close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Le Point - 06 09 2018 - 12 09 2018

код для вставкиСкачать
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L 13780 - 2401 S - F: 4,50 € - RD
Onfray Journal Livres 24 pages Migrants Le jour où Macron est-il
de mon AVC de découvertes l’Europe a basculé luthérien ?
Spécial
vins
124 grandes bouteilles
à moins de 10 euros
618 vins sélectionnés
13 appellations au top
120
PAGES
Simon Capmartin
Sur son domaine,
à Maumusson-Laguian
(madiran).
FOIRES AUX VINS
LE GUIDE COMPLET
de Jacques Dupont
et Olivier Bompas
Comment résister à la nouvelle prohibition
GOLF, LE GRAND RENDEZ-VOUS D’ÉVIAN
LOUISE OLIGNY POUR « LE POINT ». ÉLODIE GRÉGOIRE POUR « LE POINT »
AFRIQUE CFA : 3500 CFA – ALLEMAGNE : 5,70 € – ANDORRE : 4,90 € – AUTRICHE : 5,90 € – BELGIQUE : 4,90 € - CANADA : 7,90 $ CAN – DOM : 4,90 € – ESPAGNE : 4,90 € – GRÈCE : 4,90 € – ISRAËL : 27 ILS
ITALIE : 4,90 € – LUXEMBOURG : 4,90 € – MAROC : 42 MAD – NOUVELLE-CALÉDONIE : 750 XPF – PAYS-BAS : 4,90 € – POLYNÉSIE FRANÇAISE : 750 XPF – PORTUGAL CONT. : 4,90 € – SUISSE : 6,90 CHF – TUNISIE : 6,50 TND
www.lepoint.fr Hebdomadaire d’information du jeudi 6 septembre 2018 n° 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L ’ a b u s
d ’ a l c o o l
e s t
d a n g e r e u x
p o u r
l a
s a n t é .
À
c o n s o m m e r
a v e c
m o d é r a t i o n .
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’éditorial de Franz-Olivier Giesbert
Macron : son problème, c’est lui
Est-ce déjà le commencement de la fin après
plus d’un an de présidence ? Trop courtes sont les analyses sur la chute de popularité de Macron. Ce qui est
en question, à l’évidence, c’est moins sa politique que
sa personnalité.
Sinon, la CGT l’aurait emporté haut la main sur la
réforme de la SNCF au lieu de boire le bouillon une
fois de plus. Sinon, les manifestations du printemps
n’auraient pas été aussi squelettiques. Sinon, il n’y aurait pas chaque fois un certain consensus sur ses réformes qui, pour l’heure, restent assez modestes.
Si les Français admirent sa classe, son intelligence, excusez du peu, ils aiment de moins en
moins Macron. Son cas n’est pas sans rappeler celui
d’un président battu naguère malgré un bon bilan, et
dont tout le monde s’accordait à reconnaître la vivacité d’esprit : VGE. Il y a du Giscard chez Macron. L’arrogance de la modernité. L’insolence du brio, de la
comprenette.
Ce n’est pas si grave, diront les spin doctors, il suffit
de changer de personnage et d’inventer un nouveau
Macron « plus proche du peuple. » En démocratie, les
premiers de la classe sont rarement populaires longtemps ; ils ont tôt fait de passer pour des têtes à claques
parisiennes.
Les Français ne sont pas tous des Parisiens,
contrairement à ce que veut nous faire croire le microcosme. La preuve, notre pays a installé à l’Elysée
une longue cohorte qui, de Pompidou à Mitterrand,
de Chirac à Hollande, apportait à Paris, collée aux semelles de ses chaussures, la glaise auvergnate, corrézienne, charentaise. Sans parler des odeurs de foin, de
fumier, de foire agricole. Nous étions loin de l’hygiénisme high-tech qui prévaut aujourd’hui.
« La politique, c’est comme l’andouillette, ça doit sentir
un peu la merde, mais pas trop. » Elève Macron, vous recopierez ça cent fois. C’est ce que disait le Lyonnais
Edouard Herriot, grande figure du radicalisme de la
IIIe République, fin lettré, par ailleurs académicien.
Un propos génial, toujours vrai dans beaucoup de disciplines. Une leçon de modestie.
Les peuples n’aiment pas la perfection, le
nickel-chrome. A propos de Giscard, un excellent
écrivain oublié qui ne l’aimait pas observait drôlement :
« On a tout dit, sauf qu’il était physiquement trop propre et
croyait qu’il entraînerait la France derrière lui en laissant,
dans son élégant sillage, un parfum délicat de savonnette »
(Jean Cau). Avis à l’habilleuse de Macron : ses chemises
blanches manquent de bugnes, ses cravates de macules.
Les pays adorent les présidents quand ils
sont à leur image. D’où l’indestructible popularité aux Etats-Unis de Ronald Reagan ou de Bill Clinton, qui n’ont jamais prétendu remporter des concours
d’intelligence mais ont incarné jusqu’à la caricature
l’Amérique éternelle. Tout au long de sa carrière, Jacques
Chirac, un érudit qui pensait en millénaires et ne s’aimait pas, s’est ingénié à passer pour un inculte, un
lourdaud de la France profonde. Avec succès auprès
de la presse gogo.
Macron aussi est d’origine provinciale.
Qu’attend-il donc pour s’en souvenir et se
chiraquiser ? Rien de plus facile et la popularité reviendra dans la foulée, on prend tous les paris, car,
pour le reste, ses ennuis actuels relèvent, à une exception près, de la roupie de sansonnet. Récapitulons.
1) La démission de Nicolas Hulot est un épiphénomène. Pour qu’elle soit le drame que l’on dit, il eût
fallu qu’il fût ministre, pardon, un vrai, un grand ministre. Il n’aura été qu’un zombie qui, au premier
conflit, passait sous la table.
2) Les petites phrases provocatrices que le président
égrène au fil de ses voyages à l’’étranger tintinnabulent
quelques jours comme des casseroles et puis s’oublient. Les « bons mots » n’ont jamais fait de mal à
leurs auteurs. Sinon, Churchill, Mozart de la formule,
n’aurait pas fait carrière. Leurs écarts de langage n’ont
jamais tué non plus Trump ni Sarkozy.
3) La montée des critiques contre sa « politique économique droitière » qui ne profiterait qu’aux « riches ».
C’est ce que prétendent nos chers confrères à propos
de tous les présidents, même quand, comme François
Hollande, ils sont de gauche. Contre l’évidence, les
médias français ont la berlue, qui s’obstinent à dénoncer les méfaits du libéralisme en France alors qu’avec
57 % de dépenses publiques par rapport au PIB nous
sommes plus proches, police politique mise à part,
d’un modèle communiste.
4) La pitoyable affaire Benalla, l’ancien garde du
corps du président qui allait casser du manifestant
pendant ses heures de travail, a montré un certain amateurisme à l’œuvre au plus haut niveau de l’Etat-Macron
mais elle a fini par se retourner contre la presse qui,
faisant preuve d’une hystérie grotesque, avait cru trouver là un scandale du niveau de l’incendie du Reichstag.
Si Macron est aujourd’hui plus impopulaire
que Hollande à la même période de son
mandat, c’est aussi parce qu’il n’a pas de résultats
sur la croissance, l’emploi, etc. Les hirondelles aussi
sont en grève… §
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 7
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10h45
62° 56’ 27.35’’ Sud
60° 33’ 19.35’’ Ouest
Antarctque, l’Expediton 5 étoiles
Baleines, manchots, paysages emblématiques de banquise et d’icebergs,
débarquements en zodiacs en compagnie de naturalistes : partez à la découverte
du mythique Continent Blanc.
Équipage français, gastronomie, mouillages inaccessibles aux grands navires...
À bord d’un superbe yacht à taille humaine, vivez l’expérience intense et privilégiée
d’une véritable expédition au confort 5 étoiles unique.
PONANT, accédez par la Mer aux trésors de la Terre.
Novembre 2018 - Février 2019
Contactez votre agent de voyage ou appelez le 0 820 20 41 27*
www.ponant.com
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération. Droits réservés PONANT. Document et photos non contractuels. Crédits photos : © PONANT – François Lefebvre / Nathalie Michel. * 0.09 € TTC / min.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SOMMAIRE2401
Défendons le vin contre les pisse-vinaigre
L
es cochons Napoléon, Boule
de Neige et Brille-Babil ont fait
des petits. Ces trois personnages de
« La ferme des animaux » – l’hilarante et prothétique satire du totalitarisme signée George Orwell –
avaient, au moment de leur prise
du pouvoir, établi « sept commandements », dont le cinquième était :
« Nul animal ne boira d’alcool. »
Aujourd’hui, les nouveaux
Napoléon, Boule de Neige et
Brille-Babil sont réunis au sein de
l’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie
(Anpaa), une organisation financée par des fonds publics qui sert
une cause essentielle, mais déborde
parfois de son cadre pour se poser
en brigade de la répression du vice
et de promotion de la vertu.
Ce parti du Bien jubile, ces
jours-ci, car une étude publiée par
la revue scientifique britannique
The Lancet pointe les méfaits
du « premier verre ». L’occasion est
trop belle. Nos croisés prohibitionnistes se répandent dans tous
les médias pour dénoncer ce fatal
« premier verre », avatar hygiéniste du « péché originel ». Comprenez : la modération ne suffit
pas, l’abstinence seule assure
le salut. Puisque la raison est inaccessible à ces grands enfants que
sont les humains, seule l’interdiction, ou tout au moins l’injonction
culpabilisante, les sauvera.
Dans un élan aussi fougueux
que moutonnier, nombre de médias ont repris les conclusions de
l’étude sans prendre le moindre
recul. Et peu importe si, comme
le souligne le Pr Didier Raoult
(voir p. 61), les données de celles-ci
sont affectées de biais, ou si ses
conclusions sur le « premier verre »
sont en partie en contradiction
avec ses propres résultats. Personne,
ou presque, ne prend non plus
la précaution de relever que
The Lancet s’est parfois fourvoyé
par le passé en publiant des articles
ultrapolitisés, voire carrément falsifiés (sur l’autisme par exemple).
A de rares exceptions près,
aucun esprit critique ne semble
devoir s’exercer en la matière.
Ce qui est tragique : l’alcoolisme
est un problème grave auquel
la morale apporte une réponse un
peu courte. Une légère pondération ne desservirait pas la cause
de la lutte contre les excès.
D’évidence, la nuance n’est pas
le point fort de l’Anpaa. Parmi
ses arguments, celui-ci revient
toujours : « Du point de vue du foie,
le vin, c’est de l’alcool. » Ce qui est
exact. Autant, par exemple, que
d’affirmer qu’un livre, c’est du papier. Ou qu’un violoncelle, c’est de
l’érable et de l’épicéa. Ce qui ferait
de Flaubert et de Rostropovitch
deux acteurs de la filière bois.
Voire, si l’on poursuit le raisonnement, des « lobbyistes » de la déforestation. Car nos professeurs
de morale n’ont de cesse d’agiter
le spectre de ce qu’ils appellent le
« lobby alcoolier », sous-entendant
que les viticulteurs sont d’affreux
cyniques cherchant à empoisonner la population pour leur profit.
C’est amusant, cette histoire
de lobby, reprise en chœur par
Le Monde et bien d’autres journaux.
Faut-il qu’il soit incompétent,
ce vilain groupe de pression :
bien qu’il représente plus de
500 000 emplois en France, et des
exportations que seul le secteur
aéronautique devance, il n’a pas
réussi à empêcher notre pays
de se doter d’une des législations
les plus répressives au monde en
la matière… La loi Evin, malgré
quelques assouplissements
marginaux, demeure bien
en place. Qui, alors, dispose du
« lobby » le plus puissant ? Certes,
le président de la République,
amateur, entre autres, de pinot
noir, ne semble pas très sensible
aux commandements hygiénistes. Il a déclaré boire du vin
à midi et le soir, et être adepte
de la sentence pompidolienne :
« Mais arrêtez donc d’emmerder les
Français ! » Puisse-t-il, en l’espèce,
être suffisamment jupitérien
pour résister aux pressions des
Torquemada du ballon de rouge.
Concernant ces derniers, même
s’ils paraissent infatigables, il ne
faut désespérer de rien. Dans
« La ferme des animaux », Napoléon
et ses amis finissent par récrire
la règle, précisant sagement que
« nul animal ne boira à l’excès ».
Nos amis de l’Anpaa seront-ils à la
hauteur des cochons d’Orwell ? §
Etienne Gernelle
Parmi les arguments des hygiénistes, celui-ci revient toujours :
« Du point de vue du foie, le vin, c’est de l’alcool. » Ce qui
est exact. Autant, par exemple, que d’affirmer qu’un livre, c’est
du papier. Ou qu’un violoncelle, c’est de l’érable et de l’épicéa.
10 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Cinéma (« Les frères Sisters ») :
deux cow-boys sur le divan
100 Brèves
96
Onfray Journal Livres 24 pages Migrants Le jour où Macron est-il
de mon AVC de découvertes l’Europe a basculé luthérien ?
L 13780 - 2401 S - F: 4,50 € - RD
143
Spécial
vins
124 grandes bouteilles
à moins de 10 euros
618 vins sélectionnés
13 appellations au top
TENDANCES
Spécial golf
Le grand rendez-vous d’Evian
120 Evasion : l’œnotourisme
123 Auto : Renault Mégane RS 280
124 Marché de l’art : la Biennale de Paris
130 Bridge & mots croisés
120
102
PAGES
Simon Capmartin
Sur son domaine,
à Maumusson-Laguian
(madiran).
FOIRES AUX VINS
LE GUIDE COMPLET
de Jacques Dupont
et Olivier Bompas
Comment résister à la nouvelle prohibition
LOUISE OLIGNY POUR « LE POINT ». ÉLODIE GRÉGOIRE POUR « LE POINT »
AFRIQUE CFA : 3500 CFA – ALLEMAGNE : 5,70 € – ANDORRE : 4,90 € – AUTRICHE : 5,90 € – BELGIQUE : 4,90 € - CANADA : 7,90 $ CAN – DOM : 4,90 € – ESPAGNE : 4,90 € – GRÈCE : 4,90 € – ISRAËL : 27 ILS
ITALIE : 4,90 € – LUXEMBOURG : 4,90 € – MAROC : 42 MAD – NOUVELLE-CALÉDONIE : 750 XPF – PAYS-BAS : 4,90 € – POLYNÉSIE FRANÇAISE : 750 XPF – PORTUGAL CONT. : 4,90 € – SUISSE : 6,90 CHF – TUNISIE : 6,50 TND
www.lepoint.fr Hebdomadaire d’information du jeudi 6 septembre 2018 n° 2401
GOLF, LE GRAND RENDEZ-VOUS D’ÉVIAN
132
Le bloc-notes de Bernard-Henri Lévy
LE POSTILLON
Le petit sectaire illustré,
par Sébastien Le Fol
133 Comment les Africains s’éloignent
de la France, par Guy Sorman
136 Stéphane Hoffmann : « La vraie
rébellion est de rester au lit »
138 Les cicatrices de ceux
qui viennent d’« en bas »
140 Président n’est plus un bon métier,
par Kamel Daoud
133
7
13
14
20
34
40
44
L’éditorial de Franz-Olivier Giesbert
La chronique de Patrick Besson
Editoriaux : Nicolas Baverez,
Luc de Barochez, Pierre-Antoine
Delhommais, Gérald Bronner
LE POINT DE LA SEMAINE
Benalla devait enseigner à Assas
FRANCE
Macron est-il luthérien ?
Patrice Spinosi :
« La pénalisation des clients
précarise les prostitué(e)s »
Prostitution : la grande peur
des filles du bois
143
EN COUVERTURE
Spécial vins
Le guide complet de Jacques
Dupont et Olivier Bompas
SPÉCIAL VINS par Dupont et Bompas
www.lepoint.fr Hebdomadaire d’information du jeudi 6 septembre 2018 n° 2401
56
61
62
66
72
76
80
86
88
90
92
MONDE
Migrants : le jour où l’Europe
a basculé
SOCIÉTÉ
Faut-il faire ses courses avec Yuka ?
Un verre, ça va, par Didier Raoult
Michel Onfray raconte son AVC
ÉCONOMIE
Binod Chaudhary, l’homme
qui change la nouille en or
CULTURE
Rentrée littéraire : Javier Cercas,
le très grand d’Espagne
Les riches heures du prix Goncourt
Romans : le bal des débutant(e)s
Récit - Emilie de Turckheim :
j’ai accueilli un migrant
Roman : camarade Gauz
Les grands rendez-vous
du Livre sur la place à Nancy
Biographie d’Irvin Yalom :
Mémoires d’un psy
NANCY
« Le Point »
et son édition
régionale
Place à la
culture !
Notre guide
pratique
« Giulia », fresque de David Walker.
FRED MARVAUX/RÉA
48
40e ÉDITION DU LIVRE SUR LA PLACE : 20 PAGES SPÉCIALES
Le Point is published weekly by Société d’exploitation de
l’hebdomadaire Le Point-Sebdo – 1, boulevard Victor, 75015 Paris,
France. The US subscription price is $ 200. Airfreight and mailing
in the USA by : IMX, C/O USA Agent, Cargo Bldg. 141, Suite 115-117,
J.F.K. Int’ l Airport, Jamaica, NY 11430. Periodical postage pending
at Jamaica Post Office 11431. US POSTMASTER : send address
change to : IMX, C/O USA Agent, Cargo Bldg. 141, Suite 115-117,
J.F.K. Int’ l Airport,a Jamaica, NY 11430.
Copyright Le Point 2018. Origine géographique
du papier : Allemagne, Autriche, Italie. Taux
de fibres recyclées : 0 %. Certification des
fibres : PEFC. Eutrophisation 2017 : 0,013 kg/T
équivalent phosphore - PRINTED IN FRANCE Entre les pages 262-263 : une couverture et
32 p. Nancy (quantité partielle) ; un encart
Monoprix jeté (totalité) ; un encart La Croix
jeté (q. partielle abonnés) ; un encart
abonnement jeté (ventes).
144
Retrouvez
dans le dossier
Foire aux vins
Publicité
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez
vos capacités de remboursement avant de vous engager.
Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être
exigé d’un particulier avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts
d’argent. Pour tout prêt immobilier, l’emprunteur dispose d’un
délai de réflexion de 10 jours ; l’achat est subordonné à l’obtention
du prêt, s’il n’est pas obtenu, le vendeur doit lui rembourser les
sommes versées. Meilleurtaux, 36 rue de Saint-Pétersbourg
75008 Paris, société par actions simplifiée au capital de
1 000 000 €, RCS Paris n°424 264 281. Courtier, Mandataire nonexclusif et Mandataire d’intermédiaire en Opérations de Banque
et Services de Paiement - Intermédiaire en assurance - ORIAS
n° 07 022 955 (www.orias.fr). Sous le contrôle de l’ACPR, 4 place
de Budapest 75436 Paris Cedex 09 (www.acpr.banque-france.fr).
Listes des agences franchisées – commerçants indépendants –
et des partenaires consultables sur meilleurtaux.com.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’instinct d’exception.
Disponible exclusivement chez les cavistes et sur les meilleures tables. champagne-billecart.fr
L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Friche de lecture, 4
Patrick Besson
« Au commencement, Elohim créa
les cieux et la terre. » Le parfait
début de roman, à la fois énigmatique et fluide. Quel genre
de créature, ou plutôt de créateur, a eu la force de faire les
cieux et la terre ? Le lecteur intrigué se dit qu’il fera bientôt la
connaissance du surprenant
Elohim.
*
Le cinquième jour, méforme ou
étourderie du superhéros : création des pigeons.
*
Plus tard, dans l’après-midi,
Elohim crée l’homme et invente
les abattoirs : « (…) autorité [de
l’homme] sur (…) les bestiaux ».
*
Au chapitre II, risquant de désorienter le lecteur, l’auteur adjoint
un deuxième nom à Elohim :
Iahvé.
*
DEAGOSTINI/LEEMAGE
La meilleure définition de
l’homme : « poussière provenant
du sol », que les Grecs ont en
vain tenté d’égaler avec leur
« mortel ».
*
Interrogation, au milieu du chapitre, sur l’orientation politique
de l’auteur : « (…) et l’or de ce pays
était bon ». On ne se trouve pas,
de toute évidence, en présence
d’un homme de gauche.
*
L’origine du sexisme : la femme
fabriquée avec une côte d’Adam.
Ça aurait pu être pire : une côte
de mouton. Ou de porc.
*
Ni psychologie ni description :
de l’action comme dans Alexandre
Dumas (voir Friche de lecture, 2,
Le Point n° 2388 du 7 juin).
*
Le châtiment suprême pour une
femme : enfanter. « Je vais multiplier tes souffrances et tes grossesses », dit Elohim à Eve en larmes
après sa faute.
*
Chapitre IV, naissance du polar :
« (…) Caïn se leva contre son frère,
Abel, et le tua. »
*
A la fin du chapitre, un effort de
mémoire est demandé au
lecteur : apparition de dix-sept
nouveaux personnages (de la
première femme d’Abel non
nommée jusqu’à Enosh, le fils
de Seth). Ce sera pire avec la descendance d’Adam : une centaine
de personnes aux noms imprononçables.
*
Les gens qui se vantent d’avoir
lu la Bible alors que c’est un
page-turner.
*
Pourquoi, tandis qu’ils disposent
des mêmes soins médicaux, c’està-dire aucun, certains personnages de la Genèse meurent à
65 ans (Caïn et Mahalalel) et
d’autres à 905 ans (Enosh) ou à
962 ans (Yered) ?
*
L’arche de Noé : 150 mètres de
longueur, 25 mètres de largeur
et 15 mètres de hauteur sous plafond. Un petit « Titanic ».
*
Elohim n’est pas décrit, pourtant
on ne voit que lui.
*
A suivre §
« Le paradis terrestre » (détail), de Cranach l’Ancien.
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 13
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ÉDITORIAUX
L’écologie piégée par l’idéologie
Le colossal défi environnemental ne pourra être
relevé que s’il est intégré à l’économie de marché.
par Nicolas Baverez
L
Dès sa nomination, M. Hulot
a choisi de rester un militant
et n’a jamais assumé
sa fonction de ministre.
ILLUSTRATION : ZAK POUR « LE POINT »
a démission de Nicolas Hulot acte l’échec d’Emmanuel Macron
dans la conduite de la transition écologique comme l’impasse
de sa stratégie du « en même temps ». D’une redoutable efficacité
pour conquérir le pouvoir, elle se révèle contre-productive pour
l’exercer tant elle empêche de définir une ligne politique claire,
indispensable pour moderniser la France dans une période de
transformations historiques. Mais la responsabilité de Nicolas
Hulot est aussi lourdement engagée. Dès sa nomination, il a
choisi de rester un militant et n’a jamais assumé sa fonction de
ministre. Il avait donné la priorité à la communication sur l’action, privilégiant la préservation de son image par rapport à l’intérêt de la France. Son départ fracassant ne parvient pas à masquer
un bilan plus que mitigé, qui montre une nouvelle fois combien
la vision idéologique de l’écologie interdit l’émergence d’une
stratégie crédible pour préserver notre planète.
On ne peut assurément que partager le diagnostic dressé par
Nicolas Hulot de l’accélération de la dégradation des écosystèmes
de la Terre, son constat de la faillite des politiques mises en place
et son appel à accélérer le rythme de la transition écologique.
L’urgence environnementale est au premier rang des risques
du XXIe siècle. Près de la moitié des terres sont dégradées et les
zones arides progressent, ce qui pourrait entraîner des pénuries
d’eau pour la moitié de l’humanité. La déforestation compromet
l’absorption du dioxyde de carbone. La hausse de la température
et l’acidification des océans menacent la biodiversité. L’accélération de l’augmentation de la température de la Terre, qui serait
de l’ordre de 4,5 °C à la fin du siècle par rapport au début de l’ère
industrielle, en 1850, impliquerait une montée des eaux de 6 à
9 mètres, aboutissant à des centaines de millions de réfugiés climatiques et à l’extinction de la moitié des espèces. Le dérèglement du climat est un danger concret et immédiat. La preuve ?
Durant l’année 2018 ont été établis de nouveaux records de cha-
leur dans l’hémisphère Nord. La preuve, encore ? La multiplication des catastrophes : incendies géants en Californie, au Canada,
en Grèce ou au Portugal ; pluies torrentielles au Japon, en Inde
et au Pakistan ; sécheresse en Russie, en Australie ou en Afrique
australe ; ouragans en Asie et en Amérique du Nord.
Or la politique n’est pas parvenue à répondre à ces enjeux décisifs, ni au plan mondial, ni au plan européen, ni au plan national. L’accord de Paris sur le climat peine à survivre après le retrait
unilatéral des Etats-Unis décidé par Donald Trump. La stratégie
de transition énergétique de l’Europe, qui se voulait exemplaire,
a fait naufrage, conjuguant bulle spéculative autour des énergies renouvelables, explosion des prix pour les consommateurs,
arrêt de la baisse des émissions et renforcement de la dépendance
énergétique, notamment vis-à-vis du gaz russe. La France conjugue
décrochage de son économie en termes de développement et
creusement du retard par rapport aux nations les plus avancées
dans la transition écologique.
Mais loin d’apporter une solution à ces dysfonctionnements,
la vision et la méthode portées par Nicolas Hulot se sont révélées inefficaces et dangereuses. La conception malthusienne de
l’écologie, fondée sur la baisse de la population et de la croissance,
constitue un mirage propre à une fraction des élites des pays
riches. Le refus de l’économie de marché est indissociable de la
paupérisation de la population, alimentant le populisme au nord
et l’autocratie au sud. La priorité donnée aux interventions des
Etats se heurte à leur surendettement, aggravé par le krach de
2008. La multiplication des lois et des réglementations – avec
pour symbole absurde l’obsession d’introduire la protection de
l’environnement dans l’article 1er de la Constitution –, des impôts et des subventions ruineuses, le tout au service d’un discours
14 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
culpabilisant, aboutit au désengagement des citoyens, voire à
leur révolte, à l’image de la jacquerie contre l’écotaxe. La complaisance affichée envers les sectaires et les violents, à commencer par les zadistes de Notre-Dame-des-Landes, déstabilise l’Etat
de droit et alimente la crise de la démocratie.
L’écologie doit donc cesser d’être une idéologie pour prendre
la forme d’une stratégie soutenable. Elle doit se réconcilier avec
le développement économique, le progrès social et la liberté politique, comme le montrent les pays d’Europe du Nord. A l’égal
de la croissance, l’écologie doit devenir inclusive. Inclusion des
pays du Sud qui devront réaliser près des deux tiers des investissements requis. Inclusion des villes et des collectivités décentralisées, qui sont en première ligne dans le déploiement des
transports, de la fourniture d’énergie, de la construction de logements ou d’infrastructures. Inclusion des mécanismes de mar-
ché, notamment par l’instauration d’un prix mondial du carbone.
Inclusion des entreprises et de la finance verte, et ce d’autant plus
que le coût de la transition écologique – estimé à quelque 20 000 milliards de dollars d’ici à 2030 – excède largement les capacités
financières des Etats. Inclusion de l’innovation et des technologies de l’information qui constituent un levier décisif notamment pour la gestion intelligente des villes, essentielle pour
stopper l’artificialisation des sols. Inclusion des hommes par
l’éducation et la mobilisation de la société civile.
On ne sauvera pas la planète contre l’économie marchande,
mais avec elle. On ne sauvera pas la planète en se passant des
hommes ou en les sacrifiant. La transition écologique a moins
besoin de stars égotiques que d’un patient travail pour réaligner
capital humain, capital économique, capital financier et capital
environnemental §
La souveraineté rêvée de l’Europe
L’indépendance européenne suppose une
promotion de l’euro face au dollar tout-puissant.
par Luc de Barochez
L
’Union européenne savait déjà qu’elle était un nain politique ;
avec le dossier iranien, elle découvre que, en dépit de la réussite de l’euro, elle l’est aussi sur le plan monétaire. En raison de
la suprématie du dollar américain, l’Europe se montre incapable
de sauver l’accord nucléaire iranien des coups de boutoir du président des Etats-Unis, Donald Trump. Faute qu’on ait fait ce qu’il
fallait pour qu’elle existât, l’Europe souveraine reste un rêve.
Total, Peugeot, Siemens, Daimler, Air France-KLM, British
Airways… les entreprises européennes ont annoncé en chœur
cet été leur retrait du marché iranien, bien que l’UE les ait suppliées d’y rester. La première puissance commerciale mondiale
avait cru pouvoir contourner les sanctions unilatérales américaines en garantissant à ses entreprises qu’elles ne subiraient pas
le courroux de Washington. « C’est aux Européens de décider avec
qui ils commercent », avait proclamé sur un ton de défi, le 7 août,
la haute représentante de l’UE, Federica Mogherini. Un mois plus
tard, l’Union a mordu la poussière. Ses propres banques l’ont
lâchée en refusant de continuer à effectuer les opérations de paiement avec l’Iran. Aucun établissement financier ne veut risquer
de perdre l’accès au dollar américain. Le souvenir de l’amende
de 8,9 milliards de dollars dont BNP Paribas dut s’acquitter en
2015 pour avoir violé des sanctions américaines est cuisant.
Pour accentuer leur avantage, les Etats-Unis exigent que SWIFT,
la Société pour la télécommunication financière interbancaire
mondiale, exclue l’Iran de son service à partir du 4 novembre.
Cette coopérative établie en Belgique fournit l’infrastructure de
communication indispensable aux flux financiers transfrontaliers. Déjà, entre 2012 et 2016, les banques iraniennes avaient été
empêchées de l’utiliser. Les exportations pétrolières de Téhéran
avaient alors chuté de moitié : sans SWIFT, les acheteurs s’étaient
raréfiés d’un coup. Tout indique que les Etats-Unis vont à nouveau parvenir à leurs fins dans les semaines qui viennent. Leurs
moyens de pression sur les grands banquiers qui siègent au
conseil d’administration de SWIFT sont considérables.
La vraie coupable n’est pas SWIFT, mais la domination du
dollar américain sur le système financier. Le billet vert compose les deux tiers des réserves de change mondiales, contre à
peine 20 % pour l’euro. Il est temps que l’UE s’attache à promouvoir activement le rôle international de sa monnaie unique,
rôle qu’elle a jusqu’à présent refusé de conforter, satisfaite qu’elle
était de sa soumission vis-à-vis d’un parrain américain bienveillant. Elle s’aperçoit aujourd’hui combien cette politique
était erronée.
Face à une politique américaine devenue aussi brutale qu’inamicale, l’Europe serait bien inspirée de développer, dans tous les
domaines, les moyens de son autonomie. Elle ne peut pas se
contenter d’attendre la fin du mandat de Donald Trump à la Maison-Blanche pour retrouver la confortable relation de dépendance qu’elle entretenait avec les Etats-Unis depuis 1945. Le
délitement du lien transatlantique est une tendance de fond déjà
perceptible sous ses deux prédécesseurs, George W. Bush avec la
guerre en Irak et Barack Obama avec le pivot vers l’Asie. Il faut
envisager qu’il se poursuive après le départ de Trump. L’UE ne
doit pas non plus, par antiaméricanisme, s’aligner sur la Russie
et la Chine pour faire contrepoids aux Etats-Unis. Elle n’a rien à
y gagner. Elle doit au contraire fermement rester dans le camp
des grandes démocraties.
L’indépendance européenne est un travail de longue haleine,
qui suppose non seulement de construire l’autonomie financière de l’Union en s’appuyant sur l’euro, mais aussi de réexaminer de fond en comble l’architecture de sécurité et de défense du
continent. Rien de cela ne se fera sans efforts, mais c’est le prix
que l’UE doit payer si elle ne veut plus être un nain. La campagne
qui va s’ouvrir pour les élections européennes de mai 2019 doit
permettre de poser le débat au niveau où il doit l’être : celui de la
souveraineté de l’Europe §
…
Total, Peugeot, Siemens…
ont annoncé leur retrait du
marché iranien, bien que l’UE
les ait suppliées d’y rester.
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 15
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ÉDITORIAUX
Le volant
de la colère
Dans un essai, Eric Leser évoque la « dangereuse
fracture automobile » qui divise la France.
par Pierre-Antoine Delhommais
«J
16 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
En vacances, ça me semblait si facile à porter.
persécutions, en y nourrissant les populismes. « Pour la grande
majorité des habitants des grandes villes, relève Eric Leser, l’automobile est jugée responsable de bon nombre de ses maux, parfois à raison
et souvent de façon exagérée, simpliste et systématique. Pour une autre
partie de la population, l’automobile est un élément indispensable de
son mode de vie. Elle en a besoin pour travailler, pour se soigner, pour
étudier, pour faire des achats. Et elle perçoit la stigmatisation de la voiture et de ses utilisateurs comme une violence, un mépris de classe et
une profonde injustice. »
La France d’en haut utilise pour ses déplacements quotidiens
le vélo, le scooter électrique, le bus ou le métro (66 % des actifs
parisiens se rendent à leur bureau en utilisant des transports publics, 7 % en moyenne dans le reste du pays). Délaissant de plus
en plus la voiture (58 % des ménages parisiens n’en possèdent
pas), la population des grandes villes observe avec une moue dédaigneuse et désapprobatrice cette France d’en bas qui non seulement se déplace et pollue avec sa « bagnole » Diesel, mais
continue également de se passionner pour elle. Car si, comme le
souligne joliment et justement Eric Leser, « se passer de voiture est
devenu dans certains milieux sociaux et intellectuels “progressistes”
un élément de la panoplie de la distinction », la culture automobile
reste en revanche très vivace dans la France populaire des banlieues et des campagnes, comme le prouve la pratique du …
« Stigmatiser les automobilistes revient à faire renaître
dans la société française
des consciences de classe. »
ILLUSTRATION : TARTRAIS POUR « LE POINT »
e recommande la positive attitude », « The yes needs the no to win
against the no », « Notre route est droite, mais la pente est forte »…
De toutes les formules choc prononcées par l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, il en est une qui inspire encore aujourd’hui le travail des sociologues, les commentaires des
éditorialistes politiques et le programme des partis populistes.
C’est celle qui, lancée en 2002, évoquait « la France d’en bas » pour
désigner ces dizaines de millions de Français des catégories populaires habitant la campagne et les petites villes de province et
ayant le sentiment d’être ignorés, abandonnés, méprisés, par les
élites dirigeantes vivant dans les grandes métropoles.
La démission du ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, au lendemain d’une réunion à l’Elysée avec
des représentants des chasseurs est venue rappeler, de façon aussi
symbolique que théâtrale, la pertinence de cette « raffarinade ».
Alors qu’elle reste le dernier lien social dans de nombreuses petites communes rurales en déshérence, la chasse est perçue dans
les grandes villes en général, et les cafés « bobios » de la capitale
en particulier, comme la survivance d’une pratique moyenâgeuse
et barbare, responsable d’une abominable souffrance animale,
mettant en danger la biodiversité comme les joggeurs du dimanche, et qu’il convient donc d’interdire au plus vite.
Fort habiles pour tirer les canards, les chasseurs le sont beaucoup moins pour se défendre dans les médias. Plutôt que mettre
en avant leur rôle actif dans la protection de l’environnement
(plantation de haies, entretien des marais, installation de jachères
destinées à la faune sauvage, etc.), ils préfèrent dénoncer de façon rageuse la sensiblerie hypocrite et les injonctions moralisantes de ces « écolos » citadins méconnaissant la nature qu’ils
prétendent préserver. Railler l’incapacité de ces derniers, lorsqu’ils viennent passer un week-end à la campagne pour se ressourcer, à reconnaître un cerf d’un chevreuil ou un lièvre d’un
lapin. Bref, entre les deux camps, l’incompréhension est totale,
la haine réciproque et pas loin parfois d’être mortelle.
Dans le livre qu’il vient de publier, « Automobile, France d’en
haut contre France d’en bas » (Eyrolles), Eric Leser, ancien chef
du service économie du Monde et cofondateur du site Slate France,
s’intéresse à cet autre facteur de scission entre les Français. « Une
fracture automobile divise la France, écrit-il. Elle est de plus en plus
profonde. Elle est dangereuse socialement comme politiquement. » Taxée
massivement par les pouvoirs publics (carburants, contraventions, etc.), désignée « ennemi public numéro un » par la maire de
Paris, Anne Hidalgo, accusée à longueur de journée par les médias de tuer prématurément chaque année des dizaines de milliers de personnes et de détruire la planète, la voiture reste en
revanche une compagne inséparable, aimée et choyée dans des
zones rurales où la limitation de vitesse à 80 kilomètres/heure
et la multiplication des radars sont vécues comme de véritables
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ÉDITORIAUX
… tuning, le succès au cinéma des films « Fast and Furious »
ou à la télévision de l’émission « Top Gear ». L’automobile reste
de nos jours encore un marqueur social fort : objet de mépris pour
le hipster parisien, mais objet de fantasmes et instrument de liberté pour les jeunes ruraux et ceux des quartiers défavorisés.
« Pressurer sans discernement et stigmatiser les automobilistes revient à faire renaître dans la société française des consciences de classe
et à alimenter une haine contre les diktats venus de Paris, s’inquiète
Eric Leser. Tout le monde peut s’en rendre compte. Il suffit simplement
de prendre la route, de s’arrêter dans les petites villes et les villages et
de parler aux gens… » De demander par exemple à cet homme
chaussé de bottes et vêtu d’un gilet orange fluo qui sort avec son
épagneul breton de sa Kangoo kaki ce qu’il pense de la limitation de vitesse à 80 kilomètres/heure. Ou son avis sur le départ
de Nicolas Hulot du gouvernement §
Le Média : l’utopie
devenue cauchemar
Les valeurs prônées par le site proche de La France
insoumise ont vite été balayées : aucune structure
sociale ne peut fonctionner sur la seule vertu.
C
omme l’explique Gilles Lapouge dans son livre « Utopie et civilisations », toutes les tentatives à travers l’histoire de fonder
des sociétés parfaites en s’inspirant de Tommaso Campanella,
Etienne Cabet ou encore Charles Fourier se sont très mal terminées. Avec Le Média, nous n’en sommes pas là, mais il ne paraît
pas totalement injustifié de convoquer le grand cimetière des
utopies mort-nées pour observer un peu les turbulences qui
agitent ce site d’actualité proche de La France insoumise. Il y a
quelques mois Le Média était lancé tambour battant : il s’agissait
de s’éloigner du modèle dominant, d’être indépendant, bref d’y
exprimer les vraies valeurs de gauche sur la base de l’« altruisme
et de la solidarité ». Le Média n’ambitionnait pas d’être une société
utopique à la façon de celle imaginée par Thomas More, mais il
y avait la volonté d’être « différent », de vivre l’information autrement. Quelques mois après, Le Média est devenu une foire
d’empoigne. Violent licenciement de la présentatrice Aude Rossigneux, diffusion de fake news, menace de procès, circulation
d’étranges chèques, accusation d’« autoritarisme », de « purge »…
Il ne s’agit pas de se réjouir de cette triste situation, mais de la
considérer comme caractéristique de toute expérimentation sociale fondée sur une anthropologie naïve. Entendons-nous, je ne
doute pas de la sincérité des individus qui s’engagent dans des
entreprises utopiques, mais l’échec prévisible de ce type d’initiatives tient au fait qu’elles parient sur la vertu supérieure des
membres qui la fondent. Par exemple, ceux qui ont voulu abolir
toute hiérarchie, en créant des communautés dans le Larzac, se
sont immanquablement heurtés à la rémanence du pouvoir dans
toutes les sociétés ainsi que le narre le mélancolique récit de Michel Besson et Bernard Vidal, « Journal d’une communauté ». Le
biologiste et anthropologue Robin Dunbar a montré qu’au-delà
18 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
d’un certain nombre toute organisation sociale a besoin d’une
hiérarchie pour survivre. De la même façon, les modèles théoriques ou expérimentaux révèlent qu’en l’absence de punition
les phénomènes de coopération disparaissent et les groupes sociaux s’effondrent. Aucune société ne peut fonctionner sur la
seule vertu. Et c’est pour l’avoir cru que nombre d’initiatives se
sont terminées fort mal.
Le Média n’est pas une communauté du Larzac ou une ZAD,
bien entendu, mais il y avait à sa fondation l’idée qu’il suffisait
de faire avec honnêteté et des individus idéologiquement exemplaires pour que bientôt l’initiative serve de modèle. Le moins
qu’on puisse dire est que Le Média n’a pas été épargné par les vicissitudes les plus banales de la vie sociale : rivalités de pouvoir,
vénalité, intérêts idéologiques… Finalement, vouloir faire « dégager » les autres revient le plus souvent à vouloir prendre leur
place, quelles que soient les raisons sincères qu’on se donne. Une
fois fait, il est rare qu’on se tienne plus haut qu’eux. Le plus fascinant avec les entreprises utopiques est qu’elles n’apprennent
rien du passé. L’utopie est systématiquement amnésique, elle n’a
d’yeux que pour l’avenir… qui sera radieux, paraît-il §
*
Sociologue. Dernier ouvrage paru : « Cabinet de curiosités sociales » (PUF).
Finalement, vouloir faire
« dégager » les autres revient
le plus souvent à vouloir
prendre leur place.
ILLUSTRATION : GLEN BAXTER POUR « LE POINT »
par Gérald Bronner*
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le point de la semaine
PAR MICHEL REVOL, FABIEN ROLAND-LÉVY ET LES SERVICES DU « POINT »
François de Rugy
44 ans - L’ancien président
de l’Assemblée nationale
remplace Nicolas Hulot
comme ministre de la Transition écologique et solidaire.
Roxana Maracineanu
43 ans - La championne
du monde de natation
devient ministre des Sports,
en remplacement de Laura
Flessel.
Xavier Thévenard
30 ans - Le coureur a remporté pour la troisième fois
l’Ultra Trail du Mont-Blanc, un
parcours extrême de 170 kilomètres dont 9 800 mètres de
dénivelé positif.
EN PANNE
Jean-Claude Kennedy
66 ans - Le maire de Vitrysur-Seine a été placé en garde
à vue après avoir grillé un feu
rouge et percuté un scooter
avec sa voiture alors qu’il était
en état d’ivresse.
Marie-Laure Phinéra-Horth
52 ans - Mise en examen pour
recel de détournement de
fonds, la maire de Cayenne
fait l’objet d’une saisie d’un
bien de 144 900 euros.
Jean-Kévin Augustin
21 ans - Le joueur des Bleus
a décliné sa convocation
chez les Espoirs, provoquant
la colère de son entraîneur.
Il a déjà été écarté du groupe
en 2017.
20 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Un musée qui brûle…
Quand l’image
traumatisante
du Musée
national de Rio,
se consumant
avec ses fresques
de Pompéi
et son célèbre
fossile Luzia,
convoque
d’autres souvenirs de savoir
livré aux
flammes.
L’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie.
Il y en eut deux, en fait :
en 48 avant notre ère à
cause de Jules César, acte
involontaire, et en 391 après,
volontairement, sur l’ordre
de Théophile, patriarche
d’Alexandrie, parce qu’elle
contenait des livres païens.
La destruction de la
bibliothèque de Louvain.
Le 20 août 1914, les Allemands entrent dans la ville
belge et, le 25, incendient
la bibliothèque. Des centaines d’ouvrages anciens
et précieux, datant pour
certains du Moyen Age,
sont anéantis.
L’incendie du MoMa.
En 1958, la cigarette d’un ouvrier provoque un incendie
qui tue un électricien et
brûle l’un des panneaux des
« Nymphéas », de Monet.
Benalla devait enseigner à Assas
L’ex-chargé de mission auprès du chef de cabinet du président de la République aurait dû connaître une rentrée chargée. Alexandre Benalla, en plus
de son emploi du temps auprès d’Emmanuel et de Brigitte Macron, pour
lesquels il était disponible, selon lui, de 7 à 22 heures, avait été sollicité par
l’historien Fabrice d’Almeida, professeur des universités et directeur du
master 2 Médias et mondialisation de Paris-II Panthéon-Assas (il n’a pas
répondu à nos questions). Son rôle : intervenir au sein de la formation au
diplôme universitaire Sûreté, information, renseignement. Alexandre
Benalla nous a expliqué : « Je devais partager avec les étudiants mon expérience,
notamment pour tout ce qui concerne la sécurisation des déplacements du président de la République et l’interaction entre l’Elysée et l’ensemble des services
de sécurité. A titre bénévole, je précise. » Un projet qui devait se réaliser en
octobre, mais remis en question par la mise en examen, en particulier pour
violences volontaires en réunion, du protégé du chef de l’Etat § A. Z.
AKG-IMAGES – SIPA – LA LIBRE BELGIQUE – RALPH MORSE/THE LIFE PICTURE COLLECTION/GETTY IMAGES
EN FORME
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE CHIFFRE
DE PIERRE-ANTOINE
DELHOMMAIS
6,8 HAMILTON/REA (X2) – SIPA (X4) – BERND VON JUTRCZENKA/ZUMA PRESS/ – JEROME CHATIN/EXPANSION-REA – THOMAS PADILLA/MAXPPP
Le taux de chômage dans l’Union
européenne s’est établi à 6,8 %
en juillet, son plus bas niveau
depuis avril 2008. Il avait atteint
un pic de 11 % en juin 2013.
C’est en Grèce (19,5 %), en Espagne (15,1 %), en Italie (10,4 %)
et en France (9,2 %) qu’il est le
plus élevé, et en République
tchèque (2,3 %), en Allemagne
(3,4 %) et en Pologne (3,5 %)
qu’il est le plus bas. Parmi les
pays du G7, le taux de chômage
se situe à 2,5 % au Japon, 3,9 %
aux Etats-Unis, 4 % au RoyaumeUni et 5,8 % au Canada.
Hollande et Camba,
la tenaille anti-Macron
Confidence de Jean-Christophe Cambadélis, le
30 août, après un meeting du
PS. A la question : « Pourquoi
n’êtes-vous pas présent sur la
scène politique comme François
Hollande ? », l’ex-patron de
Solférino glisse : « Avec Hollande, nous faisons le même
boulot : lui démolit avec talent
Macron. Moi, je réfléchis à l’alternative. » Hollande ne réfléchit pas ?
Le mea culpa
de Braun-Pivet
Très critiquée pour sa gestion
de la commission d’enquête
sur l’affaire Benalla, Yaël
Braun-Pivet a appelé plusieurs élus de la commission
des Lois, qu’elle préside à l’Assemblée nationale, pour pré-
senter ses excuses. La députée
LREM leur a expliqué à quel
point elle avait politiquement et humainement souffert. Le 30 juillet, elle avait
déposé plainte pour injures et
menaces à caractère sexiste et
antisémite après avoir reçu
des dizaines de menaces, notamment sur Twitter.
Philippot veut voir Hulot
Isolé sur la scène politique,
Florian Philippot tente de
rencontrer le plus de monde
possible. Sa dernière lubie :
Nicolas Hulot ! En accord
avec ses propos sur les lobbys et la question écologique,
le président des Patriotes aimerait en discuter avec lui.
« Reste à voir s’il sera assez ouvert d’esprit pour accepter »,
commente-t-il. Pour l’heure,
afin d’aborder la question
des élections européennes, il
rencontrera l’ex-candidat à
l’Elysée François Asselineau.
Ce qui est sans doute plus facile qu’Hulot.
C’est le candidat
de Marine Le Pen
LE LÂCHOM
ÈTRE
Ils ont déjà abandonné le président
ou ils menacent de prendre le large. Nous avons
testé ces maillons faibles de la macronie.
NICOLAS HULOT
Sa démission abîme la crédibilité du
président en matière d’environnement.
STÉPHANE BERN
Chargé par le ménage Macron d’une
mission de sauvetage du patrimoine,
l’animateur ne veut pas être « un cache-misère ou un
pantin ». Va-t-il être réinvité à dîner au Château ?
JEAN PISANI-FERRY
L’inspirateur du programme du candidat Macron approuve Nicolas Hulot,
qui a, dit-il, dressé un constat « fort et sincère ». « La
méthode Macron doit changer », martèle l’économiste
(JDD, 2 septembre).
PHILIPPE DE VILLIERS
« Macron a perdu sa sacralité » après avoir
posé avec le « vogueur » Kiddy Smile
lors de la Fête de la musique, grince l’ami vendéen.
ANGELA MERKEL
La chancelière se garde d’appuyer le
programme macronien de politique migratoire pour l’Union européenne.
Marine Le Pen aimerait que
l’économiste Hervé Juvin
soit la tête de liste de son
parti pour les élections européennes de 2019, comme Le
Monde l’avait indiqué. « C’est
son candidat. Il tient la route. Il
a un vrai raisonnement politique », confirme un proche
de la présidente du Rassemblement national, qui
ajoute : « Et il n’a pas dit non. »
Au printemps, Hervé Juvin
avait signé un « manifeste
écologique et antilibéral », titré « France, le moment politique ». Le sien est peut-être
arrivé…
« A l’Assemblée,
quand je suis
arrivée, j’ai eu
l’impression
qu’on était dans
un vestiaire
de rugby. »
Aurélie Filippetti,
ancienne ministre de la Culture,
évoquant le sexisme en
politique (Europe 1, 31 août).
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 21
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE POINT DE LA SEMAINE
À L’AFFICHE
Ces Européens qui surestiment la présence d’immigrés chez eux
Quelle est la perception du nombre d’immigrés dans chaque pays, et le chifre exact ?
Eurobaromètre, un instrument de mesure de l’opinion de la Commission européenne, a évalué l’écart
entre ces deux chifres. L’Italie, porte d’entrée essentielle des migrants en Europe, arrive en tête.
Ecart entre la part réelle et la part perçue de l’immigration dans la population du pays
7%
24,6 %
Portugal
6,2 %
20,6 %
Espagne
8,8 %
23,2 %
Royaume-Uni
8,6 %
21 %
Grèce
8,4 %
20 %
Belgique
8,8 %
19,4 %
Europe
7,2 %
16,7 %
FRANCE
8,9 %
18,1 %
Italie
Daniel
Cohn-Bendit
Le président est au fond
du trou ? C’est le moment
de l’aider, pardi ! De le
conseiller, de se rendre
indispensable. Et si cette
solidarité est massivement médiatisée, c’est
encore mieux. Alors que
certains commencent à
prendre la tangente,
Cohn-Bendit proclame,
lui : « J’ai envie de soutenir
Macron ! » Le jour même
où Hulot claquait la
porte, « Dany » disait :
« Moi, je n’aurais pas tenu
plus de trois minutes à ce
poste. Trop dur. Trop de
compromis à faire. » Devenir ministre, très peu
pour lui. Mais faire le casting, « d’un commun accord » avec Jupiter, est
autrement plus excitant.
D’autant que derrière ce
remaniement de crise se
profilent les européennes de 2019. C’est au
cours d’« une longue discussion » qu’Emmanuel
Macron a glissé à l’exeurodéputé : « Nous avons
besoin de toi. » Pour
conduire la liste ? « Je n’exclus rien », ronronne le
soixante-huitard septuagénaire. Un écolo libertaire de l’autre siècle à la
rescousse de la macronie ? Le vieux monde
bouge encore § F. R.-L. Hongrie
2%
8,8 %
Pays-Bas
9,1 %
13,5 %
Allemagne
8,8 %
13 %
Le prochain tour (de roue)
de Campion
Marcel Campion (photo)
n’en finit pas de régler ses
comptes. Le forain, qui
menace de se présenter aux
municipales à Paris en 2020,
sortira un livre, le 2 novembre (Editions du Rocher),
au titre prometteur : « Chamboule-tout ». Il y raconte ses
rapports avec Jacques Chirac,
Nicolas Sarkozy, Emmanuel
Macron et bien sûr Anne Hidalgo, avec qui il est en guerre
ouverte depuis le démontage
de sa grande roue place de la
Concorde et la suppression
du marché de Noël qu’il organisait sur les Champs-Elysées.
22 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Ecart entre la part réelle
et la part perçue
+ 17,6
+ 14,4
+ 14,4
+ 12,4
+ 11,6
+ 10,6
+ 9,5
+ 9,2
+ 6,8
+ 4,4
+ 4,2
Source : Commission européenne,
Eurobaromètre « Intégration des immigrés
dans l’Union européenne » (avril 2018), Eurostat.
Train de vie de stars
à la Commission du film
Chargés de faciliter les tournages,
les huit membres de la Commission
du film d’Ile-de-France ont profité
d’un système assez opaque. Selon
un rapport confidentiel de la Cour
des comptes concernant la période
2011-2015, alors que le socialiste
Jean-Paul Huchon (photo) présidait la région, ils ont tous vu
leur salaire augmenter de plus de 15 % en quatre ans, sans
justification. Chaque année, le directeur, Olivier-René Veillon,
accordait à tous des primes indûment qualifiées d’exceptionnelles, représentant deux mois de salaire. A Noël, chaque salarié recevait aussi 200 euros « sous couvert de frais professionnels ».
Les magistrats ont, par ailleurs, relevé un train de vie « exagérément coûteux » tel que la fréquentation « très assidue » du Sofitel
de New York (de 365 à 400 euros la nuit). M. R.
IBO/SIPA – ILLUSTRATION : GOUBELLE POUR « LE POINT » – REVELLI-BEAUMONT/SIPA – IBO/SIPA, GRAPHISME CHRISTOPHE T
Part
Part
réelle perçue
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE POINT DE LA SEMAINETECH&NET
L’airbag pour smartphone
« Marvel’s
Spider-Man »
Le concept. Préparez votre
collant et vos lance-toile !
Le joueur incarne Peter
Parker, alias Spider-Man,
qui doit sauver New York
de ses super-vilains dans un jeu d’action
et d’aventures pêchu.
Pour qui ? Pour les propriétaires
de PlayStation 4 qui aiment les comics et
l’univers de Stan Lee, ainsi que les récentes
adaptations au cinéma de l’homme-araignée.
A savoir. « Marvel’s Spider-Man », studio
Insomniac Games, édité par Sony Interactive
Entertainment en collaboration avec Marvel,
PlayStation 4, 59,99 €.
On aime. Voltiger de toile en toile entre les
buildings new-yorkais, les séquences d’action impressionnantes dans un joli monde
ouvert, l’éternel humour de notre héros.
On regrette. La sensation de voir un remake
de l’excellent « Batman : Arkham City ».
Verdict. Amusant et coloré, ce jeu vidéo
est une des bonnes surprises de cette rentrée.
Plus fin qu’un cheveu tout
en étant flexible, enroulable
et même tactile ! Voilà le type
d’écran qu’arrive à produire
Royole, une entreprise
de 2 000 personnes sise
à Freemont, en Californie,
et qui dispose de plus de
100 000 mètres carrés d’ateliers à Shenzhen (Chine). Ces
écrans Amoled de 0,01 millimètre d’épaisseur ont une
définition de 300 pixels par
pouce. « Nous pensons pouvoir,
à terme, y héberger un appareil
photo », explique Peng Wei,
l’un des cocréateurs de
l’entreprise sino-américaine,
diplômé en chimie de la
Tsinghua University. Si les
applications possibles vont
des transports à la robotique,
elles pourraient également
concerner les téléphones
PAGE DIRIGÉE PAR GUILLAUME GRALLET,
AVEC LLOYD CHERY ET GUERRIC PONCET
24 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Le drone antipollution
Dans la foulée du projet
Ocean Cleanup – des filets
géants lancés dans le Pacifique qui capturent les déchets
plastiques pour les recycler –,
l’entreprise danoise RanMarine Technology a créé le
WasteShark (photo). Ce drone
aquatique pourra traiter
350 kilos de déchets par jour.
Après l’écran flexible,
celui qui se répare tout seul
portables. Un bras de fer
oppose en effet d’ores et déjà
Huawei à Samsung pour
savoir qui sortira le premier
smartphone à écran flexible.
Motorola, LG ou encore Sony
sont aussi dans la course. Ces
derniers pourraient être intéressés par la mise au point
d’écrans autoréparateurs.
Yu Yanagisawa, un étudiant
de l’université de Tokyo, a
effectivement découvert les
propriétés, il y a six mois,
d’un verre à base d’un
polymère léger, le polyétherthiocarbamide, qui se régénère grâce à une pression
du doigt de trente secondes.
Anecdotique ? Samsung a
déposé, cet été, le brevet
d’une technologie d’un écran
oléophobe capable de s’autocicatriser légèrement et qui
pourrait équiper son prochain
smartphone star, le Samsung
S10. Principal avantage ? La
lutte contre l’obsolescence
programmée, certaines pièces
pouvant, à l’avenir, être réparées plutôt que changées §
Philip Frenzel, un étudiant
allemand de 25 ans, a inventé
un airbag pour smartphone.
Lorsqu’elle détecte un mouvement de chute, une fine
coque disposée à l’arrière du
téléphone déploie 8 ailettes
qui absorbent le choc.
Frenzel, qui a déposé un
brevet pour son invention,
va lancer une campagne de
financement participatif.
37 %
Le pari de Segway
Segway, l’entreprise du New
Hampshire rachetée l’an dernier par le chinois Ninebot,
s’apprête à lancer cette paire
de rollers électriques (photo),
qui atteignent 12 kilomètres/
heure et sont dotés d’une
autonomie d’environ 45 minutes. Les rollers bientôt
aussi nombreux dans nos
rues que les trottinettes ?
Mickey et les robots
Disney planche sur des
robots cascadeurs. Dotés
d’accéléromètres, ces humanoïdes sont capables de
changer de posture en plein
vol. Exemple : en effectuant
des loopings ou en se
propulsant dans les airs en
lançant les jambes en avant.
C’est, selon Bouygues
Telecom, la proportion
d’ados estimant que leurs
parents passent trop de
temps sur leurs téléphones.
« Thomson peut
être une alternative
aux Gafa et aux
géants chinois. »
Stéphan Français,
PDG du groupe
d’électronique
Thomson
Computing, qui
lance une solution
de cloud 100 % français.
IA, Data, Blockchain, Gaming...
on en parle à Futurapolis.
Rendez-vous à Toulouse
les 16 et 17 novembre.
Informations sur futurapolis.com.
SONY INTERACTIVE ENTERTAINMENT – RANMARINE – STÉPHANE KAUFMAN POUR « LE POINT » – SEGWAY /DVK – DELESSARD/CHALLENGES/RÉA
FLASH-TEST
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
NOUVEAU
PEUGEOT RIFTER
L’AVENTURE, COMME D’HABITUDE
À PARTIR DE
199 /MOIS
€
(1)
APRÈS UN 1ER LOYER DE 2 700 €
ENTRETIEN OFFERT
PEUGEOT i-Cockpit ®
ADVANCED GRIP CONTROL (2)
MODULARITÉ JUSQU’À 7 PLACES (2)
(1) En location longue durée sur 37 mois et pour 30 000 km. Exemple pour la location longue durée (LLD) d’un nouveau PEUGEOT RIFTER Standard Active PureTech 110 S&S BVM6 neuf,
hors options, incluant l’entretien et l’assistance offerts pendant 37 mois. Montants exprimés TTC et hors prestations facultatives. Modèle présenté : nouveau PEUGEOT RIFTER
Standard GT Line BlueHDi 100 BVM5, options peinture métallisée et toit Zénith : 265 €/mois après un 1er loyer de 3 500 €. Offre valable jusqu’au 31/12/2018, réservée aux personnes
physiques pour un usage privé pour toute LLD d’un nouveau PEUGEOT RIFTER neuf dans le réseau PEUGEOT participant, sous réserve d’acceptation du dossier par CREDIPAR, loueur
et SA au capital de 138 517 008 €, RCS Nanterre n° 317 425 981, ORIAS 07004921 (www.orias.fr) – 9, rue Henri-Barbusse, 92230 Gennevilliers. Offre non valable pour les véhicules au
prix PEUGEOT Webstore. Le CPS Pack Entretien peut être souscrit indépendamment de toute LLD aux conditions disponibles dans le réseau PEUGEOT participant. (2) De série, en option
ou indisponible selon les versions. Le canoë n’est pas vendu avec le véhicule. Barres de toit transversales disponibles en accessoire.
Consommation mixte (en l/100 km) : de 4,3 à 5,3. Émissions de CO2 (en g/km) : de 112 à 121.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE POINT DE LA SEMAINESCIENCES
Quand le plastique coule
L’INVENTION
POLLUTION L’océan colonisé
Eau à gogo dans le désert
HYDROLOGIE La production d’eau douce
La fin du carnivore
PALÉONTOLOGIE Le secret de la disparition de
l’homme de Neandertal aurait été découvert
dans des stalagmites (photo). Leur examen
a montré que le climat entre – 44000 et
– 40000 a été marqué par plusieurs épisodes
de froid très intense. D’où une raréfaction
du gibier constituant l’essentiel de
l’alimentation de Neandertal. En revanche,
Récupération des molécules
d’eau par des nanofibres
Condensateur
Air
chaud
Air
« humide»
Double buse
Filtre
ZOOLOGIE L’acuité exceptionCompresseur
Circuit
réfrigérant
Générateur
d’ozone
Pompe
Filtres à eau
Eau potable
La bactérie usine
MÉTABOLISME Transformer les bactéries
AGRONOMIE D’ici à 2100, la sur-
en usines produisant du carburant,
des médicaments ou des vaccins reste
le rêve de tout biologiste. Plusieurs succès
ont été enregistrés en la matière, mais
avec une production qui reste encore faible.
Tout cela pourrait changer grâce à des
chercheurs de l’université du Kent qui ont
trouvé le moyen de rendre plus accessibles
les organites où se déroulent les synthèses
chimiques de la bactérie. Tout simplement
en augmentant la perméabilité de leur
membrane pour la rendre plus aisément
franchissable (Nature Communications). `
face des zones arctiques où le
froid limite le développement
d’une végétation diminuera
de 80 %. Bien plus que prévu
jusqu’à présent par le GIEC.
CHIFFRES
%
des fermes mondiales
auraient amélioré leurs pratiques
environnementales au cours
des dernières années. C’est
la conclusion d’une étude publiée
par Nature Sustainability.
4 234
gènes
ne coderaient finalement pas
pour la fabrication de protéines
chez l’homme. Ce qui revient
à une « perte » de 20 % de
notre génome estimé jusque-là
à quelque 20 000 gènes.
26 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Vert arctique
l’homme moderne, qui mangeait
également du poisson et des plantes,
a su mieux résister (PNAS).
PAGE CONÇUE PAR FRÉDÉRIC LEWINO
30
nelle de l’oiseau de proie s’expliquerait par sa capacité à
percevoir les couleurs. Une
étude suédoise menée sur la
buse de Harris montre que
celle-ci est capable de distinguer un objet d’une couleur
sur un fond d’une autre couleur à une distance double de
l’homme (université de Lund).
7 000
L’heure de la diète
ALIMENTATION Lors d’un test
mené sur dix semaines, on a
demandé à des individus de
repousser de quatre-vingt-dix
minutes leur petit déjeuner et
d’avancer d’autant leur dîner
sans autre modification de
leur diète. Bilan : elles ont
perdu deux fois plus de
graisse que le groupe témoin
(université de Surrey).
km
C’est la distance nagée en
huit semaines par le manchot
Tawaki de Nouvelle-Zélande
pour se remplir l’estomac
après avoir donné la vie et avant
de muer.
Le rendez-vous de l’innovation
et des nouvelles technologies,
à Toulouse, les 16 et 17 novembre.
Informations sur futurapolis.com.
GLOBAL WARMING IMAGES/REX/SIPA – MALTE JAEGER/LAIF-RÉA
sur une planète qui se réchauffe et se
dessèche est de plus en plus d’actualité.
Le Pr Wong, de l’université d’Akron (Ohio),
a conçu un extracteur portable capable de
produire jusque 39 litres d’eau pure à l’heure
en la prélevant dans l’humidité
atmosphérique. Il a présenté son procédé
au 256e meeting de l’American Chemical
Society. La récupération des molécules d’eau,
même dans l’atmosphère la plus sèche, repose
sur les nanofibres d’un polymère hydrophile.
Grâce à leur taille extrêmement réduite,
elles parviennent à capturer jusqu’à
744 milligrammes d’eau par centimètre carré
et par heure. Ce qui est quasiment le double
de la capacité d’une membrane ordinaire.
L’eau captée est ensuite traitée et filtrée pour
être parfaitement buvable. Le tout tiendra
dans un sac à dos pour être facilement
transportable. L’énergie est fournie par une
batterie au lithium-ion.
par les plastiques se révèle
une des pires catastrophes
écologiques actuelles.
En fait, les microparticules de
plastique sont moins nombreuses en surface qu’attendu
car elles s’agglomèrent aux
particules organiques en suspension pour couler jusqu’au
fond de l’océan (PRSB).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE POINT DE LA SEMAINE
LE CARNET
FORÊT DE LIVRES
Pauline Delabroy-Allard a reçu le prix
des Libraires de Nancy-Le Point (voir
page 80) et le prix Envoyé par la poste
pour son premier roman, « Ça raconte
Sarah » (Minuit).
Le festival Les Ecrivains chez
Gonzague Saint Bris – qui succède à
La Forêt des livres – a décerné son prix
à Cali pour « Seuls les enfants savent
aimer » (Cherche Midi).
BUTS
Antoine Griezmann a été élu meilleur
joueur de l’année de la Ligue Europa,
compétition qu’il a disputée et
remportée la saison dernière avec son
club, l’Atletico de Madrid, inscrivant
deux buts en finale contre l’OM.
Antoine Griezmann,
élu par la Ligue Europa.
Sophie Charnavel, directrice déléguée de Plon.
Tatiana Salomon,
honorée à Berlin.
Zoë Kravitz, nouvelle
image de Black Opium.
ARRIVÉES
Ancienne directrice éditoriale de
Fayard, Sophie Charnavel devient
directrice déléguée de Plon et des
Presses de la Renaissance.
Ex-PDG monde de Sandro, JeanPhilippe Hecquet rejoint la maison
Lanvin comme directeur général.
MOBILISATION
Alain Delon, l’astrophysicienne Françoise Combes, Catherine Deneuve,
Bradley Cooper, le physicien Bernard
Castaing ou Marion Cotillard font partie des 200 signataires d’une pétition
publiée par Le Monde. Après la démission de Nicolas Hulot, ils appellent à
une action politique ferme face au
changement climatique, « plus grand
défi de l’histoire de l’humanité ».
FRANCE-ALLEMAGNE
Invitée d’honneur de la Fête de l’Europe à Berlin, Tatiana Salomon, présidente de #JamaisSansElles qui milite
pour la présence des femmes dans le
débat public, a été reçue par Michael
Roth, ministre allemand délégué aux
Affaires européennes engagé de
longue date auprès du mouvement.
IMAGE
Zoë Kravitz, fille de Lenny Kravitz,
déjà ambassadrice de la marque Yves
Saint Laurent Beauté, devient l’égérie
du parfum Black Opium.
PAGE DIRIGÉE PAR MARIE-CHRISTINE MOROSI
28 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Paul Taylor
88 ans. Danseur et chorégraphe. Né en Pennsylvanie,
il restait l’un des derniers
grands témoins de la danse
contemporaine américaine.
En cinquante ans de carrière,
il avait interprété des rôles
créés pour lui par Merce
Cunningham, George Balanchine ou Martha Graham.
En 2012, il reçoit un Bessie
Award, distinction newyorkaise créée en hommage
à la danseuse Bessie Schönberg. Deux ans plus tard, il
fonde la Paul Taylor American Modern Dance, compagnie destinée à promouvoir
de jeunes danseurs.
Robert Chave
94 ans. Prêtre
du diocèse d’Avignon. Ordonné
en 1947, l’année
de la création du
Festival d’Avignon par Jean
Vilar, dont il était devenu
l’ami, il était une figure historique du festival de théâtre
et y avait institué les rencontres Foi et Culture.
Marie Severin
89 ans. Dessinatrice et coloriste américaine, elle fut une
pionnière dans l’univers des
comic books et l’une des premières femmes à avoir travaillé chez Marvel Comics.
Max Hervé
91 ans. Peintre officiel de
l’armée de l’air et de l’espace.
L’une de ses grandes toiles
consacrées au cosmos est
exposée au musée de l’Air
et de l’Espace du Bourget.
Hanna Mina
94 ans. Romancier syrien.
Lindsay Kemp
80 ans. Chorégraphe et mime
britannique, proche de
David Bowie. En 1972, il
avait largement contribué
au spectacle du chanteur
« Ziggy Stardust ».
Kiem Pham Van
101 ans. Ancien tirailleur
et résistant. En 1939, il avait
quitté son Indochine natale
pour rejoindre l’armée française. Figure emblématique
de Sevran (93), il avait reçu
la Légion d’honneur en 2014.
Khaira Arby
58 ans. Chanteuse malienne,
surnommée le Rossignol
de Tombouctou.
Jean Kovalevsky
89 ans. Ancien président du
Comité international des
poids et mesures, membre
de l’Académie des sciences.
Claude Courtot
79 ans. Ecrivain surréaliste.
Richard Demarcy
76 ans. Ancien secrétaire
général du Théâtre de la
Commune, à Aubervilliers.
Samir Amin
86 ans. Economiste francoégyptien, chantre de l’altermondialisme.
LIDO/SIPA – PAVEL GOLOVKIN/AP/SIPA – PHOTOPQR/LE DAUPHINE/MAXPPP – JACQUES BENAROCH/SIPA – CARL TIMPONE/BFA/SHUTTE/SIPA – SOPHIE BLANDINIÈRE – DR
Le chanteur Cali,
primé comme écrivain.
DÉCÉDÉS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’ A B U S D ’ A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É , À C O N S O M M E R AV E C M O D É R AT I O N .
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE POINT DE LA SEMAINEVOTRE ARGENT
BENJAMIN LOUVET
Ofi AM
Pourquoi l’or baisse-t-il ?
Depuis janvier, l’or a perdu
9,5 %. Une baisse qui s’explique par l’impact de la
guerre commerciale menée
par Trump sur les devises
émergentes (Chine, Inde, Turquie…). Le yuan, la roupie et
la livre turque ont dévissé,
freinant ainsi les achats d’or.
S’y ajoute la hausse des taux
d’intérêt réels qui pousse
les investisseurs à s’alléger.
La baisse peut-elle
s’amplifier ?
Je pense qu’on a quasiment
atteint le point bas. L’or peut
rester sous pression dans l’attente d’y voir plus clair sur les
tensions commerciales mais
l’issue, quelle qu’elle soit, est
favorable à l’or. Si la situation
s’apaise, les pays émergents
reprendront leurs achats et si
elle s’aggrave, le métal jaune
redeviendra une valeur refuge.
Faut-il déjà y revenir ?
Plusieurs éléments militent
pour un rebond d’ici six ou
neuf mois. L’endettement
massif des pays occidentaux
plaide pour une stabilisation
des taux réels. La hausse
du dollar avec lequel l’or est
inversement corrélé arrive
à son terme, la croissance
américaine s’essoufflant.
Enfin, selon JPMorgan Chase,
dans plus de 80 % des cas, l’or
s’apprécie de 40 % dans les
dernières années de cycle
haussier §
PAGE DIRIGÉE PAR LAURENCE ALLARD
Une carte bancaire pour vos enfants
Aider les enfants à mieux gérer leur argent
tout en permettant aux parents de garder le
contrôle : c’est la proposition que font de plus
en plus de banques aux parents confrontés
cette rentrée à la sempiternelle discussion
sur le montant de l’argent de poche.
Dès son 12e anniversaire, un enfant peut avoir
son propre compte bancaire et une carte, sous
réserve que les parents disposent d’un compte
dans le même établissement. Le principe est
simple : les parents versent l’argent de poche
sur le compte de l’enfant ou sur son Livret
jeune, qui rapporte 0,75 % par an sans impôts
ni frais. L’enfant se voit délivrer une carte de
retrait qui lui permettra de retirer les sommes
dont il a besoin dans les distributeurs de la
banque. Il sera maître de son budget. Maître ?
Pas tout à fait, car ce sont les parents qui vont
fixer le nombre et le montant des retraits,
de manière hebdomadaire ou mensuelle.
Il n’existe aucun risque de dérive : la banque
bloque les retraits lorsque le plafond est
atteint ou si le compte n’est pas suffisamment
approvisionné. Plutôt rassurant pour
les parents et formateur pour les enfants.
Côté facture, il n’y a pas grand-chose à
craindre : de nombreux établissements
attribuent cette carte gratuitement – il faut
capter les futurs clients le plus tôt possible ! –
et, lorsqu’elle est facturée, les coûts sont
limités, entre 20 et 25 euros par an.
Votre enfant est déjà responsable et vous souhaitez lui laisser une plus grande autonomie ?
Vous pouvez alors choisir une carte rechargeable ou prépayée, que vous alimenterez
vous-même et qui lui permettra à la fois
de retirer de l’argent aux distributeurs et de
réaliser des paiements chez les commerçants.
Il est généralement possible de limiter ces
paiements aux commerces physiques et d’exclure les paiements en ligne, si vous craignez
quelque dérive de ce côté. Là encore, pas de
risque de dérapage, puisque les opérations
ne pourront être engagées que si le compte
de l’enfant est suffisamment approvisionné.
A partir de 16 ans, votre ado peut disposer
d’une véritable carte bancaire, avec
autorisation systématique. Impossible,
Banque
Nom du service
BNP Paribas
Carte MyB’s
Gratuit
Boursorama Banque Carte Kador
Gratuit
Caisse d’épargne
Carte Tribu Cirrus
Crédit mutuel
Argent de poche
15,75 €
La Banque postale
Carte Regliss
12,50 €
LCL
MaCarte LCL
Société générale
Carte CB V Pay
Paris
Zone euro
Shanghai
Tokyo
Dow Jones
CAC 40
Euro Stoxx 50
SSEC
Nikkei 225
– 0,33 %
– 1,28 %
– 1,77%
– 2,16 %
– 0,40 %
Prêts à la consommation Taux le plus fréquemment accordés
Sur 24 mois : 1,70 %
Source : empruntis.com.
30 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Sur 36 mois : 2,99 %
Gratuit
12 €
Gratuit
donc, de faire plonger le compte dans
le rouge puisque le solde du compte est
vérifié avant d’autoriser une opération.
Pour accéder à ces services destinés aux
jeunes, mieux vaut frapper à la porte d’une
banque classique, car les banques en ligne
sont généralement absentes de ce créneau.
Boursorama Banque fait exception avec sa
carte Kador, lancée en début d’année :
« Cette carte à autorisation systématique est
accompagnée d’une application permettant aux
parents d’être informés des opérations réalisées
et à l’enfant de maîtriser son budget grâce à
la catégorisation de ses dépenses », explique
Xavier Prin, directeur chez Boursorama.
Un service totalement gratuit § ÉRIC LEROUX
PERFORMANCES DES PRINCIPALES PLACES SUR UNE SEMAINE
New York
Coût annuel
Sur 48 mois : 2,99 %
CRÉDITS IMMOBILIERS
15 ans : 0,96 %
25 ans : 1,35 %
20 ans : 1,12 %
30 ans : 1,78 %
Taux hors assurance pour un très bon dossier
Pour 100 € de mensualité,
vous empruntez (assurance comprise) :
15 ans : 16 369 €
25 ans : 24 511 €
20 ans : 20 842 €
30 ans : 26 692 €
Source : meilleurtaux.com
DR – TETRA/BSIP
BOURSE : L’AVIS DE…
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Avec un esprit précurseur et non conventionnel,
James Grant, appelé « Le Major », a conçu lui-même un
alambic élancé avec des purifcateurs spéciaux, afn de
réaliser des single malts de grande qualité qui sont à la fois
riches, doux et fruités.
L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
RFD R.C.S. PARIS B 572 053 528
Un Single Malt intemporel
Depuis 1840
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE POINT DE LA SEMAINEURBANISME/IMMOBILIER
L’âme des passages
de la rive droite anime
désormais le quartier
Saint-Thomas-d’Aquin.
Passage gourmand à Paris
L’ancien couvent
des Récollettes
retrouve son
lustre d’antan.
32 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Surplombant
la galerie marchande,
des logements au style
postindustriel.
ROMAIN GAILLARD/RÉA POUR « LE POINT » (X3)
Tout nouveau, tout beau. Calme, luxe, volupté. Beaupassage est une galerie marchande à ciel ouvert, située au croisement du boulevard Raspail et des rues
de Grenelle et du Bac, à Paris 7e. Mis en œuvre par
les architectes Franklin Azzi et Frédéric Bourstin,
avec le paysagiste Michel Desvigne, cet ensemble de
10 000 mètres carrés regroupe six bâtiments (anciens
et neufs) autour d’une promenade piétonne arborée
et pavée de granit. « A l’abri du tumulte urbain, cette
parenthèse enchantée qui fait la part belle à la gastronomie perpétue l’âme des passages historiques de la rive
droite », s’enthousiasme Laurent Dumas, président
d’Emerige, porteur du projet. Le passant évolue aussi
parmi des créations artistiques contemporaines,
signées Fabrice Hyber, Eva Jospin, Marc Vellay et
Stefan Rinck. Au menu : 60 logements, un lieu d’exposition et une dizaine de commerces (de 60 à 900 m2)
réunissant le gratin des artisans de bouche français :
Yannick Alléno, Olivier Bellin, Pierre Hermé, Thierry
Marx, Anne-Sophie Pic… Boire, manger, mais aussi
bouger : ring de boxe, piste d’athlétisme et mur
d’escalade attendent les sportifs § BRUNO MONIER-VINARD
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Nous assemblons chacune de nos montres à deux reprises.
Parce que la perfection demande du temps.
GRANDE LANGE 1
Série Limitée à 25
pièces pour Dubail.
Cadran nacre bleu.
La perfection est pour nous une question de principe. Par conviction,
Les composants du mouvement sont nettoyés puis polis et ornés à la
nous élaborons tous nos garde-temps avec le même soin, et assem-
main des plus fins décors avant l’assemblage final. Cette opération
blons chacun de nos garde-temps à deux reprises : après un premier
garantit la fabilité de la montre sur le long terme et l’excellence de ses
assemblage avec réglage fin, notre Grand Lange 1 est démontée.
fnitions. Qu’importe le temps consacré. www.alange-soehne.com
Nous vous invitons à découvrir notre collection à la
A. LANGE & SÖHNE BOUTIQUE PARIS
19, rue de la Paix, 75002 Paris, Tel. 01 42 65 68 71
21 Place Vendôme · 71-73 Avenue des Champs-Elysées · 66 Rue François 1er
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FRANCE
Bruxelles et la construction
européenne, c’est la
morale protestante qui
l’aurait emporté sur la
morale catholique, suggère Pascal Morand dans
« La victoire de Luther ».
Esprit de sacrifice. Le 29 août, Emmanuel Macron visite la Ny Carlsberg Glyptotek, à Copenhague, où il admire « Les bourgeois de Calais » (1889), d’Auguste Rodin.
34 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Macron est-il
luthérien ?
Match. L’opposition stigmatisée par le président entre l’esprit
gaulois et le « peuple luthérien » recouvre-t-elle une réalité
spirituelle ou historique ? Analyse de quelques idées reçues.
PAR FRANÇOIS-GUILLAUME LORRAIN
SIPA
D
e la déclaration d’Emmanuel Macron
au Danemark nous aurons retenu,
prisonniers de nos œillères hexagonales, les « Gaulois réfractaires au changement ». L’autre terme de l’opposition
macronienne, « le peuple luthérien », a été
gommé. Une mise en balance certes
quelque peu bancale puisqu’elle confrontait une religion, le luthéranisme, à un
élément ethnique, les Gaulois. Mais le
propos était clair : les gens de la Réforme
auraient, eux, le goût de la réforme. Sans
faire d’Emmanuel Macron, comme Régis
Debray, un évangéliste américain, notons
que cet ancien élève des Jésuites a souvent agité l’encensoir sur l’autre camp.
Sa célébration des 500 ans de la Réforme,
rappelle François Dosse, auteur du « Philosophe et le Président », fut l’occasion
d’un éloge vibrant d’une Réforme lieu
d’invention de la modernité, qui, dans la
tradition de Michelet, associait le protestantisme à la liberté de conscience ou à
l’esprit de résistance. Cette fois, le président français a soufflé sur les braises du
vieux lieu commun qui oppose les pays
protestants et les pays catholiques dans
leur relation au travail, à l’argent, mais
aussi à l’initiative et au risque, puisqu’il
vantait au passage la « flexisécurité » à la
danoise.
Comme tout lieu commun, celui-là
s’appuie sur un vieux fond de littérature
ressassé. Voltaire dans ses « Lettres philosophiques », Montesquieu qui divisait
l’Europe politique en deux zones climatiques, Nord et Sud, correspondant à l’Europe protestante et catholique, furent
d’éminents porte-parole de la supériorité des premiers. Mme de Staël, rappelle
l’historien Patrick Cabanel, enfonça le
clou dans « De l’Allemagne » : « Pour elle,
l’Allemagne, grâce à la Réforme, est devenue le pays des idées, des philosophes. » Evidemment, elle était protestante. Un livre
d’un de ses proches, Charles de Villers,
inaugure certains stéréotypes, décrivant
les cantons suisses catholiques comme
des lieux d’oisiveté, mal entretenus,
quand les cantons protestants sont des
modèles de propreté et de rigueur. La défaite française en 1870 ne va guère aider
à guérir notre complexe d’infériorité. La
victoire de la Prusse est celle de l’instituteur prussien, car le soldat prussien, grâce
à la Réforme, sait lire une carte, des rapports, quand le soldat français patauge
encore dans l’illettrisme. La parution en
1904 de l’ouvrage de Max Weber
« L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme » finit d’asseoir cette supériorité, en développant les affinités électives
entre protestantisme et capitalisme. Weber a pour avantage d’expliquer pour-
quoi le centre du monde, qui, jusqu’au
XVIIe siècle, battait pavillon catholique
et méditerranéen, s’est déplacé vers les
eaux protestantes de la Manche et de la
mer du Nord. « Même s’il était issu du luthéranisme, Max Weber, qui a figé cette opposition protestants/catholiques dans
“L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme”, s’appuyait surtout sur le calvinisme
et certaines sectes puritaines, mormons, quakers », corrige la spécialiste webérienne
Catherine Colliot-Thélène. De fait, certains spécialistes contactés nous ont exprimé leur étonnement. Pourquoi le
président Macron a-t-il mis en avant le
luthéranisme plutôt que le calvinisme,
plus à la pointe de l’innovation économique au temps des grandes compagnies,
en Hollande, en Angleterre ou dans les
jeunes Etats-Unis ? Très tôt, les calvinistes
préconisèrent ainsi l’emprunt avec intérêt, banni par la papauté, qui avait décrété que le temps, propriété de Dieu, ne
se monnayait pas. « Le luthéranisme fut
davantage une forme conservatrice, autoritaire, qui a homogénéisé certains Etats
allemands », précise Philippe Raynaud.
Quelle est cependant la pertinence de
cette opposition protestants/catholiques
quand il s’agit d’aborder les questions économiques et sociétales ? « Dès le XVIe siècle,
déclare Olivier Christin, les théologiens protestants affirment que le protestantisme …
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 35
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FRANCE
Une certaine idée des Français
« L’heure de la réconciliation
est venue et il n’est
plus temps de mettre
en relief les raisons
que les Français ont
de ne pas s’entendre. »
(1945)
lle
« Il est dans le caractère
« Les Français sont des Gaulois,
français d’exagérer, de se
ils parlent fort. Cela ne veut
plaindre et de tout défigurer
pas dire pour autant qu’ils se
détestent. Naturellement, leurs dès qu’on est mécontent. (« Mémorial de Sainte-Hélène »)
disputes font du bruit. » (1985)
« Les Français, ce sont des veaux.
Ils sont bons pour le massacre.
Ils n’ont que ce qu’ils méritent. »
(En 1940, après la signature de
l’armistice)
… signifie la modernité, quand l’Eglise
catholique fabrique un peuple de sots sans accès direct à la Bible, obligés d’en passer par
des intermédiaires. »
protestantes autogérées, des assemblées
démocratiques où le croyant élit son pasteur tandis que le prêtre est nommé, et le
protestant, bien discipliné et ouvert aux
réformes, semble paré de toutes les vertus.
Dans « La victoire de Luther » (2001), Pascal Morand prolonge cette supériorité
jusqu’à la construction de l’Europe et de
l’union économique : tous les systèmes de
réglementation mis en place, les déficits
de 3 % du budget, la politique d’austérité,
sont d’inspiration protestante, la prime
étant donnée à l’effort. Avec Bruxelles, c’est
la morale protestante qui l’aurait emporté
sur la morale catholique.
Mais cette exclusivité entrepreneuriale
des protestants doit être nuancée. Les lecteurs de Jacques Le Goff et son « Moyen
Age et l’argent » se souviennent que le système bancaire fut inventé par des Italiens
et les règles de la fiscalité et de la comptabilité mises en place par les ordres mendiants. « Weber, dont Raymond Aron fut chez
nous le grand vulgarisateur, a donné lieu à
de nombreuses critiques », précise …
Goût du risque. Sur le plan théologique, le tropisme protestant pour le travail repose sur la théorie de la
prédestination élaborée par Calvin :
puisque le croyant ignore s’il fait partie
des élus ou des réprouvés, la réussite devient le signe manifeste de la grâce, la garantie (Bewährung) susceptible d’atténuer
les tourments de cette incertitude. D’où
un investissement forcené dans l’activité
terrestre. Olivier Christin rappelle aussi
la notion de vocation (Beruf) – présente
aussi chez Luther –, qui signifie également « profession » en allemand : « Le protestant se réalise en étant un bon entrepreneur,
un bon professeur, un bon médecin. » « Exercer sa profession, c’est accomplir sa mission
divine sur terre, qui n’est plus réservée aux
prêtres », précise Catherine ColliotThélène. A la différence du catholicisme,
où le fidèle s’en remet à une série de recours – la confession qui rédime ses péchés, le culte protecteur des saints, les
pèlerinages –, le protestant est également
seul devant Dieu. « Pas de filet de secours,
pas de béquille. Il s’ensuit une responsabilisation accrue et une acceptation de l’incertitude de son sort. » De là à penser que le
protestant a l’initiative dans le sang, que
le risque est pour lui une seconde nature,
comme le claironnent certains évangélistes actuels, adeptes de l’« Enrichissez-vous » ? « Le catholicisme est une société
d’assistance et de secours mutuel, résume
Patrick Cabanel, quand le protestant, seul
face à Dieu, est l’entrepreneur de son propre
salut. » Et Cabanel de rappeler que monarchie absolue et catholicisme sont souvent allés de pair, le catholique, plus
passif, attendant tout de Dieu comme de
l’Etat. « Notre Etat s’est laïcisé, mais la France
parle d’Etat providence, ce qui veut tout dire,
quand les Anglo-Saxons préfèrent le terme
welfare state (bien-être). » Ajoutons un
sens du collectif forgé dans des Eglises
« Le catholicisme est une société d’assistance et de secours
mutuel quand le protestant, seul face à Dieu,
est l’entrepreneur de son propre salut. » Patrick Cabanel
36 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
SIPA – MARY EVANS/SIPA – SIPA
Charles de Gau
nçois Mitterra
Fra
nd
« Le Français s’est distingué
dans tous les temps par cet
esprit d’opposition qui est
devenu plus prononcé
aujourd’hui que la guerre
et la Révolution ont exalté
le caractère. » (1806)
Napoléo
n
« Nous sommes français, nos
ancêtres les Gaulois, un peu romains, un peu germains, un
peu juifs, un peu italiens, un
petit peu espagnols, de plus en
plus portugais, peut-être qui
sait polonais (…). » (1987)
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ON NE SPÉCULE PAS SUR L’AVENIR.
ON LE CONSTRUIT.
EDMOND DE ROTHSCHILD, L’AUDACE DE BÂTIR L’AVENIR.
MAISON D’INVESTISSEMENT | edmond-de-rothschild.com
Tout investissement comporte des risques. Chaque investisseur doit analyser son risque en recueillant l’avis de tous les conseils spécialisés afin de
s’assurer de l’adéquation de cet investissement à sa situation personnelle. Edmond de Rothschild (France) Société Anonyme à Directoire et Conseil de
Surveillance au capital de 83.075.820 euros, RCS 572 037 026, dont le siège social est situé 47 rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 PARIS.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FRANCE
… Denis Pelletier, auteur de « La crise
catholique ». Celle de Fernand Braudel, bien
sûr, grand historien de la Méditerranée et
qui en réaffirma le rôle central. OutreManche, Trevor-Roper a opposé à Weber
le cas de l’Ecosse : pourquoi ce pays presbytérien fut-il sous-développé industriellement au regard du reste de l’Angleterre ?
« En France, explique Denis Pelletier, l’historien Michel Lagrée s’est servi de la Bretagne
pour contredire Weber. On a souvent répété
que le sous-développement de cette région était
due à son fort catholicisme. Il démontre que
son enclavement fut la raison majeure et que,
à partir des années 1950, son développement
s’appuie exclusivement sur la mobilisation
des réseaux catholiques. » Plus globalement,
poursuit Denis Pelletier, le XIXe siècle engage une forte réflexion des catholiques
autour du progrès technique : est-il chrétien ? La réponse du Vatican est oui : il est
la continuation de la création du monde.
Réponse difficile à entendre dans une
France marquée par un autre lieu commun, la catastrophe économique qu’aurait provoquée la fuite des huguenots à
la révocation de l’édit de Nantes, avant le
retour d’une minorité agissante dans l’économie à partir du XIXe siècle.
« Malheur français ». Que reste-t-il
aujourd’hui de cet antagonisme ? Quantifier l’infusion d’une religion et de ses effets secondaires est délicat. Si l’on suit un
Marcel Gauchet, tenant d’une sortie radicale du religieux, on sourira de la mise en
perspective d’Emmanuel Macron, toujours habile à faire s’entrechoquer les
lieux communs. Evoquer la difficulté française à se réformer est une vieille rengaine.
Après la dépression de 1929, les polytechniciens de X-Crise, qui comptait dans ses
rangs Alfred Sauvy ou Jacques Rueff, tirèrent la sonnette d’alarme pour secouer
la paralysie française. De leurs réflexions
émergeront tout de même nos courants
technocratiques et planificateurs de
l’après-guerre. Au tournant des années
1960, le sociologue Michel Crozier se fit
aussi le chantre de la « Société bloquée »,
fustigeant le grand ennemi d’alors, le phénomène bureaucratique, la machine administrative. S’il fallait repérer un
LES OUVRAGES À LIRE
« De l’Allemagne »
(1813), de Germaine de
Staël.
« L’éthique protestante et
l’esprit du capitalisme »
(1904), de Max Weber.
« Les Réformes. Luther,
Calvin et les protestants »
(1995), d’Olivier Christin.
« Essai sur la réformation de Luther » (1804),
de Charles de Villers.
« L’étrangeté française »
(2006), de Philippe
d’Iribarne.
« Histoire des protestants en France » (2012),
de Patrick Cabanel.
archaïsme, ne serait-il pas autant culturel que religieux ou ethnique ? Tout en
rappelant certaines heures de gloire des
modernisations à la française – les lois civiques et sociales de la IIIe République, la
charte de 1944, la période gaulliste –, Philippe d’Iribarne, auteur de « L’étrangeté
française » (Seuil), préfère nous parler de
la singularité des Français dans leur rapport à la réforme : « L’obsession qui nous traverse est la suivante : sommes-nous traités
selon le rang qui nous est dû ? La réforme
qu’on nous propose va-t-elle nous élever ou
nous abaisser ? » La France, insiste-t-il, a
toujours été une société de rang où la liberté se définissait en termes de dignité
et d’égards, quand l’Angleterre la concevait sous le modèle du propriétaire de
biens ou l’Allemagne par la participation
au chapitre de la communauté. « La Révolution, avec la loi Le Chapelier, a tenté d’abolir les corporations en instaurant un système
contractuel sur le modèle anglais, ce fut un
échec. Dès le XIXe siècle, on a rétabli des statuts protecteurs, on a créé de nouvelles catégories, avec un fort attachement à la logique
du métier, chacun ayant sa “noblesse”. » S’il
fallait réintroduire l’argument catholique
dans le débat, il serait avant tout historique. Par hostilité à la Révolution française, qui avait renversé l’ordre naturel,
les catholiques au XIXe siècle ont vigoureusement défendu les statuts professionnels. Y a-t-il là une exception française ?
D’Iribarne cite la création du « cadre », catégorie apparue dans les années 1930, qui
provoque toujours l’étonnement amusé
de nos voisins. La réticence des Français
à la réforme serait donc due à cette emprise persistante sur notre société de la
considération, dont l’historienne Fanny
Cosandey avait décrit les origines dans la
société de l’Ancien Régime. Depuis, on a
démocratisé le privilège. Mais, pour d’Iribarne, il ne s’agit pas d’une fatalité :
« Certes, nous sommes friands de hiérarchies,
de classements en tous genres, mais la réforme
est possible au sein du corps si vous la présentez en interne comme une évolution remarquable. Ce fut le cas quand les PTT sont
devenues France Télécom ou quand EDF est
passée de l’usager au client. »
Voilà peut-être le dernier ingrédient
de ce que Marcel Gauchet appelait le « malheur français » : moins pour des raisons religieuses qu’historiques, le Français attend
tout d’un Etat universel. Il n’est donc pas
réfractaire à la réforme quand celle-ci
vient d’en haut, surtout dans certaines
circonstances dramatiques, après une défaite. Mais il tient aussi à son rang, à ses
privilèges. Il ne reste qu’à résoudre l’équation du singulier et de l’universel, autrement dit, la quadrature du cercle §
Le XIXe siècle engage une forte réflexion autour du progrès
technique : est-il chrétien ? La réponse du Vatican est oui :
il est la continuation de la création du monde.
38 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La L.U.C Lunar One, d’un diamètre de 43mm, est un quantième perpétuel à grande date
et phase de lune orbitale. Son calibre fait de 355 composants, le L.U.C 96.13-L,
est animé par un micro rotor. Fièrement développé, fabriqué et assemblé au sein
de notre Manufacture, ce garde-temps d’exception témoigne du meilleur de
l’expertise, de l’inventivité et de la qualité cultivées par la Maison Chopard.
*C H O PA R D
– ARTISAN DE VOS EMOTIONS – DEPUIS 1
L.U.C LUNAR ONE
PARIS: Boutiques Chopard 1 Place Vendôme, Printemps du Luxe, Galeries Lafayette, 72 Faubourg Saint Honoré
Arije - Barrier & Fils - Bucherer - Dubail - Elysées Horlogerie - CANNES: Boutique Chopard 9 La Croisette,
Louis Julian et Fils - LYON: Ugo Cesare - NANCY : Valer - www.chopard.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FRANCE
Patrice Spinosi
Avocat
au Conseil d’Etat
et à la Cour
de cassation
Patrice Spinosi :
« La pénalisation des clients
précarise les prostitué(e)s »
PROPOS RECUEILLIS PAR LAURELINE DUPONT ET THOMAS MAHLER
P
atrice Spinosi a une saine obsession : les libertés. L’avocat s’est logiquement illustré en faisant aboutir des dizaines de questions
prioritaires de constitutionnalité (QPC), dont certaines déposées dans le cadre de la lutte contre les
excès de l’état d’urgence et de la loi qui lui a succédé. Aujourd’hui, il explique au Point les raisons
du recours qu’il vient de déposer au Conseil d’Etat
contre la loi d’avril 2016 qui pénalise les clients
de prostitué(e)s.
40 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Le Point : Vous déposez un recours contre la loi
qui pénalise les clients de prostitué(e)s.
Pourquoi maintenant ?
Patrice Spinosi : Pour les associations [dont Méde-
cins du monde et le Syndicat du travail sexuel] que
je représente, cette loi est évidemment critiquable
depuis son édiction, en avril 2016. Ces associations
ont toujours fait savoir que le principe de la pénalisation généralisée de l’acte de prostitution présentait un danger pour les personnes prostituées. Mais,
pour attaquer un dispositif législatif et introduire
une question prioritaire de constitutionnalité, encore
LOUISE OLIGNY POUR « LE POINT »
Exclusif. L’avocat de Médecins du monde dépose un recours
contre la loi d’avril 2016 sur la prostitution.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Les Bonnes Adresses du
Existe-t-il d’autres « effets pervers »,
pour reprendre votre expression ?
Oui, ils sont de plusieurs ordres. L’idée de départ du
législateur est de protéger les prostitué(e)s en remplaçant le délit de racolage public par une pénalisation qui touche uniquement le client. L’intention
était bonne sauf qu’en pratique cela ne fonctionne
pas. La pénalisation des clients de la prostitution jette
l’ensemble de cette activité dans la clandestinité. Ce
qui pouvait être fait au vu et au su de tous doit désormais être caché, ce qui a des conséquences en termes
de santé publique. Par exemple, pour Médecins du
monde, il est désormais beaucoup plus difficile de
rester régulièrement en contact avec les personnes
prostituées afin de les suivre et de les soigner.
En outre, cette loi entraîne un déséquilibre dans
la relation avec le client. Puisque celui-ci estime qu’il
est le seul à prendre un risque, il considère que sa volonté doit primer. Il fait ainsi pression pour baisser
les prix ou imposer des rapports non protégés. A cela
il faut ajouter que la disparition d’une partie de la
clientèle régulière a conduit des personnes prostituées à accepter des rapports et certains clients qu’elles
refusaient auparavant. De plus, par peur d’être verbalisés, les clients exigent souvent que ces rapports
se déroulent dans des endroits reculés, ce qui accroît
le risque d’agression. Nous en avons eu un exemple
tragique il y a quelques semaines avec le meurtre de
Vanesa Campos dans le bois de Boulogne. Poussée
dans la clandestinité, elle a été obligée de s’enfoncer
dans un endroit désert de la forêt, ce qui a laissé le
champ libre à ses agresseurs.
Pour nous, cette loi manque donc son objectif. En
pratique, elle paraît même contre-productive par
rapport à l’ambition initiale.
Le problème de cette loi n’est-il pas
sa généralité, finalement ?
C’est précisément l’une des critiques principales que
nous faisons à ce texte : ne pas prendre en considération les situations particulières. Selon cette loi, …
Modèle Borgo Gris Patiné
Collection Vendôme
250€
OFFREZ-VOUS
2 PAIRES pour 340€
*
N O U VEL L ES OU VER T U R ES :
Br u xelles, B iar r it z , C . C ial Val d ’Eu r o p e
75 M A G A SIN S
NOUV E A UT É , T É LÉ CHA RGE Z L’A P P F IDÉ LIT É
!
NEW E-SHOP
fin sbur y-sh oes.com
Pour faire paraître
votre annonce dans
Les Bonnes Adresses du Point
contactez-nous au
01 44 10 13 64
&
vtejero@lepoint.fr
*Voir conditions en m agasin.
faut-il un litige. Nous attendions donc qu’un acte
d’application de cette loi soit pris. C’est le cas avec le
décret prévoyant l’organisation d’un stage de sensibilisation pour les personnes condamnées, qui peut
être attaqué devant le Conseil d’Etat. Nous pouvons
désormais soulever l’inconstitutionnalité de la loi
qui est à son origine. Une telle action est surtout devenue pressante lorsque les craintes que la réforme
a suscitées lors de son adoption se sont, hélas, concrétisées. C’est ce qu’a révélé la parution en avril d’une
étude qualitative menée par deux chercheurs indépendants [« Que pensent les travailleur.se.s du sexe
de la loi prostitution ? », étude menée pour Médecins
du monde par Hélène Le Bail et Calogero Giametta,
parue en avril 2018, NDLR].
Leur enquête est venue donner corps aux différentes objections qui avaient été formulées en montrant de façon très claire que la pénalisation des
clients a pour effet pervers la précarisation de la situation des prostitué(e)s.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FRANCE
toutes les personnes qui pratiquent un acte de
prostitution doivent être considérées comme des victimes. Or cela conduit à traiter de la même façon des
personnes qui sont pourtant dans des situations très
différentes. Evidemment, un grand nombre de prostitué(e)s subissent leur condition parce qu’ils ou elles
sont dans une situation de dépendance économique
ou physique à l’égard de proxénètes ou de réseaux.
Evidemment, il est impératif que ces personnes soient
protégées. Mais la loi ne les protège pas et ne contribue pas non plus à démanteler ces réseaux.
D’un autre côté, le texte que nous critiquons ne
prend nullement en compte les prostitué(e)s indépendant(e)s qui ont décidé librement de faire de cette
activité leur métier et qui, du fait de la pénalisation
généralisée de toutes les prestations sexuelles tarifées, se retrouvent d’un seul coup dans l’impossibilité de l’exercer. La situation est totalement paradoxale
tant le droit français est schizophrène : la loi vient
dire que l’acte sexuel tarifé est illicite, alors que la
prostitution demeure formellement une activité autorisée, une personne prostituée ayant l’obligation
de s’inscrire à l’Urssaf et de payer des impôts.
loi va à l’encontre du libre exercice de ces droits fondamentaux par les travailleurs du sexe. Elle limite
leur capacité à exercer leur activité sans pour autant
leur offrir le bénéfice d’une protection efficace. Il y
a donc un déséquilibre, et c’est ce que nous dénonçons. Le but n’est pas d’arriver à un système où la
prostitution serait légalisée. Nous voulons que ce recours pousse le législateur à édicter une nouvelle loi.
…
Si on veut être cohérent, il faut interdire les deux ?
Sauf que l’on n’a jamais voulu interdire les deux
puisque la logique de la loi est d’affirmer qu’on ne
veut pas punir les prostitué(e)s, mais le client ! On
se retrouve dans une situation ubuesque : l’atteinte
au droit des personnes prostituées est évidente car
elles se retrouvent limitées dans l’exercice de leur
activité pour des questions d’ordre public qui ne sont
pas résolues.
A l’argument de l’augmentation des violences
subies par les prostitué(e)s depuis l’entrée en
vigueur de cette loi, les abolitionnistes
répondent qu’il faut au contraire poursuivre
encore plus vigoureusement les clients plutôt
que de s’insurger contre la pénalisation.
Punir la violence des clients est une nécessité, mais
il existe déjà des outils juridiques pour cela. Les agressions, le viol peuvent être poursuivis. Encore faut-il
que les personnes prostituées, pour s’en plaindre,
soient certaines d’être écoutées par les forces de police. Il s’agit plus d’une évolution des pratiques que
du droit… Sur ce point, il faut bien comprendre le
sens de la question que nous posons. Nous ne sommes
pas ici dans une problématique morale. Nous portons une action juridique. Nous saisissons un juge
et faisons valoir que la loi sur la pénalisation, telle
qu’elle est rédigée, porte atteinte à certaines libertés
constitutionnelles : le droit à l’autonomie personnelle, le droit à la liberté sexuelle, le droit à la vie privée, le droit à la libre entreprise… Selon nous, cette
La question presque philosophique
sous-jacente est celle de la professionnalisation
de la prostitution…
QPC, kézako ?
Derrière cet
acronyme se cache
le droit pour tout
justiciable de
contester un texte
juridique qui
porterait atteinte
aux droits et aux
libertés garanties
par la Constitution.
La Cour de cassation
ou le Conseil d’Etat
ont trois mois pour
l’examiner et
renvoyer le cas
échéant la question
au Conseil
constitutionnel,
qui doit également
statuer dans un
délai de trois mois.
Peut-être, mais, à mon avis, c’est une question qu’il
appartient au législateur de résoudre. Le droit ne permet pas d’y répondre. Si nous sommes entendus et
que nous obtenons l’abrogation du texte en vigueur,
un nouveau débat législatif s’ouvrira obligatoirement sur le modèle à adopter en France pour réguler l’activité de la prostitution. Il faudra mieux cibler
les impératifs. Evidemment, il faut protéger les prostitué(e)s, poursuivre les proxénètes, tout faire pour
que les hommes et les femmes qui sont dans la détresse au point d’être obligés de vendre leur corps
puissent sortir de cette situation. Mais, hélas, ce n’est
pas avec la loi telle qu’elle existe que nous le faisons.
Finalement, la morale et le droit font rarement
bon ménage…
Le problème est que la loi de 2016 ne prend pas en
considération les conséquences pratiques des règles
qu’elle pose. C’est une loi à forte inspiration morale,
voulue par un législateur certainement bien intentionné. Or, non seulement elle se retourne contre les
personnes qu’elle a vocation à protéger, mais en plus
elle infantilise tous ceux qui se livrent à la prostitution. Si elle peut inspirer une loi, la part de morale ici
est trop importante. On pénalise des comportements
dans des lieux privés entre adultes consentants. Le
législateur ne peut pas décider que les personnes qui
se livrent à la prostitution le font, par nature, contre
leur gré. Cette loi n’a d’ailleurs jamais fait l’unanimité au sein même de la majorité qui l’a votée. Si elle
devait être examinée aujourd’hui, il n’est pas du tout
certain qu’elle serait de nouveau adoptée.
N’y a-t-il pas une hypocrisie dans cette loi,
la prostitution sur Internet demeurant beaucoup
plus difficile à contrôler ?
Il est effectivement beaucoup plus difficile de faire
appliquer la loi quand il s’agit de prestations achetées sur Internet. La majorité des clients qui pratiquent
cette forme de prostitution pourra échapper à la
répression. Encore une fois, on voit que, confrontée
à la réalité pratique, la loi manque son but.
Assiste-t-on à une victimisation de la société ?
Certainement. Cette loi véhicule l’idée qu’une
« C’est une loi à forte inspiration morale, voulue par un
législateur certainement bien intentionné. Elle infantilise
tous ceux qui se livrent à la prostitution. »
42 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
…
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Détendez-vous, vous êtes à
bord de notre classe Business
Chaque jour, nous vous accueillons dans un espace privilégié et vous
offrons toute l’attention et les détails qui feront de votre vol une
expérience unique.
Chaque jour comme au premier jour.
iberia.com/fr
Source: cabinet de conseil FlightGlobal.
Fuente: consultora FlightGlobal.
La compagnie la plus
ponctuelle au monde
2016 et 2017
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FRANCE
femme ou un homme qui se prostitue serait
nécessairement une victime. Il est évident qu’un
grand nombre des personnes qui se livrent à cette
activité en sont les victimes. Mais le problème, c’est
la généralisation de cette conclusion. Celles qui ne
s’estiment pas victimes, et il y en a beaucoup, sont
réduites à l’état juridique d’incapables majeures. La
loi leur explique que, même si elles pensent avoir librement consenti à une prestation tarifée, juridiquement, elles ont été la victime d’un client, lequel est
nécessairement un délinquant. La fiction du droit
trouve ici sa limite.
…
Diriez-vous que notre société est de plus en plus
liberticide ?
Liberticide, le mot est trop fort. Mais nous vivons,
selon moi, dans une société de plus en plus encadrée. L’Etat veut imposer des modèles, des standards
de comportement. Notre société supporte de moins
en moins l’individualité. Ce qui sort de la norme est
suspect et doit être contrôlé et réglementé, voire interdit. De fait, il existe en France de plus en plus de
limites à nos libertés. La loi sur le renseignement,
l’état d’urgence, la mise en place de couvre-feux dans
plusieurs municipalités : tout cela va dans le sens
d’une volonté publique de réglementation des comportements individuels. Dans ces cas, il incombe à
l’autorité judiciaire, et en particulier au Conseil
constitutionnel, d’être le garant des libertés des citoyens. C’est très précisément ce que nous attendons de lui §
La grande peur des filles du bois
Unies. Craignant pour
leur sécurité, Claudia,
Rebecca et Tatiana,
photographiées le
30 août, restent le plus
souvent groupées.
Précarité. Quand la loi de
2016 se retourne contre les
travailleurs du sexe. Reportage au bois de Boulogne.
PAR HUGO DOMENACH
44 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
KHANH RENAUD POUR « LE POINT »
U
ne voiture ralentit. Des créatures féliniennes en
cuir et talons hauts sortent de la pénombre pour
exposer leurs protubérantes poitrines à la lumière jaunâtre des lampadaires à sodium. La nuit
vient de tomber ce 30 août au bois de Boulogne. Postées dans l’allée de la Reine-Marguerite, Claudia, Rebecca, Tatiana et Denise restent groupées, car elles
craignent pour leur sécurité. En cas de problème, elles
feront résonner leur cri de ralliement : « Chicas todas ! » (« Toutes ensemble les filles ! ») comme elles
l’ont fait quinze jours plus tôt. Il était déjà trop tard :
leur collègue Vanesa Campos avait été rouée de coups
et tuée par balles non loin de leur emplacement. Cette
fois, les suspects ont été arrêtés. Mais c’est rarement
le cas, selon elles. Quelques minutes avant notre rencontre, la police est intervenue pour empêcher un
homme de voler le sac à main d’une prostituée. L’agresseur a pu s’enfuir dans les bois. Leurs regards inquiets
se tournent en direction des bosquets…
Outre leur changement de sexe, ces « travailleuses
du Bois » partagent la même peur de cette obscurité
lugubre d’où peuvent surgir leurs agresseurs à chaque
instant. Selon elles, la loi d’avril 2016 qui pénalise la
consommation de sexe tarifé a détérioré leurs conditions de vie et de travail. « On est plus exposées au danger. On doit protéger les clients de la police, donc on va plus
loin dans les bois. Le soir, on vient travailler mais on ne
sait pas si on va rentrer chez nous », s’inquiète …
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PUBLI-COMMUNIQUÉ
avec Audipuce®
l’Invisible(1)
Prendre soin de votre santé auditive
est tout aussi important que de prendre
soin de votre vue. Avec Audika, il est
enfin possible de retrouver une bonne
audition pour rester connecté à votre
environnement et à vos proches, en
totale discrétion. Découvrez comment !
Une nouvelle
innovation Audika.
Nous sommes conscients que la
discrétion fait partie des éléments aussi
importants que de bien entendre. Chez
Audika, nous proposons une innovation
technologique intégralement repensée
et qui permet de profiter d’une audition
naturelle en totale discrétion : Audipuce®
l’Invisible(1).
Ces
aides
auditives
nouvelle génération vous permettent
de réentendre tous les sons à 360°, en
analysant de manière ultra rapide votre
Ma vie a changé
“Au mariage de ma fille, j’ai compris
toutes les conversations à notre table ! Et
sans effort ! Si j’avais su, je n’aurais pas
attendu aussi longtemps, quel plaisir ! ”
environnement, à chaque instant.
Vous retrouvez une écoute naturelle
inégalée, même dans les milieux les
plus bruyants et cela, sans effort et sans
que personne ne s’en aperçoive. Cette
solution auditive unique et sur-mesure
se glisse parfaitement dans votre oreille.
Les audioprothésistes Audika réalisent la
prise d’empreinte de votre conduit auditif
pour vous assurer un confort optimal.
Découvrez en vidéo
« Audipuce® l’Invisible(1) »
en flashant ce QR Code ou
directement sur audika.fr
Un cerveau
en bonne santé.
Lorsque votre audition baisse, votre
cerveau est de moins en moins sollicité
et perd petit à petit de ses capacités
cognitives. Le traitement ultra rapide
des sons permet d’améliorer la
compréhension de la parole dans des
environnements tels que les restaurants.
Avec cette nouvelle technologie, le
cerveau se fatigue moins ce qui permet
de préserver toute votre énergie mentale
et ainsi mieux vivre votre quotidien.
Retrouver une vie sociale, de bons
moments avec vos proches, tout cela est
désormais possible sans effort en totale
discrétion.
Des technologies
connectées(2)
à votre quotidien.
Chez Audika, nous proposons également
des solutions auditives connectées(2).
Vous pouvez ainsi les associer à vos
appareils du quotidien : TV, ordinateur
de bord de votre véhicule, etc. et même
recevoir des alertes directement dans vos
aides auditives ou contrôler des objets
connectés. Il est également possible de
les connecter à votre Smartphone pour
régler le volume de vos appareils ou les
géolocaliser facilement.
Prenez rendez-vous dès maintenant en
appelant le 0 800 302 607 et retrouvez
plus d’informations dans
notre nouveau « Magazine
Vivez+ » disponible dans
vos centres.
Annette, 56 ans
(1) Dans la limite des possibilités d’appareillage et selon recommandations de votre audioprothésiste. (2) Connexion internet par le réseau
If This Then That (IFTTT.com) et/ou Bluetooth, Smartphone ou accessoires sans fil. (3) Bilan non médical.
Pour réaliser un bilan auditif(3), rien de plus simple :
prenez rendez-vous dans un centre Audika sur audika.com
ou au 0 800 302 607 (service et appel gratuits).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FRANCE
Jennifer, minijupe en cuir et cuissardes blanches
à talons. Pour éviter d’avoir affaire à des hommes trop
alcoolisés, elle quitte la forêt à minuit.
Rencontre après rencontre, toutes racontent la
même histoire : elles ont changé de sexe dans leur
pays d’origine puis ont fui vers la France, plus tolérante que le Pérou, le Venezuela ou l’Equateur avec
les transsexuels. Elles travaillent au bois de Boulogne
par nécessité, pour payer leur loyer, leurs factures.
Elles habitent dans des hôtels porte de Clichy, des studios porte de Clignancourt, ou partagent de petits appartements dans des villes de banlieue proches du
bois. Certaines ont des maris et des enfants à nourrir. D’autres ont laissé leur famille au pays.
Parfois, des automobilistes s’arrêtent pour négocier une passe aux alentours de 30 euros. « Mais les
clients sont moins nombreux », déplorent-elles. La menace qui pèse sur eux est bien réelle : depuis 2016,
3 000 clients ont été interpellés. Résultat, les passes
se font rares et leur prix diminue. Selon l’étude d’avril
2018 menée auprès de 583 prostitué(e)s en France
pour une douzaine d’associations et d’ONG, 78,2 %
des travailleurs du sexe constatent une baisse de leurs
revenus depuis deux ans. Un phénomène qu’ils et
elles tentent d’enrayer en abaissant leurs exigences
vis-à-vis des clients et en acceptant des rapports non
protégés. Et pas seulement au bois de Boulogne. « Escort à domicile » depuis sept ans, Anaïs, dont l’annonce
est publiée sur Internet, a été agressée chez elle il y a
quinze jours. « J’ai pris un client que je n’aurais pas reçu
avant. Je ne le sentais pas. Mais j’avais besoin de payer
mes factures. Une fois entré dans mon appartement, il a
sorti un couteau. Comme je n’avais pas d’argent, il a voulu
me forcer à avoir un rapport sexuel. Je me suis défendue
…
46 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Survie. Pour se
défendre en cas
d’agression, les
prostituées du bois de
Boulogne cachent des
armes dans la forêt.
« Parcours de sortie ». Au bois de Boulogne,
toutes les prostituées que nous avons interrogées souhaitent arrêter. Mais celles qui ont essayé se sont heurtées à la réalité. « On m’a proposé d’arrêter, mais il n’y a
pas d’argent. En attendant, je dois rester là. J’aimerais
bien être assistante de vie et pourquoi pas rencontrer un
beau médecin », murmure Jessica, enveloppée dans
son long manteau blanc porté à même la peau qu’elle
ouvre lorsqu’un client s’approche. « Pour accéder au
“parcours de sortie”, il faut arrêter de se prostituer. Et il
n’y a pas d’hébergement proposé. C’est impossible de vivre
avec 300 euros par mois, surtout s’il faut payer un loyer »,
estime Irène Aboudaram, de Médecins du monde.
« Avant la loi, il n’y avait aucune aide et le titre de séjour
n’était pas automatique lorsqu’il y avait une coopération
avec la police pour dénoncer les proxénètes. Aujourd’hui,
c’est le cas. Il n’y a jamais eu autant d’aide pour les prostituées que depuis cette loi », proteste Grégoire Théry.
Ce débat sur la loi de 2016 est révélateur de la bataille idéologique qui fait rage entre les abolitionnistes et les réglementaristes. Pour la féministe
allemande Alice Schwarzer, 75 ans, qui a diffusé
l’œuvre de Simone de Beauvoir outre-Rhin, il faut
interdire la prostitution pour éviter de la banaliser :
« La loi exprime une morale collective. Bien sûr qu’en
Suède [où les clients sont sévèrement pénalisés, NDLR]
la prostitution continue d’exister mais là-bas, au moins,
les hommes sont gênés quand ils y ont recours. Alors qu’en
Allemagne, où la prostitution est légalisée depuis 2002,
les garçons vont au bordel pour fêter leur bac sans aucune
gêne. » « La pénalisation des clients nous fait passer pour
des victimes. Et elle empêche les femmes qui se prostituent
d’être protégées par le droit », dément Axelle de Sade,
militante au Syndicat des travailleurs du sexe. Les
prostitué(e)s victimes ou personnes consentantes,
voilà l’inextricable nœud du débat §
KHANH RENAUD POUR « LE POINT »
« On doit protéger les clients de la
police, donc on va plus loin dans les
bois. Le soir, on vient bosser mais on
ne sait pas si on va rentrer chez nous. »
et il m’a frappée. J’ai eu une fracture et un arrêt de travail
de dix jours. » Elle ne portera pas plainte. Ce serait
prendre le risque d’être virée de son appartement par
son bailleur. Ou faire courir à ce dernier le risque
d’être poursuivi pour proxénétisme.
La pénalisation des clients a pourtant de farouches
défenseurs. « Ça fait quatorze ans que j’entends dire que
la situation empire et que les prostituées sont obligées d’accepter ce qu’elles refusaient auparavant. En 2004, il y a
eu l’arrivée des Nigérianes, qui acceptaient des rapports
non protégés. Les autres se plaignaient de devoir s’aligner.
En 2009, il y a eu la crise financière. Il y a toujours quelque
chose, tempère Grégoire Théry, secrétaire général du
Mouvement du nid, une association abolitionniste
à l’origine de la loi. C’est impossible de dire s’il y a plus
ou moins de violences qu’avant la loi. » Il met également
en avant les retours favorables des clients ayant suivi
un stage de responsabilisation à la suite d’une arrestation. En plus du volet pénal, le texte prévoit « un
parcours de sortie de la prostitution » : un titre de séjour
de six mois renouvelable trois fois et une allocation
mensuelle de 300 euros. Ces dispositifs sont jugés insuffisants par la profession et les associations.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MONDE
Migrants, le jour où
Valeurs. Le 3 septembre 2015,
alors en visite officielle
à Berne (Suisse) pour
s’entretenir de la répartition
des flux de réfugiés en Europe,
la chancelière allemande
se prête au jeu du selfie.
48 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
l’Europe a basculé
Historique. Il y a trois ans,
Angela Merkel ouvrait
ses frontières aux réfugiés.
Enquête sur une décision qui
a bousculé la vie politique
allemande et européenne.
PAR ROMAIN GUBERT ET PASCALE HUGUES (À BERLIN),
AVEC LORELINE MERELLE (À BRUXELLES), DOMINIQUE DUNGLAS
(À ROME), ERWAN BRUCKERT ET TUGDUAL DENIS
FABRICE COFFRINI/AFP
N
ous sommes le vendredi 4 septembre 2015. Angela Merkel suit à la lettre le programme prévu.
Sa rentrée politique est chargée. Le matin, visite
d’une école puis d’une petite entreprise en Bavière.
Dans l’après-midi, prise de parole à Essen, dans la
Ruhr, où des élections municipales sont organisées
deux jours plus tard. Dans la soirée, célébration du
70e anniversaire de la branche de Rhénanie-duNord-Westphalie de la CDU, son parti.
Les années précédentes, pour clôturer la période
estivale et faire sentir aux Allemands que tout le gouvernement était déjà au travail avec sérieux, la chancelière s’entourait de ses principaux ministres lors
de ses déplacements dans les Länder. Mais, cette
fois-ci, alors que la patronne de l’Europe fête le 10e
anniversaire de son accession au pouvoir, la femme
la plus puissante du monde est seule. Thomas de Maizière, son ministre de l’Intérieur, est cloué au lit avec
une grosse fièvre. Peter Altmaier, son chef de cabinet, participe aux rencontres franco-allemandes
d’Evian. Merkel n’a pas sollicité Wolfgang Schäuble,
son puissant et populaire ministre de l’Economie :
leurs rapports sont extrêmement tendus. Depuis le
début de la crise économique de 2009, il défend une
ligne dure vis-à-vis des pays en difficulté. Il a laissé
entendre pendant l’été qu’il démissionnerait si, dans
les négociations avec Athènes, Merkel faisait trop de
concessions à Alexis Tsipras, le Premier ministre
grec. Schäuble n’a pas supporté le ton de Yanis Varoufakis, son homologue grec venu de l’extrême
gauche, qui revendiquait « une autre politique ». Puisque
l’Allemagne a sauvé la Grèce, celle-ci n’a pas à poser
ses conditions, estime Schäuble, pour qui l’exclusion
d’Athènes de la zone euro n’est plus un sujet tabou.
En début de soirée, à Cologne, dans le petit salon
où elle se repose avant de prononcer son discours pour
les 70 ans de la branche locale de la CDU, Merkel est
donc juste entourée de quelques élus locaux et d’un
conseiller. Elle regarde le journal télé. Cette fois encore, les colonnes de réfugiés qui tentent de rejoindre
la Hongrie font la une. Mais les journalistes montrent
une autre image : des centaines de femmes et d’enfants avancent, souvent en tongs, sur l’autoroute Budapest-Vienne-Munich, chargés de sacs en plastique.
Un peu plus tôt dans la journée, Viktor Orban, le
Premier ministre hongrois, a ouvert les vannes. Pendant tout l’été, il a essayé de repousser cet afflux de réfugiés qui tentaient de rejoindre le cœur de l’Europe
en installant des barbelés à ses frontières. Il a déployé
son armée pour les repousser, utilisé des fumigènes,
multiplié les discours nationalistes et les querelles
avec ses homologues européens, qui lui demandaient
plus d’humanité. Lors d’une rencontre à Bruxelles,
Merkel, excédée, lui a même rappelé qu’en tant qu’ex-Allemande de l’Est elle n’avait pas vécu une partie de sa
vie derrière des barbelés pour en construire d’autres
aujourd’hui. Elle lui a rappelé que, étant membre de
l’UE, la Hongrie est obligée d’enregistrer les réfugiés.
Déclencheur. Mais Orban ne veut plus jouer au
garde-frontière de l’Europe. Après tout, ces migrants
ne veulent pas s’installer en Hongrie. Ils veulent aller vers le nord ? Eh bien, qu’ils partent pour Munich ! Il a même fourni des bus pour faciliter leur
transit du sud vers le nord de la Hongrie.
Ce soir-là, Merkel ne découvre évidemment pas
le problème des réfugiés. Cela fait des mois que la
crise migratoire a débuté et que des dizaines de milliers de familles quittent la Turquie, sur des Zodiac,
pour passer en Grèce et rejoindre l’UE. Depuis déjà
deux ou trois ans, des milliers de migrants venus
d’Afrique subsaharienne quittent les côtes libyennes
pour tenter de rejoindre l’Italie avec l’aide de passeurs sans scrupules. A intervalles réguliers, la presse
se fait l’écho de naufrages et de centaines de noyades.
Depuis quelques jours, la chancelière a pourtant
compris que la donne changeait. Fin août, un camion
a été intercepté sur l’A4, l’autoroute des vacances au
cœur de l’Allemagne. Il contenait 71 cadavres …
« Je n’ai pas vécu une partie de ma vie
derrière des barbelés pour en construire
aujourd’hui. » Angela Merkel à Viktor Orban
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 49
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MONDE
Choc. Plage de Bodrum
(Turquie), 2 septembre
2015. La photo d’Aylan,
petit Syrien de 3 ans
échoué sur le rivage,
bouleverse l’opinion
publique européenne
et devient un symbole
du sort des migrants.
La crise
migratoire
Après une hausse
progressive depuis
2011, 2014 marque
un tournant, avec
l’arrivée de 170 100
réfugiés sur les côtes
italiennes et de
43 518 sur les côtes
grecques (quatre fois
plus que l’année
précédente). En 2015,
la situation prend
des proportions
vertigineuses : l’Organisation mondiale
pour les migrations
recense 1 011 712
arrivées par la mer
en Europe, dont
853 650 sur les seules
côtes grecques.
« Avec Thomas de Maizière,
on s’appelait en permanence. » Bernard
Cazeneuve (alors ministre de l’Intérieur)
50 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
nous sommes dit : “Cette fois, les autres leaders européens
vont comprendre.” Au cours de ce sommet, il y a eu quelques
déclarations. Mais nous avons vite compris qu’il n’y avait
pas vraiment la volonté de prendre des initiatives. » Le propos est cruel. Car, lors de cette réunion, Merkel affirme
qu’il faut une conférence avec les pays africains pour
gérer la migration africaine, structurelle et économique – non conjoncturelle, comme pour la Syrie –,
raconte aujourd’hui Pierre Vimont, à l’époque l’un
des plus hauts responsable de la Commission européenne à Bruxelles. « C’est sorti de son chapeau alors que
les autres, et surtout François Hollande, n’étaient pas très
chauds. Pendant tout l’été, j’ai demandé dans les différentes
capitales si ce sommet avait encore un intérêt . Tout le monde
m’a dit oui, car cette immigration-là est structurelle. »
Impasse. Problème : ce projet de sommet, qui vise
à trouver des solutions à long terme, ne règle rien
dans l’immédiat. A Bruxelles, le décalage saute aux
yeux avec ce qui est en train de se passer dans les Balkans et en Hongrie. « Parmi les fonctionnaires qui allaient
en Croatie, sur la côte, en Autriche ou en Italie, beaucoup
ont physiquement rencontré le phénomène migratoire. Je
me souviens de quelqu’un qui est passé à la gare de Budapest et qui m’a dit : “C’est effarant. Tu ne peux pas imaginer les rues de cette ville envahie par les immigrés qui
cherchent leur route.” Jusque-là, ils avaient mal mesuré
l’importance du phénomène. Quand vous êtes dans les
salles de travail du Conseil, sur le rond-point Schuman, à
Bruxelles, tout ça est un peu irréel. Là, ils ont compris. »
Un peu plus tôt dans l’après-midi de ce vendredi
4 septembre, alors qu’elle effectue sa rentrée politique,
Merkel a eu une fois encore la preuve de la difficulté
de trouver une solution « européenne ». Frank-Walter Steinmeier, son ministre des Affaires étrangères,
est à Kirchberg, au Luxembourg, où il participe à une
réunion avec ses 27 homologues. Il lui a fait le compte
rendu de la journée : comme s’ils avaient oublié que
NILUFER DEMIR/AP/SIPA
… de migrants, étouffés. Cette tragédie a été balayée, le 3 septembre, par la diffusion de la photo
d’Aylan, un enfant de 3 ans échoué sur une plage de
Turquie, qui a fait le tour du monde. Plutôt que de
céder aux larmes, elle a passé le message suivant à
ses compatriotes, mais aussi au reste de l’Europe :
nous allons nous attaquer sérieusement à cette crise
migratoire : « Wir schaffen das ! » (« Nous y arriverons ! »).
Depuis des mois, les Européens multiplient les
réunions techniques sur le sujet. Sans résultat. Les
Grecs, à bout de souffle, savent que les migrants ne
cherchent pas à s’installer dans leur pays, qui n’a plus
grand-chose à offrir vu sa situation économique. Quant
aux pays d’Europe centrale, ils ont une attitude scandaleuse, estime Merkel. Egoïsmes nationaux, peur de
la montée du populisme… Mais les 28 ne mettent au
point aucune solution convaincante. Et le flux ne
cesse d’augmenter. Les responsables italiens sont hystériques depuis près de trois ans sur cette question :
depuis 2013, bien avant l’afflux de réfugiés syriens,
Lampedusa est l’une des principales portes d’entrée
de ceux qui osent traverser la Méditerranée sur des
radeaux de fortune. En avril, les Italiens ont une fois
de plus essayé de convaincre leurs voisins qu’il était
urgent d’agir. Secrétaire d’Etat auprès du président
du Conseil et délégué aux Affaires européennes, Sandro Gozi se souvient : « Le 18 avril, au large de Lampedusa, le naufrage d’un bateau coûte la vie à 800 migrants.
C’était un dimanche, j’étais en route pour assister à un sommet européen à Bruxelles, quand je l’ai appris. Avec Matteo Renzi [qui était alors le président du Conseil], nous
MAURICIO LIMA/NYT/REDUX/RÉA
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
des centaines de milliers de réfugiés prennent la route
des Balkans pour tenter d’atteindre le cœur de l’Europe, les ministres n’ont pas dévié de l’ordre du jour :
ils se sont concentrés sur la lutte contre les passeurs
qui transportent illégalement les migrants des côtes
libyennes vers l’Italie. Mais ils n’ont pas abordé le sujet qui fâche : que faire des réfugiés déjà installés sur
le sol européen depuis quelques semaines et que personne ne veut accueillir ? Et comment les accueillir ?
Il n’y a qu’avec Hollande que la chancelière peut
discuter sereinement de la crise migratoire. Le 11 août,
elle l’a appelé pour finaliser une réunion de l’Eurogroupe sur la crise financière grecque. A la fin de la
conversation, Merkel lui a dit : « François, je commence
à avoir beaucoup de réfugiés qui arrivent en Bavière. J’ai
besoin que tu m’aides à mettre en place des infrastructures,
des équipements, des baraquements, et la Commission nous
embête avec les règles du marché public. Es-tu d’accord
pour avoir une approche commune sur le sujet ? » Les
conseillers français et allemands commencent donc
à travailler. Mais Merkel n’ignore pas que Hollande
est mal à l’aise sur ce sujet. En juin, la question migratoire avait fait l’objet d’une réunion spécifique à l’Elysée. Vintimille, Calais, Grande-Synthe… Chaque jour,
la presse se faisait l’écho de la situation tragique des
migrants en France. Lors de cette réunion, un événement qui aurait dû rester anodin est évoqué, car il fait
la une des médias. La veille, le 9 juin, les forces de
l’ordre ont évacué un camp sauvage de migrants soudanais installés dans la Halle Pajol (Paris 18e). La mairie avait demandé l’évacuation, mais elle a mal tourné.
Mur. Autoroute Budapest-Vienne-Munich,
4 septembre 2015.
Des Syriens en transit
en Hongrie tentent de
rejoindre l’Allemagne.
Le Premier ministre
populiste Viktor Orban
a fermé, à l’été 2015,
ses portes aux migrants
à la frontière serbe.
La télévision a filmé les CRS traînant des migrants à
terre et les ONG ont dénoncé les exactions policières.
Hollande redoute la division de la majorité. Cécile Duflot, son ex-ministre, dénonce « l’acharnement », « les
gaz lacrimogènes » et lui fait la leçon : « Avons-nous perdu
le cœur ? » Elle évoque un « Waterloo moral ». Envoyé
par Manuel Valls, le Premier ministre, dans une radio
pour défendre le gouvernement, Jean-Marie Le Guen,
secrétaire d’Etat, vole dans les plumes de Duflot : « Elle
n’a qu’à accueillir ces migrants chez elle, chez ses électeurs. »
Hollande n’aime pas ça. Il connaît son électorat et les
élus de gauche, et il sait que ce genre de polémique
finit toujours par se retourner contre la gauche.
Leurs origines
Parmi les migrants
arrivant en Grèce en
2015, 56,1 % sont des
demandeurs d’asile
syriens (24,3 % sont
des Afghans, 10,3 %
des Irakiens) ayant
transité par la Turquie. La plupart ont
continué vers le nord
par la route des Balkans. Selon Frontex,
579 518 migrants
ont été enregistrés
en 2015 dans des
centres serbes. Les
migrants arrivant
sur la côte italienne
en 2015 viennent
surtout d’Afrique.
Angela Merkel s’attaque à cette crise
migratoire avec un slogan : « Wir
schaffen das ! » (« Nous y arriverons ! »)
Sujet explosif. D’autant que la droite surfe sur le
sujet. Et Nicolas Sarkozy n’est pas le seul. Lors de
l’évacuation de la Halle Pajol, le président de l’UMP
s’est déchaîné contre les projets de relocalisation des
migrants : « Il n’y a plus d’argent, plus d’emplois, plus
de logements, mais ils ont trouvé un truc : ils ont considéré
que la solution aux problèmes d’immigration, ce n’était
pas de réduire, c’était de répartir. Dans une maison, quand
une canalisation explose, elle se déverse dans la cuisine.
Le réparateur arrive et dit : “J’ai une solution : on va garder la moitié pour la cuisine, mettre un quart dans le salon, un quart dans la chambre des parents et, si ça ne
suffit pas, il reste la chambre des enfants.” »
Hollande sait donc que le sujet est explosif. Avec
Valls, il a laissé le champ libre à Bernard Cazeneuve,
le ministre de l’Intérieur, qui s’entend parfaitement
avec Thomas de Maizière, son homologue allemand.
Cazeneuve se souvient : « Avec le Royaume-Uni, toute
notre énergie était concentrée sur le règlement de la question de Calais. Les pays d’Europe du Sud sont des pays de
première entrée. La mise en place des hotspots était une
priorité qui était aussi un préalable à la mise en place du
processus de relocalisation et de réinstallation. La France
et l’Allemagne ont donc travaillé ensemble pour …
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 51
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MONDE
Défi. Munich, 5 septembre 2015. En ce jour
d’ouverture de la
frontière allemande, un
migrant syrien glorifie
la chancelière. 20 000
réfugiés en provenance
de Hongrie ont été
accueillis le week-end
du 5 et 6 septembre.
Le drame
des naufragés
En novembre 2017,
le Spiegel a fait le
décompte des
naufragés avec l’aide
d’associations
du réseau United. Le
chiffre est terrifiant :
33 305 migrants sont
morts noyés depuis
dix ans en traversant
la Méditerranée.
La liste des noms des
victimes occupait 48
pages du magazine,
avec des éléments
biographiques pour
chacun d’entre eux.
« François, je commence à avoir
beaucoup de réfugiés. J’ai besoin que
tu m’aides. » Angela Merkel à Hollande
52 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
tème des quotas. Cela fait des mois que la Commission européenne, à Bruxelles, tente de faire accepter
ce projet et affronte la quasi-totalité des gouvernements. Mais cette initiative est désormais le fait de
la France et de l’Allemagne, ce qui change les choses.
Lorsque, fin août, Merkel prononce « Wir schaffen
das ! », c’est à cette idée qu’elle fait référence. Mais
les milliers de migrants stationnés en Hongrie, en
Macédoine et en Grèce y voient un tout autre message. Ils communiquent entre eux sur les réseaux
sociaux. Et voici comment ils comprennent le
message : l’Allemagne est prête à vous accueillir !
Refuge. Ce vendredi 4 septembre, la soirée de Merkel est belle. Les militants chrétiens-démocrates de
Cologne boivent de la bière. Ils sont très flattés que la
chancelière fête avec eux ce 70e anniversaire. Il y a des
applaudissements, des congratulations. Merkel se réjouit. Elle converse avec les dignitaires locaux. A l’un
d’eux elle explique que, pour la première fois depuis
la guerre, l’Allemagne devient un refuge. C’est une
fierté, dit-elle. Un peu plus tard, dans son discours,
elle répète une nouvelle fois : « Nous y arriverons ! »
Sur le chemin de l’aéroport, où elle doit reprendre
l’avion pour Berlin, elle reçoit un appel du chancelier
autrichien Werner Faymann, qui tente de la joindre
depuis plusieurs heures. Il l’informe que sur l’autoroute qui mène de Budapest à Vienne, la M1, la situation vire à la catastrophe. Il évoque une explosion de
violence, des morts. Faymann doit prendre une décision avec Merkel : rétablir ou non les contrôles aux
frontières avec la Hongrie. Les accords de Schengen
l’autorisent. La France l’a fait avec l’Italie à Menton et
Vintimille pendant quelques semaines au printemps.
Avant d’embarquer, la chancelière se rend
compte de la gravité de la situation. Elle parle avec
plusieurs de ses collaborateurs. Elle appelle Sigmar
Gabriel, le vice-chancelier social-démocrate, …
GETTY/AFP
… que ce dispositif soit mis en œuvre et fonctionne.
Maizière et moi avons cosigné des notes à la chancelière
et au président. Du coup, sur ces sujets-là, les entretiens
entre Merkel et Hollande se faisaient souvent sur la base
de ces notes. Je préparais les dossiers, en parlais avec Maizière, avec lequel j’ai une relation vraiment fraternelle : on
s’appelait en permanence, on se voyait, y compris en dehors de nos relations professionnelles, en famille. Très vite,
la confiance entre nous a permis de faire avancer les choses. »
Le 20 août, l’afflux de migrants devenant de plus
en plus important, Merkel prend le dossier directement en main. Elle appelle Hollande pour lui demander de réagir avec elle. Rapidement. Objectif :
défendre une solution européenne pour l’accueil des
milliers de migrants qui arrivent en Europe. Le
24 août, alors qu’ils doivent parler de l’approfondissement de la zone euro lors d’une rencontre à Berlin, ils se mettent d’accord pour faire une lettre
commune, franco-allemande, qui doit poser les bases
d’une sorte de plan d’urgence européen. Ils évoquent
davantage d’aides financières à la Turquie, à la Jordanie et au Liban, et un meilleur contrôle des flux
migratoires via l’agence européenne Frontex.
Le jeudi 3 septembre, après que la photo d’Aylan
a été diffusée des millions de fois sur les réseaux sociaux, Hollande et Merkel se parlent à plusieurs reprises. L’émotion est telle qu’il faut aller de l’avant.
Ils ajoutent à leur projet de lettre un volet nouveau :
un plan d’action européen destiné à relocaliser les
migrants qui sont déjà partout en Europe afin que
chacun prenne sa part du problème. Une sorte de sys-
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Un grand vin naît toujours d’un grand raisin...
«Eclat, pureté du fruit, complexité, soyeux, subtilité…
Ces qualités ultimes révélées dans l’équilibre de nos
derniers millésimes reflètent bien «l’esprit de Chevalier»,
le respect absolu de la terre et du fruit…»
GRAND CRU CLASSÉ DE GRAVES
B O R D E A U X
-
F R A N C E
d o ma i n ed e ch e va l i e r. c o m
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MONDE
second pilier de la coalition CDU-SPD.
Sur l’autoroute M1, la nuit tombe. Il pleut. Les réfugiés ont froid. Personne ne connaît leur nombre.
Seule certitude : ils seront à la frontière autrichienne
au petit matin. La nuit est déjà avancée, Merkel doit
agir, prendre une décision rapide. Elle n’aime pas ça,
sa devise a toujours été : c’est du calme que naît la
force. Mais le temps presse. Il ne lui reste que quelques
heures pour fermer ou non sa frontière et accueillir
ou non les réfugiés. Merkel réfléchit : l’Allemagne
ruinerait instantanément son image en arrêtant les
colonnes de réfugiés avec des canons à eau et des matraques. Elle sait aussi qu’elle ne peut compter que
sur elle-même. L’Europe est trop divisée sur le sujet.
La lettre avec Hollande ne suffira pas. Il faudra des
semaines pour finaliser le plan.
Juste avant minuit, alors que Merkel vient de regagner la chancellerie, Faymann et elle se mettent d’accord : les frontières de l’Autriche et de l’Allemagne
resteront ouvertes à tous. Il est temps d’aller dormir.
A 4 heures du matin, Faymann réveille Merkel. Il
lui rapporte qu’il y a bien plus de réfugiés que prévu.
Il n’y en pas 6 000, mais beaucoup, beaucoup plus…
Merkel le rassure. Elle s’engage à accueillir les réfugiés, quel que soit leur nombre.
…
Une « erreur ». Il est maintenant 8 heures du matin. Horst Seehofer, le ministre-président de Bavière,
appelle à son tour la chancelière. Le leader de la CSU,
le parti « frère » ultraconservateur de la CDU, a vu
que sa « partenaire » avait essayé de le joindre pendant la soirée. La chancelière lui explique sa décision. Elle le tranquillise : il s’agit d’une décision
humanitaire ponctuelle, avec un nombre limité de
réfugiés. Au bout du fil, Seehofer est furieux. Il est
en vacances et n’avait pas son portable sur lui. Il se
rend compte que Munich, « sa » capitale, est la porte
d’entrée de milliers de réfugiés et que les rues vont
se remplir de Syriens ou d’Afghans. C’est lui qui va
devoir gérer les conséquences politiques avec ses
électeurs très conservateurs. Il explique que ses services ne sont pas en mesure, en plein week-end, d’accueillir ces migrants. Merkel tente de l’apaiser. Elle
évoque quelques milliers de réfugiés tout au plus.
Elle lui explique que les services secrets allemands
l’ont informée que les policiers d’Orban s’apprêtaient
à faire usage de la force et que, si l’Allemagne fermait
sa frontière, elle en aurait été complice. Seehofer
raccroche, ivre de rage. Dans les jours qui suivent, il
ne se prive pas de dénoncer l’« erreur » de la chancelière pour limiter localement les dégâts politiques.
A l’Elysée, ce matin du samedi 5 septembre,
Philippe Léglise-Costa, le conseiller aux Affaires eu-
Relocalisation
partielle
Mi-septembre 2015,
face à l’afflux record
de migrants en Italie
et en Grèce, l’Europe
déroge temporairement à la règle qui
attribue la responsabilité du traitement
d’une demande
d’asile au pays par
lequel le demandeur
est entré dans l’UE.
Les 28 s’engagent
à répartir 160 000
réfugiés installés en
Italie et en Grèce vers
le reste de l’Union.
Mi-2017, seuls
21 000 d’entre eux
ont été relocalisés.
En septembre 2017, l’AfD, nouveau parti
populiste antimigrants, entre au Bundestag (93 députés). Un tabou est brisé.
54 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
ropéennes de Hollande, reçoit un appel de son homologue allemand, qui lui fait un topo de la situation.
Il demande si la France peut prendre à sa charge 1 000
réfugiés parmi ceux qui viennent d’arriver. Il s’agit
de montrer la solidarité européenne. Léglise-Costa
informe le président, qui donne son accord après
une courte conversation avec Valls et Cazeneuve.
Des bus et des équipes de l’Ofpra sont mobilisés pour
aller chercher ce millier de réfugiés en Bavière. Ce
n’est qu’un début, car les services de Cazeneuve travaillent déjà depuis plusieurs mois sur un plan d’accueil de 30 000 réfugiés. Certes, c’est beaucoup moins
que ce que la Commission européenne suggérait au
printemps, estimant que la France pouvait accueillir 200 000 migrants, mais les Français ont le sentiment d’être au rendez-vous de la solidarité européenne.
Et de faire les choses correctement.
A Munich, les premiers migrants arrivent. Ils sont
parqués dans une aile réservée de la gare centrale,
qu’ils doivent rejoindre par un corridor de grillages.
La Deutsche Bahn, le rail allemand, organise le transport à toute vitesse. Il faut des trains, du personnel,
une infrastructure pour accueillir les réfugiés à la gare,
les nourrir, les vêtir. Il faut des couvertures et des habits. Mais, bientôt, tout le monde est débordé. Les policiers n’ont plus le temps de contrôler les papiers
d’identité. Les migrants partent d’eux-mêmes vers
des villes allemandes dont ils ont entendu parler.
Réveil douloureux. La suite est connue. En
l’espace de quatre mois, plus de 1 million de réfugiés
débarqueront en Allemagne, soit plus de 10 000 par
jour ! Merkel martèle comme un slogan : « Wir schaffen das ! » Toutes les interprétations psychologiques
sont permises : la chancelière veut-elle rendre sa fierté
à l’Allemagne ? Réparer inconsciemment le mal fait
sous le IIIe Reich ? Pour une fois, les Allemands ont
le beau rôle. Pendant quelques semaines, la chancelière est célébrée. Son geste généreux suscite l’admiration. Les villes allemandes se mobilisent. Les
initiatives d’entraide se multiplient. Des milliers de
bénévoles collectent et distribuent des vêtements,
donnent des cours d’allemand. Certains, même,
ouvrent les portes de leur maison et offrent une
chambre aux arrivants. Des chefs d’entreprise optimistes vont jusqu’à affirmer que ces réfugiés constitueront une formidable main-d’œuvre et doperont
la compétitivité allemande. Merkel est au zénith dans
les sondages. Et ceux qui, dès le début, critiquent cette
décision peinent à se faire entendre. Personne n’imagine l’ampleur du bouleversement que va connaître
le pays. Dans la nuit du 31 décembre 2015, sur le
parvis de la gare de Cologne, de nombreuses femmes
sont agressées par des hommes, des réfugiés en grande
partie. Deux ans plus tard, l’AfD, nouveau parti populiste antimigrants, entre au Bundestag avec 93 députés et brise un tabou : c’est la première fois depuis
la guerre qu’un parti d’extrême droite siège au Parlement. Les populistes antimigrants sont au pouvoir
en Italie. Orban triomphe. Et Merkel est en sursis §
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SOCIÉTÉ
Faut-il faire ses cour
Phénomène. L’appli note
les produits alimentaires
et cosmétiques en fonction
de leur composition. Pas
assez scientifique ? Enquête.
PAR VIOLAINE DE MONTCLOS
I
Chamboule-tout.
Autour des trois
fondateurs de Yuka
(Julie Chapon, en jaune,
François Martin, tout à
g., et son frère Benoît,
en rose), l’équipe dans
ses nouveaux locaux
parisiens, le 29 août.
56 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
SÉBASTIEN LEBAN POUR « LE POINT »
ls sont huit, cinq salariés et trois
stagiaires. Ils n’ont pour la plupart pas 30 ans. Visitant les nouveaux locaux dans lesquels, forts
de leur phénoménal succès, ils
viennent juste d’emménager, vous
observez ce siège d’entreprise modeste – deux pièces – et ces visages
juvéniles penchés sur leurs écrans
et vous n’en revenez pas. C’est donc
ça, Yuka ? Mais se doutent-ils seulement, ces très jeunes gens, qu’à
cause de leur machiavélique application vous avez, un jour de colère, jeté tous les produits que
contenait votre salle de bains et
qu’il s’en est fallu de peu pour que
le contenu de votre frigo passe
aussi, intégralement, à la poubelle ?
Savent-ils que vous vous êtes écharpée tout l’été avec votre entourage
dans les rayons des grandes surfaces et que votre pharmacienne
vous hait depuis que vous avez
exigé d’elle une crème solaire et
un dentifrice Yuka-compatibles
– mission, qu’on se le dise, impossible ? D’ailleurs, d’après le nombre
de gens que vous voyez eux aussi
se contorsionner dans votre supérette pour glaner un peu de 4G et
scanner des produits qu’ils reposent souvent, dégoûtés, vous
n’êtes pas la seule Yuka-obsédée.
Née dans le cerveau bien fait de
trois amis, François et Benoît Martin – deux frères – et Julie Chapon,
l’application gratuite Yuka, lancée
en janvier 2017, atteindra …
Lancée en janvier 2017, l’appli
atteindra bientôt 5,5 millions
de téléchargements.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ses avec Yuka ?
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 57
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SOCIÉTÉ
À ÉVITER
… bientôt 5,5 millions de téléchargements. Le principe ? Vous
scannez un aliment industriel ou
un produit cosmétique, et une note
sur 100, une appréciation et un code
couleur assortis de détails sur la
composition du produit apparaissent. Or, dès les premiers scans,
c’est un peu comme si vos yeux se
dessillaient d’un coup, vous révélant enfin l’étendue de la mystification marketing dont vous êtes
l’imbécile victime. Ces biscuits et
fromages en portions au packaging
type « nappe à carreaux », que vous
pensiez on ne peut plus traditionnels et inoffensifs et dont vous avez
gavé vos enfants pendant des années ? Bourrés d’additifs nocifs et
de graisses saturées. Ces galettes et
ces sirops estampillés bio qui vous
coûtent un bras ? Ils explosent les
taux de sucre recommandés. Cette
sauce soja dont vous avez choisi,
pour remplacer le sel, d’assaisonner la plupart de vos plats ? Un
concentré de sucre et d’exhausteurs
de goût synthétiques. Ces savons
« à l’ancienne » qui sentent si bon
la lavande provençale ? Du dioxyde
de titane en barre. Testez, vous serez consternés…
« Le marketing de l’industrie
agroalimentaire est honteux, soupire
Julie Chapon. On vend du “sans
conservateur et sans colorant” mais
sans préciser que le produit est bourré
de glutamate, du “sans gluten” mais
plein d’additifs, du “25 % de sel en
moins” sans préciser de quel taux
Les conseils de Yuka
Pour un même type de produit, l’appli établit un comparatif.
Si vous scannez une boîte de céréales et qu’elle est mal notée,
Yuka vous propose parfois une liste de produits équivalents,
mais à la composition plus acceptable.
initial on parle. Quant à l’étiquetage,
il est incompréhensible : pour le
consommateur, c’est l’opacité totale. »
Jugeant lui aussi que cet étiquetage sur la composition des produits, rendu enfin obligatoire par
l’Europe après des années de bataille avec l’industrie agroalimentaire, était en réalité illisible, le
Pr Serge Hercberg, épidémiologiste
et spécialiste de la nutrition, recommandait dès 2014 au ministère de
la Santé d’adopter un code couleur
permettant au consommateur de
s’y retrouver. D’où la naissance,
mouvementée, du Nutri-Score, logo
de notation simple classant par couleurs, d’après leur qualité nutritionnelle, les aliments transformés.
« L’idée est d’aider les gens à comparer
les produits entre eux. Entre 30 marques
de muesli parmi lesquelles on trouve
le pire comme le meilleur, ils sauront
rapidement lequel est, d’après sa composition en graisses, sel, sucre, fibres et
autres nutriments, le meilleur pour
leur santé. Hélas ! L’industrie agroalimentaire a dépensé des millions de
dollars en lobbying pour qu’aucun logo
58 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
« Arbitraire, leur méthode
de pondération n’a aucun
fondement scientifique. »
Le Pr Hercberg
de ce genre ne puisse être rendu
obligatoire par un Etat membre. »
L’apposition du Nutri-Score, recommandée par les pouvoirs publics
français depuis 2017, est donc basée sur le volontariat, les industriels
restant libres, ou non, de le faire
figurer…
Algorithme. C’est là que les petits malins cofondateurs de Yuka
interviennent. Avec leur profil plutôt école de commerce, les trois
amis d’enfance, allergiques à la
junk food sans être des ayatollahs
du bio, ont l’idée toute bête, en
2016, d’utiliser les données mises
à disposition par le projet participatif Open Food Facts – sorte de
Wikipédia de l’alimentaire qui récupère l’étiquetage de milliers de
produits – pour y appliquer euxmêmes les critères de classement,
qui sont publics, du Nutri-Score.
Mais ils compliquent encore leur
propre algorithme en ajoutant à
cette appréciation nutritive, qui
comptera pour 60 % dans la note
finale, deux critères : la présence
d’additifs et leur supposé niveau
de nocivité (30 % de la note) et le
fait que le produit soit bio ou non
(10 %). La possibilité, magique,
d’évaluer en un clic n’importe quel
produit ou presque est née…
« Arbitraire, cette méthode de pondération n’a aucun fondement scientifique, regrette Serge Hercberg, et
ils font l’erreur d’additionner des
critères pour lesquels l’état de la
SÉBASTIEN LEBAN POUR « LE POINT »
Détecteur. Une fois dans les rayons, il suffit de scanner le code-barres du produit via
l’appli : une note et un code couleur apparaissent, ainsi que des détails sur sa composition.
À FAVORISER
KHANH RENAUD POUR « LE POINT » (X2)
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
connaissance n’est pas comparable.
Quantité d’études épidémiologiques
nous permettent d’établir un lien entre
nutriments et santé. Mais sur les additifs, pour le moment, le niveau de
preuve est extrêmement faible. »
Il existe environ 400 additifs,
– arômes, colorants, émulsifiants
ou conservateurs – autorisés en
Europe, et de plus en plus d’études,
menées in vitro ou sur des animaux, alertent sur leurs risques
potentiels pour la santé humaine :
c’est à partir du suivi de ces études
éparses que Yuka établit sa note.
« Mais le risque pour l’homme, qui
doit tenir compte des doses ingérées
et d’un éventuel effet cocktail, est extrêmement complexe à évaluer,
nuance le Dr Mathilde Touvier,
chercheuse à l’Inserm. Nous sommes
en train de lancer la première grande
étude épidémiologique sur les liens
entre l’exposition chronique à une
large gamme d’additifs alimentaire
(y compris les potentiels mélanges) et
la santé, dans le cadre de l’étude NutriNet-Santé, avec une cohorte de
160 000 participants suivis depuis
2009 et qui ont enregistré leurs
consommations alimentaires, incluant
les noms commerciaux des produits
consommés. Mais pour l’instant, aucun lien n’est encore scientifiquement
établi entre tel ou tel additif et tel ou
tel risque pour la santé. »
Or ce lien, Yuka le fait allègrement, au risque de semer la panique. « Nous appliquons le principe
de précaution, justifie Julie Chapon.
Puisque des signaux nous alertent et
que ces additifs dont abuse l’industrie
ne sont pas indispensables à notre alimentation, pourquoi attendre de nouveaux scandales sanitaires pour
informer le consommateur ? » La cohorte NutriNet a d’ailleurs déjà
permis d’établir, en février, un lien
avéré entre alimentation ultratransformée et cancers. Or les additifs alimentaires sont une des
pistes privilégiées qui pourrait expliquer ces résultats…
Las ! L’algorithme de Yuka révèle par ailleurs bien vite ses limites. Le beurre – trop gras ! –, le
miel – trop sucré ! – sont ainsi systématiquement classés « mauvais », et impossible de trouver du
chocolat, même bio, qui passe sous
les fourches Caudines de l’application. « C’est absurde, les gens vont
mettre au rebut de leur alimentation
des produits qui ne devraient pas l’être,
s’agace le nutritionniste Laurent
Chevallier. Et rien n’est dit de la qualité et de l’origine des aliments. »
Antioxydants. Julie Chapon
admet : « Tout système de notation
est imparfait. Impossible, par exemple,
d’inclure des données aussi importantes que l’indice glycémique ou l’origine et la qualité de la matière
première. Par ailleurs, le Nutri-Score
ne prend en compte que les macronutriments, mais pas les micronutriments tels que les antioxydants ou les
vitamines, puisqu’ils ne figurent pas
sur les emballages. Ces défauts, nous
essayons de les compenser via notre
blog, en expliquant que le chocolat est
gras mais qu’il faut évidemment en
consommer car il est plein d’antioxydants. » C’est d’ailleurs via le programme de nutrition en ligne,
payant, ainsi que grâce à une future version Premium comportant
entre autres des alertes personnalisables – antigluten, anti-huile de
palme, etc. – que la petite équipe
de Yuka, qui vit encore à ce stade
en partie sur des subventions et
d’innombrables dons d’utilisateurs, compte asseoir son business
model. « Pour le moment, François,
Benoît et moi, qui avons démissionné
de nos jobs respectifs, avons considérablement baissé nos salaires… »
Car, n’en déplaise aux sceptiques
qui suspectent leur classement
d’être biaisé, aucune marque, aucun actionnaire n’est planqué dans
l’ombre de la petite appli. Mais inutile de dire que d’innombrables enseignes de l’agroalimentaire, de la
grande distribution et des cosmétiques se bousculent, affolées, pour
rencontrer les trois jeunes fondateurs. « Je suis sollicitée des dizaines
de fois par semaine, mais je n’ai rien à
leur dire », sourit Julie Chapon.
« Yuka met une grosse pression sur
toute la filière, approuve Serge Papin, ex-PDG de Système U. L’application est loin d’être parfaite, mais elle
oblige la distribution à se placer du
côté des consommateurs. » Système U
lance d’ailleurs dans quelques
jours sa propre application, …
Bon
L’appli réserve
parfois des
surprises, comme
ces chips, bien
notées car riches
en fibres et pauvres
en graisses saturées.
Médiocre
Trop sucré, c’est le verdict
de Yuka pour ces barres
aux céréales pour
sportifs.
Mauvais
5/100 : la note attribuée
aux portions de fromage
Kiri. Trop d’additifs
nocifs, selon Yuka.
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 59
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SOCIÉTÉ
Mauvais
Même marque, quasiment
- le même produit, une
protection solaire pour
enfants. Mais l’un comporte
de l’homosalate, possible
perturbateur endocrinien.
… Yaquoidedans, afin d’alerter ses clients sur la présence d’éventuelles substances polémiques
(type huile de palme). Ce qui, là,
fait franchement rire aux éclats
l’équipe de Yuka. « Mais enfin, qui
va faire confiance à une appli de la
grande distribution ? » Quant au PDG
d’E. Leclerc, Michel-Edouard Leclerc, il jure qu’il a chargé l’appli
sur tous ses smartphones : « Je suis
moi-même un adepte, je vois de plus
en plus de clients l’utiliser, et ce genre
d’application oriente évidemment la
demande que nous faisons aux industriels. Mais l’impact sur la consommation est tout de même minime, veut-il
croire. Les glaces Häagen-Dazs sont
mal notées, elles ont pourtant été parmi
nos meilleures ventes de l’été… »
« Science citoyenne ». Depuis juin, à la demande insistante
de ses utilisateurs, Yuka a étendu
son application aux cosmétiques,
et le résultat est terrifiant : pas une
crème, pas un savon, pas un shampooing ou presque qui échappe
aux inquiétantes nanoparticules,
aux substances supposées cancérogènes ou aux perturbateurs endocriniens, le marketing type
« marque traditionnelle » et « produit naturel » s’avérant là aussi, à
l’épreuve du scan, un insupportable enfumage. « Si les gens ne
veulent plus se laver les dents ou se
protéger du soleil, libre à eux, s’agace
le Pr Marc Pallardy, expert en toxicologie. Mais ce climat anxiogène est
Mauvais
Une note de 0/100
pour ce baume à
lèvres qui contient
deux perturbateurs endocriniens.
délétère et cette application, qui laisse
supposer que les autorités ne font pas
leur travail de protection des consommateurs, ne repose sur aucune démonstration scientifique. ». Comme pour
les additifs, Yuka en analyse la composition à l’aune des différents travaux publiés par des organismes
de recherche ou des associations
de défense des consommateurs
– l’Inserm, l’Agence nationale de
sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, le Comité scientifique
européen pour la sécurité des
consommateurs, 60 Millions de
consommateurs… – qui ne sont
pour le moment que des signaux
d’alerte, d’ailleurs parfois contradictoires, et dont son algorithme
tire une note arbitraire. « Nous ne
sommes pas contre ces applis, bien au
contraire, mais à un même produit
deux applications comme Yuka ou
Quelcosmetic* vont attribuer deux
notes diamétralement opposées, argumente Pascale Mora, directrice de
la communication scientifique de
L’Oréal. Parler de risques sans
60 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
« Les glaces Häagen-Dazs,
mal notées, ont été parmi
nos meilleures ventes de
l’été… » M.-E. Leclerc
fondement scientifique, c’est induire
les gens en erreur et jeter le discrédit
sur les produits cosmétiques soumis à
la réglementation la plus sévère au
monde. » Le Dr Bernard Jégou, spécialiste de la reproduction et des
perturbateurs endocriniens, se réjouit quant à lui de ce qu’il nomme
une forme de science « citoyenne ».
« Puisque la recherche met peu à peu
au jour de nouveaux mécanismes de
toxicité, les tests réglementaires devraient, dans le doute, être renouvelés », juge-t-il. « Et puis les bénéfices
de tous ces produits sont si faibles !
Pourquoi prendre des risques ? » questionne Julie Chapon.
Au nom de ce principe de précaution gisent donc au fond de votre
poubelle quantité de savons, crèmes
et shampooings qui sentaient si
bon ; vous avez renoncé à vous laver les dents autrement qu’au bicarbonate de soude, vos enfants
font la gueule depuis que leurs céréales préférées ont été bannies du
petit déjeuner, vous avez dans un
moment d’égarement failli scanner votre époux, et vos dernières
courses alimentaires, en tenant
compte des prix, de la note Yuka et
des goûts déjà peu simples de chacun, vous ont pris toute la matinée :
elle est gaie, tiens, cette rentrée…
Mais il paraît que ça ne va pas durer. Julie Chapon nous l’a juré : sous
la pression de Yuka, il semble que
les recettes des industriels aient,
déjà, commencé à changer… §
*
Comparateur de cosmétiques.
DR (X2)
Excellent
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Un verre, ça va
PAR LE PR DIDIER RAOULT
Mise au point. Une étude britannique fait le lien
entre un verre d’alcool et la surmortalité.
Attention aux conclusions hâtives !
ILLUSTRATION : JEAN POUR « LE POINT » – IAN HANNING/REA
L
a revue scientifique britannique The Lancet vient
de publier une étude (1) prétendant que l’alcool
entraînait une surmortalité dès le premier verre.
Celle-ci a été abondamment reprise dans les médias.
Accompagnant l’article, on trouve une carte de la
consommation d’alcool dans le monde. Que constatet-on ? L’absorption de boissons alcoolisées est significativement et positivement corrélée à l’espérance
de vie. Ce sont les populations du Nord qui sont les
plus grandes consommatrices, ce sont celles du Sud
dont l’espérance de vie est la plus courte !
Comment l’étude du Lancet parvient-elle donc à
ses conclusions ? Les auteurs ont sélectionné les maladies qu’ils pensaient liées à l’alcool, comme les accidents vasculaires cérébraux, les infarctus du
myocarde et les cancers, maladies qui surviennent
sur les sujets de plus de 60 ans, c’est-à-dire ceux qui
ont la plus grande espérance de vie ! Ces maladies
sont rares dans les pays qui consomment moins d’al-
Didier Raoult
Professeur
de microbiologie,
directeur
de l’IHU
Méditerranée
Infection,
à Marseille.
cool, car les populations vivent moins longtemps.
La seule donnée significative que l’on trouve chez
les sujets jeunes (avec un test statistique faible mais
positif) est l’association entre alcool et tuberculose…
Ce qui laisse songeur : en Europe de l’Ouest, la mortalité par la tuberculose est devenue négligeable.
L’« intoxication » ne serait-elle pas virtuelle ? Ne proviendrait-elle pas de ceux qui sont sûrs de détenir la
vérité, et qui trichent en sélectionnant les données
dont ils veulent démontrer le caractère particulièrement significatif ? Tout en ignorant le résultat de
toutes les pathologies qui, elles, pour une raison ou
pour une autre, sont positivement corrélées à la
consommation d’alcool.
A la différence de toutes les études de mortalité,
celle du Lancet ne pondère pas la mortalité par l’âge
et toutes les causes de mort de ceux qui vivent le plus
longtemps (ceux qui boivent de l’alcool !). C’est même
la première fois que cette revue publie une telle série sans pondération. Enfin, le graphique recensant
les maladies que les chercheurs estiment liées à l’alcool ne montre aucune différence entre l’absence de
consommation et celle d’un verre d’alcool par jour,
malgré leur conclusion. D’une manière intéressante,
on peut corréler la richesse d’un pays positivement
avec l’espérance de vie et l’augmentation des maladies de sujets âgés (cancer, maladies cardio-vasculaires et accidents vasculaires cérébraux). Au final,
c’est une campagne d’intoxication qui mélange puritanisme et volonté de contrôle de la société et ne
témoigne pas d’une réalité scientifique, même quand
elle est publiée dans les meilleurs journaux, dont le
rôle devient moins de faire de l’information que de
faire le buzz – et ça marche §
1. « Alcohol use and burden for 195 countries and territories,
1990-2016 : a systematic analysis for the Global Burden of Disease
Study 2016 », The Lancet, 23 août 2018.
Lire notre dossier spécial vins p. 143.
L’« intoxication » ne proviendrait-elle pas de ceux qui
trichent en sélectionnant les données dont ils veulent
démontrer le caractère particulièrement significatif ?
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 61
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SOCIÉTÉ
Onfray : « Cinq médecins
m’ont affirmé qu’il ne
s’agissait pas d’un AVC ! »
Autoportrait. Le philosophe
publie « Le deuil de la mélancolie » (Robert Laffont),
inspiré par son accident
vasculaire cérébral.
PROPOS RECUEILLIS PAR SÉBASTIEN LE FOL
Le Point : Comment allez-vous depuis votre
accident vasculaire cérébral ?
Michel Onfray : Mieux qu’avant, beaucoup mieux
que pendant et mieux que juste après… Avant, j’étais
dans la phase de préparation de cet AVC, si je puis
dire, par un compagnonnage étroit avec le deuil de
la mort de ma compagne. Pendant, j’ai connu une
semaine terrible avec cinq médecins qui sont passés
à côté du diagnostic, dont deux de Caen qui m’étaient
proches, une terrible douleur cérébrale et un champ
visuel totalement perturbé – ce qui ne m’a pas em62 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
pêché, le lendemain, de donner mon cours à l’Université populaire devant 1 000 personnes, de
travailler normalement, donc d’écrire chaque jour,
de donner une autre conférence, puis d’assurer une
émission de radio et une autre à la télévision… Juste
après, il faut digérer la chose et vivre avec un corps
épuisé qui connaît pendant plusieurs semaines ce
que j’assimilerais à des répliques sismiques avec des
arythmies cardiaques et autres signes d’activité cérébrale bizarres… Autant vous dire : avec des choses
étymologiquement inquiétantes !
Pourquoi avez-vous éprouvé le besoin d’écrire
sur ce qui vous est arrivé ?
Parce que, c’est la leçon de Nietzsche, je ne conçois
pas la pensée sans la biographie qui la rend possible.
Raconter d’où viennent les idées quand on a le souci
de militer en leur faveur, c’est obligatoirement passer par la case autobiographique. Toutes proportions
gardées, car nous avons ici affaire à un géant, quand
ÉLODIE GRÉGOIRE POUR « LE POINT »
L
e 27 janvier, le philosophe Michel Onfray descend du train Caen-Paris, à la gare Saint-Lazare.
Sur le quai, il est comme « troué par une lumière intérieure, percé, foré, traversé, perforé dans le cerveau ».
Aucun des cinq médecins qu’il consulte ne parvient
à diagnostiquer l’origine de son mal : un AVC. Ainsi
s’ouvre « Le deuil de la mélancolie » (Robert Laffont),
récit poignant et lumineux, entre philosophie et anatomie. Car ce livre, au-delà du récit d’un cauchemar
médical, est l’histoire d’un corps, celui d’Onfray luimême. Un corps pensant, malmené depuis le calvaire de Marie-Claude, sa compagne de trente-sept
années décédée d’un cancer de treize années, en 2013.
Une femme pour qui il a composé un « Tombeau
pour Marie-Claude », publié sous le titre « La cavalière de Pégase » (Galilée, à paraître le 20 septembre),
qui, avec le feu pour objet, est aussi le quatrième volet d’une tétralogie des éléments §
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Montaigne raconte son accident de cheval, ça n’est
pas par narcissisme, mais pour expliquer comment
ce frôlement de la mort l’a décidé à entreprendre le
travail d’écriture philosophique des « Essais », pour
y raconter comment, selon la belle expression de Cicéron, « philosopher, c’est apprendre à mourir ».
La plupart des témoignages sur ce sujet
saluent la qualité du système de soins en France.
Pas vous !
Je n’ai pas lu la littérature sur ce sujet et ne saurais
vous dire autre chose que ce que j’ai vécu : je vous
le rappelle, cinq médecins m’ont affirmé qu’il ne
s’agissait pas d’un AVC ! L’un d’entre eux, avec un
CV d’expert auprès des tribunaux long comme le
bras, m’a même dit qu’il s’agissait d’un problème
de vitré, avant de me prendre dans la foulée un
rendez-vous dans un cabinet ophtalmologique,
non sans m’avoir interrogé sur la nature de mon
jet d’urine et l’état de ma prostate – avant de me
demander 250 euros… Il a ensuite affirmé qu’il
avait bien vu que c’était un AVC, mais n’avait pas
voulu m’inquiéter en me donnant le diagnostic !
Je ne parle pas du « système de soins en France »,
mais du trajet d’un patient dans ce système.
J’ajoute que j’ai pu actionner des sonnettes parce
que je suis qui je suis et que c’est ce qui m’a sauvé
après une semaine d’errance… Si j’avais été un
patient lambda, je vous laisse juger de ce …
Force de vie.
Michel Onfray dans son
appartement de Caen,
le 3 septembre, parmi
les œuvres d’art qui
accompagnent sa recherche philosophique.
« Aujourd’hui, le médecin examine moins un corps qu’il ne scrute
la liste interminable des chiffres des analyses qu’on lui fournit. »
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 63
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SOCIÉTÉ
… qui serait advenu. Mon texte est donc aussi
politique en ce sens : les humbles ne sont pas à la
fête sur ce terrain-là non plus…
Vous dénoncez la « réponse idéologique »
de certains médecins face à votre accident.
Le dogmatisme viendrait-il se nicher là aussi ?
Le dogmatisme est partout et pas niché dans un endroit repérable ! Le neurologue dit une chose, le cardiologue une autre, l’hématologue une troisième,
pendant que le nutritionniste ou le diététicien d’autres
encore. Notre époque explosée, fragmentée, morcelée a une vision du corps relative aux schémas idéologiques de notre époque. L’examen passe aujourd’hui
par un chiffrage de ce que vous êtes : le médecin examine moins un corps, une chair, une odeur, un teint,
qu’il ne scrute la liste interminable des chiffres des
analyses qu’on lui fournit. Le matérialiste que je suis
déplore ce matérialisme vulgaire qui réduit l’être à
ses seuls atomes. Dans un lit d’hôpital, le corps n’a
pas d’âme. Je déplore que la question de l’âme ait été
confisquée par les religions ou la psychanalyse. L’état
de nos connaissances est embryonnaire. A distance
historique égale, on regardera la médecine du
XXe siècle comme celle de Molière. J’en veux pour
preuve que nous venons seulement de découvrir récemment un organe inconnu, le 80e : l’interstitium !
Ce livre est une méditation sur le corps, le vôtre
en l’occurrence. De même que les conceptions
des philosophes peuvent s’expliquer par leur
estomac (dixit votre livre « Le ventre des
philosophes »), les artères fourniraient-elles
une clé d’explication à Michel Onfray ?
Oui, bien sûr. Mais attention à ne pas abolir la pensée magique spiritualiste, idéaliste, religieuse et freudienne par une autre pensée magique qui serait
sommairement matérialiste ! On a opposé à tort le
matérialisme et le vitalisme pour des raisons idéologiques – pour faire vite : le matérialisme défendu
par la gauche athée et le vitalisme par la droite chrétienne… La vérité est plus subtile que ça et, comme
souvent, dialectique : elle relève d’un matérialisme
vitaliste – ce que je dis depuis 2003 dans « Féeries
anatomiques ». L’artère obéit à un dispositif méconnu
qui n’a pas son spécialiste : le système neuro-végétatif.
Le rectum a son spécialiste, le proctologue, pas le
système neuro-végétatif !
N’avez-vous pas brossé votre autoportrait
anatomique ?
Oui, depuis 1989, mon premier livre, quand mon éditeur d’alors, Jean-Paul Enthoven, sachant mon
nietzschéisme, m’avait judicieusement invité à rédiger une préface autobiographique au « Ventre des
philosophes ». J’ai depuis lors beaucoup écrit, et pas
mal de choses autobiographiques : ce qui constitue
une autobiographie que je dirais en contre-relief,
pour utiliser un vocabulaire ressortissant à la peinture cubiste. Elle pourrait d’ailleurs être composée
sur le principe du collage rien qu’en classant chronologiquement ces textes. Ce serait en effet l’autobiographie de mon corps – ou d’une incarnation,
plus justement…
La mort plane sur ce livre. A commencer par
celle de votre compagne, Marie-Claude, après
trente-sept années de vie commune, dont vous
« A l’hôpital, le corps n’a pas d’âme. Je déplore que la question
de l’âme ait été confisquée par les religions ou la psychanalyse. »
64 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
COLLECTION PARTICULIÈRE
Constance.
Michel Onfray
avec sa compagne,
Marie-Claude,
décédée en 2013,
après trente-sept ans
de vie commune.
Dans « Le deuil de la
mélancolie », le philosophe fait le lien entre
le deuil et la « préparation » de son AVC.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
êtes inconsolable. La philosophie ne serait donc
d’aucun recours face à la peur de la mort ?
Que signifierait être consolable de la mort d’un être
qu’on a aimé ? J’ai connu Marie-Claude quand j’avais
19 ans, la mort nous a séparés il y a eu cinq ans le
8 août, après un cancer qui a duré treize ans, avec
une courte rémission puis des métastases qui ont
nécessité une série de chimiothérapies pendant sept
années… Je l’ai accompagnée à tous les rendez-vous
possibles et imaginables. J’ai été de toutes les bonnes
et de toutes les mauvaises nouvelles. J’ai assisté aux
chimiothérapies, aux cheveux qui tombent puis qui
repoussent, j’ai acheté ses perruques. J’ai été confronté
aux silences des médecins, à leurs embarras, à la grossièreté de certains, à l’extrême délicatesse d’autres.
J’ai été aux premières loges des épuisements. Je suis
allé chercher les paquets de médicaments. J’ai vécu
des premiers de l’an où chacun se souhaite une bonne
année et une bonne santé alors qu’on pense que ce
sera peut-être la dernière. J’ai vu l’éloignement de
ceux qu’on prenait pour des amis. J’ai expérimenté
dans ma chair la puissance de la dénégation qui fait
qu’on se refuse à voir ce qu’il faudrait voir. J’ai été celui à qui on a dit qu’il restait trois semaines à vivre à
Marie-Claude, mais aussi celui à qui on disait dans
un même temps qu’il n’en était rien. J’ai vécu ces
trois semaines en organisant la vie pour qu’elle lui
soit la plus douce. J’ai cuisiné ses derniers repas avec
des gens qu’elle aimait en sachant qu’ils étaient les
derniers. Et puis il y a eu la fin. Et la fin de la fin. Les
quelques heures qui restent et le désir d’être fidèle à
une promesse que nous nous étions faite l’un à l’autre
d’aider celui qui devrait partir le premier. Le refus
de la première personne à qui j’ai demandé. L’acceptation d’un ami médecin qui nous a ainsi donné à
tous les deux cette preuve d’amour. Que voudrait
dire dans ces cas-là (et encore, j’oublie ce qui a été
construit en dehors de la maladie : un couple vraiment libre…), se consoler ?
Cependant, la philosophie m’a aidé. Et plus que
jamais. Les stoïciens et les épicuriens. La philosophie antique romaine. « Sagesse », qui va paraître en
janvier, un gros livre de plus de 500 pages, dira en
creux comment…
Avez-vous changé votre manière de vivre
depuis l’AVC ?
Oui, bien sûr. Sinon, à quoi bon la maladie si elle
n’est pas une école de sagesse ! Pour le corps : un autre
usage du solide et du liquide – en deux mots : une
diététique cétogène. Et de la marche et du vélo régulièrement.
Pour l’esprit : une ascèse plus radicale encore à
l’endroit d’autrui et des choses de ce monde. Un souverain mépris pour l’accessoire et une réduction
drastique des relations à l’essentiel. Il est vrai que la
maladie aide : elle est une formidable assiette au
beurre pour éjecter les minables qui se montrent
faibles avec les forts et forts avec les faibles que sont
tous ceux que la souffrance allonge un jour dans un
lit d’hôpital… §
EXTRAITS
Samedi 27 janvier,
malaise à la gare Saint-Lazare
Une poignée d’heures avant la date anniversaire de
la naissance de mon père aujourd’hui décédé, je
descends du train en provenance de Caen à la gare
Saint-Lazare. Il est 19h19… J’ai peu lu la biographie
de Caton l’Ancien qui m’accompagnait. Trop
fatigué. La veille, j’avais appris la mort de Pacha,
l’un des deux petits chats que nous avions
Marie-Claude et moi et qu’une amie chère avait
adoptés pour m’éviter les larmes que m’arrachait
leur présence.
(…) Au bout du quai, je suis comme troué par une
lumière intérieure, percé, foré, traversé, perforé
dans le cerveau. Je me dis que je vais m’évanouir,
c’est sûr… Je songe alors à ces clous d’obsidienne
que j’avais vus au Mexique et qu’utilisaient les
Précolombiens dans les sacrifices humains : ils les
faisaient entrer dans la tête des victimes sacrificielles avec un maillet, lui aussi d’obsidienne.
Je sens physiologiquement ce trou dans ma tête
comme je l’avais intellectuellement ressenti en
voyant ces pièces dans des vitrines.
« Le deuil de la mélancolie », de Michel
Onfray (Robert Laffont,
128 p., 13 €).
Le poids du chagrin
La vie, c’est alors ça. On nomme deuil cette
chose-là… Elle est aussi mélancolie. Ma compagne
[Marie-Claude, NDLR] est morte ; Dorothée voit
ma peine et se croit coupable de ne pas pouvoir la
tarir tout de suite en ignorant que, sans elle, la
peine aurait complètement eu raison de moi ; les
vieux « amis » ont disparu ; les nouveaux « amis »
ne sont pas amicaux ; le travail prend toute la
place – il est le seul cordial. A table, on se venge.
Je cuisine, je mange, j’ouvre une bouteille ; je cuisine, on invite, on mange, j’ouvre des bouteilles ;
je cuisine, je mange, j’ouvre une bouteille ; je cuisine, on invite, on mange, j’ouvre des bouteilles ;
je cuisine, je mange, j’ouvre une bouteille ; je cuisine, on invite, on mange, j’ouvre des bouteilles.
Je prends alors 15 kilos… C’est le poids du chagrin,
le poids de la peine, le poids de la souffrance, le
poids du deuil. Je vois mon corps changer, épaissir, grossir, s’empâter. Mon visage semble rentrer à
l’intérieur d’une lune adipeuse. (…) Ce corps est
trop lourd à porter car son âme l’est trop également. Et c’est ce corps qui tombe ce samedi 27 janvier quand j’arrive à Paris vers 19 h 30 et que je
descends du train gare Saint-Lazare. Si je change
de corps, j’aurai changé d’âme ; si je change d’âme,
j’aurai changé de corps. Il me faut perdre cette
surcharge existentielle parce qu’elle se nourrit
du deuil et de la mélancolie et qu’elle nourrit en
même temps le deuil et la mélancolie. Il me faut
vouloir le deuil de ma mélancolie. Je vais le vouloir ; je veux le vouloir ; je le veux déjà. La preuve,
ces pages… §
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 65
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ÉCONOMIE
L’homme qui change
PAR VANESSA DOUGNAC, À KATMANDOU
I
l règne sur Katmandou depuis
ses bureaux aux murs de verre
dominant la vallée himalayenne.
A 63 ans, Binod Chaudhary est
l’unique milliardaire du Népal, l’un
des pays les plus pauvres au monde.
Il doit son sacre à la popularité de
ses nouilles instantanées Wai Wai,
qui lui ont permis de bâtir un empire de 122 compagnies. Du haut
des bâtiments blancs qui affichent
les initiales CG pour Chaudhary
Group, il nous reçoit dans l’antre
de son fils aîné, Nirvana, chargé des
activités du conglomérat au Népal.
En patriarche se donnant tous les
droits – « Mon fils est en voyage ! » –,
il a décidé d’investir les lieux pour
nous faire profiter de la vue. Les
cubes multicolores des habitations
tapissent la large vallée cintrée par
les montagnes. Il désigne une bâtisse délabrée en contrebas : « C’était
une maternité autrefois, c’est là où je
suis né. Finalement, je n’ai parcouru
que quelques mètres en toute une
vie », s’amuse-t-il. C’était assez pour
« faire les choses en grand », comme
le clame le titre de son autobiographie, « Making it Big », dont il a
disposé fièrement quelques exemplaires sur la table basse.
Car cet enfant du pays, qui est
allé à l’école en bus et n’a pas fait
d’études supérieures, appartient au
club des entrepreneurs les plus
riches de la planète. Il en a adopté
les codes, l’allure et les costumes
sobres. Mais il éprouve un malin
plaisir à casser les formalités.
Homme direct, agréable et énergique, ce perfectionniste nous
accorde plus de deux heures d’entretien pour retracer l’histoire de sa
fortune, estimée à 1,54 milliard de
dollars par le magazine Forbes, en
2018. Implanté dans 19 pays et fort
de 10 000 employés, son conglomérat brasse une quinzaine de secteurs
comprenant l’alimentaire, les services financiers, le ciment, la bière,
l’énergie ou les hôtels de luxe. Dans
l’ancienne monarchie népalaise, le
tycoon, qui est depuis peu également député, est le nouveau roi de
Katmandou.
…
Wai Wai,
pas si nouilles…
•
Des usines au Népal, en Inde,
en Serbie, en Arabie saoudite,
au Bangladesh et en Afrique.
Représente entre 2,5 et 3 %
du marché mondial, dont 27 %
du marché indien (numéro 2).
3 milliards de sachets vendus
dans le monde chaque année
dans 32 pays.
2 saveurs à l’origine (poulet +
végétarien-masala) ; 20 saveurs
différentes aujourd’hui.
•
•
•
66 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
DR – NARAYAN MAHARJAN/ZUMA/RÉA
Saga. Binod Chaudhary a créé
un conglomérat présent dans la banque,
les hôtels, la bière… Mais sa pépite,
c’est Wai Wai, des sachets de nouilles.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
la nouille en or
1 561e
homme le plus riche
de la planète (Forbes).
1,54
milliard de dollars
C’est le montant estimé
de sa fortune en 2018,
+ 14,5 % par rapport à
2017 (Forbes).
Accessible. Binod
Chaudhary, l’unique
milliardaire du Népal,
sur la terrasse de ses
bureaux de Sanepa, au
Népal, le 15 juillet.
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 67
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ÉCONOMIE
Adolescent, Chaudhary était
destiné à accomplir de sages études
d’expert-comptable : « Comprendre
les chiffres, c’était un métier noble pour
une famille de commerçants. » Mais,
à 18 ans, les problèmes de santé de
son père le forcent à reprendre l’affaire familiale. L’entreprise avait
débuté avec son grand-père, un villageois du Rajasthan venu au Népal pour vendre des saris. Son père
l’avait ensuite développée en établissant un magasin à Katmandou,
Arun Emporium, et en se lançant
dans l’import-export avec le Japon
et la Corée. Le jeune Binod, qui rêve
de voyages et de cinéma, n’a d’autre
choix, en 1973, que de se lancer à
son tour dans le textile.
…
Sur le tas. Dans le Katmandou
des années hippies qu’il sillonne à
moto, il se risque à développer ses
propres projets. A 20 ans à peine,
il ouvre le Copper Floor, première
boîte de nuit du royaume, en s’associant avec le prince Dhirendra,
dont le père règne sur le Népal. « Je
lui dois énormément, admet-il. Original et sympathique, Dhirendra m’a
apporté la protection indispensable. »
Qu’il ouvre une boîte de nuit ou
vende du textile, Binod Chaudhary
cherche constamment à se diversifier. « Je tentais les choses d’une façon et, si cela ne marchait pas, j’essayais
autrement, commente-t-il. J’ai appris sur le tas. J’allais deux fois par an
au Japon pour le commerce des textiles, cette culture a été ma meilleure
formation. Au lieu de seulement rapporter des tissus au Népal, j’ai importé
des voitures Suzuki ou des produits
Panasonic. C’était risqué. » Au début
des années 1980, de retour d’un vol
de Bangkok, le jeune entrepreneur
attend de récupérer ses valises sur
le tapis roulant de l’aéroport. Sous
ses yeux surpris défilent des cartons entiers de nouilles instantanées que des familles rapportent
au Népal. En sachet, ces nouilles
précuites peuvent se déguster directement en snack ou bien en plat
après deux minutes de cuisson à
l’eau, épices et assaisonnements
inclus. « Les gens m’ont expliqué qu’ils
adoraient ces nouilles. Je me suis dit
qu’il fallait absolument en produire
au Népal ! » L’idée tombe à pic
puisqu’il cherche justement à utiliser l’excédent de farine d’un moulin utilisé pour produire ses biscuits
Pashupati. Et c’est ainsi que, en
1984, les fameuses nouilles Wai
Wai sont nées. Jusque dans ses villages himalayens les plus reculés,
le Népal tout entier va adopter ces
nouilles pratiques à consommer
et peu chères. Et avant même de
couvrir « son » marché national,
Binod Chaudhary ouvrira des
433
millions
de dollars
C’est le chiffre
d’affaires du groupe
(année financière
2016-2017).
usines dans le nord-est de l’Inde,
région peu attractive et agitée par
des insurrections.
Mais Binod Chaudhary s’accommode de tout, même des guerres.
A commencer par celle qui a agité
son propre pays, quand les rebelles
maoïstes, dans les années 1990, ont
pris les armes contre la monarchie
régnante. Un conflit sanglant qui
a fait 19 000 morts. Des années plus
tard, le chef des rebelles, surnommé
Prachanda (« Le Terrible »), et le général Katawal admettront que le
seul point commun de leurs deux
armées aura été de survivre grâce
aux rations de nouilles Wai Wai.
« Ce n’était pas facile de travailler avec
deux gouvernements parallèles qui
voulaient s’entre-tuer », se souvient
Chaudhary. Mais il pactise avec les
différentes forces en présence pour
sauver le commerce de ses nouilles.
On raconte que, au plus fort de l’insurrection, seuls les camions Wai
Wai sillonnaient encore les routes
du royaume. Un soir, un rebelle
blessé par balles est amené. Ses camarades veulent l’évacuer vers
l’Inde. Comme les camions Wai
Wai bénéficient de laissez-passer,
les maoïstes lui demandent de transporter leur blessé jusqu’à la frontière. « On a passé une cinquantaine
de barrages avec un rebelle caché dans
notre camion, au nez et à la …
Diversification
Le conglomérat CG Global comprend
122 entreprises, 76 marques, 16 secteurs,
dont l’électronique et l’électroménager.
Nepal Ice Beer
250 000 cartons de bière sont
produits par mois. L’objectif est
de 750 000 pour novembre 2018.
Nabil Bank
C’est la banque commerciale
la plus importante du Népal.
68 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Wai Wai
Les fameuses nouilles
apparaissent sur le marché
en 1984.
Taj Exotica resort and spa, aux Maldives
Binod Chaudhary possède 92 hôtels
de luxe répartis dans 12 pays.
De père en fils…
Binod Chaudhary entouré
de ses trois enfants : Raul (à g.),
Nirvana et Varun, auxquels il a confié
les rênes de son conglomérat.
JAIDEEP OBEROI – DR (X4) – DR /NABIL BANK – NEPAL ICE BEER
LA GALAXIE CHAUDHARY GROUP
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Innovez.
Nous vous
protégeons.
Nous avons tous une mission, la nôtre consiste à
protéger votre activité. La sécurité a toujours été
notre priorité et nous savons comment protéger
chacun de nos clients.
Que vous innoviez dans la distribution ou que vous
développiez les technologies de demain, Google Cloud
est là pour protéger votre entreprise.
Découvrez comment sur g.co/cloudsecureFR
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
barbe de l’armée ! Si nous avions
refusé de rendre ce service aux maoïstes,
nous étions morts. Et si les soldats
avaient découvert que nous transportions un terroriste, nous étions morts. »
Binod Chaudhary aurait pu en
rester au succès de ses nouilles.
Mais, en dépit de ressources limitées, il décide qu’il ne pourra se développer qu’en s’implantant à
l’étranger. « J’ai choisi de créer la première multinationale népalaise. » En
1995, il lance Cinnovation, qui
opère depuis Singapour et va faciliter les investissements. « Sa réussite est fondée sur le pari qu’on peut
réussir au Népal et rivaliser avec les
grands de ce monde », estime le journaliste Yubaraj Ghimire. Et ce qui
ne devait être qu’un modeste bureau à l’étranger va bientôt lui permettre de démarrer son aventure
hôtelière.
…
92 hôtels de luxe. Il raconte
l’histoire avec un clin d’œil revanchard : à 16 ans, le jeune Binod part
en vacances à Bombay avec sa famille. Les Chaudhary vont admirer l’hôtel légendaire du Taj Mahal
Palace et l’adolescent tente d’y entrer. Un ami l’arrête : « N’y va pas,
ils vont nous mettre dehors ! » En 2000,
l’anecdote lui revient à l’esprit avec
délice, quand il signe « le meilleur
contrat jamais conclu avec les Taj Hotels ». Sans expérience dans ce secteur, il reprend leur hôtel de
Colombo, au bord de la faillite.
« Pour moi, c’était une occasion exceptionnelle », dit-il. Dans la foulée, il
arrache un autre hôtel Taj aux Maldives. Aujourd’hui, son groupe hô-
telier est le plus gros partenaire de
la chaîne. En tout, il possède 92 hôtels de luxe répartis dans 12 pays
et ambitionne d’atteindre les
200 propriétés d’ici à 2020.
Qu’il s’agisse de la dynastie
royale des Shah, quasiment décimée par un des leurs dans une tuerie au fusil d’assaut en 2001 – son
ami de la première heure, le prince
Dhirendra, se trouvait parmi les
victimes – ou des anciens chefs rebelles maoïstes arrivés au pouvoir,
ils ne mettront jamais de bâton
dans les roues du milliardaire, estimant que ses activités participent
à l’enrichissement du pays. « Toute
sa vie, il a été dans les bonnes grâces
du pouvoir, souligne Yubaraj
Ghimire. Excellent communicant, il
inspire la confiance et se retrouve dans
tous les cercles, lui-même étant plutôt
un libéral laïque. »
Dans ses Mémoires, l’intéressé
admet avoir tiré profit de certaines
lacunes de la législation pour
contourner, par exemple, l’interdiction népalaise d’investir à
l’étranger lorsqu’il ouvre des bureaux à Singapour. Il a aussi été accusé d’irrégularités fiscales, ce que
son groupe a nié. La transparence
n’est pas son fort. Le groupe refuse
de communiquer les chiffres d’affaires et les bénéfices de ses secteurs les plus lucratifs, les produits
Mystique. A gauche,
Binod Chaudhary et le
célèbre gourou indien
Sri Sri Ravi Shankar lors
d’une cérémonie, en
2016. Chaudhary dit
puiser en lui bien-être
et spiritualité. Celui
qu’on surnomme « le
gourou de la joie »
(médaillon) s’est vu
offrir un flamboyant
centre spirituel au
Népal – le Shashwat
Dham – par la
fondation Chaudhary
(en haut à droite).
Chaque année, 3 milliards
de petits paquets Wai Wai
sont vendus dans 32 pays.
70 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
de grande consommation, les services financiers et l’hôtellerie.
S’il passe son temps dans des
avions et des hôtels de luxe, Binod
Chaudhary se refuse à vivre à
l’étranger et « pose ses valises à Katmandou », où l’attend Sarika, sa
compagne de toujours. « Que ferais-je à Dubai ou à Londres ?Ailleurs
qu’ici, je serais perdu. » Il marche
dans les montagnes népalaises,
mais voyage aussi pour le plaisir.
Cet été, il est parti en Alaska avec
Sri Sri Ravi Shankar, célèbre gourou, proche du Premier ministre
indien, Narendra Modi. Binod
Chaudhary garde aussi une relation forte avec l’Inde et a choisi en
avril Udaipur, au Rajasthan ancestral, pour orchestrer l’extravagant
mariage de son cadet, Varun, béni
par la présence de Salman Khan,
acteur superstar de Bollywood.
« L’argent, c’est comme un pistolet,
commente celui qui a peut-être vu
trop de guerres. Cela vous donne de
l’assurance, mais ce n’est pas pour autant que vous allez faire feu. »
Il a certes gagné en assurance et
ne s’inquiète plus de l’avenir de
son conglomérat, confié à ses trois
fils, et qui devrait peser 5 milliards
de dollars en 2020. Les nouilles
Wai Wai, pour ne citer qu’elles,
couvrent presque 3 % du marché
mondial. Elles s’étoffent cette année de nouvelles usines au Bangladesh, en Egypte, en Asie centrale
et au Mexique. « Nous sommes numéro un au Népal, avec 7 usines, et
numéro deux en Inde, avec 9 usines et
27 % de part de marché. » Chaque
année, 3 milliards de petits paquets
Wai Wai sont vendus dans 32 pays.
Mais il n’y a pas que les affaires…
Cet hiver, il est devenu député sous
les couleurs du Nepali Congress.
« Si j’ai pu bâtir un empire, peut-être
pourrai-je aider à la prospérité de
mon pays ? » §
DR (X2) – SURAJ SHAH
ÉCONOMIE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MAXIME DUFOUR/JC DECAUX (X3) – JC DECAUX/SP (X4) – GILLES DACQUIN/JC DECAUX (X2)
Etat-major JCDecaux France
Albert Asséraf
Jean-Michel Geffroy
Isabelle Schlumberger
Rémi Pheulpin
Alexandre Hamain
Stéphane Prigent
Thierry Raulin
Agathe Albertini
JCDecaux, numéro un
toires et institutions.
mondial de la comIsabelle Schlumbermunication extéger (56 ans, IEP de
Paris, Paris-IX Daurieure (mobilier
urbain, publicité dans
phine), ex-Havas, est
directrice générale
les transports,
commerce, markeaffichage grand forting et développemat), est présent dans
Jean-Charles Decaux
plus de 80 pays et
ment pour l’ensemble
4 033 villes de plus de 10 000 ha- des activités en France. Elle asbitants. Jean-Charles Decaux sure également la responsabi(49 ans, baccalauréat) est pré- lité des business units JCDecaux
sident du directoire, codirec- Airport, JCDecaux Artvertiteur général de JCDecaux et a sing et JCDecaux OneWorld
la France sous sa responsabi- France. Rémi Pheulpin
lité. Il a rejoint en 1989 la (52 ans, ingénieur Arts et Mésociété familiale pour créer et tiers ParisTech) est directeur
développer l’activité de com- général recherche, production
munication extérieure dans et opérations. Il a notamment
les pays du sud de l’Europe. pour mission de développer
Puis il a été successivement des mobiliers innovants.
en poste à Madrid, PDG d’Ave- Alexandre Hamain (39 ans,
nir et de JCDecaux Airport, et HEC et DESCF) est directeur
à l’origine de l’implantation finances et systèmes d’inforde JCDecaux en Chine. A ses mation. Stéphane Prigent
côtés, le comité de direction (54 ans, HEC), ex- Xerox et
de JCDecaux France est com- SC Johnson, est directeur des
posé de huit personnes : services financiers corporate.
Albert Asséraf (57 ans, maî- Thierry Raulin (56 ans, ingétrise de sciences et techniques nieur électronicien de l’ESME
de l’information), ancien de Paris, DESS ressources huComecon et de Carat, est di- maines & gestion des relations
recteur général stratégie, data sociales et industrielles), exet nouveaux usages, depuis NMPP et Carrefour, est direcjanvier 2017. Son objectif : ins- teur des ressources humaines.
taller JCDecaux dans l’uni- Agathe Albertini (56 ans,
vers de la ville intelligente. Sciences Po Paris), ancienne
Jean-Michel Geffroy (58 ans, responsable de la communiArts et Métiers et Essec), dans cation de Capri Entreprises et
le groupe depuis 1997, ex-di- de Manpower, est directrice de
recteur général pour l’Asie, la communication depuis
est directeur général terri- 2004 § M. B.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL RENTRÉE LITTÉRAIRE NANCY
Javier Cercas, le très
ILLUSTRATION DUSAULT POUR LE POINT - PHILIPPE MATSAS/OPALE/LEEMAGE
Les écrivains sur la place.
Vu par Dusault, le festival
Le Livre sur la place, à
Nancy. Javier Cercas (en
haut, à dr. et en photo)
y sera présent. Retrouvez
ce dessin p. 90 et au fil des
pages de ce dossier spécial.
72 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
grand d’Espagne
L’auteur de « L’imposteur » revient avec une enquête sur un « héros officiel » embarrassant : son grand-oncle franquiste. L’écrivain est l’un des
invités de marque de la 40e édition du Livre sur la place (7-9 septembre),
à Nancy, qui donne le coup d’envoi de la rentrée littéraire. Interview.
PROPOS RECUEILLIS PAR CHRISTOPHE ONO-DIT-BIOT
T
out le monde n’a pas la chance d’avoir des parents
communistes, disait ironiquement un film des
années 1990. En mettant le point final au « Monarque des ombres », son dernier livre, Javier Cercas,
la star de la littérature espagnole – et son empêcheur
de tourner en rond –, s’est peut-être dit quelque chose
dans le même genre. Il était une fois un écrivain, Javier Cercas, plutôt de gauche, qui pendant des années
s’est interdit d’écrire sur le « héros officiel » de sa famille. Manuel Mena est pourtant mort au combat à
19 ans pendant la guerre civile espagnole, lors de la
terrible bataille de l’Ebre, le 21 septembre 1938. Mais
voilà, il n’est pas mort dans le bon uniforme. Manuel
Mena était phalangiste, organisation paramilitaire
d’inspiration fasciste fondée en 1933 par Primo de Rivera, vite siphonnée par Franco, et qui entendait offrir à l’Espagne, « face au soleil », une « aube nouvelle »,
comme l’expriment les paroles de son hymne, « Cara
al sol ». Cercas n’est pourtant pas écrivain à rechigner
devant l’obstacle. L’homme déteste l’amnésie, individuelle comme collective, et fouaille avec une obstination salutaire, à chacun de ses livres, les plaies
encore saignantes de l’histoire de son pays. Dans
« L’imposteur », il racontait l’itinéraire hallucinant
d’Enric Marco, figure charismatique du syndicalisme
catalan, qui s’était fait passer pour résistant et survivant des camps de la mort alors que non seulement
il ne les avait jamais connus, mais était allé travailler volontairement en Allemagne pendant la guerre.
Dans « Les soldats de Salamine », Cercas démontait
les rouages de la guerre civile avec la même minutie
que, dans « Anatomie d’un instant », il reconstituait,
minute par minute ou presque, la tentative de coup
d’Etat du colonel Tejero, le 23 février 1981. Mais voilà,
dans ce cas précis, il s’agissait de sa propre famille. Et
à la seule évocation de son grand-oncle, Javier Cercas
« rougissait de honte ». Tout le monde n’a pas la malchance d’avoir un grand-oncle fasciste ?
« Apprendre à vivre avec me paraissait déjà suffisamment compliqué », confesse l’écrivain, qui, les années
passant, s’est enfin senti capable d’écrire sur Manuel
Mena. C’est l’histoire de l’écriture de ce livre que ra-
« Ma famille s’est
trompée en prenant fait et cause
pour le franquisme,
mais je ne peux pas
dire que mon
grand-oncle était
pire que moi. »
conte « Le monarque des ombres », où Cercas n’a jamais porté à un aussi haut degré son art de l’enquête
littéraire, explorant les placards de la maison familiale avec toutes ses toiles d’araignée mémorielles,
convoquant archives et derniers témoins, embarquant
dans l’aventure, d’Estrémadure à la Terra Alta, son
ami le réalisateur David Trueba, que sa femme venait
de quitter pour un acteur célèbre (« Tu peux me dire,
putain, ce que Viggo Mortensen a de plus que moi ? »). Ne
nous épargnant, surtout, aucun de ses doutes (ceux
de Cercas, pas ceux de Trueba) ni aucun microcombat sanglant de la guerre civile, revécue cote après
cote, nid de mitrailleuses après nid de mitrailleuses,
à la recherche de la raison d’être de ce fantôme familial qu’il ne connaissait jusque-là qu’en photo, « corps
d’enfant dans un costume d’homme », portant beau sa
« tenue de sortie des tirailleurs d’Ifni ». Ce que Cercas a
trouvé ? On ne voudrait pas priver le lecteur des superbes dernières pages de ce livre beau et tragique,
âpre et nécessaire tant il parle à tout le monde, Espagnols ou Français. Qu’on sache juste qu’il est question
du voyage qu’Ulysse fait au pays des morts, à la rencontre d’un guerrier qui s’en veut éternellement. Et,
plus encore, des promesses qu’on fait parfois, sans le
savoir, à sa mère. Et qu’on finit par tenir §
Le Point : André Gide écrivait déjà, en 1897, dans
« Les nourritures terrestres » : « Familles, je vous
hais ! Foyers clos ; portes refermées ; possessions
jalouses du bonheur… » L’écrivain est-il, pour
vous, celui qui se dresse contre la famille et le
destin qu’elle voudrait nous imposer ?
Javier Cercas : Un des leitmotivs du livre dit : « J’écris
pour ne pas être écrit. » En effet, écrire est la seule façon de se libérer du destin que veulent nous imposer les autres – à commencer par notre famille,
qui a le plus d’emprise sur nous.
Qu’est-ce qui vous a décidé à écrire ce livre sur
votre grand-oncle phalangiste, mort à 19 ans,
alors que, dites-vous, pendant des années,
le simple fait de penser à lui vous faisait
« rougir de honte » ?
C’est vrai, pendant des années, je me suis refusé à écrire
ce livre… qu’au fond je voulais écrire depuis …
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 73
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL RENTRÉE LITTÉRAIRE NANCY
« La patrie ou la
nation offrent un
refuge apparent
contre les
intempéries,
et beaucoup
de gens ont
besoin de ce que
Nietzsche appelait
“la chaleur
de l’étable”. »
Certes, une erreur, mais ne pouvait-il pas être
vu comme honorable de la part de votre grandoncle le fait de risquer sa vie pour des valeurs
auxquelles il croyait, lui ? Votre livre, de manière
assez ambiguë, s’ouvre d’ailleurs par une citation
d’Horace, « Dulce et decorum est pro patria
mori » (« Il est doux et honorable
de mourir pour sa patrie »).
La citation d’Horace est ironique :
en réalité, elle renvoie à ce poème
écrit par Wilfred Owen après la Première Guerre mondiale, où celle-ci
est appelée « the old lie », le vieux
mensonge. « Le monarque des
ombres » est un roman épique, mais
belliqueusement antibelliciste.
Votre question, c’est exactement
celle que le livre tente de formuler :
est-ce que ça vaut la peine de risquer sa vie et de la perdre pour des
causes auxquelles on croit, même
si l’Histoire finit par les qualifier
d’injustes, comme dans le cas de
Manuel Mena ?
après avoir passé tout ce temps à faire des recherches
sur Manuel Mena, je ne peux pas dire que ce gamin
était pire que moi. J’ai plutôt de bonnes raisons de
croire qu’il était meilleur, parce qu’il était, entre autres,
capable de risquer sa vie et de la perdre pour les causes
auxquelles il croyait, ce que je n’ai, fort heureusement, jamais eu à faire et que je ne serais probablement pas capable de faire. Autrement dit, Manuel
Mena avait tort du point de vue politique, mais je ne
peux pas dire qu’il ait eu tort du point de vue moral.
Quant à l’épisode de « L’Odyssée », il me permet simplement de formuler dans toute sa complexité la question que soulève le destin de Manuel Mena, qui est le
destin de tant de jeunes hommes, que les adultes ont
envoyés et continuent d’envoyer au combat en usant
de vieux mensonges, de beaux mensonges, comme
celui que contient le vers d’Horace.
La question de ce qu’on entend
par « patrie » est-elle le thème
de fond du livre, au moment où
l’Europe et son utopie d’Etat
fédéral supranational est en
train de mourir, alors que le
discours sur la « patrie » a
partout le vent en poupe en
Occident, de l’Italie de Salvini
à l’Amérique de Trump ?
A supposer que ce discours ait disparu à un moment donné ! C’est
l’un des effets les plus évidents de
la crise de 2008, une crise comparable à celle de 1929 : cette dernière
a provoqué, en grande partie à
cause du nationalisme, la mort de
50 millions de personnes ; la nôtre,
Et alors, Mena est-il mort
en revanche, a engendré des phépour rien ?
nomènes comme Trump, le Brexit,
Il est mort en défendant des inté- Monarque. Ce portrait de Manuel Mena,
etc. On s’en est plutôt mieux sorrêts qui n’étaient pas les siens. Ses le grand-oncle de Javier Cercas, dans sa te- tis, vous ne me contredirez pas sur
intérêts à lui, comme ceux de toute nue de sortie de tirailleur, pris à Saragosse, ce point. La patrie ou la nation
ma famille, de modestes proprié- en 1938, a longtemps hanté l’écrivain.
offrent un refuge apparent contre
taires terriens d’Estrémadure,
les intempéries, et beaucoup de
étaient défendus par la République, non par les in- gens ont besoin de ce que Nietzsche appelait « la chasurgés franquistes. S’il est parti à la guerre, c’est parce leur de l’étable ». C’est le meilleur outil qu’ont trouvé
qu’il s’est fait berner, tout comme l’immense majo- les riches et les puissants de ce monde pour tromper
rité des gamins qui meurent au combat, mais aussi les pauvres et les plus vulnérables. Mais j’espère que
parce qu’il avait été empoisonné par l’idéalisme né- l’utopie d’une Europe unie n’est pas morte, car c’est
faste du phalangisme. Dans cette guerre, Manuel la seule utopie raisonnable que les Européens aient
Mena fut en vérité un vainqueur théorique – car il inventée jusqu’à présent.
s’est battu du côté des vainqueurs – et un perdant Qu’entendez-vous par patrie ? L’un de vos
réel, principalement parce qu’il a tout perdu, y com- personnages dit que c’est « l’endroit où l’on
donne son premier baiser »…
pris sa vie.
Vous revenez sur le célèbre épisode de
Pour ma part, l’unique concept de patrie qui me plaise
« L’Odyssée » où Ulysse descend aux Enfers.
est celui de Cervantès – il en est d’ailleurs question
Il y retrouve Achille, le plus grand guerrier de
dans « Le monarque » –, et ce concept s’oppose à
l’Antiquité, qui se plaint d’être mort si jeune. Cet
l’idée commune de patrie : pour lui, c’est ce bout de
épisode est-il convoqué pour donner davantage terre – un village, un quartier, une ville – auquel sont
tort à votre grand-oncle ?
rattachés ses souvenirs, sa famille, les gens que l’on
Ma famille s’est trompée du tout au tout en prenant aime, etc. Ce n’est pas une notion politique mais perfait et cause pour le soulèvement franquiste, mais, sonnelle, émotionnelle. Dans ce sens, j’ai deux ou
74 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
DR
… que j’avais atteint l’âge de raison ! Si je m’y suis
enfin attelé, c’est notamment parce que je me suis
rendu compte que le mieux que l’on puisse faire avec
la part la plus sombre de son héritage n’est pas de
l’ignorer, de l’édulcorer ou de l’escamoter pour la
rendre moins sombre, mais de savoir exactement en
quoi consiste cet héritage, puis de le comprendre. C’est
ce que j’ai essayé de faire dans ce livre. Inutile d’ajouter que comprendre ne veut pas dire justifier, mais
précisément le contraire : c’est se doter des outils nécessaires pour ne plus commettre les mêmes erreurs.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
trois patries. Et, j’aimerais en avoir davantage.
Du mot « patrie » vous dites qu’il est « ancien
et sale » (« una palabra antigua y ensuciada »).
Vous n’êtes pas sans savoir pourtant que ce
« mot ancien et sale » figure dans la première
phrase de l’hymne national français, forgé par
des révolutionnaires issus des Lumières ?
Qui ne le sait pas ? Vous voulez que je vous le chante,
comme dans « Casablanca » ? Comme toute personne
raisonnable, je déteste les hymnes, même si, dans le
cas de « La Marseillaise », je suis tenté de faire une
exception, parce que c’est l’hymne de la révolution
qui est à l’origine de tout ce qu’il y a de mieux dans
l’Europe actuelle… Mais je ne le ferai pas : on a commis et on continue de commettre trop d’atrocités au
nom de la patrie. Je refuse d’innocenter ce mot, à
moins qu’on lui attribue le sens que lui donne
Cervantès ou qu’on le décrasse. Et à fond §
« Le monarque des ombres », de J. Cercas. Traduit de l’espagnol par Karine Louesdan et Aleksandar Grujicik (Actes
Sud, 314 p., 22,50 €). Interview intégrale sur lepoint.fr.
LA SÉRIE
SADORSKI
L’Occupation
comme vous ne
l’avez jamais lue.
Apologie de la zone grise
BALTEL/SIPA
A Nancy, Javier Cercas s’entretiendra avec
Pierre Assouline (médaillon). Sous le titre « Occupation »,
l’écrivain, membre de l’académie Goncourt, publie en effet
en cette rentrée, dans la collection « Bouquins », la somme
de ses romans, essais et biographies écrits dans l’ombre
portée de ce moment historique glaçant « où le mal subi côtoie le mal commis ». « Une zone grise semée de doutes et de compromis », qui, l’écrivain l’assume, le fascine, ainsi qu’il s’en
explique dans la passionnante préface qu’il donne à l’ouvrage. « Serais-je fasciné par l’Occupation selon la même logique
que les antisémites le sont par les juifs ? », s’interroge-t-il ainsi
à propos du « Fleuve Combelle », le livre qu’il consacra au
collaborateur Lucien Combelle, dont il fut l’ami paradoxal,
avant d’évoquer l’aveu que lui fit Simone Veil, fondant en
larmes quand, dans un cocktail à l’ambassade de France en
Allemagne, « un Français (…), désignant son bras nu, lui avait
demandé : “C’est votre numéro de vestiaire ?” ».
« Lutetia », « Sigmaringen », « La cliente » (dans lequel un
biographe plongé dans les milliers de lettres de dénonciation de l’Occupation découvre celle qui a condamné la famille de l’un de ses amis) : autant de
romans qui, comme son essai « L’épuration des intellectuels » ou sa biographie de l’éminence vichyssoise Jean
Jardin, republiées dans ce volume, permettent d’explorer ce terrible théâtre
d’ombres. Zone grise, certes, mais qui
méritait un écrivain pour en éclairer
toutes les romanesques, hélas, ambiguïtés § C. O.-D.-B.
« Occupation. Romans et biographies », de Pierre Assouline (Robert
Laffont/« Bouquins », 1 376 p., 32 €). La rencontre entre Pierre Assouline
et Javier Cercas, animée par Christophe Ono-dit-Biot, directeur adjoint
de la rédaction du Point, aura lieu samedi 8 septembre, à 17 heures,
à l’hôtel de ville de Nancy.
« Le talent de Slocombe
réside dans sa façon de mêler
littérature populaire et description
vertigineuse d’un abîme
si ordinaire. »
M le Magazine du Monde
che
o
p
té
u
a
e
v
u
o
N
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 75
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL RENTRÉE LITTÉRAIRE NANCY
Les riches heures
En langue française.
Annonce de l’attribution du prix Goncourt
1973, le 19 novembre,
au Suisse Jacques Chessex pour « L’ogre ».
PAR MARINE DE TILLY
«U
n joyau national pour la première fois accessible
au grand public », s’enthousiasme Françoise
Rossinot, commissaire générale du Livre
sur la place, et qui deviendra, le 1er octobre, déléguée
générale de l’académie Goncourt. Procès-verbaux de
délibérations, lettres d’Aragon ou d’Emile Ajar, lettres
de refus, de colère ou de démission : depuis trente ans,
Nancy conserve dans ses archives municipales les précieux dossiers de l’académie Goncourt, que des chercheurs du monde entier viennent consulter
régulièrement. Hervé Bazin, président de l’académie
entre 1973 et 1996, puis son successeur François Nourissier, séduits par Nancy et son Salon littéraire, avaient
en effet souhaité que les archives du prix quittent la
bibliothèque de l’Arsenal à Paris en 1988 pour la ville
lorraine où est né Edmond de Goncourt. Des documents inédits dans lesquels on rivalisait dans le lan-
76 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
cer de noms d’oiseaux, d’accusations déshonorantes
et de remarques assassines. « On ne remettait plus les
pieds chez Drouant ; on dénonçait dans la presse les mœurs
de la compagnie. On faisait du tapage ou du scandale, ainsi
que l’écrivait en 2013 Bernard Pivot, actuel président
du jury, dans sa chronique dominicale. Que d’années,
que d’époques où l’académie Goncourt était une pétaudière ! » Autant de petits trésors humains qui racontent
des histoires piquantes, comme celle du tout premier
Goncourt, décerné le 21 décembre 1903 devant « trois
journalistes, en tout et pour tout, raconte Pierre Assouline, juré depuis 2012 et auteur de « Du côté chez
Drouant » (Gallimard/France Culture). Ils n’étaient pas
nombreux, ceux qui s’étaient déplacés jusqu’au restaurant
pour recueillir le résultat de la bouche de la caissière ! » Ou
le prix, plus tapageur, décroché in extremis par Marcel Proust, en 1919. A 48 ans, l’auteur quasi inconnu
d’« A l’ombre des jeunes filles en fleurs », deuxième
tome de sa fresque monumentale « A la recherche du
DR/MARIE-PIERRE JULIEN – ILLUSTRATION : DUSAULT POUR « LE POINT »
Nancy conserve depuis trente ans les archives de l’académie
Goncourt. Le Livre sur la place expose ce trésor, que Le Point
a pu découvrir en avant-première.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
temps perdu », devance par 6 voix contre 4 le favori
Roland Dorgelès pour ses « Croix de bois ». Les critiques se déchaînent, mais, en choisissant le frêle Marcel Proust, les académiciens entrent dans l’histoire
littéraire et crédibilisent le prix pour longtemps.
Plus rebelle encore, le Goncourt de Robert Merle
en 1949, décerné à l’unanimité pour « Week-end à
Zuydcoote », un livre de guerre sur la débâcle de Dunkerque raconté par un troufion en langage parlé, léger, badin, gaulois, voir grossier. Tandis qu’à Paris les
protestations pleuvent comme des obus, autour de
la table de Drouant le jury tresse des couronnes à
Merle (sauf peut-être Francis Carco, « dont la langue
est bien moins qu’académique », se souvient Assouline,
et qui se targue toutefois d’une réserve : « Trop de
couilles, mon cher, trop de couilles ! »).
Des Goncourt refusés, ça s’est vu aussi. Comme
celui de Julien Gracq, en 1951, année du cinquantenaire de la fondation légale de la compagnie, pour
« Le rivage des Syrtes ». Même si son éditeur (José
Corti) ne se prive pas de vendre par palettes …
Démission. Louis Aragon quitte le jury Goncourt en 1968, le prix n’ayant pas été accordé
à François Nourissier pour « Le maître de maison ».
Nouvelle tournée de rencontres et signatures en septembre
Nancy
Strasbourg
Metz
Le Havre
Sorgues
Paris
Les détails sur : www.marclevy.info
BESTSELLER
DE L’ÉTÉ
Illustration : Tom Haugomat. Portrait : © Antoine Verglas Studio
ARCHIVES MUNICIPALES NANCY – LOUIS MONIER/RUE DES ARCHIVES
du prix Goncourt
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL RENTRÉE LITTÉRAIRE NANCY
« On ne remettait
plus les pieds
chez Drouant,
on dénonçait
dans la presse les
mœurs de la compagnie. On faisait
du tapage ou du
scandale. »
Bernard Pivot,
actuel président
du jury, en 2013
… le livre dont tout le monde parle (il s’écoulera
à plus de 100 000 exemplaires), le « grantécrivain »
snobe le laurier (le chèque et le bandeau) qu’il considère comme « des ridicules d’époque ». A dire vrai, il
n’a pas le choix : dans son pamphlet « La littérature
à l’estomac », paru l’année précédente, il regrettait
qu’on s’intéresse plus à l’auteur qu’à son livre et dénonçait l’incompétence des jurys littéraires…
Rebelote trois ans plus tard, encore un Goncourt
sans lauréat. Non pas refusé cette fois, mais jamais
honoré. En 1954, Simone de Beauvoir fait carrément
l’économie de la « bousculade médiatique » et ne vient
pas récupérer son prix, reçu pour « Les mandarins »
(livre à propos duquel Giono dira : « Je n’aurais pas
pris plus de plaisir en lisant un ouvrage sur les mœurs des
coléoptères. »). En 1968, ils ne sont que cinq autour de
la table ronde de Drouant. Historique. Quid des cinq
autres ? Peut-être avaient-ils piscine. Non, « acciden-
Double Goncourt.
Romain Gary, Goncourt
1956 pour « Les racines
du ciel », reçoit à nouveau le prix en 1975,
sous le pseudonyme
d’Emile Ajar, pour
« La vie devant soi ».
cy
Les Goncourt à Nonan
t présents tout au
Éditions Héloïse d’Ormesson
ARCHIVES MUNICIPALES NANCY – GINIES/SIPA
Si les dix jurés du prix ser
sideront, ils particilong du festival, qu’ils pré
la programmation,
peront aussi largement à
contre-lecture à
avec notamment une ren
le samedi soir, où
ine
rra
l’Opéra national de Lo
Giono ou Queneau,
ils liront Colette, Aragon,
ont précédés auautant de membres qui les
t. Mais surtout, c’est
tour de la table de Drouan le 7 septembre, à
nt
de Nancy qu’ils annoncero
r très attendue preleu
le,
11 h 45 à l’hôtel de vil
fabuleux cadeau
mière sélection. « C’est un
siasme Françoise
qu’ils nous ont fait, s’enthou le du Livre sur
éra
Rossinot, commissaire gén
plus encore les liens
peu
un
re
ser
res
qui
et
ce,
la pla
origine avec le prix,
que Nancy a tissés depuis son toire. » §
his
les membres de son jury et son
Cet automne,
montez à bord
Retrouvez nos auteurs
au Livre sur la Place
à Nancy
Instructive, accaparante,
une saga familiale
hors des sentiers battus !
– Sandrine Giraud,
Fnac Forum, Paris
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
RUE DES ARCHIVES/PVDE – ARCHIVES MUNICIPALES NANCY
tés » ou « grippés » – avec mot du médecin –, « en voyage
à Londres », « un autre qui ne vient jamais », se souvient
Assouline et enfin, c’est cocasse, « absent pour cause
de grosse colère ». Aragon boude, n’ayant pas supporté
que Bernard Clavel l’emporte sur son ami Nourissier.
On lui résiste ? Fort bien, il claque la porte du cénacle.
« Peut-être la fougue avec laquelle Louis a défendu mon
roman lui a-t-elle été fatale », commentera Nourissier…
Mystification. Enfin, autre épisode mythique de
l’histoire des Goncourt, celui du « doublé » de Romain Gary, qui rafle la mise en 1956 pour « Les racines du ciel » et réitère en 1975, ce qui est
formellement interdit par le règlement du concours,
pardon, du Goncourt, caché derrière le pseudonyme
d’Emile Ajar, pour « La vie devant soi » (contre les romans de Decoin et de Modiano). « Officiellement », cet
Emile Ajar s’appelle Paul Pavlowitch et il est le cousin (à la mode de Bretagne) de Romain Gary. Le 20 novembre 1975, et c’est l’un des plus émouvants
documents de l’exposition, Emile Ajar écrit une lettre
au président du jury : « Je n’ai jamais fait acte de candidature pour un prix littéraire quel qu’il soit (…). J’ai donc
décidé de refuser l’attribution de ce prix (…). C’est pour
moi la seule façon de retourner à la vie que j’ai choisie »
(lire ci-contre).Aujourd’hui, l’affaire est connue mais
à l’époque, toute la petite république des lettres est
en ébullition. Rumeurs, contre-rumeurs, spéculations, rencontres énigmatiques et attaque au ketchup de membres du jury (Michel Tournier et Robert
Sabatier) à la sortie de Drouant par des jeunes protestant contre « la corruption des prix littéraires ». Ce
n’est qu’en 1980, un an après le suicide de l’auteur
Gary, qu’éclatera la vérité lors de l’émission de Bernard Pivot, « Apostrophes » : Ajar et Gary ne faisaient
qu’un, c’était ce fut la plus belle mystification littéraire du siècle §
Exposition « La mémoire de l’académie Goncourt »,
stand B, garden à l’entrée du chapiteau.
Tempête médiatique. Le 10 décembre 1919, Marcel
Proust emporte le prix Goncourt avec « A l’ombre des
jeunes filles en fleurs », par 6 voix contre 4 au favori
Roland Dorgelès pour « Les croix de bois ».
Le Goncourt, une exception française
Le Goncourt, on ne l’« a » pas,
on l’« est », pour toujours. C’est
le prix littéraire le plus espéré,
le plus envié, le plus considéré
de France. Une fois sertis du
prestigieux bandeau rouge, les
romans primés sont lus (en
tout cas vendus) par milliers
– entre 100 000 et 500 000 exemplaires, estime Pierre Assouline, juré depuis 2012. De John
Antoine Nau –premier lauréat,
en 1903– à Eric Vuillard (2017)
en passant par Proust (1919),
Malraux (1933), Beauvoir
(1954), Modiano (1978),
Houellebecq (2010) ou Slimani
(2016), ils sont 117 à avoir
décroché la lune, un matin de
novembre, au 1er étage du restaurant Drouant, 117 à avoir été
faits dieux de l’Olympe littéraire par ceux que l’on appelle
« les Dix » (les 10 jurés, nommés
à vie, de l’académie des « gendelettres » comme disait Céline
– qui n’a jamais été primé),
117 à avoir empoché le plus
gros des tout petits chèques
(aujourd’hui 10 euros) de leur
vie et à s’être soudain découvert
beaucoup d’amis… §
Une arabesque de mémoire. – Jean-Claude Perrier, Livres Hebdo
Dès qu’on a commencé, impossible
de s’arrêter avant de savoir
où cela nous mènera... – Florence Cavallin,
librairie de Port Maria, Quiberon
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL RENTRÉE LITTÉRAIRE NANCY
Le bal des débutant(e)s
La rentrée 2018 est marquée par d’excellents premiers
romans. Le prix des Libraires de Nancy-Le Point couronne
celui de Pauline Delabroy-Allard, le brûlant « Ça raconte
Sarah » (Minuit). Nous en avons sélectionné sept autres.
« Elle m’étreint, elle aspire mon souffle court entre ses lèvres.
Elle règne sur Chambord, elle domine mon cœur, elle gouverne ma vie. C’est une reine. »
Ça raconte donc Sarah, une femme qui ressemble à
un personnage de roman, une femme devenue ce roman. Femme tornade, objet d’une passion à rendre
toutes les lectrices amoureuses folles, les lecteurs
idem, et d’abord de ce texte qui bouge, tout le temps,
au gré du sentiment qui envahit du jour au lendemain la narratrice, jeune professeure, mère d’une
petite fille dont le père est parti, en état de « latence »
lorsque Sarah, violoniste, débarque dans sa vie. Les
deux femmes se rencontrent dans une soirée du Nouvel An et bientôt ne peuvent plus se passer l’une de
l’autre, leurs corps fusionnent, « l’amour avec une
femme : une tempête ». Première expérience d’une relation avec un être du même sexe, étonnement, liberté, plus rien n’importe, tout est submergé. La
narratrice peint Sarah, phrases courtes pour un seul
pronom : elle. « Elle s’émerveille », « elle perd tout », « elle
s’agace », « elle m’épuise ». En un mot, « elle est vivante »,
cette Sarah feu follet, mal habillée mais « aussi belle
que les nus de Bonnard ». Sarah qui a tout le temps envie de faire l’amour, leurs jeux de lèvres et de doigts,
Sarah qu’il faut rejoindre toujours entre deux gares,
au gré des tournées de son quatuor, ou dans son havre
des Lilas, au théâtre, au concert, et qu’il faut calmer
sous la douche, raconte son amoureuse transie et
morte d’ennui en son absence. Ça raconte ça, une
histoire d’amour qui finit mal, épuisante pour toutes
deux, d’autant que, comme l’incipit l’avait révélé –
mais on n’y croyait plus, on avait oublié ce terrible
début, tant Sarah était vivante –, elle est atteinte d’un
cancer. Qui a tué l’amour ? Que va devenir celle qui
n’est plus aimée, assise sur son petit banc bleu, face
à la mer, abandonnant tout, et d’abord son enfant de
chair, pour oublier cette grande enfant qui l’a dévorée ? Ce premier roman est aussi addictif que le fut
la passion qu’il raconte. L’écriture de Pauline Delabroy80 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Durassienne. Récit d’une folle passion entre deux femmes, le premier roman de Pauline Delabroy-Allard est un livre sur l’obsession.
le Prix des Libraires de Nancy« Le Point »
Décerné par les librairies nancéiennes (Hall du livre,
Librairie Didier, La Taverne du livre et L’Autre rive) et
la rédaction du Point, ce prix a couronné, depuis plusieurs années, nombre d’auteurs (Pierre Lemaitre,
Lydie Salvayre, Mathias Enard, Jean-Baptiste Del Amo)
qui se sont vu décerner quelques semaines plus tard
les prix les plus prestigieux de la rentrée littéraire.
En 2017, la lauréate était Alice Zeniter pour « L’art
de perdre » (Flammarion), future lauréate du prix
Goncourt des lycéens. Le prix sera remis à Pauline
Delabroy-Allard le 8 septembre à 11heures au forum
France Bleu-ville de Nancy, et sera suivi d’entretien.
DELPHINE CHANET – ILLUSTRATION : DUSAULT POUR « LE POINT »
Notre lauréate
Pauline Delabroy-Allard,
la jeune fille et la mort
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Allard, née en 1988, durassienne en son obsessionnelle
exactitude, traversée de références posées comme de
petits signes à décrypter entre grands lecteurs, n’est que
mouvement, rythme, sans pause. Même ralentie par
l’abandon, elle palpite encore et jusqu’au bout elle n’est
ni trop ni pas assez. L’écriture est cet amour consumé
sur les pages compulsivement noircies au soleil chaud
de Trieste, l’histoire de la jeune femme et la mort. Mourir d’amour. Ça n’arrive pas qu’aux autres §
VALÉRIE MARIN LA MESLÉE
« Ça raconte Sarah », de Pauline Delabroy-Allard (Editions de Minuit,
192 p., 15 €).
D’un clin d’œil à Houellebecq
à une hyène empaillée,
ces nouvelles voix surprennent
Meryem Alaoui et la tendresse,
bordel !
« Réfexion sur la mémoire,
comme sur la nécessité de l’image,
Miss Sarajevo s’avère d’une mélancolique
intelligence. »
i n gr i d t h o b o is
Une plongée intime dans
Sarajevo en guerre, où chacun
cherche à retrouver l’amorce
de sa vie
oriane jeancourt-galignani, transfuge
« Quand l’art, la beauté se mettent au service
d’une cause nécessaire, vitale, cela peut parfois
donner ces moments de grâce. »
DR-GALLIMARD
« Aujourd’hui, je suis d’humeur à parler. Mais en général je
ne rentre pas dans les détails. Je dis juste que je m’appelle
Jmiaa, que j’ai 34 ans, une fille, et que pour vivre je me sers
de ce que j’ai. »
Casablanca, juin 2010, centre-ville. Bienvenue dans la
chambre de Jmiaa, prostituée et mère d’une petite Samia. C’est l’héroïne et narratrice du premier roman de
Meryem Alaoui, une sacrée nature, qui se raconte, comme
dans un face-à-face avec le lecteur, avec ses djellabas, sa
boulimie, ses feuilletons, ses cigarettes pour tenir le
rythme (six hommes par jour au minimum), sa fierté et
sa force de femme « capable », au destin plutôt… contrarié. Elle le conte ici avec un humour fou, depuis l’adolescence à Berrechid jusqu’à cette maturité sereinement
assumée, quinze ans de pratique à Casa : pute. Et …
© Sedrak Khachatryan
aurélie janssens, librairie page et plume
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
… alors ? Mieux vaut cela que se faire battre par
son mari. Pourtant, Hamid était le plus beau et elle
l’avait « arraché aux autres filles » ! Mais tout a mal
tourné quand il a commencé à fumer du haschisch,
cette « maladie toute douce », qui le rend parano. Quelques
galères plus tard, narrées très crûment avec cette stupéfiante énergie langagière mâtinée d’arabe, voilà que
chez les filles faciles débarque des Pays-Bas la nièce de
la voisine, avec son sourire « plein de grandes dents ».
Jmiaa la baptise aussitôt Bouche-de-Cheval… et se voit
par elle embauchée pour documenter le scénario de
cette jeune cinéaste. Mais qui peut mieux que cette
graine de star jouer son propre rôle ? L’Amérique est
au bout de ce conte de fées marocain qui trace la route.
Celle d’une jeune femme vivante, drôle, courageuse,
au cœur d’un monde où la littérature ne nous mène
pas souvent et où Meryem Alaoui nous entraîne avec
un vrai talent de plume, au service de son personnage
qui, dans l’épilogue, rappelle qu’elle avait prévenu :
« Depuis le début, je leur dis que j’ai l’esprit vif. » § V. M. L. M.
« La vérité sort de la bouche du cheval », de Meryem Alaoui
(Gallimard, 272 p., 21 €).
Jean-Luc Barré et le pervers
Victor Marlioz
le romancier
serait-il l’auteur
indirect de la mort
de sa fille ?
Espérait-il en tirer
un ultime livre
– le plus cruel et
donc le meilleur ?
« Tous les écrivains sont des monstres
et, dans mon genre, je suis l’un des
pires. Il vaut mieux que je vous
prévienne. »
A Georges Simenon le héros doit
sa réputation sulfureuse et ses liens
quasi incestueux avec sa fille cadette, qui vient de mourir. Et de
François Nourissier il tient sa barbe
aux airs de postiche, son épouse
aussi riche qu’alcoolique et l’art
de se dénigrer comme de précipiter son entourage dans le désamour de soi. Ajoutons, devant la
virtuosité de Victor Marlioz à faire
souffrir ceux qu’il aime, qu’il a hérité du vinaigre de François Mauriac, dont Jean-Luc Barré a révélé
la plupart des secrets dans une biographie et qui aurait pu inspirer à
lui seul le titre de ce premier roman : « Pervers ».
Alexia, le cinquième enfant de
Marlioz, vient donc de quitter la
vie. Suicide ? Les regards se tournent
vers ce romancier qui s’est toujours
peint en père et mari indigne, et
qui révéla avoir demandé à sa
femme d’avorter de leur petit dernier. Serait-il l’auteur indirect de
cette mort ? Espérait-il en tirer un
ultime livre – le plus cruel et donc
le meilleur ? Mais comment faire
dire sa vérité à un homme passé
maître dans l’art de confesser ce qui
le dessert pour mieux s’en servir
littérairement ? Le directeur des
Echos de Paris, un esprit doté d’une
opiniâtreté investigatrice et d’une
immense culture littéraire, mène
l’enquête.
Un écrivain ne vivrait-il que de
ce qu’il tue, en lui y compris ? C’est
la question que Barré pose ici, en
se gardant bien de conclure. Quel
romancier pourrait prétendre
connaître tous ses secrets de fabrication ? « Bon qu’à ça », répondait
Beckett quand on lui demandait
pourquoi il écrivait § CLAUDE ARNAUD
« Pervers », de Jean-Luc Barré
(Grasset, 216 p., 18 €).
Dans le jardin créole d’Estelle-Sarah Bulle
Une famille
marquée par
le grand-père,
Hilaire, charmeur
autant que panier
percé, qui, dit-on,
fit mourir de
chagrin son
épouse bretonne.
« Me souvenir sans me retourner sans cesse. C’était finalement le lot et la chance des Antillais, ces passagers perdus
qui voyagent sur tous les continents. »
« A mes parents », « A mes enfants » : entre ces dédicataires, Estelle-Sarah Bulle a placé son premier roman
(prix Stanislas 2018) en forme de transmission, à partir d’une quête : la narratrice, qui lui ressemble, trentenaire née à Créteil, père guadeloupéen, mère du
Nord (côté belge), éprouve le besoin de mieux connaître
cet « entre-deux du monde », ce pauvre Morne-Galant
« où les chiens aboient par la queue », dit le proverbe créole,
où elle se rend au mieux tous les deux ans et dont elle
ne sait pas grand-chose. Alors elle interroge sa tante,
dite Antoine, son père, dit Petit-Frère, et leur sœur, Lucinde. Elle recueille de ces trois voix des récits éclairant la société guadeloupéenne de l’après-guerre, les
rapports de classes, de couleur, les promesses du Bumidom et les secrets d’une famille marquée par la figure du grand-père, Hilaire, charmeur autant que
82 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
panier percé, qui, dit-on, à force de frasques,
fit mourir de chagrin son épouse bretonne.
Le témoignage d’Antoine, 75 ans, libre,
hardie, cocasse, l’emporte. Ah, sa vie
de garçon manqué dans un corps de
reine ! Petit-Frère la supporte difficilement et empruntera le chemin du rêve métropolitain.
Lucinde l’y rejoindra, personnalité complexe et divisée,
qui apporte une autre touche
encore à la saga des Ezechiel.
« Cultivez votre jardin créole »
pourrait bien être la révélation de ce beau livre pacifié §
V. M. L. M.
« Là où les chiens aboient
par la queue », d’Estelle-Sarah
Bulle (Liana Levi, 288 p., 19 €).
PHOTOPQR/L’EST REPUBLICAIN/MAXPP – JULIEN FALSIMAGNE/LEEXTRA/EDITIONS LIANA LEVI JULIEN FALSIMAGNE/LEEXTRA/EDITIONS LIANA LEVI
SPÉCIAL RENTRÉE LITTÉRAIRE NANCY
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’ICONOCLASTE /REMAEL
Le conte siphonné d’Adeline Dieudonné
« C’était un homme immense, avec des épaules larges, une carrure
d’équarrisseur. Des mains de géant. Des mains qui auraient pu décapiter un poussin comme on décapsule une bouteille de Coca. »
Vous ne commanderez plus jamais de supplément chantilly.
Pas à cause de votre cholestérol, mais de la page 34 de ce roman.
La page où la narratrice, 10 ans, la main de son petit frère dans
la sienne, assiste à l’explosion du siphon à chantilly dans la tête
du « gentil vieux monsieur » de la camionnette de glaces. Effroyable ?
Oui. Et non. Parce que tout est étrange dans cette histoire signée
d’une dramaturge belge de 36 printemps, qui serpente entre le
roman d’initiation et le conte gothique. Puisque, au-delà du visage en « viande hachée », un voile noir s’abat sur l’esprit du petit frère. Une force obscure qui lui vient d’une hyène empaillée,
sorte d’incarnation des pulsions du père, chasseur, carnassier,
qui se délecte de la peur, ravage la mère, la proie, d’une détestable inertie « d’amibe », dit sa fille. Fille qui va grandir, découvrir le feu qui naît entre ses cuisses chaque fois qu’elle croise le
regard du « Champion », le mari de la voisine – on n’a pas dit
que le conte était moral. Fille qui s’engage, aussi, sur les pas de
Marie Curie, pour remonter le temps et sauver son frère, façon
« Retour vers le futur », comme l’a préconisé Monica, junkie que
la gamine tient pour magicienne. Roman troublant, animal, pétri de pop culture, de personnages territoires, habités, organiques, qui poussent cette petite fille à admettre, au bout du
compte, « la vraie vie » qui fait le titre § JULIE MALAURE
Au-delà du visage
en « viande
hachée », un voile
noir s’abat sur
l’esprit du petit
frère. Une force
obscure qui lui
vient d’une hyène
empaillée.
« La vraie vie », d’Adeline Dieudonné (L’Iconoclaste, 270 p., 17 €).
« Grâce à cette biographie, l’énigmatique Salinger
devient à son tour un personnage de roman. »
Le Canard enchaîné
« Denis Demonpion a réussi son coup
et même exhumé des correspondances inédites. »
L’Express
« Un portrait très vivant. »
Le Monde des livres
Prix Goncourt
de la biographie
Robert Laffont
Edmonde Charles-Roux
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL RENTRÉE LITTÉRAIRE NANCY
© DR
« Le salon rétrécissait cependant que leurs bras entrelacés formaient une maison pour eux seuls : un refuge délicieux, minuscule à première vue mais à la contenance infinie, pouvant
s’élargir, grandir et s’épanouir dans les sphères puissantes du
désir, où les corps deviendraient un palais ; où la jouissance,
dans la temporalité, ouvrirait et fermerait le ciel. »
Alexandra Dezzi n’a rien perdu de la formidable bouffée
mégalo de son bailleur, Michel Houellebecq : « Quand
j’écrivais ici, je regardais longtemps par la fenêtre et je me disais en voyant tous ces petits points : ce que je suis en train
d’écrire, ils le liront tous, tous… Pas un n’y échappera ! » Il lui
a fait visiter son studio parisien, au 29e étage de sa tour,
après y avoir écrit « Soumission ». Dezzi l’a loué, s’y est
installée. Si « Silence, radieux » s’achève par la correspondance véritable avec Houellebecq, il n’en est pas le sujet.
Ce qui l’est, c’est la passion sans bornes ni raison que Marie-Louise voue à Emmanuel, journaliste, la fougue de
deux êtres qui s’étreignent sans parvenir à s’atteindre. Et
Dezzi de voir en ce « il », Emmanuel, un « Il » majuscule :
Dieu. Dans la fiévreuse pâmoison de Marie-Louise, comme
dans l’érotisme des coïts, l’extase mystique n’est pas loin.
Ce n’est pas « La possibilité d’une île », c’est l’impossibilité de l’absolu, signée d’une romancière en grâce § J. M.
« Silence, radieux », d’Alexandra Dezzi (Léo Scheer, 250 p., 18 €).
Inès Bayard à corps perdu
LA RENCONTRE DE
DEUX FRATERNITÉS
Le roman passionnant
d’un huit clos inattendu entre
l’un des plus grands acteurs français,
incarcéré et torturé par les nazis,
et un aumônier allemand.
DISPONIBLE EN LIBRAIRIE ET EN NUMÉRIQUE
Suivez-nous sur
RENTRÉE LITTÉRAIRE - PLON
« Merci beaucoup de m’avoir raccompagnée, c’est vraiment très gentil. Je
veux dire, vous n’étiez pas obligé. Je suis
désolée, mais je dois y aller maintenant,
mon mari m’attend et va s’inquiéter. »
Inès Bayard, 26 ans, imagine à peu
près le pire dans son premier roman.
Soit une jeune femme de bonne famille, épousant un jeune homme
idem. Un couple parfait, elle banquière, lui avocat, qui s’installe dans
le 11e arrondissement de Paris, Marie songeant – n’est-il pas temps ? – à bientôt avoir un
enfant. Jusque-là, rien que de très banal, trop banal, y
compris dans l’écriture sans relief. Le « truc » étant que,
dès l’incipit, on sait que Marie a tué et son mari Laurent,
ALBIN MICHEL – LEO SCHEER/ESTEBAN WAUTIER
Alexandra Dezzi chez Michel H.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
« Le petit Hoffman, il vous dira rien de sa maman. Il dit qu’elle
est morte mais quand tu vas chez elle, tu vois bien qu’elle est
vivante. Il m’a choisi pour me raconter son histoire. »
Colas Gutman, 46 ans, est sûrement le genre d’auteur à
travailler dans les conditions où, gamin, il faisait ses devoirs : allongé sur son lit avec une BD en sous-main. Depuis 2006, il écrit des romans jeunesse et depuis 2013, sa
série « Chien pourri » (ou les tribulations d’un chien bête
comme un cochon et qui sent la sardine mais aimerait
bien se trouver un maître) fait un carton. Son premier
roman « adulte » raconte l’histoire trash, irrévérencieuse
et poignante d’un frère et d’une sœur qui, ne supportant
pas le divorce de leurs géniteurs, inventent des jeux violents, des farces étranges et des romans mettant en scène
des parents monstrueux torturant une femme et son
bébé. Prenez la cruauté de « Sa majesté des mouches », le
surréalisme de « Victor ou les enfants au pouvoir », et
l’humour féroce de Reiser ; vous aurez la version gutmanienne, pétulante et inflammable du roman familial 3.0,
où les enfants sont drôles, sans pitié, condamnés par un
monde auquel ils n’avaient rien demandé § MARINE DE TILLY
© Bruno Klein
PATRICE NORMAND / ÉDITIONS DE L’OLIVIER
Colas Gutman, roman pas pourri
« Le complexe d’Hoffman », de Colas Gutman
(Editions de l’Olivier, 224 p., 17 €).
et Thomas son petit garçon, persuadée qu’il est le fruit
maudit du viol dont elle a été victime un soir qu’elle ne
trouvait plus son vélo au sortir de la banque, et que le
directeur l’a raccompagnée dans sa voiture où il l’a prise
de force, la menaçant de renvoi si elle parlait.
Le reste du livre vient expliquer un geste évoquant
l’horreur telle qu’elle surgit d’un fait « divers ». Comment et pourquoi Marie va taire ce que son corps, dans
les moindres détails, et sa psyché vont endurer, et faire
endurer à l’entourage. Ce « Malheur du bas » est une
tension de chaque page qu’augmente la gêne de se sentir voyeur, avec le vrai mérite d’une auscultation sans
concession. A la condition sine qua non d’adhérer au
roman, au-delà de sa démonstration, celle-ci irréfutable,
des ravages du silence § V. M. L. M.
LE CHANT D’AMOUR
D’UN FILS
POUR SON PÈRE
« On a tellement aimé sa Mémé.
Allait-on aimer son Jacques ? […]
La réponse est oui ! Quelle tendresse ! »
Psychologies
« Le malheur du bas », d’Inès Bayard (Albin Michel, 268 p., 18,50 €).
DISPONIBLE EN LIBRAIRIE ET EN NUMÉRIQUE
Suivez-nous sur
RENTRÉE LITTÉRAIRE - PLON
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL RENTRÉE LITTÉRAIRE NANCY
Emilie de Turckheim :
j’ai accueilli un migrant
PAR JULIE MALAURE
D
ans l’appartement parisien, ses gosses Noé et Marius se sont tassés, son mari Fabrice a rangé ses
piolets, ils ont acheté un lit. L’écrivaine, elle, s’est
attelée à ce qu’elle appelle « la chasse aux femmes nues »,
soit décrocher les photos, esquisses, peintures de nus,
pour être à même d’accueillir leur hôte. Très vite dans
le récit, on lit que Reza, afghan,
24 printemps, a perdu trace de sa
mère à l’âge de 15 ans, que durant
ce laps de temps il a traversé l’Iran,
la Turquie, la Grèce, l’Albanie, la
Norvège... sous un camion pour,
de squat en foyer, finir sous un
pont porte de la Chapelle.
Sauf que le récit de Turckheim,
en réalité son journal (qu’elle
tient « depuis [s]es 12 ans », nous
dit-elle) revisité, déborde de la
sincérité joyeuse qu’on lui
connaît depuis ses romans « Popcorn Melody » et « La disparition du nombril ». Ni tristesse ni
pathos dans cette rencontre iconoclaste placée sous
le signe de la curiosité et de l’étonnement mutuel.
« T’as trop de chance ! » s’exclame Marius quand il apprend combien de pays a traversés leur hôte. « J’allais pas inventer un début compliqué : il n’y en a pas eu »,
reprend l’écrivaine, qui a simplement pris contact
avec une association pour accueillir Reza. Il y a du
Vendredi-Robinson chez ce duo réfugié afghan d’un
côté, écrivaine parisienne de l’autre, mais pas dans
le sens qu’on imagine. « Quand quelqu’un arrive chez
vous, on réalise la façon dont on prend nos repas, qui les
prépare, où l’on s’assied… Avoir quelqu’un qui porte un
regard extérieur sur soi, ça oblige à porter soi-même un
regard sur soi. » Daniel de son nom de baptême – sa
mère est chrétienne, comme 1 % de la population
tadjik – s’exclamera lui aussi « c’est chance ! », dans
son français des débuts, que de tomber sur la « Fran-
86 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
çaise qui se rend chaque dimanche au temple protestant ».
Lui l’être « invisible », « silencieux », qui consomme pour
cuisiner une bouteille d’huile par semaine, dépense
l’intégralité de son salaire en poulets rôtis pour ses
compagnons de la porte de la Chapelle, révèle à
Turckheim ses propres défauts, comme de ne pas servir le thé comme il faut, de ne pas systématiquement
en proposer alors qu’elle est passée par la cuisine, cuisine dont il trouve d’ailleurs qu’elle laisse à désirer niveau propreté… On sourit de la scène où la Française
patauge pour expliquer le sens de « putain » que Reza
entend sans cesse, de la locution « hop », si utile, mais
qui ne veut effectivement « rien dire ». Turckheim
écrit aussi que si les gens « hésitent à accueillir quelqu’un
chez eux », c’est qu’« ils ont le trac ». On trouve l’euphémisme drôlement indulgent, n’est-ce pas plutôt
parce que nous sommes une bande d’égoïstes ? « Pas
du tout, répond-elle,
c’est vraiment le trac,
qui est un puissant
antimoteur, la peur d’y
« Alors que je tends
la main à Reza pour lui
aller, la peur de tomdire au revoir, il me fait
ber. C’est par trac,
la bise. C’est la première aussi, que plein de gens
fois que nous faisons
ce geste rituel. Les pom- ne font pas le métier
mettes de Reza heurtent qu’il auraient voulu
faire. Et puis, à cause
mes pommettes.
Le mouvement est trop
de l’image médiatique,
brusque, le contact
on s’imagine être 60
raide comme l’arête
millions de connards
d’une pierre. Il n’est pas
qui n’en avons rien à
facile à réussir,
faire des migrants, à
ce tendre salut. »
part trois illuminés qui
leur font passer les Alpes de façon aventureuse. » Mais,
pour Turkheim, nous ne sommes pas « foutus pour la
nation, la république, l’éthique ». Au contraire, en parlant avec Reza, elle a appris qu’au fond pas mal de gens
« viennent sous les ponts apporter de l’eau, des chaussures,
proposer de prendre les vêtements pour les laver ». Aujourd’hui, Reza est parti. « Le Samu social m’a recontactée. Il vient de me proposer une Tibétaine, confie, nature,
l’écrivaine. Mais je pense que c’est comme commencer un
nouveau roman, ce n’est pas parce qu’on l’a fait une fois que
l’on sait faire. Puis j’ai peur d’être dans la nostalgie. La nouvelle personne n’aurait pas le sourire de Reza. » Ce sourire qu’elle appelle le « sourire rézien » §
EXTRAIT
« Le prince à la petite tasse », d’Emilie de Turckheim
(Calmann-Lévy, 200 p., 17 €).
LIRE L’INTERVIEW D’ÉMILIE DE TURCKHEIM SUR lepoint.fr
PASCALE LOURMAND - ILLUSTRATION : DUSAULT POUR « LE POINT »
Durant neuf mois, l’écrivaine
a hébergé chez elle un réfugié
afghan. Son journal, plein
d’émerveillement, raconte
cette rencontre.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Rentrée littéraire 2018
“Domaine étranger”
Découvrez les romans de notre rentrée littéraire.
Connectez-vous aussi sur actes-sud.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL RENTRÉE LITTÉRAIRE NANCY
Camarade Gauz
L’auteur remarqué
de « Debout-payé » revient
avec « Camarade papa », une
fresque coloniale très rouge !
PAR VALÉRIE MARIN LA MESLÉE
I
l arrive en tee-shirt et vous tutoie d’office. C’est tout
Gauz, pseudonyme d’Armand Patrick Gbaka-Brédé,
forgé du temps de ses brillantes études de biochimie :
« Gauz est le diminutif de Gauzorro, mon nom tribal, ça
aurait pu être Zorro, mais voilà, c’est Gauz qui est resté »,
plaisante-t-il déjà. Chaleureux quadragénaire (né en
1971 à Abidjan) au regard d’enfant, il revient en librairie avec « Camarade papa », quatre ans après le succès
de son premier roman, « Debout-payé ». Le Paris mondialisé défilant sous les yeux d’un vigile de Sephora,
venu de Côte d’Ivoire en France, comme ses aînés
avant lui, s’est vendu à 48 000 exemplaires en grand
format, et à 30 000 en poche. Après une tournée de
promotion à rallonges, Gauz a reposé ses basques à
Grand-Bassam et s’est colleté à ce nouveau livre en
réalité fort ancien dans son imaginaire : « Je voulais
écrire une fresque coloniale, bien avant “Debout-payé” »,
confie-t-il. Il en a donné un avant-goût au Collège de
France en 2016, au colloque d’Alain Mabanckou : en
tee-shirt, toujours, avec sa gouaille et sans notes, il
clouait l’assemblée en évoquant Louis-Gustave Binger, premier gouverneur de son pays natal, officiellement au 10 mars 1893, lui, « explorateur de la boucle
du Niger qui a donné la colonie de Côte d’Ivoire à la France.
“La patrie reconnaissante” », lit-on sur sa tombe au ci-
Style. Gauz
réenchante l’idéologie
communiste avec
une belle inventivité
littéraire.
88 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
metière Montparnasse. Et qui est le grand-père maternel d’un certain… Roland Barthes.
L’arbre Binger cachait la forêt de ces « agents privés », les pionniers Verdier ou Treich-Laplène, qui, derrière l’histoire officielle, tenaient les comptoirs
commerciaux de la Côte d’Ivoire. Ce sont eux que
Gauz met en scène, pour raconter l’Histoire « à hauteur d’hommes ». Il les suit au plus profond de la région
d’Assinie sous le regard de son héros (fictif), un jeune
ouvrier creusois, Dabilly, parti en quête d’une Afrique
vierge de civilisation. Quelle saveur, quelle distance
ironique à lire le récit de ses aventures en terra incognita, Conrad et Simenon à la sauce Gauz ! Cette narration fin XIXe alterne avec celle d’un gamin des
années 1980, fils d’immigrés ivoiriens installés au Danemark, nourri au biberon du marxisme de ses parents militants et qui, après la disparition de sa mère,
est envoyé dans la famille au pays natal par son père
pour y porter le message révolutionnaire.
Aucun rapport ? Mais si ! Le final rapprochera les deux voix d’une fort jolie façon.
NIESZAWER/LEEXTRA VIA LEEMAGE - ILLUSTRATION : DUSAULT POUR « LE POINT »
EXTRAIT
« Trois pas hors
de ma chambre
à coucher, un
monde que jamais
homme blanc n’a
foulé. Lorsque nous
avons besoin de
quelque chose, il
suffit de crier, principal mode d’expression du colonial.
L’ordre se répercute
en cascade hiérarchique jusqu’à
l’intéressé et notre
désir, même le plus
futile, est assouvi. »
Double culture. Etonnant, nourrissant, malicieux, le roman interpelle à la
fois par sa langue et l’originalité de son
regard : « Je donne à lire l’histoire de la bête
chassée en prenant la peau du chasseur », dit
Gauz à la manière d’Edouard Glissant,
qui, dans son poème « Les Indes », racontait la conquête du point de vue de Colomb.
« Il fallait que je me mette à la place du Blanc
qui vient. De la même manière que je vois la
mer depuis Grand-Bassam, lui voyait la plage
depuis son bateau. » Sa double culture franco-ivoirienne lui permet de sauter le pas,
et son inventivité littéraire fait le reste,
surtout dans le récit du garçon qui réenchante l’idéologie communiste par ses mots à lui : pour rejoindre
le continent, il ne montera pas dans un avion « à réactionnaires », entendez celui d’Air France qui transporte
des bourgeois ! Il ne peut voyager qu’en compagnie
ouvrière, soit via UTA (Union des transporteurs aériens), haine du grand capital oblige ! Bien sûr, les parents de Gauz étaient militants, et le camarade écrivain
extrait de l’idéologie le mot idéal qui inspire et sa
plume et sa vie. Comment ne pas croire au grand soir ?
Il garde frais en mémoire celui de la victoire des Bleus,
qui, en juillet, passait outre, comme dans son livre, la
grande affaire de la couleur de peau ! La lutte continue §
« Camarade papa », de Gauz (Le Nouvel Attila, 256 p., 19 €).
CAUSERIE AVEC GAUZ EN PODCAST
SUR afrique.lepoint.fr
7,20 €
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL RENTRÉE LITTÉRAIRE NANCY
Rêve. La place Stanislas,
haut lieu du festival,
vue par notre illustrateur,
Dusault. Une rencontre au
sommet entre Proust, Gary,
Rushdie, Adjani et Cercas,
sous l’œil bienveillant de
Jean d’Ormesson.
90 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le Livre sur la place, les grands rendez-vous
Le 8 à 14 h 30, Opéra national
de Lorraine
Salman Rushdie, le grand
entretien à l’Opéra
ILLUSTRATION : DUSAULT POUR « LE POINT »
Après le Prix Nobel Orhan Pamuk
l’année dernière, Nancy, toujours
plus internationale, accueille l’auteur
des « Versets sataniques » et des
« Enfants de minuit », prochainement adapté en série sur Netflix,
à l’occasion de la parution en France
de son nouveau roman, « La maison
Golden » (Actes Sud). Le dernier
grand conteur, peut-être, de la littérature mondiale y raconte l’arrivée
de nos jours, à New York, d’une drôle
de famille – un père millionnaire et
ses trois fils, venus d’Inde, pays d’origine de l’écrivain – observée par leur
jeune voisin. Un clin d’œil à « Gatsby
le Magnifique », de Scott Fitzgerald,
mais surtout une plongée dans
l’Amérique contemporaine, de
l’élection d’Obama à celle de Trump,
surnommé le Joker comme le personnage aux cheveux verts de
« Batman ». Salman Rushdie, qui vit
désormais à New York, s’entretiendra
avec Christophe Ono-dit-Biot, directeur adjoint du Point. Il sera question
de l’Amérique, des réseaux sociaux,
du changement de sexe, de la religion, de la place des femmes, de la
tragédie grecque et des migrants,
autant de thèmes abordés dans ce
nouveau livre par celui qui a déclaré
au Point (lire l’entretien exclusif sur
Lepoint.fr) : « Je suis doublement migrant. Je suis cet étranger né du mauvais
côté du monde et qui vient vivre du bon
côté. » La rencontre sera suivie d’une
séance de dédicaces.
Jeudi 6 à 19 h 30,
en ouverture du festival,
Opéra national de Lorraine
L’hommage à Jean
d’Ormesson
« Il aimait la beauté de la ville et le dynamisme de cet événement incontournable
de la rentrée littéraire. » La fille de
l’écrivain, l’éditrice Héloïse d’Ormesson, a toujours vu son père heureux
de se rendre au Livre sur la place, où
il aimait à retrouver dans la ville des
Goncourt son grand ami François
Nourissier. Il en fut le premier invité
d’honneur, en 1982, et le plus fidèle
des grandes rencontres de Françoise
Rossinot, qui a tissé des liens entre les
écoliers de Nancy et l’Académie française, laquelle est devenue une amie
au long cours. Pour honorer « Jean
d’O », des lectures par la comédienne
Alice Taglioni. « Un choix dont l’enchanteur serait enchanté, à n’en point
douter », note Héloïse d’Ormesson,
qui a choisi des extraits de « Je dirai
malgré tout que cette vie fut belle »
– « souvenirs de l’enfance de mon père à
Munich et titre ô combien emblématique » –, de « C’était bien » – « parce
que la vie est une fête en larmes » –,
d’« Au plaisir de Dieu » – « qui aborde
de manière romanesque la préoccupation
centrale de l’œuvre de mon père : le
temps ». Mais aussi quelques pages de
« Et moi, je vis toujours », où, à la
question « Qu’ai-je donc fait ? », il
répond : « J’ai travaillé à regarder le
monde, à le comprendre, à essayer de
l’aimer. » Et peut-être un extrait de
son ultime roman, à paraître le 15 novembre : « Un hosanna sans fin » ?
Le 7 à 19 h 30, L’Autre Canal
La soirée musicale
de Virginie Despentes
En cette édition anniversaire, chacun
des dix jurés Goncourt a une carte
blanche. Celle de la romancière nancéienne, dernière recrue de l’Académie, réunit musique et littérature
dans la grande salle de concerts la plus
branchée de la ville. L’auteure de « Vernon Subutex » a choisi d’ouvrir la soirée par la lecture de « Handi-gang », de
son amie d’enfance, nancéienne elle
aussi, Cara Zina, sur une bande-son de
Bob Morlock. Suivra une lecture à
deux voix de « La serpe », de Philippe
Jaenada (prix Femina 2017), par l’auteure et la musicienne Emily Loizeau,
accompagnés par Csaba Palotaï à la
guitare. Un vrai coup de cœur de Virginie Despentes pour ce tandem créé à
Nevers et qui s’est aussi produit à la
Maison de la poésie à Paris, comme
elle le dira à Christophe Ono-dit-Biot,
qui lance cette soirée par un entretien.
Le 9 à 12 heures,
Opéra national de Lorraine
Boris Cyrulnik, Dieu
et Franz-Olivier Giesbert
On est impatient d’entendre dialoguer
Franz-Olivier Giesbert, éditorialiste
au Point, avec le neuropsychiatre et
pape de la résilience à l’occasion du
nouveau livre de ce dernier, qui ne
propose rien de moins qu’une… « Psychothérapie de Dieu » (Odile Jacob).
Le 9 à 18 h 30,
Opéra national de Lorraine
Adjani-Wilson
versus Casarès-Camus
« On entre dans le texte. Cela se fait de
façon vibratoire, entre le frémissement
qu’il y a dans l’écoute du public et le frémissement de la diction. » Voilà les mots
d’Isabelle Adjani, très attendue dans
sa lecture de la correspondance (19441959) de Maria Casarès et Albert
Camus, en duo avec Lambert Wilson,
créé au dernier Festival d’Avignon.
Le 8 à 21 heures,
à l’hôtel de ville
« S’aimer quand même »,
de et avec Isild Le Besco
La comédienne et réalisatrice Isild
Le Besco, auteure du livre (Grasset) à
l’origine de ce spectacle conçu avec
Elodie Bouchez et Lolita Chammah,
sera sur scène avec ses deux complices.
Le 8 à 11 heures, au forum
France Bleu-ville de Nancy
Le prix des Libraires
de Nancy-Le Point
Le lauréat de ce prix (lire p. 80)
décerné par les libraires de Nancy
et l’hebdomadaire, et qui a couronné,
avant leurs grands prix d’automne,
Alice Zeniter (2017), Jean-Baptiste Del
Amo (2016), Mathias Enard (2015)
ou encore Lydie Salvayre (2014), sera
célébré comme il se doit sur la
bien-nommée place de la Carrière.
Le 7 à 16 heures, hôtel de ville
« Je suis doublement migrant.
Je suis cet étranger né du mauvais
côté du monde
et qui vient vivre
du bon côté. »
Salman Rushdie
au « Point »
Nancy, ville des droits
de l’homme
Créé en 2002 avec Simone Veil par
André Rossinot, président du jury, le
prix Livre et droits de l’homme, doté
de 3 000 euros, revient cette année au
jeune Kouamé, qui raconte dans « Revenu des ténèbres » (XO) son exode
par la Libye, l’Algérie et le Maroc. Axel
Kahn, président d’honneur du jury, le
lui remettra et Christophe Ono-ditBiot s’entretiendra avec le lauréat.
Le 9 de 14 à 16 heures,
tribunal administratif
La poésie bien en Place
Deux grandes poétesses, lauréates du
prix Goncourt de la poésie, la Libanaise Vénus Khoury-Ghata pour
« Gens de l’eau » (Mercure de France)
et la Luxembourgeoise Anise Koltz
pour « Somnambule du jour » (Gallimard), sont à Nancy ainsi qu’une
maison d’édition dévouée à la poésie,
les Editions Bruno Doucey §
VALÉRIE MARIN LA MESLÉE
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 91
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CULTURELIVRES
Legende
Irvin Yalom par lui-même
PROPOS RECUEILLIS PAR CATHERINE GOLLIAU
Mise à nu. Avec
« Comment je suis
devenu moi-même »,
Irvin Yalom passe à son
tour sur le divan. En
2015, le thérapeute
et écrivain s’était prêté
à l’exercice dans le
documentaire « Irvin
Yalom, la thérapie
du bonheur », où il
interprète son
propre rôle.
Q
ui est Irvin Yalom, l’homme qui a fait pleurer
Nietzsche et mis à nu Spinoza et Schopenhauer ?
Celui qu’un documentaire présente comme le
« thérapeute du bonheur » ? Mondialement connu
pour ses romans philosophiques (et thérapeutiques),
révéré jusqu’en Iran, le professeur émérite de psychiatrie de l’université Stanford se raconte à près de
90 ans dans « Comment je suis devenu moi-même »,
que publient les éditions Albin Michel. Une autobiographie construite comme un collage à partir de
rêves, de souvenirs, de cas de patients, de portraits
de famille, pour raconter l’apprentissage d’une vie.
Alors, comment en est-il arrivé là, lui, le fils d’un pe-
92 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
tit épicier de Washington ? En lançant, gamin, une
vacherie à une copine ? Ce souvenir d’enfance nourrit le rêve qui commence son autobiographie, et l’interview qu’il a donnée au Point, par téléphone, de
Stanford, juste avant de partir au barbecue organisé
par son fils, avec Marilyn, sa complice depuis plus
de soixante-dix ans. Une réussite américaine ?
Le Point : « Salut Rougeole ! » Vous aviez
une drôle de façon de parler aux filles
qui vous plaisaient quand vous étiez enfant…
Irvin Yalom : J’avais 12 ans, elle avait le visage cou-
vert de boutons et c’était la seule manière que j’avais
trouvé d’attirer son attention. J’en ai encore honte
aujourd’hui. L’empathie n’est pas innée.
Vous en avez fait la base de votre pratique de
soignant, comme vous le racontez notamment
dans « Mensonges sur le divan » et « Thérapie
existentielle »…
J’ai mis des années à comprendre que ressentir de
l’empathie est à la base du travail de thérapeute,
contrairement à ceux qui pensent que le thérapeute
doit être d’une neutralité totale, un écran noir sur
FIRST RUN FEATURES/COURTESY EVERETT COLLECTION/ABACA
Le thérapeute américain
qui soigne avec Nietzsche
et Spinoza fait son analyse
dans un livre somme.
Confidences.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
lequel les patients peuvent projeter leurs sentiments.
Dans ma pratique, j’ai pris le risque d’échanger avec
mes patients, de leur livrer des parts de moi-même.
Et cela a été payant.
Pourquoi êtes-vous devenu médecin ?
Vous évoquez votre besoin d’« être sauvé »,
de vous « hisser à un rang élevé ». Pourquoi
ce besoin si fort de réussite sociale ?
Besoin de réussite, mais aussi de délivrance. Je viens
d’un milieu très modeste. Mes parents étaient des
immigrés juifs de première génération, arrivés sans
un sou, sans éducation, à Ellis Island. Jusqu’à mes
14 ans, nous vivions dans un quartier pauvre de
Washington, dans des conditions sordides, un appartement infesté par les cafards, avec des rats. Ensuite, nous avons déménagé dans un quartier plus
résidentiel et la vie a été plus facile. Mais mes parents
travaillaient très dur, nous communiquions très peu
entre nous. Mon père, par pudeur sûrement, ne s’est
jamais enquis de ma vie ni de mon travail, ni moi du
sien… J’ai été un enfant malheureux, solitaire. J’ai eu
très tôt hâte de quitter la maison.
Peut-être aussi parce que vos relations
avec votre mère étaient mauvaises.
C’était une femme très intelligente, dure à la tâche.
Mais, pour elle, j’étais un élément perturbateur.
Quand mon père a eu sa première attaque cardiaque,
j’avais 14 ans et je l’entends encore crier « Tu l’as tué,
tu l’as tué ! » C’était terrible. J’ai été si soulagé de voir
arriver le médecin, le Dr Manchester, que j’ai décidé
de lui ressembler. Il m’a « sauvé ». J’ai voulu être
comme lui, quelqu’un qui aide les autres. Mon père
a encore vécu vingt-trois ans et, même si elle s’est
améliorée, ma relation avec ma mère m’a infligé une
blessure inguérissable.
Vous avez le don du récit, et certains de
vos textes font penser à des contes yiddish.
Pourtant, il semble qu’être juif a été
un problème pour vous…
Je n’ai jamais pensé que mes textes puissent avoir
quelque chose de yiddish. Mais oui, enfant, d’une
certaine manière, être juif m’a posé problème. Mes
parents étaient des juifs « ethniques », qui, sans croire
en Dieu, suivaient à la lettre les lois alimentaires et
ne fréquentaient que des juifs d’Europe centrale et
orientale avec qui ils parlaient yiddish. Une partie
de ma famille est morte dans les camps nazis, et je
me souviens, enfant, de mon père lisant avidement
les journaux en yiddish en espérant y trouver des informations sur les disparus. Mais il n’en parlait jamais. Avec nous, nos parents communiquaient en
anglais. Ils voulaient qu’on s’intègre à la société américaine. Pour notre éducation, ils étaient prêts à tous
les sacrifices. Mais c’était compliqué pour eux, comme
pour moi. Etre juif, dans mon quartier, c’était entendre
continuellement des remarques antisémites. …
« Comment je suis
devenu moi-même »,
d’Irvin Yalom (Albin
Michel, 432 p., 23,90 €).
Repères
1931 Naissance
à Washington
1946 Rencontre
sa future femme,
Marylin.
1963 Commence
à enseigner à
Stanford. Développe
la thérapie
de groupe.
1991 « Et Nietzsche
a pleuré » (adapté
au cinéma en 2007).
1995 « La méthode
Schopenhauer ».
2008 « Le jardin
d’Epicure. Regarder
le soleil en face ».
URS
DERNIERS JO
MINISTÈRE
DE LA CULTURE
MINISTÈRE DE
L’ENSEIGNEMENT
SUPÉRIEUR, DE LA
RECHERCHE ET DE
L’INNOVATION
#PetitsExplorateurs
www.quaibranly.fr
Exposition
jusqu’au 07 / 10 / 18
Atlas géographique, Éd. Léon Saussine, XIXe siècle, Marseille, MUCEM © Mucem, Dist. RMN-Grand Palais, Yves Inchierman / René Giffey, Luce et Colas aux colonies, Éd. Delagrave, 1931 © Droits réservés / Jacques Grasset de Saint-Sauveur, Guerrier du Congo, 1796 © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Claude
Germain / Jean-Michel Guilcher, Mangazou le petit Pygmée, illustration de Cana, Flammarion, coll. « Les albums du Père Castor », 1952 © Le Père Castor – Flammarion / Jean des Vallières, Nouk le petit esquimau, illustrations d’Hervé Morvan, Éd. PIA, 1953 © Hervé Morvan © ADAGP, Paris, 2018.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CULTURELIVRES
Parmi ses best-sellers…
Dans « Et
Nietzsche a
pleuré », Lou
Andreas-Salomé
pousse le philosophe à se faire soigner par le docteur
Breuer, qui travaille avec le jeune
Freud. Mais qui va
soigner qui ?
En acceptant
d’analyser l’exfemme de Justin,
un patient qu’il
a encouragé à
divorcer, le
docteur Lash,
dans « Mensonges
sur le divan »,
découvrira ce que
l’enfer veut dire.
La mort, justement, est particulièrement
présente dans votre œuvre. Pourquoi ?
Dans « Le problème Spinoza »,
un idéologue
nazi s’empare
de la bibliothèque de
Spinoza, le juif
hérétique : cas
de conscience
psychanalytique
et philosophique.
Dans « La méthode Schopenhauer », un psy,
condamné,
se rapproche
d’un ex-patient
obsédé par le
sexe, qui a trouvé
la paix avec
le philosophe
allemand.
J’ai donc très tôt fait un rejet, refusé d’apprendre
l’hébreu et j’ai multiplié les transgressions, à commencer par manger un hamburger non kasher. Je
voulais être respecté. Je voulais être un Américain
comme les autres.
…
« Connaissant
mon goût pour les
soirées de quatre
ou six personnes
au maximum,
ma femme trouve
plutôt comique
que je sois devenu
un expert en thérapie de groupe. »
Irvin Yalom,
dans « Comment
je suis devenu
moi-même »
Votre réussite professionnelle a été
remarquable : vous avez contribué à développer
la thérapie de groupe et conceptualisé une
autre approche thérapeutique, la thérapie
existentielle, qui vise à aider les patients à
trouver un sens à leur vie. Pourquoi alors ce
besoin d’écrire sur les grands philosophes ?
Avec l’expérience, j’ai compris qu’un bon récit permettait de mieux comprendre le cas d’un patient
qu’un manuel théorique. J’ai commencé à écrire de
la fiction – « Le bourreau de l’amour », mon premier
livre – afin d’aider les jeunes thérapeutes. Mais j’ai
avancé dans mon évolution personnelle en même
temps que mes patients et que mes livres. En fait, j’ai
toujours été passionné par la littérature. J’ai toujours
vécu avec les livres. Et, devenu médecin, j’ai ressenti
le besoin d’intégrer la sagesse du passé à la psychiatrie et j’ai étudié la philosophie, en privilégiant les
penseurs qui pouvaient donner du sens à ma pratique thérapeutique : Nietzsche, Sartre, Camus,
Spinoza, Schopenhauer, Epicure, Marc Aurèle. J’ai
aussi beaucoup lu Dostoïevski, Tolstoï, Tchekhov,
Beckett, Kundera, autant d’écrivains dont l’œuvre
touche aux fondements mêmes de l’existence : ne
parlent-ils pas du vieillissement, du sentiment de
vide, de la mort, des choix majeurs auxquels nous
sommes confrontés ? La thérapie ne doit pas seulement servir à soigner les addictions ou les problèmes
sexuels, comme le pensent certains. Elle doit aider
les patients à trouver un sens à leur vie. Leurs sujets,
ce sont la liberté, la solitude, le besoin d’être soi, la
peur de la mort… C’est aussi pour cela que j’ai ensuite essayé de comprendre les sagesses orientales
et pratiqué la méditation.
94 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Parce que c’est LA question, non ? Pour le patient
comme pour le thérapeute. J’ai passé dix ans de ma
vie à accompagner des personnes très malades. Comment les aider à gérer cette angoisse de la mort ? Sur
ce thème, « La malédiction du chat hongrois » a beau
être une farce, c’est peut-être mon livre le plus profond sur la terreur de la mort et celui, paradoxalement, que j’ai eu le plus de plaisir à écrire : celui où
le thérapeute essaie de soigner un très vieux chat.
Aujourd’hui, j’ai 87 ans, je continue d’écrire trois
heures par jour, mais j’ai des pertes de mémoire et
ce livre est peut-être le dernier. Cette question continue de se poser à moi.
Les religions peuvent-elles être d’un quelconque
secours face à cette peur de la mort ?
Personnellement, je ne suis pas croyant. Mais je n’ai
rien contre les religions. C’est rassurant de penser
que Dieu vous donne un but. Ovide a écrit : « Il est
utile qu’il y ait des dieux, alors croyons qu’il y en a. »
Vous vous définissez comme un scientifique
ou un philosophe ?
Je suis quelque part à mi-chemin entre l’un et l’autre.
A Stanford, j’ai d’ailleurs fini par abandonner la
science médicale et j’ai enseigné les sciences humaines. En fait, je me définis plutôt comme écrivain.
Que lisez-vous aujourd’hui ?
Les mêmes grands auteurs qu’hier mais aussi Coetzee,
Auster, Ian McEwan… Des livres qui plongent dans
les profondeurs de l’être. Je les lis, les relis et j’y découvre toujours quelque chose de différent §
EXTRAIT
« J’ai toujours redouté la confrontation, sur un plan
personnel autant que professionnel, et j’ai soigneusement évité tout poste administratif, du genre président de commission ou doyen d’université, qui la
rend presque inévitable. (... Je me suis toujours dit
que refuser ce genre de poste était une sage décision,
car c’est dans la recherche clinique, la pratique et
l’écriture que je prouve mes vraies capacités. Je dois
néanmoins admettre que ma peur des conflits, ma
timidité d’une façon générale ont joué un rôle significatif dans ce comportement. Connaissant mon
goût pour les soirées de quatre ou six personnes au
maximum, ma femme trouve plutôt comique que je
sois devenu un expert en thérapie de groupe. En fait,
cette pratique s’est révélée thérapeutique autant
pour moi que pour mes patients : j’ai appris à surmonter mon anxiété face à des publics nombreux. Il
est vrai aussi que je n’accepte ce genre de spectacle
qu’à mes propres conditions : qu’il n’y ait aucun débat contradictoire impromptu. Dans de telles situations, mon esprit fonctionne trop lentement. L’un
des avantages du vieil âge, c’est la déférence avec laquelle le public vous traite : cela fait des années, des
décennies peut-être, que je n’ai pas été défié par un
collègue ou un questionneur dans l’assistance. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
14-15-16 SEPTEMBRE
Les meilleures ventes de la Fnac
HALLE DES BLANCS MANTEAUX - PARIS 4
Fnac/Le Point du 27 au 30 août 2018
Rang
Nombre de semaines de présence continue
Classement précédent
Titre
Auteur
Editeur
1
R
Les prénoms épicènes
Amélie Nothomb
Albin Michel
1
2
R
A son image
Jérôme Ferrari
Actes Sud
13
2
3
R
La disparition de Stephanie Mailer
Joël Dicker
Ed. de Fallois
2
26
4
E
Sapiens. Une brève histoire
de l’humanité
Yuval Noah Harari
Albin Michel
3
91
5
R
Un monde à portée de main
Maylis de Kerangal
Verticales
6
2
6
R
L’unité Alphabet
Jussi Adler-Olsen
Albin Michel
-
1
7
R
Les cigognes sont immortelles
Alain Mabanckou
Seuil
-
1
8
E
Un été avec Homère
Sylvain Tesson
Ed. des Equateurs
5
15
19
2
R
La jeune fille et la nuit
Guillaume Musso
Calmann-Lévy
7
R
Khalil
Yasmina Khadra
Julliard
4
2
11
E
Coupe du monde 2018. Le livre d’or
Gérard Ejnès
Solar
10
4
12
R
L’enfant perdue
(L’amie prodigieuse, tome 4)
Elena Ferrante
Gallimard
12
33
13
E
Père riche, père pauvre
Robert Kiyosaki
Un Monde différent
16
7
14
R
Une fille comme elle
Marc Levy
Robert Laffont
11
16
15
R
Avec toutes mes sympathies
Olivia de Lamberterie
Stock
23
2
16
E
Tu t’appelais Maria Schneider
Vanessa Schneider
Grasset
14
2
17
R
Rubiel e(s)t moi
Vincent Lahouze
Michel Lafon
-
1
18
R
My Absolute Darling
Gabriel Tallent Gallmeister
8
11
19
E
Le lambeau
Philippe Lançon
Gallimard
9
20
20
E
Homo deus. Une brève histoire
de l’avenir
Yuval Noah Harari
Albin Michel
24
7
21
E
Petit manuel de résistance
contemporaine
Cyril Dion
Actes Sud
31
2
22
R
Chien-loup
Serge Joncour
Flammarion
-
1
23
R
Sang famille
Michel Bussi
Presses de La Cité
15
16
24
R
Le manuscrit inachevé
Franck Thilliez
Fleuve noir
22
18
25
R
La terre des morts
Jean-Christophe Grangé
Albin Michel
19
18
R : Romans et nouvelles
E : Essais et documents
Entrée ou retour dans la liste
La minute antique
JUPITER-MACRON ET LA FOUDRE PERDUE. Après un été
de tous les dangers, une rentrée erratique : on ne reconnaît plus
le « maître des horloges » ! Ou plutôt le « maître des nuages »
– ainsi que les Anciens surnommaient Jupiter –, tant les cumulonimbus n’en font qu’à leur tête en s’amoncelant au-dessus de
la sienne. Qu’il est loin, le temps où notre Jupiter prenait le pouvoir contre son père, Cronos/François Hollande, habitué pourtant à dévorer ses enfants (Ayrault, Valls, Hamon) ! Qu’il est loin,
le temps où il foudroyait ses ennemis avec sa poudre de perlimpinpin ! En le voyant si faible, on songe même à un passage de
« La bibliothèque » d’Apollodore, l’un des rares textes antiques
qui montrent Jupiter vaincu, assailli par le monstre Typhon
– bien plus dangereux que Jean-Luc Mélenchon –, qui lui coupe
les tendons et le laisse tout pantelant. Dans la légende, le dieu
Hermès récupère les tendons, répare le président blessé, qui peut
ainsi aller faire sa fête à Typhon… Jupiter-Macron doit vite trouver son Hermès. Ou renoncer à son surnom § CHRISTOPHE ONO-DIT-BIOT
L’INTÉGRALITÉ DE CETTE « MINUTE ANTIQUE » SUR lepoint.fr
ÉVÉNEMENT
GRATUIT
RENCONTREZ PLUS DE
100 AUTEURS
DAVID FOENKINOS
NANCY HUSTON
MAYLIS DE KERANGAL
OLIVIA DE LAMBERTERIE
DONNA LEON
MARC LEVY
ALAIN MABANCKOU
GUILLAUME MUSSO
AMÉLIE NOTHOMB
RIAD SATTOUF...
INVITÉ D’HONNEUR
DANIEL PENNAC
© Francesca Mantavoni
9
10
LE RENDEZ-VOUS LITTÉRAIRE DE LA FNAC
FNAC DARTY PARTICIPATIONS ET SERVICES R.C.S. CRÉTEIL 775 661 390 - LICENCE ENT. SPECTACLES N°2 : 2-1088473 - LICENCE ENT. SPECTACLES N°3 : 3-1088474
Genre
PROGRAMMATION COMPLÈTE SUR FNACLIVRES.COM
COLLECTE SOLIDAIRE, LA FNAC S’ENGAGE.
DONNEZ UNE SECONDE VIE À VOS LIVRES, DÉPOSEZ-LES À L’ENTRÉE DU SALON FNAC LIVRES
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CULTURECINÉMA
Deux cow-boys sur le
Honoré au Festival du film
américain de Deauville,
le Français Jacques Audiard
y présente « Les frères
Sisters », un western du
troisième type, initiatique
en diable. Rencontre.
PAR JEAN-LUC WACHTHAUSEN
«T
u as conscience que notre père était complètement
cinglé et qu’on a son sang dans nos veines ? Ce
sang, c’est grâce à lui qu’on est bons dans ce qu’on
fait. » Voilà ce que lance le nonchalant Joaquin Phoenix
à son frangin dubitatif, John C. Reilly. Les deux acteurs
jouent les frères Sisters, les héros du nouveau film de
Jacques Audiard, qui le présente au Festival du film
américain de Deauville et qui est… un western !
Le cinéaste français, à qui on doit « De battre mon
cœur s’est arrêté » ou « Un prophète », prévient d’emblée : « C’est un western atypique qui n’entre pas dans les
codes du genre. Une sorte de conte noir. » Surtout pas une
histoire de bons et de méchants, donc, ni de vengeance
et d’honneur, mais le portrait quasi freudien de deux
frères sans repères, sinon ceux que donne une enfance violente, chaotique. On est loin de « Fort Alamo »,
des délires de Tarantino ou des frères Coen. Plus proche
de « La nuit du chasseur », de Charles Laughton.
Oregon, 1851. On découvre Eli et Charlie Sisters.
Des tueurs impitoyables, des as de la gâchette au service d’un parrain local, le Commodore. Deux tempéraments opposés : le premier, l’aîné (John C. Reilly),
vrai géant, faux rustre, a des états d’âme sur leur sale
boulot et rêve d’une existence paisible. Le second
(Joaquin Phoenix), fataliste et chien fou, galope et tire
sans se poser de questions. Ni Caïn ni Abel. Ils s’aiment, malgré tout, même si c’est l’Ouest, le vrai. Sale,
violent, cupide comme cette Amérique de la ruée vers
l’or livrée aux aventuriers et aventurières, escrocs et
hommes de main. Et nos flingueurs de partir à la recherche de leur prochaine victime, un mystérieux
chercheur d’or du nom de Hermann Kermit Warm
(Riz Ahmed), qu’ils doivent supprimer avec l’aide du
détective John Morris (Jake Gyllenhaal).
Rien ne prédestinait Jacques Audiard à plonger
dans l’univers du western, genre trop codifié, trop
classique, trop linéaire à son goût. Il avoue volontiers préférer des « films plus noirs, plus crépusculaires »,
comme « Rio Bravo », de Howard Hawks, ou les va96 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Le bon
(John C. Reilly)
C’est le plus sage des
frères Sisters. Eli est un
tueur, certes, mais non
sans états d’âme sur
son « sale » boulot.
La brute
(Joaquin Phoenix)
Plus fougueux, Charlie,
le jeune frère d’Eli, est
prêt à tout pour se faire
de l’argent. Et il tire,
sans réfléchir.
Rêve américain.
Le festival (31 août9 septembre) alterne
découvertes et cinéastes
confirmés, comme
Jacques Audiard.
riations postmodernes du genre, telles celles d’Arthur Penn. « J’ai dû voir je ne sais combien de fois “Little
Big Man”, s’exclame-t-il, je pourrais écrire un livre là-dessus ! L’idée du projet ne vient pas de moi, mais de John
C. Reilly et de son épouse, la productrice Alison Dickey,
que j’ai rencontrés il y a six ans au Festival de Toronto.
Ils m’ont conseillé de lire le livre de Patrick DeWitt, dont
ils détenaient les droits. J’ai tout de suite été enthousiasmé
par cette histoire de filiation et de fraternité où l’auteur
s’interroge sur la violence originelle, les premiers pas de
la démocratie. Tout cela débouchait sur un western paradoxal avec des cow-boys qui, entre deux coups de feu,
parlent de leur vie et de leur enfance. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
divan
LE RÉALISATEUR
Jacques Audiard
Pour diriger ce casting
américain, le metteur
en scène français
a utilisé les services
d’une interprète.
Le dandy
(Jake Gyllenhaal)
John Morris, le détective, doit aider les deux
frères dans leur mission : supprimer le
chercheur d’or Hermann Kermit Warm.
MAGALI BRAGARD/UGC FILMSV
L’idéaliste
(Riz Ahmed)
Pour cet adepte
du saint-simonisme,
s’enrichir est synonyme
de progrès.
Tandis que le scénario se construisait, Jacques
Audiard a tourné à l’époque une tout autre histoire,
« Dheepan », celle de réfugiés tamouls, qui lui a valu
la palme d’or à Cannes, en 2015. Par la suite, il a récrit
le scénario des « Frères Sisters » pour mieux se l’approprier. « J’ai renforcé la relation entre Eli et Charlie Sisters, développé les personnages de Warm et de Morris,
l’idéaliste et le dandy utopistes. »
En proposant le scénario à Audiard, dont il apprécie les films, John C. Reilly, qui a tourné avec les plus
grands – Scorsese, Polanski, Paul Thomas Anderson –,
voulait échapper aux contraintes des productions
américaines et surtout obtenir une autre vision d’un
genre, le western, usé jusqu’à la corde. D’ailleurs, le
film n’a pas été tourné aux Etats-Unis, mais en Espagne
et en Roumanie. « Je n’ai jamais eu envie de travailler en
Amérique, avoue Jacques Audiard. Trop compliqué pour
un Français. Trop cher aussi. Je suis plus libre ici. En revanche, j’avais envie de travailler avec des acteurs américains. Je ne voulais pas non plus d’un décor imposé, formaté.
Le cinéma, c’est de la fiction avec des décors. J’ai besoin de
créer quelque chose qui n’existait pas avant. »
Et, comme l’anglais le « fatigue », il a utilisé les services d’une interprète, Camille, pour diriger ce casting 5 étoiles. « Les acteurs américains ont une présence
incroyable devant la caméra, ajoute-t-il, parce qu’ils …
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 97
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CULTURECINÉMA
Parcours initiatique.
« Ces frères cherchent
leur identité dans un
pays (…) qui tente d’en
finir avec la violence
qui détruit tout sur son
passage, y compris les
illusions », explique
Audiard.
travaillent toujours en amont. Ils vous donnent tout
de suite beaucoup. Ce sont de vrais acteurs de cinéma qui
ont de la voix, du coffre. Physiquement incarnés. Mettez-leur un chapeau et des bottes, ce sont des cow-boys. Pour
nous, le western, c’est de l’histoire importée. Pour eux, c’est
leur histoire, leur culture. »
Au-delà d’une chasse à l’homme qui compte ses
morts, Jacques Audiard explore la relation complexe
entre deux frères : un pistolero fou, prêt à tout pour
ramasser de l’argent, et son aîné, plus sage, plus humain, qui pleure lorsqu’il perd son cheval borgne, caresse la couverture offerte par sa bien-aimée et goûte
avec plaisir aux vertus du progrès : les premiers WC,
une brosse à dents, un dentifrice mentholé.
« J’ai imaginé leur traque comme un parcours initiatique, introspectif. Celui qu’on peut trouver dans un conte
…
macabre drolatique, où chaque rencontre correspond à une
étape, souligne le cinéaste. Ces frères qui s’appellent
“Sœurs” cherchent leur identité dans un pays livré à la sauvagerie mais qui se transforme, se tourne vers la démocratie, tente d’en finir avec la violence qui détruit tout sur son
passage, y compris les illusions. C’est d’ailleurs la thématique de “Rio Bravo” et de “L’homme qui tua Liberty Valance”. » Et si, dans « Les frères Sisters », on suit la ruée
vers l’or, cette route de la misère et de la cupidité, c’est
pour la bonne cause. « Par la voix de l’utopiste Warm,
précise Audiard, on comprend que le précieux métal pourrait permettre de s’enrichir autrement, d’inventer un autre
monde, une autre société. Un phalanstère ? Le ferment de
l’utopie est là. Le saint-simonisme aussi, qui prône une société industrielle mais fraternelle. Et sans la perspective révolutionnaire de Marx, qui écrit son “Manifeste du parti
communiste” en 1848, à la même période. »
Pour être complet, Freud est aussi de la partie. Le
film s’interroge sur le droit d’aînesse et l’amour entre
deux frères. Jusqu’à quel point peut-on être commandé
par son cadet ? Et qui a tué le père ? Pourquoi l’aîné se
sent-il coupable de quelque chose qu’il aurait dû faire
et qu’il n’a pas fait ? Autant de questions auxquelles
Jacques Audiard n’apporte pas de réponses, conscient
que faire un film « revient à assembler des incertitudes,
à avancer dans le brouillard et à se retrouver dans une sorte
de fatalité ». « Les frères Sisters » s’achève sur une forme
d’apaisement : le prénom du frère aîné d’Audiard, disparu brutalement en 1975, apparaît au générique. Il
s’appelait François et le film lui est dédié. Une façon
pour son cadet de lui dire « Je me souviens » §
En salles le 19 septembre.
Jason Clarke dans le
polo de Ted Kennedy
Mélanie Laurent
chez « True Detective »
« Chappaquiddick » : derrière ce
nom qui sonne comme une formule magique dans « Harry Potter » se cache un nouvel épisode
de la malédiction des Kennedy.
On est le 18 juillet 1969. Armstrong va marcher sur la Lune et
Ted Kennedy est le dernier
homme vivant de la fratrie mythique. Il est sénateur, pense à la
présidentielle, mais avant il doit
disputer une régate à Chappaquiddick, sur l’île de Martha’s Vineyard. A la fête qui s’ensuit sont
présentes « les filles de la chaufferie », les fidèles collaboratrices de
feu Robert Kennedy, dynamiques
comme l’Amérique. Ted a le bourdon. L’une des filles, Mary Jo
Kopechne, l’accompagne dans
une virée en voiture… qui finit au
fond de l’eau. Ted s’en sort mais
ne tente rien pour sauver la fille,
qui se noie. « Je ne serai jamais président », dit-il, de retour, à ses amis.
Comment gérer la crise ? C’est ce
que raconte « Le secret des
Avec « Galveston », Mélanie
Laurent porte à l’écran le roman
de Nic Pizzolatto, créateur de la
série « True Detective ». C’est la
bouleversante cavale d’un attelage imprévu dans le sud des
Etats-Unis : un tueur à gages aux
poumons cramés (Ben Foster),
une jolie fille paumée mais résolue à jouer de la gâchette s’il le
faut (Elle Fanning, honorée à
Deauville par le prix Nouvel Hollywood) et une enfant sur laquelle on ne dira rien, sinon
qu’elle n’a jamais vu la mer. Autour, un mafieux matois archiviolent, une patronne de motel
au cœur d’or et les paysages sublimes de la Louisiane. Pour son
premier film américain, l’actrice
et réalisatrice dirige avec maîtrise la surdouée Elle Fanning,
20 ans et déjà 18 de carrière (elle
a débuté au cinéma à 18 mois
avec sa grande sœur Dakota,
avant de donner la réplique à
Brad Pitt, Cate Blanchett, Naomi
Kennedy » et ce à quoi vont s’employer les conseillers réunis par
Joe Kennedy, patriarche en fauteuil mais qui a encore le bras
long. La culpabilité est-elle soluble dans la raison d’Etat ? Le premier pas lunaire détournera-t-il
l’attention des médias ? Mais, surtout, quel est le prix à payer pour
être estimé par son père ? On suit
avec plaisir ce thriller politique et
psychologique qui donne à Jason
Clarke (photo), honoré par le
Deauville Talent Award, l’occasion d’interpréter un garçon malaimé devenu un homme qui ne
sait plus qui il est. Et à qui la lâcheté sert de ligne de conduite §
« Le secret des Kennedy »,
de John Curran.
98 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Watts ou Susan Sarandon), et
Ben Foster, formidable en Jean
Valjean contemporain mâchant
ses mots comme on le fait dans le
sud des Etats-Unis. Entre l’ambiance de « Drive », de Nicolas
Winding Rehn, et celle de « La
route », de John Hillcoat, les
scènes d’action sonnent vrai
comme les flingues, les ciels de
tempête sont à tomber, la réverbération du soleil sur la mer
donne envie de se mettre à l’eau,
et les thématiques chères à l’actrice (survivre à l’abandon, se
trouver une nouvelle famille)
sont là, conférant à l’ensemble,
âpre et tonique, une force tragique qui touche au cœur §
« Galveston », de Mélanie Laurent.
LES BOOKMAKERS/THE JOKERS – ASCOT ELITE HOME ENTERTAINMENT – SHANNA BESSON/UGC FILMS
Présentés à Deauville…
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
« UNE PLONGÉE DANS LA PAROLE SINGULIÈRE D’UN PAPE »
L A CROIX
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CULTURE
« SOULDIER » JAIN
AU GARDE-À-VOUS Jain en tenue
de combat.
Pop. Après avoir vendu 450 000 exemplaires de son premier album en France
et 200 000 à l’étranger, la brunette de 26 ans
était attendue au tournant. Mais Jain (que
les lecteurs du Point ont pu découvrir à ses
débuts dans la session sur le toit et en
égérie de notre spécial mode) n’est pas
aussi frêle que sa silhouette et a abordé
l’étape décisive du deuxième album
comme une « souldier » (contraction de
« soul », âme et « soldier », soldat, titre de
son nouvel opus). En tenue de combat
(une combinaison bleue signée Agnès b.)
et armée d’une télécommande wi-fi, elle
a débarqué, seule, sur les scènes de France
et d’Amérique en lançant les samples hiphop, reggae et orientaux de ses nouvelles
chansons, chantant, dansant, jusqu’à ce
que ses fans succombent à ces morceaux
très énergiques, pas radicalement différents de ceux de son premier album.
Fan des Beatles et de Bob Marley,
c’est de son enfance passée entre le
Congo, Dubai, Abou Dhabi et Pau
que Jeanne Galice (son vrai nom)
a puisé ses sons sautillants.
A 16 ans, à Pointe-Noire, au
Congo, l’ado un peu déracinée a
commencé à écrire quelques textes,
chantés en anglais, avec un accent
local. Mais n’essayez pas de la taxer
d’appropriation culturelle ! « J’ai vécu
en Afrique, ce n’est pas quelque chose que j’ai
inventé : ça fait partie de ma culture »,
réplique-t-elle. Le soldat Jain ira loin §
François, pape-monde
Cinéma. L’enfer médiatique que traverse
actuellement François ne doit pas faire
oublier le beau documentaire que Wim
Wenders consacre à ce pape iconoclaste,
présenté au dernier Festival de Cannes.
Le réalisateur utilise des images (poignantes) tournées par la télévision du
Vatican – ce film est une commande –,
mais ramener son documentaire à une
opération de com serait en occulter l’essentiel. Ce qui intéresse Wenders, ce n’est
pas tant la personnalité de François ni
même son aura spirituelle que sa dimension géopolitique, ce que ce jésuite argentin, fils d’immigrés, tente d’infuser
dans un monde tourneboulé par les migrations, les fragmentations des cadres
sociaux et familiaux, les raidissements
identitaires et politiques, les folies scientistes et financières… C’est pourquoi le
cinéaste des « Ailes du désir » interroge
son interlocuteur en plan serré. Le réaLe cinéaste Wim Wenders
et le pape François.
La muse Gabriële
Poche. Elle était belle, jeune,
musicienne, libre, « d’une attraction pulvérisante », féministe bien
avant l’heure, Gabriële. Avec son
tréma sur le « e » comme deux
yeux piquants qui épiaient le
monde, elle mettait tous les artistes à genoux : précurseurs, sulfureux,
futuristes, artistes dada, comme Francis
Picabia bien sûr, dont elle fut la muse,
l’inspiratrice, l’amante et la femme, mais
aussi Marcel Duchamp, Guillaume Apollinaire, Samuel Beckett ou Igor Stravinsky qui se damnaient pour un baiser.
Au début du XXe siècle, tout était à réinventer, la société, la beauté, la sexualité.
« Gabriële a presque 25 ans, écrivent Anne
100 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
et Claire Berest, ses arrière-petites-filles, et l’idée de devoir faire
l’amour avec un homme la plonge
dans des abîmes de perplexité. Elle
peut prendre d’assaut une montagne. Mais un corps d’homme.
Non, c’est autre chose. C’est un
étrange désintérêt. » Elle l’a fait
quand même, la discrète mais
décisive Gabriële Buffet-Picabia,
la « rastaquouère » morte en 1985 à
104 ans, elle a pris le corps et l’âme des
hommes et du temps, elle a fait réfléchir
ou fantasmer l’avant-garde, de Paris, Berlin, New York et Zurich. C’est le séduisant portrait de cette « femme au cerveau
érotique » et de son époque, renversante
d’inventivité et de liberté § MARINE DE TILLY
« Gabriële », d’Anne et Claire Berest
(Le Livre de poche, 480 p., 8,20 €).
lisateur star ne craint pas de s’engager,
certains en souriront peut-être, qu’importe : il est l’un des rares à avoir saisi ce
pape pas comme les autres, et surtout à
discerner la cohérence philosophique,
théologique et même historique de son
action – en la raccordant judicieusement
à celle de François d’Assise. Il faut aller
voir le film de Wenders pour comprendre
le courage de ce pape octogénaire attaqué de toutes parts, qui se bat pour ne
pas rester emmuré au sein de son Eglise,
se colleter avec les tragédies de son époque
et tenter, autant que faire se peut, de porter la petite espérance de Péguy au cœur
d’une mondialisation qui l’étouffe… §
JÉRÔME CORDELIER
« Le pape François, un homme de parole »,
en salles le 12 septembre.
À LIRE SUR lepoint.fr :
« QUAND WIM RENCONTRE FRANÇOIS »
2018 CTV/CÉLESTES/SOLARES/NEUE ROAD MOVIES/DECIA/PTS ART’S FACTORY SP – PAUL & MARTIN
ANNE-SOPHIE JAHN
« Souldier » (Sony).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Guigne américaine
« Prodiges et miracles », de
Joe Meno. Réveil douloureux
« Simpson of Thrones » ?
Série. Près de trente ans après
« Les Simpson », la famille dysfonctionnelle la plus populaire
du petit écran, et presque vingt
ans après « Futurama », sa série
mal-aimée de science-fiction,
le génial Matt Groening crée
de nouveau l’événement avec
« Désenchantée ». Produite par,
et visible sur, la plateforme de
streaming Netflix, la série met
en scène une princesse, portée
sur la bouteille et bagarreuse,
décidée à ne pas épouser le
prince qui lui est promis. Elle
abandonne donc un royaume
au faux air de Westeros, de
« Game of Thrones », l’humour
en plus, flanquée d’un elfe dépressif et d’un petit démon qui
n’a rien du sage précepteur
cher à Socrate. Les amateurs
retrouveront avec bonheur le
trait rond et les yeux globuleux qui sont la marque du
dessinateur Groening, mais ils
risquent de faire la fine bouche
devant les premiers épisodes.
Si quelques allusions
scabreuses réjouissent (notamment au pays des elfes, où des
ouvriers à la chaîne doivent
chanter de joie, car ce sont des
elfes), « Désenchantée » ne soutient guère la comparaison
avec le délicieux jeu de
massacre de la société américaine qu’était « Les Simpson ».
Reprends vite ta baguette magique, Matt ! §
SP – 2018 THE ULULU COMPANY DISENCHANTMENT TM – DR – ISLAND RECORDS
de Robert Louis Stevenson fut
traduit une trentaine de fois.
Mais pour Jean-Jacques Greif,
74 ans, auteur notamment pour la jeunesse,
aucune traduction ne
« rendait justice au travail de Stevenson », qui
aimait « triturer et bouturer la langue anglaise ». Et on ne parle
pas de l’argot des marins et des termes nautiques,
qui furent d’ailleurs les points
critiques de l’exercice. JeanJacques Greif s’est lancé à son
tour, et a convaincu Tristram,
l’éditeur qui s’est déjà illustré
dans la retraduction de Lau-
Traduit de l’anglais (américain) par Morgane Saysana (Argullo, 384 p., 22 €).
Les choix du « Point »
orchestre de Philippe Jordan.
Opéra Bastille, 18 heures.
\ Cinéma
« Whitney », documentaire
choc de Kevin MacDonald
(« Le dernier roi d’Ecosse »),
nous montre la vraie
Whitney Houston.
Un portrait très fort, aussi,
de l’Amérique.
ROMAIN BRETHES
« Désenchantée », sur Netflix.
Yo-ho-ho, relisons « L’île au trésor » !
Traduction. Le chef-d’œuvre
pour l’American dream : la guigne est un héritage. Et plus un
polar n’échappe à cette évidence. Prenez celle du duo familial de l’Indiana dépeint par Joe Meno, professeur à Columbia, repéré en 2017 grâce au « Blues de la harpie » (Le Livre
de poche). Dans la famille de Jim, 71 ans, on est éleveur de
poules de père en fils. Mais le ciel s’est assombri le jour où la
fille unique du vieux est revenue vomir sur
le paillasson, junkie grosse de Quentin, aujourd’hui 16 ans, la cervelle ramollie à force
de sniffer de la colle, mais le cœur gros comme
le Lennie de Steinbeck. Depuis, les factures
s’entassent. Quand, soudain, une splendide
jument blanche, une bête à concours, est
déposée par un livreur devant la ferme.
Miracle ou mirage ? Là est la question (pratique et métaphorique), qui entraîne le vieux et son rejeton dans un road trip
au cœur de l’Amérique de la lose, que le magazine Transfuge vient de couronner de son prix § JULIE MALAURE
rence Sterne et de Mark Twain.
Exemple avec le rude parler de
Ben Gunn. En 1885, André Laurie le faisait ainsi s’adresser à
Jim Hawkins : « “Camarades, c’est là que se
trouve le trésor de Flint.
Allons à terre et cherchons-le !” m’écriai-je. »
Traduction de Greif
: « Les gars, que j’leur dis,
c’est là qu’est l’trésor de
Flint ; y a qu’à débarquer
et l’chercher. » Une langue qui
largue les amarres, embarquons ! § VALÉRIE MARIN LA MESLÉE
« L’île au trésor », de R. L. Stevenson,
traduit par Jean-Jacques Greif
(Tristram, 320 p., 19,90 €).
En librairies le 13 septembre.
\ Musique
\ Série
Kaya 40. Pour fêter les
40 ans de « Kaya », l’un des
albums les plus planants de
Bob Marley & The Wailers,
Stephen Marley a, à partir
de séances d’enregistrement
de son père inédites,
concocté de nouvelles
versions, publiées dans un
coffret par Island Records.
« Sharp Objects ».
Une journaliste (l’actrice
Amy Adams) retourne dans
sa ville natale de l’Amérique
profonde pour couvrir
le meurtre de deux
adolescentes. Mais, en
essayant de reconstituer
les assassinats, elle se laisse
ronger par son douloureux
passé. C’est un thriller aussi
intense et inconfortable
que la saison 1 de
« True Detective ».
\ Opéra
A partir du 11 septembre
s’égrènent les neuf dernières
chances de revoir « Tristan et
Isolde » dans la mise en
scène de Peter Sellars, avec
des vidéos de Bill Viola. Forte
distribution (Martina
Serafin, Matthias Goerne,
René Pape !) et le formidable
\ Art
L’exposition « Picasso. Chefsd’œuvre ! » réunit des œuvres
maîtresses, certaines inédites
à Paris. Jusqu’au 13 janvier
2019. Musée Picasso, Paris.
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 101
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL GOLFTHE EVIAN CHAMPIONSHIP
Un tournoi
102 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Mécénat. Deuxième plus
gros tournoi de la saison,
l’Evian Championship ne
perd pas de vue son leitmotiv depuis vingt ans :
soutenir les joueuses professionnelles et être un
tremplin pour les jeunes.
PAR CHRISTOPHE GAILLARD
P
royal
MATTHEW LEWIS
Enjeu. Anna Nordqvist,
vainqueur de l’édition 2017,
tentera de conserver
son titre.
ar son histoire, les personnalités qui le
dirigent et sa structure financière, l’Evian
Championship a toujours été un tournoi à part dans la galaxie du golf mondial.
Partie intégrante du domaine Evian Resort,
propriété du groupe Danone, il n’est pas soumis aux mêmes enjeux ni aux mêmes
contraintes qu’un tournoi classique. L’intégralité des bénéfices est reversée à l’organisation de la compétition, à l’amélioration du
terrain et aux infrastructures. C’est ainsi qu’il
est devenu, au fil du temps, l’un des plus importants tournois de golf féminin au monde,
avec toujours un double objectif porté par
Franck Riboud, président du tournoi, et
Jacques Bungert, vice-président : soutenir le
golf féminin et donner leur chance aux jeunes.
L’année 2018 n’aura pas failli à la règle
avec un nouvel événement d’envergure, l’Arnold Palmer Cup, qui s’est tenu début juillet. Cette compétition réservée aux jeunes
amateurs est probablement ce qui se fait de
mieux dans le genre. Les meilleurs jeunes
issus des universités américaines se sont affrontés pendant trois jours, une équipe américaine contre une équipe du reste du monde.
Pour la première fois en vingt et un ans, l’Arnold Palmer Cup a quitté le sol américain
pour les rives du lac Léman. « On a du mal
en France à imaginer ce que représente l’Arnold
Palmer Cup mais, en vingt ans, plus de 50 jeunes
participants ont par la suite remporté 190 victoires aussi bien sur le circuit américain qu’européen », précise Franck Riboud. L’équipe
américaine a remporté cette édition 2018,
permettant à Dylan Kim, 21 ans, de décrocher une invitation avec son caddy pour
l’Evian Championship. « Cette fille est incroyable. Elle fera rapidement partie des meilleures joueuses du monde », commente Jacques
Bungert. Les trois autres invitations ont été
attribuées à la Suissesse Albane …
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 103
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL GOLFTHE EVIAN CHAMPIONSHIP
104 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
LES JOUEUSES EN FORME
Ariya Jutanugarn
(Thaïlande)
Vainqueur du
2e tournoi Majeur,
l’US Women’s
Open, elle est
en tête du Rolex
Annika Major
Award et 2e au
Rolex ranking.
PRATIQUE
The Evian Championship,
du 13 au 16 septembre 2018,
Evian Resort Golf Club,
74500 Evian-les-Bains
Pour assister à l’Evian Championship,
deux formules sont disponibles :
Sung Hyun Park
(Corée)
Lauréate du
3e Majeur en 2018,
le KPMG Women’s
PGA Championship, elle
est numéro 1
mondial, en tête
du Rolex ranking.
Georgia Hall
(Grande-Bretagne)
Pour sa 2e saison
sur le circuit professionnel, la jeune
Britannique a remporté le 4e Majeur
de la saison,
le Ricoh Women’s
British Open.
Pernilla Lindberg
(Suède)
La Suédoise
a gagné le
1er Majeur de
la saison, l’Ana
Inspiration. Elle
pointe au 4e rang
du Rolex Annika
Major Award.
• Le pass Terrasse Privilège :
145 €/1 jour, 265 €/2 jours, 465 €/4 jours.
Le billet donne accès au parcours,
au village et aux terrasses qui
surplombent les trous n° 5, 6 et 18.
Déjeuner et open bar en loge, accès
à l’Academy, suivi de la compétition
avec un pro, cadeaux de bienvenue,
parking et service de navettes.
Une nouveauté cette année : en fin
de journée, un pro livrera les secrets
du tour et reviendra sur les moments
forts de la journée.
• Le pass Live : 25 €/1 jour, 40 €/2 jours,
70 €/4 jours. Gratuit pour les moins
de 18 ans.
Accès au village spectateurs,
au parcours et aux tribunes des
trous 1 et 18. Les billets ne sont pas
datés, tous les pass Live sont valables
pour la date de votre choix.
Il est possible d’acheter son pass sur
Internet et de le retirer sur place.
Des cadeaux se sont cachés dans les
« welcome packs » : caméra 360,
invitations pour d’autres événements
golfiques… Une fois sur place, il sera
possible de mettre à jour son pass
et vivre ainsi le tournoi en VIP sur
la Terrasse du Cinq avec l’option
Terrasse Privilège.
Le circuit fait sa révolution digitale
Véritable phénomène en Asie, les tournois de golf sur simulateur arrivent
à Evian. Le leader avec 30 000 simulateurs installés dans 43 pays et 2 millions
de joueurs, le coréen Golfzon, est l’un des nouveaux sponsors de l’Evian Championship. Un simulateur sera installé à l’année à l’hôtel Royal et un autre dans
le village pendant la durée de la compétition. « Le digital peut révolutionner l’enseignement et même le jeu de golf », estime Franck Riboud. Alors à vos clubs §
WONG MAYE-E/AP/SIPA - JONATHAN HAYWARD/AP/SIPA - SIMON DAVIES/PROSPORTS/REX/SHUTTERSTOCK/SIPA - DARRON CUMMINGS/AP/SIPA - ROLEX/CHRIS TURVEY
Valenzuela, 20 ans, une habituée
du tournoi depuis 2015, à la Mexicaine
Maria Fassi, 20 ans également, et à l’Américaine Rachel Heck. Cette dernière est
un phénomène. A 16 ans, elle accumule
les récompenses et les performances. Elle
a ainsi été la plus jeune amatrice à avoir
passé le cut de l’US Women’s Open en
2017. C’est au titre de meilleure joueuse
junior 2017 qu’elle sera à Evian en septembre avec les 120 meilleures joueuses
du monde.
« L’Evian Championship a pris une telle
dimension – c’est le deuxième plus gros tournoi au monde avec des prix qui vont encore
augmenter dans les deux prochaines années
– qu’il devient de plus en plus difficile pour
les joueuses de s’y intégrer, explique Franck
Riboud. C’est dans cette optique et toujours
pour accompagner les joueuses professionnelles que nous accueillons le Jabra Ladies
Open à Evian en juin. » Ce tournoi patronné par le Letas, la 2e division féminine européenne, et le Ladies European
Tour, la 1re division, monte rapidement
en puissance depuis la première édition
en 2016. Et, pour la troisième année, c’est
une Française, Astrid Vayson de Pradenne,
qui l’a emporté. Une belle histoire pour
la joueuse de 32 ans, qui était prête à lâcher le golf professionnel et qui se voit
repartir avec une invitation au British
Open, où elle ne passera pas le cut, et à
l’Evian Championship.
Cette présence française repose la sempiternelle question de l’émergence d’un
champion ou d’une championne française à même de tirer ce sport vers le haut.
« Le travail réalisé par Pascal Grizot pour
amener la Ryder Cup chez nous est formidable, j’espère qu’il trouvera l’écho qu’il mérite. On ne se rend pas compte à quel point
c’est incroyable d’avoir cette compétition en
France, mais on sait que ce n’est pas cet événement seul qui construira un (ou une) champion français. C’est le rôle de la Fédération
française de golf de mettre les conditions en
place, explique Jacques Bungert. Certes, le
chemin est long. L’écosystème de l’Evian Championship est là pour apporter sa pierre à l’édifice. Nous poursuivons nos efforts pour
soutenir notre politique en faveur des nouvelles générations, avec notamment l’invitation à l’Evian Championship de jeunes
joueuses, la création d’événements, la mise à
disposition de nos infrastructures comme
l’Academy... » Alors qui sait ? L’édition
2018 de l’Evian Championship se conclura
peut-être avec une bonne nouvelle en
bleu blanc rouge §
…
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL GOLFTHE EVIAN CHAMPIONSHIP
Renaissance.
Tiger Woods pour
la première fois
à Paris.
Ryder Cup, nous y sommes…
PAR CHRISTOPHE GAILLARD
L
e 28 septembre, les meilleurs joueurs
de golf européens affronteront les
meilleurs Américains sur le site du
Golf national, à Saint-Quentin-enYvelines. Un événement à l’impact planétaire ! Le nombre de téléspectateurs
qui suivront la compétition fait de la
Ryder Cup le troisième événement sportif, derrière la Coupe du monde de football et les Jeux olympiques d’été. Sur le
parcours, les organisateurs attendent
60 000 personnes par jour, sans commune mesure avec les chiffres habituels
de l’Open de France, qui comptabilise
environ 45 000 visiteurs sur quatre jours.
Sur le terrain, d’immenses tribunes
ont été érigées aux points stratégiques.
La plus impressionnante se trouve à
l’aplomb du départ du trou 1 et du green
106 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
du 18. Elle pourra accueillir 25 000 personnes. Et pas moins de 16 écrans géants
sont répartis sur l’ensemble du parcours.
Quelques places se libèrent encore au
compte-gouttes, notamment pour les
jours de compétition, du vendredi au
dimanche. Une seule solution pour
bénéficier de cette opportunité de dernière minute : naviguer tous les jours
sur le site marchand de la Ryder Cup
(https://tickets.rydercup.com). Plus
accessibles en termes de tarif, à partir
de 45 €, les entrées pour les journées
d’entraînement, du mardi au jeudi.
Différents événements émailleront ces
journées, un match des célébrités mardi,
un tournoi Ryder Cup Golf Sixes disputé
par les joueurs de la Junior Ryder Cup et,
enfin, la cérémonie d’ouverture le jeudi
qui s’achèvera avec un grand concert.
A noter, le mardi, la partie qui opposera
Retransmission. Un village sera érigé
sur le parvis de l’hôtel de ville de Paris
du 21 au 30 septembre. D’un accès gratuit, les visiteurs pourront y découvrir
le golf au sein de différents ateliers et regarder l’événement sur un écran géant.
A la télévision, c’est Canal + qui est
titulaire des droits de diffusion de la
Ryder Cup pour la France. Sur sa chaîne
dévolue à ce sport, Golf +, tous les soirs
à partir du lundi, l’émission « Golf + le
mag » fera le point sur les préparatifs.
Les abonnés à Canal + pourront suivre
l’intégralité des matchs du matin au soir,
sur Golf + et sur Canal + Sport. Pour les
non-abonnés, la chaîne a mis en place
un dispositif exceptionnel avec la
retransmission de cinq heures de la compétition reparties sur les trois jours du
tournoi, en clair, sur son antenne
premium §
Jeunes espoirs et forum
Les 24 et 25 septembre se déroulera sur le parcours de golf de Disneyland
Paris la Ryder Cup Junior. Une belle occasion de voir sur le terrain les futures
stars du golf mondial. Accès gratuit.
Le vendredi 21 septembre, un forum sur le golf et la santé se tiendra
dans l’auditorium de la Fondation Louis-Vuitton avec de nombreux
professeurs et chercheurs. Au programme, entre autres : les bénéfices
du golf sur la santé physique et mentale.
MEL EVANS/AP/SIPA
Première. Dans trois
semaines débutera
à Paris la 42e édition
du tournoi. Nos
conseils pour ne rien
rater de cet événement
exceptionnel.
Laura Flessel, ministre française des
Sports, à Condoleezza Rice, ancienne
secrétaire d’Etat américaine.
Tous les titulaires de billets devront
suivre avec attention les différentes
options de transport. Totalement sécurisé, le site du Golf national ne sera
accessible que via l’un des centres de
transports officiels. Donc, inutile
d’espérer se glisser entre les gouttes, le
périmètre sera entièrement verrouillé.
Le plus simple sera de rejoindre, en train,
les gares de Saint-Quentin-en-Yvelines
ou de Massy où des navettes gratuites
feront la liaison avec le Golf national.
En voiture, on ne pourra accéder à l’un
des trois parkings qu’à la seule condition
d’être détenteur d’un billet et d’avoir
réservé sa place sur le site marchand de
la Ryder Cup. Sur les trois parkings,
seuls le PR2 à Orsay et le PR4 à Louveciennes ont encore de la place. Comptez
20 € par jour, 40 € pour les jours de compétition. Les motos, taxis et autres vélos
pourront, quant à eux, accéder au PR1
à Toussus-le-Noble.
© RCE - Getty images - Streeter Lecka
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL GOLFTHE EVIAN CHAMPIONSHIP
L’île Maurice,
du nord au sud
PAR CHRISTOPHE GAILLARD
A
Maurice, l’une des destinations préférées des golfeurs français, les choses
bougent. Jusqu’à présent, tous les parcours étaient concentrés dans le sud de
l’île. L’ouverture de Mont Choisy Le Golf
en novembre 2017, tout au nord, entre
Trou aux Biches et Grand Baie, offre de
nouvelles perspectives aux voyageurs.
108 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Comme la plupart des autres golfs, c’est sur
un ancien champ de cannes à sucre que les
fairways ont trouvé place, l’industrie du
tourisme prenant le pas sur celle du sucre.
Cette immense plaine de Mont Choisy
tient son nom d’un jeune officier français, le capitaine Armand Jules de Mont
Choisy, qui en fit en 1747 un poste d’observation et de défense au nord. Elle fut au
fil des siècles terrain de courses hippiques,
aérodrome et, bien entendu, plantation
de cannes à sucre puis d’aloès, dont les
traces d’exploitation sont toujours présentes. Et, désormais, c’est un parcours
de golf qui occupe l’espace accompagné
des indispensables résidences et luxueuses
villas. L’histoire du lieu est toujours
présente avec les anciens bâtiments
d’exploitation et la vieille cheminée de la
sucrerie en arrière-plan du trou 15 (un
par-3 plutôt court avec un green en île).
Champions et amateurs. C’est le
Sud-Africain Peter Matkovitch qui a œuvré
à la création de Mont Choisy. Ex-joueur
professionnel, il dessine des parcours
depuis 1975 un peu partout dans le monde.
Construit dans une plaine, le golf prend
des airs de links, parcours traditionnel de
bord de mer, fortement balayé par les vents,
avec des bordures de fairways peuplées de
grandes herbes jaunies par le soleil. Même
si sa longueur en fait un parcours de championnat, l’aspect loisirs n’a pas été oublié
JAMIE THORN
Percée. L’inauguration
du golf de Mont
Choisy étend l’offre
au nord de l’île.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SP
Beauté naturelle.
Les fairways du golf
de Mont Choisy offrent
une vue unique sur
les montagnes.
avec des fairways larges pour des départs
rassurants et de vastes greens. Astucieusement, Peter Matkovitch a multiplié les
plateformes de départ dès que c’était possible, jusqu’à 11 sur les 10, 15 et 17, donnant ainsi la possibilité de changer la
physionomie des trous.
Comme pour la majorité des projets liés
au golf, l’aspect immobilier est une part
essentielle dans l’économie globale. Les
premières résidences d’appartements et
quelques villas sont déjà sorties de terre le
long des trous 14 et 16, mais le plan
d’occupation en prévoit une multitude
d’autres tout autour et au centre du parcours avec de grands sentiers de promenade. Assurément, le golf de Mont … Partenariat. Un accord a été noué entre l’hôtel Trou aux Biches Beachcomber et le golf de Mont Choisy.
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 109
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL GOLFTHE EVIAN CHAMPIONSHIP
Choisy y perdra cet esprit de nature
sauvage avec la vue sur les montagnes du
centre de l’île, qui font l’un de ses charmes
aujourd’hui. A découvrir donc rapidement.
C’est avec les hôtels du groupe Beachcomber que les propriétaires du golf ont
conclu des partenariats, plus précisément
ceux de Trou aux Biches et Canonnier, tous
deux situés à quelques minutes en navette.
L’enseigne enrichit ainsi son offre golfique
de deux établissements supplémentaires
dans le nord de Maurice.
Mais le Nord a encore fort à faire pour
rivaliser avec le Sud. Dans l’ouest de l’île
se trouve un endroit paradisiaque, une
péninsule qui s’avance dans le plus beau
lagon, au pied de la montagne du Morne.
S’y dressent deux hôtels – le Dinarobin et
le Paradis – et un parcours de golf unique
en son genre. Conçu au cœur même du
Paradis, ou peut-être est-ce l’inverse, le parcours serpente le long de la presqu’île avec
des vues impressionnantes sur la montagne du Morne et les 9 derniers trous qui
longent le lagon. On quitte ici l’esprit d’un
parcours de championnat pour un golf loisir, plaisir. Attention, rien de facile, notamment depuis les modifications de Tony
Johnstone, mais la longueur et l’ambiance
permettent un jeu tout en détente, en phase
avec le lieu… enchanteur §
…
Presqu’île. Au sud-ouest, le parcours du golf du Paradis sur la péninsule du Morne.
Paris-île Maurice. Air France
et Air Mauritius assurent des vols
directs. Les vols de nuit permettent
de partir en fin de journée pour
une arrivée le lendemain matin.
12 h de vol. A partir de 1 000 €
l’A/R en éco, www.airfrance.fr,
www.airmauritius.com.
Corsair assure le vol via Saint-Denis
à La Réunion avec une escale
suffisamment courte pour rester
dans l’avion. Durée totale : 13 h.
Le vol retour est direct île
Maurice-France. A partir de 750 €
l’A/R en éco, www.corsair.fr.
∑ DORMIR
Trou aux Biches Beachcomber.
Un 5-étoiles sur la côte nord.
6 restaurants dont un italien, un thaï
et un indien. Piscines, 2 km de plage,
accès aux parcours de Mont Choisy
Le Golf et au Paradis Golf Club.
A partir de 298 € la nuit,
www.beachcomber-hotels.com/fr.
Canonnier Beachcomber.
Un 4-étoiles aussi sur la côte
nord. L’hôtel tient son nom
110 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Grand Baie
Trou aux
Biches Mont Choisy
Le Golf
Port-Louis
ÎLE MAURICE
Paradis
Golf Club
Mahébourg
Le Morne
ÎLE
MAURICE
Océan
Indien
10 km
de la présence d’anciennes
fortifications. 3 restaurants.
A partir de 248 € la nuit,
www.beachcomber-hotels.com/fr.
Paradis Beachcomber. Un 5-étoiles
(photo) sur la côte sud-ouest.
Péninsule privée de 150 hectares
au pied de la montagne du Morne,
dans le plus beau lagon de l’île.
4 restaurants. Accès direct
au Paradis Golf Club.
A partir de 322 € la nuit,
www.beachcomber-hotels.com/fr.
¿ JOUER
Mont Choisy Le Golf. Ouvert
en novembre 2017, c’est le seul
golf du nord de l’île. Partenariat
exclusif avec les hôtels du groupe
Beachcomber. Le green fee
inclut la voiturette et les balles
de practice. Green fee : 162 €.
18 trous, 6 440 m, par-72,
www.montchoisygolf.com/fr.
Paradis Golf Club. Un parcours
unique, construit sur la péninsule,
au cœur du Paradis Beachcomber.
Green fee pour les non-résidents :
98 €. 18 trous, 5 924 m, par-72.
A. ISSOCK - SP
∞ Y ALLER
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Patience
Prudence
Persévérance
Depuis plus de 17 ans, ces valeurs guident chacun des
engagements des femmes et des hommes de DNCA.
Des valeurs qui nous permettent de développer une
gamme de fonds élaborée autour de quatre expertises
de gestion : obligataire, diversifée, performance
absolue et actions.
Des valeurs qui nous conduisent à gérer ces fonds
dans un souci constant de maîtrise du couple
rendement/risque pour répondre dans la durée à vos
objectifs patrimoniaux.
Parce que votre épargne est précieuse.
Parlez-en à votre Conseiller Financier.
Maison d’Épargne et de Valeur
dnca-investments.com
19 place Vendôme 75001 Paris
DNCA Investments est une marque de DNCA Finance
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL GOLFTHE EVIAN CHAMPIONSHIP
Au cœur des Alpilles
Bijou écolo. Aux portes de Maussane, le Domaine de Manville fut longtemps dévolu à l’agriculture.
D
es champs d’oliviers à perte de vue,
des platanes majestueux et la barrière
calcaire des Alpilles au loin, c’est le
décor magnifique qu’offre le Domaine de
Manville. Un patrimoine qui date du premier millénaire, quand les seigneurs de
Manville régnaient sur le promontoire
rocheux des Alpilles, plus connu désormais sous le nom des Baux-de-Provence.
Aux portes du village de Maussane, le domaine fut longtemps destiné à l’agriculture
avant l’arrivée d’un parcours de 9 trous
baptisé le Golf des Baux-de-Provence, repris
par la famille Saut il y a dix ans.
Deux ans de travaux auront été nécessaires, avec des architectes du patrimoine
et des spécialistes de l’environnement,
pour convertir le domaine en un magnifique établissement 5-étoiles doté de
30 chambres et suites, 9 villas hôtelières,
l’indispensable spa et un restaurant gratifié de 1 étoile au Guide Michelin.
L’ancien parcours a été transformé en un
18-trous respectueux de l’environnement. Certains départs ont été conçus
en herbe artificielle pour ne pas abîmer
les sols calcaires. Le golf est économe en
eau et même équipé de toilettes sèches.
Il a été le premier en France à recevoir le
label « écocertifié ». Surplombé par les
Baux-de-Provence, il fallait que visuellement le parcours respecte l’harmonie du
paysage agricole environnant. D’où des
formes géométriques pour les départs et
des murets de pierres sèches pour soutenir les greens et les bunkers. C’est très
probablement l’un des seuls parcours
en France à proposer ce type de dessin.
A découvrir donc § C. G.
Domaine de Manville, hôtel 5 étoiles
de 30 chambres, 9 villas de 220 mètres carrés,
2 restaurants, dont 1 étoilé au Guide Michelin,
spa, piscine. Forfait Golfer à deux avec un petit
déjeuner par personne et deux green fees,
à partir de 390 €, www.domainedemanville.fr.
Leadbetter capitalisera les succès
Au début de cette année, l’Evian
Resort Golf Club a annoncé
des joueurs et joueuses qu’il suit
en ouvrant des académies et
sa collaboration au sein de
distillera ses méthodes auprès
l’Academy avec l’une des plus
des amateurs. A ce jour, il a ouvert
belles références mondiales de
pas moins de 37 académies
l’enseignement du golf, David
Leadbetter. Ancien joueur
Leadbetter à travers le monde,
principalement aux Etats-Unis,
professionnel, l’Anglais
en Asie et en Europe, le centre
s’est fait connaître dans les
névralgique se trouvant au
années 1980 pour avoir entraîné
Championsgate Golf Resort,
avec succès le Zimbabwéen
à Orlando, en Floride. Le coach
Nick Price et, surtout, celui qui
travaille en étroite coopération
deviendra numéro un mondial,
avec le biomécanicien français
l’Anglais Nick Faldo. D’autres
Référence. David Leadbetter est l’un des plus grands
grands joueurs passeront au fil
Jean-Jacques Rivet, qui viendra
entraîneurs de golf du monde.
des ans entre ses mains, tels
également à Evian effectuer
quelques sessions d’entraînement à l’Academy. Evian est
Ernie Els ou Greg Norman, et beaucoup des meilleures
joueuses, dont l’Américaine Michelle Wie ou encore le
la neuvième académie Leadbetter en France § C. G.
Renseignements sur les cours et les stages auprès de l’Academy :
phénomène Lydia Ko, qui deviendra numéro un mondial
www.evianresort-golf-club.com/academy.
à 17 ans. Comme beaucoup de grands entraîneurs, David
112 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
CAMILLE MOIRENC (X 2) - SP
David Leadbetter s’installe à Evian
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le French Flair*
*
www.eden-park.com
L’inspiration française
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL GOLFTHE EVIAN CHAMPIONSHIP
Le « couteau suisse » du golfeur
Multifonctions. Plus
besoin d’une montre
GPS, d’une application
smartphone et d’un
télémètre… avec
l’Approach Z80,
Garmin réunit tous
ces outils en un seul.
Innovation. Un produit
qui révolutionne le
marché des télémètres.
PAR CHRISTOPHE GAILLARD
E
Verrouillage rapide de la cible
Avec l’Approach Z80, Garmin apporte
clairement une évolution majeure dans
ce secteur en modifiant à la fois le système
de mesure et les fonctionnalités associées. A la prise en main, la vision dans
le viseur est un peu déstabilisante, similaire à celle que l’on peut avoir dans un
appareil photo numérique dépourvu de
miroir. L’appareil filme et renvoie l’image
sur un minuscule écran Oled installé
dans le viseur. D’où un rendu « artificiel » et un très léger problème de stabilité, malgré un dispositif de stabilisation
de l’image, lorsque le drapeau est à une
grande distance (au-delà de 150 mètres).
Une fois centrée, la cible est rapidement
verrouillée par l’appareil, mais celui-ci
peut être trompé si le drapeau est dans
un environnement mi-soleil, mi-ombre
aux forts contrastes et prendre la mesure
sur un autre élément plus éloigné.
Attention, donc.
114 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Approach Z80 de Garmin
Poids : 226 grammes
Autonomie : quinze heures
Agrandissement : 6 x
Portée : 320 mètres
Précision du laser : +/– 25 centimètres
Correcteur de dioptrie : +/– 4
Prix : 650 euros
Cet écran de visée a ouvert plusieurs
possibilités intéressantes, comme celle
d’afficher d’autres informations. Dans
le cas présent, il s’agit de la carte détaillée en 2D du green sur lequel se trouve
le drapeau. Comme l’Approach Z80 embarque une puce GPS, il est capable
d’indiquer les distances de l’entrée, du
fond et du milieu du green en plus de la
mesure prise sur le drapeau. Il identifie
automatiquement le trou en jeu et affiche la carte complète avec les obstacles
et leurs distances.
Plus de 41 000 parcours sont préchargés, dont les mises à jour sont gratuites à
vie. Le leader du marché, Bushnell, pro-
Innovant. Le Garmin Z80 multiplie les fonctions
avec un double affichage des distances
et de la cartographie du parcours.
pose également un télémètre incluant
une puce GPS sur le modèle Hybrid. Cela
lui permet d’indiquer les distances d’entrée et de fond de green en plus de celle
du drapeau, mais, à visée optique, il ne
peut pas afficher de carte. Il faut, pour visualiser le dessin d’un trou ou d’un green,
se reporter sur un smartphone, ce qui est
moins pratique. Avantage à Garmin.
La fonction PlaysLike Distance prend
en compte le dénivelé pour donner la
distance réelle à jouer. Elle se déconnecte
avec le mode tournoi, et rend l’utilisation de l’Approach Z80 légale lors des
compétitions. Grâce au GPS, l’appareil
est capable d’indiquer la direction et la
distance jusqu’au milieu du green,
lorsque celui-ci est masqué par un relief
du terrain.
Avec ce nouvel appareil, Garmin a su
faire évoluer profondément ce marché
du télémètre laser, mais, comme tous les
sauts technologiques, l’innovation se paie
au prix fort §
SP
n permettant de connaître au mètre
près la distance qui le sépare du drapeau ou d’un obstacle, le télémètre
laser est devenu, au fil du temps, indispensable au joueur de golf. Jusqu’à présent, tous les appareils avaient un
fonctionnement identique, à savoir une
visée optique (comme avec une jumelle),
associée à l’envoi d’un signal laser sur
l’objet visé pour en déterminer la distance.
Les seules avancées technologiques
concernaient la taille de l’appareil, toujours plus léger et compact, la qualité optique ou encore la rapidité dans la prise
de mesure.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ON EN PARLE
POMMERY
Royal Blue Sky
EASTPAK x Raf Simons VII
Si l’on doit bien à Pommery la création
du Brut en 1874, on lui doit également
celle du POP en 1999. Thierry Gasco a
commencé à travailler sur une vision
plus contemporaine de la dégustation
d’un champagne Pommery : Royal Blue
Sky ofre un monde nouveau, ouvert aux
expériences (prix indicatif : 55 €).*
Pour la septième fois, le designer Raf Simons s’associe
à Eastpak pour sa collection prêt-à-porter : chaque sac
intègre la construction plissée, caractéristique
de Simons, des éléments emblématiques
rappelant le classique « trench coat »,
une étiquette co-marquée de manière
exclusive et un sac à linge à cordon.
Disponible uniquement sur
www.eastpak.com et auprès
de revendeurs sélectionnés
Points de vente : dans les CHR, à la propriété
et chez les cavistes
DUBAIL
Papillons By Dubail
Collection emblématique de la Maison Dubail, avec « Papillons By Dubail », une myriade de papillons stylisés sertis de
diamants s’envole au gré de l’imagination pour créer une collection pleine de charme. Ces papillons se métamorphosent et
déploient leurs ailes pavées dans cette bague en or rose composée de 2,19 carats de diamants (prix indicatif : 9 300 €).
Dubail au 66 rue François 1er , Paris 8e - 01 53 57 42 00 - www.dubail.fr
LABORATOIRES VICHY
LIFTACTIV COLLAGEN SPECIALIST
Les Laboratoires Vichy innovent avec le nouveau soin LIFTACTIV COLLAGEN
SPECIALIST qui associe un duo de peptides reconnus pour leurs propriétés anti-âge, de la Vitamine C pour son action
anti-pigmentation et de l’Eau Minéralisante de
Vichy pour corriger les signes de l’âge liés à la
perte de collagène sur la peau : rides comblées,
contours resculptés et teint unifé !
En pharmacie, parapharmacie et sur www.vichy.fr
MAISON MONTAGUT
Pull « Florent »
Maison Montagut a choisi
le cachemire pour créer
« Florent », un pull au col rond
et au motif bicolore imaginé
en Marine et Impérial. Ce
mariage de tons permet
d’accentuer les contrastes de
la pièce. Chez Maison Montagut, la matière première
des cachemires vient de Mongolie Intérieure, renommée
pour la fnesse extrême de son duvet qui lui donne grande
douceur et toucher soyeux (prix indicatif : 418 €).
montagut.com/fr
CARREFOUR
Une Foire aux vins 2.0*
Réussir sa Foire aux vins sans quitter son canapé c’est désormais possible ! Grâce aux conseils de ses
experts et une sélection de plus de 1 000 bouteilles, Carrefour permet de réaliser les meilleures afaires
et de se faire livrer chez soi en quelques clics sur son site : jereservemafoireauxvins.carrefour.fr
Retrouvez l’interview de Paolo Basso sur www.lepoint.fr/vin/
La sélection du Point Communication
*L’abus d’alcool est dangereux pour la
santé, à consommer avec modération
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL GOLFTHE EVIAN CHAMPIONSHIP
Par Fabrice Léonard Pages coordonnées par Marine de La Horie
Sport chic
Vision
Izipizi propose une édition limitée
de lunettes transparentes aux verres
miroirs bleus, estampillées The Evian
Championship et adaptées aux
exigences des joueuses de golf.
PARFUMS
L’histoire. En 1969,
Lancôme lance Ô, une eau
fraîche qui se veut aussi
un vrai parfum avec des
senteurs d’agrumes, des
arômes de chèvrefeuille
et de romarin mâtinés de
jasmin et de patchouli.
La saga continue avec
Ô d’Azur et Ô de l’Orangerie,
qui s’inscrivent dans
la parfaite continuité
de leur aîné et sont tout
aussi rafraîchissants.
La fragrance. Les parfumeurs Anne Philippot et
Dominique Ropion ont
élaboré un jus semblable
à un concentré de fleurs
blanches. La fleur d’oranger
s’exprime grâce à l’essence
de néroli et à l’absolu de
fleur d’oranger, aux accents
suaves et miellés. Ces ingrédients sont agrémentés de
la saveur intense et légèrement amère de la bergamote. Quelques pétales
de jasmin s’ajoutent à cette
composition florale. Et
l’onctuosité boisée du benjoin magnifie l’ensemble.
Le flacon. La bouteille
reprend les contours de
celle de l’Ô, avec les volutes
du design original inspirées
des ondulations de l’eau.
Seule la couleur de l’écrin a
évolué, pour devenir vert
d’eau tendre § F. L.
Unique
Le modèle de chaussures
Pro SL de FootJoy rejoint
le programme de personnalisation MyJoys. Une
infinité, ou presque, de
combinaisons à découvrir sur footjoy.fr.
Cible
Pour l’hiver, Colmar
mise sur son logo.
Pull en laine.
Puma habille la joueuse
Lexi Thompson.
Polo Women en
polyester piqué, jupe en
polyester Pwrsharpe et
chaussures Ignite Blaze
Sport Disc.
SP X 6 - CHRIS GARRISON
Ô de l’Orangerie
de Lancôme
Pro
Décorées
Pour une touche de
mode sur les parcours de
golf, baskets Ace en cuir
et détails brodés, Gucci.
116 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Ping lance ses nouveaux modèles de
fers i500 et i210, qui délivrent une
distance incroyable, permettent une
précision et un contrôle de distance
extraordinaires et améliorent les
sensations et l’interaction avec le sol.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Pointures
Under Amour imagine le modèle UA
Spieth 2 pour homme, conçu grâce aux
conseils de Jordan Spieth, triple vainqueur en grand chelem. Structure en
Gore-Tex, cuir et fibres TPU.
Beauté
A adopter au quotidien, le nettoyant
pour visage et le shampooing-douche
signés Clarins Men.
Précision chic
Athlétique
Gant imagine un short en jersey
de coton à l’esprit rétro.
Avec cette Oyster Perpetual 31, Rolex propose pour
les poignets les plus fins la
quintessence de son modèle
culte. On retrouve ici,
en sus d’un boîtier acier
Oystersteel, une lunette
bombée et la signature
esthétique du bracelet
Oyster, avec ses trois
mailles larges et plates.
Equipée d’un tout nouveau
cadran Dark grey, orné d’un
index en chiffres romains,
cette montre reste fidèle
à sa réputation bâtie depuis
1926 en étant étanche
à 100 mètres. Doté d’un
mouvement mécanique de
manufacture à remontage
automatique Perpetual,
ce chronomètre superlatif
Rolex, garanti cinq ans dans
le monde entier, reprend
tous les attributs phares de
l’Oyster, mais avec un style
et des couleurs sport chics.
Prête à être arborée sur les
greens, cette pièce est, précision oblige, également
certifiée Chronomètre par
le Contrôle officiel suisse
des chronomètres. De quoi
lui garantir une tolérance
de marche moyenne de
l’ordre de – 2/+ 2 secondes
par jour… Car être à l’heure,
toujours et partout, est
aussi, au fond, une marque
d’élégance § J. H.
Adidas et C.P. Company
dévoilent le fruit de leur
collaboration : une ligne
exclusive de vêtements
(parkas et sweat-shirts) et
de chaussures.
SP X 6 - ROLEX
Mythique
Indispensable
Le modèle Red Ball d’Odyssey, un putter de type maillet, a été pensé pour aider les joueurs à mieux se positionner au-dessus de la balle puis à mieux s’aligner.
K-Way fait évoluer son célèbre coupevent en proposant de nouveaux coloris et des longueurs différentes.
RETROUVEZ TOUTE
L’ACTUALITÉ DES MONTRES SUR
www.lepointmontres.fr
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 117
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL GOLFTHE EVIAN CHAMPIONSHIP
À LA CARTE par Thibaut Danancher
DEMANDEZ
LE MENU…
La table
La 104, au bord
des fenêtres avec
vue époustouflante
sur le lac Léman.
Le plus
L’exceptionnelle
carte des vins
honorant le
vignoble français,
savoyard en
particulier.
Le plan B
Raphaël Vionnet,
43, avenue du
Général-Leclerc,
Thonon-les-Bains
(Haute-Savoie).
04.50.72.24.61.
Primé. Le Guide
Michelin a récompensé
Patrice Vander d’une
étoile cette année.
Vander, l’aimant du Léman
118 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
royale de foie blond se font bercer par des
chanterelles, une écume parfumée à la
verveine et une bisque des têtes. Les
perches d’Eric Jacquier – déglacées au
vinaigre de cidre – trônent sur un galet
brûlant et frétillent pour la brunoise de
pomme acidulée. Le ris de veau au bois
de réglisse s’encanaille d’une déclinaison
de radis – en boule et en trompe-l’œil façon
cerise –, de cubes croustillants de polenta
et d’un jus à la réglisse. Pour le bouquet
final, un soufflé chaud à la griotte flanqué
d’une liqueur au kirsch, de sa marmelade
de griottes à la vanille et d’une crème glacée amande. Renversant ! §
Les Fresques au Royal Evian, 13, avenue
des Mateirons, Evian-les-Bains
(Haute-Savoie). 04.50.26.85.00. Ouvert
uniquement au dîner. Menus : 75, 125 €.
Carte : de 61 à 111 €.
Ecrevisses, royale de foie blond,
écume à la verveine
Le secret de Patrice Vander
On rince les écrevisses. On retire
l’extrémité de leur carapace et leur boyau
noir. On les cuit quatre minutes dans une
cocotte à couvert avec de l’huile d’olive,
une gousse d’ail écrasée et une branche
de thym. On les laisse reposer quatre
minutes. On sépare la tête, la queue et les
pinces. On les décortique. On réalise une
bisque avec les têtes. A l’envoi, on passe
trente secondes au sautoir les queues
et les pinces dans un beurre mousseux.
Le produit
Les écrevisses pattes rouges sont pêchées
sur le Léman par Eric Jacquier, pêcheur
professionnel à Lugrin. Chaque pièce
pèse entre 80 et 100 grammes. En bouche,
la pépite du lac dévoile des notes de
crustacés avec une texture ferme.
ALBAN PERNET/RÉA
I
l y a d’abord un décor mirifique. A l’intérieur, une salle au vertigineux plafond
orné de fresques qui ont donné son nom
au restaurant. Réalisées par Gustave
Jaulmes en 1927, elles célèbrent l’été à
Evian-les-Bains : la source Cachat, les
thermes, les épis de blé, les pommes… A
l’extérieur, la terrasse panoramique avec,
au premier plan, le lac Léman, à l’horizon, la montagne, juste devant, Lausanne,
à gauche, Genève et, à droite, Vevey et
Montreux. Il y a ensuite ce chef fidèle
parmi les fidèles au Royal Evian : Patrice
Vander a accosté en 2001 sur les rives du
palace de Haute-Savoie et a pêché 1 étoile
en 2018. La toque de 49 ans passée par les
plus grandes maisons – Plaza Athénée,
époque Eric Briffard à Paris, Relais SainteJeanne de Gérard Cagna à Cormeillesen-Vexin… – rend un vibrant
hommage aux trésors du Léman
qu’elle sublime de joyaux du terroir
hexagonal.
Le pressé de foie gras de canard
et féra fumée, coiffé d’une gelée de
fraises et pimenton (paprika doux
fumé), noce avec un sorbet à la fraise
imprégné au gamay de Savoie. Les écrevisses pattes rouges alanguies sur une
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TENDANCESÉVASION
Œnotourisme.
Dégustation perchée,
nuits au château,
balade en taxi anglais…
Du Médoc au Sauternais, vivez des expériences insolites au
cœur des grands crus
classés. PAR MARINE DE TILLY
120 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Château
de Rayne-Vigneau
Prendre de la hauteur
Qui a dit que grimper aux arbres était une
distraction d’enfant ? « La doyenne de cette
activité avait 71 ans ! » se souvient Vincent
Labergère, perché à 11 mètres au-dessus
du domaine qu’il dirige, à Bommes. C’est
« à la fraîche », à l’heure où le soleil est
encore tiède, que nous nous attaquons,
harnachés comme des alpinistes, au
cèdre bicentenaire qui trône en majesté
sur les 84 hectares de vignes de la propriété. Là-haut, comme coulées dans
les hautes branches, deux tables suspendues nous font de l’œil. Grâce à un
système d’escalade qui consiste à enrouler son pied dans la corde, l’« ascension »
ne demande pas d’effort particulier,
juste un peu d’attention et la supervision
de Vincent Gallé, un professionnel de la
grimpe. Dans nos mains, bientôt, un
verre de Rayne-Vigneau 2009 ; sous nos
pieds, toute la vallée du Ciron et, au
fond des yeux, un prodigieux sentiment
de sérénité.
Au bout de quelques minutes, le corps
se relâche, l’esprit s’abandonne, on se
surprend à se tutoyer en devisant sur
SÉBASTIEN ORTOLA/RÉA POUR LE POINT
Auprès de ma vigne…
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Inspiré. Dégustation
à bord d’un taxi anglais,
sur la mythique route
des châteaux.
Château Léoville-Poyferré tion se font donc à bord du mythique
Une excursion so British !
Transformer un taxi anglais en salon de
dégustation mobile, vintage et superlooké : l’approche est inédite. Nous en
avons fait l’expérience entre Margaux et
Pauillac, sur la rive gauche de l’estuaire
de la Gironde, à Saint-Julien-Beychevelle
au Château Léoville-Poyferré, où on joue
la carte grands crus « et » (ou « mais »)
accessibles, conviviaux et surtout originaux. La visite des vignes et la dégusta-
Fairway FX4 de Sa Clinquante Majesté
(dans lequel on peut se tenir à 4, face à
face). Pour une heure ou une journée, au
gré de son envie et de son inspiration, on
découvre ainsi un terroir d’exception, le
vignoble de 80 hectares, on entre dans la
cour du château et on se gare devant les
chais, menés par un chauffeur-guide passionné qui répond à toutes les questions.
Circuit en wine cab sur mesure,
à partir de 132 €/pers., www.leovillepoyferre.fr et www.wine-cab.com.
Audace. Le restaurant Lalique propose
un cocktail à base
de sauternes et
de zestes d’orange.
BENOÎT DECOUT - ANTOINE DEVOUARD – AGISIMOES/RETOGUNTLI – DR
Ascension gustative. Autour d’une table
suspendue dans un cèdre bicentenaire,
avec vue imprenable sur le domaine
Rayne-Vigneau, à Bommes.
l’histoire du château et du nectar doré.
Au fond, on ne fait rien de plus qu’en bas,
mais on le fait peut-être mieux, en tout
cas on le fait autrement. « Depuis qu’il a
connu l’amour, écrivait Sylvain Tesson dans
“Aphorismes sous la lune et autres pensées sauvages”, le lierre ne peut s’empêcher
de grimper aux balcons. » C’est un peu ce
qui se produit à Rayne-Vigneau (et encore, le lierre ne connaît pas le sauternes) : une fois au pied du vieux cèdre,
vous n’aurez qu’une envie, y monter à
nouveau.
Dégustation perchée : 45 €/pers.,
www.raynevigneau.fr.
Château
Lafaurie-Peyraguey
Sauternes « on the rocks »
D’emblée, au Lalique, le restaurant gastronomique de Lafaurie-Peyraguey, à Bommes
(ouvert depuis juin, anniversaire des
400 ans du domaine), on annonce la couleur : ici, le sauternes, on le dépoussière,
on le réinvente. Balancer trois glaçons
dans un premier grand cru classé, ce n’est
pas un péché. Et comme on est rock ou
on ne l’est pas, on ajoute au cocktail deux
zestes d’orange finement tranchés. Ça
s’appelle un SweetZ et c’est sûr, d’un coup,
votre sauternes prend un sacré coup de
jeune (et de frais). « De l’audace, encore de
l’audace, toujours de l’audace », scandait
Danton devant l’Assemblée en 1792. A Lafaurie-Peyraguey, c’est un peu tous les
jours la révolution. La carte de cocktails
comme celle du restaurant sont des
voyages pour tous les voyageurs, qui découvriront dans un cadre magique que le
grand écart entre passé et futur, c’est possible. Quant au SweetZ, c’est un peu plus
qu’un cocktail, c’est un état d’esprit, une
philosophie, une gorgée de modernité
dans un écrin de cristal. Bu et approuvé.
SweetZ : 15 €. Menu : à partir de 135 €.
Carte : 3 plats avec dessert à partir de 95 €,
www.lafauriepeyragueylalique.com.
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 121
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TENDANCESÉVASION
Immersion. Piscine
de 50 m et chambres
d’hôtes cosy pour mieux
se fondre dans le décor.
Château du Tertre
Luxe, calme et volupté
Goûter les vins du Médoc, c’est bien.
Mais y séjourner, prendre le temps
d’observer, de sentir les vignobles, de
les considérer (« celui qui considère ne se
contente pas d’observer l’objet de son désir
mais le serre contre lui », disait Sébastien
Lapaque, grand amateur de vin, dans sa
« Théorie de la carte postale »), de se réveiller et de prendre des bains au milieu
des vignes, c’est encore mieux. Situé à
Arsac, le grand cru classé offre aux
voyageurs non seulement la qualité du
nectar, mais également celle de cinq
chambres d’hôtes raffinées et confidentielles, décorées par le Belge Axel
Vervoordt. Les influences flamandes et
toscanes se fondent à la perfection dans
l’atmosphère du château rénové en 1997.
Que l’on soit simple initié, amateur ou
grand connaisseur, on pourra bien sûr
visiter le domaine, l’orangerie du château
et les chais (d’œuvre) pour des dégustations sur mesure, avec un guide professionnel adapté au niveau et à l’intérêt
des visiteurs.
A partir de 250 € la nuit avec petit
déjeuner, www.chateaudutertre.fr.
Accords. Après l’assemblage,
petite pause à la brasserie
du château Lynch-Bages.
Millésime sur mesure
C’est la fin d’un (grand) tabou : plus
besoin d’être vigneron pour assembler
vous-même votre cuvée et vous retrouver, le temps d’une vinification, au
cœur de la production. Ça s’appelle Viniv
(un joli palindrome), et ça se passe au
hameau de Bages, à Pauillac, sous la
houlette de Stephen Bolger, qui vous
propose de fabriquer une barrique
unique et sur mesure, avec votre nez,
votre imagination, votre histoire… et
les meilleurs raisins du Bordelais, rive
droite comme rive gauche. Du choix de
122 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
la parcelle à la mise en bouteille, en
passant par l’assemblage et la conception de l’étiquette ; seul, en famille ou
entre amis ou collègues de travail,
vous serez accompagné à chaque étape
par des vignerons, des œnologues et
même un graphiste spécial pour l’étiquette. Le prix du rêve varie en fonction
des parcelles choisies, mais il court de
7 500 à 14 000 euros pour une barrique
(de 288 bouteilles, soit entre 25 et 45 euros la bouteille). L’aventure a peut-être
un coût, mais le plaisir et l’expérience
partagée, eux, n’en ont pas §
www.jmcazes.com/fr/chateau-lynch-bages
et www.vinivbordeaux.com.
] DÉCOUVRIR
Grands crus classés 1855 Médoc & Sauternes. Etabli en 1855
dans le cadre de l’Exposition
universelle de Paris à la demande
de l’empereur Napoléon III, ce classement consacrait une soixantaine
de crus (rouges et blancs liquoreux)
pour leur notoriété et la qualité
du terroir dont ils sont issus.
Ils sont aujourd’hui au nombre
de 88 et offrent beaucoup
d’activités touristiques (dont celles
présentées dans cet article),
à découvrir sur www.grand-cruclasse-1855.com.
SÉBASTIEN ORTOLA/RÉA POUR LE POINT (x4)
Château Lynch-Bages
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TENDANCESAUTO
ESSAI
Ailes élargies et allure
carénée, la Mégane RS
se veut malgré tout
polyvalente.
Les surpiqûres rouges et les initiales RS : l’estampille Renault Sport. En passant en mode Race, la berline devient bolide…
RENAULT/SP (X4)
Renault Mégane RS, il va y avoir du sport
Course. Depuis près d’un quart de siècle,
c’est à Renault Sport Technologies qu’il
incombe de développer les modèles les
plus performants de la marque. Malgré
une vaste expérience acquise en compétition, les ingénieurs ont aujourd’hui fort
à faire pour se hisser – tout en conservant
la polyvalence d’usage que se doivent de
proposer les modèles du constructeur
français – au niveau de la concurrence
(Honda Civic Type R, Seat Leon Cupra,
etc.) et résister à la course à la puissance.
Bodybuildée. Assemblée à Palencia, en
Espagne, sur la même ligne que les autres
Mégane, la RS s’en distingue par des ailes
très sensiblement élargies – de 6 centimètres à l’avant, 4,5 à l’arrière – et une
énorme sortie d’échappement centrale.
La carrosserie bodybuildée cache une
technologie de pointe avec un moteur
4 cylindres 1,8 litre turbo de 280 chevaux
dont la culasse a été étudiée par la division F1 de Renault Sport, et surtout un
châssis particulièrement sophistiqué à
quatre roues directrices.
Famille. Proche de celui déjà bien équipé
d’une Mégane GT, l’intérieur de la RS s’en
distingue par quelques logos Renault
Sport savamment disposés et des surpiqûres rouges courant sur le cuir du volant et du soufflet du levier de vitesses.
Renault Mégane RS 280
A partir de 39 400 euros
Moteur : 4 cylindres 1,8 l turbo essence de 280 ch
Transmission : automatique double embrayage
6 rapports EDC, aux roues avant
L x l x h (m) : 4,36 x 1,88 x 1,43
Coffre : 384 l
0 à 100 km/h et Vmax : 5,8 s et 250 km/h
Conso : 6,9 l/100 km / CO2 155 g/km (malus de 3 113 €))
Pour le reste, la RS conserve l’habitabilité
et le volume de coffre d’une Mégane classique, ce qui lui permet de se montrer parfaitement utilisable au quotidien et,
pourquoi pas, en famille.
Diabolique. Une polyvalence confirmée
à l’usage. Avec ses amortisseurs à butées
hydrauliques permettant d’absorber en
douceur les inégalités du revêtement, la
Mégane RS semble même cacher son jeu
en mode Neutral avec une boîte double
embrayage dont le mode automatique
confine le moteur aux bas régimes. Un
caractère qui change du tout au tout en
mode Sport avec une réponse plus directe
de l’accélérateur et de la boîte. Enfin, le
mode Race permet d’opter pour une sonorité façon voiture de course et un comportement d’une agilité diabolique sur
parcours sinueux grâce aux roues arrière
directrices § YVES MAROSELLI
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 123
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TENDANCESMARCHÉ DE L’ART
La Biennale de Paris en édition limitée
Moins de stands, très franco-française,
la manifestation souffre. Mais réserve
encore de belles surprises.
PAR JUDITH BENHAMOU-HUET
L
’ancienne prestigieuse Biennale des antiquaires cherche
un nouveau souffle depuis qu’elle est devenue annuelle. La
conjoncture n’est pas au mieux dans le domaine qui avait fait sa
gloire : le mobilier du XVIIIe siècle français, avec plusieurs affaires
de faux. Elle doit aussi faire face à une concurrence de plus en plus
âpre, venue de Londres, New York ou Bruxelles. Et à la discorde aiguë qui oppose les professionnels français. « Il faut sortir des guéguerres de marchands parisiens, exhorte Mathias Ary Jan, président
de la Biennale. Et faire revenir à Paris les marchands et les collectionneurs du monde entier. » Ils ne sont que 16 participants étrangers
cette année. Au centre du show, le couturier Jean-Charles de Castelbajac a créé un décor qui fait référence au répertoire napoléonien,
en hommage à la collection d’un passionné de l’Empire, Pierre-Jean
Chalençon, exposée à la Biennale (photo, portrait en buste de Napoléon par l’atelier du baron Gérard, 1805). Une édition réduite qui
contient néanmoins des pièces intéressantes. Notre sélection §
La Biennale Paris. Du 8 au 16 septembre, Grand Palais,
www.labiennaleparis.com.
Les perles d’Orient des Kevorkian
124 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Les fauves sont lâchés
La galerie Fleury de Paris s’est distinguée lors
des éditions précédentes pour ses sculptures de
Zadkine. Cette année, elle présente plusieurs
œuvres de la période fauve – lorsque, au début du
XXe siècle, un groupe de peintres autour de Matisse se déchaînent à coups de couleurs pures et
vives qui s’entrechoquent. Le Français Othon
Friesz (1879-1949) peint en 1906 un « Port
d’Anvers » à la touche expressionniste (à dr., à
vendre autour de 800 000 euros) et Louis Valtat
(1869-1952) les contrastes polychromes de la Côte
d’Azur vers 1900 (autour de 220 000 euros).
GALERIE FLEURY (X2) – HEYMAN RENOULT
ASSOCIES – THIERRY OLLIVIER/GALERIE
KEVORKIAN – GALERIE KEVORKIAN
Annie Kevorkian et sa fille Corinne, spécialistes des antiquités orientales, ont à
leur palmarès la cession d’objets à des institutions prestigieuses comme le Met de
New York. Sur leur stand, on trouve un effrayant personnage de cuivre de 32,5 centimètres de hauteur, certainement une divinité,
appartenant à la civilisation du
Levant, au IIe millénaire avant
notre ère, qu’on localise
dans l’actuel Liban. A
vendre plus de 500 000 euros. Elle côtoie un bronze
du mythique Luristan,
lorsque des hommes de
l’âge du bronze vivaient
dans les montagnes iraniennes et développaient une
iconographie particulièrement
poétique. Deux lionnes face à face
se battent, gueules béantes
(Ier millénaire avant notre ère).
A vendre 20 000 euros.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
1ÈRE
MAISON INDÉPENDANTE EN FRANCE EN 2018 *
GRANDS VINS
SPIRITUEUX
&
VENTES EN PRÉPARATION
SECOND SEMESTRE 2018
EXPERTISES GRACIEUSES
ET CONFIDENTIELLES
9 BOUTEILLES DU DOMAINE
DE LA ROMANÉE-CONTI
ADJUGÉ 23 538 € TTC
CONTACT NEUILLY
Pierre-Luc Nourry
+33 1 47 45 91 50
nourry@aguttes.com
CONTACT LYON
*Sans actionnariat extérieur
Valérianne Pace
+33 4 37 24 24 28
pace@aguttes.com
QUELQUES RÉSULTATS ADJUGÉS PAR AGUTTES
6 BOUTEILLES
CHÂTEAU MOUTON ROTSCHILD 2000
ADJUGÉ 10 179 €
TTC
1 MAGNUM
CHÂTEAU PETRUS 2006
ADJUGÉ 3 720 €
TTC
12 BOUTEILLES
CHÂTEAU LAFITE-ROTSCHILD 2000
ADJUGÉ 14 855 €
TTC
CLOS DE LA ROCHE PONSOT 1985
ADJUGÉ 3 968 €
TTC
3 BOUTEILLES
CÔTE-ROTIE GUIGAL 1971
ADJUGÉ 4 588 € TTC
Maison de ventes aux enchères - Hôtel des Ventes de Neuilly - 164 bis av. Ch. de Gaulle - 92200 Neuilly-sur-Seine
Hôtel des Ventes de Lyon-Brotteaux - 13 bis place Jules Ferry - 69006 Lyon
www.aguttes.com L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TENDANCESMARCHÉ DE L’ART
Modernes
atypiques
Louis XV, la galanterie, sa fille…
Le marchand parisien de tableaux anciens Alexis Bordes
nous rappelle que le goût des images coquines est une
tradition française. François Boucher (1703-1770), peintre de
la cour de Louis XV, admiré par Mme de Pompadour, a acquis
une partie de ses lettres de noblesse en peignant des scènes
de charme, comme ces deux toiles (à g. et au centre) qui
126 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Galerie Perrin : des meubles rares
En ces temps de crise du marché du
mobilier classique, Philippe Perrin,
installé à Paris et à Londres, a su se
spécialiser dans des objets atypiques.
Comme cette paire de guéridons imaginés par le voyageur et décorateur excentrique
Thomas Hope (1769-1831). Inspirée de Pompéi et mélangeant le bronze et le marbre, elle est à vendre autour de
300 000 euros. Plus kitsch, en porcelaine blanche et
bronze doré, ce lustre à 21 lumières, qui pourrait être
signé Jeff Koons, a été créé au début du XIXe siècle à Berlin.
A vendre 350 000 euros.
forment une paire, sous prétexte d’illustrer des scènes
mythologiques. Elles sont à vendre, ensemble, 600 000 euros.
Dans un genre plus pudique, mais plus convenu aussi,
Alexis Bordes expose le portrait de « Madame Adélaïde, fille
de Louis XV » (à dr.), peint en 1785 par Johann Julius
Heinsius (1740-1812), qui s’était fait une spécialité des
portraits de la famille royale. A vendre 180 000 euros.
GALERIE PERRIN (X2) – MICHEL BURY/GALERIE ALEXIS BORDES (X3)
La galerie
Rosenberg de
New York est une
des plus anciennes
du paysage
américain dans le
domaine de l’art
moderne. Elle
propose, entre
autres, un délicat
dessin de 1920 du
peintre espagnol
Juan Gris (à dr.),
connu pour sa
verve cubiste. Le
bouquet de fleurs, à vendre 80 000 euros, a aussi des
accents classiques. Rosenberg expose par ailleurs une
petite peinture (en haut) de 1937 d’un artiste et poète
britannique méconnu hors de son pays, Julian Trevelyan
(1910-1988). Cette composition proche de l’esprit de Miro
est à vendre 50 000 euros.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MARCHÉ DE L’ART
WWW.PA RC O U RS - D E S - M O N D E S . C O M
E
6 BR
1
- EM
1
1 PT
SE
S A L O N
I N T E R N A T I O N A L
D E S
ARTS ASIATIQUES
ARTS PREMIERS
PARCOURS DES MONDES
11 - 16 SEPTEMBRE PARIS, SAINT-GERMAIN-DES-PRÉS
Arts décoratifs du XXe siècle - Design
VENTE AUX ENCHÈRES
6, avenue Hoche – 75008 Paris
Mercredi 19 septembre 2018 à 18h30
EXPOSITIONS PUBLIQUES :
samedi 15 septembre :
dimanche 16 septembre :
lundi 17 septembre :
mardi 18 septembre :
mercredi 19 septembre :
11h à 18h
11h à 18h
10h à 18h
10h à 18h
10h à 13h
POUR TOUT RENSEIGNEMENT
VEUILLEZ CONTACTER :
Directrice du département - Spécialiste Sénior :
Marie-Cécile Michel - Tel. +33 1 56 79 12 37
mc.michel@cornette-saintcyr.com
Catalogue en ligne :
www.cornette-saintcyr.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TENDANCESMARCHÉ DE L’ART
Sarah Bernhardt superstar
La galerie parisienne Ary Jan s’est spécialisée dans la production picturale de la Belle Epoque, lorsque la France, en
pleine modernisation et prospérité, pensait à se divertir. A
Paris, celle qui règne à la scène est Sarah Bernhardt. Victor
Hugo la surnomme la « Voix d’or ». Elle inspire de nombreux artistes, comme Georges Jules Clairin (1843-1919),
qui est l’un de ses proches et l’a portraiturée à plusieurs
reprises. Cette version aux tonalités mystérieuses de 1893
est à vendre autour de 100 000 euros.
Un décor raffiné
Dans les foires,
les antiquaires créent des
environnements raffinés
constitués de pièces d’arts
décoratifs qui racontent
des histoires. Le Parisien
Jacques Lacoste propose
par exemple une coiffeuse
moderniste de l’architecte
mythique Pierre Chareau
(1883-1950), connu pour
ses meubles qui mélangent lames de métal
et bois. Dessinée vers
1927, elle se singularise
par ses mécanismes associés à l’univers féminin (à
vendre 600 000 euros). Non
loin est exposé un plat-visage imaginé par Picasso du
temps où il s’amusait avec la
terre cuite à Vallauris. Cette pièce
unique, réalisée vers 1957, est à
vendre pour 160 000 euros.
128 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
A Paris, le grand spécialiste des estampes
japonaises est situé près de la place
Saint-Sulpice. Pour la Biennale, Tanakaya a sélectionné quelques trésors classiques, dont ce portrait de courtisane (à
dr.) par la légende Kitagawa Utamaro (1753-1806). Comme
toutes les bonnes dames qui vendent leurs charmes au Japon,
elle lit de la poésie (à vendre autour de 60 000 euros). Toujours dans la catégorie du meilleur du Japon, une autre, signée Utagawa Hiroshige (1797-1858), a même eu les
honneurs de Van Gogh, qui l’a représentée dans un de ses tableaux. Cette « Averse soudaine » fait partie de la série « Cent
vues fameuses d’Edo ». Elle est à vendre 72 000 euros.
Trésors modernes
La galerie Berès, ouverte en 1952, est
de celles qui ont consolidé la réputation du marché moderne dans
l’après-guerre à Paris. Pendant la
Biennale, elle présente quelques
petits trésors, comme ce portrait de
jeune femme peint sur la couverture d’un livre par le chantre des
impressionnistes, Auguste Renoir
(120 000 euros), et deux bronzes d’Edgar Degas représentant des chevaux. Le peintre est passionné
par le mouvement du noble animal, dont il
esquisse l’attitude dans des
carnets et qu’il reproduit sur des modèles
de cire. Ces deux chevaux de petit format
sont à vendre
320 000 euros
pièce.
H.HENNOCQUE/GALERIE ARYJAN – HERVE LEWANDOWSKI/GALERIE JACQUES LACOSTE (X2) – GALERIE TANAKAYA PARIS (X2)
Délicatesses japonaises
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
URGENT • ACHÈTE CHER
- MANTEAUX de FOURRURE : vison, astrakan, renard, ...
- BAGAGES de LUXE : Hermès, Vuitton, Chanel, ...
- ARGENTERIE : couverts et pièces de forme
- ARMES ANCIENNES : fusils, épées, pistolets, insignes, ...
- MONTRES à GOUSSET et BRACELET : Rolex, Patek, Lip, Jaeger, ...
- INSTRUMENTS de MUSIQUE : pianos, violons, saxos, ...
- LIVRES ANCIENS : dictionnaires, B.D., Missel, Jules Verne, ...
- MACHINES à COUDRE et POSTES de RADIO
- MEUBLES et OBJETS ANCIENS : pendules, tableaux, sculptures, luminaires, miroirs, ...
- VINS et SPIRITUEUX même périmés
- ART ASIATIQUE : porcelaines, jades, bronzes, mobilier, ...
- BIJOUX or, argent, fantaisie, ...
- PIÈCES de MONNAIE française et étrangère
PAIEMENT IMMÉDIAT
Estimation et déplacement gratuits
RC 525 317 418
M. Stéphan Christophe
06 16 69 54 40
Bureaux achat sur RDV : rue Léo Delibes, Paris 16e
Recherche œuvres de
ROYÈRE - PROUVÉ - JOUVE- INGRAND - NOLL - PERRIAND
12, rue de Seine 75006 Paris + 33 (0) 1 40 20 41 82
contact@jacqueslacoste.com www.jacqueslacoste.com
© Hervé Lewandowski - CA Consulting
Stephanchristophe21@yahoo.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUX
RETROUVEZ DÉSORMAIS SUR IPAD ET IPHONE
NOS MOTS CROISÉS SUR L’APPLICATION LE POINT
MOTS CROISÉS PAR ALBERT D’AUNAC
I
II
III
IV
V
VI
VII
VIII
IX
1
T
R
O
C
A
D
E
R
O
2
R
I
V
A
L
E
3 4 5 6
U C M U
P U A I
Z C
U C H E
T O
M
I
G I
L O R G
U E T A R
S S E M E
7
C
R
O
M
A
G
N
O
N
8
H
E
L
A
S
9
E
S
T
R
O
P
A I
D A
T S
HORIZONTALEMENT I. Machin-chouette. II. Francs anciens.
III. En finale pour Kasparov. Autour du zinc. Courant européen.
IV. Quel tourment ! V. Pour Verlaine, ses sanglots sont encore plus
longs. Le mal lui fait du bien. VI. Pas de numéro pour cet opus.
Bénéficient d’un parking (sigle). VII. Zieutai. VIII. Souvent à genoux,
en un sens. IX. Tristes restes.
VERTICALEMENT 1. Fort espagnol. 2. Aphrodite pour Héra et
Athéna. Nous, les Américains. 3. Au mur avec le pin. Et beaux
pour l’idéal. 4. Belle péruvienne. N’est plus là. 5. Deux, c’est déjà
très rapide. Donne des couleurs. 6. Personnage théâtral. Quitte sa
mère. 7. Un de nos ancêtres. 8. Quelle tristesse ! Hulot s’en occupe
(sigle). 9. Enlevas quelque chose…
Solution de la grille
du numéro 2400
I
II
III
IV
V
VI
VII
VIII
IX
1
2
3
4
5
6
7
8
D
E
L
I
C
A
T
E
S
E
L
A
B
O
R
E
R
A
F
U
R
O
N
C
L
E
S
I
C
M
T
O
E
N
U
E
M
E
N
T
I
B
S
E
N
T
R
A
T
A
X
I
E
I
E
T
E
U
T
O
N
F
E
S
E
R
E
N
T
S
E
9
S
E
P
R
BRIDGE PAR MICHEL LEBEL
LE PROBLÈME DE LA SEMAINE
Voici les jeux de Nord-Sud :
¿ 74
• A2
\ D V 10 8 5 3
±AD5
N
O
E
S
¿ AD
• R 10 9 4
\ 962
±RV84
I. Enchères
Nord donneur.
Faites les enchères de Nord-Sud,
qui se déroulent dans le silence adverse.
Réponse
La bonne séquence :
Nord
1\
2\
Sud
1•
3 SA
Quelques commentaires :
1 \ : Nord ouvre de sa mineure
longue.
1 • : priorité à la majeure
en 1 sur 1.
2 \ : l’ouvreur répète sa couleur
sixième.
3 SA : avec un jeu régulier
de 13 points H et des tenues
dans les couleurs noires.
LE TEST D’ENCHÈRES
II. Jeu de la carte
Vous jouez 3 SA en Sud. Ouest entame du
Valet de ¿ pour le 4 du mort et le Roi d’Est.
Le test d’enchères du Point
est fondé sur « La Majeure cinquième,
édition spéciale », de Michel Lebel.
Réponse
Prenez le Roi de ¿ de l’As et réfléchissez
avant de vous précipiter sur l’affranchissement des \, votre couleur principale.
Si vous commencez par jouer \, un de
vos adversaires fera la levée – de l’As ou
du Roi – et rejouera ¿. Au deuxième tour
de la couleur, la défense aura la possibilité
de réaliser trois levées à ¿ en plus des
deux levées à \. Avec un total de huit
levées maîtresses, il ne reste qu’une seule
couleur – • – où vous pouvez trouver une
9e levée. Le plan gagnant consiste à trouver
le bon maniement des •. Voici comment
manœuvrer : à la 2e levée, jouez le 4 de •
pour l’As et rejouez • pour le 7 d’Est et
le 9 de votre main. Grâce à ce maniement,
vous ferez trois levées dans la couleur
si Est possède les deux honneurs
ou un honneur troisième. Ouest prend le 9
de la Dame et continue ¿ ; encaissez le Roi
de •. Bonne surprise : Est fournit le Valet.
Le début des enchères a été :
Voici les quatre jeux :
¿ 74
• A2
\ D V 10 8 5 3
±AD5
¿ V 10 9 6 3
¿ R852
N
• D863
• V75
O
E
\ A4
\ R7
S
±93
± 10 7 6 2
¿ AD
• R 10 9 4
\ 962
±RV84
LE POINT
1, boulevard Victor, 75015 Paris – Tél. : 01.44.10.10.10 – Fax : 01.43.21.43.24
Vice-président opérations
Président-directeur général
Vice-président
et directeur général délégué :
et directeur de la publication :
et directeur général délégué :
François Claverie
Etienne Gernelle
Renaud Grand-Clément
Service abonnements : tél. 01.44.10.10.00 – CS 50002, 59718 Lille cedex 9
Tarif abonnement pour 1 an, 52 numéros : 149 €. E-mail : abo@lepoint.fr
Publicité : Le Point Communication, tél. 01.44.10.13.69
Le Point, fondé en 1972, est édité par la Société d’exploitation de l’hebdomadaire Le Point - Sebdo.
Société anonyme au capital de 10 100 160 euros, 1, boulevard Victor, 75015 Paris. R.C.S. Paris B 312 408 784
Actionnaire principal : ARTEMIS S.A. (99,9% du capital social)
Dépôt légal : à parution - n° ISSN 0242 - 6005 - n° de commission paritaire : 0620 C 79739
130 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Sud
1 SA
2¿
Ouest Nord
passe
2•
passe
?
Réponses
Est
passe
Vous êtes en Nord.
Quelle doit être votre deuxième réponse
avec chacun des cinq jeux suivants ?
A
B
C
D
E
¿
•
\
±
R8762
RD965
RD943
D98762
RDV98
10 9
A 10 3
A V 10 9 2
8
A 10
R74
RV87
R7
53
984
A 10 3
5
4
A D 10 3
RD7
Infos bridge
Pour réussir votre rentrée
Voici quatre ouvrages de Michel Lebel
qui vous aideront à réviser rapidement
ou à apprendre à jouer au bridge
avant la rentrée.
O Pour les enchères. « Les Fiches
de la Majeure cinquième - Standard
ou Compétition » : pour les joueurs
expérimentés (Editions du Rocher).
O Pour les enchères et le jeu de la carte.
« Le Mémento » : tout le bridge
en 80 pages (Editions du Rocher).
O Pour débuter. « Bridgez en 1 heure Edition spéciale » : le plus simple des livres
de bridge (Editions du Rocher).
Impression : Maury Imprimeur SA (45330 Malesherbes)
A 3 SA = 20 ; 2 SA = 10 ; 4 ¿ = 5.
Avec une distribution régulière et
10 points H, vous devez imposer la manche :
annoncez 3 SA sur la rectification
obligatoire à 2 ¿. Votre partenaire passera
avec un doubleton à ¿. Avec un soutien
de trois ou quatre cartes, il annoncera 4 ¿.
B 3 \ = 20 ; 3 SA et 4 ¿ = 10.
Le Texas apporte une grande souplesse
aux enchères : sur 2 ¿, avec une certitude
de manche ou plus, nommez votre
deuxième couleur : 3 \. Une nouvelle
couleur au palier de 3 est forcing.
C 3 • = 20 ; 4 • = 15 ; 4 SA = 5.
Avec un bicolore majeur 5-5 et un espoir
de chelem, annoncez 3 • sur la rectification
à 2 ¿. Après ce début d’enchères,
3 • garantit une couleur cinquième.
D 4 ¿ = 20 ; 3 ± et 3 ¿ = 10.
Vous possédez une majeure
sixième et de quoi jouer la manche :
une conclusion à 4 ¿ s’impose.
E 4 SA = 20 ; 3 ± = 15 ; 3 SA = 10.
Avec une belle couleur cinquième
et 15 points H, vous devez faire
un effort de chelem. Répondez 4 SA
quantitatif (non forcing).
Jeu de Sud :
¿ A 10
• RD5
\ A D 10 2
±V862
VOTRE RÉSULTAT : De 90 à 100 : un excellent
résultat. De 70 à 85 : un bon résultat.
De 50 à 65 : assez bien, travaillez davantage
vos enchères. Moins de 50 : lisez « La Majeure
cinquième, édition spéciale ».
Diffusion : MLP
Les noms, prénoms et adresses de nos abonnés peuvent être communiqués à nos services internes
et aux organismes liés contractuellement avec Le Point à des fins de prospection notamment
commerciale. Nos abonnés peuvent s’opposer sans frais à cette utilisation en contactant le service
abonnements. En tout état de cause, les informations recueillies peuvent faire l’objet
d’un droit d’accès et de rectification conformément à la loi du 6 janvier 1978.
LE POINT contrôle les publicités commerciales avant insertion
pour qu’elles soient parfaitement loyales. Il suit les recommandations
de l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité. Si, malgré
ces précautions, vous aviez une remarque à faire, vous nous rendriez
service en écrivant à l’ARPP, 23, rue Auguste-Vacquerie, 75116 PARIS.
Toute reproduction est subordonnée à l’autorisation expresse de la direction du Point.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LES ANNONCES IMMOBILIÈRES DU POINT
Immobilier
de prestige
PARIS 1 – JARDIN DU P ALAI S R O Y AL
DU
P RÉ SE N TÉ P AR
P AR I S 6 – S A INT -S U L P IC E
PARIS 16 – V. HUGO - LONGCHAMP
Exclusivité. A l’étage noble d’un imm. ancien de bon
standing, apt. de 171 m2 avec vue sur le jardin du Palais
Royal. Charme de l’ancien, en excellent état. DPE : N/C.
PRIX : SUR DEMANDE (honoraires à la charge du vendeur) | Réf. : PO4-883
Au 3e étage avec ascenseur d’un immeuble d’angle,
superbe appartement rénové de 85 m². Large séjour,
cuisine ouverte, 2 chambres. Beaux volumes. DPE : E/B.
Dans un sublime HP, très bel appartement de 151 m2
lumineux et entièrement refait à neuf (matériaux
d’exception). Salon, salle à manger, 3 chambres. DPE : E.
1.860.000€ (dont honoraires 5 % à la charge de l’acquéreur) | Réf : PP6-389
2.490.000€ (honoraires à la charge du vendeur) | Réf. : PO1-983
PARIS OUEST SOTHEBY’S INTERNATIONAL REALTY
01 46 22 27 27
WWW.PARISOUEST-SOTHEBYSREALTY.COM
PROPRIÉTÉS PARISIENNES SOTHEBY’S INTERNATIONAL REALTY
WWW.PROPRIETESPARISIENNES.COM
06 01 34 45 62
PARIS OUEST SOTHEBY’S INTERNATIONAL REALTY
WWW.PARISOUEST-SOTHEBYSREALTY.COM
01 40 60 50 00
CAN AL D E L ’O URCQ
G R E TZ – AR M A INV IL L IER S
G A R C H ES – G O L F D E S A INT-CL OUD
Sur les quais. Superbe loft de 192 m² de type moderne très
raffiné, réalisé par un architecte d’intérieur avec des matériaux de qualité, poutre Eiffel, briques et pierre de taille.
En plein cœur du Golf Clément Ader, au calme absolu,
magnique villa de 9 pièces de 470 m² sur 2 niveaux sur
parcelle de 1 600 m². DPE : N/C.
1.315.000€ (honoraires à la charge du vendeur) | Réf. : 1462
1.250.000€ (honoraires à la charge du vendeur) | Réf. : 1283
Ancienne bergerie du XIXè s. de 310 m2 sur un terrain de
1180 m2 avec piscine chauffée. Vue directe sur le golf. Très
beaux volumes, lumineuse, charme de l’ancien. DPE : N/C.
PRIX : SUR DEMANDE (honoraires à la charge du vendeur) | Réf. : PO2-832
PARIS EST SOTHEBYS INTERNATIONAL REALTY
WWW.PARISEST-SOTHEBYSREALTY.COM
06 12 93 00 88
PARIS EST SOTHEBYS INTERNATIONAL REALTY
06 50 70 63 18
WWW.PARISEST-SOTHEBYSREALTY.COM
PARIS OUEST SOTHEBY’S INTERNATIONAL REALTY
WWW.PARISOUEST-SOTHEBYSREALTY.COM
01 41 25 00 00
PROC H E DU PA RC DI SN E Y LAN D
D E AU V I LLE – P L . M O R NY
B IO T
Propriété de 362 m² dans un jardin paysager de 3519 m²
d’un jardin paysager. Situé dans un parc boisé classé en
bord de Marne DPE : C .
Exclusivité. Ravissante maison de ville avec cour pavée,
6 P. 120 m2 hab. salon, s à manger, 4 chambres, sdb,sde.
Charme. DPE : D.
Domaine privé sécurisé, demeure provençale de 350 m²
sur 4095 m² de terrain proposant de très belles prestations. Piscine, studio, maison de gardien 80 m². DPE : D.
645.000€ (honoraires à la charge du vendeur) | Réf. : 1446
750.000€ (honoraires à la charge du vendeur) | Réf. : DE271
2.700.000€ (honoraires à la charge du vendeur) | Réf. : CA6-638
PARIS EST SOTHEBY’S INTERNATIONAL REALTY
WWW.PARISEST-SOTHEBYSREALTY.COM
06 50 70 63 18
DEAUVILLE SOTHEBY’S INTERNATIONAL REALTY
WWW.DEAUVILLE-SOTHEBYREALTY.COM
02 31 14 89 89
COTE D’AZUR SOTHEBY’S INTERNATIONAL REALTY
WWW.COTEDAZUR-SOTHEBYSREALTY.COM
04 92 92 12 88
950 A G E NC E S D A NS LE MON DE
45 A G E NC E S E N F RAN CE
à la semaine prochaine
SO T H EBY SR EA L T Y - F R A NCE . C O M
© 2018 Sotheby’s International Realty France. Tous droits réservés. Sotheby’s International Realty France est exploitée par Fortitude SARL et sous licence de Fortitude AG. Sotheby’s International Realty est une marque déposée licenciée
à Sotheby’s International Realty France. Chaque agence est une entreprise indépendante exploitée de façon autonome. Toutes les informations sont de nature non-contractuelle, et sujettes à erreur, omission et changement, incluant le
prix ou le retrait sans avertissement. Les honoraires de chaque agence immobilière et les commissions pour chaque bien sont consultables sur le site de chaque agence immobilière ainsi que sur notre site www.sothebysrealty-france.com.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le bloc-notes
de Bernard-Henri Lévy
Pourquoi Jeremy Corbyn
est un homme dangereux
U
n illustre Britannique menaça jadis les Européens
qui, pour échapper à la guerre, acceptaient le déshonneur de l’hitlérisme : vous récolterez, à l’arrivée, et le
déshonneur et la guerre.
Toutes proportions gardées, peut-être revient-il aux Européens de dire à leurs partenaires britanniques d’aujourd’hui :
à force de finasser, de jouer avec le feu, de mentir à vos électeurs et à vos alliés, à force de ruser avec l’Histoire et avec
votre propre grandeur, vous prenez le risque d’avoir et le
Brexit et Jeremy Corbyn.
Sur la catastrophe que sera (serait ?) le Brexit, tout ou
presque a été dit – et c’est au Royaume-Uni qu’il appartient
désormais soit de rouler à l’abîme, soit, comme disait, cette
fois, un illustre Français, de « reprendre son coup ».
Sur le déshonneur que serait, en revanche, dans la patrie de
Disraeli et de Churchill, l’arrivée au pouvoir de Jeremy Corbyn,
sur le désastre que seraient de nouvelles élections générales
où il capitaliserait, comme l’indiquent les sondages, tant sur
l’« usure » de son adversaire conservatrice que sur ce qui apparaîtrait, en regard, comme sa « cohérence idéologique », je ne
suis pas sûr que les choses soient claires pour tout le monde.
Jeremy Corbyn, on ne le répétera jamais assez, est ce familier des chaînes de télévision iraniennes se félicitant, en 2012,
de la libération de centaines de militants du Hamas palestinien qui avaient, pour nombre d’entre eux, du sang sur les
mains et qu’il qualifiait de « frères ».
C’est ce parlementaire qui ne perd jamais une occasion de
dire la fierté qu’est, pour un militant blanchi sous le harnais
d’une représentation politique qui lui paraît peut-être, à force,
monotone et manquant de piment, de recevoir sous les ors
de Westminster des « camarades » du Hezbollah ou d’y retrouver, autour d’une tasse de thé, un personnage dont toute
la contribution à la « cause palestinienne » est d’avoir, tel
Raed Saleh, dépeint les juifs comme des « bactéries », ou des
« singes », ou des criminels saignant les « enfants non juifs »
pour, avec leur sang, confectionner leur pain azyme.
C’est un « pèlerin de la paix » dont la presse britannique
vient d’exhumer, cet été, de terribles vidéos le montrant, à
Tunis, en train de se recueillir sur des tombes dont l’une au
moins était celle, en 1972, de l’un des organisateurs du massacre des athlètes israéliens de Munich.
C’est ce politicien peu regardant qui a accepté de compter, parmi les gros donateurs de sa campagne, un homme,
Ibrahim Hamami, qui, après avoir été chroniqueur du journal officiel du Hamas, s’est fait propagandiste de l’assassinat
à l’arme blanche des juifs en Israël.
C’est ce délicat ami des arts qui, lorsque des Londoniens
s’émurent, en 2012, de l’apparition, sur un mur de Hanbury
132 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Street, d’une fresque de l’artiste américain Kalen Ockerman
représentant un cercle de banquiers au nez crochu autour
d’une mappemonde en forme de Monopoly, elle-même posée sur des dos nus de damnés de la terre, eut pour premier
réflexe de crier à la liberté d’expression menacée.
C’est cet adepte de la théorie du complot qui ne craint pas,
dans des interviews à la presse iranienne encore, d’attribuer
à Israël telles opérations de « déstabilisation » réalisées, « en
Egypte », par des « djihadistes islamiques ».
Et c’est le pur antisémite qui, en 2013, lors d’une conférence où l’on avait entendu des appels au boycott de la Journée mondiale de commémoration de la Shoah ou de fines
remarques sur la possible responsabilité des juifs dans le massacre du 11 Septembre, a été capable de déclarer que les « sionistes », même quand ils ont vécu en Grande-Bretagne « très
longtemps », voire « toute leur vie », ont une difficulté atavique à comprendre l’« ironie anglaise ».
Ajoutez à cela son ignorance crasse des mécanismes propres
à une économie moderne et le sentiment qu’il donne, quand
il parle renationalisations, fiscalité, anti-austérité, système
de santé, services publics, d’en être resté au temps de l’archéomarxisme des années 1950.
Ajoutez-y sa haine folle d’une Amérique accusée de tous
les maux et à laquelle, selon l’un de ses lieutenants, Seumas
Milne, la bonne vieille Union soviétique, du temps de sa splendeur et malgré la bagatelle de ses dizaines de millions de
morts, a fait utilement « contrepoids ».
Et je ne parle même pas du tropisme qui l’aligne, presque
chaque fois, sur les positions russes : la Syrie bien sûr ; le refus de tenir pour crédible l’hypothèse de la main du Kremlin
dans la tentative d’empoisonnement, à Salisbury, de l’ancien
espion Skripal et de sa fille ; ou encore, quelques semaines
avant sa prise du parti, l’affirmation selon laquelle une machine à fake news comme Russia Today était au moins aussi
crédible que la vénérable BBC.
Il y a aujourd’hui, en Occident, une poignée de dirigeants
illibéraux que réjouit la perspective d’un crépuscule de la démocratie et des valeurs de l’humanisme européen.
Ils s’appellent Viktor Orban en Hongrie, Matteo Salvini
en Italie, Donald Trump aux Etats-Unis ou Marine Le Pen et
Jean-Luc Mélenchon en France.
Et peu importe, en vérité, qu’ils soient « de gauche » ou
« de droite » puisqu’ils s’accordent sur l’idée que le temps des
Lumières est passé et que Poutine est leur grand homme.
Jeremy Corbyn est l’un d’entre eux.
Et la perspective de le voir venir en renfort de cette Internationale sombre me semble aussi redoutable que celle du
Brexit §
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Comment les Africains
s’éloignent de la France
PAR GUY SORMAN
Le philosophe sénégalais Souleymane Bachir Diagne, professeur à Columbia, publie « En quête d’Afrique(s) »
(Albin Michel). Notre chroniqueur l’a rencontré dans le cadre de sa série sur les grands témoins du siècle.
«A
u moment où, partout, s’élèvent des murs et des appels aux identités tribales, il faut renouer avec l’universalisme optimiste de Léopold Sédar Senghor »,
me dit Souleymane Bachir Diagne. A l’université Columbia de New York – il y dirige le département de littérature
française –, Bachir se distingue à peine de la montagne de
livres qui encombrent son bureau. Sénégalais, de langue
française, musulman, alors que Senghor était catholique,
serait-il l’héritier du chantre de la négritude ? Oui, pour
son appel à une civilisation universelle, où les cultures
s’enrichiraient les unes les autres ; on en est loin, mais
pour Bachir, c’est le chemin et le but. A propos de Senghor,
qu’il a peu connu, il lui importe avant tout de dissiper un
malentendu. Le poète, pour ceux qui ne l’ont pas lu, se résume souvent à une seule citation : « L’Occident est la raison, l’Afrique est l’émotion. » En vérité, expose Bachir, Senghor
ne faisait là que comparer un masque africain avec la statuaire athénienne, rien de plus. Senghor n’envisageait pas
du tout que l’Afrique fût émotionnelle par essence. A lui
seul, Bachir suffirait à contredire ce lieu commun. …
Le petit sectaire illustré
PAR SÉBASTIEN LE FOL
Le ministre de l’Education nationale,
Jean-Michel Blanquer, veut évaluer les
performances des établissements scolaires.
Mesure de bon sens. Afin d’aider les élèves,
mieux vaut savoir comment ils réagissent
aux enseignements dispensés. Certains
syndicalistes ne craignent pourtant pas
de taxer cette politique pragmatique de
« tyrannie ». L’attaque outrancière masque
mal le désarroi du « courant pédago », qui
a abîmé l’éducation en France. Les « assassins de l’école », selon la formule de la
journaliste Carole Barjon, espéraient que
Blanquer trébucherait. Il réforme « en
avant, calme et droit », sans provoquer de
crises de nerfs. Pour mesurer le dépit de
ces pédagos, il convient d’aborder le livre
de l’un d’entre eux, Philippe Meirieu :
« La riposte » (Autrement). « Ecoles alternatives, neurosciences, bonnes vieilles
méthodes : pour en finir avec le miroir aux
alouettes », proclame le professeur émérite
en sciences de l’éducation. L’ouvrage aurait
pu s’appeler « Le petit sectaire illustré ».
Le dogmatique inspirateur de réformes pédagogiques a remisé son costume de commissaire politique. Il joue désormais les
martyrs. Une nouvelle inquisition serait à
l’œuvre. Une bande de neuroscientifiques,
de libéraux et de républicains aurait pris
possession de la Rue de Grenelle. Parmi les
inquisiteurs visés par son pamphlet lourdingue : Le Point. Notre journal est accusé
de « flatter un lectorat privilégié et nostal-
gique qui craint plus que tout l’envahissement de l’institution scolaire par les
“barbares” en raison de réformes pédagogiques fourbies par une gauche irresponsable ». Passons sur les amabilités et les
sous-entendus indignes d’un pédagogue.
Le commissaire Meirieu reproche à notre
journal de s’intéresser en même temps aux
« pédagogies actives et centrées sur
l’enfant », comme Montessori… Sacrebleu !
Nous voilà accusés de « brouiller les repères » ! Cette liberté-là, cette curiosité-là,
le commissaire Meirieu ne peut les comprendre. Il est emprisonné dans un schéma
manichéen. Si l’esprit critique était une
discipline scolaire, son livre décrocherait le
prix d’excellence de la pensée au formol §
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 133
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LES GRANDS TÉMOINS - 4
A 17 ans, recommandé par ses professeurs sénégalais, nord-américaines vues d’Afrique sont perçues comme meilil quitte le lycée de Dakar pour poursuivre ses études à Pa- leures et les perspectives économiques, plus attrayantes. Cela
ris. Jusqu’à l’agrégation.
est connu. Il s’y ajoute un non-dit : l’accueil. Un Sénégalais
Pourquoi l’appeler Bachir et pas Souleymane ? Aux Etats- en France suscite la sympathie ou le rejet, mais il n’est jamais
Unis, on s’appelle par son prénom ; Bachir, qui fait référence à l’abri de préjugés : dans le regard de la plupart des Français,
à ses ancêtres, est plus familier : les Américains préfèrent. il reste un « autre », un Noir, un Africain. On n’attend pas trop
L’autre prénom, Souleymane, est plus clairement musul- de lui qu’il apporte un supplément d’âme et de connaissance
man : c’est Salomon, considéré en islam comme un prophète, à la culture française. En Amérique, c’est le contraire : Noir,
ce qui n’est le cas ni chez les juifs ni chez les chrétiens. Et on n’est pas si différent des autres Américains et Africain, on
Diagne ? C’est son nom de famille, mais aussi l’appellation est accueilli avec une curiosité positive. Le contraire de la
tribale qui rattache à une communauté. Au Sénégal, explique France, en somme. Quand ils arrivent en France, les jeunes
Bachir, tous ceux qui portent le même nom que vous ont le Sénégalais découvrent qu’ils sont encore colonisés dans le
droit de vous demander quelque service et, plus important regard de bien des Français. Cette expérience, note Bachir,
encore, de se moquer de vous, quel que soit votre rang so- suscite une amertume grandissante dans la jeune généracial. De fait, je me souviens à Dakar, il y a vingt ans, d’un mi- tion, de la violence parfois. Dans les rues de Dakar, on assiste
nistre qui s’appelait Fall ; tous les Fall de la ville entraient à des manifestations encore marginales, mais qui inquiètent
chez lui sans frapper pour utiliser son téléphone. Nous autres Bachir : par exemple, on brûle en public la monnaie locale,
économistes attribuons, parfois, à cette absence de sens de le franc CFA, perçu comme une trace de la colonisation.
la propriété la pauvreté dominante de l’Afrique
de l’Ouest : le capitalisme sans l’égoïsme ne
« Soudanite aiguë ». De la colonisation
pourrait pas décoller. Mais « ces traditions se
de l’Afrique de l’Ouest les Français de métrodissolvent », dit Diagne, sans être certain que
pole ont une image positive : dans nos écoles,
ce soit un progrès véritable.
on enseigne encore comment les instituteurs
Bachir aux trois noms a maintenant trois
français ont apporté, en Afrique, notre belle cipatries : il se partage entre le Sénégal des orivilisation et notre langue supérieure. La pergines, la France de ses études et les Etats-Unis,
ception africaine est toute différente : on se
où il enseigne. Je vois en lui un nomade, à
souvient de l’occupation militaire et des conflits
l’image d’une autre communauté du Sénégal,
entre soldats français et troupes africaines. On
les commerçants mourides, qu’on retrouve à
se souvient des tirailleurs sénégalais envoyés
Paris, New York ou Tokyo vendre à la sauvette
au massacre par les officiers français, de la
Guy Sorman est écrivain et
de faux sacs Vuitton. Bachir ou l’Afrique no- essayiste. Dernier ouvrage paru : guerre de 1914 à celle d’Indochine. Il est exact
made ? Bachir refuse de se définir comme un « Journal d’ailleurs. 2015-2017 » qu’un film algéro-belgo-franco-marocain l’a
(Grasset).
évoqué, « Indigènes », de Rachid Bouchareb ;
exilé ou une preuve de la fuite des cerveaux de
mais ce n’est pas une révision critique de la
l’Afrique vers l’Amérique. « J’ai enseigné vingt
ans à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, rappelle-t-il. Mon conquête de l’Afrique. Avec Bachir, nous évoquons la mission
devoir accompli envers mon pays, j’ai commencé, aux Etats-Unis, Voulet-Chanoine. Qui, en France, connaît cette équipée miune seconde vie, à l’invitation de l’université de Chicago (Northwes- litaire qui, en 1899, ravagea le Niger, le Tchad et le nord du Sétern), puis Columbia. » Mais les temps changent : l’Amérique négal pour agrandir le territoire français ? La folie meurtrière
du Nord, Etats-Unis et Canada, est devenue la destination des officiers français fut attribuée par l’état-major à un accès
prioritaire des jeunes étudiants sénégalais, pareillement en de « soudanite aiguë », une fièvre locale qui se serait emparée
Côte d’Ivoire, avant la France. A Dakar et Abidjan prolifèrent des conquérants. Serge Moati en fit un film remarquable, « Le
des écoles primaires bilingues, de manière que les futurs étu- capitaine des ténèbres », mais peu diffusé. Qui sait que ces
diants parlent parfaitement anglais avant de se porter can- massacres ont inspiré le roman de Joseph Conrad « Au cœur
didats en Amérique. Pourquoi se détournent-ils en nombre des ténèbres », qui à son tour a inspiré le film « Apocalyse
de la France ? Bien des raisons convergent. Les universités Now » de Francis Ford Coppola ? Avec Bachir, il nous semble
indispensable que soit enfin écrite une histoire honnête et
totale de cette colonisation française de l’Afrique de l’Ouest :
sans vérité, la France, progressivement, perdra pied en Afrique.
La francophonie aussi est menacée. Au Sénégal, tout le
monde parle le wolof, rappelle Bachir : il existe donc une
« lingua franca » en dehors du français. Imaginerait-on un
Sénégal où l’on parlerait wolof ou anglais ? Improbable, selon Bachir, mais ce n’est pas inconcevable ; le Maroc prend
ce chemin, avec l’arabe et l’anglais. La situation est diffé-
L’Amérique du Nord est
devenue la destination
prioritaire des jeunes étudiants
sénégalais, avant la France.
134 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
ILLUSTRATION : DUSAULT POUR « LE POINT »
…
ANTOINE TEMPÉ
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
rente en Côte d’Ivoire, où il n’existe pas de langue commune longtemps tous les cultes traditionnels qui préexistaient. Il
en dehors du français ; alors, les Ivoiriens transforment le faut aussi noter que les Africains musulmans sont plus nomfrançais, ils le créolisent, un franco-ivoirien, comme il existe breux que les Arabes musulmans.
Bachir nous invite enfin à nous défaire du mythe de la
un créole haïtien. « Est-ce encore du français ou du francophone ? »
demande Bachir. Tous ces signaux laissent perplexe sur l’ave- culture strictement orale de l’Afrique de l’Ouest, une prétennir de la francophonie, à la fois comme institution et comme due oralité, aussi infondée que l’émotivité ; dans les bibliolangue commune. Pour sauver la francophonie, dit Bachir, thèques de Tombouctou sont entreposés des centaines de
il conviendrait – après avoir écrit l’histoire de la colonisa- milliers d’ouvrages de sciences, de droit, de mathématiques,
tion – que « la France se retire complètement de
de philosophie, rédigés en arabe ou en arabe
sa gestion ». Cette institution de la francophoafricanisé, depuis des siècles, par des intellecnie est actuellement perçue par les Africains
tuels africains. Il se trouve des bibliothèques
comme l’ultime avatar de l’Empire français.
comparables au Niger et en Mauritanie. Dans
Ce qu’à mon avis elle est. Bachir, plus diplol’imaginaire européen, d’où vint que la culture
mate, est plus réservé que je ne le suis sur ce
africaine soit perçue comme orale plutôt
sujet. Mais il admet que ce terme de francoqu’écrite ? Sans doute, estime Bachir, de la symphonie est bizarre : pourquoi devrait-on dispathie que chez nous éveille le griot, ménestinguer un écrivain français d’un écrivain
trel et conteur itinérant à la manière de nos
troubadours médiévaux. Tombouctou, selon
francophone ? A cause de « la couleur de la peau
Bachir, est le symbole du caractère écrit de la
de l’écrivain » ? s’est demandé le romancier
pensée africaine et aussi le symbole de la cirAlain Mabanckou, qui, lui, est originaire du
Souleymane
Congo et professeur de littérature française à
culation des idées en Afrique, entre le nord et
Bachir Diagne
Los Angeles. Bachir ajoute qu’il n’existe pas
le sud du Sahara, qui jamais ne fut une fron1955 Né à Saint-Louis
d’équivalent anglais de la francophonie : autière. En reconnaissant cette centralité de l’is(Sénégal).
lam en Afrique, dit Bachir, on remettrait en
cune institution ne s’appelle anglophonie et
1977 Normale sup.
un écrivain non britannique, comme Salman
question la prétention absurde des djihadistes
1978 Agrégé de philosophie.
Rushdie, écrit en anglais, pas en « anglophone ».
de parler au nom de leur islam miniaturisé.
2007 « Léopold Sédar
Philosophe en islam, Bachir est aussi phiSenghor » (Riveneuve).
Pensée africaine. En France, Bachir est relosophe
en Afrique. Sans trop s’attarder, dit-il,
2008 Professeur de franconnu comme un grand philosophe, un pensur
la
définition
du mot Afrique : est-elle uniçais et de philosophie à
seur influent, mais n’est-il pas perçu aussi
taire ou une collection de terroirs ? Question
Columbia University.
2013 « L’encre des sacomme un peu exotique, voire « périphésans réponse, dit Bachir. La priorité, selon lui,
vants. Réflexions sur la
est de faire contribuer les philosophes afririque » ? Malheureusement oui, admet Bachir,
philosophie en Afrique »
cains, y compris ceux de la diaspora, à ce que
avant tout lorsqu’il écrit sur l’islam. Dans ses
(Présence africaine).
devraient être les régimes politiques sur le
ouvrages, il nous restitue un islam contem2018 « En quête
continent. Après l’échec du socialisme afriplatif, méditatif, philosophique, à l’opposé du
d’Afrique(s).
cain dans les années 1980, dont on espérait
djihadisme venu du monde arabe. Les FranUniversalisme et pensée
décoloniale » (avec l’anqu’il coïnciderait avec l’esprit communautaire
çais sont évidemment plus ouverts à la philothropologue Jean-Loup
sophie islamique de Bachir, à la tradition
et les solidarités ethniques, est venu le temps
Amselle, Albin Michel,
du libéralisme. Mais en réduisant tout Afrisoufie, mystique, essentielle à l’islam africain,
320 p., 22 €).
qu’aux simplismes et à l’agressivité djihadistes.
cain à son individualité abstraite, dit Bachir,
Mais, dit Bachir, on ne comprend pas, en Ocon écrase les solidarités ethniques qui existent.
cident, que cet islam d’Afrique est au moins aussi authen- Il reste donc aux philosophes africains à définir une forme
tique que celui du monde arabe ; il n’est pas, comme on le démocratique qui réconcilierait droits de l’homme univercroit encore à Paris, une synthèse locale entre les traditions sels et traditions locales, la palabre et l’efficacité. Voilà pourafricaines et le Coran. Au Sénégal, l’islam est, depuis huit quoi il faut philosopher en Afrique, assure Bachir. Et sans
siècles, la religion dominante ; elle cohabite sans heurts avec attendre, me semble-t-il, les « leçons » françaises dispensées
le christianisme, et ces deux religions ont éliminé depuis par nos chefs d’Etat §
Ce terme de francophonie est bizarre : pourquoi devrait-on
distinguer un écrivain français d’un écrivain francophone ?
A cause de « la couleur de la peau de l’écrivain » ?
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 135
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LITTÉRATURE
Stéphane Hoffmann : « La vraie
rébellion est de rester au lit »
L’écrivain revient avec l’irrévérencieux « Les belles ambitieuses » (Albin Michel), chronique versaillaise
qui n’épargne ni les élites ni la droite française actuelle. Impressions d’un anticonformiste.
S
téphane Hoffmann ne fera jamais la couverture des Inrockuptibles ni de Télérama. L’engagement, la « violence
sociale », le masochisme en cuisine, ce n’est pas son truc.
Cet écrivain charmant a reçu les prix Roger-Nimier (« Château Bougon ») et Jean-Freustié (« Un enfant plein d’angoisse
et très sage »). Cela situe sa famille littéraire. Son nouveau
roman, « Les belles ambitieuses » (Albin Michel), est « épatant », comme aurait dit Jean d’Ormesson. A travers le destin d’une bande de Versaillais, des années 1970 à aujourd’hui,
Hoffmann nous offre un portrait aussi réjouissant que narquois de la bourgeoisie française. Il y a quelques années,
l’écrivain avait publié son autoportrait sous le titre « Le gros
nul ». C’était une publicité mensongère. Le compte d’Hoffmann est bon !
comtesses, votre roman a un côté désuet. Assumezvous cette nostalgie ?
Le Point : Situer un roman à Versailles, conter les
malheurs des riches… N’est-ce pas une provocation ?
Stéphane Hoffmann : Le désespoir des riches est un beau
C’était mieux lorsque Cabu était là. Cabu et tous ses amis.
Et lorsqu’on pouvait attendre un nouveau disque de Trenet.
sujet. Ils croient qu’ils ont tout et, soudain, ils s’aperçoivent
que ce tout n’est rien. Alors, leur vie peut commencer.
Je n’aime pas beaucoup les pleurnichards, ni ceux qui accusent les autres de tous leurs malheurs pour se faire plaindre
et cajoler. Cela n’est pas digne.
Qu’est-ce qui vous a intéressé dans la société
versaillaise ?
Versailles – hors château – est une ville très romanesque et
un peu dingue. Une ville faite par les artistes, où même la
bourgeoisie est gagnée par leur excentricité.
Votre livre décrit la fin d’un monde. Il y a un côté
« Guépard » dans « Les belles ambitieuses », non ?
Oui. Un monde meurt, un autre monde naît en même temps.
C’est ainsi depuis Homère. Et pour encore quelques siècles,
je suppose.
Désuets, les adultères et les cocktails ? Réveillez-vous, sortez un peu, c’est toujours d’actualité. Aucune nostalgie làdedans. D’abord, l’adultère a toujours été un solide ciment
du mariage, à condition que l’amour ne s’en mêle pas. Ensuite, les notables sont comme les petits chats sur les calendriers des Postes : ils ont besoin de se retrouver, de se
léchouiller, de se mordiller, j’en passe. La « reproduction des
élites » se faisait déjà à Versailles. Voyez le clan Colbert ou le
clan Louvois. Rien n’a changé depuis Saint-Simon. Et Bourdieu n’a rien inventé.
Alain Finkielkraut a publié dans « Le Figaro » une
tribune intitulée : « Ce qui était mieux avant ». Qu’est-ce
qui était mieux avant, selon vous ?
N’êtes-vous pas l’anti-Edouard Louis ?
Seriez-vous snob ?
Pas le moins du monde. Je suis un brave gars, natif de SaintNazaire et qui entend bien le rester !
Le narrateur de votre livre, Amblard Blamont-Chauvry,
est un énarque et polytechnicien versaillais, qui a
préféré son lit à sa carrière. Quelle est sa motivation
dans la vie ?
Il a trouvé le paradis sur terre entre les bras d’une femme
qu’il aime. Que peut-il espérer de mieux ?
« Un autre des avantages d’avoir grandi à Versailles,
c’est que tout y est tellement arrivé qu’il est impossible
d’y faire scandale (…) On sait fermer les yeux et se
boucher les oreilles sans pousser de ces cris de vertu
qu’on laisse aux sauvages, aux artistes engagés et aux
boutonnés », écrivez-vous. Ne feriez-vous pas l’éloge
de l’hypocrisie ?
Votre roman est un éloge de l’oisiveté et du plaisir.
Serait-ce la véritable révolution ?
Evidemment. Aucune société n’est possible sans hypocrisie
ni mensonge, qui sont des politesses et des gentillesses. La
transparence et la franchise, c’est pour les puritains, les dictateurs et les barbares.
Vous êtes féroce avec la noblesse d’Etat républicaine…
N’en faites-vous pas la responsable de tous nos maux ?
Avec ses adultères et ses cocktails de notables et de
136 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Bien sûr. Les paresseux sont des insoumis, des non-partants,
des ennemis du système. La vraie rébellion est de rester au
lit, pas de défiler sous des banderoles. La vraie rébellion est
de rêver et, si on y tient vraiment, de prendre des forces pour
réaliser ses rêves.
En France, les élites sont mauvaises, mais le peuple tient
bon. Elles sont mauvaises depuis Azincourt, en 1415, et
même Crécy, quatre-vingts ans plus tôt. Elles n’ont pas changé
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Que vous inspire la droite actuelle ?
Quelques bâillements, puis je m’endors sans en rêver. Autrefois, les gens de droite étaient drôles. Souvent, c’étaient
même des héros. Ils ne la ramenaient pas. Certes, l’époque
n’est plus à l’héroïsme, mais ils ne sont même plus drôles, à
part Philippe de Villiers, qui ne fait plus de politique. Et JeanLouis Debré, qui n’en fait plus non plus !
Peut-on qualifier Amblard Blamont-Chauvry
d’anarchiste de droite ?
Amblard est un dilettante. Il ne veut peser sur personne et
ne veut pas qu’on pèse sur lui.
Il paraît que votre modèle est Olivier Guichard. Pouvezvous expliquer, aux plus jeunes de nos lecteurs, qui
était cet homme politique ?
C’était un compagnon du général de Gaulle, dont on dit
qu’en 1972, sous Pompidou, il refusa d’être Premier ministre
après Chaban-Delmas parce qu’il devait partir en week-end.
Préférer Grimaud à Matignon, c’est la classe ! A part ça, il a
sorti l’Ouest de sa torpeur et fut un grand acteur de l’aménagement du territoire. J’ajoute ceci : il avait beaucoup d’esprit. Mais je n’ai pas pensé une seconde à lui pour le
personnage d’Amblard. Je ne fais pas de romans à clé : je
trouve ça lâche.
Etes-vous un homme de droite heureux sous le règne
d’Emmanuel Macron ?
depuis : les mêmes défauts. La France pourrit par la tête, mais
elle marche droit grâce au peuple. Les vieilles solidarités
– familiales, religieuses, géographiques – résistent à ce que
vous appelez la « noblesse d’Etat ». Laquelle « noblesse » ne
pense qu’à elle.
Dans vos romans et dans la vie, vous cultivez un
désengagement narquois. N’y a-t-il aucune cause qui
trouve grâce à vos yeux ?
Je ne suis sûr que d’une chose : le thé se boit sans sucre. Tout
le reste est discutable. Tout a toujours très mal marché, vous
savez, la société a toujours été atroce, sous tous les régimes.
Mais il y a çà et là des beautés et des gens qui rendent le reste
supportable.
ILLUSTRATION : DUSAULT POUR « LE POINT »
D’une certaine façon, votre livre n’est-elle pas une
chronique de la droite française depuis Giscard ?
La droite politique a perdu l’esprit depuis Pompidou. Peutêtre même l’a-t-elle rendu. En tout cas, elle est assommante. Et assommée. La droite littéraire va plutôt bien
depuis, allez, La Bruyère. On la reconnaît à son insolence,
sa désinvolture, son mépris des doctrines, son refus de
l’enrôlement, son irrévérence pour les tabous du temps,
sa gaieté et sa légèreté. Il faut être léger comme une balle.
Et ne pas manquer sa cible.
Je suis, sinon heureux, au moins dégagé de tout espoir inutile. Depuis l’instauration du funeste quinquennat, les plus
caricaturaux arrivent à l’Elysée. Je n’en attends rien. Macron
ne m’intéresse pas. Il me fait penser à des personnages de
Marivaux dont on ne sait s’ils sont maîtres ou valets. Peutêtre ne sont-ils rien du tout.
Quels sont vos auteurs de chevet ?
En ce moment, Jules Renard. Proust, depuis toujours et pour
toujours. Jamais loin : Saint-Simon, Félicien Marceau, Christine de Rivoyre. J’ai toujours aimé Jean d’Ormesson. Je reste
fidèle au journal de Julien Green et je raffole de celui de Morand. Sinon, René Goscinny, bien sûr, comme tout le monde,
P. G. Wodehouse. Et tant d’autres.
Qu’est-ce qui vous insupporte dans notre époque ?
Trois présidents de la République aux obsèques de Johnny
Hallyday. Difficiles à respecter : trois paumés. On devrait en
faire une chanson.
Vous êtes un homme de l’Ouest. Mais ne seriez-vous
pas aussi un peu à l’ouest ?
J’espère, en tout cas, échapper au conformisme ambiant et
à cette tyrannie de la bienveillance comme de la compassion : je réclame le droit, sinon à l’indifférence, du moins au
détachement. Je ne veux pas être une « belle personne » : je
préfère la mort § PROPOS RECUEILLIS PAR SÉBASTIEN LE FOL
« La transparence et la franchise, c’est pour
les puritains, les dictateurs et les barbares. »
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 137
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SOCIOLOGIE
Les cicatrices de ceux
qui viennent d’« en bas »
Historiens, artistes ou psychanalystes, ils ont connu une ascension sociale. Dans « La fabrique des transclasses »
(PUF), ils racontent leur histoire, leurs doutes et leur confrontation au monde d’« en haut ».
PAR SAÏD MAHRANE
le monde anglo-saxon et présente l’avantage d’être axiologiquement neutre par rapport à celui de transfuge, de parvenu ou de
égis Debray confiait un jour que c’était en quittant la déclassé, parce qu’il englobe toutes les figures de passage et de miFrance pour l’Amérique latine, dans les années 1960, gration d’une classe à l’autre, sans préjuger de leur positivité ou
qu’il avait pris conscience d’être français, profondément, de leur négativité », écrit Chantal Jaquet en préambule.
La première partie porte sur les transclasses dans l’Hiset d’avoir développé un attachement charnel pour son pays,
qui lui paraissait quelconque avant son exil. Peut-on en dire toire avec un texte dédié à l’auteur du « Peuple », Jules Micheautant de l’appartenance à une classe sociale ? Que l’on réa- let. Gérard Bras y analyse le terme de classe tel qu’il apparaît
lise d’où l’on est, socialement, uniquement dans
sous la plume de l’historien. Il revêt un caractère
la confrontation à la différence et à l’univers d’« en
essentiellement négatif, car « la classe désigne la
haut » ? La conscience de classe aurait disparu,
décomposition du peuple » pour le fils d’imprimeur
nous dit-on, substituée par quelque chose de plus
devenu professeur au Collège de France. La classe
tribal, de plus ethnique ou simplement de plus
oppose, quand elle ne sclérose pas. Comme beauindividualiste. Soyons certains d’une chose : cette
coup de « migrants » sociaux, Michelet avoue
une certaine culpabilité. « Comment travailler
conscience quitte rarement ceux qui, « nés au
peuple », ont acquis une mobilité sociale et que
pour le peuple sans le trahir quand on l’a quitté ? Coml’on appelle des « transclasses ».
ment “rester peuple” quand on a été peuple et que l’on
C’est l’idée que nous inspire un livre qui vient
est “monté” ? » Ces questions demeurent, et le déde paraître aux PUF, rédigé par un collectif d’aubat politique et intellectuel, aujourd’hui, montre
« La fabrique des
teurs, historiens, sociologues, artistes ou encore
combien il est difficile de parler du peuple quand
transclasses »,
psychanalystes, pour la plupart des transclasses,
on n’en est plus. Certains, « embourgeoisés », s’en
sous la direction
de Chantal Jaquet
qui ont le bon goût de nous épargner les réflexions
réclament, en en tirant même une certaine gloire,
et Gérard Bras
absconses ou les conclusions habituelles d’une
au risque de passer pour traîtres. Accusation su(PUF, 256 p., 21 €).
prême. Tout le défi pour Michelet, et pour ceux
sociologie moralisatrice, dont on craignait a priori
de sa « race », est de « monter » en cultivant une
qu’elle imprègne l’ensemble. Le sujet est ici traité
pour l’essentiel dans le meilleur des registres, celui du té- fidélité au peuple et, plus dur, en restant soi. « Peut-on quitter
moignage, pourvu que l’ambition soit d’éclairer sur un vécu le peuple sans le quitter ? » interroge Bras, et ne pas sombrer
et non sur la réalité de la vie elle-même. « La fabrique des dans ce que l’historien du peuple appelle « la classe bâtarde »,
transclasses » – travail dirigé par les philosophes Chantal celle qui est dans l’oubli de ses origines. « Rester soi, c’est ne pas
Jaquet et Gérard Bras – regorge de témoignages, des plus ins- chercher à imiter en vue de complaire, en particulier ne pas chertructifs et analytiques aux plus émouvants. Où l’on voit que cher, quand on est dominé, à singer les dominants. » Une résisle passage d’une classe à une autre ne se fait pas sans tor- tance possible, à la condition de se libérer de l’envie. Envie
tures, sans l’expression de syndromes propres à cette caté- qui, selon Michelet, « enveloppe la malveillance, la haine, la jagorie que l’on garde parfois pour la vie. « Le néologisme lousie, affects qui font perdre le sens de la communauté et le sens du
“transclasse” que j’ai forgé fait écho à celui de class-passing dans sacrifice, constitutifs du “sens du peuple” ».
R
De Jules Michelet à Soubattra Danassegarane, le transclasse se vit
toujours entre deux bords, tiraillé entre la satisfaction d’être
« monté » et le souci d’être fidèle, sinon loyal, au petit peuple.
138 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’histoire des transclasses est aussi celle de Patricia Janody,
qui, dans un chapitre mêlant le récit personnel à la réflexion,
évoque les « effets de seuil » ainsi que le thème de la honte.
Fils de femme de ménage, Albert Camus, dans « Le premier
homme », avoue sa honte, celle qui se manifesta au moment
de mentionner, au collège, la profession de sa mère, « domestique », avant de confesser sa « honte d’avoir eu honte ». Psychiatre, Patricia Janody raconte qu’elle fut étreinte par ce
sentiment lorsqu’il s’agissait pour elle d’« entrer dans une librairie ». L’effet de seuil la prenait par surprise. A l’esprit,
cette angoisse : « Le libraire ou bien la clientèle avertie n’allaient-ils
pas s’apercevoir que je n’étais pas à ma place dans la boutique ?
Selon l’antique et solide partage entre ceux qui savent et ceux qui
ne savent pas, je tombais clairement du côté de ceux qui sont dépourvus en matière de connaissances livresques », écrit-elle, avançant une explication : « Message reçu de l’enfance : le libraire est
le personnage qui décèle mon incapacité de lecture. Je me tiens soudain au bord de ce gouffre. »
Illégitimité. Ce sentiment d’illégitimité se retrouve également dans le très beau texte du réalisateur Jean-Louis
Saporito, né d’un père coiffeur, sicilien, qui, en 1947, a installé sa famille dans un logement « riquiqui » du bas SaintCloud. L’ascension sociale fait dire à l’auteur qu’il est
« difficile de se construire une vie quand on a tout à inventer, quand
on n’a pas de repères, pas d’exemple à suivre, quand on n’a pas le
mode d’emploi. Se construire une vie différente de ses parents, ce
n’est pas si facile ». Son père avait un rêve : qu’un de ses trois
fils devienne ingénieur. Aucun ne le deviendra. Ils suivront
des formations à des métiers manuels, car « savoir travailler
avec ses mains, c’est garder les pieds sur terre ».
« Difficile de se construire
une vie quand on a tout
à inventer, quand on n’a pas
le mode d’emploi. »
Soubattra Danassegarane, elle, est une « triple transclasse : de
l’Inde à la France, de la vie de cité à celle de Paris, et du tamoul au
français ». Actuellement, elle est professeure agrégée de philosophie dans un lycée de Seine-Saint-Denis. Elle raconte être
dans un éternel « va-et-vient », sorte de « schizophrénie », entre
sa vie d’aujourd’hui « d’intellectuelle bobo » et celle d’hier, à
l’ombre des tours du 9-3. Idem pour les langues, cet autre seuil.
Le tamoul, le français et « l’argot des banlieues ». « Je peux rédiger un article de philosophie dans un français académique, mais je
ne me sens légitime dans aucun des deux français, confie-t-elle.
J’écris, j’efface, j’angoisse de ne pas trouver le bon mot, je me répète,
de peur de ne pas être comprise, je relis pour traquer la faute
d’orthographe. Angoisse lorsque mes collègues utilisent un jargon
si érudit, alors que mes mots à moi sont si simples. »
De Jules Michelet à Soubattra Danassegarane, le transclasse
se vit toujours entre deux bords, tiraillé entre la satisfaction
d’être « monté » et le souci d’être fidèle, sinon loyal, au petit
peuple. Nous revient alors à l’esprit cette déclaration d’un
autre transclasse, footballeur multimillionnaire, bosnien
d’origine, Zlatan Ibrahimovic, qui a grandi à Rosengaard, dans
la banlieue de Malmö, en Suède : « On peut sortir le gamin de
Rosengaard, mais on ne peut pas sortir Rosengaard du gamin. » §
Les plafonds de verre ont la vie dure à l’école
Faire mieux que ses parents
Part d’enfants de cadres supérieurs et d’ouvriers, en %
Appréciation du niveau ou du statut de sa profession
en comparaison de celle de ses parents, en %
60
Enfants de cadres supérieurs
Enfants d’ouvriers
Par rapport au père
50
Par rapport à la mère
40,4
35,8
40
30
25
21,8
20
15,5
10,3
10
cp
rof CAP
e
1 re ssio
n
e
tec t te nel
hn rm
o in
1 re logi ale
et qu
ter es
m
gé ina
né le
ral
es
BT
Un S
ive
rsi
Cla
sse té
s
Ec
ole prép
a
sn
su orm
pé ale
rie s
ure
s
Ba
Co
gé llège
né
ra
Se l
gp
a*
0
* Sections d’enseignement général et professionnel adapté.
Source : ministère de l’Education nationale, 2016-2017.
Beaucoup plus élevé
ou plus élevé
A peu près
le même
Plus bas ou
beaucoup plus bas
14 % des personnes ont répondu « Pas comparable » ou « Non concerné » pour
la comparaison avec le père, et 30,5 % des personnes pour celle avec la mère.
Source : Insee, enquête FQP 2014-2015.
Champ de l’enquête : France métropolitaine, personnes de 30 à 59 ans.
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 139
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CHRONIQUE
Président n’est plus un bon métier
PAR KAMEL DAOUD
D
ictateur : on fait ce métier parce que cela rapproche,
dans le délire, de l’éternité. Ou apaise en soi le monstre
cannibale de l’ambition. On décroche la puissance, la
possibilité de rendre réelle la pensée magique (les êtres
obéissent à l’index et pas seulement au muscle), on s’y prend
à rêver de faire d’un pays son propre portrait. D’ailleurs,
peut-être que la dictature est le premier selfie de l’histoire
de l’humanité : portraits partout, statues, discours, mots,
« livres » rouge ou vert. Le drapeau et la nation y deviennent
un arrière-plan. L’armée, le grade ou l’épée en seront les fameux bâtons de selfie.
Revenons à l’autre question du moment : être président,
surtout en démocratie. La question se pose de savoir si c’est
un bon métier à vivre ou à rêver. Pour les
autocrates, rêver d’être président à vie s’explique par la peur de la mort. Mais pour un
président du monde libre ? Faut-il l’être au
regard de ce qu’on lit, vit, subit ? En démocratie, c’est un métier qui ne donne ni le
vertige d’une puissance grisante ni la possibilité d’y rester à vie. Deux mandats tout
au plus. Vivre le pouvoir en concubinage
jugule la passion. Et il faudrait ajouter à la
liste d’autres « maux » : l’impossibilité de
plaisanter, d’user du off et du cliché hasardeux, de se confier, de cocufier sans que la
collection de mouchoirs parfumés se transforme en affaire d’Etat. Impossible de
prendre un scooter sans subir le « régicide » ou de choisir
son amour sans se voir juger par la loi des non-dits. On est
momifié par la rigidité de la fonction, l’austérité du propos
appauvri de sa langue, empêché de bouger sans déplier le
tapis ou l’escorte, scruté dans ses goûts et ses choix de légumes ou d’hommes de main, surveillé, traqué et courtisé
jusqu’à provoquer l’illusion sur soi-même. Cela dure peu,
on en sort enterré debout, on y reste pour subir les contradictions de ses électeurs et opposants, et on en parle à vie,
après, comme d’un mariage raté. Vu de loin, d’un pays où
le président veut mourir en même temps que son peuple
dans la plus grande mosquée du continent, on se surprend
à plaindre ce CDD suprême. Quels parents espèrent ce
métier pour leur fils unique ? On n’y accède ni au harem
d’un sultan d’autrefois, ni à la puissance armée d’un dictateur, ni à l’impunité, ni à l’immortalité, ni à l’empire.
Le cas des présidents en démocratie s’aggrave avec la montée de leurs concurrents populistes. Là, ils ne font pas face
à des dictateurs qui tuent, mais à des clowns aguerris qui les
obligent à de basses fréquentations et leur donnent le rôle
des guindés d’une époque morte. Que pourra faire un président démocrate face à un Salvini ou à un Trump ? Eux aussi
sont élus, mais pour mettre fin à l’élection, à long terme.
Abaisser le prestige du métier à l’usage forcé de la polémique
face aux europhobes, aux populistes et aux idiots utiles.
Peut-être l’avantage de la retraite, diront les Français, qui aiment les fins longues et heureuses. Peutêtre. Mais on peut préparer sa retraite
autrement et à moindre coût.
Aucun plaisir à l’être finalement ? Peutêtre pas : le show d’un président en démocratie ne consiste pas à savoir que faire du
pouvoir (c’est la question du dictateur),
mais comment y arriver et y survivre. C’est
toute la scène de la campagne électorale,
des oppositions, des scandales, etc. Un président de démocratie est vite ennuyeux
après son élection. C’est la saga de sa
conquête du pouvoir qui est la plus passionnante.
A la fin ? Peut-être que la démocratie réside désormais dans le droit nonchalant au régicide, chaque
matin en ouvrant la radio, le journal ou son écran. Ou peutêtre que les réseaux sociaux, Internet, donnant droit à la
pratique de la vérité et du mensonge à presque tous,
consacrent, mieux que les sondages, ce droit permanent de
couper la tête ou le son. Ou peut-être que le métier de président va disparaître plus vite qu’on ne le pensait, déclassé
par les jeux de rôle populistes, les beat them all des extrémistes et les buzz et contre-buzz. Dernière piste : peut-être
que toute la définition de la démocratie occidentale est dans
ce lien agité avec la fonction de président ; les fils mangent
longuement le père, avec le consentement étudié de l’un et
la fine bouche des autres §
Cela dure peu, on en sort enterré debout
et on en parle à vie, après, comme d’un mariage raté.
140 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
ILLUSTRATION : DUSAULT POUR « LE POINT »
Brimé par le protocole, déclassé par les populistes, guillotiné sur Internet… Il y a péril sur la fonction.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Vinisud & VinoVision Paris s’unissent pour créer le premier rendez-vous
international des professionnels du vin à Paris.
Création :
- neardesign.net - Crédit photo : Fondacci-Markezana / Sucré Salé.
Vous avez
rendez-vous
avec Paris,
capitale
mondiale
du vin !
11-13
02
2019
PARIS EXPO
PORTE DE VERSAILLES
Organisé par :
Salon réservé aux professionnels.
www.wineparis.com
L’ A B U S D ’ A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É , À C O N S O M M E R A V E C M O D E R A T I O N
‘‘ A travers ses cuvées phares qui portent haut les couleurs du Bordelais
ou les châteaux qu’elle amène au sommet de leur appellation,
Dourthe est une maison à la signature sûre. ’’
Guide des vins Bettane+Desseauve 2018
L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION
Design : Supersoe - Crédit photo : Twin photographie
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS
Dossier réalisé par Jacques Dupont et Olivier Bompas
Sommaire
Bio, la bouillie « borderline » 146
Le tableau des millésimes 150
Nos témoins des vignobles 152
Cartes des vignobles et des appellations 230
Le caviste durable 234
La guerre des bouchons 238
Le guide des foires aux vins 240
Simon Capmartin,
Domaine Capmartin
(madiran).
LOUISE OLIGNY POUR « LE POINT »
13 appellations au top 159
Saint-émilion 160
Saint-véran 166
Saint-joseph 172
Madiran 178
Sancerre 184
Bourgogne 188
Jura 194
Brouilly 200
Provence 204
Alsace 210
Savennières 216
Côtes-du-roussillon 220
Moldavie 226
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS
Bio, la bouillie
« borderline »
Traitement. La Commission européenne, de plus en plus restrictive
sur l’usage du cuivre en culture biologique, menace l’existence
des labels. Quelles solutions ?
PAR JACQUES DUPONT
E
t puis est apparu le mildiou.
Comme ses copains dévastateurs phylloxéra et oïdium, il
venait d’Amérique du Nord. Preuve
que la mondialisation et ses effets
pervers ne datent pas d’avant-hier.
Jusqu’au milieu du XIXe siècle,
nous avions nos petites maladies
bien à nous, que l’expérience et le
temps nous avaient appris à guérir. Mais les trois fléaux simultanément (entre 1845 et 1880, grosso
modo), cela faisait un peu trop.
Certains vignobles ne s’en sont jamais remis et furent rayés de la
carte viticole. Pour le mildiou, c’est
presque par hasard qu’on a découvert un remède. Pour décourager
146 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
les voleurs de grappes et les enfants trop gourmands, certains vignerons badigeonnaient les pieds
et les feuilles des ceps avec du sulfate de cuivre qui tachait mains et
vêtements d’une belle coloration
bleu canard. On s’aperçut du côté
de Bordeaux que les vignes ainsi
traitées échappaient au mildiou.
Elles restaient bien vertes quand
ILLUSTRATION : JEAN POUR « LE POINT »
Le burn-out du pied de vigne.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ILLUSTRATION : JEAN POUR « LE POINT »
les autres présentaient des feuilles
jaunes, séchées, attaquées par le
champignon. Ainsi est née la
« bouillie bordelaise », mélange de
sulfate de cuivre et de chaux… Et,
pour le moment, mis à part les fongicides proposés par l’industrie
chimique, on n’a pas trouvé mieux.
Tomates, patates, arbres fruitiers
et vignes sont ainsi protégés.
Mieux, la bouillie fait partie de
l’arsenal des bios ; c’est même le
seul « traitement » autorisé contre
le mildiou. A condition cependant
qu’on ne dépasse pas certaines limites. Les anciens ne bricolaient
pas sur les volumes, répandant
parfois jusqu’à 30, voire 40 kilos,
de cuivre par hectare. Les bios ne
peuvent eux dépasser 6 kilos par
an, « lissés » sur quatre ans. En clair,
si une année (comme 2018) la pression mildiou est très forte, ils
peuvent grimper au-delà des 6 kilos, mais l’année suivante ou celle
d’après ils devront rattraper en
baissant les doses pour au final ne
pas utiliser plus de 24 kilos sur
quatre ans. C’est cela, « lisser ».
Orage. Un des défauts majeurs
de la bouillie, c’est qu’elle ne résiste pas à la pluie. Le vigneron
traite, survient un orage ou une
bonne averse et tout est à recommencer. Avec des printemps et débuts d’été bien arrosés, pas facile
de s’en tenir aux 6 kilos. Sans parler du « bilan carbone » avec les
passages répétés des tracteurs :
autre débat… Mais voilà que la
Commission européenne laisse
entendre en janvier que le cuivre
pourrait être interdit en agriculture. « Des concentrations excédentaires en cuivre ont des effets néfastes
sur la croissance et le développement
de la plupart des plantes, sur les communautés microbiennes et la faune
des sols », reconnaissent les experts
de l’Inra dans un rapport publié
également en janvier. Ces quantités excessives relevées dans
Nadine et Jean-Pierre entamèrent les démarches
pour adopter un vigneron.
certains sols ne datent pas de l’ère
bio mais de celle d’avant, quand
les viticulteurs ne se montraient
guère regardants sur les doses de
produits à employer. Les vins se
vendaient beaucoup moins cher
qu’aujourd’hui. Avec des marges
minces comme des remords de
dictateur, l’essentiel était de sauver la récolte. D’autant qu’on ignorait alors la possible nocivité de
certains produits. L’agriculteur
figure au premier rang des victimes des fameux produits classés
CMR (cancérogènes, mutagènes
reprotoxiques) – ce qui n’est évidemment pas le cas du cuivre. Et
ce n’est pas par désir suicidaire
mais par manque d’information
qu’on recourait massivement et
sans protection à ces poisons si
pratiques, comme l’a mis en lumière cet été le procès contre
Monsanto intenté par le jardinier
américain Dewayne Johnson.
Si toutefois la Commission européenne interdisait l’usage du
cuivre, les vignerons et au-delà les
Chercheurs et vignerons tentent de trouver
des alternatives à la bouillie bordelaise.
Huiles essentielles, tisanes diverses…
agriculteurs bio seraient donc punis pour une faute qu’ils n’ont pas
commise. Il semble qu’une solution un peu moins radicale se mette
en place sur le mode 4 kilos par an
et fin du lissage. Comment tenir
sans biaiser, sans tricher, les années difficiles ? Pour beaucoup cela
semble totalement impossible. On
comprend alors que cette alerte a
provoqué des remous et des remises en question. Depuis plusieurs années, certains (chercheurs
ou vignerons) tentent de trouver
des alternatives à la bouillie bordelaise. Huiles essentielles, par
exemple, ou tisanes diverses : « Les
connaissances rassemblées dans l’expertise montrent que des stratégies
d’évitement du cuivre, combinant ces
différents leviers, sont envisageables
en vergers de pommiers et en culture
de pommes de terre », dit encore
l’Inra. Mais, pour ce qui est de la
treille, bernique ! A moins de modifier génétiquement les cépages
et de fabriquer des plants résistants aux maladies… L’Inra y travaille. Plusieurs programmes sont
en cours et même plusieurs variétés de ces cépages hybridés s’inscrivent au catalogue officiel des
cépages dits de cuve, c’est-à-dire
destinés à produire du vin. Dans
l’Hérault, au Domaine de …
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 147
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS
Signature du pacte de non-agression
entre vigneron et phylloxéra.
la Colombette dans le Languedoc, Vincent et François
Pugibet, rois de l’innovation (ils
avaient fait parler d’eux il y a
quelques années en proposant des
vins désalcoolisés titrant 9° seulement), se sont déjà lancés dans
l’aventure en cultivant quelquesuns de ces hybrides résistants :
« Après quelques années d’expérimentation, cette idée a priori utopique est
devenue réalité. Plusieurs dizaines
d’hectares du domaine, plantés avec
ces nouveaux cépages, n’ont reçu aucun pesticide depuis six ans : ni soufre,
ni cuivre, ni poudre de perlimpinpin ! »
Mais la manipulation génétique
ne convainc pas tout le monde,
loin de là. Le caviste Bruno Quenioux (Philovino dans les 5e et
9e arrondissements de Paris), fils
et frère de vigneron, tête très
pensante du vin, ne mâche pas ses
mots : « C’est absolument dramatique. C’est aller encore plus vers la
standardisation. Certains intégristes
sont même prêts à revenir vers les hy…
brides d’autrefois, les trucs imbuvables
mais résistants qu’on avait inventés
au moment du phylloxéra pour produire à gros rendements des jus grossiers. Où est la notion de vin culturel ?
On n’est plus dans ce que nous ont légué des générations de vignerons. Il
faut travailler sur des solutions intelligentes et qui ne soient pas en contradiction avec notre histoire. »
Comme solution intelligente,
il existe la recherche. Bruno
Quenioux et bien d’autres auraient
préféré voir l’Inra mettre les
mêmes moyens dépensés pour
l’hybridation dans la quête de produits non toxiques ou de pratiques
agricoles nouvelles capables de limiter les effets du mildiou…
A la ferme d’Epoisses, propriété
de l’Inra, en Bourgogne, l’institut
tente d’explorer tous les petits remèdes appliqués de-ci de-là, mais
cette fois mis en commun : usage
des huiles essentielles et décoctions de plantes, brûlage des
feuilles mortes et des sarments,
La loi Grenelle I, qui fixait à 20 % les surfaces
agricoles en bio à l’horizon 2020, risque fort
de voir cet objectif devenir un vœu pieux.
148 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Contraintes. Autre conséquence
des hésitations de la Commission
européenne sur l’usage du cuivre,
le renoncement chez certains
jeunes vignerons à passer en bio
selon les critères actuels des labels.
Ils refusent les désherbants et les
insecticides, reviennent au labour
ou à l’enherbement entre les rangs
de vignes mais ne ressentent pas
la nécessité de s’abriter derrière un
label qui, en plus de leur coûter assez cher, implique des contraintes
qui pourraient mettre en cause
l’existence même de leur exploitation avec cette nouvelle limite sur
le cuivre : « Un label permet de prouver l’implication au niveau environnemental, mais ça ne fait pas tout en
termes de qualité », expliquent Hervé
et Nathalie Carrette, producteurs
de saint-véran (voir portrait p. 166) ;
« Par conviction, on a éliminé les désherbants, on travaille de plus en plus
dans une démarche respectueuse de
l’environnement, mais sans être fixés
sur la notion de label. On est Haute
Valeur environnementale, c’est déjà
un premier pas. »
La loi Grenelle 1, qui fixait à
20 % les surfaces agricoles en bio
à l’horizon 2020, risque fort de voir
cet objectif devenir un vœu pieux
si la seule arme efficace contre le
mildiou est, à moyen terme, prohibée ou si les labels n’évoluent pas.
Laurent Fournier, notre « témoin
du millésime 2017 » en Bourgogne
(voir p. 156), vigneron emblématique de l’appellation marsannay,
nous confiait déjà ses doutes de vigneron bio en 2015 : « Ça fait plaisir de revoir la diversité d’herbes, des
papillons, des insectes qu’on ne voyait
plus dans les vignes. Je serais partisan d’être comme en Allemagne, un
peu plus souple. Qu’on autorise tous
les cinq ou dix ans, quand c’est trop
compliqué, un traitement conventionnel. L’objectif n’est pas de constituer
une petite caste, mais d’attirer le plus
de monde possible et ça ne se fera pas
en fermant les portes… » §
ILLUSTRATION : JEAN POUR « LE POINT »
taille permettant l’aération des
grappes, etc. C’est toutefois moins
rentable que de vendre des
« nouveaux » cépages hybrides,
soulignent les adversaires de
l’hypothèse génétique.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Pour votre patrimoine, privilégiez l’équité,
la transparence et l’expérience
une épargne assurance vie diversifiée et performante,
complétée par un contrat conçu pour vous par la filiale luxembourgeoise du groupe,
une gamme Retraite gérée par capitalisation permettant des revenus complémentaires
réguliers et à vie.
01 49 95 20 30 - www.monceauassurances.com
Monceau Assurances est le label partagé par les sociétés d’assurances Capma & Capmi, Monceau Retraite & Épargne et Vitis Life.
Les produits sont distribués par les sociétes d’assurances Capma & Capmi, Monceau Retraite & Épargne et Vitis Life.
Capma & Capmi : Siret 775 670 482 00014 - Monceau Retraite & Épargne : Siret 443 13 7 500 00023 - Sièges sociaux en France : 36/38, rue de Saint-Pétersbourg
CS 70110 - 75380 Paris cedex 08. Vitis Life : R.C.S LUX B 49 922 - Siège à Luxembourg : 52, boulevard Marcel Cahen - L-1311 Luxembourg (en photo).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS
Le grand tableau des millésimes
( Petite année
(( Année moyenne
((( Bonne année
(((( Très bonne année
((((( Année remarquable
Les meilleures années et les moins bonnes, un bilan
détaillé par vignoble, couleur et type de vin. En
bonus, les points de vue de vignerons et d’œnologues.
2006
2007
2008
2009
2010
Alsace blanc
(
((((( ((((( ((((
Beaujolais
(
((
((
((((( ((((
Bordeaux rive gauche
((
(
(((
Bordeaux rive droite
(((
(
Bordeaux blanc
((((
(((
Bordeaux liquoreux
((
Bourgogne rouge
2011
2013
2014
2015
2016
2017
((((
(((
(((
((/(
(((
(((
(((
(((
((((
((((
((((
((((
((((( ((((( (((
(((
(
(((/( (((/( ((((( (((/(
(((
((((
((((( ((
(((
(
((
((((
((((/( ((/(
((((
(
((((
(((
((((
((((
(((
((
((((( (((
((((
((((( (((
(
(((
((
((((( (((
((
((
(((
((((/( ((((
((
((((
(((
(((/( ((((
((((
(((/(
Bourgogne blanc
(((
((
((((
((
((((
(((
((((
((
((((
(((
((((
((((
Chablis
((
((((
((((
((
((((
(((
((((
((
((((
(((
((((
((((
Champagne
((
(
((((
(((
((
((
((((( (((
(((
((((( ((((
((
Jura rouge
(((
(
((
((((( (((
((
(((
((
(((
((((
((((
((((
Jura blanc
(((
(
((
((((
((
((((
((
(((/( (((
(((
(((
Jura vin jaune
(((
((((
((((/( ((((( ((((( ((((
Languedoc rouge
(((
((((
(((
(((
((((( ((((
(((
(((
(((
((((
((((
((((/(
Loire rouge
(
((
(((
((((
((((( (((
((((
((
((((
((((
((((
((((
Loire blanc
((
(((
(((
(((
((((
(((
((((
(((
((((
(((
(((/( ((((
Loire liquoreux
(
((
(((
((((( ((((
(
((
((
(((
((((
((((
(((((
Centre Loire rouge
(
((
(((
((((
((((
(
((((( ((
(((
((((
((((
(((
Centre Loire blanc
((
((
((((
(((
((((
((
((((/( (((
((((
(((
((((
(((/(
Provence rouge
((((( ((((
((
((((
(((
((((
(((
((
(((
((((( ((((
((((
Roussillon rouge
(((
((((
(((
(((
((((( ((((
(((
(((
(((
((((
((((
((((
Savoie rouge
(((
((((
(
((((( ((((( (((
(((
((
(((
((((
(((
((((
Savoie blanc
((
((((
(
(((
((((( (((
((((
((((
((((
(((
((((
(((
Sud-Ouest rouge
((
(
(((
((((
((((( (
(((
((
(((
((((
((((
(((/(
Sud-Ouest blanc
((((
((((
(((
((
((((( ((
(((
(((
((((
(((
(((
(((
Sud-Ouest liquoreux
((
((((( (
((((
((((( ((
(((
(((
((((( ((((( (((
(((
Vallée du Rhône nord blanc
((((( (((
((
(((
((((
(((
((((
((
((((
((((
Vallée du Rhône nord rouge
((((
(((
(
((((( ((((
(((
((((
(((
((
((((( ((((
Vallée du Rhône sud rouge
(((
((((
((
((((
((((( (((
((((
((
(((
((((
150 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
((((( (((
2012
((((
((((
((((
En fût
En fût
En fût
En fût
En fût
((((
(((
En fût
((((( ((((
((((/(
((((( ((((
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS
Nos témoins des vignobles
Experts. Les vendanges et les vins du millésime 2017 dans chaque
région racontés par les œnologues ou les vignerons…
PAR JACQUES DUPONT ET OLIVIER BOMPAS
bon. En 2017, les grands terroirs se démarquent.Celadonnedesvinsassezcontemporains, riches et souples. Les blancs sont
puissants en alcool, mais assez équilibrés
sur les calcaires. Sur les sols sablonneux, on
manque un peu de nervosité. J’aime beaucoup 2011, il a un côté graphite, profond. Il
vient plus du sol que du soleil. »
Vallée du Rhône méridionale
Michel Blanc
DIRECTEUR DE LA FÉDÉRATION DES SYNDICATS DE PRODUCTEURS DE CHÂTEAUNEUFDU-PAPE, VITICULTEUR DANS LE LUBERON
Savoie
Nicolas Ferrand
« Le plus beau millésime
en rouge de ces cinq dernières
années. »
« 2017 est un compromis entre un 2015
caniculaire et généreux (parfois trop) et
un 2016 plus frais et plus tendu. Pour
ceux qui ont pu échapper aux gelées, la
saison a été ensoleillée avec des pluies
aux bons moments. Après une fin d’été
caniculaire, il a fallu attendre les pluies
pour récolter avec une superbe maturité
phénolique, notamment pour les mondeuses. Les blancs sont très accessibles
dans leur jeunesse. Ayant eu la chance
d’être épargné par le gel, 2017 est, pour
moi, le plus beau millésime en rouge de
ces cinq dernières années et 2016 pour
les blancs de garde. »
152 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Vallée du Rhône nord
Jean-Louis Chave
VIGNERON
« Les grands terroirs
se démarquent. »
« 2017 donnera des grands rouges ; pour les
blancs, il faut plus fouiller. Un temps très
chaud, très sec, une vigne qui pousse très
vite – cela a même perturbé la floraison.
Donc une petite récolte. En 2015, tout était
« Un millésime excellent, mais
confidentiel en volume. »
« Année de records météo (hiver rigoureux,
brusque remontée des températures fin
février, gelées printanières, sécheresse estivale). Un millésime excellent, mais confidentiel en volume. Des rouges fruités, très
frais, dotés de bouches soyeuses. Les cuvées
régulières ont conservé le croquant de leur
prime jeunesse. Les cuvées spéciales exhalent des arômes épicés (romarin, poivre).
Leur potentiel de garde est important. Avec
les premiers frimas à Châteauneuf, nous
allons ouvrir les 2007 qui commencent à
révéler leur vraie personnalité. » …
SP (X 3)
PAYSAN VIGNERON AU DOMAINE
DES CÔTES-ROUSSES
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS
Bordeaux
Laurence Gény
PROFESSEURE À L’INSTITUT
DES SCIENCES DE LA VIGNE ET DU VIN
DE L’UNIVERSITÉ DE BORDEAUX
VIGNERON À SANCERRE
« Des vins sans grosse matière,
mais d’un équilibre parfait
et d’une grande finesse. »
« A Sancerre, ce fut un petit miracle. Nous
sommes passés à côté du gel, un petit coup
de grêle sans trop de conséquences. 2017 a
été difficile au niveau de la viticulture
avec de l’eau et du froid. Vers la fin du
mois de juillet et sur l’étendue du mois
d’août, cela a été beaucoup mieux. Au final, des vins sans grosse matière, mais
d’un équilibre parfait et d’une grande
finesse. Le millésime vraiment surprenant, c’est 2012. Au départ, presque un
peu mou, puis il a repris de la fraîcheur
pour devenir très minéral. Un très beau
vin de garde, finalement. »
Loire
Patrick Baudouin
VIGNERON
À CHAUDEFONDS-SUR-LAYON
« Peut-on se consoler par
une très belle qualité, alors que
le gel a frappé si violemment
nombre de vignerons ? »
154 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
« Peut-on se consoler par une très belle
qualité, alors que le gel a frappé si violemment nombre de vignerons, dans le Muscadet, en Anjou, en Touraine ? Certes, pour
ceux qui, cette année, n’ont pas été touchés et n’ont pas souffert d’une sécheresse
très pénalisante, il y a eu parfois de bons
rendements. La qualité est partout, muscadets solaires, grand millésime de cabernet franc, belles maturités et qualité
aromatique des chenins, eux aussi plus
solaires que par exemple en 2008, dont
les blancs secs affichent une longueur
fraîche et truffée. »
Champagne
Raphaël Bérèche
Sud-Ouest
Jean-Luc Baldès
VIGNERON AU CLOS TRIGUEDINA,
À CAHORS
VIGNERON AU CRAON-DE-LUDES
« Une gelée
destructrice le
21 avril. La suite
se passe bien,
entre canicule et
épisodes pluvieux
modérés. Mais
du 15 au 30 août
on est copieusement arrosés. On
a dû rentrer la
vendange rapidement et assurer
« 40 % de perte. un tri drastique
des raisins : 40 %
Nous sommes
de perte. Nous
très fiers
sommes très fiers
de la qualité
de la qualité des
des vins. »
vins : les chardonnays sont très fins et précis, les pinots plus
en chair et de belle maturité. Quelques similitudes avec 2010, aussi délicat à la
cueillette et magnifique en ce moment.
Des arômes de poire Comice, craie, un
grain de pinot élégant… »
« C’est un appel
à la gourmandise. »
« Une bonne partie du vignoble a été épargnée des assauts successifs du gel d’avril.
Les beaux terroirs du Clos nous ont offert
de magnifiques raisins à parfaite maturité, car finalement assez précoces. Les
vins ont une belle couleur vive aux reflets
sombres, le nez est tout en finesse, frais,
doux ; c’est un appel à la gourmandise,
croquant, suave au palais pour donner
un vin déjà accessible et pourtant doté
d’un réel potentiel de garde. Mon millésime coup de cœur, c’est 2016. C’est une
de nos plus belles réussites. »
…
THIERRY BORREDON – SP (X 4)
Centre Loire
Jean-Dominique Vacheron
« 2017 est un millésime rare et
capricieux, bien
différent du remarquable 2016,
généreux et puissant. Marqué par
le gel de printemps et une fin
d’été pluvieuse,
2017 sera sauvé
par une belle
arrière- saison
« Une réussite
dont Bordeaux a
surtout pour
le secret. Ce retour
les blancs. »
du beau temps a
préservé les merlots tardifs et les cabernets, qui donnent des vins rouges séduisants, savoureux et dotés d’un intense
arôme fruité. Mais 2017 est surtout une
réussite pour les blancs, très aromatiques
avec beaucoup de race et d’éclat, nettement supérieurs aux 2015 et 2016. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS
Alsace
Jean Dietrich
Jura
Bertrand Delannay
Languedoc
Jean-Philippe Granier
VIGNERON AU DOMAINE ACHILLÉE
DIRECTEUR DE LA FRUITIÈRE
VINICOLE DE VOITEUR
DIRECTEUR TECHNIQUE
DE L’APPELLATION LANGUEDOC
Beaujolais
Jean-Luc Longère
VIGNERON
Bourgogne
Laurent Fournier
Provence
Julien Castell
VIGNERON À MARSANNAY
« Une campagne
viticole tranquille, relativement épargnée
par les accidents
climatiques, mais
soumise à un été
chaud et plus ou
moins sec selon
les secteurs, ce
qui a créé des
différences de
concentration et
« Les blancs
de maturité des
sont
surprenants. » tanins. Dans l’ensemble, les pinots
noirs sont dotés d’un fruit profond, des
bouches assez dynamiques. Les blancs
sont surprenants : un équilibre souverain,
parfois des tensions minérales. Entre
générosité et potentiel certain, un peu à
la manière des meilleurs 2007 en blanc et
2011 en rouge, mais sur une moyenne
bien plus haute… »
156 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
« Un millésime sur l’équilibre
et la fraîcheur. »
« Nous avons eu chaud. Mais nos réserves
en eau de l’hiver ont sauvé le millésime
2017. Un état sanitaire idéal nous a permis
de vinifier en conservant la finesse et l’élégance des tanins. Un millésime sur l’équilibre et la fraîcheur. Une fois de plus, les
cépages patrimoniaux du Languedoc (carignan, cinsault, grenache…) ont donné de
très grands vins hors norme à tous les niveaux. A comparer dans le temps avec le
très grand 2010, garrigue et épices douces. »
VIGNERON À BANDOL
« 2017 et 2015 sont frères,
et l’aîné a réussi, vraiment.»
« Impensable à mon sens, en Beaujolais,
d’évoquer 2017 sans le relier à 2015. Les
deux millésimes sont frères. Le problème
du cadet est que l’aîné a réussi, vraiment.
Tanins larges, puissants et joli fruité juteux. Mais le petit dernier possède de solides arguments. Un poil moins musculeux,
un poil plus éclatant. Gorgés du soleil de
l’année, les jus sont sombres. Bouches
croquantes réunissant fraîcheur, gourmandise et richesse, le tout en parfaite
harmonie. Jolis affrontements fraternels
en vue sur dix ans et plus. »
« Jamais deux sans
trois en Provence,
2017 succède à
deux millésimes
d’une faible pluviométrie. Cependant, l’humidité
de l’air persistante
tout au long de la
saison estivale a
permis la maturation des raisins
avec de meilleurs
« Un millésime
équilibres que
qui pourra
2016. Harmonie et
donner bien
arômes de fruits
du plaisir. »
frais symbolisent
ces nouveaux jus. Un millésime qui pourra
donner bien du plaisir aux amateurs. La
belle année serait 2011, exprimant fraîcheur et transmettant la sagesse d’une demidouzaine d’hivers en bouteille. » §
SP (X 4) – EMMANUEL PERRIN – IAN HANNING/RÉA
« Tous les vins sont encore
dans leur cuve d’élevage. »
« Un gel printanier a entraîné une forte
baisse de rendement. La nature a mis
beaucoup de temps à se reconstruire. Ce
phénomène se retrouve aussi dans nos
caves, puisque tous les vins sont encore
dans leur cuve d’élevage. Notre cave bioclimatique venant à peine de sortir de
terre, 2016 est pour l’instant l’unique millésime disponible, élaboré au milieu des
bottes de paille nécessaires à la construction. Il aura toujours une valeur sentimentale à nos yeux, en plus d’avoir été
un millésime parfaitement équilibré ! »
« Une année
exceptionnelle.
D’abord par sa
précocité au débourrement,
puis par un épisode de gel fin
avril qui a détruit
deux tiers de la récolte. L’été chaud
et sec a conduit tôt
à des vendanges
avec un état sani« Les blancs
sont concentrés, taire excellent.
souples et très Les blancs sont
concentrés,
gourmands.
souples et très
gourmands. Ils se rapprochent de ceux du
millésime 2015, une très grande année
dans le Jura. Les rendements ont été très
faibles, de l’ordre de 20 hl/ha. En rouge,
c’est à peine plus élevé. Les vins sont
colorés, fruités et concentrés. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LA VIGNE EST D’UNE
GÉNÉROSITÉ INFINIE.
NOUS LA CULTIVONS.
paulmas.com
L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. A CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS
13 appellations au top
LOUISE OLIGNY POUR « LE POINT »
Des centaines de bouteilles (1 433 pour être précis !) dégustées
à l’aveugle dans les vignobles, des dizaines de visites, de rencontres
dans les propriétés et chez les vignerons. Plusieurs mois
d’enquête dans treize appellations pour sélectionner 618 vins,
dont 124 à moins de 10 euros.
Matthieu et Elodie Collet,
Domaine Fontanel, à Tautavel
(Côtes-du-roussillon).
Le dessin « Les accords » est de Pétillon.
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 159
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS BORDEAUX
Saint-émilion : contraint à
« J’ai fait des études de biologie et un DESS d’éthologie
appliquée sur le comportement animal en milieu naturel
ou en élevage. Ce qui m’intéressait, c’était le comportement
sauvage. Je cherchais du boulot. J’ai démarré simple ouvrier
pour faire des travaux dans les vignes chez des amis qui
avaient besoin d’un coup de main. Mon père s’occupait de
Haut-Rocher. Quelqu’un est parti de la propriété et je suis
venu y travailler. J’ai fait un master de gestion viticole, j’ai
continué et j’ai pris la responsabilité du chai et de la vigne.
J’ai grandi ici, je ne tombais pas des nues. Mon père n’a
160 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
jamais fait du surextrait ni du surboisé. Il s’est senti un peu
seul, car il n’était pas dans la tendance du moment. Le bio,
c’est en réflexion. Tout doit être calé au niveau du personnel,
du matériel. On a arrêté le désherbage en 2007. J’avais
beaucoup travaillé sur les oiseaux. On en retrouve désormais
dans les vignes, on revoit des papillons, des sauterelles
vertes, on a des pucerons et leurs prédateurs, les coccinelles.
Toutes les anciennes granges sont fermées et les hirondelles
ne trouvent plus d’endroits pour nicher… Il faudrait reformer
des petits bocages et on retrouverait plus d’oiseaux. »
SÉBASTIEN ORTOLA / RÉA
Christophe de Monteil Château Haut-Rocher
« Avec l’arrêt du désherbage, on revoit des oiseaux, des papillons dans les vignes »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
l’excellence
Entre installations
performantes et
pratiques vertueuses, les grands
crus mettent les
bouchées doubles
pour jouer les
effets de gamme.
PAR JACQUES DUPONT
F
amille nombreuse chez les
classes moyennes : c’est une
définition qui en vaut bien
une autre. Surtout quand on aura
précisé, ce qui ne saurait tarder,
que les grands crus se situent sur
l’échelle de riches terres entre les
grands crus classés (en haut) et
les saint-émilion tout court (en
bas). Des crus entre deux chais(es)
avec des propriétaires tantôt
satisfaits de leur situation et
d’autres qui lorgnent avec envie
la marche supérieure, devenir
classé. Ce qui d’un coup ferait
grimper fortement le prix du foncier. A la louche, 1 hectare de
vignes peut osciller entre
200 000 euros et 3 millions suivant le classement… Plus qu’un
fossé, c’est un canyon qui les
sépare. D’où une certaine excitation lors des révisions du classement qui ont lieu tous les dix ans.
Le dernier, en 2012, a vu bon
nombre de grands crus obtenir la
particule, entrer dans le monde
des aristos grands crus classés.
Mais il fut tellement contesté
– non sans raisons – qu’on se
demande si un autre aura bien
lieu en 2022…
Le paradoxe de cette histoire,
c’est que cette dénomination
« grand cru » ne correspond pas
vraiment aux critères qui, dans
les méandres des particularités
…
du vignoble français, …
Saint-émilion
grand cru
Vin rouge
Surface
4 141 hectares.
Situation
Autour de la ville
de Saint-Emilion,
rive droite de
la Dordogne.
Sols
Argilo-calcaire,
graves, sables.
Cépages
Merlot en grande
majorité, cabernet
franc, cabernetsauvignon, malbec.
Millésimes
2016 : très bon
millésime avec de la
densité mais plus en
fraîcheur que 2015.
2015 : des pH plus
bas qui favorisent
le fruit.
Carte
du vignoble
page 232
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS BORDEAUX
distinguent en principe des
domaines reconnus par leur historique (classement de 1855 en
Médoc) ou par un terroir exceptionnel délimité depuis la nuit des
temps comme en Bourgogne. « La
…
zone géographique de l’appellation
d’origine contrôlée saint-émilion
grand cru » est « identique à celle de
l’appellation d’origine contrôlée saintémilion », dit le cahier des charges
de l’appellation validé par le
Complémentaires.
Pierre Lauret s’occupe
de la communication
et sa sœur Audrey
est chargée de la
production des vins.
ministère de l’Agriculture. La différence ne relève pas donc pas du
lieu mais des pratiques : « Saintémilion grand cru se distingue de
saint-émilion par des conditions de
production plus draconiennes, charge
et rendement moindres, plus grande
maturité, longue durée d’élevage
produisant des vins de plus grande
richesse et de plus longue garde. »
Résultat : il y en a beaucoup. Bien
plus que de saint- émilion simples.
Il est en effet plus intéressant commercialement de s’appeler grand
cru que rien du tout. Dans les
petites propriétés, cela permet également de créer un effet de gamme :
un vin très bon marché (saintémilion) et un autre proposé plus
cher : le grand cru.
Où les situer ? Si on considère
que les crus classés forment une
sorte de premier cercle autour de
la ville de Saint-Emilion, sur le plateau calcaire qui domine la vallée
de la Dordogne et en pied de coteau,
les grands crus occupent le reste.
En haut (sur le plateau), on les trouvera essentiellement vers l’est en
direction du Castillonnais. En bas,
dans la plaine, sur la rive droite de
la rivière. On a souvent moqué et
traité par le mépris ces saint-émilion
grands crus de faux plat. Autrefois
sans doute, la critique se justifiait,
quand les rendements à l’hectare
qu’on y faisait pouvaient être qualifiés de très généreux. Matériel de
vinification sommaire, vendanges
trop précoces pour éviter la
« En 2005, à Château Pipeau, mon oncle et ma mère
organisent les partages pour la transmission. Mon oncle
conserve Pipeau et ma mère achète cette bâtisse en 2006
avec 5 hectares autour. Elle l’avait repérée, ça appartenait
à Mme Dior. Elle était cachée par une véritable forêt.
C’était à l’abandon, avec un cuvier en terre battue.
J’étais en BTS à Blanquefort et je voulais travailler
dans le monde du vin. C’est ce qui a motivé ma mère,
mais elle ne m’a jamais poussée. Elle a dit : « J’achète
une propriété, mais si vous ne voulez pas vous en occuper, je ferai
autrement. » Mon frère, Pierre, n’était pas sûr de vouloir.
Pour moi, c’était tellement naturel que je n’ai jamais
162 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
envisagé de faire autre chose, dès la seconde, je suis allée
au lycée viticole de Montagne. J’ai toujours adoré
choisir les bouteilles de vin pendant les repas de famille,
goûter, découvrir. Pendant les vendanges, petite,
j’étais sur la table de trie, à Pipeau. Je n’aime pas
la communication et soit je prenais quelqu’un, soit Pierre,
qui travaillait dans le marketing, venait. En 2016
il est arrivé. Je m’occupe de toute la partie technique,
la production. De la taille jusqu’à la mise en bouteille,
je suis avec mes gars. Mais au chai je suis toute seule ou
pendant les vinifications avec des stagiaires. Maintenant,
on a 20 hectares et on n’a pas assez de vin à vendre. »
SÉBASTIEN ORTOLA / RÉA
Audrey Lauret Château Pindefleurs
« J’ai toujours adoré choisir les bouteilles de vin, goûter, découvrir »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Sélection
sur 191 vins
goûtés
à l’aveugle
2016
13,5/14 - Adaugusta
Saint-Hippolyte (33)
06.84.20.25.20.
Nez cerfeuil, bouche délicate,
vin fermé, tanins assez fins,
se présente mal aujourd’hui
mais assez prometteur. 22 €.
14,5/15 - Les Angelots
de Villemaurine
Saint-Emilion (33)
05.57.74.47.30.
Grenadine, fruits rouges, bouche
fraîche, vive, bonne tension,
petits tanins présents, bon
équilibre, finale relevée. 29 €.
15 - D’Arcole
Saint-Magne-de-Castillon (33)
05.57.40.20.54.
Philippe Gardère : « Le domaine
appartenait à Gérard Descrambes
qui fournissait “Charlie Hebdo”
de viticulteur, il a modelé son chai
pour tout avoir à portée de main et
travailler seul. Maître de la soudure
sur acier inoxydable, Stéphane a
par exemple fabriqué une sorte de
fontaine qui permet d’aérer efficacement les jus lors des remontages.
Dans les vignes aussi, ça change.
Dans l’ensemble de l’appellation,
on voit beaucoup plus de vignes
labourées ou enherbées et beaucoup moins de « paillassons ». C’est
ainsi que certains désignent les
espaces entre les rangs traités au
désherbant chimique qui prennent
une couleur marronnasse…
Encore peu nombreux, les
vignerons certifiés bio ne font
plus exception : « On n’est jamais
en vin. Ses étiquettes étaient
signées par tous les dessinateurs
de l’équipe. Moi, je suis
œnologue de Bordeaux,
j’ai pas mal travaillé en Chine
et je suis toujours un peu
consultant pour eux. On travaille
toutes les vignes de la même
façon, tout est labouré. On a
une seule cuvée, un seul vin,
une seule mise en bouteille. »
Fruits rouges, bouche douce,
tanins fins, joli fruit, vin
élégant, raffiné, bien équilibré.
12,80 €.
14 - Ascension
Saint-Christophe-des-Bardes (33)
06.21.70.16.61.
Fruits rouges, bouche séveuse,
droite, bien tendue, tanins fins
et vifs, finale serrée, bonne
tenue. 25 €.
14 - Badette
Saint-Christophe-des-Bards (33)
06.08.30.86.13.
Fruits noirs, cerise burlat, bouche
veloutée, tanins ronds, assez
extrait mais sans dureté,
un vin gourmand et puissant
à la fois. 29 €.
14 - Barrail de Brisson
Saint-Emilion (33)
05.57.24.70.71.
Fruits rouges, bouche douce,
fruitée, facile, gourmande,
peut se boire jeune. 16,95 €.
14,5 - Du Barry
Saint-Sulpice-de-Faleyrens (33)
05.57.84.55.88.
Nez graphite, fruits noirs,
bonne matière, dense, tanins
vifs, toniques, assez puissant,
demande du temps. 21 €.
14 - De Bechaud
Saint-Emilion (33)
05.57.24.70.71.
Cerise, fruits noirs, bouche
assez élégante, tanins fondus,
des notes poivrées et fruitées
en finale, bonne tension. 18,80 €.
14,5 - Boutisse
Saint-Christophe-des-Bardes (33)
05.57.50.33.33.
Fermé, bouche tendre,
plus en finesse et en fruit
qu’en puissance, vin équilibré
avec de la réserve. 19 €.
15 - Brun
Saint-Emilion (33)
05.57.24.77.06.
Nez fruits rouges, bouche
douce, au fruité presque
bourguignon, des notes
de framboise, bonne
longueur, pourra se boire
assez jeune. 12,50 €.
15 - Le Calicé
Vignonet (33)
06.65.63.15.87.
Fruits rouges, bouche vive, tanins
fins, un vin élégant, pas trop
extrait, équilibré, favorisant fruit
et fraîcheur. 22,90 €.
14 - Cantenac
Saint-Emilion (33)
05.57.51.35.22.
Sélection Madame. Nez
réglissé, bouche dense, tanins
souples mais présents, droit,
serré en finale, devrait
bien évoluer. 16 €.
15,5/16 - Clos Badon-Thunevin
Saint-Emilion (33)
05.57.55.09.13.
Fruits noirs, cerise burlat, bouche
veloutée, joli fruit, tanins
élégants, bonne longueur, un vin
gourmand, avec de l’éclat. 39 €.
15 - La Closerie de Fourtet
Saint-Emilion (33)
05.57.24.70.90.
Nez fruité, bouche délicate, petits
tanins en attaque, droit, élégant,
finale relevée, bonne longueur.
35 € environ chez les cavistes.
14,5/15 - Clos Junet
« Si c’est Diam, je dis Oui ! »
Romain Jouannais, Caviste, La Cave Spirituelle.
L’ A B U S D ’ A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É , C O N S O M M E Z A V E C M O D É R AT I O N .
prêt pour le faire. Je suis passé en bio
sur des années faciles (2009, 2010),
je me suis rendu compte que ça marchait et ça m’a laissé le temps de
prendre conscience que c’était ma
voie. On a toujours travaillé les sols :
le désherbant, c’est juste affreux, on
donne la mort pour faire quelque
chose de vivant, commente Arnaud
de Labarre, du Château Laplagnotte Bellevue. Je suis certifié
en biodynamie avec le 2017. La biodynamie, ça prend beaucoup de
temps, mais je trouve super de soigner la vigne avec des plantes et
pour rien au monde je reviendrais en
arrière. Reste à le prouver, car nous,
en biodynamie, on passe un peu pour
des farfelus… » §
Saint-Emilion (33)
05.57.51.16.39.
Nez floral, feuillage, séveux,
cassis, bouche vive, marquée
cabernet, bonne matière, plein,
dense, belle bouteille à venir quand
les tanins seront fondus. 22 €.
15,5/16 - Clos La Gaffelière
Saint-Emilion (33)
05.57.24.72.15.
Nez sanguin, bouche fraîche,
tendue, joli fruit, tension
et gourmandise, un vin assez
complet et charmeur. 30 €.
15 - Clos Systey
Saint-Emilion (33)
06.71.94.18.94.
Réducteur, demande un peu
d’aération, bouche vive, assez
tendue, fraîche, bonne matière
qui nécessite un peu d’attente,
fraîcheur, vivacité, bonne
persistance. 35 €.
14,5/15 - Côtes rocheuses
Saint-Emilion (33)
05.57.24.70.71.
Prestige. Fruits rouges, bouche
vive, de la fraîcheur, des tanins
éveillés, bonne longueur, suave,
bien fruité. 16,10 €.
15/15,5 - Coutet
Saint-Emilion (33)
06.08.24.59.67.
Fruits noirs, bouche souple,
légère, élégante, tanins vifs,
vin de calcaire et donc
de finesse, tendu, frais,
séveux, à attendre. 24 €.
14,5/15 - Le Cros
Saint-Emilion (33)
09.62.18.10.87.
Fruits rouges, bouche élégante,
tanins fins, joli fruit, bonne
longueur, vin équilibré, qui
pourra se boire assez jeune. 18 €.
14 - Cuvée entre amis
Saint-Sulpice-de-Faleyrens (33)
05.57.24.73.78.
Petit domaine qui doit son nom
au groupe de copains venus
vendanger un dimanche pour
dépanner le jeune propriétaire.
Nez fruits noirs, bouche tannique,
dense, tanins pas encore
fondus, finale relevée, attendre
deux ans. 18 €.
13,5/14 - L’Eclat de Valentin
Libourne (33)
05.57.51.19.77.
Nez graphite, bouche vive,
noyau, serrée, tanins présents,
finale relevée par une acidité
qui prolonge les saveurs.
…
40 €.
Depuis plus de 10 ans, les bouchons
Diam révolutionnent le monde du vin.
Ils préservent sa bonne évolution en bouteille
en offrant des performances mécaniques et
une neutralité sensorielle* inégalées.
Avec Diam, le vigneron offre le meilleur
de son travail à l’amateur de vins.
www.diam-cork.com
© Photo - R. Sprang *Niveau de TCA relargable d à la limite de quantification 0,3 ng/l
pourriture, élevage dans de mauvaises conditions, etc. Mais ça,
c’était avant. Avant que les prix deviennent rémunérateurs, que les
propriétés développent la vente en
bouteille et se trouvent responsabilisées face aux clients. Désormais,
« la plaine » aligne les chais rutilants et, à l’intérieur, des installations performantes. Prime à la plus
originale, celle de Stéphane Bedenc
au Domaine Maro de Saint-Amant.
Ancien artisan chaudronnier que
sa « passion du vin » a poussé à acheter d’abord une petite parcelle de
75 ares, baptisée Vilhardy (« parce
que c’était en ville et Hardy, c’est le nom
de Carole, mon épouse »), puis à laisser tomber son métier pour celui
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 163
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS BORDEAUX
14,5 - La Fleur d’Arthus
Vignonet (33)
06.08.49.18.11.
Fruits noirs, bouche encore
marquée par le bois, tanins
présents, de la matière mais
peu fondue, demande
de l’attente. 24 €.
14,5 - Fleur Balestre
Saint-Pey-d’Armens (33)
06.99.23.18.27.
Fruits noirs, bouche douce, boisé
assez présent, vin gourmand,
facile d’accès, un fruité
généreux, et une tension
qui revient en finale. 17 €.
15/15,5 - La Fleur-Pénin
Saint-Pey-d’Armens (33)
05.57.24.46.98.
Fruits rouges, bouche vive,
tendue, de la fraîcheur, de l’éclat,
un joli fruit, des tanins fins
et croquants. 16,50 €.
14 - Flouquet Invictus
Saint-Sulpice-de-Faleyrens (33)
05.57.24.75.73.
Nez discret, encore fermé, bouche
vive, tendue, du fruit, un vin déjà
agréable en bouche, mais qui
demande encore deux ans
d’attente pour se révéler. 28 €.
14,5 - Franc la Rose
Les Artigues-de-Lussac (33)
05.57.55.57.90.
Boisé pas encore fondu, bouche
légère, assez élégante, bonne
matière, fraîcheur et fruité,
bonne longueur. 26 €.
15/15,5 - La Grâce Dieu
Les Menuts
Saint-Emilion (33)
06.85.83.16.88.
Nez fruits rouges, bouche
souple, gourmande, bien
fruitée, tanins fins, bonne
longueur, bien construit, finale
assez éclatante. 19,80 €.
14,5 - Grand-Corbin-Manuel
Saint-Emilion (33)
05.57.25.09.68.
Eventé, nez pas correct, mais
belle bouche, ronde, souple,
gourmande, bonne tenue, avec
une finale relevée. 35 €.
15 - Grand-Pey-Lescours
Saint-Sulpice-de-Faleyrens (33)
05.57.74.41.17.
Prestige. Fruits rouges, bouche
encore marquée par l’élevage,
serrée, tanins présents,
une matière forte mais sans
dureté. Fidèle à son histoire,
ce cru ne s’apprécie qu’après
plusieurs années de cave. 18 €.
14,5/15 - Gravet
Saint-Sulpice-de-Faleyrens (33)
05.57.74.41.85.
Nez fruits rouges, bouche vive,
tendue, séveuse, bonne matière,
fraîcheur et tension, joli fruit
en finale. 15 €.
13,5/14 - Les Gravières
Saint-Sulpice-de-Faleyrens (33)
05.57.84.54.73.
Fruits rouges, boisé encore
présent, bouche douce, épicée,
tanins en finale qui vont
se fondre. 20 €.
16 - Haut-Brisson
Saint-Christophe-des-Bardes (33)
05.57.24.77.15.
Fruits rouges, valorisé par
son élevage, bouche vive,
fraîche, en relief, pas trop extrait,
tanins de qualité, finale relevée,
un vin qui donne envie. 31 €.
15 - Haut-Gravet
Saint-Magne-de-Castillon (33)
05.57.40.04.30.
Fruits noirs, bouche ronde
en attaque, matière présente,
vive, droite, tendue, tanins
présents mais sans dureté,
bonne longueur. 25 €.
15,5 - Haute-Nauve
Saint-Laurent-des-Combes (33)
06.66.31.44.42.
Fruits noirs, bouche dense,
tendue, belle matière en devenir,
bonne longueur, juteux, frais,
bien persistant. 16,50 €.
13,5/14 - Son Altesse. Nez
fruits noirs, bouche douce,
fondue, boisé intégré,
presque prêt à boire,
petite amertume agréable
en finale. 22,50 €.
15 - Haut-Rocher
Saint-Etienne-de-Lisse (33)
05.57.40.18.09.
Voir portrait de Christophe
de Monteil.
Jérôme de Monteil : « La famille
est dans le coin depuis le
XVe siècle. En 2010, on est
revenus ici, je m’occupais
d’une boîte d’informatique
et mon épouse de ressources
humaines. Mon frère, le père
de Christophe, gérait le domaine.
Il partait à la retraite. Ça nous
intéressait de faire quelque
chose ensemble… »
Nez discret, bouche vive, tendue,
du relief, tonique, finale relevée,
droit. Belle bouteille dans
deux ou trois ans. 20,50 €.
15 - Haut-Saint-Brice
Saint-Emilion (33)
09.62.18.10.87.
Fruits rouges, bouche élégante,
fraîche, tanins délicats, très joli
fruit qui s’impose déjà, bon
équilibre. 16 €.
14,5/15 - Haut-Segottes
Saint-Emilion (33)
06.88.98.29.18.
Fruits rouges, bouche vive,
bonne acidité qui confère
de la fraîcheur au vin, droit,
juteux, de l’éclat. 23 €.
15 - Haut-Veyrac
Saint-Emilion (33)
05.57.40.02.26.
Nez fruits rouges, bouche
fraîche, douce, élégante, petits
tanins fins, un vin délicat,
sur la retenue, qui ne bluffe pas,
mais très gourmand. 20 €.
14 - L’Insolence
Saint-Sulpice-de-Faleyrens (33)
05.57.84.54.73.
Fruits noirs, boisé intégré,
bouche volumineuse, tannique,
puissante, un style qui demande
de l’attente. 39 €.
13,5/14 - Jean Voisin
Saint-Emilion (33)
05.57.24.70.40.
Fruits noirs, bouche souple
en attaque, bonne matière,
des saveurs un peu poivrées
en finale, puissant. 29 €.
14,5/15 - Lalande de Gravet
Saint-Magne-de-Castillon (33)
06.51.65.20.79.
Fruits rouges, bouche douce
en attaque, bon équilibre, tanins
164 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
délicats, en finesse, une extraction
qui favorise le fruit. 25 €.
16,5 - Laplagnotte-Bellevue
Saint-Christophe-des-Bardes (33)
06.15.42.31.88.
Arnaud de Labarre : « Les parents
ont acheté ici en 1990. Ils ont
vendu Cheval-Blanc en 1999 ;
à la génération de maman,
ils étaient 45 actionnaires…
Ici, c’est 6,09 hectares. J’étais
passionné par les avions et j’ai
passé les concours pour l’armée
de l’air. J’ai été recalé à cause
des yeux : un microstrabisme.
Depuis, un médecin
de l’aéronautique m’a dit
qu’aujourd’hui on m’aurait pris.
Mais le vin, c’est un métier
pour lequel on se passionne. »
Fruits rouges, souligné par un
boisé blond, bouche vive, fraîche,
tanins fins, du fruit, de la tension,
équilibré et savoureux. 17 €.
13,5/14 - Malaurane
Saint-Christophe-des-Bardes (33)
06.73.60.06.98.
Nez sanguin, thym, fruits
rouges, bouche ronde,
souple, un vin facile d’accès,
plaisant, on pourra le boire
assez jeune. 20 €.
14 - Mangot
Saint-Etienne-de-Lisse (33)
05.57.40.18.23.
Nez fermé, bouche veloutée,
bonne matière, un vin assez
puissant qui demande
de l’attente. 21 €.
15 - Mayne-Figeac
Libourne (33)
05.57.74.12.98.
Armance. Fruits rouges, bouche
souple, fraîche, belle matière
soyeuse, relevée en finale,
semble déjà prêt à boire. 18 €.
16 - Milens
Saint-Emilion (33)
05.57.24.70.71.
Nez fermé, noyau, bouche
élégante, tanins fins et soyeux,
bonne tenue, frais, long, un vin
gourmand et raffiné. 15,90 €.
14 - Milon
Saint-Christophe-des-Bardes (33)
05.57.24.77.18.
Fruits noirs, bouche douce
en attaque, petits tanins
assez fermes ensuite, bonne
longueur, droit. 18 €.
14 - Montlabert
Saint-Emilion (33)
06.98.41.27.03.
Fruits rouges, cerise burlat,
bouche vive, tendue, bonne
fraîcheur qui valorise le fruit,
finale serrée. 21 €.
15,5 - Pailhas
Saint-Hippolyte (33)
06.88.97.93.06.
Fruits rouges, bouche fraîche,
boisé intégré qui souligne
les saveurs, vivacité, tension,
équilibre, belle bouteille
d’avenir. 18 €.
15 - Pas de l’Ane
Saint-Emilion (33)
09.62.18.10.87.
Fruits rouges, cerise, rose,
bouche un peu marquée par
l’élevage, mais une belle matière,
du fruit, de la gourmandise,
un vin qui demande tout
de même un peu d’attente. 30 €.
14,5/15 - Petit-Corbind’Espagne
Saint-Emilion (33)
05.57.51.08.38.
Fruits noirs, cerise, s’ouvre
à l’aération, bouche serrée,
fraîche, bonne matière
en devenir, tanins soyeux,
finale relevée. 18 €.
14,5 - Le Petit Pas
Saint-Emilion (33)
09.62.18.10.87.
Nez fruits rouges,
bouche tendue, fraîche,
bien fruitée, un vin bien
construit, gourmand, facile
mais avec de la réserve. 15 €.
14 - Peyrelongue
Saint-Emilion (33)
06.61.10.57.98.
L’élevage n’est pas encore
complètement digéré, mais
le fruité reprend ses droits sur le
boisé, bouche souple, onctueuse,
tanins doux, veloutés, finale
sur une amertume agréable.
Bientôt prêt à boire. 30 €.
15/15,5 - Pindefleurs
Saint-Emilion (33)
05.57.24.78.41.
Voir portrait d’Audrey Lauret.
Fruits noirs, Zan, bouche
puissante, assez extraite mais
sans dureté, un vin tannique
et tonique, réglissé en finale,
bonne longueur, demande
de l’attente. 25 €.
15 - Pipeau
Saint-Laurent-des-Combes (33)
05.57.24.72.95.
Fruits noirs, café, boisé pas encore
intégré, bouche souple et douce,
crémeuse, saveurs intenses, droit,
long, une matière généreuse
pour un vin de garde. 25 €.
14,5 - Prieuré La Marzelle
Saint-Emilion (33)
05.57.55.10.55.
Fruits rouges, floral, bouche vive,
bien fruitée, un vin assez frais,
facile d’accès, gourmand,
bonne tension en finale. 37 €.
13,5 - Puy-Razac
Saint-Emilion (33)
05.57.24.73.32.
Fruits noirs, boisé, bouche vive,
bonne tension, assez riche
en alcool. 16 €.
15 - Quintus
Saint-Emilion (33)
05.57.24.69.44.
Fruits noirs, bouche ronde,
souple, joli fruit, bonne matière,
finale relevée, un peu poivrée,
bonne bouteille dans deux ans.
Pas de vente aux particuliers.
13,5/14 - Le Dragon de Quintus.
Nez fruits noirs, bouche dense,
belle matière, vin puissant,
bien travaillé, très fondu, finale
accrocheuse. Pas de vente
aux particuliers.
14 - Rol-Valentin
Saint-Emilion (33)
05.57.40.13.76.
Nez vanillé, boisé, bouche
souple, un peu marquée
par l’élevage, finale tannique
et tonique. 40 €.
14 - Saint-Ange
Saint-Sulpice-de-Faleyrens (33)
05.57.24.12.93.
Fruits noirs, épices, menthe,
sauge, boisé encore présent,
bouche douce, un fruité original,
bonne longueur. 18 €.
14,5/15 - Saint-Esprit
Saint-Emilion (33)
05.57.74.41.53.
Fruits noirs, élevage encore
présent, du fruit, juteux, bonne
longueur, vif, bonne bouteille
dans deux ans. 15 €.
15 - Sanctus
Saint-Christophe-des-Bardes (33)
05.57.24.65.83.
Nez boisé, bouche solide,
tannique, bonne matière, tendu,
frais, assez long. 26 €.
14 - La Bienfaisance. Bouche
légère, souple, gourmande,
petits tanins fins, vin gourmand.
18 €.
13,5/14 - Tour Baladoz
Saint-Laurent-des-Combes (33)
05.57.88.94.17.
Fruits noirs, élevage, torréfaction,
marqué par le bois mais bonne
matière. Assez juteux.
Un peu moins de bois neuf
lui irait bien. 25,50 €.
16,5/17 - Tour Saint-Christophe
Saint-Christophe-des-Bardes (33)
05.57.24.77.15.
Nez fruits rouges, bouche vive,
tendue, fraîche, tanins présents
mais sans dureté, du fruit
et de la tonicité, long, persistant,
future belle bouteille. 35,50 €.
14,5 - Trapaud
Saint-Etienne-de-Lisse (33)
06.07.87.84.47.
Fruits noirs, boisé assez flatteur
sans être envahissant, bouche
souple en attaque, tendue
ensuite, vif, finale tannique,
un vin droit qui demande
à se fondre. 20 €.
14 - Tours de Laroque
Saint-Christophe-des-Bardes (33)
06.88.58.27.98.
Nez réduit, bouche souple, s’ouvre
à l’aération, gourmand, facile,
droit, assez savoureux. 20,50 €.
14,5 - Tour de Yon
Saint-Emilion (33)
05.57.24.70.71.
Nez mentholé, boisé, bouche
souple, fondue, très merlot mûr,
velouté, gourmand, pourra
se boire jeune mais possède
de la réserve. 24,45 €.
14 - Valade-l’Etendard
Saint-Christophe-des-Bardes (33)
06.84.80.03.37.
Nez encore marqué par
la barrique, bouche souple,
ronde, finale relevée sur des
tanins vifs, demande de l’attente,
assez serré en finale. 15 €.
15 - Vieux Sarpe
Libourne (33)
05.57.51.41.86.
Nez réduit, bouche serrée, joli
fruit, tanins fins, vin sérieux qui
demande de la garde et devrait
évoluer en élégance. 26,25 €.
15,5/16 - Villhardy
Saint-Sulpice-de-Faleyrens (33)
05.57.25.26.67.
Stéphane Bedenc : « J’ai
commencé Villhardy en 2001.
“Le Point” a participé à mon
histoire, car dès le premier
millésime vous m’avez bien
noté. Une petite parcelle de
75 ares à Libourne sur le seul
point où il y a de l’argile, 17 rangs
de merlot et 16 de cabernet
franc. J’ai arrêté mon métier.
J’avais 40 ans à l’époque, c’était
le moment ou jamais, je pouvais
revenir en arrière. »
Fruits rouges, floral, bouche vive,
élégante, fraîche, tendue, vin
séveux, touche de cassis et de
violette en finale, déjà un joli vin
avec un bon potentiel. 39 €.
14 - Viramière
Saint-Emilion (33)
05.57.24.70.71.
Fruits noirs, fermé, bouche
tendue, tanins présents,
bonne matière, un vin qui
ne se livre pas encore, équilibré
et de garde. 16,25 €.
Saint-émilion
grand cru,
les accords
Selon l’usage
régional, ces vins
appellent l’entrecôte
ou la côte de bœuf
grillée à la braise.
La note toastée
du vin fait écho
à la note fumée
de la viande, dont
le jus se mêle aux
tanins savoureux.
En dehors de ce
mariage classique,
de nombreux
accords sont
possibles. Un gigot
d’agneau rôti ou
un pigeon au sang
seront parfaits, mais
aussi les viandes
braisées comme un
jarret de veau confit
aux carottes. Du
côté des fromages,
les pâtes dures
sont prisées,
tommes de
montagne ou
ossau-iraty.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS BOURGOGNE
Saint-véran : pour dépasser
DR
Un peu éclipsée par pouilly-fuissé, l’appellation jouit d’une belle image
chez le consommateur français et espère ses premiers crus.
166 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
le diocèse
PAR OLIVIER BOMPAS
P
as sous le soleil exactement,
juste à côté, mais pas n’importe
où. Saint-véran, c’est au sud,
en Bourgogne, mais dans le
Mâconnais, département de la
Saône-et-Loire (71), en limite du
Beaujolais, et pas en Côte-d’Or (21).
Du point de vue de la géologie,
comme l’a mis en lumière l’historien et géographe Roger Dion,
professeur au Collège de France
(décédé en 1981), rien à signaler :
« Le long des côtes chalonnaise et
mâconnaise, on retrouve, sous un climat qui n’est certainement pas moins
chaud que celui de Beaune, des éboulis calcaires de même composition,
en des sites aussi bien abrités et aussi
heureusement exposés… »
Mais historiquement, ça change
tout. Les côtes de Beaune et de Nuits
dépendaient depuis le Moyen Age
du diocèse d’Autun et le Mâconnais
de celui de Chalon. Ce dernier,
grâce à son port fluvial, jouissait
des richesses qu’apportait commercialement la Saône dans les
échanges nord-sud. Autun, enfermé
dans son Morvan, trouve dans
l’aménagement de Beaune et de
Nuits, à grands renforts de travaux
de déblaiement pour y planter de
la vigne, les moyens de se développer et de rivaliser… D’où la multiplication des grands et premiers
crus dans le 21 et la plus modeste
gloire des vins du 71 : « L’inégale
renommée des crus de la côte de Beaune
et des crus de la côte chalonnaise
répond à l’inégal intérêt que les villes
antiques d’Autun et de Chalon portèrent à la viticulture », ajoute Roger
Dion. Aujourd’hui encore, des vins
remarquables comme saint-véran
ou plus célèbre comme pouillyfuissé, notamment sur les marchés
d’export, ne possèdent aucun
premier cru. Ça devrait …
Saint-véran
Vin blanc
« Saint-véran, c’est très caméléon comme vin, on va de l’apéro
aux plats cuisinés. Les connaisseurs savent qu’on se rapproche
des pouillys et que c’est moins coûteux. On essaie de suivre les prix
du marché, on est sur une optique bon rapport qualité-prix.
Le grand-père vendait très peu cher, donc on monte peu à peu,
mais on ne pouvait pas doubler les prix d’un coup ! On fait beaucoup
de choses nous-mêmes, ça nous permet d’être rentables. On s’est
d’abord concentrés sur le vignoble ; aujourd’hui, les vignes sont en
parfait état, on évolue constamment. Par conviction, on a éliminé
les désherbants, on travaille de plus en plus dans une démarche
respectueuse de l’environnement, mais sans être fixés sur la notion
de label. On est HVE, c’est déjà un premier pas, et on va vers
la certification Terra Vitis. Ce serait pour justifier notre engagement
en matière d’environnement. Un label permet de prouver
l’implication, mais ça ne fait pas tout en termes de qualité.
On produit aussi du pouilly-fuissé très apprécié à l’étranger.
Saint-véran, c’est plus français. On a choisi d’être au domaine
et on accueille volontiers, on vient de refaire le caveau. On préfère
accueillir chez nous que voir les clients dans les Salons. Quand
on rend visite aux vignerons, on boit le vin différemment. »
MICHEL LABELLE POUR « LE POINT »
Hervé et Nathalie Carrette Domaine Carrette
« On va vers la certification Terra Vitis »
Surface
720 hectares
Situation
A l’ouest de Mâcon,
l’appellation
se répartit en deux
zones distinctes,
avec au nord,
les communes
de Davayé et Prissé,
au sud, les
communes
de Chânes,
Chasselas, Leynes
et Saint-Vérand.
Sols
Assez variables
suivant l’altitude,
argilo-calcaire
dominant sur la
zone Davayé-Prissé
et, sur les hauteurs,
une majorité
calcaire. Sur Chânes
et Saint-Vérand,
on peut retrouver
par endroits le socle
granitique primaire
et des grès.
Cépage
Chardonnay.
Millésimes
2017 : année solaire,
des vins généreux,
riches, mais avec
de bons équilibres
maturité-acidité.
2016 : millésime
compliqué,
beaucoup de grêle
au printemps, peu
de volume, des vins
plutôt fins et frais.
Carte
du vignoble
page 231
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS BOURGOGNE
Saint-véran,
les accords
Un vin souple,
parfois suave,
selon le millésime.
Les parfums de
fruits évoluent des
agrumes à la pêche,
la poire, l’acacia
et, avec l’âge, une
note classique de
noisette. Il s’accorde
avec une terrine
de jambon persillé,
une friture de cuisses
de grenouille
accompagnée d’une
salade de mesclun
et, pour les plus
complexes ou
évolués, une côte
de veau au sautoir
servie avec
une poêlée de
mousserons et des
petits légumes
fondants ; pour
un accord plus
rustique, avec une
andouillette braisée
au vin blanc
et aux échalotes
grises confites.
Détermination.
Stéphane (à gauche)
et Richard Martin.
Richard et Stéphane Martin
Domaine de la Croix-Senaillet
« La volonté, c’est d’exprimer le terroir »
« On produit du saint-véran village et des lieux-dits : les Rochats,
les Buis, la Grande-Bruyère, en pommard, et sur la Carrière. On a
27 hectares : 20 de saint-véran, 5 en mâcon, 1 en pouilly-fuissé
et une petite parcelle de pouilly-vinzelles. L’ensemble est travaillé
en bio sur 50 parcelles en tout. Elles sont vinifiées par lieux-dits,
après on fait de petits lots homogènes, mais la volonté, c’est
d’exprimer au maximum le terroir. L’expression précise
du terroir, ce sont ces lieux-dits. On a une grande diversité de sols,
globalement ce sont bien sûr des sols argilo-calcaires, mais avec
beaucoup de nuances, ça influe sur la tension des vins et sur
l’aromatique, avec des vins plus fruités, plus floraux ou plus
minéraux. Un des effets du bio, c’est une perception plus
précise des nuances. Saint-véran a une excellente image, parce
qu’il y a un niveau de qualité homogène dans l’appellation :
beaucoup de petits domaines et, en plus, beaucoup de maisons
de négoce bourguignonnes font du saint-véran, ça nous donne
une forte visibilité. A la création du cru en 1970-1971, il a fallu
se battre pour faire sa place, c’est de là que vient cette forte
implication des vignerons dans l’appellation. »
168 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
MICHEL LABELLE POUR « LE POINT »
changer : « On pensait que
pour 2018 en pouilly- fuissé il y aurait des premiers crus, mais ce sera
repoussé en 2019, commente JeanYves Larochette, du Domaine des
Pérelles. Il est normal que ce soit pouilly-fuissé qui commence, il a l’antériorité. C’est l’appellation communale
la plus ancienne dans la région. »
Après, ce sera au tour de saint-véran : « La mise en place des premiers
crus, c’est important, vis-à-vis des
clients ça compterait. La culture des
premiers crus, c’est très bourguignon,
il est normal d’être inclus dans la pyramide bourguignonne, ça ne peut
que faire du bien. »
En attendant, saint-véran jouit
d’une belle image chez le consommateur français qui apprécie le très
bon rapport qualité-prix de ces
blancs qui allient l’aromatique des
chardonnays beaunois à une certaine fraîcheur chablisienne. « C’est
vrai, on a une bonne image et si le négoce
s’intéresse de plus en plus à …
…
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS BOURGOGNE
… nous, ce n’est pas pour rien.
Depuis deux ou trois ans, j’ai au moins
deux importateurs qui ne peuvent plus
commercialiser les vins de Nuits ou de
Beaune, alors ils regardent beaucoup
plus nos appellations », dit encore
Jean-Yves Larochette.
Reste qu’il faut en profiter car,
si classement il y a, avec reconnaissance de premiers crus, les prix de
ceux-ci devraient grimper. Même
si la crainte des vignerons tient
Sélection
sur 131 vins
goûtés
à l’aveugle
(* jusqu’à 10 €)
2017
*15 - Domaine Carrette
Vergisson (71)
03.85.59.02.74.
Voir portrait de Hervé
et Nathalie Carrette.
Les Chatenays. La cuvée
classique, fruité expressif, poire,
notes florales, de la fraîcheur,
beaucoup de finesse. 8,70 €.
14 - Vins Auvigue
Charnays-lès-Mâcon (71)
03.85.34.17.36.
Climat « La Côte-Rôtie ».
Nez frais, fruits jaunes, pêche
jaune, note exotique, rond,
savoureux. 19,50 €.
*14,5/15 - André Besson
Solutré-Pouilly (71)
03.85.35.81.36.
Aubépine, fruits exotiques,
milieu de bouche tendu, net,
amer délicat, de la rondeur,
typé. 10 €.
15 - Nathalie Bressand
Davayé (71)
06.29.94.33.05.
« Saint-véran a une bonne
réputation, mais il faut tirer
l’image vers le haut, sortir un peu
du côté bon blanc sympathique.
Il y a une vraie notion de terroir,
les consommateurs ne le
comprennent pas toujours, alors
on les amène sur le terrain,
pour voir les paysages,
leur expliquer les sols ou
goûter les raisins. »
Rue-Jean-des-Moitiers. Nez
fin, délicat, floral, mentholé,
onctueux, pomelo, tout en
longueur, séduisant. 14 €.
14,5/15 - Maison
Stéphane Brocard
Longvic (21)
03.80.52.07.71.
Nez discret, fruité pur, litchi,
végétal frais, droit, savoureux,
amer fin, un peu crayeux. 11 €.
*14,5 - Michel Camusat
Solutré-Pouilly (79)
03.85.35.87.75.
Fruits jaunes, poire, aubépine,
onctueux, amande amère, fin,
harmonieux, persistant. 10 €.
davantage au prix du foncier qui,
en toute logique, augmentera plus
vite que celui des bouteilles, car le
saint-véran se vend beaucoup aux
particuliers, qu’il ne convient pas
de bousculer du jour au lendemain,
au risque de les perdre. « La Bourgogne fait rêver, souligne Richard
Martin, mais le cru pour le cru, ça
n’a pas de sens. Il faut valider avec
plusieurs millésimes et voir la cohérence de chaque lieu-dit. Il faut
16 - Domaine Carrette
Vergisson (71)
03.85.59.02.74.
Les Mûres. Bien expressif,
végétal frais, fleurs blanches,
fruits jaunes, ample, onctueux,
bien persistant. 11,50 €.
14/14,5 - Domaine Chardigny
Leynes (71)
06.26.37.81.24.
Au Bois de fée. Fruité mûr,
exotique, bien gras, vanille,
pêche jaune, onctueux, finale
fraîche, relevée, dans un style
opulent. 19,50 €.
*14,5 - Domaine Chêne
La Roche-Vineuse (71)
03.85.37.65.90.
Pêche, ananas, mangue, très goûteux, gras, frais, savoureux, très
persistant, bon vin de repas. 9 €.
15 - Domaine Corsin
Davayé (71)
03.85.35.83.69.
Tirage précoce. Fruits blancs,
pomelo, rond, bien vif,
harmonieux, du gras, savoureux,
long. 10,20 €.
*15 - Château des Correaux
Leynes (71)
03.85.35.11.59.
Clos des Juillys. Nez frais, fruits
blancs, pamplemousse, note
amère délicate, savoureux,
amande fraîche, finale saline,
minérale. 8 €.
14,5/15 - Domaine
Marcel Couturier
Fuissé (71)
06.23.97.23.21.
La Cour des bois. Fruits jaunes,
mangue, acacia, noyau, légère
astringence, bon amer, bon
équilibre. 14 €.
14,5 - Maison Joseph Drouhin
Beaune (21)
03.80.24.68.88.
Pêche jaune, poire, de la fraîcheur,
juteux, délicat, tout en longueur,
finale mentholée. 12,70 €.
14,5/15 - Ferraud & Fils
Belleville (69)
04.74.06.47.60.
La Chardonneraie. Fruits jaunes,
mangue, bien frais, gras, pulpeux,
gingembre, long, harmonieux.
22 €.
*14 - Château de la Greffière
La Roche-Vineuse (71)
03.85.37.79.11.
Aromatique, fleurs blanches,
amer fin, beaucoup de fraîcheur,
rond, tout en longueur.
9,50 €.
170 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
*16 - Domaine
Gueugnon Remond
Charnay-lès-Macon (71)
06.85.55.10.56.
Nez séduisant, fleurs blanches,
pêche jaune, onctueux, riche,
tout en longueur, finale un peu
citron. 9,50 €.
15 - Maison Louis Jadot
Beaune (21)
03.80.22.10.57.
Fruits jaunes, abricot, agrumes,
onctueux, pulpeux, bonne
fraîcheur, finale savoureuse,
harmonieux. 15,20 €.
14 - Maison Jean Loron
La Chapelle-de-Guinchay (71)
03.85.36.81.20.
Les Ombrelles. Nez discret, fleurs
blanches, amande, amer fin, de
la rondeur, finale sapide. 14,60 €.
14,5/15 - Domaine Perraud
La Roche-Vineuse (71)
03.85.32.95.12.
Fruits jaunes bien mûrs, ananas,
gras, onctueux, ample, frais
en finale, persistant. 15 €.
*14 - Romuald Petit
Saint-Vérand (71)
03.85.35.17.46.
Tradition. Fruits blancs, amande
fraîche, beaucoup de rondeur,
délicat, amer fin, finale sapide,
gourmande. 9 €.
14/14,5 - Vieilles vignes des
Colas. Aromatique, bien floral,
beaucoup de gras, note fumée,
du gras, long, ample. 13 €.
14,5 - Domaine Pascal Renaud
Pouilly (71)
03.85.35.84.62.
Champs de perdrix. Amande, note
mentholée, juteux, frais, pulpeux,
amer délicat, harmonieux. 17,40 €.
*14,5/15 - Vignobles de Sommeré
La Roche-Vineuse (71)
03.85.37.80.57.
Les Claret. Fruits blancs, amande
fraîche, agrumes, rond, beaucoup
de fraîcheur, finale sur une légère
astringence, sapide, salin. 8,70 €.
*14,5/15 - Vignobles
Thevenet & Fils
Pierreclos (71)
03.85.35.72.21.
Clos de L’Ermitage Saint-Claude.
Chèvrefeuille, amande amère,
juteux, sapide, note minérale,
amer délicat, long, savoureux. 7,70 €.
*15 - Clos de L’Ermitage
Saint-Claude Vieilles Vignes.
Noisette fraîche, fleurs blanches,
rond, de la fraîcheur, onctueux,
style délicat, finale relevée,
un peu épicée. 8,40 €.
15 - Maison Trenel
Charnay-lès-Macon (71)
03.85.34.48.20.
Trenel. Raisin frais, beaucoup de
fraîcheur, très floral, végétal frais,
juteux, ample, appétent. 15,20 €.
14,5 - Château Vitallis
Fuissé (71)
03.85.35.64.42.
Fin, délicat, floral, tout en longueur,
frais, rond, finale relevée, note
mentholée. 10 €.
2016
14 - Chanson Père & Fils
Beaune (21)
03.80.25.97.84.
Fruits blancs, amande fraîche,
amer fin, onctueux, bon
équilibre, finale fraîche. 16,05 €.
14/14,5 - Château de Chasselas
Chasselas (71)
03.85.35.12.01.
Le Clos. Expressif, mangue, fruité
explosif, beaucoup de fraîcheur,
note amère agréable, sapide,
long, salin. 10,50 €.
*16 - Domaine Chêne
La Roche-Vineuse (71)
03.85.37.65.90.
Prestige. Fruits jaunes, ananas,
pamplemousse, gras, beaucoup
de fraîcheur, ample, riche, long. 10 €.
15 - Domaine Sophie Cinier
Fuissé (71)
06.08.31.56.79.
Végétal frais, acacia, bien frais,
minéral, tendu, fine astringence,
long, amer très fin, sapide. 14,10 €.
14,5 - Domaine Corsin
Davayé (71)
03.85.35.83.69.
Vieilles Vignes. Fruits jaunes,
pêche, ananas, bouche
saline, bien vive, de la chair,
ample, de la longueur, bon vin
de repas. 10,40 €.
16 - Domaine
de la Croix-Senaillet
Davayé (71)
03.85.35.82.83.
Voir portrait de Richard
et Stéphane Martin.
Les Rochats. Pêche de vigne,
abricot, agrumes, vif, pur, tendu,
savoureux, harmonieux,
persistant. 15,90 €.
15 - Sur la Carrière. Poire, litchi,
fine astringence, note citronnée,
de la finesse, beaucoup de
fraîcheur. 22,90 €.
14,5 - Domaine Deux Roches
Davayé (71)
s’approprier l’idée de premier cru. On
est passé du chardonnay au saintvéran puis à la mise en valeur de la
parcelle, des lieux-dits. La notion de
climats (ce qui désigne les lieux-dits
en Bourgogne), c’est notre identité et
c’est ce qui fait rêver les amateurs de
vin. Le classement avance sereinement. C’est une reconnaissance, la
validation d’une réalité. » Avec le
temps, enfin dépasser l’Histoire et
réunir Autun et Mâcon §
03.85.35.86.51.
Les Terres noires. Nez fin, délicat,
noisette fraîche, onctueux,
note minérale, finale saline,
savoureuse. 13,80 €.
14,5/15 - Les Cras. Pain grillé,
fruits secs, noisette, bouche
nette, grasse, bonne fraîcheur,
opulent, long, finale relevée,
épicée. 23 €.
16 - Pommard Carette. Fruits
secs grillés, poire, pêche jaune,
chèvrefeuille, onctueux, riche,
ample, juteux, finale fraîche,
légère amertume. 17 €.
14 - Maison Doudet Naudin
Savigny-lès-Beaune (21)
03.80.21.51.74.
Nez fin, fruits blancs, fleurs
blanches, pomelo, léger, tout
en fraîcheur, gourmand. 17 €.
14/14,5 - Vins Georges Dubœuf
Romanèche-Thorins (71)
03.85.35.34.20.
Domaine du Val Lamartinien.
Fruits blancs, poire, agrumes,
pomelo, juteux, onctueux, bon
équilibre, finale fraîche. 12,44 €.
*15 - Domaine des Perelles
Chânes (71)
06.82.04.21.57.
Nez frais, floral, agrumes,
pomelo, amer fin, onctueux,
tout en longueur, note saline,
minérale. 9 €.
16 - Le Clos. Nez fin, pomelo,
charnu, note saline, fin, note
amère délicate, long, finale
fraîche. 11 €.
15,5/16 - Domaine
Manciat Poncet
Chaintré (71)
03.85.35.61.50.
Le Clos. Fleurs blanches, chèvrefeuille, agrumes, très frais, tendu,
note minérale, sapide, long. 11,50 €.
16/16,5 - Domaine des Poncetys
Davayé (71)
03.85.33.56.22.
Le Clos des Poncetys. Fruits
jaunes, miel, floral, bouche
dense, riche, onctueuse, de la
fraîcheur, très savoureux, finale
épicée, nette, minérale. 15 €.
14,5 - Clos du Château. Fruits
jaunes, mangue, pêche jaune,
bien frais en bouche, fine
astringence, finale relevée,
note minérale. 15 €.
14 - Rijckaert
Davayé (71)
03.71.41.00.06.
En Crêches. Fruits jaunes,
exotiques, mangue, rond,
du gras, gourmand, long, finale
un peu épicée. 24,10 €.
15,5/16 - Domaine
Saumaize Michelin
Vergisson (71)
03.85.35.84.05.
Agrumes, expressif, goûteux,
onctueux, bien vif, droit,
harmonieux, finale sur
une légère note amère. 12 €.
15 - Les Crèches. Fruits exotiques,
mangue, ananas au sirop,
rond, gras, milieu de bouche
droit, harmonieux, long,
vin de repas. 14 €.
14 - Jacques Simonin
Vergisson (71)
03.85.35.84.72.
Terroirs. Fruits jaunes, fruité
mûr, onctueux, charnu,
milieu de bouche bien frais,
gourmand. 11 €.
*14/14,5 - Vignobles de Sommeré
La Roche-Vineuse (71)
03.85.37.80.57.
Les Claret. Fruits blancs, bien
floral, acacia, végétal frais,
aérien, vif, tendu, finale saline,
note minérale. 8,50 €.
*14,5 - Vignerons
des Terres secrètes
Prissé (71)
03.85.37.88.06.
Terres secrètes. Fruits exotiques,
mangue, pêche au sirop, gras,
ample, note épicée, long, finale
fraîche, bon équilibre. 8,40 €.
14,5 - Maison Trenel
Charnay-lès-Macon (71)
03.85.34.48.20.
En Terre noire. Nez frais,
aromatique, fleurs blanches,
bouche délicate, verveine,
persistante, en finesse. 24,20 €.
15 - Maison Verget
Sologny (71)
03.85.51.66.00.
Lieu (inter)dit. Expressif, fruits
exotiques, note fumée, cannelle,
onctueux, ample, légère
astringence, à attendre, bon vin
de repas. 21,60 €.
14 - Terroir de Davayé. Nez frais,
léger, expressif, rond, fruits blancs,
poire, juteux, gourmand. 18,05 €.
14,5 - Domaine du château
de Vergisson
Vergisson (71)
03.85.37.83.07.
La Côte-Rôtie. Fruits jaunes
mûrs, mangue, gras, de la
fraîcheur, ample, fine amertume,
savoureux, épicé, bon vin
de repas. 13 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, CONSOMMEZ AVEC MODÉRATION
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS CÔTES DU RHÔNE
Saint-joseph, piochez pour
L’appellation
a payé le prix pour
rejoindre le club
des grands crus du
Rhône du Nord.
PAR JACQUES DUPONT
L
e début de l’histoire est simple
et classique. La suite l’est moins.
Comme partout dans le vignoble, la Première Guerre mondiale,
en privant les campagnes des
hommes pour travailler la terre, a
profondément modifié les structures agraires. On en retient surtout, car c’est au cœur d’un débat
actuel, l’arrivée en force de la mécanisation et de la chimie. Mais, plus
profondément, ce sont les paysages
qui ont changé. Pas tant dans les
plaines que dans les zones plus
accidentées. « Pourtant, que la montagne est belle », chantait Ferrat. Belle
mais abandonnée. Plus de bras
pour entretenir et reconstruire les
murets qui retiennent les terrasses,
plus assez de forces vives pour cultiver sur des pentes où on tient à
peine debout. Le vignoble de
« Les vinificateurs, c’est nous trois, mon frère, mon père
et moi. On a fait tous les trois le même parcours au lycée
agricole de Mâcon-Davayé. Nous, c’était un BTS,
et mon père, un BTA. On touche à tout, mais j’ai deux
enfants, je sors de congé maternité et malheureusement
je vais moins à la vigne qu’autrefois, je suis plus souvent
sur le domaine. J’ai dû adapter mon poste. Mon compagnon
est menuisier, il gère sa boîte tout seul avec 3 salariés.
Je m’occupe de toute la partie salariale, les préparations
de commandes, les livraisons : les problèmes, quoi !
Mon frère Julien gère la partie mécanique. Ma mère va
172 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
sur les Salons, c’est la commerciale du domaine.
Mon père fait le vin avec nous et il gère la partie nouvelles
plantations. Faut avoir une bonne cohésion familiale,
on s’entraide, ça ne veut pas dire qu’on n’a pas des coups
de gueule, on a tous des forts caractères, mais c’est plus
une force qu’une faiblesse. Chacun donne son opinion.
Au collège, à la première feuille où on demande ce qu’on
veut faire plus tard, j’ai mis viticultrice. J’ai toujours rêvé
d’avoir des enfants et de les emmener sur le domaine
comme j’ai fait avec mes parents et donc, ce que je fais,
c’est voulu et assumé à 100 %. »
MICHEL LABELLE POUR « LE POINT »
Anaïs Rouvière
Domaine du Chêne
« On a tous des forts caractères, mais c’est plus une force qu’une faiblesse »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
nous !
Saint-joseph
saint-joseph, autrefois accroché aux
coteaux abrupts qui dominent le
Rhône, a disparu au profit d’une
viticulture « de masse » de fond de
vallée ou de plateau, plus accessible.
« Ça a commencé avec le phylloxéra
puis la guerre de 14 a terminé le travail, raconte Anthony Vallet, du
domaine Les Coteaux de Serrières.
Quand l’appellation s’est créée, en 1956,
il restait très peu de vignes sur les bons
terroirs de Mauves, Chavanay,
Tournon ou Saint-Jean-de-Muzols. »
Une grosse cave coopérative installée à Péage-de-Roussillon drainait
les récoltes pour des vins très ordinaires qui alimentaient la maind’œuvre des usines installées dans
la vallée, près de la voie ferrée. « Je
me suis installé en 1998 sur ce domaine
créé en 1990 par mon père, qui avait
quitté cette coop qui produisait jusqu’à
70 000 hectolitres à l’année. La consommation a évolué, pas la cave, et elle a
fermé en 1997. » D’autres avaient pris
la place, des indépendants …
Vin rouge
Surface
1 360 ha plantés
(dont 10 %
de blancs provenant
des cépages
marsanne
et roussanne).
Situation
L’AOC s’étale
sur 70 km le long
de la rive droite
du Rhône entre
Vienne et Valence.
Sols
Pour l’essentiel,
un socle granitique
qui se dégrade en
surface, donnant
des sables noirs
– les « gores » –
que retiennent des
murets en terrasses.
Cépage
Syrah.
Millésimes
2017 : bien fruité,
forte maturité,
quantité un peu
en dessous de la
normale, des tanins
un peu plus présents
que sur 2016 et
moins puissants
que 2015.
2016 : moins
homogène que
2015 avec des
secteurs où la
maturité a été plus
compliquée, mais
en général, des vins
de grand plaisir,
charnus avec
du fruit.
2015 : assez solaire,
puissant, tannique,
beau vin de garde
qui se referme
aujourd’hui.
Carte
du vignoble
page 231
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS CÔTES DU RHÔNE
… et aussi la cave de SaintDésirat, orientée vers la qualité.
Mais, pour proposer de bons et
grands vins, une condition s’avérait indispensable : le retour de la
vigne sur les coteaux. En 1991, après
de longs débats au sein du syndicat
d’appellation, il est décidé d’abandonner peu à peu – sur vingt ans –
le plateau et de reconstituer
l’appellation en contrebas sur les
coteaux, bref, de revenir au vignoble
d’autrefois. De 6 000 hectares potentiels l’aire d’appellation s’est rétrécie à 3 000. Aujourd’hui, seuls un
peu moins de 1 400 sont plantés.
Une décision lourde de conséquences pour les producteurs. Il
s’agit clairement de reconvertir en
vin de pays le produit des vignes
qu’ils travaillent plus confortablement en haut, presque à plat, et
jusque-là classées en AOC, de défricher des sols envahis par les arbres
et les ronces depuis parfois un siècle,
de recréer des chemins d’accès,
d’adapter le matériel, etc. Un quart
de l’appellation d’alors se retrouvait à terme déclassé. Autant dire
que cette révolution ne fait pas
l’unanimité et qu’elle s’oppose à
une résistance parfois violente qui
va jusqu’aux appels anonymes, aux
menaces physiques… « Mon prédécesseur de l’époque a connu des
moments difficiles pour gérer ce changement avec des dégâts humains non
négligeables, même si quelque temps
après, tout le monde a applaudi », commente Joël Durand, président de
l’appellation. Anthony Vallet se
souvient des débuts : « La remise en
question de 1991 s’est accompagnée
d’un véritable remembrement avec
la création de ce qu’on a appelé des îlots
vitrines. » Des parcelles qui servaient
de modèles pour cette reconquête
des coteaux. « Mon père a fait …
Saint-joseph,
les accords
Ce cru de la vallée
du Rhône
septentrionale
a besoin de vieillir
quelques années
en cave et demande
une cuisine riche
et savoureuse,
délicatement
relevée. Il se marie
à la perfection aux
viandes saignantes
et rosées, tels un
pigeonneau rôti,
un canard au sang
ou un filet de biche,
dont il sublime
la finesse. L’âge
venant, sa texture
soyeuse et ses
arômes racés
de sous-bois,
de truffe, d’épices
douces et de
fourrure appellent
des plats en sauce
relevés comme
un civet de lièvre ou
un salmis de faisan.
« J’ai créé le domaine en 2002 en récupérant 1 hectare
de vignes en location. Les trois premières années, j’ai vinifié
chez Pierre Gaillard. Il m’a ouvert les portes de son chai ; si je
n’avais pas croisé d’autres vignerons comme lui, je n’y serais
jamais arrivé. Maintenant, j’ai 8 hectares. Sur les parcelles
que je replante, je refais tous les murs en pierres sèches,
la terre est passée par-dessus avec les années. Maintenant,
j’ai reconstitué des chemins d’accès et on va pouvoir les
remonter. J’ai quand même choisi des parcelles auxquelles
on peut accéder, car je ne veux pas utiliser de désherbant :
quand on est uniquement en terrasses, faut piocher. Avec
le treuil on fait 1, 5 hectare. Je me suis fait virer de l’école et
174 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
j’ai atterri dans les vignes à 16 ans et demi. Ce qui me plaisait,
c’était de travailler dehors. J’aurais pu être arboriculteur,
maraîcher, gratter la terre… Les premières années, j’ai fait
de la pomme de terre nouvelle en pleine terre, mais, avec la
concurrence des serres et les importations d’Espagne, quand
on arrivait, nos pommes de terre n’étaient plus nouvelles.
J’ai trouvé à acheter mes premières vignes à Ardoix, j’étais
double actif. Je travaillais aussi à l’usine. On faisait des parechocs de voitures en 2/8 et c’est là qu’un gars de l’usine m’a
dit : “C’est toi le vigneron. Il y a des vignes à vendre à Ardoix.”
Je ne savais même pas où c’était, je suis allé voir. C’était
une époque où le banquier faisait confiance et j’ai acheté. »
MICHEL LABELLE POUR « LE POINT »
Aurélien Chatagnier
Domaine Chatagnier
« Je me suis fait virer de l’école et j’ai atterri dans les vignes à 16 ans et demi »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LA MITRALE
LA GRIFFE DE L’EXCELLENCE
Les vins de Châteauneuf-du-Pape ont traversé les siècles
sans jamais renier leur héritage, en se tournant toujours
vers l’avenir. Créée avec le même soin que nous réservons
à l’élaboration de nos vins, avec ce souci de la perfection dans
le moindre détail, La Mitrale s’inscrit dans cette tradition
d’innovation. L’élégance de cette bouteille prestigieuse
dont l’utilisation est liée au strict respect d’une charte
qualité, sublime l’excellence du terroir.
Plus d’infos sur
www.lamitrale.com
L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR L A SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS CÔTES DU RHÔNE
le pari de prendre 2 hectares
sur ces îlots vitrines, c’était un risque.
Moi, j’avais 17 ans, mon père savait
que j’allais continuer et le saint-joseph
commençait à monter en gamme. »
Sélection
sur 87 vins
goûtés
à l’aveugle
…
Phénomène. La réhabilitation
des anciens terroirs a non seulement donner au saint-joseph une
autre dimension, le faisant passer
de vin de comptoir à quelque chose
de comparable aux autres grands
du Rhône du Nord tels que les
côte-rôtie ou les hermitages, mais
elle a aussi permis l’installation de
nouveaux vignerons. « Pour ceux qui
arrivaient derrière, ça a été une très
bonne chose ; les terres de saint-joseph
n’avaient pas la valeur d’aujourd’hui
et ils pouvaient s’agrandir ou créer leur
exploitation. De superbes terroirs ont
été replantés un peu partout. Beaucoup
de jeunes osent se lancer, ça donne beaucoup de dynamisme et entre nous on a
une très bonne entente, qu’on soit coopérateurs ou indépendants », ajoute
Anthony Vallet. Et le phénomène,
malgré la hausse du foncier, ne s’est
pas arrêté. « On a une progression
d’une vingtaine d’hectares chaque année
avec des nouvelles têtes, précise Joël
Durand, En théorie, on a 3 000 hectares classés, mais il y a des zones incultivables, parce que rocheuses ou trop
escarpées. Il faudrait une génération
pour l’amortir. C’est un peu comme le
pétrole, plus on avance, plus faut aller
le chercher loin. Et plus ça coûte… »
Aujourd’hui, saint-joseph s’étale
sur 70 kilomètres le long du Rhône,
des taches vertes à flancs de montagne, un paysage splendide, mais
qui demande beaucoup de travail,
parfois au treuil et à la pioche et une
grande diversité de terroirs, permettant de valoriser certains lieux-dits.
Alors, quelques-uns se disent partisans de créer des premiers crus. Joël
Durand, le sage, n’y est guère favorable : « Qu’il y ait écrit premier cru ou
grand cru, ça ne change pas grandchose. Chacun a la possibilité de valoriser ses lieux-dits. Avoir de belles cuvées
signatures de la maison, un beau produit de base et quelques cuvées provenant de parcelles un peu extraordinaires,
cela me semble bien. On a une appellation qui a digéré cette grande délimitation ; rouvrir un débat serait source de
fracture plus que de progression… » §
2017
14 - Saint-Désirat
Saint-Désirat (07)
04.75.34.22.05.
Septentrio. Fruits noirs, épices,
bouche large, puissante, dense,
tanins pas encore fondus,
un peu extrait. 16 €.
15 - Caves Saint-Pierre
Châteauneuf-du-Pape (84)
04.90.83.50.11.
Fruits rouges, nez bien exprimé,
bouche généreuse, fruitée, bonne
longueur, gourmand et dense. 18 €.
2016
14 - M. Chapoutier
Tain-l’Hermitage (26)
04.75.08.28.65.
La Sybarite. Boisé, grillé, fruits
noirs, bouche légère, tendre,
frais, gourmand, assez fin. 18 €.
16,5 - Domaine Chatagnier
Saint-Pierre-de-Bœuf (42)
06.72.08.82.54.
Voir portrait d’Aurélien Chatagnier.
Zélée. Fruits noirs, réglisse,
bouche droite, fraîche, élégante,
gourmand et généreux à la fois,
joli fruit en finale, relevé. 32 €.
14 - Nez fruits rouges, bouche
tendue, un peu serrée, équilibré,
joli fruit. 21 €.
14 - Domaine Louis Chomel
Saint-Désirat (07)
06.09.48.77.52.
Tolondière. Nez délicat, épices,
fruits noirs, bonne bouche, droite,
fruitée, agréable. 13 €.
14,5 - Domaine Courbis
Châteaubourg (07)
04.75.81.81.60.
Fruits noirs, bouche douce,
gourmande, plaisant, épicé,
bonne matière, agréable
dès aujourd’hui. 20 €.
17/17,5 - Domaine Coursodon
Mauves (07)
04.75.08.18.29.
Paradis Saint-Pierre. Nez épicé, prune,
bouche large, dense, épicé, réglisse,
long, tendu, un vin qui demande
un peu d’attente, complet, long. 41 €.
16,5 - Silice. Réglisse, fruits noirs,
fumée, bouche assez dense, mûre,
réglisse, solide, tramé, long,
encore un peu jeune mais plein
de promesses. Un vin tendu,
sans concession. 21 €.
14,5 - La Sensonne. Fruits noirs,
élevage, boisé grillé pas encore
fondu, bouche ample, un peu
marquée par le bois, riche,
généreux en alcool. 38 €.
15,5 - Olivaie. Boisé coco,
bouche légère, fraîche, assez fin,
droit, joli fruit, petits tanins fins,
long, délicat. 29 €.
16,5 - Cave Yves Cuilleron
Chavanay (42)
04.74.87.02.37.
Les Pierres sèches. Fruits
noirs, olive, bouche élégante,
fraîche, délicat, tanins
176 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
de qualité, long et délicat, frais
et tout en longueur. 16,20 €.
15 - Les Serines. Fruits noirs,
épices, mûre, bouche large,
dense, jolis tanins, gourmand,
joli fruit. 30,60 €.
17 - Delas Frères
Saint-Jean-de-Muzols (07)
03.26.56.94.09.
Les Challeys. Fruits noirs, épices,
bouche élégante, bien fruitée,
délicate, tanins fins, long, tendu,
droit, équilibre parfait. 18 €.
15,5 - Maison Denuzière
Condrieu (69)
04.74.59.50.33.
J. Denuzière. Elevage, note
boisée, fruits rouges, bouche
ample, dense, épicée, fraîche,
juteuse, longue, plus en longueur
qu’en largeur. 17 €.
17 - Eric et Joël Durand
Châteaubourg (07)
04.75.40.46.78.
Les Coteaux. Boisé, grillé,
bouche généreuse mais souple,
du fruit, élégant, fin, note de Zan
à la violette, bien persistant,
en finesse. 18 €.
15 - Lautaret. Floral, pivoine, anisé,
bouche dense, puissante, musclée,
tanins serrés mais sans sécheresse,
long, à garder, chaleureux. 23 €.
15 - Domaine Farjon
Malleval (45)
04.74.87.16.84.
Ma Sélection. Nez café, moka,
séduction, élevage marqué,
bouche en finesse, bonne longueur,
droit, jolie bouche élégante,
en finesse et prolongée. 15 €.
14,5/15 - Authentique. Nez fruits
noirs, bouche légère, peu extraite,
du fruit, léger mais des petits
tanins en finale. 12,50 €.
15 - Domaine Pierre Gaillard
Malleval (42)
04.74.87.13.10.
Clos de Cuminaille. Nez fruits
rouges, bouche légère, tendre,
fraîche, joli fruit, assez accrocheur
en finale. 20 €.
16 - Domaine Jeanne Gaillard
Malleval (42)
04.74.87.13.10.
La Relève. Fruits noirs, bouche
légère, tanins fins, belle pureté
de fruit, droit, en élégance, bonne
longueur, belle persistance. 16 €.
17,5/18 - Pierre Gonon
Mauves (07)
04.75.08.45.27.
Fruits noirs, tapenade, bouche
ample, dense, épicée, riche, long,
pas encore à son top, savoureux,
tanins fins, délicieux. Environ 35 €.
14,5/15 - Alain Graillot
Pont-de-l’Isère (26)
04.75.84.67.52.
Fruits noirs, élevage, bouche bien
fruitée, séchant, joli vin au départ,
un peu marqué par l’élevage,
prometteur. 24 €.
14,5 - Jean-François Jacouton
Vion (07)
06.88.75.81.45.
Pierre d’Iserand. Nez épicé, floral,
bouche légère, serrée, un peu
séchante, du fruit, mais sèche
en finale, vin de caractère. 20 €.
14 - Domaine. Fumée, âtre,
un peu végétal, cassis, bouche
pas très mûre, serrée, tanins
un peu accrocheurs. 20 €.
15,5/16 - Maison Gabriel Meffre
Gigondas (84)
04.90.12.32.32.
Fermé, réducteur, bouche délicate,
petits tanins fins, élégant, soyeux,
fin, bonne longueur. 16,50 €.
14,5 - Domaine du Monteillet
Stéphane Montez
Chavanay (42)
04.74.87.24.57.
Fruits noirs, éclair au café,
bouche vive, fraîche, de la matière,
un peu extrait, droit, bonne
matière à venir. 17 €.
14,5 - Cave de Tain
Tain-l’Hermitage (26)
04.75.08.20.87.
Fruits noirs, bouche légère,
souple veloutée, un peu de bois
qui se fond, tanins souples,
équilibré, plaisant. 12,50 €.
16/16,5 - Maison
Tardieu-Laurent
Lourmarin (84)
04.90.68.80.25.
Grillé, café, s’ouvre sur l’olive noire,
élevage présent, bouche épicée,
dense, solide, frais, élégant, long,
fin. L’élevage un peu présent
s’estompe en bouche au profit
de la suavité du vin. 29 €.
16,5 - Domaine du Tunnel
Stéphane Robert
Saint-Peray (07)
04.75.80.04.66.
Fruits noirs, épices, bouche
élégante, fondue, frais, fin droit,
persistant, belle trame délicate
et solide. 22 €.
16 - Domaine Anthony Vallet
Serrières (07)
04.75.34.04.64.
Meribets. Fruits noirs, réglisse,
cerise, violette, joli nez, bouche
vive, tendue, fraîche, bonne longueur,
accrocheur en finale, pureté. 14 €.
17,5/18 - Les Vins de Vienne
Chavanay (42)
04.74.85.04.52.
Arzelle. Fruits noirs, touche boisée,
cerise noire, bouche veloutée, droite,
juteux, long, élégant, frais, droit,
très joli vin, finale réglissée. 21 €.
16,5 - Le Biez. Nez réglisse, fruits
noirs et cerise, bouche épicée,
fraîche, tendue, élégante, beau
potentiel de garde, mais une
délicatesse de structure qui permet
de l’approcher dès maintenant, un
peu plus puissant en alcool. 25 €.
15 - Domaine Pierre-Jean Villa
Chavanay (42)
04.74.54.41.10.
Tildé. Grillé, bouche puissante,
beaucoup de matière, joli fruit,
tendu, encore un peu rugueux
en finale. 36 €.
16 - François Villard
Saint-Michel-sur-Rhône (42)
04.74.56.83.60.
Mairlant. Joli nez, épices,
charnel, bouche dense,
assez fraîche, assez accrocheur,
minérale, tendue. 21,80 €.
14 - Reflet. Nez fruits noirs, bouche
élégante, souple, tanins fins, serré
en finale, du fruit. 31,20 €.
2015 14 - Yannick Alléno
et Michel Chapoutier
Tain-l’Hermitage (26)
04.75.08.28.65.
La Couronne de Chabot. Nez
fumé, bouche gourmande, bonne
saveurs d’épices et de grillé, finale
un peu serrée. 28 €.
15,5 - Pierre Amadieu
Gigondas (84)
04.90.65.84.08.
Les Capelets. Sanguin, jus de rosbif,
fruits noirs, bouche fraîche,
élégante, frais, droit, long,
gourmand, délicat. 14,80 €.
15/15,5 - M. Chapoutier
Tain-l’Hermitage (26)
04.75.08.28.65.
Les Granits. Nez fumé, graphite,
réglisse, bouche élégante, fraîche,
droite, serrée, tendue, tanins vifs,
bonne longueur. 74 €.
14/14,5 - Le Clos. Cassis, bouche
fruitée, frais, gourmand, bouche
tendue, finale accrocheuse. 168 €.
15,5 - Domaine du Chêne
Chavanay (42)
04.74.87.27.34.
Voir portrait d’Anaïs Rouvière.
Anaïs. Fruits rouges, charnel,
plein, tonique, frais, élégant,
bien construit, tanins vifs en finale
qui donnent une sensation
de fraîcheur. 21,50 €.
15 - Domaine. Nez Zan à la violette,
fruits rouges, bouche dense, juteux,
salivant, plein, savoureux, joli fruit
et tanins fins en finale. 15,50 €.
17 - Ferraton Père & Fils
Tain-l’Hermitage (26)
04.75.08.59.51.
La Source. Nez grillé, café, bouche
voluptueuse, souple, fraîche,
bouche délicieuse, élégante,
long et fin. 15,50 €.
15 - Cave Saint-Désirat
Saint-Désirat (07)
04.75.34.22.05.
Cœur de Rochevine. Nez fruits
rouges et noirs, bouche assez
puissante en attaque, droit, dense,
riche en alcool, tannique, vin
à garder. 30 €.
16 - Cave de Tain
Tain-l’Hermitage (26)
04.75.08.20.87.
Saint-Jean-de-Muzols. Fruits noirs,
bouche vanillée, pas trop extraite,
élégante, fraîche, bonne longueur,
un peu d’acidité qui donne le la
fraîcheur en finale, juteux. 20,70 €.
14,5 - Chanarosse. Fruits noirs,
grillé, bouche puissante, dense,
tannique, extrait, une belle matière
de garde. 20,70 €.
14 - Vin biologique. Nez épicé,
bouche légère, équilibrée,
tendue, serrée, note cassis, frais,
gourmand. 15,20 €.
14 - Domaine Anthony Vallet
Serrières (07)
04.75.34.04.64.
Meribets. Truffe noire, bouche
douce, légère, pointe d’évolution,
doux, gourmand, belle attaque
de bouche, finale plus douce. 15 €.
14 - Vidal-Fleury
Tupin-et-Semons (69)
04.74.56.10.18.
Nez alcool, bouche boisée,
élégante, droite, gourmande,
tanins soyeux, un peu graphite,
vin en devenir. 23,80 €.
Agence La Famille
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS SUD-OUEST
Madiran, un ours qui est de
PAR OLIVIER BOMPAS
E
n 1948, Gino Bartali gagne le
Tour de France, Marcel Cerdan
est champion du monde de
boxe et Madiran entre dans l’histoire des appellations contrôlées.
DR
LOUISE OLIGNY POUR « LE POINT »
Ce vignoble fête ses 70 ans
d’appellation contrôlée et la fin des
gros vins « cassoulet », au bénéfice
de la finesse et de la fraîcheur.
178 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
venu gazelle
A dire vrai, l’AOC madiran de
l’époque, un peu comme le vélo
de Bartali à côté de celui de Froome,
n’a pas grand-chose à voir avec
celui d’aujourd’hui. Corinne Dousseau, du Domaine Sergent, résume
très bien l’affaire quand elle …
Claire et Marion
Bortolussi
Château de Viella
« Il faut la barrique
pour porter
la structure »
« Nous sommes deux sœurs,
moi, Claire, l’aînée, et
Marion. On est les dernières
installées dans l’appellation.
Je suis diplômée en relations
internationales. Ma sœur
a une licence en biologie et
se forme sur la viticulture. Je
m’occupe de l’administratif
et du commercial, ma
sœur de la production et
de la vinification. On a grandi
ici, on avait la préoccupation
de savoir ce qu’allait devenir
le domaine, l’attelage
fonctionne bien, on s’entend
bien. A la surprise de
nos parents, on reprend
toutes les deux. On va vers
l’élégance – ici, le risque,
c’est d’aller très vite vers
des vins démonstratifs. Pour
les rouges, il faut la barrique
pour porter la structure.
On organise quatre soirées
dans l’été avec un repas vins
et spectacles, et un repas gastronomique les dimanches
midi. On va étoffer cela.
Ça donne du sens à nos vins.
On a restauré le château au
début des années 2000. On a
fait le chai de vinification
et la salle de réception au
1er étage. C’est un bel outil
de travail. On va faire
aussi un conservatoire
des cépages et, du fait
de nos racines, on va mettre
des cépages italiens. »
Madiran
Vin rouge
Surface
1 300 hectares.
Situation
Au nord-est de Pau,
dans une anse de
l’Adour, à cheval sur
les départements
des HautesPyrénées, du Gers
et des PyrénéesAtlantiques.
Sols
Des coteaux
parallèles, orientés
sud-est, nord-ouest.
Et des sols
argilo-calcaires ou
argilo-graveleux.
Cépages
Principalement
tannat, cabernet
franc, cabernetsauvignon et fer
servadou.
Millésimes
2016 : des vins fins,
harmonieux,
beaucoup de bonnes
cuvées sur le fruit
et la fraîcheur.
2015 : année très
chaude, précoce,
bonnes maturités,
des vins riches
et généreux.
2014 : des vins
puissants, structurés,
mais avec de la
fraîcheur, à carafer
pour en révéler
le potentiel.
Carte
du vignoble
page 232
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS SUD-OUEST
évoque le temps du grandpère : « C’était de la polyculture, 2 ou
3 hectares de vignes… Notre père a
arrêté les vaches en 1962. Il a développé les vignes, au début, du vrac, et
produit sa première bouteille avec le
millésime 1975. »
Puis ce fut le grand virage des
années 1980 et 1990. Avec une
nouvelle génération incarnée par
une bande de copains comme
Alain Brumont et son Montus, ou
Patrick Ducournau, inventeur du
fameux « microbullage » censé
adoucir les tanins. A l’inverse des
générations précédentes, eux
voulaient faire du vin et du vin
moderne, dans l’air du temps. Et
l’air du temps, dans les années 1990,
ressemblait à ce qu’on commençait de faire à Bordeaux, la course
à l’extraction, au boisé, aux vins
« énormes », en réaction à ce qui
se faisait avant, quand le vignoble
– même celui des grands crus bordelais – n’avait pas d’argent, peu
de bons millésimes, des rouges
maigrichons, secs, acides.
…
Simon Capmartin
Domaine Capmartin
« Les tanins, nous, on les a »
« C’est un domaine familial, tout le monde fait tout, ici. On a 20 hectares de vignes
et 40 hectares de céréales, et tout est en bio. On fait de vieilles variétés de blé en circuit
court destinées au pain et aux pâtes. C’est une démarche globale, une dizaine d’années
qu’on travaille comme ça. Depuis deux ans, on s’intéresse à la biodynamie. On développe
les haies, on plante des fruitiers, des nichoirs à oiseaux. On a du tannat, du cabernetsauvignon et un peu de cabernet franc. On a restructuré la quasi-totalité du vignoble,
sauf les vieilles vignes. Chaque cuvée correspond à une parcelle. On a des pieds de
tannat qui datent du XIXe siècle, d’avant le phylloxéra. Ici, on est sur la partie argilocalcaire qui donne des vins concentrés avec de la fraîcheur, la trame des grands vins, la
profondeur. Sur les argilo-graveleux, les vins sont plus gourmands, souples, abordables.
On cherche les tanins ronds, soyeux, et un fruité intense, on travaille avec de petits
contenants, une cuve égale une parcelle, on élève en fûts de 500 litres. On ne pratique pas
l’extraction pour l’extraction, car les tanins, nous, on les a. Sur une échelle de 1 à 10, le
pinot noir serait à 1 et le tannat à 10, il faut faire avec. L’essentiel, c’est qu’ils soient mûrs. »
180 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
LOUISE OLIGNY POUR « LE POINT »
Image. On l’oublie aujourd’hui
avec le réchauffement climatique,
mais, entre 1960 et 1980, les bonnes
années se comptent sur les doigts
d’une main amputée . Et cette image
de vin puissant mais rustaud, renforcée par le nom de son cépage, le
tannat, et ses caractéristiques, fort
en tanins et en acidité, le madiran
d’aujourd’hui a bien du mal à s’en
débarrasser. Même si la façon de
travailler a beaucoup évolué. « On
souffre encore de l’image “gros vin” des
années 1990 avec la surextraction, le
microbullage, les vins épais avec des
tanins collants. C’étaient les années
du renouveau du vignoble. Mais,
aujourd’hui, on aimerait bien passer
à la suite », confirme Paul Dabadie,
président de la Maison des vins de
Madiran. D’autant que, si on oublie
la réputation, ce qu’on trouve dans
les verres n’a plus rien à voir avec
ce que l’appellation proposait il y
a encore quelque temps. C’est même
une des meilleures dégustations
qu’on ait faite cette année pour le
Spécial vins. « On travaille beaucoup
plus en amont sur la structure des vins.
On prône l’autorégulation de la vigne,
on joue sur les densités, ça réduit …
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS SUD-OUEST
naturellement les rendements. On a désormais un fruité
exceptionnel », explique Guy Capmartin. Il a lancé son domaine
en 1987 et a bien connu l’ancienne
époque rustaude. Aujourd’hui,
c’est son fils, Simon, qui est
aux commandes.
Les pratiques dans les vignes
ont changé. Les Capmartin sont
certifiés bio, comme Chantal et
Philippe Mur au Clos Basté : « On
surveille le végétal, la plante ellemême, le couvert végétal aussi, les
légumineuses qui fixent l’azote, les
céréales qui créent un gros tissu
racinaire et aèrent le sol. Il est vrai
que le tannat est vigoureux, il peut
donner beaucoup de rendement si
on le laisse faire. Et dans ce cas, alors
que dans la même situation d’autres
…
Sélection
sur 67 vins
goûtés
à l’aveugle
(* jusqu’à 10 €)
Madiran cœur
de gamme
2016
*15 - Château d’Aydie
Aydie (64)
05.59.04.08.00.
L’Origine. Végétal frais, milieu de
bouche serré, vif, encre, juteux,
légère amertume, tanins sérieux,
bien enrobés. 7,50 €.
*15,5 - Domaine Damiens
Aydie (64)
05.59.04.03.13.
Tradition. Fruits noirs, sureau,
mûre, bien vif, tanins fermes,
bien bâti, équilibré, finale fraîche,
sapide. 7 €.
*14,5 - Plaimont Producteurs
Saint-Mont (32)
05.62.69.62.87.
Maestria. Fruits rouges, fruité
frais, délicat, note mentholée,
de la finesse, souple, gourmand,
finale un peu épicée. 7,20 €.
*15 - Château de Viella
Viella (32)
05.62.69.75.81.
Voir portrait de Claire
et Marion Bortolussi.
Tradition l’Originel. Fruité frais,
notes d’épices, bois de réglisse,
tanins serrés, bien juteux, légère
amertume, fringant. 7 €.
2015
14,5/15 - Château d’Aydie
Aydie (64)
05.59.04.08.00.
Odé d’Aydie. Fruits rouges,
mûre, note d’épices, souple,
rond, charnu, réglisse,
cépages donnent des vins dilués, lui
augmente ses défauts. » Maîtriser la
générosité du tannat, corriger ses
défauts en vendangeant à pleine
maturité et, dans les chais, pratiquer des extractions douces et
des élevages soignés, tels sont les
secrets de ce changement radical
vers des vins élégants. « Avoir une
gamme, c’est montrer qu’avec le tannat on peut élaborer des vins de différents profils, et pas seulement des vins
riches et tanniques. Le premier profil,
c’est un bon vin fruité et souple,
analyse Corinne Dousseau. Avec
l’influence océanique, les nuits froides,
on a des vins droits, racés, mais avec
de la finesse et de la fraîcheur. »
Au Clos Basté, Chantal et Philippe Mur élèvent leur pur tannat
dans des fûts de 400 litres pendant
petits tanins fondus, finale
relevée. 11 €.
*15/15,5 - Domaine Capmartin
Maumusson-Laguian (32)
05.62.69.87.88.
Voir portrait de Simon
Capmartin.
Vieilles Vignes. Fruits rouges, fraise,
tanins serrés, dense, violette,
note florale, doit se fondre. 9 €.
*15,5/16 - Cave de Crouseilles
Crouseilles (64)
05.62.69.62.87.
Seigneurie de Crouseilles.
Complexe, fruité net, frais,
épices, charnu, juteux, petits
tanins fermes, légère amertume,
bon équilibre, long, sapide. 9 €.
*14,5 - Les Ombrages. Fruits
rouges, épices, cannelle,
tanins fins, souples, fondus,
tout en longueur, finale fraîche,
tonique. 7,60 €.
*14,5 - Domaine du Moulié
Cannet (32)
05.62.69.77.73.
Fruits rouges, note florale,
violette, souple, beaucoup
de chair, tanins fins, enrobés,
finale fraîche. 8 €.
*15/15,5 - Domaine Sergent
Maumusson-Laguian (32)
05.62.69.74.94.
Tradition. Fruits rouges, cassis,
cerise, juteux, tanins fins, vifs,
veloutés, végétal frais, sapide,
long, croquant du fruit,
harmonieux, finale épicée. 8 €.
2014
*15,5/16 - Domaine Capmartin
Maumusson-Laguian (32)
05.62.69.87.88.
Vieilles Vignes. Fruits noirs,
réglisse, violette, tanins fins,
soyeux, de la fraîcheur,
harmonieux, bonne matière
douce, juteux. 9 €.
14/14,5 - Château de Perron
Madiran (65)
07.69.07.09.62.
182 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Expressif, pot-pourri, épices,
juteux, tanins fermes,
de la fraîcheur, finale
un peu astringente, bonne
matière. 10,10 €.
*16 - Plaimont Producteurs
Saint-Mont (32)
05.62.69.62.87.
Château de la Motte. Fruits noirs,
sureau, suie, savoureux, fruité
frais en bouche, réglisse, tanins
serrés, enrobés, bonne matière,
harmonieux. 8,20 €.
*15 - Géoglyphes. Fruits rouges,
ronce, délicat, floral, tanins fins,
serrés, bien frais, long, poivré,
savoureux. 10 €.
Madiran haut
de gamme
2016
15,5/16 - Cave de Crouseilles
Crouseilles (64)
05.62.69.62.87.
Fruits noirs, mûre, sureau,
beaucoup de chair, réglisse,
poivre noir, tanins gras, bien
enrobés, persistant. 23,50 €.
16,5 - Vignobles Marie Maria
Crouseilles (64)
05.62.69.67.48.
Mont-Durou. Fruits noirs, cassis,
mûre, beaucoup de chair, droit,
tanins fermes, fondus, finale en
longueur, sapide, poivrée. 20 €.
2015
*16 - Domaine Capmartin
Maumusson-Laguian (32)
05.62.69.87.88.
Cuvée du couvent. Fruits rouges,
cassis, beaucoup de fruit, gras,
juteux, floral, bien vif, tanins
fermes, juteux, équilibré, élevage
sérieux, bon potentiel. 8,50 €.
16,5/17 - Clos Basté
Moncaup (64)
05.59.68.27.37.
Fruits noirs, sureau, mûre,
tabac, beaucoup de chair,
tanins denses, enrobés,
très savoureux, note mentholée,
long, poivré. 15,50 €.
16 - Château Laffitte-Teston
Maumusson-Laguian (32)
05.62.69.74.58.
Vieilles Vignes. Boisé frais,
beaucoup d’épices, cerise, riche,
dense, légère amertume, finale
carrée, bonne matière, doit
se fondre. 13,10 €.
17 - Domaine du Moulié
Cannet (32)
05.62.69.77.73.
Chiffre. Fruité frais, mûre, burlat,
charmeur, élégant, tanins
denses, raffinés, charnu,
bien équilibré, persistance
sur les épices. 12 €.
16 - Château de Viella
Aydie (64)
05.59.04.03.13.
Prestige. Fruits rouges, épices,
tanins fins, denses, poudrés,
tout en finesse, noyau, fraîcheur
en finale, très sapide. 12 €.
2014
16,5 - Château d’Aydie
Aydie (64)
05.59.04.08.00.
Fruits noirs, burlat, sureau, baies
sauvages, bon volume, charnu,
tanins denses, gras, bien
enrobés, de la fraîcheur, en
longueur, finale épicée. 18 €.
15,5 - Château Bouscassé
Propriété des vignobles Brumont
Maumusson-Laguian (32)
05.62.69.74.67.
Fruits rouges, floral, végétal frais,
tanins fins, bouche élégante,
texture veloutée, bien en place,
long, savoureux. 15 €.
16 - Domaine Capmartin
Maumusson-Laguian (32)
05.62.69.87.88.
Cuvée du couvent. 100 %
tannat, fruits rouges, épices,
beaucoup de fraîcheur,
très salivant, concentré, amer
un an : « Le bois apporte de la sucrosité et patine les tanins des raisins. Le
tannat est naturellement acide, des acidités totales toujours très hautes.
Quand le cabernet-sauvignon affiche
4 grammes, le tannat est à 6. C’est la
carte d’identité de madiran : acidité et
tanins ! » C’est idéal pour l’associer
avec des mets, le madiran n’est pas
une boisson, un vin « épaulé/jeté »,
mais un acteur de la gastronomie :
« On souffre dans les Salons parce que
les vins sont dégustés en dehors des
repas. Ça ne convient pas aux nôtres,
surtout pour des palais pas trop avertis. Il faut expliquer que le vin doit être
bu à table. Même notre cuvée classique
avec des poissons, ça marche ! Mais,
quand on dit ça, on fait peur aux clients !
On peut sortir du cassoulet, du confit,
mais les préjugés ont la vie dure. » §
fin, carré, riche mais
pas astringent. 15 €.
17 - L’Esprit du couvent. Fruité
frais, boisé un peu marqué,
bonne trame de fraîcheur, tanins
fins, racés, veloutés, plein
d’épices, long, poivré, très bon
potentiel. 23 €.
*15,5/16 - Domaine Dou-Bernès
Aydie (64)
05.59.04.06.78.
Fruits noirs, épices, cannelle, bien
juteux, charnu, note mentholée,
tanins denses, enrobés, poudrés,
finale fraîche, sapide. 8 €.
16 - Domaine Labranche-Laffont
Maumusson-Laguian (32)
05.62.69.74.90.
Vieilles Vignes. Fruits rouges,
épices, cannelle, riche, complexe,
juteux, tanins fermes, bonne
matière, finale fringante. 14,50 €.
17 - Château Montus
Propriété des vignobles Brumont
Maumusson-Laguian (32)
05.62.69.74.67.
Poivre, burlat, baies sauvages,
pot-pourri, bon volume,
de la chair, tanins fins, denses,
élégant, persistant, harmonieux.
24 €.
16,5/17 - Domaine Sergent
Maumusson-Laguian (32)
05.62.69.74.93.
Eucalyptus. Fruits noirs, épices,
poivre, mûre, riche en bouche,
tanins fins, serrés, note
mentholée, très charnu,
velouté, équilibré, bon potentiel.
28 €.
14,5/15 - Vignobles Marie Maria
Crouseilles (64)
05.62.69.67.48.
Fruits noirs, charnu, réglisse,
un peu de suie, bonne matière,
amer fin, tanins serrés, fondus,
bien épicé, long. 18 €.
14,5/15 - Argilo. Fruits rouges,
floral, de la fraîcheur, rond,
matière veloutée, tanins fins,
fondus, bon équilibre, finale
un peu épicée. 13,50 €.
Madiran,
les accords
Le madiran est
associé par tradition
au cassoulet,
au confit de canard
servi avec des
pommes sautées en
persillade ou au foie
gras poêlé. Il peut
aussi accompagner
une pièce de bœuf
grillée, un magret
à la façon du chef
André Daguin,
avec une sauce
au poivre vert, ou
des aiguillettes
de canard à la braise
servies avec une
compotée de chou
rouge. Pour terminer,
une tomme de vache
ou un ossau-iraty,
fromage à pâte dure
des Pyrénées à base
de lait de brebis,
traditionnellement
dégusté avec de la
confiture de cerise
noire.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L e renouveau
d’une g rande
maison
www.champagne-ayala.fr
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS VALLÉE DE LA LOIRE
Sancerre : entre caillottes et
Tout change.
Aujourd’hui,
le sancerre se
conjuge au pluriel,
en mode
parcellaire.
PAR JACQUES DUPONT
F
Anthony Girard
La Clef du récit
« Ici, on a tout pour bien travailler »
« Moi, je joue de la vielle et je danse. Je faisais partie du groupe folklorique la Sabotée
sancerroise et on finissait toujours dans une cave. Mon papa avait repris le Domaine
des Brosses qui n’était plus un domaine viticole, mais de polyculture. Tous ses potes
étaient vignerons. Il a demandé l’appellation pour le Domaine des Brosses et ça a été
un sacré cirque, ça faisait des jaloux. Il a vendu les terres à céréales et il a eu
un domaine de 10 hectares. Et en 2007, sur le papier, c’était la retraite. Moi, plein
de choses me plaisaient mais, faisant partie de la Sabotée, j’étais attiré par le vin.
Nicolas, mon frère, a pris la suite au Domaine des Brosses. J’ai dit, avec mon frère
on est trop faits pareil, on va se taper, chacun chez soi. J’ai pu m’installer en 2012.
Je pensais plus aller à Ménetou-Salon. J’avais trouvé des terres sur Ménetou et ma
première récolte était aussi prévue en 2012. J’ai acheté ici à prix raisonnable. J’ai un
peu plus de 10 hectares. Aujourd’hui, les prix du foncier à Sancerre ne veulent plus
rien dire. L’outil qui ne valait pas grand-chose, je l’ai acheté pour pas grand-chose…
Les bâtiments, j’ai tout refait. Ici, à Sancerre, on a tout pour bien travailler, y compris
l’entente. J’ai des super-voisins, j’ai les clés de trois chais et si j’ai besoin d’un tracteur,
je n’ai même pas besoin de demander. »
184 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
LOUISE OLIGNY POUR « LE POINT »
aut s’y remettre, se replonger
dans le lexique propre aux vignerons de Sancerre avant
d’aborder la dégustation et surtout
les rencontres. Certes, chaque région a ses particularités et ses mots,
disons qu’ici, c’est un peu plus…
« Les coinches, nous explique Thierry
Prieur (voir portrait p. 186), c’est ce
qu’on laissait de côté car c’était trop
pentu pour être travaillé… » Et c’est
le nom donné à une parcelle située
entre Chavignol et Verdigny,
devenue une des cuvées phares du
Domaine Pierre Prieur & Fils. « Ce
sont des caillottes, ça donne un vin très
fruité, très fin. On n’en a pas fait en
2017, on avait une trop petite récolte. »
Les caillottes, en sancerrois viticole,
désignent des sols de gros cailloux
calcaires qui usent en un rien de
temps les fers des charrues. On ne
les confondra pas avec les griottes,
qui n’ont ici rien à voir avec les petites cerises acides qu’on plonge
dans l’eau-de-vie. « Les griottes, ce
sont des petits cailloux, des caillottes
qui ont gelé à l’ère glaciaire. » On en
trouve par exemple sur le lieu-dit
Chêne marchand, à Bué : « Enfin,
c’est entre caillottes et griottes, faut faire
attention aux dates de vendanges pour
avoir des vins croquants et provoquer
cette émotion dans le raisin. Quand on
va goûter les parcelles de Chêne marchand et celles d’à côté, ça n’a rien à
voir. C’est cela qui est intéressant à
faire découvrir à nos clients. »
Tout change, et assez vite. Chez
beaucoup de vignerons, on ne goûte
plus du sancerre, mais des sancerres.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
griottes
Un peu comme chez les presque
voisins bourguignons, où sur un
seul village, on a repéré, isolé climats (lieux-dits) et premiers crus :
« On traverse la Loire et on est en région Bourgogne », commente Benoît
Roumet, directeur de l’interprofession des vins du Centre-Loire. Ici,
on n’appelle pas cela des climats
– et pour une fois pas besoin de traduire –, mais des cuvées parcellaires
ou de terroirs. « Avant, on avait un
sancerre classique, puis un vieilles
vignes élevé souvent en bois, commente Cyrille Reverdy (Daniel Reverdy & fils). De plus en plus, les gens
créent du parcellaire, ça nous permet
de valoriser une cuvée. » Lui, c’est le
Clos de Chaudenay qu’il a ainsi
isolé : « Toutes mes parcelles sont vinifiées et élevées à part et, quand on dégustait, le Clos de Chaudenay sortait
toujours parmi les meilleurs. » Cyrille,
on l’a connu à ses débuts avant qu’il
ne construise une nouvelle cuverie et n’agrandisse le domaine : « On
a récupéré un peu de vigne en location
à Chaudoux, sur des caillottes. On
avait 7,80 hectares, on est à 9,30. » Et
les prix, très raisonnables, ne se
sont pas envolés pour autant.
Fenêtre de tir. Ce travail sur le
parcellaire a aussi d’autres conséquences. Il permet de mieux
connaître en profondeur les différents sols et la meilleure façon de
les exploiter : « Nous sommes dans
la précision maintenant, ajoute Benoît Roumet. On ne satisfait pas uniquement des analyses, on goûte sur
place et quand c’est mûr on vendange,
que ce soit un samedi ou un dimanche.
Le qualitatif se joue sur des détails.
Suivant les sols, la fenêtre de tir est
étroite. Sur des caillottes, c’est quatre
jours, sur les silex, c’est un jour ; après,
les raisins tournent. On sépare de plus
en plus les jus, la tendance au parcellaire s’accélère et il faut le respecter,
avec les vrais noms, que ce soit une
démarche bien claire pour le consommateur. » Sur 3 000 hectares …
VINS DU
Sancerre
Vin blanc
Surface
2 400 hectares.
Situation
Sur la rive gauche
de la Loire, dans
le département
du Cher, à la hauteur
de Bourges.
Sols
Trois grands types.
- Les marnes
dénommées aussi
« terres blanches »,
issues du kimméridgien, reconnaissables aux milliers
de petites coquilles
d’huître.
- Les calcaires
dénommés
« caillottes »
ou « cris ».
- Les sols argilosiliceux dénommés
« chailloux »
ou « silex ».
Cépage
Sauvignon.
Millésime
2017 : une année
calme sur le plan
météo, les vins sont
prêts à boire jeunes,
un bon équilibre,
du gras, millésime
classique.
2016 : le mildiou
a diminué la récolte,
mais une belle qualité, avec une acidité
assez marquée
qui confère finesse
et garde. On peut
les attendre.
2015 : un millésime
solaire assez flatteur
avec une acidité
assez basse. Des
senteurs de fruits
jaunes mûrs, à boire.
Carte
du vignoble
page 230
D É C O U V R E Z N O S 5 0 A P P E L L AT I O N S
S U R W W W.V I N SVA L D E LO I R E . F R
L’ A B U S D ’ A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É ,
À C O N S O M M E R AV E C M O D É R AT I O N.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS VALLÉE DE LA LOIRE
Sancerre,
les accords
« Quand il est revenu de la guerre, mon grand-père n’a voulu faire que de la vigne. En 1947, fallait y
croire, il s’est mis à la bouteille et à faire les foires. C’est grâce à ces gens-là qu’on est là aujourd’hui.
Moi aussi, ça a toujours été mon objectif. Pas devenir une multinationale, mais faire de la qualité.
Tout est vendangé à la main, on trouve du monde pour cueillir, ça dépend comment on traite
les gens. On n’a pas de mal car la maison est bonne. Ça doit être du partage. Pour tous les travaux
à la vigne, c’est comme ça. Il ne s’agit pas d’envoyer les gens par 32 °C avec une pioche et
débrouille-toi, faut être avec eux. J’ai fait beaucoup de sport étant jeune, notamment du foot.
Je courais dans les vignes et les gens me regardaient en se demandant si je n’avais pas autre chose
à faire. Puis, en en parlant avec d’autres vignerons, Jean-Do Vacheron, Philippe Girard…
on s’est réunis. Et maintenant, le trail de Sancerre en est à 2 100 inscrits. On a commencé
il y a sept ans. Je me suis mis à courir des 10-kilomètres puis des semi-marathons, puis
le marathon de Paris, puis New York. Ça m’a beaucoup aidé pour le métier, je gère l’effort,
je garde des objectifs raisonnables. On peut monter très vite dans la vie, mais faut tenir. »
que compte l’aire d’appellation aujourd’hui, tout est planté.
Il ne reste plus de terres vierges à
conquérir, les progrès ne peuvent
venir que de l’intérieur, de l’engagement des producteurs : « Il ne
faut pas que la notion d’AOC soit une
langue morte. Ce qui est important,
c’est que chaque génération apporte
quelque chose de nouveau, et c’est ce
qui fait que le sancerre est à la mode
depuis plus de cinquante ans », dit
encore le sage Benoît Roumet. Sans
compter que, parfois, le « parcel…
laire » porte de jolis noms ; Clos du
Roy, Chêne fourchu ou Les Monts
damnés sur sol argilo-calcaire.
« Plus de garde, plus austère au
départ ; très structuré, qui demande
un élevage plus long et de l’attente »,
selon Thierry Prieur.
Sancerre est également connu,
bien au-delà des frontières, pour
son centre de recherche, la Sicavac et les travaux de l’ingénieur
agronome François Dal sur la taille
dite Poussard, qui réduit le développement de l’Esca, maladie de
186 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
la vigne conduisant à son dépérissement. La Sicavac a acheté des
terres sur l’autre rive de la Loire,
dans les coteaux-du-giennois pour
sélectionner et produire à partir
des meilleurs ceps des bois destinés à être greffés le plus qualitativement possible : « On fournit ces
bois à quatre pépiniéristes avec un
cahier des charges très serré, explique
François Dal. Une greffe, c’est comme
faire du vin, c’est une multitude de
facteurs qui font qu’il sera un grand
vin ou pas… » §
Sélection
sur 107 vins
goûtés
à l’aveugle
(* jusqu’à 10 €)
2017
16 - Jean-Marie Berthier
Sainte-Gemme-en-Sancerrois (18)
02.48.79.40.97.
Vanille, citron, bouche tendue,
vive, épicée, des notes silex,
long, fin, bonne persistance sur
des notes poivrées. 12 €.
13,5/14 - Famille Bourgeois
Chavignol (18)
02.48.78.53.35.
Grande Réserve. Poire, bouche
douce, fruitée, gourmande,
en rondeur, un vin issu d’une
vendange assez mûre, déjà prêt
à boire. 17,70 €.
17 - Roger Champault
Crézancy-en-Sancerre (18)
02.48.79.00.03.
Clos du Roy. Fruits blancs,
verveine, citron, bouche vive,
tendue, épicée, très fin, long,
beaucoup de complexité. 15 €.
15,5/16 - Domaine
Pierre Cherrier et Fils
Verdigny (18)
06.17.77.81.30.
Fruits blancs, bouche tendue,
vive, fraîche joli fruit, finale
poivrée, minérale,
bien persistant. 11 €.
LOUISE OLIGNY POUR « LE POINT »
Thierry Prieur Domaine Pierre Prieur & Fils
« Ça doit être du partage »
Sur le terroir de sancerre, le sauvignon
blanc donne des vins
d’une grande précision aromatique
et d’une structure
incisive et fraîche.
Dans leur jeunesse,
les vins s’accordent
à merveille avec les
charcuteries cuites
comme les rillettes
de porc, les poissons
fumés, les asperges
blanches, les huîtres
crues, des langoustines poêlées au gingembre frais ou la
chair fondante des
poissons un peu gras.
L’accord est parfait
avec un assortiment
de fromages de
chèvre semi-affinés,
en particulier le crottin de Chavignol.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
*16 - Cherrier Frères
Verdigny (18)
02.48.79.34.93.
Nez fruits blancs, épicé, touche
de poivre, bien construit, long,
frais, tendu, finale agrumes. 10 €.
*14 - Domaine Denizot
Verdigny (18)
06.84.17.59.09.
Nez bien parfumé, fruits blancs,
bouche savoureuse, bien fruitée,
un vin gourmand et assez
élégant. 7 €.
*13,5/14 - Aurore Dezat
Sury-en-Vaux (18)
06.87.25.45.71.
Fruits blancs, bouche épicée,
poivrée, frais, séveux, notes
exotiques, bonne longueur.
9,50 €.
15,5 - Domaine des Emois
Sancerre (18)
02.48.78.54.54.
Fruits blancs, pêche blanche,
gourmand, rond, assez solaire
mais avec de la fraîcheur, un vin
savoureux assez complet, finale
relevée. 21 €.
17 - Domaine Fournier
Verdigny (18)
02.48.79.35.24.
Clos du Roc. Nez pêche jaune,
épices, bouche tendue, solaire,
épicée, dense, long, complexe,
poivré en finale. 24,95 €.
*14 - Alain Girard & Fils
Veaugues (18)
02.48.79.24.88.
Secret des Trombochards.
Nez citronné, floral, bouche vive,
élégante, droit, beaucoup
de fraîcheur. 10 €.
16 - Anthony Girard
Vinon (18)
06.07.66.93.29.
Voir portrait.
La Clef du récit. Nez fumé, grillé,
bouche vive, bonne tension,
bonnes saveurs de fruité renforcées par des notes épicées et minérales. 14 €.
15,5 - Anthony et David Girard
Ménetou-Râtel (18)
06.88.71.78.19.
Les Monts damnés. Nez craie,
citronné, bouche vive, épicée,
droite, nerveuse, persistante,
très poivrée. 12 €.
*14,5/15 - Michel Girard & Fils
Verdigny (18)
02.48.79.33.36.
Floral, pêche blanche, bouche
vive, élégante, bonne matière,
gourmand, expressif, finale
citronnée. 9,60 €.
16 - Guillerault-Fargette
Crézancy-en-Sancerre (18)
02.48.79.02.84.
Les Panseillots. Fruits blancs,
bouche vive, joli fruité, élégant,
gourmand, bonne longueur,
relevé en finale. 12 €.
14,5 - Vincent Grall
Sancerre (18)
02.48.78.00.42.
Fruits blancs, mirabelle, nez
séduisant, bouche gourmande,
riche, beaucoup de saveurs,
plaisir immédiat. 20 €.
16,5 - Serge Laloue
Thauvenay (18)
02.48.79.94.10.
Silex. Nez pas encore ouvert,
bouche vive, pointe de gaz,
bonne fraîcheur, vif, tendu,
élégant, dense, crayeux, long.
13,90 €.
15,5/16 - Domaine Laporte
Saint-Satur (18)
02.48.78.54.20.
Le Rochoy. Nez silex, épices,
bouche tendue, élégante, nerveuse, joli fruit qui se dessine
derrière et rappelle les pêches de
vigne, bonne longueur. 19,25 €.
14,5 - Patrice Moreux
Pouilly-sur-Loire (58)
03.86.39.13.55.
Fruits blancs, bouche droite, parfumée, joli vin d’apéritif, gourmand, net, bien fruité. 12 €.
15,5 - Domaine du Nozay
Sainte-Gemme-en-Sancerrois
(18)
02.48.79.30.23.
Nez vanillé, floral, bouche épicée,
touche boisée, gourmand, séduisant, long, relevé en finale. 14 €.
15,5 - Pierre Prieur & Fils
Verdigny (18)
02.48.79.31.70.
Voir portrait.
Les Silex. Nez citronné, frais,
bouche vive, tendue, des notes
silex, poivrées, bonne longueur,
nerveux, très fin. 16 €.
16 - Chêne marchand. Agrumes,
pamplemousse, bouche vive,
poivrée, épicée, tendue, frais,
long, persistant. 18 €.
16 - Julien et Clément Raimbault
Sury-en-Vaux (18)
02.48.79.33.50.
Les Chasseignes. Pêche blanche,
floral, élégant, droit, fin,
gourmand, touche de boisé
qui ajoute de la complexité, long,
savoureux. 18 €.
14 - Zeste. Nez floral, agrumes,
gras, plein, une touche de chêne,
épicé, savoureux. 21 €.
14 - Philippe Raimbault
Sury-en-Vaux (18)
02.48.79.29.54.
Apud Sariacum. Fermé, réduit,
compact, fermé, bonne matière,
demande deux années
de vieillissement. 10,50 €.
14,5 - Les Godons. Pêche jaune,
poire, bouche gourmande,
fruitée, solaire, note fumée
en finale. 10,60 €.
*16,5 - Daniel Reverdy & Fils
Verdigny (18)
06.85.04.00.35.
Le Clos de Chaudenay. Nez épicé,
citronné, minéral, bouche
tendue, fraîche, élégante, vin
raffiné, complexe, long, poivré.
10 €.
*15 - Nez agrumes, touche
abricot, bouche fruitée, tendue,
frais, fin, long, persistant,
cristallin. 8 €.
*15 - Pascal et Nicolas Reverdy
Sury-en-Vaux (18)
02.48.79.37.31.
Terre de Maimbray. Nez silex,
minéral, bouche vive, tendue,
fraîche, très agrumes, pamplemousse, bonne longueur. 10 €.
14,5 - Alban Roblin
Sury-en-Vaux (18)
02.48.79.31.15.
Nez clémentine, bouche douce
en attaque, se développe
ensuite, bonne longueur, délicat.
13,10 €.
15,5 - Matthias et Emile Roblin
Sury-en-Vaux (18)
02.48.79.48.85.
Nez fermé, bouche vive, tendue,
élégante, vin structuré et fin
à la fois, bonne longueur. 13 €.
14 - Château de Thauvenay
Thauvenay (18)
02.41.40.21.40.
Vif, tendu, poivre, fermé,
bonne tension, un vin fermé
aujourd’hui, bonne longueur
mais demande du temps. 17,30 €.
18 - Domaine Thomas-Labaille
Chavignol (18)
02.48.54.06.95.
Les Aristides. Nez discret, bouche
raffinée, tendue, un vin profond,
d’une grande finesse, incroyable
densité, grand vin. 14 €.
14 - L’Authentique. Nez discret,
bouche délicate, ronde, du gras,
vin en devenir, finale relevée. 11 €.
15 - Paul Thomas
Chavignol (18)
02.48.54.28.13.
Fruits blancs, grillé, bouche
épicée, tendue, fraîche, long,
en finesse. 10,50 €.
*16,5 - Michel Vattan
Sury-en-Vaux (18)
02.48.79.40.98.
Calcaire. Nez floral, citronné,
bouche vive, élégante, beaucoup
de fraîcheur, vin étiré, structuré,
de belles saveurs de fruits
blancs, frais. 9 €.
2016
15 - Clément et Florian Berthier
Sainte-Gemme-en-Sancerrois (18)
02.48.79.40.97.
Clément Berthier : « On a choisi
pour faire nos deux cuvées
parcellaires des vignes très particulières, c’est plein sud face
à Sancerre. Un sol argilo-calcaire,
et des très vieilles vignes sur des
roches où les vignes peinent. »
Les Chasseignes. Nez fruits
blancs, bouche tendue, poivrée,
élégant, assez fin. Pas prêt
aujourd’hui, demande
une bonne année d’attente.
15,50 €.
15,5 - Hubert Brochard
Chavignol (18)
02.48.78.20.10.
Cul de Beaujeu. Nez séveux,
feuillage, bouche vive, épicée,
fin, long, tendu, finale poivrée.
27 €.
15,5 - La Côte des Monts damnés. Pêche jaune, bouche dense,
large, gourmand, assez puissant,
bonne longueur. 26 €.
15 - Daniel Crochet
Bué (18)
02.48.54.07.83.
Plante des Prés. Fruits blancs,
bouche savoureuse, bon équilibre, tendu, frais, vin de garde.
17,80 €.
14,5/15 - François Crochet
Bué (18)
02.48.54.21.77.
Le Petit Chemarin. Fruits blancs,
touche boisée, bouche vive,
tendue, bon équilibre, finale
relevée. 22,50 €.
15 - Lucien Crochet
Bué (18)
02.48.54.08.10.
Prestige. Fruits blancs, pêche
jaune, bouche légère, vive,
bonne acidité en finale qui
prolonge la bouche. 26,50 €.
15 - Domaine Denizot
Verdigny (18)
06.84.17.59.09.
Damoclès. Nez pétrole, bouche
vive, tendue, note fruits
exotiques, bouche savoureuse,
tendue. 16 €.
15 - Aurore Dezat
Sury-en-Vaux (18)
06.87.25.45.71.
Les Chasseignes. Nez discret,
bouche vive, tendue, fraîche et
fine, élégant, droit. 15,20 €.
14,5/15 - Guillerault-Fargette
Crézancy-en-Sancerre (18)
02.48.79.02.84.
Chêne marchand. Fruits blancs,
bouche gourmande, bien fruitée,
sucrosité du fruit, belles saveurs.
20 €.
15 - Joseph Mellot
Sancerre (18)
02.48.78.54.54.
La Grande Châtelaine. Poire
williams, bouche solaire,
gourmand, savoureux, bien mûr,
bonne longueur. 24 €.
14 - Thierry Merlin-Cherrier
Bué (18)
02.48.54.06.31.
Chêne marchand. Nez fruits
blancs, bouche gourmande,
vin à point aujourd’hui, assez
savoureux. 20 €.
15 - Paul Prieur & Fils
Verdigny (18)
02.48.79.35.86.
Monts damnés. Nez craie, bouche
vive, tendue, fraîche, élégante,
bonne tension, fruité agrumes,
citronné, persistant. 22 €.
16 - Pascal et Nicolas Reverdy
Sury-en-Vaux (18)
02.48.79.37.31.
Les Anges Lots. Nez agrumes,
citronné, bouche tendue, frais,
dense, vif, élégant, persistant,
long, de garde. 16,50 €.
15 - Domaine de Terres Blanches
Bué (18)
02.48.54.06.67.
Chêne marchand. Fruits blancs,
bouche tendue, frais, gourmand,
long, fin, savoureux. 30 €.
15/15,5 - Domaine
Thomas & Fils
Verdigny (18)
02.48.79.38.71.
Ultimus. Fruits blancs, pêche
blanche, bouche gourmande,
bien parfumée, finale vive,
bonne tension, qui prolonge
les saveurs. 16 €.
16 - Domaine Vacheron
Sancerre (18)
06.16.55.83.95.
Les Romains. Fruits blancs,
bouche vive, épicée, acidité prononcée, tendu, vin de garde à ne
pas toucher avant deux ans. 35 €.
2015
15 - Jean-Max Roger
Bué (18)
02.48.54.32.20.
Grand Chemarin. Nez poire, fruits
blancs, bouche ronde, gourmande, bien fruitée, élégant, fin,
bonne longueur. 25 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS BOURGOGNE
DR
Rouges : les trésors cachés
188 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
de la Côte
Si les grands vins
sont pratiquement
inaccessibles, les
crus génériques
restent abordables
et sont souvent
délicieux.
Bourgogne
rouge
PAR JACQUES DUPONT
R
ien n’est plus agaçant que le
« Il est bon ton petit vin ! ». En
la matière, il n’existe que
des bons ou des mauvais ou, pis
encore, des médiocres. On peut
bien sûr rater, mais quel vigneron aurait l’idée saugrenue de
produire un « petit » vin ? …
« Il a fallu quatre générations. Mon père, mon grand-père
et mon arrière-grand-père ont été vignerons des Hospices
de Beaune. Vous êtes salarié et vous faites tous les travaux.
Ils participaient aussi à la vinification. A l’époque, il fallait aller
piger les cuves le soir. Maintenant, c’est fini. Petit à petit, ils ont
pris des vignes. De 2 hectares dans les années 1960 on est passés
à 13 aujourd’hui. Mon père a commencé la vente en bouteille
à des connaissances et on a toujours continué de recevoir
des particuliers. On a une bonne clientèle et un prix stable.
On produit 80 000 bouteilles et on vend 50 % aux particuliers.
On a beaucoup de clients qu’on n’a jamais vus et ici, au caveau,
on vend 25 000 bouteilles. On a vendangé très tôt en 2017 et on
a pu le mettre en bouteille assez tôt. Il est arrivé au bon moment
car en 2016 on avait gelé. Savigny et Pernand étaient les deux
villages les plus touchés avec Chambolle. Notre bourgogne
est produit en grande partie sur Savigny. Il est pas mal situé,
à quelques mètres des AOC chorey et aloxe-corton. On est en
lutte fortement raisonnée et on a le projet d’un passage en bio
dans un avenir de deux ou trois ans. On fait deux tiers de
rouges. Une grande partie en blanc et rouge sur la commune
de Pernand, où on a aussi des corton-charlemagne. »
MICHEL LABELLE POUR « LE POINT »
Christophe Denis
Domaine Denis Père & Fils
« On est en lutte fortement raisonnée »
Vin rouge
Surface
2 800 hectares
en rouge et blanc.
Situation
Produits dans
4 départements,
Yonne, Côte-d’Or,
Saône-et-Loire
et Rhône, terres
beaujolaises.
Sols
Argilo-calcaires.
Cépages
Pinot noir, parfois
gamay quand
il provient d’un
des dix crus du
Beaujolais déclassé
en bourgogne
régional.
Millésimes
2017 : année
généreuse, des vins
légers, fruités,
savoureux qui
pourront se boire
jeunes.
2016 : faible récolte
à cause du gel, mais
belle qualité, des
vins structurés, vifs,
plus de garde.
2015 : année assez
solaire, vins riches,
gourmands,
délicieux
aujourd’hui.
Carte
du vignoble
page 230
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS BOURGOGNE
Certainement pas Pierre
Damoy, propriétaire sur les grands
crus de Gevrey, en chambertin ou
clos-de-bèze, entre autres merveilles, mais qui câline son bourgogne générique (en langue d’AOC,
on dit régional) avec les mêmes
soins : « Ce n’est pas parce qu’on a
un petit nom qu’on doit faire un petit
vin », dit-il. Pierre Damoy est un
des descendants de Julien Damoy,
créateur comme Félix Potin d’« épiceries à succursales multiples », un
Edouard Leclerc du début du
XXe siècle. L’ancêtre avait le goût
du vin et avait investi dans le
vignoble en achetant La Tour de
By, dans le Médoc, le Château du
Moulin-du-Vent, dans les crus du
Beaujolais, et quelques belles
parcelles sur Gevrey-Chambertin,
devenant au passage le plus important propriétaire en grand cru
chambertin.
Depuis 1910, date de l’achat, le
domaine est toujours demeuré
dans la famille, mais travaillé par
d’autres. Pierre est le premier
Damoy réellement vigneron. Il
met un point d’honneur à réussir aussi bien son régional/générique que ses vins huppés : « On
ne fait pas de grosses différences entre
les grands crus ou les bourgognes,
on fait juste des rendements un peu
plus élevés. On vendange quand c’est
bien mûr. On est dans le même esprit
en vinification et en élevage ; on n’a
que 30 % de bois neuf. Un chambertin qu’est bon, et alors ? C’est …
…
« J’ai eu une autre carrière avant. Le domaine était trop
petit ; on a 2,5 hectares. J’ai fait un DUT de chimie. J’ai
travaillé dans les biotechnologies en Angleterre puis du
côté de Lille. On travaillait sur les protéines humaines, on
purifiait les antigènes. C’était loin du vin ! On avait une vie
tranquille. Le temps a passé, je me suis dit : “Faut que je m’y
remette.” Mes parents avaient oublié depuis longtemps
de faire pression pour que je revienne… J’ai fait la viti
à Beaune. On a vendu la maison de Lille, tout vendu, sans
rien derrière, car mon père n’était pas encore à la retraite ;
j’ai fait négociant, mais 2012, la grêle, 2013, la grêle, j’ai
190 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
arrêté, pas la peine de s’acharner… Pendant cette période
de grêle, je travaillais des vignes à la tâche. Ma famille vient
d’à côté de Porto. Mon grand-père avait des vignes là-bas
et quand il est venu en France, à 18 ans, il a tout de suite
travaillé dans le vignoble, c’était logique, et il a acheté au
bon moment, quand c’était possible. Les Petits Prés, notre
bourgogne rouge, fait 7 ouvrées (30 ares). C’est compliqué
de s’agrandir, de trouver des vignes et surtout de les payer.
En blanc, je commence à avoir assez, mais c’est en rouge que
ça me manque. Je voudrais des appellations villages, car
les premiers et les grands crus, ce n’est plus pour nous… »
MICHEL LABELLE POUR « LE POINT »
Stéphane de Sousa
Domaine Stéphane de Sousa à Meursault
« Je voudrais des appellations villages »
« Si c’est Diam, je dis Oui ! »
Marine et Nadine Ferrand, Vigneronnes, Domaine Nadine Ferrand.
L’ A B U S D ’ A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É , C O N S O M M E Z A V E C M O D É R AT I O N .
Depuis plus de 10 ans, les bouchons
Diam révolutionnent le monde du vin.
Ils préservent sa bonne évolution en bouteille
en offrant des performances mécaniques et
une neutralité sensorielle* inégalées.
Avec Diam, le vigneron offre le meilleur
de son travail à l’amateur de vins.
www.diam-cork.com
© Photo - R. Sprang *Niveau de TCA relargable d à la limite de quantification 0,3 ng/l
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 191
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS BOURGOGNE
… si c’était pas bon que ce serait
surprenant ! » La mode bourgogne
qui semble agiter la planète, à
laquelle s’ajoutent les intempéries, gel et grêle, a fait grimper les
prix façon Tourmalet, ceux des
bouteilles et surtout ceux du foncier avec des répercussions violentes qui mettent en péril le
devenir des exploitations familiales. « On prend le chemin du
Bordelais, ajoute Pierre Damoy,
faisant référence aux grands châteaux que seuls des investisseurs
institutionnels ou des fortunes
internationales peuvent acheter.
Quand on voit le prix que les Chinois
et les milliardaires sont prêts à payer
les parcelles… Même les locations
sont devenues très chères. Quand on
fait des petits rendements, la part de
la location par bouteille arrive à 30,
Sélection
sur 131 vins
goûtés
à l’aveugle
(* jusqu’à 10 €)
2017
13,5 - Jean-Luc et Paul Aegerter
Nuits-Saint-Georges (21)
03.80.61.02.88.
Réserve personnelle. Fruits
rouges, noyau, griotte, bouche
vive, un peu végétale, queue de
cerise, fruitée, très légère. 11,40 €.
14 - Maison Jean-Claude Boisset
Nuits-Saint-Georges (21)
03.80.62.61.61.
Nature d’Ursulines. Nez discret,
bouche marquée par l’élevage,
vin avec de la matière, assez
tonique, à boire dans un an
ou deux. 17 €.
14,5 - Maison Stéphane Brocard
Longvic (21)
03.80.52.07.71.
Closeries des Alisiers.
Fruits rouges, framboise,
bouche vive, serrée, note
de boisé qui devrait se fondre.
Tonique. 10,50 €.
13,5 - Maison Chanzy
Bouzeron (71)
03.85.87.23.69.
Clos Michaud. Nez discret, bonne
matière en bouche, assez solide,
extrait, dans un genre costaud
plus que fruité. 13,40 €.
*
15,5 - Domaine Chevalier
Ladoix-Serrigny (21)
03.80.26.46.30.
Pas encore en bouteille
au moment de la dégustation,
un nez qui s’ouvre sur des notes
de framboise sauvage, bouche
avec de la rondeur, beaucoup
de fruit, frais, gourmand,
très prometteur. 10 €.
40 ou même 80 euros pour le chambertin-clos-de-Bèze. »
Cette situation a par ricochet
une seule conséquence positive.
Les vignes de plaine ou de bas de
coteau sont désormais chouchoutées. L’aligoté, naguère le « blanc
du pauvre », qu’en Côte-d’Or on
vendangeait quand on avait le
temps, est en passe de devenir une
nouvelle vedette des caves. On
redécouvre sa vivacité, sa fraîcheur,
ce sentiment agréable du « coup de
blanc » : compagnon idéal du jambon persillé, comme le soulignait
autrefois Jacques Lameloise, le
grand chef triplement étoilé de Chagny, aujourd’hui retraité du piano.
Et les bourgognes simples profitent également du phénomène
de pénurie des crus. On goûte du
côté de Meursault ou d’ailleurs de
15,5/16 - Domaine Denis
Père & Fils
Pernand-Vergelesses (21)
03.80.21.50.91.
Voir portrait de Christophe Denis.
Pêche de vigne, framboise,
bouche légère, parfumée, droite,
un vin gourmand et élégant,
bien équilibré. 9 €.
13,5/14 - Les Faverelles
Asquins (89)
03.86.33.34.42.
Nez de muse. Fruits rouges,
cerise, bouche vive, serrée,
note prune, finale relevée. 12 €.
16 - Domaine Génot-Boulanger
Meursault (21)
03.80.21.49.20.
Fruits rouges, floral, rose, bouche
élégante, droite, bien parfumée,
un vin délicat, mais structuré,
savoureux. 18 €.
*
14 - Jean-Luc Joillot
Pommard (21)
03.80.24.20.28.
Fruits rouges, cerise, touche
boisée, bouche tannique, note de
champignon due à la réduction,
solide, en devenir. 10 €.
*
15,5 - Domaine Lebreuil
Savigny-lès-Beaune (21)
03.80.21.52.95.
Joli nez assez complexe,
griotte, pêche de vigne,
framboise, bouche ample,
bien parfumée, une belle
matière généreuse et un fruité
riche, finale relevée. 10 €.
14 - Maison Mathias
Epineuil (89)
03.86.54.43.90.
Expression. Fruits rouges, cerise,
bouche vive, parfumée, de la
fraîcheur, un vin léger en matière
mais vif et parfumé. 11,50 €.
*
13,5/14 - Domaine
de Mauperthuis
Laurent et Marie-Noëlle Ternynck
Massangis (89)
03.86.41.42.70.
192 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Les Brûlis. Nez avec une touche
de boisé, fruits rouges, bouche
légère, pointe de gaz, pas
en bouteille, pas très long. 8 €.
*
14,5 - Domaine de Noëlle
Prehy (89)
06.18.74.14.61.
Fruits rouges, cerise, bouche
élégante, droite, pointe de fût
discrète, bonne matière, bien
travaillé. 6,50 €.
13,5/14 - Domaine Perraud
La Roche-Vineuse (71)
03.85.32.95.12.
Fruits rouges, pêche blanche,
bouche avec une jolie matière,
tanins doux, fraîcheur, finale
serrée. 11 €.
15,5/16 - Catherine
et Claude Maréchal
Bligny-lès-Beaune (21)
03.80.21.44.37.
Gravel. Coloré, cerise burlat,
bouche dense, assez extraite
mais conservant un joli fruit, belle
matière, équilibré, un bourgogne
qui peut se garder. 21 €.
2016 16,5 - Albert Bichot
Beaune (21)
03.80.24.37.37.
Secret de famille. Fruits rouges,
cerise, bouche fraîche, élégante,
droite, beaucoup de finesse,
droit, parfumé, bel équilibre.
Environ 20 €.
*
13,5 - Domaine Bouchard
Père & Fils
Beaune (21)
01.43.12.95.40.
Fruits rouges, bouche vive,
tendue, fraîche, manque
un peu d’enrobage mais plaisant
par son fruit. 9,90 €.
15,5 - Christophe Buisson
Saint-Romain (21)
03.80.21.63.92.
Vanille, fruits rouges, bouche
nette, fraîche, joli fruit, de l’éclat,
bonne longueur, note épicée
en finale. 14 €.
*
13,5/14 - Domaine
Edmond Chalmeau
Chitry (89)
03.86.41.43.71.
L’Autre Colline. Fruits rouges,
touche boisée discrète, frais, vif,
gourmand, bien rond. 9,50 €.
14 - Chandon de Briailles
Savigny-lès-Beaune (21)
03.80.21.52.31.
Gelée royale. Robe foncée,
bouche puissante, épicée, kirsch,
beaucoup de matière, large,
finale tannique, à attendre. 50 €.
13,5/14 - Chanson Père & Fils
Beaune (21)
03.80.25.97.97.
Nez boisé, fruits rouges, bouche
marquée par le bois, épicé,
bonne matière, un peu serré en
finale pour le moment. 16,45 €.
14,5 - Domaine Chevrot
Cheilly-lès-Maranges (71)
03.85.91.10.55.
Des arômes de baies noires bien
mûres, gelée de sureau, bouche
structurée, douce mais assez dense,
un vin qui demande encore
une année d’attente. 15,10 €.
*
13,5 - Domaine Digioia Royer
Chambolle-Musigny (21)
03.80.61.49.58.
Fermé, s’ouvre à l’aération sur
la cerise, bouche dense, assez
tannique, un vin assez extrait
sans perdre en fraîcheur,
à attendre, mais des tanins
un peu séchants en finale. 9 €.
15 - Sylvain Dussort
Meursault (21)
03.80.21.27.50.
Nez frais, élégant, joli fruit, droit,
fin gourmand. Un vin structuré
et élégant, bonne longueur.
Prix non communiqué.
14 - Maison Camille Giroud
Beaune (21)
03.80.22.12.65.
délicieux blancs aux prix encore
abordables. En rouge, c’est la couleur que nous avons dégustée cette
année, là encore les progrès sont
évidents. Tous n’atteignent pas la
qualité (ni le prix…) de celui de
Pierre Damoy, mais plus d’un nous
a régalés. Et pas forcément dans les
grands villages de la Côte-d’Or. Dans
la côte chalonnaise aussi et dans
l’Yonne, où depuis longtemps on
travaille le « régional » pour la clientèle locale ou parisienne, on a pris
la mesure des exigences des nouveaux consommateurs. Plus question de les arroser au ratafia (2/3 de
jus de raisin, 1/3 d’eau-de-vie) à la
manière des anciens pour leur placer des cartons de vins approximatifs. Il faut du pinot noir pur jus, du
fruit et de la vivacité. De la qualité.
Et elle est au rendez-vous §
Bourgogne. Nez pas très ouvert,
bouche fine, fraîche, parfumée,
droit, plaisant à boire jeune.
16,50 €.
14,5/15 - Jean Guiton & Fils
Bligny-lès-Beaune (21)
03.80.26.82.88.
Fruits rouges, bouche vive,
tendue, fraîche, petits tanins fins,
bonne densité, petite amertume
en finale. 14 €.
14 - Domaine Claudie Jobard
Demigny (71)
03.85.49.46.81.
Milliane. Cerise, bouche tendre,
légère, joli fruit, élégant, frais,
en finesse. 12 €.
14 - Pierre Labet
Vougeot (21)
03.80.62.86.13.
Vieilles Vignes. Fruits rouges,
cerise, bouche bien fruitée, belle
matière, une pointe de bois qui
ajoute de la complexité, bonne
longueur. 18 €.
16,5/17 - Hubert Lignier
Morey-Saint-Denis (21)
03.80.51.87.40.
Grand Chaliot. Fruits noirs, cerise
burlat, bouche douce, fraîche,
bonne longueur, suave, petits
fruits rouges en finale, long. 25 €.
*
14,5 - Maison Jean Loron
La Chapelle-de-Guinchay (71)
03.85.36.81.20.
Fruits rouges, note fumée, gelée
de groseille, bouche fine, bonne
longueur, joli fruit, touche
poivrée en finale. 9,60 €.
*
14 - Cave de Mazenay
Saint-Sernin-du-Plain (71)
03.85.49.67.19.
Nez terrien, bois brûlé, bouche
épicée, bonne longueur, frais,
bien vif. 6,40 €.
15 - Château de Meursault
Meursault (21)
03.80.26.22.75.
Fruits rouges, note vanillée,
bouche élégante, vive, agréable
dès maintenant et structuré pour
se garder, finale relevée. 19 €.
*
13,5 - Château de Rougeon
Dominique Bouchard
Bissey-sous-Cruchaud (71)
06.98.85.39.19.
Fruits rouges, floral, bouche
réductive, peu extrait, assez long,
se présente mal aujourd’hui
mais avec du potentiel. 7,50 €.
14,5 - Château de Santenay
Santenay (21)
03.80.20.61.87.
Vieilles Vignes. Nez assez boisé,
bouche vive, tendue, serrée,
plutôt vin de demi-garde,
à boire dans deux ans, bonne
matière, long, structuré.
Entre 15 et 18 €.
*
14,5 - Catherine et Didier Tripoz
Charnay-lès-Mâcon (71)
03.85.34.14.52.
Vieilles Vignes. Fruits rouges,
bouche élégante, frais,
gourmand, joli fruit, relevé
en finale. 8,10 €.
16 - Domaine Saint-Denis
Hubert Laferrère
Lugny (71)
06.71.60.25.67.
Clos de la Coque. Nez fruits
rouges et fumée, bouche vive,
parfumée, fruits rouges, petits
tanins fins, beaucoup de fruit,
élégant et gourmand. 17,20 €.
15 - Simonnet-Febvre
Chitry (89)
03.86.98.99.00.
Fruits rouges, bouche légère,
fraîche, beaucoup de fruit, bon
vin d’approche, petits tanins
croquants. 10,75 €.
*
14,5 - Vignoble de Somméré
La Roche-Vineuse (71)
03.85.37.80.57.
Le Clos. Fruits rouges au sucre,
bouche légère, tendre, bien
parfumée, salade de fruits,
bonne longueur, frais,
gourmand. 7,90 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
2015
14,5 - Domaine
Guillaume Baduel
Pommard (21)
03.80.22.55.85.
Les Grandes Carelles. Nez floral,
grenadine, bouche légère, petits
tanins fins, bonne longueur,
un vin étiré et solide, joli fruit
en finale. 12,40 €.
15,5/16 - Maison Champy
Beaune (21)
03.80.25.09.99.
Edmé. Fruits rouges, bouche
élégante, fraîche, joli fruit
et petits tanins toniques. 17 €.
15,5/16 - Domaine
Philippe Charlopin
Gevrey-Chambertin (21)
06.24.71.12.05.
Prestige. Fruits rouges, groseille,
bouche droite, fraîche, bon
élevage, long, épicé, d’une belle
finesse. Environ 25 €.
17 - Pierre Damoy
Gevrey-Chambertin (21)
03.80.34.30.47.
Cerise burlat, bouche douce,
bon élevage valorisant, matière
assez dense, finale serrée,
un vin encore en devenir, long,
épicé. 24 €.
14 - Clotilde Davenne
Prehy (89)
03.86.41.46.05.
Cerise, framboise, joli nez,
bouche bien parfumée, vivacité,
tanins présents, un côté sauvage
plutôt agréable en finale. 12,50 €.
15 - Maison Louis Jadot
Beaune (21)
03.80.22.10.57.
Couvent des Jacobins. Nez
réducteur, bouche légère, tendre,
un vin qui nécessite un passage
vigoureux en carafe et se révèle
à l’aération, assez fin, bien
persistant. 13 €.
14,5/15 - Domaine
Michel Magnien
Morey-Saint-Denis (21)
03.80.51.82.98.
Les Graviers. Nez fruits rouges,
bouche légère, souple, fraîche,
joli fruit, cerise en finale, élégant
et frais. 20 €.
*
15,5 - Domaine de Mauperthuis
Massangis (89)
03.86.41.42.70.
Grande Réserve. Fruits rouges,
bouche vive, tendue, parfumée,
élégante, persistante, à boire
aujourd’hui, savoureux. 9 €.
15 - Domaine Stéphane de Sousa
Volnay (21)
06.50.21.73.13.
Les Petits Prés. Fruits rouges,
bouche vive, bien parfumée,
très cerise et framboise, tendu,
fin, relevé en finale. 12 €.
15 - Cécile Tremblay
Morey-Saint-Denis (21)
03.45.83.60.08.
Croix blanche. Fruits rouges et
notes de mûre, pêche de vigne,
bouche élégante, fraîche, touche
boisée discrète, bonne longueur,
de garde. Prix non communiqué.
2014
16 - Philippe Charlopin
Gevrey-Chambertin (21)
06.24.71.12.05.
Franc de pied. Nez fruits noirs,
boisé, bouche fruitée, épicée,
le vin n’a pas digéré son bois,
belle matière derrière, séveux,
long, à attendre. Environ 70 €.
Bourgogne
rouge,
les accords
Des rouges souples
et ronds, au fruité
éclatant rappelant
les fruits rouges
et noirs – et, pour
les meilleurs, l’âge
venant, le pruneau,
le poivre et le
sous-bois. Ces vins
demandent une
cuisine simple et
goûteuse comme des
œufs en meurette ou
un jambon persillé.
Ils sont aussi parfaits
pour accompagner
un poulet rôti servi
avec des pommes
de terre frites ou
sautées, une tendre
noix de veau ainsi
qu’un plat unique
comme le pot-au-feu.
Meursault 1er Cru
Les Charmes
Meursault 1er Cru
Les Perrières
Puligny-Montrachet 1er Cru
Champ Canet
Volnay 1er Cru
Clos des Chênes
Pommard 1er Cru
Clos des Epenots
Corton
Grand Cru
Visites des caves et dégustations
Vente de Grands Vins de Bourgogne
Ouvert tous les jours
Rue du Moulin Foulot 21190 Meursault
Tél. +33 3 80 26 22 75
www.chateau-meursault.com
CRÉDITS PHOTOS : A. DAUPHIN
15 - Domaine Stéphane de Sousa
Volnay (21)
06.50.21.73.13.
Voir portrait de Stéphane
de Sousa.
Les Petits Prés. Fruits rouges,
bouche bien vive, joli fruit,
finale nerveuse, tanins piquants,
bonne persistance. 12 €.
*
13,5 - Vaudoisey-Creusefond
Pommard (21)
03.80.22.48.63.
Fruits rouges, cerise et framboise,
bouche vive, tendue, légère,
finale serrée. 8,50 €.
14 - Thierry Violot-Guillemard
Pommard (21)
03.80.22.49.98.
Eucalyptus, sauge, fruits rouges,
bouche droite, fraîche, note épicée,
frais, bonne longueur. 16 €.
L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS JURA
Les blancs tous azimuts
194 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Des jeunes vignerons qui osent
tout, une large gamme de vins
remarquables. Un terroir qui attire
les grands de la Bourgogne.
PAR JACQUES DUPONT
T
out d’abord, il convient de donner une grille de lecture à cette
dégustation, au risque sinon
de n’y rien comprendre. Et ce serait
dommage, car ils sont vraiment
bons, ces blancs secs du Jura.
Chaque région viticole possède ses
petits labyrinthes de dénominations dont on pourrait penser
qu’elles existent pour tester l’amateur : « Si t’as pas compris, t’as pas
droit ! » Le Jura n’y échappe pas et
pourrait même figurer sur le
podium au concours des plus originaux dans la complication.
Résumons et vulgarisons un peu.
Blancs floraux. C’est ainsi qu’on
désigne ici les blancs « normaux ».
Récoltés, pressés, fermentés, élevés : les jus de raisin suivent un
parcours classique. Blancs typés.
Jura
Ça se corse ! Comme chacun est
censé le savoir, on élabore dans le
Jura des vins jaunes. Ce sont des
blancs secs qu’on place en fûts. Ils
y restent au minimum six ans sans
ouillage. C’est-à-dire que, malgré
la perte due à l’évaporation au
travers du bois, on ne refait pas
les niveaux dans les tonneaux,
contrairement à ce qui se pratique
dans les autres régions où l’on remplit (« ouille ») les fûts.
Dans le Jura, il se développe à
la surface du vin un voile de levures qui protège le vin et lui permet
une très lente oxydation développant une quantité d’arômes, dont
le plus connu est la noix. Parfois,
ce voile ne prend pas bien ou le
vigneron décide d’arrêter et de
mettre en bouteille avant les six
ans réglementaires. Le vin a pris
des arômes oxydatifs moins …
« Moi, je suis autodidacte. Je suis de Montigny, ma mère travaillait
chez André et Mireille Tissot, et j’ai passé mes mercredis chez
les vignerons. Je suis parti en mécanique agricole, l’école, ce n’était
pas mon truc, ma mère m’a dit : “Tu ne vas pas rester sans rien faire”,
et Stéphane [fils d’André et de Mireille Tissot] a vu que j’en voulais
un peu. Il m’a dit: “Tu vas faire ton service militaire et après je vais
te former au métier de la cave.” J’ai appris chez Stéphane
pendant dix ans et je suis arrivé au taquet. Je suis parti au Château
de Chavannes qui était en biodynamie. J’y suis resté sept ans.
De son côté, Stéphane avait créé une boîte de négoce en 1997,
le Cellier des Tiercelines, achat de raisin en arbois et côtes-du-jura,
vinification et commercialisation. Puis le domaine de Stéphane
a grossi et il n’a plus eu le temps de s’occuper du négoce. Il s’est
associé avec Benoît Mulin en 2009 pour la commercialisation
et donc je suis revenu en janvier 2012. J’ai travaillé pendant trois ans
à faire tourner le négoce et Stéphane m’a revendu toutes ses parts
en 2014. On a eu des années difficiles dans le Jura, 2012, 2013. On
n’avait pas trop de raisins. Avec Benoît, on a donc décidé de créer
notre propre exploitation. C’est avec ces raisins de notre domaine
que je fais Chantemerle : mes propres vins, mes propres cuvées.
Aucun intrant dans nos vins, pas de filtration. »
MICHEL LABELLE POUR « LE POINT »
Jérôme Arnoux
Domaine Chantemerle
« Je suis arrivé au taquet »
Vin blanc
Surface
2 000 ha en totalité
(rouge et blanc).
Situation
Une bande de 80 km
de longueur qui
traverse le Jura
du nord au sud
en coteaux
et piémont.
Sols
Essentiellement
des marnes
argilo-calcaires.
Cépages
Chardonnay
en majorité (66 %)
et savagnin.
Millésimes
2017 : année sèche,
chaude et précoce,
des blancs assez
puissants, peu
acides, à boire jeunes.
2016 : du mildiou, fin
de saison sèche qui a
sauvé le millésime.
Des blancs nerveux,
frais, aromatiques.
2015 : année chaude,
blancs frais qui se
dégustent plutôt
bien aujourd’hui.
2014 : été bien
arrosé, récolte
assez faible, blancs
de bonne acidité
et de garde.
2013 : année
pluvieuse, récolte
faible, blancs vifs.
2012 : année
pluvieuse avec
une forte pression
des maladies, vins
acidulés à boire
aujourd’hui.
2011 : vendanges
sous le soleil après
un été maussade,
jolis blancs.
Carte
du vignoble
page 231
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 195
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS JURA
Hélène Berthet-Bondet
Domaine Berthet-Bondet
« J’aimerais essayer de nouvelles choses »
« On ne m’a pas obligée du tout d’aller à la vigne. Je donnais un coup de main
juste pour les vendanges quand j’étais étudiante ou au caveau. Ensuite, je suis allée
faire des études de traductrice à Bruxelles. J’avais un profil plutôt littéraire, j’ai fait
mes études là-bas de 2003 à 2013. J’ai eu le temps de rencontrer mon futur mari
et de faire des enfants. Pendant ces années-là, je m’intéressais de plus en plus
au vin. Mais je ne voulais pas m’avouer que, finalement, ça me tentait de reprendre
le domaine. J’aimais parler du vin, le faire goûter, et c’est par cette porte que je suis
revenue en 2013. Là, j’ai fait un BTS viti-œno en alternance avec le domaine
et mes parents. J’ai tout découvert, tout appris. Mon mari était dans l’audiovisuel,
il faisait des films pour Médecins sans frontières et il a dû se recycler. Mais il avait
aussi une petite idée dans la tête. Comme il est parti souvent sur le terrain
pour MSF, les images qu’il faisait lui ont donné envie de devenir infirmier.
Il travaille depuis un an dans un centre postcure multi-addictions. En fait, il soigne
des alcooliques ! Il nous surveille un peu, mais il aime le vin. C’est un Corrézien,
il aime bien le bon manger. Depuis 2013, petit à petit, j’ai appris. J’aimerais
me sentir encore plus en confiance avec les bases qu’on m’a enseignées et essayer
des nouvelles choses. On est en bio. »
196 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
MICHEL LABELLE POUR « LE POINT »
puissants que sur le vin
jaune, mais qui le marque tout de
même, c’est un blanc typé… On
peut produire des blancs floraux
ou des typés dans les trois appellations contrôlées suivantes : côtesdu-jura, arbois et l’étoile. Deux
cépages sont possiblement utilisés : le savagnin, régional de l’étape,
et le chardonnay. On peut même
assembler les deux.
Voilà pour le mode d’emploi.
Plus humain et réjouissant, l’irrésistible montée en puissance du
jura. Non pas en quantité – avec
2 000 hectares, cela demeure un
petit vignoble de piémont qui grossit d’une trentaine d’hectares
chaque année au gré des plantations –, mais, surtout, c’est en qualité, en précision, en désir de bien
faire qu’il se démarque. « Pour le
jura, on a tout à écrire, on est des produits de niche », commente …
…
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Caves d’exception, Comtés d’exception
C’est à 1150 mètres d’altitude, dans les caves voûtées en pierres
du Fort des Rousses que sont affinés les Comtés Juraflore. Élevés à
l’instar des plus grands vins, les Comtés Juraflore Fort des Rousses
délivrent des saveurs d’une extraordinaire richesse issues de la
diversité florale du Massif du Jura. Régalez-vous d’un remarquable
assemblage de saveurs torréfiées et fruitées.Cette année encore, les
Fromageries Arnaud se sont distinguées en obtenant une médaille
d’or pour la huitième année consécutive dans la catégorie Comté
au Concours Général Agricole de Paris.
Visitez les caves du Fort des Rousses au cœur du Parc Naturel du Haut Jura. Renseignements sur www.juraflore.com
POUR VOTRE SANTÉ, ÉVITEZ DE GRIGNOTER ENTRE LES REPAS. WWW.MANGERBOUGER.FR
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS JURA
Jérôme Arnoux (voir portrait). « En dix ans, tout a beaucoup
changé, ajoute le vigneron Philippe
Dugois. Pas mal de domaines sont
repris par les jeunes, surtout en petite
exploitation, ça met une bonne dynamique. Beaucoup se satisfont de commencer avec 2 hectares. Dans le Jura,
ils passent d’office en biodynamie. On
a plus de vent que la Bourgogne. On
est aussi moins proches de la Saône et
on a besoin de moins de traitements. »
…
Union. D’ailleurs, est-ce un effet
secondaire du mariage régional
Franche-Comté et Bourgogne ou,
plus prosaïquement, parce que le
foncier est devenu trop cher chez
eux, les Bourguignons s’intéressent
de plus en plus au Jura. Premier de
cordée, Guillaume d’Angerville,
remarquable vigneron de Volnay,
qui a repris le Château de Chavannes,
devenu le Domaine du Pélican, puis
le Domaine Jacques Puffeney. C’est
aussi la très célèbre maison Henri
Maire ! Dans les années 1950, elle
s’était illustrée avec sa campagne de
pub « Vin fou ! ». Après quelques
déboires, Henri Maire a été reprise
par Boisset, négociant et propriétaire, qui, selon les mots de Jérôme
Arnoux, « remet en état le vignoble ».
Sélection
sur 116 vins
goûtés
à l’aveugle
(* jusqu’à 10 €)
BLANCS FLORAUX
Arbois
2016
14,5 - Domaine Grand
Passenans (39)
03.84.85.28.88.
Guille Bouton. Savagnin.
Nez fermé, bouche agréable,
tendue, mais avec un peu
de sécheresse en finale, belle
acidité. 15 €.
*15/15,5 - Frédéric Lornet
Montigny-lès-Arsures (39)
03.84.37.44.95.
Chardonnay. Note de grillé, fruits
secs, bouche épicée, gourmande,
un joli élevage qui lui confère
de la complexité sans être
envahissant. 8,50 €.
14,5/15 - Domaine Rijkaert
Villette-lès-Arbois (39)
03.71.41.00.06.
Chardonnay. Nez vif, citronné,
bouche gourmande, parfumée,
Enfin, la famille Devillard, du (entre
autres) Château de Chamirey, à Mercurey, vient d’acquérir un fleuron
jurassien, le Domaine Rolet. « L’arrivée des Bourguignons ? Je ne la vois pas
d’un mauvais œil, ils savent faire du
vin », ajoute Jérôme Arnoux.
Curieusement, dans le Jura, ce
n’est pas l’urbanisation, le fameux
« terrain à bâtir » et les lotissements qui freinent le développement du vignoble. De nombreuses
parcelles classées en AOC pourraient accueillir de la vigne. L’aire
d’appellation globale et possible
couvre 11 000 hectares. Mais cette
éventuelle extension se heurte à
une difficulté de taille : l’existence
concurrente d’une autre AOC, celle
du fromage de comté. « Un gars qui
est en AOC comté ne laissera pas des
terres pour faire de la vigne »,
confirme Philippe Dugois. Le paysage relève souvent de ce que
l’homme a fait de la nature. Et un
pays où on se dispute les terres
pour produire soit un excellent
fromage, soit des vins délicieux ne
peut être que beau. Il suffit pour
s’en persuader de grimper à
Château-Châlon pour admirer
depuis les terrasses de ce village
perché les vallées qui l’entourent,
vin frais, facile, assez savoureux,
bonne longueur. 14,70 €.
15 - Savagnin. Fruits blancs,
pêche jaune, épices, bouche vive,
complète, long, frais tendu,
savoureux. 26,95 €.
14,5/15 - Domaine de la Touraize
Arbois (39)
06.83.41.74.60.
En Flandre. Chardonnay. Nez
discret tendance fruits secs,
bouche plus fruitée, douce
en milieu de bouche, assez vive
en finale, délicat. 11 €.
14 - Terres Bleues. Savagnin.
Floral, paille, bouche épicée,
des notes d’angélique confite,
bouche vive, tendue, bonbon
au miel, assez savoureux, finale
sur la tension. 15 €.
2015
16 - Domaine Chantemerle
Arbois (39)
06.84.35.31.83.
Voir portrait de Jérôme Arnoux.
Chantemerle. Chardonnay.
Joli nez, floral, agrumes, bouche
bien fruitée, vive, légèrement
citronnée, bonne longueur,
finale sur une amertume
d’agrumes rafraîchissante.
Un vin complexe et gourmand
à la fois. 11 €.
198 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
*15,5/16 - Domaine Dugois
Les Arsures (39)
03.84.66.03.41.
Philippe Dugois : « J’ai baigné
dedans depuis que je suis petit,
mon autre passion, c’était
le foot. Ça aurait rapporté
un peu plus ! Pas assez de
physique, trop sec. On a des bois
et des haies, c’est pour cela
qu’on est certifié Haute Valeur
environnementale depuis 2014,
parmi les premiers en France.
Après on passera en bio. »
Chardonnay. Nez discret, bouche
fruits secs, épices, poivre, bonne
longueur, persistance amande
grillée, joli vin. 8,50 €.
14 - Frutière vinicole d’Arbois
Arbois (39)
03.84.66.11.67.
Terre de Marnes. Chardonnay.
Fruits blancs, épices, bouche
tendue, en finesse, élégant,
très marqué fruits secs. 12,60 €.
14/14,5 - Terre de Marnes.
Savagnin. Nez épicé, grillé,
touche hydrocarbure, bouche
vive, tendue, complexe, long,
pétrole en finale. 12,60 €.
14 - Domaine Rolet
Arbois (39)
03.84.66.00.05.
Chardonnay. Mirabelle, fruits
blancs mûrs, bouche large,
Côtes-du-jura
blancs,
les accords
Les cuvées à base
de savagnin, aux
arômes typés,
accompagnent les
plats à base de fromages, de champignons, d’épices
comme le curry,
tandis que les cuvées
à base de chardonnay s’accordent aux
sauces onctueuses et
conviennent autant
aux produits de la
mer qu’aux viandes
blanches, comme
les coquilles
Saint-Jacques ou
une poularde. Après
quelques années
de cave, et surtout
pour le savagnin, les
morilles constituent
un très bon accord,
ainsi qu’un comté
affiné.
gourmande, belle matière,
riche, bonne densité. Demande
de l’attente. 12,50 €.
2013
16 - Domaine Dugois
Les Arsures (39)
03.84.66.03.41.
Aigrefeu. Chardonnay. Doré
soutenu, nez agrumes confites,
vieux meursault, touche de miel,
bouche épicée, noix, un peu
blanc typé par ses saveurs riches,
nombreuses, bien exprimées,
finale persistante sur le fumé
et les fruits confits. 12 €.
Côtes-du-jura
2017 15 - Domaine Berthet-Bondet
Château-Chalon (39)
03.84.44.60.48.
Savagnier. Savagnin. Nez fruits
blancs, poire, bouche bien
fruitée, fruits du verger, élégant,
frais, gourmand, tendu, belle
fraîcheur, délicat. 14 €.
*14,5 - Caveau des Jacobins
Poligny (39)
03.84.37.14.58.
Chardonnay. Fruits blancs,
poire, bouche tendue, vive,
assez élégant, très silex,
ou de s’enfoncer dans les ruelles
d’Arbois pour se faire ouvrir la cave
de la reine Jeanne, construite au
XIVe siècle en croisées d’ogives.
Les vins blancs toutes appellations confondues représentent
70 % de la production jurassienne.
Ce sont essentiellement les floraux
et, moindrement, les typés. Les vins
jaunes, secs également, se font nettement plus rares et davantage encore les vins de paille, des liquoreux
très aromatiques. Mais il existe
aussi des rouges, autrefois un peu
parents pauvres. Désormais, ces
vins issus des cépages poulsard (au
village de Pupillin, on dit « plousard »), trousseau et parfois pinot
noir ont trouvé leur juste place :
aromatiques, frais, à descente
rapide pour le poulsard, davantage
de garde, mais tout aussi gourmands pour le trousseau.
Cela fait sans doute beaucoup
de variétés pour un seul vignoble.
« On a peut-être deux ou trois lignes
de trop sur nos tarifs, dit le vigneron
David Geneletti. Comprendre
les vins du Jura, ce n’est pas facile,
le consommateur se perd un peu dans
les étiquettes… » Pas faux, mais
existe-t-il en France un vignoble
de lecture évidente ? §
piquante en finale, relevée,
bien vive, assez élégante. 9 €.
15,5 - Champ Divin
Gevingey (39)
03.84.24.93.41.
Savagnin. Réducteur, bouche
vive, touche boisée, belle
tension, un vin en devenir, frais,
élégant, vif. 32 €.
*14,5 - Domaine Geneletti
Château-Chalon (39)
03.84.44.95.06.
Chardonnay. Nez melon, pêche
jaune, note boisée, bouche
vive, litchi, gourmande, fruité,
généreux, bonne matière. 10 €.
2016
*15 - Domaine Badoz
Poligny (39)
03.84.37.18.00.
Les Roussots. Chardonnay. Nez
épicé, bouche fraîche, tendue,
silex, long, finale relevée. 9,50 €.
16 - Domaine Berthet-Bondet
Château-Chalon (39)
03.84.44.60.48.
Balanoz. Chardonnay. Fruits
blancs, bouche vive, élégante,
bonne tension, touche épicée,
fruits secs, long et fin. 12,60 €.
14,5 - Jean-Claude Crédoz
Château-Chalon (39)
03.84.44.64.91.
Melon. Chardonnay. Nez blanc
typé, noix, bouche épicée,
note noix, gourmand, mais
tirant sur le blanc non ouillé
ou le jaune. 10,90 €.
*16 - Chardonnay. Poire, fumé,
noix, bouche ample, large, dense
élégante, tendu, frais, très joli
vin mais qui ressemble
davantage à un blanc typé
qu’à un blanc floral. 8,20 €.
15 - Domaine Geneletti
Château-Chalon (39)
03.84.44.95.06.
David Geneletti : « La famile venait
de Bergame, mon arrière-grandpère dans le bois, bûcheron. Mon
père avait un petit bout, 20 ares
de vigne. Il s’est installé en 1976.
Il travaillait de nuit à l’usine.
Je les ai toujours vus bosser
et maintenant je fais pareil. »
Chardonnay. Nez litchi, pêche
jaune, bouche bien parfumée,
gourmande, beaucoup de fruit,
des notes ananas, en finale,
joli vin séduisant. 10 €.
14,5 - Domaine Grand
Passenans (39)
03.84.85.28.88.
La Grande Chaude. Chardonnay.
Fruits blancs, épices, bouche
douce, bien tendue, vive, droite,
fraîche, équilibrée, une touche
noisette en finale. 15 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
*15 - Château Gréa
Rotalier (39)
03.84.25.05.47.
Savagnin. Nez piquant, vif, fruits
blancs, bouche vive, élégante,
assez gourmand mais en tension,
équilibré, bien persistant
sur des notes épicées. 10 €.
14 - Domaine Ligier
Arbois (39)
03.84.66.28.06.
Des poètes. Savagnin.
Réducteur, lacté, épicé, bouche
un peu réglissée, tendue,
bien fruitée, vive. 12 €.
*15 - Jean-Luc Mouillard
Mantry (39)
03.84.25.94.30.
Chardonnay. Fruits blancs,
feuillage, frais, vanillé,
bouche élégante, bien fruitée,
bonne matière, long, finale
relevée. 9,50 €.
16 - Noir Frères
Poligny (39)
06.83.33.88.74.
Les Creux d’enfer. Savagnin.
Nez pétrole un peu alsacien,
bouche vive, épicée, des notes
d’angélique, riche en saveurs,
long, nerveux, savoureux,
finale citron confit. 11 €.
15 - Domaine Pignier
Montaigu (39)
03.84.24.24.30.
A la Percenette. Chardonnay.
Nez épicé, boisé, bouche riche,
bonne longueur, large, assez
complet, long, belle persistance
fumée et citronnée. 19 €.
14 - Gamay blanc. Chardonnay.
Nez fermé, bouche tendue,
épicée, serrée, vive, élégant,
demande de l’attente. 26 €.
14/14,5 - Domaine Rijkaert
Villette-lès-Arbois (39)
03.71.41.00.06.
Vigne des Voises. Chardonnay.
Nez fruits blancs, pierre blanche,
bouche large, gourmande,
bonnes saveurs, finale
pamplemousse. 18,60 €.
15 - Domaine
André et Mireille Tissot
Stéphane Tissot
Montigny-lès-Arsures (39)
03.84.66.08.27.
En sursis. Chardonnay. Nez
un peu bourguignon, vanille
et fruits blancs, note boisée,
bouche gourmande, assez large,
accrocheuse en finale. 29 €.
15 - En Barberon. Chardonnay.
Nez vanillé, boisé, bouche
vive, grillé, très nettement
d’inspiration bourguignonne,
un petit côté chassagne loin
d’être déplaisant. 31,80 €.
2015
15 - Domaine Badoz
Poligny (39)
03.84.37.18.00.
Arrogance. Chardonnay. Nez
ouvert, fruits blancs, melon,
bouche large, gourmand, assez
solaire, riche, à boire aujourd’hui,
long, plein. 14,50 €.
*14,5/15 - Maison du Vigneron
Crançot (39)
03.84.87.66.73.
Marcel Cabelier, Vieilles vignes.
Chardonnay. Nez fruits blancs
mûrs, banane, menthe,
bouche large, gourmande, avec
un fruit exubérant, riche, plein,
démonstrative. 7,60 €.
16,5/17 - Domaine Rolet
Arbois (39)
03.84.66.00.05.
Chardonnay. Nez boisé, grillé,
bouche vive, tendue, très
gourmand, large et long, avec
de la tension, des notes truffées,
épicées, long et fin. 12,50 €.
2012
13,5/14 - Château d’Arlay
Arlay (39)
03.84.85.04.22.
Chardonnay, savagnin. Nez
de forte maturité, des notes
noisette grillée, noix, paprika,
bouche savoureuse, vin bien
mûr tirant sur le blanc typé,
persistant. 16 €.
savoureuse, un peu caramel
au beurre salé en finale. 14 €.
2014
15 - Domaine Berthet-Bondet
Château-Chalon (39)
03.84.44.60.48.
Voir portrait d’Hélène
Berthet-Bondet.
Tradition. Chardonnay, savagnin.
Nez bien marqué noix, cuir,
bouche dense, tendue, bonne
amertume, long, persistant. 14 €.
2011
*15 - Maison du Vigneron
Crançot (39)
03.84.87.66.73.
Marcel Cabelier, Cote 39.
Chardonnay, savagnin. Nez
épicé, noix, bouche assez
complète, tendue, vive, belle
acidité, long. 9,50 €.
L’étoile
L’étoile
2017
*16 - Domaine Geneletti
Château-Chalon (39)
03.84.44.95.06.
Chardonnay. Nez floral, poivré,
bouche vive, tendue, fortement
épicée, long, fin, élégant. 10 €.
2016 15 - Domaine Geneletti
Château-Chalon (39)
03.84.44.95.06.
Tradition. Chardonnay, savagnin.
Nez noix, épices, bouche douce,
belles saveurs, long, épicé. 12 €.
2016
16 - Domaine Geneletti
Chardonnay. Fruits blancs,
bouche douce, légère, élégante,
droite, en finesse, très fin,
salivant en finale. 10 €.
2015
15,5 - Domaine Rolet
Arbois (39)
03.84.66.00.05.
Chardonnay. Fruits blancs,
mirabelle, bouche, fraîche,
ronde, gourmande, assez solaire,
un peu pimentée, belle matière,
long. 12,50 €.
BLANCS TYPÉS
Arbois
2015
15,5 - Jean-Luc Mouillard
Mantry (39)
03.84.25.94.30.
Chardonnay, savagnin. Nez
bien noix, bouche légère,
équilibrée, fraîche, vive, tendue,
long, persistant. 11 €.
16 - Domaine Philippe Vandelle
L’Etoile (39)
03.84.86.49.57.
Chardonnay, savagnin. Nez fin,
noix, bouche vive, prolongée,
structurée, fin, délicat,
tout en longueur, persistant,
étiré, belles saveurs de sous-bois
en finale. 10,10 €.
2012 15,5 - Domaine Rolet
Arbois (39)
03.84.66.00.05.
Chardonnay, savagnin. Nez noix,
pain chaud, bouche ronde,
souple, gourmande, savoureuse,
bonne longueur, ce qu’on attend
d’un blanc typé : un aperçu
du jaune. 16 €.
2014
16,5 - Domaine
de Montbourgeau
L’Etoile (39)
03.84.47.32.96.
Spéciale. Chardonnay. Nez vin
jaune, blanc typé, noix, bouche
délicieuse bien typée jura
avec ses saveurs de noix
et d’épices, long, gourmand,
large, très persistant. 17 €.
Côtes-du-jura
Arbois
2016 13,5 - Henri Maire
Arbois (39)
03.84.66.12.34.
Tradition. Chardonnay, savagnin.
Nez épicé, touche vanillée,
bouche puissante, tendue,
un peu séchante, fuyante. Belle
attaque, finale courte. 12 €.
14,5 - Domaine du Sorbief
Propriété des vignobles
Henri Maire
Chardonnay, savagnin. Joli
nez épicé, noix, caramel,
bouche élégante, gourmande,
2017
15 - Domaine Jacques Tissot
Arbois (39)
03.84.66.24.54.
Naturé. Savagnin. Floral,
fruité bouche souple, élégante,
bien fruité, bonne longueur,
pur. 12,50 €.
2014 16 - Domaine Jacques Tissot
Savagnin. Fruits jaunes, épices,
noix, épicé, savoureux, long,
tendu, finale poivrée. 17 €.
Côtes-du-jura
2014
16 - Domaine Ligier
Arbois (39)
03.84.66.28.06.
Savagnin. Noix, bouche
tendue, vive, épicée, serrée,
finale poivrée et relevée,
joli vin. 16,50 €.
16 - Domaine de Savagny
Crançot (39)
03.84.87.61.30.
Savagnin. Joli nez de noix,
épices, pain d’épice, gourmand,
long, riche, dense, finale relevée,
poivrée. 14,50 €.
2013
14 - Fruitière vinicole de Voiteur
Voiteur (39)
03.84.85.21.29.
Savagnin. Jolis arômes, bouche
élégante, un peu aride, sèche
en fin de bouche. 13,20 €.
2011
14,5 - Henri Maire
Arbois (39)
03.84.66.12.34.
Savagnin. Nez épices, bouche
garnie, saveurs un peu truffées,
de la matière et une belle
tension en finale. 14 €.
Arbois
2013
15 - Domaine de la Renardière
Pupillin (39)
03.84.66.25.10.
Noix, épices, vanille, bouche
élégante, bonne longueur, très
vif, beaucoup de fraîcheur. 21 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS BEAUJOLAIS
Maisonnée. Cédric
et Catherine Lecareux
avec Margot, Thomas
et Baptiste, leurs enfants,
et Lorie, leur cocker.
Le plus grand des crus du Beaujolais
a vu l’arrivée d’une génération riche
en envie et en talent.
PAR JACQUES DUPONT
L
e marketing ne fait pas tout et
peut même tout défaire. La
preuve par le beaujolais. Trop
de marketing sur le « nouveau » a
transformé un moment festif en
repoussoir. L’erreur est de n’avoir
pas compris que le vin, ce vin surtout, relève de l’émotion, de
l’échange intime entre le buveur
et ce qu’il imagine dans son verre :
une terre, des hommes, un paysage. Le beaujolais, qu’il se décline
en cru comme le brouilly ou en
« bojo » tout simple, s’était imposé
dans les villes comme le lien avec
les racines. C’était très évident dans
la capitale, où un Parisien « de
souche » descendait forcément de
grands-parents auvergnats, bretons, picards ou savoyards. Le beau-
200 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
jolais des comptoirs et des caves,
vin immédiat et profondément terrien, résonnait comme un rappel
aux sources. Et c’est ce qu’il est en
train de redevenir grâce non pas
aux bureaux d’études ou à la matière grise des communicants, mais
à la volonté d’une nouvelle génération de vignerons qui le réinstalle dans son authenticité. « On
est une bonne bande de trentenaires,
notamment autour de BBB, Bien boire
en Beaujolais, qui réunit 6 associations
différentes », raconte Romain Jambon, jeune papa de deux petites
filles qui n’ont pas leur langue dans
la poche. Romain est vigneron à la
MICHEL LABELLE POUR « LE POINT »
Brouilly, le vrai bon
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Cédric Lecareux
Domaine les Capréoles
« On a eu envie de créer quelque chose »
« Je suis auvergnat, on a toujours une petite ferme en polyculture à la limite
du Bourbonnais, et mon épouse est originaire du Beaujolais, du Bois-d’Oingt, mais pas
de milieu viticole. On s’est rencontrés à Montpellier, à l’école d’agronomie. On a passé
quatorze ans dans le Languedoc. On a eu trois enfants en quatre ans, ça fait réfléchir à
ce qu’on a envie de faire de notre vie. Je dirigeais les propriétés de Gérard Bertrand et on
est restés très proches avec Gérard. Catherine bossait dans une boîte, elle était responsable
marketing, elle partait à Rouen une semaine sur trois. On a eu envie de créer quelque
chose ensemble et avec nos enfants, de les voir ; là, on peut organiser notre emploi du
temps. On a commencé de chercher et, en 2014, on a rencontré les deux femmes propriétaires d’ici. C’était depuis quatre siècles dans leur famille, elles sont devenues des
amies. Au sortir de la Révolution, ça faisait 35 hectares et quand on a repris, 3,20. Donc
des bâtiments énormes, trop grands, mais qui nous donnaient du confort. On a engagé
une conversion bio dès 2014. Depuis cette année, on est en certification biodynamie. »
mode du Beaujolais, c’est-à-dire
métayer pour une bonne partie de
son vignoble, locataire pour une
autre. Le métayage, encore très présent dans ce vignoble, consiste à
céder la moitié de sa récolte au propriétaire qui, en échange, outre les
vignes, fournit matériel et bâtiments. Tous les ans au mois d’avril
depuis 2011, BBB organise une vaste
dégustation professionnelle où
chacun présente ses vins dans une
ambiance festive : « Il y a beaucoup
de casse-croûte. Tout est prétexte à
casse-croûte… » Le départ a été donné
par une association de vignerons
bio, puis d’autres les ont rejoints.
Il s’agissait déjà de relancer le beaujolais auprès du public et des acheteurs en montrant que ce vin, dans
son essence, n’avait rien d’« industriel », que bien au contraire il était
fils très naturel de la vigne et pépinière à talents. « On risque d’être victimes de notre succès. Les premiers
temps, il y avait 1 000 personnes et
maintenant on augmente tous les ans :
cette année 2 500 personnes et même
des gens qui viennent des Etats-Unis. »
Partout, ça bouge et il semble
que cela fonctionne : « On reprend
des couleurs, donc on est heureux, les
gens disent du bien des beaujolais, du
rapport qualité/prix. Quand on va voir
des clients, on sort avec le sourire, alors
qu’avant on sortait avec la grimace »,
s’amuse Jean Tête, du Château des
Alouettes, ambassadeur de la
maison Louis Tête, marque cédée
à Agamy (anagramme de gamay),
qui réunit les coops de Bully et
Quincié. Il était temps. « En vingt
ans, le vignoble est passé de 1,3 million
d’hectolitres à 750 000… » Sur Brouilly,
le plus grand des dix crus, on ne
craint pas l’avenir. « Quand je suis
revenu au domaine, j’avais l’impression d’être le seul jeune », raconte
Claude-Edouard Geoffray, fils de
Claude-Vincent, car c’est dans la
tradition beaujolaise de conserver
une partie des prénoms au fil des
générations, comme on désigne par
« vrai bon » un vin vraiment bon.
« On voit l’arrivée de jeunes vignerons
qui participent aux actions et ils sont
bien accueillis ; ceux qui arrêtent
cherchent des repreneurs et ces jeunes
arrivent avec des envies de nouvelles
pratiques : remettre en place les haies,
favoriser les animaux, la faune, ça
vient avec la nouvelle génération, les
gens se parlent. »
Diversité. Brouilly s’étend sur
six communes autour du mont
Brouilly avec des sols différents,
depuis le granite rose jusqu’à
l’argilo-calcaire qui rappelle la
Bourgogne. Cela aurait pu être un
handicap mais, depuis que des
études précises géologiques et pédologiques ont été réalisées, cette
diversité est devenue un atout.
« C’est vrai qu’on a des facettes différentes, on va les valoriser. …
Brouilly
Vin rouge
Surface
1 300 hectares.
Situation
Dans la partie nord
du Beaujolais,
autour du mont
Brouilly.
Sols
Granite rose
dégradé, alluvions
anciennes,
argilo-calcaire…
Cépage
Gamay.
Millésime
2017 : comme 2015,
une année assez
solaire, on les boira
jeunes pour profiter
du fruit.
2016 : de la fraîcheur,
des vins plus vifs
que 2015 ou 2016, de
l’éclat, plus de garde.
2015 : assez solaire,
riche, des vins assez
mûrs, à boire.
Carte
du vignoble
page 231
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS BEAUJOLAIS
On a redécoupé par zones,
pas en fonction des clochers ! dit
Franck Tavian, un des responsables de l’appellation. Ça nous a
permis de remettre les vignerons ensemble. On les a mis autour de la
table et ils reprennent en main leur
gamme, font de plus en plus de bouteilles et revendiquent les lieux-dits.
On en compte une quarantaine, les
…
étiquettes sortent, on les verra de plus
en plus. »
Depuis le mois d’avril, le mont
Brouilly a été classé Geopark, un
label de l’Unesco qui reconnaît l’intérêt géologique d’une région. Nouvelles perspectives et nouveaux
projets : « On veut créer un sentier
pour relier Saint-Lager, où se trouve
l’espace des brouillys, la boutique vi-
trine, jusqu’au sommet du mont, où on
a une vue à 360 degrés. Un cheminement assez doux. Tout en haut, il y a
une clairière où on fait des spectacles,
des concerts… » Le projet a connu
une légère opposition qui ne développait pas trop ses arguments. On
ne donne pas ses coins à champignons et la clairière était, paraît-il,
riche en girolles §
Brouilly,
les accords
D’un fruité éclatant,
rond et épicé, le
brouilly demande
une cuisine simple
comme un jambon
persillé, un tablier
de sapeur ou un pied
de cochon grillé
accompagné
de frites craquantes.
La fraîcheur du vin
vient en contrepoint
de la consistance
gélatineuse de
ces plats de bistrot.
Après quelques
années de cave,
le vin s’assouplit,
prend des accents
bourguignons
et peut être servi
sur les sauces au vin,
par exemple
un civet de lapin
ou un coq au vin,
dont il souligne
le fondant.
« J’étais comme un gamin qui joue au foot dans le quartier
et qui veut être en Coupe du monde. Et la crise est passée
par là. Ça m’a appris à 18 ans que ça n’allait pas être facile,
j’ai connu la partie très sombre du métier. On reste
enfermé un peu dans son truc avec les passages à vide, les
doutes, c’est très formateur. J’ai recommencé en 2012 avec
des parcelles des parents qui étaient à la retraite. J’étais
double actif, sommelier chez Michel Chapoutier, deux ans
au caveau et avant dans les vignes et au chai. J’écris sur
mon blog, sur mes contre-étiquettes. La poésie, c’est un peu
202 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
comme le vin, parfois on réagit à des choses qui ne créent
pas d’émotions chez les autres. J’ai fait quelques essais
vins, musique et écriture. Même avec du rap français. Des
bouteilles cachées et la lecture de textes. Les gens ont plein
de questions. Ça change vraiment du contexte traditionnel
du vin, ça redevient un moteur à réflexion, ça le replace
dans la société. La poésie permet d’évacuer. A côté, je fais
éducateur sportif bénévole à Beaujeu, boxe et combat
mixte, le travail sur soi, le courage et la confiance en soi.
Plein de valeurs sont transmises en peu de temps. »
MICHEL LABELLE POUR « LE POINT »
David Large
Domaine David Large
« La poésie, c’est un peu comme le vin »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Sélection
sur 95 vins
goûtés
à l’aveugle
(* jusqu’à 10 €)
2017
*13,5 - Domaine de Bel-Air
Lantignié (69)
04.74.04.82.08.
Les Charmes. Nez floral, pivoine,
bouche en finesse, délicate, joli
fruit, plaisant. 10 €.
15 - Domaine les Capréoles
Régnié-Durette (69)
04.74.65.57.83.
Voir portrait.
L’Hydrophobe. Nez un peu
kirsch, bouche bien fruitée,
droite, gourmand, plein. 12 €.
*14 - Collin Bourrisset
La Chapelle-de-Guinchay (71)
03.85.36.81.27.
Les Terres bleues. Fruits rouges,
pivoine, bouche vive, tendue,
assez fraîche, finale réglissée. 8 €.
*15,5 - Georges Dubœuf
Romanèche-Thorins (71)
03.85.35.34.20.
Château de la Perrière. Fruits
noirs, floral, bouche douce, vive,
assez élégante, fraîcheur, un vin
en finesse. 8,90 €.
*14 - Domaine de Lafayette.
Floral, bouche avec une touche
boisée, belle matière,
finale sur les tanins. 9,50 €.
*15 - Dufour Père & Fils
Régnié-Durette (69)
04.74.04.35.46.
Pisse-Vieille. Fruits rouges,
bouche vive, fraîche, petits tanins
fins, note de ronce, framboise
sauvage, relevé en finale.
8 €.
14,5/15 - Philippe Dupond
Jullié (69)
04.74.66.77.80.
Côtes de Nervers. Fruits rouges,
bouche tendue, vive, assez
accrocheur en finale, joli fruit noir
qui rappelle la mûre. 12 €.
14 - Ferraud Père & Fils
Belleville (69)
04.74.06.47.60.
La Cave des foudres. Nez gelée
de mûre, bouche ronde
en attaque, fruits noirs, finale
relevée. 13 €.
*14 - Domaine Laforest
Régnié-Durette (69)
04.74.04.35.03.
Joli nez assez fruité, cerise,
bouche dense, tannique, petite
amertume en finale. 9 €.
*15,5/16 - Louis Tête
Agamy
Bully (69)
04.37.55.50.10.
Le Châtelain. Fruits noirs, bouche
gourmande, tanins souples en
attaque, joli fruit, finale relevée,
bonne longueur, frais. 8,50 €.
*15 - Louis Tête. Fruits rouges,
bouche vive, tendue, tanins fins,
serrés en finale, croquants. 8,20 €.
*15,5 - Domaine des Lys-Sacrés
Odenas (69)
04.74.03.13.85.
Fruits rouges, nez expressif,
bouche fruitée avec une note
végétale pas désagréable, bonne
longueur, gourmand. 8,50 €.
*14,5/15 - Domaine de la Roche
Saint-Martin
Saint-Lager (69)
06.80.62.59.11.
Nez fruits rouges, bouche
élégante, tendue, fraîche,
plaisant, bonne longueur. 7 €.
*13,5 - Château de Saint-Lager
Belleville (69)
04.74.66.26.10.
Fruits noirs, bouche fraîche,
tanins ronds, gourmand, un vin
assez simple, à boire jeune. 8,50 €.
14 - Château Thivin
Odenas (69)
04.74.03.47.53.
Reverdon. Nez kirsch, assez solaire, bouche tendue, équilibrée,
bonne longueur. 11,50 €.
*15,5 - Domaine de la Roche
Saint-Martin
Saint-Lager (69)
06.80.62.59.11.
Cerise, fraise des bois, frais,
fruits rouges, bouche tendue,
nerveuse, petits tanins fins,
bonne longueur, tanins relevés
en finale, le fruit domine. 7 €.
*14 - Domaine Rochette
Régnié-Durette (69)
04.74.04.35.78.
Pisse-Vieille. Fruits rouges,
menthe, bouche vive, tendue,
des notes kirsch, finale relevée.
7,40 €.
16 - Château de la Terrière
Cercié (69)
04.74.66.77.86.
Fruits rouges, cerise, bouche élégante, tendue, fraîche, joli fruit,
beaucoup d’éclat, de relief. 13 €.
2016
*15 - Domaine Franck Chavy
Régnié-Durette (69)
06.07.16.18.85.
Nez boisé, fruits rouges, l’élevage
n’est pas encore digéré par le vin,
mais une belle bouteille sans
doute dans deux ou trois ans.
Beaucoup de fraîcheur, tanins
vifs. 8,50 €.
*16,5/17 - Collin Bourrisset
La Chapelle-de-Guinchay (71)
03.85.36.81.27.
Domaine du Monnet. Fruits
rouges, bouche élégante, fraîche,
note de cerise, long, fins petits
tanins croquants, un vin juteux,
gourmand, classe. 8 €.
*13,5 - Les Terres bleues. Fruits
rouges, bouche douce, légère,
joli fruit, à boire maintenant.
8 €.
*14,5 - Georges Dubœuf
Romanèche-Thorins (71)
03.85.35.34.20.
Château de la Perrière. Fruits
rouges, frais, bouche vive,
tendue, droit, relevé en finale.
A boire. 8,90 €.
*14 - Domaine de Combiaty.
Fruits rouges, bouche fraîche,
vive, un vin facile, petits tanins
relevés en finale. 8,90 €.
*16 - Romain Jambon
Odenas (69)
06.17.59.34.57.
Les Eronnes. Nez fruits rouges,
élevage réussi, tension, élégant,
frais, note réglissée en finale.
Un vin qui a gardé beaucoup
de fraîcheur. 10 €.
15 - Les Vieux Ceps. Fruits
rouges, bouche tendue, note
boisée discrète, bonne longueur,
frais, nerveux, très agréable
aujourd’hui. 13 €.
15 - David Large
Montmelas-Saint-Sorlin (69)
06.59.57.13.92.
Voir portrait.
Fruits rouges, bouche vive,
tendue, serrée en finale,
joli fruit. 13 €.
*14 - Domaine les Roches bleues
Odenas (69)
04.74.03.43.11.
Les Mignonnes de Pierreux.
Fruits rouges, réglisse, grillé,
ronce, bouche gourmande, tannique, finale relevée. A boire. 9 €.
2015 *14 - Domaine des Fournelles
Saint-Lager (69)
06.79.17.27.53.
Fruits noirs, bouche épicée,
dense, un vin assez tannique,
forte personnalité, solaire. 7,50 €.
*14 - Agnès et Franck Tavian
Cercié (69)
04.74.69.02.26.
Réglisse, fruité, bouche assez
fraîche, note eucalyptus, assez
gourmand, plaisant. 8,50 €.
14,5 - Château de la Terrière
Cercié (69)
04.74.66.77.86.
Jules de Souzy. Note de grillé au
nez, bouche vive, un peu de bois
qui soutient les saveurs, bonne
matière, vin à venir. 14 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS PROVENCE
Provence
Carte
du vignoble
page 232
Eric Dumon
Château Angueiroun
« J’ai mis du temps mais je suis heureux, ça marche bien »
« Angueiroun, ça signifie anguille. Ici, on a
longtemps pêché les anguilles de ruisseau ;
aujourd’hui, c’est le nom des collines. J’ai
racheté à une famille qui s’était établie dans
la région dans les années 1960, des producteurs
de pommes de l’Yonne. Je me suis installé
en 1998, je suis économiste, j’ai reçu un héritage
qui m’a permis de réaliser mon rêve. Je travaillais
en Espagne à l’époque, alors j’ai commencé
comme ouvrier agricole dans le Penedès,
en Catalogne. J’avais 32 ans, pas de véritable
formation, j’ai tout appris sur le tas avec l’ancien
propriétaire. J’ai d’abord reproduit ce qu’il m’avait
204 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
enseigné, puis j’ai créé mes propres cuvées,
je voulais monter en gamme. C’est la période
où les bons domaines connus du coin se sont
rassemblés pour mettre en place l’appellation
communale la londe, ils m’ont embarqué
dans l’aventure. J’ai mis du temps mais je suis
heureux, ça marche bien. Les rouges, c’est
presque 35 % de ma production, je n’en ai jamais
assez, mais c’est un peu le grand écart, soit
la clientèle locale, soit internationale. Le marché
qu’il faut encore convaincre, ce sont les cavistes
et les restaurateurs français : pour eux,
on est avant tout la région du rosé. »
LOUISE OLIGNY POUR « LE POINT »
Vin rouge
Surface
19 700 hectares.
Situation
D’Aix-en-Provence
à Saint-Raphaël, sur
les départements
des Bouches-duRhône, du Var et des
Alpes-Maritimes.
Sols
5 grandes zones :
bordure maritime,
sols sableuxargileux ; vallée
intérieure, sols
argilo-sableux ;
collines du hautpays, sols calcaires ;
bassin du Beausset,
sols calcaires ;
et montagne
Sainte-Victoire, sols
de marnes et de grès.
Cépages
Grenache, cinsault,
syrah, tibouren,
mourvèdre,
carignan et cabernetsauvignon.
Millésimes
2017 : bons rouges
tendres et fruités,
déjà agréables.
2016 : des rouges
harmonieux, fruités
et frais, de bonne
garde pour les
meilleurs.
2015 : conditions
climatiques
très favorables,
excellents vins
complets et de garde.
2014 : qualité
et quantité, un
millésime dans la
bonne moyenne.
2013 : année
compliquée,
avec de bons vins
harmonieux chez
les vignerons avisés.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Provence, monts et vermeil
PAR OLIVIER BOMPAS
B
ien sûr, il y a bandol, non loin
de Marseille, en surplomb de
la Méditerranée, terroir de prédilection du cépage mourvèdre,
ou encore les baux-de-provence,
et même parmi les appellations
plus imposantes, les coteaux-d’aixen-provence, des vignobles historiquement réputés pour leur
production de rouges. Mais, en
moins de trois décennies, le rosé
est passé du statut de picolo d’apéro
décrié par les amateurs de « vrais »
vins à celui de respectable compagnon de repas, et même de gastronomie, consommé tout au long de
l’année. Omniprésent, il a fait place
nette et représente 90 % des volumes. Il possède son propre centre
de recherche et fait l’objet d’une
« demande exponentielle qui s’internationalise et a fait de la Provence
le vignoble premium du rosé dans le
monde, explique Brice Eymard,
directeur de l’interprofession des
vins de la région. On ne va tout de
même pas présenter des excuses pour
être devenus la référence en matière
de rosé, et ça n’empêche pas de revendiquer une production de rouges de
qualité, c’est une autre logique ».
Une logique à laquelle adhèrent
de plus en plus de producteurs,
souvent parmi les plus jeunes. Ils
ont étudié, vu du pays, goûté des
vins un peu partout en France et
ailleurs, et se sentent vraiment
vignerons lorsqu’ils produisent
des cuvées dans les trois couleurs,
et particulièrement en rouge. Ils
parlent avec le sourire de vinification, d’élevage et surtout de terroir, sujet de prédilection de
Mireille Conrath, œnologue et responsable technique au syndicat
des côtes-de-provence, le plus vaste
des vignobles de la région et, pour
l’instant, le seul à avoir élaboré un
classement : « Petit à petit, on le met
en place et on le consolide, ça correspond à une volonté des vignerons. Tout
a commencé il y a une vingtaine
d’années, on voulait faire reconnaître
des terroirs particuliers. En 2005,
quand on a enfin obtenu la reconnaissance de fréjus et de sainte-victoire, on
était la plus grosse AOC française
pas encore hiérarchisée. »
« Si c’est Diam, je dis Oui ! »
Nathalie Blanc-Marest, Vigneronne, Mas Carlot - Bruno Le Breton, Vigneron, La Jasse et Montlobre.
L’ A B U S D ’ A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É , C O N S O M M E Z A V E C M O D É R AT I O N .
Depuis se sont ajoutées la londe
en 2008 et pierrefeu en 2013. Quatre
DGC en tout (dénominations géographiques complémentaires),
qu’ailleurs, on nommerait crus ou
appellations communales, mentionnées en complément du nom
côtes-de-provence qui reste le dénominateur commun. « On n’est pas
forcement attendus sur les rouges,
mais en travaillant sur la notion de
terroir, il y a des choses intéressantes
qui se mettent en place, poursuit
Mireille Conrath. Ça donne des profils de vins assez différents, peu à peu
le nombre de vignerons qui déclarent
des vins en DGC augmente, et les
volumes suivent… On se rend compte
que ça assoit la notion de grands vins,
les vignerons sont heureux d’en parler, mais il faut accepter de sortir de
la logique du tout-rosé. »
Un avis que partage le très affable Eric Pastorino, coiffé de sa
double casquette de président du
syndicat des côtes-de-provence et
de la cave coopérative de Gonfaron où il est viticulteur : « A la place
de DGC, je préfère parler tout simplement de terroirs. Il faut avoir une
réflexion sur ce sujet, aller plus loin,
l’appellation est très vaste, ça n’a pas
de sens de raisonner comme s’il n’y
avait par exemple aucune différence
entre la zone littorale et l’arrière-pays.
Et puis, je suis convaincu que c’est le
moyen de faire découvrir nos …
Depuis plus de 10 ans, les bouchons
Diam révolutionnent le monde du vin.
Ils préservent sa bonne évolution en bouteille
en offrant des performances mécaniques et
une neutralité sensorielle* inégalées.
Avec Diam, le vigneron offre le meilleur
de son travail à l’amateur de vins.
www.diam-cork.com
© Photo - R. Sprang *Niveau de TCA relargable d à la limite de quantification 0,3 ng/l
Les producteurs de côtes-de-provence,
leaders mondiaux du rosé, cherchent
à valoriser leur vin rouge et classent les
meilleurs terroirs. Une affaire de jeunes.
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 205
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS PROVENCE
vins. Avec les rouges, on entre
dans l’univers de la gastronomie et
des vins de dégustation. »
Les vignerons sont à l’œuvre et
comptent bien obtenir le classement de trois nouvelles zones. Le
dossier en instance de validation
est celui de Notre-Dame-des-Anges
dans le centre du Var, un vaste territoire situé entre Carnoules au sud
et Taradeau au nord. Devrait suivre
le plateau triasique et les collines
calcaires adossées aux coteaux
varois et situés au nord de La Londeles-Maures, et, toujours plus au
nord, la haute vallée de l’Argens,
entre Correns et Lorgues. Mireille
Conrath prévient : « C’est bien de
valoriser les terroirs, mais si on veut
en percevoir les nuances dans le verre,
ça doit s’accompagner d’un travail sur
les élevages. En Provence, l’élevage en
bois neuf n’a jamais été une tradition,
…
on est donc passés de la barrique à des
contenants plus gros comme le demimuid. » Fini, comme un peu partout en France, les gros vins massifs
et trop boisés des années 1990. L’initiateur de cette évolution s’appelle
Jérôme Paquette, œnologue consultantetvigneronauChâteauPaquette,
dirigé aujourd’hui par sa fille Claire.
Très tôt convaincu de l’importance
de la précision de l’élevage des vins,
il a relancé la boute, bouto en provençal, sorte de demi-muid utilisé
jadis dans la région et adapté au
caractère des vins méridionaux : « J’ai
tout de suite été séduit, se souvient-il.
Lors des premiers essais, les vins étaient
souples, tendres, les tanins plus veloutés qu’avec des fûts classiques… En
réduisant le contact avec le bois du fait
du volume, on apporte juste ce qu’il
faut de complexité, tout en respectant
la personnalité du vin. » §
Sélection
sur 141 vins
goûtés
à l’aveugle
(* jusqu’à 10 €)
Côtes-deprovence
2017
14,5/15 - Château Barbeyrolles
Gassin (83)
04.94.56.33.58.
Fruits rouges, fraise, garrigue,
frais, souple, bois de réglisse,
tanins fins, raffiné. 19 €.
*14/14,5 - Domaine
de la Bastide Neuve
Le Cannet-des-Maures (83)
04.94.50.09.80.
Fruits rouges, notes florales, de
la fraîcheur, souple, tanins fins,
veloutés, tout en rondeur. 9,90 €.
15 - Domaine Bunan
La Cadière-d’Azur (83)
04.94.98.58.98.
Bélouvé. Besoin d’air, riche,
dense, fruits noirs, burlat,
charnu, pulpeux, bois de réglisse,
long, typé. 11,50 €.
16 - Domaine des Féraud
Vidauban (83)
04.94.73.03.12.
Nature. Nez expressif, beaucoup
de fruit, cerise, tapenade,
garrigue, petits tanins veloutés,
finale fraîche, laurier. 16,90 €.
16 - Domaine de Jale
Vidauban (83)
04.94.73.51.50.
La Bouisse. Expressif, fruits noirs,
burlat, noyau, tanins denses,
sapides, amer fin, finale épicée.
15 €.
14,5 - Château de Jasson
La Londe-les-Maures (83)
04.94.66.81.52.
Victoria. Fruité expressif, fruits
noirs, mûre, noyau, dense,
tanins serrés, veloutés. 16,80 €.
14 - Mas des Borrels
Brue-Auriac (83)
04.94.80.96.01.
Fruits rouges, de la fraîcheur,
souple, juteux, gourmand,
tanins fins. 11 €.
14 - Domaine des Trois Filles
La Cadière-d’Azur (83)
06.62.89.79.90.
Expressif, salade de fruits rouges,
Transmission.
Sylvie et Marc
Dubois avec leur
fille, Caroline.
206 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
note de garrigue, charnu, petits
tanins sapides, gourmand. 12 €.
14,5/15 - Château Vaudois
Roquebrune-sur-Argens (83)
04.94.81.49.41.
Nez expressif, fruits rouges,
note de suie, riche, tanins
serrés, savoureux, juteux, doit
se fondre. 15 €.
2016
16 - Domaine Le Bercail
Puget-sur-Argens (83)
04.94.19.54.09.
Confidence. Fruits noirs,
bigarreau, tanins gras, denses,
beaucoup de chair, droit, finale
nette, savoureux. 11 €.
15/15,5 - Château des Bertrands
Le Cannet-des-Maures (83)
04.94.99.79.06.
Fruité pur, baies sauvages,
expressif, très juteux, tanins
fins, serrés, finale relevée,
poivrée. 18 €.
14,5/15 - Château du Carrubier
La Londe-les-Maures (83)
04.94.66.82.82.
Fruité expressif, cerise, mûre,
juteux, pulpeux, de la fraîcheur,
épices, persistant. 13 €.
*14/14,5 - Cellier de la Crau
La Crau (83)
04.94.66.73.03.
Château Jaune. Fruits rouges,
note de chocolat, tanins fins,
fondus, harmonieux, juteux,
de la finesse. 6,80 €.
15 - Domaine Clos Cibone
Le Fradet (83)
04.94.21.70.55.
Prestige Olivier. Baies
sauvages, mûre, noyau,
amer fin, savoureux, tanins
serrés, encore sur la réserve,
harmonieux. 23 €.
14,5/15 - Domaine des Diables
Puyloubier (13)
06.68.65.33.22.
MIP Classic. Fruits rouges,
terre humide, pot-pourri,
tanins denses, réglisse,
riche, épicé, persistant, doit
se fondre. 10,40 €.
*15 - Domaine des Escaravatiers
Puget-sur-Argens (83)
04.94.55.51.80.
Cerise, fruits noirs, suie, épices,
tanins serrés, de la chair, bonne
matière, persistant. 8,60 €.
14,5 - Domaine Filhea
Hyères (83)
…
04.94.35.20.65.
« Nous avons repris ce petit domaine
de 9 hectares en 2012. Pour nous, c’était
une seconde vie, je suis issu de l’aéronautique
et mon épouse, Sylvie, était médecin. En fait,
il s’agit d’une petite partie d’un grand domaine
de 100 hectares qui a été partagé entre
dix enfants… Je me suis formé à l’université
du vin à Suze-la-Rousse et on s’est lancés.
On ne se doutait pas que nos enfants seraient
intéressés. La vigne, c’est fédérateur, on a
quatre enfants, Caroline est radiologue, elle
nous a rejoints depuis un an, mais elle est
à mi-temps pour le moment, et notre dernier
fils, Maixent, termine sa formation chez Peter
Fischer au Château Revelette, dans les
coteaux-d’aix ; pour l’instant, il voyage,
il va nous rejoindre. On produit un blanc,
deux rosés et un rouge. Certains clients ne
viennent que pour les rouges, ils ne goûtent
même pas le rosé. On souhaiterait s’agrandir,
ça se met en place petit à petit. A partir de
2019, on sera entièrement sur le terroir de
sainte-victoire, le périmètre de l’appellation
a été revu par l’Inao. L’idéal serait d’avoir
une gamme en rouge, au moins un côtesde-provence et un haut de gamme en
sainte-victoire… Le rouge, nous n’en avons pas
assez, c’est celui qu’on vend le plus cher. »
LOUISE OLIGNY POUR « LE POINT »
Marc Dubois
Domaine Le Loup bleu
« La vigne, c’est fédérateur »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS PROVENCE
André. Nez frais, menthe
poivrée, juteux, cerise, tanins
fins, poudrés, en longueur,
gourmand. 10,50 €.
*16,5/17 - Domaine
de la Fouquette
Les Mayons (83)
04.94.73.08.45.
Bonne chère. Cerise, mûre,
de la fraîcheur, pulpeux, tanins
fins, veloutés, garrigue, laurier,
sapide, tout en longueur. 10 €.
15/15,5 - Domaine
La Grande Bauquière
Puyloubier (13)
04.42.29.05.37.
Moment suspendu. Fruits noirs,
mûre, sureau, charnu, pulpeux,
tanins poudrés, denses, amer fin,
savoureux. 16 €.
*14 - Domaine Houchart
Propriété des vignobles Quiot
Châteauneuf-du-Pape (84)
04.90.83.73.55.
Fruits rouges, cerise,
fraise, tanins fins, souples,
note mentholée, frais,
gourmand. 10 €.
14,5/15 - Domaine de Léoube
Bormes-les-Mimosas (83)
04.94.64.80.03.
Fruits noirs, burlat, charnu,
juteux, tanins fins, finale
sur le fruit, long, délicat. 19,50 €.
15 - Château Paradis
Le Luc-en-Provence (83)
06.09.83.45.45.
Pascal. Salade de fruits rouges,
note mentholée, souple, tanins
fins, veloutés, laurier, savoureux,
harmonieux. 12 €.
15/15,5 - Château
de Saint-Martin
Taradeau (83)
04.94.99.76.76.
Grande Réserve. Nez expressif,
fruité pur, de la fraîcheur,
note mentholée, beaucoup
de finesse, tanins délicats,
serrés, long. 17,90 €.
14 - Château Saint-Roux
Même propriétaire
que Château des Bertrands
Le Cannet-des-Maures (83)
04.98.10.02.61.
Fruits rouges, griotte, poivre,
pulpeux, charnu, petits
tanins souples, bien juteux,
gourmand. 14 €.
14,5/15 - Ultimate Provence
Même propriétaire
que Château des Bertrands
La Garde-Freinet (83)
04.94.85.29.15.
Original. Expressif, fruits noirs,
sureau, riche, dense, de la chair,
typé, finale garrigue. 24 €.
2015
14,5/15 - Commanderie
de Peyrassol
Flassans-sur-Issole (83)
04.94.69.71.02.
Clos de Peyrassol. Expressif,
fruité pur, de la fraîcheur, tanins
fins, poudrés, amer délicat,
finale savoureuse. 50 €.
15,5/16 - Château
des Demoiselles
La Motte (83)
04.94.70.28.78.
Fraise bien mûre, bigarreau,
juteux, beaucoup de chair,
de la fraîcheur, tanins sérieux,
denses, équilibré. 13,20 €.
15 - Les Vins Dupéré Barrera
La Garde (83)
06.64.63.23.11.
TLM (très longue macération).
Fruits rouges, baies sauvages,
garrigue, note de chocolat,
savoureux, beaucoup de
fraîcheur, amer fin, racé. 25 €.
15 - Château Font-du-Broc
Les Arcs (83)
04.94.47.48.20.
Nez frais, fruité expressif, cerise,
charnu, bien juteux, garrigue,
tanins denses, savoureux,
agréables. 24 €.
15 - Château La Martinette
Lorgues (83)
04.94.74.84.93.
Grande Pièce. Fruits noirs, burlat,
cacao, cannelle, texture veloutée,
harmonieux, persistant. 28 €.
15/15,5 - Château Mentone
Saint-Antonin-du-Var (83)
04.94.04.42.00.
Excellence. Fruité expressif,
bonne fraîcheur, fringant, juteux,
cerise, framboise, très harmonieux,
velouté, finale épicée. 22 €.
14,5 - Château Les Mesclances
La Crau (83)
04.94.12.10.95.
Faustine. Nez expressif,
fruits rouges, texture souple,
fine, veloutée, rose, pivoine,
de la finesse. 21,50 €.
14,5 - Château Real-Martin
Le Val (83)
04.94.86.40.90.
Fraise bien mûre, mûre, garrigue,
laurier, amer fin, tanins fermes,
denses, beaucoup de fraîcheur,
finale savoureuse, épicée. 14 €.
14,5 - Château Reva
La Motte (83)
04.94.70.24.57.
Cuvée R. Cerise bien mûre, fruité
pur, bouche charnue, plein,
tanins gras, denses, harmonieux,
finale très gourmande. 16 €.
14/14,5 - Château Roubine
Lorgues (83)
04.94.85.94.94.
Inspire. Fruits rouges, texture
fine, tanins denses, fondus,
veloutés, harmonieux. 28 €.
14,5/15 - Domaine de Nestuby
Cotignac (85)
04.94.04.60.02.
Source or. Riche, salade de fruits
rouges, épices, note mentholée,
texture dense, tanins veloutés,
finale typée, laurier, garrigue. 14 €.
2014
14 - Château de la Clapière
Hyères-les-Palmiers (83)
04.94.31.26.58.
La Violette, cru classé. Fruits
rouges, juteux, sapide, petits
tanins veloutés, beaucoup
de fraîcheur, gourmand. 14 €.
14,5 - Château du Galoupet
La Londe-les-Maures (83)
04.94.66.40.07.
Cru classé. Fruits noirs, mûre,
sureau, pot-pourri, bon volume,
de la fraîcheur, tanins fins,
veloutés, fondus. 16,80 €.
14,5 - Domaine de la Navicelle
Le Pradet (83)
04.94.21.79.99.
208 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Esprit. Cerise confite, fleurs
séchées, bouche tendues,
réglisse, savoureux, tanins fins
bien enrobés, très agréable. 15 €.
15 - Château Real d’Or
Gonfaron (83)
04.94.60.00.56.
Real d’Or. Fruits rouges,
cerises confites, charnu, chocolat,
de la fraîcheur, fleurs fanées,
texture moelleuse, tanins
bien enrobés. 16,90 €.
16,5 - Château Sainte-Roseline
Les Arcs-sur-Argens (83)
04.94.99.50.30.
Fruits noirs, laurier, tapenade,
beaucoup de fraîcheur, tanins
denses, frais, bien bâti,
beaucoup d’élégance, finale
poivrée. 20,90 €.
2013
14 – Domaine Saint-Jean
de Villecroze
Villecroze (83)
04.94.70.63.07.
Réserve. Cerise compotée,
charnu, du moelleux, petits
tanins fondus, bonne évolution,
harmonieux. 11 €.
14/14,5 - Château Maïne
Les Arcs (83)
04.94.47.41.66.
Origine. Fruits rouges compotés,
cerise, fraise, épices, bien charnu,
tanins enrobés, du moelleux,
à boire. 18,80 €.
Côtes-deprovencepierrefeu
Côtes-deprovence-fréjus
2016
15 - Château Paquette
Fréjus (83)
04.94.40.87.90.
Roches noires. Note fumée,
fruits rouges, cerise, floral, juteux,
texture délicate, tanins fins,
serrés, veloutés, bon équilibre,
amer fin, long. 12,50 €.
Côtes-deprovence-la londe
2016
15 - Château Angueiroun
Bormes-les-Mimosas (83)
04.94.71.11.39.
Voir portrait d’Eric Dumon.
Prestige. Burlat, suie, réglisse,
bon volume, plein, tanins
denses, serrés, riche, bon
potentiel. 23 €.
15,5/16 - La Sanglière
Bormes-les-Mimosas (83)
04.94.00.48.58.
Prestige. Fruits noirs, mûre,
sureau, charnu, tanins gras,
serrés, bonne structure, racé,
persistant. 12,90 €.
2015
15 - Château Sainte-Marguerite
La Londe-les-Maures (83)
04.94.00.44.44.
Fantastique. Expressif, riche,
réglisse, épices, fruits noirs,
du moelleux, finale relevée,
fraîche, bon équilibre. 32 €.
2016
*15,5/16 - Cave coop de Pierrefeu
Pierrefeu-du-Var (83)
04.94.28.20.09.
Prestige. Fruits rouges,
cerise, fraise, rose, texture fine,
tanins délicats, poudrés,
bien équilibré, long. 8,60 €.
14,5 - Domaine de la Portanière
Collobrières (83)
06.99.44.05.24.
Portanier. Fraise, mûre, note
boisée, suie, élevage marqué,
bouche nette, tanins fins,
serrés, à attendre. 11,30 €.
16,5 - Saint-Roch les Vignes
Cuers (83)
04.94.28.60.60.
Quintessence. Fruits noirs, suie,
laurier, olive noire, réglisse, très
sapide, tanins fins, serrés, racé,
persistant. 13,50 €.
2014
14/14,5 - Figuière
La Londe-les-Maures (83)
04.94.00.44.72.
Confidentielle. Fruits rouges,
griotte, fleurs séchées, garrigue,
bien fondu, tanins fins, enrobés,
délicat, en longueur. 26,10 €.
2015
14,5/15 - Vignoble Kennel
Pierrefeu-du-Var (83)
04.94.28.20.39.
Explicite. Fruits noirs, suie, encre,
tanins serrés, bonne structure,
harmonieux, finale épicée. 15 €.
2016
14,5/15 - Château Coussin
Trets (13)
04.43.61.20.00.
Salade de fruits rouges,
juteux, pulpeux, tanins fins,
souples, veloutés, beaucoup
de charme, note mentholée
en finale. 15,50 €.
16 - Château des Ferrages
Pourcieux (83)
04.94.59.45.53.
Esquirol. Fruits noirs,
sureau, dense, encre, suie,
amer fin, tanins serrés,
veloutés, typé, finale fraîche,
garrigue. 26,40 €.
2013
14,5 - Château Peigros
La Garde (83)
04.94.93.60.02.
Croix Haute de schistes. Fruits
compotés, chocolat, épices,
bouche tendre, du moelleux,
tanins enrobés, long, amer fin,
savoureux. 26,20 €.
2013
14/14,5 - Château Les Valentines
La Londe-les-Maures (83)
04.94.15.95.50.
Bagnard. Pot-pourri,
fruité expressif, séveux,
beaucoup d’épices, amer fin,
note de garrigue, long,
harmonieux. 24,90 €.
Côtes-deprovencesainte-victoire
15,5 - Château Grand-Boise
Trets (13)
04.42.29.22.95.
Fruits noirs, fruité éclatant,
bigarreau, profond, de la fraîcheur,
note minérale, très sapide, tanins
denses, bien bâti. 18 €.
15,5/16 - Domaine Le Loup bleu
Puyloubier (13)
06.24.05.64.75.
Voir portrait de Marc Dubois.
Croix du Sud. Nez frais, note
mentholée, bois de réglisse,
tanins gras, serrés, beaucoup
de fond, bon équilibre, finale
épicée, à attendre. 14 €.
2015
14,5/15 - Mas de Cadenet
Trets (13)
04.42.29.21.59.
Mas Négrel Cadenet. Expressif,
fruits noirs, sureau, charnu, note
de suie, tanins gras, fondus,
enrobés, bien structuré. 23 €.
14 - Château Maupague
Trets (13)
04.42.61.20.00.
Bien expressif, griotte, notes
florales, du moelleux, tanins fins,
fondus, finale gourmande. 14 €.
14/14,5 - Château de Pourcieux
Pourcieux (83)
04.94.59.78.90.
Nez frais, délicat, fruité pur,
menthe fraîche, fleurs séchées,
tanins fins, fondus, savoureux,
raffiné. 13,50 €.
*14 - Cave de Rousset
Rousset (13)
04.42.29.00.09.
Noblesse. Nez fin, pot-pourri,
rose, crème de fraise, bonne
fraîcheur, tanins fins, fondus,
harmonieux, à boire. 8 €.
Côtes-deprovence
rouges,
les accords
Des vins fruités aux
parfums de garrigue,
qui demandent une
cuisine parfumée et
donnent d’excellents
accords régionaux
avec un assortiment
de légumes farcis
à la viande, les plats
à base de tomate
comme des lasagnes
maison, des côtes
d’agneau grillées
parfumées à la fleur
de thym ou un sauté
de lapin aux olives.
Après quelques
années de cave,
ils sont parfaits
sur une pintade
simplement rôtie,
mais aussi sur
les pieds et paquets
marseillais, une
daube de bœuf à la
provençale ou un
salmis de pigeon.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PHOTO GRAPHE DIDIER GEMINIAN I DES IGN NAJETT B OUGHA NE MI
domaine-lacavale.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS ALSACE
Et rougit la blanche Alsace
On connaît les cépages alsaciens blancs. Mais, de plus en plus,
la région met en avant le pinot noir avec comme objectif de produire
de grands vins rouges.
210 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PAR OLIVIER BOMPAS
Alsace
Vin rouge
Julie et Paul Fuchs
Vins Henry Fuchs
« Je veux faire du pinot
qui pinote »
« J’ai repris derrière mes parents
il y a quinze ans. Ma sœur Julie m’a
rejoint depuis six mois. Ça fait dix
ans qu’on en parlait, elle était dans
la finance et elle voulait gagner en
qualité de vie… Elle va développer
le marketing, le commercial, les réseaux sociaux. On est passés en bio
quand je suis arrivé, on a 10 hectares. Les rouges vont prendre en
Alsace de plus en plus, on a une
terre à rouges, le pinot noir réussit
très bien. J’ai une parcelle sur
le grand cru Kirchberg de Ribeauvillé, sur la partie en plateau, ça
donne des maturités tardives et des
vins globalement plus frais, je peux
faire mûrir plus longtemps sans
pourriture, et du coup j’ai la maturité des tanins sans avoir d’excès
de sucre. Les sols un peu tardifs
et froids seront les terroirs d’avenir.
Je veux faire du pinot qui pinote,
pas de caractère sudiste. Bien sûr,
on pense à la Bourgogne quand on
travaille ce cépage, mais il faut faire
s’exprimer le terroir. On a suffisamment de collègues qui font de bons
pinots noirs ; maintenant, on peut
se rendre compte qu’il produit l’effet du riesling : il exprime vraiment
la complexité des terroirs. C’est
peut-être même plus sensible
qu’en Bourgogne, dans le sens où
les différences géologiques sont
plus marquées. L’Alsace peut devenir une vraie région de rouges. »
MILAN SZYPURA/HAYTHAM-RÉA POUR « LE POINT »
L
’envolée des prix des crus bourguignons de la Côte-d’Or fait
des heureux ailleurs. Des heureux et des motivés. Plus ça grimpe
entre Dijon et Beaune, plus dans
d’autres vignobles on regarde le
pinot noir, le cépage des rouges
bourguignons, avec envie, tendresse et un certain soulagement.
« Il y a une vraie demande pour les
pinots noirs de la part de beaucoup
d’exportateurs pour compenser ce
qu’ils ne trouvent plus en Bourgogne,
où les prix sont devenus inaccessibles »,
confirme Samuel Tottoli, directeur des domaines Armand Hurst
et Martin Schaetzel, deux exploitations rachetées par Marc Rinaldi,
entrepreneur de Colmar reconverti dans le vin.
Il y a encore dix ans, en Sancerrois, dans le Jura, dans la …
Surface
Le vignoble alsacien
couvre 15 300 hectares, répartis
sur 119 communes
viticoles.
Situation
Sur la rive gauche
du Rhin,
entre Colmar et
Strasbourg, adossé
aux contreforts
du massif vosgien.
Sols
La géologie
alsacienne est une
véritable mosaïque
de terroirs. Granit,
calcaire, argile,
schiste ou encore
grès forment un
ensemble de
13 types de sols, qui
confèrent aux vins
caractère et personnalité en fonction
des cépages.
Cépage
Pinot noir.
Millésimes
2017 : année
marquée par le gel,
beaux vins de
coteaux, rouges
inégaux, les meilleurs sont profonds
et frais.
2016 : millésime
plus favorable
aux blancs,
des rouges frais
et fins chez les bons
vignerons.
2015 : bon
millésime, petits
volumes, vins
équilibrés, fruités
et frais.
Carte
du vignoble
page 230
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS ALSACE
… Loire ou en Alsace, on n’y
croyait pas trop. Le pinot noir ne
pouvait se décliner avec des majuscules que dans sa patrie, sur ces
coteaux dominant la vallée de la
Saône. Ailleurs, ce n’était que force
d’appoint, un complément de
gamme, un « petit rouge » forcément pas cher.
En Alsace, qui dispose de sols
extrêmement variés, ça cogite
grave dans les caves. Comment valoriser les nuances ? Comment
faire entendre sa différence ? « Pour
nous démarquer, on a des terroirs
fantastiques ; du pinot noir, il y en a
partout dans le monde. Ce qui fait
notre force, ce sont les terroirs. L’Alsace a une grande diversité géologique,
c’est indispensable de mettre ça en
valeur », dit Vincent Stoeffler, du
domaine qui porte son nom. « A
Turckheim, chez Armand Hurst, on
a toujours eu du pinot noir. Il est mentionné dans les archives de la ville dès
le XIXe siècle, explique Samuel
Tottoli. Le granit de Turckheim, très
riche en éléments minéraux, ça donne
des pinots noirs différents des pinots
noirs sur calcaire. Ici, c’est la finesse,
des arômes de pierre chaude, de graphite, des structures de bouche droites,
Sélection
sur 145 vins
goûtés
à l’aveugle
(* jusqu’à 10 €)
2017
*14,5 - Vins d’Alsace
Aimé Carl & Fils
Dambach-la-Ville (67)
03.88.92.60.51.
Fruits rouges, griotte, végétal
frais, note mentholée, amer
un peu marqué, finale bien
tannique, bonne structure, doit
se fondre. 6,20 €.
14,5 - Domaine de l’Envol
Ingersheim (68)
06.01.97.45.88.
Symbiose. Fruité frais, cerise,
notes florales, rond, tanins fins,
bien enrobés, gourmand. 11 €.
*14,5 - Domaine Ginglinger-Fix
Vœgtlinshoffen (68)
03.89.49.30.75.
Nez frais, cerise, noyau, tanins
serrés, enrobés, très sapide,
finale un peu abrupte,
doit s’arrondir. 8,50 €.
*14/14,5 - Domaine
Laurent Kirschner
Dambach-la-Ville (67)
06.89.94.54.05.
franches, des acidités pointues, pas le
côté charnu et soyeux des calcaires
avec du corps et une certaine extraction tannique. »
Eponge. Mais Colmar ne s’est
pas construit en un jour, et passer
de rouges à peine colorés, récoltés
à 80 hectolitres par hectare, goûteux comme de la luzerne fraîche
et aimables comme un rappel d’impôts, à des vins de belle classe ne
fait pas l’unanimité dans toutes
les têtes. On s’en est aperçu au
cours d’une dégustation en forme
de montagnes russes : « C’est vrai,
beaucoup de maisons vinifient encore
des vins un peu rustiques ou pas assez mûrs, avec de la verdeur, de l’amertume », admet Vincent Stoeffler. A
côté de vins sans grand intérêt, on
a apprécié des rouges de grande
qualité qui interprètent le pinot
noir différemment de la Bourgogne
et jouent effectivement sur les particularités des terroirs, confirmant
ainsi la petite phrase d’Aubert de
Villaine (Romanée-Conti) : « Le
pinot noir est une éponge. » Une boutade pour signifier que ce cépage
est très dépendant, bien plus que
d’autres, de l’endroit où il pousse
Tradition. Fruits rouges, cerise,
de la chair, tanins fins, enveloppés, tanins poudrés en finale,
note mentholée, dans un style
assez riche. 8 €.
14 - Domaine Klingenfus
Molsheim (67)
03.88.38.07.06.
Elodie. Cerise, griotte, tanins fins,
serrés, frais, de la rondeur,
bien persistant, amer fin, finale
sapide. 18 €.
*16,5 - Domaine Bernard Scherb
Gueberschwihr (68)
03.89.49.33.82.
Tradition. Fruits rouges, cerise,
fraise, floral, note mentholée,
bonne matière, tanins fins,
poudrés, enrobés, finale longue.
7,50 €.
15,5 - Domaine Seilly
Obernai (67)
03.88.95.55.80.
Communale Ottrott, bio. Cerise,
griotte, végétal frais, tanins fins,
veloutés, sapide, note poivrée,
long, salin. 17,50 €.
*14 - Domaine
Jean-Paul Simonis & Fils
Ammerschwihr (68)
03.89.47.13.51.
Rouge d’Alsace. Cerise, griotte,
pulpeux, note poivrée, noyau,
gourmand. 7,80 €.
14 - Domaine Wach
Andlau (67)
212 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
06.70.85.48.51.
Spleen. Fruits rouges frais, cerise,
note poivrée, fin, velouté, juteux,
finale fraîche, gourmande. 14 €.
*14/14,5 - Domaine Zeyssolff
Gertwiller (67)
03.88.08.90.08.
Traditionnel. Fruits noirs, vif,
juteux, petits tanins fermes,
un peu accrocheurs, note noyau,
amer fin, encore un peu brut,
doit s’affiner. 9 €.
2016
16,5 - Domaine Laurent Barth
Bennwihr (68)
06.31.58.97.95.
Cuvée M. Fruits rouges, rose
séchée, épices, clou de girofle,
tendre, tanins veloutés, serrés,
harmonieux, long, élégant. 20 €.
15,5/16 - Domaine Jean Becker
Zellenberg (68)
03.89.47.90.16.
Cuvée R. Nez expressif, riche,
fruits noirs, texture dense, de
la rondeur, boisé encore présent,
note de réglisse, suie, finale
épicée, complet. 17,90 €.
17 - Domaine Boeckel
Mittelbergheim (67)
03.88.08.91.02.
Les Terres rouges. Cerise, bigarreau, sureau, fleurs sèches,
poivre, tanins fins, fermes, finale
fraîche, relevée, épicée. 36 €.
*17 - Domaine Camille Braun
Orschwihr (68)
03.89.76.95.20.
Lieu-dit Bollenberg. Nez riche,
complexe, mûre, burlat, matière
dense, pulpeux, bouche épicée,
profonde, persistant sur le poivre,
élevage élégant, racé. 9,20 €.
16 - Domaine Clé de sol
Ribeauvillé (68)
03.89.73.34.45.
Lieu-dit Kalkofen. Salade de
fruits rouges, fraises mûres, bien
sapide, bouche minérale, dense,
complexe, finale épicée. 45 €.
15/15,5 - Domaine du Clos
Saint-Landelin
Rouffach (68)
03.89.78.58.00.
Lieu-dit Clos Saint-Landelin.
Fruits rouges, fruits secs grillés,
fleurs séchées, gourmand, bonne
matière, tanins fins, veloutés,
très long, savoureux. 48,30 €.
14 - Domaine Fritz-Schmitt
Ottrott (67)
03.88.95.98.06.
Communale Ottrott, Vieilles
Vignes. Fruits noirs, sureau, suie,
bouche dense, épicée, finale
serrée, tannique, dans un style
puissant. 16 €.
14 - Domaine Pierre-Henri
Ginglinger
Eguisheim (68)
03.89.91.32.55.
et des soins qui l’accompagnent :
« Aujourd’hui, on trouve suffisamment de bons pinots noirs en Alsace
pour se rendre compte qu’il agit en
rouge comme le riesling en blanc ; il
exprime vraiment cette complexité
géologique, d’autant plus que dans la
région les différences sont très marquées », confirme Yannick Mignot,
géologue et vigneronne avec son
époux, Jean Baltenweck, et leur
fils Simon au Domaine Clé de sol.
Reste peut-être, pour convaincre
l’ensemble des producteurs, à franchir une étape : faire reconnaître
le pinot noir comme membre de
la famille des cépages admissibles
sur les 51 grands crus que compte
l’Alsace. C’est en route. Sept dossiers ont été déposés et trois
(Hengst, Vorbourg, Kirchberg de
Barr) sont déjà acceptés. Pour l’essentiel, ce sont des sols calcaires.
« Sur granit, ça sera plus compliqué,
on va tout faire pour », poursuit
Samuel Tottoli. Et, exception qui
confirme la règle, pour le pinot,
en Alsace on en serait presque à
remercier le réchauffement climatique. Comme le dit Vincent Stoeffler : « Ce sont les excès climatiques,
le problème, pas les changements ! » §
Rubis. Fruits rouges, séduisant,
notes florales, tanins fins, fondus,
finale gourmande. 21 €.
16 - Vins Henry Fuchs
Ribeauvillé (68)
03.89.73.61.70.
Voir portrait.
Rouge comme renard. Griotte,
cerise confite, charnu, note
mentholée, tanins denses, serrés,
note minérale, droit,
harmonieux, racé. 25 €.
15 - Domaine Armand Hurst
Turckheim (68)
03.89.27.40.22.
Terroir. Griottes à l’eau-de-vie,
rose fanée, pot-pourri, note
mentholée, tanins fins, veloutés,
finale fraîche, poivrées. 20,50 €.
14/14,5 - Vignoble Klur
Katzenthal (68)
03.89.80.94.29.
Libres. Fruits rouges, expressif,
végétal frais, bon fond de vin,
juteux, tanins fermes, doit
se fondre. 28 €.
14 - Domaine Albert Mann
Wettolsheim (68)
03.89.80.62.00.
Les Saintes Claires. Fruits noirs,
vif, bonne matière, tanins serrés,
sapides, gourmand. 58 €.
14,5 - Domaine Jean-Louis
et Fabienne Mann
Eguisheim (68)
03.89.24.26.47.
Chemin de pierre. Fruits rouges,
pot-pourri, feuilles mortes,
griotte, de la finesse, texture
délicate, veloutée, harmonieux.
30 €.
15 - Domaine du Manoir
Ingersheim (68)
03.89.27.23.69.
Lieu-dit Clos de Letzenberg.
Fruité pur, fruits noirs, burlat,
suie, bon fond de vin, tanins
accrocheurs, finale un peu
poivrée. 12,50 €.
15,5/16 - Domaine Ostertag
Epfig (67)
03.88.85.51.34.
Lieu-dit Fronholz. Fruits rouges,
cerise, framboise, texture fine,
veloutée, bonne fraîcheur, bien
sapide en finale, harmonieux.
37 €.
*14 - Domaine André Régin
Wolxheim (67)
03.88.39.17.02.
Collines du Horn. Fruits rouges,
violette, vif, petits tanins fermes,
gourmand, sapide. 9,50 €.
*14/14,5 - Domaine
Ruhlmann-Schutz
Dambach-la-Ville (67)
03.88.92.41.86.
Mosaïque. Fruits rouges à l’eaude-vie, feuilles mortes, rose
séchée, milieu de bouche sapide,
épices douces, long, harmonieux.
6,90 €.
…
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LA GRIFFE
DES GRANDS D’ALSACE
LES GRANDS VINS
DÉBORDANTS D’ALSACE
ET DE GÉNÉROSITÉ.
La générosité et la richesse des terroirs d’Alsace confèrent aux cépages une complexité aromatique exceptionnelle. Boutique en ligne sur wolfberger.com
L’ A B U S D ’ A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É , À C O N S O M M E R A V E C M O D É R A T I O N
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS ALSACE
« On a 8,50 hectares pratiquement d’un seul tenant,
sur les coteaux du Rittersberg, au pied du château
de l’Ortenbourg. Un sol de substrats granitiques avec
une grande diversité géologique. Le rouge, c’est pas le fruit
du hasard ; ici, le pinot noir a toujours été présent.
On a replanté de nouvelles parcelles, en augmentant
la densité de plantation, on est allé chercher des sélections
clonales en Bourgogne. Le pinot noir, quand c’est bon,
ce sont les plus grands vins rouges du monde. On ne veut
pas singer la Bourgogne. Ici, on est sur les granits avec
une grande complexité de sous-sols, terroir chaud et sec,
facile pour le pinot noir, car peu de maladies. La base,
214 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
ce sont des raisins murs sans excès et surtout
des vendanges homogènes. Tous les excès avec le pinot
noir se paient cash ! Excès de maturité, excès d’élevage…
On peut faire des vins de couleur claire et d’une intensité
incroyable. On avait perdu la culture du rouge, on s’est
lancé dans l’exploitation des blancs à gros rendements
après la guerre. L’agro-industrie n’a pas arrangé les choses,
le vin partait à Bercy en vrac, rien n’a aidé à tirer vers
le haut. Aujourd’hui, on reprend conscience qu’il y a
un potentiel pour de grands vins rouges. Ce qui est
intéressant, c’est de dire : “Je dispose de ce capital terroir
et je vais produire un vin qui reflète ce lieu.” »
MILAN SZYPURA/HAYTHAM-RÉA POUR « LE POINT »
Jean-Paul Schmitt et Bernd Koppenhöfer
Domaine Jean-Paul Schmitt
« Tous les excès avec le pinot noir se paient cash ! »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
2015
14 - Domaine Barmès-Buecher
Wettolsheim (68)
03.89.80.62.92.
Vieilles Vignes. Nez frais, fruits
rouges, texture souple, petits tanins fondus, sapide, gourmand.
28 €.
14 - Domaine François Baur
Turckheim (68)
03.89.27.06.62.
Sang du dragon. Nez frais,
groseille, framboise, texture fine,
végétal frais, salivant, finale
serrée. 24,50 €.
15 - Domaine
Pierre et Frédéric Becht
Dorlisheim (67)
03.88.38.18.22.
Frédéric, lieu-dit Stierkopf.
Fruité pur, jus de cerise, potpourri, épices, juteux, tanins
soyeux, bonne matière,
harmonieux, amer fin. 10,60 €.
15 - Domaine Francis Beck & Fils
Epfig (67)
03.88.85.54.84.
Barriques. Fruits noirs, de la fraîcheur, végétal frais, tanins mûrs,
denses, juteux, relevé,
de la fraîcheur. 12,50 €.
*14,5 - Domaine
François Braun & Fils
Orschwihr (68)
03.89.76.95.13.
Lieu-dit Bollenberg. Fruité frais,
végétal frais, petits tanins accrocheurs, bien sapide, note mentholée, amer agréable. 9,20 €.
*15 - Domaine René Fleck
Soultzmatt (68)
03.89.47.01.20.
Nez délicat, griotte, note florale,
de la finesse, tanins très fins,
harmonieux, encens, complexe,
long. 7,95 €.
15,5 - Domaine Paul Ginglinger
Eguisheim (68)
03.89.41.44.25.
Les Rocailles. Fruits noirs, expressif, riche, suie, juteux, beaucoup de fraîcheur, profond, finale
sérieuse, épicée. 22 €.
14/14,5 - Domaine Gresser
Andlau (67)
03.88.08.95.88.
Clos de l’Ourse. Griottes à l’eaude-vie, un peu salin, tanins fins,
astringence agréable, finale épicée, savoureux. 19,60 €.
15,5 - Domaine Joseph Gsell
Orschwihr (68)
03.89.76.95.11.
Cuvée P. Nez frais, expressif, délicat, cerise, groseille, note mentholée, texture fine, veloutée,
finale relevée, poivrée. 19 €.
15/15,5 - Maison Kuentz-Bas
Husseren-les-Châteaux (68)
03.89.49.30.24.
Trois Châteaux. Nez délicat, complexe, baies sauvages, végétal
frais, bouche juteuse, tanins
fermes, serrés, bon équilibre.
33 €.
14,5 - Domaine Moltès
Pfaffenheim (68)
03.89.49.60.85.
Lieu-dit Sonnenglaenzlé. Fruité
frais, vif, tanins fermes,
astringents, bonne matière,
dense, finale épicée, doit se
fondre. 14,60 €.
14 - Domaine du Moulin
de Dusenbach
Colmar (68)
03.89.79.11.87.
Lieu-dit Rosenbourg. Fruits
rouges, tendre, épicé, note
florale, petits tanins fondus,
de la finesse. 23,80 €.
14,5/15 - Domaine
Eric Rominger
Westhalten (68)
03.89.47.68.60.
Lieu-dit Strangenberg.
Nez fin, élégant, cerises au sirop,
beaucoup de chair, juteux,
bonne matière, finale droite,
gourmande. 16,50 €.
« Si c’est Mytik, je dis Oui ! »
Benoit Fedou, Maître d’Hôtel Sommelier, Restaurant En Marge.
14,5/15 - Martin Schaetzel
by Kirrenbourg
Kientzheim (68)
03.89.47.11.39.
Fruité frais, framboise, fraise,
bon volume, de la chair, délicat,
tanins fins, soyeux, juteux, doit
se fondre. 35 €.
17 - Domaine Jean-Paul Schmitt
Scherwiller (67)
03.88.82.34.74.
Voir portrait.
Lieu-dit Rittersberg, grande
réserve. Nez élégant, fruité pur,
boîte à cigares, riche, besoin
d’air, texture dense, tanins
fermes, poudrés, finale saline,
bon végétal, à garder. 42 €.
14 - Domaine Aimé Stentz
Wettolsheim (68)
03.89.80.63.77.
Vicus Romain. Fruits noirs,
noyau, suie, amer fin,
de la fraîcheur, charnu, bonne
longueur. 19 €.
14/14,5 - Domaine André Stentz
Wettolsheim (68)
03.89.80.64.91.
Lieu-dit Schoflit. Cerise, mûre,
quetsche, bon volume, bien
structuré, juteux, tanins denses,
finale savoureuse. 15 €.
16,5/17 - Domaine Marc Tempé
Zellenberg (68)
03.89.47.85.22.
Beaucoup de fraîcheur, tonique
en bouche, juteux, végétal frais,
ronce, mûre, griotte, épices,
tanins serrés, bonne astringence,
sapide, racé. 26 €.
14 - Cave de Turckheim
Turckheim (68)
03.89.30.23.60.
Rouge T. Toasté, dans un style
mûr, confiture de fruits des bois,
rond, charnu, gourmand. 21,95 €.
Alsace
pinot noir,
les accords
Soyeux et frais, les
pinots noirs d’Alsace
accompagnent les
viandes assouplies
par de longs mijotages et se révèlent
pleins de gourmandise sur une potée,
un pot-au-feu ou
un bœuf-carottes.
Les plus riches
ou un peu boisés
soulignent la note
rôtie d’une volaille
à la broche ou
d’un grenadin
de veau grillé. Servi
frais, un alsace rouge
exprime un fruité
séduisant et accompagne les poissons
en sauce au vin
rouge comme la
matelote d’anguille
ou un médaillon
de lotte façon
tournedos.
Depuis plus de 10 ans, les bouchons
Mytik révolutionnent le monde du vin.
Ils préservent sa bonne évolution en bouteille
en offrant des performances mécaniques et
une neutralité sensorielle* inégalées.
Avec Mytik, le vigneron offre le meilleur
de son travail à l’amateur de vins.
www.diam-cork.com
L’ A B U S D ’ A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É , C O N S O M M E Z A V E C M O D É R AT I O N .
© Photo - R. Sprang *Niveau de TCA relargable d à la limite de quantification 0,3 ng/l
14/14,5 - Domaine
Maurice Schoech
Ammerschwihr (68)
03.89.78.25.78.
Arthur. Nez expressif, vif, fruits
rouges, cerise, tanins fermes,
profond, finale noyau,
doit s’harmoniser. 18 €.
*15 - Domaine Stirn
Sigolsheim (68)
03.89.47.30.58.
Organza. Nez fin, élégant, potpourri, beaucoup de finesse, tanins délicats, fondus, long. 9,90 €.
15,5 - Domaine Vincent Stoeffler
Barr (67)
03.88.08.52.50.
Cuvée XXC. Fruits noirs, frais, balsamique, fruité frais en bouche,
de la chair, juteux, note florale,
fringant, doit se fondre. 26 €.
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 215
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS LOIRE
Savennières,
le chenin à suivre
Petit cru consacré à la production de blancs secs de grande garde,
il revendique son statut de vin de gastronomie.
Entre filles.
Marie (à gauche),
Anne Guégniard
et ses deux enfants,
Capucine et Sidonie.
216 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PAR OLIVIER BOMPAS
L
’objectif est simple : « Etre dans
le top 3 des vins blancs français ! »
Verre de savennières en main,
Jean-Claude Taddei plante rapidement le décor : « C’est peut-être le
vin blanc qui a la plus grande notoriété des vins de Loire et qui offre la
plus belle expression de chenin sec au
monde. Reste à le faire savoir. » Président de l’appellation depuis à
peine quelques mois, il possède
un petit domaine, la Maison Jaune,
dont il s’occupe avec sa compagne,
Lorine Bost. Mais Jean-Claude
Taddei est également, pour ne pas
dire surtout, professeur de stratégie à l’Ecole supérieure des sciences
commerciales d’Angers. Un atout
pour redynamiser la belle endormie. Il résume : « Nous sommes un
petit cru de très grande notoriété,
connu des amateurs éclairés et très
peu des consommateurs. »
Savennières est réputée pour ses
blancs secs et minéraux, un peu
austères, presque astringents, qui
se révèlent après quelques années
de cave. Mais, en aval d’Angers et
au nord de la vaste appellation
coteaux-du-layon, il n’est pas simple
de sortir du lot, particulièrement
parmi les blancs, qui font le grand
écart entre vins secs, demi-secs et
liquoreux, à des prix défiant souvent toute concurrence. Résultat,
le consommateur s’y perd et ne
comprend pas les différences de
tarifs entre tout-venant et haute
lignée : « Chez moi, avant, on faisait
80 % de ventes auprès des particuliers ;
aujourd’hui, c’est 15 %. Les professionnels sont au courant de ce qu’on représente, les particuliers pas vraiment,
ils sont parfois étonnés par le prix »,
regrette Tessa Laroche, du Domaine
aux Moines. Elle produit du savennières-roche-aux-moines, qui
constitue avec la coulée-de-serrant,
propriété exclusive de la famille
Joly, deux crus spécifiques à l’intérieur de l’appellation. Nicolas Joly,
chantre de la biodynamie, fut l’un
de ceux qui relancèrent le vignoble
local dans les années 1980, amorçant le virage vers la production de
grands chenins secs.
Longtemps consacrée à la production de vins moelleux, noyée
dans la masse de la production
régionale, savennières avait peu à
peu perdu toute spécificité, cédant
à la facilité en l’absence d’un …
Savennières
Vin blanc
Surface
Une centaine
d’hectares plantés
pour savennières,
7 hectares pour
la coulée-de-serrant
(un seul propriétaire,
la famille Joly),
19 hectares pour la
roche-aux-moines,
partagée entre
plusieurs
exploitations.
Situation
Au sud d’Angers,
sur la rive droite de
la Loire et dominant
celle-ci.
Sols
Schistes qui se
dégradent en surface
et donnent des argiles
mêlées de quartz
et de sables bruns
avec par endroits des
cailloux volcaniques
rouges, des phtanites
remontées du
sous-sol.
Cépage
Chenin dit pineau
de la Loire.
Millésimes
2017 : malgré le gel,
des vins riches, frais,
bien aromatiques
et dotés d’un bon
potentiel de garde.
2016 : un millésime
avec de petits
volumes, des vins
fins, frais, dans un
style plutôt élégant.
2015 : grande année
pour les blancs secs,
complexes, très
équilibrés, à suivre.
Anne : « J’ai une formation de sommelière. En 2007, je voulais
revenir sur le terrain, j’ai fait un brevet pro viti-œno. Savennières,
chez nous, c’est 2,7 hectares sur un vignoble de 36 hectares.
J’aime le vrai sec, les vins francs. On est en agriculture bio
certifiée depuis 2016. On a deux cuvées : La Croix Picot, issue
de vignes situées au bord du fleuve, qui donnent des jus
citronnés. On l’élève en cuve pour le côté très droit, ciselé,
elle a besoin de temps pour s’exprimer ; et Clos le Grand
Beaupréau, élevé en barriques de 400 litres, plus charnu,
plus dense, plus gras, plus gourmand tout de suite. Mon mari
est cuisinier. Il a ouvert son restaurant en 2010 sur le domaine,
mais on ne mélange pas tout, c’est sa partie. Il a 1 étoile
depuis 2017. »
Marie : « Je suis psychologue. Je suis arrivée en août 2017. On a
un père qui ne voulait pas nous forcer à devenir vigneronnes,
alors… J’ai aimé ce que je faisais, mais j’étais plus souvent
dans les vignes qu’avec les patients, j’ai fait une formation
de BTS viti-œno et après trois ans en Languedoc je suis arrivée
juste avant les vendanges. »
LOUISE OLIGNY POUR « LE POINT »
Anne et Marie Guégniard
Domaine de la Bergerie
« J’aime le vrai sec, les vins francs »
Carte
du vignoble
page 230
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS LOIRE
Musiciens.
De père en fils chez
les Ogereau, on joue
de l’euphonium :
« De la famille du tuba,
un peu plus petit. »
« Premières vendanges en 2014 suivies de 2015,
deux millésimes où on est les rois, on se dit que c’est facile,
la vie de vignerons… Ensuite, c’est devenu moins drôle,
avec les aléas climatiques. On travaille en famille,
c’est la période de la transmission, j’ai 29 ans. Ingénieur
en agriculture à l’Ecole supérieure d’agriculture d’Angers,
puis spécialisation viti et œno. Ce qui est intéressant
avec le chenin, c’est le potentiel de garde. Il s’affine
avec le temps. Sur nos terroirs angevins, il a ce côté
tannique, puissant. Le travail, c’est d’affiner les vins. Papa
travaillait tout en barriques de 500 litres, mais, depuis
218 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
2016, on a deux foudres de 20 hectolitres. Le chenin
a besoin d’élevage, il lui faut respirer. Les moelleux
et les liquoreux, c’est l’histoire de la région, mais les secs,
c’est ce qui est demandé aujourd’hui… Pour passer au sec,
il y a un important travail à faire à la vigne pour avoir
de bons équilibres. Le chenin, c’est les deux pieds,
un cépage capable de produire du doux et du sec.
Historiquement, savennières, c’étaient les doux,
les secs sont arrivés seulement ensuite. Avec les doux,
le sucre masquait les défauts de maturité, mais, avec
les secs, on ne peut pas tricher… »
LOUISE OLIGNY POUR « LE POINT »
Emmanuel Ogereau
Domaine Vincent Ogereau
« Le travail, c’est d’affiner les vins »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
négoce de qualité et faute de
moyens pour élever les vins. « Avant,
les vins étaient jaune très doré, même
les secs avaient des allures de vins moelleux. Aujourd’hui, on recherche la juste
maturité, la pureté, on veut garder l’acidité qui donne de la tension », explique
Emmanuel Ogereau, qui prend la
suite de son père, Vincent : « L’histoire du domaine, ce sont les moelleux
et les liquoreux, mais ce qui me plaît,
c’est le chenin sec, sans sucre du tout. »
Sélection
sur 35 vins
goûtés
àl’aveugle
…
Du vrai. Quelques grammes de
sucre résiduel (sucre du raisin non
transformé en alcool) dans un vin
sec peuvent apporter de la rondeur,
masquer une touche de verdeur,
voire une franche acidité. S’il facilite parfois l’élaboration de vins
tendres et plaisants, ce sucre est
généralement un cache-misère qui
n’est plus au goût du jour. Les vignerons doivent répondre à la demande
des consommateurs qui réclament
soit de « vrais » secs, soit de vrais
vins moelleux. « Savennières est une
appellation à part, poursuit Emmanuel Ogereau. On est au pied de la
Loire, on a une évidence à faire des
grands secs, le terroir s’y prête, la nature
du sol (des schistes dégradés en surface)
et la présence de l’eau permettent des
maturités équilibrées de tous les constituants du vin, et plus rapides que dans
le Layon. Il faut profiter de ces atouts
pour faire des vins purs et en tension. »
Des qualités qui s’acquièrent dès
le travail à la vigne. Juste maturité
et absence de botrytis (la fameuse
pourriture noble, signature des
grands liquoreux), censé apporter
du gras aux blancs secs, tel semble
être le credo des vignerons que nous
avons rencontrés. Tessa Laroche
confirme : « Je ne veux absolument pas
de botrytis, le raisin est coupé et, deux
heures après, il est pressé. Les vendanges
durent dix jours, lorsque j’étais petite,
c’était un mois et demi. Cette évolution
n’est pas seulement due au climat, mais
aussi à la façon dont on travaille les
vignes. » Depuis son jardin clos qui
domine la vallée de la Loire, au point
culminant de la Roche-aux-Moines,
Tessa Laroche ne se lasse pas d’admirer le panorama : « Voyez, Savennières,
c’est Angers ; le Layon, c’est sur l’autre
rive de la Loire. On n’y allait jamais
quand j’étais petite… » §
(* jusqu’à 10 €)
Savennières
2017
16 - Moulin de Chauvigné
Rochefort-sur-Loire (49)
02.41.78.86.56.
Sylvie Plessis : « Avec Christian,
mon mari, aujourd’hui décédé,
on a tout créé, on a reconstitué
un domaine de 13 hectares dont
6,5 en savennières. Au départ,
j’étais sommelière ; le vin, c’est
entouré de poésie, je développe
l’œnotourisme. »
Clos Brochard. Nez pur, fruits
jaunes, agrumes, note minérale,
de la rondeur, fin, petite
astringence, bon équilibre, finale
fraîche, bon potentiel. 14 €.
Savennières,
les accords
Le chenin donne
des vins secs racés,
nerveux, savoureux
et de grande
minéralité. Des vins
typés qui demandent
une cuisine
aromatique. Dans
leur prime jeunesse,
ils opposent une
nette acidité au gras
des charcuteries
comme les rillettes,
tranchent avec le
fondant du saumon
ou de l’anguille
fumée et sont
parfaits sur une
friture de cuisses
de grenouille et sur
les chèvres secs.
Plus évolués,
ils soulignent
la délicatesse de la
chair des poissons
de rivière et sont
étonnamment à la
hauteur d’une belle
volaille ou d’un carré
de veau rôtis.
2016
17 - Patrick Baudouin
Chaudefonds-sur-Layon (49)
02.41.74.95.03.
Nez fin, fleurs blanches, muguet,
de la rondeur, fin, très onctueux,
texture fine, velouté, long,
harmonieux, besoin d’air. 35 €.
14,5 - Domaine du Closel
Savennières (49)
02.41.72.81.00.
Clos du Papillon. Bien aromatique,
agrumes, zeste de citron, fruits
jaunes, rond, pulpeux, amer
très fin, finale fraîche. 38 €.
16,5/17 - La Jalousie. Nez fin,
précis, beaucoup de fraîcheur,
pamplemousse, orange,
bouche ciselée, juteux, tout
en longueur, claquant, amer fin,
finale nette. 26 €.
14,5/15 - Château d’Epiré
Savennières (49)
02.41.77.15.01.
Bien expressif, pomelo, fruits
blancs, sapide, amer agréable,
beaucoup de fraîcheur, zeste,
tendu, finale relevée un peu
gingembre. 16 €.
15,5 - Spéciale. Nez frais, net,
de la fraîcheur, très agrumes,
pomelo, séveux, juteux, note
mentholée, fine astringence,
typé, fraîcheur minérale. 21 €.
16 - Domaine FL
Rochefort-sur-Loire (49)
02.72.73.59.16.
Julien Fournier : « Savennières,
ce sont des vins qui peuvent
vieillir plusieurs dizaines d’années,
je garde une petite partie de la
production, je veux pouvoir offrir
des vins prêts à boire. Les amateurs
recherchent des millésimes
un peu plus anciens. »
Le Parc. Aromatique, fruits
blancs, floral, végétal frais, salin,
mentholé, note amère, finale
un peu astringente, salivant,
bon volume, gras sans être
opulent. 27 €.
15 - Loïc Mahé
La Possonnière (49)
06.14.76.66.01.
Sables et Schistes. Nez mûr, fruits
jaunes, abricot, pêche blanche,
gras, du volume, juteux, finale
fraîche, amer fin, savoureux. 19 €.
*17 - Moulin de Chauvigné
Rochefort-sur-Loire (49)
02.41.78.86.56.
Expressif, fruits jaunes, ananas,
très juteux, gras, très bon
équilibre, du volume, amer fin,
texture un peu tannique,
complet, persistant, racé. 9 €.
14,5 - Vignobles de la
Coulée-de-Serrant
Savennières (49)
02.41.72.22.32.
Les Vieux Clos. Nez expressif,
pâte de fruits, pêche jaune,
ample, bouche opulente, ronde,
riche, finale généreuse. 28 €.
15,5 - Domaine Vincent Ogereau
Saint-Lambert-du-Lattay (49)
02.41.78.30.53.
Voir portrait d’Emmanuel Ogereau.
Clos le Grand Beaupréau. Nez fin,
pomelo, note exotique, droit,
tendu, amer fin, bonne fraîcheur,
minéral, bien sec, sapide. 21 €.
15 - L’Enthousiasme. Nez
discret, fruits blancs, zeste
de citron, note saline,
en longueur, tendu, dans
un style très pur. 30 €.
14,5/15 - Domaine
du Petit Metris
Saint-Aubin-de-Luigne (49)
02.41.78.33.33.
Clos de la Marche. Pêche
jaune, note mentholée, riche,
gras, bonne matière, finale
tendue, nette, beaucoup
de fraîcheur. 12,50 €.
15/15,5 - Château Pierre Bise
Beaulieu-sur-Layon (49)
02.41.78.31.44.
Clos le Grand Beaupréau.
Nez floral, note mentholée,
violette, gras, bouche assez
opulente, note amère, finale
bien sèche. 23 €.
15/15,5 - Domaine Richou
Mozé-sur-Louet (49)
02.41.78.72.13.
La Bigottière. Nez pur, expressif,
très agrumes, pomelo,
gras, bon volume, de la rondeur,
finale serrée, amer fin,
savoureux. 19,20 €.
2015
14,5/15 - Domaine
de la Bergerie
Belleville-en-Layon (49)
02.41.78.85.43.
Voir portrait d’Anne
et Marie Guégniard.
Nez frais, fin, fruits jaunes,
bouche délicate, onctueuse,
amer fin, équilibré, finale
sapide, gourmande. 18,70 €.
15,5 - La Croix Picot. Expressif,
mûr, pâte de fruits, pêche
jaune, gras, savoureux, bonne
fraîcheur, riche, finale relevée,
très nette. 16,50 €.
14,5 - Damien Laureau
Savennières (49)
09.64.37.02.57.
Bel Ouvrage. Expressif,
fruits blancs, note exotique,
bouche ronde, bonne fraîcheur,
amer fin, finale, nette, légère
astringence. 48 €.
14,5 - Maison Jaune
Bouchemaine (49)
06.60.72.96.06.
Nez riche, épicé, note boisée,
besoin d’aération, pâte de fruits,
cire d’abeille, de la fraîcheur,
original, bon équilibre. 24 €.
16 - Domaine Richou
Mozé-sur-Louet (49)
02.41.78.72.13.
La Bigottière. Fruits jaunes,
mangue, menthe fraîche,
gras, onctueux, bonne
fraîcheur, équilibré, finale
serrée, minérale. 41 €.
Roche-aux-moines
2016 15 - Vignobles de la
Coulée-de-Serrant
Savennières (49)
02.41.72.22.32.
Clos de la Bergerie. Aromatique,
tilleul, note mentholée, amande
amère, gras, rond, de la fraîcheur,
tendu, finale généreuse. 35 €.
15 - Domaine FL
Rochefort-sur-Loire (49)
02.72.73.59.16.
Beaucoup de fraîcheur, note
mentholée, bouche tendue,
juteuse, pêche blanche,
agrumes, long, touche minérale,
finale saline, en longueur. 50 €.
15,5/16 - Domaine aux Moines
Savennières (49)
02.41.72.21.33.
Fruits blancs, pêche jaune, frais,
onctueux, fin, texture veloutée,
frais, équilibré, finale enlevée,
florale. 28 €.
2015
14,5/15 - Domaine aux Moines
Savennières (49)
02.41.72.21.33.
Agrumes, aubépine, note
exotique, bouche pleine, ample,
fraîche, finale nette, en longueur,
aromatique. 28 €.
Coulée-de-serrant
2016 17 - Domaine Coulée-de-Serrant
Savennières (49)
02.41.72.22.32.
Nez fin, floral, tilleul, violette,
fruits jaunes, riche, opulent,
amer fin, beaucoup de fraîcheur,
note mentholée, amande amère,
long, très sapide, finale relevée,
épicée. 65 €.
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 219
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS ROUSSILLON
Côtes-du-roussillon, tout le
LOUISE OLIGNY POUR « LE POINT »
Historiquement dévolu à la production
de vins doux, le vignoble catalan produit
de plus en plus de rouges secs et définit
ses terroirs.
220 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
PAR OLIVIER BOMPAS
I
l faut chasser en meute ! La formule n’est pas de nous, mais de
Philippe Bourrier, président de
l’interprofession des vins du Roussillon et vigneron au Château de
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
monde au sec
l’Ou. Il y a quelques décennies, au
sortir de la Seconde Guerre mondiale, quand les Français avaient
besoin de sucre dont ils avaient
été privés pendant quatre ans, le
Roussillon est devenu la source
d’apéritifs bon marchés à …
Lionel Rodenas
Château de Péna
« On s’autosuffit »
« Nous sommes une petite
structure coopérative créée
en 1942 qui regroupe une
vingtaine d’adhérents, dont
une dizaine qui assurent
80 % des volumes. On
a la taille d’une grosse cave
particulière. Je suis responsable de toute la structure.
On s’autosuffit, on n’a pas
eu besoin de fusionner avec
d’autres caves, les vins
se vendent bien. On a refusé
d’entrer dans une politique
de vrac. On fait des côtesdu-roussillon, des côtesdu-roussillon-villages, un
peu d’IGP, de muscat de
rivesaltes et de rivesaltes.
Aujourd’hui, le côtesdu-roussillon-villages
progresse très bien. On est
au-dessus du prix du marché, mais on s’en donne les
moyens : on a deux techniciens en viticulture qui font
un gros travail en amont, ils
classent les vignes en fonction de leur destination,
ils interviennent à partir de
début juillet. Il y a cinq ans,
j’ai monté un projet, ça s’appelle Regard de femmes.
Ce n’est pas du sexisme.
C’est parce que j’avais vu
que dans la grande distribution c’étaient les femmes
qui achetaient le vin… J’ai
donc réuni 40 femmes, j’ai
eu du mal la première année. Aujourd’hui, elles sont
plus d’une centaine et on
refuse du monde. Elles sélectionnent les vins pour
notre muscat de Noël. »
Côtesdu-roussillon
Vin rouge
Surface
2 500 hectares.
Situation
Au cœur du vignoble le plus méridional de France,
limité à l’est par
la Méditerranée, au
sud par l’Espagne,
à l’ouest par les
contreforts du
Canigou et au nord
par les Corbières.
Sols
Granit, gneiss
et schistes bruns
et noirs dans
le massif de l’Agly,
sols rouges calcaires
sur le piémont des
Corbières, molasses
argilo-sablonneuses
dans les Aspres
et terrasses caillouteuses le long
des fleuves.
Cépages
Carignan, grenache,
syrah et mourvèdre.
Millésimes
2017 : bon millésime
en rouge, vins fruités, complets, avec
de la fraîcheur et un
bon potentiel de
garde.
2016 : année très
sèche avec des vins
concentrés,
les terroirs tardifs
sont à favoriser,
bons carignans.
2015 : très bon millésime, des rouges
fins, profonds
et harmonieux.
2014 : un millésime
hétérogène avec des
vins pas trop chaleureux et plutôt fins
et digestes.
Carte
du vignoble
page 232
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS ROUSSILLON
base de vins mutés à l’alcool, les rivesaltes en particulier,
dont quelques marques sont devenues célèbres comme Byrrh ou Dubonnet. Ces sociétés, notamment
Byrrh, passaient des contrats avec
les caves, achetaient toute la production, une aubaine pour le vignoble… Mais la mode s’est
effilochée au fil du temps, les besoins aussi, comme sont mortes
…
les Trente Glorieuses. « Dans l’histoire, on a perdu notre âme de commerçant et aujourd’hui on le sait, c’est
le commercial qui pousse, plus que la
production. » Le Roussillon a renoué
avec sa tradition : une petite part
pour les vins doux et une très grosse
pour les vins secs, rouges de gastronomie, sans sucre, ronds, charnus, épicés avec une certaine
fraîcheur dès qu’on grimpe sur les
coteaux. Reste à en persuader la
clientèle : « On est très forts culturellement, mais il faut traduire ce caractère catalan dans nos vins, dans notre
démarche vis-à-vis des consommateurs. Passer d’un marché d’écoulement à un marché de valorisation »,
ajoute Philippe Bourrier.
Au cœur du petit village de Rasiguères, Pierre-Jean Montchal
dirige le Cellier Trémoine, …
« On est originaires du Nord. On s’est connus à l’institut
supérieur d’agriculture de Lille durant nos études. On était
tous les deux à l’asso d’œnologie de l’école. Pour notre
stage de fin d’études, on était en Champagne chez Moët
& Chandon, c’est là qu’on est tombés amoureux. Le champagne, ça rapproche. En 2015, on est partis à Montpellier
tous les deux avec les deux enfants petits, pour préparer
un diplôme d’œnologie, mais on n’a pas eu le temps
de terminer. On a eu l’opportunité de reprendre ici. On a eu
la chance de travailler avec Pierre Fontanel, l’ancien propriétaire, durant un an. On est officiellement seuls depuis
janvier 2017. On exploite 20 hectares, essentiellement sur
222 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Tautavel. On fait partie des gens qui jouent le jeu
de l’appellation communale. Dans notre gamme, ce sont
les meilleures parcelles du millésime. On veut aller vers
la valorisation de ce terroir et ne pas utiliser ce nom
comme une marque. Mais, pour l’instant, ce n’est
pas forcément ce qui fait vendre les bouteilles. Ici, il y a
un côté un peu eldorado, c’est ce qui nous plaît. On a repris
un petit stock de vins doux naturels, on continue dans
l’esprit, même si on modifie un peu les assemblages à notre
goût. Sur les rouges secs, c’est autre chose, on part
sur des vins différents, on est créatifs, on a une grande
diversité de terroirs, on a envie de s’exprimer. »
LOUISE OLIGNY POUR « LE POINT »
Matthieu et Elodie Collet
Domaine de Fontanel
« Ici, il y a un côté un peu eldorado, c’est ce qui nous plaît »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS ROUSSILLON
une petite cave coopérative
qui fêtera ses 100 ans l’an prochain.
Il crée des vins « haute couture », à
la demande, pour quelques négociants, et propose une gamme de
vins en bouteilles vendue directement au caveau. « Aujourd’hui, les
vins doux, c’est symbolique. Quand je
suis arrivé, la cave produisait 30 % de
rivesaltes. Les rouges secs les ont remplacés, on s’est beaucoup cherché, mais
on est revenu aux fondamentaux. Ici,
historiquement, on était réputé pour
les bons grenaches et les bons carignans.
Mon prédécesseur a commencé en 1957,
il a connu le contrat d’exclusivité avec
Byrrh. C’est ma génération qui a laissé
tomber les doux au profit des vins
d’image. Avec les rouges secs, la lecture du terroir est plus précise. »
…
Aventure. Les côtes-du-roussillon constituent le gros de la production de la cave, dont une partie
des 500 hectares de vignoble se situe sur les terroirs de Caramany,
Lesquerde et Latour-de-France, trois
Sélection
sur 142 vins
goûtés
à l’aveugle
(* jusqu’à 10 €)
Côtes-duroussillon-villages
2017
*15 - Maison Chapoutier
Tain (26)
04.75.08.92.61.
Les Vignes de Bila Haut. Fruits
rouges, poivre, tanins fins,
souples, fondus, finale droite, tendue, nette, bon potentiel. 8,05 €.
16 - Domaine du Clos des Fées
Rivesaltes (66)
04.68.53.40.00.
De battre mon cœur s’est arrêté.
Fruits rouges, nez frais, tanins
fins, profond, garrigue, typé,
réglisse, finale relevée, épicée,
persistante. 18 €.
15 - Château de L’Ou
Montescot (66)
04.68.54.68.67.
Compartir. Riche, profond, fruits
noirs, notes d’épices, garrigue,
élevage encore marqué,
à attendre. 35 €.
14,5/15 - Domaines
François Lurton
Vayres (33)
05.57.55.12.12.
Mas Janeil. Fruits noirs, note
végétale fraîche, tanins serrés,
sapides, note saline, finale
juteuse, laurier, amer fin. 16 €.
des cinq noms de communes (avec
Tautavel et Les Aspres) qui peuvent
compléter celui de l’appellation.
Arrivé au domaine en 2004, Mickaël Sire travaille avec son père
Jacques, sorti de la cave coopérative en 1989 pour se lancer dans
l’aventure. Le Domaine des Schistes
est situé dans la vallée de l’Agly, sur
les communes d’Estagel, de Tautavel et de Maury. « On fait 40 % de
côtes-du-roussillon, explique Mickaël. Je suis de la génération d’après
les pionniers, ceux qui comme mon
père ont mis en place les bases dans
les années 1980. Aujourd’hui, les problèmes ne sont pas les mêmes ; les vins
doux, c’est les racines, mon père en a
fait une spécialité, mais on est passé
de 80 à 20 %, ça veut dire qu’il faut
mettre le paquet sur les rouges secs. Il
faut se prendre en main. »
Petites cuves pour travailler au
maximum les sélections parcellaires, élevage dans de gros contenants pour éviter de trop boiser les
vins, culture en bio commencée
14/14,5 - By Jeff Carrel
Narbonne (11)
06.82.80.76.70.
Lilac Wine. Fruits rouges, mûre,
baies sauvages, gourmand, tanins
serrés, note anisée, finale dense,
amer fin, bon équilibre.
11 €.
14,5/15 - Domaine Piquemal
Espira-de-l’Agly (66)
04.68.64.09.14.
Les Terres grillées. Fruité frais,
cerise, bien épicé, tanins doux,
onctueux, raffiné, bois
de réglisse, élégant. 10,50 €.
*14,5 - La Colline oubliée.
Très expressif, fruits noirs, beaucoup de chair, amer fin, tanins
serrés, bonne astringence, finale
droite, épicée. 10 €.
2016
14 - Domaine Boudau
Rivesaltes (66)
04.68.64.45.37.
Fruits noirs, bigarreau, charnu,
milieu de bouche moelleux,
tanins fins, fondus,
note de réglisse. 11,50 €.
15 - Domaine de la Bresse
Salses-le-Château (66)
06.87.42.45.01.
Expressif, mûre, sureau, bouche
dense, tanins fins, frais, épicé,
très sapide, profond, bonne
astringence. 13 €.
16 - Domaine Cazes
Rivesaltes (66)
04.68.64.08.26.
Alter. Fruits rouges, garrigue, de
la chair, pulpeux, tanins denses,
gras, bon milieu de bouche,
encre, suie, bon potentiel. 13 €.
224 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
15 - Domaine Fontanel
Tautavel (66)
04.68.29.45.21.
Voir portrait.
Tradition. Fruits rouges,
de la fraîcheur, charnu, réglisse,
note mentholée, tanins denses,
poudrés, finale sapide, amer fin.
11,50 €.
14,5/15 - By Jeff Carrel
Narbonne (11)
06.82.80.76.70.
Domaine Sous la montagne.
Fruits noirs, pureté de fruit,
mûre, sureau, beaucoup
de fraîcheur, poivre, tanins serrés, finale un peu astringente,
encore austère, doit se fondre.
13,90 €.
15/15,5 - Mas de la Devèze
Tautavel (66)
04.68.61.04.58.
Pandore. Fruits rouges, mûre,
fraise, expressif, frais, dense,
tanins fins, serrés, juteux, épices,
amer fin, très persistant.
14 €.
14,5 - Mas Karolina
Saint-Paul-de-Fenouillet (66)
06.20.78.05.77.
Fruits rouges, charnu, cerise bien
mûre, note de chocolat, riche,
tanins denses, du moelleux,
finale tendue, bonne
astringence. 16,30 €.
14 - Mas Peyre
Saint-Paul-de-Fenouillet (66)
04.68.59.29.45.
Promesse tenue. Fruits rouges,
fraise, cerise, texture fine, tanins
veloutés, gourmand. 14,50 €.
*15 - Château de Péna
Cases-de-Pène (66)
04.68.38.91.91.
Voir portrait.
Joli fruit, fruits rouges, mûre,
charnu, juteux, réglisse, finale
sur les tanins serrés, épices. 8 €.
*15,5/16 - Domaine des Schistes
Estagel (66)
04.68.29.11.25.
Cerise, mûre, juteux, laurier, note
amère agréable, bon végétal,
tanins accrocheurs, bien enrobés,
bon équilibre. 9 €.
15,5 - Domaine Singla
Saint-Laurent-de-la-Salanque
(66)
04.68.28.30.68.
Passe-temps. Baies sauvages,
mûre, nez séduisant, bouche
dense, tanins serrés, sapides,
épices, garrigue, finale laurier,
amer fin. 12 €.
*15 - Cellier Trémoine
Rasiguères (66)
04.68.29.11.82.
Moura Lympany. Fruits rouges,
de la fraîcheur, fin, salin, amer
délicat, tanins droits, serrés,
astringence agréable, bon
équilibre, finale épicée. 8 €.
*14/14,5 - Vignerons catalans
Perpignan (66)
04.68.85.04.51.
Fruits rouges, menthe poivrée,
tendre, tanins fins, souples,
de la fraîcheur, réglisse, long,
sapide. 9 €.
2015
14/14,5 - Domaine Brial
Baixas (66)
04.68.64.22.37.
Mirade. Fruits rouges,
demi-corps, fleurs séchées,
dès 2010, Mickaël a nettement pris
le virage vers les rouges secs et commencé à imprimer sa marque.
Hervé Bizeul, sommelier converti
à la vigne à la fin des années 1990,
est l’un des vignerons emblématiques du Roussillon. Il est connu
pour sa cuvée La Petite Sibérie, avec
laquelle il a prouvé qu’il était
possible de produire dans la région
un vin identitaire vendu au prix
des plus grands crus français : « Je
vends aujourd’hui 11 millésimes de
Clos des Fées à la propriété, des vins
qui témoignent d’une histoire et qui
sont la preuve que notre terroir est un
grand terroir, mais il faut en avoir
conscience et avoir envie de le valoriser. En 1970, l’hectolitre de vin doux
naturel était à 1 300 francs, le salaire
mensuel d’un instituteur en fin de carrière. Ça correspondrait aujourd’hui
à 2 500 euros, le prix de 1 hecto d’hermitage, mais on a changé d’époque.
Le grand vin, c’est une intention, et les
tireurs d’élite disent que l’intention
conduit la balle… » §
note amère fine, dans un style
délicat, persistant. 11,90 €.
16,5/17 - Domaine
du Clos des Fées
Rivesaltes (66)
04.68.53.40.00.
Vieilles Vignes. Fruits noirs,
bigarreau, note de chocolat,
tanins fins, soyeux, serrés,
enrobés, finale juteuse, note
de réglisse, profond, long.
25 €.
15/15,5 - Hervé Bizeul. Cerise,
baies sauvages, fruité pur, trame
serrée, juteux, bien épicé,
harmonieux. 50 €.
15 - Domaine François Lurton
Vayres (33)
05.57.55.12.12.
Le Pas de la Mule. Fruité frais,
fraise, mûre, texture souple,
tanins fins, fondus, note fumée,
noyau, harmonieux, typé, finale
épicée, bon potentiel. 50 €.
15,5/16 - Domaine Rouaud
Pézilla-la-Rivière (66)
06.85.25.93.38.
Tet Pourpre. Fruits noirs,
bigarreau, juteux, charnu,
bon équilibre, tanins fins, serrés,
sapide. 16 €.
14,5/15 - Domaine Singla
Saint-Laurent-de-la-Salanque
(66)
04.68.28.30.68.
Mataro. Fruits rouges, cerise,
baies sauvages, garrigue, tanins
denses, bonne matière,
chaleureux, un peu « mûr »,
finale épicée, harmonieux. 18 €.
14,5 - Domaine des Soulanes
Tautavel (66)
04.68.29.12.84.
Fruits rouges, tanins fins, frais,
bouche dense, juteuse, fleurs
séchées, salin, savoureux,
persistant. 14 €.
15 - Cellier Trémoine
Rasiguères (66)
04.68.29.11.82.
Le Baral de Trémoine. Fruits
rouges, baies sauvages, de
la fraîcheur, texture veloutée,
tanins fins, souples, fondus,
pot-pourri, persistant. 22,50 €.
2014
14 - Domaine La Beille
Corneilla-la-Rivière (66)
04.68.57.17.82.
Confiture de fruits rouges,
noyau, pot-pourri, tanins
poudrés, fondus, typé. 15 €.
14/14,5 - Domaine Brial
Baixas (66)
04.68.64.22.37.
Crest Petit. Cerises compotées,
note fumée, net, de la chair,
fruité pur, noyau, savoureux,
ample. 25 €.
15 - Domaine Grier
Saint-Paul-de-Fenouillet (66)
04.68.73.34.39.
Olympus. Fruité expressif, gelée
de fruits rouges, texture fine,
souple, tanins denses, veloutés,
fondus, de la fraîcheur. 22 €.
14,5 - Domaine
Paul Meunier-Centernach
Saint-Arnac (66)
04.68.08.40.98.
Joli nez charmeur, fruits rouges,
de la finesse, juteux, note florale,
bonne fraîcheur. 22 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
2017
*14 - Cellier Trémoine
Rasiguères (66)
04.68.29.11.82.
Origines. Nez confiture de fraise,
compoté, bouche fraîche, tanins
fins, tendus, bon équilibre.
8,20 €.
*15 - Vignerons catalans
Perpignan (66)
04.68.85.04.51.
Fruits rouges, cerise, fraise,
bonne maturité, charnu, tanins
veloutés, enrobés, finale
gourmande, juteuse, poivrée.
8 €.
2016
16 - By Jeff Carrel
Narbonne (11)
06.82.80.76.70.
Sous la montagne. Fruits noirs,
bigarreau, juteux, tanins serrés,
veloutés, bien enrobés, amer
très fin, noyau, savoureux.
11,90 €.
*14,5 - Cellier Trémoine
Rasiguères (66)
04.68.29.11.82.
Excellence du Château Cuchous.
Note toastée, vanille, épices,
boisé, bon fond de vin, finale
épicée, du jus, doit se fondre.
9,40 €.
*14 - Vignerons de Caramany
Caramany (66)
04.68.84.51.80.
Presbytère de Caramany.
De la fraîcheur, fruits rouges bien
mûrs, texture fine, tanins frais,
harmonieux.
7,90 €.
2015
14,5 - Clot de l’Oum
Belesta (66)
06.60.57.69.62.
Le Clot. Fruits rouges, ronce,
végétal frais, bois de réglisse,
bon volume, tanins fins, serrés,
finale sapide, besoin d’aération.
15 €.
15 - Domaine Modat
Cassagnes (66)
09.88.18.62.57.
Fruits noirs, jolie chair,
du moelleux, tanins fins,
bon volume, frais, long, finale
nette, savoureuse. 14 €.
15 - Vignerons de Caramany
Caramany (66)
04.68.84.51.80.
Seigneur de Caramay Granit.
Expressif, cassis, fruits rouges,
bouche dense, veloutée,
tanins poudrés bien en place,
finale sapide.
14,50 €.
Côtes-duroussillon-villages
Les Aspres
2016
14,5/15 - Domaine
Ferrier-Ribière
Terrats (66)
09.70.63.08.61.
Cana. Délicat, réglisse, laurier,
balsamique, bonne fraîcheur,
tanins marqués en finale,
du fond, doit se fondre. 18 €.
16 - Domaine Sol-Payré
Elne (66)
04.68.22.17.97.
Imo Pectore. Fruits noirs,
beaucoup de fraîcheur, texture
fine, tanins serrés, veloutés,
tout en longueur, racé, amer fin,
sapide, finale poivrée. 14 €.
14/14,5 - Les Vignobles
du Terrassous
Terrats (66)
04.68.53.02.50.
Château Montauriol-Delpas.
Fruité expressif, rond, note florale, juteux, tanins fins, enrobés,
finale gourmande. 17,50 €.
14,5/15 - Summum. Fruits noirs,
épices, suie, de la fraîcheur,
tanins fins, serrés, astringence
agréable, tendu, précis. 32 €.
2015
14,5/15 - Château de Corneilla
Corneilla-del-Vercol (66)
04.68.22.73.22.
Nez élégant, fruits noirs, mûres,
baies sauvages, bouche ronde,
tanins souples, épicé, savoureux.
16 €.
14/14,5 - Château Planères
Saint-Jean-de-Lasseille (66)
04.68.21.74.50.
La Romanie. Expressif, fruits
rouges, texture fine, petits tanins
fermes, garrigue, de la fraîcheur,
savoureux. 20 €.
14,5 - Domaine Vaquer
Tresserre (66)
04.68.38.89.53.
Exception. Végétal frais, mûre,
bois de réglisse, tanins fins,
serrés, en longueur, finale
sapide, relevée, épicée. 15 €.
2014
14/14,5 - Vignobles
Jaubert-Noury
Saint-Jean-de-Lasseille (66)
04.68.21.74.50.
Salade de fruits rouges, végétal
frais, ronce, tanins fins, poudrés,
en longueur, doit se fondre. 20 €.
Côtes-duroussillon-villages
Lesquerde
2017
*15 - Cellier Trémoine
Rasiguères (66)
04.68.29.11.82.
Loubet de Sceaury. Baies
sauvages, mûre, épices, tanins
serrés, sérieux, finale très
relevée, persistante. 6,80 €.
*14,5/15 - Les Vignerons
de Maury
Maury (66)
04.68.59.00.95.
Granit Tradition. Fruits rouges,
pain grillé, charnu, texture
souple, tanins serrés, réglisse,
poivre en finale. 7,70 €.
Côtes-duroussillon-villages
Latour-de-France
2017
*14 - Domaine Bousquet
Estagel (66)
04.68.29.19.89.
Fruits rouges, cerise, mûre,
violette, tanins fins, souples,
finale fraîche, gourmande.
7 €.
2016
14,5 - Domaine de Bila-Haut
Latour-de-France (66)
06.76.65.19.45.
Occultum Lapidem. Nez puissant, toasté, suie, fruits noirs,
bigarreau, bon volume, finale
sur des tanins fermes
qui donnent du relief. 13,95 €.
*14,5 - Domaine Cazes
Rivesaltes (66)
04.68.64.08.26.
Excellence de Triniac. Fruits
noirs, suie, beaucoup de chair,
milieu de bouche sur les tanins,
du volume, réglisse, juteux, doit
se patiner. 9 €.
14 - Domaine de Rancy
Latour-de-France (66)
04.68.29.03.47.
Fruité frais, mûre, ronce, tanins
souples, de la fraîcheur,
astringence agréable en finale,
doit se fondre. 13 €.
*14/14,5 - Cellier Trémoine
Rasiguères (66)
04.68.29.11.82.
Château Planèzes. Fruits noirs,
réglisse, cerise, tendre, bon volume, juteux, tanins fins, enrobés, finale sapide. 9,80 €.
*14 - Cave des vignerons
des Côtes d’Agly
Estagel (66)
04.68.29.00.45.
Salade de fruits rouges, charnu,
tanins souples, bien enrobés, juteux, gourmand. 8,80 €.
2014
*15 - Les Vignerons
de Latour-de-France
Latour-de-France (66)
04.68.29.11.12.
Fruité noir, tapenade, riche, réglisse, tanins fins, serrés, bien
enrobés, juteux, savoureux,
amer fin, finale épicée. 6,10 €.
Côtes-duroussillon-villages
Tautavel
2016
15 - Domaine Fontanel
Tautavel (66)
04.68.29.45.21.
Cistes. Fruits rouges, végétal frais,
note florale, juteux, tanins serrés,
bonne astringence, harmonieux,
la finale va s’arrondir. 15 €.
*15 - Cave des vignerons
des Côtes d’Agly
Estagel (66)
04.68.29.00.45.
Expression. Fruits rouges, beaucoup de fraîcheur, juteux, gourmand, texture fine, petits tanins
fermes, amer fin, finale épicée.
8,80 €.
16 - Domaine des Schistes
Estagel (66)
04.58.29.11.25.
La Coumeille. Fruits rouges, garrigue, épices, petits tanins
fermes, milieu de bouche dense,
relevé, note de réglisse, tout en
longueur, racé. 15 €.
16,5/17 - Caune d’en Joffre. Nez
délicat, complexe, beaucoup de
fraîcheur, bouche très nette, épicée, tendue, harmonieuse, vin
savoureux, long, élégant. 16 €.
16,5 - Devant le mas. Fruits
rouges, garrigue, note florale,
encens, tanins fins, poudrés,
bonne structure, astringence
agréable, très long. 15 €.
2014
14/14,5 - Domaine Val-de-Ray
Tautavel (66)
06.33.00.08.33.
Charme. Fruits noirs compotés,
charnu, bigarreau bien mûr, réglisse, tanins gras, enrobés, bon
équilibre, finale poivrée. 14,50 €.
Côtesdu-roussillon,
les accords
Le plus méridional
des vignobles
français donne des
vins rouges, denses
et savoureux,
parfaits sur la chair
fondante d’un lapin
rôti, sur une épaule
d’agneau braisée et
sur les légumes d’été
simplement grillés
à la plancha,
en particulier les poivrons ou les tomates
en persillade, arrosés
d’un filet d’huile
d’olive. Les plus
relevés s’accorderont
avec un steak
de thon au chorizo,
des brochettes
d’abats grillées
à la braise, des travers
de porc sauce aigredouce ou une
estouffade de bœuf
aux anchois.
Depuis plus de 10 ans, les bouchons
Diam révolutionnent le monde du vin.
Ils préservent sa bonne évolution en bouteille
en offrant des performances mécaniques et
une neutralité sensorielle* inégalées.
Avec Diam, le vigneron offre le meilleur
de son travail à l’amateur de vins.
« Si c’est Diam, je dis Oui ! »
Jean-Claude Mas, Vigneron Propriétaire, Domaines Paul Mas.
L’ A B U S D ’ A L C O O L E S T D A N G E R E U X P O U R L A S A N T É , C O N S O M M E Z A V E C M O D É R AT I O N .
www.diam-cork.com
© Photo - R. Sprang *Niveau de TCA relargable d à la limite de quantification 0,3 ng/l
Côtes-duroussillon-villages
Caramany
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 225
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS EUROPE ORIENTALE
Moldavie : le cep d’Ottokar
« Je suis né dans un village du sud
de la Moldavie. Il était très connu
autrefois, surtout pour les vins blancs.
Ma mère vient de Lviv. Ses parents sont
partis chercher du travail ailleurs, dans
le Massif central. Quand ils ont voulu
revenir en Ukraine, c’était la guerre et
ils se sont installés à Rodez. Après, avec
la guerre froide, la famille est restée
séparée. Ma mère n’a jamais revu
sa mère. Mon père vient d’une famille
de paysans, ils avaient du maïs, des
champs, mais tout était confisqué. Mon
père a été envoyé en Russie dans une
usine de tracteurs. En 1940, c’est devenu
une usine de tanks. Il a participé à la
bataille de Stalingrad. Il portait
les munitions, car seuls les Russes
devaient gagner. Staline ne voulait pas
qu’au combat il y ait autre chose que
des Russes. Il a fait dix ans de goulag
parce qu’à une soirée entre soldats il a
fait une plaisanterie sur les fusils
russes qui chauffaient trop. Il y avait
un membre du NKVD qui prenait des
notes. Dans le camp, il a appris le métier
d’électricien avec un Allemand qui
était prisonnier. Je suis allé à l’université, j’aimais la chimie et la viticulture.
A une conférence en Bulgarie en 1986
– pour la première fois je sortais
du pays –, j’ai rencontré le Pr Michel
Bourzeix, de l’Inra. Il m’a proposé de
venir dans son labo à Montpellier. Il a
trouvé une bourse spéciale pour moi.
Je suis retourné chez moi en 1992 avec
un passeport soviétique qui n’était plus
valable. Tout était sens dessus dessous,
les gens faisaient du troc. C’était la
pagaille. J’ai commencé à faire mon
laboratoire de conseil en œnologie en
1999. Mais je voulais un petit vignoble
pour faire des expériences. J’ai commencé à planter. J’ai 22 hectares tout
en rouge. Je travaille en biodynamie. »
226 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
RAMIN MAZUR/PANOS - RÉA POUR « LE POINT »
Gheorghe Arpentin
« Seuls les Russes
devaient gagner »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Autrefois
réservoir à vin de
table de l’ancienne
Union soviétique,
ce petit pays qui
a inspiré Hergé
tente la conquête
de nouveaux
marchés.
PAR JACQUES DUPONT
L
a Syldavie chez Tintin est flanquée d’un voisin teigneux, la
Bordurie. Son modèle dans la
vraie géographie, la Moldavie, a
encore moins de chance. Pas de
héros de BD pour la sauver et des
voisins bien plus encombrants et
agressifs que les Bordures. Deux
mots reviennent en permanence
dans son histoire récente, massacre et déportation. Petit pays
coincé entre la Roumanie et surtout la Russie, la pauvre Moldavie
a subi la politique agressive des
tsars, celle terrorisante de Staline
et supporte les chars de Poutine
installés en Transnistrie, étroite
bande de terre pourtant moldave
mais russophone. Difficile de discuter avec un Moldave de souche,
un de ceux qui parlent le roumain,
sans qu’il vous raconte comment
a péri une partie des siens.
Dans ces conditions d’invasions
à répétition et d’avenir incertain,
il est mal aisé de construire et de
maintenir une production agricole et viticole de qualité. « La difficulté, c’est surtout les mentalités »,
dit Gheorghe Arpentin, vigneron,
œnologue et président de l’Office
national de la vigne et du vin.
Prendre l’initiative, sortir des sentiers battus quand on a vécu deux
siècles avec la peur ne relève pas
du réflexe pavlovien. « Du temps
des Soviétiques, avant de faire quoi
que ce soit, on allait voir le chef »,
ajoute Gheorghe, qui sait de quoi
il parle. Son grand-père, pour avoir
caché quelques semences aux
agents chargés de les confisquer,
a été condamné à mourir de faim.
« Des neuf frères que constituaient
sa famille, six sont morts dans cette
période. » Et son propre père s’est
offert dix ans de goulag après la
Seconde Guerre mondiale à cause
d’une plaisanterie. Un chapitre de
plus ajouté au célèbre roman de
Milan Kundera.
Pourtant, du vin, on en a produit, et beaucoup, en Moldavie. Le
climat, comme celui de la Géorgie, de l’Ukraine ou de la Roumanie, s’y prête. Aux confluences de
l’Europe et de l’Orient, proche de
la mer Noire avec 300 jours d’ensoleillement et presque 200 jours à
plus de 10 °C dans l’année, peu de
précipitations, des sols argilocalcaires ou des sables, on y trouve
des rouges d’une belle fraîcheur.
Le pays a même servi de réservoir
à vins (très bas de gamme) pour
l’URSS. Les Soviétiques avaient
créé des sovkhozes un peu partout.
On les voit encore dans les campagnes, abandonnés, dépouillés
de leurs installations, sans portes
ni fenêtres, alignement de baraques fantômes qui ressemblent
davantage à des camps qu’à des villages. On y faisait du vin (entre
autres) qui était expédié par wagons
vers 17 caves chargées de la mise
en bouteille, officiellement propriétés de l’Etat moldave, mais installées pour deux d’entre elles en
Ukraine et quinze en Russie.
Embargo. Ce système s’est arrêté
en 1992 quand, à la suite de l’effondrement de l’empire, la Moldavie
a proclamé son indépendance. Des
lors, les rapports avec les autorités
poutiniennes ne furent guère chaleureux. Depuis 2006 et les tentatives de rapprochement avec
l’Union européenne, la Russie a
décrété un embargo sur les vins
moldaves sauf pour ceux, très
minoritaires, provenant de la Transnistrie russophone. « Les gens se
demandent s’ils doivent se tourner vers
le Japon, l’Europe ou tenter de continuer avec la Russie. Beaucoup de gens
partent, beaucoup ont fait faillite »,
complète Gheorghe Arpentin.
De fait, cohabitent deux mondes
viticoles. D’un côté les « modernes »,
qui souvent ont créé des compagnies
en reprenant d’anciennes …
Moldavie
Vin rouge
Surface
140 000 hectares,
un chiffre difficile
à vérifier.
Situation
Entre mer Noire,
Roumanie
et Ukraine.
Sols
Argilo-calcaires
et sables.
Cépages
73 % de cépages
européens,
17 % géorgiens,
10 % de cépages
autochtones.
Millésimes
2017 : neige fin avril
suivie d’un été
caniculaire, mais
avec des nuits
fraîches. Rouges
et blancs de belle
qualité avec un bon
potentiel de garde.
2016 : fortes pluies
au printemps au
moment de la fleur,
été très chaud.
Petite récolte,
des vins équilibrés
et structurés.
2015 : une année
généreuse, des vins
blancs moins
structurés, des vins
rouges expressifs
quand les rendements
étaient maîtrisés.
2014 : pluie modérée
au fil de l’année, été
chaud avec des nuits
froides, l’automne
presque sans pluie,
des rouges
aromatiques et
structurés.
2013 : année
médiocre, pluie à la
floraison, pluie vers
la fin des vendanges.
Des rouges légers.
Carte
du vignoble
page 232
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS EUROPE ORIENTALE
unités soviétiques privatisées. C’est ainsi que Victor Bostan,
œnologue de formation, a monté
et développé Purcari, un des principaux domaines, devenu un
groupe coté en Bourse et considéré
comme le plus important de
l’Europe de l’Est. Détenu aujourd’hui à plus de 63 % par Horizon,
un fonds de pension international,
il fait travailler 900 salariés et
exporte avec ses marques (essentiellement Purcari en haut de
gamme et Bostavan, qui continue
de vendre en Russie) dans plus de
30 pays. La compagnie, qui a sorti
son premier vin en 2006, a connu
une croissance record. Elle possède
également un domaine de 1 190 hectares en Roumanie.
A moindre échelle, c’est à peu
près le même parcours qu’a suivi
Anatoli Sirbu pour créer le Domaine
Asconi. En 1994, cet œnologue moldave a racheté un vieux reste d’installations soviétiques datant de
1958 qu’il a entièrement reconstruites. Il possède 530 hectares de
vignes, mais a bien failli disparaître,
en 2006, quand la Russie, où il vendait 90 % de sa production, a décrété
l’embargo. Il s’est alors tourné vers
d’autres pays comme la Chine, où
il exporte désormais 50 % de ses
vins, les Etats-Unis, le Nigeria ou la
Tanzanie. Aujourd’hui, il a ouvert
deux restaurants et fait construire
des gîtes pour accueillir les touristes.
De l’autre côté, dans la partie
plus obscure de ce monde viticole,
celle des petits paysans, c’est la peur
de la nouveauté et des taxes qui
…
Ensemble.
Mihai Sava
(à droite)
et son épouse
Valentina.
« J’ai presque 2 hectares. Cela fait dix ans que je fais du vin.
Mes parents produisaient pour la consommation personnelle et j’ai commencé par vendre les raisins. Je travaillais
aussi à l’étranger ; à Chypre, j’ai gagné un peu d’argent
et cela m’a permis de planter des vignes. Je n’ai pas suivi
d’études. J’ai appris en faisant des erreurs. Il y a un concours,
la Barrique d’or, pour les petits producteurs locaux, et j’ai
gagné quatre fois le grand prix. Alors j’ai décidé d’aller
plus loin. Il fallait s’enregistrer dans le cadastre viticole et
embouteiller le vin pour obtenir des subventions. C’est
très compliqué d’avoir des vignes et de faire du vin. Il faut
228 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
acheter les équipements, penser au marché. Ici, peu
prennent ce risque. Je pense que je peux augmenter
ma production : le plus important, c’est d’avoir une qualité
constante pour convaincre les consommateurs. Presque
tous les vins sont vendus en Moldavie et aussi à des Moldaves
qui habitent ailleurs, en Allemagne ou en Norvège.
Chaque année je plante 0,30 à 0,50 hectare de vignes.
J’achète des terres puis je plante. Je pense terminer à 3 ou
4 hectares. j’ai pris confiance étape par étape. Ma femme
était à côté de moi et on a pris toutes les décisions ensemble.
Le travail dans les vignes, on le fait ensemble. »
RAMIN MAZUR/PANOS - RÉA POUR « LE POINT »
Mihai Sava
« Ici, peu prennent le risque »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
domine. Au vu et au su de leur histoire, on peut les comprendre. Avec
l’aide de financements internationaux, l’Office national du vin et le
ministère de l’Agriculture tentent
de mettre en place un cadastre viticole qui permettrait de recenser
toutes les surfaces plantées en
vignes, d’envisager de développer
un système d’appellations et de
mettre fin aussi aux trafics et ventes
sous le manteau. Seules 30 % des
surfaces ont pu jusqu’à présent
entrer dans ce cadastre, qui a cependant permis de valider trois indications géographiques protégées,
l’équivalent de nos anciens vins
de pays. « On est les premiers de
l’ex-Union soviétique à avoir cela,
mais ça avance lentement. Ceux qui
auraient le plus besoin de formation,
les fils de petits viticulteurs, ne viennent
pas à l’université se former. Les enfants
sont élevés par les grands-parents et
les parents envoient des sous depuis les
pays où ils sont partis », regrette
Gheorghe Arpentin.
Se jeter à l’eau. Rares sont ceux
qui, comme Mihai Sava, se sont lancés dans la mise en bouteille et la
commercialisation directe. Ici, on
le montre en exemple. Ce qui en
France paraît un parcours presque
banal devient en Moldavie un événement quasi exceptionnel. Tout
petit producteur de raisins, Mihai
vendait sa récolte à une compagnie
qui a fait faillite et ne l’a pas payé.
C’est ce qui l’a décidé à franchir le
pas : « J’ai compris que je ne pouvais
rien espérer en vendant les raisins mais
que, si je faisais mon vin et si j’essayais
de le commercialiser, je pouvais enfin
gagner ma vie. »
Les rouges sont élaborés avec
des cépages connus en France
comme le merlot ou le pinot noir,
ou avec ce qui nous est apparu plus
intéressant, des cépages autochtones comme le feteasca neagra.
Des vins d’une grande fraîcheur,
assez aboutis. Côté blancs, là
encore des cépages « internationaux » comme le sauvignon et
quelques cépages locaux. Entre
vins boisés un peu lourds et jolis
vins d’apéritif jouant le fruit et le
plaisir, les producteurs cherchent
davantage la bonne voie §
Sélection
sur 63 vins
goûtés
à l’aveugle
ROUGES
2016
15,5/16 - Doina Vin
Chisinau
(373) 69.93.40.55.
Merlot. Nez boisé, résine, prune,
bouche tannique, épicée, un vin
qui demande un peu d’aération
mais avec une bonne densité,
des notes de pin en finale.
16 - Etcetera Wine
Crocmaz
(373) 22.21.06.69.
Carménère. Nez sanguin, joli nez,
fruité réglissé, bouche épicée,
poivrée, légère, intéressant
aromatique, pur, net.
13- Fautor
Tigheci
(373) 69.10.64.00.
Merlot, rara neagra et autres
cépages autochtones. Fruits
noirs, un peu confituré, quetsche,
un peu boisé, vanillé, serré
en finale.
13,5 - Milesti Mici
Ialoveni
(373) 22.38.23.33.
Merlot. Joli nez, des notes
de violette, assez sauvage,
bouche ronde, souple, la bouche
est moins aromatique que le nez.
15,5/16 - Purcari
Chisinau
(373) 22.85.60.22.
Rara neagra et malbec. Nez pas
très ouvert, bouche parfumée,
des notes d’agrumes, assez
tannique, tendu, accrocheur,
finale sur la mandarine,
serré, pur.
15 - Freedom Blend. 65 %
bastardo ukrainien, 20 % rara
neagra moldave, 15 % saperari
géorgien cépage teinturier.
Nez épicé, fruits noirs, réglisse,
bouche tannique, très coloré,
long, finale poivrée.
15 - Château Vartely
Orhei
(373) 22.82.98.81.
Feteasca neagra. Sud de la
Moldavie de la région autonome,
ça veut dire visage noir.
Ceux qui ont trahi le Coran.
Des arômes un peu sauvages,
prunelle, mûre, bouche
assez ronde en attaque,
tanins discrets, assez nerveux
en finale, bien parfumé,
rappelle les cépages du
Sud-Ouest, finale réglissée.
2015
13 - Bostavan
Chisinau
(373) 22.85.60.22.
Cabernet-sauvignon. Réducteur,
sanguin, bouche fruitée, légère,
finale sur les tanins.
14,5 - Doina Vin
Chisinau
(373) 69.93.40.55.
Merlot. Fruits noirs, bouche
ronde, tannique, boisé
marqué en finale, vin fermé,
sur les tanins en finale.
15,5 - Purcari
Chisinau
(373) 22.85.60.22.
Maluri de Prut. 15 % rara
neagra, 85 % feteasca
édition limitée. Nez fruits
noirs, encre, bouche tannique,
bien fruitée, des notes
de prune, de cerise noire.
15,5 - Mihai Sava
Chisinau
(373) 26.85.11.51.
Voir portrait de Mihai Sava.
Cabernet-sauvignon.
Fruits rouges, bien parfumé,
bouche au goût de cerise,
épices, finale bien fruitée.
14,5/15 - Château Vartely
Orhei
(373) 22.82.98.81.
Rara neagra, malbec, syrah.
Nez marqué par la syrah,
réglisse, Zan, bouche tendue,
élégante, équilibrée, bonne
longueur, bien travaillé.
2014
16 - Pelican Negru
Chisinau
(373) 69.71.21.22.
Voir portrait de Gheorghe
Arpentin.
Cabernet-sauvignon, malbec,
rara neagra. Fruits noirs, prune,
des arômes sauvages, bouche
fraîche, élégante, bien parfumée,
bonne longueur.
2013
15 - Purcari
Chisinau
(373) 22.85.60.22.
Negru de Purcari. 70 %
cabernet-sauvignon 25 %
saperavi, un cépage géorgien
qui donne beaucoup de couleur,
5 % rara neagra. Récolté
sur les coteaux exposition sud.
Nez poivré, cuir frais, bouche
épicée, finale tannique, original,
plein, matière présente, finale
tannique et réglissée.
BLANCS
ramassé à maturité, bouche
avec de la matière, bonne
longueur.
13,5 - Château Vartely
Orhei
(373) 22.82.98.81.
Feteasca regala. Nez parfumé,
un peu végétal, vif, frais, finale
poire, bon coup de blanc.
2016 14 - Bostavan
Chisinau
(373) 22.85.60.22.
Feteasca alba et chardonnay.
Pomme mûre, mentholé, bouche
assez large, gourmand, avec
un peu de gras.
14,5 - Fautor
Tigheci
(373) 69.10.64.00.
Albarino. Cépage espagnol
fautor. Nez fruits secs, bouche
épicée, tendue, vin de repas,
bonne longueur rappelle
certains vins du Languedoc.
15 - Mihai Sava
Chisinau
(373) 26.85.11.51.
Traminer. Nez abricot, lavande,
très aromatique, bouche eau
de rose, vin d’apéritif.
2015
14,5 - Purcari
Chisinau
(373) 22.85.60.22.
Alb de Purcari. 50 % chardonnay,
30 % pinot gris, 20 % pinot blanc.
Joli nez avec des notes grillées,
pêche jaune, bouche large,
gourmande, un vin bien travaillé,
droit, finale fruitée, maîtrise de
l’élevage.
Moldavie,
les accords
Des vins typés,
aux arômes de fruits
noirs et d’épices,
souvent marqués
par des tanins
un peu fermes,
qui s’accordent
dans leur jeunesse
avec le caractère
juteux d’un magret
grillé légèrement
caramélisé ou
d’un pigeon rôti
à la broche. Après
quelques années de
cave, ils souligneront
le fondant d’une
poitrine de porc
braisée ou d’une
souris d’agneau cuite
à basse température.
A essayer également
sur les fromages
à pâte dure comme
une vieille mimolette
ou du cantal.
2017
15 - Asconi
Ialoveni
(373) 79.98.86.33.
Riesling. Nez épicé, minéral, bonne
longueur, droit, long, joli vin.
14 - Pinot gris en blanc. Nez
fermentaire, bouche fruitée,
élégante, gourmand.
14 - Feteasca blanc. Aromatique,
goût muscaté, fin gourmand,
bon vin d’apéritif.
15,5 - Mihai Sava
Chisinau
(373) 26.85.11.51.
Cépage bianca. Nez bien
parfumé, des notes de mangue,
bouche gourmande, du gras,
bien fruité, très poire, long.
14 - Purcari
Chisinau
(373) 22.85.60.22.
Feteasca regala. Sauvignon
blanc. Nez pomme verte,
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 229
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS
Cartes des vignobles des 13 appellations
1 SAVENNIÈRES (p. 216)
Les numéros mentionnés sur la carte de France et de la Moldavie renvoient
aux appellations représentées ci-contre et aux pages suivantes.
Angers à 10 km
BOUCHEMAINE
D 10
6
D 111
Pinot noir d’Alsace
ÉPIRÉ
Roche-aux-moines
Savennières
LA POSSONNIÈRE
LO I R
1 km
5
Surface : une centaine d’hectares
pour savennières, 7 hectares pour
la coulée-de-serrant, 19 hectares
pour la roche-aux-moines.
Sols : schistes gréseux, cailloux
volcaniques et sables éoliens.
E
Côtes-de-provence
3 BOURGOGNE ROUGE (p. 188)
A 35
3
08
L
D1
3
N8
SURY-EN-VAUX
MENETOURÂTEL
D9
23
CHAUDOUX
D7
RHIN
E 35
3
D 59
230 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
MONTIGNY
CHALONSUR-SAÔNE
LE CREUSOT
l
N 80
MONTCEAULES-MINES
VINON
6
5 km
E
THAUVENAY
D 22
BEAUNE
Meursault
D 90
A 35
0
A 36
ÔNE
SA
BUÉ
Plan
che Godard
Bourges
à 40 km
A 36
5
95
A6
nd
e
MÉNÉTRÉOLSOUS-SANCERRE
55
D9
MULHOUSE
90
SAINT-SATUR
SANCERRE
NEUVY-DEUX-CLOCHERS
GevreyChambertin A 31
6
5
ROUFFACH
D
D8
Gra
Vorbourg
D
VERDIGNY
CHAVIGNOL
CRÉZANCYEN-SANCERRE
uldre
Sa
Auxerre
à 120 km
na
Ca
NEUILLYEN-SANCERRE
D4
15
A 38
R
LOI
Hengst
DIJON
D 55
7
D5
SÉLESTAT
SAINTE-GEMMEEN-SANCERROIS
A6
’Ill
Surface : 2 400 hectares.
Sols : trois grands types.
– Les marnes dénommées
aussi « terres blanches»,
issues du kimméridgien,
reconnaissables aux milliers
de petites coquilles d’huîtres.
– Les calcaires, dénommés
«caillottes» ou « cris».
– Les sols argilo-siliceux,
dénommés « chailloux »
ou «silex».
71
D9
4 SANCERRE (p. 184)
D 606
A 35
MONTBARD
COLMAR
TURCKHEIM
D8
CHÂTILLON-SUR-SEINE
TONNERRE
N 151
BARR
D 415
N 66
7
N7
Surface :
2 800 hectares
en rouge et blanc.
Sol : argilo-calcaire.
OBERNAI
Troyes à 60 km
A5
A6
AUXERRE
MOLSHEIM
RIBEAUVILLÉ
THANN
11
N4
Kirchberg
de Barr
Saint-joseph
12
Côtes-du-roussillon
STRASBOURG
N 59
GUEBWILLER
7
10
Madiran
2 PINOT NOIR D’ALSACE (p. 210)
Surface : le vignoble
couvre 15 300 hectares,
répartis sur
119 communes viticoles.
Sols : la géologie
alsacienne est une
véritable mosaïque de
terroirs. Granit, calcaire,
argile, schiste ou encore
grès forment un
ensemble de 13 types
de sols qui confèrent
aux vins caractère et
personnalité en fonction
des cépages.
9
Saint-émilion
Jura blanc
Saint-véran
86
Brouilly
Louet
BÉHUARD
13
3
D 10
0
e
ett
4
2
D9
74
6
D 10
Guil
lem
SAVENNIÈRES
D 111
1
Couléede-serrant
Moldavie
Bourgogne
rouge
N7
9
CLUNY
VEAUGUES
MÂCON
JALOGNES
0
2 km
0
20 km
A 40
Lyon à 70 km
INFOGRAPHIES HERVÉ BOUILLY POUR « LE POINT »
Savennières
Yo n
ne
D 311
Sancerre
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
6 SAINT-VÉRAN (p. 166)
N 83
D 185
75
D4
PUPILLIN
POLIGNY
N 83
SELLIÈRES
N5
Château-chalon
CHÂTEAU-CHALON
D 1083
BAUME-LES-MESSIEURS
39
D 471
LONS-LE-SAUNIER
Pouillyfuissé VINZELLES
SAINTVÉRAND
0
CRÊCHESSUR-SAÔNE
2 km
Lyon à 70 km
D 31
SERRIÈRES
Lyon à 60 km
PEYRAUD
SAINTRAMBERTD’ALBON
CHAMPAGNE
A7
SAINT-DÉSIRAT
2
D8
Ain
LOCHÉ
D 86
L’Etoile
A
FUISSÉ
CHASSELAS
Surface : 1 360 hectares
plantés (dont 10 % de blancs
provenant des cépages
marsanne et roussanne).
Sols : pour l’essentiel, un socle
granitique qui se dégrade
en surface, donnant des
sables noirs – les «gores» –
que retiennent des murets
en terrasses.
CHAMPAGNOLE
8
N7
POUILLY
7 SAINT-JOSEPH (p. 172)
D5
BLETTERANS
DAVAYÉ
E
05
ARBOIS
SOLUTRÉPOUILLY
MÂCON
SA
ÔN
D9
9
A3
Arbois
N7
9
e
rosn
Surface :
720 hectares.
Sols : assez variables
suivant l’altitude,
argilo-calcaire
dominant sur la zone
Davayé-Prissé et,
sur les hauteurs,
une majorité
calcaire. Sur Chânes
et Saint-Vérand,
on peut retrouver
par endroits le socle
granitique primaire
et des grès.
SALINSLES-BAINS
Côtesdu-jura
7
A6
Côtesdu-jura
MONT-SOUS-VAUDREY
CHARNAYLÈS-MÂCON
D1
G
etite
La P
Dijon
à 80 km
PRISSÉ
D 472
D 90
6
Loue
RHÔNE
5 JURA BLANC (p. 194)
Surface : 2 100 hectares,
soit vingt fois moins que
le vignoble bordelais.
Sols : principalement
argiles et marnes,
avec d’importantes
zones calcaires au sud
du vignoble.
Bancel
ANDANCE
D 52
ANNONAY
D 678
N7
BEAUFORT
ANDANCETTE
TALENCIEUX
Côtesdu-jura
ce
Lyon
à 100 km
n
Ca
3
D 51
D 68
D 117
D 108
35
REGNIÉ-DURETTE
D6
Brouilly
OZON
D 68e
SAINT-AMOUR
0
5 km
37
D 33
7
ons
SAINT-LAGER
7
D1
Mâcon
à 34 km
NE
Sams
N7
SÉCHERAS
CERCIÉ
QUINCIÉEN-BEAUJOLAIS
Ô
RH
LEMPS
ouil
CHERVES
D 43
Côte-de-brouilly
SAINT-JEANDE-MUZOLS
Brouilly
Do
D 43e
D 68e
TAINL’HERMITAGE
ux
TOURNONSUR-RHÔNE
D5
34
Du
zo
n
on
S an
cil
l
D 68
BROUILLY
GERVANS
VION
D 86
Surface : 1 300 hectares.
Sols : granit rose dégradé,
alluvions anciennes,
argilo-calcaire.
ARRAS-SUR-RHÔNE
Ardières
D3
8 BROUILLY (p. 200)
SAINT-VALLIER
SARRAS
Ay
D1
CUISEAUX
ODENAS
1 km
SAINT-ÉTIENNEDES-OULLIÈRES
GLUN
D 68
D 43
0
D 219
D 62
D 62
MAUVES
CHARENTAY
Brouilly
Villefranchesur-Saône à 13 km
CHÂTEAUBOURG
0
2 km
Valence à 10 km
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 231
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS
Is l e
9 SAINT-ÉMILION GRAND CRU (p. 160)
MONTAGNE
D 12
2
Ba
PUISSEGUIN
nne
A 89
LIBOURNE
rba
D 17
D 244
CATUSSEAU
Source : « Grand atlas des vignobles de France »,
de Benoît France (éditions Solar).
Infographies : Hervé Bouilly.
SAINT-GENÈSDE-CASTILLON
D1
08
9
D6
70
11 CÔTES-DU-ROUSSILLON (p. 220)
SAINT-CHRISTOPHEDES-BARDES
SAINT-ÉMILION
SAINT-LAURENTDES-COMBES
Surface : 2 500 hectares.
Sols : granit, gneiss et schistes bruns
et noirs dans le massif de l’Agly,
sols rouges calcaires sur le piémont
des Corbières, molasses argilo-sablonneuses dans les Aspres et terrasses
caillouteuses le long des fleuves.
SAINT-ÉTIENNEDE-LISSE
SAINT-HIPPOLYTE
SAINT-MAGNEDE-CASTILLON
SAINT-SULPICEDE-FALEYRENS
SAINT-PEYD’ARMENS
DOR
D
6
D 93
1
0
Verdouble
Be
SALSES-LE-CHÂTEAU
D 117
CASTELNAURIVIÈRE-BASSE
Saget
22
SAINT-PAULDE-FENOUILLET
D 935
8
D4
Louet
ARROSÈS
MILLAS
N 116
CANET-ENROUSSILLON
MER
MÉDITERRANÉE
D9
ci
Lar
14
THUIR
PRADES
D 13
Tech
Côtes-du-roussillon
Tarbes
à 40 km
SÉMÉACQBLACHON
COLLIOURE
LE BOULOU
ESCURÈS
Collioure
BANYULS-SUR-MER
AMÉLIE-LES-BAINS
LANNEGRASSE
D
943
5
D 11
LEMBEYE
0
SIMACOURBE
ARGELÈS-SUR-MER
A9
0
2 km
Banyuls
10 km
12 CÔTES-DE-PROVENCE (p. 204)
13 MOLDAVIE (p. 226)
DN
IES
A8
DRAGUIGNAN
TR
AIX-EN-PROVENCE
7
A8
BALTI
R a ut
7
A 51
t
A 52
BRIGNOLES DN
P ro u
FRÉJUS
SAINTRAPHAËL
A8
60
D5
SOROCA
DN
Argens
Arc
e
SAINT-TROPEZ
Gapeau
CHISINAU
D
MOLDAVIE
98
MER MÉDITERRANÉE
HYÈRES
LA SEYNESUR-MER
Surface : 19 700 hectares.
Sols : 5 zones. Bordure maritime : de Fréjus à Hyères
et les Maures, sablo-argileux avec cailloutis quartzeux.
Vallée intérieure : au-dessus des Maures, grès fins et
232 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Îles d’Hyères
TIRASPOL
TIGHINA
TOULON
BANDOL
i
8
A 50
LA CIOTAT
A5
7
DN
ORHEI
tr
Bassin
CASSIS
Les calanques
ly
PERPIGNAN
ILLESUR-TÊT
Tê t
s
LASSERRE
MARSEILLE
Ag
SAINT-ESTÈVE
Côtes-duroussillonvillages
MADIRAN
CADILLON
TAUTAVEL
RIVESALTES
D 16
CONCHEZDE-BÉARN
Maury
D 900
Lées
Grand Lées
VIELLA
D
gly
A
s
ADOUR
n
rgo
6
94
Surface : 1 300 hectares.
Sols : des coteaux
parallèles, orientés
sud-est, nord-ouest. Et
des sols argilo-calcaires
ou argilo-graveleux.
LEUCATE
TUCHAN
AURENSAN
MASCARAÀSHARON
2 km
PORT-LA-NOUVELLE
Rivesaltes
(uniquement)
D 61
NE
OG
VIGNONET
10 MADIRAN (p. 178)
D
DURBANCORBIÈRES
D 936
GRUISSAN
A9
Surface : 4 141 hectares
pour le saint-émilion
grand cru, sur un vignoble
de 5 400 hectares avec
saint-émilion.
Sols : argilo-calcaire,
graves, sables.
NARBONNE
0
10 km
cailloutis. Haut-Pays : calcaires argilo-sableux. Bausset :
empilement de cuvettes marneuses et calcaires, grès.
Sainte-Victoire : formations de marnes et de grès
recouvertes de colluvions et d’alluvions.
0
50 km
Surface :
140 000 hectares,
un chifre difcile
à vérifier.
Sols : argilo-calcaires
et sables.
COMRAT
CAHUL
UB
DAN E
MER
NOIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
UNE EXCLUSIVITÉ
DE QUEBEC AUX CHUTES DU NIAGARA
DÉPARTS EN JUIN, JUILLET ET SEPTEMBRE 2019
CROISIÈRE
Au fil du
Saint-Laurent
UN ITINÉRAIRE INÉDIT : MONTRÉAL, KINGSTON,
TORONTO, NIAGARA ET QUÉBEC
WWW.RIVAGESDUMONDE.FR
Crédits photos : iStock, Rivages du Monde - Photo non contractuelle.
À bord du
OUI, je souhaite recevoir la brochure Croisière Au fIl du Saint-Laurent
MES COORDONNÉES
NOM
ADRESSE
CODE POSTAL
TÉLÉPHONE
M.
MME.
VOUS VOYAGEZ : EN COUPLE
SEUL(e)
M/V VICTORY II PRESTIGE
ENTRE AMIS
PRÉNOM
VILLE
COURRIEL
COUPON À RETOURNER À RIVAGES DU MONDE 19, RUE DU QUATRE-SEPTEMBRE - 75002 PARIS
J’accepte de recevoir des informations et offres commerciales de Rivages du Monde par voie électronique.
PAYS
Tél. 01 58 36 08 36
PRÉCISEZ LE CODE : LEP18
Ces informations sont destinées à SAS Rivages du Monde. Elles sont enregistrées dans notre fchier à des fns de traitement de votre demande de renseignements et le cas échéant de votre commande.
Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 /01/78 modifée et au RGPD du 27/04/16, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès et de rectifcation à l’adresse suivante : Rivages
du Monde 19 rue du Quatre-Septembre, 75002 Paris. Notre Politique de Confdentialité est disponible sur le site : www.rivagesdumonde.fr. Vos données postales sont susceptibles d’être transmises à
nos partenaires commerciaux, si vous ne le souhaitez pas, cochez cette case .
SAS Rivages du Monde au capital de 8 000 Euros - 19 rue du Quatre Septembre 75002 Paris - RCS Paris B 438 679 664 - Immatriculation délivrée par Atout France 81 rue de Clichy, 75009 Paris : IM075100099
- RCP Hiscox : 19, rue Louis Le Grand 75002 Paris, N° police : HARCP0087439 - Garantie fnancière : GROUPAMA-ASSURANCES CRÉDIT 8-10 rue d’Astorg 75008 Paris, N° police : 4000713765/2
Le M/V Victory II Prestige a été entièrement
rénové en 2018. Parfaitement adapté à la
navigation sur le Saint-Laurent, il accueille 200
passagers dans une ambiance francophone et
propose un confort haut de gamme offrant aux
croisiéristes un point de vue privilégié sur les
paysages majestueux du Saint-Laurent.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS
Face à la grande
distribution,
les « marchands
de vins »
résistent. Succès
d’une exception
française.
PAR JACQUES DUPONT ET OLIVIER BOMPAS
C
omme le roi d’Ionesco, le petit
commerce de centre-ville se
meurt. On nous le dit, on nous
le répète, mais « on » ne fait pas
grand-chose pour enrayer le phénomène. Bouchers, épiciers, quincailliers – marchands de couleurs,
comme on disait autre fois –,
crémiers-fromagers, sans parler
des poissonniers qui deviennent
aussi rares qu’une perle dans une
huître, leurs boutiques ferment
les unes après les autres. Il est
même certaines cités où, pour ne
pas faire trop triste, on a peint les
anciennes devantures en trompel’œil pour faire comme si… Seuls
Aude Legrand
Boutiques Yves Legrand
« Le vin et le métier de caviste, c’est une tradition familiale ; au départ, j’ai fait un bac
hôtelier pour m’en éloigner un peu, mais, durant mes études, j’ai goûté des vins
et je n’ai pas été convaincue : c’était tellement loin de ce que j’avais connu chez moi.
Le vin, c’était plus profond, plus humain que ce discours formaté, et j’ai compris que
ce serait ça mon univers. Il y a dix ans, j’ai rejoint mon père et je suis passée par tous
les postes pour apprendre. Cette année, c’est la transmission complète. J’avance sans
renier le passé. J’ai rationalisé un peu le travail, mais la valeur première, c’est l’humain,
dans l’équipe comme avec les clients et les vignerons. Caviste, c’est un vrai métier
d’avenir, donc il faut suivre les évolutions, vivre dans son temps, et puis c’est pluriel,
il y autant de versions du métier de caviste que de gens qui le font. Il y a des gros,
des petits, des gens hyperspécialisés. L’histoire de la famille, c’est beaucoup les vins
de Loire, du Beaujolais, mais nous sommes très généralistes, et puis on s’ouvre
aux vins du monde – aujourd’hui, c’est plus facile qu’avant, car les jeunes
qui viennent travailler chez nous les connaissent, ils savent en parler. »
113, avenue de Verdun. Issy-les-Moulineaux (92). 01.46.38.47.32.
234 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
deux types d’activités perdurent.
Les librairies, grâce à la loi Lang,
qui bloque le prix des livres, et
grâce aussi au dynamisme de leurs
propriétaires qui multiplient rencontres avec les auteurs et animations originales. Et, curieusement,
alors que la grande distribution leur
oppose une concurrence impitoyable, les cavistes.
Il en pousse de partout, et pas
que des illuminés à la vocation
hasardeuse qui penseraient, tels
les pseudo-brocanteurs ou bergers
artisans du cuir des années hippies, le métier facile et ne nécessitant pas un lever dès potron-minet.
Bien au contraire, surtout dans les
petites villes de province – dans les
territoires, comme on dit désormais
en dialecte de couloir ministériel –,
les cavistes postmodernes gèrent
leur « ici et maintenant » avec
beaucoup d’imagination. Terminé
la cave où on trouvait de tout, des
centaines de références un peu
poussiéreuses et où on regardait
de haut le pauvre amateur qui
confondait le cépage chardonnay
avec le volatile chardonneret au
chant si mélodieux. Le caviste
contemporain cible, segmente,
pense son « brief produit », calcule
son « cost plus » en circuit court.
Il fait du marketing sans trop le
dire car, entre le consommateur
qui vient aussi acheter du rêve et
celui qui en dispose, il convient de
n’utiliser que des mots bleus, de
ceux qui ne peuvent briser l’« instant fragile d’une rencontre ».
On se forme pour cela. Et,
chaque année, ils sont nombreux
à venir apprendre le métier à l’Université du vin de Suze-la-Rousse,
dans la Drôme, par exemple, qui
organise deux sessions de 30 prétendants chaque année. De tous
les âges ! Cette formation pour
adultes voit passer aussi bien des
jeunes sans diplôme ou sortis de
l’enseignement supérieur que des
quinquagénaires las des bureaux.
G. IANNIS/RÉA POUR « LE POINT »
Le caviste durable
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Alexandre Pichon
Cave La Joliette
IAN HANNING/RÉA POUR « LE POINT »
« Ma cave est dans les docks de la Joliette, il n’y a que des commerçants
indépendants. Je propose autour de 800 vins et plus de 250 spiritueux.
J’ai une grosse sélection en Provence, des blancs et beaucoup de
rouges, il faut montrer que la région ne se limite pas aux rosés. J’ai
aussi un attrait particulier pour la Bourgogne. Il faut des vins de
tous les vignobles. Le caviste attire une clientèle de connaisseurs,
des gens qui recherchent le conseil, souvent sur les accords mets
et vins. Je bouge, il faut aller dans le vignoble. Le métier de caviste
attire pas mal de gens qui veulent se reconvertir dans le vin, mais
il est important de savoir de quoi on parle. Pour ma part, j’ai fait
une école de commerce et ensuite j’ai appris en travaillant. »
Les Docks, 10, place de la Joliette. Marseille (13). 04.91.45.26.44.
Souvent, ils se spécialisent. La
mode est au bio ou au « nature »,
mais, pour démarrer, c’est plus
risqué. Parfois, c’est sur une seule
région : Loire, Languedoc ou
même Champagne.
Installé dans un vignoble, on
joue la carte locale, et il convient
de proposer aux clients une grande
diversité de ce qui se produit alentour, en proposant notamment
des cuvées confidentielles. Une
tendance s’affirme : la cave « à manger ». On peut déguster sur place
au prix de la bouteille à emporter
en cassant la croûte autour de charcuteries, de fromages ou des produits dénichés lors des tournées
Comment un fier carignan du Languedoc
s’empresse-t-il de s’attendrir ?
de prospection. Car la force du vrai
caviste, c’est de savoir chiner. Il
fouine, dégote de petites perles que
jamais la grande distribution à la
recherche de forts volumes ne
pourra proposer. Pour une fois,
David fait la nique à Goliath, et,
en matière de commerce, c’est en
effet devenu très rare §
Un vin,
un style,
une solution.
NOMACORC
PlantCorc®
SÜBR
Micro-aggloméré
Le choix
respectueux de
l’environnement
et l’apport en
oxygène parfait
pour le style
de votre vin
ZEST
PlantCorc®
VINTOP
Capsules à vis premium
SYNTEK
Synthétique
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
W W W.V I N V E N T I O N S . C O M
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS
Aurélien Chutaux
Les Vins d’Aurélien
« J’ai créé ma cave en novembre 2012. Je n’ai pas
suivi de formation ; le vin, ça peut s’apprendre
sur le tas… Il faut aller à la rencontre des
vignerons. Ma sélection, ce sont surtout des
vins français. Les gens du Nord aiment les vins
de Bordeaux ; ici, on est proche de l’Angleterre
où ces vins sont très appréciés. Les négociants
bordelais sont très présents. Je pousse donc un
peu plus des vignobles comme le Languedoc
ou le Rhône. Je propose environ 700 vins et
près de 300 spiritueux, j’ai beaucoup de
whiskys et de rhums. J’organise cinq ateliers
de dégustation par mois avec des mets et, de
temps en temps, je fais venir des vignerons, le
vin reste le cœur de mon métier. Aujourd’hui,
les cavistes sont recherchés, les gens se posent
de plus en plus de questions sur le vin et ont
envie d’avoir en face d’eux des professionnels.
On a même regagné une petite part de marché
sur la grande distribution. »
5, rue Jean-Sans-Peur. Lille (59). 03.62.64.36.63.
Allier
Caves Naudot-Gannat
7, avenue Jean-Jaurès
Gannat (03)
04.70.90.24.93.
www.caves-naudot.fr.
Belle sélection de vins
dont de nombreuses cuvées
issues de viticulture bio ou
biodynamique. La cave organise
des soirées de dégustation
de vins, mais aussi de bières
et de spiritueux. Sur abonnement
annuel, le club œnologique
permet d’approfondir
ses connaissances dans
la bonne humeur.
Bouches-du-Rhône
Cave du Félibrige
8, rue des Cordeliers
Aix-en-Provence (13)
04.42.96.90.62.
François Barré et Vincent Stagetti
proposent une impressionnante
sélection de vins régionaux,
bien au-delà des traditionnels
rosés, d’excellents bourgognes,
champagnes, vins de Loire
et cuvées de la vallée du Rhône,
que complètent vins italiens
et californiens.
Calvados
Terroir dit vin
12, rue du 9e-Arrondissement
Falaise (14)
02.31.20.38.14.
www.terroirditvin.fr.
Emmanuel Ménard et Vincent
André sont intarissables
et capables de répondre à toutes
les demandes. Du simple vin de
casse-croûte à l’accord mets et
vins le plus pointu, ils proposent
des vins originaux et très bien
sélectionnés qui sortent
des sentiers battus.
Cave vins et terroirs normands
Rond-point de la Bijude
Bieville-Beuville (14)
02.31.24.35.07.
www.caviste-vins-bio.com.
Cette cave s’est fait une spécialité
des vins de propriétaires issus de
l’agriculture bio et biodynamique.
Un choix complet de plus de
200 références du vignoble
français et de quelques références
étrangères en vins, champagnes,
spiritueux, bières et cidres.
Drôme
Vinothentik
ZA de la Grue
3, rue Maurice-Kœchlin
Chabeuil (26)
09.52.84.63.14.
www.vinothentik.fr.
Jean-Philippe Leroy est
sommelier-conseil-caviste
et se revendique comme
un dénicheur de bouteilles.
A côté d’une sélection très
personnelle de vins originaux,
236 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
il propose dégustations,
repas accords mets et vins
ou œnotourisme, avec possibilité
de faire du sur-mesure.
Rhône Magnum
15, chemin du Bertrand
Pont-de-l’Isère (26)
04.75.77.07.62.
www.rhone-magnum.fr.
Avec plus de 400 vins classés par
types en sept catégories, et une
bonne centaine de spiritueux,
Laëtitia et Cyril Coniglio ont su
fidéliser une clientèle d’amateurs.
Ils proposent des cours de
dégustation, des visites
dans le vignoble et une formule
bar à vins.
Gard
Caves du 41
191, chemin du Mas-de-Cheylon
Nîmes (30)
04.66.36.20.36.
Adresse incontournable, les Caves
du 41 proposent l’essentiel
des cuvées les plus recherchées
des grands domaines du
Languedoc-Roussillon, un choix
très complet de vins de tous les
vignobles de France, ainsi qu’une
sélection alléchante de produits
artisanaux d’épicerie fine.
Haute-Garonne
Les Domaines qui montent
53, rue Riquet
Toulouse (31)
09.81.61.69.26.
www.lesdomainesquimontent.com.
Nicolas Thoumin est originaire de
la région : « Mes coups de cœur
vont vers les vignobles de la
Bourgogne, des Côtes-du-Rhône
et du Languedoc-Roussillon ;
le vignoble régional est
très bien représenté à Toulouse,
je trouve plus original de sortir
des sentiers battus. »
Gironde
Les Trois Pinardiers
225, cours de la Somme
Bordeaux (33)
09.86.24.39.97.
www.les3pinardiers.com.
Simon, Quentin et Louis sont trois
copains d’école : « On a une
centaine de références, et on
déguste beaucoup. Tous les mois,
on rentre trois nouvelles cuvées.
Les vins de Bordeaux représentent
20 % de la cave, nos clients sont
curieux, ils ont l’esprit ouvert. »
Cave Saint-Vincent
19, avenue Victor-Hugo
La Teste-de-Buch (33)
09.67.07.23.94.
www.cavesaintvincent.fr.
La plus ancienne cave du bassin
d’Arcachon propose une solide
sélection de cuvées du Bordelais,
des petits châteaux d’un
étonnant rapport qualité-prix
aux crus classés les plus prestigieux, mais également de toute
la France. Des dégustations sont
proposées lors de soirées à thème.
Hérault
Cave des Arceaux
7, rue Marioge
Montpellier (34)
04.67.92.44.84.
www.cave-arceaux.com
Cette cave s’est imposée, en un
peu plus de quinze ans, comme
l’un des lieux incontournables
de l’univers du vin à Montpellier.
On y trouve le meilleur de la
région, dont quelques verticales
(différents millésimes
d’un même vin) des domaines
les plus recherchés, comme
le Mas Jullien.
La Maison du vin
59, avenue de Verdun
Pézenas (34)
04.67.26.96.76.
www.maisonduvin.fr.
Fruités, expressifs, intenses,
les vins d’Aurélien Carron sont
classés par types et font la part
belle aux cuvées bio, biodynamiques et nature. Le vignoble
du Languedoc est bien mis
en avant, et il est possible
de déguster en permanence
une vingtaine de vins.
Ille-et-Vilaine
Les Couleurs du vignoble
5, rue du Général-de-Gaulle
Montauban-de-Bretagne (35)
02.99.06.09.17.
www.lescouleursduvignoble.fr.
Stéphane Le Rest et Véronique
Le Moigne ont tous deux changé
de cap professionnel pour se
consacrer au métier de caviste.
Leur tour de France ne néglige
aucun vignoble et c’est
sur place, chez les vignerons,
qu’ils sélectionnent leurs vins.
Belle sélection de spiritueux
et de bières.
Marne
Les Caves du Forum
10, rue Courmeaux
Reims (51)
03.26.79.15.15.
www.lescavesduforum.com.
Fabrice Parisot : « On est dans
le centre de Reims, avec
500 mètres carrés de caves
voûtées sur 3 étages. On frôle
les 3 000 références, plus 150 vins
étrangers. Pour les champagnes,
on est connus pour faire
découvrir les nouveaux
producteurs, les nouveaux
visages de la région. »
Moselle
La Rue du vin
136, rue Nationale
Stiring-Wendel (57)
03.87.84.75.75.
www.larueduvin.com.
Accueil sympathique et très
professionnel en prime, La Rue
du vin offre un tour de France
complet du vignoble. A noter
l’ouverture depuis l’an dernier
du Bistrot du caviste, restaurant
où il est possible de déguster,
moyennant un droit
de bouchon, l’une des
800 bouteilles de la cave.
Nord
La Cave
3, rue de la Ladrié
Wasquehal (59)
03.20.72.80.89.
www.lacave-lille.fr.
Dans sa vaste cave très bien
fournie, Thomas Vanheeckhoet
G. IANNIS/RÉA POUR « LE POINT »
Sélection
de caves
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
propose des vins de toutes les
régions de France, de grands
noms comme de nombreux vins
découvertes, spiritueux et bières
régionales. A noter un alléchant
programme de soirée « atelier
dégustation ».
Les Caves du Dronckaert
117, rue de Tourcoing
Roncq (59)
03.20.03.19.43.
Dans leur vaste cave climatisée,
Isabelle et Michel Roussel
proposent une large gamme
de vins français et étrangers
très bien sélectionnés. Plusieurs
milliers de références si on
compte les spiritueux et les
bières locales. A suivre : de
conviviales soirées dégustation.
Puy-de-Dôme
Cave vin passion
38, avenue Wilson
Ceyrat (63)
09.81.05.13.72.
www.vinpassion.fr.
Stéphane Alberti, meilleur caviste
de France 2014, propose plus
de 500 vins et une centaine de
spiritueux. En soirée, possibilité
de participer à des séances
d’initiation à la dégustation,
de découverte des régions
viticoles, mais aussi de l’univers
des spiritueux.
PyrénéesAtlantiques
Les Vins de Vincent
20, avenue Duvergierde-Hauranne
Bayonne (64)
05.59.25.48.04.
www.lesvinsdevincent.com/fr.
Vincent Damestoy et son équipe
passent beaucoup de temps
sur le terrain, à la rencontre
des vignerons. Entre les vins
et les spiritueux, ce sont plus
de 1 000 références qui sont
proposées, à 80 % issues de
la culture bio et biodynamique.
A noter, une deuxième adresse
à Anglet.
PyrénéesOrientales
Les Caves du Roussillon
1 085, avenue Julien-Panchot
Perpignan (66)
04.68.54.40.04.
www.lescavesduroussillon.com.
Véritable caverne d’Ali Baba, Les
Caves du Roussillon proposent
une grande partie des bons
domaines du vignoble catalan.
A noter, une impressionnante
collection de vieux millésimes
de vins doux naturels, banyuls,
rivesaltes ou maury, qui commence par une bouteille de 1874.
Bas-Rhin
Le Théâtre du vin
ZA Ouest, RN 83
Fegersheim (67)
03.88.25.75.58.
www.c-lasvigne.fr.
Une cave qui propose près de
1 200 références de tous les
vignobles de France et d’ailleurs.
Les vins sont classés par styles,
sept en tout, comme « gourmands
et intenses » ou « frais et fruités ».
Le club de dégustation,
l’Hydropathe, offre un programme
attrayant et très varié.
Entre deux verres
9, rue Rathsamhausen
Strasbourg Neudorf (67)
03.88.66.11.89.
www.entredeuxverres.fr.
Installé depuis sept ans à Neudorf,
quartier populaire du sud de
Strasbourg, Alexis Quelqueger
propose des vins de petits
producteurs, bio et naturels,
majoritairement d’Alsace, de Loire,
du Languedoc-Roussillon, mais
aussi du Jura ou de Savoie, que
complètent spiritueux et bières.
Haut-Rhin
Au monde du vin
23, avenue de Bâle
Saint-Louis (68)
03.89.69.22.22.
www.aumondeduvin.fr.
Depuis plus de quinze ans
Fabrice Renner s’emploie
à sélectionner les vins
de « vignerons de caractère » qui
constituent aujourd’hui un choix
de plus de 1 300 cuvées, plus
800 spiritueux. Pour parfaire le
tout, de nombreux événements
et soirées WineClub accords
mets et vins.
Rhône
Muraato
7, rue Charles-Dullin
Lyon (69). 06.16.97.97.97.
www.muraato.com.
Romain Pelosse a ouvert sa cave
en 2015 : « Le vin, c’est une histoire,
les clients sont demandeurs, alors
on discute avec eux, on raconte,
on essaie de comprendre ce
qu’ils n’aiment pas, et on leur
propose un vin à leur goût ! Mon
but, c’est qu’ils soient surpris… »
Savoie
Les Perles du Palais
Rue des Rois
Courchevel (73)
06.99.86.42.68.
Après avoir travaillé dans l’univers
des diamants, Marina Silina
a décidé de changer de vie. Elle a
créé Les Perles du palais, cave
et bar à vins ; à Courchevel 1850,
une petite cave consacrée
aux grands crus, et Fima, cave
et atelier de dégustation
dévolus aux vins naturels, bio
et biodynamiques.
Haute-Savoie
La Cave des 2 seigneur
149, route de Sallanches
Demi-Quartier (74)
04.50.18.04.32.
www.lacavedes2 seigneur.com.
Plus de 500 vins – du simple BIB
au cru le plus réputé –, mais
aussi une sélection de bières de
petits brasseurs et de spiritueux.
Le petit plus : conception de
caves pour les particuliers,
et réalisation de cartes de vins
pour les restaurateurs.
Conroy vins et spiritueux
105, rue du Mont-Blanc
Sallanches (74)
04.57.44.49.72.
www.conroy.fr.
Jonathan Conroy propose
une sélection plus que complète
de vins de France et du monde,
ainsi qu’une solide sélection
internationale de spiritueux
et de bières. Dégustations
et animations sont régulièrement
organisées en présence
des vignerons.
Vins Duvernay
249, route de Montagnon
Bonne (74)
04.50.92.20.20.
www.vinsduvernay.com.
Une vaste cave qui propose une
gamme de vins et de spiritueux
parfaitement sélectionnés.
Un satisfecit pour la mise
en avant du vignoble régional
très bien valorisé, ainsi que
pour l’accueil et les conseils
très professionnels. A noter, une
seconde adresse à Annemasse.
Paris
Le Sourire au pied de l’échelle
106, rue de la Roquette
Paris (75011)
01.57.40.89.70, www.caviste
lesourireaupieddelechelle.com.
« Avant tout une affaire de
goût », résume la philosophie
de ces cavistes enthousiastes
qui s’imposent de déguster
à l’aveugle pour ne pas être
influencés par les étiquettes.
Résultat : un choix original
et éclectique de vins et de
spiritueux dont une sélection
de whiskys français.
PhiloVino
6, place d’Estienne-d’Orves
Paris (75009). 01.43.37.13.47.
33, rue Claude Bernard
Paris (75005). 01.43.37.13.47.
www.philovino.com.
On vient chez PhiloVino
rencontrer Bruno Quenioux,
un personnage attachant et un
érudit du vin. Fils de vignerons
à Cheverny, dans la Loire, il a
toujours accordé au vin une
véritable dimension culturelle.
Chez lui, l’expression « vin de
vigneron » prend tout son sens.
Divins
25, rue Hérold
Paris (75001)
01.40.15.92.16.
www.divins.eu.
En plus d’une sélection soignée
de vins de tout le vignoble
français et d’une bonne dizaine
de pays à travers le monde,
Thomas Bravo-Maza propose un
programme copieux de soirées
dégustations autour de cuvées
« cultes » et de master classes
d’initiation à la dégustation.
La Cave des Climats
35, rue de Verneuil
Paris (75007à)
01.42.33.87.94.
www.lacavedesclimats.fr.
Cave créée par l’équipe du
restaurant Les Climats, consacré
au vignoble bourguignon,
l’endroit fait preuve d’une
tendresse particulière pour les
vins de la région, mais pas seulement. Languedoc-Roussillon,
Bordeaux ou encore Beaujolais
sont dignement représentés.
Seine-Maritime
Caves Bérigny
91, quai Bérigny
Fécamp (76)
02.35.27.19.79.
www.berigny.com.
Maxime Lambert, le responsable
du magasin de Fécamp des Caves
Bérigny, est incollable sur la
solide sélection de vins mythiques
et cuvées découvertes qui
rassemble pas moins de
800 références, que complète
un choix impressionnant
de whiskys et de rhums.
Yvelines
La Vignery Rambouillet
18, rue Pierre-Métairie
ZA du Bel-Air
Rambouillet (78)
01.34.85.30.20.
www.lavignery.fr.
L’une des nombreuses caves de
La Vignery, un concept parfaitement en place, avec un choix
de 1 800 références, incluant
vins, spiritueux et bières. Accueil
et conseils très professionnels,
nombreux accessoires et large
choix de verrerie, et possibilité
de participer à une formation
et à une animation
œnologiques sur demande.
Tarn
La Clef des vins
9 ter, place Lapérouse
Albi (81)
05.63.76.83.51.
www.clefdesvins.fr.
Située dans le centre ville d’Albi,
une cave qui propose un grand
choix de vins et de spiritueux,
que complètent d’excellents
produits oléicoles. Possibilité
de déguster 16 vins grâce
à un système de carte à puce.
A noter, de nombreuses soirées
et cours de dégustation.
Var
Cave Jéroboam
Place de la Croix-de-Fer
Saint-Tropez (83)
04.94.49.17.54.
www.cavejeroboam.net.
Installée en centre-ville,
sous l’Hôtel de Paris, depuis
plus de vingt-cinq ans, la Cave
Jéroboam fait partie des adresses
incontournables de Saint-Tropez.
On y trouve plus de 2 000 références de vins et spiritueux, dont
une très belle sélection de vins
régionaux. Accueil et service
très professionnels.
Essonne
Cave d’O
4, rue de Paris
Bièvres (91)
01.60.10.18.07.
Hervé Gomas a changé de vie
professionnelle pour se consacrer
au métier de caviste et s’adresse
aussi bien aux amateurs
particuliers qu’aux professionnels.
Il propose une sélection exigeante
de vins et une belle sélection de
spiritueux rares, en particulier
des vieux rhums.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS
La guerre des bouchons
Goulot. La bataille
est rude entre
les défenseurs
du naturel et les
partisans de nouvelles matières.
PAR OLIVIER BOMPAS
de la pollution, dans certains produits utilisés dans les chais pour
traiter les charpentes ou les palettes de bois servant à empiler les
cartons de bouchons neufs, et tout
simplement dans l’eau utilisée en
quantité pour le nettoyage des
chais et des fûts.
Fidèles. Les professionnels du
liège prennent alors le problème
très au sérieux, d’autant plus que
certains grands domaines, exaspérés par leurs bouteilles bouchonnées, se tournent vers les solutions
alternatives. Le Domaine Laroche
propose son millésime 2002 avec
des capsules à vis, y compris sur
ses grands crus, laissant tout de
même à ses clients la possibilité de
rester fidèles au liège. « Nous avons
pris un nouveau virage au début des
années 2010, poursuit Grégory Viennois. On a mis en place un partenariat avec notre fournisseur, Amorim.
Il a fait un travail énorme sur la qualité des lièges, on a établi des cahiers
des charges précis avec les producteurs, comme on peut le faire avec les
tonneliers pour les fûts, ou avec les pépiniéristes pour les plants de vigne. »
Amorim, principal producteur
mondial de bouchons de liège, a
238 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
Chêne. La grande
majorité des Français
associent encore
bouchon en liège
et vin de qualité.
mis au point récemment un procédé permettant d’analyser les bouchons et de détecter en quelques
secondes ceux contenant plus de
0,5 nanogramme/litre de TCA, seuil
de détection de l’odeur par le nez
humain. L’équivalent d’une goutte
d’eau dans le volume de 800 piscines olympiques. Une bonne nouvelle pour les professionnels du
liège, de plus en plus concurrencés par les producteurs de bouchons synthétiques. Développés
pour les vins de consommation rapide, il leur a longtemps manqué
la souplesse des bouchons traditionnels, capables de se dilater dans
le col de la bouteille afin d’empêcher l’air d’entrer. Autre inconvénient, ils n’étaient pas toujours
faciles à extraire, même avec un
tire-bouchon de sommelier. Mais
les industriels du bouchage alternatif proposent aujourd’hui des
bouchons très performants. Fabrice Chevallet, vice-président
ventes et marketing pour l’Europe
de la société Vinventions, explique :
« Nous possédons sept marques, par
exemple Syntek, le bouchon synthétique classique low cost adapté aux
vins à petit prix, mais aussi Nomacorc avec une nouvelle catégorie de
PHILIPPE ROY/AURIMAGES
C
’est un rituel. Le geste d’ouvrir
la bouteille « à la vrille », un
signe de qualité, une garantie
de conservation et, plus profond
dans nos têtes, le sentiment de perpétuer une tradition… les raisons
ne manquent pas pour plébisciter
le bon vieux bouchon. « Dans l’univers du vin, on évoque les cépages, le
terroir, l’environnement, alors je pense
qu’il faut aller au bout et maintenir
le naturel du début à la fin… jusqu’au
bouchon », explique Grégory Viennois, directeur technique chez Laroche, domaine phare de l’appellation chablis, en Bourgogne : « Sur
nos petit-chablis, on utilise un bouchage à vis, ce n’est pas un problème,
au contraire, mais sur les vins de garde
on est 100 % liège, on accompagne le
vin dans le temps. Je préfère le côté naturel du liège avec ses défauts potentiels à la perfection des bouchons synthétiques, c’est une philosophie. »
Les bouchons industriels ont
connu un essor important à la fin
des années 1990, au détriment du
bouchage traditionnel. A cette
époque, le développement du goût
de bouchon passe de 3 à 5 % à près
de 10 % des bouchons vendus dans
le monde. En cause, principalement, le trichloroanisole ou TCA,
un composé chimique synthétisé
sous l’action de moisissures à partir du chlore qui se combine avec
les phénols, qui sont à la base des
arômes, des tanins ou encore de la
couleur des vins. Le chlore, lui, se
trouve partout, sur l’écorce du
liège à cause des insecticides ou
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le Saint-Emilion Grand Cru incarne
l'excellence à la française.
Serré. Neuf milliards de bouteilles de vin sont bouchées par capsule à vis
ou bouchon synthétique chaque année dans le monde.
bouchons fabriqués à base de matière première végétale dérivée de la
canne à sucre. En évitant les matière premières fossiles (le pétrole), on
suit l’évolution écologique du marché, le bio, la biodynamie. C’est la
tendance et on se doit de répondre aux demandes des consommateurs. »
Pour 18 milliards de bouteilles de vin produites chaque année dans le monde, la moitié est bouchée par capsule à vis ou
bouchon synthétique. L’autre moitié fait confiance au liège avec
des bouchons haut de gamme pour environ 20 % des vins et
jusqu’aux bouchons reconstitués, moins onéreux, élaborés à base
de liège broyé. Dans ce domaine, la société Diam occupe la pole
position et propose même des bouchons issus de liège français,
du Roussillon, de Provence ou de Corse. « Nous connaissons une
croissance à deux chiffres, annonce Bruno de Saizieu, le directeur
commercial et marketing, sur un marché qui ne croît pas. Nous prenons des parts aux bouchons naturels, et notamment aux bouchons
haut de gamme, voire très haut de gamme. En Bourgogne, le Domaine
Leflaive est 100 % en bouchage Diam, et de grands crus bordelais s’y
mettent. Il n’y a plus d’interdit, la grande progression va se faire sur
Bordeaux, et nous ouvrons des marchés aux Etats-Unis, entre autres
dans la vallée de Sonoma. » Reste à convaincre les consommateurs.
Une étude récente, réalisée à la demande de la Fédération française du liège, fait ressortir que 87 % des Français associent bouchon en liège et vin de qualité. Le chiffre atteint 93 % lorsqu’on
interroge les amateurs éclairés §
Il s'inscrit dans un vignoble historique,
où la pierre et la vigne s'accordent pour
donner naissance à un grand vin...
FAMILLE HELFRICH - VIGNERONS
www.cdf-chateaux.com
NICOLAS TUCAT/RÉA
Couchées ou debout ?
Les vins de garde étant encore très majoritairement
obturés avec des bouchons de liège, il est recommandé
de stocker les bouteilles couchées. En effet, si le bouchon
n’est plus humecté par le vin, il sèche, se rétracte et laisse
entrer l’air dans la bouteille. Au contact de l’oxygène,
le vin risque fort de s’altérer. En revanche, les bouteilles
munies de bouchons vissés ou synthétiques peuvent être
conservées debout, d’autant plus que ce type de bouchage
concerne des vins destinés à une consommation rapide,
à commencer par les rosés. Les bouteilles à bouchon vissé
présentent l’avantage de ne pas nécessiter de tirebouchon et de pouvoir être facilement refermées,
tout comme les bouteilles équipées de bouchons en verre.
Un aspect pratique non négligeable à l’heure du cassecroûte, du pique-nique ou de l’apéritif §
L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ.
À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS
Le guide des foires
Inflation. Une offre de plus en plus diverse et abondante.
Notre sélection comprend trois parties : moins de 12 €, de 12 à 30 €
et au-delà de 30 €. Plus nos coups de cœur.
PAR JACQUES DUPONT ET OLIVIER BOMPAS
L
Moins de 12 €, les indispensables,
vins des copains, des apéros ou des
repas « à la bonne franquette », en
toute simplicité.
De 12 à 30 euros, les vins du soir
quand on reçoit ou du week-end,
240 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
SÉBASTIEN ORTOLA/RÉA
a tendance haussière se
confirme. Elle est due à plusieurs
phénomènes. Déjà, la montée
des prix des grands vins en Bourgogne à Bordeaux ou dans la vallée
du Rhône. Un seul exemple : dans
les foires aux vins de 2010, on pouvait s’offrir un Château Giscours,
cru classé en margaux, pour 24,75 €
le 2006 ou 24,70 € le 2008. C’est un
peu moins cher que la Sirène de
Giscours 2016, second vin du domaine proposé à 25,20 € en 2018…
Ce n’est pas un cas isolé. Il semble
également que la grande distribution s’oriente de plus en plus vers
des vins de milieu de gamme, boudant les grands crus classés de Bordeaux, notamment, en ne cassant
plus les prix comme elle le faisait
naguère. Souvent, les sites proposent sur ces bouteilles des tarifs
plus avantageux. Difficile de communiquer toute l’année sur le « prix
le plus bas » du yaourt et au moment des foires proposer des vins
dépassant 50 € la bouteille. Enfin,
la demande internationale pour les
très grandes bouteilles et la rareté
(notamment en Bourgogne) participent à cette inflation. La conséquenceprincipaledecephénomène,
c’est la nécessité pour les enseignes
d’hyper et supermarchés, concurrencées par les sites, de rechercher
des vins moins chers (entre 5 et
20 €) mais de belle qualité.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
aux vins
Exclusif, sur lepoint.fr
TOUJOURS PLUS ! 1 500 VINS RETENUS :
LA SÉLECTION COMPLÈTE PAR RÉGION
SUR nos applications et lepoint.fr/vin
LA GRANDE RÉCEPTION
Il n’y a pas de règle
pour vivre un grand moment.
Château Grand-Puy Ducasse,
Grand Cru Classé de Pauillac.
LES GRANDS MOMENTS
www.cagrandscrus.com - Photographe : François Caillon
Pour chaque vin
retenu, son prix
ou une fourchette
de prix en fonction
des enseignes citées
(la première est
la moins chère).
Un vin de qualité
peut être proposé
pas cher ou…
très cher.
C’est pourquoi
nous signalons
séparément, par
des étoiles, la qualité
et le rapport prix/
plaisir. Coups
de cœur attribués
aux bons vins
au meilleur prix !
À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
L’offre passée au crible
Nous ne fréquentons pas les présentations petits fours organisées
par les enseignes pour la presse.
Nous passons au crible la totalité
de l’offre – plus de 20 000 vins :
grande distribution, chaînes de cavistes ou sites – en vérifiant …
Mode d’emploi
L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ.
marché, tablier et fourneaux… Vins
de bonne garde aussi.
Au-delà de 30 euros, pour les collectionneurs, les amateurs de
grands vins, les heureux possesseurs de caves fraîches qui peuvent
laisser vieillir les belles bouteilles
destinées aux grandes occasions.
Ou simplement pour s’offrir entre
amis un moment exceptionnel.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS FOIRES AUX VINS
pour chacun s’il s’agit bien
d’un vrai domaine que nous
connaissons et si le prix est bien
inférieur au marché. Au total, nous
avons retenu 883 vins, méticuleusement sélectionnés.
Sur le site du Point, pour les abonnés, on trouvera une offre, encore
plus élargie, de 1 500 bouteilles
comprenant les sélections effectuées dans les différentes régions
par les opérateurs locaux de chaque
enseigne. Un simple clic sur la
bouteille indique les lieux où elle
est vendue.
…
Les différents vignobles
Bordeaux. Dans les grands crus,
les seuls prix « bas » portent sur
les 2013, millésime très médiocre
dans ce vignoble. Nous en avons
retenu seulement quelques-uns,
des exceptions qui confirment la
règle. Dans cette catégorie, tout
est à la hausse, souvent de façon
spectaculaire. Les autres vins – non
classés ou provenant d’appellations moins recherchées que pomerol ou margaux – restent très
abordables et l’offre est abondante.
Bourgogne. La région est à la mode
et l’offre pléthorique. Mais un tri
particulièrement sévère était nécessaire. Beaucoup de vins proposés n’étaient pas soldés et parfois
plus chers qu’au domaine ; d’autres
provenaient de marchands spécialisés en foires aux vins et peu regardant sur la qualité.
Loire. Un vaste choix et beaucoup
de très bons domaines, la Loire
demeure le vignoble des bonnes
affaires et des vins de plaisir, abordables, qui se prêtent à toutes sortes
d’alliance avec les mets.
Rhône. L’écart se creuse de plus
en plus entre les crus réputés –
comme châteauneuf-du-pape, gigondas dans le Sud ou côte-rôtie,
hermitage dans le Nord, dont les
prix continuent de s’envoler – et
les côtes-du-rhône classiques très
peu chers.
Sud-Ouest. Une région d’abord
réputée pour ses vins de bon rapport qualité-prix. De bonnes affaires sont proposées, y compris
dans les appellations les plus
connues comme bergerac, madiran ou cahors.
Languedoc. La région fait toujours
le grand écart entre une offre pléthorique de cuvées élaborées spécialement pour les foires aux vins,
et les vins de domaines connus et
parfois reconnus, mais rarement
à prix sacrifiés.
Beaujolais. Une offre restreinte
mais de qualité. Les prix demeurent
plus qu’abordables, d’autant que
les derniers millésimes sont intéressants.
Provence. Une offre abondante
de vins rosés parmi lesquels un tri
sévère est nécessaire. Les rouges
et les blancs de qualité – qui représentent de petits volumes – sont
très peu présents en foires aux vins.
Alsace. Beaucoup de vins standard
et quelques grands noms, la plupart du temps proposés à des prix
élevés.
Jura. Petit vignoble en surface et
donc petite représentation en
foires aux vins. Mais le Jura ne
cesse de progresser en qualité avec
l’arrivée de producteurs talentueux.
Savoie. La région compte de plus
en plus de jeunes vignerons qui
produisent des vins de qualité et
commencent à être présents
(timidement) dans les foires aux
vins §
Nombre de vins par région
Région
Nombre de vins
Dates des foires aux vins 2018
Grande distribution
Aldi
A partir du 13 septembre
Auchan
Du 25 septembre au 9 octobre
Carrefour Hyper
Du 12 au 24 septembre
Carrefour Market
Du 28 septembre au 14 octobre
Carrefour Contact
Du 21 au 30 septembre
Géant Casino
Jusqu’au 16 septembre
Casino Supermarchés
Jusqu’au 16 septembre
Franprix
Du 19 au 30 septembre
Intermarché
Du 11 au 30 septembre
Leader Price
Jusqu’au 16 septembre
Leclerc
Du 2 au 13 octobre
Monoprix
Du 12 au 27 septembre
Système U
Du 25 septembre au 6 octobre
Netto
Jusqu’au 16 septembre
Cavistes
La Vignery
www.lavignery.fr
Jusqu’au 30 septembre
Lavinia
www.lavinia.fr
Du 17 septembre au 15 octobre
Nicolas
www.nicolas.com
Du 12 septembre au 16 octobre
Le Repaire de Bacchus
www.lerepairedebacchus.com
Du 6 septembre au 4 octobre
Vinothèque de Bordeaux
www.vinotheque-bordeaux.com
Jusqu’au 2 octobre
La Grande Epicerie
www.lagrandeepicerie.com
Jusqu’au 30 septembre
La cave des Galeries Lafayette
Du 7 au 30 septembre
www.haussmann.galerieslafayette.com
Sites Internet
Cdiscount
www.cdiscount.com
A partir du 6 septembre
678
Club français du vin
www.clubfrancaisduvin.com/fr
Jusqu’au 5 octobre
Bordeaux
180
Chateaunet
www.chateaunet.com
Du 7 au 30 septembre
Bourgogne
Vallée du Rhône
135
iDealwine
www.idealwine.com
Du 6 au 25 septembre
Languedoc et Roussillon
89
Millésimes
www.millesimes.com
Jusqu’au 28 septembre
Val de Loire
91
Vente Privée
www.vente-privee.com
A partir du 23 septembre
Sud-Ouest
56
Wineandco
www.wineandco.com
Jusqu’au 7 octobre
Provence et Corse
45
Xo-Vin
www.xo-vin.fr
Du 14 septembre au 21 octobre
Beaujolais
20
Le Petit Ballon
www.lepetitballon.com
Jusqu’au 30 septembre
Alsace
38
Netvin
www.netvin.com
Jusqu’au 18 octobre
Savoie
11
Twil
www.twil.fr
Du 10 septembre au 22 octobre
Jura
16
Netvin
www.naturalia.fr
Du 12 au 30 septembre
242 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS FOIRES AUX VINS
MILL. CLASS. COUL.
PRIX
EN €
QUALITÉ
PRIX/
PLAISIR
ENSEIGNES
CHÂTEAU BEL AIR PERPONCHER
CHÂTEAU LA FREYNELLE
CHÂTEAU LA FREYNELLE
CHÂTEAU LA RAME
CHÂTEAU LAMOTHE VINCENT - TRADITION
CHÂTEAU MARJOSSE
CHÂTEAU RAUZAN DESPAGNE - RÉSERVE
CHÂTEAU THIEULEY - CUVÉE FRANCIS COURSELLE
CLOS DES LUNES - LUNE D’ARGENT
CLOS DES LUNES - LUNE D’ARGENT
LE BLANC SEC DE SUDUIRAUT
LE G DE GUIRAUD
SEC DE RAYNE VIGNEAU
CHÂTEAU MARJOSSE
CHÂTEAU DE REIGNAC
CHÂTEAU L’ISLE FORT
CHÂTEAU LA COUR D’ARGENT
CHÂTEAU LA VERRIÈRE
CHÂTEAU LE GRAND VERDUS
CHÂTEAU LESPARRE
CHÂTEAU PICON - REFLETS DE FRANCE
CHÂTEAU ROQUES MAURIAC - CUVÉE HÉLÈNE
CHÂTEAU SAINTE-BARBE
CHÂTEAU TURCAUD - CUVÉE MAJEUR
2016
2017
2016
2016
2016
2016
2016
2016
2016
2016
2016
2016
2016
2016
2016
2016
2015
2016
2015
2015
2016
2016
2015
2016
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
6,30
5,95
5,95
6,80
4,70
8,25
7,30
9,20
9,90
9,90
11,90
11
9,95
8/8,50
8,50
8,50
7,06
5,95
5,50
4,95
4,90
6,30
7,99
9,60
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
(((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
((
((
((
((
((
Casino
Franprix
Franprix
Gde Epicerie Paris
Casino
Leclerc
Leclerc
Leclerc
Wineandco
Auchan
Châteaunet
Wineandco
Carrefour Hyper
Wineandco - Châteaunet
Leclerc
Carrefour Hyper
Vinothèque de Bdx
Auchan
Intermarché
Carrefour Market
Carrefour Hyper
Leclerc
Intermarché
Gde Epicerie Paris
PETIT MANOU
CHÂTEAU CASTÉRA
CHÂTEAU FONTAINE DE L’AUBIER
CHÂTEAU GEMEILLAN
CHÂTEAU HAUT-MAURAC
CHÂTEAU L’ARGENTEYRE
CHÂTEAU L’ARGENTEYRE
CHÂTEAU LABADIE
CHÂTEAU LE BOSCQ
CHÂTEAU LESTRUELLE
CHÂTEAU LOUSTEAUNEUF
CHÂTEAU MOULIN DE CANHAUT
CHÂTEAU SAINT-CHRISTOLY
CHÂTEAU BARREYRES
CHÂTEAU BEL-ORME TRONQUOY DE LALANDE
CHÂTEAU BIBIAN
CHÂTEAU CITRAN
CHÂTEAU COUDOT
CHÂTEAU D’HANTEILLAN
CHÂTEAU DOYAC
CHÂTEAU DU MOULIN ROUGE
CHÂTEAU DU MOULIN ROUGE
CHÂTEAU LAMOTHE-BERGERON
CHÂTEAU LANESSAN
CHÂTEAU LAROSE TRINTAUDON
CHÂTEAU LARRIVAUX
CHÂTEAU PEYRABON
CHÂTEAU PONTOISE CABARRUS
CHÂTEAU ROLLIN
CHÂTEAU SAINT-PAUL
CHÂTEAU SAINT-PAUL
CHÂTEAU SOUDARS
L’ESPRIT D’AGASSAC
2016
2012
2015
2011
2014
2014
2016
2014
2016
2016
2016
2014
2014
2016
2006
2015
2014
2015
2016
2016
2016
2014
2016
2014
2016
2011
2014
2012
2015
2014
2016
2014
2015
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
10,65
11,95
7,49
9,96
8,95
8,90
8,95
9,95
7,50
8,95
9,90
8,90
7,50
9,50
11,95
8,90
11,99
8,95
9,50
9,95
9,99
10,66
10,99
11,99
10,95/11,95
9,78
10,90
9,95
8,99
10,50
10,90
11
9,95
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
(((
(((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
(((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
Auchan
Carrefour Hyper & Market
La Vignery
La Vignery
Système U
Wineandco
Intermarché
Carrefour Hyper
Auchan
Carrefour Hyper - Système U
Intermarché
Châteaunet
Système U
Leclerc
Système U
Leader Price
Cdiscount
Système U
Leclerc - Carrefour Hyper - Auchan
Carrefour Hyper
Intermarché
Vinothèque de Bdx
Intermarché
Cdiscount
Système U - Carrefour Hyper & Market
Vinothèque de Bdx
Wineandco
Casino
Aldi
Système U
Intermarché
Franprix
Carrefour Market
LISTRAC
LISTRAC
LISTRAC
LISTRAC
CHÂTEAU FOURCAS DUPRÉ
CHÂTEAU LESTAGE
GRAND LISTRAC
LES CÈDRES D’HOSTEN - 2nd DE FOURCAS HOSTEN
2011
2016
2015
2010
Ø
Ø
Ø
Ø
11,07
11,95
7,95
9,99/10,95
((
((
((
((
(((
(((
((
((
Vinothèque de Bdx
Carrefour Hyper
Carrefour Hyper & Market
Cdiscount - Système U
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
GRAVES
GRAVES
GRAVES
GRAVES
CHÂTEAU DE CRUZEAU
CHÂTEAU DE CRUZEAU
CHÂTEAU HAUT-VIGNEAU
CHÂTEAU TOUR LÉOGNAN - 2nd DE CARBONNIEUX
L DE LA LOUVIÈRE - 2nd DE LA LOUVIÈRE
L DE LA LOUVIÈRE - 2nd DE LA LOUVIÈRE
CHÂTEAU BEAUREGARD DUCASSE - CUVÉE ALBERT DURAN
CHÂTEAU DE PORTETS
CHÂTEAU DES PLACES - CUVÉE PRESTIGE
CHÂTEAU HAURA
2016
2016
2015
2015
2015
2015
2016
2015
2016
2014
VINS À MOINS DE 12 €
APPELLATION
DÉSIGNATION
COUP
DE
CŒUR
BORDEAUX
BORDEAUX & BORDEAUX SUPÉRIEUR
BORDEAUX
BORDEAUX
BORDEAUX
BORDEAUX
BORDEAUX
BORDEAUX
BORDEAUX
BORDEAUX
BORDEAUX
BORDEAUX
BORDEAUX
BORDEAUX
BORDEAUX
ENTRE-DEUX-MERS
BORDEAUX SUPÉRIEUR
BORDEAUX SUPÉRIEUR
BORDEAUX SUPÉRIEUR
BORDEAUX SUPÉRIEUR
BORDEAUX SUPÉRIEUR
BORDEAUX SUPÉRIEUR
BORDEAUX SUPÉRIEUR
BORDEAUX SUPÉRIEUR
BORDEAUX SUPÉRIEUR
BORDEAUX SUPÉRIEUR
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
ª
LISTRAC
GRAVES ET PESSAC
ª
(( Carrefour Hyper & Contact
Ø
(
9,99
(( Leclerc
Ø
((
9,95
((
Ø
(( Netto
9,29
((
(( Vinothèque de Bdx
Ø
11,89
Ø
((
(( Carrefour Market & Hyper
11,90
Ø
((
(( Casino - Auchan
11,90
Ø
(( ((( Système U
9,95
ª
((
(( Auchan
Ø
7,95
Ø
((
(( Carrefour Hyper
6,95
Ø
((
(( Système U
10,95
CC : cru classé. GCC : grand cru classé. CB : cru bourgeois. CA : cru artisan. NM : non millésimé. Ø : vin rouge. Ø : vin blanc. Ø : vin blanc moelleux. Ø : vin rosé. Ø : vin rouge moelleux. ( : satisfaisant. (( : bon. ((( : excellent.
244 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS FOIRES AUX VINS
MILL. CLASS. COUL.
PRIX
EN €
QUALITÉ
PRIX/
PLAISIR
CHÂTEAU HAUT-MAYNE
CHÂTEAU ROQUETAILLADE LE BERNET
CHÂTEAU SAINT-ROBERT
2015
2016
2015
Ø
Ø
Ø
6,90
7,80
10,90
((
((
((
((
((
((
CHÂTEAU MONCETS
CHÂTEAU VIEILLE DYNASTIE
CHÂTEAU VIEILLE DYNASTIE
2012
2015
2015
Ø
Ø
Ø
11,05
8,50
9,90
((
((
((
((( Vinothèque de Bdx
((( Leader Price
(( Casino
CHÂTEAU LE DESTRIER
CHÂTEAU MOULIN DE LA BERGÈRE
CHÂTEAU BEL AIR
CHÂTEAU DE LA GRENIÈRE - AUTREMENT (sans sulfite ajouté)
CHÂTEAU LA CLAYMORE
VIEUX CHÂTEAU CHAMBEAU
CHÂTEAU ROC DE CALON
CHÂTEAU CALON
CHÂTEAU BRANDA
CHÂTEAU DE FRANCS - LES CERISIERS
CHÂTEAU LES JONQUEYRES - IF DES JONQUEYRES
CHÂTEAU LES JONQUEYRES - IF DES JONQUEYRES
CHÂTEAU LES TOURS DE PEYRAT - VIEILLES VIGNES
CHÂTEAU MONTFOLLET - VIEILLES VIGNES
CHÂTEAU MONTFOLLET LE VALENTIN
CHÂTEAU PETIT BOYER - PRESTIGE
CHÂTEAU CAFOL
CHÂTEAU DE PITRAY
CHÂTEAU ROQUE LE MAYNE
CHÂTEAU REYNON
CHÂTEAU DE REYNAUD
CHÂTEAU FOUGAS MALDOROR
CHÂTEAU GÉNIBON - PRESTIGE
2016
2015
2014
2016
2015
2015
2015
2011
2016
2015
2016
2015
2016
2016
2016
2017
2015
2015
2016
2016
2014
2016
2016
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
7,19
10,45
11,20
7,90
11,96
7,95
11,90
6,90
10,95
8,95
8
8,90
6,50
5,95
7,95
6,95
5
7,95
8,50
9,50
6,99
11,95
3,89
(
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
(((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
(((
CHÂTEAU DE ROUQUETTE
CHÂTEAU LA RAME
2014
2015
Ø
Ø
9,95
11,95
((
((
((
((
Casino
Carrefour Market
WOLFBERGER
DOMAINE RIEFLÉ
DOMAINE LOEW
WOLFBERGER
WOLFBERGER
DOMAINE PFISTER
DOMAINE RIEFLÉ
DOMAINE PAUL BLANCK
DOMAINE PAUL BLANCK
CAVE DE RIBEAUVILLÉ - CONSTANCE MULLER
WOLFBERGER - BIO
CAVE DE RIBEAUVILLÉ - MARTINE ROLLI WINDHOLTZ
CAVE DE TURCKHEIM
2017
2017
2016
2017
2017
2016
2017
2016
2016
2017
2016
2017
2015
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
7,95
8,90
11,90
10,50
5,95
9,45
8,50
9,50
9,50
6,50
6,95
6,50
10,80
((
((
((
((
((
(
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
Carrefour Market
Système U
Châteaunet
Leclerc
Carrefour Hyper
Le Petit Ballon
Système U
Vente Privée
Vente Privée
Carrefour Market
Carrefour Hyper
Système U
Leclerc
TERRE DORÉE - CUVÉE PREMIÈRE
CLOCHEMERLE
CHÂTEAU LA PERRIÈRE
CHÂTEAU THIVIN REVERDON
COLLIN BOURISSET
CHRISTOPHE LAPIERRE - CONFIDENCE
DOMAINE DES MARRANS - VIEILLES VIGNES
CHÂTEAU DE PIERRE FILANT - VIEILLES VIGNES
DOMAINE MATRAY - LES TERRES BLEUES
DOMAINE PIERRE-ANDRÉ DUMAS
DOMAINE DES MARRANS
FRÉDÉRIC BERNE - CORCELETTE
CHRISTOPHE LAPIERRE - CŒUR DE ROCHE
2016
2016
2017
2017
2017
2017
2015
2017
2017
2014
2015
2016
2017
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
7,99
4,70
5,95
10,59
5,75
7,60
8,95
5,95
7,10
7,92
8,95
11,90
7,60
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
(((
((
((
(((
(((
((
((
((
((
(((
((
Cdiscount
Auchan
Carrefour Hyper
Monoprix
Leader Price
Système U
Casino
Système U
Leclerc
Le Petit Ballon
Casino
CFV
Système U
STÉPHANE BROCARD - CLOSERIE DES ALISIERS
JEAN-MARC BROCARD - JURASSIQUE
STÉPHANE BROCARD - CLOSERIE DES ALISIERS
STÉPHANE BROCARD - CLOSERIE DES ALISIERS
JC BOISSET - URSULINES
DOMAINE PERRAUD
FRÉDÉRIC MAGNIEN
DOMAINE FABIEN COCHE
DOMAINE COCHE-BIZOUARD
DOUDET NAUDIN
JEAN-BAPTISTE LEBREUIL - MONT BATTOIS
BRUNO VERRET
2017
2016
2017
2016
2016
2016
2017
2015
2015
2014
2015
2016
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
6,50
6,90
7,50
7,90
10,59
10,80
10,95
11,90
10,50
9,90
11,90
8,79
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
((
((
((
((
Casino
Système U
Carrefour Hyper
Système U
Monoprix
Repaire de Bacchus
Carrefour Hyper
Gde Epicerie Paris
iDealwine
Vente Privée
Le Petit Ballon
Système U
VINS À MOINS DE 12 €
APPELLATION
GRAVES
GRAVES
GRAVES
DÉSIGNATION
ENSEIGNES
COUP
DE
CŒUR
Wineandco
Nicolas
Wineandco
LALANDE-DE-POMEROL
LALANDE-DE-POMEROL
LALANDE-DE-POMEROL
LALANDE-DE-POMEROL
ª
S A I N T- É M I L I O N , S AT E L L I T E S E T CÔ T E S
SAINT-ÉMILION
SAINT-GEORGES-SAINT-ÉMILION
LUSSAC-SAINT-ÉMILION
LUSSAC-SAINT-ÉMILION
LUSSAC-SAINT-ÉMILION
LUSSAC-SAINT-ÉMILION
MONTAGNE-SAINT-ÉMILION
MONTAGNE-SAINT-ÉMILION
PUISSEGUIN-SAINT-ÉMILION
FRANCS-CÔTES-DE-BORDEAUX
BLAYE-CÔTES-DE-BORDEAUX
BLAYE-CÔTES-DE-BORDEAUX
BLAYE-CÔTES-DE-BORDEAUX
BLAYE-CÔTES-DE-BORDEAUX
BLAYE-CÔTES-DE-BORDEAUX
BLAYE-CÔTES-DE-BORDEAUX
CASTILLON-CÔTES-DE-BORDEAUX
CASTILLON-CÔTES-DE-BORDEAUX
CASTILLON-CÔTES-DE-BORDEAUX
CADILLAC-CÔTES-DE BORDEAUX
CÔTES-DE-BOURG
CÔTES-DE-BOURG
CÔTES-DE-BOURG
Netto
La Vignery
Nicolas
Casino
La Vignery
Carrefour Hyper & Market
Le Petit Ballon
Casino
Carrefour Contact & Market
Carrefour Hyper
Vente Privée
Châteaunet
Carrefour Hyper
Carrefour Market
Carrefour Hyper
Leclerc
Système U
Auchan
Leclerc
Système U
Cdiscount
Auchan
Intermarché
LIQUOREUX
LOUPIAC
SAINTE-CROIX-DU-MONT
ª
ALSACE
ALSACE GEWURZTRAMINER
ALSACE GEWURZTRAMINER
ALSACE GEWURZTRAMINER
ALSACE GEWURZTRAMINER - GC STEINGRUBLER
ALSACE MUSCAT
ALSACE PINOT BLANC
ALSACE PINOT GRIS
ALSACE PINOT GRIS
ALSACE PINOT NOIR
ALSACE RIESLING
ALSACE RIESLING
ALSACE RIESLING
ALSACE RIESLING - GC BRAND RIESLING
BEAUJOLAIS
BEAUJOLAIS
BEAUJOLAIS-VILLAGES
BROUILLY
BROUILLY
BROUILLY
CHÉNAS
CHIROUBLES
CÔTE-DE-BROUILLY
CÔTE-DE-BROUILLY
CÔTE-DE-BROUILLY
FLEURIE
MORGON
SAINT-AMOUR
ª
BOURGOGNE
BOURGOGNE
BOURGOGNE
BOURGOGNE
BOURGOGNE
BOURGOGNE
BOURGOGNE
BOURGOGNE
BOURGOGNE
BOURGOGNE
BOURGOGNE HAUTES-CÔTES DE-BEAUNE
BOURGOGNE HAUTES-CÔTES DE-BEAUNE
BOURGOGNE-CÔTES-D’AUXERRE
CC : cru classé. GCC : grand cru classé. CB : cru bourgeois. CA : cru artisan. NM : non millésimé. Ø : vin rouge. Ø : vin blanc. Ø : vin blanc moelleux. Ø : vin rosé. Ø : vin rouge moelleux. ( : satisfaisant. (( : bon. ((( : excellent.
246 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS FOIRES AUX VINS
VINS À MOINS DE 12 €
APPELLATION
BOURGOGNE-HAUTES-CÔTES-DE-NUITS
CHABLIS
CHABLIS
CHABLIS
CHABLIS
CHABLIS
MÂCON
MÂCON LA ROCHE VINEUSE
MÂCON-VILLAGES
MÂCON-VILLAGES
MONTAGNY
MONTAGNY
MONTAGNY
PETIT-CHABLIS
PETIT-CHABLIS
PETIT-CHABLIS
SAINT-VÉRAN
SAINT-VÉRAN
DÉSIGNATION
MILL. CLASS. COUL.
PRIX
EN €
QUALITÉ
PRIX/
PLAISIR
ENSEIGNES
ALBERT BICHOT
LA CHABLISIENNE
JEAN-MARC BROCARD - CHENEVIÈRES
LE CLASSIQUE PASCAL BOUCHARD
CLOSERIE DES ALISIERS - VIEILLES VIGNES
DOMAINE NATHALIE ET GILLES FÈVRE
AUVIGUE VIN NATURE
DOMAINE CHÊNE - CUVÉE PRESTIGE
JOSEPH DROUHIN
DOMAINE VERGET - TERRES DE PIERRES
DOMAINE BERTHENET
DOMAINE FEUILLAT JUILLOT - CUVÉE CAMILLE
VIGNERONS DE BUXY
CLOSERIE DES ALISIERS
DOMAINE GEORGES
LA CHABLISIENNE
CLOSERIE DES ALISIERS - CUVÉE DE LA CREUSE NOIRE
DOMAINE PERRAUD
2016
2017
2017
2017
2017
2017
2017
2017
2017
2017
2016
2016
2016
2017
2016
2017
2017
2017
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
11,95
9,49
9,50
9,95
10,95
11
9,95
6,99
8,90
9,95
9,95
11,90
8,15
8,50
8,99
8,25/8,50
8,95
9,90
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
(((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
(((
((
(((
Franprix
Intermarché
Système U
Casino
Carrefour Contact
Vente Privée
Nicolas
Auchan
Châteaunet
Carrefour Hyper
Casino
Vente Privée
La Vignery
Carrefour Market
Cdiscount
Leclerc - Système U
Leclerc
Système U
FRUITIÈRE VINICOLE DE PUPILLIN - TROUSSEAU
FRUITIERE VINICOLE D’ARBOIS - CHARDONNAY
FRUITIERE VINICOLE D’ARBOIS - TROUSSEAU
DOMAINE GENELETTI
DOMAINE DE L’IDYLLE
DOMAINE JEAN VULLIEN
DOMAINE ANDRÉ ET MICHEL QUENARD
2014
2015
2015
2016
2016
2017
2017
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
7,50
7,19
8,99
7,75
7,12
6,90
11,90
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
Système U
La Vignery
La Vignery
Système U
Le Petit Ballon
Netvin
Système U
CHÂTEAU TRILLOL
CHÂTEAU AIGUES-VIVES
CHÂTEAU OLLIEUX ROMANIS - CUVÉE ARISTIDE
CHÂTEAU AUTIGNAC
CHÂTEAU DES ADOUZES - CUVÉE LE TIGRE
ABBAYE SYLVA PLANA - LA CLOSERAIE
DOMAINE DE FENOUILLET - COMBES
CHÂTEAU LA NÉGLY - TRADITION
CHÂTEAU L’HOSPITALET - LA RÉSERVE
CHÂTEAU CAPITOUL - ROCAILLE
DOMAINE CLAVEL - LE MAS
DOMAINE DU PAS DE L’ESCALETTE - LES PETITS PAS
DOMAINE DU PAS DE L’ESCALETTE - LES PETITS PAS
CHÂTEAU DE L’ENGARRAN - LES GRAVIÈRES
DOMAINE DE LA COSTE
CHÂTEAU VILLERAMBERT JULIEN - OPÉRA
MAS CENTEILLES - SOT-L’Y-LAISSE
CHÂTEAU LAVILLE BERTROU - CUVÉE LES SOULADES
DOMAINE RIMBERT - LES TRAVERS DE MARCEAU
CHÂTEAU LA SAUVAGEONNE - CUVÉE LES OLIVIERS
CHÂTEAU LA SAUVAGEONNE - CUVÉE LES RUFFES
DOMAINE DU CAUSSE D’ARBORAS
DOMAINE DU CAUSSE D’ARBORAS - LA FAILLE
LES CHEMINS DE CARABOTE - CHEMIN FAISANT
LES CLOS DE PAULILLES - RIMAGE
DOMAINE MADELOC - TREMADOC
LES CLOS DE PAULILLES - CUVÉE JULES PAMS
MAS AMIEL - LE PLAISIR
MAS AMIEL - PUR SCHISTE
MAS AMIEL - VERTIGO
DOMAINE DU CLOS DES FÉES - LES SORCIÈRES
DAUVERGNE RANVIER PARCÉ - HORS D’ÂGE
MARC PARCÉ - HORS D’ÂGE
MAS AMIEL - INITIAL
2014
2016
2016
2016
2016
2016
2015
2016
2017
2016
2017
2017
2016
2015
2015
2015
2016
2016
2015
2016
2016
2015
2015
2015
2015
2015
2016
2017
2017
2015
2016
NM
NM
2015
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
9,90
8,85
8,95
8,50
8,80
9
10,44
8,45
8,50
9,92
9,50
9,90
11,90
9,40
10,50
8,24
9,95
8,95
8,90
8,95
8,95
9,80
9,95
10,89
9,95
9,68
9,90
9,50
9,75
10
10,80
9,95
9,95
10,63
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
(((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
(((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
Galeries Lafayette
Système U
Carrefour Hyper
Franprix
Repaire de Bacchus
Netvin
Xo-Vin
Leclerc
Leclerc
Xo-Vin
Lavinia
Gde Epicerie Paris
Châteaunet
Système U
Casino
Xo-Vin
Système U
Carrefour Market
Lavinia
Carrefour Hyper
Leclerc
Franprix
Carrefour Hyper
Monoprix
Carrefour Hyper
Vinothèque de Bdx
Leclerc
Franprix
Leclerc
Wineandco
Le Petit Ballon
Carrefour Market
Carrefour Hyper
La Vignery
CHÂTEAU DE MONTGUÉRET
THIERRY GERMAIN SÉLECTION - CEP BY CEP
DOMAINE OGEREAU - LES FRENES
CHÂTEAU DE BOIS-BRINÇON - LA SEIGNEURIE
DOMAINE OGEREAU - LES TAILLES
DOMAINE PITAULT LANDRY - LES GRAVIÈRES
DOMAINE PITAULT LANDRY - LES TERRASSES
FAMILLE AMIRAULT-GROSBOIS - LES CAILLOTTES
DOMAINE DES CHESNAIES - PRESTIGE
DOMAINE CATHERINE ET PIERRE BRETON - AVIS DE VIN FORT
DOMAINE PITAULT LANDRY - VIEILLES VIGNES
DOMAINE YANNICK AMIRAULT - LA COUDRAYE
CATHERINE & PIERRE BRETON EPAULÉ JETÉ
2017
2017
2016
2015
2015
2017
2017
2017
2010
2017
2016
2017
2016
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
4,10
5,90
8,89
11,60
10,90
5,95
5,95
7,80
8,00
9,90
9,90
10
11,50
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
(((
((
((
(((
((
Casino
Système U
Monoprix
Naturalia
Netvin
Carrefour Market
Leclerc
Système U
iDealwine
Gde Epicerie Paris
Repaire de Bacchus
La Vignery
Lavinia
COUP
DE
CŒUR
JURA ET SAVOIE
ARBOIS
ARBOIS
ARBOIS
L’ÉTOILE
SAVOIE - MONDEUSE
SAVOIE - MONDEUSE
SAVOIE-CHIGNIN-BERGERON
ª
L A N G U E D O C & R O U S S I L LO N
CORBIÈRES
CORBIÈRES-BOUTENAC
CORBIÈRES-BOUTENAC
FAUGÈRES
FAUGÈRES
FAUGÈRES
FAUGÈRES
LA CLAPE
LA CLAPE
LA CLAPE
LANGUEDOC
LANGUEDOC
LANGUEDOC
LANGUEDOC-GRÈS-DE-MONTPELLIER
LANGUEDOC-GRÈS-DE-MONTPELLIER
MINERVOIS
MINERVOIS
MINERVOIS-LA-LIVINIÈRE
SAINT-CHINIAN
TERRASSES-DU-LARZAC
TERRASSES-DU-LARZAC
TERRASSES-DU-LARZAC
TERRASSES-DU-LARZAC
TERRASSES-DU-LARZAC
BANYULS
COLLIOURE
COLLIOURE
CÔTES-DU-ROUSSILLON
CÔTES-DU-ROUSSILLON
CÔTES-DU-ROUSSILLON
CÔTES-DU-ROUSSILLON
MAURY
MAURY
MAURY SEC
ª
LO I R E
ANJOU
ANJOU
ANJOU
ANJOU
ANJOU-VILLAGES
BOURGUEIL
BOURGUEIL
BOURGUEIL
BOURGUEIL
BOURGUEIL
BOURGUEIL
BOURGUEIL
BOURGUEIL
ª
ª
CC : cru classé. GCC : grand cru classé. CB : cru bourgeois. CA : cru artisan. NM : non millésimé. Ø : vin rouge. Ø : vin blanc. Ø : vin blanc moelleux. Ø : vin rosé. Ø : vin rouge moelleux. ( : satisfaisant. (( : bon. ((( : excellent.
248 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS FOIRES AUX VINS
MILL. CLASS. COUL.
PRIX
EN €
QUALITÉ
PRIX/
PLAISIR
DOMAINE DU RONCÉE VIEILLES VIGNES
DOMAINE DE LA NOBLAIE - TEMPS DES CERISES
DOMAINE FABRICE GASNIER - PIERRES CHAUDES
DOMAINE GROSBOIS - LA CUISINE DE MA MÈRE
DOMAINE FABRICE GASNIER - L’INSOUPÇONNÉE
DOMAINE DE LA SEMELLERIE - VIEILLES VIGNES
CHÂTEAU DE LA GUIMONIÈRE - 50CL
DOMAINE DU POYET - LES SENELLES
DOMAINE MINCHIN - GRAND KIMMÉRIDGIEN
DOMAINE PELLÉ - LES BORNÉS
DOMAINE LUNEAU-PAPIN - FIEF DES NOËLLES
LOUIS METAIREAU - GRAND MOUTON
DOMAINE LUNEAU-PAPIN - CLOS DU MILIEU
DOMAINE CÉDRICK BARDIN
DOMAINE LECOMTE
CLAUDE LAFOND - LES RIVES DE L’ARNON
JOËL TALUAU - LES RACINES DU TEMPS
DOMAINE J&V MABILEAU
DOMAINE DAMIEN BRUNEAU - LES CLOS VIEILLES VIGNES
DOMAINE JAMET
B. ET V. MARCHESSEAU - LUBRIFIANT SOCIAL
DOMAINE AMIRAULT - LES QUARTERONS
DOMAINE DES BERIOLES LES GRANDES BRIÈRES
DOMAINE ST-VINCENT
CHÂTEAU DE CHAINTRES - VIEILLES VIGNES
DOMAINE DES VARINELLES
LENA FILLIATREAU
DOMAINE LA BONNELIÈRE - LA MONTÉE DES POYEUX
DOMAINE DES NERLEUX - CLOS DES CHÂTAINS
CHÂTEAU D’EPIRÉ
MARIONNET PÈRE ET FILS - ENCLOS DES CHARMES
DOMAINE FRANÇOIS CHIDAINE - SAUVIGNON
DOMAINE DE LA GRANGE TIPHAINE - TRINQU’ÂMES
DOMAINE DE LA CHARMOISE - TERROIR DES SILICES
DOMAINE DE LA CHARMOISE - PREMIÈRE VENDANGE
DOMAINE DE LA CHARMOISE - TERROIR DES SILICES
DOMAINE JEAN-FRANÇOIS ROY
DOMAINE DES AUBUISIERES CUVÉE SILEX
DOMAINE CHAMPALOU
DOMAINE SÉBASTIEN BRUNET - ARPENT
2017
2016
2017
2017
2016
2017
2015
2016
2017
2016
2017
2017
2016
2017
2017
2017
2017
2017
2016
2017
2017
2016
2015
2017
2015
2017
2017
2016
2016
15-16
2017
2017
2017
2017
2017
2017
2016
2017
2017
2016
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
6,95
8,30
9,80
9,90
10,89
7,30
10,90
6,70
8,80
10,90
4,95
5,95
9,49
9,90
8,90
8,40
6,50
6,95
7,65
7,75
7,99
9,50
8
5,50
5,90
6,50
6,99
8,59
9,20
8,80
5,90
7,90
9
5,95
8,95/9
5,95
5,60
11
11,65
11,50
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
(((
((
((
((
((
((
(((
((
(((
((
((
((
(((
((
((
(((
(((
(((
((
((
((
((
((
(((
((
(((
((
((
((
((
(((
((
((
(((
((
(((
Système U
Netvin
Naturalia
Châteaunet - Galeries Lafayette
Monoprix
Intermarché
Système U
Casino
Franprix
Netvin
Leclerc
La Vignery
Monoprix
Système U
Le Petit Ballon
Leclerc
Leclerc
Carrefour Contact
Casino
Intermarché
Auchan
Gde Epicerie Paris
Netvin
Système U
Leader Price
Carrefour Hyper
Casino
Monoprix
Twil
Casino
Système U
Châteaunet
Wineandco
Carrefour Hyper
Carrefour Hyper - Netvin
Carrefour Hyper
La Vignery
Vinothèque de Bdx
Vente Privée
Galeries Lafayette
MOULIN DE LA ROQUE - LES BAUMES
MOULIN DE LA ROQUE - LES BAUMES
DOMAINE DES QUATRE VENTS
DOMAINE DE TERRA VECCHIA
DOMAINE VICO
DOMAINE DE TORRACCIA - NIVATOLI
CHATEAU LA GORDONNE
CHÂTEAU MENTONE
CHÂTEAU FERRY LACOMBE
CHÂTEAU GASSIER - ESPRIT GASSIER
CHÂTEAU DES BORMETTES - L’ARGENTIÈRE
CLOÎTRE DE SAINTE-ROSELINE
CHÂTEAU CAVALIER - MARAFIANCE
CHÂTEAU DES BORMETTES - INSTINCT PARCELLAIRE
DOMAINE DES LAUZIÈRES - ÉQUINOXE
CHÂTEAU HENRI BONNAUD - LES TERRASSES D’AURÉLIA
2017
2015
2017
2015
2017
2015
2017
2017
2017
2017
2017
2017
2017
2017
2013
2014
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
10
11
9,50
5,50
6,10
7,90
5,75
5,95
6,50
10,35
8,49
8,95
9,55
11,92
10,43
11,95
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
(((
(((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
(((
((
Vente Privée
Vente Privée
Vente Privée
Carrefour Market
Système U
Carrefour Hyper
Leclerc
Carrefour Contact
Carrefour Market
CFV
Monoprix
Casino
Nicolas
Le Petit Ballon
Le Petit Ballon
Carrefour Hyper
CHÂTEAU TOUR DES GENDRES - CUVÉE DES CONTI
CLOS TRIGUEDINA - PETIT CLOS
LIONEL OSMIN
LIONEL OSMIN
CHÂTEAU COURT LES MUTS
CHÂTEAU BAUDARE - CUVÉE PRESTIGE
CHÂTEAU BAUDARE - PERLE NOIRE
CHÂTEAU LAUROU - DELIT D’INITIÉ
DOMAINE LE ROC - CUVÉE LA FOLLE NOIRE D’ AMBAT
DOMAINE BRU BACHE - L’ESPRIT
LIONEL OSMIN - CAMI SALIÉ
DOMAINE CAUHAPÉ - BALLET D’OCTOBRE
DOMAINE CAUHAPÉ - BALLET D’OCTOBRE
DOMAINE BORDENAVE - HARMONIE
DOMAINE DU MOULIÉ
LIONEL OSMIN - DOMAINE BERTHOUMIEU
CHAPELLE LENCLOS
2016
2014
2014
2012
2015
2015
2015
2016
2016
2016
2016
2016
2016
2016
2016
2015
2016
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
8
9,50
9,50
9,90
9,79
4,99
5,50
7,50
7,95
5,29
11,50
11,61
11,90
11,90
6
9,34
9,95
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
(((
(((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
(((
((
((
Netvin
Xo-Vin
Xo-Vin
Repaire de Bacchus
Monoprix
Carrefour Market
Carrefour Hyper
Casino
Châteaunet
Netto
Xo-Vin
La Vignery
Châteaunet
Le Petit Ballon
Vente Privée
Xo-Vin
Système U
VINS À MOINS DE 12 €
APPELLATION
CHINON
CHINON
CHINON
CHINON
CHINON
CHINON
CÔTEAUX-DU-LAYON 1er CRU CHAUME
CÔTES-DU-FOREZ
MÉNETOU-SALON
MÉNETOU-SALON
MUSCADET-SÈVRE-ET-MAINE-SUR-LIE
MUSCADET-SÈVRE-ET-MAINE-SUR-LIE
MUSCADET-SÈVRE-ET-MAINE-SUR-LIE
POUILLY-FUMÉ
QUINCY
REUILLY
SAINT-NICOLAS-DE-BOURGUEIL
SAINT-NICOLAS-DE-BOURGUEIL
SAINT-NICOLAS-DE-BOURGUEIL
SAINT-NICOLAS-DE-BOURGUEIL
SAINT-NICOLAS-DE-BOURGUEIL
SAINT-NICOLAS-DE-BOURGUEIL
SAINT-POURÇAIN
SAUMUR-CHAMPIGNY
SAUMUR-CHAMPIGNY
SAUMUR-CHAMPIGNY
SAUMUR-CHAMPIGNY
SAUMUR-CHAMPIGNY
SAUMUR-CHAMPIGNY
SAVENNIÈRES
TOURAINE
TOURAINE
TOURAINE
TOURAINE - GAMAY
TOURAINE - GAMAY
TOURAINE - SAUVIGNON
VALENÇAY
VOUVRAY
VOUVRAY
VOUVRAY SEC
DÉSIGNATION
ENSEIGNES
COUP
DE
CŒUR
ª
ª
ª
ª
P R O V E N C E E T CO R S E
BANDOL
BANDOL
CASSIS
CORSE
CORSE
CORSE-PORTO-VECCHIO
CÔTES-DE-PROVENCE
CÔTES-DE-PROVENCE
CÔTES-DE-PROVENCE
CÔTES-DE-PROVENCE
CÔTES-DE-PROVENCE
CÔTES-DE-PROVENCE
CÔTES-DE-PROVENCE
CÔTES-DE-PROVENCE
LES BAUX DE-PROVENCE
PALETTE
SUD-OUEST
BERGERAC
CAHORS
CAHORS
CAHORS
CÔTES-DE-BERGERAC
FRONTON
FRONTON
FRONTON
FRONTON
JURANÇON
JURANÇON
JURANÇON
JURANÇON
JURANÇON
MADIRAN
MADIRAN
MADIRAN
ª
CC : cru classé. GCC : grand cru classé. CB : cru bourgeois. CA : cru artisan. NM : non millésimé. Ø : vin rouge. Ø : vin blanc. Ø : vin blanc moelleux. Ø : vin rosé. Ø : vin rouge moelleux. ( : satisfaisant. (( : bon. ((( : excellent.
250 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS FOIRES AUX VINS
MILL. CLASS. COUL.
PRIX
EN €
QUALITÉ
PRIX/
PLAISIR
CHÂTEAU D’AYDIE - ODÉ D’AYDIE
DOMAINE DU CROS - LO SANG DEL PAIS
DOMAINE DU CROS - LO SANG DEL PAIS
LIONEL OSMIN - MANSOIS
DOMAINE DE L’ANCIENNE CURE - RAISINS D’OR
2014
2016
2016
2016
2016
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
9,95
7,90
8
8,99
10,90
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
(((
DOMAINE ROUGE GARANCE - TERRE DE GARANCE
DOMAINE PÉLAQUIÉ - GALIA
DOMAINE DE LA SOLITUDE
DOMAINE DES CARABINIERS
DOMAINE DAMIEN MARRES
DOMAINE USSEGLIO
DOMAINE STÉPHANE OGIER - LE TEMPS EST VENU
CHÂTEAU COURAC
DOMAINE PÉLAQUIÉ - GRAND VERNET
DOMAINE PÉLAQUIÉ
DOMAINE VALAND
DOMAINE ROSE DIEU
DOMAINE MONTMARTEL
DOMAINE DE LA FERME SAINT-MARTIN - LES TERRES JAUNES
DOMAINE BOISSON
DOMAINE BRUSSET
DOMAINE BRUSSET - LES TRAVERS
CHÂTEAU MOURGUES DU GRÈS - GALETS ROUGES
CLOS DES BOUTES - LE PLURIEL
CHÂTEAU BEAUBOIS - NOS RACINES
MICHEL GASSIER - NOSTRE PAIS
CHÂTEAU MAS NEUF
DOMAINE KREYDENWEISS - PERRIÈRES
CAVE DE TAIN - SÉLECTION GALETS
DOMAINE DES REMIZIÈRES
CAVE DE TAIN - CLASSIQUE
DOMAINE COMBIER - CUVÉE LAURENT COMBIER
DELAS - LES LAUNES
DOMAINE DES REMIZIÈRES - CUVÉE PARTICULIÈRE
BASTIDE DU CLAUX - MALACARE
DOMAINE LE NOVI - TERRE DE SAFRES
DOMAINE LE NOVI - AMO ROUJO
DOMAINE DU TRAPADIS - LES RIEUX
BRUSSET - LA BASTIDE
CAVE DE TAIN-L’HERMITAGE
CAVE DE-TAIN - LES PISES
CAVE DE TAIN-L’HERMITAGE
CHÂTEAU TRINQUEVEDEL
CHÂTEAU LA GENESTIÈRE
DOMAINE SAINT-ROCH
DOMAINE SAINT-ROCH - CUVÉE QUENTHO
LA VIEILLE FERME
CHATEAU PESQUIÉ - TERRASSES
2017
2016
2016
2016
2017
2016
2017
2015
2016
2016
2015
2017
2017
2016
2015
2016
2016
2016
2017
2016
2014
2015
2013
2016
2016
2015
2016
2016
2017
2016
2016
2016
2015
2016
2015
2016
2016
2017
2017
2016
2017
2017
2016
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
VINS À MOINS DE 12 €
APPELLATION
MADIRAN
MARCILLAC
MARCILLAC
MARCILLAC
MONBAZILLAC
DÉSIGNATION
ENSEIGNES
Châteaunet
Netvin
Galeries Lafayette
Monoprix
Carrefour Contact
COUP
DE
CŒUR
ª
VALLÉE DU RHÔNE
CÔTES-DU-RHÔNE
CÔTES-DU-RHÔNE
CÔTES-DU-RHÔNE
CÔTES-DU-RHÔNE
CÔTES-DU-RHÔNE
CÔTES-DU-RHÔNE
CÔTES-DU-RHÔNE
CÔTES-DU-RHÔNE-VILLAGES LAUDUN
CÔTES-DU-RHÔNE-VILLAGES LAUDUN
CÔTES-DU-RHÔNE-VILLAGES LAUDUN
CÔTES-DU-RHÔNE-VILLAGES PLAN-DE-DIEU
CÔTES-DU-RHÔNE-VILLAGES SAINTE-CÉCILE
CÔTES-DU-RHÔNE-VILLAGES VALRÉAS
BEAUMES-DE-VENISE
CAIRANNE
CAIRANNE
CAIRANNE
COSTIÈRES DE-NÎMES
COSTIÈRES DE-NÎMES
COSTIÈRES DE-NÎMES
COSTIÈRES DE-NÎMES
COSTIÈRES DE-NÎMES
COSTIÈRES DE-NÎMES
CROZES-HERMITAGE
CROZES-HERMITAGE
CROZES-HERMITAGE
CROZES-HERMITAGE
CROZES-HERMITAGE
CROZES-HERMITAGE
LUBERON
LUBÉRON
LUBÉRON
RASTEAU
RASTEAU
SAINT-JOSEPH
SAINT-JOSEPH
SAINT-PÉRAY
TAVEL
TAVEL
VACQUEYRAS
VACQUEYRAS
VENTOUX
VENTOUX
((
(( Carrefour Hyper
6,20
((
(( Gde Epicerie Paris
6,50
(( Cdiscount
((
6,99
((
(( Vente Privée
7
(( Naturalia
((
7,15
((
(( Vente Privée
7,50
(( Gde Epicerie Paris
((
8,90
((
(( Leclerc
6,80
(( Le Petit Ballon
((
7,12
((
(( Monoprix
7,89
7,95/8,50 (( ((( Système U - Casino
((
(( Auchan
5,60
(( Carrefour Hyper & Contact
((
6,50
((
(( Netvin
10,50
(( Netvin
((
9
((
(( Vente Privée
9,50
(( Twil
((
9,99
((
(( Gde Epicerie Paris
7,50
(( ((( Gde Epicerie Paris
7,50
((
(( Le Petit Ballon
7,92
(( ((( Wineandco
8,90
(( Xo-Vin
((
9,23
((( ((( iDealwine
9,90
(( Leclerc
((
8,50
(( ((( Auchan
8,99
(( Xo-Vin
((
9,72
(( ((( Wineandco
11,50
(( Wineandco
((
11,90
((
(( Casino
11,95
(( Gde Epicerie Paris
((
9,90
((
(( Xo-Vin
8,55
((( ((( Xo-Vin
10,80
((
(( Carrefour Hyper
7,95
(( Vente Privée
((
9,50
((
(( La Vignery
11,61
(( Auchan
((
11,95
((
(( La Vignery
10,67
(( Casino
((
7,95
((
(( Intermarché
6,59
(( Casino
((
7,95
(( Système U
((
9,50
((
(( Xo-Vin
6,53
(( Vente Privée
((
9,50
ª
ª
VINS ENTRE 12 ET 30 €
BORDEAUX
M É D O C E T H A U T- M É D O C
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
Ø
((
(( Carrefour Hyper
14,90
((
(( Châteaunet
Ø
13,90
Ø
(( La Vignery
((
12,75
((
Ø
(( Carrefour Market
22,95
(( La Vignery
Ø
((
15,26
((
Ø
(( La Vignery
14,08
(( Auchan
Ø
((
21,95
Ø
((
(( Carrefour Hyper
18,95
(( Châteaunet
Ø
((
20,50
Ø
((
(( La Vignery
14
(( Carrefour Market & Hyper - Leclerc
Ø
((
13,95
Ø
(( ((( iDealwine
14
e
((
(( Leclerc
4 CC Ø
25,95
(( Cdiscount
((
22,99
4e CC Ø
((
(( Intermarché
4e CC Ø
23,90
(( Xo-Vin
((
5e CC Ø
25,75
((
(( Casino
21,90
5e CC Ø
(( Netvin
((
24
5e CC Ø
((
(( Wineandco - Châteaunet
28/29
5e CC Ø
e
(( Casino
((
21,50
5 CC Ø
((
Ø
(( Système U
12,50
Ø
((( ((( La Vignery
26
ª
((( ((( Carrefour Hyper - Leclerc - Système U
Ø
26,95
(( Système U - Auchan
Ø 13,95/14,50 ((
CC : cru classé. GCC : grand cru classé. CB : cru bourgeois. CA : cru artisan. NM : non millésimé. Ø : vin rouge. Ø : vin blanc. Ø : vin blanc moelleux. Ø : vin rosé. Ø : vin rouge moelleux. ( : satisfaisant. (( : bon. ((( : excellent.
CHÂTEAU GREYSAC
CHÂTEAU LA CARDONNE
CHÂTEAU LA CLARE
CHÂTEAU LABADIE - MAGNUM
CHÂTEAU LANNESSAN
CHÂTEAU LAYAUGA DUBOSQ
CHÂTEAU POTENSAC
CHÂTEAU POTENSAC
CHÂTEAU POTENSAC
CHÂTEAU ROLLAN DE BY
CHÂTEAU ROLLAN DE BY
CHÂTEAU TOUR HAUT-CAUSSAN
CHÂTEAU LA TOUR CARNET
CHÂTEAU LA TOUR CARNET
CHÂTEAU LA TOUR CARNET
CHÂTEAU CANTEMERLE
CHÂTEAU CANTEMERLE
CHÂTEAU CANTEMERLE
CHÂTEAU CANTEMERLE
CHÂTEAU DE CAMENSAC
CHÂTEAU BEAUMONT
CHÂTEAU BELGRAVE
CHÂTEAU BELGRAVE
CHÂTEAU BELLE-VUE
252 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
2016
2009
2015
2015
2011
2012
2016
2014
2011
2016
2016
2001
2016
2014
2012
2014
2013
2012
2011
2014
2016
2016
2016
2016
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
VINS ENTRE 12 ET 30 €
SPÉCIAL VINS FOIRES AUX VINS
PRIX
EN €
QUALITÉ
PRIX/
PLAISIR
ENSEIGNES
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
13,90/14,04
15,95
15,39/14,95
16,90
13,50/13,90
13,95
14,95
15,95
13,20
12,33
12,90
13,64
13,90
12,90
13,30
23,90/24,95
14,16
14,16
14,90
12,90
13,95
13,25
14
25
29,95
23,99
25/26,50
18,95
13,49
13,18
12,99/14,90
14,95
19
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
((
(((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
((
(((
((
((
((
((
((
((
iDealwine - Millésimes
Leclerc
Millésimes - Auchan
Lavinia
Carrefour Market - La Vignery - Leclerc
Carrefour Hyper & Contact
Carrefour Market
Carrefour Market & Hyper
iDealwine
Vinothèque de Bdx
Intermarché
Vinothèque de Bdx
iDealwine
Châteaunet
Twil
Leclerc - Carrefour Hyper & Market
Xo-Vin
Xo-Vin
Gde Epicerie Paris
Châteaunet
Carrefour Market & Hyper
La Vignery
Wineandco
Wineandco
Auchan
Cdiscount
Wineandco - Cdiscount - Vente Privée
La Vignery
Aldi
Vinothèque de Bdx
Cdiscount - Châteaunet
Carrefour Hyper
La Vignery
2016
2016
2015
2012
2015
2011
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
24,80
12,50
13,50
12
15,81
14,90
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
((
La Vignery
Intermarché
Millésimes
Châteaunet
Vinothèque de Bdx
Wineandco
CHÂTEAU ANTHONIC
CHÂTEAU BRILLETTE
CHÂTEAU CAROLINE
CHÂTEAU CHASSE SPLEEN
CHÂTEAU CHASSE SPLEEN
CHÂTEAU GRESSIER GRAND POUJEAUX
CHÂTEAU MALMAISON
CHÂTEAU MAUCAILLOU
CHÂTEAU MAUCAILLOU
CHÂTEAU MAUCAILLOU
CHÂTEAU MAUVESIN-BARTON
CHÂTEAU MAUVESIN-BARTON
CHÂTEAU POUJEAUX
CHÂTEAU POUJEAUX
CHÂTEAU POUJEAUX
CHÂTEAU POUJEAUX
L’ORATOIRE DE CHASSE-SPLEEN
2016
2010
2016
2016
2014
2014
2012
2016
2014
2012
2015
2016
2016
2014
2014
2012
2015
Ø
12,95
Ø
19,90
Ø
12,79
Ø 26,95/27,95
Ø 25/25,42
Ø
13,99
Ø
16,58
Ø 18,50/19,95
Ø
19,83
Ø
17,85
Ø
12,90
Ø
14,95
Ø 25,95/26,95
Ø
21,90
Ø
23
Ø
24,51
Ø
18,99
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
((
((
(((
((
((
(((
(((
((
((
Carrefour Hyper
Gde Epicerie Paris
Monoprix
Carrefour Hyper - La Vignery
Netvin - Vinothèque de Bdx
Cdiscount
La Vignery
Système U - Carrefour Hyper & Market
Xo-Vin
Vinothèque de Bdx
Intermarché
Leclerc
Leclerc - Carrefour Hyper
Casino
Netvin
Millésimes
La Vignery
CHÂTEAU MARQUIS DE TERME
CHÂTEAU D’ARSAC
CHÂTEAU DEYREM VALENTIN
CHÂTEAU GRAND TAYAC
CHÂTEAU LA BESSANE
CHÂTEAU LA GURGUE
CHÂTEAU LA TOUR DE MONS
CHÂTEAU LABEGORCE
CHÂTEAU MONBRISON
CHÂTEAU PAVEIL DE LUZE
CHÂTEAU PAVEIL DE LUZE
AURORE DE DAUZAC
BARON DE BRANE - 2nd DE BRANE CANTENAC
BARON DE BRANE - 2nd DE BRANE CANTENAC
BRIO DE CANTENAC BROWN - 2nd DE CANTENAC BROWN
LA DAME DE MALESCOT - 2nd DE MALESCOT SAINT-EXUPÉRY
2012
2016
2016
2016
2010
2016
2011
2012
2011
2016
2012
2016
2015
2012
2013
2015
APPELLATION
DÉSIGNATION
MILL. CLASS. COUL.
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
CHÂTEAU BELLE-VUE
CHÂTEAU CHARMAIL
CHÂTEAU CHARMAIL
CHÂTEAU CHARMAIL
CHÂTEAU CITRAN
CHÂTEAU CITRAN
CHÂTEAU COUFRAN
CHÂTEAU D’AGASSAC
CHÂTEAU DE MALLERET
CHÂTEAU DE MALLERET
CHÂTEAU LANESSAN
CHÂTEAU LANESSAN
CHÂTEAU LANESSAN
CHÂTEAU LANESSAN
CHÂTEAU LAROSE PERGANSON
CHÂTEAU LAROSE TRINTAUDON - MAGNUM
CHÂTEAU LIVERSAN
CHÂTEAU LIVERSAN
CHÂTEAU MAUCAMPS
CHÂTEAU MICALET
CHÂTEAU PALOUMEY
CHÂTEAU PEYREDON LA GRAVETTE
CHÂTEAU SÉNÉJAC
CHÂTEAU SÉNÉJAC - MAGNUM
CHÂTEAU SOCIANDO-MALLET
CHÂTEAU SOCIANDO-MALLET
CHÂTEAU SOCIANDO-MALLET
CHÂTEAU VILLEGEORGES
LA DEMOISELLE DE SOCIANDO-MALLET - 2nd DE SOCIANDO-MALLET
LES ALLÉES DE CANTEMERLE - 2nd DE CANTEMERLE
LES ALLÉES DE CANTEMERLE - 2nd DE CANTEMERLE
LES HAUTS DE LYNCH MOUSSAS - 2nd DE LYNCH MOUSSAS
LES HAUTS DE LYNCH MOUSSAS - 2nd DE LYNCH MOUSSAS
2015
2016
2015
2008
2016
2015
2010
2016
2014
2010
2016
2015
2012
2011
2008
2016
2012
2011
2010
2015
2016
2015
2015
2014
2016
2014
2012
2010
2012
2014
2011
2015
2012
CHÂTEAU CLARKE
CHÂTEAU FONRÉAUD
CHÂTEAU FOURCAS DUPRÉ
CHÂTEAU FOURCAS DUPRÉ
CHÂTEAU FOURCAS HOSTEN
CHÂTEAU FOURCAS HOSTEN
COUP
DE
CŒUR
LISTRAC
LISTRAC
LISTRAC
LISTRAC
LISTRAC
LISTRAC
LISTRAC
MOULIS
MOULIS
MOULIS
MOULIS
MOULIS
MOULIS
MOULIS
MOULIS
MOULIS
MOULIS
MOULIS
MOULIS
MOULIS
MOULIS
MOULIS
MOULIS
MOULIS
MOULIS
ª
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
4e CC
Ø 29,95/31
((
(( Carrefour Hyper - Wineandco
Ø 15,95/16,95 (( ((( Carrefour Hyper - Auchan
(( Intermarché
Ø
((
19,50
Ø
(( ((( Carrefour Hyper
17,95
ª
Ø
(( ((( Gde Epicerie Paris
19,90
ª
((
Ø
(( La Vignery
24,80
Ø
(( ((( Carrefour Hyper
18,95
ª
Ø
((
(( Gde Epicerie Paris
23,90
Ø
(( ((( iDealwine
19,90
(( ((( Système U
Ø
17,95
ª
Ø
(( ((( La Vignery
21,60
Ø
((
(( Casino
18,95
Ø 23,50/24,11 (( ((( Netvin - Millésimes - Vinothèque de Bdx
Ø
((
(( Châteaunet
24,90
(( Cdiscount
Ø
((
19,99
Ø
((
(( Casino
21,90
CC : cru classé. GCC : grand cru classé. CB : cru bourgeois. CA : cru artisan. NM : non millésimé. Ø : vin rouge. Ø : vin blanc. Ø : vin blanc moelleux. Ø : vin rosé. Ø : vin rouge moelleux. ( : satisfaisant. (( : bon. ((( : excellent.
254 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Fiefs Vendéens
AOC Mareuil
Château Marie du Fou
2017 Jérémie Mourat
IGP Pays d’Aude Blanc
Morillon Blanc
2016 Jeff Carrel
7€90
8€49
(10,53€/L)
(11,32€/L)
AOC Lalande
de Pomerol
Château Siaurac
2010
Champagne Valbert
Brut Réserve
16€90
9€99
(22,53€/L)
(13,32€/L)
SPÉCIALISTE DU VIN EN LIGNE DEPUIS 10 ANS
Une sélection
entièrement dégustée
et travaillée en direct
avec les propriétés
Des conditions de
stockage irréprochables
pour une conservation
optimale
0% de casse
avec nos conditions
d’expédition
renforcées
Avec
livraison gratuite et en
moins de 24h
L ’ AB US D’ AL COO L E ST DA NG E R E UX PO U R L A SA N T É, À CON S OM M ER AV EC M OD ÉR AT I ON .
Offre valable dans la limite des stocks disponibles. Les prix affichés correspondent au prix d’une bouteille de 75cl. Cdiscount,
120-126 Quai de Bacalan 33 000 Bordeaux - RCS Bordeaux 424 059 822.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS FOIRES AUX VINS
VINS ENTRE 12 ET 30 €
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
PRIX
EN €
QUALITÉ
PRIX/
PLAISIR
LA DAME DE MALESCOT - 2nd DE MALESCOT SAINT-EXUPÉRY
LA SIRÈNE DE GISCOURS - 2nd DE GISCOURS
LA SIRÈNE DE GISCOURS - 2nd DE GISCOURS
LA SIRÈNE DE GISCOURS - 2nd DE GISCOURS
LA SIRÈNE DE GISCOURS - 2nd DE GISCOURS
2014
2016
2015
2014
2012
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
19,90
25,20
23
23
23,90
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
((
Système U
Auchan
Netvin
Wineandco
Cdiscount
CHÂTEAU DU GLANA
CHÂTEAU DU GLANA
CHÂTEAU DU GLANA
CHÂTEAU GLORIA
CHÂTEAU LA BRIDANE
CHÂTEAU LALANDE
CHÂTEAU MOULIN DE LA ROSE
CONNÉTABLE DE TALBOT - 2nd DE TALBOT
CONNÉTABLE DE TALBOT - 2nd DE TALBOT
DULUC DE BRANAIRE DUCRU - 2nd DE BRANAIRE DUCRU
DULUC DE BRANAIRE DUCRU - 2nd DE BRANAIRE DUCRU
DULUC DE BRANAIRE DUCRU - 2nd DE BRANAIRE DUCRU
LA RÉSERVE DE LÉOVILLE BARTON - 2nd DE LÉOVILLE BARTON
LE PETIT LION DU MARQUIS DE LAS CASES
LES FIEFS DE LAGRANGE - 2nd DE LAGRANGE
LES FIEFS DE LAGRANGE - 2nd DE LAGRANGE
LES FIEFS DE LAGRANGE - 2nd DE LAGRANGE
SARGET DE GRUAUD LAROSE - 2nd DE GRUAUD LAROSE
SARGET DE GRUAUD LAROSE - 2nd DE GRUAUD LAROSE
2016
2016
2012
2012
2014
2015
2016
2016
2015
2014
2012
2011
2012
2014
2016
2015
2014
2016
2014
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
18,95
19,95
19,90/19,99
29,90/29,95
18,50
14,99
28
21,50
19,95
24,80
25,14
24,90
28
27,50
20,90/21,95
19,50/19,95
17,95/19
20,35/20,95
17,50
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
(((
((
((
((
(((
((
((
(((
((
((
((
((
(((
((
((
(((
((
((
Système U
Carrefour Hyper
Châteaunet - Cdiscount
Le Petit Ballon - Carrefour Hyper
Châteaunet
Cdiscount
La Vignery
Carrefour Hyper
Casino
Netvin
Xo-Vin
Le Petit Ballon
Lavinia
Casino
Carrefour Market - Système U
Intermarché - Casino
Carrefour Hyper - Netvin
Auchan - Carrefour Hyper
Casino
ª
CHÂTEAU CROIZET BAGES
CHÂTEAU GRAND PUY DUCASSE
CHÂTEAU HAUT-BAGES LIBÉRAL
CHÂTEAU BELLEGRAVE
CHÂTEAU LA FLEUR PEYRABON
CHÂTEAU PIBRAN
ÉCHO DE LYNCH-BAGES - 2nd DE LYNCH-BAGES
LACOSTE BORIE - 2nd DE GRAND-PUY LACOSTE
LACOSTE BORIE - 2nd DE GRAND-PUY LACOSTE
PRÉLUDE À GRAND PUY DUCASSE - 2nd DE GRAND PUY DUCASSE
2014
2014
2011
2014
2014
2012
2012
2014
2012
2015
5e CC
5e CC
5e CC
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
24,50
29,95
27,90
27,41
22
24,90
30
27,86
24,90
19,95
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
(((
(((
((
((
((
((
((
((
((
Casino
Carrefour Contact
Intermarché
Xo-Vin
Wineandco
iDealwine
Netvin
Xo-Vin
Châteaunet
Casino - Carrefour Hyper
ª
ª
CHÂTEAU LAFON-ROCHET
CHÂTEAU COS LABORY
CHÂTEAU CLAUZET
CHÂTEAU CROIX DE MARBUZET
CHÂTEAU DOMEYNE
CHÂTEAU HAUT BEAUSÉJOUR
CHÂTEAU HAUT-MARBUZET
CHÂTEAU LA HAYE
CHÂTEAU LAFFITTE CARCASSET
CHÂTEAU LAFFITTE CARCASSET
CHÂTEAU LES ORMES DE PEZ
CHÂTEAU LES ORMES DE PEZ
CHÂTEAU LES ORMES DE PEZ
CHÂTEAU LILIAN LADOUYS
CHÂTEAU LILIAN LADOUYS
CHÂTEAU MEYNEY
CHÂTEAU SÉGUR DE CABANAC
CHÂTEAU SÉGUR DE CABANAC
CHÂTEAU TOUR DE PEZ
LA DAME DE MONTROSE - 2nd DE MONTROSE
MARQUIS DE CALON - 2nd DE CALON SÉGUR
PRIEUR DE MEYNEY - 2nd DE MEYNEY
2014
2014
2016
2016
2016
2014
2014
2016
2016
2015
2014
2013
2012
2016
2015
2016
2016
2015
2014
2012
2015
2012
4e CC
5e CC
(( ((( Netvin
Ø
30
Ø 28,08/31,90 (( ((( Millésimes - Système U
Ø
((
(( Carrefour Hyper
15,95
Ø
(
(( Carrefour Hyper
12,95
Ø
((
(( La Vignery
23,20
(( La Vignery
Ø
((
24
Ø
((( ((( Netvin
30
Ø
(( Intermarché
(
17,50
((
(( Auchan
Ø
15,95
Ø
(( Netvin
((
15,80
((
(( Intermarché
Ø
24,90
Ø
((
(( Carrefour Contact
18,95
((
(( Netvin - Vente Privée
Ø
22/23
Ø 17,30/17,95 ((
(( Leclerc - Auchan - Carrefour Hyper
(( ((( Casino
Ø
16,90
Ø 24,95/26,50 (( ((( Carrefour Hyper - Auchan
((( ((( La Vignery
Ø
22,10
Ø
(( ((( La Vignery
20,80
((
(( Cdiscount
Ø
14,99
Ø
((
(( Casino
27,95
Ø 23,85/23,90 (( ((( Auchan - Carrefour Hyper
(( Carrefour Hyper & Contact
Ø
((
17,95
DÉSIGNATION
ENSEIGNES
S A I N T-J U L I E N
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
PA U I L L A C
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
COUP
DE
CŒUR
MILL. CLASS. COUL.
APPELLATION
ª
S A I N T- E S T È P H E
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
P E S S A C- L É O G N A N
ª
Ø
(( ((( Carrefour Hyper
19,95
ª
(( La Vignery - Carrefour Hyper
Ø 26,95/27,50 ((
Ø
(( Système U - Auchan - La Vignery
((
29,95
Ø
((
(( Carrefour Hyper
27,95
Ø
((
(( Carrefour Contact & Hyper
22,90
Ø
(( ((( Cdiscount
26,90
Ø
((
(( Netvin
29
Ø
((
(( La Vignery - Intermarché
29,50
(( ((( Carrefour Hyper
Ø
24,95
((
(( Wineandco
Ø
25
Ø
(( Intermarché
((
21,50
Ø
((
(( Auchan
24,95
Ø
(( ((( Leclerc
19,95
ª
Ø
((
(( Auchan
15,90
Ø
((
(( Système U
19,90
CC : cru classé. GCC : grand cru classé. CB : cru bourgeois. CA : cru artisan. NM : non millésimé. Ø : vin rouge. Ø : vin blanc. Ø : vin blanc moelleux. Ø : vin rosé. Ø : vin rouge moelleux. ( : satisfaisant. (( : bon. ((( : excellent.
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
CHÂTEAU BOUSCAUT
CHÂTEAU CARBONNIEUX
CHÂTEAU CARBONNIEUX
CHÂTEAU CARBONNIEUX
CHÂTEAU COUHINS-LURTON
CHÂTEAU DE FIEUZAL
CHÂTEAU LATOUR-MARTILLAC
CHÂTEAU LATOUR-MARTILLAC
CHÂTEAU OLIVIER
CHÂTEAU OLIVIER
CHÂTEAU BROWN
CHÂTEAU BROWN
CHÂTEAU COUHINS
CHÂTEAU D’ECK
CHÂTEAU DE ROUILLAC
256 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
2014
2016
2016
2015
2015
2012
2014
2016
2016
2012
2012
2016
2016
2015
2014
CC
CC
CC
CC
CC
CC
CC
CC
CC
CC
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PRIX
EN €
QUALITÉ
PRIX/
PLAISIR
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
CHÂTEAU HAUT-BERGEY
CHÂTEAU LA GARDE
CHÂTEAU LA LOUVIÈRE
CHÂTEAU LA LOUVIÈRE
CHÂTEAU LA LOUVIÈRE
CHÂTEAU PICQUE CAILLOU
CLOS MARSALETTE
DOMAINE DE LA SOLITUDE
DOMAINE DE LA SOLITUDE
L’ABEILLE DE FIEUZAL
CHÂTEAU TOUR LÉOGNAN - 2nd DE CARBONNIEUX
L’ESPRIT DE CHEVALIER - 2nd DE DOMAINE DE CHEVALIER
L’ESPRIT DE CHEVALIER - 2nd DE DOMAINE DE CHEVALIER
L’ESPRIT DE CHEVALIER - 2nd DE DOMAINE DE CHEVALIER
LA PARDE DE HAUT BAILLY - 2nd DE HAUT BAILLY
LA PARDE DE HAUT BAILLY - 2nd DE HAUT BAILLY
2015
2015
2016
2015
2014
2016
2014
2017
2016
2014
2016
2016
2016
2014
2015
2014
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
18,90
18,95
23,50
25,50
21,50
17,50
19,95
16,75
17,30
16,95
12,50
21,90
21,90
22,50
27,90
24,74
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
(((
((
((
((
((
(((
((
((
(((
iDealwine
Carrefour Hyper
Intermarché - Auchan
Leclerc
Carrefour Hyper
Intermarché
Carrefour Hyper
Système U
Système U
Carrefour Hyper
Auchan
Intermarché
Intermarché
Châteaunet
Xo-Vin
Xo-Vin
CHÂTEAU CHANTEGRIVE
CHÂTEAU DE CÉRONS
CHÂTEAU DE CHANTEGRIVE - CUVÉE CAROLINE
CHÂTEAU DES PLACES - CUVÉE PRESTIGE - MAGNUM
CLOS FLORIDÈNE
CLOS FLORIDÈNE
2014
2015
2017
2016
2016
2015
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
12,95
13,49
15,95
14,95
15,90
14,90/15,12
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
Châteaunet
Xo-Vin
Leclerc
Carrefour Hyper
iDealwine
Cdiscount - Millésimes
CHÂTEAU CANON PÉCRESSE
CHÂTEAU DE LA RIVIÈRE
CHÂTEAU DE LA RIVIÈRE
2014
2016
2015
Ø
Ø
Ø
13,50
14,90
14,50
((
((
((
((
((
((
CHÂTEAU BEAU-SOLEIL
CHÂTEAU BEL-AIR
CHÂTEAU DU DOMAINE DE L’ÉGLISE
CHÂTEAU LA CABANNE
CHÂTEAU LA CROIX DU CASSE
CHÂTEAU LA RENAISSANCE
CHÂTEAU LAFLEUR DU ROY
CHÂTEAU LAFLEUR GRANGENEUVE
CHÂTEAU MAZEYRES
CHÂTEAU MAZEYRES
CHÂTEAU MOULINET
CHÂTEAU PLINCETTE
CHÂTEAU PLINCETTE
CHÂTEAU TAILLEFER
CHÂTEAU TAILLEFER
CHÂTEAU TOUR MAILLET
CLOS BEAUREGARD
CLOS RENÉ
CLOS RENÉ
FUGUE DE NÉNIN
CHÂTEAU DE BEL-AIR
CHÂTEAU DES ANNEREAUX
CHÂTEAU FOUGEAILLES - MAGNUM
CHÂTEAU LA FLEUR DE BOÜARD
CHÂTEAU LA FLEUR DE BOÜARD
CHÂTEAU PAVILLON BEAUREGARD
CHÂTEAU SIAURAC
DOMAINE DU GRAND ORMEAU
2014
2016
2011
2015
2016
2016
2015
2015
2015
2013
2012
2016
2015
2014
2016
2016
2015
2012
2014
2016
2016
2012
2015
2016
2014
2012
2010
2014
Ø
19,95
Ø
23,95
Ø
29,95
Ø
27,90
Ø
24,50
Ø
19,95
Ø
18,50
Ø
22,62
Ø
24,84
Ø
20,90
Ø
22,80
Ø
18,90
Ø
17,50
Ø
19,47
Ø
20,95
Ø
24,95
Ø
27,95
Ø
26,50
Ø 27/27,54
Ø
25,95
Ø
19,90
Ø
15,30
Ø
24,48
Ø 23,90/24,95
Ø
22,95
Ø
16,90
Ø
16,90
Ø
14,90
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
(((
((
(((
(((
((
(((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
CHÂTEAU BERLIQUET
CHÂTEAU CHAUVIN
CHÂTEAU GRAND CORBIN
CHÂTEAU GRAND CORBIN DESPAGNE
CHÂTEAU GRAND CORBIN DESPAGNE
CHÂTEAU GRAND PONTET
CHÂTEAU FONROQUE
CHÂTEAU BOUTISSE
CHÂTEAU DE FONBEL
CHÂTEAU DE FONBEL
CHÂTEAU CHANTE ALOUETTE
CHÂTEAU CORBIN
CHÂTEAU CÔTE DE BALEAU
CHÂTEAU DE PRESSAC
CHÂTEAU GRAND BARRAIL LAMARZELLE FIGEAC
CHÂTEAU GRAND BARRAIL LAMARZELLE FIGEAC
CHÂTEAU HAUT-BRISSON
CHÂTEAU LA COURONNE
2013 1er GCC
2011 GCC
2014 GCC
2015 GCC
2012 GCC
2014 GCC
2014 GCC
2016
GC
GC
2015
2012
GC
2014
2014
2016
2014
2014
2011
2016
2016
DÉSIGNATION
ENSEIGNES
COUP
DE
CŒUR
ª
ª
GRAVES
GRAVES
GRAVES
GRAVES
GRAVES
GRAVES
GRAVES
FRONSAC
CANON-FRONSAC
FRONSAC
FRONSAC
iDealwine
Leclerc
Système U
POMEROL ET LALANDE-DE-POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
LALANDE DE POMEROL
LALANDE-DE-POMEROL
LALANDE-DE-POMEROL
LALANDE-DE-POMEROL
LALANDE-DE-POMEROL
LALANDE-DE-POMEROL
LALANDE-DE-POMEROL
LALANDE-DE-POMEROL
Carrefour Hyper
Leclerc
Carrefour Hyper
Intermarché
Intermarché
La Vignery
Auchan
Xo-Vin
Millésimes
Châteaunet
Système U
Intermarché
Intermarché
Vinothèque de Bdx
Système U
Carrefour Hyper
Auchan
Cdiscount
Netvin - Xo-Vin
Carrefour Hyper
Leclerc
Netvin
Xo-Vin
La Vignery - Auchan
Carrefour Hyper
Wineandco
Cdiscount
Le Petit Ballon
ª
ª
S A I N T- É M I L I O N E T CÔ T E S
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
Ø
((
(( Netvin
22
((
(( Carrefour Hyper & Contact
Ø
29,95
Ø
(( ((( Intermarché
16,99
ª
Ø
28,90 ((( ((( iDealwine
ª
Ø
(( ((( Vente Privée
21,50
((
Ø
(( Millésimes
25,08
Ø
(( ((( Châteaunet
24,80
((
Ø
(( Leclerc
16,40
Ø
(( ((( Vinothèque de Bdx
17,43
ª
Ø 20,90/22 ((
(( Châteaunet - Lavinia
Ø
((
(( Wineandco
15,90
Ø
((
(( Netvin
24,50
Ø
((
(( Auchan
19,90
Ø 19,95/21
(( ((( Casino - Carrefour Market
ª
(( Carrefour Hyper & Contact
((
Ø
16,95
(( ((( La Vignery
Ø
19,80
(( ((( La Vignery
Ø
23,80
ª
((
(( La Vignery
Ø
12,60
CC : cru classé. GCC : grand cru classé. CB : cru bourgeois. CA : cru artisan. NM : non millésimé. Ø : vin rouge. Ø : vin blanc. Ø : vin blanc moelleux. Ø : vin rosé. Ø : vin rouge moelleux. ( : satisfaisant. (( : bon. ((( : excellent.
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 257
VINS ENTRE 12 ET 30 €
MILL. CLASS. COUL.
APPELLATION
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS FOIRES AUX VINS
MILL. CLASS. COUL.
PRIX
EN €
QUALITÉ
PRIX/
PLAISIR
CHÂTEAU LA GRÂCE DIEU - LES MENUTS
CHÂTEAU MARTINET
CHÂTEAU MONDOT
CHÂTEAU SIMARD
CHÂTEAU SIMARD
CLOS DES JACOBINS
CLOS LA GAFFELIÈRE - 2nd DE LA GAFFELIÈRE
CLOS LA GAFFELIÈRE - 2nd DE LA GAFFELIÈRE
CLOS LA GAFFELIÈRE - 2nd DE LA GAFFELIÈRE
LES JARDINS DE SOUTARD
VIRGINIE DE VALANDRAUD - 2nd DE VALANDRAUD
CHÂTEAU GODEAU
CLOS DE L’ORATOIRE
CHÂTEAU PUYGUERAUD
CHÂTEAU MONTFOLLET LE VALENTIN - MAGNUM
CHÂTEAU D’AIGUILHE
CHÂTEAU D’AIGUILHE
CHÂTEAU D’AIGUILHE
CLOS PUY ARNAUD - LES ORMEAUX
CHÂTEAU JOANIN BÉCOT
2011
2016
2011
2016
2010
2016
2016
2016
2015
2015
2011
2016
2014
2015
2016
2016
2012
2011
2015
2016
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
26,20
15,30
24,95
16,60
17,90
28,95
19,90
21,50
19,50
17,85
28,95
17,90
25,95
12,75
16,95
19,95
20,90
18,28
16,59
14,95
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
(((
(((
((
((
(((
(((
((
((
((
((
((
(((
((
Nicolas
La Vignery
Carrefour Hyper
Système U
Intermarché
Système U
Carrefour Hyper
Auchan
Casino
Vinothèque de Bdx
Carrefour Hyper
Auchan
Auchan
Vinothèque de Bdx
Carrefour Hyper
Carrefour Hyper
Gde Epicerie Paris
Vinothèque de Bdx
Monoprix
Auchan
CHÂTEAU GUIRAUD - 37,5 CL
CHÂTEAU RABAUD-PROMIS
CHÂTEAU LA TOUR BLANCHE - 50 CL
CHÂTEAU MYRAT
CARMES DE RIEUSSEC - 2nd DE RIEUSSEC
CARMES DE RIEUSSEC - 2nd DE RIEUSSEC
LES CHARMILLES DE LA TOUR BLANCHE - 2nd DE LA TOUR BLANCHE
CHÂTEAU DU CROS
CHÂTEAU DE CÉRONS
2005
2013
2015
2013
2015
2009
2016
2015
2007
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
21,95
21,95
23,90
22,99
21,90
24,90
14,50
13,95
18,53
(((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
(((
(((
(((
((
(((
((
(((
(((
Carrefour Market
Carrefour Hyper, Contact & Market
Intermarché
Intermarché
Cdiscount
Châteaunet
Leclerc
Carrefour Hyper
Xo-Vin
DOMAINE ACHILLÉE
MARC KREYDENWEISS
DOMAINE LOEW
VIGNOBLE DES 2 LUNES
VIGNOBLE DES 2 LUNES - ÉTOILE POLAIRE
DOMAINE ENGEL - 50 CL
DOMAINE ENGEL
DOMAINE OSTERTAG - LES JARDINS
DOMAINE GISSELBRECHT
DOMAINE OSTERTAG - LES JARDINS
DOMAINE ALBERT MANN - ALBERT
DOMAINE WEINBACH - CUVÉE THÉO
DOMAINE PAUL BLANCK
2016
2015
2016
2011
2012
2016
2016
2017
2014
2016
2016
2017
2015
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
12,90
20,72
14
18
27
14,90
19,95
20
14,99
15,00
18,99
22
18
((
(((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
(((
(((
(((
((
((
((
(((
((
(((
(((
(((
(((
Naturalia
Le Petit Ballon
Galeries Lafayette
Vente Privée
Vente Privée
Système U
Carrefour Market
La Vignery
Cdiscount
Lavinia
Millésimes
La Vignery
Vente Privée
DOMAINE DES MOUILLES - LA CITADELLE - MAGNUM
2017
Ø
15
((
((( Système U
OLIVIER LEFLAIVE
DOMAINE VERGET - GRAND ÉLEVAGE
DOMAINE GUILLOT-BROUX
MAISON CHANSON PÈRE ET FILS
DOMAINE THOMAS MOREY
DOMAINE RÉMI JOBARD - VIGNES NOUVELLES
DOMAINE OLIVIER GUYOT - CLOS DES VIGNES
DOMAINE RENÉ LAMY - LES DAMES HUGUETTES
DOMAINE DAVID DUBAND - LES TERRES DE PHILÉANDRE
DOMAINE MICHEL GROS
BOUCHARD PÈRE ET FILS
MAISON LOUIS LATOUR
DOMAINE A&B LABRY
DOMAINE DICONNE - TERRES FOLLES
DOMAINE TERRES DE VELLE - CUVÉE LES CLOSEAUX
JC BOISSET - CLIMAT DU VAL
BOUCHARD PÈRE ET FILS
BOUCHARD PÈRE ET FILS
BOUCHARD PÈRE ET FILS
CLOSERIE DES ALISIERS 1er CRU VAILLONS
FAMILLE BROCARD
DOMAINE DES MARRONNIERS
DOMAINE LONG DEPAQUIT
LA CHABLISIENNE
JEAN-MARC BROCARD
LA CHABLISIENNE
FAMILLE BROCARD
BOUCHARD PÈRE ET FILS
2015
2016
2016
2015
2015
2014
2016
2014
2016
2015
2014
2014
2015
2015
2016
2015
2016
2015
2014
2017
2016
2016
2015
2015
2016
2014
2016
2016
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
12,15
12,95
13,70
14,49
15,66
16
19,90
13,20
15,95
18,90
28,35
29,50
20,68
21
24
20,99
27
24,48
26,55
14,95
15,95
16
18,50
16,20
18,90
13,99
14,90
24,21
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
(((
((
(((
((
((
((
(((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
((
VINS ENTRE 12 ET 30 €
APPELLATION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
FRANCS-CÔTES-DE-BORDEAUX
BLAYE-CÔTES-DE-BORDEAUX
CASTILLON-CÔTES-DE-BORDEAUX
CASTILLON-CÔTES-DE-BORDEAUX
CASTILLON-CÔTES-DE-BORDEAUX
CASTILLON-CÔTES-DE-BORDEAUX
CASTILLON-CÔTES-DE-BORDEAUX
DÉSIGNATION
ENSEIGNES
LIQUOREUX
SAUTERNES
SAUTERNES
SAUTERNES
SAUTERNES
SAUTERNES
SAUTERNES
SAUTERNES
LOUPIAC
CÉRONS
1er CC
1er CC
1er CC
2e CC
COUP
DE
CŒUR
ª
ª
ª
ALSACE
ALSACE
ALSACE - GC WIEBELSBERG
ALSACE GEWURZTRAMINER
ALSACE GEWURZTRAMINER - GC HENGST
ALSACE GEWURZTRAMINER - VT
ALSACE GEWURZTRAMINER VT
ALSACE GEWURZTRAMINER VT
ALSACE PINOT GRIS
ALSACE PINOT GRIS - VT
ALSACE RIESLING
ALSACE RIESLING
ALSACE RIESLING
ALSACE RIESLING - GC SCHLOSSBERG
BEAUJOLAIS
JULIÉNAS
BOURGOGNE
BOURGOGNE
BOURGOGNE
BOURGOGNE
BOURGOGNE
BOURGOGNE
BOURGOGNE
BOURGOGNE
BOURGOGNE-HAUTES-CÔTES-DE-NUITS
BOURGOGNE-HAUTES-CÔTES-DE-NUITS
BOURGOGNE-HAUTES-CÔTES-DE-NUITS
ALOXE-CORTON
ALOXE-CORTON
AUXEY-DURESSES
AUXEY-DURESSES
AUXEY-DURESSES
AUXEY-DURESSES 1er CRU
AUXEY-DURESSES 1er CRU LES DURESSES
BEAUNE-DU-CHÂTEAU 1er CRU
BEAUNE-DU-CHÂTEAU 1er CRU
CHABLIS 1er CRU
CHABLIS 1er CRU CÔTE DE-JOUAN
CHABLIS 1er CRU CRU MONTMAINS
CHABLIS 1er CRU LES BEUGNONS (VAILLONS)
CHABLIS 1er CRU MONTMAINS
CHABLIS 1er CRU MONTMAINS
CHABLIS 1er CRU VAILLONS
CHABLIS 1er CRU VAU DE VEY
CHASSAGNE-MONTRACHET
ª
ª
ª
Xo-Vin
Carrefour Hyper
Gde Epicerie Paris
Monoprix
Millésimes
Wineandco
Lavinia
Vinothèque de Bdx
Système U
Gde Epicerie Paris
Xo-Vin
Casino
Vinothèque de Bdx
Châteaunet
La Vignery
Monoprix
Xo-Vin
Xo-Vin
Xo-Vin
Carrefour Hyper
Carrefour Contact
Vente Privée
Casino
Millésimes
Xo-Vin
Cdiscount
Système U
Xo-Vin
CC : cru classé. GCC : grand cru classé. CB : cru bourgeois. CA : cru artisan. NM : non millésimé. Ø : vin rouge. Ø : vin blanc. Ø : vin blanc moelleux. Ø : vin rosé. Ø : vin rouge moelleux. ( : satisfaisant. (( : bon. ((( : excellent.
258 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CHASSAGNE-MONTRACHET
CÔTE-DE-BEAUNE-VILLAGES
FIXIN
GEVREY-CHAMBERTIN
GIVRY
LADOIX
LADOIX
LADOIX 1er CRU BOIS ROUSSOT
LADOIX 1er CRU BOIS ROUSSOT
LADOIX BLANC
MÂCON
MÂCON CRUZILLE
MARSANNAY
MARSANNAY
MARSANNAY ES CHEZOTS
MERCUREY
MERCUREY
MERCUREY
MERCUREY
MONTHÉLIE 1er CRU
NUITS-SAINT-GEORGES
NUITS-SAINT-GEORGES
PERNAND-VERGELESSES
PERNAND-VERGELESSES
PERNAND-VERGELESSES CLOS DE-BULLY
POMMARD
POMMARD
POUILLY-FUISSÉ
POUILLY-FUISSÉ
POUILLY-FUISSÉ
POUILLY-FUISSÉ
POUILLY-FUISSÉ
POUILLY-FUISSÉ
POUILLY-FUISSÉ
RULLY
RULLY
RULLY 1er CRU
SAINT-AUBIN
SAINT-VÉRAN
SANTENAY
SANTENAY
SANTENAY
SANTENAY 1er CRU
SANTENAY 1er CRU
SANTENAY 1er CRU
SANTENAY 1er CRU GRAVIÈRES
SANTENAY 1er CRU LES CABOTTES
SANTENAY CHARMES
SAVIGNY-LÈS-BEAUNE
SAVIGNY-LÈS-BEAUNE
SAVIGNY-LES-BEAUNE 1er CRU LES LAVIÈRES
VOLNAY
VOLNAY
DÉSIGNATION
MILL. CLASS. COUL.
PRIX
EN €
QUALITÉ
PRIX/
PLAISIR
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
(((
((
((
((
(((
(((
((
(((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
(((
((
(((
((
((
((
((
((
((
((
(((
(((
((
((
((
((
MAISON PICARD
JOSEPH DROUHIN
DOMAINE DEREY
BOUCHARD PÈRE ET FILS
DOMAINE MOUTON
DOMAINE CATHERINE & CLAUDE MARÉCHAL - CUVÉE ROYATS
DOMAINE EDMOND CORNU & FILS - CLOS DICONNE
VINCENT RAVAUT
DOMAINE EDMOND CORNU ET FILS
DOMAINE EDMOND CORNU ET FILS
LES HÉRITIERS DU COMTE LAFON - CLOS DE-LA CROCHETTE
DOMAINE GUILLOT-BROUX - LES GENÈVRIÈRES
DOMAINE DEREY - LES VIGNES MARIE
JEAN-CLAUDE BOISSET
DOMAINE FOURNIER
DOMAINE-DU-FOUR BASSOT
CHÂTEAU DE CHAMIREY
CHÂTEAU DE CHAMIREY
DOMAINE FAIVELEY - LA FRAMBOISIÈRE
BOUCHARD PÈRE ET FILS - LES DURESSES
BOUCHARD PÈRE ET FILS
DOMAINE GUY & YVAN DUFOULEUR - AUX SAINT-JULIEN
DOMAINE PAVELOT
DOMAINE DUBREUIL FONTAINE
DOMAINE LALEURE-PIOT
DOMAINE CYROT-BUTHIAU
BOUCHARD PÈRE ET FILS
DOMAINE TROUILLET
COLLOVRAY - TERRIER
DOMAINE GILLES MORAT - TERRES-DU-MENHIR
DOMAINE ERIC FOREST - AME
DOMAINE LUQUET - EN CHATENET
VERGET - TERRES DE PIERRES
DOMAINE GILLES MORAT - TERRES-DU-MENHIR
JOSEPH DROUHIN
DOMAINE P&M JACQUESON
JEAN-BAPTISTE PONSOT - MOLESME
DOMAINE HUBERT LAMY - LA PRINCÉE
VERGET - TERRES DE PIERRES
DOMAINE LUCIEN MUZARD ET FILS
DOMAINE CAPUANO FERRERI VIELLES VIGNES
DOMAINE BACHEY-LEGROS - CLOS DES HÂTES VIEILLES VIGNES
DOMAINE LEQUIN COLIN - LA COMME
DOMAINE CAPUANO FERRERI GRAVIÈRES
CLOS ROUSSEAU CHÂTEAU CHARRIÈRE
DOMAINE JESSIAUME
DOMAINE LUCIEN MUZARD ET FILS
DOMAINE JULIE BELLAND
DOMAINE JEAN MICHEL GIBOULOT
BOUCHARD PÈRE ET FILS
BOUCHARD PÈRE ET FILS
VINCENT GIRARDIN - VIEILLES VIGNES
DOMAINE VINCENT GIRARDIN - VIEILLES VIGNES
2013
2015
2015
2016
2017
2015
2015
2016
2015
2014
2016
2016
2015
2014
2014
2017
2016
2016
2016
2014
2015
2015
2015
2015
2014
2016
2015
2017
2017
2016
2015
2015
2017
2017
2015
2016
2016
2012
2017
2016
2016
2016
2015
2015
2016
2014
2016
2015
2017
2015
2014
2014
2014
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
26,50
18,80
18,50
26,95
12,95
25
17,60
25
27,86
23,27
17,82
18,90
17,95
19,90
26
12,50
18,90
22,50
22,50
25,42
28,35
28/29,04
19,90
21,60
19,80
21,90
28,35
14,90
14,95
18,83
19,44
19,95
19,95
18,61
15,90
18,50
20
27,90
14,95
15,90
15,51
19,95
18
20,87
17,95
22,89
19,95
19,50
19,50
19,90
25,65
29,92
25,92
FRUITIÈRE VINICOLE D’ARBOIS - VIN JAUNE
FRUITIERE VINICOLE DE VOITEUR
CURTET MARIE ET FLORIAN - AUTREMENT
CHÂTEAU DE MÉRANDE
CHÂTEAU DE MÉRANDE
2009
2011
2016
2015
2016
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
25,16
24,90
15,30
16
16
ENSEIGNES
Vente Privée
Nicolas
Casino
Carrefour Market
Leclerc
Lavinia
Vinothèque de Bdx
Système U
Xo-Vin
Xo-Vin
Millésimes
Gde Epicerie Paris
Casino
CFV
Repaire de Bacchus
Système U - Auchan
Xo-Vin
La Vignery - Xo-Vin
Gde Epicerie Paris
La Vignery
Xo-Vin
Netvin - Vinothèque de Bdx
Lavinia
Millésimes
Xo-Vin
Auchan
Xo-Vin
Intermarché
Carrefour Hyper
Vinothèque de Bdx
Millésimes
Carrefour Hyper
Carrefour Hyper
Xo-Vin
Nicolas
Châteaunet
Netvin
Châteaunet
Carrefour Hyper
Intermarché
La Vignery
Xo-Vin
Netvin
La Vignery
Casino
Monoprix
Leclerc
Casino
Système U
Châteaunet
Xo-Vin
Vinothèque de Bdx
Millésimes
JURA & SAVOIE
ARBOIS
CHÂTEAU-CHALON
SAVOIE
SAVOIE-ARBIN - MONDEUSE
SAVOIE-CHIGNIN-BERGERON
((( ((( La Vignery
(( ((( Système U
((
(( Lavinia
((
(( Le Petit Ballon
(( ((( Le Petit Ballon
COUP
DE
CŒUR
VINS ENTRE 12 ET 30 €
APPELLATION
ª
ª
L A N G U E D O C & R O U S S I L LO N
CORBIÈRES
CORBIÈRES-BOUTENAC
FAUGÈRES
FAUGÈRES
FAUGÈRES
LANGUEDOC
LANGUEDOC
LANGUEDOC-MONTPEYROUX
MINERVOIS
MINERVOIS
MINERVOIS-LA-LIVINIÈRE
PIC-SAINT-LOUP
PIC-SAINT-LOUP
PIC-SAINT-LOUP
SAINT-CHINIAN
Ø
((
(( La Vignery
14,45
(( ((( Lavinia
Ø
16,50
Ø
(( ((( Lavinia
13,90
(( ((( Châteaunet - La Vignery
Ø
20
Ø
((( ((( Wineandco
25
Ø
((( ((( Châteaunet
13,90
ª
Ø
(( ((( Netvin
22
((( ((( Carrefour Hyper
Ø
12,95
ª
Ø
(( Xo-Vin
((
13,51
(( ((( Millésimes
Ø
14,04
(( La Vignery
Ø
((
13,05
Ø
(( ((( iDealwine
13,50
Ø
(( ((( Netvin
14,30
Ø
((( ((( Wineandco
26
ª
Ø
(( ((( Wineandco
12,50
CC : cru classé. GCC : grand cru classé. CB : cru bourgeois. CA : cru artisan. NM : non millésimé. Ø : vin rouge. Ø : vin blanc. Ø : vin blanc moelleux. Ø : vin rosé. Ø : vin rouge moelleux. ( : satisfaisant. (( : bon. ((( : excellent.
CHÂTEAU HAUT GLÉON
DOMAINE LEDOGAR - VIEIL HOMME
DOMAINE DE L’ANCIENNE MERCERIE - ESQUISSE
JEAN-MICHEL ALQUIER - CUVÉE MAISON JAUNE
JEAN-MICHEL ALQUIER - CUVÉE LES BASTIDES
DOMAINE ALAIN CHABANON - CAMPREDON
PRIEURÉ DE SAINT-JEAN DE BÉBIAN
DOMAINE D’AUPILHAC - LES TRUFFIÈRES
CHÂTEAU VILLERAMBERT JULIEN - INCARNAT
DOMAINE A. GROS ET J.-P. TOLLOT - LES FONTANILLES
CHÂTEAU SAINTE-EULALIE - LA CANTILÈNE
ERMITAGE DU PIC-SAINT-LOUP - SAINTAGNÈS
CLOS MARIE - LES TROIS SAISONS
CLOS MARIE - LES MÉTAIRIES DU CLOS
MAS CHAMPART - CAUSSE DU BOUSQUET
2015
2014
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2014
2016
2015
2016
2016
2015
2014
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 259
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS FOIRES AUX VINS
VINS ENTRE 12 ET 30 €
APPELLATION
SAINT-CHINIAN
SAINT-CHINIAN
SAINT-CHINIAN
TERRASSES-DU-LARZAC
TERRASSES-DU-LARZAC
BANYULS
COLLIOURE
CÔTES-DU-ROUSSILLON
MAURY
MAURY
RIVESALTES-AMBRÉ
RIVESALTES-AMBRÉ
DÉSIGNATION
MILL. CLASS. COUL.
PRIX
EN €
DOMAINE CANET VALETTE - IVRESSES
MAS CHAMPART - CLOS LA SIMONETTE
DOMAINE CANET VALETTE - MAGHANI
LES VIGNES OUBLIÉES
LES VIGNES OUBLIÉES
MARC PARCÉ
DOMAINE MADELOC - CUVÉE MAGENCA
DOMAINE SARDA MALET - TERROIR MAILLOLES
MAS AMIEL - VINTAGE ROUGE
MAS AMIEL - 15 ANS D’AGE
MARC PARCÉ - HORS D’ÂGE
MARC PARCÉ - 36 ANS
2016
2014
2015
2016
2014
2017
2016
2010
2014
NM
NM
1981
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
CHÂTEAU LA VARIÈRE LA CHEVALERIE
DOMAINE BERNARD BAUDRY - GREZEAUX
DOMAINE CHATELAIN
LUCIEN CROCHET
DOMAINE FRANÇOIS CROCHET
DOMAINE DES ROCHES NEUVES - TERRES CHAUDES
CHÂTEAU D’ÉPIRÉ - CUVÉE SPÉCIALE
2016
2015
2017
2016
2017
2014
2015
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
12,15
13,68
12,50
15,84
18,30
17,90
15,40
DOMAINE DE LA TOUR DU BON
DOMAINE DE FRÉGATE
DOMAINE DE LA NARTETTE
CHÂTEAU DE PIBARNON
2015
2014
2015
2014
Ø
Ø
Ø
Ø
15
15,30
15,73
28,90
MAS DEL PÉRIÉ - CABALLE
CHÂTEAU LAMARTINE - CUVÉE PARTICULIÈRE
CHÂTEAU DE CHAMBERT - BIO DYNAMITE
CHÂTEAU LAGREZETTE
LIONEL OSMIN - DONIBANE
CHÂTEAU BOUSCASSÉ
CHÂTEAU BOUSCASSÉ
CHÂTEAU MONTUS
2017
2014
2014
2015
2014
2011
2014
2013
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
12,50
12,90
16
20,95
21,95
12,90
13
19
QUALITÉ
PRIX/
PLAISIR
ENSEIGNES
(( ((( Twil
15,30
((( ((( iDealwine
15,90
((( ((( Netvin - Wineandco
21
15,90/17,90 ((( ((( iDealwine - Lavinia
(( ((( Wineandco
17,90
(( Carrefour Hyper
((
12,95
(( ((( La Vignery
16
(( ((( Gde Epicerie Paris - Netvin
17
(( ((( Carrefour Hyper
12,95
(( ((( Carrefour Hyper
21,95
((
(( Carrefour Hyper
14,95
(( ((( Carrefour Market
29,95
LO I R E
ANJOU-VILLAGES-BRISSAC
CHINON
POUILLY-FUMÉ
SANCERRE
SANCERRE
SAUMUR-CHAMPIGNY
SAVENNIÈRES
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
(((
(((
(((
Casino
Millésimes
Carrefour Contact
Vinothèque de Bdx
Gde Epicerie Paris
iDealwine
Twil
COUP
DE
CŒUR
ª
ª
ª
ª
ª
ª
ª
PROVENCE
BANDOL
BANDOL
BANDOL
BANDOL
(( ((( Netvin
((
(( Système U
(( ((( La Vignery
((( ((( Châteaunet
SUD-OUEST
CAHORS
CAHORS
CAHORS
CAHORS
IROULÉGUY
MADIRAN
MADIRAN
MADIRAN
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
((
((
((
((
ª
Lavinia
Le Petit Ballon
Netvin
Carrefour Market
Xo-Vin
Wineandco
Wineandco
Wineandco
VALLÉE DU RHÔNE
CAIRANNE
CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE
CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE
CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE
CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE
CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE
CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE
CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE
CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE
CONDRIEU
CORNAS
CORNAS
CORNAS
CORNAS
CORNAS
CORNAS
CÔTE-RÔTIE
CÔTE-RÔTIE
CROZES-HERMITAGE
CROZES-HERMITAGE
CROZES-HERMITAGE
CROZES-HERMITAGE
CROZES-HERMITAGE
CROZES-HERMITAGE
CROZES-HERMITAGE
GIGONDAS
GIGONDAS
GIGONDAS
HERMITAGE
LIRAC
LUBERON
RASTEAU
RASTEAU
RASTEAU
SAINT-JOSEPH
SAINT-JOSEPH
SAINT-JOSEPH
SAINT-JOSEPH
SAINT-JOSEPH
SAINT-JOSEPH
Ø
((
(( Gde Epicerie Paris
12,50
((
(( Système U
Ø
17,95
Ø
(( ((( Vente Privée
18
(( ((( Vente Privée
Ø
22
Ø
(( ((( Xo-Vin
22,05
(( ((( Gde Epicerie Paris
Ø
25,80
Ø
((
(( Millésimes
25,94
((
(( La Vignery
Ø
25,97
Ø
(( ((( Wineandco
29,90
(( ((( Millésimes
Ø
28,50
Ø
(( La Vignery
((
16,96
((
(( Casino
Ø
18,50
Ø
(( ((( Leclerc
20,50
(( ((( Vente Privée
Ø
22
(( Châteaunet
Ø
((
27
Ø
((
(( Monoprix
27,59
(( Auchan
Ø
((
27,50
Ø
((
(( Carrefour Contact
29,95
(( Xo-Vin
Ø
((
12,60
Ø
((
(( Wineandco
12,90
(( ((( Lavinia
Ø
13,50
Ø
(( ((( Carrefour Hyper
13,95
Ø
(( ((( La Vignery
15
(( ((( Châteaunet
Ø
22,90
Ø 13,50/14,50 ((
(( Casino - Carrefour Market
(( ((( Twil
Ø
14,45
(( Vente Privée
Ø
((
16
(( ((( Lavinia
Ø
22
ª
(( iDealwine
Ø
((
27,90
Ø
((
(( Vente Privée
12
(( Châteaunet
Ø
((
12,90
Ø
(( ((( Netvin
12,75
(( Wineandco
Ø
((
13,90
Ø
(( ((( La Vignery
17
(( Casino
Ø
((
13,95
((( ((( Wineandco
Ø
14
ª
((
Ø
(( Auchan
14,45
(( Xo-Vin
Ø
((
16,16
((
(( Wineandco
Ø
16,90
((
Ø
(( Millésimes
17,28
CC : cru classé. GCC : grand cru classé. CB : cru bourgeois. CA : cru artisan. NM : non millésimé. Ø : vin rouge. Ø : vin blanc. Ø : vin blanc moelleux. Ø : vin rosé. Ø : vin rouge moelleux. ( : satisfaisant. (( : bon. ((( : excellent.
ORATOIRE SAINT-MARTIN
DOMAINE BRUNELY
DOMAINE DE LA ROYÈRE
DOMAINE RAYMOND USSEGLIO
VIGNOBLES ALAIN JAUME - GRAND VENEUR
DOMAINE DU VIEUX TÉLÉGRAPHE - TÉLÉGRAMME
CHÂTEAU DE VAUDIEU
CHÂTEAU MONT-REDON
CLOS DE L’ORATOIRE DES PAPES
YVES CUILLERON - LA PETITE CÔTE
CAVE DE TAIN-L’HERMITAGE
JEAN LUC COLOMBO
DOMAINE COURBIS - LES AGATHES
JEAN-LUC COLOMBO - LES VIGNES ROUSSES
DOMAINE COURBIS - CHAMPELROSE
COLOMBO ET FILLE
TARDIEU-LAURENT - LES LAUZIÈRES
LES VINS DE VIENNE
M. CHAPOUTIER - PETITE RUCHE
DOMAINE COURBIS
DOMAINE COMBIER - CUVÉE L
DOMAINE COMBIER - CUVÉE L
PIERRE GAILLARD
DOMAINE DES LISES - EQUIS
DOMAINE GUIGAL
BRUSSET - LE GRAND MONTMIRAIL TRADITION
DOMAINE RASPAIL AY
DOMAINE D’OURÉA - LA BELLE CIME
GUIGAL
STEPHANE USSEGLIO - LA CROIX
CHÂTEAU LA VERRERIE
ÉLODIE BALME
DOMAINE LA SOUMADE
MARCEL RICHAUD
DOMAINE COURBIS LES THÉZARDS
DELAS - LES CHALLEYS
TARDIEU-LAURENT - LES LAUZIÈRES
M. CHAPOUTIER - DESCHANTS
DOMAINE COURBIS
DOMAINE COURBIS
260 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
2015
2016
2014
2016
2014
2015
2015
2014
2015
2016
2014
2016
2016
2016
2016
2015
2016
2016
2016
2016
2016
2017
2017
2016
2015
2016
2015
2015
2006
2015
2013
2016
2015
2016
2016
2016
2016
2016
2015
2016
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
APPELLATION
SAINT-JOSEPH
SAINT-JOSEPH
SAINT-JOSEPH
SAINT-JOSEPH
MILL. CLASS. COUL.
PRIX
EN €
QUALITÉ
PRIX/
PLAISIR
DOMAINE FRANÇOIS VILLARD - MAIRLANT
DOMAINE ALAIN GRAILLOT
M. CHAPOUTIER - LES GRANILITES
M. CHAPOUTIER - LES GRANILITES
2014
2016
2015
2015
Ø
Ø
Ø
Ø
19,50
21,60
22,90
22,91
((
((
((
((
(((
((
((
((
CHÂTEAU LA LAGUNE
CHÂTEAU LA LAGUNE
CHÂTEAU SOCIANDO-MALLET
2015
2014
1996
Ø
Ø
Ø
48,24
45
52,90
CHÂTEAU BEL-AIR LAGRAVE - MAGNUM
CHÂTEAU BEL-AIR LAGRAVE - MAGNUM
CHÂTEAU BRANE CANTENAC
CHÂTEAU RAUZAN-GASSIES
CHÂTEAU CANTENAC BROWN
CHÂTEAU CANTENAC BROWN
CHÂTEAU FERRIÈRE
CHÂTEAU GISCOURS
CHÂTEAU MALESCOT SAINT-EXUPÉRY
CHÂTEAU PRIEURÉ-LICHINE
CHÂTEAU PRIEURÉ-LICHINE - MAGNUM
CHÂTEAU PRIEURÉ-LICHINE
CHÂTEAU PRIEURÉ-LICHINE
CHÂTEAU PRIEURÉ-LICHINE
CHÂTEAU DU TERTRE
CHÂTEAU PAVEIL DE LUZE - MAGNUM
1988
1985
2015
2016
2016
2014
2015
2014
2011
2016
2016
2015
2014
2012
2014
2016
DÉSIGNATION
ENSEIGNES
COUP
DE
CŒUR
Gde Epicerie Paris
Xo-Vin
Wineandco
Xo-Vin
BORDEAUX
H A U T- M É D O C
3e CC
3e CC
((( (( La Vignery
((
(( Wineandco
((( ((( iDealwine
VINS À PLUS DE 30 €
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
HAUT-MÉDOC
MOULIS ET MARGAUX
MOULIS
MOULIS
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
MARGAUX
2e CC
2e CC
3e CC
3e CC
3e CC
3e CC
3e CC
4e CC
4e CC
4e CC
4e CC
4e CC
5e CC
Ø
((
(( Système U
49,90
((
(( Système U
Ø
49,90
Ø
69,90 ((( (( Auchan - Wineandco
Ø
((
(( Auchan
47,95
Ø
44,95 ((( (( Carrefour Hyper
Ø
(( ((( Netvin
37
(( La Vignery
Ø
((
36,72
Ø
((
(( Netvin
40
Ø
42,90 ((( (( Auchan
Ø 36,90/36,95 ((
(( Auchan - Carrefour Hyper
(( Leclerc
Ø
((
79
Ø
((
(( iDealwine
35
(( Wineandco
Ø
((
34
Ø
((
(( Millésimes
34,20
(( Wineandco - Xo-Vin
Ø 32/34,20
((
Ø
(( ((( Système U
35,90
S A I N T-J U L I E N
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
SAINT-JULIEN
e
CHÂTEAU GRUAUD-LAROSE
CHÂTEAU LÉOVILLE BARTON
CHÂTEAU LÉOVILLE POYFERRÉ
CHÂTEAU LAGRANGE
CHÂTEAU BEYCHEVELLE
CHÂTEAU BRANAIRE-DUCRU
CHÂTEAU BRANAIRE DUCRU
CHÂTEAU TALBOT
CHÂTEAU TALBOT
CHÂTEAU MOULIN RICHE
CHÂTEAU SAINT-PIERRE
CHÂTEAU SAINT-PIERRE
CLOS DU MARQUIS - 2nd DE LÉOVILLE LAS CASES
CLOS DU MARQUIS - 2nd DE LÉOVILLE LAS CASES
LA CROIX DE BEAUCAILLOU - 2nd DE DUCRU BEAUCAILLOU
2014
2013
2014
2016
2016
2014
2012
2015
2014
2016
2014
2014
2016
2014
2012
2 CC
2e CC
2e CC
3e CC
4e CC
4e CC
4e CC
4e CC
4e CC
CHÂTEAU BATAILLEY
CHÂTEAU BATAILLEY
CHÂTEAU CROIZET-BAGES
CHÂTEAU GRAND-PUY-LACOSTE
CHÂTEAU HAUT-BAGES LIBÉRAL
CHÂTEAU HAUT-BAGES LIBÉRAL
CHÂTEAU HAUT-BATAILLEY
CHÂTEAU HAUT-BATAILLEY
CHÂTEAU PEDESCLAUX
CHÂTEAU PEDESCLAUX
CHÂTEAU PÉDESCLAUX
CHÂTEAU PONTET CANET
CHÂTEAU PONTET CANET
CHÂTEAU LYNCH-MOUSSAS
CHÂTEAU LYNCH-MOUSSAS
LES GRIFFONS DE PICHON BARON
2016
2016
2016
2013
2015
2014
2014
2011
2015
2014
2011
2015
2012
2016
2015
2014
5e CC
5e CC
5e CC
5e CC
5e CC
5e CC
5e CC
5e CC
5e CC
5e CC
5e CC
5e CC
5e CC
Ø
44,50 ((( ((( Carrefour Hyper & Market
Ø
44,50 ((( ((( La Vignery - Auchan
Ø
(( ((( Auchan
33,90
Ø 48,87/49,50 ((
(( Xo-Vin - Châteaunet
(( Carrefour Hyper
Ø
((
35,95
Ø
(( ((( Vinothèque de Bdx
34
(( Vinothèque de Bdx
Ø
((
33,92
Ø
((
(( Intermarché
31,50
(( Carrefour Hyper
Ø
((
34,95
Ø
((
(( Netvin
32
(( Vinothèque de Bdx
Ø
((
30,80
Ø
((( ((( Carrefour Hyper
90
Ø
((( ((( Le Petit Ballon
79
Ø
((
(( La Vignery
38,50
Ø 32/32,50
(( ((( Intermarché - Auchan
Ø
((
(( Châteaunet
37,50
CHÂTEAU MONTROSE
CHÂTEAU CALON SÉGUR
CHÂTEAU LAFON-ROCHET
CHÂTEAU LAFON-ROCHET
CHÂTEAU COS LABORY
CHÂTEAU HAUT-MARBUZET
CHÂTEAU PHÉLAN SÉGUR
2013
2015
2012
2011
2016
2016
2014
2e CC
3e CC
4e CC
4e CC
5e CC
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
69,90
77,27
31,90
31,50
32,95
39,90
31,50
CHÂTEAU CARBONNIEUX
CHÂTEAU DE FIEUZAL
CHÂTEAU LATOUR-MARTILLAC
CHÂTEAU MALARTIC LAGRAVIÈRE
DOMAINE DE CHEVALIER
DOMAINE DE CHEVALIER
DOMAINE DE CHEVALIER
2014
2011
2016
2014
2014
2013
2012
CC
CC
CC
CC
CC
CC
CC
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
30,24
30,90
31,95
39
47/49,90
39,90
48,60
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
54,90
53,95
59
39,95
69,95
39,95
39,90/40
48,90
42
32,80
42,95
44,90
49,90
48,35
33,62
((
((
(((
((
((
(((
(((
(((
((
((
(((
(((
((
((
((
(((
(((
(((
((
((
(((
(((
(((
(((
((
(((
(((
((
((
((
Cdiscount
Auchan
Netvin
Carrefour Hyper
Carrefour Hyper
Auchan
Cdiscount - Netvin
Casino
Netvin
Leclerc
Carrefour Hyper
Cdiscount
Auchan
Xo-Vin
Vinothèque de Bdx
ª
ª
PA U I L L A C
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
PAUILLAC
S A I N T- E S T È P H E
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
SAINT-ESTÈPHE
((
(( Auchan
((( ((( La Vignery
(( Intermarché
((
((
(( Intermarché
(( ((( Auchan
((( (( La Vignery - Auchan - Intermarché
(( Netvin
((
ª
P E S S A C- L É O G N A N
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
PESSAC-LÉOGNAN
((
(( Millésimes
(( iDealwine
((
((
(( La Vignery - Carrefour Hyper - Système U
(( Netvin - Vente Privée
((
((( ((( Netvin - Vinothèque de Bdx - Cdiscount
((
(( Cdiscount
(( ((( Millésimes
CC : cru classé. GCC : grand cru classé. CB : cru bourgeois. CA : cru artisan. NM : non millésimé. Ø : vin rouge. Ø : vin blanc. Ø : vin blanc moelleux. Ø : vin rosé. Ø : vin rouge moelleux. ( : satisfaisant. (( : bon. ((( : excellent.
Le Point 2401 | 6 septembre 2018 | 261
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL VINS FOIRES AUX VINS
VINS À PLUS DE 30 €
APPELLATION
PESSAC-LÉOGNAN
DÉSIGNATION
MILL. CLASS. COUL.
PRIX
EN €
QUALITÉ
PRIX/
PLAISIR
ENSEIGNES
CHÂTEAU HAUT-BAILLY
2014
Ø
63
CHÂTEAU BEAUREGARD
CHÂTEAU BOURGNEUF
CHÂTEAU PROVIDENCE
CHÂTEAU ROUGET
2011
2012
2011
2014
Ø
Ø
Ø
Ø
32
33,90
59
33
((
((
((
((
(((
((
(((
((
Wineandco
Châteaunet
iDealwine
Netvin
CHÂTEAU BEAU-SÉJOUR BÉCOT
CHÂTEAU BEAU-SÉJOUR BÉCOT
CHÂTEAU CANON LA GAFFELIÈRE
CHÂTEAU TROTTEVIEILLE
CHÂTEAU GRAND CORBIN DESPAGNE
CHÂTEAU GRAND CORBIN-DESPAGNE - MAGNUM
CHÂTEAU LA DOMINIQUE
CHÂTEAU JEAN FAURE
CHÂTEAU LA CONFESSION
2014 1er GCC
2012 1erGCC
2012 1er GCC
2011 1er GCC
2016 GCC
2016 GCC
2014 GCC
2016
2015
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
54,88
49,99
49,95
54,95
30,95
61,90
32,90
31
33,44
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
(((
(((
(((
(((
((
(((
((
Xo-Vin
Intermarché
Carrefour Hyper
Carrefour Hyper
La Vignery - Auchan
Auchan
Auchan
Carrefour Hyper
Vinothèque de Bdx
CHÂTEAU D’YQUEM
CHÂTEAU D’YQUEM
CHÂTEAU GUIRAUD
CHÂTEAU RIEUSSEC
CHÂTEAU DE RAYNE VIGNEAU
CHÂTEAU SUDUIRAUT
CHÂTEAU LAFAURIE PEYRAGUEY
CHÂTEAU LAFAURIE PEYRAGUEY
CHÂTEAU CLIMENS
CHÂTEAU DE MALLE
CHÂTEAU DOISY VÉDRINES
CHÂTEAU DE FARGUES
CYPRÈS DE CLIMENS - 2nd DE CLIMENS
CHÂTEAU COUTET
CHÂTEAU COUTET
CHÂTEAU DOISY DAËNE
2003
1997
2015
2005
2010
2015
2009
2002
2009
2015
2015
2003
2011
2007
2005
2016
1er CS
1erCS
1er CC
1er CC
1er CC
1er CC
1er CC
1er CC
1er CC
2e CC
2e CC
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
256,50
310
51,45
65,90
34
59
54
34
79
41,20
31,95
89
34,11
49,95
34
37,95
(((
(((
(((
(((
((
((
((
((
(((
(((
(((
(((
((
(((
((
((
(((
(((
(((
((
(((
((
((
(((
(((
(((
(((
(((
(((
(((
(((
(((
Millésimes
Châteaunet
La Vignery
Châteaunet
iDealwine
Casino
Galeries Lafayette
iDealwine
iDealwine
La Vignery
Carrefour Hyper
iDealwine
La Vignery
Auchan
iDealwine
Leclerc
DOMAINE OSTERTAG - À L’ ORIENT D’ ÉDEN
2016
Ø
32
BOUCHARD PÈRE ET FILS
BOUCHARD PÈRE ET FILS
DOMAINE DUBREUIL FONTAINE
COMTE SENARD
DOMAINE CACHAT-OCQUIDANT
DOMAINE RAPET
HARMAND-GEOFFROY
FABIEN COCHE-BOUILLOT
DOMAINE BALLOT-MILLOT ET FILS
BOUCHARD PÈRE ET FILS - LES CLOUS
ALBERT BICHOT
LOUIS JADOT
DOMAINE DU PAVILLON - CLOS DES URSULINES
DOMAINE ALBERT GRIVAULT
LOUIS JADOT
BOUCHARD PÈRE ET FILS
DOMAINE VINCENT-GIRARDIN - VIEILLES VIGNES
JOSEPH DROUHIN
LOUIS JADOT
DOMAINE MARC COLIN - EN REMILLY
DOMAINE THOMAS MOREY
CAMILLE GIROUD
ALBERT BICHOT
2015
2016
2015
2010
2016
2015
2015
2015
2012
2015
2012
2013
2014
2014
2016
2016
2013
2013
2014
2013
2015
2014
2016
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
32,50
35,50
51,30
55
45
92,40
32,80
34,50
36,90
32,49
32,30
36
32,50
35,34
31,75
36,34
42,50
44
44,10
32
31,32
33
46,75
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
((
((
((
(((
(((
(((
((
((
((
((
((
(((
((
(((
((
((
((
((
(((
((
(((
((
Auchan
Casino
Millésimes
Vente Privée
Auchan
Vinothèque de Bdx
Netvin
Gde Epicerie Paris
Châteaunet
Xo-Vin
La Vignery
La Vignery
Casino
Millésimes
Auchan
Xo-Vin
Gde Epicerie Paris
Wineandco
La Vignery
Gde Epicerie Paris
Millésimes
iDealwine
La Vignery
DOMAINE GRAND VENEUR - LES ORIGINES
CLOS DE L’ORATOIRE DES PAPES
LES VINS DE VIENNE
YVES CUILLERON - LA PETITE CÔTE
M. CHAPOUTIER - LES MICAS
JEAN-MICHEL GÉRIN - CHAMPIN LE SEIGNEUR
YVES CUILLERON - MADINIÈRES
PIERRE GAILLARD
PIERRE GAILLARD
GUIGAL
CAVE DE TAIN L’HERMITAGE
DELAS - DOMAINE DES TOURETTES
M. CHAPOUTIER - MURE DE LARNAGE
PAUL JABOULET AÎNÉ - LA PETITE CHAPELLE
2015
2016
2016
2017
2016
2016
2016
2017
2015
2008
2014
2014
2016
2012
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
Ø
31,92
33,90
33
33
32,95
35
36,90
38
39,99
32
33,03
36,72
39,95
44,90
(((
(((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
((
(((
(((
((
(((
(((
(((
(((
((
((
((
((
(((
((
(((
Millésimes
Casino
La Vignery
La Vignery
Casino
Lavinia
Xo-Vin
La Vignery
Cdiscount
Wineandco
La Vignery
Millésimes
Carrefour Hyper
iDealwine
COUP
DE
CŒUR
((( ((( Netvin
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
POMEROL
S A I N T- É M I L I O N E T CÔ T E S
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
SAINT-ÉMILION
ª
LIQUOREUX
SAUTERNES
SAUTERNES
SAUTERNES
SAUTERNES
SAUTERNES
SAUTERNES
SAUTERNES
SAUTERNES
SAUTERNES
SAUTERNES
SAUTERNES
SAUTERNES
SAUTERNES
BARSAC
BARSAC
BARSAC
1er CC
1er CC
2e CC
ALSACE
GEWURZTRAMINER
((( ((( La Vignery
BOURGOGNE
CHAMBOLLE-MUSIGNY
CHAMBOLLE-MUSIGNY
CORTON BRESSANDES GRAND CRU
CORTON CLOS DES MEIX
CORTON GRAND CRU CLOS DES VERGENNES
CORTON-CHARLEMAGNE
GEVREY-CHAMBERTIN
MEURSAULT
MEURSAULT
MEURSAULT
NUITS-SAINT-GEORGES
NUITS-SAINT-GEORGES
POMMARD
POMMARD - CLOS BLANC
PULIGNY-MONTRACHET
PULIGNY-MONTRACHET
PULIGNY-MONTRACHET
PULIGNY-MONTRACHET
PULIGNY-MONTRACHET
SAINT-AUBIN 1er CRU
SAINT-AUBIN 1er CRU - LE PUITS
VOLNAY
VOSNE-ROMANÉE
VALLÉE DU RHÔNE
CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE
CHÂTEAUNEUF-DU-PAPE
CONDRIEU
CONDRIEU
CÔTE-RÔTIE
CÔTE-RÔTIE
CÔTE-RÔTIE
CÔTE-RÔTIE
CÔTE-RÔTIE
HERMITAGE
HERMITAGE
HERMITAGE
HERMITAGE
HERMITAGE
ª
ª
ª
ª
ª
ª
ª
CC : cru classé. GCC : grand cru classé. CB : cru bourgeois. CA : cru artisan. NM : non millésimé. Ø : vin rouge. Ø : vin blanc. Ø : vin blanc moelleux. Ø : vin rosé. Ø : vin rouge moelleux. ( : satisfaisant. (( : bon. ((( : excellent.
262 | 6 septembre 2018 | Le Point 2401
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
2
Размер файла
88 329 Кб
Теги
journal, Le Point
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа