close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Grazia France - 07 09 2018 - 13 09 2018

код для вставкиСкачать
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
#459
Semaine du 7 au
13 septembre 2018
QUOI DE NEUF
DESIGN
LE BUSINESS
DU BONHEUR
CAFÉ
POLITIQUE
36 HEURES À
AMSTERDAM
UNE UTOPIE
EN INDE
Jessica Chastain
Hollywood et la
cause féminine
Semaine du 7 au 13 septembre 2018 / www.grazia.fr
Entretien avec
une actrice
engagée
spécial
cheveux
COIFFURES, ACCESSOIRES, ADRESSES…
15 pages de conseils et de soins
(POUR BIEN SE DÉTOXIFIER LA TÊTE)
D : 4,50 € - BEL : 2,30 € - ESP : 3 € - GR : 3,50 € - DOM S : 4 € - DOM A : 6 € - ITA : 3,50 € - LUX : 2,30 € - PORT CONT : 3 € - CAN : 4,95 $CAN - GB : 5 £ - MAR : 40 DH - TOM S : 750 CFP - CH : 3,80 FS - TUN : 6,50 DTU
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Sommaire
en couverture
Jessica Chastain,
photographiée par
Jette Stolte, porte un
pull et une jupe Dior,
des bottes Fendi,
un collier, des joncs
et des bagues Piaget,
collection « Possession ».
Réalisation elissa
Castelbou, assistée
de Léa Usseglio.
Coiffure renato
Campora. Maquillage
Tyron Manucure Bich.
Veste, Chanel.
Sweat, Supreme.
Jean, marina rinaldi x
ashley Graham.
Bottines, Jimmy Choo.
10_Edito
12_Les indispensables
de la semaine
14_La chronique
de Nora Hamzawi
16_Où sortir cette semaine ?
18_Le dessin
de Charles Berberian
actu
22_LeS 10 NeWS De La
SemaiNe • Le PS quitte
Solférino • Kermit • Hulot
• L’Irlande par Yan Morvan
• L’injonction au bonheur…
magazine
48_CoVerSTorY
Jessica Chastain
62_TÉmoiGNaGeS
La femme et la mer
68_PorTFoLio Auroville,
la cité des possibles ?
6 GR AZIA • 7.09.2018
mode
74_Ugg, la laine sur la vague
77_Notes
80_La fin de l’été
92_Les petits bleus
104_SHoPPiNG Camera bag,
boots 70’s, tartan,
casual rain…
112_LoVe Valentino Garavani
spécial cheveux
116_Têtes bien faites
122_Pause luxueuse
126_En avoir dans le crâne
130_Les irrésistibles
132_Notes
134_LoVe Shiseido
Lifestyle
136_CULTUre Musique,
cinéma, livres, expos…
92
Les petits
bleus
146_Quoi de neuf Design
Belles lignes de rentrée
151_Le journal d’un chineur
152_La PiÈCe FÉTiCHe
Le living de Noé
Duchaufour-Lawrance
154_WeeK-eND à Amsterdam
156_La TaBLe De La SemaiNe
Girafe
157_Le GoÛT De JeaNNe B
Glace à la mexicaine
158_L’instant volé
159_Horoscope
160_Les rendez-vous Grazia
162_Le dessin de Louison
Ce numéro comporte
une carte Lancôme
collée sur la totalité
de la diffusion, un
échantillon Yves Saint
Laurent collé sur la
totalité des abonnés et
les exemplaires kiosque
Ile-de-France, un
encart Forum des Halles
jetée sur les
exemplaires abonnés
+ kiosque Ile-deFrance, deux encarts
région Ile-de-France
et Nord brochés sur
les exemplaires des
départements
concernés, ainsi qu’un
chéquier Sélect’presse
posé en 4e de
couverture sur la
diffusion abonnés
France.
Précision : dans notre
édition n° 457
(page 84), les lunettes
de soleil sont signées
Roberto Cavalli
(283,50 €) et non Liu Jo.
Veuillez nous en
excuser.
affichage
environnemental
Grand format
origine du papier :
Finlande
Taux de fibres
recyclées : 0 %
Certification : PEFC
impact sur l’eau :
Ptot 0,005 kg/tonne
reNDeZ-VoUS
SUr GraZia.Fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
– LE BON MARCHÉ - 24 RUE DE SÈVRES, PARIS 7E
VU AU
BON MARCHÉ
L’ÉVÈNEMENT
LOS ANGELES
RIVE
GAUCHE
JUSQU’AU 21 OCTOBRE
24SEVRES.COM
WELCOME TO LOS ANGELES : BIENVENUE À LOS ANGELES
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
édito
L
a semaine dernière, en direct de la matinale
de France Inter, à la surprise de Nicolas
Demorand et Léa Salamé, la démission
de Nicolas Hulot a signifé un changement
drastique de forme dans l’époque et la Macronie.
Comme si, pour produire de l’effet et aller plus
vite que tout, il fallait désormais retarder ses
décisions jusqu’au dernier moment, pour qu’elles
ne soient ni érodées ni remises
en question par le temps.
Décider vite, en direct, et s’y tenir. Ce n’est plus
l’ère du storytelling ni même du clash sur les réseaux
sociaux, c’est le moment des décisions irréversibles,
qui contraignent la morale de celui ou celle qui
les annonce et confronte les fantasmes de tous ceux
qui guettaient les rumeurs et les fausses informations.
Une décision, donc, qui se dévoile en deux minutes
mais qui a été mûrement réféchie en secret.
Pour vivre heureux, réféchissons cachés et arrêtons
d’avancer masqués, semblait dire Nicolas Hulot.
Pour être heureux, soyons responsables de
notre pensée et de notre monde. Et décidons vite
avant qu’il ne s’écroule, sous le réchauffement,
sous les indécisions, sous les compromis. •
PHOTO : MATHIEU ZAZZO
Joseph GHOSN, directeur de la rédaction
10 GR AZIA • 7.09.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Paris, Place Vendôme
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Les in10pensables
Par Emilie TÜRCK
1
PILE OU FACE
En fausse
fourrure et
réversible, un
cabas au poil.
Givenchy, 1 350 €,
en exclusivité
sur Givenchy.com
THE LOOK OF LOVE
Une collab qui tape dans l’œil.
Lunettes de soleil « L .A. CC »,
Oliver Peoples x The Row, 385 €.
3
2
DRESS CODE
TROMPE-L’ŒIL
Sans chemise
mais tout comme.
Pull, Molly
Bracken, 40 €.
12 GR AZIA • 7.09.2018
5
BOUCLEZ-LA
Des pieds à l’abri
du froid. Sneakers
« Heidy », Eram, 49 €.
PHOTOS : PLUME HETERS TANNENBUAM ; JEAN-LUC ABRAÏNI ; DR
4
Osez franchir
la ligne rouge.
Robe
« Edelweiss »,
Maison
Montagut,
340 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
6
CHANTONS SOUS LA PLUIE
7
Une assurance contre les intempéries.
Chapeau, Reinhard Plank Hats
sur Matchesfashion.com, 280 €.
HAUTE MER
Un paletot pour bien naviguer dans
la rentrée. Veste, Ba&sh, 430 €.
8
CARRÉ BLANC
L’art contemporain sur
le bout des doigts.
Bague « Beaubourg »,
Guérin Joaillerie, 750 €.
9
10
CACHEMIRE
MY DEAR
Un pantalon
cocon à porter de
toutes les façons.
C&A, 79 €.
CROISÉ-DÉCROISÉ
Sophistiquée ou
décontractée, portez-la
comme vous voulez.
Veste « Indie », Iro, 685 €.
GR AZIA • 7.09.2018 13
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Chronique
Chaque semaine,
Nora Hamzawi
CROQUE
LE QUOTIDIEN
avec humour et
autodérision
nora
hamzawi
« Je suis
retournée à
l’école… »
et puis, cette année, il s’est passé un
drôle de truc. Un truc que je n’avais pas
du tout anticipé : j’allais vivre la rentrée mais
du côté du parent. J’avais du mal à réaliser,
du mal à trouver ma place. J’avais la
sensation de faire un bond dans le futur,
comme si je n’avais pas vu le temps passer,
comme ce jour où j’ai réalisé en matant
La Boum pour la trente-deuxième fois que
j’étais plus proche en âge de Françoise
Beretton que de Vic. La réalité, c’est que ça
14 GR AZIA • 7.09.2018
« Tout était
comme il y a
trente ans.
La déco colorée,
le bruit
des enfants,
la gardienne
rassurante,
l’odeur de cette
sauce à la viande
qu’ils mettent
dans la purée »
Je vivrais une rentrée rationnelle, loin
de toutes mes émotions d’enfant, pour
prendre ma place de mère, et sans en penser
un mot je dirais : « Tu vas voir, l’école c’est
super ! » Sauf qu’en fait, tout ça, c’était dans
ma tête. D’abord, parce qu’en maternelle,
il n’y a pas de fournitures scolaires, mais
aussi parce qu’en franchissant la grille, j’ai
eu une envie folle de chialer. Tout était
comme il y a trente ans. La déco colorée,
le bruit des enfants, la gardienne rassurante,
l’odeur de cette sauce à la viande qu’ils
mettent dans la purée, super écœurante.
Ça m’a fait remonter un nombre de trucs…
Les larmes aux yeux, j’ai croisé
le regard d’un papa :
– C’est plus dur pour nous que pour eux,
vous savez !
– L’odeur de la sauce de purée ?
– Pardon ?
Notre premier échange de parents d’élèves
s’est arrêté là. On est montés dans l’école,
j’ai vu la petite rampe, celle à la hauteur des
enfants. J’avais oublié. En approchant de la
classe, ça sentait la peinture à l’aquarelle,
j’adorais cette odeur. J’aurais cru que
la pièce allait me paraître minus, comme
quand on retourne dans un parc adulte et
qu’on revoit le toboggan de son enfance,
mais elle m’a paru immense. Elle était
belle, j’ai trouvé ça fou que ça me provoque
autant d’émotions, de souvenirs, comme
si tout était resté précieusement à sa place,
en moi. Alors, avant de partir, j’ai dit :
« Tu vas voir, ça va être super ! » Et le plus
dingue, c’est que je l’ai pensé. •
ILLUSTRATION : CAROLINE ANDRIEU
et, honnêtement, je ne pensais pas que
ça allait être aussi intense. J’avais déjà
fait tellement de rêves où je me retrouvais
à devoir repasser le bac et à me cacher dans
les toilettes pour lire mon antisèche collée
à la porte, que j’avais la sensation de n’en
avoir jamais été vraiment séparée. Quand je
n’en rêvais pas, je me faisais des flms pour
y retourner : La Boum, La Boum 2, Diabolo
Menthe, pour revivre ne serait-ce qu’un
cinquième du cafard de la rentrée. Il faut
dire que je lui voue un culte particulier, à tel
point que l’an dernier je m’étais surprise
à traîner au Monop’ juste pour regarder
les paniers des collégiens se remplir de
fournitures. Je les enviais tant avec leurs
feuilles perforées et leurs lots de 240 œillets.
Je me souviens que je m’étais fait l’effet
de « l’exhibitionniste » du collège. En vrai,
personne n’avait jamais vu la moindre partie
de son anatomie, mais on l’appelait comme
ça parce qu’on aimait bien se faire peur,
et aussi parce qu’il avait une tête de pervers,
à se balader non-stop au milieu du papier
Canson et des colles UHU sans jamais rien
acheter. Si ça se trouve, il aimait juste les
œillets, lui aussi. Le pauvre.
m’excitait pas mal d’être du côté du parent.
C’était rassurant. J’allais enfn me réconcilier
avec mon attirance/répulsion pour la
rentrée, avoir un rapport sain à l’école
et arrêter mes obsessions avec les œillets
et les mines de crayon pour me concentrer
sur l’essentiel : la qualité, le prix (« Pas cette
trousse, elle coûte une fortune ! »).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
AgendA
TÉLÉ
Le 9 SePTeMBRe SUR HBO
The Deuce, saison 2.
Retour à New York, dans
cette deuxième saison
où Maggie Gyllenhaal,
James Franco et les autres
continuent leur fascinante
progression dans l’industrie
pornographique des années
70. On retrouve cette faune
cinq ans plus tard, en 1978,
alors que le succès et
l’argent éclaboussent
plus fort encore que
la misère sur la 42e rue.
MUSIQUE
sorties
Le 7 SePTeMBRe
Dancehall de The Blaze (Columbia).
Nos conseils
pour la semaine.
Par diane JACQUS
CINÉMA
Après Territory, les cousins
Guillaume et Jonathan Alric
sortent un premier album,
comme l’aboutissement de cette
electro cinématographique dont
ils repoussent les frontières.
La preuve avec une tournée
nord-américaine en octobre.
Le 12 SePTeMBRe (FR., 1H49b
Mademoiselle de Joncquières
d’emmanuel Mouret.
SPECTACLE
PODCAST
LeS 12 eT 13 SePT. À nAnTeRRe (92b
goûter Arte Radio, à la Maison
Radio Vinci Park de Théo Mercier et François
de la poésie, Paris 3e.
Assis ou allongé, on ferme les yeux
et on ouvre son esprit au «cinéma
pour les oreilles » avec une
sélection de courts-métrages
audio signée Arte, suivie d’un
goûter. Une nouvelle habitude
de rentrée vite adoptée.
Chaignaud, sur le parking de l’hôtel de ville.
Le duel a beau être prohibé, voici l’occasion
d’en voir un où le danseur et chanteur
François Chaignaud affronte la cylindrée d’un
motard. Une parade nuptiale aux airs de
corrida mécanique, pensée par le plasticien
français Théo Mercier, au sommet. Inoubliable.
ES
3 OBS
SIO NS
Par Lucie eTCHeBeRS-SOLA, rédactrice culture
Une eXPO: «Hervé guibert, Les palais des
monstres désirables», jusqu’au 20 octobre
aux douches la galerie à Paris. Le plus
grand écrivain français des 80’s était
aussi photographe. Du musée Grévin à
La Specola de Florence, il dévoile ses
«monstres», des clichés des années 70.
16 GR AZIA • 7.09.2018
Le 9 SePT. À PARIS
Un ÉVÉneMenT: «Quand le cinéma
va au musée», jusqu’au 17 septembre
à la Cinémathèque, à Paris. Des films
transgressifs où le musée s’exhibe au
cinéma. On y drague (Match Point de
Woody Allen), on y court (Bande à part
de Godard), on y frissonne (Hitchcock).
Un LIVRe: Frankenstein de Mary
Shelley (gallimard). Raconté à l’écran
par Haifaa Al-Mansour en ce moment
(Mary Shelley), on relit ce classique
de la littérature anglaise, écrit à
18 ans par une auteure fracassée
par sa première histoire d’amour.
PHOTOS : © 2018 HOME BOX OFFICE ; PAU ROUSTEAU ; PASCAL CHANTIER ; NICOLAS BERAT ; ERWAN FICHOU ; DR
Adapté d’un passage de Jacques
le Fataliste et son maître, de Diderot,
ce triangle amoureux dépeint une
vengeance en pays libertin. Délaissée
par le marquis des Arcis (Edouard
Baer), une veuve (Cécile de France) se
venge avec l’aide du nouvel objet de
désir dudit marquis. Un crève-cœur.
B O N P O I N T. C O M
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La BD
18 GR AZIA • 7.09.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Aimee Song
@songofstyle
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JOAILLERIE ARGENT
www.apm.mc
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 N E W S
D E
RÉCIT
01
Adieu
Solférino
Tout près du siège du PS, dans
le 7e, deux brasseries, le Solférino
et le Bistrot de Paris, ont
longtemps accueilli les dirigeants
socialistes. Souvenirs, à l’heure
où le parti s’apprête à déménager
à Ivry-sur-Seine. Par Julien CHABROUT
C
e 7 janvier 2015, Jean-Christophe
Cambadélis est au Solférino avec son
équipe. Le premier secrétaire du PS
a ses habitudes dans cette brasserie
parisienne où il se rend deux à trois fois
par semaine, parfois seul. Mais ce jour-là est resté
gravé dans sa mémoire. Une attaque terroriste
contre Charlie Hebdo vient de se produire.
Depuis le Solférino, « Camba » prépare son
premier communiqué de presse. Son directeur
adjoint de cabinet, Maxime des Gayets, est chargé
de joindre Nicolas Sarkozy pour évoquer la future
grande manifestation parisienne… A quelques
mètres du siège du parti, dans le très chic
7e arrondissement de Paris, le Solférino a vu
tous les dirigeants socialistes défler depuis leur
installation, en 1980, au 10 de la rue du même
nom. « C’était un lieu d’échanges et de rencontres
amicales plutôt que de complots », explique
Jean-Christophe Cambadélis. C’est ici que
le 15 mai 2017, Bernard Cazeneuve retrouve
en terrasse ses équipes après le passage des clefs
de Matignon à Edouard Philippe. Ici aussi
que François Hollande vient déjeuner, lorsqu’il
est premier secrétaire, entre 1997 et 2008, avec
son directeur de cabinet, Stéphane Le Foll. Ici,
22 GR AZIA • 7.09.2018
L A
S E M A I N E
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
François Hollande
et Ségolène Royal,
alors sa compagne,
en 2004, au Solférino.
GR AZIA • 7.09.2018 23
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
1
2
flaient ensuite dîner un peu plus loin.
Leur cantine préférée ? Le Bistrot de Paris,
à 300 mètres du siège, rue de Lille. Cet ancien
« bouillon » parisien – un restaurant populaire
du XIXe siècle – a été repris en 2002 par deux
beaux-frères, Jean-Gabriel de Bueil et Dominique
Paul-Mercier, devenus par la force des choses
des experts du PS. « Tous les courants majoritaires
du parti y allaient car c’était tout près du siège,
ça allait vite, c’était bon, pas trop cher, et le
personnel est très avenant et poli », décrypte l’un
des ténors socialistes, Julien Dray, qui s’y rend
toujours. Autre avantage : la note ouverte depuis
de nombreuses années pour le premier secrétaire
du parti et les secrétaires nationaux.
1. Arnaud
Montebourg,
Benoît
Hamon,
Vincent
Peillon et
Yvette Roudy,
en 2005,
au Solférino.
2. JeanChristophe
Cambadélis
préside
un déjeuner
de travail,
en 2017,
au Bistrot
de Paris.
24 GR AZIA • 7.09.2018
toujours, que Lionel Jospin déjeune avec les
permanents du parti au mitan des années 2000.
Et les premiers secrétaires fédéraux sont parfois
jusqu’à 80 à partager un repas sur les banquettes
à rayures en velours rouge. Mais le plus souvent,
les socialistes se contentent d’un verre informel
avant et après le bureau national, le lundi ou le
mardi soir. « C’était là que se faisait l’avant-match,
et, quelques fois, où l’on refaisait le match », note
Maxime des Gayets. « Il y avait un côté café
du coin », observe l’ex-ministre des Affaires
sociales et de la Santé, Marisol Touraine. L’excandidat à la présidentielle Benoît Hamon
confrme : « C’était la buvette du PS, une sorte
d’annexe. Un endroit pratique, où l’on tirait mille
plans sur la comète. On y passait, mais ce n’est
pas là qu’on fnissait la soirée. » Car les socialistes
PHOTO PAGE PRÉCÉDENTE : PATRICK BUCHET/PARIS MATCH/SCOOP. PHOTOS CI-CONTRE : BERNARD BISSON/REA ; THOMAS SAMSON/AFP
DISCRÉTION ASSURÉE
Une partie de l’histoire du Parti socialiste
s’est écrite au Bistrot de Paris autour d’une
terrine, d’œufs mayo, d’une blanquette de veau
et autres produits « 100 % français ». Jean-Paul
Huchon, l’ex-président du Conseil régional
d’Ile-de-France, se souvient : « On pouvait y
monter des coups politiques sans que ça soit
immédiatement su ailleurs. » Au premier étage :
deux salles aux portes capitonnées, moquette
et chaises en velours rouges, pouvant accueillir
jusqu’à 50 personnes. Discrétion assurée.
Les journalistes ont l’interdiction de flmer
ou de prendre des photos, et le contrat des
employés comprend une clause spécifque :
« Le collaborateur est tenu à une obligation de
discrétion tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de
l’entreprise concernant les informations que sa
fonction pourrait l’amener à connaître. » Ces
informations sont nombreuses. A partir de 1993,
le Bistrot de Paris accueille, chaque mardi, les
déjeuners du courant Jospin, puis les dîners
des Assises de la transformation sociale, sous la
houlette de Lionel Jospin et Jean-Christophe
Cambadélis. Initiés par Michel Rocard, ces
rendez-vous permettent de renouer le dialogue
avec les composantes de la gauche et de préparer
la victoire de la « gauche plurielle » aux législatives
de 1997. « Camba », qui y a fêté son élection
à la tête du PS, en 2014 puis en 2015, avant d’y
organiser des repas de travail hebdomadaires avec
sa garde rapprochée, confe dans un sourire : « Il
n’était pas rare que deux courants se réunissent au
même moment, donc il ne fallait pas faire d’éclats
de voix. » Un jour, Dominique Strauss-Kahn
et Laurent Fabius, rivaux lors de la primaire
du PS de 2006, se retrouvent au même étage.
DSK ouvre la porte et propose en plaisantant
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
#LESESPRITSLIBRES
Lorelle, musicienne
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
1
de « déjeuner ensemble. » Les années suivantes,
les deux hommes garderont ici leurs habitudes.
L’ex-président du Fonds monétaire international
(FMI) y revient lors de ses passages à Paris,
tandis que Laurent Fabius y réunit ses soutiens
une fois par mois, n’hésitant pas à solliciter
l’avis des propriétaires de la brasserie, comme
pour mieux prendre le pouls de la population.
TRAVERSER LE PÉRIPHÉRIQUE
26 GR AZIA • 7.09.2018
2
de se rendre au Bistrot de Paris. Olivier Faure, lui,
n’est venu qu’à trois reprises depuis son élection
au poste de premier secrétaire en mars et les
lieux semblent un peu délaissés par le parti. Les
nostalgiques continueront sans doute à pousser
la porte de la brasserie, mais le déménagement
prochain du siège devrait signer la fn d’une
époque. A Ivry-sur-Seine, tout près des futurs
locaux de la formation, le gérant de Village Délices
s’apprête à accueillir les socialistes lors d’une
soirée de bienvenue. Et si la plupart des cadres
ne sont guère enthousiastes à l’idée de traverser le
périphérique, Pierre Jouvet, un soutien d’Olivier
Faure, assure garder le moral : « Ça va nous
changer du Coca à 5 €, et ça va faire du bien ! » •
1. Début
2018,
Stéphane
Le Foll
accompagné
de jeunes
militants
devant
Le Solférino.
2. Julien Dray
au comptoir
du Solférino,
en 2007.
@JULIENCHABROUT
PHOTOS : PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP ; BISSON-MOUSSE/ABACA
Parmi les autres habitués : l’ex-maire de Paris
Bertrand Delanoë, Arnaud Montebourg, ou
encore François Rebsamen, qui organise, en
présence de François Hollande, des réunions
de préparation de la campagne présidentielle de
2012. On aperçoit aussi parfois Ségolène Royal,
qui rejoint ses convives à l’étage en fn de repas.
Le 22 novembre 2008, c’est ici qu’elle invite
ses soutiens à un dîner quelques heures après
une bataille acharnée contre Martine Aubry,
son adversaire victorieuse au congrès de Reims.
« C’était lorsqu’ils étaient dans l’opposition que les
socialistes venaient le plus chez nous, pour préparer
l’alternance », observe l’un des deux propriétaires,
Jean-Gabriel de Bueil, qui précise n’être encarté
dans aucun parti. Au Bistrot de Paris, on n’est
pas exclusif : Valérie Pécresse, la présidente (LR)
de la région Ile-de-France, y a ses habitudes. Et
c’est là qu’Edouard Philippe a organisé des repas
de soutien à Alain Juppé lors de la primaire de
la droite en 2016. Et aujourd’hui ? Trois piliers
du gouvernement – Benjamin Griveaux, Gérard
Collomb et Jean-Yves Le Drian – continuent
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
RENCONTRE
La flle de Bombay
02
Née de parents français, Kalki Koechlin fait carrière
à Bollywood. Dans cette industrie encore très patriarcale, l’actrice
veut faire entendre une autre voix. Par Carole DIETERICH, à Bombay
PHOTO : YASH YERI
S
on nom ne vous dit probablement
rien. En France, elle est une inconnue.
En Inde pourtant, Kalki Koechlin,
34 ans, compte parmi les célébrités
de Bollywood. Dans un pays où,
chaque année, les entrées de cinéma se comptent
en milliards, elle a plus d’une dizaine de flms à
son actif. Et reste la seule Occidentale à s’être fait
une place dans la production locale. Pour autant,
la cantonner au rôle de la petite Française devenue
star de Bollywood serait une erreur. Certes,
ses parents sont français. Sa peau est blanche
et sa nouvelle coupe de cheveux rappelle celle
de Jean Seberg dans A bout de souffe. Mais, on
le comprend vite, son cœur est indien. « Je suis
un peu mélangée », prévient-elle, installée dans
un café de Bombay, où elle vit. Née à Auroville,
cette cité utopique fondée en 1968 non loin de
Pondichéry (lire p. 68), elle grandit à Ooty, dans le
sud de l’Inde. De la France, elle possède quelques
images d’Epinal façonnées lors de vacances
chez ses grands-parents, dans les Vosges. Enfant,
elle parle tamoul avec ses amis et lit Shakespeare à
l’école. A la maison, elle regarde les classiques de
la Nouvelle Vague. « C’était une petite flle indienne
blanche », commente son père, Joël, arrivé en Inde
par la route, dans les années 70. C’est en 2009
que tout commence pour la jeune femme.
Le réalisateur Anurag Kashyap travaille à l’époque
sur Dev.D, une adaptation moderne de Devdas,
un roman bengali du début du XXe siècle.
Lorsqu’il découvre les photos de Kalki pour le rôle
de Leni, une prostituée, celui qui sera son mari
pendant plusieurs années refuse de l’auditionner.
« Elle ressemble à une étrangère, et mon personnage
était très indien », justife-t-il aujourd’hui. L’équipe
l’auditionnera à son insu. « C’était la meilleure parce
qu’elle n’a pas jugé le personnage de cette prostituée,
se souvient-il. Elle l’a compris mieux que toutes
les actrices indiennes. » Kalki perfectionne son
hindi et à sa sortie, Dev.D est un succès. Si elle
multiplie aujourd’hui les flms commerciaux,
l’actrice a commencé par se faire une place dans
le cinéma d’auteur, en jouant des rôles considérés
comme tabous en Inde. Sans non plus se laisser
enfermer dans les personnages d’étrangère sexy
qu’on lui a longtemps proposés. « Le problème
vient de l’industrie du cinéma, estime Anurag
Kashyap, pas de Kalki, qui a un potentiel
incroyable. Elle a déjà cloué le bec de pas mal
de gens car elle se bat pour ce en quoi elle croit. »
ENTRE DRAGUE ET HARCÈLEMENT
Kalki Koechlin serait-elle féministe ? « Ici, le terme
lui-même n’est pas très bien accepté. Il y a même
des rumeurs selon lesquelles les féministes mangent
les têtes des hommes ! », lâche-t-elle dans un de
ces immenses sourires qu’elle qualife elle-même
de « croisement entre Bugs Bunny et Julia Roberts ».
Rapidement, elle reprend son sérieux. Car à
Bollywood, le sexisme est particulièrement ancré,
et tenace. A l’écran, la frontière entre drague et
harcèlement est souvent foue, et un véritable
culte est voué aux héros masculins. « Ils peuvent
avoir jusqu’à 70 ans et vivre des histoires d’amour,
mais dès lors qu’une femme a 35 ans, elle jouera
le rôle d’une mère », souligne Anurag Kashyap.
Lorsque, dans la foulée du scandale Weinstein,
en 2017, le mouvement #MeToo fait l’effet d’un
tremblement de terre à Hollywood, seuls quelques
soubresauts atteignent Bombay. Les témoignages
de femmes indiennes se multiplient sur les réseaux
sociaux, mais rares sont les comédiennes qui
peuvent se permettre de s’exprimer publiquement.
Kalki Koechlin est l’une des seules à le faire,
expliquant, par exemple, qu’à ses débuts elle
n’a pas eu un rôle parce qu’elle a refusé de dîner
avec le producteur du flm… « Le problème,
souligne-t-elle, c’est que si les actrices parlent,
elles prennent le risque de sacrifer leur carrière et
de perdre tout ce pour quoi elles ont travaillé. Moi
j’ai cette liberté car je navigue entre Bollywood et le
cinéma indépendant. » Pour faire bouger les lignes,
une seule solution, assure l’actrice : les femmes
doivent dire leurs propres histoires. Produire des
scénarios. Passer de l’autre côté de la caméra. Ellemême a coécrit un flm avec son ex-mari, et fait des
adaptations pour le théâtre. Sa dernière création,
Fairy Tales, s’attaque aux princesses et aux princes
des contes de fées que lui racontait son père. •
Kalki Koechlin
en juillet
à Bombay.
@CAROLEDIETERICH
GR AZIA • 7.09.2018 29
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MODE D’EMPLOI
La consultation se pratique chez soi, à l’aide
d’un smartphone, d’une tablette ou d’un
ordinateur et nécessite de se rendre sur
l’application ou le site internet de la plate-forme
médicale à laquelle son médecin traitant est
rattaché (Telemedica, Qare, MesDocteurs.com,
etc.). Lors de la visioconférence, le praticien peut
zoomer sur un grain de beauté, diagnostiquer
une grippe, établir une ordonnance. Le patient
paie en ligne. Les mairies ou pharmacies peuvent
mettre à disposition une infrmière et une
cabine équipée d’un chariot médical connecté
qui prend la température, la tension, ou trace
un électrocardiogramme.
CONDITIONS D’UTILISATION
Se trouver dans une zone couverte par un réseau
wif ou 4G et avoir choisi un médecin traitant
qui accepte de recevoir, par écran interposé, les
patients qu’il a vus au cours des douze derniers
mois. Dans le cas d’une téléconsultation avec
un spécialiste, comme dans le cadre du parcours
de soins, il faut être adressé par son médecin
traitant. Il est possible de contacter n’importe
quel praticien, mais l’Assurance-maladie ne
remboursera alors que les ordonnances prescrites.
INDICATIONS
DÉCRYPTAGE
03
« Faites aaallô »
A partir du 15 septembre, l’Assurance-maladie
remboursera les téléconsultations pratiquées
par les médecins traitants. Explications.
Par Julie LASTERADE Illustration Denis CARRIER
U
n médecin à Paris, à Valence (26)
ou à Belle-Ile-en-Mer (56) et un
patient en Thaïlande, à Fréhel (22)
ou à Langeac (43) avec une angoisse
médicale ? Désormais, l’Assurancemaladie remboursera les téléconsultations avec
un généraliste, ou un spécialiste, sur les mêmes
bases que celles d’un examen en cabinet (1).
30 GR AZIA • 7.09.2018
Tout ce qui ne nécessite pas d’examen clinique
complet ou de palpation peut s’effectuer à distance,
estiment les pro. Les résidents des maisons de
retraite, les îliens ou les personnes souffrant de
pathologies pour lesquelles les spécialistes se font
rares, comme les pédopsychiatres, pourraient
aussi être les premiers adeptes.
EFFETS INDÉSIRABLES
Pour les médecins, le risque est de ne plus traiter
au cabinet que des cas complexes et chronophages
et de voir leur échapper toute la bobologie.
Y compris lorsqu’elle s’avère ne pas en être une. Le
patient pourrait y perdre aussi. En téléconsultation,
« il ne montrera que le grain de beauté qui l’inquiète,
quand un dermatologue le ferait se déshabiller
entièrement dans son cabinet, explique Jean-Paul
Hamon de la Fédération des médecins de France.
Quand je vais chercher un patient dans la salle
d’attente, j’observe sa façon de se lever, de marcher.
Ce sont déjà des indications. » •
(1) 25 € pour une consultation chez un généraliste,
30 € chez un spécialiste conventionné en secteur 1.
@LASTERADE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
REPORTAGE
04
Où sont les hommes ?
L
es premières notes de musique
s’échappent d’un hangar du banana pier,
à Göteborg, sur la côte ouest de la
Suède. Propagé par l’eau encerclant la
jetée, le son paraît démultiplié. Sous les
tôles ondulées, des faisceaux lumineux jouent sur
les corps d’un trio de danseuses. Jenny Wilson,
chanteuse suédoise, entame son show dans un
délire psychédélique de lumière UV et de voix
trafquée. Les acclamations du public résonnent
étrangement, plus aiguës que d’habitude. Et pour
cause, il n’y a ici que des femmes : dans la foule,
derrière les bars, sous les uniformes des agents de
sécurité. Idem dehors : dans la roulotte de la
diseuse de bonne aventure, sur le stand de vente
de pendentifs en forme de tampon, ou dans
la bulle à podcasts. Le Statement Festival
est le premier au monde réservé aux femmes
et transgenres, et interdit aux hommes cis
(« personnes dont l’identité sexuelle correspond au
sexe qui leur a été assigné à la naissance, dans ce cas,
le genre masculin », expliquent les organisatrices).
Les chansons s’enchaînent. « Who’s afraid of who
now ? », scande Jenny Wilson, dont le dernier
album raconte le viol dont elle a été victime, il y a
un an, en rentrant de boîte de nuit. Qui a peur de
32 GR AZIA • 7.09.2018
qui dorénavant ? Les festivalières reprennent en
chœur le refrain. Les paroles ont des allures
de cri de ralliement. Une déclaration, Statement
en anglais, à s’en déchirer les cordes vocales.
Tout est parti d’un tweet. L’été dernier, au
lendemain du Bravalla, le plus grand festival de
Suède, les organisateurs se réveillent avec une
gueule de bois sans lien avec la mauvaise bière de
festoche. Vingt-trois plaintes pour agressions
sexuelles, dont quatre pour viols, ont été déposées.
Choqués, ils décident d’annuler l’édition 2018.
« Que pensez-vous de l’idée de mettre en place un
festival vraiment sympa où seuls les “non-hommes”
seraient les bienvenus, et que nous maintiendrions
jusqu’à ce que TOUS les hommes aient appris à se
comporter ? », twitte alors la comédienne suédoise
Emma Knyckare. 376 réponses et quelques
centaines d’heures de travail plus tard, c’est chose
faite. « On a organisé une campagne de crowdfunding,
récoltant 47 000 euros. Et puis, il y a eu un avant et
un après #metoo », témoigne Emma Knyckare.
Après Me Too, à l’automne 2017, les partenaires
ont affué. Les propositions d’artistes aussi. A
l’instar des têtes d’affche Loreen (gagnante de
l’Eurovision 2012), Girlschool (du heavy metal
anglais) ou encore le groupe Dolores Haze (baptisé
PHOTOS : JULIA SIXTENSSON
Food trucks, pluie, bière et licornes : tous les ingrédients d’un festival étaient réunis
à Göteborg, en Suède, les 31 août et 1er septembre. Tous, hormis les hommes.
Car Statement est le premier festival réservé aux femmes. Par Caroline LUMET, à Göteborg
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ainsi en référence au roman Lolita de Nabokov).
Pour Lucky Lollo, l’une des membres, « il était
temps qu’on braque les projecteurs sur les agressions
qui ont lieu dans les festivals. Il fallait agir, réaliser
quelque chose de fort. » Ce festival, « est une
réaction, pas une solution », soutient Emma
Knyckare depuis un an dans ses interviews.
« Et quelle réaction », ajoute-t-elle aujourd’hui en
englobant les lieux de ses bras. Une foule bigarrée
rassemblant toutes les féminités, tous les
féminismes, toutes les générations, tous les styles.
Là, une veste en cuir taguée d’un « trust no man »,
ici un trench classique.
« C’EST COMME SI UNE CERTAINE
TENSION S’ÉTAIT ÉVANOUIE »
Un éclat de rire émane du château gonfable érigé
à l’entrée. Tania Nillson, 27 ans, chaussettes à
motifs licornes, tente de s’extirper des boudins
d’air. « Ça, c’est un truc qu’on ne pourrait pas faire
ailleurs, ce serait mains aux fesses et frotti-frotta
à gogo. Alors que là, c’est juste la jouissance de
se laisser aller. On n’a pas à être sur le qui-vive »,
lance-t-elle en essuyant les traînées de mascara
occasionnées par son fou rire. Face à elle, des
tapis et des coussins roses invitent à la paresse.
« C’est quand même dommage tout ce rose !
C’est le seul cliché », regrette… Rose Holmqvist,
29 ans, professeur de sociologie. « Vous avez
remarqué comme les flles évoluent plus près les
unes des autres ?, interpelle la jeune femme.
C’est comme si, libérées des hommes, leurs cercles
de distance personnelle s’étaient restreints. »
Son amie Lena Skarsgård, 31 ans, vendeuse,
renchérit : « Il y a une atmosphère particulière.
On ne sent pas le côté alpha instauré par les
groupes d’hommes. » Pour les deux amies, « c’est
comme si une certaine tension s’était évanouie… »
Kerstin Ohlin, 34 ans, statisticienne, qui n’avait
jamais remis les pieds dans un festival depuis une
mauvaise expérience, raconte : « Ici, je me sens
bien, je ne compte pas le nombre de bières par peur
de devoir aller aux toilettes, seule dans le noir.
Dans l’absolu, je ne suis pas pour une ségrégation,
des espaces séparés dans l’espace public, mais cette
expérience est intéressante. » Plusieurs hommes,
et au moins une femme, ont saisi les autorités
suédoises. Une enquête sur le fait qu’interdire les
hommes est contraire à la loi antidiscrimination a
été ouverte. « Il y aura une deuxième édition, dans
laquelle les hommes seront acceptés, révèle Emma
Knyckare, l’organisatrice. Le féminisme ne peut
se construire sans les hommes. Evidemment qu’ils
ne sont pas tous des violeurs, mais dans l’espace
public, quasiment 100 % des agressions sexuelles
sont commises par des hommes. » Une fle
d’attente serpente devant l’un des derniers stands
avant la sortie. Un salon de tatouage.
Sous l’aiguille, une jeune femme se fait encrer
un mot « Résistance ». •
A gauche :
la chanteuse
Loreen.
Ci-dessus :
la première
édition
du Statement
Festival
a accueilli
7 500
festivalières.
Situé aux
environs de
Göteborg, « le
lieu s’y prêtait,
très proche
de la ville,
les femmes
pouvant rentrer
chez elles en
tramway
sans risque »,
explique Emma
Knyckare,
l’organisatrice.
@CAROLINELUMET
GR AZIA • 7.09.2018 33
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
T-shirt,
Sandro
x The Muppet
Show.
MODE
Green fever
Kermit la grenouille, la célèbre marionnette du Muppet Show,
est depuis quelques années un gimmick
apprécié des marques. Cette saison, c’est Sandro qui
en a fait son égérie. Par Clémence LANGÉ
34 GR AZIA • 7.09.2018
PHOTO : DR
05
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
R
assurant, joyeux,
en un mot, parfait
pour s’éloigner des
problèmes du
quotidien et oublier
le blues de la rentrée. Kermit
la grenouille, célèbre amphibien
de la série enfantine Le Muppet
Show, est de retour cette saison
dans le vestiaire d’automne
de la marque Sandro. Une
collection capsule dédiée
à la femme mais aussi, pour
la première fois, à l’enfant.
« Contrairement à la tendance
qui cible les millennials,
Sandro s’adresse à une femme
entre 30 et 40 ans qui va vouloir
transmettre à ses enfants
une des figures de son enfance »,
analyse Alexandra Jubé,
fondatrice du bureau de
conseil du même nom.
LA KERMITMANIA
La maison parisienne détourne
avec humour et tendresse
l’image de la marionnette des
années 70-80. Devenue icône
pop, elle se pose sur des pulls
en jersey de laine, des hoodies
et même des foulards. « Chaque
personnage de dessin animé
a un caractère bien précis.
Donald est impérieux, Félix
le chat rock’n’roll. Kermit, lui,
a quelque chose de beaucoup
plus facétieux », confie
Jean-Charles de Castelbajac,
qui a lui-même imaginé un
manteau fait de peluches
de la marionnette en 2009.
Comme un pied de nez à une
mode qui se prendrait trop
au sérieux, la création farfelue
du designer français a même
séduit Lady Gaga, qui n’a pas
hésité une seconde à l’adopter.
L’année précédente, c’était la
marque américaine Supreme,
reine du cool, qui consacrait
au batracien une campagne
d’affichage dans les rues de
New York, shootée par le
photographe aujourd’hui
déchu Terry Richardson (il a été
blacklisté par l’industrie de la
mode en octobre 2017 à la suite
de témoignages de harcèlement
sexuel). Depuis, comme la plus
suivie des influenceuses, Kermit
enchaîne, du haut de ses
65 ans, les collaborations et les
apparitions. En mars 2017, la
griffe belge Essentiel Antwerp
a succombé à son tour à la
« Kermitmania » avec une
minicollection. Et en décembre
3 PIÈCES PHARES
SANDRO x THE MUPPET SHOW
Pull, 225 €.
T-shirt, 115 €.
Pochette, 95 €.
dernier, son ex-petite amie
Peggy la cochonne présentait
même les British Fashion
Awards à Londres.
RETOUR EN ENFANCE
Pourquoi un tel succès ? Dans
une société morose à l’avenir
incertain, il est rassurant de
se réfugier dans l’enfance
et l’adolescence, de s’entourer
de visages connus. « En tirant
sur cette corde très personnelle
qui est celle du retour à une
période bénie, on est quasiment
assuré d’avoir un succès
commercial », poursuit JeanCharles de Castelbajac. Si
l’engouement autour de Kermit
a toujours existé, il s’est accentué
depuis que Disney a racheté
les droits de la marionnette
en 2004. Expert de la franchise,
la multinationale américaine
a habilement mis en avant le
personnage pour donner envie
aux marques, notamment de
mode, de se mettre au vert
grenouille. Pour le bonheur des
petits, mais surtout des grands. •
Sandro.fr
@CLEMENCELANGE
36 GR AZIA • 7.09.2018
Le célèbre
amphibien
du Muppet
Show est
à l’honneur
chez Sandro
cet automne,
décliné sur
des foulards
et des pulls.
PHOTOS : DR
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
yslbeauty.com
OAPLF – SNC – 14 rue Royale Paris 8ème – 314 428 186 RCS Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’EAU DE PARFUM
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANALYSE
06
Qui a eu la peau
de Nicolas Hulot ?
Le 28 août, la démission du ministre a fait l’effet
d’une bombe atomique. Les trois-éléments clés qui
lui ont fait jeter l’éponge. Par Caroline LUMET
1. LES LOBBYS
De son propre aveu, le ministre
n’a remporté aucune grande
bataille : « Avons-nous commencé
à réduire l’utilisation des
pesticides ? La réponse est non.
Avons-nous commencé à enrayer
l’érosion de la biodiversité ? La
réponse est non. » Les cadeaux
accordés par l’Elysée le 27 août
aux chasseurs, en présence du
lobbyiste Thierry Coste, auront
été le camoufet de trop.
2. SON IDÉALISME
A son entrée au gouvernement,
Nicolas Hulot s’était donné un
an pour constater les effets de
son action politique. « Il a tenu
plus longtemps : quinze mois.
Au cours desquels il a défendu
passionnément ses dossiers,
s’emportant parfois, des coups
de sang qu’aucun autre ministre
n’aurait pu se permettre. Mais
être ministre, c’est accepter les
compromis et ça, son idéalisme
le lui interdisait », décrit un
proche collaborateur.
3. LE GREENWASHING
Glyphosate, échec du bio dans
les cantines, nucléaire…, ce sont
des boas qu’Hulot a dû avaler.
Le ministre
de la Transition
écologique
a annoncé
sa « décision
de quitter le
gouvernement »
en direct sur
France Inter
le 28 août.
Las de servir de vernis vert à
un gouvernement qu’il n’a pas
réussi à convertir à la cause
environnementale, le ministre
abandonne. « Les partis politiques
doivent comprendre que l’écologie
n’est ni un gadget ni une gageure,
confe Karima Delli, députée
EELV. Sa décision est très sage,
c’est celle d’un homme honnête.
Il a fait l’effort d’essayer, c’est ça
qui est important. » •
@CAROLINELUMET
CYNTHIA
NIXON
BOB
WOODWARD
07
C’est
leur
semaine
A l’honneur,
à l’écran, sur le
terrain, dans l’arène
ou dans le grand
bain, ils vont faire
parler d’eux.
On vous explique
pourquoi.
Par Lise MARTIN
@LISE_MART
38 GR AZIA • 7.09.2018
XAVIER
DOLAN
Le réalisateur,
qui n’avait pas
pu présenter
Ma vie avec
John F. Donovan
à Cannes, le fera
le 10 septembre
lors du Festival
du film de
Toronto.
A l’affiche de
ce premier
long-métrage
en anglais
forcément très
attendu : Kit
Harington,
Natalie Portman
et Susan
Sarandon. Mais
pas Jessica
Chastain, dont le
rôle a été coupé
au montage.
JEANVINCENT
PLACÉ
L’ancien
secrétaire d’Etat
risque six mois
de prison avec
sursis et une
mise à l’épreuve
de deux ans pour
outrage à agent,
insultes racistes
et violence en
état d’ébriété.
Dans la nuit
du 4 au 5 avril,
il avait importuné
lourdement une
jeune femme
dans un bar,
insulté le videur
et les policiers
venus en renfort.
Il sera fixé sur
son sort le
10 septembre.
L’actrice,
rappelez-vous,
Miranda Hobbes
dans Sex and the
City, s’est lancée
en politique
il y a quelques
mois, à 52 ans.
Le 13 septembre,
celle qui entend
« gauchiser » le
parti et s’est
même déclarée
« socialiste »
affrontera le
gouverneur
Andrew Cuomo
lors des primaires
démocrates à
New York.
Objectif : les
élections de
mi-mandat début
novembre.
FABRICE
NICOLINO
Le 12 septembre,
le journaliste
publie, avec
le militant
écologiste
François
Veillerette,
un manifeste
intitulé
Nous voulons
des coquelicots
(éd. Les liens
qui libèrent).
Dans leur viseur ?
Les pesticides,
dont ils
réclament
l’interdiction
totale en France.
« Pas demain.
Maintenant,
écrivent-ils.
Assez de discours,
des actes. »
Oui, on parle
bien du
journaliste dont
les révélations
ont forcé le
Président Nixon
à démissionner
en 1974.
A 75 ans, et
alors qu’il fait
toujours partie
de la rédaction
du Washington
Post, il publie
le 11 septembre
Fear : Trump in
The White House.
La presse
américaine
parle déjà d’un
livre « explosif »
sur l’actuel
locataire de la
Maison-Blanche.
PHOTOS : HENRI SWARC/ABACA ; SIPA
À L’AFFICHE
yslbeauty.com
OAPLF – SNC – 14 rue Royale Paris 8ème – 314 428 186 RCS Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
NOUVEAU
ALL HOURS FOUNDATION STICK
FOND DE TEINT TENUE 24H. MAT VELOURS.
COUVRANCE MODULABLE.
Pour encore plus de couvrance, redécouvrez avec cet échantillon
ENCRE DE PEAU ALL HOURS FOUNDATION, fond de teint fluide matifiant
longue tenue sans effet matière.
10 N E W S
1
3
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PORTFOLIO
2
1. Les images
de Yan Morvan
prises à Derry et
à Belfast en 1981
témoignent
de la répression
sanglante
ordonnée par
Londres contre
les catholiques
irlandais. Cet
embrasement fait
suite à la mort
de membres de
l’Ira d’une grève
de la faim.
2. Le 7 mai 1981,
une foule assiste
aux obsèques de
Bobby Sands,
mort deux jours
plus tôt en prison.
3. Les nombreuses
manifestations
ont commencé
avant même
le décès des
prisonniers
politiques.
Irlande, les années
de plomb
08
En 1981, le reporter de guerre français Yan Morvan est envoyé dans un pays
à feu et à sang. Ses photos, réunies dans un livre-événement, sont présentées
au festival Visa pour l’image à Perpignan. Par Bertrand ROCHER Photos Yan MORVAN
R
eléguées au fond
d’une armoire, ces
photos piaffaient de
témoigner depuis
trente-sept ans. Mais
ces images pourraient aussi bien
avoir mille ans, cent ans, dix mois,
tant elles suintent l’universalité.
En l’occurrence, elles disent
la scandaleuse injustice faite aux
catholiques irlandais. Elles crient
la révolte d’un peuple qui pleure
ses martyrs. Elles scandent
le refus d’être plus longtemps
humilié par Londres. Au
printemps 1981, un photographe
de l’agence Sipa immortalise
l’embrasement de Derry et de
Belfast, alors que Bobby Sands
et neuf de ses camarades de l’IRA
(Armée républicaine irlandaise)
viennent de mourir d’une grève
de la faim. Le but de celle-ci ?
Le rétablissement du statut de
prisonniers politiques. Devenu
une légende de la photo de
guerre, auréolé de reportages
sur les fronts les plus févreux
(Liban, Rwanda, Kosovo…),
Yan Morvan publie le résultat
de son séjour irlandais dans
un ouvrage d’une troublante
intemporalité. « L’Irlande du
Nord n’intéressait pas les médias
européens. Nous étions deux
photographes, à tout casser. C’était
tendu, dangereux. Mais j’étais
le bienvenu : les insurgés étaient
parfaitement conscients du
GR AZIA • 7.09.2018 41
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
pouvoir de l’image pour gagner
l’opinion mondiale, jusque-là
globalement hostile, à leur
cause. » Sorj Chalandon, alors
journaliste à Libération, n’a
guère besoin d’être converti.
Souvent complice du
photographe sur le terrain, il est
resté frappé par sa démarche.
« Yan avait le chic d’être là où
une information précieuse était à
glaner. Avec lui, même au pire
des émeutes, on avait l’impression
(trompeuse) qu’il ne pouvait rien
vous arriver. Il dégage une telle
sérénité, il est tellement concentré
sur sa photo… Ce n’est pas
quelqu’un qui recherche, comme
tant d’autres, le spectaculaire. Lui
veut comprendre. Il ne triche pas.
Et ça, les Irlandais – avec lesquels
il riait, buvait, chantait dans les
pubs autour d’une Guinness noire
– le sentaient. Et lui rendaient. »
1. Aux obsèques
de Bobby Sands,
le 7 mai 1981,
Gerard, son fils,
et Marcella,
sa sœur, dans
la banlieue
de Belfast.
2. Yan Morvan
a photographié
la tension,
le désespoir,
la foi et le
courage des
Irlandais.
Livre :
Bobby Sands
(André Frère
Editions,
236 pages,
44,50 €).
Expositions :
« Bobby Sands
- Belfast,
mai 1981 »,
jusqu’au
16 septembre
au festival Visa
pour l’image,
à Perpignan (66).
« Photo Doc » du
4 au 12 octobre,
à la galerie
Passage du Retz,
Paris 3e.
« DAVID CONTRE GOLIATH »
Militant, Morvan ? Surtout pas.
« Ce qui m’intéresse, c’est de saisir
des trajectoires humaines, de
capturer l’aspect biblique dans
un confit. Ici, clairement, David
contre Goliath. » Héros de
tout un peuple, Bobby Sands
(27 ans) est à la fois invisible et
omniprésent sur les pancartes,
posters et autres murs peints…
« Avant même sa mort, ces photos
préfgurent un suaire. C’est déjà
une icône, un saint malgré lui. »
Le désespoir est si prégnant sur
les images de Yan Morvan qu’on
peine à envisager la rédemption.
Et pourtant, le processus vers
l’égalité citoyenne est bel et
bien enclenché, qui sera validé
en 1998. Or voilà que le
Brexit menace de fragiliser ce
rabibochage institutionnel et de
voir resurgir la frontière nordsud, comme une cicatrice mal
suturée. Les glorieux fantômes
de Bobby et de ses amis n’ont
pas fni de nous hanter. •
@BERTYROCHER
42 GR AZIA • 7.09.2018
1
2
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ENTRETIEN
09
Le prix du bonheur
La recherche du bonheur est-elle devenue un outil au service
de l’ultralibéralisme ? C’est l’avis de la sociologue Eva Illouz, qui publie
un passionnant livre sur le sujet. Par Sonia DESPREZ
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PHOTO : ISTOCK/GETTY IMAGES
P
artout. L’invitation
au bonheur est
partout. A moins
qu’il ne s’agisse
d’une obsession ?
Voire d’une injonction ? Prenez
les livres de développement
personnel, qui trustent les
classements des meilleures
ventes (Sauvez votre peau !
Devenez narcissique, du
philosophe Fabrice Midal ;
Journal intime d’un touriste du
bonheur, du golden boy repenti
Jonathan Lehmann ; La formule
du bonheur : des résolutions pour
être heureux !, de l’ex-directeur
commercial de Google Mo
Gawdat…). Observez le
développement de la méditation
de pleine conscience, qui est
devenue un objet d’études
universitaires (3 000 publications
entre 2008 et 2017) et un
business forissant qui dégage
plus d’un milliard de dollars
par an (l’application Headspace,
téléchargée 6 millions de fois, a
ainsi rapporté plus de 30 millions
de dollars l’an dernier). Regardez
du côté de Yale, l’université
américaine où le cours intitulé
« Psychology and the good
life » a séduit près d’un quart
des étudiants depuis janvier.
La recherche du bonheur auraitelle pris le pouvoir ? Dans
Happycratie, Eva Illouz étudie,
avec le docteur en psychologie
Edgar Cabanas, ces exemples
comme autant de manifestations
de la montée en puissance
d’une nouvelle idéologie.
En confrontant les écrits des
apôtres de la recherche du
bonheur individuel avant tout
et ceux de leurs détracteurs,
Happycratie a le mérite de faire
réféchir à la manière dont
nos sociétés reportent peu
à peu la responsabilité de
leur dysfonctionnement sur les
individus. Mais sommes-nous
vraiment les seuls responsables
de notre bonheur intérieur brut ?
La formule du bonheur
a-t-elle changé ?
de savoir qui est responsable
de qui quand ça tourne mal.
L’idée du bonheur n’est pas
nouvelle, ni liée au capitalisme
en tant que tel. Les philosophes
grecs en parlaient et la question
se pose tout au long de l’histoire
de la philosophie. C’est la façon
dont elle est posée qui a changé.
Aujourd’hui, c’est une question
individuelle et privée : à chacun
de trouver sa propre formule.
Aristote, lui, dirait qu’on ne peut
pas être heureux si on n’applique
pas les vertus connues en tant
que telles par la collectivité.
Pourquoi cette « science
du bonheur » s’est-elle diffusée
sans qu’on s’en méfie ?
La « science du bonheur » servirait
selon vous le néolibéralisme…
Le néolibéralisme consiste à
déréguler les marchés, à faire en
sorte que l’Etat ne se mêle pas de
ce qui se passe, baisse les impôts,
ne mette ni limite ni critère quant
à la façon dont les entreprises
accumulent du capital.
Donc l’Etat n’agit plus en tant
qu’arbitre du bien commun. Le
néolibéralisme se débarrasse de
toute forme de pensée collective,
et transforme les individus en
unités politiques fondamentales.
Il n’y a plus de corps social
mais un agrégat d’individus face
à une société qui n’a plus de
point d’ancrage pour les aider
à organiser leur vie. Dans cet
univers social et économique
incertain, c’est à l’individu
que revient la responsabilité
de trouver des techniques
d’autogestion. Et la « science
du bonheur » est l’une d’elles.
Or, qu’est-ce que la politique ?
Au fnal, ce qui est en jeu, c’est
Ces techniques marchent sur
le plan individuel, c’est pour cela
qu’on les adopte. Mais il faut
décaler le niveau d’analyse. Ce
qui fonctionne pour un individu
peut être catastrophique pour
une société, et pour l’individu
lui-même. Un des grands fls
conducteurs de mon travail,
c’est d’essayer de substituer
des explications sociologiques
là où on a tendance à penser
au psychologique, aux émotions,
à l’enfance, aux traumatismes,
à la capacité à s’aider soi-même.
Happycratie,
comment
l’industrie
du bonheur
a pris le contrôle
de nos vies
d’Eva Illouz et
Edgar Cabanas
(Premier
Parallèle,
260 pages).
Pourquoi dénoncez-vous
particulièrement la psychologie
positive ?
La psychologie positive, née
au début du XXe siècle, dit que
le bonheur est une question
de santé psychique et mentale :
si l’on a une maîtrise de soi et
la capacité de voir le monde
de façon positive, l’avenir nous
est assuré. De cette façon, on
est de plus en plus amenés à nier
l’importance des conditions
sociales de notre existence.
Cette nouvelle idéologie donne
aux individus une responsabilité
très lourde. Si on vous a licencié,
si vous êtes jeté de votre
logement, ou divorcé, les raisons
sont à trouver dans votre psyché
défaillante. C’est une trouvaille
politique, idéologique
formidable : on n’a à s’en
prendre qu’à soi-même… •
@SONIADESPREZ
QUAND FACEBOOK MANIPULAIT NOS AFFECTS
En 2014, le réseau social a mené une expérimentation (à leur insu) sur 689 000 usagers.
En les exposant plus à des contenus positifs publiés par leurs amis, Facebook
a remarqué qu’ils postaient à leur tour plus de contenu positif. Et inversement.
Conclusion : la « contagion émotionnelle » est bien réelle. A l’époque, l’étude a été
qualifiée de « scandaleuse manipulation émotionnelle ». Avec le recul, Eva Illouz et Edgar
Cabanas en tirent un enseignement : « Le bonheur est devenu un enjeu vital pour les
entreprises et les politiques, qui veulent non seulement comprendre ce que ressentent
les populations, la manière dont elles évaluent certains aspects de leur existence et de celle
des autres, mais aussi influer sur ces sentiments, ces réactions et ces manières d’évaluer. »
GR AZIA • 7.09.2018 45
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MODE
Les belles gosses
10
Inédit. Humberto Leon, codirecteur artistique de Kenzo, réalise un court-métrage pour
la nouvelle collection. Un ovni mixant mode, cinéma et puberté. Par Caroline HAMELLE
Campagne
Kenzo de
la collection
automne-hiver
2018/19.
Humberto Leon est l’un des
rares D.A. de la mode à être
passé derrière la caméra.
« Je portais une histoire en moi
depuis déjà quelques années,
et sachant qu’on avait déjà
travaillé avec les plus grands
réalisateurs comme Gregg Araki
ou Spike Jonze, je me suis
proposé », explique-t-il. Pour
cette première, il a choisi
dans The Everything, un film
de vingt-six minutes visible
sur YouTube à partir du
8 septembre, de parler
de l’adolescence.
46 GR AZIA • 7.09.2018
Cultiver sa différence
« L’adolescence est un âge où
on ne pense pas encore à la vraie
vie. L’entrée dans l’âge adulte
cristallise plein d’émotions
contradictoires, on est à la fois
confus et excité. » Pour l’incarner
à l’écran, trois jeunes (dont
la mère est jouée par Milla
Jovovich) aux superpouvoirs
bizarres et rigolos : l’un modifie
les coupes de cheveux, l’autre
crée du nail art, et la dernière
change les chaussures… Leon
admet avoir conçu la nouvelle
collection de Kenzo en pensant
avant tout à ces personnages.
@CAROLINEHAMELLE
Capter la réalité
Inspiré tout à la fois par
les films d’horreur, Alfred
Hitchcock ou encore John
Waters, cet étrange objet
cinématographique n’en oublie
pas pour autant sa dimension
commerciale, mais de façon
distanciée. La première scène
dépeint ainsi un « drop » (un
arrivage en édition limitée)
de baskets. « Ce qui se passe
dans le film va vraiment arriver :
on lance cette basket dans un
mois. Je trouve ça génial que
la fiction représente la vie réelle,
et réciproquement. »
PHOTO : DR
Grandir
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
COVERSTORY
Actrice, combattante et
égérie Piaget, Jessica Chastain
s’est révélée une porte-parole
précieuse de la cause féminine.
Entretien avec une héroïne moderne.
Par Perrine SABBAT Photos Jette STOLTE
Stylisme Elissa CASTELBOU
48 GR AZIA • 7.09.2018
J
e vous connais, venez là ! » Jessica Chastain nous attire
dans ses bras. C’est la sixième fois que l’on interviewe
l’actrice américaine. « Je me souviens de la première fois,
vous étiez enceinte ! », dit-elle. Elle a raison, c’était notre
premier entretien, à Deauville en 2014, où elle recevait
un hommage. Mais notre première rencontre date en réalité
de février 2012. Une villa sur les hauteurs de Los Angeles,
lors d’une soirée en l’honneur de Sofia Coppola qui avait
réalisé le film publicitaire de la collection Marni pour H&M.
Déambulaient dans les différentes pièces de la maison
Drew Barrymore, Winona Ryder, Liv Tyler. Bryan Ferry
donnait un concert privé. Et puis on avait remarqué cette
sublime actrice rousse, assise sur un fauteuil dans l’entrée.
Seule. Sans photographe pour l’embêter. Sans publiciste
pour faire barrage. Alors on s’était avancée pour lui dire
combien on avait aimé The Tree of Life, film de Terrence
Malick qui l’avait dévoilée au monde entier à Cannes
quelques mois plus tôt, où il avait remporté la Palme d’or.
Elle avait souri et rougi. « C’était le moment où je prenais
conscience que ma vie était en train de changer. C’était très
excitant », se souvient-elle. Jessica Chastain n’imaginait
pas alors à quel point. Sept ans se sont écoulés, deux
nominations aux Oscars, une victoire aux Golden Globes,
des collaborations avec les plus grands metteurs en scène
– Kathryn Bigelow, Ridley Scott, Christopher Nolan,
Guillermo del Toro, Jeff Nichols –, le lancement de sa
propre société de production Freckle Films. Et même
un clip de Jay-Z, Family Feud, sorti en janvier et réalisé par
Ava DuVernay. Jessica Chastain n’est pas seulement devenue
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jessica Chastain
porte un pull
et une jupe Dior,
des bottes Fendi,
un collier, des
joncs et des bagues
Piaget, collection
« Possession ».
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
COVERSTORY
Haut, Chloé.
Boucle d’oreille,
collier et bague,
Piaget, collection
« Possession ».
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
l’une des actrices les plus puissantes d’Hollywood, elle s’est
aussi révélée la meilleure avocate de la cause féminine dans
l’industrie, membre fondateur de Time’s Up (mouvement
contre le harcèlement sexuel fondé le 1er janvier 2018 par
plusieurs célébrités d’Hollywood en réponse à l’affaire
Weinstein), féministe revendiquée et fervente activiste sur
les réseaux sociaux. A Cannes, son prochain projet, 355, un
film d’espionnage 100 % féminin, est celui qui a été acheté
le plus cher cette année au Marché du Film, par Universal,
dans un deal à plus de 20 millions de dollars. Sur le plateau
de notre séance photo, sa conscience sociale transparaît
même dans le choix de ses looks, auquel elle participe
activement : un pull Dior par Maria Grazia Chiuri de la
collection-hommage à Mai-68 sur lequel est inscrit « C’est
non, non, non et non », référence directe à la question
du consentement sexuel, au cœur de l’actualité depuis
le début de l’affaire Weinstein. Ou un pantalon à
bretelles avec un borsalino qui lui fait trouver qu’elle
ressemble à « une version féminine des Affranchis ».
Affranchie, peut-être ce qui la qualifie le mieux.
C’est intéressant que vous ayez demandé
que l’on vous propose une femme dans la liste
des photographes pour cette séance photo…
J’ai fait des shootings magnifiques avec des hommes.
Mais la plupart du temps, dans la liste des noms que
l’on me présente, je n’ai pas le choix. Il me semblait
évident de demander que des femmes y figurent aussi.
Et si leur portfolio me parle, oui, je les privilégie. Dans
leur objectif, je n’ai pas l’impression d’être un bonbon.
On dit souvent que les femmes sont admirées pour
le désir sexuel qu’elles suscitent, et cela transparaît sur
les photos. Quand je travaille avec une photographe qui
a un point de vue différent, elle arrive à capter quelque
chose que le public ne connaît peut-être pas de moi.
Vous êtes l’un des membres fondateurs de Time’s Up
et en avez tenu le tout premier meeting à New York.
A quel moment vous êtes-vous dit que c’était nécessaire ?
Je ne suis pas la seule ! Deux ou trois semaines après
le scandale Weinstein, Reese Witherspoon m’a appelée,
et on s’est demandé ce qu’on pouvait faire pour amener
l’industrie vers un mode de fonctionnement plus sain.
On s’est retrouvées chez elle, et on a commencé à échanger
sur nos expériences. Personne n’a dit : « On va lancer
un mouvement », l’idée s’est imposée petit à petit. Et
pour être tout à fait honnête, je ne me sens pas à l’aise de
dire : « J’étais là dès le début », parce que les personnes
qui sont là depuis le début sont celles qui ont brisé la loi
du silence. Et sans leur courage, rien de tout cela n’aurait
été possible. Le silence est aussi discriminant qu’un
comportement. Réussir là où il y a de la discrimination
fait par essence de vous quelqu’un qui la pratique.
« Dans l’objectif des
femmes photographes,
je n’ai pas l’impression
D’ÊTRE UN BONBON »
JESSICA CHASTAIN
Voyez-vous déjà des changements grâce aux actions
de Time’s Up et au mouvement #MeToo ?
Oui, ça a forcé les décideurs à regarder de plus près qui
ils embauchaient, et à s’intéresser davantage à la production
de films racontant des histoires centrées sur des personnages
féminins. Les plateaux deviennent plus inclusifs et les
disparités de salaires moins fréquentes. Ce qui est génial
avec Time’s Up, c’est le nombre grandissant de femmes
qui appellent la hotline pour bénéficier des ressources
dont elles ont besoin pour lutter contre le harcèlement
et les agressions sexuelles, toutes industries confondues.
Que pourrait-il être fait concrètement pour permettre
aux femmes d’accéder aux mêmes postes et aux mêmes
salaires que les hommes ?
Commencer à regarder des films écrits ou réalisés par des
femmes, se familiariser avec le travail de femmes artistes.
Je mets un point d’honneur à tourner avec des femmes
metteurs en scène, comme Susanna White qui m’a dirigée
dans Woman Walks Ahead (2018) ou Niki Caro dans
La Femme du gardien de zoo (2017). Le changement est
en marche, et c’est avec ce genre de comportements qu’on
peut y participer. D’après une étude récente, les femmes
n’accéderaient pas à des hauts postes parce qu’elles ne
se sentent pas suffisamment qualifiées. Mais j’ai remarqué
dernièrement qu’elles ont davantage confiance en elles
parce qu’elles se sentent soutenues par les autres femmes.
C’est aussi l’une des choses que ce mouvement a changé.
Pensez-vous que les studios soient enfin prêts à confier
les rênes de blockbusters à des réalisatrices ?
Oui, on y arrive petit à petit : Ava DuVernay a réalisé
Un raccourci dans le temps, Patty Jenkins Wonder Woman,
Niki Caro va mettre en scène le nouveau Mulan de
Disney. Je vois une grosse différence depuis deux ans :
des femmes dirigent des films dont le budget dépasse le
million de dollars. On est à un tournant monumental,
et je pense sincèrement que cela ne fera que s’améliorer.
Le changement passe-t-il aussi par le langage ?
Oui, à chaque fois qu’il est écrit que je joue une « femme
forte », cela sous-entend que la plupart des femmes ne
le sont pas. Pourquoi ne pas tout simplement dire que
je joue des rôles bien écrits ? Vous ne lisez jamais qu’un
GR AZIA • 7.09.2018 51
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
COVERSTORY
Jessica Chastain
porte une veste
et une chemise
Gucci, des
bagues, un jonc
et une montre
Piaget, collection
« Possession ».
52 GR AZIA • 7.09.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Manteau, Bottega
Veneta. T-shirt,
Dolce & Gabbana.
Pantalon, La Prestic
Ouiston. Chapeau,
Hermès. Colliers,
Piaget, collection
« Possession ».
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
COVERSTORY
Combinaison,
Bottega Veneta.
Lien, Mokuba.
Boucle d’oreille,
collier et bracelet,
Piaget, collection
« Possession ».
Coiffure
Renato Campora
Maquillage
Tyron
Manucure
Bich
Assistante styliste
Léa Usseglio
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
acteur est connu pour jouer des « personnages masculins
forts », tout simplement parce qu’il est ancré que tous
les hommes le sont. On doit changer la façon dont on
attend que les deux sexes se comportent. Et cela passe
par les mots et le vocabulaire que l’on utilise.
Vous a-t-on déjà fait sentir que vous devriez rester
à votre place d’actrice ?
Au début surtout, on m’a dit que cela risquait de porter
préjudice à ma carrière. Mais je m’en suis toujours fichue :
je n’ai aucune envie de travailler avec quelqu’un qui sousestime les femmes. J’ai commencé à m’exprimer sur le
sujet après le tournage de Zero Dark Thirty, où j’avais été
témoin de comportements sexistes, ce qui était d’autant plus
choquant que le film était dirigé par une femme, Kathryn
Bigelow. Je pense que l’industrie voit aujourd’hui combien
il est important de le faire et cela fait un petit moment
qu’on ne m’a pas adressé ce genre de commentaires.
Devenir productrice, était-ce un moyen de prendre
le contrôle de votre carrière ?
Produire n’a jamais été dans le but de faire avancer ma
carrière mais celle des acteurs avec qui je veux travailler.
Comme Octavia Spencer, avec qui je vais tourner une
comédie de Noël. Quand j’ai appris qu’elle était payée cinq
fois moins qu’une actrice de type caucasien, alors qu’elle a
remporté un oscar (en 2012 pour son rôle dans La Couleur
des sentiments, ndlr), je me suis dit que c’était inconcevable.
A travail égal, salaire égal ! Je me soucie davantage des
autres que de moi, j’ai toujours eu la chance d’avoir de
nombreuses opportunités. En produisant, je peux mettre
en avant des histoires et des personnages rarement racontés.
Comme 355, dévoilé à Cannes ?
Oui. Après avoir fait des recherches, je me suis rendu
compte que les films choraux féminins marchaient mieux
que les films choraux masculins, et qu’il y avait un vrai
manque de films d’espionnage féminins. Mes partenaires,
que je suis allée personnellement chercher, sont toutes des
femmes et des actrices que j’admire profondément : Marion
Cotillard, Penélope Cruz, Lupita Nyong’o, Fan Bingbing.
J’ai tenu à ce que l’on touche toutes le même salaire et
que l’on bénéficie du même temps de présence à l’écran.
C’est un vrai projet collectif, pas juste un job de plus.
Avant, on vous retrouvera dans le prochain X-Men :
Dark Phoenix. Dans quel rôle ?
Celui de Lilandra, une énergie négative (sa publiciste
l’interrompt, en souriant : « Vous êtes vraiment sûre
de vouloir franchir cette ligne ? »). C’est vrai, je n’ai pas
le droit d’en parler. Mais j’ai aimé tourner avec Sophie
Turner, dont c’était le premier rôle principal. C’est
important de soutenir les jeunes actrices. Et j’étais
heureuse de retrouver James McAvoy avec qui j’avais
travaillé sur The Disappearance of Eleanor Rigby.
« À TRAVAIL ÉGAL,
SALAIRE ÉGAL !
Je me soucie davantage
des autres que de moi,
j’ai toujours eu la chance
d’avoir de nombreuses
opportunités »
JESSICA CHASTAIN
Il n’est jamais sorti en France, alors qu’il avait été
présenté à Deauville… C’était pourtant un film fort.
Ah ! Vous aviez aimé ? (Elle semble sincèrement surprise,
et du coup, nous aussi. Elle marque un silence.) C’était
ma première production. En fait, avec le réalisateur Ned
Benson, on avait tourné deux films pour raconter la même
histoire : l’un, du point de vue de la femme, l’autre, de
celui de l’homme. Quand Harvey Weinstein en a racheté
les droits pour la distribution, il a décidé de les remonter
ensemble pour n’en faire qu’un seul film. Et ça l’a gâché.
Aspirez-vous à tourner en dehors des Etats-Unis ?
J’adorerais tourner en Europe. J’admire Michael
Haneke, Olivier Assayas… Tiens, pouvez-vous me
donner le nom d’une réalisatrice française dont je
devrais regarder le travail ?
Katell Quillévéré, Lucie Borleteau, Julia Ducournau,
Marie Monge, Céline Sciamma, Mia Hansen-Løve…
Je vous enverrai une liste.
Oui s’il vous plaît ! Le cinéma français n’arrive
malheureusement pas toujours jusqu’aux Etats-Unis.
Cela fait trois ans que vous êtes ambassadrice de
la maison Piaget. Dans quelle mesure ce rôle est-il
complémentaire avec votre métier d’actrice ?
Lorsque je m’apprête à tourner, ils proposent toujours des
bijoux à la production sans jamais imposer quoi que ce soit.
Pour Miss Sloane (2016), une femme de pouvoir, ils ont
prêté une montre masculine. Pour Le Grand Jeu (2017),
dans lequel j’incarnais une femme puissante mais plus
glamour, un long sautoir très sexy « Possession ».
Avec le recul, quel conseil donneriez-vous à la jeune
Jessica Chastain ?
D’arrêter d’être si dure avec moi-même. De ne pas
me soucier de ce que les autres me disent. D’avoir
davantage confiance en moi. Aujourd’hui, je suis en
très bons termes avec moi-même. •
X-Men : Dark Phoenix de Simon Kinberg. En salle le 13 février.
GR AZIA • 7.09.2018 55
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Veste et pantalon,
Acne Studios.
Pull, Levi’s
Vintage Clothing.
Chaussettes et
baskets « Falcon »,
adidas Originals.
Daddy cool
Elle marche dans les pas de son père en dad shoes.
Une collaboration adidas Originals x Grazia qui oscille entre vintage
et street culture pour un voyage dans le temps.
Photos M.O.B. Stylisme Emilie TÜRCK
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Veste, Tibi. Sweat,
Y-3. Chaussettes et
baskets « Falcon »,
adidas Originals.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Robe et boucle
d’oreille, Zara.
Sac, Amazon.fr
Chaussettes et
baskets « Falcon »,
adidas Originals.
Soquettes en
résille, Monki.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Manteau vintage.
Sweat, Harmony.
Pantalon de
jogging et baskets
« Falcon », adidas
Originals. Boucle
d’oreille, Zara.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Veste, Levi’s
Vintage Clothing.
Jean, Closed. Sweat,
Y-3. Echarpe, Ma
Poésie. Chaussettes
et baskets « Falcon »,
adidas Originals.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Haut, adidas
Originals. Pantalon,
Tibi. Boucle
d’oreille vintage.
Baskets « Falcon »,
adidas Originals.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Témoignages
A Plouhinec,
au Sud-Ouest
du Morbihan,
Laureline Jegou
exerce le métier
de pêcheuse
à bord du bateau
acheté avec son
compagnon.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
&
La femme
la mer
Encore très minoritaires dans les
métiers de la mer, surtout parmi les
marins, les femmes commencent à
y trouver leur place. Réalisant leur
rêve d’une vie d’aventure sur les flots.
F
Par Jean BERTHELOT DE LA GLÉTAIS
Photos Théophile TROSSAT et Yohanne LAMOULÈRE
emme libre, toujours tu chériras
la mer ! » S’il était né un siècle et
demi plus tard, Charles Baudelaire
aurait peut-être nommé autrement
son poème L’Homme et la Mer,
et en aurait ainsi modifé l’incipit.
Mais au XIXe siècle, l’océan était
encore largement l’apanage des
hommes, les légendes des pirates Mary Read ou
Anne Bonny masquant mal l’absence des femmes
à des postes de responsabilité sur des navires.
Aujourd’hui, la situation n’est plus tout à fait
la même, comme le démontrent Claire, Emma,
Laureline ou Marion. Agées de 20 à 31 ans, toutes
ont choisi des métiers en rapport avec la mer, qui
les amènent à naviguer de manière très régulière,
quasiment en permanence pour certaines d’entre
elles. Plus qu’une vocation, un mode de vie
presque, qui reste encore très largement masculin :
« Alors que 49 % des actifs sont des femmes de
façon générale, on tombe à un taux de féminisation
de 21 % dans la flière (1) », explique Marie-Noëlle
Tiné, directrice adjointe du Cluster maritime
français (CMF), qui regroupe 430 entités
(entreprises, associations, fédérations…) liées à ce
secteur. Un réseau qui, en juin dernier, organisait
une journée de découverte de ses métiers auprès
de 500 jeunes femmes, ambitionnant ainsi
de contribuer à féminiser ces professions.
« Pour nous, avoir plus de femmes c’est gage de
performance, un élément très important qui
concourt à améliorer le climat de travail et l’effcacité
des équipes. Tout simplement parce que chaque
personne apporte quelque chose de différent, et
se priver du vivier que représentent les femmes,
c’est se couper d’un nombre de talents incalculable.
Or l’OCDE (Organisation de coopération et
de développement économiques) estime que
le poids de l’économie maritime va doubler d’ici
à 2030 ; on ne peut pas se priver des meilleurs
profls », poursuit Marie-Noëlle Tiné. Et plus l’on
s’approche de postes prenant souvent la mer,
plus ces talents féminins se raréfent. Si l’on s’en
tient aux seuls marins actifs, ceux qui naviguent
réellement, ils étaient 32 491 lors du dernier
recensement en 2013, dont 1 899 femmes, soit
un peu moins de 6 %. C’est peu, certes, mais
c’est déjà trois fois plus qu’en 2003, et si les
chiffres n’ont pas été remis à jour, tout porte à
croire que cette féminisation s’est poursuivie.
« JAMAIS D’HOSTILITÉ »
« Même si j’ai commencé à naviguer il y a
six ans seulement, je vois bien que nous sommes
un peu plus nombreuses », assure Marion
Delière. A 27 ans, la jeune femme travaille pour
la Brittany Ferries, alternant une semaine de
navigation et une semaine à terre. Elle est à la
fois offcier mécanicien et offcier de navigation,
sur des navires pouvant transporter jusqu’à
2 000 passagers. « Mais ce qui a surtout changé,
c’est la manière dont les hommes nous perçoivent.
GR AZIA • 7.09.2018 63
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Témoignages
De plus en plus, ils trouvent normal que l’on soit
des leurs et même qu’on soit leurs offciers, ce qui
était loin d’être acquis lorsque j’ai commencé. »
Offcier, c’est aussi le rôle de Claire Delahaye.
Même si elle n’est pas issue d’une famille de
marins, la native de Strasbourg est cependant la
plus gradée sur les bateaux dont elle a la charge :
à 31 ans, elle est déjà commandant de bord
de pétroliers mesurant jusqu’à 200 mètres de
long. « A ce poste, où les femmes sont encore très
rares, on rencontre parfois un peu de scepticisme,
mais jamais d’hostilité », assure celle qui dirige
en général un équipage d’une vingtaine
d’hommes. « Les très rares réfexions désagréables
que j’ai pu entendre étaient plus des généralités
que des critiques à mon égard. Je passe outre,
en considérant que c’est davantage le problème
de ceux qui les énoncent que le mien. »
Une QUÊTe De sens
Dans ces conditions, quels freins empêchent
encore la féminisation des métiers de la mer ?
« Je pense qu’il s’agit surtout d’une idée reçue
qu’ont beaucoup de jeunes femmes, analyse
Emma Jeudy, 20 ans, enseigne de vaisseau de
2e classe. On se dit que c’est un domaine presque
exclusivement masculin, et même si l’on adore
la mer, on se tourne vers d’autres formations en
considérant que ce sera trop dur de percer. De
plus, il est certain que les femmes ayant le désir
de devenir mères se posent la question du
moment où elles seront enceintes et ne pourront
momentanément plus naviguer. Mais j’ai autour
de moi plusieurs exemples de mères qui ont
rembarqué dès qu’elles l’ont pu, et dont la carrière
n’a pas pâti de leur maternité. Les mentalités
évoluent, et heureusement ! » A Laureline
Jegou de nuancer : « Même si, honnêtement,
l’éventualité d’avoir une salariée qui tombe
enceinte trotte quand même dans la tête des
patrons. » A 27 ans, cette Francilienne a acheté
un bateau avec son compagnon en 2014, et tous
deux vivent de leur pêche à Plouhinec, dans le
Morbihan. « Pourtant, au début, être une femme
est plutôt un avantage durant notre formation, les
hommes étant peut-être un peu plus impatients.
Sur les
32491 marins
navigants
recensés en
2013, 1 899
sont des
femmes, un
peu moins
de 6 %. C’est
peu, mais c’est
trois fois plus
que dix ans
plus tôt et tout
porte à croire
que cette
féminisation
s’est
poursuivie.
Les mentalités
évoluent, et
heureusement !
emma JeUDY, 20 ans, soUs-oFFiCieR
64 GR AZIA • 7.09.2018
L’Oréal - SA au capital de 112 103 817,60 € - 14 Rue Royale 75008 Paris - RCS Paris 632 012 100. *De Dessange **Test consommateur, 250 sujets, après application du shampooing + après-shampooing + soin concentré.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
NOUVEAU
Le 1 er* soin concentré de réparation durable à la gelée royale.
Répare et transforme plus de 90% des cheveux abîmés ** .
Ve n d u e n g r a n d e s s u r f a c e s
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Témoignages
(1) etude de l’agefos Pme parue en 2014.
LaUReLine JegoU, 27 ans, aRmaTeUR
1
2
On partage
des moments
très forts qui
créent une unité
au sein d’un
équipage
CLaiRe DeLaHaYe, 31 ans,
CommanDanT De BoRD
1. Pour
contourner
l’obstacle de
la maternité
vis-à-vis
d’un patron,
Laureline
Jegou s’est
mise à son
compte.
2.Originaire
de Strasbourg,
Claire Delahaye
commande des
pétroliers de
200 mètres et
des équipages
d’une vingtaine
d’hommes.
PHOTOS : OHANNE LAMOULÈRE/TENDANCE FLOUE
En tout cas, je l’ai vécu comme cela. Mais
ensuite, pour nous embaucher, l’éventualité de la
maternité est un frein, clairement », et l’une des
raisons qui ont poussé Laureline à se mettre
à son compte. Tout en conservant son rêve en
ligne de mire, celui de travailler en mer « et de
donner du sens à ce que je fais, nourrir les gens
de produits de qualité, traçables, en précisant
qui les leur apporte et dans quelles conditions »,
énonce la pêcheuse. Une quête de sens qui se
ressent très fortement chez toutes ces jeunes
femmes attirées par le large ; « le fait de parcourir
le monde, de l’explorer, compte beaucoup,
mais ce qui prédomine c’est l’expérience humaine,
le partage en équipes dans les circonstances
très particulières que constitue une mission au
large », poursuit le sous-offcier Emma Jeudy.
« Les bateaux modernes ne sont plus toujours
synonymes de promiscuité ou d’inconfort, chacun
a son espace personnel et l’on partage fnalement,
au-delà de l’aventure professionnelle, des moments
très forts qui créent une unité au sein d’un
équipage bien souvent cosmopolite », assure Claire
Delahaye, qui parcourt les mers du monde entier
à bord de son pétrolier, alternant trois mois en
mer et trois à terre. « A celles qui se demandent
si le métier est vraiment fait pour elles, je réponds
qu’il faut être curieuses, qu’elles dépassent les
préjugés et qu’elles ne se privent surtout pas
d’essayer de vivre de leur passion, d’aller au bout
de leur rêve », conclut Marie-Noëlle Tiné. •
Pour nous embaucher,
l’éventualité de la maternité
est un frein
COP-COPINE.COM
Crédit photo : jeremie_leconte
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Photographie retouchée
Toujours graphique, un brin oblique, jamais basique
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
reportage
68 GR AZIA • 7.09.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
A gauche :
le Matrimandir,
conçu par
l’architecte
français
Roger Anger.
Ci-contre :
Mar Silverado,
34 ans, une
Aurovilienne
arrivée à l’âge
de 14 ans avec
ses parents.
Auroville
la cité des
possibles ?
Cinquante ans après sa création en Inde par une gourou française, la cité
d’Auroville aurait-elle toujours quelque chose à nous apprendre ? Réponse
avec des Français installés sur place. Par Stéphanie FONTENOY Photos Eva SAKELLARIDES
C
ette année, la ville fête son jubilé avec
des tournois sportifs et des événements
culturels. C’est l’anniversaire d’un
rêve fou qui a germé dans l’imagination
d’une Française, Mirra Alfassa,
compagne de route du célèbre poète, yogi et
révolutionnaire indien Sri Aurobindo (1872-1950).
Celle qui a été surnommée « la Mère » a posé
le 28 février 1968 la première pierre à cette cité
utopique. Son rêve était alors de créer un lieu
où hommes et femmes apprendraient à vivre
en paix, au-delà de toutes croyances, opinions
politiques et nationalités, à travers l’enseignement
du « yoga intégral » et de la pleine conscience
de Sri Aurobindo. Un demi-siècle plus tard, la
communauté située près de Pondichéry compte
3 000 habitants de 52 nationalités différentes, dont
400 Français. Que viennent-ils chercher sur cette
terre aride et chaude ? Une rupture avec un mode
de vie conventionnel, un éveil spirituel, un retour
à la nature ? A moins que ce ne soit « l’unité
humaine », prônée par sa fondatrice ? Pour Eric
et Laurence, jeunes quinquas français, le premier
contact a eu lieu il y a sept ans, lors d’un voyage
touristique en Inde, et ce fut une révélation. « Y
vivre s’est imposé, c’était un non-choix », se souvient
Eric, réparateur d’ordinateurs. Sa compagne,
Laurence, quitte son boulot chez Peugeot pour
goûter à cette existence plus en harmonie avec la
nature. Comme la plupart, elle s’investit dans la
communauté. Trois fois par semaine, elle travaille
comme bénévole à la coopérative et prépare une
GR AZIA • 7.09.2018 69
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
reportage
main et de teintures naturelles. La démarche
centaine de repas aux locaux. « Nous ne sommes
pas dans l’échange, mais dans le don », nuance-t-elle. s’inscrit dans l’esprit de l’économie collaborative.
Eric adore œuvrer pour le collectif et l’élévation
Une partie des teintures, la confection des
de la conscience. « Un vrai Aurovilien offre tout
vêtements, le site internet, les photos, sont faits sur
ce qu’il fait, tout ce qu’il a, tout ce qu’il est. On a
place et les produits sont vendus sur le e-shop de
laissé derrière nous l’ancien monde avec son système la communauté. Kimaya rejoint une longue liste
hiérarchique pour inventer une communication
de petites entreprises locales (chocolat bio Mason
plus intuitive au fonctionnement plus horizontal. »
& Co, des produits de beauté ayurvédiques, de la
Pour intégrer la communauté, il faut que chaque
céramique…). Traditionnellement, chaque société
nouveau prouve qu’il partage les mêmes valeurs. aurovilienne reverse un minimum de 33 % de ses
Cela prend souvent plus d’une année. Le
bénéfces au fonds de fonctionnement de la ville,
gouvernement indien délivre ensuite un visa spécial soutenu également par les dons des habitants et
aux Auroviliens. Qui dirige ? Tout le monde
des amis d’Auroville dont les visiteurs de passage,
et personne. Il n’y a ni police, ni armée, ni parti la location et la vente des logements, des ateliers,
politique. « La Mère » avait imaginé un système de
et par le gouvernement indien. « Auroville est
gouvernance basée sur l’anarchie divine. « C’est
un lieu d’expérimentation. Au début, on a ri de
l’idée que les êtres humains
nous, mais maintenant
doivent être assez éveillés
des gens du monde entier
pour que personne n’ims’intéressent à ce que
pose par la force sa décinous faisons », explique
sion aux autres, même pas
Fabienne, une autre
un adulte à un enfant.
Française, responsable
Selon sa fondatrice, c’est le
ici de la communication.
minimum que l’on se doit
Les Auroviliens ont
ÉrIC, UN FraNÇaIS rÉSIDaNt À aUroVILLe
en tant qu’humain pour ne
été des pionniers en
pas tomber dans des formes de tyrannie », souligne
matière d’agroécologie (via la reforestation, la
Marie Horassius, doctorante en ethnologie et
permaculture, la gestion effcace de l’eau et
anthropologie sociale à l’Ecole des Hautes Etudes la conservation des graines indigènes menacées) et
en sciences sociales (EHESS), en pleine écriture
d’éducation alternative. La cité attire des étudiants
d’une thèse sur la cité. Au quotidien, des groupes
et experts du monde entier. La population
de travail composés de volontaires gèrent la ville
indienne n’est pas en reste : elle représente 43 %
(entretien des bâtiments, agriculture, éducation…)
des habitants. « Des jeunes Indiens qui s’interrogent
et prennent des décisions sous la forme du
sur leur avenir viennent à la fn de leurs études, dont
consensus. C’est long et souvent fastidieux. Cette
beaucoup d’étudiants en architecture », attirés par
sorte de démocratie horizontale se heurte bien sûr les réalisations modernistes de l’architecte français
à des obstacles, notamment à la forte personnalité Roger Anger (1923-2008), poursuit Fabienne. Car
de la plupart des Auroviliens, sourit la
cette cité internationale est une destination et un
chercheuse. Nombreux sont les idéalistes qui
lieu de passage pour certains. Elle est un espace
abandonnent en cours de route.
de possibles, à une époque où l’on dénonce un
repli identitaire et une montée de l’autoritarisme
Yoga et BÉNÉVoLat
à travers le monde. Ce « laboratoire humain » reste
Pendant douze ans, Anne-Sophie Planet, styliste,
une source d’inspiration, même si cinquante ans
a vécu une vie de parfaite Parisienne. « J’étais
après sa création, Auroville n’a pas encore atteint
complètement épanouie, je voyageais beaucoup. Puis son idéal d’unité. On y croise le meilleur et
j’ai découvert Auroville, et j’ai senti que ma place
le pire de l’humanité, comme partout ailleurs.
était ici », explique la diplômée d’Esmod, en Inde
Des gens assoiffés de pouvoir aussi bien que
depuis quatre ans. Chaque soir, elle enfle un
de purs altruistes. « En soi, il se passe des choses
harnais d’escalade pour nettoyer avec des amis
très ordinaires à Auroville comme des tensions
le dôme de 29 mètres de haut du Matrimandir, le
personnelles entre individus, observe Marie
temple dédié à la concentration et à la découverte
Horassius, la chercheuse. Mais au fnal, les
intérieure. Sa méditation à elle, en plus de sa
communautés de ce type contredisent les discours
pratique régulière du yoga. Hormi ses activités
fatalistes qui prétendent qu’il n’y a pas d’alternative
de bénévolat, la créatrice vient de lancer sa griffe
au système actuel. Les Auroviliens ne restent
de vêtements, Kimaya, fabriqués par des artisans
pas sur leurs acquis et ont créé quelque chose
indépendants à partir de tissus organiques tissés
d’original et d’humainement assez beau. » •
On a laissé derrière
nous l’ancien monde
avec son système
hiérarchique
70 GR AZIA • 7.09.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
1
2
3
4
1. Le cœur du bâtiment du centre de
méditation. 2. «Nursery » de plantes, où l’on
conserve les graines indigènes. 3. Sacred
Grove, un projet de construction de maisons
à partir de boue et de maïs mené par des
étudiants. 4. Fontaine d’eau au sein d’une
communauté où sont expérimentées diverses
techniques pour rendre l’eau potable.
GR AZIA • 7.09.2018 71
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
reportage
2
1. Le bâtiment Matrimandir, « l’âme de la Cité ».
2. Mahalakshmi, 27 ans, une architecte
indienne volontaire sur le projet Sacred
Grove. 3. Mirra Alfassa, dite « La Mère »,
fondatrice d’Auroville, et le penseur indien
Sri Aurobindo. La photo de ce couple
spirituel se trouve dans presque toutes
les maisons d’Auroville.
1
4
3
4. L’océan Indien (golfe de Bengale)
est à quelques kilomètres d’Auroville.
C’est un spot de surf pour les Auroviliens.
72 GR AZIA • 7.09.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
mode
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
74 GR AZIA • 7.09.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La laine
sur la
vague
Le saviez-vous? Les chaussures UGG
ont grandi en Californie. Et n’ont eu de cesse
de se réinventer. La preuve avec
des collaborations très luxe et audacieuses.
Par Clémence LANGÉ
S
i son succès est aujourd’hui
indéniable, il a fallu beaucoup de
temps et de persévérance à son
fondateur, Brian Smith, pour en
arriver là. A la fn des annéesa70,
ce comptable australien reconverti
en homme d’affaires décide de
faire de son rêve d’entrepreneuriat
une réalité. Ce surfeur amateur a alors l’intuition
d’importer en Californie des chaussons en peau
de mouton, indispensables en hiver sur les plages
australiennes. Mais les Californiens sont réticents :
une chaussure fourrée est inutile lorsque la
température atteint souvent 30 °C toute l’année.
Pendant près de dix ans, Brian Smith parcourt
les surf shops de la Côte ouest, tentant de les
convaincre du contraire. Au fl des ans, son
business model et sa stratégie marketing s’affnent,
les ventes décollent et attisent la curiosité des
investisseurs. En 1993, l’enseigne est rachetée par
le groupe californien Deckers et prend une tout
autre envergure. « Pour augmenter les ventes, il était
évident qu’il fallait passer d’un marché de niche à
une cible plus large », raconte Andrea O’Donnell,
présidente de la mode et du lifestyle chez Deckers
depuis avril 2016. UGG se détourne alors
des surfeurs pour se concentrer sur une clientèle
plus grand public en touchant les célébrités
d’Hollywood. Un an plus tard, Pamela Anderson
porte les « Classic » sur le tournage d’Alerte à
Malibu, immédiatement suivie par Beyoncé, Nicole
Richie, Paris Hilton ou encore Sienna Miller.
Le retentissement international pose cependant
de nouvelles problématiques.
UNE SIGNATURE QUI POLARISE
La «Fluff Yeah»,
collection UGG
automne-hiver
2018/19.
Passé l’euphorie des premiers mois, le produit
polarise : aussi adulé que détesté, y compris par
une partie de la presse, qui le baptise « fugly »
(« fur + ugly », fourré et moche). Il faut alors
redorer l’image de la marque. Dès 2006,
l’entreprise devenue multinationale élargit ses
collections de chaussures avec de nouveaux
modèles et des accessoires. Quatre ans plus tard,
les ventes dépassent le milliard de dollars.
Autre souci, sa saisonnalité freine ses ambitions.
« Nos produits étaient très prisés en hiver mais
beaucoup moins en été, creusant un écart de revenus
énorme entre les deux périodes », explique Andrea
O’Donnell. UGG privilégie les campagnes
publicitaires estivales qui deviennent plus fortes,
plus esthétiques. En y investissant plus d’argent,
la griffe peut s’offrir des visages connus : des
mannequins comme Rosie Huntington ou Andreea
GR AZIA • 7.09.2018 75
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Mode
2
3
1. Heron
Preston.
Annoncée en
avril, cette
capsule a
permis au
créateur de
streetwear
d’insuffler à la
«Classic» une
touche urbaine.
2. Y/Project.
Aussi radicale
qu’originale,
la cuissarde
XXL de Glenn
Martens a fait
parler d’elle
sur Instagram.
3. Phillip Lim
En 2017,
le créateur
américain
est l’un des
premiers
à s’associer
à UGG.
4. Sacai
Avec sa
chaussette
intégrée, Sacai
transforme
l’allure du
chausson.
Bientôt une
version femme?
4
76 GR AZIA • 7.09.2018
UGG X SACAI
UGG X 3.1 PHILLIP LIM
1
PHOTOS : HAGOP KALAIDIAN/BFA.COM ; JASON LLOYD ; BUT SOU LAI ; DR
UGG ET LES COOLLABS
UGG X Y/PRoJeCT
Diaconu, mais aussi des artistes et acteurs tels que
Kim Gordon ou Kyle MacLachlan. Les nouveaux
canaux de communication ont aussi dû être
intégrés à la stratégie globale. Les réseaux sociaux
sont donc rapidement devenus l’un de ses terrains
de jeu favoris. En avril dernier, à Coachella, le
festival californien le plus instagrammable du
monde, la marque avait invité dans une immense
villa de Palm Springs célébrités et infuenceuses.
Parmi elles, Winnie Harlow, Lottie Moss ou encore
les actrices Dove Cameron et Rowan Blanchard,
s’affchant fèrement avec leurs tongs et leurs
sandales fourrées. Résultat : par rapport à l’année
dernière les ventes de sandales ont augmenté de
70 % et celles des baskets de 30 %. Mais l’enseigne
ne s’arrête pas là. Depuis l’année dernière, sa
nouvelle stratégie de développement englobe le
monde de la mode. Après avoir conquis le milieu
de gamme, il est temps de s’attaquer au marché du
luxe. Pour cela, elle s’entiche de marques pointues
et se prête au jeu des collaborations, assurant ainsi
sa légitimité sur les podiums tout en soutenant la
jeune création. En 2017, Jeremy Scott réinterprétait
la bottine fourrée en la décorant de fammes en
paillettes. En mars dernier, c’est au tour de Glenn
Martens, fondateur du label parisien Y/Project,
de s’approprier les codes UGG pour transformer
la « Classic » en cuissarde radicale aux proportions
XXL. Une version qui montre la liberté donnée
par la marque américaine à l’esprit créatif. Un
partenariat renouvelé pour la collection homme,
marché en pleine expansion que UGG souhaite
aussi développer. L’hiver dernier, pour la première
fois, le designer new-yorkais Phillip Lim a créé
une ligne de chaussures pour la marque. « On ne
compte pas s’arrêter là puisque pour l’été 2019,
c’est Heron Preston, fgure montante du streetwear,
qui proposera sa propre collection capsule », ajoute
Andrea O’Donnell. Une tendance qui plaît à
la marque, laquelle dévoilera sa toute première
collection de prêt-à-porter inspirée de la rue à
l’automne. « Nous avons bâti notre histoire sur le
confort, il nous paraissait évident de faire de même
pour nos vêtements », précise Andrea O’Donnell.c•
Pages coordonnées par Clémence LANGÉ et Claire COSNEFROY
notes
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
GROOVY
PHOTO : DR
VIBES
Designer new-yorkais
culte des années 80,
Dapper Dan a imaginé
pour Gucci une collection
capsule aux inspirations
street bling. Une fusion
parfaite qui donne envie
de voyager dans le temps.
Gucci.com
GR AZIA • 7.09.2018 77
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MODE
Boucles d’oreilles,
Balaboosté, 8 €.
TENDANCE BOULE D’OREILLE
Avec leurs airs de pendule de Newton, les boucles
d’oreilles en forme de boules bougent de manière
hypnotisante. Leurs tailles structurent le visage
avec un mouvement de balancier presque apaisant.
Boucles
d’oreilles,
Tiffany,
prix sur
demande.
Boucles
d’oreilles,
Isabel
Marant,
340 €.
ÉVÉNEMENT L E P R I N T E M P S / G R A Z I A
Le 13 septembre,
le Printemps ouvre ses
portes le temps d’une
soirée dont Grazia est
partenaire. Avec Rose
Association, qui lutte
pour le droit des femmes
atteintes du cancer, elle
a invité des créateurs à
nous parler de féminisme
à travers des vêtements.
CRUSH
Chandail
« Weather »,
Alberta
Ferretti,
440 €.
LA MAIN
DANS
LE SAC
Dans le cadre de l’exposition
du Bon Marché dédiée
à Los Angeles, la créatrice
américaine Clare Vivier,
fondatrice de la marque
Clare V., s’installe à Paris.
L’occasion de découvrir
sa ligne de maroquinerie
graphique et colorée.
Jusqu’au 21 octobre
au Bon Marché Rive Gauche,
24, rue de Sèvres, Paris 7e.
Clarev.com
78 GR AZIA • 7.09.2018
PHOTOS : HISTOIRESDIMAGES ; MONDADORI/LAZZARI ; SIPA ; VINCENZO PATRUNO ; ALEX LECTEZ ; DR
« La mode fait sa révolution »,
jusqu’au 14 octobre au Printemps,
Paris 9e. Rose-association.fr
PAT T E
BLANCHE
notes
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Maison Standards explore
un peu plus l’univers des
classiques du vestiaire
en proposant sa première
basket. Après le bon jean,
le bon T-shirt ou la
bonne chemise, voilà que
la chaussure vient
compléter le look idéal.
120 €. Maisonstandards.com
TOUJOURS PLUS VITE
Un an après sa collab avec Sergio Tacchini,
la griffe parisienne Eleven Paris collabore
avec un nouvel équipementier italien : Umbro.
Tout en respectant l’esprit urbain, ils imaginent
une doudoune fleurie et un jogging bicolore.
Elevenparis.com
LADY LAY
La griffe parisienne Gerard Darel imagine
pour l’automne un sac pratique aux couleurs
chaudes. Le « Lady » séduit par son cuir
souple et sa taille cabas pour devenir le
compagnon idéal des looks de rentrée.
Gerarddarel.com
GR AZIA • 7.09.2018 79
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La fin
de l’été
Un pantalon à pont, un pull irlandais, un manteau fluide… Et faire
durer longtemps le soleil sur la plage. Par Maeva DANEZAN Photos Laura PALM
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ALICE, agence
Viva Model
Management.
Veste, Bimba
y Lola. Jean,
Pepe Jeans.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Pull et écharpe,
Majestic Filatures.
Jean, Liu Jo.
Sandales, Méduse.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Pull, Naf Naf. Robe,
Maison Kitsuné.
Boucles d’oreilles,
Goossens.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Pull, Guess.
Chemise,
Bella Jones.
Pantalon,
Loreak.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Pull, Molly
Bracken.
Pantalon,
Sessùn. Collier
et bagues,
Pascale
Monvoisin.
Pendentif « E »,
Swarovski.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Trench, Galeries
Lafayette.
Veste, Claudie
Pierlot. Haut col
roulé, Forte_
forte. Pantalon,
Sweet Pants.
Baskets, Reebok
chez Sarenza.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Manteau, IKKS.
Pull, Iro. Boa,
Forte_forte.
Pantalon,
LPB Woman.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Peau lainée,
Pablo. Robe,
Pinko.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Manteau,
Cop.copine.
Pull, H & M
Studio. Baskets,
I Love Shoes
chez Sarenza.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Combinaison,
Sandro.
Collier, Pascale
Monvoisin.
Pendentif « E »,
Swarovski.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Costume, Mango.
Pull, The Kooples.
Chapeau personnel.
Assistante styliste
Fanny Martini
Coiffure-maquillage
Vanessa Bellini
Nos remerciements
à l’Office de tourisme
du Touquet, sur
la Côte d’Opale.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Les petits bleus
Des coupes amples, des couleurs chaudes, de la peau lainée… pour une rentrée toute douce.
Par Alexandra BERNARD Photos Peter GEHRKE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ALYA, agence
IMG Models.
Photo de gauche :
blouson, T-shirt,
chemise et
jupe, Gucci.
Photo ci-contre :
veste et boucles
d’oreilles, Fendi.
Pantalon, Maje.
Boots, Paul & Joe
Echarpe, Rose
Carmine. Tabouret
« Stool 60 », Alvar
Aalto, édition
limitée Artek
x The Conran Shop.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Blouse, pantalon
et boucles d’oreilles,
Valentino. Sabots,
Paul & Joe.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Manteau, Max
Mara. Veste, short
ceinturé et
cuissardes, Iro.
T-shirt, Supreme.
A sa main droite :
bagues, Guérin
Joaillerie.
A sa main gauche :
jonc, Dinh Van.
Bague, Ginette NY.
Bague, Pascale
Monvoisin.
Tabouret « Stool 60 »,
Alvar Aalto, édition
limitée Artek
x The Conran Shop.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Peau lainée,
Coach 1941. Haut
col roulé, Acne
Studios. Pantalon
et sandales,
Moncler 2 1952.
Boucles d’oreilles,
Gas Bijoux.
A sa main droite :
bague, Aimée.
Aimer. A sa main
gauche : bague,
Charlotte Chesnais.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Costume, Emporio
Armani. Chemise,
The Kooples.
Col roulé, Claudie
Pierlot. Sac,
Michino. Mocassins,
Minelli. Bague et
sautoir, Tiffany & Co.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Pull et jean,
Paul & Joe.
Chemise, Mulberry.
A sa main droite :
bague, Charlotte
Chesnais.
A sa main gauche :
bague, Guérin
Joaillerie.
Fauteuil « Tank »,
Alvar Aalto, édition
limitée Artek
x The Conran Shop.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Robe et gilet,
Véronique Leroy.
Boots, Paul & Joe.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Robe et gilet, Isabel
Marant. Bague,
Monsieur Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
T-shirt et jean,
Dolce & Gabbana.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Robe, lunettes
de soleil, boucles
d’oreilles, ceinture,
bague, cabas
et boots, Dior.
Assistante styliste
Nathalie Jean
Coiffure
Maxime Mace
Maquillage
Tatsu Yamanaka
shopping
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
AVALANCHE
DE PIERRES
On les superpose, on
les marie, et toutes
ont en commun d’afficher
couleurs, strass et
pierres précieuses.
Pull, Sea NY, 330 €. Pantalon,
Sessùn, 275 €.
Bagues, de gauche à droite:
1. Karen Liberman chez White
Bird, 1500 €. Anneau, Thomas
Sabo, 98 €. 2. Yasuko Azuma
chez White Bird, prix sur
demande. Anneau, Thomas
Sabo, 149 €. 3. Anneau,
Thomas Sabo, 98 €. Bague,
Karen Liberman chez White
Bird, 800 €. 4. Rusty Thought
chez White Bird, 850 €.
Par Léa USSEGLIO
Photo Alexandra CHALAUD
Modèle Charlotte
@ Women Management.
Mise en beauté
Hisano MOMINE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FÉTICHE
DU
ST YLE
LE CAMERA BAG
PHOTOS : ALAIN NATHAN ; DR
Un incontournable pour toutes les baroudeuses en balade. Par Nathalie JEAN
1
2
3
4
5
6
7
8
9
1. Clare V., 289 €. 2. Soeur, 235 €. 3. Roger Vivier, 1 500 €. 4. Lancaster, 159 €. 5. Valentino Garavani
sur Net-a-porter, 990 €. 6. Tod’s, 725 €. 7. Karl Lagerfeld, 175 €. 8. Jérôme Dreyfuss, 495 €. 9. Sandro, 165 €.
GR AZIA • 7.09.2018 105
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ShoppIng
STREET
ST YLE
J’AIME
REGARDER
LES FILLES
Une allure, un détail,
une pièce, une inspiration.
Par Emilie TÜRCK
LA FILLE À SUIVRE
ALICE BARBIER
La créatrice de Jaimetoutcheztoi.com,
blog qu’elle anime avec son
compagnon, voit la vie en rose.
Lunettes de soleil,
Tod’s, 413 €.
Veste,
American
Vintage,
165 €.
Débardeur,
Comptoir des
Cotonniers, 55 €.
Boucles d’oreilles,
Balaboosté, 10 €.
Sac, Blumarine, 375 €.
Mules, Senso chez
Sarenza, 150 €.
106 GR AZIA • 7.09.2018
PHOTOS : MONDADORI/D’APRANO ; DR
Pantalon,
pinko, 225 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
2
1
3
10
4
9
8
5
7
6
L’ E N V I E
DES BOOTS 70’S
Et l’automne devient coloré, flashy, lumineux, disco…
Par Nathalie JEAN Photo Alain NATHAN
1. & Other Stories, 125 €. 2. Michel Vivien, 850 €. 3. Texto, 99 €. 4. Minelli, 159 €. 5. Sandro, 375 €.
6. Bocage, 145 €. 7. Closed, 389 €. 8. Coach 1941, 850 €. 9. Geox, 165 €. 10. Acne Studios, 600 €.
GR AZIA • 7.09.2018 107
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Shopping
DU
PODIUM
AU DRES Sing
L’ESPRIT DE CLAN
Le tartan épouse les codes du sportswear.
Par nathalie ChAViniER
1
8
7
2
3
5
1. Haut, Sportmax, 245 €. T-shirt, Asos, 20 €. 2. Sac, Liu.Jo, 89 €. 3. Jupe, Diesel, 150 €. 4. Baskets, Loreak, 99 €. 5. Manteau, p.A.R.o.S.h.,
543 €. veste, Fred perry, 110 €. 6. Pantalon, The Kooples, 228 €. 7. Pull, Uniqlo x ines de la Fressange, 30 €. 8. Echarpe, Monoprix, 45 €.
108 GR AZIA • 7.09.2018
PHOTOS : MONDADORI/D’APRANO ; PIERRE SABATIER
4
BURBERRY
6
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Shopping
ON
oSE
LE CASUAL RAIN
De retour sur le tarmac, on déjoue les premières ondées à coups
de pièces bien pensées. Par nathalie ChAViniER Illustration Damien CUYpERS
Les
lunettes
Des pilote
de préférence,
Le souspull
Laine plus logo, le
duo de la rentrée
fait des émules.
La montre
Bracelet en cuir
et cadran vintage :
on emprunte celle
de son père.
La surchemise
Avec un col roulé,
elle est un des
combos phares
de la saison.
Sac
En toile finitions
cuir, le parfait
48 H de ville
Imperméable, nanushka,
415 €. Sous-pull, See by
Chloé, 156 €. Surchemise,
h&M, 40 €. Pantalon,
Masscob, 254 €. Bottes,
Lacoste x Aigle, 160 €.
Montre, Festina, 139 €.
Lunettes, Ray-Ban,
142 €. Sac en série limitée,
Comptoir des Cotonniers,
prix sur demande.
110 GR AZIA • 7.09.2018
L’imperméable
Le pantalon
velours
Velours épais côtelé
et couleur tendre,
le pantalon ultralarge
se porte roulotté
ou dans les bottes.
Couleur intemporelle,
volume oversize et
détails pertinents, une
version bien sentie de
l’indétrônable trench.
Les bottes
Iconiques, avec elles,
la campagne fait son
entrée en ville.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’ É Q U AT I O N
VÊTEMENT
VESTE
+ ROBE
En septembre,
on décoince
le tailleur d’automne.
Par Nathalie CHAVINIER
• On mixe veste masculine
ALTUZARRA
et robe fluide, le duo
imparable de la saison,
histoire de gagner en légèreté.
• Pour donner à la silhouette
de la hauteur et allonger
les jambes, on mise sur
des talons ou sur des bottes.
• On redéfinit le look
working girl avec une
touche romantique assumée.
• Le petit plus :
les accessoires que l’on
choisit à sa guise.
◀ Veste, Ba&sh, 330 €.
Robe, Roseanna, 590 €.
Bottes, Essentiel, 395 €.
Photo Alexandra Chalaud.
Modèle Charlotte @Women Management.
Mise en beauté Hisano Komine.
PHOTOS : MONDADORI/D’APRANO ; PIERRE SABATIER ; DR
Veste,
LPB Studio,
220 €. Robe,
Bonpoint,
495 €.
+
Escarpins,
Michel Vivien,
470 €.
Veste, Pinko,
455 €. Robe,
Iro, 480 €.
+
Sac, Naf Naf, 30 €.
Veste, Sessùn,
260 €. Robe,
Karl Marc John,
115 €. Souspull, Notshy,
195 €.
Veste, Monki,
40 €. Robe,
Valentine
Gauthier, 260 €.
+
Bottes,
Texto, 99 €.
+
Montre,
Swatch,
95 €.
GR AZIA • 7.09.2018 111
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Mode
lo
ve
GENTIL
COQUELICOT
La botte est la pièce
phare de la rentrée.
On se laisse séduire
par son allure fatale
et ses trois couleurs :
rose poudré, vert
d’eau ou noir.
Bottes en cuir, Valentino
Garavani, 1 990 €.
Bougeoir « Rainbow »
par Ichendorf Milano
chez The Conran Shop.
Par Nathalie JeAN
Photo Fiona ToRRe
112 GR AZIA • 7.09.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
*
E, **
N
G
LI ASIN M
N
E
EZ N MAG TLET.CO
T
E
U
ACH ÉREZ E LAGEO
UP HEVIL
C
É
R WW.T
W
SUR
AUTOROUTE A43 SORTIE 6 VILLEFONTAINE
www.thevillageoutlet.com
Le village de marques français. *Remise sur prix de vente conseillé. **Dans nos boutiques partenaires
80 GRANDES MARQUES DE -30% À -70% TOUTE L’ANNÉE*
*
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL CHEVEUX
LES
BARRETTES
GLAM
Robe, Isabel Marant.
Boucle d’oreille, Monshiro.
Barrettes, Claire’s.
Piercing personnel.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
bien
Large bandeau, accumulation de barrettes strassées,
pince crabe rétro…, ces accessoires donnent
du style et finissent les coiffures de la nouvelle saison.
Réalisation Aurélie LAMBILLON Photos Alex BRAMALL Stylisme Chloé PARA
GR AZIA • 7.09.2018 117
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL CHEVEUX
LA PINCE RÉTRO
Pull et boucle d’oreille,
Louis Vuitton. Pince, Claire’s.
118 GR AZIA • 7.09.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE NŒUD XL
Robe et nœud,
Miu Miu. Boucles
d’oreilles, Ana
Khouri. Collier,
Monshiro. Piercing
personnel.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL CHEVEUX
LE BANDEAU
SIXTIES
Robe et chemise,
Chloé. Boucles
d’oreilles, Gas Bijoux.
Bandeau personnel.
Assistante styliste
Justine Bleicher
Coiffure-maquillage
Cyril Lanoir
Mannequin
Rianne Haspels @ Viva
Model Management
Tous nos remerciements
à l’hôtel Le Golfe
& Spa Casanera,
à Serra-di-Ferro,
en Corse, pour son
accueil chaleureux.
Hotel-porto-pollo.com et
Hotelspreference.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MOOD
BOARD
PRABAL GURUNG
Barrettes en
fausses pierres
en verre,
Claire’s, 5 € sur
Claires.com
Soins coup de pouce, bijoux
de tête et inspirations venues des
podiums : faites votre marché.
Par Aurélie LAMBILLON
MAX MARA
BOOSTER D’AMPLEUR
Destiné aux cheveux fins
et plats, ce spray apporte
densité et texture
sans alourdir la fibre.
Pince à cheveux,
Claire’s, 3, 95 €
sur Claires.com
Le Spray Volume, Sisley, 73 €
les 150 ml. En octobre.
FAUSTINE STEINMETZ
Barrettes
en métal et cristaux,
Kenneth Jay Lane,
70 € sur Net-a-porter
Barrette-nœud en
velours, Miu Miu, 150 €
sur Net-a-porter
REHAUSSEUR DE LUMIÈRE
Un pschitt pensé pour les chevelures
claires en quête de brillance et de blondeur.
PHOTOS : MONDADORI/D’APRANO ; JASON LLOYD EVANS ; DR
Spray Eclaircissant Okara Blond, René Furterer,
17, 90 € les 150 ml. En octobre.
CRÉATEUR
DE COULEUR
Cette coloration
maison (sans
ammoniaque)
couvre avec
naturel les
premiers
cheveux blancs.
Gel Colorant
Temporaire,
Christophe Robin,
29 € les 100 ml.
Existe en quatre
nuances.
TUTEUR NUTRITIF
Cet onguent lisse
les pointes et
nourrit en douceur
les matières même
les plus fines.
L’Huile Originale Elixir
Ultime, Kérastase,
38 € les 100 ml.
RÉPARATEUR NOCTURNE
Ce masque léger agit la nuit
pour redonner peps et souplesse
aux longueurs malmenées.
Barrette-peigne en résine et cristaux,
Gucci, 250 € sur Net-a-porter
Masque Cheveux Nuit, Massato,
34,50 € les 150 ml.
GR AZIA • 7.09.2018 121
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
spécial cheveux
Salon Delphine
Courteille.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
pause
LUXUEUSE
Dans ces salons 5 étoiles, on offre à ses cheveux
abîmés par l’été ou par les mauvais traitements des soins
d’une très haute technicité. Par Claire DHOUAILLY
Des ultrasons
chez Delphine Courteille
Du sol (en terrazzo) au plafond, ici tout a été décoré en rose poudré et vert
amande. C’est douillet, féminin, on s’y sent bien. Dans la salle dédiée aux soins,
on aime le fauteuil japonais qui se met totalement en position allongée.
PHOTOS : GELBERGER ; DR
ON BOOKE : le Soin Régénérant à Ultrasons
Delphine Courteille est la seule en Europe à proposer ce protocole japonais qui
fait fureur dans les salons tokyoïtes. Au programme: trois applications de produit
en layering, suivi par le passage de plaques à ultrasons. L’avantage ? Elles ne
chauffent pas le cheveu, mais permettent, via les vibrations, de faire pénétrer
les actifs (essentiellement des acides aminés) au cœur de la fibre. La dernière
étape, l’application de deux masques, se fait au bac avec un massage du cuir
chevelu. Après le brushing, le cheveu est tout doux, léger, brillant (une brillance
saine, pas siliconée). Les cheveux balayés gagnent particulièrement en éclat.
POUR QUI ? L’intensité est adaptée à la nature du cheveu, qu’il soit fin ou épais.
Le résultat n’est jamais plombant.
110 € le soin. 28, rue du Mont-Thabor, Paris 1er. Tél. : 01 47 03 35 35. Delphinecourteille.com
GR AZIA • 7.09.2018 123
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
spécial cheveux
Un bain d’huile
chez David Mallett, au Ritz
Depuis la réouverture du palace, c’est l’équipe
de David Mallett qui officie dans le salon de coiffure.
Installé dans le spa non loin de la mythique piscine, cet
espace aux tons beiges très chic se veut ultra-intimiste.
ON BOOKe : le soin hydratation
Après un diagnostic de l’état des cheveux et du cuir
chevelu, Emmanuelle Deleu, la spécialiste maison des
massages et du soin, prépare un mélange d’huiles
végétales biologiques. Chauffé, il est versé sur le cuir
chevelu, avant d’être travaillé sur les longueurs.
Suit un excellent massage crânien avec manœuvres
énergétiques pour dénouer les tensions et stimuler
la vitalité des bulbes. Profondément nourri et
restructuré, le cheveu ressort plus souple et fortifié.
pOuR Qui ? Celles qui recherchent un soin réconfortant
pour leurs cheveux, mais aussi un effet rééquilibrant
pour leur cuir chevelu, sec, irrité, gras, fatigué…
A partir de 120 € le soin, selon la longueur des cheveux.
17, place Vendôme, Paris 1er. Tél. : 01 43 16 30 60.
Ritzparis.com et David-mallett.com
Une détox
chez Olab Paris
ON BOOKe: le soin D-Tox
Le protocole se déroule en deux temps. D’abord, l’application
en massage mèche à mèche d’un mélange maison purifiant
pour débarrasser la fibre de tout ce qui la ternit et l’étouffe.
Puis direction le bac pour un shampooing et un premier
massage crânien hautement relaxant. Suit l’application,
tout aussi méticuleuse, d’un masque restructurant profond.
Après le temps de pose, le cheveu est rincé et le cuir
chevelu de nouveau massé avec une gestuelle dingue,
qui s’apparente à de la fasciathérapie.
pOuR Qui? Celles qui veulent retrouver un cheveu
sain et lumineux ou qui ont abusé des produits coiffants
et des soins ultra-siliconés. Idéal deux fois par an.
190 € le soin. 5 bis, rue du Louvre, Paris 1er. Tél.: 0140407694.
Olabparis.com
124 GR AZIA • 7.09.2018
PHOTOS : LOUIE DOUVIS ; BRUNO JUMINER ; DR
Entre deux shootings, le coiffeur Olivier
Lebrun pose son sèche-cheveux dans
son salon aux allures de studio photo.
Dans ce lieu clair, épuré, design mais pas
trop, l’ambiance est cool et créative.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Un shoot
de kératine
chez David Lucas,
au Crillon
Cosy, décoré sobrement, le salon pensé par David Lucas a
l’immense avantage d’ouvrir sur le jardin du palace. Idéal pour
déguster son thé au vert pendant que les produits posent.
ON BOOKE: le Soin Tokio Inkarami
Créé au Japon, ce protocole infuse six sortes de kératine
et des acides aminés au cœur du cheveu grâce à une
application en quatre couches successives pour une
pénétration progressive. Elle est intensifiée par l’usage
de plaques chauffantes. Disponible en trois intensités selon
le degré d’altération, il s’adapte aux natures fines comme
épaisses, et leur redonne force et brillance. Au moment
de l’étape finale, au bac, on profite d’un massage. Pour
que l’effet beaux cheveux perdure plusieurs semaines,
il est conseillé d’utiliser un soin complémentaire à la maison.
POUR QUI ? Les cheveux abîmés par les colorations,
les balayages, le fer à lisser. En réparant la fibre, le soin
prolonge aussi la tenue de la couleur.
De 168 à 194 € le soin, selon la longueur des cheveux.
10, place de la Concorde, Paris 8e. Tél. : 01 44 71 15 45.
Sensespa.com/paris et Davidlucas.paris
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL CHEVEUX
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
crâne
En avoir dans le
Afficher de beaux cheveux, doux, souples, brillants et abondants,
ça se passe aussi dans la tête. Explications. Par Charlène FAVRY
PHOTO : STEFANIA PAPARELLI / BLAUBLUT-EDITION.COM
D
epuis quelques années, le secteur de
la cosmétique martèle le slogan suivant :
« Haircare is the new skincare ».
Traduction : il faudrait s’occuper de nos
cheveux comme de notre peau. Du bon
marketing, certes, mais aussi du bon sens. En effet,
sous les longueurs, il y a une peau : le cuir chevelu,
aussi connu sous le nom, un brin plus angoissant,
de scalp. Cette peau-là est LA grande oubliée du corps.
« Le cuir chevelu est l’indispensable terreau pour une
belle matière », affirmait déjà René Furterer en 1957.
Pourtant, pendant des années, on s’est plutôt attardé
sur la coupe, la couleur, la qualité de la fibre et
des pointes sèches qu’il fallait à tout prix ressusciter…
au lieu d’en soigner la source : les racines et cette peau
si mystérieuse sur laquelle poussent ces chers cheveux. •
GR AZIA • 7.09.2018 127
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL CHEVEUX
APPRENDRE
à se laver la tête
S.O.S.
j’ai mal aux cheveux
Vient ensuite le rituel trop souvent expéditif
du shampooing. « Peu importe le type de produit,
ce qui compte, c’est le geste, martèle le coiffeur
Fred Birault, tellement agacé par le « bad
shampoo » qu’il a décidé de lancer sa propre
gamme, assortie de vidéos très drôles, pour que
les filles apprennent, une bonne fois pour
toutes, à se laver la tête correctement. « On
a bien dit la tête, car laver les longueurs ne sert
à rien à part créer des nœuds et de l’électricité
statique, insiste Fred. Mettre trois tonnes
de shampooing et frotter comme une dingue,
non plus. » Et d’expliquer comment répartir
le produit avec les mains sur les zones-clés
du crâne (côté, nuque, vertex) avant de masser
avec le bout des doigts. « Plus le lavage sera
effectué efficacement, et bien rincé, moins vous
aurez besoin de le répéter. Une à deux fois
par semaine, ça suffit. » Malgré tous ces conseils,
avouons-le, on a tout de même tendance
à mettre dix fois trop de shampooing. Certaines
marques ont donc décidé de laisser tomber
les formules classiques pour des formules
solides, en stick, en pain ou en poudre. Ainsi,
on est sûre de l’appliquer directement là
où il faut, c’est-à-dire sur la peau du crâne.
Et tant pis si ça mousse moins, on n’est pas là
pour tourner une pub.
Rien à voir, a priori, avec les excès de
la veille. « Le cuir chevelu est une zone
très fragile, une peau à la fois très fine et
très innervée, complètement aplatie entre
la masse de cheveux et les os du crâne »,
explique Véronique Lamrani, experte
en soins capillaires chez Biologique
Recherche. Une peau encore plus tendue
quand on s’adonne au brushing et
aux ponytails ultratirées. « Cette peau du
crâne est laissée pour compte, alors qu’elle
est riche en terminaisons nerveuses,
dont le bon fonctionnement est essentiel
pour avoir des cheveux qui poussent
vite et bien », ajoute l’experte. Facteurs
aggravants : le stress, la pollution, les résidus
de produits coiffants, les colorations…
« A ce rythme, ne cherchez plus pourquoi
vos cheveux sont plats, ternes ou
incoiffables. Il faut tout reprendre depuis
le début, à commencer par le nettoyage,
ajoute Véronique. Avant de laver ses
cheveux le matin et de se coucher le soir,
il faut les “démaquiller” en effectuant
un brossage scrupuleux et accentué sur
le crâne et la nuque. » En plus, ça fait
un bien fou, pourquoi s’en priver ?
1
2
3
4
5
6
7
8
128 GR AZIA • 7.09.2018
PHOTOS : DR
SÉLECTION (BONNE) PRISE DE TÊTE
1. Lotion P50 Capillaire, Biologique Recherche, 80 € les 250 ml. 2. Traitement pour Cuir Chevelu Irrité à la Sauge et au Cèdre, Aēsop,
27 € les 25 ml. 3. Scalp Cleansing Deep & Light, UKA chez Sephora, 32 € les 200 ml. 4. Revitalisant Cuir Chevelu Invati Advanced, Aveda,
72 € les 150 ml. 5. Huile Rééquilibrante, R.A.W. by Biolage, 18 € les 30 ml. 6. Vegan Stick Shampoo Detox, Cut By Fred, 20 € les 70 g.
7. Keshika Shampooing Ayurvédique Low Poo, Taaj, 13,90 € les 300 ml. 8. Huile Sèche à la Gelée Royale Corps et Cheveux, Apicia, 26,90 €
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LA TÊTE,
zone-clé du
lâcher-prise
UNE PETITE
DÉTOX
du crâne ?
« Je reçois chaque jour des clientes
qui ont mal aux cheveux, mal à la tête
et se plaignent de démangeaisons,
raconte Cathy, hair doctor à l’Institut
Leonor Greyl à Paris. Je commence
toujours par leur montrer leur cuir
chevelu à l’aide d’une petite caméra.
C’est bien souvent une découverte,
la plupart des filles ne s’en soucient
guère. » Pourtant, cette zone a besoin
de soins comme les autres : hydratation,
gommage, nutrition… D’où l’essor,
ces derniers temps, de gommages
spécifiques et d’huiles et sérums à
appliquer directement sur la peau du
crâne, et dont les actifs ciblent une
problématique : pellicules, excès de
sébum, sécheresse, chute des cheveux…
Là encore, ces formules obligent
à effectuer un massage plus appuyé :
« Ces quelques minutes par jour sont déjà
un vrai cadeau pour vos cheveux », ajoute
Cathy. Votre crâne devient plus souple
et moins tendu au fil des jours sous les
doigts ? Vous êtes sur la bonne voie.
9
10
11
12
les 100 ml. 9. Sérum Revitalisant Fortifiant pour le Cuir Chevelu,
Hair Rituel by Sisley, 122 € les 60 ml. 10. Gommage Détox Anti-Pollution,
Yves Rocher, 12,90 € les 150 g. 11. Pâte Lavante Epaississante
au Rassoul Pur et Algue de Tahiti, Christophe Robin, 39 € les 250 ml.
12. Sérum Redensifiant Densiage, Ducray, 47 € les 3 tubes de 30 ml.
Envie d’aller encore plus loin et
d’atteindre le nirvana crânien ? Face
à des clients sous pression, avec une
Cocotte-Minute à la place de la tête, de
nombreux salons de coiffure et lieux de
bien-être ont développé des protocoles
ciblant cette zone. Citons celui de la
nouvelle marque de Sisley, Hair Rituel,
qui s’attarde longuement sur les points
tendus du crâne via des manœuvres
d’acupression. Ou encore la Maison du
Tui Na qui a développé un massage rien
que pour nos petites têtes surmenées :
« 20 % de la population adulte en France
se plaint de maux de tête qui peuvent être
parfois invalidants », explique Liping
Wang, cofondatrice de la Maison du Tui
Na. C’est pourquoi nous avons développé
un protocole d’une heure qui stimule
différents points d’acupuncture, afin de
dénouer les tissus congestionnés au niveau
de la tête. » D’autres méthodes, plus
thérapeutiques et relaxantes encore,
connaissent un succès grandissant comme
l’ostéopathie crânienne ou sa cousine,
la méthode Surrender (abandon, en
anglais). Leur but ? Redonner de l’espace à
la zone crânienne, souvent figée et tendue.
« En combinant un massage énergétique
d’inspiration shiatsu et une écoute de la
micromobilité crânienne, on arrive à libérer
des tensions enfouies tout en apportant
un bien-être intense, explique la thérapeute
corporelle Valérie Laizé. Il s’agit d’une
méthode très douce avec un toucher
très délicat qui vise à évaluer la qualité
des membranes et des sutures du crâne,
afin de redonner du mouvement et de
la fluidité. » Ces nouvelles approches
axées sur la mobilité crânienne auraient
également un rôle à jouer dans la
régulation du système nerveux, la lutte
contre le burn-out et la stimulation
des capacités d’autoguérison du corps.
Ou comment se prendre la tête pour
se faire vraiment du bien.
GR AZIA • 7.09.2018 129
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
1
Beauté
2
Le teINt
ZéRO DéFaut
L’eSPRIt
D’aVeNtuRe
On aime : cette
formule en stick
ultrapratique,
aussi douée pour
camoufler une
imperfection que
pour sublimer,
structurer, retoucher
et matifier en un
clin d’œil.
All Hours Foundation
Stick B10, Yves Saint
Laurent, 50 €.
On aime: déambuler,
pleine d’assurance,
dans les rues du
vibrant New York
en portant cette
fragrance très
féminine dans
laquelle mandarine,
jasmin et fleur de
lotus s’épanouissent
sur un fond musqué.
Eau de parfum
My Fifth Avenue,
elizabeth arden,
60 € les 100 ml.
4
L’aGeNt DOuBLe
On aime: les deux
formules de ce soin
anti-âge luxueux.
L’une, à effet
peeling et inspirée
des protocoles
dermatologiques,
favorise le
renouvellement de
la peau. L’autre, à la
gelée royale, repulpe
immédiatement le
visage.
Sérum Abeille Royale
Double R Renew
& Repair, Guerlain,
175 € les 50 ml.
Les irrésistibles
130 GR AZIA • 7.09.2018
L’HuILe
eN MaSQue
On aime: la nouvelle
formulation de
ce soin culte,
blindée d’huile de
marula et camélia,
qui nourrit les
longueurs, protège
de l’humidité et
adoucit la fibre
pour une chevelure
à l’épreuve des
agressions.
Masque Elixir
Ultime, Kérastase,
42 € les 200 ml.
5
La DOuCHe
LuXueuSe
On aime: prolonger
le sillage floral
de la célèbre
fragrance en
enveloppant
sa peau de cette
mousse fine et
légère qui nettoie,
apaise et parfume
délicatement.
Gel moussant pour
la Douche
Gabrielle, Chanel,
49 € les 200 ml.
PHOTOS : DR
3
Par Kelly HaDDaD
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PUBLICITÉ
1
SUIVEZ LE GUIDE : DU MONT BLANC JUSQU’À VOTRE PEAU
LES POUVOIRS RÉPARATEURS DE
L’EAU THERMALE DU MONT BLANC
NA+
944mg/l
CL-
530mg/l
MG2+
B
28mg/l
Ca2+
234mg/l
2
3
MN
LES THERMES DE SAINT-GERVAIS
Depuis plus d’un siècle, l’exper tise dermatologique de nos
Thermes attire de nombreux visiteurs, notamment pour
traiter les suites de brûlures.
Les propriétés naturellement réparatrices et cicatrisantes
de l’eau thermale du Mont Blanc y sont démontrées
chaque jour.
LES PLANTES ALPINES BIENFAISANTES
Les plantes alpines bio contenues dans nos formules
sont cultivées dans une démarche éco-responsable,
et récoltées localement dans les Alpes. Elles survivent
à des conditions climatiques extrêmes grâce à leur
teneur en anti-oxydants protecteurs pour la peau.
4
DES SOINS POUR TOUTES
LES PEAUX SENSIBLES
. SANS PARABEN, SANS PHÉNOXYÉTHANOL
. HYPOALLERGÉNIQUE
. Eau thermale du Mont Blanc à 100%
. Plantes alpines bio
. Fabriqués en France
OÙ RETROUVER CES SOINS ALPINS ?
Retrouvez tous nos points de vente (pharmacies, parapharmacies, parfumeries...)
sur notre site Internet : https://saint-ger vais-mont-blanc.com/
L’OREAL, Société Anonyme au capital de 112 103 817,60 euros RCS de Paris sous le numéro 632 012 100, siège social 14 rue Royale 75008 Paris
Tombée il y a 6500 ans sur le toit de l’Europe, l’eau thermale du
Mont Blanc traverse le massif alpin, descend jusqu’aux roches
magmatiques, avant de rejaillir à 39°C, été comme hiver. C’est sur le
lieu de cette source que furent créés les Thermes de Saint-Gervais en
1806. Tout au long de son voyage, l’eau thermale du Mont Blanc
s’enrichit en minéraux et en oligo-éléments uniques : bore,
manganèse, calcium, magnésium… C’est ce qui lui confère ses
incroyables propriétés pour la peau.
Elle est jusqu’à trente fois plus minéralisée qu’une eau minérale :
elle doit être bue sur recommandation médicale.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
notes
BEAUTÉ
MAKE-UP
LE
FARD
BIMATIÈRE
Mi-crayon ultramat, mi-gloss enlumineur
satiné, ce rouge hybride est le fruit de
la collaboration de rentrée entre Lancôme et
les créateurs américains Proenza Schouler.
Lip Kajal Duo Chroma, n° 8 orange arty,
Lancôme x Proenza Schouler, 25 €.
SENT-BON
La boufée
d’optimisme
Un manifeste onirique qui respire
la joie de vivre. Une invitation
aux plaisirs gustatifs et charnels.
Ce « cacao floral » s’inscrit
dans la lignée de ceux qui disent
halte à la morosité.
Eau de parfum Attrape-Rêves,
Louis Vuitton, 210 € les 100 ml.
LE BUZ Z
LES
LONGUEURS
DÉSINVOLTES
Une frange longue irrégulière,
un shag raccourci et assagi :
la top britannique Edie
Campbell, coutumière des
transformations capillaires,
nous inspire chez Bottega
Veneta (photo) avec cette
coupe décontractée et facile.
L’OBJET
L’esprit social club
La Montgolfière, 25, rue Yves-Toudic,
Paris 10e. Lamontgolfiereclub.com
=
Mo
+
go
g
+
Le b ru s hin
LE CARRÉ SIXTIES
schino
TIO N
lé
L’ É Q U A
nf l
é
é du d
fi
Par Aurélie LAMBILLON
132 GR AZIA • 7.09.2018
PHOTOS : MONDADORI/D’APRANO ; MICHAEL VOINIS ; 123RF ; DR
Ici, on ne se compare pas les biceps et l’on peut
boire une bière après l’effort. Ce club mêle
culture (via une bibliothèque), art (avec des expos)
et sport (boxe, yoga, danse, fitness…) dans une
ancienne fabrique de toile de montgolfières.
Diffuseur Papier
Parfumé Un Air d’Hadrien,
Goutal Paris, 60 € les
100 ml (à partir d’octobre).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Oubliez les retouches !
Découvrez un maquillage longue durée
pour vos yeux et vos lèvres.
Tenue et confort illimités.
#KIKOLONGLASTING
kikocosmetics.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Beauté
lo
ve
LE TUBE DE LA RENTRÉE
Derrière cette drôle de matière magenta nacrée
se cache un soin redoutable pour éclairer les peaux
urbaines asphyxiées. Formulé au shiso rouge,
une plante japonaise détoxifiante, ce masque peel off
purifie et réveille le teint en vingt minutes d’application.
Masque effet Nouvelle Peau Waso, Shiseido, 37 € les 100 ml.
Par aurélie LaMBILLON Photo Jean Paul GOFFaRD
134 GR AZIA • 7.09.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
www.lepetitcartel.com
culture
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le groupe Idles,
en mars.
Violently happy
Avec Joy as an Act of Resistance, son deuxième album, Idles signe l’un des grands
disques de l’année. Le groupe y aborde, sans fard, la question de la vulnérabilité masculine.
A coups de post-punk écorché, sauvage et libérateur. Par Pascaline POTDEVIN
136 GR AZIA • 7.09.2018
PHOTO : EBRU YILDIZ
MUSIQUE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
J
e suis un homme violent. »
Joe Talbot, le chanteur
d’Idles, ne s’en cache pas :
« Quand j’aime quelque
chose, c’est violemment,
passionnément. C’est pour ça que je
m’exprime de façon intense en musique,
c’est ce qui m’intéresse. C’est pour
ça que les gens m’écoutent. » Et
l’entendent venir de loin. Déjà,
avant même la sortie de Brutalism,
leur premier album, en mars 2017,
la réputation d’Idles était faite : celle
d’un groupe aux concerts furieux,
tout d’un post-punk exalté, engagé
et toutefois accessible (chaque titre
recèle un motif pop, volontairement
pensé pour ne perdre personne).
C’est de cette férocité dont on a été
témoins en juin, au festival This Is
Not A Love Song, à Nîmes. Mais
aussi d’autre chose : cinq types se
fendant, au beau milieu du concert,
d’une reprise a cappella du All I
Want For Christmas Is You de
Mariah Carey (début juin, donc).
Chacun affchant un style bien
défni : Joe Talbot éructant ses textes
en arpentant la scène de long en
large, un batteur qui tape comme un
sourd, un Viking barbu en guise de
bassiste, un guitariste (et dentiste,
dans la vraie vie) moustache en l’air
et torse nu, et l’autre improvisant de
petites danses de la joie. De joie, il
n’était fnalement question que de
ça, et c’est d’ailleurs elle qui donne
son titre au deuxième album d’Idles,
Joy as an Act of Resistance. La joie
comme acte de résistance, un
concept presque rafraîchissant tant
le mot lui-même semble désuet.
Aujourd’hui, on parle plutôt de
« fun » : « Mais ça, c’est une émotion
que l’on éprouve en réaction à quelque
chose, estime Joe Talbot, rencontré
un mois plus tard à Paris. Or, la joie,
ce n’est pas quelque chose qu’on
vous donne. C’est intime, c’est ce
qui se passe lorsqu’on apprécie le
moment. On dit souvent qu’on a l’air
complètement dingues en live, mais
il s’agit surtout de désapprendre le
concept même de performance : pas
besoin de mise en scène, il faut être
dans l’instant. Se libérer de notre ego
permet de nous montrer vulnérables
envers notre public, afn qu’il
s’autorise à l’être à son tour. » La
vulnérabilité masculine, une question
qui sous-tend toutes les chansons
de Joy… D’abord, parce qu’elle est
politique : « Prenez le Brexit : quand
ils pensent à leur futur, les gens se
sentent fragilisés à cause des deux
récessions qu’ils ont essuyées. Alors,
ils quittent l’Europe, blâment les
migrants, revêtent une armure parce
qu’ils veulent à tout prix éviter de se
montrer fragiles. » Un titre, Danny
Nedelko (du nom d’un ami d’origine
ukrainienne), s’érige ainsi en hymne
pro-immigration. Idles sait aussi que
redéfnir la virilité est un sujet vital :
« De nombreux hommes jeunes se
suicident dans le monde, dont 5 %
à cause de troubles de santé mentale.
Les hommes ont la pression, on leur
impose de se montrer forts. Mais la
force réside aussi dans la compassion,
l’ouverture à l’autre. C’est ce que nous
essayons de montrer avec Idles. »
“MA CONCEPTION DE LA FORCE”
Question vulnérabilité, Joe Talbot
en connaît un rayon. Ex-petite frappe
de Bristol, il a subitement tout arrêté,
drogue, alcool et castagne, en février.
Un changement qu’il doit en partie
à sa compagne : « Ma conception
de la force, qui impliquait de ne
jamais parler de mes sentiments,
l’éloignait de moi. Je ne voulais pas
être un fardeau pour les autres, mais
c’est stupide : ceux qui vous aiment
sont toujours prêts à vous écouter. »
L’année dernière, le couple a perdu
sa petite flle, mort-née. Joe en a fait
une chanson, June, dont on vous
défe d’écouter le refrain (« Baby
shoes/for sale/never worn » - « A
vendre/chaussures de bébé/jamais
portées ») sans ressentir un frisson
glacé. « Dès le décès de ma mère, que
j’abordais sur Brutalism, j’ai compris
que je ne pouvais pas n’être qu’à
moitié honnête sur mes expériences.
C’est fou, le nombre de gens qui ne
veulent pas parler de leur bébé mort
parce que c’est diffcile pour les autres.
Mais je vais vous dire ce qui est
vraiment diffcile : perdre son enfant.
Quand on traverse une épreuve
dévastatrice, il faut se sentir libre
d’en parler, ne serait-ce que pour ceux
qui vivent la même chose. » •
Joy as an Act of Resistance d’Idles
(Partisan/Pias). En concert le 30 octobre
à Lille (59), le 23 novembre à Feyzin (69),
le 24 à Bordeaux (33), le 1er décembre
à Toulouse (31) et le 3 décembre à Paris.
GR AZIA • 7.09.2018 137
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CULTURE
MUSIQUE
Un truc de Hauf
QUALM, LE DEUXIÈME ALBUM
D’HELENA HAUFF, EST AUSSI BRUT QUE NOIR.
LA DJ DE HAMBOURG CONTINUE SON
VOYAGE DANS LA MATRICE. Par Philippe AZOURY
Ce qui se passe depuis deux ans autour d’Helena Hauff
est fou : celle qui était un joli espoir électro en 2016, par
ses maxi somptueusement dark et ses sets encore plus
acides, est aujourd’hui capable de créer une émeute au
Berghain, à Berlin, sur son seul nom. Sa méthode n’a
pourtant pas changé : elle compose toujours en laissant
tourner les machines, improvisant jusqu’à ce que sorte
une mélodie malade. Et garde la prise telle qu’elle est :
brute de décoffrage (c’est aussi la méthode depuis
toujours d’Aphex Twin). Qualm (qui signifie « fumée »
en allemand et « inquiétude » en anglais) n’est pas du
tout ce disque réfléchi, prenant la mesure d’une popularité
planétaire, il est tout au contraire un album d’art brut
qui se jette dans l’arène sans trop réfléchir – le seul
disque possible, celui qui ne la paralysera pas. Il tient
un tube, Panegyric, mais il lui manque peut-être encore
un grand morceau, du niveau de l’hallucinant Gift, sorti
en novembre, qui avait mis tout le monde KO.
Qualm d’Helena Hauf (Ninja Tune).
SÉRIE
Trop mortelles
Féminine, féministe et hilarante, Killing
Eve détourne les codes du thriller. Enfin
une série qui tue. Par Pascaline POTDEVIN
Killing Eve, tous les jeudis à 21 heures à partir du 13 septembre, sur Canal+.
138 GR AZIA • 7.09.2018
PHOTOS : FABIAN HAMMERL ; © SID GENTLE FILMS LTD 2018
A
priori, on est en terrain connu : Villanelle (la fippante
Jodie Comer), tueuse à gages virtuose, ne connaît
pas l’empathie et atteint un semi-orgasme lorsqu’elle
contemple ses victimes expirer. Eve (oui, la puissante Sandra
Oh de Grey’s Anatomy), chargée de la traquer, éprouve pour
elle une dangereuse fascination. Mais c’est dans les détails que
Killing Eve, adaptée de e-romans britanniques par la géniale
Phoebe Waller-Bridge (Fleabag), fait progresser le genre.
Ainsi, Villanelle n’a pas besoin de minirobes pour être fatale.
Ni Eve, fagotée comme l’as de pique, de tailleurs stricts pour
diriger une équipe. Toutes deux sont bridées par des hommes
(le « manager » de l’une lui parle comme à une gamine et
le mari de l’autre se met en mode passif agressif lorsqu’elle
kiffe un peu trop son job). Mais en s’obsédant l’une l’autre,
toutes deux s’ouvrent à plus de liberté. Brillant et sublimé
par un humour grinçant, défnitivement anglais.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PERSONA GRAZIA
Romain Guillermic
le diable au corps
A la ville comme à l’écran,
il est cette même personne,
dévorée par la danse. Dans
le nouveau flm de Gaspar Noé,
Climax, ce jeune Français de
23 ans s’engouffre dans les
méandres d’une soirée où la folie
prend le pas sur la fête. Ado
rebelle, il désertait les salles de
classe pour s’abandonner au
rythme des battles de danse
electro, entouré de sa troupe :
« J’ai toujours été un peu bagarreur.
Danser m’a permis de mettre à
proft mon impulsivité. » A 16 ans,
sa rencontre avec la chorégraphe
Bianca Li marque un tournant
dans sa vie : « Je la considère
comme ma mère spirituelle. Grâce
à elle, j’ai appris à paraître grand
sur scène », explique dans un
sourire celui qu’on surnomme
Skips, « comme la lessive : petit
et puissant ». Grand, il l’est aussi
dans le clip de Doesn’t Matter
aux côtés de Christine and the
Queens, qu’il suivra durant toute
sa tournée mondiale. Les pieds sur
la piste, l’ardeur dans la peau. •
Par Thomas DESROCHES
Photo Jules FAURE
Climax de Gaspar Noé (France, 1 h 35).
En salle le 19 septembre.
GR AZIA • 7.09.2018 139
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CULTURE
INTERVIEW
E XPRES S
« Je n’ai
pas fni
La Méthode
simple pour
arrêter
de fumer »
La réplique que vous rêveriez
de dire dans la vie ?
Quand j’étais ado, j’avais appris le
monologue d’Edouard Baer dans Astérix
& Obélix : Mission Cléopâtre. Mon rêve,
ce serait de la ressortir en promo, pour voir
si quelqu’un s’en rend compte. (Rires.)
Un livre que vous n’arrivez jamais à finir ?
La Méthode simple pour arrêter de fumer
d’Allen Carr.
Le lieu où vous préférez danser ?
Un petit bar à Capri dans lequel j’ai
dansé cinq heures d’affilée avec
des tambourins, qui va se souvenir
de moi encore longtemps.
140 GR AZIA • 7.09.2018
La personnalité à qui vous avez
déjà essayé de ressembler ?
J’étais fan de Catherine Zeta-Jones,
dans le film Haute Voltige. Elle jouait
une cambrioleuse acrobate, du coup,
j’accrochais des fils de laine dans
l’appartement de ma mère, entre lesquels
je passais en justaucorps…
L’artiste que vous avez préféré rencontrer ?
J’aurais adoré rencontrer ma grand-mère,
qui était artiste peintre, pour parler avec
elle de son art.
Le personnage de fiction avec qui vous
adoreriez avoir une conversation ?
Me saouler au rhum avec Jack Sparrow.
Le film dans lequel vous aimeriez vivre ?
Beauté volée, de Bernardo Bertolucci.
La chanson que vous avez le plus écoutée?
Wicked Game, de Chris Isaak, sur
la bande originale du film de David
Lynch, Sailor et Lula.
Le titre de livre qui résume votre vie ?
De mes 20 ans à mes 30 ans, Alice aux pays
des merveilles, de Lewis Carroll. De mes
30 ans à mes 40 ans, ce sera peut-être
la suite, quand elle tombe derrière
le miroir, qu’elle devient plus stratège
et plus actrice de son propre destin.
Bonhomme de Marion Vernoux
(France, 1 h 35). En salle.
PHOTOS : FRED MEYLAN POUR GRAZIA ; JASON FULFORD ; DR
Dans Bonhomme,
la dernière comédie
au vitriol de
Marion Vernoux,
Ana Girardot campe
une femme prête
à tout pour maintenir
son homme hors
de l’eau. Par Diane JACQUS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LIVRE
Un nouveau soufe
DE LA SUÈDE À LA CALIFORNIE, PUIS À TRAVERS
TOUT LE TERRITOIRE AMÉRICAIN, AU LOIN, DE HERNÁN DÍAZ,
RESSUSCITE LE WESTERN. Par Marguerite BAUX
Le western est mort avec les Indiens. Toute tentative de
le faire revivre consiste à d’abord le scalper, détourner
la caméra, changer de focale, déshabiller les figurants,
réinventer le drame. Avec son nom argentin, Hernán Díaz
(natif de Buenos Aires, il vit depuis vingt ans à New York)
a choisi pour cela un héros suédois et a fini sur la liste du
prix Pulitzer de la fiction. Roman d’aventures d’une netteté
saisissante, dont chaque élément est clairement détaché
sur le panoramique des grands espaces, Au loin commence
par un spectaculaire bain de glace. Un vieux marin,
Hakan, raconte son histoire: chassé de Suède par la famine,
il arrive avec les derniers sous de ses parents à
San Francisco. Il a 16 ans, s’est trompé de bateau, et se
trouve soudain plongé dans une langue qu’il ne connaît
pas, confronté à des buffles, des mères maquerelles, des
desperados, à l’avidité, à la crasse, mais aussi à la beauté de ces terres encore sauvages.
Les Indiens sont les premiers êtres humains propres qu’il rencontrera en Amérique.
Pour retrouver son frère, il lui faudra encore traverser le pays d’ouest en est, à contrecourant des fermiers misérables, envoyés en sacrifice pour défricher l’Eldorado. Jack
London, Moby Dick, Cormac McCarthy, et jusqu’à Dead Man de Jarmusch ou la série
Deadwood, Au loin fait feu de tout bois sans s’y étouffer. Le message sur les migrants est
bien reçu, lui aussi, mais c’est le romanesque qui prime dans cette aventure intérieure
sans colts ni conquête, bourrée de péripéties et pourtant d’une pureté minérale.
Au loin de Hernán Díaz (Delcourt, 334 pages).
LIVRE
L’instant charnel
Brisant les interdits, Asta,
de l’Islandais Jón Kalman
Stefánsson, fait chaud
au corps. Par Marguerite BAUX
T
’aime, t’aime, t’aime », murmure
Sigvaldi à l’oreille de sa jeune
épouse, en la pénétrant avec
exaltation sur la solide table de bois
qu’il a lui-même construite. Elle n’a
jamais entendu ces mots-là ; lui n’ose
pas les prononcer en entier. En Islande
dans les années 50, les mots ont encore
un caractère sacré. A-t-on même le
droit de raconter l’histoire d’une
personne ?, se demande le narrateur
de ce nouveau roman de Jón Kalman
Stefánsson, transgressant vite l’interdit.
Asta est la flle de cet amour brut et
charnel, qui sera la grande question
de sa vie. Entre la ville et les fjords, la
sensualité et la solitude, l’instant et
l’éternité, Stefánsson la confronte à
ces grands mots guettés par le ridicule,
en leur redonnant une consistance
humaine, un lyrisme assumé, une
gravité d’enfant. Révélé par la trilogie
Entre ciel et terre, La Tristesse des anges
et Le Cœur de l’homme, puis salué
pour D’ailleurs, les poissons n’ont pas
de pieds, il réussit un nouveau tour de
prestidigitation et d’intense mélancolie.
Asta de Jón Kalman Stefánsson (Grasset, 496 pages).
GR AZIA • 7.09.2018 141
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CULTURE
CINÉMA
Corps médical
J
e crois que lorsqu’on arrive
à la fac pour la première
fois de sa vie, le choix de la
personne à côté de qui on
s’assoit n’est pas un hasard »,
glisse Thomas Lilti. C’est ce qui arrive
à Benjamin (génial William Lebghil),
bachelier débonnaire qui démarre
médecine et pose sa trousse à côté
de celle d’Antoine (Vincent Lacoste)
qui, les dents serrées, triple sa première
année. Seuls 20 % des étudiants la
réussissent. Pour cela, il faut travailler.
Bosser jour et nuit, bouffer des probas,
rêver bactériologie. Ce que va faire le
duo en s’entraînant comme des athlètes
de haut niveau (le flm fait référence à
142 GR AZIA • 7.09.2018
Rocky). Mais il faut aussi posséder
ces « codes » innés, presque animaux
tant ils déterminent notre capacité à
s’adapter à un monde (du travail) sans
pitié : « Il ne sufft pas d’apprendre par
cœur. Il y a des gens extrêmement doués
pour les concours parce qu’ils savent
apprendre les bonnes choses au bon
moment, et les utiliser à bon escient,
explique Lilti. Ce sont des compétences
acquises dans les familles où le
savoir et l’apprentissage scolaire sont
ancrés depuis toujours. Ce n’est pas
obligatoirement lié au milieu social,
mais il y a un lien. Et les concours
ne font que creuser cette inégalité. »
Ainsi Benjamin, fls de chirurgien et
d’universitaire arrivé là un peu par
hasard, dispute cette course d’obstacles
avec une aisance surprenante. Antoine,
malgré le désarroi de ses parents
(pourtant aimants) quand il potasse
devant ses croissants, s’accroche à sa
vocation mais peine à terminer son
marathon. Thomas Lilti n’a pas conçu
Première Année comme un prequel
d’Hippocrate, qui l’a fait connaître en
2014 et où Vincent Lacoste incarnait
un interne. Mais comme l’histoire
d’une amitié et d’une jeunesse qui
mérite mieux qu’un algorithme pour
forger son avenir : « Former 80 % d’une
classe d’âge au bac et lui dire qu’il n’y
en aura que 20 % qui passeront en
PHOTOS : DENIS MANIN 31 JUIN FILMS
Réalisateur et médecin généraliste, Thomas Lilti revient, après Hippocrate,
sur le monde médical comme métaphore de nos sociétés. Son nouveau film,
Première Année, est une (belle) histoire de combat et d’amitié. Par Pascaline POTDEVIN
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
A gauche: le
réalisateur Thomas
Lilti. Ci-contre:
William Lebghil et
Vincent Lacoste.
deuxième année, qu’est-ce que ça envoie
comme message ? Qu’il n’y a pas de
place pour tout le monde dans l’âge
adulte. Parcoursup, c’est aussi ça. L’idée
du flm, qui est une idée de cinéma, est
que les plus forts pourraient aider ceux
qui le sont moins. Mais on en est loin. »
COMPÉTITION
Thomas Lilti s’est attaché à flmer cette
Première Année parce qu’elle s’inspire
de la sienne. Comme Benjamin, il
a un père médecin, une mère prof,
a fait médecine (et a exercé dix ans).
Mais comme Antoine, il n’a jamais
abandonné son rêve : réaliser des flms.
Le premier, Les Yeux bandés (2006),
a vu le jour alors qu’il terminait ses
études, plus solitaires que celles de
ses héros : « J’avais déjà fait un pas de
côté. J’observais ce qui se passait comme
un cinéaste en devenir. C’est pour ça
que mes flms, Médecin de campagne
[2016] et Hippocrate, arrivent
maintenant. Inconsciemment, je les ai
flmés pendant des années. » Avec ses
deux carrières parallèles, Thomas Lilti
sait mieux que personne parler de
compétition : « La première année m’a
fait beaucoup de mal en stimulant ce
qui était en germe. J’ai deux frères avec
qui la compétition a toujours existé,
nourrie par un père qui ressemble à celui
de Benjamin, en plus sympathique. Je
m’améliore avec les années, mais avant,
voir les autres réussir me rendait
malheureux. Aujourd’hui, m’épanouir
dans mon métier me permet d’y
parvenir. » Thomas Lilti s’y connaît en
« win », en endurance, en hyperactivité :
il prépare la version série d’Hippocrate
(Canal+). Mais son flm est utile en ce
qu’il offre un contrepoint aux mythes
dominants de bonheur garanti aux
forts, aux voraces et à ceux qui se
lèvent tôt. L’altruisme, le doute,
l’humour et le droit de trébucher
y ont droit de cité. « Attention, mes
personnages sont plus beaux que moi.
Ils sont ce que j’aimerais être, et que
je ne suis pas tout le temps. » On irait
volontiers s’asseoir à côté d’eux. •
Première Année de Thomas Lilti
(France, 1 h 32). En salle le 12 septembre.
ÇA NOUS EXCITE (OU PAS)
Locarno: le festival de cinéma
a choisi une femme pour D.A.,
Lili Hinstin, ex-directrice
du festival du film de Belfort.
Anne Teresa De Keersmaeker:
le 19 septembre à Beaubourg.
Reprise de ses chorégraphies
de 1982 autour de Steve Reich.
Le Forum des images : il fête
ses 30 ans autour d’une
programmation de 30 films,
du 17 septembre au 7 octobre.
Saad Lamjarred : le chanteur
marocain a été mis en examen
pour viol. Les faits se seraient
passés à Saint-Tropez, fin août.
GR AZIA • 7.09.2018 143
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CULTURE
les 5 raisons de
la Dispute
Arnaud Laporte, présentateur de l’émission
La Dispute sur France Culture, nous confie
ses coups de cœur de la semaine.
UN LIVRE
Wild Side
de Michael Imperioli
(Autrement)
Mulberry Violence
de Trevor Powers
(Baby Halo)
Si vous aimiez Youth Lagoon, vous
serez attentif à ce premier disque
solo du musicien Trevor Powers.
Le natif de l’Idaho a également
délaissé (pour le moment) la pop
psychédélique pour se lancer
dans une aventure intérieure
sombre et expérimentale, mais
non dénuée de douceur. Un
disque à savourer au long cours.
UN SPECTACLE
La Reprise. Histoire(s)
du théâtre (I) de Milo Rau
UN FILM
L
e metteur en scène bernois a raflé tous les
suffrages lors du dernier Festival d’Avignon, avec
ce spectacle choc inédit. Comme à son habitude,
le nouveau directeur du théâtre de Gand est parti
d’un fait réel, a mené l’enquête, et a entrepris un savant
travail de création pour aboutir à La Reprise. Après
le génocide rwandais, l’affaire Marc Dutroux ou le procès
des Ceausescu, Milo Rau s’est intéressé, cette fois, au
meurtre sans raison apparente d’un jeune homosexuel,
à Liège en 2012, torturé par un groupe d’hommes qu’il
ne connaissait pas et qui l’ont laissé agonisant sur le bord
d’une route. Avec six comédiens, dont deux amateurs,
Rau déconstruit et met à distance pour ne garder que
l’horreur des faits, sans le pathos. La Reprise nous montre
que le théâtre est encore capable de dire le monde,
en faisant appel à toute l’intelligence du spectateur.
Du 22 septembre au 8 octobre au théâtre des Amandiers, Nanterre (92).
144 GR AZIA • 7.09.2018
Invasion
de Kiyoshi Kurosawa
UNE RÉTROSPECTIVE
Gordon Matta-Cark
« Anarchitecte »
Ses images d’immeubles
méticuleusement percés de
trous pour offrir de nouvelles
perspectives sur les villes sont
les plus célèbres, mais l’œuvre
de Matta-Clark reste méconnue
dans sa globalité. Un manque
heureusement comblé par cette
exposition qui permet de mieux
mesurer sa critique et son apport
au renouveau de l’architecture.
Jusqu’au 23 septembre
au Jeu de paume, Paris 8e.
RETROUVEZ « LA DISPUTE » SUR TWITTER @DISPUTEFC
Si vous aviez apprécié en
début d’année Avant que nous
disparaissions, vous aurez sans
doute une impression de déjà-vu
avec sa dernière œuvre. Sur
une trame similaire, le cinéaste
japonais déroule un nouveau fil : à
la suite d’événements mystérieux,
il semblerait que les êtres
humains deviennent incapables
de ressentir des émotions !
Japon, 2 h 20. En salle.
Retrouvez la
rédaction de GRAZIA
dans LA DISPUTE,
toutes les semaines
à 19 heures.
A réécouter,
podcaster sur
Franceculture.fr.
PHOTOS : HUBERT AMIEL ; © 2018 THE ESTATE OF GORDON MATTA-CLARK/ADAGP, PARIS ; CHRIS SCHOONOVER ; DR
UN DISQUE
Connu pour son rôle dans
Les Soprano, Michael Imperioli
dévoile une autre facette de ses
talents, avec ce roman drolatique
qui nous plonge dans le New York
des années 70. Le récit d’un
jeune homme natif du Queens,
à qui un héritage inattendu
va permettre de s’installer
à Manhattan. Il va suivre dans
ses aventures son voisin
musicien, un certain Lou Reed…
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Abonnez-vous à
24 numéros
+
Le Cofret
Délhicieux
30
POUR
€
SEULEMENT
✁
Le Lait Irisé Délhicieux 150 ml
Gourmand et addictif, ce lait irisé enveloppe le corps d’un voile sensuel et satiné. Il hydrate, revitalise et
apaise la peau en un seul geste.
L’Huile Délhicieuse 50 ml
La première huile sèche ayurvédique multi-usages. L’Huile Délhicieuse nourrit, protège et revitalise le visage,
le corps et les cheveux tout en les sublimant. Sa texture soyeuse est vite absorbée, laissant la peau douce et
satinée. Nourris en profondeur, les cheveux sont réparés, ils retrouvent brillance et vitalité.
Le Savon Délhicieux 50 gr
Le Savon Délhicieux nettoie la peau en douceur et la laisse délicieusement parfumée.
BULLETIN D’ABONNEMENT
Bulletin à retourner dans une enveloppe affranchie à - Grazia Abonnements - CS 90125 - 27091 EVREUX CEDEX 9
OUI, je m’abonne à
24 nos
+ le Cofret Délhicieux TAAJ pour 30€
*
(1019546)
Je m’abonne à
seul : 24 nos pour 26 € au lieu de 43€20 (1019553)
Mes coordonnées :
Nom : .........................................................................................................................................................................................................................................................................................................
Prénom : ...............................................................................................................................................................................................................................................................................................
Adresse : ...........................................................................................................................................................................................................................................................................................
......................................................................................................................................................................................................................................................................................................................
Code Postal : lllll Ville : .....................................................................................................................................................................................................
P459
Création, réalisation :
Un cofret exclusif en édition limitée !
INDISPENSABLE POUR LE SUIVI DE MON ABONNEMENT ET OBTENIR LA VERSION NUMÉRIQUE
E-Mail : ................................................................................................................................................................................................................................................................................
Tél : ll ll ll ll ll
Je souhaite bénéficier des offres promotionnelles
des partenaires de GRAZIA (Groupe Mondadori)
Mon règlement :
Chèque libellé à l’ordre de Grazia
N° de carte bancaire : llll llll llll llll
Date d’expiration :
ll / ll
Notez les 3 derniers chifres figurant au dos de votre carte lll
Je m’abonne en ligne sur :
www.grazia.fr
Date et signature obligatoires :
*Délai de livraison : 4 semaines à réception de votre règlement. Retrouvez toutes nos CGV sur www.kiosquemag.com. Les informations recueillies à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique destiné
à Mondadori Magazines France pour la gestion de son fichier clients par le service marketing et la direction des abonnements. Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez
d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent en écrivant notre service client. J’accepte que mes données soient cédées à des tiers en cochant la case ci-contre : �.
lifestyle
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
146 GR AZIA • 7.09.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Belles
lignes
de rentrée
Des meubles fonctionnels et réconfortants.
Des objets imparfaits mais émouvants.
Les 10 pièces qui réenchanteront nos intérieurs.
Par Charlotte ROUDAUT et Justine VILLAIN
1
PHOTO : ANDREA FERRARI
L A COURBE ASCENDANTE
Voilà la réponse parfaite à la
nostalgie du design avant-gardiste
des années 50 : ce sofa à la forme
élégante et au revêtement chaleureux.
Sofa collection « Julep », design Jonas
Wagell pour Tacchini, prix sur demande.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LIfeSTyLe
3
L’ESPRIT
VÉRANDA
Le duo de
designers milanais
en phase avec
nos envies revisite
les jardins d’hiver
des années 50.
« Progetto Verande »,
Dimorestudio, prix
sur demande.
2
L’ARTISANAT LUMINEUX
Les objets façonnés à la main agissent comme
des œuvres d’art, telle cette suspension en bois et
verre soufflé, unique et forcément précieuse.
« Chaos », Jérôme Pereira, prix sur demande.
Les fa
ïen
ces
de
s
LE VELOURS TOUJOURS
Comme dans la mode, avec son petit côté désuet mais
follement chic, le velours côtelé fait son grand retour.
fauteuil collection « Ace », design Hans Hornemann
pour Normann Copenhagen, 1 075 €.
PHOTOS : PAOLA PANSINI ; JEPPE SORENSEN ; PIETRO SAVORELLI ; DR
sur une table.
iller
are
ép
àd
5
à accrocher sur u
n
ain
mu
sm
ro
ée
u
sin
Assiette « Plongée »,
faïencerie
Georges, 60 €.
lat
ip
4
Le jo
l
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L A TOUCHE GOLD
L’éditeur italien anticonformiste Edra
a créé l’émotion au dernier Salon du
meuble de Milan avec cette table
basse en albâtre, brute et précieuse.
Table « Cicladi Gold », design Jacopo
foggini, à partir de 2 320 € chez Atù.
6
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LIfeSTyLe
7
LES CASES MURALES
PHOTOS : TIZIANO SARTORIO ; CHRIS TONNENSEN ; DR
Aussi ajustable qu’instagrammable, ce
système modulaire s’adapte aux millennials.
« Cellula », design StudioPANG pour Mogg,
sur mesure (312 € l’élément) chez Atù.
L A B.O.
D’OFFICE
8
Après s’être
exposées comme
de mini-œuvres
d’art, les patères
reviennent dans
leur plus simple
appareil.
Patère « Wall
Hook by
Moebe », Moebe,
20 € la paire.
Le marbre
coloré
Après le terrazzo, c’est au tour
du marbre de se teinter pour sortir
de son classicisme. Coup de cœur
pour cette collection stambouliote.
« New Marble », Bornn, à partir
de 12,90 € le mug au Salon Maison
& Objet (jusqu’au 11 septembre).
Maison-objet.com
150 GR AZIA • 7.09.2018
LA BONNE RÉÉDITION
9
Créée au Danemark en 1938 par Viggo Boesen,
cette bergère cosy reste plus moderne que jamais.
fauteuil « Little Petra », &Tradition, 2 316 €
sur Scandinavia-design.fr
10
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE
JOURNAL
D’ UN CHINEUR
La Blanche
de Gallimard
DRES
SES A
SES
POUR
TROUVER
VOTRE
ÉDITIO N
1
2
3
30, rue Yvonne-le-Tac, Paris 18e.
45, galerie Vivienne, Paris 2e.
37, rue de la Bûcherie, Paris 5e.
LIBRAIRIE DES ABBESSES
Marie-Rose est une amoureuse des
livres et des écrivains, et prodigue les
meilleurs conseils en choix littéraires.
LIBRAIRIE JOUSSEAUME
Fondée en 1826 et située au
cœur de la galerie Vivienne, elle est
pour moi la plus belle des librairies.
MARINMONTAGUT.COM
SHAKESPEARE AND COMPANY
Comme sortie d’un film de Woody
Allen, cette librairie anglophone est
un véritable décor de film!
GR AZIA • 7.09.2018 151
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LifestyLe
1
152 GR AZIA • 7.09.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L A
PIÈCE
FÉTICHE
Le living
DE NOÉ
DUCHAUFOUR-L AWR ANCE
L’homme qui a dessiné le lingot d’or de Paco
Rabanne vit dorénavant à Lisbonne.
Et s’investit dans un design élégant et durable.
Par Charlotte ROUDAUT Photos Marie-Amélie TONDU
Pourquoi la salle à manger ?
C’est le partage, l’authenticité, mes priorités actuelles.
Etes-vous matérialiste ?
J’essaie de vivre avec moins. Mais je m’attache facilement
à quelques morceaux de cailloux.
Pourquoi partir au Portugal ?
J’avais besoin de nature et j’adore le kitesurf.
Qu’est-ce qui a fondamentalement changé dans votre vie ?
Je suis nomade. Je voyage plus et j’ai revu mes engagements
par rapport à l’agence à Paris.
Quelles sont vos peurs ?
Etre déconnecté. Ça m’a amusé de créer le lingot d’or (le facon
du parfum One Million de Paco Rabanne, ndlr), aujourd’hui
je suis plus dans une démarche artisanale. C’est un risque.
Vos nouvelles assiettes (2) jouent sur l’imperfection ?
2
Pour les 250 ans du porcelainier Revol, je suis parti
d’un mouvement circulaire avec les contours évoquant
des traits au fusain et les aspérités naturelles…
Pour vous, le design, c’est…
Trop de production. La technologie, la pensée, les besoins
évoluent, mais notre manière de nous asseoir… non.
La qualité première d’un objet ?
Qu’il soit pérenne et de son temps comme l’ensemble
Jean Prouvé. Et la photo de Viviane Sassen (1) que j’ai
achetée à Paris Photos il y a une dizaine d’années.
Carnet ou iPad ?
Mêmes carnet, trousse et crayons, je suis fétichiste.
Un flop mémorable ?
Le Café Sénéquier à Saint-Tropez. Je suis passé à côté.
Plutôt bazar ou maniaque ?
Disons que je me détends en vivant loin de Paris.
Votre prochain achat ?
Un camping-car Volkswagen. C’est pour dire…
Est-ce que vous vous sentez en vacances à l’année ?
Non, mais je me sens libre de mes choix. •
Collection « Caractère », Revol1768.com
GR AZIA • 7.09.2018 153
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LifestyLe
36
HEURES
À
AMsteRDAM
DESIGN
en ville
En bouillonnement permanent,
la capitale hollandaise expérimente
tous les possibles. Par Justine ViLLAiN
1
1 sOHO HOUse
Soixante-dix-neuf chambres
et suites, une salle de ciné (3 films
par jour), une salle de gym futuriste,
des œuvres d’art et une piscine en
rooftop, il n’en fallait pas plus à cette
ex-université pour devenir l’endroit
de la rentrée. A condition d’avoir une
carte de membre ou d’appartenir à une
communauté de happy few créatifs.
2
Chambre double à partir de 145 €.
spuistraat 210.
Plaisirs épicuriens
3
154 GR AZIA • 7.09.2018
4
4 MAMA KeLLy
Démesuré par sa taille (1000 m2) et
sa déco, cet écrin rose bonbon cuisine
ses deux obsessions : le poulet et
le homard. Tant mieux, on adore
les deux, même si l’on ne réserve
pas uniquement pour l’assiette.
Olympisch stadion 35.
PHOTOS : SOHO HOUSE AMSTERDAM ; GERT JAN VAN RO ; DR
Pied-à-terre
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
THE BIRDHOUSE
Cette cantine façon jungle urbaine
est ouverte sans interruption.
Pour coller à la tendance, la majorité
de la carte, du poulet teriyaki aux
ramen, se déguste dans des bols.
Plantage Middenlaan 46.
L’insta destination
Chaque semaine, la créatrice de Pathport, Laurence Delebois, rencontre
le guide local idéal. Episode 18 : Amsterdam vue par Anja.
3 GEORGE MARINA
Un navire sur l’Amstel où l’on déguste
sur des banquettes wavy le top
des produits iodés: sushis ou plateau
de fruits de mer gargantuesque.
Spaklerweg 10A.
Belles découvertes
SOCIËTEIT SEXYLAND
Dans ce club hybride et fun, le concept
de « tabula rasa » prend tout son sens :
chaque jour, un nouveau propriétaire
revisite l’espace en salle d’expo, de
clubbing ou y organise un événement
sportif, soit 365 concepts par an. Inédit!
Ms. Van Riemsdijkweg 39.
Toki
2 MUSÉE STEDELIJK
On y trouve la plus grande collection
d’art contemporain et de design
des Pays-Bas, mais aussi des expos
temporaires inratables. Comme celle
de l’artiste Lily van der Stokker.
Anja
Droog
Museumplein 10.
Petits souvenirs
VAN SOEST CHOCOLADE
Une jolie boutique avec son comptoir
magistral et des petites bouchées
chocolatées qui valent à elles seules
le billet.
Frederiksplein 1A.
WONDERWOOD
A mi-chemin entre une galerie et
une boutique de design, l’échoppe
regorge de (belles) pièces vintage en
bois signées Prouvé ou les époux
Eames. Son plafond d’origine datant
de 1565 nous laisse bouche bée.
Rusland 3.
Prêt-à-partir
Y aller: dès 35 € l’aller ParisAmsterdam en train. Thalys.com
A commander: la City Card
I Amsterdam qui permet l’accès
gratuit aux principaux musées,
les transports en commun
en illimité, ainsi qu’une croisière.
Dès 59 € sur Iamsterdam.com
A savoir : la ville plate possède
500 kilomètres de pistes
cyclables… les vélos y sont rois.
The Duchess
ELLE EST analyste trésorier,
et instagrammeuse.
ELLE VIT À Utrecht.
POUR ANJA, cette ville est le paradis
des passionnés de design.
SON INSTA @byanjaroos
SES LIEUX À VIVRE
TOKI
Dans ce café d’inspiration japonaise,
les vedettes sont le cake à la banane
et le marbre italien de Max Lamb.
Binnen Dommersstraat 15.
THE DUCHESS
Un hôtel-restaurant (1 étoile) dans
une ancienne banque, l’un des joyaux
PLUS DE PHOTOS SUR GRAZIA.FR
historiques de la capitale néerlandaise.
Spuistraat 172
DROOG
Un hôtel, un concept store, un café
et un appartement. Ne manquez pas
le jardin et la bibliothèque.
Staalstraat 7-A.
SUKHA
Très beau concept store où l’on vend
des meubles, des vêtements et de
la déco. Un cocon au cœur de la ville.
Haarlemmerstraat 110.
HÔTEL PULITZER
L’alliance parfaite entre architecture
danoise historique et intérieur chic.
L’œuvre du designer Jacu Strauss.
Prinsengracht 323.
@PATHPORT
GR AZIA • 7.09.2018 155
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LifestyLe
L A
TABLE
De L A seMAiNe
Girafe
1
3
Régaler dans un cadre hors
norme, le duo Gilles Malafosse
et Laurent de Gourcuf savent
(bien) faire. Déjà aux manettes
de Monsieur Bleu et Loulou, les
voici cette fois dans la Cité de
l’architecture et du patrimoine, à
Trocadéro, accompagnés du très
smart Joseph Dirand, architecte.
Dès l’entrée, l’ensorcellement
fonctionne : salle ultrathéâtralisée avec
ses touches années 30 (tons beiges,
moulures graphiques, pilastres striés
et imposant bar en marbre) et sa
terrasse où l’on se retrouve nez à nez
avec la Dame de fer. La suite est
tout aussi emballante. Nourritures
iodées à se lécher les doigts : ceviche
de daurade au lait de coco et grains
de passion croquants, tentacules de
poulpe à l’aïoli et derniers légumes
d’été, linguines au homard, tomates
et aromates, banc de fruits de mer
d’une fraîcheur extrême. Mais encore
des serveurs beaux gosses à mater,
un ramassage de miettes entre chaque
plat et une bande-son délicieusement
canaille (de Dutronc à NTM).
Les prix, évidemment, sont de
circonstance… Par Julie GeRBet
2
ABLE
NOS T
+
S EN
4
1
2
10, rue Alexandre-Dumas, Paris 11e.
fulgurances.com
AO. 7, route de Bangor, Le Palais (56).
Aobelleile.com
UN tALeNt MeXiCAiN
A découvrir jusqu’à fin décembre
chez Fulgurances, la sublime résidence
des chefs : Mariana Villegas (ex-Cosme
et Union Square Cafe à New York),
et ses délices néo-mexicains.
156 GR AZIA • 7.09.2018
UNe sAVeUR NiPPONe On avait
aimé son 6036, on adore son AO.
La chef Haruka Casters (ex-Saturne)
est à Belle-Ile-en-Mer. Elle sert dans
une maison avec potager d’herbes des
compositions aux touches nippones.
1 A gauche, en rentrant,
le bar aux veines contrastées
a été sculpté d’un bloc
dans un monolithe de marbre.
2 Cliché, mais exceptionnel : dîner
en tête à tête avec la tour Eiffel.
3 En dessert, parfaite pavlova
aux fruits rouges pour becs sucrés
exigeants.
4 Une belle carte iodée pour jouer
les prolongations à la rentrée :
ceviches, banc de fruits de mer,
salades aux saveurs marines…
PHOTOS : ADRIEN DIRAND ; DR
1, place du trocadéro, Paris 16e.
tél. : 01 40 62 70 61. tous les jours,
de 12 heures à 23 heures (23 h 30
du jeudi au samedi). De 60 à 80 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE
GOÛT
DE
JEANNE
B
Glace à la mexicaine
10 min Pause : 5 heures
PHOTO : JEANNE B
INGRÉDIENTS
Pour 10 esquimaux:
• 2 gros avocats • 1 citron
vert • 180 ml de lait
de coco • 140 ml de sirop
d’érable • 1/3 de c. à café
de vanille en poudre.
POUR LE CHOCOLAT:
• 200 g de chocolat noir
• 1 c. à soupe d’huile
de coco (désodorisée
si possible) • 1/3 de
c. à café de cannelle en
poudre • 1/4 de c. à café
de piment de Cayenne.
«Voilà la recette qui rappelle les vacances.»
• Mélangez les ingrédients des esquimaux
jusqu’à ce que vous obteniez une crème lisse
et homogène. • Versez-la dans des moules
à esquimaux et plongez-y des bâtonnets.
• Laissez la glace prendre au moins 4 heures
au congélateur (le mieux est de le faire avant
d’aller se coucher, pour qu’elles aient bien le
temps de prendre). • Faites fondre le chocolat
au bain-marie avec l’huile de coco. Une fois
fondu, ajoutez la cannelle et le piment de
Cayenne. • Penchez légèrement le chocolat
et trempez-y la moitié d’un esquimau retiré
du moule. • Déposez l’esquimau sur une
feuille de papier sulfurisé et placez-la au
congélateur. Reproduisez avec le reste
des esquimaux. • Laissez-les reposer au
congélateur pendant au moins 1 heure.
Retrouvez chaque semaine les recettes sans gluten
et vegan de Jeanne B.
LE FILM À REGARDER SUR GRAZIA.FR
GR AZIA • 7.09.2018 157
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LifestyLe
L’ I N S TA N T
VOLÉ
Au fl
de l’eau
Non loin d’Avignon,
une quinzaine de
cabanes en bois font
grand bruit. Flottantes,
perchées sur pilotis
ou végétalisées,
elles se déploient
dans les vignes de
Châteauneuf-du-Pape.
Une parenthèse à
vivre entre amis dans
un confort absolu et
respectueux de la
nature. Au petit déj
et à l’apéro, paniers
garnis de produits
des fermes voisines
devant la porte… C.R.
2061, chemin des
Pompes, sorgues (84).
tél. : 07 87 38 02 32.
Cabanesdesgrands
cepages.com
ES
3 OBS
SIO NS
Par Anne-france BeRtHeLON, rédactrice lifestyle
UNe eXPO: «Des sneakers comme Jay-Z».
Entre dignité retrouvée et sens aigu de
la mode, ces portraits d’exilés rappellent
l’audace stylistique du magazine anglais
ID, la solidarité en plus.
Rencontres-arles.com
158 GR AZIA • 7.09.2018
UN LiVRe: Les Petits Chevaux
de Tarquinia de Marguerite Duras.
Un portrait de la fulgurance du
désir et de l’absolue nécessité de
l’amitié. Je peux le relire en boucle.
Gallimard, 224 pages.
UNe MAisON D’HÔtes : Beit trad.
A Kfour, à 40 minutes de Beyrouth,
Sarah Trad a ouvert cette sublime
maison d’hôtes décorée par Maria
Ousseimi (le Liza Beirut, c’est elle).
Beittrad.com
PHOTOS : DR. L’ABUS D’ALCOOL NUIT À LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION
GRANDS
CÉPAGES
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
HOROSCOPE
DU 7 AU 13 SEPTEMBRE
VIERGE
24 AOÛT - 23 SEPTEMBRE
Psycho : hourra ! Vénus et Jupiter
revitaminent vos amours, Mercure
vous inspire et le Soleil vous
sublime. Résultat ? Que du bonheur
et du plaisir. Bonne semaine !
Boulot: de l’audace, toujours de l’audace.
C’est le moment idéal pour oser des
choses, démarrer une nouvelle activité
et récolter des louanges bien méritées.
Mémo: surfez sur une vague de chance.
BÉLIER
21 MARS
20 AVRIL
Psycho: misez sur une communication
optimale pour faire la peau aux non-dits
générateurs de tensions. En privé, votre
potentiel érotique va se révéler.
Boulot : le ciel vous recommande
réflexion et maîtrise : il faudra dompter
votre impulsivité. Un regain d’énergie
est prévu à partir du 12.
Mémo : le dialogue est la clé.
TAUREAU
21 AVRIL
21 MAI
Psycho : sous le feu de Vénus et Uranus,
vos amours sont en plein remaniement.
A deux ou en solo, vous fuirez la routine.
Attendez-vous à des surprises.
Boulot : votre ciel est aussi dynamique
que solide, c’est le moment
d’entreprendre, d’asseoir votre position,
mais aussi de nouer des relations.
A surveiller : votre impatience.
Mémo : pimentez votre vie amoureuse.
GÉMEAUX
22 MAI
21 JUIN
Psycho : le climat est propice
aux frissons passionnés, mais gare
à Mercure qui complique le dialogue.
A deux, vous risquez de passer
du temps à éclaircir un malentendu.
Boulot : Mars vous donne un coup
de pouce à partir du 12. En attendant,
profitez-en pour réorganiser et définir
clairement vos objectifs.
Mémo : faites le tri dans vos priorités.
Par Claire FRASCANI
CANCER
22 JUIN
22 JUILLET
Psycho: Vénus favorise les rencontres
et l’expression de l’amour. En couple,
c’est une période idéale pour donner
vie à un nouveau projet. En solo,
la séduction passe par les mots.
Boulot: prévoyez encore des tensions
(jusqu’au 11), mais vous pouvez
compter sur un contexte ouvert aux
échanges et aux rencontres.
Une semaine pour parler argent.
Mémo : donnez corps à vos désirs.
LION
23 JUILLET
23 AOÛT
Psycho : Vénus réveille des envies
de cocooning, idéal pour vous sentir
bien chez vous et inviter du monde.
Boulot : misez sur un contexte
favorable aux réalisations. Cela va
vous aider à mettre vos compétences
et votre sens créatif en valeur.
En prime, des négociations facilitées.
Mémo : partagez votre univers.
BALANCE
24 SEPTEMBRE
23 OCTOBRE
Psycho : l’intensité de vos émotions
pourrait vous faire réagir de façon
impulsive ou irrationnelle. La bonne
nouvelle : un climat favorable aux
plaisirs et aux élans romantiques.
Boulot : l’ambiance est toujours un
peu tendue, mais vous allez bénéficier
d’un soutien moral, voire financier,
alors tenez bon. Et méprisez les
ragots de couloir.
Mémo : relâchez la pression.
SCORPION
24 OCTOBRE
22 NOVEMBRE
Psycho : Vénus et Uranus soufflent
l’imprévu et le renouveau. A deux,
vous allez pouvoir innover ou partager
de nouvelles expériences. Célibataire ?
Soyez aux aguets, quelqu’un est sur
le point de vous réveiller.
Boulot : profitez d’une ambiance
stimulante et créative pour valoriser
votre singularité. Une collaboration
inattendue va s’avérer très inspirante
et productive.
Mémo : sortez de votre zone de confort.
SAGITTAIRE
23 NOVEMBRE
21 DÉCEMBRE
Psycho : émotions et fantasmes vont
vous agiter plus que de raison. En
couple, vous pourriez avoir du mal à
canaliser vos sentiments. En solo ? Mars
va vous aider à concrétiser vos désirs.
Boulot : votre créativité est mise
en avant, saisissez l’occasion pour
valoriser des facettes méconnues
de vous-même. Communication
et intellect au top.
Mémo : ne vous laissez pas submerger.
CAPRICORNE
22 DÉCEMBRE
20 JANVIER
Psycho : en quête d’une rencontre ?
Votre ciel est grand ouvert. En couple,
mental et émotions fonctionnent en
harmonie : comptez sur un vrai partage
émotionnel et intellectuel.
Boulot : vous voilà la femme de tous
les défis, regonflée à bloc, débordante
d’idées et de tonus. C’est la période
idéale pour donner une impulsion à
un projet personnel.
Mémo : prenez la tête des opérations.
VERSEAU
21 JANVIER
18 FÉVRIER
Psycho: la tendance est à la liberté
et l’innovation. En couple, si la routine
vous pèse, c’est le moment d’y remédier.
En solo, un coup de cœur pourrait bien
vous cueillir.
Boulot: vous pourriez être impliquée
dans un projet créatif ou avoir
l’opportunité d’exploiter vos talents
artistiques. C’est une période adéquate
pour parler d’argent.
Mémo: réinventez l’amour.
POISSONS
19 FÉVRIER
20 MARS
Psycho: sous la protection d’une Vénus
inspirée, vous abordez une période faste
sur le plan amoureux. A deux, vous vous
sentirez comprise, désirée et épaulée.
Boulot : Mercure booste vos échanges
avec les autres, vous risquez d’être en
contact avec beaucoup de monde cette
semaine. En bonus, Mars vous transmet
son énergie victorieuse.
Mémo: exprimez votre côté romantique.
GR AZIA • 7.09.2018 159
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Rendez-vous Grazia
Une publication du groupe
Président : Ernesto Mauri
RÉDACTION : 8, rue François-Ory, 92543 Montrouge Cedex
Tél. : 01 41 3 3 50 0 0. Fax : 01 41 86 16 75.
Pour joindre votre correspondant, composez le 01 41 33 suivi des 4 chiffres entre parenthèses.
Pour envoyer un e-mail : prénom.nom@mondadori.fr
DIRECTION DE LA RÉDACTION
Directeur de la rédaction : Joseph Ghosn
assisté de Najet Anajjar (21 9 4)
Rédactrice en chef technique : Elena Giannakou-Fèvre (21 72)
Directeur artistique : Adrien Pelletier (21 8 3)
Directrice artistique adjointe : Anne Meunier (21 07)
Administrateur de la rédaction : Véronique Chaubin (21 47)
ACTU
(21 67) et Justine Villain (21 15)
GRAZIA.FR
Rédacteurs actu : Caroline Lumet (21 54),
Rédactrice en chef : Florence Santrot (21 52)
Bertrand Rocher (21 65)
Rédacteurs : Jordane Guignon (people)
Chroniques : Charles Berberian, Nora
(23 13), Pauline Pellissier (21 87), Sabrina
Hamzawi, Louison
Pons (mode) (50 17)
MAGAZINE/MODE ÉCRITE
SECRÉTARIAT DE RÉDACTION
Rédactrice en chef : Céline Cabourg
Secrétaire générale de la rédaction :
Chef de rubrique mode : Caroline Hamelle
Christine Bois-Dumont (21 71)
(21 42)
Deuxième secrétaire de rédaction :
A collaboré : Clémence Langé (18 97)
Bernard Devers (21 19)
MODE
Secrétaires de rédaction : Sibylle Dehesdin
Rédactrice en chef : Alexandra Bernard
(23 48), Fanie Engbrox (58 99)
(52 36)
Ont collaboré : Célina Milloux,
Rédactrice en chef mode adjointe :
Jean-Edouard Michel, Marina Péhé,
Claire Cosnefroy (52 34)
Ioris Queyroi
Assistante mode : Nathalie Jean (21 36)
Responsable shopping : Sol-Angel Boente
MAQUETTE
(21 92)
Chef de studio : Guébila Zafati (21 79)
A collaboré : Léa Usseglio
Première rédactrice graphiste : Alice Pham
Directrice de casting : Alexandra Bénardeau (21 74)
(21 08)
Rédactrices graphistes : Chloé Hennequez
BEAUTÉ/SANTÉ
(51 81), Ilham Tazi (21 82)
Rédactrice en chef : Aurélie Lambillon (21 43)
Ont collaboré : Alice Chapuis, Nicolò
Chef de service santé/forme :
Giacomin, Emmanuelle Lhoir, Magali Peretti
Julie Lasterade (21 41)
SERVICE PHOTO
Assistante beauté : Sylvie Angerville (21 44)
Directrice photo : Zohra Mokhtari (21 91)
CULTURE/PEOPLE
Directrice photo adjointe : Brigitte Bassale
Rédacteur en chef : Philippe Azoury (29 26)
Chef de rubrique culture : Pascaline Potdevin (21 48)
Rédactrices photo : Elsa Guardia (21 89),
(21 50)
Chef de rubrique couvertures et personnalités : Sylvia Monduc (49 55)
A collaboré : Alessandro Zuffi
Perrine Sabbat (21 57)
Rédactrice culture : Diane Jacqus (49 04)
PRODUCTION
Chargée de production : Myriam Ball (21 02)
LIFESTYLE
Rédactrice en chef : Charlotte Roudaut (21 86) Assistante de rédaction/gestion :
Fatima Tadrist (22 98)
Rédactrices lifestyle : Dominique Savidan
Rédactrice en chef : Lise Martin (21 56)
MUSIQUE ÉMOI
Présenté par Elsa Boublil
Tous les dimanches de 11 heures à 12 h 30
sur France Musique.
Chaque semaine, une personnalité du monde
culturel, politique, scientifique, économique…
commente sa programmation musicale et ce
qu’elle lui provoque comme émotions intimes. La
musique est le point de départ du récit de sa vie.
Invité de ce dimanche 9 septembre :
Didier van Cauwelaert.
Grazia est partenaire de l’émission le dimanche
à 11 heures.
A réécouter, podcaster sur Francemusique.fr
Grazia is a tradermark registered and owned
by Mondadori International Business
GRAZIA INTERNATIONAL NETWORK
Grazia International Editor in chief: Carla Vanni
For further details, please write to : graziainternational@
mondadori.com © [ 2018 ]
Mondadori International Business S.r.l. All rights reserved.
Published by “NAME OF THE PUBLISHER” with the
permission of Mondadori International Business S.r.l.
Reproduction in any manner in any language in whole
or in part without prior written permission is prohibited
Editeur : Mondadori Magazines France SAS
Siège social : 8, rue François-Ory,
92543 Montrouge Cedex
Actionnaire principal : Mondadori France SAS
Directeur de la publication : Carmine Perna
Photogravure : Compos Juliot (75)
Impression : Rotofrance à Lognes (77),
Brochage : Merkhofer à Morangis (91).
N° ISSN : 2104-5542. Commission paritaire : 1019 K 89968.
Dépôt légal : septembre 2018
PHOTOS : RADIO FRANCE/CHRISTOPHE ABRAMOWITZ
MONDADORI INTERNATIONAL BUSINESS
Chairman & CEO : Carlo Mandelli ; Managing Director :
Daniela Sola ; International Publisher & Head of Licensing :
Sandra Gotelli ; International Advertising Manager :
Daniella Angheben ; Photos & Rights Manager : Melania Landini ;
International Brand Manager Grazia Network : Francesca
Brambilla ; International Art Director : Giacomo Pasqualini
DIRECTION
Directeur exécutif : Carole Fagot
(01 46 48 47 38)
Directrice d’édition : Isabelle Jacques
(01 46 48 18 23)
MARKETING
Responsable marketing : Marion Lenoble (21 38)
Responsable promotion senior :
Chloé Houée (5031) Caroline Paquet (10 20)
Responsable promotion : Fatima Baho
(01 46 48 43 34)
Directeur marketing direct :
Catherine Grimaud (01 46 48 48 19)
Chef de Groupe marketing direct :
Nathalie Carrere (01 46 48 47 67)
Chef de produit marketing direct :
Vanessa Anes Goncalves (01 46 48 47 43)
DIFFUSION www.vendezplus.com
Responsable diffusion marché : Siham Daassa
(54 06)
DIGITAL
Digital manager : Elodie Bourdeau
(01 41 86 23 12) elodie.bourdeau@
mondadori.fr
Chargé de planning : Sylvia Apodaca (50 15),
Ellen Navarro (21 29)
PUBLICITÉ
Directrice exécutive régie : Cécile
Chambaudrie (52 23)
Key Account Director : Guillaume Beauquesne
(21 40)
Key Account Senior Manager : Verlaine Fixary
(21 78)
Key Account Manager Luxe/International :
Laura Salvi (21 28)
Responsable trafic : Maria Dias (49 88)
Doc : Pierre Ménard, Cherifa Chelbi, Julie
O’Neil
FABRICATION
Direction : Dominique Aymard, Isabel
Delanoy
Chefs de fabrication : Nadine Chatry (56 30),
Johann Gaisser (01 46 48 48 32)
RESSOURCES HUMAINES : Pascale Labé
Abonnez-vous à GRAZIA
Par courrier : Service Abonnements Grazia, CS 90125, 27091 Evreux Cedex 9.
Par téléphone : 01 46 48 48 35 du lundi au samedi, de 8 h à 20 h.
Tarifs abonnement France métropolitaine : GRAZIA, 1 an - 47 numéros = 60 €.
Pour l’étranger, nous consulter.
Copyright © 2009 Arnoldo Mondadori Editore S.p.A. All rights reserved. Published by Mondadori Magazines
France S.A.S. with the permission of Arnoldo Mondadori Editore S.p.A.
Reproduction in any manner in any language in whole or in part without prior written permission is prohibited.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INFORMATIONS COMMERCIALES
PRÊT-À-SHOPPER
PIERRE FABRE Z AVÈNE
Combattre les boutons
LILI SIDONIO
x MOLLY BRACKEN
Pour aider les
adolescents à être
constants dans le suivi
de leur traitement et
parce qu’il n’est plus
question de choisir
entre soin et bonne
mine, les laboratoires
dermatologiques Avène
dévoilent Cleanance
Expert Soin Teinté. Un
soin efficace contre les
imperfections, matifiant
et confortable pour
un effet bonne mine
immédiat ! Avec un
trio d’actifs chers à
Cleanance: monolaurine,
X-pressin™ et diolényl.
Back to school
Cette saison, des teintes
monochromes composent
des tenues streetwear
branchées renvoyant à
un univers teen décalé.
Les looks de Lili mixent
deux décennies, une
inspiration nourrie par
les souvenirs de lycée.
Du sweat-shirt et
maxirobe en velours aux
pièces aux imprimées
prince-de-galles,
l’univers de Lili Sidonio
reflète plus que jamais
l’adolescente affirmée.
Mollybracken.com
13,55 € le tube de 40 ml.
LÉA NATURE - L’EAU DE JONZAC
La jeunesse a enfin
sa source
L’eau thermale de
Jonzac a déjà prouvé
son efficacité antiâge avec son action
lissante du microrelief
cutané. La gamme
anti-âge Cellulaire3
Sublimactive®
s’enrichit de deux
nouveaux soins :
le Sérum Fermeté
Anti-âge Cellulaire3
et le Soin Nuit Anti-âge
Cellulaire. Le nouveau
rituel de beauté
Sublimactive® permet
de lutter contre
les signes de l’âge
durablement.
KAPORAL x LE BINÔME À LA
FRANÇAISE Collab au soleil
Cet été, Kaporal Jeans et le Binôme
«à la française» s’associent pour faire
rayonner Marseille avec une collection
capsule de hauts 100 % made in
France, aux graphiques électriques,
revisitant les célèbres spots et
quartiers de la Cité phocéenne.
Eauthermalejonzac.com
T-shirt, 39 €. Sweat-shirt, 85 €.
ANDROS
PHOTOS : DR
Le végétal gourmand
Découvrez Andros Gourmand & Végétal,
des desserts 100 % végétaux au lait de
coco et d’amande. Régalez-vous avec les
6 recettes nature ou brassées aux fruits:
nature, pêche, citron de Sicile, fraise,
cassis-framboise, ananas du Costa Rica.
Nature, 2,10 € le pack de 4.
Brassés, 2,39 € le pack de 4.
POMANDÈRE LIVING
Must-have
La signature italienne de prêt-àporter Pomandère décline désormais
son élégance et son savoir-faire
dans une collection d’objets de
décoration, de linge de maison et
de produits parfumés. Pomandère
Living imagine des objets à l’âme
méridionale qui accompagneront
les intérieurs du quotidien ou
d’exception, saison après saison.
Pomandere.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le dessin
C’est avec son trait habile et son ton futé que Louison revisite Grazia.
Cette semaine, elle se cherche une coiffure de saison.
162 GR AZIA • 7.09.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
5
Размер файла
26 852 Кб
Теги
journal, grazia
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа