close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Aujourd'hui 260918

код для вставкиСкачать
ILLE-ET-VILAINE
Pourquoi les projets de vignes se multiplient en Bretagne
N° 6157 —
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
P. 13
1,20 €
MALADE DU CANCER
Jean-Pierre Pernaut
BRISE UN TABOU
PAGE 29
EN VOITURE
AUTONOME
JULIEN CAUVIN
E
PREMIÈRE MONDIAL
Economie
DANS PARIS
P. 7
Assurance chômage :
Muriel Pénicaud fixe le cap
Notre reporter a parcouru 7 km
dans la capitale, hier, à bord d’un véhicule piloté
par ordinateur. PAGES 2 ET 3
Faits divers
P. 12
Théo Luhaka mis en
examen pour escroquerie
Sport
P. 20
L’OM, l’équipe favorite
des députés et sénateurs
BNF, DÉPARTEMENT DES ESTAMPES
Peinture
« L’Origine
du monde »
a enfin
un visage
F
Votre rendez-vous
FAMILLE du mercredi
P. 15 ET 16
LP/YANN FOREIX
M 00123 - 926 - F: 1,20 E
milibris_before_rename
P. 28
Six jeux vidéo pour
s’amuser à la maison
ANDORRE : 1,40 € - DOM-TOM : 1,90 € - BELGIQUE : 1,60 € - SUISSE : 2,70 FS - ESPAGNE : 2 € - ITALIE : 2 € - GRÈCE : 2,10 € - MAROC : 14 MAD - PORTUGAL : 1,90 € - ZONE CFA : 1500 CFA - TUNISIE : 2900 DTU.
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
02
FAIT DU JOUR
@le_Parisien
Vertigineux
’expérience qu’a vécue
notre journaliste Erwan
Benezet est vertigineuse.
Durant vingt minutes et sur
7 km, il a été conduit — sans
accroc — par un robot dans
une des capitales les plus
denses du monde.
Et voilà que le patron de
l’équipementier automobile
à l’origine de cette prouesse
assure que dans une dizaine
d’années seulement, des
voitures, sans pédales ni
volant, sillonneront Paris !
Rappelons que Vélib’ n’a que
onze ans et (feu) Autolib’
sept ans. Les candidats à la
mairie qui se bousculent
doivent déjà anticiper cette
révolution tant elle
bouleversera les transports
de demain.
L
L’ÉDITO
J’AI TESTÉ
DE JEANBAPTISTE ISAAC
@jbisaac
La voiture autonome
dans Paris
TEXTES : ERWAN BENEZET
PHOTOS : YANN FOREIX
EXCLUSIF
Pour la première fois,
nous avons testé
la voiture autonome
conçue par
l’équipementier Valeo
à Paris et en
conditions réelles de
circulation. Bluffant !
milibris_before_rename
ADMIRER LA TOUR EIFFEL en conduisant dans les rues de Paris, sans
avoir à regarder la route. Impossible ? Pas pour Valeo. En exclusivité,
l’équipementier automobile français
nous a fait monter à bord de l’une de
ses voitures autonomes pour une
(petite) traversée de Paris. Une première, puisque aucun constructeur
ne s’y était jusque-là risqué.
Le rendez-vous est donné rue du
Général-Niox, dans le XVIe arrondissement, à deux pas de la porte de
Saint-Cloud. Au loin, on aperçoit les
voies des berges de la Seine. Malgré
(ou peut-être à cause ?) des récents
aménagements de la mairie de Paris,
elles semblent encombrées comme
jamais. « Une voiture autonome peut
arriver à trouver son chemin dans un
tel trafic ? » demande-t-on. La Seine
n’est pas loin. Et malgré les températures clémentes de cette journée,
aucune envie de se retrouver à l’eau
du fait d’un bug informatique.
Un véhicule bien équipé :
5 caméras, 8 scanners
Lidar, 12 capteurs ultrasons
« Aucun risque, sourit Guillaume Devauchelle, vice-président chargé de
l’innovation et du développement
scientifique du groupe. Notre ingénieur sera à bord avec nous, prêt à reprendre les commandes au moindre
problème. » Un beau Range Rover floqué aux couleurs de Valeo ainsi que de
son logo nous attend, moteur allumé.
Nous montons à bord. A la gauche du
volant, un imposant bouton rouge
permet en effet d’interrompre à tout
instant l’expérience. « Certes, les capteurs sont de série, mais on les a placés en grand nombre afin d’offrir une
redondance des informations, reprend le vice-président. Cinq caméras, 8 scanners Lidar, 12 capteurs ultrasons, ce qui permet de rouler en
mode autonome de niveau 4 (voir infographie) et de décharger le conducteur dans certaines situations. »
« Le Parisien » - « Aujourd’hui en
France » avait bien testé une première voiture autonome (Valeo déjà), sur
le périphérique parisien, en septembre 2016. Puis offert cette opportunité
unique à trois de ses lecteurs, sur voie
rapide (N 118 et A 86), à bord d’une Citroën C4 Picasso, en juin 2017. Mais
par leur complexité, les berges de la
Seine, les étroites ruelles du Marais,
les sens interdits du XVIIIe, la place de
la Bastille ou encore les slaloms du
boulevard Magenta avaient de quoi
donner une migraine au cerveau informatique d’une voiture.
« En concentrant toutes les difficultés dans très peu de place, la ville représentait la grande inconnue de la
voiture autonome », confirme Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo
(lire interview ci-contre). Les équipes
d’ingénieurs de l’équipementier ont
donc préféré accumuler des centaines de milliers de kilomètres, et surtout d’introduire de l’intelligence artificielle dans la voiture, avant de
franchir le périph dans l’autre sens.
Le cerveau informatique
anticipe notre route…
et les comportements
des autres conducteurs
C’est parti, direction la voie GeorgesPompidou. « Nous avons sélectionné
ce parcours car il concentre une grande partie des difficultés auxquelles un
véhicule autonome peut être confronté en milieu urbain », souligne
Guillaume Devauchelle. Difficultés
qui ne se font pas attendre. A peine insérée, la voiture doit gérer des comportements hiératiques de certains
conducteurs. Un taxi met son clignotant à droite… avant de décider finalement de prendre une sortie située à
gauche. Brusque changement de file,
queue de poisson, pas de doute, on est
bien à Paris.
Et pourtant… Notre voiture freine en
douceur et se contente d’installer une
généreuse distance de sécurité. Aucun
coup de klaxon, nulle injure qui fuse.
Notre chauffeur informatique est d’un
calme olympien. Calme qui finit par
nous gagner d’ailleurs. Devant un tel
flegme, on commencerait presque à
se sentir en confiance. Nonobstant les
scooters et autres deux-roues qui
doublent à toute vitesse. A droite comme à gauche. Des vélos arrivent à con-
tresens, heureusement protégés par
une chaussée séparée. Un écran d’ordinateur installé sur le tableau de bord
permet de se représenter la façon dont
la voiture appréhende l’environnement. Des lignes bleues symbolisent
les bâtiments qui nous entourent. Plusieurs cubes s’agitent. « Ce sont tous
les véhicules qui se trouvent à proximité, précise encore Guillaume Devauchelle. L’ordinateur est capable de
reconnaître l’avant de l’arrière, et surtout leur vitesse et leur trajectoire. »
« Avec toutes ses informations, il
calcule avec une précision redoutable
chacune de leurs positions dans le
temps », poursuit-il. Ce qui lui permet
d’appliquer l’une des règles d’or de
tout bon conducteur : savoir anticiper.
Un rectangle rouge apparaît en trois
dimensions sur l’écran, juste derrière
nous. Je sais déjà, avant même de la
voir dans mon rétroviseur, qu’une
moto s’apprête à déboîter pour nous
dépasser. La voiture, elle, a déjà fait un
très léger écart de côté pour lui donner l’espace où passer. Bluffant.
Sans coup de frein brusque,
nous évitons un joggeur
qui traverse sans regarder
Avant d’aborder le pont de Bir-Hakeim, qui relie les deux rives de la Seine entre le XVe et le XVIe arrondissements, les choses se corsent. Il faut en
effet quitter la voie sur berge pour emprunter la voie d’accès au pont. Ça
s’agite dans tous les sens. Un jeune
conducteur pourrait paniquer. Pas
notre ordinateur. Fort de l’expérience
qu’il a déjà acquise sur les trajets précédents, il manœuvre tout en douceur, et avec une précision redoutable.
Merci à l’intelligence artificielle dont
sont dotés ses circuits informatiques.
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
03
FAIT DU JOUR
www.leparisien.fr
« C’est l’une des villes
les plus compliquées
au monde »
Paris, hier. A bord, notre
reporter et notre photographe
étaient accompagnés d’un
ingénieur Valeo et du viceprésident chargé de
l’innovation et du
développement scientifique
du groupe, Guillaume
Devauchelle.
PARIS
Absence de
marquage
au sol
Vo
i
Po e Geo
mp rg
ido esu
Variations de
la vitesse maximale
autorisée
Routes à chaussée
séparée avec piste
cyclable
e
XVI
XV
XVI X
e
Piétons
en dehors
des clous
Pont de
Bir-Hakeim
Route à double
lle sens sans chaussée
e
séparée
e
ren
eG
ein
d
S
i
a
La
Qu
XVe
Absence de panneaux
de signalisation
Sur l’ordinateur de
bord, nous suivons
la progression de
notre véhicule,
qui analyse et
anticipe tout son
environnement.
Bouchons
XVe
Feux rouges
Rues étroites
Tunnel
Tunnel
Parc
AndréCitroën
Porte de
SaintCloud
Croisements
Bd périphérique
Durée
20 min
Longueur
7 km
LP/INFOGRAPHIE.
Départ - arrivée
200 m
On lui en demanderait presque de
nous livrer ses petits secrets. « Voilà
une autre difficulté, grand classique
des centres-villes », pointe le patron
de l’innovation. Du doigt, il nous indique la chaussée. « L’absence à certains
endroits de tout marquage au sol. Les
aides à la conduite qui équipent de
plus en plus de nos voitures, et notamment celles qui nous maintiennent au
centre de la voie, fonctionnent en
grande partie en se repérant par rapport à ces fameuses bandes blanches.
Dès qu’elles disparaissent, il faut immédiatement reprendre le volant. »
Dans le cas présent, notre voiture
ne moufte pas. Et maintient son cap,
tel un navigateur du bitume. Des touristes japonais se font photographier
en robes et costumes, baskets aux
pieds, sous les arches du métro aérien, face à la tour Eiffel.
Quai de Grenelle,
on se raidit un peu sur
notre siège… mais tout
s’enchaîne avec facilité
Autre avantage de la voiture autonome : elle ne se laisse pas déconcentrer.
D’ailleurs, un joggeur pressé traverse
de façon intempestive le pont, coup de
frein maîtrisé, écart léger et hop ! Ça
repart. Le sportif étourdi n’aura même
pas eu le temps de mesurer sa chance
d’avoir été évité de justesse par un supercalculateur.
Nous quittons le pont pour nous engager quai de Grenelle (Paris XVe). Là
encore, changement de configuration.
Les cinq niveaux ASSISTANCE
À LA CONDUITE :
d'autonomie régulateur
de vitesse,
AUCUNE
AUTONOMIE
radar de franchissement de ligne...
AUTOMATISATION
PARTIELLE :
aide à la conduite
dans les embouteillages,
reconnaissance des
panneaux...
0
1
2
Niveaux
LP/INFOGRAPHIE.
milibris_before_rename
La route est à double sens, mais avec
les deux voies simplement séparées
par une bande blanche continue. De
quoi se raidir un petit peu sur son siège. Les voitures se croisent à toute allure. Le moindre écart de trajectoire
pourrait s’avérer fatal. Les croisements et les feux rouges se succèdent
pourtant avec une grande facilité. Le
pont du Garigliano apparaîtrait presque comme une formalité. Tout comme les rues étroites qui signent le retour dans le XVIe arrondissement.
Jusqu’à notre point de retour, sains et
saufs. Pas facile de remettre sa vie entre les mains de circuits imprimés.
« C’est pourtant l’avenir » s’exclame
un passant. J’aimerais bien l’y voir.
@erwanbenezet
AUTOMATISATION
LIMITÉE :
maintien de voie,
régulateur actif
de vitesse...
3
Le véhicule que nous
avons testé est au
niveau 4 d’autonomie
LP/YANN FOREIX
Le trajet emprunté
Principales
diicultés
du parcours
Tour Eifel
ifel
tPd dy
u
.d e
Av Kenn
Présence
de-2 roues
Jacques Aschenbroich
PDG DE VALEO
LE PATRON de l’équipementier Va-
leo, Jacques Aschenbroich, défend
la voiture autonome dans nos villes.
Elle apporta, selon lui, plus de confort et de sécurité.
La voiture autonome,
c’est vraiment parti ?
JACQUES ASCHENBROICH. Cela
avance par étapes. Nous avons
sillonné ces dernières années à bord
de nos prototypes des dizaines, voire des centaines de milliers de kilomètres. Que ce soit pour effectuer le
tour du périphérique pendant
24 heures, lors du précédent Mondial, traverser de long en large le
pays, l’Europe et même les EtatsUnis. Mais l’idéal à la fin, c’est de rentrer dans les villes. A commencer
par Paris, l’une des villes les plus
compliquées au monde. Mais vous
avez essayé notre voiture et vu ce
qu’elle est désormais capable de faire dans des environnements plus
complexes qu’une route ou une
autoroute. Cela représente des progrès considérables. Et tout cela avec
des capteurs, caméras ou lasers de
série… et aussi désormais de l’intelligence artificielle pour gérer toutes
ces informations, soit un véritable
cerveau informatique capable d’apprendre des situations difficiles qu’il
rencontre.
On peut donc s’attendre à voir
des voitures autonomes circuler
dans nos villes prochainement ?
Dans Paris, cela prendra quand même encore un peu de temps. Deux
marchés très différents vont apparaître. Le premier est celui des ro-
FORTE AUTOMATISATION :
la voiture est autonome
à l’exception de quelques cas
précis où le conducteur
doit reprendre la main
(travaux, neige...).
4
AUTOMATISATION
COMPLÈTE :
absence de volant
et de pédales.
5
bots-taxis, dans quelques mois à
peine, avec des trajets décidés à
l’avance et dans des zones balisées.
Aux Etats-Unis, Google est par
exemple très bien positionné. Le second concerne la voiture entièrement autonome, sans pédales et
sans volant, à destination du grand
public. Là, il faudra attendre une dizaine d’années certainement. Cette
voiture devra en effet être capable
de rouler n’importe où et n’importe
quand, de jour comme de nuit, et par
tous les temps, y compris sur la neige. C’est un défi technologique
immense.
Le grand public est-il prêt ?
Sommes-nous prêts à accepter de
déléguer un certain nombre de responsabilités à la voiture ? Souvenez-vous du régulateur de vitesse. Il
y a vingt ans, quand il est apparu
dans les premières voitures, le
scepticisme était de mise chez bon
nombre d’automobilistes. Ils avaient
l’impression d’être dépossédés
d’une partie de la conduite. Pourtant
aujourd’hui pratiquement tout le
monde ou presque l’utilise ! Je pense
qu’à une échelle supérieure, ce sera
pareil pour la conduite autonome.
Déléguer un certain nombre de
fonctionnalités de la voiture améliore non seulement le confort, mais
également sensiblement la sécurité.
N’oublions pas qu’une part très importante des accidents de la route
est due à des erreurs humaines, à la
fatigue ou au manque de vigilance.
Et qu’un million de personnes sont
tuées chaque année dans le monde
sur la route. C’est un fléau qu’il convient absolument d’éradiquer. En
France, le nombre de morts sur la
route a été divisé par quatre en près
de quarante ans. C’est bien mais loin
d’être suffisant. L’informatique introduite dans la voiture autonome
peut apporter une réponse concrète
au problème.
“
CETTE TECHNOLOGIE FERA
BAISSER DRASTIQUEMENT
LE NOMBRE DE COLLISIONS.
ET DONC LE NOMBRE
DE TUÉS SUR LA ROUTE
”
Le zéro accident devient-il
envisageable ?
Zéro, peut-être pas. Mais cette technologie fera baisser drastiquement
le nombre de collisions. Et donc le
nombre de tués sur la route. Elle
marquera à n’en pas douter une véritable rupture. Ne serait-ce que parce qu’elle respectera le Code de la
route (rires). Mais aussi parce qu’elle
apprendra en permanence de ses
expériences. C’est le principe de l’intelligence artificielle que nous avons
déjà évoqué. Elle sera également, le
cas échéant, capable de communiquer avec les autres voitures, ainsi
qu’avec les infrastructures sur lesquelles elle circulera.
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
04
POLITIQUE
@le_Parisien
« Je veux être le maire de Barcelone ! »
Manuel Valls abandonne la vie politique française et commence une nouvelle carrière,
de l’autre côté des Pyrénées : cette fois, c’est officiel. Un pari osé et loin d’être gagné.
connaissait Manuel Valls en Espagne ? Hier soir, une gigantesque cohue a envahi le Centre de
culture contemporaine à Barcelone, où l’ancien Premier ministre français organisait une conférence de presse pour annoncer
sa candidature à la mairie. Journalistes français et espagnols,
dont beaucoup de Catalans, ont
dû jouer des coudes avec les invités pour se frayer un chemin
jusqu’à la salle, bien trop petite,
où son entrée en scène avait lieu.
« Dragué » depuis plusieurs
mois par Ciudadanos, le parti de
centre droit à la pointe du camp
anti-indépendantiste, et par la
puissante Societat Civil Catalana,
le député de l’Essonne a mûrement réfléchi avant de passer les
Pyrénées, sa manière à lui de
franchir le Rubicon. L’envie était
là, forte, mais le risque politique
considérable. Et ce même pour
un homme qui n’a plus rien à
perdre en France où Emmanuel
Macron, pour qui il a appelé à voter dès le premier tour de la présidentielle, ne lui a pas laissé un
millimètre d’espace.
A 19 h 16, Valls s’est avancé
vers le pupitre. Vêtu d’un sobre
costume gris et d’une chemise
blanche, le député de l’Essonne
n’a pas tourné autour du pot. « Je
veux être le prochain maire de
Barcelone », a-t-il martelé en catalan. La centaine d’invités — essentiellement des responsables
des milieux économiques locaux mais peu politiques — a applaudi sans excès. D’une voix posée à peine reconnaissable, Valls
s’est appliqué à développer son
programme pour la mairie de
Barcelone qu’il espère conquérir
le 26 mai. Il n’a bien sûr pas man-
VOIX
EXPRESS
COMPRENEZVOUS SON
CHOIX ?
PROPOS RECUEILLIS PAR
BENOÎT HASSE
milibris_before_rename
LE DIR COM DU BARÇA
POUR SA CAMPAGNE
Né à Barcelone il y a cinquantesix ans dans une famille « catalaniste » — il est le fils du peintre
Xavier Valls —, Manuel Carlos
Valls Galfetti a certes opté pour la
nationalité française à 20 ans,
mais il n’a jamais coupé avec ses
racines. « Depuis ma naissance,
ma relation avec Barcelone a été
intime, constante. » D’autant plus
qu’aujourd’hui, sa nouvelle compagne est une femme d’affaires
de la capitale catalane, au carnet
d’adresses aussi fourni que son
compte en banque. Pour mener
campagne, il s’est adjoint les services d’Albert Montagut, ancien
directeur de la communication
du Barça, son club de cœur !
Devant une grande baie vitrée
surplombant la deuxième plus
grande ville d’Espagne (1,6 million d’habitants), l’ancien Premier ministre a rappelé son parcours politique en France et tenté
de justifier les raisons de son retour sur le sol natal. De l’avis général, son pari est osé. S’il parvient à se faire élire en passant
d’un pays à un autre, ce sera une
première en Europe à ce niveau
de responsabilités.
Après une demi-heure en catalan et quelques passages en espagnol, Manuel Valls a repris la
parole dans la langue de Molière.
« Dès la semaine prochaine,
j’abandonnerai mes responsabilités [de député de l’Essonne],
mais j’aime la France », a-t-il annoncé avec un brin d’émotion.
AFP/JOSEP LAGO
QUI A DIT QUE PERSONNE ne
qué de souligner son enracinement familial, alors que ses adversaires, comme l’ancien
président indépendantiste de
Catalogne, Carles Puigdemont,
réfugié en Belgique, le brocardent déjà : « C’est un candidat qui
ne connaît pas Barcelone, qui
n’est pas connu à Barcelone. »
Barcelone (Espagne),
hier. Approché
depuis des mois par
Ciudadanos, le camp
de centre droit
anti-indépendantiste,
Manuel Valls
a officialisé
sa candidature
à la mairie.
Sa protection policière
va-t-elle le suivre ?
LA NOUVELLE VIE de Manuel
Valls représente un casse-tête
pour sa sécurité. L’ex-Premier
ministre est protégé à vie par
les policiers spécialisés français au titre de ses anciennes
fonctions, au moins sur le territoire national. Pour chaque déplacement à l’étranger, l’Uclat
(unité de coordination de la lutte antiterroriste) effectue une
évaluation spécifique. Or, selon
nos informations, cette structure dépendant du ministère de
l’Intérieur considère que le niveau de menace en Espagne ne
nécessite pas d’accompagne-
ment jusqu’à Barcelone. En
théorie, les policiers du service
de la protection, toujours armés, peuvent rebrousser chemin à la frontière. Mais la décision finale appartient à la
personnalité protégée.
Il est arrivé ces derniers
mois que Manuel Valls se déplace en Catalogne accompagné de ses officiers de sécurité.
Dès lors qu’il est officiellement
candidat aux municipales de
Barcelone, sa situation va devoir être clarifiée rapidement.
Le ministère de l’Intérieur n’a
plus de raison de le protéger
aux frais de l’Etat (le coût s’élève à 71 879 € par an et par fonctionnaire). Des structures privées ou étatiques espagnoles
pourraient prendre le relais.
L’officialisation de la candidature de Manuel Valls, hier soir,
augmente-t-elle de manière
significative les risques pour sa
sécurité ? L’Uclat réétudie le niveau de menace. Place Beauvau, on concède qu’il s’agit là
d’une situation inédite et on refuse de commenter plus avant
ces question de protection de
personnalités.
ÉRIC PELLETIER
LP/ARNAUD JOURNOIS
DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL
PHILIPPE MARTINAT
À BARCELONE (ESPAGNE)
Dominique Breteau
Armel Mombouli
Carole Chassard
Ivan Béthus
Nathalie Zetlaoui
58 ans, employé
SAINT-PÉRAY (07)
46 ans, cadre financier
PARIS (XIIIe)
41 ans, infirmière
RITZING (57)
23 ans, étudiant
RENNES (35)
52 ans, professeur
VERSAILLES (78)
Non, mais je dois dire qu’il y a
longtemps que je ne comprends
plus les choix de Manuel Valls.
A la droite du PS, socialiste sans
l’être… Je sais qu’il a des
attaches personnelles avec la
Catalogne. Mais son départ,
c’est surtout de l’opportunisme.
En tout cas, il ne pourra plus
revenir en politique en France.
Il faut être cohérent.
Pas vraiment. Sa
décision est compréhensible sur
le plan humain ; pas sur le plan
politique. Il y a trop de risques
de conflits d’intérêts, surtout
pour un ex-Premier ministre qui
a été au cœur du système en
France. Ce qu’il fait s’apparente
à du pantouflage. Dans la haute
administration, c’est interdit. Et
pas en politique ?
Oui et non. Je peux
concevoir qu’il soit saturé du
système politique français.
Mais vu les hautes fonctions
qu’il a occupées, il a en quelque
sorte un devoir d’allégeance
envers la France. Il quitte
le bateau au moment où
on a le plus besoin de gens qui
s’engagent. Il se grille pour un
éventuel retour en France.
Oui, mais je ne l’approuve
pas pour autant. Cet homme
n’avait rien à faire dans le
gouvernement PS de François
Hollande. Maintenant, plus
personne ne veut de lui, ni à
droite ni à gauche.
Politiquement, en France, il est
mort. Alors, il fait une tentative
de reconversion ailleurs. C’est
sa dernière carte qu’il joue.
Oui. S’il n’a plus envie de
travailler en France, pourquoi
pas partir ? C’est un choix
personnel, et je ne vois pas en
quoi c’est gênant. En même
temps, en termes d’image, ça
n’envoie pas un bon message
sur l’état de la politique. Qu’un
ancien Premier ministre quitte
la France, ça veut dire que les
choses ne vont pas bien.
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
05
POLITIQUE
www.leparisien.fr
Macron,«championdu
climat»…Vraiment ?
PAR FRÉDÉRIC MOUCHON
EN S’AUTOPROCLAMANT prési-
dent jupitérien, le dieu romain
de la Terre et du Ciel, Emmanuel
Macron ne pensait sans doute
pas un jour être sérieusement sacré par l’ONU champion… de la terre et du climat.
C’est pourtant ce qui va se produire ce matin à New York en
marge de la deuxième édition
du One Planet Summit. Fin 2017,
après le retrait des Etats-Unis de
l’accord de Paris sur le climat, le
président français avait organisé
la première édition de ce sommet, réunissant à Paris dirigeants politiques et économiques au chevet de la planète.
Plusieurs entreprises et institutions avaient promis de se détourner des énergies fossiles et
d’investir massivement dans les
renouvelables. Sa fameuse formule « Make our planet great
again » avait alors créé un buzz
mondial. C’est ce qui vaut
aujourd’hui à Emmanuel Ma-
cron d’être sacré, par les Nations
unies, champion du climat. Un
titre qu’il partage avec une dizaine d’autres personnalités mondiales qui se sont engagées dans
la lutte contre le réchauffement
planétaire.
« IL EST LOIN D’ÊTRE
UN MOTEUR
EN EUROPE
SUR CE SUJET »
YANNICK JADOT,
EURODÉPUTÉ ÉCOLOGISTE
Mais vu de Paris, ce titre un
peu ronflant est diversement apprécié. « Macron a peut-être
trouvé le meilleur slogan de l’année, mais il est loin d’être un moteur en Europe sur ce sujet, tacle
l’eurodéputé écologiste Yannick
Jadot. La France soutient un projet de forage pétrolier en Guyane,
l’importation d’huile de palme en
France au nom des intérêts de
Total, et elle manque d’ambition
sur les énergies renouvelables
parce qu’elle défend son nucléaire. » Le Réseau action climat
(RAC) a comparé la courbe des
Trump dans le viseur
du président
QUARANTE-SEPT MINUTES de
discours. Emmanuel Macron
s’est longuement exprimé hier
après-midi à la tribune de
l’ONU à New York, quelques
minutes après la prise de parole
de Donald Trump, avec qui les
relations sont moins chaleureuses. Dans ce temple de la diplomatie internationale, le chef de
l’Etat a tenu un vibrant plaidoyer
pour le multilatéralisme… tout
comme il l’avait fait l’an dernier.
Sauf que ces douze derniers
mois, Trump a plusieurs fois
ouvertement défié ses partenaires. Retrait de l’accord sur le nucléaire iranien, entrée en
« guerre commerciale » avec
l’Europe… Macron a fustigé cette politique unilatérale qui conduit « directement au repli et
aux conflits ».
A l’inverse, le chef de l’Etat a
de nouveau plaidé pour le « dialogue et le multilatéralisme »,
même si ce n’est « plus à la mode ». Sur un ton enflammé, le
président français s’est désolé
de « voir se déliter le droit international et toutes les formes de
coopération », ajoutant : « Je ne
m’y résous pas. »
Un discours qui rappelle celui
de septembre 2017 lorsque Emmilibris_before_rename
manuel Macron affirmait à la
même tribune que « partout où
le multilatéralisme se dote des
armes de son efficacité, il est
utile ». Ce multilatéralisme, le
chef de l’Etat l’a de nouveau appelé de ses vœux pour résoudre
les grands conflits internationaux, de la Libye à l’Iran, en passant par les différentes zones
touchées par le terrorisme.
LE G 7 EN LIGNE DE MIRE
« Accélérons » sur le climat, a-til aussi exhorté, à quelques heures de recevoir à New York un
prix pour son engagement contre le réchauffement climatique.
Plus menaçant, il a appelé à ne
plus signer d’accord commercial avec un pays qui ne respecterait pas l’accord de Paris sur le
climat. Là encore, les Etats-Unis
de Donald Trump sont, sans le
dire, pointés du doigt.
Emmanuel Macron s’est aussi projeté vers le G 7 qui doit se
tenir à Biarritz l’été prochain, et
dont la priorité sera « la lutte
contre les inégalités ». Avec l’espoir que Donald Trump ne se
désengage pas de l’accord final,
comme il l’avait fait au G 7 de
juin dernier.
NICOLAS BERROD
objectifs que s’était fixée la France en matière de réduction de gaz
à effet de serre et la réalité. « En
termes de rénovation énergétique des logements ou d’alternative au tout-routier, la France est
très mauvaise et, en 2017, nous
n’avons pas tenu nos objectifs de
réduction de carbone : nous
l’avons dépassé de 6,7 % », s’alarme Anne Bringault, du RAC.
« L’action d’Emmanuel Macron est jugée beaucoup plus
positivement à l’étranger qu’ici
car il a amené un regain d’énergie positive autour des engagements sur le climat après la sor-
AFP/NICHOLAS KAMM
A New York aujourd’hui pour le One Planet Summit, le
président se verra remettre par l’ONU le titre de Champion
of the Earth pour son engagement contre le réchauffement.
tie de Trump », souligne de son
côté le député LREM, proche de
Hulot, Matthieu Orphelin.
Pas suffisant aux yeux du climatologue Jean Jouzel pour être
sacré champion. « C’est vrai
qu’il a une très belle image à l’international, qu’il est très bon
dans les discours et l’engagement, mais encore faut-il que la
France respecte les objectifs
qu’elle s’est elle-même fixés. »
New York, lundi.
Un an après sa
formule « Make our
planet great again »,
Emmanuel Macron
va être honoré
par l’ONU.
AUJOURD’HUI EN FRANCE
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
06
POLITIQUE
@le_Parisien
Les très mauvais comptes du RN
Dernière
MINUTE
Il n’y a pas que les sanctions de la justice qui mettent en péril le parti lepéniste.
Sa piètre gestion le met aussi en danger.
JEAN-MARIE LE PEN
À L’HÔPITAL
“
NOUS N’AVONS
PAS ASSEZ DE
RESSOURCES ET NOTRE
TRAIN DE VIE EST
NETTEMENT AU-DESSUS
DE NOS MOYENS
C’EST L’HEURE DE VÉRITÉ : le
Rassemblement national va-til récupérer ses 2 M€ de subventions publiques saisis par la
justice en juillet dans le cadre
de l’enquête sur les emplois
présumés fictifs au Parlement
européen ? Après des semaines de suspense, la chambre
d’instruction de la cour d’appel
doit rendre son verdict aujourd’hui. Une décision cruciale
pour le RN. Marine Le Pen répète en effet sur tous les tons
que cette mesure conduit son
parti tout droit vers le dépôt de
bilan. Sauf que, à en croire certains cadres, le non-versement de ces 2 M€ n’est pas
seul à l’origine des graves difficultés financières du parti.
”
UN CADRE DU RN
UN PRÊT PHILIPPIN
DE 8 M€
« Cela fait deux ans que je tire
la sonnette d’alarme auprès de
Marine Le Pen. En vain. Le trésorier, Wallerand de Saint Just,
est incompétent. C’est de
l’amateurisme », s’agace un
cadre. « Nous n’avons pas assez de ressources et notre train
de vie est nettement au-dessus de nos moyens », renchérit, furieux, un autre, pointant
du doigt les salaires de proches
de Marine Le Pen. Eric Dillies,
l’ancien patron de la fédération
du Nord qui vient de claquer la
porte du RN, est, lui, estomaqué : « En mars, lors du congrès, le trésorier n’a pas communiqué le montant exact du
LP/MEHDI GHERDANE
Le fondateur du
Front national, âgé
de 90 ans, a été
hospitalisé hier soir
en raison d’une
« fièvre
persistante », mais
ses jours ne sont
« pas en danger »,
a indiqué son
entourage, qui parle
d’une admission
« préventive »,
destinée à éviter
toute complication
de santé.
Jean-Marie Le Pen
avait été hospitalisé
début juin pendant
dix jours pour une
« complication
pulmonaire
dangereuse », après
une grippe qui lui
avait valu une
première admission
deux mois plus tôt.
Remis sur pieds
cet été, il est depuis
surveillé
médicalement
de près.
Selon son conseiller
Lorrain de SaintAffrique, Jean-Marie
Le Pen avait hier soir
son « habituelle voix
tonitruante ». Mais il
a dû toutefois
« reporter la plupart
de ses engagements
dans les prochains
jours ».
PAR VALÉRIE HACOT
Mantes-la-Ville (Yvelines), dimanche. Marine Le Pen saura aujourd’hui si les 2 M€ de subventions
publiques saisis par la justice en juillet vont lui être rendus.
passif. » De quoi laisser imaginer le pire…
D’autant que le parti s’est déjà fait peur par le passé. « Juste
après la présidentielle, on a eu
très chaud », se rappelle un élu.
Selon nos informations, l’eurodéputé Jean-Luc Schaffhauser
— qui avait déjà été à la
manœuvre pour dénicher le
prêt de 9 M€ octroyé par une
banque russe pour la campagne de 2012 — a trouvé in ex-
tremis en juin 2017 la somme
de 8 M€, destinée à boucler le
financement de la campagne,
auprès d’un investisseur particulier aux Philippines. Une information que le trésorier de la
campagne présidentielle,
Jean-Michel Dubois, ne souhaite pas commenter. « Mais
cette somme ne figure plus au
passif. Elle a été remboursée
quand nous avons touché la
subvention publique pour la
présidentielle », assure toutefois un parlementaire.
Marine Le Pen — qui n’a pas
pu trouver une banque pour financer sa campagne de 2017 —
a également, selon Mediapart,
refusé un prêt d’un montant de
15 M€ en novembre 2016. Motif ? « J’avais trouvé un fonds
d’investissement en Asie du
Sud-Est. Tout était prêt, il suffisait d’une attestation que Wallerand de Saint Just n’a jamais
voulu donner », assure Bernard Monot, l’ex-économiste
du FN, parti depuis chez Nicolas Dupont-Aignan. « Nous
n’avons pas donné suite, parce
que nous avons considéré que
cette proposition était une escroquerie », rétorque pour sa
part le trésorier. Et de faire valoir que si le RN est en difficulté
à l’heure actuelle, c’est avant
tout à cause du « refus des
banques de lui prêter de l’argent ».
Mais selon certains en interne, la situation n’est pas si simple. « Les dépenses sont trop
élevées. Ils n’ont plus aucun actif depuis la vente du Paquebot
(NDLR : l’ancien siège, à SaintCloud). Et le montant des subventions publiques n’est pas à
la hauteur de leurs espérances
pour éponger les passifs puisqu’ils tablaient sur 50 à 70 députés élus, au lieu de huit. En
outre les banquiers froncent les
sourcils quand ils examinent la
gestion du parti. Le RN court à
la catastrophe », assure l’exfrontiste Eric Dillies. Et le remboursement prévu des 9 M€
du prêt russe de 2012 en septembre 2019 ne devrait pas arranger la situation…
CRISE MIGRATOIRE
« Aquarius » : la France campe sur sa fermeté
QU’IL SEMBLE LOIN le temps où
le candidat Emmanuel Macron
déclarait qu’Angela Merkel avait
« sauvé notre dignité collective »
en accueillant des centaines de
milliers de réfugiés ! Moins de
deux ans ont passé. L’exercice
du pouvoir et la montée des populismes aussi. Hier, Paris a refusé à l’« Aquarius », qui s’est vu
retirer son pavillon par le Panama, de débarquer à Marseille
avec 58 migrants à son bord. In
fine, le navire humanitaire a eu
l’autorisation d’accoster à Malte.
Quant à la France, elle accueillera 18 des migrants. L’Allemagne
et l’Espagne 15, le Portugal 10.
Le président de la République
campe sur sa position, déjà
adoptée en juin : « Débarquement au port le plus proche »,
« solidarité immédiate dans la
milibris_before_rename
prise en charge des passagers ».
En toile de fond, le bras de fer
qu’il entend mener contre les
populistes européens, l’Italien
Matteo Salvini en tête.
FAIRE BOUGER
LE MAMMOUTH EUROPÉEN
Questionnant Macron sur sa
position, en juin, l’un de ses interlocuteurs s’était en substance
vu répondre ceci : « On pourrait
accueillir le bateau. On flatte les
bons sentiments, la grande
conscience d’accueil française.
Mais si on fait cela, c’en est terminé de l’idée que les Etats, même s’ils ne sont pas d’accord, arrivent à coopérer. C’est un coup
de canif dans le contrat européen. » Macron n’ignore, en
outre, rien de ce que son geste a
coûté à la chancelière alleman-
de sur le plan électoral. Et il a
bien en tête que les nationalistes
ont gagné du terrain partout en
Europe.
A Paris, ce nouvel épisode ravive un débat fort sensible. Tandis que Marine Le Pen s’élève
contre l’accueil de nouveaux
migrants, la gauche et les ONG
appellent le gouvernement à
exercer son « devoir d’humanité ». Voilà le président pris en
étau et sous le feu des critiques
sur ce qui sera l’un des sujets
majeurs des européennes.
La répétition des crises vient
souligner qu’il n’a toujours pas
obtenu la création d’un « cadre
politique d’action » auprès de
ses partenaires européens. Ces
dernières vingt-quatre heures,
les téléphones ont encore
chauffé à l’Elysée, à Matignon et
AFP/MAUD VEITH
Le gouvernement a refusé l’accès du bateau à Marseille. Mais a annoncé l’accueil de 18 des 58 migrants.
Lundi. Des migrants
à la dérive
sont secourus
par l’« Aquarius »
Place Beauvau, pour la partie
opérationnelle, afin de trouver
un compromis dans l’urgence
avec les autres membres. Ennuyeux pour le président qui
doit à tout prix être en mesure de
montrer, d’ici le scrutin de mai,
qu’il a réussi à faire bouger le
mammouth européen. Sa grande promesse.
« Il ne faut pas mettre ça sur le
dos de l’Europe, mais interroger
ce qui se passe au sein de nos
opinions. Dans quelle mesure
les gouvernements ont-ils l’intelligence de dépasser cet état
régressif de nos sociétés ? Voilà
le débat ! » plaide Daniel CohnBendit, proche de Macron. A
l’Elysée, on fustige la mauvaise
volonté de ceux qui « ne veulent
pas de mécanisme pérenne car
ils vivent des crises migratoires », tout en étant contraint
d’admettre qu’évidemment
« gérer le sujet au cas par cas
n’est pas du tout satisfaisant ».
PAULINE THÉVENIAUD
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
07
ÉCONOMIE
www.leparisien.fr
«Luttercontrelescontratscourts,c’est
résoudreunepartiedudéficitdel’Unédic»
Muriel Pénicaud, ministre du Travail
PROPOS RECUEILLIS PAR
SÉVERINE CAZES
ET BÉRANGÈRE LEPETIT
Diriez-vous comme le chef
de l’Etat que les chômeurs
n’ont qu’à « traverser la rue »
pour trouver un emploi ?
MURIEL PÉNICAUD. Il y a en
France un paradoxe : 2,5 millions de personnes sont au
chômage — au sens de l’Insee et
du BIT — et, en même temps,
des entreprises, partout où je
vais, me disent qu’elles n’arrivent pas à recruter. Pourquoi
cet écart ? Comment agir ? Il
faut lever plusieurs freins : un,
renforcer la connaissance sur
les métiers qui recrutent ; deux,
il faut former chacun. C’est le
sens de la loi Avenir professionnel. Trois, permettre aux
jeunes et demandeurs d’emploi
de se former notamment sur le
savoir-être et le relationnel. Il y
a des jeunes qui arrivent à l’âge
de 30 ans et qui n’ont jamais
travaillé. Enfin, « il n’y a pas de
sot métier », comme on disait
avant. Combien de personnes
aujourd’hui ne font pas le job de
leur rêve ?... Moi, par exemple,
mon premier travail n’était pas
celui que j’avais choisi ! Sauf
que le travail, ça permet d’avoir
une autonomie, de faire des
choix de vie. L’important, c’est
de pouvoir évoluer tout au long
de sa carrière, comme le permet le nouveau compte personnel de formation (CPF).
Pourquoi le budget
du ministère du Travail
baisse-t-il en 2019, alors que
le chômage ne reflue pas ?
Certes, mon budget passe de
15 à 13 Mds€, ce qui comprend
la baisse de 1 Md€ due à l’extinction de la prime à l’embauche décidée par l’ancien gouvernement. Mais au global, il y a
des moyens supplémentaires
pour le travail et l’emploi : les
heures supplémentaires exomilibris_before_rename
LP/CARMEN ABD ALI
QUATRE MOIS top chrono. C’est
le temps imparti par le gouvernement aux partenaires sociaux pour mener à bien l’acte III de ses grandes réformes
sociales : la réforme de l’assurance chômage. Quelques heures après l’envoi, au patronat et
aux syndicats de salariés, de la
lettre de cadrage — un document de 5 pages dressant les
grands axes de la réforme que
nous avons pu consulter — la
ministre du Travail, Muriel Pénicaud, détaille les objectifs de
ce nouveau chantier. Si la
CFDT, la CFTC ou le Medef ont
laissé entendre qu’ils participeraient aux négociations, rien
n’est moins sûr pour Force
ouvrière et la CGT.
nérées de charges ou la suppression des cotisations salariales chômage et maladie.
Même si ça ne figure pas dans
mon budget, cela va permettre
aux personnes au smic de toucher à partir d’octobre 36 €
supplémentaires par mois. Cela
participe du soutien au travail.
Autre point très important : on
n’a jamais investi autant sur la
formation. Avec 2,5 Mds€ pour
le plan d’investissement compétences en 2019, on va passer
de 800 000 à 900 000 jeunes et demandeurs d’emploi
formés en France l’an prochain.
Enfin, il y a tout le volet insertion
professionnelle du plan de lutte
contre la pauvreté, qui crée
10 000 places supplémentaires
dans les chantiers d’insertion,
10 000 places également dans
les entreprises adaptées pour
les personnes handicapées, etc.
Vous souhaitez un meilleur
suivi des chômeurs, mais
800 postes vont être
supprimés à Pôle emploi
en 2019. N’est-ce pas
contradictoire ?
8 0 0 p o s te s e n m oi n s s u r
54 000 agents, c’est dans la
continuité de l’an dernier. Il n’y
aura pas de licenciements,
il s’agit de postes non remplacés, là où des besoins disparaissent grâce à la numérisa-
tion de certaines tâches. Je
vous garantis que cela ne dégradera pas le service apporté
aux demandeurs d’emploi et
aux entreprises.
Qu’attendez-vous de
la négociation qui va s’ouvrir
sur l’assurance chômage ?
Nous proposons aux partenaires sociaux de trouver des
solutions sur cinq sujets : comment inciter au retour à l’emploi à partir des règles de l’assurance chômage, comment
éviter l’usage excessif des contrats précaires, comment
mieux protéger les chômeurs
de longue durée, comment
mettre en place de nouveaux
droits pour les indépendants et
les démissionnaires, et comment désendetter l’Unédic d’au
moins 1 M€ par an sur 35 Mds€
de dette.
Le « bonus-malus », qui vise
à taxer les entreprises abusant
des contrats courts, ne figure
pas en toutes lettres dans la
lettre de cadrage. La mesure
va-t-elle, oui ou non, faire
partie de la négociation ?
(Elle approuve d’un mouvement de tête.) Dans la lettre de
cadrage, nous parlons de « responsabiliser les entreprises ».
Aujourd’hui, 9 embauches sur
10 se font en CDD ou en intérim. L’intérim et les CDD ne
sont pas mauvais en soi et permettent souvent aux salariés de
se faire remarquer. Mais quand
ça devient un système qui enferme dans la précarité, ce n’est
pas une bonne sécurité. La
vraie sécurité, c’est d’avoir un
emploi stable. Nous souhaitons
défendre ce principe. En outre,
l’usage excessif des contrats
courts coûte 8 Mds€ chaque
année à l’assurance chômage.
Lutter contre les contrats
courts, c’est résoudre une partie du déficit de l’Unédic. Or, il
faut que le système d’assurance
chômage continue de fonctionner dans dix ou vingt ans.
Si les syndicats refusent de
négocier, que se passe-t-il ?
Je fais le pari de la négociation.
Les syndicats l’ont montré dans
le passé. Ils savent prendre
leurs responsabilités. S’ils ne le
négocient pas, la loi prévoit que
ce soit l’Etat qui définisse les règles. Du moment que des négociateurs s’assoient tant du côté
syndical que patronal, la négociation va se tenir. Si certains
veulent faire la politique de la
chaise vide, c’est leur choix,
mais je ne pense pas que ce soit
la bonne solution pour peser
dans la négociation.
Un sujet fait particulièrement
polémique, c’est celui de la
dégressivité des allocations
Paris (VIIe), hier.
La ministre du
Travail, Muriel
Pénicaud, s’attaque
à un grand chantier
avec les partenaires
sociaux : la réforme
de l’assurance
chômage.
pour les cadres. Pourquoi
cibler cette population ?
Le gouvernement ne cible personne. C’est aux partenaires
sociaux de se saisir des outils
qu’ils souhaitent. Ce qu’on dit,
dans le document de cadrage,
c’est que tout le monde n’est
pas égal face au chômage. Si
vous n’avez pas de qualifications, si votre bassin d’emploi
n’est pas dynamique, votre accès à l’emploi va être plus difficile que pour les autres. Il y
a aujourd’hui une dualité du
marché du travail, cela fait
partie du constat.
COMBIEN
L’ancienne patronne du
DE PERSONNES
Medef, Laurence Parisot, avait
NE FONT PAS
dit « la vie, la santé, l’amour
LE JOB DE
sont précaires, pourquoi le
LEUR RÊVE ?
travail échapperait-il à
MOI,
cette loi ? » N’y a-t-il pas un
PAR EXEMPLE,
changement culturel à opérer
MON PREMIER
du côté des entreprises ?
TRAVAIL N’ÉTAIT L’agilité des entreprises, ça ne
PAS CELUI QUE
veut pas forcément dire la préJ’AVAIS CHOISI.
carité des salariés. Je suis pour
MAIS ÇA PERMET la « flexisécurité » à la françaiD’AVOIR UNE
se. On peut, par exemple, conAUTONOMIE.
quérir de nouveaux marchés
tout en protégeant l’emploi de
ses salariés. Avec les ordonnances Travail, on peut mieux
organiser le temps de travail
par le dialogue social : flexibilité
ne veut pas dire précarité. La
précarité n’est pas une fatalité !
“
”
AUJOURD’HUI EN FRANCE
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
08
ÉCONOMIE
@le_Parisien
Sécurité sociale : tout ce qui va
changer pour vous en 2019
ÉCO EN BREF
Le gouvernement a dévoilé hier son
projet de financement de la Sécu.
Voici les mesures principales.
I LE CALCUL DE L’APL
Il sera basé non plus sur les
revenus de l’année N-2 mais
sur les revenus en cours. Dès
avril 2019, grâce au prélèvement à la source et à une déclaration sociale nominative,
Bercy connaîtra vos revenus au
ont ralenti, de « 3,1 %
par an en moyenne
entre 2010 et 2013
à 0,3 % entre 2013
et 2017 », note la Cour
des comptes dans
son rapport annuel sur
les finances publiques
locales, présenté hier.
mois le mois. La révision se fera
chaque trimestre. A terme, un
versement social unique sera
créé, mais en 2019 seule l’APL
sera concernée.
PAR DANIEL ROSENWEG
I LE COUP DE POUCE
AUX GÉNÉRIQUES
En 2017, ce marché ne représente que 36 % du chiffre d’affaires des pharmacies, contre
50 % en moyenne dans l’OCDE.
L’Assurance maladie va contraindre les médecins à justifier
la mention « non substituable »
sur l’ordonnance. Et quand un
médecin prescrira le médicament original sans ajouter cette
mention, le patient sera remboursé sur la base du générique.
Les syndicats
de Casino ont critiqué
LP/CARMEN ABD ALI
CETTE FOIS, C’EST SÛR : le trou
de la Sécu est résorbé. Une
situation bénéficiaire que la
France n’avait pas connue depuis… 2001 (voir encadré). C’est
la bonne nouvelle du projet de
loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2019
dévoilé hier matin par Agnès
Buzyn, ministre des Solidarités
et de la Santé, et Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des
Comptes publics. Voici les principales mesures.
Les dépenses des
collectivités locales
Pour favoriser les médicaments génériques, la Sécu va contraindre les médecins à justifier
la mention « non substituable » sur l’ordonnance.
vieillesse et allocation adulte
handicapé — progresseront
de 4 % par an. Les minima
sociaux, tels que RSA et l’ASS
(allocation de solidarité spécifique) n’augmenteront que de
1,5 %. APL, retraites et allocations familiales ne bénéficieront
I DES DIFFÉRENCES
DANS LA REVALORISATION
DES PRESTATIONS
Les prestations prioritaires
— prime d’activité, minimum
que de + 0,3 % pour une inflation
prévue à 1,4 %.
I LE MINIMUM VIEILLESSE
Le 1er janvier, il augmentera de
35 € par mois pour atteindre
868 € pour une personne seule, et de 54 € pour un couple,
soit une pension de 1 348 €. Une
autre hausse similaire interviendra en janvier 2020.
Le budget de la Sécu dans le vert en 2019
À LA FIN 2019, le régime
général qui comprend les
branches assurance maladie,
accidents du travail, vieillesse
et famille sera bénéficiaire
de 2,5 Mds€. Et de 0,7 Md€,
en prenant en compte le
Fonds de solidarité vieillesse,
dont le déficit prévu atteindra
encore 1,8 Md€. Ce bon bilan
s’explique par les économies
réalisées. Principalement
3,8 Mds€ imposés
à l’Assurance maladie (contre
4,2 Mds€ en 2018),
dont 800 M€ attendus
de l’hôpital, 1,1 Md€ sur les
médicaments (notamment
I LE COMPLÉMENT
MODE DE GARDE
Cette allocation, qui s’arrête
aujourd’hui aux 3 ans de l’enfant,
sera versée jusqu’à la maternelle.
grâce à la promotion
des génériques, et sachant
qu’aucun déremboursement
n’est prévu). Enfin, 1,8 Md€
de moindre dépense est issu
de la désindexation
des prestations sociales
sur l’inflation, dont
les retraites.
D.R.
I LE CONGÉ MATERNITÉ
Les travailleuses indépendantes et les agricultrices pourront
s’arrêter jusqu’à 112 jours et être
indemnisées.
I LE RESTE À CHARGE ZÉRO
Pour les lunettes, la dentisterie
et l’aide auditive, des paniers de
soins ont été définis dont le
remboursement sera assuré en
totalité par l’Assurance maladie
et la complémentaire santé. Ce
dispositif entre en vigueur en
2019 et sera pleinement déployé en 2021.
I LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ
À 1 € PAR JOUR
A partir du 1er novembre 2019,
les dispositifs d’aide à la complémentaire santé CMU-C et
ACS (aide à la complémentaire
santé) seront fusionnés afin
d’offrir aux plus modestes une
complémentaire santé à 1 € par
jour. 1,2 million de personnes
devraient en bénéficier, pour
l’essentiel des retraités.
+0,05%
Francfort DAX
12 374,66 points
New-York Dow Jones
26 568,97 points
CHANGES
dern.€
préc.€
États-Unis USD
0,8487
0,8489
PETROLE
Baril de brent (163,66L) 82,01 €  +0,76%
OR Lingot 1kg
Once Napoléon
32 700,00 €
1 200,80 $ 198,40 €
Libéllé
Accor
ADP
Airbus Group
Air France - KLM
Air Liquide
ALD
Alstom
Alten
Altran Technologies
Amundi
Aperam
Arcelor Mittal SA
Arkema
Atos
AXA
Bic
BioMerieux
BNP Paribas
Bollore
Bouygues
Bureau Veritas
Cap Gemini
Carrefour
Casino Guichard
dern. % Var.
43,58
189,00
105,08
8,40
109,90
16,07
39,01
92,35
7,84
65,18
39,37
27,72
109,85
107,25
23,48
77,50
74,30
54,68
3,78
36,53
22,71
111,10
16,35
35,98
+0,09
-0,42
-0,85
-3,51
-0,23
-2,49
-0,05
-0,81
+0,26
-0,06
+0,05
+1,61
-0,59
-0,37
+0,69
-1,02
+1,09
+0,18
+0,32
-1,00
-0,09
+0,86
-0,67
-0,11
% an
+1,35
+19,24
+26,60
-38,14
+4,62
+24,43
+12,73
+32,67
-37,31
-7,74
-8,28
+2,21
+8,17
-11,62
-5,09
-15,45
-0,52
-12,16
-16,61
-15,65
-0,35
+12,34
-9,40
-28,84
Londres Footsie
7 507,56 points
Tokyo NIKKEI
23 940,26 points
Libéllé
dern. % Var.
CGG
2,50
CNP Assurances
20,56
Covivio
89,30
Credit Agricole
12,89
Danone
66,25
Dassault Aviation 1 557,00
Dassault Systèmes 128,85
DBV Technologies
40,44
Edenred
33,01
EDF
15,60
Eifage
96,36
Elior
13,21
Elis
20,04
Engie
12,25
Eramet
90,95
Essilor Intl.
124,25
Eurazeo
68,10
Eurofins Scientif.
483,40
Euronext
57,25
Europcar
8,01
Eutelsat Comm.
20,53
Faurecia
53,48
Fnac Darty
68,95
Gecina
144,90
+1,88
+1,38
-0,78
+0,69
+0,71
-0,51
+0,90
-2,65
+0,55
+1,50
-0,08
-0,23
-0,99
-1,69
-2,05
+1,06
-0,07
+0,83
+1,33
-1,42
-0,63
-3,15
-2,61
+0,21
% an
+169,76
+6,78
-5,48
-6,62
-2,14
+19,96
+45,45
-3,47
+36,52
+49,66
+5,50
-23,31
-12,93
-14,54
-8,16
+8,09
-7,14
-4,77
+10,50
-21,85
+6,40
-17,89
-31,53
-5,85
DETTE
milibris_before_rename




Libéllé
Gemalto
Genfit
Getlink
GTT
Hermes Intern.
Icade
Iliad
Imerys
Ingenico
Ipsen
Ipsos
JC Decaux SA
Kering (Ex PPR)
Klepierre
Korian
L'Oreal
Lagardere S.C.A.
Legrand
LVMH
M6-Metropole TV
Maison du Monde
Mercialys
Michelin
Natixis
+0,19%
+0,03%
+0,66%
+0,29%
dern. % Var.
50,26
21,60
10,90
62,55
559,00
79,80
115,65
63,95
64,24
144,60
26,24
30,02
460,40
30,50
31,64
203,80
26,11
63,40
303,90
17,90
24,92
14,00
103,90
6,07
+0,12
-5,92
+0,60
-0,48
-0,21
-1,24
-3,87
+1,99
+0,94
+1,05
+0,38
+0,27
+0,85
-0,85
+0,57
+0,05
+0,93
-0,60
-0,59
-0,11
-1,74
-1,41
-1,66
+0,10
restées prudentes hier,
en attente d’une probable
hausse des taux d’intérêt
de la Banque centrale
américaine, la Fed, dont
le comité de politique
monétaire se réunit
pendant deux jours.
Une mission sur
l’augmentation des
arrêts de travail a été
confiée par le Premier
ministre à trois experts,
chargés de formuler
des « propositions » pour
« faire évoluer le cadre
d’indemnisation
et de contrôle ».
Ils doivent rendre
un rapport intermédiaire
le 20 octobre.
les cours de la bourse du www.leparisien.fr
VALEURS À SUIVRE
5 479,10 POINTS
Les Bourses
européennes sont
RETROUVEZ TOUS LES JOURS
BOURSE
SÉANCE DU MARDI 25 SEPTEMBRE 2018
le « manque de
transparence » de la
direction sur un éventuel
projet de cession ou
fermeture d’une vingtaine
d’hypermarchés,
évoqué dans la presse.
Genfit
(-5,92 % ̀
a 21,60 €)
L’action du groupe biopharmaceutique français, géant européen du secteur, chute dans
le sillage de résultats semestriels décevants. La perte nette s’est creusée au 1er semestre 2018 à -34,512 millions d’euros,
contre -22,615 millions d’euros un an au% an
+1,54
-9,70
+1,63
+24,85
+25,27
-2,60
-42,10
-18,58
-27,83
+45,22
-14,53
-10,67
+17,15
-16,81
+7,45
+10,19
-2,32
-1,23
+23,84
-16,88
-33,99
-24,10
-13,09
-7,94
Libéllé
Neopost
Nexans
Nexity
Orange
Orpea
Pernod Ricard
Peugeot
Plastic Omnium
Publicis Groupe SA
Renault
Rexel
Rubis
Rémy Cointreau
Safran
Saint Gobain
Sanofi
Sartorius Sted Bio
Schneider Electric
Scor Reg
Seb
SES Global FDR
Societe Generale
Sodexo
Soitec
2 255,3 Md€ C’est la dette aujourd’hui, soit 97,60 % du PIB
dern. % Var.
24,34
26,90
48,02
13,69
113,40
137,00
23,38
33,34
51,22
74,07
13,14
48,00
110,50
120,50
37,30
74,61
116,20
69,46
40,10
145,90
17,79
38,07
92,38
71,40
paravant.
Sequana
(-4,76 % ̀
a 0,38 €)
Le chifre d'afaires consolidé s'inscrit à
1 197 millions d'euros au 30 juin 2018, en
baisse de -2,1 % par rapport au 30 juin 2017.
Le résultat net part du groupe est une perte
de -71 millions d'euros contre un bénéfice de
+3 millions d'euros au 1er semestre 2017.
% an
+1,00
+1,42
-3,24 -47,37
-3,46
-3,22
-0,11 -5,46
+0,27 +15,36
+0,66
+3,83
-4,06 +37,89
-2,86 -12,02
-0,58 -9,59
-1,98 -11,73
+0,73 -13,10
-1,44 -18,62
-0,63 -4,33
+0,84 +40,26
-1,36 -18,89
+1,02 +3,84
+1,93 +92,74
-0,32
-1,98
+1,31 +19,54
-0,07 -5,54
+3,61 +36,74
+0,58 -11,57
+0,15 -17,55
+2,44 +20,10
Libéllé
dern. % Var.
Solocal
1,04
Solvay
116,85
Sopra Steria Group 142,40
SPIE
16,73
Stmicroelectronics
16,44
Suez
12,18
Tarkett
22,04
Technicolor
1,04
TechnipFMC
27,83
Teleperformance
162,10
TF1
9,58
Thales
119,55
Total
55,59
Trigano
111,70
Ubisoft Entert
94,96
Unibail-WFD Unibai 174,12
Valeo
38,56
Vallourec
5,27
Veolia Environ.
17,12
Vicat
54,30
Vinci
82,16
Vivendi
22,21
Wendel Invest.
129,80
Worldline
55,65
+2,67
-0,17
-0,42
-4,18
+1,70
-0,69
-1,17
-2,91
+3,80
+0,56
+0,16
-0,04
+0,11
-1,93
+2,37
+0,08
-3,60
+3,99
-1,55
-1,18
+0,74
-0,22
-0,92
+2,11
% an
+25,30
+0,82
-8,63
-22,92
-9,70
-16,95
-36,99
-63,90
+7,65
+35,76
-22,06
+33,01
+22,37
-24,17
+48,05
-9,52
-38,08
+4,67
-19,55
-17,46
-3,51
-0,94
-10,11
+36,83
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
09
SOCIÉTÉ
www.leparisien.fr
«Non,toutlemonden’apasLyme !»
EN BREF
SANTÉ Pour l’infectiologue François Bricaire,
cette pathologie transmise par la tique est trop souvent
diagnostiquée à tort. Ce n’est pas sans risques.
LORS DE SES CONSULTATIONS,
le lundi, à la Pitié-Salpêtrière, un
établissement de l’Assistance
publique-Hôpitaux de Paris
(AP-HP), le professeur François
Bricaire reçoit environ douze
patients. Dix pensent, à tort, avoir
Lyme, une maladie transmise
par morsure de tique. Un phénomène inquiétant, selon cet infectiologue mondialement reconnu
qui pousse un coup de gueule
contre les réseaux sociaux et les
médecins qui collent « l’étiquette » Lyme sur tous les maux.
Quitte à prescrire « pour rien »
des antibiotiques.
Lyme est-elle
surdiagnostiquée ?
FRANÇOIS BRICAIRE. Largement.
Moins de 10 % des patients
consultant pour une suspicion
de Lyme ont leur diagnostic
confirmé. A cause d’Internet, des
réseaux sociaux, certains malades sont persuadés d’avoir cette
pathologie. Récemment, j’ai reçu
un jeune homme de 30 ans, avec
une fatigue chronique et des
troubles de l’érection. Il avait
lu que ça pouvait être Lyme.
Malgré mes explications, et
trois tests tous négatifs, il n’en
démordait pas.
« RIEN NE PROUVE
L’EXISTENCE D’UNE
FORME CHRONIQUE
DE CETTE AFFECTION.
LE TOUT-LYME
EST UNE ARNAQUE. »
Faut-il comprendre
que la maladie n’existe pas ?
Lyme existe et je dirais même
qu’elle est un peu plus fréquente
qu’autrefois parce qu’il y a plus
de tiques et plus de morsures.
Mais rien scientifiquement ne
prouve aujourd’hui l’existence
d’une forme chronique de cette
affection. Laisser penser à des
patients que leurs maux de tête
réguliers ou que leurs soucis
sont dus à un Lyme chronique
est un non-sens. Le « toutLyme » est une arnaque.
Des traitements très souvent inutiles
UNE ÉTUDE PUBLIÉE hier
par l’Assistance publiqueHôpitaux de Paris (AP-HP)
donne à réfléchir sur la prise en
charge des potentiels patients
de Lyme, cette maladie
transmise par la tique.
Sur 301 personnes suivies
dans le service des maladies
infectieuses de la PitiéSalpêtrière entre janvier 2014
et décembre 2017, seules
9,6 % ont eu confirmation
du diagnostic. Pour les autres,
il s’agissait au final d’une
pathologie différente :
problème psychologique,
maladie rhumatologique, apnée
du sommeil… Plus inquiétant,
80 % avaient déjà reçu
des antibiotiques ou des
anti-infectieux « pour rien »,
à raison de 1 à 22 traitements
différents, et jusqu’à
730 jours ! « Une telle pression
médicamenteuse, note
l’AP-HP, est peu admissible
car elle n’a aucune justification,
l’ensemble des études pour
évaluer l’intérêt d’une
antibiothérapie prolongée
dans la maladie de Lyme
n’ayant montré aucun bénéfice
pour les malades. »
Qui arnaque qui ?
Ceux qui utilisent la souffrance
ou la crédulité des malades pour
leur faire passer des tests onéreux, souvent peu fiables. Ceux
qui veulent leur vendre des
huiles essentielles et autres
vitamines miracles. L’autre jour,
un patient avait une ordonnance
pour près de 600 € de produits !
Il y a aussi des médecins de
bonne foi mais qui sont démunis
face aux demandes des patients
à qui ils prescrivent des antibiotiques parfois pendant deux,
trois, six mois !
Avec quels risques ?
De fragiliser la flore intestinale,
de provoquer des mycoses,
de renforcer l’antibiorésistance.
On peut accepter les ennuis
causés par les antibiotiques lorsque la maladie est là. Dans le cas
contraire, c’est inadmissible.
Mais les patients en
souffrance le sont réellement !
Absolument. Ils sont les premières victimes des fausses informations. Je suis de la vieille
école, celle de l’examen et de
l’écoute du patient. Je dis souvent
que Lyme est une mauvaise réponse à une bonne question.
Tout mettre sur le dos de cette
maladie, c’est risquer non seulement un traitement inutile mais
aussi de passer à côté du bon
diagnostic. Pour des patients, il
peut s’agir de problèmes psychologiques, pour d’autres de
maladies musculaires, d’apnées
du sommeil, voire de maladies
neurologiques.
A quoi ressemble
la « vraie » maladie ?
C’est une infection due à la bactérie Borrelia, transmise par une
tique, provoquant des signes
cutanés, articulaires (arthrite du
genou ou du coude) ou neurologiques (paralysie faciale). Dans la
majorité des cas, elle se diagnostique bien et se soigne sans
Les trois principaux
syndicats de
l’Education nationale
(FSU, Unsa-Education
et SGEN-CFDT)
ont appelé
hier les personnels
à faire grève
le lundi 12 novembre
pour protester contre
la suppression
de 2 650 postes
dans les collèges
et les lycées prévue
par le gouvernement
l’an prochain.
PARCOURSUP
LP/DELPHINE GOLDSZTEJN
PROPOS RECUEILLIS PAR
FLORENCE MÉRÉO
ÉDUCATION
Paris, hier. « Moins de 10 % des patients consultant
pour une suspicion de Lyme ont leur diagnostic confirmé »,
explique le professeur François Bricaire.
difficulté par un traitement
antibiotique qui fait effet en
quelques jours.
Tout le monde ne partage pas
votre constat sur la forme
chronique, évoquée
jusqu’à la Haute Autorité
de santé (HAS)…
Le récent rapport de la HAS
(NDLR : des recommandations
sur la prise en charge des formes
persistantes de l’infection) est
lâche dans le sens où il veut faire
plaisir à tout le monde, sans
trancher véritablement à
la lumière de la science. Cela
n’aide pas le patient.
Sur un sujet aussi sensible,
vous n’allez pas
vous faire que des amis…
Il y a un an, à Strasbourg, une association a littéralement organisé une cérémonie avec un cercueil pour enterrer ceux qu’ils
considèrent comme des détracteurs de la forme chronique de la
maladie. Nous étions plusieurs
infectiologues enterrés ! Peu
importe : ce qui m’intéresse, c’est
de ne pas maintenir les malades
dans de fausses croyances. Afin
de les soigner au mieux !
La plate-forme d’accès
aux études supérieures
Parcrousup va évoluer
l’an prochain.
Mesure principale :
pour fluidifier
la procédure, la phase
principale va être
raccourcie d’un mois.
Et les dossiers
de candidature
pourraient devenir
anonymes, a annoncé
hier la ministre
de l’Enseignement
supérieur. Une réponse
aux candidats qui
se sentent discriminés
en raison de leur lycée
d’origine.
RELIGION
Le pape a reconnu
hier à Tallinn, lors
d’une visite en Estonie,
que les scandales
sexuels impliquant
le clergé catholique
étaient un repoussoir
pour une jeunesse
ne percevant pas
une condamnation
assez forte.
Il a noté sans fard
que beaucoup
de jeunes « trouvent
la présence
de l’Eglise pénible,
voire irritante ».
FERTILITÉ
Un premier pas vers la congélation des ovocytes
Le Comité d’éthique s’y est dit favorable hier. La balle est dans le camp des politiques.
CHANGEMENT DE CAP RADICAL.
Fermement opposés à sa légalisation
en juin 2017, les membres du Comité
consultatif national d’éthique (CCNE)
ont, à la surprise générale, rendu un
avis favorable, hier, à l’autoconservation des ovocytes pour toutes les
femmes. Charge au législateur de
suivre ou non cette recommandation
dans le cadre de la future loi de bioéthique qui sera débattue au Parlement en janvier.
Concrètement, il s’agit de permettre à des femmes, qui n’auraient pas
eu l’opportunité de réaliser leur désir
d’enfant plus tôt, de congeler leurs
milibris_before_rename
ovocytes à un âge où leur fertilité est
encore optimale (30-35 ans). Elles
pourraient ainsi, en cas de souhait
tardif de grossesse qui ne se réaliserait pas spontanément, utiliser leurs
propres ovocytes prélevés à un âge
plus jeune. Une utilisation dans le cadre d’une procréation médicalement
assistée.
LE CAP VERTIGINEUX DES 35 ANS
Actuellement, les femmes qui entreprennent cette démarche sont obligées de se rendre à l’étranger, notamment en Espagne, en Belgique, en
Italie ou en Suisse.
« La tendance à repousser l’âge de
la grossesse peut venir d’une volonté
légitime des femmes de profiter d’un
temps de vie sans charge de famille,
ou du souhait tout aussi légitime
d’avoir trouvé le compagnon qui soit
le père souhaité. Le report des maternités s’explique aussi par les difficultés matérielles et les défauts d’organisation de la société qui peuvent
détourner les femmes jeunes de la
possibilité d’avoir des enfants », précise le CCNE.
Passé 35 ans, la fertilité d’une femme chute vertigineusement de 30 %.
Or, les grossesses people, comme
celle de l’actrice Diane Kruger, enceinte de son premier enfant à 41 ans,
peuvent faire croire que ce cap des
35 ans n’est pas si fatidique. A tort.
Les membres du Comité militent
donc, en parallèle, « pour le développement d’une information documentée et sérieuse sur l’évolution de
la fertilité féminine délivrée dans les
lieux d’information ou lors de
consultations gynécologiques. Ces
consultations pourraient permettre
d’établir, pour celles qui le souhaiteraient, un bilan de fertilité ».
« Ils ont raison. C’est bien de faire
passer l’information que la fertilité
d’une femme décline à partir de
35 ans et non à 40, 45 ans comme
beaucoup le pensent. Je m’en suis
rendu compte aussi lorsque j’ai fait
mon enquête », juge la journaliste
Myriam Levain, cofondatrice du site
Cheek Magazine. Dans son ouvrage
« Et toi tu t’y mets quand ? » (Ed.
Flammarion), elle livre son parcours
personnel lorsqu’elle a fait congeler
ses ovocytes l’année dernière en
Espagne, à l’âge de 35 ans. Quid de
l’avis du CCNE ? « J’en suis heureuse.
C’est une première étape franchie, la
balle est maintenant du côté des
parlementaires. »
CHRISTINE MATEUS
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
10
SOCIÉTÉ
@le_Parisien
Ils polluent plus que ce que vous croyez…
Selon une étude que nous révélons, les objets La face cachée des objets
du quotidien pèsent jusqu’à un quart
Quel
... 1 réfrigérateur ... 1 lave-linge
de nos émissions de gaz à effet de serre.
impact
(avec congélateur)
de 79 kg
quand on passe derrière un vieux tacot. En revanche, on mesure moins
l’impact des objets de notre quotidien.
Or, selon l’étude de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) « la Face cachée des objets », que nous révélons, baskets,
smartphones, canapés… pèsent jusqu’à un quart des émissions de CO2.
« Cette étude, qui porte sur 45 produits, est ambitieuse. Personne n’avait
mesuré jusque-là leur impact, autant
en matière consommée pour produire les objets qu’en émissions de gaz à
effet de serre, explique Pierre Galio,
chef du service consommation à
l’Ademe. D’autant plus que les marques ne lèvent pas volontiers le mystère sur leur coût environnemental. »
En achetant un tee-shirt en lin, quel
consommateur pense au chanvre
cueilli en Normandie ou aux kilomètres en bateau à destination des usines
chinoises où il a été filé avant d’être
vendu en Europe ? Qui a conscience
SURÉQUIPÉS
L’impact est d’autant plus important
que nous sous-estimons ce que nous
empilons dans nos logements. « Alors
que les Français pensent posséder en
moyenne 34 équipements électriques
et électroniques, ils en ont en réalité
99, dont 6 dorment dans des tiroirs »,
rappelle Pierre Galio.
La bonne nouvelle, c’est que les
consommateurs peuvent agir. « Reprendre la main de sa consommation
est plutôt vivifiant », assure Flore Berlingen de l’ONG Zero Waste, qui a lancé le défi Rien de neuf : pendant un an,
des Français s’engagent à favoriser la
location, le don ou le partage pour ne
rien acheter hors alimentation et hygiène. « Les participants racontent
qu’ils se désintoxiquent et dégagent du
budget. Une vraie limite reste la « réparabilité », pointe Flore Berlingen.
Dans le textile, la qualité a tellement
baissé que repriser ou recoudre est
PAR ÉMILIE TORGEMEN
Aux termes d’un ASSP du 20/09/2018 à
ORLEANS, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes :
Forme : SARL,
Dénomination :
Matières
utilisées dans
le processus
de fabrication
1,75 t
2,1 t
2,5 t
2,5 t
Equivalent
en émissions
de CO2
200 kg
275 kg
350 kg
1,3 t
de CO2
de CO2
de CO2
Soit un aller-retour Paris-Nice
pour une personne
devenu compliqué. » On peut toujours
s’interroger à chaque fois qu’on s’apprête à casser sa tirelire : est-ce que
j’en ai besoin ? Est-ce que je n’en ai pas
déjà ? Ainsi, pour les écrans, dont l’impact environnemental est lourd, si je
LELIEVRE SYLVOCAB
Siège : 11 Place de L’Eglise 45150
FEROLLES, Objet social : Rédaction de document administratif et technique, Marquage,
cubage et estimation des lots de bois sur
pied et abattu, Expertise, inventaires, conseils
(technique, juridique, fiscal et administratif),
système d’Information Géographique,
Expertise et conseil en phytosanitaire et en
arbre isolé, Inventaires, Suivi de chantier et
d’exploitation,
Durée : 99 ans,
Capital : 650 euros,
Gérance : Pierre-Edmond LELIEVRE,
11 Place de l’Eglise 45150 FEROLLES,
Immatriculation de la Société au RCS
d’ORLEANS.
<J3><O>6285049</O><J>26/09/18</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000714416</B><M></M><R></R></J3>@
Aux termes d’un acte sous seing privé établi à QUIERS SUR BEZONDE en date du 1er
septembre 2018, il a été constitué une société civile présentant les caractéristiques
suivantes :
DENOMINATION :
Par acte SSP du 01/09/2018 il a été constitué une SCI dénommée:
Pour avis et mention.
<J3><O>6285085</O><J>26/09/18</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000145357</B><M></M><R></R></J3>@
Par acte SSP du 31/08/2018, il a été constitué la SAS CHAUSSEE MEDICAL suivante :
Dénomination :
CHAUSSEE MEDICAL
Siège social : Centre commercial et professionnel de la Chaussée - 45200
Montargis
Capital : 1.000E
Objet social : l’activité de la sociéte, tant en
france qu’à l’étranger consiste en l’achat, la
vente et/ou la location de matériel médical
et, plus généralement toutes activités pouvant se rattacher directement ou indirectement à son objet social Président : Mme Denise BRILLE demeurant
Le Chaume 45290 Pressigny-les-Pins
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS d’Orléans.
milibris_before_rename
<J3><O>6281827</O><J>26/09/18</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000712468</B><M></M><R></R></J3>@
Par ASSP du 20/07/18,il a été constitué une
SARL dénommée :
POULETTE ET
COURGETTE
Siège social : 8 rue Julien Bailly 45200
Montargis.
Capital : 3000E.
Objet : Importation et exportation, consolidation, marketing et distribution de produits
non réglémentés alimentaires,gastronomique et produit non alimentaire à destination de l’Europe, l’Asie et du Moyen Orient.
Gérance : Mme Carolina Pouget, 8 rue Julien
Bailly 45200 Montargis
Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de ORLEANS.
J.E.L
<J3><O>6285007</O><J>26/09/18</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000712468</B><M></M><R></R></J3>@
Par acte ssp en date du 28/08/2018, il a
été constitué une SASU
Dénomination sociale :
BAT ET COULEURS
Siège social : 1102, Rue de Bourges 45160 OLIVET
Durée : 99 ans
Objet social : Travaux du bâtiment, pose huisserie, ravalement de sol et mur, peinture.
Capital social : 1.000 Euros
Présidence: M. ASRIH Naji - 1102, Rue de
Bourges - 45160 OLIVET
La société sera immatriculée au R.C.S. de
ORLEANS.
de CO2
me sers tous les jours de mon smartphone, ai-je vraiment besoin d’une
tablette ? A Marseille, Zoé, 24 ans, n’a
pas osé se lancer le challenge mais,
pour les soirées raclette une à deux
fois par an, elle emprunte l’appareil de
<J3><O>6284759</O><J>26/09/18</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000702609</B><M></M><R></R></J3>@
SIEGE SOCIAL : 490 chemin de Jobert,
QUIERS SUR BEZONDE (Loiret)
OBJET : la propriété et la gestion de tous portefeuilles mobiliers, détenues en pleine propriété, nue-propriété ou usufruit, par voie
d’acquisition, d’apport ou d’échange ou autrement, que ce soit au moyen de ses capitaux propres ou d’emprunt, ainsi que l’octroi,
à titre accessoire et exceptionnel, de toutes
garanties à des opérations conformes au
présent objet et susceptibles d’en favoriser
le développement.
DUREE : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS.
CAPITAL : 1 000 euros
GERANCE : Johann CHARPENTIER, demeurant 490 chemin De Jobert, QUIERS-SURBEZONDE (Loiret).
AGREMENT DES CESSIONS : Les parts sociales ne peuvent être cédées, à titre onéreux ou à titre gratuit, quelle que soit la qualité
du cessionnaire, qu’avec le consentement
des associés représentant plus des trois
quarts des parts sociales.
IMMATRICULATION : Au RCS d’ORLEANS.
Pour avis, le gérant
10,7 t
Soit un aller et retour
Paris-Montréal
Aux termes d’un acte sous seing privé fait à
PITHIVIERS en date du 20 septembre 2018,
il a été constitué une société civile présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
LA CHAUMIERE
Les émissions
d’un Français
sont de
de CO2
par an
<J3><O>6285010</O><J>26/09/18</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000145357</B><M></M><R></R></J3>@
Forme : Société civile immobilière.
Siège : 77 Avenue de la République 45300
PITHIVIERS.
Objet : L’acquisition, l’administration, la gestion par location ou autrement de tous immeubles et biens immobiliers, la vente de
tous immeubles et biens immobiliers, et notamment d’un immeuble sis 77 Avenue de
la République 45300 PITHIVIERS.
Durée : 99 ans à compter de la date d’immatriculation au registre du commerce et
des sociétés
Capital : 1.000 euros constitué uniquement
d’apports en numéraire
Gérance : Monsieur Frédéric BOUCHER, demeurant 13 Allée des Marnières 77610
FONTENAY TRESIGNY
Cession de parts : les parts sociales sont librement cessibles entre associés ; l’agrément, donné par la collectivité des associés,
est nécessaire dans tous les autres cas
Immatriculation au RCS d’ORLEANS.
de 50 kg
de 56 kg
Aujourd’hui en France est oiciellement habilité pour l’année 2018 pour la publication des annonces légales par arrêté de chaque préfet concerné dans les départements :
45 (4,16€) - 75 (5,50 €) - 92 (5,50 €) - 93 (5,50 €) - 94 (5,50 €) tarifs HT à la ligne définis par l’arrêté du ministère de la Culture et la Communication de décembre 2017.
<J3><O>6284708</O><J>26/09/18</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000702609</B><M></M><R></R></J3>@
(avec chaussures)
écologique
pour...
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
45 LOIRET
Constitution
de société
... 1 garde-robe
LUXONE
Siège social : 5 rue jean hure 45500 GIEN
Capital : 1.000 E
Objet : L’acquisition de tous immeubles de
tous terrains
de toute nature, la propriété, l’administration, la gestion par bail ou autrement .
Gérant : M. YAZICI MAHIR 61 TER RUE DU
11 NOVEMBRE 45290 NOGENT SUR
VERNISSON
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de ORLEANS
<J3><O>6285011</O><J>26/09/18</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000145357</B><M></M><R></R></J3>@
Par acte SSP du 19/09/2018, il a été constitué une SASU ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
LES EXPERTS DU
CENTRE
Objet social : PEINTURE, PLACOPLATRE ET
POSE DE FENETRES
Siège social : 33 ROUTE DE CHEMAULT,
45340 Nibelle.
Capital : 1500 E
Durée : 99 ans
Président : M. CHERIF Mohamed Ali, demeurant 33 route de chemault, 45340
Nibelle
Admission aux assemblées et droits de
votes : Tous associé à le droit de participer
aux décisions collectives, quel que soit le
nombre d’actions qu’il possède.
Clause d’agrément : Les cessions d’actions
par l’associé unique sont libres.
Immatriculation au RCS d’ Orléans.
CONTACT :
Tél : 01 87 39 84 00
de 8h30 à 18h00
son voisin. Elle est devenue adepte des
vide-greniers et elle fait durer ses
trouvailles. « Bénéfice secondaire,
souligne-t-elle, je suis plus attachée à
mes meubles maintenant que je les
répare et que je les bichonne. »
LP/INFOGRAPHIE. SOURCES : ADEME
ADEME, GOUVERNEMENT.FR
POLLUANTE, la voiture ? On le sent
en achetant une machine à laver qu’elle contient, entre autres 1,4 kg de cuivre ? Il a fallu déplacer 11 t de roches
pour l’extraire !
... 1 téléviseur
de 11 kg
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
11
FAITS DIVERS
www.leparisien.fr
« Pour les policiers, la vie est aussi dure
en dehors que dans les commissariats »
Une policière présente à la manifestation parisienne
du syndicat Unité SGP-FO qui veut alerter sur les suicides.
BRASSARD police sur un bras,
ruban noir autour de l’autre en signe de deuil : des dizaines de policiers franciliens se sont rassemblés hier midi, place du PalaisRoyal à Paris. A l’appel du
syndicat Unité SGP-FO, ils entendaient dénoncer « le malaise
qui règne au sein de leur institution », dont l’expression la plus
tragique reste le nombre particulièrement élevé de suicides.
Sur fond de musique classique,
une poignée d’entre eux se sont
laissés tomber à même le bitume,
en hommage à « ces 48 collègues
qui ont mis fin à leurs jours en
2017, dénonce Eddy Sid, porteparole du syndicat pour l’Ile-deFrance. Un chiffre qui n’a quasiment jamais baissé depuis dix
ans ». Et reste « l’indicateur objectif d’un malaise puisant ses racines dans l’environnement professionnel », martèle Rocco
Contento, délégué pour Paris.
« DES FLICS CACHENT
LEUR PROFESSION
LORSQU’ILS
INSCRIVENT LEUR
ENFANT À L’ÉCOLE »
YVES LEFEBVRE, SECRÉTAIRE
GÉNÉRAL DU SYNDICAT UNITÉ SGP-FO
« Pour quoi vous manifestez ? », interroge ainsi une septuagénaire de passage. « Parce
que, pour les policiers, la vie est
aussi compliquée en dehors que
dans les commissariats, lui détaille une policière. Beaucoup de
nos chefs dirigent par la peur. »
« Dont on sait qu’elle est mauvai-
se conseillère », soupire la dame.
Tatiana* ne dit pas autre chose.
Rentrée dans la police il y a vingttrois ans, elle a effectué toute sa
carrière dans un commissariat
de banlieue. Au maximum de sa
notation, elle s’est toujours impliquée, veillant sur les débutants
« comme une seconde maman ».
Une proximité humaine qui n’a
pas été du goût de son nouveau
commissaire, qui l’a sommée de
choisir son camp, la harcelant des
mois durant. « Ils m’ont laminée », murmure Tatiana, en attente d’une nouvelle affectation.
Au micro, Rocco Contento dénonce « ces caporaux de paco-
48
policiers ont mis
fin à leurs jours
en 2017.
tille », quand Yves Lefebvre, le secrétaire général du syndicat,
fustige le fait qu’« aujourd’hui encore il y a des flics qui dorment
dans leur voiture, et qui cachent
leur profession lorsqu’ils inscrivent leurs enfants à l’école ». « En
Ile-de-France, on ne propose
qu’un logement pour dix fonctionnaires », regrette Eddy Sid, lequel réclame « la reconnaissance
des policiers franciliens, plus de
places en crèches, y compris la
nuit, et des cycles de travail permettant aux policiers d’être au
moins un week-end sur deux en
famille ». Par ailleurs, une cagnotte a été lancée par l’Union
des policiers nationaux indépendants pour réaliser un clip sur le
suicide dans cette profession.
LP/JEAN-BAPTISTE QUENTIN
PAR NICOLAS JACQUARD
* Le prénom a été changé.
Enquête après le suicide d’un officier
LE 3 SEPTEMBRE, le commandant Damien C., attaché au commissariat de Maisons-Alfort
(Val-de-Marne), s’est tiré une
balle dans la tête avec son arme
de service dans sa voiture, quasiment devant chez lui.
C’est sa femme, policière, qui
l’a découvert en pleine nuit. C’est
elle aussi qui a déposé plainte à
l’IGPN, la police des polices, contre la commissaire, supérieure
hiérarchique de son mari, pour
harcèlement. Une enquête étant
en cours, le parquet de Créteil n’a
pas souhaité s’exprimer à ce sujet. Cela faisait près d’un an que le
commandant travaillait à Maisons-Alfort. « Mais il a fait presque toute sa carrière de flic à
Boissy-Saint-Léger où il a gravi
les échelons, précise un ami.
C’était un officier très apprécié,
proche de ses gars. »
IL N’A PAS LAISSÉ DE COURRIER
Après sa mutation, le moral de
Damien C. s’effondre. « Il ne
pouvait prendre aucune décision alors qu’il était adjoint, assure une proche. Il arrivait à sa chef
de ne plus lui dire bonjour. On l’a
accusé d’être déloyal pour une
histoire de mutation. Il le vivait
très mal. Il souffrait de l’absence
de reconnaissance dans son travail. » Est-ce donc pour des raisons professionnelles qu’il s’est
donné la mort ? C’est ce que
cherche à déterminer l’IGPN.
Une enquête complexe puisque
Damien C. n’a laissé aucun courrier et ne s’est pas suicidé sur son
lieu de travail. « Il n’avait pas de
problèmes personnels », insistent ses proches.
« La commissaire de Maisons-Alfort est quelqu’un d’apprécié par sa hiérarchie et elle a
toujours fourni un travail de
qualité », a indiqué la préfecture
de police. Selon une autre source
dans la hiérarchie, « il est difficile
de tirer des conclusions alors
que cette personne n’a pas encore été entendue ». Et de s’étonner
« qu’un policier en souffrance au
travail se suicide le jour où il devait commencer à travailler
dans sa nouvelle affectation ».
« Oui, il devait travailler dans
un nouveau commissariat, reconnaît une amie du commandant. C’était à une heure et demie
de chez lui, il ne voulait plus y aller. Il voulait se consacrer davantage à sa famille et moins à son
métier. » DENIS COURTINE À CRÉTEIL
ordahl Lelandais a
reconnu avoir donné
plusieurs coups à
Maëlys, le 27 août 2017,
alors que ses premières
déclarations, pour expliquer le décès selon lui
« accidentel » de l’enfant,
faisaient état d’une simple
gifle. Selon des informations de BFMTV, l’ex-militaire aurait porté « au
moins 4 ou 5 coups » pour
faire taire la fillette qui se
serait mise à crier dans la
voiture de Lelandais, dans
laquelle il l’avait fait monter
pour aller voir ses chiens.
Lors de la reconstitution
du meurtre de Maëlys, dans
la nuit de lundi à mardi,
N
milibris_before_rename
Nordahl Lelandais a mimé
sur un mannequin les
coups violents portés à
l’enfant. Les faits se seraient produits dans une
zone commerciale, à la sortie de Pont-de-Beauvoisin
et non loin de son domicile
de Domessin (Savoie).
IL MÈNE LES
ENQUÊTEURS SUR UNE
ZONE COMMERCIALE
Comme tous les aveux de
Lelandais dans les affaires
Maëlys et Arthur Noyer (le
caporal des chasseurs alpins), il semble que la nouvelle version donnée par
l’ex-militaire soit liée à des
éléments matériels appa-
AFP/JEAN-PIERRE CLATOT
Lelandais reconnaît avoir porté plusieurs coups à Maëlys
Pont-de-Beauvoisin (Isère), hier. Ce serait aux abords
de cette zone commerciale que Lelandais aurait porté
les coups fatals à Maëlys.
rus dans le dossier. L’analyse des ossements de
Maëlys a fait apparaître
deux fractures de la mâchoire et plusieurs fractures
du crâne qui ne « collaient
plus » avec ses déclarations. Vendredi, devant les
juges d’instruction de Grenoble en charge du dossier,
Lelandais aurait décidé de
reconnaître les coups multiples portés à Maëlys dans
la zone commerciale. Un
lieu, là encore, jamais évoqué dans le dossier.
Nordahl Lelandais a
également indiqué ne pas
avoir déposé le corps de la
fillette près d’un cabanon à
côté du domicile de ses parents à Domessin, comme
il l’avait affirmé. Il aurait
d’abord caché le cadavre
sur un chemin isolé avant
de retourner à la soirée de
mariage, à la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin. Puis il serait venu récupérer le corps pour aller
l’abandonner dans un secteur montagneux du massif de la Chartreuse, sur la
commune d’Attignat-Oncin (Savoie). SERGE PUEYO
À PONT-DE-BEAUVOISIN
(ISÈRE)
EN BREF
CONDAMNATION
Benjamin Lemaire, excommunity manager de
stars jugé lundi à Paris
pour corruption de
mineurs et atteintes
sexuelles sur mineurs, a
été condamné à vingt
mois ferme — sans
mandat de dépôt — et un
suivi sociojudiciaire
pendant trois ans avec
obligation de soins et
interdiction d’entrer en
contact avec les victimes.
Au vu de sa détention
provisoire, l’aménagement
de peine portera sur huit
mois.
Paris (Ier), hier.
Lors d’un
happening,
des policiers ont
dénoncé le
« malaise qui règne
au sein de leur
institution ».
“
IL SOUFFRAIT
DE L’ABSENCE
DE RECONNAISSANCE DANS
SON TRAVAIL
UNE PROCHE DU
COMMANDANT
DAMIEN C., QUI
S’EST SUICIDÉ
LE 3 SEPTEMBRE
”
PROCÈS
Le djihadiste français
Mehdi Nemmouche,
33 ans, accusé d’avoir tué
quatre personnes en 2014
au Musée juif de Bruxelles,
comparaîtra le 10 janvier
devant la cour d’assises
de la capitale belge avec
un complice présumé,
Nacer Bendrer. Mehdi
Nemmouche, délinquant
multirécidiviste, est aussi
soupçonné d’avoir été
l’un des geôliers de quatre
journalistes français
en Syrie, il a été mis
en examen en
novembre 2017 dans
l’enquête menée à Paris
sur cette séquestration et
un autre procès se profile
pour lui.
AUJOURD’HUI EN FRANCE
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
12
FAITS DIVERS
@le_Parisien
«Vous vous rendez compte que les
enfants n’ont pas conscience du danger?»
La présidente du tribunal correctionnel a réprimandé le père
de l’enfant sauvé du vide par Mamoudou Gassama, le 26 mai.
Il a été condamné hier à trois mois de prison avec sursis.
CÔTÉ PILE, il y a ce drame évité de
justesse et ces images d’un incroyable sauvetage, celles d’un jeune sanspapiers malien escaladant la façade
d’un immeuble pour secourir un garçonnet suspendu dans le vide. Un
geste profondément altruiste qui a
valu à Mamoudou Gassama, 22 ans,
la naturalisation française et lui a permis d’intégrer les pompiers de Paris.
Côté face, il y a cet homme au visage défait, essuyant ses larmes en
écoutant la procureur marteler que,
« sans ce geste héroïque, cet enfant
serait très vraisemblablement
mort ». Hasard du calendrier,
Gabriel*, le petit miraculé, fêtait hier
ses 5 ans, tandis que son père était jugé par le tribunal correctionnel de
Paris pour « soustraction à ses obligations parentales ».
LE GARÇON AVAIT TROUVÉ
LE TEMPS LONG ET VOULAIT
REJOINDRE SON PÈRE
Le 26 mai, cet homme de 37 ans
s’était absenté pendant une heure,
laissant son fils seul dans leur appartement situé au sixième étage
d’une résidence du XVIIIe arrondissement de Paris. L’enfant, décrit
comme « très vif et n’ayant peur de
rien », avait gagné le balcon par une
porte-fenêtre laissée entrouverte
puis escaladé la rambarde. Il avait
ensuite chuté, parvenant miraculeusement à s’accrocher durant six
longues minutes au garde-corps de
l’étage du dessous.
Taiseux, mal à l’aise, le père de Gabriel* dit avoir aujourd’hui conscience qu’il a commis une « grosse erreur ». « Ce n’était pourtant pas la
première fois… » glisse la présidente.
Le matin même, il s’était déjà absenté
pour faire tourner une machine à laver au sous-sol de l’immeuble.
Un manquement qui lui avait attiré
les foudres de son épouse, qui se
trouvait alors à la Réunion avec leur
second enfant. « Comment avezvous pu le refaire dans la même
journée ? » s’étonne-t-elle.
Confus, le prévenu explique être
sorti pour « acheter un dessert » à
son fils, avec qui il avait passé la
journée à Euro Disney. Gabriel avait
d’ailleurs raconté qu’il avait trouvé le
temps long et fini par penser que son
père était retourné, seul, au parc
d’attractions… « Et comme vous
aviez verrouillé la porte d’entrée, il
a voulu vous rejoindre en passant
par le balcon. Vous vous rendez
compte que les enfants n’ont pas
conscience du danger ? C’est à nous
d’y penser pour eux », le tance encore la présidente.
« Ce n’est pas deux minutes, ni dix
minutes, c’est une absence d’une
heure ! » insiste la procureur, rappe-
“
C’EST PAS DEUX
MINUTES, NI DIX MINUTES,
C’EST UNE ABSENCE
D’UNE HEURE !
”
LA PROCUREUR
lant que l’homme s’est attardé en
chemin pour jouer à Pokémon Go.
« Anecdotique, balaie Me Romain
Ruiz, avocat du prévenu. Il est simplement sorti par un côté du magasin
plutôt que l’autre. Ce n’est certes pas
un père irréprochable — ça n’existe
pas —, mais c’est un bon père qui a eu
une mauvaise réaction dans une situation du quotidien. Est-ce pour
autant une infraction pénale ? » Oui,
a répondu le tribunal, qui l’a condamné à trois mois de prison avec sursis
et à une obligation de suivre un stage
de responsabilité parentale.
Gabriel, quant à lui, va bien.
Récemment, il a confié garder de cette journée si particulière le souvenir
d’un « bobo au pied » et cette casquette offerte par un policier qui lui a dit
qu’il avait été « très courageux ».
* Le prénom a été changé.
DOCUMENT AMATEUR
PAR LOUISE COLCOMBET
Paris (XVIIIe), le 26 mai. Laissé seul dans
l’appartement, l’enfant avait grimpé
sur la rambarde du balcon avant de
chuter et de parvenir à se raccrocher
au garde-corps de l’étage du dessous.
ENQUÊTE
Théo mis en examen pour « escroquerie en bande organisée »
Le jeune homme, gravement blessé lors d’une interpellation par des policiers en 2017, serait impliqué dans
des détournements d’aides publiques. Une affaire qui a déjà valu la mise en examen de son frère aîné.
34 ans, l’aîné de la fratrie Luhaka, pour dédouaner son petit
frère n’auront pas suffi. Théo,
érigé en symbole de la lutte
contre les violences policières
après son interpellation brutale
début 2017 à Aulnay-sous-Bois
(Seine-Saint-Denis), a été mis
en examen le 10 août pour « escroquerie en bande organisée
au préjudice d’un organisme
chargé d’une mission de service public » dans l’affaire de détournement d’aides publiques.
Début juin, Théo avait été
placé en garde à vue avant de
ressortir libre, tout comme
quatre de ses proches, dont
Grégory, un autre de ses frères.
Seul Mickaël, l’aîné, avait été
mis en examen pour « escroquerie en bande organisée,
blanchiment, faux et usage de
faux, travail dissimulé » et placé
milibris_before_rename
sous contrôle judiciaire. Initialement, l’enquête avait été
ouverte par le parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour
« suspicion d’abus de confiance
et escroquerie », en juin 2016.
Soit bien avant la grave blessure de Théo, provoquée par un
coup de matraque télescopique
dans l’anus. C’est un signalement de l’inspection du travail,
qui a conduit la justice à mettre le nez dans les affaires de la
famille Luhaka.
DES SUBVENTIONS VERSÉES
SUR LES COMPTES DE HUIT
MEMBRES DE LA FAMILLE
La juge soupçonne certains de
ses membres d’avoir détourné
des centaines de milliers
d’euros octroyées dans le cadre
du dispositif des emplois d’avenir par le biais d’associations
ou de sociétés. Au cœur de ce
LP/ARNAUD DUMONTIER
LES DÉNÉGATIONS de Mickaël,
Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), en janvier.
Théo Luhaka a été mis en examen le 10 août
dans le cadre d’une enquête ouverte en 2016.
mécanisme bien huilé, l’une
d’elles, Aulnay Events, présidée
par Mickaël, a embauché
42 personnes et touché, entre
janvier 2014 et juin 2016,
643 000 € de subventions
d’Etat, dont 170 000 € virés sur
les comptes de huit membres
de la famille. Théo a perçu à lui
seul 52 000 €. Les autres salariés n’auraient jamais été rémunérés ou très peu, et les
montants dus à l’Urssaf n’ont
pas été réglés. Soit plus
de 370 000 €. L’association
déclarait mener des interventions dans les quartiers contre
les violences alors que son unique occupation était le football.
Par la suite, interdit bancaire et
déjà condamné aux prud’hommes, Mickaël Luhaka a continué à user du même procédé
à travers d’autres structures
avec des prête-noms.
« C’est une non-affaire, s’insurge Me Antoine Vey, l’avocat
de Théo. Les fautes de gestion
reconnues par Mickaël n’ont
rien à voir avec l’affaire dans
laquelle Théo est victime. Il n’y
a pas eu d’emploi fictif mais
bien un travail contre rémunération. » Des arguments qui
n’ont pas convaincu la justice.
La magistrate qui a mis en
examen Théo considère au
contraire que le benjamin de
la famille n’a pas eu un rôle
passif dans ce détournement
d’aides publiques.
« Il ne faut pas perdre de vue
pourquoi cette affaire est instruite et pourquoi mon client
est mis en examen : cela correspond à une volonté de nuire
à son image en le présentant
comme un délinquant afin
de le décrédibiliser », conclut
Antoine Vey. JEAN-MICHEL DÉCUGIS
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
13
24 HEURES EN RÉGIONS
www.leparisien.fr
HERVÉ RONNÉ
Saint-Suliac
(Ille-et-Vilaine),
septembre 2017.
Les Vignerons de
Garo, installés
au bord de la Rance,
ont fait l’an dernier
leurs premières
vendanges de
rondo, un cépage
qui produit
du vin rouge.
Du vin breton bientôt dans nos verres
Les vignes font leur réapparition en Bretagne. Les projets d’installation se multiplient
dans les quatre départements grâce à un changement de réglementation.
PAR SOLENNE DUROX
ORIGINAIRE du Sud-Ouest, rien
ne prédestinait Edouard Cazals
à produire du vin en Bretagne.
Et pourtant, au prochain printemps, il deviendra
officiellement le
premier vigneron profesILLE-ET-VILAIN
E
sionnel d’une région traditionnellement associée
au cidre ou au chouchen.
A 28 ans, le jeune homme, qui
a précédemment travaillé à la
vigne et au chai dans des domaines prestigieux de Saint-
BRETAGNE
Emilion (Gironde), d’Italie et de
Nouvelle-Zélande, va créer le
sien à Saint-Jouan-des-Guérets, en Ille-et-Vilaine. Le domaine s’appellera la Cabane aux
longues vignes et comptera
9 000 pieds sur 2 ha de terrain.
Le but est de produire des
vins bio blancs, rouges et effervescents. « Je n’ai pas choisi la
facilité. Le climat breton n’est
pas le plus simple pour faire
pousser de la vigne. Je vois cela
comme un défi à relever », explique Edouard, qui ne s’est
pourtant pas lancé au hasard,
loin de là. Les cépages (pinot
noir, chardonnay et grolleau)
ont été déterminés grâce à une
étude de sol approfondie et les
données météorologiques de la
région. Le département de climatologie de l’université de
Rennes-II a confirmé le bienfondé de ce projet a priori un
peu fou. Et pour cause, on produisait déjà du vin en Bretagne
au Moyen Age, mais la concurrence des céréales et le phylloxéra ont peu à peu eu raison
des vignes.
DES VENDANGES À SAINTSULIAC CE WEEK-END
Edouard Cazals n’est pas un cas
isolé. Ils sont plusieurs pionniers à miser sur une renaissance de la viticulture dans la
région. Dans le Morbihan, des
projets sont en cours sur les
presqu’îles de Rhuys et de Quiberon et sur les îles de Groix,
d’Arz et Ilur. Des initiatives rendues possibles grâce au réchauffement climatique mais
surtout à l’assouplissement de
la réglementation. Jusqu’au
1er janvier 2016, il était en effet
interdit de produire et de vendre son vin en Bretagne. Seuls
quelques amateurs autodidactes avaient préservé ce précieux patrimoine et maintenu
une activité viticole, comme les
Vignerons de Garo.
Eux se préparent aux
deuxièmes vendanges de leur
cépage rondo le week-end prochain à Saint-Suliac (Ille-et-Vilaine), au bord de la Rance. « Le
vignoble a été restauré par un
passionné d’histoire il y a quinze ans, raconte François Gloria,
le président de l’association.
Cette année, les raisins sont
magnifiques, nous espérons
produire près de 200 l de vin
rouge. » Et surtout, faire encore
mieux que l’an passé grâce aux
précieux conseils de vignerons
professionnels et d’œnologues.
« Notre première cuvée ne présentait pas de défaut majeur
mais le vin manquait un peu de
corps. Cette fois-ci, on va opter
pour une fermentation plus
longue. » Rendez-vous dans
quelques mois pour vérifier
le résultat un verre à la main
et avec modération.
ET AUSSI
AUVERGNE - RHÔNE-ALPES
LES BAGUETTES MAGIQUES
La troisième édition des Baguettes
magiques, festival de gastronomie
chinoise organisé par l’Institut francochinois de Lyon, s’est ouverte hier soir
pour deux semaines. Au programme,
u n e C h i n e s e Fo o d We e k , a v e c
25 chefs qui mettent leur carte à
l’heure chinoise, et un grand marché
chinois reconstitué à l’Institut. Le 30,
un grand concours est ouvert aux
amateurs sur le thème de l’utilisation
du thé comme épice.
BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ
PILOTES DE CHASSE
L’implantation d’un site de fabrication
de tenues de pilotes de chasse dans
milibris_before_rename
l’agglomération de Vesoul (Haute-Saône) avait été annoncé il y a peu. Restait
à connaître la commune susceptible
d’accueillir près de 250 emplois à terme. C’est finalement Vaivre-et-Montoille qui a été choisi. L’entreprise française G-Manufacture, qui collabore
avec une entreprise suisse pour ce projet, s’installera dans des locaux occupés
précédemment par PSA.
CENTRE - VAL DE LOIRE
RECRUTEMENT MASSIF
Le géant du e-commerce voit toujours
plus grand : 2 100 intérimaires seront
recrutés pour le site Amazon de Saran
(Loiret), en prévision des fêtes de
fin d’année. Ces postes d’agent logistique sont accessibles sans diplôme ni
expérience, précise Amazon.
CORSE
ÉCOLE BUISSONNIÈRE
Les trois lycées de Bastia (Haute-Corse)
ont été bloqués hier matin. Plusieurs dizaines de jeunes ont manifesté devant
les grilles des établissements pour défendre la langue corse. Une polémique
vise notamment l’avenir du concours
de l’agrégation de corse et l’usage du
corse en classe. Les manifestants ont
laissé entrer les élèves désireux de se
rendre en cours.
GRAND-EST
TOUS À TROTTINETTE
Des trottinettes en libre service prennent leur quartier à Strasbourg (BasRhin). La société locale Knot a installé
huit stations dans la ville, à proximité
ou dans les halls de parkings Parcus.
Elles seront opérationnelles dès octobre. Le réseau comporte une flotte de
quarante trottinettes pour commencer. Le système fonctionnera avec une
application, avec des forfaits à la minute ou à l’heure. D’ici au début de
2019, des trottinettes électriques seront aussi proposées.
PACA
SÉCHERESSE
Le département des Bouches-duRhône a été placé hier en vigilance sécheresse. Malgré les orages du mois
d’août, le débit des cours d’eau est désormais inférieur au débit minimal atteint tous les cinq ans et les prévisions
météorologiques ne font pas état
de précipitations à court terme. Pro-
fessionnels et particuliers sont
donc invités à réduire au minimum leur
consommation.
PAYS DE LA LOIRE
SITUATION RÉELLE
La police nationale a réalisé hier un
exercice antiterroriste en condition
réelle autour de l’église d’Orvault près
de Nantes (Loire-Atlantique). Une tuerie de masse y était simulée. Ce sont
des lycéens nantais, qui suivent des
formations aux métiers de la sécurité,
qui jouaient les victimes. Près de
200 personnes ont été mobilisées
pour cet exercice rassemblant policiers,
gendarmes et pompiers. L’expérience
doit permettre de travailler la coordination de l’ensemble des services à même d’intervenir en cas d’attaque.
AUJOURD’HUI EN FRANCE
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
14
EN RÉGIONS 24 HEURES
@le_Parisien
Risque grave de
pollution sur la plage
de l’Espiguette
UNE HISTOIRE EN
FRANCE
Il marche contre les
suicides des paysans
PAR ROSANNE MATHOT
C’EST UN AVANT-GOÛT de vic-
toire, pour le Comité d’alerte
pour l’Espiguette (Cape), qui réclame la fermeture d’un site de
stockage d’hydrocarbures de
l’Otan au Grau-du-Roi (Gard).
Le dépôt, qui date de la Guerre
froide, est placé sous la double
tutelle des ministères de la Défense et de l’Environnement.
Classé Seveso seuil haut, il se
trouve à seulement 500 m de
l’une des plus belles
plages de Méditerranée, la plage de
l’Espiguette, qui
accueille chaque été
100 000 personnes et
dont les dunes sont classées
Natura 2000.
OCCITANIE
GARD
SIX CUVES SEMI-ENFOUIES
Hier, devant le tribunal administratif de Nîmes, le rapporteur
public a estimé illégal l’arrêté
préfectoral du 19 mai 2016. Celui-ci stipule qu’aucun plan par-
IP3 PRESS/MAXPPP/ALEX BAILLAUD
Le rapporteur public a demandé que soit
annulé un arrêté préfectoral sous-estimant
les dangers liés au site Seveso voisin.
La plage sauvage de l’Espiguette, située dans la commune du Graudu-Roi, accueille quelque 100 000 personnes chaque été.
ticulier d’intervention, un dispositif de protection de la
population locale, ne devait être
pris. Le rapporteur a conclu
qu’il y avait bien un risque de
danger grave pour la santé humaine et pour l’environnement
lié à ce site de stockage méconnu. « L’existence d’un danger
grave, ne fût-ce que pour un
seul homme, n’est pas exclue »,
a souligné le rapporteur, au plus
grand soulagement du Cape.
L’association rappelle que les
six cuves semi-enfouies d’hydrocarbures ne répondent pas
aux normes de sécurité actuelles.Décision d’ici quinze jours.
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Aujourd’hui en France est oiciellement habilité pour l’année 2018 pour la publication des annonces légales par arrêté de chaque préfet concerné dans les départements :
45 (4,16€) - 75 (5,50 €) - 92 (5,50 €) - 93 (5,50 €) - 94 (5,50 €) tarifs HT à la ligne définis par l’arrêté du ministère de la Culture et la Communication de décembre 2017.
<J3><O>6284700</O><J>26/09/18</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000702609</B><M></M><R></R></J3>@
Divers
société
<J3><O>6284753</O><J>26/09/18</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000702609</B><M></M><R></R></J3>@
GARAGE COUPU JEAN
Société à Responsabilité Limitée
en liquidation
Au capital de 12 000 euros
Siège : 849, Route d’Orléans,
45160 SAINT HILAIRE SAINT MESMIN
RCS ORLEANS B 401 398 334
L’Assemblée Générale Extraordinaire réunie
le 6 septembre 2018 a décidé la dissolution
anticipée de la Société à compter de ce jour
et sa mise en liquidation amiable sous le régime conventionnel. Monsieur François
COUPU, demeurant 513, rue de Rolland,
45370 MEZIERES LEZ CLERY, a été nommé liquidateur. Le siège de la liquidation est
fixé au siège social. Les actes et pièces relatifs à la liquidation seront déposés au Greffe
du Tribunal de commerce d’Orléans.
Pour avis, le Liquidateur
YVROUD
SARL au capital de 30 000.00 E
Siège social : 8-10 rue Jean Nicot Z.I.INGRE 45140 INGRE
430 448 001 RCS ORLEANS
Suivant décisions de l’associée unique du
18 septembre 2018, M. François-Xavier DE
WITASSE-THEZY, demeurant 20 rue des
Boers à NANTES (44), a été nommé gérant
en remplacement de M. Jean-Paul COLETTE,
gérant démissionnaire. Dépôt légal au Greffe
du Tribunal de commerce d’ORLEANS. Pour
avis, la gérance.
<J3><O>6284755</O><J>26/09/18</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000702609</B><M></M><R></R></J3>@
WALTER ET GARANCE
<J3><O>6285137</O><J>26/09/18</J><E>AU</E><V>1</V><P>10</P><C>000001</C><B>0000189284</B><M></M><R></R></J3>@
SCI AZOULAY
au capital de 70.000 E
26 Rue des Meaux Prés
45290 VARENNES CHANGY
483 281 937 RCS ORLEANS
Selon PV d’AGE du 27 juin 2018, il a été décidé de transférer le siège social au 1 Ter Rue
Bauyn de Perreuse 94130 NOGENT SUR
MARNE à compter du même jour. L’article 4
des statuts a été modifié en conséquence.
Mention au RCS d’Orléans
ANNONCES LEGALES :
du lundi au samedi dans
AUJOURD’HUI EN FRANCE
milibris_before_rename
Société d’Avocats inscrite au Barreau de
Tours
1 rue du pont Volant- BP 9040637304 JOUE-LES-TOURS CEDEX
SOCIETE LE BRUN
Société par Actions Simplifiée
au Capital de 575.344 Euros
Siège Social : Les Pierrelets ZI 45380 CHAINGY
R.C.S. ORLEANS 308 598 077
Aux termes des décisions des Associés du
03-01-2018, il a été décidé de nommer en
qualité de Directeur Général, à compter du
1er janvier 2018, Monsieur Sébastien DE
PONTE demeurant à LA CHAPELLE SAINT
MESMIN (45380) 24 rue de Bel Air.
Pour avis
NOUVELLE-AQUITAINE Patrick Maurin, élu
de Marmande (Lot-et-Garonne) et commerçant
à la retraite, a débuté une marche pour
sensibiliser au drame du suicide dans le monde
agricole. Commencé dimanche à Gontaud-deNogaret, son périple doit le conduire jusqu’à la
basilique de Sainte-Anne d’Auray (Morbihan),
540 km plus loin, où il participera à une messe
en présence de familles de disparus mi-octobre.
« Je vais faire 24 km par jour, uniquement sur
des petites routes de campagne, explique-t-il.
Il est temps de faire quelque chose pour
empêcher que, tous les deux jours, un
agriculteur se suicide parce qu’il a été broyé par
le système. C’est encore tabou mais on doit tout
faire pour trouver des solutions. » La perte d’un
ami très proche il y a quelques mois l’a décidé à
se lancer : « C’était un homme magnifique qui
est mort dans la dignité. Je vais marcher pour lui
et pour tous les autres. J’ai déjà croisé plusieurs
agriculteurs qui m’ont encouragé et remercié.
Je sais que je risque d’avoir mal partout mais
je vais aller jusqu’au bout », insiste ce sportif
accompli, qui compte bien sur la générosité des
gens pour atteindre son but.
DENIS GRANJOU
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
F
AUJOURD’HUI EN FRANCE
15
VIE QUOTIDIENNE
www.leparisien.fr
Pour quel jeu vidéo craquer ?
FAMILLE
Nous avons testé
les sorties
de l’automne.
Et notamment
l’incontournable
Fifa 19 avec
deux étoiles
sur le maillot de
l’équipe de France !
PAR AYMERIC RENOU
ET CHRISTOPHE GOUDAILLIER
pour chaque joueur, les nouvelles
animations dans les vestiaires ou encore les chants des supporteurs.
« C’est ultraréaliste et on se croit dans
un vrai match de foot. » L’affrontement, inévitable, avec son concurrent
PES (de l’éditeur Konami, sorti fin
août), moins fun et coloré, est une
nouvelle fois à la faveur de Fifa.
Fifa 19 (Electronic Arts), disponible
le 28 septembre, 70 € sur PC,
PS4 et Xbox One.
requiert en revanche de la patience, le
temps de bien connaître les personnages et leurs coups spéciaux.
Les plus jeunes et les moins habiles
apprécient le mode « histoire » pour
son apprentissage progressif. Tout le
monde s’amuse dans les parties avec
détection de mouvement, même s’il
est difficile d’être précis. Mais c’est
l’un contre l’autre et avec les tournois
en ligne que le jeu prend toute son
ampleur. Le challenge est relevé et il
faut effectuer au bon moment les
coups propres à chaque personnage :
sauver une balle en ralentissant le
temps, cibler avec un viseur une zone
précise, tirer si fort qu’on brise une raquette… Lors des tournois en ligne, les
adversaires sont souvent très forts
dès le premier tour. Une correction
pourrait être faite avec une des mises
à jour prévues jusqu’en juin 2019, soit
pendant toute l’année scolaire.
Mario Tennis Aces, 40 €
sur la console Nintendo Switch.
MARIO TENNIS ACES
JAMAIS À COURT
LARA CROFT
INÉPUISABLE AVENTURIÈRE
Un court de tennis, des personnages
Nintendo et des échanges spectaculaires : la recette de Mario Tennis Aces
est de s’affranchir des règles, comme
tout jeu dit d’arcade qui se respecte.
On s’y lance pour des parties brèves
et pleines d’intensité grâce à une prise
en main rapide et facile. Le maîtriser
L’héroïne de la série Tomb Raider
— dont le premier épisode en jeu vidéo date de 1996 ! — revient dans une
nouvelle aventure. Shadow of the
Tomb Raider est déconseillé aux
moins de 18 ans, mais les ados à partir
de 15 ans peuvent parfaitement se
frotter (et peut-être découvrir) à cet
univers d’action, d’aventure et de
résolution d’énigmes. Munie de son
arc, la jeune Lara doit une nouvelle
fois dénicher des sites archéologiques — dans la jungle péruvienne
cette fois-ci — tout en affrontant
les dangereux Trinitaires. Sombre
m a i s
graphiquement
magnifique,
on se perd
avec délices
dans les
méandres
de l’histoire,
même si
celle-ci souffre
d’un air de déjà-vu.
Shadow of the Tomb
Raider, 60 € sur PC
et consoles.
DR
Avec deux étoiles sur le maillot de
l’équipe de France, l’incontournable
jeu de foot Fifa prend encore plus de
saveur. L’édition 2019 du titre le plus
vendu chaque année en France (plus
de 1,3 million d’exemplaires pour Fifa 18) s’enrichit pour la première fois,
en plus de la Coupe du monde, d’un
mode Ligue des champions. De quoi
prendre en main l’équipe du PSG et
l’emmener, virtuellement tout au
moins, jusqu’à la victoire !
Félix, un jeune Parisien de 13 ans
qui a testé la toute dernière version de
son jeu favori en avant-première
pour « le Parisien » - « Aujourd’hui en
France », apprécie « les nouveaux
gestes techniques personnalisés
Emmener le PSG jusqu’à la victoire en Ligue des champions : ce sera possible au moins virtuellement avec le jeu Fifa 19.
DR
FIFA 19
EN AVANT FOOT !
DR
L
a rentrée scolaire est bien
entamée, mais la tentation
est grande pour les amateurs, jeunes ou moins
jeunes, de jouer à ces titres sortis tout
récemment… une fois les devoirs
terminés et à dose raisonnable, bien
évidemment ! Voici notre sélection
de valeurs sûres. En attendant la
prochaine fournée de nouveautés
prévue pour les fêtes de fin d’année.
HOLLOW KNIGHT
TENDRE CAUCHEMAR
Un petit bonhomme au milieu d’un
vaste monde obscur. Hollow Knight est
milibris_before_rename
sombre, sans faire peur, ce qui permet
à tous de s’y essayer. Dans un genre
qui mêle aventure et action, le
personnage progresse dans sa quête
au milieu d’insectes et de monstres.
Ce jeu indépendant financé de manière
participative est une réussite visuelle
avec son esthétique dépouillée.
14,99 €, à télécharger sur PC
et consoles.
Attention, jeu difficile, mais très bon !
Création des Français de Motion Twin,
Dead Cells mélange action et plateforme en 2D. La progression se fait par
l’échec : on meurt, on recommence
loin, très loin. A chaque tentative
(il s’agit de résister à des hordes
de zombies et créatures inquiétantes),
les niveaux conservent leur trame
générale, mais subissent des
modifications, rendant le par cœur
impossible. Mais on progresse après
chaque échec, et musique et couleurs
donnent envie d’y retourner.
Octopath propose des combats
originaux où il faut découvrir la faille
des adversaires avant de les vaincre.
Exploration, rencontres, objets à
collecter, points d’expérience…
tout y est. Très varié, accessible et
avec une bande-son largement saluée.
24,99 €, à télécharger sur PC et
consoles.
49,99 €, sur Switch.
OCTOPATH TRAVELER
JEU DE RÔLES PUISSANCE 8
DR
PARMI LES NOUVEAUTÉS de la
rentrée, nous avons repéré trois jeux
vidéo moins connus mais qui valent
largement le coup.
C.G.
DR
Trois pépites
qui valent
le détour
DEAD CELLS
ALERTE AUX ZOMBIES
Disponible sur la console Nintendo
Switch, Octopath Traveler est un jeu
de rôles avec huit personnages et
autant d’histoires. Rappelant l’âge d’or
du genre RPG dans les années 1990,
DR
ET AUSSI
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
16
VIE QUOTIDIENNE
A SUIVRE
UN SYNDICAT DES
POUSSETTES ENRAGÉES
Manque de places en crèches, trottoirs
inadaptés... une centaine de parents
ont créé à Marseille un syndicat
des poussettes enragées.
« Marseille est l’une des villes les plus en
retard dans le traitement de la petite
enfance », fustige Sébastien Barles,
ancien élu municipal écologiste, un des
initiateurs du syndicat lancé
officiellement demain. « Il manque entre
3 000 et 4 000 places en crèche »,
assure-t-il. Des chiffres contestés par la
maire adjointe à la petite enfance. Le
collectif dénonce également « la place
phénoménale » occupée par les
voitures, rendant très difficile la
circulation des poussettes. Il demande
plus d’espaces verts et de jardins publics
ainsi que des centres d’accueil de loisirs.
À FUIR
LP/YANN FOREIX
LE SLIME,
UNE PÂTE HORS NORMES
Visqueuse à souhait, la pâte slime,
achetée toute faite ou fabriquée soimême, ravit les enfants depuis
plusieurs générations. Mais après
plusieurs alertes sanitaires et un test
exclusif publié dans son numéro
d’octobre, le magazine « Que Choisir »
a décidé de saisir la DGCCRF
(Répression des fraudes) pour que
soient retirés de la vente les produits
qui ne respectent pas les normes et
déconseille d’ores et déjà aux parents
de les acheter. Les tests mettent en
évidence une présence en bore (qui
confère son élasticité au slime) jusqu’à
14 fois supérieure à la teneur maximale
autorisée. A de telles doses, le bore peut
entraîner des irritations des yeux et des
muqueuses. Il apparaît par ailleurs que
les teneurs peuvent varier d’un lot à
l’autre pour une même marque.
milibris_before_rename
Les enfants
sont
heureux
98 %
des 7-11 ans
se déclarent
résolument
heureux dans
un sondage
pour « Astrapi ».
Ce qui leur
procure le plus
de joie ?
Le cercle
familial d’abord
puis les amis
et le jeu
constituent
le trio de tête.
Et l’école ?
Bonne nouvelle,
près
de 9 enfants
sur 10 se disent
heureux
d’y aller tous
les matins.
Les deux fils du GI
L’ADN leur a révélé qu’ils
avaient le même père : deux
demi-frères, l’un Français,
l’autre Américain, avaient
rendez-vous lundi à Omaha
Beach où leur père, Bill, soldat
américain, a débarqué en juin
1944. Il y a quelques semaines encore, André Gantois, 72
ans, un habitant de Ludres
(Meurthe-et-Moselle), et Allen Henderson, 65 ans, de
Greenville (Caroline du Sud,
tous deux sur la photo) ne savaient rien l’un de l’autre. En-
fant de la guerre né d’une mère française, Irène, André a 15
ans quand il apprend à sa
mort son histoire d’amour
avec un GI à qui elle a caché sa
grossesse.
ignore que trois semaines
avant lui, cette entreprise a été
chargée par les Henderson, de
mener une recherche généalogique basée sur l’ADN. Les
résultats tombent début août.
Les deux hommes échangent
LE MÊME SOURIRE
des photos. Comme Allen,
Pour retrouver ses origines, il André se coiffe avec la raie sur
fait appel à un un institut le côté, porte des chemises à
américain spécialisé en re- carreaux. Il découvre le visage
cherche d’ADN. «C’était ines- de son père, décédé en 1997.
péré. Je disais toujours que je « C’est ma gueule tout craché,
mourrais sans connaître mon le même sourire, tout est papère », confie cet ex-postier. Il reil », se réjouit-il.
Le plastique des couches va
pouvoir être transformé en meuble
de jardin ou en pot de fleurs. Avec
une usine implantée dans le centre
du pays, la Hollande s’attaque
à une source de pollution :
des millions de tonnes de couches
sont jetées chaque année, ce qui
constitue un risque pour la santé
selon les organismes de
surveillance de l’environnement.
L’usine qui devrait commencer ses
premières opérations de recyclage
en décembre, utilise de la vapeur
à haute pression pour séparer
les plastiques des excréments.
Après tout un circuit, le plastique
est passé à travers un granulateur,
tandis que les eaux usées, qui
génèrent du gaz, sont transformées
en engrais et en carburant pour les
centrales électriques.
LP/MATTHIEU DE MARTIGNAC
« Parents, ados, on se détend ! »,
Flammarion, 280 pages, 18 €.
Des couches
recyclées en pot
de fleurs !
AFP/DAMIEN MEYER .
Difficile souvent
de garder son calme
avec son ado dès qu’on
aborde les questions
qui fâchent, comme
les résultats scolaires,
l’addiction aux écrans…
Alors comment faire ?
Matthieu Melchiori,
ancien éducateur, aujourd’hui conseiller
éducatif spécialisé dans l’adolescence,
donne dans son livre quelques clés
bien utiles pour engager le dialogue
et restaurer une communication
souvent dégradée, voire inexistante.
Dans chaque chapitre, « parler d’alcool,
ça les saoule » ou « au secours mon
enfant fume du cannabis », on trouve
des paroles de jeunes, des conseils
avec des réactions à proscrire, prodigués
souvent avec recul, et un résumé bien
pratique d’attitudes à privilégier.
LA BONNE IDEE
Le
chiffre
91 ans
C’est l’âge auquel
Colette Bourlier
a soutenu sa
thèse, mardi,
devant un jury
de l’université de
Franche-Comté.
Elle est ressortie
avec le titre
de docteur
en géographie
et une mention
très honorable.
Son thème :
« Les travailleurs
immigrés à
Besançon dans
la seconde moitié
du XXe siècle ».
Ex-prof
d’histoire-géo
puis impliquée
dans des cours
d’alphabétisation,
elle travaillait sur
ce sujet depuis
trente ans.
La bibliotèque
numérique des « dys »
PAS FACILE de se plonger dans les délices
de la lecture quand on bute à chaque mot, que l’on
confond sans cesse le b et le d et que les phrases
ont du mal à trouver du sens. C’est ce que vivent
les enfants dyslexiques devant un bouquin. Pour
leur faciliter le déchiffrage, les éditions Belin
Education viennent de lancer six livres numériques,
en déclinaison de la collection jeunesse Colibri,
dédiée aux 8-10 diagnostiqués « dys ».
Sur smarphone ou sur tablette, l’enfant peut grossir
la police de caractère, faire apparaître en couleur
les différents sons ou surligner d’un seul tenant
les groupes de mots qui vont ensemble.
Le sociétaire de la Comédie Française Laurent
Stocker, mais aussi le comédien Édouard Baer ont
prêté leur voix pour ceux
qui veulent écouter le livre
-ou des passages- en
version audio.
Les auteurs ont travaillé
avec des universitaires,
des enseignants
spécialisés
et des orthophonistes
pour proposer des textes
adaptés, comme
« Victor est amoureux » ou
« le Réveil de la momie ».
7,99 € Pour iOS (Apple) :
Ouvrir l’ebook Colibri dans
l’application Ibooks (iOs)
ou Lis-a (sur Android).
Les troubles « dys »
regroupent plusieurs
pathologies,
notamment la dyslexie
(lecture), la dyspraxie
(maladresse dans les
mouvements), la
dysphasie (parole).
Selon les estimations,
6 à 8 % des enfants
seraient concernés par
l’une ou l’autre, soit
environ trois élèves par
classe. Une journée
nationale est organisée
le 10 octobre.
Renseignements sur
http://www.ffdys.com
VITE UNE REPONSE
Où dois-je envoyer les feuilles
de maladie de mon fils étudiant ?
Il existe désormais deux cas de figure.
Si votre fils démarre ses études
supérieures en cette rentrée
universitaire, vous n’avez pas à l’inscrire,
comme auparavant au régime
de sécurité sociale étudiante. La loi
« Orientation et réussite des étudiants »
prévoit pour la rentrée 2018-2019
que ceux qui s‘inscrivent pour la
première fois dans un établissement
d’enseignement supérieur restent
affiliés à leur régime actuel de protection
sociale, généralement celui de leurs
parents, quel qu’il soit (régime général,
agricole, régime spécial ou autre ).
Vous devez donc envoyer la feuille
de maladie à votre centre habituel.
En revanche, s’il était déjà étudiant
et donc déjà affilié à un régime étudiant
(Smerep, LMDE...) vous devez continuer
à traiter avec lui pendant un an. Ce n’est
qu’au 1er septembre 2019 qu’il sera
automatiquement rattaché au régime
général. Pensez toutefois à mettre à jour
votre carte vitale dans une borne.
On en trouve dans tous les centres de la
CPAM, mais aussi dans les pharmacies
et certains organismes de santé.
Votre
rendez-vous
demain
CONSO
DR
DR.
COMMENT MIEUX DISCUTER
AVEC MON ADO
CA SE PASSE...
AUX PAYS-BAS
Le
saviezvous ?
LLP/AURÉLIE AUDUREAU
À LIRE
@le_Parisien
AUJOURD’HUI EN FRANCE
Cavani à la relance
Frères de Ligue 1
FOOTBALL. L’attaquant
du PSG n’a visiblement pas
digéré la Coupe du monde.
Il tarde à retrouver son
meilleur niveau et aimerait
que ses compagnons
d’attaque défendent
davantage.
FOOTBALL. Nouvelles
recrues de Lille, les frères
Fonte racontent leur plaisir
d’être réunis au sein
de l’aventure. Avec l’espoir
de se retrouver un jour
sous le maillot du Portugal.
P. 18
Sports
www.leparisien.fr
P. 19
Rivés
sur le Tigre
GOLF L’ancien no 1 mondial, revenu sur le devant de la scène,
est déjà au centre de toutes les attentions avant le début de la Ryder Cup.
PAR ÉRIC BRUNA
e Tigre est là. Hier matin,
sur les coups de 9 heures, accueilli par quelques centaines de fans
massés autour du trou
no 1, Tiger Woods, 42 ans, a frappé sa
première balle sur le golf national, à
Saint-Quentin-en-Yvelines (78).
Souriant, taquin avec ses coéquipiers Mickelson, Reed et DeChambeau, l’homme aux quatorze Majeurs est incontestablement la tête
d’affiche de l’équipe américaine qui
vient défier l’Europe ce week-end
pour la 42e Ryder Cup.
Et la venue du Californien, auteur
dimanche dernier au Tour Championship d’un des plus beaux
come-back de l’histoire en mettant
fin à cinq ans de disette en termes
de palmarès, ne laisse personne indifférent. « Pour le golf, quand tu
as Tiger Woods, ça change tout,
L
sourit Yannick Noah, capitaine de
l’équipe de France de tennis, venu
disputer le tournoi des personnalités. Le public français aime beaucoup Tiger. Les mômes viennent
voir taper Tiger. C’est la légende, le
dernier en activité. Certains jouent
incroyable mais lui, c’est autre chose, c’est l’histoire du golf. Je n’y
croyais pas, je ne pensais pas le revoir tout là-haut. »
En matière de retour au sommet,
Michael Phelps en connaît un
rayon. « J’ai connu les difficultés, la
peur de ne pas être capable de revoir le top (NDLR : après son arrêt
en 2012), glisse le mythique nageur
aux 23 médailles d’or olympiques.
Je ne pourrais pas être plus heureux et plus fier de ce que Tiger a
fait. C’est juste incroyable, énorme
pour le golf. C’est le plus grand de
tous les temps. »
L’ex-footballeur désormais présentateur télé David Ginola, qui
a n i m e r a j e u d i l a c é ré m o n i e
d’ouverture, n’est pas surpris que
Woods ait pu retrouver son niveau.
Mais plutôt qu’il l’ait voulu. « C’est le
talent, le don mais aussi le travail,
insiste l’ancien attaquant du PSG. Il
a encore envie de se lever le matin
avec un objectif. C’est juste impressionnant avec tout ce qu’il a gagné
comme titres et argent. J’ai hâte de
le voir jouer. C’est le parfait exemple pour démocratiser le golf. »
« J’AI AU MOINS
150 TEXTOS EN ATTENTE »
TIGER WOODS
Guy Forget est plus mesuré sur
l’impact de l’effet Woods. « Sa victoire a fait un buzz énorme, surtout
aux Etats-Unis où le golf est très
populaire, souligne le directeur de
Roland-Garros, par ailleurs handicap 7. C’est dur de mesurer l’engouement et la fascination autour
du personnage. Autant Zidane ou
Pelé ont pratiqué un sport planétaire, autant le golf n’est pas forcément
connu du grand public. Ce qu’il fait
n’est pas plus dur que Nadal qui gagne tout après son opération du genou ou Phelps aux JO. Dans ce
sport, la dimension physique est
moins importante et à partir du
moment où il n’avait plus mal au
dos, il savait comment faire pour
gagner ! C’est inné, c’est ce qui sépare les immenses champions,
comme Michael Jordan (NDLR : lui
aussi présent ce week-end), du
reste des joueurs. Il gagnera encore
un ou deux Majeurs… »
L’intéressé, qui a occupé pendant
683 semaines le trône planétaire,
n’en est pas encore là. Le Tigre n’a
même pas eu le temps de digérer sa
performance de dimanche. « Je n’ai
pas vu les chiffres d’audience
(NDLR : la meilleure de l’année aux
Etats-Unis, devant les Majeurs).
Sont-ils bons ? badine-t-il devant
milibris_before_rename
Ryder Cup des
célébrités, opposant
Américains (Samuel
L. Jackson, Kelly
Slater, John McEnroe,
Michael Phelps…) et
Européens (Yannick
Noah, Dany Boon,
David Ginola…).
Le parcours de
l’Albatros a livré
son verdict :
les Américains
ont gagné.
REUTERS/CHARLES PLATIAU
Lever de rideau à la
hauteur de
l’événement. Avant le
début de la véritable
compétition
(vendredi), le Golf
national a accueilli la
REUTERS/CARL RECINE
Quand les people jouent à la Ryder Cup
une salle de presse bondée. Je ne
me rends pas vraiment compte. J’ai
essayé de répondre à tous les textos
mais j’en ai au moins 150 en attente
et il va se passer un peu de temps
avant que je puisse. J’ai vu quelques
images des gens qui couraient derrière moi sur des chaînes françaises (NDLR : une véritable marée
humaine). J’aurai le temps de me
poser et réfléchir à tout ça après la
Ryder Cup. »
Car le Roi-Soleil du golf, logé au
Trianon, à portée de drive du château de Versailles, a un nouveau règne à établir. Celui d’un Team
USA qui court après une victoire
en Europe depuis vingt-cinq ans.
« Moi-même je n’ai pas des statistiques très flatteuses, lâche-t-il.
Je ne l’ai pas gagnée depuis 1999
en tant que joueur (NDLR : en sept
tentatives) et ce n’est pas terrible.
J’espère qu’on pourra changer les
choses ici… »
L’ancienne
Secrétaire d’Etat
américaine
Condoleezza Rice
devise avec
David Ginola (à g.).
Yannick Noah, lui,
s’applique
à bien swinguer
(à dr.) .
AFP/FRANCK FIFE
ET AUSSI
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
18
FOOTBALL LIGUE 1
@le_Parisien
Nantes : c’est la crise
Saint-Etienne au bout du suspense
Battu chez lui par Angers (1-0, Bahoken, 27e),
l’AS Monaco de Falcao (photo) enregistre un
6e match sans succès. Une série qu’il n’a plus
connue depuis décembre 2010, saison de sa
descente. Pire, les Monégasques n’ont pas cadré
un seul tir. Triste première depuis le 12 mai 2010.
Quatre défaites en sept matchs. Nantes et son
entraîneur, Miguel Cardoso, sont en danger. Jallet a
ouvert la marque (1-0, 31e). Sala a égalisé (1-1, 57e),
mais Makengo a offert la victoire aux Aiglons (2-1,
69e). Le Portugais, mis sous pression par le président
Kita, a sans doute grillé son dernier joker.
Dans un match très ouvert, Saint-Etienne s’est imposé (2-3)
au Stadium. Diony a ouvert le score pour les Verts (23e),
puis Gradel (63e) a égalisé pour le TFC. Mais Toulouse a
replongé sur deux énormes erreurs de sa défense, qui ont
permis à Cabella (66e) et Salibur (75e) de faire le break
avant que Durmaz ne réduise le score (78e).
(REUTERS/ERIC GAILLARD)
Monaco : c’est triste
LE MATADOR
ne veut plus être
premier de corvée
Edinson Cavani n’a pas encore retrouvé son rythme
de la Coupe du monde et semble se lasser
d’être l’unique attaquant à s’acquitter des tâches défensives.
21
H
CANAL +
PSG
REIMS
PAR FRÉDÉRIC GOUAILLARD
ET DOMINIQUE SÉVÉRAC
IL Y A LES CHIFFRES, pas indignes du
tout. Depuis son retour à la compétition, le 25 août face à Angers (3-1),
Edinson Cavani a inscrit trois buts en
cinq matchs (dont un pénalty face à
Saint-Etienne). L’Uruguayen a déjà
connu des périodes plus fastes, mais
on a la faiblesse de croire que le Matador tutoiera des standards plus
élevés d’ici quelques semaines. Il y a
donc les statistiques, et puis il y a la
manière. Celle-ci offre une lecture
singulière du premier mois postMondial du meilleur buteur de l’histoire du club (173 réalisations). Après
une Coupe du monde de haute volée
(3 buts en 4 matchs), où il a été privé
du quart de finale face à la France à
cause d’une blessure à un mollet,
l’avant-centre de 31 ans peine à
retrouver sa virtuosité estivale.
Depuis un mois, sa relation technique avec les autres attaquants parisiens, Neymar et Mbappé, est quasiment inexistante et ce n’est pas un
hasard si Edi a traversé la semaine
dernière sans inscrire le moindre
but. Décompression d’après Coupe
du monde, retour de blessure, changement d’entraîneur, et souvent de
système tactique, les explications
sont multiples.
Elie Baup, l’ex-entraîneur de l’OM,
ne veut pas croire à un début de déclin. « En 1re période à Rennes (1-3), il
n’y avait pas de lien entre le milieu et
l’attaque. On ne pouvait pas le trouver, décrypte le consultant de BeIN
Sports. Cavani est tributaire de ce qui
se passe derrière lui et sur les côtés.
Tout le monde était isolé en première
période. Quand Neymar est passé
en numéro 10, là où il doit jouer selon
moi, Cavani a été meilleur dans les
appels, les déplacements. Il a offert
des solutions. Dans un 4-3-3, le rôle
de la pointe est très difficile. Elle dépend encore plus des autres. »
SON ALTRUISME
A DONC SES LIMITES
Au-delà de ces absences qui concernent la cohésion de l’ensemble
du secteur offensif — et plus largement de l’équipe —, c’est l’attitude de
Cavani qui interpelle. Rarement on a
vu l’Uruguayen aussi peu impliqué
dans les tâches défensives que mardi dernier face à Liverpool (2-3). Et ce
n’est pas lié à l’arrivée de Thomas
Tuchel, le nouvel entraîneur, dont il
apprécie les méthodes et le discours.
Au point qu’au sein du club, certains se demandent si le numéro 9
n’a pas souhaité adresser un message à Neymar et Mbappé. « Est-ce
qu’il en a marre de bosser pour les
autres ? souffle-t-on au camp des
Loges. Il ne faudrait pas que cela devienne contagieux parce qu’à Anfield, aucun des trois de devant n’a
travaillé défensivement. » L’altruisme de Cavani a donc ses limites, et le
Matador semble demander un partage plus équitable des tâches ingrates. Si à Rennes, Neymar n’a pas
montré une ardeur défensive débordante, on est, en revanche, à peu près
certain que Tuchel l’aura entendu.
FEUILLE DE MATCH
Au Parc des Princes.
Arbitre : M. Thual.
¥ PSG : Buffon - Kehrer, Thiago
Silva (cap.), Kimpembe, Nsoki Verratti, Nkunku ou Rabiot Draxler, Neymar, Di Maria - Cavani.
Entr. : Tuchel.
¥ REIMS : Mendy - Métanire, Engels,
Abdelhamid, Konan - Ndom, Romao,
Martin (cap.), Chavalerin - Oudin,
Chavarria. Entr. : Guion.
Tuchel a une solution d’avance
Thomas Tuchel (TT) fouille dans sa
boîte à outils et dégaine un 4-2-3-1
qui, jusque-là, lui a toujours donné
raison en championnat. A Guingamp (3-1) ou à Rennes (3-1), face à
Angers (3-1) ou Saint-Etienne (4-0)
au Parc, le PSG a commencé dans
une organisation pour basculer ensuite dans ce 4-2-3-1 qui, au-delà du
résultat toujours positif à la fin, permet à son équipe de mieux jouer.
Nîmes est la seule sortie où Paris
est resté dans ce schéma du début à
la fin, avec le même succès (4-2)
mais une qualité de jeu inégale. L’entraîneur allemand aurait-il trouvé la
bonne solution ? « Peut-être qu’on
va faire ça », a-t-il répondu, hier,
milibris_before_rename
avec ce sourire qui le quitte rarement en conférence de presse. Le
technicien se montre moins évasif à
l’instant d’évoquer le recentrage de
Neymar dans ce système, sa grande
idée depuis le début de saison alors
que le Brésilien initie ses offensives
sur la gauche depuis cinq ans.
IL PRÉFÈRE UNE DÉFENSE À TROIS
« Dans cette position, il est impliqué
dans toutes les attaques », se réjouit
TT. Mais ce bénéfice, la formation
parisienne le tirerait aussi dans un
3-5-2, où le Brésilien garderait son
rôle de meneur de jeu. Cette structure à trois défenseurs garde les faveurs de l’Allemand, qui ne l’a testée
que 45 minutes (face à Angers) mais
dès la 3e journée, signe qu’il compte
dessus. Malgré une copie ratée ce
jour-là, il compte y revenir mais
cette organisation nécessite une
meilleure condition physique de sa
troupe, beaucoup de réglages tactiques et une forme de révolution
culturelle au sein d’un effectif qui
évolue quasi exclusivement en 43-3 depuis cinq saisons.
Seuls Meunier et Bernat maîtrisent vraiment la défense à trois.
« J’aime me fixer et on doit trouver
une solution parce que c’est plus facile pour les joueurs, rappelle l’ancien coach de Dortmund. Mais dans
le même temps, c’est bien d’avoir la
possibilité de changer. » Tuchel n’a
pas encore fini ses tests.
D.S.
Roazhon Park (Rennes),
dimanche. Edinson Cavani,
frustré, n’a pas trouvé
la faille face au Stade Rennais.
LP/ARNAUD JOURNOIS
QUAND ÇA NE VA PAS en Ligue 1,
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
19
LIGUE 1 FOOTBALL
Marseille : réaction attendue
« J’attends que l’OM se fâche », a lancé l’entraîneur
marseillais, Rudi Garcia, avant le match contre
Strasbourg, qui survient après les défaites
contre Francfort et Lyon. Absent depuis un mois,
Mandanda (photo) effectue son retour dans
le but marseillais.
PRESSE SPORTS/ALAIN MOUNIC
www.leparisien.fr
Lyon sans Fekir
Le meneur de jeu international et capitaine de Lyon,
Nabil Fekir, est forfait pour le déplacement de l’OL
à Dijon. Il souffre d’une douleur à une cheville.
L’entraîneur Bruno Genesio déplore par ailleurs
les absences de l’attaquant Maxwell Cornet (mollet)
et de l’arrière gauche Ferland Mendy (adducteurs).
LA JOURNÉE
EN UN CLIN
D’ŒIL
« Jouer avec son frère,
c’est la cerise sur le gâteau »
Rui Fonte et son aîné, José, jouent tous deux à Lille, qui fait un très bon début de saison.
Le premier est attaquant, le second, défenseur. Entretien complice.
TABLEAU DE BORD
LIGUE 1/7e JOURNÉE
Hier soir
Monaco - Angers...............................0-1
Nantes - Nice.....................................1-2
Toulouse - Saint-Etienne...............2-3
Aujourd’hui
19 HEURES
19 H
BEINSPORTS 6
(BeIN Sports)
 Amiens - Rennes
 Bordeaux - Lille
 Caen - Montpellier
 Dijon - Lyon
 Marseille - Strasbourg
 Nîmes - Guingamp
BORDEAUX
LILLE
PROPOS RECUEILLIS
PAR NOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE
SYLVIE DE MACEDO, À LILLE (NORD)
21 HEURES
 PSG - Reims (Canal + )
CHEZ LES FONTE, le foot est une his-
toire de famille. Initiés par leur père,
Artur, ex-latéral gauche à la carrière
honorable au Portugal, les deux frères ont tous deux rejoint le Losc cet
été. L’aîné, José, 34 ans, auteur de
son premier but en L 1 samedi
(face à Nantes, victoire 2-1), est défenseur. Champion d’Europe en
2016 avec le Portugal, il a joué
dix ans en Angleterre (avec un intérim de cinq mois en Chine) avant de
rejoindre le club nordiste pour deux
saisons. Rui, 28 ans, attaquant, a été
prêté par Fulham dans les dernières
heures du mercato. Tout au long de
cet entretien, le grand frère n’a cessé
de couver son cadet d’un regard
protecteur.
Jouer avec son frère,
c’est comment ?
JOSÉ FONTE. On a déjà joué ensemble à Crystal Palace (NDLR :
en 2009). Rui avait alors 18 ans.
C’était plus difficile qu’aujourd’hui.
J’étais plus préoccupé par lui que
par moi, plus concentré sur son
match que sur le mien. Maintenant,
c’est moins le cas. C’est un adulte,
un joueur confirmé. Il sait ce qu’il a
à faire. Je peux davantage me concentrer sur mon jeu.
RUI FONTE.A partir du moment où
on entre sur le terrain, on est coéquipiers. Nous sommes à 100 %
concentrés sur notre tâche. Après,
évidemment que s’entraîner tous
les jours et jouer chaque week-end
avec son frère, c’est spécial, un moment rare dans nos carrières. On en
profite à fond. C’est une belle histoire à raconter et qui suscite beaucoup de curiosités.
Est-ce difficile de voir l’autre
commettre une erreur ?
JOSÉ. (Il grimace.) Bien sûr, c’est
mon frère !
RUI. Cela fait mal. Mais je souffrais
déjà beaucoup quand je voyais ses
“
UN GESTE,
UN REGARD SUFFISENT
[SUR LE TERRAIN]
POUR COMPRENDRE
CE QUE L’AUTRE VEUT
”
RUI FONTE
milibris_before_rename
CLASSEMENT
C’est José Fonte, le défenseur (à gauche), qui a convaincu son frère Rui, l’attaquant, de rejoindre le Losc
dans les dernières heures du mercato.
matchs des tribunes. Et ça n’affecte
en rien notre concentration pendant un match.
Parvenez-vous à échanger
sur le terrain ?
RUI. Oui, on se parle beaucoup.
D’autant plus qu’on joue à des postes opposés, lui défenseur, moi attaquant. C’est parfait pour se refiler
des tuyaux. Mais souvent, on n’a
même pas besoin de se parler. Un
geste, un regard suffisent pour
comprendre ce que l’autre veut.
On imagine qu’à la maison,
vous ne parlez que de foot…
RUI. On essaie de ne pas trop en parler justement. Mais les conversations débouchent très souvent sur
ça. Ne serait-ce parce que la famille,
les amis posent souvent beaucoup
de questions.
Dans la vraie vie, êtes-vous
également toujours ensemble ?
JOSÉ. On est encore à l’hôtel, mais
on vient de trouver une maison. Nos
familles restent en Angleterre pour
l’instant. Donc, on va vivre ensemble. Et quand nos proches viennent,
la maison est assez grande pour accueillir tout le monde.
Qui aide le plus l’autre ?
RUI. José bien sûr, c’est l’aîné. Il m’a
toujours donné beaucoup de conseils et pas seulement pour le foot.
Il connaît le milieu. C’est souvent lui
qui prend les décisions. Il est presque un deuxième père pour moi.
“
J’ESSAIE TOUJOURS
DE L’AIDER, DE LUI DONNER
DES CONSEILS. PARFOIS,
IL M’ÉCOUTE, PARFOIS NON.
JE SUIS LE PLUS VIEUX, J’AI
PLUS D’EXPÉRIENCE. C’EST
MA RESPONSABILITÉ.
”
JOSÉ FONTE
JOSÉ. J’ai deux enfants (2 et 5 ans).
Le troisième, c’est lui. C’est ainsi que
je le vois. J’essaie toujours de l’aider,
de lui donner des conseils. Parfois, il
m’écoute, parfois non. Bref, c’est ce
que font les enfants (sourires).
Je suis le plus vieux, j’ai plus d’expérience. C’est ma responsabilité.
Quel est le conseil
le plus important
que vous lui avez donné ?
JOSÉ. De venir ici. Je suis convaincu
que cette équipe lui convient parfaitement et qu’elle lui permettra
d’avoir du succès. Il avait d’autres
possibilités, mais je l’ai convaincu de
signer à Lille.
RUI. J’écoute beaucoup ses conseils.
Je les suis souvent. Ma femme est
enceinte. Lille était la meilleure décision, pour ma famille et pour donner un nouvel élan à ma carrière.
J’avais eu des propositions, notamment de l’Olympiakos. Mais dès que
j’ai eu connaissance de l’intérêt de
Lille, c’était devenu ma priorité.
Si votre frère n’avait pas signé
à Lille, seriez-vous
quand même venu ?
RUI. Oui. C’est une grande équipe,
avec des qualités et de bonnes infrastructures. La présence de mon
frère, c’est la cerise sur le gâteau.
Et vous José, pourquoi avez-vous
choisi Lille ?
JOSÉ. Lille a montré une grande envie de me recruter. Luis Campos
(NDLR : le directeur sportif du Losc)
est venu me voir à Londres. Il m’a
parlé du projet, qu’il avait besoin de
joueurs d’expérience comme moi.
Même si Lille sort d’une saison difficile, le talent est là. Il m’a proposé un
défi excitant.
Est-ce vous qui avez soufflé
le nom de votre frère ?
JOSÉ. Luis Campos m’a demandé
des renseignements sur sa situation. Je lui ai dit qu’il y avait une possibilité. A partir de là, il y a eu des
discussions et l’affaire s’est conclue
à la dernière journée du mercato.
Espérez-vous désormais
vous retrouver en sélection ?
JOSÉ. Rui a déjà été appelé deux fois
en 2015, mais sans jouer. Notre ambition est claire : d’abord aider Lille
dans ses objectifs, lui en marquant,
moi en évitant qu’on ne prenne trop
de buts. Et si on est performants, on
sera plus proche de réaliser notre
autre rêve, celui de jouer ensemble
pour le Portugal.
1 PSG
2 Lille
Saint3
Etienne
4 Montpellier
5 Toulouse
6 Marseille
7 Lyon
8 Dijon
9 Angers
10 Nice
11 Strasbourg
12 Nîmes
13 Reims
14 Bordeaux
15 Rennes
16 Monaco
17 Caen
18 Nantes
19 Amiens
20 Guingamp
Pts J. G. N. P. p. c. Diff.
18 6 6 0 0 20 5 15
13 6 4 1 1 11 5 6
12 7 3 3 1 8 9 -1
11
11
10
10
10
10
10
8
8
8
7
7
6
6
5
4
0
6
7
6
6
6
7
7
6
6
6
6
6
7
6
7
6
6
3
3
3
3
3
3
3
2
2
2
2
2
1
1
1
1
0
2
2
1
1
1
1
1
2
2
2
1
1
3
3
2
1
0
1
2
2
2
2
3
3
2
2
2
3
3
3
2
4
4
6
6 4
8 10
16 11
10 6
9 6
9 9
6 9
9 8
13 13
3 5
9 11
8 10
8 9
7 9
7 12
8 11
4 17
2
-2
5
4
3
0
-3
1
0
-2
-2
-2
-1
-2
-5
-3
-13
LA PROCHAINE JOURNÉE (8e).
Vendredi 28 septembre,
20 h 45 : Saint-Etienne - Monaco.
Samedi 29 septembre,
17 h 15 : Nice - PSG.
20 heures : Angers - Guingamp,
Caen - Amiens, Lyon - Nantes,
Reims - Bordeaux,
Strasbourg - Dijon.
Dimanche 30 septembre,
15 heures : Rennes - Toulouse.
17 heures : Montpellier - Nîmes.
21 heures : Lille - Marseille.
FEUILLE DE MATCH
Au Matmut Atlantique.
Arbitre : M. Abed.
¥ BORDEAUX : Costil (cap.) Palencia, Koundé, Pablo, Poundjé Tchouameni, Plasil, Sankharé Karamoh, Briand, Kamano.
Entr. : Bedouet.
¥ LILLE : Maignan - Celik, J. Fonte,
Soumaoro (cap.), Ballo-Touré Mendes, Xeka - Pépé, Ikoné,
Bamba - Rémy.
Entr. : Galtier.
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
20
SPORTS
@le_Parisien
Omnisports
Les parlementaires préfèrent l’OM au PSG
Alors que le mouvement sportif s’agite au sujet de la question des moyens financiers,
une étude révèle que les élus français sont des passionnés de sport.
PAR SANDRINE LEFÈVRE
QU’ON SE LE DISE : nos élus sont
des férus de sport ! Une étude
réalisée par l’Union Sport & Cycle auprès de 105 parlementaires montre que 29 % d’entreeux sont impliqués dans la vie
d’un club sportif et que 73 % ont
« un intérêt marqué pour le
sport ».Virgile Caillet, qui a décrypté l’étude, remarque que
« les parlementaires sont des
sportifs comme les autres ».
Les sports qu’ils pratiquent ?
La marche (50 %), le running
(45 %), la natation (30 %), le cyclisme (27 %) et le football
(24 %). Le football est d’ailleurs
l’un des sujets de conversation
dans l’hémicycle. « Notamment
le lundi, quand les résultats du
week-end sont particulièrement commentés », s’amuse
Régis Juanico, député Nouvelle
Gauche de la Loire.
BATTUS 17-0
PAR LE VARIÉTÉS CLUB
DE FRANCE !
Ce dernier fait partie des 9 % de
parlementaires qui citent SaintEtienne comme étant leur équipe favorite. Le club qui recueille
le plus de suffrages ? L’OM
(17 %) devant le PSG (13 %), même si les femmes ont un penchant pour l’équipe de France
de football.
Le foot revient, encore et toujours, lorsqu’il s’agit de désigner
son sportif préféré. Zidane arri-
Les sportifs préférés des parlementaires...
1er Olympique de Marseille
1er Zinédine Zidane
17 %
22 %
2e PSG
2e Teddy Riner
13 %
13 %
3e Equipe de France
de football,
AS Saint-Etienne.
e
3 Bernard Hinault,
Kylian Mbappé,
Tony Parker.
9%
10,5 %
Et aussi :
Et aussi :
4e M. Platini, R. Lavillenie,
M. Fourcade, R. Federer.
5e Equipe de France de handball, Stade toulousain.
7e RC Toulon 8eGrenoble Rugby,
RC Lens, ASM
Clermont, OGC Nice,
Olympique
lyonnais.
10e U. Bolt
SOURCES :
ASSEMBLÉE
NATIONALE, UNION
SPORT ET CYCLE.
LP/O. ARANDEL/P. DE POULPIQUET/A. JOURNOIS/Y. FOREIX, AFP.
ve en tête, devant Riner, Hinault
et Mbappé, qui à 19 ans seulement, fait déjà craquer nos parlementaires. Sans doute parce
qu’ils sont 79 % à suivre les
matchs de l’équipe de France de
football (88 % d’hommes ; 62 %
de femmes).
Autres compétitions qui passionnent les élus… Les JO d’été
(76 %) et les compétitions d’athlétisme (64 %). Nos parlemen-
taires regardent le sport… et le
pratiquent. En dehors mais
également dans le cadre de
l’hémicycle. Une formation de
rugby dispute un Tournoi des
Six Nations, alors que l’effectif
de l’équipe de football — désormais mixte — est de plus en plus
important chaque année.
« Un moyen pour les différents groupes de se retrouver
en dehors de l’Assemblée », no-
LP/INFOGRAPHIE.
“
JE SUIS
ATTACHÉE
AUX VALEURS
DE SOLIDARITÉ
DU SPORT
THÉÂTRES, CAFÉS,
CABARETS..
Paris comme vous
ne l’avez jamais vu !
MÉTRO,
AUTOS, BUS
La révolution
Feu vert pour Bordeaux
FOOTBALL. La DNCG
N°5
La folie
des plaisirs
Le Paris
de la Belle
poque
Époque
100
lieux du Paris 1900
sur les pas de Lorànt Deutsch
UNE IMMERSION
PASSIONNANTE
DANS LE PARIS DE
LA BELLE ÉPOQUE
En partenariat avec
5,90€
te Régis Juanico, lanceur de disque au club d’athlétisme de
Saint-Etienne et gardien au sein
de l’équipe de foot de l’Assemblée qui, il y a quelques jours, a
« dans la bonne humeur » pris
« une raclée » (17-0) face au Variétés Club de France !
Députée (UDRL) d’Indre-etLoire, Sophie Auconie, qui
« pratique la course à pied et
[aimerait] créer une équipe de
volley ou de badminton à l’Assemblée », est « attachée aux
valeurs de solidarité, de collectif » que transmet le sport.
Les liens avec le terrain sont
d’ailleurs importants pour les
parlementaires qui, à 94 %, se
rendent régulièrement sur une
compétition régionale. « Ça
montre que le sport est aussi un
enjeu politique », conclut Virgile Caillet.
Et aussi
Hors-série
EXPO UNIVERSELLE 1900
”
SOPHIE AUCONIE,
DÉPUTÉE (UDRL)
D’INDRE-ET-LOIRE
N° 5
5
milibris_before_rename
... et leurs équipes favorites
108 pages
En vente actuellement
chez votre marchand de journaux
Et sur leparisien.fr/hors-serie
(Direction nationale du contrôle
de gestion) qui a auditionné le
10 septembre les dirigeants de
Bordeaux et ceux de GACP, ne
s’oppose pas à la vente du club
des Girondins à ce fonds
d’investissement américain.
Les Néerlandaises
à toute vitesse
CYCLISME. La Néerlandaise
Annemiek van Vleuten a
conservé son titre de
championne du monde du
contre-la-montre sur le circuit
autrichien d’Innsbrück, devant
deux de ses compatriotes. La
première Française, Juliette
Labous, s’est classée treizième.
A venir aujourd’hui chez les
hommes : un duel entre le
Néerlandais Tom Dumoulin,
tenant du titre, et l’Australien
Rohan Dennis sur la distance de
52,5 km.
Déceptions françaises
JUDO. Médaillés en puissance,
Audrey Tcheuméo, Cyrille Maret
et Madeleine Malonga se sont
pris les pieds dans le tapis aux
Championnats du monde de
judo, à Bakou. Après ces accrocs
en série, le statut de deuxième
meilleure nation échappe aux
Bleus. « C’est une journée
décevante », a reconnu le
directeur des équipes de France
Stéphane Traineau au micro de
la chaîne L’Equipe.
NOTRE SÉLECTION TÉLÉ
AUJOURD'HUI
CHAÎNE HEURE
JUDO
MONDIAUX
L’Equipe 8:00
Qualifications
BASKET
COUPE DU MONDE
Canal + Sport 18:30
Barrages
CYCLISME
MONDIAUX
C.l.m individuel Eurosport 1 13:40
France Ô 15:00
hommes
FOOTBALL
LIGUE 1
BeIN Sports 1 19:00
Multiplex
Canal + 21:00
PSG - Reims
CHAMPIONNAT ANGLAIS
Liverpool Chelsea
HANDBALL
Nîmes - PSG
BeIN Sports 3 20:45
STARLIGUE
BeIN Sports 3 18:00
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
21
HIPPISME
www.leparisien.fr
Utah et Garasil, les inséparables
Nos pronostics
LES PRÉFÉRÉS de S. Flourent
2
9
7
4
5
8
jeudi à compiègne Une fois encore, Utah de Roche et Garasil,
pensionnaires de François Nicolle, devraient jouer les premiers rôles dans ce quinté.
PAR HALIM BOUAKKAZ
ON PREND LES MÊMES et on recommence. Et pourquoi pas dans le même
ordre... Le 6 septembre dernier Utah de
Roche (n°2) devançait Garasil (n°9) lors
d’un événement disputé sur l’hippodrome d’Auteuil. Le lieu change puisque ce
quinté se dispute sur la piste de Compiègne mais les acteurs principaux pourraient bien être les mêmes. Malgré quatre kilos de pénalisation, la première
nommée semble encore en mesure de
devancer son compagnon d’entraînement. Leur mentor est d’ailleurs de cet
avis (lire notre rubrique « Bruits de Sabots en page suivante). Une revanche est
évidemment possible mais quoi qu'il en
soit, François Nicolle devrait encore être
couronné, lui qui a remporté trois des
quatre derniers quintés en obstacle.
Le Mans encore présent. Quasiment irréprochable depuis plus d’un an et
auteur d’une rentrée encourageante, Le
Auteuil, le 6 septembre. Utah de Roche (toque blanche) domine Garasil et
remporte le Prix Jean Bart. (Scoopdyga/Laurent Dyga.)
Mans (n°8) fait partie des valeurs sûres
de cette épreuve. Même s’il découvre
cette piste et a obtenu ses meilleurs titres
en étant muni d’œillères australiennes, il
a les moyens de monter sur le podium.
R É S U LTAT S E T R A P P O R T S
Melchief peut mieux faire. Pour son
premier handicap sur les obstacles, Melchief (n°4) a déçu ses nombreux preneurs. Sa qualité étant incontestable, il
conviendra de ne pas le condamner
EN DIRECT AU
d’autant que le profil de l’hippodrome de
Compiègne lui convient. Même si le handicapeur n’a pas revu sa valeur à la baisse, il semble en mesure de se racheter.
Yannick Fouin voit double. Ci Blue (n°7)
n’est pas de tous les jours, et My Maj (n°5)
n’a que peu de marge. Il n’empêche que,
dans un tel lot, les deux protégés de Yannick Fouin ne sauraient être négligés.
Expérimentés et montés par des jockeys
qui les connaissent par cœur, ils ont les
moyens de finir à l'arrivée.
Elle va finir par briller... Les deux sorties
estivales de Côte d’Azur (n°11) sont des
plus correctes. Même si elle a échoué
pour sa seule sortie dans les handicaps,
elle semble avoir le profil pour y réussir.
Vangel, malgré le plomb. Vainqueur à
ce niveau en novembre dernier, Vangel
de Cerisy (n°12) doit désormais porter
quatre kilos de plus en haies mais est en
mesure de prendre une quatrième ou
cinquième place.
3 GRAND DÉPART
11 CÔTE D’AZUR
LES CONFIDENCES de K. Romain
9
2
3
6
7
12
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
L'ANALYSE de S. Doussot
9
6
2
4
8
5
Hb.
Fb.
Hb.f.
Hb.
Hal.
Hb.
Hb.
Hal.
Hb.f.
Hgr.
Fb.
Hb.
Hb.
Hb.
Hb.b.
Hal.
8
5
5
6
9
9
6
5
5
8
6
9
5
8
5
7
74
72
72
72
70
70
69
69
69
68
68
65
65
64
62
62
T. Vabois
T. Gueguen
A. Lecordier
A. Poirier
Mlle N. Desoutter
L. Philipperon
J. Reveley
N. Gauffenic
G. Masure
A. de Chitray
R. Schmidlin
G. Ré
A. Merienne
A. Moriceau
B. Berenguer
M. Farcinade
E. Leray
F. Nicolle
P. Lenogue
A. Couétil
Y. Fouin
J.-M. Baudrelle
Y. Fouin
D. Windrif
F. Nicolle
E. Lecoiffier
F.-M. Cottin
Y. Gourraud
Christo Aubert
G. Chaignon
Hue & Lamotte D'argy (s)
B. Beaunez
307 130
96 100
167 135
61 600
643 190
398 020
225 220
181 255
82 730
102 730
62 060
324 435
44 105
34 225
42 460
26 190
D. Dugast
C. Geoffroy
H. De Waele
Couétil Elevage
M. Arias
J.-M. Baudrelle
Mme M. Bryant
C. Trecco
Mme C. Coiffier
E. Lecoiffier
Ec. Centrale
C. Robba
P. Ponsot
G. Chaignon
Mme M. Egli
Mme B. Ferrer
High Rock - Jossca
Laverock - God Girl
Astarabad - Romane Grandchamp
Air Chief Marshal - Mélanzane
Majorien - Janemarie
Keltos - Maria de la Vega
Blue Bresil - Comme Ci
Le Fou - The Race
Blue Bresil - Niagara l'Amandour
Al Namix - Turiama
Poliglote - Réflexion
Vangelis - Midalisy
Vision d'Etat - Rogation
Mister Sacha - Royale Bee
Al Namix - Pragelata
Le Houssais - Saleya
15 PRAGELOR
10 TURIAMIX
LE CHOIX de R. Porée
2
4
9
8
11
12
2
8
9
11
10
4
16. Espoir du Ninian, 60;
SON CLASSEMENT
INTERPRÉTÉ
9. Garasil
2. Utah de Roche
11. Côte d’Azur
4. Melchief
8. Le Mans
7. Ci Blue
5. My Maj
15. Pragelor
STUDY OF MAN, POSSIBLE DANS L'ARC
Même s'il reste sur deux performances décevantes, qui pouvaient laisser sceptique quant à sa participation au Prix de
l'Arc de Triomphe (7 octobre), Study of Man pourrait être au
départ du plus prestigieux des Groupes I français. C'est en
tout cas ce qu'a confié Pascal Bary, l'entraîneur du lauréat du
dernier Prix du Jockey-Club (Gr. I), à nos confrères de Jour
de Galop, eux-mêmes relayés par France Galop.
milibris_before_rename
COTES
28/1
4/1
8h 7h 1h (17) 3s Ah 3s 12h 7h 6h
43/1
9h 3h 1h 1h (17) 6p 4p 6p 2p 10p
9/1
6h 2h 7h 2h 7s 7h 4h 6s 4s
12/1
4s 4s 2h 6s 15s (17) As 7s 10s 10s
16/1
10h 5h As 2h 10h 9h 4h (17) 4h 2h
10/1
4h 5s 1s 1s (17) 1h 2h 9h 13h Th
8/1
2h 4h 1s 1h (17) 4h 3h 1h 3h
5/1
(17) 2h 1h 3h 12h (15) 3h (14) 2s (13) 4h 18/1
4s 3h Ts 2s 2h 6h (17) 10h Ah 1h
14/1
6s 7h (17) 1h 3h 2h 6s 10h 8h 5h
15/1
9s Ah 10p Ah 6p 1h (17) 2h 2s 2h
38/1
1h 3h 9h (17) 3h (16) 1h 6h (15) 5h 3h
34/1
1h 11p 3p 15p 9p 1p 4p (17) 1p 10p
22/1
Th 12h 6h (17) 1h 12h (16) 6h 8h 7h 12h 36/1
LES PRONOSTICS DE LA PRESSE
Bilto
Europe 1 (J. Covès)
Geny Courses
La Gazette
Le Dauphiné Libéré
Le Télégramme de Brest
Ouest-France (Gimcrack)
Paris Courses
Paris Turf
9
2
4
9
2
2
3
2
9
2
4
2
2
11
11
11
9
2
4
9
9
7
9
9
9
4
11
11
5
7
8
4
4
2
5
4
6
7
11
4
15
15
4
11
7
7
6
5
5
8
8
7
8
5
5
8
15
11
7
7
6
7
15
Paris-Turf.com
Paris-Turf TIP
Week-End (G. Covès)
RTL (B. Glass)
Spécial Dernière
Stato Turf Magazine
Tiercé Magazine
Tropiques FM (A. Yrius)
Week-End
9
9
2
2
9
9
9
9
2
2
2
9
9
11
10
2
2
9
11
4
7
5
2
4
11
7
4
4
11
5
4
6
15
4
11
5
En l’absence de Valko Jenilat, Billie de Montfort pourrait
endosser le maillot de leader du Tour Européen du Trotteur
Français. Drivée par Glenny Delaune, la pensionnaire de
Sébastien Guarato est au départ de la 3e étape qui se court
dimanche prochain sur l’hippodrome de Palma de Majorque
(Espagne). Quinze trotteurs sont en lice dans ce groupe II.
Les places derrière l’autostart seront connues ce matin.
LEUR SYNTHÈSE
2
9
8
4
7
5
UTAH DE ROCHE
GARASIL
LE MANS
MELCHIEF
CI BLUE
MY MAJ
11 CÔTE D’AZUR
12 VANGEL DE CERISY
NOMBRE DE
CHEVAUX CITÉS
12
Coup de folie
6 KELTHOMAS
Plus connu dans cette catégorie en
steeple, il s’est très bien comporté
lors de sa seule sortie en haies de
l’année. Mefiance.
Entraîneur à suivre
7
7
4
6
7
2
5
4
11
5
5
11
8
8
5
10
5
8
15
8
14
7
5
7
8
6
7
LES PRIORITÉS 18 fois : Utah de Roche (2), Garasil (9); 17 fois : Melchief (4), Ci Blue (7); 15 fois : My Maj (5),
Côte d'Azur (11); 10 fois : Le Mans (8); 6 fois : Kelthomas (6), Pragelor (15); 2 fois : Turiamix (10); 1 fois : Grand
Départ (3), Sasha Royal (14). Abandonnés : Argentier (1), Vangel de Cerisy (12), Chapeau Rouge (13), Espoir du
Ninian (16).
BILLIE DE MONTFORT EN ESPAGNE
UTAH DE ROCHE
LE MANS
GARASIL
CÔTE D’AZUR
TURIAMIX
MELCHIEF
12 VANGEL DE CERISY
7 CI BLUE
1h 2h 1h 1s (17) 3h 10h 2h 2h
A : œillères australiennes.
L 'A R G U S
1. Argentier, 72;
2. Utah de Roche, 72;
3. Grand Départ, 68;
4. Melchief, 71;
5. My Maj, 69;
6. Kelthomas, 67;
7. Ci Blue, 68;
8. Le Mans, 69;
9. Garasil, 70;
10. Turiamix, 67;
11. Côte d’Azur, 68;
12. Vangel de Cerisy, 64;
13. Chapeau Rouge, 63;
14. Sasha Royal, 63;
15. Pragelor, 61;
UTAH DE ROCHE
MELCHIEF
GARASIL
LE MANS
CÔTE D’AZUR
VANGEL DE CERIS.
5 MY MAJ
7 CI BLUE
10h 1h 1h 1s 1s (17) Dér.s As 10s 7s
Pour 5 ans et plus. Référence : +8.
GARASIL
KELTHOMAS
UTAH DE ROCHE
MELCHIEF
LE MANS
MY MAJ
L'INSPIRATION de H. Bouakkaz
0 . 8 9 2 . 6 8 3 . 6 7 5 (EPA - 0,80 €/min)
HAIES - HANDICAP DIVISÉ - PREMIÈRE ÉPREUVE - LISTED - 105 000 € - 3 800 M - DÉPART VERS 13 H 47
S.R. AGE POIDS JOCKEYS
ENTRAINEURS PROPRIETAIRES GAINS
ORIGINES
DERNIERES PERFORMANCES
ARGENTIER
UTAH DE ROCHE
GRAND DÉPART - A
MELCHIEF
MY MAJ
KELTHOMAS
CI BLUE
LE MANS
GARASIL
TURIAMIX
CÔTE D'AZUR
VANGEL DE CERISY
CHAPEAU ROUGE
SASHA ROYAL
PRAGELOR
ESPOIR DU NINIAN
GARASIL
UTAH DE ROCHE
GRAND DÉPART
KELTHOMAS
CI BLUE
VANGEL DE CERIS.
5 MY MAJ
8 LE MANS
RÉUNION 1 - 3e COURSE - PRIX DE BEAUNE
N° CHEVAUX
UTAH DE ROCHE
GARASIL
CI BLUE
MELCHIEF
MY MAJ
LE MANS
YOHANN GOURRAUD
Installé à Chantilly, l'ancien jockey Yohann Gourraud présente Vangel de
Cerisy. Arrivé dans son écurie au printemps dernier, il indique à son sujet :
« Il a effectué une rentrée correcte en
steeple mais est meilleur en haies.
J'aurais préféré un terrain plus lourd
ce jeudi mais, comme il est performant à cette période de l'année, il
devrait finir dans le quinté. »
SON CHOIX
9 - 2 - 7 - 12 - 4 - 8 - 11 - 13
LES ANCIENNES ÉCURIES RÉAMÉNAGÉES
Depuis dimanche dernier, les anciennes écuries de l’hippodrome de Vincennes ont fait peau neuve. Dans une ambiance
guinguette, plusieurs salons aménagés de canapés, bancs et
tables basses en bois sont accessibles gratuitement. Situé à
l’entrée de la ligne droite, à proximité de la statue d’Ourasi,
cet espace sera d’ailleurs à l’honneur dimanche prochain lors
de la journée dédiée au Portugal.
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
22
HIPPISME
1
@le_Parisien
ARGENTIER
74
T. VABOIS
10h 1h 1h 1s 1s (17) Dér.s
Il a gagné quatre courses de suite en début d’année,
dont deux quintés. Plus à l’aise en terrain très lourd et
absent depuis presque six mois, il n’a pas été retenu.
Q Auteuil, 28 avril 2018. Grande Course de Haies de
Printemps. Terrain très souple. Haies. 155000 €. 4300m.
1. Farlow des Mottes 66. 2. Aragorn d'Alalia 65. 3. Crystal
Beach 64. 4. Rasango 68. 5. Ultranet 62. 6. Darasso 68.
10. ARGENTIER 70 (T. Beaurain 12/1). 16 part.
nez - 5 - 3 - 1 1/4 - tête
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Auteuil, 10 mars 2018. Prix Hubert d'Aillières. Terrain
lourd. Haies. 80000 €. 4300m. 1. ARGENTIER 68 (K.
Nabet 31/10). 2. Roi Mage 67. 3. Cobra de Larré 68. 4.
Square Beaujon 67. 5. Plumeur 68. 6. Le Toiny 67. 8 part.
encol. - encol. - 1/2 - 1 - 10
Pau, 12 février 2018. Prix Henry Ridgway. Terrain lourd.
Haies. 32000 €. 4100m. 1. ARGENTIER 72 (K. Nabet
5/10). 2. Fairly Crick 65. 3. Casatchok 70. 4. Espoir de
Candale 64. 5. Diva Noir 66. 9 part.
6 1/2 - 8 1/2 - loin - loin
5
MY MAJ
GARASIL
6
Deuxième de notre favorite pour sa rentrée, il la retrouve avec quatre kilos d’avantage. Une fois encore,
il va falloir compter avec lui.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Q Auteuil, 6 septembre 2018. Prix Jean Bart. Terrain
très souple. Haies. 100000 €. 3600m. 1. Utah de Roche
68. 2. GARASIL - 69 (G. Masure 14/1). 3. Futbolisto 65.
4. Mondieu 67. 5. Deniaville 65. 6. Cafertiti 63. 15 part.
4 - 4 1/2 - encol. - 1/2 - cte tête
Auteuil, 4 mars 2018. Prix Souviens Toi. Terrain collant.
Haies. 62000 €. 3600m. 1. Demain des l'Aube 72. 2.
King Goubert 69. 3. Dream du Grand Val 67,5. 4. GARASIL 72 (T. Beaurain 3/1). 5. Santana du Berlais 67. 6. Futbolisto 69. 13 part. tête - 3 - 7 - 3 - 2 1/2
Fontainebleau, 20 février 2018. Prix de la Société des
Courses de Pau. Terrain très souple. Steeple-chase.
24000 €. 3600m. 1. GARASIL 67 (G. Masure 9/10). 2.
Santo Cerro 67. 3. Rockalonga 67. 4. Borning Run 66. 5.
Futbolisto 71. 6. Openbar 67. 9 part.
3 - 2 1/2 - 3 1/2 - 3/4 - 8
CHAPEAU ROUGE
Depuis sa victoire en janvier, il a accumulé les échecs.
Son récent retour a été si médiocre que rien ne peut
laisser augurer une réhabilitation.
Compiègne, 12 septembre 2018. Prix des Rouges Terres.
Terrain très souple. Steeple-chase. 52000 €. 3800m. 1.
Arry 65. 2. Rasango 67. 3. Son of Alex 69. 4. Kelthomas
68. 5. Tzar's Dancer 67. 6. Vangel de Cerisy 67. 9. CHAPEAU ROUGE 64 (A. Merienne 57/1). 9 part.
5 - 6 - 1 3/4 - 3/4 - 7
Compiègne, 15 mai 2018. Prix du Morbihan. Terrain collant. Haies. 23000 €. 3800m. 1. Soft Dancer 68. 2. Lunaya 68. 3. Sévros 67. 4. Bo Bleu 67. 5. Let It Song 67.
arr. CHAPEAU ROUGE 70 (A. Merienne 9/1). 10 part.
6 - 8 - 1 1/4 - 15
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Cagnes-sur-Mer, 9 janvier 2018. Prix de l'Ile Rousse.
Terrain lourd. Haies. 32000 €. 4000m. 1. CHAPEAU
ROUGE 71 (A. Acker 9/2). 2. Le Métèque 69. 3. Duc des
Chabots 71. 4. Nurmi 70. 5. Back To Brésil 66. 6. Drôle de
Fille 64. 13 part. 15 - 10 - 12 - 1 3/4 - 3/4
KELTHOMAS
L. PHILIPPERON
4s 4s 2h 6s 15s (17) As
TURIAMIX
10 A.(17)DE2hCHITRAY
1h 3h 12h (15) 3h (14) 2s
3
SASHA ROYAL
14 A.1h 3hMORICEAU
9h (17) 3h (16) 1h 6h
GRAND DÉPART
72
A. LECORDIER
8h 7h 1h (17) 3s Ah 3s
Ce spécialiste de l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer n’a
pas brillé dans les quintés depuis avril 2017. Auteur
d’une rentrée quelconque, il aura fort à faire.
Auteuil, 13 septembre 2018. Prix de Compiègne. Terrain
très souple. Haies. 125000 €. 3900m. 1. Galop Marin 67.
2. Dalia Grandchamp 65. 3. The Stomp 66. 4. Sainte Turgeon 64,5. 5. Pop Art du Berlais 66. 6. My Maj 66. 8.
GRAND DÉPART - O 64 (A. Lecordier 50/1). 9 part.
2 1/2 - 1 1/4 - 8 - 3/4 - 3
Pau, 4 février 2018. Prix Max de Ginestet. Terrain lourd.
Haies. 80000 €. 4100m. 1. Monsamou 68. 2. Rasango
68. 3. Alti Plano 70. 4. Achour 72. 5. Serienschock 70. 6.
Plumeur 69. 7. GRAND DÉPART - A 69 (A. Merienne
33/1). 11 part. nez - encol. - 4 1/2 - 4 1/2 - 6 1/2
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Cagnes-sur-Mer, 7 janvier 2018. Grande Course de
Haies de Cagnes. Terrain très souple. Haies. 80000 €.
4300m. 1. GRAND DÉPART - A 67 (A. Merienne 19/1). 2.
Serienschock 68. 3. Prince Philippe 68. 4. Deception Island 66. 5. Quart de Rhum 70. 6. Lovely Vallée 65. 10
part. cte tête - 4 - 1 3/4 - tête - 4
70
7
CI BLUE
CÔTE D'AZUR
68
Assez régulière dans l’ensemble aussi bien en haires
que sur le steeple, elle va finir par se distinguer à ce niveau. Mieux vaut donc s’en méfier.
Auteuil, 18 septembre 2018. Prix Xanthor. Terrain très
souple. Steeple-chase. 52000 €. 3700m. 1. Shakapon
67. 2. Bora des Obeaux 65. 3. The Golden Boy 67. 4.
CÔTE D'AZUR 69 (R. Schmidlin 2/1). 5. C'est l'Heure 71.
6. Cleny 70. 11 part. 4 - 1 - 3 - 3/4 - 3
Auteuil, 31 août 2018. Prix de l'Orléanais. Terrain souple.
Haies. 48000 €. 3600m. 1. Caïman Land 67. 2. Le Costaud 67. 3. CÔTE D'AZUR 67 (R. Schmidlin 23/1). 4. Porlock Bay 70. 5. King Goubert 68. 6. Storminator 66. 12
part. 3 1/2 - tête - 3/4 - 1 1/4 - 1 1/4
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Auteuil, 27 octobre 2017. Prix Jean Sens. Terrain très
souple. Haies. 48000 €. 3900m. 1. CÔTE D'AZUR 67 (M.
Delmares 42/1). 2. Bora des Obeaux 69. 3. Verdure des
Obeaux 71. 4. Callia d'Oudairies 69. 5. Deception Island
69. 6. Vendelogne 71. 11 part. tête - 4 1/2 - cte encol. - 9 - 1
PRAGELOR
Sa forme est incontestable mais il l’a prouvé dans une
catégorie bien inférieure. Il intéressera uniquement les
amateurs de gros outsiders.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Châteaubriant, 11 septembre 2018. Prix Michel de Pontbriand. Terrain souple. Haies. 17000 €. 4100m. 1. SASHA
ROYAL 67 (A. Brunetti 56/10). 2. Union des Pictons 67.
3. Parker Ridge 67. 4. Laetitia Moon 70. 5. Fourmetot 67.
6. Dollar King 67. 10 part. 3 - 7 - 10 - 2 1/2 - tête
Châteaubriant, 20 août 2018. Prix Gacko. Terrain souple. Haies. 17000 €. 4100m. 1. Cannyon 65. 2. Appiano
69. 3. SASHA ROYAL 69 (A. Moriceau 9/4). 4. Laetitia
Moon 68. 5. Parker Ridge 67. 6. Carlo Bay 69. 9 part. cte
tête - 2 - 2 - 4 - tête
Q Clairefontaine, 4 août 2018. Grande Course de Haies
- Prix Guillaume d'Ornano. Bon terrain. Haies. 100000 €.
3600m. 1. Arry 71. 2. Futbolisto 64. 3. Drôle d'Idée 69. 4.
Etoile Dassila 62,5. 5. Ci Blue 68. 6. Sainte Bowl 62,5. 9.
SASHA ROYAL 62 (A. Moriceau 54/1). 13 part.
1/2 - 2 1/2 - 1 1/2 - 1 1/2 - 1/2
Il s’est imposé le 6 septembre dernier pour son retour
en obstacles. Malgré les trois kilos de pénalisation, il
peut jouer les trouble-fête et pimenter les rapports.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Auteuil, 6 septembre 2018. Prix Mortemart. Terrain très
souple. Haies. 56000 €. 3600m. 1. PRAGELOR 66 (B.
Berenguer 16/1). 2. Lando Blue 67. 3. Anouma Freedom
67. 4. Bahia des Obeaux 72. 5. Back To Brésil 67. 6. Bandit d'Ainay 72. 15 part. 4 - 1 1/4 - 3/4 - 2 - 1 3/4
Compiègne, 27 avril 2017. Prix de Castets. Terrain très
souple. Haies. 55000 €. 3600m. 1. Dalila du Seuil 69,5. 2.
Djamena 70. 3. Dieg Man 65,5. 4. Attrape Moi 64. 5.
PRAGELOR 64,5 (T. Chevillard 11/2). 6. Diams Sport
67,5. 11 part. 2 - 5 - 8 - 1 - 7
Saint-Brieuc, 19 mars 2017. Prix de Clairefontaine. Terrain souple. Steeple-chase. 18000 €. 3600m. 1. Mainmise 67. 2. Drag Away 63. 3. Djin de la Roque 65. 4. PRAGELOR 67 (GG. Vibert 23/4). 5. Valtine 63. 6. Nagéowil
67. 9 part. 1 - 1 3/4 - 3/4 - 11 - 3 1/2
LA SÉLECTION DES JOCKEYS
8
LE MANS
VANGEL DE CERISY
12 G.6s RÉ7h (17) 1h 3h 2h 6s
ESPOIR DU NINIAN
LE CHOIX DES ENTRAÎNEURS
T. Beaurain
160 points
A. Lecordier
335 points
M. Regairaz
695 points
M. Seror
280 points
L. Viel
270 points
H. Billot
60 points
D. Windrif
560 points
P. Butel
865 points
9
6
8
2
12
11
5
7
2
8
11
10
4
12
5
6
2
4
9
11
8
7
12
15
9
2
3
15
10
7
8
12
11
4
3
1
15
2
5
12
9
4
15
2
8
11
5
1
4
5
8
9
15
12
2
3
2
4
6
8
9
14
15
7
2
4
11
9
5
8
6
15
9
2
4
11
7
5
15
8
LE CLASSEMENT
milibris_before_rename
UTAH DE ROCHE
MELCHIEF
GARASIL
CÔTE D’AZUR
LE MANS
CI BLUE
VANGEL DE CERISY
PRAGELOR
2 UTAH DE ROCHE
8 LE MANS
4 MELCHIEF
GARASIL
UTAH DE ROCHE
GRAND DÉPART
PRAGELOR
TURIAMIX
CI BLUE
LE MANS
VANGEL DE CERISY
10 fois 9 GARASIL
9 fois 15 PRAGELOR
8 fois 5 MY MAJ
CÔTE D’AZUR
MELCHIEF
GRAND DÉPART
ARGENTIER
PRAGELOR
UTAH DE ROCHE
MY MAJ
VANGEL DE CERISY
8 fois 11 CÔTE D’AZUR
8 fois 12 VANGEL DE CERISY
7 fois 7 CI BLUE
GARASIL
MELCHIEF
PRAGELOR
UTAH DE ROCHE
LE MANS
CÔTE D’AZUR
MY MAJ
ARGENTIER
MELCHIEF
MY MAJ
LE MANS
GARASIL
PRAGELOR
VANGEL DE CERISY
UTAH DE ROCHE
GRAND DÉPART
7 fois 6 KELTHOMAS
6 fois 3 GRAND DÉPART
5 fois 10 TURIAMIX
62
Après plus d’un an d’absence, il n’a rien montré depuis
son retour en piste en mai dernier. A ce niveau, il semble totalement surclassé.
Clairefontaine, 2 juillet 2018. Prix de Pennedepie. Terrain très souple. Haies. 34000 €. 3600m. 1. Kazarov 71.
2. Arry 66. 3. Cosi Fan Tutte 69. 4. Grand Trianon 69. 5.
Lovely Vallée 65. 6. Rock The Race 69. tbé. ESPOIR DU
NINIAN 65 (A. Ferrer 39/1). 9 part. 1 - 2 1/2 - cte
tête - 3 1/2 - 20
Q Auteuil, 13 juin 2018. Prix Hardatit. Terrain collant.
Haies. 100000 €. 3600m. 1. Bonne Elève 69,5. 2. Ci Blue
69. 3. Demazagran 62. 4. Tom Mix 62. 5. Blue Tara 63. 6.
Bonfou d'Airy 63,5. 12. ESPOIR DU NINIAN 63 (A. Ferrer
82/1). 16 part. tête - 3 1/2 - 3 1/2 - 2 1/2 - encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Fontainebleau, 14 avril 2017. Prix des Bruyères. Terrain
très souple. Haies. 21000 €. 3800m. 1. ESPOIR DU NINIAN 64 (A. Ferrer 19/1). 2. Why Not Law 67. 3. Bandito
Conti 66. 4. Feyzabad 66. 5. Anouma Freedom 68. 6.
Verkap 68. 10 part. tête - 2 1/2 - cte tête - 3 1/2 - 2
E. Chazelle
435 points
UTAH DE ROCHE
LE MANS
CÔTE D’AZUR
TURIAMIX
MELCHIEF
VANGEL DE CERISY
MY MAJ
KELTHOMAS
65
Lauréat de son deuxième quinté en novembre dernier,
il vient d’effectuer une rentrée nécessaire. Même s’il
est désormais plus chargé, une place peut lui échoir.
Compiègne, 12 septembre 2018. Prix des Rouges Terres.
Terrain très souple. Steeple-chase. 52000 €. 3800m. 1.
Arry 65. 2. Rasango 67. 3. Son of Alex 69. 4. Kelthomas
68. 5. Tzar's Dancer 67. 6. VANGEL DE CERISY 67 (G. Ré
19/1). 9 part. 5 - 6 - 1 3/4 - 3/4 - 7
Auteuil, 22 avril 2018. Prix Roger Duchêne - Grand Prix
des Jeunes Jockeys. Terrain souple. Haies. 48000 €.
3600m. 1. Al Roc 70. 2. Shayandi 67. 3. Bullet Tooth 72.
4. Emilie Kap 68. 5. Tom Mix 69. 6. Lux de la Barre 69. 7.
VANGEL DE CERISY - A 72 (C. Smeulders 10/1). 9 part.
2 - 8 - encol. - 3/4 - 4 1/2
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Q Auteuil, 30 novembre 2017. Prix Dandolo. Terrain
lourd. Haies. 77000 €. 3600m. 1. VANGEL DE CERISY - A 65 (G. Ré 9/1). 2. Vic Royal 67. 3. Calcium 71. 4.
Deception Island 67. 5. Mukonzi Has 66. 6. Marvelloso
66. 17 part. 3/4 - 2 1/2 - 3 - 1 3/4 - 16
16 M.Th FARCINADE
12h 6h (17) 1h 12h (16) 6h
UTAH DE ROCHE
MELCHIEF
KELTHOMAS
LE MANS
GARASIL
SASHA ROYAL
PRAGELOR
CI BLUE
4 fois 1 ARGENTIER
3 fois 14 SASHA ROYAL
3 fois
UTAH DE ROCHE
MELCHIEF
CÔTE D’AZUR
GARASIL
MY MAJ
LE MANS
KELTHOMAS
PRAGELOR
GARASIL
UTAH DE ROCHE
MELCHIEF
CÔTE D’AZUR
CI BLUE
MY MAJ
PRAGELOR
LE MANS
1 fois
ABANDONNÉS :
1 fois 13 CHAPEAU ROUGE
16 ESPOIR DU NINIAN
Bruits de sabots
_________________________________________________________________________________________________
69
N. GAUFFENIC
4h 5s 1s 1s (17) 1h 2h
D. Ubeda
330 points
GARASIL
KELTHOMAS
LE MANS
UTAH DE ROCHE
VANGEL DE CERISY
CÔTE D’AZUR
MY MAJ
CI BLUE
72
Trois fois lauréat depuis le début de l’année, il vient de
faire un retour encourageant. Face à une telle opposition, il devrait terminer dans la bonne combinaison.
Auteuil, 18 septembre 2018. Prix d'Angers. Terrain très
souple. Haies. 48000 €. 3900m. 1. Bipolaire 67. 2. Srelighonn 67. 3. Rock The Race 68. 4. LE MANS 69 (N.
Gauffenic 11/1). 5. Deadheat 70. 6. Storminator 64. 8
part. 3 - 3/4 - 4 - nez - 1 1/2
Auteuil, 1er avril 2018. Prix Air Landais. Terrain collant.
Steeple-chase. 58000 €. 4400m. 1. Janika 70. 2. Roxinéla 67. 3. Balk Man 68. 4. Dino des Ongrais 69. 5. LE
MANS - A 70 (N. Gauffenic 7/2). 7 part.
5 - 1 1/4 - 5 - 20
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Q Cagnes-sur-Mer, 18 décembre 2017. Prix de Londres.
Terrain très souple. Haies. 105000 €. 3500m. 1. LE
MANS - A 65 (N. Gauffenic 43/10). 2. Lovely Vallée 66.
3. Normandy Invasion 66. 4. Mondieu 67. 5. Futbolisto
66. 6. Diplomate Sivola 64. 16 part.
7 - 3/4 - 3/4 - 2 1/2 - 5
62
15 B.1h BERENGUER
11p 3p 15p 9p 1p
MELCHIEF
A. POIRIER
9h 3h 1h 1h (17) 6p 4p
Très attendu, il a déçu pour ses premiers pas à ce niveau. Cela étant, il est préférable de lui accorder un
certain crédit, car sa qualité est indéniable.
Q Auteuil, 6 septembre 2018. Prix Jean Bart. Terrain
très souple. Haies. 100000 €. 3600m. 1. Utah de Roche
68. 2. Garasil 69. 3. Futbolisto 65. 4. Mondieu 67. 5. Deniaville 65. 6. Cafertiti 63. 9. MELCHIEF 72 (A. Poirier
23/4). 15 part. 4 - 4 1/2 - encol. - 1/2 - cte tête
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Compiègne, 4 mai 2018. Prix du Cher. Terrain très souple. Haies. 80000 €. 3800m. 1. A Mi Manera 67. 2. Polygame 66. 3. MELCHIEF 70 (A. Poirier 4/1). 4. Mondieu
68. 5. Shelford 68. 6. Amirande 68. 10 part.
5 - tête - 2 - 4 - 2 1/2
Auteuil, 25 mars 2018. Prix Hubert de Navailles. Terrain
collant. Haies. 45000 €. 3600m. 1. MELCHIEF 71 (A. Poirier 12/10). 2. Oumensour 68. 3. Deniaville 65. 4. La Limagne 67. 5. Docteur Juju 66. 6. Grand Trianon 67. 10
part. 10 - 10 - 3 1/2 - 3 1/2 - encol.
68
11 R.4s SCHMIDLIN
3h Ts 2s 2h 6h
64
4
69
J. REVELEY
10h 5h As 2h 10h 9h
Il n’est pas de tous les jours et ne semble pas au top.
Cela étant, il est le tenant du titre et, comme il marche
au moral, il peut se rappeler à notre bon souvenir.
Q Auteuil, 6 septembre 2018. Prix Jean Bart. Terrain
très souple. Haies. 100000 €. 3600m. 1. Utah de Roche
68. 2. Garasil 69. 3. Futbolisto 65. 4. Mondieu 67. 5. Deniaville 65. 6. Cafertiti 63. 10. CI BLUE - A 69 (J. Reveley
9/1). 15 part. 4 - 4 1/2 - encol. - 1/2 - cte tête
Q Clairefontaine, 4 août 2018. Grande Course de Haies
- Prix Guillaume d'Ornano. Bon terrain. Haies. 100000 €.
3600m. 1. Arry 71. 2. Futbolisto 64. 3. Drôle d'Idée 69. 4.
Etoile Dassila 62,5. 5. CI BLUE - A 68 (J. Reveley 6/1). 6.
Sainte Bowl 62,5. 13 part. 1/2 - 2 1/2 - 1 1/2 - 1 1/2 - 1/2
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Q Compiègne, 26 septembre 2017. Prix de Beaune. Terrain souple. Haies. 105000 €. 3800m. 1. CI BLUE 68 (J.
Plouganou 19/2). 2. Dakota de Beaufai 67. 3. Liberty du
Charmil 63. 4. Cayo de Pail 69. 5. Rasique 72. 6. Un Roc
du Grandval 68,5. 16 part. 1 - 1 1/4 - tête - 3 - 2
Il n’a pas été revu depuis août 2017 après une bonne
deuxième place à ce niveau. Malgré cette longue absence, il ne doit pas être négligé.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Q Clairefontaine, 5 août 2017. Grande Course de Haies Prix Guillaume d'Ornano. Terrain collant. Haies.
105000 €. 3600m. 1. Buck's Bank 72. 2. TURIAMIX 71 (J.
Plouganou 7/2). 3. Un Roc du Grandval 68,5. 4. Vic
Royal 64. 5. Gothatir 69. 6. Superburg 68. 15 part.
2 1/2 - 6 - 1 1/4 - 2 - encol.
Clairefontaine, 22 juillet 2017. Prix Jacques Peillon. Terrain très souple. Haies. 36000 €. 3600m. 1. TURIAMIX
67 (L. Philipperon 51/10). 2. Polygona 71. 3. Sable Gris
70. 4. Storminator 68. 5. Amirande 68. 6. Unanimité 67.
11 part. encol. - 1 - 12 - 3/4 - 1/2
Clairefontaine, 4 juillet 2017. Prix de Pennedepie. Terrain très souple. Haies. 36000 €. 3600m. 1. Arry 69. 2.
Sable Gris 69. 3. TURIAMIX 67 (L. Philipperon 24/1). 4.
Rigolo Tiger 69. 5. Le Château 67. 6. Mon Général 67. 13
part. 4 - 3 - 3/4 - 2 1/2 - 2
65
13 A.9s MERIENNE
Ah 10p Ah 6p 1h
72
Ce lauréat du plus prestigieux des handicaps en steeple a moins de références en haies. Seule une défaillance des favoris pourrait lui permettre de briller.
Notre coup de folie.
Compiègne, 12 septembre 2018. Prix des Rouges Terres.
Terrain très souple. Steeple-chase. 52000 €. 3800m. 1.
Arry 65. 2. Rasango 67. 3. Son of Alex 69. 4. KELTHOMAS 68 (L. Philipperon 35/4). 5. Tzar's Dancer 67. 6.
Vangel de Cerisy 67. 9 part. 5 - 6 - 1 3/4 - 3/4 - 7
Clairefontaine, 18 juin 2018. Prix Revenge. Terrain très
souple. Steeple-chase. 50000 €. 3900m. 1. Le Costaud
71. 2. Divine d'Ainay 69. 3. Satan 69. 4. KELTHOMAS 68
(L. Philipperon 19/4). 5. Calcium 68. 6. Alary 68. 8 part.
18 - 4 - 2 1/2 - 3 1/2 - 12
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Auteuil, 21 juin 2014. Prix de Chantilly. Terrain souple.
Haies. 50000 €. 3900m. 1. KELTHOMAS 70 (J. Da Silva
62/10). 2. Batavir 71. 3. Vauban Laugil 64. 4. Kalik 72. 5.
Marie Belmont 64. 6. Golden Slippers 71. 16 part.
3 - 3/4 - 3 1/2 - 2 1/2 - 2 1/2
69
G. MASURE
2h 4h 1s 1h (17) 4h 3h
UTAH DE ROCHE
T. GUEGUEN
1h 2h 1h 1s (17) 3h 10h
Elle s’est imposée très facilement au début du mois à
ce niveau. Malgré quatre kilos de pénalisation, elle devrait encore jouer un premier rôle. Notre favorite.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Q Auteuil, 6 septembre 2018. Prix Jean Bart. Terrain
très souple. Haies. 100000 €. 3600m. 1. UTAH DE ROCHE - 68 (T. Gueguen 68/10). 2. Garasil 69. 3. Futbolisto 65. 4. Mondieu 67. 5. Deniaville 65. 6. Cafertiti 63. 15
part. 4 - 4 1/2 - encol. - 1/2 - cte tête
Q Compiègne, 5 mars 2018. Prix Spumate. Terrain
lourd. Haies. 100000 €. 3600m. 1. Kapkiline 67,5. 2.
UTAH DE ROCHE 68 (T. Gueguen 6/1). 3. Miss Salsa
Blue 72. 4. En Bonne Main 64. 5. Elfy James 64. 6. Santa
Adèlia 71. 15 part. 3/4 - cte encol. - 7 - tête - 5
Fontainebleau, 20 février 2018. Prix du Conseil Municipal de Chailly-en-Bière. Terrain très souple. Haies.
22000 €. 3550m. 1. UTAH DE ROCHE 70 (T. Gueguen
5/2). 2. Diskover 69. 3. Dimana 70. 4. Dark Caviar 66. 5.
Bam Boum 69. 6. Courbepine 70. 9 part.
8 - 7 - 1 3/4 - 4 - 3
70
MLLE N. DESOUTTER
6h 2h 7h 2h 7s 7h
Sa marge au poids est désormais réduite mais il retrouve une piste qui lui a souvent bien réussi. Il ne surprendrait donc pas en prenant part à l’arrivée.
Auteuil, 13 septembre 2018. Prix de Compiègne. Terrain
très souple. Haies. 125000 €. 3900m. 1. Galop Marin 67.
2. Dalia Grandchamp 65. 3. The Stomp 66. 4. Sainte Turgeon 64,5. 5. Pop Art du Berlais 66. 6. MY MAJ 66 (N.
Desoutter 19/1). 9 part. 2 1/2 - 1 1/4 - 8 - 3/4 - 3
Dieppe, 19 juin 2018. Prix Crédit Agricole Dieppe. Terrain
souple. Haies. 100000 €. 3800m. 1. Boston Paris 71. 2.
MY MAJ 70 (N. Desoutter 23/4). 3. Un Comédien 66. 4.
Mondieu 67. 5. Vic Royal 65. 6. Beauté Promise 66,5. 13
part. 6 - 4 - cte tête - 6 - cte encol.
n SA MEILLEURE PERFORMANCE
Enghien, 21 novembre 2012. Prix Général de Saint-Didier. Terrain collant. Haies. 135000 €. 3500m. 1. MY MAJ
68 (J. Da Silva 5/1). 2. Le Grand Lucé 68. 3. Becqualink
66. 4. Square Beaujon 66. 5. Kpalime 63. 6. La Couétrie
64. 8 part. 4 - 3 - cte encol. - 5 - 2
9
2
PROPOS RECUEILLIS PAR H. B.
UTAH DE ROCHE - F. Nicolle :
« Elle a vraiment gagné plaisamment
pour sa rentrée, confirmant tout le bien
que je pense d'elle. Depuis, je me suis
contenté d'entretenir sa forme, qui est
toujours aussi bonne. Même si elle a été
pénalisée, je pense qu'elle peut répéter
et devancer de nouveau mon autre
pensionnaire. »
KELTHOMAS - J.-M. Baudrelle :
« Il porte quatre kilos de plus que lors
de sa dernière tentative dans les handicaps. C'est dégueulasse ! Il y a deux
poids deux mesures, et cela devient
décourageant. Heureusement que je
suis plus à la fin qu'au début... Je ne
vois donc aucune chanceà mon pensionnaire sauf si certains ne font pas
leur course. J'espère qu'il sera plus
compétitif dans le Prix Montgommery
en steeple un peu plus tard dans la saison. »
LE MANS - D. Windrif :
« J'ai été satisfait de sa rentrée, car il a
eu un bon comportement. Depuis, le
cheval est resté bien. Cette course aura
surtout valeur de test, car il ne s'est jamais produit à Compiègne. Même s'il
va être monté sagement et ne portera
pas les œillères australiennes, je le
crois capable de finir dans le quinté
même si c'est surtout pour le jauger
ici. »
GARASIL - F. Nicolle :
« Lui aussi a bien tenu sa partie dans le
quinté du 6 septembre. En valeur pure,
il est inférieure à Utah de Roche. Même
si tout est possible, je lui préfère la jument. En tout cas, il devrait encore une
fois bien courir et faire l'arrivée de cette épreuve. »
TURIAMIX - E. Lecoiffier :
« C'est un cheval de grande qualité
mais extrêmement fragile malheureusement. Il va avoir besoin de cette rentrée , mais a beaucoup de travail derrière lui, car il a repris l'entraînement
depuis plus de cinq mois maintenant.
Avec un bon parcours, il n'est pas incapable de prendre une petite place mais
il aura surtout besoin de reprendre le
contact avec la compétition avant
tout. »
À vos carnets
è DERNIERS TUYAUX
UTAH DE ROCHE : malgré la
pénalisation.
GARASIL : irréprochable.
è DES OUTSIDERS
CI BLUE : à ne pas condamner.
MY MAJ : pour une place.
è DERNIÈRE MINUTE
LE MANS : après une rentrée
profitable.
MELCHIEF : à reprendre.
n Favoris battus (dernière sortie)
7/2 Turiamix
2/1 Côte d’Azur
n Numéros en forme
5 - 7 - 15 - 3 - 8
n Numéros à l'écart
14 - 9 - 11 - 13 - 10
n Entraîneurs en forme
F. Nicolle - F.-M. Cottin
n Jockeys en forme
L. Philipperon - A. de Chitray
n Entraîneurs à l'écart
C. Aubert - E. Leray
n Jockeys à l'écart
N. Desoutter - A. Lecordier
è ARRIVÉE
DU 26 SEPTEMBRE 2017
1er : CI BLUE - H5 - 68
2e : DAKOTA DE BEAUFAI - H5 - 67
3e : LIBERTY DU CHARMIL - F5 - 63
4e : CAYO DE PAIL - H8 - 69
5e : RASIQUE - H7 - 72
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
n HIPPODROMES
n CATÉGORIE/TERRAIN
n SPÉCIALITÉ
v CHRONO v CLASSEMENT v DISTANCE/POIDS
23
l COTE
HIPPISME
www.leparisien.fr
TROT
HIER À FONTAINEBLEAU (QUINTÉ, PICK 5)
Blackaro (2 ), le troisième larron
e
réunion 1 (12 H 50) Aujourd'hui à Vire (quinté, Pick 5)
DE LA VILLE DE VIRE NORMANDIE
1 PRIX
ATTELÉ - APPRENTIS ET LADS-JOCKEYS - CLASSE F - 24 000 € - 2 825 M
13 H 10
DERNIÈRE PERFORMANCE
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
n n n v v v
l
A. Marie
M. Brun
1 COLLINS DE BUCY - Q H6 2 825 R. Douyère Ram. B A
4 2800 15/1
A. Wilderbeek A. Wilderbeek 2 CHENONCEAU
H6 2 825 S. Duval Pro. B A
8 2800
C. Desmontils C. Desmontils 3 CALYPSO D'ARGENTRÉ H6 2 825 M. FlambardPro. B A 1'20" 12 2750
J.-C. Daoudal S. Ecalard
4 CARLA DU BREIL
F6 2 825 J.-J. Baillon Pro. B M
5 3100
J.-P. Varna J.-P. Varna
5 COQUIN STAR - Q H6 2 825 M. Lepage Pro. B A 1'21"2 14 2750
Ec. Péloski
C. Petrement 6 CUPIDON DE BASSARD H6 2 825 J. Deville Pro. B A 1'19"1 11 2850 46/1
M. Boudou O. Boudou
7 CALINOISE
F6 2 825 J.-M. Le CerfPro. B M 1'17"1 9 2875 56/1
Y. Lizée
Y. Lizée
8 CHARISMA - Q
F6 2 825 D. Lizée Pro. B A
0 2800
Ec. Aurmath S. Meunier
9 CONSUL MADRIK
H6 2 850 Ant. Morin Pro. C A
0 2750 43/1
0 2825 14/1
Ph. Beiléard Ph. Beiléard 10 CHEF DU TRÉSOR H6 2 850 L. Beiléard Ram. B A
M.-O. Vallée M. Houal
11 CHARME DE MELLERAY H6 2 850 P. Beasse Ram. B A
6 2825 15/1
A.-A. Barassin A.-A. Barassin 12 COCOTTE CAFÉ
F6 2 850 A. Rebèche Pro. B A 1'17"3 2 2925 8/1
Ec. Initial
B. Barassin
13 CALIE DE POMMERAYE F6 2 850 A. Ramage Pro. B A
0 2900 78/1
P. Dessartre P. Dessartre 14 CHAMBORD FROMENTRO - A H6 2 850 T. Menoret Pro. C A 1'18"1 6 2750 11/1
Nat. Viel-Pierre D. Bonne
15 CHANTELOU LIGNERIE - Q H6 2 850 M. Gilbert Cb. B A 1'13"4 8 2050 21/4
G. Raulline G. Raulline
16 CARAT DES CORVÉES - Q H6 2 850 R. Sevestre Pro. B A 1'20"1 1 2825 58/10
J. S. : 16 - 12 - 1 - 11 - 8 - 14 - 10
S. F. : 12 - 16 - 14 - 1 - 10 - 8 - 3
H. B. : 14 - 16 - 15 - 8 - 3 - 5 - 11
l
l
13 H 47
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4 - TIERCÉ - QUARTÉ+ - QUINTÉ+
N° CHEVAUX
S.R. AGE DIST. DRIVERS
COTES
1 BLACKARO - A
2 ANOTHER - Q
3 AMIGO TURGOT - P
4 BOLT
5 ABYDOS DU VIVIER - Q
6 BE BOP HAUFOR
7 CLASS DE LORIOL
8 BELLINE D'URZY - Q
9 A MÉRY DE CHAHAINS - Q
10 CEYLAN DAIRPET - Q
11 A NICE BOY - Q
12 BLUES DES LANDIERS
13 ARTISTE DE JOUDES - Q
14 ANETTE DU MIREL
15 BLÉ DU GERS - Q
16 VIRGIOUS DU MAZA
17 VAL ROYAL
À 13 H 44
Hb.f.
7 2 800 F. Lecanu
11/1
Mb.
8 2 800 G. Gelormini
17/1
Hn.p.
8 2 800 Gérald Blandin
22/1
Mb.
7 2 800 C. Gallier
13/1
Hb.
8 2 800 F. Lagadeuc
19/1
Hb.
7 2 800 Ch. Bigeon
25/1
Fb.
6 2 800 D. Lefaucheux
22/1
Fb.
7 2 800 T. Levesque
21/1
Fb.
8 2 800 C. Mégissier
37/1
Hb.
6 2 800 T. Le Beller
3/1
Hb.
8 2 825 J.-P. Thomain
31/1
Hb.
7
2 825 D. Chéradame
12/1
Mb.cer. 8 2 825 D. Thomain
14/1
Fal.
8 2 825 Y. Lebourgeois
42/1
Hb.
7
2 825 J.-M. Bazire
4/1
Hb.
9 2 850 S. Ernault
57/1
Mn.p. 9 2 850 K. Leblanc
89/1
S. DOUSSOT : 15 - 10 - 1 - 13 - 12 - 4 - 14 - 3
TIRELIRE
R. PORÉE : 10 - 15 - 4 - 13 - 1 - 12 - 5 - 8
S. FLOURENT : 10 - 15 - 4 - 12 - 13 - 8 - 1 - 2 H. BOUAKKAZ : 10 - 15 - 1 - 13 - 12 - 2 - 4 - 11
K. ROMAIN : 10 - 15 - 12 - 13 - 4 - 1 - 2 - 5 SYNTHÈSE : 10 - 15 - 13 - 12 - 4 - 1 - 2 - 8
1 000 000 €
PMU LE DERBY - VIRE NORMANDIE
3 PRIX
ATTELÉ - AMATEURS - COURSE NATIONALE - CLASSE F - 8 000 € - 2 800 M
J. Lemonnier P. Lemonnier
T. Desmarres T. Desmarres
S. Michel
S. Michel
A. Huard
X. Leveau
D. Dutheil
D. Dutheil
P. Hergno
Arn. Morin
Ec. Ch.A.Mary C.-A. Mary
F. Morant
J.-M. Guillotte
G. Dezoteux J.-M. Gorain
Haras de CrennesE. Szirmay
Ec. Jacques BruneauJ. Bruneau
G. Gillot
G. Gillot
J. Gendron P. Marie
N. Chapdelaine R. Coppens
G. Cougé
M. Bézier
S. Laboutique S. Laboutique
J. S. : 14 - 9 - 7 - 1 - 5 - 12 - 13
14 H 20
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n n v v v
l
1 CARLITA DU KLAU F6 2 800 J. LemonnierPro. B A 1'16"8 3 2725 39/1
2 AS YOU LIKE - P
H8 2 800 M. N. DesmarresPro. B M
0 2525
3 BERLINGOT - Q
H7 2 800 M. B. Plessis Pro. B A 1'19"3 8 2425
4 BUZZ GRAL - Q
H7 2 800 M. S. CampainPro. B A 1'21"1 6 2800
5 ARGENT DU CHÊNE - Q H8 2 800 A. RenaudinPro. B A 1'17" 4 2575
6 BARUS D'OCCAGNES - A H7 2 800 M. C.-J. MorinPro. B A
6 3225
7 CRACK D'ESCURES - Q H6 2 800 M. M. PoirierPro. B A 1'16"5 1 2725 19/10
8 CHARMEUR DU VIVIER - Q H6 2 800 M. F. ChapdelainePro. B A
0 2575
9 VALBERT DE WALDAM H9 2 825 J. Gorain Pro. B A 1'17"8 3 2925 5/4
10 BE BOP DE CRENNES H7 2 825 M. B. Lebey Cb. B A 1'14"2 5 2050 13/4
11 A PROPOS - Q
H8 2 825 M. A. BrehinPro. B A 1'15" 11 2300 39/1
12 ALABAMA BLUE - Q H8 2 825 A. Renault V. B A
0 2875 11/1
0 3225 21/1
13 AVION DE BRY - Q H8 2 825 M. G. PleurmeauPro. B A
14 BAYAHIBE DES VENTS - Q F7 2 825 M. B. Jolivet Pro. B A 1'15"2 1 2900 9/1
15 AUSTRALIA BECO
F8 2 825 M. B. Carré Pro. B A 1'14"6 6 2650 27/1
16 VENT DU CIEL
H9 2 825 M. S. LaboutiquePro. B M
0 2600 33/4
S. F. : 7 - 2 - 14 - 1 - 9 - 10 - 4
H. B. : 7 - 11 - 9 - 5 - 14 - 12 - 13
l
l
CONS. DÉPART. DU CALVADOS
4 PRIX
ATTELÉ - COURSE EUROPÉENNE - CLASSE E - 30 000 € - 2 825 M
14 H 50
DERNIÈRE PERFORMANCE
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
n n n v v v
l
D. Bazin
D. Bazin
1 ALTO MONA
H8 2 825 F. Lagadeuc Pro. B A
8 3125
F. Lemoine A. Lemoine
2 BARCA DE VANDEL - Q H7 2 825 Y. LebourgeoisPro. B A
0 2825
J.-L. Tirapu E. Szirmay
3 BAKCHICH DU RELAIS - Q H7 2 825 E. Szirmay Pro. B A
1 3250 16/1
5 3125
S. Tessier
S. Tessier
4 ANDRÉA DE LA ROCHE H8 2 825 S. Tessier Pro. B A
Ec. Danover S. Provoost
5 BELLAGIO
H7 2 825 J. Travers Pro. B A 1'16"1 3 2150 11/1
S. Demanuele D. Vallée
6 COACH D'OURVILLE - Q H6 2 825 G. GelorminiPro. B A 1'16"6 5 2150 4/1
Ec. Christian BoisnardC. Boisnard
7 BRENDA DU LOOK F7 2 825 C. Boisnard Pro. B A
7 2825
Ec. Patrice ToutainP. Toutain
8 BOUGLY - Q
H7 2 825 P. Toutain Pro. B M 1'19"1 15 2725 25/4
T. Lecuyer
S. Hardy
9 AMERICAN LOVE - Q H8 2 825 A. Collette Vy. B A 1'15"6 10 2975 128/1
0 2825
S. Schwar
J.-M. Guillotte 10 ARCHER DESBOIS - Q H8 2 825 F. Anne Pro. B A
Ec. Star Racing OyJ. Baudron
11 FABRICE DUO
H7 2 850 J.-M. Bazire Vy. B A
0 2975 25/1
E. Peltier
E. Peltier
12 AXEL DE GRANDCAMP - P H8 2 850 E. Peltier Pro. B A
0 2875
J.-Y. Rozé
J.-P. Thomain 13 CADET JOYEUX - A H6 2 850 D. Thomain Pro. B A
0 2725 23/1
P. Granlund O. Raffin
14 U.S.MALE E.P.
H7 2 850 O. Raffin Pro. B A 1'14"4 5 2775 7/2
Ec. Sébastien HardyS. Hardy
15 ANDURO DES LANDES - Q H8 2 850 S. Hardy Vy. B A
0 3000 120/1
G. Leblanc
F. Leblanc
16 CAYENNE DE HOUELLE - P F6 2 850 K. Leblanc Vy. B A
3 3000 10/1
G. Raulline G. Raulline
17 BIR DES CORVÉES H7 2 850 R. Sevestre Pro. B A 1'14"7 6 2600 5/1
P. Dessartre P. Dessartre 18 ARMADA BUROISE F8 2 850 F. Lecanu Pro. C A 1'16"7 9 2750 13/2
J. S. : 16 - 14 - 6 - 2 - 11 - 13 - 5 - 3 S. F. : 16 - 11 - 18 - 17 - 5 - 14 - 2 - 6 H. B. : 16 - 11 - 13 - 6 - 7 - 18 - 10 - 12
l
l
è Corde à droite
è DERNIÈRE HEURE : Cocotte Café - Blackaro - Crack d’Escures - Coach d’Ourville -
Carly - Far West du Rib - Elise - Emissoro - Darshan
è ENTRAÎNEURS À SUIVRE : P. Dessartre - F. Anne
è DRIVERS À SUIVRE : Y. Lebourgeois - D. Thomain
è NOS SÉLECTIONS : Gagnante : (314) Bayahibe des Vents - Placée : (210) Ceylan Dairpet
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
n n n v v v
l
B. Angot
B. Angot
1 BACCHUS D'OSTAL - Q H7 2 800 A. Angot Pro. C A
0 2600
S. Robert
G. Ledoux
2 DARKO DES BROUSSES - P H5 2 800 Y. LebourgeoisVy. B M 1'15"4 5 3000 14/1
Ec. Rib
C. Hallais-Dersoir 3 DAKAR DU RIB
H5 2 800 C. Dersoir V. C M 1'15"1 2 2700 15/2
Ec. Emmanuel VarinE. Varin
4 DORIA RAUDIÈRE - P F5 2 800 F. Lagadeuc Pro. B M
0 2725 11/1
Robert SimonianP. Compas
5 VAROUGE D'EREVAN - A H9 2 800 A. Lamy Pro. B M 1'15"3 2 2900 13/1
D. Courbot A. Lecacheux 6 UPPERCUT DU BANNEY - P H102 800 M. Krouchi Pro. B M 1'17"3 7 3025 62/1
Ec. Oligal
O. Boudou
7 VARUS DU GUINOUX - Q H9 2 800 M. Barré Pro. B M 1'15"4 8 2750 13/1
Ec. du Bossis O. Raffin
8 VIC DU BOSSIS - A H9 2 800 P.-P. PloquinPro. B M 1'15"2 4 2750 11/1
J.Ph. Darondel J.Ph. Darondel 9 ARDELOT - Q
H8 2 825 A. Andre Pro. B M 1'15"9 7 2650 55/1
M. Nadji
T. Duvaldestin 10 CARLY - Q
H6 2 825 A. Rebèche Pro. B M 1'13"2 1 2875 7/10
B. Hue
M. Hue
11 BAMBINA DU PARC F7 2 825 P. Thieulent Pro. B A 1'16"2 13 2875 106/1
Ph. Barbier F. Terry
12 ULTRA TIVOLI - Q H102 825 E. DesmigneuxV. B M 1'15" 3 2875 20/1
J. SELLIER : 2 - 10 - 5 - 12 - 3 - 8 S. FLOURENT : 10 - 12 - 2 - 5 - 3 - 11 H. BOUAKKAZ : 10 - 12 - 3 - 2 - 7 - 5
l
l
AMB ATELIER DE MENUISERIE - BIDET
6 PRIX
ATTELÉ - COURSE NATIONALE - CLASSE B - 22 000 € - 2 800 M
15 H 55
DERNIÈRE PERFORMANCE
n n n v v v
l
Ec. Rib
Joël Hallais
1 FILOU DU RIB (E1) H3 2 800 J.L.C. DersoirPro. B A 1'18"2 1 2825 12/1
Ec. Tony Le BellerT. Le Beller
2 FLAUBERT GÉDÉ
H3 2 800 T. Le Beller Vy. B A 1'19"9 3 2975 6/4
Ec. Rib
Joël Hallais
3 FAR WEST DU RIB (E1) M3 2 800 Joël Hallais Pro. B A 1'18"7 3 2700 5/2
E. Mangeard de BarrosA. Rogier
4 FLOWER POWER
F3 2 800 A. Rogier Vp. B A 1'16"6 13 2100 91/1
Ec. Etienne LefrancE. Lefranc
5 FORUM DE TILLARD M3 2 800 E. Lefranc Cb. B A 1'16"4 1 2750 53/10
Ec. Victoria DreamsPh. Moulin
6 FAMILY QUEEN (E2) F3 2 800 J-Ph. DuboisV. B A
0 2700 31/1
C. Mégissier C. Mégissier
7 FOXTROT SEA
M3 2 800 C. Mégissier V. B A
0 2700 5/2
P.-H. Lemaitre T. Le Beller
8 FRANCE AMERICA F3 2 800 Y. LebourgeoisVy. B A 1'19"8 2 2975 9/1
Ec. Griff
D. Mottier
9 FIPSIE GRIFF
F3 2 800 M. Mottier V. B A 1'17"2 3 2700 11/4
M.-O. Vallée M. Houal
10 FESTIF DE MELLERAY H3 2 825 P. Beasse Eng. B M 1'16"6 3 2250 7/2
Ec. L.M.David L.-M. David
11 FANAL DU GARDEN H3 2 825 L.-M. David Vp. B A 1'16"4 7 2200 14/1
Ec. Christophe GallierC. Gallier
12 FAIRY WHITE
F3 2 825 C. Gallier V. B A 1'17"5 9 2700 62/1
Ec. Victoria DreamsPh. Moulin
13 FLY TO THE MOON (E2) M3 2 825 J. Dubois V. B A
0 2700 4/1
Ec. Vincent RenaultV. Renault
14 FIX IT
H3 2 825 G. GelorminiPro. B A 1'18"4 6 2725 28/1
Ec. Franck AnneF. Anne
15 FLÉO LILA
H3 2 850 F. Anne Eng. B M 1'17"6 1 2875 41/10
J. S. : 5 - 3 - 2 - 9 - 8 - 14 - 13 - 7 S. F. : 2 - 8 - 9 - 3 - 13 - 14 - 5 - 7
H. B. : 7 - 8 - 3 - 2 - 1 - 9 - 5 - 6
l
l
CRÉDIT AGRICOLE - VIRE NORMANDIE
7 PRIX
ATTELÉ - COURSE NATIONALE - CLASSE D - 21 000 € - 2 825 M
Ec. de l'Iton H. Levesque
Ec. Delsée
S. Ernault
P. Dessartre P. Dessartre
Ec. Sébastien HardyS. Hardy
D. Marcon
V. Lecroq
E. Buffet
L. Leduc
Ec. Jeloca
J.L.C. Dersoir
C. Chassagne C. Chassagne
Ec. Fac
B. Carpentier
Ec. du Haras d'ErableJ.-P. Thomain
E.-G. Blot
E.-G. Blot
Ec. AB Trot F. Anne
L. Danielo
L. Danielo
Ec. La PettevinièreS. Roger
Ec. Christian BigeonCh. Bigeon
J. S. : 12 - 14 - 8 - 3 - 2 - 7 - 4
n n n v v v
l
1 ECLAT DE L'ITON - P H4 2 825 T. de GenouillacPro. B A
0 2625
2 ELIOTT DE SIMM
H4 2 825 S. Ernault Pro. B A 1'18"3 1 2950 16/10
3 EMBLÈME BUROIS - Q H4 2 825 F. Lecanu Pro. B A
1 2825 72/10
4 ENZO DU HOULBET H4 2 825 S. Hardy Ram. B A
0 2800 56/1
5 ECU D'AMOUR
H4 2 825 P. Houel V. B M
0 2175 2/1
6 EASY IS BACK
F4 2 850 G. Marin Pro. B A
0 2750 16/1
7 ECLIPSE D'AUVRECY F4 2 850 J.L.C. DersoirPro. B A
0 2825
8 EZIA DE FOURCADE - A F4 2 850 D. Thomain Cb. B A 1'14"6 2 2775 12/1
9 EURÊKA FAC
F4 2 850 B. CarpentierPro. B A 1'16"9 11 2750 106/1
10 EXIL D'ERABLE
H4 2 850 J.-P. ThomainV. B A 1'15"4 4 2850 7/2
11 ECHO DE CHANLECY H4 2 850 E.-G. Blot Pro. B A 1'15"3 7 2775 84/1
12 ELISE - Q
F4 2 850 F. Anne Cb. B A 1'14"4 1 2775 28/10
13 EXPLOSIF
M4 2 850 L. Danielo Pro. B A
4 3025
14 ECLAT DE LA ROUVRE - Q H4 2 850 T. Compas Pro. B A
5 2825
15 ENFANTIN
M4 2 850 M. Breton V. B A 1'16"7 1 2700 39/10
S. F. : 7 - 12 - 8 - 2 - 11 - 4 - 3
H. B.: 12 - 14 - 2 - 3 - 8 - 13 - 1
l
l
CHRISTIAN HOSTE
8 PRIX
ATTELÉ - COURSE NATIONALE - CLASSE D - 21 000 € - 2 825 M
17 HEURES
DERNIÈRE PERFORMANCE
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
B.-G. Guérin B.-G. Guérin
B. Carpentier B. Carpentier
D. Lhomet
C. Petrement
B. Blet Regard G. Houel
A.-A. Barassin A.-A. Barassin
Ec. Victoria DreamsPh. Moulin
G. Donio
G. Donio
J.-J. Fellous E. Le Beller
Ec. Sébastien GuaratoS. Guarato
Ec. L.M.David L.-M. David
T. Hoste
R. Lagadeuc
Ec. de l'Iton H. Levesque
Ec. Franck AnneF. Anne
F.-L. Adam Ch. Bigeon
J. S. : 12 - 13 - 8 - 9 - 3 - 10 - 2
16 H 30
DERNIÈRE PERFORMANCE
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
n n n v v v
l
1 ECHO SELLOIS
H4 2 825 B.-G. GuérinPro. B M 1'19"9 10 2775 84/1
2 ERDEVEN DE LUNE - Q H4 2 825 B. CarpentierPro. B M 1'19"2 3 2875 5/1
3 ELOANNE - Q
F4 2 825 D. Thomain Vy. B A 1'16"1 6 2800 118/1
4 EPICURE MABRI
H4 2 825 P. Houel Cb. B A 1'15" 2 2750 11/1
5 EVAN PAULO
M4 2 850 A.-A. BarassinPro. B A
0 2675 101/1
6 EXOTIC CHARM
M4 2 850 J. Dubois V. B A 1'16"6 5 2700 51/1
7 ELSA RUSH
F4 2 850 G. Donio Pro. B A 1'14"1 5 2300 33/1
8 ETARA - A
F4 2 850 B. Le Beller Pro. B A 1'16"2 5 2675 15/1
9 EXCEL D'AMOUR - P M4 2 850 A. Ramage Pro. B A
0 2750 4/1
10 EUDES DE L'AUNAY - Q H4 2 850 L.-M. David Pro. B A 1'18" 5 2600 15/2
11 ELITE TURGOT
F4 2 850 F. Lagadeuc Pro. B A 1'15"8 1 2650 11/1
12 EXPRESS DE L'ITON H4 2 850 T. de GenouillacPro. B A 1'16"1 3 2675 7/1
13 EMISSORO - Q
H4 2 850 F. Anne V. B A 1'14"5 5 2700 51/1
14 EPHILOU
M4 2 850 D. Donfront V. B A 1'15"4 4 2700 6/4
S. F. : 13 - 12 - 7 - 10 - 9 - 3 - 4
H. B. : 13 - 12 - 9 - 8 - 10 - 4 - 11
l
l
CARREFOUR MARKET - VIRE NORMANDIE
9 PRIX
ATTELÉ - MÂLES - COURSE NATIONALE - CLASSE E - 22 000 € - 2 825 M
17 H 30
DERNIÈRE PERFORMANCE
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
n n n v v v
l
A.-A. Barassin A.-A. Barassin 1 DOC DE L'ORMERIE - P H5 2 825 A.-A. BarassinPro. B A 1'19" 9 2825 126/1
Ec. Sébastien HardyS. Hardy
2 DREAM PARADISE - Q H5 2 825 S. Hardy Vy. B A 1'15"7 2 2975 22/1
T. Le Floch
T. Le Floch
3 DIWANN NÉMO
H5 2 825 T. Le Floch Pro. B A
0 2825 69/1
P.-G. Cavey P.-G. Cavey
4 DAMISSO - P
H5 2 825 C. Mégissier Vy. B A 1'17"2 12 2800 83/1
F. Delanoë
F. Delanoë
5 DARWINO
H5 2 825 F. Delanoë Pro. B A
5 3225
C. Raimond C. Raimond
6 DOLLAR BABY - Q H5 2 825 Y. LebourgeoisPro. B A
1 3125 31/10
A. Darondel J.Ph. Darondel 7 DAY LOU LY
H5 2 825 F. Lagadeuc Pro. B A 1'17"2 7 2725 11/1
Ec. Danover S. Provoost
8 DAHLIA BLANC - A H5 2 825 J. Travers Cb. B A 1'15"9 2 2750 21/4
P. Viel
P. Viel
9 DOUBLE CHARMEUR - Q H5 2 825 S. Levoy Pro. B M 1'15"9 2 2675 2/1
S. Seveno
S. Meunier
10 DJANGO DU BOCAGE - P H5 2 850 F. Lecanu Pro. B A 1'16"4 6 2875 23/1
Ec. Rib
Joël Hallais
11 DARWIN DU RIB
H5 2 850 J.L.C. DersoirPro. B A
0 2875 23/4
Ec. Victoria DreamsPh. Moulin
12 DREAM GOLD
H5 2 850 J-Ph. DuboisV. B A 1'14"6 3 2700 4/1
E. Buffet
L. Leduc
13 DREAM BACK - P H5 2 850 G. Marin Pro. B A 1'19"6 3 2750
B. ChaudemancheF. Lercier
14 DENZO MONTAVAL H5 2 850 G. GelorminiPro. B A
0 2850 44/1
P. Joyeux
F. Nivard
15 DARUS D'OCCAGNES - Q H5 2 850 F. Nivard Pro. B A 1'15"4 4 2800 15/2
Ec. Sébastien PoilaneS. Poilane
16 DOUDOU DE BOUÈRE - P M5 2 850 S. Poilane Pro. B A 1'17"9 3 2850 22/1
O. Crespi Perez G.-A. Pou Pou 17 DENVER DE VANDEL H5 2 850 G.-A. Pou PouV. B A 1'13"9 8 2850 10/1
Ec. de Baffe J.-P. Thomain 18 DARSHAN
H5 2 850 D. Thomain V. B A 1'14"4 2 2700 9/1
J. S. : 6 - 12 - 18 - 2 - 9 - 16 - 13
S. F. : 12 - 18 - 15 - 16 - 8 - 17 - 10
H. B. : 6 - 8 - 15 - 18 - 12 - 2 - 16
l
milibris_before_rename
15 H 20
DERNIÈRE PERFORMANCE
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
NATIONAL DU TROT PARIS-TURF
2 GRAND
ATTELÉ - GROUPE III - COURSE NATIONALE - 90 000 € - 2 800 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
LEMAUVIEL AUTOMOBILES - VIRE NORMANDIE
5 PRIX
MONTÉ - CLASSE A - 35 000 € - 2 800 M
l
1 COURSE 1. Furious des Aigles (13), Ronan Thomas, G. 18,20 P. 5,70 ; 2. Desert Warrior (6), F. Forési, P. 16,90 ; 3. Dance With
Stars (8), P.-C. Boudot, P. 2,70 ; 4. Bharuch
(7), M. Barzalona ; 5. Pascasha d'Or (2), T. Bachelot. Coup. gag. 511,50. Coup. pl. (13-6) :
93,40 (13-8) 31,80 (6-8) 59,30. Coup. Ordre
(13-6) : 760,50. Trio (13-6-8) : 1.143,90.
2e COURSE 1. Ardara Belle (7), P. Bazire, G.
18,50 P. 4,50 ; 2. Come Back (8), A. Hamelin, P.
7,10 ; 3. Silk Memory (6), M. Barzalona, P.
4,20 ; 4. Magic Alpina (9), V. Cheminaud.
Coup. gag. 121. Coup. pl. (7-8) : 34,10 (7-6)
21,80 (8-6) 30,90. Coup. Ordre (7-8) : 295,30.
Trio (7-8-6) : 472,60. Trio Ordre (7-8-6) :
2.836,10. Super 4 (7-8-6-9) : néant () . NP: 10.
3e COURSE 1. Eskimo Point (6), T. Bachelot, G. 3,40 P. 1,60 ; 2. Amadeus Wolfe Tone
(7), A. Coutier, P. 1,70 ; 3. Bay of Biscaine (4),
M. Michel, P. 1,80 ; 4. Beaupreau (2), M. Guyon.
Coup. gag. 9,40. Coup. pl. (6-7) : 4,10 (6-4)
4,80 (7-4) 5,40. Coup. Ordre (6-7) : 13,90. Trio
(6-7-4) : 16,40. NP: 1.
4e COURSE 1. Fée d'Artois (9), V. Cheminaud, G. 12,20 P. 3,20 ; 2. Premier Avril (8), M.
Barzalona, P. 2,30 ; 3. Sunday Royal (11), M.
Guyon, P. 1,90 ; 4. Vendelogne (15), D. Santiago. Coup. gag. 37,80. Coup. pl. (9-8) : 11,30
(9-11) 10,60 (8-11) 7,30. Coup. Ordre (9-8) :
92,90. Trio (9-8-11) : 58,50. NP: 17.
5e COURSE 1. Mind Mapping (2), A. Foulon, G. 1,40 P. 1,10 ; 2. Boissey (1), C. Demuro, P.
1,80 ; 3. Douda (6), M. Guyon. Coup. Ordre
(2-1) : 6,30. Trio Ordre (2-1-6) : 18,80. Super 4
(2-1-6-3) : 61,50.
6e COURSE 1. Speed of Thought (3), A. Lemaitre, G. 14,90 P. 4,40 ; 2. Empire Hurricane (1),
M. Guyon, P. 1,80 ; 3. Zanhill (4), C. Lecœuvre, P.
8,70 ; 4. Pokersly (13), S. Pasquier ; 5. Full Court
Press (6), G. Braem. Coup. gag. 20,50. Coup. pl.
(3-1) : 10,40 (3-4) 33,20 (1-4) 17,90. Coup. Ordre
(3-1) : 58,70. Trio (3-1-4) : 143,20. NP: 16. PICK 5
(3-1-4-13-6) : 1.718,20.
re
7e COURSE 1. Molly Sunshine (15), F. Panicucci, G. 4,50 P. 1,70 ; 2. Merkava (2), T. Thulliez,
P. 1,80 ; 3. Parkstone (4), T. Huet, P. 2,30 ; 4.
Grey Queen (9), L. Bails. Coup. gag. 8,40. Coup.
pl. (15-2) : 4,10 (15-4) 5,60 (2-4) 3,90. Coup. Ordre (15-2) : 18,30. Trio (15-2-4) : 11,80.
8e COURSE 1. Zarica (8), C. Lecœuvre, G.
7,50 P. 2,90 ; 2. Brooke (6), F. Lefebvre, P.
3,60 ; 3. Ayguemorte (13), L. Grosso, P.
5,40 ; 4. Never Say Never (7), A. Didon Yahlali ; 5. Green Mitas (15), C. Demuro. Coup. gag.
30,60. Coup. pl. (8-6) : 13,80 (8-13) 26,10
(6-13) 24,60. Coup. Ordre (8-6) : 47,80. Trio
(8-6-13) : 214,80. PICK 5 (8-6-13-7-15) :
16.750,70.
les gains
TIERCÉ 13 - 6 - 8
POUR 1 €
ORDRE : 4 689,70 €
DÉSORDRE : 746 €
QUARTÉ + 13 - 6 - 8 - 7 POUR 1,30 €
ORDRE : 22 320,74 €
DÉSORDRE : 1 646,19 €
BONUS : 178,36 €
QUINTÉ + 13 - 6 - 8 - 7 - 2 POUR 2 €
ORDRE : néant €
DÉSORDRE : 2 412,80 €
BONUS 4 : 147,80 €
BONUS 4/5 : 41,40 €
BONUS 3 : 27,40 €
NUMÉRO PLUS : 0678
MULTI | 13 - 6 - 8 - 7 POUR 3 €
EN
EN
EN
EN
4 : 13 923 €
5 : 2 784,60 €
6 : 928,20 €
7 : 397,80 €
2SUR4 | 13 - 6 - 8 - 7 POUR 3€
GAGNANT : 51,30 €
...À CHARTRES (PICK 5)
1re COURSE 1. Fairplay Forever (9), F. Lecanu, G. 7,30 P. 2,10 ; 2. Filopoto Pena (11),
J.-E. Le Bec, P. 3,90 ; 3. Fantastique Destin (3),
J.-P. Monclin, P. 2,10 ; 4. Fun de Bellande (2),
F. Desmigneux. Coup. gag. 45,60. Coup. pl.
(9-11) : 10 (9-3) 5,30 (11-3) 10,90. Coup. Ordre
(9-11) : 96,30. Trio (9-11-3) : 63,40.
2e COURSE 1. Dratar Blond (12), B. Bossuet, G. 3,70 P. 2 ; 2. Dix Huitième d'Aut (6), E.
Desmigneux, P. 2,10 ; 3. Dancer (13), M. Collet,
P. 2,60 ; 4. Dolly d'Aimte (14), V. Saussaye.
Coup. gag. 10,50. Coup. pl. (12-6) : 4,20 (12-13)
5,60 (6-13) 6,50. Coup. Ordre (12-6) : 18,40.
Trio (12-6-13) : 29,30.
3e COURSE 1. Beatus Avis (4), M. M. Poirier,
G. 13,70 P. 1,70 ; 2. Carina du Porhoët (16), M. D.
Crespel, P. 1,10 ; 3. Cédélis (6), E. Mansson, P.
1,50 ; 3. Avatar Vet (12), M. P.-M. Allais, P. 1,30.
Coup. gag. 7,20. Coup. pl. (4-16) : 3,10 (4-12)
3,60 (4-6) 5 (16-6) 2,40 (16-12) 2,10. Coup. Ordre (4-16) : 13,80. Trio (4-16-6 4-16-12) : . NP: 1.
4e COURSE 1. Dire Straits (11), J-Ph. Dubois, G. 6,20 P. 2,80 ; 2. Duc de Castelle (10), R.
Derieux, P. 3 ; 3. Diablotin (14), F. Joseph, P.
8,30 ; 4. Diego du Perreux (7), J. Planchard.
Coup. gag. 21,10. Coup. pl. (11-10) : 11,20 (11-14)
31,30 (10-14) 33,40. Coup. Ordre (11-10) :
42,60. Trio (11-10-14) : 256.
5e COURSE 1. Diva du Cherisay (11), M.
Yvon, G. 64,90 P. 6,70 ; 2. Dorada de Lou (13),
A. Abrivard, P. 1,80 ; 3. Dirae Avis (15), V. Seguin, P. 1,70 ; 4. Dynella (10), D. Brohier. Coup.
gag. 57,30. Coup. pl. (11-13) : 16,20 (11-15) 22,20
(13-15) 4,90. Coup. Ordre (11-13) : 130,30. Trio
(11-13-15) : 69,50.
6e COURSE 1. Darella (6), E. Raffin, G. 4,50 P.
2,30 ; 2. Danouchka (7), P. Groussard, P. 5,30 ; 3.
Diva de Fromentel (1), F. Lecanu, P. 9 ; 4. Divina
d'Evel (15), M. Brun. Coup. gag. 30,50. Coup. pl.
(6-7) : 14,40 (6-1) 32,20 (7-1) 54,30. Coup. Ordre
(6-7) : 40,70. Trio (6-7-1) : 236,10.
7e COURSE 1. Ball Trap (8), M. Asseline, G.
34,50 P. 5,30 ; 2. Actium Jénilou (6), A. Barrier, P. 4,50 ; 3. Coconut Citrus (12), A. Abrivard, P. 1,80 ; 4. Voiseau Smiling (10), M. Abrivard. Coup. gag. 135,50. Coup. pl. (8-6) : 25,20
(8-12) 13,50 (6-12) 11,80. Coup. Ordre (8-6) :
598,70. Trio (8-6-12) : 158,30. NP: 3.
8e COURSE 1. Euro du Chêne (14), F. Nivard, G. 2 P. 1,40 ; 2. El Greco Bello (1), C. Frecelle, P. 6,50 ; 3. Epiphane (2), A. Barrier, P.
2,20 ; 4. Eléna de Piencourt (13), M. Abrivard ; 5. Eliot du Louvet (4), N. Lemetayer.
Coup. gag. 34,20. Coup. pl. (14-1) : 13,70 (14-2)
5,10 (1-2) 18,30. Coup. Ordre (14-1) : 46,20. Trio
(14-1-2) : 79,50. PICK 5 (14-1-2-13-4) : 933,30.
9e COURSE 1. Good's of Norway (1), A.
Abrivard, G. 2,60 P. 1,70 ; 2. Valentino Strix
(10), E. Raffin, P. 1,90 ; 3. Afrikander (3), F. Lecanu, P. 7,10 ; 4. Aridelle de Renier (5), J. Travers ; 5. Cooper de Guez (6), R. Derieux. Coup.
gag. 5,90. Coup. pl. (1-10) : 4,70 (1-3) 14,90
(10-3) 16,50. Coup. Ordre (1-10) : 8,50. Trio (110-3) : 73,40. PICK 5 (1-10-3-5-6) : 1.567,70.
...ET À VINCENNES
1 COURSE 1. Eugenito du Noyer (5), B.
Goop, G. 6,10 P. 1,90 ; 2. Elizir du Home (6), Y.
Lebourgeois, P. 1,50 ; 3. Eagle Lignerie (7), L.
Abrivard. Coup. Ordre (5-6) : 14,80. Trio Ordre
(5-6-7) : 137,30. Super 4 (5-6-7-2) : 361,60.
2e COURSE 1. Earl Simon (8), F. Nivard, G.
1,80 P. 1,20 ; 2. Esmondo (6), J. Chavatte, P.
5,90 ; 3. Easy des Racques (4), J.-P. Monclin, P.
3,10. Coup. gag. 28,40. Coup. pl. (8-6) : 9,70 (8-4)
5,70 (6-4) 23,20. Coup. Ordre (8-6) : 30,70. Trio
(8-6-4) : 62. Trio Ordre (8-6-4) : 161,90. Super 4
(8-6-4-3) : 1.007,90 (8-6-4-NP) . NP: 7.
3e COURSE 1. Broadwell (7), R. Bakker, G.
5,30 P. 2,10 ; 2. Eridan (10), D. Thomain, P.
3,60 ; 3. Hooters Usa (2), A. Abrivard, P.
6,60 ; 4. Massai (8), Tom.H. Kooyman. Coup.
gag. 27. Coup. pl. (7-10) : 10,60 (7-2) 17,30
(10-2) 22,20. Coup. Ordre (7-10) : 30,50. Trio
(7-10-2) : 140,90. Trio Ordre (7-10-2) : 553,20.
Super 4 (7-10-2-8) : 5.531,20. NP: 9.
4e COURSE 1. Unième (7), E. Raffin, G. 8,60 P.
2,80 ; 2. Vic de la Ferme (12), J.-P. Monclin, P.
5,20 ; 3. Uhendo Rivellière (15), S. Olivier, P. 11 ; 4.
Archibalda (2), G. Gillot. Coup. gag. 43. Coup. pl.
(7-12) : 19,20 (7-15) 46,10 (12-15) 53,70. Coup. Ordre (7-12) : 82,80. Trio (7-12-15) : 618,90. NP: 4, 6.
5e COURSE 1. Flower Ball (5), E. Raffin, G. 3,60
re
P. 1,60 ; 2. Fiona Maza (10), A. Ramage, P. 3 ; 3. Filoane d'Orgères (1), G. Roig-Balaguer, P. 3,50 ; 4.
Fine de Castelle (9), A. Abrivard. Coup. gag. 28,30.
Coup. pl. (5-10) : 8,50 (5-1) 8,10 (10-1) 16,30. Coup.
Ordre (5-10) : 42,40. Trio (5-10-1) : 62,30. Trio Ordre
(5-10-1) : 240,40. Super 4 (5-10-1-9) : 1.345,50.
6e COURSE 1. Granon Védaquais (6), Y.
Lebourgeois, G. 3,80 P. 1,50 ; 2. Gatsby Perrine
(7), A. Barrier, P. 1,70 ; 3. Guerrier Royal (3), G.
Roig-Balaguer, P. 2,10. Coup. gag. 4,20. Coup.
pl. (6-7) : 2,90 (6-3) 4,90 (7-3) 4,20. Coup. Ordre (6-7) : 10,50. Trio (6-7-3) : 16,70. Trio Ordre
(6-7-3) : 56,50. Super 4 (6-7-3-2) : 297,70.
7e COURSE 1. Crackor de Forgan (5), D. Garcia,
G. 6,80 P. 2,50 ; 2. Conception Délo (2), B. Lerebourg, P. 11,70 ; 3. Clémence d'Em (11), T. Ouvrie, P.
2,80 ; 4. Clara du Bocage (12), C. Hérivaux. Coup.
gag. 95,70. Coup. pl. (5-2) : 25 (5-11) 9,40 (2-11) 23,40.
Coup. Ordre (5-2) : 226,70. Trio (5-2-11) : 190,50.
À l’heure où nous mettons
sous presse, nous ne
sommes pas en mesure de
vous fournir les derniers
résultats et rapports.
Les rapports des jeux simples
et des couplés sont calculés pour 1 €.
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
24
HIPPISME
@le_Parisien
PLAT
PLAT
Pour pouvoir dire Bravo
La prophétie Raspoutin (7e)
réunion 3 (11 H 55) À Maisons-Laffitte (Pick 5)
réunion 4 (15 H 35) Aujourd'hui au Mans (Pick 5)
PAR JULIEN SELLIER
ALORS que le programme fait la part belle aux
réclamers (épreuves où les chevaux sont à vendre), le Prix Saraca (5e course) pourrait révéler un
futur grand talent. Dans cette listed réservée aux
2 ans, la suprématie affichée par les chevaux
britanniques dans cette promotion depuis le dé-
1
PRIX DE GARGENVILLE
A RÉCLAMER - CLASSE E - 4 ANS ET PLUS - 23 000 € - 2 400 M
but de la saison pourrait se poursuivre. A moins
que Bravo Sierra affiche de nouveaux progrès. La
pensionnaire d’André Fabre s’est imposée avec
une marge certaine en dernier lieu, à Chantilly, et
peut gravir une marche supplémentaire.
5
PRIX SARACA
L. - 2 ANS - 60 000 € - 1 300 M - LIGNE DROITE
1
PRIX CLAUDE BROSSEAU
5
3 ANS - MAIDEN - 15 000 € - 2 300 M
16 H 05
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
Ec. Normandie Pur SangF.-H. Graffard 1 TABULARASA
H3 58
5 Ronan Thomas
D.-G. Pryde E&G Leenders (s) 2 SQUARE THIERS
H3 58
1 S. Martino
Ec. des MonnaiesY. Barberot
3 GOUDENHOOFT - A F3 56,5 6 Alex. Roussel
S.A. Aga Khan A. de Royer Dupré 4 ZABADANI
M3 56
4 M. Berto
M. Chevalier P.& F. Monfort (s) 5 SRI LA FRIME - O H3 53,5 8 M. D. Gibello Sacco
Ec. Patrick KleinF. Patarin
6 ACE OF ACES
H3 56 10 C. Lecœuvre
Ballymore Thoroughbred LtA. Fabre
7 LITTLE ILLUSION
F3 51,5 2 A. Foulon
Ec. Victoria DreamsJ-Ph. Dubois
8 CLASSIC PEARL
F3 54,5 7 L.-P. Beuzelin
F. Hoffet
J. Bertran de Balanda 9 GAELIK FIRST
F3 53
3 P. Dominois
Stall Leon
H. Grewe
10 RUSSIAN ERIA
F3 54,5 9 A. Hamelin
J. SELLIER : 3 - 1 - 4 - 7 - 10 - 2
S. FLOURENT : 3 - 6 - 1 - 7 - 2 - 4
H. BOUAKKAZ : 3 - 7 - 1 - 10 - 4 - 8
l
12 H 25
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
Ant. Boucher P. Sobry
1 DAGOBERT DUKE
C. Langlois-MeurinneN. Clément
2 ABADAN
M.-C. Boutin M. Boutin (s)
3 TRÈS SOLID
D. Fernandez-OrtegaM. Boutin (s) 4 MONTESQUIEU - A
E. Drouet
Y. Fouin
5 SOVERIA
G. Augustin-NormandY. Durepaire
6 GAILLEFONTAINE
J. SELLIER : 2 - 6 - 1 - 3
H. BOUAKKAZ : 1 - 2 - 6 - 3
l
2
H8 57,5 6 J. Moutard
F4 54
4 L. Grosso
H7 54,5 1 C. Pacaut
H8 54,5 3 M. Michel
F4 52,5 2 C. Miette
F4 56
5 C. Demuro
S. FLOURENT : 1 - 6 - 2 - 3
PRIX D'IDEVILLE
A RÉCL. - GENTLEMEN-RID. - CL. G - 4 ANS ET + - 16 000 € - 2 100 M
12 H 55
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
Lebeau Racing H. Blume
1 AJMANY - A
H8 73,5 6 M. F. Guy
G. Luyckx
J. Phelippon
2 IRON SPIRIT
H8 71,5 2 M. G. Bertrand
M. Motto
A. Marcialis
3 FLIGHT TO DUBAI M4 71
1 M. G. Pineda Carmena
G. Barbarin F. Chappet
4 NEW OUTLOOK
H10 68
7 M. K. Braye
V. Henkenjohann 5 NEWNTON LODGE H9 68
3 M. A. Berton
C. Bruer
C. Namuroy Y. Fouin
6 SALERNO - O
H5 68
5 M. M. Kovacs
Stall Verne VorneM. Klein
7 MARDANSHAH
NON PARTANT
J. SELLIER : 1 - 2 - 5 - 3
S. FLOURENT : 1 - 2 - 3 -4
H. BOUAKKAZ : 1 - 4 - 2 - 5
l
3
PRIX ARMISTICE
HANDICAP - 2 ANS - 25 000 € - 1 200 M - LIGNE DROITE
13 H 25
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
J-Ph. Dubois Louis Baudron 1 LUCKY BIRD
H2 59
6 M. Barzalona
T. Raber
P.& F. Monfort (s) 2 MY DRAMA QUEEN F2 58
4 M. Guyon
Rob. Collet Rob. Collet
3 WHERE IS CHARLIE F2 58
1 P.-C. Boudot
Ec. Bred To Win ScY. Barberot
4 RUNWAY
F2 56
8 A. Massin
Millennium Horses SrlA & G. Botti (s) 5 POWER BEST - O M2 55,5 3 C. Demuro
J. Poiroux H.-A. Pantall
6 MATISTA
M2 55,5 5 V. Cheminaud
B. Khuong A. Marcialis
7 MOONLIGHT IN JAPAN - A M2 52,5 2 M. Michel
L.H.
K. Borgel
8 WOOTTON PLANET F2 52
7 E. Hardouin
J. SELLIER : 6 - 1 - 3 - 4
S. FLOURENT : 3 - 1 - 2 - 6
H. BOUAKKAZ : 2 - 3 - 6 - 1
l
4
PRIX DE VÉLIZY
A RÉCLAMER - 3 ANS - 23 000 € - 1 600 M
14 H 05
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
Ec.s Serge StempniakJ.-C. Rouget (s) 1 DAIMYO
Pegase BloodstockD. Guillemin (s) 2 ANDORRE
G. Augustin-NormandP. Brandt
3 ESPOIR PARFAIT
C. Meunier P. Bary
4 UNGUJA
P. Pouzol
F.-X. Belvisi
5 FERGUS D'ANA
E. Ciampi
H.-F. Devin
6 FLAMINIA
Ec. Alain RogierM. Boutin (s)
7 PEACEFUL CITY
P. Fellous
C. Barande-Barbe 8 JOJOVA
J. SELLIER : 1 - 2 - 4 - 3
H. BOUAKKAZ : 1 - 6 - 2 - 3
l
M3 57,5 8 C. Pacaut
H3 57,5 3 F.-X. Bertras
M3 56
4 C. Demuro
F3 53
5 M. Michel
M3 52
2 F. Valle Skar
F3 54,5 7 A. Badel
F3 54,5 6 E. Hardouin
F3 51,5 1 Z. Pfeil
S. FLOURENT : 1 - 4 - 6 - 2
A : œillères australiennes.
O : œillères normales.
è ÉTAT PROBABLE DU TERRAIN : bon-souple
è DERNIÈRE HEURE : Abadan - Iron Spirit -
Lucky Bird - Unguja - La Pergola - Rimini Incampo - Impatiente
è ENTRAÎNEURS À SUIVRE : A. Fabre - N. Clément
è JOCKEYS À SUIVRE : V. Cheminaud - S. Pasquier
è NOS SÉLECTIONS : Gagnante : (504) Bravo Sierra
Placée : (812) Sissi Doloise
14 H 35
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
T. Burns
Mick Channon 1 JUNGLE INTHEBUNGLE M2 58 10 A. Badel
K. Salling
M. Stott
2 SIR CHURCHILL
M2 58
4 O. Wilson
P.-K. Siu
Ed Walker
3 TRIGGERED
M2 58
11 P.-C. Boudot
K. Abdullah A. Fabre
4 BRAVO SIERRA
F2 56,5 5 V. Cheminaud
Z. Ben M'Rad D. Guillemin (s) 5 ILANGA
F2 56,5 1 O. Peslier
O. Brochart S. Cérulis
6 LA PERGOLA
F2 56,5 7 C. Demuro
D. Howden V. Haigh
7 RÉPONSE EXACTE F2 56,5 8 E. Hardouin
M.-T. Dubuc-GrassaC. Ferland
8 GOLCONDA
F2 56,5 3 M. Guyon
Meridian Int&RedversA. Murphy
9 HAPPY ODYSSEY - A F2 56,5 2 M. Barzalona
Ontoawinner&J.Pak&CoA.-M. Watson 10 QUIET WATERS
F2 56,5 9 T. Piccone
S. Thayer
N. Clément
11 SINGING TOWER
F2 56,5 6 S. Pasquier
J. SELLIER : 4 - 1 - 6 - 3 - 11 - 5
S. FLOURENT : 3 - 4 - 5 - 6 - 1 - 11
H. BOUAKKAZ : 4 - 2 - 8 - 11 - 6 - 5
l
6
PRIX MOTRICO
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
K. Abdullah A. Fabre
Gestüt AmmerlandA. Fabre
LG Bloodstock C. Ferland
G. Sandor
P. Bary
G. Bertrand G. Bertrand
Godolphin S.N.C.H.-A. Pantall
K. Gozdzialski C. Fey
H. Lootah
H.-F. Devin
Novum Stables SlP. Brandt
J. SELLIER : 2 - 3 - 6 - 1
7
1 BROADCAST
2 BALTIC BARON
3 RIMINI
4 TESTON
5 ONESARNIESHORT
6 BEAUTIFUL MEMORY
7 DIONE
8 MODEL
9 OMAHA BEACH
l
H. BOUAKKAZ : 1 - 2 - 3 - 6
15 H 05
M3 56,5 1 V. Cheminaud
M3 56,5 8 P.-C. Boudot
M3 56,5 9 S. Pasquier
H3 56,5 3 A. Lemaitre
H3 55
2 A. Duporté
F3 55
5 M. Barzalona
F3 55
6 E. Hardouin
F3 55
4 A. Badel
F3 55
7 M. Guyon
S. FLOURENT : 2 - 8 - 3 - 6
A RÉCL. - CL. E - 4 ANS ET + - 19 000 € - 1 400 M - LIGNE DROITE
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
15 H 40
A. Mosca ToselliA. Marcialis
1 SWEETICON
F4 58,5 6 M. Michel
Scuderia Dei DuepiA & G. Botti (s) 2 IL PITTORE - A
H7 59,5 9 P. Bazire
S.-V. Gianella H.-A. Pantall
3 INCAMPO
M4 59
1 P.-C. Boudot
Chr. Zass
M.& S. Nigge (s) 4 GALINKA
F4 58
2 H. Journiac
M.-C. Boutin M. Boutin (s)
5 BETTER ON SUNDAY H5 57,5 4 E. Hardouin
Lebeau Racing&S.J.WeissA. Suborics
6 MAKING TROUBLE H6 54,5 8 C. Pacaut
P&S de Jacob M. Klein
7 NANTIAGO
NON PARTANT
A.G. Kavanagh C.& Y. Lerner (s) 8 DANAROSA
H4 52
7 F. Valle Skar
K. Plisson
K. Plisson
9 L'IDÉALISTE
H4 56
11 L. Boisseau
Traditia Racing ClubC. Gourdain
10 PASTICHOP
H4 56 10 M. Barzalona
P. Normand N. Caullery
11 VIVA POLONIA
F4 51,5 3 A. Massin
J. SELLIER : 10 - 1 - 3 - 8 - 2 - 4
S. FLOURENT : 3 - 10 - 1 - 2 - 8 - 4
H. BOUAKKAZ : 10 - 3 - 8 - 2 - 1 - 6
l
8
PRIX DE LA VASTINE
16 H 15
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
D. Beaulieu S. Dehez
1 IMPATIENTE - A
F8 60,5 2 A. Duporté
G. Augustin-NormandY. Barberot
2 SOMMERY (E1)
F4 60
3 C. Guitraud
R. Hillen
H.-F. Devin
3 LOVEMENOT - A
F4 60
8 A. Badel
M. Fabre
O. Trigodet
4 ŒUVRE
F6 59,5 14 J. Grosjean
M. Offenstadt J-Pier. Gauvin 5 PHILOMENA
F4 55,5 11 M. Velon
Ec. Cerdeval N. Leenders
6 MADYLANE
F4 59,5 13 J. Cabre
G. Augustin-NormandA & G. Botti (s) 7 MAGICAL FOREST (E1) F4 59
15 C. Demuro
P. Walter
J. Parize
8 ALHORIZON
F4 57
9 L. Grosso
Rod. Collet Rod. Collet
9 ZOÉ LA GRIBOUILLE F4 58 10 T. Bachelot
Woodslane Farm LLCM. Delcher-Sanchez 10 PINK PAINT - A
F4 57,5 1 T. Piccone
J. Bloch
J.-V. Toux
11 BLUE LINN
F8 56,5 7 A. Lemaitre
A. Bonin
A. Bonin
12 SISSI DOLOISE - O F4 55,5 6 S. Pasquier
Adolf Renk B. Renk
13 MANOUKA
F4 55
12 E. Hardouin
Mélanie Bruer & Christian BruerV. Henkenjohann 14 ZAWADI
F5 53
4 D. Santiago
D. Duperret Brian Beaunez 15 EN SOUPLESSE
F5 51,5 5 A. Massin
J. S. : 12 - 5 - 1 - 3 - 8 - 10 - 9 - 2
S. F. : 9 - 6 - 3 - 5 - 10 - 12 - 1 - 2
H. B. : 5 - 8 - 1 - 3 - 12 - 9 - 4 - 7
l
milibris_before_rename
21,70 (5-11) 9,10 (10-11) 22,20. Coup. Ordre (5-10) :
129,20. Trio (5-10-11) : 403,60. Trio Ordre (5-1011) : 2.300,60. Super 4 (5-10-11-3) : néant .
4e COURSE 1. Deadline Diva (2), B. Lestrade,
G. 1,70 P. 1,10 ; 2. Farces Attrapes (4), C. Lefebvre,
P. 1,20 ; 3. Sawsan Senora (3), M. Delage. Coup.
Ordre (2-4) : 3,60. Trio Ordre (2-4-3) : 9,60.
5e COURSE 1. Finata (5), S. Saadi, G. 6,20 P.
2,30 ; 2. Aigle Teen (6), M. Forest, P. 3 ; 3.
Wishing Ruby (3), I. Mendizabal, P. 3 ; 4.
Touchthesoul (1), J. Plateaux. Coup. gag. 21. Coup.
pl. (5-6) : 8,20 (5-3) 6,80 (6-3) 9,30. Coup. Ordre
(5-6) : 42,60. Trio (5-6-3) : 48,20. Trio Ordre (56-3) : 228,30. Super 4 (5-6-3-1) : 1.377,50. NP: 9.
6e COURSE 1. Speed Fire (1), B. Lestrade, G.
6,30 P. 1,90 ; 2. Art Majeur (5), B. Guenet, P. 2,70 ; 3.
Wealth des Mottes (7), T. Gueguen, P. 1,60. Coup.
gag. 21,60. Coup. pl. (1-5) : 5,10 (1-7) 3,50 (5-7) 4,20.
Coup. Ordre (1-5) : 45,40. Trio (1-5-7) : 9,60. Trio Ordre (1-5-7) : 68,30. Super 4 (1-5-7-2) : 400,70.
7e COURSE 1. Celeste de Ghazal (6), F.-X. Bertras, G. 3,40 P. 1,20 ; 2. Zawani Star (2), J.-B. Eyquem, P. 1,30 ; 3. Shadda'ad (4), Jim. Martin, P. 1,10.
Coup. gag. 9,30. Coup. pl. (6-2) : 1,80 (6-4) 1,40 (2-4)
1,70. Coup. Ordre (6-2) : 12,10. Trio (6-2-4) : 2,90.
Trio Ordre (6-2-4) : 22,60. Super 4 (6-2-4-7) : 64.
8e COURSE 1. Khalmarin (1), A. Fouchet, G. 1,70
P. 1,30 ; 2. Kenzo de Champdoux (2), O. Jouin, P.
1,80 ; 3. Enza (6), T. Gueguen. Coup. Ordre (1-2) : 3,90.
Trio Ordre (1-2-6) : 8,30. Super 4 (1-2-6-3) : 19,70.
9e COURSE 1. Ahzar (4), F.-X. Bertras, G. 4,50
P. 1,80 ; 2. Ateej (3), C. Soumillon, P. 1,50 ; 3. Hind
(5), Jim. Martin. Coup. Ordre (4-3) : 11,70. Trio Ordre (4-3-5) : 68,30. Super 4 (4-3-5-2) : 137.
18 H 15
Cheik A.B.Kha Al ThaniH.-A. Pantall
1 DEVILISH - O
M3 58 10 S. Saadi
Louis Baudron Louis Baudron 2 WE RIDE THE WORLD H3 58
1 T. Speicher
C. Klus
F.-H. Graffard 3 MATAR
H3 58
3 Ronan Thomas
T. Mace
T. Mace
4 AYOUNOR
H3 58
9 C. Grosbois
I. Pantall
H.-A. Pantall
5 ZAFF
M3 55,5 11 G. Le Devehat
A. Bauduffe A.-M. Poirier
6 MY LADY ROCK
F3 56,5 5 E. Etienne
P. Ezri
M. Bollack
7 GLORIA - A
F3 55
6 M. Eon
C. Leblond L. Gadbin
8 DUSK TILL DOWN F3 53
8 D. Boche
R.-G. Brown E-J. O'Neill
9 KAABA STONE
F3 56,5 2 H. Journiac
K. Abdullah D. Smaga
10 SIGNATURE PIECE F3 54,5 7 C. Lecœuvre
Wertheimer & FrèreC. Laffon-Parias 11 GRAVITAS
F3 52
4 A. Chesneau
J. SELLIER : 7 - 3 - 1 - 6 - 10 - 8
S. FLOURENT : 7 - 3 - 1 - 6 - 10 - 8
H. BOUAKKAZ : 3 - 11 - 1 - 5 - 2 - 9
CLASSE E - 4 ANS ET PLUS - 10 000 € - 2 300 M
16 H 45
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
Earl de la ValléeS. Dehez
1 MY POTTINGUER - A H4 57
7 M. Berto
M.-J. Goetschy Y. Barberot
2 JEVOUSVOISENCORE H4 57
6 Alex. Roussel
S. Gouyette S. Gouyette
3 SIRIUS
H7 54,5 1 M. Justum
M. Nigge
M.& S. Nigge (s) 4 PRETORIO
H6 54,5 2 Q. Perrette
Mart. Delaplace 5 MAIZE AND BLUE - A H5 54,5 4 G. Trolley de Prevaux
C. Oliva
Gestüt Bona P. Schiergen
6 NAGOLD
F4 55,5 3 C. Lecœuvre
J. Jennet
G. Gadbled
7 LADY'S SPRING
F7 55,5 5 Stéph.M Laurent
J. Jouin
J. Jouin
8 SACREMENT SAGE F4 55,5 9 S. Martino
M. O'Neill
E-J. O'Neill
9 JASAARA
F4 55,5 8 A. Fouassier
J. SELLIER : 4 - 6 - 2 - 5
S. FLOURENT : 6 - 4 - 2 - 5
H. BOUAKKAZ : 4 - 6 - 2 - 5
3
GRAND PRIX DU MANS
CLASSE D - 4 ANS ET PLUS - 22 000 € - 1 950 M
17 H 15
TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE
Gemini Stud F.-H. Graffard 1 SARENDAM
LG Bloodstock F. Rohaut
2 BEST FOUAD
O. Fau
N. Leenders
3 HAYA OF FORTUNE
S. Gouvaze S. Gouvaze
4 ROYALICKLY
D. Le Clezio C. Lotoux
5 SMART WHIP
P. Nicolet
N. Leenders
6 NEGUEV
L. Tillet
A.-M. Poirier
7 VILLA CAPRARA - O
J. SELLIER : 2 - 1 - 3 - 6
H. BOUAKKAZ : 2 - 1 - 3 - 5
4
H4 58,5 2 Ronan Thomas
H7 58,5 6 C. Soumillon
F4 57
1 A. Fouassier
M4 57
4 C. Grosbois
H7 55,5 5 M. Eon
H4 57
7 Alex. Roussel
F5 55,5 3 Y. Barille
S. FLOURENT : 2 - 3 - 4 - 1
PRIX MONT BLANC
A RÉCLAMER - 2 ANS - 13 000 € - 1 400 M
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
6
PRIX GROUPAMA
A RÉCLAMER - 3 ANS - 13 000 € - 1 400 M
18 H 45
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
P. Richard P.& F. Monfort (s) 1 CLOUD EIGHT
H3 59
1 A. Fouassier
Ec. Atalante L. Kneip
2 SORORITY
F3 57,5 6 L.-P. Beuzelin
Fair Salinia Ltd P. Brandt
3 SENZA FINE
F3 57,5 8 C. Stéfan
B. Lefèvre B. Lefèvre
4 CITY CHAMP
H3 56 14 W. Saraiva
J. Cygler
H.-A. Pantall
5 LAKESIDE
F3 56
15 S. Saadi
G. Heald
H.-A. Pantall
6 SOHO INSPIRATION F3 53,5 7 G. Le Devehat
J. Lastrajoli R. Le Dren-Doleuze 7 LILI DE LA VIS
F3 53,5 5 Q. Perrette
D. Schoenherr M. Bollack
8 CALDESI
F3 53,5 11 A. Chesneau
N. VandenabeeleJ.-M. Lefebvre (s) 9 LADY SOLDIER
F3 52
13 M. Chupin
Ec. Pandora RacingRod. Collet
10 DEVIL ANSE
F3 54,5 4 S. Maillot
Haras de BernesqA. Benillouche 11 BOCA DI DAMA
NON PARTANTE
J. Jouin
J. Jouin
12 CŒUR DEL RAIS
F3 54,5 10 S. Martino
A. Kurth
E. Libaud
13 NINE LETTERS - A F3 52
12 D. Boche
D. Lemarié Joël Boisnard 14 LIYANA
F3 50,5 3 C. Poirier
A. Stennett A.-N. Hollinshead 15 OLIVE MABEL - A F3 54,5 2 F. Panicucci
J. SELLIER : 6 - 13 - 3 - 1 - 5 - 10 - 4
S. FLOURENT : 5 - 3 - 6 - 15 - 2 - 13 - 12
H. BOUAKKAZ : 13 - 6 - 3 - 8 - 10 - 5 - 1
l
7
PRIX BERNARD CHAUSSE
HAND. DE CAT. - CLASSE G - 4 ANS ET PLUS - 16 000 € - 3 200 M
19 H 15
TRIO - COUPLÉS - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
17 H 45
Ec.s Serge StempniakJ.-F. Bernard
1 ELDANZA
F2 56,5 10 L. Le Pemp
Darius Racing H. Grewe
2 PERSEPOLIS - O
M2 59
7 A. Hamelin
A. Baudequin A & G. Botti (s) 3 URLUCC
M2 54,5 12 A. Chesneau
C. Hassett V. Haigh
4 FLYING DANDY
M2 57,5 2 C. Lecœuvre
T. Marnane M. Palussière 5 MIXED MEDIA - O F2 55
3 M. Justum
D. Quedillac Joël Boisnard 6 MINCE AFFAIRE
F2 53,5 9 C. Poirier
Le Haras de La Gousserie L. Rovisse
7 CARRIBEAN FRESH F2 56,5 5 M. Berto
Cheik A.B.Kha Al ThaniY. Durepaire
8 ZAAHIR
M2 52,5 1 G. Trolley de Prevaux
E. Mikhalides E. Mikhalides 9 MANEKI NEKO
F2 53,5 11 N. Kasztelan
M. Delcher-SanchezM. Delcher-Sanchez 10 SOL - A
F2 50,5 4 O. Thiebaut
N. Teehan M. Palussière 11 AMBER WARNING - O F2 53
6 G. Le Devehat
Thoroughbred Bloodst.Ag.A. Giorgi
12 FAST ENDLESS
F2 52
8 Q. Perrette
J. SELLIER : 1 - 8 - 3 - 4 - 9 - 12
S. FLOURENT : 3 - 8 - 1 - 11 - 4 - 9
H. BOUAKKAZ : 8 - 3 - 1 - 11 - 6 - 7
l
HAND. - FEMELLES - CLASSE E - 4 ANS ET + - 23 000 € - 2 200 M
HIER À BORDEAUX - LE BOUSCAT
1re COURSE 1. Parafection (11), J. Augé, G. 6,70 P.
2,20 ; 2. Tural (2), Jim. Martin, P. 3,50 ; 3. Taos (8), C.
Soumillon, P. 1,40 ; 4. Fairmont (9), E. Corallo. Coup.
gag. 55,70. Coup. pl. (11-2) : 10,70 (11-8) 4 (2-8) 6,20.
Coup. Ordre (11-2) : 76,10. Trio (11-2-8) : 31,60. Trio Ordre (11-2-8) : 240,10. Super 4 (11-2-8-9) : 1.901,60.
2e COURSE 1. Blue Blue Eyes (1), T. Chevillard, G. 2,90 P. 1,40 ; 2. Rumoroso (3), C. Lefebvre, P. 1,70 ; 3. Rocheston (6), B. Lestrade, P.
2 ; 4. Shaktal (5), J. Reveley. Coup. gag. 10,60.
Coup. pl. (1-3) : 4,40 (1-6) 3,60 (3-6) 6. Coup. Ordre (1-3) : 18,30. Trio (1-3-6) : 18,30. Trio Ordre
(1-3-6) : 65,30. Super 4 (1-3-6-5) : 295,10.
3e COURSE 1. Aimara (5), O. Peslier, G. 5 P.
2 ; 2. Eliade (10), F.-X. Bertras, P. 5,90 ; 3. Princess Isla (11), M. Lanave, P. 2,50 ; 4. Lucky Lycra
(3), M. Forest. Coup. gag. 93,10. Coup. pl. (5-10) :
2
l
PRIX D'ORGERUS
3 ANS - MAIDEN - 15 000 € - 1 400 M
TRIO - COUPLÉS - TRIO ORDRE - COUPLÉ ORDRE - 2SUR4
l
PRIX DE MAULEPAIRE
l
CLASSE 1 - 3 ANS - 35 000 € - 1 600 M - LIGNE DROITE
PRIX JEAN COUTURIÉ
A. Bidon
A. Bidon
1 MAHIR - O
H6 58,5 5 M. Eon
B. Audouin B. Audouin
2 LA ZAMTOFF
F6 57
8 A. Le Lay
D. Miquel
G. Elbaz
3 MAOLA - O
F4 59,5 3 E. Etienne
1 L. Le Pemp
J.-F. Bernard J.-F. Bernard
4 WELCOME ON BOARD F4 58
S. Seignoux V. Seignoux
5 CALLYDINI - A (E1) H6 59
2 J. Guillochon
P. de ChevignyP. de Chevigny 6 RASPOUTIN
H4 59
6 Alex. Roussel
S. Ramsay S. Ramsay
7 AN AMKAN
H5 58 10 C. Lecœuvre
L. Tillet
A.-M. Poirier
8 SIDELSKIE
F4 58
14 Y. Barille
L. Viel
L. Viel
9 SILVER DREAM
H5 56
4 R. Verraux
S. Seignoux V. Seignoux
10 EPALINE TIVOLI - A (E1) F8 57,5 13 A. Fouassier
S. Gouyette S. Gouyette
11 ATAMAN ERMAK - O H7 55,5 11 M. Justum
J. Bourgeais J. Bourgeais
12 EASILLY
F5 57
9 G. Le Devehat
M. Bruère
M. Bruère
13 VASIAS
H10 56,5 7 C. Grosbois
12 Stéph.M Laurent
J. Jennet
G. Gadbled
14 SHE'S A LIGHTNING - A F5 56
X.-L. Le Stang X.-L. Le Stang 15 SUMMER EVE - O F6 55,5 15 J. Catineau
J. S. : 6 - 7 - 5 - 13 - 4 - 2 - 8 - 12
S. F. : 6 - 4 - 2 - 5 - 7 - 13 - 10 - 1
H. B. : 4 - 7 - 1 - 12 - 8 - 13 - 2 - 5
l
è ENTRAÎNEURS À SUIVRE : F.-H. Graffard - Y. Barberot
è JOCKEYS À SUIVRE : Alex. Roussel - C. Lecoeuvre
è NOS SÉLECTIONS : Gagnante : (706) Raspoutin
è ÉTAT PROBABLE DU TERRAIN : bon
è DERNIÈRE HEURE :
Tabularasa - Nagold - Best Fouad Urlucc - Matar - Nine Letters - Callydini
Placée : (103) Goudenhooft
BLOC NOTES / QUATORZE CHEVAUX À SUIVRE
GALOP
PAR J. S. ET H. B.
TROT
Dimanche 23 septembre à Vincennes
THE BUCKET LIST F (H. Burman) : s’est remarquablement comporté pour ses débuts à Vincennes face à une opposition relevée (3e).
EVER PRIDE (S. Guarato) : s’est bien relancé après
avoir perdu du temps dans l’ultime tournant (5e).
BIG BOSS (H. Chauve-Laffay) : venu de loin, a
échoué de peu pour le succès (2e).
VRAI VOYOU (P.-Emma. Mary) : n’a cessé de regagner du terrain pour finir lors de sa rentrée (2 ).
Lundi 24 septembre au Croisé-Laroche
BORIGANO (J.-R. Declercq) : aurait fini plus près (7e)
s’il avait pu pleinement s’exprimer pour finir.
CACHOU DES MOLANDS (F. Legros) : s’est imposé avec
de la marge.
BULA BULA AM (J. Westholm) : a refait beaucoup de
terrain pour échouer d’un rien (2e).
e
Samedi 22 septembre à Longchamp
ULTRA COOL (G. Doleuze) : a une nouvelle fois
terminé de façon encourageante (6e).
EGO DANCER (M. Delzangles) : a transpercé le peloton pour l'emporter facilement.
STARMANIAC (C. Laffon-Parias) : s'est imposé en très
bon poulain et ne devrait pas s'arrêter là.
CAZALINE (M. Delaplace) : a échoué d'un rien (2e) au
terme d'un belle ligne droite.
Lundi 24 septembre à Auteuil
BEAU MEC DE HOUELLE (A. Chaillé-Chaillé) : lauréat
pour sa rentrée, sera à suivre dans les Groupes.
TAP TAP BOOM BOOM (P. Butel) : vainqueur désinvolte, ne cesse de repousser ses limites.
CALNUTZ (P. Peltier) : auteur d'une rentrée encourageante (3e) après un an d'absence.
SÉLECTIONS DE LA SEMAINE :
BIG BOSS - ULTRA COOL
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
25
JEUX
www.leparisien.fr
MotsCROISÉS
A
B
C
MotsFLÉCHÉS N° 5283
D
E
F
G
H
I
jeux proposés par
Avec les sept cases numérotées, reconstituez le mot répondant
à la déinition : qui produit de la mousse.
J
1
CANCANE
CIBLE DE
L’ANTIGANG
2
PAS TRÈS
MALIN
FIXÉS À LA
CARRIOLE
EAU DE
PÉRIGUEUX
PLAT MIJOTÉ
PRIVÉ
ID EST
3
1
2
3
4
DIS UN
POÈME
HYBRIDE
DE L’ÂNE
5
6
7
PRÉPARÉE
COMME UN
BATEAU
INSOUCIANT
DE SES
ACTES
6
UNE ÎLE OU
UNE FÊTE
4
TRÈS PIEUSE
NOMMER
EXPLOITATION DU
BÉTAIL
5
6
SINGE
IL SE PÊCHE AMÉRICAIN
EN MÉDITERABRURANÉE
TISSANT
7
PROBLÈME
POUR
HAMLET
HABILETÉ
CONTÉE,
RETRACÉE
8
ILS SE DÉPENSAIENT
AUTREFOIS
CHAUDE
5
ALLER DE
TRAVERS
9
SUDSUD-EST
ALLURE
POULBOT
10
HORIZONTALEMENT : 1. Ce ne sont que de petits ennuis. 2. Engin de
chantier. 3. Génisse mythique. Causer des dommages. 4. Le Fou chantant. 5. Établit une communication. Rangée d’osselets. 6. Rien ne lui
réussit. Film de Luc Besson. 7. Règles de traçage. Alias Cassius Clay.
Vieux symbole du do. 8. Surveillées avidement. 9. Soumit au supplice.
Sur la tête du sanglier. 10. Non blanchies. Figure sur des blasons.
VERTICALEMENT : A. Élevage des abeilles. B. Préixe novateur. Le premier des marins. Accord qui fut du Sud. C. Troisième personne. Fabricant
d’étofes. D. Limpidité du propos. Porte des Pyrénées. E. Le beau n’est
qu’une illusion. Genre musical algérien. F. Faisant disparaître. Héritage
ou donation. G. Il est habitué à faire du blé. H. Élevée dans un parc. Plancher des vaches. I. Direction sur la boussole. Sans ça, on n’a rien. Deux
pour un Romain. J. Accessoires de fête.
DIFFICILE
Sudoku
En partant
des chifres
déjà inscrits,
remplissez
la grille de
manière
que chaque
ligne, chaque
colonne,
et chaque
carré de 3 x 3
contienne une
seule fois tous
les chifres
de 1 à 9.
8
4
BERNA
D’UNE
GRANDE
PRÉCISION
TRICHER
AVEC
DES DÉS
6
9
6
4
CERTAINES
CONVOITISES
USUELLE
9
9
CLAQUOIR
PRASÉODYME
SYMBOLISÉ
IL BRAIT
TIENNENT
EN MAIN
F
I
N
I
S
S
E
U
S
E
8
2
9
3
3
3
Résultats des tirages du
mardi 25 septembre 2018
2
7
A T A
N E X
L E
R E
E
J
E M O
A B
R I
A N A
M E R
1 767 889
3256
0,35
envoyez KENO au
61 113
/ min
0,35 € PAR SMS + PRIX SMS
Soir
1 5 6 8 10 11 13 19 22 24
25 26 30 39 48 55 63 65 67 69
x2
1 810 242
4
7
1 gagnant en France* à 1 000 000 €
HL 423 8593
* République française ou Principauté de Monaco. Voir règlements de l'offre EuroMillions - My Million et du jeu Etoile+.
Résultats et informations :
Application
FDJ ®
3256
envoyez EM au
0,35 / min
61 113
0,35 € PAR SMS + PRIX SMS
La Française des Jeux, 3-7 quai du Point du Jour, 92650 Boulogne-Billancourt Cedex, RCS Nanterre B 315 065 292
Application
FDJ ®
I
S
R
A
E
L
I
E
N
I S
S
T
E
P
P
E
T
A
T
E
E
N
T
R
A
S
T
E
HORS-SÉRIE N°2 -
JOUER COMPORTE DES RISQUES : DÉPENDANCE, ISOLEMENT...
APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)
A
LE PARISIEN LIBÉRÉ
10, BOULEVARD DE GRENELLE,
75738 PARIS CEDEX 15, TÉL. 01.87.39.71.00
PRINCIPAL ASSOCIÉ : UFIPAR (LVMH)
SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE
JULIE COSTES, ÉDITRICE
COMMISSION PARITAIRE N° 0221 C 80333
PIERRE LOUETTE, PRÉSIDENT ET DIRECTEUR
DE LA PUBLICATION
SOPHIE GOURMELEN, DIRECTRICE GÉNÉRALE DÉLÉGUÉE
milibris_before_rename
JOUER COMPORTE DES RISQUES : ENDETTEMENT, DÉPENDANCE...
APPELEZ LE 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)
1
STÉPHANE ALBOUY, DIRECTEUR DES RÉDACTIONS
DU « PARISIEN » ET D’« AUJOURD’HUI EN FRANCE »
PUBLICITÉ : TEAM MÉDIA, 10, BOULEVARD DE GRENELLE,
75738 PARIS CEDEX 15
5
4
9
1
7
2
8
6
3
MOTS FLÉCHÉS
6
8
2
3
5
4
1
9
7
1
6
3
9
8
5
7
4
2
4
9
5
2
6
7
3
1
8
7
2
8
4
1
3
9
5
6
9
7
6
8
4
1
2
3
5
8
3
1
5
2
6
4
7
9
2
5
4
7
3
9
6
8
1
100 PAGES POUR
SE DÉTENDRE,
S’AMUSER ET
SE CULTIVER !
ÉTÉ 2018
MOTS
HÉS
FLÉC
CODÉS
CROISÉS
MÊLÉS
ANAGRAMMES
SUDOKU
MULTI-JEUX
QUIZ
À GAGNER
3
1
7
6
9
8
5
2
4
C
S
R
A P I
L L A S
U I R E
E
S S
Les résultats ci-dessus sont communiqués à titre indicatif. Veuillez consulter le Journal Officiel. Les gains sont payables jusqu'à 60 jours suivant le dernier tirage auquel votre reçu participe. Voir réglements.
Les résultats ci-dessus sont communiqués à titre indicatif. Veuillez consulter le Journal Officiel. Les gains sont payables jusqu'à 60 jours suivant le dernier tirage auquel votre reçu participe. Voir règlement.
PRODUIT DE
LA BIÈRE
SUDOKU
L
I
V
R
E
U
R
S
3€
La Française des Jeux, 3-7 quai du Point du Jour, 92650 Boulogne-Billancourt Cedex, RCS Nanterre B 315 065 292
x1
Résultats et informations :
CARTE
IMPARABLE
2
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT
Résultats du tirage du mardi 25 septembre 2018
6 15 20 30 38
4
NOBLE GESTE
DENSES DU
VENTRE
Midi
7 14 18 20 25 26 29 32 33 35
36 37 38 44 56 57 58 59 60 68
VIEUX
CHÂTIMENT
BOÎTE À
GÉRER
FERRÉ POUR
SES
PROCHES
MOTS CROISÉS
6
8
ON Y MET
LES VOILES
Solutions
2
4
6
7
AMER
UN RÉGAL
POUR L’ÂNE
PROCÉDER
PAR
ÉLIMINATION
7
3
3
NE
SENT PAS
LA ROSE
1
8
1
MIS POUR
AUSSI
PAVILLON
RUSSE
DES
TSIGANES
1
5
POSTE DES
CHEFS
APRÈS
L’HEURE
CYCLE
PASSEPARTOUT
S
URS DE 2 JOUR
2 SÉJO
A-PARK
PERSONNES À EUROP
R
D O
S
C A
C
L E
F
S
T
O
G
A
R
R
I
G
E U
P E
I
C L
I E
E
R E
E T
T
A
E
S T
N C E R
T E S I
A N
P
S A I
R E S E
E
C R
N S E E
F A N
E
S E
R C E
M O U V
E
R U
R E S
F
O
R
E
E
S
C
O
N
T
I
G
E U
I
T T
R E
I
E M
A
E C
S
G
K E R
I S E
C C
A L E
R A
A V A
S E R
S M
C
E
I N E
R A
E N T
U T O
R I N
Le mot à trouver est : PAPRIKA.
3,00€
En vente
actuellement
ET PLEIN
D’AUTRES
LOTS
POUR 4
CORINNE MREJEN, PRÉSIDENTE DE LA RÉGIE TEAM MÉDIA
PHILIPPE PIGNOL, DG DE LA RÉGIE TEAM MÉDIA
PUBLICITÉ COMMERCIALE : 01.87.39.83.11
PETITES ANNONCES, ANNONCES LÉGALES : 01.87.39.82.81
EMPLOI : 01.87.39.82.82
DIFFUSION CONTRÔLÉE PAR O.J.D.
ABONNEMENTS : AUJOURD’HUI EN FRANCE
4 RUE DE MOUCHY - 60438 NOAILLES CEDEX
SERVICE CLIENT : serviceclient@aujourdhuienfrance.fr
01.76.49.14.14 (COÛT D’UN APPEL LOCAL)
TARIFS* PORTAGE/POSTAL :
1 AN, 7 JOURS SUR 7, 364 NUMÉROS, 439,20 €
PRÉLÈVEMENT MENSUEL : 36,60 €
* TARIFS FRANCE MÉTROPOLITAINE. POUR LES TARIFS HORS
FRANCE MÉTROPOLITAINE, NOUS CONTACTER
VENTES DIFFUSEURS : 0.800.811.179
(APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE)
IMPRIMERIES : CINP, MOP, CIMP, CIRA, CILA,
NANCY PRINT, ROTOCÉAN RÉUNION
ISSN 1247-4282
TIRAGE D’« AUJOURD’HUI EN FRANCE »
DU MARDI 25 SEPTEMBRE 2018 : 166 210 ex.
© 2018 - 6710
Origine du papier : Belgique.
Taux de fibres recyclées :
100%.
Ce journal est imprimé sur
du papier porteur de
l’Ecolabel européen sous le
numéro FI/37/002.
Eutrophisation : Ptot
0,010 kg/tonne de papier.
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
26
LOISIRS Cinéma
@le_Parisien
On se régale des
dialogues entre
Jean Dujardin,
un bon à rien
qui veut faire
des affaires, et
Yolande Moreau,
responsable
chez Emmaüs.
Drôles de frère et sœur
PROPOS RECUEILLIS PAR
CATHERINE BALLE
E
lle est abonnée aux
films d’auteurs, sociaux, à petits budgets,
il est une vedette oscarisée ultra populaire. Mais il a
suffi de l’imagination débridée
de Benoît Delépine et Gustave
Kervern pour les réunir dans un
tandem dépareillé hilarant. Dans
« I Feel Good », Yolande Moreau,
65 ans, et Jean Dujardin, 46 ans,
sont Monique et Jacques, un frère et une sœur que tout sépare.
Et qui se trouvent réunis quand
Jacques, un loser matérialiste,
débarque dans la communauté
Emmaüs que dirige sa sœur
avec un rêve en bandoulière : faire fortune. Nous avons rencontré celui qui a tourné son premier film avec les piliers de
« Groland » et celle qui en est à
son quatrième avec le duo.
Pourquoi avez-vous accepté
de tourner — ou de re-tourner
— avec Delépine et Kervern ?
JEAN DUJARDIN. Ça s’est fait en
2012, lors d’une soirée mémorable au Festival de Cannes.
Avec Gus et Ben, on s’est tapé
dans les mains à 4 heures
du matin en se disant qu’un jour
on ferait un film ensemble.
J’aime leur esprit et puis ils sont
très humains… Ça fait du bien.
Et ce sont de très grands dialoguistes. Des phrases comme
celles que j’ai dans « I Feel
Good », je n’en avais pas eu
depuis « OSS 117 ».
milibris_before_rename
Jean Dujardin et Yolande Moreau jouent ensemble dans « I Feel Good »,
la nouvelle comédie sociale de Benoît Delépine et Gustave Kervern.
YOLANDE MOREAU. Delépine et
Kervern m’avaient parlé de ce
film il y a cinq ou six ans. J’aime
leur manière de voir les choses.
Leur cinéma est toujours intelligent, il y a de l’humour. Ils font
des films très politiques, mais
sans faire la morale. Là, j’ai dit oui
directement. Pour « Mammuth », j’avais hésité. J’avais fait
mon petit caca nerveux parce
que je trouvais que dans le scénario, la femme ne faisait que râler pendant que les hommes rêvaient. En plus, j’ai eu une petite
crise de jalousie parce que ce
n’était même pas moi qui incarnait le visage de l’amour, c’était
Adjani. Alors je leur avais répondu : La grosse vous dit mer-
“
RÉUSSIR
SA CARRIÈRE
DE COMÉDIEN,
C’EST AVOIR
LE LUXE
DE CHOISIR
SES RÔLES
”
YOLANDE MOREAU
de !.... Et puis, un jour, Depardieu
m’a appelée pour me dire : Je
suis content que tu fasses le film.
Je suis assez timide alors j’ai dit :
Oui, d’accord… En raccrochant,
j’ai dit à mon mari : Putain, les
salauds, ils ont envoyé le gros au
charbon ! Je n’étais pas dupe.
Mais je n’ai jamais regretté. Alors
depuis, je ferme ma gueule.
Yolande Moreau et Jean
Dujardin frère et sœur,
vous y avez tout de suite cru ?
Y.M. D’abord, je me suis dit : Je
suis trop vieille… Mais ça passe
dans le film, je trouve !
J.D. Je me dis toujours que tout
est possible. Sinon, je n’aurais
pas fait un film muet (NDLR :
« The Artist »).
CE QUE L’ON EN PENSE
« I feel good » : une comédie humaniste
qu’elle ne l’a pas vu
v Alors
des années,
v depuis
Monique, qui dirige une
v communauté Emmaüs près
v de Pau, voit débarquer son
v frère Jacques en peignoir et
en mules. Ce bon à rien
veut « réussir dans les
affaires ». « Je veux être
dans le haut du panier de
crabes », « Je veux ma loge
à Roland-Garros »,
« Je ne veux pas être dans
l’annuaire, je veux être dans
le Who’s Who »…, clame
cet enfant de communistes
converti au capitalisme.
Un jour, Jacques a une idée
pour réaliser son rêve :
il propose aux membres
d’Emmaüs de leur vendre
des soins de chirurgie
esthétique low-cost en
Roumanie… Il y a bien une
petite baisse de rythme au
milieu du film, mais « I Feel
Good » est une comédie
humaniste qui a du fond :
elle parle de matérialisme,
de réussite, de solidarité, de
l’apparence… Et on se
régale du tandem MoreauDujardin comme des
croustillants dialogues
écrits par Delépine et
Kervern.
C.BA.
« I Feel Good », comédie
française de Benoît Delépine
et Gustave Kervern. Avec Jean
Dujardin, Yolande Moreau,
Joseph Dahan… 1 h 43.
Vous êtes-vous découvert
des points communs ?
J.D. Comme moi, Yolande a besoin de s’écarter du cinéma pour
retrouver le plaisir de tourner. Elle travaille énormément,
j’essaie aussi de bien faire les
choses. Ce n’est pas une bavarde
et moi non plus. Quand on discutait dans la loge, on parlait de
nos potagers. Elle, c’est une spécialiste, moi c’est très modeste.
Y.M. Jean m’envoie des photos de
ses tomates, de ses courgettes…
On a bien rigolé. J’ai découvert
un homme qui ne se prend pas
au sérieux. Une fois que le tournage est terminé, il est avec sa
famille, il est assez secret.
Le film parle de la réussite.
Pour vous, c’est quoi réussir :
avoir un jacuzzi ou son nom
dans le Who’s Who ?
Y.M. Ni l’un ni l’autre. Réussir sa
carrière de comédien, c’est
avoir le luxe de choisir ses rôles.
Il y a une part de talent, mais il ne
faut pas se leurrer : c’est surtout
le hasard et les rencontres. Moi,
j’ai eu le pot de rencontrer
Agnès Varda dès mon premier
film (NDLR : « Sans toit ni loi »
en 1985).
J.D. Le vrai luxe est dans la liberté de choisir. Mais tout est précaire, on est très jetables.
Et les récompenses, les prix
représentent quoi pour vous ?
Y.M. C’est chouette, mais moi, je
doute toujours autant quand je
commence un nouveau film. J’ai
une grange à la maison, j’y ai mis
mes Césars sur un buffet. Mais
ils sont à côté d’une statue de la
Vierge, de deux E.T. en plastique
et d’une sculpture dorée faite par
mon petit-fils avec des coquilles
de moules dans de la terre…
J.D. Je vais citer Yolande Moreau : c’est un shoot d’ego bienvenu, un parfum très agréable,
mais qui doit être éphémère.
L’affiche d’« I Feel Good »
montre le personnage
de Jacques en peignoir
et mules. Et vous, dans quelle
tenue vous sentez-vous bien ?
J.D. Je me sens bien dans le costume clair très années 1970 que
j’ai dans le film, qui me fait penser à celui qu’avait Jean-Pierre
Marielle dans « les Galettes de
Pont-Aven ». Avec, j’avais le
sentiment d’être dans un vrai
vieux film. Chez moi, je n’ai pas
de peignoir : ça fait un peu glandeur quand même…
Y.M. (Silence.) Je mets toujours
une culotte. Ça, c’est réglementaire. Sinon, j’aime bien les robes.
J’en couds beaucoup, même si
ce n’est pas toujours très réussi.
Vous tournerez à nouveau
avec Kervern et Delépine ?
J.D. Je leur ai dit que c’était la dernière fois parce qu’ils ne pourront jamais m’écrire un truc
aussi bien que ce rôle-là. Evidemment que j’adorerais !
Y.M. J’y compte bien, je m’inscris ! Ils ont la même équipe
technique aussi : y a Gérard, Cécile… Ils sont bien humainement. Je les aime.
PROD
Jean et Yolande
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
27
Cinéma LOISIRS
www.leparisien.fr
Et aussi
Au nom du peuple
« Rafiki » censuré dans son pays
La nouvelle est tombée ce week-end : la commission de
censure kényane a décidé d’autoriser « Rafiki » pour sept
jours dans les salles du pays. Au-delà, le long-métrage qui
sort aujourd’hui en France, sera interdit au Kenya. Motif : le
film raconte une histoire d’amour entre deux jeunes filles à
Nairobi. Kena et Ziki découvrent qu’elles sont attirées l’une
par l’autre. Si les scènes d’amour se limitent à des baisers
avec soupirs appuyés, ce drame fort et émouvant, baigné de
couleurs flashy, franchit déjà la ligne jaune dans un pays où
l’homosexualité est illégale. « Le film a été interdit lorsqu’on
l’a présenté à la commission de censure, explique
la réalisatrice Wanuri Kahiu. On nous a expliqué que les
jeunes filles n’exprimaient
pas assez de remords
à la fin… »
C.BA.
« Rafiki », drame kényan de
Wanuri Kahiu. Avec Samantha
Mugatsia, Sheila Munyiva…
1 h 22.
« The Little Stranger » : oppressant
Dans la campagne anglaise, en 1947, le jeune docteur Faraday
v est
appelé au chevet de la domestique d’un château qui tombe
v en ruine.
C’est dans ce domaine que sa mère était autrefois
v employée. Très vite, Faraday s’aperçoit que des phénomènes
v étranges se produisent entre ces murs... Par petites touches
v pastel, « The Little Stranger » crée une atmosphère
inquiétante. Il y a cette façade qui se délabre, ce châtelain
défiguré et invalide de guerre... Avant même que ne se
produise le premier drame, on sursaute aux craquements de
parquet et aux claquements de porte. Puis les personnages se
révèlent ambigus, leur passé ressurgit et le drame s’installe
sur fond de lutte des classes. Un film délicatement oppressant.
C. BA.
« The Little Stranger »,
NICOLA DOVE
drame fantastique
d’épouvante britannique
de Lenny Abrahamson.
Avec Domhnall Gleeson,
Charlotte Rampling… 1 h 52.
« Libre » : touchant
v
v
v
v
v
Entre 2015 et 2018, Cédric Herrou a aidé des centaines de
migrants à passer illégalement la frontière entre l’Italie et la
France dans la vallée de la Roya, près de Nice… Au point qu’il
a été inculpé pour « délit de solidarité ». Ami de longue date
de cet agriculteur de 39 ans, le réalisateur Michel Toesca
a filmé son combat de l’intérieur. A travers des images
réalisées caméra à l’épaule, « Libre » brosse le portrait d’un
homme qui « ne respecte pas la loi parce que les autorités ne
la respectent pas » (il dénonce notamment les reconduites
illégales de mineurs en Italie par la police). On découvre ici un
tribun jovial et frondeur,
parfois provocateur, mais
surtout un résistant dont
l’obstination fait réfléchir.
LAURENT CARRE
C.BA.
« Libre », documentaire
français de Michel
Toesca. 1 h 40.
« L’Ombre d’Emily » : abracadabrant
v Blogueuse culinaire, hyperactive et mère perfectionniste,
v Stéphanie se lie d’amitié avec Emily, la maman d’un copain
v de son fils. Mystérieuse, fascinante, sublime, celle-ci se met
v rapidement à l’utiliser comme nounou. Jusqu’au jour où elle
On ne croit pas à grand-chose dans ce film. Ni aux
v disparaît…
improbables personnages, ni au suspense désamorcé par
PETER IOVINO, SMPSP
des notes d’humour lourdingues ou vulgaires et encore moins
au scénario : le personnage principal embrasse sa copine,
couche avec le mari de sa meilleure amie fraîchement morte
et… avec son propre
demi-frère).
C.BA.
milibris_before_rename
« L’Ombre d’Emily »,
thriller américain de Paul
Feig. Avec Anna Kendrick,
Blake Lively. 1 h 58.
« UN PEUPLE ET SON ROI » Dans un film qui impressionne par
son esthétique et sa quête de vérité historique, Pierre Schoeller
fait le pari de raconter l’instauration mouvementée de la République.
PAR PIERRE VAVASSEUR
de travail, 16 M€ de budget,
v Sixunans
producteur, Denis Freyd, qui
v n’a jamais lâché l’affaire, une plongée
apnée dans une documentation
v en
gigantesque pour rendre dans les
v moindres détails la vérité des lieux,
costumes, des mots, des attituv des
des… Quand il s’est embarqué dans
l’aventure d’« Un peuple et son roi »,
film puissant sur la naissance de la
Révolution française, sensuel par sa
lumière, charpenté comme sa salle
du Manège, nid de l’Assemblée nationale, Pierre Schoeller, 59 ans, savait
qu’il s’embarquait pour la plus singulière de ses aventures.
Le réalisateur de « Versailles » et de
« l’Exercice de l’Etat », fils d’un architecte et d’une éditrice, n’avait pas
d’idée politique derrière la tête. En revanche, dit-il, « la Révolution de 1789
est comme une histoire qui n’en finit
pas de finir. »
UN FORT « POUVOIR
D’INTERPELLATION »
Le film compte une surprise. Laurent
Lafitte, le beau gosse de la ComédieFrançaise à qui on ne connaissait pas
jusqu’ici d’embonpoint, incarne
Louis XVI. « Je voulais un homme lucide, physique, qui fait plus que contempler son ventre et porte une présence. Laurent fait un roi sensible avec
une part de mystère, de gravité et de
dureté. » Louis Garrel est un Robespierre décalqué sur le vrai, jeune, l’élégance impassible derrière des petites
lunettes d’intello. Adèle Haenel, Céline
3€
JEROME PREBOIS
PROD/METEORE FILMS
v
v
v
v
v
Laurent Lafitte incarne le roi Louis XVI en pleine révolution française
Sallette, Izïa Higelin portent haut la
cause des femmes et chantent leur
force d’espoir.
« Le peuple était nourri de parole,
écoutait celle des députés. Ceux qui
savaient lire lisaient les journaux aux
autres. A cette époque, il y a eu une
montée de l’alphabétisation, surtout
chez les femmes. » Tourné dans le bâtiment de la Légion d’honneur, où la
dalle du Manège a été reconstituée, à
Saint-Denis mais aussi à Versailles,
dans la cour Carrée du Louvre, au jardin des Tuileries et à Magny-en-Vexin,
« Un peuple et son roi » résonne d’un
fort « pouvoir d’interpellation » puisque le peuple assistait aux débats des
députés. Là aussi, Schoeller a soigné
son ouvrage pour « donner une vie
NOUVEAU
HORS-SÉRIE N°2
- ÉTÉ 2018
MOCTHÉSS
FLÉ
CODÉS
CROISÉS
MÊLÉS
ANAGRAMMES
SUDOKU
MULTI-JEUX
QUIZ
À GAGNER
3,00€
2 JOURRKS
2 SÉJOURS DE
S À EUROPA-PA
aux discours. Faire en sorte, ajoute-til, qu’on se sente bien en ce lieu. Une
salle d’assemblée, ça nous parle. Il fallait que ça nous raconte un truc. » En
quoi ce film nous raconte-t-il « un
truc » aujourd’hui ? « Ce qui est nécessaire, résume le cinéaste, c’est que
la politique ne soit pas l’affaire de quelques-uns. Il y a des moments où c’est
l’affaire de tous. Et il ne suffit pas d’interpeller un député ou un ministre au
Salon de l’agriculture. Il faut un dialogue permanent autour de ce qui est en
train de se passer. »
« Un peuple et son roi », film historique
français de Pierre Schoeller, avec Adèle Haenel, Gaspard Ulliel, Olivier Gourmet, Laurent
Lafitte, Izïa Higelin… 2 h 1.
100 PAGES
POUR
SE DÉTENDRE,
S’AMUSER
ET SE CULTIVER !
ET PLEIN
D’AUTRES
LOTS
ONNE
POUR 4 PERS
100 pages
En vente actuellement
chez votre marchand de journaux
Et sur leparisien.fr/hors-serie
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
28
LOISIRS Culture
@le_Parisien
« L’Origine du monde »
c’est elle
PAR YVES JAEGLÉ
S
on sexe en gros plan a été
peint par l’un des plus
grands peintres du XIXe siècle,
Gustave Courbet. On connaît
maintenant son nom et son visage, et celui-ci, quel roman, a
été immortalisé par les premiers grands photographes de
l’époque, Nadar et Disdéri. La
femme qui a servi de modèle
pour « l’Origine du monde »
s’appelait Constance Quéniaux,
une courtisane ancienne danseuse de l’Opéra, née en 1832 et
morte en 1908. C’est la thèse,
confirmée par les experts, du livre « l’Origine du monde, vie du
modèle », de Claude Schopp,
éminent historien.
Il a fallu une série de coups de
chance pour résoudre cette
énigme qui dure depuis cent
cinquante-deux ans. Très peu
de gens étaient photographiés
dans les années 1860. Constance, petite danseuse à l’Opéra,
modèle, courtisane, devient ensuite une femme parisienne en
vue (lire ci-contre) qui suscite
l’intérêt de la presse et des photographes, sans que l’on sache
qu’elle a été le modèle du sulfureux tableau.
LE MYSTÈRE RÉSOLU GRÂCE
À UNE CORRESPONDANCE...
Claude Schopp, spécialiste de
littérature plus que de peinture,
est tombé sur son nom dans
une lettre écrite par Alexandre
Dumas fils — qui avait été l’ami
de Courbet avant de se fâcher
avec lui — à George Sand.
L’auteur de « la Dame aux camélias » raille ce tableau
très sexuel qu’il connaît.
« On ne peint pas de son
pinceau le plus délicat et le
plus sonore l’interview de
M l l e Queniault (sic) de
l’Opéra », écrit Dumas fils.
Phrase incompréhensible.
L’historien, titillé, confronte
cette transcription au manuscrit de la lettre conservé
à la Bibliothèque nationale de
France (BNF). Ce n’est pas
« interview » qu’il fallait lire
milibris_before_rename
mais « intérieur ». Synonyme
d’intimité, de sexe… Sylvie
Aubenas, directrice du département des estampes et de la
photographie de la BNF, confirme cette thèse. La noirceur de la
chevelure du modèle et ses
« beaux sourcils noirs », loués
par la critique lorsqu’elle dansait à l’Opéra, sont cohérents
avec la pilosité du modèle.
En 1866, date du tableau,
Constance Quéniaux, 34 ans,
est l’une des maîtresses de Khalil-Bey, diplomate de l’Empire
ottoman menant grand train à
Paris, et premier propriétaire de
la peinture scandaleuse. Dumas
fils se moque dans sa lettre à la
fois du tableau et de son propriétaire, « le Turc qui s’hébergeait » parfois dans « l’intérieur » de sa maîtresse. Il faut
appeler un chat un chat. Ces petites vulgarités entre ex-amis
mettent fin au mystère. Les thèses les plus farfelues ont circulé
récemment, comme celle d’un
tableau découpé dans un ensemble plus grand représentant
un corps complet de femme. Le
chef-d’oeuvre, passé de main
en main, dont celles du psychanalyste Jacques Lacan qui le
posséda longtemps, est devenu
la propriété de l’Etat et du musée d’Orsay, où il trône depuis
1995. Sur les photos, que la BNF
exposera à partir du 16 octobre,
Constance Quéniaux arbore un
joli sourire, et beaucoup de
froufrous dans ses robes à crinoline, qui dissimulent une partie anatomique si intime, si fantasmée, si publique. L’anonyme
est devenue une héroïne.
BNF, DE PARTEMENT DES ESTAMPES
AFP/SEBASTIEN BOZON
Un historien
a retrouvé l’identité
de la femme
qui a posé
pour le sulfureux
et mythique tableau
de Gustave Courbet :
une danseuse
de l’Opéra qui vendait
ses charmes
aux bourgeois.
En 1866, date de sortie de « L’Origine du monde », Constance Quéniaux était l’une des
maîtresses de Khalil-Bey, diplomate de l’Empire ottoman, premier propriétaire du tableau.
« Cette femme était redoutablement intelligente »
Dans un livre à paraître le 4 octobre, Claude Schopp nous révèle l’identité du sujet du tableau
« L’Origine
du monde, vie
du modèle »,
de Claude
Schopp. Ed.
Phébus, 152 p.,
15 €. Sortie
le 4 octobre.
CLAUDE SCHOPP, spécialiste
mondial d’Alexandre Dumas,
père et fils, nous raconte la vie
de celle qui a inspiré le fameux
tableau « l’Origine du monde »
de Gustave Courbet, et comment il a découvert par hasard
l’identité du modèle. Son livre
paraîtra le 4 octobre.
Vous écrivez qu’Alexandre
Dumas fils révèle le nom
du modèle de « l’Origine
du monde », Constance
Quéniaux, dans une lettre
à George Sand.
Comment en est-on si sûr ?
CLAUDE SCHOPP. Alexandre Dumas fils ne raconte pas de salades quand il parle à George
Sand, qui est un peu sa « maman ». Et puis lui-même est
collectionneur de peintures,
comme Khalil-Bey, le premier
propriétaire de « l’Origine du
monde ». Tous les deux sont
des hommes à femmes et se
connaissent bien. Khalil-Bey lui
a sûrement fait cette confidence
sur le modèle. Enfin, dans l’inventaire de décès de Constance
Quéniaux, on a trouvé un tableau de Courbet qu’elle possédait, de 1863, trois ans avant
« l’Origine ». Preuve qu’ils se
connaissaient.
Constance aurait été
la maîtresse de Khalil Bey,
le propriétaire du tableau.
Elle aurait aussi pu être
celle de Courbet ?
Constance n’avait pas d’a priori.
Elle a vécu royalement de la galanterie. C’était le monde des
danseuses de l’époque. Elle a été
engagée à l’Opéra, mais dans des
“
CONSTANCE,
C’EST LE RÉCIT
D’UNE RÉUSSITE.
”
petits rôles… On ne vivait pas de
ce métier. Ces danseuses, c’était
le terrain de chasse de beaucoup
d’hommes.
Pourtant, vous écrivez qu’elle
s’en sort très bien. Ce n’est pas
une prostituée.
Plutôt une courtisane…
Son patrimoine à la fin de sa vie,
une maison à Paris et une à Cabourg, évoque celui des aristocrates. Elle a franchi le plafond
de verre du demi-monde au
monde. Elle a vécu de l’argent
des hommes largement, mais
elle préférait la compagnie des
femmes, souvent artistes.
Elle n’a pas eu d’enfant
ni été mariée. Voulez-vous
dire qu’elle était lesbienne ?
Probablement.
Pourquoi n’a-t-elle jamais
parlé du tableau ?
On ne parle pas de ces choses-là.
Elle n’est qu’un tronc dans cette
peinture… Et puis, à la cinquan-
taine, elle est devenue une femme très honorable, qui pratiquait
les bonnes œuvres, aidait des
femmes dans le besoin, des orphelins, des aveugles. Elle
n’oublie pas d’où elle vient. Cette
enfant naturelle non reconnue,
née d’une fille-mère qui ne s’est
jamais mariée non plus, devait
être d’une intelligence redoutable. Elle était élégante, racée. Les
journaux parlaient d’elle. Il y a au
moins trois Constance : la fille
pauvre engagée à l’opéra à 14 ans,
la courtisane, la femme qui fait
autorité et de bonnes actions
grâce à l’argent récolté. Constance, c’est le récit d’une réussite.
Rien n’est romancé
dans votre livre ?
Rien. J’ai travaillé à l’américaine.
Si l’on imagine des choses, je
veux que cela vienne de l’enchaînement des faits eux-mêmes. Et ceux-ci sont exacts.
PROPOS RECUEILLIS PAR Y.J.
AUJOURD’HUI EN FRANCE
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
29
Télévision LOISIRS
www.leparisien.fr
Jean-Pierre Pernaut
ne cache pas
son cancer
IL L’A ANNONCÉ LUI-MÊME, sans dé-
tour. « J’ai subi une intervention chirurgicale pour un cancer de la prostate. Tout va bien. » Jean-Pierre Pernaut
ou l’art de la transparence. Quelques
heures seulement après son opération, hier matin, en région parisienne,
le présentateur du JT le plus regardé
d’Europe a tenu à rassurer ses 5 millions de téléspectateurs quotidiens. Et
a choisi de nommer cette maladie qui
toucherait en moyenne un homme
sur huit. Une annonce encore rare
de la part d’une telle personnalité. « Jean-Pierre Pernaut a pensé que
dire la réalité était la meilleure démarche », indique-t-on à TF 1. Lui
permettant au passage de couper
court aux rumeurs qui n’auraient pas
manqué de courir sur celui qui incarne le JT de 13 heures depuis plus de
trente ans. Même ses plus fidèles
n’auront sans doute pas remarqué la
petite phrase avec laquelle il a choisi,
vendredi, de clôturer son journal :
« Vive la vie, vie l’automne et bon
week-end »…
C’est Jacques Legros, son joker habituel, qui assure la relève depuis lundi, le temps de sa convalescence. Au
sein de TF 1, seule une poignée de
personnes était dans la confidence de
cette intervention programmée depuis cet été. « On pense bien à toi » a
réagi sur twitter Thierry Thuillier, le
directeur de l’information du groupe.
La chaîne a laissé le soin au couple
Pernaut de communiquer avec le pu-
blic. Nathalie Marquay-Pernaut,
l’épouse du journaliste de 68 ans, a
ainsi publié sur Instagram une photo
d’elle aux côtés de son mari, avec ce
message : « Rassurez-vous, il va bien,
il est très bien entouré de sa famille et
ses amis et est très bien soigné. […]
Son leitmotiv ? Retrouver au plus vite
le plateau du JT de TF 1. » Celle qui a
également souffert de cette maladie
précise : « Il m’a toujours soutenue
dans mon combat pour ne pas considérer le mot cancer comme tabou et
souhaite montrer l’exemple en étant
honnête sur sa situation. »
LES ASSOCIATIONS SALUENT
SON COURAGE
Une démarche applaudie par les associations, qui voient dans l’annonce
de l’homme qui a été plusieurs fois
sacré présentateur préféré des Français, une étape de plus dans la libération de la parole. « Je salue sa transparence, son courage, son honnêteté.
On utilise encore trop les termes longue maladie pour parler du cancer en
France. Et le cancer de la prostate fait
l’objet d’ironies déplacées », applaudit
Roland Muntz, président de l’Association nationale des malades du cancer
de la prostate (Anamacap), qui rappelle que ce cancer est celui qui touche le plus de Français (70 000 nouveaux cas diagnostiqués chaque
année), devant celui du sein et du
poumon, et qu’il « se soigne très bien
quand il est détecté et traité à temps ».
« Pernaut assume. Il désacralise.
C’est un geste qu’on voit beaucoup
aux Etats-Unis, comme avec Angelina Jolie, mais peu en France, où c’est
Le journaliste Jean-Pierre Pernaut, sacré plusieurs fois présentateur préféré
des Français, a choisi de révéler qu’il avait été opéré d’un cancer hier.
toujours tabou. Le cancer de la prostate, les hommes en parlent peu. Il est
doublement tabou car il touche aussi
à la sexualité », commente une ancienne malade, Catherine Cerisey,
qui a tenu pendant des années un blog
d’information sur le cancer.
Toute la journée d’hier Jean-Pierre
Pernaut a reçu de nombreux messages d’affection, d’anonymes comme
de personnalités. De Patrick Chêne, notamment, qui fut son concurrent sur le plateau du JT de 13 heures
de France 2 entre 1995 et 1998. « Je
voulais lui dire mon amitié et le remercier d’en parler », nous a précisé
le journaliste, qui a lui-même raconté
l’épreuve de son cancer de la vessie, « son crabe », dans un livre-hommage à l’hôpital public. « Le cancer
fait peur car c’est une saloperie, mais
il ne fait pas honte. Jean-Pierre et moi,
on va contribuer à faire sauter ce tabou ! Aujourd’hui, il faut juste lui dire :
Je t’aime, on pense à toi. On sait que
c’est un combattant. »
« Il y a quinze ans, on m’avait conseillé de ne rien dire… »
Franz-Olivier Giesbert, journaliste et écrivain
/MAXPPP/CHRISTOPHE MORIN
PAR FRANÇOIS ROUSSEAUX
TF1/JULIEN CAUVIN
Le présentateur star du JT de 13 heures de TF 1 a joué
la transparence sur sa santé en dévoilant presque en direct
son opération de la prostate. Brisant un sujet encore tabou.
Franz-Olivier
Giesbert.
CE N’EST QU’EN 2010, dans un livre très personnel intitulé « Un
très grand amour », que FranzOlivier Giesbert révèle au grand
public avoir dû affronter six ans
plus tôt un cancer de la prostate.
Un long silence… sur ordonnance de son médecin ! « A l’époque, Bernard Debré (NDLR : célèbre urologue et ancien député
de Paris) m’avait conseillé de
n’en parler qu’à ma famille. Et
surtout pas un mot à mon en-
tourage professionnel, au risque
sinon que certains en profitent
pour s’organiser sans moi »,
se remémore l’ancien patron du
« Point ». « Je me souviens parfaitement de son avertissement : Si tu le dis aux autres, tu
verras la mort dans leur regard », ajoute-t-il.
Celui que l’on surnomme
FOG juge « très courageuse » la
démarche de Jean-Pierre Pernaut. « On est tous avec lui, bien
sûr. Il a besoin d’être soutenu et
entouré par tous car c’est une
sacrée lutte. » Mais pour lui, cette annonce de la star de l’info de
TF 1 quelques heures seulement
après son opération est surtout
la preuve que les temps ont
changé. « Tout le monde a dans
son entourage quelqu’un qui se
bat contre un cancer. On est cerné. Et comme la médecine a fait
énormément de progrès ces dix
dernières années, beaucoup de
gens s’en sortent très bien », observe Franz-Olivier Giesbert.
Comme lui, la présentatrice
de la météo Evelyne Dhéliat ou
le journaliste Patrick Chêne
n’ont dévoilé leur maladie que
plusieurs années après. « Tu banalises le mot cancer et, croismoi, tu fais du bien à beaucoup
de malades », a d’ailleurs écrit ce
dernier dans un tweet de soutien au présentateur du 13 Heures de la Une.
BENOÎT DARAGON
JUSTICE
L’acteur Bill Cosby condamné à au moins 3 ans de prison
L’ACTEUR AMÉRICAIN BILL COSBY, reconnu coupable d’agression sexuelle
fin avril, a été condamné hier à une peine de trois à dix ans de prison. Il pourra
en effet formuler une demande de libération conditionnelle après trois années
de détention, requête qui sera examinée par une commission spéciale. En
attendant, sa peine devra être exécutée
à l’isolement.
Au moment d’écouter la décision, le
comédien de 81 ans, longtemps chouchou des téléspectateurs, n’a pas réagi.
Mais le principal avocat du créateur et
héros du « Cosby Show » a indiqué qu’il
allait faire appel et demandé que son
milibris_before_rename
client soit laissé en liberté sous caution
dans l’attente de l’examen de cet appel.
Avant de suspendre l’audience, le juge Steven O’Neill avait quant à lui déjà
ordonné que l’acteur soit inscrit, à vie,
sur le registre des prédateurs sexuels
violents de Pennsylvanie, accédant à la
demande du procureur Kevin Steele.
RISQUE DE RÉCIDIVE
Le juge a ainsi suivi l’avis de l’expert de
l’autorité compétente (SOAB), Kristen
Dudley, qui avait à l’audience que
l’homme de télévision et humoriste
présentait, selon elle, un risque de récidive. Lundi, le magistrat avait annoncé
que l’accusation et la défense s’étaient
entendues pour que les trois chefs d’accusation soient réunis en un
seul. L’agression à caractère sexuel, assortie d’une circonstance aggravante, le
seul chef finalement retenu, était passible au maximum de dix ans d’emprisonnement, alors que Bill Cosby risq u a it j u s q u ’ ic i t hé or iq ue me nt
trente ans de réclusion. Mais même une
peine réduite devrait être une épreuve
pour le comédien de 81 ans, amoindri
physiquement et quasiment aveugle.
Il y a encore cinq ans, Bill Cosby était
considéré comme l’une des figures
morales les plus éminentes des Etats-
Unis, parmi les premiers acteurs noirs à
avoir connu le succès, mais aussi militant inlassable du mouvement des
droits civiques. Depuis, des dizaines de
femmes l’ont accusé publiquement de
les avoir agressées sexuellement, des
faits prescrits à l’exception du cas d’Andrea Constand, le seul qui ait donné lieu
à des poursuites pénales et pour lequel
il a été condamné hier.
Mais sa réputation est d’ores et déjà
ruinée, ensevelie sous les témoignages
qui le décrivent comme un prédateur
sexuel au mode opératoire bien rodé,
qui comprenait, très souvent, l’administration de sédatifs.
A.R. AVEC AFP
REUTERS/JESSICA KOURKOUNIS
L’ex-comédien chouchou des Américains a été reconnu hier coupable d’agression sexuelle.
Norristown ( Etats-Unis), hier.
Le comédien de 81 ans devrait
exécuter sa peine à l’isolement.
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
AUJOURD’HUI EN FRANCE
30
QQR
QU'EST-CE QU'ON REGARDE ?
@le_Parisien
SÉRIE
ÉVASION
Elles méritaient leur prix !
sante famille des Rohan qui y fit
bâtir des châteaux et chapelles.
Autre décor à Vannes avec ses
rues étroites jalonnées de maisons à pans de bois bâties entre
le XVe et le XVIIe siècle. Au cœur de
la forêt de Quénécan, une pépite
attend encore les curieux : les forges des Salles, un ancien village
sidérurgique.
Côté mer, l’exploration du golfe
du Morbihan, riche d’une cinquantaine d’îles et d’îlots, dévoile
ses trésors. Il y a 20 000 ans,
seules existaient ici des collines avant que la montée des eaux
ne transforme la cuvette en
mer intérieure. Refuge de la faune et de la flore, le golfe abrite
des vestiges à l’instar de cet
étonnant tombeau du néolithique
décoré de gravures. Un régal pour
les yeux.
CA.D.
« DES RACINES ET DES AILES : LE MORBIHAN ENTRE TERRE
ET OCÉAN », présenté par Carole Gaessler. 2 heures.
ÉMOTION
Quand Messaoud
devient Michou
EUROPACORP
v
v
v
v
v
20 : 55 En pleine guerre
FRANCE 4 d’Algérie, Gisèle,
femme de la campagne
berrichonne, accueille des enfants
placés par l’assistance publique.
Elle accepte de s’occuper
de Messaoud, un garçon kabyle,
mais décide de le rebaptiser
Michel et de le teindre en blond
pour cacher ses origines
à son mari Georges,
ancien militaire… Le couple formé
par Nathalie Baye (photo)
et Gérard Depardieu brille dans
cette jolie comédie dramatique.
La première interprète avec
retenue une femme qui souffre
de ne jamais avoir été mère.
Le second a rarement été aussi
touchant en homme franchouillard
dont la tendresse s’exprime
de plus en plus au contact
de l’enfant. Le jeune Samy Seghir
tient d’ailleurs ici son premier rôle
avec un naturel déconcertant.
Il sera par la suite la star
de « Neuilly sa mère ! » (2009).
Si le film souffre de quelques
clichés, il ne manque pas
de scènes graves et poignantes.
« Michou d’Auber » est inspiré
d’une histoire vraie, celle
du scénariste Messaoud Hattou.
Pas étonnant, donc, qu’il sonne
aussi juste.
S.G.
« LES IMPATIENTES », mini-série de Jean-Marc Brondolo (2018),
avec Roxane Potereau (à g.), Léonie Simaga (au centre.), Noémie Lvovsky ... Trois épisodes sur trois. 2 h 35.
21 : 00 L’une est une mère de fav FRANCE
2 mille qui a perdu sa fille
v adorée, l’autre
une brillante cherdans un laboratoire, la derv cheuse
une jeune rebelle. Elles n’ont
v nière
rien en commun mais le destin va les
à partager la même cellule
v conduire
en prison. Comment ces trois femmes que tout sépare vont-elles s’ap-
Laurent Ruquier a tranché. Calé depuis
plusieurs semaines pour le numéro
du 20 octobre, Eric Zemmour a été
décommandé hier par la production
d’« On n’est pas couché », l’émission
du samedi soir de France 2. « Sans nous
donner aucune raison », nous a précisé
l’entourage du polémiste, qui enchaîne
les plateaux de télévision à l’occasion
de la sortie de son nouveau livre
« Destin français ». Le 16 septembre,
milibris_before_rename
CAPTURE C 8
« ON N’EST PAS COUCHÉ »
DÉCOMMANDE ÉRIC ZEMMOUR
femmes, dont le parcours comme les
raisons de leur incarcération se dévoilent peu à peu. Un parti pris.
Au-delà, la sincérité du jeu des comédiennes, couronnées du prix d’interprétation au Festival de la fiction TV de La Rochelle (CharenteMaritime) mi-septembre, vaut tous
les détours.
CA.D.
COMÉDIE
JEU
Joli parcours
du combattant
Vincent Lagaf’
de retour au bowling
menuisier,
v 20ARTE: 55 Arnaud,
rencontre Madeleine,
v laquelle a de l’énergie à revendre
façon tranchée de voir
v etlesune
choses. La jeune femme, adepte
v des techniques de survie et qui
à la fin du monde, a décidé
v sede prépare
s’engager dans l’armée. Fasciné
« MICHOU D’AUBER », de Thomas Gilou (2007),
avec Gérard Depardieu, Nathalie Baye… 2 h 5.
EN BREF
privoiser, partager leurs angoisses,
leurs secrets, leurs déceptions ?
En plongeant dans l’univers carcéral, la fiction « les Impatientes » en
explore quelques rites mais aussi les
effets. Le réalisateur Jean-Marc
Brondolo évite de sombrer dans la
noirceur absolue. Son film parle d’humanité, d’émotions vécues par ces
dès la première
étape
de sa tournée
de promotion,
Eric Zemmour
a suscité
une importante
controverse.
Dans « Les Terriens du dimanche »
sur C 8, il a déclaré que le prénom
de la chroniqueuse Hapsatou Sy était
« une insulte à la France ». Depuis
la chroniqueuse a lancé une pétition
pour enjoindre les chaînes à ne plus
inviter Eric Zemmour. Elle a recueilli
286 000 signatures.
B.D. ET F.R.
par Madeleine, Arnaud lui emboîte
le pas… Voici un film explosif : original,
sauvage, cogneur. Le tout porté par
le magnétisme de ses deux acteurs
principaux : Adèle Haenel et Kévin
Azaïs. « Les Combattants » a été
récompensé des Césars du meilleur
premier film, de la meilleure actrice
et du meilleur espoir masculin !
P.V.
deux séances
v 21C:800 Après
d’entraînement avant
v l’été, C 8 teste « Strike »
grandeur nature.
v enLe 30
mai dernier, le jeu
v de Vincent
Lagaf’ (photo),
mêle culture générale
v qui
et bowling, avait
parfaitement réussi
ses premiers essais,
avec 1,3 million
de téléspectateurs
(6,2 %) pour les deux
premiers numéros
et 900 000 (4,5 %),
une semaine
plus tard, pour
les deux suivants.
« LES COMBATTANTS »,
de Thomas Cailley (2014),
avec Adèle Haenel… 1 h 35.
« STRIKE ! », jeu présenté par Vincent Lagaf'. 55 minutes.
MOIX S’EXCUSE APRÈS SES
PROPOS SUR LES POLICIERS
Suite à la polémique engendrée
par les violents propos qu’il a tenus sur
les policiers samedi sur le plateau de Thierry
Ardisson sur C 8, Yann Moix a fait son mea
culpa lundi sur LCI. Mis en cause par
le ministre de l’Intérieur et des syndicats
de policiers, l’écrivain a précisé : « Ce n’est
pas moi qui suis venu dire à la télé que les
policiers avaient peur. Ce sont les policiers
eux-mêmes. » Mais il a aussi exprimé
des regrets sur le plateau de la chaîne info :
« Je l’ai dit avec des mots grossiers,
que je regrette. J’ai manqué d’intelligence
dans la manière de m’exprimer. »
C.D.
Si bien que C 8 a commandé
une nouvelle salve
à Vincent Lagaf', qui était
en tournage hier toute la journée.
« Strike » sera diffusé
désormais tous les mercredis
face au redoutable
« Burger Quiz »
d’Alain Chabat
sur la rivale TMC.
Ce soir, Sébastien Chabal,
Hervé Mathoux, Rayane
Bensetti et Kelly Vedovelli
viendront épauler
les candidats et tenter
de faire atteindre à C 8
les bons chiffres
d’audience d’avant l’été. B.D.
TOP DES AUDIENCES
LUNDI SOIR
MILLIONS DE TÉLÉSPECTATEURS
PART D’AUDIENCE
4,6 19,4 %
« L’amour est
dans le pré »
1,9 8,7 %
4,2 17,5 %
« Camping
Paradis »
1,1 4,8 %
« Take Two :
Enquêtes en duo»
0,9 4,1 %
3,6
15 %
« Les Sept
Mercenaires »
« Rambo »
« Zorba le Grec »
SOURCE : MÉDIAMAT-MÉDIAMÉTRIE, TOUS DROITS RÉSERVÉS
C 8/AURELIEN FAIDY
FRANCE 3
21 : 00 Voilà un beau voyage
v FRANCE
3
le Morbihan,
v agrémenté dans
de splendides vues du
et de guides pertinents, qui
v ciel
permettra aux néophytes de dév couvrir des petits coins de paradis.
A terre, d’abord, place à l’ancien
v territoire
dominé jadis par la puis-
FTV/FABRICE LANG
Surprenant Morbihan
AUJOURD’HUI EN FRANCE
MERCREDI 26 SEPTEMBRE 2018
VOTRE SOIRÉE
www.leparisien.fr/xxxxxx/
1
TF1
21.00 ESPRITS
CRIMINELS
« Souillure »
Dix cadavres calcinés et
cachés dans une tombe
d’un cimetière de La Nouvelle-Orléans sont découverts.
21.45 « Soule coupé »
22.35 « Derek »
23.25 BLACKLIST
« Le groupe Kilgannon »
De Jean de Segonzac
Avec James Spader,
Megan Boone
Reddington attire l’attention de Liz et de l’équipe
sur un réseau d’immigration clandestine peu
scrupuleux.
8
C8
21.00 STRIKE !
Présenté par Vincent
Lagaf'
Strike est de retour sur
C8 ! Vincent Lagaf’ vous a
manqué. Il revient tous les
mercredis jouer au bowling
pour faire gagner à
des anonymes jusqu’à
50 000 euros.
22.00 STRIKE !
Présenté par Vincent
Lagaf'
Des émissions thématisées, des entrées comme
seul Vincent sait les faire,
une question cash où les
candidats peuvent gagner
en quelques secondes de
l’argent liquide.
18
GULLI
2
FRANCE 2
21.00 LES IMPATIENTES
« Épisode 1 »
Avec Noémie Lvovsky
Rencontre en prison de
trois femmes que tout
sépare : une mère de
famille ordinaire, une jeune
délinquante en révolte,
une brillante chercheuse.
21.50 « Épisode 2 »
22.40 LES IMPATIENTES
« Épisode 3 »
De Jean-Marc Brondolo
Avec Noémie Lvovsky,
Roxane Potereau
Elles n’ont rien en
commun, sinon de devoir
cohabiter dans une cellule
de MAF : maison d’arrêt
pour femmes.
9
W9
21.00 ENQUÊTES
CRIMINELLES
« Afaire Daval : un pacte
familial ? »
28 octobre 2017, Gray, en
Haute-Saône. Sans nouvelles de son épouse
Alexia depuis plusieurs
heures, Jonathann Daval
contacte la police.
23.10 ENQUÊTES
CRIMINELLES
Afaire Pico : l’homme qui
en savait trop. Le 18 mai
2017, la Cour de cassation
de Versailles a rendu un
arrêt en faveur du renvoi de
trois personnes dans
l’afaire de la disparition de
Philippe Pico. Afaire Barbot.
19
FRANCE Ô
20.55 INVESTIGATIÔNS
« Missions d’urgence »
Chroniques d’urgence 3 :
Aux 4 coins du monde, des
hommes et des femmes
mettent leur vie au service
des autres.
20.55 PÈRE ET MAIRE
« Entre père et mère »
Avec Christian Rauth
Fabien Félix, 18 ans,
apprend que son ancienne
petite amie Jessica a
accouché sous X d’un petit
Paul. Qu’à cela ne tienne,
si son bébé n’a pas de
mère… il aura un père !
22.40 PÈRE ET MAIRE
« Entre deux feux »
Avec Christian Rauth,
Cécile Auclert
Un incendie se déclare à
Ville-Grand, dans une
maison de retraite.
00.20 G ciné
00.25 Zig et Sharko
00.30 Zig et Sharko
milibris_before_rename
31
22.40 INVESTIGATIÔNS
« Urgences en Outre-mer »
00.25 Outre-mer express
00.30 Passion Outremer
02.45 Dans les pas...
20
TF1
SÉRIES FILMS
21.00 SECTION DE
RECHERCHES
« Cyrano »
De David Brel
Avec Xavier Deluc, Franck
Sémonin
21.50 « Balle à blanc »
3
FRANCE 3
21.00 DES RACINES & DES
AILES
« Le Morbihan, entre terre
et océan »
Découverte du Morbihan,
de Pontivy jusqu’à
Belle-Île-en-Mer.
23.05 Soir 3
23.35 Culture, dans votre
région
00.30 LA POLICE DE VICHY
La police de Vichy
retrace les années noires
de la police française :
la collaboration, la traque
des communistes,
les rafles de juifs, la
Résistance, la Libération,
l’épuration.
02.10 Midi en France
10
TMC
21.00 BURGER QUIZ
Avec Ludivine Sagnier,
Jean-Paul Rouve, Sandrine
Kiberlain et Leila Bekhti.
Puis avec Philippe Lacheau,
Tarek Boudali, Laurence
Arné et Malik Bentalha. Et
enfin avec Alexandre Astier,
Anne Depetrini, Monsieur
Poulpe, Alice Belaïdi…
23.45 90’ ENQUÊTES
« Alcool, stups, drames
familiaux : pas de répit pour
les gendarmes de banlieue »
Ils sont 732… Des
gendarmes un peu
particuliers, leurs missions
les conduisent dans les
quartiers diiciles, les cités
sensibles.
21
L'ÉQUIPE
21.00 LA GRANDE SOIRÉE
« PSG / Reims »
Messaoud Benterki sera
entouré de consultants et
de journalistes pour faire
vivre aux téléspectateurs
les rencontres cruciales.
22.50 L’ÉQUIPE DU SOIR
Des commentaires ?
Des questions ? Dans
l’Équipe du soir, l’interactivité est permanente.
13
LCP/AN
20.30 AVIATION :
L’HÉRITAGE DE 14-18
De la Première Guerre
mondiale naît l’aviation
militaire.
21.30 Droit de suite Débat
22.50 SECTION DE
22.00 ON VA PLUS LOIN
RECHERCHES
« Haute tension »
De Didier Delaître
Avec Xavier Deluc
Présenté par Rébecca
Fitoussi
23.00 Le magazine de
l’emploi
4
CANAL+
21.00 FOOTBALL :
PSG / REIMS
Le PSG reçoit Reims en
clôture de la 7e journée de
Ligue 1. Écrasant tout sur
leur passage depuis le
début de saison, les Parisiens devraient logiquement
venir à bout des valeureux
Rémois au Parc des Princes.
22.55 JOUR DE FOOT
Présenté par Karim
Bennani
Les images, les réactions à
chaud et les moments
forts sur tous les terrains
seront toujours au cœur de
l’émission.
23.50 21 cm
00.45 Guyane
11
TFX
21.00 JOSÉPHINE, ANGE
GARDIEN
« Yasmina »
Avec Mimie Mathy, Valérie
Kaprisky
Joséphine arrive chez
Privela, immense
multinationale, pour
parrainer la candidature de
la jeune Yasmina.
22.50 JOSÉPHINE, ANGE
GARDIEN
« Un monde de douceur »
Avec Mimie Mathy, Hubert
Benhamdine
Si Joséphine fait son
apparition au milieu de
nombreux ours en
peluche, elle n’est cependant pas là pour jouer.
22
6TER
21.00 STORAGE WARS :
ENCHÈRES SURPRISES
« Gare aux moustiques »
21.20 « Boîte à rythme et
ultrasons »
21.45 « Labyrinthe »
22.05 « Duel au soleil »
22.30 STORAGE WARS :
ENCHÈRES SURPRISES
« Voiturette sur rail »
22.55 « Piano miniature »
23.20 « Trésor de guerre »
15
BFM TV
21.00 NEWS ET
COMPAGNIE
Retour sur les principaux
faits d’actualité en compagnie d’une personnalité
politique, intellectuelle,
people ou sportive.
22.00 GRAND ANGLE
Présenté par Bruce
Toussaint
00.00 Le journal de la
nuit
5
FRANCE 5
20.50 LA GRANDE LIBRAIRIE
Invités : Alain Mabanckou,
Les Cigognes sont immortelles ; Éric Fottorino,
Dix-sept ans ; Sophie
Daull, Au grand lavoir ;
Olivia de Lamberterie,
Avec toutes mes sympathies ; Élisabeth de Fontenay, Gaspard la nuit.
22.25 C DANS L’AIR
Présenté par Caroline
Roux
Caroline Roux décrypte
l’actualité en compagnie
de quatre experts. En fin
d’émission, ils répondent
aux questions des
téléspectateurs.
23.30 C à vous
12
NRJ12
20.55 DROID WAR
Avec Jason Earles
Un groupe de mercenaires
qualifiés se retrouve trahi
par le Gouvernement américain, et se voit obligé de se
frayer un chemin à travers
une embuscade tendue par
une équipe mortelle de
droïdes humains.
22.45 COUNTDOWN
De John Stockwell
Avec Katharine Isabelle
Ray Fitzpatrick, un policier
des narcotiques à nouveau
en fonction après une suspension, est informé qu’un
déséquilibré a kidnappé un
jeune garçon et menace de
le tuer à l’explosif.
23
RMC
STORY
20.55 TAKEN
« Haute trahison »
Avec Clive Standen
Après le vol de la mallette
nucléaire, Bryan et son
équipe doivent la récupérer.
21.45 « Secret d’État »
22.35 TAKEN
« Faux-semblants »
Avec Clive Standen,
Jennifer Beals
23.30 The Last Kingdom
16
CNEWS
21.00 LE GRAND JT
Patrice Boisfer propose
tout ce qu’il faut retenir de
l’actualité de la journée via
le prisme des équipes de
Cnews pour une plongée
au cœur des événements.
22.00 LES VOIX DE
L’INFO
Présenté par Sonia
Mabrouk
00.00 L’info du vrai
6
M6
21.00 LE MEILLEUR
PÂTISSIER
« Voyage dans le temps »
Présenté par Julia
Vignali
Pour cette 3e semaine de
concours, la tente du
Meilleur pâtissier va se
transformer en machine à
voyager dans le temps…
23.30 LE MEILLEUR PÂTISSIER : À VOS FOURNEAUX !
« Voyage dans le temps »
En pâtisserie, les
classiques sont nombreux
mais celui-ci surpasse
tous les autres par sa
longévité.
00.45 Incroyables
gâteaux
14
FRANCE 4
20.55 MICHOU D’AUBER
De Thomas Gilou
Avec Gérard Depardieu,
Nathalie Baye
1960, pendant les
événements d’Algérie.
Messaoud, 9 ans, un enfant d’Aubervilliers, est
placé dans une famille
d’accueil berrichonne.
23.00 CHER TRÉSOR
Avec Gérard Jugnot,
Alexandra Vandernoot
Comment faire quand on
est un chômeur de longue
durée et qu’on n’a pas un
centime en banque ? Avoir
un contrôle fiscal ?
00.30 Paprika
02.20 Bons plans
24
RMC
20.50 RETOUR À
L’INSTINCT PRIMAIRE
« Colombie : Stéphanie et
Steven - S1 - Ép. 9/12 »
22.05 « Croatie :
Mickaël et Bénédicte S1 - Ép. 10/12 »
23.05 RETOUR À
L’INSTINCT PRIMAIRE
« Croatie : Sara et Robin /
Colombie : Emmanuelle et
Kevin »
26
LCI
20.10 LE GRAND DOSSIER
Par Hélène Lecomte
Un grand dossier, un
reportage d’une dizaine de
minutes sur un fait d’actualité, un fait divers ou de
société suivi d’un débat.
22.00 LE GRAND SOIR
Présenté par Julien
Arnaud
00.00 Journal
00.10 Le Grand Dossier
7
ARTE
20.55 LES COMBATTANTS
Avec Adèle Haenel
Entre ses potes et l’entreprise familiale, l’été d’Arnaud
s’annonce tranquille… Tranquille jusqu’à sa rencontre
avec Madeleine, aussi belle
que cassante, bloc de muscles tendus et de prophéties
catastrophiques.
22.30 BLAISE CENDRARS,
COMME UN ROMAN
En 1915, ce jeune Suisse
afamé d’histoires, d’expériences, qui à peine adolescent a fui jusqu’en Russie
l’école de commerce que
lui avait choisie son père,
perdra sa main droite, celle
de l’écriture.
17
CSTAR
21.00 KICKBOXER :
VENGEANCE
Avec Dave Bautista
Joshua McCord, un brillant
professeur d’arts martiaux
de la prestigieuse université
de Kurt Sloan, est bien décidé à venger la mort de son
frère Eric, tué par un champion de boxe thaïlandaise.
22.40 SIX BULLETS
Avec Joe Flanigan
Champion de combat libre,
Andrew Fayden cherche
désespérément à retrouver sa fille enlevée par un
réseau moldave dirigé
par un certain Vlad. Il est
accompagné d’un ancien
mercenaire.
25
CHÉRIE 25
20.55 LES ENQUÊTES
DE L’INSPECTEUR
WALLANDER
« Avant le gel »
De Charles Martin
Avec Kenneth Branagh,
Jeany Spark
22.50 LIGNE
DE MIRE
De Nicolas Herdt
Avec Thierry Neuvic, Lola
Dewaere
27
FRANCE INFO
21.00 TOUT EST
POLITIQUE
Présenté par JeanFrançois Achilli
Une personnalité du
monde politique est
invitée sur le plateau.
22.00 LE 22H00/MINUIT
Retour sur l’actualité
avec des débats, du sport,
de l’économie et de la
culture.
LA MÉTÉO
269
VOTRE ?
AVENIR AU
e
UN PETIT RÉCHAUFFEMENT
Le soleil brille dès le matin après la rapide dissipation
de quelques brouillards dans les plaines et les vallées. Les vents
d’autan et de nord-est entre Corse et continent se renforcent.
Retour dans l’après-midi de conditions estivales au sud,
avec du soleil sur les trois quarts du pays. Les maximales
s’échelonneront de 17 °C en bord de Manche jusqu’à 28 °C
dans le Sud-Ouest. Soirée très agréable avec une douceur
remarquable dans le sud du pays. Un peu
plus frais quand même en bord de Manche.
MERCREDI
ÎLE-DE-FRANCE ET OISE. L’anticyclone
continue à protéger le pays. Le temps est
sec mais très frais au lever du jour avec
des gelées blanches en rase campagne.
SEPTEMBRE L’après-midi est très ensoleillé et plus doux.
PAR ALEXANDRA MARTY
RTS
VOS EXPE
St Côme
St Vincent
7 h 43
19 h 40
Lune décroissante
5 72
01 58 57 2
LA CHAINEMETEO.COM
21 MARS - 20 AVRIL
CŒUR. Il faudra faire abstraction de vos
préoccupations extérieures ! RÉUSSITE.
Méfiez-vous des décisions rapides sur
le plan financier. FORME. Soyez prudent
sur la route.
21 AVRIL - 20 MAI
CŒUR. Un mur d'incommunicabilité se
dressera entre votre partenaire et vous.
RÉUSSITE. Vous serez capable d'abattre
des montagnes si les causes vous motivent. FORME. Le stress augmente.
26
5°
21 MAI - 21 JUIN
20°
4°
2°
8°
CŒUR Vous ne pourrez rien supporter
qui restreigne votre liberté ou celle de
votre partenaire. RÉUSSITE. Il faudra
persévérer pour atteindre vos objectifs.
FORME. Bonne résistance nerveuse.
18°
19°
19°
5°
22 JUIN - 22 JUILLET
21°
6°
5°
5°
HOROSCOPE
22°
-0° 20°
2°
25°
22°
3°
24°
3°
21°
CŒUR. Vous n'aurez pas de temps
pour vous. L'univers familial est agité.
RÉUSSITE. Des obstacles de dernière
minute pourraient retarder vos projets.
FORME. Migraine à prévoir.
23°
23 JUILLET - 22 AOÛT
3°
7°
5°
27°
25°
26°
7°
8°
CŒUR. Vous aurez besoin de vérifier
que votre pouvoir de séduction est
toujours eicace. RÉUSSITE. Une proposition très intéressante vous sera faite.
FORME. Ménagez-vous un peu !
26°
28°
23 AOÛT - 22 SEPTEMBRE
10° 26°
2° 20°
11°
4° 20°
50 km/h
11°
CŒUR. Vous saurez comment charmer
vos proches et vous ne vous en priverez pas ! RÉUSSITE. Votre pouvoir de
concentration facilitera vos décisions.
FORME. Regain de vitalité.
27°
29°
9°
4° 21°
21°
23 SEP. - 22 OCTOBRE
14° 26°
2°
13° 30°
21°
17° 25°
7° 20°
17°
3°
21°
12° 23°
27°
CŒUR. Vous pourriez vous montrer
très tendre avec l'être aimé. RÉUSSITE.
Vous n'aurez pas de mal à prendre les
problèmes à bras-le-corps. FORME.
Fatigue en fin de journée.
20° 24°
50 km/h
23 OCT. - 21 NOVEMBRE
70 km/h
16° 24°
CŒUR. Vous vous complairez dans les
rapports un peu infantiles. RÉUSSITE.
Vos occupations professionnelles seront
bien protégées dans l'ensemble. FORME.
Vitalité en hausse.
LA MEILLEURE INFO MÉTÉO
22 NOV. - 20 DÉCEMBRE
CŒUR. Vous serez plus réceptif et votre
partenaire en profitera pour se confier.
RÉUSSITE. Le tempo va se ralentir. Ce
sera le moment de faire un petit bilan
financier. FORME. Excellente résistance.
LA MEILLEURE APPLI MÉTÉO EN FRANCE
La météo, c’est toutes
les ½ heures entre 4 h 30 et 9 h 30
21 DÉC. - 19 JANVIER
CŒUR. La communication ne sera pas
votre fort et vous serez distant. RÉUSSITE.
Méfiez-vous des fourbes qui tentent d’exploiter votre gentillesse. FORME. Dynamisme au maximum.
10° 25°
13° 23°
11° 23°
10° 26°
10° 20°
11° 22°
13° 23°
9° 19°
20 JANV. - 18 FÉVRIER
11° 20°
CŒUR Tiraillé entre réalisme et idéalisme, vous aurez bien du mal à choisir.
RÉUSSITE. Mal à l'aise et porté à l'agressivité, il faudra contrôler votre impulsivité.
FORME. Risque d’insomnies.
13° 29°
15° 29°
15° 24°
15° 27°
17° 27°
18° 26°
SAMEDI
VENDREDI
JEUDI
27
28
29
SEPTEMBRE
SEPTEMBRE
SEPTEMBRE
19 FÉV. - 20 MARS
CŒUR. Vous profiterez d'une entente
sensuelle avec l'être aimé. Célibataire,
les astres vous épauleront. RÉUSSITE.
Vous aurez du mal à supporter vos collègues. FORME. Tout ira bien.
BAROMÈTRE DE L’AMOUR
28/31
27/30
16/18
24/25
25/32
milibris_before_rename
23/27
25/34
23/27
9/20
6/20
9/17
20/26
13/27
22/36
21/29
BÉLIER. Tâchez de ne pas vous éparpiller
si vous souhaitez être eicace. CANCER.
Vous n’aurez pas vraiment le temps d’être
romantique.
BON ANNIVERSAIRE
Serena WILLIAMS, 37 ans (tenniswoman).
Bryan FERRY, 73 ans (chanteur).
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
6
Размер файла
14 093 Кб
Теги
Aujourd'hui, newspaper
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа