close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Grazia France - 24 08 2018 - 30 08 2018

код для вставкиСкачать
Semaine du 24 au 30 août 2018 / www.grazia.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Laetitia
Voyage au Japon avec une star française
yslbeauty.com
OAPLF – SNC – 29 rue du Faubourg Saint-Honoré Paris 8ème – 314 428 186 RCS Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’EAU DE PARFUM
B O N P O I N T. C O M
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Sommaire
en couverture
Une flle
de son temps
8_Edito
10_Les indispensables
de la semaine
12_La chronique
de Nora Hamzawi
14_Où sortir cette semaine ?
15_Le dessin
de Charles Berberian
actu
16_LeS 10 NeWS
De La SemaiNe
• Aretha Franklin
• Matt Groening, le génie
des Simpson • Décongeler
ses ovocytes • Etre
féministe en Chine
• Les trottinettes à L.A.…
6 GR AZIA • 24.08.2018
magazine
40_CoVerSTorY
Laetitia Casta
48_QUoi De NeUF ?
Design, cinéma,
mode, musique…
29 coups de cœur
pour une rentrée
dynamique.
mode
62_Notes
66_Une fille de son
temps
82_SHoPPiNG Un sac
rétro, l’écolière 60’s
87_LoVe Chloé
88_eNFaNTS
• Notes • la wishlist
• La règle du style
• Le look trop cool
beauté
96_Huit mascaras rétro 80’s
98_Transmission féminine
102_Les irrésistibles
104_Pourquoi les basiques
ont-ils la cote ?
105_LoVe & Other Stories
lifestyle
106_CULTUre Spécial rentrée
littéraire
116_Vivre avec ses livres
119_Le journal d’un chineur
120_La PiÈCe FÉTiCHe
Le salon couture
de Jean Paul Gaultier
122_WeeK-eND en Cappadoce
124_La TaBLe De L’ÉTÉ Robert
126_Horoscope
128_Les rendez-vous Grazia
130_Le dessin de Louison
Ce numéro comporte
une carte Guerlain/
Nocibé collée sur la
totalité de la diffusion,
un poster Intermarché
jeté en aléatoire à
l’intérieur du magazine
sur la totalité de la
diffusion et un encart
région Nord broché sur
les exemplaires des
départements
concernés.
affichage
environnemental
Grand format
origine du papier :
Finlande
Taux de fibres
recyclées : 0 %
Certification : PEFC
impact sur l’eau :
Ptot 0,005 kg/tonne
reNDeZ-VoUS
SUr GraZia.Fr
PHOTO : PETER GEHRKE
66
Lunettes
de soleil,
moy atelier.
Cardigan,
miu miu.
Laetitia Casta,
photographiée par
Jason Kim, porte
un T-shirt et un gilet
Saint-Laurent par
anthony Vaccarello,
un jean Volcom,
des boucles d’oreilles
« Plume de paon » et
une bague « Serpent
Bohème » Boucheron.
Réalisation isabelle
Peyrut, assistée de
margaux Pelleray
et maiko Kimur.
Maquillage ai Cho pour
Dior avec le Fond de
Teint Dior Backstage
Face & Body Foundation
neutral, Dior Backstage
Contour Palette, Dior
Backstage Eye Palette
cool neutrals, Mascara
Diorshow
Pump’n’Volume noir,
Dior Addict Lacquer
Plump J’adior.
Coiffure
miharu oshima.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
édito
Q
Joseph GHoSN, directeur de la rédaction
8 GR AZIA • 24.08.2018
PHOTO : MATHIEU ZAZZO
uoi de neuf ? Les rentrées
sont empreintes de promesses
d’un ordre différent, souvent
cultivées au début de l’été,
lorsque l’on se dit que le soleil
qui arrive va changer nos vies.
Les rentrées aussi sont emplies
de découvertes et de surprises.
Que seront celles de septembre
qui vient ? Souhaitons-leur une
seule chose, qu’elles soient
égales et fdèles à tout ce que
l’été laissait miroiter, depuis les moments volés
jusqu’aux instants perdus, en passant par la distance
qui crève parfois les cœurs mais fnit toujours par
renforcer les sentiments, lorsque ceux-ci ont su se
préserver pour mieux se retrouver. •
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Les in10pensables
1
Par Emilie TÜRCK
2
LE MESSAGE
Une blouse à lire
en diagonale.
« Hip Hop Diego »,
Roseanna, 590 €.
CURRY DOUX
Pensez à épicer vos
soirées. Veste « Mely »,
Stella Forest, 230 €.
Trouver
chaussette
à son pied.
Bottes,
Elisabetta
Franchi,
624 €.
5
BIEN CADRÉE
Un format carré dans l’instantané.
Montre, Komono sur Zalando, 50 €.
10 GR AZIA • 24.08.2018
FRUIT DÉFENDU
Vous y tiendrez comme
à la prunelle de vos yeux.
Soutien-gorge et culotte,
Eres, 240 et 150 €.
PHOTOS : DR
4
2 EN 1
3
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SEIGNEUR DES ANNEAUX
Pour bien boucler la rentrée.
Sac « Bellaria », Furla, 320 €.
8
6
7
LOVE SONG
Pour elles, de battre
mon cœur ne s’est
pas arrêté.
Boucles d’oreilles,
Bijou Brigitte, 15 €.
À LA FOLIE, PASSIONNÉMENT
Coup de foudre au premier regard.
Lunettes de soleil « The Heartbreaker »,
Le Specs x Adam Selman, 105 €.
9
ROUTINE
MODE
Plissez,
quadrillez,
tournez !
Jupe, Liu
Jo, 199 €.
10
DÉJEUNER
CHAMPÊTRE
Un tour en Sologne
depuis les quais de
Seine. Robe en soie,
Paul & Joe, 700 €.
GR AZIA • 24.08.2018 11
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Chronique
Chaque semaine,
Nora Hamzawi
CROQUE
LE QUOTIDIEN
avec humour et
autodérision
nora
hamzawi
« Je veux être la
flle au panier »
Pour moi, le panier appartient à cette
femme qui porte des robes mi-longues
boutonnées sur le devant et des bijoux
en or, même sur la plage. Une sorte d’égérie
Barilla qui pourrait aussi bien passer ses
vacances en Italie qu’à l’île de Ré ou dans
le Sud, près de Porquerolles. En gros, pas à
la montagne. D’ailleurs, ça se fait de porter
un panier à la montagne ? Y a bien des gens
qui portent des Ugg en ville. Enfn, y a
bien des gens qui portent des Ugg tout
court. Bref, je réalise que la flle au panier
est partout. Elle n’a pas vraiment de
destination, elle s’en fout, elle est tranquille
et elle trimballe tout plein de pochettes
dans son sac, dont son écran total indice 50
qui ne l’empêche pas du tout de bronzer,
alors que nous on va pas se mentir, on en
met de l’écran total, mais il ne se passe rien.
Je connais la flle au panier depuis que
je suis petite. La première fois que je l’ai
rencontrée, c’était en primaire, c’était la
mère d’une copine qui portait uniquement
des jeans clairs, du blanc cassé au beige.
Elle avait accroché tout plein de paniers
dans sa salle de bains, qui était un peu une
12 GR AZIA • 24.08.2018
« On n’a jamais
vu une femme au
panier en chier.
D’ailleurs, je tiens
à préciser que
toutes les femmes
qui ont des
paniers ne sont
pas LA fille au
panier. Non, c’est
un ensemble »
La flle au panier est toujours
légèrement bronzée en arrivant en
vacances. Elle n’est pas comme ceux qui
arrivent tout blancs. Elle a déjà pris des
couleurs pendant l’année et, quand on le lui
dit, elle s’étonne : « Ah bon ? Pourtant je ne
suis pas partie, mais c’est vrai que j’ai marché
longtemps la semaine dernière, c’est peut-être
ça. » Nous, quand on marche longtemps,
on sue, elle, elle bronze, OK. Parfois aussi
elle avoue qu’elle a passé un week-end en
Normandie et qu’il y a fait un temps de
rêve !!! Il faudrait qu’on y aille avec elle,
en Normandie, parce que nous, à chaque
fois qu’on y va, il fait un temps de merde.
Cette année, en vacances, j’en vois
plein. elles sont toutes diférentes, mais
elles ont toutes ce truc en commun de
n’avoir jamais l’air de soufrir de rien.
On n’a jamais vu une femme au panier
en chier. D’ailleurs, je tiens à préciser que
toutes les femmes qui ont des paniers ne
sont pas LA flle au panier. Non, c’est
un ensemble. Moi par exemple, quand
on me voit, je n’ai rien de la flle au panier.
D’ailleurs, même lui n’en est plus tout à
fait un. Je ne sais pas comment le traiter,
j’y mets soit trop de choses, soit pas assez
– d’ailleurs, pour info, une pastèque, c’est
pas une bonne idée, c’est un peu trop
lourd et ça le déforme. Et nous, ça nous
retire tout ce qui est supposé être chic et
nonchalant dans le panier. Et puis, avec
le poids du fruit, ça s’affaisse, la corde
s’enfonce dans la peau et ça fait hyper
mal. Décidément ça ne sera pas pour
cette année non plus, tant pis, il me reste
toujours le paréo. •
ILLUSTRATION : CAROLINE ANDRIEU
A tel point que je fnis toujours par
en acheter un à la fn des vacances,
au marché, entre une paire d’espadrilles
que je ne porterai jamais et un morceau de
fromage pour douze que je mangerai toute
seule, mais cette année j’ai anticipé le coup,
j’ai acheté mon panier à Paris, avant de
partir. J’ai un rapport très ambigu au panier,
je l’aime mais il m’agace, il me rappelle
que c’est les vacances et, en même temps,
j’ai l’impression que ce ne sont jamais
les miennes, mais celles de la flle au panier.
sorte de boutique de souvenirs de ses
vacances, on y trouvait aussi des coquillages
et des petites bouteilles remplies de sable
fn qu’ils avaient dû ramasser en famille
en fn de journée sur la plage. Ça me foutait
un de ces cafards.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
AgendA
On plonge sans réfléchir
dans le bain du Paris Psych
Fest pour une expérience
immersive. C’est le maître mot
de cette édition ordonnée
par une programmation qui
mêle l’euphorisant Ariel Pink,
le palpitant Petit Fantôme,
ou encore les renversants
Thee Oh Sees. Vous savez
maintenant où se précipite
le lapin blanc.
MUSIQUE
sorties
EXPO
Le 31 AOÛT
Indigo de Wild nothing
(Captured Tracks).
Nos conseils
pour la semaine.
Par diane JACQUS
Pour son quatrième album, Jack
Tatum, de son vrai nom, relance
l’éternel slow de l’homme contre
la machine avec une synth 80’s de
rêve, éclairée par l’ombre satinée
d’un Bryan Ferry période Avalon.
JUSQU’AU 9 SePTeMBRe À RenneS (35)
« debout ! », sur différents sites dans la ville.
L’homme d’affaires François Pinault
n’aurait pu faire plus beau cadeau à sa ville
natale. Dans cette exposition composée
à partir de sa collection personnelle, qui
réunit Maurizio Cattelan, Bertrand Lavier
ou Adel Abdessemed, c’est la résistance de
l’homme face à l’Histoire que l’on admire,
au fil d’un parcours agrémenté d’une
installation de Tatiana Trouvé et des toiles
de Lynette Yiadom-Boakye (Complication).
SÉRIE
CINÉMA
Le 29 AOÛT
(CORÉe dU SUd, 2H28)
Le 24 AOÛT (g.-B., SAISOn 1)
Burning, de Lee Chang-dong.
The Innocents, sur netflix.
Inspiré d’une nouvelle de
Murakami, le troisième film du
Sud-Coréen tire les ficelles d’une
rivalité embrasée. Une tension
nourrie par deux hommes autour
d’une amie commune, pion
déterminant de ce thriller
déguisé en romance vaporeuse.
L’incendie de la semaine.
Ça aurait pu n’être qu’un teen drama
parmi d’autres et pourtant, l’histoire de
ces deux ados en fugue en raison des
pouvoirs surnaturels de la jeune héroïne
pousse le genre dans d’autres recoins
bien plus sombres. Comme si Eleven de
Stranger Things se changeait en Juliette
Capulet. On en rêvait.
ES
3 OBS
SIO NS
Par Brigitte BASSALe, directrice photo adjointe
Un LIVRe : Last Night de James Salter
(editions de l’Olivier). Cet ouvrage
réunit l’ensemble des nouvelles
de Salter. On y retrouve la mélancolie
et la sensualité qui parcourt
toute son œuvre. Un livre à l’image
de son auteur : élégant.
14 GR AZIA • 24.08.2018
Un ALBUM : Heaven and Earth de
Kamasi Washington (Young Turks).
Ce saxophoniste nourri à la soul,
au rap et au jazz est connu pour
ses collaborations avec la scène
hip-hop. On retrouve ces influences
dans cet album somptueux.
Un COMPTe InSTAgRAM :
@graffitipourris_official. Les murs
parlent. Ce compte nous le rappelle
chaque jour. Sur les façades,
on philosophe, on se révolte, on
revendique. On cause cul et culture.
Parfois étonnant, souvent hilarant.
PHOTOS : HELLENA BURCHARD ; CARA ROBBINS ; © LYNETTE YIADOM-BOAKYE/PHOTO : MARCUS LEITH, LONDON COURTESY DE L’ARTISTE, CORVI-MORA, LONDON ET JACK SHAINMAN GALLERY, NEW YORK/PINAULT COLLECTION ; COURTESY NETFLIX ; DR
FESTIVAL dU 1eR AU 4 SePT.
Paris Psych Fest, à Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La BD
GR AZIA • 24.08.2018 15
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 N E W S
D E
L A
S E M A I N E
HOMMAGE
01
Lady Soul
a rendu l’âme
Emportée par un cancer à 76 ans, l’immense
Aretha Franklin a contribué à rendre sa fierté
aux Noirs américains. Par Bertrand ROCHER
16 GR AZIA • 24.08.2018
PHOTO : MICHAEL OCHS ARCHIVES/GETTY IMAGES
O
n l’appelait la « Queen of soul » ou « Lady
Soul », et rarement titres de noblesse
auront été moins usurpés. Au-delà de
ses qualités techniques – elle jouait de sa
voix comme on tient la bride à un mustang
altier –, Aretha Franklin a été l’âme de la musique
black américaine, le porte-étendard des femmes noires
à une époque où rien n’était encore gagné. Surtout
pas ce R.E.S.P.E.C.T qu’elle épelle en 1967 (l’année
de son couronnement) pour mieux le revendiquer.
Née en 1942, cette flle de pasteur biberonne le gospel
dont sa mère est une chanteuse affrmée. A 13 ans,
Aretha accouche de son premier fls, à 14 de son
premier disque. A 15 ans, elle est à nouveau mère puis
part sur la route avec Martin Luther King. Mais c’est
lorsqu’elle signe avec le label Atlantic de Jerry Wexler
que sa carrière décolle. Les hits ruissellent comme
la lave de l’impétueux volcan que fgure sa voix :
I Never Loved a Man (The Way I Love You), Chain of
Fools, (You Make me Feel Like) A Natural Woman…
Si l’organe de la reine Aretha émeut tant, c’est qu’on
y sent les bleus – le blues ! – d’une vie cabossée.
Mari violent, problèmes d’alcool, dépits amoureux ;
sans compter les meurtres de Luther King, Bobby
Kennedy, Malcolm X ou celui de son père. Et les
récurrentes humiliations des siens. Si les années 80
la requinquent commercialement grâce à Eurythmics
ou George Michael, ses fans ne s’y retrouvent plus.
Pas grave. Comme elle le chantait dans I Say a Little
Prayer : « Pour toujours, tu resteras dans nos cœurs et
nous t’aimerons. » Paix à votre âme, Lady Soul. •
Aretha Franklin
en 1969, dans les
studios Atlantic lors
de l’enregistrement
de la chanson The
Weight, à New York.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
GR AZIA • 24.08.2018 17
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Des choses que je ressens, et le
public aussi. » A 64 ans, Matt
Groening est donc, au fond,
une adolescente. Mais si Bean
doit beaucoup à son créateur,
à Daenerys Targaryen (pour la
blondeur et la détermination) et
à Bart Simpson (pour l’insolence
et les dents en avant), elle est
aussi l’anti-héroïne de contes
de fées par excellence : « Tout un
pan du cinéma d’animation, dont
celui de Disney, est dédié aux
princesses. Je trouvais marrant
de montrer que toutes n’ont pas
à leur ressembler. »
PRÉSENTATION
02
Princesse rebelle
Dans Désenchantée, sa nouvelle série diffusée sur Netflix,
Matt Groening, le père des Simpsons, raconte les aventures
d’une héroïne badass vraiment actuelle. Il s’est confié
à Grazia. Par Pascaline POTDEVIN
I
l était une fois Bean, une
princesse qui adorait la
bière et trichait au poker.
Et qui, le jour de son
mariage (arrangé) avec
un prince (consanguin), préféra
s’enfuir avec un elfe et un
démon. Tel est le pitch de
Désenchantée, nouvelle série
signée Matt Groening, le père
des Simpsons, qui n’en avait
pas créé depuis Futurama,
en 1999. Cette fois, l’homme
qui a révolutionné la pop culture
s’aventure dans le monde de
la magie et des châteaux forts.
Toute ressemblance avec Game
18 GR AZIA • 24.08.2018
of Thrones est bien réelle, mais
pas essentielle : « J’aime le
merveilleux depuis que je suis
gamin, de Bambi au Magicien
d’Oz et aux Monty Python.
Mais il s’agissait ici de dépasser
les conventions du genre, confe
Matt Groening. Désenchantée,
c’est l’histoire d’une jeune flle
privilégiée qui se cherche en
faisant de très mauvais choix,
infuencée par son démon
personnel et un elfe qui symbolise
un petit ami désastreux. On part
d’archétypes pour exprimer des
émotions sérieuses : se sentir peu
sûr de soi, instable, insatisfait…
La princesse
Bean est
l’antihéroïne
de contes
de fées par
excellence.
Désenchantée de Matt Groening,
disponible sur Netfix.
@PASCALINEPOTDEVIN
PHOTO : 2018 THE ULULU COMPANY/DISENCHANTMENT TM
FEMMES LIBÉRÉES
Groening, qui reconnaît avoir
été infuencé par la vague
féministe actuelle, maîtrise le
sujet depuis longtemps : « J’ai été
élevé dans cette culture par ma
mère, ma grande sœur, et par tout
ce que j’ai lu dans les années 70
sur le sujet. » De Marge
Simpson, mère au foyer ne s’en
laissant pas compter à Leela
Turanga, capitaine du vaisseau
de Futurama, il a toujours
imaginé des femmes fortes.
Ou en tout cas, « partiellement
libérées » : « C’était le cas de
Marge, encore plus de sa flle
Lisa. Et j’ai toujours voulu savoir
ce qu’elle deviendrait… »
Désenchantée offrira-t-elle aussi
un commentaire acide sur le
réel ? A priori, la série tient
davantage du divertissement
potache que de la satire. « Toute
ma vie, je me suis opposé au
système dominant, martèle le
dessinateur. Avec Désenchantée,
c’est la première fois que je
travaille sur une histoire au long
cours. J’ai une idée générale de là
où je vais l’amener. Mais il n’est
pas dit qu’en cours de route, je
ne prenne quelques tangentes…
Et qu’elles soient politiques. » •
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MINI COUNTRYMAN. ÉDITION OAKWOOD.
Inclus dans l’édition : Feux LED directionnels. Toit ouvrant panoramique.
GPS avec écran tactile 6,5". Jantes 18". Coffre électrique. Radars de stationnement
avant et arrière avec Système de manœuvres automatiques.
À PARTIR DE 380€/MOIS.* LLD 36 MOIS. SANS APPORT. ENTRETIEN INCLUS.
Exemple pour un MINI COUNTRYMAN ÉDITION OAKWOOD 102 CH. *Loyer arrondi à l’€ supérieur. LLD sur 36 mois et pour 30 000 km avec entretien (hors pièces d’usure) et extension de garantie. 36 loyers
linéaires : 379,99 €/mois. Offre réservée aux particuliers, valable pour toute commande d’un MINI COUNTRYMAN ÉDITION OAKWOOD 102 CH jusqu’au 30/09/2018 dans les MINI STORES participants.
Sous réserve d’acceptation par BMW Finance - SNC au capital de 87 000 000 € RCS Versailles B 343 606 448 TVA FR 65 343 606 448. Courtier en Assurances : ORIAS n°07 008 883 (www.orias.fr). Consommation
cycle mixte : 6,0 l/100 km. CO2 : 137 g/km selon norme européenne NEDC corrélée. Modèle présenté : MINI COUNTRYMAN ÉDITION OAKWOOD 192 CH au prix de 599,99 €/mois. Consommation cycle mixte
selon norme NEDC corrélée : 6,5 l/100 km. CO2 : 149 g/km.
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PORTR AIT
03
Objet télévisuel non identifé
Les politiques ont la cote sur les plateaux. Dernier transfert en date ?
Pierre Liscia, un proche de Valérie Pécresse, qui va faire ses classes chez
Thierry Ardisson à la rentrée. Présentations. Par Julien CHABROUT Photo Martin COLOMBET
20 GR AZIA • 24.08.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
C
’est une opportunité de dingue ! J’ai
envie de m’éclater. » Pierre Liscia est
heureux. Le conseiller d’arrondissement
Les Républicains (LR) du 18e, à Paris,
rejoint à la rentrée l’équipe des
chroniqueurs des Terriens du dimanche ! présentée
depuis 2017 par Thierry Ardisson sur C8. Pierre
Liscia arrivera en cours d’émission puis, après la
diffusion de son reportage sur un sujet d’actualité,
débattra avec les autres chroniqueurs. « Je ne
m’attendais pas à cette proposition », déclare le natif
de Bastia, amoureux de l’île de Beauté. Il
n’empêche : 29 ans, moustache travaillée, yeux
bleus, allures de dandy, son profl n’a pas échappé
à Stéphane Simon, le fondateur de la société de
production Téléparis. « Il a une bonne prestance et
une forme de charisme naturel, il est beau gosse et
intelligent, il n’y a aucune raison qu’il n’aille pas
loin », estime cet associé et ami d’Ardisson.
« On cherchait un journaliste de terrain, dans la
veine d’Hugo Clément (Konbini, ex-Quotidien)
ou de Martin Weill (Quotidien) », explique le
producteur. Liscia n’a jamais été journaliste et
n’entend pas l’être. Mais selon Stéphane Simon,
il en a « toutes les qualités : un ton, un style et une
écriture ». Il n’est pas le seul à croire en lui. « Il va
faire un carton car il est très cash, il va dire des
choses borderline qu’il assumera », prédit la viceprésidente (LR) de la région Ile-de-France, Agnès
Evren. « Il a le profl pour s’adapter à ce genre
d’émission. Il me rappelle Ardisson quand il était
jeune », abonde Babette de Rozières, animatrice
télé et chef cuisinière, dont Liscia a été le
suppléant lors des législatives à Paris en 2017.
Simon a repéré Liscia après la publication d’une
vidéo de deux minutes du jeune élu de droite, le
21 mai sur Twitter, sur les problèmes rencontrés
porte de la Chapelle, dans le 18e. Elle devient vite
virale : plus de 100 000 vues sur Twitter. Liscia
jure pourtant l’avoir improvisée. Depuis, il se fait
souvent interpeller à Paris par des passants. Des
élus de tout bord lui ont envoyé des messages.
« C’est un garçon intelligent. Sa vidéo est plutôt
bonne sur la forme, reconnaît Ian Brossat, adjoint
au maire (PCF) d’Anne Hidalgo et conseiller
de Paris élu dans le 18e. Mais sur le fond, il est
terriblement “tradi”. La propreté, la sécurité
et l’immigration ne sont pas des sujets d’une
modernité folle. » Pour Eric Lejoindre, le maire PS
du 18e, Pierre Liscia est un opposant « pas toujours
très constructif. Et d’enfoncer le clou : Cette vidéo
parlait beaucoup de lui, un peu de la porte de la
Chapelle et n’apportait que très peu de solutions. »
Il faut l’entendre décrire la maire de Paris,
interpellée dans sa vidéo. « Anne Hidalgo a un côté
un peu méprisant. Elle confond autorité et
autoritarisme, elle est très brutale, cingle-t-il. Elle
a toujours eu une gestion clanique et une vision
dogmatique de Paris. » S’il ne se dit pas choqué par
l’arrivée de Liscia sur C8, Ian Brossat sourit tout
de même : « C’est sûr que le Hidalgo-bashing ne va
pas ralentir. Vu le panel de l’émission, on ne peut pas
dire que la Mairie de Paris sera bien défendue. Mais
ce ne sera pas pire qu’ailleurs. » Les attaques de
Liscia plaisent, en revanche, à son camp. « Pierre
a le sens de la formule qui fait mouche. Il n’est
pas formaté et a le sens de la vraie vie. Il a beaucoup
d’humour, il est modeste et c’est un énorme
bosseur », estime l’ex-candidate à la présidence de
LR, Florence Portelli, dont il a été le porte-parole.
« Je l’ai repéré lors des municipales à Paris, en 2014.
Il était très militant, créatif et attachant, explique la
présidente (LR) de la région Ile-de-France, Valérie
Pécresse. C’est un bon camarade, très loyal, qui ne
voulait pas écraser les autres. »
Pierre Liscia
à Paris (18e)
en juillet.
PAS QUESTION D’ABANDONNER
SON MANDAT DANS LE 18E
Chargé de communication web au conseil régional
après avoir obtenu un master en relations
internationales et étude de la sécurité nationale,
à Londres, puis un autre à la Sorbonne, toujours
en relations internationales, Pierre Liscia a quitté
son travail pour s’engager à fond dans ses
nouvelles aventures télévisuelles. Afn de couper
court à toute polémique, il a aussi démissionné de
ses responsabilités chez LR et ne renouvellera pas
sa cotisation. Mais pas question d’abandonner
son mandat dans le 18e. « Dans un premier temps,
j’étais étonnée que Stéphane et Thierry le sollicitent,
vu la polémique qu’il y a eue à mon arrivée, alors
que je n’étais même pas élue », observe Raquel
Garrido, qui a rejoint l’émission d’Ardisson à la
rentrée 2017. Mais l’ex-porte-parole de La France
insoumise (LFI) trouve que « ce renfort enrichit
la palette, qui est la force de l’émission ».
Stéphane Simon se félicite aussi de la diversité
des chroniqueurs : « On cherche des points de vue
complémentaires et des caractères différents. C’est la
bande la plus hétéroclite. » Pierre Liscia prévient :
« Je ne suis ni le pendant de Raquel Garrido,
ni le remplaçant de Jeremstar. » Une allusion au
chroniqueur dont le contrat n’a pas été renouvelé.
« J’espère que, comme moi, il s’exprimera librement
et surprendra les téléspectateurs », déclare Raquel
Garrido. En dehors de la politique, Pierre Liscia,
non marié et sans enfants, est bien incapable
d’évoquer une autre passion. Ah si, il y a bien…
les chants corses. De quoi réserver quelques
surprises aux téléspectateurs ? •
@JULIENCHABROUT
GR AZIA • 24.08.2018 21
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ENQUÊTE
Bébés à retardement
04
Elles ont vitrifié leurs ovocytes il y a quelques années pour pouvoir différer
un peu leur maternité. Aujourd’hui, elles passent à l’étape d’après : les
décongeler pour tenter d’avoir un enfant. Grazia a recueilli leurs témoignages.
Par Julie LASTERADE Illustration Romin FAVRE
I
ls sont à des milliers
de kilomètres d’elle et
Pauline (1) y tient comme
à la prunelle de ses yeux.
« Je les garde tous, et pour
l’instant ils ne bougent pas
d’où ils sont », avertit cette
Parisienne de 36 ans qui
travaille dans l’audiovisuel.
Vingt-quatre de ses ovocytes
l’attendent à –196 °C dans
une clinique du groupe IVI
à Valence, en Espagne. Pauline
les a fait congeler là-bas il y a
cinq ans. C’était ça ou faire
un enfant tout de suite. Sa
gynécologue l’avait alertée
d’une réserve ovarienne un peu
faible vu son âge. A l’époque,
Pauline est célibataire, ne se
sent pas prête, et ne se voit pas
élever un enfant seule. Son
dossier médical ne lui permet
pas de bénéficier d’un
programme de préservation
de la fertilité en France : elle ne
souffre ni d’endométriose, ni
de ménopause précoce et ne
compte aucune chimiothérapie
derrière elle. Son médecin lui
conseille discrètement d’aller
faire vitrifier ses ovocytes dans
un pays qui l’autorise. Elle sait
qu’il lui faut entre 3 000
et 6 000 euros. Son père lui
finance le projet. En trois ans de
traitements et d’allers-retours
entre la France et l’Espagne,
elle parvient à se créer une
petite cagnotte d’ovocytes. Une
sorte d’option sur la famille.
Quatre mois après avoir tout
congelé, elle s’est rendu compte
que son collègue de bureau lui
plaisait. « On s’est mis ensemble,
je lui ai tout expliqué. Si on
n’arrivait pas à avoir un enfant
naturellement, il y aurait
toujours ça », raconte-t-elle.
Finalement ça a marché sans.
Pauline vient d’apprendre
qu’elle est enceinte de quelques
semaines. Classique, racontent
les médecins. D’après les
premières études, la plupart des
femmes n’en ont pas besoin.
Seulement « 9 % des femmes
qui ont vitrifié leurs ovocytes
pour des raisons “sociales”
reviennent pour les réutiliser »,
note Cécile Gallo, médecin à la
clinique IVI.
CONGELÉS DEUX ANS
EN MOYENNE
Le phénomène est encore
frémissant, mais les demandes
vont en augmentant. En général,
celles qui se manifestent
reviennent 2, 2 ans après avoir
congelé (2). « Plus détendues »,
remarque Cécile Gallo.
La plupart ont rencontré un
partenaire entre-temps, frôlent
la quarantaine, et n’ont pas
réussi à avoir un enfant
naturellement avec leur conjoint.
Après une fausse couche, Sarah,
43 ans, a finalement choisi de
faire décongeler ses ovocytes
il y a quatorze mois. Elle aussi
les avait laissés cinq ans au frais
en Espagne. Le temps pour cette
journaliste de rencontrer son
mari et de reprendre des études
d’avocate. « Sur onze ovocytes
prélevés, trois ont résisté à
la décongélation et tous ont
donné un embryon après la
fécondation », explique-t-elle.
Elle n’en a fait implanter
qu’un seul, confiante. « J’ai
choisi la meilleure embryologiste
au monde. » Son mari a fait
le voyage avec elle et s’est fait
expliquer la méthode. Succès.
Leur fils a 5 mois. Et dans
quelques semaines, elle
rappellera sa clinique espagnole
pour qu’elle réchauffe un des
deux embryons qui lui reste.
Elle ajoute : « Si j’ai une fille,
je lui dirai de congeler ses
ovocytes à 30 ans », plus tôt
qu’elle. C’est aussi ce que
préconisent les spécialistes. « Le
taux de réussite varie en fonction
de l’âge de la femme au moment
de la congélation, et de son
nombre d’ovocytes », martèle Ana
Cobo, chercheuse et biologiste
GR AZIA • 24.08.2018 23
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
au centre IVI de Valence. Passé
36 ans, leur qualité et leur
quantité diminuent de plus
de moitié. Le risque de ne
pas résister à la décongélation
augmente et la déception
des clientes avec. D’après Eleni
Greenwood, spécialiste de
la reproduction à l’université
de Californie San Francisco,
une sur six regretterait de s’être
engagée dans le processus de
congélation. « Cela semble être
davantage le cas lorsqu’elles ont
peu d’ovocytes. Peut-être qu’elles
se disent qu’elles auraient dû
les congeler plus tôt », explique
la chercheuse, qui craint une
infation d’espoirs déçus. « C’est
très important de les prévenir dès
la première visite de leurs chances
de grossesse », insiste Fleur Poisot,
médecin gynécologue à la clinique
Eugin, l’un des nombreux autres
centres espagnols spécialisés
dans la préservation de la fertilité.
« L’obtention d’un embryon ne
veut pas dire un bébé à la fn. »
« JE SUIS ALLÉE
LES DÉCONGELER SEULE »
En novembre 2016, quand Lily,
consultante, s’est décidée à faire
congeler ses ovocytes, elle a alors
37 ans, un enfant en bas âge et
un ex-mari qui vient de la quitter
pour une femme plus jeune. Très
vite, sa mère gynécologue la tance
pour qu’elle congèle. Elle cogite
un peu puis, « pour gagner du
temps sur son horloge biologique »,
prend contact avec ProcreaTec en
Espagne. En voyant ses analyses,
le médecin lui annonce : « Vous
avez 15 à 20 % de chances de
réussite. Vu le prix, si j’étais vous,
je ne le ferais pas. » Elle trouve
le conseil brutal, mais Lily a
toujours voulu un deuxième
enfant et ne se « sent pas vieille ».
« Même si on m’avait dit que
je n’avais que 10 % de réussite,
24 GR AZIA • 24.08.2018
Aujourd’hui, mes ovocytes ont
un an de moins que moi et
à mon âge, un an ça compte
LILY, CONSULTANTE, 39 ANS
je l’aurais fait, je n’avais pas envie
d’avoir de regrets », continue-t-elle.
Six mois plus tard, en juin 2017,
elle obtient péniblement une
dizaine d’ovocytes qu’elle fait
congeler. Sans savoir à ce
moment-là ce qu’elle en fera.
« Je ne me voyais pas avoir un
enfant avec un papa et un autre
sans, dit-elle. Mais je ne me voyais
pas plus avoir un enfant avec un
autre homme. J’avais été trahie
une fois, je ne voulais pas prendre
le risque d’avoir à gérer les
obligations de deux ex et de leurs
nouvelles copines. » Un an après,
elle a fnalement « dissocié le
couple et les enfants. » A 39 ans,
elle vient de décider d’avoir
son deuxième bébé seule avec
le sperme d’un donneur, et en
piochant dans son stock
d’ovocytes de côté. Elle a fait le
calcul : « Aujourd’hui, ils ont donc
un an de moins que moi et à mon
âge, un an ça compte. » Elle est
la première patiente de sa clinique
à demander à les faire décongeler.
Elle précise : « Il faut juste appeler
le centre cinq jours avant pour
qu’ils réchauffent les ovocytes
et fassent la fécondation. » Son
donneur serait un brun, de
1,85 m, aux yeux bleus, d’après
ProcreaTec. Lily se demande si
sa clinique n’envoie pas le même
profl à tout le monde, mais c’est
« un détail, dit-elle. J’ai la peau
claire et les cheveux châtains
et raides. Je leur ai dit ‘‘faites au
mieux, on verra’’. » Elle prépare
donc son utérus à coups de
patchs et de gélules à recevoir
l’embryon, de son côté la clinique
l’appelle tous les jours. D’abord
pour lui dire combien d’ovocytes
ont survécu à la décongélation,
ensuite pour lui décrire le
développement de ses embryons.
Jusqu’à ce que le médecin lui
demande de sauter dans un avion.
« J’y suis allée seule, continue-telle, pour ne pas avoir à gérer
le stress et l’émotion d’un autre. »
Avec en tête qu’elle avait peu
de chance que ça marche. Elle
est repartie avec une photo
de l’échographie du « miniembryon » qu’on venait de lui
implanter et un test de grossesse
à faire dix jours après. Entre les
billets d’avion, les anesthésies
et les frais de dossiers, elle pense
avoir déboursé entre 10 000 et
15 000 euros. Il lui reste quatre
embryons au frais. Si le test est
négatif, elle retournera à Valence
à l’automne. D’ici là, elle aura
déménagé dans un appartement
avec une chambre de plus. •
(1) Tous les prénoms ont été changés.
(2) Fertility Sterility, mars 2016.
@LASTERADE
Chifres-clés
80 %
50 %
85 %
des femmes sont célibataires au
moment de congeler leurs ovocytes.
ont un conjoint quand elles
reviennent pour les utiliser.
des
ovocytes
survivent à la
décongélation.
(Source IVI)
Les chances d’avoir un
bébé dépendent du nombre
d’ovocytes congelés
et de l’âge de la femme au
moment de la congélation.
ORANGINA SCHWEPPES FRANCE SAS – RCS Nanterre B 404 907 941 – Capital social 446 036 924€.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
*À quoi vous attendez-vous ?
POUR VOTRE SANTÉ, É VITE Z DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRÉ, TROP SALÉ. W W W.MANGERBOUGER.FR
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ENTRETIEN
Colère pionnière
Un téléfilm, Mélancolie ouvrière, rend
hommage à Lucie Baud, une des
premières syndicalistes françaises.
Grazia a rencontré sa biographe,
Michelle Perrot. Par Bertrand ROCHER
Virginie
Ledoyen campe
une Lucie
Baud ardente
et émouvante.
E
n 1905, Lucie Baud
(1870-1913) mena une
grève sans précédent
dans la Tisserie de
Vizille qui l’employait
depuis l’âge de 12 ans. Une
lutte stérile mais restée dans les
annales ouvrières.
L’action se situe dans l’Isère en
1905. Pourtant, on a l’impression
d’être chez Zola ou Hugo…
Michelle Perrot. Paradoxalement,
@BERTYROCHER
26 GR AZIA • 24.08.2018
dans l’industrie textile, le progrès
technique est source de grèves.
Les machines sont capables de
gérer davantage de bobines et les
patrons estiment que les ouvriers
doivent en faire plus pour moins
cher. Mais ils ne peuvent plus
imposer n’importe quoi. Comme
employer les enfants avant
12 ans ou plus de huit heures par
jour. Reste que la France est
moins avancée que l’Angleterre,
où les travailleurs ont obtenu le
samedi après-midi chômé. Ici,
tout, l’Eglise, notamment, pousse
à ce que chacun (et surtout
chacune) reste « à sa place ».
Lucie est-elle exceptionnelle ?
Aucune femme en France n’avait
encore fondé de syndicat, ni
mené une grève en s’occupant
entièrement de sa logistique ; des
revendications jusqu’à la popote.
En tout cas, elle est la seule
à avoir laissé un témoignage
écrit. Ce court texte, paru dans
une revue socialiste, m’a aidée
à retisser les fls de son histoire.
Pour ses camarades masculins,
n’est-elle pas à la fois un objet
de fierté et d’embarras ?
Oui, et la scène où Lucie est
applaudie à un congrès peuplé
exclusivement d’hommes avant
d’être gentiment invitée à se taire
est fdèle. Elle en avait conçu
de l’amertume. Qu’ils soient du
côté des patrons ou des ouvriers,
les hommes sont décontenancés
par cette femme qui n’obéit
pas à l’idéologie. Lucie veut juste
mettre fn à l’injustice.
Son audace choque jusqu’aux
femmes qui l’entourent…
La plupart des ouvrières ont
une pression terrible de leur
père ou de leur mari : on
attend qu’elles ramènent un
salaire, si maigre soit-il.
Et certainement pas qu’elles
fassent grève. C’est un
monopole viril ! Lucie devait
être vraiment charismatique
pour arriver à entraîner ses
consœurs.
Pourquoi ce titre Mélancolie
ouvrière ?
La vie de Lucie Baud est
tragique. Elle est morte à
43 ans ; cinq ans après avoir
tenté de se suicider, sans doute
désespérée par l’échec de ses
grèves et son intense solitude.
Elle était veuve et sa famille,
y compris ses deux flles, lui
avait tourné le dos. Le titre fait
aussi référence à une époque
romantique du syndicalisme.
Tout était à conquérir et l’on
croyait naïvement, avant de
déchanter, que le capitalisme
s’effondrerait sans violence
le jour où suffsamment
d’ouvriers s’arrêteraient de
travailler de concert… •
Mélancolie ouvrière de Gérard Mordillat
sur Arte le 24 août à 20 h 55 et en replay
sur Arte+7.
À LIRE : Mélancolie ouvrière de Michelle
Perrot (Points Seuil, 192 pages).
PHOTO : AURELIEN FAIDY/AUTOFOCUS-PROD/ARTE/JPG
05
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
#
TU VEUX MA PHOTO
IKKS
RAYA, 7 ANS BRUXELLES
Casting XXL Enfant
Campagne Printemps-Eté 2019
Du 21 août au 30 septembre 2018 dans nos boutiques
Plus d’informations sur www.ikks.com
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
REPORTAGE
06
China girls power
En Chine, être féministe est au mieux suspect, au pire très dangereux.
Pourtant, le sujet éveille un intérêt grandissant et de jeunes femmes s’engagent,
chacune à leur manière. Par Sonia DESPREZ, à Pékin Photos Yan CONG
28 GR AZIA • 24.08.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
comme tout mouvement susceptible de donner
lieu à des protestations, suscite la méfance
du gouvernement. Mais, protégée par sa double
nationalité sino-américaine, Hung Huang peut
s’exprimer assez librement. La Chine est l’un des
pays du monde où le taux d’emploi féminin est
le plus élevé, avec d’intéressants cas de réussite :
parmi les 124 self-made-women les plus riches
de la planète, 93 viennent de Chine. Mais Huang
tempère aussitôt : « En Chine, la plupart des gens
pensent qu’être féministe, c’est être contre les
hommes, vouloir les écraser. Dès que vous dites
que vous êtes féministe, un malentendu s’installe. »
Aucune femme n’a jamais occupé de poste au
Comité permanent du bureau politique du parti
communiste chinois, et les discriminations à
l’embauche sont aussi fréquentes que les inégalités
salariales. Il n’existe pas de chiffres sur les violences
conjugales, mais une estimation sufft à effrayer :
entre 25 et 40 % des femmes en seraient victimes.
LA CENSURE EST REINE ET LA SEXUALITÉ
BANNIE DE L’ESPACE PUBLIC
L
a Chine est super pour les femmes qui
veulent faire carrière ! » C’est Hung
Huang qui parle. Cette infuenceuse
chinoise (1 million de followers sur
Weibo, le Twitter local) a longtemps
été la rédactrice en chef d’un populaire magazine
de mode. Elle a plus récemment animé un podcast
sur l’égalité des genres et les droits de la femme.
Une activité dangereuse en Chine, où le féminisme,
A Pékin, une
coach du site
Yummy anime
un atelier
autour de
la sexualité
féminine.
Le mouvement #MeToo, qui s’est propagé aux
universités chinoises, a fait l’objet d’une rapide
censure. Ce qui n’empêche pas la cause féminine
d’éveiller un intérêt croissant, notamment auprès
des jeunes femmes. Zoe, 24 ans, et Zhu Chuan,
34 ans, sont issues de la classe moyenne, ont grandi
et suivi des études universitaires dans leur région
d’origine, puis sont venues à Pékin, où elles ont
rejoint Bcome, un groupement qui se bat pour
l’égalité des genres. « Bcome est né sous l’égide
d’une ONG infuente appelée Les Voix féministes »,
relate Zhu Chuan, qui revendique son identité
transgenre. Et d’expliquer : « Depuis 2012, on
organise des actions de sensibilisation dans l’espace
public : par exemple une parade de trois femmes,
l’une habillée en Blanche-Neige, une autre en
Marilyn, la troisième en Miss Chine, toutes très
belles mais avec des bleus partout, pour dénoncer
la violence domestique. » L’activité principale du
groupe, c’est de jouer Les Monologues du vagin.
« Mon père ne m’a jamais traitée comme une flle,
raconte Zoe, mais quand j’ai grandi, j’ai découvert
que les femmes étaient limitées par leur genre.
A l’université, j’ai lu Le Deuxième Sexe et j’ai su
que je consacrerais ma vie à ces questions. » Monter
une pièce de théâtre peut se révéler épineux dans
un pays où la censure est reine et la sexualité
bannie de l’espace public. « Les théâtres lisent les
textes à l’avance et ça ne passe pas. Une fois, on nous
a coupé le son au moment de la partie sur l’orgasme
féminin », raconte Zoe. La jeune femme justife
l’utilité de la pièce : « On y parle masturbation,
GR AZIA • 24.08.2018 29
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
1
des gens se battaient pour ça. Nous sommes radicales
car il faut informer les gens. » Emma, elle, a 26 ans.
Mère issue de la classe moyenne supérieure, père
militaire. « Quand j’étais enfant, ma grand-mère
était méchante avec moi parce que j’étais une flle,
se souvient-elle. Elle disait que notre lignée s’arrêtait
à cause de moi. J’ai fait des sciences politiques dans
une fac où tout le monde intègre le parti communiste
chinois. Ils ne laissent que 1 % des gens refuser d’y
entrer, pour avoir l’air démocratique. J’en ai profté.
Je n’ai pas voulu intégrer le parti, ça te catalogue. »
1. Zoe, 24 ans,
de la troupe
de théâtre
Bcome.
2. Sam, 35 ans,
la fondatrice
de Yummy.
3. Emma,
26 ans,
a coécrit un
livre pour
« changer les
stéréotypes
de genre ».
« ÊTRE RADICAL, ÇA NE MARCHE PAS ICI »
2
3
règles, viol, orgasme et gynécologie, alors qu’en
Chine, on divise les femmes entre “vierges”
et “femmes mariées”. Chez les gynécologues, il n’y
a pas d’examen vaginal des “vierges” par peur de
rompre l’hymen ! » En mars 2018, les comptes
internet des Voix féministes ont été clôturés par
le gouvernement. Zoe et Zhu Chuan sont émues :
« En 2015, cinq féministes ont été arrêtées alors
qu’elles tractaient contre le harcèlement dans les
transports en commun. Elles ont été emprisonnées,
puis renvoyées dans leur ville d’origine, et interdites
de séjour à Pékin, rappelle Zoe. J’étais à l’université
et c’est comme ça que j’ai découvert que c’était
dangereux. Cela dit, j’ai été touchée de voir que
30 GR AZIA • 24.08.2018
Comme de nombreux étudiants chinois, Emma
a séjourné dans une université anglaise : « J’y
ai eu une prof féministe très engagée. J’ai réféchi :
en Occident, on promeut le féminisme par des
manifestations, des appels, parfois des actions
violentes, mais en Chine, ça ne marcherait pas. Ma
prof m’a dit : “Tu dois trouver toi-même comment
changer les choses dans ton pays.” » Emma est très
amie avec Zhu Chuan, mais elle ne croit pas en ses
méthodes : « Etre radical, ça ne marche pas ici. Il ne
faut pas déranger les gens importants, il faut plutôt
leur soutien. C’est possible car l’Etat veut une société
stable. Il faut agir dans la légalité. Si tu as besoin
de quelque chose, tu interpelles le gouvernement
sur Weibo et tu lui montres son intérêt à t’aider.
Ça a marché pour la loi sur les violences domestiques
(mise en œuvre en mars 2016, dont l’application
reste insatisfaisante, ndlr). Ce n’est pas encore
très effcace mais c’est une étape. Lentement mais
sûrement, c’est la seule façon », argumente Emma,
qui s’est engagée auprès de l’infuenceuse Hung
Huang, avec qui elle écrit un livre pour « changer
les stéréotypes » de genre, en partenariat avec
l’ONU. Pour Sam (35 ans), qui a longtemps dirigé
un magazine lesbien, imposer la cause des femmes
passe par la voie commerciale : « Lors d’un voyage
aux Etats-Unis, j’ai participé à un atelier sur la
sexualité féminine. En partageant mon expérience
et celle des autres, j’ai compris la puissance de la
chose. » Sam dirige désormais Yummy, une société
au chiffre d’affaires annuel de près de 1,3 million
d’euros. Elle vend des sex-toys en ligne et propose
des ateliers autour de la sexualité féminine. En
revanche, le discours émancipateur diffusé par
ses coaches bascule parfois vers l’injonction (sur la
pilosité ou la minceur) : « On a un but commercial,
on s’adapte aux demandes des clientes, justife-t-elle.
Mais consommer est le premier droit en Chine.
C’est donc une bonne idée de faire passer le combat
féministe par la consommation. » •
@SONIADESPREZ
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PHÉNOMÈNE
07
La guerre des guidons
A Los Angeles, un service de location de trottinettes électriques
cristallise l’aversion des locaux pour les nouveaux venus
de la Silicon Valley. La guerre est déclarée. Par Cécile DELARUE, à L.A.
L
’image est fascinante.
Un lent travelling
vers des fammes
gourmandes, dans
le noir de la nuit.
Une trottinette électrique en
feu… La vidéo, qui a cumulé
des dizaines de milliers de vues,
est l’une de celles qui ont fait
la popularité de @birdgraveyard.
Un compte Instagram consacré
aux images de destruction des
Bird, les trottinettes de location
apparues dans l’ouest de Los
Angeles en septembre dernier.
Un smartphone sufft pour
les déverrouiller, et on peut
les laisser partout – l’utilisateur
32 GR AZIA • 24.08.2018
suivant les retrouvera grâce
à l’appli. Parfait dans une ville
sclérosée par les embouteillages.
Oui… mais non. A Santa
Monica et Venice, les quartiers
de L.A. qui bordent l’océan,
elles sont devenues l’objet
d’une haine tenace.
Abandonnées n’importe où,
elles représentent une nouvelle
pollution. Conduites trop vite,
elles provoquent de nombreux
accidents. Les locaux parlent
d’invasion. Et y résistent façon
guérilla : jetées à la mer, coincées
au sommet d’un lampadaire,
les trottinettes subissent toutes
les tortures, relayées ensuite sur
L’appli Bird
cartonne à
Los Angeles.
@CECILEDELARUE
les réseaux sociaux. « Bird, c’est
tout ce que je déteste, explique
l’artiste Jess Sluder, qui a
flmé la trottinette en fammes.
Encore une tech company qui
vient nous envahir. » Depuis
que la Silicon Valley a gagné
Los Angeles et que Google,
YouTube, Snapchat et autres
Facebook ont créé la « Silicon
Beach », les loyers et les prix
s’enfamment. Santa Monica
et Venice, traditionnellement
peuplés d’artistes et de hippies,
sont devenus les symboles des
cafés à 6 dollars (5,30 €). Tant
d’hostilité à l’égard d’un petit
millier de patinettes, dans les
rues qui virent naître le skate et
exploser le surf, peut paraître
improbable. Mais c’est une
guerre de civilisation qui se joue
là : alors que les deux premières
planches étaient des symboles
de contre-culture, la trottinette
à moteur est celui de l’employé
de la « Silicon Beach » trop
feignant pour marcher. « Avant,
les gens d’Hollywood avaient
peur de venir à Venice, raconte
Jess Sluder. Maintenant, c’est
leur endroit préféré pour faire
du shopping. Ça m’énerve de
voir comment notre culture a été
déplacée, puis copiée par tous
ces riches de l’extérieur. » Brûler
une Bird revient donc à protester
contre la gentrifcation.
Un geste dans la même veine que
les pierres jetées il y a quelques
années par les habitants de
San Francisco sur les bus affrétés
par Google pour ses employés.
Bird a annoncé que les engins
cesseraient de fonctionner dans
la zone. Victoire de la résistance
à roulettes ? Pas vraiment. La
start-up veut en réalité protester
contre la municipalité de Santa
Monica, qui autorise désormais
Uber à louer des patinettes
électriques. Le patron de Bird
appelle les usagers mécontents
à manifester. La guerre
des trottinettes n’est pas fnie. •
PHOTO : RICHARD VOGEL/AP/SIPA
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
POUR OU CONTRE…
08
Les universités d’été
ont-elles encore un sens?
Ces rendez-vous historiques,
préliminaires à la rentrée politique,
se raréfient. Est-la fin d’une époque ?
Décryptage. Par Sarah CONSTANTIN
DIVISIONS PARTISANES ET FINANCES EN BERNE
Cette année encore, pas d’université d’été pour
le Parti socialiste. Idem pour les Républicains et
la toute jeune République en marche. Longtemps
considérées comme l’un des événements majeurs
de la rentrée politique, ces journées de rencontres
et d’échanges se réduisent comme peau de
chagrin. « Les universités d’été ont muté, analyse
Clément Viktorovitch, docteur en science politique
et chroniqueur sur CNews. Elles sont progressivement passées d’un événement
d’éducation populaire des militants à
un événement de communication
politique stricto sensu, avec de
grands discours et de la concurrence entre dirigeants. Aujourd’hui pour le PS ou les Républicains, une université d’été
ne pourrait être autre chose que
l’explosion des divisions. » En effet, on voit mal Laurent Wauquiez
et Valérie Pécresse côte à côte sur de
petites chaises en plastique à La Baule (44).
Mais les divisions ne sont pas la seule raison
de l’abandon progressif de ces rendez-vous
historiques : la plupart des partis sont fauchés
depuis la dernière présidentielle. Le PS, qui
a vendu son QG historique rue de Solférino
(Paris 7e) et déménagé à Ivry-sur-Seine (94),
profitera par exemple de l’inauguration de son
nouveau siège pour organiser des animations
de rentrée à partir du 21 septembre.
« FORMATION POLITIQUE ET CONVIVIALITÉ »
Les seuls qui continuent à miser sur les universités
d’été ? Le Rassemblement national à Fréjus (83),
mi-septembre et les partis d’extrême gauche – le
PCF jusqu’au 26 août à Angers (49), la France
insoumise à Marseille (13) jusqu’au 26 août et le
34 GR AZIA • 24.08.2018
NPA. « C’est un moment important et apprécié par
nos militants car cela mélange formation politique
et convivialité. On invite des personnalités avec
lesquelles on a envie d’avoir un dialogue et
confronter nos idées. C’est à l’opposé d’une réunion
politique rébarbative », affirme Manu Bichindaritz,
coordinateur de la 10e université d’été du NPA
(Nouveau Parti anticapitaliste). Cette année,
au village vacances de Port-Leucate (11) du 26
au 29 août, on pourra croiser Edwy Plenel ou
l’auteure de BD féministe Emma, mater des films
engagés et même assister à une conférence sur
l’histoire du foot (on parlera aussi de Mai-68 et
de Marx, rassurez-vous). « Le cas le plus intéressant
et le plus pointu, c’est la France insoumise, juge
Clément Viktorovitch. Elle conserve ses
traditionnelles journées d’été mais
les irrigue de nouvelles recettes
numériques et contemporaines,
comme les tutos insoumis. »
De quoi se demander ce qui
retient La République en marche
d’organiser son premier raout ;
elle pourrait en profiter pour
fédérer ses adhérents, créer de
la cohésion et du lien. « Ils ne
se présentent pas comme un parti, il
n’y a pas de méthode chez En marche !
Tout ce qui ressemblerait trop à de la formation
militante les rapprocherait du vieux monde et
n’a donc aucun intérêt pour eux, qui se veulent
innovants », avance le politologue. Et de conclure :
« Un parti, c’est aussi une source de contestation
éventuelle. Quand on exerce le pouvoir, c’est une
épine dans le pied. » Ce dont Emmanuel Macron
n’a pas vraiment besoin en cette fin d’été. •
@SARAHCONSTANTIN
PHOTO : BARBARA NEYMAN/STARFACE
DISPONIBLE SUR GUERLAIN.COM
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PORTR AIT
09
Cachot pour chambre noire
I
l s’appelle Shahidul Alam, et
c’est « l’un des photographes
les plus importants au
monde », dit de lui son ami
et confrère anglais Robert
Pledge. Depuis le 5 août,
Shahidul Alam croupit dans une
geôle de son pays, le Bangladesh.
Son crime ? Des « commentaires
provocateurs », tenus lors
d’une interview accordée
quelques heures plus tôt sur
la chaîne Al-Jazeera. Le
photographe, dont les clichés
sont régulièrement publiés par
le New York Times ou National
Geographic, mettait en cause
l’attitude du gouvernement
face aux récentes manifestations
d’étudiants. Il pointait plus
globalement du doigt un
durcissement législatif à l’œuvre,
et notamment une nouvelle
loi qui permet d’emprisonner
quiconque critique l’Etat.
Et c’est en vertu de celle-ci que
Shahidul Alam a été arrêté, puis
torturé par la police. « Cela fait
longtemps qu’il gêne le pouvoir,
c’est un opposant d’autant plus
36 GR AZIA • 24.08.2018
diffcile à combattre qu’il ne fait
pas de politique. On ne peut
le taxer ni d’opportunisme ni
d’arrivisme. Il est indépendant,
donc incontrôlable, reprend
Robert Pledge. Mais il est une
voix écoutée, peut-être la voix
la plus écoutée du pays. Moi qui
le connais depuis plus de vingtcinq ans, je dirais qu’il est un
mélange entre Gandhi, Mandela,
Luther King et Vaclav Havel,
avec une touche de Bill Gates
pour sa capacité à comprendre
le rôle que tiendra la technologie
dans l’éducation. »
« UNE LOI FAITE SUR
MESURE POUR SHAHIDUL »
L’éducation est précisément
l’un des chevaux de bataille de
Shahidul Alam : créateur d’une
agence de presse et d’un festival
de photo, le sexagénaire a aussi
fondé une école « par laquelle
sont passés les plus grands
journalistes et photographes
du pays », assure Robert Pledge.
Anan (1) est l’un d’entre eux.
Ancien élève devenu professeur
au sein de l’institution, ce
photographe de presse était en
déplacement à l’étranger lors de
l’arrestation de Shahidul Alam.
« Et je vais y rester, ma famille me
déconseille de rentrer pour
le moment, témoigne-t-il. La loi
qui a permis son incarcération
a été faite sur mesure pour
Shahidul, ou au moins pour
des personnalités comme la
sienne. Jusque-là, il dérangeait
mais on n’avait pas de motif
pour l’arrêter. Cette loi permet
à la police de kidnapper
n’importe qui et de faire à peu
près ce qu’elle veut ensuite. Ce
qui se passe dans mon pays est
très grave », poursuit le jeune
homme. Pour Shahidul Alam,
en dépit d’une mobilisation
internationale croissante,
les mois à venir risquent
d’être longs. De nombreux
observateurs n’imaginent
pas le pouvoir ordonner sa
libération avant les prochaines
élections législatives, prévues à
la fn de l’année. •
Shahidul Alam
lors de son
arrestation
chez lui,
à Dacca,
le 5 août.
(1) Son prénom a été changé à sa demande.
@JBGPRESSE
PHOTO : DR
Le photographe bangladais Shahidul Alam a été torturé par la police de son pays
et emprisonné en vertu d’une loi liberticide. Par Jean BERTHELOT DE LA GLÉTAIS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Nokia 5.1
Le meilleur d’Android, comptez sur lui.
19990€
TTC
prix public conseillé
16MP
Caméra 16MP
18:9
Ecran full HD, 18:9
Stockage photo HD illimité*
Kit mains libres recommandé.
DAS Nokia 5.1 : 0,29 W/Kg. Le DAS (débit d’absorption spécifque) des téléphones mobiles quantife le niveau d’exposition maximal de l’utilisateur aux ondes électromagnétiques, pour une
utilisation à l’oreille. La réglementation française impose que le DAS ne dépasse pas 2 W/kg. © 2018 HMD Global. Tous droits réservés. HMD Oy Global est le titulaire exclusif de la licence de la
marque Nokia pour les téléphones et tablettes. Nokia est une marque déposée de Nokia Corporation. Google, Google Photos, Android One et les autres marques sont des marques déposées
de Google LLC. (*) Vous devez disposer d’un compte Google et d’une connexion Internet pour bénéfcier de l’offre de stockage gratuit en haute qualité.
10 N E W S
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MODE
10
Les ventes de la victoire
Ce T-shirt Levi’s s’arrache en ce moment à Paris
comme en province. Par Laurianne MELIERRE
Sportswear
Inspiré des équipements imaginés
par Levi’s pour les sportifs américains
lors des J.O. de Los Angeles en 1984,
le logo « Sportswear » de la marque
a refait surface en 2017. Le T-shirt
s’est depuis hissé n° 1 des ventes de
hauts toutes catégories confondues.
Ses déclinaisons (bodys, casquettes,
sac à dos) connaissent le même
succès. Très à propos, leur trio de
couleur bleu-blanc-rouge s’exhibe
avec ferveur en période post-Coupe
du monde.
Démocratique
Pas trop pointu, pas fade non plus,
le « Perfect Tee » de Levi’s triangule
les signaux indispensables à la
création d’un hit mainstream : une
coupe unisexe, un brin de sportswear
et un prix accessible (29 €).
Devenu en quelques mois une sorte
de « Stan Smith » version textile, on
l’aperçoit aussi bien en soirée que
dans le métro. Autant dans la capitale
qu’en province.
Intergénérationnel
Préférant les joggings et les leggings,
les ados n’ont pas oublié le puissant
héritage de la marque. « Je ne me
verrais pas porter un “501”, mais
le T-shirt est sympa, admet Manon,
18 ans. Ça donne un côté cool, sans
avoir à porter les mêmes jeans que mes
parents. » Les millennials sont aussi
séduits par les influenceurs choisis
par Levi’s sur la Toile. Une stratégie
payante : après des années difficiles,
la marque jouit d’une croissance
à deux chiffres depuis 2016. •
@LAURIANNEME
38 GR AZIA • 24.08.2018
PHOTO : DR
Levi.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Coverstory
C’est à Tokyo, où elle tourne,
que nous sommes partis à
sa rencontre. Avec deux films très
attendus d’ici le début de l’année
prochaine, et son nouveau rôle
d’ambassadrice de la maison
Boucheron, Laetitia Casta incarne
avec évidence notre « Quoi de
Neuf ? » en cette rentrée 2018.
Par Perrine sABBAt Photos Jason KIM
Stylisme Isabelle PeyrUt
40 GR AZIA • 24.08.2018
Q
ue n’a-t-il pas été dit sur Laetitia Casta ?
Mannequin, muse, actrice, mère, Marianne,
épouse amoureuse, réalisatrice, ambassadrice
engagée. Il fallait bien parcourir 9743 km pour
aller chercher quelque chose qu’elle n’aurait
peut-être pas encore divulgué. Traverser la moitié de la
planète, jusqu’au Japon, à Tokyo, où elle tournait un courtmétrage avec l’acteur superstar Issei Takahashi, sous
la direction du metteur en scène Kazuaki Seki. Un projet
dans le cadre de la célébration de l’amitié culturelle francojaponaise et des 160 ans de la maison Boucheron, dont
elle est devenue l’ambassadrice il y a quelques mois. Elle y
incarne une Cendrillon moderne. Eprise d’un Japonais
d’une classe sociale supérieure, éprise de liberté. La veille de
notre rencontre, elle tournait dans une forêt, dans la brume,
sous la bruine. Une expérience surréaliste, au milieu des
érables tricentenaires. Le Japon – un voyage qui marque,
nous dit-elle quand on la retrouve après notre séance
photo dans le plus vieux jardin zen de Tokyo – elle n’y était
pas retournée depuis ses 19 ans. Vingt ans. Une vie. Et
quelle vie ! Laetitia Casta se laisse porter par les projets,
les rencontres, ne recule devant rien ni personne. « Le fait
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Chemise et veste,
Gucci. Boucle
d’oreille « Serpent
Bohème », Boucheron.
A sa main gauche :
bagues « Serpent
Bohème », Boucheron.
A sa main droite :
bague « Fuzzy, le chat
léopard », Boucheron.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Coverstory
Veste, pantalon et
ceinture, Gucci.
Escarpins, Christian
Louboutin. Boucle
d’oreille « Serpent
Bohème », Boucheron.
A sa main gauche :
bague « Masy, le
caméléon », Boucheron.
Bague « Serpent
Bohème », Boucheron.
Bague « Hopi,
le colibri saphir
bleu », Boucheron.
A sa main droite :
bague « Serpent
Bohème », Boucheron.
Mise en beauté
Ai Cho pour Dior avec
le Fond de Teint Dior
Backstage Face & Body
Foundation Neutral,
Dior Backstage Contour
Palette, Dior Backstage
Eye Palette cool neutrals,
Mascara Diorshow
Pump’n’Volume noir
et Dior Addict Lacquer
Plump lovely-D.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
de ne pas trop y réféchir me permet de faire des trucs très
étranges parfois », confe-t-elle. De ce voyage-là, elle retient
le parallèle entre le travail de la scénariste Yukiko Motoya,
qui a écrit un personnage féminin libre : une femme qui
s’assume et prend sa vie en main, et le mouvement #MeToo
arrivé au Japon. « J’ai hâte de voir ce qui va se produire pour
les femmes maintenant. Sûrement quelque chose de très fort
dans le milieu politique, artistique. Beaucoup disent que cela
va s’essouffer, retomber. Moi, je suis extrêmement optimiste. »
Tout ou presque a été dit sur Laetitia Casta. Mais celle qui
s’exprime sur scène (elle sort de 147 représentations au
théâtre de Scènes de la vie conjugale d’Ingmar Bergman,
mise en scène par Safy Nebbou. La pièce a depuis voyagé
en Chine et en Italie), face à un objectif, devant ou derrière
une caméra, et dont le rire enfantin la précède, se fait
discrète en dehors de son travail. A l’autre bout du monde,
et dans l’intimité d’une chambre d’hôtel, elle s’est dévoilée.
Sincère, honnête, directe, comme jamais.
vous avez peu prêté votre image à des maisons de luxe
depuis que vous êtes comédienne. Pourquoi avoir accepté
cette collaboration avec Boucheron ?
D’abord, j’aime le travail de cette maison : c’est de la
haute couture du bijou, avec une vraie modernité dans
la fabrication des pièces. Et puis, je les ai rencontrés
et vraiment appréciés. Je marche comme ça, c’est une
question de feeling, la relation humaine est essentielle.
J’y ai vu la possibilité de défendre certaines valeurs qui
se rapprochent des miennes, et de construire quelque
chose de nouveau ensemble.
Comme ce court-métrage japonais ?
Oui. Il m’est arrivé par le passé de nourrir des frustrations
car les gens ont tendance à tout segmenter dans le milieu
créatif : la mode d’un côté, le cinéma d’un autre, et
à s’observer de loin. J’ai souvent souffert de cela, alors
que j’adore quand les ponts se rejoignent. Pour moi,
ça a vraiment du sens et cela permet de se renouveler.
vous venez de finir le tournage de L’Homme fidèle de
Louis Garrel. Qu’est-ce qui vous a attirée dans ce projet ?
Le personnage de Marianne, une femme assez particulière.
Et j’avais aimé son premier flm, Les Deux Amis. Il y a une
énergie dans ce qu’il fait, quelque chose de puissant, une
sorte de fougue organisée. (Rires.) Ce flm-là, c’est encore
une autre étape, c’est plus mûr, plus profond quant à
ce que cela raconte de la vie. Et puis il y a une musique
particulière dans l’écriture de Louis Garrel et Jean-Claude
Carrière, qui ont cosigné le scénario, une toute petite
musique qui ne semble pas grand-chose mais qui va taper
pile à l’endroit où ça fait mal.
« Il y a une FOUGUE
ORGANISÉE
dans le cinéma
de Louis Garrel »
LAetItIA CAstA
tourner avec son mari, est-ce une contrainte ?
Honnêtement, c’est une chance de pouvoir créer
ensemble. C’est aussi un chemin : on part dans la savane,
et on ne sait pas ce qui va nous tomber dessus. On est à
cran ! Mais ce que je redoutais le plus est ce qui est en train
de se produire maintenant, et qui va arriver des dizaines
de fois. C’est la partie qui m’intéresse le moins parce
que je suis nulle pour raconter ma vie intime. Dès que
je suis arrivée sur le plateau, je me suis positionnée
comme une actrice dirigée par un metteur en scène.
C’était très important pour moi, pour me faire respecter
en tant que femme et aussi vis-à-vis de l’équipe technique.
J’allais justement vous demander si vous, qui êtes si
discrète sur votre vie privée, appréhendiez ce type de
questions qu’une telle collaboration va forcément susciter…
Vous trouvez ma réponse réussie ?
oui.
Alors ça va ! (Rires.) Autant que je réponde honnêtement.
Quels sont vos autres projets ?
Facteur Cheval, avec Jacques Gamblin, qui sort fn
novembre, l’histoire folle de cet homme qui a construit
un palais des Mille et Une Nuits pour sa flle dans
la Drôme. Je vais aussi tourner un flm avec Delphine
Lehericey, une réalisatrice belge qui avait fait le très joli
Puppylove. C’est un récit qui se passe chez les agriculteurs
pendant la canicule dévastatrice de 1976. Le personnage
que j’incarne va tomber amoureux d’une autre femme.
Sa vie et son chemin vont en être bouleversés. Je vais
aussi jouer une policière dans un flm de Frédéric Videau.
Je n’ai jamais fait cela, j’ai vraiment hâte.
est-ce un besoin d’interpréter des personnages
radicalement différents ?
Entre la Marianne que j’ai incarnée dans la pièce
Scènes de la vie conjugale, au départ soumise et qui
se libère à travers un événement tragique, et celle
que j’ai jouée juste après dans le flm de Louis Garrel,
j’ai eu l’impression d’une continuité dans le personnage
et j’ai trouvé cela très intéressant.
GR AZIA • 24.08.2018 43
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Coverstory
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Robe, Balenciaga.
Cuissardes, Gucci.
Boucles d’oreilles
« Serpent Bohème »,
Boucheron.
A sa main gauche :
bague « Serpent
Bohème »,
Boucheron.
A sa main droite :
bague « Fuzzy,
le chat léopard »,
Boucheron.
Mise en beauté
Ai Cho pour Dior
avec le Fond de
Teint Dior Backstage
Face & Body
Foundation neutral,
Dior Backstage
Contour Palette,
Dior Backstage Eye
Palette cool neutrals,
Mascara Diorshow
Pump’n’Volume noir,
Dior Addict Lacquer
Plump j’adior.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Coverstory
Gardez-vous un bon souvenir de votre premier court-métrage,
En moi, présenté en clôture de la semaine de la critique à
Cannes il y a deux ans ?
Oui. Quand on fait un flm, on parle forcément de soi,
même si on y met de la fction. Il faisait le pont entre tout
ce que je suis, mêlant la créativité, l’image, le cinéma et
la performance. J’aime parler des femmes, les regarder.
Quand j’ai préparé mes actrices, qui n’étaient pas des
professionnelles, dans la scène où elles déflent à moitié
nues, je leur ai dit : « Vous êtes fragilisées parce que vous êtes
face à un metteur en scène qui doit vous choisir, mais l’idée,
c’est que vous preniez le dessus. Vous avez une dignité à
défendre et c’est vous qui allez l’impressionner fnalement. »
Donc on a travaillé sur le regard, sur quelque chose de très
frontal. Eh bien, je peux vous dire que sur le plateau les
petits sourires entendus se sont vite arrêtés. Petit à petit, ça
a pris une force, et plus personne ne s’est permis de faire
une réfexion douteuse. L’idée du haka qui suit symbolise
ce que j’avais pu trouver en moi lorsque je travaillais dans
la mode pour ne pas devenir un objet dans le regard des
autres. Trouver un sens à ce que je faisais.
L’expérience de réalisatrice était-elle telle que vous l’aviez
fantasmée ?
Oui, je n’ai jamais été aussi centrée qu’à ce moment-là.
D’un coup, j’avais l’impression de tout utiliser, au niveau
de l’énergie, de la pensée, de la générosité. Je pouvais
à mon tour porter mon regard sur les autres. Lorsqu’on
est derrière la caméra, il faut porter les autres. Je crois
que j’aime cela, et que j’ai toujours eu ce désir. Pour la
première fois de ma vie, quelque chose m’a fatiguée.
vos enfants ne s’en étaient pas chargés avant ?
Non, ce n’est pas la même fatigue. Pour moi, les enjeux
sont plus grands. Cela va peut-être vous choquer, mais
la création, ce n’est pas le même engagement. Etre mère
c’est une partie de vous mais ce n’est pas entièrement
vous. Il faut vraiment protéger cela parce qu’on ne peut
pas s’accomplir uniquement là-dedans. En tout cas,
moi, je ne peux pas.
que cela me vient des femmes de ma famille, des
parcours qui ont été vécus, des histoires qui ont été
racontées. Et cette énergie que j’ai, cette envie de les
défendre, je trouve important d’en faire quelque chose.
vous disiez en début d’entretien avoir souffert
de la segmentation dans le milieu artistique. De nos jours,
se diversifier est devenu commun. vous étiez en fait très
moderne il y a vingt ans…
Je n’ai jamais voulu renier mon passé de mannequin pour
me faire respecter en tant qu’actrice. Je n’avais pas du
tout envie de jouer ce jeu-là. Je voulais assumer totalement
qui j’étais et ce que j’avais fait avant. Tout ce qu’on a pu
dire et raconter sur moi, je m’en suis toujours moqué. Et
heureusement : je suis une grande timide, et étant d’une
maladresse folle, je n’allais pas en plus m’imposer de faire
semblant ! Je préfère être moins appréciée, mais s’il y a
deux ou trois personnes sur ma route qui comprennent
et qui font quelque chose de cela, c’est déjà beaucoup.
vous sentez-vous légitime aujourd’hui ?
Je ne me sens pas légitime dans le cinéma, mais légitime
dans ce que je suis au cinéma. Avec ma passion, mes
envies. C’est mon désir qui compte fnalement, c’est mon
moteur. Et je vous parle d’un désir animal : mon envie
de cinéma était tellement grande qu’égoïstement, et
malgré les barrières que j’ai pu rencontrer, ça l’a renforcée.
On ne peut pas refréner une pulsion.
Cette pulsion est-elle toujours aussi vitale ?
Oui, et même plus assumée. Avant, j’étais incapable
d’oser exprimer un désir. Je me sentais presque coupable.
regrettez-vous certaines étapes de votre carrière ?
La carrière n’a pas vraiment d’importance pour moi,
et c’est sincère quand je dis cela. Il s’agit davantage
de pouvoir exprimer quelque chose qui me plaît, dans
la mode, ou dans le cinéma. Je ne regrette rien, c’est
mon chemin, et il est ce qu’il est.
vous venez de fêter vos 40 ans. vous sentez-vous plus sûre
de vous l’âge et l’expérience avançant ?
Un jour, sûrement, mais c’est plus compliqué. Ce sont
des témoignages de victimes de Boko Haram, des enfants
qui ont du mal à se réintégrer, qui souffrent énormément.
Je suis heureuse : la mission a abouti, on a pu faire signer
avec la France le projet de retirer les troupes armées
dans les écoles pour que les enfants puissent retourner à
l’éducation. Et en septembre, je pars pour ma deuxième
mission de terrain, au Liban, auprès des petites flles
soumises au mariage forcé. Ces missions ne sont pas
qu’un engagement affectif, c’est un engagement politique.
Je suis excitée à l’idée d’avoir 40 ans. Mais l’âge ne change
rien : je suis plus sûre de moi sur certaines choses, moins sur
d’autres. Elle est intéressante, cette question, parce qu’elle
m’amène à parler d’un sujet que je trouve important : on ne
parle jamais de son âge à un homme. On ne lui demande
jamais ce que ça fait d’être père, si ça a apporté quelque
chose dans son travail. Pour une femme, avoir des enfants,
c’est comme si on lui imposait de tout porter, comme si
elle était le seul sexe dont la vie en est bouleversée, ce qui
est entièrement faux. L’âge a peu d’importance dans le
travail : je pourrais avoir 40 ans et 15 ans dans ma tête,
ou l’inverse. On impose aux femmes des comportements
formatés. Et si on ne reproduit pas ces schémas, on a
l’impression d’avoir raté sa vie.
Le droit des femmes est un sujet qui vous passionne ?
si vous deviez vous définir en un mot ?
La question de la place de la femme dans les sociétés
modernes me parle depuis toujours. Je m’identife à ces
femmes, j’ai une empathie pour le même sexe. Peut-être
Compliquée ? (Et elle part dans un éclat de rire.) •
vous aviez aussi rapporté des images de votre mission
humanitaire au tchad avec l’Unicef… dans le but d’en faire
un documentaire ?
46 GR AZIA • 24.08.2018
Facteur Cheval de Nils tavernier. en salle le 28 novembre.
L’Homme fdèle de Louis Garrel. en salle le 20 mars 2019.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Blouse et jupe,
saint Laurent par
Anthony vaccarello.
Pendentif sur chaîne
« Serpent Bohème »,
Boucheron.
Boucle d’oreille
« Serpent Bohème »,
Boucheron. Bague
« Serpent Bohème »,
Boucheron.
Mise en beauté
Ai Cho pour Dior
avec le Fond de Teint
Dior Backstage
Face & Body
Foundation neutral,
Dior Backstage
Contour Palette,
Dior Backstage Eye
Palette cool neutrals,
Mascara Diorshow
Pump’n’Volume noir,
Dior Addict Lacquer
Plump J’adior.
Assistantes styliste
Margaux Pelleray
et Maiko Kimur
Coiffure
Miharu oshima
Maquillage
Ai Cho
Merci à l’hôtel
the New otani
à tokyo pour nous
avoir accueillis
dans son jardin.
www.newotani.co.jp
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
P.Y.T., latex balloons,
ribbon and penny
loafer shoes, 2009,
d’Appau Junior
Boakye-Yiadom.
Q
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Quoi
de
neuf
Un passage parisien
gourmand et arty, un spa
de 7 000 m2, le retour
de la santiag, trois expos
à ne pas manquer… Nos
coups de cœur pour une
rentrée dynamique.
PHOTO : COURTESY OF THE ARTIST ; APPAU JNR BOAKYEZYIADOM
Par Philippe AZOURY,
Aurélie LAMBILLON, Clémence LANGÉ,
Pascaline POTDEVIN, Perrine SABBAT
et Justine VILLAIN
ICÔNE TOTALE
Michael Jackson, « The King of Pop », la star intergalactique, le danseur
lunaire en blouson rouge, le faon asexué, fétiche ultime des adolescents et
jeunes adultes des années 80, paranoïaque et scandaleux, mort tragiquement
comme il se doit, devient le sujet d’une expo au Grand Palais : ou comment
l’art contemporain, d’Andy Warhol à David LaChapelle en passant par Paul
McCarthy, a déliré l’impact de Bambi sur la face du monde. Beat it ! P.A.
Expo «Michael Jackson: On The Wall» au Grand Palais, Paris 8e, du 23 novembre au 14 février.
GR AZIA • 24.08.2018 49
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
quoi de neuf ?
DEUX MÉTÉoRiTeS
Expo «Jean-Michel Basquiat/Egon Schiele» à la Fondation
Louis Vuitton, Paris 16e, du 3 octobre au 14 janvier.
LA VILLE de deMAin
En attendant la transformation d’une friche en écoquartier à Pantin, la SNCF confe
une partie de son terrain (1 hectare sur les 40 au total) aux propriétaires de La Recyclerie.
Au programme ? Un lieu de découverte, d’exposition et de fête avec chaque semaine une
thématique en fl rouge : « Ethiquette, la mode durable et visionnaire », « Fair et défaire,
artisanat et design de demain », toujours dans l’optique d’« imaginer le futur ». En
fonctionnement depuis cet été, La Cité fertile vibrera encore plus fort à la rentrée. J.V.
La Cité Fertile. 14, avenue Edouard-Vaillant, Pantin (93).
50 GR AZIA • 24.08.2018
PHOTOS : PHOTO COURTESY OF DOUGLAS M. PARKER STUDIO, LOS ANGELES ; MATHIAS KESSLER ; SIMON GUILLEMIN/HANS LUCAS ; ELODIE DAGUIN ; DR
D’un côté, Jean-Michel Basquiat – l’ange rebelle du
New York des années 80, période no wave, réconciliant
folie vaudou et rage punk. De l’autre, Egon Schiele,
soit l’expression la plus pure, la plus profonde, du
tourment expressionniste viennois, le grand brûlé
du début du XXe siècle. Deux météorites, décédés
l’un et l’autre avant d’avoir 30 ans. Et exposés presque
en vis-à-vis à la Fondation Louis Vuitton. P.A.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Isabel
fait la belle
ISABEL MARANT LANCE AVEC L’ORÉAL
PARIS UNE COLLECTION DE MAKE-UP
À L’IMAGE DE SA MODE : FACILE ET
SUPER-DÉSIRABLE. CONVERSATION.
Comment est née cette collaboration ?
Je venais de découvrir la capsule réalisée
avec Balmain quand L’Oréal Paris m’a
contactée. Ça m’a fait marrer car nos
deux univers sont tellement différents.
On ne vous attend pas au rayon make-up.
Pourquoi créer cette ligne ?
J’ai voulu montrer ma vision du
maquillage. Ma marque parle effectivement
d’une flle très naturelle, mais nonchalance
n’empêche pas de prendre soin de soi.
De quoi vous êtes-vous inspirée ?
De ce que je souhaite transmettre
aux flles. J’ai dans ma trousse uniquement
trois essentiels (un rouge à lèvres, un
mascara et un fard à paupières) qui me
permettent de passer du bureau à un dîner
sans arriver avec une tête de cul. J’ai eu
envie de créer des gestes simples, rapides,
qui conviennent même aux non-expertes.
L’exercice vous a plu ?
]
[
SOURIEZ …
Entre style et praticité,
souvent le sac
balance. Cet automne,
il réussit l’alliance
parfaite avec le retour
du « camera bag ».
A l’origine imaginé
pour y dissimuler
son matériel
photographique, il est
réinterprété par les
grandes marques. Sa
taille compacte et son
intérieur bien pensé
font de lui l’accessoire
indispensable. C.L.
Michino.fr
Oui, car la beauté m’a toujours intéressée
dans la discrétion. A l’instar de ma mode
qui est assez sexy mais pas putassière.
Un produit favori ?
J’adore un beau rouge à lèvres en hiver.
J’ai travaillé sept teintes assez précises
et fnalement très classiques.
Qu’est-ce qu’un make-up d’aujourd’hui ?
Ça dépend de l’âge et de la personnalité. Le
fond de teint devient diffcile passé trente
ans. Une peau un peu brillante et qui respire
donne un côté plus sain et frais qu’une peau
mate et poudrée. Mais regardez Dita von
Teese : super-maquillée et ça lui va très bien.
Que représente le maquillage en 2018,
à l’ère de Time’s Up ?
Il faut avoir confance en soi. Le maquillage
n’a rien d’avilissant ou de rétrograde.
Quand j’ai une sale gueule, un bon coup
de rouge à lèvres me fait plaisir et du bien.
Cette ligne vous donne envie de continuer ?
Oui, mais je ne ferai pas vraiment autre
chose. Tout est là. A.L.
L’Oréal Paris x Isabel Marant, en édition limitée
à partir du 19 septembre sur Loreal-paris.fr
GR AZIA • 24.08.2018 51
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
quoi de neuf ?
]
]
Jonah Hill et
Emma Stone.
Folie douce
Accablé d’hallucinations visuelles et auditives, Owen
(génial Jonah Hill) prend part à une expérience
pharmaceutique et rencontre Annie (Emma Stone),
furax de naissance. Mélancolique et surréaliste, Maniac,
série de Cary Fukunaga (True Detective, S. 1) prévue
le 21 septembre sur Netfix, va vous faire chavirer. P.P.
LE
BO UILLO N
A partir de 3 €. Bubouillons.fr
BAS LeS MASqueS
En tissu, en crème, en gel et désormais
à modeler ou à splasher sur le visage : les
masques belle peau font leur come-back. A.L.
Masques à modeler Kiwi, Eau de Coco et Charbon,
Sephora, 3,99 € l’un.
52 GR AZIA • 24.08.2018
BIJO UX
É SOTÉRIQ UE S
Samuel François,
rédacteur en chef
mode de Numéro,
dévoile sa première
collection de bijoux.
Inspiré par une
esthétique baroque,
il les imagine
comme des talismans
mystérieux,
aussi fascinants
qu’opulents. C.L.
PHOTOS : PAUL & HENRIETTE ; MICHELE K. SHORT/NETFLIX ; SOFIA SANCHEZ & MAURO MONGIELLO ; JASON SCHMIDT ; DR
BOIRE
Le bouillon serait-il le nouveau jus? Attitude healthy
à adopter à la rentrée, en boisson détox ou en
accompagnement d’une salade de légumes ou
de fruits, les recettes se déclinent à l’infini. J.V.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE MAESTRO
DU DESIGN
Le MAD consacre à Paris une
rétrospective au maestro milanais.
Soit près de six décennies de
travail, 500Lréférences qui mêlent
architecture, mobilier et décoration
d’intérieur, du design industriel
et de l’artisanat. Certaines pièces
n’avaient jusque-là jamais voyagé.
L’expo, très complète, sera mise en
scène par l’agence Wilmotte
&LAssociés avec le graphiste Italo
Lupi. Un must see. J.V.
Expo «Tutto Ponti, Gio Ponti archi-designer»
du 19 octobre au 10 février au musée des
Arts décoratif, 107, rue de Rivoli, Paris 1er.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
quoi de neuf ?
Art ciel
ouvert
La Rive gauche parisienne s’offre une
promenade arty et gourmande dans
un passage à ciel ouvert. Restos et
boutiques de grands chefs (Yannick
Alléno, Thierry Marx, Anne-Sophie
Pic…) côtoient le coffee-shop %Arabica
de Junichi Yamaguchi, barista star
au Japon et une salle de fitness, le tout
au beau milieu d’œuvres d’art. J.V.
Beaupassage, 53, rue de Grenelle, Paris 7e.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
]
[
ROUGES
H I G H -T E C H
PHOTOS : ANNE EMMANUELLE THION ; 20TH CENTURY FOX/NEW REGENCY ; MARS FILM ; UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE ; Y.R. ; DR
Déferlante de formules novatrices cette rentrée.
Pour plus de confort (Rouge d’Armani Matte, 35,36 €),
de la tenue et de la couleur (Rouge Dior Ultra Rouge,
Dior, 37 €), une application simplifiée (Rouge Pur Couture
The Slim, Yves Saint Laurent, 36,50 €), des imperfections
gommées (ModernMatte Powder Lipstick, Shiseido, 32 €). A.L.
UN AUTOMNE
TRÈS BIOPIC
Trois flms ultra-attendus, trois biographies avec
trois acteurs qui pourraient prétendre à l’oscar.
Dans Bohemian Rhapsody (sortie le 31 octobre),
Rami Malek est un Freddie Mercury plus rock
et plus vrai que nature. Dans Colette (sortie en
janvier), Keira Knightley revêt les robes fn XIXe
de la célèbre romancière proto queer, et dans First
Man de Damien Chazelle (sortie le 17 octobre),
Ryan Gosling part en orbite sur les traces de Neil
Armstrong. La lune, ou rien. P.S.
L’ H O M M E
PROVIDENTIEL
Cultivant toujours un peu plus sa part de mystère,
Hedi Slimane s’était évaporé juste après son départ
de la maison Saint Laurent, où il avait officié durant
quatre années. Le voilà de retour. Fraîchement nommé
à la direction artistique chez Céline, il présentera sa
première collection le 28 septembre. Un rendez-vous
qui met déjà toute l’industrie en ébullition. C.L.
GR AZIA • 24.08.2018 55
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
quoi de neuf ?
Cherchez le garçon
Ces deux visages d’anges ont tout emporté à Cannes : la Caméra d’or et le prix
d’interprétation Un Certain Regard pour le jeune Victor Polster, comédien wallon
de 16 ans. Girl (sortie le 10 octobre), premier flm du Flamand Lukas Dhont,
est un récit initiatique sur la mue d’un jeune garçon en ballerine de haut niveau.
Rapport au corps, crise d’adolescence, un hymne à la cause transgenre. P.S.
VAG U E
GREEN
Une formule écoresponsable dans un
packaging protecteur des écosystèmes.
C’est la prouesse de ce gel douche au
flacon fabriqué à partir de plastique
100 % recyclé dont 20 % provient des
océans. Il semble grisâtre? Un moindre
mal pour voir toujours plus vert. A.L.
Gel Douche Energisant, Ren, 24 € les 300 ml.
]
[
APPEL
D ’A I R
Un pot à crayons
en trompe-l’œil
et de saison qui
diffuse ses odeurs
réconfortantes
grâce à de la
céramique imbibée.
Du design olfactif
et ludique. J.V.
Diffuseur de parfum,
Anya Smells, 100 €.
56 GR AZIA • 24.08.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
B I E N - Ê T R E
CIN Q ÉTOILE S
L’été a été marqué par la
réouverture de l’hôtel Lutetia après
quatre ans de travaux colossaux, un
travail de maître signé de l’architecte
Jean-Michel Wilmotte. Au sous-sol,
l’espace holistique a été creusé: 700 m2 de
marbre blanc dotés d’une grande piscine
baignée de lumière naturelle. Un spa pensé
autour des quatre éléments qui propose moult
expériences incluant, massages, reiki, shiatsu, soins
ayurvédiques, détox express par Carita… J.V.
PHOTOS : JULIEN MIGNOT ; MATHIEU FIOL ; ERIC HERBRANSON ; DR
Spa Akasha au Lutetia, 45, boulevard Raspail, Paris 6e.
Hotellutetia.com
FARDS MADE
IN NEW YORK
Glossier, la marque
communautaire lancée
en 2014 par Emily Weiss,
est l’un des plus beaux
succès cosmétiques de la
décennie. Les produits sont
jolis, innovants, effcaces,
et leurs fans les attendaient
févreusement dans
l’Hexagone. Ce sera chose
faite en octobre via l’ouverture
du e-shop français. A.L.
GR AZIA • 24.08.2018 57
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
quoi de neuf ?
Jain
]
Angèle
Girl power
]
GRANDE
FORME
Vous avez aimé
Hippocrate, le film de
2014 avec Vincent
Lacoste? Vous adorerez
la série, avec Louise
Bourgoin et Alice Belaïdi,
toujours signée par le
réalisateur Thomas Lilti.
Amour, déboires et
(petite) santé au pays
des internes en
médecine : attention,
addiction garantie.
A suivre en novembre,
sur Canal+. P.P.
58 GR AZIA • 24.08.2018
PHOTOS : PAUL ET MARTIN ; CHARLOTTE ABRAMOW ; DENIS MANIN ; MONDADORI/D’APRANO
Avec Souldier, son deuxième album, Jain creuse la voie d’une pop voyageuse et dansante. Quant à Angèle,
portée par le succès de trois singles, d’une tournée à guichets fermés et du compte Instagram le plus drôle de
la chanson belge, elle s’apprête à régner sur nos playlists avec un premier album prévu pour octobre. Chacune
a su défendre son projet, son identité et en préserver la farouche singularité. Les reines pop de la rentrée. P.P.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
EN
ET
ROSE
ROUGE
Association trop longtemps
dénigrée, le rose et le rouge
se retrouvent enfin pour
illuminer les silhouettes et
transcender les allures.
Un contraste qui se révèle
à la fois impertinent et
plein d’énergie, comme
ici chez Valentino. C.L.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
quoi de neuf ?
GOD SAVE
THe queen
Son interprétation de la
reine Elizabeth dans la série
The Crown lui a déjà valu
une pluie de prix et de
critiques dithyrambiques.
Alors que Claire Foy a
déposé la couronne,
Hollywood lui tend les bras.
Vue cet été dans le délire
Paranoïa(que) de Steven
Soderbergh, la comédienne
anglaise sera l’épouse de
Neil Armstrong (aka Ryan
Gosling, ouh là là !) dans le
prochain Damien Chazelle,
First Man (sortie le
17 octobre), et reprendra
le rôle culte de Lisbeth
Salander dans un nouvel
épisode de Millénium : Ce
qui ne me tue pas (sortie le
14 novembre). La reine est
morte, vive la reine ! P.S.
]
1
2
Une rentrée sous le rire
]
Depuis quand n’avions-nous pas autant ri ET réféchi en même temps ? Ces deux comédies françaises
présentées à Cannes ont tout ce qu’on attendait depuis longtemps. Le Grand Bain (1) de Gilles Lellouche
(sortie le 24 octobre), raconte le parcours d’une équipe de natation masculine. Touchante et drôlissime avec
un cast dément (Amalric, Canet, Efra, Poelvoorde… Mention spéciale aux deux génies que sont Leïla
Bekhti et Philippe Katerine). Et dans En liberté ! (2) de Pierre Salvadori (sortie le 31 octobre), Adèle Haenel
et Pio Marmaï nous embarquent dans une course-poursuite dynamitée. C’est de la bombe, bébé. P.S.
60 GR AZIA • 24.08.2018
PHOTOS : MATTHEW BROOKES/TRUNK ARCHIVE ; CLAIRE NICOL ; CHIIFOU/MI PRODUCTIONS ET TRÉSORS FILMS ; MONDADORI/D’APRANO ; DR
Claire Foy
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
2
IN DIA N S U M M E R
1
1. Isabel Marant. Il souffle sur la mode un vent venu d’Ouest. La
santiag, chaussure iconique d’Amérique, signe son grand retour.
2. Dior. Avec ses airs de joli bazar organisé, le patchwork
s’immisce dans les vestiaires d’hiver. 3. Hermès. Le cuir s’impose
pour transformer n’importe quel vêtement en une pièce élégante
et structurée. 4. Fendi. La logomania signe et persiste pour le
plus grand plaisir des nostalgiques des nineties. C.L.
4
3
GR AZIA • 24.08.2018 61
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Pages coordonnées par Clémence LANGÉ et Claire CoSNeFRoY
notes
Mode
VOYAGE
Rimowa nous donne une
nouvelle fois encore envie
de nous évader. La marque
de bagagerie s’entiche
de Fendi pour proposer une
valise aux détails siglés.
Idéal pour voyager chic.
Valise, 1 980 €. Fendi.com
62 GR AZIA • 24.08.2018
PHOTO : GRAEME BULCRAIG
VoYAGe
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MODE
TENDANCE GRAFFITI
L’art de rue s’invite dans les vestiaires de rentrée et
appose ses touches graffées sur des basiques twistés.
Sac,
Balenciaga
sur Net-aporter,
1 450 €.
Sac, Pinko, 340 €.
Foulard,
Burberry sur
Matchesfashion,
350 €.
MÉLANGES
DES
GENRES
C’est désormais
le rendez-vous qui
lance la saison.
La Redoute laisse
cette fois-ci la parole
à Christelle Kocher,
la fondatrice du
label parisien Koché,
pour dessiner une
collection capsule
à l’image de sa
marque : radical,
féminin et street.
CRUSH
Sac, Delphine
Delafon, 690 €.
I LOVE U
Uniqlo.com
A partir de 30 €.
Laredoute.fr
SOYEZ SPORT
L’équipementier
Sergio Tacchini
poursuit son retour
avec sa collection
capsule « Terrazzo ».
Inspirée des lignes
urbaines des nineties,
l’âge d’or de la marque,
elle se compose de
quatre pièces aux
matières techniques
et aux couleurs pop.
Sergiotacchini.com
64 GR AZIA • 24.08.2018
PHOTOS : MONDADORI/D’APRANO ; JASON LLOYD-EVANS ; DR
Le designer Christophe
Lemaire dévoile sa dernière
collection imaginée pour
la ligne « U » d’Uniqlo. Encore
et toujours ultra-désirable,
elle surprend par ses
matières et ses volumes.
notes
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PeINTURe
SUR ToILe
Vans a imaginé
une collection capsule
inspirée des toiles
emblématiques de
Van Gogh. Une partie des
recettes iront au musée
Van Gogh d’Amsterdam
et à la préservation
des œuvres de l’artistes.
CoUP de CŒUR
La griffe de maroquinerie parisienne
Polène séduit avec un sixième modèle.
Sobrement baptisé « Numéro Six », celuici captive par ses lignes arrondies et sa
palette de couleurs. On le veut toutes.
Sac, 160 €. Polene-paris.com
A partir de 45 €. Vans.fr
F O C U S C R É AT E U R
dAT U R A
Fondée en 2013 à New York par la créatrice
espagnole Stefania Borras, Datura mélange
les styles. Uniquement disponibles en ligne,
ses créations sont intemporelles.
datura.com
GR AZIA • 24.08.2018 65
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Une
de son temps
Quoi de neuf à la rentrée ? Une garde-robe élégante, des coupes
amples et des couleurs lumineuses pour célébrer la fin de l’été.
Par Laure ORSET-PRELET Photos Peter GEHRKE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
NIENKE, agence Viva
Model Management
Robe, lunettes
et sac, Céline.
Escarpins, Neous.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Manteau,
Giuliva Heritage
Collection. Jean,
Claudie Pierlot.
Sandales, BY FAR.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Robe, Céline. Escarpins, Neous.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Lunettes de soleil,
Møy Atelier.
Cardigan, Miu Miu.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Pull, Ba&sh.
Pantalon, Max
Mara. Bottes,
Reike Nen. Sac,
Paloma Wool.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Chemise, Fendi. Jean, Levi’s. Boucle d’oreille, Alice Waese.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Blouse et jupe,
Rejina Pyo.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
T-shirt et gilet,
American Vintage.
Jean, Tommy
Hilfiger. Baskets,
Valentino.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Pull, Ba&sh. Fard à paupières, RMS Beauty au Bon Marché. Rive Gauche
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Combinaison,
boucles d’oreilles
et sac, The Frankie
Shop. Chaussures,
Rejina Pyo.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Brassière,
Marieyat.
Culotte, The
White Briefs.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
T-shirt et gilet, American Vintage. Jean, Tommy Hilfiger.
78 GR AZIA • 0.00.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Robe, Maje.
Sac à bandoulière,
Danse Lente.
Sac blanc, TL-180.
Cabas, Aswad.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Chemise,
Palmer//Harding sur
Matchesfashion.com
Baskets, Louis Vuitton.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Robe et lunettes,
Céline.
Assistantes styliste
Samantha Gil et
Audrey Le Pladec
Coiffure
Shuhei Nishimura
Maquillage
Vanessa Bellini
shopping
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
GARDER
LE LIEN
Pas difficile de
s’attacher à cette
besace ultrachic,
une parfaite alliée
de la rentrée.
Salopette, American
Vintage, 160 €.
Veste, Samsøe
Samsøe, 159 €. Sac,
Loewe, 1 400 €.
Ceinture, Guibert
Paris, 250 €.
Manchette, Aurélie
Bidermann, 700 €.
Par Caroline
BIGNONNEAU
Photo Alexandra
CHALAUD
Modèle Charlotte
@ Women
Management.
Mise en beauté
Hisano KOMINE
Nos remerciements
à l’Hôtel Monte
Cristo, Paris 5e.
www.hotel
montecristoparis.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FÉTICHE
DU
ST YLE
UN SAC RÉTRO
Cognac ou gold, en peau ou imprimé, il vise toujours juste.
Par Caroline BIGNONNEAU Photos Pierre SABATIER
1
2
3
4
5
6
7
8
9
1. Maison Pourchet, 205 €. 2. MICHAEL Michael Kors, 350 €. 3. Boyy, 765 €. 4. Dior, 2600 €. 5. Maliparmi, 120 €.
6. Mignon Paris, 198 €. 7. Mango, 36 €. 8. Musier Paris, 245 €. 9. A.P.C., 290 €.
GR AZIA • 24.08.2018 83
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ShoppIng
STREET
ST YLE
J’AIME
REGARDER
LES FILLES
Une allure, un détail,
une pièce, une inspiration.
Par Emilie TÜRCK
LA FILLE À SUIVRE
JAnE DoE
Masque noir sur les yeux, elle reste
incognito, seul son look est à remarquer.
A vous la dolce vita avec cette touche
façon Riviera.
Lunettes
de soleil, Liu
Jo, 145 €.
Blouse,
Sandro,
185 €.
Bague, Dinh
Van, 450 €.
Bottines,
Martinez,
590 €.
Pantalon,
Sessùn, 185 €.
84 GR AZIA • 24.08.2018
PHOTOS : JASON LLOYDPEVANS ; FRED FURGOL ; DR
Sac,
Mark
Cross,
1 720 €.
– MARQUES AVENUE RCS NANTERRE B 421 788 647
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
RENTRÉE
OUTLET*
Cyrillus
IMPERMÉABLE
-30% 75,90 € 53,13 € (1)
Catimini
chezKidiliz
MANTEAU
BÉRET
-30% 129 € 90 € (1)
-30% 27,90 € 19,53 € (1)
SWEAT
CEINTURE
-30% 45 € 31 € (1)
-30
%
25,90 € 18,13 €
(1)
PANTALON VELOURS
-30% 29,90 € 20,93 € (1)
GILET
-30
%
42,90 € 30,03 €
(1)
Petit Bateau
SWEAT
JUPE
-31% 62 € 43 € (1)
Olympia
CHAUSSETTES
-31% 3,90 € 2,70 € (1)
Bensimon
CHAUSSURES
-31% 34,90 € 24 € (1)
-41% 34 € 20 €
Aigle
Saint James
BOTTES
-30
%
32 € 22,40 €
(1)
PULL
(1)
KarlMarcJohn
BALLERINES
-31% 71 € 49 € (1)
Adidas
BASKETS
-30% 60 € 42 € (1)
-31% 79,95 € 54,95 € (1)
Benetton
IKKS
CHEMISE
TEDDY RÉVERSIBLE
-30% 19,95 € 13,95 € (1)
-35% 89 € 57,50 € (1)
*Prix démarqués. (1) Prix variables en fonction des tailles.
MARQUES AVENUE Romans
MARQUES AVENUE L’Ile Saint-Denis
MARQUES AVENUE Talange
MARQUES AVENUE Corbeil-Essonnes
MARQUES AVENUE La Séguinière
MARQUES AVENUE Aubergenville
MARQUES AVENUE Troyes
Retrouvez la liste des boutiques présentes dans chacun de nos centres.
MARQUESAVENUE.COM
FACEBOOK.COM/MARQUESAVENUE
INSTAGRAM.COM/MARQUESAVENUE
GRANDES MARQUES,
GRANDES DÉMARQUES,
TOUTE L’ANNÉE.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Shopping
ON
oSE
L’ÉCOLIÈRE 60’S
Jacquard et prince-de-galles sous toutes les coutures.
Par Caroline BignonnEAU
11
1
2
10
3
9
4
6
A.p.C.
5
7
1. Lunettes, Liu.Jo, 155 €. 2. Blouson, Valentine gauthier, 490 €. 3. Sac, Craie, 125 €. 4. Montre, Swatch, 95 €. 5. Jupe,
Sandro, 185 €. 6. Mocassins, Minelli, 129 €. 7. Gants, Maison Kitsuné, 190 €. 8. Pantalon, pinko, 225 €. 9. Casquette, Monki, 18 €.
10. Robe, paul & Joe, 530 €. Pull, La Redoute, 40 €. Chemise, Roseanna, 350 €. 11. Boucles d’oreilles, Bianca Mavrick, 125 €.
86 GR AZIA • 24.08.2018
PHOTOS : MONDADORI/D’APRANO ; PIERRE SABATIER ; DR
8
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
lo
ve
MON MANÈGE À MOI
On lâche la bride, on saute le pas
en s’offrant un des it de la rentrée.
Sac « Roy Bucket » en cuir, Chloé, 1 450 €.
Par Léa USSEGLIO Photo Romin FAVRE
GR AZIA • 24.08.2018 87
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Pages coordonnées par Claire CoSNeFRoY et Clémence LANGÉ
notes
Mode
Te N U e
Casquette siglée, robe
imprimée et baskets
tachetées…, voici l’un
des looks que propose
Bonpoint cet automne.
De quoi donner envie
de retomber en enfance.
Bonpoint.com
88 GR AZIA • 24.08.2018
PHOTOS : ETIENNE TORDOIR ; DR
10/10
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MINI MOI
Cet automne, Armani
Junior devient Emporio
Armani et revisite sa
ligne enfant avec les
tendances des adultes.
Le rose, le jacquard, les
imprimés : tout pour
être aussi stylés que
les grands. Armani.com
LOVE ME TO
Monki célèbre chaque membre de la famille en
proposant deux T-shirts en coton bio. Comme
d’habitude, la marque scandinave vise juste avec
des slogans dans l’air du temps comme « Peace
please » ou « Love is the colour of the rainbow ».
12 €. Monki.fr
GROSSE POMME
Gémo s’est lancée
un déf pour la
rentrée : celui
de transformer
un basique
du vestiaire des
grands en une
pièce fun pour
les petits. Pari
réussi avec cette
chemise à
carreaux esprit
bûcheron, twistée
d’un grafti
inspiré de ceux
que l’on trouve
à New York.
Gemo.fr
HAVE FUN
IKKS Junior joue l’insolence dans sa dernière campagne.
Incarnée par des enfants à la moue boudeuse ou aux
jolies grimaces, elle fait souffler sur l’hiver un vent
d’impertinence. Pour trouver les visages des petits choux
qui figureront sur les affiches de l’été prochain, la marque
lance du 1er au 30 septembre un grand casting. Ikks.com
GR AZIA • 24.08.2018 89
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La wishlist
1
Par Chloé PARA
2
L’ŒIL DU TIGRE
Ce pull tout molletonné
apprivoisera le jeune fauve de
la récré avec sa broderie dorée.
Sweat, Tex, 18 €.
COMME UNE IMAGE
Facile de passer pour une
enfant sage avec un ravissant
col claudine. Robe, Gémo, 16 €.
90 GR AZIA • 24.08.2018
5
JUST KID
4
Quoi de plus
cool qu’un
sweat zippé
pour la
rentrée ?
Sweat, IKKS
Kids, 69 €.
PLUS QU’UN
DIAMANT
Des paillettes
dans les yeux
avec ces
jolies baskets
étoilées.
Baskets,
Tissaia, 17 €.
PHOTOS : DR
3
TARTAN PARTY
Indémodable, le kilt
écossais fait son
come-back sur les
bancs de l’école.
Jupe, Bonpoint,
195 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
*
AUTOROUTE A43 SORTIE 6 VILLEFONTAINE
www.thevillageoutlet.com
Le village de marques français. *Remise sur prix de vente conseillé.
80 GRANDES MARQUES DE -30% À -70% TOUTE L’ANNÉE*
*
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Shopping
ON
VOUS
ConSEiLLE
LA RÈGLE DU STYLE
Couleurs maîtrisées et imaginaire affûté
pour une rentrée au top de la tête aux pieds.
Par Chloé pARA
PREPP
Y
G I R LY
HIPST
ER
Chapeau,
Béton Ciré,
79 €.
Lunettes, Very French
gangsters, 179 €.
Montre, Flik
Flak, 45 €.
Tennis,
Veja, 39 €.
Sac, Bonpoint, 110 €.
Porte-clefs,
Claire’s, 6 €.
Blouson,
Catimini, 89 €.
Chemise,
Levi’s, 59 €.
T-shirt, paul
Smith Junior,
53 €. Jean,
petit Bateau,
36 €.
Cartable,
Jojo Factory,
58 €.
Lunettes, Alain
Afflelou, 89 €.
Montre,
Louis
pion,
35 €.
Chaussures, Rivieras, 50 €.
92 GR AZIA • 24.08.2018
Chaussettes,
Fendi sur
Melijoe, 35 €.
Cardigan,
Uniqlo, 30 €.
Salopette,
Bonton, 90 €.
Blouse, hello
Simone, 69 €.
Foulard,
Moismont, 52 €.
Trousse
et feutres,
4Murs, 15 €.
Cartable,
Tann’s, 65 €.
Boots,
Tissaia, 23 €.
PHOTOS : PIERRE SABATIER ; DR
Blouson,
Wildkind Kids,
98 €. Pull,
Carrément
Beau, 49 €.
Chemise,
guess Kids,
49 €.
Pantalon, ikks
Kids, 65 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Shopping
ARTY
Bracelet,
Le Manège à
Bijoux, 22 €.
COLLE
GE
STREE
T
Casquette,
hundred pieces
sur Smallable.
com, 35 €.
Bonnet,
Bobo
Choses,
29 €.
Peluche,
Jellycat,
28 €.
Eau de toilette,
Bonton, 35 €.
Blouson,
Rylee + Cru,
88 €.
Sweatshirt, Bobo
Choses,
59 €. Jean,
Billybandit,
39 €.
Blouson,
hundred
pieces sur
Smallable.
com, 149 €.
Chemise,
Eleven, 49 €.
T-shirt, h&M,
4 €. Jogging,
Kenzo, 68 €.
Cartable,
Easy
peasy,
85 €.
Boots, La Redoute, 35 €.
Règle en bois
illustrée par
Tinou, Lovely
paper by
Djeco, 3,30 €.
Skateboard,
penny, 119 €.
Trousse,
Emile et ida,
25 €.
Sac à dos, herschel, 50 €.
Vélo, Bobbin sur
Smallable.com, 199 €.
94 GR AZIA • 24.08.2018
Teddy, gémo, 30 €.
Blouse, Louis
Louise, 70 €. Robe,
Sonia Rykiel, 90 €.
Tennis, nike
sur Sarenza,
65 €.
PHOTOS : PIERRE SABATIER ; DR
Ecussons,
Macon&Lesquoy,
à partir de 12 € l’un.
Chaussures,
Eram, 39 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ON
VISE
LE LOOK TROP COOL
Des vêtements confortables pour aborder la rentrée en sérénité.
Par Chloé PARA Illustration Damien CUYPERS
Le bonnet
Classique mais efficace,
il réchauffera nos petites
oreilles habituées au
soleil estival.
Le sac
Une petite besace
pratique et légère qui
contient l’essentiel
pour s’amuser.
Le cardigan
Loose, chaud et coloré,
c’est la pièce doudou
qui passe partout.
Le jean
Indémodable, on le
choisit droit, plutôt brut
et un peu long, pour bien
pouvoir faire ses revers.
Les baskets
Ecologiques et justes,
elles sont signées Veja
et complètent avec
style cette allure relax.
Cardigan et polo, The Animals
Observatory, 130 € et 65 €.
Jean, Kaporal, 49 €. Tennis,
Veja, 70 €. Lunettes, Paul & Joe
chez Grand Optical, 169 €.
Bonnet, Zara, 6 €. Sac, Gola,
28 €. Peluche, Jellycat, 31€.
GR AZIA • 24.08.2018 95
beauté
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TENDANCE
PLEIN LES YEUX
Pour intensifier le regard et magnifier une peau hâlée, rien de tel que le mascara de
couleur, un peu rétro eighties, donc très edgy. Par Kelly HADDAD Nature morte Jean-Paul GOFFARD
T
LE MO
RE
D’O R D
MINIMALISME
Entièrement
pigmentés ou teintés
juste sur les pointes,
les cils colorés
ne s’encombrent
d’aucune autre futilité :
on privilégie donc
une bouche nude et
un teint unifié.
1
2
3
4
5
6
7
8
PHOTO : JASON LLOYD EVANS
L’ÉVENTAIL ARC-EN-CIEL
De gauche à droite : 1. Mascara Hypnôse, n° 03 bleu
hypnotic, Lancôme, 32,50 € chez Sephora en édition
limitée. 2. Mascara Volume Turquoise, deep infinity,
Dr. Hauschka, 24,70 €. 3. Diorshow Pump’N’Volume,
n° 640 coral pump, Dior, 33,50 €. 4. Mascara Cils et
Sourcils Extrême, n° 04 copper, Tom Ford, 50,99 € chez
Sephora. 5. Mascara Vertige Longueur, n° 02 brun, Yves
Rocher, 22,90 €. 6. Mascara Vinyl Couture, n° 3 i’m the
excitement, Yves Saint Laurent, 33,50 €. 7. Mascara
Smart, n° 01 metallic purple, Kiko, 5,95 €. 8. Encre à cils,
n° 5 red night, Givenchy, 28,50 € en édition limitée.
GR AZIA • 24.08.2018 97
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Beauté
Cindy
Crawford
et sa fille
Kaia Gerber.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Ma
reum
A l’époque des réseaux sociaux, des nouveaux mouvements
féministes et des découvertes en matière de génétique,
à quoi ressemble la transmission de la féminité et de la beauté
entre une mère et sa fille ? Eléments de réponse.
Par Claire DHOUAILLY
L
ors des derniers déflés, le monde n’avait
d’yeux que pour Kaia Gerber, 16 ans, un
joli minois et un physique longiligne qui
affolent les modeux. Impossible de ne pas
chercher à comparer avec Cindy Crawford,
sa mère top superstar. Même la bombe des
nineties s’amuse sur son compte Instagram
à poster des images d’elle ado face à des
photos de Kaia. On prend les mêmes et on recommence ?
Pas si simple. Entre l’époque Cindy et aujourd’hui,
bon nombre de choses ont changé : les réseaux sociaux
ont pris le pouvoir et les femmes ont, elles, « renégocié »
leur place dans la société. Aussi célèbre soit-elle, Cindy
doit rencontrer les mêmes problématiques que toutes
les mères de jeunes femmes aujourd’hui : quel rôle jouer
face aux réseaux, que transmettre à sa flle pour qu’elle
s’épanouisse dans ce nouveau monde ?
PHOTO : DR
CULTIVER SA DIFFÉRENCE
« Nous assistons à une totale redistribution des cartes en
termes d’infuence. Les archétypes et les représentations
de la féminité ont explosé, laissant place à une émancipation
formidable », constate Nathalie Rozborski, directrice
générale de l’agence NellyRodi. Il y a encore peu, si l’on
se base sur les classifcations adoptées par les marques
pour cibler leurs produits, être une femme voulait
dire choisir son camp entre la baby doll, la naturelle, la
princesse ou la femme glamour. Point. En tant que femme,
on se construisait donc avec une éducation visuelle, via
les pubs notamment, très concentrée. Transmettre cela
à sa flle aujourd’hui, ça ne marche plus. Ces codes réacs
ont explosé en vol. Le mot d’ordre est de cultiver sa
différence, comme le prône par exemple le mouvement
« body positive ». Christine Castelain-Meunier, sociologue
au CNRS, auteure de publications sur la famille, le
masculin, le féminin, ajoute : « Outre cette émancipation des
canons traditionnels, on pousse également les jeunes femmes
vers d’autres objectifs qui leur permettent d’évoluer dans
la vie en étant moins dépendantes du regard masculin. »
DES MARQUES BOUSCULÉES
Avec l’éclatement de ces archétypes traditionnels,
plus que la relation des mères avec leur flle, ce qui a
fondamentalement changé, c’est la relation des marques
avec les jeunes femmes. Il leur est devenu très diffcile
de cibler simultanément mères et flles avec les mêmes
produits. « Les référents et standards de désirabilité ne
sont plus les mêmes. Pour les jeunes générations, la star ne
doit plus être la marque mais le consommateur », analyse
Nathalie Rozborski. Les vieilles recettes ne marchent plus.
Globalement, ce qui plaît aux mères ne plaît pas aux
flles, qui sont également devenues très expertes et
critiques envers les discours marketing. « On assiste à une
redistribution des cartes sur qui détient le savoir », constate
Nathalie Rozborski. Biberonnées aux réseaux sociaux
et aux tutos, en matière de beauté pure, les jeunes femmes
GR AZIA • 24.08.2018 99
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Beauté
d’aujourd’hui en savent bien plus que les générations
précédentes. « Elles apprennent beaucoup de choses à leurs
mères. Le lien mère-flle est toujours là, mais différent »,
remarque la maquilleuse Miky Lagadec. Cela ne s’arrête
pas toujours au maquillage. Décomplexées en matière
d’interventions esthétiques et au fait des dernières
techniques en vogue, elles réclament facilement à leurs
mères de consulter un médecin esthétique. « Depuis trois
ans, je constate une augmentation des demandes de la part
de très jeunes femmes, infuencées notamment par Instagram,
constate la dermatologue esthétique Véronique
Gassia. Cela crée chez certaines beaucoup de
demandes inutiles, elles ne font pas
toujours la part des choses, de ce qui
relève du maquillage, des retouches
numériques. L’aspect positif, c’est
que beaucoup ont intégré l’idée de
la prévention pour bien vieillir. »
Et les mères « accompagnantes »
qui n’avaient pas encore osé
sauter le pas fnissent par se
prendre un rendez-vous pour des
injections !
La Faute auX RéSeauX ?
Il est fréquent de blâmer l’infuence des
réseaux sociaux sur l’attitude de ces
femmes en devenir. Une posture un peu facile
selon la sociologue Christine Castelain-Meunier :
« Oui, il existe des dépendances aux selfes, une surenchère
esthétique, portée notamment par les personnalités, mais
pour la grande majorité, les réseaux sont des outils fun,
créatifs, qui accompagnent la liberté d’être soi. Il faut
arrêter de prendre ces jeunes femmes pour des idiotes. »
Face à la pression qu’elles ont à devoir s’affrmer dans
de nombreux domaines, cette bulle ludique est plus
souvent salvatrice que toxique. « Aujourd’hui,
les flles peuvent s’amuser avec plein de nouvelles
identités et c’est très positif, estime Nathalie Rozborski.
Le phénomène est exacerbé par les réseaux sociaux,
dont c’est le propre de cultiver le personal branding,
mais le résultat, c’est que les jeunes femmes ont bien
plus de liberté dans l’expression de leur féminité
et qu’elles sont beaucoup mieux dans leur peau. »
tROuVeR Sa PLaCe
Dans ce nouveau monde connecté et ouvert à
la diversité, la mère s’est-elle fait piquer son
rôle d’« éducatrice » ? « En réalité, on
ne lui demande pas d’être adepte des
tutos maquillage comme sa flle, par
exemple, mais de l’accompagner
dans ce qu’elle aime », poursuit
Nathalie Rozborski. L’enjeu
éducatif reste le même,
génération après génération :
transmettre de la confance
en soi, en sa féminité, donner
des clés pour vivre bien,
en bonne santé (lire encadré) et
développer son esprit critique.
« Il ne faut pas s’inquiéter de les voir
adopter certains looks qui nous dépassent.
Elles sont encore des enfants, elles utilisent
le maquillage à l’excès comme un jeu, pour s’émanciper,
se confronter au modèle de la mère, et puis ça passe.
Cela s’est fait à toutes les époques. La différence aujourd’hui,
c’est qu’elles maîtrisent la technique, estime Miky
Lagadec. Par contre, je pense que même si elles n’écoutent
pas sur le moment, il est important en tant que parents
de leur donner l’exemple, avec une bonne hygiène de vie
notamment. Et de leur conseiller de mettre de la crème
La ReLÈVe
Telle mère, telle fille ? Sarah, Lily-Rose, Lila Grace, Amber, Iris, les filles de… ont déjà un joli palmarès.
1
2
3
4
5
1. Andie MacDowell et Sarah Margaret Qualley. 2. Vanessa Paradis et Lily-Rose Depp. 3. Lila Grace Moss-Hack et Kate Moss.
4. Yasmin Le Bon et Amber Le Bon. 5. Sadie Frost et Iris Law.
100 GR AZIA • 24.08.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
« Elles sont encore des
enfants, elles utilisent le maquillage
à l’excès comme un jeu, pour
s’émanciper, se confronter au modèle
de la mère, et puis ça passe »
2
1
MIKY LAGADEC, maquilleuse
sous leur maquillage, de se démaquiller le soir, de leur
expliquer comment faire la part des choses avec les réseaux,
les marques, les influenceurs payés. » Une solution
plébiscitée par les mères : recommander des applis telles
que Yuka et Inci Beauty pour que leurs filles se fassent
elles-mêmes leur propre opinion. Mère d’une ado de
15 ans et adepte des produits bio, Chloé laisse ainsi faire
le temps : « Je l’ai habituée depuis petite aux produits
cosmétiques naturels. Aujourd’hui, elle aime dénicher des
marques fun chez Sephora. Je lui apprends à décrypter les
étiquettes mais je la laisse faire ses expériences, je pense
qu’un jour elle reviendra vers les produits sains avec
lesquels elle a grandi. » C’est probablement l’idée qu’ont
les mères qui réservent un soin avec leurs petites filles
dans la nouvelle cabine Bonpoint du spa du Bristol : leur
transmettre l’art de prendre soin d’elles. Ou de se rêver
en princesse ? •
3
4
5
LE SHOPPING À PIQUER À SA FILLE
1. Une palette XXL pour s’essayer à différents styles, avec la
caution de la Queen Rihanna. Palette Moroccan Spice, Fenty
Beauty by Rihanna, 51,50 € chez Sephora. 2. Ce masque tissu
imprégné de gel à la camomille n’est pas seulement fun,
il hydrate parfaitement la peau. Masque Pudding Pudding
Camomille, Tony Moly, 6,99 € chez Sephora. 3. Une huile belle
peau bio issue d’une marque créée par deux mamans pour
leurs ados. Huile du Soir, Z&MA, 32 € les 30 ml sur Z-et-ma.com
4. Baume à tout faire, best-seller de la star des marques
connectées. Balm Dotcom, Glossier, 12 € sur Glossier.com.
5. Un kit pour se faire des sourcils instagrammables,
l’obsession beauté des plus jeunes. Coffret pour les Sourcils
Exclusif, Benefit, 28,50 €.
L’AVIS DU GÉNÉTICIEN
V I E I L L I T- O N
VRAIM ENT
COMME
SA
MÈRE ?
PHOTOS : INSTAGRAM/CINDY CRAWFORD ; SIPA ; DR
Dans son livre Choisissez votre destin génétique (éd. Fayard), le Pr Gilbert Deray
nous explique que ce n’est pas la génétique qui compte mais l’épigénétique. Interview.
L’épigénétique, c’est quoi ?
C’est la possibilité d’interagir
avec son code génétique.
Contrairement à ce que l’on a
cru pendant des années, on a
la capacité d’activer et de
désactiver certains gènes. On
ne peut pas agir sur ce qui est
morphologique - la couleur
des yeux, des cheveux, la
taille -, mais sur le reste, oui.
Rien n’est inéluctable, pas
même certaines maladies.
Moins de 20 % de notre avenir
est lié à notre code génétique,
ce sont nos comportements
qui comptent.
Quels sont ces
comportements
déterminants ?
La nutrition, l’activité
physique, le soleil, le
tabac et alcool mais pas
seulement. L’environnement
sociétal (ne pas être seul),
les plaisirs quotidiens
(musique, danse, lecture…),
la gestion de vie (maîtriser
son stress, dormir
suffisamment…) sont
déterminants pour rester
en bonne santé et bien
vieillir. Il faut transmettre
cela à ses enfants.
Les parents transmettent-ils
leur état épigénétique
en plus de leurs gènes ?
Oui. Ce que l’on fait avant
de concevoir ses enfants
s’imprime dans nos gènes et
se transmet. Si vous êtes non
sportif, fumeur, triste, vous le
passerez à votre enfant. Le
stress aussi se transmet, tout
comme le risque de surpoids.
Inversement, si vous êtes
sportif, par exemple, vous
transmettez des caractères
physiques qui vont permettre
plus facilement à votre enfant
d’être lui-même sportif.
Une transmission vertueuse
peut-elle se faire des
enfants vers les parents ?
Tout à fait, via le
comportement. Une étude
menée en France pour
que les gens mangent
mieux avait montré
qu’apprendre à l’école
aux enfants à bien manger
impactait de façon positive
toute l’alimentation
de la famille, là où les
recommandations comme
« manger cinq fruits
et légumes par jour »
ne servaient à rien.
GR AZIA • 24.08.2018 101
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
2
BEAUTÉ
1
LE JUS ESTIVAL
On aime : faire durer
le plaisir de l’été
en s’aspergeant de
cette fragrance
délicate et florale
et laisser fuser sur
la peau le pétillant
de la bergamote, la
douceur du magnolia
et la sensualité de la
rose.
Extrait de Cologne
Magnolia Folie,
Roger Gallet, 60 €
les 100 ml.
LA POUDRE COLLECTOR
On aime : s’évader au beau
milieu du désert avec
ce boîtier nomade qui
renferme la fameuse terre
de soleil. Subtilement
irisée, ses particules
dorées subliment le hâle
et son cœur rosé nimbe
la peau de lumière.
Terracotta Sahara Jewel,
Guerlain, 68 € en
exclusivité chez Sephora.
Les irrésistibles
LE SPRAY
DÉCOIFFANT
LA GELÉE ADDICTIVE
On aime : ce nettoyant à la texture fraîche
qui mêle sucres naturels (acides de
papaye, mangue et grenade), aloe vera et
huile de moringa. La peau est repulpée, le
teint plus lumineux et les pores resserrés.
Baume en Gel Nettoyant Illuminateur
Rose Papaya, Mawena, 63 € les 100 ml
sur Moncornerb.com
102 GR AZIA • 24.08.2018
On aime : protéger
ses cheveux du
soleil tout en
affichant des
longueurs de
surfeuse même à
des kilomètres de
la mer avec cette
brume salée qui
assure un look wavy
effet retour de plage.
Spray Coiffant aux
Sels de Mer Bronze
Goddess, Estée
Lauder, 45 € les
95 ml.
LE BRONZAGE LONGUE DURÉE
On aime : cette formule pensée
pour apaiser l’épiderme échauffé
et magnifier le hâle qui commence à
s’estomper. A appliquer après
l’exposition au soleil et au retour
des vacances.
Super Soin Après-Soleil Corps, Sisley,
118 € les 200 ml.
5
PHOTOS : THIERRY LEGAY; DR
3 4
Par Kelly Haddad
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Pour la rentrée,
la fête continue...
1
€
*
l’épilation
des demi-jambes
sans rendez-vous
institut exclusivement féminin
9.90 €/mois **
l’inventeur de la minute en beauté
www.bodyminute.com
* Offre valable pour les abonnées du 1er au 30 septembre 2018, selon les instituts participants.
** Abonnement mensuel
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Beauté
P H É N O M È N E
Universal Emulsion,
Lixir, env. 33 € les 50 ml
sur Lixirskin.co.uk
Masque Détoxifiant Argile +
Charbon, Prescription Lab, 18 €
les 50 ml. Baume Hydratant Visage
et Corps, CeraVe, 10 € les 175 ml en
pharmacie. Lait-Crème Concentré,
embryolisse, 8 € les 30 ml.
Maison evidens de Beauté,
31, rue Boissière, Paris 16e.
Pourquoi
les basiques
ont-ils la cote ?
Gamme de soins visage,
Recherche Beauté,
à partir de 52 € sur
Recherchebeaute.com
50 millions de vues
et un clip déjà culte.
Actifs
Concentrés,
Hervé
Hérau, 195 €
les 30 ml.
Le hit de l’hiver prochain chez Maje?
Des sneakers blanches.
104 GR AZIA • 24.08.2018
OK, le monde va mal et vendre du rêve ne sufft plus
(simple). Les gens ont envie de consommer de façon
plus saine et sensée (basique). On pourrait écrire ce
papier en s’inspirant du tube d’Orelsan, mais on lui
laisse le privilège du fow. En tout cas, son mantra
simple-basique résume le mood beauté du moment :
le secteur délaisse un discours basé sur l’innovation, la
surenchère technologique et marketing, bref, une vision
« more is more »… Complètement dépassée quand on
voit le succès des marques indés qui misent sur la
transparence et la simplicité comme Prescription Lab,
ou Lixir. A noter, le rayonnement de marques dont le
discours simple et authentique a suff à leur construire
une solide réputation année après année, comme
Biologique Recherche, Hervé Hérau ou Embryolisse.
« Ces labels sont l’équivalent du T-shirt blanc ou des
baskets ultratechniques au design épuré : le symbole
d’une génération qui n’est plus dupe, estampillée
“no bullshit” », souligne Pascale Brousse, fondatrice
du bureau d’analyses Trend Sourcing. Plus c’est simple,
plus ça marche ? Oui, des formules au packaging en
passant par le nom des produits. Fini les appellations à
rallonge : une crème est une crème qui dit ce qu’elle fait
et fait ce qu’elle dit. Un discours resserré et fonctionnel
qui séduit les flles (et les garçons) d’aujourd’hui. •
PHOTOS : MONDADORI LAZZARI ; BENOIT LINERO ; EDWARD BERTHELOT/GETTY IMAGES ; THIERRY LEGAY ; WEST IMAGE ; DR
Une nouvelle vague de cosmétiques
revendique un certain minimalisme
technique. Plus qu’une tendance, une
véritable transition. Par Charlène FaVRY-JuLé
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
lo
ve
HAIR DU TEMPS
Quand & Other Stories s’attaque aux
capillaires, c’est à Kylee Heath, star
californienne du cheveu (Kristen
Stewart et Diane Kruger lui confient
leur tête), que la marque de mode fait
appel. Histoire d’insuffler à ses soins
(3 gammes, 19 produits) ce cool de la
Côte ouest qui fait tant rêver les filles.
Gamme L.A. Hair Care, & Other Stories, à partir
de 12 € le spray coifant Universal Beach Spray.
Par Aurélie LAMBILLON Photo Romin FAVRE
GR AZIA • 24.08.2018 105
culture
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SPÉCIAL RENTRÉE LITTÉRAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Contes
de Chicago
Et si le très grand livre de cette rentrée littéraire était
un roman graphique ? La première BD d’Emil Ferris,
Moi, ce que j’aime, c’est les monstres, est un classique
instantané, écrit et dessiné au Bic, hanté de partout.
Un livre-monde, dont elle nous raconte la genèse.
Par Marguerite BAUX
P
ourquoi a-t-elle attendu
cinquante-six ans pour
publier ce chef-d’œuvre ?
La première explication
fait désormais partie de
la légende d’Emil Ferris. Illustratrice
et créatrice de jouets, elle contracte
à l’âge de 40 ans le virus du Nil
occidental. Paralysée du côté droit,
elle lutte pendant des mois pour
réapprendre à dessiner, en se
scotchant un stylo à la main droite.
De cette rééducation sauvage est né
Moi, ce que j’aime, c’est les monstres,
fresque entièrement dessinée au Bic
dans une esthétique mêlant Albrecht
Dürer, Robert Crumb et la BD
d’épouvante. Récompensée par trois
Eisner Awards, les Oscars de la BD,
et saluée par le grand Art Spiegelman,
Emil Ferris est devenue du jour au
lendemain un monstre sacré de la BD,
dont la lutte contre le sort se conjugue
à une œuvre singulière et parfaite.
Inspiré de sa propre enfance
à Chicago dans les années 60, Moi,
ce que j’aime, c’est les monstres
se présente comme le journal d’une
petite flle, Karen Reyes, qui rêve
d’être un loup-garou. Lorsque
sa voisine Anka, ancienne déportée,
meurt dans des circonstances
mystérieuses, elle se met à enquêter,
en dessinant tout ce qui lui arrive
dans un grand cahier perforé.
Petite, Emil Ferris rêvait aussi d’être
un monstre. Elle l’était un peu :
née avec une malformation du dos,
elle se faisait des copains en dessinant
des trucs bizarres. « Ne pas pouvoir,
ni vouloir ressembler aux autres, c’est
la base de tous les comics américains,
dit-elle. Les vrais monstres, ce sont
les gens, ajoute-t-elle en roulant
de gros yeux marrants derrière son
écran Skype. Ils cachent des secrets
terrifants. »
BORN TO DRAW
Emil Ferris l’a découvert très tôt, dans
son quartier populaire de Chicago,
qui est un personnage à part entière
du livre, avec ses émigrés de toutes
les couleurs et ses vieux juifs d’Europe
de l’Est. « Ce que j’ai compris avec
les survivants, se souvient-elle, c’est
que les souvenirs sont si douloureux
qu’ils ne se racontent que par bribes. »
Mais contrairement à la légende, Moi,
ce que j’aime, c’est les monstres n’est
pas son premier livre. « J’en ai toute
une pile !, dit-elle montrant un coin
de son bureau. J’avais l’impression
que ça n’intéresserait personne. J’ai si
souvent fait l’expérience du rejet. »
Dans son livre, Karen va au musée
avec son frère adoré Deeze, beau
gosse voyou couvert de tatouages. Sur
son torse, est inscrit : « Born to Draw »
(né pour dessiner). Avec lui, Karen
découvre les grands maîtres de la
peinture, les règles de composition,
l’érotisme. Crumb, Daumier ou
Maurice Sendak : les infuences de
Moi, ce que je préfère, c’est les monstres
sautent aux yeux. Côté romanesque,
elle invoque toute une collection
de noms, Jean Genet et Nathaniel
Hawthorne, Jane Austen « bien sûr »
et Frankenstein, « mon chouchou :
Mary Shelley, m’a donné la structure
en œuf : coquille, blanc, jaune, et au
centre, une femme. » Tout ça ne dit
pas ce qui l’a fnalement décidée à
franchir le pas : « Perdre la capacité
de dessiner a été décisif. La retrouver
lui a donné une nouvelle valeur. »
Elle agite les deux mains devant
l’écran, la main droite plus lente que
la gauche : « C’est comme dessiner avec
une tondeuse à gazon ! »
« INVISIBLE À L’INTÉRIEUR »
La célébrité l’a-t-elle transformée en
une autre sorte de monstre ? « Oui,
répond-elle. J’ai reçu plus d’attention
depuis la sortie du livre qu’en toute ma
vie. Je suis comme l’Homme invisible,
mais à l’envers : je me suis couverte
de bandages, donc vous croyez me
voir, mais je suis toujours invisible à
l’intérieur. » Mais « il y a autre chose »,
dit-elle au bout de cette longue
interview enjouée, peut-être le jaune
de l’œuf de ses secrets. « Il m’est arrivé
quelque chose de bad quand j’étais
enfant. C’est comme une BD en trois
images. Une porte s’ouvre, quelqu’un
entre, il y a Mister Magoo à la
télévision et je me force à regarder
pour ne pas penser à ce qui est en train
de se passer. Et en faisant ça, j’ai
transformé les comics en quelque chose
de complexe. Pour moi, la BD est
à la fois l’origine de la douleur et
le moyen de la guérir. » Le monstre,
ou la douleur transmuée en beauté. •
Moi, ce que j’aime, c’est les monstres
d’Emil Ferris, tome I (Monsieur Toussaint
Louverture, 416 pages, 34,90 €).
GR AZIA • 24.08.2018 107
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CULTURE SPÉCIAL RENTRÉE LITTÉRAIRE
Un art dangereux
D’Ava Gardner à Maria
Schneider, de Monica Vitti
à Alain Delon, quatre récits
fantasment un certain
cinéma. Par Philippe AZOURY
A
lors qu’il est en train
de mourir, subitement
dépossédé de son lien
social (la série le lui a volé
et ne le lui rendra pas),
le cinéma est le héros omniprésent de
cette rentrée littéraire. On le fantasme,
on l’écrit pour s’approcher de ses
icônes, pour respirer une dernière fois
l’odeur trop forte d’une façon de vivre,
famboyante et cruelle, qui a peut-être
été la grande affaire du XXe siècle. Pas
n’importe quel cinéma : celui de la fn
des années 50, début des années 60,
l’axe Hollywood/Cinecittà/Paris,
quand Ava Gardner choquait Rome,
quand Monica Vitti et Michelangelo
Antonioni scandalisaient Cannes avec
L’Avventura, quand on conseillait
au président Pompidou de se tenir à
108 GR AZIA • 24.08.2018
distance d’un certain Alain Delon,
faon dangereux bien trop fasciné par la
pègre, quand Maria Schneider ouvrait
ses grands yeux absents de gamine
cramée sur une époque (lointaine ?)
qui n’avait pour les actrices que des
désirs coupables. Ces textes forment
une chaîne : une poignée de noms,
toujours les mêmes, reviennent, s’y
croisent, s’interpellent. Ce sont les
fétiches d’un art dont on redécouvre,
effet Weinstein ?, qu’il a été
essentiellement basé sur le désir, la
pulsion et la possession. Le cinéma a
fait de la beauté son problème (pour
reprendre le beau titre de Parisis), sa
chair à canon. Mais cette beauté, en
2018, on ne sait plus qu’en faire. Elle
a un goût amer. Dans Les Nuits d’Ava,
Froger cherche une photographie du
sexe d’Ava, offert tel un sourire à un
cameraman italien, façon L’Origine du
monde de Courbet. D’autres séances
photos, SM celles-là, parsèment Série
noire de Schefer. On cherche des
clichés compromettant la femme d’un
président dans Un problème avec
la beauté de Parisis. Chez Vanessa
Schneider, on tient Maria Schneider
pour une victime du cinéma, de sa
façon d’abandonner les corps qui ont
servi. Schefer tire de cet univers
scandaleux un objet quasi conceptuel,
Froger un texte fétichiste mais calme,
Parisis une anti-biographie févreuse
et Vanessa Schneider un livre en miroir
qui fera événement sans pour autant
saisir le génie de l’actrice, tentant de
ramener la femme moderne vers un
cercle familial, plus aimant et féministe
que Maria ne le croyait. Ces quatre
livres ont en commun de vouloir écrire
après l’image. Soit pour éclairer le peu
de part d’ombre qui lui restait. Soit
pour sauver l’image non pas de l’oubli
mais du cinéma lui-même, subitement
décrit comme un art dangereux. •
Les Nuits d’Ava de Thierry Froger
(Actes Sud, 304 pages).
Un problème avec la beauté, Delon dans les yeux
de Jean-Marc Parisis (Fayard, 272 pages).
Série noire de Bertrand Schefer (P.O.L, 176 pages).
Tu t’appelais Maria Schneider
de Vanessa Schneider (Grasset, 256 pages).
DESSINS PAGES PRÉCÉDENTES : EMIL FERRIS/MONSIEUR TOUSSAINT LOUVERTURE. PHOTOS CI-CONTRE : SUNSET BOULEVARD/CORBIS VIA GETTY IMAGES ; JEAN LUC BERTINI/PASCO/STOCK
L’actrice Ava
Gardner, sur
le tournage
des Tueurs, de
Robert Siodmak,
sorti en 1946.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La vie des morts
Comment vivre avec la mort d’un frère ?
Le premier livre de notre consœur Olivia
de Lamberterie est émouvant, rageur, et
jamais impudique. Par Philippe AZOURY Photo Jules FAURE
A
vec toutes mes sympathies est
le premier livre d’Olivia de
Lamberterie. Olivia, jusqu’ici,
écrivait sur les bouquins des autres
au Elle, dont elle dirige les pages livres.
Si la presse féminine française traite
si bien l’édition, nous le lui devons
pour beaucoup. On se dit même que
si Olivia de Lamberterie avait préféré
le punk rock norvégien à la littérature,
les Françaises liraient moins, et moins
bien. « Je n’avais jamais cédé à ça,
le livre de commande de journaliste.
J’ai toujours pensé que je n’avais rien à
dire. » La vie, hélas, se charge de vous
trouver des idées. Avec toutes mes
sympathies porte sur le suicide de
son frère, Alex, le 14 octobre 2015 à
Montréal. C’est un premier livre, et
c’est tout aussitôt un livre impossible à
écrire, et c’est dans la même seconde
un livre nécessaire. Rédigé vite,
sur des périodes longues, corrigeant,
raturant, mais sautant certaines
pages impossibles à relire. « Je tenais
à ce que ce soit un objet littéraire,
pas un témoignage. » A quel moment
la douleur peut-elle devenir un objet
littéraire, et pas seulement un bout
de vie ? « En faisant tenir ensemble
un portrait de mon frère le plus
famboyant possible, un portrait en
creux de moi, très impressionniste, et
un autre truc – j’étais devenue un peu
folle à un moment – qui est : “Comment
on vit avec les morts ?” On croit qu’on
met un pantalon noir, qu’on jette des
feurs et que c’est fni ? Alors ce livre,
c’est l’art de vivre avec les morts de
façon joyeuse, magique. »
ÉCRIRE EN POINTILLÉ
Il débute dans un océan d’e-mails, une
mer contemporaine où tout est vain,
se traverse dans la rage, avec l’idée que,
bon sang, on vaut mieux que ça, et que
s’il y a une leçon à retenir d’un suicide,
c’est encore la vie intense qui le venge.
Il se termine sur une scène de quelques
lignes, où elle nage parmi ses cendres.
On la relit plusieurs fois, tellement
elle est écrite en pointillé. « Une de mes
seules boussoles était Sagan, qui a le don
de raconter des choses épouvantables,
mais sur la pointe des espadrilles. Oui,
elle savait faire ça, la mère Sagan… »
Les déceptions
Elle aussi sait faire : être dans le dur
mais pas dans le pathos, être dans
la sincérité, jamais dans l’impudeur.
« Je ne voulais pas donner d’explication,
parler à sa place. J’aurais eu l’impression
d’être faussaire. Je ne sais pas pourquoi
Alex a sauté de ce pont. C’est au-delà
de nous, de l’humanité, du rationnel.
Ma démarche, c’était d’écrire pour
me souvenir, avant que la mémoire ne
fasse le travail de tri salutaire. Car
je veux aussi me souvenir du terrible,
il y a dedans des choses belles. » •
Avec toutes mes sympathies
d’Olivia de Lamberterie (Stock, 256 pages).
567 ROMANS PARAÎTRONT CETTE RENTRÉE. PARMI EUX,
QUELQUES LIVRES, TROP ATTENDUS, NE TIENNENT PAS LEUR PROMESSE. Par Marguerite BAUX
Les avis sont partagés sur A son image (Actes Sud) du prix
Goncourt : Jérôme Ferrari, toujours aussi solennel dans ce
requiem sur la mort d’une jeune photographe corse, dont
chaque chapitre explore l’histoire de la photographie et
– scoop – ses liens insécables avec la mort. Toucher la grâce
ou verser dans le cliché : les routes d’altitude sont dangereuses.
L’enflure guette aussi Un monde à portée de main (Verticales)
de la virtuose Maylis de Kerangal, qui poursuit son entreprise
de réenchantement de la technique et écrit, voire surécrit,
le parcours initiatique d’une peintre de trompe-l’œil. Une
réflexion subtile sur l’art, qui ne connaîtra peut-être
pas le même succès que la chirurgie à cœur battant de
Réparer les vivants. On ricane en revanche bêtement en
découvrant le best-seller annoncé de l’ancienne ministre
Aurélie Filippetti (Les Idéaux, Fayard), qui révèle son côté
Chabadababa dans un roman d’amour grandiloquent entre
deux idéalistes, elle fille du peuple, lui hobereau catho, deux
cœurs purs face au cynisme du nouveau monde politique.
Son ex, Arnaud Montebourg, doit serrer les dents et tous
les serruriers des romans à clés fourbissent leurs tournevis. •
GR AZIA • 24.08.2018 109
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CULTURE SPÉCIAL RENTRÉE LITTÉRAIRE
Dehors,
le monde
PLAISIR FULGURANT
À LIRE LES EXILÉS
MEURENT AUSSI D’AMOUR.
ABNOUSSE SHALMANI
Y MET EN SCÈNE UNE
ZAZIE PERSANE, ARRIVÉE
À PARIS À 9 ANS. KILLER.
Par Philippe AZOURY
L’Ecart, d’Amy Liptrot, n’est
pas seulement le récit d’une
victoire contre l’alcoolisme.
C’est un livre qui épouse
les contours d’une île et la
force des éléments. L’un
des plus beaux de la rentrée,
assurément. Par Pascaline POTDEVIN
A
my Liptrot est née en 1986
dans les Orcades, une poignée
d’îles saupoudrées sur
l’extrême nord de l’Ecosse, battues
par les vents et les ailes des oiseaux.
Bref, l’endroit que tout adolescent
rêve de quitter dare-dare. Vers 20 ans,
elle part logiquement vivre à Londres
et s’enivre de fête, d’amour et d’alcool.
Jusqu’à l’excès : Amy devient cette
flle gênante – on la connaît tous –
qui éructe des insanités en soirée, celle
que même les taxis ne veulent plus
charger. Après une agression qui
aurait pu très mal fnir, elle entre en
désintox, mais sa vie est en lambeau.
Alors Amy retourne aux Orcades
et se met à « l’écart », du nom de
cette prairie qui coule en pente douce
sur la ferme de son père. Elle raconte
comment le combat contre l’alcool
se gagne jour après jour.
Mais son histoire n’a rien d’un récit
moralisateur, ni d’une épiphanie
110 GR AZIA • 24.08.2018
bobo : « Je n’ai pas choisi de venir ici
pour “réduire mon train de vie”, ou
“effectuer un retour à la nature” (…) Je
me suis retrouvée coincée ici. » Parce
qu’au-delà des falaises il n’y a rien que
la mer, et la menace d’une solitude
encore plus dangereuse que sur une île
de 9 km2 peuplée de 70 habitants.
D’autres obsessions remplacent peu à
peu l’alcool : la géologie, les étoiles, les
bains de mer par tous les temps.
Sa plume, pourtant sobre (pardon…),
semble nourrie de la force des
courants et la physionomie même des
Orcades (on n’est pas loin du livre de
voyages) épouse sa renaissance. Tout,
là-bas, n’est question que de lutte,
comme celle des « rois cailles », sortes
de poules d’eau menacées
d’extinction, qu’Amy est chargée de
localiser : « Je tente de rester seule et de
m’accrocher à la vie “normale”. Les rois
cailles, eux, tentent de s’accrocher à
l’existence même. » Mais au prix de ces
interminables nuits, du combat contre
le froid, l’angoisse ou l’ennui, il y a
des crépuscules radieux, des aurores
boréales, et la révélation qu’elle peut
être intense aussi, cette « vie normale ».
L’expérience d’Amy Liptrot n’est sans
doute pas faite pour tout le monde.
Son livre, en tout cas, est à lire par le
plus grand nombre. •
L’Ecart d’Amy Liptrot (Globe, 336 pages).
Les exilés meurent aussi
d’amour d’Abnousse Shalmani
(Grasset, 400 pages).
PHOTOS : LISA SWARNA KHANNA ; DR
La possibilité
d’une île
Il faut beaucoup d’imagination
pour se rappeler que le nouveau
livre d’Abnousse Shalmani,
quatre ans après Khomeiny, Sade
et moi, est une fiction. Sans doute
parce que la jeune fille qui
observe la France dans Les exilés
meurent aussi d’amour est arrivée,
comme son auteur, à Paris en
1985, l’année des attentats, ce
qui est une galère de plus pour
se faire accepter par les Français
quand on vient d’Iran. Même si,
en Iran, on a eu la chance d’avoir
des parents communistes. C’est
un livre en colère (« Je suis le fruit
de tout ce sang, de toute cette
merde… »), mais dont on retient
avant tout le burlesque.
Où tout se passe à l’intérieur
d’appartements communicants,
où l’extérieur est un bruit, une
influence, un mystère. En le
lisant, happé par la course folle
de son écriture, on s’est souvenu
que l’adolescence est bien ce
vase clos qui ne sait l’extérieur
que par procuration. La force
d’Abnousse Shalmani est
de restituer ces fragments du
monde tels qu’ils nous arrivaient
à 15 ans, exilés en nous-mêmes.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PERSONA GRAZIA
Emilie de Turckheim
fée du logis
L’appartement brille encore du passage de Reza, le réfugié afghan de 22 ans qui y a vécu
pendant un an, entre la chambre des parents et celle des enfants. Reza a un sourire d’enfant, une
histoire terrible, des habitudes culinaires douteuses et il est un peu « manioc » du ménage. Avec lui,
Emilie a appris à parler le reza couramment, et plein d’autres choses irremplaçables qu’elle raconte
au jour le jour dans Le Prince à la petite tasse, journal d’une cohabitation enchantée. « Comme tout
le monde, j’ai vu feurir les tentes de migrants », et pas comme tout le monde, elle a contacté le Samu
social. Auteure de L’Enlèvement des Sabines, elle fut aussi prof, modèle nu, visiteuse de prison. Fibre
sociale ? Elle répond fbre naturelle : « Dans la rencontre, se joue quelque chose de concret, de sensuel, de
vivant. Le parloir a été une révélation. » A tous ceux qui ont « le trac », elle ne donne qu’un conseil :
« Il y a plein de façons d’accueillir. » • Par Marguerite BAUX Photo Kevin JORDAN
Le Prince à
la petite tasse
d’Emilie de
Turckheim
(Calmann-Lévy,
216 pages).
GR AZIA • 24.08.2018 111
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CULTURE SPÉCIAL RENTRÉE LITTÉRAIRE
La dent
dure
Farah, 16 ans, mal dans
sa peau, vit dans
une communauté emmenée
par le gourou Arcady.
Arcadie, d’Emmanuelle
Bayamack-Tam, est
le grand roman jouissif et
cinglant de notre époque.
Par Philippe AZOURY
L
a rentrée littéraire crée autour
de ses livres un cordon sanitaire
imbécile qui interdirait de les
comparer à d’autres textes parus plus
tôt dans l’année. Tant pis : quelque
chose dans Arcadie, le onzième roman
SUR L’AUTRE RIVE
On la découvrait il y a deux ans avec Calme
et tranquille, récit d’une survie chaotique
après le massacre de Charlie Hebdo, où elle
a travaillé de 2008 à 2013. Dans Le Sillon,
Valérie Manteau rejoint un homme à Istanbul,
se promène parmi les restes de la démocratie,
observe, détachée,
la fin de son amour et
se passionne pour
le journaliste Hrant Dink,
assassiné en 2007. La
Turquie est-elle l’avenir
de la France ? M.B.
Le Sillon de Valérie Manteau
(Le Tripode, 280 pages.).
112 GR AZIA • 24.08.2018
L’ÉQUILIBRE MAGIQUE ENTRE
LE TENDRE ET LE CASSANT
De ce même monde qui n’est plus
sûr de rien, Bayamack-Tam dresse
la chronique parodique. Ce qu’elle
raconte en 448 pages (d’une écriture
cinglante en même temps qu’elle coule
sous nos yeux, danse) tient en quelques
lignes galvanisantes : une gamine de
16 ans, Farah, extrêmement laide,
ayant grandi dans ce qu’il faut bien
appeler une secte, décrit de l’intérieur
sa communauté, libertaire, trente
personnes à tout casser, réunies sous le
gourou Arcady, qui désire tant et tant
et tout ce qui bouge qu’il aurait pu
faire hardeur comme second métier.
Communauté apeurée et heureuse se
tenant en dehors de toute technologie
pour mieux éviter l’apocalypse
irradiante qui va nous tomber sur
la gueule. Laquelle gamine, une
fois qu’elle a vu les contradictions
d’Arcady (on prêche l’amour mais dès
FAIRE DU NOMBRE
On se réjouit du retour des éditions Laurence
Viallet. On suivrait les yeux fermés l’éditrice
de Kathy Acker et David Wojnarowicz. Son
goût ne s’est pas altéré : voici la première
traduction française d’un texte scandaleux
de 1967 signé John Rechy, l’auteur de Cité
de la nuit. Une dérive, le
désir à la main, dans un
parc, la nuit. Sublimement
écrit, fantastiquement
traduit (par Norbert
Naigeon). P.A.
Numbers de John Rechy
(Editions Laurence Viallet,
220 pages.).
qu’il s’agit d’accueillir un migrant, y a
plus personne), s’en va scruter notre
société à nous, qui ne vaut pas mieux,
question connerie.
Le problème, en général, avec la
parodie, c’est qu’elle se tient de l’autre
côté de la rive, du côté des rieurs. Pas
Bayamack-Tam. Sa liberté d’ironie,
pratiquée à un rythme sanitaire sur
tout et tout le temps, ne l’empêche
pas d’aimer, de morfer, de désirer, et
même d’y croire. « L’amour a la vie
dure », écrit-elle page 335. Oui, même
pour celles et ceux qui ont la dent
dure. On ne sait pas comment elle
arrive à cet équilibre entre le cassant et
le tendre (qui ne va pas sans rappeler
La Conjuration des imbéciles de John
Kennedy Toole) mais c’est magique.
Au centre du livre, E.B.-T. – qui a
toujours refusé l’idée qu’il y ait une
écriture spécifquement féminine – ose
même avec un naturel époustoufant,
la transformation de son héroïne,
Farah, née flle, en être intersexué,
personnage neuf, utopie réalisée en
direct et sans trucage, magnifque de
transition. Farah, c’est l’écriture, la
parole, mais c’est surtout l’Eve future,
« celle qui mettra fn à six mille ans de
patriarcat, de guerre et de tragédie, parce
qu’elle sera queer et forcément trans ».
Et E.B.-T. de fnir Arcadie sur une
note d’espoir : « L’amour existe. » •
Arcadie d’Emmanuelle Bayamack-Tam
(P.O.L, 448 pages.).
COUP DE POING
Pendant un an, François Beaune a mené à
Marseille des entretiens avec Omar et Greg,
ex-membres du FN. L’un est travailleur
social, l’autre militant professionnel. Ils
viennent de milieux populaires, ont connu
la misère, sont intelligents. Tous deux se
sont construits dans la
haine ; pourtant, aucun
n’est haïssable
complètement. Le livre
cherche à comprendre
leur trajectoire. P.P.
Omar et Greg de François
Beaune (Le Nouvel Attila,
160 pages).
PHOTOS : HÉLÈNE BAMBERGER/COSMOS/POL ; DR
d’Emmanuelle Bayamack-Tam (ou le
treizième, si on compte les deux polars
aux accents Stephen King écrits sous
le pseudonyme de Rebecca Lighieri)
rappelle un autre livre fulgurant : Un
œil en moins, de Nathalie Quintane,
paru en mai (on n’a pas été cherché
très loin, les deux femmes partagent le
même éditeur). Quintane y tenait le
journal, vaillant mais sans solution, d’un
monde qui peine à se révolutionner.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le Mars Club
de Rachel Kushner
(469 pages, Stock).
ripou. Innocents, coupables, peu
importe : « Les détenus viennent du
bas de la société et ont vu dans leur
entourage tout le monde aller en prison
et personne n’y a eu de job décent, note
Kushner. Il est peut-être aussi violent
de laisser des enfants grandir dans la
misère, quand d’autres sont élevés aux
légumes bio et aux cours de violons. »
UN ROMAN CHORAL ARDENT
Entre les murs
Retour de la grande Rachel Kushner, trois ans après
Les Lance-flammes. Dans Le Mars Club, elle explore une prison,
pour nous emmener très loin, dans les recoins les plus
tragiques de l’Amérique. Par Pascaline POTDEVIN Photo Jules FAURE
R
omy, 29 ans, débarque dans
la prison pour femmes de
Stanville, en Californie.
Elle y purge deux peines à
perpétuité pour assassinat.
Oui, comme Orange Is the New Black,
Le Mars Club explore le quotidien
carcéral (ces objets que l’on se passe
par les canalisations, ces innombrables
interdits) et les relations entre
détenues. Mais le troisième roman de
Rachel Kushner (après Télex de Cuba
et Les Lance-Flammes, l’un des plus
beaux livres de 2014) plonge surtout
dans l’Amérique des bannis : « Après
mon précédent livre, j’ai voulu tout
savoir sur le système carcéral des EtatsUnis parce qu’il est intrinsèquement lié
à sa société, explique-t-elle. C’était
davantage une décision de citoyenne
que d’auteur : je voulais dialoguer avec
les condamnés. J’ai donc travaillé
comme bénévole pour une organisation
appelée Justicenow (qui œuvre pour
l’amélioration des conditions de vie
des détenues, ndlr). » A partir de ces
visites, Rachel imagine Romy, torturée
par l’angoisse de ne jamais revoir son
fls. Laura, la matricide, Gordon,
l’enseignant qui vacille, ou Doc, le fic
S’ils analysent leur trajectoire, les fashback sur le passé des personnages
permettent aussi d’insuffer la poésie
qui, au-delà d’un texte politique, fait
surtout de The Mars Club un roman
choral ardent. Inoubliables : la vie
violente et déjà verrouillée de Romy
lorsqu’elle était strip-teaseuse au
fameux Mars Club. Ou les souvenirs
de Doc sur les splendeurs et misères
des stars de la musique country : « La
country, c’est l’histoire de la souffrance
et de la pauvreté des Blancs, analyse
Kushner. C’est ce qu’elle partage avec
le blues, qui traduit celles des Noirs.
Les deux sont restées séparées si
longtemps. » Et puis il y a l’extérieur.
Ces sacs de sable, sur le bord de la
route, dont Rachel Kushner sait
d’expérience qu’ils sont cousus par les
condamnées à mort. Ces amandiers
transfgurés par une lumière mutante,
plombée de pesticides. Cette Central
Valley qui creuse la Californie et se
défnit par les montagnes qui
l’entourent. Oui, même dehors, tout
est bordé, limité. Seul issue : après les
sommets, la nature, les séquoias. « Ils
évoquent quelque chose de si ancien
que cela donne presque du sens à la vie,
estime Kushner. Au-delà de la présence
humaine. » Surtout quand celle-ci
est irrémédiablement entravée. •
GR AZIA • 24.08.2018 113
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CULTURE SPÉCIAL RENTRÉE LITTÉRAIRE
Comment votre mari a-t-il réagi au livre ?
Il travaille dans l’édition et a lu
chaque étape du livre, son avis m’a
beaucoup apporté. Theo et Philip
étaient de très bons amis. J’ai du mal
à parler de Philip au passé. Notre
histoire a eu lieu il y a longtemps
et n’est qu’une petite partie d’une
relation qui a duré treize ans. Theo
et moi avons dîné avec Philip Roth la
veille de notre mariage, c’était comme
la famille. C’est lui qui m’a incitée
à faire des enfants, il m’a dit : « C’est
une chose que j’ai manquée, ne la
manque pas. »
Manathan
Transfer
Dans Asymétrie,
la New-Yorkaise
Lisa Halliday raconte
sa passion pour un
certain Philip Roth.
Tout le monde aime
les romans pleins
de gossips. Surtout
s’ils sont bien écrits.
Qu’a-t-il pensé de votre roman ?
Il a été merveilleux, il sait mieux
que personne que ce n’est pas
lui ! Il connaît aussi très bien la
confusion entre vie et fction. Ç’a
été un privilège d’en parler avec lui.
Autant qu’une histoire d’amour,
Asymétrie est un livre sur la relation
entre vie et fiction.
E
n s’inspirant de son
histoire d’amour avec
Philip Roth, Lisa Halliday
signe non seulement le
meilleur gossip de la rentrée,
mais aussi un roman d’amour au
charme pénétrant qui se dédouble
sans prévenir en un roman tout à fait
différent sur un jeune émigré irakien.
Deux parties, deux styles, pour une
réfexion sur la fction américaine,
la capacité de comprendre l’autre.
Interview.
Peut-on lire ce livre sans savoir
qu’il s’agit d’une histoire d’amour
avec Philip Roth ?
C’est lui et ce n’est pas lui,
il y a des détails qui incitent les
connaisseurs à le reconnaître,
mais c’est un roman. J’ai beau
le répéter, on me répond, OK,
mais c’est lui, non ?
114 GR AZIA • 24.08.2018
La deuxième partie du livre raconte
l’histoire d’un jeune homme né aux
Etats-Unis mais d’origine irakienne
qui se retrouve coincé à la douane.
Comment avez-vous composé le livre ?
Au départ, Alice et Amar étaient
amis. Le titre Asymétrie est venu à
la fn, mais j’avais l’idée inconsciente
de créer un contraste entre Ezra, qui
représente le passé, et Amar le futur.
Je savais que la première partie
semblerait autobiographique, mais
elle ne l’est pas. Et que la seconde
semblerait n’avoir rien à voir avec
moi, pourtant c’est le cas. Amar est
inspiré d’un ami irakien. En 2010,
il a voyagé en Irak et m’envoyait des
e-mails pleins de détails fascinants.
Quant à l’histoire de la douane, elle
vient de moi : à force d’aller voir mon
petit copain en Angleterre, je me suis
retrouvée bloquée à Heathrow. Ce
qui nous a obligés à nous marier.
Quiconque décide d’écrire se demande
à quel point il doit s’inspirer de sa
propre expérience. Tout vient de
nos expériences ! En même temps, il
ne faut pas s’y limiter. Si les gens lisent
le livre pour Philip Roth et qu’ils
y trouvent autre chose, tant mieux.
Beaucoup de commentateurs
américains ont lié le livre au
mouvement #MeToo…
Je n’y aurais pas pensé, j’ai écrit le
livre bien avant, pensant davantage à
Trump, qui interdisait aux étrangers
l’entrée aux Etats-Unis. Un roman
est toujours lu à travers les lentilles
de son époque. Les histoires avec une
forte différence d’âge arrivent tout
le temps, je n’y vois rien d’abusif. •
Asymétrie
de Lisa Halliday
(Gallimard,
352 pages).
PHOTOS : FRANCESCA MANTOVANI/ÉDITIONS GALLIMARD ; DR
Par Marguerite BAUX
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
24 numéros
Abonnez-vous à
+
Le cofret collection
«Beau-thé» Spa
30
POUR
✁
€
SEULEMENT
BULLETIN D’ABONNEMENT
Bulletin à retourner dans une enveloppe affranchie à
Grazia Abonnements - CS 90125 - 27091 EVREUX CEDEX 9
OUI, je m’abonne à
+ le coffret «Beau-thé» Spa
Je m’abonne à
24 nos
pour
30€
(1019413)
seul : 24 nos pour 26 € au lieu de 43€20 (1019421)
Mes coordonnées :
Nom : .........................................................................................................................................................................................................................................................................................................
Prénom : ...............................................................................................................................................................................................................................................................................................
COFFRET COLLECTION « BEAU-THÉ »
SPA THÉMAÉ (Prix public 49€)
Adresse : ...........................................................................................................................................................................................................................................................................................
......................................................................................................................................................................................................................................................................................................................
Au cœur de cet écrin, découvrez une sélection inédite de
produits bienfaisants pour la peau, le corps et l’esprit et
vivez l’expérience du Spa THÉMAÉ à la maison. Ce cofret
contient :
Code Postal : lllll Ville : .....................................................................................................................................................................................................
INDISPENSABLE POUR LE SUIVI DE MON ABONNEMENT ET OBTENIR LA VERSION NUMÉRIQUE
E-Mail : ................................................................................................................................................................................................................................................................................
Une Huile des 4 Thés® - 30 ml
Cette huile sèche nourrit et sublime instantanément le visage, le corps et
les cheveux. Grâce au Complexe des 4 Thés® et à l’huile de jojoba, peau et
cheveux retrouvent vitalité, souplesse et éclat absolus.
Tél : ll ll ll ll ll
Mon règlement :
Chèque libellé à l’ordre de Grazia
Un Baume des 4 Thés® - 50 ml
Ce soin nourrissant vous emporte au cœur des rituels de massageTHÉMAÉ.
Formulé au Complexe des 4 Thés® et enrichi en thé noir, sa texture baume
onctueuse se transforme en huile tonifiante sous l’efet du massage,
laissant la peau idéalement nourrie et délicatement parfumée.
Un Thé étoile filante - 30 g
Une création originale et délicate sur base de thé vert aux saveurs
d’agrumes, de vanille, de pétales, de souci et de bleuet pour vivre
pleinement la cérémonie du soin par le thé, selon THÉMAÉ.
N° de carte bancaire : llll llll llll llll
Date d’expiration :
ll / ll
Notez les 3 derniers chifres figurant au dos de votre carte lll
Je m’abonne en ligne sur :
P457 - Création, réalisation :
Un Savon au Complexe des 4 Thés® - 50 g
Ce savon de beauté crémeux nettoie la peau et l’hydrate tout en la laissant
délicatement parfumée.
Je souhaite bénéficier des offres promotionnelles
des partenaires de GRAZIA (Groupe Mondadori)
www.grazia.fr
Date et signature obligatoires :
*Délaidelivraison:4semainesàréceptiondevotrerèglement.RetrouveztoutesnosCGVsurwww.kiosquemag.com.
Les informations recueillies à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique destiné à Mondadori
Magazines France pour la gestion de son fichier clients par le service marketing et la direction des abonnements.
Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et
de rectification aux informations qui vous concernent en écrivant notre service client. J’accepte que mes données
soient cédées à des tiers en cochant la case ci-contre : �.
lifestyle
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
VIVRE
AVEC SES
LIVRES
« Montre-moi ta bibliothèque, je te dirai
qui tu es.» C’est un peu le créneau du blog
The Archivists. Il réunit littérature et
décoration à travers une série de portraits
de grands lecteurs. Inspirant. Par Sophie PEYRARD
O
n entend encore dire que le
digital tuerait les livres. Pourtant
il semblerait que les amateurs de
papier fassent de la résistance. Avec
le hashtag #shelfe, contraction
de bookshelf (bibliothèque en
anglais) et selfe, ou le français
#montretabibli, photographier
son étagère pour la poster sur les réseaux sociaux est
la tendance cool et trendy qui s’installe. Lancé par MariePacifque Zeltner et Valentine Spinelli, deux passionnées qui
travaillent dans l’édition, le blog The Archivists rassemble,
en plus pointu, tout ce qu’on aime dans ce mouvement :
intérieurs inspirants, portraits intimes et conseils de lecture.
ROMAN PRÉFÉRÉ, COUP DE CŒUR
DU MOMENT ET BIBELOTS PERSONNELS
Dans cette bibliothèque
qui grimpe sur deux étages,
la propriétaire s’amuse à ranger
côte à côte des auteurs
qui auraient pu s’entendre.
« L’idée était d’aller chez les gens pour voir comment on vit
avec ses livres, et aussi de se dire que la déco pouvait être
une porte d’entrée vers la lecture », explique simplement
Marie-Pacifque Zeltner. De la chambre de 9 m2 dans la
colocation de Pauline au loft très « industriel » de Sophie,
en passant par la maison en Provence de Monique, 83Tans,
c’est une galerie de portraits éclectique et passionnante
que les deux associées composent. A côté des bordéliques
avec leurs piles d’ouvrages en équilibre précaire,
on découvre les grands maniaques qui peaufnent leur
classement par ordre alphabétique, maison d’édition ou
nationalité, comme en librairie. « Le rangement par couleurs
ou le fait de recouvrir tous ses volumes d’un même papier
est purement esthétique. On perd le côté pratique, pas facile
de retrouver un livre », souligne Marie-Pacifque Zeltner.
Equilibrer les volumes, homogénéiser les étagères en blocs
GR AZIA • 24.08.2018 117
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LifestyLe
thearchivistsblog.com
Marie-Pacifique
Zeltner, cofondatrice du
blog The Archivists,
devant sa bibliothèque.
118 GR AZIA • 24.08.2018
Ici, albums pour
enfants, BD et
livres de création
graphique sont
classés par format.
Un ancien meuble de
postier reconverti où les
ouvrages sont disposés
de façon aléatoire.
PHOTO PAGES PRÉCÉDENTES : DR. PHOTOS CIUCONTRE : DR
uniformes, chacun s’arrange avec les contraintes de
l’ensemble pour qu’il s’harmonise avec le reste de la pièce.
L’ajout de quelques bibelots personnels ou d’une
publication disposée de face permet à la bibliothèque
de respirer. On peut ainsi exhiber son roman préféré,
son coup de cœur du moment ou valoriser une couverture
particulièrement graphique, comme un tableau. Le livre
deviendrait-il un simple objet de déco vidé de sa substance ?
« Je ne crois pas que les non-lecteurs décident d’avoir une
bibliothèque pour briller. Mais si certains disposent des beaux
ouvrages pour faire joli dans leur salon, tant mieux, il y aura
toujours quelqu’un pour les feuilleter. Et au moins, ils auront
acheté des livres, c’est important ! », précise la jeune
femme. Et quand on lui demande, parmi la trentaine de
bibliothèques visitées, si elle en a une préférée, elle répond
sans hésitation : « La mienne ! Elle a été construite par mon
mari, va du parquet au plafond. Elle est nichée dans un recoin
comme une cabane de livres, c’est un endroit chaleureux et
réconfortant. » Si, en termes de déco, les livres donnent
un supplément d’âme à une pièce, la sensation de vie qui
en émane provient bien, elle, de leurs propriétaires. •
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LE
JOURNAL
D’ UN CHINEUR
Mon panier
en paille
DRES
SES A
1
SES
POUR
MATE MON SAC
Grâce à cette plateforme, tous
les accessoires de la Parisienne chic
sont disponibles en un seul clic !
Matemonsac.com
TROUVER
2
LA
BONNE
MAISON EMPEREUR
C’est l’une des plus anciennes
drogueries de France, pour dénicher
tout ce dont on rêve.
4, rue des Récolettes, Marseille 1er. Empereur.fr
MARINMONTAGUT.COM
VA N N ERIE
3
L’ÉTABLISIENNE
Détourner la vannerie dans cet
atelier grâce à des cours pour créer par
exemple son propre miroir en rotin.
88, bd de Picpus, Paris 12e. Letablisienne.com
GR AZIA • 24.08.2018 119
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LifestyLe
120 GR AZIA • 24.08.2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L A
PIÈCE
FÉTICHE
Le salon
couture
DE
JEAN
PAUL
GAULTIER
Impertinent et enthousiaste, l’iconoclaste
de la mode aime les histoires qui démarrent
dans ce lieu réservé à quelques chanceuses.
Par Charlotte ROUDAUT Photos Marie-Amélie TONDU
C’est votre salle des trésors ?
Je rêvais d’organiser des déflés chez moi. J’arrive en pantoufes.
L’esprit de ce salon ?
L’empreinte d’une ancienne maison de couture.
L’ambiance est quasi fantomatique…
Elle résulte de la rencontre de Jurgen Bey (l’artiste qui a réalisé
l’installation Morphing, ndlr) et de photos d’une tribu indienne
dont l’habitat était creusé dans des niches.
Quelque chose que vous changeriez ?
J’irais encore plus loin, intégrerais tout le staff dans le Morphing !
Votre objet préféré ?
Cette statue immonde (sur la colonne à gauche, ndlr), qui a l’air
atrophiée, non ? La jambe est bizarre… Mais elle devient étrange
et belle sous le voile. J’aime le côté enseveli, la mutation.
Le temps est-il un problème ?
Oui, avec deux collections par an, il compte double.
Votre première muse?
1
Nana (1), le freak par excellence ! Petit, je lui ai greffé des
implants capillaires et mammaires, je l’ai maquillé et habillé en
Fabiola de Belgique, avec une robe qui tenait par acupuncture.
Et le trou derrière la poitrine ?
C’était l’époque des opérations à cœur ouvert du Pr Barnard. Et
plus bas, une appendicite que je situais un peu bizarrement…
Votre prochaine sortie ?
Le Fashion Freak Show, mon spectacle. Ça parlera de mode,
des soirées Palace, du punk… Et même de Micheline Presle.
Vos sources d’inspiration ?
Tout ce que je vois et l’époque.
Et pour ce nouveau sac à dos (2) ?
Son souffet, quasi-hommage à Yvette Horner. Et la rayure tennis
pour l’assortir à un costume. Le chic des années 50 décalé.
Là où vous dessinez ?
Dans ma chambre, sur mon lit, depuis petit.
Votre côté enfant terrible, justement, d’où vient-il ?
Du jour où j’ai appris que le Père Noël n’existait pas. Cela
m’a permis de tout remettre en cause.
2
Collection voyage « Ampli », Jean Paul Gaultier pour Lipault (en boutiques).
Fashion Freak Show, à partir du 18 septembre aux Folies Bergère, Paris 9e.
GR AZIA • 24.08.2018 121
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LifestyLe
36
HEURES
EN
CAPPADOCe
MARCHER VERS
l’inconnu
Un territoire minéral et sauvage, des couchers de soleil
sur des paysages volcaniques hors du commun…
Balade au cœur de l’Anatolie, en Turquie. Par stéphanie fONteNOy
1 LALe sARAy HOteL
Dormir dans un «hôtel cave» avec des
chambres creusées à même la roche,
un must dans la région. Celui-ci a
une terrasse avec une vue à 180 ° et
une piscine à tomber. A partir de 80 €.
Lalesaray.com
Belles découvertes
1
2
122 GR AZIA • 24.08.2018
3
4
4 Le PARC NAtiONAL De GÖReMe
Dévaler des canyons ou arpenter
des vallons plantés d’amandiers,
d’oliviers d’argousiers et de vignes…
Göreme, à 1 200 m d’altitude, est
le point de départ de nombreuses
randonnées. Avec ses cônes en tuf
volcanique, le parc, classé au
patrimoine mondial de l’Unesco, est
un cours d’histoire grandeur nature:
incroyables églises byzantines et
habitations troglodytes témoignent
du riche passé de la région.
PHOTOS : INSTAGRAM/LALESARAYCAVEHOTEL ; FRANZ12/123RF ; INSTAGRAM/MUJGANOZCEYLAN ; DR
Pied-à-terre
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
AVANOS
Coup de cœur pour ce village traversé
par la rivière Kizilirmak et son pont
suspendu. On gravit les vieilles rues
bordées de façades en pierre blanche,
où le temps semble s’être arrêté.
Plaisirs épicuriens
ANATOLIAN KITCHEN
Le resto préféré des locaux, avec
sa cuisine typique et copieuse.
Göreme Kasabasi, Muze Caddesi, Göreme.
3 CAPPADOCIAN CUISINE
Pour son délicieux testi kebab,
un plat à base d’agneau ou de veau
mijoté dans un pot en terre cuite. Le
serveur brise le moule avec un sabre
avant de le servir. Une expérience.
L’insta destination
Chaque semaine, la créatrice de Pathport Laurence Delebois rencontre le
guide local idéal. Episode 16 : la Cappadoce vue par Müjgan Afra Özceylan.
Müjgan Afra
Özceylan
Uzundere Cad., Göreme.
KOCAPAG
Etape dégustation bienvenue après
une randonnée dans les vignobles.
Le blanc est surprenant, avec ses
accents minéraux.
Kocabag.com
Petits souvenirs
La terrasse de l’hôtel
Sultan Cave Suites.
Zelve/Paşabağı
Village typique
de Cappadoce.
KILIMS
Le patron connaît tout de ces tapis
tissés par des tribus nomades, et son
français est parfait.
2
Galerie Faruk, Tekelli Mahallesi, 2. Kale Sk.,
Uçhisar.
CONCEPT STORE
Des chaussons en laine aux coussins à
pompons, en passant par la confiture,
tout est fait main dans ce magasin créé
par les femmes du village d’Uçhisar.
Place du centre, Belediye Meydanı, Uçhisar.
POTERIE
L’atelier d’Hakan Bircan est creusé
dans la roche. On en rapporte un vase,
des bols ou un saladier en terre rouge.
Chez Hakan, Yukari Mah. Kayikci Sok,
50 500 Avanos.
Prêt-à-partir
Se déplacer: la rando en Cappadoce
peut être risquée. Mieux vaut partir
avec un guide, comme « Mehmet le
marcheur », aventurier philosophe.
Walkingmehmet.net
Goûter : aux petits déjeuners
turcs. Omelette, olives, fromage,
concombre, mais aussi confitures,
miel, pekmez, tahini et halva sur du
pain frais, servi avec du thé brûlant.
Planifier : les couleurs sont
plus riches mi-mai et en automne.
En hiver, on marche dans la neige.
ELLE EST photographe.
ELLE VIT À à Toronto.
POUR ELLE, la Cappadoce est un
mirage, une autre planète où l’on
découvre des paysages surréalistes.
SON INSTA @mujganozceylan
faits par les tribus turques. Très
instagrammable.
SES LIEUX À VIVRE
ZELVE/PAŞABAĞI
Un ancien ermitage pour les moines
souhaitant se retirer du monde. Ici,
les cheminées de fées sont uniques.
L’HÔTEL SULTAN CAVE SUITES
A l’aube, on prend son petit déj sur la
terrasse, avec vue sur les montgolfières
et le ciel qui change de couleur.
Sultancavesuites.com
LA GALERIE IKMAN
Une jolie boutique de souvenirs
couverte de nombreux tapis
PLUS DE PHOTOS SUR GRAZIA.FR
Galerie-ikman.business.site
UÇHISAR
Un lieu spirituel, empli d’histoire
et de légendes où se laisser gagner
par la sérénité ambiante.
AVANOS/ÜRGÜP/GÖREME
Pour explorer ce musée à ciel ouvert,
oubliez le bus et louez un vélo. Notre
balade a duré sept heures: un des
plus beaux jours de ma vie.
@PATHPORT
GR AZIA • 24.08.2018 123
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LifestyLe
L A
TABLE
De L A seMAiNe
Robert
2
3
Peter Orr, Australien surdoué,
ouvre son premier repaire
gourmand baptisé du nom de
son père. Un « bistrot de chef »
qu’il a lancé en s’associant au duo
Loïc Martin et Edouard Bergeon,
de Martin Boire et Manger. Sa carte
(courte) change deux fois par mois
et le menu déjeuner chaque semaine.
Hyperdynamique. Ce midi-là,
seulement quatre entrées et quatre
plats. Ici, les légumes cultivés en
agriculture biologique viennent
de leur potager à Sancerre. Et la
fraîcheur rayonne dans cette superbe
salade, jaune d’œuf fumé et ricotta
salata en copeaux. Ensuite, cochon
fermier (si tendre), lardons, gnocchis
ultrafondants et un peu de vert pour
la bonne conscience. Ce jour-là aussi,
tagliatelles fraîches, nduja (saucisson
piquant), courgettes et basilic.
Trois desserts de saison clôturent
parfaitement le repas et pour s’enivrer
un peu, on fait confance au réseau
de petits viticulteurs d’Elise Doan,
la sommelière. Ne partez pas si vite !
Les derniers clients peu pressés
peuvent parfois assister à la
confection des pâtes (le chef a fait
ses armes dans des restos italiens
étoilés à Londres), le spectacle se
déroule au comptoir.
Par Justine ViLLAiN
NOS T
4
EN +
ABLES
1
2
86, rue Réaumur, Paris 2e. Uma-nota.com
60, rue de lancry, paris 10e. Restaurant-vivre.com
UNe sALsA BRÉsiLieNNe
Le chef d’Uma Nota fait honneur
à une cuisine nippo-brésilienne. Une
street food améliorée où l’aubergine au
miso, noix de cajou et chèvre côtoie
les dadinhos de tapioca, célèbres à Rio.
124 GR AZIA • 24.08.2018
UNe eNfANt De LA BALLe Avec
V(ivre), Caroline Savoy, fille du chef
aux trois étoiles (Guy Savoy), décline
le concept de son premier resto canal
Saint-Martin. Producteurs top qualité
et cocottes délicieuses et régressives.
32, rue de la fontaine-au-Roi, Paris 11e.
Ouvert du mercredi au samedi, de 12 heures
à 14 h 30 et de 19 heures à 22 h 30.
tél. : 01 43 57 20 29
1 Peter Orr, l’hypercréatif
chef de Robert, change sa carte
tous les quinze jours.
2 Du blanc, de la faïence
et un vieux comptoir en bois
face au grand miroir.
3 Plat du jour ce jour-là :
tagliatelles, nduja (saucisson
piquant), courgettes et basilic…
4 Le comptoir, face aux
cuisines où le chef prépare
ses pâtes après le service.
PHOTOS : CASPAR MISKIN
1
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Inédit
lance les podcasts littéraires
Dès le 27 août,
suivez nos 5 podcasts littéraires (un par jour).
Les extraits de nos livres préférés de la rentrée,
présentés par Philippe Azoury,
lus par Arnaud Valois et Clotilde Hesme.
ILLUSTRATION : NATACHA PASCHAL
A suivre sur iTunes, SoundCloud, Audible et Grazia.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
HOROSCOPE
DU 24 AU 30 AOÛT
Par Claire FRASCANI
VIERGE
24 AOÛT - 23 SEPTEMBRE
Psycho : le Soleil révèle ce qu’il y a de
mieux en vous. C’est la période rêvée
pour séduire un amoureux ou vous
affirmer au sein d’une relation.
Boulot : dopée par Mars, vous avez
le vent en poupe. Des projets
interrompus vont redémarrer sur les
chapeaux de roues. A surveiller :
un climat propice aux malentendus.
Mémo : soyez vous-même en mieux.
BÉLIER
21 MARS
20 AVRIL
Psycho : Mercure et Vénus dynamisent
vos interactions avec autrui. C’est une
belle période pour faire des rencontres
ou réveiller votre vie de couple.
Boulot : misez sur un contexte propice
à la communication et l’émulation
créative. En revanche, gare au stress,
ne négligez pas les signaux de fatigue
et faites des pauses.
Mémo : mettez-vous moins la pression.
TAUREAU
21 AVRIL
21 MAI
Psycho : c’est l’éclaircie ! Une situation
qui végétait un peu pourrait reprendre
du poil de la bête (à partir du 25). En
couple, c’est le moment de concrétiser
un projet.
Boulot : vous bénéficiez d’un ciel très
stable qui vous permet toutes les
audaces, alors n’hésitez pas : foncez
et surprenez-vous.
Mémo : imposez votre style.
GÉMEAUX
22 MAI
21 JUIN
Psycho : Mercure et Vénus dopent
vos amours et facilitent vos échanges.
Comptez sur de jolis moments en duo
et avec vos amis.
Boulot : la communication fonctionne
bien, mais c’est aussi une belle période
pour négocier, spéculer ou valoriser
votre esprit créatif.
Mémo : mettez-vous en valeur.
126 GR AZIA • 24.08.2018
CANCER
22 JUIN
22 JUILLET
Psycho : le climat est orageux.
En couple, attendez-vous à quelques
montées passionnelles. En solo,
quelqu’un pourrait déclencher en
vous des réactions intenses.
Boulot : enjeux motivants et dynamique
de groupe vont de pair avec un esprit
de compétition bien présent. Ce qui
marche : la communication. N’hésitez
pas à relancer vos contacts.
Mémo : restez zen.
LION
23 JUILLET
23 AOÛT
Psycho : tout va bien ! Vénus harmonise
vos amours et sublime votre charme
naturel. En solo, l’air est plein de
promesses de rencontres. A deux,
légèreté et humour sont aphrodisiaques.
Boulot : c’est le moment de briller.
Mercure vous donne une aisance
intellectuelle qui séduit et convainc,
alors prenez la parole. En prime, une
bonne ambiance de travail.
Mémo : exprimez vos idées.
BALANCE
24 SEPTEMBRE
23 OCTOBRE
SAGITTAIRE
23 NOVEMBRE
21 DÉCEMBRE
Psycho : Mercure vous aide à mieux
communiquer avec les autres, Vénus
harmonise vos relations, tout roule.
A deux, comptez sur un regain de
complicité et de désir.
Boulot : c’est un bon moment pour
proposer vos idées, vous n’aurez aucun
mal à vous montrer convaincante. A
surveiller : des tensions concernant
une histoire d’argent.
Mémo : exprimez votre vision des
choses.
CAPRICORNE
22 DÉCEMBRE
20 JANVIER
Psycho: votre situation évolue vers
de vrais changements positifs. C’est le
moment de faire des projets d’avenir.
En solo, un nouveau collègue pourrait
bien vous faire de l’effet.
Boulot: Saturne vous donne du poids,
Mars de l’assurance. C’est une bonne
période pour décrocher une promotion
ou gagner la confiance de vos supérieurs.
Mémo : devenez incontournable.
VERSEAU
21 JANVIER
18 FÉVRIER
Psycho : vous voilà élue séductrice de
la semaine, grâce à Vénus qui sublime
votre charme et vos amours. En solo,
c’est le moment de prendre les devants.
A deux ? C’est top.
Boulot : inspirée par Mercure, vous avez
le neurone actif et le verbe inspiré,
profitez-en pour convaincre les foules
de votre génie. A surveiller : des
tensions relationnelles possibles.
Mémo : mettez-vous en avant.
Psycho : la belle tendance amoureuse
continue. Vénus pousse à la rencontre,
révèle les affinités et sublime les
sentiments. Une jolie rencontre amicale
n’est pas à exclure non plus.
Boulot : Mercure vous pousse à vous
confronter au point de vue des autres,
prévoyez des débats enrichissants,
mais parfois animés. A exploiter : une
intuition au taquet.
Mémo : restez à l’écoute.
SCORPION
POISSONS
24 OCTOBRE
22 NOVEMBRE
Psycho : la tendance est romantique
mais une relation pourrait s’avérer
plus complexe que prévu, car Mercure
favorise les malentendus. En privé ?
L’ambiance est torride.
Boulot : le contexte est plutôt stable et
votre efficacité en bluffe plus d’un.
A surveiller : des échanges parfois
houleux avec certains collaborateurs.
Mémo : relâchez la pression.
19 FÉVRIER
20 MARS
Psycho : vous pourriez être troublée par
un jeu de séduction ambigu ou avoir du
mal à définir vos sentiments pour
quelqu’un. La bonne nouvelle ? C’est top
sexuellement.
Boulot : Mars réveille votre énergie et
vous donne plus d’assurance. N’hésitez
pas à exprimer vos envies et prendre
des initiatives.
Mémo : maintenez un dialogue clair.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Les rendez-vous Grazia
Une publication du groupe
U
VEA
NOU
Président : Ernesto Mauri
RÉDACTION : 8, rue François-Ory, 92543 Montrouge Cedex
Tél. : 01 41 3 3 50 0 0. Fax : 01 41 86 16 75.
Pour joindre votre correspondant, composez le 01 41 33 suivi des 4 chiffres entre parenthèses.
Pour envoyer un e-mail : prénom.nom@mondadori.fr
DIRECTION DE LA RÉDACTION
Directeur de la rédaction : Joseph Ghosn
assisté de Najet Anajjar (21 9 4)
Rédactrice en chef print/digital : Sabine Maida (49 95)
Rédactrice en chef technique : Elena Giannakou-Fèvre (21 72)
Directeur artistique : Adrien Pelletier (21 8 3)
Directrice artistique adjointe : Anne Meunier (21 07)
Administrateur de la rédaction : Véronique Chaubin (21 47)
ACTU
Rédactrices lifestyle : Dominique Savidan
(21 67) et Justine Villain (21 15)
Rédactrice en chef : Lise Martin (21 56)
Rédacteurs actu : Caroline Lumet (21 54),
GRAZIA.FR
Bertrand Rocher (21 65)
Rédactrice en chef : Florence Santrot (21 52)
Chroniques : Charles Berberian, Nora Hamzawi, Rédacteurs : Jordane Guignon (people) (23 13),
Louison
Pauline Pellissier (21 87), Sabrina Pons (mode)
MAGAZINE/MODE ÉCRITE
(50 17)
Rédactrice en chef : Céline Cabourg
SECRÉTARIAT DE RÉDACTION
Chef de rubrique mode : Caroline Hamelle (21 42) Première secrétaire de rédaction :
A collaboré : Clémence Langé (18 97)
Christine Bois-Dumont (21 71)
MODE
Deuxième secrétaire de rédaction :
Rédactrice en chef : Alexandra Bernard (52 36)
Bernard Devers (21 19)
Rédactrice en chef mode adjointe :
Secrétaires de rédaction : Sibylle Dehesdin
Claire Cosnefroy (52 34)
(23 48), Fanie Engbrox (58 99)
Assistante mode : Nathalie Jean (21 36)
Ont collaboré : Brigitte Lhoir, Célina Milloux,
Responsable shopping : Sol-Angel Boente
Ioris Queyroi
(21 92)
MAQUETTE
A collaboré : Léa Usseglio
Chef de studio : Guébila Zafati (21 79)
Directrice de casting : Alexandra Bénardeau
Première rédactrice graphiste : Alice Pham (21 74)
(21 08)
Rédactrices graphistes : Chloé Hennequez
BEAUTÉ/SANTÉ
(51 81), Ilham Tazi (21 82)
Rédactrice en chef : Aurélie Lambillon (21 43)
Ont collaboré : Alice Chapuis, Emmanuelle Lhoir,
Chef de service santé/forme :
Magali Peretti, Oriana Régent, Nicolò Giacomin
Julie Lasterade (21 41)
SERVICE PHOTO
Assistante beauté : Sylvie Angerville (21 44)
Directrice photo : Zohra Mokhtari (21 91)
CULTURE/PEOPLE
Directrice photo adjointe : Brigitte Bassale (21 48)
Rédacteur en chef : Philippe Azoury (29 26)
Rédactrices photo : Elsa Guardia (21 89),
Chef de rubrique culture : Pascaline Potdevin
Sylvia Monduc (49 55)
(21 50)
A collaboré : Ronan Deshaies
Chef de rubrique couvertures et personnalités :
Perrine Sabbat (21 57)
PRODUCTION
Rédactrice culture : Diane Jacqus (49 04)
Chargée de production : Myriam Ball (21 02)
LIFESTYLE
Assistante de rédaction/gestion :
Rédactrice en chef : Charlotte Roudaut (21 86)
Fatima Tadrist (22 98)
UNE BONNE TASSE D’ÉTÉ
présentée par Marie Sauvion
Du lundi au vendredi de 9 h à 10 h.
Chaque matin, un rendez-vous tonique et
convivial pour débuter la journée. Une émission
dans laquelle la journaliste Marie Sauvion et
ses invités se posent des questions de société,
explorent notre époque et discutent des
sujets de la vie quotidienne : féminisme, travail,
adolescence, amour, voyage, vacances,
bienveillance, déco, sport…
Grazia est partenaire de l’émission,
retrouvez la rédaction tous les jeudis.
A réécouter, podcaster sur Franceinter.fr
LA SÉRIE MUSICALE
Du lundi au vendredi de 15 h à 16 h.
Multidiffusion à 21 h.
UN TOUR DU MONDE
par Simon Rico
Jusqu’au vendredi 24 août.
C’était il y a cinquante ans, la jeunesse
battait le pavé aux quatre coins
du globe pour renverser l’ordre établi.
Rallumez vos transistors, cette série musicale
vous conte en chansons l’histoire de l’année 1968.
LES PETITES MUSIQUES
DE L’EXIL
par Elodie Maillot
Jusqu’au vendredi 24 août.
A cause d’un bouleversement
géopolitique ou par choix, des artistes
ont fui leur pays pour composer. Cette série
nous embarque vers ces lieux réels ou imaginaires
qui ont bousculé les compositions musicales.
Entre l’aventure, le passé, le présent et l’avenir.
Grazia est partenaire de l’émission du lundi au vendredi.
CAHIERS DE VACANCES
par Edmée Citroën
Du lundi au vendredi à 9 h 26,
12 h 56, 14 h 56 et 17 h 24.
Des colonies à l’amour de
vacances en passant par Le Guide du routard,
retrouvez chaque jour une mythologie des
vacances racontée par Edmée Citroën. Histoires et
anecdotes des piliers de la culture pop estivale !
Grazia est partenaire de l’émission du lundi au vendredi.
A réécouter, podcaster sur Franceinfo.fr
PHOTOS : RADIO FRANCE/CHRISTOPHE ABRAMOWITZ
A réécouter, podcaster sur Franceculture.fr
DIRECTION
Directeur exécutif : Carole Fagot (01 46 48 47 38)
Directrice d’édition : Isabelle Jacques
(01 46 48 18 23)
MARKETING
Responsable marketing : Marion Lenoble (21 38)
Responsable promotion senior :
Chloé Houée (5031) Caroline Paquet (10 20)
Responsable promotion : Fatima Baho
(01 46 48 43 34)
Directeur marketing direct :
Catherine Grimaud (01 46 48 48 19)
Chef de Groupe marketing direct :
Nathalie Carrere (01 46 48 47 67)
Chef de produit marketing direct :
Vanessa Anes Goncalves (01 46 48 47 43)
DIFFUSION www.vendezplus.com
Responsable diffusion marché :
Siham Daassa (54 06)
DIGITAL
Digital manager : Elodie Bourdeau (01 41 86 23 12)
elodie.bourdeau@mondadori.fr
Chargé de planning : Sylvia Apodaca (50 15),
Ellen Navarro (21 29)
PUBLICITÉ
Directrice exécutive régie : Cécile Chambaudrie
(52 23)
Key Account Director : Guillaume Beauquesne
(21 40)
Key Account Senior Manager : Verlaine Fixary
(21 78)
Key Account Manager Luxe/International :
Laura Salvi (21 28)
Digital Sales Director : Violaine Di Meglio (51 91)
Responsable trafic : Maria Dias (49 88)
Doc : Pierre Ménard, Cherifa Chelbi, Julie
O’Neil
FABRICATION
Direction : Dominique Aymard, Isabel Delanoy
Chefs de fabrication : Nadine Chatry (56 30),
Johann Gaisser (01 46 48 48 32)
RESSOURCES HUMAINES : Pascale Labé
Grazia is a tradermark registered and owned
by Mondadori International Business
Editeur : Mondadori Magazines France SAS
Siège social : 8, rue François-Ory,
92543 Montrouge Cedex
Actionnaire principal : Mondadori France SAS
Directeur de la publication : Carmine Perna
Photogravure : Compos Juliot (75)
Impression : Rotofrance à Lognes (77),
Brochage : Merkhofer à Morangis (91).
N° ISSN : 2104-5542. Commission paritaire : 1019
K 89968. Dépôt légal : août 2018
MONDADORI INTERNATIONAL BUSINESS
Chairman & CEO : Carlo Mandelli ; Managing
Director : Daniela Sola ; International Publisher
& Head of Licensing : Sandra Gotelli ; International
Advertising Manager : Daniella Angheben ;
Photos & Rights Manager : Melania Landini ;
International Brand Manager Grazia Network :
Francesca Brambilla ; International Art Director :
Giacomo Pasqualini
GRAZIA INTERNATIONAL NETWORK
Grazia International Editor in chief:
Carla Vanni
For further details, please write to :
graziainternational@mondadori.com
© [ 2018 ]
Mondadori International Business S.r.l. All
rights reserved. Published by “NAME OF THE
PUBLISHER” with the permission of Mondadori
International Business S.r.l.
Reproduction in any manner in any language in
whole or in part without prior written
permission is prohibited
Abonnez-vous à GRAZIA
Par courrier : Service Abonnements
Grazia, CS 90125, 27091 Evreux Cedex 9.
Par téléphone : 01 46 48 48 35
du lundi au samedi, de 8 h à 20 h.
Tarifs abonnement France
métropolitaine : GRAZIA,
1 an - 47 numéros = 60 €.
Pour l’étranger, nous consulter.
Copyright © 2009 Arnoldo Mondadori Editore
S.p.A. All rights reserved. Published by
Mondadori Magazines France S.A.S. with the
permission of Arnoldo Mondadori Editore S.p.A.
Reproduction in any manner in any language in whole or
in part without prior written permission is prohibited.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INFORMATIONS COMMERCIALES
PRÊT-À-SHOPPER
NMC LAB
Nuits tranquilles
La solution naturelle pour
l’endormissement difficile
(endormissement rapide, réveils
nocturnes, ou encore décalage
horaire) est un complément
alimentaire en spray sublingual à
base de mélatonine et édulcorants
(solution brevetée). Ne nécessitant
pas d’eau, son absorption par
l’organisme se fait en cinq minutes.
Disponible en pharmacie et sur Nmc-lab.fr
PALAIS DES THÉS
Des saveurs qui font voyager
Palais des Thés révèle 5 délicieuses recettes de thés et infusions Détox aux pouvoirs
spécifiques. La Sud-africaine propose une détox drainante, la Brésilienne vous plonge
au cœur d’une forêt sur une base de thé vert. Voyage au pays du Soleil-Levant très
réputé pour son calme, la Japonaise est une ode à la sérénité. L’Indienne, elle, est
inspirée des pratiques ancestrales de ce pays où le ventre est considéré comme le
deuxième cerveau, et la Scandinave soutient les défenses naturelles de l’organisme.
Disponible en boutique et en ligne. Palaisdesthes.com
NUXE
Huile Prodigieuse
Imprimé végétal et parure de lumière:
le flacon collector, édition limitée
de l’été 2018, de l’Huile Prodigieuse®
est le signal d’un retour
essentiel au naturel, en
réponse au besoin
intense de ralentir le
rythme, de renouer
avec sa
nature
sauvage…
Sous sa
caresse
sensuelle,
visage, corps
et cheveux
deviennent
les totems
d’une beauté
assumée.
Fr.nuxe.com
YVES SAINT LAURENT
Un nouveau must-have
REEBOK
Résistance extrême
Un classique du plein air depuis 1968
dans une coupe améliorée et des
matières durables. La robuste Greenland
Jacket en G-1000 Eco, un textile durable
et résistant au vent et à l’eau, gagne en
protection et en imperméabilité grâce à
l’usage de la cire Greenland Wax.
279,95 €. Reebok.fr
EXERTIER
PHOTOS : DR
Le Miracle du miel
C’est l’heure d’un nouveau chapitre. Après l’Or de
l’Orchidée, êtes-vous prête à découvrir un nouveau
secret de beauté ? Un trésor naturel au cœur de la
formule, quatre produits qui vont à l’essentiel pour
faire du bien à toutes les peaux et les âges avec des
textures enveloppantes et un parfum envoûtant.
Une routine en 4 temps pour une beauté plus simple.
Exertier.fr
Après All Hours Foundation et Le
Cushion Encre de Peau, Yves Saint
Laurent Beauté enrichit sa gamme
emblématique avec un nouveau
must-have: All Hous Foundation
Stick, qui offre un fini velouté et
lumineux et séduira toutes les
amatrices de couvrance
ultra-mate haute performance.
50 €. Yslbeauty.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Le dessin
C’est avec son trait habile et son ton futé que Louison revisite Grazia.
Cette semaine, elle se pare pour la rentrée.
130 GR AZIA • 24.08.2018
5 cl de Lillet Blanc
10 cl de tonic
1 bain de glaçons
1 tranche de concombre
Le cocktail frais de l ’ éété
té
Lillet Frères – SAS au capital de 525 320 euros - 8, cours du Maréchal Foch 33720 Podensac – B 457 203 966 RCS BORDEAUX -
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
CHANEL.COM
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
COCO CRUSH
BAGUES ET BRACELETS DIAMANTS, OR BLANC ET OR JAUNE
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
5
Размер файла
24 724 Кб
Теги
journal, grazia
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа