme pas d’alcool, que j’avais bu, que c’était sûr. J’ai
dit : Madame, je pense que j’ai un début d’AVC. Elle m’a répondu que si
j’étais médecin je n’avais pas besoin
d’elle et qu’on n’envoyait pas le Samu
comme ça. » Il faudra l’arrivée d’un
ami, puis un second appel pour que
Dominique — dont l’AVC lui fera passer dix jours à l’hôpital — soit pris en
charge par une ambulance.
Ce que veulent aujourd’hui Gilles
et Dominique ? « Rien », répondentils. Seulement, clament-ils, que leur
témoignage aide à prendre conscience que le système doit évoluer.
La chaîne de décisions
écisions lors d’un appel au 15
de fonctionner en un temps rapproché. « Quand vous perdez
votre sang, décrypte le docteur
Smadja, les tissus ne sont plus
assez oxygénés et les organes,
reins, cœur, se nécrosent. »
 Et maintenant ?
Interpellé sur le manque de
moyens des Samu, le ministère
nous indique que « dans ce cas
on est face à quelqu’un qui n’a
pas respecté la procédure, pas
face à un problème de moyens.
On constate une série de dysfonctionnements ». Agnès
Buzyn, « indignée » et « choquée », a demandé l’ouverture
d’une enquête à l’Igas, en plus de
celle, administrative, diligentée
par les hôpitaux de Strasbourg.
« Nous sommes soulagés »,
nous confie par SMS la sœur de
Naomi. Les avocats de la famille
indiquent, eux, vouloir remonter « la chaîne de responsabilité », pas « charger » l’opératrice
du Samu. Cette dernière a été
« suspendue à titre conservatoire » par l’hôpital.
Il recueille l’identité
de la personne et
l’interroge pour
Qui sont les ARM du Samu ? nt
age
profils sont variés (secrétaire,
Les
nt des
administratif…), ils sont rareme
soignants.
toire
Ils suivent une formation obliga
de
tre
cen
,
tion
(en école, associa
régulation…), mais il n’existe pas
de diplôme national.
Il ne sont pas habilités
à prendre une décision
seuls et n’ont pas le
droit de mettre fin à
un appel sans l’avis
d’un médecin.
évaluer la situation.
Il remplit une fiche.
2
Il ne prend pas de
décisions seul.
3
S’il s’agit d’une urgence
vitale, l’ARM peut
demander l’envoi de
4
secours, avec
Sinon, il transfert l’appel à un
l’accord du médecin. médecin urgentiste ou à un
1 UUn ass
assistant de régulation
médica
médicale (ARM) prend l’appel.
généraliste qui posera des
questions plus précises sur les
SAMU
symptômes, les antécédents…
5
Selon la gravité de la situation,
le médecin peut donner un
simple conseil, diriger le patient
vers un médecin ou les
urgences, ou encore envoyer un
médecin, une ambulance ou les
sapeurs-pompiers à domicile.
FL.M.
Bientôt, une marche blanche
C’EST UN JEUNE COLLECTIF,
baptisé Justice pour Naomi, qui
reçoit des centaines de messages de soutien et des témoignages à foison. Aujourd’hui, il se
réunit pour décider de l’organisation d’une marche blanche à
Strasbourg (Bas-Rhin). « Ce
moment, dédié à Naomi, est
demandé par énormément de
DR
LE PARQUET de Strasbourg a
ouvert hier une enquête préliminaire à la suite du décès de
Naomi Musenga.
 Que s’est-il passé ?
Le 29 décembre au matin, les
pompiers du Bas-Rhin réceptionnent l’appel de Naomi Musenga, transmis, indiquent-ils,
« par les services de police »,
puis le transfèrent au Samu. La
jeune femme de 22 ans est prise
de violentes douleurs au ventre
mais l’enregistrement permet
d’entendre l’opératrice des
pompiers et celle du 15 se moquer d’elle en aparté. Quand le
Samu répond directement à
Naomi, qui implore de l’aide —
« Aidez-moi, madame, je vais
mourir » —, la réponse est cinglante : « Oui, vous allez mourir,
un jour, comme tout le monde. »
L’opératrice lui dit d’appeler SOS
Médecins puis raccroche.
« Il y a là un immense problème
dans la manière dont cet appel a
été traité », tance le ministère de
la Santé, joint hier. Car, plusieurs
heures après, Naomi contacte
SOS Médecins, qui fait intervenir le Samu ! A l’hôpital, elle décède à 17 h 30. Abasourdie, la famille a obtenu l’enregistrement
de la conversation, rendu public
il y a quelques jours par le site
d’information alsacien Heb’di.
 Aurait-elle pu être sauvée ?
« Sans une analyse médicale
poussée, personne ne peut le
dire », rappelle Serge Smadja,
président de SOS Médecins Paris. « Mais ce qui est certain, c’est
que lorsqu’on est en détresse vitale, chaque minute compte. »
L’autopsie du corps de Naomi a
révélé une « défaillance multiviscérale hémorragique » : plusieurs de ses organes ont arrêté
J’avais beau essayer de dire que mes
symptômes étaient anormaux et
atypiques, ils se sont focalisés sur le
fait que j’avais, par ailleurs, des maux
de ventre, ont mis ça sur le compte
d’une gastro et m’ont dit d’aller dormir. » Sauf que Gilles est en train de
faire une crise cardiaque.
Plus tard, il appelle SOS Médecins,
qui s’occupe de lui. A l’hôpital, deux
stents — des ressorts au cœur — lui
sont posés. « Trois ou quatre heures
sont passées entre-temps. Or, on sait
que dans l’infarctus plus on attend,
plus le cœur se nécrose. Cet appel au
Samu reste pour moi un traumatisme. L’effroyable histoire de Naomi
m’a rappelé à mes mauvais souvenirs », souffle-t-il, dénonçant un système « qui ne fonctionne pas ».
L’histoire a aussi « ravivé la plaie »
de Dominique, 64 ans aujourd’hui.
LP/INFOGRAPHIE, C. TÊCHE.
PAR FLORENCE MÉRÉO
DR
Le décès de Naomi Musenga, dont l’appel n’a pas été pris au sérieux par le Samu du Bas-Rhin, entraîne
une enquête préliminaire. Cela ravive les plaies d’autres patients, qui ont été mal pris en charge par le 15.
Naomi Musenga,
maman d’une petite fille,
aurait dû avoir 23 ans en avril.
monde. La marche blanche devrait avoir lieu la semaine prochaine », nous confie Ann-Ly,
pour le collectif. Comme beaucoup, elle reste bouleversée
par le décès de la jeune femme
qui aurait dû avoir 23 ans en
avril. Naomi Musenga, maman
d’une petite fille, rêvait de reprendre ses études. « En lien
avec la mode, sa passion », indique Ann-Ly. Nombre des
photos d’elle, dont une en robe
de mariée, sont prises lors de
défilés de mode auxquels la
magnifique jeune femme participait. Le dernier avait eu lieu
en novembre, avant un mois
son décès le 29 décembre.
« Naomi était une femme douce, issue d’une famille protestante très croyante », note
Ann-Ly. C’est d’ailleurs en
l’église protestante de Graffenstaden qu’une cérémonie
religieuse a eu lieu en son honneur le 5 janvier. « Aujourd’hui,
assure Ann-Ly, cette affaire dépasse Naomi. C’est devenu le
combat de la nation. »
FL.M.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
JEUDI 10 MAI 2018
10
SOCIÉTÉ
@le_Parisien
Les musulmans
en quête d’une grande voix
EN BREF
SANTÉ
La rougeole a dépassé
les 2 000 cas cette
année, selon l’agence
sanitaire Santé publique
France et 87 % des cas
sont survenus chez des
sujets non ou mal
vaccinés. 21 % ont été
hospitalisés. 48 % des
cas (soit 1 036) sont
déclarés en NouvelleAquitaine, seule région
en situation épidémique.
RELIGION Alors qu’une vaste consultation vient d’être lancée sur l’organisation de l’islam
de France, nous sommes allés à la rencontre des fidèles pour connaître leurs attentes.
PAR VINCENT MONGAILLARD
« IL FAUT SÉPARER
LA RELIGION
DE LA POLITIQUE »
FATAH, 36 ANS
Cette initiative intervient alors
que le président Macron a annoncé en février son intention
de « poser les jalons de toute
l’organisation de l’islam de
France » avant la fin du premier
semestre. C’est aussi une manière de couper l’herbe sous le
UNIVERSITÉ
LP/JEAN-BAPTISTE QUENTIN
C’EST UNE INSTITUTRICE qui le
dit. « L’islam de France a besoin
d’une sorte de délégué de
classe, d’un référent éclairé,
profondément humaniste et
très ouvert au dialogue. Dans
notre religion, on n’a personne
qui fait autorité, contrairement
au judaïsme avec le grand
rabbin de France et au catholicisme avec les évêques », décrit
Amira, croisée hier après-midi
dans le quartier populaire de
Belleville, à Paris.
A l’image de cette trentenaire,
nombreux sont les musulmans
dans notre pays qui se sentent
mal ou non représentés au niveau national. Devant ce constat, le militant très clivant
Marwan Muhammad, ancien
directeur du Collectif contre
l’islamophobie en France
(CCIF), vient de lancer sur
la Toile une ambitieuse consultation anonyme des musulmans sur l’organisation de leur
culte, les invitant ainsi à prendre
leur destin en main. « Citez trois
personnes par lesquelles vous
vous sentez représenté ? »,
demande par exemple le
questionnaire.
Paris (XXe), hier. Pour Sarah et sa fille, rencontrées dans le quartier de Belleville, le porte-voix idéal de l’islam en France doit comprendre
les citoyens « entre deux mondes : nés en France mais de culture maghrébine ».
pied du Conseil français du culte
musulman (CFCM), qui a prévu,
lui aussi, de recueillir les attentes
des fidèles le mois prochain.
Cette instance, créée en 2003
sous l’impulsion de Nicolas
Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, et chargée d’être l’ambassadrice des musulmans de
l’Hexagone auprès du pouvoir,
est loin de faire l’unanimité.
« Il n’y a que des clans là-dedans, influencés par l’Algérie, le
Maroc ou la Turquie. Il faut séparer la religion de la politique »,
martèle Fatah, 36 ans, commerçant d’origine algérienne. « Les
responsables du CFCM aiment
l’Elysée, les beaux quartiers…
Comment voulez-vous qu’ils
me représentent ? », s’indignet-il. Il en a « marre » également
de « ces imams qu’on voit
toujours à la télé ». Et de citer
Hassen Chalghoumi, très engagé dans la lutte contre le djihadisme mais guère apprécié dans
les banlieues. « C’est un clown
qui porte un costard à 1 500 €,
il ne connaît pas un verset du
Coran », tacle-t-il.
Sarah, 43 ans, mère au foyer,
dresse le portrait-robot du
porte-voix idéal de l’islam de
France. « Dans notre religion, on
doit s’adapter au pays dans lequel on vit sans offenser les
autres. Il faut donc qu’il soit né ici,
qu’il ait une réelle instruction, la
mentalité républicaine, une culture de la laïcité mais qu’il puisse
aussi comprendre ces citoyens
qui sont entre deux mondes
comme on dit, nés en France
mais de culture maghrébine »,
résume-t-elle.
A ses yeux, il est important
qu’émerge un sage incontestable capable de « défendre » la
communauté musulmane.
« DEPUIS
LES ATTENTATS,
ON MET MUSULMANS
ET ISLAMISTES DANS
LE MÊME SAC ! »
SALAH, 29 ANS
« Parce qu’on est plus salis
qu’autre chose. On nous met
une étiquette, on est stigmatisés.
Ce n’est pas normal que ma fille
âgée de 12 ans ne puisse pas vivre normalement sa foi. Elle se
sent mal à l’aise à cause du regard des autres », regrette-t-elle.
Salah, 29 ans, à la recherche
d’un emploi, est sur la même
longueur d’onde. « Depuis
les attentats, on met musulmans
et islamistes dans le même sac !
Pour en finir avec les amalgames, on a besoin d’une figure
respectée de tous. Mais on
ne veut pas d’une marionnette
de l’Etat qui va nous dicter
ce que l’on doit faire. Moi,
je sais lire le Coran, tout est
clair : il faut vivre ensemble »,
répète-t-il.
Amira, la maîtresse d’école,
sait que le chantier s’annonce
très compliqué. « Dans l’islam,
il n’y a pas de hiérarchie. Pour les
fidèles, l’autorité supérieure,
c’est le Créateur », explique-te l le . E l le a to ut d e m ê m e
un nom à suggérer, « une
grande voix avec de l’aura »
pour représenter les siens :
le philosophe et islamologue
Abdennour Bidar.
L’université Jean-Jaurès
le Mirail à Toulouse
(Haute-Garonne),
occupée depuis
deux mois par des
étudiants opposés
à la réforme d’accès
à l’enseignement
supérieur, a été évacuée
hier avant l’aube par
quelque 200 policiers.
Selon la préfecture, il n’y
a eu ni blessé ni incident,
mais un jeune évacué
a été interpellé plus tard
près de la gare où devait
se tenir une assemblée
des étudiants grévistes.
Légérement blessé, il a
été hospitalisé.
ENVIRONNEMENT
Le préfet des Bouchesdu-Rhône a mis en
demeure l’usine Alteo,
exploitant d’un site de
bauxite, de mettre en
œuvre des mesures
contre l’envol de
poussières qui ont
pollué un village au nord
de Marseille début avril.
« Le site exploité par la
société Alteo à BoucBel-Air a été à l’origine
d’un accident de
pollution de l’air de
grande ampleur », écrit
le préfet dans un arrêté
publié le 3 mai.
« On ne peut pas décider à notre place »
Marwan Muhammad a lancé, hier, une vaste consultation auprès des fidèles. Portrait d’un militant qui divise.
milibris_before_rename
des mathématiques financières, anglophone, a été tradeur et conseiller
au sein de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe
(OSCE). C’est au Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) qu’il s’est
forgé une notoriété. Il en a été le porte-parole puis le directeur exécutif,
fonction qu’il a quittée à l’automne.
GOÛT PRONONCÉ
POUR LA POLÉMIQUE
Les chiffres de l’association, qui recense les actes antimusulmans dans
notre pays, sont contestés par les
autorités, qui les jugent bien au-dessus de la réalité. Le CCIF s’est retrouvé
sur le devant de la scène médiatique
AFP/DOMINIQUE FAGET
IL SE PRÉSENTE comme un « musulman lambda ». Ce n’est pourtant pas
le cas. Marwan Muhammad, 39 ans,
qui a lancé hier sur Internet une vaste
consultation pour « définir les bases
de ce que pourrait être l’organisation
des communautés musulmanes » à
l’avenir, se distingue des 5 millions de
fidèles de l’Hexagone. Car il divise.
Très actif sur les réseaux sociaux, il
séduit des jeunes qui voient en lui un
« vrai défenseur » de leur religion. A
l’inverse, ses adversaires lui reprochent d’être l’ambassadeur d’un islam politique, proche des Frères musulmans et de Tariq Ramadan.
Né à Paris d’un père égyptien et
d’une mère algérienne, ce spécialiste
Marwan Muhammad assure n’avoir
aucune ambition personnelle.
après avoir réussi à faire invalider par
le Conseil d’Etat des arrêtés municipaux interdisant le burkini.
Brillant orateur, Marwan Muhammad enchaîne les conférences, parfois aux côtés d’imams fondamentalistes, pilote aussi des séminaires
« d’autodéfense intellectuelle ». Il a un
goût prononcé pour la polémique,
participant, par exemple, en 2016 à
Reims au camp d’été décolonial, réservé aux « personnes subissant, à titre personnel, le racisme d’Etat en
contexte français », un événement
excluant de facto les Blancs.
Ses détracteurs estiment qu’il entend servir ses propres intérêts en orchestrant une concertation des mu-
sulmans. Lui assure qu’il n’a aucune
ambition personnelle. « Je veux impulser l’idée, auprès des instances
politiques comme dans l’opinion,
qu’on ne peut pas décider pour les
musulmans en se passant des musulmans », résume-t-il.
« J’espère que cette consultation va
permettre d’identifier de nouvelles
figures musulmanes largement
plébiscitées par les musulmans euxmêmes, par exemple des responsables d’associations locales, et que ces
personnes pourront ensuite jouer un
rôle médiatique ou politique. A titre
personnel, ce n’est absolument
pas un costume que j’ai envie d’endosser », assure-t-il.
V.M. AVEC R.K.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
11
FAITS DIVERS
www.leparisien.fr
La police mise en veilleuse la nuit
faute d’effectifs
Il n’y a plus de brigade anticriminalité la semaine à partir de 2 heures du matin et le week-end,
à Lons-le-Saunier (Jura). Une députée réclame dix postes au ministre de l’Intérieur.
UN COMMISSARIAT au bord de
la crise de nerfs. Dans le Jura, les
20 000 habitants de la circonscription de sécurité publique de
Lons-le-Saunier, la préfecture,
doivent désormais se passer de
brigade anticriminalité à partir
de 2 heures du matin, en semaine, ainsi que le week-end. La
faute à des effectifs policiers très
nettement insuffisants.
C’est notamment la députée
locale qui l’affirme et l’écrit. Le
18 avril, selon un courrier que
nous avons pu nous procurer,
Danielle Brulebois alertait le ministre de l’Intérieur. L’élue ne
peut être soupçonnée d’en faire
un combat politique. Un temps
vice-présidente de l’Assemblée
nationale, elle fait partie du groupe la République en marche.
« Les moyens humains opérationnels du commissariat apparaissent sous-dimensionnés,
prévient-elle. Des éléments concrets font état de dysfonctionnements pouvant porter atteinte
à la sécurité des policiers en intervention, mais aussi à celle de
nos concitoyens du fait du manque d’effectifs sur le terrain. »
« Tout le monde le sait, et person-
Dans l’Essonne, des
patrouilles mutualisées
DANS L’ESSONNE, la solution au
manque de fonctionnaires
pour assurer les patrouilles de
la brigade anticriminalité (BAC)
passe par la mutualisation.
C’est ce qu’a demandé la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) dans
une note transmise fin avril aux
chefs de circonscription du Val
d’Yerres-Val de Seine, un bassin de 130 000 habitants doté
de trois commissariats. Chacun avait une BAC. Désormais,
les jours où les effectifs ne seront pas suffisants, il n’y aura
que deux patrouilles du genre
pour un territoire vaste, frontalier avec la Seine-et-Marne et
le Val-de-Marne.
« Généralement, il faut être
trois agents pour faire une patrouille de BAC, détaille un policier. Mais on les fait plus souvent à deux… » Une situation
due aux arrêts maladie, aux départs pas encore remplacés.
Mais voilà, le transport du fusil-mitrailleur dans les véhicules est devenu indispensable en
raison du risque attentat. Et les
textes disent que les fonctionnaires doivent être trois pour
avoir avec eux cette arme lourde. « Il s’agissait juste d’un rappel des règles de sécurité qui
s’appliquent au niveau national », a expliqué à notre journal
“
NOUS SOMMES
MOINS PRÉSENTS
SUR LE TERRAIN
ET CELA VA FINIR
PAR SE RESSENTIR
SUR LES CHIFFRES
DE LA DÉLINQUANCE
UN POLICIER
milibris_before_rename
”
Josiane Chevalier, la préfète de
l’Essonne. « Il n’est pas question
de supprimer des BAC, mais la
norme de travail, c’est trois
fonctionnaires », a également
déclaré fin avril Jean-François
Papineau, le directeur départemental de la sécurité publique.
FLUX TENDU
Reste que cette note s’entrechoque avec un regain de tensions entre bandes rivales dans
des cités de cette agglomération « et cela va rallonger notre
temps d’intervention », prédit
un policier. « Le week-end dernier, nous avons eu plusieurs
appels de polices municipales
pour intervenir sur des rodéos
urbains. Nous n’avons pas pu y
aller, nous étions pris par
ailleurs, appuie une source interne. Nous sommes moins
présents sur le terrain, et cela
va finir par se ressentir sur les
chiffres de la délinquance. »
Pour Claude Carillo, du syndicat Alliance, « ces consignes
vont dans le sens de la sécurité.
Mais nous constatons que la
PSQ (NDLR : police de sécurité
du quotidien) est mise en place
sans les moyens. Nous réclamons à cor et à cri des effectifs
supplémentaires. Dans le Val
d’Yerres - Val de Seine, les
commissariats fonctionnent à
flux tendu, et c’est le cas ailleurs
aussi. »
Dénonçant un « scandale
absolu », Nicolas DupontAignan, le député (DLF) de cette
circonscription de l’Essonne, a
écrit au ministre de l’Intérieur
Gérard Collomb pour se plaindre de cette situation.
NICOLAS GOINARD
ne ne fait rien, dénonce en écho
Nicolas Combet, délégué départemental du syndicat
Alliance-Police nationale, luim ê m e b r i g a d i e r à l a BAC
de Lons-le-Saunier. Le préfet
a écrit, le directeur départemental de la sécurité publique a
écrit, la Direction centrale de
la sécurité publique nous dit
qu’elle nous comprend, mais
rien ne se passe… »
PHOTOPQR/ « LE PROGRÉS »/PHILIPPE TRIAS
PAR NICOLAS JACQUARD
LES CANDIDATS
NE MANQUENT PAS
La faute, en partie, à des recrutements insuffisants ces derniers
temps au niveau national. En
conséquence, rien ne dit que la
prochaine commission administrative paritaire (CAPN), qui
avalise l’ensemble des mouvements de mutation, ne sera clémente avec le Jura. C’est même
l’inverse. Cette CAPN se tiendra
tout début juillet mais des arbitrages ont déjà été rendus. Selon
nos informations, alors que Gérard Collomb promettait dans sa
réponse à Danielle Brulebois un
examen attentif de sa demande,
aucun poste n’est prévu à Lonsle-Saunier, quand la députée en
réclamait dix, et ce alors même
que les candidatures ne manquent pas. « Ça va être difficile de
tenir, anticipe Nicolas Combet.
Car plusieurs départs du com-
missariat sont par ailleurs prévus dans le courant de l’année
2018, et cela signifie qu’ils ne seront pas remplacés avant au
mieux l’année prochaine. »
En attendant, les policiers locaux gèrent la pénurie. « Entre
les gardes, les audiences au tribunal, les déplacements à l’hôpital ou à Paris en cas d’expulsion
de sans-papiers, ça laisse peu de
monde sur le terrain », déplore le
délégué syndical. A tel point que
le dimanche, les permanences
police secours ne sont assurées
que par deux réservistes, des retraités d’une soixantaine d’an-
nées. Au-delà d’un manque d’intérêt pour la situation des
départements ruraux, Danielle
Brulebois rappelle que « l’actualité récente (NDLR : l’attentat de
l’Aude) a démontré que les villes
moyennes n’étaient plus épargnées par les actes terroristes. »
« Vous imaginez un attentat le dimanche, avec ces deux papys
qui arrivent ? glisse un policier
local. Le seul conseil que l’on peut
donner à nos concitoyens, c’est
de courir vite, ou d’attendre le
Raid… » Contacté, le service
communication de la police nationale n’a pas donné suite.
A Lons-le-Saunier
(Jura), les policiers
gèrent tant bien
que mal le manque
d’effectifs.
Le dimanche,
ce sont deux
retraités réservistes
qui assurent
les permanences
police secours.
SPÉCIAL IMPÔTS
MARDI 15 MAI 2018
Déclaration
Nouveau barème, prélèvement
à la source, charges déductibles...
2018
LE GUIDEÔTS
DE VOS IMP
déclarer PAGE II
Ce que vous devez
déduire PAGE III
Ce que vous pouvez
III
PAGE
Les nouveautés
PAGES IV ET V
Calculez votre impôt
source,
Le prélèvement à la VI ET VII
mode d’emploi PAGES
déclarer
t
Pratique : commen
eigner PAGE VIII
en ligne et où se rens
À LIRE MARDI 15 MAI
Tout ce qu’il faut savoir pour
bien remplir votre déclaration 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
12
FAITS DIVERS
@le_Parisien
« Un procès
ne
m’aurait
pas
rendu
ma
fille
»
réagit au suicide de son ex-femme qui était incarcérée depuis près d’un an
Frédéric Lux
pour le meurtre de leur fille Alizée. Il n’y aura donc pas de procès.
PROPOS RECUEILLIS PAR JULIEN MIGNOT
Alizée, 9 ans, a été étouffée
par sa mère en mai 2017.
Le père de l’enfant dit avoir
alerté les gendarmes
et la justice sur le sort
de sa fille, en vain.
Murielle Schroer, 48 ans, étouffe sa
fille, Alizée, 9 ans, avec un oreiller
avant de se trancher les veines. La
fillette ne survivra pas, contrairement à la mère, qui sera finalement
mise en examen et écrouée à Nancy
(Meurthe-et-Moselle), en attente
d’un procès d’assises. Une mère
seule, sans ressources, au bout du
rouleau… C’est ainsi que Murielle
Schroer se présentait. Sauf que le
père d’Alizée, Frédéric Lux, a décrit
une situation bien différente : celle
d’une mère qui prive progressivement le père de ses droits de garde et
de visite, jusqu’à la fuite dans une cavale anonyme.
Un an après les faits, dans la nuit
du 30 avril au 1er mai, alors que l’instruction était toujours en cours,
Murielle Schroer s’est donné la mort
« par intoxication médicamenteuse » dans sa cellule, selon le procureur de la République, François Pérain. Frédéric Lux, le père d’Alizée,
se confie quant à ce dramatique dénouement.
Comment réagissez-vous
au suicide de votre ex-femme ?
Avec colère ?
FRÉDÉRIC LUX. Contre toute attente,
avec un immense et profond soulagement !
Mais cela veut dire que l’action
publique va s’éteindre et qu’il n’y
aura pas de procès…
Comprenez-moi bien, je ne suis pas
méchant, je suis fataliste. Cela ne
m’aurait pas rendu ma fille ! Selon
un rapport d’expert, Murielle devait
être surveillée de très près, cela ne l’a
pas empêchée de récupérer une dose médicamenteuse fatale, alors
vous savez, la justice…
Mais la justice pouvait vous
apporter une part de vérité ?
DR
LE 23 MAI 2017, à Dolving (Moselle),
Ma fille est morte à l’âge de 9 ans,
étouffée par sa mère. Cette vérité, je
la sais déjà, je n’ai pas besoin d’un
procès pour qu’on me le dise. Le verdict, les années de prison ne m’importent pas. Pendant huit ans, je me
suis battu contre les gendarmes et la
justice pour les mettre en garde concernant le sort de ma fille. Et je ne recevais pour toute réponse que des
haussements d’épaules et un postulat : votre fille n’est pas en danger, elle
est avec sa mère ! On a vu le résultat :
“
MA FILLE EST MORTE
À L’ÂGE DE 9 ANS, ÉTOUFFÉE
PAR SA MÈRE. CETTE VÉRITÉ,
JE LA SAIS DÉJÀ, JE N’AI PAS
BESOIN D’UN PROCÈS
POUR QU’ON ME LE DISE.
”
j’ai reçu ma fille en cendres dans une
petite boîte ! Que voulez-vous que
j’attende de cette justice ?
Et vous ne souhaitiez pas
que votre ex-femme réponde
de ce drame ?
Pendant huit ans, elle a menti et on l’a
écoutée. Depuis le drame, est-ce
que la situation a changé ? Pas du
tout, du fond de sa cellule, elle continuait à mentir, à raconter tout et
n’importe quoi sur notre relation et
la santé de notre fille. Et elle était en
I
l n’y aura pas de deuxième procès dans l’affaire
Marin, cet étudiant roué
de coups de béquilles et
laissé pour mort, le 11 novembre 2016 à Lyon (Rhône), pour avoir pris la défense d’un couple qui
s’embrassait dans la rue.
Vendredi soir, déçue par
le verdict de la cour d’assises des mineurs, qui a
condamné Y., l’agresseur
de Marin, à sept ans et demi de prison alors que le
parquet en avait réclamé
quatorze, la famille s’est
finalement résolue à l’accepter. Elle ne fera pas appel sur les intérêts civils,
milibris_before_rename
unique possibilité pour
une partie civile. « Le verdict n’est pas celui que
nous attendions et c’est
bien l’incompréhension, la
colère et l’abattement qui
nous ont animés vendredi,
a reconnu hier Audrey, la
mère de Marin. Néanmoins
et malgré notre douleur,
nous accueillons cette
décision avec dignité et
sobriété. »
PEINE MAXIMALE
POUR UN MINEUR
Qu’est-ce qui a pesé dans
ce choix ? « Marin a décidé
de tourner la page et de
consacrer son énergie à sa
rééducation », confie
Audrey, en expliquant privilégier « la volonté de se
reconstruire ». Les avocats leur ont également
expliqué qu’un procès en
appel était sans garantie
d’obtenir une peine plus
lourde. « Et ce garçon a
quand même été condamné au maximum de la peine qu’il encourait en tant
que mineur, ça a un sens »,
a relevé Me Frédéric Doyez,
avocat de Marin. L’excuse
de minorité a, en effet, été
retenue par la cour pour
l’accusé, qui était âgé de
17 ans au moment des
faits. Celui-ci ne souhaite
PHOTOPQR/« LE PROGRÈS »/PIERRE AUGROS
Pas d’appel dans l’affaire Marin
Lyon (Rhône), le 4 mai. Marin, ici avec sa mère au
tribunal, avait été roué de coups et laissé pour mort.
pas non plus faire appel.
« Ce n’est pas son intention », assure son avocate,
Me Anne Guillemot.
Sur le plan juridique,
seul un appel du parquet
général aurait pu entraîner
la tenue d’un deuxième
procès. Celui-ci, qui avait
l’intention de respecter le
choix de la victime, ne fera
pas appel.
CATHERINE LAGRANGE
À LYON (RHÔNE)
partie crue. Un procès n’aurait fait
que lui donner une tribune. C’était
une manipulatrice ! Elle était capable de se faire passer pour folle ou
pire de mettre le jury dans sa poche,
comme elle l’a toujours fait avec tout
le monde.
L’instruction et le procès
auraient pu permettre
de souligner ces mensonges ?
En êtes-vous sûr ? La juge d’instruction désignée pour ce drame
m’a convoqué. J’y suis allé. Pour
m’entendre dire que je n’en avais
sans doute pas fait assez pour ma
fille, pour alerter sur son sort. Quand
vous entendez cela, c’est insupportable. J’en ai une barre au ventre.
Alors je préfère qu’il n’y ait plus rien
plutôt qu’une parodie de justice.
Considérez-vous que d’autres
personnes étaient aussi
responsables de ce drame ?
Mon ex-beau-père qui l’a couverte
jusqu’au bout, je lui ai envoyé le procès-verbal de l’autopsie afin qu’il se
rende compte de ce que sa fille a fait
à sa petite-fille. Mais cela n’en faisait
pas un complice au sens juridique.
Alors à quoi aurait servi un procès ?
Un procès sert
à « faire son deuil »…
Depuis des mois, je vivais très mal
tout ce qui se passait, j’appréhendais
les confrontations avec elle, le
procès public, sa défense. Finalement, je suis soulagé que cela se
termine ainsi. Je préfère les larmes
à la colère !
EN BREF
JUSTICE
Un médecin anesthésiste
de Besançon (Doubs),
mis en examen en
mars 2017 pour sept
empoisonnements de
patients, dont deux
mortels, a demandé hier
l’allégement de son
contrôle judiciaire pour
pouvoir exercer à
nouveau sa profession.
Le docteur Frédéric
Péchier, qui clame son
innocence, souhaite
pratiquer des
consultations en dehors
du département du
Doubs et sans accès aux
blocs opératoires.
La justice rendra sa
décision le 23 mai.
ÉVASION
Un malfaiteur chevronné
de 26 ans a été
condamné hier à dixhuit mois de prison par
le tribunal correctionnel
de Saint-Etienne (Loire)
pour son évasion
de la maison d’arrêt de
La Talaudière le 2 avril
après laquelle il a tenté
de corrompre des
policiers. Brice Zerrouki a
été reconnu coupable
d’avoir proposé
100 000 € puis
500 000 € aux
fonctionnaires qui
l’avaient interpellé une
demi-heure après.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
C
LE PARISIEN
13
VIE QUOTIDIENNE
www.leparisien.fr
Sites de petites annonces :
comment éviter les arnaques
CONSO
De nouvelles
applications
permettent
aux Français
de s’échanger
des produits
en toute sécurité.
PAR BORIS CASSEL
I OBVY, POUR LES PETITES
ANNONCES À PARTIR DE 1 €
VOIX
EXPRESS
AVEZ-VOUS EU DES
PROBLÈMES LORS
D’ACHATS SUR DES
ANNONCES
EN LIGNE ?
PROPOS RECUEILLIS PAR
HENDRIK DELAIRE
milibris_before_rename
L’application Obvy permet, lors d’une transaction avec un autre particulier sur un site Internet, de bloquer la somme due sur un compte séquestre
jusqu’à ce que l’acheteur ait pu s’assurer de la conformité de l’article vendu. Si tout va bien, l’argent est alors versé au vendeur.
deur que lorsque les deux protagonistes se seront vus et qu’ils auront
vérifié que le bien est conforme aux
attentes. Si tout roule, l’acheteur
scanne alors avec son téléphone un
code QR généré par le vendeur. Sinon, tout peut être annulé en un clic.
« Quand on se rencontre pour
s’échanger l’objet, le tester, on ne
manipule donc plus d’argent », souligne Charles-Henri GougerotDuvoisin. Mais tout cela a un prix :
3,5 % du montant du paiement en
carte bancaire ou 2,5 % par prélèvement bancaire (avec un plafond de
29 €). « La commission est payée
par l’acheteur, c’est donc gratuit
pour le vendeur », insiste CharlesHenri Gougerot-Duvoisin.
LES ATOUTS DE CETTE APPLI : des
transactions dès 1 € (et jusqu’à
50 000 €). Peu cher.
SES INCONVÉNIENTS : pas de service de livraison associé, encore peu
connu.
L’ALTERNATIVE : PayPal, qui dispose d’un système de réclamation en
cas de problème. Clivré, Cpayé,
comme son nom l’indique, ne déclenche le paiement qu’à la réception du colis.
I PAYCAR :
LA REVENTE DE VOITURES
PREND DE LA VITESSE
« Six millions de Français vendent
chaque année une voiture d’occasion », affirme Vincent Marty, le
patron de la société PayCar. Un
business qui attire les arnaqueurs
en tout genre. Avec un grand classique : le faux chèque de banque. Un
acheteur se présente un samedi
après-midi à votre porte. Il vous
paye avec un chèque bidon. Vous ne
vous en rendrez compte que lorsque vous franchirez la porte de
votre agence bancaire.
Pour éviter cela, la start-up propose, en échange de 29 € (à la charge
du vendeur), de vérifier l’identité de
l’acheteur et d’organiser la transaction. Le futur acheteur dépose
l’argent sur l’application avant que
vous ne lui donniez rendez-vous.
Vous êtes donc sûr, lorsque le
potentiel acquéreur vient essayer la
voiture, qu’il est solvable. L’argent
change ensuite de compte en
un clic.
LES ATOUTS DE CETTE APPLI : elle est
hypersécurisée.
SES INCONVÉNIENTS : uniquement
pour les véhicules d’occasion
(autos, motos, bateaux, avions).
L’ALTERNATIVE : Depopass fonctionne sur le même modèle (vérification
d’identité, échange clés contre
argent, etc.) avec exactement le
même tarif.
I ET BIENTÔT
Leboncoin.fr a annoncé vouloir
bientôt lancer sa propre application
de paiement.
LP/CAMILLE LAPORTE
Lancée il y a quelques semaines par
une start-up bordelaise, Obvy est
« le premier moyen de paiement
spécialement étudié pour les achats
entre particuliers », selon son fondateur, Charles-Henri GougerotDuvoisin. « Il n’y a plus de risque de
chèque en bois, de fausse monnaie
ou d’acheteur qui essaye de faire
baisser le prix au moment du paiement sous prétexte qu’il n’a pas
l’appoint. »
L’acheteur et le vendeur doivent se
créer un compte Obvy. L’acheteur
verse l’argent par virement ou par
carte bancaire. Mais cette somme
reste bloquée sur un compte séquestre. Elle ne sera versée au ven-
LP/PHILIPPE LAVIEILLE
V
oiture, vélo, moto, ordinateur, jeux vidéo… Les
Français raffolent des
sites de petites annonces pour leurs emplettes ! Mais,
pour réellement faire des économies sur le marché de l’occasion
entre particuliers, encore faut-il
éviter de se faire payer en monnaie
de singe ou d’envoyer de l’argent et
ne jamais récupérer son colis ! Voici
une sélection d’applications pour
sécuriser vos transactions entre
particuliers.
Simon Robic
Charlotte Seiler
Lætitia Monneret
Aline Lefflot
Alain Febvre
30 ans, manageur marketing
NANTES (44)
34 ans, sec. administrative
BORDEAUX (33)
35 ans, sans profession
ARGENTEUIL (95)
45 ans, ingén. commerciale
SCEAUX (92)
53 ans, directeur sportif
TROYES (10)
Jamais. Lorsque j’achète
des articles sur ces sites, je fais
attention. Pour ne pas se faire
avoir, il faut faire preuve d’un
minimum de bon sens. Si l’offre
a l’air trop belle pour être vraie,
avec un prix trop bas, mieux
vaut passer son chemin. Et puis
il y a de plus en plus de services
de sécurisation de paiement
pour éviter de se faire piéger.
J’ai failli me faire
avoir. Je suis passée par un
Oui. J’ai acheté un pantalon en
similicuir sur le site Vinted. La
vendeuse avait indiqué que
l’article était neuf, mais quand je
l’ai reçu, j’ai vu qu’il était
craquelé. J’ai dû faire
comprendre à la vendeuse que
je pouvais la pénaliser avec une
mauvaise recommandation
avant qu’elle n’accepte de me
rembourser.
Pas encore. Je passe
par des sites d’annonces pour
acheter des vélos, une voiture
ou pour trouver des locations de
vacances. Je suis vigilant et je
ne donne pas suite si le prix est
trop bas ou trop élevé, ou si je
vois des fautes d’orthographe.
Si le produit me convient, je ne
vire jamais l’argent avant d’avoir
reçu ou vu le produit.
site d’annonces pour vendre
une robe. Un acheteur m’a
envoyé des messages, me
demandant d’envoyer la robe à
son oncle en Belgique avant de
me payer. Si j’avais été distraite,
j’aurais pu me faire avoir. Les
personnes âgées ou plus
crédules peuvent se faire piéger.
Oui. Mes parents se sont fait
avoir en achetant une voiture
sans permis via le site
Leboncoin.fr. Ils ont payé en
liquide et se sont rendu compte
après coup que la voiture avait
des défauts qui n’étaient pas
signalés. Ils ont essayé
de recontacter les vendeurs,
mais ils avaient changé
de numéro de téléphone.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
14
VIE QUOTIDIENNE
MES COURSES
LES « ŒUFS DE FRANCE »
ARRIVENT
La filière œufs lance un
label « Œufs
de France »
garant de l’origine
des produits, qui lui
permet d’entrer
dans la famille des
« produits agricoles
de France », initiée après le scandale
de la viande de cheval, en 2013.
Après la viande de veau, de bœuf, etc.,
mais aussi après les fleurs et une
flopée de fruits et de légumes, qui ont
tous déjà adopté ce label, les œufs
afficheront à la rentrée le logo bleublanc-rouge représentant une carte
de France stylisée. Cette filière, qui
produit 15 milliards d’œufs par an en
France, s’engage à ce qu’une poule
sur deux soit élevée autrement que
dans des cages d’ici à 2022.
MES TÉLÉCOMS
DES PROMOS POUR
GARDER LES CLIENTS
DES VENTES PRIVÉES
Les ventes privées, ça permet de
gonfler son portefeuille de clients, mais
ça ne rapporte pas et ces clients sont
souvent volages. C’est un des
problèmes de Free, qui brade
régulièrement ses forfaits mobiles sur
Vente-privee.com et perd une partie de
ses abonnés à l’expiration de la promo.
L’opérateur trublion tente une
parade pour les inciter à rester. Il y a
quelques jours, Free a adressé ce mail à
ses abonnés qui paient 0,99 € par
mois pour le forfait mobile 4G de
100 Go : « Votre forfait mobile Free
souscrit sur Vente-privée passera, à la
fin de votre promotion, au prix de
9,99 € par mois au lieu de 19,99 €,
pendant douze mois. » Cette offre
reste sans engagement et Free
s’occupe des démarches. De quoi
économiser à nouveau 120 € sur un an.
MON GARAGISTE
DR ; LP/ARNAUD JOURNOIS/OLIVIER LEJEUNE/YANN FOREIX/JEAN-BAPTISTE QUENTIN ; AUTOMOBILES PEUGEOT
FAIRE RÉVISER SA VOITURE
EN TOUTE CONFIANCE
milibris_before_rename
Qui n’a jamais tremblé avant
de déposer sa voiture au garage ?
Réparations imprévues, facture
douloureuse, méfiance vis-à-vis du
garagiste… La société Vroomly
propose à ses utilisateurs de prendre
directement rendez-vous avec un
garage de confiance, affichant des
prix justes et équitables. Depuis août,
la start-up met à disposition sur sa
plate-forme en ligne un annuaire de
tous les garages de France. 20 %
d’entre eux ont reçu la certification
« garage de confiance ». Pour
octroyer cette mention, Vroomly se
base sur le rapport qualité prix de
chaque garage et évalue son niveau
de confiance. La société utilise
notamment un algorithme qui
répertorie les tarifs des différents
services des garages français.
@le_Parisien
C’EST MALIN
Le
chiffre
Un programme
de fidélité
100 % bio
70,3
C’est le nombre
de millions
de paires
de baskets
vendues en
France en 2017,
selon
la Fédération
française
de la chaussure.
En valeur,
ce marché pèse
3,2 Mds€.
Les hommes
et les enfants
sont
les premiers
clients.
Une sacrée quinqua
LA 504 PEUGEOT, l’un des
modèles phares de la marque
au lion, fête ses 50 ans. C’est
en 1968 que la toute première
propulsion de la marque sort
des usines du constructeur.
Avec quelques mois de retard,
du fait des événements de
Mai 1968 et de la plus longue
grève du site historique de Sochaux (Doubs). Conçue sous la
houlette du célébrissime designeur italien Pininfarina, comme c’est la tradition chez Peu-
geot depuis la 403 de 1955,
cette berline familiale adopte
une étonnante silhouette carrée, propre aux canons de
beauté de l’époque.
La 504 trouve immédiatement son public et devient
l’année suivante la toute première Peugeot élue voiture de
l’année. Confortable, agréable
à conduire et disposant d’une
bonne tenue de route, elle tient
la dragée haute à sa rivale, la
Renault 16. Au final, elle sera
produite à plus de 3,7 millions
d’exemplaires, entre 1968
et 1996. Sa production a perduré en Amérique du Sud et en
Afrique jusqu’en 2005.
Pour cet anniversaire, Peugeot propose une collection,
baptisée 504 Legend, de teeshirts (25 €), mug (15 €),
badges (30 € les 24) et miniatures au 1/18e (69 €). La casquette (15 €) est brodée du lion
qui orne la calandre du modèle
de 1968.
É.B.
Depuis le 3 mai, Intermarché a lancé
une nouvelle carte de fidélité.
Illustrée d’une photo de tomate, de
chou rouge ou de kiwi, elle
récompense l’achat de fruits, de
légumes et de produits de la marque
Intermarché bio. Tous les jours, les
clients de l’enseigne bénéficieront
de 5 % en avantage carte (pour 20 €
dépensés en produits bio, 1 € est
crédité sur la carte de fidélité). A
partir de la 4e visite dans le mois, ce
montant passe à 10 %. Et une appli
informe en outre des promotions
sur ces références bio. Cette
nouveauté s’inscrit dans la volonté
du groupe des Mousquetaires,
également partagée par tous les
acteurs de la grande distribution, de
développer le thème du « mieux
manger » auprès de ses clients. Sur
les 300 lancements effectués sous
sa marque l’année dernière, 70 ont
porté sur des produits bio.
L’EXPERT VOUS RÉPOND
Le
saviezvous ?
La culotte
Petit Bateau
a pour origine
une comptine
En 1918, Etienne
Valton, fils de
Pierre Valton,
le fondateur
de Petit Bateau,
s’inspire
de la célèbre
comptine
« Maman les
p’tits bateaux
qui vont sur
l’eau ont-ils
des jambes ? »
pour couper
les jambes
du caleçon long
de l’époque.
C’est ainsi que
la célèbre
culotte en coton
pour enfants
voit le jour.
Un restaurant peut-il prendre
mon empreinte bancaire
lors d’une réservation ?
Je souhaite réserver un bon restaurant à faire découvrir
à ma famille, le restaurateur a-t-il le droit de me
demander une empreinte bancaire pour garantir ma
réservation ? Peut-il me prélever de l’argent ? LUC (03)
« En soi, il n’est pas illégal de demander une empreinte
bancaire. Aucun texte ne l’interdit formellement, aussi le
restaurateur a la possibilité d’intégrer dans son
Murielle
formulaire de réservation cette demande d’empreinte
GASNIER, juriste
bancaire (numéro, date de péremption, voire
à l’UFC-Que choisir
cryptogramme). Cette pratique est de plus en plus
www.quechoisir.org
fréquente. Elle se veut semble-t-il surtout dissuasive,
afin d’éviter les annulations de dernière minute ou les réservations non
honorées (pratique du « no show »). Quels que soient les termes employés
sur les sites Internet (arrhes, acompte, pénalités, garanties), aucune somme
n’est généralement prélevée d’avance. D’autre part, pour justifier un débit de
somme d’argent, le restaurateur doit vous informer dès votre réservation des
conditions d’annulation (modalités, délai de prévenance) et des sommes qui
pourraient être prélevées en cas de rendez-vous non honoré. Dans le cas
contraire, il s’agirait d’opérations non autorisées dont vous pourriez
demander un remboursement immédiat à votre banque. Le professionnel
n’est pas non plus autorisé à
conserver vos données
bancaires. Enfin, il serait abusif
de ne pas prévoir pour le
consommateur une indemnité
au moins équivalente si la table
n’était pas disponible. Il serait
aussi abusif d’empêcher le
consommateur de justifier de
son absence par un cas de force
majeure ou de prévoir une
indemnité manifestement
disproportionnée. »
PROPOS RECUEILLIS PAR ODILE PLICHON
ALLIANCE
Nestlé et Starbucks
se marient
Le café est un marché très porteur
et qui aiguise les appétits. Nestlé, le
leader mondial du secteur, vient de
conclure un accord avec Starbucks,
numéro 1 aux Etats-Unis. Montant
de la transaction ? 7,15 Mds$
(5,97 Mds€). Le groupe suisse, qui
compte déjà dans son portefeuille
Nespresso, Nescafé et Dolce Gusto,
va pouvoir commercialiser des produits Starbucks. L’accord ne porte
pas sur les 28 000 cafés Starbucks
dans le monde ni sur les produits
prêts à boire, mais sur la vente de
café en grains, en poudre ou en dosettes dans les grandes surfaces,
une activité estimée à 2 Mds$
(1,67 Md€) de chiffre d’affaires annuel. 500 employés de Starbucks
vont rejoindre Nestlé pour travailler
au développement de l’activité et à la
création de nouveaux produits.
Votre
rendez-vous
demain
TOURISME
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
15
ANNONCESJUDICIAIRES ET LÉGALES 75
www.leparisien.fr
Le Parisien est oiciellement habilité pour l’année 2018 pour la publication des annonces judiciaires et légales par arrêté de chaque préfet concerné dans les départements :
60 (4,46 €) - 75 (5,50 €) - 77 (5,25 €) - 78 (5,25€) - 91 (5,25 €) - 92 (5,50 €) - 93 (5,50 €) - 94 (5,50€) - 95 (5,25 €) tarifs HT à la ligne définis par l’arrêté du ministère de la Culture et la Communication de décembre 2017.
<J3><O>6266733</O><J>10/05/18</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000399663</B><M></M><R></R></J3>@
Divers société
<J3><O>6266930</O><J>10/05/18</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000399663</B><M></M><R></R></J3>@
AMA DECOR
SARL au capital de 2000 E
Siège social : 103 BD MAC DONALD
75019 PARIS
RCS N : 818577629 de PARIS
L’AGE du 01/03/2018 a décidé de nommer
gérant MR EL KHODARI MOHAMED 18 RUE
DE PICPUS 75012 PARIS à compter du
01/03/2018, en remplacement de SOLTAN
WALID démissionnaire.
Mention sera faite au RCS de PARIS.
<J3><O>6267035</O><J>10/05/18</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000337801</B><M></M><R></R></J3>@
L’AMOUREUSE BY
INGRID FEY
SARL au capital de 10000 Euros
Siège social : 228 boulevard de la Villette
75019 PARIS
RCS N : 822 928 610 de PARIS
L’AGE du 02 Mai 2018 a décidé la continuation de la société malgré les pertes
constatées.
Mention sera faite au RCS de PARIS.
Additif à l’annonce parue le 9 mai 2018,
concernant la société :
IES CONSEIL AEGID
GROUP
Il fallait rajouter : ‘Commissaire aux Comptes
titulaire, France Commissariats Révision
Consultants, situé Espace Vauban - 7
Boulevard Richelieu - BP 137 - 90003
Belfort Cedex’
Insertions diverses
<J3><O>6266774</O><J>10/05/18</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000469596</B><M></M><R>11265</R></J3>@
la SOCIETE DE CAUTION MUTUELLE DES
PROFESSIONS IMMOBILIERES ET
FINANCIERES «SO.CA.F»., 26 Avenue de
Suffren, PARIS 15 ème, fait savoir que la garantie qu’elle a accordée à:
S.A.R.L. PARK AVENUE IMMOBILIERE
6 rue Royale
75008 PARIS
SIREN: 495301913
pour les opérations de :
TRANSACTIONS SUR IMMEUBLES ET FONDS
DE COMMERCE - NON DETENTION DE
FONDS visées par la loi du 2 Janvier 1970,
cessera TROIS JOURS FRANCS après la publication du présent avis. Les créances, s’il
en existe, devront être produites au siège de
la SO.CA.F. dans les trois mois de cette insertion sous la référence RN / SP. 25 941
<J3><O>6267041</O><J>10/05/18</J><E>PR</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000399663</B><M></M><R></R></J3>@
FORMATEX
SASU au capital de 1000 E
Siège social : 26 ter rue Nicolaï
75012 Paris
RCS N : 814 882 627 de PARIS
L’AGE du 08/05/2018 a décidé de prendre
pour nouvelle raison sociale :
FORMATEXIA
Mention sera faite au RCS de PARIS.
Contact commercial
01 87 39 84 00
legales@leparisien.fr
marchespublics@leparisien.fr
Dessinons un autre avenir à ceux
qui sont exclus à cause de leurs différences.
milibris_before_rename
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
100 PAGES POUR SE DÉTENDRE,
S’AMUSER ET SE CULTIVER !
NOUVEAU
3,00€
milibris_before_rename
100 pages
En vente actuellement
chez votre marchand de journaux
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
Sports
L’INQUIÉTUDE NEUER
La participation du gardien emblématique de
l’Allemagne Manuel Neuer à la Coupe du monde
en Russie (14 juin - 15 juillet) apparaît de plus en
plus compromise après que l’entraîneur du Bayern
a annoncé, hier, que sa saison en championnat était
terminée. Agé de 32 ans, le champion du monde en titre
et capitaine de la Mannschaft est écarté des terrains
depuis septembre dernier en raison d’une fracture à un pied.
LP :OLIVIER LEJEUNE
www.leparisien.fr
Stade de France (Saint-Denis), mardi. Neymar a effectué sa première sortie publique française à l’occasion de la finale de la Coupe de France.
Neymar, superstar en représentation
FOOTBALL Après deux mois d’absence à Paris, la star brésilienne participe à toutes les festivités.
Histoire de confirmer son attachement au PSG.
PAR DOMINIQUE SÉVÉRAC
ET FRÉDÉRIC GOUAILLARD
e PSG vient de remporter
sa douzième Coupe de
France dans un Stade de
France festif. Opportunément, deux maillots du
PSG se glissent dans les mains de
Neymar et Verratti, les cadors absents de la finale, pour cause de blessure. Les deux stars vont pouvoir rejoindre la tribune présidentielle, la
tenue adéquate sur le dos, saluer les
huiles et recevoir leur médaille de
vainqueur. Le Brésilien se pliera au
tour d’honneur, pour le bonheur des
photographes. La première sortie
publique française depuis sa blessu-
L
re du 25 février est un plan sans accroc. Elle vise à démontrer que le
no 10, la banane au stade, est assurément un joueur du PSG, et lance le
show Neymar jusqu’à la fin de la saison. C’est très court : dix jours. Sportivement, il ne se passera rien. L’attaquant ne rejouera avec son club
samedi contre Rennes, ni à Caen lors
de la 38e journée, le 19 mai. Il n’est
d’ailleurs pas sûr que l’ancien Barcelonais effectue le déplacement jusqu’en Normandie.
I UNE PRISE DE PAROLE ATTENDUE
L’essentiel est ailleurs. Le « Neymar
PSG Tour » commencé au Stade de
France comporte encore trois étapes essentielles. La prochaine se situe dans son jardin, le Parc des Prin-
ces, dès samedi avec la célèbre
remise du trophée Hexagoal. L’attitude, les mots de Neymar sont attendus avec une folle impatience, lui qui
ne s’est plus exprimé sur son avenir
depuis le 27 janvier après
PSG - Montpellier (4-0). « Je suis
heureux à Paris », avait-il déclaré
avant de refuser de commenter les
écrits de la presse espagnole : « J’ai
déjà répondu à toutes ces spéculations. Je ne vais pas me répéter. »
I LE TROPHÉE UNFP LUI EST PROMIS
Dimanche, les trophées UNFP devraient le consacrer meilleur joueur
de la saison. C’est la tendance, les
derniers échos concernant un
joueur qui, deux mois et demi après
sa blessure, demeure le premier
passeur du championnat et le troisième buteur. Soit il est très fort, soit
la Ligue 1 est faible. Sans doute les
deux. Reste que Neymar est LE favori pour la plus importante des statuettes pour tout ce qu’il a réalisé
mais aussi et surtout pour tout ce
qu’il représente.
Dernier stop, le mardi 15, pour le
dîner de gala organisé par la Fondation PSG. Nasser Al-Khelaïfi, le président, vante chaque année cet instant. L’événement, peu médiatique
mais essentiel en termes d’image
pour le club, lui tient à cœur et il
n’aurait pas supporté l’absence du
Brésilien. Là encore, l’icône mondiale, en nœud papillon, va mettre les
projecteurs sur ce moment important de la vie du PSG.
I PAS DE DÉPART AVANT 2019
Cette énorme polarisation de l’actualité parisienne autour de Neymar
permet au club de frapper les esprits
à l’heure où l’Espagne relance la machine à fantasmes, à fake news, dirat-on au club. « Neymar négocie avec
Madrid », est la une proposée hier par
le quotidien « As ». Si le prodige de la
Seleção risque d’échapper au PSG, ce
ne sera pas avant 2019. Tout indique à
ce jour que Neymar accomplira au
moins une deuxième saison dans la
capitale française, avant de migrer.
Son arrivée au Real dépend aussi du
départ de Cristiano Ronaldo. Il n’empêche. Les rumeurs vont encore
courir tout l’été. Sollicité hier, Antero
Henrique, le directeur sportif, n’a pas
souhaité s’épancher sur la question.
LP/ARNAUD JOURNOIS
ET AUSSI
milibris_before_rename
Le PSG touche
Les Herbiers au cœur
Giroud : « On se doit
d’être exemplaires »
Travers,
droit vers l’Europe
FOOTBALL. Le club de la capitale
a réservé, mardi soir à l’issue de la
finale de la Coupe de France, tout un
tas de petites attentions à l’adresse
des Vendéens. Ces derniers y ont été
particulièrement sensibles.
FOOTBALL. L’attaquant des Bleus
et de Chelsea est l’une des têtes
d’affiche du projet Positive Football
lancé par l’UNFP pour promouvoir
l’engagement des joueurs auprès
d’actions caritatives et humanitaires.
RUGBY. Laurent Travers pourrait
devenir samedi le premier
à remporter la Coupe d’Europe
comme joueur puis comme
entraîneur. Confidences
d’un spécialiste.
P. 18
P. 19
P. 20
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
18
FOOTBALL
@le_Parisien
Les Herbiers bluffés par la générosité du PSG
Les joueurs du club vendéen de National, valeureux finalistes de la Coupe de France,
ne s’attendaient pas à recevoir autant de présents de la part de Paris.
LES HERBRETAIS ont finalement eu droit à leur valise. Pas
celle emplie de buts qu’ils craignaient de recevoir avant le
match contre Paris. Mais une
autre pleine de cadeaux.
C’est d’abord Michel Landreau, le président du club vendéen, qui s’est réjoui du comportement de son homologue
Nasser Al-Khelaïfi. « Les Parisiens ont eu un comportement
de seigneurs avec nous, s’enthousiasme-t-il. Au fond de
nous, on imaginait qu’ils nous
feraient des cadeaux. Mais pas à
ce point ! D’abord, j’ai reçu un
plateau en argent. Et ensuite, le
club avait préparé une autre
surprise : un maillot dédicacé
par tous les Parisiens et encadré. On va l’installer dans le
club-house aux Herbiers. »
Paris a également fait une
promesse aux Rouge et Noir.
Celle d’inviter toute l’équipe et
le staff au Parc des Princes la
saison prochaine. Le rendezvous est déjà pris selon Landreau. « Paris nous a dit que ce
serait lors de la deuxième journée de championnat. Quelqu’un du PSG va nous appeler
pour caler tout ça. C’est la grande classe, vraiment. » Sébastien
Flochon, le capitaine des Her-
biers, a apprécié d’être convié à
recevoir la coupe avec les Parisiens. « Il m’a dit que cela s’est
fait d’une manière naturelle,
confie Landreau sinon il n’y serait pas allé. Il ne fallait pas que
ça ait l’air forcé. » Flochon a vite
été rassuré.
LA CONFIDENCE
DE FLOCHON
À VERRATTI
« Zoumana Camara, l’entraîneur adjoint, est venu me voir
en me disant : Bravo pour ton
match, veux-tu venir avec
nous ? En tribune officielle, tous
les joueurs m’ont donné des petites tapes amicales. C’était
sympa. » Flochon en a profité
pour s’entretenir, en italien,
avec Marco Verratti pour lui
confier combien il regrettait
l’absence de sa sélection au
Mondial. Après le match, le vestiaire des Parisiens s’est ouvert
“
CERTAINS SONT
REPARTIS AVEC DES
ÉQUIPEMENTS, MOI
C’EST AVEC LES MAILLOTS
DE MBAPPÉ PUIS
UN AUTRE OFFERT
PAR VERRATTI
”
SÉBASTIEN FLOCHON,
CAPITAINE DES HERBIERS
pour leurs adversaires. « Certains sont repartis avec des
équipements, moi c’est avec les
maillots de Mbappé puis un
autre offert par Verratti », précise Sébastien Flochon. Mais
Les Herbiers ont aussi offert des
cadeaux originaux. « On n’a pas
oublié le couple présidentiel,
sourit Landreau. J’ai offert à Emmanuel Macron un livre sur la
Vendée sur lequel j’avais inscrit
un petit mot. Et Brigitte Macron
a reçu un bel œuf en chocolat ! »
Stade de France
(Saint-Denis), mardi.
Battus 2-0,
les amateurs
des Herbiers ont eu
droit à une haie
d’honneur
des Parisiens.
Mondial : Dani Alves,
trois semaines de suspense
DANI ALVES (35 ans) n’a pas dit
adieu au Mondial en Russie
(14 juin-15 juillet), mais sa participation est désormais liée au
rétablissement du ligament de
son genou droit. Comme le
précise le communiqué du
PSG, le Brésilien, touché mardi
à la fin de la finale de la Coupe
de France, souffre « d’une désinsertion haute de son ligament croisé antérieur avec entorse postéro-externe. Son état
nécessite un minimum de trois
semaines de soins avant de
réévaluer la nécessité d’un
traitement chirurgical ».
TWITTER/@LESHERBIERSFOOT
Stade de France,
mardi. Après
le match, les joueurs
vendéens ont été
conviés dans
le vestiaire parisien,
où certains ont pris
des selfies (ici, à g.,
avec Thiago Motta)
et d’autres ont
pu approcher la star
Neymar (à dr.).
AFP/FRANCK FIFE
PAR CHRISTOPHE BÉRARD
UN PARI POUR ÉVITER
L’OPÉRATION
« C’est une rupture du ligament
croisé antérieur, et c’est le plus
gros problème, commente le
docteur Jean-Marcel Ferret,
ancien médecin des Bleus.
L’évolution normale dans ce type de pathologie, c’est l’instabilité du genou qui nécessite une
(NUMÉRO SPÉCIAL)
Spécial
Coupe
du monde
2018
milibris_before_rename
Coupe du Mmonde 2018
intervention chirurgicale. Mais
sur les désinsertions hautes, on
a parfois des raccrochages de
ce ligament antérieur sur le
croisé postérieur, et il y a une
pseudo-réinsertion qui se
fait. J’en ai déjà vu, et c’est parfois suffisamment solide pour
continuer une carrière. Concernant Dani Alves, ça vaut le
coup de tenter le tout pour le
tout en prévision de la Coupe
du monde. C’est de la bonne
médecine. Mais si dans trois semaines, ça n’a pas évolué, et s’il
n’y a pas de cicatrisation, il faudra aller à l’opération. »
En pareil cas, la convalescence du défenseur parisien
devrait prendre au moins cinq
mois. Cela signifierait que l’ancien Barcelonais ne serait pas
opérationnel avant la fin de
l’année 2018. « Et encore, on a
coutume de dire que le joueur
ne retrouve l’intégralité de ses
moyens qu’après neuf mois »,
avance Ferret.
F.G.
À LIRE
DEMAIN
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
19
FOOTBALL
www.leparisien.fr
« Il faut changer le regard négatif
sur les joueurs de foot »
Olivier Giroud,
l’attaquant
de Chelsea et des
Bleus, évoque ses
engagements
humanitaires
et l’image des
footballeurs, qu’il
aimerait redorer.
PROPOS RECUEILLIS PAR YVES LEROY
têtes d’affiche du projet Positive
Football lancé par l’Union nationale des footballeurs professionnels (UNFP) pour promouvoir l’engagement des joueurs
dans des actions caritatives et
humanitaires. L’attaquant de
Chelsea et des Bleus a accepté
d’évoquer longuement ces actions et l’image des footballeurs,
qu’il juge biaisée.
Quel est l’objectif
de l’action Positive Football ?
OLIVIER GIROUD. C’est d’essayer
de mettre en valeur toutes les
actions des joueurs, et les effets
que peut avoir leur engagement
sur le plan sociétal. C’est la première fois qu’un mouvement les
regroupe toutes. J’espère que ça
va aussi pousser certains
joueurs à s’engager, à faire plus.
Il faut changer le regard négatif
sur les joueurs de foot. Montrer
que nous sommes des personnes responsables.
Comment résumer
cette image ?
C’est strass, paillettes, blingbling. Un certain nombre de
personnes sont très jalouses des
salaires. Il ne faut pas faire
d’amalgame. Tous les sportifs
génèrent énormément d’argent,
mais il y a cette envie chez pas
mal de joueurs de montrer
qu’on a un rôle important dans la
société. Le football crée aussi
beaucoup d’emplois et de ressources autour d’événements
comme le Mondial. Dans le
comportement, on se doit d’être
exemplaires parce que, pour
beaucoup, on est des modèles.
Parmi les multiples
sollicitations, comment avezvous choisi vos engagements ?
Chacun choisit les causes qui le
touchent le plus. S’investir, c’est
donner du temps, de l’argent et
“
C’EST PLUS FACILE
D’ÊTRE GÉNÉREUX
QUAND ON GAGNE
DES MILLIONS, MAIS
CERTAINS N’ONT PAS NON
PLUS CETTE IDÉE EN TÊTE,
DONC ON ESSAIE
DE LES SENSIBILISER
”
milibris_before_rename
CCM/FITTE
OLIVIER GIROUD est l’une des
Olivier Giroud est notamment ambassadeur de Monaco Collectif humanitaire, une association qui vient en aide à des enfants issus de pays en développement
et qui ne peuvent être traités dans leur pays d’origine. Ce jour-là, en juin 2017, il rendait visite à des enfants opérés au centre cardio-thoracique de la principauté.
faire vivre les messages de l’association. Au travers de Monaco
Collectif humanitaire, dont je
suis ambassadeur, j’ai eu l’opportunité de m’investir pour des
jeunes de pays en voie de développement pour qu’ils bénéficient d’une opération cardiaque
impossible dans leur pays. Je
suis heureux d’aider ces enfants
à avoir une deuxième vie grâce
au boulot des chirurgiens. Je
m’investis aussi pour l’association Sourire et Partage, de Cannes. Et dès qu’on me demande
de donner un maillot ou une paire de chaussures pour une association, je le fais.
Comment évoluent
les mentalités dans le foot ?
Chacun a sa propre personnalité. Des gens bien, il y en a dans le
foot et ailleurs. Des gens moins
altruistes, il y en a aussi partout.
C’est plus facile d’être généreux
quand on gagne des millions,
mais certains n’ont pas non plus
cette idée en tête, donc on essaie
de les sensibiliser. Ce n’est pas le
monde des Bisounours, mais on
voit de plus en plus de joueurs
de foot et d’anciens qui font
énormément pour aider ceux
qui en ont le plus besoin.
A l’instar du joueur espagnol
Juan Mata et de Common Goal,
qui consiste à reverser 1 %
de son salaire pour
des causes humanitaires ?
C’est une super initiative. Mais il
Le chiffre
42 %
des Français de
18 ans et plus ont une
bonne image des
footballeurs, selon
une étude menée
par l’Union nationale
des footballeurs
professionnels
(UNFP) auprès
d’un échantillon
de 1 003 personnes
et réalisée par
Data2decisions.
faut savoir que, dans certains
clubs comme à Arsenal, des initiatives existaient déjà. On ne
versait pas un pourcentage chaque mois mais quelques jours
de salaire pour une association,
l’Arsenal Foundation.
L’image des footballeurs
est indexée sur les résultats.
Gagner la Coupe du monde
serait un gros plus, non ?
Ce serait une bonne chose pour
la France entière, pour le moral
des Français, pour l’économie…
On doit bie n repré s e nte r
67 millions de Français. Il faut
garder la bonne pression, pas
celle qui paralyse comme lors
du premier match de l’Euro
2016 contre la Roumanie.
On imagine que vous
regarderez la liste
de Didier Deschamps
sans stress, le 17 mai…
Disons qu’il y a un noyau dur qui
sait plus ou moins qu’il va être
dans la liste pour le Mondial.
C’est indéniable, mais ça peut aller très vite. J’avais même oublié
que c’était si tôt, mais le 17 je serai
devant ma télé.
Rejoindre Chelsea cet hiver
était-il un pari payant ?
Je pense que j’en ai surpris plus
d’un. Quand le coach a pris la
décision de recruter Aubameyang à Arsenal, il fallait que je
parte pour penser à la Coupe du
monde. La route allait être barrée pour moi. Quand je suis arrivé à Chelsea, on était seulement
à trois mois et demi du Mondial.
Il y avait une grosse attente. Jusqu’ici, cela se passe très bien.
“
GAGNER LA COUPE
DU MONDE SERAIT
UNE BONNE CHOSE POUR
LA FRANCE ENTIÈRE
”
Avez-vous été ému
par les adieux de Wenger ?
Oui, je jouais mais j’ai vu les images. On l’a un peu poussé vers la
sortie. Je suis déçu qu’il n’ait pas
eu l’opportunité de finir sur un
titre. Il le méritait. Il a élevé Arsenal vers les sommets. Je ne pense pas que sa carrière soit finie.
Je retiendrai un grand gentleman. Un mec très classe.
Peut-il rebondir à Paris
en tant que directeur sportif ?
Peut-être qu’il veut entraîner, je
ne suis pas dans la confidence.
Le projet qui veut valoriser les footballeurs
LA REMISE DES TROPHÉES de l’UNFP
dimanche sera l’occasion du lancement
officiel du mouvement Positive Football,
à l’initiative du syndicat des footballeurs
professionnels. « L’objectif est de rendre
les joueurs plus en phase avec les
préoccupations de la société, expose
Sylvain Kastendeuch, président de
l’UNFP. Déjà six cents d’entre eux ont
signé le manifeste. » Plusieurs
initiatives seront mises en place pour
intervenir auprès des enfants malades,
des jeunes des quartiers défavorisés, du
football féminin. Des associations et des
représentants de la société civile (le
général de Villiers, l’économiste Jacques
Attali, la directrice de l’Unesco Audrey
Azoulay) se sont associés au projet.
L’ex-international français est parti
d’un constat : l’image des footballeurs
est détestable auprès des citoyens, alors
que 84 % d’entre eux attendent un
devoir d’exemplarité, d’après une étude
menée pour l’UNFP. « Je suis meurtri de
la façon dont on parle des joueurs.
On met trop en avant les dérives de
certains, sans valoriser les actions
positives des autres », déplore Sylvain
Kastendeuch.
Aujourd’hui, un joueur sur cinq
s’engage déjà individuellement sur les
1 200 pros en France. « Et 60 % des
joueurs non engagés veulent imiter la
démarche, cela représente plusieurs
centaines de joueurs, ce n’est pas rien. »
ROMAIN MÉTAIRIE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
JEUDI 10 MAI 2018
20
SPORTS
@le_Parisien
D’EUROPE
Rugby COUPE
FINALE (J - 2)
« Une finale, ça ne se perd pas »
Laurent Travers, le coentraîneur du Racing 92, prendra part à sa quatrième finale européenne.
Comme en 1997 avec Brive, il rêve d’un succès samedi.
Les finales sont des matchs à part.
Chaque mètre gagné est un mètre
vers la victoire. Vraiment. La discipline devient essentielle et la moindre
faute se paie cash. C’est celui qui en
fait le moins qui l’emporte. Surtout,
ça passe très vite. Il y a une telle ambiance, un tel engouement… »
que. Si le Racing bat Leinster, samedi
(17 h 45), en finale de la Coupe d’Europe, Laurent Travers (49 ans) deviendra le premier rugbyman à décrocher un titre européen à la fois
comme joueur (avec Brive en 1997)
et comme entraîneur.
Avant d’accompagner le XV de
France, avec son complice Laurent
Labit, pour la tournée de juin en Nouvelle-Zélande, Laurent Travers nous
a confié son regard sur les spécificités d’une finale européenne.
« MAGIQUE »
25 JANVIER 1997
Champion d’Europe avec Brive
« C’était la première édition avec les
clubs anglais. J’en garde le souvenir
de quelque chose de magique
(NDLR : victoire contre Leicester
28-9). Champion de France est un titre que tu peux remporter de plusieurs possibilités. Champion d’Europe, c’est assez rare. Vous en avez
de moins en moins. Et c’est quelque
chose que vous possédez à vie. L’année dernière, on a fêté les 20 ans du
titre. On était tous heureux de se re-
PRESSE SPORTS/ALAIN LANDRAIN
CE SERA UNE PREMIÈRE histori-
Arms Park (Cardiff), le 25 janvier 1997. Laurent Seigne (à g.), alors coach de Brive,
félicite son talonneur Laurent Travers après la victoire en Coupe d’Europe.
trouver. L’année suivante, on a perdu
d’un point (contre Bath 19-18). Il en
reste un goût un peu amer. C’est toujours quelque chose de frustrant. »
qui a plus ou moins fait oublier cette
défaite contre les Saracens. Quand tu
perds une finale, il faut savoir vite vite
repartir. »
« IL FAUT SAVOIR VITE
REPARTIR »
« CE QU’A FAIT TOULON
EST EXCEPTIONNEL »
14 MAI 2016
2013, 2014, 2015
Défaite en finale contre les Saracens
avec le Racing (21-9)
Le triplé de Toulon
« Ce qu’il y a de sûr, c’est qu’une finale, ça ne se perd pas. Bien sûr, derrière, on a eu le titre de champion de
France (face à Toulon au Camp Nou)
EN
dans l’ascension finale. Thibaut
Pinot (Groupama-FDJ), qui a
procédé à la reconnaissance
des lieux le mois dernier, a
pointé la différence par rapport
à l’étape de l’année passée qui
s’était conclue par un match
nul entre les favoris : « La montée a des passages très difficiles
et surtout le vent n’aura pas la
même influence. »
A noter que, hier, un motard
de l’organisation a été grièvement blessé après avoir été
percuté par une voiture dont le
conducteur a cherché à forcer
un passage dans la ville départ.
L.V.
Le titre comme joueur et entraîneur ?
« Il ne faut pas regarder sa propre
personne. Après, d’être peut-être le
premier à gagner la Coupe
d’Europe comme joueur
et entraîneur, ça serait quelque chose
d’extraordinaire.
Laurent Travers,
coentraîneur
du Racing 92.
Et aussi
BREF
Double dose écossaise
pour les Bleus
RUGBY. Le XV de France
Le chiffre
affrontera deux fois l’Ecosse (17
et 24 août 2019) et une fois
l’Italie (le 30 août) pour préparer
la Coupe du monde au Japon le
mois suivant. Les Bleus ont
terminé, hier, un stage de trois
jours à Marcoussis afin de
préparer la tournée de juin en
Nouvelle-Zélande. Paul
Jedrasiak, le deuxième ligne de
Clermont, victime d’une rupture
des ligaments croisés, n’y
participera pas.
EPA/MAXPPP/MARTIN
L
e Giro, dont la 5e étape a
été remportée hier par
l’Italien Enrico Battaglin
(Lotto-Jumbo), attend le verdict
de la première arrivée au sommet, à l’Etna, le célèbre volcan
abordé par une montée inédite
avec des passages à 15 %.
Si Rohan Dennis porte le
maillot rose de leader depuis
samedi dernier, sa marge est
des plus ténues (1 seconde) sur
Dumoulin, le vainqueur sortant. Le Britannique Chris
Froome, en difficulté depuis sa
chute lors de la reconnaissance du contre-la-montre, vendredi dernier, sera très attendu
12 MAI 2018
« Ce qu’ils ont fait est quelque
chose de très fort, d’exceptionnel
même. On s’en rend compte encore
cette saison : mener de front Top 14 et
Coupe d’Europe est très compliqué.
Cyclisme GIRO
A l’assaut de l’Etna
« JE N’AURAIS
JAMAIS PENSÉ À ÇA »
Mais ça sera à savourer après. L’important est d’être concentré sur ce
qui nous attend. Il paraît que Leo Cullen (le manageur de Leinster qui a
remporté trois fois la Coupe d’Europe comme joueur) peut aussi faire
comme moi. L’un de nous deux sera
donc le premier à entrer dans l’hist o i re . J ’avo u e q u e j e
n’aurais jamais pensé
à ça. Ça fait un beau
chemin parcouru !
On s’aperçoit que le
temps file. On évite de leur dire mais
les joueurs doivent
en profiter car ça
passe très
vite. »
LP/G. GEORGES
PAR DAVID OPOCZYNSKI
20
victoires consécutives
pour Rafael Nadal
sans perdre un set sur
terre battue, après son
succès face à Gaël
Monfils (6-3, 6-1)
au Masters 1000
de Madrid.
Cudmore rebondit
RUGBY. Le Franco-Canadien
Jamie Cudmore est le nouveau
manageur de Provence Rugby,
le club d’Aix-en-Provence, qui
vient de remonter en Pro D 2. A
39 ans, l’ancien Clermontois
avait été remercié du staff
d’Oyonnax en janvier.
Coquard la vie en rose.
CYCLISME. L’Allemand André
Greipel (Lotto-Soudal) s’est
montré le plus rapide dans
la deuxième étape des
Quatre Jours de Dunkerque,
hier, à Soissons (Aisne).
Le sprinteur allemand, de retour
après une fracture d’une
clavicule, a pris le meilleur sur le
Belge Dupont et Bryan Coquard
(Vital Concept), qui devient
leader de l’épreuve grâce
aux secondes glanées dans les
sprints bonifications. Parti trop
tôt dans le sprint, Nacer
Bouhanni (Cofidis) échoue à
une décevante quinzième place.
Garcia prend
le quart à Madrid
TENNIS. Caroline Garcia s’est
qualifié pour les quarts de finale
du Masters 1000 de Madrid en
battant l’Allemande Julia
Georges (6-2, 6-4). La
Française affrontera l’Espagnole
Carla Suarez Navarro.
Les Marseillais
extra-muros
FOOTBALL. Les
8 000 membres des groupes
de supporteurs marseillais iront
directement au Groupama
Stadium à Décines, sans passer
milibris_before_rename
par le centre de Lyon, pour
assister à la finale de Ligue
Europa, le 16 mai, a expliqué,
hier, le responsable de la
sécurité de l’OM, Thierry
Aldebert, assurant que les
esprits étaient « apaisés ».
« Le contexte n’est pas propice,
alors même que sur les réseaux
sociaux il y a des appels
aux fights » entre fans rivaux
de Lyon et de Marseille,
a-t-il précisé.
Ferguson va mieux
FOOTBALL. Manchester United
a donné des nouvelles
rassurantes de son exmanageur sir Alex Ferguson,
hier. Opéré à la suite d’une
hémorragie cérébrale, Ferguson
(76 ans) est sorti de soins
intensifs mais devra rester
en observation à l’hôpital.
NOTRE SÉLECTION TÉLÉ
AUJOURD'HUI
CHAÎNE HEURE
CYCLISME
6e étape
TOUR D’ITALIE
L’Equipe 13:05
QUATRE JOURS DE DUNKERQUE
3e étape
HANDBALL
Eurosport 1 15:15
STARLIGUE
Toulouse Montpellier
BeIN Sports 1 20:45
TENNIS
Masters 1000
de Madrid
Tournoi WTA
de Madrid
BeIN Sports 3 11:55
BeIN Sports 3 20:00
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
21
HIPPISME
www.leparisien.fr
Tout le monde aime Lover Face
Nos pronostics
LES PRÉFÉRÉS de S. Flourent
6
1
3
9
4
2
Vendredi soir à vincennes Découvrant de bonnes conditions de course,
Lover face semble capable de disputer les premières places, s’il reste sage.
PAR KÉVIN ROMAIN
VA-T-ON assister au même scénario
improbable que vendredi dernier,
avec une arrivée composée uniquement de chevaux de la seconde ligne ?
Cela est difficile à imaginer, même si
certains d’entre eux possèdent des
atouts. Cela étant, les meilleures chances semblent se situer en première
ligne, à commencer par Lover Face
(n°1). Malgré ses 10 ans, il reste susceptible et n’est pas à l’abri d’une petite
faute, comme en attestent ses récentes
performances. Cependant, ce bon élément originaire de Suède n’a plus à
faire ses preuves sur notre sol. Découvrant de belles conditions de course, il
dispose d’une première chance.
Aldo d’Argentré a des raisons d’y
croire. Régulier, Aldo d’Argentré (n°6)
fait partie des bonnes possibilités de ce
quinté. Cet excellent élément semble
Vincennes, le 7 avril. Lover Face (casaque rose) termine troisième du Prix
d'Aubusson derrière Diamond (n°8) et Class de Loriol (n°4). (Scoopdyga/E. C.)
avoir franchi un nouveau palier ces
dernières semaines, et ses récents essais à Vincennes se sont soldés par de
très bonnes tentatives. Son partenaire,
Adrien Lamy, n’a pas caché sa confiance et cela semble tout à fait légitime. Attention à lui !
R É S U LTAT S E T R A P P O R T S
Aria de Joudes pose problème. Jument de qualité, Aria de Joudes (n°3)
dispose d’une première chance dans
cette course. Toutefois, elle n’a qu’une
course dans les jambes et cette épreuve s’est soldée par une disqualification.
Faisons confiance à son entraîneur,
EN DIRECT AU
Alain Laurent, qui n’a pas son pareil
pour présenter ses chevaux en parfaite condition physique.
Ahrima Turgot, une valeur sûre. Depuis le début de l’année, il est difficile
de reprocher quoi que ce soit à Ahrima
Turgot (n°11). Elle enchaîne les accessits et ne semble plus très loin d’un
succès. Malgré cette position en seconde ligne, elle garde son mot à dire
pour le succès.
King Sir Kir, la course visée. Bien
engagé, King Sir Kir (n°5) part avec la
confiance de son partenaire, Alexandre Abrivard. « C’est la course visée,
a-t-il déclaré. En plus, nous avons hérité d’un bon numéro, le 5. » Tous les
feux sont au vert.
Quelques outsiders. Parmi les chances pour les places, on retrouve Ardente du Clos (n°4), pieds nus, Valfleury (n°2), à reprendre, ou encore Verrazano Bridge, malgré son n°9.
11 AHRIMA TURGOT
15 BE UNLIMITED
LES CONFIDENCES de K. Romain
5
1
6
11
3
4
L'ANALYSE de S. Doussot
1
5
3
6
11
9
ATTELÉ - COURSE D - COURSE EUROPÉENNE - AUTOSTART - 55 000 € - 2 100 M - GRANDE PISTE - DÉPART VERS 20 H 15
S.R. AGE DIST. DRIVERS
ORIGINES
TEMPS RECORDS
ENTRAINEURS PROPRIETAIRES GAINS
2 VALFLEURY
15 BE UNLIMITED
LE CHOIX de R. Porée
1
6
5
13
2
4
Hb.
10
2 100 F. Nivard
Ph. Billard
B. Olsson
235 830
Love You - Ambra Ok
VI - 2 100 - 1'11"2
5/1
2 VALFLEURY - Q
Hb.f.
9
2 100 C. Duvaldestin
T. Duvaldestin
D. Garçonnet
230 280
Memphis du Rib - Idague
VI - 2 100 - 1'12"7
16/1
3 ARIA DE JOUDES - Q
Fal.
8
2 100 A. Laurent
A. Laurent
Ec. Alain Laurent
233 250
Coktail Jet - Namastée
VI - 2 100 - 1'13"4
8/1
4 ARDENTE DU CLOS - Q
Fb.f.
8
2 100 M. Abrivard
M. Abrivard
Ec. L.D-M.Abrivard
238 810
Rêve des Vallées - Lumière du Clos
VI - 2 100 - 1'12"5
10/1
5 KING SIR KIR - Q
Mb.f.
7
2 100 A. Abrivard
L.-C. Abrivard
I.C.Equine AB
231 217
Make It Happen - Kings Blondie
PR - 1 640 - 1'11"5
6/1
6 ALDO D'ARGENTRÉ - Q
Mal.
8
2 100 A. Lamy
E. Lamy
E. Lamy
232 310
Qualmio de Vandel - Isabelle de Yolsa VI - 2 100 - 1'12"7
7 VERY FIRST - Q
Hal.
9
2 100 J.-F. Senet
J.-F. Senet
S.-S. Dumont
238 510
Orlando Vici - Japonaise du Soir
VI - 2 100 - 1'12"3
28/1
8 YANKEE'S PHOTO
Mb.f.
10
2 100 F. Ouvrie
B. Gulbransen
S. Vatnoy
237 248
Sj's Photo - Yankee Tracer
VI - 2 100 - 1'11"8
33/1
9 VERRAZANO BRIDGE - Q
Hb.
9
2 100 T. Levesque
T. Levesque
Ec. Pierre Levesque 241 700
Offshore Dream - Kuala Lumpur
VI - 2 100 - 1'13"5
18/1
10 A PRIORI (E1)
Hb.
8
2 100 A. Barrier
H. Daougabel
M. Bouchakour
173 740
Capriccio - Loctudy
VI - 2 700 - 1'12"8
36/1
11 AHRIMA TURGOT - Q (E1)
Fb.
8
2 100 M. Daougabel
H. Daougabel
M. Bouchakour
217 290
Prodigious - Night Turgot
VI - 2 100 - 1'12"6
13/1
12 POWELL BI - Q
Mal.
9
2 100 V. Ciotola
Anders Lindqvist
Anders Lindqvist
223 740
Toss Out - Gulfstream
PR - 1 609 - 1'11"
58/1
13 TWITTER - Q
Hb.
9
2 100 M. Mottier
A.-H. Post
Haras du Arctic
213 040
Offshore Dream - Face for Ever
VI - 2 100 - 1'11"4
20/1
Mb.
9
2 100 D. Parling
D. Parling
Stall Stampel AB
135 273
Orlando Vici - Mint Hornline
VI - 2 100 - 1'12"1
46/1
15 BE UNLIMITED
Hb.f.
7
2 100 J. Dubois
Ph. Moulin
Ec. Victoria Dreams 180 075
Prodigious - Limited Edition
VI - 2 875 - 1'13"4
22/1
16 VEDETTE AMÉRICAINE - Q
Fal.
9
2 100 G.-A. Pou Pou
G.-A. Pou Pou
G. Baldini
Jade Bocain - Irène du Jasmin
VI - 2 100 - 1'13"2
41/1
L 'A R G U S
milibris_before_rename
11/1
14 TWIN'S FAIRYTAIL - Q
1. Lover Face, 176;
2. Valfleury, 171;
3. Aria de Joudes, 176;
4. Ardente du Clos, 174;
5. King Sir Kir, 178;
6. Aldo d'Argentré, 173;
7. Very First, 170;
8. Yankee's Photo, 168;
9. Verrazano Bridge, 171;
10. A Priori, 169;
11. Ahrima Turgot, 172;
12. Powell Bi, 168;
13. Twitter, 167;
14. Twin's Fairytail, 164;
15. Be Unlimited, 177;
16. Vedette Américaine, 166;
Q : déferré des quatre pieds.
SON CLASSEMENT
INTERPRÉTÉ
5. King Sir Kir
15. Be Unlimited
3. Aria de Joudes
1. Lover Face
4. Ardente du Clos
6. Aldo d'Argentré
11. Ahrima Turgot
9. Verrazano Bridge
LES PRONOSTICS DE LA PRESSE
Bilto
Europe 1 (J. Covès)
Geny Courses
La Gazette
Le Dauphiné Libéré
Le Télégramme de Brest
Ouest-France (Gimcrack)
Paris Courses
Paris Turf
4
1
1
1
1
5
5
5
5
5
6
5
6
5
4
6
1
1
11
5
6
11
6
1
1
6
6
1
4
11
5
4
6
12
4
4
3
2
4
4
9
11
2
11
11
13
11
13
13
13
3
11
13
2
6
13
3
2
11
9
13
2
13
Paris-Turf.com
Paris-Turf TIP
Week-End (G. Covès)
RTL (B. Glass)
Spécial Dernière
Stato Turf Magazine
Tiercé Magazine
Tropiques FM (A. Yrius)
Week-End
5
5
1
1
9
1
5
5
5
6
6
5
4
5
5
1
1
6
LOVER FACE
ALDO D'ARGENTRÉ
KING SIR KIR
TWITTER
VALFLEURY
ARDENTE DU CLOS
3 ARIA DE JOUDES
11 AHRIMA TURGOT
5
3
11
6
9
4
COTES
1 LOVER FACE - Q
Pour 7 à 10 ans inclus, n'ayant pas gagné 248 000 €.
LOVER FACE
KING SIR KIR
ARIA DE JOUDES
ALDO D'ARGENTRÉ
AHRIMA TURGOT
VERRAZANO BRID.
L'INSPIRATION de H. Bouakkaz
0 . 8 9 2 . 6 8 3 . 6 7 5 (EPA - 0,80 €/min)
208 810
KING SIR KIR
LOVER FACE
ALDO D'ARGENTRÉ
AHRIMA TURGOT
ARIA DE JOUDES
ARDENTE DU CLOS
13 TWITTER
7 VERY FIRST
RÉUNION 1 - 2e COURSE - PRIX LÉO
N° CHEVAUX
ALDO D'ARGENTRÉ
LOVER FACE
ARIA DE JOUDES
VERRAZANO BRID.
ARDENTE DU CLOS
VALFLEURY
1
1
4
13
6
6
4
4
13
11
11
6
5
4
11
6
13
1
KING SIR KIR
ARIA DE JOUDES
AHRIMA TURGOT
ALDO D'ARGENTRÉ
VERRAZANO BRID.
ARDENTE DU CLOS
1 LOVER FACE
2 VALFLEURY
LEUR SYNTHÈSE
1
6
3
11
5
4
LOVER FACE
ALDO D'ARGENTRÉ
ARIA DE JOUDES
AHRIMA TURGOT
KING SIR KIR
ARDENTE DU CLOS
2 VALFLEURY
9 VERRAZANO BRIDGE
NOMBRE DE
CHEVAUX CITÉS
11
Coup de folie
13 TWITTER
Sa marge de manoeuvre n’est pas
énorme mais il a déjà bien fait à
Vincennes ces derniers mois. Une
place est dans ses cordes.
Driver à suivre
4
2
2
6
11
4
11
2
15
3
4
11
11
12
13
13
6
11
13
13
13
3
1
3
14
9
4
LES PRIORITÉS 18 fois : Lover Face (1), King Sir Kir (5), Aldo d'Argentré (6); 17 fois : Ardente du Clos (4),
Ahrima Turgot (11); 16 fois : Twitter (13); 8 fois : Valfleury (2); 6 fois : Aria de Joudes (3); 4 fois : Verrazano Bridge
(9); 2 fois : Powell Bi (12); 1 fois : Twin's Fairytail (14), Be Unlimited (15). Abandonnés : Very First (7), Yankee's
Photo (8), A Priori (10), Vedette Américaine (16).
ADRIEN LAMY
Etrier de bronze l’an passé, Adrien
Lamy traverse une belle passe de
forme actuellement et compte bien
la poursuivre avec Aldo d’Argentré
dans le quinté. « Il s’agit d’une bonne course pour Aldo. En dernier lieu,
avec plus de réussite, on aurait terminé deuxième. Le parcours ne le
dérange pas et je serais déçu de ne
pas finir sur le podium. »
SON CHOIX
5 - 1 - 6 - 11 - 3 - 4 - 9 - 13
SANS DOUTE PAS DE QUINTÉ DANS LES POULES
DEVENEZ SUPPORTER DU GRAND STEEPLE
PROPULSION EN PISTE AVANT L'ELITLOPPET
De retour à ParisLongchamp, les Poules d'Essai ne devraient
pas réunir suffisamment de partants afin d'être support du
quinté dominical. Chez les pouliches, elles sont encore quatorze alors qu'ils ne sont que treize du côté des mâles. Les
partants définitifs seront connus demain matin. Pour la première fois, ces deux épreuves se dérouleront sur la moyenne
piste en lieu et place de la grande.
France Galop vient de dévoiler une nouvelle offre pour la
journée du Grand Steeple-Chase de Paris, qui aura lieu le
dimanche 20 mai à Auteuil. La formule baptisée « le Pack
Supporter » contient une visite des obstacles, à partir de
10 h 45, une place assise en tribune ainsi qu’un menu au Food
Truck Burger (burger, frites, boisson et dessert). Des cadeaux
sont également à gagner pour les plus fervents supporters.
Mardi prochain à Solvalla, dans la banlieue de Stockholm, le
champion de Daniel Redén participera à une ultime course
préparatoire à l'Elitloppet sur 1 640 m avant de retrouver
Bold Eagle sur ce même hippodrome le 27 mai. Propulsion a
hérité du n°5 derrière les ailes de l'autostart. En revanche, il
n'est toujours pas question de Readly Express, absent depuis
sa victoire dans le Grand Prix d'Amérique du 28 janvier.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
22
HIPPISME
1
@le_Parisien
LOVER FACE
2 100
F. NIVARD
Da 3a Da 8m 4a Da
Lors de son avant-dernière sortie, il s’est bien comporté sur ce parcours. Fautif en dernier lieu, il doit remettre les pendules à l’heure. Notre favori.
Q Enghien, 21 avril 2018. Prix de la Porte d'Auteuil. Bon
terrain. Attelé. 60000 €. 2150m. 1. Totoo del Ronco
2150. 2. Diamond 2150. 3. Auch 2150. 4. Cathy A Quira
2150. 5. Ustang Ludois 2150. 6. Bonne Copine 2150. dai.
LOVER FACE - Q 2150 (F. Nivard 11/1). 16 part.
Vincennes, 7 avril 2018. Prix d'Aubusson. Bon terrain.
Attelé. 55000 €. 2100m. 1. Diamond 2100. 2. Class de
Loriol 2100. 3. LOVER FACE - Q 2100 1'11"2 (F. Nivard
46/1). 4. Tesauro 2100. 5. Twitter 2100. 6. Angelo Am
2100. 18 part.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Vincennes, 5 mars 2016. Prix de Montsoreau. Bon terrain. Attelé. 66000 €. 2100m. 1. LOVER FACE - Q 2100
1'11"9 (JM. Bazire 47/10). 2. Unbridled Charm 2100. 3.
Unique de l'Iton 2100. 4. Pleasure Kronos 2100. 5. Tallien
2100. 6. Rooibos 2100. 15 part.
5
KING SIR KIR
VERRAZANO BRIDGE
T. LEVESQUE
13a 10a 0a (r) (16) 5a 13a 1a
TWITTER
6
Il ne possède pas beaucoup de marge mais a déjà pris
quelques places à ce niveau de la compétition. En cas
de défaillances, il peut se placer. Le coup de folie.
Laval, 4 mai 2018. Prix Ozo. Bon terrain. Attelé.
30000 €. 2875m. 1. Business Class 2875. 2. Vanychof
2875. 3. Vicomte de Corveil 2875. 4. Romi Mms 2875. 5.
TWITTER - Q 2875 1'13"8 (R. Bakker 29/4). 6. Cash du
Rib 2875. 16 part.
Vincennes, 14 avril 2018. Prix de Château-Gaillard. Bon
terrain. Attelé. 60000 €. 2700m. 1. Charmeuse Royale
2700. 2. Blues des Landiers 2700. 3. Bonne Copine
2700. 4. Câlin de Morge 2700. 5. Classic Way 2700. 6.
Belline d'Urzy 2700. 8. TWITTER - Q 2700 1'14"2 (M.
Mottier 38/1). 15 part.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Vincennes, 14 février 2017. Prix de Château-Gontier.
Bon terrain. Attelé. 54000 €. 2100m. 1. TWITTER - Q
2100 1'12"2 (B. Goop 11/1). 2. Speed Delicious 2100. 3.
Aulis du Courtille 2100. 4. Twin's Fairytail 2100. 5. Quarter of An Hour 2100. 6. Viking Fromentro 2100. 17 part.
ALDO D'ARGENTRÉ
A. LAMY
4a 1a 4a Da 2a 3a
A PRIORI
10 A.4mBARRIER
5m 0a Da (17) Da 8a
2 100
3
TWIN'S FAIRYTAIL
14 D.5a PARLING
5a 7a 10a (17) Da 4a
ARIA DE JOUDES
2 100
7
VERY FIRST
Lors de ses dernières sorties, il n’a pu se mettre en évidence. Déjà vu à son avantage sur ce tracé, cet hiver, il
mérite une note de méfiance. Pour une cote.
Q Vincennes, 27 avril 2018. Prix Huberta. Bon terrain.
Attelé. 54000 €. 2850m. 1. Caprice du Lupin 2875. 2. Cérenzo Turbo 2875. 3. Chocolat du Bourg 2850. 4. Aldo
d'Argentré 2875. 5. Bambou Tahiti 2850. 6. Beerscott
2875. 10. VERY FIRST - Q 2875 1'14"2 (JF. Senet 95/1).
18 part.
Q Marseille-Borély, 28 mars 2018. Grand National du
Trot «Paris-Turf». Bon terrain. Attelé. 90000 €. 3000m.
1. Cleangame 3025. 2. Colonel Bond 3000. 3. Créature
Castelets 3000. 4. Caly Loulou 3025. 5. Baronne de Bapre 3000. 6. Be Mine de Houelle 3025. dai. VERY
FIRST - Q 3000 (JF. Senet 87/1). 16 part.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Q Vincennes, 27 novembre 2017. Prix de Meslay-duMaine. Bon terrain. Attelé. 55000 €. 2700m. 1. Athis Deladou 2700. 2. VERY FIRST - Q 2700 1'13"7 (JF. Senet
20/1). 3. Variuso du Bouffey 2700. 4. Ange de Lune
2700. 5. Vaat des Caillons 2700. 6. Verso du Jaar 2700.
18 part.
AHRIMA TURGOT
2 100
Elle est en plein épanouissement actuellement et ce
serait une juste récompense de la voir remporter une
course. Tout sera une question de parcours.
Q Vincennes, 13 avril 2018. Prix Eukrate. Bon terrain. Attelé. 48000 €. 2850m. 1. Vanillette 2850. 2. AHRIMA
TURGOT - Q 2850 1'12"7 (M. Daougabel 8/1). 3. Andiamo de Monchel 2850. 4. Biniou de Connée 2850. 5. Bettina de Tillard 2850. 6. Boogie Boy 2850. 16 part.
La Capelle, 2 avril 2018. Prix Chocolaterie Pâtisserie
Fourrez. Bon terrain. Attelé. 25000 €. 2700m. 1. Cérenzo Turbo 2700. 2. Baileyse 2700. 3. AHRIMA TURGOT - Q 2700 1'16"1 (M. Daougabel 5/1). 4. Baraka de
Bougy 2700. 5. Calencia 2700. 6. Bilfie de Guez 2700. 15
part.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Vincennes, 21 janvier 2018. Prix d'Espalion. Bon terrain.
Attelé. 55000 €. 2100m. 1. AHRIMA TURGOT - Q 2100
1'12"6 (G. Gelormini 128/1). 2. Business Class 2100. 3. Arrival de Ginai 2100. 4. Bodéga Chenevière 2100. 5. Bella
du Vivier 2100. 6. Aimée de Pervenche 2100. 16 part.
BE UNLIMITED
Il n’a pas démérité lors de ses dernières sorties mais a
prouvé qu’il n’avait plus beaucoup de marge. A ce niveau, il ambitionne au mieux une petite place.
Bordeaux - Le Bouscat, 3 mai 2018. Prix du Château
Chantegrive. Bon terrain. Attelé. 21000 €. 2550m. 1. Ce
Bello Romain 2550. 2. U.S.Male E.P. 2550. 3. Andante
2550. 4. Bohème du Juillé 2550. 5. TWIN'S FAIRYTAIL - Q 2550 1'15"3 (M. Abrivard 9/1). 6. Aladin
2550. 12 part.
Marseille-Vivaux, 4 avril 2018. Prix de la Trévaresse.
Bon terrain. Attelé. 22000 €. 2650m. 1. Baumont d'Avignère 2650. 2. Crazy Dream 2675. 3. Bright de Banville
2650. 4. Tom T.Hall 2650. 5. TWIN'S FAIRYTAIL - Q
2675 1'15"4 (D. Parling 34/1). 6. Verjus 2675. 16 part.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Eskilstuna, 3 novembre 2013. Breeders'Crown-4yo. Bon
terrain. Attelé. 228000 €. 2140m. 1. Digital Ink 2140. 2.
Thai Broadway 2140. 3. Porthos Amok 2140. 4. TWIN'S
FAIRYTAIL 2140 1'13"4 (S. Söderkvist 20/1). 5. Molle
C.D. 2140. 6. Dreams Take Time 2140. 12 part.
1
4
5
3
9
2
11
6
LOVER FACE
ARDENTE DU CLOS
KING SIR KIR
ARIA DE JOUDES
VERRAZANO BRID.
VALFLEURY
AHRIMA TURGOT
ALDO D’ARGENTRÉ
G. Gelormini
1875 points
5
11
1
6
13
4
9
2
KING SIR KIR
AHRIMA TURGOT
LOVER FACE
ALDO D’ARGENTRÉ
TWITTER
ARDENTE DU CLOS
VERRAZANO BRID.
VALFLEURY
LE CLASSEMENT
milibris_before_rename
F. Ouvrie
2525 points
5
4
1
11
8
6
2
3
KING SIR KIR
ARDENTE DU CLOS
LOVER FACE
AHRIMA TURGOT
YANKEE’S PHOTO
ALDO D’ARGENTRÉ
VALFLEURY
ARIA DES JOUDES
Ce cheval de qualité vient de refaire parler de lui.
Même si l’engagement n’est pas très bon, il est en mesure de confirmer son retour en forme.
Lyon-Parilly, 24 avril 2018. Prix du Roussillon. Bon terrain. Attelé. 32000 €. 2850m. 1. Until Oaks 2850. 2. BE
UNLIMITED - P 2850 1'15"6 (J. Dubois 13/4). 3. Ultra de
Vindecy 2875. 4. Be Mine de Houelle 2875. 5. Bad Julry
2850. 6. Allegro Nonantais 2875. 14 part.
Cherbourg, 2 avril 2018. Prix Bar Pmu "La Fontaine
Montmartre". Bon terrain. Attelé. 28000 €. 2625m. 1.
Cathy du Marin 2625. 2. Casimir de Survie 2650. 3. Callijo
Delbi 2650. 4. Angel d'Or 2650. 5. Cozumel 2625. 6. Agitateur 2650. 8. BE UNLIMITED 2650 1'15"8 (J. Dubois
31/1). 17 part.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Les Sables-d'Olonne, 26 juillet 2017. Prix Val de l'Aube.
Bon terrain. Attelé. 25000 €. 2650m. 1. BE UNLIMITED
2650 1'15"3 (J. Dubois 38/10). 2. Vancouver Keryvon
2650. 3. Agitateur 2650. 4. Big Boss Jo 2650. 5. Anda de
Cigne 2650. 6. Vicomte de Corveil 2650. 14 part.
1 LOVER FACE
4 ARDENTE DU CLOS
6 ALDO D’ARGENTRÉ
10 fois
10 fois
10 fois
Th. Levesque
2620 points
A. Lindqvist
1980 points
4
1
5
6
11
3
2
12
5
1
6
9
11
13
3
4
3
6
5
1
11
7
4
13
5 KING SIR KIR
2 VALFLEURY
3 ARIA DE JOUDES
M. ABRIVARD
12a 12a 9m 5a (17) 10a 3a
2 100
YANKEE'S PHOTO
F. OUVRIE
3a 14a (17) 12a 10a 7a 5a
_________________________________________________________________________________________________
2 100
Il détient quelques titres intéressants mais reste ferré
pour sa deuxième course après une absence. Dès lors,
il paraît difficile de lui faire confiance.
Kuurne, 29 avril 2018. Prix Van De Voorzitter. Bon terrain. Attelé. 5400 €. 2325m. 1. Truman Dairpet 2350. 2.
Gosip Sidney 2350. 3. YANKEE'S PHOTO 2350 1'16"6
(H. Van den Hende ). 4. Urbain Jet 2350. 5. Darcy River
2325. 6. Viva Don Bosco 2325. 8 part.
Vincennes, 7 avril 2018. Prix d'Aubusson. Bon terrain.
Attelé. 55000 €. 2100m. 1. Diamond 2100. 2. Class de
Loriol 2100. 3. Lover Face 2100. 4. Tesauro 2100. 5. Twitter 2100. 6. Angelo Am 2100. 14. YANKEE'S PHOTO
2100 1'14"2 (A. Lamy 168/1). 18 part.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Vincennes, 11 juin 2016. Prix de Villeneuve-sur-Lot. Bon
terrain. Attelé. 48000 €. 2700m. 1. YANKEE'S PHOTO
2700 1'13"1 (F. Lecanu 12/1). 2. Calvin Borel 2700. 3.
Pike River 2700. 4. Donttellmeanymore 2700. 5. Only
One Glory 2700. 6. King of The World 2700. 13 part.
POWELL BI
12 V.14aCIOTOLA
(17) 11a 8a 7a 9a 7a
2 100
Il possède quelques titres mais a connu de gros ennuis
de santé et semble encore loin de son meilleur niveau.
Mieux vaut le regarder courir pour l’avenir.
Q Enghien, 21 avril 2018. Prix de la Porte d'Auteuil. Bon
terrain. Attelé. 60000 €. 2150m. 1. Totoo del Ronco
2150. 2. Diamond 2150. 3. Auch 2150. 4. Cathy A Quira
2150. 5. Ustang Ludois 2150. 6. Bonne Copine 2150. 14.
POWELL BI 2150 1'13"9 (N. Roussel 139/1). 16 part.
Q Enghien, 16 août 2017. Prix du Pont de l'Alma. Bon
terrain. Attelé. 52000 €. 2150m. 1. Mind Your Face 2150.
2. Auch 2150. 3. Calvin Borel 2150. 4. Big Headache 2150.
5. Yankee's Photo 2150. 6. Perfect Power 2150. 11.
POWELL BI 2150 1'16"5 (E. Raffin 11/1). 14 part.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Vincennes, 2 septembre 2016. Prix Alexandra. Bon terrain. Attelé. 44000 €. 2100m. 1. POWELL BI - Q 2100
1'12"6 (M. Vecchione 9/10). 2. Vitesse du Val 2100. 3.
Vroum Vroum 2100. 4. Beverly Boulevard 2100. 5. Olmo
Del Sauro 2100. 6. Rico Follo 2100. 18 part.
VEDETTE AMÉRICAINE
POU POU
16 G.-A.
9a 8a 7a Dm 12a (17) 6a
KING SIR KIR
LOVER FACE
ALDO D’ARGENTRÉ
VERRAZANO BRID.
AHRIMA TURGOT
TWITTER
ARIA DE JOUDES
ARDENTE DU CLOS
ARIA DE JOUDES
ALDO D’ARGENTRÉ
KING SIR KIR
LOVER FACE
AHRIMA TURGOT
VERY FIRST
ARDENTE DU CLOS
TWITTER
9 fois 11 AHRIMA TURGOT
8 fois 9 VERRAZANO BRIDGE
8 fois 13 TWITTER
S. Peltier
2685 points
2 100
Elle vient de changer d’entraînement mais ses dernières sorties ne lui permettent pas de viser les premières
places. Gros outsider.
Vincennes, 20 avril 2018. Prix Alètheia. Bon terrain. Attelé. 75000 €. 2850m. 1. Blé du Gers 2875. 2. Cicero Noa
2850. 3. Vicomte de Corveil 2850. 4. Bahia Quesnot
2875. 5. Barrio Josselyn 2875. 6. Coach Franbleu 2850.
9. VEDETTE AMÉRICAINE - Q 2850 1'13"3 (Y. Lebourgeois 44/1). 12 part.
Q Vincennes, 13 avril 2018. Prix Eukrate. Bon terrain. Attelé. 48000 €. 2850m. 1. Vanillette 2850. 2. Ahrima Turgot 2850. 3. Andiamo de Monchel 2850. 4. Biniou de
Connée 2850. 5. Bettina de Tillard 2850. 6. Boogie Boy
2850. 8. VEDETTE AMÉRICAINE - Q 2850 1'13"3 (Y.
Lebourgeois 27/1). 16 part.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Vincennes, 4 novembre 2016. Prix Barbara. Bon terrain.
Attelé. 48000 €. 2100m. 1. VEDETTE AMÉRICAINE - Q
2100 1'14"6 (J. Guelpa 73/10). 2. Venise Soyer 2100. 3.
Voice Dream 2100. 4. Urido d'Alban 2100. 5. Uzzaro
Jepfy 2100. 6. Vivaldi d'Amboise 2100. 15 part.
1
6
3
2
4
5
9
8
R. Larue
1145 points
LOVER FACE
ALDO D’ARGENTRÉ
ARIA DE JOUDES
VALFLEURY
ARDENTE DU CLOS
KING SIR KIR
VERRAZANO BRID.
YANKEE’S PHOTO
8 fois 7 VERY FIRST
6 fois 8 YANKEE’S PHOTO
5 fois 12 POWELL BI
2 fois
2 fois
2 fois
5
4
1
6
3
2
9
7
KING SIR KIR
ARDENTE DU CLOS
LOVER FACE
ALDO D’ARGENTRÉ
ARIA DE JOUDES
VALFLEURY
VERRAZANO BRID.
VERY FIRST
ABANDONNÉS :
10 A PRIORI
14 TWIN’S FAIRYTAL
S. Provoost
2755 points
S. Meunier
1750 points
1
5
4
11
6
9
2
13
5
1
6
9
11
13
3
4
LOVER FACE
KING SIR KIR
ARDENTE DU CLOS
AHRIMA TURGOT
ALDO D’ARGENTRÉ
VERRAZANO BRID.
VALFLEURY
TWITTER
KING SIR KIR
LOVER FACE
ALDO D’ARGENTRÉ
VERRAZANO BRID.
AHRIMA TURGOT
TWITTER
ARIA DE JOUDES
ARDENTE DU CLOS
15 BE UNLIMITED
16 VEDETTE AMÉRICAINE
Bruits de sabots
PROPOS RECUEILLIS PAR K. R.
LE CHOIX DES ENTRAÎNEURS
F. Anne
1265 points
ARDENTE DU CLOS
LOVER FACE
KING SIR KIR
ALDO D’ARGENTRÉ
AHRIMA TURGOT
ARIA DE JOUDES
VALFLEURY
POWELL BI
8
2 100
15 J.2aDUBOIS
8a 9a (17) 10a 3a 0a
ARDENTE DU CLOS
Comme beaucoup de pensionnaires de Matthieu Abrivard, elle est performante lorsqu’elle est pieds nus.
Dans cette configuration, elle peut viser une place.
Q Vincennes, 20 avril 2018. Prix Neptuna. Bon terrain.
Attelé. 54000 €. 2850m. 1. Cadix 2850. 2. Belle d'Hermès 2850. 3. Capucine d'Avril 2850. 4. Chamara de
Guez 2850. 5. Alkara 2850. 6. Balika Roussetière 2850.
12. ARDENTE DU CLOS - Q 2875 1'14" (M. Abrivard
22/1). 18 part.
Q Vincennes, 20 février 2018. Prix du Chesnay. Bon terrain. Attelé. 88000 €. 2850m. 1. Agora du Goutier 2850.
2. Venosc de Minel 2875. 3. Baraka de Bellou 2850. 4.
Bauloise Haufor 2850. 5. Ulysse Maria 2850. 6. Amie
d'Andy 2850. 12. ARDENTE DU CLOS 2850 1'14"9 (M.
Abrivard 72/1). 18 part.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Q Vincennes, 18 novembre 2016. Prix Mizar. Bon terrain.
Attelé. 52000 €. 2100m. 1. ARDENTE DU CLOS - Q
2100 1'12"8 (M. Abrivard 6/1). 2. Amigo Turgot 2100. 3.
Tosca Victory 2100. 4. Arpège de Camaran 2100. 5. Altesse du Banney 2100. 6. Acasgiu Mag 2100. 18 part.
2 100
11 M.2a DAOUGABEL
3a 3a 10a 3a 1a
2 100
4
2 100
J.-F. SENET
10a Da 5a 14a Aa 4a
LA SÉLECTION DES DRIVERS
R. Derieux
3010 points
2 100
A. LAURENT
Da (17) 2a 1a 10a 4a 4a
Sa saison 2017 a été bonne en dépit d’absences répétées. Disqualifiée pour sa course de rentrée, elle est
aussi difficile à situer que bien placée. On garde.
Q Saint-Galmier, 2 mai 2018. Prix de la Ville de SaintEtienne. Bon terrain. Attelé. 32000 €. 2650m. 1. Suricato
Jet 2650. 2. Athos du Manolet 2650. 3. Buddha 2650. 4.
Brelan du Vivier 2675. 5. Bijoux de Sauzette 2650. 6. Altonico 2650. dai. ARIA DE JOUDES - Q 2675 (A. Laurent 9/1). 13 part.
Reims, 16 novembre 2017. Grand Prix de Reims. Bon
terrain. Attelé. 35000 €. 2550m. 1. Voss Ringeat 2575. 2.
ARIA DE JOUDES - Q 2575 1'14"8 (A. Laurent 5/4). 3.
Uvidus 2550. 4. Amazar de Florange 2550. 5. Vénézia
Somolli 2550. 6. Adios 2550. 16 part.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
La Capelle, 30 mai 2017. Prix Viéville Toutes Boissons.
Bon terrain. Attelé. 30000 €. 2750m. 1. ARIA DE JOUDES - Q 2775 1'14" (A. Laurent 6/1). 2. Asap Power
2750. 3. Voss Ringeat 2775. 4. Aruna des Jacquets 2750.
5. Vez des Voirons 2775. 6. Altesse du Banney 2775. 15
part.
Il vient de bien se comporter au trot monté dans une
épreuve de qualité. Pour son retour à l’attelé, il fera de
son mieux mais sa tâche paraît compliquée.
Vincennes, 1er mai 2018. Prix Henri Chrétien. Bon terrain.
Monté. 47000 €. 2200m. 1. Cathy du Vivier 2200. 2. As
de Muze 2200. 3. Carla du Châtelet 2200. 4. A PRIORI - Q 2200 1'13"5 (F. Nivard 31/1). 5. Coconut Citrus
2200. 6. Aghinetti 2200. 11 part.
Enghien, 19 avril 2018. Prix de l'Elysée. Bon terrain. Monté. 47000 €. 2875m. 1. Balzac du Châtelet 2875. 2. Aghinetti 2875. 3. Big Kaiser 2875. 4. Bingo Madrik 2875. 5. A
PRIORI - A 2875 1'16" (A. Rebèche 20/1). 6. Broadway
Délo 2875. 9 part.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Vincennes, 13 mai 2016. Prix Régulus. Bon terrain. Attelé. 55000 €. 2700m. 1. Baladin Hongrois 2700. 2. Bakchich 2700. 3. Bily de Guérinière 2700. 4. Archibald
2700. 5. A PRIORI - A 2700 1'12"8 (J. Bruneau 117/1). 6.
Athos Williams 2700. 14 part.
2 100
13 M.5a MOTTIER
8a 5a 8a Da 4a
C. DUVALDESTIN
15a 11a 1a 1a (17) 1a 10a
A chacune de ses sorties, il montre qu’il a le niveau parisien. Il lui manque la petite étincelle pour briller sur la
cendrée parisienne. Sa place est toutefois à l’arrivée.
Q Vincennes, 27 avril 2018. Prix Huberta. Bon terrain.
Attelé. 54000 €. 2850m. 1. Caprice du Lupin 2875. 2. Cérenzo Turbo 2875. 3. Chocolat du Bourg 2850. 4. ALDO
D'ARGENTRÉ - Q 2875 1'13"9 (A. Lamy 11/1). 5. Bambou Tahiti 2850. 6. Beerscott 2875. 18 part.
Challans, 8 avril 2018. Prix de la Ville de Challans. Bon
terrain. Attelé. 32000 €. 2925m. 1. ALDO D'ARGENTRÉ - A 2950 1'14"8 (A. Lamy 19/10). 2. Be Good 2925.
3. Air 2925. 4. Valawi 2925. 5. Vocéan du Jaar 2950. 6.
Al Capone 2950. 16 part.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Cabourg, 16 octobre 2017. Prix des Tourterelles. Bon
terrain. Attelé. 36000 €. 2750m. 1. ALDO D'ARGENTRÉ - Q 2750 1'14" (E. Lamy 81/10). 2. Azur des Caillons
2750. 3. Arythmie du Trio 2750. 4. Vanillette 2750. 5.
Alinlor 2750. 6. Dominator 2750. 16 part.
2 100
Il s’est montré discret pour ses trois courses de préparation. Pour ce bel engagement, il est pieds nus et
peut refaire surface malgré ce numéro. Méfiance !
Vincennes, 14 avril 2018. Prix de Château-Gaillard. Bon
terrain. Attelé. 60000 €. 2700m. 1. Charmeuse Royale
2700. 2. Blues des Landiers 2700. 3. Bonne Copine
2700. 4. Câlin de Morge 2700. 5. Classic Way 2700. 6.
Belline d'Urzy 2700. 13. VERRAZANO BRIDGE 2700
1'15"1 (P. Levesque 55/1). 15 part.
Q Laval, 14 mars 2018. Grand Prix du Conseil Départemental de la Mayenne. Bon terrain. Attelé. 60000 €.
2850m. 1. Venosc de Minel 2875. 2. Coquin Bébé 2875. 3.
Alamo du Goutier 2875. 4. Adélia de Mélodie 2875. 5.
Jetset 2850. 6. Accordéon 2850. 10. VERRAZANO
BRIDGE 2850 1'15"4 (O. Raffin 109/1). 18 part.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Vincennes, 3 juin 2016. Prix Kissa. Bon terrain. Attelé.
52000 €. 2850m. 1. VERRAZANO BRIDGE - Q 2850
1'14"2 (P. Levesque 19/10). 2. Vénicio Pommereux
2850. 3. Vramdao 2850. 4. Vittorio de Carly 2850. 5. Saphir du Perche 2850. 6. Ursin Meslois 2850. 14 part.
VALFLEURY
Ses deux dernières sorties ne sont pas très bonnes et
cela ne lui ressemble pas. Il va tenter de reprendre le
cours de ses bonnes sorties. Rachat attendu.
Q Vincennes, 27 avril 2018. Prix Huberta. Bon terrain.
Attelé. 54000 €. 2850m. 1. Caprice du Lupin 2875. 2. Cérenzo Turbo 2875. 3. Chocolat du Bourg 2850. 4. Aldo
d'Argentré 2875. 5. Bambou Tahiti 2850. 6. Beerscott
2875. 15. VALFLEURY - Q 2875 1'15"4 (T. Duvaldestin
11/1). 18 part.
Vincennes, 7 avril 2018. Prix d'Aubusson. Bon terrain.
Attelé. 55000 €. 2100m. 1. Diamond 2100. 2. Class de
Loriol 2100. 3. Lover Face 2100. 4. Tesauro 2100. 5. Twitter 2100. 6. Angelo Am 2100. 11. VALFLEURY - Q 2100
1'12"7 (C. Duvaldestin 25/4). 18 part.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Q Vincennes, 18 février 2018. Prix d'Arras. Bon terrain.
Attelé. 54000 €. 2700m. 1. VALFLEURY - Q 2700 1'14"
(T. Duvaldestin 14/1). 2. Diamond 2700. 3. Agi de Crennes 2700. 4. Twitter 2700. 5. Seibella Park 2700. 6. Super Fez 2700. 17 part.
2 100
A. ABRIVARD
2m 3a 2a Da 1a (17) 9a
Ce cheval de qualité cherche sa course à l’heure actuelle. Il possède assez de moyens pour y parvenir. Au
papier, il détient une première chance.
Angers, 4 avril 2018. Prix Néric Barbés. Bon terrain.
Monté. 24000 €. 3125m. 1. Beau de Grimoult 3125. 2.
KING SIR KIR - Q 3125 1'16"3 (A. Abrivard 2/1). 3. Buster de Beaufour 3125. 4. Victoire de Cossé 3125. 5. Atout
de Fontaine 3125. 6. Uricano 3125. 13 part.
Q Beaumont-de-Lomagne, 21 mars 2018. Grand Prix
Dynavena Maisagri Duran. Bon terrain. Attelé. 45000 €.
2550m. 1. Vent d'Ouest 2550. 2. Shark Attack 2550. 3.
KING SIR KIR - Q 2550 1'15"2 (L. Abrivard 9/2). 4. Blue
Pass 2550. 5. Utile Lebel 2550. 6. Vivien Péo 2550. 16
part.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Q Vincennes, 25 janvier 2018. Prix de La Semaine Internationale. Bon terrain. Attelé. 65000 €. 2850m. 1. KING
SIR KIR - Q 2850 1'14"3 (A. Abrivard 21/1). 2. Beppe
Am 2850. 3. Bily de Guérinière 2850. 4. Beau de Grimoult 2850. 5. Diamond 2850. 6. Easytowin 2850. 17
part.
9
2
VERRAZANO BRIDGE - T. Levesque :
« Il a connu un ennui de santé à un antérieur, ce qui explique sa longue absence. Lors de ses courses de préparation,
il s’est comporté correctement mais
c’est un cheval qui fait le minimum. Depuis sa dernière course, il a participé à
une « course école ». Cet engagement
est favorable mais on a hérité du n°9.
Je ne vais pas le démarrer et subir la
course en espérant être dans le bon
wagon. Si on termine dans le quinté, il
aura bien couru. Il portera un bonnet
fermé. »
A PRIORI - H. Daougabel :
« Sa dernière course au monté était
très bonne. Depuis quelques semaines,
le cheval a vraiment changé et je sens
qu’il évolue dans le bon sens. Cette
course aura valeur de test. Il va rester
ferré mais cela ne veut pas dire qu’il ne
va pas défendre ses chances. J’ai hâte
de voir son comportement et vous
conseille de ne pas l’écarter pour une
petite place. De toute façon, il sera à
suivre dans les prochaines semaines. »
AHRIMA TURGOT - H. Daougabel :
« La jument est restée en parfaite condition. Le numéro en seconde ligne
n’est pas évident mais, avec elle, il faut
courir caché donc cela importe peu.
Tout sera une question de déroulement de course mais elle est dans sa
catégorie et devrait participer à l’arrivée. »
POWELL BI - A. Lindqvist :
« Le cheval a connu des ennuis de santé
et n’est pas encore revenu à son
meilleur niveau. Il garde toujours quelques petites séquelles mais, au fur et à
mesure de la saison, il devrait revenir
au mieux. Dans cette épreuve, il risque
d’avoir du mal à se distinguer. »
VEDETTE AMÉRICAINE - G.-A. Pou
Pou :
« La jument vient d’arriver dans mes
boxes. Elle travaille bien le matin et
lorsqu’on regarde ses dernières courses, elles ne sont pas si mauvaises. Celle-ci va me servir à évaluer son niveau
avec précision. Avec un numéro plus à
la corde, j’aurais pu espérer accrocher
une petite place. Avec le 16, cela me paraît compliqué. »
À vos carnets
è DERNIERS TUYAUX
LOVER FACE : à reprendre
absolument.
ALDO D'ARGENTRÉ : fait toutes ses
courses.
è DES OUTSIDERS
KING SIR KIR : redoutable finisseur.
ARDENTE DU CLOS : préparée pour.
è DERNIÈRE MINUTE
ARIA DE JOUDES : qualité indéniable.
AHRIMA TURGOT : régulière.
n Favori battu (dernière sortie)
3,1/1 KING SIR KIR
n Numéros en forme
11 - 3 - 6 - 9 - 8
n Numéros à l'écart
13 - 14 - 16 - 10 - 5
n Entraîneurs en forme
T. Levesque - Ph. Billard
n Drivers en forme
M. Abrivard - F. Nivard
n Entraîneurs à l'écart
A. Laurent - A. Lindqvist
n Drivers à l'écart
D. Parling - J.-F. Senet
è ARRIVÉE DU 12/05/2017
1er : SPEED DELICIOUS (15) - 2100 M
2e : ARDENTE DU CLOS (14) - 2100 M
3e : ACCORDÉON (6) - 2100 M
4e : AH QUEL MICHA (9) - 2100 M
5e : VIOLET (7) - 2100 M
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
n HIPPODROMES
n CATÉGORIE/TERRAIN
n SPÉCIALITÉ
v CHRONO v CLASSEMENT v DISTANCE/POIDS
23
l COTE
HIPPISME
www.leparisien.fr
PLAT
HIER À MAISONS-LAFFITTE (QUINTÉ, PICK 5)
Griezmann attend sa finale
réunion 1 (13 H 05) Aujourd'hui à Lyon-Parilly (quinté, Pick 5)
Franck Blondel. Hasard ou coïncidence ?
« Je ne pense pas que cela soit fait exprès
mais c'est un signe assez sympathique, indique le dernier nommé. Quant à Princesa,
je l'ai déjà travaillée mais cela remonte à
plusieurs mois. Connaissant son entraîneur, elle doit être prête à effectuer des
bons débuts. »
PAR HALIM BOUAKKAZ
À SIX JOURS DE LA FINALE de l’Europa
League qui opposera l’Atlético de Madrid à
l’Olympique de Marseille, à Lyon, Antoine
Griezmann va pouvoir s’aérer l’esprit en
regardant courir sa pouliche, Princesa,
dans la première épreuve cet après-midi...
à Lyon. Celle-ci effectue ses débuts dans la
ville des Lumières. Il avait lui-même annoncé l’arrivée de cette pouliche dans la
« team Grizigalop » en décembre et là voilà
donc qui va se produire sur un autre gazon
mais à quelques kilomètres de la pelouse
qu’il foulera lui mercredi prochain. Originaire de Macon (Saône-et-Loire), l'international français a confié ses galopeurs à Philippe Decouz, installé dans l'Ain. Princesa
jouera à domicile avec un jockey lyonnais,
ENCORE DES LYONNAIS
Un peu moins de deux heures plus tard,
notre favori, Hard Talk, va tenter de faire
sien le quinté mais devra se méfier de Temple Boy, lui aussi régional de l'étape. Les
locaux seront à surveiller tout au long de
l'après-midi, et même jusqu'à mercredi soir...
DES HORTENSIAS
1 PRIX
2 ANS - MAIDEN - 18 000 € - 1 000 M - LIGNE DROITE
13 H 35
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
F. Petit
M. Pimbonnet
H.-P. Sorg
B. Goudot
N. Teehan
M. Palussière
Westminster Race HorsesV. Luka
J.P.J. Dubois M. Pimbonnet
T. Marnane M. Palussière
A. Griezmann P. Decouz (s)
K. ROMAIN : 6 - 1 - 4 - 7
l
1 LADY ARKADINA
F2 56,5
2 SOURCE DORÉE
F2 56,5
3 AMBER WARNING - A F2 56,5
4 ICEBEE
F2 56,5
5 DONORATICO
H2 56
6 ON A SESSION
M2 56
7 PRINCESA
F2 55
R. PORÉE : 7 - 4 - 5 - 6
5
4
7
2
3
1
6
I. MendizabalPro. B 3 56,5 17/2
T. Piccone Pro. B 3 56,5 15/1
E. Hardouin M.L. B 8 54,5 13/1
T. Bachelot Ch. C 3 56,5 10/1
L. Proietti Motivator - Dourada
A. Hamelin Noble Mission - Destiny Calls
F. Blondel Siyouni - Beringold
H. BOUAKKAZ : 7 - 4 - 6 - 1
l
GABRIEL GIRAUD
2 PRIX
HANDICAP - 3 ANS - 17 000 € - 1 600 M
14 H 05
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
J.-C. Seroul P. Khozian
1 LUKEN
M3 58,5 3
B. Millière
J-Pier. Gauvin 2 LA CAGNA
F3 56
2
Le Haras de La GousserieR. Chotard
3 PIMPINEHORSE
M3 59,5 11
B. Raber
F. Forési
4 JESSY LOVE (E1)
F3 58,5 10
S. Gerock
S. Labate
5 FARADAY LE DUN
F3 58,5 12
A. Wigan
J. Reynier
6 OYKEL
F3 58
9
G. Augustin-NormandC. Boutin (s)
7 LE GITAN
M3 54,5 7
Leram S.R.O. V. Luka
8 BAROCCO
H3 56,5 8
B. Raber
F. Forési
9 VIA CAPPELLA - A (E1) M3 55,5 4
P. Fellous
C. Barande-Barbe 10 JOJOVA
F3 55,5 5
M. Fricker
C. Bocskai
11 LOVELY DANCER
M3 55
6
D. Duglas
C. Boutin (s)
12 KATJA
F3 53,5 1
K. ROMAIN : 6 - 9 - 3 - 4 - 12 - 2
R. PORÉE : 6 - 1 - 3 - 4 - 2 - 9
l
l
A. Orani Pro. B 1 58 13/2
M. Velon Fon. B 3 58,5 15/2
P.-C. BoudotL.
B 6 56,5 9/1
F. Forési Pro. B 4 58,5 5/2
F. Blondel M.L. C 6 58 35/4
G. Millet Pro. B 2 58,5 11/4
T. Lefranc Pro. B 7 59 31/4
T. Bachelot Pro. ST 12 58
12/1
E. Hardouin Pro. B 3 56
13/1
Ronan ThomasL.
B 10 51
32/1
M. Forest Pro. B 4 58 10/1
V. Seguy Com. B 7 58,5 11/4
H. BOUAKKAZ : 3 - 8 - 4 - 5 - 6 - 11
PIMPIN
3 PRIX
CLASSE 1 - 3 ANS - 30 000 € - 1 600 M
14 H 35
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
Cheik Hamdan Al MaktoumF. Head (s)
B. Giraudon D.&P. Prod'homme (s)
Magnolia RacingS. Brogi
J.-C. Seroul P. Khozian
Stall FrohnbachS. Smrczek
Cheik J. Al MaktoumJ.-C. Rouget (s)
Ec. I.M.Fares J.-C. Rouget (s)
P.-R. Nicolas E. Caroux
J.-C. Seroul P. Khozian
K. ROMAIN : 1 - 3 - 2 - 9
l
1 JUYUSH
H3 56,5
2 NOSDARGENT
H3 56,5
3 KOREVSKY
H3 56,5
4 MARIANAFOOT (E1) M3 56,5
5 MOONRACER
M3 56,5
6 WILD IMPALA
7 TOUJOURS READY
8 FLORAVISE
F3 55
9 ALL THIS TIME (E1) F3 55
R. PORÉE : 2 - 1 - 3 - 5
5
4
6
2
7
M. Guyon Pro. TL 1 55,5 39/10
F. Veron L.
C 5 56,5 11/1
I. MendizabalPro. B 1 58,5 6/4
R. Fradet Cag. B 1 59 11/10
B. Ganbat L.
C 4 56,5 23/1
NON PARTANTE
NON PARTANTE
9 A. Hamelin L.
C 1 55 54/1
1 T. Piccone Pro. B 3 57
17/1
H. BOUAKKAZ : 4 - 1 - 3 - 9
l
DE PARILLY
4 PRIX
HANDICAP DIVISÉ - 1 ÉP. - COURSE D - 4 ANS ET PLUS - 52 000 € - 2 200 M
15 H 15
re
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4 - TIERCÉ - QUARTÉ+ - QUINTÉ+
N° CHEVAUX
S.R. AGE POIDS JOCKEYS
CDE COTES
1 MYSTÉRIEUX
2 BHARUCH
3 JUNGLEBOOGIE
4 PRINCE NOMAD
5 MO GREEN
6 QUIDAMO
7 FOX TIN
8 EQUILADY - A
9 HARD TALK
10 MER ET JARDIN - A
11 TEMPLE BOY
12 SA TUNA
13 DARK DESIRE
14 CHILL WIND
15 IMPRIMEUR - A
16 A SUNDAY DREAM
17 TAKARAN
À 15 H 12
Hal.
8
62,5 F. Forési
Mgr. 6
62 I. Mendizabal
Hb.
6
61,5 E. Hardouin
Mb.
7
61 T. Thulliez
Hb.
8
60,5 Mlle D. Santiago
Hb.
11
60 A. Hamelin
Hgr.
4
59,5 D. Liska
Fb.
5
59 V. Seguy
Hb.
4
59 T. Piccone
Fb.
6
58,5 T. Bachelot
Hgr.
6
58,5 G. Congiu
Fb.
4
58,5 M. Grandin
Hal.
6
58,5 Ronan Thomas
Hal.
7
58 P.-C. Boudot
Hal.
6
58 M. Guyon
Fb.
4
58 F. Veron
Hb.
5
58 A. Badel
S. DOUSSOT : 9 - 13 - 11 - 10 - 15 - 14 - 3 - 8
R. PORÉE : 3 - 9 - 11 - 10 - 14 - 13 - 2 - 1
S. FLOURENT : 13 - 9 - 10 - 3 - 11 - 14 - 17 - 1 H. BOUAKKAZ : 11 - 1 - 14 - 17 - 10 - 8 - 9 - 5
K. ROMAIN : 9 - 11 - 2 - 8 - 3 - 1 - 10 - 14 SYNTHÈSE : 9 - 11 - 10 - 14 - 3 - 1 - 13 - 8
2
9
15
1
13
8
14
16
11
10
6
4
7
3
17
5
12
13/1
18/1
11/1
32/1
25/1
24/1
22/1
16/1
4/1
7/1
5/1
20/1
14/1
9/1
23/1
35/1
28/1
TIRELIRE
1 000 000 €
è ÉTAT PROBABLE DU TERRAIN : bon souple
è DERNIÈRE HEURE : Lady Arkadina - Oykel - Juyush - Mystérieux - Master's Spirit -
Dolokhov - Beret - Cosmic City
è ENTRAÎNEURS À SUIVRE : J.-P. Gauvin - P. Khozian
è JOCKEYS À SUIVRE : F. Blondel - M. Guyon
è NOS SÉLECTIONS : Gagnante : (304) Marianafoot
Placée : (602) Sir Bibi
Madrid (Espagne), le 3 mai. Antoine
Griezmann (à droite) face à Granit
Xhaka. (REUTERS/SUSANA VERA)
BEDEL
5 PRIX
L. - 4 ANS ET PLUS - 52 000 € - 2 400 M
PERFORMANCE
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - CLASSIC TIERCÉ - 2SUR4DERNIÈRE
n n v v
l
P. Stokes
J.-E. Hammond
Bourgogne Racing ClubC. Provot
DS Pegas
D. Török
Gestüt IttlingenP. Schiergen
Gestüt WinterhauchC. Bocskai
C.-R. Hirst
A.-M. Watson
Le Haras de La GousserieJ. Reynier
M. Lelièvre M. Lelièvre
B. Millière
J-Pier. Gauvin
Syndikat V 3 J V. Luka
Wertheimer & FrèreA. Fabre
K. ROMAIN : 11 - 9 - 4 - 7 - 6 - 1
1 MINT JULEP
F5 57,5 2
2 WIND OF CHANGE - A M5 57
6
3 FÉLIX
M4 57
7
4 ENJOY VIJAY
M4 57
10
5 SAN SALVADOR
H5 57
9
6 BRANDON CASTLE H6 57
5
7 MASTER'S SPIRIT
M7 57
4
8 RACING BAY
H7 57
11
9 PACHADARGENT
H7 57
8
10 NAGANO GOLD
M4 57
1
11 GALIPAD
M4 57
3
R. PORÉE : 11 - 7 - 1 - 6 - 8 - 10
l
D. Santiago Pro. B 1 57 59/10
G. Congiu Com. B 6 57 28/1
F. Blondel Etr. B 4 58
T. Bachelot All. B 6 58
M. Forest Com. B 4 56 18/1
A. Mullen Ang. B 4 59
G. Millet Pro. B 2 56
2/1
M. Lauron Pro. C 1 62,5 61/10
P.-C. BoudotPro. B 1 52
14/1
D. Liska Pro. B 4 59 17/2
M. Guyon L.
L 5 58,5 7/1
H. BOUAKKAZ : 6 - 11 - 7 - 4 - 5 - 1
re
l
DE BELLECOMBE
7 PRIX
HANDICAP DIVISÉ - 2 ÉP. - COURSE G - 4 ANS ET PLUS - 16 000 € - 1 600 M
e
l
16 H 55
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
1 SANDOSIDE
M7 57,5 7
2 PRESS OFFICER (E1) H5 60
14
3 MAKAT POKER
F4 60
11
4 SPIGNEL - O
H4 60
2
5 BERET
H5 59
6
6 THALIE AGLAÉ
F5 55
13
7 CAMILLA MY LOVE - A F5 58
9
8 ALMÉNARA
F7 56,5 3
9 MON BISOU
H5 54,5 1
10 MIRASOL (E1)
F5 57
8
11 CAUFIELD - O
M8 55
12
12 ZOR - O (E1)
H8 54
10
13 TOUCH OF REAL
F5 53,5 4
14 VALENTINE CONDÉ F5 51
5
R. P. : 11 - 12 - 1 - 3 - 5 - 13 - 4
TIERCÉ 11 - 16 - 6
POUR 1 €
ORDRE : 1 350 €
DÉSORDRE : 219,50 €
QUARTÉ + 11 - 16 - 6 - 15 POUR 1,30 €
ORDRE : 6 047,47 €
DÉSORDRE : 438,75 €
BONUS : 67,73 €
QUINTÉ + 11 - 16 - 6 - 15 - 2 POUR 2 €
ORDRE : 55 995,80 €
DÉSORDRE : 818,80 €
BONUS 4 : 62,40 €
BONUS 4/5 : 32,60 €
BONUS 3 : 21 €
NUMÉRO PLUS : 1998
MULTI | 11 - 16 - 6 - 15 POUR 3 €
EN
EN
EN
EN
4 : 3 087 €
5 : 617,40 €
6 : 205,80 €
7 : 88,20 €
2SUR4 | 11 - 16 - 6 - 15 POUR 3€
GAGNANT : 22,50 €
,
L INFO
EN IMAGE
16 H 15
A. Amezzane A. Amezzane
1 RELAXED BOY
M5 60,5 5 M. WaldhauserPro. B 11 61 40/1
Stall Black SwanL. Hammer-Hansen 2 SIR BIBI
H6 62
10 D. Santiago Pro. B 3 63,5 24/1
L. Benoît
P. Sobry
3 EXTINGUISH
H5 61
3 A. Badel Dea. ST 16 57,5 84/1
R. Kennel
R. Kennel
4 POKERSLY
H8 61
9 F. Blondel Ch. B 10 59 18/1
J. Ouechec J. Parize
5 VADANOR
H9 59,5 2 F. Forési Pro. B 3 59,5 4/1
Leram S.R.O. V. Luka
6 BABEL'S BOOK
H5 59,5 1 T. Bachelot S.C. TL 13 57,5 14/1
Stall KT
S. Smrczek
7 DOLOKHOV
H4 59
6 B. Ganbat All. B 1 60,5 21/10
Stall AmtsschimmelC. Bocskai
8 GOOD KING
M4 59
11 M. Forest Pro. B 8 59
15/1
J.-P. Vanden HeedeB. Goudot
9 SPEAK NOW
F6 58
13 T. Piccone Pro. ST 2 58 16/1
D. Dumoulin R. Le Gal
10 RISE HIT - A
M4 56,5 14 V. Seguy Pro. B 5 55,5 11/2
F. Hruby
V. Luka
11 ORSSIO
M4 55
7 D. Liska Pro. B 11 55,5 20/1
H. Lamm
M. Weber
12 BEAU TEMPS
H5 54
8 A. Coutier Pro. B 3 65 16/1
G. Delepau N. Bellanger
13 KADNIKOV
H4 54
12 I. MendizabalPro. B 9 56,5 22/1
P.-R. Nicolas E. Caroux
14 KING DREAM
H5 53,5 4 E. Hardouin Pro. B 11 55,5 17/1
K. R. : 2 - 9 - 5 - 10 - 7 - 8 - 6 - 1
R. P. : 2 - 5 - 7 - 9 - 12 - 1 - 10 - 6
H. B. : 2 - 3 - 7 - 5 - 6 - 1 - 9 - 14
B. Touzeau C. Boutin (s)
P. Faucampré J.-M. Capitte
R. Meder
M. Krebs
Stall Am Iffzer EckM. Rulec
A.M. Roux
P. Cottier
R.-M. Giraud M. Cesandri
J. Proietti
J. Proietti
P. Maubon P. Maubon
J.-F. Anthore M. Pitart
P. Faucampré J.-M. Capitte
J. Parize
J. Parize
P. Faucampré F. Vermeulen
J.-P. Vanden HeedeB. Goudot
Gaby Mossé F. Forési
K. R. : 11 - 12 - 13 - 3 - 5 - 9 - 1
les gains
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
P. 2,70 ; 2. Westerwald (9), C. Soumillon, P.
2,80 ; 3. Romantic Pur (7), L. Delozier, P. 3,40 ; 4.
Red Kitten (1), C. Pacaut. Coup. gag. 21,60. Coup.
pl. (2-9) : 9,20 (2-7) 11,70 (9-7) 9,50. Coup. Ordre
(2-9) : 46,80. Trio (2-9-7) : 90,90. Trio Ordre (29-7) : 454,10. Super 4 (2-9-7-1) : 2.344,80.
8e COURSE 1. Zalkaya (13), A. Badel, G.
16,40 P. 4,90 ; 2. Mr Chuckles (4), M. Forest, P.
2,70 ; 3. Best Love Royal (14), E. Hardouin, P.
6,30 ; 4. Ghor (2), L. Poggionovo ; 5. Secretjim (9), V. Seguy. Coup. gag. 50,10. Coup.
pl. (13-4) : 20,90 (13-14) 23,80 (4-14) 23,10.
Coup. Ordre (13-4) : 91,20. Trio (13-4-14) :
238,90. PICK 5 (13-4-14-2-9) : 1.125,30.
l
DE MONPLAISIR
6 PRIX
HANDICAP DIVISÉ - 1 ÉP. - COURSE E - 4 ANS ET PLUS - 18 000 € - 1 600 M
T. Lefranc Pro. L 3 54,5 6/1
P.-C. BoudotS.C. L 6 57,5 14/1
T. Bachelot Pro. B 3 59 17/4
C. Stéfan Pro. B 6 60 35/1
T. Piccone Pro. B 4 58,5 4/1
M. WaldhauserPro. B 9 53 36/1
L. Proietti Pro. B 7 58 22/1
D. Santiago Pro. B 4 57,5 32/1
M. Velon Pro. B 2 53
F. Blondel Pro. B 8 57,5 21/1
M. Guyon Pro. B 2 54,5 4/1
V. Seguy Pro. B 5 57
9/4
A. Badel Pro. B 4 56,5 25/4
E. Hardouin Pro. B 11 54
17/1
H. B. : 11 - 3 - 5 - 9 - 6 - 1 - 10
l
DE LACROIX-LAVAL
8 PRIX
HANDICAP DIVISÉ - 2 ÉP. - COURSE E - 4 ANS ET PLUS - 26 000 € - 2 200 M
e
17 H 35
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n v v
l
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
Salabi Racing F.-H. Graffard
1 PIQUIRI
F4 60
6 P.-C. BoudotDea. ST 2 55,5 5/2
J.-P. Bonardel J-Pier. Gauvin 2 COSMIC CITY (E1)
H6 59,5 11 G. Congiu Pro. B 1 60 17/10
P. Walter
J. Parize
3 ALHORIZON
F4 59
16 F. Forési Pro. C 0 60,5 4/1
Ec. High Heels RacingJ. Reynier
4 CRIMSON LAKE
F4 59
9 G. Millet Pro. B 3 60 17/4
I&R Berger W. Hickst
5 GYSOAVE - A
F5 59
2 I. MendizabalCh. ST 11 56 16/1
C. Foeller
J. Parize
6 TAKADIYR
H5 58,5 13 T. Bachelot Pro. B 4 60,5 3/1
Stall Alles auf HorstS. Smrczek
7 KING'S HOLLOW - A H5 58,5 12 B. Ganbat Pro. C 2 67
3/1
A. Courbis
J. Carayon
8 ZAMIRA
F4 57,5 17 M. Guyon Ch. ST 4 55,5 7/2
H.-G. Stihl
M. Rulec
9 MAN OF LETTERS
H4 57,5 10 C. Stéfan Pro. B 5 60
6/1
J.-P. Bonardel J-Pier. Gauvin 10 TALISMANA (E1)
F5 53
8 M. Velon Pro. B 2 55 13/4
Ec. Victoria DreamsJ-Ph. Dubois
11 MAKFLAWLESS
H6 56,5 5 K. Barbaud Pro. TL 1 56,5 39/1
A. Salikbayev E. Saint-Martin 12 VALDELINO
M4 55,5 3 A. Hamelin L.
C 2 55 26/1
Le Haras de La GousserieC. Escuder
13 JADALA - A
F5 54
4 V. Seguy Pro. B 0 58
9/2
J.-J. Napoli J.-C. Napoli
14 MAIREEF - O
H4 54
14 Ronan ThomasPro. B 8 55 70/1
S. Fattaccio P. Khozian
15 ZINZICHERA - O
F6 53,5 1 E. Hardouin Pro. B 1 53,5 64/10
Stall Black PointC. Bocskai
16 DON CARLOS - O
H9 52
7 M. Forest Pro. B 0 53,5 9/2
M. Codde
C. Martinon
17 DARLING DE LOIRE F5 51
15 A. Badel Pro. B 3 52,5 8/1
A.-M. Gareau A.-M. Gareau 18 MA VALENTINE
NON PARTANTE
K. R. : 6 - 2 - 4 - 1 - 10 - 13 - 17 - 8 R. P. : 1 - 2 - 11 - 13 - 6 - 4 - 8 - 10 H. B. : 6 - 4 - 2 - 8 - 1 - 12 - 3 - 5
l
milibris_before_rename
15 H 45
1re COURSE 1. Coco City (11), T. Piccone, G.
10 P. 3,80 ; 2. Soho Universe (16), M. Berto, P.
7,70 ; 3. Hatari (6), A. Hamelin, P. 3,40 ; 4.
Orangefield (15), M. Guyon ; 5. Bellcanto (2),
L. Delozier. Coup. gag. 88,60. Coup. pl. (11-16) :
33,90 (11-6) 21,90 (16-6) 40,50. Coup. Ordre
(11-16) : 146,80. Trio (11-16-6) : 582,20.
2e COURSE 1. Blue Valley (4), P.-C. Boudot,
G. 8,60 P. 3 ; 2. Gwerrann (5), M. Berto, P.
5,90 ; 3. Hallucinante (11), M. Guyon, P. 1,80 ; 4.
Telepathy (7), S. Pasquier. Coup. gag. 86,50.
Coup. pl. (4-5) : 23,60 (4-11) 10 (5-11) 16,80. Coup.
Ordre (4-5) : 192,10. Trio (4-5-11) : 153,80. NP: 9.
3e COURSE 1. Alistair (5), C. Demuro, G. 8 P.
2,60 ; 2. Beau Ideal (4), M. Barzalona, P.
2,70 ; 3. Arecibo (9), M. Guyon, P. 3,10 ; 4. Fastidious (3), T. Speicher. Coup. gag. 18,40. Coup.
pl. (5-4) : 7,40 (5-9) 9 (4-9) 8,30. Coup. Ordre
(5-4) : 39,20. Trio (5-4-9) : 70,50. Trio Ordre
(5-4-9) : 350,80. Super 4 (5-4-9-3) : 7.085,90.
4e COURSE 1. Orbaan (3), S. De Sousa, G.
2,20 P. 1,10 ; 2. Haudricourt (4), C. Demuro, P.
2,30 ; 3. Hortzadar (10), P.-C. Boudot, P. 1,40 ; 4.
Almushref (2), O. Peslier. Coup. gag. 12,20. Coup.
pl. (3-4) : 4,70 (3-10) 2,80 (4-10) 5,50. Coup. Ordre
(3-4) : 23,60. Trio (3-4-10) : 15,50. Trio Ordre (3-410) : 63,20. Super 4 (3-4-10-2) : 290,40. NP: 11.
5e COURSE 1. Green Curry (5), C. Soumillon,
G. 4,50 P. 1,50 ; 2. Carlton Choice (7), M. Eon, P.
1,60 ; 3. Wow (3), C. Pacaut, P. 1,50. Coup. gag.
12,10. Coup. pl. (5-7) : 3,90 (5-3) 3,40 (7-3) 3,60.
Coup. Ordre (5-7) : 18,30. Trio (5-7-3) : 13,10. Trio
Ordre (5-7-3) : 68,30. Super 4 (5-7-3-8) : 452,10.
6e COURSE 1. Nadeem Alward (11), M.
Guyon, G. 5,90 P. 2,40 ; 2. Xénophanes (14), C.
Pacaut, P. 5,20 ; 3. Predetermined (6), G.
Benoist, P. 2,40 ; 4. Heave Ho (9), E. Hardouin ; 5. Maharad (5), T. Piccone. Coup. gag.
57,50. Coup. pl. (11-14) : 14,90 (11-6) 7,70 (14-6)
13,70. Coup. Ordre (11-14) : 82,60. Trio (1114-6) : 93,70. PICK 5 (11-14-6-9-5) : 166,50.
7e COURSE 1. Alfieri (2), J. Moutard, G. 8,30
l
MAISONS-LAFFITTE (YVELINES), HIER APRÈS-MIDI. Ça
méritait bien un bisou ! Encore en selle sur Alistair
(3 ans), l'Italien Cristian Demuro n'hésite pas à récompenser son partenaire d'un bisou après sa victoire dans le
Prix Texanita, le seul Groupe III de la réunion d'hier sur
les bords de Seine. A l'issue d'une tranchante fin de
course, ce pensionnaire de Didier Guillemin a dominé
Beau Idéal et Arecibo au terme des 1 100 m parcourus en
1'03''33, soit 66 centièmes plus vite que le quinté.
(SCOOPDYGA/PIERRE COSTABADIE)
...ET À MARSEILLE-BORÉLY (PICK 5)
1 COURSE 1. Brick (6), A. Dupuis, G. 5,60
P. 2,10 ; 2. Bleu Blanc Bleu (5), C. Jacob, P.
4,30 ; 3. Clémence d'Em (2), L. Durantet, P.
2,70 ; 4. Boready (4), P. Vaillant. Coup. gag.
42,50. Coup. pl. (6-5) : 16 (6-2) 11,60 (5-2) 14,40.
Coup. Ordre (6-5) : 67,50. Trio (6-5-2) : 124,30.
2e COURSE 1. Bien Aller (3), E. Jousset, G.
7,80 P. 2,50 ; 2. Big Up Magik (8), M. M. Monier,
P. 1,40 ; 3. Village Natal (4), M. B. Bonet, P.
5 ; 4. Aleo Josselyn (9), M. M. Tardy. Coup.
gag. 4,70. Coup. pl. (3-8) : 3,80 (3-4) 20,60
(8-4) 9,60. Coup. Ordre (3-8) : 17,80. Trio (38-4) : 85,50.
3e COURSE 1. Valois de Busset (7), Q. Seguin, G. 2,60 P. 1,40 ; 2. César d'Erah (2), K.
Thonnerieux, P. 2,90 ; 3. Vent du Der (5), M.
Chabran, P. 12 ; 4. Armany d'Hermès (9), C.
Toussaint. Coup. gag. 20,40. Coup. pl. (7-2) : 10
(7-5) 29,80 (2-5) 78,50. Coup. Ordre (7-2) : 30.
Trio (7-2-5) : 281,20.
4e COURSE 1. Funny Life (8), Loris Garcia,
G. 7,30 P. 3 ; 2. Fox de la Calade (2), S. Yana, P.
7,20 ; 3. Flims de Paumar (1), J. Huguet, P.
5,40 ; 4. Fantasia Rose (3), D. Békaert. Coup.
gag. 147,10. Coup. pl. (8-2) : 38,50 (8-1) 30,80
(2-1) 43,30. Coup. Ordre (8-2) : 145,60. Trio (82-1) : 1.255,70.
5e COURSE 1. Dottarus (7), Loris Garcia, G.
21,30 P. 5,60 ; 2. Diamant du Goutier (2), R.
Mourice, P. 3 ; 3. Dextéria (5), Y.-A. Briand, P.
4 ; 4. Desoto (13), D. Békaert. Coup. gag. 34.
re
Coup. pl. (7-2) : 13,20 (7-5) 17 (2-5) 11,50. Coup.
Ordre (7-2) : 100. Trio (7-2-5) : 91,40.
6e COURSE 1. Darco Poterie (7), K. Thonnerieux, G. 3,70 P. 2,20 ; 2. Diamant de Bolan
(1), Y.-A. Briand, P. 4,60 ; 3. Dragonowicz
(12), J.-C. Féron, P. 1,90 ; 4. De Padd (8), R.
Lacroix. Coup. gag. 29,40. Coup. pl. (7-1) : 11,40
(7-12) 6,30 (1-12) 12,40. Coup. Ordre (7-1) :
49,10. Trio (7-1-12) : 38,10.
7e COURSE 1. Evasonn (3), D. Békaert, G.
3,70 P. 1,70 ; 2. Enerise Flash (4), Y.-A. Briand,
P. 1,70 ; 3. Encierro Jyl (16), Martin Cormy, P.
3,10 ; 4. Elixir d'Ourville (1), R. Mourice. Coup.
gag. 7,50. Coup. pl. (3-4) : 4,80 (3-16) 8,60
(4-16) 7,40. Coup. Ordre (3-4) : 11,10. Trio (3-416) : 37,90. NP: 15.
8e COURSE 1. Uppercut Ducal (7), S. Cingland, G. 4,70 P. 3,50 ; 2. Bently de Raconis
(1), N. Ensch, P. 1,80 ; 3. Altéa de Piencourt
(10), J. Guelpa, P. 2,50 ; 4. Buzz de Carel (9), R.
Mourice. Coup. gag. 23,60. Coup. pl. (7-1) : 8,80
(7-10) 9,70 (1-10) 6,20. Coup. Ordre (7-1) :
52,80. Trio (7-1-10) : 32,70.
9e COURSE 1. Défi The Best (3), Y.-A.
Briand, G. 2,40 P. 1,60 ; 2. Crazy Horse (10), J.
Asselie, P. 2,90 ; 3. Boccador (11), H. ChauveLaffay, P. 3 ; 4. Atout de Montbrun (14), S. Stéfano ; 5. Balthazar Maza (9), R. Mourice. Coup.
gag. 16,50. Coup. pl. (3-10) : 7,40 (3-11) 7,10
(10-11) 9,90. Coup. Ordre (3-10) : 19,80. Trio (310-11) : 46,70. PICK 5 (3-10-11-14-9) : 123,60.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
24
HIPPISME
@le_Parisien
PLAT
OBSTACLE - PLAT
TROT
Ionic (5 ), c'est solide
Le bout du monde
Raffin comme chez lui
réunion 3 (12 H 20)
Aujourd'hui à Tarbes
réunion 4 (16 H 00)
Au Lion-d'Angers
réunion 5 (16 H 20)
À Nantes (Pick 5)
e
1
PRIX DE LANNEMEZAN
A RÉCLAMER - 2 ANS
12 000 € - 1 100 M
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
l
l
l
1 MIMAYHIM
F2 57,5
2 AMOUR RAPIDE
F2 57,5
3 LA FRISLA
F2 56,5
4 EVIYA ROSE
F2 56
5 DERNIÈRE CHANCE - A F2 53,5
6 BLACK WIDOW
F2 54,5
7 FLOWER CHOPE
F2 50,5
8 AGUAS DE MOURA F2 50,5
K. ROMAIN : 2 - 1 - 3 - 7
R. PORÉE : 1 - 2 - 3 - 7
H. BOUAKKAZ : 1 - 2 - 3 - 7
2
1
6
5
3
8
2
7
4
12 H 50
A. Gavilan
C. Lecœuvre
R. Sousa Ferreira
R.-C. Montenegro
M. Pelletan
H. Journiac
C. Fléchon
A. Mérou
PRIX VILLE DE SAN SÉBASTIAN
FEMELLES - 2 ANS
16 000 € - 1 100 M
1 DREAM SUNDAY
F2 58
3
2 TEN KA
F2 55
6
3 ISALYS
F2 58
7
4 OLYMPEA
F2 58
12
5 RUNNING CHOPE
F2 58
2
6 SHE'S A STUNNER F2 58
4
7 GREAT DIVIDE
F2 58
9
8 FLANDERS COLORS F2 58
5
9 SO WHEN
F2 58
10
10 WAR CHOPE
F2 58
1
11 SALINA
F2 58
11
12 NESKAZARRA
F2 56,5 8
K. ROMAIN : 8 - 10 - 6 - 3 - 11 - 9
R. PORÉE : 5 - 3 - 8 - 10 - 11 - 6
H. BOUAKKAZ : 5 - 8 - 10 - 11 - 3 - 6
13 H 20
A. Crastus
A. Mérou
A. Gavilan
M. Foulon
J. Augé
C. Lecœuvre
R.-C. Montenegro
J.-B. Eyquem
J. Grosjean
F.-X. Bertras
H. Journiac
J. Plateaux
l
l
l
PRIX ASS. PROPRIÉTAIRES SUD-OUEST
COURSE E - 4 ET 5 ANS
18 000 € - 2 100 M
7
2
4
6
3
1
10
5
9
8
13 H 50
D. Alberca-Gavilan
S. Prugnaud
A. Gavilan
F. Garnier
A. Werlé
A. Bendjama
F.-X. Bertras
M. Foulon
A. Crastus
R.-C. Montenegro
l
l
4
14 H 50
1 COLMENAR - O
H3 58
11 J.-B. Eyquem
2 KELMEC
H3 55,5 5 V. Chenet
3 LIVING STATE
H3 58
2 F.-X. Bertras
4 GENTLE STAR
H3 55,5 14 D. Alberca-Gavilan
5 KENBAY
M3 54,5 6 S. Prugnaud
6 EDIDINDO
M3 58
8 C. Lecœuvre
7 IN FRONT - A
H3 58
4 T. Messina
8 NOVA BLUE
F3 56,5 7 F. Garnier
9 STARKAT - A
F3 56,5 10 R.-C. Montenegro
10 IONIC
F3 56,5 3 H. Journiac
11 DOCTOR KALÉO
M3 56
1 A. Werlé
12 CALINE DES CARLES F3 52
9 J. Mobian
13 AUTUMN CITY
F3 54,5 13 A. Gavilan
14 LOONEA
F3 51,5 12 A. Mérou
K. ROMAIN : 10 - 3 - 7 - 13 - 1 - 6 - 11
R. PORÉE : 3 - 7 - 10 - 1 - 5 - 13 - 11
H. BOUAKKAZ : 10 - 13 - 3 - 7 - 11 - 1 - 6
PRIX CARABINE
AVEC UNE DISTANCE de
7 300 mètres et cinquantedeux obstacles à franchir, l’Anjou-Loire Challenge (4e) va être
l’occasion d’un spectacle hors
du commun puisqu’il s’agit tout
simplement de la course la
plus longue du monde. Devant
plus de 10 000 personnes, ils
seront neuf à prendre le départ
l
l
6
PRIX DE LA VILLE DE LOURDES
HANDICAP DE CATÉGORIE - COURSE G - 4 ANS ET PLUS
13 000 € - 2 300 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
15 H 30
1 PIXIE HOLLOW
F7 58,5 12 A. Mérou
2 VÉMIX - A
H5 59,5 3 R.-C. Montenegro
3 LANVOLER
M4 59,5 1 J. Plateaux
4 GETTY
H9 56,5 5 C. Merille
5 HUBRIS
H8 59
10 J. Smith
6 ISLANDOR
F5 58,5 13 F. Garnier
7 MITEZZA
F4 58,5 14 W. Smit
8 WELCOME ON BOARD F4 58,5 8 A. Crastus
9 VERY DEAL - A
F4 58
6 J.-B. Eyquem
10 EL GLORIOSO
M4 56
4 L. Le Pemp
11 SLON HE
H6 55,5 2 D. Alberca-Gavilan
12 NOCTIS MAJ
H10 55,5 11 M. Foulon
13 AISAK - O
H5 55,5 7 E. Corallo
14 SUN DES ROSAIRES - O H10 53
9 S. Prugnaud
K. ROMAIN : 6 - 3 - 8 - 4 - 12 - 7 - 2
R. PORÉE : 4 - 2 - 6 - 8 - 11 - 2 - 7
H. BOUAKKAZ : 4 - 9 - 6 - 7 - 2 - 3 - 11
l
7
PRIX JEAN PEYTA
HANDICAP DE CATÉGORIE - COURSE G - 4 ANS ET PLUS
13 000 € - 1 500 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4 16 HEURES
1 MIREMONT - O
H5 60
11 J.-B. Eyquem
2 DEPORTICA AL ASHAI F4 57,5 10 G. Trolley de Prevaux
3 EFFERATUS
H5 57
6 C. Hérisson de Beauvoir
4 MONTEGO
NON PARTANT
5 LUCKY LAWYER
H9 58
1 R. Sousa Ferreira
6 IMAGE SECONDE
F6 58
4 M. Foulon
7 MONSIEURBRUN
H4 57,5 5 J. Plateaux
8 ROYAL ASPEN
F5 55,5 9 R.-C. Montenegro
9 INEVITABLE HERMANN - O H6 54,5 7 C. Lecœuvre
10 EIGHTEEN POEMS - A H6 54,5 8 A. Werlé
11 PETIT ZING - A
H4 53
12 M. Pelletan
12 FLAVII
H9 51
3 A. Mérou
K. ROMAIN : 1 - 12 - 9 - 5 - 3 - 8
R. PORÉE : 12 - 11 - 3 - 5 - 8 - 9
H. BOUAKKAZ : 3 - 5 - 9 - 1 - 12 - 2
1
PRIX DOMAINE DITTIÈRE
HAIES - FEMELLES
20 000 € - 3 700 M
16 H 30
68 N. Terrassin
67 V. Morin
70 C. Lefebvre
69 O. Jouin
66 A. Lethuillier
66 A. Gautron
67 O. d' Andigné
67 W. Lajon
NON PARTANTE
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
l
l
l
1 QUEEN OF FORTUNE - A F4
2 ELLIPSE - A
F4
3 BAGNOLES
F4
4 MAIRY GOLD
F4
5 LA SAUVEUSE - A
F4
6 MODELISTE - O
F4
7 GALIXE
F4
8 SIRWA DU BOCAGE - A F4
9 COLINDA CLERMONT
K. ROMAIN : 3 - 6 - 2 - 4
R. PORÉE : 3 - 7 - 4 - 6
H. BOUAKKAZ : 3 - 4 - 7 - 6
2
PX PIGEON TP-PX CONS. DÉP. MAINE-ET-LOIRE
HANDICAP DIVISÉ - 1re ÉPREUVE - COURSE E
4 ANS ET PLUS - 18 000 € - 2 400 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
17 H 10
C. Hue
F. Lefebvre
A. Fouassier
A. Bourgeais
M. Bourillon
S. Martino
S. Saadi
Alex. Roussel
J. Cabre
J. Nicoleau
A. Massin
J. Guillochon
M. Eon
M. Delalande
S. Maillot
1 PRAGELOR - A
H5 58
10
2 FIDJI D'ARCIS
F6 59,5 4
3 COMBAT DES TRENTE H5 59,5 5
4 BAMAXSAR - A
H7 59
12
5 SHANNOISE
F6 57
3
6 DHANGADHI - O
F6 58,5 15
7 GENTLE MAN
H4 58
14
8 KABER
H7 58
6
9 MADYLANE
F4 58
9
10 SHASLIKA
F8 55
7
11 BELLEIRE
F4 55,5 11
12 CRYSALSA
F6 56
8
13 ANGELO DREAM
H5 53
13
14 BELARISSO - A
H7 54
2
15 ATTAWO - A
H8 53,5 1
K. ROMAIN : 8 - 12 - 1 - 7 - 14 - 13 - 3
R. PORÉE : 1 - 8 - 7 - 12 - 3 - 4 - 14
H. BOUAKKAZ : 7 - 8 - 12 - 14 - 3 - 1 - 9
l
l
l
l
l
è ÉTAT PROBABLE DU TERRAIN :
3
bon
è DERNIÈRE HEURE :
Amour Rapide - Salina Fendue - Galipe du Gart Living State - Islandor Lucky Lawyer
è JOCKEYS À SUIVRE :
H. Journiac - J.-B. Eyquem
è NOS SÉLECTIONS :
Gagnante : (604) Getty
Placée : (205) Running Chope
HIER À CHARTRES (PICK 5)
3,50 ; 4. Fille du Ciel Emgé (6), F. Ouvrie. Coup.
gag. 12. Coup. pl. (7-5) : 6,10 (7-3) 11,80 (5-3) 9,30.
Coup. Ordre (7-5) : 25,10. Trio (7-5-3) : 32,20. Trio
Ordre (7-5-3) : 129. Super 4 (7-5-3-6) : 1.135,60.
6e COURSE 1. Unity Knick (7), A. Lamy, G. 3,50
P. 2,30 ; 1. Best Reiter (4), A. Barrier, G. 1,70 P.
1,50 ; 3. Bering Boy (9), E. Raffin, P. 1,60 ; 4. Volubilis Rose (10), P.-Y. Verva. Coup. gag. 15,30. Coup.
pl. (4-7) : 5 (7-9) 5,20 (4-9) 3,10. Coup. Ordre
(4-7) : 13. Trio (4-7-9) : 11,80.
7e COURSE 1. César Madji (13), L.-J. Legros, G.
17,50 P. 4,70 ; 2. Chérie Quick (3), J. Berggren, P.
8,30 ; 3. Cybèle des Peria (14), J. Bordas, P.
3,50 ; 4. Beau Mec (15), L. Gelormini. Coup. gag.
135,60. Coup. pl. (13-3) : 34,20 (13-14) 17,60 (3-14)
35,20. Coup. Ordre (13-3) : 2.263. Trio (13-3-14) :
1.028,40.
8e COURSE 1. Crossfire (7), Y. Lebourgeois, G.
4,30 P. 2,60 ; 2. Dryade du Parc (17), E. Raffin, P.
2,30 ; 3. Dulcinée du Lys (15), C. Frecelle, P.
1,90 ; 4. Djoy de Bellande (6), A. Collette. Coup.
gag. 16,80. Coup. pl. (7-17) : 7,60 (7-15) 8,70 (17-15)
6,50. Coup. Ordre (7-17) : 22,30. Trio (7-17-15) :
37,20. NP: 13.
9e COURSE 1. Cartel (6), M. A. Unterreiner, G.
18,90 P. 4,10 ; 2. Vinci du Macherel (11), M. H. Leveau, P. 2,10 ; 3. Bella de Belfonds (8), M. G.-J. Lefebvre, P. 16,70 ; 4. Abello d'Angis (14), M. T. Adélaïde. Coup. gag. 49,60. Coup. pl. (6-11) : 18,10 (6-8)
59,60 (11-8) 48,60. Coup. Ordre (6-11) : 141,70. Trio
(6-11-8) : 788. NP: 5.
PAR H. B.
VENDÉEN D'ORIGINE, Eric
Raffin effectue le déplacement
en voisin sur l'hippodrome du
Petit-Port et pourrait bien
commencer la réunion en fanfare grâce à Borcina de Viette
(1re), une jument avec laquelle il
1
5
HANDICAP DIVISÉ - 3 ÉPREUVE - COURSE G
4 ANS ET PLUS - 10 000 € - 2 400 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
18 H 55
PRIX GROUPAMA
l
l
l
7
l
l
l
l
l
9
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - CLASSIC TIERCÉ
l
l
l
1 KICK ON
H9 68
2 STAR DE LA PRISE - A H12 68
3 VIRE À GAUCHE
H9 68
4 URUMQI
H7 68
5 ALLEU
H8 68
6 BOA DU BEL
H7 68
7 BUCEFAL
H7 68
8 ROSABI - O
H11 68
9 RINABLUE - A
F8 66
K. ROMAIN : 1 - 7 - 5 - 3
R. PORÉE : 1 - 7 - 4 - 3
H. BOUAKKAZ : 1 - 4 - 7 - 3
M. T. Mace
M. P. Lotout
C. Guillemin
M. Peslier
M. Y. Cormier-Martin
T. Menuet
M. G. Bertrand
PRIX CHÂTEAU PIÈGUE
1 BONNE PASSE
F7 69
2 BAKERO DU MESNIL - A H8 70
3 BUIREDINI
F7 70
4 GREAT HORIZON - O H10 68
5 TAMÉLO DE VAUT - A H11 67
6 BOW WINDOW
H7 68
7 BOLANO D'AIRY - A H7 63
8 CARTAPUCE BEY - A H6 67
K. ROMAIN : 3 - 1 - 7 - 5
R. PORÉE : 1 - 5 - 2 - 3
H. BOUAKKAZ : 1 - 3 - 5 - 7
CROSS COUNTRY - L.
100 000 € - 7 300 M
18 H 20
J. Plouganou
S. Dory
K. Dubourg
W. Denuault
S. Paillard
O. Jouin
C. Lefebvre
H. Lucas
V. Chatellier
4
7
2
3
5
6
1
CROSS COUNTRY - GENTLEMEN-RIDERS ET CAVALIÈRES
21 000 € - 4 500 M
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE 20 H 25
l
ANJOU-LOIRE CHALLENGE
1 ROYAL DOLOIS
M6 71
2 MARSHALL LESSING H5 68
3 LANDYM - A
M7 64,5
4 JEITOSO BAYER
M6 63,5
5 KINGLIGHT
H5 63
6 BRIGHT DINASTY
F5 62
7 KORINNA
F5 63,5
K. ROMAIN : 1 - 3 - 2 - 4
R. PORÉE : 3 - 1 - 6 - 4
H. BOUAKKAZ : 1 - 3 - 4 - 7
8
l
4
PRIX CRÉDIT AGRICOLE LION-D'ANGERS
GENTLEMEN-RIDERS ET CAVALIÈRES - COURSE E
5 ANS ET PLUS - 12 000 € - 2 000 M
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
19 H 55
l
l
19 H 25
A. Moriceau
O. Jouin
M. Regairaz
A. Lotout
C. Lefebvre
V. Chatellier
N. Desoutter
1 SORQUAINVILLE - A F4 65
2 ECHANSON - A
H4 67
3 CAYRAS STAR
H4 67
4 ROSANE DE VEGUY
F4 66
5 ELLE EST SACRÉE
F4 66
6 COUNTESS ALLEGRO F4 64
7 ROSE QUEEN
F4 63
K. ROMAIN : 3 - 5 - 7 - 4
R. PORÉE : 5 - 4 - 6 - 3
H. BOUAKKAZ : 4 - 5 - 3 - 7
M. R.-W. Barron
M. T. Guineheux
M. G. Viel
M. L.-P. Dory
M. A. Zuliani
M. B. Caron
T. Menuet
M. N. George
l
l
l
2
l
l
l
l
l
3
PRIX CONFECTION MIREILLE
ATTELÉ - COURSE D
22 000 € - 3 000 M
17 H 23
1 BOUTON D'OR MARIA H7 3 000 G. Marin
2 BILLY DE BONNEFOI H7 3 000 S. Meunier
3 BIGOUDI DE CHENU H7 3 000 P. Pellerot
4 BY NIGHT BERRY
F7 3 000 J. Lebouteiller
5 BAMBI BOY - Q
H7 3 000 B. Hervo
6 BILOU DU TAJ
H7 3 000 J.-A. Huet
7 BE LOVE DESBOIS
M7 3 025 D. De Jésus Reis
8 CLASSIC GLORY - Q F6 3 025 J. Dubois
9 BRISE DU BUISSON
F7 3 025 F. Baulain
10 BARON DE MAJUAG - A H7 3 025 O. Raffin
11 COQUIN DE FONTAINE H6 3 025 A. Barrier
12 BEAUTIFUL DUSSAC - Q H7 3 025 H. Gilles
13 CHOCHO DE GUEZ - Q H6 3 025 E. Raffin
14 CIMARRON - P
H6 3 025 J. Niskanen
15 CATS DE LA FERME
F6 3 025 J. Baudron
K. ROMAIN : 14 - 10 - 11 - 8 - 7 - 13 - 6 - 15
R. PORÉE : 11 - 14 - 8 - 10 - 13 - 6 - 5 - 15
H. BOUAKKAZ : 14 - 8 - 11 - 10 - 6 - 7 - 13 - 5
PRIX DU SECTEUR DE LIGNE
ATTELÉ - FEMELLES - COURSE NATIONALE
COURSE F - 21 000 € - 3 000 M
18 H 05
1 DIVA DE FROMENTEL - Q F5 3 000 W. Jehanne
2 DUNE DE SOULAS
F5 3 000 V. Raimbault
3 DIVA D'URZY - Q
F5 3 000 F. Provost
4 DEBUDEMISS - Q
F5 3 000 O. Raffin
5 DORIA DE FONTAINE F5 3 000 A. Barrier
6 DARLING STONE (E1) F5 3 000 F. Collette
7 DAISY DE TROUVILLE - Q (E1) F5 3 000 A. Collette
8 DULCINÉE SAX - Q
F5 3 000 G. Lizée
9 DATCHA DU LOISIR
F5 3 000 J. Lebouteiller
10 DIANA D'EVEL
F5 3 025 O. Potier
11 DORIS JENILOU
F5 3 025 J. Baudron
12 DEVISE DU VIVIER
F5 3 025 L.-C. Abrivard
13 DOPAMINE JIJI
F5 3 025 E. Raffin
K. ROMAIN : 13 - 11 - 7 - 5 - 8 - 4
R. PORÉE : 12 - 13 - 7 - 5 - 4 - 11
H. BOUAKKAZ : 12 - 13 - 4 - 5 - 3 - 11
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
l
l
4
CHEVAUX AQPS - COURSE E - 4 ANS
11 500 € - 2 400 M
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
l
PRIX SECTEUR VALLONS-DE-L'ERDRE
6 COURSE
ATTELÉ - COURSE NATIONALE
D - 23 000 € - 3 000 M
19 H 40
1 ENZO DU KLAU
M4 3 000 G. Delaune
2 EVEN STREET
F4 3 000 V. Chevet
3 ECLAIR DE LUNE
H4 3 000 J. Bruneau
4 EMERAUDE VÉBÉ
F4 3 000 A. Dollion
5 ESPÉRANCE GIRL - P F4 3 000 Y. Dreux
6 ERA DEVAILLES
F4 3 000 M. Fribault
7 ENVIEUX - P
M4 3 025 J. Dubois
8 ENERGIE D'ECHAL
F4 3 025 J.-A. Huet
9 EASY IS BACK
F4 3 025 G. Marin
10 ESPOIR ELEVEN
M4 3 025 S. Meunier
11 ELZA DE SOUVIGNÉ
F4 3 025 E. Raffin
12 EMPEROR CHARM
M4 3 025 J-Ph. Dubois
13 ELÉGANTE MIKA
F4 3 025 V. Saussaye
14 EPIPHANE
H4 3 025 A. Barrier
15 ELIZALDE VRIE
F4 3 025 H. Gilles
K. ROMAIN : 12 - 14 - 15 - 11 - 1 - 5 - 4
R. PORÉE : 12 - 8 - 1 - 5 - 14 - 10 - 15
H. BOUAKKAZ : 1 - 12 - 14 - 15 - 5 - 10 - 11
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
l
l
7
PRIX FÊTE DES COURSES
ATTELÉ - AMATEURS - COURSE G
6 000 € - 3 000 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
20 H 10
1 ANGÉLICA DANOVER - A F8 3 000 M. A. Lescalier
2 ARVORIG BRETON
H8 3 000 M. C. Gobe
3 ATTRAPE MOI ALDO - Q (E1) H8 3 000 M. C.-J. Morin
4 AMOUR D'OCCAGNES - A H8 3 000 M. M.-D. Pillon
5 ACAPULCO DE CHENU - Q H8 3 000 M. H. Denis
6 ATOUT D'HAUFOR
H8 3 000 M. M. Poirier
7 VALSEUR JARZÉEN (E1) H9 3 025 M. J.-F. Hugues
8 VERY GOOD TOUCHOIS H9 3 025 M. S. Ménard
9 VIX - Q
H9 3 025 M. V. Chabirand
10 ANAOR DES SACRES H8 3 025 A. Renaudin
11 VULCANE
F9 3 025 M. F. Touchard
12 VINCENZO AUGENAIES - Q H9 3 025 M. J. Renault
13 VOYOU DE L'ANTE
H9 3 025 M. P. Blouet
14 VIVANO DE KEVDY
H9 3 025 L. Delaunai
15 VIRGINIA RUSH
F9 3 025 M. S. Prat
K. ROMAIN : 12 - 1 - 11 - 14 - 15 - 6 - 8
R. PORÉE : 12 - 11 - 1 - 6 - 8 - 14 - 15
H. BOUAKKAZ : 12 - 11 - 1 - 15 - 6 - 9 - 8
l
l
l
PRIX DE DURVAL
1 ESTERLIN - A
H4 65
2 ELKA STAR
F4 63,5
3 ELIGLOTE VILLE
F4 63,5
4 ELLOMADY
F4 63,5
5 ELYSIUM DES BOIS H4 63
6 EPEKA DE THAIX
F4 61,5
7 ELOQUILLE
F4 61,5
8 ELVIRA
F4 60
K. ROMAIN : 3 - 1 - 8 - 5
R. PORÉE : 8 - 1 - 3 - 5
H. BOUAKKAZ : 8 - 3 - 5 - 1
19 H 10
1 DROIT AU CŒUR
H5 3 000 S. Bazire
2 DANSEUR GÂVRAIS - P H5 3 000 Y. Dreux
3 DANDY DE BELLANDE H5 3 000 A. Collette
4 DERBY DU MAINE
H5 3 000 S. Gazon
5 DESTIN DE L'AUBE
H5 3 000 O. Raffin
6 DOMFRONT
M5 3 000 Arn. Morin
7 DREAMER ANGELE
H5 3 000 E. Raffin
8 DUOMO
H5 3 000 B. de Folleville
9 D'ARTAGNAN
H5 3 000 J. Lebouteiller
10 DELICIO BELLO
H5 3 025 A. Wiels
11 DREAM SUN
M5 3 025 J.-F. Vallette
12 DEAL DE CAHOT
H5 3 025 J.-P. Raffegeau
13 DIRE STRAITS
M5 3 025 J-Ph. Dubois
14 DÉFI DE MÉMARTIN M5 3 025 H. Gilles
15 DAMIER ROUGE PHI H5 3 025 G. Marin
16 DUC LEBEL - P
H5 3 025 A. Barrier
K. ROMAIN : 12 - 10 - 8 - 13 - 16 - 5 - 15
R. PORÉE : 8 - 10 - 13 - 12 - 16 - 5 - 9
H. BOUAKKAZ : 8 - 10 - 12 - 13 - 16 - 3 - 5
l
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
PRIX LOIREAUXENCE
ATTELÉ - MÂLES - COURSE NATIONALE
COURSE F - 21 000 € - 3 000 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
l
HANDICAP DIVISÉ - 2 ÉPREUVE - COURSE G
4 ANS ET PLUS - 14 000 € - 2 400 M
1 HISTORY DREAM - O H7 60
8
2 SWING GLAZ
H5 59
15
3 GREAT TONIO
H4 59
12
4 MATHONVILLE - A F4 58,5 9
5 PREMIER AVRIL - A H6 57,5 6
6 ARMYR
H6 57
7
7 PRINCE OF THE HILL - A H6 55,5 3
8 RULING POLE - O H9 56,5 1
9 ATTENTION BAILEYS - A H8 56
10
10 ZIZIOZOO
F5 55,5 5
11 RICH PICKINGS - A H9 55,5 13
12 ELECKTRIC CAFÉ - A H7 53,5 2
13 RUDEBAN - O
H6 54,5 4
14 ELIHAI - A
M4 54,5 14
15 DÉSERT DUNE - O H6 54
11
K. ROMAIN : 10 - 3 - 4 - 7 - 13 - 1 - 15
R. PORÉE : 4 - 3 - 1 - 2 - 7 - 10 - 12
H. BOUAKKAZ : 1 - 10 - 4 - 9 - 13 - 3 - 7
l
l
6 21STEEPLE
000 € - 4 000 M
5
ATTELÉ - COURSE F
25 000 € - 3 000 M
16 H 43
1 BRENNUS QUESNOT - Q H7 3 000 F. Gence
2 BRISE DE MÉMARTIN F7 3 000 H. Gilles
3 VAZOUILLIS - Q
H9 3 000 A. Collette
4 BOLDIKOVA - Q
F7 3 000 J.-F. Vallette
5 BERGER DE CÉZES
H7 3 000 V. Raimbault
6 ADONIS PASSION
H8 3 025 Th. David
7 BASTIDE VRIE - Q
F7 3 025 J.Ph. Mary
8 ALARO
H8 3 025 G. Marin
9 BORCINA DE VIETTE - P F7 3 025 E. Raffin
10 VOICI DU ROC - A
H9 3 025 P. Toutain
11 VIC DU BOSSIS - A
H9 3 025 O. Raffin
12 ABRIEL MAUZUN - Q H8 3 025 A. Barrier
13 AUBADE CARISAIE - P F8 3 025 J. Reze
14 VALDERIC
H9 3 025 J. Lebouteiller
K. ROMAIN : 9 - 12 - 4 - 10 - 7 - 8 - 13 - 14
R. PORÉE : 9 - 12 - 10 - 4 - 1 - 7 - 11 - 6
H. BOUAKKAZ : 9 - 12 - 10 - 8 - 4 - 7 - 13 - 11
l
e
17 H 50
S. Martino
Alex. Roussel
A. Bourgeais
S. Maillot
B. Hubert
S. Saadi
M. Eon
C. Grosbois
A. Fouassier
J. Cabre
F. Lefebvre
S. Just
J. Guillochon
J. Claudic
M. Delalande
e
1 NOBLE LYRIC (E1) F5 57,5 1 S. Tuttobene
2 LUCILO - A (E1)
H7 60
4 A. Bourgeais
3 DARK KRISTAL
F7 59,5 10 C. Grosbois
4 THOMAS CROWN - O H7 59,5 11 G. Le Devehat
5 PARTI PRIS
F5 59,5 3 A. Fouassier
6 DOM TOMMY - A H6 58,5 12 S. Saadi
7 MÉRALINO
H8 57
8 A. Massin
8 LINDA'S CAP
H5 58
7 W. Saraiva
9 LOU LOUP - O
H5 56,5 14 S. Just
10 CRYSTAL ROC - A H9 57
13 Alex. Roussel
11 VAL DE MAJORQUE - A H10 57
2 J. Cabre
12 SUN AND POLO
H7 55
6 M. Eon
13 GARINSHA - O
F11 55
5 J. Guillochon
14 GALHAN - A
M6 55
9 J. Claudic
K. ROMAIN : 10 - 2 - 3 - 4 - 8 - 7 - 13
R. PORÉE : 10 - 8 - 4 - 1 - 2 - 3 - 7
H. BOUAKKAZ : 10 - 2 - 1 - 7 - 3 - 11 - 4
PRIX DOMAINE D'AVRILLÉ - PRIX D'ANDIGNÉ
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
PRIX DE LA SABLONIÈRE
a déjà brillé. Dans cette épreuve support de Pick 5, il s'annonce incontournable puisque
sa partenaire reste sur un plaisant succès et a déjà gagné sur
cette piste. Il sera également à
suivre de près avec Chocho de
Guez (2e) et Dopamine Jiji (3e)
entre autres.
GRAND PRIX DU PAYS D'ANCENIS
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
l
1re COURSE 1. Blue Label (13), E. Raffin, G. 2,10
P. 1,50 ; 2. Bahiz de Florange (7), M. Mottier, P.
1,90 ; 3. Arpège Herblinaie (8), D. Armellini, P.
8,80 ; 4. Voici à la Bruyère (14), J. Leroulley ; 5. Bilingue d'Alci (2), L. Verva. Coup. gag. 5,60. Coup.
pl. (13-7) : 3,70 (13-8) 20 (7-8) 22,90. Coup. Ordre
(13-7) : 5,80. Trio (13-7-8) : 114,50. PICK 5 (13-7-814-2) : 4.852,70.
2e COURSE 1. Drop de Colleville (13), S. Olivier,
G. 63,60 P. 10,60 ; 2. Dear Lover (14), A. Ramage,
P. 2,90 ; 3. Dalriada (1), Y. Cabaret, P. 17,30 ; 4.
Diamant du Nil (15), A. Garandeau. Coup. gag.
98,10. Coup. pl. (13-14) : 43,50 (13-1) 254,60 (14-1)
61,60. Coup. Ordre (13-14) : 228,70. Trio (13-14-1) :
1.649,50.
3e COURSE 1. Elio Mannetot (10), F. Ouvrie, G.
12,10 P. 3,20 ; 2. Essandro Montaval (5), G. Gelormini, P. 2,30 ; 3. Eldora (9), M. Mottier, P. 3,80 ; 4.
Eternal Flame (14), P. Vercruysse. Coup. gag.
22,30. Coup. pl. (10-5) : 9,70 (10-9) 14,10 (5-9)
13,30. Coup. Ordre (10-5) : 55,60. Trio (10-5-9) : 211.
4e COURSE 1. Eclair de Loriol (6), E. Raffin, G.
4,80 P. 1,80 ; 2. Ebène Piya (9), Nat. Viel-Pierre, P.
2,50 ; 3. Emeraude d'Idef (11), A. Barrier, P.
3,70 ; 4. Energumène (3), Y. Lebourgeois. Coup.
gag. 18,20. Coup. pl. (6-9) : 8,30 (6-11) 11,80 (9-11)
14,90. Coup. Ordre (6-9) : 24,70. Trio (6-9-11) :
80,90.
5e COURSE 1. Feeling Phyt's (7), G. Gelormini,
G. 8,10 P. 3 ; 2. Fame And Fortune (5), Q. Beato, P.
2,20 ; 3. Fakir de la Crière (3), F. Lagadeuc, P.
de la quatorzième édition de ce
cross-country. Lauréat en 2015
et deuxième l’an passé, Kick
On s’annonce comme le cheval à battre. Tombé pour sa
rentrée, il vient de se réhabiliter en prenant une encourageante troisième place et arrive fin prêt pour ce rendezvous.
l
l
14 H 20
D. Alberca-Gavilan
S. Prugnaud
C. Cadel
D. Ibouth
F.-X. Bertras
L. Le Pemp
G. Bon
R.-C. Montenegro
M. Foulon
F. Garnier
H. Journiac
A. Werlé
J. Grosjean
M. Lanave
1 FUNKY DE LA BRUNIE - A F3 55,5 11
2 MOON RAY - A
F3 55,5 4
3 NALLA DE ROC MARIE F3 58
14
4 GALIPE DU GART
F3 56,5 12
5 FOFIE DU PÉCOS - A F3 58
9
6 FANFARE DE BREJOUX F3 56,5 13
7 MAWAVE
F3 55,5 5
8 NAI HARN
F3 56
7
9 HÉVÉA DE POMPADOUR F3 54
1
10 FALBALA D'AC
F3 54
3
11 FARNÈSE DE LAGARDE F3 54
8
12 SOLILOU
F3 54
2
13 PRINCESSE DE BOSDA F3 55
10
14 FAIRYLINE D'AYZA F3 50
6
K. ROMAIN : 11 - 5 - 10 - 3 - 7 - 8 - 4
R. PORÉE : 11 - 7 - 9 - 10 - 3 - 2 - 1
H. BOUAKKAZ : 11 - 9 - 4 - 6 - 5 - 10 - 7
milibris_before_rename
PAR H. B.
l
l
FEMELLES - 3 ANS - MAIDEN
16 000 € - 2 100 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
3 ANS - MAIDEN
16 000 € - 2 300 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
1 FENDUE - O
F5 57
2 PERLISSIMA DU LAC F4 58
3 DIEGO DE TANUES H5 60
4 CROUCROU - A
H4 59
5 DREAM DE CANDALE H5 59
6 ENTOINETTE D'AYZA F4 57,5
7 AIRDELIA
F4 56
8 ESTITXU D'OC
F4 55,5
9 YVAIN DE LARACHI - O H4 54
10 URANIE DE CANDALE - A F4 52,5
K. ROMAIN : 5 - 2 - 1 - 3 - 6 - 4
R. PORÉE : 5 - 3 - 1 - 2 - 4 - 7
H. BOUAKKAZ : 5 - 1 - 2 - 4 - 3 - 7
PRIX ALAIN LEQUEUX
l
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
3
5
4
1
3
6
5
7
8
2
20 H 55
C. Grosbois
Alex. Roussel
A. Fouassier
J. Da Silva
J. Cabre
R. Juteau
A. Bourgeais
M. Eon
PRIX DU SECTEUR DE RIAILLE
PRIX ERDRE ET LOIRE
MONTÉ - APPRENTIS ET LADS-JOCKEYS
COURSE D - 23 000 € - 3 000 M
18 H 40
1 CELTIC AR CARAC - P H6 3 000 J. Balu
2 CÂLINE D'OKLA
F6 3 000 G. Godard
3 CLARA CÉLESTE
F6 3 000 M. Colas
4 CHLOÉ DE JADE
F6 3 000 R. Lamy
5 DELABELLE MIKA - P F5 3 000 V. Saussaye
6 CAPUCINETTE
F6 3 025 G. Lenain
7 CAMARADE SYMPA - A H6 3 025 E. Desmigneux
8 DIVINE FOLIE - A
F5 3 025 S. Gougeon
9 CREDO BLUE - Q
H6 3 025 A. Velany
10 CRAQUITO BEST
H6 3 025 T. Peltier
K. ROMAIN : 10 - 9 - 6 - 7 - 4 - 5
R. PORÉE : 10 - 5 - 6 - 8 - 4 - 9
H. BOUAKKAZ : 10 - 8 - 9 - 5 - 6 - 3
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
8 COURSE
ATTELÉ - COURSE NATIONALE
D - 22 000 € - 2 275 M
20 H 40
M. Abrivard
J. Dubois
E. Lamy
J. Bruneau
L. Baudouin
V. Chevet
L.-C. Abrivard
F. Prioul
J-Ph. Dubois
E. Raffin
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
1 FAST CASH
M3 2 275
2 FLYER
M3 2 275
3 FILOU DU PALAIS
M3 2 275
4 FLASH DE LUNE
H3 2 275
5 FAUVETTE MADRIK
F3 2 275
6 FRENCH LOVER
M3 2 275
7 FOX PAPA FOX
M3 2 275
8 FUTURE BLONDE
F3 2 275
9 FABULOUS DREAM
M3 2 275
10 FOR EVER MIX
M3 2 275
K. ROMAIN : 1 - 2 - 7 - 4 - 9 - 10
R. PORÉE : 1 - 2 - 9 - 10 - 7 - 8
H. BOUAKKAZ : 1 - 2 - 9 - 4 - 7 - 10
l
l
l
l
l
l
è ÉTAT PROBABLE DU TERRAIN : bon souple (plat) - souple (obstacle)
è DERNIÈRE HEURE : Mairy Gold - Combat des Trente - Great Tonio - Urumqi -
è Corde à gauche
è DERNIÈRE HEURE : Alaro - Classic Glory - Debudemiss - Credo Blue - Delicio Bello
è JOCKEYS À SUIVRE : O. Jouin - J. Cabre
è NOS SÉLECTIONS : Gagnante : (103) Bagnoles
è DRIVERS À SUIVRE : E. Raffin - J. Dubois
è NOS SÉLECTIONS : Gagnante : (801) Fast Cash
Crystal Roc - Elle est Sacrée - Royal Dolois - Buiredini - Esterlin
Placée : (801) Bonne Passe
Enzo du Klau - Vulcane - Flyer
Placée : (410) Craquito Best
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
Mon Cannes à moi
25
LOISIRS
Cannes 2018
www.leparisien.fr
LP/FRÉDÉRIC DUGIT
On va enfin voir
«Don Quichotte »
PAR RENAUD BARONIAN
(AVEC PIERRE VAVASSEUR À CANNES)
V
ingt-cinq ans qu’il attendait ça.
Terry Gilliam pourra bien présenter son film « L’homme qui tua
Don Quichotte », le 19 mai en clôture
du 71e Festival de Cannes. Tel en a décidé hier le tribunal de grande instance de Paris, saisi en référé par l’ancien
producteur du film Paulo Branco, qui
voulait l’en empêcher. « Selon le juge,
l’interdiction de la projection aurait
constitué une atteinte grave et disproportionnée à la liberté d’expression », souligne Me Benjamin Sarfati,
l’avocat du cinéaste.
« L’homme qui tua Don Quichotte » pourra sortir le même soir dans
300 salles, ce à quoi s’opposait également son ex-financeur. « Certes, on
nous déboute de notre demande,
mais nos contrats restent valables et
les droits d’exploitation du film nous
appartiennent », commentait hier à
Cannes Paulo Branco. « Faux, rétorque Philippe Aigle, président d’Océan
Films, qui distribue ce Don Quichotte. Il y a chez Paulo Branco une volonté de destruction de Terry Gilliam.
Mais le film sortira. » La fin d’un cauchemar long de vingt-cinq ans
I DES DÉBUTS PROMETTEURS
Au milieu des années 1990, Terry
Gilliam, brillant réalisateur de
Grand écrin
DIEGO LOPEZ CALVIN/TORNASOL FILMS - AFP/STÉPHANE DE SAKUTIN
La justice a décidé
hier d’autoriser
la projection
à Cannes et la
sortie en salles
du film maudit
de Terry Gilliam.
PIERRE VAVASSEUR
Sancho Panza (Adam Driver) et Don Quichotte (Jonathan Pryce) vont enfin
s’aventurer sur les écrans de salles obscures. La fin de vingt-cinq ans
de bataille contre des moulins à vent pour Terry Gilliam (ci-contre).
« Brazil » et « l’Armée des douze
singes », se lance dans un projet ambitieux : un « Don Quichotte »
moderne. En 2000, le tournage
commence en Espagne avec Jean
Rochefort et Johnny Depp dans les
rôles de Don Quichotte et Sancho
Panza. Tout semble bien parti, le projet, délirant mais haut en couleur,
emballe la profession et les médias.
I UNE SUCCESSION
DE CATASTROPHES
Les problèmes commencent au
bout de quelques semaines. Jean
Rochefort souffre de problèmes de
santé et doit, en fin de compte, renoncer à son rôle. Des pluies diluviennes n’arrangent rien. Le tournage vire peu à peu au cauchemar et
doit être interrompu. Un fiasco qui
donne lieu à un documentaire,
« Lost in la Mancha », sorti en 2002.
Terry Gilliam envisage alors de
nouveaux duos d’acteurs : Robert
Duvall et Ewan McGregor, sir John
Hurt et Jack O’Connell, Michael
Palin, ex-membre de la troupe britannique des Monthy Python, et
Adam Driver, le nouveau méchant
de la saga « Star Wars ».
Le producteur Paulo Branco décide de relancer le tournage. Mais
après de nombreuses divergences
artistiques et financières
avec Gilliam il se retire finalement,
tout en prétendant détenir les droits
sur le projet. Mais le cinéaste s’entête, repart sur une ultime version,
avec Adam Driver et Jonathan Pryce, le héros de son mythique « Brazil » avec de nouveaux producteurs.
I FINI LA MALÉDICTION ?
Une ultime épreuve attend Terry
Gilliam : Paulo Branco s’oppose depuis la fin du tournage l’an passé à
l’exploitation du film. Pour soutenir
le réalisateur, le Festival de Cannes
décide de le programmer en clôture
provoquant la colère de son exproducteur, qui essaie de l’interdire.
En vain. « On a souvent parlé de film
maudit. Le sortilège est rompu de la
plus belle manière, grâce une décision de justice », a confié Terry
Gilliam à son avocat hier. Selon le
délégué général du Festival de
Cannes, Thierry Frémaux, le cinéaste, victime d’un AVC mineur le
week-end dernier, sera présent le
19 mai, à cette projection dont il rêve
depuis un quart de siècle.
A Cannes, cette année, le code
a changé. Les journalistes ne se
lèvent plus à l’aube pour voir
les films en compétition. C’était
le bon vieux temps. On galopait
à la projection, on s’asseyait dans
son fauteuil, on se rendormait
et on ressortait de la salle du
soleil plein les yeux. Désormais,
la presse découvrira les œuvres
en même temps que les jurés, y
compris tard le soir, en pingouin
ou robe longue. Si le film plaît,
si on l’aime, il faudra ensuite
courir vite, des étoiles plein les
yeux, pour écrire un truc à toute
berzingue sur le premier zinc
venu. « Pin Pon ! Pin Pon ! C’est
pour mon canard ! » clameronsnous pimpants en écrasant
des panards. On va encore se
faire des amis, je vois ça d’ici.
En attendant, les vieux réflexes
sont là. A 7 heures tapantes, la
paupière frétille. Allez hop ! Tout
le monde debout ! Certes, mais
pour aller où ? Il y a brusquement
un vide, un trou d’air dans cette
chambre de compression. C’est
comme dans le film « Gravity ».
Il vaut mieux regagner le lit fissa,
sous peine d’être dans de beaux
draps. Dehors, le long de la mer,
c’est plein de SPF. Sansprojection-fixe. Ils ont l’œil flou.
Complètement déréglés.
Moi-même, à 2 heures, je rôdais
encore au Carlton. Contrairement
aux marches, les selfies y sont
autorisés. La clientèle y parle
d’amour. Un DJ assure
la musique. Un plaisantin
professionnel jette en l’air des
petits cœurs en papier rose.
C’est un film sur grand écrin.
Je l’ai regardé jusqu’au bout.
SOCIÉTÉ
milibris_before_rename
LE COMÉDIEN N’OBTIENT PAS
DE VISA POUR CANNES
C’est aussi d’Afrique qu’est venu
l’autre choc de cette première
« vraie » journée cannoise.
Choisi pour ouvrir le bal de la
compétition, l’égyptien « Yomeddine » a pour héros un lépreux qui prend la route avec
son âne à la recherche de sa famille, qui l’a abandonné quand il
était petit. Malgré un scénario
parfois dur, « Yomeddine »
— dont la date de sortie en France n’est pas encore annoncée —
est un film enlevé, lumineux et
d’une grande humanité.
« Ce n’est pas parce qu’on parle de la lèpre qu’on doit faire un
drame désespéré », assure Abu
Bakr Shawky, qui a rencontré
son acteur principal dans une lé-
proserie. Hier soir, le cinéaste de
32 ans a monté les marches avec
une partie de son équipe, mais
sans son comédien, qui n’a pas
obtenu de visa… Un absent de
plus à ce festival, qui, lui, sait faire
une place à ceux que les gouvernements recalent.
CATHERINE BALLE
« Rafiki », drame
kényan de Wanuri Kahiu. Avec
Samantha Mugatsia, Sheila Munyiva…
1 h 22.
« Yomeddine »,
comédie dramatique égyptienne
d’Abu Bakr Shawky.
Avec Rady Gamal… 1 h 37.
LP/FRÉDÉRIC DUGIT
Petit à petit, Kena et Ziki découvrent qu’elles sont attirées l’une
par l’autre. Mais, dans une société très religieuse, leur relation va
les soumettre aux jugements et
à la violence… Si on est loin de
« la Vie d’Adèle » (les scènes
d’amour se limitent à des baisers
avec soupirs appuyés), ce drame
fort et émouvant, baigné de couleurs flashy, franchit largement
la ligne jaune dans un pays où
l’homosexualité est illégale.
v
v
v
v
v
errière les sourires et les
smokings noirs sur tapis
rouge, la fronde. Alors qu’elle a
choisi en compétition officielle
deux cinéastes assignés à résidence par leurs gouvernements
(l’Iranien Jafar Panahi et le Russe
Kirill Serebrennikov), Cannes a
montré hier un long-métrage
kényan qui sortira en France à
l’automne, mais qui est interdit
dans son propre pays. Retenu en
sélection parallèle (Un certain
regard), « Rafiki » aborde l’homosexualité féminine.
Réalisé par une cinéaste de
37 ans, le film met en scène deux
jeunes filles qui vivent à Nairobi.
v
v
v
v
v
D
Deux chocs venus d’Afrique
Cannes, hier. Sheila Munyiva et Samantha Mugatsia
incarnent Ziki et Kena, attirées l’une par l’autre dans un
Kenya où l’homosexualité est illégale.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
** JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
26
LOISIRS Culture
@le_Parisien
Roger Waters frappe fort
SORTIES CINÉMA
« Abdel et la Comtesse » :
inégal
TOURNÉE MONDIALE L’ancien bassiste des Pink Floyd
a donné hier soir à Lyon le premier de ses quatre concerts français.
LOURDEURS
ET JOLIES SCÈNES
Mais lorsque la comtesse cache
Abdel, un jeune voleur pourchassé par la police, la donne
change : d’abord très opposés
sur leurs styles de vie et leur vision de l’existence, la châtelaine
et le délinquant vont apprendre
à se connaître, devenir proches
et se liguer pour contrecarrer les
plans de l’abominable neveu…
Certes, le scénario et les dialogues cumulent parfois des clichés sur la différence de classes
et n’évitent ni les lourdeurs ni les
scènes à la limite du grotesque,
comme la descente dans une
cité de la comtesse ridiculement
Charlotte de Turckheim et Amil
El Kacem campent le tendre duo
d’une aristo et d’un loubard.
accoutrée. Mais la plupart des
acteurs n’en font pas trop,
comme Anne Consigny ou Sam
Karmann, qui interprètent la
domestique et le meilleur ami
de la châtelaine.
Pour ce qui est des deux
comédiens principaux, Amil
El Kacem, s’il tombe dans les
poncifs lorsqu’il joue le petit dur
en début de film, parvient progressivement à rendre sympathique son rôle de jeune loubard,
et Charlotte de Turckheim reste
dans la retenue en grande aristo,
aussi émouvante qu’espiègle
lors de jolies scènes. C’est grâce
à la complicité de ces deux
comédiens que le film s’avère
par moments assez touchant.
Roger Waters (ici
le 21 avril en Italie lors
de sa tournée) fait
forte impression sur
scène grâce aux écrans
géants derrière lui.
DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL
ÉRIC BUREAU À LYON (RHÔNE)
L
RENAUD BARONIAN
« Abdel et la Comtesse », d’Isabelle
Doval, avec Charlotte de Turckheim,
Amir El Kacem, Anne Consigny, Sam
Karmann, Margaux Chatelier… 1 h 35.
METRO-GOLDWYN-MAYER PICTURES
« Death Wish » : vengeur
Bruce Willis incarne un homme bien décidé à se faire justice lui-même.
un cambriolage qui
v Après
dérape, Paul Kersey, chiv rurgien tranquille de Chicago,
sa femme tandis que sa fille
v perd
se retrouve dans le coma. Meurv tri et armé d’un pistolet, il ne laispas ce massacre impuni. A
v sera
travers ce remake d’« Un justicier dans la ville » (1974), on retrouve une intrigue convenue
où un père de famille va vouloir
venger la mort des siens. Charles Bronson est remplacé par un
Bruce Willis caricatural qui reste cantonné depuis plus de dix
ans à son rôle de justicier prêt à
en découdre. Heureusement, le
réalisateur Eli Roth accompagne ce goût de déjà-vu d’une
milibris_before_rename
mise en scène nerveuse et de
moments d’action efficaces.
Kersey est-il un héros ou un
criminel ? Le long-métrage
entretient tout le long une ambiguïté dangereuse sur la question.
Dans un contexte où le débat sur
le contrôle des armes préoccupe
la société américaine, « Death
Wish » ne se positionne jamais
de manière absolue. Un divertissement simple et calibré, mais
dont la dimension morale et
politique est indiscernable de
l’actualité.
ROBERTO GARÇON
« Death Wish », film d’action
américain de Eli Roth avec Bruce Willis,
Dean Norris. 1h47.
a nouvelle tournée de Roger Waters commence dans le silence.
L’immense Halle Tony-Garnier de
Lyon est toujours éclairée et pas encore remplie que l’immense écran qui
domine la scène s’allume. Une femme
apparaît, de dos, assise sur une dune,
regardant la mer. Pendant quinze minutes, ce plan fixe n’est accompagné
que de la mer, du vent, de doux chants
en langue arabe et de quelques sifflets
de spectateurs déroutés. Mais soudain
le ciel rougit, des cris surgissent, le
chaos… L’ancien bassiste de Pink
Floyd et son nouveau groupe commencent à jouer « Breathe », extrait de
l’album phare de Pink Floyd, « Dark
Side Of The Moon ».
A partir de là, aucun des 15 000 fans
ne rigole. Les deux dates parisiennes
et la date lilloise ne sont pas encore
complètes mais Lyon l’est. Waters enchaîne pendant une heure des classiques composés avec Pink Floyd —
« Time », « Breathe », « Wish You Were Here » — ou pour lui, comme trois
titres de son dernier album dont « The
Last Refugee » qui met en images des
migrants ; son ennemi juré Donald
Trump; et la femme du film, en fait
NURPHOTO/ROBERTO FINIZIO
immense domaine et un château doit renoncer à sa propriété
à la mort de son mari, ne pouvant le léguer à sa fille. Car la tradition familiale impose que seul
un homme hérite du titre et des
biens. Seule solution : qu’un de
ses neveux rachète le domaine.
Or ce dernier, intéressé et sans
scrupule, veut secrètement raser le château pour bâtir un ensemble immobilier.
PROD
ne comprend pas pourv Onquoi
et la Comtesv se » n’a pas«étéAbdel
montré à la pressa sortie en salles hier.
v seSi leavant
film ne fait pas vraiment
v d’étincelles, il n’a rien de honnon plus. De quoi s’agit-il ?
v teux
Une comtesse qui possède un
danseuse dans un pays qu’on imagine
être la Syrie. La première partie millimétrée s’achève par un joli moment
de bravoure, « Another Brick In the
Wall » avec 12 adolescents lyonnais (lire ci-dessous). Ils apparaissent en tenue orange de détenus de Guantanamo, la tête recouverte d’une cagoule
noire. Ils se débarrassent de leur tenue
pour découvrir un tee-shirt « Resist »
et se lâcher en dansant. « Ils sont de
Lyon et ils sont magnifiques. » C’est la
première fois que Waters s’exprime et
en français… pour annoncer vingt minutes d’entracte. Fin de la face A.
FACE B MILITANTE
ET SPECTACULAIRE
A ceux qui regrettent une première
partie sans effets spectaculaires comme lors de la précédente tournée, où il
bâtissait et détruisait le mur de « The
Wall », la deuxième partie apporte une
réponse cinglante et militante.
Alors que des sirènes retentissent,
s’élève au milieu de la salle la Battersea Power Station, l’usine londonienne rendue célèbre par l’album « Animals » de Pink Floyd, en 1977. L’écran
perpendiculaire a la scène est impressionnant. La face B politique peut démarrer, avec ces nouveaux écrans
géants pour relayer les images et les
slogans, tels « Pigs Rule The World » —
« les porcs gouvernent le monde » — et
« No ! Resist The Pigs » — « non ! resistez aux porcs ».
Trump réapparaît en cochon et en
prostituée sur les images puis sur le
cochon volant de Pink Floyd qui fait le
tour de la salle pendant une version
dantesque de « Pigs », ponctuée de
slogans en faveur des minorités et des
femmes. La phrase « Trump est un
porc » s’allume dans l’ancien abattoir
de Lyon. Ovation. Il y en aura bien
d’autres jusqu’au « Comfortably
Numb », autre hymne floydien joué en
bouquet final que tout le monde espérait. Après plus de deux heures sur
scène, le musicien, qui ne fait pas ses
74 ans, salue, aux anges. « Merci à tout
le monde », dit il en français.
Prochain arrêt à Paris ? « On verra,
lance Waters en mimant son arrestation. Je me ferai peut-être arrêter parce que je milite pour la cause palestinienne. Les Palestiniens sont tués
comme des chiens. Dites a M. Macron
d’arrêter ça. On a oublié 1789 en France ? Moi je me souviens ! » Le silence
revient mais le public est KO debout.
Waters a frappé fort.
Prochaines dates en France : les 8 et 9 juin à la
U Arena à Nanterre (Hauts-de-Seine) et le
16 juin au Stade Pierre-Mauroy à Lille (Nord).
12 ados lyonnais ont dansé avec lui
C’EST UNE TRADITION depuis sa
précédente tournée « The Wall Live ».
Roger Waters invite dans chaque ville
où il donne un concert des enfants à se
produire avec lui sur scène pendant
« Another Brick in the Wall », son
hymne contre l’enfermement que peut
procurer une éducation trop stricte.
Pour sa première date française, hier,
le bassiste de Pink Floyd était
accompagné de douze adolescents
lyonnais issus de l’école de danse Pôles
en scènes, contactés pour leur
implication dans des œuvres caritatives,
qui ont mimé les paroles à ses côtés.
Après deux semaines de travail,
Jade, 17 ans, a eu droit hier après-midi
avec ses amis à trois répétitions avec
Roger Waters et ses musiciens avant
le grand soir. « C’est une super chance
et une grande joie de se produire avec
une légende du rock devant tant de
monde, témoigne l’adolescente. C’est
aussi une grande fierté pour mon père,
qui aime Pink Floyd. Cela me donne
envie d’en écouter plus. Roger Waters
a été très cool et sympa avec nous. Il
nous a dit de profiter du moment. »
Lors des deux shows parisiens
à la U Arena, les 8 et 9 juin, c’est une
association du XIXe arrondissement, la
Courte Echelle, qui aura cet honneur.
É.B.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
JEUDI 10 MAI 2018
27
Télévision LOISIRS
www.leparisien.fr
Les audiences s’envolent...
e
rs
En milliers de télespectateurs
Difusion de 15:00 à 16:30
depuis août 2017
Difusion de 16:45 à 17:15
depuis janvier 2018
1 231 1 203
1 224
1 117
987
1 020
1 000
983
Nov. Déc.
Jan.
516
500
392
445
Août Sept. Oct.
2017
Fév. Mars Avril
Mai
2018
GILLES GUSTINE
839
LP/INFOGRAPHIE. SOURCE : MÉDIAMÉTRIE
893 891
701
662
Dure à conclure, mais quelle affaire !
F 2, 20 H 55 France 2 teste en début de soirée « Affaire conclue », l’émission d’enchères de
Sophie Davant. Une consécration pour un programme d’après-midi inattendu.
« BATTRE RÉGULIÈREMENT
les uns après les autres jusqu’à
atteindre 16,1 %, le 3 mai. Du jamais-vu depuis plus de dix ans,
alors que personne n’y croyait.
TF 1 et France 3, ce n’était pas
imaginable », lâche Sophie Davant, qui présente chaque
après-midi « Affaire conclue »
sur France 2, depuis la rentrée.
Au mieux, l’animatrice espérait
terminer la saison à 7 ou 8 % de
part d’audience (PDA), soit
quasiment le double des scores des « Visites privées » la
saison dernière.
Mais le succès de l’émission
de brocante, où des anonymes
viennent faire expertiser un objet avant d’essayer de le vendre à
des acheteurs professionnels,
est bien au rendez-vous. Sur les
quatre derniers mois,
930 000 téléspectateurs (12,7 %
de PDA) en moyenne ont regardé le programme à 16 heures,
soit une augmentation de 186 %
sur un an. A 17 heures, ce gain
spectaculaire monte à 203 % de
progression. Ils sont 1,2 million
(13 %) devant le deuxième numéro, lancé en janvier pour faire
oublier les mauvaises audiences de « Chéri(e), c’est moi le
chef ! ». Et les records tombent
SOPHIE DAVANT DE NOUVEAU
EN ODEUR DE SAINTETÉ
A tel point que l’état-major de la
chaîne bombarde Sophie Davant de SMS de félicitations et
se déplace sur les tournages.
« On me dit qu’il y a même une
baisse de productivité à France
Télévisions entre 16 et 18 heures parce que tout le monde regarde Affaire conclue », sourit
l’animatrice de 54 ans, qui avait
mal vécu l’arrêt de « Toute une
histoire » il y a deux ans. Elle
tient sa revanche : « Je sais que
tout peut s’arrêter, mais je savoure ce succès. »
Ultime consécration, la Deux
lui confie ce soir une déclinaison
en prime time, à laquelle participent plusieurs personnalités
dont le journaliste sportif Nelson
Monfort et le comédien Gil Alma. « C’est une jolie récompense, poursuit Sophie Davant. Mais
aussi un test. Si ça marche, il y a
en aura d’autres. J’aimerais délocaliser l’émission en province
en mettant en avant le patrimoi-
ne architectural. » Et dire
qu’« Affaire conclue » a failli ne
jamais voir le jour.
Jusqu’en juillet dernier, la case
était promise à Stéphane Bern
qui, lui, aurait préféré lancer un
talk-show sur les animaux.
Après un bras de fer, France 2 a
tranché en faveur de l’émission
de brocante, adaptée de « Bares
für Rares », un format allemand.
UN ALIGNEMENT
DES PLANÈTES
« Sur la ZDF, Affaire conclue a
déjà sauvé une case sinistrée et
a permis à la chaîne publique de
reprendre rapidement la pre-
mière place, argumente le producteur du programme, JeanLouis Blot, chez Warner Bros.
France. Nous avions également
le projet le moins cher. » Stéphane Bern, qui avait tourné le
pilote, jette l’éponge. « J’ai alors
pensé à Sophie Davant, ajoute le
producteur. Sophie, c’est le
pompier de service, la RollsRoyce des animatrices tout-terrain. » France 2 a dit banco.
Ne restait plus qu’à convaincre la présentatrice de « C’est au
programme » sans qu’elle ne se
vexe d’être un plan B. « Quand
on m’a présenté le concept, je
me suis dit : Ce n’est pas pour
moi, se souvient Sophie Davant.
Mais les premières images
m’ont convaincue. On m’a aussi
assuré que l’émission serait
construite autour de moi, avec
de l’humeur et de l’humour. »
Pour l’animatrice d’« Affaire
conclue », le succès rencontré
L’ÉMISSION
par ce programme ne tient pas EST LUDIQUE ET
f o r c é m e n t d u m i r a c l e : ADDICTIVE
SOPHIE DAVANT
« L’émission est ludique et addictive. Et puis, avec mes trente
ans d’expérience, je peux me
permettre d’être un peu espiègle. J’ai grandi avec le public.
D’ailleurs, la plupart des vendeurs viennent surtout pour me
rencontrer. »
Après Les Femmes du 6 e étage, la nouvelle comédie de Philippe Le Guay
“
un COUP DE CŒUR UNANIME !
FRANÇOIS CLUZET
TOBY JONES FRANÇOIS-XAVIER DEMAISON
TO
PAR MICHAËL ZOLTOBRODA
L’attribution
de la case
16 heures-18 heures
à Sophie Davant
pour son émission
« Affaire conclue »
s’est avérée être
une décision
de premier choix.
2
-
saute. « On a fait des études
qui montrent que ça ne choque
pas les téléspectateurs, justifie
le producteur Jean-Louis Blot.
Après tout, les échanges se font
en cash dans les brocantes et
vide-greniers. Et visuellement,
ça n’aurait pas vraiment
d’intérêt que les acheteurs
remplissent des chèques. »
- ACA
-
Prêts à tout pour sauver leur village
TO
UN, DEUX, TROIS… Au total,
l’antiquaire Julien Cohen mettra
onze billets de 500 € sur la
table pour acquérir un
scaphandre de la marine russe,
le premier des objets mis en
vente ce soir. Avec ce déballage
d’argent liquide (près de cinq
fois le smic en grosses
coupures), c’est un des tabous
de la télévision française qui
:©2
Des billets de 500 €
au cœur des négociations
M.Z.
Tarifs et conditions sur orange.fr
milibris_before_rename
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
28
LOISIRS Télévision
@le_Parisien
Sofia Helin a
gagné une
réputation
internationale
grâce à son rôle
de policière
asociale dans la
série scandinave
à succès.
TF 1
Clayne Crawford a été jugé
ingérable par la production de la
série qui remporte un franc succès.
LA NOUVELLE a fait l’effet d’une
bombe. Avant-hier, les producteurs de la série américaine
« l’Arme fatale », diffusée en
France sur TF 1, ont décidé de
mettre fin au contrat de l’un de
leurs acteurs principaux. Clayne Crawford, le policier « chien
fou » de la série adaptée des célèbres films (interprété par Mel
Gibson dans les longs-métrages
d’origine), a été jugé trop ingérable pour poursuivre le travail.
Clayne Crawford serait à l’origi-
ne de nombreuses tensions sur
les plateaux de tournage. Plusieurs acteurs et membres de la
production se sont plaints, l’accusant de harcèlement moral.
Mardi, le comédien n’a pas
hésité à afficher son étonnement en apprenant la nouvelle,
s u r l e s ré s e a u x s o c i a u x .
« Quand tout le monde semble
connaître votre sort, sauf vousmême… Aucun mot de Fox ou
de Warner. J’espère que je ne
suis pas viré ! Zut », écrit-il sur
Instagram.
La Fox et son studio partenaire Warner Bros TV sont déjà à la
recherche d’un nouvel acteur
pour interpréter le rôle de
Martin Riggs, même si l’arrivée
d’une troisième saison n’est absolument pas garantie.
Pourtant, en 2017, « l’Arme fatale » a connu un grand succès
en France, avec 6,4 millions de
personnes au lancement de la
série, et une moyenne de 5,1 millions de fidèles, tout au long de la
première saison sur TF 1.
FILMLANCE/JENS JUNCKER-JENSEN
FOX/RICHARD FOREMAN
« L’Arme fatale » :
Clayne Crawford renvoyé
« Le monde a envie de voir
des femmes émancipées »
E.L.-S.
Rencontre avec Sofia Helin, actrice suédoise de
« The Bridge-Bron », qui s’achève ce jeudi soir sur Canal + Séries.
M6
« Garde à vous »
à la rentrée
PAR STÉPHANIE GUERRIN
plus tard ! Selon nos informations, M 6 vient de terminer, à
Quiberon (Morbihan), le tournage d’une nouvelle version de
« Garde à vous ». La chaîne diffusera à la rentrée ce programme créé en février 2016. A
l’époque, une vingtaine de jeunes hommes avaient été envoyés dans une sorte de servic e m i l i t a i r e . Un s t a ge d e
redressement mené d’une
main de fer par de sévères instructeurs, dont le redoutable
Marius, ancien des commandos marine.
Plus qu’une deuxième saison, ce retour est une nouvelle
version du programme, entièrement centrée autour de Marius, qui va tenter de recadrer
une équipe de 20 jeunes sans
emploi ni formation. Cette foisci, la bande de jeunes de 18 à
25 ans comportera des filles.
Ceux qui supporteront cette
colonie musclée et retrouve-
M6/PIERRE OLIVIER
UN RETOUR… deux ans et demi
L’instructeur Marius reprend
du service avec 20 nouveaux
jeunes, dont des filles.
ront l’envie de se surpasser,
emporteront une formation
professionnelle.
Au printemps 2016, 3,3 millions de personnes avaient regardé les quatre soirées, soit
13,5 % de part de marché. Un
score qui fait rêver M 6, en difficulté depuis le début de l’année.
BENOÎT DARAGON
ELLE PARTAGE avec son personnage
la première lettre de son prénom,
mais c’est à peu près tout. Depuis 2011,
Sofia Helin prête ses traits à Saga Noren dans la série suédo-danoise « The
Bridge-Bron », qui va connaître son
dénouement ce soir à partir de
20 h 50 sur Canal + Séries.
Ce polar brillant repose presque
entièrement sur les épaules de la comédienne, dont la prestation est aussi
juste que déconcertante en flic allergique aux relations sociales et détruite
par un lourd passé familial. Le visage
toujours très dur, les sourcils froncés
et le corps rigide, elle contraste avec la
douceur de son interprète à la ville,
souriante et détendue lors d’une rencontre à Lille (Nord), où elle faisait partie des invités d’honneur du festival
Séries Mania.
« Jouer Saga, c’est comme porter un
costume de ciment, décrit l’actrice. Elle est très lourde à porter. Vivre avec ce
personnage pendant si longtemps, ça
m’a affectée et je dois admettre que la
quitter a été un soulagement, même si
elle a changé ma vie. » Ce rôle a en effet
permis à l’actrice, âgée de 46 ans, de se
révéler au public international, bien
au-delà des frontières de la Scandinavie. « Après la première saison, on m’a
proposé d’aller à Londres pour remettre un prix lors d’un festival. J’ai accepté tout de suite en prévenant les organisateurs que personne ne me
connaissait. Mais, quand je suis entrée
dans la salle, une foule de gens m’ont
dit qu’ils adoraient The Bridge ! Je n’en
revenais pas. »
SCÉNARISTES DE TALENT
ET SÉRIES AMBITIEUSES
« The Bridge-Bron » fait partie avec les
danoises « Borgen » et « The Killing »
d’une vague de séries scandinaves qui
sont parvenues à populariser les fictions nordiques dans le monde entier
et ont engendré de multiples remakes.
Toutes les trois ont des femmes comme personnage principal. Pour la
comédienne, qui arbore fièrement un
pin’s Time’s Up, ce n’est pas un hasard :
« Chez nous, les femmes sont plus
émancipées qu’ailleurs, et nous avons
su le transposer à l’écran. C’est ça que
le monde veut voir. » Et de souligner
que les services audiovisuels publics
des pays nordiques sont très solides et
soutiennent les scénaristes de talent
“
JOUER SAGA, C’EST COMME
PORTER UN COSTUME
DE CIMENT
”
SOFIA HELIN
en lançant des séries ambitieuses. « Je
vous recommande d’ailleurs la danoise Ride Upon The Storm (NDLR : qui
arrivera sur Arte avant la fin de l’année), nous glisse-t-elle. Ça parle de religion et je trouve ça vraiment cool de
s’emparer de ce sujet indémodable. »
Aujourd’hui, Sofia Helin participe à
une fiction historique dont elle ne peut
rien révéler mais qui l’enthousiasme
particulièrement. Pour la suite, elle ne
s’imagine pas à Hollywood – « ça ne
m’a jamais tentée, car l’image de la femme qui y est véhiculée ne me correspond pas » – mais voudrait retravailler
au Royaume-Uni (où elle a notamment
joué dans la série « The Same Sky »).
Les grands noms avec qui elle rêve
de collaborer ? « Jane Campion. Et
Cate Blanchett, que j’admire énormément. Elle est brillante et c’est fascinant de voir à quel point elle joue
ses rôles avec délicatesse et précision. » Voilà un trio pour lequel on signe toute de suite.
(Publicité)
APPEL A CANDIDATURE / GROUPE M6
Vous êtes un couple solide, soudé, sans enfant, mais vous avez des doutes sur votre avenir à 2 ?
Vous souhaitez vivre une expérience HORS DU COMMUN afin de casser la routine et ressortir plus soudés
dans votre couple ?
Inscription pour le reportage à : https://www.shortaudition.com/casting-couples
Pour infos et contact : par mail à tracycastingtv@gmail.com ou par téléphone au 01 41 92 74 06
milibris_before_rename
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
29
QQR
QU'EST-CE QU'ON REGARDE ?
www.leparisien.fr
ÉMOTION
SUSPENSE
Les Marseillais au sommet
A chacun sa vérité
« LES NEIGES DU KILIMANDJARO », de Robert Guédiguian (2011), avec Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan,
Ariane Ascaride, Marilyn Canto, Anaïs Demoustiers… 1 h 47.
20 : 55 Ce fut l’un des grands
v FRANCE
3 moments de Cannes en
« Les Neiges du Kilimandjaro »,
v 2010.
du Marseillais Robert Guédiguian,
v film
présent alors dans la sélection Un
v certain regard, avait bouleversé le
et avait été salué par une
v Festival
ovation de quinze minutes à l’issue de
ÉDITH LASRY-SEGURA
« LES 7 VÉRITÉS », série australienne de Glendyn Ivin avec Alex
Dimitriades, Xavier Samuel… (2017). Episode 1/6 x 55 minutes.
SÉRIE
sa projection.
Alors que le cinéaste, révélé au
grand public par « Marius et Jeannette » en 1997, est membre du jury de la
On adore les détester
beaucoup fait parler puisque
Kevin Spacey, dans le rôle du
grand-père patriarche, y avait été
remplacé à la dernière minute par
Christopher Plummer, après avoir
été accusé d’agressions
sexuelles. Dans la série « Trust »,
c’est le magistral
Donald Sutherland
(photo) qui incarne
l’homme de pouvoir
désabusé. Alors
qu’il envisage de
léguer son empire
à son petit-fils,
celui-ci, endetté
auprès de la mafia
italienne, est
kidnappé à Rome. Voilà un
portrait sans concession de la
famille Getty, où manifestement
l’argent ne fait pas le bonheur.
Dynamique et remarquablement
mis en scène par Danny Boyle
(« Trainspotting », « Slumdog
Millionnaire »), « Trust » parvient
à nous prendre dans ses griffes
malgré sa galerie de personnages
antipathiques.
STÉPHANIE GUERRIN
COULISSES
« The Voice » n’a pas oublié Maurane
(photo). Logique, alors que la chanteuse,
décédée lundi soir à l’âge de 57 ans,
saluée unanimement pour sa voix hors
normes justement, était une fidèle
téléspectatrice de l’émission. Les
abonnés à son compte Twitter pouvaient
suivre en direct ses commentaires
chaque samedi soir sur TF 1. « Grand
frisson, si émouvante », écrivait-elle en
suivant la prestation de la toute jeune
milibris_before_rename
LP/FRÉDÉRIC DUGIT
« THE VOICE » REND HOMMAGE
À MAURANE
Ecco le 28 avril dernier. « Et Xam, c’est
un vrai de vrai, j’adore », commentait
l’artiste une semaine plus tôt à propos
d’un des quatre futurs finalistes.
PIERRE VAVASSEUR
DÉCOUVERTE
Héros ou zéro
20 000 lieux
sous les mers
réalisé un tel exploit… Avec cette
nouvelle version d’un film de John
Frankenheimer, « Un crime dans la
tête », Jonathan Demme, le
réalisateur du « Silence des
agneaux » et de « Philadelphia »,
livre un captivant thriller politique
et nous entraîne dans les coulisses
de la Maison-Blanche
de l’après-11 Septembre.
S.T.
« TRUST », série américaine créée par Simon Beaufoy et réalisée
par Danny Boyle (2018). Episodes 1 et 2/10. 2 x 58 minutes.
amis un beau cadeau : un voyage en
Tanzanie. Quelques jours plus tard, ils
sont violemment agressés et la
cagnotte disparaît.
Inspiré d’un poème de Victor Hugo,
le film met en abîme les désarrois. C’est l’un des plus justes sur le
thème des circonstances exténuantes
transformées en circonstances atténuantes. Et, surtout, une magnifique
œuvre sur la générosité et le pardon.
THRILLER
20 : 55 Durant la première guerre
v CHÉRIE
25 du Golfe, le sergent
v Raymond Shaw
s’est couvert de gloire
sa patrouille. Douze ans
v enplussauvant
tard, le héros est un sérieux
v candidat
à la vice-présidence des
Mais son ancien chef veut
v Etats-Unis.
le rencontrer, persuadé qu’il n’a jamais
FOX
21 : 00 Le kidnapping en
v CANAL
+ 1973 de John Paul
v Getty III, héritier
de la dynastie
donne naissance à une
v pétrolière,
fiction, quelques mois
v nouvelle
après la sortie en salles de « Tout
du monde », de Ridley
v l’argent
Scott. Un long-métrage qui avait
compétition cette année, France 3 a la
bonne idée de rediffuser ce petit bijou
d’émotion. Dans « les Neiges du Kilimandjaro », il est question de Michel
(Jean-Pierre Darroussin, à gauche sur
la photo), représentant syndical CGT
qui travaillait sur les chantiers navals de Marseille mais s’est sacrifié sur
l’autel du dégraissage. Il lui reste
l’amour avec Marie-Claire (Ariane Ascaride, à droite). Pour ses 30 ans de
vie commune, le couple reçoit de ses
« UN CRIME DANS LA TÊTE »,
Thriller américain de Jonathan
Demme (2004), avec Denzel
Washington, Meryl Streep… 2 h 10.
Xam Hurricane, Casanova, Raffi Arto
et Maëlle, les finalistes de l’émission,
rendront hommage à Maurane samedi
soir pendant la finale du télécrochet de
la Une. Ils interpréteront ensemble
« Sur un prélude de Bach », morceau
intimiste de la chanteuse belge
imaginée à l’époque par Jean-Claude
Vannier en 1991.
Samedi également, sur la Deux,
Catherine Ceylac reviendra sur Maurane
dans son émission « Thé ou café »
à 9 h 55. Sur France 3, « les Grands
du rire » lui rendront également
hommage à 13 h 30.
E.M.
20 : 50 Le plus grand
v RMC
DÉC. aquarium de France
v est devenu le plus grand d’Europe.
documentaire retrace le
v Cetitanesque
chantier
v d’agrandissement
du centre de
découverte
marin
de
Boulognev sur-Mer (Pas-de-Calais).
découvrir un peu plus sur les
objectifs écologiques de Nausicaa
et sa politique sur la conservation
de la biodiversité marine. Le
documentaire se rattrape par de
sublimes images de ce fascinant
univers marin.
ROBERTO GARÇON
Superficie multipliée par deux,
bassin de 9 500 m3… Le récit de
ce projet monumental est rythmé
par le témoignage d’acteurs de la
vie du centre. Construit ainsi, le
reportage manque de recul.
« Nausicaa, le plus grand
aquarium d’Europe » s’attarde
trop sur la dimension technique
et logistique. On aurait aimé en
DR
MATCHBOX PICTURES
récupérer son fils de 7 ans à la sortie de l’école. En arrivant devant
l’établissement, il apprend qu’un
jeune homme l’a déjà récupéré. Après plusieurs heures de
recherches et d’angoisse, la police
retrouve le petit garçon sain et
sauf au domicile de Simon,
l’amour de jeunesse d’Anna.
Pourquoi l’a-t-il « enlevé » ? A
cœur de chacun des six épisodes,
un personnage différent livre sa
version de l’histoire.
Enlèvement, tromperie, jalousies : ces
« 7 vérités », qui
commencent ce soir
sur Arte, sont rythmés par un suspense
haletant. La série
met en avant la complexité des relations
humaines avec talent et précision.
AGAT FILMS & CIE/FRANCE 3 CINÉMA
peut-on dire
v 20ARTE: 55 Jusqu’où
la vérité ? Peut-elle
v être entendue par tous ? Deux
au cœur de la série ausv questions
tralienne « les 7 Vérités ». Son
v épouse Anna partie pour un
Joe (Alex Dimitriades,
v congrès,
photo), agent de change, doit
« NAUSICAA, LE PLUS GRAND AQUARIUM D’EUROPE »,
Documentaire. 1 h 0.
TOP DES AUDIENCES
MARDI SOIR
MILLIONS DE TÉLÉSPECTATEURS
PART D’AUDIENCE
6,4 28,3 %
Finale de la
Coupe de France
1,8 8,1 %
4,9 20,9 %
« Capitaine
Marleau »
0,8 3,7 %
3,3 13,7 %
« L’Arme fatale »
0,8 3,7 %
« Maison
à vendre »
« Touche pas à mon poste »
« 90’ Enquêtes »
SOURCE : MÉDIAMAT-MÉDIAMÉTRIE, TOUS DROITS RÉSERVÉS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
JEUDI 10 MAI 2018
30
VOTRE SOIRÉE
www.leparisien.fr/xxxxxx/
1
TF1
21.00 ASTÉRIX AUX JEUX
2
FRANCE 2
20.55 AFFAIRE CONCLUE :
OLYMPIQUES
Avec Gérard Depardieu,
Clovis Cornillac
Pour remporter les Jeux
olympiques et permettre
au jeune Alafolix d’épouser
la princesse Irina, Astérix
et Obélix devront afronter
le machiavélique Brutus...
LE PRIME
Ce soir, ce sont de véritables trésors aussi insolites
qu’historiques qui vont
être dévoilés. Au château
de Méridon, Sophie Davant
va accueillir et accompagner les heureux propriétaires de ces objets.
23.15 ESPRITS CRIMINELS
22.35 AFFAIRE CONCLUE :
« Le pyromane »
De John E Gallagher
Avec Thomas Gibson,
Matthew Gray Gubler
Un pyromane semble
prendre pour cible des
familles américaines
modèles.
00.00 « Les proies »
8
C8
21.00 RUSH HOUR 3
Avec Jackie Chan
L’improbable duo se
reforme, à la suite bien
entendu d’une bavure de
Carter, qui empêche Lee de
capturer l’assassin de l’ambassadeur chinois, lequel
s’apprêtait à livrer l’identité
du maître des triades…
22.50 RUSH HOUR 2
De Brett Ratner
Avec Jackie Chan
L’agent Carter vient passer
des vacances à HongKong chez son ami l’inspecteur Lee. L’explosion
d’une bombe met fin à
l’aspect touristique de son
séjour.
18
GULLI
L'HISTOIRE CONTINUE
Sophie Davant revient sur
les ventes qui ont été
faites ces dernières
semaines avec les
acheteurs qui évoquent
ces pièces.
23.35 Alcaline, le concert
Catherine Ringer
9
W9
21.00 JOSÉPHINE
De Agnes Obadia
Avec Marilou Berry, Mehdi
Nebbou
Joséphine doit supporter la
pression de ses parents
qui lui reprochent, à trente
ans, de n’avoir toujours
pas trouvé un bon petit
mari.
22.45 RELOOKING EXTRÊME : SPÉCIAL OBÉSITÉ
« Saison 5 - Rachel (1/2) »
Rachel, 35 ans, 140 kilos,
est une ancienne pom-pom
girl devenue professeure de
danse, qui a troqué ses
pompons pour des pizzas
suite à une rupture amoureuse qui l’a dévastée.
19
FRANCE Ô
20.55 PASSAGE DU
MILIEU
Avec Maka Kotto
Un bateau négrier européen, avec à son bord des
centaines de captifs, quitte
le Sénégal.
20.55 PINOCCHIO LE ROBOT
An 3000. Dans la cité de
Scamboville, Gepetto a
créé un prototype de
robot-enfant ultraperformant : Pinocchio. Ce dernier doit apprendre la
diférence entre le bien et
le mal pour devenir un vrai
petit garçon...
22.20 MUNE, LE GARDIEN
DE LA LUNE
Dans un monde fabuleux,
Mune, petit faune facétieux, est désigné bien
malgré lui gardien de la
Lune : celui qui apporte la
nuit et veille sur le monde
des rêves.
23.40 G ciné
milibris_before_rename
22.10 BOIS D’ÉBÈNE
Du XVe au XIXe siècle, un
trafic d’êtres humains se
met en place entre l’Europe,
l’Afrique et l’Amérique.
20
TF1
SÉRIES FILMS
21.00 SECTION DE
RECHERCHES
« Les mailles du filet »
Avec Xavier Deluc,
Virginie Caliari
21.45 « La rançon du
succès »
22.50 SECTION DE
RECHERCHES
« Vacances mortelles »
Avec Xavier Deluc,
Virginie Caliari
3
FRANCE 3
20.55 LES NEIGES DU
KILIMANDJARO
De Robert Guédiguian
Avec Ariane Ascaride
Bien qu’ayant perdu son
travail, Michel vit heureux
avec Marie-Claire. Ces
deux-là s’aiment depuis
trente ans…
22.45 Soir 3
23.30 BOBBY KENNEDY
« Le rêve brisé de l’Amérique »
Ce film commence le jour
de l’assassinat du président Kennedy et s’achève
le soir de la mort de Bobby
Kennedy, son frère,
à l’hôtel Ambassador
presque cinq ans plus tard.
10
TMC
21.00 STAR WARS ÉPISODE IV - UN NOUVEL
ESPOIR
De Georges Lucas
Dans une galaxie très lointaine, il y a fort longtemps... La guerre civile
fait rage entre l’Empire
galactique et l’alliance
rebelle.
23.15 STAR WARS :
L’EMPIRE DES RÊVES
Un documentaire
sur le making of
de la trilogie originelle
Star Wars.
Retour sur la production
des trois films et leur
impact sur la culture
populaire.
21
L'ÉQUIPE
20.45 HOCKEY SUR GLACE :
SLOVAQUIE / FRANCE
« Championnat du monde »
Après avoir rencontré la
Suède, tenante du titre, la
France se retrouve face à
la Slovaquie.
22.30 L’ÉQUIPE DU SOIR
Présenté par Olivier Ménard
La parole est à tous ceux
qui estiment que leur avis
mérite d’être partagé.
13
LCP/AN
20.30 MON ANCÊTRE
L’ESCLAVE
En mai 1848, lors de l’abolition de l’esclavage, une circulaire ordonne le recensement
de la population.
22.00 Événement
23.30 ÉTAT DE SANTÉ
« Sourds et malentendants »
Présenté par Elisabeth
Martichoux
4
CANAL+
21.00 TRUST
« Saison 1 - Épisode 1 - La
maison de Getty »
Au cours d’une fête,
George, l’héritier désigné
de l’empire pétrolier Getty,
se suicide, gavé de drogue
et d’alcool.
22.05 « Saison 1 Épisode 2 - Lone star »
23.05 SMILF
« Saison 1 - Épisode 3 - Un
demi-gâteau et un granité à
la framboise bleue »
Avec Frankie Shaw
Nelson explique à Bridgette comment utiliser des
techniques de visualisation pour améliorer sa vie
quotidienne.
11
TFX
21.00 LA FACE CACHÉE DE
MARGO
De Jake Schreier
Avec Cara Delevingne,
Nat Wolf
Après avoir entraîné Quentin, son voisin, dans une
expédition vengeresse à
travers leur ville, Margo
disparaît subitement...
23.00 CHRONIQUES
CRIMINELLES
« Afaire Douliéry : les
amants diaboliques du Cap
Canaille / Le tueur aux
petites annonces »
Présenté par Magali Lunel
00.40 « Afaire JeanPierre Treiber : un double
meurtre bien mystérieux »
22
6TER
21.00 DÉPART IMMÉDIAT
« Île de Ré : les secrets d’un
coin de paradis »
Avec ses 33 km de long et
ses maisons blanches et
volets verts, l’île reste assez
méconnue des Français.
22.40 DÉPART IMMÉDIAT
« Cap Ferret : le paradis
secret de la côte Atlantique »
Présenté par Sophie
Pendeville
15
BFM TV
21.00 NEWS & COMPAGNIE
Entourée de Laurent Neumann, éditorialiste politique
et d’Emmanuel Lechypre,
éditorialiste économique,
Nathalie Levy décrypte
l'actualité avec un invité.
22.00 GRAND ANGLE
Grande émission du soir
de décryptage de l’info qui
repose sur deux piliers : le
reportage et le débat.
5
FRANCE 5
20.50 LA GRANDE
LIBRAIRIE
Présenté par François
Busnel
François Busnel propose
chaque semaine un magazine qui suit de près
l’actualité littéraire, avec
pour seul mot d’ordre, le
plaisir.
22.20 C DANS L’AIR
Présenté par Caroline
Roux
Caroline Roux décrypte
l’actualité en compagnie
de quatre experts. En fin
d’émission, ils répondent
aux questions des téléspectateurs.
23.30 C à vous
12
NRJ12
20.55 AU CŒUR DE...
« Écoles de graines de
stars : usines à rêves ? »
Avant de décrocher des
médailles olympiques ou
encore de fouler les plus
grandes scènes de la planète, la plupart des stars
sont passées par la case
formation.
23.00 AU CŒUR DE...
« Français à Las Vegas : du
rêve américain à la réalité »
Reconnue mondialement
pour ses casinos, ses
shows uniques au monde
et ses hôtels à l‘architecture délirante, Las Vegas
est la ville américaine, par
excellence, de la démesure.
23
N° 23
20.55 INDICES
« Le comptable assassiné »
Qui pouvait bien en vouloir
au nouveau comptable
Jean-Raymond Blatti ?
22.00 « Le duo
diabolique »
23.05 NON ÉLUCIDÉ
« Meurtre sur l’A31 :
l’afaire Xavier Baligant »
Un cadavre a été retrouvé
dans une aire d’autoroute.
16
CNEWS
21.00 L’ÉDITION DU SOIR
Patrice Boisfer propose
tout ce qu’il faut retenir de
l’actualité de la journée via
le prisme des équipes de
Cnews pour une plongée
au cœur des événements.
21.30 L’INFO DU VRAI
Présenté par Yves Calvi
Un grand rendez-vous
d’information décryptée,
analysée, expliquée...
6
M6
21.00 SCORPION
« Saison 4 - Épisode 17 :
Rendez-moi mon Q.I. »
Les génies de Scorpion se
rendent dans le laboratoire
le plus profond du monde,
situé dans les montagnes
Rocheuses.
21.55 « Saison 4 - Épisode
18 : La bourse ou la vie »
22.50 SCORPION
« Saison 3 - Épisode 18 :
Dans sa bulle »
Après le passage d’une
forte tempête, une amie
d’Happy au système immunitaire défaillant est en
péril lorsque des débris
menacent de percer sa
bulle stérile.
14
FRANCE 4
21.00 CONCOURS
EUROVISION DE LA
CHANSON 2018
« Seconde demi-finale, en
direct de Lisbonne »
Présenté par Christophe
Willem, André Manoukian
Retrouvez Madame Monsieur, le duo candidat pour
la France.
23.30 D’AMIR À ALMA
Portraits croisés d’Amir et
Alma, qui ont représenté
les couleurs de la France
lors des deux dernières
éditions du concours Eurovision de la chanson.
00.25 Private Practice
01.05 Private Practice
01.50 Private Practice
24
RMC
20.50 NAUSICAA,
LE PLUS GRAND
AQUARIUM D’EUROPE
Le plus grand aquarium de
France deviendra en mai
2018 le plus grand
d’Europe !
21.50 NAISSANCE D’UN
OCÉAN
D’Alain Tixier
23.25 Paris-Charles-deGaulle : aéroport du futur
26
LCI
20.10 POLITIQUEMENT
SHOW
Présenté par Arlette
Chabot, Julien Arnaud
21.30 Journal
22.00 Mag. d’actualité
22.30 Journal
7
ARTE
20.55 LES 7 VÉRITÉS
« Joe - 1/6 »
Avec Hugo Weaving
Courtier dans la haute finance, Joe Marin doit récupérer son fils Sam, 7 ans, à
la sortie de l’école. Il apprend
que le garçon aurait quitté
les lieux avec un inconnu.
21.50 « Alex - 2/6 »
22.45 LES 7 VÉRITÉS
« Angela - 3/6 »
Avec Xavier Samuel,
Hugo Weaving
Angela est tourmentée par
le rôle qu’elle a joué dans
l’arrestation de Simon, son
ami et voisin, dont elle est
éprise.
23.40 Happy Hour
17
CSTAR
21.00 THE EXPATRIATE
De Philipp Stölzl
Avec Aaron Eckhart
Ancien membre de la CIA
pendant plus de dix ans et
veuf depuis peu, Ben
Logan accepte un poste
d’expert en systèmes de
sécurité dans une multinationale à Bruxelles.
22.55 IMOGÈNE
McCARTHERY
Avec Catherine Frot,
Lambert Wilson
L’Écossaise Imogène
McCarthery vit à Londres,
où elle se considère en exil,
et travaille comme secrétaire dans le renseignement.
25
CHÉRIE 25
20.55 UN CRIME DANS LA
TÊTE
Avec Denzel Washington
Héros de la guerre du
Golfe, Raymond Shaw
s’apprête à accéder à la
Maison-Blanche.
23.20 DÉRAPAGES
INCONTRÔLÉS
De Roger Michell
Avec Ben Aleck, Samuel
L. Jackson
27
FRANCE INFO
21.00 TOUT EST
POLITIQUE
Présenté par JeanFrançois Achilli
Une personnalité du
monde politique est
invitée sur le plateau.
22.40 24H PUJADAS :
22.00 LE 22H00/MINUIT
L’INFO EN QUESTIONS
Présenté par David
Pujadas
00.00 Journal
Présenté par Julien
Benedetto, Clémence de
La Baume
00.00 France 24
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
31
JEUX
www.leparisien.fr
MotsCROISÉS
A
B
C
MotsFLÉCHÉS N° 5144
D
E
F
G
H
I
jeux proposés par
Avec les sept cases numérotées, reconstituez le mot répondant
à la déinition : un bon coup de pompe !
J
1
2
JAZZ VOCAL
GRISÉE
ACCLIMATÉE
BOISSON
DE FÊTE
1
C’EST UN
TEXTO
AMAS
D’ÉTOILES
ALLONGER
INSUFFISANCE
RÉNALE
2
3
4
FLEUR DE
L’ESPRIT
7
MARC
DEVANT LE
PÈRE, PUIS
LE FILS
RENVERSANTE
4
ÉTENDRA
5
ABÎMER
5
PRIVÉE DE
GERMES
6
MUSIQUE AU PAREIL
ARRÊTA LE
RYTHME
NAVIRE
RÉPÉTITIF
EN MER
7
FILLE
DE HUGO
APRÈS VOUS
DIAPRÉE
8
ANTIQUES
POÈTES
GRECS
ENCERCLÉES
3
PIÈCE
BULGARE
COURTES
MÉLODIES
BIEN NÉ
9
DEVIENT
PRESSANT
MÉTAL LÉGER
STYLE
MUSICAL
ABSORBÉE
AVEC UNE
PAILLE
10
HORIZONTALEMENT : 1. Qui concerne diférents domaines. 2. Leva les
pattes arrière. Tirer son origine. 3. C’est un plus en calcul. Corde au cou.
4. Fameux crooner. Abréviation royale. 5. Dessous qu’on a dessus. Genre
musical afro-américain. 6. Direction sur la boussole. Commande au pied.
7. C’est l’Allemagne. Situation de fait. 8. Symbole du tour. Aplanissent
le mur. 9. Répéter encore. Bon coup en court. 10. Heureux homme.
Admises au bac.
VERTICALEMENT : A. Envisagée à un poste. B. Objets à l’atelier. Émetteur luxembourgeois. C. Et pas ailleurs. Repousser l’accusation. Ville de
Seine-Maritime. D. Est à maintenir pour arriver à bon port. Du gâteau
pour un Breton. E. Couleur d’espace. Orner. F. Elle retient le navire.
Quelques mètres carrés. G. Épis méditerranéens. H. Grande école. Banal.
I. Bien tranchés. Instrument de pompier. J. Petits bains rapides.
FACILE
6
8
9
7
3
9
4
5
9
3
6
6
2
2
4
7
JUSTE UNE
SECONDE
4
3
7
5
8
9
6
Résultats du tirage du
mercredi 9 mai 2018
23
34
5 BONS NUMEROS +
5 BONS NUMEROS
35
6
CABESTANS
ANCIEN
JAMAIS
AU-DESSUS
DU DO
Aucun gagnant.
I
M
A
G
E
E
J
O
U
E
O
U
R
S
E
Tirage des 10 codes LOTO® gagnants à 20 000 €
I 1189 9302
M 3694 5677
I 4757 7098
R 3924 1944
J 7256 0805
R 9840 6015
2 601 006
J 9276 3068
S 2857 3361
L 6936 0245
U 8836 2832
142 374 jeux gagnants unitaires à ce tirage
A gagner, au tirage LOTO® du samedi 12 mai 2018 :
3 000 000 €*
* Montant minimum à partager au rang 1. Voir règlement.
**Jeu en groupe : rendez-vous dans votre point de vente muni de votre reçu de jeu ou utilisez
la fonctionnalité Scan de l'application FDJ® (disponible en France métropolitaine et Monaco)
pour connaître la part de gain éventuel associé à votre reçu.
Résultats et informations :
Application
FDJ ®
envoyez LOTO au
3256
0,35
/ min
61 113
0,35 € PAR SMS + PRIX SMS
x1
1 057 786
Résultats et informations :
Application
FDJ ®
Les résultats ci-dessus sont communiqués à titre indicatif. Veuillez consulter le Journal Officiel. Les gains sont payables jusqu'à 60 jours suivant le dernier tirage auquel votre reçu participe. Voir réglement.
JOUER COMPORTE DES RISQUES : DÉPENDANCE, ISOLEMENT...
APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)
LE PARISIEN LIBÉRÉ
10, BOULEVARD DE GRENELLE, 75738 PARIS CEDEX 15
TÉL. 01.87.39.71.00
SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE
PIERRE LOUETTE, PRÉSIDENT ET DIRECTEUR
DE LA PUBLICATION
SOPHIE GOURMELEN, DIRECTRICE GÉNÉRALE DÉLÉGUÉE
PRINCIPAL ASSOCIÉ : UFIPAR (LVMH)
3256
0,35
envoyez KENO au
61 113
/ min
0,35 € PAR SMS + PRIX SMS
Soir
1 3 14 20 24 25 35 37 38 47
48 51 53 59 61 64 65 66 67 69
x3
2 601 006
Les résultats ci-dessus sont communiqués à titre indicatif. Veuillez consulter le Journal Officiel. Les gains sont payables jusqu'à 60 jours suivant le dernier tirage auquel votre reçu participe. Voir règlement.
JOUER COMPORTE DES RISQUES : ENDETTEMENT, DÉPENDANCE...
APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)
STÉPHANE ALBOUY, DIRECTEUR DES RÉDACTIONS
DU « PARISIEN » ET D’« AUJOURD’HUI EN FRANCE »
JULIE COSTES, ÉDITRICE
COMMISSION PARITAIRE N° 0120 C 85979
PUBLICITÉ : TEAM MÉDIA, 10, BOULEVARD DE GRENELLE,
75738 PARIS CEDEX 15
CORINNE MREJEN, PRÉSIDENTE DE LA RÉGIE TEAM MÉDIA
PHILIPPE PIGNOL, DG DE LA RÉGIE TEAM MÉDIA
SUDOKU
U T I
R A C
E N T
Z E
G A R
A N E
M I S
M E
E
C
M U
P
A D
N T I
E
O
M U T
E R E
H E R
C E
R O
A I S
S S E
E
N
U S A
R I N
S C S
3
9
7
1
6
8
2
5
4
5
6
8
4
3
2
7
9
1
MOTS FLÉCHÉS
4
1
2
5
7
9
3
6
8
Bonnes
étoiles
Grilles EuroMillions gagnantes
Tous pays confondus
En France**
2
5
à EuroMillions
à Etoile+
1
0
/
45 566 998,00 €
/
45 566 998,00 €
1
0
0
788 327,80 €
-- €
788 327,80 €
7
1
/
26 230,00 €
4
5
1
4
592
104
19
3
1 541
278
4
1 270
2
3
/
26 230,00 €
3 592,30 € 3 932,60 €
7 524,90 €
161,80 €
46,90 €
208,70 €
63
86,70 €
14,10 €
100,80 €
193
/
59,70 €
/
59,70 €
17 000 000 € *
22 688
4 316
1 072
15,30 €
2,80 €
18,10 €
à EUROMILLIONS
27 328
4 505
1 144
13,50 €
3,00 €
16,50 €
3
55 653
9 489
/
12,50 €
/
12,50 €
1
121 697
22 142
5 541
8,10 €
2,20 €
10,30 €
/
2
391 445
2
771 586
0
/
/
9 986
/
7,80 €
7,80 €
67 868 17 008
7,50 €
2,10 €
9,60 €
/
4,70 €
/
4,70 €
/ 174 966
/
2,20 €
2,20 €
136 938
PUBLICITÉ COMMERCIALE : 01.87.39.83.11
PETITES ANNONCES, ANNONCES LÉGALES : 01.87.39.82.81
EMPLOI : 01.87.39.82.82
DIFFUSION CONTROLÉE PAR O.J.D.
ABONNEMENTS : LE PARISIEN
4 RUE DE MOUCHY - 60438 NOAILLES CEDEX
SERVICE CLIENT : serviceclient@leparisien.fr
01.76.49.11.11 (COÛT D’UN APPEL LOCAL)
9
4
5
6
8
7
1
2
3
6
8
1
7
2
4
9
3
5
2
3
9
8
1
5
6
4
7
à EuroMillions et Etoile+
25
0
1
7
6
2
5
3
4
8
9
JN 416 0608
Gains par grille EuroMillions gagnante
Dont Etoile+
8
2
3
9
4
1
5
7
6
1 gagnant en France** à 1 000 000 €
5
5
1 000 €
500 €
50 €
20 €
10 €
5€
2,20 €
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT
17 25 35 39 44
5
La Française des Jeux 126 rue Gallieni 92643 Boulogne-Billancourt Cedex RCS Nanterre B 315 065 292
36
267
1 599
15 877
22 715
232 481
307 046
4
MIS EN COMMUNICATION
6
Combinaisons
Bons
numéros
100 000 €
2
10 codes LOTO® gagnants à 20 000 €
4 BONS NUMEROS +
4 BONS NUMEROS
3 BONS NUMEROS +
3 BONS NUMEROS
2 BONS NUMEROS +
2 BONS NUMEROS
1 BON NUMERO +
0 BON NUMERO
COMME UN
FRÈRE AU
COUVENT
IL TÊTE
LA VACHE
Résultats de tirage du mardi 8 mai 2018
4 5 7 12 15 22 23 26 28 43
45 48 51 54 55 56 59 60 65 67
Gains par combinaison simple gagnante**
DAIS
7
APPARUS
Résultats des tirages du
mercredi 9 mai 2018
La Française des Jeux 126 rue Gallieni 92643 Boulogne-Billancourt Cedex RCS Nanterre B 315 065 292
10
DIRECTION
TYPES
Midi
Nombres de combinaisons simples gagnantes
FOUR
ÇA ÉVITE
D’EN
RAJOUTER
RADIUM
B
A
L
A
N
C
O
I
R
E
7
5
5
AS DU TIERCÉ
MOTS CROISÉS
5
9
BOUCHE
CORNÉE
Solutions
3
6
8
EN CE BAS
MONDE
FEMME QUI
DESCEND
DÉVIDOIRS
À COCONS
1
8
QUI BAIGNE
DANS
L’OPULENCE
APPELA
BRUYAMMENT SA
BICHE
3
8
1
6
À LUI
2
7
2
OFFRE
SA MAIN
CUIVRE
ABRÉGÉ
GARDIEN
D’ENTÊTÉS
Vendredi 11 mai 2018
PR
TIR OC
AG HAIN
ES S
En partant
des chifres
déjà inscrits,
remplissez
la grille de
manière
que chaque
ligne, chaque
colonne,
et chaque
carré de 3 x 3
contienne une
seule fois tous
les chifres
de 1 à 9.
1
A gagner, minimum
1 gagnant garanti en France** à
1 000 000 €
à MY MILLION
Résultats et informations :
Application
FDJ ®
* Montant à partager au rang 1.
envoyez EM au
3256
0,35 / min
7
5
4
3
9
6
8
1
2
R
A E
S
P I
N
M E
D
E
M
I
T
A
N A R
N I
S O F
M
M A S
L I
A I L
E S
T
A
P
E
F A R
M P I T E
P A N T
E R
A D
S
E C R
T C H A
R E R A I
T A N N
A
S T E
U S E E
T E R
E
O N
S T
S O U
S E
T R
F
R
E
M
I
T
S
E
N
T
E
N
C
E
E
R I
O S
S E
R
P A
O N
C
U
L
A
S
S
H E
U
R C
L E
E R
C
T L
I E
C S
L
E
N
T
Le mot à trouver est : FINESSE.
La Française des Jeux 126 rue Gallieni 92643 Boulogne-Billancourt Cedex RCS Nanterre B 315 065 292
Sudoku
milibris_before_rename
6
FRICTION
ENTRE AMIS
3
P
5
61 113
0,35 € PAR SMS + PRIX SMS
Voir règlement de l'offre de jeu Euro Millions-My Million et du jeu Etoile+.
** République française ou Principauté de Monaco.
Les résultats ci-dessus sont communiqués à titre indicatif. Veuillez consulter le Journal Officiel. Les gains sont payables jusqu'à 60 jours suivant le dernier tirage auquel votre reçu participe. Voir règlements.
JOUER COMPORTE DES RISQUES : DÉPENDANCE, ISOLEMENT...
APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)
ABONNEMENT PORTAGE À DOMICILE : LIVRAISON DANS
VOTRE BOÎTE AUX LETTRES 7 JOURS SUR 7 AVANT 7 H
DU LUNDI AU SAMEDI ET AVANT 8 H LE DIMANCHE
ABONNEMENT POSTAL :
HORS TV MAGAZINE ET LA PARISIENNE
TARIFS PORTAGE/POSTAL :
1 AN, 7 JOURS SUR 7, 364 NUMÉROS, 525,60 €
PRÉLÈVEMENT MENSUEL : 43,80 €
VENTES DIFFUSEURS : 0.800.940.940
(APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE)
IMPRIMERIE : CINP (MITRYMORY) - ISSN 07673558
LIGNE TURF : 0.892.683.675 (EPA 0,80 € /MIN)
TIRAGE DU « PARISIEN »
DU MERCREDI 9 MAI 2018 : 213 733 ex.
Origine du papier : Belgique.
Taux de fibres recyclées :
100%.
Ce journal est imprimé sur
du papier porteur de
l’Ecolabel européen sous le
numéro FI/37/002.
Eutrophisation : Ptot
0,010kg/tonne de papier.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LA MÉTÉO
130
RETOUR À LA RÉALITÉ
Une perturbation de faible activité traverse le pays par l’ouest en
se décalant vers l’est. Une amélioration se fait progressivement
par la Bretagne au fil des heures. Les températures se
rapprochent des valeurs de saison sur les trois quarts de la
France. La perturbation s’estompe sur le flanc est de l’Hexagone
avec des ondées se produisant ici et là. Sur l’Ouest, une faible
instabilité peut concerner la Bretagne et la
Normandie. Le temps redevient sec partout
JEUDI
pendant la nuit mais le mercure chute.
ÎLE-DE-FRANCE ET OISE. Le risque de
précipitation reste faible. Les nuages sont
nombreux, mais le retour des hautes pressions
MAI
par l’ouest favorise le retour des éclaircies
dans l’après-midi.
VOTRE ?
AVENIR AU
e
PAR ALEXANDRA MARTY
RTS
VOS EXPE
Ste Solange
St Mamert
6 h 14
21 h 19
Dernier croissant de Lune
5 72
01 58 57 2
LA CHAINEMETEO.COM
21 MARS - 20 AVRIL
CŒUR. Vous serez très motivé pour faire
plaisir à votre conjoint. RÉUSSITE. Vous
n'êtes pas disposé à entamer des tâches
de fond, vous serez plus eicace grâce à
votre instinct. FORME. Évacuez le stress.
21 AVRIL - 20 MAI
CŒUR. Le réveil sentimental ne va pas
tarder à sonner ! Vous serez rayonnant.
RÉUSSITE. Tenez compte du libre arbitre de tous vos interlocuteurs ou associés.
FORME. Bon moral, le physique suit.
10
21 MAI - 21 JUIN
10° 16°
4°
10°
9°
CŒUR. La journée ne sera pas de tout
repos ! RÉUSSITE. On vous lancera des
défis afin de bien évaluer l’étendue de
vos compétences. FORME. Bonne résistance dans l’ensemble.
15°
15°
14°
22 JUIN - 22 JUILLET
10° 14°
11°
5°
9°
HOROSCOPE
16°
9°
17°
13° 20°
14°
13°
11°
16°
11°
CŒUR. Vous aurez de nombreux atouts
pour séduire. RÉUSSITE. Vous chercherez comment vous dégager d'une responsabilité encombrante. FORME. Grand
dynamisme et bon moral.
17°
23 JUILLET - 22 AOÛT
CŒUR. Votre conjoint peut vous apporter beaucoup. Ne l'empêchez pas de vous
aider ! RÉUSSITE. Journée radieuse avec
enfin la reconnaissance de votre travail.
FORME. Bon moral, le physique suit.
10° 16°
6°
10° 16°
16°
13°
50 km/h
10°
19°
17°
23 AOÛT - 22 SEPTEMBRE
10° 16°
9° 16°
CŒUR. Vous doutez de l'amour de votre
conjoint. Votre relation risque d'en subir
les conséquences. RÉUSSITE. Vos supérieurs apprécient votre travail eicace et
rapide. FORME. Sachez être raisonnable.
14° 18°
9° 14°
12°
19°
7°
10° 16°
14°
60 km/h
23 SEP. - 22 OCTOBRE
15° 24°
13°
10° 15°
16°
10° 18°
10° 15°
16° 20°
15° 24°
11° 15°
CŒUR. Votre partenaire vous délaisse
un peu. N'en faites pas une afaire d'état.
RÉUSSITE. Vous défendrez vos points
de vue avec beaucoup de conviction !
FORME. Excellente.
12° 22°
23 OCT. - 21 NOVEMBRE
80 km/h
16° 20°
CŒUR. Le climat est particulièrement
détendu dans votre foyer. RÉUSSITE.
Méthodique, doté d'un excellent sens
provisionnel, vous serez le roi de l'organisation du travail ! FORME. Tout va bien.
LA MEILLEURE INFO MÉTÉO
22 NOV. - 20 DÉCEMBRE
CŒUR. Vous pourriez être surpris par
votre partenaire ! RÉUSSITE. Vous n'hésiterez pas à bouleverser vos conditions
de travail si vous n'êtes pas satisfait de la
situation. FORME. Le stress est en baisse.
LA MEILLEURE APPLI MÉTÉO EN FRANCE
La météo, c’est toutes
les ½ heures entre 4 h 30 et 9 h 30
21 DÉC. - 19 JANVIER
CŒUR. Pourquoi faire simple quand on
peut faire compliqué ? RÉUSSITE. Vous
manquerez d'énergie dans le travail. Vous
avez besoin de vacances. FORME. Vous
êtes en grande forme.
9° 19°
12° 14°
9° 20°
8° 18°
8° 15°
14° 21°
7° 14°
7° 12°
8° 13°
20 JANV. - 18 FÉVRIER
CŒUR. Votre pouvoir de séduction sera
à son apogée. On vous remarque au premier regard ! RÉUSSITE. Évitez d'imposer vos idées à votre entourage. FORME.
Bonne hygiène alimentaire.
9° 24°
10° 12°
14° 22°
12° 18°
VENDREDI
SAMEDI
DIMANCHE
11
12
13
MAI
MAI
26/29
26/29
18/21
27/28
24/27
milibris_before_rename
8° 16°
16° 23°
18/24
15/21
17/25
7/15
8/16
MAI
18/27
15/24
16/24
13/21
15/25
19 FÉV. - 20 MARS
CŒUR. Des idées folles vous tenteront,
mais vous ne récolterez que des soucis !
RÉUSSITE. Reportez vos démarches
commerciales. Rien ne se fera aujourd'hui. FORME. Troubles circulatoires.
BAROMÈTRE DE L’AMOUR
SAGITTAIRE. Des aspects inconnus de
votre conjoint sont révélés. POISSONS.
Sachez être lucide, humble et modéré,
même si vous pensez tout savoir !
BON ANNIVERSAIRE
Emmanuelle DEVOS, 54 ans (actrice).
Bob SINCLAR, 49 ans (disc-Jockey).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LP/PAULINE CONRADSSON
LE PARISIEN
SECTEUR
ILE-DE-FRANCE PAGE VI
HANDBALL PAGE VII
PAR SECTEUR
Nos bonnes adresses
pour déguster le ceviche
Le PSG
condamne Massy
l'actualité de votre
département
www.leparisien.fr/75
11° 16°
Le Journal de Paris
Migrants : la tension monte
DR
Ils sont maintenant plus de 2 300 à camper dans le nord-est de la capitale.
Sur place, la situation devient ingérable pour les associations.
XIII e
Deux nouvelles
fresques
à découvrir P. II
VIII e
Comptage réalisé le
Comptage
le 88mai
maipar
parFrance
Fance terre
terred’asile
d’asile
Bd périphérique
(1 570 migrants)
Bd Macdo
Porte
d’Aubervilliers
Av.
de
Fla
n
dre
de e
sinllett
s
Baa Vi
l
Quai de
Jemmapes
(455 migrants)
500 m
SÉCURITÉ
TRANSPORTS
(20 migrants)
A vélo, ce qui est
permis… ou pas
ique
LP/JEAN NICHOLAS GUILLO
P. III
n ald
ér
riph
Bd pé
Rue de la Chapelle
Rue des Poissonniers
Rue Pajol
(9 migrants)
XIX
e
Le quartier de
l’Etoile va être
surveillé de près
Centre
commercial
le Millénaire
92
P. VIII
IV e
Sur le camp du Millénaire (XIXe), la situation empire, la violence s’installe. Et aucune assurance de l’Etat
n’a été donnée.
93
PAR CÉCILE BEAULIEU
es zones de nondroit deviendront
prochainement
des zones de
chaos », assène
un représentant de la Ville. Devant la
situation, devenue explosive, des cinq
camps de migrants du nord-est de la
capitale, la mairie, engagée dans un
bras de fer avec l’Etat, multiplie les signaux d’alarme et exhorte à mettre à
l’abri les 2 382 exilés qu’a décompté,
mardi, l’association France Terre
d’Asile (FTDA).
Mais la situation risque de s’éterniser : dans un courrier que nous nous
sommes procuré, envoyé hier par le
ministre de l’Intérieur à la maire (PS)
de Paris Anne Hidalgo, Gérard Collomb n’envisage pas une évacuation
organisée par l’Etat, comme ce fut le
cas une trentaine de fois depuis 2015.
A défaut, il suggère une action en
justice : « La commune reste garante
«C
milibris_before_rename
PLACE DE LA NATION
94
de la salubrité et de la propreté de son
espace. Il vous appartient donc de faire usage de vos compétences en matière de conservation du domaine public municipal et d’entamer les
procédures qui donneront aux services de l’Etat toutes les garanties procédurales pour qu’une évacuation soit
menée à bien. » Procédure inapplicable selon la Ville : les migrants n’ayant
pas l’intention de se maintenir sur le
domaine public mais demandant, au
contraire, à être pris en charge.
Pour le reste, le ministre rappelle les
enjeux du projet de loi Asile et immigration, qui prévoit de durcir considé-
rablement les conditions d’accueil en
France, et renvoie Anne Hidalgo au
dispositif mis en place par l’Etat voici
quelques semaines : 750 places proposées dans cinq centres d’accueil et
d’examen de situation (CAES) en Ilede-France, « qui devraient permettre
l’hébergement de plus de 500 nouveaux arrivants par semaine ».
PLUSIEURS ONG
ONT DEMANDÉ UNE
PROTECTION POLICIÈRE
Dimanche et mardi, deux hommes se
sont noyés, l’un dans le canal SaintDenis (XIX e ), l’autre dans le canal
Saint-Martin (Xe), provoquant une véritable onde de choc parmi les migrants. Et la situation devient intenable. « De vives tensions sont apparues
la semaine dernière avec l’arrivée de
deux groupes d’une trentaine de migrants, assez isolés et souvent alcoolisés, qui ont provoqué des altercations », s’alarme FTDA, présente
chaque jour sur le campement du
Millénaire (XIXe) qui, avec 1 570 per-
sonnes recensées, est aujourd’hui le
plus gros camp de France.
La drogue aurait également fait son
apparition. Et plusieurs ONG ont
d’ores et déjà demandé à bénéficier
d’une protection policière durant
leurs interventions. L’annonce des
deux noyades, enfin, a déclenché un
véritable concert de protestations.
« Des vies sont en jeu. L’Etat doit au
plus vite mener une opération de mise à l’abri, c’est un devoir humanitaire
et une nécessité d’ordre public. La Ville de Paris est prête à le soutenir dans
cette démarche », martèle une fois
encore Anne Hidalgo.
Ce campement du Millénaire a déjà
été pointé du doigt par le Défenseur
des droits, Jacques Toubon, et par
16 associations qui ont rédigé un texte
commun. « Nous ne cessons d’alerter
sur le désespoir et l’épuisement des
exilés, à bout de force après avoir fui
les régimes dictatoriaux d’Erythrée
ou du Soudan », souligne pour sa part
Médecins du monde. Pour la septième semaine consécutive, Anne Hidalgo sera au Millénaire demain.
Mai 68 vu…
par les policiers
P. IV
LP/J.D.
Quaietta
b
Gam
SAINT!
(328 migrants) DENIS
LP/INFOGRAPHIE
Porte de la
Chapelle
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
II
JEUDI 10 MAI 2018
Paris Rive gauche
@LeParisien_75
í
75
e
Tour Eifel VII
VIe
95
Ve
XVe
XIVe
92
XIIIe
93
Bibliothèque
nationale
de France
94
L’ACTU PRÈS DE CHEZ VOUS
Les Catacombes de nouveau
fermées au public
DR
Pantonio peint une nouvelle fresque sur cet immeuble boulevard Vincent-Auriol (XIIIe), encore sous échafaudages.
Le parcours de street art s’enrichit
de deux nouvelles fresques
Pantonio et D*Face ont réalisé deux œuvres monumentales
à découvrir sur le boulevard Vincent-Auriol.
PAR CÉLINE CAREZ
Cinéma la Clef : la maire
interpelle la Ministre
ET DE DEUX ! Lundi, Pantonio, l’artiste de street art, aura enlevé – si la météo ne vient pas contrarier ses
plans – la plupart des échafaudages
et la nacelle installés au n° 89, boulevard Vincent Auriol (XIIIe). Le soir
même, son œuvre sera inaugurée au
pied de l’immeuble en présence de
l’artiste, de Jérôme Coumet, le maire
(PS) du XIIIe, et de riverains et fans de
street art. Pantonio vient de signer
sur la façade d’un immeuble HLM
une fresque géante : « Des oiseaux
qui se transforment en poisson ou
vice-versa », résume un habitant.
L’artiste avait déjà à son actif, avenue
de Choisy (XIIIe), une fresque XXL représentant un banc de poissons.
sen. Lors d’un entretien avec une
des conseillères de la Ministre, la
maire du Ve a demandé officiellement à la ministre d’ouvrir une
mission de médiation.
el
8
ruant
Rue B
Auriol
4 Bd Vincent-3 19
5
13
18
16
9
o
Dun
is
10
ne-
centBd Vin l
Aurio
14
15
Rue
20
nale
tio
Rue Na
Ru
des e du C
-Re hât
ntie eau
rs -
XIIIe
12
hire
a
Rue L
n
isso
Cl
Rue
11
rc
d’A
17
2
u et
e d ler
Ru heva
C
76
n
Jea
verselle, justificatif attestant que
vous bénéficiez du RSA…) Le dépôt
du dossier de candidature pour obtenir l’une ou l’autre de ces aides est
à déposer au secrétaire de la maire,
à l’attention de Marine Brochard,
collaboratrice de la maire du Ve.
Votre projet doit respecter les
critères suivants : durer au moins
quatre jours et trois nuits, concerner au maximum six personnes,
être à finalité touristique et, enfin, se
dérouler sans encadrement parental, professionnel ou bénévole.
Pin
Des artistes à foison
1
r
Rue
milibris_before_rename
Sans compter le reste de l’arrondissement qui a fait du street art sa singularité. Une cinquantaine de fresques sont signées pour beaucoup
d’artistes de renommée mondiale,
comme l’Américain Shepard Fairey,
Hôpital
la Pitié-Salpêtrière
Jen
ne
uirol
pour financer vos prochaines vacances ? Si vous avez entre 16 et
30 ans, que vous vivez dans le Ve,
alors vous pouvez prétendre à une
aide de 100 € avec le dispositif Paris Jeunes Vacances.
Autre possibilité : prétendre à
l’obtention de deux chéquiers vacances (de 100 € chacun, soit
200 €) si vous justifiez d’une situation sociale difficile (attestation
d’allocation adulte handicapé, justificatif de couverture maladie uni-
Ru
e
sq
Rue E
Jeunes, bénéficiez d’un coup
de pouce pour vos vacances
BESOIN d’un petit coup de pouce
DES ARTISTES
DE RENOMMÉE MONDIALE
alias Obey, auteur de Hope, le poster
rouge de Barack Obama.
L’aventurestreet art du XIIIe est
l’œuvre du binôme Mehdi Ben
Cheikh, galeriste, 43 ans, et Jérôme Coumet, 51 ans, passionné lui
aussi de cet art urbain. Mehdi Ben
Cheikh a non seulement réussi à faire venir les plus grandes stars sans
les payer mais a aussi à fédérer les
projets les plus fous comme la
Tour 13. En octobre 2013, on lui confie
les murs des appartements d’une
tour HLM avant démolition, qu’il dispatche à une centaine d’artistes. Plus
de 30 000 visiteurs viendront admirer ce temple du street art !
Avec les beaux jours, c’est le moment de flâner le long de ce musée à
ciel ouvert. On peut aussi opter pour
la version by night, les œuvres éclairées par des leds écolos, de préférence perché sur la ligne 6.
DR
Ve
PAS QUESTION de baisser les
bras ! Le rideau de fer à beau être
tombé depuis le 15 avril sur le cinéma La Clef, rue Daubenton, la
maire (LR) du Ve Florence, Berthout, ne désespère pas de voir revivre cette petite salle obscure.
D’autant que l’élue a trouvé un repreneur qui souhaiterait utiliser
les lieux pour une activité d’édition, tout en maintenant les salles
de cinéma. Encore faut-il que le
contact soit noué avec le propriétaire des murs, le comité d’entreprise de la Caisse d’Epargne, qui
pour l’instant ne répond pas.
D’où l’idée de Florence Berthout
soumise cette semaine à la ministre de la Culture, Françoise Nys-
En fin de semaine dernière, une
autre œuvre, au style très différent,
« Turn coat », signée de l’artiste
D*Face, représentant une femme, a
également été achevée au n° 155.
« C’est une marche supplémentaire,
se réjouit Jérôme Coumet pour notre
musée à ciel ouvert. » Avec ces deux
fresques, il y a désormais une vingtaine d’œuvres monumentales, visibles du métro aérien, ligne 6, entre
les stations Quai de la gare et Place
d’Italie (XIIIe).
XIIIe
tal
grève la semaine dernière, les Catacombes (XIVe) étaient à nouveau
fermées au public hier. Et elles devraient le rester jusqu’à samedi : la
vingtaine d’agents d’accueil, soutenus par la CGT et Sud, a déposé
un préavis de grève du 9 au 12 mai.
Toutefois, « elles seront sans doute ouvertes jeudi car les jours fériés sont assurés par des vacataires qui ne sont pas concernés par
la grève », précise Bertrand Pierri,
de la CGT.
e l’H
ôpi
APRÈS un premier mouvement de
Les employés réclament une
hausse des effectifs, une valorisation de leur prime spéciale (de
60 à 200 €) pour pénibilité du travail en sous-sol, ainsi que des
améliorations de leurs conditions
de travail. Du côté de Paris Musées, gestionnaire du site, on se
prive de tout commentaire tant
que les négociations sont en
cours. Mais la direction affirme
être en règle : « La prime ossuaire
de 60 € pour pénibilité du travail
en sous-sol correspond au plafond maximum légal. Et leur
temps de travail a été réduit de
35 à 33,5 heures par semaine ».
Bd
d
XIVe
1/Tristan Eaton - 47-83, boulevard de l’Hôpital.
2/Invader - 46, boulevard Vincent-Auriol.
3/Inti - 81, boulevard Vincent-Auriol.
4/David de la Mano - 6, rue Jenner.
5/Pantonio - 82, boulevard Vincent-Auriol.
6/Faile - 108, rue Jeanne-d’Arc.
7/Seth - 108, rue Jeanne-d’Arc.
8/Jana & JS - 110, rue Jeanne-d’Arc.
9/Shepard Fairey - 93, rue Jeanne-d’Arc.
10/Shepard Fairey - 60, rue Jeanne-d’Arc.
11/Alapinta - 49, rue Clisson.
12/Inti - 13, rue Lahire.
13/Invader - 122, boulevard Vincent-Auriol.
14/Shepard Fairey - 186, rue Nationale.
15/C215 - 141, boulevard Vincent-Auriol.
16/Btoy - 3, rue Esquirol.
17/Vhils - 177, rue du Château-des-Rentiers.
18/Conor Harrington - 85, boulevard
Vincent-Auriol.
19/Pantanio - 89, boulevard Vincent-Auriol.
20/D*Face - 155, boulevard Vincent-Auriol.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
JEUDI 10 MAI 2018
III
Centre Ouest Paris
www.leparisien.fr/75
75
Le dernier Conseil de Paris a voté en faveur d’une présence policière
renforcée la nuit et la mise en place de caméras de vidéosurveillance.
XVIIe
IXe
95
er
I
III
LP/INFOGRAPHIE.
R. de Tilsitt
-d
e Ch. e-G
Arc de
. de Friedland
Triomphe Av
Plac
100 m
L’ACTU PRÈS DE CHEZ VOUS
e
h
Hoc
Av.
aulle
94
yon
Tro
not
Car
Av.
Av.
Gran de la
Arm deée
Rue
92
y
Bre
93
IVe
veillances renforcées, avec la rue
Brey et la rue de Tilsitt (XVIIe), adoptées en fin de semaine dernière à
l’unanimité lors du Conseil de Paris.
XVIIe
e
Rue
XVIe
IIe
Wag
ram
Opéra
Av. d
e
VIIIe
Av. Mac-Mahon
Arc de
Triomphe
Etoile : un quartier sous surveillance
XVIIe
Lancez votre soutien-gorge
dimanche au Trocadéro
PAR JULIETTE DUCLOS
UNE COLLABORATRICE
DANS UN CABINET D’AVOCAT
« On a demandé à la préfecture
de renforcer la présence policière
avec notamment des patrouilles
plus régulières la nuit, explique Geoffroy Boulard, maire (LR) du
XVIIe, à l’origine du vœu. Cela peut
paraître surprenant aussi près de
l’arc de Triomphe, mais c’est un endroit qui vit la nuit, donc la forte présence de bars engendre de nombreuses nuisances pour les
riverains. » Un constat partagé par
Aurore, collaboratrice dans un cabinet d’avocat : « Quand on reçoit des
clients, forcément, ça fait mauvais
genre d’avoir des gens saouls sur le
trottoir… »
Pour les intéressés, le quartier
était déjà suffisamment surveillé.
« Cela ne nous concerne pas, assè-
DR
« IL Y AVAIT une boîte de nuit justelà, en face, décrit Alexandre Paquot,
directeur du Club de l’Etoile, en
pointant du doigt une façade grise. Il
y avait des bagarres tout le temps,
c’était l’enfer. Heureusement, elle a
fermé il y a quelques mois, mais on
attend de voir qui sera le repreneur… » Mais ce dernier risque
d’être nettement plus surveillé. Car
la rue Troyon, où est situé le cinéclub, fait partie des trois artères
concernées par les mesures de sur-
« QUAND ON REÇOIT
DES CLIENTS, FORCÉMENT
ÇA FAIT MAUVAIS GENRE
D’AVOIR DES GENS SAOULS
SUR LE TROTTOIR… »
ne un responsable du Pau Brésil, un
cabaret situé dans la rue de Tilsitt.
On a déjà cinq agents de surveillance à l’entrée, il n’y a vraiment pas de
problème. » Pour Laura Garonne,
responsable du bar le Mojito Habana : « Les gens devraient le savoir en
achetant ici que ce n’est pas un
quartier résidentiel ! »
Le vœu prévoit également de
mettre en place des caméras de vidéosurveillance, ainsi que de renforcer la présence de la brigade qui
lutte contre les incivilités dans la rue
Brey. « Il y a eu une dégradation de
l’espace publique dans cette rue
avec des poubelles qui débordent et
aussi des mégots par terre », détaille Geoffroy Boulard.
« C’est vrai que les bacs roulants
qui restent sur le trottoir m’énervent
aussi, mais je trouve que c’est un
peu excessif d’installer des caméras
de surveillance pour ça », glisse
Melissa Poncet, agente de réservation au Tivoli Hôtel. L’établissement
s’est déjà pris « quelques amendes »
à cause de poubelles non rentrées,
« mais il faudrait plutôt revoir le
système de gestion des ordures
plutôt que de sanctionner ».
XVIe
VOUS N’AVEZ PAS ENCORE entendu
parler du Pink Bra Toss ? Cet événement mondial se déroule pourtant chaque année, depuis neuf ans,
pour sensibiliser les femmes à
l’importance du dépistage du cancer du sein. L’objectif est de mobiliser le plus de monde possible – représentants de la gent masculine
compris – autour de cette cause de
santé publique. Les Parisiennes et
les Parisiens sont ainsi invités à re-
joindre l’esplanade du Trocadéro,
dimanche. Julia Palombe, artiste
française, danseuse, chanteuse et
parolière, y entraînera la foule dans
une chorégraphie, sur l’air de sa
chanson « I love my Boobs – J’aime
mes seins. » Puis les participantes
et participants jetteront en l’air leur
soutien-gorge. Chacun peut aussi
participer depuis chez soi, en envoyant des photos.
¥ Dimanche à 15 heures,
esplanade du Trocadéro (XVIe).
www.pinkbrabazaar.org.
IIIe
À L’OCCASION de la Journée inter-
nationale contre l’homophobie, la
transphobie, la lesbophobie et la
biphobie qui aura lieu jeudi 17 mai,
la mairie du IIIe (2, rue EugèneSpuller) organise lundi, à 19 heures (salle Brébion-Valla), une conférence sur « la bisexualité de
l’origine à nos jours ». Au cours de
son intervention, l’historien Michel Larivière, auteur du « Dictionnaire des homosexuel·le·s célèbres » (éditions La Musardine),
expliquera comment combattre
« la biphobie ordinaire » et répondra à ceux qui considèrent que « la
bisexualité, ça n’existe pas » ou
encore que « c’est un effet de mode », comme on l’entend souvent !
LP/J.D.
Conférence sur la bisexualité
La rue Troyon (XVIIe) fait partie des trois artères concernées par les mesures de surveillances renforcées.
La terrasse du Palais
de l’Homme a rouvert
À NOTER
VOUS VOUS SENTEZ une vocation d’artiste refoulée ? Alors, ne manquez
pas l’atelier gratuit d’aquarelle que vous propose la mairie du IXe (6, rue
Drouot, métro Richelieu-Drouot) lundi de 14 h 30 à 17 heures, en salle du
conseil. Dispensé par un professeur du musée de la Vie romantique (IXe)
dans le cadre du programme « Bien vieillir dans le IXe », cet enseignement
vous permettra de vous familiariser avec l’art du dessin et la technique si
particulière de l’aquarelle. Attention, pour participer au cours, il faut
s’inscrire au préalable sur le site de la mairie : www.mairie09.paris.fr
milibris_before_rename
L’Info
en image
LP/CHRISTINE HENRY
IXe : Initiez-vous à l’aquarelle
Palais Chaillot (XVIe), hier. C’est l’un des plus
beaux spots estivaux de la capitale. Situé dans
l’enceinte du Palais Chaillot, le Café de l’Homme, qui offre une vue imprenable sur la tour Eiffel depuis sa terrasse, à l’écart de la foule tumultueuse des touristes vient de
rouvrir. Rénovée dans le style des années 1930
en 2015, cette brasserie, propriété de Coco
Coupérie-Eiffel et Christophe Bonnat, met à
l’honneur une cuisine des cinq continents.
¥ Au 17, place du Trocadéro (XVIe). Ouvert
du lundi au vendredi de midi à 15 heures
et de 19 heures à 2 heures et le samedi
et dimanche de 11 heures à 2 heures.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
IV
JEUDI 10 MAI 2018
Votre département
@LeParisien_75
Les occupants
des hôtels-taudis
manifestent
LP/J.D.
SOCIAL
Préfecture de police (IVe), hier. « On voulait montrer que derrière l’uniforme, il y avait des hommes », explique Johanna Primevert, commissaire divisionnaire.
Mai 68
vu de l’autre côté
des barricades
Vol de montre
à 200 000 €
VIIIe
A la préfecture de police, une exposition
est consacrée aux événements de mai.
Côté forces de l’ordre bien sûr !
IVe
PAR JULIETTE DUCLOS
APRÈS une première descente de
police, une deuxième intervention a
lieu, à deux heures du matin, permettant « trois arrestations dans la
cour d’un immeuble rue Huygens,
puis quatre autres dans le boulevard
du Montparnasse », écrit un commissaire dans un rapport tapé à la
machine à écrire. Il détaille les personnes concernées, quelques lignes
plus tard : « Il ne s’agissait en aucun
cas d’étudiants mais de jeunes gens
du genre blousons noirs, qui se livraient à des actes de vandalisme. »
La note vient tout droit du passé, sor-
tie des archives à l’occasion des
50 ans de mai 1968.
A la préfecture de police de Paris,
une exposition est consacrée au
mouvement social, dévoilant un aspect méconnu de ces événements.
Au fil de l’exposition, des documents et objets d’époque nous replongent en arrière : des pavés bien
sûr mais également des extraits de
main courante numérisés sur une
tablette ou encore la lettre de Maurice Grimaud, préfet de l’époque,
« toujours citée en référence
aujourd’hui », pour avoir évité un
bain de sang.
Pour Madeleine, 77 ans, venue
avec son mari, « ça rappelle bien des
souvenirs, il y avait toujours du
monde dans la rue ! » Même si, cette
retraitée l’avoue en souriant, « je
n’étais pas dans l’action ». C’était sa
cousine, plus jeune, qui rentrait « les
yeux rouges à cause des gaz lacrymogènes au petit matin ». Après
avoir survolé les unes de « France
PAVÉS ET MAIN COURANTE
« On voulait montrer comment les
manifestations ont été vécues du côté des policiers, montrer que derrière l’uniforme, il y avait des hommes », explique Johanna Primevert,
commissaire divisionnaire et chef
du service communication à la préfecture de police. Au total, entre le
3 mai et le 30 juin 1968, le bilan sera
de 1 912 blessés chez les forces de
l’ordre… selon la préfecture.
Soir » ou de « l’Aurore », Madeleine
regarde une vidéo des manifestations de 2016 contre la loi Travail. « Il
y a en a qui ont été bien amochés en
1968 et ça continue », glisse-t-elle.
Car l’exposition fait un parallèle
e n t re l e s v i o l e n ce s d ’ h i e r e t
d’aujourd’hui contre les forces de
l’ordre. Une cabine immersive est
également aménagée pour se mettre
à la place des CRS quand ils se prennent des projectiles. Et le livre d’or,
non plus, n’échappe pas à l’actualité.
Entre deux messages se glisse un
« Justice pour Théo et Adama ».
¥ Jusqu’au 25 mai, de 9 heures
à 17 heures à la préfecture de police
de Paris, 1 bis, rue de Lutèce (IVe).
Entrée libre.
« Aux Etats-Unis,
on s’inspirait des Français »
FRÉDÉRIC, 70 ANS, était
aux Etats-Unis pendant les
événements de mai 1968.
Ce Canadien, en vacances à
Paris, raconte : « J’étais
trotskiste à l’époque.
J’étudiais à l’université de
l’Illinois et on avait réussi à
bloquer la faculté. On
s’inspirait des étudiants
LP/J.D.
LP/J.D.
FRÉDÉRIC ÉTUDIAIT OUTRE-ATLANTIQUE EN 1968
milibris_before_rename
LE DAL (Droit au logement), à
l’origine de la mobilisation, a
baptisé les manifestations marches des hôtels-taudis. Elles se
dérouleront cet après-midi à
partir de 14 h 30 au départ du
métro Jourdain (XX e ), puis à
17 heures autour du métro Faidherbe (XIIe).
Objectif : apporter un soutien
aux occupants du Bellevue et de
l’Hôtel des colonnes, deux établissements meublés très dégradés qui pourraient être revendus
et où les mesures de harcèlement, destinées à faire partir les
locataires, se seraient récemment multipliées. L’association,
qui rappelle que ces établissements hébergent majoritairement des retraités demandeurs
de HLM (dont beaucoup de prioritaires Dalo), demande le relogement des locataires concernés.
français, même s’il y avait
d’autres combats, raciaux
ou encore la guerre au Viêt
Nam. Daniel Cohn-Bendit,
c’était un nom familier
pour nous ! Comme les
étudiants français, on a
fini par être expulsés. Mais
cela reste des bons
souvenirs ! »
J.D.
MARDI, vers 19 h 30, un touriste
vénézuélien a signalé au réceptionniste de l’hôtel Fouquet’s
Barrière, avenue George-V
(VIII e ), le vol de sa montre de
marque Richard Mille, d’une valeur de 200 000 €.
Un individu qui le suivait sur le
trottoir lui aurait ôté la montre du
poignet et aurait pris la fuite à
pied. La victime, qui n’a pas été
blessée, se réserve le droit de déposer plainte ultérieurement. Le
commissariat du VIIIe a été saisi.
Les Grands
Voisins ouvrent
un nouveau resto
XIVe
ON CONNAISSAIT la Lingerie, le
café des Grands Voisins (XIVe) et
Chez Ghada, un restaurant d’insertion estampillé cuisines du
monde. Le mini-quartier solidaire, sur le site de l’ancien hôpital
Saint-Vincent-de-Paul, prévoit
d’ouvrir en mai un nouvel espace,
le restaurant Oratoire. Il offrira
une grande terrasse ensoleillée,
des repas et boissons à petits prix
et des produits frais et de saison.
Des personnes en insertion, logées sur le site, seront derrière les
fourneaux. Lors de la « saison 1 »
des Grands Voisins, ce dispositif a
permis à une trentaine de personnes de se lancer dans les métiers
de la restauration.
Toujours dans un esprit de solidarité, le café-restaurant proposera un système de cafés et repas
suspendus (vous payez deux cafés ou deux repas, le deuxième
sera servi à une personne en situation précaire).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
JEUDI 10 MAI 2018
V
Ile-de-France
www.leparisien.fr
Gonesse (Val-d’Oise). Mahmade, un des employés de la plate-forme de courrier, travaille sur une machine de tri industriel petit format (MTI-PF). LP/A.C.
Ces nouvelles machines trient
votre courrier plus vite
GONESSE | 95
PAR ANNE COLLIN
est un acteur important de la logistique du
Nord francilien. Installée à Gonesse (Vald’Oise) au sein de la
ZAC des Tulipes-Sud, la plate-forme
industrielle courrier (PIC) de Paris
Nord Gonesse s’étend sur plus
de 33 000 m2. Dans ces immenses
halls qui représentent plus de quatre
terrains de foot, l’établissement,
ouvert en 2004, traite en moyenne
trois millions de plis par jour venus
de tout le Val-d’Oise mais aussi de
dix arrondissements du nord de Paris et de la partie nord de la SeineSaint-Denis.
Au total, ils émanent de plus de
1 000 boîtes aux lettres jaunes et repartent ensuite, une fois traités, dans
toute la France et même à l’étranger.
Quatre cents camions entrent et sor-
C’
tent des lieux toutes les 24 heures. Ce
site immense vient de terminer une
importante phase de modernisation.
En effet, La Poste vient d’investir
15 M€, principalement pour le renouvellement d’une partie de son
parc de machines. « Les dernières
ont été installées fin décembre. Des
travaux qui se sont étalés sur un an »,
explique La Poste.
“
NOUS AVONS AUSSI
TRAVAILLÉ SUR L’ERGONOMIE
DES POSTES DE TRAVAIL
DIANE SZYNKIER, DIRECTRICE
DE LA PLATE-FORME
”
Le temps des derniers réglages,
elles ont été inaugurées en mars lors
d’un événement interne. Objectif
pour l’entreprise : « Apporter une
meilleure expertise de son tri fin
pour ses clients mais aussi des
meilleures conditions de travail pour
ses agents ».
Diane Szynkier, la directrice de la
PIC, se félicite notamment des nou-
velles machines de traitement du
courrier qui ont divisé par 400 le
port de poids pour les personnels. Ils
sont 650 à se relayer 24 heures sur
24, six jours sur sept. « Un bac fait
entre 8 et 12 kg et les agents en soulevaient plusieurs centaines par jour
quand aujourd’hui presque tout est
automatisé », souligne la responsable. Les bacs transitent en partie grâce à 1 km de tapis roulants permettant de les convoyer sur les différents
postes. « Et vous sentez sous vos
pieds ? Nous avons aussi travaillé
sur l’ergonomie des postes de travail,
comme ce tapis antifatigue pour les
postes debout et on sensibilise aussi
beaucoup aux bons gestes », poursuit-elle.
Mais alors que le marché postal
s’affaisse de façon continue depuis
650
personnes se relaient
à la plate-forme industrielle
courrier de Gonesse, 24 heures
sur 24, six jours sur sept.
LP/A.C.
La plate-forme industrielle courrier a bénéficié d’un plan de
modernisation. Elle traite en moyenne trois millions de plis par jour,
venus du Val-d’Oise, de Paris et de Seine-Saint-Denis.
Gonesse (Val-d’Oise). C’est la première machine par laquelle la lettre passe :
une MTP, machine de tri préparatoire. Elle redresse le courrier et le trie,
notamment en fonction du format et de l’affranchissement.
dix ans, cette modernisation n’a-telle pas de conséquences sur la masse salariale ? « Le nombre d’agents
est constant sur le site, assure Diane
Szynkier. Cependant, certains peuvent être redispatchés sur de nouvelles activités que nous avons
créées sur le centre, comme récemment la possibilité de passer son Code de la route chez nous. »
Autre exemple, la PIC de Gonesse
développe le tri fin grâce à la multi-
« La mécanisation a ses limites »
LP/A. C
DOMINIQUE LEDOUX, SECRÉTAIRE DÉPARTEMENTAL CGT POSTAUX PARIS
Jessie travaille sur une TTF, une trieuse de la tournée du facteur. Elle peut
traiter plus de 10 000 plis petit format par heure, selon le plan de tournée.
milibris_before_rename
« CETTE AMÉLIORATION, nous, on
la relativise largement », affirme
Dominique Ledoux, secrétaire
départemental CGT Postaux Paris,
référent pour la plate-forme
industrielle courrier (PIC) de Gonesse
(Val-d’Oise). « Déjà, il y a eu une
baisse du nombre d’agents : de plus
de 800 il y a deux ans, on est passé à
600. Et on concentre de plus en plus
les centres et donc les emplois : la PIC
de Gonesse se modernise mais celles
de Pontoise (95) et de Bobigny ont
fermé il y a quelques années, rappelle
le syndicaliste. Notre revendication
est de confirmer un centre de tri par
département surtout qu’à l’heure de
la COP21, il faut arrêter le tout
camions actuel. »
Il reconnaît cependant quelques pas
en avant. « Il peut y avoir une
amélioration sur le port de charges,
d’autant que l’on partait de loin. Mais
on augmente les cadences de poste
plication des TTF, trieuses tournées
facteurs. Des machines capables de
trier plus de 10 000 plis petit format
par heure et, comme son nom l’indique, selon le plan de tournée de chaque facteur. La PIC en compte 18 désormais.
« L’idée est vraiment de pouvoir
dégager du temps aux facteurs pour
qu’ils puissent effectuer les nouveaux services que nous proposons », conclut la directrice.
au travail répétitif et souvent en
station debout. Les tâches peuvent
être moins difficiles mais on est de
moins en moins nombreux à les
faire », estime le syndicaliste. Autre
point sur lequel il ne s’accorde pas
avec la direction : l’amélioration du
service. « Désormais, beaucoup de
boîtes aux lettres sont relevées plus
tôt pour pouvoir accélérer le courrier
en partance. Et puis, attention, la
mécanisation a ses limites. Le tri
industriel n’est pas encore au point.
Une machine n’a pas le même œil
qu’un vrai professionnel de La
Poste », assure-t-il.
A.C.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
VI
Loisirs
A VOS PAPILLES
UNE BOULANGERIE GÉANTE
AU PIED DE NOTRE-DAME
La fête du Pain revient à Paris, sous
1 200 m2 de chapiteau. Une centaine de
boulangers s’activeront devant 6 fournils
reconstitués et 8 fours, pour vendre chaque
jour 3 000 baguettes de tradition française.
Avec en point d’orgue de dimanche à mardi,
le concours national de la meilleure
baguette.
75
DR
¥ Jusqu’au 16 mai sur le parvis
de la cathédrale Notre-Dame (IVe).
JOUEZ AVEC LES FRUITS ET LÉGUMES
La Fraîch’Fantasy propose aux familles de
redécouvrir, pendant trois jours, fruits et légumes
de façon ludique. Apprenez à les cuisiner, à
fabriquer des bouquets de fleurs façons
Arcimboldo… Les parents peuvent même se
détendre grâce à des massages. Cette opération
est organisée par l’Interprofession des fruits et
légumes frais (Interfel) et l’Union européenne.
75
@le_Parisien
LA FELICITÀ, DERNIER NÉ
DE BIG MAMMA
Et de 7 ! Avec ses 4 500 m², le petit nouveau
de chez Big Mamma a déjà tout d’un grand.
Au menu de ce temple de la gastronomie
italienne, qui ouvre bientôt à la Station F :
3 bars, 5 cuisines, une boulangerie et une
« caffetteria » (ouverte 24 heures sur 24). Un
seul mot d’ordre : « la teuf ». Le bonheur, quoi !
75
¥ Du mardi 15 au vendredi 18 mai, de 10 à
18 heures, Espace Mademoiselle M,
19, rue Palestro (IIe). www.frutti-veggi.fr
¥ A partir du 26 mai, tous les jours
à Station F, place Grace-Murray-Hopper
(XIIIe).
Rendez-vous
LP/V.R.
Gastronomique
des recettes plus originales comme le Fresa salvaje (fraises sauvages, 16 €) ou le sol y playa (kiwi
pamplemousse, 16 €). C’est frais
et goûteux, délicieux. La patate
douce grillée en vermicelles apporte une touche de croquant
bienvenue et originale. Et visuellement, ces assiettes, très colorées, sont magnifiques. Le midi,
préférer la formule avec entrée,
ceviche du jour et dessert à 20 €,
sinon l’addition peut vite monter.
LE PLUS : les recettes à base de
maïs violet, très utilisé au Pérou,
qui se déguste en boisson avec la
Chicha Morada, délicieuse, ou en
dessert avec la Mazamorra morada, mélange de fruits macérés,
plus… surprenant.
@parisiensortie
¥ Comptoir du Pérou, 41, rue de
la Croix-Nivert, Paris (XVe).
Ouvert du mardi au samedi, midi
et soir. comptoirduperou.fr
Pio Pio Rico, le
premier
restaurant
péruvien de Seineet-Marne a ouvert
il y a deux ans
au pied de
la cathédrale
de Meaux.
I PIO PIO RICO,
PIONNIER À MEAUX
Le ceviche (prononcez « cévitché » !), plat de poisson cru mariné
dans un jus de citron vert originaire du Pérou, cartonne avec l’arrivée des beaux
jours. Voici quelques bonnes adresses où le déguster bien frais.
LP/P.C.
I MANCORA,
ON EN VEUT ENCORE !
On aime d’abord cette rue tranquille, à deux pas du Carreau du
Temple, à Paris (IIIe). Mancora a
ouvert il y a deux ans et sert vite
milibris_before_rename
¥ Mancora, 16, rue du PetitThouars, Paris (IIIe). Ouvert
du lundi au vendredi midi et soir.
Samedi et dimanche en continu.
mancora.fr
coulent à flots (de 10 à 12 €). Desserts entre 6 et 7 €. Formule du
midi à 16 € en semaine.
LE PLUS : la jolie collection de
cactus et le tataki de saumon et
mangue.
¥ La Cevicheria, 14, rue Bachaumont (IIe), 12, rue Martel (Xe),
16, rue Niel (XVIIe). la-cevicheria.fr
I LA CEVICHERIA,
BEAU ET BON À LA FOIS
C’est le premier à avoir lancé le
concept 100 % ceviche, il y a cinq
ans, en donnant naissance rue de
Bachaumont, à ce bel espace lumineux et bien décoré. Depuis, la
Cevicheria s’est construit une belle réputation, et a fait des petits en
servant ses bonnes assiettes dans
deux autres adresses à Paris.
L’ambiance est festive et joyeuse.
Jeune et branchée. Le menu offre
pléthore de possibilités, servies
avec un grand sourire et un brin
de nonchalance. Le poisson se déguste en ceviche (entre 15 et 16 €),
mais aussi en tiradito, sauce épicée ou en tataki, influences nippones au Pérou obligent. Les cocktails au Pisco, la boisson locale,
I LE COMPTOIR DU PÉROU,
ALLER SIMPLE POUR LIMA
LP/P.C.
PAR PAULINE CONRADSSON
(AVEC VALENTINE ROUSSEAU)
et bien des ceviches à gogo. La
petite salle se remplit rapidement
mais aux beaux jours, c’est la terrasse en plein soleil qui nous appelle. Là aussi, les places sont
chères.
Dans l’assiette, le choix est cornélien entre les sept ceviches,
lieu noir, le classique, mais aussi
poulpe, saumon, thon et même…
un végétarien, à base de légumes
mariné, comme les autres, dans
le « leche de tigre ». Simple mais
bon. Petit plaisir : quand on a
mangé le poisson, boire à la petite
cuillère cette divine marinade au
jus de citron vert. Service jeune et
sympa.
LE PLUS : la formule à 16 € entrée (salade de quinoa ou causa,
une purée de pommes de terre
recouverte de rillettes de thon)
ceviche classique et boisson
chaude.
DR
75 - 77
C’est certainement le plus dépaysant des spécialistes du ceviche.
Ici, le plat de poisson cru se sert
avec un délicieux accent 100 %
péruvien. Et le sourire, ce qui
n’enlève rien. Les ceviches se déclinent en huit recettes. Du classique (patate douce maïs grillé) à
LP/V.R.
Il est fresco mon poisson !
Le premier restaurant péruvien de
Seine-et-Marne a ouvert il y a
deux ans, en centre-ville de
Meaux. Au pied de la cathédrale, le
Pio Pio Rico propose pour 15 € un
« ceviche de pescado ». Ce vendredi midi, les morceaux de poisson frais coupés en dés sont du
perche. « Mais ça peut être aussi du
cabillaud », sourit François Ladron
de Guevara, qui a ouvert l’enseigne
avec son père. La marinade, à base
de citron frais, reste « secrète ».
L’assiette arrive généreuse et fraîche, et le poisson tendre glisse
dans le gosier sans effort. Le perche est citronné sans excès, surplombé d’une crevette rose. Il s’accompagne de patate douce, de gros
grains de maïs très présents dans
la cuisine d’Amérique latine, et de
manioc. Un mélange bien équilibré. Pio Pio Rico ajoute une coupelle de piments aux amateurs.
A noter : de bonnes entrées à
base de pomme de terre.
LE PLUS : les quelques tables en
extérieur qui permettent de déjeuner au soleil en regardant la cathédrale.
¥ Pio Pio Rico, 12, rue Saint-Rémy,
à Meaux (77). Ouvert du mardi au
samedi midi et soir et deux dimanches par mois. Tél. 01.64.35.71.06.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
JEUDI 10 MAI 2018
Ile-de-France
www.leparisien.fr/sports/ile-de-france
Football
Sports
NATIONAL
Une Ligue 3 professionnelle ?
Les clubs du championnat de National, qui s’achève demain soir, espèrent profiter de la renégociation
des droits télé chez les pros pour créer une 3e division professionnelle à l’horizon 2020.
LE CHAMPIONNAT de National
2017-2018 restera dans l’histoire des trois clubs franciliens en
lice. Si le Red Star est sacré
champion 2018, Créteil, lui, subit
une relégation à l’étage inférieur
et pourrait être accompagné par
l’Entente SSG, condamnée à un
exploit demain à Grenoble.
Samedi dernier, la grande famille du National (présidents,
coachs, joueurs) était réunie à
Clairefontaine pour la cérémonie des 3es Trophées de la 3e division française. Durant la soirée, il a beaucoup été question
de la volonté de ces clubs, confrontés à des contraintes professionnelles — joueurs sous contrat, installations soumises à un
lourd cahier des charges —, sans
en avoir les avantages, de créer
une Ligue 3.
Cette saison, le budget moyen
d’un club amateur (hors les
ex-L 2 qui bénéficiaient du statut
pro, comme le Red Star, Laval et
Créteil) de cette division est de
2,3 M€. Chacun touche
180 000 € (avec un bonus de
50 000 € en cas de labellisation) d’aide fédérale et 50 000 €
“
JE CRAINS
QUE ÇA NE FASSE
GRINCER DES DENTS
LES PROS CAR ILS N’ONT
PAS L’HABITUDE
DE PARTAGER
LEUR GÂTEAU
”
MARC MOHAMED,
MANAGEUR DE L’ENTENTE SSG
Handball
de droits télé. Mais les clubs en
veulent plus. Ils espèrent profiter de la hausse attendue des
droits TV sur la période 20202024 pour bénéficier d’une part
du gâteau.
Stade Michel-Hidalgo
(Saint-Gratien),
le 9 mars. L’Entente
(Mickael Salamone en
photo), qui était
montée en National
cette saison,
a pu constater
les difficultés pour
boucler son budget.
RESTE À CONVAINCRE
LES CLUBS DE L 1 ET L 2
« On s’attend à ce que la galette
soit plus grosse, donc on demande 1,2 % contre 0 % actuellement. On espère 1 M€ par
club », explique Gilbert Guérin,
président d’Avranches qui dirige
l’Amicale des clubs du National.
« Ça devient une vraie nécessité, enchaîne Jacques Piriou, président de Concarneau. Il y a urgence car, sinon, il y aura
abandon de nombreux clubs qui
ne pourront plus boucler leur
budget. Le monde pro doit comprendre qu’il a besoin du National où il vient se servir sans contreparties. De nombreux
joueurs de l’équipe de France s’y
sont révélés. C’est une question
de vision stratégique pour l’ensemble du foot français. En Angleterre, en Italie, en Espagne, on
a des 3es divisions professionnelles, pourquoi pas chez
nous ? » Les clubs espèrent que
le projet, qui bénéficie du soutien de Noël Le Graët (président
de la FFF), pourra voir le jour
pour la saison 2020-2021.
L’exemple de l’Entente SSG,
montée cette saison et qui joue
son maintien demain à Grenoble, semble significatif des difficultés rencontrées pour exister
dans ce championnat. Son budget consacré à l’équipe première
n’est que de 850 000 € (sur
LP/ICON SPORT/AUDE ALCOVER, LP/PHILIPPE LE BRECH
PAR LAURENT PRUNETA
1,5 M€ pour l’ensemble du club),
avec seulement 8 contrats fédéraux et son plus gros salaire
s’élève à 2 400 €. « Avec la
montée, on a dû faire passer nos
contrats fédéraux à temps partiel à temps plein et ça nous a
coûté 150 000 € de charges en
plus, explique son manageur
Marc Mohamed. Sans compter
la hausse du coût des déplacements. Ce championnat est un
peu bâtard car on se rapproche
de plus en plus du cahier des
charges d’un club pro sans en
toucher les recettes. » Le dirigeant voit forcément ce projet
de réforme d’un bon œil. « Avec
un 1 M€ en plus, ça mettrait du
beurre dans les épinards. On
doublerait notre budget et ça
nous permettrait de recruter
des joueurs confirmés de National, ce qu’on n’a pas pu se permettre cette saison. Avec l’ensemble des clubs, il y a une
volonté commune d’avancer
mais je crains que ça ne fasse
grincer des dents les pros car ils
n’ont pas l’habitude de partager
leur gâteau. »
Le principal obstacle sera en
effet de convaincre les clubs de
L 1 et L 2. « Cette réforme va être
compliquée à faire passer, surtout que rien ne dit que les droits
télé vont vraiment augmenter
de manière conséquente, c’est
encore l’inconnue », tempère
ainsi un proche du dossier.
Le Red Star
recevra
son trophée
samedi
SACRÉ CHAMPION 2018 du National
depuis une semaine, le Red Star
soulèvera son (nouveau) trophée
samedi après-midi à Saint-Ouen.
Au lendemain de leur ultime match
de la saison à Pau, demain (20 heures),
les joueurs et le staff donnent rendezvous à leurs supporteurs pour une
grande garden-party au stade
Bauer. L’entrée sera libre,
à partir de 12 h 30.
S.C.
STARLIGUE
23e JOURNÉE
EN
Massy s’est battu jusqu’au bout…
BREF
Pourtant héroïques contre l’ogre parisien, les Massicois sont officiellement relégués.
MASSY
PSG
24
27
LP/ICON SPORT/ANTHONY DIBON
Les 19 arrêts de
Samir Bellahcene
(de dos face
à Kempf) n’ont pas
empêché la défaite
des Massicois.
milibris_before_rename
AU COUP de sifflet final, les visa-
ges étaient usés, les Massicois
lessivés après tant d’efforts infructueux. Une lutte vaine mais
héroïque face au PSG. Dans
l’obligation de s’imposer afin
d’espérer se maintenir, le MEHB
s’est incliné. Il aura malgré tout
offert une résistance incroyable.
Le Grand Dôme de Villebon,
spécialement réquisitionné et à
guichets fermés pour ce match
de prestige, a longtemps cru à
l’impossible. Portés par le public,
les Massicois menaient 4-1
après sept minutes de jeu.
A trois minutes du terme, le
MEHB n’était devancé que d’un
but (24-25). La faute à un Samir
Bellahcene exceptionnel. Avant
de voir le PSG fermer boutique
et arracher une victoire compliquée (27-24). « On s’est accroché. Ça ne nous a pas souri. Mais
ce soir (NDLR : hier soir), c’est
d’abord une victoire du handball, qui vient récompenser le
travail des bénévoles et des dirigeants », glisse le coach Tarik
Hayatoune.
ROMAIN MÉTAIRIE
CLASSEMENT
TABLEAU DE BORD
STARLIGUE/23e JOURNÉE
HIER
Aix - Saran.....................................36-29
Cesson-Rennes - Dunkerque..21-25
 MASSY - PSG............................24-27
Massy : Réault (6 buts), Cramoizy (3),
Walczak (1), Caron (4), Laplace (1),
Alaimo (1), Mollerup (2), Sall (3), Pirani
(1), Portet (1), Lamy (1).
PSG : Hansen (7 dont 5 pén.),
N. Karabatic (6), Gensheimer (4),
Mollgaard (1), Remili (1), Kempf (1),
Sagosen (1), A. Keita (2), Stepancic (3),
Nielsen (1).
 Nantes - IVRY...........................31-22
Ivry : Hosni (1 but), Ben Ali (5 dont
2 pén.), Badi (2), Mohamed (1), Ruiz
Margaria (1), Rios (4), Furlan (3),
B. Bataille (2), Brasseleur (2).
 TREMBLAY- Nîmes.................39-35
Tremblay : Sevaljevic (6 buts dont
5 pén.), Tomas (4), Sebetic (5), Marche
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
Paris
Montpellier
Nantes
Aix
Saint-Raphaël
Dunkerque
Nîmes
Toulouse
Chambéry
Tremblay
Ivry
Cesson-Rennes
Saran
Massy
Pts
39
39
33
30
29
28
25
21
21
14
14
12
9
6
J.
23
22
23
23
23
23
23
22
23
23
23
23
23
23
G.
19
19
15
14
13
13
11
10
9
6
6
4
4
2
N.
1
1
3
2
3
2
3
1
3
2
2
4
1
2
P. p. c. Diff.
3 703600 103
2 642537 105
5 716633 83
7 661620 41
7 648616 32
8 602600 2
9 641631 10
11 647655 -8
11 639649 -10
15 648683 -35
15 577660 -83
15 591642 -51
18 654736 -82
19 529636-107
(4), Steins (4), Sadoveac (5), Siakam (5),
Batinovic (3 dont 2 pén.), Honrubia
(3 dont 1 pén.).
St-Raphaël - Chambéry............30-24
CE SOIR, 20 H 45
Toulouse - Montpellier (BeIN Sports 1)
Issy Paris
continue
HANDBALL.
Vainqueurs (34-22)
hier soir de FleuryLoiret, les filles d’Issy
Paris affronteront Nice
pour les 5e et 6e places
des playoffs. Match
aller le 27 mai prochain
à Issy.
Meaux en tête ?
FOOTBALL. Deux
matchs en retard de
Régional 1 ont lieu
aujourd’hui. Dauphin
du Mée, le leader,
Meaux joue aux Lilas
(10e) à 18 heures et
Saint-Brice (6e) reçoit,
quant à lui, Brétigny
(4e) à 15 h 30.
VII
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
VIII
JEUDI 10 MAI 2018
Transports
@TransportsIDF
À
NOTER
Piétonnisation des voies sur
berge : pas de recours pour le Medef
215
Si le Medef Paris « constate avec regret l’inefficacité de la
fermeture de la voie Georges-Pompidou (NDLR : à la circulation
automobile) et son impact négatif sur l’activité économique et
la qualité de l’air », le syndicat patronal indique qu’il ne « déposera pas
de recours » contre le nouvel arrêté pris par la mairie de Paris suite
à l’annulation du précédent. « Le temps long de la justice […]
va asphyxier l’attractivité du Grand Paris », estime le
syndicat qui privilégie, pour « sortir de la crise »,
(SYTADIN)
une « concertation globale intégrant les
acteurs économiques » dont la clé
du succès est « l’amélioration
de la gouvernance de
Le gros des bouchons étaient attendus hier soir. Mais
la Métropole
des ralentissements sont tout de même à prévoir aujourd’hui
du Grand
au départ de Paris. Bison futé conseille « par précaution
de quitter ou traverser l’Ile-de-France avant 8 heures ».
Paris ».
Dans le sens des retours, dimanche est classé rouge.
KILOMÈTRES
HIER À 17 H 58
PONTS DE L’ASCENSION
Profitez-en !
En ce moment,
la RATP
vous fait gagner
dix Pass annuels
et vingt entrées
pour le parc
zoologique de Paris.
Mais aussi des places
pour l’exposition
« Enfers et fantômes
d’Asie » au Quai
Branly ou encore des
tickets de ciné. Autant de tirages au sort que propose le site maratp.ratp.fr.
Chaque mois, vous pouvez remporter des bons plans et découvrir
des idées sorties. Pour participer, il suffit de créer un compte en ligne.
A vélo, je peux…
Travaux géants à
la gare Montparnasse
Au même titre qu’un motard ou un automobiliste, le cycliste doit respecter
le Code de la route. Même si à bicyclette, les règles sont parfois différentes.
CETTE SEMAINE, les quais de la gare Montparnasse
sont particulièrement calmes. Quelques centaines
de mètres plus loin, en revanche, c’est tout simplement le plus grand chantier de l’année en région
parisienne qui est en train de se dérouler. Jusqu’à
dimanche, plus de 150 agents de SNCF Réseau sont
à l’œuvre pour remplacer dix-sept aiguillages, dont
l’âge oscille entre trente et quarante ans. En conséquence, dix-huit des vingt-quatre voies de la gare
Montparnasse sont fermées, ce qui chamboule
quelque peu la circulation habituelle des trains.
PAR JÉRÉMY DENOYER
vec les beaux jours,
les vélos sont de sortie. Si les deux-roues
ont le vent en poupe,
les cyclistes aussi doivent respecter des règles. Petit tour
d’horizon de ce que vous pouvez
faire ou pas au guidon.
A
LIGNE N, INTERCITÉS ET TER :
UN TRAIN SUR DEUX
« Comme c’est une semaine avec plusieurs ponts,
nous avons choisi de privilégier les TGV et les Ouigo, en maintenant 60 à 80 % du trafic habituel. En
revanche, sur la ligne N et les Intercités et les TER,
seulement un train sur deux circule. Mais en cette
période, la fréquentation est bien moindre qu’à
l’accoutumée », explique Christophe Lawniczek,
chef de projet pour le programme de modernisation des installations ferroviaires Vigirail.
Derrière lui, une dizaine d’ouvriers s’affairent
autour d’une énorme machine qui porte l’un des
aiguillages, une pièce d’une dizaine de tonnes et
d’environ vingt mètres de long. « Ça n’a pas l’air
comme ça, mais c’est une opération qui demande
une précision extrême, tout est ajusté au millimètre », commente Nabil, qui dirige l’unité de travaux.
D’ailleurs, l’un de ses collègues est en train de découper un bout de rail à la tronçonneuse. « L’entrée
de la gare, c’est un environnement très complexe : il
y a des installations un peu partout, qui nécessitent
de la découpe pour poser les rails », explique Nabil.
Après la fin de cette opération, une nouvelle
phase de travaux est prévue pour le week-end
du 19 au 21 mai.
GRÉGORY PLESSE
I PERDRE MON PERMIS
DE CONDUIRE ?
Non. Il n’est pas possible de se
faire retirer des points sur son
permis lorsque vous conduisez
un vélo. Mais si vous commettez
un délit, vous pouvez être passible d’une amende, au même titre et au même tarif qu’un conducteur automobile.
I CONDUIRE APRÈS AVOIR BU
DE L’ALCOOL ?
Non. « Il peut y avoir des amendes lourdes (NDLR : jusqu’à
750 €) si vous conduisez en état
d’ivresse, reconnaît Alexis Frémeaux, président de l’association Mieux se déplacer à bicyclette. C’est du bon sens, vous
devez être lucide et avoir conscience de ce que vous faites. »
A vélo, on est vite tenté de tracer sa route à sa guise. Petit cours de rattrapage pour les fous du volant.
I STATIONNER
SUR LE TROTTOIR ?
Oui mais le stationnement
ne doit pas être gênant. Votre bicyclette doit donc se trouver
sur un emplacement réservé.
Le souci est que le nombre de
places de parkings est souvent
très limité dans la capitale,
où le plan vélo prévoit la création
de 10 000 places supplémentaires d’ici à 2020. Dans les faits,
garer son vélo à un poteau est
souvent toléré.
I ROULER SUR LE TROTTOIR ?
Non. Les adultes doivent conduire sur la route. « Mais jusqu’à
l’âge de 8 ans vous pouvez rouler sur le trottoir. Les enfants y
sont plus en sécurité que sur
la chaussée », poursuit Alexis
Frémeaux.
I MANGER UN SANDWICH
EN PÉDALANT ?
Non. Vous vous trouverez dans
un cas de « défaut de maîtrise de
votre véhicule, précise le président de Mieux se déplacer à bicyclette. A priori, en ville, cette
situation est délicate, ce n’est pas
comme si vous étiez sur une
voie verte à la campagne. »
I PORTER DES ÉCOUTEURS ?
Non. Il faut être en contact sonore avec son environnement,
c’est la première sécurité du cycliste. Car à l’inverse de la moto
ou de la voiture, les vélos ne disposent pas tous de rétroviseurs.
I CONDUIRE SUR LE PÉRIPH ?
Non. La réglementation prévoit
que les cyclistes et les conducteurs de cyclomoteurs ne doi-
vent pas emprunter les autoroutes ni le périphérique.
I CIRCULER ENTRE LES VOIES ?
Non. Les cyclistes doivent rouler sur les pistes cyclables (s’il y
en a) ou sur les bornes cyclables
qui commencent à l’approche
immédiate d’un feu. « Cela se
développe de plus en plus à Paris. C’est le même esprit que l’interfiles pour les motos mais
adapté aux vélos, afin de rattraper les voitures », remarque
Alexis Frémeaux.
I TÉLÉPHONER ?
Non. Comme en voiture, il faut
rester concentré sur la route. Le
cycliste ne doit pas être dans une
bulle lorsqu’il conduit, ce qui
pourrait impacter sa sécurité
comme celle des autres.
LP/G.P.
I GRILLER UN FEU ROUGE ?
Non sauf si un panneau « cédez
le passage » est accolé au feu.
Dans ce que cas précis, il faudra
respecter la règle de priorité et
s’assurer qu’aucun véhicule ne
traverse la route à ce moment.
LP/OLIVIER BOITET
I CONDUIRE SANS CASQUE ?
Oui… et non. Le port du casque
n’est pas obligatoire pour les cyclistes adultes. En revanche, il
l’est pour « les enfants de moins
de 12 ans, qu’ils soient conducteurs ou passagers », précise
le Code de la route. Une amende
de 135 € pourra s’appliquer à
l’adulte qui accompagne ou
transporte un enfant qui ne porte pas de protection.
milibris_before_rename
LP/OLIVIER BOITET
EMBOUTEILLAGES
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
LP/PAULINE CONRADSSON
ILE-DE-FRANCE PAGE VI
Nos bonnes adresses
pour déguster le ceviche
SECTEUR
FOOTBALL PAGE VII
FOOTBALL
PAGE VII
Et si le National devenait PAR SECTEUR
l'actualité de votre
Et professionnel
si le National ?
département
devenait professionnel ?
11° 15°
www.leparisien.fr/93
CINDY DOUTRES
Seine-Saint-Denis
LP/V.T.
Pantin, hier. L'association SoukMachines
proposera des animations variées
chaque week-end jusqu’à fin octobre.
La Halle Papin
prépare
son bouquet final
PANTIN
MONTREUIL
75
92
94
PANTIN
PAR VICTOR TASSEL
D
errière l’imposant barbecue de la Halle Papin,
à Pantin, une artiste met
les derniers coups de
pinceau à l’énorme
fresque qui proclame « Barbec » en
lettres jaunes sur fond turquoise.
« Ah, le barbecue c’est la clé de notre réussite ! C’est le seul en libreservice à Pantin. Chaque soir, 200 à
300 personnes viennent avec leur
pique-nique », se marre Yoann Till,
président de SoukMachines, association qui gère le lieu. Et l’engoue-
milibris_before_rename
ment devrait être « dingue » encore
année.
77cette
La Halle Papin, lieu festif et culturel, rouvre ses portes demain, et fermera fin octobre. Installée depuis
mars 2016, la « guinguette de quartier » vit son dernier été dans cette
usine désaffectée (lire ci-dessous).
« C’est notre dernière année ici,
confirme Yoann Till. On doit rendre
les clés le 31 octobre. De toute façon,
notre bilan sera très positif ! »
COUP DE POUCE
AUX JEUNES EN DIFFICULTÉ
Lorsqu’ils seront partis, Est Ensemble, propriétaire des murs, engagera
des travaux pour réaliser la « Cité de
l’Ecohabiter », une pépinière destinée aux entreprises dans le domaine
de l’écohabitat.
En attendant, les cinq prochains
mois concoctés par SoukMachines
s’annoncent festifs. « On va continuer à proposer beaucoup de concerts diversifiés : des DJ sets, des
groupes péruviens, du rock touareg,
énumère Yoann Till. Il y aura aussi
La réalité
virtuelle près
de chez vous P. II
AUBERVILLIERS
Camp
de migrants :
la situation
s’aggrave P. III
La « guinguette de quartier » ouvre à nouveau ses portes demain
avec une programmation sans précédent. Ce sera le dernier été
pour ce lieu unique, qui va laisser place à la « Cité de l’Ecohabiter ».
95
SAINT-OUEN
des spectacles, des ateliers, des
jeux… C’est un vrai lieu de vie intergénérationnel. » Comme l’année
dernière, la Halle sera ouverte du
vendredi au dimanche. Avec peutêtre, « pour la dernière année », une
ouverture le jeudi pour répondre à la
« forte demande ».
En plus des soirées en tous genres,
l’association va s’investir auprès des
jeunes en difficulté. En partenariat
avec la maison de quartier, SoukMachines va organiser une « Halle des
Métiers » avec des personnes en décrochage scolaire. L’occasion de découvrir les métiers de la centaine de
résidents qui animent l’immense
hangar la semaine. « Ici, il y a un ébéniste, des designers, un cuisinier, des
plasticiens, un bijoutier, des ingénieurs du son, raconte Yoann Till. Ils
pourront découvrir la réalité de ces
professions. Au-delà de la fête, nous
voulons aussi être utiles. »
TRANSPORTS
A vélo, ce qui
est permis...
ou pas P. VIII
@LeParisien_93
¥ Au 62, rue Denis-Papin. Demain
de 19 heures à 2 heures, samedi de
14 h 30 à 2 heures et dimanche de
13 heures à 22 heures. Entrée libre.
Elle pourrait déménager à moins de 2 km
APRÈS DEUX ANS DE PRÉSENCE,
SoukMachines, l’association gérante
de la Halle Papin, a su s’attirer
la sympathie de tous. « Nous
sommes très heureux de leur
présence et nous espérons les garder
à Pantin », insiste-t-on par exemple
à la mairie. La municipalité socialiste
a proposé un nouveau lieu
à la structure — qui doit quitter
la Halle Papin d’ici au 31 octobre —
à une « vingtaine de minutes
à pied ».
Il s’agit du site Efferis, une ancienne
société de location, situé au CheminLatéral-au-Chemin-de-Fer. « Le lieu
est top, s’enthousiasme Yoann Till,
président de SoukMachines.
Nous sommes en négociations. »
L’association demanderait à disposer
du site pendant « au moins
cinq ans ». « Nous sommes en train
de réfléchir à la faisabilité du projet,
tempère-t-on néanmoins en mairie.
Il faut savoir si des travaux
préliminaires ou de gros oeuvre
sont nécessaires. » L’objectif, pour
l’association, est de déménager
d’ici à l’été prochain.
V.T.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
II
Seine-Saint-Denis Saint-Denis Aubervilliers Drancy
PierrefitteEpinay-sursur-Seine
Seine Villetaneuse
Stains
í
Dugny
Saint-Ouen.
Le Lab VR contient
plusieurs outils pour
vivre des expériences
en réalité virtuelle.
Ce lieu sera bientôt
accessible au public.
93
95
L'Ile-Saint-Denis
@LeParisien_93
Le Bourget
SAINT(DENIS
La Courneuve
Drancy
Saint-Ouen
Aubervilliers
77
75
92
94
CINDY DOUTRES
91
La réalité virtuelle
fait son cinéma
L’avenir du 7e art se joue peut-être ici. Chez Commune Image,
des start-up préparent une petite « révolution » technologique,
à l’abri d’un incubateur unique en son genre. Explications.
SAINT-OUEN
JAAP BUITENDIJK
PAR MAXIME BIRKEN
u détour d’une rue du
centre-ville de SaintOuen, le bâtiment attire l’œil. Dans cette ancienne tannerie
reconvertie en haut lieu du cinéma
indépendant se joue peut-être l’avenir de la réalité virtuelle (VR) dans le
cinéma français.
A
Envie de vivre les mêmes
aventures que les héros
du dernier Spielberg,
« Ready Player One » ?
Les start-up de Saint-Ouen
pourraient bien réaliser
votre rêve...
Souvent utilisé dans les jeux vidéo
et popularisé par le dernier film de
Spielberg, « Ready Player One », la
réalité virtuelle permet d’entrer dans
un univers virtuel en trois dimensions à l’aide d’un casque placé devant les yeux.
A Commune Image, la fabrique de
cinéma de Saint-Ouen, se trouvent
une quarantaine d’entreprises en
lien direct avec la création cinématographique, des studios de post-production, une salle de projection... et
même un restaurant.
En immersion sous l’océan, dans l’espace
ou... dans la peau d’une star
unes des sociétés qui ont trouvé
refuge chez Commune Image...
I OCEAN VIEW VR
Jean-Marc Moro travaillait dans le
secteur des chantiers offshore
lorsqu’il a eu l’idée de lancer
OceanView VR : « J’ai découvert les
possibilités de la réalité virtuelle en
2015, j’ai décidé de m’en servir afin
de sensibiliser sur la fragilité des
océans », raconte-t-il. Avec des
épisodes de 13 minutes, Ocean
View VR fait un état des lieux en
trois dimensions des sites et des
espèces filmés par l’équipe du
commandant Cousteau dans les
années 1970 et sur les lieux d’anciennes catastrophes écologiques.
Ocean View VR sera à Cannes
avec un film où l’utilisateur peut vivre une expédition sous-marine.
I LA 25e HEURE
Créé en 2012 par Pierre-Emmanuel Le Goff, Natacha Delmon Ca-
milibris_before_rename
sanova et Vincent Desforges, la
25e Heure produit et distribue des
fictions et documentaires en mettant un fort accent sur les nouvelles
formes d’écriture et les technologies de pointe comme la réalité virtuelle. Installée depuis son lancement à Commune Image, elle a
réalisé une expérience en VR
autour de l’astronaute Thomas
Pesquet : « Dans la peau de Thomas Pesquet est un documentaire
en deux parties de 15 minutes où le
public enfilera une combinaison
pour revivre son aventure à bord
de la station spatiale internationale
et contempler la Terre depuis l’espace en réalité virtuelle », explique
Pierre-Emmanuel Le Goff.
I CLAP & ZAP
La start-up voit le jour en 2015,
pour « développer une société de
production pionnière dans la création de contenus immersifs », explique son cofondateur, CharlesHenri Marraud des Grottes.
RENDEZ-VOUS
SUR LE TAPIS ROUGE
CANNOIS
Equipé d’un casque,
l’utilisateur est plongé
dans un nouvel univers
pendant une
dizaine de
minutes.
CINDY DOUTRES
TOUR D’HORIZON de quelques-
Essentiellement orientée vers la
production de vidéo 360° et de
films en VR, Clap & Zap a déjà pu
montrer tout son potentiel en réalisant « Other Side », le premier
court-métrage français 360°, présenté à Cannes en 2015. Fondé par
Maud Clavier et Charles-Henri
Marraud des Grottes, la start-up
a rejoint Commune Image VR en
Rachetée en juin 2017 par le groupe SOS (spécialisé dans l’entrepreneuriat social), Commune Image a
ainsi pu lancer en novembre son
propre incubateur de start-up :
Commune Image VR, le premier incubateur entièrement consacré à la
création et au développement de
projet en réalité virtuelle.
Une première en Europe et un
choix audacieux qu’explique Caroline Safir, directrice générale adjointe
de Commune Image : « Une révolution est en cours sur la VR. Nous
sommes partis du constat que le territoire français compte un grand
nombre de créateurs de qualité mais
le manque de structures oblige
beaucoup d’entre eux à partir travailler en Chine ou aux Etats-Unis. »
novembre. Elle travaille actuellement sur une application de karaoké en réalité virtuelle, « Sing Inside », « où l’utilisateur est à la
place de sa star préférée. Il peut se
déplacer sur scène, face à un écran
où il peut se contempler dans la
peau de la star qu’il interprète », résume le fondateur de Clap & Zap.
M.B.
Depuis, cinq start-up se sont installées pour développer leurs projets
en réalité virtuelle : Clap & Zap, Tamanoir, La 25e Heure, Ocean View et
Webspider (lire ci-contre). Toutes reçoivent un suivi individuel et collectif
sur une période d’un an.
Elles bénéficient également d’un
réseau d’experts de la réalité virtuelle, d’espaces de création et de postproduction et d’un lieu de test appelé
le Lab VR. Le Laboratoire VR sera
d’ailleurs bientôt ouvert au public.
En seulement quelques mois, des
projets ont déjà pu voir le jour et certains seront même présents cette
année au Festival de Cannes, comme
« Tara, au cœur du corail », un film de
8 minutes filmé à 360°, créé par
OceanView.
Fort de son succès, l’incubateur
devrait accueillir de nouvelles startup dans les prochains mois.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
JEUDI 10 MAI 2018
III
Saint-Denis Aubervilliers Drancy Seine-Saint-Denis
www.leparisien.fr/93
Migrants : la tension monte
Balade au cœur
du quartier chinois
LP/PHILIPPE LAVIEILLE
Ils sont maintenant plus de 2 300 à camper au pied du centre commercial Le Millénaire.
Sur place, la situation devient ingérable pour les associations.
AUBERVILLIERS
PAR CÉCILE BEAULIEU
DANS LE NORD-EST de la capitale, la
PLUSIEURS ONG
ONT DEMANDÉ UNE
PROTECTION POLICIÈRE
La drogue aurait également fait
son apparition. Et plusieurs ONG
ont d’ores et déjà demandé à bénéficier d’une protection policière durant leurs interventions. L’annonce
des deux noyades, enfin, a déclenché un véritable concert de protestations. « Des vies sont en jeu. L’Etat
doit au plus vite mener une opération de mise à l’abri, c’est un devoir
humanitaire et une nécessité d’ordre public. La Ville de Paris est prête
à le soutenir dans cette démarche »,
martèle la maire (PS) de la capitale,
Anne Hidalgo.
AUBERVILLIERS
LP/JEAN NICHOLAS GUILLO
situation des réfugiés devient de
plus en plus alarmante. Dimanche
et mardi, deux hommes se sont
noyés, l’un dans le canal Saint-Denis (XIXe), l’autre dans le canal SaintMartin (Xe), provoquant une véritable onde de choc parmi les
migrants. Et ce n’est pas tout. « De
vives tensions sont apparues la semaine dernière avec l’arrivée de
deux groupes d’une trentaine de
migrants, assez isolés et souvent alcoolisés, qui ont provoqué des altercations », s’alarme l’association
France Terre d’Asile (FTDA), présente chaque jour sur le campement du Millénaire, aux portes
d’Aubervilliers, qui, avec 1 570 personnes recensées, est aujourd’hui le
plus gros camp de France.
Canal Saint-Denis, en avril. Les tentes au pied du Millénaire forment désormais le plus gros camp de France.
Ce campement du Millénaire a
déjà été pointé du doigt par le Défenseur des droits, Jacques Toubon,
et par 16 associations qui ont rédigé
un texte commun. « Nous ne cessons d’alerter sur le désespoir et
l’épuisement des exilés, à bout de
force après avoir fui les régimes dictatoriaux d’Erythrée ou du Soudan », souligne pour sa part Médecins du monde. Pour la septième
semaine consécutive, la maire de
Paris sera au Millénaire demain.
« Ces zones de non-droit deviendront prochainement des zones de
chaos », assène un représentant de
la Ville. Devant la situation, devenue
explosive, des cinq camps de migrants du nord-est de la capitale, la
mairie, engagée dans un bras de fer
avec l’Etat, multiplie les signaux
d’alarme et exhorte à mettre à l’abri
les 2 382 exilés décomptés par
FTDA mardi dernier.
Mais la situation risque de s’éterniser : dans un courrier que nous
nous sommes procuré, envoyé hier
par le ministre de l’Intérieur à Anne
Hidalgo, Gérard Collomb n’envisage
pas une évacuation organisée par
l’Etat, comme ce fut le cas une trentaine de fois depuis 2015.
A défaut, il suggère une action en
justice : « La commune reste garante de la salubrité et de la propreté de
son espace. Il vous appartient donc
de faire usage de vos compétences
en matière de conservation du domaine public municipal et d’entamer les procédures qui donneront
[à nos services] toutes les garanties
procédurales pour qu’une évacuation soit menée à bien. » Procédure
inapplicable selon la Ville, les migrants n’ayant pas l’intention de se
maintenir sur le domaine public
mais demandant, au contraire, à
être pris en charge.
Pour le reste, le ministre rappelle
les enjeux du projet de loi Asile et
immigration, qui prévoit de durcir
considérablement les conditions
d’accueil en France, et renvoie Anne
Hidalgo au dispositif mis en place
voici quelques semaines : 750 places proposées dans cinq centres
d’accueil et d’examen de situation
(CAES) en Ile-de-France, « qui devraient permettre d’héberger plus
de 500 arrivants par semaine ».
Embarquez pour une odyssée artistique de 24 heures
ces », une façon, via des épreuves
sportives ou encore de logique, de
redécouvrir la ville.
STAINS
PAR FLORIAN NIGET
VEILLÉE À LA BELLE ÉTOILE
Après un an d’immersion au cœur de
La Prêtresse et du Clos-Saint-Lazare, les artistes du collectif Random
donneront samedi matin le top départ de « Chrono(s) cité », une odyssée « artistique et poétique » de
24 heures non-stop dans ces deux
cités en pleine rénovation urbaine.
« Random s’interroge sur le rapport de l’homme à la ville, et sur l’impact des réaménagements urbains »,
résume Zineb Benzekri, codirectrice
artistique du collectif. A partir de cette matière sont écrits des « scénarios », avec les habitants. Qui débouchent sur le grand rendez-vous
« festif et citoyen » du week-end.
Après Villetaneuse, où le groupe
d’artistes a travaillé l’an dernier, c’est
donc au tour de Stains et ses quartiers de raconter leur histoire. Cela
prend la forme d’animations musi-
milibris_before_rename
DR
L’HEURE du décollage approche.
Stains. Le collectif Random a travaillé avec les habitants, comme ici
au lycée Utrillo, pour préparer le rendez-vous ludique de samedi.
cales et théâtrales, dès 9 h 30 samedi, avec la « rampe de lancement »
(au 10, rue Louis-Bordes), le moment
de l’accueil et de l’explication par
« l’équipage ». Une douzaine d’artistes se sont durant un an imprégnés
des lieux depuis leur appartement
dans l’ancien collège Maurice-Thorez. Après un ballet de deux-roues, à
11 heures sur la place Marcel-Pointet,
direction le Palais des peuples, la
« base spatiale ». Sous ce chapiteau
sera servi le déjeuner (à 1 €) préparé
le matin même lors d’un atelier
« cuisine et spectacle », en compagnie d’un comédien.
A 14 heures, vous aurez le choix
entre une sieste sonore dans une bibliothèque éphémère et une chasse
aux trésors, la « conquête des espa-
A 18 heures débutera le spectacle du
Ballet mécanique et humain sur la
place Nelson-Mandela, avant « le
Bla- bla cosmique », un micro ouvert
à tous pour la lecture de lettres
ouvertes à destination du quartier, à
20 heures (Maison du temps libre, au
30-34, rue George-Sand).
Enfin, pour passer la nuit, rendezvous au Bivouac mytho-logis pour
une veillée à la belle étoile, dans un
campement de tentes canadiennes
(au centre de loisirs Sadako-Sasaki).
Dimanche, les Vénus de l’Aube
concluront les 24 heures en questionnant la place de la femme dans la
cité, lors d’un « petit-déj street art »
au square Toussaint-Louverture.
¥ Programme complet sur la page
Facebook « Collectif Random ».
Gratuit. Tél. 07.69.10.89.33.
LE SINOPHONE et sinophile Don a t i e n Sc h r a m m p ro p o s e
aujourd’hui une visite guidée à la
rencontre des grossistes chinois
d’Aubervilliers. Le départ est fixé
au 12, quai de la Charente, à Paris
(XIXe). Après une traversée en
bateau sur le canal Saint-Denis, le
public arpentera les rues et allées
des deux centres d’affaires liés au
textile et à des centaines de boutiques de grossistes.Lors de cette
balade étonnante, un petit arrêt
gourmand avec une dégustation
de bouchées et de galettes typiques d’une région chinoise sera
proposé.
L’occasion de mieux connaître
cette communauté chinoise,
souvent ciblée par des clichés.
Quatre autres visites auront lieu
les 19 et 29 mai et les 16 et 28 juin.
¥ A 14 h 30 (durée : trois heures).
Tarif : 15,50 €. Inscriptions
sur tourisme93.com
BRÈVES
SAINT-DENIS
Un guide-conférencier du Centre des
monuments nationaux fait revivre
demain, lors d’une visite guidée,
les profanations des tombeaux de la
basilique pendant la Révolution.
Il évoquera aussi les aménagements
de Louis XVIII, ainsi que les projets
futurs de l’édifice religieux.
A 14 h 30, rendez-vous devant la
façade de la basilique. Tarif : 15 €.
SAINT-DENIS AUBERVILLIERS
Une Grande collecte, à défaut d’une
Grande course du Grand Paris ?
Les organisateurs du 10 km qui
devait avoir lieu dimanche appellent
à participer à une opération solidaire
le même jour. Entre 9 et 11 heures,
ils vous donnent rendez-vous place
de la République (Paris Xe) pour
récolter des dons de première
nécessité tels que des vêtements et
des produits d’hygiène.
ÉPINAY-SUR-SEINE
Dans le cadre du 170e anniversaire
de l’abolition de l’esclavage, la ville
organise demain, à l’espace Lumière,
une projection gratuite du film
« Chocolat », interprété par Omar Sy.
L’histoire oubliée du premier artiste
noir de la scène française.
A 20 heures, 6, avenue de Lattrede-Tassigny. Sur réservation
au 01.49.71.98.27.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
IV
JEUDI 10 MAI 2018
Seine-Saint-Denis Aulnay Noisy-le-Grand Sevran
93
95
AULNAYSOUS-BOIS
77
75
@LeParisien_93
Depuis l’incendie, le collège retient son souffle
Après le sinistre de la semaine dernière, une étude va être menée pour tester la qualité
de l’air à Pablo-Neruda, à la demande insistante de plusieurs profs et parents inquiets.
AULNAY-SOUS-BOIS
94
PAR THOMAS POUPEAU
L’Etat au secours
d’EuropaCity
AULNAY-SOUS-BOIS
NOUVEAU REBONDISSEMENT
judiciaire au sujet la création de
la ZAC du Triangle de Gonesse,
qui doit accueillir le méga-complexe de commerces et de loisirs
EuropaCity, près d’Aulnay. L’Etat
et GPA (Grand Paris Aménagement) ont décidé de faire appel
de la décision d’annulation de la
création de cette ZAC, survenue
en mars. « Cet aménagement est
une chance pour ce territoire et
c’est le sens de l’appel de l’Etat »,
explique Benoit Chang, directeur général d’EuropaCity. Saisi
par plusieurs associations opposées au projet, le tribunal administratif de Cergy (Val-d’Oise)
avait justifié son annulation en
évoquant « l’importance de l’impact potentiel de [cette construction] sur l’environnement ».
LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL
vient de commander une étude sur
la qualité de l’air au collège PabloNéruda, à Aulnay. Objectif de cette
expertise, dont les résultats sont attendus à la mi-mai : savoir si l’air
ambiant peut être respiré sans problème par les élèves et le personnel
scolaire, alors qu’un incendie est
survenu la semaine dernière.
« Nous faisons cela à la demande
des parents et de certains professeurs, explique une porte-parole du
département. Ce n’est évidemment
pas une démarche de notre part
systématique à chaque incendie,
mais il est vrai que depuis celui-ci,
il y a une odeur persistante dans
l’une des salles de l’établissement. »
UNE MENACE DE BLOCAGE
POUR SE FAIRE ENTENDRE
Cette « odeur persistante » a créé
un véritable émoi au sein du collège.
Ainsi, jeudi dernier, des professeurs
avaient décidé d’exercer leur droit
de retrait, estimant que « les conditions de sécurité » n’étaient pas réu-
Aulnay. Des enseignants ont exercé
leur droit de retrait, estimant
que « les conditions de sécurité »
n’étaient pas réunies dans les locaux.
DR
92
nies, « ni pour les élèves, ni pour
leurs enseignants », assuraient-ils.
Ils pointaient « des résidus de fumée provoqués par le feu ». Vendredi, en début d’après-midi, quelques parents avaient aussi tenté de
bloquer le collège... Sans succès.
De son côté, le rectorat de Créteil a
transmis les conclusions des pompiers de Paris, qui indiquaient qu‘il
n’y avait aucun danger.
Depuis lundi, notamment en raison des jours fériés, la situation s’est
considérablement apaisée — les parents d’élèves n’envisageant pas de
bloquer à nouveau l’établissement
et les professeurs ayant repris
les cours.
En attendant le résultat de l’étude, « le collège a été sécurisé » pour
accueillir les adolescents, conclut la
porte-parole du département, « et la
salle où a eu lieu le sinistre est fermée et non utilisée ».
Votre département
93
Ses cousins l’enlèvent et le séquestrent pour 500 €
BRÈVES
Six hommes ont été interpellés après que la victime, enfermée
dans un coffre de voiture, a réussi à alerter un ami par téléphone.
SEVRAN
VILLEMOMBLE
Le contrôle routier l’a conduit
jusqu’en garde à vue.
Un automobiliste a été interpellé,
mardi vers 15 h 45, alors qu’il
circulait sur l’avenue de Montceleux.
Les policiers du commissariat local
lui ont demandé de présenter
les papiers de sa voiture, ce qu’il n’a
pas pu faire. Ils lui ont alors demandé
d’ouvrir son coffre. A l’intérieur,
un sac de courses contenant…
plusieurs pains de résine
de cannabis. La quantité de
marchandise s’élevait à près
de 10 kg. L’automobiliste était
toujours en garde à vue hier
après-midi.
CEUX QUI L’ONT ENLEVÉ l’ont trans-
porté depuis Villemomble jusqu’au Kremlin-Bicêtre (Val-deMarne) pour rejoindre des gens qui
allaient « s’occuper de lui ». Le tout
pour une dette de quelques centaines d’euros. S’agissait-il d’une simple menace ? C’est notamment ce
sur quoi ont dû s’expliquer six hommes interpellés mardi au KremlinBicêtre après en avoir enlevé
un septième.
milibris_before_rename
BOBIGNY
LP/A.-L.A.
MENACÉ AVEC DES COUTEAUX
Ils ont été placés en garde à vue
pour enlèvement et séquestration,
menaces, menaces avec arme,
coups et blessures. La victime, un
homme de 20 ans originaire de Seine-Saint-Denis, a réussi à prévenir
un ami avec son téléphone portable
alors qu’il avait été enferme dans le
coffre de voiture de ses ravisseurs.
Une fois alertés, les policiers de la
brigade anticriminalité arrivent sur
place mardi après-midi et identifient le véhicule en question. La voiture est remplie. A leur vue, plusieurs hommes à l’attitude
Après avoir été libérée, la victime a été emmenée au commissariat du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne).
menaçante en sortent. Les policiers
exhibent leur arme pour calmer le
jeu, et les rassemblent en attendant
des renforts. Ils ont finalement été
interpellés sans incident. La victime
aurait expliqué que deux d’entre
eux étaient ses cousins, et qu’ils
l’auraient enlevé en le menaçant
notamment avec des couteaux et un
poing américain. D’après lui, l’histoire aurait débuté à cause d’une
dette de 500 € liée à la vente d’un
téléphone portable. Dans la voiture,
les policiers ont retrouvé deux couteaux ainsi que le poingaméricain.
La victime a été emmenée au commissariat du Kremlin-Bicêtre.
F.D.
La préfecture de Seine-Saint-Denis
fait le pont. Les services
préfectoraux, et notamment l’accueil
du public, seront fermés ce jeudi férié
toute la journée ainsi que demain.
La préfecture, basée à Bobigny,
rouvrira donc ses portes lundi.
Cette fermeture exceptionnelle
des services concerne également
les sous-préfectures du Raincy
et de Saint-Denis.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
JEUDI 10 MAI 2018
V
Ile-de-France
www.leparisien.fr
Gonesse (Val-d’Oise). Mahmade, un des employés de la plate-forme de courrier, travaille sur une machine de tri industriel petit format (MTI-PF). LP/A.C.
Ces nouvelles machines trient
votre courrier plus vite
GONESSE | 95
PAR ANNE COLLIN
est un acteur important de la logistique du
Nord francilien. Installée à Gonesse (Vald’Oise) au sein de la
ZAC des Tulipes-Sud, la plate-forme
industrielle courrier (PIC) de Paris
Nord Gonesse s’étend sur plus
de 33 000 m2. Dans ces immenses
halls qui représentent plus de quatre
terrains de foot, l’établissement,
ouvert en 2004, traite en moyenne
trois millions de plis par jour venus
de tout le Val-d’Oise mais aussi de
dix arrondissements du nord de Paris et de la partie nord de la SeineSaint-Denis.
Au total, ils émanent de plus de
1 000 boîtes aux lettres jaunes et repartent ensuite, une fois traités, dans
toute la France et même à l’étranger.
Quatre cents camions entrent et sor-
C’
tent des lieux toutes les 24 heures. Ce
site immense vient de terminer une
importante phase de modernisation.
En effet, La Poste vient d’investir
15 M€, principalement pour le renouvellement d’une partie de son
parc de machines. « Les dernières
ont été installées fin décembre. Des
travaux qui se sont étalés sur un an »,
explique La Poste.
“
NOUS AVONS AUSSI
TRAVAILLÉ SUR L’ERGONOMIE
DES POSTES DE TRAVAIL
DIANE SZYNKIER, DIRECTRICE
DE LA PLATE-FORME
”
Le temps des derniers réglages,
elles ont été inaugurées en mars lors
d’un événement interne. Objectif
pour l’entreprise : « Apporter une
meilleure expertise de son tri fin
pour ses clients mais aussi des
meilleures conditions de travail pour
ses agents ».
Diane Szynkier, la directrice de la
PIC, se félicite notamment des nou-
velles machines de traitement du
courrier qui ont divisé par 400 le
port de poids pour les personnels. Ils
sont 650 à se relayer 24 heures sur
24, six jours sur sept. « Un bac fait
entre 8 et 12 kg et les agents en soulevaient plusieurs centaines par jour
quand aujourd’hui presque tout est
automatisé », souligne la responsable. Les bacs transitent en partie grâce à 1 km de tapis roulants permettant de les convoyer sur les différents
postes. « Et vous sentez sous vos
pieds ? Nous avons aussi travaillé
sur l’ergonomie des postes de travail,
comme ce tapis antifatigue pour les
postes debout et on sensibilise aussi
beaucoup aux bons gestes », poursuit-elle.
Mais alors que le marché postal
s’affaisse de façon continue depuis
650
personnes se relaient
à la plate-forme industrielle
courrier de Gonesse, 24 heures
sur 24, six jours sur sept.
LP/A.C.
La plate-forme industrielle courrier a bénéficié d’un plan de
modernisation. Elle traite en moyenne trois millions de plis par jour,
venus du Val-d’Oise, de Paris et de Seine-Saint-Denis.
Gonesse (Val-d’Oise). C’est la première machine par laquelle la lettre passe :
une MTP, machine de tri préparatoire. Elle redresse le courrier et le trie,
notamment en fonction du format et de l’affranchissement.
dix ans, cette modernisation n’a-telle pas de conséquences sur la masse salariale ? « Le nombre d’agents
est constant sur le site, assure Diane
Szynkier. Cependant, certains peuvent être redispatchés sur de nouvelles activités que nous avons
créées sur le centre, comme récemment la possibilité de passer son Code de la route chez nous. »
Autre exemple, la PIC de Gonesse
développe le tri fin grâce à la multi-
« La mécanisation a ses limites »
LP/A. C
DOMINIQUE LEDOUX, SECRÉTAIRE DÉPARTEMENTAL CGT POSTAUX PARIS
Jessie travaille sur une TTF, une trieuse de la tournée du facteur. Elle peut
traiter plus de 10 000 plis petit format par heure, selon le plan de tournée.
milibris_before_rename
« CETTE AMÉLIORATION, nous, on
la relativise largement », affirme
Dominique Ledoux, secrétaire
départemental CGT Postaux Paris,
référent pour la plate-forme
industrielle courrier (PIC) de Gonesse
(Val-d’Oise). « Déjà, il y a eu une
baisse du nombre d’agents : de plus
de 800 il y a deux ans, on est passé à
600. Et on concentre de plus en plus
les centres et donc les emplois : la PIC
de Gonesse se modernise mais celles
de Pontoise (95) et de Bobigny ont
fermé il y a quelques années, rappelle
le syndicaliste. Notre revendication
est de confirmer un centre de tri par
département surtout qu’à l’heure de
la COP21, il faut arrêter le tout
camions actuel. »
Il reconnaît cependant quelques pas
en avant. « Il peut y avoir une
amélioration sur le port de charges,
d’autant que l’on partait de loin. Mais
on augmente les cadences de poste
plication des TTF, trieuses tournées
facteurs. Des machines capables de
trier plus de 10 000 plis petit format
par heure et, comme son nom l’indique, selon le plan de tournée de chaque facteur. La PIC en compte 18 désormais.
« L’idée est vraiment de pouvoir
dégager du temps aux facteurs pour
qu’ils puissent effectuer les nouveaux services que nous proposons », conclut la directrice.
au travail répétitif et souvent en
station debout. Les tâches peuvent
être moins difficiles mais on est de
moins en moins nombreux à les
faire », estime le syndicaliste. Autre
point sur lequel il ne s’accorde pas
avec la direction : l’amélioration du
service. « Désormais, beaucoup de
boîtes aux lettres sont relevées plus
tôt pour pouvoir accélérer le courrier
en partance. Et puis, attention, la
mécanisation a ses limites. Le tri
industriel n’est pas encore au point.
Une machine n’a pas le même œil
qu’un vrai professionnel de La
Poste », assure-t-il.
A.C.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
VI
Loisirs
A VOS PAPILLES
UNE BOULANGERIE GÉANTE
AU PIED DE NOTRE-DAME
La fête du Pain revient à Paris, sous
1 200 m2 de chapiteau. Une centaine de
boulangers s’activeront devant 6 fournils
reconstitués et 8 fours, pour vendre chaque
jour 3 000 baguettes de tradition française.
Avec en point d’orgue de dimanche à mardi,
le concours national de la meilleure
baguette.
75
DR
¥ Jusqu’au 16 mai sur le parvis
de la cathédrale Notre-Dame (IVe).
JOUEZ AVEC LES FRUITS ET LÉGUMES
La Fraîch’Fantasy propose aux familles de
redécouvrir, pendant trois jours, fruits et légumes
de façon ludique. Apprenez à les cuisiner, à
fabriquer des bouquets de fleurs façons
Arcimboldo… Les parents peuvent même se
détendre grâce à des massages. Cette opération
est organisée par l’Interprofession des fruits et
légumes frais (Interfel) et l’Union européenne.
75
@le_Parisien
LA FELICITÀ, DERNIER NÉ
DE BIG MAMMA
Et de 7 ! Avec ses 4 500 m², le petit nouveau
de chez Big Mamma a déjà tout d’un grand.
Au menu de ce temple de la gastronomie
italienne, qui ouvre bientôt à la Station F :
3 bars, 5 cuisines, une boulangerie et une
« caffetteria » (ouverte 24 heures sur 24). Un
seul mot d’ordre : « la teuf ». Le bonheur, quoi !
75
¥ Du mardi 15 au vendredi 18 mai, de 10 à
18 heures, Espace Mademoiselle M,
19, rue Palestro (IIe). www.frutti-veggi.fr
¥ A partir du 26 mai, tous les jours
à Station F, place Grace-Murray-Hopper
(XIIIe).
Rendez-vous
LP/V.R.
Gastronomique
des recettes plus originales comme le Fresa salvaje (fraises sauvages, 16 €) ou le sol y playa (kiwi
pamplemousse, 16 €). C’est frais
et goûteux, délicieux. La patate
douce grillée en vermicelles apporte une touche de croquant
bienvenue et originale. Et visuellement, ces assiettes, très colorées, sont magnifiques. Le midi,
préférer la formule avec entrée,
ceviche du jour et dessert à 20 €,
sinon l’addition peut vite monter.
LE PLUS : les recettes à base de
maïs violet, très utilisé au Pérou,
qui se déguste en boisson avec la
Chicha Morada, délicieuse, ou en
dessert avec la Mazamorra morada, mélange de fruits macérés,
plus… surprenant.
@parisiensortie
¥ Comptoir du Pérou, 41, rue de
la Croix-Nivert, Paris (XVe).
Ouvert du mardi au samedi, midi
et soir. comptoirduperou.fr
Pio Pio Rico, le
premier
restaurant
péruvien de Seineet-Marne a ouvert
il y a deux ans
au pied de
la cathédrale
de Meaux.
I PIO PIO RICO,
PIONNIER À MEAUX
Le ceviche (prononcez « cévitché » !), plat de poisson cru mariné
dans un jus de citron vert originaire du Pérou, cartonne avec l’arrivée des beaux
jours. Voici quelques bonnes adresses où le déguster bien frais.
LP/P.C.
I MANCORA,
ON EN VEUT ENCORE !
On aime d’abord cette rue tranquille, à deux pas du Carreau du
Temple, à Paris (IIIe). Mancora a
ouvert il y a deux ans et sert vite
milibris_before_rename
¥ Mancora, 16, rue du PetitThouars, Paris (IIIe). Ouvert
du lundi au vendredi midi et soir.
Samedi et dimanche en continu.
mancora.fr
coulent à flots (de 10 à 12 €). Desserts entre 6 et 7 €. Formule du
midi à 16 € en semaine.
LE PLUS : la jolie collection de
cactus et le tataki de saumon et
mangue.
¥ La Cevicheria, 14, rue Bachaumont (IIe), 12, rue Martel (Xe),
16, rue Niel (XVIIe). la-cevicheria.fr
I LA CEVICHERIA,
BEAU ET BON À LA FOIS
C’est le premier à avoir lancé le
concept 100 % ceviche, il y a cinq
ans, en donnant naissance rue de
Bachaumont, à ce bel espace lumineux et bien décoré. Depuis, la
Cevicheria s’est construit une belle réputation, et a fait des petits en
servant ses bonnes assiettes dans
deux autres adresses à Paris.
L’ambiance est festive et joyeuse.
Jeune et branchée. Le menu offre
pléthore de possibilités, servies
avec un grand sourire et un brin
de nonchalance. Le poisson se déguste en ceviche (entre 15 et 16 €),
mais aussi en tiradito, sauce épicée ou en tataki, influences nippones au Pérou obligent. Les cocktails au Pisco, la boisson locale,
I LE COMPTOIR DU PÉROU,
ALLER SIMPLE POUR LIMA
LP/P.C.
PAR PAULINE CONRADSSON
(AVEC VALENTINE ROUSSEAU)
et bien des ceviches à gogo. La
petite salle se remplit rapidement
mais aux beaux jours, c’est la terrasse en plein soleil qui nous appelle. Là aussi, les places sont
chères.
Dans l’assiette, le choix est cornélien entre les sept ceviches,
lieu noir, le classique, mais aussi
poulpe, saumon, thon et même…
un végétarien, à base de légumes
mariné, comme les autres, dans
le « leche de tigre ». Simple mais
bon. Petit plaisir : quand on a
mangé le poisson, boire à la petite
cuillère cette divine marinade au
jus de citron vert. Service jeune et
sympa.
LE PLUS : la formule à 16 € entrée (salade de quinoa ou causa,
une purée de pommes de terre
recouverte de rillettes de thon)
ceviche classique et boisson
chaude.
DR
75 - 77
C’est certainement le plus dépaysant des spécialistes du ceviche.
Ici, le plat de poisson cru se sert
avec un délicieux accent 100 %
péruvien. Et le sourire, ce qui
n’enlève rien. Les ceviches se déclinent en huit recettes. Du classique (patate douce maïs grillé) à
LP/V.R.
Il est fresco mon poisson !
Le premier restaurant péruvien de
Seine-et-Marne a ouvert il y a
deux ans, en centre-ville de
Meaux. Au pied de la cathédrale, le
Pio Pio Rico propose pour 15 € un
« ceviche de pescado ». Ce vendredi midi, les morceaux de poisson frais coupés en dés sont du
perche. « Mais ça peut être aussi du
cabillaud », sourit François Ladron
de Guevara, qui a ouvert l’enseigne
avec son père. La marinade, à base
de citron frais, reste « secrète ».
L’assiette arrive généreuse et fraîche, et le poisson tendre glisse
dans le gosier sans effort. Le perche est citronné sans excès, surplombé d’une crevette rose. Il s’accompagne de patate douce, de gros
grains de maïs très présents dans
la cuisine d’Amérique latine, et de
manioc. Un mélange bien équilibré. Pio Pio Rico ajoute une coupelle de piments aux amateurs.
A noter : de bonnes entrées à
base de pomme de terre.
LE PLUS : les quelques tables en
extérieur qui permettent de déjeuner au soleil en regardant la cathédrale.
¥ Pio Pio Rico, 12, rue Saint-Rémy,
à Meaux (77). Ouvert du mardi au
samedi midi et soir et deux dimanches par mois. Tél. 01.64.35.71.06.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
JEUDI 10 MAI 2018
Ile-de-France
www.leparisien.fr/sports/ile-de-france
Football
Sports
NATIONAL
Une Ligue 3 professionnelle ?
Les clubs du championnat de National, qui s’achève demain soir, espèrent profiter de la renégociation
des droits télé chez les pros pour créer une 3e division professionnelle à l’horizon 2020.
LE CHAMPIONNAT de National
2017-2018 restera dans l’histoire des trois clubs franciliens en
lice. Si le Red Star est sacré
champion 2018, Créteil, lui, subit
une relégation à l’étage inférieur
et pourrait être accompagné par
l’Entente SSG, condamnée à un
exploit demain à Grenoble.
Samedi dernier, la grande famille du National (présidents,
coachs, joueurs) était réunie à
Clairefontaine pour la cérémonie des 3es Trophées de la 3e division française. Durant la soirée, il a beaucoup été question
de la volonté de ces clubs, confrontés à des contraintes professionnelles — joueurs sous contrat, installations soumises à un
lourd cahier des charges —, sans
en avoir les avantages, de créer
une Ligue 3.
Cette saison, le budget moyen
d’un club amateur (hors les
ex-L 2 qui bénéficiaient du statut
pro, comme le Red Star, Laval et
Créteil) de cette division est de
2,3 M€. Chacun touche
180 000 € (avec un bonus de
50 000 € en cas de labellisation) d’aide fédérale et 50 000 €
“
JE CRAINS
QUE ÇA NE FASSE
GRINCER DES DENTS
LES PROS CAR ILS N’ONT
PAS L’HABITUDE
DE PARTAGER
LEUR GÂTEAU
”
MARC MOHAMED,
MANAGEUR DE L’ENTENTE SSG
Handball
de droits télé. Mais les clubs en
veulent plus. Ils espèrent profiter de la hausse attendue des
droits TV sur la période 20202024 pour bénéficier d’une part
du gâteau.
Stade Michel-Hidalgo
(Saint-Gratien),
le 9 mars. L’Entente
(Mickael Salamone en
photo), qui était
montée en National
cette saison,
a pu constater
les difficultés pour
boucler son budget.
RESTE À CONVAINCRE
LES CLUBS DE L 1 ET L 2
« On s’attend à ce que la galette
soit plus grosse, donc on demande 1,2 % contre 0 % actuellement. On espère 1 M€ par
club », explique Gilbert Guérin,
président d’Avranches qui dirige
l’Amicale des clubs du National.
« Ça devient une vraie nécessité, enchaîne Jacques Piriou, président de Concarneau. Il y a urgence car, sinon, il y aura
abandon de nombreux clubs qui
ne pourront plus boucler leur
budget. Le monde pro doit comprendre qu’il a besoin du National où il vient se servir sans contreparties. De nombreux
joueurs de l’équipe de France s’y
sont révélés. C’est une question
de vision stratégique pour l’ensemble du foot français. En Angleterre, en Italie, en Espagne, on
a des 3es divisions professionnelles, pourquoi pas chez
nous ? » Les clubs espèrent que
le projet, qui bénéficie du soutien de Noël Le Graët (président
de la FFF), pourra voir le jour
pour la saison 2020-2021.
L’exemple de l’Entente SSG,
montée cette saison et qui joue
son maintien demain à Grenoble, semble significatif des difficultés rencontrées pour exister
dans ce championnat. Son budget consacré à l’équipe première
n’est que de 850 000 € (sur
LP/ICON SPORT/AUDE ALCOVER, LP/PHILIPPE LE BRECH
PAR LAURENT PRUNETA
1,5 M€ pour l’ensemble du club),
avec seulement 8 contrats fédéraux et son plus gros salaire
s’élève à 2 400 €. « Avec la
montée, on a dû faire passer nos
contrats fédéraux à temps partiel à temps plein et ça nous a
coûté 150 000 € de charges en
plus, explique son manageur
Marc Mohamed. Sans compter
la hausse du coût des déplacements. Ce championnat est un
peu bâtard car on se rapproche
de plus en plus du cahier des
charges d’un club pro sans en
toucher les recettes. » Le dirigeant voit forcément ce projet
de réforme d’un bon œil. « Avec
un 1 M€ en plus, ça mettrait du
beurre dans les épinards. On
doublerait notre budget et ça
nous permettrait de recruter
des joueurs confirmés de National, ce qu’on n’a pas pu se permettre cette saison. Avec l’ensemble des clubs, il y a une
volonté commune d’avancer
mais je crains que ça ne fasse
grincer des dents les pros car ils
n’ont pas l’habitude de partager
leur gâteau. »
Le principal obstacle sera en
effet de convaincre les clubs de
L 1 et L 2. « Cette réforme va être
compliquée à faire passer, surtout que rien ne dit que les droits
télé vont vraiment augmenter
de manière conséquente, c’est
encore l’inconnue », tempère
ainsi un proche du dossier.
Le Red Star
recevra
son trophée
samedi
SACRÉ CHAMPION 2018 du National
depuis une semaine, le Red Star
soulèvera son (nouveau) trophée
samedi après-midi à Saint-Ouen.
Au lendemain de leur ultime match
de la saison à Pau, demain (20 heures),
les joueurs et le staff donnent rendezvous à leurs supporteurs pour une
grande garden-party au stade
Bauer. L’entrée sera libre,
à partir de 12 h 30.
S.C.
STARLIGUE
23e JOURNÉE
EN
Massy s’est battu jusqu’au bout…
BREF
Pourtant héroïques contre l’ogre parisien, les Massicois sont officiellement relégués.
MASSY
PSG
24
27
LP/ICON SPORT/ANTHONY DIBON
Les 19 arrêts de
Samir Bellahcene
(de dos face
à Kempf) n’ont pas
empêché la défaite
des Massicois.
milibris_before_rename
AU COUP de sifflet final, les visa-
ges étaient usés, les Massicois
lessivés après tant d’efforts infructueux. Une lutte vaine mais
héroïque face au PSG. Dans
l’obligation de s’imposer afin
d’espérer se maintenir, le MEHB
s’est incliné. Il aura malgré tout
offert une résistance incroyable.
Le Grand Dôme de Villebon,
spécialement réquisitionné et à
guichets fermés pour ce match
de prestige, a longtemps cru à
l’impossible. Portés par le public,
les Massicois menaient 4-1
après sept minutes de jeu.
A trois minutes du terme, le
MEHB n’était devancé que d’un
but (24-25). La faute à un Samir
Bellahcene exceptionnel. Avant
de voir le PSG fermer boutique
et arracher une victoire compliquée (27-24). « On s’est accroché. Ça ne nous a pas souri. Mais
ce soir (NDLR : hier soir), c’est
d’abord une victoire du handball, qui vient récompenser le
travail des bénévoles et des dirigeants », glisse le coach Tarik
Hayatoune.
ROMAIN MÉTAIRIE
CLASSEMENT
TABLEAU DE BORD
STARLIGUE/23e JOURNÉE
HIER
Aix - Saran.....................................36-29
Cesson-Rennes - Dunkerque..21-25
 MASSY - PSG............................24-27
Massy : Réault (6 buts), Cramoizy (3),
Walczak (1), Caron (4), Laplace (1),
Alaimo (1), Mollerup (2), Sall (3), Pirani
(1), Portet (1), Lamy (1).
PSG : Hansen (7 dont 5 pén.),
N. Karabatic (6), Gensheimer (4),
Mollgaard (1), Remili (1), Kempf (1),
Sagosen (1), A. Keita (2), Stepancic (3),
Nielsen (1).
 Nantes - IVRY...........................31-22
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
Paris
Montpellier
Nantes
Aix
Saint-Raphaël
Dunkerque
Nîmes
Toulouse
Chambéry
Tremblay
Ivry
Cesson-Rennes
Saran
Massy
Pts
39
39
33
30
29
28
25
21
21
14
14
12
9
6
J.
23
22
23
23
23
23
23
22
23
23
23
23
23
23
G.
19
19
15
14
13
13
11
10
9
6
6
4
4
2
N.
1
1
3
2
3
2
3
1
3
2
2
4
1
2
P. p. c. Diff.
3 703600 103
2 642537 105
5 716633 83
7 661620 41
7 648616 32
8 602600 2
9 641631 10
11 647655 -8
11 639649 -10
15 648683 -35
15 577660 -83
15 591642 -51
18 654736 -82
19 529636-107
Ivry : Hosni (1 but), Ben Ali (5 dont
2 pén.), Badi (2), Mohamed (1), Ruiz
Margaria (1), Rios (4), Furlan (3),
B. Bataille (2), Brasseleur (2).
(4), Steins (4), Sadoveac (5), Siakam (5),
Batinovic (3 dont 2 pén.), Honrubia
(3 dont 1 pén.).
Tremblay : Sevaljevic (6 buts dont
5 pén.), Tomas (4), Sebetic (5), Marche
CE SOIR, 20 H 45
Toulouse - Montpellier (BeIN Sports 1)
 TREMBLAY- Nîmes.................39-35
St-Raphaël - Chambéry............30-24
Issy Paris
continue
HANDBALL.
Vainqueurs (34-22)
hier soir de FleuryLoiret, les filles d’Issy
Paris affronteront Nice
pour les 5e et 6e places
des playoffs. Match
aller le 27 mai prochain
à Issy.
Meaux en tête ?
FOOTBALL. Deux
matchs en retard de
Régional 1 ont lieu
aujourd’hui. Dauphin
du Mée, le leader,
Meaux joue aux Lilas
(10e) à 18 heures et
Saint-Brice (6e) reçoit,
quant à lui, Brétigny
(4e) à 15 h 30.
VII
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
VIII
JEUDI 10 MAI 2018
Transports
@TransportsIDF
À
NOTER
Piétonnisation des voies sur
berge : pas de recours pour le Medef
215
Si le Medef Paris « constate avec regret l’inefficacité de la
fermeture de la voie Georges-Pompidou (NDLR : à la circulation
automobile) et son impact négatif sur l’activité économique et
la qualité de l’air », le syndicat patronal indique qu’il ne « déposera pas
de recours » contre le nouvel arrêté pris par la mairie de Paris suite
à l’annulation du précédent. « Le temps long de la justice […]
va asphyxier l’attractivité du Grand Paris », estime le
syndicat qui privilégie, pour « sortir de la crise »,
(SYTADIN)
une « concertation globale intégrant les
acteurs économiques » dont la clé
du succès est « l’amélioration
de la gouvernance de
Le gros des bouchons étaient attendus hier soir. Mais
la Métropole
des ralentissements sont tout de même à prévoir aujourd’hui
du Grand
au départ de Paris. Bison futé conseille « par précaution
de quitter ou traverser l’Ile-de-France avant 8 heures ».
Paris ».
Dans le sens des retours, dimanche est classé rouge.
KILOMÈTRES
HIER À 17 H 58
PONTS DE L’ASCENSION
Profitez-en !
En ce moment,
la RATP
vous fait gagner
dix Pass annuels
et vingt entrées
pour le parc
zoologique de Paris.
Mais aussi des places
pour l’exposition
« Enfers et fantômes
d’Asie » au Quai
Branly ou encore des
tickets de ciné. Autant de tirages au sort que propose le site maratp.ratp.fr.
Chaque mois, vous pouvez remporter des bons plans et découvrir
des idées sorties. Pour participer, il suffit de créer un compte en ligne.
A vélo, je peux…
Travaux géants à
la gare Montparnasse
Au même titre qu’un motard ou un automobiliste, le cycliste doit respecter
le Code de la route. Même si à bicyclette, les règles sont parfois différentes.
CETTE SEMAINE, les quais de la gare Montparnasse
sont particulièrement calmes. Quelques centaines
de mètres plus loin, en revanche, c’est tout simplement le plus grand chantier de l’année en région
parisienne qui est en train de se dérouler. Jusqu’à
dimanche, plus de 150 agents de SNCF Réseau sont
à l’œuvre pour remplacer dix-sept aiguillages, dont
l’âge oscille entre trente et quarante ans. En conséquence, dix-huit des vingt-quatre voies de la gare
Montparnasse sont fermées, ce qui chamboule
quelque peu la circulation habituelle des trains.
PAR JÉRÉMY DENOYER
vec les beaux jours,
les vélos sont de sortie. Si les deux-roues
ont le vent en poupe,
les cyclistes aussi doivent respecter des règles. Petit tour
d’horizon de ce que vous pouvez
faire ou pas au guidon.
A
LIGNE N, INTERCITÉS ET TER :
UN TRAIN SUR DEUX
« Comme c’est une semaine avec plusieurs ponts,
nous avons choisi de privilégier les TGV et les Ouigo, en maintenant 60 à 80 % du trafic habituel. En
revanche, sur la ligne N et les Intercités et les TER,
seulement un train sur deux circule. Mais en cette
période, la fréquentation est bien moindre qu’à
l’accoutumée », explique Christophe Lawniczek,
chef de projet pour le programme de modernisation des installations ferroviaires Vigirail.
Derrière lui, une dizaine d’ouvriers s’affairent
autour d’une énorme machine qui porte l’un des
aiguillages, une pièce d’une dizaine de tonnes et
d’environ vingt mètres de long. « Ça n’a pas l’air
comme ça, mais c’est une opération qui demande
une précision extrême, tout est ajusté au millimètre », commente Nabil, qui dirige l’unité de travaux.
D’ailleurs, l’un de ses collègues est en train de découper un bout de rail à la tronçonneuse. « L’entrée
de la gare, c’est un environnement très complexe : il
y a des installations un peu partout, qui nécessitent
de la découpe pour poser les rails », explique Nabil.
Après la fin de cette opération, une nouvelle
phase de travaux est prévue pour le week-end
du 19 au 21 mai.
GRÉGORY PLESSE
I PERDRE MON PERMIS
DE CONDUIRE ?
Non. Il n’est pas possible de se
faire retirer des points sur son
permis lorsque vous conduisez
un vélo. Mais si vous commettez
un délit, vous pouvez être passible d’une amende, au même titre et au même tarif qu’un conducteur automobile.
I CONDUIRE APRÈS AVOIR BU
DE L’ALCOOL ?
Non. « Il peut y avoir des amendes lourdes (NDLR : jusqu’à
750 €) si vous conduisez en état
d’ivresse, reconnaît Alexis Frémeaux, président de l’association Mieux se déplacer à bicyclette. C’est du bon sens, vous
devez être lucide et avoir conscience de ce que vous faites. »
A vélo, on est vite tenté de tracer sa route à sa guise. Petit cours de rattrapage pour les fous du volant.
I STATIONNER
SUR LE TROTTOIR ?
Oui mais le stationnement
ne doit pas être gênant. Votre bicyclette doit donc se trouver
sur un emplacement réservé.
Le souci est que le nombre de
places de parkings est souvent
très limité dans la capitale,
où le plan vélo prévoit la création
de 10 000 places supplémentaires d’ici à 2020. Dans les faits,
garer son vélo à un poteau est
souvent toléré.
I ROULER SUR LE TROTTOIR ?
Non. Les adultes doivent conduire sur la route. « Mais jusqu’à
l’âge de 8 ans vous pouvez rouler sur le trottoir. Les enfants y
sont plus en sécurité que sur
la chaussée », poursuit Alexis
Frémeaux.
I MANGER UN SANDWICH
EN PÉDALANT ?
Non. Vous vous trouverez dans
un cas de « défaut de maîtrise de
votre véhicule, précise le président de Mieux se déplacer à bicyclette. A priori, en ville, cette
situation est délicate, ce n’est pas
comme si vous étiez sur une
voie verte à la campagne. »
I PORTER DES ÉCOUTEURS ?
Non. Il faut être en contact sonore avec son environnement,
c’est la première sécurité du cycliste. Car à l’inverse de la moto
ou de la voiture, les vélos ne disposent pas tous de rétroviseurs.
I CONDUIRE SUR LE PÉRIPH ?
Non. La réglementation prévoit
que les cyclistes et les conducteurs de cyclomoteurs ne doi-
vent pas emprunter les autoroutes ni le périphérique.
I CIRCULER ENTRE LES VOIES ?
Non. Les cyclistes doivent rouler sur les pistes cyclables (s’il y
en a) ou sur les bornes cyclables
qui commencent à l’approche
immédiate d’un feu. « Cela se
développe de plus en plus à Paris. C’est le même esprit que l’interfiles pour les motos mais
adapté aux vélos, afin de rattraper les voitures », remarque
Alexis Frémeaux.
I TÉLÉPHONER ?
Non. Comme en voiture, il faut
rester concentré sur la route. Le
cycliste ne doit pas être dans une
bulle lorsqu’il conduit, ce qui
pourrait impacter sa sécurité
comme celle des autres.
LP/G.P.
I GRILLER UN FEU ROUGE ?
Non sauf si un panneau « cédez
le passage » est accolé au feu.
Dans ce que cas précis, il faudra
respecter la règle de priorité et
s’assurer qu’aucun véhicule ne
traverse la route à ce moment.
LP/OLIVIER BOITET
I CONDUIRE SANS CASQUE ?
Oui… et non. Le port du casque
n’est pas obligatoire pour les cyclistes adultes. En revanche, il
l’est pour « les enfants de moins
de 12 ans, qu’ils soient conducteurs ou passagers », précise
le Code de la route. Une amende
de 135 € pourra s’appliquer à
l’adulte qui accompagne ou
transporte un enfant qui ne porte pas de protection.
milibris_before_rename
LP/OLIVIER BOITET
EMBOUTEILLAGES
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
LP/PAULINE CONRADSSON
ILE-DE-FRANCE PAGE VI
Nos bonnes adresses
pour déguster le ceviche
SECTEUR
FOOTBALL PAGE VII
PAR SECTEUR
Et si le National
devenait professionnel ?
l'actualité de votre
département
www.leparisien.fr/95
Val-d’Oise
LP/ANNE COLLIN
10° 15°
GONESSE
Une enveloppe
de 15 M€ pour le
tri du courrier P. II
La Chapelle-en-Vexin. Les habitants regardent
aujourd’hui passer près de 13 000 véhicules tous les
jours. La D 14 relie le nord-ouest parisien à la Normandie.
Déviation : « Ils n’ont pas tenu compte
de nos remarques »
Joël Pillon, le maire, est déçu. Ce chantier est très attendu dans son village coupé en deux par la D 14.
Mais le tracé retenu par le conseil départemental, moins coûteux, n’est pas celui qui leur convenait le mieux.
L
milibris_before_rename
Promenade Plan
d’eau
D1
4
Voie de sortie directe
de la D 14 vers
La Chapelle-en-Vexin
Ru
a réalisation de la déviation
se profile enfin, mais ce
n’est pas tout à fait celle qui
était espérée… Le conseil
départemental du Vald’Oise vient de voter les « modalités
de concertation publique », préalable
au chantier routier qui, lui, est annoncé pour 2020.
Cela pourrait ressembler à une très
bonne nouvelle pour les 331 habitants
de ce village coupé en deux, qui regardent passer tous les jours au moins
12 700 véhicules, dont 10 % de poids
lourds, en plein centre de leur commune. Sauf que le rapport présenté fin
avril à l’assemblée départementale est
clair, c’est bien le dernier tracé envisagé qui a été retenu (voir infographie).
Présenté début 2017 par le département, cet itinéraire avait l’avantage
d’être beaucoup plus économique que
les précédents. Il ne nécessitait qu’un
investissement de 8 M€ HT, au lieu
des 17 M€ imaginés précédemment.
Seulement cette option « low-cost »
est loin de faire l’unanimité. « Ils n’ont
pas tenu compte de nos remarques »,
Ouvrage d’art
(rétablissement
de la rue
de Parnes)
e Parn
es
PAR MARIE PERSIDAT
Projet de déviation
de la D 14
Rue
d
LA CHAPELLE-EN-VEXIN
Centreville
Rue de Chaudry
mise en
sens unique
e Cha
ed
udry
Barreau de
rétablissement
de l’accès
au cimetière
Cime
Cimetière
LA CHAPELLE!
EN!VEXIN
Giratoire
D1
4
LP/INFOGRAPHIE.
se désole le maire Joël Pillon (SE). La
condamnation de la rue Paul-Haranger, très empruntée, pose notamment
problème, ainsi que l’accès au cimetière de la commune, qui risque d’être
plus compliqué.
La future déviation passerait en
outre juste à côté d’une zone de promenade, que la municipalité a pris
grand soin d’aménager ces dernières
années. « Je vais saisir la commission
des sites », annonce déjà Joël Pillon.
« Nous avons réhabilité un ancien pédiluve, il n’existe que trois éléments
patrimoniaux de ce type dans le département. »
Enfin et surtout, l’itinéraire retenu
ne permettra d’aménager que deux
voies, alors qu’ailleurs la D 14 a été
doublée. « Il s’agit tout de même de
l’entrée dans l’Ile-de-France ! », souligne Joël Pillon. Pour le conseiller départemental d’opposition, Jean-Pierre
Muller (DVG), « nécessité fait loi ». Le
maire de Magny préfère toujours « le
tracé historique nord, celui qui convenait le mieux à la population »
IL RESTERA 5,6 M€ À LA CHARGE
DU DÉPARTEMENT
Mais il ne se fait plus d’illusion, au vu
du contexte économique. « On attend
depuis tellement longtemps… Aujourd’hui, on nous propose une mise en
service en 2022. Si on n’opte pas pour
cette solution, cela va reporter le
chantier à quand ? Bien sûr, ce n’est
pas le tracé rêvé, mais au moins cela
sécurisera la commune et les automobilistes. » Jean-Pierre Muller a salué l’engagement financier du département et de la région. Car si le projet
se débloque, c’est grâce au plan régional « anti-bouchons ».
Le conseil régional accepte de financer l’opération à hauteur de 30 %.
Il restera 5,6 M€ à la charge du Vald’Oise. Une réunion publique devrait
avoir lieu fin mai à La Chapelle-enVexin, à l’initiative du département.
@LeParisien_95
Incendies
et menaces de
mort à la casse P. V
TRANSPORTS
A vélo, ce qui est
permis… ou pas
P. VIII
MONTMORENCY
Grande brocante
de l’Oder :
ça commence
aujourd’hui ! P. IV
LP/MARIE PERSIDAT
LP/OLIVIER BOITET
GROSLAY
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
Val-d'Oise Sarcelles Garges-lès-Gonesse Persan
II
@LeParisien_95
í
95
Persan
Beaumont-sur-Oise
Viarmes
Luzarches
650
personnes
se relaient
à la plateforme
industrielle
courrier de
Gonesse,
24 heures
sur 24, six
jours sur
sept.
60
Ecouen
Goussainville
Villiers-le-Bel
SARCELLES
Gonesse
78
92 75
93
LP/A.C.
94
Garges-lès-Gonesse
91
Gonesse. C’est la première machine par laquelle la lettre passe : une MTP, machine de tri préparatoire.
Elle redresse le courrier et le trie, notamment en fonction du format et de l’affranchissement.
Ces nouvelles machines trient
votre courrier plus vite
La plate-forme
industrielle courrier
a bénéficié
d’un plan
de modernisation.
Elle traite
en moyenne trois
millions de plis
par jour, venus
du Val-d’Oise,
de Paris et de
Seine-Saint-Denis.
GONESSE
PAR ANNE COLLIN
est un acteur important de la logistique du
Nord francilien. Installée à Gonesse au
sein de la ZAC des Tulipes-Sud, la plate-forme industrielle
courrier (PIC) de Paris Nord Gonesse
s’étend sur plus de 33 000 m2. Dans
ces immenses halls qui représentent
plus de quatre terrains de foot, l’établissement, ouvert en 2004, traite en
moyenne trois millions de plis par
jour venus de tout le Val-d’Oise mais
C’
Gonesse. Mahmade, un des employés de la plate-forme de courrier, travaille sur une machine de tri industriel petit format (MTI-PF). LP/A.C.
aussi de dix arrondissements du
nord de Paris et de la partie nord de la
Seine-Saint-Denis. Au total, ils émanent de plus de 1 000 boîtes aux lettres jaunes et repartent ensuite, une
fois traités, dans toute la France et
même à l’étranger. Quatre cents camions entrent et sortent des lieux
toutes les 24 heures.
Ce site immense vient de terminer
une importante phase de modernisation. En effet, La Poste vient d’investir 15 M€, principalement pour le
renouvellement d’une partie de son
parc de machines. « Les dernières
ont été installées fin décembre. Des
travaux qui se sont étalés sur un an »,
explique La Poste. Le temps des der-
niers réglages, elles ont été inaugurées en mars lors d’un événement
interne. Objectif pour l’entreprise :
« Apporter une meilleure expertise
de son tri fin pour ses clients mais
aussi des meilleures conditions de
travail pour ses agents ».
“
NOUS AVONS AUSSI
TRAVAILLÉ SUR L’ERGONOMIE
DES POSTES DE TRAVAIL
DIANE SZYNKIER, DIRECTRICE
DE LA PLATE-FORME
”
Diane Szynkier, la directrice de la
PIC, se félicite notamment des nouvelles machines de traitement du
courrier qui ont divisé par 400 le
port de poids pour les personnels. Ils
sont 650 à se relayer 24 heures sur
24, six jours sur sept. « Un bac fait
entre 8 et 12 kg et les agents en soulevaient plusieurs centaines par jour
quand aujourd’hui presque tout est
automatisé », souligne la responsable. Les bacs transitent en partie grâce à 1 km de tapis roulants permettant de les convoyer sur les différents
postes. « Et vous sentez sous vos
pieds ? Nous avons aussi travaillé
sur l’ergonomie des postes de travail,
comme ce tapis antifatigue pour les
postes debout et on sensibilise aussi
beaucoup aux bons gestes », poursuit-elle.
Mais alors que le marché postal
s’affaisse de façon continue depuis
dix ans, cette modernisation n’a-telle pas de conséquences sur la masse salariale ? « Le nombre d’agents
« La mécanisation a ses limites »
LP/A. C
DOMINIQUE LEDOUX, SECRÉTAIRE DÉPARTEMENTAL CGT POSTAUX PARIS
Jessie travaille sur une TTF, une trieuse de la tournée du facteur. Elle peut
traiter plus de 10 000 plis petit format par heure, selon le plan de tournée.
milibris_before_rename
« CETTE AMÉLIORATION, nous, on
la relativise largement », affirme
Dominique Ledoux, secrétaire
départemental CGT Postaux Paris,
référent pour la plate-forme
industrielle courrier (PIC) de Gonesse.
« Déjà, il y a eu une baisse du nombre
d’agents : de plus de 800 il y a deux
ans, on est passé à 600. Et on
concentre de plus en plus les centres
et donc les emplois : la PIC de
Gonesse se modernise mais celles de
Pontoise et de Bobigny (Seine-SaintDenis) ont fermé il y a quelques
années, rappelle le syndicaliste. Notre
revendication est de confirmer un
centre de tri par département surtout
qu’à l’heure de la COP21, il faut
arrêter le tout camions actuel. »
Il reconnaît cependant quelques pas
en avant. « Il peut y avoir une
amélioration sur le port de charges,
d’autant que l’on partait de loin. Mais
on augmente les cadences de poste
est constant sur le site, assure Diane
Szynkier. Cependant, certains peuvent être redispatchés sur de nouvelles activités que nous avons
créées sur le centre, comme récemment la possibilité de passer son Code de la route chez nous. »
Autre exemple, la PIC de Gonesse
développe le tri fin grâce à la multiplication des TTF, trieuses tournées
facteurs. Des machines capables de
trier plus de 10 000 plis petit format
par heure et, comme son nom l’indique, selon le plan de tournée de chaque facteur. La PIC en compte 18 désormais. « L’idée est vraiment de
pouvoir dégager du temps aux facteurs pour qu’ils puissent effectuer
les nouveaux services que nous
proposons », conclut la directrice.
au travail répétitif et souvent en
station debout. Les tâches peuvent
être moins difficiles mais on est de
moins en moins nombreux à les
faire », estime le syndicaliste. Autre
point sur lequel il ne s’accorde pas
avec la direction : l’amélioration du
service. « Désormais, beaucoup de
boîtes aux lettres sont relevées plus
tôt pour pouvoir accélérer le courrier
en partance. Et puis, attention, la
mécanisation a ses limites. Le tri
industriel n’est pas encore au point.
Une machine n’a pas le même œil
qu’un vrai professionnel de La
Poste », assure-t-il.
A.C.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
JEUDI 10 MAI 2018
III
Cergy Pontoise Le Vexin Val-d'Oise
www.leparisien.fr/95
95
« C’est important pour eux
de se sentir égaux »
Marines
60
L'Isle-Adam
Auvers-sur-Oise
Vigny
Pontoise
Saint-OuenCERGY
l'Aumône
Jouy-le-Moutier
Sandra accompagnait hier un groupe à l’île de loisirs, qui a accueilli
près de 200 personnes handicapées pour des activités gratuites.
78
92 75
93
CERGY
94
PAR JULIE MÉNARD
L’ACTU PRÈS DE CHEZ VOUS
L’expo « Jean Gabin dans
la guerre » à la bibliothèque
Le soldat
Jean Gabin,
ici au centre.
Découvrez
cet épisode
méconnu de la
vie de l’acteur à
la bibliothèque
des Dames-Gilles.
MUSÉE GABIN, MÉRIEL
VAURÉAL
LORSQUE LA SECONDE GUERRE
mondiale éclate, Jean Gabin est
une star de cinéma . Dès lors, sa
carrière se mêle à la grande histoire. Il fait l’objet d’un chantage
des Allemands qui veulent le voir
incarner la collaboration à l’écran.
L’acteur quitte alors la France pour
les Etats-Unis où il soutient l’effort
de guerre au côté de Marlène Dietrich. A la demande du général de
Gaulle il joue pour servir la propa-
gande de la France libre et finalement, en janvier 1944, il s’engage
dans les Forces françaises combattantes.
Découvrez ces épisodes peu
connus de la vie de l’acteur en visitant l’exposition réalisée par la
Société des amis du musée JeanGabin de Mériel actuellement présentée à Vauréal.
¥ « Jean Gabin dans la guerre
1939-1945 », est visible jusqu’au
19 mai, bibliothèque des DamesGilles, entrée libre.
Les Meules bleues repartent
pour un tour
VALLÉE DE L’OISE
RENDEZ-VOUS LE 1er JUIN pour la
2e édition des Meules Bleues dans
la Vallée de l’Oise. Avec leur mobylette bleue et leur casque rose,
les patrons d’entreprises et leurs
employés repartent pour un tour
lors de cet événement convivial
qui vise à favoriser les liens interentreprises. Cette année, les participants partiront à la découverte
de la route des Impressionnistes.
Après le top départ à Saint-Ouenl’Aumône, la joyeuse équipe fera
une halte au parc de Grouchy à
Osny puis visitera le musée des
Pompiers.
Le déjeuner autour des produits
du Vexin sera suivi d’un arrêt au
musée des Tramways à vapeur de
Butry avant le retour à la case
départ.
LP/JU.M.
¥ Les inscriptions sont ouvertes
jusqu’à lundi sur le site de l’association : www.meulebleue.fr
À NOTER
La fête foraine s’installe à Menucourt
LANCEMENT DES FESTIVITÉS AUJOURD’HUI. La fête foraine de
Menucourt s’installe jusqu’à lundi sur la place des Fêtes pour le plus grand
plaisir des familles. Pour les plus jeunes : des jeux, des manèges,
la traditionnelle pêche au canard... Les plus grands, eux, peuvent se
défouler au volant d’une auto tamponneuse ou en faisant vibrer la carabine
sur le stand de tir.
¥ Rue Bernard-Struc. Entrée libre, activités payantes sur place.
milibris_before_rename
« C’EST GÉNIAL, je veux revenir tous
les ans. » Tout sourire, Nicolas,
38 ans, passe visiblement une bonne journée sur l’île de loisirs de Cergy-Pontoise. Hier, il faisait partie des
200 personnes en situation de handicap, physique ou mental, venues
découvrir gratuitement les activités
du site. « C’est une opération que l’on
mène depuis 2012 pour promouvoir
l’accessibilité de l’île à tous les publics », souligne l’organisateur Ludovic Simon.
« QUE DU PLAISIR ! »
Mission accomplie à en croire les
accompagnateurs présents. « Dans
l’ensemble, l’île est adaptée aux fauteuils roulants, juge Mylène, agent
des services éducatifs à l’institut
pour enfants poly handicapés de
Boissy-l’Aillerie. Ce matin (NDLR :
hier), ils ont tous pu faire du pédalo,
et l’après-midi, de la voile. »
Au programme de cette journée
de « l’île de loisirs pour tous » : tir à
l’arc, parcours dans les arbres, Aéroscoot, vague à surf, Benji Ejection,
petit train, structures gonflables
LP/JU.M.
Magny-en-Vexin
Cergy, hier. Parmi les activités qu’ont pu tester les personnes en situation
de handicap, l’Aéroscoot.
étaient notamment proposés. Lucas,
9 ans, prévoit de s’essayer à la pêche
après son pique-nique. « Je n’en ai
jamais fait », précise le garçon. Dans
le fauteuil à côté de lui, Eva, 10 ans, se
revoit encore à l’acrobranche.
« C’était bien mais un peu dur quand
même, avoue la fillette. J’ai dû me
mettre à quatre pattes sur une planche pour passer à un moment. »
Après quelques heures sur place,
les visiteurs sont unanimes. « Cette
journée, c’est que du plaisir ! déclare
Sandra, accompagnatrice du groupe
de la Ferme du Château à Menucourt. C’est important pour eux de se
sentir égaux avec les autres. » Psychomotricienne au centre de soins
de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), Anaïs aussi est conquise. « On
va certainement revenir cet été avec
le plus d’enfants possible. » Car le
jeune Lucas le confirme : « Ce n’est
pas dur de circuler en fauteuil ici ».
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
Val-d'Oise Argenteuil Franconville Enghien
í
Beauchamp
Pour passer le souterrain de la gare,
vous devrez montrer patte blanche
Dès juin, il faudra disposer d’une carte (gratuite) pour l’emprunter. Mais
elle ne sera donnée qu’aux riverains vivant à moins de 500 m de la gare.
Saint-Leu-la-Forêt
Herblay
Franconville
Sannois
ARGENTEUIL
60
Montmorency
Soisy-sousMontmorency
Enghien-les-Bains
Eaubonne
Ermont
Cormeillesen-Parisis
95
Domont
Taverny
SaintGratien
@LeParisien_95
ARGENTEUIL
PAR MARJORIE LENHARDT
93
78
92 75
94
Bezons
où l’accès au souterrain de la gare
était vraiment public, il n’y avait pas
de tourniquet, simplement des composteurs de billets ». Jannick, Argenteuillaise de naissance, utilise ce souterrain (50 000 voyageurs par jour)
tous les jours depuis des années
pour rejoindre plus rapidement le
centre-ville depuis le quartier d’Orgemont où elle habite, sans pour
autant utiliser les transports. Mais à
partir de mi-mai, les usagers de ce
passage qui n’empruntent pas forcément le train ou le bus devront faire
une demande au guichet pour obtenir une carte d’accès gratuite.
91
L’ACTU PRÈS DE CHEZ VOUS
Préparez vos examens sans
stress dans les médiathèques
VAL PARISIS
L’HEURE des examens de fin d’année approche à grands pas. Et avec
elle, celle des révisions. La communauté du Val Parisis renouvelle
son opération gratuite organisée
pour faciliter les révisions (brevet,
bac ou concours) et contribuer à la
réussite scolaire de ses collégiens,
lycéens et étudiants du 12 au
23 juin.
Le réseau des 9 médiathèques
de l’agglomération, en partenariat
avec les bibliothèques municipa-
Argenteuil,
hier.
Aujourd’hui,
même sans
billet de train,
tout le monde
peut utiliser
le souterrain.
« JE ME SOUVIENS encore du temps
les et associatives de Val Parisis,
sera mobilisé. En chiffres, l’opération « Bib’bosse » ce sera
1 008 heures pour réviser, des espaces de travail pour travailler
seul ou en groupe, des aides ponctuelles pour une meilleure compréhension des programmes de
l’année, des séances de coaching,
des documents, des conseils mais
aussi des moments de détente, des
espaces de jeux et des animations.
LP/M.L.
IV
de contourner la gare. « A Argenteuil,
le passage PMR est aujourd’hui saturé », explique-t-on à la SNCF.
Cette carte d’accès ne sera en revanche attribuée qu’aux habitants et
professionnels situés dans un périmètre de 500 m autour de la gare. Un
périmètre établi en concertation entre la ville et la SNCF et diffusé sur le
site Internet de la municipalité.
« Ils font ça pour éviter la fraude »,
précise Jannick. « Mais les gens continueront de passer au-dessus des
tourniquets et à saccager le matériel,
ça ne changera rien du tout », remarque Jean-Claude qui emprunte le
LE PASSAGE DES PMR SATURÉ
Celle-ci permettra aux riverains éligibles d’emprunter ce raccourci en
passant par tous les tourniquets de
contrôle des tickets. Pour l’instant en
effet, les riverains passent par le tourniquet des personnes à mobilité réduite (PMR).Un avantage historique
qui concerne les souterrains ou passerelles ville - ville et qui permettait à
tous les habitants concernés d’éviter
¥ Renseignements et inscriptions
dès maintenant
sur www.valparisis.fr
ouvert de 9h à 19
Près de
1 000 m3
d’objets,
répartis
en vingtcinq
thèmes,
vous
attendent
à la
brocante.
LP/P.CO
Votre hypermarché
est ouvert tous les
dimanches matins
d e 9h à 12h 30
MONTMORENCY
en bon
d’achat* sur
tout le
TEXTILE
ET
UN BILLARD FRANÇAIS avec un pla-
CHAUSSURES
(2)
VILLE ET SPORT
(1) hors chaussettes, collants, mi bas, linge de nuit, accessoires et puériculture. (2) hors chaussures de toile, plage,
chaussons, bottes et accessoires. Hors promotions et catalogues en cours. Offre valable uniquement aujourd’hui.
*Le bon d’achat est valable en une seule fois du vendredi 11 mai au dimanche 10 juin, non remboursable et sans rendu de monnaie,
uniquement dans votre magasin E. Leclerc OSNY. Hors livres, billetterie, cartes cadeaux, SAV, carburant, Manège à Bijoux et Drive.
milibris_before_rename
¥ Délivrance de la carte au guichet de la
gare à partir de mi-mai, sur présentation d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile (- de 3 mois) ou
d’une attestation d’employeur.
Trois jours de bonnes affaires
à l’Oder
Exceptionnel !
(1)
souterrain entre « 5 et 10 fois par
jour ». En revanche, les usagers de ce
raccourci qui n’habitent pas dans le
périmètre devront désormais faire le
tour et ils sont « nombreux », selon
un utilisateur. Ce dernier déplore
« un recul par rapport à un droit de
passage historique ».
La mise en service de cette carte
devrait démarrer en juin.
teau en ardoise, un piano quart de
queue en bois exotique, une moto
MZ 125, des bougeoirs en argent datant du XVIIIe siècle, une montre
suisse Zeno… Cette année encore, il
faudra se lever tôt pour ne pas rater
l’une des nombreuses pépites à la
brocante de l’Oder (Opération débarras et d’entraide régionale) qui
ouvre aujourd’hui et se poursuivra
samedi et dimanche à Montmorency. « C’est le gros jour de la vente. Les
premiers acheteurs potentiels sont là
dès 5 heures-6 heures », confirme le
président Christophe De Sachy.
Le week-end dernier, près de
150 bénévoles ont sillonné les routes
du Val-d’Oise, des Yvelines et de Paris pour récupérer les dons chez les
p a r t i c u l i e r s . « On a e f fe c t u é
850 points de ramassage, poursuit
Christophe De Sachy. Nos plannings
sont tellement remplis que de plus
en plus de gens nous déposent directement leurs objets. On estime qu’on
a collecté plus de 1 000 m3 de marchandises. Tous les stands sont
pleins. »
Une 54e édition où chacun pourra
trouver son bonheur avec 25 thèmes
et des objets plus classiques comme
des livres, DVD et bibelots. Près de
10 000 visiteurs sont une nouvelle
fois attendus à la plus grande brocante d’entraide en Ile-de-France.
En 2016 et 2017, elle avait permis de
redistribuer environ 150 000 € à
83 associations.
A.B.
¥ Aujourd’hui, de 9 heures à 18 h 30,
samedi et dimanche de 10 heures à
18 h 30 . 12 bis, avenue Victor-Hugo.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
JEUDI 10 MAI 2018
Votre département
L’employeur condamné
après la mort d’un salarié
PASCAL BOURDON, 51 ans, avait
été victime d’une mort terrible le
20 mai 2015, enseveli sous des
cendres dans l’usine d’incinération des déchets de Sarcelles qui
l’employait. Trois ans après le drame, son employeur a été condamné hier après-midi par le tribunal
correctionnel de Pontoise pour
homicide involontaire.
L’entreprise Saren (groupes
Idex et Véolia) a été condamnée en
tant que personne morale à
20 000 € d’amende. Deux dirigeants ont été condamnés également sur le plan pénal. Francis
Juilhard, dirigeant de Véolia, et Yan
Charbonnel, dirigeant d’Idex, ont
été condamnés à 12 mois de prison
avec sursis. Tous deux étaient absents à l’audience.
SEPT HEURES POUR RETROUVER
LE CORPS ENSEVELI
SOUS LES CENDRES
À L’USINE D’INCINÉRATION
La famille du défunt a été reçue en
qualité de partie civile et sera indemnisée. Sollicitée, Véolia a annoncé hier soir qu’elle fera appel
de la décision. Il avait fallu sept
heures aux pompiers du Val-
95
d’Oise pour retrouver le corps de
Pascal Bourdon, responsable de la
maintenance du site.
Avec un autre employé, il s’était
introduit dans le silo, alors à l’arrêt,
au niveau de l’entonnoir dans le
but d’accéder à une vis permettant
l’évacuation du contenu du silo.
Une arrivée de cendres s’est abattue sur les deux personnes. Le second agent, travaillant pour une
entreprise extérieure, est parvenu
à s’extraire et à chercher de l’aide.
Alors que les secours tentaient
de sortir Pascal Bourdon, un second éboulement s’était produit, le
recouvrant totalement. Deux sections spécialisées des pompiers, le
Groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux
(Grimp) et le service sauvetage déblaiement, avaient été mobilisées.
La victime « a souhaité bien faire son travail alors que même sa
hiérarchie lui avait strictement interdit d’effectuer cette intervention », avait assuré à l’époque la direction.
Le site de la rue des Tissonvilliers incinère les déchets des
31 communes du Sigidurs et produit de la vapeur qui alimente en
chauffage et eau chaude
16 000 logements de Sarcelles.
FR.N.
UNE JEUNE FILLE DE 15 ANS a été
légèrement blessée par un chien
qui l’a mordue à un mollet. La scène se déroule aux alentours de
15 heures, mardi après-midi. La
jeune fille se trouve alors aux
abords du stade de Villiers-le-Bel
lorsqu’elle croise, sur son chemin,
quatre jeunes accompagnés d’un
chien qui serait issu d’un croisement entre un berger malinois et
un staff. Les quatre jeunes lui demandent de s’approcher avant
que celui qui tenait le chien, âgé de
15 ans, ne le lâche, selon elle vo-
Quarante voitures ont brûlé dans la nuit de mardi à hier.
Des feux d’origine criminelle qui inquiètent les employés.
Groslay, hier. A deux reprises, des feux se sont déclarés dans la casse auto.
GROSLAY
PAR FRÉDÉRIC NAIZOT
Ils lâchent leur chien
sur l’adolescente
VILLIERS-LE-BEL
Deux incendies en une nuit
dans la casse
LP/FR.N.
www.leparisien.fr/95
SARCELLES
lontairement, et la blesse. Les jeunes prenant alors le large avec leur
chien.
L’adolescente a appelé les secours. Elle présentait une blessure
superficielle au tibia. Les policiers
de Sarcelles ont été à leur tour
alertés et ont identifié quelques
minutes plus tard les quatre suspects, sans le chien qui ne sera pas
retrouvé.
Les quatre jeunes ont été interpellés et placés en garde à vue. Ils
sont âgés de 13 à 15 ans et résident
à Villiers-le-Bel, Arnouville et Gonesse. Une procédure a été ouverte pour violence avec arme par
destination.
FR. N.
C’EST UNE CASSE AUTO située en
contrebas de la D 301 à Groslay, entourée de hautes palissades. C’est là
qu’une quarantaine de voitures ont
été incendiées au cours de la nuit de
mardi à hier, dans un contexte de règlement de compte visant le responsable du site.
Les faits se produisent dans un
premier temps en fin de soirée. Les
secours sont alertés un peu avant
minuit alors que de nombreux véhi-
PAR MAÏRAM GUISSÉ
Des policiers pris à partie
A OSNY, lundi, vers 19 h 30, un
équipage de police secours a été
pris à partie par des jeunes qui se
sont rassemblés alors qu’il intervenait rue de la Ravinière. Un des
fonctionnaires a dû faire usage de
son pistolet à impulsion électrique
pour repousser un jeune. Le groupe s’est reformé et l’un des jeunes
a brandi un objet pour le lancer sur
les policiers. Un tir de flash-ball de
calibre 40 a été tiré, le jeune a lâché son projectile et a été interpellé.Agé de 19 ans, il habite Cergy.
milibris_before_rename
NOUVEAU REBONDISSEMENT judi-
A Villiers-le-Bel, les policiers
ont eu également maille à partir
avec des jeunes dans le quartier de
la ZAC, vers 18 heures lundi. Alors
que les fonctionnaires s’apprêtent
à contrôler le conducteur d’une
Clio rue Louis-Perrein, celui-ci
prend la fuite avant de s’arrêter
place du Bois-Joli et de se sauver à
pied.
Les policiers se sont retrouvés
confrontés à un regroupement. Un
tir de calibre 40 n’a pas empêché
les jeunes de venir au contact, l’un
d’eux frappant un fonctionnaire à
coup de poing à l’épaule, sans le
blesser.
FR. N.
cules flambent déjà. Les pompiers
déploient deux lances à incendie
pour maîtriser un sinistre qui détruit
34 véhicules. Des voitures relativement éparpillées sur le site qui ont
manifestement été volontairement
incendiées.
DES MENACES DE MORT
SUR LES PALISSADES
Prévenu dans la nuit, le responsable
est arrivé sur les lieux vers minuit,
avant de repartir à 3 heures du matin.
Mais à 6 heures l’incendie reprenait.
Les pompiers ont été de nouveaux
mobilisés. Six autres véhicules sont
alors carbonisés.
Les incendiaires n’ont pas manqué
de signer leur forfait. A l’entrée du site, sur la palissade, ils ont tagué l’inscription « nike ta mère sale noir », visant directement le responsable du
site. Sur une voiture, le propos est
encore plus clair : « T’es mort ».
Sur place, l’inquiétude des employés est grande. Ils craignent que
les faits ne se reproduisent au cours
des prochaines nuits. Ils indiquent
que la casse subit beaucoup de vols
et tente de sécuriser le site, notamment avec des palissades. Les policiers du commissariat de Sarcelles
ont effectué les premières constatations dans le cadre de leur enquête.
Annulation de la création de la ZAC :
l’Etat fait appel
GONESSE
OSNY VILLIERS-EN-BEL
V
ciaire au sujet de la création de la
ZAC (zone d’aménagement concerté) du Triangle de Gonesse. L’Etat et
GPA (Grand Paris Aménagement)
ont décidé de faire appel de la décision d’annulation de la création de
cette ZAC, survenue en mars, à la
suite des recours déposés par plusieurs associations de défense de
l’environnement dont le Collectif
pour le Triangle de Gonesse (CPTG).
C’est là que doit s’élever le fameux complexe de commerces et
de loisirs EuropaCity (80 ha) et la
seule gare du Val-d’Oise du Grand
Paris Express. « Cet aménagement
est une chance pour ce territoire et
c’est le sens de l’appel de l’Etat pour
défendre sa ZAC dans laquelle
s’inscrit EuropaCity », explique Benoit Chang, directeur général
d’EuropaCity.
« ÇA NE FAIT QUE
RENFORCER
LA MOBILISATION PRÉVUE
LE 27 MAI CONTRE
CETTE ZONE ET CONTRE
EUROPACITY »
BERNARD LOUP, PRÉSIDENT DU COLLECTIF
CONTRE L'URBANISATION DU TRIANGLE
Le tribunal administratif de Cergy
avait justifié son annulation en évoquant « l’importance de l’impact
potentiel de ce projet sur l’environnement ». L’Etat et GPA ne veulent
pas en rester là.
« Malgré les différentes procédures administratives classiques dans
ce type d’opération, la confirmation
par le gouvernement de la ligne
17 donne une feuille de route opérationnelle aux différents acteurs publics (préfet, Grand Paris Aménagement, collectivités locales) pour
aménager un nouveau quartier
autour de la seule gare du Vald’Oise », indique Benoit Chang.
Bernard Loup, président du CPTG « s’attendait à cet appel. » « Ça ne
fait que renforcer la mobilisation
prévue le 27 mai contre cette ZAC et
contre Europacity, poursuit-il. Pour
nous le projet le plus raisonnable est
celui de la non-urbanisation du
Triangle. »
Benoit Chang indique également
que « le projet avance ». « Nous
pourrons prochainement annoncer
des accords avec des opérateurs
majeurs, emblématiques de notre
ambition pour cette nouvelle destination touristique majeure du
Grand Paris », insiste le directeur
général d’EuropaCity.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 10 MAI 2018
LE PARISIEN
VI
Loisirs
A VOS PAPILLES
UNE BOULANGERIE GÉANTE
AU PIED DE NOTRE-DAME
La fête du Pain revient à Paris, sous
1 200 m2 de chapiteau. Une centaine de
boulangers s’activeront devant 6 fournils
reconstitués et 8 fours, pour vendre chaque
jour 3 000 baguettes de tradition française.
Avec en point d’orgue de dimanche à mardi,
le concours national de la meilleure
baguette.
75
DR
¥ Jusqu’au 16 mai sur le parvis
de la cathédrale Notre-Dame (IVe).
JOUEZ AVEC LES FRUITS ET LÉGUMES
La Fraîch’Fantasy propose aux familles de
redécouvrir, pendant trois jours, fruits et légumes
de façon ludique. Apprenez à les cuisiner, à
fabriquer des bouquets de fleurs façons
Arcimboldo… Les parents peuvent même se
détendre grâce à des massages. Cette opération
est organisée par l’Interprofession des fruits et
légumes frais (Interfel) et l’Union européenne.
75
@le_Parisien
LA FELICITÀ, DERNIER NÉ
DE BIG MAMMA
Et de 7 ! Avec ses 4 500 m², le petit nouveau
de chez Big Mamma a déjà tout d’un grand.
Au menu de ce temple de la gastronomie
italienne, qui ouvre bientôt à la Station F :
3 bars, 5 cuisines, une boulangerie et une
« caffetteria » (ouverte 24 heures sur 24). Un
seul mot d’ordre : « la teuf ». Le bonheur, quoi !
75
¥ Du mardi 15 au vendredi 18 mai, de 10 à
18 heures, Espace Mademoiselle M,
19, rue Palestro (IIe). www.frutti-veggi.fr
¥ A partir du 26 mai, tous les jours
à Station F, place Grace-Murray-Hopper
(XIIIe).
Rendez-vous
LP/V.R.
Gastronomique
des recettes plus originales comme le Fresa salvaje (fraises sauvages, 16 €) ou le sol y playa (kiwi
pamplemousse, 16 €). C’est frais
et goûteux, délicieux. La patate
douce grillée en vermicelles apporte une touche de croquant
bienvenue et originale. Et visuellement, ces assiettes, très colorées, sont magnifiques. Le midi,
préférer la formule avec entrée,
ceviche du jour et dessert à 20 €,
sinon l’addition peut vite monter.
LE PLUS : les recettes à base de
maïs violet, très utilisé au Pérou,
qui se déguste en boisson avec la
Chicha Morada, délicieuse, ou en
dessert avec la Mazamorra morada, mélange de fruits macérés,
plus… surprenant.
@parisiensortie
¥ Comptoir du Pérou, 41, rue de
la Croix-Nivert, Paris (XVe).
Ouvert du mardi au samedi, midi
et soir. comptoirduperou.fr
Pio Pio Rico, le
premier
restaurant
péruvien de Seineet-Marne a ouvert
il y a deux ans
au pied de
la cathédrale
de Meaux.
I PIO PIO RICO,
PIONNIER À MEAUX
Le ceviche (prononcez « cévitché » !), plat de poisson cru mariné
dans un jus de citron vert originaire du Pérou, cartonne avec l’arrivée des beaux
jours. Voici quelques bonnes adresses où le déguster bien frais.
LP/P.C.
I MANCORA,
ON EN VEUT ENCORE !
On aime d’abord cette rue tranquille, à deux pas du Carreau du
Temple, à Paris (IIIe). Mancora a
ouvert il y a deux ans et sert vite
milibris_before_rename
¥ Mancora, 16, rue du PetitThouars, Paris (IIIe). Ouvert
du lundi au vendredi midi et soir.
Samedi et dimanche en continu.
mancora.fr
coulent à flots (de 10 à 12 €). Desserts entre 6 et 7 €. Formule du
midi à 16 € en semaine.
LE PLUS : la jolie collection de
cactus et le tataki de saumon et
mangue.
¥ La Cevicheria, 14, rue Bachaumont (IIe), 12, rue Martel (Xe),
16, rue Niel (XVIIe). la-cevicheria.fr
I LA CEVICHERIA,
BEAU ET BON À LA FOIS
C’est le premier à avoir lancé le
concept 100 % ceviche, il y a cinq
ans, en donnant naissance rue de
Bachaumont, à ce bel espace lumineux et bien décoré. Depuis, la
Cevicheria s’est construit une belle réputation, et a fait des petits en
servant ses bonnes assiettes dans
deux autres adresses à Paris.
L’ambiance est festive et joyeuse.
Jeune et branchée. Le menu offre
pléthore de possibilités, servies
avec un grand sourire et un brin
de nonchalance. Le poisson se déguste en ceviche (entre 15 et 16 €),
mais aussi en tiradito, sauce épicée ou en tataki, influences nippones au Pérou obligent. Les cocktails au Pisco, la boisson locale,
I LE COMPTOIR DU PÉROU,
ALLER SIMPLE POUR LIMA
LP/P.C.
PAR PAULINE CONRADSSON
(AVEC VALENTINE ROUSSEAU)
et bien des ceviches à gogo. La
petite salle se remplit rapidement
mais aux beaux jours, c’est la terrasse en plein soleil qui nous appelle. Là aussi, les places sont
chères.
Dans l’assiette, le choix est cornélien entre les sept ceviches,
lieu noir, le classique, mais aussi
poulpe, saumon, thon et même…
un végétarien, à base de légumes
mariné, comme les autres, dans
le « leche de tigre ». Simple mais
bon. Petit plaisir : quand on a
mangé le poisson, boire à la petite
cuillère cette divine marinade au
jus de citron vert. Service jeune et
sympa.
LE PLUS : la formule à 16 € entrée (salade de quinoa ou causa,
une purée de pommes de terre
recouverte de rillettes de thon)
ceviche classique et boisson
chaude.
DR
75 - 77
C’est certainement le plus dépaysant des spécialistes du ceviche.
Ici, le plat de poisson cru se sert
avec un délicieux accent 100 %
péruvien. Et le sourire, ce qui
n’enlève rien. Les ceviches se déclinent en huit recettes. Du classique (patate douce maïs grillé) à
LP/V.R.
Il est fresco mon poisson !
Le premier restaurant péruvien de
Seine-et-Marne a ouvert il y a
deux ans, en centre-ville de
Meaux. Au pied de la cathédrale, le
Pio Pio Rico propose pour 15 € un
« ceviche de pescado ». Ce vendredi midi, les morceaux de poisson frais coupés en dés sont du
perche. « Mais ça peut être aussi du
cabillaud », sourit François Ladron
de Guevara, qui a ouvert l’enseigne
avec son père. La marinade, à base
de citron frais, reste « secrète ».
L’assiette arrive généreuse et fraîche, et le poisson tendre glisse
dans le gosier sans effort. Le perche est citronné sans excès, surplombé d’une crevette rose. Il s’accompagne de patate douce, de gros
grains de maïs très présents dans
la cuisine d’Amérique latine, et de
manioc. Un mélange bien équilibré. Pio Pio Rico ajoute une coupelle de piments aux amateurs.
A noter : de bonnes entrées à
base de pomme de terre.
LE PLUS : les quelques tables en
extérieur qui permettent de déjeuner au soleil en regardant la cathédrale.
¥ Pio Pio Rico, 12, rue Saint-Rémy,
à Meaux (77). Ouvert du mardi au
samedi midi et soir et deux dimanches par mois. Tél. 01.64.35.71.06.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
JEUDI 10 MAI 2018
Ile-de-France
www.leparisien.fr/sports/ile-de-france
Football
Sports
NATIONAL
Une Ligue 3 professionnelle ?
Les clubs du championnat de National, qui s’achève demain soir, espèrent profiter de la renégociation
des droits télé chez les pros pour créer une 3e division professionnelle à l’horizon 2020.
LE CHAMPIONNAT de National
2017-2018 restera dans l’histoire des trois clubs franciliens en
lice. Si le Red Star est sacré
champion 2018, Créteil, lui, subit
une relégation à l’étage inférieur
et pourrait être accompagné par
l’Entente SSG, condamnée à un
exploit demain à Grenoble.
Samedi dernier, la grande famille du National (présidents,
coachs, joueurs) était réunie à
Clairefontaine pour la cérémonie des 3es Trophées de la 3e division française. Durant la soirée, il a beaucoup été question
de la volonté de ces clubs, confrontés à des contraintes professionnelles — joueurs sous contrat, installations soumises à un
lourd cahier des charges —, sans
en avoir les avantages, de créer
une Ligue 3.
Cette saison, le budget moyen
d’un club amateur (hors les
ex-L 2 qui bénéficiaient du statut
pro, comme le Red Star, Laval et
Créteil) de cette division est de
2,3 M€. Chacun touche
180 000 € (avec un bonus de
50 000 € en cas de labellisation) d’aide fédérale et 50 000 €
“
JE CRAINS
QUE ÇA NE FASSE
GRINCER DES DENTS
LES PROS CAR ILS N’ONT
PAS L’HABITUDE
DE PARTAGER
LEUR GÂTEAU
”
MARC MOHAMED,
MANAGEUR DE L’ENTENTE SSG
Handball
de droits télé. Mais les clubs en
veulent plus. Ils espèrent profiter de la hausse attendue des
droits TV sur la période 20202024 pour bénéficier d’une part
du gâteau.
Stade Michel-Hidalgo
(Saint-Gratien),
le 9 mars. L’Entente
(Mickael Salamone en
photo), qui était
montée en National
cette saison,
a pu constater
les difficultés pour
boucler son budget.
RESTE À CONVAINCRE
LES CLUBS DE L 1 ET L 2
« On s’attend à ce que la galette
soit plus grosse, donc on demande 1,2 % contre 0 % actuellement. On espère 1 M€ par
club », explique Gilbert Guérin,
président d’Avranches qui dirige
l’Amicale des clubs du National.
« Ça devient une vraie nécessité, enchaîne Jacques Piriou, président de Concarneau. Il y a urgence car, sinon, il y aura
abandon de nombreux clubs qui
ne pourront plus boucler leur
budget. Le monde pro doit comprendre qu’il a besoin du National où il vient se servir sans contreparties. De nombreux
joueurs de l’équipe de France s’y
sont révélés. C’est une question
de vision stratégique pour l’ensemble du foot français. En Angleterre, en Italie, en Espagne, on
a des 3es divisions professionnelles, pourquoi pas chez
nous ? » Les clubs espèrent que
le projet, qui bénéficie du soutien de Noël Le Graët (président
de la FFF), pourra voir le jour
pour la saison 2020-2021.
L’exemple de l’Entente SSG,
montée cette saison et qui joue
son maintien demain à Grenoble, semble significatif des difficultés rencontrées pour exister
dans ce championnat. Son budget consacré à l’équipe première
n’est que de 850 000 € (sur
LP/ICON SPORT/AUDE ALCOVER, LP/PHILIPPE LE BRECH
PAR LAURENT PRUNETA
1,5 M€ pour l’ensemble du club),
avec seulement 8 contrats fédéraux et son plus gros salaire
s’élève à 2 400 €. « Avec la
montée, on a dû faire passer nos
contrats fédéraux à temps partiel à temps plein et ça nous a
coûté 150 000 € de charges en
plus, explique son manageur
Marc Mohamed. Sans compter
la hausse du coût des déplacements. Ce championnat est un
peu bâtard car on se rapproche
de plus en plus du cahier des
charges d’un club pro sans en
toucher les recettes. » Le dirigeant voit forcément ce projet
de réforme d’un bon œil. « Avec
un 1 M€ en plus, ça mettrait du
beurre dans les épinards. On
doublerait notre budget et ça
nous permettrait de recruter
des joueurs confirmés de National, ce qu’on n’a pas pu se permettre cette saison. Avec l’ensemble des clubs, il y a une
volonté commune d’avancer
mais je crains que ça ne fasse
grincer des dents les pros car ils
n’ont pas l’habitude de partager
leur gâteau. »
Le principal obstacle sera en
effet de convaincre les clubs de
L 1 et L 2. « Cette réforme va être
compliquée à faire passer, surtout que rien ne dit que les droits
télé vont vraiment augmenter
de manière conséquente, c’est
encore l’inconnue », tempère
ainsi un proche du dossier.
Le Red Star
recevra
son trophée
samedi
SACRÉ CHAMPION 2018 du National
depuis une semaine, le Red Star
soulèvera son (nouveau) trophée
samedi après-midi à Saint-Ouen.
Au lendemain de leur ultime match
de la saison à Pau, demain (20 heures),
les joueurs et le staff donnent rendezvous à leurs supporteurs pour une
grande garden-party au stade
Bauer. L’entrée sera libre,
à partir de 12 h 30.
S.C.
STARLIGUE
23e JOURNÉE
EN
Massy s’est battu jusqu’au bout…
BREF
Pourtant héroïques contre l’ogre parisien, les Massicois sont officiellement relégués.
MASSY
PSG
24
27
LP/ICON SPORT/ANTHONY DIBON
Les 19 arrêts de
Samir Bellahcene
(de dos face
à Kempf) n’ont pas
empêché la défaite
des Massicois.
milibris_before_rename
AU COUP de sifflet final, les visa-
ges étaient usés, les Massicois
lessivés après tant d’efforts infructueux. Une lutte vaine mais
héroïque face au PSG. Dans
l’obligation de s’imposer afin
d’espérer se maintenir, le MEHB
s’est incliné. Il aura malgré tout
offert une résistance incroyable.
Le Grand Dôme de Villebon,
spécialement réquisitionné et à
guichets fermés pour ce match
de prestige, a longtemps cru à
l’impossible. Portés par le public,
les Massicois menaient 4-1
après sept minutes de jeu.
A trois minutes du terme, le
MEHB n’était devancé que d’un
but (24-25). La faute à un Samir
Bellahcene exceptionnel. Avant
de voir le PSG fermer boutique
et arracher une victoire compliquée (27-24). « On s’est accroché. Ça ne nous a pas souri. Mais
ce soir (NDLR : hier soir), c’est
d’abord une victoire du handball, qui vient récompenser le
travail des bénévoles et des dirigeants », glisse le coach Tarik
Hayatoune.
ROMAIN MÉTAIRIE
CLASSEMENT
TABLEAU DE BORD
STARLIGUE/23e JOURNÉE
HIER
Aix - Saran.....................................36-29
Cesson-Rennes - Dunkerque..21-25
 MASSY - PSG............................24-27
Massy : Réault (6 buts), Cramoizy (3),
Walczak (1), Caron (4), Laplace (1),
Alaimo (1), Mollerup (2), Sall (3), Pirani
(1), Portet (1), Lamy (1).
PSG : Hansen (7 dont 5 pén.),
N. Karabatic (6), Gensheimer (4),
Mollgaard (1), Remili (1), Kempf (1),
Sagosen (1), A. Keita (2), Stepancic (3),
Nielsen (1).
 Nantes - IVRY...........................31-22
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
Paris
Montpellier
Nantes
Aix
Saint-Raphaël
Dunkerque
Nîmes
Toulouse
Chambéry
Tremblay
Ivry
Cesson-Rennes
Saran
Massy
Pts
39
39
33
30
29
28
25
21
21
14
14
12
9
6
J.
23
22
23
23
23
23
23
22
23
23
23
23
23
23
G.
19
19
15
14
13
13
11
10
9
6
6
4
4
2
N.
1
1
3
2
3
2
3
1
3
2
2
4
1
2
P. p. c. Diff.
3 703600 103
2 642537 105
5 716633 83
7 661620 41
7 648616 32
8 602600 2
9 641631 10
11 647655 -8
11 639649 -10
15 648683 -35
15 577660 -83
15 591642 -51
18 654736 -82
19 529636-107
Ivry : Hosni (1 but), Ben Ali (5 dont
2 pén.), Badi (2), Mohamed (1), Ruiz
Margaria (1), Rios (4), Furlan (3),
B. Bataille (2), Brasseleur (2).
(4), Steins (4), Sadoveac (5), Siakam (5),
Batinovic (3 dont 2 pén.), Honrubia
(3 dont 1 pén.).
Tremblay : Sevaljevic (6 buts dont
5 pén.), Tomas (4), Sebetic (5), Marche
CE SOIR, 20 H 45
Toulouse - Montpellier (BeIN Sports 1)
 TREMBLAY- Nîmes.................39-35
St-Raphaël - Chambéry............30-24
Issy Paris
continue
HANDBALL.
Vainqueurs (34-22)
hier soir de FleuryLoiret, les filles d’Issy
Paris affronteront Nice
pour les 5e et 6e places
des playoffs. Match
aller le 27 mai prochain
à Issy.
Meaux en tête ?
FOOTBALL. Deux
matchs en retard de
Régional 1 ont lieu
aujourd’hui. Dauphin
du Mée, le leader,
Meaux joue aux Lilas
(10e) à 18 heures et
Saint-Brice (6e) reçoit,
quant à lui, Brétigny
(4e) à 15 h 30.
VII
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE PARISIEN
VIII
JEUDI 10 MAI 2018
Transports
@TransportsIDF
À
NOTER
Piétonnisation des voies sur
berge : pas de recours pour le Medef
215
Si le Medef Paris « constate avec regret l’inefficacité de la
fermeture de la voie Georges-Pompidou (NDLR : à la circulation
automobile) et son impact négatif sur l’activité économique et
la qualité de l’air », le syndicat patronal indique qu’il ne « déposera pas
de recours » contre le nouvel arrêté pris par la mairie de Paris suite
à l’annulation du précédent. « Le temps long de la justice […]
va asphyxier l’attractivité du Grand Paris », estime le
syndicat qui privilégie, pour « sortir de la crise »,
(SYTADIN)
une « concertation globale intégrant les
acteurs économiques » dont la clé
du succès est « l’amélioration
de la gouvernance de
Le gros des bouchons étaient attendus hier soir. Mais
la Métropole
des ralentissements sont tout de même à prévoir aujourd’hui
du Grand
au départ de Paris. Bison futé conseille « par précaution
de quitter ou traverser l’Ile-de-France avant 8 heures ».
Paris ».
Dans le sens des retours, dimanche est classé rouge.
KILOMÈTRES
HIER À 17 H 58
PONTS DE L’ASCENSION
Profitez-en !
En ce moment,
la RATP
vous fait gagner
dix Pass annuels
et vingt entrées
pour le parc
zoologique de Paris.
Mais aussi des places
pour l’exposition
« Enfers et fantômes
d’Asie » au Quai
Branly ou encore des
tickets de ciné. Autant de tirages au sort que propose le site maratp.ratp.fr.
Chaque mois, vous pouvez remporter des bons plans et découvrir
des idées sorties. Pour participer, il suffit de créer un compte en ligne.
A vélo, je peux…
Travaux géants à
la gare Montparnasse
Au même titre qu’un motard ou un automobiliste, le cycliste doit respecter
le Code de la route. Même si à bicyclette, les règles sont parfois différentes.
CETTE SEMAINE, les quais de la gare Montparnasse
sont particulièrement calmes. Quelques centaines
de mètres plus loin, en revanche, c’est tout simplement le plus grand chantier de l’année en région
parisienne qui est en train de se dérouler. Jusqu’à
dimanche, plus de 150 agents de SNCF Réseau sont
à l’œuvre pour remplacer dix-sept aiguillages, dont
l’âge oscille entre trente et quarante ans. En conséquence, dix-huit des vingt-quatre voies de la gare
Montparnasse sont fermées, ce qui chamboule
quelque peu la circulation habituelle des trains.
PAR JÉRÉMY DENOYER
vec les beaux jours,
les vélos sont de sortie. Si les deux-roues
ont le vent en poupe,
les cyclistes aussi doivent respecter des règles. Petit tour
d’horizon de ce que vous pouvez
faire ou pas au guidon.
A
LIGNE N, INTERCITÉS ET TER :
UN TRAIN SUR DEUX
« Comme c’est une semaine avec plusieurs ponts,
nous avons choisi de privilégier les TGV et les Ouigo, en maintenant 60 à 80 % du trafic habituel. En
revanche, sur la ligne N et les Intercités et les TER,
seulement un train sur deux circule. Mais en cette
période, la fréquentation est bien moindre qu’à
l’accoutumée », explique Christophe Lawniczek,
chef de projet pour le programme de modernisation des installations ferroviaires Vigirail.
Derrière lui, une dizaine d’ouvriers s’affairent
autour d’une énorme machine qui porte l’un des
aiguillages, une pièce d’une dizaine de tonnes et
d’environ vingt mètres de long. « Ça n’a pas l’air
comme ça, mais c’est une opération qui demande
une précision extrême, tout est ajusté au millimètre », commente Nabil, qui dirige l’unité de travaux.
D’ailleurs, l’un de ses collègues est en train de découper un bout de rail à la tronçonneuse. « L’entrée
de la gare, c’est un environnement très complexe : il
y a des installations un peu partout, qui nécessitent
de la découpe pour poser les rails », explique Nabil.
Après la fin de cette opération, une nouvelle
phase de travaux est prévue pour le week-end
du 19 au 21 mai.
GRÉGORY PLESSE
I PERDRE MON PERMIS
DE CONDUIRE ?
Non. Il n’est pas possible de se
faire retirer des points sur son
permis lorsque vous conduisez
un vélo. Mais si vous commettez
un délit, vous pouvez être passible d’une amende, au même titre et au même tarif qu’un conducteur automobile.
I CONDUIRE APRÈS AVOIR BU
DE L’ALCOOL ?
Non. « Il peut y avoir des amendes lourdes (NDLR : jusqu’à
750 €) si vous conduisez en état
d’ivresse, reconnaît Alexis Frémeaux, président de l’association Mieux se déplacer à bicyclette. C’est du bon sens, vous
devez être lucide et avoir conscience de ce que vous faites. »
A vélo, on est vite tenté de tracer sa route à sa guise. Petit cours de rattrapage pour les fous du volant.
I STATIONNER
SUR LE TROTTOIR ?
Oui mais le stationnement
ne doit pas être gênant. Votre bicyclette doit donc se trouver
sur un emplacement réservé.
Le souci est que le nombre de
places de parkings est souvent
très limité dans la capitale,
où le plan vélo prévoit la création
de 10 000 places supplémentaires d’ici à 2020. Dans les faits,
garer son vélo à un poteau est
souvent toléré.
I ROULER SUR LE TROTTOIR ?
Non. Les adultes doivent conduire sur la route. « Mais jusqu’à
l’âge de 8 ans vous pouvez rouler sur le trottoir. Les enfants y
sont plus en sécurité que sur
la chaussée », poursuit Alexis
Frémeaux.
I MANGER UN SANDWICH
EN PÉDALANT ?
Non. Vous vous trouverez dans
un cas de « défaut de maîtrise de
votre véhicule, précise le président de Mieux se déplacer à bicyclette. A priori, en ville, cette
situation est délicate, ce n’est pas
comme si vous étiez sur une
voie verte à la campagne. »
I PORTER DES ÉCOUTEURS ?
Non. Il faut être en contact sonore avec son environnement,
c’est la première sécurité du cycliste. Car à l’inverse de la moto
ou de la voiture, les vélos ne disposent pas tous de rétroviseurs.
I CONDUIRE SUR LE PÉRIPH ?
Non. La réglementation prévoit
que les cyclistes et les conducteurs de cyclomoteurs ne doi-
vent pas emprunter les autoroutes ni le périphérique.
I CIRCULER ENTRE LES VOIES ?
Non. Les cyclistes doivent rouler sur les pistes cyclables (s’il y
en a) ou sur les bornes cyclables
qui commencent à l’approche
immédiate d’un feu. « Cela se
développe de plus en plus à Paris. C’est le même esprit que l’interfiles pour les motos mais
adapté aux vélos, afin de rattraper les voitures », remarque
Alexis Frémeaux.
I TÉLÉPHONER ?
Non. Comme en voiture, il faut
rester concentré sur la route. Le
cycliste ne doit pas être dans une
bulle lorsqu’il conduit, ce qui
pourrait impacter sa sécurité
comme celle des autres.
LP/G.P.
I GRILLER UN FEU ROUGE ?
Non sauf si un panneau « cédez
le passage » est accolé au feu.
Dans ce que cas précis, il faudra
respecter la règle de priorité et
s’assurer qu’aucun véhicule ne
traverse la route à ce moment.
LP/OLIVIER BOITET
I CONDUIRE SANS CASQUE ?
Oui… et non. Le port du casque
n’est pas obligatoire pour les cyclistes adultes. En revanche, il
l’est pour « les enfants de moins
de 12 ans, qu’ils soient conducteurs ou passagers », précise
le Code de la route. Une amende
de 135 € pourra s’appliquer à
l’adulte qui accompagne ou
transporte un enfant qui ne porte pas de protection.
milibris_before_rename
LP/OLIVIER BOITET
EMBOUTEILLAGES
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
29
Размер файла
13 574 Кб
Теги
Le Parisien, newspaper
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа