close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Les Echos - 11 05 2018 - 12 05 2018

код для вставкиСкачать
Crédit immobilier
Emprunter,
renégocier, c’est
maintenant !
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE // VENDREDI 11, SAMEDI 12 MAI 2018 // LESECHOS.FR
Face à Trump,
Paris veut
un sursaut
de l’Europe
// DOSSIER PATRIMOINE P. 35
L’ESSENTIEL
ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE :
UN LOGICIEL CASSE-TÊTE
La mise en œuvre d’un logiciel de
paie commun à toutes les entreprises pour mesurer les écarts de
salaire hommes-femmes est plus
compliquée que prévu. // P. 3
VERS UN GOUVERNEMENT
ANTI-SYSTÈME EN ITALIE
L’Italie s’achemine vers la formation d’un gouvernement de coalition entre la Ligua et le M5S, foncièrement anti-européens. Une
première dans l’Union. // P. 10
ENTREPRISES
& MARCHÉS
l La France accuse Washington
de « dicter leur conduite » aux Européens.
l Macron appelle Merkel à abandonner
le « fétichisme » budgétaire.
LES VENTES DE BERLINES
SONT EN PERTE DE VITESSE
En France, les ventes de voitures
traditionnelles sont passées sous
la barre des 50 % en 2017, au profit
des SUV. PSA a pourtant décidé de
lancer sa nouvelle 508. // P. 19
A
gissons maintenant » pour bâtir
une Europe post-Brexit dotée d’un
« budget beaucoup plus ambitieux », a exhorté jeudi Emmanuel Macron,
à Aix-la-Chapelle en recevant le prix Charlemagne. Une Europe qui doit devenir une
grande puissance géostratégique, face à des
Etats-Unis accusés de vouloir lui « dicter »
sa conduite sur l’accord nucléaire iranien.
Après que Donald Trump l’a dénoncé
mardi soir, le chef de l’Etat français, la chancelière allemande, Angela Merkel, et la chef
du gouvernement britannique, Theresa
GAGNER DU TEMPS, NOUVELLE
OBSESSION DE GOOGLE
Google a annoncé un nouveau système d’exploitation pour réduire
l’addiction aux smartphones. Et
fait une spectaculaire démonstration avec Google Assistant. // P. 25
MARTIN SORRELL SERAIT
INTÉRESSÉ PAR KANTAR
Moins d’un mois après son évict i o n d e WPP, Mar ti n S o rrell
s’intéresserait à sa division Kantar pour créer une structure combinant analyse des données,
ciblage média et contenus. // P. 25
May, ont multiplié les contacts pour tenter
de sauver l’accord, tâche désespérée ; quelles entreprises oseront faire commerce
avec Téhéran au risque de se voir fermer le
marché américain ? Les firmes françaises
s’apprêtent, la mort dans l’âme, à suspendre
leurs opérations, même si certaines se raccrochent à l’espoir ténu de dérogations des
Etats-Unis. Les Bourses mondiales et le
marché pétrolier subissent les contrecoups
du regain de tensions au Proche-Orient.
// PAGES 5 À 8 ET L’ÉDITORIAL
DE DANIEL FORTIN PAGE 11
La remontée des taux d’intérêt
aux Etats-Unis et le rebond du
dollar sont une source de risque
pour les économies émergentes.
CONCENTRATION Voda-
fone va reprendre des actifs
européens de John Malone
pour 18 milliards d’euros.
// P. 29
CARNET // P. 34
Serge Picard pour « Les Echos »
Shutterstock
C’est une opération à 18,4 milliards d’euros qui
doit permettre à Vodafone de devenir un géant
des télécoms dans le mobile, mais également
dans le fixe. Après avoir déjà mis la main sur
trois câblo-opérateurs du Vieux Continent, le
géant britannique a racheté mercredi plusieurs
actifs appartenant à l’américain Liberty Global,
La cotation de
la filiale américaine
d’AXA n’a pas
emballé Wall Street
ASSURANCE Plus importante intro-
SUR
DOMINIQUE SEUX
DANS « L’ÉDITO ÉCO »
À 7H45
DU LUNDI AU VENDREDI
ISSN0153.4831
NUMÉRO 22693
110eANNÉE
38 PAGES
Antilles-Réunion 3,70 €. Guyane-St Martin
4,80 €. Belgique 5,80 €. Espagne 4 €. Grande-Bretagne 6. Grèce 3,70 €. Italie 4 €
Luxembourg 6,10 €. Maroc 28 DH. Suisse
1 0,4 0 F S . Tu n i s i e 4 , 5 T N D. Z o n e C FA
2.800 CFA.
LA ROUE TOURNE
l CULTURE L’IRRÉSISTIBLE ASCENSION DU CINÉMA IRANIEN
l STYLE JUSQU’AU BOUT DU MONDE
l ... ET MOI DANS LA FAMILLE CINÉPHILE, JE CHERCHE...
Télécoms : Vodafone devient
numéro deux en Allemagne
LA HAUSSE DES TAUX
INQUIÈTE LES ÉMERGENTS
Henri de Castries :
« La priorité est de ne
pas ralentir le rythme
des réformes » // P. 15
l BUSINESS STORY WEINSTEIN, NETFLIX... À CANNES,
duction en Bourse de l’année à New
York, la cotation jeudi d’AXA Equitable
Holdings a déçu. A 20 dollars par
action, le prix d’introduction de la
filiale américaine de l’assureur français est inférieur à la fourchette indicative de 24 à 27 dollars. AXA lève
2,7 milliards de dollars avec la mise sur
le marché de 24,5 % de son entité américaine. AXA Equitable Holdings se
trouve ainsi valorisé à 11,2 milliards de
dollars. Aux conditions de prix initialement visées, le géant français de l’assurance aurait pu lever entre 3,3 et
3,7 milliards de dollars, mais les conditions de marché plus compliquées
depuis une semaine l’ont contraint à
revoir ses ambitions à la baisse.
Comme prévu, cette opération va
cependant permettre à AXA de sortir
peu à peu de l’assurance-vie aux EtatsUnis et de financer une partie de
l’acquisition de l’assureur et réassureur bermudéen XL Group.
// PAGE 30 ET « CRIBLE » PAGE 38
le véhicule européen du magnat américain John
Malone. Vodafone reprend notamment Unitymedia, le deuxième câblo-opérateur en Allemagne. Outre-Rhin, l’opération inquiète fortement
ses concurrents. Pour certains observateurs,
l’explication est simple : John Malone jette
l’éponge face à un continent désespérément
fragmenté. Qu’il s’agisse du fixe ou du mobile, on
compte entre trois et quatre opérateurs télécoms dans chacun des pays de l’Union, là où les
Etats-Unis ou la Chine en comptent le même
nombre.... mais sur l’ensemble de leur territoire.
// PAGE 24 ET « CRIBLE » PAGE 38
Salaires : l’écart
de plus en plus béant
entre les Gafa et
les autres entreprises
Shutterstock
Laurent Cerino/RÉA
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La chronique par
Eric Le Boucher
Les écarts de revenus n’arrêtent pas
de se creuser dans la population mais
également entre entreprises. Les Apple, Google et autres stars offrent des
salaires et bonus de plus en plus élevés tandis que la majorité des autres
entreprises n’ont pas les moyens
d’augmenter leurs employés. L’écart
de salaire moyen entre le 1 % des compagnies qui paient le mieux aux EtatsUnis et les 50 % qui paient le moins
est passé du simple au triple depuis
1981. Et le phénomène s’amplifie, car
les Gafa ont tendance à externaliser
les tâches subalternes et à bénéficier
d’une spirale positive. // PAGE 12
Taxe d’habitation : ce que réserve
le grand soir des « impôts locaux »
Un rapport dresse des premières pistes pour financer
la fin de la taxe d’habitation pour les communes.
FISCALITÉ Le sénateur Alain Richard et le préfet Dominique Bur ont remis à Matignon
leurs recommandations pour compenser les pertes de recettes des collectivités locales liées
à la fin de la taxe d’habitation, promise « au plus tard d’ici à 2021 » par l’exécutif. Deux grands
scénarios : transférer au bloc communal la taxe foncière perçue par les départements ou
affecter une fraction d’un impôt national au bloc communal. Plus inattendu, leur rapport
met sur la table la possibilité de transférer à l’Etat les droits de mutation versés lors de
l’acquisition d’un bien immobilier. Ce qui ne règle pas la question du manque à gagner global
pour l’Etat. // PAGE 2 ET L’ÉDITORIAL D’ÉTIENNE LEFEBVRE PAGE 11
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
02 //
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018 Les Echos
Si le chef de l’Etat ne perd pas de temps à construire
des alliances pour ses réformes internes, la méthode
peut être contre-productive à l’international.
LE FAIT
DU JOUR
POLITIQUE
Cécile
Cornudet
Dessins Fabien Clairefond pour « Les Echos »
D
ans la « grammaire »
macronienne, les
phrases se conjuguent
au singulier. L’équipe décide
et agit seule, parce que, penset-elle, les précédentes se sont
anémiées à force d’écouter
et de concerter. Les partis
politiques ne comptent plus,
les partenaires sociaux
freinent le changement,
le Parlement travaille
lentement : efficacité,
exécution doivent rimer avec
autorité et centralisation,
professe le pouvoir.
Emmanuel Macron lui-même
ne s’est-il pas fait élire seul
contre tous ? Pour l’instant,
le singulier paye. Face à un
exécutif inflexible, le conflit
à la SNCF semble s’essouffler.
Un référendum pour relancer
l’action, décident les syndicats,
concédant de fait qu’elle
nécessite d’être ranimée.
Pas plus que le Code du travail
et la sélection à l’université,
la réforme n’a jusqu’ici créé
cette étincelle susceptible
d’embraser la rue. Si la voie
reste libre, pourquoi perdre
du temps ?
A l’international, le chef
de l’Etat a également laissé
parler sa nature. Il a saisi des
opportunités, créant un lien
privilégié avec Donald Trump
quand les autres chefs d’Etat
le mettaient à distance,
ou jouant les intermédiaires
entre le Liban et l’Arabie
saoudite. Il s’est posé en leader
de l’Europe, jouant de sa
fougue et de sa « vision » pour
bousculer une Union fatiguée
(discours d’Athènes et de la
Sorbonne). Il a même avancé
seul sur l’idée d’un accord
élargi avec l’Iran. Las, Trump
n’en fait qu’à sa tête, l’Europe
est humiliée, la situation se
dégrade dangereusement au
Moyen-Orient. Les affaires du
monde s’accordent au pluriel.
Il faut bâtir des alliances.
Recevant le prix Charlemagne
pour « sa vision pour une
nouvelle Europe », le président
français a cette fois
parlé au pluriel jeudi
à Aix-la-Chapelle. « Unité »,
« concertation », « ensemble »,
a-t-il égrené. « Les divisions
nous poussent à l’inaction »,
« l’Europe ne peut
plus fonctionner sur
des hégémonies successives »,
« il faut parler avec tous
pour construire notre propre
souveraineté ». Les mots y sont
accordés au bon nombre…
mais c’est aussi le ton que
l’on retiendra. Lance-t-on un
collectif en commençant
par secouer son partenaire,
en l’occurrence l’Allemagne et
son « fétichisme budgétaire » ?
Emmanuel Macron a
un pluriel singulier.
ccornudet@lesechos.fr
en bref
Migrants : le ton monte encore
d’un cran entre Hidalgo et l’exécutif
POLITIQUE La noyade accidentelle d’un migrant à Paris a
encore un peu plus envenimé mercredi les relations déjà tendues entre Anne Hidalgo et l’exécutif sur la gestion des campements de migrants, à l’insalubrité alarmante, réapparus dans la
capitale. « L’Etat doit au plus vite mener une opération de mise à
l’abri des migrants. [...] C’est un devoir humanitaire. C’est aussi
une nécessité d’ordre public », a taclé la maire de Paris. Gérard
Collomb a sèchement répliqué, défendant la mobilisation « sans
faille » de l’Etat et opposant son « désaccord » à ces critiques.
Business France : Pénicaud « sereine »
avant sa convocation chez un juge
JUSTICE Muriel Pénicaud s’est dite jeudi, sur RTL, « très
sereine » avant sa prochaine convocation en tant que témoin
assisté, le 22 mai, chez un juge d’instruction, dans le cadre de
l’enquête sur le déplacement controversé d’Emmanuel Macron
à Las Vegas en 2016, qu’elle a organisé lorsqu’elle dirigeait Business France. L’organisme avait confié à Havas la quasi-totalité
des prestations, sans passer par un appel d’offres, en infraction
avec le code des marchés publics. Les enquêteurs cherchent à
déterminer si la ministre a pu être informée en amont de ces
éventuels dysfonctionnements, ce qu’elle a toujours nié.
RETROUVEZ NICOLAS BARRÉ
LE DIRECTEUR DE LA RÉDACTION DES ECHOS
DANS LE JOURNAL DE 8H D’EUROPE MATIN
PRÉSENTÉ PAR PATRICK COHEN
#E1Matin
l Un rapport remis à Matignon dresse des premières pistes pour financer
la disparition de la taxe d’habitation pour les communes.
l La question du manque à gagner pour l’Etat reste entière.
COLLECTIVITÉS
LOCALES
En annonçant la fin de la taxe
d’habitation pour 80 % des ménages, Emmanuel Macron anticipait-il l’engrenage fiscal qui allait se
mettre en route ? Un an après son
élection, la mise en œuvre de cette
promesse de campagne s’apprête à
déclencher un « big bang » dans les
finances des collectivités locales,
comme le préfigure le rapport du
sénateur Alain Richard (LREM) et
du préfet Dominique Bur remis ce
mercredi à Matignon. Ces deux fins
connaisseurs avaient pour mission
de proposer des recommandations
pour compenser les pertes de recettes des collectivités locales. Mission
d’autant plus complexe que le chef
de l’Etat a annoncé en décembre la
disparition de la taxe d’habitation
pour tous les ménages, faute de
quoi le projet s’exposait à une censure du Conseil constitutionnel.
D’où la nécessité de trouver, non pas
10 milliards, mais 20 milliards de
financement pour les communes.
Le tout, en excluant de créer un
nouvel impôt.
Shutterstock
Macron
et le singulier-pluriel
Ce que réserve le « grand
soir » des impôts locaux
Les finances des collectivités locales vont subir un « big bang » avec la fin de la taxe d’habitation.
d’impôt national », souligne le rapport, en réponse aux élus qui le préconisent. Quel que soit le scénario
retenu, la réforme des valeurs locatives pour la taxe foncière doit être
menée au bout, insistent ces experts.
Plus inattendu, ce rapport met
sur la table la possibilité de transférer à l’Etat les DMTO, ces droits de
mutation versés lors de l’acquisition d’un bien immobilier, actuellement perçus par les départements.
La mission pointe un décalage
entre la dynamique des DMTO, très
variable d’un département à l’autre,
Deux grands scénarios
Le rapport dresse deux grands scénarios. Le premier consiste à transférer au bloc communal (communes et EPCI) la taxe foncière perçue
par les départements (14 milliards
d’euros estimés en 2020). Cette
option a pour avantage de remplacer la taxe d’habitation par un autre
impôt local, sur lequel les communes garderont une liberté de taux.
Elle nécessite de trouver une compensation pour les départements
qui pourraient se voir affecter une
fraction d’un impôt national (CSG
ou TVA) à l’image de ce qui a été fait
pour les régions.
La deuxième proposition repose
sur l’affectation d’une fraction d’un
impôt national au bloc communal,
sachant que les élus n’auraient plus
de pouvoirs sur les taux. « La mission met en garde contre l’hypothèse
d’une “localisation” de telles fractions
« Nous avons trois
ans pour proposer
de nouvelles pistes
d’économies. »
JEAN-RENÉ CAZENEUVE
Député LREM
et les dépenses sociales assumées
par les départements, principalement le RSA. « Il apparaîtrait préférable de les remplacer dans les recettes des départements par une part
d’impôt national », expliquent-ils.
Tout ceci ne règle pas la question
du manque à gagner global pour
l’Etat. « L’Etat renoncerait à la croissance à venir de près de 10 % de ses
propres recettes », indique le rapport. La suppression de la taxe
d’habitation pour les 20 % de ménages qui la paient encore n’est pas inscrite dans la trajectoire budgétaire
sur le quinquennat. Le ministre de
l’Action et des Comptes publics,
Gérald Darmanin, a laissé entendre
qu’elle serait financée par des économies supplémentaires. Mais lesquelles ? Jean-René Cazeneuve,
député LREM spécialiste des collectivités locales, se veut rassurant :
« Nous avons trois ans pour proposer
de nouvelles pistes d’économies ».
Pour alléger la facture, un consensus se dessine autour du maintien
d’une taxe d’habitation sur les résidences secondaires et les logements
vacants. Elle pourrait être transformée en surtaxe foncière, ce qui
ramènerait le « trou » dans le budget de l’Etat à 7 milliards. Des débats
auront sans doute lieu sur le délai de
mise en œuvre. Dans un communiqué, Matignon s’engage à ce que la
taxe d’habitation disparaisse « au
plus tard d’ici à 2021 ». Ceci suppose
que la réforme pourrait être étalée
sur deux années, 2020 et 2021.
Une autre piste à l’étude serait de
revenir en partie sur l’exonération
de taxe foncière dont bénéficient les
logements sociaux, du moins pour
les opérations futures de construction. En attendant, les élus locaux se
réuniront fin mai dans le cadre de la
conférence nationale des territoires
pour réagir à ces propositions.
— In. F.
(
L’éditorial
d’Etienne Lefebvre
Page 11
« L’exécutif a pris le problème à l’envers »
Propos recueillis par
Ingrid Feuerstein
@In_Feuerstein
1
Le secrétaire d’Etat
Olivier Dussopt a promis
une concertation avec les élus
locaux. Quel point de vue allezvous défendre ?
Depuis l’origine, de nombreux élus
locaux s’opposent à la suppression
de la taxe d’habitation pour plusieurs raisons. Cette disparition pose
un problème de compensation pour
les collectivités, risque de limiter
leur autonomie fiscale et supprime
pour le citoyen le lien entre l’impôt
local et les services à l’échelle de sa
commune. Le gouvernement s’est
mis dans une situation périlleuse
parce qu’il a pris le problème à
l’envers. Il aurait fallu avoir un grand
débat sur les ressources fiscales globales des collectivités, avant de supprimer la taxe d’habitation.
Maintenant que la réforme est
engagée, nous avons fait des propositions au sein du comité des finances locales, qui passent notamment
par le transfert de la taxe foncière
des départements au bloc communal. Pour compenser le manque à
gagner pour les départements,
nous défendons l’affectation d’une
fraction d’un impôt national,
comme la CSG ou la TVA. Selon
nous, les conseils départementaux
QUESTIONS À...
PHILIPPE LAURENT
Hamilton/RÉA
FRANCE
Secrétaire général
de l’Association des maires
de France et maire UDI
de Sceaux
devraient garder la possibilité de
voter un taux additionnel pour préserver leur autonomie fiscale. Au
lancement de ses travaux, la mission Richard-Bur avait également
étudié la création d’une contribution citoyenne de 3 à 4 milliards
d’euros pour faire participer un
maximum de citoyens aux services
locaux. Nous y étions favorables,
parce que cela nous paraissait logique que tout le monde soit responsabilisé sur la dépense locale. Mais
lorsque Jacqueline Gourault,
par exemple, a évoqué ce nouvel
impôt, elle a vite été recadrée.
Le gouvernement a reculé par peur
qu’on lui reproche de prendre au
contribuable d’une poche ce qu’on
lui donnait dans l’autre, surtout face
au tollé provoqué par la hausse de
la CSG.
2
La réforme des valeurs
locatives s’annonce complexe. Faut-il la mener au bout ?
Tout à fait. C’est une condition
nécessaire pour maintenir la taxe
sur le foncier bâti, sinon elle subira
le même sort que la taxe d’habitation : elle sera supprimée au motif
qu’elle est injuste. Nécessairement,
cette révision fera des gagnants et
des perdants, mais ces transferts
viendront corriger l’injustice de la
situation actuelle. C’est bien ce qui
est souhaité !
3
Que pensez-vous
d’un ajustement de la taxe
foncière à chaque changement
de propriétaire ?
La proposition était déjà sur la table
lorsque François Baroin, alors
ministre du Budget, avait lancé la
réforme en 2010. Nous n’y sommes
pas favorables car elle laisse perdurer l’injustice durant de longues
années. Qui plus est, elle freine la
mobilité. Ceux qui gardent leur
bien cinquante ans ne verront pas
leur taxe foncière ajustée. Nous
avons émis une autre idée qui serait
de baser le calcul de la taxe foncière
sur la valeur vénale du bien. Chaque
année, les propriétaires déclareraient la valeur estimée de leur bien.
Lors de la revente, s’il y a un écart
important entre la valeur déclarée
et le prix de vente, le contribuable
serait redressé sur la différence.
4
L’exécutif dit qu’il financera
la fin de la taxe d’habitation
par la baisse de la dépense
publique. Est-ce tenable ?
C’est bien ce qui nous inquiète. Sur
les 18 milliards que représente la taxe
d’habitation payée aujourd’hui par
les contribuables, seuls 3 milliards
ont été votés dans la loi de finances
pour 2018. L’exclusion des résidences secondaires de cette exonération
permettrait de gagner 2 milliards.
Il reste encore 13 milliards d’euros
à trouver. Nous sommes sceptiques
sur le fait que la mesure puisse être
financée par la baisse de la dépense
publique. Si l’Etat ne parvient pas
à tenir son objectif d’économies, il se
tournera à coup sûr, comme toujours, vers les collectivités. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FRANCE // 03
Les Echos Vendredi 11, samedi 12 mai 2018
Mesurer les écarts de salaire
hommes-femmes, un casse-tête
ÉGALITÉ
PROFESSIONNELLE
Le 8 mars, la ministre
du Travail annonçait le
lancement d’un logiciel
de paie commun
à toutes les entreprises
mesurant les écarts
de salaire.
Sa mise en œuvre
est plus compliquée
que prévu.
Marie Bellan
@mbellan1
Le sujet a beau être consensuel, il
reste difficile de le mettre en œuvre.
L’égalité professionnelle entre les
hommes et les femmes a fait l’objet
d’une concertation avec les parte-
naires sociaux depuis début mars,
suite aux annonces du ministère du
Travail pour résorber les écarts de
salaire inexpliqués qui perdurent
entre les salariés hommes et leurs
collègues femmes, soit 9 % en
moyenne en France. Six réunions se
sont tenues avec pour objectif,
notamment, de fixer une méthodologie commune pour mesurer ces
écarts. La ministre du Travail,
Muriel Pénicaud, et la secrétaire
d’Etat chargée de l’Egalité entre les
hommes et les femmes, Marlène
Schiappa, ont fait le bilan de cette
concertation mercredi lors d’une
conférence de presse commune.
Le 8 mars dernier, Muriel Pénicaud, dans une interview aux
« Echos », avait fait part de sa
volonté d’imposer à toutes les
entreprises l’utilisation d’un logiciel
libre permettant de mesurer les
écarts de salaire. Ce type de logiciel
existe en Suisse, où il n’est pas obligatoire et d’ailleurs peu utilisé.
Révision constitutionnelle :
Macron entame son bras
de fer avec Larcher
POLITIQUE
Le président du Sénat
dénonce un affaiblissement programmé
du Parlement
et une atteinte
au bicamérisme.
Grégoire Poussielgue
@Poussielgue
Une modernisation et un retour à
l’esprit de la Ve République, selon le
Premier ministre, Edouard Philippe. Une atteinte intolérable aux
droits du Parlement et au bicamérisme, selon Gérard Larcher, le président du Sénat. Le bras de fer entre
l’exécutif et le Sénat sur le projet de
loi constitutionnelle a formellement commencé mercredi, après
son adoption en Conseil des ministres. « Il ne s’agit pas de revenir à la
IVe , d’inventer une hypothétique
VIe République. Il s’agit de revenir
aux équilibres de la Ve et, à certains
égards, de revenir à l’esprit d’origine », a déclaré Edouard Philippe à
l’issue du Conseil.
Le président du Sénat n’est pas
sur la même longueur d’onde.
Après avoir déjà fait part de ses
réserves sur les projets du gouvernement, Gérard Larcher, qui se dit
« déterminé », a attaqué bille en tête,
à peine le Conseil des ministres
achevé. Prenant son bâton de
défenseur du travail parlementaire,
il a dénoncé un affaiblissement programmé du Parlement – via la restriction du droit d’amendement ou
la mainmise du gouvernement sur
l’ordre du jour – et une atteinte au
bicamérisme. « Préserver les pouvoirs du Parlement, c’est préserver
les fondements de la démocratie
représentative. Affaiblir le Parlement, c’est risquer de déplacer le
débat dans la rue », a averti Gérard
Larcher.
Le ton est donné. Edouard Philippe se fait peu d’illusions à court
terme. L’Assemblée nationale,
avant l’été, et le Sénat, après la coupure estivale, ne tomberont pas
d’accord sur une même version du
texte lors de leur première lecture.
Un long processus de négociations
va donc s’ouvrir pour tenter de trouver un point d’atterrissage. Cerise
sur le gâteau, la volonté de l’exécutif
de renouveler intégralement le
Sénat en 2021 ne passe évidemment
pas du côté des sénateurs, mais le
chemin est encore long jusqu’à la fin
de la procédure parlementaire.
Cette réforme constitutionnelle,
Le président du Sénat, Gérard
Larcher, se dit « déterminé ».
Photo Lionel Bonaventure/AFP
qui reprend les propositions
d’Emmanuel Macron durant la
campagne présidentielle, pourra en
effet aboutir si la majorité LREM et
la droite, majoritaires au Sénat,
trouvent un accord. Le chef de l’Etat
a donc besoin du soutien de Gérard
Larcher. Pour pouvoir mener son
projet à bien, le texte doit être adopté
dans les mêmes termes par l’Assemblée nationale et le Sénat. Si c’est le
cas, Emmanuel Macron pourra
choisir la voie du Parlement réuni
en Congrès ou du référendum.
Deux autres projets de loi
Si nombre de dispositions dans ce
projet de réforme font consensus, il
n’est pas certain en revanche que la
droite, encore sous le choc de la présidentielle, ait envie d’offrir une victoire politique à Emmanuel Macron
en trouvant un accord lui permettant de mener à bien cette réforme
constitutionnelle. Dénoncer les
atteintes au Parlement trouve aussi
un écho à gauche, ce qui nourrit les
critiques contre un président de la
République accusé de vouloir
concentrer tous les pouvoirs.
Le projet de loi constitutionnelle
n’est pas le seul à hérisser le Sénat.
Avec deux autres projets de loi –
organique et ordinaire – qui seront
présentés le 23 mai en Conseil des
ministres, le gouvernement entend
avec sa réforme des institutions
réduire de 30 % le nombre de parlementaires, instaurer une dose de
proportionnelle et limiter à trois le
nombre de mandats dans le temps.
S’il n’a pas besoin de la droite
pour pouvoir adopter ces deux textes, l’exécutif sait qu’ils s’intègrent
dans un projet d’ensemble. n
L’avantage de cet outil est de disposer d’indicateurs communs permettant de comparer les écarts
d’une entreprise à l’autre. Mais le
choix des indicateurs est complexe.
« Nous voulons un outil fiable statistiquement et qui ne soit pas une
usine à gaz », explique le cabinet de
la ministre. Du coup, trois options
sont désormais sur la table : soit
créer effectivement un logiciel à
part, soit adapter les logiciels de
paie existants, ou encore se servir
de la DSN (déclaration sociale
nominative), qui est désormais obligatoire pour toutes les entreprises.
Test en juin
Un premier outil devrait être en
démonstration pour les partenaires sociaux d’ici à juin pour tester la
robustesse des différents modèles.
Certains indicateurs sont évidents :
le diplôme, la catégorie occupée
dans la convention collective, etc.
D ’a u t r e s f o n t d é b a t , c o m m e
l’ancienneté ou l’expérience. Quel
que soit le scénario choisi, l’objectif
est d’imposer à toutes les entreprises la mesure des écarts salariaux
dans un premier temps, la création
d’une enveloppe de rattrapage salarial ensuite, avec l’obligation, sous
trois ans et sous peine de sanction
financières (jusqu’à 1 % de la masse
salariale), de les résorber.
Le contrôle de l’effectivité de ce
rattrapage salarial sera une des
quatre priorités de l’Inspection du
travail, a affirmé Muriel Pénicaud.
Les sanctions restent les mêmes
qu’aujourd’hui, mais elles s’apprécieront au regard des résultats obtenus (les écarts de salaire) et non
plus des moyens déployés (le
fameux plan d’action pour l’égalité
hommes-femmes) qui peuvent rester sans effet. Par ailleurs, les entreprises seront tenues de rendre
publics, via leur site Internet par
exemple, les écarts qu’elles auront
mesurés auprès de leurs salariés. n
La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, et la secrétaire
d’Etat chargée de l’Egalité entre les hommes et les femmes,
Marlène Schiappa. Photo Ludovic Marin/AFP
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
04 // FRANCE
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018 Les Echos
Plan compétences : les missions locales
veulent s’émanciper de Pôle emploi
Le grand plan compétences
d’Emmanuel Macron va-t-il buter
sur des guerres de chapelle informatiques ? C’est ce que craignent
les missions locales, acteur majeur
de l’insertion des jeunes peu qualifiés et donc appelées à jouer un rôle
important – aux côtés des régions et
de Pôle emploi – dans ce plan de formation de 15 milliards d’euros.
« Nous voulons être prescripteurs de
manière autonome », revendique
Serge Kroichvili, le délégué général
de l’Union nationale des missions
locales, l’UNML, qui suspecte, à
demi-mot, la « stratégie d’occupation
du terrain » de l’opérateur national.
De par sa nature technique, le
sujet paraît secondaire. A tort, car la
réussite du volet numérique d’un
grand projet conditionne souvent
celle du projet lui-même. En
l’occurrence, le plan Macron cible
deux catégories de personnes éloignées du marché du travail : les
chômeurs peu qualifiés et les jeunes décrocheurs. Encore faut-il que
ces derniers puissent tous bénéficier du choc de formation promis
au moment où celui-ci démarre.
Le schéma est le suivant : l’argent
– financé par une contribution des
Shutterstock
Alain Ruello
@AlainRuello
entreprises et des crédits budgétaires – est alloué aux régions volontaires sous conditions, lesquelles peuvent s’appuyer sur Pôle emploi pour
acheter une partie des formations.
Quand c’est le cas, il faut en passer
par l’informatique de l’opérateur
public, et notamment son logiciel
Kairos, qui fait le lien avec les organismes de formation, lequel ne traite
que des demandeurs d’emploi. Le
hic, souligne Serge Kroichvili, c’est
que 4 jeunes sur 10 qui frappent
pour la première fois à la porte d’une
des 442 missions locales chaque
année – soit au bas mot près de
185.000 jeunes – n’ont jamais franchi
celle de Pôle emploi. Et pour s’inscrire, il faut compter jusqu’à quatre
semaines, poursuit-il.
Souci de « cohérence »
Le problème se posait déjà lors du
plan 500.000 formations supplémentaires de la fin du quinquennat
Hollande. Avec cet effet paradoxal
que ce plan censé diminuer le chômage a contribué en partie à l’augmenter puisque nombre de jeunes
qui n’étaient pas inscrits ont été basculés dans la catégorie A, B ou C de
Pôle emploi une fois leur formation
terminée… Pôle emploi, par la voix
de sa directrice chargée de la formation, Audrey Pérocheau, rappelle
que le système Kairos en tant que tel
n’est pas en cause, car le Code du travail impose d’être dans les fichiers de
Les missions locales veulent pouvoir suivre le parcours de leurs jeunes de manière autonome.
l’opérateur pour avoir accès à une
formation financée par l’opérateur.
Mais pour les autres, « il y a bien un
point à régler », avec l’objectif d’éviter
« si possible » qu’ils s’inscrivent,
reconnaît-elle, promettant une solution « d’ici à quelques semaines ».
En l’occurrence, la solution passerait par Ouiform’, un logiciel en
cours de test dans la région Grand
Est et promis à généralisation, ce
qui n’enchante pas les missions
locales. « La logique de Pôle emploi,
c’est tout par Ouiform’. Sauf que
nombre de jeunes n’ont pas accès au
numérique », souligne leur délégué
général. Autre crainte pointée du
doigt, avec cet outil, l’organisme de
formation pourra sélectionner les
stagiaires parmi ceux qui sont intéressés, excluant de facto les moins
qualifiés. « Nous voulons donc pouvoir inscrire un jeune en formation
dans notre système d’information
s a n s p a s s e r p a r c e l u i d e Pô l e
emploi », revendique l’UNML qui,
dans un souci de « cohérence », veut
pouvoir « suivre » le parcours de ses
jeunes de manière autonome.
Pour complexifier le tableau, le
ministère du Travail développe son
propre logiciel pour le suivi des formations, baptisé « Agora ». A moins
qu’Agora ne mette tout le monde
d’accord puisque son but est, justement, de partager l’information
entre tous les acteurs concernés, du
stagiaire au formateur en passant
par le financeur ou le conseiller. n
Des structures plébiscitées, mais financièrement fragiles
Ces acteurs de l’insertion
des jeunes mettent en avant
la qualité de leurs services
d’accompagnement mais
déplorent des financements
toujours en dents de scie.
©CRÉDIT ÉRICDESSONS/JDD/SIPA
Les missions locales ont dû digérer
aux forceps la mise en place de la
garantie jeune, le dispositif phare
du quinquennat Hollande pour les
16-25 ans reconduit par le gouvernement Philippe, et elles
accueillent chaque année un nombre toujours plus important de jeunes en difficulté. Pourtant, la qualité
de leur aide ne se dément pas, si l’on
en juge par les différentes enquêtes
réalisées au cours du temps.
La dernière en date, réalisée
auprès d’un peu plus de 11.000 jeunes, ne constitue pas un sondage en
soi, mais l’échantillon affiche un
profil très proche du public
accueilli, assure l’Union nationale
des missions locales, l’UNML, qui
l’a commanditée. Il en ressort un
véritable plébiscite. Ainsi, plus de
8 jeunes sur 10 se déclarent satisfaits ou très satisfaits des services
rendus. Trois sur quatre affirment
avoir repris confiance en eux et se
déclarent prêts à les conseiller à un
ami en cas de besoin. Tout juste si
quelques bémols apparaissent,
tard, la situation ne s’est pas améliorée alors qu’elles sont appelées à
jouer un rôle majeur dans le grand
plan compétences de Macron.
Objectifs de résultat
comme l’accès à l’apprentissage,
« seuls » 15.000 du 1,3 million de jeunes accompagnés chaque année y
ayant accès. Tous dispositifs confondus, l’Union nationale des missions locales revendique un taux
d’insertion de 42 %.
Tout irait pour le mieux s’il n’y
avait des problèmes de fin de mois.
Fin 2016, l’Inspection générale des
affaires sociales (Igas) pointait déjà
un modèle économique fragilisé
par « l’instabilité chronique » de leur
financement. Un an et demi plus
Sur le papier pourtant, les missions
locales peuvent compter sur un
budget « plutôt satisfaisant », reconnaît Serge Kroichvili, le délégué
général de l’Union nationale des
missions locales, l’UNML. Sur les
660 millions attendus cette année,
206 millions doivent venir de l’Etat,
soit la même somme que l’année
précédente, le solde provenant des
régions, départements ou communes, et de l’Europe pour une fraction de la Garantie jeunes.
Le hic, c’est que tous les bailleurs
ont le pied sur le frein, conditionnant une partie des fonds à des
objectifs de résultat, qui peuvent
aller jusqu’à 30 % des sommes en
jeu. « Nous ne sommes pas opposés
à cette logique de performance, à
condition que l’on soit informé des
objectifs à temps et pas à cette hauteur. Nous n’avons pas beaucoup de
marges de négociation », déplore
Serge Kroichvili. Sans oublier les
bailleurs qui se sont purement et
simplement désengagés.
Interpellée fin janvier par courrier sur le sujet, Muriel Pénicaud a
souligné la stabilité des crédits de
l’Etat, financeur majoritaire, dans le
budget 2018 avec un taux de mise en
réserve de 1,7 %, contre un taux normal de 3 %, selon la réponse à
laquelle « Les Echos » ont eu accès.
A cette « subvention socle », se rajoutent 160 millions au titre de la Garantie jeunes, hors crédits alloués à
l’allocation. La ministre du Travail a
aussi demandé à ses services la possibilité d’une rallonge de 10 millions
pour le Pacea, le parcours d’accompagnement des jeunes, né de la loi
El Khomri.
Gagner en visibilité
Plus globalement, les missions locales comptent sur la Conférence
nationale des financeurs – une des
recommandations du rapport Igas
reprise dans la feuille de route du
délégué ministériel aux missions
locales – pour gagner en visibilité
sur leurs ressources. Après une première réunion en octobre 2017, une
seconde réunion, le 27 avril, a permis aux parties prenantes d’acter
d’un certain nombre de groupes de
travail. Toujours dans sa réponse,
Muriel Pénicaud se veut rassurante,
assurant qu’une déclinaison région
par région de cette Conférence des
financeurs aura lieu « à compter de
septembre 2018 ». n
DIMANCHEDE10H À11HENDIRECTDELILLE
LEGRANDRENDEZ-VOUS
PRÉSENTÉPARDAVIDDOUKHAN,NICOLASBARRÉETLAURENCEFERRARI
XAVIERBERTRAND
PrésidentdelarégionHauts-de-France
ENDIRECTSUREUROPE1,CNEWSETLESECHOS.FR
Buzyn va recevoir
les médeçins
urgentistes
SAMU Agnès Buzyn a indiqué
mercredi qu’elle recevrait les
médecins urgentistes « la
semaine prochaine » au sujet
du décès en décembre d’une
jeune femme, Naomi
Musenga, quelques heures
après avoir été raillée par une
opératrice téléphonique du
Samu. La ministre de la Santé
a évoqué la date du lundi 14.
Un rapport parlementaire est
en cours sur les numéros
d’urgence. « Nous l’aurons
avant l’été et il y aura très vraisemblablement des décisions
qui seront prises autour de
l’organisation des urgences »,
a-t-elle indiqué. Jeudi, les
parents de Naomi Musenga
ont demandé que « justice soit
faite ». L’opératrice du Samu a
été suspendue par l’hôpital
« à titre conservatoire ».
l Les missions locales veulent une certaine autonomie dans la prescription des formations.
l Or, pour accéder à celles-ci, il faut en passer par le logiciel informatique de Pôle emploi.
FORMATION
en bref
La production
industrielle
repart à la baisse
CONJONCTURE La produc-
tion industrielle a reculé de
0,4 % en mars après s’être
redressée de 1,1 % le mois précédent, plombée notamment
par la production de gaz et
d’électricité, a annoncé mercredi l’Insee. La production
manufacturière, qui avait
perdu du terrain en février
(–0,5 %), s’est en revanche stabilisée (+0,1 %), avec une amélioration notable dans le secteur des biens d’équipement.
Au cours du trimestre, la production a baissé de façon sensible dans l’industrie manufacturière (–1,8 %) comme
dans l’ensemble de l’industrie
(–1,3 %). La production des
trois derniers mois est toutefois supérieure de 2 % à celle
enregistrée sur la même
période un an auparavant.
Déclaration
obligatoire
des cas de rubéole
SANTÉ La rubéole a rejoint la
liste des maladies dites « à
déclaration obligatoire », dont
les médecins doivent notifier
les cas de manière anonymisée aux autorités de santé,
selon un décret du ministère
de la Santé p aru jeudi au
« Journal Officiel ». Comme
l’explique l’Institut national
de veille sanitaire, le système
des maladies à déclaration
obligatoire vise à « agir et prévenir les risques d’épidémie »,
mais aussi à « analyser l’évolution dans le temps de ces maladies et adapter les politiques de
santé publique aux besoins de
la population ». Généralement bénigne, la rubéole est
une maladie qui peut, chez les
femmes enceintes, entraîner
de graves malformations
congénitales, voire des morts
fœtales.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 05
Les Echos Vendredi 11, samedi 12 mai 2018
MONDE
en
chiffres
ÉTATS-UNIS : LES PRIX À
LA PRODUCTION STABLES
POLOGNE : LE TAUX
DE CHÔMAGE À 6,3 %
Aux Etats-Unis,
le département du Travail
a annoncé, mercredi,
que son indice des prix à la
production avait augmenté
de 0,1 % en avril après + 0,3 %
en mars. Sur un an,
la croissance de cet indice
est ramenée à 2,6 %, contre
3,0 % en mars. Cela alors
que l’inflation est contenue
à environ 2 %.
Le taux de chômage
en Pologne a continué
de baisser en avril, à 6,3 %
de la population active, soit
1,04 million de personnes
après 6,6 % en mars
et 6,8 % en février, a annoncé
mercredi le ministère
polonais du Travail. En
l’espace d’un an, le chômage
est passé de 7,7 % de la
population active à 6,3 %.
13.779 %
L’INFLATION AU
VENEZUELA EN AVRIL
SUR UN AN
La hausse des prix sur un an
au Venezuela a littéralement
explosé à 13.779 %, selon
un rapport diffusé
par le Parlement. Pour
le seul mois d’avril,
l’augmentation ressort
à 80 %.
Europe : Emmanuel Macron
presse l’Allemagne de se « réveiller »
l En déplacement à Aix-la-Chapelle, le chef de l’Etat a critiqué le « fétichisme » budgétaire de l’Allemagne.
l Il l’appelle à dépasser ses tabous pour bâtir une Europe plus forte, en particulier face à Donald Trump.
EUROPE
Derek Perrotte
@DereckPerrotte
— Bureau de Bruxelles
Le discours est offensif et la vision
pour l’Europe très ambitieuse,
comme toujours. Mais le ton est
plus direct, sinon dur, qu’à l’habitude, témoignant de l’impatience et
de l’inquiétude qui gagnent l’Elysée.
Jeudi, à Aix-la-Chapelle, où il a reçu
des mains d’Angela Merkel le prix
Charlemagne récompensant son
engagement européen, Emmanuel
Macron a mis la pression sur la
chancelière allemande pour bâtir
au plus vite l’Union européenne
post-Brexit. Sur ses terres mêmes et
sans détour.
« N'attendons pas. Agissons maintenant ! » a exhorté le chef d’Etat
français, appelant l’Allemagne à
dépasser ses tabous au nom du
nécessaire renforcement de l’Union
européenne. « En Allemagne, il ne
peut y avoir un fétichisme perpétuel
pour les excédents budgétaires et commerciaux, car ils sont faits aux dépens
des autres », a-t-il en particulier
affirmé. C’est un tacle appuyé à la
nouvelle coalition gouvernementale, qui vient d’ y réaffirmer un
credo budgétaire très orthodoxe.
« Je crois à un budget européen
beaucoup plus ambitieux (...) Je crois
à une zone euro plus intégrée, avec un
budget propre », a répété Emmanuel Macron, remettant aussi en
avant le projet de taxe sur les géants
du numérique et la nécessité de
mieux préserver la politique agricole commune dans le futur budget
européen. Autant d’enjeux sur lesquels Paris se heurte aux réticences
de Berlin, qui craint d’avoir à payer
toujours plus pour des pays du Sud
jugés trop dépensiers.
« Mais réveillez-vous ! La France a
changé. Elle a fait ses réformes tant
attendues et continuera. La France
veut une Europe pour l’Europe, pas
pour elle-même », a lancé en
réponse le président de la République, gageant de son côté que la
baisse de la dépense publique et les
changements de traités européens
ne seront « plus des tabous » pour la
France.
Merkel reste prudente
Reste à savoir si, après ce quatrième
grand discours sur l’Europe en
moins d’un an, Emmanuel Macron
refranchira le Rhin avec davantage
qu’une médaille autour du cou.
Dans son discours précédant la
remise du prix, qu’elle avait ellemême reçu en 2008, Angela Merkel
n’a pas caché que la France et
l’Allemagne ont « des discussions
difficiles » sur l’avenir de la zone
« N'attendons pas.
Agissons
maintenant ! »
EMMANUEL MACRON
Président de la République
française
Emmanuel Macron, entouré de son épouse, Brigitte, du maire d’Aachen, Marcel Philipp, de la chancelière allemande, Angela Merkel, et du chef du gouvernement
du Land de Westphalie, Armin Laschet, salue l’assistance après avoir reçu le prix Charlemagne. Photo Ludovic Marin/AFP
euro. « Car les cultures sont différentes, justifie-t-elle diplomatiquement. Mais nous allons avancer sur
l'union bancaire, sur l'union des
marchés des capitaux, nous allons
renforcer la zone euro, la rendre plus
compétitive et plus résistante face
aux crises », a affirmé la chancelière, qui doit composer avec le
poids des conservateurs dans sa
coalition.
Au-delà des divergences
économiques,
les deux dirigeants ont
profité de l’occasion
pour afficher leur unité
sur d’autres réformes
majeures en Europe.
Paris n’a pas le choix et le sait.
Sans un réel appui de l’Allemagne,
les ambit ions p our l’Europ e
d’Emmanuel Macron feront long
feu. « Je connais tous ceux qui en
France me disent : “Allez, allez vous
confronter à l'Allemagne (...), elle est
égoïste, elle est vieillissante, elle ne
veut pas réformer l'Europe.” Je sais
que c'est faux et jamais nous ne céderons à cette tentation », a aussi
insisté le chef de l’Etat.
Au-delà des divergences économiques, les deux dirigeants ont profité de l’occasion pour afficher leur
unité sur d’autres réformes majeures en Europe, dans la défense et la
politique étrangère en particulier.
Face à l’isolationnisme croissant de
Donald Trump, « le temps où l’on
pouvait simplement compter sur les
Etats-Unis pour nous protéger est
révolu (...) L'Europe doit prendre ellemême son destin en main », a expliqué Angela Merkel. Emmanuel
Macron a plaidé en écho pour faire
« faire de l'Europe une puissance géopolitique et diplomatique », accusant
implicitement les Etats-Unis,
après leur retrait de l’accord sur le
nucléaire iranien, de vouloir « dicter » leur conduite aux Européens. n
Nathalie Loiseau détaille les lignes rouges françaises
sur le budget européen
Dans un entretien
aux « Echos », la ministre
chargée des Affaires
européennes précise
les souhaits de Paris
pour le prochain budget
pluriannuel.
« On ne permet pas
l’émergence de
champions européens
du numérique et on
fragilise des pans de
l’économie
traditionnelle du fait
de cette concurrence
déloyale. »
Propos recueillis
par Gabriel Grésillon
@Ggresillon
— Bureau de Bruxelles
Après avoir immédiatement réagi,
avec une colère très calculée,
aux propositions de la Commission
européenne sur l’avenir du budget
de l’Union européenne, la France
cherche à affiner son message. Bien
décidée à combattre un projet qui
aurait des conséquences lourdes
pour la politique agricole commune
(PAC), elle entend aussi replacer le
débat dans une perspective plus
large en contre-attaquant sur
d’autres fronts.
Dans un entretien accordé aux
« Echos », la ministre chargée
de l’Union européenne, Nathalie
Loiseau, ne mâche pas ses mots
contre les coupes prévues dans la
PAC. De 5 %, selon Bruxelles, elles
seraient « beaucoup plus substantielles en tenant compte de l’inflation »,
prévient la ministre. « Vu l’ampleur
de la baisse affichée à ce stade, ce sont
toutes les exploitations agricoles qui
risqueraient de souffrir, pas seulement les plus grandes », s’inquiète
Nathalie Loiseau.
Derrière la bataille de la PAC, c’est
un bras de fer sur la physionomie
globale du futur « cadre financier
pluriannuel » qui est engagée. Comment compenser le coût du Brexit ?
Comment financer de nouvelles
ambitions communautaires que la
France salue, dans les domaines de
la défense, de la protection des fron-
NATHALIE LOISEAU
Ministre chargée
des Affaires européennes
Au-delà des inquiétudes sur la PAC, Nathalie Loiseau
veut être ferme sur la question des rabais et milite activement
pour une taxe sur le numérique. Photo Ludovic Marin/AFP
tières, de la jeunesse ou de la recherche ? Nathalie Loiseau répond
d’abord en attaquant les « rabais sur
le rabais ». Après que le RoyaumeUni eut obtenu son célèbre « chèque » annuel, de nombreux pays –
dont l’Allemagne – ont exigé une
réduction sur la hausse de contribution qu’impliquait ce cadeau fait à
Londres. Ce n’est pas le cas de la
France, qui aujourd’hui s’agace de la
proposition de Bruxelles de ne
remettre en cause ces ristournes que
de manière progressive, sur cinq
ans. « Pourquoi cette timidité ? Pourquoi attendre cinq ans à un moment
où nous avons justement besoin de
répondre à de nouvelles ambitions ? », interroge-t-elle. « Il faut être
cohérent : le chèque ne peut pas survivre au Brexit », tranche-t-elle.
En filigrane se pose aussi la question de la contribution française.
Paris n’a jamais caché sa volonté de
soutenir un budget plus ambitieux.
La France est-elle prête à suivre
Bruxelles, qui demande aux Etats
membres une contribution à hauteur de 1,11 % de leur revenu national
brut, contre 1,03 % à présent ?
Nathalie Loiseau veut raisonner en
sens inverse : « Les volumes dépendront de ce qu’on mettra dans le budget. » A ce stade, la France a le sentiment de devoir débourser plus pour
toucher moins…
Réformes structurelles
D’où la bataille que veut pousser la
ministre au sujet de la taxe sur les
entreprises du numérique, qui pourrait rapporter environ 5 milliards
d’euros par an. « Nous souhaitons
travailler sur cette hypothèse », indique Nathalie Loiseau. La divergence
est nette avec Bruxelles, qui ne fait
finalement plus mention de cette
idée – la faute, notamment, à la nouvelle frilosité allemande. Nathalie
Loiseau voudrait au contraire « aller
vite », faute de quoi « on ne permet
pas l’émergence de champions européens du numérique et on fragilise des
pans de l’économie traditionnelle du
fait de cette concurrence déloyale ».
Face à Berlin, on pressent également une possible confrontation au
sujet des « conditionnalités » qui
pourraient être associées à l’octroi
de financements européens. Si Paris
applaudit devant la proposition de la
Commission de pouvoir bloquer les
fonds à un pays laissant son Etat de
droit à la dérive, la France voudrait
aussi qu’un minimum de convergence fiscale et sociale soit à l’œuvre
dans les Etats recevant ces fonds.
« Dans mes rencontres avec les
citoyens, c’est une attente extrêmement forte », affirme Nathalie Loiseau. Or, Berlin plaide pour un autre
type de conditionnalité : la nécessité,
pour le pays qui reçoit les fonds,
d’appliquer certaines réformes
structurelles à son économie. Une
idée que Paris juge moins pertinente
pour finaliser l’Union économique
et monétaire. Le grand match ne fait
que commencer. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
06 // MONDE
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018 Les Echos
NUCLÉAIRE IRANIEN
L’Europe et l’Iran tentent un sauvetage
improbable de l’accord sur le nucléaire
l Les entreprises du monde entier travaillant en Iran seront soumises à sanctions de Washington.
l Paris dit vouloir « tout faire » pour préserver les intérêts des entreprises en Iran. Les chances d’y parvenir sont faibles.
Yves Bourdillon
@yvesbourdillon
Virginie Robert
@virginierg
L’accord sur le nucléaire iranien
semble désormais à la fois mort et
vivant, en un paradoxe digne de la
physique quantique. Il peut être
sauvé, selon les diplomates européens, mais s’avère en état de mort
clinique, du point de vue d’un investisseur potentiel à Téhéran.
La France, le Royaume-Uni et
l’Allemagne, les trois pays européens signataires de l’accord de
2015, dont les Etats-Unis se sont retirés mardi soir, travaillaient jeudi à
un sauvetage miraculeux. Le président iranien, Hassan Rohani, a dit à
Emmanuel Macron mercredi soir
qu'il « fera tout pour rester dans
l'accord » mais a réclamé aux Européens des garanties dans les prochaines semaines qui prouveraient
que leurs entreprises continueront à
travailler avec son pays, en particulier sur « la vente du pétrole, les relations bancaires, les investissements et
les assurances, ainsi que les transports ». L’Elysée, qui espère des
exonérations américaines pour certains contrats, s’est dit prêt à « tout
faire pour défendre les intérêts » des
entreprises en Iran.
Le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, qui
doit rencontrer lundi ses homologues français, allemand et iranien, a
exhorté jeudi Washington « à éviter
toute action qui empêcherait les
autres parties de continuer à faire que
l'accord fonctionne ». Il y va de « notre
sécurité collective ». Comme Emmanuel Macron, la chancelière allemande, Angela Merkel, a déclaré
que son pays allait « respecter
l’accord et nous ferons tout pour que
l’Iran se tienne à ses obligations ». Le
risque est en effet que l’Iran (qui a
reçu jeudi le soutien du Kremlin,
prêt à continuer de « collaborer
étroitement » avec lui dans le cadre
de l’accord nucléaire) reprenne ses
activités d’enrichissement d’uranium, comme il l’a laissé entendre
mardi soir, s’il arrivait à la conclusion que le retrait américain rendait
l’accord vide de sens. Une reprise de
son programme nucléaire pourrait
pousser à terme l’Arabie saoudite à
essayer à son tour de produire des
bombes atomiques, comme l’a
répété Riyad mercredi.
La fin de l’accord nucléaire risquerait de toute façon de provoquer de
nouvelles déflagrations dans un Proche-Orient déjà très instable,
comme l’illustrent les tirs, mercredi,
de missiles iraniens sur le plateau du
Golan – une provocation selon Berlin – auxquels a riposté l’aviation
israélienne (lire ci-contre).
Décision brutale
Reconnaissant un risque de « sidération » après la décision brutale, quoiqu’attendue, de Donald Trump,
l’Elysée veut croire au maintien d’un
dialogue avec Téhéran et Moscou,
« au maintien du gel de toute activité
nucléaire de l’Iran jusqu’en 2025,
voire après, et à des négociations portant sur ses missiles balistiques et les
conditions de la stabilité du ProcheOrient ».
Des objectifs qui semblent quasiment hors d’atteinte, puisque Téhéran a toujours refusé d’étendre les
négociations à la question de ses
« Les pays
européens n’ont pas
le pouvoir
de sauver l'accord. »
HOSSEIN SALAMI
Commandant du corps des
Gardiens de la Révolution
missiles et de ses ambitions régionales. Il semble en outre inconcevable
que Téhéran fasse des concessions
alors même que la levée des sanctions internationales sur lesquelles il
comptait vient d’être de fait annulée
par Washington…
En effet, quelles entreprises oseraient continuer à commercer avec
l’Iran ou à y investir au risque de se
voir fermer le vaste marché américain (cinquante fois plus grand que
celui de l’Iran) ou subir des amendes
abyssales de la part de Washington ?
« L’accord ne peut sans doute être
sauvé. Celui qui investit en Iran sera
frappé de sanctions américaines, et
c'est impossible à compenser », a
reconnu jeudi le président de la
commission des Affaires étrangères
de la chambre des députés allemande, Norbert Röttgen.
Même scepticisme à Téhéran,
teinté de jubilation parmi les
milieux anti-occidentaux. L’ayatoll a h A l i K h a m e n e i , vé r i t a b l e
numéro un du régime, a annoncé
qu’il doutait réellement que le président Hassan Rohani puisse sauver l’accord et « à ce moment on ne
pourra plus continuer comme ça ».
« Les pays européens n'ont pas le
pouvoir de sauver l'accord », a
estimé jeudi le général Hossein
Salami, commandant du corps des
Gardiens de la Révolution.
Les journaux réformateurs ont,
eux, dit leur espoir de trouver une
solution avec les Européens.
L’enjeu clef pour Téhéran est moins
l’afflux d’investissements occidentaux, au demeurant modestes, que
la possibilité de vendre librement
tout son pétrole, au rythme actuellement de 2.7 millions de barils par
jour (Mbj), contre 0.9 Mbj avant
l’accord...
(
Emmanuel Macron,
le président français,
Angela Merkel, la chancelière
allemande et Theresa May, la
chef du gouvernement britannique sont en première ligne
pour essayer de sauver l’accord
sur le nucléaire iranien.
Lire l’éditorial
de Daniel Fortin
Page 11
INTERVIEW // DAVID DIBARRI Associé chez Clifford Chance et responsable du bureau de Washington
« Les entreprises doivent se préparer
à une sortie sans ajustement »
Quels risques la décision
américaine fait-elle peser
sur les entreprises européennes présentes en Iran ?
Le plus grand risque pour les entreprises européennes est lié au rétablissement des sanctions secondaires [qui ciblent les firmes de pays
tiers ayant des échanges avec des
entités ciblées par des sanctions,
NDLR]. Dès lors qu’elles ont un certain niveau d’activité avec des personnes ou des entités iraniennes
listées par les Etats-Unis (environ
400 le seront bientôt), elles peuvent
être identifiées par le bureau chargé
des sanctions économiques (Ofac)
comme une cible. Beaucoup d’entreprises européennes ont conçu des
structures pour isoler leurs opérations aux Etats-Unis de leurs activités en Iran. Mais la dénonciation de
l’accord de 2015 leur fait courir un
risque beaucoup plus élevé. Les
sanctions secondaires sont par
nature extraterritoriales. C’est un
outil très puissant qui permet de
poursuivre des entreprises pour des
activités qui n’ont aucun lien apparent avec les Etats-Unis. Selon la gravité des circonstances, les sanctions
peuvent aller en pratique jusqu’à
une interdiction de tout lien avec le
système financier américain. Ce qui
peut affecter l’ensemble des activités
d’une entreprise au niveau mondial,
ses relations avec les banques,
ses accords de prêts… C’est potentiellement dévastateur.
pas de faire pression sur des tiers
mais sur l’Iran.
Quels sont les secteurs
les plus à risque ?
Toutes les industries qui sont liées
aux secteurs frappés par les sanctions, à savoir le secteur pétrolier, le
transport maritime, les services
financiers, pour qui les sanctions
s’appliqueront à partir du 4 novembre. Les industries liées aux métaux
précieux, change, charbon et acier,
et le secteur automobile n’ont droit
qu’à un répit de 90 jours.
Certaines nourrissent l’espoir
de bénéficier d’exemptions…
Il y a des discussions en cours au
niveau diplomatique entre les EtatsUnis et leurs alliés, mais leur issue
est très difficile à prévoir. Cela met les
entreprises présentes en Iran dans
une situation très délicate, et elles
doivent se préparer à l’hypothèse
d’une sortie sans ajustement. Le président américain n’a donné aucune
indication laissant croire qu’il souhaite faire autre chose que renforcer
l’application des sanctions. Les
Robert Bailey
Propos recueillis par
Elsa Conesa
@ElsaConesa
— Bureau de New York
« Cela met les entreprises
présentes en Iran dans
une situation très délicate. »
entreprises peuvent toujours
demander une autorisation à l’administration américaine, mais ceci
reste à l’entière discrétion du département du Trésor. Et les accorder
serait peu cohérent avec la position
prise par le gouvernement américain, qui est d’appliquer les sanctions de façon très stricte. Le but n’est
La justice américaine tend
à appliquer de façon de plus
en plus stricte le principe
d’extraterritorialité. Pourquoi ?
C’est vrai. Cela remonte à l’accord
conclu par ABN Amro avec l’Ofac en
2005. C’était la première affaire concernant des transactions transfrontières menées en dollars, dans
laquelle il n’était pas évident d’identifier les éléments frappés par les
sanctions. Seules les opérations
américaines d’ABN Amro ont fait
l’objet de poursuites à l’époque. Mais
c’est à partir de cette affaire que les
autorités américaines ont commencé à poursuivre les bureaux non
américains des entreprises étrangères, et même leurs sièges. Elles ont
considéré que les banques étrangères étaient présentes aux Etats-Unis
dès lors qu’elles avaient des comptes
dans des banques correspondantes
américaines. Puis les régulateurs
bancaires qui tendaient à suivre la
justice fédérale sont devenus plus
agressifs. Plus d’une douzaine de
banques européennes ont fait l’objet
de poursuites en application de ce
principe. Il y a eu aussi des exemples
dans l’industrie, mais les banques
sont tellement régulées qu’il est plus
facile de les poursuivre. n
Confrontation militaire
entre Israël et l’Iran en
Des roquettes iraniennes,
tirées depuis la Syrie, ont
visé, sans succès, l’Etat
hébreu dans la nuit de
mercredi à jeudi. Un
scénario anticipé par
Tsahal, qui a riposté.
Nathalie Hamou
— Correspondante à Tel-Aviv
Le scénario de représailles iraniennes était anticipé depuis plusieurs
semaines par les renseignements
israéliens. Il s’est matérialisé dans la
nuit de mercredi à jeudi. Pour la première fois, une vingtaine de roquettes attribuées aux forces spéciales
iraniennes Al-Qods des Gardiens de
la révolution, présentes en Syrie, ont
été tirées sur des bases de l’armée
israélienne situées dans la zone
frontalière du plateau du Golan.
Aucun de ces projectiles de type
Grad et Fajr, dont plusieurs ont été
interceptés par le système de
défense antimissile israélien Dôme
de fer, n’aurait atteint le sol israélien.
La riposte a été immédiate. Vers
3 heures du matin, Tsahal a annoncé
avoir mené des frappes aériennes
contre une cinquantaine de cibles
iraniennes disséminées sur le territoire syrien. Une opération de
grande envergure présentée par une
source militaire, citée par le journal
« Haaretz », comme la « plus grande
attaque menée par Israël depuis
l’accord de désengagement signé avec
la Syrie en mai 1974 ».
Dans la matinée de jeudi, le ministère russe de la Défense a indiqué
que Tsahal a utilisé 28 avions F-15 et
F-16 et tiré 70 missiles de type air-sol
et 10 autres de type sol-sol lors de sa
réplique. Précisant que la moitié de
ces missiles avait été détruite par le
système de défense antiaérienne
syrien. Au total, selon l’Observatoire
syrien des droits de l’homme
(OSDH), les frappes israéliennes
ont tué au moins 23 combattants,
dont 5 soldats syriens et 18 membres
de forces alliées du régime.
C’est la première fois depuis le
début du conflit syrien que l’Etat
hébreu accuse directement l’Iran de
mener des frappes sur son territoire.
« Nous venons d’envoyer un message
fort à Téhéran et au Hezbollah, et la
balle est désormais dans le camp iranien, commentait jeudi matin un
ancien brigadier général de l’armée
israélienne, Nitzan Nuriel. Les Iraniens doivent décider s’ils veulent
obtenir davantage de frictions avec
Israël, ce qu’ils pourraient faire en
mobilisant le Hezbollah libanais. Ou
s’ils souhaitent opter pour la retenue,
attitude qui mettrait un terme à cet
épisode de violences, ce que nous souhaitons. »
Jeudi matin, des appels au calme
ont été émis de plusieurs capitales.
Emmanuel Macron a plaidé pour la
« désescalade ». Moscou a souhaité
« la retenue » de la part des protagonistes. Berlin a, de son côté, dénoncé
une « provocation » de l’Iran. Lors de
la cérémonie de remise du prix
Charlemagne au chef de l’Etat français, Angela Merkel a estimé :
« L’escalade des dernières heures
nous montre qu’il en va vraisembla-
« Nous venons
d’envoyer un
message fort à
Téhéran et au
Hezbollah et la balle
est désormais dans
le camp iranien... »
NITZAN NURIEL
Ancien brigadier général
de l’armée israélienne
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MONDE // 07
Les Echos Vendredi 11, samedi 12 mai 2018
Les sociétés françaises retiennent leur souffle
Emmanuel Dunand/AFP
LOURDS INVESTISSEMENTS
•POUR
PSA ET RENAULT
inédite
Syrie
blement de la guerre ou de la paix » au
Moyen-Orient.
L e s o i r d e l ’a n n o n c e f a i t e
par Donald Trump de sortie des Etats-Unis de l’accord sur le
nucléaire iranien, suite à des mouvements suspects en Syrie, l’armée
israélienne avait mis en état d’alerte
les résidents du plateau du Golan,
donnant l’ordre peu habituel
d’ouvrir les abris publics. Une première depuis le début du conflit
syrien, voilà plus de sept ans. Le
président américain, Donald
Trump, a exaucé son vœu le plus
c h e r, e n d é n o n ç a n t l ’a c c o r d
nucléaire conclu en 2015 par les
grandes puissances avec Téhéran.
Et ce, six jours avant que la MaisonBlanche opère le transfert de
l’ambassade américaine à Jérusalem.
Le maître du jeu
Reste qu’à l’heure où Moscou est
devenu le maître du jeu syrien, le dialogue avec les Russes revêt pour
Israël une importance stratégique.
Benyamin Netanyahu cherche à
obtenir des garanties tant pour contenir les risques d’escalade que pour
dissuader Vladimir Poutine de fournir à la Syrie des systèmes antimissiles longue portée.
Avant même de s’envoler pour
Moscou, le Premier ministre israélien avait évoqué « la nécessité de
s’assurer de la continuité de la coordination entre l’armée russe et Tsahal ». Pour le général Yossi Kuperwasser, du Centre des affaires
publiques de Jérusalem, la mission
s’annonce complexe mais pas
impossible. « D’un côté, les Russes
veulent défier Washington. De
l’autre, ils sont préoccupés par les
ambitions régionales de l’Iran, et ils
doivent comprendre qu’un dérapage
incontrôlé en Syrie peut aussi nuire à
leurs intérêts. » n
Les constructeurs automobiles
français ont gros à perdre avec la
décision de Donald Trump. Historiquement bien implantés au
pays des mollahs, ils y sont revenus en force après la signature de
l’accord de 2015 et ont misé gros
sur ce marché promis à une forte
croissance. Aujourd ’hui, ils
retiennent leur souffle et se font
plus que discrets : Renault ne
souhaite faire « aucun commentaire » et PSA indique suivre
« l’évolution de ce sujet, y compris
la position officielle de l’Union
européenne sur ce dossier, que
nous espérons singulière ».
Contraint de plier bagage en 2012
par son actionnaire de l’époque,
General Motors, PSA a dû négocier
ferme pour y revenir. Il a fini par
signer en 2016 des partenariats
avec des acteurs lo caux afin
d’assembler des véhicules sur place
et de doper ses ventes, moyennant
un investissement dans les usines
et la distribution, alors estimé à
1 milliard d’euros sur cinq ans. Dès
2017, les ventes ont grimpé à
444.600 unités (+90 %), soit environ 30 % du marché.
Quant à Renault, qui a, lui
aussi, vu ses ventes bondir en
Iran l’an dernier, à 162.079 véhicules (+49 %), il a annoncé en
août un nouvel accord de partenariat dans le pays. Objectif, y
porter sa capacité de production
à 350.000 unités, via un investissement estimé à 660 millions
d’euros par les autorités locales.
Alors que PSA n’est aujourd’hui
présent aux Etats-Unis que via une
activité de services de mobilité,
Renault a davantage à perdre s’il
devait se voir interdire l’accès du
m a r c h é a m é r i c a i n : c’e s t u n
immense marché pour son partenaire Nissan, dont il détient 43 %.
LES ESPOIRS DÉÇUS
•D’AIRBUS
Pour Airbus, le coup porté est rude,
car la réouverture du pays permettait d’espérer de forts développements sur ce marché fermé depuis
des années. Le 13 janvier, Iran Air
avait fêté en grande pompe la livraison d’un A321, son premier Airbus
neuf depuis vingt-trois ans ! Depuis,
Airbus affirme n’avoir livré que
deux autres avions, car les menaces
américaines ont déjà gelé l’essentiel
des solutions de financement. Le
contrat était pourtant alléchant.
Début 2016, Téhéran avait commandé 106 Airbus pour une valeur
au prix catalogue de 20 milliards de
dollars, mais aussi 80 Boeing pour
17 milliards. Si le constructeur américain a immédiatement promis de
suivre la politique américaine, Airbus s’est donné un peu de temps
pour étudier la situation juridique,
tout en promettant de n’agir que
« dans le respect total des sanctions et
des réglementations en matière de
contrôle des exportations ». Autrement dit, le constructeur devrait
vite interrompre son contrat,
comme le souhaite Washington.
UN PROJET GAZIER GÉANT
•MENACÉ
POUR TOTAL
Total a signé l’été dernier un accord
avec la NIOC, le pétrolier national
iranien, pour exploiter le champ
gazier géant de South Pars, situé
dans le golfe Persique, le long de la
frontière internationale avec le
Qatar. La major française est
actionnaire à 50,1 % de ce projet
qui nécessitera un investissement
de 4 milliards de dollars, aux côtés
du chinois CNPC (30 %) et de la
NIOC (19,9 %).
Seule la première phase du projet
(2 milliards) a été lancée. L’exposition financière de Total est donc
de 1 milliard. Le groupe français n’a
décaissé, pour l’instant, que 90 millions, pour des études techniques et
le lancement d’un appel d’offres.
Jusqu’à la semaine dernière, le
PDG de Total, Patrick Pouyanné,
expliquait qu’il demanderait une
dérogation en cas de rétablissement des sanctions, arguant du fait
que le contrat avec la NIOC a été
Circonspection de mise
dans les banques françaises
La France tente depuis
trois ans de mettre en place
des outils destinés à
soutenir les entreprises qui
exportent vers l’Iran. Mais
le durcissement américain
incite les banques à encore
plus de prudence.
Edouard Lederer
et Solenn Poullennec
Depuis la levée des sanctions économiques à l’encontre de l’Iran, la
France s’est efforcée de mobiliser le
secteur financier afin d’aider les
entreprises françaises à exporter
vers ce pays. Mais trois ans plus
tard, l’équipe de France reste de fait
bien clairsemée. Les géants bancaires français restent bien sûr échaudés par l’amende géante infligée
aux Etats-Unis à BNP Paribas pour
rupture d’embargo. Surtout, les
champions français travaillent en
dollars et exercent des activités
outre-Atlantique. Impossible dans
ces conditions de risquer d’irriter le
régulateur américain.
Les pouvoirs publics ont donc
fait appel à des établissements
publics ou familiaux ne travaillant
qu’en Europe et seulement en
euros. Mais le retour annoncé de
sanctions économiques américaines très sévères à l’encontre de
l’Iran va naturellement gêner cette
stratégie.
Symbole à la fois de ce volontarisme, et du possible coup d’arrêt,
bpifrance se montre prudent quant
à son projet de financement export.
Interrogé en février au Sénat, son
directeur général, Nicolas
Dufourcq, indiquait qu’en 2018 « dès
que les conditions seront réunies, la
BPI lancera des opérations de crédit
acheteur destinées à tous les grands
groupes français en Iran. Cette
démarche devrait concerner près de
1,5 milliard d’euros de contrats
publics et privés », soulignant l’intérêt des autorités iraniennes pour
cet outil. Or, « il est clair qu’il existe
désormais une vraie question sur la
pérennité et la pertinence d’un dispositif de ce type », estime un bon connaisseur.
Farhad Babaei/Laif-RÉA
Total, Airbus, Renault ou
PSA ont rapidement poussé
leurs pions en Iran à la
suite de l’accord de 2015. Le
retrait américain les prend
à revers et va pousser tous
les acteurs à l’attentisme.
L’usine Renault à Téhéran. Même si l’Iran est un marché en pleine croissance, le constructeur
français ne peut risquer de perdre l’accès au marché américain, vu son importance pour Nissan.
signé durant la période où les sanctions étaient levées. Depuis la signature du décret présidentiel, le
groupe analyse la situation avant de
se prononcer.
Dans le cas – probable désormais
– où Total serait contraint de se retirer d’Iran, l’accord prévoit que le chinois CNPC reprendrait la participation du pétrolier tricolore dans le
projet gazier, qui vise à approvisionner le marché iranien en gaz (et non
l’exportation). Total estime également « être en mesure de recouvrer
auprès de la NIOC les frais engagés »,
précise-t-il dans son rapport annuel,
« sauf si les sanctions interdisent ce
recouvrement ».
Total devrait également cesser
d’acheter du brut en Iran une fois les
sanctions rétablies. Le pétrolier
français en a acheté pour 2,6 milliards d’euros l’an dernier, destiné
majoritairement à ses raffineries.
ESSOR INCERTAIN
•POUR
ACCORHOTELS
Le champion français de l’hôtellerie serait également concerné par
d’éventuelles sanctions, même si
son exposition est marginale. AccorHotels, qui ne fait pas de commentaires, n’a pas tardé à amorcer un
plan de développement en Iran
dans la foulée de l’accord international de juillet 2015. Deux mois
plus tard, le groupe était le premier
opérateur étranger à y implanter
des marques en signant, avec la
société iranienne Aria Ziggurat,
deux contrats de gestion pour des
hôtels Ibis et Novotel, situés près de
l'aéroport de Téhéran. Sur le papier,
l’Iran est un marché prometteur,
puisque combinant un fort potentiel de croissance économique et
l’absence de grandes chaînes,
notamment pour les catégories.
Par ailleurs, une dégradation de
la situation géopolitique pourrait
avoir un impact sur l’activité de certains voyagistes français. L’accord
de 2015 avait relancé la fréquentation de l’Iran, une petit » destination en termes de volume de voyageurs, mais prometteuse compte
tenu de sa richesse culturelle. Selon
le syndicat des tour-opérateurs
Seto, 6.308 Français étaient partis
en Iran en voyage à forfait au cours
de l’année commerciale 2016-2017
( 60 %).
— A. Ba., A. F., C. P. et V. C.
FONDÉ EN 1707
Ventes de prestige 15 – 17 mai
ART CONTEMPORAIN,ART MODERNE
JOAILLERIE, MONTRES
Paris, Joëlle Thomas, +33-6 65 17 69 37
Bruxelles, Honorine d’Ursel, +32-2-514 00 34
Vienne, Palais Dorotheum, +43-1 515 60 507
www.dorotheum.com
Recevoir des paiements
en euros
Par ailleurs, à la demande de Bercy,
deux petites banques ont tenté de
s’arrimer au redémarrage attendu
des relations commerciales entre
l’Occident et l’Iran. Delubac & Cie et
Wormser Frères proposent ainsi le
même type de service : l’ouverture
de comptes à des exportateurs français ou européens sur lesquels ces
derniers peuvent engranger des
paiements en euros. Un service qui
n’a pas encore été très sollicité,
reconnaît la banque Delubac.
L’une comme l’autre se montrent
circonspectes : « Nous attendons de
voir comment l’Europe et la France
vont réagir vis-à-vis des sanctions »,
explique Alain Wormser, à la tête de
la banque familiale. « Pour le
moment, c’est “business as usual”.
Nous restons en lien permanent avec
nos autorités », souligne Serge Bialkiewicz, associé premier gérant à la
banque Delubac, qui ajoute : « Si on
nous demandait un financement,
nous l’étudierions, à la mesure de
notre dimension. » n
Jesus Rafael Soto, Untitled (Escritura), 1974, € 240.000 – 320.000, vente le 16 mai
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
08 // MONDE
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018 Les Echos
3 NUCLÉAIRE IRANIEN
Marchés : comment l’Iran peut rebattre les cartes
Le retrait des Etats-Unis de
l’accord sur le nucléaire
iranien ne provoque pas de
séisme sur les marchés à
court terme. Mais cela ne
veut pas dire qu’il ne sera
pas sans conséquence.
En bons termes avec
Téhéran, mais aussi avec
Washington et en plein
essor économique,
Bagdad organise ses
premières législatives
depuis la chute de Daech.
Pierrick Fay
@pierrickfay
La décision de Donald Trump de
se retirer de l’accord international
sur le nucléaire iranien n’a pas,
pour le moment, provoqué de tensions boursières. Pour les investisseurs, l’évolution actuelle du dollar
et les bons résultats des entreprises
importent plus que la remontée du
risque géopolitique dans la région.
Pour autant, cette annonce pourrait
avoir des conséquences indirectes
sur les marchés.
Yves Bourdillon
@yvesbourdillon
HAUSSIÈRE
•SURPRESSION
LE PÉTROLE
Le baril de Brent s’est envolé en fin
de semaine autour des 77 dollars et
selon Hasnain Malik chez Exotix
Capital, « ce retrait aurait provoqué
un choc bien plus important il y a un
an lorsque le baril de brut était à
50 dollars ». Pourtant, la plupart des
analystes estiment que les marchés
avaient déjà intégré l’hypothèse
d’un retrait américain. La Société
Générale jugeait ainsi, début avril,
qu’un retour des sanctions américaines aurait un impact haussier de
10 dollars sur le brent, dont la moitié
était déjà dans les cours. Le baril
valait à l’époque près de 68 dollars.
D’autant que l’impact attendu sur
l’offre de pétrole est jugé limité. « On
peut estimer que les ventes à l’étranger seraient réduites de 0,8 million de
barils par jour (mbj), peut-être un
peu plus. Rappelons qu’en 2012, dans
le cadre du jeu précédent de sanctions, la baisse avait été de 1 à
1,2 mbj », rappelle Stéphane Déo, à
La Banque Postale AM. Sachant
que « la Chine et peut-être la Turquie
et l’Inde ne seraient pas sensibles, ou
pas trop, aux “injonctions” américaines ». Pour Mark Haefele, chez UBS,
le retrait des exportations iraniennes pourrait même être limité à
0,2-0,5 mbj au cours des six prochains mois. En effet, les Etats-Unis
poussent certains producteurs,
dont l’Arabie saoudite, à compenser
la moindre présence du pétrole iranien, pour éviter tout risque de nouveau choc pétrolier. Mais, pour
UBS, « malgré ces compensations,
nous prévoyons quand même une
pression à la hausse sur les prix reflétant une plus grande incertitude ».
Les échauffourées de dimanche
entre la Syrie, l’Iran et Israël pourraient encore accentuer la pres-
L’Irak teste
sa stabilité
retrouvée
sion. «Si les tensions ne s'apaisent
pas au Moyen-Orient, les prix pourraient encore monter", ont prévenu
les analystes de Cantor Fitzgerald.
SUR
•LESRÉPERCUSSION
ACTIONS EUROPÉENNES
La dénonciation de l’accord iranien
est aussi une mauvaise nouvelle
pour les entreprises européennes,
attirées par un marché de 80 millions de consommateurs. « A priori,
il va devenir très compliqué et très risqué pour une entreprise travaillant en
dollars américains de faire des affaires avec des contreparties iraniennes,
reconnaît Stéphane Déo. Même si le
retour des entreprises occidentales
(plus européennes qu’américaines)
sur les marchés iraniens avait été
plutôt timide depuis trois ans, un cert a i n n o m b re d ’ e n t re e l l e s e s t
concerné. » Aurel BGC cite notamment Volkswagen, Renault-Nissan,
Airbus, PSA et Total. Le courtier est
persuadé aussi que « les entreprises
actives aux Etats-Unis n’ont clairement pas intérêt à se fâcher avec la
Maison-Blanche, en poursuivant
comme si de rien n’était leurs activités
en Iran ». Plus largement, on peut
s’inquiéter de la poursuite de la
hausse du prix du pétrole sur les
profits des entreprises. Certains
groupes ont déjà signalé l’impact
négatif du rebond du prix des matières premières au premier trimestre.
Mark Haefele, chez UBS, se montre toutefois rassurant : « Dans
l’ensemble, les marchés boursiers
peuvent supporter des prix du
pétrole légèrement plus élevés. Le
coup de fouet aux entreprises pétrolières (7 % de l’indice MSCI All
Country) devrait aider à compenser
les désavantages pour les autres
entreprises liés à la hausse des coûts
des intrants et aux effets négatifs des
factures de carburant plus élevées sur
le revenu disponible des consommateurs. »
RETOUR DE BÂTON
•POUR
LES ÉTATS-UNIS
Le retrait américain sera-t-il l’occasion d’arroser l’arroseur ? Car les
Etats-Unis pourraient ne pas en sortir indemnes. D’abord les consommateurs eux-mêmes. « Un prix du
pétrole plus élevé enlève du pouvoir
d’achat aux ménages et neutralise
une partie de l’effet relance induit par
le réglage plus accommodant de la
politique budgétaire », prévient
Stéphane Déo. Oxford Economics a
ainsi calculé que la hausse du prix
du pétrole pourrait raboter de moitié l’impact positif de la réforme fiscale de Donald Trump, évaluée à
0,7 point sur la croissance américaine, si le baril WTI devait se maintenir à un niveau de 70 dollars en
moyenne cette année. Par ailleurs,
les banques centrales seront aussi
très attentives à l’impact inflationniste de la hausse du prix du brut.
Une « menace », selon Mark Haefele,
car cette hausse, « conjuguée à
d’autres contraintes pesant sur
l’offre, comme les droits de douane,
pourrait soutenir les anticipations
inflationnistes – notamment aux
Etats-Unis, où l’inflation a déjà
atteint l’objectif de 2 % de la Fed ». De
quoi réveiller la peur d’une accélération du rythme de resserrement
de la Fed ? Un risque qui avait
fait plonger les marchés financiers
en début d’année.
TENSIONS DANS LE GOLFE
•PERSIQUE
Les marchés boursiers du Moyen-
Orient ont plutôt bien digéré
l’annonce de Donald Trump. Certes, les pays de la région sont les
principaux gagnants de la hausse
du prix du pétrole, mais ils pourraient aussi sortir perdants de l’augmentation des tensions dans la
région. « Les investisseurs sur les
actifs du Golfe vont, une nouvelle fois,
être pris entre une montée des risques géopolitiques et la hausse du
prix du pétrole, reconnaît Exotix
Capital. Depuis une décennie, au
moins, le second a généralement
exercé un effet – positif – plus important, parce que les lieux les plus exposés au conflit se situaient généralement dans des parties de la région
moins représentées sur les marchés
actions », comme l’Irak, le Liban, la
Syrie ou le Yemen. Mais, cette
fois-ci, cela pourrait être différent
alors que les pays en relation avec
l’Iran – Dubaï, Koweït, Oman, Pakistan, Turquie, Qatar – o ccupent « une place plus importante
dans les radars des investisseurs
étrangers ». De quoi freiner le
rebond des Bourses locales, bien
orientées en 2018 dans le sillage des
prix pétroliers. n
La Bourse de Dubaï accumule les difficultés
Alors que l’immobilier
traverse une passe difficile,
les tensions géopolitiques
dans le Golfe pourraient
fragiliser aussi le tourisme
dans l’émirat.
mais vers l’Arabie saoudite qui a
annoncé de nouvelles mesures pour
encourager les investisseurs étrangers. » La crise diplomatique ouverte
avec le Qatar a pu aussi peser sur le
marché immobilier local.
Pour la Bourse de Dubaï, c’est une
mauvaise nouvelle de plus. Pour de
nombreux investisseurs et entreprises, l’émirat était en effet considéré comme une des places incontournables – au côté de la Turquie –
pour accéder au marché iranien et
à ses 80 millions de consommateurs. Les Emirats arabes unis, en
tant que « hub de services dans la
région, en particulier Dubaï, pourraient être largement utilisés comme
place de départ pour les entreprises
internationales désireuses d’accéder
au marché iranien », pariait Deutsche AWM, en juillet 2015. La belle
histoire est en train de tourner
court après la décision de Donald
Trump de raviver les sanctions
contre l’Iran.
Celles-ci pourraient porter un
coup à la croissance du pays, mais
aussi à son marché immobilier, qui
aurait pu profiter de l’ouverture de
Chute des prix
Dubaï a attiré près de 16 millions de touristes en 2017,
selon les autorités locales, qui visent 20 millions de visiteurs
à l’horizon 2020. Photo Shutterstock
succursales et de bureaux… Or, le
secteur, pilier de la croissance de
l’économie avec le tourisme, traverse
déjà, depuis quelques mois, une
mauvaise passe. Les prix baissent
fortement, alors que les ventes
dégringolent. En cause, notamment,
la politique mise en place par l’Arabie saoudite. « La liquidité sur le marché a baissé, constate le Kuwait
Financial Center (KFC), les investisseurs régionaux se tournant désor-
Conséquence, selon le KFC, le secteur immobilier de l’émirat a connu
une baisse de 46 % des ventes sur
plan (Vefa, vente en état de futur
achèvement) au premier trimestre
et une chute de 24 % des reventes.
« Le marché est morose », reconnaît
un responsable à l’AFP. Selon Exotix Capital, « les prix résidentiels ont
chuté de 50 % (selon l’indice Reidin)
en trois mois et sont maintenant
20 % en dessous du pic atteint au
début de 2014 ». De quoi raviver le
spectre de la crise immobilière de
2008 ? En attendant, l’indice du secteur immobilier de Dubaï – qui
compte pour 38 % de l’indice DFM
de la Bourse de Dubaï – a chuté de
22 % depuis le début de l’année.
Par ailleurs, ces tensions géopolitiques entre l’Iran, les Etats-Unis et
les pays du Golfe pourraient aussi
avoir un impact négatif sur le tou-
risme, notamment pour les secteurs de l’aérien, la distribution et
de l’hôtellerie. Dubaï a attiré près de
16 millions de touristes en 2017,
selon les autorités locales, qui
visent 20 millions de visiteurs à
l’horizon 2020. Un objectif qui
pourrait devenir plus difficile à
atteindre.
Malgré tout, l’analyste d’Exotix
voit toujours le pays comme une
plate-forme régionale pour le commerce, le transit, le tourisme et les
affaires. « C’est aussi un aimant
régional sans rival pour les grandes
fortunes du monde et les visiteurs. »
D’autant qu’avec la chute des marchés, les niveaux de valorisation
sont devenus plus attractifs.
L’indice DFM perd, en effet, plus de
14,5 % depuis le début de l’année,
quand les autres marchés de la
région ont retrouvé des couleurs
dans le sillage du prix du pétrole.
Paradoxalement, la stratégie de
diversification de Dubaï, saluée
lorsque le prix du pétrole était au
plus bas, se retourne contre l’émirat
maintenant que le baril revient à
des niveaux jamais vus depuis plus
de trois ans. — P. Fay
Ce sont des législatives triplement sans équivalent qui sont
organisées samedi à Bagdad.
L’Irak est, en effet, l’un des rares
pays du Proche-Orient où les
alternances politiques s’avèrent
possibles, et le seul à entretenir
de bonnes relations à la fois avec
l’Iran et avec les Etats-Unis, qui
sont pourtant à couteaux tirés.
Ces législatives, très incertaines,
sont aussi les premières organisées depuis la chute de Daech
dans un pays dont la moitié du
territoire était contrôlé par
l’organisation djihadiste il y a à
peine deux ans. Une victoire,
dont l’actuel Premier ministre,
Haider al Abadi, peut se prévaloir pour se succéder à luimême. Il devra pour cela battre
son prédécesseur, Nouri al
Maliki, un chiite considéré
comme très proche de l’Iran qui
jouit d’une réputation désastreuse auprès de ses compatriotes sunnites ou kurdes. Nouri al
Maliki avait été poussé vers la
sortie en 2014 par un large mouvement de protestation contre
sa politique sectaire, jugée responsable de l’essor de la milice
sunnite Daech. Haider al Abadi,
quoique issu du même parti
Le futur
gouvernement
devra s’attaquer
à la pauvreté
et à la corruption.
chiite Dawa que son prédécesseur, dispose d’une réputation
acceptable auprès des sunnites
et peut aussi capitaliser sur sa
fermeté lors de la crise du référendum d’autodétermination
kurde à l’automne dernier. Mais
les sondages, d’une fiabilité discutable, le créditent d’un quart
seulement des 329 sièges de
députés, à peine plus que son
principal rival. Le vainqueur du
scrutin devra de toute façon former une coalition avec d’autres
partis chiites (qui constituent la
majorité des 40 millions d’Irakiens), un processus qui devrait
prendre des semaines tant le
paysage politique irakien est
fragmenté : 87 partis se présentent aux législatives. Le futur
gouvernement devra s’attaquer
à la pauvreté, qui frappe un
quart de la population, et à un
système de corruption et de distribution des postes entre factions politiques ou confessionnelles qui horripile la
population. Il bénéficiera toutefois d’une conjoncture spectaculairement améliorée tant sur le
plan sécuritaire (Bagdad n’est
plus sous couvre-feu) qu’économique. Le doublement du prix
du baril, qui fournit la quasi-totalité des revenus à l’exportation
et l’essentiel des recettes publiques, a dopé la croissance et
grandement amélioré les finances publiques et les réserves de
la banque centrale – remontées
à 50 milliards de dollars, le quart
du PIB. La production de pétrole
est passée de 1,3 million de barils
par jour (mbj) avant l’invasion
américaine en 2003, à 4,4 mbj
aujourd’hui, avec un objectif
crédible de 7 mbj dans quatre
ans. L’Irak est d’ores et déjà le
deuxième producteur de
l’Opep. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MONDE // 09
Les Echos Vendredi 11, samedi 12 mai 2018
Trump complique l’équation
nord-coréenne
L’Alena achoppe
sur l’automobile
ASIE
Les Etats-Unis,
le Mexique et le
Canada divergent
sur le quota de
voitures produites
en Amérique
du Nord et le salaire
minimum.
En sortant de l’accord
nucléaire iranien,
le président américain
a mis la crédibilité
de son pays à l’épreuve.
Un sommet périlleux
s’annonce le 12 juin
à Singapour
avec Kim Jong-un.
Nicolas Rauline
@nrauline
— Bureau de New York
Frédéric Schaeffer
@fr_schaeffer
— Correspondant à Pékin
Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, et Kim Jong-un, à Pyongyang le 9 mai. D’avis d’expert,
la Corée du Nord n’a nullement l’intention d’abandonner son arsenal nucléaire. Photo AFP
ques et les échanges d’insultes de l’an
dernier, les observateurs accueillent
avec prudence les récents gestes
d’ouverture de la Corée du Nord. Le
régime de Pyongyang « n’a nullement
l’intention d’abandonner les éléments
essentiels de son arsenal nucléaire,
principale garantie de sa sécurité »,
estime Zhao Tong, chercheur au Carnegie-Tsinghua, à Pékin.
Confiance minée
Qui plus est, en retirant les Etats-Unis
de l’accord sur le nucléaire iranien,
Donald Trump complique un peu
plus l’équation avec Pyongyang, soulignent de nombreux experts. En
agissant ainsi, les Etats-Unis mettent
certes la pression sur la Corée du
Nord quant à la hauteur des exigences attendues en matière de dénucléarisation pour aboutir à un com-
promis. Mais c’est la crédibilité
diplomatique américaine et la pérennité même de cet éventuel accord qui
sont aujourd’hui fragilisées. « Pourquoi Kim Jong-un croirait-il les engagements du président Trump si celui-ci
déchire arbitrairement un accord que
respecte l’autre partie ? », a feint de
s’interroger le secrétaire d’Etat
adjoint sous Barack Obama, Antony
Blinken, sur Twitter. Pour l’ex-patron
de la CIA John Brennan, la « folie » de
Trump a « miné la confiance mondiale dans les engagements américains, aliéné nos alliés les plus proches,
renforcé les faucons iraniens et donné
à la Corée du Nord davantage de raisons de garder ses bombes nucléaires ».
Si Zhao Tong, à Pékin, est plus
nuancé sur les conséquences de la
volte-face américaine, c’est parce
que, selon lui, « le régime nord-coréen
n’a jamais envisagé de faire confiance
aux éventuels engagements américains pour garantir sa sécurité ». La
meilleure assurance-vie du régime
de Kim Jong-un reste son arsenal
nucléaire et la Corée du Nord « ne
sera ouverte à la discussion que pour
envisager des concessions mineures »,
estime l’expert.
Anticipant des échanges tendus
avec Donald Trump, le leader nordcoréen a effectué lundi et mardi sa
deuxième visite en Chine en un peu
plus d’un mois afin de chercher le
soutien de Xi Jinping et obtenir des
garanties de son allié historique.
Une entente retrouvée largement
médiatisée en Chine, Pékin étant
soucieux de resserrer ses liens avec
son allié socialiste, de peur d’être
marginalisé dans le grand jeu
coréen en cours. n
Dix-sept ans après son défaut de paiement,
l’Argentine rappelle le FMI à l’aide
ARGENTINE
Après une semaine
de turbulences sur
le marché des changes,
le gouvernement
a entamé des
négociations pour
une aide financière.
Aude Villiers-Moriamé
@AudeVM
— Correspondante à Buenos Aires
Les négociations ont commencé
sans plus attendre ce mercredi à
Washington, lorsque Nicolás Dujovne, ministre argentin de l’Economie, a gagné la capitale américaine
afin d’obtenir une ligne de crédit
auprès du Fonds monétaire inter-
national (FMI). Selon le président
argentin Mauricio Macri (centre
droit), c’est « l’unique chemin possible pour sortir de la stagnation et éviter une grave crise économique ».
Il faut dire que la semaine dernière a été particulièrement agitée
pour le peso argentin sur le marché
des changes. Conséquence, notamment, de la hausse des taux des
bons du Trésor américain, la monnaie a dévissé de 10 % en quelques
jours face au dollar, entraînant la
banque centrale à vendre massivement des réserves de dollars et à
relever à 40 % son taux d’intérêt
directeur – le plus haut niveau au
monde.
L’annonce d’une série de mesures telles que la réduction du déficit
budgétaire à 2,7 % du PIB (contre
3,2 % annoncés précédemment) a
semblé tranquilliser les marchés
internationaux. Pour un temps seulement, car, mardi, le dollar s’est
envolé de nouveau, jusqu’à valoir
23,6 pesos, alors qu’il s’échangeait à
20 pesos il y a encore un mois.
Fort coût politique
Le gouvernement devrait demander
au FMI un accord de « stand-by »,
qui lui permettrait d’accéder à un
prêt de 30 milliards de dollars. Selon
Carlos De Angelis, professeur de
sociologie à l’université de Buenos
Aires, cette décision aura un fort
coût politique : « Le FMI est extrêmement impopulaire en Argentine. Le
traumatisme de la crise de 2001 est
toujours présent. » Dix-sept ans après
le défaut de paiement de l’Argentine,
cet appel à l’aide est très mal perçu.
« C’est difficile de voir ça. L’idée était de
ne plus jamais devoir recourir au
FMI », explique Guillermo Nielsen,
ancien secrétaire d’Etat aux Finances de Nestor Kirchner (2003-2007),
qui a négocié le remboursement
intégral de la dette argentine auprès
du FMI en 2006.
Pour Gustavo Marangoni, politologue et ancien président de Banco
Provincia, « au vu de l’histoire argentine, le FMI exigera certainement des
mesures d’austérité ». Mauricio
Macri, qui semblait, il y a encore
quelques mois, bien parti pour briguer fin 2019 un second mandat, a vu
sa courbe de popularité chuter et fait
aujourd’hui face à une forte contestation sociale.
En décembre, le mouvement
contre la réforme des retraites a
enflammé les rues de Buenos Aires,
et les débats autour de la nouvelle loi
travail, qui doivent bientôt s’ouvrir
au Congrès, s’annoncent agités.
« Macri a été élu sur la promesse de
diminuer l’inflation et de relancer la
croissance. Mais nous aurons sans
doute cette année un taux d’inflation
de 27 % et une croissance de 2 % »,
juge Guillermo Nielsen. Le gouver-
nement, qui espérait redorer son
blason sur la scène internationale
en prenant cette année la présidence tournante du G20, tablait sur
3 % de croissance en 2018. Il devra
certainement revoir sa copie. n
L e j e u d e p o ke r m e n t e u r,
qui dure depuis plus de huit
mois entre les Etats-Unis, le
Canada et le Mexique, va-t-il
s’achever ? Réunis à Washington cette semaine, les négociateurs des trois partenaires de
l’Alena, le traité de libre-échange
nord-américain, ne se sont toujours pas mis d’accord, malgré
des avancées notables et alors
que tous affirment vouloir trouver un compromis rapidement.
Le temps presse,
car Mexicains
et Américains
ont devant eux
d’importantes
échéances
électorales.
Mexicains et Américains ont
en effet en ligne de mire des
échéances électorales importantes. Les premiers votent le
1er juillet pour élire leur nouveau
président, les seconds se rendent aux urnes le 6 novembre
pour renouveler une partie du
Congrès.
Au Mexique, le favori des sondages, Andres Manuel Lopez
Obrador, représentant de la gauche, pourrait se montrer beaucoup plus difficile dans les négociations que l’actuelle majorité
du centre. Quant aux démocrates, qui pourraient prendre le
contrôle d’une des deux chambres aux Etats-Unis, ils ne sont
pas sur la même longueur
d’onde que Donald Trump sur
ce sujet. Or le Congrès doit
approuver le traité aux deux
tiers. Pour qu’il puisse le faire
avant la fin de l’année, la MaisonBlanche tablait sur un accord
avant le 18 mai…
Le temps presse, donc, pour
l’administration Trump, qui a
mis la pression ces derniers
jours, sans toutefois lâcher de
lest sur les sujets qui fâchent. A
commencer par l’automobile,
principal point d’achoppement.
Washington souhaite imposer
une clause qui obligerait les
constructeurs à produire 75 %
d’un véhicule en Amérique du
Nord (après avoir exigé 85 %),
contre 62,5 % actuellement.
Dans leurs dernières propositions, les Mexicains ont accepté
de monter à 70 %.
Mais, surtout, les Etats-Unis
veulent que 40 % des voitures
produites en Amérique du Nord
le soient à un salaire d’au moins
16 dollars de l’heure. Ce qui
réduirait sensiblement le poids
du Mexique dans ce secteur, le
salaire horaire y étant nettement inférieur. Impossible pour
Mexico.
Dernière divergence : la
« sunset clause » que veut instaurer Washington. Au bout de
cinq ans, le traité serait annulé, à
moins que les partenaires ne le
signent de nouveau. Le Canada
et le Mexique y sont opposés.
Vers un accord partiel ?
Faute d’accord dans les prochains jours, Donald Trump
pourrait décider d’une pause
dans les négociations, annoncer
un accord partiel, sur les sujets
qui ne font pas débat, ou même
tout simplement sortir du traité,
même si cette dernière option
semble s’être éloignée.
Face aux rumeurs concernant un accord de principe partiel, qui pourrait être envoyé au
Congrès sans entrer dans les
détails et qui prolongerait le pouvoir de négociation de la MaisonBlanche, deux parlementaires
démocrates ont écrit à Donald
Trump. « Toute tentative de prendre en otage le Congrès menacerait l’autorité de négociation de
votre administration et ne servirait qu’à semer le chaos dans l’économie américaine », affirment
Sander Levin et Ron Kind. n
CYCL O PE
sous la direction de Philippe Chalmin et Yves Jégourel
Les Marchés
Mondiaux
2018
Matières premières - Monnaies - Services - Agriculture Énergie - Finance - Industrie - Commodités
“Der Himmel lacht !
Die Erde jubilieret”
J-S Bach, cantate BWV 31
16 mai 2018
colloque
invitation
sur invitation exclusivement
contact :
isabelle.tanguy@dauphine.fr
en partenariat avec
Conception graphique : Claire Mabille - www.clairmab.com, photo©istockphoto.com
C’était le dernier obstacle majeur à la
tenue du sommet entre Donald
Trump et Kim Jong-un qui aura lieu
le 12 juin à Singapour. Le dirigeant
nord-coréen a libéré les trois Américains détenus dans son pays, les laissant repartir dans l’avion du chef de
la diplomatie américaine, Mike
Pompeo, venu mercredi à Pyongyang pour préparer ce sommet
hautement périlleux.
Saluant le geste de « bonne
volonté » du dictateur nord-coréen,
Donald Trump a indiqué que le lieu
et la date de cette rencontre historique seraient divulgués dans les jours
à venir. « Je pense que nous avons une
véritable occasion de parvenir à un
bon accord pour le monde », a lancé le
président américain. Ce sommet
sera un « excellent premier pas » vers
une amélioration de la situation dans
la péninsule coréenne, a déclaré de
son côté Kim Jong-un, selon l’agence
de presse nord-coréenne KCNA.
Si la détente entre les deux pays
tranche avec les menaces apocalypti-
INTERNATIONAL
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 // MONDE
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018 Les Echos
en bref
Mahathir Mohamad, 92 ans, revient
au pouvoir en Malaisie
ASIE Mahathir Mohamad, 92 ans, a prêté serment comme Pre-
mier ministre de la Malaisie jeudi, devenant le plus vieux dirigeant élu au monde, au lendemain de la victoire historique de
l’opposition aux législatives qui a sonné le glas d’une coalition
au pouvoir depuis soixante-et-un ans. L’Alliance de l’Espoir, qui
réunit plusieurs formations d’opposition, a battu la coalition
Barisan Nasional, à la tête du pays depuis l’indépendance.
Mahathir a dirigé la Malaisie d’une main de fer de 1981 à 2003. Il
est revenu sur le devant de la scène politique pour déloger son
ancien protégé, le Premier ministre sortant Najib Razak. Ce dernier était empêtré dans un scandale de détournements au détriment du fonds souverain 1MDB, créé à son arrivée au pouvoir en
2009 pour moderniser le pays et endetté de 10 milliards d’euros.
Vers un gouvernement
anti-système en Italie
l La Ligue et le M5S se donnent jusqu’à lundi pour signer un accord.
l Et sortir le pays de l’impasse dans laquelle il se trouve depuis plus de deux mois.
« L’important, c’est
le contrat de
gouvernement,
ensuite nous
parlerons des
noms. »
Le chômage aux Etats-Unis toujours
au plus bas depuis quarante-neuf ans
LUIGI DI MAIO
Dirigeant du M5S
EMPLOI Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux
Etats-Unis sont restées stables, selon les données du département au travail publiées jeudi, à 211.000 demandes, soit le plus
bas niveau en près de quarante-neuf ans. Sur un an, ce chiffre
est en chute de de 11 %. Il est sous la barre des 300.000 depuis
trois ans, la plus longue période (164 semaines) depuis les
années 1970. Le gouvernement américain avait publié vendredi
dernier les chiffres officiels de l’emploi pour avril, avec un taux
de chômage de 3,9 %, ce qui correspond au plein-emploi, bien
que les salaires n’augmentent toujours pas.
La BERD investit de plus en plus dans
les pays arabes
Simon Dawson/Bloomberg
PROJETS La Banque euro-
péenne de reconstruction et
de développement (BERD) va
investir 2,8 milliards d’euros
dans des projets d’infrastructure en Jordanie, selon une
lettre d’intention signée jeudi
à Amman. La BERD, qui tient
depuis mercredi sur la mer
Rouge sa 27 e assemblée
annuelle, fait valoir qu’elle
compte s’impliquer de plus
en plus dans les pays arabes.
Elle a investi 9,7 milliards
d’euros dans 412 projets dans
le monde l’an dernier.
Les Philippines craignent la surchauffe
ASIE La banque centrale des Philippines a dû se résoudre, jeudi,
à relever ses taux d’intérêt, de 3 % à 3,5 % pour éviter la surchauffe de l’économie, qui a réalisé au premier trimestre une
croissance de 6,8 %, équivalente à celle de la Chine et dépassée
seulement par celle du Vietnam. Cette performance est portée
par l’accélération des dépenses publiques dans le cadre du programme « Construire, construire, construire » du gouvernement du président Rodrigo Duterte. Mais l’inflation atteint
désormais 4,5 %, son plus haut niveau depuis cinq ans, ce qui
explique la décision de la banque centrale.
XAVIER NIEL
Co-Fondateur de
Free - 42 - Station F
Jeudi 17 mai 2018 à 19h00,
« La France, paradis de la tech ? »
Informations et inscriptions :
www.lesechos-debats.fr
Luigi Di Maio, chef du Mouvement 5 étoiles, et Matteo Salvini, son homologue de la Ligue, ont repris
leurs tractations, jeudi, pour gouverner l’Italie. Photos Tiziana Fabi/AFP
EUROPE
Le premier gouvernement foncièrement « anti-système » d’un membre
de l’Union européenne devrait voir
le jour lundi.
La Ligue et le Mouvement 5 étoiles (M5S) ont repris leurs tractations
jeudi pour gouverner l’Italie, après
que Silvio Berlusconi, le principal
obstacle à leur gouvernement de
coalition, a accepté de s’effacer la
veille. Opposé à cette alliance, il a
néanmoins affirmé dans un communiqué que « si une autre force politique de la coalition de droite [voulait]
assumer la responsabilité de former
un gouvernement avec les 5 étoiles,
nous [prendrions] acte de ce choix
avec respect ». Sans leur voter pour
autant la confiance.
Pas de gouvernement
neutre
Luigi Di Maio, chef du M5S, et
Matteo Salvini, son homologue de la
Ligue, ont demandé au chef de
l’Etat, Sergio Mattarella, qui avait sifflé la fin des consultations longues
de plus de deux mois, du temps supplémentaire pour sceller leur
alliance. Ils assurent que « des pas
significatifs ont été enregistrés » et
rejettent catégoriquement la solution d’un « gouvernement neutre »
qui leur avait été soumise par le président de la République. Ils se donnent jusqu’à lundi pour faire naître
un gouvernement politique. Il faut
d’abord se mettre d’accord sur les
thèmes de l’action de cet éventuel
exécutif. « L’important, c’est le
contrat de gouvernement, insiste
Luigi Di Maio, ensuite nous parlerons des noms. » Matteo Salvini met
lui aussi l’accent sur le programme.
Les sujets de rapprochement ne
manquent pas, du renforcement du
contrôle des flux migratoires à
l’euroscepticisme, en passant par la
remise en cause de la réforme des
retraites et une lutte accrue contre la
pauvreté. Mais les sujets de frictions
sont également nombreux, à commencer par la difficile conciliation
de la promesse de la Ligue de baisse
massive des impôts avec celle du
M5S de revenu citoyen. Reste aussi à
savoir qui dirigera la future équipe
gouvernementale, les deux hommes se disant prêts à faire un pas en
arrière pour se mettre d’accord sur
un troisième nom.
Matteo Salvini maintient néanmoins la pression : « Soit on conclut
rapidement, soit on retourne voter »,
a-t-il averti, sachant que l’éventualité d’un retour aux urnes cet été est
le cauchemar des forces politiques
traditionnelles, qui craignent de
perdre encore plus d’influence.
Mais Sergio Mattarella redoute les
conséquences de la prolongation de
l’instabilité politique. La situation
financière du pays et son influence
en Europe s’en trouveraient menacées. Le président italien a d’ailleurs
adressé une mise en garde aux deux
prétendants au poste de président
du Conseil. « Penser y arriver sans
l’Europe signifie tromper les citoyens.
Le souverainisme est séduisant, mais
impraticable. Il est illusoire de penser
que les défis globaux peuvent être
affrontés seuls. »
— O. T.
INTERVIEW // VINCENZO BOCCIA Président de la Confindustria
« Il faut une cure de réalisme et de vérité »
Propos recueillis par
Olivier Tosseri
— Correspondant à Rome
L’incertitude plane sur l’avenir
politique de l’Italie.
Cette situation peut-elle
pénaliser l’économie ?
Le pays ne peut pas rester bloqué. Il
doit se remettre en marche. Car nos
voisins vont de l’avant. La France
s’apprête à récupérer le terrain
perdu avec le président Macron, qui
lance la réforme des retraites et
du marché du travail, ce que nous
avons déjà fait en Italie. Cela nous a
permis, avec le plan Industrie 4.0
notamment, de soutenir les bonnes
performances de notre économie
avec, l’an dernier, des exportations
en hausse de 7 % et une augmentation de 30 % des investissements
privés. Ce sont ces réformes que les
partis vainqueurs des dernières
élections veulent défaire en ajoutant
des mesures telles que la « flat tax »
ou le revenu citoyen, dont le coût est
estimé à environ 50 milliards
d’euros. Ça ne fera qu’augmenter la
dette publique et les déficits.
La Ligue et le M5S veulent
justement un retour aux urnes
pour sortir de l’impasse…
Si l’on retourne aux urnes avec cette
loi électorale, ce ne sera pas un
second tour entre la Ligue et le M5S,
mais de nouvelles élections qui donneront sensiblement un résultat
similaire. Le rejet du référendum
constitutionnel du 4 décembre 2016
que nous soutenions a été une occasion ratée qui aurait donné à l’Italie
la stabilité qui lui manque. Si le gouvernement sait qu’il a un horizon de
cinq années au pouvoir devant lui, il
peut adopter des mesures économiques en pensant au moyen et long
terme pour réformer le pays. Sans
quoi il est condamné à prendre des
mesures de court terme pour satisfaire les électeurs en distribuant les
ressources, ce qui augmente la dette
et le déficit public.
Le président du patronat italien met en garde les partis politiques
italiens contre le risque d’une dégradation de l’environnement
économique des entreprises. Photo Andreas Solaro/AFP
Depuis plus de deux mois, on a
assisté à des discussions qui ont
porté sur qui devait être le président du Conseil, mais pas sur ce
qu’il doit faire. Gouvernement neutre ou gouvernement politique,
l’important est que le gouvernement agisse. Pour faire une nouvelle loi électorale et mettre au
cœur de ses préoccupations la
question du travail, de la fiscalité,
pour lancer aussi un grand plan
d’inclusion pour la jeunesse sur le
marché du travail et la réalisation
d’infrastructures, en particulier
dans le Sud. Ce sont des mesures
non idéologiques qui peuvent trouver un consensus et être réalisées
dans l’intérêt du pays. Il faudrait
une cure de réalisme et de vérité.
Les partis politiques
n’en veulent pas ?
Non, car elle leur ferait perdre des
voix aux élections. Ils préfèrent
redistribuer les ressources du présent plutôt que de se doter d’une
vision de moyen et long terme pour
en créer dans l’avenir. Ils préfèrent
critiquer l’Europe utilisée comme
un gigantesque alibi. Une Europe
qu’il faut réformer, évidemment,
mais sans laquelle nous ne serions
rien dans la compétition économique globale. Alors qu’à Berlin, Paris
et Bruxelles, on discute de cette
« Certaines mesures
non idéologiques
peuvent trouver un
consensus et être
réalisées dans l’intérêt
du pays. »
réforme de l’Union, on s’apprête à
renégocier son budget et la distribution des fonds de cohésion, l’Italie
risque de ne pas faire entendre sa
voix sur ces sujets cruciaux.
N’oublions pas que l’an prochain
auront lieu de nouvelles élections
européennes, qu’Antonio Tajani
pourrait bien ne pas rester à la tête
du Parlement européen et que
Mario Draghi quittera la BCE et, avec
lui, certainement ses mesures soutenant la croissance. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 11
Les Echos Vendredi 11, samedi 12 mai 2018
idées&débats
SOMMAIRE
Le meilleur du Cercle Le prélèvement à la source
des Echos
La Chronique
Le formidable creusement
des inégalités entre entreprises
Le Livre
Pourquoi notre ADN ne détermine pas
nos vies
Le Point de vue
Commissaires aux comptes : alerte
sur une mort annoncée
LES ÉDITORIAUX
DES « ÉCHOS »
Fiscalité locale : l’heure
de la simplification
Pourquoi Trump a choisi
l’option la plus dure contre l’Iran
Illustration Boll pour « Les Echos »
Jacques Hubert-Rodier
@jhrodier
— Editorialiste aux « Echos »
« Le pire accord de l’histoire. Horrible.
Désastreux. » Mardi 8 mai, Donald
Trump a finalement annoncé sa
décision de dénoncer l’arrangement
du 14 juillet 2015 conclu à Vienne
entre l’Iran et six grandes puissances, les cinq membres permanents
du Conseil de sécurité des Nations
unies (Etats-Unis, Chine, Russie,
Royaume-Uni, France) plus l’Allemagne. Un compromis arraché
après douze années de complexes
négociations, et qui vise à limiter la
capacité de l’Iran à enrichir l’uranium à un niveau militaire.
Cet accord avait été mis sous la
surveillance des inspecteurs de
l’AIEA (Agence internationale de
l’énergie atomique), qui, depuis sa
mise en œuvre en janvier 2016, ont
réalisé dix vérifications pour s’assurer que Téhéran en respectait les
conditions. En échange, l’Iran avait
obtenu une levée progressive des
sanctions internationales prises
pour l’obliger à négocier. Ce qui, aux
yeux du président Hassan Rohani,
devait ouvrir la voie à une normalisation de son pays sur la scène internationale et donner une bouffée
d’oxygène à l’économie iranienne.
Pour sortir de l’accord de Vienne,
le 45e président américain a néanmoins choisi l’option la plus
extrême en réimposant les sanctions les plus dures contre Téhéran
et en exigeant le retrait des entreprises étrangères d’Iran.
Il est vrai que le milliardaire américain avait nombre de motifs pour
rendre une décision négative. Le
premier est politique. Il s’agit de
détricoter ce qu’a fait son prédécesseur démocrate, Barack Obama.
Comme l’Accord de Paris sur le climat, celui sur le nucléaire iranien
devait absolument être abandonné.
Les autres raisons tiennent à la
nature de l’accord. Son champ est en
effet limité aux activités nucléaires à
but militaire et ne concerne pas le
développement de missiles balistiques. D’après l’IISS (International
L’ANALYSE
DE LA RÉDACTION
Le président
américain a choisi
de retirer les EtatsUnis de l’accord
international sur
le nucléaire iranien
de 2015, ouvrant
une période
de grandes
incertitudes.
D
Les points à retenir
Donald Trump a annoncé
•mardi
le retrait de l’accord
sur le nucléaire iranien.
premier objectif
•estSon
politique : continuer
à détricoter ce qu’avait fait
Barack Obama, dans la lignée
de la dénonciation de l’Accord
de Paris sur le climat.
Le président américain
jugeait aussi l’accord trop
restreint, car il n’empêchait
pas l’Iran de développer
des missiles balistiques ou de
mener des actions militaires
dans le monde arabe.
Enfin, l’accord était jugé
trop limité dans le temps,
laissant une grande
interrogation sur l’après-2025.
•
•
Institute for Strategic Studies), un
certain nombre des systèmes de cet
arsenal, le plus important au
Moyen-Orient, seraient, en théorie,
capables d’emporter des charges
nucléaires.
En outre, la durée de l’accord est
temporaire, fixée à dix ans. Ce qui
laisse une grande interrogation
sur l’après-2025. Enfin, il ne couvre
pas les actions dénoncées comme
déstabilisatrices de l’Iran dans le
monde arabe, que ce soit en Irak,
au Yémen, au Liban et en Syrie où
plusieurs centaines de conseillers
des forces spéciales iraniennes
Al Qods et la milice du Hezbollah
libanais ont été déployées. Une
crainte qui a poussé à un rapprochement de circonstances entre l’Arabie saoudite et Israël et à des conflits
par procuration avec l’Iran.
Un revers
pour les Européens
Sur le papier, l’effet direct de la réimposition de nouvelles sanctions par
les Etats-Unis est néanmoins relativement limité. Car dans le cadre de
l’accord, Washington avait maintenu un éventail d’autres sanctions
liées à d’autres domaines, notamment balistiques et militaires. Il
s’agit en revanche d’un sévère revers
pour Angela Merkel, Theresa May
et Emmanuel Macron, qui ont tenté
jusqu’à la dernière minute de faire
changer d’avis le président américain. Le vrai risque pour les Européens est économique, en raison de
l’application de l’extraterritorialité
des législations américaines contre
des entreprises européennes tentées d’investir en Iran. Trump a
donné six mois aux entreprises
étrangères pour se retirer d’Iran.
Personne n’a oublié l’amende de
près de 9 milliards de dollars imposée à BNP Paribas en 2014. Jusqu’à
présent, les Etats-Unis ont refusé,
en outre, d’accorder des licences
d’exportation pour les équipements
aéronautiques américains.
L’avenir dépend désormais de
l’Iran. Les autorités de Téhéran restent divisées sur le point de savoir si
elles se maintiendront dans l’accord
ou si, au contraire, elles le quitteront
après la sortie américaine. Pour les
réformateurs comme le président
Hassan Rohani, il s’agit d’un échec.
De l’autre côté, les durs du régime,
les religieux et les gardiens de la
Révolution (Pasdaran) n’ont jamais
vu d’un bon œil ce qu’ils considèrent
comme une compromission avec
l’Occident. Toute décision appartient désormais au guide suprême,
Ali Khamenei.
En cas de reprise de l’enrichissement de l’uranium au-delà des
niveaux autorisés par l’accord
de 2015, les options sont limitées.
Car le président Trump n’a proposé
aucune perspective pour parvenir à
un « meilleur accord » avec l’Iran.
Militairement, Israël ne peut répéter des raids comme celui mené
en 1981 contre Osirak, le réacteur
expérimental nucléaire construit
par la France en Irak, ou plus récemment, en 2007, en Syrie. La dissémination des sites iraniens, parfois
construits à des profondeurs telles
que seules des bombes à charge
pénétrante, les « bunker busters »
américains, peuvent les atteindre,
rend impossible la réussite de telles
attaques. Dans une région hautement instable, une offensive militaire d’envergure contre l’Iran n’est
pas réalisable à moins de déclencher un conflit de très grande
ampleur. La guerre menée contre
l’Iran par l’Irak de Saddam Hussein
(1980-1988) soutenu alors par les
Etats-Unis et les Européens, a été un
échec cuisant et une tragédie qui a
fait plus de 800.000 morts.
Reste le plan B. Car l’Europe a une
carte à jouer pour que l’Iran respecte les termes de la limitation
nucléaire. A condition de parvenir
à convaincre la Chine et surtout,
l’alliée de circonstance de Téhéran,
la Russie. Car le risque principal en
cas de reprise du programme
nucléaire militaire est de voir une
crise de prolifération nucléaire au
Moyen-Orient. Peut-on imaginer
que l’Arabie saoudite, la Turquie
et les Etats du Golfe restent sans
réagir face à un Iran doté de la
bombe nucléaire ? n
C’est une mise au point salutaire qu’a
effectuée Matignon à l’occasion de la remise
du rapport sur la refonte de la fiscalité
locale : la suppression complète de la taxe
d’habitation devra être « largement financée
par des économies budgétaires ». On attend
désormais que celles-ci soient rapidement
Par Etienne
explicitées. La suppression de la taxe
Lefebvre
d’habitation doit conduire à un autre
résultat : la simplification des ressources
Il serait plus fiscales des collectivités locales. La lecture
du rapport de la mission Richard-Bur est
logique de
édifiante sur la complexité de cette fiscalité.
recentraliEn mettant un terme à la taxe d’habitation,
ser le finan- un impôt mité aux bases désuètes,
le gouvernement va faire un premier pas
cement
significatif. Qui devra être suivi par d’autres.
du RSA
Pour compenser la perte de cette recette,
au niveau de la mission préconise de transférer la part
départementale de la taxe foncière au bloc
la Sécurité
communal. Les avantages sont nombreux,
sociale.
au premier rang desquels la consolidation
d’un pouvoir de taux local pour les communes et intercommunalités. C’est à ce niveau que le maintien du lien
entre l’effort fiscal et les missions de service public local apparaît
le plus nécessaire. Et cela clarifierait la responsabilité des hausses
de taxe foncière. Il restera ensuite à régler la question épineuse des
ressources des départements. Nombre d’entre eux sont en grande
difficulté parce qu’ils subissent une hausse constante des dépenses
sociales (RSA, APA, etc.) dont ils ont la charge. En outre, les inégalités sont criantes selon les territoires, en raison du poids pris par
les droits de mutation. La mission Richard-Bur préconise de leur
transférer une part d’impôt national, à l’instar de la contribution
sociale généralisée, puisqu’il s’agit de financer principalement des
dépenses sociales. La dynamique naturelle de la CSG compenserait
la perte du pouvoir des élus départementaux de fixer des taux d’imposition locale. Cette idée présente néanmoins de graves inconvénients. La CSG a été créée pour élargir le financement de la Sécurité
sociale. Les départements financent certes en partie le RSA, mais
ils n’ont quasiment aucune marge de manœuvre sur sa gestion,
les règles étant fixées au niveau national. C’est en quelque sorte une
fausse décentralisation. Plutôt que de transférer de la CSG, il serait
plus logique et plus simple de recentraliser le financement du RSA
au niveau de la Sécurité sociale. Cela soulagerait les finances
des départements les plus pauvres et simplifierait le bouclage de
la réforme de la fiscalité locale. Cette recentralisation du RSA, déjà
à l’étude sous le quinquennat précédent, est combattue par beaucoup de départements qui craignent de voir leur existence remise
en cause. Elle représente néanmoins la meilleure solution.
(
Lire nos informations
Page 2
Les Etats-Unis et l’abus de droit
Par Daniel Fortin
L’ « Oracle » Trump a parlé et voici les entreprises françaises – comme du reste leurs homologues étrangères et américaines – sommées de quitter l’Iran avant le 4 novembre prochain sous peine de
lourdes sanctions financières et/ou de rétorsions commerciales. La
décision prise par Washington de se retirer de l’accord sur le nucléaire iranien signé en 2015 rouvre ainsi de façon spectaculaire le
débat sur l’impérialisme juridique des Etats-Unis, autorisés à imposer leurs règles partout où ils le souhaitent hors de leurs frontières. Vu d’Europe, on ne peut qu’être choqué par l’ingérence de l’ambassadeur des Etats-Unis à Berlin, sommant mardi les entreprises
allemandes de cesser « immédiatement » leurs activités en Iran. Et
l’on est abasourdi par l’incapacité européenne à s’opposer à la toute-puissance d’un droit américain que Donald Trump a choisi d’utiliser pour ce qu’il est, c’est-à-dire une redoutable arme économique.
On aura beau jeu de s’indigner contre cette confiscation des règles
du commerce international au profit d’une seule puissance, fût-elle
la plus grande du monde. Ce serait oublier que le principe d’extraterritorialité du droit américain n’est pas nouveau et que Donald
Trump ne l’a pas inventé. Faut-il rappeler ici que c’est sous le mandat du modéré Barack Obama que BNP Paribas s’est vu infliger en
2014 une amende de 8,9 milliards de dollars pour avoir violé l’embargo américain contre Cuba, le Soudan et – déjà – l'Iran entre 2002
et 2009 ? Renault, PSA, Total ou Airbus, qui s’étaient à nouveau
ouvert le marché iranien, n’ont évidemment pas attendu le verdict
de Washington pour prévoir une révision de leurs engagements.
Mais à quel prix ? Et combien de temps l’Europe laissera-t-elle ses
fleurons industriels à la merci de règles léonines dont la brutalité
prend toute son ampleur lorsqu’un président sans scrupule est installé à la Maison-Blanche ? Il y a six mois, Bruno Le Maire, ministre
de l’Economie, avait invité l’Europe à se doter d’outils susceptibles
de résister à l’emprise de la législation américaine sur le commerce
mondial. Tout en admettant que la réflexion sur ce sujet était « embryonnaire ». C’est bien tout le problème.
(
Lire nos informations
Pages 6 à 8
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12 // IDEES & DEBATS
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018 Les Echos
opinions
LES ARTICLES LES PLUS LUS SUR LESECHOS.FR
1. Macron invite Merkel à se défaire de ses tabous européens
2. Bourse : Suez sur des montagnes russes après l’erreur d’un trader
3. Accident mortel en Arizona : le véhicule autonome a détecté le piéton,
sans l’éviter
4. Ce que réserve le « grand soir » des impôts locaux
5. Pourquoi Trump a choisi l’option la plus dure contre l’Iran
LE MEILLEUR DU
CERCLE DES ÉCHOS
DANS LA PRESSE
ÉTRANGÈRE
Le prélèvement à la source
Asie du Sud-Est :
croissance en hausse,
démocratie en berne
COLLECTEURS D’IMPÔTS MALGRÉ EUX
« Pourquoi les entrepreneurs ont-ils
aujourd’hui le poil qui se hérisse lorsqu’on
leur parle du prélèvement à la source ?
Parce qu’ils ont le sentiment qu’on a
inventé pour eux, avec cette
transformation, une triple peine ! D’abord,
on les contraint à devenir collecteur d’un
impôt sans aucun lien avec leur activité,
contrairement à la TVA ou aux cotisations
sociales, par exemple. »
COÛT TROP ÉLEVÉ « Ensuite, ils vont
devoir supporter une charge considérable
liée à la préparation au prélèvement à la
source, qui s’effectuera au 1er janvier 2019.
Non seulement, le coût global induit par la
réforme est élevé (entre 300 et 400 millions
d’euros, selon l’Inspection générale des
finances), mais parce que ce sont bien les
TPE-PME qui vont en payer le prix fort :
entre 26 et 50 euros en moyenne par salarié,
soit plus de cinq fois le coût que devront
assumer, de leur côté, les entreprises de plus
grande taille. »
RISQUE DE SANCTIONS « Pour remercier
[l’entrepreneur, NDLR] de cette ingrate
tâche nouvelle de perception fiscale qui lui
incombe désormais, le législateur promettait
même jusqu’à un an d’emprisonnement et
15.000 euros d’amende s’il venait à
transgresser le secret fiscal… Une menace a
priori écartée depuis le 27 avril, date à
laquelle le ministre de l’Action et des
Comptes publics, Gérald Darmanin, a
annoncé l’abandon de toute sanction pénale
pour les entreprises. »
a
A lire en intégralité sur Le Cercle :
lesechos.fr/idees-debats/cercle
La démocratie recule en Asie du Sud•Est,« dont
la croissance économique solide
et stable a néanmoins encouragé l’économie mondiale. » Selon l’« Asahi Shimbun », plusieurs pays de la région dérivent vers des régimes autoritaires tout
en maintenant des élections. D’autres
sont carrément tombés sous la coupe
des militaires. Cette dérive, poursuit le
« Journal du Soleil-Levant », tend à
aggraver les divisions dans une région
de grandes diversités religieuses et ethniques. Ainsi, en Malaisie, le gouvernement du Premier ministre, Najib Razak,
a pris des mesures exceptionnelles
pour suspendre l’activité du principal
parti d’opposition avant l’élection du
mercredi 9 mai. Au Cambodge, il n’y
aura en juillet aucun opposant face au
Premier ministre sortant, Hun Sen, car
la Cour suprême a dissous le principal
parti d’opposition, dont le leader a été
poursuivi pour « trahison ». Aux Philippines, le gouvernement de Rodrigo
Duterte a annoncé son intention de se
retirer de la Cour pénale internationale,
qui avait ouvert une enquête sur la
répression sanglante contre le trafic de
drogue. En Thaïlande, les militaires, au
pouvoir depuis leur coup d’Etat il y a
quatre ans, ont repoussé la date du
retour à la vie civile. Pour le journal, « il
ne fait aucun doute que derrière l’expansion de l’autoritarisme en Asie du SudEst il y a le déclin de la présence des EtatsUnis et l’influence croissante de la Chine
dans la région ». Pékin offre des aides
économiques sans faire grand cas du
respect des droits de l’homme. En tout
cas, le Japon ne doit pas chercher à rivaliser avec la Chine en faisant preuve
d’indulgence à l’égard des régimes qui
ne respectent pas l’Etat de droit et les
droits de l’homme.
— J. H.-R.
LA REVUE
DU JOUR
L’Afrique
subsaharienne
dans la
mondialisation
LE PROPOS L’Afrique
subsaharienne, c’est 15 % de la
population sur terre, 2 % du PIB
mondial, 5 % des droits de vote au
FMI. C’est là aussi que se concentre
l’extrême pauvreté du monde.
Mais ce sont aussi des terres de
dynamismes et des sites ouverts,
parfois depuis très longtemps, aux
fulgurances de la mondialisation.
Qu’il s’agisse des flux migratoires
(vers des terres plus accueillantes)
ou des investissements
économiques (notamment
chinois). Le voyage, à travers ces
pages, va du quartier d’affaires de
Kigali à Johannesburg (censée être
la seule métropole « mondiale »
en Afrique) en passant par le port
de Freetown ou de Mogadiscio.
Le lecteur rencontre les
« Afropolitains » (les élites
africaines mondialisées),
les terroristes de Boko Haram,
les déplacés vivant dans des
camps, les classes moyennes
qui s’affirment (tout en restant
très réduites), les travailleurs
de l’informel.
L’accroissement inouï des inégalités de revenus auquel on assiste dans
le monde provient aussi des écarts qui se creusent entre entreprises.
Le 1 % qui a le plus de succès, comme les Gafa, distribue des salaires
élevés. Les autres ne peuvent plus suivre. Et le phénomène s’amplifie.
LA
CHRONIQUE
d’ Eric
Le Boucher
L
es nababs d’aujourd’hui sont,
sûrement, les 1 % les plus riches
de la planète, mais ce sont aussi
les salariés du 1 % des entreprises qui
ont le plus de succès. L’accroissement
inouï des inégalités de revenus auquel
on assiste provoque la critique contre
les personnes, les PDG goinfres, les banquiers, les actionnaires.
Le regard devrait se porter sur le
creusement des différences entre les firmes, selon l’économiste Nicholas
Boom. Les Apple, Google et autres stars
et géants offrent des salaires de plus en
plus élevés tandis que la majorité des
autres entreprises n’ont pas les moyens
d’augmenter leurs employés et que les
plus en difficulté n’ont d’autre choix que
de les payer toujours moins.
Nicholas Boom a calculé (1) que
l’écart de salaire moyen entre le 1 % des
compagnies qui paient le mieux aux
Etats-Unis et les 50 % qui paient le
moins est passé du simple au triple
depuis 1981. Les plus rémunératrices
offraient 50.000 dollars par an à chacun
de leurs employés et les 50 % du bas
environ 30.000 dollars il y a trente ans.
Aujourd’hui, le 1 % offre 75.000 dollars
tandis que les 50 % stagnent à 30.000.
Cet écart du simple au triple est celui
qu’on retrouve dans les revenus des personnes : en 1980, le top 1 % gagnait
420.000 dollars par an, soit 27 fois plus
que les 50 % des salariés du bas de
l’échelle, aujourd’hui il empoche
1,3 million de dollars, soit 81 fois plus
que la moitié du bas, laquelle stagne.
Ceci n’explique pas cela, la concentration des fortunes personnelles est due à
beaucoup d’autres facteurs comme la
hauteur des profits, la financiarisation
ou la fiscalité. Mais l’analyse du business est importante pour montrer que
l’accroissement des inégalités, le phénomène du 1 %, la concentration
extrême des avantages est une tendance générale multifacettes qui affecte
l’ensemble de la société et que l’on
retrouve partout, sur les revenus, sur le
niveau d’éducation, sur les capacités au
changement et donc, aussi, sur les qualités de son employeur. Importante
aussi pour montrer, au-delà du 1 % des
personnes, que le tissu des entreprises
se déchire lui aussi entre les plus prospères et toutes les autres. Pour un salarié, le même travail ne signifie plus du
tout la même rémunération, tout
dépend radicalement de qui vous
emploie.
Comment expliquer ces inégalités de
firmes ? A première vue, la montée en
puissance des services de haut niveau,
comme les cabinets d’avocats ou de
conseil financier, pourrait fournir la
réponse. Mais elle ne suffit pas, selon
Nicholas Boom, qui livre trois hypothèses. La première est la sous-traitance,
l’outsourcing. Les entreprises se
déchargent des tâches subalternes de
fabrication, de nettoyage et s’organisent
pour la fourniture extérieure de plus en
plus de sous-ensembles. La concentration sur « le cœur de compétence »,
comme la conception et le design pour
Apple, externalise les basses qualifications et élève très fortement la moyenne
Nicholas Boom a calculé
que l’écart de salaire
moyen entre le 1 % des
compagnies qui paient
le mieux aux Etats-Unis
et les 50 % qui paient le
moins est passé du simple
au triple depuis 1981.
des emplois qui restent. Ceci explique,
d’une part, qu’un chauffeur de bus qui
travaille même exclusivement pour la
firme créée par Steve Jobs n’en tire
aucun bénéfice. D’autre part, qu’un
ingénieur chez un sous-traitant gagne
beaucoup moins que son collègue chez
le donneur d’ordre. Et enfin, que les différences salariales deviennent considérables entre les compagnies de haut
niveau de connaissance (high-tech,
finance, conseil) et celles de parties
sous-traitées (fabrication, surveillance,
comptabilité, etc.).
L’autre facteur est l’informatisation
qui creuse fortement les avantages de
productivité. Les chiffres sont impressionnants et, par parenthèse, les économistes qui s’interrogent sur les mystères de la productivité devraient les
regarder de près. Les entreprises « à la
frontière technologique » ont une productivité de 4 à 5 fois meilleure, selon
l’OCDE (2) et les « décrochées » ont des
résultats qui empirent. La technologie a
un effet ultra-puissant pour creuser les
écarts.
Le dernier facteur en découle : la
meilleure entreprise entre dans une
spirale positive. Les bons niveaux de
travail apportent plus de chiffre d’affaires, qui donne les moyens de mieux
payer et d’attirer les plus talentueux, ce
qui aboutit en retour à un meilleur travail, etc. Les autres firmes vivent, à
l’inverse, une descente vers le bas. Le
succès appelle le succès, nous sommes
dans une société où, dans tous les
domaines, « le vainqueur prend tout ».
Les inégalités sociales proviennent
en grande partie des inégalités entre
entreprises, entre celles d’en haut,
rares, qui cumulent les avantages et
toutes les autres. Que faire ? Nicholas
Boom insiste sur les politiques de concurrence pour que ce ne soient pas toujours les mêmes qui, par leur puissance,
s’arrogent ad vitam les talents et les profits. Il souligne, avec perspicacité, que
l’exigence de transparence des salaires
des PDG peut les pousser à accélérer les
suppressions d’emplois par outsourcing pour relever la moyenne des salaires qui restent et minorer l’écart avec le
leur. Dans l’autre sens, il demande aux
dirigeants d’être conscients des effets
d’inégalités de leurs décisions chez les
autres. La sous-traitance est bien commode pour vanter faussement ses indices de RSE (responsabilité sociale) en se
débarrassant des problèmes. Enfin,
l’auteur demande des investissements
massifs dans l’éducation. L’école
n’empêchera pas les patrons de hedge
fund de s’enrichir outrageusement,
mais elle diminuera l’écart entre les
20 % les mieux payés et les messieurs
Tout-le-monde des 80 %, ce qui serait
déjà un progrès considérable.
(1) Corporations in the Age of Inequality,
Havard Business Review
(2) The future of productivity, OECD 2015
L’Afrique subsaharienne
La Documentation
photographique, n° 8121, 2018,
9,90 euros.
L’INTÉRÊT Evitant les deux écueils
du misérabilisme catastrophiste
et de la célébration technophile,
ce dossier, qui revient sur les
découpages des Afriques, propose
des analyses et des repères
rigoureux. Pour saisir les réalités
et perspectives d’un ensemble
régional parmi les plus captivants
et les plus préoccupants.
— Julien Damon
Sam Hodgson/NYT-Redux-RÉA
L’instauration du prélèvement à la source
obligera les entreprises à devenir le
collecteur de l’impôt. Une charge difficile à
absorber pour les plus petites d’entre elles,
explique François Perret, coprésident du
think tank Anaxagore.
Le formidable creusement
des inégalités entre entreprises
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
IDEES & DEBATS // 13
Les Echos Vendredi 11, samedi 12 mai 2018
focus
LIVRES
Par Daniel Fortin
La France qu’aime
Jean Viard
Un voyage réjouissant dans une société française
en pleine recomposition.
Jean Viard est un sociologue primesautier.
Le lire n’est jamais un pensum mais au
contraire une promenade rafraîchissante à
travers une France en perpétuelle recomposition. Spécialiste du territoire, de la mobilité, des vacances et l’on en passe, éditeur
fondateur des éditions de l’Aube, il poursuit
dans ce livre le portrait d’un pays, le nôtre,
qui, sous la chape d’un pseudo-pessimisme
qui ne le quitterait plus depuis la fin des
Trente Glorieuses, multiplie les chemins
vers l’éclosion d’une nouvelle société.
Extraits.
SAINTE NOTRE-DAME-DES-LANDES
Pour Joël de Rosnay, les hommes sont infiniment plus libres (et donc responsables) qu’ils ne sont enclins
à le penser. Photo Shutterstock
Dans son dernier essai, Joël de Rosnay explique comment
l’environnement influe sur l’expression des gènes. Et élargit
les découvertes issues de l’épigénétique au fonctionnement de la société.
Pourquoi notre ADN
ne détermine pas nos vies
LIVRES
Par Hugues de Jouvenel
S
i les généticiens ont pu jadis
donner à penser que nous
étions surdéterminés par nos
gènes, Joël de Rosnay, avec un talent
dont il a le secret, explique dans son
dernier ouvrage la découverte de l’épigénétique, qui révèle au contraire combien nous pouvons nous-mêmes maîtriser le cours de nos existences. Puis,
dans la deuxième partie de « La Symphonie du vivant », encore plus novatrice et originale, s’inspirant des mêmes
découvertes, il montre que, si nous pouvons agir sur notre organisme, nous
pouvons aussi le faire sur la société,
bref comment « l’ADN sociétal » peut
être modifié par le jeu complexe des
acteurs qui la composent.
La thèse, dûment étayée et illustrée
de nombreux exemples, est donc que
les hommes sont infiniment plus libres
(et donc responsables) qu’ils ne sont
enclins à le penser.
Improviser notre
« symphonie du vivant »
Commençons par la découverte de l’épigénétique. Nous nous souvenons d’une
époque pas si éloignée durant laquelle
les scientifiques s’étaient attelés avec
succès à séquencer et décrypter l’ADN
du génome humain. Dans le prolongement de ces recherches et de leur succès,
s’était rapidement répandue l’idée que
nous étions surdéterminés par notre
code génétique. Mais une première
limite à cette vision vint, explique Joël de
Rosnay, de la découverte que l’ADN n’est
pas imperméable aux influences
extérieures, qu’il s’intègre dans « des
machines-outils moléculaires » bien
plus complexes qu’on ne l’imaginait.
Plus fondamentalement encore,
notre programme ADN peut être
ESSAI
« La
Symphonie
du vivant »
ParJoël de
Rosnay, Les Liens
qui libèrent,
230 pages.
« exprimé, inhibé ou modulé » par le
comportement des êtres humains. En
s’inspirant joliment de la « Neuvième
Symphonie » de Beethoven, l’auteur
écrit que « pour comprendre la différence entre génétique (la partition) et épigénétique (la symphonie), nul n’est
besoin d’être mélomane » : « Nos gènes
proposent des partitions sur lesquelles
nous pouvons largement improviser
notre “symphonie” du vivant. ». Le propos est largement illustré d’exemples
choisis dans les domaines humain, animal et végétal. Ils illustrent comment
les espèces, toutes dotées d’une certaine
intelligence, évoluent en interdépendance avec leur environnement.
La suite du livre est composée de plusieurs chapitres de conseils pour
« changer sa vie » que Joël de Rosnay
résume en cinq mots-clefs : nutrition,
exercice, antistress, plaisir et harmonie.
C’est toujours intéressant, bien écrit,
très largement fondé sur des exemples
fort éclairants. Parfois, cependant, le
propos pourra être perçu comme un
peu agaçant, voire « donneur de
leçons ». Le chapitre V « Lamarck et
Darwin, la réconciliation » mérite une
lecture très attentive et n’est pas simple
à résumer. L’auteur y rappelle que le
débat entre l’inné et l’acquis est dépassé,
que ce qui est acquis par une génération
est transmis à la génération suivante.
Après cette analyse systémique mettant en évidence les innombrables interactions entre tous les éléments du
corps humain et ceux de son environnement, l’auteur, de manière métaphorique, nous invite à une nouvelle représentation de la société : celle de
« mèmes » (éléments culturels équivalents aux gènes) et de la « mémétique », qui appliquerait à « la culture
humaine des concepts et des modèles
provenant de la théorie de l’évolution »
et permettrait de mieux analyser les
« forces et flux, les éléments et les liens,
qui représentent les bases du fonctionnement et de la construction des sociétés
modernes ».
De la compétition
à la « coopétition »
Soulignant qu’éléments et forces sont
partiellement dépassés par « liens » et
« flux », l’auteur en déduit que nous
entrons dans une nouvelle ère : « A
l’approche analytique, séquentielle et
linéaire traditionnelle succède une
approche fondée sur les interdépendances et les feedbacks […]. A la compétition succède la “coopétition” », motvalise association coopération et
compétition.
Il reprend alors l’idée d’ADN sociétal
déjà évoquée dans son précédent livre,
tout en soulignant une fois encore que
les progrès scientifiques et techniques,
s’ils contribuent utilement à notre
compréhension du vivant, ne sauraient nous asservir mais plutôt nous
autoriser d’être davantage acteurs
d’un changement qui doit nous permettre de sceller une nouvelle alliance
entre les hommes et la biosphère. Un
long développement est consacré à
Internet et aux réseaux sociaux, aux
progrès et aux dangers qui y sont liés.
Les deux derniers chapitres tout à
l’image de l’homme, partisan délibéré
de la « pensée positive », sont à eux
seuls un vibrant plaidoyer pour une
nouvelle gouvernance et un recueil de
propositions très concrètes pour
l’action. Bravo au compositeur pour
cette belle symphonie ! n
« L’abandon de ce projet [d’aéroport, NDLR]
est la première pierre d’une nouvelle pensée du
territoire. La révolution collaborative et écologique qui nous entraîne marque là sa première
victoire, la base d’un sens enraciné dans la
terre, la nature et les labours. Demain, chaque
transformation de terre arable en terre à bâtir
fera réac et ancien monde. Le temps est advenu
où, après avoir durant cinquante ans sacralisé
les paysages et les rivages, les montagnes et les
fleuves et rivières, on va sacraliser les terres à
produire de la nourriture, du vêtement, de
l’eau, de l’air, de l’énergie. »
LES ENFANTS DU BON DIEU « Ce chiffre de
60 % de bébés nés hors mariage est à méditer
par chacun. Car, au premier abord, il surprend. Un tel changement ! En si peu de
temps ! Vous êtes sûr ? Et puis, en regardant
autour de soi dans sa propre parenté, ses amis,
ESSAI
« Une société
si vivante »
Par Jean Viard,
Editions de l’Aube,
252 pages. 17 euros.
ses collègues, on se rend compte que ce monde
de l’affection réinventée nous environne…
Pourtant, que de bons docteurs pour nous dire
que la société française est irréformable !
Alors que nous avons rebâti discrètement le
plus solide maillon des sociétés, la famille. En
partie à côté de l’Etat. »
VACANCES ET RELIGIONS « Quand, en
Europe, seulement 12 % du temps commun est
encore consacré au travail (contre 40 % il y a
un siècle), forcément, les activités du temps
libre submergent la société : vacances et weekends, culture et sport, télévision, séduction…
mais aussi religions. A nouveau, la religion est
visible et revendique une place dans l’espace
public alors que l’on pensait que la religion
était un “avant” de la société industrielle… Il n’y
a pas retour du religieux, augmentation du
nombre de croyants. Non, nous vivons plutôt
un renouvellement de la mise en scène publique, exposition et revendication du respect. » n
Livres en bref
Les prodiges des souvenirs
•JillConnaissez-vous
Price ? Probable-
ment pas. C’est une
banale quinquagénaire américaine. A
un détail près : elle
ne peut rien oublier
de ce qu’elle a vécu.
Donnez-lui une date
au hasard, par
exemple le 7 juin
1986, et elle vous dira comment elle était
habillée ce jour-là, avec qui elle a déjeuné,
mais aussi le bulletin météo ou la une de
son quotidien du jour (ce qui est vérifiable).
En 2006, Jill Price a été le premier être
humain identifié comme « hypermnésique » par trois chercheurs. Leur étude
a donné lieu à
quantité d’autres
travaux sur ces
mémoires mons« Mémoire
tres et ce sont sur
totale »
eux que s’appuient
Par Roland Portiche
les auteurs dans
et Danièle Gerkens,
leur passionnant
Stock, 327 pages,
essai sur la mé20,50 euros.
moire – celle des
hypermnésiques
ou des prodiges du genre (Mozart capable de
retranscrire note par note tout le « Miserere » d’Allegri après l’avoir entendu une
fois), comme celle de M. ou Mme Tout-leMonde. « Mémoire totale », un livre qui ne
s’oublie pas !
— Yann Verdo
Que reste-t-il du « rocardisme » ?
2 juillet 2016,
•MLe
ichel Rocard
s’éteignait, signant
la fin définitive
d’une nouvelle gauche désormais dispersée entre macronistes de fraîche
date, so cialistes
persistants en dépit
de l’effondrement
du Parti à la rose et
déserteurs de la politique partis soigner
leur blues dans le privé.
Dans cet univers dévasté subsiste cependant une pensée veulent croire deux fidèles
de l’ancien Premier ministre, Alain Bergounioux et Jean-François Merle. Leur livre a le
mérite de revisiter
les idées et l’action
de l’un des leaders
politiques les plus
brillants du
Par Alain
XX e siècle, d’un
Bergounioux
homme intransiet Jean-François
geant qui sut impoMerle.
ser çà et là ses opiEditions du Seuil,
nions mais fut
291 pages, 22 euros.
incapable de les
porter au sommet
pour transformer la France. Qu’a-t-il manqué à Michel Rocard pour échouer là où
Emmanuel Macron a réussi ? Le livre ne le
dit pas, mais sa lecture aide à se forger une
opinion sur le sujet.
— D. F.
« Le
rocardisme.
Devoir
d’inventaire »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
14 // IDEES & DEBATS
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018 Les Echos
opinions
LE POINT
DE VUE
de Jean-Luc Flabeau
I
l n’a échappé à personne que le
ministre de l’Economie et des
Finances, Bruno Le Maire, s’apprêtait à tuer les commissaires aux comptes dans 153.000 entreprises en l’annonçant comme un cadeau pour ces
dernières… avec des dégâts irrémédiables pour l’économie.
Jusqu’à présent, très rationnellement et en conformité avec les théories
économiques les plus modernes, le
législateur avait adapté les seuils
d’audit à la structure de notre économie. Car les petites et moyennes entreprises représentent près de 60 % de la
valeur ajoutée produite dans notre
pays. Aujourd’hui, Bruno Le Maire
parle de « surtransposition » du droit
européen. Ce n’est qu’une transposition
adaptée à notre pays en vertu du principe de subsidiarité. Il est dangereux de
laisser croire que chaque Etat n’a pas à
adapter les objectifs européens à ses
propres réalités.
Bruno Le Maire cite pour sempiternel exemple l’Allemagne, dont la valeur
ajoutée est majoritairement issue des
ETI et des grandes entreprises. Laisser
penser que ce résultat serait la conséquence de seuils d’audit élevés peut être
qualifié, au mieux, d’erreur manifeste
d’appréciation…
Mieux aurait-il valu dire aux entreprises la vérité. La vérité, c’est que les
Etats européens, dont les seuils d’audit
ont été relevés il y a quelques années,
font machine arrière – c’est notamment
le cas de la Suède, du Danemark et de
l’Italie. Un retour en arrière au vu de
LE POINT
DE VUE
de Frédéric Cherbonnier
E
n matière de couverture des risques, on considère généralement
qu’il faut prendre en charge tous
les frais à partir d’un certain seuil, et laisser un petit reste à charge à l’assuré sur
ses premières dépenses afin de le responsabiliser. C’est le cas en matière
d’assurance- maladie, l’idée sous-jacente
étant que des dépenses importantes correspondent à de véritables besoins, identifiés par le secteur médical pour résoudre un problème de santé. Inutile de
chercher à responsabiliser le patient à ce
stade, il faut plutôt inciter les médecins à
ne pas engager de soins inutiles.
Une solution imparfaitement mise en
œuvre en France : le reste à charge y est
en moyenne de 10 %, mais la population
la plus pauvre subit des frais plus élevés
faute de bénéficier d’une complémentaire, et le mode de rémunération de la
médecine de ville et des hôpitaux pousse
à la surconsommation, si l’on en croit
notamment les déclarations de la ministre de la Santé selon laquelle 30 % des
dépenses ne seraient pas pertinentes.
Le risque « dépendance » appelle en
théorie à une solution opposée : la couverture quasi-intégrale de toutes les
dépenses jusqu’à un certain seuil. Il ne
s’agit pas d’une maladie, mais d’un problème requérant des solutions plus
standardisées qu’un traitement médical : heures d’assistance à domicile ou
hébergement dans un institut médicalisé. Dès lors, il est davantage pertinent
de traiter ce risque par une assurance
« indemnitaire », finançant entièrement un plan d’aide défini par une
LES ARTICLES LES PLUS PARTAGÉS SUR LESECHOS.FR
1. Les énergies vertes passent la barre des 10 millions d’emplois
2. Iran : les entreprises françaises retiennent leur souffle
3. Paris, deuxième ville la plus chère du monde
4. Faut-il craindre un choc pétrolier ?
5. L’intelligence artificielle commence à faire parler les morts
Commissaires
aux comptes : alerte
sur une mort annoncée
De l’antisionisme
à l’antisémitisme
l’augmentation des erreurs comptables… et de leurs conséquences sur
l’assiette fiscale et sociale, sans oublier
le risque de dégradation de la confiance
résultant d’une information financière
plus opaque. On en attendait un gain
pour les entreprises. C’est l’inverse que
l’on constate.
Comment cacher aux entreprises
françaises qu’elles verront leurs contrôles par l’administration renforcés ?
Bruno Le Maire voulait moins de
Par Roger-Pol
Les Etats européens
dont les seuils d’audit
ont été relevés il y a
quelques années font
machine arrière.
contraintes pour les PME ? Elles y
gagneront en stress et, nous tous, en
charges publiques supplémentaires.
Décidément, les apparences peinent à
cacher la réalité : les solutions ne changent guère ! Au moment où il faudrait
réduire le coût de la puissance publique, c’est l’inverse qui nous est promis.
Nous avions proposé, pour répondre
aux préoccupations du gouvernement,
d’adapter les diligences d’audit auprès
des PME afin d’économiser 45 % du
coût tout en leur permettant d’en
conserver les bénéfices. Solution
balayée d’un revers de main.
Ce sont bien 70 % de mandats qui
pourraient disparaître avec, à la clef,
une perte de 8.000 à 10.000 emplois.
Tous les cabinets vont être impactés :
500 professionnels vont perdre entre
70 % et 100 % de leur chiffre d’affaires, et
des régions françaises la majorité de
leur offre d’audit.
De plus, cette mesure aura un redoutable effet concentrateur. Nous risquons une situation d’oligopole autour
des « big four » (EY, KPMG, PWC et
Deloitte), comme dans 15 des 28 Etats
européens et notamment au RoyaumeUni, qui s’en alarme aujourd’hui. Avec
le risque systémique attaché, celui que
cherchait à écarter la Commission
européenne au moment de proposer la
réforme européenne de l’audit. Bruno
Le Maire est-il conscient de cette injonction européenne ? Des risques que comporte pour notre économie nationale et
européenne une telle décision ? Ou
faut-il l’ignorer et privilégier les effets
d’annonce, teintés d’un récurrent courttermisme politique ?
Bien sûr, il n’est jamais aisé de réformer tant les résistances affleurent. Mais
faut-il pour autant avancer tête baissée ? La fausse conscience est la plus
grave des erreurs.
Ce qu’il adviendra, comme ailleurs,
d’ici à cinq ans, c’est qu’un nouveau gouvernement, constatant l’échec, abaissera les seuils sans pouvoir s’appuyer
sur le tissu robuste et diversifié de nos
cabinets d’audit… qui auront disparu.
Jean-Luc Flabeau est président
d’ECF (Experts-Comptables
et Commissaires de France).
Financer la dépendance,
un défi majeur
pour la France
équipe médico-sociale. Libre ensuite à
la personne dépendante ou à ses proches d’engager des dépenses supplémentaires pour bénéficier d’une aide
plus intensive à la maison, ou choisir un
institut médicalisé de haut standing.
La difficulté ici n’est pas tant de lutter
contre les dépenses inutiles que de
s’assurer de la qualité de l’offre – éviter
de voir se conjuguer une offre publique
limitée faute de moyen et une offre privée trop chère à la qualité aléatoire,
complétées par une masse de travailleurs au noir peu qualifiés et en
situation précaire.
Le budget public
consacré à la dépendance
n’est pas à la hauteur
des enjeux en France.
Le système mis en place en France
reste très éloigné de cet idéal. L’allocation personnalisée d’autonomie couvre la quasi-intégralité des dépenses
liées à la dépendance pour des personnes à faible revenu, mais le reste à
charge devient vite très élevé à partir du
revenu médian. La situation est encore
pire pour les frais d’hébergement en
Ephad, seuls les individus sans ressource pour se loger pouvant bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement.
D’où une situation financièrement très
difficile pour les familles dès lors que
l’un de leur proche est en dépendance
lourde et que celles-ci ne peuvent
mobiliser une épargne suffisante. Le
coût peut facilement atteindre les
2.000 voire 3.000 euros mensuels alors
que, dans le meilleur des cas, l’aide
publique ne prendra en charge guère
plus de la moitié de ces dépenses.
La réponse française a le mérite de
venir en aide aux ménages peu aisés, et
d’éviter ainsi des situations dramatiques, mais laisse la majeure partie de la
population sans véritable assurance.
D’autres pays comme l’Allemagne ou
l’Autriche ont adopté des systèmes proches d’une assurance « indemnitaire »,
fondés sur des aides forfaitaires indépendantes du revenu – mais le montant
de cette aide reste nettement insuffisant.
Tout ceci nous ramène à la question
du financement. Le budget public consacré à la dépendance n’est pas à la hauteur
des enjeux en France. L’assurance privée
s’y est fortement développée, mais elle
est incapable de répondre de façon satisfaisante à la demande pour des raisons
structurelles, liées notamment à ce
qu’elle ne va capter qu’un segment trop
étroit du marché tant que celle-ci n’est
pas rendue obligatoire. Il faudrait pouvoir à terme presque doubler le budget
consacré à la dépendance pour se rapprocher de ce qui se fait dans des pays
comme la Norvège, les Pays-Bas ou le
Danemark. Une deuxième journée de
solidarité, après le lundi de Pentecôte, est
une première étape. Cela n’y suffira pas !
Frédéric Cherbonnier est professeur
à Sciences Po Toulouse et chercheur
à Toulouse School of Economics.
L’ŒIL DU
PHILOSOPHE
Droit
P
lus que jamais, Israël se trouve au
cœur de l’actualité. Retrait des EtatsUnis du traité sur le nucléaire iranien, prochaine inauguration de l’ambass a d e a m é r i c a i n e à Jé r u s a l e m , q u i
va coïncider avec les 70 ans de cet Etat, le
14 mai. En effet, ce lundi, à 16 heures, il y
aura juste sept décennies que David Ben
Gourion, à l’expiration du mandat britannique, a lu la Déclaration d’indépendance
d’Israël, dans la galerie principale du Musée
de Tel-Aviv. Derrière lui trônait le portrait
de Theodor Herzl (1860-1904), auteur de
« L’Etat des Juifs » (1896), texte fondateur
du mouvement sioniste.
Ces événements interviennent dans un
contexte tendu, où se juxtaposent notamment manifestations à Gaza, risques de
missiles iraniens, soutiens divers au boycott
d’Israël de la part d’intellectuels, d’artistes et
d ’ h o m m e s p o l i t i q u e s d e g a u ch e e t
d’extrême gauche, sans oublier les vieilles
haines antijuives de l’extrême droite. Le tout
sur fond de violences antisémites croissantes en Allemagne comme en France, de discours antisémites envahissant jusqu’au
Labour Party britannique, de mise en
lumière d’un antisémitisme musulman,
longtemps occulté et désormais reconnu.
La question centrale, qui va se trouver
une fois de plus réactivée et intensifiée dans
les temps qui viennent, est celle des liens
entre antisionisme et antisémitisme. Elle
est devenue, ces dernières années, un point
de discorde permanent : critiquer Israël,
s’opposer à sa politique, est-ce être ennemi
du peuple juif ? Cette interrogation suscite
tour à tour incompréhensions, dénégations, engagements opposés, querelles sans
fin. Les relations entre antisionisme et antisémitisme constituent sans doute l’un des
points les plus clivants de notre époque.
Vu de Sirius, le problème semble vite
résolu. De bonne foi, quantité de gens
croient pouvoir séparer les deux. Tout en
combattant Israël et sa politique, en boycottant ses produits ou ses manifestations culturelles, en contestant s’il le faut jusqu’à son
existence, beaucoup demeurent intimement persuadés que leurs convictions
humanistes suffisent, que leurs engagements universalistes plaident en leur faveur.
Ils n’ont rien de commun, pensent-ils, avec
l’idéologie raciale du nazisme, respectent les
millions de victimes de la Shoah, se défendent donc d’être animés de la moindre haine
antijuive. Accusés d’être antisémites, ils considèrent l’accusation comme une manipulation, une tentative de censurer les critiques
et de disqualifier les luttes militantes.
Encore un effort, et voilà qu’ils pourront se
mettre à parler d’invention de… la « propagande juive », de manœuvre du « sionisme
international », de complot pour étouffer
toute résistance contre la domination de la
finance. Car la frontière est poreuse, et les
limites vite franchies, entre opposition à
Israël et clichés de l’antisémitisme
d’aujourd’hui. Ce qui oblige à rappeler qu’il
n’existe pas un seul antisémitisme – dont le
modèle unique serait la doctrine nazie d’une
prétendue « race juive » à exterminer. Il
existe quantité de formes de la haine antijuive à travers l’histoire. De la Rome antique
jusqu’à « La France juive » d’Edouard Drumont (1886), cette haine a revêtu d’innombrables oripeaux, chrétiens ou musulmans,
raffinés ou vulgaires, de Voltaire à Wagner,
de Goebbels au gauchisme.
Son histoire est d’une diversité sans pareil,
comme d’une monotonie sans nom. Car les
victimes, au bout du compte, sont toujours
juives. Or le sionisme n’existe que par et pour
Le sionisme n’existe
que par et pour cet objectif :
que les juifs sortent
du statut de victimes.
Sans doute est-ce cela qui
est intolérable à ceux qui
font preuve de compassion
pour les juifs tant qu’ils
sont dispersés et affaiblis,
humiliés et massacrés.
cet objectif : que les juifs sortent du statut de
victimes. Sans doute est-ce cela qui est intolérable à ceux qui font preuve de compassion pour les juifs tant qu’ils sont dispersés et
affaiblis, humiliés et massacrés. Mais quand
ils se défendent, s’organisent, remportent
des victoires… alors rien ne va plus !
Plus l’antisionisme s’intensifie et
s’exprime, plus il montre combien il se
trouve, dans le fond, très mal à l’aise avec
l’existence même d’une identité juive qui
s’affirme et met en œuvre son droit à se
défendre. De ce point de vue, les actions qui
s’organisent de toutes parts pour délégitimer Israël — sur tous les registres : juridiques, moraux, culturels… — sont remarquablement pernicieuses. Car elles tendent
à faire croire que le droit et l’éthique seraient
toujours d’un seul côté. Ces campagnes
militantes ne font pas simplement « le jeu »
de l’antisémitisme. Elles finissent par en
constituer une partie intégrante, que leurs
promoteurs le veuillent ou non.
On ne naît pas antisémite. Mais, à force
d’être antisioniste, on le devient.
Roger-Pol Droit est philosophe et écrivain.
L'ACTUALITÉ
DES THINK TANKS
Légaliser le cannabis ?
IDÉE « Ils ont fumé ». Voici probablement la remarque qui fusera de certains
bons esprits voulant faire jeune. En tout cas, les experts réunis par
GénérationLibre y vont franchement. Il ne faut pas dépénaliser l’usage du
cannabis, pour en faire une simple contravention (c’est l’option à la mode),
mais pleinement légaliser production et consommation de cette substance.
Sur le fond, rien de bien stupéfiant dans un tel énoncé. Il s’agit d’une position
libérale assez classique, reprise ici avec des perspectives diverses et dans un
contexte où près du tiers des Français déclarent en avoir consommé au moins
une fois dans leur vie (et plus des deux tiers des jeunes hommes de 26 à 34 ans).
INTÉRÊT Le sujet est miné par l’histoire, la morale et l’inertie. Cette nouvelle
note, versée au débat, livre un panorama synthétique, avec une mise en forme
permettant d’aller à l’essentiel. Aux analyses juridiques, toxicologiques et
philosophiques s’ajoutent les témoignages d’un consommateur, d’un planteur
et d’un détenteur. La position générale tient en une formule : il faut mieux
réguler pour mieux protéger. Pour cela, deux options : un monopole d’Etat ou
le recours au marché. Entre ces deux voies, tracées dans un dialogue, il ne
resterait plus qu’à trancher.
— Julien Damon
www.generationlibre.eu
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 15
Les Echos Vendredi 11 et samedi 12 mai 2018
le grand entretien
Son parcours
Agé de soixante-trois ans, Henri de
Castries est diplômé de HEC, titulaire
d’une licence en droit et ancien élève
de l’ENA (promotion Voltaire).
Inspecteur des finances, il rejoint la
Direction du Trésor en 1984. Claude
Bébéar le fait venir chez AXA en 1989.
Le fondateur du champion français
de l’assurance en fera son dauphin.
Henri de Castries a dirigé le deuxième
assureur européen jusqu’en août 2016,
date à laquelle il a passé les rênes
à Thomas Buberl.
« La
priorité
est de
ne pas
ralentir
le rythme
des
réformes »
Son actualité
Henri de Castries siège aux conseils de
HSBC et Nestlé et travaille pour General
Atlantic, société d’investissement
américaine. Il préside, par ailleurs, l’Institut Montaigne, qui publie des enquêtes
et documents sur des sujets économiques, internationaux et sociétaux. A
l’occasion de la première année d’Emmanuel Macron à l’Elysée, l’Institut Montaigne a réalisé un vaste travail d’analyse
sectoriel disponible en ligne. Il publiera
sous peu un rapport sur la coopération
franco-britannique en matière de
défense (sous la plume de Bernard
Cazeneuve et de George Robertson,
ex-secrétaire général de l’Otan,
ex-secrétaire d’Etat britannique à la
Défense) ainsi qu’un autre sur l’industrie
du futur (par Jean-Dominique Senard,
Michelin, et Bernard Charlès, Dassault
Systèmes).
même chose sur la flexibilité du marché du
travail. Les entreprises saisiront-elles la
chance qui leur est offerte ?
Propos recueillis par
Etienne Lefebvre
@e_lefebvre
et Dominique Seux
@dseux
Emmanuel Macron a derrière lui
désormais une année de présidence.
Quelle impression générale en a le
président de l’Institut Montaigne ?
En un mot : la France bouge, enfin ! Le quinquennat de François Hollande avait été
celui de la confusion et il avait, malgré les
efforts de Manuel Valls puis de Bernard
Cazeneuve, abîmé l’image du pays qui se
résumait aux yeux du monde à la taxe à
75 % et à une affaire de scooter… De surcroît, la France apparaît aujourd’hui
comme un pays politiquement stable
quand on la compare à cinq grands pays
européens, le Royaume-Uni, la Pologne,
l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne. Dans chacun de ces pays, la situation politique est fragile ou insatisfaisante. Il y a donc un renouveau relatif du leadership français.
Le pays va-t-il mieux au printemps
2018 qu’au printemps 2017 ?
Les résultats prennent forcément du temps à
se voir. Mais le pays s’est mis en situation
d’aller mieux pour l’avenir. Des réformes
sérieuses sont en route qui permettent de
préparer le monde de demain. Et nous bénéficions du retour de la croissance en Europe.
Vous aviez soutenu et travaillé avec
François Fillon dans sa campagne
pour la présidentielle. Avez-vous
des regrets quand vous regardez
l’action d’Emmanuel Macron ?
François Fillon était celui qui, pour moi,
avait le plus de crédibilité, parce qu’il avait
l’expérience du pouvoir et un projet de
réformes sérieux et cohérent. Mais Emmanuel Macron a montré qu’une expérience
limitée n’est pas un handicap. Il m’a surpris
par son audace. Même si je ne suis pas
d’accord avec tout ce qui a été entrepris, un
certain nombre des réformes qui étaient au
cœur du projet de François Fillon sont, de
fait, en train d’être réalisées. L’avantage du
président élu, de surcroît, est qu’il ne doit
son élection qu’à lui-même et à aucune des
forces politiques traditionnelles, ce qui lui
donne une totale liberté, dont il use
d’ailleurs, pour bousculer les tabous qui
nous entravaient.
Vous êtes aux conseils d’administration de HSBC, Nestlé, et avez rejoint
une société d’investissement
américaine, General Atlantic.
Quel regard portent les entreprises
internationales sur le pays ?
C’est simple : la France est regardée comme
le pays où le populisme a été mis en échec
dans les urnes alors qu’il a percé chez beaucoup de nos voisins. Au-delà, Emmanuel
Macron séduit par sa jeunesse et sa vision
de ce qu’il faut faire. Le regard sur l’attractivité du pays s’est amélioré. Il était excessivement négatif dans la période précédente, il
devient plus réaliste. Ce qui a été fait sur la
fiscalité, le droit du travail et l’éducation est
bien perçu.
« Un certain nombre des
réformes qui étaient au
cœur du projet de François
Fillon sont de fait en train
d’être réalisées. »
Donc, un bilan plus que globalement
positif ?
Oui, globalement positif, mais c’est l’accélération de la croissance qui nous fait rentrer dans les clous budgétaires, pas la
réduction des dépenses. Cette croissance
reste cependant inférieure d’un demi-point
à la moyenne européenne. Si l’exercice
« CAP 2022 » sur les dépenses publiques, qui
ne me semble pas assez porté politiquement,
ressemble à la RGPP, on aura perdu une nouvelle fois une occasion d’agir en profondeur.
Les taux d’intérêt vont remonter et l’étau va
se resserrer sur les dépenses. Je note aussi
que le niveau des prélèvements obligatoires
est maintenant le plus élevé de l’OCDE.
Défendez-vous toujours, comme le
candidat des Républicains l’avait fait,
la réduction de 500.000 du nombre
de fonctionnaires ?
Serge Picard pour « Les Echos »
HENRI DE CASTRIES //
Président de l’Institut Montaigne
La sphère publique est-elle la seule partie
de la société où la notion de productivité
n’existe pas ? Nous avons la densité de
fonctionnaires la plus élevée de l’OCDE,
pour une efficacité déclinante. Faut-il ne
rien changer ? Pour que le potentiel de
croissance du pays augmente et permette
de réduire le chômage, il faut avoir le courage de traiter ce sujet. Les fonctionnaires
remplissent des missions tout à fait
nobles, mais pour diminuer la dépense
publique il faut réduire les effectifs de la
fonction publique. Cela est possible car
nous bénéficions d’une double chance historique : les gains de compétitivité issus
des nouvelles technologies et le départ à la
retraite des baby-boomeurs. Cela doit permettre à l’Etat de se renforcer là où sont les
véritables priorités.
Sur l’éducation, les réformes
engagées sont-elles à la hauteur ?
Absolument ! Jean-Michel Blanquer a
commencé à s’attaquer avec fermeté au
retard considérable pris par notre système
éducatif, notamment dans le primaire, où
trop d’enfants n’assimilent pas les savoirs
fondamentaux. C’est essentiel si l’on veut
assurer une véritable égalité des chances.
Mais ce serait naïf de croire qu’on va tout
régler en un an.
Dans le supérieur, quel jugement
portez-vous sur Parcoursup ?
C’est une première étape pour revenir au bon
sens. Le tirage au sort pour orienter les étudiants n’était pas une méthode digne d’un
pays tel que le nôtre. Tout ce qui va dans le
sens de la mesure de la performance doit être
favorisé. Il faut aussi, si nous voulons être
compétitifs, faire émerger des établissements d’excellence à l’échelle mondiale.
Mais attention, je ne suis pas un défenseur
invétéré du système des grandes écoles. Elles
doivent évoluer face aux grands établissements universitaires mondiaux, qui proposent davantage de disciplines, et cela passe
notamment par des regroupements accrus.
Pourquoi, par exemple, ne pas rapprocher
HEC et l’X, et à terme Sciences Po ? C’est
important pour une nation d’avoir un et
même plusieurs établissements figurant
dans le Top 10 mondial.
Sur la fiscalité, la France est-elle
revenue dans la course ?
Un chemin important a été accompli, avec la
réforme de l’ISF et la taxation forfaitaire des
revenus du capital. Nous étions proches de
l’Allemagne en nombre d’entreprises de
taille intermédiaire il y a quarante ans, nous
en avons le tiers aujourd’hui : l’ISF a agi
comme un désherbant sur une plate-bande.
La baisse de l’impôt sur les sociétés est aussi
une bonne chose. Mais j’observe que nous
« Le bilan est globalement
positif », mais « la réduction
des dépenses ne me semble
pas assez portée
politiquement ».
subissons toujours le taux de prélèvements
obligatoires le plus élevé au monde, tout simplement parce qu’il ne peut pas y avoir de
baisse durable de la fiscalité sans diminution
des dépenses. Et sur la réduction des dépenses publiques, je le disais, nous n’avons pas
encore vu grand-chose.
La baisse des cotisations salariales
permet de mieux récompenser
le travail…
Oui, c’est une mesure intelligente, mais il
aurait mieux valu augmenter la TVA plutôt
que la CSG, qui a été une façon de reprendre
en partie ce que l’on avait donné. La TVA
aurait permis de faire contribuer les importations, sans peser sur la compétitivité. Sur
ce point, il reste à s’attaquer aux impôts qui
renchérissent la production. Le gouvernement semble vouloir le faire, tant mieux !
L’Institut Montaigne plaide depuis
longtemps pour le développement
de l’apprentissage. La réforme portée
par Muriel Pénicaud suffira-t-elle
cette fois-ci, enfin, à revaloriser
et faire grimper cette voie ?
Sur ce point, je vais être très clair : le gouvernement a fait, pour l’essentiel, le job. Maintenant, c’est au patronat et aux entreprises
de faire le leur. Le patronat sera-t-il à la hauteur de ce qui a été fait ? On pourrait dire la
Le patronat n’est pas au niveau ?
J’espère que le monde patronal saura se
renouveler en profondeur et porter à la tête
du Medef, malgré le triste épisode des derniers mois, une personnalité vraiment
neuve et ancrée dans les territoires. La
période exige des leaders politiques, mais
aussi économiques et sociaux, qu’ils soient
à la hauteur des défis. La CGT se bat pour le
monde d’avant-hier ; les entreprises et leurs
représentants doivent être dans celui de
demain.
Pendant la campagne, la droite
insistait sur l’augmentation du temps
de travail. Ce n’est plus un sujet ?
Les obstacles essentiels en matière de droit
du travail ont été levés, avec notamment le
plafonnement des indemnités prud’homales ou l’appréciation des difficultés économiques d’une entreprise au niveau national
et non plus mondial pour justifier des licenciements. Il appartient maintenant au
monde des entreprises de se saisir des
opportunités qui lui sont offertes. Le courage et l’énergie mis dans la réforme des
branches seront un bon test.
A l’échelon européen, Emmanuel
Macron a-t-il eu raison de focaliser
ses propositions de réforme sur
la zone euro, en poussant pour un
budget dont l’Allemagne ne veut pas ?
Il a affirmé sa vision politique pour l’Europe
sous toutes les dimensions, pas seulement
économiques et monétaires. La réponse
européenne sera la seule pertinente à bon
nombre de nos défis. Après, il doit faire face
à un contexte compliqué, et trop d’observateurs croient encore qu’il suffit de se mettre
d’accord avec l’Allemagne pour faire avancer l’UE à 27, mais ce n’est plus une condition suffisante.
Le mode de management d’Emmanuel
Macron est très vertical, alors
qu’une gestion plus participative,
plus horizontale, est souvent jugée
plus efficace, en politique comme
dans l’entreprise…
Nous sommes dans un pays très paradoxal,
qui a coupé la tête à son roi et recherche toujours l’homme providentiel. Et quand il
semble s’en rapprocher, il retrouve des velléités révolutionnaires. Il est important
qu’aujourd’hui nous ayons un leader faisant
preuve d’autorité, de courage et ayant une
vision claire. La manière de gouverner du
chef de l’Etat est un peu caricaturée, on a
notamment un Premier ministre très solide,
qui est un rouage essentiel. Après, je crois à
l’absolue nécessité d’entendre la critique,
d’attirer les talents et de les faire grandir.
Quelle doit être la priorité de l’an II ?
Ne surtout pas ralentir le rythme des réformes. Il y a encore tant de choses à faire, tant
de challenges à relever. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
16 //
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018Les Echos
,
Budget de l’Etat 2018 : 386,3 milliards d’euros // PIB 2017 : 2.283,6 milliards d’euros courants //
Plafond Sécurité sociale : 3.311 euros/mois à partir du 01-01-2018 // SMIC horaire : 9,88 euros
à partir du 01-01-2018 // Capitalisation boursière de Paris : 1.547,84 milliards d’euros (au 10-01-2018)
// Indice des prix (base 100 en 2015) : 101,85 en décembre 2017 // Taux de chômage (BIT) : 9,4 %
au 3e trimestre 2017 // Dette publique : 2.226,1 milliards d’euros au 3e trimestre 2017
Les chiffres
de l'économie
EN FRANCE
À L’ÉTRANGER
RUGBY DÉPART DU MANAGER
DE LA ROCHELLE
ÉTATS-UNIS GINA HASPEL DIT
RENONCER À LA TORTURE
Le club de La Rochelle, décevant 7e du
dernier Top 14, a annoncé jeudi le
départ de son manager, Patrice Collazo,
44 ans, en poste depuis 2011. Des tensions à l’intérieur du staff technique,
ainsi que les méthodes de management
de Collazo, seraient les principales raisons du départ de l’ancien pilier international. Le club a participé pour la première fois à la Coupe d’Europe, dont il a
été éliminé en quart de finale.
La CIA ne reprendra pas le programme
de torture, même sur ordre du président,
a assuré mercredi au Congrès Gina Haspel, choisie par Donald Trump pour diriger l’agence américaine de renseignement. Gina Haspel, qui a affirmé que la
torture « ne marche pas », n’est pas assurée de voir sa candidature validée par le
Congrès dans les prochaines semaines.
Elle est controversée pour avoir dirigé en
2002 une prison secrète de la CIA en
Thaïlande, où des suspects, soupçonnés
d’appartenir à Al Qaida, étaient fréquemment torturés.
VILLÉGIATURE MACRON RENOUE
AVEC LE FORT DE BRÉGANÇON
LA PHOTO DU JOUR
Feu vert pour Don Quichotte
Bertrand Langlois/AFP
CORÉE DU NORD TROIS
AMÉRICAINS LIBÉRÉS
Emmanuel et Brigitte Macron passeront le week-end au Fort de Brégançon (Var), lieu de villégiature des présidents de la République, où ils
doivent se rendre ce vendredi, a indiqué l’Elysée. Résidence d’été officielle
de la présidence française depuis
1968, ce château perché sur un piton
rocheux relié à la côte par une jetée
artificielle, doté d’un héliport et d’une
plage privée, avait été délaissé par
François Hollande qui y avait été surpris par des paparazzi.
Donald Trump a accueilli jeudi matin
trois Américains libérés par la Corée du
Nord, à leur arrivée aux Etats-Unis. Deux
d’entre eux, Kim Hak-Song et Kim SangDuk, avaient été arrêtés l’an dernier
pour « actes hostiles » contre le gouvernement et le troisième, Kim Dong-Chul,
en 2016 pour « espionnage ». La Corée du
Nord a, par le passé, arrêté des Américains, presque tous relâchés après
l’intervention de personnalités. Donald
Trump a remercié Kim Jong-un pour
cette opération qui lève le dernier obstacle à un sommet historique.
KENYA LA RUPTURE
D’UN BARRAGE FAIT 41 VICTIMES
Le Centre national du cinéma a donné jeudi son feu vert à la diffusion en salles, en France, du film « L’homme qui tua Don Quichotte » du Britannique Terry Gilliam, au cœur d’un imbroglio juridique avec le producteur Paulo Branco. Lequel a fait savoir
qu’il allait contester cette décision. La veille, le tribunal de grande instance de Paris avait déjà donné son accord à la projection
du film en clôture de la 71e édition du Festival de Cannes, le 19 mai prochain.
MIGRANTS LES SAGES APPELÉS
À SE PRONONCER SUR LE
PRINCIPE DE FRATERNITÉ
CORSE PAUL GIACOBBI
CONDAMNÉ EN APPEL À TROIS
ANS DE PRISON AVEC SURSIS
L’ex-député DVG Paul Giacobbi a été
condamné mercredi en appel à Bastia à
trois ans de prison avec sursis, cinq ans
d’inéligibilité et 25.000 euros d’amende
pour détournement de fonds publics au
préjudice du département de HauteCorse, qu’il a présidé de 1998 à 2010. Il a
été reconnu responsable du détournement de 480.000 euros de subventions,
censées être accordées à des propriétaires de gîtes ruraux, pour promouvoir le
développement du tourisme.
BASTIA ENQUÊTE SUR DES TAGS
VISANT LA PROCUREURE
Une enquête pour « menaces de mort » à
été ouverte à Bastia après la découverte,
jeudi, de tags menaçant la procureure de
la République sur un mur extérieur du
tribunal de grande instance. Le nom de
Caroline Tharot a été tagué, ainsi que le
sigle IFF (pour « Les Français dehors », en
corse) et un dessin donnant le choix
entre « une valise et un cercueil ».
AFP
C’est une « victoire d’étape » pour les militants associatifs qui viennent en aide aux
migrants à la frontière franco-italienne :
le Conseil constitutionnel sera appelé à
se prononcer sur le « principe de fraternité », a tranché mercredi la Cour de cassation. La juridiction a renvoyé aux sages
une question prioritaire de constitutionnalité portant sur deux articles du Code
de l’entrée et du séjour des étrangers.
Photo : Alan Amato
Le barrage de Solai, près de la ville de
Nakuru, dans le centre du Kenya, a cédé
mercredi soir, faisant au moins 41 victimes, dont 20 enfants, emportées dans
leur sommeil par les eaux boueuses, en
pleine saison des pluies. Les innondations ont fait près de 160 morts depuis le
début de la saison des pluies en mars. Le
barrage était utilisé pour l’irrigation des
fermes environnantes et entouré
d’habitations de fortune des ouvriers
agricoles y travaillant.
AFRIQUE DU SUD ATTAQUE
D’UNE MOSQUÉE
Un imam a été tué et deux autres ont
été grièvement blessées quand trois
hommes armés de fusils et de couteaux ont attaqué une mosquée jeudi
près de Durban, en Afrique du Sud.
Les trois assaillants, qui ont égorgé
leurs victimes, ont pris la fuite. Une
partie de la mosquée a été incendiée.
LIBYE LONDRES S’EXCUSE
AUPRÈS D’UN OPPOSANT
Le gouvernement britannique s’est officiellement excusé « sans réserve » jeudi
auprès de l’ex-opposant libyen Abdelhakim Belhaj et de sa femme pour son rôle
dans leur capture en Thaïlande par la
CIA et leur transfert vers la Libye du colonel Kadhafi en 2004 , où ils ontété torturés. Abdelhakim Belhaj, qui fut membre
d’un groupe djihadiste libyen, a accepté
ces excuses « courageuses ».
ON EN PARLE À EREVAN
Moscou suit avec flegme la transition en Arménie
La révolution de velours arménienne ne suscite ni crainte ni espoir en Russie.
Benjamin Quenelle
— Correspondant à Moscou
par le Parlement. « A partir de
maintenant, plus personne ne
pourra violer les droits et les
libertés de notre peuple », a lancé
celui qui s’est présenté en « candidat du peuple » au milieu de
scènes de liesse à Erevan, la
capitale.
« Hélas, ce n’est pas possible
en Russie, regrette Alexandre. Notre pays est trop grand et
trop divers. Le pouvoir oligarchique et corrompu est trop
fort. Et la police, ici, ne prendra
jamais le parti du peuple ! » Un
point de vue largement partagé dans les rangs de l’opposition russe et… dans l’élite proKremlin. « Les conditions pour
une révolution douce n’existent
pas à Moscou », confie un
I
ci, à Moscou, on est encore
loin d’une révolution de
velours comme en Arménie… » Lors de la récente manifestation anti-Kremlin, Alexandre, jeune médecin, ne cachait
pas son admiration pour le
mouvement populaire qui,
sans violences, a fait basculer le
pouvoir oligarchique et corrompu du pays.
Après plusieurs jours de
manifestations, et des années
de mobilisation, sit-in, contestations diverses, l’ex-journaliste
Nikol Pachinian et jeune leader
de l’opposition arménienne a
été élu mardi Premier ministre
homme politique qui, d’opinion libérale, s’est résigné
comme tant d’autres à faire
partie du système Poutine.
Le Kremlin aurait œuvré
pour la transition
« En pleine guerre politique avec
les Etats-Unis, la Russie est toute
à l’unité nationale derrière son
leader, le président Poutine. Pas
de contestation possible ! »,
insiste le sénateur Alexeï Pouchkov. Spécialiste des affaires
internationales, il ne s’attend
pas non plus à un « virage diplomatique » à Erevan. Pro-européen, Nikol Pachinian est aussi
soucieux de garder de bonnes
relations avec Moscou. Conformément à une tradition histori-
que, l’Arménie a toujours été
proche de la Russie.
Loin de critiquer une « révolution fomentée par les Occidentaux » comme lors des précédents et similaires mouvements
en Géorgie et en Ukraine, le
Kremlin a d’ailleurs cette fois
opté pour une attitude prudente. Vladimir Poutine a été
l’un des premiers à féliciter le
nouveau Premier ministre,
appelant à « davantage de relations amicales et d’alliés entre
nos deux pays ».
En coulisses et en échange
de garanties, le Kremlin aurait
e n f a i t , u n e f o i s n’e s t p a s
coutume, œuvré pour orchestrer la paisible transition à
Erevan. n
1
19
19
19
19
20
19
19
21
20
20
1
19
2
20
20
15/22
9/13
19
20
SAMEDI
12/18
1
18
211
3
SAMEDI
12/14
11/13
15/19
21
20
24
8/13
2
21
20
22
22
DIMANCH
2
22
24
23
6/14
7/14
1
18
21
20
7/8
6/13
11/15
8/16
19
1
19
/
10/17
LUNDI
9/15
18
12/16
12/20
DIMANCHE
8/20
13/24
10/13
18/24
18/23
17/23
13/20
13/25
15/24
8/18
12/23
8/14
30/37
29/42
35/455
12/20
15/27
12/19
25/26
25/28
26/288
15/20
14/18
12/19
10/17
11/17
9/16
15/25
15/19
8/21
17/25
15/27
15/22
8/18
12/23
14/23
16/24
16/21
15/18
20/32
23/33
23/27
13/21
18/22
14/18
18/26
22/32
22/30
0
26/33
26/34
27/33
11/16
14/17
16/18
15/23
18/27
20/266
7/13
8/17
10/18
11/19
12/25
6/16
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018
www.lesechos.fr
La société a
annoncé introduire
un nouveau système
d’exploitation visant
à réduire l’addiction
aux smartphones.
// P. 25
DEVISES EUR/GBP 0,8821 EUR/JPY 1,3029 EUR/CHF 1,194 GBP/USD 1,3484 USD/JPY 1,0953 USD/CHF 1,0037 TAUX EONIA -0,363 LIFFE EURIBOR 3 MOIS -0,327 OAT 10 ANS 0,801 T-BONDS 10 ANS 3,0087
INDUSTRIE & SERVICES
AIR FRANCE
Shutterstock
DERNIÈRE HEURE
Le gouvernement veut autoriser les
taxis amateurs dans les campagnes
A la recherche d’une sortie
de crise. // P. 18
AUTOMOBILE
L’avenir des berlines divise
la filière. // P. 19
Claude Fouquet
@ClaudeFP
WALMART
Le géant de la distribution
investit le commerce en ligne
indien avec Flipkart. // P. 20
SNCF
Les syndicats lancent
une consultation interne.
// P. 21
ALSTOM
Le groupe rompt ses derniers liens
avec General Electric. // P. 22
HIGH-TECH & MÉDIAS
VODAFONE
Nouveau champion de la convergence « fixe-mobile ». // P. 24
La nouvelle mesure doit bénéficier aux campagnes, là où l’offre de taxis est rare, souvent chère, et les transports
en commun inexistants. Photo Pierre Gleizes/RÉA
ET « CRIBLE » P. 38
START-UP
DRONES
La mesure doit augmenter
les possibilités de déplacements dans les zones
dépourvues de transport
en commun.
La Suisse se rêve
en « drone valley ». // P. 26
PME & REGIONS
AGROALIMENTAIRE
La nutrition animale s’engage
dans plus de naturel. // P. 27
Les professionnels
craignent une concurrence
déloyale.
AUVERGNE RHÔNE-ALPES
LPG : la révolution des data
dans la lutte contre la cellulite.
Lionel Steinmann
@lionelSteinmann
// P. 28
FINANCE & MARCHÉS
TAUX
La hausse des taux américains
inquiète les pays émergents.
// P. 29
AFP
AXA
A Wall Street, la filiale AXA
Equitable Holdings rapporte
moins que prévu. // P. 30
Pour lutter contre les « déserts de mobilité », ces zones où la voiture individuelle est
l’unique solution de déplacement, le gouvernement s’apprête à autoriser des conducteurs amateurs à transporter des clients
contre rémunération – une activité que la
loi réserve aujourd’hui aux chauffeurs professionnels, les taxis et les VTC. La mesure
est à l’étude depuis la fin des Assises de la
mobilité en décembre 2017. Selon nos informations, elle a été présentée jeudi dernier
aux organisations du secteur lors d’une réunion au ministère.
Dans le cadre de la future loi d’orientation
sur les mobilités (LOM), qui doit passer au
Parlement à l’automne, l’objectif est de « don-
ner la possibilité aux collectivités territoriales
[…] d’autoriser le transport de personnes effectué à titre onéreux par des conducteurs non
professionnels », indique le document présenté. En clair, de légaliser le fait pour un particulier de jouer ponctuellement les taxis
amateurs, et d’être payé pour cela par les
clients. Cette possibilité sera encadrée. Selon
la dernière version du projet de loi, les candidats chauffeurs devront solliciter auprès des
autorités locales (communes ou groupements de communes) une autorisation individuelle, conditionnée à la présentation d’un
casier judiciaire vierge. Et leur rémunération
ne devra pas dépasser un plafond annuel,
qui doit être fixé par décret.
Des tarifs
encore dans le flou
Surtout, cette nouvelle forme de transport à
la demande sera réservée « aux territoires
ruraux à faible densité de population », qui
souffrent de « l’inexistence, l’insuffisance ou
l’inadaptation de réseaux de transports
publics collectifs ». Pas question donc de
venir concurrencer les VTC et les taxis en
milieu urbain, comme l’avait fait la jeune
pousse Heetch, avant d’être sévèrement condamnée par la justice il y a un peu plus d’un
an. La nouvelle mesure doit bénéficier aux
campagnes, là où l’offre de taxis est à la fois
rare et chère. Le ministère ne le dit pas explicitement, mais il compte sans doute sur le
fait que les taxis ruraux réalisent en
moyenne 90 % de leur chiffre d’affaires avec
la Sécurité sociale dans le transport de malades pour faire passer cet aménagement de la
réglementation sans trop de grogne.
Selon un participant à la réunion, les
représentants de la profession se sont tout
de même montrés unanimement critiques.
Le gouvernement n’a pas encore précisé les
tarifs que pourraient pratiquer ces chauffeurs amateurs, même si la possibilité qu’ils
soient subventionnés par les communes est
prévue. « Si l’idée est de faire baisser le prix de
la course, le gouvernement devrait plutôt alléger les charges qui pèsent sur les taxis ruraux,
réagit un professionnel. Et s’il s’agit d’augmenter l’offre de transport, alors il faut mettre en circulation de nouvelles licences. »
Surtout, si le projet de loi prévoit de délimiter strictement les zones où ces chauffeurs amateurs pourront exercer, il envisage également d’autoriser ceux-ci à faire
des trajets entre ces zones et des « pôles multimodaux », comme les grandes gares ou les
aéroports. « Les taxis clandestins y pullulent
déjà sans que la police ne parvienne à s’y
opposer. Si cette mesure passe, ce sera encore
plus simple pour eux de passer entre les
mailles du filet », redoute un taxi. n
ET « CRIBLE » P. 38
LES ÉCHOS BUSINESS
CARNET // P. 34
RBS paie 4,9 milliards de dollars
pour en finir avec les subprimes
LES ÉCHOS PATRIMOINE
CRÉDIT IMMOBILIER
Alexandre Counis
— Correspondant à Londres
ASSURANCES
Comment l’assurtech Element
bouscule l’assurance. // P. 31
Emprunter, renégocier,
c’est maintenant ! // PP. 35 À 37
SUR
DANS
« LA CHRONIQUE
BOURSE »
À 12H ET 17H35
DU LUNDI AU VENDREDI
Privé de
composants,
ZTE a arrêté
de vendre ses
smartphones
C’était « the big one ». L’accord que tout
l’état-major de Royal Bank of Scotland
(RBS) attendait depuis des mois pour solder
le poids du passé et ouvrir à la banque de
nouvelles perspectives. La banque britannique a annoncé jeudi avoir trouvé un accord
de principe avec le ministère américain de
la Justice (DoJ) pour mettre un terme à toutes les poursuites lancées à son encontre
dans l’affaire des subprimes, en contrepartie du versement de 4,9 milliards de dollars
(4,1 milliards d’euros).
RBS, qui faisait l’objet d’une enquête pour
avoir vendu abusivement des titres financiers adossés à des crédits immobiliers particulièrement risqués entre 2005 et 2007,
s’en tire à bon compte. Les analystes de
Deutsche Bank lui prédisaient un accord à
9 milliards de dollars et Bloomberg Intelligence allait même jusqu’à anticiper le versement de 11 milliards.
Impact limité sur les comptes
L’impact sur ses comptes devrait être
d’autant plus limité qu’elle a déjà provisionné 3,5 milliards de dollars. L’accord
devrait amputer ses résultats du deuxième
trimestre de 1,4 milliard. Mais son ratio de
fonds propres durs restera au-delà de son
objectif de 14 %, en baisse de seulement
0,5 point pour tomber à 15,1 %. Ce n’est pas la
seule raison pour laquelle la banque devrait
sabrer le champagne. « Lever une incertitude de cette taille va clarifier la situation
pour les investisseurs potentiels », a estimé
jeudi le directeur général de RBS, Ross
McEwan. La banque est encore détenue à
71 % par l’Etat. Il y avait investi 45,5 milliards
de livres pour éviter qu’elle ne fasse faillite
après la crise financière de 2007, dans ce qui
fut alors le plus grand sauvetage bancaire
du monde. Or le Trésor britannique attendait qu’un accord soit trouvé avec le DoJ
avant de se désengager. Philip Hammond,
le chancelier de l’Echiquier, a promis l’an
dernier de vendre jusqu’à 3 milliards de
livres d’actions d’ici à mars 2019. Selon le
« Financial Times », le Trésor pourrait
commencer à céder des parts d’ici à l’été.
Dernier motif de satisfaction pour la banque : la disparition de cette épée de Damoclès lui permettrait, comme elle s’y est engagée, de payer bientôt un dividende. Une
première depuis dix ans. Alors qu’elle a
enregistré son premier bénéfice annuel
depuis la crise en 2017, les dirigeants ont
indiqué qu’ils allaient ouvrir des discussions en ce sens avec le régulateur. En
Bourse, RBS a terminé jeudi sur une hausse
de 3,77 % à 286,50 pence. n
Est-ce le signe de la disparition annoncée de ZTE sur le marché des smartphones ? Lourdement affecté par les sanctions décidées par Washington il y a
quelques semaines, l’équipementier
chinois, qui vient de faire appel de la
décision américaine, a annoncé mercredi avoir cessé la majeure partie de
ses opérations commerciales. Ce qui
inclut les ventes de smartphones, mais
qui pourrait aussi concerner d’autres
activités, telles que la fourniture d’équipements de réseaux liés par exemple à
la fibre optique.
Dans tous les cas de figure, l’aveu de
ZTE officialise le fait que, depuis quelques jours, la société avait cessé de vendre ses smartphones en Chine. Depuis
le début de la semaine, les deux boutiques en ligne du constructeur, qui constituent ses deux principaux canaux officiels de distribution, étaient en effet
indisponibles. Sur Tmall (premier site
de vente en ligne du pays et propriété
d’Alibaba) tout comme sur JD. com, il
était depuis quelques jours impossible
d’acheter un smartphone ZTE, les deux
boutiques affichant le message « en
maintenance ».
Lourdement affecté par
les sanctions décidées
par Washington,
l’équipementier chinois
a annoncé mercredi
avoir cessé la majeure
partie de ses opérations
commerciales.
De même, le journal japonais « Nikkei » indiquait ce mercredi que les ventes avaient aussi été stoppées dans la
seule boutique physique du constructeur. Celle qui est située dans les locaux
du siège de l’entreprise, à Shenzen. Et
que si certaines boutiques proposaient
encore les smartphones de ZTE, elles ne
faisaient qu’écouler les appareils qu’elles
avaient encore en stock. Selon le quotidien japonais, qui cite un salarié du
constructeur chinois, les usines
auraient de fait « cessé de tourner », faute
de disposer des composants indispensables. Les employés de ZTE feraient donc
essentiellement « de la formation technique » en attendant des jours meilleurs.
Dans ce contexte et alors que ZTE
vient de décider de reporter à fin juin
l’assemblée des actionnaires qui devait
avoir lieu ce vendredi, certains médias
spécialisés chinois évoquent déjà une
cession de la division smartphones du
constructeur. Ils avancent même les
noms de repreneurs potentiels : selon
eux, Huawei (lui aussi dans le collimateur de Trump), Oppo et Xiaomi
seraient les candidats potentiels les
plus crédibles. Cependant le scénario
d’une telle cession est sans doute prématuré. ZTE a démenti les rumeurs de
vente de son activité mobile. Et s’il est en
rupture de stock concernant les composants de ses appareils, il a, au moins
temporairement, trouvé un remplaçant aux puces de l’américain. Ce qui
pourrait lui permettre de reprendre un
semblant de production. Le taïwanais MediaTek a en effet été autorisé à
vendre ses puces à ZTE. n
Shutterstock
Faire gagner du temps,
la nouvelle obsession de Google
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
18 //
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018 Les Echos
INDUSTRIE
&SERVICES
à suivre
Selon un dernier décompte de la compagnie, les quinze jours de grève depuis fin février auraient coûté près de 400 millions d’euros.
Shutterstock
Photo Gilles Rolle/RÉA
Compromis temporaire
sur les départs volontaires chez Opel
AUTOMOBILE Opel a temporairement interrompu la mise en
œuvre du dernier volet de son plan de départs volontaires lancé
dans le cadre de sa restructuration. Une concession obtenue par le
comité d’entreprise (CE) du groupe jusqu’au prochain conseil d’arbitrage prévu les 28 et 29 mai. En échange, le CE a accepté de valider les
départs déjà signés, prenant effet en mai, qu’il avait bloqués, redoutant une hémorragie des effectifs du groupe. Cet accord permet à
environ 400 salariés de quitter le constructeur, précise la marque
rachetée par PSA, l’année dernière.
l Le gouvernement planche sur une gouvernance de transition.
l Un collectif de salariés s’est constitué pour rénover le dialogue social.
ÉNERGIE Total a conclu « un accord stratégique » pour acquérir
25 % du capital de l’américain Clean Energy Fuels. Total va
investir près de 70 millions d’euros dans cette transaction, qui a
pour objectif de « favoriser l’usage du gaz naturel par les poids
lourds aux Etats-Unis ». Une solution plus propre dans le secteur du transport de marchandises. Total va aider Clean Energy,
qui dispose d’un « vaste réseau de stations aux Etats-Unis », à
garantir un prix du gaz naturel carburant inférieur au diesel.
BTP Un ancien responsable de la sécurité de l’usine de Lafarge en
Syrie a été mis en examen, le 4 mai, pour financement d’une entreprise terroriste et placé sous contrôle judiciaire, a indiqué jeudi
une source judiciaire, confirmant une information du « Monde ».
C’est le huitième cadre ou ancien cadre du cimentier français mis
en examen dans cette enquête sur les conditions dans lesquelles
l’entreprise a maintenu en activité son site en 2013-2014 en dépit
de l’emprise de l’Etat islamique sur la zone alentour.
DR
LE PÉTROLE, AMI OU
ENNEMI DE LA BOURSE ?
Demain chez
d
votre marchan
de journaux
Lionel Steinmann
@lionelSteinmann
Armistice
sur le front social
Le conseil d’administration du
groupe doit dévoiler mercredi
15 mai « une solution de gouvernance de transition », a indiqué une
porte-parole du groupe. Dans cette
optique, le nom d’Anne-Marie
Idrac, soixante-six ans, ancienne
secrétaire d’État aux Transports,
présidente de la RATP, puis de la
SNCF, et administratrice d’Air
France-KLM depuis novembre
dernier, revient régulièrement. Sur
le front social, c’est l’armistice,
même si « rien n’est réglé », comme
l’a indiqué à l’agence Reuters un
représentant de SUD-aérien. En
attendant d’avoir un nouvel interlocuteur, l’intersyndicale n’a pas
déposé de nouveau préavis. Trou-
ver une issue à ce conflit sur les
salaires sera la priorité de la nouvelle direction : selon un dernier
décompte de la compagnie, les
quinze jours de grève depuis fin
février auraient déjà coûté près de
400 millions d’euros.
Dans le même temps, des salariés ont annoncé jeudi la constitution d’un collectif indépendant
baptisé « Tous Air France ». « Le
paradigme social et syndical actuel
est établi dans le rapport de force
permanent. Aucun des acteurs du
dialogue social […] ne semble proposer d’issue positive aux conflits
récurrents, indiquent-ils dans un
communiqué publié sur les
réseaux sociaux. Nous souhaitons
reprendre et inventer un nouveau
dialogue social nourri d’une confiance renouvelée et d’une forte
ambition. » Même si ce collectif
devra faire la preuve de sa capacité
de proposition et de sa représenta-
tivité, la défiance qui transpire de
sa profession de foi sonne comme
un sérieux rappel à l’ordre pour les
syndicats et la direction. n
Il a dit
« Je souhaite
que cette future
direction soit
représentée
par quelqu’un
qui connaisse bien
le secteur aérien. »
BRUNO LE MAIRE
Ministre des Finances
Delta, un actionnaire
aux ambitions
retrouvées
PHARMACIE Le laboratoire amé-
TRUMP AU PAYS
DE L’OR NOIR
Maire. Avec 14 % du capital d’Air
Fr ance -KLM , l’Etat français
détient 23 % des droits de vote.
Gouvernement, syndicats, salariés :
après le coup de tonnerre de la
semaine dernière et le départ
a n n o n c é d u P D G Je a n - M a r c
Janaillac, les différentes parties prenantes d’Air France s’activent pour
trouver une issue à la crise.
Alors que le dirigeant démissionnaire doit être reçu vendredi
par le Premier ministre, Edouard
Philippe, l’exécutif s’active pour lui
trouver un successeur. « Je souhaite que cette future direction soit
représentée par quelqu’un qui
connaisse bien le secteur aérien, qui
donc puisse être à pied d’œuvre tout
de suite », a prôné mercredi le
ministre des Finances, Bruno Le
Un ex-responsable de la sécurité
de Lafarge en Syrie mis en examen
ricain Eli Lilly va racheter son
compatriote Armo BioSciences
pour 1,35 milliard d’euros, en vue
de renforcer son portefeuille de
traitements du cancer. Armo a
effectué son entrée en Bourse il y
a quatre mois. L’offre de Lilly, à
50 dollars par action en numéraire, représente une prime de
68 % par rapport à la clôture mercredi. Cet accord donne accès à
Lilly au traitement de pointe
d’Armo, à l’étude dans un essai
clinique en phase finale pour le
cancer du pancréas.
TRANSPORT
AFP
Total investit aux Etats-Unis dans
le gaz naturel pour les poids lourds
Eli Lilly se
renforce contre
le cancer
A la recherche d’une sortie
de crise chez Air France
La compagnie américaine,
qui détient 8,8 % d’Air
France, a su se redresser.
Elle a géré le problème des
rémunérations en associant
ses salariés à ses bénéfices.
Nicolas Rauline
@nrauline
— Bureau de New York
Air France peut-il prendre exemple sur son actionnaire minoritaire
Delta, qui contrôle près de 10 % du
capital, pour sortir de la crise ?
Toujours est-il que la compagnie
américaine est citée en exemple,
outre-Atlantique, pour son redressement spectaculaire. A la fin des
années 1990 et au début des années
2000, sous la houlette de Leo Mullin, la compagnie du sud-est des
Etats-Unis voit ses coûts exploser.
Son patron est alors obsédé par la
qualité de service, quand les consommateurs regardent avant tout le
prix. Il passe un accord avec ses pilotes, qui font de ces derniers les
mieux payés au monde – certains
gagnaient alors plus de 300.000 dollars par an. A tel point qu’en 2005, la
société est placée en procédure de
faillite. Son avenir ne tient plus qu’à
un fil, mais le nouveau patron
Gerald Grinstein négocie avec ses
créanciers, parvient à éviter une
g r è ve d e s e s p i l o t e s , t o u t e n
revoyant leurs salaires à la baisse et
montre l’exemple : il réduit sa
rémunération de 25 %. S’ensuit un
plan stratégique qui délaisse les
liaisons les moins rentables, licencie plus de 10 % des effectifs et fait la
chasse aux moindres coûts. En
2007, la compagnie sort de la procédure de faillite, en avance sur son
plan. Mais Grinstein ne manie pas
que le bâton. Il persuade les créanciers d’abandonner 15 % de leur
participation aux salariés, afin
d’associer ceux-ci aux efforts de
Delta bénéficie
d’une stratégie
qui vise plutôt
les voyageurs aisés.
relance. Son successeur Richard
Anderson renouvelle largement la
flotte et concrétise la fusion avec
Northwest, dont les actifs complètent ceux de Delta. Les deux compagnies parviennent à dégager des
synergies pour 2 milliards de dollars et Northwest ouvre à Delta les
portes de l’Asie. Avant de fournir
Delta se distingue en apportant des services que n’offrent pas
ses concurrents. Photo David Goldman/AP/Sipa
au groupe son actuel directeur
général, Edward Bastian.
Accord capitalistique
C’est aussi cette opération qui rapproche Delta d’Air France, Northwest étant alors associé à KLM.
Déjà partenaires dans l’alliance
Skyteam depuis 2000, puis dans le
joint-venture transatlantique avec
KLM et Alitalia, les deux compagnies finissent par trouver un
accord capitalistique l’an dernier,
quand China Eastern Airlines et
Delta prennent chacun 8,8 % d’Air
France. Et les observateurs spéculent déjà sur la possibilité pour
Delta de profiter des déboires d’Air
France pour monter au capital.
Dans l’immédiat, toutefois, les problèmes de son partenaire pèsent
sur son cours, qui a ouvert la
semaine en repli de 1,3 %. Delta se
porte pourtant bien. En ce début
d’année, la compagnie a publié des
résultats supérieurs aux attentes,
bénéficiant d’une stratégie qui vise
plutôt les voyageurs aisés. Sur un
marché américain tiré par le prix,
Delta se distingue en apportant des
services que n’offrent pas ses concu rrent s , avec des t ari fs q u i
demeurent plus élevés que la
moyenne. Il talonne désormais
American Airlines en nombre de
passagers et pourrait bientôt
repasser devant. Enfin, le partage
des bénéfices lui assure la paix
sociale : l’an dernier, pour la quatrième année consécutive, il a
redistribué plus d’un milliard de
dollars à ses salariés. Deux fois
plus que United et American réunis. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 19
Les Echos Vendredi 11, samedi 12 mai 2018
L’avenir des berlines
divise la filière automobile
l Les ventes de voitures traditionnelles déclinent depuis une décennie.
l Certains constructeurs ont décidé de les abandonner sur des marchés
comme les Etats-Unis. D’autres sont convaincus qu’elles survivront aux SUV.
AUTOMOBILE
Julien Dupont-Calbo
@jdupontcalbo
Stop ou encore ? C’est une question
se posent nombre de constructeurs
automobiles. Ils pèsent le pour et le
contre, tentent d’imaginer le comportement de leurs clients en 2025.
Le tout afin de savoir s’il convient ou non- de concevoir de nouvelles
berlines. A vrai dire, les industriels
ont raison de s’interroger : si les
Megane, les 308, les Passat, Sandero
et autres Séries 3 représentent
encore les deux tiers du parc automobile français, la tendance en concession est franchement mauvaise.
Dans l’Hexagone, les berlines n’ont
représenté que 49 % des ventes en
2017, contre 63 % en 2009, il y a seulement huit ans. En Europe, il s’est
écoulé 708.000 berlines l’an dernier, soit tout simplement trois fois
moins qu’en 2000, selon les données du cabinet IHS.
Partout, les clients se tournent
massivement vers les SUV et autres
4x4 urbains. « Beaucoup de clients
préfèrent le côté polyvalent et l’image
attractive des SUV. Et même si certains automobilistes restent fidèles à
la berline, les constructeurs doivent
se demander si les volumes seront
suffisants pour justifier l’investissement. Les petites voitures trois portes
avec coffre ont disparu de la sorte »,
explique Ian Fletcher, chez IHS. A
ses yeux, les berlines ne retrouveront jamais les niveaux passés.
La Renault Talisman
cherche preneur
C’est d’ailleurs le calcul que vient de
faire Ford aux Etats-Unis, en concentrant ses forces sur les 4x4 et les
pick-up. Fiat Chrysler est sur la
même ligne : on attend toujours les
nouvelles Fiat Tipo ou Brava. Il faut
aussi dire que les SUV se vendent en
moyenne 20 % plus cher que leur
équivalent berline, et que les chalands prennent en général plus
d’options sur un 4x4 urbain.
D’autres au contraire restent persuadés de l’avenir des berlines – à
commencer par les constructeurs
premium allemands et le duo français Renault et PSA. Même si la
marque au Losange peine à trouver
preneur pour sa grande Talisman…
« Il faut se méfier. Avant les SUV, il y
avait la vague des monospaces. Les
berlines peuvent revenir sur le devant
de la scène un jour », professe-t-on
chez PSA.
Plusieurs raisons vont en ce sens.
« Les berlines sont des voitures qui
restent plaisantes à conduire, plus
agréables et plus dynamiques que les
SUV avec leur centre de gravité bas »,
relève Laurent Blanchet, le direc-
L’électrification
à marche forcée
de l’offre automobile
pourrait ralentir
le raz-de-marée SUV.
teur produit de Peugeot, qui rappelle que la part de marché des berlines reste d’à peu près 60 % sur le
Vieux Continent.
L’autre argument de taille en
faveur de ces engins, c’est la pression des normes environnementales. Selon le cabinet Jato Dynamics,
un SUV émet en moyenne 133
grammes de CO2 par kilomètre,
contre 111 pour une berline. En ne
vendant que des SUV – a fortiori
essence ou diesel –, le cap des objectifs CO2 pour 2021 et 2025 en Europe
sera difficile à franchir. « Sur le rapport poids/taille, la berline est imbattable. C’est un vrai bénéfice pour les
émissions et la consommation de
carburant, surtout si le diesel continue de décliner dans les ventes »,
affirme Laurent Blanchet.
Par ailleurs, l’électrification à
marche forcée de l’offre automobile
pourrait éventuellement ralentir le
raz-de-marée SUV, la berline étant
plus aérodynamique, donc moins
gourmande en électricité au kilomètre. Mais pour faire revenir les
clients, il faudra être capable de
proposer des berlines vraiment
séduisantes. « Plus il se vendra de
SUV, plus certains voudront avoir
leur berline pour se différencier »,
espère un constructeur. Au dernier
salon de Genève, début mars, les
fabricants ont proposé de nombreux prototypes de berlines - coupés, électriques et/ou haut de
gamme. Une façon de préparer
l’avenir ? n
En 2017, Toyota est
le constructeur
le plus rentable
au monde
AUTOMOBILE
Le géant japonais
affiche une marge
d’exploitation de
8,2 % sur l’exercice
clos fin mars.
Anne Feitz
afeitz@lesechos.fr
Des ventes en hausse, des coûts
maîtrisés : Toyota a annoncé
mercredi des résultats record
sur l’exercice clos au 31 mars
2018, avec un bénéfice net de
2.494 milliards de yens (19,1 milliards d’euros) et un profit opérationnel de 2.400 milliards (en
hausse de 20,3 %). De quoi dégager une marge d’exploitation de
8,2 % (contre 7,2 % un an avant)
et se positionner comme le
constructeur auto le plus rentabl e au mo nde, devançant
Daimler d’une courte tête
(8,15 %).
Un joli retournement de
situation, après la chute de 30 %
du bénéfice opérationnel observée sur l’exercice précédent (en
2016, la marge d’exploitation
atteignait 10 %.) La croissance
des volumes vendus, à
10,44 millions de véhicules dans
le monde (+1,8 %), ainsi que les
économies réalisées, ont compensé la hausse des investissements. « L’année dernière, j’avais
expliqué qu’une série de plusieurs
années de baisse n’était pas
acceptable », a commenté le PDG
de Toyota, Akio Toyoda, qui a
lourdement insisté sur la nécessité de poursuivre les efforts sur
les coûts. Les performances de
Toyota sont d’autant plus
remarquables que, sur son premier marché, l’Amérique du
Nord, le constructeur a subi des
revers : pour compenser le recul
de l’activité, il y a multiplié les
promotions, qui ont fait chuter
son bénéfice d’exploitation sur
place de plus de moitié. Pour
l’exercice en cours, Toyota joue
la prudence, prévoyant un repli
de 15 % de son bénéfice net, à
2.120 milliards de yens (16,3 milliards d’euros). En cause, la
vigueur du yen, qui réduit les
profits générés à l’international :
alors que le dollar vaut
aujourd’hui 109 yens, Toyota
prévoit une moyenne de
105 yens sur l’exercice.
« Survivre ou mourir »
Il table néanmoins sur une
hausse des ventes, à 10,5 millions de véhicules, malgré un
recul au Japon, en Europe et en
Amérique du Nord – où il va lancer une nouvelle version de son
SUV le plus vendu, le RAV4.
Pour cela, il mise sur l’Asie, et
notamment la Chine, où il va
lancer cette année son crossover compact C-HR, et où il prévoit dix nouveaux véhicules
électrifiés (hybrides et 100 %
électriques) d’ici à 2020. Akio
Toyoda, le petit-fils du fondateur de Toyota, a de nouveau
insisté sur la révolution que traverse l’industrie automobile,
« de celles qu’on ne voit qu’une
fois tous les 100 ans ». « Une
bataille pour survivre ou mourir
a démarré, dans un univers
d’incertitudes », a-t-il rappelé. n
Mitsubishi repart de l’avant
grâce au marché asiatique
Peugeot fait monter en gamme sa 508
La marque au lion sort dans
quelques mois une nouvelle
version plus dynamique et
haut de gamme de la 508.
Pas question de laisser tomber la
berline sauce PSA. « Ces voitures ont
un vrai avenir. Il n’y a pas que les SUV
dans la vie ! Chez Peugeot, nous
allons continuer à les développer »,
martèle Laurent Blanchet, le directeur produit de la marque au lion,
qui sort à la rentrée la nouvelle version de la 508, un modèle qui avait
remplacé à lui tout seul les 407 et
607. Si Peugeot croit mordicus à sa
dernière berline, les choses n’ont
pas toujours été aussi évidentes.
« Nous avons eu une longue réflexion
et de nombreuses tergiversations
avant de lancer le projet », avoue
Laurent Blanchet.
Voiture de fonction
En clair, PSA a mis huit ans avant
d’offrir un lifting à cette voiture sortie en 2010. Peugeot s’est d’abord
demandé s’il fallait vraiment mettre
à jour le véhicule – sachant qu’en
2014, la maison Peugeot était
La nouvelle 508 relève de la berline coupé, avec une caisse
plus courte, plus large et plus basse. Photo Fabrice Coffrini/AFP
encore aux abois financièrement.
La marque s’est ensuite interrogée
sur le style de la voiture : rester classique, ou faire le pari d’un objet plus
« radical » ?
Carlos Tavares et ses équipes ont
fini par décider de remettre un jeton
dans la machine (PSA entend monter en gamme et rester généraliste,
et considère donc qu’il est crucial de
disposer d’une grande berline en
magasin), mais en ne restant pas
sur « la berline à papa ». Résultat, la
nouvelle 508 relève de la berline
coupé, avec une caisse plus courte,
plus large et plus basse.
La voiture se veut également quasiment premium. Dans le viseur,
l’Audi A5 et ses consœurs allemandes. « Le segment de marché des
grandes berlines se rétrécit et monte
vers le haut de gamme. Il s’agit le plus
souvent de voitures de fonction. Ce ne
sont plus des 405 familiales et populaires ! », relève Laurent Blanchet.
D’ailleurs, la 508 « new look » a mis
l’accent sur les places avant plutôt
que sur la banquette arrière – sauf
en Chine. L’objectif de vente de la
nouvelle 508 ? 90.000 unités en
rythme annuel, avec une fourchette
de prix allant de 32.000 à plus de
50.000 euros. PSA espère 80 % de
ventes avec des finitions supérieures. Charge à l’usine de Mulhouse
d’assurer les délais et la qualité. « En
faisant évoluer le concept et en proposant un design attractif, il n’y a pas de
raison que les clients ne viennent
pas », juge Laurent Blanchet.
— J. D.-C.
À NOTER
Alors que la 508 actuelle est
vendue à plus de 90 % en version diesel, les prévisions pour
la nouvelle 508 sont de l’ordre
de 70 % des volumes.
Mitsubishi Motors tourne la page de la crise. Le
nouveau membre de l’Alliance Renault-Nissan a
annoncé ce mardi un bénéfice net de 107,6 milliards de yens (827 millions d’euros) pour l’exercice clos fin mars contre une perte de 198 milliards un an plus tôt. Le constructeur japonais a
écoulé 1,1 million de véhicules en 2017 (+19%). Des
ventes tirées par l’Asie du Sud-Est (+33%) et la
Chine (+55%). Sur cette base, Mitsubishi prévoit
une croissance de 12 % pour l’exercice 2018/19.
AVIS FINANCIERS
Nicox SA
Société anonyme au capital de € 29 555 226
Siège social : Drakkar D - 2405 Route des Dolines - 06560 - Valbonne Sophia-Antipolis
R.C.S. Grasse 403.942.642 – N° Insee 403 942 642 00055
informe ses actionnaires que l’Assemblée Générale Extraordinaire
convoquée pour le 3 mai 2018
n’a pas pu délibérer faute de réunir le quorum requis.
Les actionnaires de la Société sont en conséquence convoqués en
Assemblée Générale Extraordinaire sur seconde convocation
le jeudi 24 mai 2018 à 14 heures,
dans les bureaux de BuroClub,
Drakkar 2 bâtiment D – 2405 route des Dolines 06560 Valbonne Sophia Antipolis, à l’effet de délibérer sur
le même projet de résolutions et le même ordre du jour.
Les formulaires de vote par correspondance et de procuration envoyés
demeurent valables. Les actionnaires ayant demandé à participer
à l’assemblée générale extraordinaire du 3 mai 2018
n’ont pas à renouveler leur demande de carte d’admission.
Les informations visées à l’article R.225-73-1 du Code de Commerce,
notamment les documents destinés à être présentés à l’assemblée
générale sont publiées sur le site internet www.nicox.com.
Ils sont également disponibles et consultables au siège social.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
20 // INDUSTRIE & SERVICES
Hema trouve
enfin
un repreneur
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018 Les Echos
Walmart investit le commerce
en ligne indien avec Flipkart
DISTRIBUTION
L'entrée du géant de
la distribution américain dans le secteur
de la vente par Internet laisse présager
une future bataille
serrée avec Amazon.
Marjorie Cessac
— Correspondante à New Delhi
Hema est de nouveau en vente. Lion Capital, son actuel
propriétaire, avait tenté à deux reprises, en 2011 et en 2014,
de le vendre. Sans succès jusque-là. Photo Shutterstock
DISTRIBUTION
Le fonds d’investissement Core Equity
va acquérir
le groupe de distribution néerlandais.
Il devrait le racheter
pour environ
1 milliard d’euros.
Didier Burg
— Correspondant à Amsterdam
Après plusieurs tentatives
infructueuses, Lion Capital a
enfin trouvé preneur pour la
chaîne néerlandaise Hema.
Mise en vente en octobre dernier par le fonds britannique,
son propriétaire depuis 2007,
cette enseigne spécialiste des
produits non alimentaires à bas
prix, emblématique des PaysBas, va être cédée au fonds
d’investissement belge Core
Equity. La transaction, qui n’a
pas encore été officialisée par
les parties prenantes, porterait
sur un prix d’environ 1 milliard
d’euros, dette incluse. Lion
Capital avait acquis Hema pour
1,1 milliard d’euros voici onze
ans. En mal d’un repreneur
depuis sept ans, le fonds avait
déjà tenté de vendre en 2011
et en 2014, sans succès. Pénalisé
par la crise économique, Hema
encaissait alors une chute de
son chiffre d’affaires.
Investissement
de long terme
Troisième du genre, l’opération
de cession enclenchée
l’automne dernier s’est aussi
soldée en début d’année par
l’échec d’un premier round de
négociations. Les deux candidats en lice, le fonds britannique Clayton Dubilier & Rice et
le consortium néerlandais
Gilde en Alpinvest, n’ayant pu
se mettre d’accord sur le prix de
cession avec Lion Capital.
Nouveau venu au sein des
fonds de private equity, Core
Equity signe, avec la reprise
d’Hema, sa deuxième acquisition d’ampleur, après celle d’Id
Verde, leader européen de
l’aménagement d’espaces verts,
en mars. Créé par d’anciens de
Bain Capital, le fonds belge se
veut un spécialiste des opérations complexes et de longue
haleine. Son horizon d’investissement oscille entre sept à
quinze ans avant d’envisager
une revente.
Bénéficiaire seulement deux
fois depuis 2007, le groupe de
distribution s’est pourtant
lancé en 2015 dans une stratégie
d’expansion internationale à
marche forcée qu’il finance par
endettement. Culminant à
685 millions d’euros fin 2017, la
dette a contribué à creuser ses
pertes : 31 millions d’euros
l’année dernière, 26 millions un
an auparavant. Reste qu’en trois
ans, Hema a changé de taille.
Même si son marché local lui
procure encore 80 % de ses
revenus avec 500 magasins, le
groupe a ouvert près de
200 points de vente dans neuf
pays (dont plus d’une cinquantaine en France), avec une formule de magasin rajeunie.
Poursuivant sur sa lancée, le
groupe prévoit cette année de
s’implanter en Autriche et à
Dubaï. n
Les chiffres clefs
500
MAGASINS
Le nombre de magasins
Hema aux Pays-Bas.
Ils procurent à la marque
80 % de ses revenus.
1,1
MILLIARD D’EUROS
Le prix auquel avait été
acquis Helma par Lion
Capital, il y a onze ans.
LES ECHOS
n FORMATION
La digitalisation des assurances
Assureurs, où en êtes-vous dans votre
transformation digitale ? Qui sont les nouveaux
acteurs ? Les attentes clients transformées par le
digital : focus sur les opportunités générées par
le social listening. Brainstorming autour des axes
d’amélioration : les publications des avis clients, le tchat en ligne, les réponses
instantanées sur les réseaux sociaux et le self-care sur les canaux digitaux.
Rendez-vous le 1er juin 2018 ou le 29 novembre 2018 à Paris
En savoir plus sur www.lesechos-formation.fr/assurance-digitale.htm
Un service proposé par Les Echos Solutions
Il y a dix ans, lorsque Sachin et
Binny Bansal quittèrent leur poste
chez Amazon pour lancer Flipkart,
l'équivalent du groupe américain
en Inde, ils étaient loin de se douter
qu'ils allaient construire le plus
grand rival de leur ex-employeur.
C'est pourtant ce qu'il est en train
d'advenir. Les deux anciens ingénieurs ont, en effet, cédé mercredi le
contrôle de leur start-up, créée en
octobre 2007, au géant américain
Walmart. Le premier groupe de
distribution mondial a confirmé
qu'il allait s'emparer de 77 % du
capital de Flipkart, le tout pour
16 milliards de dollars incluant un
apport en fonds propres de 2 milliards de dollars. A ses côtés, le tour
de table se partagera entre plusieurs actionnaires déjà présents
mais qui, pour certains, ont réduit
leurs parts, comme l'un des cofondateurs Binny Bansal, le chinois
Tencent, l'américain Tiger Global
Management, Accel Partners ou
encore Microsoft.
Le secteur pourrait
être amené à peser
200 milliards de
dollars d'ici à 2020.
Au total, l'opération valorise la
cible à près de 21 milliards de dollars, et ce, alors qu'elle n'en pesait
encore que 10 il y a un an. « Je suis
confiant dans le fait que ce soit l'une
des meilleures décisions que l'on ait
prise, a insisté Doug McMillon, le
président de Walmart, mercredi à
Bangalore, la mégapole où siège
Flipkart. Je crois en l'Inde, j'ai pu voir
Walmart a annoncé qu’il allait s’emparer de 77 % du capital de l’indien Flipkart.
Photo Kainaz Amaria/NYT-Redux-RÉA
la croissance partout en Inde, et c'est
sans aucun doute la meilleure place
où il faut être. » Un optimisme soutenu par les promesses futures de la
vente en ligne sur le sous-continent.
Car si, pour l'heure, le secteur ne
représente que 12 % des modes de
distribution, il pourrait être amené
à peser 200 milliards de dollars d'ici
à 2020, contre 15 en 2016, selon Morgan Stanley.
D a n s c e c o n t ex t e , n o m b r e
d'experts estiment que Walmart
pourrait révolutionner le marché
indien en imposant des prix extrêmement agressifs et une plus
grande variété de produits. « Avec
cette acquisition, l'épicerie en ligne
sera sans doute le secteur qui va croître le plus vite », estime par exemple
Ajay Srinivasan, directeur de la
recherche chez Crisil. Il table pour
ce seul segment sur une progres-
sion de 65 à 70 % par an permettant
d'atteindre les 100 milliards de dollars lors de l'exercice 2020. Pour
s'affirmer, Walmart compte audelà de sa propre expertise – sur
l'approvisionnement par exemple –
s'appuyer sur les « grandes connaissances » de l'équipe indienne et
d'une partie du management.
Défi de taille
Ces derniers auront leur mot à dire
en matière d'innovation et de paiement. Et dans la stratégie d'ensemble. « Nous comprenons bien qu'il ne
s'agit pas seulement que d'une affaire
de commerce en ligne, mais bien d'un
écosystème entier », a insisté le
patron américain, citant les diverses marques de Flipkart : « Myntra,
Jabong, PhonePe, Ekart. » Pour ce
qui est du paysage global, l'entrée
du mastodonte américain va sans
aucun doute compliquer la donne
pour Amazon, le principal concurrent de Flipkart. Sans compter que
le chinois Alibaba, derrière Paytm
Mall, a lui aussi ses prétentions. « Il
faut s'attendre à ce que la compétition soit encore plus agressive, prévient Adrian Lee, directeur de Gartn e r, a j o u t a n t q u e « l e s d e u x
Américains ont des réserves de trésorerie ». Le défi est par ailleurs de
taille. Car « réussir sur le sous-continent, auprès des consommateurs
chaque fois plus nombreux de la
classe moyenne, c'est aussi établir sa
domination en dehors des EtatsUnis », ajoute-t-il. Selon lui, d'ici à la
fin de l'année, 200 millions
d'Indiens pourraient faire leurs
achats en ligne. Soit 15 % de la population. Dans un pays où règne en
maître le petit commerce, c'est déjà
une révolution. n
Ikea France développe de nouveaux
services pour un nouveau commerce
dans les magasins et livrent le
dimanche. L’enseigne a, par ailleurs,
ouvert 9 points de retrait des commandes Internet (dont Besançon,
Haguenau et Arcachon), éloignés de
ses points de vente. Elle propose
aussi le montage des meubles en kit,
pour un tarif relativement élevé
puisqu’il peut aller jusqu’à 20 % du
montant des achats. Elle reprend
également les vieux meubles.
AMEUBLEMENT
L’enseigne loue des
voitures électriques
avec Renault et multiplie les offres
de livraison. Elle se
convertit à la distribution multicanale.
Stratégie complète
Philippe Bertrand
@Bertra1Philippe
« Nous travaillons à une transformation de notre activité. » Jesper Brodin reconnaissait, en avril dans le
« Financial Times », que les affaires
ne sont plus chez Ikea ce qu’elles
étaient. Le PDG veut réaliser 10 % de
ses ventes en ligne, contre 5 %
aujourd’hui. Ikea ne se contente
plus de vendre des meubles en kit
en libre service, il étoffe sa palette de
services pour la satisfaction d’un
client plus exigeant, comme le
montre sa filiale française.
Ikea France a annoncé fin avril le
lancement d’une formule de location de véhicules 100 % électriques
(d’ici à 2020) avec Renault Mobility. « Un service qui renforce notre
accessibilité et qui vient compléter
notre offre existante », précise
Vicente Cubells, le directeur de la
Ikea a développé, entre autres, un partenariat avec le spécialiste
de la livraison Easy2Go. Photo Easy2Go
relation client. Quelques jours plus
tôt, le distributeur officialisait un
partenariat avec le spécialiste de la
livraison Easy2Go.
Les deux accords offrent des services qui frappent par leur simplicité d’usage. Les véhicules Renault
Mobility seront proposés dans tous
les magasins d’ici à septembre. Ils
seront disponibles 7 jours sur 7 et
24 heures sur 24 grâce à l’applica-
tion dédiée pour le prix de 7 à
9 euros de l’heure, assurance et
100 kilomètres inclus. Easy2Go livre
à domicile dans la pièce de son choix
depuis 12 magasins, pour le
moment, en deux heures ou sur rendez-vous. Quelque 4.000 livraisons
ont été effectuées depuis décembre 2017. Ikea France travaille également avec Trusk et Gégé. Les trois
livreurs disposent d’un comptoir
Livraison, points de retrait, location de voitures : Ikea multiplie les
services qui vont de pair avec le
commerce omnicanal. Amazon est
un concurrent qui a fait redécouvrir le service aux consommateurs.
Le groupe suédois s’adapte et
déroule une stratégie complète. Il
va ainsi ouvrir son premier magasin en centre-ville à Paris à l’été
2019, place de la Madeleine. Le
point de vente de 5.000 mètres carrés est quatre fois plus petit qu’une
« grosse boite » Ikea. Il fera la part
belle au digital. Les commandes
seront livrées depuis Gennevilliers,
au bord de la Seine, en banlieue, où
un entrepôt de 50.000 mètres carrés sur deux étages ouvrira fin 2018.
Le dispositif est complet. Jesper
Brodin lorgne maintenant l’économie de l’abonnement et envisage la
location de meubles. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 21
Les Echos Vendredi 11, samedi 12 mai 2018
Les syndicats de la SNCF lancent
une consultation interne
L’Unsa, qui avait émis des réticences, s’est finalement laissé convaincre, tout en préférant le terme de
consultation à celui de référendum.
La direction de la SNCF a par avance
exclu que le résultat ait un impact
sur le devenir du « nouveau pacte
ferroviaire ». « C’est hors sujet : une
réforme législative, ce n’est pas les
cheminots qui vont la voter. Il appartient au peuple français à travers
l’Assemblée nationale et le Sénat de
voter les lois », avançait dès mardi
Patrick Jeantet, le PDG de SNCF
Réseau.
TRANSPORT
Ce « vot’action »
est une tentative
de relancer la mobilisation des cheminots,
alors que le taux
de grévistes fléchit
peu à peu.
Lionel Steinmann
@lionelSteinmann
S’inspirant de l’actualité récente
chez Air France, les syndicats de la
SNCF ont annoncé mercredi en fin
de journée qu’ils allaient organiser
une consultation, qu’ils ont baptisée « vot’action » auprès des salariés
du groupe public. Ces derniers
devront se prononcer sur la question suivante : « Etes-vous pour ou
contre le pacte ferroviaire porté par
le gouvernement ? »
L’idée, lancée dès lundi par la
CGT-cheminots, a finalement été
validée par les trois autres organisations. Cette consultation sera organisée du 14 au 21 mai. Avec cette initiative, les syndicats tentent un
nouvel angle d’attaque contre la
réforme ferroviaire, face à un gouvernement qui affiche sa détermination et n’a fait que des concessions mineures. Le mouvement de
grève à épiso des (deux jours
d’arrêts de travail tous les cinq
jours) lancé début avril n’a pas
donné les résultats escomptés : les
séquences de grève perturbent le
trafic, avec des conséquences qui
deviennent « insupportables » pour
La tactique de grève
par intermittence
est de plus en plus
critiquée par
une partie de la base.
Manifestation des cheminots, le 22 mars, à Paris.
Photo Alain Jocard/AFP
certains voyageurs, selon la Fnaut,
la principale fédération d’usagers,
mais ne paralysent pas totalement
les transports.
Des séquences
qui se sont banalisées
Ces séquences se sont peu à peu
banalisées, suscitant de moins en
moins d’échos dans les médias.
Dans le même temps, la mobilisation s’érode logiquement du côté
des cheminots. Mercredi 9 mai, le
taux de participation annoncé par
la direction était de 14,46 %, alors
qu’il atteignait 33,9 % le 3 avril. Et si
la proportion de grévistes reste
forte au sein du personnel roulant
(53 % chez les conducteurs et
45,5 % chez les contrôleurs), elle est
là aussi orientée à la baisse.
En organisant cette consultation,
les syndicats cherchent donc à donner un nouvel élan au mouvement,
en montrant que le soutien à
celui-ci va bien au-delà des seuls
cheminots qui font grève. Ils parviennent également ainsi à prolonger leur unité d’action, alors que la
tactique de grève par intermittence
est de plus en plus critiquée par
SUD-Rail et une partie de la base.
Guillaume Pepy, le président du
directoire de la SNCF, expliquait de
son côté dès mardi : « C’est surréaliste […]. C’est un peu comme si c’était
les inspecteurs des impôts qui faisaient les réformes fiscales, ça surprendrait beaucoup de monde. »
Autre temps fort prévu dans les
jours à venir : les syndicats espèrent
une « mobilisation plus importante
que d’habitude » pour la séquence
de grève des 13 et 14 mai, selon les
mots du secrétaire général de la
CGT-cheminots, Laurent Brun.
Mais la perspective de faire ponctuellement remonter la mobilisation jusqu’à parvenir à une « journée sans train » le lundi 14 n’est plus
évoquée. n
ventes aux enchères publiques //
Energies vertes :
plus de 10 millions
d’emplois
ENVIRONNEMENT
Dans le monde,
la filière a créé
500.000 postes
en 2017.
La Chine est
le principal
pourvoyeur.
Gabriel Nedelec
@GabrielNedelec
La filière des énergies renouvelables a franchi un cap en 2017.
Selon le cinquième rapport
annuel de l’Agence internationale de l’énergie renouvelable
(Irena en anglais), avec près de
500.000 postes créés l’an dernier, la barre des 10 millions
d’emplois a été dépassée au
niveau mondial (10,34 millions). Ce qui représente une
hausse de 5,3 % par rapport à
2016, et même de 6,3 % si l’on
exclut les grandes centrales
hydroélectriques, dont
l’emploi stagne depuis de nombreuses années autour de
1,5 million de personnes et dont
les statistiques ne comprennent que les emplois directs,
contrairement aux autres
énergies renouvelables.
Tout comme en 2016, c’est le
secteur de l’énergie photovoltaïque qui emploie le plus de
monde en 2017, avec 3,3 millions de salariés (+8,7 % sur un
an). Précédemment, il était
devancé par les biocarburants
(1,9 million de personnes) de
nouveau en progression
(+12 %), après deux ans de
baisse. L’éolien reste le quatrième secteur en termes
d’emploi (1,1 million), derrière
les grandes centrales hydroélectriques, mais le secteur fait
face à une légère baisse par
rapport à 2016 (–0,6 %). En
cause, le ralentissement dans
l’ajout de nouvelles capacités
de production, note le rapport.
Cette année 2018 devrait marquer un tournant, avec
l’annonce de nouveaux parcs
offshore et onshore ainsi que la
création du hub danois.
L’Europe,
second employeur
Même si de plus en plus de pays
se convertissent aux énergies
vertes, l’emploi reste encore
concentré dans un petit nombre d’entre eux. Ainsi, la Chine
comptabilise à elle seule 43 %
des postes du secteur (3,88 millions) et reste leader dans le
photovoltaïque (65 % des
emplois) et l’éolien (44 %).
L’Europe est le deuxième
employeur, avec 1,26 million de
travailleurs, tirée par l’Allemag n e ( 3 3 2 . 0 0 0 e m p l o i s) e t
l’éolien : cinq des dix premiers
pays producteurs d’énergie à
partir du vent sont européens.
Suivent ensuite le Brésil
(893.000), particulièrement
impliqué dans le biocarburant
(41 % des emplois du secteur),
puis les Etats-Unis (786.000). n
EN
EN PARTENARIAT
PARTENARIAT AVEC
AVEC
VOUS SOUHAITEZ PARAÎTRE DANS CETTE RUBRIQUE
AGENCE@IMMOLEGAL.FR
01 42 96 96 72
75
93
Vente aux Enchères Publiques au T.G.I. de PARIS, Palais de Justice - Parvis
du Tribunal de PARIS - 75017 le JEUDI 14 JUIN 2018 à 14h - EN UN LOT
à PARIS 16ème - 143 rue de la Pompe
Dans le bât C, au 6ème étge, prte drte , esc. C, UN APPARTEMENT (214,51 m2)
de 7 pièces principales. Au 7ème étge 4 PIECES. LOUÉS.
Mise à Prix : 370 000 €
Consignation pour enchérir : Chèque de banque à l’ordre de Monsieur le Bâtonnier Séquestre
représentant 10 % du montant de la mise à prix avec un minimum de 3 000 €. Outre les charges,
clause et conditions énoncées au cahier des conditions de vente
Rens. : Me Annie-Claude PRIOU-GADALA, Avocat au Barreau de PARIS, 12 rue Lalo - 75016
PARIS T. : 01.40.67.10.97. Au Greffe du JEX du T.G.I. de PARIS où le cahier des conditions de
vente peut être consulté - www.ferrari.fr
VISITE SUR PLACE LE 8 JUIN 2018 à 11 heures
92
93
Vente aux enchères publiques, le Jeudi 21 juin 2018 à 14 H 30
au TGI de NANTERRE, à l’Extension du Tribunal, 6 rue Pablo-Neruda
UN APPARTEMENT à NEUILLY-SUR-SEINE (92)
20-22 quater boulevard du Général Leclerc et 27 rue Soyer
publiques au palais de justice de BOBIGNY (93),
93 VENTE auxle enchères
mardi 12 juin 2018 à 13h.30 - EN UN SEUL LOT
93
UN APPARTEMENT à LES PAVILLONS S/BOIS (93)
48 avenue Victor Hugo
Au 4ème étage, face à l’ascenseur, comprenant : entrée, dégagement, 3 pièces
principales, cuisine, SdB, WC, LOGGIA - Au sous-sol : CAVE n°59 - PARKING n°96
S’adresser : - A Maître Ingrid FOY, avocat, 13 Mail du Centre-Ville (93110) ROSNY SOUS BOIS,
Tél.01.49.35.70.13 dépositaire d’une copie du CCV - A Maître Lucien MAKOSSO, avocat,
membre de la SELARL MAKOSSO ORHON & FERNANDES BENCHETRIT, 41 rue Pierre Sémard,
angle 18 place Moreau David (94) FONTENAY SOUS BOIS, Tél. 01.49.77.10.04 - Au greffe du
juge de l’exécution du TGI de BOBIGNY où le CCV est déposé - Sur les lieux pour visiter le
vendredi 25 mai 2018, de 9h30 à 10h30
S’adresser - A Maître Serge TACNET, avocat, 60 rue Jean Jaurès (94500)
CHAMPIGNY SUR MARNE, TEL.01.47.06.94.22, dépositaire d’une copie du cahier
des conditions de vente - Au greffe du juge de l’exécution du TGI de CRETEIL
où le cahier des conditions de vente est déposé - Sur les lieux où une visite sera
organisée
Retrouvez toutes les informations sur le site www.vlimmo.fr (réf : 116190)
Retrouvez toutes les informations sur le site www.vlimmo.fr (réf : 116191)
Mise à Prix : 15.000 € - (Consignation : 3.000 €)
93
93
VENTE aux enchères publiques au palais de justice
de BOBIGNY (93), le mardi 12 juin 2018 à 13h.30 - EN UN SEUL LOT
2 APPARTEMENTS à BAGNOLET (93)
76 rue Victor Hugo
- De 24,32 M² loi Carrez, au RdC, avec accès par la cour : séjour, chambre, cuisine, débarras, WC
commun dans la cour (DPE : F ; GES : D)
- De 21,31 M² loi Carrez, aux RdC et 1er étage (Bât. B) avec accès par la cour : séjour/coin cuisine,
SdE et à l’étage : chambre (DPE : G ; GES : D) - Loué
Pour consulter le cahier des conditions de vente s’adresser au Greffe du Juge de l’Exécution du
TGI de NANTERRE, de 9 H 30 à 11 H 30, où il a été déposé sous la Référence Greffe 17/00027
à Maître Benoît DESCLOZEAUX, Avocat à NANTERRE (92), 58 boulevard du Couchant,
Tél. : 01 47 24 16 58,
S’adresser : - A Maître Ingrid FOY, avocat, 13 Mail du Centre Ville (93) ROSNY SOUS BOIS,
Tél. 01.49.35.70.13, dépositaire d’une copie du CCV - A Maître Harry ORHON, avocat, membre
de la SELARL MAKOSSO ORHON & FERNANDES BENCHETRIT, 41 rue Pierre Sémard, angle
18 place Moreau David (94) FONTENAY SOUS BOIS, Tél. 01.49.77.10.04 - Au greffe du juge de
l’exécution du TGI de BOBIGNY, où le CCV est déposé - Sur les lieux pour visiter, le mardi 5
juin 2018 de 11h. à 12h.
VISITE sur place le Jeudi 14 juin 2018 de 10 H 00 à 11 H 00
Mise à Prix : 12.000 € - (Consignation
: 3.000 €)
Retrouvez toutes les informations sur le site www.vlimmo.fr (réf : 116188)
VENTE aux enchères publiques sur surenchère au palais de justice de
BOBIGNY (93), le mardi 19 juin 2018 à 13h.30 - EN UN LOT
93
93
APPARTEMENT de 53,16 M² à AUBERVILLIERS (93)
68 rue des Ecoles
Bât B, au 8ème étage, comprenant : salon, cuisine, dressing, 2 chambres, SdE, WC. CAVE
Mise à Prix : 82.500 € - Occupé - (Consignation : 8.250 €)
118 à 140 rie de Chevilly – Résidence « Les Corolles »
De 32,82 M², au 3ème étage, porte gauche, fond du couloir, comprenant : entrée, salle à manger
sur cour, chambre sur rue, SdE, WC. DEBARRAS sur le palier. Droit de jouissance en commun
avec les autres lots au hall d’entrée, à la cour et à l’appentis sis dans la cour commune. CAVE
n° 3 au sous-sol (Bât A)
de 80,15 m² (hors loggia). Escalier A, au 5ème étage, porte F, comprenant :
grand séjour, cuisine ouverte, dégagement, 2 chambres dont une avec dressing,
salle de bain, w.-c., une loggia de 7,15 m². Avec une CAVE et un emplacement
de PARKING - Loué
MISE A PRIX : 200.000 Euros
publiques au palais de justice de CRETEIL (94),
94 VENTE auxleenchères
jeudi 14 juin 2018 à 9h.30 - EN UN SEUL LOT
93
APPARTEMENT de 3 pièces à L’HAY LES ROSES (94)
VENTE aux enchères publiques au palais de justice de CRETEIL (94),
le jeudi 14 juin 2018 à 9h.30 - EN UN SEUL LOT
94
93
APPARTEMENT de 23,93 M² à IVRY SUR SEINE (94)
58-60 avenue Paul Vaillant Couturier (Bât. A)
De type T1, au 3ème étage, porte n° 311 comprenant : entrée, séjour/coin-cuisine, SdB avec WC,
rangements - PARKING n°63 au sous-sol.
Mise à Prix : 29.000 € - Occupé et loué - (Consignation : 3.000 €)
S’adresser : - A la SCP DOMINIQUE-DROUX & BAQUET avocats, 14 allée Michelet
(93) LES PAVILLONS S/S BOIS, Tél. 01.48.47.43.47 - Au greffe du TGI de BOBIGNY
où le CCV est déposé - IL N’Y A PAS DE VISITE
S’adresser : - A Maître Alain CROS, avocat, 6 place Salvador Allende (94) CRETEIL,
Tél. 01.49.80.48.82 dépositaire d’une copie du CCV - Au greffe du juge de l’exécution du TGI
de CRETEIL où le CCV est déposé - Sur les lieux pour visiter, le jeudi 7 juin 2018 de 11h. à 12h.
Retrouvez toutes les informations sur le site www.vlimmo.fr (réf : 116192)
Retrouvez toutes les informations sur le site www.vlimmo.fr (réf : 116189)
Mise à Prix : 53.000 € - ( Consignation : 5.300 €)
RESULTATS (extrait)
T. G. I. de PARIS (75)
l Audience du 03/05/2018 à 14H
MAISON à CARRY LE ROUET (13620) - MISE À PRIX : 500 000 € - ADJUGÉ : 565 000 €
à Maître KRIEF-DABI
Ref VLimmo 115125
APPARTEMENT à PARIS (75020) - MISE À PRIX : 20 000 € - ADJUGÉ : 508 000 €
à Maître ZOUAOUI
Ref VLimmo 115080
LOGEMENTS à PARIS (75005) - MISE À PRIX : 50 000 € - ADJUGÉ : 378 000 €
à Maître ZOUAOUI
Ref VLimmo 114899
APPARTEMENT à PARIS (75018) - MISE À PRIX : 40 000 € - ADJUGÉ : 203 000 €
à Maître BRACKA
Ref VLimmo 114946
APPARTEMENT à PARIS (75018) - MISE À PRIX : 110 000 € - ADJUGÉ : 196 000 €
à Maître BRACKA
Ref VLimmo 115123
MAISON à AIX LES BAINS (73100) - MISE À PRIX : 137 600 € - ADJUGÉ : 178 500 €
à Maître COHEN STEINER
Ref VLimmo 115151
STUDIO à PARIS (75009) - MISE À PRIX : 45 000 € - ADJUGÉ : 166 000 €
à Maître AVGERINIDIS
Ref VLimmo 114875
MAISON à BANYULS S/MER (66650) - MISE À PRIX : 44 000 € - ADJUGÉ : 44 001 €
à Maître YALOZ
Ref VLimmo 115152
APPARTEMENT à PARIS (75019) - MISE À PRIX : 50 000 € - VENTE SUPPRIMÉE
Ref VLimmo 114667
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
22 // INDUSTRIE & SERVICES
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018 Les Echos
mécénat
Alstom rompt ses derniers
liens avec General Electric
de référence d’Alstom, ces entités
ont enregistré de lourdes pertes en
2016, chiffrées à 2,7 milliards
d’euros pour un chiffre d’affaires de
6,3 milliards d’euros. Alstom a
décidé, avec l’argent récupéré, d’en
distribuer une partie à ses actionnaires, via un dividende extraordinaire à l’occasion de la prise de contrôle par l’allemand Siemens
d’Alstom.
Alstom va sortir
du capital de trois
coentreprises créées
avec GE en 2015.
Une opération qui va
lui rapporter près de
2,6 milliards d’euros.
Dominique Chapuis
dchapuis@lesechos.fr
Ce n’est pas une surprise. Alstom a
annoncé jeudi avoir signé un
accord avec General Electric (GE)
pour sortir du capital de trois coentreprises créées en 2015 lors du
rachat par le groupe américain de
ses activités dans l’énergie. La cession, qui doit intervenir le 2 octobre
prochain, va rapporter au groupe
tricolore la coquette somme de
2,6 milliards d’euros. « Cette opération n’aura aucune incidence sur le
fonctionnement au quotidien des
coentreprises concernées, puisque
GE en assure la maîtrise opérationnelle depuis leur création », a précisé
le groupe américain à l’AFP. Lors de
l’accord conclu en octobre 2017
entre Alstom et Siemens (pour
fusionner avec la division transport
de l’allemand), le groupe français
avait laissé entendre qu’il vendrait
toutes les parts qu’il détenait encore
dans ces trois coentreprises avec
La sortie d’Alstom des trois coentreprises créées avec GE
va lui permettre de se délester d’activités déficitaires.
Photo Sébastien Bozon/AFP
General Electric. Une intention
confirmée en décembre par le PDG
d’Asltom devant les députés. Henri
Poupart-Lafarge avait confirmé à
l’Assemblée nationale la volonté du
groupe d’exercer ses options de
vente, soulignant que « l’avenir
d’Alstom était dans le ferroviaire ».
Or, ces trois joint-ventures
étaient dédiés aux réseaux électriques, aux énergies vertes et aux turbines pour les centrales nucléaires.
Des activités dans lesquelles Alstom n’intervient plus. Leur création
en 2015 avait pour but d’obtenir le
feu vert du gouvernement de François Hollande sur ce rachat par
l’américain. C’était un moyen, via
cette double participation, de gar-
der un œil sur des activités sensibles pour le pays. L’Etat avait
d’ailleurs obtenu une « golden
share » lui donnant notamment un
droit de veto sur les questions des
technologies nucléaires en France.
L’Etat conserve son veto
Avec la vente des parts d’Alstom,
General Electric va en récupérer la
propriété. Mais « l’Etat français conservera sa “golden share” sur
le JV nucléaire » pour respecter « ses
privilèges de souveraineté », a indiqué l’américain.
La sortie du groupe tricolore de
ces trois coentreprises va lui permettre de se délester d’activités déficitaires. Selon le dernier document
L’investisseur belge
a annoncé avoir cédé
sa part de 6,6 % dans
la griffe britannique.
Le titre Burberry
a mal réagi.
Alexandre Counis
— Correspondant à Londres
A l’approche de l’été, Albert Frère
renonce au trench-coat. Un peu plus
d’un an après avoir investi dans Burberr y, le milliardaire belge a
annoncé mercredi avoir vendu sa
part de 6,6 % dans le groupe de luxe
britannique. Il a précisé avoir retiré
498 millions de livres (568 millions
d’euros) de la vente de ses 27,6 millions d’actions, par le biais du placement privé annoncé la veille au soir.
Avec à la clef une plus-value d’environ 83 millions de livres. Cette transaction « s’inscrit dans le cadre de la
stratégie de rotation de notre portefeuille », a sobrement indiqué son
holding Groupe Bruxelles Lambert,
qui avait pris 3 % de Burberry en
février 2017, avant d’accroître sa part
sans pour autant être représenté au
conseil. Mais le cours du groupe britannique a pâti de la nouvelle,
essuyant une baisse jusqu’à 7,2 % à
l’ouverture de la Bourse de Londres
mercredi. Il reculait encore de 6,2 %
à la mi-journée.
Refonte des boutiques
La sortie d’Albert Frère intervient
alors que Burberry traverse une
passe délicate. « La transaction […]
renforce les doutes sur le timing du
repositionnement de la marque et du
revirement stratégique lancés par le
nouveau directeur général », résume
l’analyste John Guy, chez MainFirst
Bank. Arrivé aux manettes en juillet
dernier pour remplacer Christopher Bailey, qui cumulait jusque-là
le poste de directeur général avec
celui de directeur artistique, le nouveau patron Marco Gobbetti a
annoncé en novembre un renforce-
ment du positionnement haut de
gamme de la griffe au tartan. Il souhaite créer un effet de rareté en la
retirant de certains magasins grand
public, tout en entamant une
refonte de ses propres boutiques
pour enrichir l’expérience client. Il
entend aussi miser davantage sur la
maroquinerie et les accessoires.
Mais les investisseurs ont surtout
retenu que les effets de ce plan ne se
feront pas sentir avant 2020, et que
les ventes et la marge d’exploitation,
déjà inférieure à la moyenne, resteraient d’ici là « globalement stables ».
Le tout pour des coûts de restructu-
- 21 %
LA BAISSE DU RÉSULTAT
OPÉRATIONNEL
sur l’exercice 2016-2017
pour Burberry, en dépit
du rétablissement du marché
mondial du luxe.
LA MATINALE
GUILLAUME
DURAND
TOUS LES JOURS,
DE 7H30 À 9H30
En direct tous les jours sur :
Vous êtes bien avec Radio Classique
PATRIMOINE
Ces joint-ventures
étaient dédiés aux
réseaux électriques,
aux énergies vertes et
aux turbines pour les
centrales nucléaires.
Fontainebleau lance
un appel au financement
participatif pour son grand
escalier. Chambord et
Versailles multiplient aussi
les rénovations grâce
au public et aux entreprises.
Des activités dans
lesquelles Alstom
n’intervient plus.
Martine Robert
@martiRD
Pour General Electric, l’opération tombe au plus mal. Le groupe
qui a changé de patron sous la pression de la Bourse l’été dernier ne va
pas bien. Après des pertes record en
2017, il cherche par tous les moyens
à réduire ses coûts. Pour cela, il continue d’élaguer son portefeuille
d’activités, avec l’objectif de se séparer d’activités représentant au
moins 20 milliards de dollars, dans
le cadre d’un plan de restructuration sur trois ans. n
Le milliardaire Albert Frère solde
sa participation dans Burberry
HABILLEMENT
Les châteaux français
rénovés grâce
au mécénat
ration près de deux fois plus lourds
qu’attendu (110 millions de livres au
lieu de 60). Alors que le groupe doit
publier ses résultats annuels en fin
de semaine prochaine, Marco Gobbetti a pour mission de redresser
une griffe qui, en dépit du rétablissement du marché mondial du luxe
depuis la fin 2016, a vu son résultat
opérationnel fondre de 21 % sur
l’exercice 2016-2017 (clos à fin mars)
et son chiffre d’affaires reculer de
2 % à taux de change constants, à
2,8 milliards de livres.
Pour relancer la marque créée en
1856, le nouveau patron pourra
compter sur l’ex-designer de Givenchy, Riccardo Tisci, qu’il a nommé
en mars au poste de directeur créatif. Il pourra aussi s’appuyer sur
l’ancien patron du groupe britannique de distribution Kingfisher,
Gerry Murphy, nommé à la mi-avril
président du conseil d’administration, et qui succédera à John Peace le
17 mai prochain.
(
Lire « Crible »
Page 38
Pour séduire les visiteurs, les
grands châteaux français ne
cessent de se métamorphoser et
mobilisent pour cela toutes les
ressources possibles, publiques
ou privées. Ainsi l’établissement
public de Fontainebleau vient-il
de lancer un appel au don, avec
la Fondation du patrimoine,
pour restaurer son escalier en
fer à cheval, théâtre des adieux
de Napoléon 1er à sa garde. Il lui
faut réunir d’ici le 6 juillet, les
2,3 millions d’euros nécessaires,
dont 700.000 euros de financement participatif, le reste étant
apporté par du mécénat d’entreprise (Total a déjà répondu présent) et par le château. Atypique,
cet escalier construit au
XVII e siècle, constitue une
prouesse architecturale.
« Nos précédentes campagnes
de mécénat ont montré la forte
adhésion du public, nous espérons qu’il en sera de même » souligne Jean-François Hébert, le
président de l’établissement.
Ainsi un appel au crowdfunding
avait permis de réunir la moitié
vrira en 2019, est rénové grâce à
des fonds des Emirats arabes
unis. Chambord qui a battu son
record de fréquentation l’an dernier avec un million de visiteurs,
à la veille de son 500e anniversaire en 2019, veut lui recréer
l’atmosphère qui régnait au château à l’époque de François Ier,
grâce au talent du décorateur
Jacques Garcia. Une campagne
de financement participatif a été
lancée en janvier sur la plateforme Dartagnans, afin de récolter 250.000 euros.
Les châteaux privés
aussi
En 2017, c’est un mécène américain qui apportait à Chambord
les 3,5 millions indispensables à
la reconstitution de ses jardins à
la française. Et le domaine qui
accueille de nombreux événementiels, peut compter depuis
peu sur un hôtel quatre étoiles à
ses portes, le Relais de Chambord, repensé et agrandi par
Jean-Michel Willmotte, à la
demande de l’homme d’affaires
Frédéric Jousset. Le président
de l’établissement public de
Chambord, Jean d’Haussonville
voudrait à son tour solliciter
l’architecte pour concevoir un
chai contemporain alors que,
grâce au mécénat encore,
14 hectares de vignes ont été
plantés.
Le château de Versailles
ouvre, lui, à la visite ce début mai
la maison de la Reine, restaurée
et remeublée notamment grâce
au mécénat de Dior. Et, en mars,
commençait la rénovation de la
Shutterstock
ÉNERGIE
L’escalier en fer à cheval du château de Fontainebleau
est un chef-d’œuvre de composition et de stéréotomie.
du 1,3 million d’euros nécessaires pour acquérir des porcelaines de S èvres du Premier
Empire, aujourd’hui présentées
dans le musée Napoléon 1er qui a
rouvert le 25 février. « Nous
avons remis ce musée au goût du
jour car il constitue un élément
d’attractivité fort auprès des
étrangers avec ses portraits peints
et sculptés, ses armes, ses objets
d’art, ses créations graphiques »,
poursuit Jean-François Hébert.
Parmi les joyaux, une épée du
sacre prêtée par la maison
Chaumet. « Les entreprises du
luxe nous aident beaucoup, de
Rolex pour les pendules à Farrow
and Ball pour les peintures ou
Pierre Frey pour les tissus », confie le maître des lieux.
Ce dynamisme a permis de
refranchir la barre des
500.000 visiteurs, dont 35 à
45 % d’étrangers selon les
années : les Chinois figurent au
premier rang mais les Emiriens
apprécient le site, et le théâtre
impérial du château, qui rou-
Chapelle royale, un chantier de
16 millions d’euros, initié grâce à
la Fondation Philanthropia (qui
avait déjà aidé à la restauration
du bassin de Latone et du Grand
Trianon), à Saint-Gobain, et à
d’autres entreprises. Parallèlement une campagne d’adoption
des statues de la chapelle a été
lancée (10.000 euros chaque)
pour intégrer le public au dispositif. Ces dernières années,
divers mécènes ont rendu des
milliers de mètres carrés supplémentaires accessibles à la
visite, dans ce domaine qui
draine 7 millions de visiteurs
par an.
Même les châteaux privés se
mettent à lever des fonds
comme Vaux-le-Vicomte, qui
cherche 6 millions à horizon
2020 auprès d’entreprises et
d’individuels, pour restaurer
des fontaines, coupoles, stucs,
tableaux (en particulier de Le
Brun) et réaliser une immersion
en son 3D dans l’histoire de Fouquet. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
APPLICATION
LES ECHOS
TOUS NOS CONTENUS
PARTOUT ET À TOUT MOMENT
Analyses de la rédaction,
décryptages, alertes, sélection
d’articles personnalisés.
Téléchargez sur :
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
24 //
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018 Les Echos
HIGH-TECH
&MEDIAS
Facebook procède à l’une des plus
importantes réorganisations de
son histoire. Il se structure en trois
divisions, afin de, comme Google,
séparer les applications existantes
des paris technologiques. Le
premier département rassemble
Facebook, Messenger, Instagram
et WhatsApp et sera chapeauté
par Chris Cox. Facebook lance
aussi une unité blockchain.
2,4
« Vraiment »
s’arrête après moins
de deux mois
Joël Saget/AFP
DR
en pixels
Facebook : grande
réorganisation
MILLIARDS DE LIVRES
Après la fin de « Ebdo », en
mars, « Vraiment », le deuxième
hebdomadaire d’information
généraliste lancé cette année,
s’arrête lui aussi. La tendance
des ventes n’est pas à la hauteur
des objectifs, dit son éditeur,
Polaris News. « Vraiment » va
toutefois réfléchir à une nouvelle
formule d’ici à l’été 2018.
Débuts difficiles pour Avast, la
plus grosse IPO de 2018 à
Londres. Le spécialiste de la
cybersécurité se traite sous son
prix d’introduction et capitalise 2,4 milliards de livres. La
société avait pourtant revu à la
baisse ses ambitions. La vraie
cotation démarre mardi.
Vodafone, nouveau champion
de la convergence « fixe-mobile »
l L’opérateur britannique va reprendre plusieurs actifs européens de Liberty Global, dont Unitymedia,
le deuxième câblo-opérateur en Allemagne.
l Jusqu’à présent, Vodafone s’était concentré sur le mobile.
cette acquisition, Vodafone devient
un géant européen des télécoms
bien plus intégré. Jusqu’à présent, le
groupe s’était concentré sur le
mobile et avait délaissé le fixe. Or,
faire les deux permet à un opérateur de mutualiser ses infrastructures et de proposer des offres couplées aux abonnés existants et d’en
gagner de nouveaux. Dans certains
pays, la « convergence » permet
également de gagner en taille critique et de devenir le concurrent de
l’opérateur historique comme en
Allemagne, devenu son premier
marché.
TÉLÉCOMS
Raphaël Balenieri
@RBalenieri
et Pauline Houédé
— Correspondante à Berlin
Inquiétudes en Allemagne
Le britannique Vodafone est un géant des télécoms, avec 529 millions de clients dans le mobile
et plus de 19 millions d’abonnés dans le fixe, selon le groupe. Photo Daniel Leal-Olivas/AFP
Pays-Bas. En 2015, Vodafone et
Liberty Global avaient tenté un rapprochement encore plus significatif : Liberty était prêt alors à vendre
sa filiale britannique Virgin Media
mais les négociations avaient
échoué. « Avec Virgin Media au
BT supprime 13.000 emplois
Le géant britannique des télécoms BT, qui emploie
106.000 personnes, a annoncé la suppression de
13.000 emplois, ainsi que le déménagement de son siège
londonien pour faire 1,5 milliard de livres d’économies.
Il va toutefois créer 6.000 emplois, notamment d’ingénieurs, afin d’accélérer la mise en place de la fibre optique
à très haut débit et améliorer son service clients. Contrairement à d’autres opérateurs historiques européens, BT
avait su maintenir un bon rythme de croissance. Mais il a
subi l’an dernier un scandale comptable en Italie, souffre
toujours du déficit du plan de retraite de ses salariés et
subit la pression du régulateur pour accélérer le développement de la fibre au Royaume-Uni. S’il a su calmer le jeu
dans l’inflation des droits du foot en s’alliant avec Sky et
enrichir ses services avec du mobile en acquérant l’opérateur EE, son offre à destination des entreprises a également ralenti l’an dernier. Le groupe a dit jeudi maintenir
son dividende, mais il a prévenu que son Ebitda ne remontera qu’en 2021. Le titre a donc été sanctionné en Bourse.
n
LES ECHOS
PUBLISHING
Concepteur des communications éditoriales
de votre marque
Les Echos Publishing développent pour
les cabinets d’avocats, des magazines
et sites internet dédiés à leurs clients
professionnels
www.lesechos-publishing.fr
Un service proposé par Les Echos Solutions
Royaume-Uni, Unitymedia en Allemagne est le deuxième joyau de la
couronne de Liberty Global, explique Tariq Ashraf, spécialiste des
télécoms chez BearingPoint à Paris.
Vodafone est une société qui ne se
pose pas trop de questions. Très peu
endettée, elle a les moyens et peut
donc se permettre ce genre d’acquisitions ». Vodafone est, en effet, assis
sur un trésor de guerre. En 2013, il
avait empoché 130 milliards de dollars en vendant les 45 % qu’il détenait dans Verizon Wireless. Avec
Avec 529 millions de clients répartis dans 25 pays, Vodafone opère
déjà le troisième réseau mobile au
monde, mais il va maintenant chasser sur les terres de Deutsche
Telekom. Unitymedia permet en
effet au groupe britannique d’intégrer les trois Etats-régions du pays
(Rhénanie-du-Nord-Westphalie,
Bade-Wurtemberg et Hesse) où il
n’était pas encore présent.
Outre-Rhin, l’opération inquiète
fortement ses concurrents. Tim
Höttges, le patron de Deutsche
Telekom, craint une « distorsion de
concurrence ». La fédération des
professionnels de la fibre optique
(Buglas) redoute de son côté la
constitution d’un « monopole du
réseau câblé » dans une lettre
ouverte au ministre de l’Economie,
Peter Altmaier. « Ce n'est pas une
bonne nouvelle pour les chaînes de
(
Lire « Crible »
Page 38
« Vodafone est
une société qui ne
se pose pas trop de
questions. Très peu
endettée, elle a les
moyens et peut
donc se permettre
ce genre
d’acquisitions. »
TARIQ ASHRAF
Spécialiste des télécoms
chez BearingPoint à Paris
Un retrait stratégique pour le roi du câble
John Malone aurait,
selon certains, capitulé
face à la fragmentation
du marché des télécoms
européen. Mais l’Américain
garde plus qu’un pied
sur le Vieux Continent.
Sébastien Dumoulin
@sebastiendmln
En rachetant plusieurs réseaux
câblés, notamment en Allemagne,
à l’américain Liberty Global, Vodafone frappe un grand coup. Son
PDG, Vittorio Colao, en rêvait
depuis des années. Les négociations auront maintes fois débuté,
échoué, repris… Mais l’opération
installe définitivement l’opérateur
dans la position de premier concurrent du numéro un européen du
secteur, l’allemand Deutsche
Telekom. En face, l’opération a
davantage l’apparence d’une
retraite pour John Malone, le
« cable cow-boy », qui a construit
un empire mondial en s’endettant
pour racheter quantité de câbloopérateurs à travers le monde. A
travers Liberty Global, sa branche
européenne, active dans 10 pays de
l’Union ainsi qu’en Suisse, l’Américain disposait en effet d’une considérable empreinte sur le Vieux
Continent. Mais celle-ci s’effiloche.
Le deal à 18,4 milliards d’euros avec
Vodafone n’en est que le dernier épisode. Liberty Global avait déjà
fusionné fin 2016 ses activités aux
Pays-Bas avec Vodafone, dans le
cadre d’une joint-venture baptisée
« VodafoneZiggo ». Et récemment,
il avait revendu son câble en Autriche à Deutsche Telekom.
La question reste
de savoir ce que John
Malone compte faire
de ces entités
européennes.
Pour certains observateurs,
l’explication est simple : le magnat
jette l’éponge face à un continent
désespérément fragmenté. Qu’il
s’agisse du fixe ou du mobile, on
compte entre trois et quatre acteurs
dans chacun des pays de l’Union, là
où les Etats-Unis ou la Chine en
comptent le même nombre…. mais
sur l’ensemble de leur territoire.
L’Américain garde pourtant plus
qu’un pied en Europe. Il est propriétaire d’UPC Switzerland, le premier
câblo-opérateur suisse. Il détient
57,5 % du belge Telenet, incontour-
nable en Flandre. Il est toujours
actif en Pologne et en Slovaquie.
Surtout, il continue d’opérer sous la
marque Virgin Media au RoyaumeUni et en Irlande.
Avec 11 milliards de dollars de
chiffre d’affaires sur son nouveau
périmètre, dont six milliards OutreManche, Liberty Global est loin
d’être réduit à peau de chagrin. Et
ce, sans même comptabiliser les
4 milliards d’euros de revenus de
VodafoneZiggo, dont il conserve
50 %. La question reste cependant
posée de savoir ce que John Malone,
soixante-dix-sept ans, compte faire
de ces entités européennes.
D’autant que, dans leur grande
majorité, ces opérateurs ne possèdent que du câble. Leurs offres fixes
sont bien assorties d’offres mobiles,
mais sur le réseau d’un partenaire
(BT au Royaume -Uni, Salt en
Suisse, Orange en Pologne…).
teur plutôt que consolidé. A moins
que le magnat américain ne se consacre à ses activités sud-américaines, baptisées « LiLac », dont un
rapprochement avec Digicel ou
Millicom fait saliver de longue date
les banquiers d’affaires. Ou qu’il ne
fasse monter les enchères autour de
son joyau, le câblo-opérateur américain Charter, qui a déjà fait rêver
par le passé Verizon ou Altice. Une
chose est sûre, le « cable cow-boy »
n’est pas près de sortir de scène. n
Scott Olson/Getty Images/AFP
C’est une opération à 18,4 milliards
d’euros et qui doit permettre à
Vodafone de devenir un géant des
télécoms dans le mobile mais également le fixe. Après avoir mis la
main sur trois câblo-opérateurs du
Vieux Continent (le britannique
Cable & Wireless Worldwide en
2012, l’allemand Kabel Deustchland
en 2013 et l’espagnol Ono en 2014), le
géant britannique a racheté mercredi plusieurs actifs européens
appartenant à l’américain Liberty
Global. Le « deal » était en préparation depuis des semaines.
Dans le détail, Vodafone reprend
notamment Unitymedia, le
deuxième câblo-opérateur en Allemagne, ainsi que plusieurs autres
entités européennes de Liberty Global en République tchèque, en Hongrie et en Roumanie. L’opération
devrait être bouclée mi-2019, après
l’aval de Bruxelles, qui va examiner
le respect des règles de concurrence. L’accord, en revanche, n’est
pas soumis au feu vert des actionnaires de Vodafone ni de Liberty
Global. Les deux sociétés sont déjà
partenaires, puisqu’elles détiennent chacune 50 % de Ziggo, le
deuxième opérateur mobile aux
télévision allemandes », a réagi pour
sa part Hans Demmel, président de
la Fédération des chaînes de télévision et radio privées (VPRT). Selon
lui, la naissance de ce champion
européen menace « la diversité des
fournisseurs et des offres sur le marché allemand des médias ».
Pour rassurer, Vodafone promet
d'investir 12 milliards d'euros outreRhin d’ici à 2022 en vue de fournir des connexions de l'ordre du
gigabit à 25 millions de foyers. Une
promesse loin d’être anodine : Berlin, en effet, est régulièrement critiqué pour la lenteur des connexions
Internet dans le pays.
Consolidateur
Dans la course à la convergence
fixe-mobile, ce sont donc autant de
pions intéressants. Le deal avec
Vodafone va permettre à Liberty
Global de se désendetter (à hauteur
de 7,8 milliards d’euros) et de récupérer un confortable montant en
cash (10,6 milliards d’euros). De
quoi peut-être se faire consolida-
John Malone a construit
un empire mondial en
s’endettant pour racheter
quantité de câblo-opérateurs.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
HIGH-TECH & MEDIAS // 25
Les Echos Vendredi 11, samedi 12 mai 2018
Faire gagner du temps,
la nouvelle obsession de Google
Martin Sorrell
s’intéresserait
à Kantar
INTERNET
PUBLICITÉ
A l’occasion de Google
I/O, sa conférence
pour les développeurs,
la société a annoncé
introduire un nouveau
système d’exploitation
visant à réduire
l’addiction aux smartphones.
L’ex-patron de WPP
a annoncé
à New York son
retour prochain
dans le jeu.
Justin Sullivan/Getty Images/AFP
Véronique Richebois
@VRichebois
Anaïs Moutot
@AnaisMoutot
— Correspondante à San Francisco
Après que Mark Zuckerberg, le
PDG de Facebook, a fait du mot
« responsabilité » son nouveau
mantra, Sundar Pichai, le PDG de
Google, a voulu montrer qu’il intégrait également les critiques contre
les Gafa, à l’occasion de Google I/O,
sa conférence p our les développeurs organisée à Mountain
View (Californie).
« C’est évident que la technologie
peut […] améliorer la qualité de vie de
milliards de personnes », a-t-il
déclaré en évoquant les efforts de la
société dans la santé. « Mais nous ne
pouvons pas être ingénus […] », a-t-il
poursuivi. L’un des problèmes est
l’addiction aux smartphones. Le
sujet a pris de l’ampleur l’année dernière après que plusieurs anciens
salariés d’entreprises technologiques, notamment de Facebook, ont
critiqué les stimulations irrésistibles des produits qu’ils avaient
créés. Des mesures ont été prises,
mais plusieurs voix se sont élevées
pour que les fabricants de téléphones fassent également leur part du
travail. Dont deux actionnaires
d’Apple !
Sundar Pichai, le PDG de Google, a voulu montrer qu’il intégrait les critiques, à l’occasion
de Google I/O, sa conférence pour les développeurs organisée à Mountain View (Californie).
Mardi, Google a présenté une
série des fonctionnalités visant à
« améliorer le bien-être numérique »
dans la nouvelle version d’Android.
« Nos études montrent que les gens se
sentent enchaînés à leurs téléphones.
L’idée qu’il faille tout le temps être au
courant des dernières actualités rend
anxieux. Nous voulons permettre de
passer de la peur de manquer quelque chose en ligne [“fear of missing
out”, connu sous l’acronyme
“FOMO”] à la joie de manquer quelque chose [“JOMO”] », a expliqué
Sundar Pichai.
Av e c l a n o u v e l l e v e r s i o n
d’Android, les utilisateurs peuvent
programmer une limite de temps
pour les applications, recevoir
des alertes sur YouTube leur
conseillant de faire une pause, basculer la couleur de leur écran en
gris à l’heure du coucher ou recevoir toutes les notifications de la
journée en un seul envoi. Google
propose aussi un tableau de bord
détaillant le temps passé sur chaque application, le nombre de
déverrouillages quotidiens et de
notifications reçues, afin d’aider les
utilisateurs à prendre conscience
de leurs (mauvaises) habitudes.
Assistant passant
des appels
Cette promesse de « regagner du
temps » est également au cœur de
l’intégration de plus en plus poussée de l’intelligence artificielle dans
ses produits. Google met les bouchés doubles sur son assistant
intelligent en l’intégrant de plus en
plus dans les tâches du quotidien.
« Google Assistant est peut-être la
première chose sur laquelle Android
est radicalement en avance sur iOS »,
le système d’exploitation d’Apple,
estime Ben Bajarin, analyste chez
Creative Strategies. La nouveauté la
plus spectaculaire est sa capacité à
passer des appels tout seul pour
prendre un rendez-vous, sans que
la personne au bout du fil ne se
doute qu’elle parle à un robot.
La société va également introduire la réalité augmentée dans
Google Maps, afin d’éviter de perdre du temps à trouver sa direction
à la sortie du métro. Quand l’utilisateur ouvrira sa caméra, une flèche
lui indiquera où se diriger immédiatement. La société teste aussi des
« guides » sous forme de personnages se superposant à l’image,
comme un renard indiquant le chemin à prendre. n
INTERVIEW // JOSEPH OUGHOURLIAN Fondateur d’Amber Capital
fois mieux en la cédant quelques
mois plus tard à Vivendi. Nous sommes d’accord avec Arnaud Lagardère sur le fait qu’il ne faut pas brader les actifs. Mais le groupe a
attendu trop longtemps pour bien
valoriser ses magazines, vendus
Pour Joseph Oughourlian, Lagardère « a une fenêtre de marché
favorable pour ses chaînes et sa production TV avec des acheteurs
prêts à payer des valorisations élevées ». Photo DR
ans de présence, ce qui les rend non
indépendants, d’après les critères
de l’Afep-Medef. Et Xavier de Sarrau
est à la fois président du conseil de
surveillance et conseil de la commandite, ce qui l’expose à des
conflits d’intérêts.
Que demandez-vous au groupe
d’Arnaud Lagardère ?
Nous sommes en accord total
avec Arnaud Lagardère à propos de
sa stratégie de recentrage sur l’édition et la distribution dans les gares
et aéroports (« travel retail »). C’est
ce que nous demandions en 2016
et il l’a clairement explicité à l’AG de
cette année. Le fait que Lagardère
devienne un holding plutôt qu’un
conglomérat est un pas dans la
bonne direction pour que son cours
de Bourse – autour de 22 euros –
perde sa décote. Selon notre estimation, son actif net réévalué est
autour de 35 à 40 euros par action.
Ce n’est pas un problème que le
groupe prévoie de garder le « JDD »
et « Paris Match » et je comprends
que ce ne soit pas le bon timing pour
vendre Europe 1 vu ses difficultés.
Cela dit, l’entreprise ne doit pas
rater l’exécution de son plan de
recentrage. Lagardère a souvent été
maladroit, voire très mauvais, par le
passé en fusions et acquisitions. Le
groupe a vendu notamment la
chaîne Virgin 17 en 2010 à Vincent
Bolloré et celui-ci l’a valorisée deux
Son patron, Eric Salama, très
proche de Martin Sorrell, serait
prêt, selon « The Times », à
mener une opération de rachat
par ses cadres. Martin Sorrell
peut se pencher sur l’éventualité de ce rachat avec d’autant
plus de facilité que son départ
n’a été assorti d’aucune clause
de non-concurrence. Tout
comme les conclusions de
l’enquête interne, consacrée à
un possible abus de bien social,
n’ont pas été rendues publi-
« A elles trois, analyse alors un
“insider” chez WPP, Kantar
World Panel, Kantar Media et
Kantar Analytics peuvent
constituer une assise solide pour
que Martin Sorrell lance un
groupe médias ou une entreprise
spécialisée dans le marketing
ultra-ciblé. Ou bien encore une
structure qui combinerait technologie, data et contenus. C’est-àdire ce qu’ambitionnent de devenir des cabinets de conseil tels
Accenture et Deloitte. »
Reste à savoir si le management de WPP souhaite se
défaire aussi facilement d’une
filiale tant convoitée Contacté,
le groupe WPP déclare « n’être
au courant d’aucune rumeur
d’intérêt sur Kantar », et,
comme l’ont affirmé Mark
Read et Andrew Scott, nommés
directeurs généraux délégués
au départ de Martin Sorrell, « le
démantèlement du groupe par
appartements ne fait pas sens
dans la stratégie actuelle ». La
bataille est ouverte. n
annonces judiciaires & légales
l Selon Joseph Oughourlian, les deux candidats d’Amber Capital ont obtenu
la majorité auprès des investisseurs institutionnels lors de la dernière AG.
l La société doit, selon lui, faire un geste l’an prochain.
Propos recueillis par
Nicolas Madelaine
@NLMadelaine
Non-concurrence
La bataille est ouverte
ANNLEGALECH
« Lagardère doit ouvrir son conseil
de surveillance à d’autres profils »
Vos deux candidats au conseil
de surveillance n’ont obtenu
que 15 % des voix à la dernière
assemblée générale.
Renoncez-vous à tenter
d’influencer le cours
des choses chez Lagardère ?
Non. Hors le Qatar avec ses quelque
20 % de droits de vote, nous avons
obtenu une majorité des suffrages
des investisseurs institutionnels.
Ceux-ci sont de moins en moins
réticents à voter contre les managements, surtout dans les groupes qui
n’ont pas profité de la bonne tendance récente des marchés, ce qui
est le cas de Lagardère, qui a
gagné 10 % en dix ans alors que le
SBF 120 a doublé. Sans préjuger de
l’attitude future du Qatar, nous
espérons que la société Lagardère
elle-même saisira l’opportunité du
remplacement de quatre des membres de son conseil de surveillance
l’an prochain pour faire un pas dans
notre direction, sans quoi nous
représenterions des candidats. Le
groupe a besoin, pour que cette instance joue vraiment son rôle de surveillance, de moins de vieux banquiers français et de davantage de
gens jeunes, d’horizons divers et
indépendants. Beaucoup de membres du conseil ont plus de douze
Moins d’un mois après son éviction de WPP, l’ancien patron
fondateur du numéro un mondial de la communication
(J. Walter Thompson, Ogilvy &
Mather, Grey, GroupM, Kantar…) s’est dit prêt à revenir aux
affaires, mardi, à New York.
Selon deux sources bien informées, Kantar, la division de
conseil, d’études de marché et
de marketing de WPP, l’intéresserait tout particulièrement. Il
chercherait à constituer un
fonds pour le racheter et viserait d’autres actifs. Kantar fait
actuellement l’objet de toutes
les convoitises.
ques. Valorisé entre 3 et 3,5 milliards de livres (soit 3,5 à 4 milliards d’euros), Kantar est l’une
des filiales que Martin Sorrell
considère, selon ses proches,
comme l’une de ses plus grandes réussites. Selon les professionnels, Kantar regroupe quelques pépites, comme Kantar
World Panel, spécialisé dans les
comportements d’achat et
l’analyse des médias sociaux, et
Kantar Media, qui concentre
l’expertise sur le ciblage média.
Sans parler de Kantar Analytics, majeur dans le dispositif.
« Lagardère a attendu
trop longtemps pour
bien valoriser ses
magazines. Il doit
vendre vite et bien
ses activités de sports
et de médias. »
récemment. Il a une fenêtre de marché favorable pour ses chaînes et sa
production TV avec des acheteurs
prêts à payer des valorisations élevées. Il ne faut pas la rater.
Le groupe peut-il devenir
leader sur les deux métiers
qui lui reste ?
Tant dans le « travel retail » que
dans l’édition, la concurrence
n’attend pas Lagardère. Le groupe
doit vendre vite et bien ses activités
de sports et de médias pour réorienter ses investissements vers les
deux activités qu’il conserve. Celles-ci sont bien gérées et ont la taille
critique, mais elles pourraient rater
le train de la consolidation. n
COMMUNE DE MONTCHAUVET
MISE A DISPOSITION DU DOSSIER PLU
AVANT APPROBATION
Le dossier de PLU a été ajusté pour tenir compte des avis des PPA et de
l’enquête publique.
La Commune met à disposition, à titre d’information, le dossier, avant
l’approbation par le Conseil Municipal, à la Mairie de Montchauvet, 8 rue de
la Mairie, durant 34 jours consécutifs, du 14 mai au 16 juin 2018 inclus, aux
jours et heures habituels d’ouverture du public.
EP18-204
enquête-publique@publilegal.fr
COMMUNE D’ORCEMONT
AVIS D’ENQUETE PUBLIQUE
Enquête publique sur le projet d’élaboration du Plan Local d’Urbanisme (P.L.U.)
Par arrêté n°07-2018 du 05/05/2018, le jours et heures habituels d’ouverture de
Maire d’Orcemont a ordonné l’ouverture de la mairie. Il sera également accessible en
l’enquête publique sur le projet d’élaboration ligne sur le site de la mairie d’Orcemont :
www.mairie-orcemont.fr
du Plan Local d’Urbanisme.
A cet effet, M. Levi Pascal NANA SIEWE Chacun pourra consigner éventuellement
a été désigné par la Présidente du ses observations sur le registre d’enquête
Tribunal Administratif de Versailles comme prévu à cet effet ou les adresser :
par correspondance à l’attention du
commissaire enquêteur.
commissaire enquêteur à la Mairie
L’enquête se déroulera salle du Conseil d’Orcemont – 1 rue de la Mairie 78125
municipal - mairie d’Orcemont 1 rue de la ORCEMONT ou par voie électronique à
Mairie – 78125 ORCEMONT du 26/05/2018 l’adresse suivante :
au 27/06/2018, pendant 33 jours consécutifs enquete.plu.orcemont@orange.fr
aux jours et heures habituels d’ouverture.
A l’issue de l’enquête, le rapport et les
Le commissaire enquêteur recevra en conclusions du commissaire enquêteur
mairie les :
pourront être consultés durant un an après
la clôture de l’enquête publique à la mairie
26/05/2018 de 9 heures à 12 heures
d’Orcemont aux jours et heures habituels
08/06/2018 de 15 heures à 19 heures
d’ouverture du secrétariat et sur le site
16/06/2018 de 9 heures à 12 heures
internet de la mairie.
27/06/2018 de 14 heures à 17 heures
Pendant toute la durée de l’enquête, A l’issue de la procédure réglementaire,
le dossier restera déposé en mairie le Conseil municipal se prononcera par
d’Orcemont où il pourra être consulté aux délibération sur l’approbation du P.L.U.
La ligne de référence est de 40 signes en corps minimal de 6 points didot.
Le calibrage de l’annonce est établi de filet à filet.
Les départements habilités sont 75, 78, 91, 92, 93, 94, 95 et 69.
ABONNEZ-VOUS
MAINTENANT
AUX ECHOS
BIENVENUE DANS LA NOUVELLE ECHOSNOMIE
abonnement.lesechos.fr
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
26 //
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018 Les Echos
START
UP
U
REBOND
L’application mobile Yogowo, qui permet
de rejoindre des séances collectives de
sport encadrées par des coachs sur Paris,
a noué un partenariat avec Nike autour d’événements
à venir dans la capitale à partir du 16 mai et jusqu’au
mois de juin. Lancé en juillet 2017, Yogowo a été imaginé par quatre sportifs de haut niveau, tous détenteurs d'un palmarès sportif conséquent dans le judo,
à l'instar d'Ugo Legrand, notamment médaillé de
bronze aux Jeux Olympiques de Londres en 2012.
e
LE BUZZ
2,2
MILLIONS D’EUROS
1001pact lève des fonds et change de nom
pour devenir Lita.co. Cette plate-forme
d’investissement veut devenir la plus importante en Europe à favoriser l’économie positive en proposant des projets à fort impact.
La survie d’une start-up se joue à peu
de chose : Batiwiz a été mise en liquidation judiciaire le 29 mars dernier
par le tribunal de commerce de Paris. MJAssociés
est le mandataire chargé d’exécuter la liquidation
de cette jeune pousse qui proposait un site de ventes événementielles sur les produits du bâtiment.
Elle avait levé 1,6 million d’euros il y a un an
auprès de TF1, Crosscall et Sigma Gestion et
compte désormais 478 créanciers pour un montant total d’environ 2,3 millions d’euros.
La Suisse se rêve en « drone valley »
DRONES
Porté par la recherche
et une législation
souple, un écosystème
s’est structuré autour
des drones en Suisse
ces dernières années.
De la construction
d’appareils aux
logiciels, en passant
par le divertissement,
plusieurs dizaines
de start-up contribuent désormais
à cette industrie.
Anaëlle Grondin
— A Lausanne
La société suisse Verity Studios a collaboré avec le Cirque du
Soleil à Broadway pour offrir au public une performance inédite
avec des drones dansant au-dessus des artistes. Photo Richard Termine
Des tubes de verre traversent les
cieux à bord d’un quadricoptère à
Lugano, dans le sud de la Suisse.
C’est ainsi que deux établissements
hospitaliers se font parvenir des
échantillons sanguins depuis plusieurs mois pour éviter les aléas de
COMMUNIQUÉ
BNP Paribas, engagé
envers les startups et
pour un futur durable.
D
Depuis plusieurs années,
BNP Paribas s’est affirmé comme la
banque de référence des startups et
des entreprises innovantes.
Pour résultat, des collaborations riches menées autour de l’intelligence artificielle, de
la blockchain, de la robotique, ou encore
autour des problématiques liées à la transition énergétique et à l’entrepreneuriat social.
Depuis 2017, BNP Paribas a franchi un nouveau cap dans la prise en compte des enjeux sociétaux et environnementaux. Outre
la création de sa Direction de l’Engagement
d’entreprise, qui œuvre dans les domaines
Plus de 70 entreprises
spécialisées
Malgré l’avance prise par les Chinois, notamment DJI, la Suisse mise
sur l’industrie des drones (professionnels principalement). Celle-ci
s’est fortement structurée ces quatre dernières années, avec plus de
70 entreprises spécialisées, dont
une majorité de start-up, selon
Simon Johnson, cofondateur
d’OpenStratosphere. Elles travaillent avec l’Office fédéral de
l’aviation civile et Skyguide, qui surveille l’espace aérien suisse et a
l’ambition de lancer un système
anticollision entre drones, avions et
hélicoptères.
Si les défis sont encore nombreux (la création d’un standard de
communication pour tous les drones ou encore la sécurité), la loi
suisse tente de s’adapter continuellement aux avancées technologiques pour favoriser l’essor de ce secteur. Grâce au cadre réglementaire
très souple, Nicolas Bideau rêve de
voir son pays devenir une « drone
valley ». Bon présage : Lausanne a
accueilli en avril la conférence
internationale sur les drones, organisée par la Fédération aéronautique internationale.
SenseFly fait partie des pépites
suisses spécialisées dans les drones.
Fondée en 2009 pour aider les géomètres et agriculteurs, la start-up a
été acquise à 100 % par l’entreprise
française Parrot en 2016. La société,
qui emploie 140 collaborateurs, a
réalisé un chiffre d’affaires de
25 millions d’euros l’an passé
(quand Parrot totalisait 152 millions
d’euros de revenus).
La jeune pousse Verity Studios a,
de son côté, réussi la prouesse de se
faire un nom à l’international en
trois ans seulement. Les drones
conçus par cette start-up zurichoise
n’ont pas vocation à cartographier
des terrains, mais à faire le show.
L’an dernier, ses appareils volants
Si les défis sont encore
nombreux, la loi
suisse tente de
s’adapter aux avancées
technologiques
pour favoriser l’essor
de ce secteur.
ont accompagné sur scène le
groupe de hard-rock Metallica,
mais aussi des danseurs en amont
des matchs des Knicks au Madison
Square Garden. Verity Studios a
aussi travaillé avec le Cirque du
Soleil à Broadway.
Des chercheurs
entrepreneurs
Cet écosystème des drones s’est en
grande partie appuyé sur les compétences de chercheurs en robotique. Celui qui a fondé Verity Studios
en 2014, Raffaello D’Andrea, a fait
de la recherche à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), tan-
dis que senseFly est issu d’un laboratoire de l’Ecole polytechnique
fédérale de Lausanne (EPFL). De
son côté, Flyability, spécialisé dans
les drones capables de voler dans
des milieux confinés, est un spin-off
de l’EPFL. « Ici, les chercheurs sont
encouragés à se lancer dans l’entrepreneuriat », indique Simon Johnson, vice-président de l’Association
suisse de l’industrie du drone. « Un
doctorant peut rester un an dans le
laboratoire pour passer de la technologie au produit en bénéficiant d’un
financement de l’EPFL (83.000 à
125.000 euros pour cette année) »,
poursuit-il. Les entrepreneurs issus
de la recherche peuvent par la suite
prétendre à des bourses avant de se
tourner vers des business angels et
fonds d’investissement. En Suisse
mais aussi ailleurs sur le Vieux Continent. « Les fonds suisses investissent encore dans des domaines classiques comme les services ou la
finance », affirme Nicolas Bideau,
de Présence Suisse, avant d’ajouter :
« Les milieux financiers connaissent
encore peu le monde des drones. On a
besoin de success-stories comme
senseFly et Flyability, qui sont rentables, pour prouver que cet écosystème
est durable. »
Timothée Peter, cofondateur de
MotionPilot, qui expérimente un
drone de loisir aux commandes
intuitives, se réjouit d’avoir réuni
134.000 euros grâce à des concours.
Désormais à la recherche d’investisseurs privés, il espère marcher
dans les pas des fondateurs de la
start-up lausannoise Involi, qui a
levé 418.000 euros en mars dernier :
« Ceux qui s’inscrivent dans une tendance sont ceux qui parviennent le
mieux à lever des fonds. Et les drones
font beaucoup de bruit à Lausanne
en ce moment. » n
INTERVIEW // PATRICK THÉVOZ Cofondateur et PDG de Flyability
La collaboration et la co-création avec les startups sont des composantes importantes du
plan de transformation de BNP Paribas. Réinventer l’expérience client requiert une nouvelle
façon de penser et le développement de nouvelles capacités, auxquelles les startups contribuent en offrant des approches différentes.
BNP Paribas a développé à travers le monde
des programmes d’accélération, comme
Fintech Boost et le BNP Paribas Plug and
Play acceleration program pour favoriser la
collaboration entre les startups et les métiers de la banque. Au-delà de ces collaborations, le Groupe propose de nombreuses
autres solutions d’accompagnement des
startups, et ce, à tout stade de développement et pour tout secteur d’activité,
comme l’offre WAI, We Are Innovation développée par la Banque de Détail en France.
la circulation routière. Une première en milieu urbain, qui a eu un
écho international en 2017 et qui
devrait se généraliser cette année.
Le pays de 8,3 millions d’habitants en est fier. « A l’étranger, la
Suisse évoque l’horlogerie ou le chocolat. Elle a un potentiel en matière
d’innovation, mais la perception
n’est pas encore là », déplore Nicolas
Bideau, directeur de Présence
Suisse, unité du département fédéral des affaires étrangères chargé de
la promotion de l’image du pays.
« Difficile d’obtenir des capitaux en
Suisse, mais c’est en train de changer »
Propos recueillis par A. G.
Aider les startups à grandir et à accélérer,
tel est le credo de BNP Paribas.
essentiels pour l’avenir de notre société,
le Groupe déploie de très nombreuses
actions en faveur des entreprises innovantes et des entrepreneurs à impact positif.
Ainsi, la Banque de Détail en France, qui accompagne30%des9000startupsfrançaises,
a lancé en début d’année le label Act For
Impact, qui propose des offres et des actions
spécifiques pour les entrepreneurs sociaux.
À l’occasion de Viva Technology, rendez-vous sur le Lab du Groupe pour découvrir les projets phares et l’open innovation chez BNP Paribas ! Venez aussi
parler accompagnement des startups avec
les équipes WAI, L’Atelier BNP Paribas,
BNP Paribas Plug and Play, L’Échangeur et
DAB Fintech, le Groupe vous accueillera sur
son espace dédié ! •
The world’s rendezvous
for startups & leaders
to celebrate innovation
VIVATECHNOLOGY.COM
d’un fonds britannique et d’investisseurs privés. La plupart des fonds
avec lesquels nous discutons sont
d’origine anglaise, française, et allemande… La Suisse est un peu
conservatrice de ce point de vue.
Historiquement, il a toujours été
difficile d’obtenir des capitaux ici,
mais c’est en train de changer.
Désormais en phase de croissance,
nous pouvons aussi travailler avec
des grandes banques suisses pour
les questions de financement.
B
asée à Lausanne depuis sa
création en 2014, la start-up
Flyabilit y, qui emploie
70 personnes, réalisait un chiffre
d’affaires de 6 millions de francs
suisses (5 millions d’euros) l’an dernier. Cette pépite conçoit et commercialise des drones en cage capables de voler dans des milieux
confinés, comme les centrales
nucléaires. Son patron, Patrick
Thévoz, se souvient « être sorti de
l’université avec un prototype qui
marchait une fois sur 10 », mais avoir
eu des premiers clients immédiatement « car il y avait un besoin ». Rencontre.
Comment vous êtes-vous lancé
dans l’entrepreneuriat après
Polytechnique à Lausanne ?
Il y a tout un système de soutien à
l’entrepreneuriat à la sortie de cette
école qui est très axée sur les technologies, notamment à travers des
incubateurs. Lorsque vous démarrez votre entreprise sans fonds,
comme cela était le cas avec mon
cofondateur, cela fait toute la différence. Le réseau de business angels
en Suisse est capable d’investir des
capitaux d’amorçage de quelques
centaines de milliers d’euros, ce qui
Patrick Thévoz. Photo DR
permet d’aller chercher le premier
client. Ensuite, nous rentrons dans
le radar des fonds de capital-risque.
Les produits de Flyability
ont-ils convaincu beaucoup
d’investisseurs jusqu’à présent ?
On a levé 5,5 millions de dollars
environ depuis nos débuts, auprès
Comment expliquez-vous cette
dynamique autour des drones
en Suisse ?
Il y a eu des groupes de recherche
qui se sont constitués autour de la
robotique volante assez tôt et au
bon moment. Les législateurs se
sont montrés ouverts d’esprit et y
ont vu le potentiel pour notre économie. Ensuite, des entrepreneurs
comme ceux de Sensefly [racheté
par l’entreprise française Parrot]
ont démontré qu’il était possible de
lever des fonds, de vendre une
société et d’en faire un leader mondial dans un marché. Ce qui a augmenté la confiance à la fois des
jeunes sortis d’école et des investisseurs. C’est un cercle vertueux dont
nous nous sommes nous-mêmes
inspirés. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 27
Les Echos Vendredi 11, samedi 12 mai 2018
en
direct
ZAC de Gonesse :
l’Etat fait appel
OCCITANIE L’enseigne de prêt-
ÎLE-DE-FRANCE L’Etat et son
bras armé, Grand Paris Aménagement, ont fait appel de la
décision d’annulation de la
création de la ZAC du triangle de
Gonesse (Val-d’Oise) qui doit
notamment accueillir le projet
EuropaCity. « Cette décision était
attendue au regard de l’ambition
de l’Etat pour le Nord-Est francilien en particulier, ainsi que pour
à-porter féminin La mode est
à vous a été placée en redressement judiciaire avec sa filiale
Libellule Corporation, selon
le site d’information Fusac.
La société a 45 magasins et un
site Internet qui vend des vêtements à prix réduits. Dessinés
à Toulouse ils sont fabriqués en
Europe et au Maghreb.
lmv.fr
PME
&REGIONS
La mode est à vous
en redressement
La nutrition animale
s’engage dans plus de naturel
l Le secteur retrouve un peu de croissance après des mois difficiles.
l Les investissements repartent à la hausse, les entreprises privilégient
les projets dédiés au bio et s’engagent dans des regroupements industriels.
AGROALIMENTAIRE
Stanislas du Guerny
— Correspondant à Rennes
Comme tous les segments de l’alimentaire, le secteur de la nutrition
animale entend prendre toute sa
part dans le bio, le sans-OGM, mais
aussi les aliments riches en oméga-3.
Ils surfent sur ces nouvelles tendances dans un contexte de reprise du
marché. Depuis le début de l’année
2018, l’association Nutrinoë, réunissant les industriels bretons de la
nutrition animale qui représentent
près de 50 % de la production française, estime que les volumes ont
augmenté de 3 % « du jamais-vu
depuis des années », s’exclame le
directeur, Laurent Morin.
Même si elle reste fragile car très
dépendante des marchés internationaux, cette bonne conjoncture
incite les industriels à investir. Le
normand Agrial et son confrère
danois DLG viennent d’inaugurer
une usine en Ille-et-Vilaine. Un
investissement de 12 millions
d’euros. Spécialisée dans la fabrication de compléments alimentaires,
elle utilise des ingrédients naturels
d’origine française – acides aminés,
oligo-éléments – et passera très prochainement au bio. Les deux partenaires, qui ont choisi d’automatiser
la production au maximum, entendent produire 50.000 tonnes par an
de ces compléments alimentaires
« à forte valeur ajoutée ».
Améliorer la rentabilité
Le nouveau cap de la cinquantaine
d’usines bretonnes de l’alimentation animale est bien celui-là. « La
stratégie de volumes a vécu, les
industriels segmentent leurs activités afin de répondre aux attentes des
producteurs, du bio notamment,
avec l’ambition d’améliorer leur
A Saint-Nolff, en Bretagne, Neovia a investi 8 millions dans We’Nov, un centre de recherche
sur la nutrition animale qui accueille des start-up du secteur. Photo DR
rentabilité », dit encore Laurent
Morin. Chez Sanders, filiale de
nutrition animale du groupe Avril,
8 millions d’euros sont en cours
d’investissement dans trois usines
bretonnes, dont celle de Guingamp
désormais dédiée au bio. « Globalement, indique Bernard Mahé, le
directeur général de Sanders, trois
de nos 25 usines réparties en France
se spécialisent depuis peu dans le bio
qui progresse, certes, mais reste
encore marginal. »
Numéro un de l’alimentation
animale avec 15 % de part de marché, Sanders, qui investit chaque
année 15 millions dans ses usines, est aussi partisan de regrouper les sites pour gagner en pro-
ductivité et faire baisser les
coûts. D’où l’accord passé avec
Agrial mais aussi la création, il y
a quelques mois, de la société
Aliane. Elle fédère 7 usines d’aliments situées dans le nord de la
France dont la propriété est partagée entre Sanders et Nealia. De
son côté, la coopérative CCPA,
installée à Janzé près de Rennes,
a prévu un investissement de
10 millions d’euros, à Trégueux,
dans un nouvel outil. Opérationnel en 2019, il produira des aliments diététiques pour les élevages en France et à l’étranger.
Les différents projets sont
complétés par des engagements en
R&D qui prennent une tournure
de plus en plus structurée. A SaintNolff, Neovia a investi 8 millions
dans un centre de recherche du
nom de We’Nov. Des start-up y sont
accueillies et un fonds d’investissement, doté de 5 millions d’euros, a
été créé. L’entreprise intervient
dans tous les créneaux de l’alimentation d’élevage et met l’accent sur
l’aquaculture, en forte croissance
internationale. Le groupe vient de
lancer sur le marché de la nutrition
pour crevettes et poissons, et a
choisi de fabriquer des aliments
certifiés bio. Un créneau aux perspectives porteuses puisque la production aquacole « devrait augmenter de 450 % d’ici à 2040 »,
estime le groupe. n
Bleu-Blanc-Cœur fait la chasse aux matières
premières importées
L’association regroupe
6.000 producteurs et
80 entreprises de l’alimentation animale qui incorporent
dans les rations des mélanges de lin ou de chanvre, afin
de limiter au maximum
les importations de soja.
Le logo Bleu-Blanc-Cœur accompagne désormais 1.900 références de
beurre, lait, viandes… proposés
dans les rayons de la grande distribution. Les produits qui ont le droit
d’utiliser ce véritable label sont
issus d’animaux nourris avec des
aliments riches en oméga-3, acides
gras poly-insaturés, bénéfiques
pour la santé.
De longs travaux de R&D de
l’entreprise bretonne Valorex sont à
l’origine du concept créé il y a vingt
ans. « Une quinzaine de brevets protègent nos recettes et techniques de
fabrication », indique Pierre Weil, le
PDG de Valorex et coprésident de
Bleu-Blanc-Cœur. 80 entreprises de
l’alimentation animale incorporent
dans leurs gammes des éléments
extrudés fabriqués à partir de graines de lin, de lupin, féveroles, toutes
tracées et d’origine française. Elles
améliorent la santé des animaux et
des hommes qui consomment les
produits de cette filière riches en
oméga-3, affirme le groupe.
Bleu-Blanc-Cœur et Valorex veulent aller plus loin dans la R&D afin
de limiter, voire totalement stopper
les importations de soja et autres
protéines qui complètent encore les
rations des ruminants ou des élevages de volailles. A ce jour, 15 % des
besoins en nutrition animale sont
encore importés, ce sont principalement des tourteaux de soja — parfois OGM — en provenance de
zones lointaines comme le Brésil.
Un projet de R&D
de 17 millions d’euros
Valorex et ses partenaires, dont Terrena et le centre de recherche de
l’Inra, ont démarré le projet Proleval, financé par les Investissements
d’avenir. D’une durée de cinq ans, ce
programme, d’un montant global
de 17 millions d’euros et labellisé
par le pôle Valorial, vise à créer en
France une filière de culture d’oléoprotéagineux composée de féveroles, lupin, pois et lin.
«Les protéagineux sont cultivés
sur 200.000 hectares, on mise sur
1 million d’hectares », dit encore
Pierre Weil. Il s’agit de former les
cultivateurs, de concevoir des traitements innovants des graines pour
les rendre plus digestes et de développer des formulations adaptées
aux animaux de rente. Le tout dans
la limite d’une augmentation de 2 %
du prix de vente auprès des consommateurs des produits transformés. Nathalie Kerhoas, la directrice
de Bleu-Blanc-Cœur, est d’autant
plus confiante dans la réussite de ce
projet qu’un tout nouvel amendement, issu des Etats généraux de
l’alimentation et proposé par son
association, a été adopté en mars
dernier par l’Assemblée nationale.
« Il vise, explique-t-elle, à inscrire
dans le texte de loi des États généraux
de l’alimentation une mention reconnaissant les démarches agricoles
innovantes pour la nutrition et l’environnement. » — S. du G.
l’est du Val d’Oise. En effet, malgré les différentes procédures
administratives classiques dans
ce type d’opération, la confirmation par le gouvernement de la
Ligne 17 [du métro du Grand
Paris] donne une feuille de route
opérationnelle aux différents
acteurs publics […] pour aménager un nouveau quartier autour
de la seule gare du Val d’Oise de
l’ensemble du nouveau réseau »,
se réjouit Benoît Chang,
directeur général d’EuropaCity.
Les algues pour
se substituer
aux antibiotiques
La société Olmix et un
laboratoire de l’Inra
viennent de démontrer que
les algues vont pouvoir
remplacer les antibiotiques
dans les élevages.
La plupart des producteurs de
porcs, volailles et gros bovins sont
désormais conscients qu’il leur faut
diminuer voire supprimer l’utilisation des antibiotiques dans les élevages. Le centre de recherche
Inra du Val de Loire, à Nouzilly, et la
société bretonne Olmix, spécialisée
dans les compléments naturels
pour les animaux, viennent de rendre public le fruit de leurs recherches. Ils estiment avoir démontré
comment les algues améliorent
l’immunité des animaux et peuvent
réduire l’utilisation des antibiotiques. Les deux partenaires ont centré leurs travaux sur une algue verte
récoltée au nord de la Bretagne.
Ulva armoricana, c’est son nom, est
riche en polysaccharides sulfatés et
dispose d’antimicrobiens susceptibles de protéger notamment l’intestin des porcs. Une longue série de
travaux de R&D ont été conduits
par les 25 chercheurs qui travaillent
sur le sujet.
Olmix, qui entend démontrer
depuis plus de vingt ans les vertus
thérapeutiques et nutritionnelles
des algues à destination des animaux, va donc fabriquer un com-
plément naturel extrait de ces
algues dont la paroi cellulaire protège les muqueuses vis-à-vis des
bactéries pathogènes. Si les élevages bio n’utilisent plus d’antibiotiques pour soigner les animaux, ils
ne représentent que 1 % du total des
élevages en France. Olmix entend
donc s’adresser à toutes les fermes
conventionnelles. La société a levé
30 millions d’euros auprès de la BEI
en novembre dernier.
Mise sur le marché
Hervé Balusson, le PDG d’Olmix,
annonce, dans le prolongement des
travaux conduits avec l’Inra mais
aussi le CNRS, la mise prochaine
sur le marché de l’Algimun. Ce complément naturel à base d’algues
sera incorporé par les usines de
nutrition dans la fabrication des aliments du bétail. « L’avantage de
l’Algimun est de pouvoir répondre au
sans antibiotique dans les élevages de
porcs, poules et bovins », insiste
Hervé Balusson. Le prix de vente de
l’Algium sera de l’ordre de 3 euros le
kilo, « ce qui rend compétitif les élevages », continue le dirigeant.
Les professionnels de la filière
observent avec attention les travaux de l’Inra et d’Olmix. « Ce n’est
pas si simple de supprimer les antibiotiques dans les élevages. Cela
passe surtout par une amélioration
de la qualité des aliments », indique
un industriel. — S. du G.
Sanders et Agrial
font cause commune
dans la Sarthe
Plutôt que d’investir chacun
de leur côté, ces deux
concurrents ont choisi
d’engager 12 millions
d’euros dans une usine
commune dans la Sarthe.
Emmanuel Guimard
@EmmanuelGuimard
Plutôt que d’investir chacun de leur
côté sur un marché très contraint,
Sanders et Agrial, deux concurrents
ont choisi d’engager 12 millions
d’euros dans une usine commune.
Blé, son, maïs, pulpe de betterave,
tourteaux de colza… près de
150 ingrédients sont traités au quotidien dans l’usine d’aliments ASO
Nutrition de Champagné, dans la
Sarthe, laquelle fournit à 150 kilomètres à la ronde les éleveurs de ruminants (lait et viande), de porcs et de
volailles. Au bout du compte, ce sont
plus d’un millier de recettes et formules différentes qui sortent de ce
site industriel récemment rénové de
fond en comble pour un investissement de 12,3 millions d’euros.
Volatilité permanente
Cette complexité s’accroît encore
quand on sait que ces recettes varient
en fonction du cours des matières
premières sujettes à une volatilité
permanente des prix. « Notre métier
c’est d’acheter au mieux les matières
premières, de les formuler pour le
meilleur prix de revient et une qualité
nutritionnelle optimisée », résume
Sylvain Bouyer, directeur de Sanders
Ouest co-actionnaire d’ASO à hau-
teur de 66 %. Le reste du capital est
détenu par son concurrent Agrial.
Car ASO est née d’intérêts bien
compris. Agrial disposait d’une
unité toute proche, enclavée dans
les faubourgs du Mans. Tandis que
Sanders devait lui aussi moderniser
son usine de Champagné vieillissante, mais stratégiquement située
au cœur du grand bassin d’élevage
que sont la Sarthe et les départements voisins. Les deux groupes ont
donc décidé de cohabiter sous le
même toit et de partager leurs
moyens industriels même si, rivaux
sur le terrain, chacun conserve le
secret de ses formules et de ses
approvisionnements. « Il s’agit
d’être intelligent industriellement sur
un marché compliqué, mature, faiblement rentable mais devant apporter davantage de compétitivité aux
éleveurs », résume Sylvain Bouyer.
Au-delà d’une capacité portée à
300.000 tonnes, l’investissement
visait surtout à gagner en flexibilité
avec un nouvel ensemble de réception, de dosage, de stockage des
matières premières et une technologie innovante de broyage. Le tout
fonctionne avec 18 salariés en trois
huit. L’électricité, l’automatisme et
l’informatique ont été remis à neuf
et la consommation réduite de 12 %.
A cela s’ajoute une nouvelle unité
de « mash », mélange non granulé
ou les composants sont identifiables. « Cet investissement nous
engage pour vingt ans, mentionne
Sylvain Bouyer. C’est aussi un signal
au monde de l’élevage qui a beaucoup douté. » n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
28 // PME & REGIONS
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018 Les Echos
324
ÎLE-DE-FRANCE La Métropole
tion, qui pèse à lui tout seul 228 millions de tonnes. La collecte de
déchets ménagers a reculé de 3 %
entre 2011 et 2015. Par habitant, cela
représente 573 kilos par an, contre
592 kilos en 2011. L’objectif est une
baisse de 10 % entre 2010 et 2020.
AFP
MILLIONS DE TONNES DE DÉCHETS
produits en France, selon les derniers chiffres publiés par l’Ademe.
Ils portent sur l’année 2015. Le dernier recensement atteignait
355 millions de tonnes. La baisse
est essentiellement due au recul des
déchets du secteur de la construc-
innovateurs
Grand Paris : c’est
parti pour le SCoT
du Grand Paris lance le 15 mai
l’un des processus clefs de l’accélération des procédures administratives en région parisienne
en ouvrant la concertation sur
le Schéma de cohérence territoriale (SCoT) métropolitain. Ce
dernier doit devenir le cadre de
référence de planification des
131 communes de la Métropole.
ColRobot met
au point l’assistant
industriel du futur
les, en mode « efficacité ». « On va
élaguer du catalogue les protocoles
les moins usités, renforcer le marketing sur les plus populaires, affiner la
communication saisonnière. Au
printemps, le corps domine sur le
visage », explique Philippe Angotta,
directeur de la relation clientèle. A
l’avenir, LPG mesurera le retour sur
investissement d’un nouveau produit dans ses courbes d’utilisation.
Et cela sans délai.
AUVERGNE
RHÔNE-ALPES
La dixième génération
de machine, Cellu-M6,
connectée, a redynamisé la société drômoise, leader du palperrouler mécanique.
Léa Delpont
— Correspondante à Lyon
Dans le bureau d’études de LPG à
Valence, des écrans géants nouvellement installés diffusent des courbes
qui fluctuent en temps réel. Ce n’est
pas un cours de Bourse : le leader
mondial de la stimulation cellulaire,
connu depuis 1986 pour ses machines amaigrissantes et cicatrisantes,
est toujours une PME familiale. Les
graphiques traduisent en direct les
données d’utilisation du dernier Cellu-M6. Sorti en avril 2017, le modèle
Alliance est la toute première version « connectée » de l’arme anticellulite, développée avec Microsoft.
Grâce à l’Internet des objets, la
société drômoise de 260 salariés et
de fabrication française observe le
travail des machines chez les esthé-
AFP
LPG : la révolution des data
dans la lutte contre la cellulite
LE PROJET
COLROBOT
Date de création : 2016
Coordinateur : Olivier Gibaru
Budget : 4 millions d’euros
Equipe : 30 chercheurs
Secteur : robotique
Ventes en hausse de 50 %
LPG Systems conçoit et produit des machines amaigrissantes
depuis 1986. Photo LPG Systems
ticiennes et kinésithérapeutes : le
temps de service, mais aussi les protocoles les plus demandés, esthétiques ou médicaux, soins du visage
ou du corps… Cette connaissance lui
faisait défaut jusque-là : parcellaire
en France, où LPG assure sa propre
commercialisation, et inexistante à
l’export (50 % de son chiffre d’affaires de 100 millions d’euros).
« L’innovation révolutionne tous les
services de l’entreprise », affirme le
directeur général, Gérard Ferlin. A
commencer par le SAV : 70 % des
mises à jour envoyées par e-mail sont
effectuées en moins d’une semaine
dans le parc de 2.200 machines
Alliance en service dans le monde
(pour 60.000 modèles plus anciens).
« Jamais on n’a atteint de tels scores
avec les clefs USB », dit-il.
C’est aussi le branle-bas de combat au département R&D : une cellule spécialement constituée interprète ces informations p our
refonder les stratégies commercia-
Les statistiques indiquent également en creux des marges de croissance, en mettant le doigt sur des
fonctions sous-utilisées qui demandent sans doute plus de pédagogie.
« On découvre que l’esthétique représente 80 % des traitements. Conclusion : il faut creuser le domaine de la
santé ». Quant aux commerciaux, ils
préparent l’offensive sur les cabinets
où l’appareil tourne à plein régime…
pour leur en proposer un deuxième !
Les ventes ont déjà explosé
l’année dernière (+50 % en France).
L’effet nouveauté : la perspective
de maintenance prédictive
qu’offrent les algorithmes, mais
aussi un nouveau brevet associant
rouleaux et clapets pour gommer
les capitons et les imperfections. n
Guillaume Roussange
— Correspondant à Amiens
Après deux années de R&D, le
premier démonstrateur issu du
projet ColRobot vient d’être présenté. Testé pour l’assemblage
des satellites de Thales Alenia
Space, ce bras mobile, fabriqué
par Kuka, peut assister les opérateurs dans la préparation des
kits de visserie. Ses capteurs lui
permettent d’identifier les multiples références de boulons,
rondelles ou écrous, de les classer ou les assembler selon les
besoins. Durant les opérations
de montage, il joue aussi le rôle
de « troisième main », car il est
capable de passer des outils ou
de tenir des pièces. « Ce robot
améliore les conditions de travail
Vin de terroir : Advini duplique
son modèle en Afrique du Sud
Le holding basé dans
l’Hérault a repris la
majorité de Stellenbosh Vineyards,
en Afrique du Sud.
Céline Dupin
— Correspondante à Montpellier
Avec l’annonce de l’acquisition de la
majorité de Stellenbosh Vineyards,
Advini finalise la duplication de son
modèle en Afrique du Sud. Le holding basé dans l’Hérault, et qui a réalisé 250 millions d’euros de chiffre
d’affaires en 2017, se dote ainsi d’une
structure permettant de répondre à
la demande de son réseau international sur des volumes plus importants de vin sud-africain.
Depuis 2010, Advini y a acquis
deux vignobles, l’Avenir puis le Bonheur pour près de 200 hectares
exploités, avant de devenir en 2016
majoritaire au capital du vigneron
négociant Ken Forrester, le tout
dans le vignoble réputé de Stellenbosch, près de la ville du Cap.
Revendiquer l’origine
sud-africaine
Stellenbosh Vineyards, qui emploie
60 personnes pour un chiffre d’affaires de 13,5 millions d’euros en 2017, y
est basé mais s’approvisionne aussi
dans les régions limitrophes et est
capable de fournir de la quantité à
des prix plus abordables. « Le vin
sud-africain s’exporte essentiellement en vrac aujourd’hui, explique
Jean-Pierre Durand, directeur du
marketing stratégique d’Advini.
Nous voulons développer la mise en
bouteille dans le pays et revendiquer
l’origine Afrique du Sud. »
Le modèle Advini : proposer dans
une même région viticole des marques à forte notoriété pour les
réseaux sélectifs, tout en étant capable de fournir les besoins des plus
gros distributeurs. « Nos clients nous
attendent sur les deux segments »,
précise Jean-Pierre Durand. Présent dans huit régions viticoles françaises, Advini regroupe huit maisons de négoce, qui fonctionnent
sur ce modèle. Et l’objectif, en Afrique du Sud comme ailleurs, est de
générer de la valeur ajoutée. « Notre
but n’est pas de faire du moins cher,
mais de valoriser la production locale
qui ne l’est pas suffisamment
aujourd’hui », ajoute-t-il.
L’entreprise espère doubler le
chiffre d’affaires de Stellenbosh
Vineyards dans les cinq ans, grâce à
sa présence dans 110 pays, contre 30
pour la structure sud-africaine. Les
cibles sont l’Asie, avec notamment la
Chine, l’Europe avec les Pays-Bas, les
pays nordiques, la Grande-Bretagne, et de poursuivre l’effort aux
Etats-Unis, où la marque Arniston
Bay de Stellenbosh Vineyards est
déjà distribuée. Malgré l’arrivée de
ses domaines sud-africains à la carte
de 80 restaurants et brasseries parisiens, Advini mise, en revanche, peu
sur le marché français pour ces produits moins qualitatifs. n
Micard se veut partenaire de l’agriculteur
LA PME À SUIVRE
NOUVELLEAQUITAINE
Effectif : 70 salariés
Chiffre d’affaires : 20,8 milions
Activité : matériel agricole
Jean-Pierre Gourvest
— Correspondant à Limoges
Spécialiste de la vente et de la maintenance de matériel agricole,
Micard a développé des services
associés à ses engins pour permettre
à ses clients d’optimiser leur travail. « Nous nous adaptons, relève
son président-directeur général Phi-
lippe Micard, sur un terrain en évolution constante, entre la baisse du
nombre d’agriculteurs, les changements structurels des exploitations,
les tailles des propriétés à exploiter… »
Cette entreprise de Guéret
(Creuse) vient d’ouvrir une concession à Pierre-Buffière, au sud de
Limoges, pour optimiser son réseau
régional. Présente sur cinq sites
– deux en Creuse, deux en HauteVienne, un dans l’Allier – elle a
consacré ces derniers mois 2 millions d’euros à une restructuration
qui s’est traduite par la fermeture de
deux magasins en Haute-Vienne, à
Saint-Léonard-de-Noblat et Coussac-Bonneval, remplacés par la base
de Pierre-Buffière. Micard entend
renforcer son efficacité sur un terri-
toire ciblé, qui correspond à celui
concédé par la marque John Deere
qu’il représente, en multipliant ses
interventions sur le terrain.
La vente d’outils et accessoires, le
dépannage et la maintenance – soit
50 % de ses activités – imposent une
disponibilité de ses services. Une
part de son marché concerne également le matériel d’occasion, qu’il
commercialise principalement sur
Internet. L’entreprise, qui emploie
70 collaborateurs, a réalisé
20,8 millions d’euros de chiffre
d’affaires en 2017, contre 20,5 millions l’année précédente.
Nouvelles technologies
Les projets de Micard, qui reste une
entreprise familiale – la fille du diri-
geant est directrice de la nouvelle
structure –, dépendront du marché
local. Entre Auvergne et Limousin,
ce dernier se contracte tout en
mutant sans cesse, au rythme des
nouvelles technologies du secteur
agricole. Aujourd’hui, le conducteur de tracteur suit son sillon avec
un GPS, un ordinateur qui calcule
distances et surfaces, la machine
par elle-même ne représente plus
qu’une part des investissements.
« Nous vendons une présence sur
place et une aide permanente autant
qu’un engin, analyse Philippe
Micard. Notre personnel doit être
formé, à l’écoute de ces diversifications, bref apporter un SAV constant
et efficace. La proximité, le relationnel sont nos atouts. » n
Automobile et aérospatial
En réunissant onze partenaires,
dont les groupes Thales et
Renault, les PME spécialisées
Akeoplus, CITC et Technaid,
ainsi que des partenaires de
recherche européens comme
l’Institut Fraunhofer, ColRobot
ambitionne d’inventer les assistants de fabrication du futur.
Une trentaine de chercheurs
travaillent chaque mois à la
mise au point de ces machines,
conçues pour être à la fois flexibles et mobiles, afin de s’adapter
aux multiples modèles de pièces ou d’évoluer en autonomie
dans les espaces de travail. Elles
doivent aussi être interactives et
intelligentes pour dialoguer
avec les autres machines ou
recevoir les instructions des
opérateurs. « Ces systèmes robotisés sont la clef de la compétitivité des secteurs automobile et
aérospatial », poursuit-il. n
Wintual invente
la fenêtre virtuelle
connectée sur le monde
cements, comme face à une vraie
fenêtre, et ce avec une précision
d’un centimètre. » L’écran est
livré avec une caméra installée
en façade pour filmer le paysage
extérieur, mais il peut aussi être
connecté à des webcams existantes ailleurs. On peut ainsi
être assis à son bureau à Paris
devant une vue sur le Vieux Port
de Marseille ou Manhattan.
Winthual
OCCITANIE
en assumant des opérations
minutieuses et fastidieuses »,
explique Olivier Gibaru, coordinateur du projet ColRobot et
professeur des universités à
l’Ecole nationale supérieure des
Arts et Métiers (Ensam) de Lille.
Selon lui, ces résultats sont particulièrement encourageants.
Evalué à mi-parcours, ColRobot a d’ailleurs reçu une très
bonne appréciation de la part
des instances européennes qui
financent ce projet, dont le budget est de 4 millions d’euros sur
36 mois. Lancé début 2016, il doit
s’achever en février prochain.
LA TECHNOLOGIE
WINTUAL
Date de création : 2016
Président : Jean-Loup Barrère
Effectif : 2 personnes
Secteur : habitat
Paul Molga
— Correspondant à Marseille
C’est en se rasant un matin dans
sa salle de bains aveugle que
Jean-Loup Barrère a eu l’idée de
concevoir une fenêtre virtuelle
connectée sur le monde extérieur. Mais, pour passer de ce
rêve à la réalité, le président de
Wintual a dû investir toutes ses
économies et conduire deux ans
de R&D avec des spécialistes en
réalité virtuelle. Car il ne s’agit
pas d’une simple photo sur un
écran. « Notre technologie adapte
l’angle de vue aux yeux des personnes présentes dans une pièce,
en calculant leur position 30 fois
par seconde », explique son
concepteur. « Cela fait que les
paysages bougent selon les dépla-
Ouvrir les espaces clos
Mise en lumière au dernier CES
de Las Vegas en janvier, cette
fenêtre virtuelle est commercialisée depuis quelques semaines
à un prix variant entre 4.000 et
6.000 euros, selon la taille de
l’écran. Elle intéresse de nombreux marchés : « Nous réduisons, voire supprimons, le sentiment de confinement et
d’oppression dans les espaces
clos, notamment en entreprise
dans les bureaux et salles de réunion », poursuit Jean-Loup Barrère. Sa fenêtre séduit aussi les
secteurs hôtelier et hospitalier
ou les armateurs de croisières
qui peuvent ainsi revaloriser les
cabines aveugles au centre de
leur navire. Rien qu’en Europe,
selon l’entreprise, le potentiel de
ventes dépasse les 100 millions
d’euros sur un marché où elle ne
connaît aucun concurrent.
Wintual vient de conclure ses
premiers contrats dans le secteur bancaire, pour améliorer
les conditions de travail des
employés dans les agences des
centres-villes anciens. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 29
Les Echos Vendredi 11, samedi 12 mai 2018
FINANCE
&MARCHES
LA LIVRE STABLE APRÈS
LE STATU QUO MONÉTAIRE
La devise anglaise perdait 0,15 % à
1,3535 dollar après le statu quo
monétaire outre-Manche. Le
comité de politique monétaire de
la Banque d’Angleterre (BoE) a
laissé inchangé son taux directeur
à 0,5 %, à sept voix contre deux. La
BoE a révisé en baisse ses prévisions de croissance du PIB du
Royaume-Uni à 1,4 % pour 2018 et
à 1,7 % pour 2019, contre 1,8 % il y a
trois mois pour ces deux années.
les
indices
La hausse des taux américains inquiète
les pays émergents
l La détermination de la Fed et les perspectives inflationnistes liées au pétrole ont fait grimper les taux américains mercredi.
l Une situation qui inquiète de plus en plus les économies émergentes.
TAUX
Guillaume Benoit
@gb_eco
C’est un mauvais concours de circonstance pour le Trésor américain. Alors qu’il organisait, mercredi, une importante adjudication
d’obligations à 10 ans, pour un montant de 25 milliards de dollars, les
taux sur cette maturité sont à nouveau passés au-dessus de 3 %. Conséquence, les titres pourraient afficher leur plus haut rendement à
l’émission depuis près de sept ans.
Une hausse des rendements des
Treasuries qui s’explique en grande
partie par les perspectives d’un durcissement monétaire qui devrait
continuer aux Etats-Unis. Dans une
intervention mardi, le président de
la Réserve fédérale américaine, l’a
confirmé. « Les marchés ne
devraient pas être surpris par nos
actes si l’économie continue à évoluer
conformément aux attentes », a
déclaré Jerome Powell. Autrement
dit, la Fed devrait bien procéder
cette année à deux ou trois nouvelles hausses de ses taux.
La banque centrale veut en effet
éviter de se retrouver à la traîne de
l’inflation, qui monte en puissance
outre-Atlantique. Un mouvement
qui pourrait s’accélérer avec la
hausse des cours du pétrole provoquée par le retrait américain de
l’accord sur le nucléaire iranien. Or
« Les marchés ne
devraient pas être
surpris par nos
actes si l’économie
continue à évoluer
conformément
aux attentes. »
JEROME POWELL
Président de la Réserve
fédérale américaine
le resserrement de la Fed a un effet à
la fois sur le dollar, mais également,
par contagion, sur les taux longs.
Une hausse des rendements
américains ne serait toutefois pas
complètement pénalisante pour le
Trésor américain. Elle pourrait en
effet séduire un plus grand nombre
d’investisseurs qui modifieraient
alors l’allocation de leur portefeuille au profit des « T-bills ».
Cette perspective inquiète de
plus en plus les économies émergentes. Déjà confrontées à une
hausse du dollar qui renchérit le
coût de leur dette libellée en billet
vert, elles doivent désormais faire
face à un début de désaffection des
investisseurs. L’Institute of International Finance (IFF) estime ainsi
que les flux étrangers investis en
dette émergente devraient baisser
de près de 20 % en 2018, après un
record de 315 milliards de dollars
l’an dernier.
Un mouvement de vente
sur la dette émergente
D’ores et déja, souligne Bloomberg,
plusieurs pays, dont la Russie, ont
décidé de reporter ou d’annuler
leurs émissions de dette souveraine. Plusieurs autres, dont la
Chine, l’Afrique du Sud ou la Turquie pourraient, se retrouver fragilisés si ce mouvement de réallocation se poursuit. Déjà frappé par un
mouvement de vente massive en
février, le prix des obligations émergentes est reparti à la baisse, perdant 5 % depuis fin avril, avec une
accélération ces derniers jours.
Autre signe inquiétant, les flux qui
se sont retirés des dettes libellées en
devise locale ne se sont pas reportés
sur les obligations émergentes
libellées en dollar.
De son côté, Jerome Powell a
tenté d’exonérer la Fed de toute responsabilité. Estimant que « le rôle
de la politique monétaire américaine
était souvent exagéré », il a affirmé
que le mouvement de normalisation en cours de la part des banques
centrales serait « gérable pour les
économies émergentes ». Il n’est pas
sûr que les marchés l’entendent de
cette oreille. n
Le dollar revient dans l’orbite de la Fed
Le billet vert suit de nouveau les tensions sur
les taux d’intérêt américains et la politique plus
restrictive de la Réserve
fédérale. Son redressement
met sous pression les
devises émergentes.
Nessim Ait-Kacimi
@NessimAitKacimi
Le président de la Réserve fédérale
(Fed), Jerome Powell, a déclaré
mardi lors d’une conférence à
Zurich que les attentes des intervenants de marchés semblaient « raisonnablement bien alignées » sur la
stratégie mise en œuvre par l’institution, « ce qui suggère que les marchés ne devraient pas être surpris par
nos actes si l’économie continue à
évoluer conformément aux attentes ». Jusqu’ici moins dépendant
des décisions et de la politique
monétaire de la Fed, le dollar
revient progressivement dans
l’orbite de sa banque centrale à
mesure que le scénario de hausse
des taux se stabilise et devient
moins incertain. Ainsi, le rendement de l’obligation à 10 ans américaine est de nouveau passé au-dessus de la barre des 3 % cette
semaine, à 3,04 %, soit plus du double qu’il y a deux ans, quand ce taux
s’établissait à 1,4 %.
Comme lorsque la Fed avait, en
2013, préparé les marchés à la fin
progressive de sa politique de soutien, le billet vert connaît un regain
de volatilité qui s’est transmis à
toute la sphère des monnaies émergentes. « Je n’écarte pas l’éventualité
de risques émanant de la politique
mondiale de normalisation (monétaire) », a ajouté le président de la
Fed en faisant référence aux conséquences pour les marchés émergents (dette, devise).
« Bien que les décisions de la Fed
sur les taux n’aient eu que des conséquences limitées sur les flux de capitaux entrants comme sortants des
pays émergents au cours des dernières années, il peut y avoir des investisseurs et des institutions mal préparés
pour le resserrement monétaire à
venir », a prévenu Jerome Powell.
Donald Trump pour
un dollar plus faible
Après une chute ininterrompue
depuis 2017, le dollar s’est redressé
à la mi-avril, et a rebondi de 4,2 %,
mettant sous pression les devises
émergentes, notamment asiatiques et latino-américaines, tel le
peso. Certains pays (Argentine,
Hong Kong) ont été contraints de
relever les taux d’intérêt, alors que
d’autres sont intervenus sur le
marché des changes pour limiter
le repli et la volatilité de leur
monnaie.
« Nous nous attendons à ce que le
dollar reste fort, notamment par rapport aux devises à haut rendement
des émergents ou des pays du G10 »,
estime Bilal Hafeez, responsable
global de la stratégie sur les changes
chez Nomura. Aujourd’hui, les
marchés continuent de parier sur le
renchérissement du billet vert contre des monnaies comme la roupie
indonésienne, le bath thaïlandais, le
peso chilien et la livre turque. L’euro
a reculé de 1,2380 à 1,1870 dollar
depuis le 16 avril, soit un repli de
4,2 %, synonyme de regain de compétitivité pour les groupes exportateurs européens. Le rebond du billet
vert pourra être contrarié par
les déclarations de Donald Trump,
qui ne fait pas mystère de son souhait d’un dollar plus faible au service de la compétitivité des entreprises américaines. Depuis l’arrivée au
pouvoir du candidat républicain, le
dollar a perdu 3,5 %. n
Suez sur des montagnes russes après l’erreur d’un trader
BOURSE
L’action a gagné 8 %
mardi et perdait
autant le lendemain,
avant de se stabiliser
jeudi.
Des variations liées
à un « fat finger ».
Etienne Goetz
@etiennegoetz
Un grand classique qui surprend
toujours. Mardi l’action du groupe
Suez a grimpé de 7,97 % sans
aucune raison apparente juste
avant la clôture. Les volumes
d’échanges ont, quant à eux,
explosé de 180 %, à 3,2 millions. Le
lendemain, mercredi, le titre est
retombé aussi vite qu’il était monté
la veille. Il a cédé 8,79 %, à
11,93 euros, signant ainsi la pire performance du SBF 120. Jeudi, le titre
a terminé sur un repli de 0,34% à
11,89 euros.
Pourquoi ? Des ordres de Bourse
erronés, a fait savoir l’opérateur de
la place parisienne Euronext, sans
révéler de qui il s’agissait. Dans le
jargon on parle de « fat finger »,
« c’est-à-dire un doigt qui dérape »,
expliquait un analyste mercredi à
Reuters, avant de poursuivre « le
titre perd aujourd’hui ce qu’il a gagné
hier par erreur ». Les réactions
boursières sont d’autant plus fortes
que le dérapage est intervenu un
jour férié en France, traditionnellement peu actif en termes de transactions. A regarder les variations
de la capitalisation boursière de
Suez, passée de 7,53 milliards
d’euros à 8,13 milliards mardi, cette
erreur s’élève à 600 millions
d’euros. Un chiffre impressionnant,
mais loin des « fat fingers » les plus
spectaculaires. Un trader japonais
avait par exemple passé en 2014 des
ordres pour 614… milliards de dollars sur des groupes nippons. En
prenant en compte les zéros en
trop, le titre n’a perdu qu’environ
0,5 % mercredi, alors que le marché
parisien restait stable. Depuis le
début de l’année, le titre Suez recule
néanmoins de près de 20 %, alors
que son concurrent Veolia cède
A regarder
les variations
de la capitalisation
boursière de Suez,
cette erreur s’élève
à 600 millions d’euros.
environ 5 %. Fin janvier, le titre de
Suez a dévissé de 16,8 % après un
avertissement sur résultats lié à
45 millions d’euros de charges
imprévues et une révision à la
baisse du résultat d’exploitation
attendu. Une contre-performance
due à des déboires opérationnels au
Maroc et en Inde, ainsi qu’au référendum catalan. Suez doit publier
ses résultats pour le premier trimestre le 17 mai prochain. Selon les
analystes de Deutsche Bank, les
effets de changes et les effets saisonniers sur le métier de l’eau devraient
peser sur la croissance de l’activité.
Les experts restent toutefois confiants : « Nous nous attendons à des
revenus solides et à une bonne croissance de l’Ebitda, reflétant la contribution de l’acquisition de GE
Water. » n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
30 // FINANCE & MARCHES
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018 Les Echos
A Wall Street, la filiale d’AXA
rapporte moins que prévu
Résultats
record pour
UniCredit
ASSURANCE
BANQUE
La première banque
italienne affiche son
meilleur premier
trimestre depuis
une décennie.
Et confirme
qu’elle est en avance
sur la réalisation
de son plan
stratégique.
Olivier Tosseri
@oliviertosseri
— Correspondant à Rome
Résultats record pour UniCredit. Ceux du premier trimestre
2018 sont à la fois les meilleurs
enregistrés depuis 2007 et
supérieurs aux prévisions des
analystes. Ils s’attendaient à un
bénéfice net de 766 millions
d’euros : il est de 1,1 milliard
d’euros, en hausse de 22,6 %.
Même les revenus, pourtant en
baisse de 0,7 %, ont dépassé les
attentes en s’établissant à
5,1 milliards d’euros.
Le titre a immédiatement
bondi de plus de 2 % à la Bourse
de Milan. Les analystes de Jefferies ont confirmé leur recommandation à l’achat en constatant des résultats « très audessus des attentes ». Ils se
basent surtout sur la solidité
retrouvée d’une banque que
Jean-Pierre Mustier avait trouvée fragile en arrivant à sa tête
en juillet 2016. Le ratio de fonds
durs propres (« CET1 fully loaded »), indice très suivi car il
mesure la capacité à faire face à
des crises, a atteint 13,06, un
niveau extrêmement élevé.
Cure d’amaigrissement
au pas de charge
L’époque où UniCredit figurait
parmi les instituts de crédit les
moins performants lors des
tests de résistance menés par
l’Autorité bancaire européenne
(EBA) est révolue. « Nous sommes en avance sur les temps que
nous nous étions fixés pour notre
plan stratégique, s’est félicité Jean-Pierre Mustier. Nous
avons déjà fermé 78 % des filiales
et supprimé 75 % des postes prévus dans notre plan Transform
2019. »
La transformation engagée a
été rendue possible par la
réussite l’an dernier d’une augmentation de capital de 13 milliards d’euros, la cession de
plusieurs actifs, une réduction
de la masse salariale avec
14.000 suppressions d’emplois
et la fermeture de 732 agences
en Europe de l’Ouest. 17,7 milliards d’euros de créances douteuses brutes ont été vendus en
2017 et 4 milliards d’euros le
seront cette année.
A 20 dollars par
action, le prix d’introduction d’AXA Equitable Holdings à la
Bourse de New York
est inférieur à la
fourchette indicative
de 24 à 27 dollars.
Laurent Thévenin
@laurentthevenin
Ce n’est pas l’arrivée triomphale à
Wall Street dont avait sans doute
rêvé AXA. L’introduction, jeudi, à la
Bourse de New York d’AXA Equitable Holdings, sa filiale qui rassemble ses opérations d’assurance-vie,
épargne et retraite aux Etats-Unis
ainsi que sa participation dans le
gestionnaire d’actifs AllianceBernstein, s’est faite à un niveau de prix
moindre qu’attendu. A 20 dollars
par action, le prix d’introduction
dévoilé jeudi matin a été fixé bien en
dessous de la fourchette indicative
de 24 à 27 dollars par action communiquée il y a deux semaines.
Le placement de 137,25 millions
d’actions – soit 24,5 % des actions
existantes et émises d’AXA Equitable Holdings – va donc dégager un
produit de 2,74 milliards de dollars
(2,3 milliards d’euros). Si cette introduction en Bourse s’était effectuée
aux conditions de prix initialement
visées, le géant français de l’assurance aurait pu lever entre 3,3 et
3,7 milliards de dollars. Dans ce qui
est la plus grosse introduction en
Bourse sur la place new-yorkaise
depuis le début de l’année, AXA
Equitable Holdings se trouve ainsi
valorisé à 11,2 milliards. Les banques
qui participent à l’opération auront
la possibilité d’acquérir quelque
20,6 millions d’actions supplémentaires dans un délai d’un mois.
Versement
d’un dividende
Une accélération pour apurer
les comptes qui permettra à
UniCredit de se débarrasser de
son portefeuille « non core » (la
« bad bank » interne du groupe)
fin 2021, contre 2025 annoncé
BANQUE PRIVÉE
La filiale de la banque
néerlandaise ABN
AMRO transfère
un portefeuille de
clientèle de plusieurs
centaines de millions
d’euros à La Financière
de l’Echiquier.
Elle poursuit
ainsi sa montée
en gamme.
Solenn Poullennec
@SolennMorgan
Sophie Rolland
@Sorolland
la cote hebdomadaire des opcvm
VL au
30/12/2017
Dernière VL
Date VL
Performance
Depuis le
30/12/2017
Performance
1 an
04/05/2018
02/05/2018
04/05/2018
07/05/2018
0,74
1,51
-0,46
0,54
3,67
7,80
5,87
-0,86
Performance
3 ans
FEDERAL FINANCE GESTION
1 allée Louis Lichou - 29480 Le Relecq-Kerhuon
Service Relations Clientèle : N° Cristal 09.69.32.88.32 (appel non surtaxé)
contact@federal-finance.fr
www.federal-finance.fr
Federal Indiciel US (FR0000988057)
Federal Indiciel Japon (FR0000987968)
Federal APAL (FR0000987950)
Federal Croissance P (FR0000987703)
275,59
208,68
363,61
66,46
277,63
211,83
361,93
66,82
Les conditions de marché plus
compliquées depuis une semaine
ont contraint AXA à revoir ses ambitions à la baisse. Cette introduction
en Bourse (IPO) s’inscrit par ailleurs
dans un contexte de défiance des
investisseurs vis-à-vis de l’assurance-vie, une activité pénalisée par
l’environnement de taux bas actuel.
« Cette IPO est une des grandes étapes
de notre transformation », explique
aux « Echos » Thomas Buberl, le
directeur général d’AXA. Annoncée
il y a exactement un an, cette opération doit permettre au groupe français de réduire son exposition aux
risques financiers. L’assureur, qui
détient encore 75,5 % d’AXA Equitable Holdings, prévoit d’ailleurs de
sortir au fil du temps de l’assurancevie aux Etats-Unis.
Cette cotation va aussi lui servir à
financer une partie de l’acquisition
« Cette IPO est
une des grandes
étapes de notre
transformation. »
THOMAS BUBERL
Directeur général d’AXA
à 15,3 milliards de dollars (12,4 milliards d’euros) d’XL Group, une
compagnie d’assurances et de réassurance basée aux Bermudes, qui
va le hisser au premier rang mondial de l’assurance-dommages des
entreprises. En mars, AXA avait
expliqué que cette IPO ainsi que les
transactions associées devaient y
contribuer à hauteur de 6 milliards
d’euros.
« Nous avons désormais complètement sécurisé le financement de
l’acquisition d’XL Group », affirme
Thomas Buberl. Outre les 2,74 milliards de dollars levés à Wall Street,
AXA va aussi émettre pour 750 millions de dollars d’obligations échangeables en actions AXA Equitable
Holdings. Les opérations de restructuration des activités américaines
effectuées avant cette mise en
Bourse lui ont par ailleurs déjà permis de recevoir 3,2 milliards de dollars. A la suite de cette annonce, le
titre AXA a terminé en légère hausse
à la Bourse de Paris (+0,13 %). En
milieu de séance à Wall Street, le
titre AXA Equitable Holdings se traitait au-dessus de son prix d’introduction après avoir été en baisse.
(
Lire « Crible »
Page 38
Pourquoi Neuflize OBC se défait
de ses clients moins fortunés
précédemment. Jean-Pierre
Mustier a ainsi confirmé le
paiement d’un dividende à 20 %
du bénéfice en 2018 et 30 % en
2019, avec l’objectif d’arriver à
terme à 50 %. Il a également
profité de la publication des
résultats pour répondre aux
accusations portées par le
fonds spéculatif Caius.
Ce dernier remet en cause le
calcul par UniCredit de son
CET1 en lien avec la comptabilisation des titres Cashes émis en
2008. Des accusations rejetées
par le groupe, qui affirme respecter complètement les normes dans son calcul et « évalue
d’éventuelles actions légales contre Caius pour protéger la banque et ses actionnaires ». Sa solidité financière retrouvée est le
meilleur des avocats pour remplir cette mission. n
Nom du fonds
L’assureur français lève 2,74 milliards de dollars avec la cotation de 24,5 % de son entité américaine.
Photo Nicolas Maeterlinck/AFP
22,56
17,97
4,77
-1,99
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Elles ne sont pas constantes dans le temps. Les documents d’Information Clé pour l’Investisseur et les
prospectus des FCP sont disponibles sur le site www.federal-finance.fr
Le secteur de la banque privée continue de se recomposer. Il y a quelques jours, Neuflize OBC a officialisé le transfert de ses clients les
moins fortunés vers la société de
gestion La Financière de l’Echiquier
(LFDE). Cette opération, dont les
paramètres financiers n’ont pas été
dévoilés, s’inscrit dans la stratégie
de montée en gamme de la banque.
Depuis l’année dernière, la filiale
française d’ABN AMRO s’intéresse
surtout aux clients pouvant lui confier un patrimoine de
500.000 euros ou plus, contre
250.000 euros précédemment. La
clientèle insuffisamment fortunée
sera donc orientée vers LFDE.
Les deux partenaires restent discrets sur le nombre de comptes
concernés, mais le potentiel d’actifs
transférables se situe autour de
800 millions d’euros. « Nous avions
le sentiment que nous pouvions
moins bien accompagner ces clients
car ils étaient essentiellement
demandeurs de prestations de gestion financière », explique Sophie
Breuil, directrice de la clientèle de
Neuflize OBC. La banque dirigée
par Laurent Garret veut se concentrer sur les clients susceptibles de
souscrire à des offres plus spécifiques, par exemple en matière de
finance d’entreprise ou d’investissement dans l’immobilier ou l’art.
Un secteur sous pression
En pleine restructuration et diminution de ses effectifs, Neuflize OBC
n’est pas la seule banque privée à
chercher à monter en gamme. Le
secteur est sous pression. Non seulement les taux bas et les conditions
de marché compressent les revenus, mais les spécialistes de la gestion de fortune doivent engager des
dépenses importantes, pour s’adapter aux évolutions digitales et se conformer à la réglementation. Dans ce
contexte, certaines banques privées
peuvent être tentées d’offrir des services plus standardisés aux clients
moins fortunés. Neuflize OBC n’a
pas souhaité retenir cette option.
« Nous voulons que chaque client ait
un banquier et que chaque banquier
ait un nombre de clients raisonnable », assure Sophie Breuil.
Un partenariat logique
Selon elle, plusieurs sociétés se sont
montrées intéressées par la reprise
de ses clients moins fortunés. Le
partenariat avec La Financière de
l’Echiquier était cependant d’autant
plus logique que la filiale d’assurance-vie de Neuflize OBC, Neuflize Vie,
travaillait déjà avec la société de gestion. Dans le détail, cette dernière va
reprendre le courtage des contrats
d’assurance-vie qui représentent la
majorité des actifs transférés. Les
enveloppes resteront celles de Neuflize Vie pour garantir l’antériorité
fiscale des contrats.
Le deuxième volet de l’opération
sera mis en œuvre jusqu’à la fin de
l’année. « Nous allons nous efforcer
de convaincre les détenteurs d’actifs
bancaires (PEA, comptes titres,
livrets) de se diriger vers des fonds
LFDE a priori plus rémunérateurs »,
avance Bertrand Merveille, le directeur de la gestion privée de La
Financière de l’Echiquier.
La société créée en 1991 par
Didier Le Menestrel et Christian
Elle a dit
« Nous avions le
sentiment que nous
pouvions moins bien
accompagner ces
clients car ils étaient
essentiellement
demandeurs de
prestations de gestion de financière. »
SOPHIE BREUIL
Directrice de la clientèle
de Neuflize OBC
Photo Léo-Paul Ridet
Gueugnier a une activité de gestion
privée depuis sa création mais celle-ci « est devenue stratégique depuis
deux ans ». En tout, 4.000 familles
lui confient aujourd’hui une partie
de leur épargne financière, soit
1,2 milliard d’euros d’actifs (sur les
11 milliards d’euros d’encours de la
société de gestion à fin février).
Depuis l’entrée au capital de Primonial (contrôlé par le fonds Bridgepoint), La Financière de l’Echiquier affiche des objectifs de
croissance ambitieux. « Le partenariat avec Neuflize OBC devrait nous
permettre d’atteindre notre objectif
de 2 milliards d’euros d’actifs en gestion privée dès 2018 », indique Bertrand Merveille. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 31
Les Echos Vendredi 11, samedi 12 mai 2018
Comment l’assurtech
Element bouscule l’assurance
l La jeune pousse berlinoise développe des produits d’assurance
pour des assureurs traditionnels comme pour des acteurs du numérique.
l Element, qui veut se concentrer sur la technologie et les produits d’assurance,
atteint ainsi les clients de ses partenaires en évitant des dépenses publicitaires.
ASSURANCES
Pauline Houédé
@Pauline_H
— Correspondante à Berlin
C’est une assurance habitation et
responsabilité civile qui assure également un maillot de foot contre le
vol ou permet à un fan malheureux,
qu’une panne de voiture a par
exemple privé de match, de récupérer une partie du prix du billet.
Cette police spéciale ballon rond
proposée depuis début mai aux
fans du club de foot allemand BVB
Dortmund a été conçue par l’assurtech Element en coopération avec
l’assureur traditionnel allemand
Signal Iduna, partenaire historique
du club.
L’offre entièrement numérique
illustre la stratégie BtoB (« business
to business ») de la jeune pousse
berlinoise qui propose en marque
blanche ses services d’assurance
accessibles via des interfaces de
programmation (API) à des acteurs
issus ou non du secteur.
« Signal Iduna souhaitait proposer un produit très individualisé et
conçu sur mesure pour les fans du
BVB Dortmund, il s’est adressé à
nous », explique Richard Hector,
directeur des ventes. Car avec son
profil 100 % numérique, Element a
une longueur d’avance sur les poids
lourds déjà établis, lestés de leurs
vieux et complexes systèmes informatiques. Il lui faut ainsi moins de
trois mois pour lancer un nouveau
produit, souligne le responsable.
Licence d’assureur
Pourquoi le choix du BtoB ? « Nous
pensons que nous pouvons nous
étendre plus vite et placer aussi toutes
sortes de produits chez des partenaires qui bâtissent depuis des années
une relation à succès avec leurs
clients », répond Richard Hector.
Element, qui veut se concentrer sur
la technologie et les produits d’assurance, atteint ainsi les clients de ses
partenaires en économisant des
dépenses publicitaires. Fondée au
sein de l’usine berlinoise à fintech
Hausse
modeste
de la Bourse
de Paris
La Bourse de Paris a clôturé en
•progression
de 0,2 % jeudi, grâce
à la hausse de Wall Street en
début de journée après des chiffres d’inflation un peu inférieurs
aux attentes. L’indice CAC 40 a
gagné 11,32 points à 5.545,95
points, dans un volume d’échanges faible de 2,2 milliards
d’euros. La veille, il avait fini en
progression de 0,23 %. Dans le
reste de l’Europe, la Bourse de
Londres a terminé sur un gain
de 0,5 % et Francfort sur une
hausse de 0,62 %.
Outre Atlantique, Wall Street
évoluait dans le vert en début de
journée. Vers 13H45 GMT, son
L’offre entièrement numérique illustre la stratégie BtoB de la jeune pousse berlinoise qui propose
en marque blanche ses services d’assurance accessibles via des interfaces de programmation (API)
à des acteurs issus ou non du secteur. Photo Shutterstock
« Nous pensons que
nous pouvons nous
étendre plus vite
et placer aussi
toutes sortes
de produits chez
des partenaires qui
bâtissent depuis
des années une
relation à succès
avec leurs clients. »
RICHARD HECTOR
Directeur des ventes d’Element
FinLeap (Clark, solarisBank, FinReach…) en mars 2017, Element a
obtenu en octobre une licence
auprès de la BaFin, le superviseur
allemand. L’équipe est depuis passée d’une vingtaine à un peu plus de
50 employés. La start-up, qui ne
communique ni sur ses recettes ni
sur son volume de clients, s’emploie
depuis à construire ses produits
d’assurance : à côté de ses assuran-
ces responsabilité civile, habitation
ou objets (vélo, téléphone…), elle a
développé une police cybersécurité
et va se lancer dans les assurances
retard de vol. L’entreprise cherche
parallèlement à étendre son réseau
de partenaires. Alors qu’elle a jusqu’ici surtout travaillé avec des
courtiers en ligne ainsi que quelques petites plates-formes souhaitant étoffer leurs services pour
leurs utilisateurs, elle mise désormais sur la coopération avec les
assureurs classiques.
Pour Dietmar Kottmann, expert
du secteur au sein du cabinet de
conseil Oliver Wyman, Element fait
face à deux types de concurrence,
avec d’un côté des grands groupes
comme Allianz, AXA ou Swiss Re,
qui proposent aussi des assurances
BtoBtoC (business to business to
customer) au sein de divisions
dédiées, et de l’autre des spécialistes
de niches comme Simplesurance,
qui permet aux sites d’e-commerce
de vendre des assurances avec leurs
produits.
« En tant qu’acteur complètement
numérique, Element a actuellement
un avantage face aux assureurs clas-
siques. La question est de savoir si cet
avantage durera assez longtemps
pour lui permettre d’en tirer profit »,
explique-t-il. n
Activité au plus
haut pour
le financement
des fintech
Selon un rapport publié
mercredi par CB Insights,
les fintech soutenues par
des acteurs du capital-risque ont drainé, au niveau
mondial, 5,42 milliards de
dollars d’investissements
(4,57 milliards d’euros)
au premier trimestre, soit
nettement plus qu’au trimestre précédent
(4,18 milliards de dollars).
Le premier trimestre a vu
un nombre d’opérations
record (323 transactions).
Douze fintech ont réussi
à lever 100 millions
de dollars ou plus.
Les fans de sport, nouvelle cible des assureurs
L’assurtech allemande
Element veut se constituer
une clientèle affinitaire via
un programme d’assurance
habitation conçu pour les
fans du Borussia Dortmund.
Laurent Thévenin
@laurentthevenin
Sur un terrain de jeu aussi encombré que l’assurance, il n’est jamais
évident de se démarquer. L’enjeu
est particulièrement crucial
pour les assurtech qui tentent de se
faire une place aux côtés de marques bien établies. Nouvelle venue
dans le secteur, la fintech allemande Element entend ainsi se
faufiler dans un espace laissé libre
par les compagnies traditionnelles
avec une offre d’assurance habitation ciblant les fans du BVB Dortmund, l’un des plus grands clubs de
football du pays.
Cette start-up – qui s’est appuyée
sur l’expertise de l’assureur Signal
Iduna pour le développement du
produit et le marketing – peut
gagner sur deux tableaux. Pour une
jeune pousse qui part de zéro, c’est
d’abord l’occasion de toucher un
grand nombre d’assurés potentiels
– d’autant que le Borussia Dortmund jouit d’une popularité consi-
LA SÉANCE DU 10/05/ 2018
Element promet aux assurés des avantages spécifiques en lien
avec leur passion, comme la restitution de 0,09 euro par but
marqué par le BVB lors de ses matchs de championnat.
Photo Andrew Fosker/Shutterst/Sipa
dérable et évolue devant près de
80.000 spectateurs à chaque match
à domicile.
Des clients potentiellement
plus fidèles
En promettant aux assurés des
avantages spécifiques en lien avec
leur passion, comme la restitution
de 0,09 euro par but marqué par le
BVB lors de ses matchs de championnat, cet acteur 100 % digital va
aussi pouvoir capitaliser sur un lien
affinitaire très fort.
Vu l’attachement des supporters
à leur club, il peut ainsi espérer se
constituer une clientèle plus fidèle
que la moyenne. « Pour la première
fois, les consommateurs ont des interactions fréquentes et positives avec
leur compagnie d’assurances », a
affirmé Torsten Uhlig, le directeur
marketing de Signal Iduna, lors de
la présentation de l’offre la semaine
dernière.
Element et Signal Iduna ne sont
pas les premiers à jouer sur le ressort affinitaire. Certaines mutuelles
d’assurances se sont construites
autour de communautés, et l’on voit
émerger depuis quelques années
de nouveaux modèles d’assurance
« peer to peer » (avec un partage du
risque entre les membres d’un
même groupe). Mais les assureurs
n’o n t e n c o r e q u a s i m e n t p a s
exploité ce filon dans le monde du
sport professionnel.
Parmi les rares à s’être lancés, la
compagnie Plymouth Rock
Assurance s’est associée au club de
f o o t b a l l a m é r i c a i n d e s Ne w
England Patriots pour proposer à
ses fans un programme d’assurance auto assorti d’avantages
exclusifs, comme un accès prioritaire pour l’achat de billets pour les
matchs. Au Canada, les fans des
Toronto Maple Leafs (hockey sur
glace) et des Toronto Raptors (basket-ball) p euvent, eux aussi,
souscrire des contrats auto et
habitation portant le nom de leur
équipe favorite et assurés par
Aviva. n
indice vedette, le Dow Jones
Industrial Average, avançait de
0,3 %, à 24.615,10 points. Le Nasdaq, le marché des valeurs technologiques, progressait de
0,31 %, à 7.362,38 points. Les prix
à la consommation ont progressé de 0,2 % en avril alors que
les analystes s’attendaient à une
progression de 0,3 %.
Du côté des valeurs françaises, EDF gagnait 3,04 % à
12,22 euros après l’annonce d’un
chiffre d’affaires en augmentation de 3,7 % au premier trimestre grâce à une activité en hausse
en France, en Italie et au Royaume-Uni. Le groupe a confirmé
ses objectifs financiers pour
l’année. AXA s’inscrivait en
hausse de 0,13 % à 22,37 euros.
L’assureur français a annoncé
avoir levé 2,75 milliards de dollars à l’occasion de l’entrée à
Wall Street de sa filiale américaine, AXA Equitable Holdings.
L’OPÉRATION DU JOUR
BNP Paribas réduit encore
sa part dans First Hawaiian
BNP Paribas a annoncé la ces•sion
par une de ses filiales d’un
bloc représentant 10,96 % du
capital de sa filiale américaine
First Hawaiian Inc (FHI) pour
un montant total de 422 millions
de dollars (355,7 millions). En
parallèle, FHI rachètera à cette
même filiale de BNP Paribas,
environ trois millions de ses propres actions pour un montant
total de 81,8 millions de dollars
(69 millions d’euros).
A la suite de ces opérations,
BNP Paribas détiendra 49,9 %
des actions ordinaires de FHI (et
48,8 % en cas d’exercice de la
totalité de l’option de surallocation), contre près de 65 % jusqu’à
présent. BNP Paribas, qui continuera à consolider FHI par intégration globale dans ses comptes, anticipe un impact positif de
près de 5 points de base au
30 juin de cette opération sur
son ratio de solvabilité CET1. La
banque de la rue d’Antin avait
affirmé, dès 2016, vouloir
réduire sa participation dans
First Hawaiian, et l’avait partiellement introduite en Bourse
cette même année.
En Chine, la chute
de l’emblématique
patron d’Anbang
ASSURANCES
L’ambitieux Wu
Xiaohui a été
condamné à 18 ans
de prison pour
fraude et détournement de fonds.
Frédéric Schaeffer
@fr_schaeffer
— Correspondant à Pékin
C’est une sentence en guise
d’avertissement pour les grands
patrons du capitalisme chinois.
Le fondateur et ancien président
d’Anbang, grand assureur célèbre pour avoir racheté l’hôtel
Waldorf Astoria à New York, a
été condamné à 18 ans de prison
pour fraude et détournement de
fonds. L’ambitieux Wu Xiaohui,
poussé à la démission en juin
dernier, va aussi devoir restituer
10,5 milliards de yuans (1,4 milliard d’euros), tandis que ses
comptes bancaires, ses biens
immobiliers et financiers, ses
entreprises ont été saisis, a
annoncé un tribunal de Shanghai, jeudi. La chute de l’homme
d’affaires, que l’on disait bien
connecté politiquement et qui
aurait épousé une petite-fille de
l’ancien numéro un chinois
Deng Xiaoping, est spectaculaire. Alors que le président Xi
Jinping a décidé d’étendre sa
guerre contre la corruption et de
renforcer l’emprise du Parti
communiste sur l’économie,
elle vient rappeler que personne
n’est intouchable en Chine et que
le moindre faux pas économique ou politique peut se payer
très cher. Deux jours auparavant, Sun Zhengcai, considéré il
y a encore quelques mois
comme un candidat possible au
poste de numéro un du pays,
était lui condamné à la prison à
vie pour corruption.
Boulimie d’acquisitions
Fondé en 2004, Anbang est
passé en quelques années du
statut de simple assureur spécialisé dans l’immobilier et
l’automobile à celui de géant
financier international, célèbre
pour ses fracassantes acquisitions à l’étranger. Mais cette boulimie de rachats financés par la
vente de produits de placement
à haut risque et l’endettement du
groupe a fini par inquiéter
Pékin. Anbang a connu en
février une disgrâce retentissante, avec sa mise sous tutelle
des autorités après la découverte de « pratiques illégales » et
au nom de la lutte contre les risques financiers. En avril, le
groupe a été renfloué à hauteur
de 60,8 milliards de yuans
(8 milliards d’euros) afin de
« maintenir la stabilité des
activités ». n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
32 // FINANCE & MARCHES
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018 Les Echos
euronext
séAncE du 10 - 05 - 2018
CaC 40 : 5545,95 (0,20 %) neXt 20 : 12125,94 (0,45 %)
CaC larGe 60 : 6146,4 (0,23 %)
CaC all-tradaBle : 4365,12 (0,21 %)
Date De ProroGation : 28 mai
CAC 40
srD suite
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Devise / Date Détach. / Div
accor (ac) R
a
fr0000120404
air liQuiDe (ai) R
12/05/17 1,05
a
fr0000120073
15/05/17 2,6
airBus GrouP (air) R
a
nl0000235190
16/04/18 1,28
arcelormittal (mt)
a
lu1598757687
atos se (ato) R
fr0000051732
aXa (cs) R
A : indicateur acompte, solde ou total du dividende. BPA : bénfice par action. PER : price earning ratio. les plus hauts et plus bas ajustés sont sur l’année
civile. les valeurs classées par ordre alphabétique sont regroupées en trois classes de capitalisation signalées par les lettres a pour les capitalisations
supérieures à 1 milliard d’euros, B pour les capitalisations comprises entre 1 milliard d’euros et 150 millions d’euros et c pour les capitalisations inférieures
à 150 millions d’euros. L : valeurs de l’indice cacnext20. R : valeurs de l’indice caclarge60. G : valeurs de l’indice cacmid60. g : valeurs de l’indice
cacsmall. les bénéfices par action : source facset Jcf estimates. mise en ligne intégrale des informations réglementées sur www.lesechos-comfi.fr
a
26/05/17 1,6
a
fr0000120628
03/05/18 1,26
BnP PariBas (bnp) R
a
fr0000131104
BouYGues (en) R
30/05/17 2,7
a
fr0000120503
caP-Gemini (cap) R
02/05/18 1,7
a
fr0000125338
22/05/17 1,55
carreFour (ca) R
a
fr0000120172
21/06/17 0,7
creDit aGricole (aca) R
a
fr0000045072
Danone (bn) R
29/05/17 0,6
a
fr0000120644
enGie (enGi) R
04/05/18 1,9
a
fr0010208488
11/10/17 0,35
essilor international (ei) R a
fr0000121667
KerinG (Ker) R
26/04/18 1,53
a
fr0000121485
l.V.m.H. (mc) R
15/01/18 2
a
fr0000121014
17/04/18 3,4
laFarGeHolcim (lhn)
a
ch0012214059
leGranD (lr) R
08/05/17 2
a
fr0010307819
l'oréal (or) R
02/06/17 1,19
a
fr0000120321
micHelin (ml) R
25/04/18 3,55
a
fr0000121261
24/05/17 3,25
ouv
vol.
nb titres
47,79
587212
289.335.970
108,25
598581
428.545.149
99,12
789718
776.295.452
29,45
3804699
1.021.903.623
111,25
198065
105.445.349
22,31
4426225
2.425.994.622
62,65
2100853
1.248.859.386
43
434524
365.249.833
115,25
198431
168.817.033
16,53
1299906
774.677.811
13,465
2905129
2.846.104.526
64,62
889242
670.710.400
14,59
3352717
2.435.285.011
115,35
258867
219.130.367
481
153950
126.279.322
293
350991
505.742.816
45,8
242814
606.909.080
66,26
258793
267.255.298
200,4
245161
561.799.699
117,55
403876
179.521.119
clot
+ haut
+ bas
47,37
47,83
47,37
108,6
108,95
108,25
99,63
99,82
99,02
29,56
29,825
29,285
111,6
111,95
110,95
22,37
22,46
22,2
62,75
62,86
62,07
42,87
43,17
42,71
115,65
115,85
115,25
16,47
16,595
16,425
13,425
13,515
13,35
65,22
65,31
64,57
14,6
14,615
14,51
115
115,45
114,65
488,1
488,1
479,8
292,35
293,7
291,3
45,63
45,99
45,52
66,66
66,66
66,1
201,4
201,8
199,85
118,75
119,25
117,1
% Veil
% mois
% 52 s.
- 0,98
+ 7,34
+ 11,08
+ 0,37
+ 7,37
+ 4,88
+ 0,47
+ 4,41
+ 32,42
+ 0,51
+12,5
+ 36,85
+ 0,36
- 1,11
- 11,18
+ 0,13
+ 0,68
- 8,58
+ 0,16
+ 2,35
- 6,03
- 0,49
+ 1,83
+ 11,9
+ 0,22
+10,78
+ 21,23
- 0,42
+ 0,12
- 25,24
- 0,11
+ 1,24
- 6,18
+ 0,77
+ 0,35
- 1,52
+ 5,57
+ 4,1
- 0,3
+ 1,77
- 4,8
+ 1,56
+13,7
+ 68,02
+ 0,1
+ 6,25
+ 25,82
- 0,15
+ 2,72
- 11,35
+ 0,79
+ 6,83
+ 9,24
+ 0,15
+ 5,11
+ 6,59
+ 0,94
- 2,38
- 2,86
% an
bpa
+ haut an per
+ bas an rDt
+ 10,16
48,38
42,1
2,22
+ 3,38
110
97,12
2,39
+ 20,04
3,4
100,42 29,35
81,33
1,51
+ 9,02
30,76
24,335
- 8,03
130,55
103,65
1,43
- 9,56
27,69
20,935 5,63
+ 0,8
68,66
58,33
4,3
- 1,02
45,98
39,18
3,97
+ 16,95
116,95
97,38
1,34
- 8,7
19,73
15,51
4,25
- 2,72
15,54
12,92
4,47
- 6,76
71,78
63,23
2,91
+ 1,85
1,21
14,815 12,11
12,165
2,4
+ 0,04
115,65
105,35
1,33
+ 24,2
488,3
363,9
0,41
+ 19,13
294,05
232,5
1,16
- 3
4
51,1
43,3
4,05
+ 3,85
67,44
60,42
1,79
+ 8,89
201,8
170,3
1,76
- 0,67
130,85
113,95
2,74
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Devise / Date Détach. / Div
oranGe (ora) R
a
fr0000133308
05/12/17 0,25
PernoD-ricarD (ri) R
a
fr0000120693
PeuGeot (uG) R
20/11/17 1,08
a
fr0000121501
02/05/18 0,53
PuBlicis GrouPe (pub) R
a
fr0000130577
renault (rno) R
fr0000131906
saFran (saf) R
06/06/17 1,85
a
21/06/17 3,15
a
fr0000073272
19/06/17 0,83
saint-GoBain (sGo) R
a
fr0000125007
sanoFi (san) R
12/06/17 1,26
a
fr0000120578
16/05/17 2,96
scHneiDer electric (su) R a
fr0000121972
02/05/18 2,2
société Générale (Gle) R a
fr0000130809
soDeXo (sW) R
31/05/17 2,2
a
fr0000121220
solVaY (solb)
01/02/18 2,75
a
be0003470755
16/01/18 0,97
stmicroeletronics (stm) R a
nl0000226223
19/03/18 0,05
tecHniPFmc (fti) R
a
Gb00bDsfG982
total (fp) R
19/03/18 0,13
a
fr0000120271
19/03/18 0,62
uniBail-roDamco (ul)
a
fr0000124711
27/03/18 5,4
Valeo (fr)
a
DiV 3 06/06/16
fr0013176526
30/05/17 1,25
Veolia enV. (vie) R
a
fr0000124141
Vinci (DG) R
24/04/17 0,8
a
fr0000125486
ViVenDi (viv) R
24/04/18 1,76
a
fr0000127771
20/04/18 0,45
ouv
vol.
nb titres
15,155
3877883
2.660.056.599
137,8
243087
265.421.592
20
1703080
904.828.213
62,38
325228
230.838.337
88,47
506168
295.722.284
99
421000
443.680.643
44,39
941570
553.557.091
65,91
2303153
1.248.988.931
75,16
1172339
574.955.979
42,445
2842917
807.917.739
83,22
226245
150.830.449
115,3
221412
105.876.416
19,99
1816186
911.134.420
27,79
2345422
461.797.194
52,85
3775827
2.658.514.603
196,15
193783
99.905.332
57,2
337563
239.653.121
20,54
1556254
563.364.823
84,98
672237
591.953.483
22,81
1380326
1.300.044.709
srD
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Date Détach. coupon / Div
aB science (ab) g
% Veil
% mois
% 52 s.
- 0,53
+ 6,96
+ 1,58
+ 0,65
- 0,64
+ 15,25
+ 0,2
- 1,67
+ 2,64
+ 0,06
+ 9,98
- 6,07
- 0,16
- 7,94
+ 3,09
+ 0,85
+12,55
+ 28,71
- 0,8
+ 1,86
- 13,43
- 0,2
- 1,3
- 27,08
+ 1,6
+8
+ 8,27
+ 0,51
- 3,76
- 14,45
- 0,31
+ 4,81
- 30,63
+ 0,7
+ 2,25
- 5,23
+ 0,35
+11,57
+ 29,62
- 3,73
+10,6
- 9,72
- 0,13
+ 7,99
+ 9,44
- 0,13
+ 3,83
- 16,37
- 0,28
+ 6,3
- 13,23
+ 0,44
+ 7,3
+ 8,74
+ 0,49
+ 5,52
+ 9,27
+ 0,87
+ 7,74
+ 23,2
% an
bpa
+ haut an per
+ bas an rDt
+ 4,63
15,23
13,315
1,65
+ 5,12
141,9
120,05
0,78
+ 18,25
20,99
16,455 2,64
+ 10,08
63,18
52,88
2,97
+ 5,35
100,8
81,53
3,56
+ 16,1
99,92
81,04
0,83
- 4,14
48,6
41,795 2,86
- 7,96
75,23
62,88
4,48
+ 7,85
76,42
68,18
2,88
- 1,17
47,505
41,58
5,17
- 25,71
113,05
76
3,3
7,98
120,65
14,52
108,25
+ 9,61
0,23
20,7
87,81
16,57
0,25
+ 3,71
28,71
22,9
+ 14,47
52,9
43,09
1,18
- 6,48 10,36
214,2
18,96
177,35
- 7,85
66,48
52
2,18
- 2,89
22,29
18,57
3,87
+ 0,5
88,8
77,56
2,06
+ 3,03
24,87
20,26
1,95
Valeurs françaIses
ouv
vol.
nb titres
clot
% Veil % an
bpa
+ haut % mois + haut an per
+ bas % 52 s. + bas an rDt
B 4,94
4,892
61869
4,948
40.789.901
4,892
B 6,95
6,96
24234
7,01
fr0004040608
20/07/17 0,25 58.051.067
6,95
aBiVaX (abvX) g
B 7,13
7,04
3850
7,13
fr0012333284
9.898.829
7,04
acantHe DeV. (acan) g
c 0,642
0,642
10230
0,65
fr0000064602
08/02/18 0,3 147.125.260
0,642
actia GrouP (ati) g
c 8,56
8,73
53599
8,74
fr0000076655
27/09/17 0,15 20.099.941
8,56
aDocia (aDoc) g
B 19,4
19,5
15211
19,94
fr0011184241
6.910.753
19,34
aéroPorts De Paris (aDp) G
a 183
184,1
37918
184,6
fr0010340141
06/12/17 0,7 98.960.602
182,7
air France-Klm (af) G
a 7,15
7,06
5480586
7,242
fr0000031122
14/07/08 0,58 428.634.035
7,042
59,7
aKKa tecHnoloGies (aKa) g
B 59,8
12967
60
fr0004180537
30/06/17 0,6 20.291.990
59,3
alD (alD)
a 14,5
14,67
46940
14,72
fr0013258662
404.103.640
14,47
alPes (cie Des ) (cDa) g
B 28,85
29,05
3783
29,5
fr0000053324
13/03/18 0,5 24.413.271
28,8
alstom (alo) LR
a 38,42
38,71
442055
38,96
fr0010220475
07/07/17 0,25 222.210.471
38,41
altamir (lta) g
B 17,24
17,22
436181
17,26
fr0000053837
24/05/17 0,65 36.512.301
17,22
altarea (alta) g
a 218
217
1154
218,5
fr0000033219
16/05/17 11,5 16.051.842
216
alten (ate) G
a 85
84,95
14030
85
fr0000071946
28/06/17 1 33.823.497
84,45
altran tecHnoloGies (alt) G a 13,18
13,11
290039
13,18
fr0000034639
09/05/17 0,24 257.021.105
13,05
amPlituDe surG. (ampli) g
3,97
3,96
5392
3,98
fr0012789667
46.929.852
3,96
amunDi (amun) G
a 71,7
71,88
eX-Ds 15/03/17
94699
71,88
fr0004125920
26/05/17 2,2 201.510.562
71,14
anF immoBilier (anf) g
B 20,6
20,6
oPa 16/11/17
49
20,8
fr0000063091
02/05/18 0,8 19.009.271
20,6
aPril GrouP (apr)
B 14,6
14,5
517
14,6
fr0004037125
10/05/18 0,27 40.904.135
14,45
arcHos (JXr) g
c 0,885
0,867
206431
0,885
fr0000182479
42.561.334
0,863
arKema (aKe) L
a 108,4
108,65
113931
108,7
fr0010313833
25/05/17 2,05 76.480.911
107,45
artPrice.com (prc) g
c 15,1
15,04
11473
15,16
fr0000074783
6.651.515
14,76
assYstem (asY) g
B 28,9
28,9
oPa 24/11/17
2769
28,9
fr0000074148
12/06/17 1 15.668.216
28,7
atari (ata)
c 0,612
0,607
1091643
0,612
fr0010478248
255.105.360
0,597
auBaY (aub) g
c 39,35
39,45
3854
39,8
fr0000063737
08/11/17 0,23 13.100.796
39,25
aurea (aure)
c 9,02
9,02
5055
9,02
fr0000039232
27/06/17 0,1 11.850.669
8,98
aVenir telecom (avt) g
c 0,382
0,38
210447
0,382
fr0000066052
21/10/11 0,05 110.501.888
0,377
aXwaY soFtware (aXW) g
B 20,85
21
3322
21
fr0011040500
13/06/17 0,4 21.210.546
20,75
Bénéteau (ben)
a 18,98
18,7
84815
19
fr0000035164
14/02/18 0,25 82.789.840
18,54
Bic (bb) G
a 85,35
85,25
41024
85,5
fr0000120966
22/05/17 3,45 46.615.862
85,05
BiGBen int. (biG) g
c 14,16
14,36
20058
14,4
fr0000074072
04/01/18 0,1 18.363.339
14,14
BiomérieuX (bim)
a 69,6
69,5
51433
69,7
fr0013280286
118.361.220
69,1
Boiron (boi) g
a 75,2
75,3
398
75,3
fr0000061129
31/05/17 1,6 19.414.756
75
Bolloré (bol) G
a 4,308
4,338
1121709
4,348
fr0000039299
08/09/17 0,02 2.921.611.290
4,292
BonDuelle (bon) g
B 35,65
36,25
5385
36,25
fr0000063935
13/12/17 0,45 32.281.118
35,65
Bureau Veritas (bvi) L
a 21,9
21,89
282051
21,94
fr0006174348
18/05/17 0,55 442.000.000
21,84
Burelle sa (bur)
a 1395
1400
10
1400
fr0000061137
06/06/17 11,5 1.853.315
1395
carmila (carm)
c 25,05
25,15
6355
25,2
fr0010828137
28/11/17 0,75 135.060.029
25
casino (co) LR
a 42,15
41,37
581123
42,46
fr0000125585
07/12/17 1,56 110.583.374
41,04
catana GrouP (catG) g
c 3,33
3,245
177776
3,35
fr0010193052
30.514.178
3,23
cGG (cGG) g
c 2,024
2,016
4344592
2,042
fr0013181864
695.271.960
1,995
cHarGeurs (cri) g
c 25,98
25,92
10145
26
fr0000130692
26/04/18 0,35 23.330.597
25,86
cHristian Dior (cDi)
a 354
354,6
eX D oP 08/06/17
11623
355,6
fr0000130403
17/04/18 3,4 180.507.516
351,9
fr0010557264
aBc arBitraGe (abca) g
clot
+ haut
+ bas
15,145
15,19
15,02
138,7
138,9
137,65
20,05
20,19
19,875
62,36
62,72
62,06
88,4
89,07
87,7
99,74
99,92
98,92
44,075
44,475
43,94
66,13
66,13
65,47
76,42
76,42
75,16
42,545
42,795
42,405
83,24
83,52
82,48
115,9
115,9
114,25
19,955
20,05
19,665
26,81
28
26,49
52,71
52,9
52,28
196,4
196,7
195,85
57,38
57,48
56,92
20,66
20,74
20,45
85,58
85,88
84,98
23,1
23,12
22,8
- 0,45 - 41,34
-40,05 11,15
- 70,24
4,76
- 0,14 + 10,83
+ 0,14
7,17
+ 6,75
6,27
- 0,28 - 18,42
- 5,5
9,87
- 54,29
7
- 25,35
+ 6,29
0,87
+ 1,9
0,562
+ 2,47 + 25,07
+10,23
8,74
- 4,28
7,01
+ 0,41 + 35,89
+31,58 21,3
- 7,05 13,28
+ 0,88 + 16,15
+ 2,62 186,5
+ 43,6 156
- 0,98 - 48,01
-19,22 14,51
- 21,22
6,932
+ 28,94
+18,69 60
+ 27,08 46,2
+ 0,89 + 13,59
+ 5,46 14,8
+ 2,59 12,54
+ 0,69 - 11,11
- 6,59 36,1
+ 9,95 28,2
+ 0,31 + 11,86
+ 5,85 38,98
+ 25,91 32,79
- 0,12 + 12,99
+24,78
17,28
+ 5,45 12,7
+ 4,28
+ 0,93 218,5
+ 9,68 184,2
- 0,18 + 22,04
+10,25 85,4
+ 5,65 69,5
- 0,38 + 4,86
+ 8,35 13,681
- 9,14
11,63
- 0,25 + 11,86
+ 8,2
4,4
- 0,25
2,94
+ 0,22 + 1,74
+10,79 77,66
+ 15,19
61,32
+ 0,49 - 5,59
- 2,37 23,7
- 0,68 19,7
- 0,55 - 1,36
- 6,45 16,4
+ 20,03 14,1
- 0,91 + 33,38
-19,12
1,576
- 28,35
0,65
+ 0,23 + 6,99
+ 2,36 112,9
+ 9,98 94,82
- 1,05 - 10,74
+ 3,16
17,88
+ 15,34 14,42
- 0,35 - 3,41
+ 3,58 33,05
- 22,69 26,75
+ 0,17 + 68,61
- 8,72
0,948
+203,5
0,367
+ 1,68 + 14,02
- 3,55 43,3
+ 32,83 33,55
+ 0,22 + 4,76
+ 8,41
9,3
+ 28,31
7,8
+ 0,8 + 80,95
- 9,31
0,477
+322,22
0,21
+ 0,72 - 7,89
+10,99 23,1
- 36,36 17,82
- 1,27 - 6,24
+ 1,08 23,2
+ 36,7
17,18
+ 0,12 - 6,99
+ 4,35 99,05
- 20,7
76,05
+ 1,41 + 4,13
+15,25 16,2
+113,69 11
- 0,14 - 6,95
+ 5,3
79,8
+ 11,69 59
+ 0,6
+ 7,57 78,5
- 17,16 66,1
+ 0,88 - 4,2
- 2,65
4,798
+ 8,64
4,036
+ 1,97 - 17,75
+ 0,97 47,8
+ 9,85 32,85
+ 0,14 - 3,95
+ 3,99 24,28
+ 1,81 20,39
+ 0,36 + 10,24
+ 1,08 1420
+ 20,7 1255
- 0,2 + 8,34
+ 2,86 25,35
- 11,88 22,4
- 1,19 - 18,18
+ 0,73 53,48
- 23,87 37,34
- 2,11 + 7,1
+ 4,68
3,611
+204,08
2,697
+ 0,1 + 31,95
+24,44
4,1
- 23,68
1,295
+ 0,08 + 2,41
+ 5,54 28,64
+ 6,89 23,08
+ 0,34 + 16,43
+ 4,23 357,1
+ 39,99 291,6
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Date Détach. coupon / Div
cie Du camBoDGe (cbDG)
1,72
1,05
1,01
1,72
0,65
3,78
1,18
1,83
3,06
1,86
1,89
3,46
0,58
1,11
1,91
1,34
4,05
0,7
2,13
0,46
1,24
2,51
0,82
3,77
0,97
0,96
a
clot
% Veil % an
bpa
+ haut % mois + haut an per
+ bas % 52 s. + bas an rDt
/070518
12/06/17 48 559.735
c 1,043
1413902
fr0004026714
393.573.788
cnP assurances (cnp) GR
a 20,8
316484
fr0000120222
03/05/18 0,84 686.618.477
coFace (cofa) g
a 10,48
87309
fr0010667147
22/05/17 0,13 157.248.232
colas (re)
a 188,2
391
fr0000121634
30/04/18 8,2 32.654.499
Dassault aV. (am) G
a 1714
3302
fr0000121725
29/05/17 12,1 8.311.921
Dassault sYstèmes (DsY) LR a 110,25
150738
fr0000130650
30/05/17 0,53 260.506.586
DBV tecHnoloGies (Dbv) G
B 38,7
52484
fr0010417345
29.718.352
DericHeBourG (DbG) g
B 7,33
160054
fr0000053381
13/02/18 0,14 163.878.780
DeVoteam (Dvt) g
c 91,3
1699
fr0000073793
29/06/17 0,6 8.332.407
Dir. enerGie (Dir)
42,24
7973
fr0004191674
02/06/17 0,25 45.096.418
DnXcorP (DnX) g
c 8,6
22853
fr0010436584
10/07/17 0,37 2.834.575
eDenreD (eDen) G
a 29
381390
fr0010908533
12/05/17 0,31 235.402.740
eDF (eDf) LR
a 11,855
eX-Ds 7/03/17
3816612
fr0010242511
16/11/17 0,15 2.927.438.804
eiFFaGe (fGr) LR
a 100,4
101130
fr0000130452
15/05/17 1,5 98.003.766
eKinoPs (eKi) g
3,525
35572
fr0011466069
21.242.747
elior (elior) G
a 16,33
289021
fr0011950732
16/03/18 0,42 172.289.164
elis (elis) G
a 20,7
185216
fr0012435121
29/05/17 0,37 219.370.207
eos imaGinG (eosi)
c 5,53
1604
fr0011191766
22.641.483
eramet (era) Gg
a 156
46725
fr0000131757
20/05/13 1,3 26.633.660
erYtecH PHarma (erYp) g
B 17,79
10469
fr0011471135
17.937.035
esi GrouP (esi) g
c 37,9
489
fr0004110310
5.955.072
eurazeo (rf) G
a 70,05
86678
fr0000121121
30/04/18 1,25 74.315.130
euro ressources (eur)
c 3,35
429
fr0000054678
13/06/17 0,15 62.491.281
euroFins scientiFic (erf) G
a 447,2
11877
fr0000038259
29/06/17 1,7 17.600.716
euroPcar GrouPe (eucar) G
a 9,54
156281
fr0012789949
29/05/17 0,41 161.030.883
eurotunnel (GrouPe) (Get) LR a 11,825
402101
fr0010533075
24/05/17 0,26 550.000.000
eutelsat com. (etl) LG
a 17,955
395106
fr0010221234
21/11/17 1,21 232.774.635
eXel inDustries (eXe) g
B 107,5
939
fr0004527638
14/02/18 1,58 6.787.900
Faurecia (eo) G
a 70,92
188057
fr0000121147
02/06/17 0,9 138.035.801
FFP (ffp) g
a 100,4
3791
fr0000064784
16/05/17 1,8 25.072.589
FiGeac aero (fGa) g
B 17
8802
fr0011665280
31.839.473
Fin. oDet (oDet)
a 950
78
fr0000062234
12/06/17 1 6.585.990
Fnac DartY (fnac)
a 91
17816
fr0011476928
26.658.135
Foncière Des murs (fmu)
a 26,4
1236
fr0000060303
11/04/18 1,55 106.252.098
Foncière Des réGions (fDr) G a 95,25
157342
fr0000064578
17/05/17 4,4 74.863.035
Foncière lYonnaise (flY)
a 57,4
374
fr0000033409
30/04/18 2,3 46.528.974
FromaGeries Bel (fbel)
a 468
1
fr0000121857
17/05/17 9,75 6.872.335
Futuren (ftrn)
c 1,13
n/P reGr.
6214
fr0011284991
277.134.987
Geci international (Gecp) g
c 0,197
446903
fr0000079634
01/10/01 0,1 127.419.807
Gecina (Gfc) G
a 145,1
116064
fr0010040865
06/03/18 2,65 75.420.688
Gemalto (Gto) L
a 49,85
247082
nl0000400653
22/05/17 0,43 90.423.814
GenFit (Gnft) G
B 23,94
56008
fr0004163111
31.166.437
GensiGHt (siGht)
c 3,04
8773
fr0013183985
24.234.223
fr0000079659
claranoVa (cla) g
2,87
ouv
vol.
nb titres
1,04
1,044
1,033
20,92
20,94
20,76
10,4
10,56
10,36
187,8
189,8
187,4
1708
1715
1700
111,35
111,55
109,95
38,64
38,98
38,28
7,345
7,39
7,265
92,1
92,5
91,1
42,24
42,34
42,24
8,2
8,6
8,14
28,87
29,17
28,82
12,22
12,365
11,845
100,4
100,95
100,05
3,53
3,555
3,48
16,31
16,47
16,31
20,6
20,74
20,6
5,54
5,55
5,51
156
157,4
152,8
17,63
17,9
17,45
37,9
37,9
37,7
70
70,35
69,75
3,38
3,39
3,35
448,4
449,8
444
9,47
9,54
9,435
11,8
11,88
11,775
18,005
18,04
17,66
106
107,5
106
70,38
71,06
69,92
100,6
101
100,2
17,04
17,04
16,86
950
952
938
90,45
91,15
89,8
26,5
26,5
26,4
96,15
96,65
95,05
57,4
57,4
57,2
468
468
468
1,13
1,135
1,13
0,194
0,197
0,192
144,6
145,9
144,6
49,75
49,89
49,75
24,32
24,34
23,94
3,03
3,06
3
- 5,46
- 6,9 7550
+ 0,75 6550
- 0,38 +112,24
+16,07
1,223
+125,11
0,491
+ 0,87 + 8,65
- 2,15
21,62
+ 3,16
19,02
- 1,14 + 16,67
+ 5,16 10,76
+ 42,47
8,18
- 1,16 + 3,47
+ 3,64 192
+ 17,38 173,8
+ 0,18 + 31,6
+ 5,24 1715
+ 31
1267
+ 1,23 + 25,69
- 0,09 113
+ 32,76 87,52
+ 0,21 - 7,77
- 1,53 47,38
- 40,58 32,88
+ 0,89 - 19,39
- 1,41
9,18
+ 47,4
6,96
+ 0,11 + 23,05
+ 1,77 92,8
+ 45,96 72,5
- 0,28 + 6,96
+41,27 42,8
+ 2,28 28,3
- 10,09 + 31,2
+ 9,33 10
+ 10,07
5,8
- 0,1 + 19,4
- 0,76 29,41
+ 21,56 23,74
+ 3,04 + 17,27
+ 9,3
12,365
+ 37,97
9,832
+ 0,25 + 9,92
+ 6,13 100,95
+ 27,54 87
+ 0,28 - 24,57
-15,45
5,49
- 38,11
3,46
- 5,31
- 6,05 19,71
- 31,61
16,1
- 10,49
+ 4,73 23,94
+ 4,22 18,51
+ 0,36 + 15,9
+ 8,41
5,92
+ 15,42
4,75
- 0,19 + 57,53
+26,42 167,2
+277,91 98,2
- 0,9 - 4,7
+ 2,03 19,57
- 34,7
16,01
- 18,49
- 2,07 47
- 34,67 34,8
- 0,07 - 4,55
- 1,34 82,286
+ 18,15 67,9
- 0,3 - 3,43
+ 0,9
3,61
- 4,52
3,14
+ 0,27 - 11,66
+ 5,61 545,5
- 3,36 382,2
- 0,21 - 7,61
+ 1,61
11,78
- 17,83
8,59
- 0,21 + 10,07
+ 1,29 12,49
+ 12,97 10,11
+ 0,17 - 6,69
+ 3,15
19,845
- 16,29 15,845
- 1,4 - 8,62
- 0,93 125,5
+ 10,76 102
- 0,82 + 8,06
+ 4,02 74,5
+ 51,4
62,32
+ 0,4 + 0,3
- 3,64 106,2
+ 13,36 94,5
+ 0,47 - 9,79
+ 4,41
19,5
- 15,35 15,76
+ 0,42 - 3,65
- 7,32 1090
+ 17,53 884
- 10,18
+ 4,87 106,6
+ 31,95 81,05
+ 0,38 - 7,41
- 7,99 29,9
+ 3,11
26
+ 1,1 + 1,77
+ 8,52 96,8
+ 12,83 84,6
+ 5,11
- 2,71 63,4
+ 15,26 54,4
- 4,49
- 4,1 565
- 13,65 468
1,14
+ 0,89
1,125
+ 0,52 +115,56
0,32
- 35,33
0,09
- 6,04
+ 2,34 161,9
+ 9,53 137,3
- 0,2 + 0,51
+ 0,2
50,14
- 6,59 49,1
+ 1,33 + 1,67
+ 2,79 28,28
- 24,94 22
+ 0,33 - 50,97
-11,66
7,68
- 57,2
2,56
0,71
4,02
1,25
4,37
0,71
0,48
1,91
0,65
0,59
5,24
2,15
1,23
1,49
2,58
1,8
1,79
4,44
0,45
4,31
2,2
6,72
1,49
1,28
1,79
0,11
2,08
4,21
11,81
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Devise / Date Détach. / Div
Genticel (Gtcl) g
Valeurs françaIses
ouv
clot
vol.
+ haut
nb titres
+ bas
1,47
1,482
31265
1,5
fr0011790542
77.850.006
1,456
Gl eVents (Glo) g
B 26
26
3131
26,1
fr0000066672
30/06/17 0,65 23.402.711
25,8
GrouPe crit (cen) g
89,8
B 89,5
3899
90
fr0000036675
28/06/17 0,4 11.250.000
89
GrouPe Flo (flo) g
c 0,263
0,266
eX D s 13/06/17
12203
0,267
fr0004076891
08/07/14 0,06 765.157.113
0,263
GrouPe GorGé (Goe) g
B 16,56
16,42
1508
16,56
fr0000062671
26/06/15 0,32 13.502.843
16,38
GrouPe lDlc (lDl) g
c 17,26
17,28
nom.
2627
17,28
17,2
fr0000075442
06/10/16 0,5 6.322.106
GrouPe PartoucHe (parp)
26,9
27,2
reGr.
143
27,2
fr0012612646
11/09/17 0,31 9.627.034
26,6
Gtt (Gtt) Gg
a 54,1
53,75
27458
54,35
fr0011726835
27/09/17 1,33 37.028.800
53,5
Haulotte GrouP (piG)
B 16,94
17,02
6365
17,14
fr0000066755
05/07/17 0,22 31.371.274
16,84
Hermès international (rms) LRa 572
580,2
56880
581
fr0000052292
20/02/18 1,5 105.569.412
570,4
HiGH co (hco) g
c 4,9
4,895
4844
4,9
fr0000054231
02/06/17 0,12 22.421.332
4,885
HuBwoo (hbW) g
c 0,177
0,177
339
0,177
fr0004052561
136.345.527
0,177
icaDe (icaD) G
a 79,45
79,45
72069
79,6
fr0000035081
02/05/18 4,3 74.111.186
79
iD loGistic (iDl) g
B 153,4
154,8
1438
154,8
fr0010929125
5.593.975
153,2
iliaD (ilD) LR
a 169,2
169,65
98587
170,4
fr0004035913
21/06/17 0,44 58.946.268
168,6
imerYs (nK) G
a 75,3
75,35
71290
75,5
fr0000120859
09/05/17 1,87 79.604.285
74,8
inGenico GrouP (inG) LR
a 74,28
75,48
372960
76,96
fr0000125346
17/05/17 1,5 62.363.114
73,88
innate PHarma (iph) g
B 6,32
6,415
68189
6,44
fr0010331421
57.600.100
6,32
insiDe secure (insD)
c 2,445
2,46
24155
2,47
fr0010291245
44.119.162
2,425
inter ParFums (itp) g
B 39
39,3
10430
39,6
fr0004024222
09/05/18 0,67 39.059.662
38,9
iPsen (ipn) G
a 130,2
130,05
115667
131
fr0010259150
09/06/17 0,85 83.782.308
129,1
iPsos (ips) G
a 30,94
31,26
43472
31,42
fr0000073298
03/07/17 0,85 44.436.235
30,94
JacQuet metal serVice (JcQ) g B 30,2
30,3
21158
30,4
fr0000033904
05/07/17 0,5 24.028.438
30,15
JcDecauX (Dec) G
a 29,56
29,46
99697
29,66
fr0000077919
16/05/17 0,56 212.676.701
29,42
KauFman & BroaD (Kof)
B 42,2
41,46
19958
42,56
fr0004007813
09/05/18 2,1 21.073.535
41,4
KlePierre (li) LR
a 34,4
34,04
447751
34,4
fr0000121964
26/04/18 1,96 314.356.063
34
Korian (Kori)
a 29,32
29,26
36990
29,42
fr0010386334
28/06/17 0,6 80.983.563
29,22
laGarDère (mmb) G
a 23,03
23,05
366715
23,17
fr0000130213
07/05/18 1,3 131.133.286
22,91
latecoere (lat) g
c 5,45
5,49
52685
5,49
fr0000032278
29/06/07 0,75 94.394.902
5,43
le Bélier (beli) g
c 58,7
59,2
648
59,5
fr0000072399
06/06/17 1,1 6.582.120
58,7
lna santé (lna) g
B 54
54,3
2340
54,3
fr0004170017
06/07/17 0,24 9.705.937
54
lectra (lss)
B 23,25
23,2
4159
23,25
fr0000065484
02/05/18 0,38 31.577.881
23,1
lineData sVices (lin) g
B 34,05
34,1
1141
34,3
fr0004156297
05/07/17 1,5 7.293.356
34
lisi (fii) g
a 31,8
31,25
21703
31,85
fr0000050353
02/05/18 0,48 54.023.875
31,1
m6-métroPole tV (mmt) G
a 20
20,18
95402
20,28
fr0000053225
17/05/17 0,85 126.414.248
19,94
maisons Du monDe (mDm)
B 35,5
35,44
42286
35,64
35,38
fr0013153541
10/07/17 0,31 45.241.894
maisons France conF. (mfc) g B 50,9
50,9
1432
51
fr0004159473
06/06/17 1 6.937.593
50,5
manitou (mtu) g
B 36,7
37,4
8247
37,5
fr0000038606
09/06/17 0,43 39.617.974
36,7
marie BrizarD w & s (mbWs)
B 7,6
7,65
19116
7,72
fr0000060873
27/09/07 0,5 28.336.515
7,58
mauna Kea (mKea)
c 2,72
2,725
57919
2,73
fr0010609263
23.147.338
2,7
mercialYs (merY) G
a 15,94
16
46932
16,02
fr0010241638
30/04/18 0,68 92.049.169
15,94
mersen (mrn) g
B 39,4
40,25
30504
40,4
fr0000039620
04/07/17 0,5 20.635.491
39,4
metaBolic eXPlorer (meteX) g c 2,05
2,02
22631
2,05
fr0004177046
23.261.500
2,015
mGi coutier (mGic) g
B 29,3
29,25
8688
29,45
fr0000053027
04/07/17 0,3 26.741.040
29,2
nanoBiotiX (nano) g
B 13,07
13,08
9938
13,1
fr0011341205
19.633.373
13,02
natiXis (Kn) LR
a 6,816
6,91
3502345
6,914
fr0000120685
26/05/17 0,35 3.138.305.787
6,78
natureX (nrX) g
B 134,2
134
9524
134,2
fr0000054694
03/07/14 0,1 9.548.741
134
netGem (ntG) g
c 2,42
2,44
1383
2,44
fr0004154060
07/06/17 0,15 29.664.667
2,42
neXans (neX) G
a 40,3
40,64
155788
40,94
fr0000044448
16/05/17 0,5 43.494.691
40,19
neXitY (nXi) G
a 53,45
53,05
52275
53,45
fr0010112524
06/06/17 2,4 56.129.724
53
nicoX (coX)
B 8,555
8,525
52701
8,615
fr0013018124
22.869.669
8,5
nrJ GrouP (nrG) g
B 8,58
8,58
879
8,6
fr0000121691
15/05/12 0,3 78.417.846
8,58
oeneo (sbt) g
B 9,96
9,94
5997
9,98
fr0000052680
31/07/17 0,14 63.180.843
9,94
onXeo (onXeo) g
B 1,312
1,312
27748
1,326
fr0010095596
50.695.653
1,31
orPéa (orp) G
a 108,5
108,05
35694
108,7
fr0000184798
07/07/17 1 64.586.323
108,05
Parrot (parro) g
B 5,32
5,27
12331
5,32
fr0004038263
30.174.671
5,24
PHarmaGest int. (pha)
56,7
57
1045
57
fr0012882389
29/06/17 0,65 15.174.125
55,7
Pierre & Vacances (vac) g
B 39,5
39
1622
39,95
fr0000073041
19/03/12 0,7 9.804.565
39
PiXium Vision (piX) g
c 2,075
2,075
35682
2,085
fr0011950641
20.813.963
2,06
Plastic omnium (pom) G
a 39,8
39,99
60650
40,03
fr0000124570
02/05/18 0,67 150.976.720
39,62
PlastiValoire (pvl)
B 19,5
19,48
DiV 8 02/05/17
5851
19,5
fr0013252186
05/04/18 0,27 22.125.600
19,36
PsB inDust. (psb)
c 51,8
52,2
1541
52,8
fr0000060329
25/04/17 1,8 3.675.000
51,6
Quantel (Qua) g
c 12,46
13,3
83159
13,48
fr0000038242
15.771.457
12,44
rallYe (ral)
a 13,16
13,17
44433
13,5
fr0000060618
18/05/17 1,4 52.064.824
12,89
recYleX sa (rX)
c 10,02
10,22
25315
10,29
fr0000120388
04/07/90 0,61 25.533.982
10,02
rémY cointreau (rco) G
a 117
117,5
35912
117,8
fr0000130395
01/08/17 1,65 50.223.800
116,9
reXel (rXl) G
a 13,075
13
669695
13,155
fr0010451203
05/07/17 0,4 303.343.177
13
roBertet sa (cbe)
B 418
418
c.i.P.
22
418
fr0000045601
29/06/17 4,6 143.616
418
roBertet sa (cbr)
B
/121016
c.D.V. nom.
fr0000045619
rotHscHilD & co (roth)
a 30,2
30,4
12003
30,4
fr0000031684
02/10/17 0,68 77.447.512
30,05
ruBis (rui)
a 65,1
63
DiV 2 28/07/17
247054
65,2
fr0013269123
95.065.740
61,4
% Veil % an
bpa
% mois + haut an per
% 52 s. + bas an rDt
+ 1,51 - 10,72
- 7,49
2,08
- 27,71
1,42
- 0,38 + 6,12
+ 3,59 27,9
+ 12,07 22,6
2,5
+ 0,34 + 23,39
- 1,75 95
+ 19,46 72
0,45
+ 1,14 + 2,31
+ 4,72
0,34
- 65
0,23
- 0,73 + 4,79
+ 2,75 19,04
- 26,33 13,44
+ 0,12 - 13,56
+ 8,41 22,2
- 34,47 15,36
+ 0,74 - 19,5
+ 2,64 36,5
- 27,43 25,4
1,14
- 0,92 + 7,29
- 0,92 60,15
+ 49,93 47,76
2,47
+ 0,83 + 5,52
+ 4,29 19,68
+ 13,54 15,64
1,29
+ 1,43 + 30,02
+15,12 581
+ 30,51 417,9
0,26
- 0,1
- 0,1
+ 1,77
5,43
- 22,67
4,3
2,45
- 0,56 + 10,63
- 9,23
0,204
+ 18
0,172
+ 0,38 - 3,03
- 0,19 88,65
+ 11,04 76,25
+ 0,65 + 14,5
+ 4,17 154,8
+ 10,48 120
+ 0,3 - 15,07
+ 4,95 214,4
- 26,4 160,1
0,26
+ 0,47 - 4,06
- 5,81 87,8
- 2,97 74,55
2,48
+ 1,62 - 15,2
+ 3,82 94,34
- 12,22 62,52
1,99
+ 1,02 + 35,05
+ 1,83
6,995
- 44,22
4,714
+ 0,82 - 16,33
- 0,81
3,12
- 17,45
2,4
+ 0,9 + 13,75
+ 6,22 40,55
+ 32,24 33,8
1,71
- 1,33 + 30,61
+ 2,52 137,35
+ 20,92 99
0,65
+ 0,84 + 1,82
+ 0,13 34,5
+ 3,44 29,48
2,72
+ 0,66 + 10,18
+1
32,9
+ 10,85 26,7
1,65
- 0,41 - 12,33
+ 4,32 36,9
- 0,81 27,16
1,9
- 1,33 + 4,62
- 5,04 45,3
+ 10,41 39,2
4,46
- 0,96 - 7,16
+ 3,28 38,58
- 8,54 31,55
- 0,48 - 0,63
+ 7,34 30,38
- 5,06 22,84
2,05
+ 0,44 - 13,77
- 0,9
27,17
- 16,82 21,99
5,64
+ 0,92 - 3,85
+ 0,37
6
+ 42,6
4,35
+ 0,34 + 18,38
+ 0,17 66,3
+ 41,42 50,1
1,86
+ 0,19 - 7,81
- 1,81 60
+ 1,02 50,5
0,43
- 7,75
- 3,33 26,3
- 11,65 20,35
1,64
+ 0,29 - 13,25
+ 1,64 39,45
- 32,15 30,25
4,4
- 1,88 - 22,07
-12,59 41,75
- 12,23 29,55
1,54
+ 1,51 - 6,29
- 3,72 24,34
- 8,42 19,75
4,21
- 0,51 - 6,12
+16,66 38,58
+ 10,23 29,02
0,88
+ 0,2 - 15,07
63,9
- 14,8
50
1,97
+ 1,91 + 22,62
+ 8,72 37,95
+ 23,8
29,5
1,15
+ 0,66 - 39,19
-13,07 13
- 47,53
7,42
- 0,18 - 42,51
- 7,16
5,41
+ 6,45
2,685
+ 0,31 - 13,26
+ 3,63 18,75
- 11,11
15,3
+ 1,9 + 7,79
+10,12
41,9
+ 48,25 35,3
1,24
- 0,98 - 11,4
+ 2,02
2,52
- 21,09
1,922
- 13,23
- 4,57 36,8
- 18,3
27,55
1,03
+ 0,38 - 11,8
+ 3,97 15,61
- 22,74 12,02
+ 1,38 + 4,76
+ 3,17
7,45
+ 5,9
6,376
5,07
+ 51,29
135,4
+ 52,93 84,1
+ 0,83 + 0,83
+ 3,83
2,9
+ 2,09
2,3
6,15
+ 1,25 - 20,49
- 2,19 52,26
- 20,78 38,15
1,23
- 0,75 + 6,91
+ 1,34 54,55
+ 1,05 45,28
4,52
- 0,29 - 15,93
- 4,37 10,95
- 18,15
8,46
- 5,92
- 0,92
9,24
- 15,88
8,06
- 0,6 - 3,02
- 1,97 10,94
+ 6,77
9,55
1,41
- 0,08 + 21,48
- 0,08
2,49
- 54,91
1,09
- 0,51 + 9,92
+ 4,75 109,55
+ 11,15
87,5
0,93
- 0,75 - 40,25
- 7,54
9,56
- 42,97
5,09
+ 0,35 + 29,69
+ 2,7
59,6
+ 43,43 44,05
1,14
- 1,27 - 14,9
+ 6,12 45,65
- 17,25 34,2
- 18,6
-22,03
4,085
- 67,79
2,02
+ 5,53
- 0,5
41,95
+ 10,78 36
1,23
- 0,1 + 4,17
+ 6,1
20,1
- 11,45 16,6
10,27
+ 0,77 + 17,33
+13,97 52,8
+ 5,14 44,2
3,45
+ 7,61 + 88,65
+40,59 13,48
+119,83
6,8
+ 1,23 - 11,19
+ 8,66 16,32
- 38,02
11,35
10,63
+ 2,2 - 21,57
- 3,13
15,35
+183,1
9,68
+ 0,6 + 1,73
- 0,51 120,8
+ 23,76 99,05
1,4
- 0,76 - 14,02
- 3,92 15,58
- 16,96 12,455
3,08
+ 1,95 + 39,33
+12,35 418
+ 61,3 330
1,1
+ 0,66 - 0,44
- 1,62 33,85
+ 5,56 28,25
- 2,55 + 6,82
+ 5,88 65,6
+ 20,06 53,55
2,24
srD suite
Valeurs françaIses
Valeurs mnémo / info /
ouv
clot
ost
vol.
+ haut
isin / Devise / Date Détach. / Div nb titres
+ bas
sartorius steD. Bio. (Dim)
a 80,85
81,55
DiV 6 10/05/16
39558
82,1
fr0013154002
09/04/18 0,46 92.180.190
80,85
saVencia (bh)
B 84,8
85,2
389
85,6
fr0000120107
15/05/17 1,6 14.032.930
84,6
scor (scr) LR
a 33,35
33,23
271394
33,38
fr0010411983
30/04/18 1,65 191.807.715
33,14
seB (sK) G
a 159,8
160,2
19164
160,4
fr0000121709
16/05/17 1,72 50.169.049
159,2
seQuana (seQ)
c 0,575
0,572
123614
0,579
fr0011352590
65.183.351
0,57
ses-imaGotaG (sesl) g
B 27,65
27,15
10890
27,7
fr0010282822
25/06/12 0,5 13.384.229
26,6
sHowroomPriVé (srp) g
B 7,03
7
23423
7,03
fr0013006558
32.804.103
6,98
siPH (siph) g
B 85
85
459
85
fr0000036857
20/06/14 0,98 5.060.790
85
soitec (soi) G
B 76,2
76,05
eX-Ds 13/05/16 reGr.1P20
164695
76,3
fr0013227113
30.311.510
74,55
solocal GPe (local) g
B 1,023
1,019
reGr.
1392106
1,028
fr0012938884
582.684.440
1,012
soPra steria GP (sop)
a 174,4
174,4
16163
175
fr0000050809
03/07/17 2,2 20.547.701
173
sPie (spie) G
a 18,17
18,23
170866
18,62
fr0012757854
27/09/17 0,16 150.000.000
18,11
sQli (sQi)
38,5
38,65
1510
38,75
fr0011289040
21/07/17 0,88 3.959.538
38,35
st DuPont (Dpt) g
c 0,138
0,142
9764
0,142
fr0000054199
16/09/14 0 524.279.556
0,138
steF (stf) g
B 111,6
110,4
1444
111,6
fr0000064271
04/05/18 2,45 13.165.649
107,8
stentYs (stnt) g
c 1,372
1,364
48732
1,374
fr0010949404
26.824.657
1,356
suez enVironnement (sev) LR a 11,94
11,89
1187762
11,965
fr0010613471
15/05/17 0,65 621.362.579
11,85
suPersonic im. (ssi) g
c 1,732
1,778
36991
1,778
fr0010526814
23.209.127
1,732
sworD GrouP (sWp) g
B 35,55
36,25
3104
36,3
fr0004180578
03/05/18 1,02 9.544.965
35,55
sYnerGie (sDG) g
B 52,7
52,5
1306
52,9
fr0000032658
21/06/17 0,6 24.362.000
52,4
tarKett (tKtt) G
a 25,1
25,28
60445
25,32
fr0004188670
04/07/17 0,6 63.722.696
24,94
tecHnicolor (tch) G
a 1,41
1,406
3150434
1,433
fr0010918292
21/06/17 0,06 414.461.178
1,38
telePerFormance (rcf) G
a 136,7
135,7
116227
137
fr0000051807
25/04/18 1,85 57.780.000
135,4
terreis (ter)
B 43
42,8
211
43
fr0010407049
14/11/17 0,4 25.239.254
42,8
tF1 (tfi) G
a 10,24
10,22
165811
10,25
fr0000054900
30/04/18 0,35 209.880.940
10,15
tHales (ho) LR
a 111,3
110,95
145809
111,3
fr0000121329
06/12/17 0,45 212.717.647
110,65
tHermaDor GrouPe (thep) g B
/080518
fr0000061111
23/04/18 3,4
tiKeHau caPital (tKo)
a 27,8
eX D s 03/07/17
3314
fr0013230612
70.888.284
touaX (toup) g
c 10
559
fr0000033003
30/12/14 0,5 7.011.547
transGène (tnG)
B 2,82
24698
fr0005175080
62.075.190
triGano (tri) g
B 153,1
14190
fr0005691656
11/01/18 1,3 19.336.269
uBisoFt entertainment (ubi) G a 85,54
238604
fr0000054470
111.645.032
Vallourec (vK) G
a 5,12
3239347
fr0000120354
04/06/15 0,81 457.987.760
ValneVa (vla) g
B 3,99
34702
fr0004056851
78.773.618
Vicat (vct) G
a 64,4
15941
fr0000031775
20/04/18 1,5 44.900.000
Vilmorin & cie (rin) G
a 57,5
9894
fr0000052516
13/12/17 1,6 20.833.902
VirBac (virp) g
a 124,4
15443
fr0000031577
26/06/15 1,9 8.458.000
VranKen-PommerY m. (vrap)
B 23,5
221
fr0000062796
06/07/17 0,8 8.937.085
waVestone (Wave)
B 157,6
1144
fr0004036036
02/08/17 0,61 4.966.882
wenDel (mf) G
a 127,7
29099
fr0000121204
23/05/17 2,35 46.253.210
worlDline (Wln) G
a 42,42
38613
fr0011981968
132.175.623
X-FaB silicon (Xfab)
a 9,29
48993
be0974310428
130.781.669
XPo loGistics (Xpo) g
a 308
14
fr0000052870
13/07/17 1,28 9.836.241
% Veil % an
bpa
% mois + haut an per
% 52 s. + bas an rDt
+ 0,93 + 35,26
+ 8,59 82,1
+ 25,25 59,75
0,52
+ 0,71 + 5,55
- 3,84 88,8
+ 3,9
78,4
1,88
- 0,06 - 0,94
- 3,37 36,89
- 6,84 31,78
4,97
+ 0,25 + 3,72
+ 1,59 175,9
+ 5,74 152,1
1,07
- 0,18 - 17,1
-15,51
0,9
- 46,59
0,558
- 1,63 - 9,08
+ 6,47 30,5
- 16,07 23,6
- 0,43 + 10,41
- 5,91
11,7
- 71,92
6,27
- 0,59 + 1,74
87,9
+ 49,2
83,9
- 0,2 + 27,92
+24,06 77,2
+ 78,81 54,6
- 0,59 + 22,77
- 8,61
1,297
- 13,79
0,832
- 0,12 + 11,9
+ 4,49 177,7
+ 23,51 145,8
1,26
+ 0,11 - 16,01
+ 2,13 22,4
- 30,57
17,11
0,88
- 0,13 + 9,27
+ 8,72 40,2
- 14,59 33
2,28
+ 2,16 - 5,33
- 5,33
0,205
- 16,47
0,138
- 0,9 + 16,92
+ 7,18 111,6
+ 23,35 92
2,22
- 0,58 - 10,99
+ 0,29
2,011
- 40,05
1,26
- 0,34 - 18,92
+ 0,38 14,925
- 28,46 10,58
5,47
+ 2,78 - 5,43
+ 9,21
2,32
- 9,44
1,508
+ 1,97 + 7,12
+ 3,42 37,8
+ 11,2
32,5
3,31
- 0,38 + 19,63
+ 2,74 54,5
+ 35,45 43,55
1,14
+ 0,24 - 27,73
- 5,74 37,34
- 41,21
21,38
2,37
- 0,14 - 51,01
+ 9,76
3,328
- 70,17
1,152
- 0,8 + 13,6
+ 7,61 138,8
+ 16,38 111
1,36
- 0,23
+ 5,42 48,2
+ 11,31 39,2
+ 0,2 - 16,81
- 2,29 12,89
- 12,8
9,76
3,43
- 0,05 + 23,44
+ 9,26 111,3
+ 12,5
84,3
0,41
+ 2,2
+ 2,65 133
+ 23,91 111
2,93
27,7
+ 26,2
27,9
+ 1,47 29,3
27,7
+ 16,9
21,4
10
- 14,46
10
+ 1,21
12,4
9,98
- 11,5
9,1
2,815 + 0,18 - 0,53
2,82
- 1,57
3,46
2,75
- 13,91
2,715
150,5
- 1,51 + 2,17
153,1
- 1,95 162,7
150,3
+ 49,68 135
0,86
85,96 + 0,54 + 34,02
86,28
+17,27 87,1
84,76 + 86,36 61,6
5,034 - 0,91 - 0,02
5,18
+10,06
6,078
5,018
- 17,97
4,152
3,98 + 0,38 + 43,68
3,995 + 9,94
4,13
3,935 + 32,67
2,78
64
- 0,62 - 2,72
64,5
+ 2,15 70,9
63,75
- 1,39 59,55
2,34
58,1
+ 1,04 - 34,23
58,6
-16,4
91,9
57,5
- 16,1
56,4
2,75
124,4
+ 0,73
126,2
+ 1,47 130,4
124,4
- 15,69 103
23,3
+ 0,43 - 1,27
23,5
+ 1,75 24,4
23,2
+ 1,66 22,5
3,43
159
+ 0,89 + 28,96
160
+15,22 160
157,6
+ 88,17 124
0,38
127,5
- 0,24 - 11,7
128,1
+ 2,82 152,6
127,1
- 5,17 120,6
1,84
42,52 + 0,81 + 4,55
42,66
+ 3,35 47
42,2
+ 32,88 39,74
9,39 + 0,43 - 2,22
9,45
+ 7,44 11
9,16
+ 15,07
7,63
304
- 0,65 + 18,06
308
+ 1,33 322
304
+ 53,92 244
Autres Valeurs de la Zone euro
Gemalto (Gto) L
nl0000400653
noKia (noKia) R
fi0009000681
ses (sesG) LR
lu0088087324
a 49,85
247082
22/05/17 0,43 90.423.814
a 5,3
901549
24/05/17 0,12 5.839.381.803
13,225
795129
23/04/18 0,68 351.105.589
49,75
49,89
49,75
5,35
5,36
5,296
13,33
13,365
13,095
- 0,2 + 0,51
+ 0,2
50,14
- 6,59 49,1
+ 0,98 + 37,39
+19,29
5,36
- 4,79
3,845
+ 0,45 + 2,46
+16,67 14,095
- 36,07 10,55
4,21
11,81
0,3
18,07
3,18
6
VAleurs Zone InternatIonale
General electric (Gne)
12,14
11815
usD 23/02/18 0,08 8.685.338.000
8,32
5166
Gb0005405286
usD 22/02/18 0,21 20.092.773.984
laFarGeHolcim ltD (lhn)
a 45,8
242814
ch0012214059
chf 08/05/17 2 606.909.080
scHlumBerGer (slb)
a 60,6
528
an8068571086
usD 06/02/18 0,5 1.434.212.164
stallerGenes Greer (staGr) a 26,2
1478
Gb00bZ21rf93
13.861.042
us3696041033
HsBc (hsb)
a
12,18
- 1,14 - 17,09
12,48
+15,56 16,12
12,14
- 54,36 10,32
8,325 + 0,27 - 2,52
8,363 + 6,59
8,996
8,286 + 4,32
7,497
45,63
- 0,15 - 3
45,99
+ 2,72 51,1
45,52
- 11,35 43,3
59,8
- 0,66 + 7,05
60,6
+10,74 65,4
59,2
- 10,77 51
25,85
- 0,58 - 32,87
26,35
- 4,26 41,7
25,85
- 26,14 24,05
La cote a changé.
Vous pouvez retrouver
les Bourses internationales
sur http://investir.lesechos.fr
1,29
52,19
4
3,45
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 33
Les Echos Vendredi 11, samedi 12 mai 2018
euronext//taux&changes//matières premières
actions
françaises
euronexT hors srd
isin
valeur
ouv
+ht
fr0000076887 a.s.t. groupeg
c 13
13,36
fr0013185857 abeo
c 35,7
36
fr0000076861 acteosg
c 5,02 5,06
be0974269012 ad capital
0,1
0,1
fr0000062978 adl partnerg
c 16
16,1
fr0012821890 adux (ex:hi media) c 4,54 4,6
fr0004152874 advenisg
c 1,9
1,9
fr0013296746 advicenne
c 11,618 11,62
fr0000053043 advini
c 34,6 34,6
fr0000036105 affine reg
c 16,36 16,5
fr0000044612 afone
c
fr0000062804 alpha mos
c
fr0000039216 altareit
b338
338
fr0011051598 amoebag
c 5,54 5,8
fr0013258589 antalis
b 1,612 1,626
b 44
44
fr0010481960 argang
fr0012185536 artea
c
fr0000076952 artois
a
fr0011992700 ateme
c 16,7
16,9
fr0004042083 au femining
b
fr0000061780 augros cp
c
fr0013183589 aures tech.
c 50,7
50,8
fr0011800218 awoxg
2,04 2,08
fr0000064123 baccarat
b
mc0000031187 bains monaco
b 51,2
51,2
fr0013258399 balyo
c 5,6
5,92
fr0000062788 barbara bui
c
fr0000035370 bastide
c 50,3
52
fr0000062150 bleecker
c
fr0011592104 blue solutionsg
16,75 16,75
fr0004548873 bourbonGg
a 5,43 5,69
fr0000074254 bourse direct
c 1,58
1,63
fr0000078958 business et dec.g
c
fr0010151589 cafom
c 8,65 9,1
fr0012969095 capelli
42,9 46,2
fr0000064156 carp.de partic.
c
fr0000072894 castg
c 4,02 4,07
fr0000064446 catering inter.g
b 18,65 18,7
fr0010193979 cbo territoriag
c 4,02 4,06
fr0000078339 cca intern.
c
fr0000053506 cegedimg
b 37,2 39
fr0010309096 cegerealg
b 38,6 38,8
fr0012633360 cellnovog
c 2,82
2,845
fr0012616852 cerenisg
b 1,948 1,95
fr0000037475 cfi
c 1,78
1,78
fr0000060907 chausseria sa
c
fr0000054322 cibox inter.g
c 0,242 0,244
fr0000060824 clayeuxg
c
fr0000053399 cnimg
b 120
120
fr0004031763 coherisg
c 2,63 2,63
nl0010489522 constellium
fr0000065393 courtois
c 132
132
fr0000044323 cr alpes prov.
c 107,82 108,1
fr0000185506 cr atl. vendée
c 135,5 137,48
fr0010483768 cr brie picard.
b 25,51 25,7
fr0000045213 cr ille vilaine
c 93,24 93,5
fr0010461053 cr languedoc
c 67,89 68,6
fr0000045239 cr loire hte-loire c 93,4 93,6
fr0000045551 cr morbihan
c 77,51 77,51
fr0000185514 cr nord france
b 22,75 22,95
fr0000044364 cr norm. seine
c130,52 130,8
fr0000045528 cr paris idf
b 85,09 85,3
fr0000045346 cr rhône-alpes
c194
194,2
fr0000045544 cr toulouse
c 111,32 111,7
fr0000045304 cr tour. poitou
c103,6 104,5
fr0000050395 crosswood
c 3,9
3,9
fr0007317813 cs-com. et syst.g
c 7,3
7,34
fr0011026749 daletg
c 13,9
13,9
fr0000036774 dane-elec memoryg c
fr0010879056 deinove
3,08 3,17
fr0013283108 delta plus group b 47,6
47,8
fr0000035784 digigram
c 0,81
0,81
fr0012202497 dms
c 1,62
1,62
fr0000065260 docks pétroles a c550 550
fr0000052839 dom securityg
c 60,2 60,2
fr0010099515 ecag
c 19,5
19,55
fr0000072373 egideg
c 2,35 2,37
fr0000031023 elect. strasbourg b 130
131
c 11,6
fr0012650166 electro powerg
11,7
fr0004030708 encres dubuitg
c 5,42
5,48
fr0000120669 essog
b 52
52,5
fr0000061475 eurasia fonc inv
c
fr0000075343 euromedis groupeg c 6,75
6,75
fr0010490920 europacorpg
c 3
3,1
fr0000064164 exacompta clairef. c130
130
fr0000037343 expl. prod. chim.
c
fr0000039026 expl. prod. chim.
c
fr0000062341 f.i.e.b.m.
c 6
6
fr0000062507 f.i.e.b.m.
c
fr0000038184 f.i.p.p.
c 0,28 0,28
fr0000063034 fauvet-girel g
c
fr0011271600 fermentalgg
3,06 3,085
fr0000062101 fermière cannes
b
fr0000061418 fiducial office
c 29,8 29,8
fr0000060535 fiducial re
b 198
198
fr0000076986 fin. moncey
a
fr0000035123 finatis
b 50
50
fr0000074759 fleury michon
b 49
49
fr0000065930 foncière 7 inv.
c 1,65
1,65
fr0000064362 foncière atland
c
fr0000038499 foncière euris
b 38
38,2
fr0010341032 foncière inea
b 41
41
fr0011277391 foncière paris nord c 0,04 0,041
fr0000063265 foncière r-paris
c
fr0000053944 foncière volta
c
fr0013030152 française energie c
fr0010588079 frey
b 28,8 28,8
fr0000031973 fsdv
c
fr0000030611 galimmo
c 24,4 24,4
fr0000034894 gaumont
b 139
139
fr0000053035 gea
c 101,5 101,5
fr0010501692 generixg
c 3,24 3,24
fr0011799907 genomic visiong
1,668 1,69
fr0000061459 gérard perrier
c 62
62,6
fr0004038099 gfi informatiqueg b 8,04 8,04
fr0000065971 graines voltZ
c 52
52
fr0000124232 groupe ird
c 24,6 24,6
fr0004010338 groupe jaj
c 1,68
1,75
fr0004050300 groupe openg
c 36,15 36,3
fr0010214064 groupe piZZorno
c 23,3
23,3
fr0004155000 groupe sfpi
c 3,37
3,37
fr0010340406 groupe vial
c
fr0000032526 guerbetg
b 52,1
52,6
fr0000066722 guillemot corp.g
c 5,18
5,24
fr0004035061 guy degrenne
c 0,312 0,312
fr0000066540 herigeg
c 44,4 44,8
fr0000038531 hf companyg
c 8,9
8,9
fr0012821916 hipay group
c 15
15,1
fr0000065278 hopscotch groupeg c 8,5
8,5
fr0000051393 idi
b 48,5 49
fr0000030827 ige + xaog
c148,5 148,5
fr0000033243 immo. dassault
b 48,7 48,7
fr0000036980 immo. hôtelière
c
fr0000066219 ind. fin. ent.
c
fr0000071797 infotelg
c 56,6
57
fr0000064297 innelec mult.g
c 6,18
6,18
fr0000060451 installux sa
c
fr0000064958 intexa
c
fr0013233012 inventiva
b 7,6
7,7
c 12,1
12,45
fr0000072597 it linkg
fr0004026151 itesoftg
c 4,28 4,28
fr0000073843 its groupg
c 7,2
7,2
fr0012872141 jacques bogart
c 8,32
8,34
fr0004029411 keyrusg
c 7,84
7,86
fr0000039638 la foncièreverte c
fr0000066607 lacroix sa
c 30,4 30,4
fr0000035263 lafuma
c
fr0004027068 lanson-bcc
b 31,8
31,8
fr0006864484 laurent-perrier
b 103,5 105
fr0000075673 le tanneurg
c
fr0000121295 lebon
c190
191,5
fr0004165801 les hôtels de paris c
fr0004023208 les nx constr.
b 56,2 56,6
fr0000033599 lexibookg
c 1,295 1,3
fr0000121352 locindus
b 22,6
22,6
fr0000030074 malteries fr-b
c
fr0000032302 manutan inter.g
b 85,8 88,8
fr0000051070 maurel & promG
a 5,03 5,2
fr0011742329 mcphy energyg
5,42
5,44
fr0000061244 mecelec
c 2,14
2,14
fr0000052623 medasysg
c 0,424 0,437
fr0000064404 média 6
c 13,85 13,85
fr0010298620 memscapg
c 1,985 1,985
fr0000077570 micropoleg
c 1,58
1,58
+bs
12,9
35,7
4,95
0,1
15,85
4,54
1,9
11,618
34,6
16,26
clôt écart vol
13,06 + 1,24 30096
35,8 - 0,56
215
4,95 - 1
1118
0,1
14500
15,85 - 0,63
1624
4,6 + 1,1
811
1,9
1
11,618
55
34,6 + 0,58
1
16,28 + 0,49
8714
8,3
+ 1,84
0,43
338
5,45
1,6
43,7
338
5,7 + 3,64
1,6 - 0,62
43,8 - 0,91
1
48883
8190
923
7,65
6450
16,7
16,76 + 0,36
7951
39,5
5,1
49,6
2,04
49,7 - 1,58
2,08 + 1,96
3137
8536
216
51,2
5,6
51,2 + 0,39
5,92 + 6,28
20
41226
8,2
50,3
51,6 + 2,58
1447
90
16,7
5,27
1,58
16,75 - 0,59
5,32 - 1,12
1,63 + 3,17
353
143562
99
7,8
8,6
42,9
9,1 + 4
46,2 + 7,69
1728
1464
51,5
4,02
18,65
4,02
4,04 - 0,98
18,65
4,02 - 0,25
37,2
38,6
2,79
1,942
1,78
38,9 + 4,01
38,8 - 0,51
2,795 - 0,71
1,95 + 0,1
1,78 + 5,33
3397
443
39722
4,99
3231
96
16511
2300
100
0,001
0,239
0,24 - 0,42
203473
0,248
119
2,45
119
- 0,83
2,59 - 2,26
32
16489
11
132
107,82
135,5
25,51
93,24
67,89
93,13
77,5
22,75
130,5
85,09
194
111,32
103,6
3,9
7,28
13,9
132
108,1 + 0,28
136,5 + 0,6
25,7 + 0,43
93,5 + 0,27
68,6 + 1,05
93,13 - 0,29
77,5 - 1,64
22,8 + 0,22
130,8 + 0,23
85,3 + 0,24
194,2 + 0,99
111,6 + 0,36
104,5 + 0,87
3,9
7,28
13,9 - 0,71
1
81
537
1247
163
822
62
27
4848
131
832
245
301
153
1605
244
356
0,56
3,06
3,17 + 1,44
47,6
47,8 + 1,27
0,81
0,81 + 1,89
1,585
1,585 - 0,31
550
550
60
60
19,45
19,55 + 0,51
2,33
2,37 + 1,72
130
130
+ 0,39
11,7 + 0,86
11,45
5,36
5,48 + 0,74
51,8
51,8
49859
102
600
3310
1
12
506
2485
45
32048
1001
1982
0,25
6,65
2,8
129
6,65 - 1,48
301
2,81 - 6,33 467966
129
- 0,77
25
882
875
6
6
585
129
0,27
0,27 + 0,75
7758
0,001
3,06
3,08 + 0,65
8913
1570
29,8
198
29,8
198
1
1
6450
50
49
1,65
50
49
1,65 - 37,02
38
40,9
0,04
38,2 + 0,53
41
+ 0,24
0,041+ 0,99
1
1
1000
actions
françaises
euronexT hors srd suite
isin
fr0011584549
fr0000064180
fr0004034320
fr0000060196
fr0000037970
fr0011341205
fr0000120560
fr0004050250
fr0012789386
fr0010298901
fr0010428771
fr0000075392
fr0013190410
fr0010609206
fr0013318813
fr0010263202
fr0000052896
fr0000038465
fr0011027135
fr0000053514
fr0000066441
fr0012432516
fr0000060832
fr0004044600
fr0012613610
fr0010380626
fr0010211615
fr0000044471
fr0000075954
fr0000039091
fr0000060071
fr0000060121
fr0006239109
fr0000039109
fr0004175842
fr0011950682
fr0000060790
fr0000074122
fr0013214145
fr0004016699
fr0010209809
fr0000072563
fr0000078321
fr0000038804
fr0000075517
fr0000065864
fr0000131732
fr0000063307
fr0004529147
fr0004037182
fr0000066482
fr0000060949
fr0000064388
valeur
ouv
+ht +bs
mndg
4,51
4,75
4,5
moul. strasbourg c
mr bricolage sa
b 14,75 14,75
14,55
mrm
c 1,69
1,69
1,69
musée grévin
c
b 13,07 13,1
13,02
nanobiotixg
neopostG
a 23,1
23,1
22,74
neuronesg
b 25,8 26
25,5
nextstage
c100
101
100
officiis propertiesg c 1,8
1,8
1,78
ol groupeg
c 3,06 3,06
3,04
orapig
c 9,28 9,28
9,28
orchestra-pre.
c 2,41
2,46
2,4
orege
3,61
3,61
3,61
paragon id
c 34,8 34,8
34,8
parefg
c
paris. de chauf.
b
passat
c 4,35 4,42
4,33
patrimoine & com
b 19,2
19,3
19,2
pcas g
c 18,7
18,7
18,7
poujoulat
c
poxelg
c 7,1
7,41
7,1
precia g
c202 202
200
prismaflexg
c 18,45 18,9
18,45
prodways group
b 4,6
4,6
4,56
prologueg
c 0,648 0,648 0,64
quotium tech.
c
ramsay gds
b 21,8
22
21,4
riberg
c 3,61
3,61
3,57
robertet sa
b484 494
484
s.a.m.s.e.
b 179
179
179
sabeton
c
scbsmg
c 6,9
6,9
6,8
séché env.g
b 29,9 30
29,9
selectirente
c 72
72
72
sergeferrari group c 9,94 9,94
9,94
signaux girod
c 28,2
28,5
28,2
sii
c 24,6 24,6
24,5
smcp
a 21
21,25
21
smtpcg
b 23,25 23,45 22,8
soc. fr. casinos
c
sodifrance
c
soditech ing.
c
sofibus
c
soft computingg c 14,4
14,6
14,4
c 46,2 46,4
46,2
sogeclairg
spir com.
c
tayninh
c
tessig
b 177
179,5
173,5
thermocompactg c
tipiak
c 91,5
91,5
91,5
tivoly
c 31,6
32
31,2
tonna elect.
c
clôt écart vol
4,715+ 4,78 139916
640
14,55 - 1,36
1,69 - 0,59
2761
1
78,5
13,08 + 0,38
22,76 - 1,13
26
101
+ 1
1,78 - 1,11
3,06 - 0,33
9,28
2,46 + 2,5
3,61
34,8 - 0,14
82
+ 4,32
9938
33304
5079
40
546
5675
401
4186
600
68
isin
fr0000039240
fr0000036816
fr0010127662
fr0000079147
fr0000054215
fr0000034548
fr0000074197
fr0000062465
fr0004186856
fr0000066680
fr0000050049
fr0000035719
fr0000065765
fr0011995588
fr0004034072
fr0011471291
valeur
toupargel groupe
tour eiffel
txcellg
u10g
unibel
union fin. fr. bque g
utig
verneuil part.
vetoquinolg
videlio (ex:iec)
viel et cieg
viktoria investg
visiodentg
voltalia
xilam animationg
ymagisg
ouv
c 4,2
b 54,4
1,138
c 3,46
a
b 30,2
c 0,782
c
b 53,6
c 1,59
c 5,52
c
c 2,38
b 10,1
c 64
7,5
+ht
4,2
54,6
1,174
3,6
+bs
4,2
54,4
1,12
3,46
30,4
0,86
30,2
0,782
clôt écart vol
4,2
101
54,4
177
1,15 + 1,05
22287
3,6 + 1,41
9918
30,2 + 0,33
0,838+ 7,44
259
56691
+ 1,15
- 0,53
2705
1583
1
7,27 + 1,96
202
- 0,98
18,9 + 1,61
4,59 + 0,88
0,643- 0,77
233147
244
186
16370
13717
42,8
53,6
1,59
5,58
53,2
1,59
5,48
53,4 + 0,38
1,59
5,48 - 2,49
75
1
2892
4,74
2,38
10,1
64,2
7,52
2,3
10,02
62,2
7,46
2,3
10,02 + 0,3
62,7 - 2,79
7,52 + 0,27
20
515
6908
3486
20,8
22
+ 1,85
3,605- 0,14
487
+ 0,21
179
886
15304
353
14
25
6,9
30
72 + 0,7
9,94
28,2
24,5 - 0,81
21,23 + 0,57
22,85 - 3,99
3133
5463
73
1
357
104
8518
2846
2,46
18,2
0,945
175
14,6 + 1,39
46,4 + 0,43
31
221
3,53
1,35
177,5 + 1,43
538
35,5
91,5
31,8
5
902
+ 1,92
0,46
auTres valeurs de la Zone euro
lu0569974404
it0001389631
be0974260896
nl0010949392
be0974290224
nl0006294274
it0001210050
ie00bjys1g50
be0003853703
fi0009000681
be0946620946
nl0000289783
nl0000289817
aperam
beni stabili
celyad
cnova nv
dexia
euronext
fedon
mainstay medical
montea cva
nokiaR
rentabiliweb gpg
robeco nv
rolinco
a 41,03
0,777
c 28,5
a 4,18
c 6,74
a 58,05
c
15,6
44,8
a 5,3
c
37,4
39,59
42,86
0,777
28,88
4,2
6,76
58,15
41,03
0,763
28,34
4,18
6,74
57,15
41,56 + 2,37
0,777
28,38 - 0,42
4,2
6,74
57,15 - 1,04
32730
11305
257
168
94531
13,49
16,8
44,9
5,36
15,6
44,8
5,296
16,8 + 19,15
44,9
5,35 + 0,98
30
901549
8,98
37,4
39,59
37,4
39,59
37,4 + 0,62
39,59 + 0,25
abbvie
agta record
bras. ouest afr.
brass. cameroun
caterpillar inc.
cfoa
coca cola enter.
diageo
lilly and co
forestière eq.
geneurog
hexcel
infosys
maroc telecom
merck and co inc
procter & gamble
rorento cdh
66
66
66
129
129
129
1
625
120
+ 0,78
24
- 0,44
190
3
45,57
30,415 30,5
30,4
30,5
65,5
c
b 6,38
670
6,4
6,36
6,36
1358
+ 11,43
14,1
+ 1,39
13,9 - 0,36
48,2 + 0,84
61,8 + 1,98
52,5
c
14
48
63,6
14
48,2
63,6
13,9
48
61,8
305
87
45
59,13
var.
veille
en %
var.
année
en %
dollar us
1,1895
livre sterliNg
0,8821
FraNc suisse
1,194
couroNNe daNoise
7,4497
couroNNe Norv.
9,5439
kuNa croate
7,3926
couroNNe suedoise
10,3044
dollar caNadieN
1,5211
yeN JaPoNais
130,294
dollar australieN
1,583
rouble russe
73,4875
rouPie iNdieNNe
79,8648
dollar Neo-zelaNdais 1,7128
couroNNe tcheQue
25,4754
ForiNt hoNgrois
314,41
zloty PoloNais
4,2462
lev bulgare
1,9564
dollar hoNg-koNg
9,3376
WoN sud coreeN
1268,3239
Peso MexicaiN
22,9707
real
4,2295
dollar siNgaPour
1,5937
raNd sud-aFricaiN
14,6823
livre turQue
5,0543
reNMibi yuaN
7,5524
ruPiah
16748,8651
Peso PhiliPPiN
61,925
riNggit Malais
4,7647
bath thalaNdais
38,045
0,34
0,84
0,21
0,00
-0,32
0,07
-0,13
-0,15
0,07
-0,58
-1,66
0,06
0,29
-0,38
-0,29
-0,41
0,09
0,35
-0,85
-1,04
-0,72
-0,09
-1,35
-0,55
0,16
0,36
0,43
-0,65
-0,16
-0,92
-0,58
2,07
0,03
-3,11
-0,53
4,92
0,77
-3,77
2,95
6,26
4,18
1,28
-0,25
1,17
1,69
0,02
-0,47
-0,98
-2,68
6,39
-0,75
-1,20
10,97
-3,24
2,99
3,17
-2,38
-2,68
principaux taux directeurs
pays
taux de référence
taux en %
10-05-2018
eur
eur
usd
gbp
chf
sek
dkk
jpy
cad
usd
1
1,1895
0,8821
1,194
10,3044
7,4497
1,3029
1,5211
gbp
chf
0,8407
1,1337
0,8376
1
1,3484
0,9963
0,7416
1
0,739
1,0037
1,3533
1
8,6654 11,6848
8,6346
6,2625
8,4445
6,2401
1,0953 147,697
109,12
1,2788
1,7243
1,2742
sek
dkk
0,097
0,1154
0,0856
0,1158
1
0,7227
12,6401
0,1476
0,1342
0,1597
0,1184
0,1603
1,3837
1
0,1749
20,4188
50
163
12
2
1312
1320
+ 4,08
0,02
valeur
ouv
+ht
fr0010641449
fr0010397760
fr0012788065
fr0012816825
fr0011648716
fr0010907956
fr0000035818
fr0004166197
fr0000044810
fr0010342329
fr0012819381
fr0013204070
fr0000077562
fr0004153930
fr0010458729
fr0011053636
fr0004155687
fr0004032746
fr0004171346
fr0000064529
fr0000061608
fr0004197747
fr0013263878
fr0004155240
fr0004045847
agrogeneration
auplata
biocorp
biophytis
carbio
carmat
esker
evolis
europlasma
gaussin
groupe guillin
groupe parot
hiolle industries
hybrigenics
implanet
leadmedia group
mastrad
neovacs
nextedia
nsc groupe
piscines desjoyaux
theradiag
umanis
vergnet
voy. du monde
0,378
0,111
9,08
3,145
7,64
21,4
58
41,4
0,18
0,34
37,75
8,96
5,05
0,453
0,392
0,378 0,372
0,112
0,107
9,2
9,08
3,145
3,065
7,8
7,39
21,4
21,2
58
57
41,6
41,4
0,182
0,179
0,363 0,34
37,9
37,5
8,98
8,82
5,05
5,05
0,456 0,453
0,398 0,384
jpy (100)
cad
0,7675
0,913
0,6771
0,9164
0,0791
5,7174
1
1,1675
0,6574
0,782
0,58
0,7848
6,7767
4,8974
0,8565
1
+bs
0,45 0,45
0,385 0,388
0,953 0,979
14
1,68
15,8
142
14
1,775
15,85
146
clôt
10-05-2018
0,29
0,43
0,375
0,952
0,432- 6,09
0,38
0,956- 0,62
14
1,645
15,55
14
1,77 + 5,36
15,85
82
0,64
142
144
105
24550
3761
+ 2,49
2169
investir 10
a
151.35 0.444651
avec
Consultez les cotations
en direct
sur tous les marchés
internationaux
http://investir.lesechos.fr
6 mois
Marché obligataire
1 an
Zone euro-0,35/-0,50 -0,37/-0,62 -0,33/-0,48 -0,27/-0,42 -0,18/-0,43
ecarts de taux avec l’allemagne
10-05-2018
54819
302627
33834
LA BOURSE
marchés monétaires
1 mois
3 mois
jour
écart vol
0,378
8433
0,108 - 2,17 3971727
9,2 + 1,1
65
3,11 - 1,11
20959
7,47 - 1,97
14709
21,25 - 0,47
756
57,5 - 1,03
1451
41,6 + 0,73
5
0,181+ 0,56 335537
0,342+ 0,44 5610068
37,9 + 0,53
6125
8,82 - 2
686
5,05 - 0,98
6
0,455+ 0,44
12114
0,398+ 2,05 30889
igs10 - Fr0011630474
Taux marchés monétaires et eurodevises
cours de changes croisés
cours
bce
10-05-2018
1 euro en devise
50
161,5
11,9
isin
INVESTIR 10 GRANDES VALEURS
58
b 66
c
b
129
c
50
165
12
cerTiFicaT
VaLeurs Zone internationale
us00287y1091
ch0008853209
sn0008626971
cm0000035113
us1491231015
sn0000033192
us19122t1097
gb0002374006
us5324571083
ci0000053161
ch0308403085
us4282911084
us4567881085
ma0000011488
us58933y1055
us7427181091
lu0934195610
19,91
c 50
a 162
11,9
c
euronexT groWTh (sélection)
2,7
109
4,4
19,2
18,7
rusal plc
televerbier
total gabon
vale sa
Zci limited
910
Taux eT changes
changes : cours au comptant
us9098831004
ch0008175645
ga0000121459
us91912e1055
bmg9887p1068
actions
françaises
euronexT hors srd suite
6 mois
allemagne 100,25
portugal
-0,25
france
-0,04
espagne
-0,02
italie
-0,06
2 ans
5 ans
7 ans
10 ans
-0,55
0,40
0,05
0,25
0,43
-0,03
0,61
0,06
0,26
0,75
0,25
0,94
0,12
0,52
1,10
0,54
1,17
0,26
0,77
1,40
euromts
indice
FraNce
1-3 aNs
5-7 aNs
10-15 aNs
Plus 15 aNs
Plus 25 aNs
eMtxi-be
249,96 0.10 248,89 0.33
171,78
0.17 171,84 1.98
236,96 -0.08 236,20 0.40
288,86 0.05 284,90 1.46
336,17 0.06 327,74 2.51
344,76 0.09 332,52 3.58
235,96 -0.06 234,24 0.79
var %
31/12 var %
cours a TerMe de l’euro contre les principales devises
usd
gbp
chf
sek
dkk
jpy (100)
cad
1,1893
1,1896
0,8821
0,8822
1,1939
1,1940
10,3070
10,3087
7,4485
7,4508
130,2900
130,2980
1,5210
1,5212
-0,0008
-0,0006
0,0061
0,0060
0,0024
0,0024
-0,0100
-0,0132
0,0012
0,0028
-0,0667
-0,1027
0,0004
0,0001
-0,0065
-0,0064
0,0063
0,0044
0,0033
0,0032
-0,0084
-0,0124
0,0016
0,0026
-0,1190
-0,1580
-0,0050
-0,0054
-0,0154
-0,0153
0,0018
0,0018
0,0045
0,0044
-0,0066
-0,0115
0,0047
0,0050
-0,2028
-0,2448
-0,0138
-0,0143
-0,0350
-0,0350
-0,0042
-0,0043
0,0066
0,0062
-0,0078
-0,0162
0,0093
0,0085
-0,2646
-0,3349
-0,0338
-0,0346
10-05-2018
comptant
achat
veNte
a 1 mois
achat
veNte
a 3 mois
achat
veNte
a 6 mois
achat
veNte
a 12 mois
achat
veNte
bce
taux pret marginal 0.25 %
Taux repo (refi)
0.00 %
Taux DepoT
-0.40 %
royaume uni taux jour le jour
0.45 %
Taux De base
0.50 %
usa
taux jour le jour
1.75 %
fonDs feDeraux
1.75 %
2 ans
2.55 %
10 ans
3.01 %
japon
boj tokyo
-0.10 %
Taux Jour le Jour
-0.45 %
Taux repo (refi)
-0.10 %
10 ans
0.03 %
Taux bons du trésor
btf
taux
1 Mois
3 Mois
6 Mois
9 Mois
1 aN
2 aNs
5 aNs
10 aNs
-0,56
-0,59
-0,56
-0,59
-0,56
-0,51
0,02
0,76
indices de référence des emprunts à taux variables
moy.
mens.
mars 16
avr. 16
mai 16
juin 16
juil. 16
août 16
sept. 16
oct. 16
nov. 16
déc. 16
janv. 17
fév. 17
mars 17
avr. 17
mai 17
juin 17
juil. 17
août 17
sept. 17
oct. 17
nov. 17
déc. 17
janv. 18
fév. 18
mars 18
avr. 18
tmm
euribor
1 mois
3 mois
-0,293
-0,3376
-0,3378
-0,3326
-0,3279
-0,3398
-0,343
-0,3462
-0,3486
-0,3501
-0,3511
-0,353
-0,3532
-0,3563
-0,3585
-0,3569
-0,359
-0,3561
-0,3573
-0,3589
-0,3513
-0,3411
-0,3614
-0,3649
-0,3628
-0,3648
-0,31
-0,341
-0,348
-0,356
-0,369
-0,37
-0,371
-0,371
-0,373
-0,373
-0,371
-0,372
-0,372
-0,372
-0,373
-0,373
-0,373
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,369
-0,369
-0,37
-0,371
-0,372
-0,23
-0,249
-0,257
-0,268
-0,294
-0,298
-0,302
-0,309
-0,313
-0,313
-0,325
-0,329
-0,329
-0,33
-0,329
-0,33
-0,33
-0,329
-0,329
-0,33
-0,329
-0,328
-0,328
-0,329
-0,328
-0,329
source cdc ixis
tme
tmor.
pub. priv.
moy.
eonia
euribor
tec
hebdo
1 mois 3 mois 10
the
0,56
0,50
0,55
0,45
0,23
0,21
0,25
0,36
0,70
0,80
0,91
1,11
1,10
0,97
0,87
0,71
0,89
0,78
0,77
0,77
0,65
0,62
0,82
0,97
0,85
0,80
0,76
0,70
0,75
0,65
0,43
0,41
0,45
0,56
0,90
1,00
1,11
1,31
1,30
1,17
1,07
0,91
1,09
0,98
0,97
0,97
0,85
0,82
1,02
0
0
0
03-04
04-04
05-04
06-04
09-04
10-04
11-04
12-04
13-04
16-04
17-04
18-04
19-04
20-04
23-04
24-04
25-04
26-04
27-04
30-04
02-05
03-05
04-05
07-05
08-05
09-05
10-05
0,80
0,76
0,76
0,77
0,77
0,77
0,77
0,77
0,76
0,76
0,76
0,76
0,76
0,82
0,82
0,82
0,82
0,82
0,88
0,88
0,88
0,88
0,85
0,85
0,85
0,85
0,85
0,76
0,70
0,75
0,65
0,43
0,41
0,45
0,56
0,90
1,00
1,11
1,31
1,30
1,17
1,07
0,91
1,09
0,98
0,97
0,97
0,85
0,82
1,02
1,17
1,05
1,00
-0,348
-0,348
-0,362
-0,363
-0,368
-0,368
-0,366
-0,366
-0,365
-0,364
-0,364
-0,367
-0,368
-0,368
-0,368
-0,368
-0,368
-0,367
-0,366
-0,367
-0,355
-0,355
-0,359
-0,36
-0,36
-0,363
-0,363
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,371
-0,371
-0,371
-0,371
-0,371
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,371
-0,372
-0,372
-0,371
-0,371
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,371
-0,328
-0,328
-0,328
-0,328
-0,329
-0,329
-0,329
-0,329
-0,329
-0,329
-0,329
-0,328
-0,328
-0,328
-0,328
-0,328
-0,328
-0,328
-0,328
-0,329
-0,329
-0,329
-0,328
-0,328
-0,328
-0,328
-0,327
0,71
0,69
0,72
0,72
0,71
0,71
0,72
0,71
0,73
0,75
0,73
0,69
0,77
0,79
0,83
0,82
0,85
0,83
0,78
0,78
0,79
0,80
0,76
0,76
0,77
0,81
0,79
thor.
pub.
priv.
1,00
0,96
0,96
0,97
0,97
0,97
0,97
0,97
0,96
0,96
0,96
0,96
0,96
1,02
1,02
1,02
1,02
1,02
1,08
1,08
1,08
1,08
1,05
1,05
1,05
1,05
1,05
1,00
0,96
0,96
0,97
0,97
0,97
0,97
0,97
0,96
0,96
0,96
0,96
0,96
1,02
1,02
1,02
1,02
1,02
1,08
1,08
1,08
1,08
1,05
1,05
1,05
1,05
1,05
113
80
62
37700
34,97
28,8
MéTaux précieux
MéTaux non Ferreux
MéTaux sTraTégiQues
produiTs péTroLiers
sucre
17,9
paris
OR (euros cPror/*cours hebdo)
10/05
09/05
COURS PriMe Prec.
lingot
0
35300
35300
10 florins
212
-0,73
212
5 dollars*
300
13,01
300
10 dollars
588
10,75
588
20 dollars
1150
8,27
1150
5 roubles*
0
-100
0
50 pesos
1314
-0,74
1314
latine
207
1
207
napoleon
206,6
0,8
206,6
1/2 napoleon* 111,9
9,2
111,9
souverain eli i* 277,5
7,39
277,5
souverain
260,9
0,97
260,9
1/2 souverain* 140
8,36
140
suisse
205
0,02
205
tunisienne*
206
0,51
206
mark*
259,9
2,83
259,9
krugerrand
1165
6,11
1165
lingotin 500grs 18300
3,68
18300
lingotin 250grs 9050
2,55
9050
lingotin 100grs 3660
3,68
3660
argent c3e (euro Par kilo) (csFaNMP)
533,96
533,96
cuivre (girm):
Londres
(eN dollars)
rotterdam
(barges - Fob) (eN $ Par toNNe)
gas oil 0.1% sul.
647,5
london daily price:
28,8
172
46,8
24,4
24,4
137
137
101,5
101,5
3,2
3,24 + 0,62
1,668
1,688+ 0,48
61,8
62,4 + 1,63
8
8
- 0,5
52
52
- 2,8
24,6
24,6
1,68
1,75 + 2,94
35,9
36
- 0,42
22,9
23,3 - 0,43
3,37
3,37
1
277
14
2316
12499
193
1963
165
1
880
6415
103
241
0,91
52
5,18
0,312
43
8,88
15
8,46
48,3
148
48,5
52,6 + 0,77
5,22 - 0,38
0,312
44,1 + 4,5
8,88 - 0,23
15
8,5
49
148
- 0,67
48,5 - 0,41
7081
14570
1
4405
225
1771
2164
438
111
91
1,04
74
56,6
6
56,8 + 0,71
6
- 2,6
426
+ 0,47
1603
629
2,24
7,5
12
4,24
7,2
8,2
7,58
7,5
12,45
4,26
7,2
8,22
7,7
29,6
29,6
- 0,96
- 0,77
3969
2326
900
3001
2690
14472
- 2,63
1428
+ 2,47
- 0,47
57
24,4
31,4
102,5
31,6 - 0,63
104,5 + 0,48
190
191,5 + 1,06
304
212
2
138
2,2
55,8
1,295
22,5
56,6 - 0,35
1,3 - 1,52
22,5 - 0,44
170
2203
146
530
85,8
5,03
5,36
2,14
0,401
13,8
1,94
1,53
MaTières preMières
4,18
87,2 + 1,87
5,2 + 3,18
5,37 - 0,92
2,14
0,42 - 0,94
13,8 - 0,36
1,98 - 0,25
1,555 - 2,2
393
277454
4667
65
73220
142
2860
58287
palladium (euro Par kilo) (csFaNMP)
Fix1
26 475
26 475
Fix2
26 413
26 413
cathodes : 5952 a coMPter du 10/05/
autres demi produits cuivreux :
base cuivre
677,49 dePuis le 10/05
base laMiNé laitoN 1 titre 574,13 dePuis le 10/05
base laMiNé laitoN 70/30
583,53 dePuis le 10/05
base laMiNé laitoN 85/15
630,5 dePuis le 10/05
base laMiNé broNze 94/6
766,88 dePuis le 10/05
base laMiNé broNze 94/4
737,08 dePuis le 10/05
London MeTaL exchange
10/05
09/05
alliage d`alumin. (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
1915-1925
1925-1935
11920
1915-1925
1925-1935
11920
aluminium (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
2293-2295
2280-2281
1276450
cuivre (en $ par tonne)
platine (euro Par kilo) (csFaNMP)
Fix1
24 683
24 683
Fix2
24 708
24 708
cash
3 Mois
stocks
London BuLLion MarKeT
10/05
09/05
argent (eN ceNts Par oz)
Fixage
1 667
1 646
etain (en $ par tonne)
or (eN dollars Par oz)
Fix
1 314
1 307
palladium (eN dollars Par oNce troy)
975
972
platine (eN dollars Par oNce troy)
909
909
neW YorK
argent (eN ceNts Par oNce)
settleMeNt
10/05
Mai 18
16,67
Juil. 18
16,75
sePt. 18
16,83
déc. 18
16,97
JaNv. 19
17,01
or (eN dollars Par oNce)
settleMeNt
settleMeNt
09/05
16,46
16,52
16,6
16,78
16,79
settleMeNt
10/05
Mai 18
1316,7
aout 18
1325,4
déc. 18
1338,2
avr. 19
1348,8
déc. 19
1376,7
platine (eN dollars Par oNce)
settleMeNt
Mai 18
Juil. 18
oct. 18
JaNv. 19
avr. 19
10/05
917,4
923,4
928,2
933,6
926,5
09/05
1308,5
1319
1331
1342,9
1370,4
settleMeNt
09/05
898,2
915,3
920,4
925,5
931
2382-2384
2362-2363
1297550
cash
3 Mois
vol.
6785-6786
6821-6822
293025
21150-21200
21025-21050
2260
6721-6722
6758-6759
302625
21290-21295
21100-21125
2265
13780-13790
13835-13855
313446
éLecTriciTé
clôture
10/05
base
40,69
PoiNte
46,28
ice futures
(eN gbP Par MWh)
clôture
13920-13940
13950-13975
313644
plomb (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
2290-2291
2297-2299
132050
2301-2301,5
2300,5-2301
132500
Zinc (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
3065-3066
3077-3078
235350
3065-3066
3079-3080
236300
neW YorK
cuivre (en cents par lb)
settleMeNt settleMeNt
Mai 18
JuiN 18
Juil. 18
aout 18
10/05
3,09
3,1
3,11
3,12
09/05
3,04
3,05
3,06
3,07
vol
327
627
94921
65
base Jul 18
base dec 18
PoiNte JuN 18
PoiNte Jul 18
10/05
52,68
58,99
56,24
56,66
KuaLa LuMpur
settleMeNt settleMeNt
Jou r
10/05
21150
09/05
21150
vol
clôture
09/05
40,69
46,28
clôture
09/05
52,68
58,99
56,24
56,66
vol
364004
192492
vol
clôture
clôture
JuiN 18
Juil. 18
sePt. 18
déc. 19
Mars 10
10/05
71,1
71,05
70,2
61,63
60,45
09/05
71,15
71,05
70,28
61,85
60,45
441,5
414
87,1
88,34
472
440
84,55
87,24
470
438
éMission co2
nymex emissions (eN euros Par toNNe)
clôture
sPot
10/05
13,51
clôture
09/05
13,51
settleMeNt settleMeNt
vol
09/05
21,95
22,4
22,5
gaz naTureL
JuiN 18
Juil. 18
aout 18
10/05
2,8
2,82
2,83
clôture
vol
09/05
2,74
2,76
2,76
clôture
09/05
20,55
vol
vol
13296
525
14
settleMeNt settleMeNt
10/05
JuiN 2018 21,51
Juil 2018 21,52
août 2018 21,63
09/05
21,44
21,45
21,61
Juil. 18
Déc. 18
Mars 19
38915
23319
9952
4027
clôture
clôture
vol
10/05
09/05
Mai 18
1864
1861
Juil. 18
1929
1920
sePt. 18
1973
1960
déc. 18
1969
1955
Mars 19 1956
1941
new york (eN $ Par toNNe)
1479
4867
1833
1557
1255
Mai 18
sePt. 18
déc. 18
Mai 19
Mai 19
10/05
0
2785
2792
2790
2790
vol
09/05
2750
2778
2781
2763
2763
8201
5526
205
205
settleMeNt settleMeNt
10/05
596,9
591,2
574,1
09/05
597,4
591,1
574,9
vol
settleMeNt settleMeNt
vol
settleMeNt settleMeNt
vol
10/05
09/05
Mai 18
12,44
12,44
Juil. 18
12,63
12,67
sePt. 18
12,1
12,06
avoine à chicago
(eN ceNts Par boisseau)
vol
settleMeNt settleMeNt
vol
11574
4332
657
Mai 18
sePt. 18
déc. 18
Mars 19
10/05
115,3
121,4
124,9
128,35
09/05
118,45
121,05
124,5
127,95
vol
7799
1987
1156
vol
settleMeNt settleMeNt
Jou r
10/05
09/05
112,45
115,7
vol
112.45
vol
251
2
settleMeNt settleMeNt
10/05
143
148,5
152,75
vol
09/05
146
148
152
20
174
veau vivaNt - bresil - brl :
140.1
le 09/05//18
betail vivaNt - cMe - usd : 1.05675
le 09/05//18
betail d'eNgrais - cMe - usd : 1.3715
le 09/05//18
Porc Maigre - cMe - usd :
0.65925
le 09/05//18
Porc FraNce e - eur :
1.5
indices
rJ crb
new york (coNt. No2 - eN ceNts Par lb)
2
272
4
settleMeNt settleMeNt
BeTaiLs
clôture
192
84
67
settleMeNt settleMeNt
londres-robusta (en $ par tonne)
clôture
vol
10/05
09/05
Mai 18
393,5
395
316
Juil. 18
400,75
402,5
102706
sePt. 18
408,75
411
58316
riZ à chicago (eN ceNts Par lb)
vol
10/05
09/05
Mai 18
1720
1751
Juil. 18
1733
1740
8831
Nov. 18
1740
1740
3659
JaNv. 19 1748
1748
1217
Mars 19 1753
1780
79
new york-arabica (en cents par lb)
1
6
2
10/05
09/05
JuiN 18
167,75
167,25
aout 18 172,75
172
Nov. 18
171,75
171
mais à chicago (eN ceNts Par
boisseau)
Mai 18
Juil. 18
Nov. 18
jus d’orange
chicago (eN $ Par 1000 bdFt)
settleMeNt settleMeNt
10/05
09/05
Mai 18
620
514,5
sePt. 18
527,13
527,25
déc. 18
545,25
548,75
mais à paris (eN euros Par toNNe)
caFé
Bois
Mai 18
Juil. 18
sePt. 18
09/05
0
11,32
11,72
12,8
13,08
vol
Prix indicatif de l'organisation internationale du
café (cents us/livre) :
Prix composé : 112.36
Moyenne quinze derniers jours : 205.461
new york (cont. n°2 - cents par lb)
09/05
85,87
80,54
80,11
10/05
11,29
11,21
11,61
12,69
13
vol
settleMeNt settleMeNt
10/05
09/05
sePt. 18
173,75
173
6048
déc. 18
176,75
176,25
7071
Mars 19 179,75
179,25
625
blé à chicago (eN ceNts Par boisseau)
vol
coTon
settleMeNt settleMeNt
JuiN 18
Juil. 18
oct. 18
Mars 19
Mai 19
clôture
blé de meunerie n°2 à paris
(eN euros Par toNNe)
10/05
09/05
Mai 18
232,25
226,75
Juil. 18
243,5
240
sePt. 18
246
245
blé fourrager à londres
(eN £ Par toNNe)
iNdice cotlook a : 93,95, le 10/05//18
10/05
85,26
80,25
79,74
clôture
settleMeNt settleMeNt
nymex ( eN $ Par Mbtu)
clôture
vol
2306
682
642
430
147
Prix indicatif de l'organisation internationale du
cacao (dollars/tonne) : le 08/05/
Prix indicatif : 2727,93
londres (eN £ Par toNNe)
uraniuM
10/05
21,95
22,4
22,5
clôture
cacao
uranium nymex (en $ par lb)
aout 18
déc. 18
JaNv. 19
clôture
10/05
09/05
aout 18 322,4
324,3
oct. 18
317,7
319,7
déc. 18
325,8
327,7
Mars 19 332,6
334
Mai 19
337,2
338,7
new york (eN ceNts Par lb)
vol
powernext gas futures
vol
10/05
09/05
JuiN 18
670,5
674,25
122502
Juil. 18
669,25
672,5
94016
Nov. 18
664,5
666,5
4505
Fév. 19
657,75
658,75
800
avr. 19
653,75
654,25
633
new york nymex wti (eN $ Par baril)
clôture
441,5
414
singapour
gasoliNe 97
gas oil
Fuel oil (180)
Fuel oil (380)
clôture
10/05
09/05
Jour
77,1
77,21
Juil. 18
77,09
77,21
225002
aout 18 76,84
76,93
130213
londres-gaZole (eN $ Par toNNe)
clôture
fuel
Fuel oil (hs 180)
Fuel oil (hs 380)
10/05
Nord da 20,71
londres-brent (eN $ Par baril)
clôture
londres (eN dollars Par toNNe)
647,5
powernext gas spot
produiTs péTroLiers
clôture
etain (en dollars par tonne)
09/05
ice
(eN gbP Par MWh)
nickel (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
10/05
antimoine 99,65% (par tonne)
8200
8200
bismuth 99,99% (par lb)
5,2
5,2
cadmium 99,95% (par lb)
1,48
1,48
cobalt (cathodes) 99,80% (par lb)
44,25
44,25
eponge de titane 99,60% (par kg)
7,65
7,65
ferro manganese (hc) (par tonne)
1075
1075
ferro molybdene (par kg)
30
30
germanium (par kg)
1750
1750
selenium 99,50% (par lb)
24,25
24,25
silicium (par tonne)
2275
2275
céréaLes
11,96 cts/lb
10/05
09/05
208,45
208,17
reuters coM. 2302,39
2298,55
Moodys coM. 6185,05
6201,03
or iNdustriel 35700
35700
lMex
3333,6
3339
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
34 // FINANCE & MARCHÉS
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018 Les Echos
dernier
dividende net
en euros**
mont. date
Mirabaud Asset Management
Tél. 058 200 60 01
www.mirabaud.com
marketing@mirabaud-am.com
A la recherche d’une gestion active
de conviction ?
Tous les details de nos solutions d’investissement
à disposition ici : www.mirabaud-am.com
Pictet Asset Management
34, avenue de Messine 75008 Paris
Tél. : 01 56 88 71 00
www.assetmanagement.pictet
code isin
désignation
des valeurs
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
LU0130728842 Pictet-emerging euroPe
338,47 09/05
LU0130729220 Pictet-emerging mkts
606,2 09/05
LU0128490280 Pictet-eur Bonds
548,78 10/05
LU0144509717 Pictet-euroPean sust. eq.
254,15 10/05
dernier
dividende net
en euros**
mont. date
code isin
désignation
des valeurs
360,68 10/05
LU0935268721 ram (l) sf em mkt core eq
619,32 09/05
LU0188501257 Pictet-health
250,77 10/05
546,03 09/05
15919,3 09/05
114,42 08/05
LU0704154292 ram (l) sf em mkt eq
188,32 08/05
LU1626129727 sWiss all caPs (chf)
104,47 08/05
LU0375629556 ram (l) sf euroPean eq
468,27 08/05
LU1626130816 silk road Zone stocks (usd)
103,54 08/05
LU1048876350 ram (l) sf gB shldr yld eq
132,07 08/05
LU0851564897 euroPean equity (eur)
171,37 08/05
LU0705072691 ram (l) sf l/s em mkt eq
121,57 04/05
LU1626130220 high div. euroPe stocks (eur)
101,13 08/05
LU0851564541 World equity (eur)
153,66 08/05
LU0217139020 Pictet-Premium Brands
159,78 10/05
LU0705071701 ram (l) sf l/s euroPean eq
154,05 04/05
LU1279334210 Pictet-roBotics
137,53 10/05
LU0375630729 ram (l) sf north am eq
299,56 08/05
LU0090689299 Pictet-Biotech
684,14 10/05
LU0338483075 Pictet-russian equities
56,51 09/05
93,99 10/05
LU1074511459 ram (l) tf conv euroPe
150,08 08/05
LU0256846139 Pictet-security
238,44 10/05
LU0419186167 ram (l) tf gB Bd tot ret
143,07 08/05
LU0935723782 ram (l) tf ii asia Bd tot ret
139,03 08/05
302,39 10/05
LU0130732364 Pictet-small caP eur.
1277,33 10/05
LU0255798109 Pictet-emerg lc deBt
166,18 10/05
LU0104884860 Pictet-Water
294,21 10/05
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
LU1626130063 sWiss small & mid caPs (chf)
285,7 09/05
LU0340554913 Pictet-digital
désignation
des valeurs
106,59 08/05
LU0155303323 Pictet-asian eq. JaPan
LU0280430660 Pictet-clean energy
code isin
dernier
dividende net
en euros**
mont.
date
synchrony (lu)
LU0128467544 Pictet-gloBal emerg.deBt
LU0176900511 Pictet-JaPanese eq. sel.
dernier
dividende net
en euros**
mont. date
Banque Cantonale
de Genève (France) SA
Tél. 04 72 07 31 50
bcgef.fr/fonds
LU0168449691 Pictet-greater china
LU0070964530 Pictet-indian eq.
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
classification
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
classification
désignation
des valeurs
classification
code isin
classification
sicav//fcp
Valeur unitaire hors frais : valeur de la part ou de l’action hors droits d’entrée ou de sortie éventuels. Les SICAV éligibles au PEA sont signalées par un astérisque *. Le pictogramme P indique la cotation d’un FCP.
Classification des OPCVM : actions françaises (AF), actions de la zone EURO (AE), actions internationales (AI), monétaires EURO (ME), monétaires à vocation internationale (MI), obligations et autres titres de créances libellés en EURO (OE), obligations et autres titres de créances internationaux (OI), sicav luxembourgeoises (LX), diversifiés (DI), garantis ou assortis d’une protection (GP). ** : en euros ou dans la devise indiquée dans la colonne «DéSIGnAtIOn DES VALEURS».
carnet
fr
PORTRAIT
Depuis deux ans, ce père de quatre enfants,
marathonien, supporter des rugbymen de
La Rochelle, était directeur général adjoint de
cette grosse machine qui délivre quelque
2.500 feuilles de paie en haute saison, et compte
430 CDI. « Je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer,
puisque j’ai fait tous les métiers, en changeant de
fonction tous les deux ans », précise-t-il. Plus
loin, il salue en l’embrassant une hôtesseprojectionniste venue prendre son poste à
l’entrée d’une séance de « La Vienne dynamique ». Puis se glisse dans un étroit couloir et file
serrer la main de deux employés, qui se passent
le relais dans la salle voisine. « Je ne connais pas
tous les prénoms et je ne tutoie pas tout le
monde », s’excuse presque le nouveau patron.
Rodolphe Bouin,
de stagiaire
à président
du Futuroscope
Le Futuroscope, Rodolphe Bouin l’a connu à
10 ans. Et on peut dire qu’il ne l’a jamais vraiment quitté. Trente et un ans après sa première
visite, il se revoit encore les bras levés, avec son
frère cadet David à ses côtés, « totalement bluffés » lors d’une projection en 3D.
D’un pas assuré, le nouveau président du
parc situé au nord de Poitiers, dans la Vienne,
franchit les quelques mètres qui séparent
son bureau de la première attraction. En jean
et bras de chemise, le dirigeant du deuxième
parc de loisirs français derrière Euro Disney
avance en longeant les bordures, histoire de
laisser de l’espace aux familles qui musardent.
Tout en bavardant, il a le regard haut, sans
doute pour prendre le pouls de la fréquentation. Ce jour de vacances de printemps, beaucoup d’Espagnols et de Français déambulent
dans ces allées foulées l’an dernier par 2 millions de visiteurs.
Alors qu’il s’apprête à montrer les salles
de projection 3D, toujours là, il jette un œil
amusé aux pédalos en balade sur un bassin.
« Nous les avons depuis la naissance du parc. Ils
font partie des incontournables pour beaucoup
de jeunes. Ils adorent », s’amuse ce patron, dont
le défi principal est de découvrir puis d’inves-
ENTREPRISES
ALTAREA COGEDIM
Olivier Bucaille
devient président d’Altarea
Cogedim Développement Urbain,
nouvellement créé. Il est membre
du comité de direction de
Cogedim Logement.
Olivier Bucaille, 45 ans, titulaire
d’un master ingénierie du bâtiment de l’Ecole des ponts et chaussées, est également diplômé en
génie civil de l’Ecole centrale de
Sébastien Laval
Par Stéphane Frachet
— Correspondant à Tours
tir dans les futures attractions. Comme pour
rappeler que les nouvelles technologies, la 3D, la
réalité virtuelle, l’e-sport n’écarteront jamais les
plaisirs simples, l’eau, l’effort, la contemplation.
Cette recherche de l’équilibre entre plaisir
et innovation, c’est l’une des priorités fixées
avec l’actionnaire, la Compagnie des Alpes.
L’objectif est de conserver le rang du Futuroscope dans le peloton de tête européen. Durant le
long mandat de presque seize ans de son prédécesseur, Dominique Hummel, qui avait pris les
rênes en 2002 alors que le site était en difficulté,
Rodolphe Bouin a gravi tous les échelons. « C’est
un produit maison, il connaît tout et tout le
monde », sourit Jérôme Neveux, responsable de
la communication.
Quelque 2.500 feuilles de paie
Entré en 2000 comme stagiaire à la fin de
ses études de marketing à l’IAE de Poitiers,
Rodolphe Bouin a lancé le planning Excel qui
organise toujours les rotations des salariés
du parc. Après son stage, il intègre le contrôle
de gestion jusqu’à accéder à des postes de
direction : d’abord responsable des boutiques,
puis directeur des ressources humaines et enfin
à l’exploitation.
Lyon. En 2010, il a débuté chez
Altarea Cogedim en tant que
directeur délégué au développement au sein de l’entité Cogedim
Logement. Il avait alors en charge
le développement des grands projets logements et mixtes en Ile-deFrance. En 2015, il était devenu
directeur général d’Altarea Cogedim Grands Projets.
A.T. KEARNEY
Safia Limousin
rejoint le cabinet en qualité
d’associée. Elle dirigera
La règle des 10-20-60
Clairement, Dominique Hummel, devenu
directeur de l’innovation de la Compagnie des
Alpes, a transmis les commandes à un homme
du sérail. « La succession a été minutieusement
préparée, confirme Jean-Michel Brunet, président des acteurs du tourisme de Nouvelle-Aquitaine et patron de DéfiPlanet, un parc voisin
sur le thème du développement durable. C’est
bien pour le territoire d’avoir des hommes de
valeur, qui connaissent bien l’environnement
local, et qui veulent le défendre. »
Rodolphe Bouin, qui a découvert le Futuroscope tout jeune grâce à sa mère, va donc appliquer la règle 10-20-60 émise par son prédécesseur, qui a transformé une utopie en succès
commercial : investir 10 % du chiffre d’affaires,
pour renouveler 20 % des attractions et
convaincre 60 % des clients de revenir. Il a
obtenu une petite entorse auprès de son actionnaire « bienveillant » : alors que le chiffre
d’affaires est de 108 millions d’euros, le Futuroscope va consacrer 15 millions d’euros par an
au développement afin de constamment
« réinventer l’expérience client ». Déjà, selon le
palmarès du cabinet The Human Consulting
Group (HCG), le parc est, en 2018, numéro un
des réseaux sociaux. n
la practice energy & process
industries (EPI).
Safia Limousin, 45 ans, diplômée
de l’Ecole polytechnique féminine,
a travaillé dans le groupe Suez,
puis chez Deloitte Consulting. En
2001, elle a rejoint Roland Berger,
où elle est devenue associée en
2012. Dès 2015, elle fut associée,
responsable des practices énergie
et opérations pour l’Europe de
l’Ouest et le Maghreb et, au niveau
mondial, de l’offre power & utilities capital infrastructure chez EY.
EUROPCAR
Valérie Sauteret
a pris la direction
de la communication
du groupe Europcar.
Valérie Sauteret, 47 ans, est diplômée de l’IEP de Lyon, de l’EM Lyon
et du Ciffop (université de Paris-II).
En 1993, elle a rejoint Publicis où
elle est devenue, en 2008, directrice associée de Publicis Consultants chargée des activités
d’accompagnement de changement. Plus récemment, elle était
directrice de la communication
de Barclays Bank PLC France,
membre du comité exécutif.
RCI BANK AND SERVICES
François Guionnet
Alice Altemaire
sont, depuis le 1er mai,
respectivement, directeur des
territoires et de la performance,
membre du comité exécutif
de RCI Bank SA
et directrice de la nouvelle
direction des services de
mobilité et de l’innovation.
Alice Altemaire reste membre
du comité exécutif.
François Guionnet, 56 ans,
diplômé de l’Edhec, a débuté chez
Renault en 1984. Après avoir
travaillé à la direction commerciale France, il a pris la direction
des ventes spéciales et de Renault
Parc Entreprises (RPE) en 2008
puis la direction du réseau France
de Renault en 2013. En 2016, il
était devenu directeur général de
DIAC et de Nissan Finance.
Alice Altemaire, 40 ans, titulaire
d’un MBA de l’Essec Business
School, est administrateur certifié
par l’IFA Science Po. Elle a d’abord
œuvré chez PwC et chez IBM
Consulting avant d’entrer chez
Renault en 2005. Elle a alors
rejoint la direction de l’organisation, avant de devenir, en 2007, responsable du contrôle de gestion
des G&A corporate. Trois ans plus
tard, elle a intégré RCI Bank SA en
tant que directrice du contrôle de
la performance groupe. Elle a été
nommée directrice administrative et financière de RCI Financial
Services, puis directrice comptabilité et du contrôle de la performance, membre du comité exécutif en 2016. Elle préside, par
ailleurs, depuis l’an dernier, le conseil d’administration de Karhoo.
ORGANISATION
PROFESSIONNELLE
CONSEIL SUPÉRIEUR DU NOTARIAT
Jérôme Fehrenbach
est le nouveau directeur général
du conseil supérieur du notariat.
Jérôme Fehrenbach, 48 ans, lauréat de l’IEP de Paris, ancien élève
de l’ENA, est également diplômé
de HEC. Entre 2003 et 2007, il fut
successivement conseiller technique auprès de la ministre des
Affaires européennes puis du
ministre de la Fonction publique
et de la Réforme de l’Etat et, enfin,
au cabinet du Premier ministre.
Après un passage chez Roland
Berger, il a rejoint, en 2010, la
Caisse des Dépôts en tant que
directeur du département des
clientèles bancaires. Depuis 2015,
il était secrétaire général de
KPMG France.
ILS SONT NÉS
UN 11 MAI
Léon Bertrand,
ancien ministre délégué
au Tourisme, 67 ans.
Laetitia Casta,
mannequin et actrice, 40 ans.
Olivier Chavy,
CEO de Mövenpick
Hotels & Resorts, 54 ans.
Fanny Cottençon,
actrice, 61 ans.
Nicole Guedj,
avocate, ancienne
secrétaire d’Etat, 63 ans.
Emmanuelle Haïm,
chef d’orchestre,
claveciniste, 56 ans.
Brice Hortefeux,
ex-ministre, député
européen, 60 ans.
Armel Le Cléac’h,
navigateur, 41 ans.
Corinne Lepage,
ancienne ministre
de l’Environnement, présidente
de LRC-Cap21, 67 ans.
Benoît Magimel,
acteur, 44 ans.
Thomas Middelhoff,
ancien président
de Bertelsmann, 65 ans.
Renaud, chanteur, 66 ans.
Antoine Rufenacht,
ex-maire du Havre, ancien
secrétaire d’Etat, 79 ans.
Jean-Pascal Tricoire, PDG
de Schneider Electric, 55 ans.
Valentino Garavani alias
Valentino, couturier, 86 ans.
, Envoyez vos nominations à
carnetlesechos@nomination.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
VENDREDI 11 ET SAMEDI 12 MAI 2018
PATRIMOINE.LESECHOS.FR/
PATRIMOINE
PATRIMOINE
CRÉDIT // Le crédit très bon marché est plus que jamais d’actualité. C’est une bonne nouvelle pour les candidats à
l’achat, mais aussi pour les propriétaires déjà détenteurs d’un prêt immobilier, qui peuvent avoir intérêt à renégocier.
Crédit immobilier : emprunter,
renégocier, c’est maintenant !
20 à 25 ans, remarque Philippe Taboret. Ce
n’est pas forcément une mauvaise chose
d’emprunter sur des durées aussi longues.
Pourquoi serait-ce moins bien que de payer
un loyer ? » D’ailleurs, selon lui, à mensualités inchangées sur une durée de 20 ans, un
emprunteur perdrait 8,90 % de capacité
d’emprunt si les taux passaient de 1,60 %
à 2,60 %. Pour une mensualité de
1.000 euros, un ménage ne pourrait plus
obtenir que 186.000 euros au lieu de
205.000 euros. En revanche, ce même taux
de 2,6 % appliqué à un prêt contracté sur
35 ans « procurerait une capacité supplémentaire d’endettement de 73.000 euros ».
Pour l’instant, seul le Crédit Foncier
Alsace-Lorraine prête sur 35 ans et une
poignée de réseaux bancaires (Crédit Agricole, LCL, BNP Paribas Personal Finance…)
sur 30 ans. Mais, assure Philippe Taboret,
« cette pratique est appelée à se développer ».
Anne-Sophie Vion
@AnnesophieVION
P
rincipal carburant de l’accession à
la propriété, le crédit devient encore
plus déterminant alors que les prix
immobiliers sont orientés à la hausse.
« Depuis 2009, la chute des taux d’intérêt
des crédits à l’habitat, facteur de soutien de
la solvabilité des ménages, porte le marché
immobilier à bout de bras, estime Alexandre
Mirlicourtois, directeur de la conjoncture et
de la prévision dans le groupe Xerfi. Un plancher a été atteint. La probabilité que les taux
baissent encore davantage est désormais
faible. La remontée se fera en pente douce,
mais elle se fera quand même. » A court
terme, le crédit immobilier reste très bon
marché pour ceux qui peuvent en profiter.
Les taux ont même encore récemment
baissé. La durée des prêts s’allonge. A quel
taux peut-on emprunter aujourd’hui. Qui
a intérêt à renégocier ? Ce qu’il faut savoir.
• FAUT-IL RENÉGOCIER ?
• À QUEL TAUX EMPRUNTER ?
Bonne nouvelle si vous souhaitez emprunter. En ce mois de mai, les taux d’intérêt des
crédits immobiliers sont plutôt orientés à la
baisse. Selon le courtier Meilleurtaux.com,
vous pouvez obtenir actuellement en
moyenne du 1,41 % sur 15 ans, 1,63 % sur
20 ans et 1,83 % sur 25 ans. De son côté,
Credixia, autre spécialiste du courtage,
annonce pour les très bons dossiers du
0,75 % en moyenne sur 10 ans (hors assurance, meilleur taux fixe national négocié
par l’intermédiaire du courtier), 0,95 % sur
15 ans, 1,10 % sur 20 ans et 1,30 % sur 25 ans.
Pour l’ensemble du marché, toutes durées
confondues, les taux d’intérêt fixes (hors
assurance et coût des sûretés) ont même
encore baissé. Ils se sont établis à 1,47 % en
avril après 1,49 % en moyenne en mars,
d’après les données récemment publiées
par l’Observatoire Crédit Logement/CSA.
Repartis à la hausse début 2017, après
avoir touché un point bas, les taux ont ten-
dance à se replier. Ainsi, depuis la fin de l’été
2017, ils reculent doucement de l’ordre de
1 point de base chaque mois. Cette baisse
s’explique par « des conditions de refinancement des banques toujours excellentes et par
l’abondance de liquidités bon marché dans
l’économie », note l’Observatoire Crédit
Logement/CSA. En outre, rappelle Alexandre Mirlicourtois, « la concurrence reste
féroce entre les établissements financiers ».
Les prix de l’immobilier et la réduction des
soutiens publics à l’accession à la propriété
rognent la capacité d’achat des ménages.
Mais les banques continuent à prêter à taux
bas car elles ont pris conscience que la
demande se dégradait depuis un an.
Ces conditions exceptionnelles ne sont
pas réservées qu’aux emprunteurs « high
level ». Tous les profils, primo-accédants
comme secundo-accédants, bénéficient
d’une baisse de taux, affirme le courtier
LePartenaire.fr, et toutes les durées de
prêt sont concernées. « Nos partenaires
bancaires souhaitent réaliser de bons
chiffres avant la pause estivale donc, sans
surprise, ils misent sur des taux bas pour
clôturer leurs objectifs », précise Fabienne
Laborde, directrice commerciale de
LePartenaire.fr.
• SUR QUELLE DURÉE ?
Le maintien de conditions de crédit très
accommodantes ne suffit pas toujours à
compenser la hausse des prix. Les budgets
les plus serrés, ceux qui ont peu ou pas
d’apport, sont les plus touchés.
LA MAISON DE LA SEMAINE
Face à la perte de pouvoir d’achat, vous
pouvez penser à allonger la durée de votre
prêt. « Pour pouvoir emménager dans le bien
qu’il convoite, un foyer devra envisager son
projet sur des durées de remboursement de 20,
30, voire 35 ans », estime Philippe Taboret,
directeur général adjoint de Cafpi.
C’est un levier qu’utilisent déjà les
banques pour limiter le ralentissement de
la demande de crédit. En avril, d’après
l’Observatoire Crédit Logement/CSA, la
durée des prêts était de 220 mois en
moyenne, soit plus de 18 ans. Or, sur les quatre dernières années, le délai de remboursement d’un crédit a augmenté de 15 mois.
Ce sont surtout les jeunes ménages qui en
profitent, mais pas seulement. « La durée
des prêts est passée assez naturellement de
Avec les récentes baisses des taux, il peut
être judicieux de renégocier un prêt souscrit
il y a quelque temps. Ce qui sera aussi
une occasion de renégocier votre assuranceemprunteur. « Les crédits concernés, précise
Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com, ont été signés
avant 2016, la majorité des dossiers portent
sur des crédits datant de 2015, à savoir ceux
qui n’ont pas profité de l’opportunité en 2016
ou 2017, les crédits étant souvent trop
récents. » Avec, à la clef, des gains supérieurs
à 10.000 euros et, pour la moitié des dossiers,
plus de 15.000 euros (voir illustration).
En principe, pour que l’enjeu en vaille
la peine, il faut que l’écart de taux soit au
moins égal à 0,70 % entre celui du crédit
ancien et le taux pratiqué aujourd’hui sur
la même durée. Vous devrez aussi être
dans la première moitié de votre prêt et
avoir remboursé au moins une année
pour amortir les frais du rachat. En outre,
le capital restant dû doit être au moins
égal à 70.000 euros. n
INDICES DES PRIX IMMOBILIERS (IPI)
MEILLEURSAGENTS – « LES ÉCHOS »
SUR
LE WEB
•LesEpargne
Français n’ont
jamais autant épargné. A tel point que,
malgré de fortes
disparités, leur
patrimoine net
dépasse de 15 %
celui des ménages
allemands.
Crédit Option
attrayante quand
les taux sont bas,
la possibilité de
transférer son prêt
aux mêmes conditions est de moins
en moins accordée.
Fiscalité
Avec le prélèvement
à la source,
comment votre taux
d’imposition va-t-il
être calculé ?
Et toute l’actualité
du patrimoine sur
lesechos.fr/patrimoine
Barnes
•
0 Un manoir au cœur
de la campagne normande
Ce manoir de 850 mètres
carrés est situé à
vingt minutes de Cabourg
et trente minutes de
Deauville. Il se trouve sur
4 hectares sans aucune
nuisance. Des arbres
centenaires jouxtent
trois étangs naturels.
0 Dix chambres
et une piscine
Le manoir restauré offre
3 grandes pièces de
réception, 10 chambres
et 6 salles de bains. Outre
une piscine, la propriété
comprend une chapelle
du XVIIe siècle, une maison
de gardien, des écuries
rénovées et un pavillon
d’amis. Des hangars,
garages, une bergerie
et une volière complètent
l’ensemble.
0 Prix
1.198.000 euros (FAI)
Retrouvez la maison
la semaine sur
a delesechos.fr/patrimoine
•
•
EN ATTENDANT
LE GRAND PARIS
La capitale avait déjà passé
en mars la barre des
9.000 euros le mètre carré. Si
la progression de l’indice est
un peu plus molle en avril, les
prix continuent à progresser
tranquillement, même si le
rythme est inférieur à celui
observé dans les autres
grandes villes. Mais l’Ile-deFrance est à la peine.
Depuis le début de l’année,
seuls le Val-d’Oise (+0,7 %)
et les Yvelines (+0,5 %)
augmentent légèrement.
Tous les autres départements
stagnent (Hauts-de-Seine)
ou reculent : –0,3 % dans
le Val-de-Marne, –0,6 % en
Seine-Saint-Denis. La baisse
est plus marquée dans
l’Essonne (–1,2 %) et en
Seine-et-Marne (–1,4 %).
Des chiffres révélateurs
de l’éclectisme d’un marché,
pas toujours stimulé par la
perspective du Grand Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
36 // PATRIMOINE
–8,24 %
INVESTISSEMENT
Le baromètre
des fonds
FONDS ACTIONS
INDONÉSIE
L’Indonésie est intervenue
pour soutenir sa devise fin
avril, pénalisée par la remon-
tée des taux aux Etats-Unis.
L’économie du pays affiche des
résultats en demi-teinte. Dans
ce contexte, les fonds dédiés
ont perdu 8,24 % en trois mois.
+11,66 %
FONDS ACTIONS
NORVÈGE
La couronne norvégienne a
bondi après l’annonce d’un
changement important dans le
mandat de la banque centrale en
mars. Le ministère des Finances a
décidé d’abaisser à 2 % son objectif
d’inflation. Les fonds dédiés ont
pris 11,66 % en trois mois.
Morningstar au 9 mai 2018
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018 Les Echos
Mode ou réelle opportunité d’investissement, le financement participatif ou crowdfunding fait de plus en plus
d’adeptes. Ce qu’il faut savoir avant de céder aux sirènes de ces placements digitaux.
Financement participatif :
le nouveau mode d’emploi
E
galement appelé « financement participatif », le
crowdfunding permet de
mettre en relation des porteurs de
projet cherchant à collecter des
fonds (start-up, PME, associations,
etc.) avec des particuliers prêts à les
soutenir financièrement. Le tout,
via des plates-formes Internet
dédiées. L’idée est simple : permettre à des épargnants de se regrouper pour investir dans un projet qui
leur semble prometteur tout en en
espérant un gain financier ou
encore un projet qui leur tient à
cœur. Attention, il existe plusieurs
formes de crowdfunding, qui impliquent « des modes d’investissement
et de rémunération différents », prévient Quentin Romet, président et
cofondateur d’Homunity, site de
financement participatif spécialisé
dans l’immobilier. A l’image,
par exemple, du crowdlending,
qui consiste à prêter de l’argent à
des PME-TPE (sous forme de crédits, de souscription d’obligations
ou de titres anonymes dits « minibons ») en contrepartie du versement d’intérêts réguliers. Ou
encore, du crowdequity, qui équivaut à entrer au capital d’une entreprise en souscrivant des titres
financiers de cette dernière moyennant une possible plus-value à la
revente des parts.
Quel statut pour
les plates-formes ?
Quelle que soit la nature du
financement proposé (prêt, émission d’obligation ou souscription de
t i t r e s) , l e s p l a t e s - f o r m e s d e
crowdfunding sont tenues de justifier d’un statut réglementé pour
exercer. A savoir, celui d’« intermédiaire en financement participatif »
(IFP) pour les sites de crowdlending
et celui de « conseiller en investissement participatif » (CIP) pour les
sites de crowdequity.
A ce titre, les uns comme les
autres doivent être immatriculés
auprès de l’Orias, insiste Benoît
Bazzocchi, CEO de la plate-forme
SmartAngels. « Il s’agit donc là d’une
sécurité supplémentaire pour les
particuliers au sens où ils peuvent
vérifier auprès de cet organisme que
la plate-forme sur laquelle ils
s’apprêtent à investir figure bien
dans son registre. »
Pour autant, seuls les sites disposant du statut de CIP font l’objet
d’une régulation par l’AMF. En
d’autres termes, bénéficient d’un
contrôle a priori plus poussé avant
leur immatriculation à l’Orias. La
capacité de la société à respecter les
règles d’organisation et de bonne
conduite prévues par le règlement
général de l’AMF est notamment
vérifiée. Quant aux autres, s’ils peuvent certes être contrôlés à tout
moment par l’ACPR, ils sont immatriculés quasi systématiquement
sans vérification préalable.
chose en cas de faillite de la société
dans le cadre d’un financement par
souscription de titres « Certes, les
actionnaires particuliers font partie
des créanciers, mais ils sont en fin de
liste. Autant dire que leurs chances de
recouvrer leur mise sont extrêmement réduites », poursuit Joachim
Dupont.
Autre risque, enfin : celui de la
liquidité. Impossible en effet d’exiger de récupérer son argent avant
l’échéance du prêt en crowdlending
(entre 12 et 48 mois environ) et difficile de revendre ses parts avant le
terme fixé en crowdequity du fait
d’un marché secondaire très peu
développé.
Que se passe-t-il
en cas de faillite
de la plate-forme ?
Quelle rentabilité
peut-on attendre ?
Là encore, tout dépend du
type d’investissement participatif
mais aussi du projet soutenu. Alors
que pour le crowdlending, le taux
de rémunération est connu
d’avance (qu’il s’agisse d’intérêts de
prêt ou de coupons d’obligations),
pour le crowdfunding, à l’inverse,
c’est un véritable pari. « Le gain
potentiel n’est connu qu’à la revente
des parts et il n’y a aucune certitude
de plus-value », concède Benoît
Bazzocchi, de SmartAngels. Avec
un rendement brut de l’ordre de 5 à
10 % en moyenne par projet, le
mécanisme de financement par
prêt apparaît donc être une classe
d’actifs particulièrement attractive.
Mais gare aux illusions d’optique ! Les performances annoncées
par ces plates-formes doivent être
nuancées au regard du taux de
défaillance constaté. Celui-ci doit
être publié chaque trimestre.
En outre, si le ticket d’entrée en
crowdlending reste accessible (de
quelques dizaines à une centaine
d’euros), le montant maximum
finançable par ce biais est lui-même
relativement faible (2.000 euros
maximum par projet).
Seule exception : le financement
par prêt d’un programme de promotion immobilière pour lequel le
montant d’investissement n’est pas
plafonné.
Si chaque plate-forme est
libre de mettre en place sa propre
méthode de sélection, toutes
s’attachent à réaliser une analyse
poussée de la situation comptable
et financière des entreprises candidates au crowdfunding. Pas
question en effet pour ces sites de
financement participatif de se
limiter à étudier le projet proposé.
« Il s’agit certes d’une première
étape, note David El Nouchi, directeur général de la plate-forme
ClubFunding, mais, en ce qui nous
concerne, elle est suivie d’un examen minutieux de la solidité de la
société en question, du type de
management ainsi que de l’étude
des sûretés que nous allons prendre
pour sécuriser au maximum cette
opération. » Avec, par exemple,
l’étude des bilans, des liasses fiscales ou encore la consultation (du
moins pour les IFP) du fichier bancaire des entreprises (Fiben) de la
Banque de France.
Objectif ? S’assurer de la solidité
financière de la société porteuse du
projet. Et, le tri est drastique.
Chez Anaxago, par exemple, sur
1.000 dossiers reçus en moyenne
chaque année, seuls 4 % passent le
filtre de la sélection.
entre dans le calcul du plafonnement des niches fiscales, qui fixe à
10.000 euros le montant maximum
de réduction d’impôt autorisée par
an et par foyer fiscal. Pour autant,
rassure Georges Viglietti, « la partie
de l’avantage fiscal non utilisé au
cours de l’année où a été réalisé
l’investissement peut être reportée
sur l’impôt des quatre années suivan-
tes ». En revanche, lors de la revente
de ses titres, on ne peut prétendre à
aucun geste fiscal. « L’éventuel gain
perçu est pour sa part soumis à la fiscalité des plus-values de cession des
valeurs mobilières sans abattement
particulier », indique Stéphanie
Savel, présidente de WiSEED.
Autrement dit, à un prélèvement
forfaitaire unique au taux de 30 %
Comment sont sélectionnés les dossiers ?
Quels sont
les risques ?
Peu importe le projet et la
forme de financement participatif
choisis, précise Joachim Dupont,
président d’Anaxago, « un investisseur peut perdre tout ou partie des
sommes investies en cas de difficultés
de l’entreprise émettrice ou emprunteuse ». Motif ? Qu’il s’agisse de
crowdequity ou de crowdlending,
il n’existe aucune garantie en
capital.
Dans le cadre d’un financement
par prêt, par exemple, si l’entreprise
à l’origine du crédit cesse de payer
ses échéances, les perspectives de
remboursement pour le particulier
sont quasi nulles, faute de nantissement préalable ou de fonds de protection spécifiques mis en place par
la plate-forme concernée. Même
En théorie, la disparition d’une plate-forme de crowdfunding n’a pas
d’incidence pour les particuliers.
Ainsi, ceux qui ont choisi d’investir
via la souscription de titres financiers restent propriétaires de ces
derniers, rassure Joachim Dupont.
« Dans les faits, nous ne jouons
qu’un rôle de conseil entre les porteurs de parts et la société dans
laquelle ils choisissent d’entrer au
capital. Les titres en question ne
figurent jamais dans nos comptes.
Par conséquent, une éventuelle
faillite de notre part n’impacte en
rien les investisseurs. »
Il en va de même pour ceux qui
ont opté pour le crowdlending.
« Les portails de financement par le
prêt ne sont pas autorisés à encaisser
des fonds pour le compte de tiers.
L’argent transite donc obligatoirement via un compte séquestre ouvert
auprès d’un prestataire de paiement
lui-même régulé, à l’image dans
notre cas de la BRED », explique
David El Nouchi. Concrètement, les
mensualités de remboursement
continuent à être versées sans interruption grâce à cette entité autonome.
— Anne-Lise Defrance
A chacun sa fiscalité
Le régime applicable
dépend du type d’investissement. Il est aussi parfois
possible de bénéficier
d’avantages fiscaux.
Les modalités d’imposition et les
possibles avantages fiscaux accordés au titre d’un investissement en
crowdfunding diffèrent selon sa
nature. Dans le cadre, par exemple,
d’une entrée au capital d’une entreprise non cotée (« crowdequity »),
« les particuliers bénéficient d’un
geste fiscal à l’entrée ou à la sortie en
fonction de l’enveloppe dans laquelle
ils choisissent d’inscrire leurs titres »,
souligne Georges Viglietti, cofondateur de la plate-forme Sowefund.
Réduction d’impôt
Ainsi, s’ils décident de les placer
dans un compte titres ordinaire ou
de les laisser en compte à la société,
ils ont droit l’année de leur investissement à une réduction d’impôt
égale à 25 % des sommes versées
dans la limite de 50.000 euros
par an pour un célibataire
(100.000 euros pour un couple).
Soit, un avantage fiscal maximal
de 12.500 euros (25.000 euros pour
un couple). Et ce, à condition de
conserver les titres en question pendant au moins cinq ans.
A noter toutefois, cette réduction
Le « crowdlending » aux portes du PEA PME
Les investissements en « crowdlending »
bientôt éligibles au PEA PME ? C’est du
moins ce qui ressort du projet de loi Pacte
(Plan d’action pour la croissance et
la transformation des entreprises) qui
devrait être examiné début juin en Conseil
des ministres. Comme les titres en capital,
ceux émis par des plates-formes de prêt,
obligations à taux fixes ou encore les minibons, pourraient en effet désormais être
logés dans cette enveloppe fiscale. Objectif ? Mobiliser davantage l’épargne des
ménages en faveur du financement
en fonds propres des entreprises.
Intéressante à première vue, cette nouvelle
opportunité pour les investisseurs particuliers pose néanmoins un problème de
durée. Les obligations souscrites via un site
de « crowdlending » ont en moyenne une
durée de vie de 24 mois. Or, tout retrait
effectué sur un PEA PME avant le
cinquième anniversaire du plan entraîne
l’imposition des gains réalisés et la clôture
immédiate du plan.
(excepté option pour une imposition au barème progressif de
l’impôt sur le revenu).
Si, à l’inverse, les investisseurs
choisissent d’inscrire leurs titres
dans un PEA ou un PEA PME,
aucune réduction d’impôt ne leur
est accordée l’année de leur investissement. « En contrepartie, précise
Grégoire Linder, CEO France de la
plate-forme européenne de financement participatif Raizers, ils
bénéficient de la fiscalité avantageuse
de ces enveloppes au moment de la
vente de leurs titres ». Les gains réalisés après le cinquième anniversaire
du plan sont donc exonérés d’impôt
sur le revenu mais pas de prélèvements sociaux.
Prélèvement forfaitaire
unique
Dans le cadre d’un financement
participatif par prêt rémunéré
(« crowdlending »), les intérêts
et autres coupons encaissés (dans
le cas d’un emprunt obligataire)
« sont soumis au nouveau prélèvement forfaitaire unique de 30 %, sauf
demande expresse contraire de
l’investisseur », détaille Grégoire
Linder. Quant aux éventuelles pertes en capital, c’est-à-dire en cas de
non-remboursement du prêt, les
Lors de la revente
de titres, on ne peut
prétendre à aucun
geste fiscal.
particuliers peuvent les déduire du
montant des intérêts perçus dans le
cadre de prêts consentis dans les
mêmes conditions. Mieux, cette
imputation est possible dès l’année
au cours de laquelle la créance du
prêteur est constatée comme définitivement irrécouvrable et pendant les cinq années suivantes.
— A.-L. D.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
en bref
Jura Enchères
MARCHÉ DE L’ART
LA PLUS BELLE CAVE DU JURA
AUX ENCHÈRES
UNE AQUARELLE D’HERGÉ
S’ENVOLE AUX ENCHÈRES
Les 102 derniers flacons de la célèbre cave d’Arbois du Commandant
Grand (1886-1974) seront vendues
le 26 mai chez Jura Enchères.
Trois vins jaunes d’Arbois
de 1774 sont estimés entre
15.000 et 20.000 euros pièce.
Une rare aquarelle du dessinateur belge Hergé, le père de
Tintin, s’est envolée à
629.000 euros le 3 mai lors d’une
vente chez Christie’s à Paris. Elle
avait été faite pour illustrer un
épisode du « Sceptre d’Ottokar ».
Nouveaux records modernes et
contemporains attendus à New York
Christie’s
PATRIMOINE // 37
Les Echos Vendredi 11, samedi 12 mai 2018
LA CHRONIQUE
DU FISCALISTE
L
représentant un « Lapin rouge » de
1982 qui semble électrifié.
Aujourd’hui estimé 5 millions de
dollars, il avait été vendu en 1993, en
pleine crise du marché de l’art, pour
52.500 dollars.
Quant à la maison de ventes
Phillips, elle proposera dans sa
vente contemporaine, le 17 mai
aussi, une œuvre qui résume bien
l’esprit de Basquiat, « Flexible »
(1984), qui provient de la succession
de l’artiste. Estimation : 20 millions
de dollars.
es millions de dollars vont
encore pleuvoir. La semaine
de ventes consacrée à
l’impressionnante collection
Rockefeller (lire « Les Echos » du
13 avril 2018), dont la première
soirée d’enchères a rapporté
646 millions de dollars et des prix
record pour des Monet, Matisse,
Corot, Delacroix, Morandi et
Redon, se termine. Il est clair qu’une
partie importante des personnes les
plus riches de la planète, de Pékin à
New York, en suivant un effet de
mode et le désir de placer avantageusement leurs liquidités, s’intéresse à l’art moderne et contemporain. Pourtant, lors des enchères
Rockefeller, des observateurs,
comme le marchand privé suisse
Thomas Seydoux, remarquaient
« le peu d’enthousiasme dans la salle
malgré des prix exceptionnels. Les
œuvres étaient garanties*. Aux yeux
des initiés, les jeux semblaient être
faits déjà avant la vente ».
On peut cependant prévoir que la
semaine prochaine la suite des ventes aux enchères de New York donnera certains résultats spectaculaires. Si on se limite aux ventes du soir
(les plus importantes en qualité et
en termes d’estimation), elles commencent le 14 mai, avec la vente d’art
m o d e r n e d e S o t h e b y ’s , e t s e
concluent le 17 mai avec les enchères d’art contemporain de Christie’s.
Mark Bradford
en pleine ascension
Un nu de Modigliani estimé
150 millions de dollars
La vedette incontestée de cette
semaine est une peinture de Modigliani, la plus grande peinture de nu
qu’il ait jamais réalisée (146,7 cm de
longueur). Datée de 1917, elle était
exposée en 2017 lors de la remarquable rétrospective Modigliani à la
Tate Modern de Londres. Cette toile
est estimée 150 millions de dollars
par Sotheby’s, soit la plus haute estimation jamais donnée pour une
œuvre aux enchères, et certainement aussi la plus importante
garantie. En 2003, l’œuvre avait été
vendue pour 26,8 millions de dollars. En 2015, Christie’s a cédé un
autre nu, de format plus modeste
mais aussi plus sensuel, pour le prix
record de 170,4 millions de dollars. Il
a été acquis par Wang Wei et son
époux, propriétaires du Long
Museum, un musée privé de Shanghai qui regroupe manifestement
des investisseurs chinois.
« Flexible », de Basquiat, sera présenté le 17 mai à la maison de ventes Phillips. Photo Phillips Images
L’arrivée d’un Kasimir Malevitch
aux enchères est toujours un événement. Il est à l’origine d’un des mouvements les plus radicaux du début
du XXe siècle, le suprématisme, qui
présente des formes colorées dans
l’espace. Selon la banque de données Artprice, seulement 15 peintures du Russe sont passées en vente
depuis 1987. Le record a été obtenu
en 2008 pour une composition
suprématiste colorée peinte en
1919, adjugée 60 millions de dollars.
Elle a manifestement été acquise
par une famille de marchands de
* LE GRAPHE DE LA SEMAINE
Immobilier : les professionnels anticipent
une stabilisation des prix en 2018
Après une année 2017 de surchauffe immobilière, un peu plus de la moitié
des professionnels de l’immobilier anticipent une stabilisation des prix
et des volumes de transactions aussi bien dans l’ancien que dans le neuf.
C’est ce qui ressort du 11e baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des
professionnels de l’immobilier*. Ils sont un quart à prévoir que les prix et
les transactions vont augmenter et environ 15 % à anticiper une baisse.
56 % des sondés escomptent une stagnation des prix du neuf et 45 % une
stagnation des transactions. Mais ils sont plus nombreux à anticiper une
hausse des prix (37 %), de même que des transactions (32 %). Seulement
4 % des professionnels pensent que les prix du neuf vont baisser, en revanche ils sont 19 % à pressentir une diminution des transactions.
— Hélène Dupuy
* Sondage réalisé sur 403 professionnels de l’immobilier, dont un quart
d’agents immobiliers, un quart de lotisseurs et promoteurs, la même proportion
de constructeurs de maisons individuelles et de gestionnaires de patrimoine,
réseaux de défiscalisation.
New York et Londres, les Nahmad,
puisqu’ils l’exposaient en 2011 dans
leur nouvelle galerie de Londres. Ils
la remettent en vente chez Christie’s, avec une estimation de 70 millions de dollars.
L’icône Basquiat
L’artiste américain Jean-Michel
Basquiat, mort à vingt-sept ans, est
devenu avec le temps – et aussi
grâce au marché de l’art – une icône
de l’art contemporain, une sorte de
rock star. En mai 2017, Sotheby’s
adjugeait l’une de ses toiles de 1982
pour 110,4 millions de dollars à un
milliardaire japonais, Yusaku Maezawa. L’œuvre fera d’ailleurs partie
de la rétrospective Basquiat organisée par la fondation Vuitton à Paris
en octobre prochain.
Le 16 mai, Sotheby’s encore proposera une peinture composée de
deux panneaux de 1982-1983, qui
mesurent au total 3,7 × 3,7 mètres.
Elle est estimée 30 millions de
dollars et avait été vendue en 1993
pour 15.000 dollars à peine.
Christie’s a en la matière une offre
plus faible, le 17 mai, avec une toile
C’est l’artiste (né en 1961) qui a suscité dans les derniers mois le plus
d’intérêt sur le marché. Sa galerie, la
surpuissante Hauser & Wirth, a
beaucoup parié sur lui. Il y a été
l’objet d’une exposition au début de
l’année dans leur espace de Los
Angeles, puis au moment de la foire
Art Basel Hong Kong dans leur
nouvel espace de Hong Kong.
Parmi les acheteurs, on notait le
milliardaire japonais Maezawa,
acheteur du Basquiat record, mais
aussi le Long Museum de Shanghai,
qui avait acheté en 2015 le Modigliani cité plus haut. C’est dire s’il
s’agit d’un artiste « hot ».
En mars dernier, une de ses toiles
caractéristique, faite d’une sédimentation de matériaux divers au
résultat très esthétique, a été
acquise pour 12 millions de dollars,
un record, par un milliardaire de
Los Angeles, Eli Broad. C’est le
même qui met en vente chez Christie’s le 17 mai une toile de 2007 d’un
format plus modeste, « Boreas »,
estimée 5 millions de dollars.
Phillips présente une peinture de
Bradford de 2005 estimée 5 millions de dollars et Sotheby’s pas
moins de deux de ses peintures,
l’une qui vient d’être terminée
(estimation : 2 millions de dollars)
et une autre de 2014 estimée 4 millions de dollars. Pour Robert
Manley, de chez Phillips, cette
arrivée massive de peintures sur le
marché incite à la prudence. « Voilà
pourquoi je n’ai accepté qu’une seule
œuvre de lui dans notre vente », justifie-t-il.
— Judith Benhamou-Huet
* La transaction est garantie
par une tierce personne, généralement
à hauteur de l’estimation basse.
— RICHARD FOISSAC
DR
Après la semaine de ventes consacrée à la pléthorique collection Rockefeller, les ventes aux
enchères de New York présentent plusieurs œuvres stars de l’art moderne et contemporain.
Avocat associé, CMS
Francis Lefebvre Avocats
Prélèvement
à la source :
les revenus
soumis au PFU
ne bénéficient pas
de l’année blanche
Le prélèvement à la source de
l ’ i m p ô t s u r l e r e ve n u q u i
entrera en vigueur le 1er janvier
2019 ne vise pas tous les revenus. Il ne vise notamment pas
les revenus de capitaux mobiliers (dividendes et intérêts) et
les plus-values de cession de
valeurs mobilières pour lesquels, à compter du 1er janvier
2018, les contribuables personnes physiques bénéficient de
plein droit du régime du prélèvement forfaitaire unique
(PFU).
Il ne vise pas non plus les
plus-values immobilières et les
plus-values de cession des biens
meubles, ni les revenus de
l’actionnariat salarié et certains
revenus des non-résidents. C’est
la raison pour laquelle « l’année
blanche » ne bénéficiera
notamment pas aux revenus
de capitaux mobiliers et aux
plus-values mobilières de 2018,
même si le bénéficiaire renonce
au bénéfice du PFU s’agissant
de leur imposition.
Le PFU applicable
de plein droit
Le PFU est en effet applicable
de plein droit et les revenus
mobiliers perçus en 2018 feront
l’objet d’un prélèvement par
l’établissement payeur au taux
de 12,8 % en matière d’IRPP et
de 17,2 % en matière de prélèvements sociaux. Lors de l’établissement de sa déclaration des
revenus, le contribuable pourra
cependant renoncer au PFU et
opter pour l’imposition dite au
barème, étant toutefois rappelé
que cette option est globale et
irrévocable pour l’ensemble
des revenus mobiliers et plusvalues mobilières d’une même
année.
D a n s l ’ hy p o t h è s e o ù l e
contribuable trouvera un intérêt dans l’assujettissement à
l’impôt au barème progressif,
des compléments ou des restitutions d’IRPP s’opéreront alors
selon les revenus visés. n
4
À
RETENIR
L’année blanche »
•ne«bénéficiera
notamment
pas aux revenus de capitaux
mobiliers et aux plus-values
mobilières de 2018,
même si le bénéficiaire
renonce au bénéfice
du PFU s’agissant
de leur imposition.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Vendredi 11, samedi 12 mai 2018
` SUR LE WEB WWW.LESECHOS.FR
La vie en gris
Wall Street n’égaie pas le tableau boursier
des actionnaires d’AXA, dans l’immédiat.
L’INVITÉ
DES « ÉCHOS »
« Les Echos »
+
crible
Emmanuel Freund
Cofondateur de Blade, à l’origine
de l’ordinateur Shadow
L’ORDINATEUR DÉMATÉRIALISÉ « Comme toute bonne
start-up qui se respecte, nous voulons conquérir le monde et
changer l’ensemble des ordinateurs avec notre technologie.
Notre postulat de base est que l’ordinateur est obsolète car limité par ses composants à l’intérieur. Donc nous prenons ces
composants et nous les mettons dans des data centers ultrasécurisés pour avoir accès à l’ordinateur le plus puissant du
monde de n’importe où. Un réseau ADSL correct suffit à le
faire fonctionner, mais il n’y a pas de mode hors ligne. Nous
avons plus de 20.000 utilisateurs en France. »
CAMBRIDGE ANALYTICA « Les réseaux sociaux sont arrivés à leur paroxysme, on s’aperçoit soudainement que nos informations peuvent être stockées et partagées partout dans le
monde, contre notre volonté. L’inquiétude des utilisateurs est
donc raisonnable et très présente. »
L’OBSOLESCENCE INFORMATIQUE « Acheter le dernier
portable à la mode d’une grande marque qui en sort un tous
les ans alors que pas grand-chose ne change – mais qu’il y a un
marketing fort –, c’est très consumériste. Ce serait bien d’avoir
un changement de conscience pour être dans une dimension
orientée service, pour savoir si un ordinateur est réellement
utile ou pas – et quel est son usage. »
Interview réalisée par Neïla Beyler
a L’intégralité de l’émission sur lesechos.fr/invitedesechos
LES ENTREPRISES CITÉES
Accel Partners 20
Advini 28
Agrial 27
Air France-KLM 18
Alibaba 20
Alstom 22
Altarea Cogedim
Développement Urbain 34
American Airlines 18
AXA 30, 31
AXA Equitable
Holdings 30
BNP Paribas 31
Cable & Wireless
Worldwide 24
ColRobot 28
Compagnie des Alpes
34
Deutsche Telekom 24
DLG 27
Easy2Go 20
EDF 31
Element 31
Europcar 34
Facebook 25
Flipkart 20
General Electric 22
Google 25
Hema 20
Id Verde 20
Kantar 25
Lagardère 25
Liberty Global 24
LPG 28
Micard 28
Microsoft 20
Mobility 20
Neovia 27
Olmix 27
Ono 24
La liberté et ses chaînes
« Le meilleur moyen de tenir sa parole est de ne jamais la donner. » Pour
avoir ignoré le conseil bien informé de Napoléon Bonaparte, le patron
d’AXA, Thomas Buberl, a pris son public à rebrousse-poil, même s’il avait
pour lui l’excuse de son métier, qui consiste à vendre des garanties. L’« initial public offering » à Wall Street d’AXA Equitable devait servir à financer
de petites acquisitions et à doper les remontées de cash. L’acquisition stratégique de XL dans l’assurance-dommages, lourde de 15,3 milliards de
dollars, a ensuite contrarié ce projet de vie en rose. Consentir une prime
de contrôle (33 %) quand ils achètent XL et une décote (17 % en dessous du
bas de la fourchette espérée) quand ils ouvrent un quart du capital de l’entité américaine d’assurance-vie et gestion d’actifs, voilà qui a de quoi faire
voir la vie en gris dans l’immédiat. Les actionnaires du fleuron français
auraient pourtant tort de trop broyer du noir. La filiale (11,2 milliards) reste dans les clous de l’intervalle évoqué il y a un an (10 à 15 milliards). Si les
allocations supplémentaires de titres et la parité du dollar y consentent,
les 6 milliards d’euros visés dans le plan de financement de XL pourraient
même être atteints. Et le gap ne dépasse pas 600 millions d’euros à ce stade, rien d’insurmontable. AXA devait surtout ne pas injurier l’avenir de
son nouveau véhicule boursier, comme le sait tout stratège en refondation
de long terme.
Vodafone et Deutsche Telekom se disputent
un leadership européen déserté par Orange.
Le chic belge
Groupe Bruxelles Lambert gagne sur deux
tableaux avec sa sortie surprise de Burberry.
RCI Bank SA 34
Sanders 27
SenseFly 26
Signal Iduna 31
Stellenbosh Vineyards
28
Suez 29
Tencent 20
Tiger Global
Management 20
UniCredit. 30
Unitymedia 24
Verity Studios 26
Vodafone 24
Walmart 20
Wintual 28
WPP 25
Ziggo 24
AVIS FINANCIER
Nicox 19
« C’est la loi de la nature. Les plus grosses bulles grossissent, les petites bulles disparaissent. » John Malone, le cow-boy du câble américain, sait de
quoi il parle : dans les télécoms, le patron de Liberty Global est aujourd’hui en Europe celui qui décide de la taille des « bulles », c’est-à-dire des
opérateurs. En fin d’année dernière, il faisait grandir celle de Deutsche
Telekom en Autriche en lui vendant son câblo-opérateur UPC Austria
pour 1,9 milliard d’euros. Mercredi, après trois ans d’hésitations, il a fini
par faire de Vodafone l’élu d’une transaction de 18,4 milliards lui cédant
son rang de numéro deux du câble en Allemagne ainsi que des actifs en
Europe centrale. En quelque sorte, la réponse du berger britannique à la
bergère germanique, qui vient de se hisser au troisième rang mondial du
secteur en pêchant un autre serpent de mer, le rachat de l’américain
Sprint pour 21,4 milliards d’euros. Big is beautiful ? Orange, le numéro quatre par la capitalisation boursière sur le Vieux Continent, présume
que ce n’est pas le cas, lui qui a déserté cette bataille pour le leadership
européen se déroulant entre l’ex-monopole historique allemand et le
pionnier anglais du mobile. Ceux-là pensent se libérer par la croissance
externe de l’inéluctable marginalisation d’une industrie européenne
comptant 25 à 30 fois plus d’acteurs qu’aux Etats-Unis et qu’en Chine.
Mais ce choix a un prix : un levier d’endettement qui va dangereusement
remonter vers 3 fois l’Ebitda, contre 1,9 fois chez Orange. A défaut de
consolidation en France, il faut espérer que la prochaine crise fasse éclater les grosses bulles plutôt que les petites…
EN VUE
les echos est une publication du
principal associé ufipar (lvmh)
présiDent-Directeur général Pierre Louette
Directeur général Délégué Christophe Victor
Directeur Délégué Bernard Villeneuve
Directeur De la publication & présiDent De la sas les echos Pierre Louette
edité par les echos, sas au capital de 794.240 euros rcs 582 071 437
10, boulevard de Grenelle, CS10817, 75738 Paris Cedex 15 Tél. : 01 87 39 70 00.
www.lessechos.fr
éDitrice Bérénice Lajouanie
éDitrice Déléguée Capucine Marraud des Grottes
Directeur Des Développements éDitoriaux Du pôle les echos Henri Gibier
Directeur De la réDaction Nicolas Barré
eDitorialistes Cécile Cornudet,
Directeurs Délégués De la réDaction
Jacques Hubert-Rodier, Eric Le Boucher,
Dominique Seux et François Vidal
Jean-Francis Pécresse, Jean-Marc Vittori,
réDacteurs en chef
Sabine Delanglade, Laurent Flallo,
David Barroux (entreprises)
Sylvie Ramadier (le crible)
Laura Berny (enquêtes)
Les eChos exeCUTIves
Daniel Fortin (magazine, opinions, innovation)
Directeur Délégué De la réDaction
Arnaud Le Gal (les echos entrepreneurs
Laurent Guez
et opérations spéciales)
réDactrice en chef Muriel Jasor
Etienne Lefebvre (france et international)
Les
eChos week-end
Clémence Lemaistre (information digitale)
Directeur De la réDaction Henri Gibier
Guillaume Maujean (finance-marchés)
réDacteurs
en chef Gilles Denis,
Pascal Pogam (information
Karl de Meyer et Lucie Robequain
et transformation digitale)
réDacteur en chef technique Didier Boileau Directrice artistique Cécile Texeraud
sÉrIe LImITÉe
Directeur De création Fabien Laborde
réDactrice en chef Frédérique Dedet
Directrice artistique aDJointe
Directrice artistique
Marion Brisson
Clarice Fensterseifer
Directeur De la Diffusion et Du marketing clients Etienne Porteaux
Directeur stratégie et communication Fabrice Février
PUBLICITÉ Les Echos Team Media tél. : 01 87 39 78 00.
présiDente Corinne Mrejen
Directrice générale Cécile Colomb
Directrice publicité financiÈre Céline Vandromme
Directrice publicité commerciale Emmanuelle Denis
Directrice publicité lifestYle Anne-Valérie Oesterlé
servICe ABonnemenTs les echos 4, rue de mouchy 60438 noailles cedex
tél. : 01 70 37 61 36. fax : 01 55 56 70 38 du lundi au vendredi de 9 h à 18 h
ImPressIon l’imprimerie (tremblay-en-france), midi libre (montpellier).
tirage Du 09 mai 2018 : 95.547 exemplaires
origine du papier : belgique. taux de fibres recyclées : 100%.
ce journal est imprimé sur du papier porteur de l’ecolabel européen
sous le numéro fi/37/002. eutrophisation : ptot 0.013kg/tonne de papier
membre de oJD-Diffusion contrôle cppap : 0421 c 83015. toute reproduction, même partielle,
est interdite sans l’autorisation expresse de l’éditeur (loi du 11 mars 1957)
ce numéro comporte un 3e cahier de 14 pages « les echos sociétés »
On ne prête qu’aux riches, surtout à ceux qui le sont vraiment. Les experts
des élégances des portefeuilles sont donc impatients de connaître le sort de
l’argent tiré de la cession des 6,6 % de Groupe Bruxelles Lambert dans Burberry. Au lieu de disserter sur le risque encouru par le holding des familles
Frère et Desmarais – celui de rater les fruits futurs d’une réussite de la « recovery » du fleuron britannique du luxe –, ils ne doutent pas qu’il saura se
tailler un réemploi encore plus seyant. Et surpris de voir un fond de garderobe ne durer que quelques demi-saisons – quatorze mois se sont écoulés
depuis la déclaration de participation de mars 2017 –, ils en sont chiffonnés
davantage pour le vendu que pour le vendeur. L’action GBL s’en tire ainsi
avec un coup de ciseau (–0,8 %) bien plus modeste que celui de Burberry
(–5 %), lui-même plus marqué que le rabais du placement accéléré orchestré par Goldman Sachs (4 %). Un retour facial d’environ 20 % (une cession
de 498 millions d’euros et d’une plus-value de 83 millions) ne dépare pas un
« book » désireux de ne pas trop s’exposer aux biens de consommation,
d’autant plus qu’il s’est effectué sans représentation au conseil d’administration. Les analystes d’ING imaginent déjà la décote sur l’actif net (supérieure à 20 %) s’estomper pour revenir dans la moyenne des sociétés cotées
comparables (de l’ordre de 15 %), détectant un gain sur deux tableaux. Car
tout en concrétisant sa plus-value, la grande société d’investissement belge
connue pour ses mises de long terme soigne aussi son profil de réactivité.
Et c’était son plutôt que son talon aiguille.
S
Gina Haspel
on deuxième prénom, c’est Chérie, mais on doute que beaucoup de ceux qui ont croisé la
redoutable espionne, en charge après
l’attentat du 11 septembre 2001 d’un
centre de détention spécialisé dans les
« interrogatoires poussés » de terroristes en Thaïlande, aient eu envie de
l’appeler ainsi.
A part sans doute son époux, Jeff, un
militaire qu’elle épousa dans les années
1970, père de ses quatre enfants. Seulement, en 1985, quand Gina entra à la
CIA, elle fit aussi mentir Jacques Brel :
Jeff s’est retrouvé tout seul. Divorcée de
son mari, la femme du Kentucky a pu
connaître pendant trente-trois ans « la
vie d’aventures » dont elle avait rêvé
grâce à l’agence de Langley : officier
traitant en Afrique, chef de poste en
Europe et en Asie, responsable du centre antiterroriste, puis directrice
adjointe de la CIA en 2017, une carrière
qui lui a permis de cultiver ses dons en
langues. Espagnol, français, russe et
– chapeau l’artiste ! – turc, cette fille
aînée d’un membre de l’US Air Force en
parle au moins quatre en plus de
l’anglais. La plupart de ses penchants
personnels sont couverts par le secretdéfense, sauf son admiration pour
Johnny Cash, le « Man in Black »
comme les aime la « Girl in Black Site ».
Un endroit à très mauvaise réputation, où l’on pratique le « waterboarding », qui n’est en rien une variante de
surf ou de planche à voile, même si l’on
y frôle aussi la noyade. Mercredi, alors
qu’elle défendait sa candidature à la tête
de la CIA, les sénateurs l’ont soumise à
la question sur ce sujet. Peu de risques
que cette sexagénaire pousse la provocation jusqu’à leur répliquer : « Arrêtez
de me torturer ! »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
OUVERTURE // 01
Les Echos
L’IDÉE
BUSINESS
CES TROIS START-UP
RECHERCHENT
DES ASSOCIÉS //
Toutes les semaines, « Les
Echos Entrepreneurs » vous
proposent des annonces de
jeunes pousses à la recherche d’associés. Sélection.
l Bestcake, l’application
pour tous les gourmands
et passionnés de pâtisserie,
recherche un(e) partenaire
et associé(e) chief technology officer.
l La start-up ITVPUB
qui a développé une
solution de paiement par
scan et une plate-forme de
vente de billets destinés aux
touristes recherche deux
associé(e)s, un business
developer et un(e) commercial(e), pour accélérer son
développement en France
et à l’international.
l Avanseo est une marketplace de financement et
une technologie de scoring
qui facilite l’accès des TPE
au crédit de trésorerie. La
fintech incubée chez Paris &
Co recherche son prochain
CTO associé pour prendre
le leadership technique
et mener les prochains
chantiers de développement
de la plate-forme.
a
Toutes les annonces sur
entrepreneurs.lesechos.fr
RH // Les entreprises créent des ambiances de travail décontractées, non sans risques...
Management « à la cool » : des
bienfaits et quelques dérives !
Thibaut Bardon, professeur
en management à Audencia*
B
ureaux design, restaurants à
thème, bulles de détente ;
encouragement des salariés à
s’habiller comme ils le souhaitent, à
personnaliser leur station de travail
et à s’exprimer librement ; travail
nomade, horaires flexibles et télétravail à la demande ; activités de teambuilding, événements afterwork,
potagers d’entreprise ou autres activités fun… Ces pratiques ne sont plus
l’apanage de start-up technologiques. Elles inondent désormais les
entreprises traditionnelles.
Le cool, outil
de performance
Ainsi, Société Générale a récemment inauguré un technopôle très
cool à Val-de-Fontenay, avec tables
de ping-pong, poufs XXL et street art
dans le parking. Les laboratoires
Boiron, Bouygues ou Kiabi communiquent largement sur les bienfaits
des « chief happiness officers » qui
veillent quotidiennement au bon-
Les activités fun et événements afterwork et autres ne sont plus
l’apanage de start-up technologiques. Mais attention à ne pas
brouiller les frontières entre travail et loisir. Photo DR
heur de leurs salariés. Ces pratiques
transcrivent une tendance de fond :
le « cool » devient une ressource au
service du management. Et il peut
être très bénéfique, car il peut contribuer à réconcilier performance
économique et performance
sociale. Avec des salariés plus motivés, moins souvent absents, plus
innovants et jouant davantage la
carte du collectif.
Ce management à la cool peut
également constituer un outil de
gestion des ressources humaines
particulièrement efficace pour attirer et retenir les talents. C’est même
un outil de marketing puissant pour
des clients qui préféreront acheter
les produits d’une entreprise aux
pratiques qu’ils pensent conformes
à leurs valeurs, à leur mode de vie et
à leurs aspirations.
Les salariés apprécient l’amélioration de la qualité de vie au travail,
et trouvent dans leur entreprise un
terrain d’expression personnel, et se
sentent moins obligés de jouer un
rôle ou de renier une partie de leur
identité. Cela peut évidemment contribuer grandement à leur épanouissement professionnel et personnel.
Le management cool n’est cependant pas sans risques. Le premier est
le décalage entre la « coolitude » affichée et les pratiques. Dans ce cas, le
« cool » devient un outil de communication externe visant à cacher la
réalité d’un management interne
beaucoup moins reluisant. Amazon
en est devenu malgré lui l’illustration parfaite. Ses bureaux design
présentent tous les attributs du
« cool » – en mettant par exemple à
disposition des « Amazoniens » des
triporteurs à pédales pour se déplacer dans les locaux –, mais l’entreprise a été épinglée dès 2015 pour
son management extrêmement dur.
Cette culture cool peut aussi être
utilisée comme un levier pour intensifier la productivité et l’engagement
au travail des salariés. En jouant sur
le registre personnel et des formes
subtiles de chantage affectif, les salariés sont amenés à s’engager encore
plus intensément : tard le soir ou le
week-end pour pallier une
urgence… Ce management brouille
également les frontières entre travail et loisir, et plus largement entre
vie professionnelle et vie personnelle. Si la flexibilité des horaires ou
le nomadisme peut paraître un plus,
cela peut également se traduire par
des salariés qui, finalement, ne se
déconnectent jamais. Cela peut également conduire les employés à
surinvestir dans leur entreprise
puisque le travail devient fun !
A l’extrême, des employés de Google ont admis n’être pas sortis du
Googleplex pendant plusieurs mois,
tant leur lieu de travail était cool. S’il
convient de ne pas porter de jugement trop tranché sur ces situations
qui relèvent aussi de l’éthique personnelle, on peut néanmoins se
demander s’il est vraiment si cool
que l’entreprise cannibalise ainsi
tous les aspects de la vie de certains
de nos contemporains.
* Professeur, titulaire de la chaire Innovations managériales et responsable de la
recherche en management à Audencia
Business School.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
2 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Siège social : 154 rue Legendre, 75017
PARIS Capital : 100 € Gérant : M. Benoît PIERSON, 154 rue Legendre, 75017
PARIS Cessions de parts sociales : les
parts sociales sont librement cessibles
au profit d’un Associé. Toute cession à
un tiers de la société est soumise au
préalable à agrément de la collectivité
des Associés réunis en Assemblée Générale Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Paris
160213B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/05/2018 il a été constitué une SCI
nommée :
160359B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/04/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
EASY ADMIN
Objet social : Assistance administrative
aux entrepreneurs et toute activité
connexe
Siège social : 1 rue de Tocqueville,
75017 PARIS Capital : 500 € Président : Mlle Cindy THIBAUT demeurant :
1 rue de Tocqueville, 75017 PARIS élu
pour une durée de 1 années Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
SC ST PIERRE
160421B – LES ECHOS
Objet social : ADMINISTRATION ET
EXPLOITATION PAR BAIL, LOCATION
OU AUTREMENT D’IMMEUBLES BATIS
Siège social : 79 RUE MYRHA, 75018
PARIS Capital : 1000 € Gérant : M.
TANGUY DE MONTAIGNE DE PONCINS, 10 BOULEVARD DE GLATIGNY,
78000 VERSAILLES Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
Aux termes d’un acte SSP en date du
17/04/2018 il a été constitué une SARL
Unipersonnelle nommée :
CLAN
Objet social : Le conseil, la formation et
le coaching à destination des entreprises
et administrations.
Siège social : 10 rue Alasseur, 75015
Paris Capital : 1000 € Gérant : Nicolas
LAGRèZE, 10 rue Alasseur, 75015 Paris
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Paris
Vendredi 11 mai 2018 Les Echos Sociétés
Siège social : 3 rue de la Bourse, 75002
Paris Capital : 5000 € Président : Mme
Priscille Fankwe demeurant : 8 passage
des 2 soeurs, 75009 Paris élu pour une
durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
160578B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
30/04/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
28 GROUP
Objet social : restauration sur place et à
emporter, traiteur, épicerie fine, marchés
de rue, livraison à domicile, bar
Siège social : 99 rue de l’Ouest, 75014
Paris Nom commercial : BoBi Capital :
1250 € Président : Mlle Jessica GONZALES demeurant : 29 boulevard Jules
Sandeau, 75116 Paris élu pour une durée de 99 années DG : Mlle Aurélie VECHOT demeurant : 99 rue de l’Ouest,
75014 Paris Admission aux assemblées
et exercice du droit de vote : chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : les actions sont librement cessibles entre actionnaires.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Paris
TOUKOUL
Objet social : RESTAURANT RAPIDE
Siège social : 240 RUE DE CHARENTON, 75012 PARIS Capital : 4000 € Gérance : M. MOHAMED NADHIF, 1 ALLEES DES ERABLES, 92600
ASNIERES-SUR-SEINE Durée : 99 ans
à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
160234B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
18/04/2018 il a été constitué une SARL
à capital variable nommée :
PANORAMA OPTICIEN PARIS
11
Objet social : EXPLOITATION DE
FONDS DE COMMERCE OPTIQUE,
LUNETTERIE, EXAMEN ET MATERIEL
AUDIO, ET CONTACTOLOGIE
Siège social : 37 RUE BREGUET,
75011 PARIS Capital minimum : 5
000 €, en dessous duquel il ne peut être
réduit Capital initial : 5 000 € Capital
maximum : 500 000 € Gérance : Mlle
CLEMENCE MICHAUT, 37 RUE BREGUET, 75011 PARIS Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
160283B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
07/05/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
FLYCUP PACKAGING
Objet social : conception, fabrication,
distribution et commercialisation d’emballages alimentaires à destination des
professionnels et des particuliers
Siège social : 59 TER RUE BONAPARTE, 75006 PARIS Capital : 1000 €
Président : M. Olivier Rousseau demeurant : 59 TER RUE BONAPARTE, 75006
Paris élu pour une durée indéterminée
Admission aux assemblées et exercice du droit de vote : Chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : Les actions sont
librement cessibles entre actionnaires
uniquement avec accord du Président de
la société. Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Paris
160289B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
18/04/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
SUPER SAIYAN MONKEY
Objet social : prise de participation dans
toutes sociétés, conseil, prestations de
services, immobilier
Siège social : 37 rue des Dames, 75017
PARIS Capital : 100 € Président : M.
Elie Jonas ELMALEH demeurant : 37 rue
des Dames, 75017 PARIS élu pour une
durée indéterminée admission aux assemblées et exercice du droit de vote :
chaque actionnaire est convoqué aux assemblées, chaque action donne droit à
une voix, les actions sont librement cessibles entre actionnaires. Durée : 99 ans
à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
153006A – LES ECHOS
153636A – LES ECHOS
Par ASSP du 30/03/18, il a été constitué
une SAS dénommée MEDIA DESIGN
SERVICE.Siège social : 45 rue boursault
75017 Paris. Capital : 1000 €. Objet : Communication télécommunication.Achat de base de données
clients.Conseils et veille de service informatique. Création de site internet et référencement.Achats vente de tous produits
non réglementés. Import Export. Agence
de communication de marketing et de multimédia. Président : M. ROUAG KARIM, 85 rue marc sangnier 94700 Maisons
alfort. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de PARIS.
Par acte SSP du 01/04/2018 constitution
de l’EURL LC NETSECURE. Capital :
1000 euros. Siège social : 5 av. ingres
75016 paris. Objet : conseil de développement, d’intégration, d’assistance. Gérance : Lotfi Chalghoum, 43 rue de la gaité
75014 paris. Durée : 99 ans à compter de
l’immatriculation au RCS de Paris
12100951W – LE PUBLICATEUR LEGAL
160222B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
25/04/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
12100911W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 24 avril
2018, il a été constitué une Société par
actions simplifiée :
Dénomination sociale : TCHAM FILMS
Siège social : 4 bis rue Vital 75016 Paris
Capital social : 45.000 €
Objet : La production, la réalisation, la
distribution, l’exploitation, l’importation et l’exportation de films cinématographiques, télévisuels, de court et
long métrage, d’oeuvres et industries
audiovisuelles.
Durée : 99 ans
Cession des actions : libre
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : M. Adrien Desanges demeurant 4 bis rue Vital 75016 Paris.
Commissaires aux comptes Titulaire :
PSK Audit situé 179 Boulevard Haussmann 75008 Paris ( 492 297 361 RCS Paris ).
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis
160503B – LES ECHOS
160593B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
07/05/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
Aux termes d’un acte SSP en date du
16/04/2018 il a été constitué une SARL
Unipersonnelle nommée :
NEWPIX GROUP
Objet social : Prises de participations
dans toutes sociétés ; acquisition, cession et disposition de tous droits ou biens
mobiliers et immobiliers ; et conseil financier, commercial et administratif.
Siège social : 130 rue de la Pompe,
75116 Paris Capital : 1000 € Président :
M. Daniel Saada demeurant : 130 rue de
la Pompe, 75116 Paris élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
MARINA V. PARIS
Objet social : Fabrication, importation,
exportation, distribution de vêtements en
gros et détail
Siège social : 99 RUE D’ABOUKIR,
75002 PARIS Capital : 10000 € Gérant :
ERIC UZAN, 159 RUE DE CHARONNE,
75011 PARIS Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Paris
Il a été constitué le 1er mars 2018 une
AARPI inscrite au Barreau de Paris régie
par les lois en vigueur et par les statuts,
desquels il a été extrait ce qui suit :
- la dénomination est : Gaussen Imbert
Associés
- le siège est fixé au : 4, rue Brunel 75017
PARIS
- les associés sont : Madame Stéphanie
IMBERT demeurant 19, rue Brunel 75017
ParisMonsieur Valère GAUSSEN demeurant 52, avenue Kleber 75116 Paris
Entrée en vigueur : 1er mars 2018.
Les associés ont déclaré que la mise en
cause de la responsabilité professionnelle
de l’un de ses membres n’engage pas
celle des autres membres de l’association.
160642B – LES ECHOS
160504B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
07/05/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
NEWPIX & CO
Objet social : Création, distribution et
négoce de tous produits susceptibles
d’être vendus sur Internet ; et création,
conseil, audit et référencement de sites
Internet et applications mobiles.
Siège social : 130 rue de la Pompe,
75116 Paris Capital : 10000 € Président : M. Daniel Saada demeurant : 130
rue de la Pompe, 75116 Paris élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans
à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
160531B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
30/04/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
WEEKLIT
Objet social : L’édition, l’exploitation, la
vente, et toutes les activités en rapport
avec le développement d’applications, de
sites web et de logiciels
Siège social : 31 avenue Reille, 75014
Paris Capital : 1000 € Président : M.
Charles RAMES demeurant : 31 avenue
Reille, 75014 Paris élu pour une durée
indéterminée Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Paris
160576B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte authentique en
date du 01/02/2018 il a été constitué une
SAS nommée :
2G CONSULTING
Objet social : Conseil pour les affaires
et autres conseils de gestion
Siège social : 142 rue de Rivoli, 75001
PARIS Capital : 100 € Président : M.
SAMIR GHOUZALI demeurant : 3 rue
Edmond roger, 75015 PARIS élu pour
une durée indéterminée Admission aux
assemblées et exercice du droit de
vote : Chaque actionnaire est convoqué
aux Assemblées. Chaque action donne
droit à une voix. Clauses d’agrément :
Les actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord
du Président de la société. Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
160577B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
07/04/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
DANDY SHELTER
Aux termes d’un acte SSP en date du
09/05/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
XVII CONSULTING
Objet social : Conseil en stratégie
Siège social : 71 pl du Dr Félix Lobligeois, 75017 Paris Capital : 5000 € Président : Mme Emmanuelle Essertier demeurant : 71 pl du Dr Félix Lobligeois,
75017 Paris élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Paris
12100942 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP en date du 7/5/2018 à Paris. Dénomination : BARBAX OPTIQUE. Forme :
E.U.R.L. Siège : 70, rue de Belgrand,
75020 PARIS. Objet : commerce de détail
en optique lunetterie. Durée : 99 ans. Capital : 5.000 €. Gérance : M. Etienne Barbey, 15, rue du Clos, 75020 Paris. Immatriculation : au RCS de Paris. Pour avis,
Etienne Barbey.
12100957 – LA VIE JUDICIAIRE
12100891W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 7/5/2018, il
a été constitué une Société par actions
simplifiée :
Dénomination sociale : RESPETHICA
Siège social : 3, rue de Monttessuy
75007 PARIS
Capital social : 5.000 €
Objet : toute activité de conseil, de formation, d’animation et d’accompagnement
dans le domaine du développement durable, appliquée à tout sujet et tout secteur
d’activité...
Durée : 99 ans
Cession des actions : libre
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : Madame Pascale THUMERELLE, 12, rue Pierre Brossolette 92130
ISSY LES MOULINEAUX
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis
12100892W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 30/04/2018, il a été
constitué une société présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : SCI JAMA
Forme juridique : SCI
Siège social : 27, boulevard Saint Martin
75003 Paris
Capital social : 630.000 €
Objet : L’acquisition par voie d’achat ou
d’apport ou autrement, la propriété, la
mise en valeur, la transformation, l’aménagement, l’administration, et la gestion,
notamment par location ou autrement, la
vente, de tous immeubles, biens et droits
immobiliers.
Durée : 99 ans.
Aux termes de l’assemblée générale ordinaire en date du 05/04/2018, il a été décidé de nommer en qualité de gérant, Mr.
Eric Javault demeurant 20, rue des Gravilliers 75003 Paris.
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
Objet social : Agence immobilière
Par acte SSP en date du 27/4/2018 à
Paris, il a été constitué une S.A.S. Dénomination : CEJICE. Capital : 7.500 €
formé d’apports en numéraire. Siège :
142, rue de Rivoli, 75001 PARIS. Durée :
99 ans. Objet : conseils pour les affaires
et autres conseils de gestion. Président :
M. Christian MARTINEZ, 20, lotissement
Le Petit Prince, 84800 L’Isle-Sur-La-Sorgue pour une durée illimitée. Tout associé
est admis aux assemblées sur justificatif
de son identité. Sous réserves des dispositions légales, chaque membre de l’assemblée dispose d’autant de voix qu’il
possède ou représente d’actions. Toute
transmission d’actions, à titre gratuit ou
onéreux, doit être autorisée par les associés. Immatriculation : au RCS de Paris.
Pour avis, le président.
153036A – LES ECHOS
153759A – LES ECHOS
Par ASSP du 05/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée Paris Executive Travel. Siège social : 6 rue de musset 75016
Paris. Capital : 500 €. Objet : Prestataire
de service en qualité de gestionnaire de
transport. Commissionnaire de Transport
Routier. Conseil et conception de solutions en matière de technologie de l’information. Recherche de solutions d’assistance humaine et matérielle aux
autocaristes, aux Taxis et VTC. La création, l’acquisition, la location, la prise en
location-gérance de tous fonds de
commerce. La prise, l’acquisition, l’exploitation ou la cession de tous procédés et
brevets et droits de propriété intellectuelle.
Opérations financières, immobilières ou
mobilières. La création et l’exploitation de
toute plateforme ayant trait aux transports.
Achats, ventes, locations de véhicules
motorisées. Président : M. Ridwane Moulan, 4k rue pasteur 77177 Brou sur chantereine. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de Paris.
Par ASSP le 03/04/2018, il a été constitué
la SASU :
12100959 – LA VIE JUDICIAIRE
Par acte SSP en date du 16/4/2018 à
Paris, il a été constitué une société. Dénomination : FIHAVANA. Forme : S.A.S.
à associé unique. Capital : 5.000 € formé
d’apports en numéraire. Siège : 6, rue
d’Arsonval, 75015 PARIS. Durée : 99 ans.
Objet : conseils, formations. Président :
Mme Liliane Dorine RATOVO MOUKOKO
EWANDÉ NDOME, 6, rue d’Arsonval,
75015 Paris pour une durée illimitée. Tout
associé est admis aux assemblées sur
justificatif de son identité. Sous réserves
des dispositions légales, chaque membre
de l’assemblée dispose d’autant de voix
qu’il possède ou représente d’actions.
Toute transmission d’actions, à titre gratuit
ou onéreux, doit être autorisée par les associés. Immatriculation : au RCS de Paris. Pour avis, la présidente.
12100967 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
reçu par Me Guillaume LE GUELINEL, notaire, 54, avenue Marceau, 75008 Paris.
Dénomination : BELETTE. Forme :
S.A.R.L. Siège : 86, avenue de Villiers,
75017 PARIS. Capital : 1.000 €. Objet :
administration et exploitation par bail meublé, location meublée de tous immeubles.
Durée : 99 ans. Gérance : Mme Alexa
ROBERTSON, 86, avenue de Villiers,
75017 Paris. Immatriculation : au RCS
de Paris. Pour avis.
152883A – LES ECHOS
152987A – LES ECHOS
Par ASSP du 04/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée BB IMMO.Siège social : 5 rue clement marot 75008 Paris. Capital : 1000 €. Objet : l’achat et la
vente de biens immobiliers. Président : Mme lavinia bime, 5 rue clement
marot 75008 Paris. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de Paris.
BEN & ENERGIE
Capital : 3000 €.Objet : GENIE CLIMATIQUE. Siège : 13 Rue des Mûriers 75020
PARIS.Président : BENSADEK FATEH
demeurant 166 Rue Henri Barbusse
93300 Aubervilliers. Durée : 99 ans. Au
RCS de PARIS
153761A – LES ECHOS
Par ASSP du 26/03/18, il a été constitué
une EURL dénommée DIRECT SÉCURITÉ PRIVÉE.Sigle :D.S.P. Siège social : 27 rue de la glaciere 75013 Paris.Capital :100 €.Objet :surveillance humaine
ou par systèmes de sécurité, gardiennage
de biens meubles ou immeubles.Gérance :M.Alain daniel Tsadoung, 27 rue de
la glaciere 75013 Paris.Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de PARIS.
153124A – LES ECHOS
Par ASSP du 05/03/18, il a été constitué
une SAS dénommée ACCROCHE.Siège
social : 113 rue du chemin vert 75011 Paris. Capital : 6000 €. Objet : Conception,
production, organisation, promotion et
gestion d’événements culturels. Président : Mme Elsa Bourboulon, 113 rue du
chemin vert 75011 Paris. DG : Mme Emilia
Genuardi, 13 rue du tapis vert 93260 Les
lilas. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de PARIS.
153780A – LES ECHOS
Par ASSP du 28/03/18,il a été constitué
une SAS dénommée SOBETTO.Siège social :11 rue de lourmel 75015 Paris.Cap :500 €.Objet :construction de maisons notamment de maisons individuelles
et/ou préfabriquées,agencement de l’intérieur,aménagement des espaces et décoration.Prés :M.Iurie Ghertescu , la mare
aux serres 60440 Versigny .Durée :99
ans.Immatriculation au RCS de PARIS.
153221A – LES ECHOS
Par ASSP du 05/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée Services-Consult.
Sigle : SC.Siège social : 231 rue saint-honoré 75001 Paris. Capital :100 €. Objet : Le conseil et l’assistance opérationnelle apportés aux entreprises en matière
de systèmes d’information, d’organisation
et de transformation. Président : M. maximilien Baumann, 3 rue des saules 35510
Cesson-sévigné. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de Paris.
153234A – LES ECHOS
Par ASSP du 05/04/18, il a été constitué
la SCI dénommée NEZVI.Siège social : 2
rue versigny 75018 Paris.Capital : 100 €. Objet : acquisition et gestion de
biens mobiliers et immobiliers. Gérance : M. Louis Janneau 2 rue versigny
75018 Paris. Cessions soumises à agrément. Durée : 99ans. Immatriculation au
RCS de PARIS.
153526A – LES ECHOS
Constitution de la sasu : Amh, 163 rue de
charenton 75012 Paris. Cap. : 100 €. Objet : technicien en energies renouvellables. Pdt : Yannick Hameury, 163 rue de
charenton 75012 Paris. Durée : 99 ans au
rcs de paris.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
153035A – LES ECHOS
Constitution de la sasu : Eaglera, 102 av.
des champs-elysées 75008 Paris. Cap. :
1000 €. Objet : informatique. Pdt : Moulay
Salah Eddine Idrissi, rue defacqz 74 1060
Bruxelles. Durée : 99 ans au rcs de Paris.
153751A – LES ECHOS
Par ASSP du 27/03/18, il a été constitué
une SARL dénommée LGT IMMOBILIER
17.Siège social : 108, rue de saussure
7501775017 Paris.Capital :7500 €.Objet :intermédiation en matière d’achat, de
vente, de location de biens immobiliers
pour le compte de tiers, Gestion locativen
Syndic.Gérance :M.francois veillard, 7,
rue pasteur 95530 La frette.Durée :99 ans.
Immatriculation au RCS de PARIS.
Par ASSP du 06/04/2018, il a été constitué
une SAS dénommée ARSOUILLE.Siège
social : 9 rue de clichy 75009 Paris. Capital : 2 000,00 €. Objet : Caviste, cave à
manger. Président : M. Thomas Libault, 29
avenue henri bergson 92380 Garches.Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de
PARIS.
153536A – LES ECHOS
Par ASSP du 06/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée V-One Consulting.Siège social : 38 rue ginoux 75015
Paris. Capital : 1000 €. Objet : le conseil
et l’assistance opérationnelle apportés
aux entreprises en matière de stratégie
commerciale, marketing et digitale. Président : Mme Magali Vaissiere, 38 rue ginoux 75015 Paris. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de Paris.
153573A – LES ECHOS
Par ASSP du 06/04/2018, il a été constitué
une SAS dénommée Leadbees Technologies. Siège social : 6 rue de musset 75016
Paris. Capital : 1000 €. Objet : l’édition et
la commercialisation de logiciels. Président : M. Heremoana, Kevin Besson, 153,
avenue henri ginoux 92120 Montrouge.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de Paris.
153823A – LES ECHOS
Par ASSP du 08/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée HBBL.Siège social : 21 place de la république 75003 Paris. Capital : 4000 €. Objet : Activité de
contractant général, économie de l’entreprise, maîtrise d’oeuvre d’exécution, assistance à maitrise d’ouvrage, ingénierie
& études technique. Président : M. Belkacem Laloui, 44 boulevard de l’ouest 93340
Le raincy. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de Paris.
153857A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée Team Edmond.
Siège social : 20 rue pierre picard 75018
Paris. Capital : 500 €. Objet : Accompagnement, conseil en stratégie, enseignement, création et d’outils de communication et produits relatifs à une marque,
entreprise, ou personnalité publique. Président : Mme Mélanie Viallon, 20 rue
pierre picard 75018 Paris. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de Paris.
153888A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée Altheca Consulting.Siège social : 16, rue spontini 75116
Paris. Capital : 100 €. Objet : Conseil en
marketing et business development apporté aux entreprises. Président : M.
Alexandre Joly, 16, rue spontini 75116 Paris. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de Paris.
153999A – LES ECHOS
Par ASSP le 04/04/2018, il a été constitué
la SARL :
LUSO - MAROC
Capital : 10000 €. Objet : la cuisson et
vente de pain,viennoiseries, pâtisseries,
millardises, sandwiches, pizzas, tartes
salé et sucré, boissons chaudes et froides, glaces.Siège : 237 Rue d’Alésia ,
75014 PARIS. Gérance :CORDA CAMOES Laura Sofia,19 Allée Valéry Larbaud , 95200 Sarcelles ; Durée : 99 ans.
Au RCS de PARIS
153594A – LES ECHOS
154043A – LES ECHOS
Constitution de la sasu : PPS, 6 rue de
musset 75016 Paris. Cap. : 1000 €. Objet : vente de tous produits. Pdt : Farah
Boudali, 6 rue de musset 75016 Paris. Durée : 99 ans au rcs de Paris.
Par ASSP le 23/03/2018, il a été constitué
la SASU :
153616A – LES ECHOS
Par acte SSP du 02/04/2018 constitution
de l’EURL BAAB FORMATION. Capital :
1500 euros. Siège social : 27 place de la
madeleine 75008 paris. Noms commerciaux : BAAB, INFORMATIK WAYS,
BAAB INVEST, BAAB IN FRENCH, BAAB
FOR BUSINESS, BAAB FOR LEARNING,
BAAB FOR STUDIES. Objet : Formation
professionnelle, préparation aux
concours, cours de soutien aux études supérieurs, enseignement de langues étrangères, conseil et coaching aux entreprises. Gérance : Anaïs Baurens, 750
avenue achille samyn 59670 cassel. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation
au RCS de Paris
HIGH ALPHA CAPITAL
Capital : 100 €. Objet : High Alpha capital
est une société spécialisée dans le conseil
pour les affaires et autres conseils de gestion. Siège : 231 Rue St Honoré, 75001
PARIS. Prés : MIGLIORE CECILE - 28
BIS RUE JEAN MOULIN, 94300 VINCENNES. Durée : 99 ans. Au RCS de PARIS
154200A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée Esox Conseil.Siège
social : 1b rue de bizerte 75017 Paris. Capital : 1000 €. Objet : Conseil stratégique
et assistance opérationnelle en marketing. Président : M. Fabien Dupuis, 1b rue
de bizerte 75017 Paris. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 3
Vendredi 11 mai 2018 Les Echos Sociétés
154207A – LES ECHOS
154472A – LES ECHOS
159958A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/04/18,il a été constitué
une SAS à capital variable dénommée LA
BIG IDEA.Siège social :78 rue des martyrs 75018 Paris. Cap min :2500 €,cap
init :2500 €,cap max :10000 €.Objet :agence communication marketing des
entreprises.Président :Mme VALERIE
LEVY HARRAR, 78 rue des martyrs
75018 Paris.
Par ASSP du 11/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée SCOTOPLANES.Siège social : 107 rue d’aboukir
75002 Paris. Capital : 100 €. Objet : programmation informatique, édition et
commercialisation de logiciels utilisés à
fins professionnelles ou personnelles installés sur des serveurs distants. Président : M. Alexis Robert, 107 rue d’aboukir
75002 Paris. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
Par acte SSP du 23/04/18 il a été constitué une SCI : LA SI DO Capital : 100 €
Siège social : 35 rue de Domrémy 75013
PARIS Objet social : La prise de participation par achat, souscription, apport, fusion et par tout autre moyen, et la gestion
de toutes valeurs mobilières, ainsi que
l’acquisition de tous biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute société ou entité juridique
Gérance : Mme Stéphanie CROGUENNEC demeurant au 35 rue de Domrémy
75013 PARIS Cessions de parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un associé. Toute cession à un tiers de la société est soumise
au préalable à agrément de la collectivité
des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de PARIS.
154212A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/04/2018, il a été constitué
une SAS dénommée ONLY DANISH.Siège social : 4, avenue des gobelins 75005 Paris. Capital : 5 000,00 €. Objet : sites internet de commercialisation
d’objet et de meubles pour la maison.Prés :Mme Sylvie de Fresnoye,4 avenue des gobelins 75005 Paris.Durée :99
ans.Immatriculation au RCS de PARIS.
154225A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée Mymoon.Siège social : 7 rue du grenier st-lazare 75003 Paris. Capital : 100 €. Objet : le conseil et
l’assistance opérationnelle pour entreprise
en finance. Président : M. Julien Mimoun, 56 rue des renaudes 75017 Paris.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de Paris.
154260A – LES ECHOS
Par acte SSP du 30/03/2018 constitution
de la SASU SNARK STUDIO. Capital :
10000 euros. Siège social : 33 rue gazan
75014 paris. Objet : conseil éditorial. Président : Pascal Moulin, 33 rue gazan
75014 paris. Durée : 99 ans à compter de
l’immatriculation au RCS de Paris
154263A – LES ECHOS
Par ASSP le 08/03/2018, il a été constitué
la SASU à capital variable :
MIU2 CREATIVE SOLUTION
Sigle : MIU2 CS Capital : 11000 €.Capital
min : 1100 €. Objet : Conception WEB et
Production multimédia Communication et
consulting en nouvelle technologie.
Siège : 55 av Marceau 75116 PARIS. Président : SEJOR Juliams demeurant ch.
Aulus de Laroche MARIEUL 97111
Morne-à-l’Eau. Durée : 99 ans. Au RCS
de PARIS
154272A – LES ECHOS
Par acte SSP du 04/04/2018 constitution
de la SAS ASB AMBULANCES. Capital :
2000 euros. Siège social : 30 rue pouchet
75017 paris. Objet : Transport sanitaires
de personnes en ambulance, transport
d’enfants et personnes à mobilité réduite,
achat/vente et import/export de matériels
médicaux. Président : Abdelchokor Bounoua, 11 rue danton 93110 rosny-sousbois. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de Paris
154296A – LES ECHOS
Par ASSP du 05/04/18,il a été constitué
une SAS dénommée FIBER.COM.Siège
social :11 rue gabriel laumain 75010 Paris.Cap :1000 €.Objet :Installateurs de
prise fibre optique à domicile pour différents opérateurs.Prés :M.Saiba Tandian,11 rue gabriel laumain 75010 Paris.Durée :99 ans. Immatriculation au RCS
de PARIS.
154344A – LES ECHOS
Constitution de la sasu : Horizon consulting, 8 rue du cange 75014 Paris. Cap. :
100 €. Objet : conseil en gestion, formation. Pdt : Chakib Mazouni, 8 rue du cange
75014 Paris. Durée : 99 ans au rcs de paris.
154362A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/04/18,il a été constitué
une SAS dénommée REDHOLE NETWORKS.Siège social :19 avenue d’italie
75013 Paris.Cap :1000 €.Objet :technologies,applications et services qui assurent
la stabilité et sécurité de connexion internet.Prés :Mme Yingying Li,batb/etg 03,11
rue valadon, chez xiaolan yin 75007 Paris.DG :M.Wei Zhang,273 rue saint denis,chez gaochao 75002 Paris.Durée :99
ans.Immatriculation au RCS de PARIS.
154521A – LES ECHOS
Par ASSP du 06/04/18,il a été constitué
une SAS dénommée LEND-RX TECHNOLOGY.Siège social :124 rue saint dominique 75007 Paris.Cap :150000 €.Objet :conseil,étude,marketing,commercialisation la mise à jour, la maintenance et
la location de logiciels.Prés :M.Olivier leherle, 124 rue saint dominique 75007 Paris. DG : M. Gabriel Lerebours, 99 rue du
chemin vert 75011 Paris.Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de PARIS.
154525A – LES ECHOS
Par ASSP du 19/03/18,il a été constitué
une SAS dénommée MYCOTRIP.Siège
social :85 boulevard de magenta 75010
Paris.Cap :100 €.Objet :Location de villas
et de chalets en Europe à travers une plateforme numérique.Prés :Mme Sandra
Salem,85 boulevard de magenta 75010
Paris.Durée :99 ans. Immatriculation au
RCS de PARIS.
154566A – LES ECHOS
Par ASSP du 10/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée FrenchFutureAcademy. Siège social : 9, rue du quatre septembre 75002 Paris. Capital : 10000 €. Objet : Formation / Conseil
aux entreprises et institutions. Président : Mme Dalila Madine, 20 allée anne
de beaujeu 75019 Paris. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de Paris.
159786A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 24/04/2018, il a
été constitué une EURL denommée XMP
CONSULTING. Capital : 100 euros.
Siège Social : 9 RUE DE BRAQUE 75003
PARIS. Objet social : CONSEIL EN SYSTÈME INFORMATIQUE. Gérance : M.
XAVIER, MARIE PECHOT demeurant 9
RUE DE BRAQUE 75003 PARIS. Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de PARIS
159882A – LES ECHOS
Suivant acte reçu par Maître Anne-Sophie
BRUNEAU, Notaire à SAINT-DENIS
(97417) au 44 rue Pasteur, le 30 avril
2018, a été constituée une société civile
immobilière ayant les caractéristiques suivantes :
SCI VERCINGETORIX
Siège social : 5 rue Vercingétorix, 75014
PARIS.
Capital social : 1 000, 00 Euros
Objet : l’acquisition par voie d’achat ou
d’apport, la propriété, la mise en valeur, la
transformation, la construction, l’aménagement, l’administration et la location de
tous biens et droits immobiliers, de tous
biens et droits pouvant constituer l’accessoire, l’annexe ou le complément des
biens et droits immobiliers en question.
Les apports sont constitués d’apports en
numéraire.
Toute cession de parts, y compris entre
associés ou au profit d’un conjoint, d’un
ascendant ou d’un descendant, est soumise à agrément préalable et à l’unanimité
des associés.
Le premier gérant de la société est :
M. André Jean-François NAILLET, gérant
de société, demeurant au 16 B Chemin du
Cap Bernard, 97417 SAINT-DENIS (LA
MONTAGNE). Né à SAINT-DENIS
(97400) le 24 novembre 1961. Pour une
durée illimitée.
Durée : 99 ans à compté de son immatriculation au RCS de PARIS
159955A – LES ECHOS
154376A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/04/18, il a été constitué
une SARL dénommée G.L.H.D.SECURITE.Siège social : 231 rue saint-honoré
75001 Paris.Capital :100 €.Objet : Transport de fonds Transport alternatif de valeurs.Gérance :M. Gabriel Glan Geuï, 178
rue raymond losserand 75014 Paris.Durée :99ans.Immatriculation au RCS de
PARIS.
154454A – LES ECHOS
Par ASSP du 07/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée MTP. Siège social : 117 rue de charenton 75012 Paris. Capital : 100 €. Objet : Services de réservation et activités connexes, conseil
pour les affaires et autres conseil de gestion. Président : M. Thomas Becquart, 74
grande rue 91580 Etrechy. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de PARIS.
154459A – LES ECHOS
Par ASSP du 07/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée SERENDIPITY PARIS BRAND.Siège social : 20 rue st-fargeau bât A boite 27 75020 Paris. Capital : 1000 €. Objet : vente de vêtements de
prêt-à-porter et accessoires de
mode. Président : M. JEREMY
AFRIAT, 20 rue st-fargeau bât A boite
27 75020 Paris. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
Aux termes d’un acte sous seing privé en
date, à Paris du 15 mars 2018, il a été
constitué la société suivante :
Dénomination : IMEDIAL HOLDING
Forme : Société par Actions Simplifiée
Objet : le conseil d’entreprise en stratégie, marketing, politique opérationnelle,
consulting notamment dans les secteurs
pharmaceutique, parapharmaceutique,
cosmétique, beauté, santé, nutritionnel et
vétérinaire ; l’achat, la fabrication, la création, la vente, la distribution, la commercialisation, la promotion de tout produit
ainsi que la réalisation et prestation de tout
service relatif aux secteurs pharmaceutique, parapharmaceutique, cosmétique,
nutritionnel et vétérinaire ; les opérations
de de communication et de relation publique.
Siège social : 13 rue Auber 75009 PARIS
Durée : 99 ans
Capital : 100.000 euros
Président : Monsieur Jean THERON, demeurant 16 rue du Général Leclerc 78000
VERSAILLES
Droit de vote : chaque action donne droit
à une voix lors des décisions collectives
Transmission des actions : les cessions
d’actions sont soumises au droit de
préemption tel que prévu à l’article 11 des
statuts
La société sera immatriculée au RCS de
PARIS
160071A – LES ECHOS
Par ASSP du 27/04/18, il a été constitué
une SARL dénommée SEEUSOON CAPITAL.Siège social : 46 rue d’aboukir 75002
Paris.Capital :30000 €. Objet :acquisition,
détention et gestion, directe ou indirecte
de toutes participations majoritaires ou minoritaires au capital de toutes sociétés
exerçant une activité technologique. Gérance : M. Francois Sergenton, 4 gillingham row sw1v 1hr Londres.Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
160209A – LES ECHOS
AVIS DE CONSTITUTION
Aux termes d’un acte sous seing privé en
date à PARIS le 17/04/2018 il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes :
Forme sociale : Société à responsabilité
limitée
Dénomination sociale : CIPA SARL
Siège social : 91 rue du Faubourg SaintHonoré, 75008 PARIS
Objet social :
L’exécution des travaux de construction
de tout type, y compris les travaux spéciaux en béton armé, les ouvrages pour la
réalisation de tunnels routiers et ferroviaires, les ouvrages hydrauliques et de toute
autre nature, technologie pousse-tuyaux,
travaux de fondation et forage, de consolidation des terrains et d’ouvrages spéciaux du sous-sol, la restructuration et
réactivation de bâtiments urbains et ruraux ; La réalisation d’installations, de production, de transport, de distribution et
d’utilisation de l’énergie électrique, d’installation de radiodiffusion et de télévision
ainsi que de ceux électroniques en général ; d’antennes et d’installation de protection de décharges atmosphériques ; d’installation de chauffage et climatisation ; des
installations hydro-sanitaires ainsi que celles de transport, de traitement, d’utilisation, d’accumulation et de consommation
d’eau ; d’installations pour le transport et
l’utilisation de gaz à l’état liquide ou aériforme ; d’installation et soulèvement de
personnes ou d’objets par ascenseurs,
élévateurs, escaliers roulants et similaires
et d’installation de protection anti-incendie ; La réalisation, l’entretien et ou la restructuration d’ouvrages maritimes et la
réalisation de tout travail de dragage,
aussi bien en eau douce que salée, qui
constituent des terminaux de mobilité des
personnes et pour le déplacement des
marchandises, ainsi que la complète réalisation de tous les ouvrages pour la défense du territoire desdites eaux douces
et salées, avec l’exécution de tous les ouvrages liés et complémentaires, aussi que
de projets et d’installations industrielles en
général ; La production et la mise en œuvre des structures en acier et des façades
continues constituées de châssis métalliques et/ou d’éléments modulaires, en
verre et de tout autre matériel même semifini, ainsi que la production et montage de
tout type de charpenterie métallique ;
L’engagement en appels d’offre pour
l’exécution de tous types de travaux de
construction routiers, pour aqueducs,
d’égouts et de tout autre type ; La location,
à l’exclusion de celle financière active, des
équipements et/ou machineries utiles à la
société ; La réalisation des études de faisabilité technico-économiques, la conception, la direction des travaux et l’assistance technique des routes, autoroutes,
des chemins de fer, des aéroports, des autoports, des tunnels, des métropolitaines,
des centrales thermoélectriques, hydrauliques, nucléaires, des barrages et des travaux de défense et d’aménagement hydraulique, de bâtiments civils et ouvrages
liés à la construction civile traditionnelle,
civile préfabriquée, de bâtiments industriels, soit en structures métalliques, des
bâtiments et établissements industriels,
soit en construction civile traditionnelle, de
bâtiments industriels préfabriqué, soit en
structures métalliques et d’installations en
général ; Les activités protégées, lesquelles nécessitent l’inscription aux tableaux
relatifs (professionnels), peuvent être effectuées dans la limite des aspects d’organisation et matériaux. Dépassée cette
limite, ces activités seront effectuées uniquement par des professionnels habilités.
Pour l’objet indiqué ci-dessus, la société
pourra participer aux appels d’offres publics, de la part des communes et autres
organismes, et privés.
Durée de la Société : 99 ans à compter
de la date de l’immatriculation de la Société au RCS
Capital social : 100 000 euros
Gérance : Monsieur Aldo BELLONE,
demeurant Via Priv. Rubinacci 10, SORRENTO, Italie.
Immatriculation de la Société au RCS de
PARIS. Pour avis. La Gérance
160358A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 30/04/2018 constitution de la SASU TRUST SERVICE Capital fixe : 1500 € Siège social : 126 BOULEVARD HAUSSMANN 75008 PARIS.
Objet social : EXPLOITATION DE VEHICULES DE TRANSPORT AVEC CHAUFFEUR (VTC) ET LOCATION DE VEHICULES SANS CHAUFFEUR Président : Mr
BOULAHOUATA MOHAMED, EL HADI
demeurant 7 RUE DE LA JONCTION
95360 MONTMAGNY, la société
SASU TRUST SERVICE située 126 BOULEVARD HAUSSMANN 75008 PARIS est
en cours d’immatriculée au RCS de PARIS élu pour une durée illimitée Durée de
la société : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de PARIS
160366A – LES ECHOS
Par acte SSP du 04/05/18 il a été constitué une SCI : GUIZA ROCK Capital : 120 € Siège social : 362 T rue de
Vaugirard 75015 PARIS Objet social : La
prise de participation par achat, souscription, apport, fusion et par tout autre
moyen, et la gestion de toutes valeurs mobilières, ainsi que l’acquisition de tous
biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute société ou entité juridique Gérance : Mr Guillaume PELLEN demeurant
au 362 T rue de Vaugirard 75015 PARIS
Cessions de parts sociales : les parts
sociales sont librement cessibles au profit
d’un associé. Toute cession à un tiers de
la société est soumise au préalable à
agrément de la collectivité des associés
réunis en Assemblée Générale. Durée de
la société : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de PARIS.
160402A – LES ECHOS
Avis est donné de la constitution par acte
sous seing privé en date à ALENCON du
7 mai 2018 de la société par actions simplifiée HIBANA.
Siège social : 17 rue Sextius Michel
75015 PARIS
Objet : directement ou indirectement, sur
l’ensemble du territoire français et en tous
pays :
- L’acquisition par voie d’achat,
d’échange, d’apport ou autrement de tous
immeubles bâtis ou non bâtis, leur détention, leur administration pour ses Associés, la restauration, la construction de
tous immeubles, la mise à disposition de
tout ou partie des immeubles au bénéfice
de ses Associés et/ou la location de tout
ou partie des immeubles de la Société, la
vente desdits immeubles, - L’étude, l’entreprise et l’exécution de tous travaux publics et toutes opérations d’acquisition et
d’aménagement foncier en vue de la création et de la revente de droit à construire,
- L’étude de travaux d’équipement et
d’aménagement sur tous terrains, notamment par création de zones d’aménagement ; l’activité de lotisseur,
- L’administration et la gérance d’immeuble et de sociétés,
- La prise de participation dans toute société civile, commerciale, industrielle ou financière, française ou étrangère et particulièrement toute société ayant pour but
l’achat, la vente, la construction vente, la
transaction, l’administration, la location et
la gérance d’immeubles,
- L’activité de marchand de biens,
- La réalisation d’opération de toute nature
au profit de filiale ou pour le compte de
tiers maîtres d’ouvrage d’opération immobilière,
- La participation directe ou indirecte de la
Société à toute activité pouvant se rapporter à cet objet, notamment par voie de
création de sociétés nouvelles, par voie
d’apport ou d’achat de titre ou de droits
sociaux, de fusions, d’associations en participation ou autrement,
- Et plus généralement, toutes opérations
de quelque nature qu’elles soient, juridiques, économiques et financières, civiles
et commerciales, se rattachant à l’objet
sus-indiqué Page 1/2 Edité le 07/05/2018
à 14 :33 :01 ou à tous autres objets similaires ou connexes de nature à favoriser,
directement ou indirectement, le but poursuivi par la société, son extension ou son
développement.
Capital social : Le capital est fixé à la
somme de 820.000 €, divisé en 8 200 actions de 100 € de valeur nominale chacune.
Durée : 99 années à compter de son immatriculation au registre du commerce et
des sociétés, sauf prorogation ou dissolution anticipée
Admission aux assemblées : La propriété d’une action emporte de plein droit
adhésion aux statuts et aux décisions collectives des associés.
Exercice du droit de vote : Le droit de
vote est proportionnel à la quotité du capital possédé et chaque action donne droit
à une voix.
Clauses restreignant la libre disposition des actions : Les cessions d’actions
s’effectuent librement entre associés
après notification du projet de cession au
président et aux autres associés. Toute
transmission à un tiers est soumise à
agrément préalable de la société.
Administration : Ont été nommés en
qualité de :
- Président : Monsieur Pierre SOREL demeurant 41 rue Le Corbusier 92100 BOULOGNE BILLANCOURT
- Directeur général : Monsieur Loïc VANDROMME demeurant 1 Place Bellecour
69002 LYON
Contrôle : A été nommée en qualité de
commissaire aux comptes titulaire, pour
une durée de six exercices, la société IN
EXTENSO ORNE 30 rue d’Alençon – BP
321 – Condé sur Sarthe 61009 ALENCON
CEDEX.
La société sera immatriculée au RCS tenu
par le Tribunal de Commerce de PARIS.
160424A – LES ECHOS
Par acte authentique en date à SAINT DENIS du 3 MAI 2018 passé par devant Maître Bertrand MACE , notaire à SAINT-DENIS (REUNION), il a été constitué une
société présentant les caractéristiques
suivantes :
FORME : Société civile de construction
vente. DENOMINATION : SCCV
« RAYON VERT ». SIEGE SOCIAL : 6
Rue de MUSSET, (75016) PARIS- OBJET : L’acquisition par voie d’achat ou
d’apport de tous immeubles et la construction sur ceux-ci de tous biens de toutes
destinations, la vente en totalité ou par lots
de ces biens, à terme, en état futur d’achèvement ou après achèvement. Et ce, soit
au moyen de ses capitaux propres, soit au
moyen de capitaux d’emprunts, ainsi que
de l’octroi, à titre accessoire et exceptionnel, de toutes garanties à des opérations
conformes au présent objet civil et susceptibles d’en favoriser le développement. Et,
généralement, toutes opérations civiles
pouvant se rattacher directement ou indirectement à cet objet ou susceptibles d’en
favoriser le développement, et ne modifiant pas le caractère civil de la sociétéDUREE : 10 années à compter de sa date
d’immatriculation au registre de
commerce et des sociétés- CAPITAL : 1.000 €uros- GERANCE : Monsieur
Thierry Antoine RAMASSAMY, de nationalité française ; né le 11 juillet 1964 à
SAINT-DENIS (97400) ; demeurant : 99
Chemin Plateau – lieudit SAINTE-CLOTILDE Domenjod à SAINT DENIS (97490)
a été nommé gérant pour une durée indéterminée- CESSION DE PARTS : Les
parts sociales quelle que soit la qualité du
ou des cessionnaires sont soumises à
l’agrément préalable à l’unanimité des associés.
IMMATRICULATION : Au R.C.S. de PARIS
Pour avis
160539A – LES ECHOS
Par ASSP du 23/4/18, immatriculation
d’une SARL denommée "MOSKA".
Siège : 1, rue de Lunéville, 75019 Paris Objet : agence de design - Capital :
1.000 € - Gérante : Anaïs Fouet, 1, rue de
Lunéville, 75019 Paris. Durée : 99 ans. Immatriculation du RCS de Paris.
160547A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 07/05/2018 constitution de la SAS :
SIFTY GROUP
Capital fixe : 5.000 €
Siège social : 31 AVENUE DE SEGUR
75007 PARIS
Objet social : PARTICIPATIONS FINANCIERES ET PRESTATIONS DE SERVICES
Président : Mme PHUONG FREDERIQUE demeurant 38 TER BOULEVARD
RODIN 92130 ISSY LES MOULINEAUX
élue pour une durée illimitée
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
4 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Directeur Général : Mr TYGREAT LUCIEN RENE demeurant 27 RUE DE PARIS 28700 LE GUE DE LONGROI élu
pour une durée illimitée
Admissions aux assemblées et exercice du droit de vote : chaque actionnaire est convoqué au Assemblées. Chaque action donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : les cessions
d’actions sont soumises à agrément
Durée de la société : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de PARIS.
160665A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 7 MAI 2018 il a
été constitué une SARL denommée :
FP LEASING
Capital : 15 000 euros
Siège Social : 2 rue Alfred de Vigny
75008 PARIS
Objet social : La mise en valeur, l’administration et l’exploitation, par location ou
autrement, d’embarcations à foils dont elle
pourrait devenir propriétaire par tous
moyens ou locataire.
L’obtention de tout coucours financier,
sous toutes les formes et modalités possibles, de nature à apporter le financement
nécessaire à la réalisation des opérations
prévues par l’objet social et notamment les
investissements à effectuer.
Gérance : Monsieur Louis BLANCHARD
demeurant 2 rue Alfred de Vigny 75008
PARiS
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de PARIS.
Pour avis
160685A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 04/04/2018 constitution de la SAS :
PLAYGA FITNESS
INTERNATIONAL
Capital fixe : 10 000 €. Siège social : 10
rue de Penthièvre 75008 PARIS. Objet
social : enseignement et coaching dans
le domaine de la fitness et de la remise en
forme ; vente de licences d’exploitation de
cours, programmes et concepts de fitness
et de remise en forme ; événementiel dans
les domaines sportifs et de loisir ; vente
de matériels, vêtements, applications,
jeux vidéo, objets connectés et autres produits dérivés dans le domaine sportif. Président : M. Steve IDJEDD, demeurant 90
rue des Chênes, 92160 ANTONY, élu
pour une durée illimitée. Durée de la société : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de PARIS.
MODIFICATIONS
159763B – LES ECHOS
BBFK
SAS au capital de 5000,00 €
35 rue de l’Annonciation, 75116 PARIS
809544943 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
16/04/2018 il a été pris acte de la nomination de M. François BELOT, demeurant
102 Upper East Coast Road 455240 SINGAPOUR MALAISIE en qualité de nouveau Président, à compter du 16/04/2018
pour une durée illimitée, en remplacement
de M. Robert CEPO, Président démissionnaire. Mention en sera faite au RCS de
Paris
159889B – LES ECHOS
ACTION CONSEIL
DEMENAGEMENT
SAS au capital de 15000,00 €
35 boulevard Lefèbvre, 75015 PARIS
789119930 RCS Paris
Par décision du Président en date du
22/02/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 27 rue des
frères Lumières ZI les Chanoux CS 90108,
93330 NEUILLY SUR MARNE à compter
du 22/02/2018. La société sera immatriculée au RCS de Bobigny et sera radiée du
RCS de Paris
159913B – LES ECHOS
SCI FEL
SCI à capital variable de 25000,00 €
15 avenue ELISEE RECLUS, 75007
PARIS
438028904 RCS Paris
Par décision en date du 25/04/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 10 ALLEE DU CHATEAU,
BOIS DIEU, 69380 LISSIEU à compter du
26/04/2018. La société sera immatriculée
au RCS de Lyon et sera radiée du RCS
de Paris
159930B – LES ECHOS
SCI SYCILE
SCI au capital de 45000,00 €
4 rue de la Pierre Levée, 75011 Paris
513839159 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
20/04/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 251 rue du
Faubourg Saint Martin, 75010 PARIS à
compter du 20/04/2018. Mention en sera
faite au RCS de Paris
159964B – LES ECHOS
SCI WILLIAM
SCI au capital de 30000,00 €
13 Bis Rue des Plants Oranges,
95000 Cergy
794115436 RCS Pontoise
Par décision en date du 27/04/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 9 Rue Goethe, 75116 Paris
à compter du 27/04/2018.
Suite à ce transfert, il est rappelé les caractéristiques suivantes :
Objet : Acquisition et gestion de biens immobiliers
Durée : 99 ans
Gérance : M. Dong Ping JIN, demeurant
6 Square Paul Signac, 93420 Villepinte
Autres modifications :
- il a été pris acte de la nomination de Mme
Yili GAO, demeurant 36 Rue de Bassano
75008 Paris en qualité de nouveau Gérant, à compter du 27/04/2018 pour une
durée illimitée, en remplacement de M.
Dong Ping JIN, Gérant démissionnaire.
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Pontoise
159993B – LES ECHOS
NADJA CARLOTTI
SARL au capital de 10000,00 €
13 BIS RUE KELLER, 75011 PARIS
523618643 RCS Paris
Par décision de L’AGO en date du
27/02/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 115 RUE DE
FONTENAY, 94130 NOGENT SUR
MARNE à compter du 27/02/2018. La société sera immatriculée au RCS de Créteil
et sera radiée du RCS de Paris
PASCAL
SOUCHE, NOTAIRE
SELARLU au capital de 500,00 €
6 et 8 rue Guy de la brosse, 75005 Paris
834521650 RCS Paris
Par décision de L’Associé Unique en date
du 03/05/2018 il a été décidé de transférer
le siège social de la société au 24 rue
Georges Barnoyer, 34470 Perols à
compter du 03/05/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Montpellier et
sera radiée du RCS de Paris
- il a été pris acte de la nomination de Gérant Mme Ingrid Beiso-Talbot épouse Callies, demeurant 29 boulevard Malesherbes, 75008 Paris à compter du
30/04/2018.
Gérance : M. Vincent Callies, demeurant
29 boulevard Malesherbes, 75008 Paris.
Mention en sera faite au RCS de Paris
160225B – LES ECHOS
L’ATEILIER IMAGE CONSEIL ET
CREATION
SASU au capital de 1500,00 €
118/130 Avenue Jean Jaures, 75169
Paris cedex 19
833189152 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
30/04/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 73 rue Buzenval, 75020 Paris à compter du
30/04/2018.
Présidence : Mme Noreya KAMOUN, demeurant 2 rue de l’argonne, 93290 Tremblay en France. Mention en sera faite au
RCS de Paris
160227B – LES ECHOS
ALPHONSE
ET MADELEINE
SAS au capital de 1000,00 €
72 rue claude decaen, 75012 Paris
833585417 RCS Paris
Par décision du Président en date du
30/04/2018 il a été pris acte de la nomination de DG M. Mehdi Mokhtari, demeurant 72 rue claude decaen, 75012 Paris à
compter du 30/04/2018. Mention en sera
faite au RCS de Paris
160232B – LES ECHOS
160023B – LES ECHOS
SCREEN FRANCE
SASU au capital de 15000,00 €
73-75 rue de la Condamine, 75017 PARIS
792036915 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
14/03/2018 il a été pris acte de la nomination de M. Ralph WEINBERG, demeurant 20 Tulpenstrasse 48455 BAD BENTHEIM Allemagne en qualité de nouveau
Président, et M. Michael LEGRAND, demeurant 34 Kettelerstrasse 46514
SHERMBECK Allemagne en qualité de
nouveau DG, à compter du 14/03/2018
pour une durée illimitée, en remplacement
de M. Joachim SCHOLTEN, Président démissionnaire, et M. Ralph WEINBERG,
DG démissionnaire. Mention en sera faite
au RCS de Paris
160082B – LES ECHOS
BAEMI
CARMA
SASU à capital variable de 15000,00 €
23 rue aux Ours, 75003 Paris
821405024 RCS Paris
Par décision en date du 05/05/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 37 square Saint-Charles,
75012 Paris à compter du 05/05/2018.
Mention en sera faite au RCS de Paris
160236B – LES ECHOS
EASY JUMP
SARL à capital variable de 32000,00 €
61 RUE SAINT DIDIER, 75016 PARIS
500157052 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
30/04/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 7 PLACE
SAINT PIERRE, 14800 TOUQUES à
compter du 01/05/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Lisieux et sera
radiée du RCS de Paris
SASU au capital de 100,00 €
81 RUE REAUMUR, 75002 PARIS
791313653 RCS Paris
Par décision en date du 25/04/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 44 BIS QUAI DE LA LOIRE,
75019 PARIS à compter du 01/05/2018.
Mention en sera faite au RCS de Paris
160093B – LES ECHOS
160393B – LES ECHOS
PALAVIRE
PRODUCTIONS
SARL au capital de 45000,00 €
5 RUE DE LESSEPS, 75020 PARIS
494625783 RCS Paris
Par décision en date du 30/04/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 2 RUE DE CRUCY, 44000
NANTES à compter du 07/05/2018. La société sera immatriculée au RCS de Nantes et sera radiée du RCS de Paris
160109B – LES ECHOS
FE2 EDITIONS
SAS au capital de 10000,00 €
8 rue Pierre DUPONT, 75010 PARIS
533781654 RCS Paris
Par décision du Président en date du
04/05/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 40 rue
Alexandre Dumas, 75011 PARIS à
compter du 04/05/2018.
Autres modifications : - il a été pris acte
de la démission du DG M. Alain LAHANA,
à compter du 31/12/2017. M. Samuel
ADEBIYI, Président, demeure seul dirigeant à compter de cette même date.
Mention en sera faite au RCS de Paris
160110B – LES ECHOS
SARL TABLE RONDE
SARL au capital de 7622,45 €
33 Quai de la Tournelle, 75005 PARIS
339706244 RCS Paris
Par décision de L’AGO en date du
04/05/2018 il a été pris acte de la démission du Gérant Mme Laurence PERCEVAL HERMET, à compter du 04/05/2018.
M. André PERCEVAL, Gérant, demeure
seul dirigeant à compter de cette même
date. Mention en sera faite au RCS de Paris
160321B – LES ECHOS
MARZHOLDING
HOME STORE
SAS au capital de 8000,00 €
35 Rue de Tanger, 75019 PARIS
819116492 RCS Paris
Par décision en date du 11/04/2018 il a
été pris acte de la nomination de Mme Julie, Monique, Jocelyne DELACROIX, demeurant 9 Rue Maeterlinck 78500 SARTROUVILLE en qualité de nouveau
Président, à compter du 11/04/2018 pour
une durée illimitée, en remplacement de
M. Ismail USLU, Président démissionnaire. Mention en sera faite au RCS de
Paris
160413B – LES ECHOS
ANFA
SCI au capital de 20000,00 €
101 CHEMIN DE RONDE,
78290 CROISSY SUR SEINE
453862583 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
04/05/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 11 rue des
Petites Ecuries, 75010 PARIS à compter
du 15/05/2018.
Suite à ce transfert, il est rappelé les caractéristiques suivantes :
Objet : La propriété, la gestion, l’administration de tous biens immobiliers et notamment l’acquisition d’un ensemble immobilier sis 11 rue des petites Ecuries 75010
PARIS
Durée : 99 ans
Gérance : M. TSILAVO RAMAROMISA,
demeurant 5 BIS CITE MALESHERBES,
75009 PARIS
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Versailles
160417B – LES ECHOS
ALGONANO S A S
SOCIÉTÉ CIVILE IMMOBILIÈRE
VINETANE
SCI au capital de 245433,00 €
10 rue Pérignon, 75007 Paris
429659352 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
30/04/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 29 boulevard
Malesherbes, C/O Vincent et Ingrid Callies, 75008 Paris à compter du
30/04/2018.
Autres modifications :
160446B – LES ECHOS
SELARL
MAXIME URPHEANT
SELARL au capital de 5000,00 €
76 boulevard de Reuilly, 75012 Paris
824219349 RCS Paris
Par décision de L’AGO en date du
07/05/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 115 avenue
de Paris, 94160 Saint-Mandé à compter
du 07/05/2018. La société sera immatriculée au RCS de Créteil et sera radiée du
RCS de Paris
160501B – LES ECHOS
JSM
SARL au capital de 8000,00 €
33, rue Bayen, 75017 PARIS
789478708 RCS Paris
Par décision en date du 04/04/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 10, rue Mesnil, 75116 PARIS
à compter du 04/04/2018.
Autres modifications :
- il a été pris acte de la nomination de Mme
Nathalie SPITERI, demeurant 33, rue
Bayen 75017 PARIS en qualité de nouveau Gérant, à compter du 04/04/2018
pour une durée illimitée, en remplacement
de M. Julien WITTIG, Gérant démissionnaire. Mention en sera faite au RCS de
Paris
160511B – LES ECHOS
SAS HOME CONCEPT
ENERGIES
SAS au capital de 1000,00 €
23 Rue du Garigliano, ZAC des Gatines,
91600 Savigny sur Orge
798132957 RCS Evry
Par décision de L’AGE en date du
22/04/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 101 Rue de
Sévres, Lot 1674, 75279 Paris Cedex 06
à compter du 10/05/2018.
Présidence : Mme Nelly Auray, demeurant 29 Rue Poncelet, 75017 Paris
Autres modifications :
- il a été pris acte de la nomination de Mme
Nelly AURAY, demeurant 29 Rue Poncelet 75017 Paris en qualité de nouveau Président, à compter du 10/05/2018 pour une
durée illimitée, en remplacement de M.
Frédéric LEFEUVRE, Président démissionnaire.
- il a été pris acte de changer la dénomination de la société.
Ainsi, la dénomination sociale de la société est désormais :
SAS HCE GROUPE
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Evry
160536B – LES ECHOS
SARL au capital de 49575,00 €
5 rue La Boétie, c/o SERFIDOM, 75008
Paris
422460642 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
30/04/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 50B rue du
Général de Gaulle, c/o Benoît RIMBAUD
Résidence MISHKA – Appt 1, 97434
SAINS GILLES LES BAINS à compter du
30/04/2018. La société sera immatriculée
au RCS de Saint Pierre et sera radiée du
RCS de Paris
160214B – LES ECHOS
159932B – LES ECHOS
Vendredi 11 mai 2018 Les Echos Sociétés
SAS au capital de 1000,00 €
10 rue de la paix, 75002 PARIS
824422109 RCS Paris
Par décision du CA en date du 24/04/2017
il a été pris acte de la nomination de EPIDOTE CONSULTING SPRL, au capital de
20 000 €, immatriculée au RCS de
BRUXELLES 1050 sous le numéro 083
155 704, domiciliée 367 AVENUE DE
LOUISE 1050 BRUXELLES représentée
par JEAN MARC MAUCHIEN en qualité
de nouveau Président, à compter du
24/04/2017 pour une durée illimitée, en
remplacement de M. CEDRIC GARRIGUES, Président démissionnaire. Mention
en sera faite au RCS de Paris
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
STEPHANIE
HONDA SAS
SAS au capital de 1000,00 €
102, Avenue des Champs Élysées, 75008
Paris
829638329 RCS Paris
Sigle : SH
Par décision de L’AGE en date du
06/05/2018 il a été pris acte de la nomination de Mme Mami Stephanie HONDA,
demeurant 107 Boulevard Haussmann
75008 Paris en qualité de nouveau Président, à compter du 07/05/2018 pour une
durée illimitée, en remplacement de M.
David CHALOUAS, Président démissionnaire. Mention en sera faite au RCS de
Paris
160540B – LES ECHOS
KEITA TRANSPORT
SARL au capital de 2000,00 €
142 rue Rivoli, 75001 Paris
813491016 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
21/04/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 5 Avenue de
la République, 77340 Pontault Combault
à compter du 01/05/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Melun et sera radiée du RCS de Paris
160611B – LES ECHOS
OUSER-MAAT-RE
SCI au capital de 200000,00 €
30 C CHEMIN DE PEPI,
13800 ISTRES
497492710 RCS Salon-de-Provence
Par décision de L’AGE en date du
30/04/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 220 RUE DU
FAUBOURG SAINT ANTOINE, 75012
PARIS à compter du 30/04/2018.
Suite à ce transfert, il est rappelé les caractéristiques suivantes :
Objet : Acquisition et gestion de tout bien
immobilier
Durée : 99 ans
Gérance : M. MARC-MICHEL BIZIEN, demeurant 220 RUE DU FAUBOURG
SAINT-ANTOINE, 75012 PARIS
Gérance : Mme CLAIRE DABOUT, demeurant 220 RUE DU FAUBOURG
SAINT-ANTOINE, 75012 PARIS
Autres modifications : - Le 30/04/2018,
l’AGE a décidé de : 1. Transférer le siège
au 220 rue du Faubourg Saint Antoine,
75012 PARIS 2. Réduire le capital à
1000 € par réduction de la valeur nominale de chacune des 100 parts du capital
social de 2000 € à 10 € Le 1er mai 2018,
l’AGE a : 1. Constaté la cession de 49
parts de M. BIZIEN Marc-Michel à M. BIZIEN Matthieu, Marc, Michel, né le
30/09/1989 à PARIS 19 (75), demeurant
220 rue du Faubourg Saint Antoine, 75012
PARIS 2. Constaté la cession de 49 parts
de Mme DABOUT Claire à M. BIZIEN Matthieu, Marc, Michel, né le 30/09/1989 à
PARIS 19 (75), demeurant 220 rue du
Faubourg Saint Antoine, 75012 PARIS 3.
Approuvé la nouvelle répartition du capital
social : M. BIZIEN Marc-Michel : 1 part
Mme DABOUT Claire : 1 part M. BIZIEN
Matthieu : 98 parts 4. Approuvé la nomination de M. BIZIEN Matthieu comme cogérant
12100893W – LE PUBLICATEUR LEGAL
- il a été pris acte de la nomination de Gérant M. MATTHIEU BIZIEN, demeurant
220 RUE DU FAUBOURG SAINT-ANTOINE, 75012 PARIS à compter du
30/04/2018.
- il a été décidé de modifier le capital de
la société en le portant de 200000 € à
1000 € . La société sera immatriculée au
RCS de Paris et sera radiée du RCS de
Salon-de-Provence
Par Décision de l’Associé Unique du
20/04/2018 de BARALVIC, SAS, capital
15.000 €, siège : 3 Rue de Téhéran 75008
PARIS, 830 475 182 RCS PARIS, a décidé : -d’augmenter de 3.045.000 € pour
le porter à 3.060.000 €. -d’étendre l’objet
social à « la prestation de services à destination des entreprises ». Les statuts ont
été modifiés en conséquence.
160614B – LES ECHOS
12100906W – LE PUBLICATEUR LEGAL
D-DALE
SAS au capital de 12500,00 €
PANDENIUM
SARL au capital de 1.400.500 €
Siège Social : 19 rue Richer 75009 Paris
820 818 797 RCS Paris
160646B – LES ECHOS
Suivant assemblée générale extraordinaire en date du 20/04/18, il a été décidé :
de modifier l’objet social en supprimant les
activités relatives au conseil et à l’assistance apportés à des entreprises ou des
organisations sur des questions de gestion, la création, l’acquisition, la location,
la prise en location de tout fonds de
commerce,
de transformer la société en Société Civile, sans création d’une personne morale
nouvelle. La durée de la société, son
siège, son capital social et sa dénomination ne sont pas modifiés,
de nommer en qualité de Gérant, Mr Nicolas GENTY, 19 rue Richer 75009 Paris,
mettant fin à ses fonctions de gérant sous
son ancienne forme.
27 rue du Chemin Vert, 75011 PARIS
821784048 RCS Paris
Nom commercial : BALIZENN
Par décision du Président en date du
04/05/2018 il a été décidé de modifier le
capital de la société en le portant de
12500,00 € à 101.505,39 €. Mention en
sera faite au RCS de Paris
RAYMA BAT
SARL au capital de 8000,00 €
142 rue rivoli, 75001 Paris
503002834 RCS Paris
Par décision de L’AGO en date du
03/04/2018 il a été pris acte de la démission du Gérant M. Berkane miloud, à
compter du 03/04/2018. M. Laib Farid, Gérant, demeure seul dirigeant à compter de
cette même date. Mention en sera faite au
RCS de Paris
12100944 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SATOL, S.A.S. au capital de 100 €
porté à 500 €, sise 54/56, avenue Hoche,
75008 PARIS, 812 964 658 RCS PARIS.
Aux termes d’une décision du président du
8/2/2018, il a été constaté la réalisation
définitive à la date du 11/12/2017 de l’augmentation de capital de 400 € de numéraire, portant celui-ci de 100 € à 500 €. Les
statuts ont été modifiés en conséquence.
Mention au RCS de Paris. Le président.
12100948 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SATOL, S.A.S. au capital de 500 €
porté à 20.000 €, sise 54/56, avenue Hoche, 75008 PARIS, 812 964 658 RCS PARIS. Aux termes d’une décision du président du 9/2/2018, il a été constaté la
réalisation définitive à la date du
23/12/2017 de l’augmentation de capital
de 400 € de numéraire, portant celui-ci de
500 € à 20.000 €. Les statuts ont été modifiés en conséquence. Mention au RCS
de Paris. Le président.
12100825W – LE PUBLICATEUR LEGAL
My Home Connexion
S.A.R.L. au capital de 5.000 €
110, boulevard Malesherbes
75017 PARIS
753 020 692 RCS PARIS
Suivant AGE en date du 23/3/2018, il a été
décidé :
- d’étendre l’objet social à l’activité de
conseil en communication.
- de transformer de la société en Société
par Actions Simplifiée.
La durée, son siège social et sa dénomination demeurent inchangés. Le capital de
la société reste fixé à la somme de
5.000 €.
Président Madame Caroline ZEIGER,
118, rue Marius Aufan 92300 LEVALLOIS
PERRET
Directeurs généraux Monsieur Victorien
PEDURAND, 108, rue du Docteur Charcot
92000 Nanterre et Monsieur Julien PEDURAND, 11, impasse Savry 92700 COLOMBES
Commissaire aux comptes
Titulaire DILIGENS EXPERTISE, 14, rue
de la Garenne 95270 Viarmes 814 057
428 RCS PONTOISE
Suppléant Monsieur Arnaud GIROD, 46,
rue Cardinet 75017 Paris
Admission aux assemblées : tout actionnaire peut participer aux assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Transmission des actions : Il existe des
clauses statutaires d’agrément à l’égard
des tiers.
Pour avis
12100885W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant l’AGM du 10/04/2018, de JOE, société à responsabilité limitée au capital de
1.500 €, siège social : 5 rue Médéric
75017 Paris, 804.719.284 RCS Paris, l’assemblée décide de nommer en qualité de
gérant, mesdames Victoria Rozanski, demeurant 1 place du Ratrait 92150 Suresnes et Céline Mousseux, demeurant 47
promenade du Verger 92130 Issy-lesMoulineaux aux côtés de Mme AnneLaure Duverne.
12100908W – LE PUBLICATEUR LEGAL
COMPAGNIE EUROPEENNE DE LA
CHAUSSURE
S.A.S. au capital de 98.069.775 €
28, avenue de Flandre - 75019 PARIS
413 156 795 RCS PARIS
Aux termes de l’AGE du 25/4/2018 il a été
décidé :
- d’augmenter le capital social d’une
somme de 77.681.323,09 € pour le porter
à 175.751.098,09 € par élévation du pair
des actions de la société,
- d’étendre l’objet social en y ajoutant des
activités accessoires, la vente de produits
textiles et de prestations de services.
Les articles 2, 6 et 7 des statuts ont été
modifiés en conséquence.
Pour avis.
12100940W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SAMSARA 7
Sigle :
SARL au capital de 7.000 €
42 rue Monge, 75005 Paris
521335018 RCS Paris
Aux termes de l’AGE en date du
01/05/2018, le gérant a décidé de transférer le siège social à 12 rue Vivienne,
75002 Paris, à compter du 01/05/2018.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
12100947W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI CERISE
SCI au capital de 1.600 €
2 rue Alfred de Vigny, 75008 Paris
437783251 RCS Paris
Aux termes d’une décision en date du
23/04/2018, le gérant a décidé de transférer le siège social à 5 Rue Oberkampf,
75011 Paris.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
12100988W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CHURCH FRANCE
SARL à associé unique au capital de 2
855 853 Euros
Siège social : 18/20 avenue Matignon
750008 Paris
552 074 494 RCS Paris
Aux termes du procès-verbal des décisions de l’associé unique du 30 avril 2018,
il a été désigné en qualité de Président Mr
Anthony Romano demeurant : 17a Rathbone Street, W1T 1ND Londres en remplacement de Mr Stephen Etheridge.
Pour avis
12101007W – LE PUBLICATEUR LEGAL
FRECA
SARL au capital de 7.622,45 €
8 Rue Lemercier
75017 Paris
399 156 116 RCS Paris
Aux termes d’un procès-verbal du
30/04/2018, les associés ont pris acte de
la démission de M.Victor CALARESU, de
ses fonctions de gérant.
Pour avis
12100890W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SAPEC & ASSOCIES
S.A.R.L. au capital de 7.500. €
Siège social : 7, Passage Turquetil
75011 PARIS
444 870 588 RCS PARIS
L’Assemblée du 24.4.2018 a pris les décisions suivantes prenant effet au
24.4.2018 :
- transformation de la société en société
par actions simplifiée (SAS), cette transformation n’entraînant pas la création
d’une nouvelle personne morale, ni aucune modification quant à l’objet, au siège,
au capital et à la durée de la société.
- nomination de M. Gilbert SAKELLIS demeurant à Vincennes (94300) 29, avenue
Foch et de M. Nicolas SAKELLIS demeurant à Saint-Maurice (94410) 4, quai de la
République, actuels gérants, en qualité
respective de président et de directeur
général de la société.
Dépôt des pièces sera effectué au RCS
de Paris.
12101015W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par AG de la Gérance du 03/05/2018 de
SCEP, Société en Commandite par Actions, capital 7.500.000 €, siège : 22 rue
de Paradis - 75010 PARIS , 792 877 508
RCS PARIS, le capital a été réduit de
1.420.000 € pour le porter à 6.080.000 €.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
12099001 – LA VIE JUDICIAIRE
THEGREENFACTORY, S.A.R.L. au
capital de 114.825 €, sise 27, rue Chanez,
bâtiment D, 7ème étage, 75016 PARIS,
503 260 986 RCS PARIS. L’ASSP du
29/8/2017 a décidé de transférer le siège
au 154, rue Oberkampf, 9 cité Durmar,
75011 PARIS ; et à ce même jour, a pris
acte de la démission de M. Martin
HIEAUX, cogérant. Mention sera faite au
RCS de Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 5
Vendredi 11 mai 2018 Les Echos Sociétés
12100963 – LA VIE JUDICIAIRE
153578A – LES ECHOS
FINANCIERE DE GRENELLE, S.A.S.
au capital de 40.000 €, sise 22, rue de la
Fédération, 75015 PARIS, 393 554 704
RCS PARIS. 1) Aux termes de l’AGO en
date du 23/6/2011, Mme Françoise MALRIEU a démissionné de ses fonctions de
DG en date du 30/9/2010, elle ne sera pas
remplacée dans ses fonctions. 2) Aux termes de l’AGO en date du 27/6/2013,
M. Eric GABORIAUD, 37, rue Elsa Triolet,
Parc Valmy, 21000 Dijon, est désigné
CAC suppléant en remplacement de
M. Jean Patrick COLLOMB. Modification
au RCS de Paris. Pour avis et mention. Le
président.
MB 2010, SCI au capital de 1000 € Siège
social : 4 rue des immeubles industriels
75011 Paris 524837523 RCS Paris. Le
28/03/2018, les associés ont : décidé de
transférer le siège social au 8 rue d’arsonval 75015 Paris à compter du
01/04/2018. Mention au RCS de Paris
12100964 – LA VIE JUDICIAIRE
SQUARE ONE, S.A.R.L. au capital de
1.000 €, sise 86, avenue de Villiers, 75017
PARIS, 827 812 629 RCS PARIS. Aux termes du PV de l’AGE du 27/3/2018, la dénomination a été modifiée à compter du
27/3/2018. Ancienne mention : SQUARE
ONE. Nouvelle mention : SQ1. Pour
avis.
153903A – LES ECHOS
LA CECOIADE
SCI au capital : 1 191 000 €. 16 Av.
FOURCAULT DE PAVANT 78000 VERSAILLES RCS : 424199412 de VERSAILLES En date du 16/03/2018, L’unanimité
des associés décide : - le transfert du
siège social au 29 Rue Desbordes-Valmore 75116 Paris, à compter du
19/03/2018 -le changement de domicile
de CHANGARNIER Claude et Sylvie, gérant de la société, à présent domicilié : 29
Rue Desbordes-Valmore 75116 Paris ;
Modification au RCS de PARIS
154006A – LES ECHOS
12100980 – LA VIE JUDICIAIRE
FRANÇOIS GAY, S.A.R.L. au capital
de 35.000 €, sise 11, rue du Printemps,
75017 PARIS, 401 074 513 RCS PARIS.
Aux termes du PV de l’AGE du 5/1/2018
à 18h30, la dénomination a été modifiée
à compter du même jour. Ancienne mention : FRANÇOIS GAY S.A.R.L. Nouvelle
mention : CERTUS & FRANÇOIS GAY
ASSOCIES. Pour avis.
Story Tailors, SAS au capital de
1000 € Siège social : 2-4 rue Tholozé
75018 Paris 833947351 RCS Paris. Le
04/04/2018, les associés ont pris acte de
la démission de Alysse Hallali, ancien Président ; en remplacement, décidé de nommer Président M. Gabriel Hallali, 82 rue
Pasteur 94380 Bonneuil-sur-marne. Mention au RCS de Paris
JODESIGN, SAS au capital de
6500 € Siège social : 17 rue du General
Niox 75016 Paris 807862487 RCS Paris. Le 05/04/2018, les associés ont décidé de transférer le siège social au 19 rue
Eugène Manuel 75116 Paris. Mention au
RCS de Paris
dentalcare services, SARL au capital de
4000 € Siège social : 9 rue de la sourdiere
75001 Paris 838462554 RCS Paris. Le
29/03/2018, les associés ont décidé de
modifier l’objet social qui devient :
Commerce de détail d’articles médicaux
vente, installation et dépannage de matériel dentaire à compter du
31/03/2018. Mention au RCS de Paris
153285A – LES ECHOS
154291A – LES ECHOS
Le 12/03/2018 l’age de la SAS ACTENCIA
(37500 €, 4 rue foucault 75116 Paris,
389585431 RCS Paris) a transféré le
siège social au 54 av hoche 75008 Paris.
Mention RCS Paris.
MYRIAM TRANSPORT, SASU au capital
de 1000 € Siège social : 8 rue Stéphane
Mallarmé 89700 Sens 819025925 RCS
Sens. Le 06/04/2018, l’associé unique a :
décidé de transférer le siège social au 19
avenue d’italie 75013 Paris à compter du
04/04/2018 ; pris acte de la démission de
Mouldi Labiadh, ancien Président ; en
remplacement, décidé de nommer Président M. Khaled Jertila, 39 rue de la colonie
75013 Paris ; décidé d’étendre l’objet social. Nouvelles activités : Ventes et Achat
de vehicules, transport public de personnes, location avec ou sans chauffeur ; décidé de modifier la dénomination sociale
de la société qui devient MK PRESTIGE
CARS. Radiation au RCS de Sens, inscription au RCS de Paris
153471A – LES ECHOS
Les Hirondelles du XVeme, SCI au capital
de 1000 € Siège social : 55 rue des bergers 75015 Paris 827729898 RCS Paris. Le 28/03/18, les associés ont : décidé
de transférer le siège social au 177 rue de
lourmel 75015 Paris à compter du
30/03/18 ; décidé de nommer Gérant Mme
Samantha Vachez, 177 rue de lourmel
75015 Paris à compter du 30/03/18. Mention au RCS de Paris
154378A – LES ECHOS
153535A – LES ECHOS
Sparcleen, SAS au capital de
1000 € Siège social : 12 rue durantin
75018 Paris 808664213 RCS Paris. Le
20/04/2018, les associés ont décidé de
transférer le siège social au 128 rue La
Boétie 75008 Paris à compter du
04/04/2018. Mention au RCS de Paris
154490A – LES ECHOS
SCI ATELIER POISSONNIERE
SCI au capital de 1524,49 euros
Siège social : 41 rue de Maubeuge 75009
PARIS
RCS PARIS 408 900 892
Par décision du 30 mars 2018, le gérant a
décidé de transférer le siège social du 41
au 45 rue de Maubeuge. Modifications effectuées au RCS Paris.
154499A – LES ECHOS
JAAN MEDIAS
SARL au capital de 1.000 euros
Siège social : 41 rue de Maubeuge 75009
PARIS
RCS PARIS 798 151 148
Par décision du 23 mars 2018, le gérant a
décidé de transférer le siège social du 41
au 45 rue de Maubeuge 75009 PARIS.
Modifications effectuées au RCS Paris.
STE GLS LASSURANCES
SARL au capital de 8.000 euros. Siège social : 84 Bd Davout, 75020 PARIS. RCS
PARIS 483 666 137. Le 01/03/2018, l’AGE
a décidé de transférer le siège social au
45 Rue Boulainvilliers, 75016 PARIS. Modification au RCS de PARIS.
154533A – LES ECHOS
SCGC
SCI au capital de 1 758 338 euros
Siège social : 41 rue de Maubeuge 75009
PARIS
RCS PARIS 505 392 332
Par décision du 04/04/2018, le gérant a
décidé de transférer le siège social du 41
au 45 rue de Maubeuge 75009 PARIS.
Modifications effectuées au RCS Paris
154593A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 75 et 92
Jovicom, SCP au capital de 1525 € Siège
social : 31 avenue Henri Ginoux 92120
Montrouge 422066787 RCS Nanterre. Le
29/01/2018, les associés ont décidé de
transférer le siège social au 27 rue George
Sand 75016 Paris à compter du
28/02/2018. Radiation au RCS de Nanterre, inscription au RCS de Paris
SELARL PAREYDT-GOHON
SELARL au capital de 1000 euros
Siège social : 323 rue Saint Martin, 75003
PARIS
RCS Paris 834 337 891
Le 28/03/2018, l’associé unique a décidé
de transférer le siège social au 15 rue Vaneau 75007 PARIS à compter du
01/04/2018. Modification au RCS de Paris.
153548A – LES ECHOS
153567A – LES ECHOS
kpp consulting, SAS au capital de
1000 € Siège social : 27 rue montorgueil
75001 Paris 824169148 RCS Paris. Le
27/03/18, les associés ont : décidé d’étendre l’objet social à compter du 31/03/18.
Nouvelles activités : nettoyage et entretien
de locaux professionnels et commerciaux,
immeubles collectifs, hôtels et restaurants. Décidé de modifier la dénomination
sociale de la société qui devient kpp nettoyages à compter du 31/03/18. Mention
au RCS de Paris
159895A – LES ECHOS
160068A – LES ECHOS
CARRE VERT
Société civile immobilière
Au capital de 12 000 euros
Siège social : 9 rue des Arènes - 75005 PARIS
RCS PARIS 349 000 844
Aux termes de la délibération de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 1er Octobre 2017 il résulte que : Le siège social a
été transféré au 133 bis rue de l’université
75007 PARIS, à compter du 1er Octobre
2017. L’article 4 « SIEGE » des statuts a
été modifié en conséquence. Mention sera
faite au RCS de Paris.
Pour avis
VR FASHION LUXURY
EXPERTISE
JAFA
SCI au capital de 1.000 euros
Siège social : 17 Rue Réaumur - 75003
PARIS
RCS PARIS 442 582 490
Le 05/02/2018, l’AGE a décidé de transférer le siège social au 4 Rue Paul Baudry
- 75008 PARIS. Modification au RCS de
PARIS.
159985A – LES ECHOS
IMOFI
154470A – LES ECHOS
NETTOYAGE NOUVELLE
GENERATION
SARL au capital de 5000 euros
Siège social : 41 rue de Maubeuge 75009
PARIS
RCS PARIS 509 498 838
Par AGE du 07/03/2018, les associés ont
décidé de transférer le siège social du 41
au 45 rue de Maubeuge 75009 Paris. Modifications effectuées au RCS Paris.
154479A – LES ECHOS
FREA
SARL au capital de 15.000 €
41 rue de Maubeuge 75009 Paris
RCS PARIS 497 798 306
Par AGE du 8 mars 2018, les associés ont
décidé de transférer le siège social du 41
au 45 rue de Maubeuge 75009 Paris. Modifications effectuées au RCS Paris.
154480A – LES ECHOS
CONSTRUCTION BETON ARME
SARL au capital de 8.000 euros
Siège social : 41 rue de Maubeuge 75009
PARIS
RCS PARIS 501 915 805
Par AGE du 23/03/2018, les associés ont
décidé de transférer le siège social du 41
au 45 rue de Maubeuge. Modifications effectués au RCS Paris.
154489A – LES ECHOS
ASNIERES SCOOT
SAS au capital de 5.000 €
41 rue de Maubeuge 75009 Paris
RCS PARIS 798 973 715
159736A – LES ECHOS
Par AGE du 15.04.2018, les associés de
la SCI 37 QUAI SAINT ANTOINE – capital : 152 449,02 €uros – siège social : Le
Mas des Sources, Chemin de Roussan et
Cornud, 13210 Saint Rémy de Provence,
RCS Tarascon 395 361 389, ont décidé de :
- transférer le siège social au : 85 Rue
Montmartre, 75002 PARIS
- prendre acte de la démission de Monsieur Bernard CHASTENET de GERY de
ses fonctions de gérant
- nommer en ses lieu et place Monsieur
Aymerick CHASTENET de GERY : 85
Rue Montmartre, 75002 Paris
La société a pour objet : l’administration et
l’exploitation par bail, location ou autrement d’immeubles ou fractions d’immeubles à vocation d’habitation, commerciale,
professionnelle ou industrielle, dont elle
deviendra propriétaire par voie d’acquisition, d’échange, apports, constructions, ou
toute autre forme juridique quelconque.
La durée de la société est de 99 années
Le capital est de 152 449,02 € uniquement
en numéraire
La société sera radiée du RCS de TARASCON et immatriculée au RCS de PARIS.
159768A – LES ECHOS
GRESHAM Asset Management
Société anonyme à
Conseil d’administration
au capital de 8 058 100,00 EUROS
siège social : 20, rue de la
Baume, 75008 Paris
343 104 949 RCS Paris
Le Conseil d’Administration qui s’est tenu
le 11/12/2017 a désigné Mme Nathalie
TRIBOLET, résidant 5 rue longue 69005
Lyon, en qualité de Secrétaire Général à
compter du 01/01/2018, en remplacement
de M. Pascal DUMAS. Mention sera faite
au RCS de Paris
Société à responsabilité limitée
Au capital de 8.000 €
Siège social : 5 rue Vernet 75008 PARIS
504 722 018 RCS PARIS
Aux termes d’une décision en date du
13/04/2018, la gérance de la SARL
HEIMSTONE MARQUES a décidé de
transférer le siège social du 5 rue Vernet,
75008 PARIS au 23 rue du cherche Midi
75006 PARIS à compter du 01/01/2018,
et de modifier en conséquence l’article 4
des statuts.
4 rue Pierre Bonnard, 75020 Paris
382816494 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
04/05/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 04/05/2018,
nommé en qualité de liquidateur Mme Sophie RANJARD, 15 rue Géo Chavez,
75020 Paris et fixé le siège de liquidation
et l’adresse de correspondance chez le liquidateur Mme Sophie RANJARD. Mention en sera faite au RCS de Paris
160544B – LES ECHOS
159925A – LES ECHOS
SAS au capital de 250.000 €
41 rue de Maubeuge 75009 Paris
RCS PARIS 321 513 319
Par décision du 13 mars 2018, le président a décidé de transférer le siège social
du 41 au 45 rue de Maubeuge 75009 Paris. Modifications effectuées au RCS Paris.
153560A – LES ECHOS
SCISCIRANJARD
VAN IMPE
au capital de 221,71 €
159902A – LES ECHOS
COVERUS ASSURANCE, SASU au capital de 10000 € Siège social : 161 avenue
de Suffren 75015 Paris 829679000 RCS
Paris. Le 04/04/2018, l’associé unique a
décidé de transférer le siège social au 39
avenue Gambetta 75020 Paris à compter
du 01/04/2018. Mention au RCS de Paris
Cette annonce paraît dans les départements 75 et 93
LOCO MOTION, SASU au capital de
1000 € Siège social : 1 rue Guy Moquet
92320 Chatillon 807625942 RCS Nanterre. Le 29/03/2018, l’associé unique a
décidé de transférer le siège social au 34
rue Poissonnière 75002 Paris à compter
du 30/06/2017. Radiation au RCS de Nanterre, inscription au RCS de Paris
HEIMSTONE MARQUES
LES FILMS DU LENDEMAIN
SA au capital de 808 360,08 euros
Siège social : 17, quai des Grands
Augustins 75006 Paris
391 867 918 RCS PARIS
Le 30/06/2017, l’assemblée générale ordinaire a nommé Commissaire aux
comptes titulaire la société RSM - 26, rue
Cambacérès 75008 Paris (792 111 783
RCS Paris) en remplacement de AACE Ile
de France, commissaire aux comptes titulaire, et AACE Auditeurs Associés Consultants Européens, commissaire aux
comptes suppléant, non renouvelés. Le
10/07/2017, le conseil d’administration a
constaté la démission de Madame Marguerite BLANK, administrateur, non remplacée. Le 18/07/2017 le conseil d’administration a constaté la démission de
Monsieur Hippolyte Girardot, administrateur, non remplacé. Modification au RCS
de Paris.
153541A – LES ECHOS
153556A – LES ECHOS
160522B – LES ECHOS
LMFKA
154654A – LES ECHOS
Ritournelle, SARL au capital de
5000 € Siège social : Ritournelle 75005
Paris 753943174 RCS Paris. Le
30/03/2018, les associés ont : pris acte de
la démission en date du 15/03/2018 de
Ming Renaud, ancien Gérant ; en remplacement, décidé de nommer Gérant Mme
Yu Livier, 15 rue Antoine Thmas 94200
Ivry-sur-Seine ; décidé d’étendre l’objet
social à compter du 15/03/2018. Nouvelles activités : Manucure, Salon de massage, relaxation et vente de produits accessoires aux activités principales,
e-commerce, extension de cils et maquillage semi-permanent. Mention au RCS de
Paris
160067A – LES ECHOS
PLS
Société par Actions Simplifiée
unipersonnelle
Au capital de 30.000 euros
Siège social : 13 rue Auber 75009
PARIS
RCS PARIS 837 595 040
Aux termes du PV des Décisions de l’Associé unique du 14 mars 2018, il a été décidé de modifier la dénomination sociale
en IMEDIAL CONSULTING.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Mention en sera faite au RCS de PARIS
SARL au capital de 5000 euros
Siège social : 41 rue de Maubeuge 75009
PARIS
RCS PARIS 811 294 156
Par AGE du 27/03/2018, les associés ont
décidé de transférer le siège social du 41
au 45 rue de Maubeuge 75009 PARIS.
Modifications effectuées au RCS Paris
154457A – LES ECHOS
Le 04.04.2018, l’associé unique de l’eurl
Case.one, 33 r la fayette 75009 Paris, capital 1000 €, rcs paris 827801325, transfère le siège au 36 r scheffer 75116 Paris.
Rcs Paris.
159837A – LES ECHOS
154517A – LES ECHOS
154270A – LES ECHOS
153235A – LES ECHOS
Par décision du 20 mars 2018, le président a décidé de transférer le siège social
du 41 au 45 rue de Maubeuge 75009 Paris. Modifications effectuées au RCS Paris.
AGO CONSULTING RH
S.A.S.U. au capital de 1.000 euros
Siège social : 29 rue de Baron 75017
PARIS
RCS PARIS Nº828 405 936
Le 01/04/2018 l’associé unique a décidé
du transfert du siège au 3 rue Mollien
75008 PARIS. Modification au RCS de
PARIS
Société par Actions Simplifiée
Au capital de 10.000 €
Siège social : 98 rue Chardon-Lagache
75016 PARIS
SIREN 799 640 263 RCS PARIS
Aux termes du procès-verbal de l’Assemblée générale extraordinaire du 23 avril
2018, il résulte que : Le siège social a été
transféré au 10 rue Penthièvre 75008 PARIS, à compter rétroactivement du 11 avril
2018. L’article « Siège social » des statuts
a été modifié en conséquence.
Pour avis,
160211A – LES ECHOS
BOUILLET SASU
SASU au capital de 1000 € - 41, rue de
Montmorency, 75003 Paris - RCS Paris
750845091
L’AGE du 26/03/18 a transféré le siège au
71 Bd Notre Dame, 13006 Marseille. Immatriculation au RCS de Marseille. Modification au RCS de Paris.
EUROSTILL
Sarl au capital de 15.016,23 euros
Siège social : 61 rue de Chabrol 75010
Paris
343 787 495 RCS Paris
Le 29/03/2018, l’associé unique a décidé
de nommer en qualité de gérant, Mr Grégory DUBOURDIEU demeurant 17 rue de
la Rivière 94170 Le Perreux-Sur-Marne en
remplacement de Mr Aurélien BINDER démissionnaire.
Modification au RCS de Paris.
160349A – LES ECHOS
GALERIE LE FEUVRE
SARL au capital de 40 000 €
164 rue du Faubourg Saint Honoré –
75008 PARIS
RCS Paris 417 693 421
Le 16 mars 2018, les associés ont décidé
de changer la dénomination sociale qui
devient :
« LE FEUVRE & ROZE SARL ».
Mention sera faite au RCS de Paris.
160015A – LES ECHOS
SOPARIM
BOUWFONDS INVESTMENT
MANAGEMENT France SAS
SAS au capital de 1 €
Siège social : 6 avenue Franklin D.
Roosevelt, 75008 PARIS
501 706 063 RCS PARIS
Le 17/04/2018, l’associée unique, a décidé en application de l’article L. 223-42
du Code de commerce qu’il n’y avait pas
lieu à dissolution de la Société.
Société civile immobilière au capital
de 54881.65 euros
Siège social : 2, boulevard de Pershing
75017 PARIS
RCS PARIS 308393040
Le 19/04/2018, l’AGE a nommé Gérante, Isabelle NAMUROY épouse DUBUISSON demeurant 14 allée des Fougères 60260 LAMORLAYE en
remplacement de Aldo CARDOSO décédé. Modification au RCS de PARIS.
160029A – LES ECHOS
160548A – LES ECHOS
LYDD CONSULTING
SARL au capital de 1.430 €
9 rue du Fbg St. Antoine à PARIS (75011)
799.210.877. - RCS PARIS
Par AGE du 27/03/2018, les associés ont
décidé d’étendre l’objet social de la sté à
l’activité de formation professionnelle pour
adultes.
Modification au RCS de PARIS.
DISSOLUTIONS
160063A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 75 et 92
Le 12 avril 2018 l’associé unique de la Société "STARFACE", Société à Responsabilité Limitée, au Capital de 50.000 € et
dont le siège social se situe au 22 Rue
Molière (92120) MONTROUGE, immatriculée sous le numéro 821 746 393 au
R.C.S. de NANTERRE, a décidé de transférer le siège social au 59 Boulevard Exelmans (75016) PARIS, à compter du 1er
mai 2018.
Gérant : Monsieur Paul MARNEF demeurant 2 Avenue du 14 juillet 1325 CORROY
LE GRAND (Belgique).
Radiation au RCS de NANTERRE et réimmatriculation au RCS de PARIS.
12100598-90 – LE PUBLICATEUR LEGAL
My Press Agency
SARL au capital de 7.000 €
Siège social : 13, rue Amelot
75011 PARIS
530 573 294 RCS PARIS
Aux termes d’un PV d’AGE du
15/3/2018, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société à compter
du 15/3/2018 et sa mise en liquidation
amiable, nommé liquidateur avec les pouvoirs les plus étendus pour mener à bien
les opérations de liquidation David THOMAS, 26, bd Beaumarchais 75011 Paris,
jusqu’alors gérant. Le siège de liquidation
est fixé à l’adresse du siège social,
adresse où la correspondance devra être
envoyée et les actes et documents
concernant la liquidation devront être notifiés. Pour avis
160343A – LES ECHOS
160388A – LES ECHOS
iHealthLabs Europe
SAs au capital de €.624.000
Siège social : 36 rue de Ponthieu, 75008
Paris
792.514.341 RCS Paris
Le 09/04/2018 l’associé unique a modifié
l’objet social et en conséquence l’article 2
des statuts pour y ajouter en 2ème paragraphe : « - l’achat, la vente, l’importation,
l’exportation, la commercialisation et la
distribution de produits et de matériels
électroniques et/ou informatiques, et notamment mais non exclusivement de tablettes tactiles, de téléphones portables et
d’accessoires. »
VIEILEUROP
SARL au capital de 38622,00 €
78 AVENUE DE SUFFREN, 75015 PARIS
417597200 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
07/05/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 07/05/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. ANTOINE LE MALLIER, 118 AVENUE VICTOR HUGO, 75116 PARIS et fixé le siège
de liquidation et l’adresse de correspondance chez le liquidateur M. ANTOINE LE
MALLIER. Mention en sera faite au RCS
de Paris
12100968 – LE PUBLICATEUR LEGAL
MYBMYP, S.A.R.L. au capital de
1.000 €, sise 48, rue La Bruyère, 75009
PARIS, 814 865 382 RCS PARIS. Aux termes d’une décision de dissolution en date
du 30/4/2018, la société NOVARES,
S.A.R.L. au capital de 7.622,45 €, sise
9, rue Paul Escudier, 75009 Paris, 394
688 741 RCS PARIS, en sa qualité d’associé unique de la société MYBMYP, a décidé la dissolution anticipée de cette dernière. Conformément aux dispositions de
l’article 1844-5 alinéa 3 du Code civil et de
l’article 8 alinéa 2 du décret nº 78-704 du
3/7/1978, les créanciers de la société
MYBMYP peuvent faire opposition à la
dissolution dans un délai de trente jours à
compter de la publication du présent avis.
Ces oppositions doivent être présentées
devant le TC de Paris. Pour avis, le gérant.
12100598W – LE PUBLICATEUR LEGAL
My Press Agency
SARL au capital de 7.000 €
Siège social :
13, rue Amelot - 75011 PARIS
530 573 294 - R.C.S. PARIS
Aux termes d’un PV d’AGE du 15/3/2018,
les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société à compter du
15/3/2018 et sa mise en liquidation amiable, nommé liquidateur avec les pouvoirs
les plus étendus pour mener à bien les
opérations de liquidation : David THOMAS, 26, bd Beaumarchais 75011 Paris,
jusqu’alors gérant. Le siège de liquidation
est fixé à l’adresse du siège social,
adresse où la correspondance devra être
envoyée et les actes et documents
concernant la liquidation devront être notifiés. Pour avis
12100879W – LE PUBLICATEUR LEGAL
VAILOG PLESSIS
SARL au capital de 8.000 euros
Siège social : 20 rue Brunel 75017 Paris
538 386 442 RCS Paris
Aux termes d’une décision du 17 avril
2018, la société VAILOG S.R.L, société de
droit italien située Strada 3 Palazzo, B3
20090 Assago ( Italie ), immatriculée au
RCS Italien sous le numéro MI-1708432,
associé unique de la Société, a décidé la
dissolution anticipée de la Société sans
qu’il y ait lieu à liquidation.
Conformément aux dispositions de l’article 1844-5, alinéa 3 du code civil, les
créanciers de la société VAILOG PLESSIS peuvent former opposition à la dissolution dans un délai de trente jours à
compter de la présente publication devant
le Tribunal de commerce de Paris.
Pour avis
12100950W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CLIMADEF
SA au capital de 600.000 €
Siège social : 12 bis place Henri
Bergson - 75008 PARIS
672 022 779 RCS Paris
160514B – LES ECHOS
SALOMÉ PARIS
SARL Unipersonnelle au capital de
10000,00 €
57 rue Sedaine, 75011 Paris
818579880 RCS Paris
Par décision de L’Associé Unique en date
du 02/05/2018 il a été décidé de la dissolution anticipée de la société et sa mise en
liquidation amiable à compter du
02/05/2018, nommé en qualité de liquidateur Mme Emma Auzerais, 57 rue Sedaine, 75011 Paris et fixé le siège de liquidation et l’adresse de correspondance
chez le liquidateur Mme Emma Auzerais.
Mention en sera faite au RCS de Paris
Aux termes de l’assemblée générale mixte
en date du 12/04/2018, il a été décidé :
- de réduire le capital de 285.027 € pour
le ramener de 600.000 € à 314.973 €, puis
de 197.193 € pour le ramener de
314.973 € à 117.780 €,
- la dissolution anticipée de la société, de
ce fait les mandats de président et directeur général de Mr. Jean Bonnefont, et des
administrateurs ont pris fin,
- du maintien des fonctions de commissaire aux comptes titulaire, de la société
International Audit Company, et suppléant, de Mr. Daniel De Baurepaire,
- de nommer en qualité de liquidateur, la
société RG CONSEIL, SAS dont le siège
social est situé 9, square Alboni 75016 Paris, immatriculée au RCS de Paris sous le
nº 493 608 913,
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
6 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Le siège de la liquidation est fixé au siège
social.
12101003W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ONE DIGITAL
SAS à associé unique
au capital de 1.000 €
Siège social : 34 boulevard de Picpus
75012 Paris
819 643 339 RCS Paris
Aux termes d’une de l’associé unique du
4 mai 2018, la société WEBHELP USA
LLC, dont le siège social est situé au 2275
NE 187th Street/UNIT 506 AVENTURA,
FL 33180 US (Etats Unis d’Amérique) immatriculée sous l’identification
81-3569826, associée unique de la société ONE DIGITAL, a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du
4 mai 2018 sans qu’il y ait lieu à liquidation.
Conformément aux dispositions de l’article 1844-5, alinéa 3 du code civil, les
créanciers de la société ONE DIGITAL
peuvent former opposition à la dissolution
dans un délai de trente jours à compter de
la présente publication devant le Tribunal
de commerce de Paris.
Pour avis
12100945 – LA VIE JUDICIAIRE
SMART BUILDING, S.A.S. en liquidation au capital de 60.000 €, sise 14,rue
d’Edimbourg, 75008 PARIS, 803 607 621
RCS PARIS. Suivant délibération de
l’AGE du 26/3/2018, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de la société
à compter du 31/3/2018 et sa mise en liquidation. L’AG a nommé comme liquidateur M. Alexis BOSQUIER, 7, rue Victor
Hugo, 76420 Bois Guillaume Bihorel ; et
lui a conféré les pouvoirs les plus étendus
pour terminer les opérations sociales en
cours, réaliser l’actif et acquitter le passif.
Le siège de liquidation est fixé à 14, rue
d’Edimbourg, 75008 Paris. C’est l’adresse
de correspondance à laquelle les actes et
documents concernant la liquidation devront être notifiés. Le dépôt de la liquidation sera effectué au GTC de Paris. Pour
avis, le liquidateur.
153458A – LES ECHOS
GENLINK, SAS au capital de 500 €. Siège
social : 40 rue lauriston 75016 Paris.
830850988 RCS Paris. Le 31/03/18, les
associés ont approuvé les comptes de liquidation, déchargé le liquidateur de son
mandat et constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de
Paris.
153476A – LES ECHOS
Le 15.01.2018, l’age de la sas cto formation, capital 1500 €, 128 r de la boetie
75008 Paris, rcs Paris 828178822, décide
la dissolution anticipée de la société à
compter du 16.01.2018, est nommé liquidateur Bodgan Agape sis 139 av du marechal foch 93360 Neuilly Plaisance et fixe
le siège de la liquidation à l’adresse du
siège. Rcs Paris.
153479A – LES ECHOS
Le 31.01.2018, l’age de la sas cto formation, capital 1500 €, 128 r de la boetie
75008 Paris, rcs Paris 828178822, a approuvé les comptes de liquidation, a
donné quitus au liquidateur et a constaté
la clôture des opérations de liquidation à
compter du 31.01.2018. Rad Paris.
153794A – LES ECHOS
SCI DLLN, SCI au capital de
40000 €. Siège social : 64 rue de miromesnil 75008 Paris. 820787612 RCS Paris. Le 27/03/18, les associés ont approuvé les comptes de liquidation,
déchargé le liquidateur de son mandat et
constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de Paris.
154254A – LES ECHOS
Le 11.12.2017, l’associé unique de l’eurl
befib, 365 r vaugirard 75015 Paris, capital : 1000 €, rcs Paris 827816554, décide
de la dissolution anticipée de la société à
compter du 11.12.2017, est nommé liquidateur Sofiane Bekkouche sis 365 r vaugirard 75015 Paris, et fixe le siège de la
liquidation à cette même adresse. Rcs Paris.
154690A – LES ECHOS
HM CONSEILS ET SERVICES, SASU au
capital de 1000 €. Siège social : 29, rue
riquet 75019 Paris. 817653835 RCS PARIS. Le 09/04/18, l’associé unique a approuvé les comptes de liquidation, déchargé le liquidateur de son mandat et
constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de PARIS.
159280A – LES ECHOS
Le 31.03.2018, l’age de la sci ortelli ariano,
siège 17 r claude terrasse 75016 PARIS,
capital 1000 €, rcs Paris 483615761, a approuvé les comptes les comptes de la liquidation, a donné quitus au liquidateur et
a constaté la clôture de liquidation à
compter du 31.03.2018. Rad Paris.
160026A – LES ECHOS
TXKL. SAS au capital de 1.000 euros.
Siège social : 45, boulevard de la Chapelle
75010 Paris. RCS Paris 834 035 040.
Le 26/04/2018, l’AGE a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du
26/04/2018. Meriem CHABANI demeurant
45 boulevard de la Chapelle 75010 Paris
a été nommé liquidateur. Le siège de liquidation a été fixé au siège social. Modification au RCS de Paris.
160670A – LES ECHOS
SASU au capital de 1000 €
148 rue de l’Université Paris 75007
RCS Paris : 807603162
Par décision du 25 avril 2018, l’actionnaire
unique décide : - La dissolution anticipée
de la Société à compter du même jour ; De nommer en qualité de liquidateur Monsieur Chauvaux Pascal 12 rue de la closerie 78240 chambourcy - De fixer le siège
de liquidation au siège social. Par décision
du 26 avril 2018, l’actionnaire unique a : Approuvé les comptes définitifs de liquidation - Donné quitus au liquidateur et
constaté la clôture des opérations de liquidation à compter du 30 avril 2018. Dépôt
légal au GTC de Paris
SOCIETE EUROPEENNE DES
METIERS DE BOUCHE - SEMEB
SC au capital de 465.160 euros
Siège social : 2 Square Moncey 75009
PARIS
479 173 627 RCS Paris
Le 15/03/2018, l’AGO a approuvé les
comptes de liquidation, a donné quitus au
liquidateur et a constaté la clôture des
opérations de liquidation, à compter du
31/12/2017. Radiation au RCS de PARIS.
160367A – LES ECHOS
ECGP
SARL au capital 800 euros
Siège social : 75 boulevard Haussmann
75010 PARIS
824 625 578 RCS PARIS
L’AGE du 06.04.2018 a décidé la dissolution anticipée de la Société à compter de
ce jour et sa mise en liquidation amiable
sous le régime conventionnel dans les
conditions prévues par les statuts et les
délibérations de ladite assemblée.
Elle a nommé comme liquidateur : Monsieur Lionel GENTILI sis 1 allée Beausoleil à MOUGINS (06250), pour toute la durée de la liquidation, avec les pouvoirs les
plus étendus tels que déterminés par la loi
et les statuts pour procéder aux opérations de liquidation, réaliser l’actif, acquitter le passif, et l’a autorisé à continuer les
affaires en cours et à en engager de nouvelles pour les besoins de la liquidation.
Le siège de la liquidation est fixé C/O ESSOR PREMIUM HOLDING sise 1770
route de Grasse à ANTIBES (06600).
C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
Les actes et pièces relatifs à la liquidation
seront déposés au Greffe du Tribunal de
commerce de PARIS, en annexe au Registre du commerce et des sociétés. Pour
avis – Le Liquidateur
160383A – LES ECHOS
160622A – LES ECHOS
SWSM, EURL au capital de 1 €. Siège social : 156 avenue de versailles 75016 Paris. 824995633 RCS Paris. Le 30/12/17,
l’associé unique a approuvé les comptes
de liquidation, déchargé le liquidateur de
son mandat et constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS
de Paris.
FUSION
160264A – LES ECHOS
154548A – LES ECHOS
154507A – LES ECHOS
« MAC INDUSTRY TRANSPORT ».
S.A.S. au capital de 1 500,00 Euros. Siège
social : 14 RUE BERNARD DIMEY. 75018
PARIS. R.C.S : 827 644 527 PARIS. DISSOLUTION. Le 31/01/2018, l’Assemblée
générale a décidé la dissolution anticipée
de la société. Il a été. nommé Monsieur
MAMADOU MACALOU, demeurant au 14
RUE BERNARD DIMEY-. 75018 PARIS,
en qualité de Liquidateur et lui a été
conféré les pouvoirs les plus étendus
pour. terminer les opérations sociales en
cours, réaliser l’actif et acquitter le passif.
Le siège de la. dissolution et liquidation
est fixé au 14 RUE BERNARD DIMEY75018 PARIS. C’est à cette adresse que
la correspondance devra être envoyée et
que les actes et documents. concernant la
liquidation doivent être notifiés. Mention
sera faite au RCS de PARIS.
« MAC INDUSTRY TRANSPORT ».
S.A.S. au capital de 1 500,00 Euros. Siège
social : 14 Rue Bernard Dimey. 75018 PARIS. R.C.S : 827 644 527 PARIS. CLÔTURE DE LIQUIDATION. Par l’Assemblée générale extraordinaire du
31/01/2018, les associés ont approuvés
les. comptes définitifs de liquidation au
31/01/2018, donnés quitus au liquidateur
pour sa gestion,. l’ont déchargé de son
mandat et constate la clôture de la liquidation. Les comptes des liquidateurs ont
été déposés au greffe du tribunal de
commerce de PARIS. Mention sera faite
au RCS de PARIS.
ip conseil, EURL au capital de
100 €. Siège social : 37 bd murat 75016
Par is. 821 1237 00 RCS Pa ris . Le
15/11/16, l’associé unique a approuvé les
comptes de liquidation, déchargé le liquidateur de son mandat et constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de Paris.
SOCIETE A B C 27, SARL au capital de
7622,45 €. Siège social : 27 rue david
d’angers 75019 Paris. 393444682 RCS
PARIS. Le 31/12/17, les associés ont approuvé les comptes de liquidation, déchargé le liquidateur de son mandat et
constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de PARIS.
160669A – LES ECHOS
TWM Consulting
LOVISOR
Société par actions simplifiée au capital de
10.200 euros
Siège social : 67, Rue de Clichy à PARIS
(75009)
539 833 467 RCS PARIS
Les associés, par AGE du 17/11/2017, ont
décidé la dissolution anticipée de la société, à compter du même jour et sa mise
en liquidation amiable sous le régime
conventionnel en conformité des dispositions statutaires et légales. Ladite assemblée a nommé en qualité de liquidateur, à
compter du 17/11/2017, M. Xavier CAZARD demeurant 67, rue de Clichy à Paris
(75009), et lui a conféré les pouvoirs les
plus étendus pour terminer les opérations
sociales en cours, réaliser l’actif, acquitter
le passif, et a mis fin à compter de ce
même jour à son mandat de président de
la société. Le siège de la liquidation est
fixé au siège social de la société, auquel
la correspondance devra être envoyée, et
où les actes et documents concernant la
liquidation devront être notifiés. Le dépôt
des actes et pièces relatifs à la liquidation
sera effectué au GTC de Paris.
154502A – LES ECHOS
Par décision du 03/05/2018, les associés
ont approuvé le compte définitif de liquidation, déchargé M Jean-François PEN
de son mandat de liquidateur, donné à ce
dernier quitus de sa gestion et constaté la
clôture de la liquidation à compter du jour
de ladite assemblée.
Les comptes de liquidation seront déposés au greffe du Tribunal de commerce de
Paris en annexe au Registre du commerce
et des sociétés.
Pour avis
Le Liquidateur
160210A – LES ECHOS
154255A – LES ECHOS
Le 12.12.2017, l’associé unique de l’eurl
befib, 365 r vaugirard 75015 Paris, capital : 1000 €, rcs Paris 827816554, a approuvé les comptes de liquidation, a
donné quitus au liquidateur et a constaté
la clôture des opérations de liquidation à
compter du 30.11.2017. Rad Paris.
Vendredi 11 mai 2018 Les Echos Sociétés
GENERADS
Société à Responsabilité Limitée
au capital de 110 000 euros
Siège social : 1 Rue des Pyramides
75001 – PARIS
512 106 949 R.C.S Paris
12100981 – LA VIE JUDICIAIRE
PHOEBUS CONSEIL, S.A.S. en liquidation au capital de 100.000 €, sise
22, rue de Madrid, 75008 PARIS, 794 134
957 RCS PARIS. Aux termes d’une délibération en date du 19/2/2018, l’AGE a décidé la dissolution anticipée de la société
à compter de ce jour et sa mise en liquidation amiable sous le régime conventionnel dans les conditions prévues par les
statuts et les délibérations de ladite assemblée, a nommé comme liquidateur
Frédéric OBLED, 12, rue du 18 Juin 1940,
02100 Omissy, pour toute la durée de la
liquidation, avec les pouvoirs les plus
étendus tels que déterminés par la loi et
les statuts pour procéder aux opérations
de liquidation, réaliser l’actif, acquitter le
passif, et l’a autorisé à continuer les affaires en cours et à en engager de nouvelles
pour les besoins de la liquidation. Le siège
de la liquidation est fixé au 22, rue de Madrid, 75008 PARIS C’est l’adresse de correspondance à laquelle les actes et documents concernant la liquidation devront
être notifiés. L’AG a mis fin aux fonctions
de CAC de M. Michel BERNARD, titulaire
et la société ROFFE ET ASSOCIES, suppléante, et ce à compter du jour de la dissolution. Le dépôt de la liquidation seront
déposés au GTC de Paris en annexe au
RCS. Pour avis. Le liquidateur.
DIVERS
159914B – LES ECHOS
Additif à l’annonce parue dans Les Echos
(Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire),
le 24/04/2018, concernant la société CABINET NAMGYAL-LAMA & CHAIX, lire Il
fallait ajouter : PERSONNE AYANT LE
POUVOIR D’ENGAGER A TITRE HABITUEL LA SOCIETE : MME NAMGYALLAMA KUNSANG DEMEURANT AU 7
SQUARE DUNOIS 75013 PARIS
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des publications légales, à l’adresse du
Fonds cédé pour la validité et auprès de
Maître Philippe Delecluse, AARPI ALDHEA, 20 avenue Franklin Delano Roosevelt, pour la correspondance.
Pour avis.
160486A – LES ECHOS
SUSHI ONE
SAS au capital de 8 000 euros
Siège : 28, Avenue Félix Viallet
38000 GRENOBLE
RCS GRENOBLE 518 035 233
Suivant acte SSP du 30/04/2018 enregistré au Service Départemental des Impôts
de Paris St-Hyacinthe le 04/05/2018, dossier 2018/24324 réf. 2018A10079, la Société KAEDE, SARL au capital de
7.622,45 €, 22-22bis, rue de la Verrerie à
75004 Paris, RCS PARIS 397 644 360,
représentée par sa gérante, a cédé à la
société SUSHI ONE, SAS au capital de
8.000 €, 28, avenue Félix Viallet à 38000
GRENOBLE, RCS GRENOBLE
518 035 233,représentée par son Président, un fonds de commerce de Restaurant, Café-bar, Traiteur, Plats cuisinés à
emporter exploité au 22-22bis, rue de la
Verrerie à Paris 4ème moyennant le prix
principal de 500.000 €. L’entrée en jouissance a été fixée au 30/04/2018.
Les oppositions seront reçues dans les dix
jours de la dernière en date des publicités
légales, pour la validité au fonds cédé et
la correspondance chez Maître Nicolas
MARGUERAT, Avocat, 5, rue Edouard
Fournier à PARIS 16ème.
L’AGE du 07/05/2018 a décidé de :
-Modifier la dénomination et d’adopter
comme nouvelle dénomination AO YAMA
MARAIS,
-Transférer le siège au 22-22bis, rue de la
Verrerie à Paris 4ème.
Président : Monsieur Heng JIANG demeurant 3, Place Jean ROSTANG 75019 PARIS. En conséquence, elle sera immatriculée au RCS de PARIS et elle sera radiée
au RCS de GRENOBLE
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
12100931W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP en date du 19 avril 2018 à
Paris,
Enregistré au SIE de Paris Saint-Hyacinthe le 07/05/2018, sous les références
Dossier 2018 24 564 Référence 2018 A
10180
La société PAN PAN, SARL au capital de
6.000 euros dont le siège social est situé
55 rue de Paradis 75010 Paris, immatriculée au RCS de Paris sous le numéro
822 065 363
a cédé à :
La société TOUNSIA, SAS au capital de
5.000 euros dont le siège social est situé
55 rue de Paradis 75010 Paris, immatriculée au RCS de Paris sous le numéro
838 115 590
LE FONDS DE COMMERCE de restauration traditionnelle, sis et exploité 55 rue de
Paradis 75010 Paris, moyennant le prix de
85.000 euros.
L’entrée en jouissance a été fixée au 19
avril 2018.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
AVIS DIVERS
CRÉANCES
SALARIALES
12100989 – LA VIE JUDICIAIRE
ANTA
S.A.R.L. au capital de 50.000 €
499 670 669 RCS PARIS
(2010 B 12593)
Nº greffe : 201301947
L’ensemble des relevés des créances
résultant d’un contrat de travail conclu
avec l’établissement de l’entreprise cidessus désignée, 6, rue Dombasle, 75015
PARIS, a été déposé au greffe du tribunal
de commerce de Paris par Maître YANGTING, mandataire liquidateur, demeurant
11, boulevard de Sébastopol, 75001 PARIS, conformément aux dispositions de
l’article L.643-9 du Code de commerce.
Les salariés dont la créance ne figure
pas en tout ou partie sur le relevé peuvent
saisir à peine de forclusion le conseil de
prud’hommes dans un délai de deux mois
à compter de la présente parution.
12100991 – LA VIE JUDICIAIRE
UNIQUE GÉRANCE
159880B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous-seing privé en
date du 30/04/2018 il a été mis fin à la
location gérance, consentie par acte SSP
à PARIS en date du 23/03/2018, pour une
durée de 1 AN renouvelable par tacite reconduction, entre :
la société Agapel taxis, SARL au capital
de 22080 €, immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 325731339, domiciliée
48 rue sarrette, 75685 paris cedex 14 représentée par Raphael Pardal,
au profit de
M. Pascal Antunes, 61 AVENUE D’ALFORTVILLE, 94600 CHOISY LE ROI portant sur un fonds de commerce de : AUTORISATION DE STATIONNEMENT
8469 ET VÉHICULE ÉQUIPÉ TAXI sis et
exploité au 48 RUE SARRETTE, 75685
PARIS CEDEX 14
Pour unique insertion
160428B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous-seing privé en
date du 25/04/2018 enregistré le
25/04/2018 au Service des Impôts des Entreprises de PARIS, bordereau numéro
201823009, case numéro 09490,
la société SARL EMTAMA, au capital de
10000 €, immatriculée au RCS de PARIS
sous le numéro 672045879, domiciliée 44
BIS QUAI DE LA LOIRE 75019 PARIS représentée par EMILIE SABY,
a donné en location gérance à
la société SASU MARZHOLDING, au capital de 100 €, immatriculée au RCS de
PARIS sous le numéro 791313653, domiciliée 81 RUE REAUMUR 75002 PARIS
représentée par OLIVIER MARZETTO,
un fonds de commerce de
DEPOT DE PAINS PATISSERIE CAFETERIA situé 44 BIS QUAI DE LA LOIRE,
75019 PARIS, à compter du 01/05/2018
jusqu’au 30/04/2019
Le contrat est renouvelable par tacite reconduction d’une période de 12 mois
Pour unique insertion
159610A – LES ECHOS
Rectificatif à l’insertion parue le
15/03/2018 dans le journal les échos (75)
concernant la SAS CERITEC, l’annonce
comporte l’erreur suivante : au lieu de :
"changer la dénomination sociale comme
suit : ABAQUE PARIS à compter du
01/01/2018." Il fallait lire : "changer la dénomination sociale comme suit : GROUPE
ABAQUE PARIS AUDIT ET CONSEIL à
compter du 01/01/2018."
La Société ITALIE MARKET, société à
responsabilité limitée au capital de
8.000 € ayant son siège social 30 avenue
d’Italie, 75013 Paris, immatriculée au registre du commerce et des sociétés de
PARIS sous le numéro 834.146.045.
Un fonds de commerce de type supermarché sis et exploité 30, avenue d’Italie,
Centre Commercial Italie 2, 75013 PARIS,
sous l’enseigne CARREFOUR MARKET
Le présent contrat est consenti pour une
durée d’une année à compter du 4 mai
2018 pour se terminer le 3 Mai 2019.
A l’expiration de la période initiale, le
contrat se reconduira tacitement pour une
période indéterminée.
160572B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous-seing privé en
date du 26/12/2017 enregistré le
13/04/2018 au Service des Impôts des Entreprises de PARIS, bordereau numéro
201821016, case numéro 08563,
la société SARL ALV, au capital de
8000 €, immatriculée au RCS de PARIS
sous le numéro 352715981, domiciliée 4
RUE DE MONTHOLON 75009 PARIS représentée par ALVES ANTONIO,
a donné en location gérance à
la société AGAR TRANSPORT, SASU au
capital de 5000 €, immatriculée au RCS
de PARIS sous le numéro 834080657, domiciliée 2. ALLEE VALENTIN ABEILLE
75018 PARIS représentée par AGAR
LOTFI,
un fonds de commerce de
TAXI PARISEIN CONSTITUE DE L’AUTORISATION DE ST 6676 DELIVREE
PAR LE PREFET DE POLICE LE
05/01/1990 VEHICULE EQUIPE TAXI EXPLOITE EN ZONE TAXI PARISIEN RATTACHE AU SIEGE DE LA SOCIETE situé
4. RUE DE MONTHOLON, 75009 PARIS,
à compter du 01/01/2018 jusqu’au
31/12/2018
Le contrat est renouvelable par tacite reconduction d’une période de 12 mois
Pour unique insertion
12100887W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant un acte sous seing privé en date
du 26 avril 2018
La Société C.S.F., société par actions simplifiée au capital de 100.347.710 € ayant
son siège social ZI, Route de Paris, 14120
Mondeville, immatriculée au registre du
commerce et des sociétés de CAEN sous
le numéro 440.283.752.
a donné en location gérance à
GROUPE SLEDIM
S.A.R.L. au capital de 150.000 €
504 905 357 RCS PARIS
Nº greffe : 15/02081
L’ensemble des relevés des créances
résultant d’un contrat de travail conclu
avec l’établissement de l’entreprise cidessus désignée, 34, avenue des
Champs-Elysées, 75008 PARIS, a été déposé au greffe du tribunal de commerce
de Paris par Maître MONTRAVERS, mandataire liquidateur, demeurant 11, boulevard de Sébastopol, 75001 PARIS,
conformément aux dispositions de l’article
L.643-9 du Code de commerce.
Les salariés dont la créance ne figure
pas en tout ou partie sur le relevé peuvent
saisir à peine de forclusion le conseil de
prud’hommes dans un délai de deux mois
à compter de la présente parution.
DIVERS
CONVOCATIONS
12100533 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOGEMAC HABITAT
S.A. d’habitations à loyer modéré
au capital de 42.688.416 €
Siège social :
1, quai de Grenelle-CS 21598
75732 PARIS Cedex 15
775 708 647 RCS PARIS
Mesdames et Messieurs les actionnaires sont convoqués dans les locaux de la
société, 1, quai de Grenelle-CS
21598-75732 PARIS Cedex 15, en assemblée générale ordinaire et extraordinaire le mardi 29 mai 2018 à 14 heures.
Ordre du jour :
A titre ordinaire :
- Présentation du rapport sur le gouvernement d’entreprise du Conseil d’administration à l’Assemblée.
- Présentation du rapport de gestion du
Conseil d’administration à l’Assemblée.
- Présentation des comptes et opérations de l’exercice 2017.
- Rapport des Commissaires aux
comptes
- Approbation des résolutions :
* approbation des comptes et opérations de l’exercice-quitus aux administrateurs.
* approbation des conventions réglementées visées à l’article L225-38 du
Code de commerce.
* Affectation du résultat.
* Ratification des cooptations de nouveaux administrateurs.
* Pouvoirs en vue des formalités.
* Nomination et renouvellements d’administrateurs.
A titre extraordinaire :
- Approbation du principe et des modalités de la fusion-absorption de la Société
Maisons Saines-Air et Lumière au profit de
la société SOGEMAC HABITAT.
- Constatation de la réalisation définitive
de la fusion et de la dissolution sans liquidation de la Société Maisons Saines-Air et
Lumière.
- Pouvoirs à conférer à Hugues Cadet
à l’effet de signer la déclaration de régularité et de conformité.
- Adoption des nouveaux statuts de la
société.
Les actionnaires qui ne pourraient pas
assister à cette assemblée ont la possibilité de voter par correspondance ou par
procuration. Les formulaires de vote par
procuration ou par correspondance sont à
la disposition de tout actionnaire qui en
fera la demande au siège social. Ces votes devront parvenir au siège social de la
société au plus tard 48 heures avant l’assemblée générale.
12100557 – LE PUBLICATEUR LEGAL
MAISONS SAINES
AIR ET LUMIERE
S.A. au capital de 854.000 €
Siège social :
1, quai de Grenelle-CS 21598
75732 PARIS Cedex 15
552 127 839 RCS PARIS
Mesdames et Messieurs les actionnaires sont convoqués dans les locaux de la
société, 1, quai de Grenelle-CS
21598-75732 PARIS Cedex 15, en assemblée générale ordinaire et extraordinaire le mardi 29 mai 2018 à 11 heures.
Ordre du jour :
A titre ordinaire :
- Présentation du rapport sur le gouvernement d’entreprise du Conseil d’administration à l’Assemblée.
- Présentation du rapport de gestion du
Conseil d’administration à l’Assemblée.
- Présentation des comptes et opérations de l’exercice 2017.
- Rapport des Commissaires aux
comptes
- Approbation des résolutions :
* approbation des comptes et opérations de l’exercice-quitus aux administrateurs.
* approbation des conventions réglementées visées à l’article L225-38 du
Code de commerce.
* Affectation du résultat.
* Ratification de la cooptation d’un administrateur.
* Pouvoirs en vue des formalités.
A titre extraordinaire :
- Approbation du principe et des modalités de la fusion-absorption de la Société
Maisons Saines-Air et Lumière au profit de
la société SOGEMAC HABITAT.
- Constatation de la réalisation définitive
de la fusion et de la dissolution sans liquidation de la société.
- Pouvoirs à conférer à Hugues Cadet
à l’effet de signer la déclaration de régularité et de conformité.
Les actionnaires qui ne pourraient pas
assister à cette assemblée ont la possibilité de voter par correspondance ou par
procuration. Les formulaires de vote par
procuration ou par correspondance sont à
la disposition de tout actionnaire qui en
fera la demande au siège social. Ces votes devront parvenir au siège social de la
société au plus tard 48 heures avant l’assemblée générale.
12100558 – LE PUBLICATEUR LEGAL
ACTIONSOCIALEIMMOBILIERE
S.A. au capital de 854.000 €
Siège social :
1, quai de Grenelle-CS 21598
75732 PARIS Cedex 15
582 084 612 RCS PARIS
Mesdames et Messieurs les actionnaires sont convoqués dans les locaux de la
société, 1, quai de Grenelle-CS
21598-75732 PARIS Cedex 15, en assemblée générale ordinaire le mardi
29 mai 2018 à 9 h 30.
Ordre du jour :
- Présentation du rapport sur le gouvernement d’entreprise du Conseil d’administration à l’Assemblée.
- Présentation du rapport de gestion du
Conseil d’administration à l’Assemblée.
- Présentation des comptes et opérations de l’exercice 2017.
- Rapport des Commissaires aux
comptes
- Approbation des résolutions :
* approbation des comptes et opérations de l’exercice-quitus aux administrateurs.
* approbation des conventions réglementées visées à l’article L225-38 du
Code de commerce.
* Affectation du résultat.
* Ratification des cooptations de nouveaux administrateurs.
* Pouvoirs en vue des formalités.
Les actionnaires qui ne pourraient pas
assister à cette assemblée ont la possibilité de voter par correspondance ou par
procuration. Les formulaires de vote par
procuration ou par correspondance sont à
la disposition de tout actionnaire qui en
fera la demande au siège social. Ces votes devront parvenir au siège social de la
société au plus tard 48 heures avant l’assemblée générale.
12100873 – LE PUBLICATEUR LEGAL
VOYAGEURS DU MONDE
Société anonyme
au capital de 3.691.510 €
Siège social :
55, rue Sainte Anne - 75002 Paris
315 459 016 RCS PARIS
AVIS DE CONVOCATION
A L’ASSEMBLEE GENERALE MIXTE
Mesdames et Messieurs, les actionnaires de la société Voyageurs du Monde
sont convoqués le Mercredi 30 mai 2018
à 16 heures au 55 rue Sainte Anne 75002 Paris (5ème étage) en Assemblée
Générale Mixte (Ordinaire Annuelle et Extraordinaire) à l’effet de délibérer sur l’ordre du jour et les projets de résolutions
suivants :
De la compétence de l’assemblée générale ordinaire :
- Rapport de gestion du Conseil d’administration (comptes sociaux et consolidés de l’exercice clos le 31 décembre
2017) incluant le rapport sur le gouvernement d’entreprise,
- Rapports spéciaux du Conseil d’administration sur les options de souscription
ou d’achat d’actions et sur les attributions
gratuites d’actions,
- Rapports des Commissaires aux
Comptes sur les comptes sociaux et
consolidés de l’exercice clos le 31 décembre 2017,
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 7
Vendredi 11 mai 2018 Les Echos Sociétés
- Rapport spécial des Commissaires
aux Comptes sur les conventions visées
à l’article L.225-38 du Code de commerce,
- Approbation des comptes sociaux clos
le 31 décembre 2017 et des opérations de
l’exercice ; approbation des charges non
déductibles fiscalement, (première résolution)
- Approbation des comptes consolidés
clos le 31 décembre 2017, (deuxième
résolution)
- Quitus aux administrateurs et décharge aux Commissaires aux Comptes,
(troisième résolution)
- Affectation du résultat de l’exercice
clos le 31 décembre 2017, (quatrième
résolution)
- Approbation des conventions réglementées visées à l’article L.225-38 du
Code de commerce, (cinquième
résolution)
- Fixation des jetons de présence alloués au Conseil d’administration,
(sixième résolution)
- Renouvellement du mandat de trois
administrateurs (Messieurs Jean-François
RIAL, Loïc MINVIELLE et Frédéric MOULIN), (septième à neuvième résolutions)
- Nomination de Monsieur Gérard BREMOND en qualité d’administrateur indépendant, (dixième résolution)
- Changement de représentant permanent de la société Montefiore Investment
S.A.S., en qualité de censeur : désignation de Madame Téodora ALAVOIDOV,
(onzième résolution)
- Délégation de compétence à accorder
au Conseil d’administration en vue de permettre à la Société d’opérer un programme de rachat de ses propres actions,
en application de l’article L.225-209 du
Code de Commerce,
(douzième résolution)
- Pouvoirs pour l’accomplissement des
formalités légales, (treizième résolution)
De la compétence de l’assemblée générale extraordinaire :
- Rapport spécial des Commissaires
aux comptes sur un projet d’augmentation
de capital réservée aux salariés,
- Délégation de pouvoirs à consentir au
Conseil d’administration en vue de permettre la réduction de capital par annulation des actions acquises par la Société
dans le cadre d’un programme de rachat
de ses propres actions, en application de
l’article L.225-209 du Code de commerce,
(quatorzième résolution)
- Délégation de compétence à consentir
au Conseil d’administration en vue de permettre la réalisation d’une augmentation
de capital réservée aux salariés (avec
suppression du droit préférentiel de souscription des actionnaires), dans les conditions prévues aux articles L.3332-18 à
L.3332-24 du Code du travail, en application des dispositions de l’article
L.225-129-6 alinéa 2 du Code de
commerce, (quinzième résolution)
- Pouvoirs pour l’accomplissement des
formalités légales. (seizième résolution)
Tout actionnaire, quel que soit le nombre d’actions qu’il possède, peut participer
à l’Assemblée.
Pour avoir le droit d’assister ou de se
faire représenter à l’Assemblée, les actionnaires devront justifier de cette qualité
par l’enregistrement comptable de leurs
actions Voyageurs du Monde à leur nom
(ou à celui de l’intermédiaire inscrit pour
leur compte s’ils n’ont pas leur domicile
sur le territoire français) au deuxième jour
ouvré précédant l’Assemblée Générale à
zéro heure (heure de Paris), soit le 28 mai
2018 à zéro heure (heure de Paris) :
- dans les comptes de titres nominatifs
tenus pour Voyageurs du Monde S.A. par
son mandataire, Société Générale - Service Assemblées - SGSS/SBO/CIS/ISS/
GMS - CS 30812 - 44308 NANTES Cedex
3 OU
- dans les comptes de titres au porteur
tenus par l’intermédiaire financier (banque, établissement financier, société de
bourse) chez lequel leurs titres sont inscrits en compte.
Pour faciliter l’accès de l’actionnaire à
l’Assemblée Générale, il lui est recommandé de se munir préalablement à la
réunion, d’une carte d’admission qu’il
pourra obtenir de la manière suivante :
- l’actionnaire au nominatif devra adresser sa demande à la Société Générale en
renvoyant le formulaire unique dûment
rempli et signé à l’aide de l’enveloppe de
réponse pré-payée jointe à la convocation
reçue par courrier postal ;
- l’actionnaire au porteur devra demander à son intermédiaire financier une attestation justifiant de sa qualité d’actionnaire à la date de la demande.
L’intermédiaire se chargera alors de transmettre cette attestation à la Société Générale - Service Assemblées qui fera parvenir à l’actionnaire une carte
d’admission. Une attestation de participation est délivrée par l’intermédiaire financier à l’actionnaire souhaitant participer
physiquement à l’assemblée et qui n’a pas
reçu sa carte d’admission le deuxième jour
ouvré précédant la date de l’Assemblée
Générale, soit le 28 mai 2018 à zéro heure
(heure de Paris).
Le jour de l’Assemblée, tout actionnaire
devra justifier de sa qualité et de son identité lors des formalités d’enregistrement.
L’actionnaire ne pouvant être présent à
l’Assemblée Générale peut exprimer son
vote soit en se faisant représenter par un
autre actionnaire ou par son conjoint ou
par le partenaire avec lequel il a conclu un
pacte civil de solidarité, soit en votant par
correspondance, soit en donnant pouvoir
au Président.
Toute demande de formulaire de vote
par correspondance ou par procuration
devra, pour être traitée, avoir été reçue par
Société Générale - Service Assemblées
- SGSS/SBO/CIS/ISS/GMS - CS 30812 44308 NANTES Cedex 3, six jours au
moins avant la date de l’Assemblée.
Ce formulaire dûment rempli devra parvenir à la Société Générale (adresse cidessus), au moins trois jours calendaires
avant la date de l’Assemblée.
L’attestation de participation ainsi que
le formulaire de vote par correspondance
ou par procuration des actionnaires au
porteur devront être adressés par les intermédiaires à l’adresse de la Société Générale à Nantes mentionnée ci-dessus.
Il est précisé que :
- Tout actionnaire ayant exprimé son
vote, demandé sa carte d’admission ou
sollicité une attestation de participation
(article R.225-85 du Code de commerce)
ne peut plus choisir un autre mode de participation. Tout actionnaire conserve la
possibilité de céder tout ou partie de ses
actions. Cependant, si le transfert de propriété intervient avant le deuxième jour ouvré précédant l’Assemblée à zéro heure,
heure de Paris, la Société invalide ou modifie en conséquence, selon le cas, le vote
exprimé à distance, le pouvoir, la carte
d’admission ou l’attestation de participation. A cette fin, l’intermédiaire habilité teneur de compte notifie le transfert de propriété à la Société ou à son mandataire et
lui transmet les informations nécessaires.
Aucun transfert de propriété ni aucune
opération réalisé après cette date, quel
que soit le moyen utilisé, n’est notifié par
l’intermédiaire habilité ou pris en considération par la Société, nonobstant toute
convention contraire.
- Les demandes d’inscription de points
ou de projets de résolutions à l’ordre du
jour par les actionnaires remplissant les
conditions prévues à l’article R.225-71 du
Code de commerce doivent, conformément aux dispositions légales, être envoyées au siège social de Voyageurs du
Monde S.A. - 55 rue Sainte Anne - 75002
Paris, par lettre recommandée avec accusé de réception vingt-cinq jours au
moins avant la date de l’Assemblée. Les
demandes doivent être accompagnées
d’une attestation d’inscription en compte.
L’examen des points ou des projets de résolutions est subordonné à la transmission, par les auteurs de la demande, d’une
nouvelle attestation justifiant de l’enregistrement comptable des titres dans les mêmes comptes au deuxième jour ouvré
avant la date de l’Assemblée Générale.
Aucun site, tel que visé à l’article
R.225-61 du Code de commerce, ne sera
aménagé aux fins de participation et de
vote par visioconférence ou par moyen de
télécommunication, ces modalités n’ayant
pas été retenues pour la réunion de l’Assemblée Générale. Les actionnaires pourront se faire envoyer et/ou se procurer les
documents prévus à l’article R.225-83 du
Code de commerce au siège social de
Voyageurs du Monde - 55 rue Sainte Anne
- 75002 Paris (Direction juridique) et sur le
site www.voyageursdumonde.com, page
d’accueil sous la rubrique : Relations investisseurs / Rapport activités / Assemblées générales. Les documents prévus à
l’article R.225-81 du Code de commerce
sont à solliciter auprès de la Société Générale - Service Assemblées, étant précisé que les actionnaires propriétaires de
titres au porteur pourront également se les
procurer le cas échéant auprès de leur intermédiaire financier.
12100883W – LE PUBLICATEUR LEGAL
TRAVEL TECHNOLOGY INTERACTIVE
SA à directoire et conseil de surveillance
Au capital de : 1.543.454,08 €
Siège social : 11 rue du Colisée
75008 PARIS
480 040 880 RCS PARIS
MM. les actionnaires sont informés qu’ils
sont convoqués en Assemblée Générale
Ordinaire Annuelle et Extraordinaire le 28
mai 2018 à 10h, au siège social, à l’effet
de délibérer sur l’ordre du jour suivant :
A TITRE ORDINAIRE :
-lecture du rapport de gestion du directoire
sur les comptes sociaux et sur les
comptes consolidés et du rapport du
conseil de surveillance sur le gouvernement d’entreprise ;
-lecture des rapports du commissaire aux
comptes sur les comptes sociaux et sur
les comptes consolidés ;
- approbation des comptes sociaux de
l’exercice clos au 31 décembre 2017 ;
- approbation des comptes consolidés de
l’exercice clos au 31 décembre 2017 ;
- quitus aux membres du directoire et du
conseil de surveillance ;
- affectation du résultat ;
- lecture du rapport spécial du commissaire aux comptes sur les conventions visées à l’article L.225-86 du Code de
commerce et prise d’acte de l’absence de
conventions réglementées ;
- ratification de la nomination du nouveau
membre du conseil de surveillance ;
A TITRE EXTRAORDINAIRE :
- lecture des rapports du directoire et du
commissaire aux comptes à l’assemblée
générale extraordinaire ;
- autorisation à donner au directoire à l’effet de procéder à l’achat d’actions de la
société ;
- délégation de compétence au directoire
à l’effet d’augmenter le capital social par
émission d’actions ou de valeurs mobilières donnant accès au capital réservée à
la catégorie suivante : investisseurs et organismes de placement collectif ;
- délégation de compétence au directoire
à l’effet d’augmenter le capital social par
émission d’actions ou de valeurs mobilières donnant accès au capital réservée à
la société EUROFINANCE TRAVEL ;
- délégation de compétence au directoire
à l’effet d’augmenter le capital social par
émission d’actions ou de valeurs mobilières donnant accès au capital réservée à
la catégorie suivante : mandataires sociaux de la société et toute société, dont
ceux-ci détiendraient directement ou indirectement, seuls ou conjointement avec
leurs conjoints, descendants ou ascendants, la majorité du capital ;
- délégation de compétence au directoire
à l’effet d’augmenter le capital social par
émission d’actions ou de valeurs mobilières donnant accès au capital réservée à
la catégorie suivante : partenaires industriels de la société ;
- délégation de pouvoirs au directoire à
l’effet d’augmenter le capital social par
émission d’actions ou de valeurs mobilières donnant accès au capital réservée aux
salari és con formém en t à l’arti cle
L125-129-6 du Code de Commerce ;
- autorisation au directoire à l’effet de réduire le capital social par annulation d’actions auto-détenues par la société ;
- questions diverses ;
- pouvoir.
Tout actionnaire a le droit d’assister aux
assemblées générales et de participer aux
délibérations personnellement ou par
mandataire ou en votant par correspondance.
Tout actionnaire peut demander par écrit
à la société de lui adresser, le cas échéant
par voie électronique, le formulaire unique
de vote par correspondance ou par procuration, tenu à la disposition des actionnaires au siège social. Cette demande doit
être déposée ou parvenue au siège social
au plus tard six jours avant la date.
Les questions écrites sont envoyées, au
plus tard le quatrième jour ouvré précédant la date de l’assemblée générale, au
siège social par LRAR adressée au président du directoire ou par courrier électro-
nique à l’adresse suivante : pa@ttinteractive.com.
A compter de la présente convocation,
tout actionnaire a le droit de prendre
connaissance, au siège social, du texte intégral des documents destinés à être présentés à l’assemblée conformément, notamment, aux articles L225-115 et
R225-83 du Code de commerce.
Pour votre complète information, nous
vous rappelons que les rapports du directoire, du conseil de surveillance et du
commissaire aux comptes ainsi que les
comptes annuels et les comptes consolidés sont accessibles sur le site internet de
TTI : http ://www.ttinteractive.com/
Siège social : 47 GRANDE RUE, 78910
ORGERUS Capital : 1000 € Gérant :
Mme Marie-Claire GUEDEL, 47 Grande
Rue, 78910 ORGERUS Cessions de
parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un Associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des Associés réunis en Assemblée Générale Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Versailles
160595B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
02/05/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
78 • YVELINES
SOCIETES
CONSTITUTIONS
159842B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
02/05/2018 il a été constitué une SCI nommée :
MYL’S
Objet social : La location de tous biens
mobiliers et immobiliers L’acquisition de
tous biens mobiliers et immobiliers.
Siège social : 20, rue du Centre, 78190
TRAPPES Capital : 1000 € Gérant : M.
Makinthan RASARATNAM, 20 bis, rue
Magloire Aristide Barre, 78310 TRAPPES
Cessions de parts sociales : les parts
sociales sont librement cessibles au profit
d’un Associé. Toute cession à un tiers de
la société est soumise au préalable à
agrément de la collectivité des Associés
réunis en Assemblée Générale Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Versailles
159897B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
26/02/2018 il a été constitué une SCI nommée :
LES SAPHIRS COLORES
Objet social : acquisition, détention, gestion immobilière
Siège social : 18 rue de Vergennes,
78000 Versailles Capital : 1000 € Gérant : M. Raphaël DAUPHIN, 18 rue de
Vergennes, 78000 Versailles Cessions
de parts sociales : les parts sociales sont
librement cessibles au profit d’un Associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des Associés réunis en Assemblée Générale Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Versailles
159938B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
30/04/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
RIBADEO SAS
Objet social : Vente aux professionnels
et à aux particuliers de produits alimentaires de qualité
Siège social : 15 Place du Marché, 78110
Le Vésinet Capital : 3000 € Président :
M. Benjamin Decrette demeurant : 15
Place du Marché, 78110 Le Vésinet élu
pour une durée indéterminée Admission
aux assemblées et exercice du droit de
vote : Chaque actionnaire est convoqué
aux Assemblées. Chaque action donne
droit à une voix. Clauses d’agrément :
Les actions sont librement cessibles entre
actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Versailles
160096B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
02/05/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
L’ATELIER DE GAËTAN
Objet social : Restauration traditionnelle
et débit de boissons
Siège social : 5 chemin des Ecouloirs,
78820 JUZIERS Capital : 3000 € Président : M. Gaëtan MALONDA demeurant :
5 chemin des Ecouloirs, 78820 JUZIERS
élu pour une durée indéterminée Durée :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de Versailles
160312B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
04/05/2018 il a été constitué une SARL
Unipersonnelle nommée :
ET CONSULTANTS
Objet social : conseil et intermédiation,
commercialisation et réalisation de services aux entreprises, en matière de réglementation et de développement des
communications électroniques en Europe
Siège social : 92 rue d’Anjou, 78000 Versailles Sigle : ETC Nom commercial :
ENTERPRISE TELECOM CONSULTANTS Capital : 10000 € Gérant : Emmanuel TRICAUD, 92 rue d’Anjou, 78000
Versailles Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Versailles
TECHNIBAT 3000
Objet social : Entreprise générale de bâtiment
Siège social : 1 Résidence Allée Royale,
78640 NEAUPHLE LE CHATEAU Capital : 10000 € Président : M. Cleuton Euripedes INACIO demeurant : 27 Rue du
Professeur Mariller, 78690 SAINT REMY
L’HONORE élu pour une durée indéterminée Admission aux assemblées et exercice du droit de vote : Chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : Les actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du Président de la
société. Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Versailles
160677B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
04/05/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
MY GREAT PLANET
Objet social : Achat, conditionnement et
distribution de produits alimentaires, d’hygiène et d’entretien. Fabrication de contenants consignés, destinés au conditionnement de produits alimentaires, d’hygiène
et d’entretien. Services de récupération,
de lavage et de mise en service de contenants consignés. Prestation de conseil, organisation d’évènements pour le compte
d’autrui et/ou en nom propre.
Siège social : 7 Place Alexandre Premier,
78000 Versailles Nom commercial : My
Great Planet Capital : 5000 € Président :
M. Lucas Graffan demeurant : 7 Place
Alexandre Premier, 78000 Versailles élu
pour une durée indéterminée Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Versailles
SCI 42-45 RUE DES FOSSES
Objet social : acquisition construction administration et location tous biens immobiliers
159747A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte authentique en date
à SAINT-DENIS (REUNION) du 13 mars
2018, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes :
Forme sociale : Société à responsabilité limitée - Dénomination sociale : BP&Cie Siège social : 10 Avenue Béranger, 3ème
étage droite, 78600 MAISONS-LAFFITTE
- Objet social : La société a pour objet, en
France et à l’étranger :- L’acquisition par
voie d’achat ou d’apport de tous immeubles et la mise en valeur , la transformation, l’aménagement , la construction sur
ceux-ci de tous biens de toutes destinations, la location, l’administration, la vente
en totalité ou par lots de ces biens, à terme
, en état futur d’achèvement ou après
achèvement. Et ce, soit au moyen de ses
capitaux propres, soit au moyen de capitaux d’emprunt, ainsi que de l’octroi, à titre
accessoire et exceptionnel, de toutes garanties à des opérations conformes au
présent objet et susceptibles d’en favoriser le développement. - L’activité de marchand de biens, lotisseur, aménageur foncier, promoteur immobilier, loueur L’activité de location en meublée,- L’activité de loueur professionnel, - Durée de la
Société : 99 ans à compter de la date de
l’immatriculation de la Société au Registre
du commerce et des sociétés - Capital social : 100,00 euros - Gérance : Monsieur
Thomas, Julien MARIOTTI, demeurant 15
Chemin des Thuyas, La Bretagne ,
97 490 SAINT-DENIS lieudit SAINTE
CLOTILDE - Immatriculation de la Société : au Registre du commerce et des sociétés de VERSAILLES (78).
Pour avis,
La Gérance
153668A – LES ECHOS
Constitution de la sci à cap. variable :
Khou Cadera, 14 rue de la touques 78711
Mantes la ville. Cap. : 100 €. Cap. min :
10 €. Objet : immobilier. Gérant : Dy Meng
Khou, 14 rue de la touques 78711 Mantes
la ville. Durée : 99 ans au rcs de Versailles.
153956A – LES ECHOS
Par ASSP du 05/04/18, il a été constitué
une EURL dénommée AZMOBILE.Siège
social : 19 boulevard de la paix 78300
Poissy.Capital :1000 €.Objet : Conseil en
systèmes et logiciels informatiques.Gérance :M. Ahmed Zahraz, 19 boulevard de
la paix 78300 Poissy Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de VERSAILLES.
154007A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée Exisco.Siège social : 7 rue du marechal joffre 78100 St
germain en laye. Capital : 5000 €. Objet : Intermédiation sur des transactions
commerciales international d’achats et reventes de marbre et sous produits ainsi
que des pierres ponces en Grèce et en
Algérie pour l’import ; Conseils à l’export
et à l’import à des opérateurs étrangers. Président : M. Damien Hadji Dimitriou, 7 rue du marechal joffre 78100 St
germain en laye. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de Versailles.
154331A – LES ECHOS
Par ASSP du 11/03/18,il a été constitué
une SAS dénommée MY LITTLE
CAVE.Siège social :47 avenue du général
de gaulle 78125 Gazeran.Cap :2000 €.Objet : Vente de vin et
spiritueux en ligne.Prés :M.Emmanuel
DELAHAYE ,47 avenue du général de
gaulle 78125 Gazeran.DG :Mme Nathalie
LAMRI-ROY, 58 bis avenue de verdun
78290 Croissy sur seine.Durée :99
ans.Immatriculation au RCS de VERSAILLES.
12100932W – LE PUBLICATEUR LEGAL
154666A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date à Bois
d’Arcy du 09/05/2018 a été constituée une
SASU nommée :
Constitution de la sci : Sci Agnou, 24 all.
claude de bullion 78580 Maule. Cap. :
100 €. Objet : immobilier. Gérance : Bruno
Coustenoble et Audrey Collober, 24 all.
claude de bullion 78580 Maule. Durée : 99
ans au rcs de Versailles.
HCM PRIVE VIP
Objet : - Chauffeur VTC
- Transports de personnes en véhicules
motorisés avec chauffeur privé
Capital : 500 € Siège social : 12 B AVENUE PAUL VAILLANT COUTURIER,
78390 Bois-d’Arcy Durée : 99 ans Admission aux assemblées - Vote : Tout actionnaire peut participer aux assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Président : M. Hicham EL OUADRHIRI,
12 N AVENUE PAUL VAILLANT COUTURIER, 78390 Bois-d’Arcy
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Versailles
158895A – LES ECHOS
Par acte SSP du 15/04/2018 il a été constitué une SCI dénommée :
SCI MANSART
Siège social : 25 rue Mansart 78190
TRAPPES. Capital : 5.000 €. Objet : Acquisition, gestion et location de bien immobilier. Gérant : M BENYAMINA Lahadi,
25 rue Mansart 78190 TRAPPES. Durée :
99 ans. Immatriculation au RCS de VERSAILLES.
159760A – LES ECHOS
AVIS DE CONSTITUTION
Aux termes d’un acte SSP en date à
HOUILLES du 03/05/2018, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes :
Forme : Société à responsabilité limitée,
Dénomination : EM PLOMBERIE SERVICES,
Siège : 4, rue Louis Blanc – 78800
HOUILLES,
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS,
Capital : 10 000 euros,
Objet : Travaux de plomberie et gaz &hellip ;
Gérant : M. Eduardo Carlos SILVA
MARTINS, demeurant 4, rue Louis Blanc
– 78800 HOUILLES,
La Société sera immatriculée au RCS de
VERSAILLES.
159915A – LES ECHOS
WAYNE.ENT
Constitution SSP à Conflans Ste Honorine
en date du 04-05-2018 de : WAYNE.ENT.
Forme : SCI . Capital : 200 Euros. Siège :
1 rue Bourbon, 78700 Conflans Ste Honorine. Durée : 99 ans. Gérance : M. Daniel
COHEN, 1 rue Bourbon 78700 Conflans
Ste Honorine. Objet : Acquisition, revente
à caractère exceptionnel, gestion et administration civiles de tous biens et droits immobiliers lui appartenant. Cessions de
parts sur décision extraordinaire des associés représentant au moins 2/3 des
parts sociales. RCS : Versailles.
160352A – LES ECHOS
152885A – LES ECHOS
159153A – LES ECHOS
Constitution de la sci : Eca, 26 rue pierre
curie 78110 Le Vesinet. Cap. : 100 €. Objet : immobilier. Gérant : Olivier Beugnet, 26 rue pierre curie 78110 Le Vesinet.
Durée : 99 ans au rcs de Versailles.
Par acte SSP du 27/04/2018 il a été constitué une SARL dénommée :
LUXURY & INNOVATION MADE IN
FRANCE
Siège social : 88, rue Jean de la Fontaine
78000 VERSAILLES. Sigle : L&I MIF. Capital : 1.000 €. Objet : Évènementiel, Relation public, achats et vente de tous produits non reglementés. Gérant : M
AIOUAZ HOUARI, 88, rue Jean de la Fontaine 78000 VERSAILLES. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de VERSAILLES.
153021A – LES ECHOS
Par ASSP du 31/03/2018, il a été constitué
une SAS à capital variable dénommée
GREEN WHISPER.Siège social : 1 rue
eric tabarly 78990 Élancourt.Cap
min :50 €,cap init :200 €,cap
max :100000 €.Objet :Développement et
vente,textile à partir de fibre de banane,sacs publicitaires,emballages alimentaires,vaisselles jetables,100 % biodégradable et compostable,issus de
résidus agricoles (bananier, sucre de
canne, palmier).Pré :M.Jayesh Vir,1 rue
eric tabarly 78990 Élancourt.Durée :99
ans. Immatriculation au RCS de VERSAILLES.
153023A – LES ECHOS
Par ASSP du 05/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée Efficient auto
78.Siège social : 48 rue de la nouvelle
france 78130 Les mureaux. Capital : 1000 €. Objet : le commerce de détail
de véhicules automobiles neufs ou d’occasion pour le transport des personnes.
Le commerce de détail de véhicules
lourds, de matériel roulant. Président : M.
Rachid Bousmou. 48 rue de la nouvelle
france 78130 Les mureaux. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de Versailles.
Diamond - Institut de beauté
Constitution SSP en date du 27/04/2018
de : Diamond - Institut de beauté, SASU
au capital de 1000 euros. Siège : 79 Avenue Du Marechal Foch, 78400 CHATOU.
Durée : 99 ans. Président : Mlle. TRINDADE Julie 7 Rue Saint Just, 92000 Nanterre. Objet : Institut de beauté , épilation,
soins du visage, soins du corps, manucure, faux ongles, beauté des pieds, maquillage. Droit de vote et admission aux
assemblées permis à chaque actionnaire.
RCS : VERSAILLES.
160553A – LES ECHOS
159172A – LES ECHOS
Par acte SSP du 02/05/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
NETSSENGIC
Siège social : 3 rue de l’ancien moulin
78990 ELANCOURT. Capital : 2.000 €.
Objet : Conseil en systèmes et logiciels
informatiques. Président : M LAY Kun, 3
rue de l’ancien moulin 78990 ELANCOURT. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de VERSAILLES.
Suivant acte sous seing privé en date du
2 mai 2018, il a été constitué la société :
DENOMINATION :
DOCTEUR ROUX GARCHES
FORME : société par actions simplifiée.
CAPITAL : 500 € composé de 500 actions
de 1 €.
SIEGE SOCIAL : 6 Parc des Fontenelles
78870 BAILLY.
OBJET : Prise de Participations.
DUREE : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Versailles.
PRESIDENT : M. Philippe DORLEAC, demeurant 5 avenue de Brétigny 92380
GARCHES.
MODIFICATIONS
160221B – LES ECHOS
153147A – LES ECHOS
Par ASSP du 29/03/18,il a été constitué
une SAS dénommée PARTENAIRE PARTICULIER.Siège social :2 rue des plains
78790 Septeuil.Cap :100 €.Objet :site internet propose des contenus éducatifs digitaux.Président :M.Samuel Chekroun,24
rue de téhéran 75008 Paris.DG :M. Igor
Hervier, 150 rue de l’université 75007 Paris.Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de VERSAILLES.
160520B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/02/2018 il a été constitué une SCI nommée :
153386A – LES ECHOS
Par ASSP du 05/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée E-X-ACT.Siège social : 24 rue pottier, batiment a 78150 Le
chesnay. Capital : 100 €. Objet : le conseil
et l’assistance opérationnelle apportés
aux entreprises en matière de systèmes
informatiques. Président : M. Xavier Larduinat, 24 rue pottier, batiment a 78150 Le
chesnay. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de Versailles.
HARMONY HOSTING
SARL au capital de 8400,00 €
16 avenue de l’Europe, 78140
Vélizy-Villacoublay
822642609 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
04/05/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 950 route des
Colles, 06410 Biot à compter du
07/05/2018. La société sera immatriculée
au RCS de Antibes et sera radiée du RCS
de Versailles
153252A – LES ECHOS
Constitution de la sci : Gracco & Co, 5 rue
neuve notre dame 78000 Versailles.
Cap. : 180000 €. Objet : immobilier. Gérant : Nicolas Gracco de lay, 5 rue neuve
notre dame 78000 Versailles. Durée : 99
ans au rcs de versailles.
160324B – LES ECHOS
HELLO POMELO
SAS au capital de 5000,00 €
35 rue du fort, 78590 Noisy le Roi
830514519 RCS Versailles
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
8 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Par décision de L’AGO en date du
23/03/2018 il a été pris acte de la nomination de DG M. Benoit LOMBARD DE
BUFFIERES DE RAMBUTEAU, demeurant 31 rue Molitor, 75016 Paris à compter
du 23/03/2018. Mention en sera faite au
RCS de Versailles
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Versailles
12100975W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BUCKMINSTER FINANCE
160412B – LES ECHOS
ANFA
SCI au capital de 20000,00 €
101 CHEMIN DE RONDE, 78290
CROISSY SUR SEINE
453862583 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
04/05/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 11 rue des
Petites Ecuries, 75010 PARIS à compter
du 15/05/2018. La société sera immatriculée au RCS de Paris et sera radiée du
RCS de Versailles
160455B – LES ECHOS
ANFA
SCI au capital de 20000,00 €
101 CHEMIN DE RONDE, 78290
CROISSY SUR SEINE
453862583 RCS Versailles
Par décision en date du 04/05/2018 il a
été pris acte de la nomination de M. TSILAVO RAMAROMISA, demeurant 5 B
CITE MALESHERBES 75009 PARIS en
qualité de nouveau Gérant, à compter du
04/05/2018 pour une durée illimitée, en
remplacement de Mme YVETTE MALIAKAS, Gérant démissionnaire. Mention en
sera faite au RCS de Versailles
160528B – LES ECHOS
LES DOMAINES DE FRANCE
DEVELOPPEMENT
SARL à capital variable de 500,00 €
La Ferme Sainte-Thérèse, 78440
Fontenay-Saint-Père
794103804 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
30/03/2018 il a été pris acte de changer la
dénomination de la société, à compter du
03/04/2018, pour GEIB France.
Autres modifications :
- il a été pris acte de la nomination de M.
Jean-Michel, Jacques FOUCHER, demeurant 9 Ferme Sainte Thérèse 78440
Fontenay-Saint-Père en qualité de nouveau Gérant, à compter du 03/04/2018
pour une durée illimitée, en remplacement
de M. Gérard LASSIEGE, Gérant démissionnaire. Mention en sera faite au RCS
de Versailles
SARL au capital de 10.000 €
24 rue Jean Duplessis, 78150 Le Chesnay
441447380 RCS Versailles
Aux termes de l’AGE en date du
02/05/2018, les associés ont décidé de
transférer le siège social à 25 rue du Maréchal Foch, 78000 Versailles, à compter
du 02/05/2018.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Versailles
ALTERDIM
160604B – LES ECHOS
CARBON’AUTO
SARL au capital de 5000,00 €
2 rue des Martinets, 78200 Magnanville
521638077 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
07/05/2018 il a été pris acte de la nomination de Gérant M. Bruno Lalanne, demeurant 22 rue des Jacobins, 27620
Sainte Genevieve les Gasny à compter du
07/05/2018.
Autres modifications :
- il a été pris acte de modifier l’objet social
Nouvelle mention : l’exploitation, l’acquisition et la création de tous fonds de
commerce de carrosserie, peinture, réparation et achat, vente de tous véhicules
terrestres à moteur ou sans moteur. Mention en sera faite au RCS de Versailles
160619B – LES ECHOS
JCB
SASU au capital de 1000,00 €
52 route d’Epernon, 78125 POIGNY LA
FORET
800972499 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
01/03/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 16 Avenue
du Maréchal Foch, 93360 Neuilly Plaisance à compter du 01/03/2018. La société sera immatriculée au RCS de Bobigny et sera radiée du RCS de Versailles
12100881W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ENERAV
SASU au capital de 500 €
6 mail des betulas
78180 Montigny-le-Bretonneux
831030622 RCS Versailles
Aux termes d’une décision en date du
30/04/2018, l’associé unique a décidé de
nommer à compter du 30/04/2018 en qualité de Président M. Ibrahima Sory NOBA,
demeurant 6 MAIL DES BETULAS, 78180
Montigny-le-Bretonneux en remplacement
de FREIRAS Regina
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Versailles
12100973W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SFIPAIC
SARL au capital de 10.000 €
24 rue Jean Duplessis, 78150 Le Chesnay
440759868 RCS Versailles
Aux termes de l’AGE en date du
02/05/2018, l’associé unique a décidé de
transférer le siège social à 25 rue du Maréchal Foch, 78000 VersaillesVersailles, à
compter du 02/05/2018.
160505B – LES ECHOS
160389A – LES ECHOS
153581A – LES ECHOS
160255A – LES ECHOS
LA MAISON CANADA
Le 04.04.2018, l’age de la sci godefroy 75
rjean moulin 78300 Poissy, capital 100 €,
rcsVersailles 519347447, décide de la dissolution anticipée de la société à compter
du 04.04.2018, est nommé liquidateur
sandrine godefroy sis 96 grde r 78810
Feucherolles et fixe le siège de la liquidation au siège social.Rcs Versailles.
Constitution de la sci : Pylir, 10 all. hector
berlioz 91210 Draveil. Cap. : 9000 €. Objet : immobilier. Gérance : Lucas Delvalle
et Yves Delvalle, 10 all. hector berlioz
91210 Draveil. Durée : 99 ans au rcs
d’Evry.
DIVERS
Par ASSP du 09/04/18, il a été constitué
la SCI à capital variable dénommée KALORI.Siège social : 58 rue nicolas vaudin
91360 Epinay sur orge.Capital
mini : 200 €, capital ini :200 €, capital
maxi : 900000 €.Objet : acquisition et gestion de biens mobiliers et immobiliers. Gérance : Mme DELPHINE CALENDER, 58
rue nicolas vaudin 91360 Epinay sur orge.
Cessions soumises à agrément. Durée : 99ans. Immatriculation au RCS de
EVRY.
Par acte SSP en date du 25/04/2018, il a
été constitué une SCI dénommée SCI
SANDRO. Capital : 1 000 €. Siège social : 135 bis route de corbeil 91180 ST
GERMAIN LES ARPAJON. Objet social :
L’acquisition par voie d’achat ou d’apport,
la propriété, la mise en valeur, la transformation, la construction, l’aménagement,
l’administration, la gestion par location ou
autrement de tous les biens et droits immobiliers et droit pouvant constituer l’accessoire, l’annexe ou le complément des
biens et droits et droits immobiliers en
question soit au moyen de ses capitaux
propres soit au moyen de capitaux d’emprunt ainsi que de l’octroi, à titre accessoire et exceptionnel , de toutes garanties
à des opérations conformes au présent
objet civil et susceptibles d’en favoriser le
développement. Gérance : M.Romain
BARMIER-GUERRINHA ESTEVES et Mme Deborah VALENTIE demeurant tous deux 135 bis route de corbeil
91180 ST GERMAIN LES ARPAJON.
Cessions de parts sociales : les parts
sociales sont soumises à agrément. Durée de la société : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de EVRY.
SARL au capital de 25000,00 €
41 chemin de Canada, 78570 MEZIERES
SUR SEINE
520042755 RCS Versailles
Par décision en date du 24/04/2018 il a
été décidé la dissolution anticipée de la
société et sa mise en liquidation amiable
à compter du 24/04/2018, nommé en qualité de liquidateur Mme Carole Leoni, 1025
chemin de Fabrègues, 13510 Eguilles et
fixé le siège de liquidation et l’adresse de
correspondance chez le liquidateur Mme
Carole Leoni. Mention en sera faite au
RCS de Versailles
160513B – LES ECHOS
153171A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 78 et 75
Kéréon Services, SAS au capital de
5000 € Siège social : 81, rue Jouffroy
d’Abbans 75017 Paris 828830877 RCS
Paris. Le 13/03/2018, les associés ont décidé de transférer le siège social au 13
avenue Morane Saulnier, CS
60740 78457 Vélizy Villacoublay à
compter du 05/03/2018. Radiation au RCS
de Paris, inscription au RCS de Versailles
MONAVOCATCMOI
SAS au capital de 9500,00 €
4bis rue du Palais, 78490 Montfort
L’Amaury
827748435 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
07/12/2017 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/12/2017,
nommé en qualité de liquidateur Mme Valérie CALIXTE, 4bis rue du Palais, 78490
Montfort L’Amaury et fixé le siège de liquidation et l’adresse de correspondance au
siège de la société. Mention en sera faite
au RCS de Versailles
154005A – LES ECHOS
160073B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 03/05/2018, concernant la société REEVOLS, lire il a été pris acte de
la nomination de DG Délégué M. Eric
JEANDESBOZ en lieu et place de il a été
pris acte de la nomination de DG M. Eric
JEANDESBOZ
160535B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 02/05/2018, concernant la société JJ SUSHI, lire Siège social : 3 Allée
de Normandie, 78230 Le Pecq en lieu et
place de Siège social : 4 Allée de Normandie, 78230 Le Pecq
154228A – LES ECHOS
Le 19.03.2018, l’age de la sarl cabinet guibourgue besancon, 73 b r du marechal
foch 78000 Versailles, capital : 762245 €,
transfère le siège au 37 r de la paroisse
78000 Versailles. Rcs Versailles
154635A – LES ECHOS
Le 09.04.2018, l’age de la selarl de chirurgiens dentistes cbpm, ctre com de la petite
mauldre 78650 Beynes, capital 7500 €,
rcs Versailles 753074178, prend acte de
la démission de Florent Marseille comme
co-gérant en date du 09.10.2017. Rcs Versailles.
154674A – LES ECHOS
MTA, SAS au capital de 100 € Siège social : 19 ter Rue de Bellevue 78560 Le
Port-Marly 837632520 RCS Versailles. Le
04/04/2018, les associés ont décidé de
nommer Directeur Général M. Arthur
Cretté, 1 rue médéric 92250 La GarenneColombes à compter du 05/04/2018. Mention au RCS de Versailles
160575B – LES ECHOS
SARL Unipersonnelle au capital de
8000,00 €
5 rue des crieres, 78420 CARRIERES
SUR SEINE
527779292 RCS Versailles
Par décision du Gérant en date du
30/04/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 19 rue de
Megnin, Bat B, 64600 ANGLET à compter
du 01/05/2018. La société sera immatriculée au RCS de Bayonne et sera radiée du
RCS de Versailles
Vendredi 11 mai 2018 Les Echos Sociétés
160030A – LES ECHOS
SoinWeb
SARL au capital de 10.000 €
Siège social : 46 avenue des Frères
Lumière, Parc Lumière
78190 TRAPPES
528 284 607 R.C.S. VERSAILLES
L’Assemblée Générale du 03/04/2018, satuant ordinairement, a nommé Gérant, M.
Pascal VINCENT, demeurant 14 rue
Georges V, 59178 BRILLON, en remplacement de Mme Valérie VINCENT, démissionnaire. Dépôt au RCS de VERSAILLES.
160332A – LES ECHOS
HEMERIS CONSULTING
SAS au capital de 10 000 €
71 bd National – 92250 LA GARENNE
COLOMBES
RCS Nanterre 818 831 836
Le 6 avril 2018, le gérant a décidé de
transférer le siège au 33 rue de Marly –
78750 MAREIL MARLY, à compter du
même jour.
Gérant : M. Jérôme BOUILLOT, demeurant 33 rue de Marly – 78750 MAREIL
MARLY. Activité : Conseil, audit et formation, des entreprises et de leurs collaborateurs.
La société sera immatriculée au RCS de
Versailles et radiée du RCS de Nanterre.
156292A – LES ECHOS
CVFM, EURL au capital de 1000 €. Siège
social : 20 rue pierre joseph proudhon
78800 Houilles. 529070476 RCS Versailles. Le 16/03/18, l’associé unique a décidé
la dissolution anticipée de la société,
nommé liquidateur M. Franck GUENEAU, 38 rue Vauquelin 78800 HOUILLES, et fixé le siège de liquidation au siège
social. Modification au RCS de Versailles.
157019A – LES ECHOS
Le Cerisier Immobilier, SCI au capital de
3 €. Siège social : 59 rue hoche 78800
Houilles. 822564423 RCS R.C.S Versailles. Le 23/03/18, les associés ont décidé
la dissolution anticipée de la société,
nommé liquidateur M. Lahoucine SAROUR, 59 RUE HOCHE 78800 HOUILLES, et fixé le siège de liquidation au siège
social. Modification au RCS de R.C.S Versailles.
158063A – LES ECHOS
AK PAIES SOLUTIONS
SARL au capital de 1.000 €. Siège social :
37 avenue Pierre Curie 78210 ST CYR L
ECOLE. RCS 813 685 146 VERSAILLES.
L’AGE du 30/03/2018 à 16h00 a décidé la
dissolution de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du
30/03/2018, nommé liquidateur M MAJID
ALAOUI Abderrahmane, 37 avenue Pierre
Curie 78210 ST CYR L ECOLE et fixé le
siège de la liquidation au siège social.
L’AGE du 30/03/2018 à 17h00 a approuvé
les comptes de liquidation, donné quitus
au liquidateur, l’a déchargé de son mandat et prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 30/03/2018. Radiation au RCS
de VERSAILLES.
159628A – LES ECHOS
EDEN PISCINES PLUS
EDEN PISCINES PLUS EURL au capital
de 1000 euros, 14 Rue Flaville 78580
Maule. RCS Versailles 510661374. A
compter A.G.E du 07-05-2018 : Dissolution anticipée et mise en liquidation volontaire. Liquidateur durée liquidation : M.
AMAOUCH Lahouari, 14 Rue Flaville,
78580 Maule. Siège liquidation : siège social. Mention au RCS Versailles.
159796A – LES ECHOS
BATI DECO RENNOV’
SARL (B.D.R) BATI DECO RENNOV’en
liquidation au capital de 60000 euros.
Siège : 7 place des echoppes, 78310
Maurepas. RCS Versailles 804390482. A
compter A.G.E du 30-12-2016 : Approbation des comptes de liquidation. Quitus au
liquidateur, décharge de son mandat. Clôture de liquidation. Radiation de la société.
Dépot comptes de liquidation au RCS de
Versailles.
160403A – LES ECHOS
160041A – LES ECHOS
HOLDING MKN TELECOM
Sarl au capital de 470.00 euros
Siège social : 11 rue Gustave Courbet
78370 PLAISIR
528 502 347 RCS VERSAILLES
Le 29/03/2018, l’associé unique décidé de
nommer en qualité de Gérant, Mr Grégory
DUBOURDIEU demeurant 17 rue de la Rivière 94170 Le Perreux-Sur-Marne en
remplacement de Mr Aurélien BINDER démissionnaire.
Modification au RCS de Versailles
DISSOLUTIONS
Aux termes du PV d’AGE du 31/012018,
de la SAS LOGIC-EXPERTS au capital de
500 € siège 11 rue de Berry 78500 Sartouville RCS Versailles 832 737 449 il a
été décidé la dissolution anticipée de la
Société à compter du 31/01/2018 et sa
mise en liquidation. A été nommé comme
Liquidateur M. FOURN Eric, demeurant 2
Rue de Viernheim 95130 FRANCONVILLE LA GARENNE, avec les pouvoirs
les plus étendus pour réaliser les opérations de liquidation et parvenir à la clôture
de celle-ci. Le siège de la liquidation est
fixé au 11, Rue de BERRY, 78500 SARTOUVILLE, adresse à laquelle toute correspondance devra être envoyée, et, actes et documents relatifs à la liquidation
devront être notifiés. Le dépôt des actes
et pièces relatifs à la liquidation sera effectué au greffe du TC de VERSAILLES. Mention RCS : VERSAILLES
159860B – LES ECHOS
STR ERIC FORTUIT
SASU au capital de 1 €
2 rue Jean Mermoz, 78220 Viroflay
539655472 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
06/04/2018 l’associé unique a :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. Eric
FORTUIT 2 rue Jean Mermoz, 78220 Viroflay, pour sa gestion et décharge de son
mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Versailles
160212A – LES ECHOS
Libre comme l’eau
SARL au capital de 7500 € - Chemin du
Rouillard, base de loisir du Val de Seine,
78480 Verneuil sur Seine - RCS Versailles
539398180
L’AGE du 1/12/17 a décidé la dissolution
de la société dès le 1/12/17 (liquidation
réalisée au siège). Christian Vallois, Chemin du Rouillard, base de loisir du Val de
Seine, 78480 Verneuil sur Seine,
est nommé liquidateur. Modification au
RCS de Versailles - L’AGE du 31/12/17
a approuvé les comptes, donné quitus au
liquidateur et constaté la clôture de la liquidation, dès le 31/12/17. Radiation au
RCS de Versailles.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
154018A – LES ECHOS
Par ASSP du 07/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée Bien vivre dans sa
maison.Siège social : route de fontenay za des gros 91610 Ballancourt sur essonne. Capital : 1000 €. Objet : Service à
la personne, Aide à domicile. Président : Mme Marie-Claire BAZIN, 42 av du
général de gaulle 91280 Saint-pierre-duperray. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de Evry.
154071A – LES ECHOS
VENTE DE FONDS GERANCE
UNIQUE GÉRANCE
Par acte SSP du 05/03/2018 constitution
de la SASU KO TRANSIDF. Capital : 1800
euros. Siège social : 1 allée de saint-malo
91170 viry-châtillon. Objet : activité de
transport public. Président : Kamal Ouazzine, 1 allée de saint-malo 91170 viry-châtillon. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de Evry
159762A – LES ECHOS
Par ASSP du 30/04/2018 le contrat de location gérance entre la société LE TERMINUS SARL au capital de 150 000 € située 1 place du Colonel Coutisson - 78700
CONFLANS SAINTE HONORINE immatriculée 488 740 119 au RCS de VERSAILLES et la société GUCI sarl au capital
de 1000 € située 1 place du Colonel Coutisson - 78700 CONFLANS SAINTE HONORINE immatriculée 820 508 190 au
RCS de VERSAILLES a été renouvelé
pour une durée le 2 ans avec tacite reconduction.
la location-gérance porte sur le fonds de
commerce de Bar Licence IV - Brasserie
- Restaurant - Vente à emporter - Livraison "LE TERMINUS" située 1 place du
Colonel Coutisson - 78700 CONFLANS
SAINTE HONORINE
91 • ESSONNE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
148124A – LES ECHOS
Par acte SSP, il a été constitué une SASU
dénommée Elec Domo RANNOU Capital : 6000 € Siège social : 9 D rue de la
Princerie 91470 ANGERVILLIERS Objet :
Tous travaux d’électricité avec la fourniture et la mise en œuvre de matériaux et
matériels d’électricité et de domotique,
ainsi que tous autres matériaux et matériels nécessaires à la bonne réalisation
des travaux du bâtiment, existants, nouveaux et à venir, constituants des ouvrages intérieurs et extérieurs pour tous travaux neufs ou à rénover, pour tous
dépannages et pour toutes maintenances
d’installations. Président : RANNOU Sylvain 9 D rue de la Princerie 91470 ANGERVILLIERS Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS EVRY Transmission des
actions : cession libre des actions de l’associé unique. Admission aux assemblées
et droit de vote : chaque actionnaire est
convoqué aux assemblées. Chaque action donne droit à une voix.
152877A – LES ECHOS
Constitution de la sci : Malassis, 52 rue de
la div. leclerc 91380 Chilly Mazarin. Cap. :
100 €. Objet : immobilier. Gérant : Ghenima Boultache, 37 rue colbert 92350 Le
Plessis-Robinson. Durée : 99 ans au rcs
d’Evry.
153109A – LES ECHOS
Par ASSP du 05/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée THN Consulting.Siège social : 106 rue rené coty 91330
Yerres. Capital :100 €. Objet : Developement de solutions de trading et management visuel basees sur des algorithmes
d’intelligence artificielle. Président : M.
The Hung Nguyen, 106 rue rené coty, appartement a31 91330 Yerres. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de Evry.
153246A – LES ECHOS
Par ASSP du 05/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée LA BOÎTE.Siège social : 4 rue du conseil de l’europe 91300
Massy. Capital : 6000 €. Objet : Salles
d’Escape Game. Président : M. Yannik
Provost, 4 rue du conseil de l’europe
91300 Massy. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de Evry.
153559A – LES ECHOS
Par ASSP du 06/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée HB CAR .Siège social : 4 rue de la butte aux oiseaux 91420
Morangis. Capital : 100 €. Objet : l’exploitation de voiture de transport avec chauffeur. Président : M. Hocine Belkaid, 4 rue
de la butte aux oiseaux 91420 Morangis.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de Evry.
154505A – LES ECHOS
Par ASSP du 10/04/18,il a été constitué
une SAS dénommée TECH DRIVE.Siège
social :4 rue les cirollieres 91770 Saint
vrain.Cap :2000 €.Objet :Ingénierie,mise
en service,fourniture produits et systèmes
électrotechnique et electro-hydraulique industriel.Prés :M.Fabrice GENIN,4 rue les
cirollieres 91770 Saint vrain.DG :M.Pascal
HERBAUT,48 bis avenue rabelais 94120
Fontenay sous bois.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de EVRY.
154623A – LES ECHOS
Par acte SSP du 21/03/2018 constitution
de la SASU MYTHIC’HAIR. Capital : 5000
euros. Siège social : 146 bis rue gabriel
péri 91700 sainte-geneviève-des-bois.
Objet : salon de coiffure. Président : Géraldine Varacavoudin, 146 bis rue gabriel
péri 91700 sainte-geneviève-des-bois.
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de Evry
159528A – LES ECHOS
Avis est donné de la constitution en date
du 20/04/2018, pour une durée de 99 années, d’une SASU dénommée « HYGIAT », au capital de 5 000 euros, ayant
pour objet toutes prestations de services
en faveur de personnes, personnes âgées
et/ou dépendantes, de personnes handicapées et notamment l’aide à la toilette,
l’hygiène des personnes avec aide au lever et au coucher si besoin, l’assistance
diététique, préparation des repas et aide
à la prise de repas, le soutien administratif
en accord avec la famille, la coordination
entre tous les intervenants impliqués auprès de la personne, le nettoyage domestique, la garde d’enfants de moins de trois
ans, en recourant ou non à la sous-traitance d’entreprises et d’associations détentrices d’un agrément au titre de l’article
L. 7231-1 et suivants du Code du Travail.
Le siège social est fixé au 9 rue Eric Tabarly Etage 6 Appartement 603 91300
MASSY. Le président est Monsieur Arnaud TITS demeurant au 9 rue Eric Tabarly Etage 6 Appartement 603 91300
MASSY. Immatriculation au RCS d’EVRY.
159934A – LES ECHOS
Par ASSP à MONTLHERY le 26/04/18 il
a été constitué une SASU dénommée
« AF NETTOYAGE » présentant les caractéristiques suivantes : Siège : 2 rue de
la Chapelle 91310 MONTLHERY. Durée :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS. capital : 2 000 euros. Objet : Nettoyage courant des bâtiments et autres
services y afférent. Exercice du droit de
vote : Tout associé peut participer aux décisions collectives sur justification de son
identité et de l’inscription en compte de
ses actions au jour de la décision collective. Sous réserve des dispositions légales, chaque associé dispose d’autant de
voix qu’il possède ou représente d’actions.
Agrément : Les cessions d’actions, à l’exception des cessions aux associés, sont
soumises à l’agrément de la collectivité
des associés. Président : Mme Parvine
JOOMRATTY dmt 10 rue d’Alsace 93600
AULNAY SOUS BOIS. La Société sera immatriculée au RCS d’EVRY
160066A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 28/04/2018, il a
été constitué une SCI dénommée :
SCI LES BELLES FEUILLES
Capital : 1.000 €. Siège social : 21 route
de Sénart, 91250 TIGERY
Objet social : l’acquisition de biens immobilier sis à PARIS (75), 39 rue des Belles
Feuilles, l’administration et l’exploitation
par bail, location ou autrement desdits immeubles et de tous autres immeubles
Gérance : M. Frédéric RANNOU, demeurant 9, route de Lieusaint, 91250 TIGERY
et Mme Lydie CAULIER, ép. OLHAGARAY, demeurant 21, route de Sénart
91250 TIGERY
Cessions de parts sociales : Pas d’agrément pour les cessions à des associés ou
au conjoint de l’un d’eux ou à des ascendants ou descendants du cédant. Agrément préalable des associés pour les autres cessions.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS d’EVRY.
160351A – LES ECHOS
OS CLIM
Constitution SSP en date du 02/05/2018
de la société OS CLIM, SASU au capital
de 2500 euros. Siège : 3 Avenue du Parc,
91130 RIS ORANGIS. Durée : 99 ans.
Président : M. SAMAH Ouamer 3, 3 Avenue Du Parc, 91130 RIS ORANGIS. Objet : Travaux d’installation d’équipements
thermiques et de climatisation. Droit de
vote et admission aux assemblées permis
à chaque actionnaire. RCS : EVRY.
160400A – LES ECHOS
RCJ SECURITE
Constitution SSP à Montgeron en date du
07-05-2018 de : RCJ SECURITE. Forme :
SARL unipersonnelle . Capital : 500 Euros. Siège : 59 rue Gaston Mangin, 91230
Montgeron. Durée : 99 ans. Gérance : M.
Guenel REJILUS, 59 rue Gaston Mangin
91230 Montgeron. Objet : Installation de
systèmes de sécurité. RCS : EVRY.
160648A – LES ECHOS
amediasan
Constitution SSP à Dannemois en date du
27-04-2018 de : amediasan. Forme :
SASU . Capital : 500 Euros. Siège : 1 Chemin de la bonde, 91490 Dannemois. Durée : 99 ans. Présidence : M. Toni Sanchez, 1 Chemin de la bonde 91490
Dannemois. Objet : Création de logo. Fabrication, pose d’enseigne divers. Gravure, marquage publicitaire et signalisation, impression numérique. Opération
d’intermédiaire. Négoce divers. Droit de
vote et admission aux assemblées permis
à chaque actionnaire. RCS : Evry.
160692A – LES ECHOS
Par SPP du 07 Mai 2018 il a été constitué
la société :
Dénomination :
LINK CORBEIL LOGISTICS
Forme : SAS.
Capital : 80.000 €.
Siège : 3 Rue Marchand – 91100 CORBEIL ESSONNES.
Présidente : Madame CALZOLARI Catherine, domiciliée au 25 Rue Paul Auster
– 94320 Thiais.
Durée : 99 ans.
Début Activité : 01 Juin 2018.
Objet : Prestation de Personnel Intérimaire, Agence de Placement et de Recrutement, Prestation auprès des Pôle Emploi ainsi que toute activité liée à l’emploi.
Immatriculation : RCS d’Evry.
MODIFICATIONS
160059B – LES ECHOS
CAPITAL IMMO
SCI au capital de 70000,00 €
7 chemin des ruelles, 91490 MOIGNY
SUR ECOLE
493056576 RCS Evry
Par décision de L’AGE en date du
15/09/2017 il a été pris acte de la nomination de M. David DEMANDRE, demeurant 7 chemin des ruelles 91490 Moigny
sur Ecole en qualité de nouveau Gérant,
à compter du 15/09/2017 pour une durée
illimitée, en remplacement de M. Philippe
ALEXANDER, Gérant démissionnaire.
Mention en sera faite au RCS de Evry
160429B – LES ECHOS
LES PUISATIERS DU GRAND
PARIS
SASU au capital de 15000,00 €
6 BIS RUE DE LA BLAIGNERIE, 91230
MONTGERON
830494712 RCS Evry
Sigle : PGP
Par décision du Président en date du
01/03/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 27 RUE DE
LA LONGUERAIE, 91270 VIGNEUX SUR
SEINE à compter du 01/04/2018.
Présidence : ELLYPSE SAS, au capital
de 1600000 €, immatriculée au RCS de
EVRY sous le numéro 815 340 351, domiciliée 6 BIS RUE DE LA BLAIGNERIE
91230 MONTGEREON représentée par
HUGUES ANSART. Mention en sera faite
au RCS de Evry
160506B – LES ECHOS
ANSART TP
SASU au capital de 100000,00 €
6BIS RUE DE LA BLAIGNERIE, 91230
MONTGERON
481957298 RCS Evry
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 9
Vendredi 11 mai 2018 Les Echos Sociétés
Par décision en date du 01/03/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 27 RUE DE LA LONGUERAIE, 91270 VIGNEUX SUR SEINE à
compter du 01/04/2018. Mention en sera
faite au RCS de Evry
160507B – LES ECHOS
ATTIRAIL
SASU au capital de 1000,00 €
6BIS RUE DE LA BLAIGNERIE, 91230
MONTGERON
487717159 RCS Evry
Par décision du Président en date du
01/03/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 27 RUE DE
LA LONGUERAIE, 91270 VIGNEUX SUR
SEINE à compter du 01/04/2018. Mention
en sera faite au RCS de Evry
160624A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 91 et 94
TES TRANSPORTS EXPRESS
SERVICES
SARL au capital de 3 420 €
Siège : 40 rue des Orvilliers
94320 THIAIS. RCS CRETEIL B 807
998 745
L’AGE du 31/12/2017 a décidé d’augmenter le capital social de 4.032 € pour le porter à la somme de 7.452 € par création de
224 parts nouvelles. Et de transférer le
siège social au 119 , rue Paul Fort , 91310
MONTLHERY. Gérant : Mr DAMIS Radouane, 40, rue des Orvilliers 94320
THIAIS. Radiation au RCS de CRETEIL
immatriculation au RCS de EVRY. Le gérant
.
160512B – LES ECHOS
SAS HOME CONCEPT
ENERGIES
SAS au capital de 1000,00 €
23 Rue du Garigliano, ZAC des Gatines,
91600 Savigny sur Orge
798132957 RCS Evry
Par décision de L’AGE en date du
22/04/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 101 Rue de
Sévres, Lot 1674, 75279 Paris Cedex 06
à compter du 10/05/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Paris et sera radiée du RCS de Evry
160668B – LES ECHOS
ALCON
SARL au capital de 420000,00 €
3, route de Corbeil, 91700 Sainte
Geneviève des Bois
514147438 RCS Evry
Par décision en date du 08/05/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 14, avenue Marthe, 91390
Morsang sur Orge à compter du
10/05/2018.
Autres modifications : - ALCON SARL à
capital fixe de 420 000 est transformée en
SARL à capital variable
- il a été pris acte de modifier l’objet social
Nouvelle mention : Entreprise Générale
du Bâtiment. Mention en sera faite au RCS
de Evry
153982A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 91 et 94
Laneo-elec, SARL au capital de
1500 € Siège social : 57 avenue jean jaures 94400 Vitry-sur-Seine 518281597
RCS Créteil. Le 02/03/2018, les associés
ont décidé de transférer le siège social
au 40 rue de la sente d’auneau 91150
Briéres-les-scéllès ; pris acte de la démission de Severine Carpentier, ancien Gérant ; en remplacement, décidé de nommer Gérant M. Oscar Da silva, 40 rue de
la sente d’auneau 91150 Briéres-les-scéllès à compter du 29/03/2018. Radiation au
RCS de Créteil, inscription au RCS d’Evry
154339A – LES ECHOS
BELLE ET BIEN, SARL au capital de
350 € Siège social : 05, rue Alfred Leblanc
91220 Brétigny-sur-Orge 832911911 RCS
Évry. Le 05/04/2018, les associés ont décidé de transférer le siège social au 221,
avenue Gabriel Péri 91700 Sainte-Geneviève-des-bois à compter du
01/04/2018. Mention au RCS d’Évry
DISSOLUTIONS
160395B – LES ECHOS
SCI JASMIN
SCI au capital de 5000,00 €
23 BIS RUE DES BARRICADES, 91150
ETAMPES
532956732 RCS Evry
Par décision de L’AGE en date du
05/05/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 05/05/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. DOMINIQUE MORTEAU, 23 BIS RUE DES
BARRICADES, 91150 ETAMPES et fixé
le siège de liquidation et l’adresse de correspondance au siège de la société. Mention en sera faite au RCS de Evry
DIVERS
160370B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 03/05/2018, concernant la société FAM, lire 30/04/2018 en lieu et place
de 01/04/2018
160119A – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans "Les
Echos sociétés" le 24/04/2018, concernant la société LABORATOIRES SANTORO
Il a lieu de lire : Président M. Claude SANTORO demeurant 27 rue de Fresnes,
94550 Chevilly-Larue
92 • HAUTS-DE-SEINE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
159846B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/05/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
NMBAT
DA ROSA METALLERIE
Objet social : Nettoyage courant et entretien des bâtiments collectifs, des bâtiments industriels, locaux commerciaux,
bureaux, immeubles.
Siège social : 200 AVENUE MARX DORMOY, 92120 MONTROUGE Capital :
3000 € Président : M. SHYTNEV IGOR
demeurant : 200 AVENUE MARX DORMOY, 92120 MONTROUGE élu pour une
durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Nanterre
159909B – LES ECHOS
160058A – LES ECHOS
AVIS
SARL ACE AUTO CARROSSERIE Capital 7.500 € Siège social 30 Avenue des
Courtes Epluches 91100 VILLABE RCS
EVRY 801 428 236. Par décision du Gérant du 30/04/2018, le siège social est
transféré au 22 Avenue des Courtes Epluches 91100 VILLABE à compter du
01/05/2018. L’article 4 des statuts s’en
trouve corrélativement modifié. Pour avis,
le Gérant.
160291A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/05/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
VEROM RENOV
Objet social : rénovation intérieure et extérieure
Siège social : 89 rue louis rouquier, rdc
port gauche, 92300 LEVALLOIS PERRET
Nom commercial : verejan romeo Capital : 1000 € Président : M. Romeo Verejan demeurant : 89 rue louis rouquier rdc
port gauche, 92300 LEVALLOIS PERRET
élu pour une durée indéterminée Durée :
60 ans à compter de son immatriculation
au RCS de Nanterre
Cette annonce paraît dans les départements 91 et 78
160006B – LES ECHOS
SYSPEA
Aux termes d’un acte SSP en date du
27/04/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
Sarl au capital de 2 000 euros
Siège social : 26 rue de Tabuteau 78530
BUC
539 978 247 RCS Versailles
Le 28/02/2018, l’AGE a décidé de transférer le siège social du 26 rue de Tabuteau
78530 BUC au 18 rue de Courson 91530
SAINT MAURICE MONTCOURONNE à
de ce jour. Dirigeant : Monsieur Ludovic
WALLE demeurant 18 rue de Courson
91530 SAINT MAURICE MONTCOURONNE. En consèquence elle sera immatriculée au RCS de Evry et elle sera radiée
au RCS de Versailles.
160016B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
02/04/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
ANGI PRESSING
Objet social : La société a pour objet le
nettoyage de vêtement à sec et tout type
de nettoyage, repassage.
Siège social : 14 RUE MERTENS, 92270
BOIS COLOMBES Capital : 1000 € Président : Mme HADJILA TOUKALI demeurant : 9 AVENUE MARY, 92270 BOIS-COLOMBES élu pour une durée
indéterminée Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Nanterre
LE VIF BOILEAU
Objet social : Commerce de détail
Siège social : 68 rue des Tilleuls, 92100
Boulogne Billancourt Nom commercial :
LE VIF BOILEAU Capital : 2000 € Président : M. Gauthier Borsarello demeurant :
68 rue des Tilleuls, 92100 Boulogne Billancourt élu pour une durée indéterminée
DG : M. Arthur Menguy demeurant : 209
rue du Faubourg Saint Martin, 75010 Paris Admission aux assemblées et exercice
du droit de vote : chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Durée : 99 ans
160605B – LES ECHOS
152939A – LES ECHOS
154281A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
07/05/2018 il a été constitué une SARL
Unipersonnelle nommée :
Par ASSP le 15/03/2018, il a été constitué
la SASU :
Par ASSP du 05/04/18, il a été constitué
la SCI dénommée HHEK.Siège social : 8b
rue michelet 92150 Suresnes.Capital : 100 €. Objet : acquisition et gestion de
biens mobiliers et immobiliers. Gérance : M. VENG BOU HINH 8b rue michelet 92150 Suresnes. Cessions soumises à agrément. Durée : 99ans.
Immatriculation au RCS de NANTERRE.
TUBCO
Objet social : Entreprise générale de bâtiment et de rénovation
Siège social : 9 rue du Colonel Fabien,
92160 Antony Capital : 5000 € Gérant :
Jérôme TOULZA, 9 rue du Colonel Fabien, 92160 Antony Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Nanterre
Aux termes d’un acte SSP en date du
28/04/2018 il a été constitué une SCI nommée :
160215B – LES ECHOS
NAFE
Objet social : - Acquisition, gestion, administration, exploitation par voie de location ou autrement de tout immeuble situé
en France et notamment l’acquisition d’un
immeuble situé 29 rue du Château à
RUEIL MALMAISON (92 500) -Et plus généralement, toutes opérations quelconques pouvant se rattacher directement ou
indirectement à l’objet ci-dessus défini
pourvu que ces opérations ne modifient
pas le caractère CIVIL de la Société.
Siège social : 15 rue Laurin, 92500 Rueil
Malmaison Capital : 1000 € Gérant :
Mme Nathalie DELARGE DIONIS, 15 rue
Laurin, 92500 Rueil Malmaison Cessions
de parts sociales : les parts sociales sont
librement cessibles au profit d’un Associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des Associés réunis en Assemblée Générale Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Nanterre
HYPERTIDE
Objet social : Conception, développement, édition et maintenance d’applications et de logiciels ; Toute prestation de
service, études et conseils techniques ou
autres, dans le domaine de l’informatique ;
Toute prestation de formations liées à l’informatique.
Siège social : 10 allée Auguste Renoir,
92300 LEVALLOIS-PERRET Capital :
6000 € Président : M. Antoine VERSINI
demeurant : 10 allée Auguste Renoir,
92300 LEVALLOIS-PERRET élu pour une
durée indéterminée Admission aux assemblées et exercice du droit de vote :
Chaque actionnaire est convoqué aux assemblées par le Président. Chaque action
donne droit à une voix. Clauses d’agrément : Les actions sont librement cessibles entre Associés. Sont libres les opérations de toute nature réalisées par
l’associé unique. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Nanterre
160322B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
02/05/2018 il a été constitué une SCI nommée :
SCI M.C.
Objet social : Acquisition, gestion, exploitation par location, à l’exception de la location de meublé, de tous biens ou droits
immobiliers. Prise de participation dans
toutes sociétés immobilières. Obtention
d’ouvertures de crédit, prêts ou facilités de
caisse.
Siège social : 13b rue louis blanc, 92190
MEUDON Capital : 10 000 € Gérant :
Mme Marion STEPHAN, 13b rue louis
blanc, 92190 MEUDON Cogérant : Mme
Carine HAMEL, 13b rue louis blanc, 92190
MEUDON Cessions de parts sociales :
les parts sociales sont librement cessibles
au profit d’un Associé. Toute cession à un
tiers de la société est soumise au préalable à agrément de la collectivité des Associés réunis en Assemblée Générale Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Nanterre
160336B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
26/04/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
CJ CONSULTING
Objet social : Conseil en matière de
conditionnement et d’emballage
Siège social : 16 rue Gustave Flaubert,
92500 Rueil Malmaison Capital : 1000 €
Président : M. Christophe JANSEM demeurant : 16 rue Gustave Flaubert, 92500
Rueil Malmaison élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Nanterre
160431B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte authentique en date
du 01/05/2018 il a été constitué une SARL
à capital variable nommée :
THÉLÈME ET ASSOCIÉS
Objet social : Une activité de nature
commerciale concernant le livre jeunesse
et adulte, les périodiques, les revues, les
jeux et les jouets, la papeterie et les affiches. Vente en librairie et sur Internet.
Siège social : 39, avenue Léon Gambetta, Local nº01, 92120 Montrouge Nom
commercial : Librairie de Thélème Capital minimum : 3000 €, en dessous duquel
il ne peut être réduit Capital initial :
3000 € Capital maximum : 10000 € Gérance : M. Francois KENIERES, 103, avenue Verdier, 92120 Montrouge Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Nanterre
160516B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
07/05/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
CLIPPER92
Objet social : Exploitation de BAR-PUB,
RESTAURANT ; Servir des boissons alcoolisées ou non, et des denrées alimentaires, proposer des activités ludiques tels
que jeux, activités musicales, etc.
Siège social : 4 avenue Laurent Cély,
Tour d’Asnières, 92600 ASNIERES SUR
SEINE Capital : 1000 € Président : M.
Jean-Christophe OGEL demeurant : 4 impasse Callot, 92600 Asnières sur Seine
élu pour une durée indéterminée DG : M.
Ilia FLAHAULT demeurant : 6 rue Aristide
BRIAND, 92300 Levallois-Perret Admission aux assemblées et exercice du
droit de vote : Chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Clauses
d’agrément : Les actions sont librement
cessibles entre actionnaires uniquement
avec accord du Président de la société.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Nanterre
TRADE DISTRIB
Capital : 3000 €.Objet : import export,
vente et négoce de produits alimentaires
et non alimentaires, boissons sous toutes
formes non alcoolisées, boucherie traditionnelle. Président et siège : SAGHRAOUI ZAHIR demeurant 1 Allée Fernand Léger 92000 Nanterre. Durée : 99
ans. Au RCS de NANTERRE
153077A – LES ECHOS
160621B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/05/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
160259B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 10/04/2018, concernant la société LE 20 AVRIL, lire activité de conseil,
conception et réalisation dans le domaine
du graphisme de l’édition et des produits
publicitaires sur tous supports
159996A – LES ECHOS
SARL au capital de 40.000 €
Siège social : 7 rue Ampère
91520 EGLY
808 414 916 RCS Evry
Suivant AGE du 31/01/2018, les associés,
statuant dans le cadre de l’article L223-42
du code de commerce, ont décidé qu’il n’y
avait pas lieu à dissolution malgré un actif
net inférieur à la moitié du capital social.
à compter de son immatriculation au RCS
de Nanterre
160656B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/05/2018 il a été constitué une SARL
Unipersonnelle nommée :
Par ASSP du 05/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée TCAR.Siège social : 51 av raymond croland 92350 Plessis robinson. Capital : 150 €. Objet : exploitation de voiture de transport avec
chauffeur (VTC). Président : M. Thierry
MAUGEE, 51 av raymond croland 92350
Plessis robinson. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
154287A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/04/18,il a été constitué
une SAS dénommée EUROMENA.Siège
social :112 avenue du president wilson
92800 Puteaux.Cap :3000 €.Objet :Société pour l’industrie et le développement
du commerce international.Prés :M.KUSAY ALKADI,112 avenue du president
wilson 92800 Puteaux.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de NANTERRE.
154320A – LES ECHOS
153097A – LES ECHOS
Par ASSP du 04/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée Tech For Humanity.Siège social : 1114 avenue roger salengro, 92370 Chaville. Capital : 1500 €.
Objet : Le conseil en innovation et systèmes d’information, la conception et le développement de logiciels informatiques.
Président : M. Yann Jouanin, 1114 avenue roger salengro, bat b 92370 Chaville.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de Nanterre.
Par acte SSP du 22/03/2018 constitution
de la SAS RANIRO. Capital : 1000 euros.
Siège social : 60 route des gardes 92190
meudon. Objet : vente de produits en ligne. Président : Rodolphe Heraud, 60
route des gardes 92190 meudon. Directeur général : Raphael Gallet, 68 rue du
chemin vert 75011 paris. Directeur général : Nicolas Dussart, 13 rue edouard vaillant 92300 levallois-perret. Durée : 99 ans
à compter de l’immatriculation au RCS de
Nanterre
154335A – LES ECHOS
153098A – LES ECHOS
Par ASSP du 04/04/18, il a été constitué
une EURL dénommée PANDA
LORD.Siège social :21 rue des étudiants
appartement 503, 92400 Courbevoie.Capital :100 €.Objet :Conseil et conception
de solutions en systèmes et logiciels informatiques.Gérance : M. Jérémy POUSSARDIN, 21 rue des étudiants appartem e n t
5 0 3
9 2 4 0 0
Courbevoie.Durée :99ans.Immatriculation
au RCS de NANTERRE.
Par ASSP du 22/03/18, il a été constitué
une SAS dénommée MON REPÈRE SOLAIRE.Sigle : M.R.S.Siège social : 27 rue
chef de ville 92140 Clamart. Capital :
1000 €. Objet : Intermédiaire indépendant.
Import/Export de biens à recharge ou
connectique solaire ainsi que des articles
d’éclairage ou de sécurité. Président : Mme Hassana Hima Hassoumi, 27
rue chef de ville 92140 Clamart. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
OLISTAM TRANSPORT
Objet social : Activité de transport de personne en Voiture de Transport avec
Chauffeur, et ce à ce titre onéreux
Siège social : 187 Boulevard Saint Denis,
92400 Courbevoie Capital : 100 € Gérant : Cédric OLIVIER, 187 Boulevard
Saint Denis, 92400 Courbevoie Durée :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de Nanterre
12100880W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 30/04/2018,
il a été constitué une SASU : Dénomination : SARTORIS92250 ; Siège social : 60
bis rue sartoris 92250 LA GARENNE COLOMBES ; Capital social : 10.000 € ; Objet : En France et à l’étranger : Toutes opérations d’intermédiaires ; L’animation
financière, administrative et conseils en
matière de gestion d’entreprises ; Coaching ; Durée : 99 ans ; Cession actions :
les cessions des actions détenues par
l’associé unique sont libres ; Admission
assemblées et vote : Tout actionnaire peut
participer aux assemblées. Chaque action
donnant droit à une voix. Président : M.
Sébastien CHAPALAIN demeurant 60 bis
rue Sartoris, 92250 LA GARENNE COLOMBES. RCS Nanterre
153186A – LES ECHOS
154390A – LES ECHOS
Par ASSP du 04/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée Extedea RH.Siège
social : 18 avenue jean-jaurès 92130 Issyles-moulineaux. Capital : 1000 €. Objet :
Conseil et accompagnement des entreprises dans le domaine du management, des
ressources humaines et des relations individuelles et collectives de travail. Animation et sessions d’informations et de formation. Président : Mme Valérie
Mottet, 18 avenue jean-jaurès 92130 Issyles-moulineaux. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de Nanterre.
Constitution de la sasu : Dapkam consulting, 2 bis rte des gardes 92190 Meudon.
Cap. : 100 €. Objet : informatique. Pdt,
Axel Kamalak, 2 bis rte des gardes 92190
Meudon. Durée : 99 ans au rcs de Nanterre.
153191A – LES ECHOS
Par ASSP du 04/04/2018, il a été constitué
une SAS dénommée HOME2ZOE.Siège
social :1 rue jean mermoz, residence jean
mermoz 92320 Chatillon.Cap :10 €.Objet : Développement d’application de diagnostique et de maintenance sur les voitures électrique Renault
Zoe.Président : M. Gregory LETTE, 1 rue
jean mermoz, residence jean mermoz
92320 Chatillon.Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
12100886W – LE PUBLICATEUR LEGAL
153232A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 01/05/2018, il a été
constitué une société présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : ED&CO
Forme juridique : SARL à associé unique
Siège social : 12, avenue du Maréchal
Juin 92100 Boulogne-Billancourt
Capital social : 1.000 €
Objet : Le conseil, l’assistance administrative, comptable, financière, informatique,
commerciale et stratégique et autre, apportée à toute entité.
Durée : 99 ans
Gérant : Mr. Edouard Peix demeurant 12,
avenue du Maréchal Juin 92100 Boulogne-Billancourt
La société sera immatriculée au RCS de
Nanterre.
Par ASSP du 05/04/18,il a été constitué
une SAS dénommée ICO LABEL.Siège
social :46 rue de l’alma 92400 Courbevoie.Cap :1000 €.Objet :Conseil et
conception de solutions de technologie
blockchain.Prés :M.Stefan Brinaru,46 rue
de l’alma 92400 Courbevoie.DG :M.Richard Moreno,21 passage cardinet 75017
Paris.Durée :99 ans.Immatriculation au
RCS de NANTERRE.
12101005W – LE PUBLICATEUR LEGAL
154022A – LES ECHOS
Par acte SSP à Paris, le 7 mai 2018, il a
été constitué une SAS ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : La réserve automobile
Capital : 12.000 euros, divisé en 12.000
actions d’1 euro de valeur nominale chacune
Siège social : 32-34, avenue Marc Sangnier- 92390 Villeneuve-la-Garenne.
Objet : Entretien, rénovation et protection
de véhicules légers de type detailing et covering ; Petite réparation automobile de
type peinture, carrosserie ; L’achat, la
vente et le gardiennage de véhicules
neufs et d’occasions ;
Durée : 99 ans
Admission aux assemblées – Vote :
Tout associé peut participer aux décisions
collectives, quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix au moins. Transmission des actions : Libre.
Président : Jérémy MAFFINI SCIALOM
demeurant 3 bis boulevard de la Saussaye à Neuilly sur Seine (92200) - Directeur Général : Daniel SOAVE demeurant
11, rue des Antes à Egriselles le Bocage.
La société sera immatriculée au R.C.S. de
Nanterre
Par ASSP du 09/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée Itritek.Siège social : 65 rue de la croix 92000 Nanterre. Capital : 2000 €. Objet : Conseil et
services informatiques, Edition de logiciels. Président : M. hamid machwate, 66
rue gustave flourens 18100 Vierzon. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de
Nanterre.
152879A – LES ECHOS
Constitution de la sci : Rofloric, 202 bis av.
marx dormoy, bat c 92120 Montrouge.
Cap. : 300 €. Objet : immobilier. Gérant :
Roselyne Fomoa, 202 bis av. marx dormoy, bat c 92120 Montrouge. Durée : 99
ans au rcs de Nanterre.
153251A – LES ECHOS
Constitution de la sci : Becanty, 105 rue
boucicaut 92260 Fontenay aux roses.
Cap. : 1000 €. Objet : immobilier. Gérant :
Becanty Konan, 105 rue boucicaut 92260
Fontenay aux roses. Durée : 99 ans au rcs
de Nanterre.
154034A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 23/03/2018 constitution de la SAS :
BAIT 26
Capital fixe : 100 €. Siège social : 16 Rue
de l’hotel de ville, 92400 Courbevoie. Objet social : Marchand de biens immobilier,
achat, rénovation par le biais de la soustraitance, exploitation, de tous bien immobilier ou terrain. Promotion immobilièr.
Président : Avi COHEN, 16 Rue de l’hotel
de ville, 92400 Courbevoie. Durée de la
société : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de NANTERRE.
154167A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/04/18, il a été constitué
la SCI dénommée PLAGE OLIVIERS.Siège social : 13 rue marx dormoy
92260 Fontenay-aux-roses.Capital :
100 €. Objet : acquisition et gestion de
biens mobiliers et immobiliers. Gérance :
M. Claude OLIVE 13 rue marx dormoy
92260 Fontenay-aux-roses. Cessions
soumises à agrément. Durée : 99ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
154415A – LES ECHOS
Par acte SSP du 09/04/2018 constitution
de la SASU BAXELID. Capital : 200 euros.
Siège social : 9 rue barthelemy danjou,
92100 boulogne-billancourt. Objet :
Conception et commercialisation de produits liés à l’univers de la glisse. Président : Bastian Emery, 9 rue barthelemy
danjou 92100 boulogne-billancourt. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation
au RCS de Nanterre
159989A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 02/05/2018, il a
été constitué une EURL denommée YAZIMANE. Capital : 1500 euros. Siège Social : 33 AVENUE DU GENERAL DE
GAULLE 92250 LA GARENNE COLOMBES. Objet social : EXPLOITATION DE
VEHICULES DE TRANSPORT AVEC
CHAUFFEUR (VTC). Gérance : M. LYAZID BDAJ demeurant 33 AVENUE DU
GENERAL DE GAULLE 92250 LA GARENNE COLOMBES. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de NANTERRE
160492A – LES ECHOS
Par ASSP le 02/05/2018, il a été constitué
la SASU : KAMANÉ Capital : 100 €. Objet : Services de conseil aux entreprises.
Conception et développement des logiciels informatiques et applications web et
mobiles. Président et Siège : KOVAL Inga
demeurant 32 Rue Médéric , 92250 La
Garenne-Colombes. Durée : 99 ans. Au
RCS de NANTERRE
MODIFICATIONS
159853B – LES ECHOS
ACTIVITES COTINAT PHILIPPE
SAS au capital de 15000,00 €
22 BIS RUE AUBER, 92120
MONTROUGE
793208992 RCS Nanterre
Sigle : ACP
Par décision en date du 09/04/2018 il a
été pris acte de la nomination de M. PHILIPPE COTINAT, demeurant 16 RUE DE
BERRY 94230 CACHAN en qualité de
nouveau Président, à compter du
09/04/2018 pour une durée illimitée, en
remplacement de Mme NASSIMA SARRAZIN, Président démissionnaire. Mention en sera faite au RCS de Nanterre
159971B – LES ECHOS
SABCOH
SCI au capital de 500,00 €
40, rue Madeleine Michelis, 92200 Neuilly
Sur Seine
793829409 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
24/04/2018 il a été pris acte de la nomination de M. Levi Itshak COHEN, demeurant 8 Place de la Porte de Champerret
75017 Paris en qualité de nouveau Gérant, à compter du 24/04/2018 pour une
durée illimitée, en remplacement de M.
David SABBAN, Gérant démissionnaire.
Mention en sera faite au RCS de Nanterre
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
160054B – LES ECHOS
MEL CONSEIL &
TECHNOLOGIE
SASU au capital de 1000,00 €
52 RUE DE VERDUN, 92150 SURESNES
832372552 RCS Nanterre
Par décision de L’Associé Unique en date
du 02/05/2018 il a été décidé de transférer
le siège social de la société au 54 RUE
DES MOULINEAUX, APPARTEMENT
1015, 92150 SURESNES à compter du
22/05/2018. Mention en sera faite au RCS
de Nanterre
160592B – LES ECHOS
154604A – LES ECHOS
VERBA ET RES
MON SUPER VOISIN. SAS au capital de
10 000 euros. Siège social : 7 rue de la
Parfumerie, 92600 Asnières-sur-Seine.
820 538 007 RCS Nanterre.
Le 28/09/2017, l’AGE a décidé d’augmenter le capital d’une somme de 544 euros
par émission d’actions ordinaires nouvelles pour le porter à 10 544 euros. Modification au RCS de Nanterre.
SAS au capital de 5000,00 €
5 quai Marcel Dassault, Le Suréna, 92150
Suresnes
802045336 RCS Nanterre
Par décision de L’AGO en date du
21/04/2018 il a été pris acte de la nomination de DG Mme Bénédicte Gaignard Pilliet, demeurant 20 rue Crillon, 69006
LYON à compter du 23/04/2018. Mention
en sera faite au RCS de Nanterre
12100394 – LE PUBLICATEUR LEGAL
160216B – LES ECHOS
MS CONSULTING
SARL au capital de 10000,00 €
9-11 Allée de l’Arche, 92671
COURBEVOIE CEDEX
821865276 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
04/05/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 12, Rue Jean
Jaurès, 44000 NANTES à compter du
04/05/2018. La société sera immatriculée
au RCS de Nantes et sera radiée du RCS
de Nanterre
160223B – LES ECHOS
MANAGEMENT STRATÉGIE
CONSEILS
SARL Unipersonnelle au capital de
1000,00 €
176 avenue Charles de Gaulle, 92522
NEUILLY SUR SEINE CEDEX
827621152 RCS Nanterre
Par décision du Gérant en date du
01/05/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 32 Chemin
des Longoses, Les Camélias, 97400
SAINT DENIS (LA REUNION) à compter
du 01/05/2018. La société sera immatriculée au RCS de Saint Denis et sera radiée
du RCS de Nanterre
160226B – LES ECHOS
HAR CONSEIL
SAS au capital de 100,00 €
205 chemin des pins,
34170 Castelnau Le Lez
810903716 RCS Montpellier
Par décision en date du 01/05/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 66 rue Raymond Ridel,
92250 La Garenne Colombes à compter
du 05/05/2018.
Présidence : M. Romain Huet, demeurant
66 rue Raymond Ridel, 92250 La Garenne
Colombes
La société sera immatriculée au RCS de
Nanterre et sera radiée du RCS de Montpellier
160277B – LES ECHOS
AUXIGENE
SAS au capital de 300000 €
7 rue André Citroen, 92110 CLICHY
380793687 RCS Nanterre
Aux termes d’une AGO en date du
22/03/2018 il a été pris acte de la nomination de la société FIDUCIAIRE SAINTMARTIN, au capital de 38000 €, immatriculée au RCS de PARIS sous le numéro
400109435, domiciliée 111 Boulevard Sébastopol 75002 PARIS représentée par
KORNGOLD Eric en qualité de nouveau
CAC suppléant, à compter du 01/01/2018
pour une durée de 6 ans, en remplacement de la société MARCEAU AUDIT, démissionnaire. Mention en sera faite au
RCS de Nanterre
160280B – LES ECHOS
PVG
SAS au capital de 1000,00 €
86 boulevard de la République, 92100
Boulogne Billancourt
809952534 RCS Nanterre
Par décision en date du 16/03/2015 il a
été décidé de modifier le capital de la société en le portant de 1000,00 € à
374450 €. Mention en sera faite au RCS
de Nanterre
BEAUTIFUL MINDS, S.A.S. au capital
de 61.200 €, sise 5, rue Francis de Pressensé, 92800 PUTEAUX, 791 162 886
RCS NANTERRE. Aux termes du PV de
l’AGE du 03/8/2016, Alexandre HAMWI,
5, rue Francis de Pressensé, 92800 PUTEAUX, a été nommé DG à compter du
03/8/2016. Il en sera fait mentionner au
RCS de Nanterre. Pour avis.
12100943W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI MENARAM
SCI au capital de 765.000 Euros
6, avenue de Trivaux 92190 Meudon
478 092 992 RCS Nanterre
Aux termes de l’Assemblée Générale Extraordinaire en date du 19 mars 2018, il a
été décidé de transférer le siège social au
35-37, avenue du Général Gallieni - Place
Aristide Briand 92190 Meudon à compter
du 31 mai 2018.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Mention en sera faite au RCS de Nanterre.
12100966W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ERYEM
S.A.S. au capital de 20.000 €
20/24, rue Jacques Ibert
92300 LEVALLOIS PERRET
798 049 375 RCS NANTERRE
Aux termes du procès-verbal du 2/5/2018
il a été décidé de nommer en qualité de
président la société ENTREPRENEURS
ET INVESTISSEURS TECHNOLOGIES,
S.A. au capital de 10.6 14.583 €,
20/24, rue Jacques Ibert, 92300 Levallois
Perret, 501 706 428 RCS NANTERRE, en
remplacement de la société ERYEM
CONSEIL.
Par même procès-verbal il a été décidé de
supprimer "le Comité Stratégique" et met
fin aux mandats de ses membres à savoir : Bechara RAAD, Jean DE LASA,
Pierre SARROLA, la société ERYEM
CONSEIL et la société YUSI.
Pour avis
152947A – LES ECHOS
MOULOUYA SERVICES
SAS au capital de 1.000 €. Siège social :
167 Bd Voltaire, 92600 Asnieres sur seine.
RCS NANTERRE 822670063. Le
13/03/2018, l’AGO a décidé de modifier
l’objet social qui devient : Mise en relation,
vente de billets de bus, apporteur d’affaires, dans le domaine du transport de personnes. Modification au RCS de NANTERRE.
153571A – LES ECHOS
Le 09/03/2018 l’age de la SCI LE FIVE
(1000 €, 45 rue castéres 92110 Clichy,
484487228 RCS Nanterre) a transféré le
siège social au 28 rue palloy 92110 Clichy.
Mention RCS Nanterre.
ISLAY, SAS au capital de 186937 € Siège
social : 129 rue de la Porte Jaune 92380
Garches 514640580 RCS Nanterre. Le
02/02/2018, les associés ont décidé de
transférer le siège social au 40 rue Victorien Sardou 92500 Rueil-Malmaison à
compter du 01/02/2018. Mention au RCS
de Nanterre
2, route du Curé, 92410 VILLE D’AVRAY
807598537 RCS Nanterre
Par décision de L’AGO en date du
30/04/2018 il a été pris acte de la nomination de M. Michel MERY, demeurant 4,
rue des Bernardières 16200 BOURG
CHARENTE en qualité de nouveau Gérant, à compter du 30/04/2018 pour une
durée illimitée, en remplacement de M.
Jean-Michel MERY, Gérant démissionnaire. Mention en sera faite au RCS de
Nanterre
159940A – LES ECHOS
SCI au capital de 15 244,90 €
Siège social : 1 avenue Aristide Briand 92160 ANTONY
325 062 495 RCS NANTERRE
Le 20/04/2018, l’associée unique a porté
le capital à 15 275,38 €.
GESCLIM
XENOTIME
SARL au capital de 3000,00 €
SAS au capital de 39 500,90 €
Siège social : 1 avenue Aristide Briand,
92160 ANTONY
441216835 RCS NANTERRE
Par décision du Président du 27/04/2018,
le capital a été porté à 39 556 €.
EXPRESSO SERVICE
SAS au capital de 23.405.400 €
120 Rue du Fossé Blanc
92230 Gennevilliers
950 395 079 RCS Nanterre
153577A – LES ECHOS
160287B – LES ECHOS
ANTONY M’PRESSE
SCI MAUVAIS
Aux termes d’un procès-verbal du
27/03/2018, il a été décidé de nommer, en
qualité de directeur général délégué,
M.Thomas DE LA FOUCHARDIERE demeurant 30 Rue de Chauvry 95320 Saint
Leu La Fôret, à compter du 01/01/2018.
Pour avis
160004A – LES ECHOS
DAJA 156
SAS au capital de 58.320 €
2 place Jean Millier La Défense
92400 COURBEVOIE
RCS NANTERRE 538 612 235
Aux termes des décisions de l’associé unique du 19/04/2018, il a décidé :
- de nommer Monsieur Alban BAUDOULT
d’HAUTEFEUILLE demeurant 46 rue
Saint Louis 78000 VERSAILLES en qualité de président, en remplacement de
Monsieur Pierre SIGONNEY, démissionnaire
- d’adopter la dénomination suivante : TOTAL SOLAR MIDDLE EAST
- de modifier l’objet social qui sera désormais :
Toutes activités se rapportant au domaine
de l’énergie et, en particulier, à la négociation et la prise de participation dans des
projets relatifs aux énergies renouvelables, telles que l’énergie solaire, éolienne,
hydraulique ou marine, seules ou avec le
recours à d’autres énergies telles le gaz,
ainsi qu’au négoce de solutions solaires
- de transférer le siège social au TOUR
CBX 1 passerelle des Reflets 92400
COURBEVOIE
Les statuts sont modifiés en conséquence.
Pour Avis
JEAN-BRICE PRODUCTION, SARL au
capital de 5000 € Siège social : 48-50 Rue
des Sevres 92100 Boulogne-Billancourt 801461583 RCS Nanterre. Le
13/03/2018, les associés ont : décidé de
transférer le siège social au 2 Grande Rue
Charles de Gaulle 92600 Asnieres-surSeine ; décidé de modifier la dénomination sociale de la société qui devient
CARO STUDIO by Jean-Brice ; décidé
d’ajouter un sigle : CARO à compter du
20/03/2018. Mention au RCS de Nanterre
160018A – LES ECHOS
TOTAL E&P GUYANE
FRANCAISE
SAS au capital de 220 050.000 €
2 place Jean Millier La Défense
92400 Courbevoie
RCS NANTERRE 509 221 842
Aux termes du pv des décisions de l’actionnaire unique du 12/04/2018, il a été décidé de nommer en qualité de Directeur
Général à compter du 04/05/2018, Monsieur Olivier WATTEZ demeurant 9 rue
des Zéphyrs, Marcory Résidentiel,
01BP961 Abidjan- Cote d’Ivoire en remplacement de Monsieur Frédéric LINSIG,
démissionnaire.
Pour avis.
160031A – LES ECHOS
TOTAL GAS & POWER
THAILAND
SAS au capital de 160.000 €
2 place Jean Millier La Défense
92400 Courbevoie
RCS NANTERRE 392 044 087
Aux termes du pv des décisions de l’actionnaire unique du 02/05/2018, il a été décidé de nommer en qualité de Président
Monsieur Thibaud SEGUINEAU DE PREVAL demeurant 10bis rue Jeanne d’Arc
92130 Issy les Moulineaux en remplacement de Monsieur Nicolas POULTENEY,
démissionnaire.
Pour avis.
160037A – LES ECHOS
SAS au capital de 12.616 €
2 place Jean Millier La Défense
92400 Courbevoie
RCS NANTERRE 414 264 994
Aux termes du pv des décisions de l’actionnaire unique du 02/05/2018, il a été décidé de nommer en qualité de Président
Monsieur Thibaud SEGUINEAU DE PREVAL demeurant 10 bis rue Jeanne d’Arc
92130 Issy les Moulineaux en remplacement de Monsieur Nicolas POULTENEY,
démissionnaire.
Pour avis.
154527A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 92 et 94
Le 28.12.2017, l’age de la sarl eustache,
12 r de la corsade 94240 L’hay les roses,
capital 1000 €, rcs Creteil 810517722,
transfère le siège au domicile du du gérant
Alexandra Bodmer sis 77 av du roule
92200 Neuilly sur seine à compter du
29.12.2017. Rad Creteil immat. Nanterre.
TOTAL GAS & POWER BRAZIL
SAS au capital de 10 920.000 €
2 place Jean Millier La Défense
92400 Courbevoie
RCS NANTERRE 414 264 820
Aux termes du pv des décisions de l’actionnaire unique du 02/05/2018, il a été décidé de nommer en qualité de Président
Monsieur Thibaud SEGUINEAU DE PREVAL demeurant 10 bis rue Jeanne d’Arc
92130 Issy les Moulineaux en remplacement de Monsieur Nicolas POULTENEY,
démissionnaire.
Pour avis.
160286A – LES ECHOS
PACK’AERO
Société par actions simplifiée
Capital : 6.400.000 euros
Siège social : 15 avenue du Parc
92210 SAINT CLOUD
537 636 284 RCS NANTERRE
L’assemblée générale des associés du
22/12/2017 a nommé en qualité de
commissaire aux comptes titulaire la société COMMISSARIAT FINANCES REVISION, SARL dont le siège social est sis
840 rue Pasteur, 38670 CHASSE SUR
RHONE, immatriculée au RCS de
VIENNE, sous le numéro 384 020 723, en
remplacement de M. Gilles ARIETTI, et en
qualité de commissaire aux comptes suppléant M. Pierre-Philippe DEBARD, domicilié 840 rue Pasteur, 38670 CHASSE
SUR RHONE en remplacement de M. Philippe LEFEBVRE. Modification au RCS de
NANTERRE.
160354A – LES ECHOS
TATUM-Corp SARL au capital de
1.000 €. Siège : 1 Bis rue des Capucins –
Résidence l’Ermitage 92190 MEUDON.
501 719 546 RCS NANTERRE
Par décisions du 15 mars 2018, l’associé
unique a décidé de transférer le siège 1
Bis rue des Capucins – Résidence l’Ermitage 92190 MEUDON au 10 place Gabriel
Péri – 92310 SEVRES, à compter de ce
jour.
160653A – LES ECHOS
160043A – LES ECHOS
TOTAL GAS & POWER
BUSINESS SERVICES
SAS au capital de 50.000 €
2 place Jean Milliers – la Défense
92400 COURBEVOIE
RCS NANTERRE 529 209 546
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
160224B – LES ECHOS
PASS SCIENCES
SARL Unipersonnelle à capital variable de
1000 €
19 rue du Mont Valérien, 92210
Saint-Cloud
538466533 RCS Nanterre
Par décision du Liquidateur en date du
04/05/2018 l’associé unique a :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, Mme Anne
PEZET 19 rue du Mont Valérien, 92210
Saint-Cloud, pour sa gestion et décharge
de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Nanterre
153375A – LES ECHOS
Le 17.01.2018, l’associé unique de l’eurl
wanisecure, 1 r aristide briand 92300 Levallois Perret, capital 2000 €, rcs Nanterre
750508566, décide de la dissolution anticipée de la société à compter du
17.01.2018, est nommé liquidateur Joey
Dos Prazeres sis 1 r aristide briand 92300
Levallois Perret et fixe le siège de la liquidation à cette même adresse. Rcs Nanterre
153376A – LES ECHOS
Le 18.01.2018, l’associé unique de l’eurl
wanisecure, 1 r aristide briand 92300 Levallois Perret, capital 2000 €, rcs Nanterre
750508566, a approuvé les comptes de
liquidation, a donné quitus au liquidateur
et a constaté la clôture des opérations de
liquidation à compter du 18.01.2018. Rad
Nanterre
154184A – LES ECHOS
RDS 1991, EURL au capital de
1000 €. Siège social : 229 avenue du general de gaulle 92140 Clamart.
79347399200014 RCS NANTERRE. Le
26/03/18, l’associé unique a approuvé les
comptes de liquidation, déchargé le liquidateur de son mandat et constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de NANTERRE.
154460A – LES ECHOS
maibou, SARL au capital de 7500 €. Siège
social : 13, rue gardenat lapostol 92150
Suresnes. 497677104 RCS nanterre. Le
31/03/18, les associés ont approuvé les
comptes de liquidation, déchargé le liquidateur de son mandat et constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de nanterre.
Cette annonce paraît dans les départements 92 et 94
FY ASSURANCES
TOTAL GASANDES
153866A – LES ECHOS
Aux termes des décisions de l’associé unique du 2/05/2018, il a été décidé de nommer en qualité de directeur général Monsieur Thibaud SEGUINEAU DE PREVAL
demeurant 10bis rue Jeanne d’Arc 92130
ISSY-LES-MOULINEAUX en remplacement de Monsieur Nicolas POULTENEY,
démissionnaire.
Pour avis.
160044A – LES ECHOS
159931A – LES ECHOS
12100941W – LE PUBLICATEUR LEGAL
160285B – LES ECHOS
SAS au capital de 100000 €
7 rue André Citroen, 92110 CLICHY
314547464 RCS Nanterre
Aux termes d’une AGO en date du
22/03/2018 il a été pris acte de la nomination de la société FIDUCIAIRE SAINTMARTIN, au capital de 38000 €, immatriculée au RCS de PARIS sous le numéro
400109435, domiciliée 111 Boulevard Sébastopol, 75002 PARIS représentée par
KORNGOLD Eric en qualité de nouveau
CAC suppléant, à compter du 01/01/2018
pour une durée de 6 ans, en remplacement de la société MARCEAU AUDIT, démissionnaire. Mention en sera faite au
RCS de Nanterre
Vendredi 11 mai 2018 Les Echos Sociétés
SASU au capital de 1 000 €. Siège social :
9 rue Paul V Couturier
94320 THIAIS. RCS CRETEIL
831 559 158.
Aux termes de l’AGE du 27/04/2018 , Il a
été décidé de transférer le siège social de
la société à compter du 27/04/2018. Au 42
av d’Argenteuil 92600 ASNIERES-SURSEINE. Président : Mr Yassine EL MOURABIT 9, rue Paul V Couturier 94320
THIAIS. Radiation au RCS de Créteil immatriculation au RCS de Nanterre.
.
160686A – LES ECHOS
« ARTS ET INDUSTRIES INFORMATIQUES ». S.A.S.U. au capital de 500,00
Euros. Siège social : 192 BOULEVARD
WASHINGTON. 92150 SURESNES.
R.C.S : 823 870 803 NANTERRE. POURSUITE DES ACTIVITES. Le 04/05/2018,
l’associé unique et Président, après avoir
constaté que l’actif net est devenu inférieur à. la moitié du capital social, a décidé
qu’il n’y avait pas lieu de dissoudre la société, et décide également. la poursuite de
ses activités, conformément aux dispositions de l’article : L223-42 du code de.
Commerce. Mentions au RCS de NANTERRE.
DISSOLUTIONS
159886B – LES ECHOS
IMPROVEMENT
CONSULTING
SAS au capital de 6000 €
4 rue pierret, 92200 NEUILLY SUR SEINE
801923533 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
23/01/2018 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, Mlle Marine
Caussé 4 rue pierret, 4 rue pierret, 92200
NEUILLY SUR SEINE, pour sa gestion et
décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Nanterre
159994B – LES ECHOS
KS TRADING
SARL au capital de 5000 €
20bis rue Louis Philippe, 92200 Nanterre
531830396 RCS Nanterre
Par décision de L’AGO en date du
16/04/2018 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. Nenad
Stanic 13 Avenue Georges Pompidou,
92150 Suresnes, pour sa gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Nanterre
154638A – LES ECHOS
GLINTLE. SAS au capital de 2.963 euros.
Siège social : 69 rue des Sèvres 92100
Boulogne-Billancourt. RCS Nanterre 812
664 217. Le 04/04/2018, l’AGE a décidé
la dissolution anticipée de la société à
compter du 04/04/2017. Mr Julien Hacot
demeurant 69 rue des Sèvres 92100 Boulogne-Billancourt a été nommé liquidateur.
Le siège de liquidation a été fIxé au siège
social. Modification au RCS de Nanterre.
157293A – LES ECHOS
SGS PARTNERS, SAS au capital de
1200 €. Siège social : 49 rue victor hugo
92800 Puteaux. 823522032 RCS NANTERRE. Le 10/04/18, les associés ont approuvé les comptes de liquidation, déchargé le liquidateur de son mandat et
constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de NANTERRE.
159926A – LES ECHOS
REVELE
Sarl au capital de 2000 €
Siège social : 12 rue du Mont Valérien
92210 Saint-Cloud
820 619 591 RCS Nanterre
Le 30/03/2018, l’associé unique a décidé
la dissolution anticipée de la société à
compter de ce jour.
Mr Laurent LEVY demeurant 12 rue du
Mont Valérien 92210 Saint-Cloud, a été
nommé liquidateur. Le siège de liquidation
a été fixé au 12 rue du Mont Valérien
92210 Saint Cloud.
Modification au RCS de Nanterre.
160459A – LES ECHOS
Le 06.02.2018, l’age de la sarl prolepse 1
r paul vaillant couturier 92300 Levallois
perret, capital 152449,02 €, rcs Nanterre
349533034, décide de la dissolution anticipée de la société à compter du
06.02.2018, est nommé liquidateur jacques olivier sis 1 r paul vaillant couturier
92300 Levallois perret et fixe le siège de
la liquidation au siège. Rcs Nanterre.
160661A – LES ECHOS
AZIDA SUSHI
SAS Au capital 1 000 €
Siège social : 8 rue Marius Jacotot
92800 PUTEAUX
RCS NANTERRE B 817 882 400
Par décision de L’AGE du 15/12/2017, la
société est dissoute à compter du
31/12/2017 ; Mr AZIM Mohammad demeurant au : 21 , rue des terres au curé –
75013 PARIS, a été nommé liquidateur.
Le siège de la liquidation est : 21 , rue des
terres au curé, 75013 PARIS.
Notification au RCS de NANTERRE.
DIVERS
160664B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 19/04/2018, concernant la société NYVYN, lire BUZZ’N’COM SARL au
capital de 1000,00 € 201 AVENUE
PIERRE BROSSOLETTE, 92120 MONTROUGE en lieu et place de
BUZZ’N’COM SARL au capital de
1000,00 € 201 AVENUE DE VERDUN,
92120 MONTROUGE
DIVERS
CONVOCATIONS
12100905W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Albioma
Société anonyme
au capital de 1 178 905,04 €
Siège social : Tour Opus 12
77 esplanade du Général de Gaulle
92081 Paris La Défense
775 667 538 RCS Nanterre
Avis de convocation à l’Assemblée
Générale Mixte du 30 mai 2018
Les actionnaires de la société Albioma (la
« Société ») sont informés qu’ils seront
réunis en Assemblée Générale Mixte (ordinaire et extraordinaire) le mercredi 30
mai 2018 à 15 heures, à l’auditorium du
centre de conférences Capital 8, 32 rue
de Monceau, 75008 Paris, à l’effet de délibérer sur les résolutions relevant de l’ordre du jour suivant (le texte intégral des
résolutions a été publié au Bulletin des Annonces Légales Obligatoires le 25 avril
2018).
Ordre du jour
À titre ordinaire
Approbation des comptes annuels de
l’exercice clos le 31 décembre 2017
Approbation des comptes consolidés de
l’exercice clos le 31 décembre 2017
Affectation du résultat et fixation du dividende de l’exercice clos le 31 décembre
2017
Option pour le paiement du dividende de
l’exercice clos le 31 décembre 2017 en actions nouvelles
Approbation des éléments de la rémunération due ou attribuée au titre de l’exercice clos le 31 décembre 2017 à M. Jacques Pétry, Président du Conseil
d’Administration
Approbation des éléments de la rémunération due ou attribuée au titre de l’exercice clos le 31 décembre 2017 à M. Frédéric Moyne, Directeur Général
Approbation des principes et critères de
détermination, de répartition et d’attribution des éléments fixes, variables et exceptionnels composant la rémunération
totale et les avantages de toute nature attribuables aux dirigeants mandataires
sociaux non exécutifs à compter du 1er janvier 2018
Approbation des principes et critères de
détermination, de répartition et d’attribution des éléments fixes, variables et exceptionnels composant la rémunération
totale et les avantages de toute nature attribuables aux dirigeants mandataires
sociaux exécutifs à compter du 1er janvier
2018
Approbation des conventions et engagements relevant des dispositions des articles L. 225-38 et L. 225-42-1 du Code de
commerce
Ratification de la nomination à titre provisoire, par voie de cooptation, de Mme Ulrike Steinhorst aux fonctions d’Administrateur pour la durée restant à courir du
mandat de Mme Michèle Remillieux, démissionnaire
Constatation de l’expiration du mandat
d’Administrateur de M. Michel Bleitrach,
qui n’en n’a pas sollicité le renouvellement, et nomination de M. Pierre Bouchut
aux fonctions d’Administrateur
Autorisation à consentir au Conseil d’Administration en vue du rachat par la Société de ses propres actions dans le cadre
d’un programme de rachat d’actions
À titre extraordinaire
Autorisation à consentir au Conseil d’Administration en vue de réduire le capital
par voie d’annulation d’actions acquises
dans le cadre d’un programme de rachat
d’actions
Autorisation à consentir au Conseil d’Administration en vue de procéder à l’attribution gratuite d’actions de performance
existantes au profit des salariés et dirigeants mandataires sociaux exécutifs de
la Société et de certains salariés et dirigeants mandataires sociaux exécutifs des
sociétés qui lui sont liées
Délégation de compétence à consentir au
Conseil d’Administration à l’effet de décider de l’émission, avec suppression du
droit préférentiel de souscription au profit
de certains salariés et dirigeants mandataires sociaux exécutifs de la Société et
de ses filiales, de bons de souscription
et/ou d’acquisition d’actions remboursables (BSAAR)
Délégation de compétence à consentir au
Conseil d’Administration à l’effet de décider de l’émission, avec suppression du
droit préférentiel de souscription au profit
des adhérents à un plan d’épargne d’entreprise ou à un plan d’épargne groupe,
d’actions ordinaires et/ou de valeurs mobilières donnant accès au capital
Pouvoirs pour l’exécution des formalités
***
Formalités préalables à effectuer pour
participer à l’Assemblée Générale
L’Assemblée Générale se compose de
tous les actionnaires quel que soit le nombre de leurs actions. Tout actionnaire peut
se faire représenter à l’Assemblée Générale par un autre actionnaire, par son
conjoint ou par le partenaire avec lequel il
a conclu un pacte civil de solidarité. Il peut
aussi se faire représenter par toute autre
personne physique ou morale de son
choix (article L. 225-106 du Code de
commerce).
Conformément à l’article R. 225-85 du
Code de commerce, il est justifié du droit
de participer à l’Assemblée Générale par
l’inscription des titres au nom de l’actionnaire ou de l’intermédiaire inscrit pour son
compte (en application du septième alinéa
de l’article L. 228-1 du Code de
Commerce), au deuxième jour ouvré précédant l’Assemblée Générale (soit le 28
mai 2018) à zéro heure, heure de Paris,
soit dans les comptes de titres nominatifs
tenus par la Société (ou son mandataire),
soit dans les comptes de titres au porteur
tenus par l’intermédiaire habilité.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 11
Vendredi 11 mai 2018 Les Echos Sociétés
L’inscription des titres dans les comptes
de titres au porteur tenus par les intermédiaires financiers est constatée par une attestation de participation délivrée par ces
derniers (le cas échéant par voie électronique) dans les conditions prévues aux articles R. 225-85 et R. 225-61 du Code de
commerce, en annexe :
du formulaire de vote à distance ;
de la procuration de vote ;
de la demande de carte d’admission établis au nom de l’actionnaire ou pour le
compte de l’actionnaire représenté par
l’intermédiaire inscrit.
Une attestation est également délivrée à
l’actionnaire souhaitant participer physiquement à l’Assemblée Générale et qui
n’a pas reçu sa carte d’admission au
deuxième jour ouvré précédant l’Assemblée Générale (soit le 28 mai 2018) à zéro
heure, heure de Paris.
Mode de participation à l’Assemblée Générale
Les actionnaires désirant assister personnellement à l’Assemblée Générale pourront demander une carte d’admission de
la façon suivante.
Demande de carte d’admission par voie
postale
Pour les actionnaires au nominatif
Faire parvenir sa demande de carte d’admission à BNP Paribas Securities Services, Service Assemblées Générales, CTS
Assemblées Générales, Les Grands Moulins de Pantin, 9 rue du Débarcadère,
93761 Pantin Cedex, ou se présenter le
jour de l’Assemblée Générale directement
au guichet spécialement prévu à cet effet
muni d’une pièce d’identité.
Pour les actionnaires au porteur
Demander à l’intermédiaire habilité qui assure la gestion de son compte titres,
qu’une carte d’admission lui soit adressée.
Demande de carte d’admission par voie
électronique
Les actionnaires souhaitant participer en
personne à l’Assemblée Générale peuvent également demander une carte d’admission par voie électronique selon les
modalités suivantes.
Pour les actionnaires au nominatif
Il convient de faire sa demande en ligne
sur la plateforme sécurisée Votaccess accessible via le site Planetshares dont
l’adresse est la suivante :
https ://planetshares.bnpparibas.com
Les titulaires d’actions au nominatif pur
devront se connecter au site Planetshares
avec leurs codes d’accès habituels.
Les titulaires d’actions au nominatif administré devront se connecter au site Planetshares en utilisant leur numéro d’identifiant qui se trouve en haut et à droite de
leur formulaire de vote papier. Dans le cas
où l’actionnaire n’est plus en possession
de son identifiant et/ou son mot de passe,
il peut contacter le numéro mis à sa disposition : +33 (0)1 57 43 02 30.
Après s’être connecté, l’actionnaire au nominatif devra suivre les indications données à l’écran afin d’accéder au site Votaccess et demander une carte
d’admission.
Pour les actionnaires au porteur
Il appartient à l’actionnaire au porteur de
se renseigner afin de savoir si son établissement teneur de compte est connecté ou
non au site Votaccess et, le cas échéant,
si cet accès est soumis à des conditions
d’utilisation particulières. Si l’établissement teneur de compte de l’actionnaire est
connecté au site Votaccess, l’actionnaire
devra s’identifier sur le portail Internet de
son établissement teneur de compte avec
ses codes d’accès habituels. Il devra ensuite cliquer sur l’icône qui apparaît sur la
ligne correspondant à ses actions Albioma
et suivre les indications données à l’écran
afin d’accéder au site Votaccess et demander une carte d’admission.
Vote par correspondance ou par procuration par voie postale
Les actionnaires n’assistant pas personnellement à l’Assemblée Générale et souhaitant voter par correspondance ou être
représentés en donnant pouvoir au président de l’Assemblée ou à un mandataire
pourront procéder de la manière suivante.
Pour les actionnaires au nominatif
Renvoyer le formulaire unique de vote par
correspondance ou par procuration, qui lui
sera adressé avec la convocation, à
l’adresse suivante : BNP Paribas Securities Services, Service Assemblées Générales, CTS Assemblées Générales, Les
Grands Moulins de Pantin, 9 rue du Débarcadère, 93761 Pantin Cedex.
Pour les actionnaires au porteur
Demander ce formulaire unique de vote
par correspondance ou par procuration
auprès de l’intermédiaire qui gère ses titres à compter de la date de convocation
de l’Assemblée. Une fois complété par
l’actionnaire, ce formulaire sera à retourner à l’établissement teneur de compte qui
l’accompagnera d’une attestation de participation et l’adressera à BNP Paribas Securities Services, Service Assemblées
Générales, CTS Assemblées Générales,
Les Grands Moulins de Pantin, 9 rue du
Débarcadère, 93761 Pantin Cedex.
Pour être pris en compte, les formulaires
de vote par correspondance devront être
reçus par la Société ou le Service Assemblées Générales de BNP Paribas Securities Services, au plus tard trois jours ouvrés avant la tenue de l’Assemblée (soit
le 25 mai 2018) au plus tard.
Les désignations ou révocations de mandataires exprimées par voie papier devront être réceptionnées au plus tard trois
jours calendaires avant la date de l’Assemblée (soit le 27 mai 2018) au plus tard.
Vote par correspondance ou par procuration par voie électronique
Les actionnaires ont également la possibilité de transmettre leurs instructions de
vote, et désigner ou révoquer un mandataire par Internet avant l’Assemblée Générale, sur le site Votaccess, dans les
conditions décrites ci-après.
Pour les actionnaires au nominatif
Les titulaires d’actions au nominatif pur ou
administré qui souhaitent voter par Internet accéderont au site Votaccess via le
site Planetshares dont l’adresse est la suivante :
https ://planetshares.bnpparibas.com
Les titulaires d’actions au nominatif pur
devront se connecter au site Planetshares
avec leurs codes d’accès habituels.
Les titulaires d’actions au nominatif administré devront se connecter au site Planetshares en utilisant leur numéro d’identifiant qui se trouve en haut et à droite de
leur formulaire de vote papier. Dans le cas
où l’actionnaire n’est plus en possession
de son identifiant et/ou son mot de passe,
il peut contacter le numéro mis à sa disposition : +33 (0)1 57 43 02 30.
Après s’être connecté, l’actionnaire au nominatif devra suivre les indications données à l’écran afin d’accéder au site Votaccess et voter, ou désigner ou révoquer
un mandataire.
Pour les actionnaires au porteur
Il appartient à l’actionnaire au porteur de
se renseigner afin de savoir si son établissement teneur de compte est connecté ou
non au site Votaccess et, le cas échéant,
si cet accès est soumis à des conditions
d’utilisation particulières.
Si l’établissement teneur de compte de
l’actionnaire est connecté au site Votaccess, l’actionnaire devra s’identifier sur le
portail Internet de son établissement teneur de compte avec ses codes d’accès
habituels. Il devra ensuite cliquer sur
l’icône qui apparait sur la ligne correspondant à ses actions et suivre les indications
données à l’écran afin d’accéder au site
Votaccess et voter ou désigner ou révoquer un mandataire.
Si l’établissement teneur de compte de
l’actionnaire n’est pas connecté au site
Votaccess, il est précisé que la notification
de la désignation et de la révocation d’un
mandataire peut toutefois être effectuée
par voie électronique conformément aux
dispositions de l’article R. 225-79 du Code
de commerce, selon les modalités suivantes :
l’actionnaire devra envoyer un email à
l’adresse paris.bp2s.france.cts.mandats@bnpparibas.com. Cet email devra
obligatoirement contenir les informations
suivantes : nom de la Société concernée,
date de l’Assemblée, nom, prénom,
adresse, références bancaires du mandant ainsi que les nom, prénom et si possible l’adresse du mandataire ;
l’actionnaire devra obligatoirement demander à son intermédiaire financier qui
assure la gestion de son compte titre d’envoyer une confirmation écrite au service
Assemblées Générales de BNP Paribas
Securities Services, CTS Assemblées Générales, Les Grands Moulins de Pantin, 9
rue du Débarcadère, 93761 Pantin Cedex.
Seules les notifications de désignation ou
révocation de mandats pourront être
adressées à l’adresse électronique susvisée, toute autre demande ou notification
portant sur un autre objet ne pourra être
prise en compte et/ou traitée.
Afin que les désignations ou révocations
de mandats exprimées par voie électronique puissent être valablement prises en
compte, les confirmations devront être réceptionnées au plus tard la veille de l’Assemblée Générale (soit le 29 mai 2018),
à 15h00, heure de Paris.
Ouverture et clôture du site Votaccess
Le site Votaccess sera ouvert à compter
du 11 mai 2018 au plus tard.
La possibilité de voter par Internet avant
l’Assemblée Générale prendra fin la veille
de la réunion (soit le 29 mai 2018), à
15h00, heure de Paris.
Toutefois, afin d’éviter tout engorgement
éventuel du site Votaccess, il est recommandé aux actionnaires de ne pas attendre la veille de l’Assemblée Générale pour
voter.
Questions écrites
Chaque actionnaire a la faculté d’adresser
au Président du Conseil d’administration,
lequel répondra en séance, les questions
écrites de son choix.
Les questions doivent être envoyées par
lettre recommandée avec demande d’avis
de réception à l’adresse suivante : Albioma (à l’attention du Secrétaire Général), Tour Opus 12, La Défense 9, 77 esplanade du Général de Gaulle, 92914 La
Défense Cedex, ou par télécommunication électronique à l’adresse suivante :
contact.investisseurs@albioma.com.
Cet envoi doit être réalisé au plus tard le
quatrième jour ouvré précédant la date de
l’Assemblée Générale (soit le 24 mai
2018).
Cet envoi est accompagné d’une attestation d’inscription soit dans les comptes de
titres nominatifs tenus par la Société, soit
dans les comptes de titres au porteur tenus par l’intermédiaire habilité.
Droit de communication des actionnaires
Tous les documents et informations prévus à l’article R. 225-73-1 du Code de
Commerce peuvent être consultés sur le
site de la Société (www.albioma.com) à
compter du vingt-et-unième jour calendaire précédant l’assemblée (soit le 9 mai
2018) au plus tard.
Pour avis
93 • SEINE-SAINT-DENIS
SOCIETES
CONSTITUTIONS
160229B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
30/04/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
MGBAT
Objet social : travaux de bâtiments, menuiserie, cloisons, décloisons avec tous
matériaux, cloison sèche, peinture, maçonnerie de finitions
Siège social : 150, avenue du président
kenneddy, 93110 Rosny sous bois Capital : 15500 € Président : M. Mondher Trabelsi Ghariani demeurant : 150, avenue du
président kennedy, 93110 Rosny sous
bois élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Bobigny
dustrielles, mobilières ou immobilières s’y
rapportant
Siège social : 6 impasse Désiré Leroy,
93300 Aubervilliers Capital minimum :
150 €, en dessous duquel il ne peut être
réduit Capital initial : 1000 € Capital
maximum : 12000 € Président : M. Oussama Oualid demeurant : 103 rue de Ménilmontant, 75020 Paris élu pour une durée indéterminée DG : M. Branislav
Stajonevic demeurant : 6 impasse Désiré
Leroy, 93300 Aubervilliers Durée : 99 ans
à compter de son immatriculation au RCS
de Bobigny
12100946 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP à Montreuil du 4/4/2018,
il a été constitué une S.A.R.L. Dénomination : CHEZ VESNA. Siège : 12, rue du
Docteur Roux, 93100 MONTREUIL. Capital : 4.000 €. Objet : restauration, traiteur,
café, bar, brasserie ; achats, ventes de
produits alimentaires ; toutes prestations
dans le domaine de l’événementiel. Durée : 99 ans. Gérance : Dragan RADISAVLJEVIC, 12, rue du Docteur Roux,
93100 Montreuil. Immatriculation : au
RCS de Bobigny
12100913W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 01/05/2018,
il a été constitué une Société à responsabilité limitée :
Dénomination sociale : BENGIO & CO
ENSEIGNE COMMERCIALE : VIRTUALITY PLANET
Siège social : VALAD -Parc des Guillaumes 58 rue de Neuilly - 93130 Noisy le
Sec
Capital social :5 000 €
Objet : l’exploitation d’une salle de réalité
virtuelle et d’une petite restauration.
Durée : 50 ans
Gérant : Madame COHEN BENGIO Karine, demeurant 31 rue Louis Besquel 94340 Vincennes
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Bobigny
Pour avis
12100986W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à BOBIGNY du 02/05/2018 a été constituée
une EURL nommée :
BVC
Objet : ADJONCTION A LOBJET SOCIAL DES ACTIVITES RENOVATION INTERIEUR ET EXTERIEUR
Capital : 5.000 € Siège social : 8 AVENUE HENRI BARBUSSE, 93000 Bobigny
Durée : 99 ans Gérance : Mme Beatriz
Contrevas Vinet, 7 RUE HENRI JANIN,
94190 Villeneuve-Saint-Georges.
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Bobigny
Par ASSP du 04/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée Orhus.Siège social : 8 allée andré breton 93270 Sevran. Capital : 1000 €. Objet : La création
de logiciels ou d’applications, l’assistance
au développement et à l’installation de logiciels, la sécurité des systèmes d’informations, formations . Président : M. Régis
Senet, 8 allée andré breton 93270 Sevran.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de Bobigny.
153027A – LES ECHOS
Par ASSP du 05/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée TK Services.Siège
social : 15 rue du docteur fleming 93600
Aulnay sous bois. Capital : 1000 €. Objet :
VTC. Imports/ export de matériaux de
construction. Négoce pour apporteur d’affaires. Président : M. Richard Tchouamo
keugom, 15 rue du docteur fleming 93600
Aulnay sous bois. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de Bobigny.
153130A – LES ECHOS
Par ASSP du 02/04/18, il a été constitué
la SCI dénommée PESOUIPESNON.Siège social : 12 rue marceau 93100
Montreuil.Capital : 200 €. Objet : acquisition et gestion de biens mobiliers et immobiliers. Gérance : Mme Eléonore Chabrol, 8b av faidherbe 93100 Montreuil ;
Mme Julia Jean Baptiste 12 rue marceau
93100 Montreuil. Cessions soumises à
agrément. Durée : 99ans. Immatriculation
au RCS de BOBIGNY.
153236A – LES ECHOS
Par ASSP du 05/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée Chady Transports.Siège social : 168 avenue jean jaurès 93000 Bobigny. Capital : 1500 €. Objet : l’exploitation de voiture de transport
avec chauffeur (VTC). Président : M.
chady el katch, 168 avenue jean jaurès
93000 Bobigny. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de Bobigny.
153238A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
15/04/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
Aux termes d’un acte SSP en date du
02/05/2018 il a été constitué une SAS à
capital variable nommée :
OML ELECTRICITÉ
Objet social : Travaux et service dans le
domaine de l’électricité, bâtiment, toutes
opérations économiques, financières, in-
153457A – LES ECHOS
Constitution de la sas : Az groupe conseil,
56 rue louis vannini 93330 Neuilly sur
marne. Cap. : 1000 €. Objet : conseil aux
entreprises. Pdt : Zakaria El Alami, 26 bis
rue jean jacques rousseau 95210 St Gratien. DG : Ali Boussouf, 23 av. de verdun
94450 Limeil Brevanne. Durée : 99 ans au
rcs de Bobigny.
153498A – LES ECHOS
Par ASSP du 06/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée MAJOVTC.Siège social : 95 avenue du président wilson
93108 Montreuil cedex. Capital : 1500 €. Objet :l’exploitation de voiture
de transport avec chauffeur. Location de
véhicule avec et sans conducteur. Président : M. Younes Kichou, 5 square de la
libération 93100 Montreuil. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de Bobigny.
153509A – LES ECHOS
Par ASSP le 04/04/2018, il a été constitué
la SASU :
LEGUMES PRO
Capital : 1000 €.Objet : Commerce de
gros (commerce interentreprises) de fruits
e t l é gu m e s - C o m m e rc e d e g r o s
(commerce interentreprises) alimentaire
non spécialisé. Siège : 12 pl. Carnot
93110 ROSNY-SOUS-BOIS. Président :
HAOUAR Rachid demeurant 21 av Paul
Eluard 93000 Bobigny. Durée : 99 ans. Au
RCS de BOBIGNY
153525A – LES ECHOS
Par ASSP le 26/02/2018, il a été constitué
la SARL :
Capital : 100 €. Objet : Restauration sur
pl., à emporter, événementiel,vente des
produits divers et accessoire (sac, vêtements..). . Siège : 12 Rue Anselme ,
93400 ST-OUEN. Gérance :KAFUTI Balengo,8 rue d’Agen, 93800 Epinay Sur
Seine ; IKOLO France,8 rue d’Agen,
93800 Epinay sur seine ; Durée : 99 ans.
Au RCS de BOBIGNY
153528A – LES ECHOS
Par ASSP du 06/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée IEP.Siège social : 115 boulevard pasteur 93120 La
courneuve. Capital : 500 €. Objet : Vente
de vouchers et d’autres produits. Import et
export de produits, location de véhicules,
Conseil stratégique pour commerce en
Afrique. Président : M. Tihereonibrahima
Bathily, 115 boulevard pasteur 93120 La
courneuve. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de Bobigny.
154189A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée Diamoye VTC.Siège
social : 1 rue rouget de l’isle 93800 Epinay
sur seine . Capital : 50 €. Objet :
VTC. Président : M. Diamoye Oumar, 1
rue rouget de l’isle 93800 Epinay sur
seine . Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de Bobigny.
154319A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée KMS Travel.Siège
social : 1 rue de la noue 93170 Bagnolet . Capital : 100 €. Objet : VTC. Président : M. Okan Kaynar, 1 rue de la noue
93170 Bagnolet . Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de Bobigny .
154323A – LES ECHOS
Par ASSP du 03/04/18, il a été constitué
une EURL dénommée PRODELIV.Siège
social : zac du cornillon nord porte e cs
600003 93216 La plaine saint denis cedex.Capital :1800 €.Objet : Transport de
marchandises au moyen de véhicules motorisés, transport de personnes. Achat/
vente et location de véhicule.Gérance :M.
MEDHI DEHAS, 2 rue mumia abu jamal
93210 Saint denis.Durée :99ans. Immatriculation au RCS de BOBIGNY.
154392A – LES ECHOS
Par ASSP le 10/04/2018, il a été constitué
l’EURL :
GREENPOINT
Capital : 10000 € .Objet : Restauration
sur pl., à emporter et avec livraison. Vente
de produits alimentaires, bar, café, coffee
shop. Vente de boissons alcoolisées..
Siège : 2 pl. Johan Barthold Jongkind,
93500 PANTIN. Gérance : HARITI Nadège, 55 Rue Hoche, 93500 Pantin ; Durée : 99 ans. Au RCS de BOBIGNY
153242A – LES ECHOS
Constitution de la sci : sci khuon bouyahia,
20 rue marinoni 93420 Villepinte. Cap. :
90 €. Objet : immobilier. Gérant : Denis
Khuon, 20 rue marinoni 93420 Villepinte.
Durée : 99 ans au rcs de bobigny.
Par ASSP du 06/04/18, il a été constitué
une EURL dénommée BUBBLE
LAMA.Siège social : 10 allée christophe
colomb 93130 Noisy le sec.Capital :100 €.Objet :Conseil et conception de
solutions en systèmes et logiciels informatiques.Gérance :M. rostom boudi, 10 allée
christophe colomb 93130 Noisy le sec.Durée :99ans.Immatriculation au RCS de
BOBIGNY.
154684A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée RÊVE BÂTIMENT.Siège social : 4 allée boris vian
93380 Pierrefitte sur seine. Capital : 10000 €. Objet : l’achat et la vente de
biens immobiliers. Travaux de construction et rénovation tout corps d’état. Président : M. Esner Egalite, 4 allée boris vian
93380 Pierrefitte sur seine. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de BOBIGNY.
154695A – LES ECHOS
Constitution de la sasu : Arevent, 124 rue
de vincennes 93100 Montreuil. Cap. :
1000 €. Objet : aide à l’exploitation de
café, hotel, restaurant. Pdt : Kevin Arethuse, 124 rue de vincennes 93100 Montreuil. Durée : 99 ans au rcs de bobigny.
153561A – LES ECHOS
154702A – LES ECHOS
Par ASSP du 05/04/18, il a été constitué
la SCI dénommée SCI LDNS.Siège social : 10 rue claude debussy 93150 Le
blanc mesnil.Capital : 100 €. Objet : acquisition et gestion de biens mobiliers et
immobiliers. Gérance : M. Geoffrey Lardenois, 10 rue claude debussy 93150 Le
blanc mesnil. Cessions soumises à agrément. Durée : 99ans. Immatriculation au
RCS de BOBIGNY.
Constitution de la sarl : P.f Rénovation, 3
rue proudhon 93210 La Plaine St Denis.
Cap. : 1000 €. Objet : bâtiment. Gérance :
Herculano Paula, 3 rue proudhon 93210
La Plaine St Denis ; Nelson Fortes, 39 bis
rue des sablons 93380 Pierrefitte sur
seine. Durée : 99 ans au rcs de bobigny.
Par acte SSP du 30/03/2018 constitution
de la SASU ZECASE. Capital : 111 euros.
Siège social : 7 allée des orchidées 93140
bondy. Objet : services informatiques.
Président : Zouhir Yachou, 7 allée des orchidées 93140 bondy. Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
Bobigny
153799A – LES ECHOS
Constitution de la sci : sci Isab, 185 bd de
l’Europe 93370 Montfermeil. Cap. :
1000 €. Objet : immobilier. Gérant : Isabelle Rettig, 185 bd de l’Europe 93370
Montfermeil. Durée : 99 ans au rcs de bobigny.
153887A – LES ECHOS
153337A – LES ECHOS
160690B – LES ECHOS
160564A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/04/2018, il a été constitue une société
dénommée :
153637A – LES ECHOS
Constitution de la sasu : Boune Auto, 4 all.
jan palach 93270 Sevran. Sigle : BA.
Cap. : 200 €. Objet : Negoce,location de
véhicules. Pdt : Alimani Boune, 4 all. jan
palach 93270 Sevran. Durée : 99 ans au
rcs de Bobigny.
DELTACONNEXION
153978A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/04/18,il a été constitué
une SAS dénommée ARCHIE’S.Siège social : 41 rue delizy (batiment b les diamants) 93692 Pantin cedex.Cap :12000 €.Objet :préparation de
l’examen VTC,location du véhicule,mise à
disposition d’un outil de gestion qui permettra de digitaliser la comptabilité de leur
société,accompagnement pour des solutions de financement.Prés :M.Hamza Asfouri,82 rue henri barbusse 92110 Clichy.DG :M.Othman Benmansour,7,rue
jacques mawas 75015 Paris.Durée :99
ans.Immatriculation au RCS de BOBIGNY.
KIN.K
152983A – LES ECHOS
160276B – LES ECHOS
Objet social : Programmation et installation d’équipements et de réseaux de télécommunication
Siège social : ZAC VAUCANSSON, 6 - 8
AVENUE DES FRERES LUMIERES,
93370 MONTFERMEIL Nom commercial : DELTACONNEXION Capital :
500 € Gérance : M. MUSTAPHA BELKEDAR, 3 RUE DE L’ILETTE, 77500 CHELLES Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Bobigny
153429A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 23/03/2018 constitution de la SAS GENTLEMAN DRIVER
PACA . Capital minimum : 100 € Capital
souscrit : 100 €. Siège social : 84 rue
Émile Cossonneau 93330 Neuilly sur
Marne. Objet social : Le transport de personnes, location, achat/revente, tpmr,
transport de marchandise Président : Hamza MKHININI, 84 rue Émile
Cossonneau 93330 Neuilly sur Marne .
Admissions aux assemblées et exercice du droit de vote : Chaque associé a
le droit de participer aux décisions par lui
même ou mandataire. Chaque action
donne droit à une voix. Clauses d’agrément : agrément préalable des la collectivité des associés à la majorité des
2/3 des voix, sauf cession entre associés. Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au
RCS de Bobigny.
Par acte SSP du 22/03/2018 constitution
de la SARL NSAM. Capital : 10000 euros.
Siège social : 24 rue cage 93400 saintouen. Objet : Infogérance à destination de
professionnels, conseil liés aux NTIC, services et audits liés, achat/vente, développement et maintenance liés à l’informatique. Gérance : Sylvain Bagland, 24 rue
cage 93400 saint-ouen. Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
Bobigny
153895A – LES ECHOS
Constitution de l’Eurl : Rapid Service, 67
rue de la république 93200 St Denis.
Cap. : 100 €. Objet : mécanique et négoce
automobile. Gérant : Andrea-Julia Solomon, 67 rue de la république 93200 St Denis. Durée : 99 ans au rcs de Bobigny.
VISION BTP
SASU au capital de 200 €. Siège social :
5, rue d’Aurion 93110 ROSNY-SOUSBOIS
Objet : Tous travaux de corps d’état, de
peinture générale, de nettoyage carreaux,
sol et vitres, de ravalement, de maçonnerie et plus généralement toutes activités
connexes s’y rapportant a l’objet sus
Président : MR EMILE KERVENSON, demeurant au 5, rue d’Aurion 93110
ROSNY-SOUS-BOIS
Durée : 99 ans a compter de son immatriculation au RCS de BOBIGNY
160615A – LES ECHOS
Par acte SSP du 04 05 2018 il est constitué une S.A.S. Dénomination : CENTRALERESO. Capital : 1 000 euros. Durée :
99 ans. Siège social : 193 avenue Henri
Barbusse 93700 DRANCY. Objet : Négoce, import-export de tous produits non
réglementés, conseils et services aux entreprises. Président : Mr BOUAZZAOUI
Jaouad demeurant 78 avenue des Primevères 93270 SEVRAN. Chaque action
donne droit à la participation aux assemblées et au vote, toutes les cessions sont
soumises à l’agrément préalable de l’assemblée. Immatriculation au RCS de BOBIGNY
MODIFICATIONS
159750B – LES ECHOS
R.C.D.E.I.
SARL au capital de 8000,00 €
147, rue Anatole France, Chez CADE,
93700 Drancy
495226078 RCS Bobigny
Par délibération en date du 10/05/2016,
statuant en application de l’article
L.223.42 du Code de Commerce, a décidé
qu’il n’y avait pas lieu à dissolution malgré
un actif net inférieur à la moitié du capital
social. Mention en sera faite au RCS de
Bobigny
159752B – LES ECHOS
S.T.M LOGISTICS
SARL au capital de 6000,00 €
55 rue du Grand Prieur,
95100 ARGENTEUIL
795399708 RCS Pontoise
Par décision en date du 01/05/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 44 bis, Allée Etienne Dolet,
93190 LIVRY GARGAN à compter du
01/05/2018.
Gérance : M. Dan, Johnny LEGENDRE,
demeurant 44 bis Allée Etienne Dolet,
93190 LIVRY GARGAN
Autres modifications :
- il a été pris acte de la démission du Gérant M. Mohamed AYAZZAR, à compter
du 01/05/2018. M. Dan, Johnny LEGENDRE, Gérant, demeure seul dirigeant à
compter de cette même date.
La société sera immatriculée au RCS de
Bobigny et sera radiée du RCS de Pontoise
159841B – LES ECHOS
WAGENCE
SAS au capital de 1000,00 €
29 RUE CARTIER BRESSON, 93200
PANTIN
830962163 RCS Bobigny
Par décision du Président en date du
29/04/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 1 centre
commercial de la Tour, 93120 La Courneuve à compter du 01/04/2018. Mention
en sera faite au RCS de Bobigny
159823A – LES ECHOS
Par acte sous seings privés du 22 mars
2018, il a été créé la société suivante :
Dénomination :
SPFPL DE PARMACIENS
D’OFFICINE SARL GROUPE
SAINT CYR
Forme : SPFPL SARL
Capital : 20.000 €
Siège social : 73 avenue Marceau –
93700 DRANCY
Objet : Détention, prise de participations,
gestion, cession de parts ou d’actions de
sociétés d’exercice libéral de pharmacien ;
fourniture notamment à ses filiales de tous
services d’assistance technique, administrative, commerciale ou de gestion.
Durée : 99 ans
Gérant : M. Tanou BAH, demeurant 1 allée des Aubépines – 93600 AULNAY
SOUS BOIS
Immatriculation au RCS de Bobigny.
160086A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/05/2018, il a été constitué EURL dénommée :
SOF CONSULTING
EURL au capital de 500 € Siège Social :
5, Rue Gisèle Halimi 93400 SAINT OUEN.
Objet : Le conseil pour les affaires et autres conseils de gestion, l’accompagnement des entreprises, ainsi que la formation. Gérante : Madame Souade FAJRI
demeurant au 5, rue Gisèle Halimi à Saint
Ouen 93400. Durée : 99 ans à compter
de l’immatriculation au RCS de BOBIGNY
159888B – LES ECHOS
ACTION CONSEIL
DEMENAGEMENT
SAS au capital de 15000,00 €
35 boulevard Lefèbvre,
75015 PARIS
789119930 RCS Paris
Par décision du Président en date du
22/02/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 27 rue des
frères Lumières ZI les Chanoux CS 90108,
93330 NEUILLY SUR MARNE à compter
du 22/02/2018.
Présidence : M. Laurent LEVY, demeurant 28 sentier des Larris, 94500 CHAMPIGNY SUR MARNE
La société sera immatriculée au RCS de
Bobigny et sera radiée du RCS de Paris
159970B – LES ECHOS
AMC
SARL au capital de 10000,00 €
23 Rue des Piats,
59200 TOURCOING
814166088 RCS Lille Metropole
Par décision de L’AGE en date du
04/05/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 72 Rue Vaillant Couturier, 93130 Noisy le Sec à
compter du 04/05/2018.
Gérance : M. Emrah FIRAT, demeurant
23 Rue des Piast Appt 41, 59200 TOURCOING
La société sera immatriculée au RCS de
Bobigny et sera radiée du RCS de Lille
Metropole
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
160228B – LES ECHOS
12100953 – LE PUBLICATEUR LEGAL
COCONUT
SAM COUTURE, S.A.R.L. au capital de
42.100 €, sise 21, rue Voltaire, 93700
DRANCY, 531 007 714 RCS BOBIGNY.
Par décision du 26/4/2018, l’AGE des associés a transféré le siège du 21, rue Voltaire, 93700 DRANCY à la rue Laurent
Simon, Cherbourg Octeville, 50100
CHERBOURG-EN-COTENTIN, à
compter du même jour et a modifié en
conséquence l’article 4 des statuts. Le dépôt sera effectué au GTC de Cherbourg.
Pour insertion, le gérant.
SARL au capital de 1000,00 €
51 bis rue edouard vaillant, 93100
Montreuil
800949117 RCS Bobigny
Par délibération en date du 20/04/2018,
de L’AGE statuant en application de l’article L.223.42 du Code de Commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu à dissolution
malgré un actif net inférieur à la moitié du
capital social. Mention en sera faite au
RCS de Bobigny
12100904W – LE PUBLICATEUR LEGAL
160233B – LES ECHOS
ADMINISTRATION GLOBALE
DE L’INFORMATION ET DE LA
COMMUNICATION
SAS au capital de 100,00 €
15 rue Victoir Renelle, 93240 STAINS
827625864 RCS Bobigny
Sigle : AGIC
Par décision du Président en date du
01/04/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 8 rue Olympe
de Gouge, Résidence les Cèdres de Saint
Jean – Appt 19, 45140 Saint Jean de la
Ruelle à compter du 01/01/2018. La société sera immatriculée au RCS de Orléans et sera radiée du RCS de Bobigny
GENIE FLEXION
S.A.R.L. au capital de 1.000.000 €
44 Allée de Lisbonne- 93320 Les Pavillons-sous-Bois
438 107 666 R.C.S. Bobigny
Aux termes d’un PV de décisions extraordinaires du 30.03.2018, l’associé unique a
décidé de modifier l’objet social lequel est
devenu :
la commercialisation de fournitures et
équipements industriels caoutchoutés divers, fournitures hydrauliques. Installation
et maintenance desdits produits et plus
généralement toutes prestations de services liées à cette activité.
L’article 2 des statuts a été modifié en
conséquence.
Aux termes du même PV il a été décidé
de supprimer le sigle de la société et de
modifier en conséquence l’article 3 des
statuts.
Mentions seront faites au R.C.S. de Bobigny.
160274B – LES ECHOS
12100909W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ECO BAT 2000
SASU au capital de 1000,00 €
58 allée Dupleix, 93190 Livry-Gargan
830352522 RCS Bobigny
Par décision de L’AGE en date du
02/01/2018 il a été pris acte de la nomination de Mme Anamaria POP, demeurant 58 allée Dupleix 93190 Livry-Gargan
en qualité de nouveau Président, à
compter du 02/01/2018 pour une durée illimitée, en remplacement de M. Roméo,
Gheorghe CRISTE, Président démissionnaire. Mention en sera faite au RCS de
Bobigny
IBM Interactive
SASU au capital de 381.000 €
Siège social : 11, boulevard du Mont d’Est
93160 Noisy-le-Grand
318 292 513 RCS Bobigny
Aux termes des décisions de l’associé unique en date du 13/04/2018, il a été décidé
de nommer en qualité de commissaire aux
comptes suppléant, Mr. Patrice Morot demeurant 63, rue de Villiers 92208 Neuillysur-Seine, en remplacement de Mr. Yves
Nicolas.
Vendredi 11 mai 2018 Les Echos Sociétés
DISSOLUTIONS
159751B – LES ECHOS
ADRIATIK
EXPORT
SAS au capital de 6500 €
5 RUE NICOLAS COPERNIC, 93290
TREMBLAY EN FRANCE
482117710 RCS Bobigny
Par décision de L’AGO en date du
18/12/2017 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, la société
SCHNEIDER 5 RUE NICOLAS COPERNIC, 93290 TREMBLAY EN FRANCE,
pour sa gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Bobigny
12100939W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ANNA & BELLA
SARL au capital de 8.000 €
11-15, rue du Pilier, Lot Nº 2
93300 AUBERVILLIERS
531 555 209 RCS BOBIGNY
Par l’assemblée du 15/04/2018, il a été
prononcé la clôture de liquidation de la société. Mention au RCS de Bobigny.
153345A – LES ECHOS
Le 22.11.2013, l’associé unique de l’eurl
camelia dressage, 16 av gabriel peri
93400 St Ouen, capital 10000 €, rcs Bobigny 788886224, a approuvé les comptes
de liquidation, a donné quitus au liquidateur et a constaté la clôture des opérations
de liquidation à compter du 31.10.2013.
Rad Bobigny.
155709A – LES ECHOS
Le 09.03.2018, l’age de la sasu rk driver
48 r gaston landry 93700 Drancy, capital
100 €, rcs bobigny 819314519, décide la
dissolution anticipée de la société à
compter du 09.03.2018, nomme liquidateur Khalfallah Ramy sis 48 r gaston landry 93700 Drancy. rcs bobigny.
154350A – LES ECHOS
160363B – LES ECHOS
STRATEGY SYSTEM SECURITY
SASU au capital de 1000,00 €
127 route de saint Leu, 93800 Epinay sur
seine
832345425 RCS Bobigny
Sigle : 3S
Par décision du Président en date du
30/03/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 170 rue du
general de gaulle, 94350 Villiers sur
marne à compter du 20/04/2018. La société sera immatriculée au RCS de Créteil
et sera radiée du RCS de Bobigny
160420B – LES ECHOS
KHM
SARL au capital de 10000,00 €
54, boulevard JEAN JAURES, 93400
SAINT OUEN
829931856 RCS Bobigny
Par décision en date du 01/12/2017 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 126, RUE DU LANDY, 93400
SAINT OUEN à compter du 01/12/2017.
Mention en sera faite au RCS de Bobigny
YoelaS, SAS au capital de 120 euros.
Siège social : 33 bd Gallieni 93360 Neuilly
Plaisance. RCS Bobigny 831957030. Le
04/04/18, les associés en AGE ont décidé
de transformer le capital variable en capital fixe et d’augmenter le capital d’une
somme de 6,40 euros par apport de numéraire pour le porter à 126,40 euros. Modification au RCS de BOBIGNY.
160036A – LES ECHOS
EPUR ILE DE FRANCE
Société par actions simplifiée
au capital de 100.000 €
Siège social : ZAC Cerisaie
2/6 rue Jacques DUCLOS,
93240 STAINS
RCS BOBIGNY 572 212 660
Suivant PV de l’AGO en date du
27.04.2018, le Président a constaté le
changement de Président intervenu suite
à la fusion absorption de la SAS EPUR
GLOBAL par la SAS EPUR INTERNATIONAL à effet du 04.02.2018 et nomme en
qualité de nouveau Président : La société
EPUR INTERNATIONAL, société par actions simplifiée au capital de 3.500
000,00 € dont le siège social est 141 Avenue du Prado, 13008 MARSEILLE, immatriculée au RCS de MARSEILLE sous le
Nº 070 800 156 Dépôt au GTC de BOBIGNY.
JCB
160657B – LES ECHOS
EASY INTERIM
SARL au capital de 4000,00 €
26 Avenue Gustave Eiffel,
33700 MERIGNAC
789647492 RCS Bordeaux
Par décision de L’AGE en date du
02/05/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 18 Place des
Nymphéas, 93420 VILLEPINTE à compter
du 02/05/2018.
Gérance : M. Nejmettin KORKMAZ, demeurant 17B Rue Franklin, 94190 VILLENEUVE SAINT GEORGES
Autres modifications :
- il a été pris acte de la nomination de M.
Veli MAYE, demeurant 19 Rue du Bout de
L’Enfer 76440 FORGES LES EAUX en
qualité de nouveau Gérant, à compter du
02/05/2018 pour une durée illimitée, en
remplacement de M. Nejmettin KORKMAZ, Gérant démissionnaire.
La société sera immatriculée au RCS de
Bobigny et sera radiée du RCS de Bordeaux
BLABLA ROOM, SCI au capital de
100 €. Siège social : 150 rue leopold rechossiere 93300 Aubervilliers. 830696159
RCS BOBIGNY. Le 19/03/18, les associés
ont approuvé les comptes de liquidation,
déchargé le liquidateur de son mandat et
constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de BOBIGNY.
DIVERS
160432B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 04/05/2018, concernant la société PINK PERMIS, lire à compter du
03/05/2018. en lieu et place de à compter
du 10/05/2018
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
DT PRO
Objet social : LE DEMENAGEMENT, LE
TRANSPORT PUBLIC ROUTIER DE
MARCHANDISES,
Siège social : 41 Bis rue du Président
Kennedy, 94140 ALFORTVILLE Capital :
2700 € Président : M. ABDELKADER
BENBOUGUIRRA demeurant : 41 BIS
RUE DU PRESIDENT KENNEDY, 94140
ALFORTVILLE élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Créteil
159959B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
02/05/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
RISHIKA
Objet social : L’exploitation, sous quelque forme que ce soit, de fonds de
commerce de boulangerie pâtisserie,
sandwicherie et traiteur
Siège social : 5 Boulevard Maurice Berteaux, 94100 Saint Maur des Fossés Nom
commercial : LE PAIN DU MOULIN Capital : 10000 € Président : M. Thayalan
NAVARATNARAJAH demeurant : 26 Avenue Victor Hugo, 91860 Epinay ss senart
élu pour une durée indéterminée Durée :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de Créteil
160237B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
04/05/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
HOLGA
Objet social : Services de santé humaine,
coaching, développement personnel, éditions et conseils s’adressant aux entreprises et aux particuliers
Siège social : 33 RUE DU MARECHAL
MAUNOURY, 94300 VINCENNES Nom
commercial : HOLGA CONSEIL Capital : 1000 € Président : Mme OLGA BEKISHEVA demeurant : 33 RUE DU MARECHAL MAUNOURY, 94300
VINCENNES élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Créteil
160219A – LES ECHOS
SARL LFG DECO
au capital de 2.000 euros
Siège social : 160 Avenue Paul Vaillant
Couturier - 93120 LA COURNEUVE
RCS BOBIGNY 802 773 127
l’AGE du 23/04/2018 s’est réunie au siège
social et a décidée de poursuivre l’exploitation malgré la perte de la moitie du capital et s’engage à reconstituer celui-ci au
cours des deux prochains exercices le gérant
Notification au RCS de BOBIGNY
160265A – LES ECHOS
TRANSPORTS PHOSARA
SARL au capital de 9 000 €
7 place du 11 novembre 1918 – 93000
BOBIGNY
RCS Bobigny 490 538 063
Le 6 avril 2018, le gérant a décidé de
transférer le siège au 121 rue de l’Orangerie – 77144 MONTEVRAIN à compter
du même jour. La société sera immatriculée au RCS de Meaux et radiée du RCS
de Bobigny.
160426A – LES ECHOS
ECHO LIVE SARL - au capital de 10.000 €
- Siège social : 2 rue de la Justice –
93210 La Plaine Saint Denis 504 329 459 RCS BOBIGNY
Suivant DAU du 22/12/2017 il a été décidé
d’augmenter le capital social d’une
somme de 240.000 € par compensation
avec des créances liquides et exigibles sur
la société pour le porter à 250.000 € et de
le réduire d’une somme de 240.000 € afin
d’apurer des pertes pour le ramener ainsi
à 10.000 €. Les capitaux propres ont été
ainsi reconstitués. Mention au RCS de
BOBIGNY.
Par ASSP du 9/4/2018, enregistré au
SDE de Bobigny le 12/4/2018, dossier
2018.10083, références 2018 A 04887,
AZR, S.A.S.U. au capital de 3.000 €,
158, rue Diderot, 93500 Pantin, 530 963
651 RCS Bobigny, a vendu à AZR DEGORGEMENT, S.A.R.L. au capital de
5.000 €, 838 579 449 RCS Paris, sise
7, place Pinel, 75013 Paris, un fonds de
commerce de travaux d’installation
d’eau et de gaz, débouchage de canalisation notamment au moyen de camion à haute pression, et accessoires
s’y rapportant, sis 158, rue Diderot,
93500 PANTIN, moyennant le prix de
150.000 € avec entrée en jouissance le
9/4/2018. Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues dans les 10 jours de la dernière en date des publications légales,
pour la validité entre les mains de la SCP
KLEIN SUISSA ROBILLARD, Huissiers
de justices associés, 24, avenue du Général de Gaulle, 93110 Rosny-Sous-Bois,
et pour la correspondance entre les mains
de Me David HAYOUN, avocat, 47, avenue Hoche, 75008 Paris.
94 • VAL-DE-MARNE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
159845B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/05/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
PREST INTER IMMO
Objet social : Prestations de conseils, assistance opérationnelle, études et services auprès de toutes entreprises et autres
organisations, prospection commerciale,
principalement dans le domaine de l’immobilier d’entreprises.
Siège social : 3 allée Maurice Ravel,
94400 VITRY SUR SEINE Capital :
1000 € Président : M. Sébastien BELLINI
demeurant : 3 allée Maurice Ravel, 94400
VITRY SUR SEINE élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Créteil
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
Siège social : 18 Rue de Villeneuve,
94370 SUCY EN BRIE Capital minimum : 100 €, en dessous duquel il ne
peut être réduit Capital initial : 100 € Capital maximum : 1000000 € Gérant : M.
Khac Minh Huy NGUYEN, 18 Rue de Villeneuve, 94370 SUCY EN BRIE Durée :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de Créteil
160523B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
26/04/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
SRS AUTOMOTIVE
CONSULTING
Objet social : Réalisation d’Expertise
électronique dans tout domaine - Développement et commercialisation de tout procédé d’électronique embarqué, de produits liés à l’électronique notamment dans
le domaine automobile, de logiciels y afférents. - Programmation de tous matériels et machines dotées d’un moteur, réparation et SAV. - Prestations de conseil,
consulting et formation dans les domaines
ci-dessus - Diagnostics automobiles - Garage, réparation, restauration de tous véhicules automobiles, dépannage, remorquage, gardiennage de véhicules - Achat,
vente et location de tous véhicules, neufs
ou d’occasion, cycles, motocycles, de
marchandises, accessoires et pièces détachées, de tous matériels informatiques
...
Siège social : Route de la queue en brie
Nº 69, 94370 SUCY EN BRIE Capital :
1000 € Président : M. DAVID SARAZIN
demeurant : Chemin des Heurts Nº 1,
91100 VILLABE élu pour une durée de 75
années Durée : 75 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Créteil
NEWSPORT OUTLET
Objet social : Le commerce de gros.
Commerce interentreprises d’habillements et de chaussures. La création l’acquisition la location la prise en location gérance de tous fonds de commerce, la prise
à bail l’installation l’exploitation de tous
établissements, fonds de commerce usines ateliers se rapportant à l’une ou l’autre
des activités spécifiées.
Siège social : 11 RUE DU PORT, 94430
CHENNEVIERES SUR MARNE Nom
commercial : NEWSPORT OUTLET Capital : 1000 € Président : Mlle Meriem
Belhousse demeurant : 11 rue du Port,
94430 Chennevières sur Marne élu pour
une durée indéterminée Admission aux
assemblées et exercice du droit de
vote : Chaque actionnaire est convoqué
aux Assemblées. Chaque action donne
droit à une voix. Clauses d’agrément :
Les actions sont librement cessibles entre
actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Créteil
160444B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
28/02/2018 il a été constitué une SAS à
capital variable nommée :
Aux termes d’un acte SSP en date du
30/04/2018 il a été constitué une SARL
Unipersonnelle nommée :
IC DIET
Objet social : Autres commerces de détail alimentaire en magasin spécialisé
Siège social : 111 rue de Paris, 94220
CHARENTON LE PONT Capital : 2500 €
Gérant : CLEMENCE IBLED, 80 PLACE
ANDRE MALRAUX, 78800 HOUILLES
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Créteil
160502B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
16/10/2017 il a été constitué une SASU
nommée :
PUNCTUAL TRANSPORT
Objet social : transport public de personnes avec des véhicules n’excédant pas 9
places y compris le conducteur
Siège social : 58 avenue du Général Leclerc, 94240 L’Hay-les-Roses Capital :
1500 € Président : Mme Cristina SABOU
demeurant : 58 avenue du Général Leclerc, 94240 L’Hay-les-Roses élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Créteil
160515B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
07/05/2018 il a été constitué une SCI à
capital variable nommée :
DEFAVICO IMMOBILIER
Objet social : Acquisition, Gestion, Location des biens immobiliers et/ou mobiliers.
BANTOUS FAIR TRADE
Sigle : BFT Capital : 1000 €.Capital min :
1000 €. Objet : Achat, vente et négoce de
tous produits marchands non réglementées notamment à l’import-export, et toutes les prestations de services s’y rattachant.. Président et siège : ATEMKENG
DÉMASSE STÉPHANE demeurant 3 Allée Champlain 94600 Choisy-le-Roi. Durée : 99 ans. Au RCS de CRETEIL
153789A – LES ECHOS
Par ASSP le 27/03/2018, il a été constitué
la SAS :
KSAEVENEMENTIEL
Capital : 1000 €. Objet : La prestation de
sonorisation et d’éclairage scénique.
Achat, location et vente de matériels électriques et électroniques. Président et
siège : AHOUNOU Marc demeurant 8,
RUE CALMETTE,94000 CRETEIL. Durée : 99 ans. Au RCS de CRETEIL
154010A – LES ECHOS
Par assp en date du 03/11/2017 est
constitué la SAS Aissa Taxi, 150 r
Constant Coquelin 94600 Choissy le Roi,
objet : activité des taxis, durée 99 ans, capital de 100 €. Est nommé président M.
Aissa CHERROU, sis 150 r Constant Coquelin 94600 Choisy le roi. Immat Creteil
12100884W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par ASSP du 09/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée BEDMINSTER HOLDING.Siège social : 7 rue alphonse brault
94600 Choisy le roi. Capital : 2000 €. Objet : Activités des sociétés holding. Président : M. Joseph Bedminster, 7 rue alphonse brault 94600 Choisy le
roi.Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de Créteil.
154386A – LES ECHOS
Constitution de la sasu : Carbone Automobile, 29 rue etienne dolet 94140 Alfortville.
Cap. : 500 €. Objet : négoce automobile.
Pdt : Selina Abes, 71 rue de charenton
94140 Alfortville. Durée : 99 ans au rcs de
Créteil.
Suivant acte S.S.P. en date du
24/04/2018, a été crée la SARL à associé
unique : - Dénomination : ILYA ORLOVITCH IMAGE - Objet social : Conception,
production, réalisation, distribution, promotion et l’édition de toute oeuvre cinématographique ou audiovisuelle. - Durée : 99
ans - Capital : 1.000 € - Siège social : 30
rue de la Varenne, 94100 Saint-Maur des
Fosses - Gérant : M. Ilija ORLOVIC, demeurant au 26 avenue des Tilleuls, 37600
Perrusson - Immatriculation au Rcs de
Créteil.
Constitution de la sci à cap. variable :
Dang Tran, 21 rue louise aglae crette
94400 Vitry sur seine. Cap. : 100 €. Cap.
min : 100 €. Objet : immobilier. Gérant :
Quoc Khanh Dang, 21 rue louise aglae
crette 94400 Vitry sur seine. Durée : 99
ans au rcs de Créteil.
12100901W – LE PUBLICATEUR LEGAL
159757A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 24/04/2018, il a été
constitué une société présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : BVL
Forme juridique : SASU
Siège social : 3, rue Charles Noel 94290
VILLENEUVE LE ROI
Capital social : 1.000 €
Objet : Entreprise général de bâtiments et
de rénovation sous toutes ses formes.
Durée : 75 ans
Président : Mr. Valerii Burlacu demeurant
3, rue Charles Noel 94290 VILLENEUVE
LE ROI
La société sera immatriculée au RCS de
Créteil.
Aux termes d’un acte sous signature privée en date à VILLIERS SUR MARNE du
3 mai 2018, il a été constitué une société
présentant les caractéristiques suivantes :
Forme : Société par actions simplifiée Dénomination : FABCAR’ONE Consulting Siège : 13 bis Avenue de l’Isle - 94350
VILLIERS SUR MARNE Durée : quatre
vingt dix-neuf ans à compter de son immatriculation au Registre du commerce et
des sociétés Capital : 10.000 € Objet :
Commerce de voitures et de véhicules automobiles légers Admission aux assemblées et exercice du droit de vote : Sous
réserve des dispositions légales, chaque
action donne droit à une voix, mais chaque associé ne peut disposer de plus de
une voix, quel que soit le nombre d’actions
qu’il possède. Transmission des actions : La cession des actions de l’associé
unique est libre. Agrément : Les cessions
d’actions au profit d’associés ou de tiers
sont soumises à l’agrément de la collectivité des associés Président : Monsieur
Fabrice TROSSEVIN, demeurant 13 bis
Avenue de l’Isle - 94350 VILLIERS SUR
MARNE, né le 15 décembre 1962 à Béziers, de nationalité française, marié sous
le régime de la communauté légale, La
Société sera immatriculée au Registre du
commerce et des sociétés de Créteil.
POUR AVIS, Le Président
BLM TRANSPORT
Objet social : Transport public routier de
marchandises au moyen de véhicules
n’excédant pas un poids maximum de
3,5T
Siège social : 1 rue des Herbages de
Seze Bât 2 App.221, 94450 Limeil-Brévannes Capital minimum : 1000 €, en
dessous duquel il ne peut être réduit Capital initial : 4000 € Capital maximum :
5000 € Président : Mlle Camille Yung demeurant : 1 rue des Herbages de Seze Bât
2 App.221, 94450 Limeil-Brévannes élu
pour une durée indéterminée Admission
aux assemblées et exercice du droit de
vote : Chaque actionnaire est convoqué
aux Assemblées. Chaque action donne
droit à une voix. Clauses d’agrément :
Les actions sont librement cessibles entre
actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Créteil
153781A – LES ECHOS
Par ASSP le 03/04/2018, il a été constitué
la SASU à capital variable :
154251A – LES ECHOS
160585B – LES ECHOS
160288B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
15/04/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
12100965 – LE PUBLICATEUR LEGAL
160620B – LES ECHOS
SASU au capital de 1000,00 €
52 route d’Epernon,
78125 POIGNY LA FORET
800972499 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
01/03/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 16 Avenue
du Maréchal Foch, 93360 Neuilly Plaisance à compter du 01/03/2018.
Présidence : Mme Ourdia Pean, demeurant 81 rue Victor Hugo, 92400 Courbevoie
Autres modifications :
- il a été pris acte de la nomination de Mme
Ourdia PEAN, demeurant 81 rue Victor
Hugo 92400 Courbevoie en qualité de
nouveau Président, à compter du
01/03/2018 pour une durée illimitée, en
remplacement de M. Henri BEAURENAULT, Président démissionnaire.
La société sera immatriculée au RCS de
Bobigny et sera radiée du RCS de Versailles
156450A – LES ECHOS
159917B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
27/02/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
153008A – LES ECHOS
Par ASSP du 03/04/18, il a été constitué
une SARL dénommée EDITIONS HEARTLESS.Siège social : 40 avenue de la division leclerc 94230 Cachan.Capital :1699,81 €.Objet :édition de livres sous
forme imprimée, numérique, audio ou Internet.Gérance : Mme Alice Chesneau, 40
avenue de la division leclerc 94230 Cachan ; Mme Manon Costeraste, 232 avenue aristide briand 92220 Bagneux Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de
CRETEIL.
154627A – LES ECHOS
159778A – LES ECHOS
Constitution de la sci : Clem & Orne, 5B
rue felix faure 94300 Vincennes. Cap. :
1000 €. Objet : immobilier. Gérant : Ronen
Zano, 5B rue felix faure 94300 Vincennes.
Durée : 99 ans au rcs de Créteil.
Par acte SSP à PARIS du 03/05/2018, il
a été constitué la société civile immobilière UN P’TIT COIN DE PARAPLUIE. Objet social : acquisition et administration
d’immeubles. Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS. Capital social : 1.000 €, constitué uniquement d’apports en numéraire. Siège social : 24 bis
rue Edmond Nocard, 94410 SAINT-MAURICE. Gérance : Monsieur Bruno CODRON, demeurant 11/13 square Vitruve,
75020 PARIS, Madame Murielle MONNIER, demeurant 11/13 square Vitruve,
75020 PARIS. Clauses relatives aux cessions de parts : agrément des associés représentant au moins les trois quarts des
parts sociales. Immatriculation au RCS :
CRETEIL.
153755A – LES ECHOS
159875A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/04/18, il a été constitué
une SAS à capital variable dénommée Arthur Transports. Sigle : AT.Siège social : 27 mail de la demie lune 94500
Champigny sur marne. Capital
min : 750 €, capital initial : 1500 €, capital
max : 100000 € Objet : VTC. Petite messagerie. Achat vente et location de véhicules motorisés Service voiturier . Président : M. Sebastien Arthur, 27 mail de la
demie lune 94500 Champigny sur marne.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de Creteil.
Par acte SSP en date du 13/04/18, il a été
constitué une SAS dénommée :
153199A – LES ECHOS
Constitution de la sasu : Tony Vtc, 127 av.
victor hugo 94120 Fontenay sous bois.
Cap. : 100 €. Objet : VTC. Pdt : Tony Bernadou, 127 av. victor hugo 94120 Fontenay sous bois. Durée : 99 ans au rcs de
Créteil.
153257A – LES ECHOS
BATADELEC
SAS au Capital de 3.000 €. Siège social :
7 bd de Creteil 94100 Saint-Maur-desFossés. Durée : 50 ans. Objet social :
Electricité Générale, courant fort et faible.
Président : Monsieur Mohamad SEELAN, demeurant 65 rue de Paris 95400
Villiers le Bel. Immatriculation au RCS de
CRETEIL
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 13
Vendredi 11 mai 2018 Les Echos Sociétés
159947A – LES ECHOS
Par acte SSP du 27 04 2018 il est constitué une S.A.S . Dénomination : CONSEIL
ECO ENERGY. Capital : 1 000 euros. Durée : 99 ans. Siège social : 9 avenue Marie 94500 CHAMPIGNY-SUR-MARNE.
Objet : Conseils pour les affaires et autres
conseils de gestion, vente de tous produits
non réglementés. Président : Mr GUEZ
Gérard demeurant 9 avenue Marie 94500
CHAMPIGNY-SUR-MARNE. Chaque action donne droit à la participation aux assemblées et au vote, toutes les cessions
sont soumises à l’agrément préalable de
l’assemblée. Immatriculation au RCS de
CRETEIL
160081A – LES ECHOS
Par ASSP en date du 25/04/18, constitution d’une SARL denommée "ML Payen
Consulting". Capital : 2000 € - Objet :
conseil en informatique -Siège : 46, rue
Céline Robert, 94300 Vincennes - Gérante : Marie-Lise Payen, 46, rue Céline
Robert, 94300 Vincennes. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de Créteil.
160337A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 23/04/18, il a été
constitué une SARL denommée :
DIDACT SAINT SULPICE
Capital : 1500 euros
Siège Social : 32 Rue des pâquerettes
94140 ALFORTVILLE
Objet social : SALON DE COIFFURE
Gérance : Mr Damien ROUX-TANGUY
demeurant 32 rue des Pâquerettes 94140
ALFORTVILLE
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de CRETEIL
160380A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 23/03/2018, il a
été constitué dénommée :
MED
SAS au capital de 20.000 €. Siège social : 33 rue Emile Zola 94190 VILLENEUVE-SAINT-GEORGES
Objet : .Achat, vente, gros, demi-gros,
détail, import-export, négoce, intermédiaires, distribution service, gestion.et location de tous produits non réglementés.
Présidence : Mme DEMIR Hélèn demeurant au 78, rue de la Procession 94470
BOISSY-SAINT LEGER.
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de CRETEIL.
160633A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 07/05/2018 constitution de la SAS :
BOCK N’ROLL
Capital fixe : 8000 €
Siège social : 30 rue Victor Basch 94320
Thiais
Objet social : création, acquisition, prise
ou mise en gérance et vente de tous fonds
de commerce de café, bar, brasserie, restaurant, pizzeria, glacier, salon de thé,
vente à consommer sur place ou à emporter. Prise à bail de tous locaux, acquisition
ou cession de tous baux
Président : Mme Nathalie Marzynski demeurant 30 rue Victor Basch 94320 Thiais
est nommé sans limitation de durée
Admissions aux assemblées et exercice du droit de vote : chaque action
donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : la cession d’actions est libre tant que la société reste
unipersonnelle. En cas de pluralité
d’associé, les actions de la société ne
peuvent être cédées, directement et indirectement à quelque titre que ce soit,
y compris entre associés, qu’après obtention de l’agrément des associés
Durée de la société : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Créteil.
160649A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous seing privé, il
a été constitué une société par actions
simplifiée présentant les caractéristiques
suivantes : DENOMINATION : L.B.D.M.
FRANCE SIEGE SOCIAL : CRETEIL
(94000) – Centre d’Affaires – 1 voie Félix
Eboué. OBJET : L’achat et la vente de
meubles et tous biens domestiques destinés au commerce de gros, au commerce
de détail, aux magasins indépendants, au
commerce organisé, aux centrales
d’achat, aux entreprises d’e-commerceã ;
La vente directe aux particuliers, avec ou
sans services complémentaires, des produits ci-dessus par tous moyens (showroom ou autre) ; L’exploitation de sites
internet d’e-commerce, de vente en affiliation et sur les marketplaces d’autres exploitants de sites devente en ligne ; La
mise à disposition ou la vente de services
ou de prestations vers le public ou les
points de vente concernés par les produits
ci-dessus, notamment, et sans que ce soit
limitatif : Formations de vendeurs en magasin ou autres formations, Prestations de
marketing internet et d’e-commerce&hellip ; DUREE : 99 ans CAPITAL : 6.000 €
AGREMENT : Toutes les cessions d’actions sont soumises à l’agrément préalable de la collectivité des associés. ADMISSION AUX ASSEMBLEES ET DROIT DE
VOTE : Chaque associé a le droit de participer aux décisions par lui-même ou par
mandataire et chaque action donne droit
à une voix. PRESIDENT : M. Norbert
KHAYAT demeurant à BRUNOY (91800)
–54 rue du Val Fleuri. IMMATRICULATION : RCS CRETEIL
MODIFICATIONS
159783B – LES ECHOS
ELSA&CO
SASU au capital de 4000,00 €
26 RUE CLAUDE NICOLAS LEDOUX,
94000 Créteil
821641842 RCS Créteil
Par décision en date du 19/01/2018 il a
été pris acte de la démission de la Présidente Mme ELSA NOUNTCHONGOUE, à
compter du 19/01/2018. M. JULIEN
NOUNTCHONGOUE, Président, demeure seul dirigeant à compter de cette
même date.
Autres modifications :
- il a été pris acte de changer la dénomination de la société.
Ainsi, la dénomination sociale de la société est désormais :
Home Staging & Co. Mention en sera
faite au RCS de Créteil
159995B – LES ECHOS
12101017W – LE PUBLICATEUR LEGAL
160673A – LES ECHOS
SCI 83/89 RUE CARNOT-SCI au capital
de 160 euros-Siège 157 avenue du Général Leclerc 94700 Maisons Alfort- R.C.S.
Créteil 384 737 805
Suite à L’AGE du 10/04/2018, il a été décidé de nommer Mr Michel BILBAULT, domicilié 41 route des Haizettes, 78490 à
Grosrouvres, co-gérant à compter du
10/04/2018, en remplacement de Madame Anne Marie BILBAULT, décédée.
Suite à la même AGE, les 8 parts du capital détenue par Mme Anne Marie BILBAULT ont été transmises de la façon suivante : 2 parts à Mr Michel BILBAULT,
agréé en tant que nouvel associé et 6
parts conjointement et indivisément à Mr
Jean Louis BILBAULT, Mme Céline COHEN et Mme Sophie BILBAULT, agréés
en tant qu’associés. Mention sera faite au
RCS De Créteil.
ALPHA CONSULTING. EURL au capital
de 500 €. Siège social : 1 rue du Perreux.
94400 Vitry sur Seine. R.C.S : CRETEIL.
SIREN : 819 485 129. DISSOLUTION.
Aux termes du PV AGE du 31/12/2017, les
associés ont décidé de la dissolution anticipée de la société. Il a été. nommé M.
RAZANAMAHEFA demeurant au 1 rue du
Perreux 94400 Vitry Sur Seine, en qualité
de liquidateur. et lui a conféré les pouvoirs
les plus étendus pour terminer les opérations sociales en cours, réaliser l’actif et.
acquitter le passif. Le siège de la dissolution et liquidation est fixé au 1 rue du Perreux 94400 Vitry sur Seine. C’est à cette
adresse que la correspondance devra être
envoyée et que les actes et documents
concernant la. liquidation doivent être notifiés. Mention sera faite au RCS de CRETEIL.
NADJA CARLOTTI
SARL au capital de 10000,00 €
13 BIS RUE KELLER,
75011 PARIS
523618643 RCS Paris
Par décision de L’AGO en date du
27/02/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 115 RUE DE
FONTENAY, 94130 NOGENT SUR
MARNE à compter du 27/02/2018.
Gérance : Mme NADIA CARLOTTI, demeurant 115 RUE DE FONTENAY, 94130
NOGENT SUR MARNE
La société sera immatriculée au RCS de
Créteil et sera radiée du RCS de Paris
153229A – LES ECHOS
160674A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 94 et 93
Le 01/03/2018 l’associé unique de la SAS
LES ARTISANS DE L’ETOILE (10000 €,
132 rue du Landy 93400 St Ouen,
825365158 RCS Bobigny) a décidé de
transférer le siège social au 21 all Wateau
94500 Champigny s/ Marne à compter du
01/02/2018. Pdt : Yacine Krichene, 21 all
Wateau 94500 Champigny s/ Marne. Immat RCS Créteil.
ALPHA CONSULTING. EURL au capital
de 500 €. Siège social : 1 rue du Perreux.
94400 Vitry sur Seine. R.C.S : CRETEIL.
SIREN : 819 485 129. CLÔTURE DE LIQUIDATION. Aux termes d’une délibération de l’AGE du 31/12/2017, la collectivité
des associés a approuvé les comptes. définitifs de liquidation, donné quitus au liquidateur pour sa gestion, l’a déchargé de
son mandat et constate la. clôture de la
liquidation. Les comptes du liquidateur ont
été déposés au greffe du tribunal de
commerce de CRETEIL. Mention sera
faite au RCS de CRETEIL.
160028A – LES ECHOS
160032B – LES ECHOS
THIAIS PATRIMOINE
IMMOBILIER
SASU au capital de 1000,00 €
106 AVENUE DE VERSAILLES, 94320
THIAIS
838097848 RCS Créteil
Sigle : TPI
Par décision de L’Associé Unique en date
du 04/05/2018 il a été pris acte de modifier
l’objet social de la société, à compter du
05/05/2018
Nouvel objet social : La Société a pour
objet, en France et dans tous pays en tant
qu’agence immobilière, l’activité de transaction sur immeubles et fonds de
commerce. Toutes prestations de services
se rattachant directement ou indirectement à l’objet social. Mention en sera faite
au RCS de Créteil
160239B – LES ECHOS
DOCTEUR SEBASTIEN MOREL
SELARLU au capital de 5000,00 €
114 Avenue du bac, 94210 LA VARENNE
ST HILAIRE
838176485 RCS Créteil
Par décision en date du 17/04/2018 il a
été pris acte de modifier l’objet social de
la société, à compter du 17/04/2018
Nouvel objet social : La société a pour
objet l’exercice de la profession de médecin pneumologue. Mention en sera faite au
RCS de Créteil
160364B – LES ECHOS
STRATEGY SYSTEM SECURITY
SASU au capital de 1000,00 €
127 route de saint Leu,
93800 Epinay sur seine
832345425 RCS Bobigny
Sigle : 3S
Par décision du Président en date du
30/03/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 170 rue du
general de gaulle, 94350 Villiers sur
marne à compter du 20/04/2018.
Présidence : Mme Fahima iarichen, demeurant 170 rue du général de Gaulle,
94350 Villiers sur marne
La société sera immatriculée au RCS de
Créteil et sera radiée du RCS de Bobigny
160445B – LES ECHOS
SELARL MAXIME URPHEANT
SELARL au capital de 5000,00 €
76 boulevard de Reuilly,
75012 Paris
824219349 RCS Paris
Par décision de L’AGO en date du
07/05/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 115 avenue
de Paris, 94160 Saint-Mandé à compter
du 07/05/2018.
Suite à ce transfert, il est rappelé les caractéristiques suivantes :
Objet : Exercice en commun de la profession de notaire
Durée : 99 ans
Gérance : M. Maxime URPHEANT, demeurant 31 rue de Liège, 75008 Paris
La société sera immatriculée au RCS de
Créteil et sera radiée du RCS de Paris
MC IMMOBILIER
SARL au capital de 10.000 €
Siège social : 19 rue Gabriel Péri
94320 THIAIS
RCS CRETEIL B 438 245 110
Aux termes d’un PV d’AGE du 31.12.2017,
Monsieur Christophe MARTINI a démissionné des fonctions de cogérant de la Société avec effet même jour.
1 ex du PV et des statuts à jour seront
déposés au greffe du TdC de CRETEIL.
160651A – LES ECHOS
LOGIPROX
Société à responsabilité limitée
au capital de 50 000 euros
Siège social : 40 rue Gay Lussac
94430 CHENNEVIERES SUR MARNE
524 500 592 RCS Créteil
L’Assemblée Générale Mixte du
26/04/2018 a nommé à compter du même
jour, Monsieur Olivier CARLE, demeurant
32, Rue Professeur Deperet 69160 Tassin-la-Demi-Lune, en qualité de nouveau
gérant, en remplacement de Monsieur
Jean-Pierre GILLES démissionnaire.
Pour avis
La Gérance
DISSOLUTIONS
159861B – LES ECHOS
ASILOURI
SCI au capital de 2000,00 €
12 avenue de Stalingrad, 94800
VILLEJUIF
504656687 RCS Créteil
Par décision de L’AGE en date du
01/03/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 30/03/2018,
nommé en qualité de liquidateur Mme
YING LOU, 12 avenue de Stalingrad, 94800 VILLEJUIF et fixé le siège de
liquidation et l’adresse de correspondance
au siège de la société. Mention en sera
faite au RCS de Créteil
159867B – LES ECHOS
A.S.I.M.O
SCI au capital de 2000,00 €
12 avenue de Stalingrad, 94800
VILLEJUIF
509557781 RCS Créteil
Par décision de L’AGO en date du
01/03/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 30/03/2018,
nommé en qualité de liquidateur Mme
YING LOU, 12 avenue de Stalingrad,
94800 VILLEJUIF et fixé le siège de liquidation et l’adresse de correspondance au
siège de la société. Mention en sera faite
au RCS de Créteil
152965A – LES ECHOS
SCI MENU Mère et fils, SCI au capital de
100 €. Siège social : 78 ave larroumes
94240 L’hay les roses. 794945493 RCS
creteil. Le 17/03/18, les associés ont approuvé les comptes de liquidation, déchargé le liquidateur de son mandat et
constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de creteil.
152985A – LES ECHOS
12100875 – LE PUBLICATEUR LEGAL
CAFE ASIA
Au capital de 10.000 €
Siège social :
91, rue Maréchal De Lattre De Tassigny
94600 CHOISY-LE-ROI
445 350 556 RCS CRETEIL
Aux termes d’une délibération en date
du 30/4/2018, la collectivité des associés
a pris acte de la démission de ses fonctions de gérant de Madame SOTHEA
CHEU et a nommé en qualité de nouveau
gérant Monsieur SONG KAY CHEU, demeurant 83, rue De L’Ourcq, 75019 Paris,
pour une durée illimitée à compter du
30/4/2018.
Pour avis,
la Gérance
EMAU LEHAN 1, SCI au capital de
15000 €. Siège social : 31 chemin croix
saint vicent 94430 Chennevieres.
797435880 RCS CRETEIL. Le 01/09/17,
les associés ont approuvé les comptes de
liquidation, déchargé le liquidateur de son
mandat et constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de
CRETEIL.
156282A – LES ECHOS
MECO, SCI au capital de 100 €. Siège social : 29 rue des bruyeres 94370 Sucy en
brie. 824650006 RCS Créteil. Le
19/02/18, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M. franck MOUTINHO, 14 RUE
BERTEAUX DUMAS 92200 NEUILLY
SUR SEINE, et fixé le siège de liquidation
au siège social. Modification au RCS de
Créteil.
160687A – LES ECHOS
« CONCORD DILIGENTIA ». S.A.S. au
capital de 3 000,00 Euros. Siège social :
5 RESIDENCE DU VAL DE BIEVRE.
94260 FRESNES. R.C.S : 822 904 074
CRETEIL. DISSOLUTION. Le
28/02/2018, l’Assemblée générale a décidé la dissolution anticipée de la société.
Il a été. nommé Monsieur BILLAL ZRIG,
demeurant au 5 RESIDENCE DU VAL DE
BIEVRE –. 94260 FRESNES en qualité de
Liquidateur et lui a été conféré les pouvoirs les plus étendus. pour terminer les
opérations sociales en cours, réaliser l’actif et acquitter le passif. Le siège de. la
dissolution et liquidation est fixé au 5 RESIDENCE DU VAL DE BIEVRE – 94260.
FRESNES. C’est à cette adresse que la
correspondance devra être envoyée et
que les actes et documents. concernant la
liquidation doivent être notifiés. Mention
sera faite au RCS de CRETEIL.
160688A – LES ECHOS
« CONCORD DILIGENTIA ». S.A.S. au
capital de 3 000,00 Euros. Siège social :
5 RESIDENCE DU VAL DE BIEVRE.
94260 FRESNES. R.C.S : 822 904 074
CRETEIL. CLÔTURE DE LIQUIDATION.
Par l’Assemblée générale extraordinaire
du 31/03/2018, les associés ont approuvés les comptes. définitifs de liquidation
au 31/03/2018, donnés quitus au liquidateur pour sa gestion, l’ont déchargé de.
son mandat et constate la clôture de la liquidation. Les comptes des liquidateurs
ont été déposés au greffe du tribunal de
commerce de CRETEIL. Mention sera
faite au RCS de CRETEIL.
DIVERS
160024B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 30/01/2018, concernant la société ROCBEN, lire 91 RUE PASTEUR
94120 FONTENAY SOUS BOIS en lieu et
place de 40 AVENUE RABELAIS 94120
FONTENAY SOUS BOIS
160231B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 10/04/2018, concernant la société LES LOGIS DU PAYS CHARENTAIS, lire RCS de La Rochelle en lieu et
place de RCS de Saintes
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
12100960W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Mme Boutard Elena Natacha Estelle, née
le 09/04/1991 à Paris
Demeurant 3 route de Stalingrad, 94130
Nogent-sur-Marne
Dépose une requête auprès du garde des
sceaux à l’effet de substituer à son patronyme celui de : Arnaïz
160347A – LES ECHOS
Suivant acte reçu par Maître Marion TAFANEL-BRAS, Notaire au sein de la Société Civile Professionnelle « Charles
FLOBERT et Laurent BRISSE, notaires
associés », titulaire d’un Office Notarial
dont le siège social est à SAINT-MAURDES-FOSSES, 5 Avenue Gambetta, le 7
mai 2018, a été reçu le changement de
régime matrimonial portant adoption de la
communauté universelle avec attribution
intégrale de ladite communauté au survivant en cas de décès et seulement dans
ce cas par :
Monsieur Jacques DESEMERIE, retraité,
et Madame Patricia Brigitte Marcelle
MORLOT, Retraitée, son épouse, demeurant ensemble à CHAMPIGNY-SURMARNE (94500) 14 rue des Pêcheurs.
Monsieur est né à LANGON (33210) le 22
juin 1950,
Madame est née à MAISONS-ALFORT
(94700) le 24 avril 1961.
Mariés à la mairie de EPAIGNES (27260)
le 11 janvier 1986 sous le régime de la
séparation de biens pure et simple défini
par les articles 1536 et suivants du Code
civil aux termes du contrat de mariage
reçu par Maître CHAP, notaire à BEUZEVILLE (27210), le 10 janvier 1986.
Ce régime matrimonial n’a pas fait l’objet
de modification.
Monsieur est de nationalité française.
Madame est de nationalité française.
Résidents au sens de la réglementation
fiscale.
Et apports de biens immobiliers par Monsieur.
Les oppositions des créanciers à ce changement, s’il y a lieu, seront reçues dans
les trois mois de la présente insertion, en
l’office notarial où domicile a été élu à cet
effet.
Pour insertion
Le notaire.
95 • VAL-D'OISE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
159770B – LES ECHOS
brement cessibles au profit d’un Associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des Associés réunis en Assemblée Générale Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Pontoise
160569B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
05/04/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
A3S ELECTRICITE GENERALE
Objet social : TOUS TRAVAUX D’INSTALLATION ELECTRIQUE, COURANT
FORT ET FAIBLE DANS LE DOMAINE
DU BÂTIMENT
Siège social : 4, PLACE DE LA PERGOLA, VAL D’OISE TECHNOPOLE, CS
70116, 95021 CERGY PONTOISE CEDEX Sigle : A3S ELECTRICITE GENERALE Capital : 10000 € Gérance : M. Jérôme BECHARD, 13, Avenue Charles de
Gaulle, 94500 Champigny sur Marne Cogérant : M. Gbetoho Adrien LOUGBEGNON, 4bis Cours du Buisson, 77186
Noisiel Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Pontoise
Aux termes d’un acte SSP en date du
24/04/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
Z GESTIONS
Objet social : Conseil, l’assistance administrative en matière de gestion locative
privée.
Siège social : 2, boulevard du Port,
95000 CERGY Capital : 100 € Président : M. Yvan FAMBY demeurant : 2,
boulevard du Port, 95000 CERGY élu pour
une durée indéterminée Admission aux
assemblées et exercice du droit de
vote : Chaque actionnaire est convoqué
aux Assemblées. Chaque action donne
droit à une voix. Clauses d’agrément :
Les actions sont librement cessibles entre
actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Pontoise
159855B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/05/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
ASOD PROD SAS
Objet social : Toutes opérations commerciales, industrielles, de conseils et d’après
vente concernant l’électricité et le courant
faible et ses accessoires. Et, plus généralement, toutes opérations commerciales,
industrielles ou financières, mobilières ou
immobilières, pouvant se rattacher à l’objet social ou à tous objets connexes et susceptibles d’en faciliter le développement
ou la réalisation, ou encore qui seraient de
nature à faciliter, favoriser ou développer
son commerce et son industrie. La prise
de participations par tous moyens dans
toutes sociétés ou entreprises.
Siège social : 2 rue de la Croix-SaintMarc, 95280 Jouy-le-Moutier Capital :
500 € Président : M. David OUAHADDAR demeurant : 2 rue de la Croix-SaintMarc, Chez M. Priso, 95280 Jouy-le-Moutier élu pour une durée de 6 années
Admission aux assemblées et exercice
du droit de vote : Chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Clauses
d’agrément : Les actions sont librement
cessibles entre actionnaires uniquement
avec accord du Président de la société.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Pontoise
160218B – LES ECHOS
160570B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
08/05/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
CARO. ZAN
Objet social : Entreprise de bâtiment spécialisée dans la pose de revêtements sol
et murs en carrelage
Siège social : 21 Avenue des Charmettes, 95400 VILLIERS LE BEL Capital :
1500 € Président : M. NIHAT DENIZ demeurant : 13 BOULEVARD CORDIER,
02100 SAINT QUENTIN élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Pontoise
160596B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
07/05/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
BIONET IDF
Objet social : Nettoyage de tous locaux
commercial et industriel, particulier et entretien
Siège social : 6 RUE LOUIS NAPOLEON
BONAPARTE, 95320 SAINT LEU LA FORET Capital : 1000 € Président : M. PHILIPPE DESCHAMPS demeurant : 6 RUE
LOUIS NAPOLEON BONAPARTE, 95320
SAINT LEU LA FORET élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Pontoise
160634B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
12/01/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
OCEAN’S ROAD
Objet social : transport de marchandises
de tous tonnage
Siège social : 29-31 boulevard de la
muette, 95140 Garges les gonesse Capital : 50000 € Gérance : M. Naoufel
OUERTATANI, 37 avenue berlioz, 93270
Sevran Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Pontoise
Aux termes d’un acte SSP en date du
20/04/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
ECOLE JAMONDEYRA
Objet social : Enseignement primaire
Siège social : 12 chaussée Jules césar,
95520 Osny Nom commercial : Ecole Jamondeyra Capital : 4000 € Président :
Mme Alexandra SCOUARNEC demeurant : 28 RUE DE LA LIBERATION, 95420
Magny-en-vexin élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Pontoise
160266B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/05/2018 il a été constitué une SCI nommée :
12100859W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à HERBLAY du 01/04/2018 a été constituée une
SAS nommée :
CASA LOUNGE
Objet : Restauration rapide, salon de thé
sans boissons alcoolisées.
Capital : 1.000 € Siège social : 54 BIS/
56, rue de la Marne, 95220 Herblay Durée : 99 ans Admission aux assemblées
- Vote : Tout actionnaire peut participer
aux assemblées. Chaque action donne
droit à une voix. Président : M. Amar
COULIBALY, 19, Allée des Bois, 78480
Verneuil-sur-Seine
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Pontoise
MVSLC IMMO
Objet social : Acquisition, revente exceptionnelle, gestion et administration civiles
de tous biens et droits immobiliers lui appartenant.
Siège social : 23 B Rue De La Frette,
95370 MONTIGNY LES CORMEILLES
Capital : 5000 € Gérant : Mme VIRGINIE
OLLIVIER, 23 B Rue De La Frette, 95370
MONTIGNY LES CORMEILLES Cessions de parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un
Associé. Toute cession à un tiers de la société est soumise au préalable à agrément
de la collectivité des Associés réunis en
Assemblée Générale Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Pontoise
160466B – LES ECHOS
12100889W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Avis de constitution le 18.04.2018 de la
société civile :
Dénomination : SCI du 78 Pontoise
Capital : 1.000 €
Siège : 78, rue de Pontoise, 95870 BEZONS
Objet : acquisition, vente, location de tous
biens immobiliers
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au R.C.S.
Gérant : Bruno Depoulain, 44, rue de
Moscou, 75008 Paris.
Cession de parts : agrément des 1/3 cessionnaires par les associés représentant
au moins les 2/3 du capital social.
Immatriculation au Rcs de Pontoise
Aux termes d’un acte SSP en date du
10/03/2018 il a été constitué une SCI nommée :
SCI FAMILY D
Objet social : L’acquisition, la conservation, et la mise en valeur de tout immeuble
ou terrain susceptible d’être exploité dans
le cadre de la conclusion d’un bail
Siège social : 56 avenue Marcel PERRIN, 95540 Mery sur Oise Capital :
1000 € Gérant : M. Kevin DELMON, 4 allée hélène boucher, 95150 TAVERNY Cogérant : la société SAS DELTA SERVICES, au capital de 5000 €, immatriculée
au RCS de Pontoise sous le numéro
810185520, domiciliée 49 bis avenue Marcel PERRIN, 95540 Mery sur oise représentée par Kevin DELMON Cessions de
parts sociales : les parts sociales sont li-
152986A – LES ECHOS
Par ASSP du 03/04/18,il a été constitué
une SAS dénommée ANGEL PRODUCTION.Siège social :2 rue chaussee 95350
Saint brice sous foret.Capital :100 €.Objet :Fabrication et distribution de lingeries,
de support enrégistrable en rapport avec
le cinéma dvd, cd et boitiers.Président : Mme KATTIAMONI PROSPERIN, 2
rue chaussee 95350 Saint brice sous foret.
Tout actionnaire est convoqué aux assemblées. Chaque action donne droit à une
voix. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de PONTOISE.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
14 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
153031A – LES ECHOS
159748A – LES ECHOS
Par acte SSP du 03/04/2018 il a été créé
une EURL dénommée OBI PROTECT
SECURITE.Capital 5000 €.Siège 13 Le
Chemin des Fontaines 95750 Chars.Objet
surveillance,gardiennage.Gérant M.DJEHOURI Olivier demeurant 13 Le Chemin
des Fontaines 95750 Chars.Durée99ans,immatriculations RCS PONTOISE
Par acte SSP du 22/04/2018, il est créé
une SARL :
Dénomination :
153154A – LES ECHOS
Par ASSP du 29/03/18, il a été constitué
la SCI dénommée MALISSA.Siège social : 14 rue de pontoise 95660 Champagne-sur-oise.Capital : 5000 €. Objet : acquisition et gestion de biens mobiliers et
immobiliers. Gérance : M. YANNICK BUITHE 14 rue de pontoise 95660 Champagne sur oise. Cessions soumises à agrément. Durée : 99ans. Immatriculation au
RCS de PONTOISE.
153211A – LES ECHOS
Constitution de la sci à cap. variable :
Immo Yange, 4 av. des lilas 95230 Soisy/
montmorency. Cap. : 1000 €. Cap. min :
1000 €. Objet : immobilier. Gérant :
Franck Yange, 4 av. des lilas 95230 Soisy/
montmorency. Durée : 99 ans au rcs de
Pontoise.
153596A – LES ECHOS
Constitution de la sas : Soultana, 104 av.
martin luther king 95490 Vaureal. Cap. :
1000 €. Objet : vente à distance de tous
produits. Pdt : Amir Mougamadoussoultane, 104 av. martin luther king 95490
Vaureal. Durée : 99 ans au rcs de pontoise.
154170A – LES ECHOS
Constitution de la sas : Caldicote distribution, 15 rue des roses 95380 Puiseux en
France. Sigle : CD. Cap. : 100 €. Objet :
commerce de gros. Pdt : Fréderic Rabiet,
35 rue thioux 95410 Groslay. Durée : 99
ans au rcs de pontoise.
ABI ECHAFFAUDAGES
Capital : 1.000 €.
Durée : 99 ans.
Siège social : 4 bis rue de la Poste, 95100
ARGENTEUIL.
Objet : Montage et démontage de tous types d’échafaudages, peinture, carrelage
et ravalement. Toute activité, non réglementée, liée à l’objet principal.
Gérante : Melle BLÖDORN Elena, 133,
rue Jean Jaurès, 60160 MONTATAIRE.
Immatriculation au RCS de PONTOISE.
159872A – LES ECHOS
VMT
Constitution SSP en date du 30/04/2018
de la société VMT, SASU au capital de
2000 euros. Siège : 7 Rue des Myosotis,
95100 Argenteuil. Durée : 99 ans. Président : Mme. MARCUS (GHERMAN) Viorica 16 Rue Auguste Peron, 93100 Montreuil. Objet : Activité de Plâtrerie. Droit de
vote et admission aux assemblées permis
à chaque actionnaire. RCS : Pontoise.
160125A – LES ECHOS
BETEILLE JPM
SAS au capital de 10 000 €
Siège social : 19 rue Nationale – 95000
CERGY
Par acte SSP à Cergy du 17/04/2018 a été
constituée la SAS BETEILLE JPM, au capital de 10.000 € – Siège : 19 rue Nationale – 95000 CERGY – Objet : en France
et à l’étranger l’exploitation en location gérance ou en direct d’un fonds de
commerce de type supermarché – Durée :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS - Président : Jean-Pierre BETEILLE, demeurant 19 rue Nationale –
95000 CERGY – Immatriculation de la Société au RCS de PONTOISE.
154194A – LES ECHOS
160254A – LES ECHOS
Par ASSP du 09/04/18, il a été constitué
une SAS dénommée Global SAAS.Siège
social : 15 rue de montmorency 95230
Soisy sous montmorency. Capital : 100 €. Objet : Le conseil et l’assistance opérationnelle apportés aux entreprises en systèmes informatiques. Le
développement de logiciels utilitaires et de
gestion. Président : M. Gilles Viguie, 15
rue de montmorency 95230 Soisy sous
montmorency. Tout actionnaire est convoqué aux assemblées. Chaque action
donne droit à une voix. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de Pontoise.
Par Assp du 2.5.2018, il a été constitué
une SCI dénommée : VANOIA. Capital :
1 000 €. Siège : 23 rue de l’hôtel dieu,
95500 Gonesse. Objet : Acquisition, gestion et exploitation par location ou autrement de tous biens ou droits immobiliers.
Durée : 99 ans. Gérance : Mr Van Ophaeren Jérémy, 15 rue de Paris, 95270 Chaumontel. Mr Troia Daniel, 23, rue de l’hôtel
dieu, 95500 Gonesse. Cession de parts
sociales : Les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un Associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des Associés réunis en Assemblée Générale. Immatriculation au RCS de
Pontoise
154273A – LES ECHOS
Par ASSP du 05/04/18,il a été constitué
une SAS dénommée HARMONIE ECOBAT.Siège social :10 boulevard gandon
texier 95100 Argenteuil.Cap :1000 €.Objet :Installation,dépannage et entretien en
plomberie, chauffage,climatisation,électricité,vitrerie,serrurerie,revêtement de sol,
carrelage,peinture, décoration et maçonnerie.Prés :M.Oussama BOUROUBA,10
boulevard gandon texier 95100 Argenteuil.DG :M.Mohamed BETTAHAR,161
avenue des coquelicots 93220 Gagny.Tout actionnaire est convoqué aux assemblées. Chaque action donne droit à
une voix.Durée :99 ans.Immatriculation au
RCS de PONTOISE.
154394A – LES ECHOS
Constitution de la sasu : Look Factory, Espace Godard, Rn 370 95500 Gonesse.
Cap. : 1000 €. Objet : prêt-à-porter. Pdt :
Vincent Gelissen, 13 rue jules guesde
95190 Goussainville. Durée : 99 ans au
rcs de Pontoise.
160416A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 04/05/2018, il a
été constitué la société dénommée :
154419A – LES ECHOS
159965B – LES ECHOS
SCI WILLIAM
SCI au capital de 30000,00 €
13 Bis Rue des Plants Oranges, 95000
Cergy
794115436 RCS Pontoise
Par décision en date du 27/04/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 9 Rue Goethe, 75116 Paris
à compter du 27/04/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Paris et sera radiée du RCS de Pontoise
MODIFICATIONS
LE CINQ
CONCEPT STORE SAS
SAS au capital de 20000,00 €
5 AVENUE EMILE, 95160
MONTMORENCY
817638828 RCS Pontoise
Par décision de L’AGE en date du
10/04/2018 il a été pris acte de la nomination de M. Olivier BONDIL, demeurant
22 rue de Margency 95160 Montmorency
en qualité de nouveau Président, à
compter du 10/04/2018 pour une durée illimitée, en remplacement de M. Arnaud
LAMBERT, Président démissionnaire.
Mention en sera faite au RCS de Pontoise
L’AGO du 26/04/2018 a nommé la société
TSL FINANCE, SARL au capital de
15.245 €, dont le siège social est 52 Chemin des Boeufs ZA Les Bosquets, 95540
MERY SUR OISE, immatriculée au RCS
de PONTOISE sous le numéro
430 488 189, Présidente en remplacement de Monsieur Antonio LUCAS, démissionnaire.
159733A – LES ECHOS
AUTOUR DU PAIN
SAS au capital de 1000,00 €
11 RUE DU HUIT MAI 1945, 95110
Sannois
830631396 RCS Pontoise
Par décision de L’AGE en date du
25/04/2018 il a été pris acte de la nomination de Mlle Thasmiya JOKESVARAN,
demeurant 101 avenue de la république
93120 La courneuve en qualité de nouveau Président, à compter du 25/04/2018
pour une durée illimitée, en remplacement
de M. Bonudurai JOKESVARAN, Président démissionnaire. Mention en sera faite
au RCS de Pontoise
Société à responsabilité limitée au capital
de 7 000 euros
Siège social : Rue du Parc, Chaussée
Jules César,
Centre Commercial de Chennevières,
95310 SAINT OUEN L’AUMONE
RCS PONTOISE 451 776 553
Aux termes d’une AGE en date du
16/04/2018, les associés de la SARL AUTOUR DU PAIN ont décidé de transférer
le siège social du Centre Commercial de
Chennevières, Rue du Parc, Chaussée
Jules César–95310 SAINT OUEN L’AUMONE au 7 Avenue du Général de Gaulle,
Centre Commercial du Grand Centre95310 SAINT OUEN L’AUMONE, et ce à
compter du même jour, et de modifier en
conséquence l’article 4 des statuts.
12100992W – LE PUBLICATEUR LEGAL
159923A – LES ECHOS
160273B – LES ECHOS
ABY MINI MARKET
PENTAIR WATER FRANCE SAS
SASU au capital de 31.142.514 €
Siège social : 4, rue des Oziers PA du Vert
Galant 95310 Saint-Ouen-l’Aumône
410 617 914 RCS Pontoise
Suivant décisions de l’associé unique en
date du 30/04/2018, il a été décidé de
nommer en qualité de président, Mr. Henning Wistorf demeurant Freier Platz 10,
8200 Schaffhausen (Suisse), en remplacement de Mr. Roman Zubinski.
12101008W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PENTAIR SERVICES FRANCE
SASU au capital de 1.000 €
Siège social : 4, rue des Oziers
Parc des Activités Vert Galant
95310 Saint-Ouen-l’Aumône
519 087 241 RCS Pontoise
Suivant décisions de l’associé unique prises par acte SSP en date du 30/04/2018,
il a été décidé de nommer en qualité de
président, Mr. Henning Wistorf demeurant
Freier Platz 10, 8200 Schaffhausen
(Suisse), en remplacement de Mr. Roman
Zubinski.
158126A – LES ECHOS
SOFTEXPERT IT, SARL unipersonnelle
au capital de 1000 €, Siège social : 9 Avenue Charles - 95870 BEZONS, RCS PONTOISE 813887759. Aux termes d’une décision extraordinaire du 23.04.18,
l’associé unique statuant dans le cadre
des dispositions de l’article L.223-42 du
Code de Commerce a décidé de ne pas
dissoudre la société. Dépôt légal RCS
PONTOISE.
SCCM INVESTISSEMENT
SARL au capital de 10.000 €. Siège social : 1 avenue du Fief 95310 SAINT
OUEN L’AUMONE. Objet social : détention de participations financières, prise
d’intérêt sous quelque forme que ce soit
et notamment par souscription ou rachat
de toutes valeurs mobilières, actions, obligations, parts ou titres cotés ou non cotés
dans toutes sociétés ou entreprises. Gérance :Monsieur Stéphane Gosselin demeurant 9 rue François Truffaut 78540
Vernouillet. Durée : 99 ans à compter de
l’immatriculation au RCS de PONTOISE
159734B – LES ECHOS
Par acte SSP du 06/04/2018 constitution
de la SAS COMAX ASSURANCES. Capital : 1000 euros. Siège social : 3 rue des
jours heureux 95490 vauréal. Objet : Gestion, conseil, audit et courtage en assurance, gestion de patrimoine et autres activités liées. Président : Aymeric Lacour, 3
rue des jours heureux 95410 vauréal. Directeur général : Maxime Petin, 1 rue des
harsans 95000 cergy. Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
Pontoise
Vendredi 11 mai 2018 Les Echos Sociétés
159053A – LES ECHOS
NEODIF
S.A.S.U. au capital de 1.000 €
Rue du Capitaine Dreyfus
ZA de l’Ermitage
95130 FRANCONVILLE-LA-GARENNE
RCS PONTOISE 821 662 012
Suite AGE du 30/03/2018, l’associé unique a décidé d’augmenter le capital d’une
somme de 15.000 €, pour le porter à
16.000 € par apports en numéraire. Cette
augmentation est réalisée par l’émission
de 1 500 actions nouvelles de numéraire
de 10 € de nominal chacune.
Mention au RCS de PONTOISE.
159441A – LES ECHOS
MAGIC
SARL au capital de 1000 €
Siège social : 9, rue des Acacias,
95380 Louvres
804 310 381 RCS de Pontoise
L’AGE du 30/03/2018 a décidé de modifier
l’objet social de la société qui devient : Location en meublé et toutes opérations accessoires à cette activité.
Modification au RCS de Pontoise
SCI DE SEVY
SCI au capital de 106 714,30 €
Siège social : 22 Chemin Neuf Des
Champeaux 95160 MONTMORENCY
383 375 458 RCS PONTOISE
L’assemblée générale ordinaire du
20/04/2018 a nommé en qualité de gérant
M. Jean-Paul LOUVET, 13 rue Marcel Delavault 95400 ARNOUVILLE LES GONESSE, en remplacement de M. Vahe
ARAKELIAN, démissionnaire.
Suivant décisions du 20/04/2018, l’associé unique a transféré le siège social au
13 rue Marcel Delavault 95400 ARNOUVILLE LES GONESSE.
En conséquence, l’article 4 des statuts a
été modifié.
Mention sera faite au RCS de Pontoise.
160092A – LES ECHOS
160206A – LES ECHOS
ABDEL
SCI au capital de 1000 €
Siège social : 5 rue edith Piaf,
95140 Garges-lès-Gonesse
824 992 887 RCS de Pontoise
L’AGE du 07/04/2018 a décidé de transférer le siège social de la société 37 bis
rue jean pierre timbaud, 95140 Gargeslès-Gonesse, à compter du 16/04/2018
Mention au RCS de Pontoise
160275A – LES ECHOS
E.C.S Société Par Actions Simplifiée au
capital de 1 000.00 € Siège social : 2 rue
de la Côte des Barres 77710 NANTEAUSUR-LUNAIN 822 970 661 RCS MELUN AVIS DE PUBLICITE LEGALE
D’un procès-verbal de l’associé unique et
Président du 02/05/2018, il résulte
que : Monsieur Philippe GUILLOUARD,
demeurant à ERAGNY SUR OISE
(95610) 218 avenue Roger Guichard, a
été nommé président de la société en remplacement de Monsieur Eric CHALON.
Le siège social a été transféré, à compter
du 02/05/2018, de NANTEAU-SUR-LUNAIN (77710) 2 rue de la Côte des Barres,
à ERAGNY SUR OISE (95610), 218 avenue Roger Guichard.
En conséquence, l’article 4 des statuts a
été modifié comme suit :
Nouvelle mention : Le siège social est fixé
à ERAGNY SUR OISE (95610), 218 avenue Roger Guichard. Dépôt légal au greffe
du tribunal de commerce de Pontoise.
Pour avis, le représentant légal.
159428A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 27/04/2018, il a été
constituée une SAS
Dénomination :
ROYAL ENZO
Capital : 8.000 €
Siège social : 72, Rue Emile Zola, 95480
Pierrelaye
Objet social : Restaurant, vente de plats
à emporter, livraison à domicile.
Durée : 99 ans
Président : Monsieur ZHOU Zhiwei, demeurant au 3 Ter, Rue de Cambrai, APT
1316, 75019 Paris
Cession actions : Cession libre entre actionnaires, entre ascendants et descendants et entre conjoints.
La société sera immatriculée au R.C.S. de
Pontoise
160356A – LES ECHOS
159753B – LES ECHOS
S.T.M LOGISTICS
SARL au capital de 6000,00 €
55 rue du Grand Prieur, 95100
ARGENTEUIL
795399708 RCS Pontoise
Par décision en date du 01/05/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 44 bis, Allée Etienne Dolet,
93190 LIVRY GARGAN à compter du
01/05/2018. La société sera immatriculée
au RCS de Bobigny et sera radiée du RCS
de Pontoise
159924B – LES ECHOS
SOUM CONSTRUCTION
SASU au capital de 400000,00 €
17 RUE DU BOIS QUATORZE,
80470 ARGOEUVES
832726939 RCS Amiens
Par décision de L’AGE en date du
02/05/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 20 RUE LAVOISIER, 95300 PONTOISE à compter
du 03/05/2018.
Présidence : M. ALIOU SOUMANO, demeurant 457 ROUTE DE ROUEN, 80000
AMIENS. La société sera immatriculée au
RCS de Pontoise et sera radiée du RCS
de Amiens
159550A – LES ECHOS
LAPRO ENVIRONNEMENT
SA à Conseil d’administration
Au capital de 40.000 €
Siège social : 15, rue Jean Monnet 95190
GOUSSAINVILLE
403 419 211 RCS PONTOISE
Aux termes du procès-verbal de l’AGO annuelle du 30/03/2018 :
La société SALUSTRO REYDEL S.A.S,
Tour EQHO, 2 Avenue Gambetta, 92066
PARIS LA DEFENSE Cedex, 652 044 371
RCS NANTERRE, a été nommée
Commissaire aux comptes suppléant, en
remplacement de Monsieur Eric BLEUEZ,
pour la durée restant à courir du mandat
de son prédécesseur, en raison du départ
en retraite de ce dernier.
Mention au RCS de PONTOISE
159700A – LES ECHOS
LA GENERALE DE BATIMENT
Société par actions simplifiée
Au capital de 353 000,07 euros
Siège social : 52, chemin des Boeufs ZI
Les Bosquets, 95540 MERY SUR OISE
340 298 652 RCS PONTOISE
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
CAB FM
CAB FM, SASU au capital de 5000 euros,
15 Allee Gutenberg 95570 Bouffemont.
RCS Pontoise 810899401. A compter
A.G.E du 12-05-2018 : Nomination d’un
Directeur Général : Mme FOFANA Gaelle,
15 Allee Gutenberg 95570 Bouffemont.
Ajout à l’objet social : Déménagement.
Transports publics routiers de marchandises ou location de véhicules industriels
pour le transport routier de marchandises
avec conducteurs assures exclusivement
a l’aide de véhicules n’excédant 3,5 tonnes.Formalités au RCS de Pontoise.
DISSOLUTIONS
12100897W – LE PUBLICATEUR LEGAL
AM DEPANNAGE
SARL au capital de 1.000 €
7 VILLA DES MUTRAIS
95280 Jouy-le-Moutier
510287683 RCS Pontoise
Aux termes de l’AGE en date du
16/04/2018, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société à compter
du 23/04/2018. M. MEHDI BOUCHEBEL,
demeurant 7 VILLA DES MUTRAIS,
95280 Jouy-le-Moutier a été nommé liquidateur.
Le siège de la liquidation est au siège social, adresse où doit être envoyée la correspondance.
RCS de Pontoise
GARAGE NOUVELLE ETOILE
SAS au capital de 5000 €
Siège social : 17 rue de Midi,
93140 Bondy
838 650 190 RCS de Bobigny
L’AGE du 05/05/2018 a décidé de transférer le siège social de la société 150 avenue de Stalingrad, 95140 Garges-lès-Gonesse, à compter du 07/05/2018
Président : M. MARASLIOGLU Davut, demeurant 17 rue du Midi, 93140 Bondy
Radiation au RCS de Bobigny et réimmatriculation au RCS de Pontoise
160365A – LES ECHOS
ATR environnement
SAS au capital de 15000 €
Siège social : 6, rue de l’équerre,
95310 Saint-Ouen-l’Aumône
822 772 471 RCS de Pontoise
En date du 19/02/2017, le président a
nommé en qualité de président M. Koné
Bourahima, demeurant NB 313 Corbeil
Essonnes Bat 02 ESC 3, 91100 CorbeilEssonnes en remplacement de M. Heimburger André, à compter du 19/02/2017.
Modification au RCS de Pontoise
Par décisions de l’associée unique du
01/03/2018, il a été approuvé les comptes
de liquidation clos le 31/12/2017, a donné
quitus au liquidateur et a été constaté la
clôture des opérations de liquidation, à
compter de ce jour. Radiation au RCS de
PONTOISE.
159881A – LES ECHOS
HOTEL ACADIE
SASU au capital de 500 €
Siège social : 28 Rue d’Aulnay
95500 Gonesse
834 841 579 RCS de Pontoise
L’AGE du 02/05/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 02/05/2018,nommé
en qualité de liquidateur M. CALVO José,
demeurant 11 Avenue Pierre Brosolette,
95500 Gonesse, et fixé le siège de liquidation au siège social.
Modification au RCS de Pontoise
159887A – LES ECHOS
SYSTEMD, SAS au capital de 1.000 €, 4
Rue Des Silos A Grains, 95460 Ezanville,
805 216 553 RCS Pontoise. L’AGE a décidé, le 28.2.2018, la dissolution anticipée
de la société, au 28.2.2018, désigné liquidateur Mme BENSOUSSAN Céline, 4
Rue Des Silos A Grains, 95460 Ezanville
et fixé le siège de liquidation au siège social de la société. Mention au RCS de Pontoise
159900A – LES ECHOS
12100935W – LE PUBLICATEUR LEGAL
JF2S CONSEILS
SARL en liquidation au capital de 1.000 €
Siège social : 2, allée des Haras
(95210) SAINT-GRATIEN
508 268 919 RCS PONTOISE
Aux termes du P.V. de l’A.G.E. du 7 mai
2018, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de la Société à compter du
7 mai 2018 et sa mise en liquidation. Madame Magali FOURCHES demeurant 8,
rue Albert Bayet (75013) Paris, a été nommée comme liquidateur pour réaliser les
opérations de liquidation avec les pouvoirs
les plus étendus. Le siège de la liquidation
est fixé au 2, allées des Haras (95210)
Saint-Gratien..
Pour avis.
EVA
SARL au capital de 1000 €
Siège social : 2 rue aux Blés, 95380
Chennevières-lès-Louvres
820 841 179 RCS de Pontoise
L’AGE du 26/12/2017 a décidé de transférer le siège social de la société 65 avenue de la République, 93300 Aubervilliers,
à compter du 26/12/2017
Radiation au RCS de Pontoise et réimmatriculation au RCS de Bobigny
154485A – LES ECHOS
Par ASSP du 06/04/18, il a été constitué
la SCI dénommée HSBL.Siège social : 93
av du général leclerc 95390 St-prix.Capital : 1000 €. Objet : acquisition et gestion
de biens mobiliers et immobiliers. Gérance : Mme sabrina belkacemi 146 bd
henri barbusse 78800 Houilles. Cessions
soumises à agrément. Durée : 99ans. Immatriculation au RCS de PONTOISE.
160453A – LES ECHOS
SCI PLOUIN JCG, au capital de
275000 €, siège social : 27 rue de St Prix
95230 ST LEU LA FORET, RCS PONTOISE 510073992. Le 26/02/2018, les associés ont approuvé les comptes de liquidation, déchargé le liquidateur de son
mandat et constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de
PONTOISE. Pour avis et mention, le liquidateur.
VENTES
IMMOBILIÈRES
16007AA – LES ECHOS
FRANCE HABITATION
156454A – LES ECHOS
JEANTIANNE, SCI au capital de
1000 €. Siège social : 429 route de
conflans 95220 Herblay. 513565895 RCS
PONTOISE. Le 30/03/18, les associés ont
décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur Mme NICOLE
COCHARD, 429 ROUTE DE CONFLANS
95220 HERBLAY, et fixé le siège de liquidation au siège social. Modification au
RCS de PONTOISE.
156861A – LES ECHOS
COMEX-SYSTEM, EURL au capital de
5000 €. Siège social : 71, rue georges
dessailly 95170 Deuil la barre. 824779102
RCS PONTOISE. Le 31/03/18, l’associé
unique a décidé la dissolution anticipée de
la société, nommé liquidateur M. Eric Makouf, 71, rue Georges Dessailly 95170
Deuil la Barre, et fixé le siège de liquidation au siège social. Modification au RCS
de PONTOISE.
158518A – LES ECHOS
DC MULTISERVICES
SARL au capital de 3000 €
Siège social : 1 IMPASSE DES
TERRASSES 95000 Cergy
819 856 899 RCS de Pontoise
L’AGE du 15/04/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 15/04/2018,nommé
en qualité de liquidateur M. ADETELE
GNAKOURI PLACIDE, demeurant 1 IMPASSE DES TERRASSES, 95000 Cergy,
et fixé le siège de liquidation au siège social.
Modification au RCS de Pontoise
158519A – LES ECHOS
Groupe ActionLogement
Vend à PONTOISE (95000) 32 rue Saint
Martin, T4, de 75,40 m2, au 2ème étage
– Prix : 136.050 € - Classe énergie : G ref : 4818 lot 18 - Copropriété de 42 lots
dont 19 logements, sans procédure en
cours – Estimatif charges annuelles :
1.644 € - Offre réservée exclusivement
aux locataires de France Habitation du département 95 pendant 2 mois à compter
du présent avis, conformément aux dispositions de l’article R. 443-12 du CCH, relatif aux ventes de logements sociaux. Audelà de ce délai de 2 mois, en l’absence
d’exercice de ce droit légal de priorité, la
vente est ouverte à toute autre personne
physique au prix de : 139.886 € - Honoraires exclus à la charge du vendeur.
Contact : QUADRAL TRANSACTIONS
Manon LEROY
manon.leroy@quadral.fr -07.86.51.44.91
DIVERS
12100444W – LE PUBLICATEUR LEGAL
RECTIFICATIF à l’annonce publiée dans
"Le Publicateur Légal" du 21/12/2017
concernant VALDO GESTION : Il fallait
lire : Par décision du 07 Décembre 2017,
acte sous seing privé enregistré au SIE
DE PONTOISE OUEST, le 15/12/2017,
Bord nº 2017/935, Case nº 11, l’EURL
VALDO GESTION détenant la totalité des
5 000 actions de la SAS VALDO MANUTENTION, a décidé conformément aux
dispositions de l’article 1844–5 du Code
civil, la dissolution par confusion de son
patrimoine
159795A – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce publiée dans Les
Echos du 25/04/2018 concernant la société SNAPIR. Il fallait lire : Capital :
1000 €. Gérance : Mme ALBOU HELENE
YAEL, demeurant 27, PLACE JEAN
CHARCOT, 95200 Sarcelles
DC MULTISERVICES
SARL au capital de 3000 €
Siège social : 1 IMPASSE DES
TERRASSES 95000 Cergy
819 856 899 RCS de Pontoise
L’AGE du 15/04/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur pour sa gestion et l’a déchargé
de son mandat, et constaté la clôture des
opérations de liquidation à compter du
même jour.
Les comptes de clôture seront déposés au
greffe du tribunal de commerce de Pontoise.
Radiation au RCS de Pontoise
158632A – LES ECHOS
AGRAPHILM SARL en liquidation au capital de 8000 euros Siège social : 80 rue
des Chesneaux, 95160 Montmorency
523 040 715 RCS Pontoise. L’AGO du
15/12/2017 a approuvé les comptes de liquidation, a donné quitus au liquidateur,
l’a déchargé de son mandat et prononcé
la clôture des opérations de liquidation à
compter du 15/12/2017. Dépôt au RCS de
Pontoise.
159911A – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce 153720 parue le
11/04/2018 dans les ECHOS concernant
la société ARTIBAIE. Il convient de lire
pour le numéro RCS 535 244 016
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
12100984 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3, avenue du chemin de Presles, 94417
Saint-Maurice Cedex, curateur de la succession de Mme CHANTEPIE veuve
MASSE Jeannine, décédée le 15/1/2015
à Argenteuil (95) a établi l’inventaire, le
projet de règlement du passif et le compte
rendu de la succession qui sera adressé
ultérieurement au TGI. Réf.
9938023406/GSI/ PV.
159844A – LES ECHOS
ANYSKILLS
SOCIETE EN LIQUIDATION
EURL au capital de 1.500 euros
Siège social et de liquidation : 26 rue
Pierre CURIE – 95370 MONTIGNY LES
CORMEILLES
507 548 279 RCS PONTOISE
12100987 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3, avenue du chemin de Presles, 94417
Saint-Maurice Cedex, curateur de la succession de Mme MINOTTE Isabelle, décédée le 25/9/2016 à Gonesse (95) a établi l’inventaire et le projet de règlement du
passif. Réf. 9938026060/GSI / PV.
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
13
Размер файла
9 618 Кб
Теги
Les Echos, newspaper
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа