close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Elle France - 05 10 2018 - 11 10 2018

код для вставкиСкачать
EL
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MODE
E
MÉLANIE
THIERRY
ACHETER MOINS,
ACHETER MIEUX
NOTRE HÉROÏNE
ENGAGÉE
COMMENT
RATIONALISER
SON DRESSING
QU’EST- CE
QU’ON MANGE ?
QU’EST- CE
QU’ON ÉVITE ?
LE GUIDE ULTIME
DU FRIGO
BEAUTÉ
20 PRODUITS BIO
ET EFFICACES
elle
la planète
STYLE
TARTAN, TWEED,
CHEVRON…
FÉMINISEZ
LES CLASSIQUES
DE L’AUTOMNE
M 01648 - 3798 - F: 2,30 E
3Õ:HIKLQE=]UWXUW:?n@h@t@i@a";
100 GESTES ÉCOLOS
À ADOPTER
HEBDOMADAIRE 5 OCTOBRE 2018
FRANCE MÉTROPOLITAINE 2,30 €. AND : 2,70 €. BEL : 2,60 €. CAN $: 5,90 CND.
A : 4,90 €. D : 4,70 €. ANTILLES A : 5,70 €. SAINT-MARTIN : 7 €. RÉUNION A : 6,70 €. GUY S : 4,20 €. CH : 4,30 FS. ESP : 3,80 €. GR : 4,60 €.
ITA : 3,80 €. LUX : 2,60 €. MAR : 35 MAD. PORT. Cont. : 3,80 €. NL : 4,70 €. NC A : 1 350 CFP. NC S : 480 CFP. POLY FR S : 500 CFP. TUN : 5,70 DNT.
elle.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
louisvuitton.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
U n e f e m m e e s t u n e f e m m e © 1 9 6 1 S T U D I O C A N A L - E u r o I n t e r n a t i o n a l F i l m s S . p . A . To u s d r o i t s r é s e r v é s .
D I O R . C O M - 0 1 4 0 7 3 7 3 7 3 P H OTO G R A P H I E R E TO U C H É E
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SOMMAIRE
Semaine 5 au 11 octobRe 2018
{le beauty cRuSh }
Huile Enrichissante Pour Le Visage,
Goop by Juice Beauty au Bon
Marché Rive Gauche, 28 ml, 120 €.
15 l’édito Par Marion Ruggieri.
16 tout ce qui nous a rendus
heureux cette semaine
18 elle est partout
Photo Arno CAuChois. réAlisAtion Julie ChAnut-BomBArd.
22 elle info
Podiums, tendances et front row : l’essentiel
de la première semaine de fashion week
parisienne en 8 pages • Brett Kavanaugh,
juge suprême et harceleur ? • J’y étais… au
mariage de Michel Houellebecq
• Rencontre avec une ex-esclave de Daech
• Marc-Olivier Fogiel, son plaidoyer pour
la GPA • Charles Aznavour, hommage au
Sinatra français.
51 elle culture
51 cinéma • EXPOs • ThéâTrE
« Girl », le garçon qui voulait être danseuse
étoile • La Belle Époque rêvée de Michel
Ocelot • Rencontre avec l’icône rock Cat
Power • L’amour sous toutes ses facettes
au Louvre-Lens • Michel Fau, superstar du
théâtre privé • Le carnet culture de Romane
Bohringer • La critique d’art d’Hector Obalk
• La panoplie du quatuor Teeers • Les choix
télé de la semaine.
E L L E .FR
68 livres
Atypique « Good Morning, Mr. President ! »
• La bibliothèque de Jérôme Ferrari • Un
beau duo de romans d’amour • Simone Veil
côté famille dans « Les Inséparables » • Deux
romans étrangers de la rentrée • Le match
des livres jeunesse qui donnent envie de
changer le monde • Grand Prix des Lectrices
ELLE, sélection 1/8.
83 elle style
83 mode Le kilt. Des clous partout. Le pull
marin. La gazette fashion.
94 Beauté green Beauty scoop. Des
marques cosméto aux parfums : nos produits
bio et efficaces. Les spots éthiques.
en couVerture
Mélanie thierry
PORTE Un MAnTEAU stella
mccartney, Un T-SHIRT
h&m conscious,
Un PAnTALOn gap, UnE
CEInTURE maison Boinet
ET DES MOCASSInS gucci.
MAqUILLAGE sandrine
cano Bock. COIFFURE
nicolas JurnJack.
RÉALISATIOn chloé dugast.
PHOTOGRAPHE éric
guillemain.
9
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SOMMAIRE
Semaine du 5 au 11 octobRe 2018
{le fashion cRuSh }
Sac « Orchidée Origami »,
Le Sellier chez Centre Commercial,
400 €.
100 gestes écolos à adopter.
L’essor des emballages recyclables.
de la mode écoresponsable.
115 mode Acheter moins, acheter mieux,
comment rationaliser son dressing.
119 humeur J’ai testé l’éco-féminisme.
122 exclusif qu’est-ce qu’on mange ?
qu’est-ce qu’on évite ? Le guide du frigo.
129 portrait Kalpona Akter, le grain de
sable de la fast fashion.
132 interview Mélanie Laurent, entre
Hollywood et la Bretagne, une artiste durable.
137 tendance Les enfants, nouveaux
influenceurs écolos.
140 culte Les carnets intimes de Jane Birkin.
Le phénomène des marques lancées sur et
pour le Web.
144 elle Mode
193 numéroscope
194 horoscope
195 fiches-cuisine
110 rencontre Stella McCartney, reine
144 looks green
Mélanie Thierry, notre héroïne engagée.
154 automne
Tartan, tweed… Féminisez les classiques.
10
166 elle beauté
166 packaging green
170 shopping
176 elle Vie PriVée
Les nouveautés design de la saison • « Wine
Calling », un documentaire gouleyant
• La brioche feuilletée à l’assaut des belles
adresses • L’interview écologique de la
graphiste Clémentine Larroumet • C’est mon
histoire : « Mon fiancé m’a trompée avec
une superstar » • Une journée avec Sarah
Jessica Parker.
Les recettes fromagères de Beau & Fort.
197 la liste de nos envies
198 la Bd de soledad
géRez votRe abonnement •
abonnez-vouS •poSez voS queStionS
Par internet : www.elleabo.com
Par e-Mail : abonnementselle@cba.fr
Par téléPhone : (00 33) 01 75 33 70 35
Par courrier : ELLE abonnements CS 50002 - 59718 Lille cedex 09
Ce numéro comporte, insérées entre les pages 194 et 195, 8 pages
spéciales numérotées de I à VIII (édition Alsace) ; ou 8 pages spéciales
numérotées de I à VIII (édition Aquitaine) ; ou 4 pages spéciales numérotées
de I à IV (édition Bourgogne-Franche-Comté) ; ou 4 pages spéciales
numérotées de I à IV (édition Champagne-Ardenne) ; ou 12 pages spéciales
numérotées de I à XII (édition Côte d’Azur et Corse) ; ou 16 pages spéciales
numérotées de I à XVI (édition Grand-Rhône-Alpes) ; ou 12 pages spéciales
numérotées de I à XII (édition Languedoc-Roussillon) ; ou 8 pages spéciales
numérotées de I à VIII (édition Midi-Pyrénées) ; ou 8 pages spéciales
numérotées de I à VIII (édition Pays de la Loire) ; ou 16 pages spéciales
numérotées de I à XVI (édition Provence) ; ou 16 pages spéciales
numérotées de I à XVI (édition Île-de-France). Entre les pages 34 et 35, un
encart Givenchy Parfums L’Interdit de 2 pages avec une carte collée (édition
France métropolitaine), sur la page 131, un encart jeté abonnement ELLE de
2 pages (kiosques de la France métropolitaine), et, posés contre la 4e de
couverture, un catalogue Galeries Lafayette 3 J de 40 pages (kiosques Îlede-France), un encart BHV 6 jours de 16 pages (abonnés Île-de-France). Ce
numéro comporte un encart abonnement Dynapresse sur les exemplaires
kiosques Suisse et des envois de correspondance sur la France
métropolitaine + Dom-Tom.
E L L E .FR
Presse
102 elle green
102 enquête ELLE aime la planète,
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
50, avenue MONTAIGNE, Paris 8e
253, rue SAINT-HONORÉ, Paris Ier
© 2018 Chloé, all rights reserved.
Chloe.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
elle
Fondatrice HélènE GoRdon-lazaREFF
PrÉSident d’HonneUr danIEl FIlIPaCCHI
GÉrante-directrice de La PUBLication ConStanCE BEnqué
directrice de La rÉdaction ERIn doHERty
directrice de La crÉation GEnèvE doHERty
rÉdaction en cHeF
KatEll PoulIquEn (MaGazInE), BRunE dE MaRGERIE (ModE), élISaBEtH MaRtoREll (BEauté),
danIèlE GERKEnS (vIE PRIvéE/touRISME/déCo/CuISInE), annE-CéCIlE SaRFatI (EllE PaRIS/EllE RéGIonS/dIvERSIFICatIon)
directrice de L’iMaGe et dU caStinG SoPHIE laMaRE
SecrÉtaire GÉnÉraL de La rÉdaction JEan-CHaRlES GandIa
ÉditoriaLiSteS
alIx GIRod dE l’aIn, olIvIa dE laMBERtERIE, MaRIon RuGGIERI, doRotHéE WERnER.
rÉdaction en cHeF adJointe
alICE auGuStIn (MaGazInE), SylvIa JoRIF (ModE MaGazInE), JEannE lE Bault (ModE).
assistantEs dE La rédaction SéGolènE dElloyE (6331) (dIRECtIon), FloREnCE dE Mont (6729) (RédaCtIon En CHEF),
SoPHIE BouCot (6853) (ModE), SandRInE FuREt (7685) (vIE PRIvéE/lIFEStylE).
direction artiStiQUe adJointe
véRonIquE BonSIGnoRE (6769), CaRolInE IGnazI (6476).
MaGaZine
olIvIa dE laMBERtERIE, FRançoISE dElBECq, natHalIE dolIvo, édouaRd dutouR, MaRIon RuGGIERI, doRotHéE WERnER (GRandS REPoRtERS),
CatHERInE RoBIn, PatRICK WIllIaMS. avEC la CollaBoRatIon dE FloREnCE BESSon, natHalIE duPuIS, SoPHIE GaCHEt.
départEmEnt céLébrités véRonIquE vatInoS. guidE cuLturEL PHIloMènE PIéGay (CHEF dE SERvICE) (6466).
avEC la CollaBoRatIon dE tHoMaS JEan, Paul SIGoGnaC, FloREnCE tRédEz. LiVrEs olIvIa dE laMBERtERIE (CHEF dE SERvICE).
avEC la CollaBoRatIon dE SandRInE MaRIEttE Et PaSCalE FREy (GRand PRIx dES lECtRICES).
Mode
annE-MaRIE BRouIllEt (9461), HoRtEnSE ManGa (9443). avEC la CollaBoRatIon dE taMaRa taICHMan (9428), dIanE BoulEnGER, vIRGInIE BEnaRRoCH.
accEssoirEs avEC la CollaBoRatIon d’élISaBEtH aKESSoul (9411) (+ MaRKEt EdItoR). stYLE auRélIE GaIllaRd (9484).
EnFants avEC la CollaBoRatIon dE CHaRlottE HuGuEt (9422). mErcHandising ISaBEllE MERlE (6278)
BeaUtÉ
ISaBEllE SanSonEttI (CHEF dE RuBRIquE). JulIE CHanut-BoMBaRd, JEannE dERoo.
CooRdInatIon : natHalIE GRouaRd. avEC la CollaBoRatIon dE lauRIanE SEIGnIER, CHloé duGaSt.
vie PrivÉe
avEC la CollaBoRatIon dE SolInE dEloS, JulIa dIon, GIulIa FoïS, HélènE ClaudEl, Héléna vIllovItCH, JulIE PuJolS-BEnoît.
dÊco (9447 Et 9449) MIREIllE aSSénat (CHEF dE SERvICE). avEC la CollaBoRatIon dE SERGIo da SIlva Et CHaRlottE HuGuEt.
cuisinE avEC la CollaBoRatIon dE CaRRIE SoloMon.
rÉdacteUrS GraPHiSteS
FaBIEnnE CoRon (1re MaquEttIStE), tIPHaInE BRéGuë, CoRalIE GallIBouR, olIvIa ERRaRd, CaRInE GouJon, MaRIE MaRaMzInE,
MaRGaux PEIllon. ELLE à paris natHalIE ElBaz-FoRISSIER.
ÉditinG
SandRa BaSCH (CHEF dE SERvICE). avEC la CollaBoRatIon dE CaRolInE SIx Et alExandRE MouaWad.
SecrÉtariat de rÉdaction
KaRInE laCoIn (SGR adJoIntE). MaRIE GIRaud-RouaBaH (1re SR), annE alBy, SylvIE aRnoux, BERnadEttE duPRat, annE FauvEl, SandRInE MaRIEttE,
CatHERInE PaGèS, MaRGottE uHaldE. réVision MuRIEl SaFaR-JaouI. avEC la CollaBoRatIon dE annE BaRon, valIa BREItEMBRuCH.
rÉdaction en cHeF tecHniQUe
PHIlIPPE GautRand (6436), louIS HInI (adJoInt).
ProdUction
odIlE BERnaRd (6863) (ModE-BEauté), StéPHanIE SEMEdo (6008), MalIKa Mala (déCo),
tIFFany MalonE (6224) (CoIFFuRE MaquIllaGE), RESPonSaBlE voyaGES ISaBEllE CanavéSI (6492) avEC tIFFany MalonE.
PHoto
MaRIE-odIlE PERullI (CHEF dE SERvICE), RédaCtRICES : lEa CauquIl (6839), BéatRICE laBBé (6849).
PHototHÈQUe
tHéRèSE GEnEvoIS (7814) (CHEF dE SERvICE), ÊRIC vIEIRa dE Souza, ClaIRE FauRE, GWénaëllE MoREau, BéatRICE d’oléon.
revente PHotoS et texteS
nElly dHoutaut (6446 Et 6485).
diverSiFication ÉvÈneMentS
dElPHInE laPEyRèRE, CléMEnCE lEvEau. avEC la CollaBoRatIon dE lou BES.
Fondation eLLe
KaRInE GuldEMann (6572), CHloé FREoa (7418). WWW.EllEFondatIon.oRG
HoroScoPe-nUMÉroScoPe MaRIE GaRdaIRE.
PouR JoIndRE votRE CoRRESPondant, taPEz 01 41 34 SuIvI dES 4 CHIFFRES FIGuRant à la SuItE dE CHaquE SERvICE. SI vouS SouHaItEz EnvoyER un MaIl,
lES adRESSES Sont à CoMPoSER aInSI : prénom.nom@lagardere-active.com • La reproduction, même partieLLe, des articLes et iLLustrations parus dans « eLLe » est
interdite. « eLLe » décLine toute responsabiLité pour Les documents remis. Les manuscrits non insérés ne sont pas rendus. • Les indications de marques et Les adresses
quI FIGuREnt danS lES PaGES RédaCtIonnEllES Sont donnéES à tItRE d’InFoRMatIon SanS But PuBlICItaIRE. lES PRIx PEuvEnt ÊtRE SouMIS à dE léGèRES vaRIatIonS.
HaCHEttE FIlIPaCCHI aSSoCIéS ESt unE FIlIalE dE laGaRdèRE aCtIvE. PrÉSident
EllE est édité par Hachette Filipacchi associés, S.n.C. au capital de 78 300 €,
locataire-gérant, RCS nanterre B324286319.
Siège social : 149, rue anatole-France, 92534 levallois-Perret Cedex.
associés : Hachette Filipacchi Presse S.a., Publications France Monde S.a.
dépôt légal : septembre 2018. © 2018 HFa.
Commis. Parit. 0120 K 79216. ISSn 0013-6298.
dU directoire dEnIS olIvEnnES.
EllE® est utilisée sous licence du propriétaire de la marque,
Hachette Filipacchi Presse. EllE France (ISSn 0750-3628)
is published weekly, 52 times per year, by Hachette Filipacchi associés c/o Express Mag,
12 nepco Way, Plattsburgh, n.y. 12903. Periodicals Postage
paid at Secaucus, nJ. ny. PoStMaStER : Send address changes to
EllE France c/o Express Mag, P.o. Box 2769, Plattsburgh, n.y. 12901-0239.
Pré-presse : Compos-Juliot. Imprimé en France sur papier Burgo/Printed in France on Burgo paper.
Maury Imprimeur, 45330 Malesherbes, Roto France Impression, 77185 lognes.
directrice GÉnÉraLe dÉLÉGUÉe d’Édition
annE-MaRIE laBIny
diFFUSion
PaSCal MouIllEy (6246) (dIRECtEuR), SandRa laï-SHIn-KonG (8510), natHalIE SaCHER (6455).
MarKetinG direct
SandRInE MaSClE-duFIn (6274) (dIRECtRICE), ClaIRE RondEl, aSSIStéES d’aRlEttE KEBREau.
directrice MarKetinG ÉditoriaL
MaRIE-noëllE lEBœuF.
coMMUnication-reLationS PreSSe
StéPHanIE vIdEau-aPHatIE (dIRECtRICE) (6180), Fanny BEllEt (RESPonSaBlE PRoMotIon) (6609).
FaBrication
CHRIStoPHE CHoux, évE MalHEuRty.
eLLe.Fr
adèlE BRéau (RédaCtRICE En CHEF) (8615), StéPHanIE Moyal KoHEn (RédaCtRICE En CHEF adJoIntE) (9979).
ÉditionS internationaLeS (6221) CEo lICEnCES IntERnatIonalES
médias FRançoIS CoRuzzI. dirEction éditoriaLE Et pubLisHing valéRIa BESSolo lloPIz (dIRECtRICE IntERnatIonalE EllE), avEC PatRICIa naGy (RédaCtRICE),
MoRGanE RoHéE, KatIa SIMon, Et, pour LEs productions éditoriaLEs, CHaRlottE dEFFE (RédaCtRICE ModE Et lIFEStylE), vIRGInIE dolata (RédaCtRICE
CéléBRItéS Et BEauté). LicEncEs intErnationaLEs médias, déVELoppEmEnt digitaL Et sYndication MICKaël BERREt (dIRECtEuR), MaRIon MaGIS (adJoIntE),
SévERInE laPoRtE (RESPonSaBlE dRoItS d’autEuR), PaSCal IaCono (RESPonSaBlE GEStIon BaSE dE donnéES), Moda zERE (CHEF dE PRoJEt dIGItal).
Réagissez ou adressez-nous vos
remarques sur community@elle.fr
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
facebook.com/elle
@ELLEfrance
@ellefr
ELLE France
ellefr
12
PUBLicitÉ
LagardèrE pubLicité 10, RuE tHIERRy-lE-luRon, 92300 lEvalloIS-PERREt. tél. : 01 41 34 90 00.
PouR lEuR éCRIRE : PREnoM.noM@laGaRdERE-PuB.CoM
CaRolInE PoIS (dIRECtRICE GénéRalE déléGuéE), CaMIllE BuRnIER zInK (dIRECtRICE CoMMERCIalE), CHaRlottE CaMuS, auRoRE Godon, MaRIE-GaBRIEllE
BaRanGER (dIRECtRICES dE PuBlICIté), valéRIE dEdun-quEdvIllE (dIRECtRICE dE PuBlICIté tRadInG EllE), PHIlIPPE FElICIano (dIRECtRICE dE ClIEntèlE), BéRénICE dE
vEyRInaS, nanCy nKonGuE (CHEFS dE PuBlICIté), alICE GICquEl (RESPonSaBlE dE PRoJEt dIvERSIFICatIon), alICE dESCavES, valéRIE MaSSon.
aSSIStéS dE CEndRIE laMBERt, vIRGInIE SIlo.
pubLicité LittérairE CatHERInE KolB Et vIRGInIE GuIot. pubLicité ELLE.Fr tél. : 01 41 34 91 26. Lab’ELLE (oPéRatIonS SPéCIalES Et BRand ContEnt EllE)
CHantal-MaRIE dE REnty (dIRECtRICE dE PuBlICIté laB’EllE), luCIE GRaS, MélanIE van ClEEMPut, auRélIE BataRd, CléMEnCE CHallIER, audREy Colladant,
natHalIE tEIllEt.
LaGardÈre MÉtroPoLeS
(PuBlICIté RéGIonalE) tél. : 01 77 66 30 00. aMélIE PouRadIER dutEIl (dIRECtRICE GénéRalE adJoIntE).
LaGardÈre GLoBaL advertiSinG
(PuBlICIté IntERnatIonalE) FRançoIS CoRuzzI (CEo)
StéPHanIE dElattRE (SvP/IntERnatIonal advERtISInG) +33 (0) 1 41 34 90 69 StEPHanIE.dElattRE@laGaRdERE-aCtIvE.CoM
numéro abonnés tél. : 01 75 33 70 35. rédaction 149, RuE anatolE-FRanCE, 92534 lEvalloIS-PERREt CEdEx. tél. : 01 41 34 60 00.
anciEns numéros : CBS vPC EllE, CS 70004, 59718 lIllE CEdEx 9. tél. : 01 75 33 70 35, En JoIGnant un RèGlEMEnt à la CoMMandE.
PouR la FRanCE : 2,30 € lE nuMéRo + 1,30 € dE FRaIS d’EnvoI.
Magazine imprimé sur
du papier certifié PEFC
(pages foliotées)
TM
Papier provenant majoritairement d’Italie.
0 % de fibres recyclées.
Papier certifié PEFC.
Eutrophisation : Ptot 0,018 kg/tonne.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
l’édito de ELLE
Semaine du 5 au 11 octobRe 2018
Le compte
eSt bIo!
SOPHIE STEINBERGER
paR marion ruggieri
gRand RepoRteR
Connaissez-vous la « comptabilité morale » ? C’est cette drôle
de balance qui siège en chacun de nous et explique nos choix contradictoires. C’est ce qui nous autorise, par exemple, à nous ruer sur de la
junk food parce qu’on estime avoir mangé assez sainement pour la
semaine. Ou qui nous incite à « grignoter » léger à midi dans l’attente
d’un bon dîner — cela marche dans les deux sens. C’est cet étrange
épicier intérieur, parfois inconscient, qui préside à notre quotidien et se
décline dans tous les domaines. Comme griller les feux rouges quand
on roule à vélo, autrement dit faire quelque chose que notre morale ou
la société réprouvent quand on estime bien se conduire. Le spectre
est vaste. C’est cette « compensation », autrefois prise en charge par
l’Église (Pater, Ave Maria, indulgences…), puis par la psychanalyse
(principe de plaisir contre principe de réalité), et donc aujourd’hui par
les économistes*, qui expliquerait pourquoi, alors que nous savons la
planète en danger, l’urgence à agir, nous peinons encore à trier nos
déchets, recycler, manger bio, éliminer le plastique, prendre les transports en commun, etc. Tout le temps et en même temps.
Il y a l’immensité de la tâche, le mythe de Sisyphe, bien
sûr. Notre Terre est-elle faite pour héberger un jour 10 milliards de personnes ?, s’interrogeait l’anthropologue Claude Lévi-Strauss qui, au
crépuscule de sa vie, ne se reconnaissait plus en ce monde. Tout nous
plonge dans la fatalité, le découragement, l’égoïsme, le cynisme… Le
corps politique donne une impression d’impuissance (alors qu’on sait
l’obligation légale plus forte que l’incitation pour changer les comportements), voire d’être empêtré lui aussi dans ces petits arrangements.
Heureusement, il semblerait que les initiatives individuelles et militantes
fassent de plus en plus d’émules, créent des passerelles entre envies et
convictions, pèsent enfin dans la balance. Il semblerait aussi, d’après
des études sur nos réflexes écologiques, que les femmes fassent preuve
de plus de continuité dans leurs choix éthiques. Bonne lecture. n
* Pour plus d’informations, lire l’article d’Antoine Reverchon, passionnant et référencé,
dans « Le Monde Idées » (22 septembre 2018).
E L L E .FR
15
5
Kaia est notre
(top) modèle
on adore
la Fille de cindy
crawFord.
alors, nous aussi,
Kaia gerber
on adopte
le chapeau de Zorro,
la veste vermillon,
la chemise
à FrouFrous, et le
pantalon taille haute.
longue vie à pioppi
Les secrets d’une longue vie se cachent
à Pioppi, un petit village du sud de l’Italie,
où des centenaires pètent le feu et défient
les lois du temps. Leur secret ? Pasta,
tomates fraîches, légumes de saison,
fruits secs et mozzarella di buffala. Ça
tombe bien, on n’aime que ça !
l’amour en série
une Étude amÉricaine
a dÉmontrÉ
que les couples
qui regardaient des
sÉries ensemble
avaient des relations
bien plus solides
que les autres.
chouette,
on dÉculpabilise
de passer le week-end
devant « maniac »…
et sous la couette.
2
3
on prend
rendez-vous !
Cet agenda de la papeterie
Gallimard nous fait parcourir
l’année au fil des salons et
autres festivals littéraires.
De plus, il est truffé de citations
qui, de Marcel Proust
à Daniel Pennac, irriguent
merveilleusement
notre cerveau embrumé.
TOUT
CE qui nous
A rEndus
heUreUx
CEttE sEmAinE
par nathalie dupuis
et olivia de lamberterie
4
les jambes
ont une tête
on connaît enFin
le visage de « l’origine
du monde ».
la jeune danseuse
et courtisane
immortalisÉe
par gustave courbet
s’appelait constance
quÉniaux. et au vu
des photos, elle avait
un trÈs joli sourire.
tiger revient
6
Il a opéré l’un des plus improbables
come-back de l’Histoire. Après une
descente aux enfers et cinq années
sans victoires, l’ex-numéro 1
mondial de golf Tiger Woods
a de nouveau remporté un tournoi.
On aime les contes des fées.
7
robert reste
dans la place
Il avait annoncé sa retraite le mois dernier.
Dans une interview à « Variety », Robert
Redford nous rassure : « Je n’aurais jamais
dû dire ça ! » En attendant son prochain
film, on remate notre « madeleine
de Redford » : « Nos plus belles années ».
E L L E .Fr
courtesy comune di Pollica ; estroP/getty ; tim bradbury/getty/afP ; art zelin/getty ; Presse.
1
5 octobre 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
B O U T IQ U E EN LIG N E DIO R .C O M
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 ocotbre 2018
ELLE est partout
elle.Fr, Facebook, instagram... le meilleur de « elle » est en ligne.
{ sur } instagram
{ sur } instagram
la semaine
de l’amour
{ sur } elle.Fr
alerte couple ultra élégant...
Les jeunes mariés Vincent Cassel et
Tina Kunakey étaient, à Milan, au
défilé Roberto Cavalli. Devant ce
nouveau couple stylé, vous vous
êtes une nouvelle fois emballées.
le goûter, c’est sacré. avec
@Fannyllvctl, on l’accompagne
d’une bonne lecture ! continuez
à partager vos instants « elle » avec
notre hashtag #jamaissansmonelle.
À table !
Comment manger
des menus
équilibrés, faits
maison et sans
efforts au quotidien,
tout en gagnant
du temps
et de l’argent ?
Adoptez le « batch
cooking »
(cuisine en série).
Le concept :
préparer,
le dimanche
en deux heures,
cinq repas sains
pour toute
la semaine.
On vous dit tout
sur elle.fr
bit.ly/jamaissansmonelle_fanny
bit.ly/batchcookingeat
#Jamaissansmonelle
{ sur } FaCebook
sublime romy
Elle aurait eu 80 ans cette année. Romy Schneider, l’icône du
cinéma français, a disparu il y a déjà trente-six ans et elle continue
de nous émouvoir et de nous inspirer. Vous êtes nombreuses
à lui avoir témoigné votre affection sur notre page Facebook.
Retrouvez-la à travers vingt-cinq clichés pour un retour sur sa vie
d’actrice, de femme et de mère. bit.ly/eternelleromy
18
exprimez-vous sur community@elle.fr
facebook.com/elle
@ellefrance
@ellefr
magazineelle.fr
ellefr
E L L E .Fr
charles biasini/getty ; instagram @fannyllvctl ; nathalie carnet ;
daniele venturelli/wireimage.
bit.ly/mFW_VincentCassel
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Défendez
la jeunesse de
votre peau.
Révélez sa force intérieure.
Nouveau Ultimune à la technologie ImuGeneration™.
Notre sérum anti-âge le plus puissant : 25 années
de recherches, 38 brevets. Révélez le pouvoir
d’auto-défense de votre peau. Le sérum Ultimune
booste la capacité de la peau à s’auto-régénérer
et à se défendre face aux agressions extérieures
(stress, UV, pollution…) tout en contribuant à ralentir
l’apparition des signes de l’âge. Jour après jour,
la peau paraît plus lisse, plus ferme et plus résistante.
Son aura de jeunesse est préservée.
#Ultimune. Selfdefense now.
Made with soul.
NOUVEAU Ultimune Concentré Activateur Energisant
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE
info
paris à tout prix
entRe petits nouveaux et gRand Renouveau,
les collections pRintemps-été 2019 ont illuminé
la capitale de la mode. paR Sophie Gachet et Sylvia jorif
{ gucci }
Mesurable à la foule massée à l’entrée, l’engouement pour ce défilé Gucci
était énorme. Même au sein de notre rédaction, on se battait pour avoir une invitation.
Après avoir présenté sa dernière collection
Croisière à Arles, Alessandro Michele, le directeur
artistique de la maison, avait choisi Le Palace, lieu
chargé d’histoires parisiennes, pour présenter son printemps-été 2019. Un écrin un rien patiné, parfait pour
une collection furieusement moderne aux airs vintage.
Dans l’assistance, les fans et amis de la marque comme
Lou Doillon, Jared Leto, Faye Dunaway, Soko, le chanteur coréen Kai, et même Agnès Varda.
Dans un esprit « costume » (Alessandro a un penchant
pour les vêtements de cinéma), ses créations naissent
en toute liberté. Si Alessandro veut associer un manteau
chic à boutons dorés avec un sac à tête de Mickey,
Michele le fait. Les mélanges sont riches et osent tout : les
strass et les plumes, le doré et la dentelle, les baskets et la
22
Lou Doillon
Jared Leto
robe-foulard… Le maximalisme est de mise. L’imprimé fraises, qu’on
retrouve aussi bien sur une blouse que sur des pantalons ou un sac,
a tout pour devenir un nouveau gimmick Gucci. L’image de Dolly
Parton s’affiche sur un sweat. Et le slip kangourou à logo pour homme
peut faire sourire, mais il deviendra vite un must have pour millennials.
Petit entracte lors du défilé : Jane Birkin, assise au milieu du public,
s’est levée pour chanter de sa voix mythique « Baby Alone in
Babylone ». Quelques larmes ont coulé. L’émotion fashion semble
être la marque de fabrique d’Alessandro. Et vu le succès de la maison, on peut dire que c’est dans l’air du temps. S.G.
E L L E .FR
virgile victor/gamma-rapho ; marcio madeira/Newspictures ;
veereN/cvs/Bestimage ; joNathaN reBBoach/News pictures ; goNzalo
fueNtes/reuters ; aNdrea aNdriaNi/imaxtree.com ; swaN gallet/rex/sipa.
la sensation
alessandro
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
{ celine }
le frisson hedi
et Hedi slimane posa, au pied des Invalides, son
bâtiment, si massif qu’il semble ici pour l’éternité. Sur le
fronton brille ce Celine nouveau, sans son accent puisque
le designer l’a décidé ainsi. L’assistance, en attendant le
show, cherche Lady Gaga et son « 16 » au bras. Elle est
l’une des rares personnalités à arborer ce sac en avantpremière. Les tambours de la Garde républicaine ouvrent
ce « Journal nocturne de la jeunesse parisienne », titre de
la collection qui dit déjà tout : l’inclination sentimentale
pour les lieux de fête, de nuit et de musique. Le « Journal » dit
aussi cet attrait pour une certaine jeunesse, post-adolescente, libre et romantique. Ainsi, sur le podium, elle se
déploie en 96 passages, réunissant femmes et hommes (dont
les vêtements seront aussi destinés aux femmes). C’est une
silhouette que l’on connaît bien, noire essentiellement, ce noir
sauvage et profond, qui vient du rock. Ces mini-robes, ces
blousons de cuir, ces pantalons très affûtés, ces smokings
acérés, ces boots sanglées qui font une allure à toute allure…
Parfois une robe scintillante, rouge sang ou vert pétard, dilate
les pupilles. Hedi Slimane est revenu. Il y a ce débat qui fait
presque rage sur l’après-Phoebe Philo et l’émoi sur la
marque Céline (avec accent) qu’on ne reconnaît plus. Mais
Hedi Slimane avait préalablement annoncé qu’il n’était pas
là pour imiter son prédécesseur. Et puis, c’est quoi le style
Céline ? Celui de Céline Vipiana, sa fondatrice, dont le créateur le plus proche fut sans doute Michael Kors. On n’a
jamais reproché à Phoebe Philo de dénaturer le style
d’Ivana Omazic. Le changement est certes radical, mais
n’est-ce pas ce qu’on attend d’un grand créateur ? S.j.
De gauche à droite : Amanda Harlech, Natalia Vodianova,
Mark Ronson, Catherine Deneuve, Lee Daniels.
pages diRigées paR édouaRd dutouR. RédacteuRs : ilaRia casati, olivia de lambeRteRie, nathalie dupuis, sophie gachet,
alix giRod de l’ain, sylvia joRiF, FloRence tRédez, doRothée weRneR, patRick williams.
23
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
z
z
u
}
5 octobbRe 2018
{ data
b
ELLE info / dÉfilÉS PariS
1,83
milliard
C’est, en euros, la somme déboursée
par le groupe américain Michael
Kors pour acheter la maison
de mode italienne Versace.
{ dIoR }
Plus qu’un défilé, le show Dior était un
véritable événement. Après le château de
Chantilly où la marque avait présenté sa collection
Croisière en mai dernier, c’est l’hippodrome de
Longchamp qu’avait choisi la directrice artistique
de la maison, Maria Grazia Chiuri, pour lancer le
printemps-été 2019. Avec la danse comme fil conducteur et une guest star, la chorégraphe Sharon
Eyal. Pendant que les mannequins défilaient, des
danseurs (en justaucorps signés Dior, bien sûr)
livraient une performance contemporaine, dans la
même veine que Pina Bausch ou Martha Graham.
On a aimé ces silhouettes tout en fluidité et aux couleurs poudrées. Avec leurs jupes plissées, ces ballerines à l’allure couture ont évidemment le style de
la maison. Dans la collection, on trouve aussi des
vestes plus structurées en noir ou en bleu marine,
ceinturées d’un logo CD doré, qui ont tout pour être
les hits de l’été. Côté matières, la maille filet rappelle
la délicatesse du vestiaire d’une étoile de l’Opéra.
Et la toile Oblique fait corps avec le sac à dos pour
séduire les millennials. Au bout du « conte », on comprend que la mode de Maria Grazia Chiuri est
avant tout une question de liberté. Quand une collection inspire un tel esprit, c’est que le message est
bien passé. Élégance, j’écris ton nom. S.G.
1
2
3
en veRsIon mInI et extRa plat, le « saddle bag » (1)
se poRte en bandoulIÈRe. des balleRInes (2) quI vont
entReR dIRectement dans la danse des tendances.
dÉsaRmant, le nouveau sac « dIoR camp » (3).
24
E L L E .FR
andrea adriani, alessandro lucioni, matteo volta/imaxtree.com ; sam abell.
ballet
magique
american girl
cIndy cRawFoRd,
l’ÉgÉRIe de la nouvelle
campagne acne
studIos, s’en Étonne
encoRe : « Je me suIs
RetRouvÉe à 5 heuRes
du matIn au texas,
shootÉe paR sam
abell, connu pouR sa
collaboRatIon au
“natIonal geogRaphIc”.
des Images FoRtes,
au-delà de la mode,
et une belle expÉRIence. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE info/défilés paris
le
{ saint laurent }
belles de nuit
Quel podium ! rendez-vous au pied de la tour
eiffel où anthony Vaccarello pour saint laurent a installé
un décor impressionnant avec une nappe d’eau bordée
de palmiers reflétant la lune. Quel front row ! carla bruni,
Kate moss, catherine Deneuve, cindy crawford,
charlotte Gainsbourg… Quant au défilé, c’est une
cohorte de femmes frondeuses qui s’avancent dans leur
futal affûté, leur veste très près du corps, leur robe ultra
courte, parfois en short et talons compensés. elles sont de
la nuit, c’est sûr, et pourraient raviver les clubs d’autrefois,
tel le sept, discothèque mythique des seventies où Yves
saint laurent et sa bande fantastique dansaient jusqu’au
petit jour. ces filles-là marchent littéralement sur l’eau,
éclaboussant leur tenue avec indifférence, et l’effet d’optique les rend encore plus magnétiques. le défilé se finit
avec toute une série de passages de robes en mousseline
transparente et de bodys ou maillots de bain savamment
ciselés qui rappellent les premières heures stylistiques
d’anthony Vaccarello. et puis la tour eiffel s’illumine.
saint laurent, c’est définitivement paris. S.J.
« Anthony & moi »
« J’ai connu anthony Vaccarello il y a
deux ans sur un shooting avec Juergen
teller où j’ai joué les mannequins pour
la maison saint laurent. nous sommes
devenus très proches, je suis son
ascension avec fierté. ce qui m’a frappée
chez lui ? son esprit et sa générosité.
anthony est un vrai gentil, fiable. ce qui
est rare. et puis son travail est audacieux,
rock et ultra désirable. J’aime sa femme
sexy toute de noir vêtue, il n’en faut pas
plus pour me plaire ! Je suis ravie
de son succès. » I.C.
Étoiles
des neiges
isabel marant
Dior
26
aalto
AALTO
J e a n Pa u l G a u lt i e r ava n t
l e d é b u t d u s P e c ta c l e « Fa s h i o n
Fr eak s how » aux Fo li es b erGÈr e.
balmain
BALMAIN
ladies and Gentlemen,
veuillez laisser au vestiaire
la routine, la morosité
et l’ennui.
christophe lemaire
le mAntrA mode
Après l’essor
du denim brut, le jean
neige revient au sommet.
on l’a même vu chez Dior !
en veste, pantalon, robe et
même bottes, le denim
tacheté-délavé va
illuminer notre été. mais,
attention, pas de fluo avec
cette nuance : le premier
degré 1980 n’est
en rien fashion. S.G.
daniele oberrauch, andrea adriani, alessandro lucioni/imaxtree ; estrop/getty images. ; olivier borde/bestimage.
e
l
da
béat
rI
C
Le défilé Saint
Laurent par
Anthony Vaccarello
au Trocadéro.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Paco Rabanne
JACqUEMUS
5 OCTOBRE 2018
info / DÉFILÉS
défilés PARIS
paris
ELLE INFO
the BiG BaG
Les accessoires XXL, Jacquemus connaît bien.
Son chapeau en paille baptisé « La Bomba » était
en rupture de stock l’été dernier. Pour 2019,
le créateur a une idée tout aussi énorme : le sac
en raphia très très grand format. Chic, on va pouvoir
aller à la plage avec toute notre bibliothèque ! S.G.
beautés Futales
GUY LAROCHE
DIOR
Isabel
Marant
ChLoÉ
Quand une créatrice vient saluer, son look fait
office de dernier passage du défilé. Bizarrement, elle
est souvent tout en noir, or, ici, trois filles ont choisi une
tenue raccord avec l’esprit de leur défilé : Maria Grazia
Chiuri portait un denim large et une chemise chic, Isabel
Marant un pantalon brillant comme son show disco,
et Natacha Ramsay-Levi un imprimé hippie new age.
Évidemment, on a envie de les copier ! S.G.
FILETS doux
natacha
Ramsay-Levi
Les transparences sont toujours là, surtout avec les tissus
noirs et blancs. Mais, cette saison, il y a une autre façon
de montrer que tout n’est pas si opaque. Alors qu’à Milan
on avait vu des filets portés directement sur peau nue, ici
ils jouent les superpositions sur un T-shirt ou une jupe. S.G.
E L L E .FR
DANIELE OBERRAUCH, FIOR FILIPPO, ALESSANDRO LUCIONI/IMAXTREE.COM ; IMAXTREE.COM ; KRISTY SPAROW/GETTY.
Maria Grazia chiuri
dRIeS VAN NoTeN
ATLeIN
JouR/NÉ
Paréo show
Il fallait bien trouver une équivalence estivale à la jupe-crayon,
qui fait trop sérieux sous le
soleil. La nouvelle élue qui permet de faire chic tout en restant
cool ? La jupe esprit paréo
qu’on a l’air d’avoir nouée
rapidement. L’idéal : choisir un
imprimé façon ethnique. S.G.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Anna de Rijk
Arles, France
yves-salomon.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobRe 2018
ELLE info / DÉfiLÉS PARiS
{ etaM }
La chanteuse Cardi B
a enflammé le podium.
les DessoUs v.i.p.
Guillaume Canet, Virginie Ledoyen, JoeyStarr, Vincent Cassel,
Tina Kunakey… Le Tout-Paris était de la party Etam. Jusqu’à l’ancienne
ministre du Travail Myriam El Khomri, et Mathieu Gallet. La collection
de lingerie a sublimé les silhouettes d’Ilona Smet (la petite-fille de
Johnny), Camille Rowe et Constance Jablonski. Croisée en backstage,
la top française nous a confié son must have : un body noir en dentelle
qu’elle a porté pour son premier passage. « Mais sous une chemise avec
Constance Jablonski
une jupe ou un jean taille haute », sourit-elle, sens dessus dessous ! i.C.
CHLoÉ
LeS muLeS
à mOtifS
LeS B.O. trÈS
OuvragéeS
{ cHloé }
recUeil
De bohème
Une combi
de pompiste
aux manches
nouées à la
taille pour un
effet jour-nuit.
30
selon
dries Van noten
Des stilettos
rayés qui
donnent un
dynamisme à
la silhouette.
S.J.
MARINE SERRE
les JUstes prix
MARQUES’ALMEIdA
Un top
couvert de
pierreries
comme
une tenue
de soirée.
Natacha Ramsay-Levi a intitulé sa collection « Hippie
Modernism », une balade folk, aux allures cool et artistes,
qui sent le soleil. Toutes choses que nous aimons déjà
beaucoup dans l’été 2019. s.J.
que sont devenus
ces lauRéats du lvMH
PRize ? le duo PoRtugais
MaRques’alMeida,
vainqueuR en 2015,
continue son tRavail
PRécis et Plein de bonne
HuMeuR suR les voluMes
et les asyMétRies.
et MaRine seRRe, PRiMée
en 2017, oFFRe
une Mode conceRnée :
noMadisMe et
Recyclage PouR aboliR
les FRontièRes du luxe. S.J.
E L L E .FR
rachid bellak ; imaxtree.com ; isidore montag, alessandro lucioni/imaxtree.com ; presse.
le casUal
lUxe
Le « C » danS
Sa nOuveLLe
verSiOn
Carrée
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobRe 2018
ELLE info / défilés paris
off-white
la confusion des genres pour
aboutir à la question du genre,
un débat actuel que John galliano
pour maison margiela a
formidablement mis en scène.
ont défilé hommes et femmes,
sans distinction pour le vêtement.
homme en robe, femme en
pantalon. surtout, un classicisme
bousculé : jupes crayon
découpées, mackintosh revisités,
cabans réinventés. une belle leçon
de mode, qui parle d’intersexualité,
de transition et de liberté.
d’ailleurs, en exergue, le créateur
dévoilait la campagne de son
nouveau parfum, au nom évocateur
de mutiny : mutinerie, donc.
vive la révolution margiela ! s.J.
Corsaire
moderne
Alors que le short
cycliste vA rAfler
le printemps, virgil
Abloh d’off-white
fAit plus fort Avec
ce corsAire en
collAb Avec nike.
de l’Athleisure
couture. s.G.
Un total-look
Jean Patou
en couverture
de ELLE en
1966.
32
rochAs
les couleurs vives
semblAient Avoir pris le
pouvoir lors des Autres
fAshion weeks, le rose pâle
résiste à pAris. le point
commun entre tous ces
tons ? lA douceur. s.G.
thierry mugler
l’imPortant
c’est le rose
isAbel mArAnt
courrÈges
entre ici,
Jean Patou !
revoilà guillaume henry, charmant
créateur qui avait quitté nina ricci,
et qui va faire renaître une grande
marque d’autrefois, Jean patou, en
sommeil depuis 1987. « c’est avec
joie que j’envisage cette aventure.
ici, tout recommence de zéro et dans
l’enthousiasme. rien que le nom de
Jean patou invite à la bonne humeur.
karl lagerfeld, christian lacroix ou
Angelo tarlazzi ont débuté dans
cette maison. J’y vois le signe d’un
heureux départ. » l’annonce la plus
fraîche de cette fashion week ! s.J.
E L L E .FR
daniele oberrauch, filippo fiox, alessandro lucioni/imaxtree ; jean-luc bertini ; fouli elia.
Ann demeulemeester
{ Maison
MaRgiela }
le genre idÉal…
©2018 Clinique Laboratories, LLC
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Pur génie.
24h d’hydratation réparatrice
+
protection anti-pollution.
Nouveau.
Rend la peau 87% moins vulnérable à la pollution.*
Préserve ce qui est bon pour elle, comme l’hydratation et filtre ce qui
ne l’est pas, grâce à la technologie Clean ShieldTM. La peau est plus forte,
éclatante de pureté et respire la santé. Pour tous les types de peau.
Sans parabènes. Sans phtalates. Sans parfum.
Une peau heureuse, tout simplement.
50ml - 27,50€.** clinique.fr
*
Test in vitro. **Prix public indicatif.
Gelée Hydratante Anti-pollution
Tellement Différente
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 oCtoBRe 2018
ELLE info /défilés paris
l’ultrA-COOl
selon loewe
Un grand pull
mohair, comme
enfilé à la va-vite,
très moelleux
pour se sentir
bien partout.
julien dossena,
directeur artistiQue
de paco raBanne.
Cette femme paco rabanne que l’on
connaît si bien dans ses robes en cotte de
mailles, elle a de la chance : celle d’avoir rencontré Julien Dossena. Le créateur lui a offert un
avenir, une vraie histoire qu’il poursuit dans le
monde d’aujourd’hui. Il l’a rendue très cool,
grâce à un twist sportswear bien senti. Cette
saison, il l’emmène en voyage, en Orient, mais,
attention, sans tomber dans le piège touristique : avec l’intelligence du mix. Comme ces
jupes paréos qui coulent sensuellement sur les
hanches, surmontées de marcels en mesh. Ces
geta japonaises qui swinguent un pantalon
classique. Ces longues robes patchwork qui
s’ouvrent dans le dos pour révéler un jean ciré.
Ces superpositions de métal sur des imprimés
indiens. Ces costumes anglais accompagnés
de blousons en cuir. Jusqu’à ces divines coiffures
signées Paul Hanlon, des petites tresses à peine
ethniques qui font une tête charmante. Ça
clashe, c’est très chaud et c’est très beau ! S.J.
pACO dAns lA rue…
Un double sac.
l’un, classique,
très ville, l’autre
en paille, très
plage, pour
garder le soleil
avec soi.
Un pantalon en soie, qui
oscille entre pyjama et smoking.
confortablement désirable. S.J.
Sûres de leur séduction,
les filles Paco Rabanne brillent
en toute décontraction.
E L L E .FR
fior filippo, greg scaffidi/imaxree.com ; nataliya/nurphoto/afp ; frenchystyle/john paciullo.
{ PACo RABAnne }
Orient express
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobRe 2018
ELLE info
Manifestation contre
le juge Kavanaugh,
à Washington,
le 24 septembre.
saul loeb/afp ; CHIp soMoDeVIlla/getty/afp ; aNDReW CaballeRo-ReyNolDs/afp ; DoCuMeNt peRsoNNel ;best IMage ; tHoMas DupaIgNe/jaCaNa ; Rex/sIpa ; gRégoIRe kalt ; WIN MCNaMee/ap/sIpa.
Christine
Blasey Ford
devant la
commission du
Sénat, le 27
septembre.
Le juge Brett
Kavanaugh.
{ États - unis }
Attention AU christinegate
La discrète Christine Blasey Ford a provoqué un tremblement de terre aux États-Unis. Ses accusations d’agression
sexuelle contre le juge Kavanaugh, soutenu par Donald Trump, ont
des répercussions sur toute la politique américaine. Décryptage.
1. Une universitaire respectée. À 51 ans, Christine Blasey Ford
enseigne la psychologie à l’université Stanford, et suscite l’admiration
pour son sérieux. Ce qui a donné d’autant plus de poids à ses propos
quand elle a affirmé avoir été victime, en 1982, d’une tentative de viol,
lors d’une soirée entre lycéens, par le jeune Brett Kavanaugh, celui
qui allait devenir un respectable juge, ultra conservateur et anti-IVG.
« Terrifiée » à l’idée de raconter son histoire, elle s’est forcée à le faire
car c’était son « devoir de citoyenne ». Depuis, deux autres femmes se
sont jointes aux accusations de Christine Blasey Ford, laquelle est
aujourd’hui menacée de mort et a été contrainte de déménager.
2. Un débat enflammé. Pourquoi accuser un homme pour une
agression datant d’il y a plus de trente ans, s’interrogent les détracteurs de Christine Blasey Ford ? L’Amérique s’enflamme pour cette
affaire, qui pose plus largement le problème des femmes traumatisées ne portant pas plainte après un viol (#WhyIdidn’tTell). Pendant
des années, l’enseignante avait tu cette agression, mais explique
que celle-ci l‘a « hantée toute sa vie ».
3. Un pays déchiré. Le 27 septembre dernier, la comparution
épique, huit heures durant, devant la commission du Sénat de
Christine Blasey Ford et de Brett Kavanaugh avait des allures de
tragédie moderne, sur fond d’affrontement acharné entre les camps
démocrate et républicain. Après #MeToo, les affaires de violence
faites aux femmes polarisent à nouveau l’Amérique. Un enjeu
suprême ? p.w.
{ BUzzomètRe }
l’aiR du temps en coup de vent paR Édouard dutour
UPCYCLinG
1
la victoiRe
Maïtena Biraben.
Parce qu’elle a gagné
son procès contre son
ex-employeur, Canal+,
condamné à lui verser
3,4 millions d’euros.
E L L E .FR
2
le lieu
Les planches.
Parce que depuis que
Lelouch tourne la suite
d’« Un homme et une
femme », on rêve de
retourner à Deauville.
3
le mot
4
le duo
5
le symbole
La baguette. Parce
Patrick et Abby.
Upcycling.
que nos boulangers,
Parce que le fils
Parce qu’on détourne ce
soutenus pas Macron,
vocable (désignant le fait Schwarzenegger et sa
veulent l’inscrire au
petite amie, Abby
de donner une deuxième
Champion, sont les stars patrimoine de l’Unesco.
vie aux tissus) : « Ce
Du pain bénit ?
mec ? De l’upcycling ! » de la campagne Armani.
35
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobRe 2018
ELLE info
{ michel houellebecq }
ExtEnSiOn
du dOmAinE
dE l’AmOur
le pRix goncouRt s’est
maRié un vendRedi du mois
de septembRe. auRait-il enFin
tRouvé le bonheuR ? Récit.
paR nathalie dupuis
On se serait cru dans une aventure d’Adèle Blanc-Sec.
Michel Houellebecq a épousé, vendredi 21 septembre, à la surprise générale, une jeune femme exquise, originaire de Shanghai.
Lui, en jaquette gris souris, petit chapeau rond sur la tête, est sorti
extatique de la mairie du 13e arrondissement de Paris, au bras de
sa nouvelle épouse, Qianyun Lysis Li, 28 ans, charmante en robe
rose poudré. Comme deux figurines que l’on rêverait de planter au
sommet d’une pièce montée. Les amoureux se sont croisés, une
première fois, il y a quelques années, dans un théâtre parisien, puis
se sont retrouvés par hasard. Mais pas que. Étudiante à la Sorbonne,
Lysis avait choisi son futur mari comme sujet de thèse. L’intitulé :
« Michel Houellebecq, dandy malgré lui ». Prémonitoire, se dit-on en
voyant les photos du mariage le plus cinématographique de l’année.
Car à cette noce joyeuse se bousculaient les plus belles filles de
Paris, Carla (Bruni), Lara (Beigbeder), Victoria (Olloqui), Malgosia
(Bela), et quelques personnages hauts en couleur, comme son agent
François Samuelson, l’écrivain Emmanuel Carrère, ainsi que Frédéric
Beigbeder, ami et témoin, et surtout grand manitou de la fête. Résultat : un dîner dans les salons feutrés de Lapérouse, rythmé par un
karaoké où David Pujadas s’est époumoné sur « Que je t’aime » et
38
Car n’en déplaise à tous ceux qui voyaient en lui un
homme un brin dépressif, à l’éternelle parka fatiguée,
Michel Houellebecq distille un parfum de bonheur qui n’appartient
qu’à lui. Avec cet écrivain magnifique dont l’œuvre dépasse son prix
Goncourt pour « La Carte et le Territoire », la vie prend une certaine
hauteur. Normal pour un homme dont on connaît trop peu le goût
pour certaines choses qui font de lui un poète cosmique. Certains
soirs, Michel Houellebecq ne peut s’empêcher de demander à ses
amis d’écouter en boucle l’introduction de « Let It Be », sur laquelle il
verse une larme. Toujours sur le même accord. Il peut pleurer vingt
fois de suite, sans jamais se lasser. D’autres soirs, alors qu’on le croit
perdu dans ses pensées, il peut soudain s’animer en évoquant l’un
de ses films cultes : « Le Gendarme et les Gendarmettes ». Et de débiter toutes les tirades de Claude Gensac avec une gourmandise non
dissimulée. Il a eu une époque poule. Mais pas de luxe. L’écrivain
exhortait qui voulait bien l’entendre à prendre chez lui cet animal,
dont il vantait le plumage et les œufs frais. Lorsqu’on lui demandait
pourquoi cette soudaine affection, il la résumait ainsi, tel un mantra :
« La poule, c’est cool. » Enfin, comment ne pas fondre devant celui
qui, lorsqu’il reçoit un cadeau, remercie avec ce style qui n’appartient
qu’à lui : « Je voulais vraiment vous remercier de ce stylo. C’est
étrange, personne n’avait jamais pensé à m’offrir de stylo, et ce
Montblanc (je n’en avais jamais eu) est vraiment agréable à utiliser.
Amitiés. Michel. » Houellebecq ou l’éloge du bonheur ?
E L L E .FR
lara micheli
les enchaînements d’un dj génial au look de biker venu tout droit
de Biarritz, qui a fait danser toute la soirée des garçons branchés
et des jolies filles au look vintage. Michel et sa jeune femme, heureux, des étoiles plein les yeux, sont repartis vers minuit, portant
eux-mêmes leurs cadeaux. Pour une lune, qui était ce soir-là pleine,
et que l’on imagine de miel.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
{ RencontRe }
5 octobRe 2018
ELLE info
Lady Gaga et
Bradley Cooper.
ramia, rEvEnuE
dE l’EnfEr
enlevée à 12 ans en IRak, la
jeune YézIdIe, esclave de daech,
Raconte son calvaIRe.
paR nAthAlie dupuis photogRaphe JeAn-luc Bertini
À Paris, le
28 septembre.
est indescriptible. Je veux mourir », écrit-elle. Pendant un an, la jeune
fille va passer d’homme en homme, jusqu’à ce qu’elle parvienne à
s’échapper par une fenêtre de la maison où elle était recluse. Désormais réfugiée en Allemagne, Ramia dit avoir écrit ce livre « pour que
le monde sache ce qui s’est passé, et pour les milliers de filles qui sont
encore aux mains de Daech » mais aussi pour tenter d’alléger ses
souffrances. « J’essaie d’avancer, de me reconstruire. Souvent je n’y
arrive pas du tout », glisse-t-elle dans un souffle. On lui demande ce
qu’elle aimerait faire comme métier plus tard. « Médecin, dit-elle.
Mais, surtout, j’aimerais retrouver ma famille. » Et on s’accroche à la
dernière phrase de son livre dans laquelle elle s’adresse à sa mère,
restée en Irak avec sa petite sœur : « Mais il y a aussi d’autres jours
où je parviens presque à être joyeuse. Alors, étrangement, je me dis
que Daech n’est qu’un mauvais souvenir. Que je ne dois plus avoir
peur, que j’ai un avenir. Si c’est le cas, je veux écrire ce futur avec toi,
même si l’on reste loin l’une de l’autre. […] Et puis, nous avons toutes
les deux choisi de vivre, pas vrai ? Pour cela, nous méritons un peu
de bonheur, maman. »
« Prisonnières », de Ramia Daoud Ilias et Adoul Abdou Haji (avec la
collaboration d’Alfred Hackensberger et d’Antoine Malo) (éd. Stock).
{ phénomène }
lady phÉnix
Lady Gaga et
Bradley Cooper.
40
Elle surnomme ses fans les « little monsters », mais le monstre,
c’est elle. Monstre de talent, de réinvention. Il y a neuf mois,
Lady Gaga, annulait sa tournée, après le semi-échec de son
dernier album, « Joanne », et beaucoup la disaient sur le
déclin. La revoilà au firmament avec une double actualité :
« A Star Is Born », le premier film de Bradley Cooper qui
pourrait la propulser jusqu’aux Oscars, et une série de concerts
exceptionnels à Las Vegas. Enfin, on découvre le vrai visage
de Stefani Germanotta, la lady dont on est gaga. A.G.A.
E L L E .FR
2017 warner bros entertainment inc/clay enos ; presse.
Elle ressemble à une adolescente comme les autres.
Longs cheveux noirs, jean slim, caraco et petit collier d’argent. Elle
ne décroise pas les bras durant l’entretien, lève à peine les yeux et
n’esquissera pas un sourire. Ramia Daoud Ilias, 16 ans, est une
survivante. Elle raconte son martyre dans « Prisonnières », un livre
témoignage, écrit avec sa mère. La jeune fille, qui a vécu à
Thanassor, un village irakien, a été enlevée à l’âge de 12 ans avant
de devenir l’esclave de chefs de l’organisation islamique pendant
près d’un an. Sa mère et sa petite sœur de 18 mois ont été vendues
à de simples combattants. Elles n’ont plus aucune nouvelle des trois
frères aînés et du père, vraisemblablement devenus des soldats de
Daech. En juin 2015, Ramia échappe à la surveillance de ses bourreaux et s’enfuit, au péril de sa vie, tandis que sa mère est libérée
contre une rançon six mois plus tard. Elles ont toutes les deux été
violées et torturées durant leur captivité. Lorsqu’elles se retrouvent,
Ramia s’empresse de raconter son histoire et prie sa mère de témoigner avec elle : « Je ne veux plus avoir peur comme ça, maman. Je
veux les vaincre, les faire sortir de moi. Il faut que je les regarde en
face. Que je parle d’eux, de ce qu’ils m’ont fait. »
Capturée dans la cour de son école en août 2014 avec d’autres
fillettes de son village, Ramia est aussitôt mariée à un certain Abou
Harith, un personnage puissant de Mossoul, bien plus âgé que son
père. Après avoir été auscultée, rasée, lavée, on la maquille et on la
glisse dans une robe satinée, escarpins aux pieds. « Il me saisit par
les cheveux, me jette sur le lit, déchire ma robe. Je crie, mais ça ne
l’arrête pas. Il m’attache au lit, pose un bandeau sur mes yeux, un
autre sur la bouche. Son corps vient se coller au mien. Ma douleur
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobRe 2018
ELLE info
{ g pa }
”j’ai toujours
voulu être père ”
42
E L L E .FR
françois roelants
MaRc-olivieR Fogiel Revient dans
son livRe « Qu’est-ce Qu’elle a Ma
FaMille ? » suR la naissance de ses
deux Filles. entRetien intiMe.
ELLE. Et donc l’exposition de
alors que le Comité
vos filles ?
consultatif national
M.-O.F. Elles vivent dans une
d’éthique a rendu ses recomtotale transparence et savent
mandations, Marc-Olivier
d’où elles sont nées, mais la
Fogiel nous raconte l’aventure
publication de ce livre n’est
de la naissance de ses filles,
pas pour autant simple pour
Mila et Lily, nées grâce à la
elles. Après en avoir beaugestation pour autrui. « Qu’estpaR olivia de lamberterie
coup parlé, ma grande m’a
ce qu’elle a ma famille ? » (éd.
demandé : « Pourquoi ce titre ?
Grasset) est un récit passionnant et bouleversant qui pose des questions vertigineuses, que ce Elle n’a rien de spécial, ma famille. Moi, à tous ces gens-là, je vais leur
père accompli n’élude pas. Rencontre avec un homme courageux. dire que je suis heureuse. » J’ai fait attention à ne pas livrer d’elles ce qui
leur appartenait.
ELLE. Pourquoi écrire ce livre alors que vous êtes pudique et peu
ELLE. Avez-vous toujours voulu être père ?
enclin à vous exposer ?
MArC-OLiviEr FOGiEL. Je ne suis militant de rien, je passe l’essentiel M.-O.F. Lorsque j’ai découvert mon homosexualité, assez tôt, le corolde mon temps à m’occuper de mes petites filles, j’ai réorganisé ma laire à l’époque était que lorsqu’on était gay, on n’était pas papa. Et
vie professionnelle pour elles, sans aucune frustration. Par ailleurs, le longtemps, cette idée fut plus qu’une douleur, malgré une vie heusort des enfants nés à l’étranger grâce à la GPA pour des couples reuse. J’étais en Thaïlande au moment du tsunami de 2004, j’ai vu des
hétérosexuels (60 % des cas) et homosexuels me préoccupe. Parce scènes d’enfer. À mon retour, j’étais effondré, je me suis dit, maintenant,
que, même si la loi évolue, leur lien de filiation n’est pas ou mal soit je vais vers la mort, soit je choisis la vie. Et mon désir de paternité
reconnu. Faire en sorte que ces parents qui ont porté le projet paren- a rejailli.
tal soient reconnus comme les parents de ces enfants est devenu mon
combat. Parce que c’est l’intérêt supérieur de l’enfant. Pour le faire ELLE. Comment avez-vous choisi d’avoir recours à la GPA ?
avancer, je me sentais prêt à raconter mon histoire, une façon de M.-O.F. Quand on est un couple gay, pour construire une famille, il
dire : O.K., vous pensez ce que vous voulez, mais fini les fantasmes n’y a pas cinquante solutions. Pour de nombreuses raisons, j’ai écarté
et les clichés, je vais vous raconter la réalité, la mienne et celle de l’adoption et la coparentalité. Quant à la GPA, j’avais à peu près
familles que j’ai rencontrées. Je ne cherche pas à convaincre mais à toutes les réserves que ses opposants ont aujourd’hui. Puis j’ai enquêté
et découvert une réalité à l’opposé de mes préjugés.
faire savoir. Même si le prix à payer, c’est l’exposition.
Collection de sacs / Photographie retouchée / thekooples.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
IRINA SHAYK & STELLA MAXWELL, CO-DESIGNERS
BAG SERIES
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE. Avec la « femme porteuse », vous nouez une relaMila et Lily sur l’Instagram
tion durable, vous passez du
de Marc-Olivier Fogiel.
temps ensemble avec votre
mari et vos filles, à quoi ressemble cette relation ?
M.-O.F. Contrairement à la donneuse d’ovocytes, c’est la femme
porteuse qui choisit qui elle veut aider. La rencontre avec Michelle a
été une évidence. S’est constituée avec elle, son mari, ses enfants et
Avec son mari, François Roelants,
à Roland-Garros en 2017.
nous une famille élargie, joyeuse et heureuse. Porter un enfant pour
nous était pour Michelle une façon de donner un sens à sa vie. C’est
ELLE. Pourquoi inclure dans votre projet une donneuse d’ovocytes d’ailleurs elle qui nous a proposé de porter notre deuxième petite fille.
et une femme porteuse, plutôt qu’une seule mère porteuse ?
M.-O.F. Ce n’est pas une option, c’est ce qui se passe dans presque ELLE. Le corps de cette femme n’est-il pas devenu un réceptacle ?
tous les cas de GPA, et ça change tout. Nous sommes tous les pièces M.-O.F. Non, parce que personne n’instrumentalise personne, c’est
d’un puzzle pour composer ensemble une histoire familiale. Et nous une aventure longue, réfléchie, posée. Michelle a la liberté de faire
avons choisi d’accomplir cette aventure aux États-Unis, dans le cadre ce qu’elle veut de son corps, n’en déplaise à certains. Elle dit que sa
mission a été de faire grandir nos
d’une GPA « éthique » où tout est fait sans tabou. Une femme donne
filles le mieux possible et de nous les
une partie de son patrimoine génétique, une autre porte l’embryon.
donner. Lorsqu’elle a accouché de
ma première fille, je lui ai tout de
ELLE. Ainsi, n’efface-t-on pas la mère ?
c’est
suite demandé comment elle se senM.-O.F. Mais aucune ne l’est. Les parents sont ceux qui élèvent et
tait. Elle ne comprenait pas ma quesaiment leurs enfants, la biologie n’a rien à voir là-dedans. Si un
veRtigineux
tion, elle croyait que je lui demancouple adopte un enfant, l’adoption plénière efface les liens de filiade choisiR
dais comment elle se sentait
tion, et, de la même façon, efface la mère.
une paRtie du physiquement alors que ma question portait sur le lien qu’elle avait
ELLE. Il existe quand même une mère biologique ?
patRimoine
établi avec ce bébé pendant neuf
M.-O.F. Non, pas aux yeux de la loi.
génétique de mois. Elle a souri et m’a dit qu’elle
ELLE. « L’effacement de la mère, c’est l’effacement de l’humain »,
ses enFants. n’avait pas autorisé ce lien à se faire.
écrit Éliette Abécassis (« Bébés à vendre », éd. Robert Laffont).
ELLE. Et le manque que peut
M.-O.F. Eh bien oui, Éliette Abécassis, en 2018, en France, des enfants
éprouver le bébé du fait de l’abont deux papas, c’est dans notre livret de famille. Ne vous en déplaise,
maRc - olivieR Fo giel
sence de ce lien ?
c’est la loi, même si c’est la croix et la bannière de la faire appliquer.
M.-O.F. La sociologue Irène Théry
ELLE. Dans cette aventure, l’une des étapes consiste à choisir une dit qu’elle ne connaît pas d’enfants qui ont souffert d’avoir été tant
désirés. Et quand bien même ce manque existerait, je me sens en
donneuse d’ovocytes, n’est-ce pas vertigineux ?
M.-O.F. Dans notre culture, oui, c’est très perturbant. Mais des hôpi- capacité, avec leur deuxième papa, de compenser par notre amour
taux gèrent des fichiers de donneuses qu’ils mettent à disposition. Vous ce qui leur aurait éventuellement manqué.
découvrez des photos – le don n’est pas anonyme aux États-Unis –,
un bilan de santé, les motivations de ces femmes. C’est vertigineux car ELLE. Pourquoi avoir fait le choix d’élever vos filles dans une
il s’agit de choisir une partie du patrimoine génétique de vos enfants. transparence absolue ?
Alors vous le faites avec vos critères. Mon mari et moi avons privilégié M.-O.F. Dès la première seconde de l’existence de ma fille aînée, j’ai
des critères intellectuels et de santé, et choisi une femme donneuse mis des mots sur notre histoire. À une amie d’amis qui l’interrogeait
qui avait envie de donner la vie. Nous l’avons rencontrée aux États- récemment sans oser poser vraiment les questions, Mila a rétorqué :
Unis, et les filles, à Paris il y a quelques mois. Ce furent des moments « Tu veux savoir si Michelle c’est ma maman ? Tu vois bien que j’ai
deux papas. Michelle, c’est grâce à elle que je suis née. »
très joyeux, car chacun était à sa juste place.
ELLE. Certaines femmes financent leurs études par des dons
d’ovocytes, ne peut-on pas parler de marchandisation du corps ?
M.-O.F. Ce qu’elles font a un prix, comme les femmes porteuses. C’est
44
ELLE. Pensez-vous qu’il existe un droit à l’enfant ?
M.-O.F. Non, ça n’existe pas, en revanche un désir qui vous dépasse,
oui.
E L L E .FR
ARNAL DEGUN/STARFACE ; INSTAGRAM @MO-FOGIEL.
un engagement de leur vie à
chaque seconde. J’aurais été
mal à l’aise de recevoir ce don
sans contrepartie. Dans la GPA
éthique, tout le monde se choisit
dans la transparence, et l’argent en fait partie.
5 octobRe 2018
ELLE info
* Le monde te regarde, à toi de jouer #SWATCHTHIS.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
* The world is watching #SWATCHTHIS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobRe 2018
ELLE info
Le charme aznavour
paR caméLia JoRdana
« Toute petite déjà, je regardais ses chansons sur YouTube et j’adorais sa grâce,
le côté intemporel et à la fois très ancré dans son époque de son écriture, son
mélange de virilité à l’ancienne et de fragilité. J’étais littéralement folle de lui, il
n’y a que dans sa bouche que les mots avaient ce goût-là. On m’a proposé
récemment de chanter en duo avec lui sur un album, j’ai dit oui les yeux fermés
mais il est parti avant que la chose ne se concrétise… Je ne l’ai croisé dans la
“vraie vie”que deux fois. La première, c’était à un concert organisé par Jane
Birkin pour venir en aide aux sinistrés de Fukushima. L’entendre chanter à
quelques mètres de moi était hyper émouvant. Ce soir-là, je suis allée le saluer,
et il m’a dit que j’avais une très belle voix. La seconde fois, je voyageais toute
seule au Japon. J’ai appris qu’il devait donner un récital et je suis allée l’écouter.
Et le lendemain, j’étais assise à la même table que lui, à l’ambassade de France
à Tokyo. Et j’étais encore une fois hyper émue de le voir. C’est l’un de mes
chanteurs préférés qui disparaît. » F.T.
Boucles d’aBeilles
Se laisser piquer par ces b.o.
étincelantes ? Ce serait
le buzz assuré…
{ La vision d’aGa }
meghan
MaMan ?
Des rumeurs courent depuis quinze
jours. Je suis pourtant en mesure de l’affirmer : Meghan Markle, la duchesse de Sussex,
est bien enceinte ! Comment je le sais ? Parce
que je l’ai vu. Vous le savez, votre bon vieux
Dr Aga n’est pas chiche en fulgurances sociétales mais, pour la première fois, s’essaie à la
voyance afin de vous offrir ce scoop en exclusivité mondiale. Les risques sont énormes : si,
d’ici la parution de cet article, Buckingham
confirme l’info, j’aurai l’air con avec ma old
news. Si, dans quelques semaines, Meghan
continue à peser 43 kilos, j’aurai l’air encore
plus con avec ma fake news. Mais le jour où
j’ai vu cette photo d’elle dans une robe bleue
volantée floutant son bidon, j’ai su. On m’objectera qu’on l’a revue chaque fois un peu plus
mince, et que ses seins n’ont pas bougé de
bonnet depuis son mariage ? Meghan, elle est
très habile, elle doit superposer des brassières
sur des Spanx pour entourlouper son monde...
J’attendais une preuve, je l’ai eue : la semaine
dernière, après être sortie d’une voiture, elle a
claqué ELLE-MêME la portière, le geste
insensé d’une punk, ou plutôt d’une femme
absorbée par un plus grand dessein que celui
d’inaugurer une médiathèque dans le Surrey.
Meghan est enceinte, et je vous annonce
même qu’elle attend une petite fille qui naîtra
en avril. Appelez-moi Madame Aga.
Magnetic Bee Stud Pierced Earrings,
Swarovski, 49 €.
46
E L L E .FR
christie goodwin/redferns/getty images ; stephen lock/bureau 233 ; sophie steinberger ; presse.
Au Royal Albert
Hall à Londres, le
3 novembre 2015.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
B O N P O I N T. C O M
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SOFT STRETCH
I N N O VAT I O N
www.chantelle.com
5 octobre 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE culture
CULTURE
Victor Polster
c in é m a
Dans « Girl », superbe
Film en lice pour
le GranD prix cinéma
« elle », l’anGélique
Victor polster incarne
un GarÇon qui
se rêVe Danseuse étoile,
DeVant la caméra D’or
De lukas Dhont.
on s’enVole aVec eux !
par thomas jean
riccardo ghilardi/contour by getty images
Fais-moi
Cygne!
E L L E .Fr
« Un ange » : c’est ainsi que
Lukas Dhont, le réalisateur de
« girl », décrit son acteur Victor Polster.
Bien vu. À la ville, l’adolescent de 16 ans
dégage une grâce, un truc aérien, une
tranquillité olympienne qui vous saisissent. Et, à l’écran, la Lara qu’il incarne,
fille coincée dans un corps de garçon qui
se rêve danseuse étoile, vous retourne.
Rarement, au cinéma, on aura vu personnage transgenre si puissant. Victor, pourtant, n’était pas parti pour trôner en haut
de l’affiche. « Girl » fourmille de rôles
secondaires, ces « petits rats » qui
gravitent autour de Lara dans son école
de danse, et c’est pour jouer l’un d’eux
que le jeune Belge, lui-même danseur
classique en voie de professionnalisation, s’est présenté au casting. Mais sa
présence androgyne frappe tant le
réalisateur qu’il veut en faire son héroïne.
Victor n’a jamais joué ? Peu importe. Il
lance d’ailleurs en toute candeur ces
mots quasi beauvoiriens : « Si l’on n’est
pas acteur, on le devient ! » Après
quelques doutes que ses parents, emballés par le scénario, l’aident à lever, après
quelques séances de coaching vocal, de
maquillage et de pause d’extensions, le
rôle lui entre peu à peu dans la peau.
Et d’abord, ça l’amuse : « Se voir en fille,
ça n’arrive pas souvent dans une vie !
La tête que faisait ma famille :
51
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE culture
« GIRL », de Lukas Dhont. Avec Victor Polster,
Arieh Worthalter, Katelijne Damen, Valentijn
Dhaenens (1 h 45). En salle le 10 octobre.
52
interview
lukas Dhont
jeUne sUrDoUé
On voit en lui le nouveau Xavier Dolan et pour cause :
à 27 ans, le Belge Lukas Dhont, comme son confrère canadien, questionne génialement le genre. « Girl », son premier
long-métrage, nous chamboule.
ELLE. À 18 ans, vous découvriez dans la presse l’histoire d’une jeune fille trans qui
voulait devenir danseuse étoile. En quoi cet article, à l’origine de « Girl », vous
interpellait ?
L.D. Pour moi, cette fille était un modèle de courage : à 15 ans, elle a défié les normes classiques de la masculinité et de la féminité, ça m’a bouleversé ! D’autant qu’à cette époque,
je sortais d’une école catholique et n’avais pas encore accepté ma propre sexualité.
ELLE. Autour de votre héroïne, il y a un père bienveillant, des professeurs compréhensifs, très peu de transphobie. Pourquoi ce parti pris ?
L.D. Quand j’étais plus jeune, je regardais beaucoup de films sur l’homosexualité, car
j’avais besoin de représentations. Mais ils étaient si pleins de conflits et de violence que
je me disais : « Bon, si je parle de ma sexualité à mon père ou à mes amis, ils vont me
rejeter. » Alors, aux côtés de Lara, j’ai voulu surtout montrer, même si c’est un idéal, des
gens qui la soutiennent.
ELLE. Il paraît que c’est « Titanic » qui a déclenché votre envie d’être cinéaste…
L.D. Oui, car j’étais fasciné par l’effet qu’il produisait sur ma mère : cette histoire d’amour
puissance 20, elle l’a vue quatre fois en salle et en parlait tout le temps !
ELLE. « Girl » a reçu la Caméra d’or à Cannes et va concourir pour les Oscars…
Cela vous met une sacrée pression pour le prochain film, non ?
L.D. Tout ce que je ferai par la suite sera comparé à « Girl », c’est sûr. Mon deuxième film
parlera de ce que c’est qu’être un homme à une époque où le Président américain
« attrape les femmes par la chatte » et où le pape a évoqué la psychiatrie pour les enfants
gays… Mais je veux qu’il soit encore meilleur que le premier ! t.j.
E L L E .Fr
menuet ; depoilly/alpaca/andia.
ils étaient un peu
choqués, c’était marrant. » Il ne rit plus quand
il rencontre pour la première fois des transgenres et découvre, lui qui était « un peu dans
[sa] bulle », combien leur quotidien est un
combat. Il apprend, aussi, que le cinéma,
c’est du boulot : « Au début, je vivais assez
mal la différence entre la réalité et le tournage. D’un coup, dès qu’on tournait, Lukas
changeait, devenait strict et me poussait à
bout pour que j’atteigne certaines émotions.
Plus du tout un copain, quoi ! » Quant à son
corps, il n’est pas non plus épargné : la douleur des pointes, cette technique que la
danse classique réserve aux pieds des ballerines, lui barre le visage de rictus, lui fait
ployer les jambes, chairs en souffrance que
la caméra attrape en toute retenue.
Pudeur, délicatesse, subtilité, il y a tout cela
encore dans ces conversations sur la vie
amoureuse qu’Arieh Worthalter, dans le rôle
du père, et Victor ont improvisées à partir de
quelques lignes de script : acteur, oui, il l’est
devenu bel et bien ! Mais ces prochains
mois, c’est sur ses études de danse, un peu
délaissées ces derniers temps, qu’il va
se reconcentrer, sans s’interdire, bien sûr,
d’étudier les propositions que le cinéma,
déjà, lui envoie en masse. « Mais je n’accepterai rien, prévient-il, tant que je ne tomberai
pas amoureux du personnage ! » On prédit
toutefois à cet ange-là de prochaines
et superbes envolées. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE culture/cINÉMA
animation
le paris rÉussi D’oCeLot
quanD le papa De kirikou installe sa Fabrique D’imaGes et De rêVes
à la belle Époque, on n’hÉsite pas une seconDe. on y court… par héléna villovitch
... pour le casting. Allez donc trouver un
autre film où apparaissent Sarah Bernhardt,
Louise Michel, Marie Curie, Louis Pasteur,
Pablo Picasso, Marcel Proust, Erik Satie,
Claude Monet et le clown Chocolat ! Ici,
la cantatrice Emma Calvé dessinée par
Michel Ocelot parle et chante avec la voix
de Natalie Dessay, et les décors, inspirés
par les photos de Paris prises par le réalisateur lui-même, semblent échappés d’un
tableau de Toulouse-Lautrec.
... pour l’amour ! « Toi y en a parler français ? » demande le livreur en triporteur à la
petite Dilili, tristement exhibée comme un animal de foire dans un « village africain » reconstitué pour les Parisiens. Et la petite rétorque
avec humour : « Mieux que vous, semble-t-il ! »
Les deux amis, sillonnant Paris, lutteront alors
contre les préjugés de toutes sortes, dans une
langue châtiée et avec une politesse exquise.
« Adorable » est l’adjectif qui convient. n
« DILILI À PARIS » (1 h 35). En salle le 10 octobre.
pLeins soleils
par émilie RivenQ
Le 17 novembre 2016, thomas pesquet s’envole pour plus de six
mois à bord de la station spatiale internationale, qui circule à 28 000 km/h
autour de la Terre (vitesse qui permet aux astronautes d’assister à seize levers de
soleil par jour), équipé des caméras du réalisateur Pierre-Emmanuel Le Goff pour
nous faire vivre au plus près son épopée. On y découvre son quotidien, du confinement avec ses deux acolytes russe et américaine aux tendres échanges en
visioconférence avec sa compagne. Mais ce film nous embarque surtout dans un
voyage sensoriel. Sur des airs de saxophone (l’instrument fétiche de Pesquet) et
des citations du « Petit Prince » de Saint-Exupéry, apparaissent des images inouïes
de notre planète, provoquant une prise de conscience choc sur son statut d’oasis
périssable au sein de l’immensité. De cette collaboration précieuse entre un
cinéaste et son envoyé spatial, on ressort comme en apesanteur.
« 16 LEVERS DE SOLEIL », de Pierre-Emmanuel Le Goff (1 h 58).
54
E L L E .Fr
mars films distribution ; presse.
... pour le shot d’émotion. Michel Ocelot,
74 ans, a connu un succès planétaire avec
« Kirikou et la Sorcière », ses papiers découpés
et ses ombres chinoises. Puisqu’il a même réalisé un clip pour Björk, que lui reste-t-il à prouver ? Rien ! Et c’est pour ça que « Dilili à Paris »
est si émouvant. Le créateur ne cherche à
dépasser personne d’autre que lui-même et fait
exactement ce qui lui plaît ! Certes, sur la Belle
Époque, il y a déjà eu le « Minuit à Paris »
de Woody Allen. Mais c’était moins bien.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE culture
rencontre
Cat
super
power
par floRence tRédez
photoGraphe Rudy waks
L’icône rock américaine Chan Marshall
revient avec un dixième album aussi lumineux que fragile, aussi déchirant que sublime, où
elle chante en duo avec Lana Del Rey. Interview
d’une anti-star qui s’allonge sans façons sur la
moquette et vous dit : « J’aime le léger défaut de
vos dents de devant. »
ELLE. C’est votre dixième album. Un bilan ?
C.P. Je suis fière de moi. Si on évoque l’art avec un
grand A ou les femmes célèbres qui ont compté
dans l’Histoire, je ne représente pas grand-chose,
mais je suis fière d’avoir réussi à préserver mon
intégrité pendant toutes ces années.
ELLE. Comment définiriez-vous l’art ?
C.P. L’art a toujours un message à vous transmettre. Pour moi, ce fut
d’entendre Aretha Franklin chanter « Amazing Grace » à la télé, à
11 ans. J’ai ressenti une joie intense et j’ai soudain
compris que la réalité n’était pas forcément ce
qu’elle semblait être autour de moi. J’ai grandi dans
la Bible Belt [large zone du sud des États-Unis, où
vivent la plupart des protestants rigoristes, ndlr] et
on m’y a inculqué tous ces principes religieux qui
oppriment les gens depuis des siècles. En écoutant
Aretha chanter, j’ai compris que j’étais différente
des gens qui lisaient la Bible, mais se montraient
racistes et laissaient sans protester le gouvernement éliminer certains activistes noirs.
56
ELLE. Pourquoi cette reprise de « Stay », de Rihanna, sur l’album ?
C.P. J’adore Rihanna quand elle chante ce morceau. Elle met dans
sa voix toute son attitude, toute sa liberté, tout son combat. Si cela
avait été quelqu’un d’autre, je ne sais pas si j’aurais eu la même émotion. La tradition de la reprise fait partie de la culture populaire :
Dylan, les Stones ont enregistré à leurs débuts des reprises de country
ou de blues. J’ai gardé cette tradition qui s’est perdue avec l’arrivée
de MTV dans les 80s.
ELLE. Où avez-vous rencontré Lana Del Rey, la première fois ?
C.P. Au bord d’une piscine, à Hollywood. Elle m’a juste dit : « Mon
Dieu, te voilà ! » Et elle m’a expliqué que ma musique avait eu une
grande influence sur elle. Elle m’a rendu visite chez moi, à Miami, et
on est devenues amies. Elle est généreuse, et d’une telle élégance !
ELLE. Êtes-vous optimiste pour l’avenir ?
C.P. Je dois l’être pour mon fils de 3 ans. La
grossesse n’était pas prévue, je n’étais plus avec
le père, un artiste plus jeune que moi, et lorsque j’ai
découvert que j’étais enceinte, à 43 ans, j’ai longuement réfléchi avant de prendre ma décision.
Et puis finalement, j’ai fait le choix de l’amour. Je
mérite cette nouvelle voie et mon fils aussi. n
presse
ELLE. Est-ce une lutte ?
C.P. Bien sûr. Surtout lorsqu’on est une femme, qu’on vit dans un métier
dominé par les hommes, et qu’on doit parfois se défendre pour ne
pas se faire violer. Même si tous les hommes ne sont pas machos…
Mais je me suis beaucoup battue car j’étais seule, et une femme seule
n’a aucun pouvoir. Comme je déménageais tout le temps quand
j’étais petite, j’étais sans amis, solitaire. Je n’ai jamais eu le sentiment
d’appartenance à un groupe, à une communauté. C’est venu plus
tard, en me liant avec des gens du monde entier grâce à mes disques
et à mes concerts.
« WANDERER » (Domino Records). En concert
le 25 octobre au Trianon, Paris-18e.
E L L E .Fr
gerarddarel.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
WITH
CHARLOTTE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE culture
2
GARÇON À SUIVRE
la tentation
d’adam
Il a le groove de Curtis mayfield
dans le sang, les hoquets de Michael
Jackson et le falsetto de Prince dans la
voix. Sexy, malgré son goût pour les
couvre-chefs inadaptés à la situation (une
sorte de casque de vélo brillant pour son
concert à La Maroquinerie), Adam Naas
charme sur disque et électrise sur scène.
Et chavire de jeunes fans bluffés par le
registre impressionnant de sa voix, qui
s’envole sans effort vers les sommets. On
l’aura compris, Adam Naas, 26 ans, est
la nouvelle sensation soul-pop. Pas tout à
fait un inconnu cependant, puisqu’on
avait déjà remarqué sa voix hors norme
et son tempérament de feu dans un premier EP, « Fading Away», sorti en 2016.
Mais avec « The Love Album », premier
album à la sensualité à la fois mélancolique et torride, le chanteur francoalgéro-égyptien va plus loin. Les morceaux de bravoure (« True Intimacy »,
« Strange Love », « The Love ») s’alignent,
sa versatilité musicale (de la soul millésimée 70s à de l’électro pop 90s) intrigue.
On sent chez lui un romantisme sombre,
des fêlures existentielles. Bref, de la soul
en barre. n F.T.
« THE LOVE ALBUM » (Mercury/Universal).
En concert le 18 octobre au Bus Palladium
(MaMA Festival), Paris-19e.
1
3
4
1. « le verrou », de
Fragonard » (1777).
2. « roméo et Juliette
au tombeau
des capulets », de
delacroix (vers 1850).
3. « vénus », de niki
de saint phalle (1964).
4. « adam et Ève »,
de giuseppe salviati
(entre 1526 et 1550).
5. « odalisque »,
de boucher (1745).
5
ExpOSItION
love
et caetera
… retisser le fil historique de l’amour : de « L’Enlèvement des Sabines », de Poussin, à la
« Dame à la licorne », de la « Carte du Tendre » au « Serment d’amour », de Fragonard, aux
« Nanas » affranchies de Niki de Saint Phalle… Au fil des œuvres, c’est l’histoire de la relation
amoureuse qui se raconte : amour cavalier à l’Antiquité, chaste et courtois au Moyen Âge,
galant sous Louis XIV, libertin au tournant du XVIIIe siècle, avant de virer romantique début
XIXe puis de s’afficher, plus d’un siècle plus tard, libéré de toutes contraintes.
… replonger dans les passions légendaires : peinture, sculpture, mosaïque, tapisserie,
manuscrits… Tout médium est bon pour raconter les couples mythiques. Adam et Ève amants
innocents dans leur jardin d’Éden, Astrée et Céladon, bergère et berger qui, après de multiples
mésaventures, se retrouvent enfin réunis, ou encore les malheureux Majnûn et Laylâ, Tristan et
Iseut ou Roméo et Juliette. À croire que les histoires d’amour finissent mal, en général…
Adam Naas
58
… s’offrir une séquence nostalgie, grâce au mur mosaïque composé de 350 pochettes
de vinyles signés Johnny, Sylvie Vartan, Jane Birkin, Brassens, dont les chansons explorent
les arcanes de l’amour et l’air du temps. Une madeleine de Proust version top 50. S.D.
« AMOUR », jusqu’au 21 janvier 2019, Louvre-Lens (62).
E L L E .Fr
musée du louvre-rmn-gp/a. dequier, mathieu rabeau ; stc-mairie de
toulouse ; c. devlees-chauwer ; olivier gandrille.
thème phare de l’histoire de l’art et source d’inspiration inÉpuisable,
l’amour se dÉvoile sous toutes ses Facettes au louvre-lens.
l’occasion de tomber en Émoi et de…
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
t H é Ât r e
quel Fou, Ce FaU !
Michel Fau, nouveau chouchou du théâtre privé, est passé
maître dans l’art d’exhumer des pièces au charme suranné. Après
Barillet et Gredy ou André Roussin, voilà qu’il s’attaque à Édouard
Bourdet, dont le « Fric-Frac » fit un tabac au cinéma (1939), avec Arletty,
Michel Simon et Fernandel. Fau réunit Julie Depardieu, Régis Laspalès
et Émeline Bayart. Loulou est en quête d’argent frais pour son homme
qui croupit en prison. Avec son copain Jo, bras cassé de premier choix,
elle jette son dévolu sur Marcel, employé de bijouterie modeste, pour
tenter un casse qui, bien sûr, s’achèvera en eau de boudin. Voilà un
spectacle qui célèbre l’argot dans toute sa splendeur. Ça cause flouse
par anna noBili
et oseille à tire-larigot, les marlous et les michetonneuses s’agitent au
bistrot, dans un Paname représenté de façon délirante (couleurs vives,
décors de carton-pâte). Comme toujours, Michel Fau pousse ses
camarades à toutes les outrances. Julie Depardieu est savoureuse dans
son rôle de fille facile, Régis Laspalès touchant en brave type perché,
Èmeline Bayart hilarante dans un numéro de clown. Fau, abattage fou,
est aussi épatant. Mais derrière l’absurde et les éclats de rire, ce joyeux
divertissement révèle, comme toujours avec lui, la solitude profonde
des êtres, quelle que soit leur histoire, quel que soit leur rang. n
« FRIC-FRAC », jusqu’au 30 octobre, Théâtre de Paris, Paris-9e.
évÈnement
t’as De beaux lieux, tu sais !
Des ateliers louis Vuitton aux ViGnobles Du château cheVal
blanc, le Groupe lVmh ouVre les portes De ses maisons.
Chaumet
60
Le plus inédit : le château de La Colle Noire, demeure de cœur de Christian Dior
entièrement restaurée pour en restituer l’esprit d’origine. On y déambule du salon
provençal, sa pièce préférée, au jardin d’Éden généreusement fleuri qui inspirera au
couturier-parfumeur ses plus belles fragrances. Montauroux, Var (83).
Le plus olfactif : dans son bureau, le nez Francis Kurkdjian se prête au jeu des
masterclass, retraçant une à une, telle une partition, toutes les étapes de l’élaboration
d’un parfum. 41, rue Étienne-Marcel, Paris-1er.
Le plus glamour : expérience immersive chez Givenchy, où, sur le catwalk reconstitué, s’exposent quelques-unes des plus belles pièces haute couture de la créatrice
Clare Waight Keller, en même temps que les petites mains dévoilent leur savoir-faire
d’exception. 3, avenue George-V, Paris-8e.
Le plus époustouflant : dans son salon d’apparat XVIIIe, classé monument historique, le joaillier Chaumet dévoile une partie de sa collection de dessins et quelques
diadèmes historiques et contemporains. Un rêve de princesse. 12, place Vendôme, Paris-1er.
« LES JOURNÉES PARTICULIÈRES », du 12 au 14 octobre. lvmh.fr/lesjourneesparticulieres
E L L E .Fr
marcel hartmann ; presse.
par soline delos
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE culture
Le
ca r n e t
cU Lt U r e
de …
romane
bohringer
son expo
« “Parce que“ et “Souris Calle“, à
la galerie Perrotin, en octobre.
Sur le deuil, l’abandon, la passion
et la folie qui en découle, Sophie
Calle parvient à être désespérée,
spirituelle et sensible à la fois.
Son travail me va droit au cœur
et me fait toujours pleurer. »
claire dorn/courtesy perrotin/adagp, paris 2018 ; lou sarda ; s. dubois/fastimage ;
Jean-louis fernandeZ ; X. lahache-Je films/tetra media fiction/c+ ; presse.
Annie
Écrire la vie
un premier Film, coréalisé aVec son ex, philippe rebbot, et
un GranD rôle De Femme aliénée par la jalousie au
théâtre* : l’actrice est sur tous les Fronts De la passion.
par caRoline six
Quarto Gallimard
son livRe
« Le recueil “Écrire
la vie“ m’a aidée
à m’imprégner
pour mon rôle dans
“L’Occupation“,
d’Annie Ernaux.
L’auteure restitue avec
animalité, concision
et humour l’infiniment
intime et singulier pour
en faire une histoire
universelle. C’est
réconfortant de l’avoir
dans sa poche. »
sa séRie
« L’adaptation de “Vernon
Subutex“, de Virginie Despentes
[bientôt sur Canal +], est
incontournable. Comment
ne pas aimer cette auteure
inégalable ? Et deux personnes qui
me sont chères y joueront, Céline
Sallette et Philippe Rebbot. »
sa piÈce
« “Saigon“, une saga historique et sentimentale sur le Vietnam,
reprise en juin prochain, à l’Odéon. Ça m’a bouleversée. Ma
mère est née à Saigon et a été adoptée, c’est son parcours,
celui de ceux qui ont tout quitté sans retour possible. Caroline
Guiela Nguyen en fait un CinémaScope musical entre Wong
Kar-wai et Xavier Dolan. J’ai mis des heures à m’en remettre. »
son conceRt
« Ben Mazué à l’Olympia, en novembre : un
chanteur très gracieux, j’adore sa voix. Son flow
et sa maîtrise de la langue sont incroyables. Son
album, “La Femme idéale“, est une ode féministe
à la femme et au couple. Tellement rare ! »
E L L E .Fr
Ernaux
sa chanteuse
« J’écoute de la
variété, comme Clara
Luciani, Fishbach,
Juliette Armanet… mais
la patronne, c’est
Véronique Sanson…
C’est le Michael
Jackson des grandes
romantiques comme
moi ! Elle sort un
album de duos dont
j’ai écouté le titre avec
Souchon : je suis
toujours conquise. » n
* « L’AMOUR FLOU »,
en salle le 10 octobre.
« L’OCCUPATION », mise
en scène Pierre Pradinas,
jusqu’au 2 décembre,
Théâtre de l’Œuvre, Paris-9e.
61
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE culture
« Saint François en méditation sur le crucifix », entre 1603 et 1607.
la critique d’art
caravage à se damner
Certes, ce chef-d’œuvre n’a aucun défaut : pas de détails
inutiles, pas de maladresses de dessin, aucun labeur dans la justesse
des coups de pinceau. Mais la perfection est bien inutile à une œuvre
d’art s’il lui manque l’originalité — surtout pour un sujet aussi ennuyeux
que celui d’un moine penché devant une tête de mort. Or, en quoi
cette modeste peinture du Caravage est-elle si originale ? D’abord,
par la liquidité dont le peintre a nourri sa touche pour évoquer
l’écorce du paysage du fond, en contraste avec la précision sèche
de la nature morte du coin gauche. Ensuite, par cette nature morte
composée de trois objets se soutenant les uns les autres : le crâne
soutient le rabat de la Bible ouverte sur laquelle repose un crucifix en
bois — petite installation sculptée dont la figure du Christ est vue selon
une audacieuse contreplongée. Enfin et surtout, par le corps
accroupi du moine que le Caravage ramène aux formes emmitouflées de ses quatre membres que l’on devine sous l’ample robe de
bure. Il faut considérer la puissance expressive de ces quatre sacs
informes, disposés en carré, indépendamment des bras et des
jambes qu’ils habillent. Quant à la zone cruciforme qui se dessine
entre ces poufs superposés deux par deux, elle désigne bien sûr le
creux abdominal du corps plié de saint François — et il est savoureux
de constater que cette partie enfouie du saint homme est du même
noir brunâtre que celui de la nuit qui l’entoure. n
« Caravage à rome, amis & ennemis », jusqu’au 28 janvier 2019,
musée Jacquemart-andré, Paris-8e.
par paola dicelli
=
+
« gossip girl »
Parce que leur lycée est détruit dans un
incendie, trois adolescents de la classe
ouvrière espagnole se retrouvent dans
l’école la plus huppée du pays, Las Encinas.
La confrontation entre les milieux sociaux,
62
« west side story »
digne des mythiques Jets et Sharks de « West
Side Story », aboutira, comme chez Robert
Wise, à un meurtre. Mais « Élite », c’est aussi
la chronique d’une jeunesse dorée décadente livrée aux excès, qui rappelle indubi-
« Élite »
tablement la teen-série américaine « Gossip
Girl ». Avec pas moins de trois acteurs de « La
Casa de papel » à son casting, la nouvelle
série Netflix 100 % hispanique contient tous
les ingrédients pour nous rendre accros.
E L L E .Fr
CORPUS PROD HECTOR OBALK 2018 ; PROD/CBS PARAMOUNT ; PROD.
l’équation
par hector obalk
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE culture
DreaM teeers
looks colleGe et Guitares Funky, le quatuor parisien Fait Des étincelles
aVec sa pop Disco west coast Fun et trépiDante. par floRence tRédez
pa n o p L ie
La bibLiothèqUe
Des parents
S’ils n’ont peut-être
pas lu tous les livres,
ils ont bien digéré,
côté influences
musicales, leurs
maîtres. Phoenix pour
le côté rock
californien, Daft Punk
pour la tentation
électro disco, Tame
Impala pour la
touche surf cool.
Victor, Adrien,
Clément
et Odilon.
Le parqUet Chêne
Aussi solide que l’avenir
radieux qui s’annonce pour
eux. Cumulant les vues sur
YouTube, ils sortent un premier
EP plein de promesses.
Les CoULeUrs satUrées
À l’image de leurs clips (« Driving
on My Own », « Get Out »),
qui circonscrivent un univers pop
et décalé qu’on croirait inspiré
des comédies pour teenagers
ou des séries américaines.
Les FringUes
CoLLege
Avec leurs têtes de
bons élèves foufous,
Clément, Odilon et
Victor, amis depuis
la maternelle, ont,
à 12 ans, décidé de
monter un groupe.
Après le lycée, le bac
en poche, c’est Adrien
qui les rejoindra.
« OVERHEAT » (Barclay).
feStivaL
« Stadium »
64
par anna noBili
La nouvelle scène nationale de Cergy-pontoise ouvre sa saison avec un
mini-festival, « Foot en scène ». Entre le projet chorégraphique « Footballeuses », de
Mickaël Phelippeau, où dix femmes partageront, en gestes et en mots, leur amour du
ballon rond, et la performance « Fooootballll », de Veronika Tzekova, la pièce « Stadium » brûlera de nouveau les planches. Ce spectacle de Mohamed El Khatib hisse
les supporteurs au rang de superstars. Tous en sang et or ! On y retrouvera cinquantetrois supporteurs du Racing Club de Lens (consacré « meilleur public de France »),
instituteurs ou chômeurs, retraités ou ouvriers, devenus acteurs pour l’occasion. Ils
confient tant les sources de leur passion que l’euphorie collective des matchs. Pourtant,
en toile de fond, un territoire sinistré par la crise, où le foot ne ramènera pas les emplois
perdus. Mais la liesse est contagieuse, et peut-être bien qu’une fois encore El Khatib
– ancien joueur amateur – orchestrera des matchs… après le baisser de rideau. n
« FOOT EN SCÈNE », du 10 au 14 octobre, Nouvelle Scène nationale de Cergy-Pontoise (95).
E L L E .Fr
picturetanK/yoanne lamouliÈre ; presse.
scènes De Foot
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
La Hit LiSt
5 octobre 2018
ELLE culture/ ÉcrANs
le documentaire
Natascha McElhone
« DÉNI DE GROSSESSE :
À MON CORPS
DÉFENDANT », mardi
9 octobre, 20 h 50, France 5.
Série
objeCtiF mars
on savait que les cosmonautes avaient une
belle combinaison spatiale. Dans « The First », série
créée par Beau Willimon (« House of Cards »), on
découvre qu’il y a aussi une âme sous leur casque.
On est en 2033. Tom Hagerty (Sean Penn, 58 ans,
toutes musculature et veines saillantes) est un astronaute de légende, « le treizième homme à avoir marché sur la Lune ». Après le crash de la fusée qui devait
lancer la colonisation de Mars, il est choisi par la
Nasa pour mener une nouvelle mission sur la planète
rouge où il devra séjourner dix-hui mois. Mais les
amateurs de « Star Trek » ne retrouveront pas là leur
pop corn interplanétaire. Plastiquement élégante
mais un peu lente, la série s’intéresse moins aux aven-
par paul sigognac tures Mars Trek qu’à l’épaisseur douloureusement
humaine de ce capitaine Kirk dépressif : Tom est un
homme déchiré, qui pleure la mort de sa femme, une
artiste du tatouage, et qui soutient sa fille peintre
(l’excellente Anna Jacoby-Heron) dans sa lutte contre
la toxicomanie. Aussi hautement moral que Frank
Underwood (« House of Cards ») était bassement
machiavélique, Tom a pour mission d’assurer le suivi
psychologique des proches des astronautes
décédés pendant la première mission. « The First » :
un space show qui explore l’espace du dedans. n
« THE FIRST », mardi 9 octobre, 20 h 40, OCS Max, en VOST.
L’intégralité de cette première saison de 8 épisodes sera
disponible dès le 9 octobre sur OCS Go.
fiction
la série
Une fiction sur la vie
nomade et rock’n’roll
de l’équipe des roadies
et techniciens qui
assurent les tournées
d’un groupe pop.
« ROADIES »,
lundi 8 octobre, 0 h 05,
TF1 Séries Films.
liaison
DangereUse
quoi de plus enivrant que l’adultère ? C’est la pensée qui
vous pénètre doucement pendant les trente premières minutes du
téléfilm « Un adultère ». Julien Lemmonier (Xavier Lemaître), beau
quadra sobre et sensible, est agent immobilier. Son épouse, la
Xavier Lemaître et Isabelle Carré.
blonde Marie (Isabelle Carré), tient un salon de thé. Ces parents
attachants ont un fils aimant (Ange Dargent). Un jour, Julien rencontre Alice, une graphiste de 25 ans (Roxane Arnal). Boum ! Après avoir visité un sombre rez-de-chaussée,
ils s’embrassent dans un loft très clair, dans une ambiance de conte rohmérien, les sextos en plus. Tout se
complique quand Alice se fait embaucher comme serveuse dans le salon de Marie… Philippe Harel filme
cette histoire archétypale avec une parfaite anti-hystérie, sans diaboliser aucun des trois protagonistes. Il décrit
l’adultère comme un accident de voiture suivi d’une tentative de rééducation. L’adorable famille Lemmonier
survivra-t-elle à cette sortie de route ? Le plus terrible, comme dit Renoir, c’est que chacun a ses raisons. p.s.
« UN ADULTÈRE », vendredi 5 octobre, 20 h 55, Arte. Sur arte.tv pendant 7 jours, et en VOD.
66
le film
Un professeur de droit
raciste prépare au
concours d’éloquence
une étudiante d’une cité
de banlieue. Avec
Camélia Jordana et
Daniel Auteuil.
« LE BRIO », mardi 9 octobre,
21 h, Canal +.
E L L E .Fr
paul schrimaldi/hulu ; Zed ; warner bros television ; david KosKas ;
J. prébois/scarlet production/arte france.
Sean Penn
En France, un bébé naît
toutes les six heures d’un
déni total ou partiel de
grossesse. Trois femmes
témoignent de leurs neuf
mois de silence.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE livreS
5 octobre 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
rebecca Dorey-stein
Sa vie avec
obama
Elle est arrivée à Paris avec, aux pieds, ses ballerines
Nike en plastique rose. 32 ans, blonde, souriante, hâlée, une
Américaine comme une autre. Mais si Rebecca Dorey-Stein s’attarde
à parler chaussures, c’est pour évoquer le sentiment de liberté qu’elles
lui apportaient à la Maison-Blanche. « Comme mon travail exigeait
que je me taise, je m’exprimais à travers mes tenues. » Pendant
quatre ans, de 2012 à 2017, elle a été l’une des quatre sténographes
du président Obama. Son rôle : le suivre dans tous ses déplacements,
être présente à toutes ses rencontres avec la presse pour enregistrer,
puis retranscrire fidèlement la parole de « Potus » (l’acronyme de
President of the United States) et de ses interlocuteurs.
De cette folle expérience, Rebecca Dorey-Stein a tiré un
livre atypique. Rédigé à la première personne, depuis son recrutement (sur Craigslist !) jusqu’à son départ de la Maison-Blanche, deux
mois après l’élection de Donald Trump, « Good Morning, Mr. President ! » est un hybride de « Sex and the City » et « À la MaisonBlanche ». « Je voulais écrire sur ces gens qui font de la politique,
dit-elle. Je m’attendais à rencontrer des robots en costume, j’ai décou-
68
vert des êtres humains dynamiques, passionnés, avec des familles, des
chagrins d’amour, des hobbies. C’était comme une colonie de
vacances : on passait tellement de temps ensemble que l’on est devenus très proches en très peu de temps. » Dans sa vie d’alors, il y a Shilpa,
sa meilleure amie, Obama, qu’elle croise parfois le matin sur le tapis
de course de la salle de sport des hôtels, des nuits de bamboche, les
hôtesses d’Air Force One aux petits soins et des hommes, bien sûr.
Deux en fait, un boyfriend pas assez disponible et un amant volage
qui lui mène la vie dure. Cette aventure historique et personnelle se
change en gueule de bois au lendemain de l’élection de
2016. « Si Hillary avait gagné, je serais probablement
encore à la Maison-Blanche », confie l’auteure. Elle
n’aurait cependant jamais écrit ce livre drôle, singulier,
touchant, qui humanise un monde rarement croqué sous
une lumière aussi intime. Peut-être le seul effet collatéral
bénéfique de l’élection de Donald Trump.
« GOOD MORNING, Mr. PRESIDENT ! », de Rebecca DoreyStein, traduit de l’anglais par Catherine Gibert (Nil, 454 p.).
E L L E .Fr
Lawrence Jackson ; presse.
par Clémentine Goldszal
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Gallimard
Photo F. Mantovani © Gallimard
présente
CAROLE
FIVES
Tenir jusqu’à l’aube
ROMAN
« Carole Fives observe sans affect une mère célibataire à la dérive, ballottée par les injonctions
contradictoires d’une société qui divinise la maternité tout en réprouvant les mères qui ne
sont pas exemplaires. »
Véronique Cassarin-Grand, L’Obs
« Entre enfermement et culpabilité, le quotidien d’une mère célibataire, raconté avec humour
et lucidité. Un roman sociologique et féministe sur une combattante du quotidien. »
Christine Ferniot, Télérama
« Carole Fives crée une atmosphère tendue, entre culpabilité et sentiment d’injustice, et pointe
avec force les fractures d’un monde qui se désolidarise des plus faibles. Et leur fait payer le
prix fort. »
Estelle Lenartowicz, L’Express
« Ils sont rares les livres marquants à propos des femmes qui élèvent seules leur enfant. »
Agathe Lecaron, La Maison des Maternelles
l’arbalète gallimard
instagram.com/larbaletegallimard
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE livreS
Tendance
KEEP CooL
LeS bienFaitS de L’été ont
Fondu avec L’arrivée
de L’automne ? troiS idéeS :
par olivia de lamberterie
JÉRÔME FERRaRI
par avril ventura
Entre luttes nationalistes et guerre de Yougoslavie, « À son
image », roman en forme d’oraison funèbre, nous confronte à l’obscénité du
monde et à la folie des hommes à travers le destin d’une jeune photographe
corse. L’occasion de lui demander le livre…
… d’images qui l’a le plus marqué. « Sans hésitation, le livre de
Tomasz Kizny, “La Grande Terreur en URSS, 1937-1938”. On y voit les
photos, prises par les agents du NKVD, des victimes des purges de 1937. De
simples photos d’identité qui sont ce que j’ai vu de plus marquant et de plus
insoutenable. »
… qui éclaire le mieux notre époque. « La trilogie rwandaise de
Jean Hatzfeld et, tant qu’on y est, ses deux livres sur le Rwanda qui ont suivi.
C’est exceptionnel. Et si le génocide est bien une marque de la modernité,
ces textes dressent le portrait terrifiant de notre époque. »
… qui est le plus « à son image ». « S’il s’agit de l’un des miens, je dirais
“Un dieu un animal”, écrit à mon retour d’Algérie, en 2007, à un moment où je
me sentais totalement à côté de la plaque, ce qui, je le crains, se ressent à la
lecture. Mais ça reste le texte pour lequel j’ai le plus d’affection. »
… qu’il n’aurait jamais pensé aimer. « Je n’ai pas beaucoup d’a
priori, que ce soit en matière de thème ou de style. Mais, je dois avouer que,
lorsque j’ai lu “L’Auteur et moi”, d’Éric Chevillard, j’ai tout de même été émerveillé de constater qu’on pouvait être si brillant dans un éloge de la truite aux
amandes et si impitoyable dans un réquisitoire contre l’immonde gratin de
chou-fleur. C’est tout de même très fort – et accessoirement à mourir de rire. »
… qu’il tient absolument à offrir à sa fille. « Ma fille a
10 ans. Dès que je la sens prête, je lui offre “Jacques le Fataliste”,
en espérant qu’elle rira autant que moi. »
… qu’il ne lira jamais. « Je ne lirai jamais aucun livre écrit par
un homme politique sur sa vision de l’avenir, de la France, de
l’Europe ou du cosmos. Ce sont typiquement des ouvrages qui,
comme le disait Deleuze, usurpent la forme “livre”. Je suis pourtant
prêt à beaucoup de choses mais pas à collaborer à ça. »
« À SON IMaGE », de Jérôme Ferrari (actes Sud, 224 p.).
70
« L’art de suspendre
le temps » (Larousse).
Pedram Shojai est moine,
maître de qi gong, docteur
en médecine orientale
et herboriste. Comme on se
débarrasse des vêtements
qu’on ne porte plus, il nous
aide à faire le tri dans
nos journées, à apprendre
à dire non aux obligations
pour se dire oui, et même
à s’ennuyer ! Un chemin.
« Foutez-vous la paix !
Et commencez à
vivre » (Pocket). Sous
ce titre abrupt se cache
un programme libératoire :
cessez de méditer, cessez
d’être calme, cessez
de vous réfréner, cessez
de vouloir aimer… Fabrice
Midal nous délivre de
ces diktats, dont l’utilisation
abusive, loin de nous aider,
nous administre une plus
grande pression encore.
Et il nous donne les clés
d’une méditation… pour rien.
Donc pour soi. Une mine.
E L L E .Fr
patrice normanD/opaLe/Leemage ; presse.
La BIBLIOTHÈQUe de
« Débranchez-vous ! »
(Philippe Rey).
Dans notre monde
hyper connecté, on n’a
paradoxalement jamais
autant éprouvé un tel
sentiment de solitude.
Et un tel niveau d’angoisse
par rapport aux réseaux et
aux normes : tout le monde a
l’air heureux, sauf moi ? Matt
Haig, Anglais revenu d’une
sévère dépression, distille
des conseils humains et à
portée de main. Un baume.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DE
PS R
u
o
C œu
C
5 octobre 2018
ELLE livreS
FRuits dE la
PaSSIoN
amour, amour, je t’aime tant… noS
ÉLanS vont verS un hymne à La paSSion
et un roman de Formation.
L’amouR EN FêtE par Hélèna villovitCH
pauline Delabroy-allard
Si l’on était dans un film, il n’y aurait pas de générique. La
lumière s’éteindrait, et on ferait face à un écran sombre où l’on discernerait
peu à peu la silhouette d’une femme allongée, dont on aurait le pressentiment, mais pas la certitude, qu’il s’agit d’un cadavre. Ce plan durerait un
long moment, ce serait inquiétant. Et puis, sans qu’il soit donné d’explication, on repartirait dans une narration classique, une chronologie plus
rassurante. Il y aurait une première rencontre et une narratrice qui la raconterait en voix off. Sarah, femme lumière et charmante violoniste, ferait son
apparition dans une explosion de joie. Dans son premier roman virtuose,
Pauline Delabroy-Allard a réalisé l’exploit de décrire la passion comme
si personne avant ses protagonistes ne l’avait jamais vécue, comme si elle
en était l’inventrice. Il y a, certes, le fait qu’une femme tombe amoureuse
d’une autre femme. Mais il y a surtout cette forme épisodique qui évoque
autant d’illuminations, autant de petits moments magiques et de grands
bouleversements sensuels dans la vie d’une jeune professeure. L’obsession
qui se construit et détruit le libre arbitre du sujet évoque les fameux
« Fragments d’un discours amoureux », de Roland Barthes. Marguerite
Duras n’est pas très loin avec la chanson d’« India Song » que fredonne
Sarah. Au final, c’est un roman universel, auquel la mort annoncée apporte
un supplément de vie. C’est simple et compliqué, comme l’amour.
« Ça RaCONTE SaRah », de Pauline Delabroy-allard (Les Éditions de Minuit, 189 p.).
« Il se tenait un peu à l’écart, sur la réserve, amusé. » Fraîchement
sorti du giron de sa mère pour intégrer une prestigieuse classe prépa tenue
par des jésuites, Robin s’acoquine avec Conrad, dont le détachement et l’aura
transgressive le fascinent. En ces années de l’entre-deux-guerres, dont la
tension politique échappe à cette bande d’adolescents studieux, Conrad lit
la presse, a voyagé, s’est même rêvé, après le bachot, en moniteur de ski.
Justement se profile pour les deux amis l’opportunité de reprendre de l’oxygène sur les sommets. Leur terre promise est un bourg, retranché au fin fond
de la Tarentaise, qui vit encore à l’heure du XIXe siècle : Val-d’Isère. Pages
passionnantes où l’on découvre une poignée de familles du cru, œuvrant pour
convertir leur village aux sports d’hiver balbutiants. Mais bientôt, pour Robin,
un nouveau sujet devient autrement capital : Clarie. Ah ! Clarie ! Son « air
sérieux, mélancolique, mais éclairé de l’intérieur »…
Entre « Le Grand Meaulnes », d’Alain-Fournier, et « Une vie entière », de
l’Autrichien Robert Seethaler, lui aussi ancré dans un village montagnard en
pleine mutation, Laurence Cossé glisse en souplesse sur une crête hérissée
de dangers, pour son héros comme pour son temps. Un roman de formation
délicat dont on émerge sonné, après que la nuit s’est brutalement faite sur la
neige, en plein jour.
« NuIT SuR La NEIGE », de Laurence Cossé (Gallimard, 142 p.).
72
Laurence Cossé
E L L E .Fr
patrice normanD/Leemage ; francesca mantovani.
PRIS SuR LE FaîtE par Jeanne de ménibus
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE livres
De gauche à droite :
Madeleine dite Milou,
Denise, Jean et
Simone, en 1934.
Simone Veil et Denise Vernay, en 2007.
siMone en famille
par Pascale Frey
Volubile, intarissable, Dominique
Missika pourrait parler pendant des heures
des sœurs Jacob, plus connues sous le nom
de Simone Veil et Denise Vernay. En tant
qu’historienne, mais comme amie aussi, elle
a à cœur de mener à bien la mission qu’elles
lui ont confiée de manière informelle : raconter ce qu’elles ont vécu en revenant de
déportation, lorsque plus personne ne
voulait entendre parler de la guerre.
ELLE. Quel fut le point de départ de votre
livre ?
DOMINIQUE MISSIKA. D’abord, une
phrase de Simone Veil : « Le retour, c’était
moche. » Et c’est vrai que c’était moche, un
cauchemar. Puis elle me décrivit sa convalescence en Suisse, le décalage avec une
population qui voulait tourner la page. Il y
avait les questions maladroites, les soupçons
également : puisqu’elles avaient survécu, ce
ne devait pas être si terrible que ça.
ELLE. Mais vous connaissiez également sa
sœur Denise Vernay.
D.M. Oui, car je voulais, en tant qu’éditrice,
publier ses souvenirs… Elle avait bien écrit
quelque chose mais à l’usage exclusif de sa
famille et de ses proches. J’ai eu la chance
qu’elle m’en confie une copie. J’ai donc voulu
retracer l’histoire de ces femmes belles,
74
distinguées, vivant dans l’aisance, à qui
apparemment tout souriait, mais qui restaient
d’une extrême fragilité.
ELLE. Toutes deux ont été déportées, mais
elles n’ont pas vécu la même expérience.
Ni le même retour. Comment l’expliquezvous ?
D.M. Lorsqu’elles sont rentrées en avril-mai
1945, elles avaient perdu leurs parents, leur
frère, et de nombreux proches. Elles
n’avaient plus goût à la vie, plus de famille,
plus de foyer. Mais ce qui différait, c’est que
Denise avait été déportée parce qu’elle
s’était engagée, à 19 ans, dans la Résistance, alors que Simone et sa sœur Milou
l’avaient été parce qu’elles étaient juives.
ELLE. Malgré ces divergences historiques,
sont-elles toujours restées proches ?
D.M. Dans un premier temps, ce qui aurait dû
les unir (la déportation) les a divisées. Mais
cela n’a pas duré, car elles restaient avant
tout les enfants d’André et d’Yvonne Jacob.
Le sort s’acharnant, elles ont perdu leur sœur
aînée, Milou, qu’elles adoraient, dans un
accident de voiture, en 1952. Elles n’étaient
plus que toutes les deux et se donnaient
rendez-vous chaque dimanche matin, pour
évoquer la déportation, se souvenir de leurs
parents. Elles retrouvaient régulièrement
leurs camarades des camps, comme
Marceline Loridan-Ivens pour Simone. Leurs
bibliothèques contenaient absolument tout
ce qui pouvait paraître sur la Seconde
Guerre mondiale. J’ai écrit ce livre pour
obéir à Simone Veil qui m’enjoignait de
parler du retour de déportation, et pour que
Denise Vernay ne sombre pas dans l’oubli.
« Les inséparabLes »
Elles se chicanaient comme des sœurs se chicanent, mais ne laissaient
pas passer une semaine sans se voir. Elles avaient l’une et l’autre un
sacré tempérament, mais étaient liées à vie : par ce qu’elles avaient
vécu – la déportation –, par ce qu’elles avaient perdu – une grande
partie de leur famille. Dominique Missika les a bien connues toutes
les deux, Simone Veil et Denise Vernay. Elle nous raconte aujourd’hui
ces « inséparables », ces sœurs Jacob qui lui ont donné leur amitié,
se sont confiées au fil des décennies. Elle a tiré de ces rencontres un récit poignant, plein
de vivacité, malgré les drames qui le traversent, un livre qui nous dévoile la face cachée,
intime et vulnérable de ces deux femmes au destin exceptionnel.
« LES INSépArAbLES », de Dominique Missika (Seuil, 242 p.).
E L L E .Fr
Valery hache/afp ; doc perso ; presse ; mémorial de la shoah.
w
rVie
e
t
n
i
ELLE. Cela changeait-il quelque chose ?
D.M. Denise avait été arrêtée, puis envoyée
à Ravensbrück, un camp de concentration,
avec Geneviève de Gaulle et Germaine
Tillion. Simone, Milou, elles, étaient parties
pour Auschwitz, un camp d’extermination,
où leur mère est morte. L’accueil, à la fin de
la guerre, ne fut pas du tout le même : on
avait, dans un cas, une héroïne qui rentrait
avec les honneurs, et des victimes dans
l’autre. Pendant longtemps, avant que
Simone Veil ne devienne ministre de la
Santé, en 1974, sa sœur Denise était
d’ailleurs plus connue qu’elle.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE livreS
LITTéraTUre éTrangÈre
LE CLub
iRlandais
ce pourrait être Le père et La FiLLe.
roddy doyLe, coLoSSe deS LettreS
iriSh, et LiSa mcinerney
Font Leur rentrée en FanFare.
par Hélèna villovitCH
LE PoIDS LouRD
L’étoILE moNtaNtE
alan Parker et Stephen Frears avaient adoré porter à
l’écran les premiers romans des années 1980 et 1990 de Roddy
Doyle. « The Commitments », « The Snapper » et « The Van »
peignaient des jeunes gens de la classe ouvrière qui se lançaient à
cœur joie dans la musique soul, réinventaient le féminisme ou montaient une baraque à frites. C’était très drôle. Dix ans plus tard, l’écrivain découvrait une face assombrie et plus intime avec « La femme
qui se cognait dans les portes ». « Smile », son nouvel ouvrage est de
cette même eau émouvante. Dès le début, on sent qu’il y a un secret.
Que Victor, cet homme abandonné qui joue les fantômes dans un
quartier pauvre de Dublin, n’est pas si désinvolte qu’il veut le faire
croire, et que ce fameux livre qu’il n’a jamais réussi à écrire pèse au
moins une tonne de chagrin. Un soir, dans un pub, Victor rencontre
un camarade de classe dont il n’a aucun souvenir, et qui lui remet en
mémoire certains épisodes détestables de son passé d’écolier. Une
lumière sombre éclaire tout du long ce très beau roman.
Lisa mcInerney n’est pas gentille, et c’est exactement ce
qu’on apprécie chez elle. Dealers, mafieux, policiers véreux, pères
alcooliques, filles perdues, voilà le petit monde que nous présentait
l’auteure dans son premier roman, « Hérésies glorieuses », et qu’elle
réactive dans « Miracles du sang ». Au cœur des pires trafics et des
combines les plus tordues, Ryan Cusack incarne l’ange des basfonds, celui qui, à 21 ans, a déjà connu toutes les drogues et vécu
toutes les expériences, prison comprise. Lisa McInerney s’amuse à
attirer son héros dans les situations les plus inextricables d’où il n’a
aucune chance de sortir entier. Mais Ryan est amoureux et lumineux !
Ce magnifique personnage séduit toutes et tous, même nous qui nous
retrouvons bientôt en train de prier pour qu’il retrouve les milliers de
comprimés d’ecstasy qu’il a perdus dans la nature, pour que Karine
n’apprenne pas qu’il couche avec Natalie et, bien sûr, pour que
Jimmy Phelan ne le tue pas. Car il suffit de quelques pages pour tomber accro au destin de Ryan Cusack !
« SMILE », de Roddy Doyle, traduit de l’anglais par Christophe Mercier
(Joëlle Losfeld Éditions, 247 p.).
« MIRaCLES Du SaNG », de Lisa McInerney, traduit de l’anglais
par Catherine Richard-Mas (Joëlle Losfeld Éditions, 348 p.).
76
DES HéRoÏNES !
par sandrine mariette
GabriËle
Francis Picabia en
tomba amoureux en
une seule rencontre,
Marcel Duchamp en
était fou, Guillaume
Apollinaire la chérissait. Plus qu’une muse,
Gabriële Buffet était
une avant-gardiste,
féministe, qui savait faire sortir de ses amants
le meilleur d’eux-mêmes. Ce livre, écrit par ses
arrière-petites-filles, conte avec fougue le
tourbillon d’une vie en avance sur son temps.
marGuerite
Peu d’écrivains ont
déclenché autant de
passions que l’auteure
de « L’Amant ». Cette
biographie inédite
replace l’œuvre au
centre de la vie de
Duras, s’appuie sur ses
écrits pour traquer la
vérité, cerner les grandes espérances de la
jeune Marguerite Donnadieu, les failles de
la femme diva qui aimait répéter : « Si je l’ai
écrit, c’est que ça a existé. »
évelyne
Comment s’accomplir
q u a n d s a m è r e,
ancienne épouse soumise, devient une féministe enragée ? Ce livre
raconte la libération
d’une mère et de sa fille,
Évelyne Pisier. Interrompu par la mort de
cette dernière, il a été achevé par Caroline
Laurent, l’éditrice de cet ouvrage, transformée
en une auteure délicate. Il a reçu le Grand Prix
des Lycéennes de ELLE 2018.
« GabRIëLE », d’anne et Claire berest
(Le Livre de Poche, 445 p.).
« MaRGuERITE DuRaS », de Romane Fostier
(Folio, 258 p.).
« ET SOuDaIN, La LIbERTÉ », d’Évelyne Pisier
et Caroline Laurent (Pocket, 478 p.).
E L L E .Fr
istock ; presse.
S
S LES
N
a
E
D CH
Po
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Si vouS aimez aLExaNDRE
DumaS, vouS aLLez adorer
« LouP Et LES HommES »
5 octobre 2018
ELLE livreS
par CHristine oddo
Enfin, un grand roman d’aventures dans la pure tradition
classique, où il est question d’affrontement et d’amour fraternels, du
choc de deux mondes – la société d’Ancien Régime et la civilisation
indienne –, de rédemption et d’accomplissement. Le cardinal
Mazarin est mort depuis deux ans, et c’est un Louis XIV rayonnant qui tient
les rênes du royaume et « garde [l]es nouveaux nobles sous sa botte, à
gambader autour de lui comme une meute de chiens reconnaissants ».
Armand de Canilhac s’apprête à partir pour le Canada, nommé alors
Nouvelle-France, afin de retrouver son frère aîné qu’il pensait disparu :
l’ombrageux Loup, « dominateur, superbement désinvolte, impénétrable,
inaccessible ». Loup qu’il adore autant qu’il le déteste, et auquel le
rattache une culpabilité non éteinte. À la suite d’Armand, Emmanuelle
Pirotte nous entraîne avec ferveur dans les profondeurs de ce territoire
inconnu peuplé d’Amérindiens. La quête devient voyage
initiatique, car ces Indiens dépeints par les Blancs comme
des sauvages sont des êtres empreints de sagesse, de
fraternité pour « tout ce qui existe et dont dépend leur
survie ». Le romanesque le dispute à l’Histoire, et l’auteure
donne « chair et voix à des personnages » plus attachants
les uns que les autres, ainsi qu’à des figures historiques. On
espère une suite à cette captivante épopée.
Emmanuelle Pirotte
78
DEux LIVRES moDÈLES
comment donner à noS enFantS Le goût de Se dépaSSer et de
changer Le monde ? en Leur oFFrant ceS bibLeS. par sandrine mariette
Faut-il être le plus fort dans
la cour de récré, répondre à
certains clichés tenaces pour être
un garçon ? Non. Et ces « Histoires
pour garçons qui veulent changer
le monde », inspirées pour notre
plus grand plaisir par les « Histoires
du soir pour filles rebelles », nous
font découvrir des hommes géniaux
que l’on a envie de suivre et de rencontrer. Swampy, un protecteur de
l’environnement très original,
Daniel Radcliffe, qui a interprété
Harry Potter à l’écran, alors qu’il souffrait d’un trouble l’empêchant
d’accomplir des gestes simples, l’inoubliable Jean-Dominique Bauby,
atteint du syndrome d’enfermement… Émouvant et salvateur.
avec le succès grandiose
d’« Histoires du soir pour filles
rebelles » – plus d’un million de
livres vendus –, les jeunes lectrices
ont prouvé leur intérêt pour les
femmes qui ont eu l’audace de franchir les obstacles, de combattre les
injustices et de réaliser leurs rêves.
À tel point qu’elles n’ont pas hésité
à suggérer aux auteures certains
portraits, tels que ceux de la chanteuse Beyoncé, la jeune actrice
trisomique Lauren Potter ou encore
l’écrivaine Chimamanda Ngozi Adichie. Conter ces destins engagés, ces efforts surmontés, voilà une belle manière de réécrire les
rôles féminins avec de vrais modèles. Et, c’est formidable.
« hISTOIRES POuR GaRÇONS QuI VEuLENT ChaNGER LE MONDE »,
de ben brooks, traduit de l’anglais par Pierre Reignier (Mazarine, 207 p.).
« hISTOIRES Du SOIR POuR FILLES REbELLES, TOME 2 », de Francesca Cavallo
et Elena Favilli, traduit de l’anglais par Jessica Shapiro (Les arènes, 201 p.).
E L L E .Fr
patrice normanD/opaLe/Leemage ; presse.
CH
mat
« LOuP ET LES hOMMES », d’Emmanuelle Pirotte
(Cherche Midi, 604 p.).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE livreS
Et auSSI
gRand pRix
DES LECtRICES
gageonS Que cette cinQuantième édition
Sera eXceptionneLLe ! (SéLection 1/8)
par PasCale Frey
« Le Mars CLub », le roman de
rachel Kushner (stock)
À REÇu uN…
… coup de cœur d’Émilie Sajus
« Un roman polyphonique, une charge
percutante contre l’autre Amérique, celle
des minorités laissées pour compte. »
… coup de griffe d’aurore Taupin
« L’une des principales déceptions de ce
livre est l’absence de sympathie que
l’auteure nous fait ressentir pour son
personnage principal, nous empêchant
ainsi d’adhérer pleinement au récit. »
« asyMétrie », le roman de Lisa
Halliday (Gallimard)
À REÇu uN…
… coup de cœur de Morgane Frouard
« Un livre intelligent, drôle, original. Les
personnages s’enrichissent au fil du récit,
prennent de l’ampleur, s’évadent et nous
emportent bien loin des conventions. »
… coup de griffe de Cécile Dame
« D’emblée, je me suis sentie mal à l’aise
dans ce roman. »
LE DoCumENt
LE PoLICIER
« tu t’aPPeLais
Maria sCHNeiDer »
De VaNessa
sCHNeiDer
(Grasset)
« C’est l’histoire d’une
jeune fille trop vite jetée
dans la célébrité. Une
femme bafouée par
les hommes qui usent
de leur autorité et de leur
prestige. » (FlorenCe
« La DisParitiON
D’aDÈLe beDeau »
De GraeMe MaCrae
burNet
(Sonatine)
« Un polar à l’ancienne,
une vraie fausse
préface qui nous plonge
dans le doute, des
personnages ambigus,
une histoire complexe,
une vraie réussite ! »
salaGnad)
(natHalie sCiamma)
stidel noverraz)
« L’auteure livre “sa”
version de Maria, dans
laquelle transparaît un
amour sincère pour sa
défunte cousine. Un livre
captivant et émouvant. »
« L’atmosphère est un
personnage : dès les
premiers instants, nous
sommes dans ce coin
paumé, ça sent le vieux
et le démodé ! »
« C’est le magnifique
récit de vie d’un héros
pas comme les autres.
À faire passer de main
en main pour que
d’autres lecteurs tombent
sous son charme slave. »
(valérie morize)
(béréniCe Coz)
« L’humour russe
et les réflexions pleines
de sagesse de notre
comte m’ont séduite.
Da, da, da ! »
« Cette évocation
très touchante offre
à Vanessa Schneider
l’occasion de parler
de sa propre famille,
de ses parents hippies,
gauchistes, singuliers,
de son éducation libre. »
« Un roman d’ambiance.
Le lecteur ressent l’ennui
de cette ville de province
assoupie et visualise
sans mal le caférestaurant où les soirées
sont immuables et le
temps difficile à tuer. »
(Guillemette Holl)
(Paule zaJdermann)
(sylvie Garin)
(natHalie
braz-Correia)
80
« GOOD MOrNiNG, Mr. PresiDeNt ! », le document de rebecca
Dorey-stein (Nil)
À REÇu uN…
… coup de cœur de Nathalie
Sciamma
« Voici un document qui se lit comme un
roman. Le style de l’auteure est fluide et le
fait que l’histoire soit racontée à la
première personne donne du rythme au
récit. »
… coup de griffe de Nicole Garet
« Les tribulations amoureuses de la narratrice, les innombrables cuites et les
jalousies entre collègues prennent le pas
sur la partie vraiment intéressante de sa
vie : son boulot à la Maison-Blanche ! »
« sur Le tOit De L’eNfer », le policier d’ilaria tuti (La bête Noire/robert
Laffont)
À REÇu uN…
… coup de cœur de Martine Roson
« Un roman palpitant avec des rebondissements en Autriche et en Italie. »
… coup de griffe d’Émilie Sajus
« L’intrigue est intéressante, mais a un air
de déjà-lu. Et les personnages sont assez
stéréotypés. »
E L L E .Fr
presse
LE RomaN
« uN GeNtLeMaN
à MOsCOu »
D’aMOr tOwLes
(Fayard)
« Grâce au comte
Alexandre Ilitch Rostov,
en exil dans le luxueux
hôtel Metropol,
à Moscou, j’ai voyagé à
travers trois décennies,
découvrant des
personnages hauts en
couleur. » (monique
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
C’EST DANS
LA PEAU
Créaline
H2O
LA PEAU PURE COMME À L’ORIGINE
APAISÉE ET LIBÉRÉE DU MAQUILLAGE
ET DE LA POLLUTION
Depuis plus de 30 ans, le Laboratoire
dermatologique BIODERMA étudie
avec et pour les dermatologues, les
mécanismes biologiques de la peau.
Maquillage, impuretés, pollution
sensibilisent la peau et altèrent sa
capacité à faire barrière aux agressions.
Créaline H2O apaise et nettoie la peau
en profondeur, mêmes des particules
les plus fines. Créaline H2O respecte
le film protecteur naturel de la peau
et prévient les risques d’irritation.
Durablement.
Testée sur peaux sensibles, réactives et
allergiques, Créaline H2O est l’eau micellaire
prescrite par les dermatologues.
Disponible en pharmacie.
LA BIOLOGIE AU SERVICE DE LA DERMATOLOGIE
NAOS France, SAS au capital de 10 091 400Ð, RCS Lyon 817 485 725, 75 Cours Albert Thomas 69003 Lyon. SC-CF(0333) 07.2018
QUE BIODERMA
A TROUVÉ LA SOLUTION
POUR DIMINUER
SA SENSIBILITÉ.
DURABLEMENT.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
mesdemoisellesparis.com
5 octobre 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE style
photo apolline durouchoux. assistantes stylisme charlotte Blondelle et andréa ottaviani.
nos remerciements à l’hôtel le cinq codet, le5codet.com
chemise, Celio, 49,99 €.
Jupe, Ba&sh, 370 €. collier
« Grain de blé » en argent,
Pandora, 89 €. Bague en or et
diamants, inouïtouCh, prix sur
demande. Bague « possession »
en or rose, diamants et cornaline,
Piaget, prix sur demande.
montre « la mini d rose des
vents », dior, prix sur
demande. sac « saxo arty »,
gerard darel, 295 €.
Bottines, éram, 99 €.
Rouge
plaisiR
Une jUpe de femme fatale, Une chemise
de bûcheron et Une boUrse d’aventUrière noUs
habillent d’Une doUce flamboyance. par éve maeno
E L L E .Fr
83
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
faut- il
remettre
un kilt ?
1
BOYiSH
ClASSY
2
lE bOn
ShOPPing
5 octobre 2018
ELLE style / MODe
par Aurélie GAillArd
Oui
Si on appuie son côté rétro avec des accessoires
seventies : boots à talon carré et besace chic.
Si on lui donne un accent provoc avec un T-shirt à
message.
Si on prend le parti preppy rock en lui associant un
blazer tradi et des boots motardes.
Si on lui tape dans l’œil avec des lunettes papillon.
nOn
Si on le conforte dans son bon chic bon genre.
Offrez-lui un twist : boots vernies, pochette cloutée,
et une touche de léopard… pour le dérider.
4
3
très long.
ESCADA SPORT, 449 €.
Plissé.
7. Pull, PAULE KA,
495 €. 8. Jupe,
MAJE, 195 €.
9. bottines
5
ERMANNO SCERVINO,
1 240 €.
« sailor »,
LAURENCE
DACADE, 880 €.
10. collier-
SWeeT
lAdY
pendentif « lune
de miel », en
métal or jaune,
ARTHUSBERTRAND,
1. lunettes de vue, TOD’S, 342 €. 2. chemise, H&M,
24,99 €. 3. blazer, PS PAUL SMITH, 495 €. 4. Jupe,
DIOR, 2 500 €. 5. mini-pochette, LANCASTER, 85 €.
6. boots, MINELLI, 159 €.
7
l’inSPiRAtiOn StREEt
Quelques idées de looks à piquer sur le vif.
135 € le collier
et 710 € le
pendentif.
11. besace,
CAROLL, 165 €.
12. solaires,
CELINE, 300 €.
twisté.
MICHAEL KORS
COLLECTION, 1 090 €.
Couture.
MIU MIU, 1 990 €.
11
8
10
Pour dissiper un Pour épater la galerie Pour réchauffer les
brunch dominical.
à un vernissage. balades shopping.
84
12
9
Mini.
THE KOOPLES, 218 €.
E L L E .Fr
Photos frenchystyle/Paciullo ; xavier imbert.
assistante stylisme manon Jurek. mise en Place claire Gilet.
6
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
#LESESPRITSLIBRES
Lorelle, musicienne
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ne sortons pas des clous
5 octobre 2018
ELLE style / MODe
on en sème sur tous nos accessoires
pour une élégance bien accrochée.
par ÉLISABETH AKESSOUL
mode d’emploi
où ? Des lunettes aux chaussures.
LesqueLs ? on les choisit plutôt
petits à tête bien ronde. et on les
répartit délicatement. Pensez nuit
étoilée plutôt que bracelet de force.
Avec quoi ? une tenue chic.
ils donnent du piquant au tailleurpantalon et à la jupe crayon… Êvitez
le total-look biker, trop premier degré.
Pochette Jimmy Choo.
sac, AZZEDINE ALAÏA, 2 050 €.
Besace « Bany », ANTIK
BATIK, 170 €.
sac, IRINA BY THE KOOPLES,
358 € le petit modèle.
mOINs De
60 €
solaires, LOUIS
VUITTON, 395 €.
Bottes, SANDRO, 395 €.
Babies, TEXTO, 59 €.
Bracelet, HERMÈS, 950 €.
86
Derbys, NEROGIARDINI, 145 €.
E L L E .Fr
PHOTOs ARNO CAUCHOIs. fReNCHysTyle/PACIUllO.
AssIsTANTe sTylIsme CHARlOTTe BlONDelle.
Ceinture, ISABEL MARANT,
240 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE style / MODe
capitaine cool
Il FaIt souFFler le vent du large sur les trottoIrs de la vIlle.
unI ou rayé, le pull marIn ne manque jamaIs d’aIr. par Aurélie GAillArd
PETIT
BATEAU,
89 €.
AU PRINTEMPS
PARIS, 115 €.
LACOSTE
L!VE, 130 €.
ARMOR LUX,
125 €.
MAISON
STANDARDS,
VALENTINE
GAUTHIER,
95 €.
« rochefort »,
SAINT JAMES,
149 €.
2
mode d’emploi
moins de
80 €
INES DE LA
FRESSANGE x
UNIQLO, 79,90 €.
5
Le pull marin devient sexy sur une jupe droite. Déluré, avec un
pantalon en cuir. Androgyne, avec un jean délavé et un blazer
un peu ample. Chic, avec des derbys et un sac de lady.
Nouvelle vague, avec un bonnet et des lunettes d’intello.
1
7
3
4
88
1. Pochette hilfiger collection, TOMMY HILFIGER, 290 €. 2. bonnet,
CELIO, 12,99 €. 3. lunettes de vue « Ze’st », en exclusivité
chez OPTIC 2000, 129 €. 4. derbys, MAX MARA, 505 €.
5. bagues « dune de Poiray » en or blanc et en or jaune, POIRAY,
2 350 € et 2 200 €. 6. bottines, TAMARIS, 89,95 €. 7. sac
« hortensia », WANDLER, 735 €.
6
E L L E .Fr
Photos daniele oberrauch/imaxtree.com ; xavier imbert.
assistante stylisme manon Jurek. mise en Place claire Gilet.
pACo rAbANNe
270 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LA GAZETTE FASHION
5 ocTobRe 2018
ELLE grEEn style / mode
Tendances, gRiFFes, bouTiques, siTes, inFos… ceTTe semaine,
on vous dÉvoile le meilleuR de la mode Écolo-conscienTe.
paR sophie gachet
les bijoux
gReen
dont tout
le monde parle…
cHOpArd
business is
business
aloRs que de plus
en plus de
couTuRieRs
abandonnenT la
FouRRuRe pouR
leuRs cRÉaTions,
l’associaTion peTa
meT en gaRde
conTRe l’usage
des plumes. leuR
hot
« RÉcolTe spot
» seRaiT
cRuelle pouR
les animaux.
C’est faCile
à Copier !
Super cONtrASte
une Robe noiRe avec des
boTTes blanches, c’esT la
bonne idÉe de la gRiFFe
ÉThique edun, cRÉÉe paR
le chanTeuR bono eT
sa Femme ali hewson.
à venir
Avec sa collection Green Carpet lancée en 2013, Chopard a
été l’une des premières maisons de joaillerie à comprendre que
le luxe durable était l’avenir. Depuis cette année, elle s’est engagée à produire l’ensemble de ses créations en or 100 % éthique.
Lors des derniers Green Carpet Awards à Milan, Cindy Crawford
(photo de gauche), Cate Blanchett et Julianne Moore (photo de
droite) portaient ces bijoux. chopard.com
la mannequin
eT nuTRiTionnisTe
alicia RounTRee
va bienTôT
soRTiR une ligne
beachweaR
100 % eco-FRiendly
pRoduiTe suR l’île
mauRice donT
elle esT oRiginaiRe.
Quelle grIFFe vA deveNIr
écOreSpONSAble ?
presse
La marque Princesse Tam.Tam le dit elle-même : « la route est
encore longue », mais elle a à cœur de devenir eco-friendly.
Première étape vers un développement durable ? La certification
Oeko-Tex, pour garantir
l’absence de risques pour la peau
et la santé. Et la production
de certains modèles Princess
Tam.Tam favorisant l’utilisation
de matières recyclées ou
biologiques. Comme ce pull
en maille produit à partir
de polyester recyclé (59 €).
princessetamtam.com
90
E L L E .FR
www.suncoo-paris.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE grEEn style / mode
Légende mag
Cette collection Atelier
Swarovski by Paige
Novick est en or certifié
Fairtrade et en diamants
de synthèse. On la
shoppe dans le pop-up
store des Galeries
Lafayette (jusqu’au
13 octobre). La maison
participe ainsi à « Go for
Good », l’initiative
écoresponsable du grand
magasin. Á partir de
600 €. atelierswarovski.com
La FiLLe styLée
de La semaine
La top anna ewers portait
une robe FLashy siGnée
ateLier Versace aux Green
carpet awards. mais Le
pLus styLé, c’est que cette
robe en soie satinée
est LabeLLisée Gots, ce qui
certiFie L’oriGine
bioLoGique des textiLes.
awards
news
modèLe d’éthique
Bianca Balti est une top qui a des idées.
Sa collection de vêtements pour femmes
enceintes – baptisée Renaissance –
est conçue à partir de tissus oubliés dans
des stocks. Les modèles ont un petit côté
désuet, donc vintage, donc très à la mode.
biancabalti.com
C’est une marque un peu secrète,
parce qu’on ne la trouve que sur
l’e-boutique silentgoods.com, dans
laquelle on accède grâce à un mot
de passe (silently). Les sacs au
design ultra sobre ont tout de l’accessoire essentiel et clairement
intemporel et sont garantis à
vie. Ça, c’est du luxe
durable !
aux Green carpet awards
(sponsorisés par VaLue retaiL),
Le 23 septembre, à miLan,
donateLLa Versace a Vu ses
eFForts récompensés
par un prix pour Faire éVoLuer
sa GriFFe Vers
Le déVeLoppement
durabLe.
Qui fait de la
fast fashion en
toute conscience ?
H&M. Sa collection Conscious Exclusive est
faite de matières innovantes comme le cachemire recyclé ou le velours en polyester recyclé.
Et avec son programme Take Care, H&M
montre comment faire durer ses vêtements en
proposant ses services pour les réparer. hm.com
fashion
alerte
chic, des
maillots
verts !
Même si l’été
s’éloigne, on peut aller
à la piscine et penser
à la mer en portant
les maillots de
Talia Collins. Cette
ex-styliste du magazine
« Vogue » a créé
une ligne swimwear
qui utilise des fils Econyl
produits à partir de
filets de pêche usagés.
Sauver la mer,
c’est son objectif.
taliacollins.co.uk
E L L E .Fr
presse
hot
spot
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
beauty scoop
5 octobRe 2018
ELLE grEEn style /BeAUtÉ
100 % bio : les Réjouissances de la semaine.
paR JEANNE
Jeanne DEROO
Deroo ET
et ÉLISABETH
élisabeth MARTORELL
Martorell
PAR
1
Une boUche à cRoqueR
puisqu’une femme ingère jusqu’à trois kilos de rouge à lèvres
dans sa vie, cette marque néo-zélandaise a mis au point une
formule aux super aliments (huiles d’avocat, de calendula,
d’onagre et d’argan) et avec un très faible taux de pigment.
Rouge à lèvres, I’m so Healthy... Forest Berry Red, Antipodes, 23,50 €.
4
hUiLes
Fines
bleu pétrole comme la nuance
profonde de cette laque dont
les ingrédients sont issus du coton,
de la pomme de terre, de la canne
à sucre et du manioc.
1
les essences,
nourrissantes et anti-âge,
apportent dès l’application
de l’éclat à la peau.
1. amarante. un effet antiinflammatoire idéal pour les
peaux réactives et des oméga-3
et 6 pour lisser les ridules.
Pai, 30 ml, 60 €.
Vernis Green, Dark Clover,
Manucurist, 14 €.
43%
2
2. fleurs d’olivier andalou. un dosage
équilibré d’huiles d’avocat, d’argan, de
carthame, de macadamia… Esenka, 30 ml, 85 €.
3. Lys blanc. et extraits de réglisse pour
atténuer les taches. Florame, 30 ml, 27,20 €.
c’est la proportion
de français qui dÉclarent
avoir achetÉ au moins
un produit de beautÉ bio
en 2017. *
3
* Agence Bio-CSA.
3
L’appLi qUi fait prendre
L’air : spoRtihome
envie d’une rando dans les cévennes, de canoë dans
les gorges du verdon ou de surf au portugal, mais vous ne savez pas
où vous loger ? voilà une toute nouvelle appli développée par
des fans d’outdoor pour trouver une location chez un particulier qui
pratique la même activité sportive que vous. de quoi se faire
aider pour découvrir les meilleurs spots du coin, partager de précieux
conseils, voire l’expérience. en clair, on commence par choisir un sport
parmi les 45 proposés, puis un logement parmi les 42 000 sélectionnés
dans 22 pays. (gratuit sur l’appstore et google play.)
Renseignements sur sportihome.com
94
5
Le baUme
gouRmand
decléor lance sa première ligne bio
avec, en prime, des étuis en carton
recyclé. formulée à base de rose
d’orient, elle soigne les peaux
sensibles. le baume de nuit calme
les échauffements, démangeaisons
ou picotements.
Baume de Nuit Visage Apaisant Confort,
Decléor, 15 ml, 38 €.
E L L E .FR
Photos Arno CAuChois ; mAtteo sCArPellini/imAxtree. réAlisAtion lAuriAne seignier.
2
carbUrant…
non polluant !
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
C O L L E C T I O N L E S G R A N D S M É C H A N T S L O O K S H I V E R 2018
-
EN BOUTIQUE ET SUR WWW.NAFNAF.COM
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobRe 2018
ELLE grEEn style /BeAUtÉ
TouT nouveau
tout bio
NotRe
sélectioN
des toutes
deRNièRes
maRques
NatuRe.
96
Mawena,
L’exotique
Le concept. Le mimosa
tenuiflora, une écorce
fétiche des femmes
mayas, bien connue pour
ses propriétés anti-âge,
est la star des quatre
produits de la marque.
Qui est le boss ?
Helena Mendes,
Parisienne d’origine
bissau-guinéene,
diplômée de sciences
politiques, qui voyage
non stop à la recherche
de secrets de beauté
ancestraux.
Notre choix. Rose
Marula, une huile en
sérum qui calme illico les
peaux sensibles.
terre de MarS,
La gourMande
Le concept. Le marc de
café est l’ingrédient phare
inspiré par les recettes de
la grand-mère d’un des
fondateurs.
Qui est le boss ?
Alexandre, Poulad et
Salem, trois amis toujours
prêts à entreprendre
puisqu’ils ont chacun une
activité parallèle. L’un
dans le prêt-à-porter, le
deuxième dans le conseil
et le dernier dans les
nouvelles technologies.
Notre choix. Gommage
Café Luminance N° 002
pour visage et corps
avec du curcuma
anti-inflammatoire.
najeL,
L’orientaLe
Le concept.
Savon d’Alep, huile
d’olive et baies
de laurier ont inspiré
cette large gamme
de soins pour
le visage, le corps
et même des produits
d’entretien.
Qui est le boss ?
Un couple franco-syrien
qui décide d’exporter
dans le monde le savoirfaire de la savonnerie
familiale en Syrie.
Notre choix.
L’Eau florale à la rose
de Damas, un grand
classique pour peaufiner
l’étape démaquillage.
50 ml, 110 €. moncornerb.com
30 g, 7,50 €. terredemars.com
200 ml, 28 €. najel.net
naturanove,
L’hair Pur
Le concept. Une ligne
de soins pour les cheveux
à base d’actifs végétaux
comme l’avoine,
le calendula, l’ortie.
La marque s’engage
avec des opérations
de reforestation.
Qui est le boss ?
Le groupe Eugène Perma,
entreprise française
spécialisée dans les
cosmétiques capillaires
depuis 1918.
Notre choix.
Le Masque PhytoIngrédients Éclat à base
de figue pour prendre
soin des cheveux colorés.
La ProvençaLe,
L’enSoLeiLLée
Le concept.
Une ligne de douze
produits à l’huile d’olive,
bien connue pour sa forte
teneur en polyphénols et
vitamine E anti-âge.
Qui est le boss ?
Derrière cette
nouvelle marque,
le groupe L’Oréal
qui se déploie
de plus en plus
dans l’univers du bio.
Notre choix.
La Crème de Jouvence
à la texture crémeuse
qui pénètre vite et
laisse la peau bien
confortable.
200 ml, 6,90 €.
En supermarchés.
50 ml, 13,09 €.
En supermarchés.
E L L E .FR
Photo Arno CAuChois. (soliflores Wood PoPPy.)
paR Lauriane Seignier
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE grEEn style /BeAUtÉ
Ça sent bon
le vert Des ingréDients bio, Des sillages Floraux et Fruités :
le parFum veggie gagne Des points. par Jeanne Deroo
Un parfUm natUrel, c’est qUoi ?
Formulé uniquement avec des ingrédients végétaux et,
selon les marques, sans alcool ou avec, mais alors transformé à partir d’ingrédients biologiques, le parfum
« green friendly » a fait des progrès. Aujourd’hui, la palette
des parfumeurs s’est élargie avec plus de 300 molécules
odorantes, surtout en ce qui concerne les notes
fruitées et florales. « Elle reste restreinte pour les
Piquant.
accords marins, musqués et ambrés », préC’est boisé
cise Christophe Bombana, fondateur de
mais glacé grâce
100Bon. Côté ingrédients, il y a des inconau trio orange,
tournables comme les huiles essentielles et
mandarine, citron.
les absolus de pétales de fleurs (rose, jasWater Cedar Lime,
Korres, 50 ml,
min...). On trouve également des notes boi39 €.
sées, comme celles de santal et de patchouli,
et les rhizomes d’iris et de gingembre.
Poudré. Un
mix réconfortant
à base de fève tonka
vanillée, façon gomme
d’écolier.
Eau Triple Héliotrope du
Pérou, Buly, 75 ml,
130 €.
Frais.
Aromatique
grâce à la verveine,
avec juste ce qu’il faut
de bergamote acidulée.
Ensoleillé.
Une explosion
de fleurs blanches avec
du jasmin et de
l’ylang-ylang.
L’Eau des Délices,
Fleurance Nature,
50 ml, 29,90 €.
Pétillant.
Ce cocktail
passiflora-agrumes
transporte illico dans la
forêt amazonienne.
Saudade, Fiilit aux Galeries
Lafayette, 50 ml,
59 €.
Vitaminé.
Comme un shoot
de jus frais d’agrumes.
Extrait d’Hespérides,
Pur Eden,
50 ml, 20 €.
98
Photos Arno CAuChois. stylisme lAuriAne seignier.
Jasmin & Ylang Solaire,
100Bon, 50 ml,
35 €.
Chic.
Cet oriental
au jasmin réjouit
les habitués
de fragrances
classiques.
L’Envoûtante, Acorelle,
50 ml, 39 €.
E L L E .Fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
spots pour
éCoLo-beAutystAs
5 octobRe 2018
ELLE grEEn style /BeAUtÉ
AppRendRe à FoRmuleR ses soins, choisiR des lAbels écoResponsAbles,
découvRiR les petites mARques bio de FRAnce ou d’AilleuRs : Rendez-vous
dAns ces lieux tRès cosm-éthiques. pAR isabelle sansonetti et Élisabeth Martorell
on y trouve quoi ? Plus de
1 800 références de « matières premières »
bio ou naturelles parmi lesquelles piocher
pour fabriquer sa crème de jour ou son lait
pour le corps, son shampooing ou son
rouge à lèvres. On peut aussi y acheter des
soins « finis », le tout dans des emballages
recyclables et recyclés. L’enseigne, qui
privilégie le commerce durable et
équitable, a noué des partenariats avec
des producteurs dans le monde entier
et auprès de l’association de défense des
animaux One Voice.
C’est comment ? Spacieux et lumineux.
Présentoirs et flacons colorés se succèdent
dans ces 360 mètres carrés à la déco
léchée. On passe d’un linéaire à l’autre
en se retenant de ne pas trop remplir
son panier. La signalétique est réussie,
et l’espace réservé aux ateliers, design,
valorise la cosmétique maison.
Les plus. Des ateliers (à partir de 19 €,
planning sur aroma-zone.com) de 6 à
10 participantes sont proposés chaque
semaine, ils durent de 1 à 4 heures, de quoi
satisfaire néophytes et beautystas averties.
Des naturopathes et une pharmacienne
sont là pour nous guider. Et il y a un coin
pour les enfants.
Aroma-Zone, 73, boulevard Haussmann, Paris-8e.
100
Go for Good Aux
GALeries LAfAyette
Awesome
on y trouve quoi ? Une trentaine
de marques beauté qui répondent
au moins à l’un des trois critères suivants :
une production locale, un projet
bon pour l’environnement ou un
engagement sociétal.
C’est comment ? Un grand espace au
deuxième étage du magasin, rassemblant,
en plus de la beauté, la mode et la déco,
soit environ 400 marques. L’ambiance est
plutôt celle d’un atelier d’école de design
avec bancs et petite cafèt’ bio délicieuse.
Les jeudis soir et le week-end, des
animations sont prévues. Et on reconnaît,
sur chacun des stands des marques
qui participent à cet élan responsable,
les produits labellisés Go For Good.
Les plus. On retrouve cette démarche
pérenne, dans 56 Galeries Lafayette
en France. Une initiative qui permet
d’intégrer des marques niches ou
débutantes qui n’étaient pas assez
puissantes pour être présentes dans un
grand magasin, comme la sublime
savonnerie marseillaise Fer à cheval,
les très jolies huiles françaises Oden ou
encore les masques en tissu Les Poulettes.
on y trouve quoi ? Les partis pris green
de Cécile Tall, fondatrice de ce lieu ouvert
voilà presque deux ans et dédié aux petites
marques qui privilégient les listes courtes
d’ingrédients naturels et certifiés : Le Pure,
MBotanicals, Trilogy, Purearth, Dafna’s,
Mel Millis, A.S. Apothecary, Nathalie
Bond... Elle a ainsi repéré plus d’une
vingtaine de labels dans le monde. Ses
coups de cœur : les kits Rasasara Skinfood
à choisir selon son dosha, vata, pitta ou
kapha (tempérament, selon l’ayurveda) et
la gamme Honua Hawaiian Skincare
concoctée par une surfeuse d’Hawaii.
C’est comment ? La déco fait la part
belle au bois clair, à la pierre et à une
courte sélection d’objets inspirants (collier
de Papouasie, statuettes…) Rangés dans
de grandes bibliothèques, savons, crèmes
et sérums sont bien mis en valeur. De quoi
trouver son bonheur cosméto du jour.
Les plus. Passionnée, Cécile Tall ne tarit
pas d’éloges sur tel baume qui sent bon,
telle huile ultra nourrissante ou sur les actifs
fétiches de telle marque. Ponctuellement,
elle organise des événements pour faire
connaître l’une d’elles (prochaines dates
à pister sur @awesome-paris).
Go For Good, Galeries Lafayette, 40, boulevard
Haussmann, Paris-8e.
Awesome, 49, rue Saint-Georges, Paris-9e.
mygreenbrands.com
E L L E .FR
presse
AromA-zone
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
En exclusivité chez Nocibé
la nouvelle marque que toutes les américaines
les 5 best-sellers de la marque :
Bye Bye Pores™ Poudre Anti-Pores · Brow Power™ Crayon à Sourcils
Your Skin But Better™ CC+™ Cream SPF 50+ · Bye Bye Under Eye™ Correcteur · Superhero™ Mascara
CLINIQUEMENT PROUVÉ. BON POUR LA PEAU. PROBLÈME-SOLUTION.
exclusivité
*Exclusivités dans le circuit des parfumeries sélectives. **Disponible prochainement.
s'arrachent !
En exclusivité* aussi chez Nocibé...
· Velds · Paul & Joe · Daytox · Ariana Grande · Diego Dalla Palma · Les Merveilleuses Ladurée ·
· Docteur Renaud · DHC · John Masters Organics · Carven · Pretty Vulgar**·
Disponible sur nocibe.fr, dans votre magasin Nocibé
ou auprès de votre conseillère Nocibé via la commande Choix +.
nocibe.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
DaviD Burton ; istock.
ELLE grEEn MAG
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
nos
100
gestes
pour sauver
la planète
Il n’est plus temps de regarder aIlleurs ou de chercher
des excuses : prendre de bonnes habItudes est plus sImple
qu’Il n’y paraît. alors, cette foIs, on s’y met.
par Alice Augustin, lou Bes, soline Delos, JuliA Dion, KAtell Pouliquen et cAtherine roBin avec sArAh-lyse Koné
Parce qu’on a trop de fois pensé-entendu-déclaré « Non, mais ça sert à
rien de trier les déchets, tout est mélangé à la fin ! », « Pas la peine
d’éteindre mon ordi, il est en veille ! », « Une douche de vingt minutes,
c’est toujours mieux qu’un bain ! »… parce que la planète brûle et qu’on
s’entête à croire qu’on n’y peut rien changer, parce qu’on ne peut pas
passer son temps à trouver des excuses à notre passivité… il est temps
de passer à autre chose, de faire notre « part du colibri », selon la formule
de Pierre Rabhi, invitant à de petites actions individuelles qui, cumulées,
ont un impact immense. Car, comme le soutient le jeune militant Julien
Vidal, « Ça commence par moi » (éd. Seuil). En s’inspirant d’initiatives
éprouvées à l’étranger, des astuces de personnalités et du simple bon
sens, voici 100 gestes de presque rien pour changer presque tout.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
à lA MAison
consulter le calendrier des fruits et légumes
de saison en France lorsque l’on fait ses courses, sur
le site greenpeace.fr/guetteur/calendrier
Privilégier les boîtes en verre pour conserver les
restes de nourriture ou fabriquer un film alimentaire réutiliBrandir sa tasse (ou sa gourde). Pour en finir avec les 4 milliards de
sable : on fait chauffer un tissu propre au four avec des
gobelets en plastique jetés chaque année en France.
pastilles de cire d’abeille. Recette sur lesagitesdubocal.fr
Èconomiser l’encre. On télécharge la police gratuite Ecofont. Les lettres
réutiliser ses capsules de café en les remplissant
seront composées de cercles non remplis d’encre, invisibles à l’impression.
soi-même. Kit de capsules réutilisables, 20 € chez Hema.
Diminuer les impressions. En lisant sur l’ordinateur ou en utilisant la
composter ses déchets avec les composteurs
fonctionnalité Printfriendly (printfriendly.com), qui permet d’effacer les éléd’appartement (sans vers !). Sur jeveuxmonbacbio.org
ments superflus d’une page Web avant de l’imprimer.
Fabriquer ses produits ménagers en deux
Penser minimaliste. Exit les 15 stylos et les
minutes et sans aucun produit polluant : un
3 carnets à moitié utilisés. Pour s’inspirer, on parseau d’eau tiède rempli à moitié + un verre
les geeK tiPs
court le guide « Faites de la place », de Regina
rempli de 1/3 de vinaigre blanc + quelques
Wong (éd. Belfond).
d’Inès leonarduzzI, dIrectrIce
gouttes d’huile essentielle de citron ou
Mettre en veille son ordinateur quand
de l’o.n.g. dIgItal for the planet
d’arbre à thé. Les recettes sont sur le blog
on s’absente, l’éteindre avant de partir et
sur le navigateur
consommonssainement.com
débrancher les chargeurs non utilisés.
On ferme les pages inutiles sur Google,
utiliser ses vieux journaux pour
opter pour le Fairphone, conçu avec des
Chrome, Safari, etc., car elles se
laver les vitres.
matériaux recyclés et réparables et bien moins
rechargent fréquemment et génèrent
trier efficace. Tous les papiers sont recyénergivores qu’un Smartphone. On peut même
encore plus de CO2.
clables, même les enveloppes à fenêtre
le louer sur commown.fr
sur le canapé
transparente, mais certains emballages ne
On glisse un livre sous son ordi,
le sont pas. La solution ? Les éviter ! Le logo
car les genoux ou un coussin
« Triman » devrait être généralisé pour cla« étouffent » la ventilation de l’appareil
rifier ce qui doit être trié ou pas.
et l’endommagent.
réparer ses appareils électromésur sa boîte mail
nagers. Adresses sur repaircafe.org
On supprime ses spams avec Cleanfox,
Donner ses vieux objets – aspirateur,
car chaque mail stocké génère 5 g
jeux, ordi – aux collectes solidaires. ecode CO2 par an.
systemes.fr
calculer son empreinte environnementale avant de manger un steak ou de monter en
voiture en allant sur https ://babetteporcelijn.com/fr
5 octobre 2018
mag
ELLE MAG
J’ai grandi sur l’île de Vancouver, entourée d’une nature sauvage
et préservée. Je soignais les animaux blessés. À travers ma fondation,
je défends la cause des animaux, car je considère que la Terre est
leur maison, tout autant que la nôtre. C’est aussi pour cela que je ne porte
pas de vêtements en fourrure. J’admire l’action de la styliste Vivienne
Westwood et celle d’Ingrid Newkirk, une militante des droits des animaux.
pa m e l a a n d e r s o n , f o n d at r I c e d e l a pa m e l a
a n d e r s o n f o u n d at I o n
Motivés !
des événements quI InvItent
à agIr ensemble
cultivons notre confiance pour la planète, au Grand
Rex (Paris-9e), le 12 octobre : une conférence-expérience,
à l’initiative de 50 organisations innovantes.
Journée de l’alimentation et contre
le gaspillage alimentaire, le 16 octobre : quoi faire,
comment ? Inspirez-vous sur 16octobre.fr
104
le dImanche, je faIs un gâteau avec mon fIls
pour luI évIter les goûters IndustrIels pleIns
d’huIle de palme. et on a une maIson de campagne
autosuffIsante en fruIts et légumes,
avec des poules et un puIts. en revanche,
on n’arrIve pas encore à ne plus tIrer la chasse,
comme nos copaIns calIfornIens !
c a r o l I n e d e m a I g r e t, m a n n e q u I n
E L L E .fr
Guy Pascal ; serGe arnal/starface ; J.-B. MonDino ; aurore Marechal ;
Jean-Paul Pelissier/reuters ; istock ; Presse.
au bureau
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE grEEn mag
en beauté
Préférer le durable avec une brosse à
dents en bambou biodégradable, se débarrasser des Coton-Tige, des serviettes hygiéniques et du papier-toilette (si, si !) ou des
cotons démaquillants en les remplaçant par
des cotons lavables Eco Belle. Consultez le
blog lestrappeus.es
recycler son marc de café bio, car
mélangé à un peu d’huile d’olive, c’est un
super masque beauté !
consommer moins en respectant sa
peau : c’est l’idée originale de Fany Péchiodat, qui vient de lancer sa ligne de cosmétiques sur mesure avec 99 % d’ingrédients
d’origine naturelle. On commande peu mais
mieux sur seasonly.fr (lire aussi p. 172.)
nous PréFérons recycler
La mode est la deuxième industrie la plus polluante
dans le monde. Pour nos cuirs, nous privilégions la proximité
des approvisionnements et le tannage végétal. Ils sont en outre issus
de l’industrie agroalimentaire : nous recyclons les peaux d’animaux
abattus pour leur viande. Nous préférons recycler plutôt
que de produire des faux cuirs ou des fausses fourrures
qui proviennent de l’industrie pétrolière.
j é r ô m e d r e y f u s s , c r é at e u r
Aider
ParticiPer à un « cleanuP day ». LE 15 SEPTEmBRE,
13 mILLIONS dE PERSONNES ONT NETTOyÉ LA
PLANèTE dANS 156 PAyS. ON CONTINUE SUR CETTE
LANCÉE EN ORGANISANT dES mATINÉES dE
COLLECTE dE dÉCHETS dANS NOTRE qUARTIER.
ramasser trois choses en quittant la Plage,
à L’INSTAR dE L’ASSOCIATION dE SURFEURS TAKE3 ET EN
INSTAGRAmmANT #TAKE3FORTHESEA.
se mettre au Plogging : COURIR EN COLLECTANT
LES dÉCHETS GRâCE à RUNECOTEAm.FR
le sAuvetAge De lA Mer
De clAire nouviAn
fondatrIce de l’assocIatIon bloom
contre la pêche en eaux profondes
il y A telleMent à inventer
Plutôt que de râler, j’ai commencé par changer mes habitudes. J’ai mis dix ans à
arrêter de manger de la viande, j’achète bio dans les Amap et les Biocoop… Une
fois qu’on a fait le premier pas, les autres viennent. Pour les tournées, je privilégie
le train, et je ne prends plus l’avion à titre personnel. Récemment, j’ai fait une
tournée à pied dans le Beaujolais, j’ai marché de chapelle en chapelle, rencontré
les gens, j’avais l’impression que je n’avais jamais autant voyagé. L’écologie
pousse à une créativité incroyable et collective, c’est passionnant !
Camille est en tournée en France et en concert à la Philharmonie de Paris, les 18, 19 et 20 octobre.
ca mIlle, c hanteu s e
E L L E .fr
réduire sa consommation
de poisson. Manger local.
opter pour des méthodes de pêche
bonnes pour le milieu marin et l’emploi
(la ligne, les casiers, les filets)…
Èviter le saumon d’élevage.
Diversifier ses habitudes, penser
aux maquereaux (délicieux), chinchards,
maigres, merlus, sardines...
se méfier des labels. Aucun ne garantit
une pêche durable.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE grEEn mag
Ça marche chez eux
raPhaël DautiGny ; vincent ferrane ; istock ; Presse.
dAns l’Assiette
consommer moins de viande, car sa production est la deuxième cause du réchauffement climatique. En s’inspirant des recettes faciles et de saison
de « Et si on mangeait moins de viande » (éd. marabout), c’est facile.
s’inscrire à une Amap (Association pour le
maintien d’une agriculture paysanne), le moyen
les Petits gestes
le plus sûr de bien se nourrir tout en prenant soin
Font Boule De neige
de nos paysans ! Sur reseau-amap.org
« Je fais du vélo, j’achète des produits d’entretien non polluants,
s’attabler à une cantine anti-gaspi comme celle de dounia
je mange local et de saison, je teste des cosmétiques green
mebtoul, propriétaire de La Cantine du 18e (46, rue Ramey, Pariscomme le bâton d’arak, une brosse à dents naturelle, je plonge
18e) qui ne jette (presque) rien et met à disposition ses invendus dans
un bâton de charbon dans l’eau du robinet pour la purifier
un frigo solidaire où tout le monde peut piocher.
et cela intrigue mes invités quand je pose la carafe sur la table !
cuisiner les restes comme Marie cochard,
Ces petits gestes font boule de neige et changent nos habitudes
qui sublime jusqu’aux épluchures et vit sans réfrigérade consommateurs passifs ! »
teur. On lit ses livres « Les Èpluchures » et « Notre aventure sans frigo ou presque » (éd. Eyrolles) et on lui rend
f l av I e f l a m e n t, a n I m at r I c e s u r r t l*
visite sur lacabane-antigaspi.com
Préférer le vrac : garder la boîte des œufs pour en
* Que peut-on faire au quotidien pour la planète ? Retrouvez la rédaction
acheter à l’unité et privilégier l’achat en vrac.
de ELLE au micro de Flavie Flament dans l’émission « On est fait pour
s’entendre », le 5 octobre de 15 heures à 16 heures sur RTL, avec vos
s’initier à la permaculture à la Bouzigue, ferme
témoignages et les avis d’experts. Puis en replay sur RTL.fr
écocitoyenne près de Toulouse, qui prodigue des stages de permaculture et des ateliers « fabriquer ses savons », « comment créer une
butte autofertile »… fermebouzigue.com
Boycotter les pailles en plastique au
profit de celles en acier (U-Konserve sur
altermundi.fr).
Au Japon, on garde ses déchets sur soi (il y a très peu de poubelles publiques) pour
pouvoir les trier consciencieusement à la maison.
Au royaume-uni, les organisateurs de marathons ne distribueront plus de bouteilles
j’avaIs peur qu’en me
en plastique. Les coureurs consommeront à la place des capsules d’eau comestibles.
passant
de protéInes
en inde, un homme plante depuis trente-sept ans un arbre par jour, pour lutter contre
anImales,
ce soIt trIste,
l’érosion de son île. Il a recréé une véritable forêt de 550 hectares.
nul
et
complIqué.
Aux Pays-Bas, à Amsterdam, le supermarché Ekoplaza vient d’inaugurer son
eh non, pas du tout, faut
premier rayon sans plastique, une première mondiale.
juste un peu plus
la norvège organise le festival Øya, l’un des plus écolos de la planète : 97 % de la
cuIsIner !
nourriture proposée aux 70 000 festivaliers est composée de produits biologiques. Les
déchets alimentaires sont triés à la main et 70 % d’entre eux sont recyclés. Les générateurs
pén élo p e bag I eu,
d e s s I n at r I c e , a u t e u r e d e s
électriques sont alimentés à l’énergie hydraulique.
« c u lot tées »
Au sri lanka, une entreprise fabrique du papier à base de déjections d’éléphants pour
(éd. gallImar d b d)
éviter la déforestation.
coMMencer PAr soi
j’utIlIse le moIns de plastIque possIble, j’achÈte bIo
et, évIdemment, je trIe mes déchets. le 15 septembre,
avec ma fIlle, nous avons rejoInt le cleanup day
de montmartre. une belle journée !
Keren an n, chanteus e
106
troquer sa voiture contre un vélo.
Partir en vacances en France plutôt qu’au bout du monde.
changer de fournisseur d’électricité pour
un réseau 100 % énergie propre et renouvelable type Enercoop.
recourir à la méthode Bisou avant un achat. B comme besoin
(en ai-je besoin ?), I comme immédiat (en ai-je besoin maintenant ?),
S comme semblable (n’ai-je pas déjà le même ?), O comme origine
(d’où vient-il ?), U comme utile (le sera-t-il vraiment ?).
signer des pétitions. Ècrire à son député quand un projet
de loi ne va pas dans le bon sens écologique.
E L L E .fr
leGenDe creDits
avec julIen vIdal, auteur
de « Ça commence par moI » (éd. seuIl)
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
où s’inForMer AvAnt D’Agir
Avec la newsletter écolo du site consoglobe.com, ultracomplète.
Dans le livre « Drawdown », de Paul Hawken (éd. Actes Sud), 80 solutions antichangement climatique.
sur le podcast des entrepreneurs de la cause écologique animé par Èmilie
Vidaud, auteure de « Social Calling » (éd. Fayard), sur Binge Audio.
Devant la vidéo rigolote « Au fait, on vit à crédit sur la planète », des
youtubeuses Camille et Justine, qui dézinguent nos travers de consommateurs
dans (youtube.com/watch?v=Sz1yvylmUk0).
Dans les guides de la collection « Je passe à l’acte », chez Actes
Sud : réparer nos objets, faire la fête sans détruire la planète, débuter son potager en permaculture…
enrichissAnt et conviviAl
Je mange bio et local en tournée, je suis
végétarienne pour limiter la consommation d’animaux,
et je m’habille avec des vêtements de seconde main…
Rien de tout ça n’est contraignant. Au contraire,
c’est convivial, joyeux, enrichissant et plein d’histoires...
aurélIe sa ada , chanteus e d u gro u pe brIgIt te
applIs de génIe
Il y a urgence ! Quelle trace a-t-on envie
de laisser sur Terre ? Quelle vie veut-on
mener face aux dérèglements
climatiques ? Il faut retrouver la valeur des
choses, de l’éthique, de la solidarité.
La course au « toujours plus » ne tient plus.
Ayons de la compassion pour la planète !
ya n n a r t h u s - b e r t r a n d ,
p h oto g r a p h e
les 5 attItudes pour un dressIng
plus éthIque
se balader avec son tote bag en tissu pour faire ses courses et
bannir le sac en plastique, évidemment.
ralentir sur le jean : sa fabrication nécessite jusqu’à 10 000 litres d’eau
(arrosage du coton pour sa culture et lavage compris), soit l’équivalent de
200 douches...
louer son dressing : c’est ce qu’offre panoplycity.com. Et les chaussures ? La marque Bocage propose un abonnement de chaussures 100 %
made in France, dans plusieurs boutiques en France.
Arborer un bijou écolo : les bracelets de l’association 4ocean sont
fabriqués à partir de plastique récupéré sur les côtes par deux surfeurs. Ils
ont déjà recyclé 700 000 kilos de déchets ! à shopper sur 4ocean.com
Adopter une mode responsable : en rejoignant la plateforme antifashion-project.com, lancée par Stéphanie Calvino, avec la tendanceuse
Lidewij Edelkoort. (Lire aussi p. 110)
acheter en vrac, éteIndre les appareIls – surtout
la box – et lImIter les maIls en n’y répondant
pas quand ce n’est pas nécessaIre.
I s a b e l l e a u t I s s I e r , n av I g at r I c e , é c r I va I n e ,
présId ente d u W Wf
l’Antigâchis De Flore Berlingen
dIrectrIce de zero Waste france et coauteure
du « scénarIo zero Waste » (éd. rue de l’échIquIer)
108
« Réduisez au minimum vos achats de “neuf” : vêtements, meubles,
Smartphone… Préférez la location, les occasions, la réparation… Derrière
chaque objet neuf, il y a des ressources immenses de matières premières, eau,
énergie consommée pour le produire. Rejoignez le défi riendeneuf.org » n
shelBy Duncan ; istock ; Presse.
coMPAssion Pour
lA PlAnÈte
Pour s’habiller responsable : Good On You décrypte
l’écoresponsabilité des marques (conditions de travail des
employés, respect des animaux, protection de l’environnement).
Pour se pomponner sans danger : QuelCosmetic, Inci
Beauty et Clean Beauty pour scanner et repérer les produits
contenant des composants potentiellement nocifs pour la santé.
Pour analyser son assiette : Yuka et Kwalito dissèquent la
composition d’un aliment, ses valeurs nutritionnelles, et détectent
les additifs nocifs pour la santé.
Pour ne pas gaspiller les denrées : OptiMiam et Too
Good to Go vous informent des excédents alimentaires de vos
commerces de proximité. Linkee organise la redistribution des
invendus de vos commerçants auprès des associations humanitaires.
Pour réduire votre empreinte : EDF &
moi surveille votre consommation électrique,
90 jours vous met au défi de réduire votre
empreinte écologique.
Pour collecter : Guide du tri vous indique les
lieux de collecte proches de chez vous. Yes We
Green recense les adresses responsables de
votre ville... Plus de 1 500 lieux référencés dans
toute la France !
Pour troquer : Geev vous permet de donner
et de récupérer des objets d’occasion.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
STELLA McCARTNEY
110
La green queen
de La mode
E L L E .Fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE grEEn mag/rencontre
elle a su s’imposer comme une grande crÉatrice
sans jamais utiliser de cuir ni de Fourrure. entretien avec
une militante de la première heure. par katell pouliquen
On rencontre Stella à l’aube de sa nouvelle vie, alors que
le groupe Kering vient de lui rétrocéder les 50 % de parts qu’il détenait
dans sa griffe. Pas peu fière d’avoir ouvert la voie verte dans le luxe,
elle se dit heureuse de ce changement et constate, piquante : « Mes
convictions sur l’environnement ont marqué durablement Kering. Ils ont
pu suivre ma démarche, se rendre compte de sa viabilité économique
et ont déjà changé certains modes opératoires. Ils pourraient en faire
beaucoup plus, bien sûr, mais c’est déjà une prise de conscience. »
L’écologiste fervente, dont l’engagement convoque souvent la fantastique mythologie familiale (Paul, mais plus encore Linda, mère adorée
et inspiratrice essentielle), est aussi une mère de quatre enfants qui
passe sa vie à courir en baskets. Sans cuir, évidemment…
seule à avoir tenu ce discours depuis le début de ma carrière, à avoir
été consciente de l’impact de notre industrie sur l’environnement et
du nombre d’animaux sacrifiés en son nom. Aujourd’hui, toutes les
marques commencent à y être sensibles.
ELLE. Cela a pris beaucoup de temps… Pourquoi ?
S.McC. L’industrie de la mode bouge très lentement parce que les
accessoires en cuir rapportent énormément. Son activité dépend de
la mort des animaux. C’est ainsi qu’elle fonctionne depuis des
années ! Et ses patrons sont là pour faire de l’argent… c’est une
machine et ils ne la remettent pas en question. Les prochaines générations, j’espère, seront plus exigeantes. En fait, je le sens déjà. Les
consommateurs plus âgés viennent me voir pour me complimenter :
« J’adore ce design, ces chaussures, etc. », ce qui est génial. Puis un
client plus jeune arrive et me dit : « Merci beaucoup pour tout ce que
vous représentez », et parle de ma démarche, de développement
durable, du droit des animaux, de la mode écoresponsable… Ça me
donne de l’espoir !
ELLE. Lors de la fashion week parisienne automne-hiver 20182019, vous avez présenté pour la première fois un défilé mixte.
En quoi l’ambiance différait-elle ?
STELLA McCARTNEY. C’était magique de réussir à mélanger les
deux genres sur le podium, et ça s’est fait de la
manière la plus naturelle. Nous créons de la mode
masculine depuis deux saisons et, cette fois, les
deux collections se complétaient à merveille.
j’ai un très
C’était le bon moment, et ça paraissait évident.
Chez Stella McCartney, nous ne forçons rien en
grand respect
termes de masculinité ou de féminité. Mon héripour l’immense
tage, c’est le tailoring, j’ai lancé ma marque en
créant la veste boyfriend, maintenant, il s’agit de
hÉritage de
faire la même chose pour les hommes. D’ailleurs, je
l’industrie de
m’achète souvent des costumes pour homme.
dougal macarthur
la mode, mais
ELLE. Le défi technique de fabriquer sans cuir, ni
fourrure, ni peaux, ni plumes vous passionne
toujours autant ?
S.McC. J’adore travailler avec les architectes, les
techniciens de San Francisco, découvrir les nouvelles avancées technologiques… Je trouve ça
fascinant. J’ai un très grand respect pour l’immense
héritage de l’industrie de la mode, mais elle n’emploie qu’une dizaine de matières premières… ce qui
épuise les ressources naturelles. C’est de la
paresse. En ce qui concerne l’énergie, l’utilisation
de l’eau et du plastique, nous devons repenser
l’ensemble des processus. On n’est pas obligés
d’utiliser autant d’eau et de tuer autant d’animaux !
Nous devons prendre soin de notre planète. Par
exemple, lors du défilé automne-hiver 2018-2019,
nous avons présenté une basket qu’on a mis deux
ans à mettre au point. Une basket sans colle. Pas de
colle animale, pas de produits chimiques. C’est
vraiment novateur et tout simplement cool !
ELLE. Votre mère a été l’une des premières à
elle n’emploie
porter des costumes masculins, fabriqués sur
qu’une dizaine
mesure à Savile Row, chez Tommy Nutter. Cela
a-t-il façonné votre vision de la féminité ?
de matières
S.McC. Énormément. Ma mère et mon père ont eu
premières…
une très grande influence. Leurs vestiaires respectifs
se télescopaient et sont à la base de tout ce que je
crée : ma mère portrait des tailleurs d’homme et
stell a mccartn eY
mon père des vêtements de scène extravagants.
Quand j’ai découvert ses archives, j’ai cru qu’il
s’agissait de celles de mummy ! Sur les photos des années 1970, tout
ce qu’il porte est très féminin, très doux… Avec cette collection, je ELLE. Comment réagissez-vous quand vous apprenez que de
voulais retrouver cet esprit pour permettre aux hommes d’exprimer nombreux designers décident d’abandonner la fourrure… dix
ce qu’ils sont vraiment.
ans après vous ?
S.McC. Tuer des animaux est absurde, barbare et inutile. Le modèle
ELLE. Depuis la naissance de votre marque, vous êtes une pion- économique que j’ai créé est sain et continue de croître sans y avoir
nière de la création éthique et responsable. Le monde de la recours. Personne n’arrive à voir que mes chaussures ne sont pas en
mode vous suit-il enfin ?
daim ou que mes sacs ne sont pas en cuir mais en nylon écologique,
S.McC. Il y a moins de résistances. Avant, j’étais mise à l’écart et on et autres matières synthétiques innovantes. On peut réunir l’éthique,
se moquait de moi et de mes convictions. Mais j’ai persévéré, je la créativité, la passion et la qualité, ainsi qu’un modèle économique
refuse de faire des compromis. Aujourd’hui, les jeunes exigent de la qui refuse la mise à mort des animaux. Je suis extrêmement fière que
transparence dans tous les aspects de leur vie, et je crois que c’est ce mon équipe et moi-même ayons mené ce combat. Mais l’industrie
que je représente dans le monde de la mode. Je suis sans doute la de la fourrure est toujours aussi sombre et puissante.
E L L E .Fr
111
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SES 8 CONSEiLS éCOLOS
ELLE. Nos motivations égoïstes de consommateurs pourront-elles céder devant une responsabilisation collective ?
S.McC. Les gens pensent qu’ils méritent d’avoir des vêtements tendance et de les avoir tout de suite… La « fast fashion » répond à cette
demande, mais c’est un mauvais système. Les industriels doivent
prendre soin de ceux qui travaillent pour eux. Et les consommateurs
aussi doivent prendre leur part de responsabilité.
ELLE. La méditation transcendantale est « le meilleur investissement que j’aie jamais fait », avez-vous dit. Expliquez-nous ?
S.McC. J’ai quatre enfants, je vais au travail tous les jours… Comment
se retrouver soi-même quand on est noyée par ses activités ? La méditation m’offre le seul moment où je peux m’arrêter et être seule face à
moi-même. Elle m’est d’un grand secours depuis de nombreuses
années. Je l’ai apprise avec Bob Roth* à un moment où j’étais traumatisée, après le décès de ma mère. C’est quelque chose que je
peux toujours garder avec moi, comme un précieux secret au fond
de ma poche. Je la pratique surtout le matin, à l’heure où chacun est
un peu anxieux : cela m’aide à me lever et à affronter la journée. Bob
l’enseigne à mes enfants aussi. Et j’ai mis en place des séances de
méditation pour mon équipe.
ELLE. Vous soutenez depuis longtemps les initiatives pour mettre
fin aux violences faites aux femmes, comme celle de la campagne
du Ruban blanc. Quel regard portez-vous sur l’année écoulée, où
se sont élevées les voix des femmes à travers la planète ?
S.McC. En tant que femme et mère de deux jeunes filles, je suis triste
et horrifiée d’apprendre ce que subissent les femmes dans le monde
entier. Mais c’est aussi enthousiasmant et exaltant de les voir s’unir,
se sentir maîtresses de leur vie et déterminées à se faire entendre. Le
112
mouvement ne peut pas s’arrêter là : ce n’est qu’un début. Je suis sûre
que des milliards de voix ne se sont pas encore exprimées. Mais il
faut aussi prendre en compte les hommes : nous devons les rallier à
notre cause. C’est une des raisons pour lesquelles je les ai fait défiler
sur le podium : pour illustrer cette union nécessaire.
ELLE. Vous sentez-vous féministe ?
S.McC. Ce n’est pas à moi de le dire. Mais je suppose que oui ! Je
suis heureuse qu’on me mette cette étiquette. Même si ce mot ne
devrait plus exister. Si j’ai voulu devenir créatrice de mode, c’est pour
pouvoir dialoguer avec les femmes, comprendre qui elles sont, ce
qu’elles ressentent et ce qui leur fait du bien. L’habillement est, chaque
jour, un moment de grande émotion. Faire en sorte que les femmes
se sentent mieux dans leur peau est une cause noble.
ELLE. Aimeriez-vous vous engager davantage dans la politique ?
S.McC. Je n’ai pas dit mon dernier mot. n
* Auteur de « Strength in Stillness. The Power of Transcendental Meditation »
(éd. Simon & Schuster), dont une partie des bénéfices est reversée à
des associations qui luttent contre les violences faites aux femmes.
E L L E .Fr
presse
pour son défilé
du 1er octobre
dernier, stella a
envoyé à ses invités
un fanzine green
plutôt qu’un carton.
Recyclez. Jusqu’à 60 % des déchets qui finissent dans
la poubelle pourraient être recyclés. en réutilisant une bouteille
en plastique, vous économisez assez d’énergie pour faire
fonctionner un ordinateur pendant vingt-cinq minutes.
Donnez. en angleterre, plus de 1,4 million de tonnes de
vêtements sont envoyés à la décharge chaque année. donnez
à des associations caritatives.
Ne lavez pas trop. le lavage et le séchage de nos habits
sont un désastre écologique. lavez-les dans de l’eau froide et
suspendez-les au lieu de les faire sécher en machine.
Soyez un acheteur averti. Investissez dans un shopping
bag et gardez-le toujours avec vous. on estime que
5 000 milliards de sacs plastique sont utilisés chaque année
dans le monde et que 10 % finissent dans la mer. résultat : le
8e continent, une zone d’ordures dans le pacifique.
Marchez, faites du vélo au lieu de prendre votre voiture !
Passez aux ampoules à économie d’énergie.
une ampoule classique (qui de toute façon doit disparaître)
dure 1 200 heures, une ampoule fluorescente compacte dure
10 000 heures et une led, 50 000 heures. plus économiques,
les led et les ampoules compactes diffusent aussi beaucoup
moins de dioxyde de carbone.
Guettez le logo FSC. ce label environnemental garantit
qu’un produit à base de bois est réalisé dans le respect d’une
gestion durable des forêts. tout ce qui provient des arbres
– papiers, parquets, meubles… – doit être certifié Fsc, c’est
la garantie de ne pas participer à la déforestation et, même,
de participer à la conservation des forêts et de la biodiversité.
instituez le Meat Free Monday. passez-vous de viande
(au moins) une fois par semaine. selon la Fao (organisation des
Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), l’élevage
intensif est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet
de serre, d’autres organisations évaluent cette proportion à
51 %. réduire sa consommation de viande a un réel impact sur
le changement climatique, pourvu qu’on s’y mette tous !
5 octobre 2018
ELLE grEEn mag/rencontre
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PORTES OUVERTES
DU 12 AU 15 OCTOBRE*
NOUVELLE BERLINE
CITROËN C4 CACTUS
Sièges Advanced Comfort**
Suspensions avec
Butées Hydrauliques Progressives ®
Boîte de vitesses automatique 6 rapports EAT6***
Tablette tactile 7’’ avec Mirror Screen**
12 aides à la conduite**
Citroën Connect Nav**
REPRISE
+ 3000 €
(1)
(1) 3 0 0 0 € T TC pour l ’achat d’une Nouvelle Citroën C4 Cac tus neuve, composés d’une remise applicable sur le tarif Citroën cons eillé
au 03/09/18 et d’une aide reprise Citroën de 1 000 €, sous condition de reprise d’un véhicule et ajoutés à la valeur de reprise de votre ancien véhicule. Cette valeur
est calculée en fonction du cours de l’Argus ®, selon les conditions générales de l’Argus ® disponibles sur largus.fr, déduction faite d’un abattement de 15 % pour frais
et charges professionnels et des éventuels frais de remise en état standard. Offre réservée aux particuliers, non cumulable, valable jusqu’au 31/10/18 dans le réseau Citroën participant.
* Selon autorisation préfectorale. ** Équipement de série, en option ou non disponible selon les versions. *** Selon motorisation. ◊ Détails sur citroen.fr.
CONSOMMATIONS MIXTES ET ÉMISSIONS DE CO2 DE NOUVELLE CITROËN C4 CACTUS : DE 4,0 À 5,1 L/100 KM ET DE 97 À 117 G/KM.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE grEEn mag/mode
MoDe D’eMploi
RecycleR
c’est
stylé !
on ressort ses
t-shirts À MessAge…
… ses sAntiAgs
Qu’est-ce Qui est écologiQue,
économiQue et tendance ?
acheteR moins, et RedécouvRiR
ses pRopRes vêtements.
frenchystyle/paciullo
paR Alice Augustin et corA DelAcroix
Ils débordent ! Quoi donc ? Nos placards, bien sûr. Des petites
robes noires par dizaines, des chaussures dans tous les recoins de
la maison, des jeans qui s’entassent en haut des étagères, des manteaux qui échouent à la cave : jamais nous n’avons possédé autant
de vêtements. Alors que 100 milliards de pièces textiles sont produites chaque année (source : Greenpeace), nous ne mettons
qu’une infime partie des habits que nous achetons ; 72 % des
Européennes admettent utiliser moins de la moitié de leur garderobe (étude IFM) et, en général, un vêtement neuf n’est pas porté plus
de cinq fois (source : Forbes). Comble de ce phénomène, le syndrome « J’ai à rien me mettre », qui nous pousse sans fin dans les bras
des magasins. Pourtant, des événements tragiques, comme l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh, en 2013, ou les révélations
alarmantes sur les ravages écologiques de cette industrie polluante,
E L L E .FR
… sA jupe
plissÉe
… ses bAskets
vintAge
réveillent peu à peu notre conscience. Même si l’ampleur des enjeux
nous dépasse, il est possible d’agir à notre échelle. Comment ? En
rationalisant notre placard, et donc nos achats, en valorisant les
pépites que nous possédons déjà. « Avoir une armoire qui ne contient
que des pièces que vous appréciez et que vous portez se révèle
libérateur », défend Anuschka Rees, auteure du livre de référence sur
la question, « The Curated Closet » (éd. Ten Speed Press). La bonne
nouvelle, c’est qu’il suffit de piocher dans son dressing ou celui de sa
mère pour suivre la tendance. Silhouettes seventies par-ci, touches
nineties par-là, la mode est en plein « revival ». Retour des santiags
chez Isabel Marant, profusion d’imprimés léopard chez
115
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobRe 2018
ELLE grEEn mag/mode
… son sweAt
À cApuche
PImP my
dressIng
… sA veste
prince-DegAlles
On recycle aussi ses blouses
folks, ses imprimés panthère,
son manteau long…
LeÇon de détox paR anuschka Rees,
auteuRe de « the cuRated closet »
« Au début de chaque saison, je sors les piles de vêtements
de mon placard et je les examine. Ceux que j’ai envie de porter
retournent dans mon placard. Je m’occupe ensuite des pièces qui
doivent être réparées ou lavées. Celles que je ne mets plus ou qui
ne correspondent plus à mon style, je les donne. Je réfléchis alors
aux tenues, aux couleurs ou aux coupes dans lesquelles je me
verrais bien, aux nouvelles pièces qui me font envie. Ma parade
pour résister aux pulsions shopping est de ne jamais rien décider
tout de suite. Je repose la pièce, je vais faire un tour ou j’enregistre
la page si c’est sur Internet, et j’y repense après… ou pas. Souvent,
quand on achète un vêtement, ce n’est pas parce qu’on le veut,
mais pour gérer nos émotions, tels que le stress ou l’anxiété. »
116
… sA coMbi
1980
… son boMber
Givenchy, autant de pièces qui sommeillent probablement
sous nos piles de fringues. « Il faut apprendre à faire du shopping
dans sa penderie, faire l’effort de regarder ses vêtements autrement
pour raconter une autre histoire », conseille Isabelle Thomas, styliste
personnelle et auteure de « Mon dressing idéal » (éd. Solar).
Les filles débrouille peuvent aussi s’essayer à l’« upcycling », ce réflexe écoresponsable qui consiste à fabriquer de
nouvelles pièces à partir de vieilles pièces. « La règle de base, c’est
de jeter le moins possible de vêtements, car ils finissent incinérés ou
enfouis, explique Anaïs Dautais Warmel, fondatrice du label Les
Récupérables. Osez vous remettre à la couture ! Nos grands-mères
reprisaient les chaussettes, plus personne ne le fait, c’est dommage. »
Pour cette convaincue, l’upcycling est à la portée de tous : « Il y a de
nombreux tutos sur le Net et, sans être une pro de la Singer, quelques
gestes simples peuvent redonner vie à des habits démodés. Si une
robe vintage retrouvée au fond du placard a un joli tissu, mais une
coupe datée, il suffit de la raccourcir ou de faire reprendre ses
manches par un couturier de quartier. Teindre un jean noir fatigué, le
couper au-dessus de la cheville, ça marche toujours. Même chose
pour les blouses ou les T-shirts blancs défraîchis, on les colore dans
des tons flashy avec de la teinture à base de pigments naturels. »
Autre conseil : troquer les boutons banals d’une veste, d’un manteau,
contre des dorés ou en écaille, pour lui donner un nouveau look.
Cette façon neuve d’envisager sa garde-robe n’est plus une lubie de
quelques militantes de la mode green : le géant suédois H&M vient
de lancer sa plateforme d’upcycling Take Care. Au programme : des
corners de réparation et de customisation des vieux habits de la
marque moyennant quelques euros et un site de tips et de tutos pour
mieux les entretenir et les repimper. Une démarche pratique et écolo
qui se généralise aussi parce qu’elle raconte un rapport moins superficiel à la mode et au style : « L’histoire d’un vêtement, sa charge
affective sont aujourd’hui particulièrement valorisées, décrypte
Claire Savary, fondatrice du bureau de tendances Liberté. Mixer
une veste des années 1980 avec des baskets branchées montre
qu’on maîtrise les codes et une certaine culture de la mode. Cela
permet de s’affirmer, de se différencier, des aspirations très fortes de
l’époque. » Vous n’aviez rien de prévu ce week-end ? Prenez
quelques heures pour faire le reboot de votre garde-robe… Bonne
conscience et bons looks garantis !
E L L E .FR
frenchystyle/paciullo
… ses foulArDs
en soie
Les conseils d’Isabelle
Thomas, auteure de « Mon
dressing idéal », pour
donner un nouveau souffle
mode à nos habits.
Le foulard : « On le
porte à l’anse d’un sac, en
ceinture, en bandeau dans
les cheveux, ou autour
du cou pour réveiller un
pull trop classique. »
Le costume princede-galles : « On
le modernise à l’aide de
chaussettes rouges, vert
pomme ou brillantes.
Ou on joue le contraste en
arborant un T-shirt rock. »
La longue robe
à fleurs : « On la rajeunit
avec de grosses sneakers
ou avec des Converse
montantes. »
Les pièces en
velours : « Une veste en
velours fauve avec un jean
délavé ou une jupe crayon,
il n’y a pas plus tendance. »
Le sweat à capuche :
« On exhume un vieux
hoodie ou un T-shirt de
sport des années 1990,
canon sous un trench. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
COMMUNIQUÉ
n
lo
a
s
n
e
é
t
s
e
t
a
n
O
le
a
t
é
g
é
v
n
io
t
a
r
lo
la co
Une nouvelle façon de vous colorer, respectueuse de
vos cheveux. Et côté résultat ? Naturel et lumineux !
C’est LA nouvelle coloration professionnelle* 100%
végétale qui relève tous les défis.
Botanéa se compose de 3 ingrédients végétaux : le
Henné, l’Indigo et le Cassia, soigneusement assemblés
pour vous, par votre expert coloriste.
SEUL VOTRE COIFFEUR SAURA :
Réaliser un diagnostic professionnel.
Créer une large palette de couleurs sur-mesure :
du blond clair au marron foncé.
Dissimuler jusqu’à 100% de cheveux blancs.
J ’hésitais à sauter le pas, je suis
aujourd’hui convaincue. La couleur est
très belle, mes cheveux sont tout doux,
je suis désormais adepte.
Isabelle H.
Au-delà de mes attentes ! Lumière, éclat,
brillance. Le résultat est spectaculaire !
Pour celles qui hésitent encore, allez faire
Dominique R.
l’expérience.
r
.f
e
l
a
t
e
g
e
v
n
o
i
t
c o l o ra
UR
RDV S
*de L’Oréal Professionnel
L’ORÉAL SA au capital de 112 103 816,60 euros
Siège social : 14, rue Royale 75008 Paris - RCS Paris 632 012 100 00012.
www.cotelac.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobRe 2018
ELLE grEEn mag/humeur
Moi, Alix,
Apprentie
éco-féministe
écologie et Féminisme, même
combat ? notRe jouRnaliste
a tenté de s’engageR au
quotidien dans ce double
mouvement. une gageuRe !
paR alix girod de l’ain illustRations soledad
Être éco-féministe, comme le mot l’indique, c’est lutter
en même temps pour les droits des femmes et la sauvegarde de la planète, en partant du principe que les deux
combats ont des ennemis communs (patriarcat et capitalisme oppresseurs) et doivent donc avancer de concert. Lumineux. Comment estil possible qu’en 2018 une journaliste de ELLE n’ait jamais entendu
parler de ce concept inventé aux États-Unis dans les années 1970 ?
Parce qu’elle est ignare ? Pas seulement (même le correcteur automatique souligne le mot « éco-féminisme » en rouge, preuve qu’ils
sont au moins aussi neuneus que moi chez Word). En fait, historiquement, le féminisme français a plus volontiers suivi la voie de Simone
de Beauvoir, qui n’était pas une grande fan des théories des autres,
semble-t-il. Mais, récemment, l’éco-féminisme a pris de l’ampleur
chez nous, grâce aux publications de chercheuses et intellectuelles*
expliquant que plus que des petits gestes au quotidien, il s’agit d’un
changement de perspective sur notre existence tout entière. Se sentir une femme vivante, vibrante sur la Terre, qui elle-même vit et vibre…
Moi aussi, je veux en être !
Première question, fondamentale : ai-je, intrinsèquement,
l’étoffe d’une bonne éco-féministe ? Oui et non. Sur le terrain de
l’écologie, bien sûr que je suis la première à culpabiliser mes proches
qui achètent encore de l’eau minérale en bouteille PET. Mais si je fais
mon introspection, j‘avoue que, sur ma consommation d’avocats qui
ont pris l’avion, je ne suis pas blanc-bleu, et que j’immisce des CotonTige à bâtonnet en plastique dans mes oreilles plus souvent qu’à mon
tour (qui dira la joie coupable que procure ce petit orgasme quotidien ?). Pour ce qui est du féminisme, j’en suis, des deux mains et des
deux jambes ! Évidemment ! Mais je reconnais être de celles qui
claironnent de belles théories sur la fin annoncée du patriarcat, seule
E L L E .FR
devant l’évier à laver la salade. Heureusement, parmi les trois grands
principes de l’éco-féminisme que je me promets de tester comme les
trois actes d’une pièce magistrale, intemporelle, salutaire (salutTerre ? Humour EELV), il y a un truc qui s’appelle le « reclaim » et qui
pourrait bien m’aider.
Acte i la « Reclaim » attitude
Un passionnant article de « Slate » m’apprend que le terme
« reclaim » qualifie « le fait de “régénérer“ ou de “réhabiliter“ la
nature et la féminité » et « tente de valoriser des activités dites féminines, comme les soins des enfants ou le temps passé à l’élaboration
des repas, mais en les déconnectant de leur label féminin et en les
associant à une politique écologiste ». Ah ça, pour moi, c’est bonnard. Niveau soins aux enfants, maintenant que les miens
119
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobRe 2018
ELLE grEEn mag/humeur
ont 69 piges à eux trois, pour les passer aux couches recyclables, c’est un peu tard (ou un peu tôt), mais sur l’élaboration des
repas, que de perspectives ! Ainsi, on peut continuer à faire du bourguignon pour sa famille et être féministe ? J’entends Beauvoir qui
ricane dans sa tombe, mais moi, j’adore ça, le bourguignon, pourquoi ne pas en faire mon combat ? Obliger les garçons à le préparer sous mes ordres (pas ma fille, elle sait – honte de constater que
je lui ai déjà filé la recette depuis des plombes) et demander à leur
père de rapporter lui-même les ingrédients, tel le chasseur-cueilleur
d’antan (que du bio non importé d’on ne sait où afin de minimiser
notre empreinte carbone précise mon texto), ce serait déjà un bond
en avant. Le soir même, Didier rentre du bureau à 20 h 40, sa mallette pleine à ras bord de bidoche en barquette et de carottes sous
plastique « J’ai fait trois supérettes, y avait que le Dia d’ouvert », précise-t-il avec une bonne humeur que j’évalue à 0,1 sur l’échelle de
Richter de l’allégresse conjugale. Paul refuse de faire revenir la
viande, sous prétexte que les protéines animales sont une insulte à
la sauvegarde de la planète et retourne à son jeu vidéo Fifa. Quand
Félix découvre qu’il va falloir attendre deux heures et demie que la
viande soit cuite avant de passer à table, il lâche sa louche et commande instantanément une pizza livrée par un deux-roues diesel.
Je commence à toucher du doigt la beauté de ce double combat
écologie-féminisme, mais aussi toutes ses difficultés dans un monde
où la phallocratie a plongé ses racines immondes jusqu’au cœur de
nos foyers. Il va falloir monter d’un cran.
Une constante de l’éco-féminisme, c’est le combat. Sa figure de
proue pourrait être Erin Brockovich, cette humble maman célibataire
qui a réussi, seule contre tous, à remporter un procès à 333 millions
de dollars contre les lobbys pollueurs californiens. Selon la chercheuse Jeanne Burgart Goutal, les éco-féministes ont bien compris
l’importance de la médiatisation et n’hésitent pas à théâtraliser leur
colère. Depuis 1980, où des femmes s’étaient enchaînées devant le
Pentagone américain contre le nucléaire, les actions se sont multipliées, telle celle, en 2017, du mouvement de Kendeng, en Indonésie,
où des militantes ont coulé du béton sur leurs pieds devant une cimenterie. L’une d’elles en est morte. Bon, je n’irai peut-être pas jusque-là
(il serait contre-productif de quitter cette planète sans avoir réussi à
faire des hommes de ma famille des ménagères responsables
d’achats éco-compatibles), mais un combat me tient depuis longtemps à cœur : celui contre la mode pas chère, aussi polluante
qu’aliénante pour les femmes, qui finissent par se retrouver à douze
en soutif dans des cabines d’essayage mal ventilées, alors qu’elles
pourraient être traitées comme des reines chez Dior (humour plus du
tout EELV). Je décide donc d’aller mettre le souk dans un « Zarah &
M ». Bien campée devant un portant, j’attrape deux pulls, un noir, un
rouge, que je brandis en hurlant : « Ne vous laissez pas abuser,
camarades, c’est la sueur de nos sœurs qui est en vente à vil prix ! »
avant de vérifier l’étiquette. Quoi, 29,99 € ? Mais on dirait du cachemire ! Et les boutons dorés aux manches, c’est super joli ! Alors que
la sécurité s’approche sous la forme d’un molosse de 1,90 mètre, je
cours vers la caisse où j’achète les deux pulls, victime d’une peur
ancestrale. Le patriarcat a réussi à fusiller jusqu’à mon cerveau
reptilien, mais je n’ai pas dit mon dernier mot.
120
Acte iii ma quête spiRituelle
Les éco-féministes se proposent de réenchanter le monde, et l’Indienne Vandana Shiva est leur prophète. Cette scientifique de haut
vol engagée dans tous les grands mouvements écologistes depuis
presque cinquante ans, mais également écrivaine et philosophe,
incite les femmes à renforcer « leur lien à la nature librement consenti
et leur corporéité », explique la journaliste Pascale d’Erm. Ça me fait
un peu penser au best-seller « Mange, prie, aime » : réconcilier la chair
et la spiritualité, une idée que j’aimerais distiller auprès de mes collègues, qui mangent beaucoup, aiment des tas de gens, mais prient
extrêmement peu, d’après ce que j’ai constaté. Pour les aider sur ce
chemin d’émancipation de l’âme, je confisque les capsules de café
de l’étage et propose de les rendre, une par une, en échange de la
récitation d’un poème ou d’un texte liturgique, toutes obédiences
confondues. Amère, je constate que seule Olivia de Lamberterie
connaît encore son « Je vous salue Marie ». Marion Ruggieri massacre les stances du « Cid », tandis que Nathalie Dupuis ne réussit qu’à
psalmodier la liste des vingt-trois champions du monde de foot. Le
reste de la rédaction ne vaut guère mieux. Les capsules restent enfermées à clé dans mon tiroir et lorsque, à l’heure du déjeuner, un collectif me saisit par surprise pour me faire basculer dans le bac à compost
de la cantine, j’ai à peine le temps de faire une prière sororale pour
le salut de leurs âmes matérialistes égarées. Nulle n’est prophète en
sa rédaction, mais le combat de l’éco-féminisme continue. n
* À lire : « SœurS en écologie », de Pascale d’erm (éd. la Mer Salée) ;
« reclaiM », d’émilie Hache (éd. cambourakis) ; « FéMiniSMeS du
XXie SiÈcle, une troiSiÈMe vague ? », collectif, avec Jeanne Burgart
goutal (éd. Presses universitaires de rennes).
E L L E .FR
soledad
Acte ii la lutte aRmée
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
122
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE grEEn mag/EXCLUSIF
?
Qu’est-ce
Qu’on
mange olivier léger
TRop de pesTicides, de sucRes, d’addiTiFs RendenT noTRe
alimenTaTion dangeReuse. HeuReusemenT,
cHRisTopHe BRusseT puBlie « eT mainTenanT on mange
quoi ? » (éd. FlammaRion). il nous conFie ses conseils
pouR se nouRRiR seReinemenT. paR dorothée werner
Remplir son panier est devenu le casse-tête du siècle.
La mode (l’avocat, le quinoa, les graines), les obsessions « control
freak » (sans gluten/sucres/lactose/viande), les infos alarmantes
sur les pesticides, les scandales alimentaires (œufs contaminés au
fipronil, lasagnes au faux bœuf), la prise de conscience écolo et le
matraquage publicitaire sont passés par là. De quoi virer parano,
sinon complètement paumé. « Et maintenant on mange quoi ? » est
la question de l’époque. C’est aussi le titre du livre très instructif de
l’ex-cadre dans l’agroalimentaire (vingt ans durant quand même !)
Christophe Brusset. Après le succès, chez Flammarion, de « Vous
êtes fous d’avaler ça ! » (qui s’est vendu à plus de 60 000 exemplaires), le nouvel opus de ce repenti du « food business », révolté
par les méthodes sans vergogne de l’industrie et de la grande distribution, éclaire la route. Converti au bio, devenu lanceur d’alerte,
Christophe Brusset rappelle que la malbouffe tue plus que l’alcool
(12 millions de personnes par an selon une étude publiée par « The
Lancet » en septembre 2017, contre 3 millions selon l’Onu). Mais
comment manger sain sans faire exploser son ticket de caisse ?
D’abord avec du bon sens, dont il ne manque jamais : manger local,
de saison, et cuisiner des plats simples. Fuir autant que possible tout
ce qui a été transformé. Traquer sur les étiquettes les additifs, conservateurs ou antioxydants. Ne jamais croire les discours marketing.
Et surtout : s’informer. Ça commence maintenant, avec les extraits
de son livre, en exclusivité pour ELLE.
E L L E .FR
eXtRAIts eXcLusIFs
À quoi seRvent additifs
et conseRvateuRs ?
« Ces poudres de perlimpinpin sont ajoutées pour rendre appétissant un produit médiocre afin de le vendre mieux. C’est le cas
des colorants si la tambouille est terne, des exhausteurs de goût
de type glutamate si elle est fade, des agents de texture si elle
est sans consistance, ou des arômes si elle est insipide ou a carrément mauvais goût. On vous dit que les conservateurs ou
antioxydants (sorbates, nitrites, sulfites…) servent à vous protéger
de possibles intoxications bactériennes, mais ils servent surtout
à prolonger les dates limites de consommation, afin de laisser
plus de temps aux industriels et aux supermarchés pour vous
vendre leur marchandise. »
quels sont les logos
les plus fiables ?
« Certains logos sont des marques commerciales déguisées. Les
plus sérieux sont le label bio Écocert, le Label Rouge, les AOP
(appellations d’origine protégée) et AOC (appellations d’origine
contrôlée), et Bleu-Blanc-Cœur. »
123
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE grEEn mag/EXCLUSIF
pouRquoi faut-il pRivilégieR
les légumes locaux et de saison ?
« Non seulement ils seront moins chers, cueillis plus proches de la
maturité, mais ils n’auront pas voyagé des semaines avec un bilan
carbone déplorable, ni subi des traitements chimiques pour les aider
à supporter la durée du transport. »
faut-il se méfieR des fRuits et légumes
pRovenant de ceRtains pays ?
« Certains pays sont plus laxistes que d’autres sur les contrôles des
usages et des résidus de pesticides. Ce n’est pas un hasard si de
nombreux paysans français vont acheter en Espagne des pesticides
interdits. Et je sais, par ma longue expérience d’importateur de fruits
et légumes, que les taux de contaminations en pesticides, ainsi que
les doses associées, sont plus élevés en Espagne et en Afrique du
Nord qu’en France et en Italie par exemple. »
« Partout où vous pouvez lire “hors CE” ou “hors EU”, n’achetez pas.
Si c’était une bonne origine, on la marquerait sur l’emballage ! […]
Évitez tous les produits “préparés” ou “transformés” en Chine, pays
qui nourrit le monde entier, mais ne respecte pas les normes sanitaires
en vigueur […]. Et sachez que la loi oblige les industriels à indiquer le
produit d’origine… sauf en cas de mélange. »
qu’est-ce que « l’agRicultuRe
Raisonnée » ?
« Elle est promue par le Farre (Forum des agriculteurs responsables
respectueux de l’environnement) avec comme membres actifs…
Monsanto, Dow, BASF, Bayer & Cie. Pas vraiment un club “d’agriculteurs responsables”. On comprend mieux pourquoi l’agriculture
raisonnée autorise “un usage d’intrants chimiques selon le seuil de
tolérance des cultures”. Les produits labellisés “agriculture biologique” restent de loin la meilleure alternative. »
les pRoduits tRansfoRmés bio
sont-ils fiables ?
« Ils doivent être fabriqués à partir d’ingrédients issus de l’agriculture
et de l’élevage biologiques. Les additifs de synthèse, colorants, arômes
artificiels et conservateurs chimiques ne sont pas autorisés. Une
petite cinquantaine d’additifs [quasiment tous naturels, ndlr], les moins
nocifs, sont autorisés contre plus de 300 dans l’industrie classique. »
quels fRuits et légumes
de l’agRicultuRe conventionnelle
ne faut-il suRtout pas consommeR ?
« Le raisin, les pommes, les mandarines, les cerises, les fraises, les
pêches, les salades, les poivrons, les pommes de terre, les endives,
le céleri branche. »
124
10 pRoduIts
à zAppeR
1 les sodas, bourrés de sucres et d’additifs cancérigènes.
2 les plats industriels contenant de la charcuterie,
pizzas comprises (jambon et lardons de piètre qualité).
3 les produits additionnés de sucre sous toutes
ses formes : dextrose, glucose, fructose, maltodextrine.
4 les produits contenant de l’huile hydrogénée,
moins chère que les vraies matières grasses, toxique
pour l’organisme.
5 la viande hachée industrielle : conservation
et composition hasardeuses (morceaux trop gras, nerfs,
tendons et membranes, voire protéines végétales avec de l’eau
et des additifs, ou autres succédanés).
6 le jambon premier prix, plein d’eau et d’additifs
(comme le nitrite, cancérigène) : plus gras et constitué de bas
morceaux fibreux, peau, plèvre et autres cochonneries.
7 le pain de mie industriel, trop sucré et bourré
d’additifs, conservateurs et antioxydants chimiques.
8 le beurre allégé, préparation à base de matières
grasses de lait et d’eau, truffée d’émulsifiants, de conservateurs
(sorbate) ou de texturants, comme de l’amidon modifié
chimiquement et de la carboxyméthylcellulose (e466).
9 le café décaféiné, car il a été le plus souvent imbibé
de solvants organiques (dichlorométhane ou acétate d’éthyle).
10 les chips, qui contiennent de fortes doses d’acrylamide,
cancérigène.
E L L E .FR
tony latham/getty ; istock ; xavier imbert ; silvina rostan ; guy pascal ;
philippe pluyette ; nathalie carnet ; édouard sicot.
quelle oRigine faut-il favoRiseR ?
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
le vin ?
« Le lobby du vin est si puissant
qu’il a obtenu des critères
relativement souples pour la vinification
du vin en bio. Il est légal de produire du vin
bio en ajoutant du soufre avec des quantités
maximales réduites, entre 30 et 50 mg/l
suivant les vins, ce qui est déjà trop élevé.
[…] La meilleure qualité est obtenue avec
les vins dits “naturels”, même s’il n’existe
pas de certification officielle
ou un label sérieux. »
le thé ?
« Bannir les thés
aromatisés chimiquement.
Choisir les feuilles entières plutôt
que les poudres et brisures, et
issues de l’agriculture biologique.
Éviter les thés chinois, choisir
plutôt des infusions locales,
tilleul, menthe, verveine,
camomille… »
le fRomage ?
« Évitez les fromages fondus
et autres “préparations fromagères”
qui contiennent un maximum d’eau et
de matières grasses, des ingrédients de
mauvaise qualité et des tas d’additifs
comme les sels de fonte qui servent à
incorporer l’eau, polyphosphate et
orthophosphate de sodium qui stabilisent,
citrate de sodium et acide citrique pour
la conservation. […] Je n’achète
que des fromages au lait
cru AOP bio. »
le beuRRe ?
« Un vrai beurre, c’est 82 %
de matière grasse (provenant
exclusivement du lait), 16 % d’eau et 2 %
de matière sèche, point. Pour le beurre
salé, les 2 % de sel remplacent les 2 % de
matière sèche. Privilégiez le “beurre
extrafin”, fabriqué exclusivement à partir
de crème non congelée, et laissez
de côté le dit “beurre fin” fabriqué
avec au maximum 30 %
de crème congelée. »
le miel ?
« Vous ne trouverez jamais de
miel de qualité dans les premiers
prix. Évitez les miels chinois, ceux sans
origine précise, les mélanges pas clairs,
voire ceux dont les origines sont fausses
comme pays de l’Est, Espagne
ou Amérique du Sud, car ce ne sont que
des plaques tournantes pour le faux miel
chinois [un mélange de sucres
industriels de maïs, blé ou riz,
de colorants, d’arômes, de
pollens… ndlr]. »
zoom
sur
8 aliments
de base
les œufs ?
« Choisir ceux
qui ne viennent pas
de trop loin, si possible
“fermiers”, bio
ou Label Rouge. »
le chocolat ?
« Vous trouverez des
succédanés vendus sous
l’appellation “chocolat”, alors
qu’ils contiennent du beurre laitier
ou des matières grasses végétales. […]
Les chocolats les plus qualitatifs sont
noirs, pur beurre de cacao, et
contiennent en ingrédient numéro
un de la masse de cacao
(fève broyée). »
le poisson ?
« Achetez du poisson
véritablement frais et brut.
Fuyez les produits décongelés,
ainsi que les filets de poisson
et fruits de mer qui ont subi une
quelconque transformation
ou ont une liste
d’ingrédients. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 ocToBRe 2018
ELLE grEEn mag/EXCLUSIF
pouRquoi tout ce qui est bio
ne se vaut-il pas ?
« Les organismes certificateurs, agréés par l’Europe, contrôlent
uniquement le respect de la réglementation bio locale et permettent aux producteurs ou industriels de vendre ensuite sous label
bio européen. […] Tant que les garanties ne sont pas identiques,
refusez d’acheter des produits bio importés. Pourquoi accepter de
payer plus cher des produits bio si toutes les garanties ne sont pas
au rendez-vous ? »
pouRquoi les pRix du bio sont-ils
paRfois dÉliRants ?
la viande est-elle dangeReuse ?
« L’Europe interdit l’usage d’hormones de croissance, des promoteurs chimiques de croissance, de la plupart des OGM (organismes
génétiquement modifiés). Elle interdit aussi la désinfection au chlore
(ou autre produit chimique de type peroxyde) des viandes après
abattage et découpe. […] Choisir donc la viande européenne, et si
possible bio, Label Rouge, Bleu-Blanc-Cœur ou avec les origines
traditionnelles garanties (comme le poulet de Bresse). »
les applis (yuka, scan eat, open food
facts…) sont-elles fiables ?
« Scanner le code-barres du produit avec votre Smartphone et
l’application vous donne immédiatement les informations nutritionnelles, la liste d’ingrédients, le détail des additifs, et le Nutri-Score,
logo à cinq couleurs allant du vert au rouge, qui vous renseigne
immédiatement sur la qualité nutritionnelle du produit. Les infos des
applis proviennent de la base de données d’Open Food Facts. […]
C’est super, mais ce sont uniquement les informations qu’a bien voulu
fournir le fabricant. Vous n’en aurez donc aucune sur la contamination en pesticides, le niveau des métaux lourds, la présence des
perturbateurs endocriniens, d’huiles minérales, de furanes, d’acrylamides, de dioxines ou de tout un tas de molécules toxiques. »
qu’est-ce qu’on peut faiRe ?
« Votre meilleure arme reste le porte-monnaie. Posez-vous les
bonnes questions avant d’acheter ou de ne pas acheter un produit
alimentaire. […] Exigez des repas bio et composés d’ingrédients
locaux et de saison dans les cantines de vos enfants ou dans les
restaurants d’entreprise. Soutenez des associations indépendantes
comme Foodwatch ou l’UFC-Que choisir, signalez les fraudes dont
vous êtes la victime et faites part de vos suspicions à la DGCCRF
(Direction générale de la concurrence, de la consommation et de
la répression des fraudes). » n
126
LA petIte cuIsIne du dr AGA
paR alix girod de l’ain
quand ma collègue et amie dorothée Werner m’a
demandé un « petit encadré rigolo » pour compléter son
article « Qu’est-ce qu’on mange ? », j’ai accepté avec joie. On est
tous devenus tellement paranos avec la bouffe, il faut se détendre
un peu ! Dans le temps, avant les pesticides, les conservateurs et
les phtalates, les gens mangeaient forcément bio et local et à
32 ans ils n’avaient plus du tout de dents. Puis j’ai reçu le papier de
Dorothée. Puis je l’ai lu. Puis, même s’il n’était que 10 h 18, j’ai décidé
de me servir un grand verre de glyphosate, ce que l’on peut trouver de plus sain dans les grandes surfaces en ce moment, d’après
ce que j’ai compris. En faisant tournoyer le liquide bleuâtre dans
un gobelet en cristal, je hochais la tête, sourire carré, telle une Sue
Ellen de 2018, et voilà ce que j’ai trouvé de rigolo à ajouter…
✔ on a peut-être trop longtemps dit du mal de l’anorexie,
pratique d’avenir pour nos jeunes.
✔ on a peut-être trop longtemps dit du bien du travail
des femmes, pratique qui les empêche de passer la matinée au
supermarché à « lire les étiquettes et à traquer les additifs, conservateurs et antioxydants » puis, tout l’après-midi, de mijoter des
ragoûts de légumes bio pour leur famille.
✔ on a peut-être trop longtemps dit du mal des antidépresseurs qui, à l’heure d’entrer dans un commerce de bouche,
peuvent être bien utiles.
✔ on a peut-être trop longtemps oublié de rappeler aux
consommateurs qu’avec ou sans polyphosphate et orthophosphate de sodium, 100 % des gens meurent à la fin.
✔ et pour finir sur une chute poilante : on a peut-être trop
longtemps oublié d’informer les Français que la malbouffe tue bien
plus que la picole. Le papier de Dorothée le fait, avec courage. Je
remplace donc le glyphosate par du meursault et lève mon verre
à sa santé, et à celle de tous les braves qui, jour après jour, continuent à remplir leurs frigos de produits sans alcool. Cheers.
E L L E .FR
soledad
« L’association de consommateurs UFC-Que choisir a découvert en
juin 2017 que, sur 24 produits les plus vendus, 46 % du surcoût des
fruits et légumes bio proviendrait des marges appliquées par les
enseignes. […] Dans le cas des pommes et des tomates, les marges
s’envoleraient respectivement à 163 % et 145 % ! […] Les industriels,
et surtout la grande distribution, vivent grassement de ce “marché de
la peur” qu’est devenu le secteur du bio, ne laissant que des miettes
aux producteurs. Ne vous laissez pas avoir, comparez les prix entre
les enseignes, allez dans les réseaux spécialisés, sur Internet, privilégiez les circuits courts ou achetez directement chez les producteurs. […] Plus l’offre sera abondante, plus les prix baisseront. »
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MICHEL CYMES
ÇA VA BEAUCOUP MIEUX 8H15
ÇA VA BEAUCOUP MIEUX, L’HEBDO 9H15-10H LE DIMANCHE
©Nicolas GOUHIER/SIPA PRESS/RTL
ON A TELLEMENT
DE CHOSES À SE DIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octoBRE 2018
ELLE grEEn mag
Portrait
benjamin alexander huseby pour « boF magazine »
L’ouvrière qui fait
trembler la fast fashion
EnFant, Kalpona aKtER
tRavaillait dans unE usinE
du BangladEsh. aujouRd’hui,
EllE déFEnd lEs tRavaillEuRs
du tExtilE. Et sa voix poRtE
plus quE jamais. paR Hélène GuinHut
il y a quelques années, elle aurait été qualifiée d’ouvrière du tiers-monde. Mais, à 42 ans, Kalpona Akter est ce
qu’on appelle un « role model », une héroïne qui inspire par son histoire et ses combats. Distinguée en septembre parmi les 500 personnalités les plus influentes de la mode par le site, basé à Londres,
« Business of Fashion », Kalpona Akter a acquis une légitimité internationale à laquelle elle était loin d’être destinée. À 12 ans, Kalpona
a commencé à travailler dans un atelier de confection de Dacca.
Avec son frère de 10 ans, ils étaient les seuls à ramener de l’argent
E L L E .FR
pour nourrir leur famille de sept personnes. « Je gagnais 6 dollars par
mois pour plus de quatre cents heures de travail. C’était très long...
Les abus physiques et verbaux étaient constants. Il n’y avait pas de
toilettes ni de sortie de secours... C’était notre vie. » Deux ans plus
tard, une grève éclate pour protester contre une baisse des salaires.
L’adolescente est la seule fille parmi les 92 grévistes. Cette action,
suivie d’une courte formation syndicale, a bouleversé sa vie. « C’est
une seconde naissance : pour la première fois, quelqu’un m’a dit que
ma journée de travail devait durer huit heures, que je devais toucher
un salaire minimum, que mes heures supplémentaires devaient être
payées double, que je n’avais pas à être frappée à l’usine, qu’il
devait y avoir une sortie de secours. Et j’ai appris quelque chose
d’encore plus extraordinaire : je pouvais organiser un mouvement
de grève ! » À 14 ans, l’activiste Kalpona était née.
Aujourd’hui fondatrice et directrice exécutive de l’ONG BCWS
(Centre de solidarité des travailleuses et travailleurs du Bangladesh),
elle milite pour la dignité des salariés. Avec les années, elle a acquis
un discours résolu : « Notre salaire minimum est de 68 dollars par mois,
ce qui est loin d’être assez pour une personne vivant au Bangladesh,
surtout si elle a des enfants. Nous nous battons pour qu’il passe à
200 dollars. Et aussi pour que les ateliers soient sécurisés,
129
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
of Fashion » comme la nouvelle héroïne d’un secteur en quête de révolution. Elle partage cet honneur avec François-Henri Pinault, patron du
groupe de luxe Kering (Balenciaga, Saint Laurent, Gucci...). Kalpona
Akter serait-elle aussi puissante que le milliardaire ? « “Business of
Fashion” est l’organe international professionnel des décideurs. La
mettre en couverture est un geste fort. C’est une façon pour elle de
murmurer à l’oreille de ceux qui ont le pouvoir », observe PierreFrançois Le Louët, président de la Fédération française du prêt-àporter féminin. En France, elle inspire des créatrices en quête d’un
système responsable et durable. « Elle prouve qu’on peut défendre
les travailleurs, que l’industrie doit repenser tout son système de production, que des entreprises qui génèrent des milliards peuvent être
mises à pied par des activistes. Elle est l’incarnation des possibles,
c’est notre Gandhi de la mode », assure Anaïs Dautais Warmel,
fondatrice de la marque Les Récupérables.
L’enthousiasme de cette nouvelle génération ne
doit pas brouiller une autre réalité : si Kalpona
Akter est élevée en égérie, c’est aussi parce que
– contrairement à de nombreux activistes des
pays du Nord –, elle n’appelle pas au boycott
des marques. Sa bataille, c’est celle de l’emploi
et des droits des travailleurs au Bangladesh. « Le
boycott est un suicide pour nous ! » lance-t-elle.
L’argument trouble le « consomm-acteur » occidental. Elle développe : « Achetez les vêtements
made in Bangladesh, mais posez des questions.
en cinq ans, la militante a obtenu
Demandez aux entreprises d’adopter un mode
quelques victoires. En 2013, un accord juridide production durable, exigez que des salaires
quement contraignant sur la sécurité des bâtiments
plus élevés soient versés aux travailleurs. Les
(Accord on Fire and Building Safety in Bangladesh)
consommateurs doivent payer plus cher et s’assuen septembre, le très
a été signé par plus de 200 grandes marques,
rer que l’argent va aux ouvriers, pas aux labels.
puissant magazine « Business
protégeant ainsi 2 millions de travailleurs sur les
En exerçant une pression, vous pourrez changer
of Fashion » a publié la liste
4 millions que compte l’industrie dans le pays.
les choses. Apprenez aussi à porter un manteau
des 500 personnalités
Arrivé à échéance cette année, cet accord doit être
pendant plusieurs hivers et non dix-sept manles plus influentes de la mode.
renouvelé jusqu’en 2021 (plus de 180 marques se
teaux pour un hiver ! »
En couverture : François-Henri
sont déjà réengagées). En France, la loi sur « le
L’industrie de la mode produit plus de 80 milPinault, Virgil Abloh, l’actrice
devoir de vigilance », pour identifier et prévenir les
liards de vêtements chaque année. L’activiste
et mannequin Yara Shahidi
risques sociaux et environnementaux tout au long
somme les marques de ralentir et les clients de
et Kalpona Akter.
de la chaîne de production, a été adoptée en
réagir. Mais elle n’est qu’un caillou dans le
Une consécration.
mars 2017. Kalpona Akter ne s’en satisfait pas, c’est
rouage d’une chaîne de production planétaire.
contre tout un système qu’elle se bat : celui de la fast
Nayla Ajaltouni, d’Éthique sur l’étiquette, est
fashion. Pour les marques comme pour les consommateurs, son discours lucide : « Elle a un poids politique plus qu’économique. Passer à
est explosif. Elle épingle des géants comme Nike, Gap ou Walmart, côté de cette figure emblématique serait une erreur, mais je ne
qui n’ont toujours pas signé l’accord, et balaie les autocongratulations pense pas qu’elle puisse faire plier le business. L’ennemi est trop
d’une industrie qui prétend s’être acheté une conscience. « L’industrie gros, il faudra plus que des figures pour le déstabiliser. » En faisant
de la mode n’évolue pas. Le seul changement, c’est que la fast fashion la couverture de « Business of Fashion », elle entame un bras de fer
gagne du terrain. Ceux qui font ces vêtements travaillent onze heures avec les dirigeants. « Je n’ai pas les moyens de changer la vie des
par jour, six jours par semaine, parce que les modèles doivent être en travailleurs en une nuit, mais eux le peuvent : s’ils le veulent, ils augboutique trois semaines après avoir été imaginés ! C’est fou. Tout ça mentent dès demain le salaire minimum. » Kalpona Akter est puissante,
pour une tenue que vous porterez deux ou trois fois... Et quand vous mais c’est elle, plus que l’industrie, qui est régulièrement menacée.
donnez vos vêtements “charitablement”, savez-vous où ils vont ? Dans En 2010, son militantisme l’a menée dans les prisons de Dacca : un
les pays en développement, parce que vous pensez que nous n’avons mois de détention dans des conditions inhumaines. Deux ans après,
pas les moyens de nous vêtir ! Ça tue l’écosystème. Qui est respon- un de ses collègues a été enlevé, torturé et assassiné sans qu’aucune
sable ? Les consommateurs. Les marques font de nous des idiots, il est enquête n’identifie les coupables. « Cela représente des risques,
temps de changer nos habitudes. »
mais les choses doivent changer, proclame-t-elle avec sérénité.
La plaidoirie est sans concession, et pourtant... Début septembre, Ma mère me disait : “Quand il y a des injustices, il faut élever la voix.
Kalpona Akter s’affichait en couverture de l’édition imprimée « Business Si quelqu’un doit le faire, pourquoi pas toi ?” » n
130
E L L E .FR
benjamin alexander huseby
pour que les ouvriers soient libres de rejoindre des syndicats,
qu’ils ne soient ni menacés, ni battus, ni victimes de violences sexuelles
au travail. » Maillon essentiel de ces revendications, les grandes entreprises occidentales qui produisent leurs vêtements à bas coût au Bangladesh. Tout a changé depuis le 24 avril 2013, avec l’effondrement
du Rana Plaza, où 1 135 personnes ont été tuées. Dans les ruines, la
chaîne de responsabilité se dessinait : elle commençait dans un atelier
du bout du monde pour finir dans nos placards, parmi le fatras de
T-shirts et de pantalons bon marché. Les marques ne pouvaient plus
faire semblant de ne pas savoir. Cinq ans après, Kalpona Akter corrige
tous les journalistes qui évoquent un « accident » ou une « tragédie ».
« Ce n’est pas une tragédie, c’est un désastre provoqué par l’homme.
Il aurait pu être évité, mais le gouvernement, les entreprises et l’usine
textile n’ont rien fait. Ils ont laissé ces gens mourir. » Le Rana Plaza
devient le symbole de la prise de conscience de
l’industrie, la voix de Kalpona est écoutée, voire
réclamée. « C’est une activiste des droits humains,
pas une activiste de la mode. Mais, avec le Rana
Plaza, les deux univers se sont rejoints », constate
Nayla Ajaltouni, coordinatrice du collectif Éthique
sur l’étiquette. Pour Isabelle Quéhé, représentante
de Fashion Revolution en France, « on ne peut plus
s’habiller en sachant que des gens souffrent pour
produire nos vêtements. Il faut s’engager pour protéger les droits humains. Acheter, c’est politique ».
5 octoBRE 2018
ELLE grEEn mag / portrait
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE grEEn /interview
5 octobre 2018
In the
mood
mélaniE laurEnt
for Hollywood
elle réalise son premier Film américain et tourne dans un
blockbuster netFlix, mais trouve le temps de proFiter de l’île
bretonne où elle s’est installée. elle n’a pas Fini de nous étonner !
par Thomas Jean
yann rabanier/modds
Elle a mis la pédale douce à sa vie frénétique, certes,
mais attraper Mélanie Laurent n’est toujours pas chose aisée.
Lorsqu’elle n’est pas en Bretagne, où elle souffle, jardine et flâne à
bicyclette le plus souvent, Hollywood semble la happer. Quand on
lui passe un coup de fil ce vendredi soir là, elle est dans les Pouilles, où
Michael Bay, spécialiste en blockbusters, la fait tourner dans une
superproduction Netflix. Quelques mois plus tôt, et c’est la raison de
notre appel, elle mettait la dernière touche à « Galveston », son premier film américain en tant que réalisatrice. On y sent, à chaque plan,
la force lyrique qui irriguait « Respire » et « Plonger », ses deux précédents opus français. Son héroïne, pleine de force aussi, prend les traits
d’une Elle Fanning, la jeune prodige révélée par Sofia Coppola, plus
femme que jamais. Le prochain chantier ? Elle ne sait pas trop, mais
ne s’en inquiète pas. Depuis « Demain », son docu écolo à succès,
Mélanie s’autorise à regarder posément l’avenir, réexamine son mode
de vie, aiguise ses colères climatiques. De cela comme de tout le reste,
elle parle sans détour, tout en rigolant à gorge déployée toutes les
deux phrases. Rencontre téléphonique avec une artiste durable.
ELLE. « Galveston » est un film américain. On imagine, du coup, une
grosse machine avec des moyens déments. C’est le cas ?
MÉLaniE LaurEnt. Dans mon cas, pas vraiment ! Le cinéma indépendant aux États-Unis, loin des hautes sphères des très gros films, se
fait toujours à l’arrache : lorsqu’en France mon producteur me donne
deux mois de préparation et un mois de tournage minimum, là, j’ai eu
trente-deux jours en tout. Quant aux rémunérations, la mienne comme
E L L E .Fr
celles de mes acteurs, elles sont assez symboliques : quand j’ai
appris que Elle Fanning et Ben Foster, qui sont pourtant des stars,
étaient moins payés que les comédiens de mes films français, j’ai
halluciné ! Mais, à l’arrivée, je suis heureuse que le manque de
moyens ne se ressente pas à l’écran.
ELLE. Le scénario de « Galveston » est l’adaptation d’un roman de
nic Pizzolatto, le créateur de la série « true Detective ». Comment
en êtes-vous arrivée à réaliser ce thriller ?
M.L. Par une sorte d’entretien d’embauche ! Mes agents américains
m’envoient régulièrement des scripts. Celui-ci m’a frappée, alors, j’ai
fait un Skype avec son producteur : quatre heures après, il me choisissait – bon, ce n’était pas non plus une compétition de fou, mais
quand même – et quatre mois plus tard, on sillonnait ensemble les
routes de Géorgie et du Texas pour nos repérages.
ELLE. Des flingues, de la torture, des courses-poursuites… On est
assez loin de votre univers habituel !
M.L. J’ai d’ailleurs un vrai problème avec les films violents : je n’en
regarde jamais, sinon je fais des cauchemars. Alors, mes scènes de
fusillades, je les ai voulues très pudiques : une vitre qui explose, des
silhouettes qui bougent, le tout chorégraphié comme un ballet.
ELLE. il paraît que vous souhaitiez donner au film une couleur
politique, mais que le producteur s’y est opposé…
M.L. Le sujet du film, pour moi, c’est Galveston, cette ville du
133
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Texas ravagée en 2008 par l’ouragan Ike, quelques mois
après Katrina, mais dont on n’a absolument pas parlé car, au même
moment, on envoyait des troupes en Irak. Je voulais montrer deux
âmes esseulées qui se battent contre une Amérique qui les oublie,
souligner la portée écologique du scénario. Mais, sur un film de
commande comme celui-ci, je n’ai pas le final cut, non, on ne m’a pas
laissé faire. En revanche, j’ai pu étoffer comme je voulais le personnage de Rocky qui, au départ, n’était qu’une jolie prostituée. Je lui ai
donné davantage de corps et d’esprit. Je l’ai endurcie.
ELLE. En quoi Elle Fanning, qui incarne rocky, vous fascine-t-elle ?
M.L. En plus d’être un amour, elle est un petit génie. Si tu lui demandes
de pleurer, elle te fait une montée de larmes dans la seconde et te
livre un moment de pure émotion. Il y a quelque chose en elle que
seules les vraies stars ont : dès que tu la filmes, elle dégage une puissance incroyable, comme si la lumière et la caméra, en osmose
immédiate avec son visage, l’adoraient.
ELLE. Quelle « touche française » avez-vous
apportée sur ce plateau américain ?
M.L. Peut-être mon côté « roots ». Parfois, en fin de
journée, quand tout le monde remballait le matos,
j’embarquais mes acteurs et mon chef op’ en
bagnole, même si je n’en avais pas trop le droit, et
on partait filmer ensemble des tonnes de trucs.
Qu’une réal surexcitée, après quatorze heures de
boulot, te dise « allez, on repart ! », cela ne va pas
de soi là-bas ! Mais Elle et Ben adoraient ça et me
disaient : « Ah, ça, c’est un film européen ! »
ELLE. Comment « Demain », votre documentaire en forme de
plaidoyer pour la planète, vous a-t-il transformée ?
M.L. En tournant « Demain », je me suis rendu compte de certaines
incohérences. Ce qui me fait le plus de bien, c’est d’être connectée
à la nature. Mais dire cela quand on vit à Paris, c’est absurde. Alors,
je n’y vis plus et me suis installée sur une île bretonne. Mon fils y est
même scolarisé : le mercredi, au lieu de chercher désespérément un
parc dans toute la ville, on va à la plage.
Je ne suis pas
du genre à me
dire « tiens,
les pâquerettes
me parlent »
quand Je me
promÈne ! et
pourtant Je les
sens vivantes,
alors, J’évite
de les écraser.
ELLE. On dit que vos tournages respirent la bonne
humeur et qu’on s’y amuse bien. À quoi ça tient ?
M.L. Mes films ne sont pas très gais. Si l’ambiance
de tournage était à leur image, on se tirerait une
balle ! Moi, j’ai envie que mes acteurs et mes techniciens soient hyper contents de se lever à 5 heures
du mat’ pour aller bosser. C’est le minimum que je
puisse leur offrir. Alors, la journée commence souvent par un gros câlin. On met de la musique, on
danse, on se raconte des conneries. Une scène où ça hurle, où ça
pleure, où ça se bagarre passe toujours mieux si, avant, on a bu un
petit shot de vodka et fumé quelques clopes ensemble !
ELLE. Comment cette expérience de réalisatrice outre-atlantique
nourrit-elle votre travail d’actrice, notamment ces jours-ci sur le
plateau du prochain Michael Bay ?
M.L. Michael Bay, c’est particulier : depuis un mois, je travaille sur
une scène de voiture où, couverte de sang, je tire au fusil d’assaut.
Pas sûre que « Galveston » m’aide beaucoup là-dessus ! Toutefois,
depuis que je suis réalisatrice, je me sens plus complice, plus en
empathie avec ceux qui me font tourner, tout en me mettant davantage à leur disposition. Être actrice, ça me repose presque.
ELLE. actrice ou réalisatrice, vous enchaînez les projets à un rythme
soutenu. Vous n’avez jamais envie de ralentir ?
M.L. Après « Galveston », j’ai eu un gros coup de fatigue et je me
suis arrêtée cinq mois. Je n’ai rien fait. Pas même écrit une ligne. Qui
suis-je quand je ne travaille pas ? Qu’est-ce qu’il y a dans ma tête
134
quand les films n’y sont pas ? Ce genre de questions m’agitait. Car,
à 35 ans, j’ai aussi envie de vivre. Peut-être parce que je suis
maman et que j’ai moins de choses à prouver. Quand on travaille
trop, c’est souvent qu’on comble un manque, qu’on fuit quelque
chose, qu’on n’est pas très heureux. Ces cinq mois de parenthèses,
je les ai adorés. Depuis, j’ai même du mal à me remettre au boulot
et à savoir de quoi j’ai envie pour mon prochain film. Mais je vais
laisser venir l’inspiration sans la forcer.
ELLE. Vous ne consommez plus de viande : votre
fils ne râle pas trop ?
M.L. Bon, de temps en temps, il me réclame du poulet, c’est vrai, mais il a tellement d’énergie que je ne
pense pas qu’il soit en manque de protéines !
ELLE. Qu’est-ce qui se passe en vous lorsque vous
êtes « connectée à la nature » ?
M.L. Quelque chose de spirituel, même si je suis
très athée. Je crois que les arbres ont des choses à
raconter, que les végétaux sont magiques, que la
nature a des aspects divins. Je ne suis pas du genre
à me dire « tiens, les pâquerettes me parlent »
quand je me promène dans un champ ! Et pourtant
je les sens vivantes, alors, j’évite de les écraser. Le
truc qui m’apaise le plus, d’ailleurs, c’est de prendre
un arbre dans mes bras.
ELLE. La nomination de François de rugy à la
place de nicolas Hulot, ça vous fait quoi ?
M.L. Même si je n’ai pas envie de tirer sur ce mec
alors qu’il n’a pas commencé grand-chose, je ne suis pas méga excitée. Après, qui sait, peut-être va-t-il nous sortir des trucs incroyables
et faire davantage que le minimum ?
ELLE. Face à l’urgence climatique, vous croyez encore un peu en la
politique ou plus du tout ?
M.L. Plus du tout ! L’histoire de Donella Meadows, en cela, m’interpelle : cette scientifique, une des premières activistes écolos des
années 1970, a coécrit un bouquin, « Les Limites à la croissance »
[éd. L’Écopoche], qui s’est vendu à des millions d’exemplaires.
Toute naïve, elle a présenté ses recherches à tous les hommes politiques américains de l’époque qui, en gros, lui ont répondu : « Vos
travaux sont géniaux et vous avez raison, on va droit dans le mur.
Mais bon, on ne va rien faire du tout. » Ça l’a flinguée. Et, depuis ce
temps-là, rien n’a changé. C’est bien à nous, citoyens, de mener
des actions, car taper sur les politiques, ça ne suffit pas et, à la
longue, c’est fatigant ! n
« GaLVEstOn », de Mélanie Laurent. avec Elle Fanning, Ben Foster, Lili reinhart…
En salle le 10 octobre.
E L L E .Fr
5 octobre 2018
ELLE grEEn /interview
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
D ÉC UVREZ D ES
MILLIERS DE
PI ÈCES U N IQU ES
VINT GE ET
C NTEM PORAI N ES
DÉC OUVRE Z-LES DÈ S MAI NTE NANT SUR
P A M O N O . F R
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE grEEn mag / enfants
et si Les enfAnts
changeaient le monde ?
Ils n’ont pas l’âge de voter,
maIs Ils luttent pour préserver
la planète et convertIssent
leurs parents à l’écologIe.
enquête sur de petIts maIs
puIssants InFluenceurs.
harry + lidy/plainpicture
par julia dion
Ana-Lou, 12 ans, a organisé, cet été, sa première brocante dans son village de vacances. Pour financer une soirée
entre copains ? Pour s’acheter des baskets ou offrir un cadeau à sa
meilleure amie ? Pas du tout. Pour sauver les animaux ! Elle a reversé
l’argent de sa vente à la SPA. Ana-Lou fait partie de cette nouvelle
génération de très jeunes militants de la cause écolo. À la récré, cette
collégienne brainstorme avec sa copine Ishka afin de lancer des
E L L E .Fr
actions « pour protéger les animaux et la nature ». C’est en sixième
qu’elle a monté son association, Super Nature, et qu’elle a créé son
blog supernature.sitew.org. Sur ce site au fond vert pâturage, elle
recense des liens vers les associations de défense des animaux, les
huit gestes pour respecter l’environnement, mais aussi des nouvelles
du monde qui ne tourne plus rond : « Il n’y a plus que mille à deux
mille loutres en France », « Chaque minute, une benne à ordures est
déversée dans la Méditerranée ». Pourquoi ce combat, si jeune, si
tôt ? « À la bibliothèque, je suis tombée sur un article affreux de
30 Millions d’amis qui décrivait les fermes à sang dans lesquelles
des juments sont saignées rien que pour récupérer une hormone utile
aux éleveurs. Avec mon amie Ishka, on s’est dit que l’on ne pouvait
pas rester sans rien faire. Plus on regardait des documentaires à la
télé, plus on lisait d’articles sur la possible extinction des hérissons ou
des girafes, plus on se rendait compte que nous pouvions perdre ce
si beau monde. Nous avons décidé de faire tout ce que nous pouvons pour ne pas laisser l’homme continuer à le détruire. »
La conscience écologique n’attend plus le nombre des années.
Combien étaient-ils à la Marche pour le climat du 8 septembre
– dont l’organisateur n’avait d’ailleurs que 27 ans –, juchés sur les
épaules de leurs parents ou leur tenant la main ? Combien
137
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
contInuer à
tout détruIre.
permet de se lancer des défis écologiques pour
apprendre les bons gestes : « Les préados nous
envoient message sur message en déplorant que
leurs parents les ralentissent, car ce ne sont pas eux
qui font les courses ou qui choisissent le fournisseur
d’électricité. Devant ces nombreuses demandes
– l’appli a déjà été téléchargée 450 000 fois –,
on va lancer une version pour qu’ils puissent faire
pression sur leurs parents. » Chez Clémentine, une
Parisienne de 45 ans travaillant dans la communication, il n’y a aucune pression, mais des
remarques régulières lancées par ses trois enfants :
« “Éteins la lumière“, “Ne laisse pas couler l’eau du
robinet“, “Ferme le réfrigérateur“… Ce sont eux qui
me rappellent à l’ordre, c’est le monde à l’envers ! »
Plus informés, moins passifs que leurs
aînés, les gamins d’aujourd’hui ont les yeux bien
ouverts sur les problèmes du monde et n’ont pas
l’intention de les refermer. « Ce que je trouve
a n a - lo u, 12 a n s
épatant, c’est que beaucoup d’enfants se sentent
investis d’une mission, constate Émilie Vidaud,
journaliste économique et auteure de “Social Calling. Et si, comme
eux, vous aviez un déclic pour agir ?“ (éd. Fayard), celle de réparer C’est surtout le monde qui court à sa perte, pensent
le monde. Ils font partie de cette génération de digital natives qui a ces enfants qui paraissent en avoir ras la casquette de l’attentisme
un accès immédiat à la connaissance. Ce passage précoce à des adultes. « Nous n’avons jamais été si proches de l’effondrement,
l’action est rendu possible grâce à la formidable palette d’outils poursuit Elliot Lepers. Les plus jeunes vivent tout comme nous, au
technologiques et digitaux dont ils disposent. Ils lancent des blogs, présent, la canicule, la météo qui s’emballe, l’extinction des espèces,
ils font des vidéos, ils récoltent de l’argent auprès de leurs parents la crise écologique est là, ils y sont confrontés. Or l’engagement
et de leurs amis. » La jeune activiste franco-libanaise Léa Moukanas, politique se traduit autrement que par un bulletin de vote, on sait par
19 ans, engagée dans le domaine de la santé, a la même impres- exemple que chez les plus grands, les 16-25 ans, 11 % se déclarent
sion : « Quand je vais présenter mon association auprès des enfants végétariens. Il y a une forme de page blanche, ces enjeux ne sont
dans les écoles primaires, ils ne se disent pas “je suis trop petit, je ne empreints d’aucune nostalgie : les jeunes n’ont aucun passif, aucune
peux rien faire, cela ne sert à rien“. Je suis surprise par leur sensibilité culpabilité. Changer de mode de consommation, de mode de
et leur capacité à comprendre les choses, parfois même plus faci- pensée et en convaincre les plus âgés ne leur cause aucun état
lement que leurs aînés. Certains jeunes de 8-9 ans nous disent man- d’âme. » Et ça marche. Ana-Lou, la baby-ambassadrice de la cause
quer d’encouragements de la part de leurs parents, souvent par animale dans son école, a réussi à convertir ses parents au « flexitamanque de temps ou de compréhension. » Les parents ? De vrais risme », un semi-végétarisme. Et Raphaël, le roi du tri, pense qu’on
« losers en matière d’écologie » ! C’est en tout cas le mot va réussir à la sauver, notre planète : « Parce que j’ai l’impression
qu’emploient le plus souvent les jeunes pour décrire leurs parents, que si tout le monde fait plus d’efforts et trie correctement, ça va bien
selon Elliot Lepers, 26 ans, créateur de 90 jours, une application qui finir par marcher ! » Nous voilà (un peu) rassurés. n
138
E L L E .Fr
peter muller/plainpicture
d’enfants ont-ils participé au World CleanUp Day organisé
le 15 septembre ? Personne ne les a comptés, peu leur ont donné la
parole, mais dès qu’on leur pose la question, c’est comme si leur
engagement écologique coulait de source. Raphaël, 11 ans,
explique qu’il a décidé d’agir après avoir vu un documentaire sur les
déchets qui envahissent les océans : « Rien que d’y penser, ça me
dégoûte ! Il y avait des poissons morts qui flottaient au milieu de
centaines de morceaux de plastique. J’ai lu dans le bimensuel
“Astrapi“ qu’il y avait 230 kilos de plastique jetés dans la mer chaque
seconde ! » Depuis, il trie les déchets, ne se débarrasse pas de ses
papiers par terre, ni dans la mer, et il est bien décidé à « sauver la
forêt, car sans arbres, on n’aurait plus d’oxygène. » À la cantine, il a
participé avec fierté à l’opération « Love your waste » : « Nous
devions trier notre plateau à la fin du repas dans différentes poubelles, pour le plastique, le papier… » Anne-Sophie Novel, économiste spécialisée dans l’écologie et les alternatives durables, l’a
observé : « Les enfants entendent parler d’environnement et du
réchauffement climatique depuis tout petits. Ils
devront vivre avec ces menaces. Leurs réflexes écologiques sont cruciaux, pas contraints comme ceux
de leurs parents. Pour eux, il faut penser autrement, avec mon amIe
et c’est urgent... » Dans son livre destiné aux enfants
IsHKa, nous
« Demain entre tes mains » (éd. Actes Sud Junior/
Costume 3 pièces), qu’il cosigne avec Pierre Rabhi,
avons décIdé
Cyril Dion décrit ce basculement : « Quand j’étais
de FaIre tout
enfant, on ne parlait presque pas d’écologie. On
ne parlait pas des glaciers qui fondent. On ne parce que nous
lait pas des gaz qui réchauffent le climat. On ne
pouvons pour
parlait pas des forêts rasées, des espèces animales
ne pas laIsser
en voie de disparition. Aujourd’hui, je suis adulte
(j’ai 39 ans), c’est moi qui ai des enfants (de 9 et
l’Homme
12 ans) et on en parle tout le temps. »
5 octobre 2018
ELLE grEEn mag / enfants
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE mag / ÉVÉNEmENT
avec munkey, son singe
en peluche, lors des
prises de vue pour l’album
« histoire de melodie
Nelson », en 1971.
Birkin
intime
Jane BiRkin puBlie le pRemieR volume
de son JouRnal. des caRnets de Jeunesse
À son imaGe : BouleveRsants,
dRôles, séduisants, suRpRenants.
paR Olivia de lamberterie
140
« munkey Diaries » conte l’histoire
d’un cygne persuadé d’être un
vilain petit canard, une « misérable »
(elle se qualifie souvent ainsi) petite cane,
voire l’« aimable petite conne » de la « Ballade de Melody Nelson ». Jane Birkin est
belle comme un jour des sixties, gracieuse
de corps et d’esprit, terriblement drôle, bienveillante, intense, artiste jusqu’au bout de ses
doigts (boudinés qu’elle déteste), amoureuse et mère éperdue… Et elle doute de tout
et d’abord d’elle-même. Chez elle, la mélancolie le dispute toujours à la joie. C’est ce
qu’on découvre dans le journal intime qu’elle
tient depuis l’âge de 11 ans. Elle y écrit à
Munkey, un singe en peluche, confident des
bons et des mauvais jours, devenu la mascotte de toute la famille Birkin-Gainsbourg :
« Devant la dévastation de mes enfants, j’ai
déposé Munkey à côté de Serge dans le
cercueil où il reposait, tel un pharaon. Mon
singe pour le protéger dans l’après-vie. » Lire
ces carnets, c’est entendre la voix de Jane, à
la sincérité désopilante et désarmante. Rarement, on a vu pareille mise à nu. En traduisant
ses journaux de l’anglais au français, elle n’a
rien retouché – elle-même for ever –, juste
rempli les blancs de souvenirs, construisant
ainsi une autobiographie foisonnant d’anecdotes, d’éclats du quotidien, d’amour. Jane
qui rit, Jane qui pleure, Jane qui vit, Jane qui
arrête d’écrire à la mort de sa fille Kate,
comme s’il n’y avait plus rien à dire.
L’enfance est un jardin anglais dans
lequel la famille Birkin cultive la
fantaisie. Le père a été un grand résistant
pendant la guerre. La mère, actrice, choisit
les plus belles jeunes filles au pair pour
qu’elles puissent servir de modèles à son
mari, qui aime peindre. Les trois enfants,
Jane, Andrew, Linda, font des pique-niques
de minuit, décorent des sapins de Noël dans
toutes les pièces de la maison, grandissent
entre des pékinois, des perroquets et des
écureuils volants. La vie serait « charming »
comme un roman de Vita Sackville-West, s’il
n’y avait l’école, pire que le bagne : « Je me
sens comme un sac, morte. » À 12 ans, la fillette fait ce compte-rendu de ses bulletins de
notes : « Comme Jane est sage, comme elle
essaie tellement, quel dommage… c’est si
difficile pour elle, mais il faut bien que
E L L E .FR
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
gamma ; sygma via getty images ; archives « eLLe ».
En 1969, avec Serge Gainsbourg.
elle qui a toujours peur de ne pas être à la
hauteur. Et quand elle ne se sent pas désirée,
elle se prend pour une « obsédée sexuelle » !
Ses doutes la rendent jalouse comme une
tigresse. Des années plus tard, quand Serge
Gainsbourg partira sur un tournage, elle
maudira la starlette italienne avec laquelle il
va jouer : « Des lèvres pulpeuses et des cheveux corbeau, des seins qui éclatent comme
des pêches mûres sur tout le monde,
1971, Charlotte, qui
BEURK ! » Jane a la jalousie comique. Et si
vient de naître, est
elle
accepte d’enregistrer « Je t’aime… moi
encore à l’hôpital.
non plus », ce n’est pas « parce que je trouvais
Le couffin est vide !
ça particulièrement joli, mais parce que
Serge et Jane en 1969.
l’idée de Serge enfermé dans une toute
traces de sa mère, et, à 17 ans, petite cabine d’enregistrement avec une
entame une carrière au théâtre bombe comme Mireille Darc était une posdans le West End : « C’est là que sibilité terrifiante ». Sa fille Kate a 3 mois
j’ai acheté, au marché d’à côté, quand elle quitte John Barry : « Debout et
mon panier […]. » Ce panier rond chancelant sous la pluie, valise dans une
devient l’objet transitionnel d’une main et couffin dans l’autre, à 20 ans, je me
toute jeune fille en fleurs et sou- sens plus seule et glacée que jamais. » Ses
vent en pleurs, il ne la quittera parents l’accueillent à bras ouverts, elle écrit
quelqu’un soit la dernière. »
jamais, jusqu’à la rue de Verneuil, des poèmes qui parlent de suicide.
Alors qu’elle n’est qu’admià Paris, où Serge Gainsbourg L’histoire de la rencontre avec Serge Gainsration pour sa famille, elle
s’énervera quand elle le posera bourg appartient à la mémoire populaire.
se sent « vulgaire, banale et
Ils tournent ensemble dans
horrible ». Nulle. Il est stupéfiant de découvrir sur le piano, l’accusant de
« Slogan », de Pierre Grimcette icône des filles et ce fantasme des rayer l’instrument.
blat, l’homme à la tête de
hommes si mal dans sa peau toute sa vie. Mais, pour l’heure, Jane est
chou l’emmène Chez
Adolescente, elle se désole de sa poitrine tombée raide dingue de
les douZe
Régine, lui marche sur les
qui ne pousse pas, son soutien-gorge ne John Barry, compositeur du
années passées pieds en dansant, ils font la
soutient rien d’autre que sa dignité. Elle rêve thème de James Bond et
bringue toute la nuit, ne se
de devenir travailleuse sociale pour venir en d’une comédie musicale
avec seRGe
quitteront plus : « J’ai comaide aux prisonniers, connaît des premiers dans laquelle elle débute. Il
RessemBlent
pris que son arrogance et
flirts qui virent au drame : quand, alors qu’elle a 30 ans, une petite fille de
a mangé trop de ratatouille et bu trop de 2 ans et un bébé de 6 mois,
À une comédie son mépris étaient un
camouflage pour cette perwhisky, le voisin d’en face tente de s’allonger elle est mineure, son père
italienne.
sonne extraordinairement
sur elle, elle prétend qu’elle a « [ses] trucs », veut aller devant la justice
« on ne
pudique et timide. » Jane
s’enfuit et avale toutes les « junior aspirins » pour lui interdire de se
emménage avec Kate
qu’elle avait planquées au cas où. Bilan : une marier. Peine perdue, Jane
pouRRait pas
dans la maison mythique
claque de sa mère et plus jamais de rata- dit oui et « accepte tout
s’amuseR
de la rue de Verneuil, sur un
touille et de whisky. Elle est drôle, Jane, comme un enfant en trouvant que c‘est normal ». John
même dans le tragique.
plus dans une lit de camp. Si nul mieux
sort avec des filles, rentre
qu’elle n’incarne l’alliance
vie entiÈRe »,
franco-britannique, les
64, année érotique. Sur King’s Road, ivre mort, et Jane est persuadouze années passées
écRit Jane.
elle achète du mascara et un rouge dée que c’est de sa faute.
avec Serge ressemblent à
à lèvres, une marinière et un jean hyper Lorsqu’on lui propose de
une comédie italienne :
serré : « Il devrait l’être, je l’ai porté pendant jouer nue dans « Blow-Up »,
vacances en tribu, rigoladeux heures et demie, assise dans un bain « il m’a dit que je n’oserais
brûlant. » Il faut souffrir pour être belle, enfin jamais parce que j’éteignais la lumière quand des, tendresse infinie, week-ends « salaces »
essayer. « Tu ressembles à Bloody Cléopâtre j’étais à poil. […] Alors, j’ai osé ». Scandaleuse, à Venise, dolce vita en Normandie, boîtes de
et à une pute », constate son père. Il la verrait Jane Birkin ? Non, elle veut désespérément nuit : « On ne pourrait pas s’amuser plus dans
bien dans une « art school », mais Jane suit les plaire aux hommes qu’elle aime, les épater, une vie entière. » La naissance de
E L L E .FR
141
Jane
Birkin
Munkey Diaries
« Munkey
Diaries
(1957-1982) »,
Volume 1
(éd. Fayard).
Un mythe nommé
Jane B.
décRYptaGe d’un culte Qui ne se dément pas.
paR Nathalie dOlivO et dOrOthée WerNer
Jane Birkin
photographiée
en 1974 par
giancarlo Botti.
Jane. Jane et Serge Gainsbourg. Jane et ses filles.
Jane et sa dégaine d’adolescente. Jane et sa voix haut perchée, sa petite musique, son accent charmant. Depuis qu’elle a
débarqué du Swinging London, dans les années 1960, Jane Birkin
fait partie de la famille. C’est l’éternelle enfant chérie de la France,
une icône à la modernité inentamée. La fille nature et sensible, celle
dont on aime tout, avec laquelle on a grandi sans s’en rendre compte.
Elle et son clan appartiennent à notre mémoire collective. Comment
expliquer un mystère aussi tendre – une anomalie dans la planète
VIP –, ce charme opérant depuis plus d’un demi-siècle ? Comment
comprendre cet envoûtement général qui ne s’éteint pas, bien au
contraire ? Jane Birkin est aujourd’hui l’une de ces figures qui transcendent les générations et inspirent les millennials partout dans le
monde. Sur les réseaux sociaux, son image tourne à l’infini, tweetée,
retweetée, likée, commentée. Jeu de miroirs vertigineux qui fige pour
l’éternité son sourire en cœur, sa frange candide, son jean 501 élimé
et son petit panier en osier. À 71 ans, elle est un mythe vivant. Sa singularité devenue universelle n’en finit pas de séduire tout ce que la
planète fashion compte de créateurs et de branchés – lors de la
fashion week parisienne, on l’a ainsi vue chanter au beau milieu du
défilé Gucci, à la demande du designer star Alessandro Michele.
Pourquoi un tel culte ? Huit hypothèses.
en 1971,
avec son
panier
fétiche.
LegeNde credits
Charlotte est épique : « Pendant
l’accouchement, Serge était derrière la
porte à quatre pattes avec un stéthoscope
pour entendre tout ce qui se passait dans la
salle […]. Andrew était à ses côtés et je crois
qu’ils avaient bu toutes les liqueurs de l’hôtel
en face. » Charlotte est magnifique mais
souffre d’une jaunisse épouvantable. Et
lorsque le couple idyllique pose pour les
photographes avec le couffin, il est vide, le
bébé est encore à l’hôpital… La vie est belle
mais elle est réversible, pleine aussi de disputes, de scènes, de verres de trop. « Une
soirée, bourrés, on a commencé un “argument” au rez-de-chaussée de chez Castel. »
Jane lance une tarte à la crème à Serge, il
quitte les lieux, elle cavale derrière lui : « Je
me suis dit qu’il fallait que je tente un truc
exceptionnel. » Elle se jette dans la Seine,
telle la Catherine de « Jules et Jim ».
« Tu es nourrie et logée », lui lance Serge
Gainsbourg un soir. « J’ai répondu : “Je n’ai
rien.” » Jane souffre de vivre dans un musée
avec un « maniaque », dont rien ne doit froisser l’œil. Son territoire personnel se réduit à
une minuscule chambre pour elle et à une
autre pour Kate, Charlotte et leur nounou.
Lorsqu’elle se plaint que les pieds de Charlotte dépassent de son lit trop petit, Gainsbourg lui rétorque : « Tu n’as qu’à lui mettre
des chaussettes. » La passion vire à « Je
t’aime… moi non plus », l’alcool et les malentendus enveniment leur relation : « Tout ça
doit venir d’une étrange pulsion qui me
pousse à vouloir être blessée. C’est la seule
manière de me punir pour cette vie que je vis
en spasmes, contre les règles établies. »
Mais Jane est fatiguée : « J’ai 33 ans et j’ai
envie de vivre comme je veux, sans être
dominée, sans peur et sans honte. » Elle
quitte Gainsbourg pour Jacques Doillon,
même si renoncer à Serge c’est renoncer à
une partie d’elle-même et qu’elle ne cessera
jamais de l’aimer. Ce premier volume se termine par l’annonce de l’arrivée de Lou, c’est
peu dire qu’on attend la suite des bouleversantes aventures de Jane B.
00 xxxx 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
E L L E .FR
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
00 xxxx 2018
ELLE mag / ÉVÉNEmENT
avec trois pères différents avant tout le monde, maîtrise et transgresse
gentiment les codes bourgeois avec l’assurance de ceux qui viennent
d’en haut, capables d’assumer leurs failles et leurs ambiguïtés pour
en faire une force. Ultramoderne.
4. UN exOtiSme de prOximité ?
Dans les sixties, le monde pop est divisé en deux : d’un côté, les Frenchies yéyé ; de l’autre, les Américains. La petite fiancée british incarne
un exotisme doux, une proximité à la fois familière et décalée.
5. la mamaN et la pUtaiN ?
Derrière sa silhouette fragile, ses émotions à fleur de peau, se cache
une femme totale qui ne renonce à rien. Ni à l’amour et au sexe, chantés avec Gainsbourg, ni à la maternité, mise en scène au fil du temps
dans la presse people. Ainsi apparaît une femme iconique, qui fait
croire en douceur et avec style que l’on peut vivre la nuit, s’amuser et
danser dans les boîtes les plus chics de Paris, et passer la journée à
donner le biberon au milieu d’un joyeux foutoir. Un genre de rêve !
Avec ses filles,
Kate et Charlotte,
en juin 1974.
LegeNde credits
Botti ; sygma via getty images ; uBerto guidotti.
1. SON Style effOrtleSS ?
Bien avant que le mythe de la Parisienne ne parte à la conquête des
librairies, « Jane Birkin avait inventé une sorte de négligé bohème,
selon Benjamin Simmenauer, philosophe et professeur à l’Institut
français de la mode (IFM). Avec elle, la France découvre un certain
chic anglais, alliance d’effortless et de formel. D’un côté, le cool, le
patchwork, la fripe typiquemement londoniens et, de l’autre, des
habits classiques, tout aussi british, qu’elle détourne, comme la veste
de smoking ou la robe du soir ».
2. le cOrpS de l’iNNOceNce ?
Dès le début, son allure androgyne sonne comme une claque de
modernité : Marilyn et Bardot sont alors les références ultimes de la
féminité. Jane, avec ses longues jambes maigres de sauterelle, ses
mini-seins, ses grandes ratiches, c’est le corps adolescent d’une garçonne un peu sauvage qui garde pour toujours un pied dans l’enfance.
« Elle est restée naturelle, observe Benjamin Simmenauer, quand
l’époque était aux femmes beaucoup plus sophistiquées. Jane Birkin,
bohémienne de luxe, semblait plus brouillonne. » Sur sa silhouette de
libellule, éternellement juvénile, les vêtements sont rendus à leur nature
candide, pure et innocente. Jamais les cuissardes en cuir et les déshabillés en soie n’ont paru si peu vulgaires. Elle préfigure et annonce
avant l’heure une féminité androgyne désormais célébrée partout.
3. la traNSgreSSiON light ?
Elle arrivait pieds nus chez Maxim’s et susurrait « Je t’aime… moi non
plus » sur les ondes, chanson interdite dans certains pays en 1969.
Oui, mais sans provocation, avec l’indicible charme désinvolte d’une
aristo anglaise : un peu excentrique mais à la culture classique solide,
citant Chopin et Baudelaire, Apollinaire et Bach. « Cette aristocratie
pop, littéraire, arty, dont elle était avec Gainsbourg l’une des plus
parfaites représentantes, revendiquait sans scrupules un mode de
vie libéré », analyse Benjamin Simmenauer. Jane, qui fait trois enfants
E L L E .FR
6. mUSe et pygmaliON ?
Entre modestie et manque de confiance en elle, Jane Birkin se
raconte volontiers comme la création de Gainsbourg. Pourtant, elle
a grandement contribué à façonner l’image de son amoureux, le
sortant de son sérieux un peu ringard de poète maudit. Les cheveux
plus longs de Serge cachant ses grandes oreilles, sa barbe de trois
jours, son jean et ses ballerines Repetto blanches, portées sans
chaussettes, c’est elle. Son œil aiguisé de styliste, son goût très sûr du
chic décalé sont passés par là. « Elle s’assume comme une femme
objet et affirme en même temps par ses choix une force créatrice, une
personnalité qui font d’elle, évidemment, un sujet, note encore Benjamin Simmenauer. En cela, elle fait preuve d’une grande liberté. »
7. la légèreté deS treNte glOrieUSeS ?
Le culte universel qu’on lui voue, jusqu’à donner son nom à un sac (Hermès), est nourri par une nostalgie. Celle de la jouissance et de la légèreté des Trente Glorieuses, années de faste facile sur lesquelles ont
surfé les baby-boomeurs. Et qui font désormais fantasmer les millennials. Si elle s’est toujours engagée pour toutes les causes du monde,
des droits de l’homme à la lutte contre le FN, Jane Birkin incarne une
génération bénie des dieux, une époque d’avant les crises économiques volontiers célébrée aujourd’hui : sans ombres au tableau, la
voie dégagée pour vivre librement d’amour et de création.
8. UN StOrytelliNg claSSieUx ?
L’arrivée à Paris avec sa fille Kate, la rencontre avec Serge, la vie rue
de Verneuil, la naissance de Charlotte, celle de Lou, les affres de la
séparation… les photos de famille de Jane Birkin font partie de la
mémoire collective. « Elle a explosé dans “Blow-Up”, d’Antonioni,
incarnant une jeune femme shootée par un grand photographe.
Dans ce film, le monde réel se vide et le monde de l’image se remplit,
explique Benjamin Simmenauer. N’est-ce pas ce qu’elle s’est appliquée ensuite à faire tout au long de sa carrière, à remplir ce “monde
de l’image”, à nourrir la légende ? Son tour de force réside dans le
fait d’être restée une figure proche, à laquelle on s’identifie. » Voilà
pourquoi, peut-être, sa voix résonne à nos oreilles, son histoire est
devenue celle de tous. L’élégance de Jane est une politesse du
désespoir : ne rien esquiver des douleurs de la vie – même la pire, la
perte de sa fille Kate Barry –, tout en restant légère. Un chic et une
tenue d’un autre temps, qui font rêver comme jamais. n
143
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Au bois
jolie
Mélanie Thierry incarne une écolo Tendre
dans « le venT Tourne ». Pour noTre nuMéro
sPécial green, elle nous enTraîne
dans une balade ToTaleMenT naTure.
photographe Èric Guillemain réalisation chloé DuGast
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Poncho, Isabel
Marant.
combi-pantalon
G-star.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Èric guilleMain
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
robe-pull, stella
McCartney.
chaussettes, aCne
studIos. boots,
VIVIenne
WestWood.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
cape et chemise,
GuCCI. Jean,
Èric guilleMain
a.P.C.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Pull, Isabel Marant.
sur les épaules, pull,
érIC boMPard. Jean,
Jean atelIer sur
MatChesfashIon.
CoM. ceinture,
aCne studIos.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
veste en denim, leVI’s.
Pull, MassCob. Jean,
a.P.C. en main, manteau,
Isabel Marant.
Èric guilleMain
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Pull, GannI sur
MatChesfashIon.CoM.
Pantalon, GIVenChy.
assisTanTe sTylisMe
andréa ottaviani.
Maquillage
sandrine cano bock.
coiffure
nicolas Jurnjack.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE grEEn mODE
MélAnie Thierry
La bELLE tErriEnnE
Èric guilleMain
au cinÉma, elle rayonne. le reste
du temps, elle s’engage, elle trie,
elle cultive son potager…
et sourit Á la vie ! par thomas jean
parmi celles qui comptent. Elle ne se trouve « pas mauvaise » à l’écran,
mais n’adore pas non plus se regarder. « Actrice, j’ai souvent eu la
sensation d’évoluer dans un monde auquel je n’étais pas destinée et
d’y faire tache. » C’est que la famille Thierry était plus popu que paillettes. Elle grandit à Sartrouville, en grande banlieue, entre un père
représentant en restauration et une mère préparatrice en pharmacie.
Elle aime filer la métaphore agricole, ce qui, quand on fait la Ado, elle est dingue de Naomi Campbell et de Carla Bruni, si bien
couverture d’un numéro « vert », tombe plutôt bien. Mélanie Thierry qu’elle effectue un stage chez Karin Models, une agence de mannenous a terrassés, début 2018, en incarnant Marguerite Duras dans « La quins. Malgré son petit mètre soixante, elle fait mouche dans les couDouleur » d’Emmanuel Finkiel, son rôle « le plus précieux », dit-elle, qui loirs. On lui propose de passer quelques essais, et voilà son minois de
lui vaut de représenter la France aux Oscars, mais si puissant qu’il l’a baby-doll sous les flashs de Peter Lindbergh. Après quoi, de Jean-Bap« desséchée », « mise en jachère », et que, après coup, elle a eu besoin tiste Mondino à Ellen von Unwerth, les objectifs les plus en vue de la
de se « repulper ». Hasard heureux : dans « Le vent tourne » de la planète mode craqueront pour elle. Quelle serait sa réaction si l’un de
Suissesse Bettina Oberli, elle nous souffle en petite paysanne des ses deux garçons se lançait dans le mannequinat, à 13 ans ? « Je veux
montagnes un personnage « organique, enraciné, qui [lui] a remis les qu’ils fassent des études, qu’ils soient intellos, qu’ils aient des choses à
compteurs à zéro ». Quand on la rencontre en ce début d’automne, en raconter, alors, la mode : “No way !” » tranche celle qui n’a pas eu le
terrasse à Montmartre, elle semble avoir conservé des Alpes une temps de passer le bac. Â 18 ans, elle est l’Esmeralda du « Quasimodo
d’El Paris », de Patrick Timsit, et, à 25, elle subjugue le Tout-Paris dans
fraîcheur et un teint rosi : une fille aux sommets !
Á l’écran, elle forme avec Pierre Deladonchamps un couple autar- « Le Vieux Juif Blonde », d’Amanda Sthers au Théâtre des Mathurins.
cique, qui bêche et qui trait du matin au soir. Pour assurer leur autosuf- Pas très littéraire, comme elle se définit elle-même en creux, c’est pourtant avec un homme de mots – Raphaël Haroche
fisance énergétique, ils font installer une éolienne. Elle
quand il publie chez Gallimard, Raphael tout court
leur apportera de grands troubles (de la chair et des
quand il chante – qu’elle partage sa vie. Ces deuxesprits). Deux hurluberlus qui pensent naïvement saulà, joli couple « durable », s’admirent l’un l’autre
ver la planète seuls dans leur coin ? Deux utopistes
enfant, je me
depuis seize ans et hybrident même parfois leurs
admirables ? La réalisatrice ne tranche pas. L’actrice,
talents. Mélanie, passant derrière la caméra pour
elle, penche vers la seconde hypothèse : « Ils peuvent
suis dit que,
la première fois, a adapté en mai une nouvelle de
être perçus comme candides. J’admire plus ceux qui
un jour,
Raphaël en court-métrage, « Afikoman », soit l’hisvont jusqu’au bout de leurs idées que ceux qui
je sauverais
toire d’un homme qui tente, pour l’anniversaire de sa
baissent les bras. »
fille, de soustraire un veau à son destin de blanMélanie Thierry se classe parmi les écolos soft. De
un veau de
quette. Le texte a fait écho à un trauma d’enfance de
celles dont la conscience green est née de « ces infos
l’abattoir…
Mélanie. Gamine, elle passe toutes ses vacances
dramatiques qu’on ne peut pas faire semblant de ne
dans une ferme bretonne : elle s’entiche d’un veau
pas entendre ». De celles qui ont envie de « pouvoir
qu’elle a vu naître, lui donne un prénom, puis le bibes’imaginer grand-mère avant que tout ne soit sinistré ».
ron, mais, un matin, il disparaît. « Une tragédie…
Alors, entre autres gestes simples, elle trie ses déchets
(« le b.a.-ba ! »), tente de réduire les gâchis en tout genre, ne sort jamais Alors, je me suis dit que, un jour, je sauverais un veau de l’abattoir. »
sans son cendrier portatif, et réduit sa consommation de viande. Promesse tenue, au moins dans la fiction.
« Mais, bon, l’été, je suis quand même ravie de me faire une côte de La Bretagne est ancrée en elle depuis ce temps-là. Elle possède une
bœuf au barbecue ! » glisse-t-elle, hédoniste. Alors, le véganisme, n’y maison à Bréhat, une île sans voitures, qui l’apaise tant que lorsqu’il faut
pensons même pas – « sans mon beurre salé, ça ne va pas ». Pas de regagner le continent, elle est prise d’un moment d’angoisse. Fermière
virage radical, donc. Encore moins de militantisme. Non pas que ses occasionnelle, elle décrit ainsi son éden : « On y a planté des arbres
convictions soient trop faibles, mais « militer, quel que soit le sujet, néces- fruitiers, on y cultive un potager magnifique et on y fait un compost dont
site d’avoir le cran d’assumer ses opinions en public. Or, moi, j’ai déjà je suis super fière. » Un refuge où, quoi qu’il arrive, plaisante-t-elle à
moitié en pensant à tous les soubresauts de la planète, ses enfants
peur de dire “bonjour“, alors, défendre une cause… »
pourront élever une chèvre, des poules, et respirer l’air pur. Et puis il y a
Lorsqu’elle parle d’elle, Mélanie Thierry place le curseur toujours ces lumières changeantes des Côtes-d’Armor qu’elle ne se lassera pas
en deçà de l’image qu’elle donne. Elle se dit « taiseuse » alors qu’on la d’admirer : « Parfois, on a la sensation d’être sur un archipel en Suède.
trouve, ce jour-là, volubile. Elle dit qu’elle tourne peu de films, minorant Puis, un vent du sud se lève, et, là, c’est carrément la Corse. » Mélanie
en filigrane sa place dans le cinéma français, alors qu’elle compte Thierry a les pieds sur terre, oui, et de la plus rêveuse des façons.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Parka, manteau, jupe et
escarpins, CALVIN KLEIN
205W39NYC.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Carrément
Lookée
Losanges british,
carreaux chics
et enchevêtrements
de Lignes arty
redéfinissent
La formuLe graphique
du styLe. et La
géométrie devient
enfin un jeu.
PHOTOGRAPHE NIK HARTLEY RÉALISATION ANNE-MARIE BROUILLET
mANNEquIN ANNELOT DE WAAL
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Manteau, pull, bermuda
et bottes, BALENCIAGA.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
NIK HARTLEY
Chemise, LAURENCE BRAS.
Jupe, NINA RICCI. Boucle
d’oreille, ACNE STUDIOS.
Étole, MARNI. Montre
« Oyster Perpetual
Day-Date 40 », ROLEX.
Derbys, ADIEU.
Veste, pantalon, boucle
d’oreille et tennis, ACNE
STUDIOS. Pull, BERENICE.
Col, DRIES VAN NOTEN.
sac, POIRET. Bagues :
« Anthéa », DINH VAN,
et « Bee My Love »,
CHAUMET.
NIK HARTLEY
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Blazer, BA&SH.
Chemise, MARGARET
HOWELL. Pantalon,
ETAM. Châle, DRIES
VAN NOTEN. Bracelets
« Les Aimants by
Charlotte Casiraghi »,
MONTBLANC. Derbys,
LEgENDE CREDITs
SONIA RYKIEL.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Pull et jupe, LACOSTE.
Manchette « seventies »,
DINH VAN. Colliers,
CHLOÉ. Chaussettes,
FALKE. Claquettes,
STUART WEITZMAN.
NIK HARTLEY
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Deux manteaux, l’un,
SANDRO, l’autre, porté
sur les épaules, STELLA
McCARTNEY. Pull, chemise
et pantalon, MICHAEL
KORS COLLECTION.
sac, HOGAN. Derbys,
SONIA RYKIEL.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Veste matelassée,
MAJE. Col roulé,
KUJTEN. Bracelets
« Love », CARTIER.
NIK HARTLEY
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Veste, polo, pantalon
et cabas « Tiger Head »,
GUCCI. Montre
« Oyster Perpetual
Day-Date 40 », ROLEX.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Blazer et pantalon,
JOSEPH. Pull,
ESSENTIEL ANTWERP.
Montre « Oyster
Perpetual DayDate 40 », ROLEX.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Manteau, CAROLL.
Chemise, jupe
et bottines, LEMAIRE.
sac « Ninon », LANCEL.
Annelot de Waal
est représentée
par l’agence
Oui Management.
NIK HARTLEY
AssIsTANTE
sTYLIsME
Lucie Taillandier.
MAquILLAgE
Tiina Roivainen.
COIffuRE
Leslie Thibaud.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE GREEN BEAUTƒ
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Les éco -packs
nous embaLLent
Du verre et Des Plastiques recyclÉs, Des cartons issus De forêts
Durablement gÉrÉes… les Promesses D’ÉcoresPonsabilitÉ se
multiPlient Pour mettre en flacon nos cosmÉtiques. enquÉte.
Par Fanny Dalbera rÉalisation Julie Chanut-bombarD PhotograPhe arno CauChois
L’engagement est pris pour 2021. « À cette
date, promet Arnaud Meysselle, CEO de Ren
Clean Skincare, nos packagings seront 100 %
recyclables, réutilisables ou compostables. Une
nécessité quand on sait que 70 % des déchets
cosmétiques proviennent des emballages. » Pionnière sur ce terrain et déjà très impliquée dans une
démarche eco-friendly, la marque n’est pas la
seule à afficher des intentions vertueuses. Guerlain annonce un Bilan carbone neutre pour 2028,
l’année de son bicentenaire, le groupe L’Oréal,
comme Chanel, s’est fixé comme objectif de ne
plus utiliser que du papier et du carton provenant
de forêts gérées de façon responsable et Clarins
impose des emballages allégés pour chacune de
ses gammes rénovées. Si les géants de la beauté
portent de plus en plus d’attention à la qualité environnementale de leurs formulations, ils s’intéressent aujourd’hui aussi à la totalité de la chaîne
de production et de commercialisation. D’autant
qu’ils sont talonnés dans ce domaine par des
marques de niche discrètes, dotées de ressources
plus modestes, mais très actives. « Le souci d’irréprochabilité des “petites marques” est plébiscité
par les millennials, observe Pascale Brousse, fondatrice de l’agence de prospective Trend
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
2 %
Des 5 millions De tonnes
D’emballages
mises sur le marché
chaque année en france
Proviennent
Des cosmétiques.
Source FEBEA (Fédération
des entreprises de la beauté).
« c’est un vrai travail de dentelle », évalue
l’experte Pascale Brousse. En effet, rien n’est simple
dans le green packaging. Le verre, qu’on pensait
paré de toutes les vertus, se révèle bien plus énergivore que le plastique et ne se recycle qu’à condition d’être blanc ou transparent – mais il n’empoisonne pas la faune et la flore s’il est abandonné
dans la nature. Quant aux plastiques issus de l’agriculture, ils restent… des plastiques. Et ils ne peuvent
contenir toutes les formules, qui ont besoin d’une
très grande stabilité. Certes, les cartons sont certifiés, mais qu’en est-il des colles synthétiques pour
les fermer, lesquelles ne sont pas sans toxicité ? Plus
les PET (polytéréphtalate d’éthylène) sont recyclés,
plus ils deviennent gris. Les colorer pour les rendre
désirables compliquerait leur recyclage. Enfin, les
matières biodégradables se dégradent, et plutôt
bien. Une qualité qui ne fait pas bon ménage avec
des crèmes de soin qui doivent pouvoir tenir au
moins trois ans sans s’altérer. Bref, comme le
résume Arnaud Meysselle, « il n’y a pas de solution
idéale ni uniforme ». Sans compter que les filières
de recyclage ne sont pas encore suffisamment
développées en France. Les bonnes volontés sont
souvent confrontées à l’impossibilité de « retraiter »
tous les matériaux, a fortiori lorsqu’ils sont composites. Alors, on baisse les bras ? « Pas du tout, on
choisit les solutions qui existent à ce jour, répond
Anne-Marie Gabelica, fondatrice d’oOlution,
des cosmétiques bio. Avec l’espoir que chacun, à
son échelle, fasse rapidement en sorte d’avoir une
empreinte écologique positive. » Voici, en attendant, les pistes qui sont actuellement explorées.
168
Un flacon
de parfum
à remplir :
Alien
de Thierry
Mugler.
RecycLeR
Nombreuses sont les marques à s’être engagées dans un cercle vertueux en proposant des matériaux recyclables ou en utilisant des matériaux recyclés. C’est le
cas de Head & Shoulders et de Ren Clean Skincare, avec des flacons de gels
douche et de shampooings en plastique 100 % recyclé (dont 20 % issus de déchets
récupérés dans les océans). En outre, la pompe sans ressort des gels douche de
Ren est en métal pour être pleinement admissible dans la filière du recyclage. Chez
Melvita, les flacons des Eaux Florales et des Eaux Extraordinaires sont à 100 % en
PET recyclé. Et donc recyclables. Chez Yves Rocher, presque la totalité (87 %) des
flacons en PET contient du plastique recyclé et la marque s’interdit l’association de
matériaux qui perturbent la chaîne de retraitement telle qu’elle existe aujourd’hui.
Quant à L’Oréal Paris, 100 % de matériaux recyclés et recyclables (hors pompes)
sont annoncés pour les flacons des gammes capillaires Botanicals Fresh Care, soit
116 tonnes de plastique vierge économisées en deux ans. Même démarche chez
les labels plus petits, comme Korres, dont les packagings sont élaborés avec des
composants recyclables : papier, verre, aluminium, PE (pour polyéthylène, un plastique recyclable uniquement lorsque le sigle précise HD pour haute densité), ou
issus de la recyclabilité. Enfin, tous les emballages des jolies marques bio Absolution et Patyka sont recyclables. La forme arrondie des étuis ou les savants pliages
façon origami permettent d’éviter tout point de colle.
E L L E .fr
Arno cAUchois ; silvinA rosTAn ; xAvier iMberT ; presse.
Sourcing. Pour cette génération, le zéro
gâchis doit être induit. Elle prône l’avènement d’une
véritable “clean beauty”, demande des actifs bio
sourcés, des filières équitables mais aussi des packs
respectueux. C’était la dernière frontière. » Elle est
donc franchie. Reste que l’affaire est complexe et
que les contraintes sont considérables.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE GREEN BEAUTƒ
RéutiLiseR
Qu’il s’agisse de recharger un pot, une fiole ou un boîtier de maquillage, cette piste
permet de limiter directement notre consommation avant de penser recyclage. Précurseur de cette démarche, Thierry Mugler, avec ses fontaines à parfum dans lesquelles les fans d’Angel ou d’Alien remplissent leurs précieux flacons. Désormais, un
produit sur trois de la marque est un « ressourçage ». « Ce concept permet d’économiser un peu plus de 1,2 million de contenants chaque année », se félicite Philippe
Briand, le directeur packaging de Thierry Mugler. Chez Cha Ling, les pots et les
flacons en porcelaine sont rechargeables, les produits sont enveloppés dans un
furoshiki (emballage traditionnel japonais en tissu) et le papier est 100 % recyclé. La
dernière en date à surfer sur cette vague n’est autre que Wide Society, lancée par
l’équipe de The Different Company, qui élabore des parfums bio, naturels et rechargeables. De L’Occitane à Colorisi, en passant par Le Petit Marseillais, quantité de
marques ont adopté aujourd’hui les éco-recharges. Conserver un objet, et peut-être
même le transmettre, plutôt que le jeter : telle est la nouvelle priorité des maisons de
luxe (Dior, Guerlain, Lancôme, Chanel…), qui proposent leurs crèmes premium et
fonds de teint dans des pots rechargeables. Autre initiative remarquée : celle de la
ligne capillaire Source Essentielle, dont les soins peuvent être rechargés dans les
salons de coiffure. C’est également l’objectif zéro déchet qui a présidé à la création
des rouges à lèvres La Bouche Rouge. « On estime que 1 milliard de tubes sont jetés
à la poubelle chaque année », souligne Violette Soriano, directrice de la marque.
Alors, leur bel écrin en Inox recyclable et en cuir au tannage végétal made in France
se recharge. Une démarche visible qui en cache une autre plus secrète. Au lieu de
confectionner dans un silicone à usage unique le moule dans lequel est coulé le raisin,
comme c’est l’habitude, celui-ci a été fabriqué en métal. Pour un usage multiple.
Aucun
emballage
inutile ni points
de colle
chez patyka.
les lignes lush…
aLLégeR
… et boho.
C’est l’option de la quasi-totalité des acteurs de la
beauté. Une démarche qui n’allait pas de soi tant
l’idée de luxe est associée à celle d’un produit
qu’on ne découvre qu’après avoir enlevé une multitude d’emballages (blister, papier, boîte en carton…) avant l’apparition d’un produit lourd en main,
gage de sa richesse intérieure. Simplifié, rationnalisé, parfois complètement dépouillé, le packaging
se fait aujourd’hui plus discret, ce qui permet d’économiser la matière première et de réduire les émissions de CO2 lors du transport. Les emballages de
la gamme Capture Youth de Dior se sont ainsi
délestés du Cellophane et des cales qui maintenaient en place les pots ou les flacons. Le gain sur
une année ? 21 tonnes de déchets économisées !
Autre option : optimiser les formats. Boho Green
Make-Up a complètement repensé la taille de ses
crayons à yeux, rouges à lèvres ou vernis à ongles.
Ces derniers affichent 5 ml quand, en général, les
flacons contiennent le double, voire le triple de
produit. « Il s’agit, explique Hanane Bourimi, présidente de la marque, de la juste dose pour les utiliser
pendant deux saisons. Et donc éviter de les jeter à
moitié pleins. » Plus radical encore, les highlighters,
blushs et fonds de teint de Lush sont vendus totalement nus, leur base étant contenue dans une
gangue de cire noire. Mais la solution ultime reste
la biodégradabilité. La dispersion du produit dans
un retour sain à la nature. n
{L’initiative spice}
Avon, clarins, coty, l’occitane, l’oréal,
lvMh, shiseido, sisley, la cosmetic valley,
la Fédération des entreprises de la beauté…
ont lancé cette année spice (sustainable
packaging initiative for cosmetics).
Un outil commun pour partager les modes
d’évaluation des politiques environnementales
de chacun en matière d’emballages
et proposer des critères harmonisés
et signifiants pour les consommateurs. À suivre.
169
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Lamade
beauté
in
web
robin derrick/trunk archive/photosenso
Les marques « digitaL natives », Lancées pour et sur internet,
Fonctionnent pLutôt trÈs bien. décryptage d’un phénomÈne
qui révoLutionne nos achats. par Valentine Pétry
C’est une nouvelle attendue depuis des mois par celles
qui aiment les cosmétiques : Glossier livre enfin en
France. La marque new-yorkaise de soins et maquillage lancée par
Emily Weiss fait figure de conte de fées moderne : la blogueuse américaine a transformé en quatre ans son site Into the Gloss en une
marque au succès planétaire. Ses produits à l’esthétique épurée et
au marketing redoutablement efficace règnent en maîtres sur
Instagram. Ils ont entraîné dans leur sillage toute une galaxie de
lignes cosmétiques « brandées » « digital natives ». Nées sur le Web,
elles passent par une distribution online, dans des pop-up stores
(boutiques éphémères), par abonnement, voire de rares boutiques
écrins, bien différentes des circuits traditionnels. Et en France ? On
voit fleurir ce même type de marques depuis un an, boostées par ces
succès. « Tous les équilibres ont été inventés par Glossier, résume
Laurent François, cofondateur de Re-Up, une agence créative et
sociale basée à Amsterdam, Paris et Tokyo. Aujourd’hui, un produit
n’est jamais fini, il est toujours en cocréation avec la consommatrice.
La cliente devient actionnaire de la réputation du produit. Elle en est
presque coresponsable. » La relation qui se noue entre la marque et
le consommateur se veut unique. « Les noms, qui se sont imposés il y
a trois ans, ont réussi à créer une quasi-contre-culture, comme
Supreme dans la mode ou les labels indépendants en musique, poursuit Laurent François. Ces maisons incarnent un rêve démocratique :
des produits créés par le peuple, pour le peuple. Cela leur donne
E L L E .Fr
une forte légitimité. Mais gare aux excès : en mode, on commence
à assister à un trop-plein contre-productif… »
Le succès tient à une relation qui se veut le plus authentique possible
avec les consommatrices et à une sérieuse connaissance de leurs
envies. Les nouvelles gammes françaises ont intégré une vision du
bien-être au sens large, avec des formules plus « clean », qui sont en
train de redéfinir la fameuse « French Beauty ». « Le marché français
reste spécifique, explique encore le spécialiste. Il y a environ huit ans,
quand les blogs beauté ont explosé, il existait déjà trois grands pôles
en France : des testeuses de produits tous azimuts, mais aussi des
femmes en recherche de naturalité (les amatrices de bio, par
exemple) et celles qui allaient encore plus loin : les “do it yourself”,
qui s’échangeaient des astuces et voulaient maîtriser les formules en
les fabriquant elles-mêmes. Ce troisième pôle, important en France,
a été sous-estimé par l’industrie. » C’est à elles (et aux autres) que ces
marques du Web s’adressent. Alors, finalement, que nous apportent
ces nouvelles gammes ? Certainement pas l’actif qui révolutionnera
les dix prochaines années de la cosmétique, puisque le cœur de leur
business n’est pas l’innovation. Mais elles ont un poids conséquent.
« Quand les consommatrices répètent des achats de produits plus
“transparents”, elles exercent une pression indirecte sur les grands
groupes, rappelle Laurent François. Elles ne sont plus une contreculture, mais plutôt un contre-pouvoir qui bénéficie à l’ensemble du
marché. » Présentation de trois marques au modèle exemplaire.
171
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE beauté
aime, Le « in and out » de mathiLde
Lacombe
Avec l’actrice américaine, elle partage la blondeur, l’image d’une
perfection ciselée et saine, et l’amour du « wellness ». Elle vient tout
juste de lancer Aime, une ligne de compléments alimentaires, qu’une
gamme de soins viendra compléter l’an prochain. La marque est
disponible sous abonnement en France et en Grande-Bretagne.
Qui est-elle ? Elle a 30 ans. Elle a commencé par être journaliste,
puis a lancé son blog La vie en blonde, avant de fonder Joliebox en
2011, et racheté par Birchbox plus tard. Elle travaille depuis plus de
deux ans à la marque Aime avec un associé ex-Birchbox.
Sa vision de la cosméto : « In and out », c’est-à-dire « aussi belle
dedans que dehors ». « Ces dix dernières années, explique Mathilde
Lacombe, j’ai eu accès à pléthore de cosmétiques et de traitements
dermatologiques, j’avais toujours des problèmes de peau, en particulier de la rosacée. J’ai tout essayé, mais le déclic s’est produit
quand j’ai pris rendez-vous avec la micro-nutritionniste Valérie Espinasse. Elle a étudié tous les aspects de ma vie, mon rythme, mon
alimentation, etc. Là où d’habitude on se contente de traiter les symptômes, elle a vraiment cherché les causes. Cela m’a ouvert les yeux et
j’ai voulu en savoir davantage sur les principes de la micro-nutrition. »
Les trois propositions de nos compléments alimentaires (purifiante,
hydratante ou antioxydante) ont donc été pensées avec Valérie
Espinasse et un laboratoire français spécialisé dans ce domaine. Ils
contiennent des extraits de plantes, des minéraux, des vitamines et des
probiotiques. La gamme est pensée pour en profiter au long cours, pas
en cure. « Les compléments sont la première étape d’une routine de
beauté. En France, ce marché n’a pas encore été touché par le digital,
il reste médicalisé, et les produits sont conçus pour résoudre des problèmes. Mais, pour moi, ils font partie d’un style de vie, comme faire du
sport, manger équilibré… Dépenser des fortunes en cosmétiques et en
maquillage sans soigner l’intérieur, cela ne sert à rien ! »
Sa vision du digital : « Il était évident pour moi que la marque
serait 100 % digitale. Cela permet de maîtriser les coûts et de proposer un prix de vente raisonnable. Le gain de temps est aussi énorme,
car on gère directement avec les fournisseurs… Une marque se lance
beaucoup plus vite qu’il y a dix ans. » Mathilde jouit aussi d’une large
présence online. « La communauté de followers forme un parachute…
On ne part pas de zéro, mais cette visibilité est à double tranchant
sur les réseaux sociaux. Tout le monde n’est pas forcément bienveillant, en particulier sur le thème des compléments alimentaires. »
Le produit culte : French Glow, la formule la plus globale pour
entretenir la beauté de la peau toute l’année. De l’huile de bourrache, de l’acide hyaluronique et des probiotiques.30 € pour un
mois, sur abonnement, sur aime.co
Ses inspirations : « Gwyneth Paltrow ! C’est une visionnaire : elle
a lancé son site Goop avant toute la tendance “bien-être” malgré les
nombreuses critiques. J’aime cette personne, qui ne reste pas enfermée
dans une case. Côté français, j’admire Mathilde Thomas, la fondatrice
de Caudalie, et Sylvie Ganter, qui a créé Atelier Cologne. »
Son actu brûlante : un pop-up store Aime jusqu’au 9 octobre, au
132, rue de Turenne, Paris. Au menu : des soins express avec lampes
Led, de nombreux ateliers, dont des « masterclass » de nutrition.
Cette businesswoman discrète s’appuie sur un concept très terre à terre : la beauté simple et
sans prise de tête chère aux Françaises. Seasonly, ce sont des produits formulés pour chacune
en fonction de sa peau et de son mode de vie (on remplit un questionnaire pour déterminer ses
besoins). Les cosmétiques sont adaptés à chaque changement de saison et livrés à domicile,
par abonnement.
Qui est-elle ? Elle a 40 ans. Elle a créé il y a dix ans le site
My Little Paris qu’elle a quitté en début d’année pour fonder
Seasonly. « Il était temps qu’il y ait de nouveaux acteurs en
France, confie-t-elle. Dans le digital, ce ne sont pas les experts
qui réussissent, mais plutôt les outsiders. »
Sa vision de la cosméto : plus c’est simple, mieux c’est.
« L’idée est de simplifier la vie des femmes : le service à rendre
est d’anticiper les besoins de la peau, afin que la consommatrice ne se demande plus quel produit elle a à choisir. Par
exemple, si on sait que sa peau est sèche ou qu’elle s’est
remise à fumer, on lui formule le bon soin, avec, par
172
E L L E .Fr
presse
SeaSonLy, Le sur-mesure à domiciLe
de Fany péchiodat
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
et aiLLeurs, sur La pLanète ?
Trois success stories étrangères qui pourraient bien cartonner
chez nous…
ApprouvÉe pAr les sTArs : ouAi
Jen Atkin, la coiffeuse de la famille Kardashian basée
à los Angeles, a lancé sa marque de produits capillaires
à l’esthétique épurée. un succès tel que la ligne est désormais
disponible chez sephora.
poinTue : HudA
la Blogueuse et YouTubeuse Huda Kattan crée une ligne de
faux cils à dubai, en 2013 : sold out en quelques minutes sur
le net. Cinq ans plus tard, sa large gamme de make-up
orientée contouring est disponible chez sephora, en France.
CAs d’ÉCole : Glossier
Fondée en 2014 par emily Weiss, une ancienne assistante
de mode au « vogue » us , la marque réussit sur tous
les terrains : soins, make-up, et même un parfum.
elle possède désormais trois boutiques qui marchent bien
aux Êtats-unis.
174
oh my Cream !, Les essentieLs
de juLiette Lévy-cohen
Á la tête des concept-stores beauté les plus pointus, elle lance Oh
My Cream Skincare, sa marque de soins « basiques », qui célèbre
son premier anniversaire ce mois-ci.
Qui est-elle ? Elle a 31 ans. À la sortie de l’Essec, Juliette a commencé par un stage au Bon Marché. « En apparence, le marché
français est saturé mais, en tant que consommatrice, j’étais frustrée.
J’avais envie de plus de conseils. Á 25 ans, j’ai lancé le site et la
boutique Oh My Cream ! en même temps. » Depuis, dix magasins
ont ouvert dans toute la France, elles proposent une quarantaine de
marques ultra désirables, et la moitié des ventes s’effectue en ligne.
Sa vision de la cosméto : « Quand les consommatrices venaient
en boutique (où j’ai passé ma première année), on se rendait compte
que les gestes de nettoyage étaient souvent mal faits. Or, 99 % des
problèmes de peau peuvent être améliorés grâce à ces fondamentaux. Nous avons élaboré la philosophie des trois gestes essentiels (un double nettoyage, une exfoliation douce, puis une huile de
soin), et développé des produits très simples, à des prix accessibles.
Notre rôle est de traduire une liste d’ingrédients, d’expliquer et de
déchiffrer les formulations… » Baume, émulsion, gelée, poudre… La
gamme propose sept produits.
Sa vision du digital : « Notre marque est née de la communauté
d’internautes et se construit avec elle. Nous demandons aux clientes
sur les réseaux sociaux quel est le produit que nous devrions créer
dans dix-huit mois. On transforme les produits ou le packaging selon
leurs envies. Nous adorons le flacon en verre de l’huile démaquillante, mais certaines femmes réclament une version en plastique
plus pratique : nous la développons ! Il faut beaucoup de flexibilité
et toujours se remettre en question. »
Le produit culte : l’huile démaquillante. Formulée bien sûr sans
huile minérale, elle ôte toutes les impuretés, y compris le maquillage
waterproof et possède un parfum d’agrumes à tomber. 29 €, 95 ml.
Ses inspirations : « Les entrepreneurs que j’admire, que ce soit
Natalie Massenet chez Net a Porter et Jeff Bezos, le fondateur
d’Amazon, répètent à longueur d’interviews que les envies des
clients sont le centre de leur attention. Ils cherchent à améliorer les
détails dans la vie des consommateurs, sans forcément courir après
l’innovation ou copier ce qui se fait ailleurs. »
Son actu brûlante : la première crème de jour, pour l’anniversaire de la marque (La Crème Universelle, 32 €, 50 ml). « C’est une
demande de la communauté. On change donc notre parti pris de
départ, et on élargit cette routine. Avec une promesse simple : de
l’hydratation et du confort, pour toutes les peaux. »
E L L E .Fr
presse
exemple, un actif nourrissant en plus, accompagné de
petites attentions (des mini-produits, un livret explicatif, etc.). » La
gamme propose, tous les deux mois, un nouveau produit adapté
à la saison. Les actifs varient donc au fil de l’année, en privilégiant
des ingrédients d’origine naturelle. La version d’été contenait un
SPF, celle d’automne des ingrédients régénérants. Le premier
sérum contenait des silicones, qui ont finalement disparu, à la
demande des clientes.
Sa vision du digital : une belle marque digitale, « c’est enlever les frictions, et apporter du soin et des attentions. On supprime les intermédiaires, mais on crée le plaisir de l’expérience
d’achat avec un beau paquet, par exemple ». La clé, sur Internet,
c’est la crédibilité. Ici, elle passe par le formulateur des produits,
un ancien de Shiseido, une grande transparence (on explique et
on fait évoluer la liste des ingrédients), mais aussi le choix des
mots et des images… « Ce sont des femmes vues dans la rue qui
incarnent la marque, pas des mannequins. »
Le produit culte : la Crème Fluide d’Automne, qui contient de
l’extrait de sésame régénérant et de l’eau de riz pour renforcer
la barrière cutanée. Et, en fonction de la peau, différentes vitamines, des minéraux, des extraits d’algues, etc. 99 % de la formule est d’origine naturelle, mais elle est tout de même délicatement parfumée. La juste balance entre le clean et le plaisir.
Sur abonnement, 34 € pour deux mois, sur seasonly.fr
Ses inspirations : « J’aime les gens qui réinventent les choses
à leur façon. Cette génération qui casse les codes est très excitante, comme Jamie Oliver en cuisine, Benjamin Millepied en
danse, ou Natalie Massenet en mode. »
Son actu brûlante : la marque ouvre le « Slow Down Studio »,
à Paris pour « inventer des expériences de déconnexion », et pas
seulement de la méditation ou du yoga. « Après dix ans de tourbillon entrepreneurial, j’ai moi aussi besoin de m’accorder de
vrais moments où je me recentre. » C’est aussi un lieu qui décloisonne la beauté et propose de prendre soin de soi globalement.
« Je veux créer un club plutôt qu’un abonnement », résume-t-elle.
Le lieu est accessible en réservant sur le site.
5 octobre 2018
ELLE beauté
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
BLUE TECHNI LISS
NUIT
LE SOIN LISSANT CHRONO-RÉGÉNÉRANT ANTI-LUMIÈRE BLEUE
À L’EXTRAIT DE GATTILIER BLEU
FAITES DU TEMPS VOTRE ALLIÉ
RETROUVEZ-NOUS SUR PAYOT. COM
www.payot.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE vie privée/déco
1. Présentoir
(ou dessous-de-plat)
« Les Objets Curieux »
en céramique, Malle
w.Trousseau, 34 €.
2. Théière en grès,
Laurette Broll chez
La Trésorerie, 132 €.
3. Vase « Ionico »
en céramique,
Calligaris, 144,50 €.
4. Desserte « Chess »
en fibre de verre laquée,
Marcel Wanders pour
Roche Bobois, 1 160 €.
5. Tapis Double
« Slinkie » en coton et
laine, Patricia Urquiola
pour cc-tapis, prix sur
demande.
6. Broyeur à épices
« Todon » en marbre,
par Jessika Källeskog
chez Fleux’, 155,90 €.
7. Lampe « Dipping » en
laiton, Marset chez The
Cool Republic, 1 149 €.
8. Lampe « Journey » en
verre et acier, Signe Hytte
pour & Tradition, 249 €.
(Tapis « Linnea » chez
Lindell & Co, 1 485 €,
et carreaux sur panneau
réalisés avec du ruban
adhésif Masking Tape,
couleurs peinture Little
Greene : Lamp Black
et Stone Pale Warm.)
1
2
3
4
5
6
7
8
quoi de neuf
design
Formes pures, objets Étranges, pièces arty… cette saison,
nos envies, Furieusement Futuristes, semblent regarder dans
le rÉtro. petits prix ou Folles envies, notre best oF.
176
rÉalisation Mireille AssénAt et ChArlotte huguet photographe roMAin riCArd
assistantes oCéAne AlgAron et lise dupont
(CARReAux SuR pANNeAu RéALISéS AVeC Du RuBAN ADHéSIF MASKING TApe, COuLeuRS peINTuRe LITTLe GReeNe : MAzARINe, TuSCAN ReD eT HOppeR.)
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
4
2
1
3
5
1. Brosse en acrylique et fibres naturelles, Los Objetos
Decorativos, 62 €. 2. Arrosoir « Vattenkrasse » en acier
galvanisé, Ikea, 9,99 €. 3. Tasses « Monochrome » en
céramique, collection Demi-Lune, Hélène Morbu chez Le Bon
Marché Rive Gauche, 60 € l’une. 4. Bougeoir « Geog »
en laiton, Broste Copenhagen, 143 €. 5. Cuillère « Hand »
en métal plaqué or, Natalia Criado, 180 €. 6. Vase « Glossy
Cow » en grès, Jessica Hans pour Hay, 69 €. 7. Vase
« Scala » en verre, Bolia chez Fleux’, 30 €. 8. Verre
« Sferico », Karakter chez Le Bon Marché Rive Gauche, 35 €.
6
7
8
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE vie privée/déco
2
4
3
5
7. Plateau et bols
en céramique, Anita Le Grelle
pour Serax, 97,90 €.
2. Coupe « Margot
Champagne » en verre,
Fferrone, 132 € le set de 2.
3. Lampe « Noriko » revêtue
de cuir, Armani/Casa,
3 050 €.
4. Cafetière à piston en
porcelaine, House Doctor
chez Made In Design, 53 €.
5. Bougeoir « Les Objets
Curieux » en terre cuite,
Malle w.Trousseau, 31 €.
6. Boîte « Tangram » en
laque et bois laqué peint
main, Hermès, 890 €.
« Sharing » en céramique,
Jars Céramistes, à partir
de 14 €.
8. Carafe en faïence cuite
dans la flamme, Datcha,
50 €.
9. Assiettes gourmandes
« Caractère », Revol,
34,90 € l’une.
10. Horloge murale « Label »
en porcelaine de Chine,
Thelermont Hupton chez
Made In Design, 80 €.
11. Photophore « Orion »
en marbre, oOumm, 1 800 €.
6
pHOTO ROMAIN RICARD.(TApIS « LINNeA » CHez LINDeLL & CO eT CARReAux SuR pANNeAu RéALISéS AVeC Du RuBAN ADHéSIF MASKING
TApe, COuLeuRS peINTuRe LITTLe GReeNe : SALIx, STONe pALe WARM, TuSCAN ReD, HOppeR, LAMp BLACK eT MAzARINe.)
1
1. Suspension « Anita °3 »
7
8
10
178
9
11
E L L E .Fr
5 OCTOBRE
octobre 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
1. Horloge en bois « popsicle Clock », George Nelson chez
Vitra, 649 €. 2. Lampe « Fleurs » en métal, Olivier Mourgue
chez Disderot, 1 880 €. 3. Tabouret « Karumi » en bambou,
Hermès, prix sur demande. 4. Horloge « Osvaldo »
en céramique, Calligaris, 108 €. 5. Tabouret « Chouchou »
en céramique, Lorenzo zanovello pour pulpo, 490 €.
6. Vase « Triangoli » en marbre, David/Nicolas à la Gallery
Bensimon, 520 €. 7. Corbeilles « panier » en métal, Inga
Sempé pour Hay, à partir de 49 € l’une. 8. plateau
à gâteau en grès, Laurette Broll chez La Trésorerie, 99 €.
9. patères « zag » en métal, Studio Bing pour La Chance,
à partir de 140 € le lot de 3.
2
1
4
3
5
6
8
7
9
E L L E .FR
.Fr
179
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE vie privée/déco
1. Lampe « La Mante
Religieuse » en chêne naturel,
rééditée par Rispal, 1 980 €.
2. Présentoir à gâteau
« Triangoli » en onyx,
David/Nicolas à la Gallery
Bensimon, 710 €.
3. Tabouret « Självständig »
en métal, Ikea, 49 €.
4. Miroir « Sweety » en verre
et aluminium, Conforama, 10 €.
5. Théière « Marbled »
en porcelaine, Hay, 49 €.
6. Plateau carré « Périmètre »
en porcelaine, Hermès, 520 €.
7. Lampe de table « Evedal »
en verre et marbre, Ikea, 149 €.
8. Tapis « Lambesc » en ortie,
laine, lin et soie, Stéphane
Parmentier pour la Manufacture
Cogolin, prix sur demande. n
1
3
4
5
7
8
6
180
E L L E .Fr
photo romain ricard. (tapis « Linnea » chez LindeLL & co et panneaux réaLisés avec du ruban adhésif
masking tape, couLeurs peinture LittLe greene : Lamp bLack, tuscan red, saLix et mazarine.)
2
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobRe 2018
ELLE vie privée / À vOir eT À BOire
cinÉMA
La vie dans les vignes.
Scènes extraites
de « Wine Calling ».
RaconteR le tRavail des vigneRons du Roussillon
qui Font du vin natuRe, c’est le paRi de bRuno
sauvaRd dans « Wine calling », un documentaiRe
gouleyant et inclassable. paR Sandrine GoeyvaertS
ELLE. Quel a été le point de départ de
« Wine Calling » ?
BRUNO SAUVARD. Je regardais un film sur
Joe Strummer [du groupe The Clash, ndlr].
Joe, qu’on qualifie de « punk », affirmait faire
du rock’n’roll d’une « autre façon que les
autres ». Le ton était donné. Les vignerons que
j’ai rencontrés font du vin mais d’une autre
façon que les autres. En outre, tous ont un lien
avec la musique : instrumentalistes, chanteurs ou simples amateurs. Le titre, « Wine
Calling », en référence au tube des Clash,
« London Calling », c’était une évidence.
ELLE. Un vin à retenir ?
B.S. La totalité des vins du casting, mais, dans
le lot, particulièrement ceux d’Alain Castex
[Les Vins du Cabanon, ndlr]. Ils portent la
mention « produit au kolkhoze », ce qui en dit
long sur l’homme. Exceptionnels, éblouissants de richesse, vivants… ses vins ont une
véritable identité.
ELLE. Quel est votre terroir de prédilection ?
B.S. On a un peu tendance à oublier que le
Languedoc-Roussillon est le premier vignoble mondial, même s’il a perdu, ces dernières
années, pas mal de superficie exploitée.
182
On pourrait croire que c’est une mauvaise
nouvelle. En fait, pas tant que ça. Ces parcelles abandonnées, dévaluées, sont plus
accessibles aux néo-vignerons. C’est une
possibilité de tout réécrire, de repartir de
zéro. Cette énergie, cette effervescence
me plaisent. Et puis quel terroir !
ELLE. Votre livre de chevet ?
B.S. « De la vigne aux platines », de Fabien
Korbendau et Christophe Mariat (Les Éditions de l’Épure). Je suis en train de le lire et,
chose amusante, je m’aperçois que la moitié
des morceaux dont les auteurs parlent était
dans la playlist que j’avais choisie pour mon
documentaire. Je crois qu’on ne peut pas
écouter n’importe quoi en buvant du vin
nature. Après, ça peut être autre chose que
du rock… tant que c’est de la bonne musique !
ELLE. Votre film préféré ?
B.S. En fait, j’aime surtout un réalisateur : Yves
Robert. Ses films, notamment « La Guerre des
boutons », sont empreints d’une humanité
joyeuse et joliment distillée. Je suis toujours
séduit par ça. C’est ce que j’ai essayé de
faire dans « Wine Calling ». C’est un film militant, mais surtout pédagogique et positif.
ELLE. Le plus beau souvenir de tournage ?
B.S. Au bout de huit mois, j’étais exténué. Il a
fallu rassurer ces vignerons un peu farouches,
les apprivoiser. Et puis, un jour, ils ont décidé
de me faire confiance. J’ai été très marqué
par Michaël Georget [domaine Le Temps
retrouvé, ndlr], qui m’a expliqué, les larmes
aux yeux, que les plus beaux jardins de sa
vie, c’étaient ceux de son père. Ce fut un
moment bouleversant, où l’émotion a pris le
dessus. Cela se sent dans le film.
ELLE. Votre flacon coup de cœur ?
B.S. Émilie Orsini, ma talentueuse monteuse,
a fait un travail remarquable. En dérushant,
je lui servais les vins des vignerons qui apparaissaient à l’écran. C’était une façon de
mieux encore les cerner. Quand on fait des
vins tels que ceux-là, on met beaucoup de soi
dedans… Les vins de Yoyo [domaine Yoyo,
de Laurence Manya Krief, ndlr], c’est Yoyo.
Ils ne ressemblent qu’à elle. n
deS vinS et deS hommeS
« Wine Calling. Le vent se lève » est un
documentaire engagé, dont l’originalité
réside dans le choix de présenter
le quotidien, les questionnements,
le stress, les moments de plaisir d’une
vie de vigneron... Au fil d’une année,
on voit ces passionnés douter, évoluer
et se découvrir. Le tout, sans voix off
et sans filtre, avec une B.O. rock’n’roll.
En salle le 17 octobre.
prod
in vino…
E L L E .FR
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
R U B Y,
L A D O U C E U R*
LE SENS
D E L ’ A C C U E I L **
* La Leffe Ruby marie à l’amertume, des notes d’épices, de fruits rouges et de bois de rose qui lui confèrent cette douceur naturelle.
** Le verre Leffe a été spécialement créé pour accueillir les arômes de Leffe.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
nos aDResses pRéFéRées
5 octobRe 2018
ELLE vie privée / cuisine
paris La Pâtisserie des Rêves
pour sa brioche aux pralines roses (7e et 17e ).
Mamiche (9e), Hugo & Victor (7e), Stohrer (2e),
La Pâtisserie de la Goutte d’Or (18e) et,
le week-end, chez Farine & O (9e et 11e)
pour leur version nature.
lyon Le Kitchen Café pour ses brioches au
citron, à la cannelle ou à la cardamome (7e).
et aussi La Maison Jouvaud,
à Carpentras, Avignon et L’Isle-sur-la-Sorgue
(patisserie-jouvaud.com).
Julien Lambert à Épinal (2, quai du Musée).
de nombreUses
variantes
Des pâtisseRies aux palaces, la bRioche Feuilletée,
cRoustillante et moelleuse, est paRtout.
le point suR une spécialité hautement aDDictive.
paR AlexAndrA Michot
Un prodUit
d’exception
Riche en beurre, la brioche feuilletée est
le diamant des viennoiseries. Parce qu’elle
demande du temps et un sacré tour de main,
on la trouvait peu jusqu’alors dans les pâtisseries. Apparue dans les palaces, elle s’invite à
présent sur les tables branchées et fait un carton sur Instagram. Le must ? La parfumer avec
toutes sortes d’aliments salés ou sucrés.
Une toqUade
de chefs
Le précurseur ? Guy Savoy, chef triplement
étoilé qui, en 2015, lui avait dédié une boutique, Goût de Brioche (malheureusement
184
fermée). À Paris, on la savoure en version
gastronomique, agrémentée de truffe et
champignons, chez Guy Savoy (Monnaie
de Paris, 11, quai de Conti, 6e), ou nature chez
Virtus (29, rue de Cotte, 12e). Au Clarence
(31, av. Franklin D. Roosevelt, 8e), la table
deux étoiles de Christophe Pelé, les clients
redemandent celle qui est servie à l’apéritif !
À Marseille, on la goûte au très couru restaurant AM (9, rue François-Rocca, 8e), rehaussée de sardine et de lard de Colonnata…
À Lyon, en juin dernier, Julie Borgetto a ouvert
un bar à brioches éphémère. Ses brioches
au saucisson lyonnais pistaché ou au citron
et combava ont remporté un tel succès qu’elle
envisage d’ouvrir une adresse fixe.
Un vrai toUr
de main
Assez difficile à réaliser à la maison, la
brioche feuilletée nécessite de nombreuses
étapes et du temps pour laisser lever la pâte.
Les meilleures recettes ? Celle de Philippe
Conticini – facile à trouver sur Internet – ou
le tuto vidéo des mini-brioches feuilletées sur
la chaîne YouTube de Douja Monde. Pour
augmenter vos chances de réussite, suivez
nos conseils. On utilise de la levure fraîche
– meilleure au goût que la version déshydratée–, et qui permet à la pâte de « pousser »
plus rapidement dans une pièce dont la température idéale doit être d’au moins 25 °C.
On opte pour un excellent beurre fermier, de
préférence un beurre cru de baratte. On
enfourne toujours la brioche dans un four
préchauffé et à chaleur tournante pour une
cuisson uniforme. Enfin, si la pâte peut être
préparée la veille de la cuisson et gardée au
réfrigérateur, évitez de la congeler, car cela
tue les levures.
E L L E .FR
syl d’ab/photocuisine
vive
la brioche !
Bonne fille, cette brioche s’adapte à toutes
les formes (en vague, en chignon, etc.) et à
tous les goûts. Dans sa boulangerie, Thierry
Marx (51, rue de Laborde, Paris-8e) la parfume de saveur cappuccino, et, chez Karamel (karamelparis.com), le pâtissier Nicolas
Haelewyn y cache un crémeux caramel
blond/strudel à la noisette, la rebaptisant
Kararolls. Ailleurs, on fond pour la version
chic du pâtissier australien John Ralley : sa
brioche feuilletée est colorée à l’encre de
seiche, fourrée de rillettes de saumon de
Tasmanie et surmontée de caviar (Textbook
Boulangerie, 274, Botany Road, Sydney).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 octobre 2018
ELLE vie privée / environnement
l’interview
ÉCOlOGiQUe De
CLÉMENTINE
LARROUMET
cocréatrice du studio graphique
be-poles, elle Façonne l’identité
de marques durables et désirables.
entretien engagé.
par julia dion photographe margaux gayet
ELLE. En quoi le studio be-poles a-t-il une
démarche développement durable ?
CLÉMENTINE LARROUMET. Notre métier
est de redéfinir l’identité visuelle des
marques. C’est l’un de nos clients, la Fondation Tara, cette goélette française destinée
à la recherche scientifique et à la défense de
l’environnement, qui nous a ouvert les yeux.
Nous avons donc créé le label Ecographik
au début des années 2000. Depuis, tous nos
supports de communication sont imprimés
avec une encre végétale sur du papier de
récupération grâce à des imprimeurs écolos.
Nous limitons les emballages pour les
marques. Et nos fameux « Portraits de villes »,
nos guides de voyage, sont imprimés sur
papier 100 % recyclé.
et une terrasse végétalisée par la paysagiste Gwenaelle
Grandjean. Nous
projetons même
d’installer quelques
ruches. Ce sont des
petits pas, mais ça
compte.
ELLE. Quel est votre dernier projet green ?
C.L. L’hôtel Le Barn, de grandes cabanes
dans la forêt de Rambouillet, avec plein de
chevaux et de chevreuils comme voisins.
Quand nous rencontrons un client potentiel
pour notre agence, nous nous interrogeons :
comment traite-t-il ses fournisseurs ? Quels
matériaux utilise-t-il pour ses produits ? Nous
avons également travaillé pour la Maison
Plisson, épicerie-restaurant qui privilégie
les produits locaux et de saison, ou les
baskets équitables Veja.
ELLE. Vos produits de beauté bio ?
C.L. Je suis fan de Weleda, notamment de
leur huile à l’arnica avec laquelle je masse
mon fils de 2 ans. J’aime aussi les savons et
shampooings Cattier. Pour moi, j’utilise les
produits Dr. Hauschka et Grown Alchemist,
marque australienne garantie sans silicone
d’origine synthétique, parabène ou colorants artificiels.
ELLE. Quels sont vos gestes écolos au
quotidien ?
C.L. J’ai banni le sac en plastique, même si,
souvent, je trimballe mes courses à bout de
bras quand j’ai – encore – oublié mon sac
en tissu ! Je me déplace à vélo. J’ai même
essayé les nouvelles trottinettes électriques.
Au bureau, nous entretenons un potager
186
ELLE. Que pensez-vous de la slow consommation ?
C.L. Je suis pour ! Je fais la plupart de mes
courses chez mon primeur ou dans les supérettes bio Au bout du champ, plutôt que sur
Amazon qui pousse à la surconsommation
de tout.
ELLE. Un lieu qui réveille votre âme verte ?
C.L. La montagne ! On vient de retaper une
grange perdue dans la vallée de la Tarentaise, au cœur des Alpes. On va chercher
notre fromage chez une petite productrice,
et, quand on respire à pleins poumons cette
nature encore préservée, ça requinque.
ELLE. Qu’est-ce qui n’est pas vert en vous ?
C.L. Encore des tas de choses, malheureusement ! Ma faiblesse ? La viande, ainsi que
en pole position
Be-poles studio de graphisme
et de conception visuelle, compte
25 collaborateurs à Paris et New
York. Parmi ses projets à venir, le
lancement en novembre des « Portraits
de villes for kids » avec Kyoto, Venise,
New York et Paris, revus et magnifiés
par des illustrateurs de talent
(Iris de Moüy, Hubert Poirot-Bourdain,
Cassandre Montoriol et Sophie
Glasser) ; le lancement d’une gamme
de cosmétiques bio be-poles en 2019.
be-poles.com
mon dressing car j’ai trop de vêtements.
Mais, heureusement, je commence à les partager avec mes filles. J’ai la chance d’avoir
des enfants hyper engagés. Mes ados et
mon fils de 11 ans sont les premiers à me dire
« éteins la lumière », « ne fais pas couler l’eau
du robinet », « ferme le réfrigérateur »...
ELLE. Quelles sont vos héroïnes green ?
C.L. En plus de ma grand-mère corse adorée
qui vit toujours à 101 ans dans sa maison de
manière très frugale, je citerai Nadège Winter, femme super écolo. Elle partage nos
bureaux, elle a ce côté cool, pas donneuse
de leçons et très motivant. n
E L L E .Fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE vie privée
c’est mon histoire
Mon fiancé
M’a troMpée avec
une superstar
ViVRe au cœuR du staR-system n’est pas sans Risque. olga l’a appRis à ses dépens
quand son amouReux n’a pas su RésisteR à une gloiRe de la chanson.
pRopos Recueillis paR lola del piaci illustRation annabel briens
« Chérie, j’ai couché avec m. » il était debout dans le salon,
très gauche, quand il m’a jeté cette phrase au visage. Moi, je suis
tombée sur le canapé, abasourdie. Je ne savais pas ce qui me désespérait le plus : le fait que mon mec me trompe alors que je trouvais
notre relation idyllique, ou le nom de son amante. une superstar de
la pop à la vie flamboyante, multipliant les disques, les adoptions,
les transgressions et les injections. Mon idole absolue que j’avais vue
cinq fois en concert. la seule phrase qui m’est venue était totalement
grotesque : « vous avez vingt ans d’écart ! » certes, c’était anecdotique, mais il m’a répondu instinctivement : « oui, mais c’est M. ! » il a
tout de suite regretté d’avoir dit ça. trop tard. J’ai pris mes affaires et
je suis partie, en larmes, chez mes parents.
Une vie de princesse
pourtant, tout avait bien commencé. J’avais grandi à los angeles
dans un milieu où j’avais l’habitude de côtoyer les people depuis
mon plus jeune âge, mon père étant agent immobilier de stars. Ma
mère, française, était décoratrice d’intérieur, mais avait consacré
beaucoup de temps à mon éducation, y compris musicale. c’était
elle qui m’avait fait connaître M... quand j’avais 4 ans. cette passion
ne m’a plus jamais quittée. Moi, qui, petite, avais sauté sur les genoux
de Robert de niro et brunchais avec nicole scherzinger des pussycat dolls, je n’avais jamais pu la rencontrer. Malheureuse ? Même
pas car, à 30 ans, j’étais persuadée d’avoir fait la connaissance de
mon âme sœur. un soir, alors que j’allais dîner chez mes parents, mon
père est arrivé avec un jeune homme. Brun, yeux noirs, barbe, petites
lunettes... aucun doute, c’était mon style. « Je vous présente david,
qui vient de rejoindre la boîte en tant qu’agent immobilier junior »,
a-t-il dit. david s’est dirigé vers moi et m’a serré la main en souriant.
J’ai essayé de prendre un air charmeur : « enchantée ! » Ma mère lui
a proposé de rester dîner. au cours du repas, j’ai découvert qu’il avait
mon âge, que nous avions les mêmes goûts, le même humour, les
mêmes centres d’intérêt. alors que je collectionnais les boulets, j’ai
vu en david le moyen de mettre fin à la malédiction. après le dîner,
au moment de partir, il s’est tourné vers mon père : « si votre fille est
d’accord, m’autorisez-vous à l’inviter au cinéma, un soir prochain ? »
david ne pouvait éviter le cliché du « je sors avec la fille du patron »,
mais j’en avais très envie aussi. nous le savions tous les deux. Mon
188
père a accepté avec joie. une semaine plus tard, nous étions en
couple. au bout de six mois de complicité et de passion, je m’installais chez lui. pour certains, c’était un peu trop tôt mais je m’en fichais,
clamant qu’entre lui et moi c’était une évidence, qu’il n’y avait pas
besoin d’attendre des années pour être sûre de notre relation. david
travaillait dur, rentrait un peu tard, mais tenait à garder du temps pour
nous. ensemble, nous flânions dans des jardins, allions au restaurant
ou écouter du jazz. J’avais l’impression d’être dans « la la land »,
david était mon Ryan Gosling !
le jour de mon anniversaire, il
daVid s’est mis
m’organisa une très belle surprise,
réunissant tous mes amis dans
à RentReR tRès
notre appartement. À la fin de la
taRd, pRétextant
soirée, il projeta une vidéo sur un
écran. Je n’y croyais pas, c’était
des dîneRs
M., mon idole, qui me souhaitait
d’aFFaiRes.
un joyeux anniversaire ! david
m’expliqua qu’il était en train de lui
je l’ai cRu.
vendre une maison et que, comme
mieux, j’étais
ils avaient sympathisé, elle avait
touchée qu’il
fait ça pour moi à sa demande.
Émue aux larmes, je l’ai serré dans
se sacRiFie
mes bras.
pouR nous.
À Un cliché
dU bonheUr
dans les semaines qui ont suivi,
david s’est mis à rentrer de plus en plus tard, prétextant des dîners
d’affaires. avant de lui faire une scène, je suis allée voir mon père pour
lui demander si c’était vrai. « david est jeune, ambitieux, il veut te
garantir une belle vie », m’a confirmé papa. Je l’ai cru. Mieux, j’étais
touchée par mon homme, qui se sacrifiait pour nous. le soir, je rentrais
plus tôt de mon travail — j’avais une galerie d’art en plein cœur de l.a.
— pour lui préparer un bon repas qu’il dévorait lors de ses retours
tardifs, me promettant que la situation changerait. Jusqu’à ce coup
de fil d’une amie. la veille, disait-elle, elle avait vu david et M. en
boîte de nuit, très proches l’un de l’autre dans le carré vip. Quand il
E L L E .FR
RetRouvez
« C’est
mon histoire »
en podcast suR
la chaîne itunes
de « elle ».
5 octobRe 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
est rentré, j’étais dans la cuisine, folle de rage. « tu t’amuses pendant
que je t’attends, salaud ! » « Mon cœur, je ne voulais pas te le dire
tout de suite mais je vais lancer ma propre agence. ton père est
d’accord. M. peut me donner beaucoup de contacts, je m’en sers... »
a-t-il expliqué, avant de me demander en mariage entre deux
assiettes brisées. soulagée, j’ai accepté.
Quelques mois plus tard, david m’a annoncé qu’il partait en andalousie pour une semaine. il voulait prospecter pour un client à la
recherche d’une propriété de vacances. de mon côté, j’étais débordée entre la galerie, les vernissages et les préparatifs du mariage.
alors que je regardais les news people, j’ai cru défaillir. M. était en
vacances en andalousie. pire, ses posts instagram étaient les mêmes
que ceux de david. d’ailleurs, la silhouette de l’homme brun près
d’elle lui ressemblait en dépit d’une casquette et de lunettes de soleil !
en larmes, j’ai sonné à la porte de ma meilleure amie. elle m’a
conseillé d’attendre son retour et de voir comment il se comporterait.
Réponse : plus froid, gêné, maladroit. J’ai donc mis les pieds dans le
plat : « Qu’est-ce qui s’est passé en andalousie ? » il y a eu un blanc,
puis le fameux « J’ai couché avec M. ». après, il a essayé de se faire
pardonner : « ce n’était rien, ça ne comptait pas ! elle est fascinante
mais trop vieille. Je t’aime ! » « excuses vaseuses, mec vaseux », résumait bien mon amie Mélanie, qui, comme d’autres de mes copains/
copines, trouvait que, quand même, être trompée avec une star planétaire, c’était classe. Faux. c’est tout aussi blessant. surtout quand
elle est aussi retouchée. J’ai serré les dents, me demandant pourquoi
david avait cédé à cette femme au visage mutant. est-ce l’aura de
la célébrité ? a-t-il cru qu’elle l’aiderait dans sa carrière ? Était-il
fasciné par son argent, son mode de vie ? après avoir rompu nos
fiançailles et jeté tous mes disques de M., je n’ai jamais reparlé à
david. Je suis partie à san Francisco ouvrir une autre galerie. c’est
là que j’ai rencontré Michael, un peintre anglais. Quant à M., j’ai
appris par la suite via des amis qu’elle avait jeté david quelques jours
après notre séparation et qu’elle avait confié sa recherche de maison
à une autre agence. Reste que, toute ma vie, son visage exposé un
peu partout me blessera. il y a un mois, elle a fait un concert près de
chez moi. cette fois, je n’y suis pas allée !
Vous aVez enVie de raConter Votre histoire ? nos JouRnalistes peuvent RecueilliR
votRe tÉMoiGnaGe. ÉcRivez-nous À cestMonhistoiRe@laGaRdeRe-active.coM
E L L E .FR
189
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 oCtoBRe 2018
ELLE vie privée /une journée avec
06.00
10.00
Pendant les shootings, je suis hyper
concentrée. Je fais peu de pauses.
On a tourné la campagne publicitaire d’Intimissimi à New York
devant le Public Theater, du côté de
West Village. New York, c’est ma
ville et celle de Carrie Bradshaw.
Ce rôle est-il encombrant ? Mille
fois non ! C’était super de se glisser
dans ses jolies robes un peu folles.
Depuis l’arrêt de la série, en 2004,
j’ai multiplié les projets. No regrets !
son couP
De cœur
« Je suis fan du soutiengorge à balconnet en
dentelle noire Intimissimi.
Il est confortable et sexy. »
son chiffre
sarah jessica
parker
aCtRiCe, pRoduCtRiCe, ÉditRiCe…
l’ÉgÉRie de la maRque de lingeRie
intimissimi a un quotidien plus
RangÉ que son douBle CaRRie
BRadshaw. woRk and the City !
13.00
J’aime les restaurants italiens ou
japonais, comme Japonica (90 University Pl).
L’après-midi, si je ne suis pas sur un shooting pour
Gap ou pour ma marque de chaussures,
SJP Collection, je lis des scénarios. Repérer des
histoires captivantes avec des personnages féminins forts, c’est mon boulot de productrice ! Je suis
fière de « Divorce », une série de HBO, que je
coproduis. J’y joue le rôle d’une mère divorcée,
Frances, qui trompe son mari avant de le quitter.
Certains nous ont reproché la noirceur du pitch.
Ce qu’écrit une femme devrait-il être exempt de
violence, de pessimisme, de lâcheté ?
16.00
Ces derniers temps, j’ai été très prise par la sortie
de mon premier roman en tant qu’éditrice.
« Cette maison est la tienne », de Fatima Farheen
Mirza (éd. Calmann Lévy), raconte la vie d’une
jeune femme issue d’une famille musulmane américaine. Depuis toute petite, je me balade avec
un livre à la main. Le pouvoir de la littérature est
immense.
190
20
« on
vient de
FêteR
les 20 ans de “sex
and the City”.
de nos jouRs, les
FÉministes tRouvent
la sÉRie RÉtRogRade,
CaR CaRRie teRmine
sa vie aveC mR Big.
C’Était l’instantanÉ
d’une Époque
 manhattan ! »
paR Julia Dion
18.00
Pour me relaxer, je marche. Mon objectif ?
20 000 pas par jour que je compte grâce à
l’appli Fitbit. J’aime aussi le vélo mais, à New York,
il faut slalomer entre les voitures. J’en fais plutôt en
vacances, en Europe. Chaque été, nous partons
en famille à Barcelone, Rome ou Paris…
20.00
Si je n’assiste pas à un ballet, j’invite mes amis à
dîner. Les discussions peuvent être animées. En ce
moment, le contexte politique est tendu, les gens ont
du mal à s’écouter, à se parler. Heureusement, des
mouvements comme #MeToo et Time’s Up vont
aboutir à un code de conduite, à une ambiance
plus sereine, et les femmes pourront enfin s’épanouir professionnellement. Moi, j’ai eu de la
chance. Mes choix de carrière ont été facilités par
des coups de main amicaux, familiaux et matériels.
Les vraies héroïnes sont les femmes qui sont seules
à élever leurs enfants et cumulent les emplois précaires pour s’en sortir. Comment font-elles ? C’est à
elles qu’il faudrait poser la question.
son actu
Elle entame le tournage de
la saison 3 de « Divorce » et
fait la promotion de « Blue
Night », réalisé par Fabien
Constant, avec Renée
Zellweger et Taylor Kinney.
ses icônes
« J’admire les comédiennes
comme Liv Ullmann,
Madeline Kahn, Goldie
Hawn, Maggie Smith,
Meryl Streep. Des femmes
drôles, fortes, qui ont
toujours mené leur carrière
comme bon leur semblait. »
E L L E .FR
presse, prod.
Me lever tôt n’a jamais été un problème. Quand je tournais « Sex and
the City », il n’était pas rare de débuter à 4 heures du matin. Aujourd’hui,
je prends le temps d’avaler un café
et des céréales avec mes enfants,
Marion, Tabitha et James Wilkie,
avant d’emmener les jumelles à
l’école. Matthew [l’acteur Matthew
Broderick, ndlr] et moi ne sommes
pas des « parents hélicoptères »,
mais on essaie d’être à l’écoute de
ce qui leur arrive. Comment je m’habille ? Très casual. Pour arpenter les
rues de New York, mieux vaut être
en baskets qu’en Louboutin.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
VOUS À
4,60
ABONNEZ
€
/MOIS
50%
MIE
D’ÉCONO
N
A
R
PA
SAC : nylon
et vinyle rouge
L. 26 x l. 46 x h. 36 cm
Poche intérieure zippée
TROUSSE : nylon
et vinyle rouge
L. 18 x l. 5 x h. 12 cm
AVANTAGES DU PRÉLÈVEMENT
1 SANS ENGAGEMENT
vous êtes libre d’interrompre votre abonnement
quand vous le souhaitez par simple courrier.
2 PLUS LÉGER
votre règlement s’échelonne tous les mois
sans frais supplémentaires.
3 PLUS SIMPLE
EN CADEAU
L’ENSEMBLE DE BAGAGES ELLE
vous nous retournez le bulletin et le mandat
de prélèvement accompagné de votre RIB,
les prélèvements se feront sur votre compte
automatiquement sans augmentation.
Et sans frais supplémentaires.
PLUS SIMPLE, PLUS RAPIDE, ABONNEZ-VOUS AUSSI SUR INTERNET : www.rouge50.elleabo.com
Bulletin d’abonnement
à renvoyer sous enveloppe non affranchie à ELLE : Libre réponse 80168 - 59789 LILLE cedex 9
Oui, je souhaite m’abonner par prélèvement automatique à ELLE au prix
de 4,60€ /mois (59,80€ par an) au lieu de 119,60€ *, soit une économie de 50% !
Je recevrai 52 numéros + L’ENSEMBLE DE BAGAGES ELLE.
Mme Nom :
Mlle
Mr Prénom :
Je complète le bulletin d’abonnement ci-contre, mais aussi le mandat de prélèvement ci-dessous
et je joins un relevé d’identité bancaire ou postal.
N°/Voie :
Je préfère payer en une seule fois la somme de 64,90€
Cplt adresse :
au lieu de 119,60€ *, soit une économie de 45%
Je règle par :
Code postal :
Ville :
Chèque bancaire ou postal à l’ordre de ELLE
Je laisse mon adresse email pour recevoir toutes les informations liées à mon cadeau.
N°
Email :
Expire fin: M M A
Je souhaite être informé(e) des offres commerciales de ELLE.
Je souhaite être informé(e) des offres commerciales des partenaires de ELLE.
A Date et signature obligatoires
*Prix de vente en kiosque. Elle est édité par HFA. Offre valable 2 mois, réservée aux nouveaux abonnés de France Métropolitaine. Après enregistrement du règlement, réception
du 1er numéro sous 4 semaines maximum et sous 4 à 6 semaines environ l’ensemble de bagages ELLE par pli séparé. L’envoi de votre bulletin vaut prise de connaissance et
acceptation des CGV, accessibles sur www.jemabonne.fr. Abonnement résiliable à tout moment (remboursement des numéros non reçus). En cas de litige, vous pouvez saisir le
médiateur de la consommation (MEDICYS, 73 Bld de Clichy, 75009 Paris ou formulaire sur www.medicys.fr). Vous disposez d’un droit de rétractation pendant 14 jours après
réception du 1er numéro, sauf offre 100% numérique (cf. formulaire de rétractation à adresser sur www.jemabonne.fr). Retour des numéros déjà reçus à vos frais. Ces données
sont destinées à HFA et à ses prestataires techniques afin de gérer votre abonnement, et, si vous y consentez, à ses partenaires commerciaux, à des fins de prospection. Vous
pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la limitation et portabilité de vos données, ainsi qu’au sort de celles-ci après la mort à l’adresse
suivante : HFA-149, rue Anatole France-92534 Levallois Cedex – 01 75 33 70 35 ou par email abonnementselle@cba.fr. Voir notre Charte données personnelles (www.
jemabonne.fr). Hachette FILIPACCHI ASSOCIES -RCS Nanterre B324 286 319 -TVA FR 88 324 286 319.
N° Tél. :
ELLE -Service Abonnement
CS 50002
59718 Lille cedex 09
HFM LLFV8
01 75 33 70 35 - Lundi au vendredi
de 8h30 à 19h - Samedi de 9h à 13h
Prix d’un appel local
abonnementselle@cba.fr
En signant ce mandat, vous autorisez Hachette Filipacchi Associés à envoyer des instructions à votre banque pour débiter votre compte et votre banque à débiter votre compte conformément aux instructions
de Hachette Filipacchi Associés. Vous bénéficiez du droit d’être remboursé par votre banque selon les conditions décrites dans la convention que vous avez passée avec elle. Toute demande de remboursement
doit être présentée dans les 8 semaines suivant la date de débit de votre compte.
1
LES COORDONNÉES DE VOTRE COMPTE* (Recopier votre R.I.B.)
CRÉANCIER HACHETTE FILIPACCHI ASSOCIÉS - ELLE
149, rue Anatole France - 92534 Levallois Perret Cedex
IDENTIFIANT CRÉANCIER SEPA FR 98 ZZZ 391678
TYPE DE PAIEMENT PAIEMENT RÉCURRENT
*Signature obligatoire :
En signant ce mandat, j’accepte que par dérogation aux nouvelles normes européennes SEPA1, le premier prélèvement soit effectué dans un délai de 5 jours avant sa date d’échéance.
*Champs obligatoires
*À
*Le :
Vos droits concernant ce mandat sont expliqués dans un document que vous pouvez obtenir auprès de votre banque. N’oubliez pas de renvoyer cet imprimé accompagné obligatoirement d’un Relevé d’Identité Bancaire (R.I.B.) et de votre bulletin d’abonnement.
1
Single Euro Payments Area
(espace unique de paiement en euros)
MANDAT DE PRÉLÈVEMENT SEPA1 à compléter et à retourner avec votre bulletin d’abonnement accompagné d’un Relevé d’Identité Bancaire ou Postal.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12
Van MosseVelde + n
NUMÉROS
GRATUITS
EN VOUS
ABONNANT
AUJOURD’HUI
abonnez-vous sur Internet,
plus sImple, plus rapIde
www.promo.elleabo.com
(France métropolitaine uniquement)
ABONNEZ-VOUS PAR COURRIER
bulletIn d’abonnement À retourner À : elle servIce
abonnements, cs 50002, 59718 lIlle cedeX 9
Nom ....................................................................................................................................
Prénom.............................................................................................................................
Adresse ...........................................................................................................................
................................................................................................................................................
................................................................................................................................................
Code postal
Ville .....................................................................................................................................
Pays ....................................................................................................................................
Adresse e-mail..................................................... @................................................
Téléphone
Oui, je m’abonne à ELLE pour la durée que j’indique ci-dessous :
• France
r 1 an (52 nos) : 88 € au lieu de 114,40 €*
r 6 mois (26 nos) : 46 € au lieu de 57,20 €*
* Prix de vente au numéro.
• Autres pays (hors Suisse, Belgique, Canada, USA : voir ci-contre)**
LLBJ5
Nous consulter au (0033) 1 75 33 70 35.
RÈGLEMENT
r Chèque bancaire ou postal à l’ordre de ELLE.
r Carte bancaire nos :
Date d’expiration
Signature :
mois
année
RELATION ABONNÉS
Gérez vos abonnements, abonnez-vous ou posez vos questions
Par E-mail : abonnementselle@cba.fr
Par Internet : www.elleabo.com
Par téléphone : France 01 75 33 70 35. Etranger (0033) 1 75 33 70 35.
Par courrier : ELLE Abonnements, CS 50002 - 59718 Lille Cedex 09
** ATTENTION : pour tout abonnement en Belgique ou réglé en monnaie locale et à
servir en Suisse, USA et Canada, voir tarifs abonnements ci-contre. L’offre de 12 numéros
gratuits ne concerne que l’abonnement d’un an France et ne concerne pas l’étranger.
Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 : le droit d’accès,
de rectification, de suppression et d’opposition aux informations concernant
les abonnés peut s’exercer auprès du Service abonnements. Sauf opposition formulée
par écrit à l’adresse suivante, les données peuvent être communiquées
à des organismes extérieurs : Hachette Filipacchi Associés, 149, rue Anatole-France,
92534 Levallois-Perret Cedex, RCS Nanterre B 324 286 319.
192
• Pour les abonnements
France, après enregistrement de votre règlement,
vous recevrez votre premier
numéro dans un délai de
trois semaines environ.
• Si vous n’êtes pas satisfait,
nous vous remboursons
immédiatement les numéros
restant à servir sur simple
demande.
TARIFS ABONNEMENTS
BELGIQUE, SUISSE,
CANADA et USA
• BELGIQUE : 52 nos : 109 €;
26 nos : 56 €.
Bulletin d’abonnement
et règlement à envoyer à :
ELLE-Partner Press, 451, route
de Lennik, 1070 Bruxelles.
Tél. : (02) 556 41 40.
e-mail : partnerpress@
partnerpress.be
Par virement bancaire compte
no: BE93 2100 9808 7967.
• SUISSE : 52 nos : 183 CHF ;
26 nos : 91 CHF.
Bulletin d’abonnement
et règlement à envoyer à :
Dynapresse, 38, avenue
Vibert, CH, 1227 Carouge.
Tél. : 022 308 08 08.
Fax : 022 308 08 59.
Internet : www.dynapresse.ch
e-mail : abonnements@
dynapresse.ch
• CANADA : par avion
52 nos : $Can 339
26 nos : $Can 169
TPS et TVQ non incluses.
Bulletin d’abonnement
et règlement à envoyer à :
Express MAG/ELLE,
3339, rue Griffith, SaintLaurent, Québec H4T 1W5.
Tél. : (514) 355-3333.
Fax : (514) 355-3332.
• U.S.A. : par avion,
52 nos : $ 315 ; 26 nos : $ 169.
Bulletin d’abonnement
et règlement à envoyer à :
Express Mag
PO BOX 2769, Plattsburgh NY
12901-9805.
Tél. : 1(800) 363-1310 ou (514)
355-3333. Fax : (514) 355-3332.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
NUMÉROSCOPE
Semaine du 5 au 11 OctObRe 2018
paR Marie Gardaire
Le climat hebdomadaire influe sur votre chiffre personnel, qui sera donc modifié chaque
semaine. Pour le calculer, additionnez les chiffres de vos jour, mois et année de naissance.
Par exemple, si vous êtes née le 27/11/1984, 2 + 7 + 1 + 1 + 1 + 9 + 8 + 4 = 33, 33 c’est
3 + 3 = 6. Mémorisez ce premier chiffre, auquel vous ajouterez le chiffre de la
semaine (lire encadré ci-dessous) : 6 + 6 = 12, 1 + 2 = 3. Votre chiffre est le 3.
idéaliste
Vous élargissez votre horizon
grâce à un voyage ou
à des retrouvailles avec
quelqu’un venu de loin.
d’ailleurs, l’envie de repartir
vous démange, peut-être
faudrait-il l’écouter ? sans
compter que si vous êtes
à la recherche de l’âme sœur,
celle-ci pourrait se trouver
à l’autre bout du monde.
Le chiffre 1 vous donne la
détermination d’avancer vers
une vie que vous choisissez
totalement.
attristée
touchée par une nouvelle ou un
événement récent, vous avez
beaucoup de mal à enchaîner…
au lieu de prendre sur vous,
il serait préférable de prendre
soin de vous, de cautériser
une douleur légitime. Vers
le 10 octobre, changement
radical d’ambiance puisque
vous voilà entraînée dans
une situation désastreuse, mais
qui vous fera beaucoup rire.
Vous comprendrez surtout qu’en
réalité vous n’êtes pas seule
(et ne le serez jamais !).
coMplice
séductrice
opportuniste
Modérée
aMbitieuse
Méfiante
bienveillante
Charmeuse, mais pas dupe,
vous multipliez les manœuvres
d’approche auprès de
quelqu’un qui est loin d’être
insensible à vos attraits.
Cependant, avec ce chiffre 4,
la vie vous invite à la prudence,
vous risquez de beaucoup
vous livrer pour vous retrouver,
finalement, assez déçue. de
même, soyez très vigilante sur
les questions d’argent, le flux qui
circule n’est pas suffisamment
maîtrisé et ça risque de poser
problème sur la durée.
raisonnable dans vos rêves,
vous vous contentez de ce que
vous avez. C’est sans doute très
louable, mais ça ne correspond
pas à ce que le chiffre 7 vous
demande de réaliser. Vous avez
besoin de vous lancer dans de
nouveaux challenges et de ne
lâcher aucun espoir. si vous
vous en sentez incapable
malgré la force persistante de
ce 7, alors gâtez-vous,
apprenez à prendre le temps de
vous reconnecter à vous-même
et ça ira mieux.
futée quand vous vous en
donnez la peine, vous constatez
que vous êtes capable d’obtenir
des résultats quand d’autres
seraient prêtes à jeter l’éponge.
de là à vous sentir toutepuissante, il n’y a qu’un pas que
vous franchissez avec l’aisance
d’une comédienne
chevronnée ! Vers le 7 octobre,
on risque de vous reprocher
votre côté caméléon… C’est vrai
que vous devenez parfois
opportuniste, mais pourquoi
ne pas le revendiquer ?
réaliste quant à vos atouts, vous
ne perdez pas une occasion
de les faire valoir ! un bémol
quand même : une méfiance
disproportionnée fait perdre
les opportunités qui pourraient
se présenter. Vous finissez par
décourager les bonnes
volontés. Changement de
registre après le 9 octobre, car
on vous fait des avances
éhontées, mais tellement
tentantes que votre résistance
risque d’être rapidement
entamée. tant pis, foncez !
encouragée par le chiffre 3,
vous acceptez de vous mettre
dans la lumière. même si vous
avez encore du mal à maîtriser
votre émotivité en public.
Pourtant, vous devrez dépasser
ces peurs qui sont décidément
mauvaises conseillères.
aux alentours du 8 octobre,
c’est la complicité que vous
rencontrez ! dans la sphère
professionnelle ou dans une
dimension plus privée de votre
existence, vous vous sentirez
très à votre avantage…
Plombée par une énergie en
berne, vous avez beaucoup
de mal à remonter la pente.
il faut bien admettre que
les vacances n’ont pas été
si reposantes et s’il n’y a pas de
coupable, il y a urgence
à faire une cure de solitude…
Le chiffre 6 vous invite à la
modération et au respect de vos
limites alors que vous auriez
tendance à vous dépasser
non-stop. Peut-être serait-il bon
de changer de perspective
avant de payer le prix fort…
sûre de vous à la suite d’un
succès récent, le chiffre 9 vous
appelle à la responsabilité
concernant votre entourage.
Prenez-vous suffisamment
le temps de soutenir, d’aider et
d’accompagner des proches,
des collègues ou votre
partenaire qui peut être plus
fragile ? C’est en développant
une approche bienveillante du
monde que vous ouvrirez, pour
vous-même, de nouvelles
portes. Vers le 10 octobre, un
petit conflit familial éclate.
6 est le chiffre de cette seMaine. Pas question de baisser
Les bras, même si L’atmosPhère est à La Lenteur.
Les ÉVènements finiront Par se dÉbLoquer, iL suffit de Patienter…
Suivez Marie Gardaire sur astropartouslestemps.com
E L L E .FR
LE MEILLEUR
DE LA
ET DE LA
A SHOPPER EN
QUELQUES CLICS !
SUR
193
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
HOROSCOPE
semaine du 5 au 11 octobRe 2018
paR Marie GarDaire
béLIer
21 maRs - 20 avRil
Taureau
21 avRil - 21 mai
Gémeaux
22 mai - 21 juin
La nouvelle lune du 9 octobre marque une étape
dans cette semaine qui débute : vous voulez vous
sentir responsable de votre propre vie. Et vous
décidez à l’emporte-pièce soit de quitter une
stabilité pour l’inconnu, soit de vous lancer dans
un projet financièrement très compliqué. La
famille vous force à composer avec des points
de vue différents des vôtres. L’art du lâcher-prise
vous accompagne !
Vénus fait la guerre à Uranus, vous rêvez de passions torrides et Uranus vous souffle que vous ne
braderez pas votre indépendance à n’importe
quel prix. De ce fait, vous vous maintenez dans
une amitié amoureuse légèrement insatisfaisante
qui finit par vous renvoyer l’image de quelqu’un
qui n’a pas l’audace de ses désirs. Après le
7 octobre, le professionnel se rappelle à vous en
vous expliquant comment vous valoriser.
Soumise à toutes sortes de pressions, vous ne rendez pas les armes et votre ténacité en surprend
plus d’un. Mais l’heure du choix va bientôt sonner
et vous n’avez aucune envie de lâcher une option.
En tout cas, grâce à Mars, vous comprenez que
ce n’est pas en étant directive que vous parviendrez au but. Enfin, méfiez-vous de vos négligences sur le plan administratif : vous délaissez
des papiers qui ont de l’importance.
cancer
22 juin - 22 juillet
LIOn
23 juillet - 22 août
VIerGe
23 août - 22 septembRe
Saturne joue la montre en ne vous laissant pas
aboutir vos projets comme vous le souhaitez.
Il est inutile d’entrer dans une logique d’affrontement, le silence risque d’être le plus profitable.
Adoptez la même stratégie côté cœur, car si on
vous demande un engagement pour lequel vous
ne vous sentez pas prête, il ne faudra pas agir
a contrario de vos ressentis. La solitude devant
les choix essentiels est inévitable.
Dès le 6 octobre, vous faites preuve de grande
sagesse en constatant que tout problème trouve
sa solution si on ne se sent pas mis en cause personnellement. Mais cette accalmie ne dure pas,
car vous perdez patience avec la nouvelle lune
du 9 octobre, source d’angoisses aussi insurmontables que volatiles. Ne retournez pas en arrière,
tous les choix faits récemment sont excellents, et
il n’y a rien à revoir.
Un manque profond de tendresse ou de sensualité est si présent qu’il vous empêche de relativiser
les autres domaines qui pourraient aller mieux.
Prenez le vrai souci à la racine vers le 6 octobre…
Décidément, cette opposition de Neptune vous
rend trop mélancolique... Réagissez ! Attention
aux complications avec votre hiérarchie, vers le
10, vous avez tendance à ne pas suffisamment
écouter vos interlocuteurs.
baLance
23 septembRe - 23 octobRe
scOrpIOn
24 octobRe - 22 novembRe
saGITTaIre
23 novembRe - 21 décembRe
Vous allez surprendre votre entourage par un
besoin d’action sans cesse renouvelé qui vient de
Mars. Vous passez à l’acte, avec précaution,
sans pour autant rester sur la touche : on vous
remarque… Vers le 8 octobre, n’hésitez plus pour
vos démarches immobilières, elles sont nettement
favorisées par un ciel à la fois très équilibré et
énergique.
Vénus est sous le feu des projecteurs. Les va-etvient, les hésitations et les passions enflammées
sont au rendez-vous… À tel point que le reste de
votre vie passe un peu au second plan. Vous êtes
à l’affût des changements dès le 7 octobre et
vous avez bien raison, car il va falloir les saisir au
vol. Pour le reste, suivez vos sens jusqu’au bout
car ils sont un guide sûr de vos besoins intimes.
La part de fortune décuple la nouvelle lune du
9 octobre qui crée des interférences dans les
finances. Vous voulez obtenir trop vite une sécurité
ou une promotion, or il va falloir plus de temps !
Ne lâchez pas la proie pour l’ombre. Auriez-vous
tendance, après le 10, à parler ou à communiquer trop largement sur les réseaux ? Optez pour
la réserve, c’est la meilleure conseillère.
Verseau
caprIcOrne
21 janvieR - 18 FévRieR
22 décembRe - 20 janvieR
Entre Uranus rétrograde et Saturne, c’est la parfaite idylle dont vous êtes largement bénéficiaire.
Vous allez capitaliser sur des efforts de longue
date, mais vous risquez de vous retrouver sans
objectif à atteindre... Un questionnement de fond
sur vos désirs sera alors à planifier. Vers le
8 octobre, vous aurez à faire preuve d’autorité
sans être très sûre de vous. Ce sera pourtant la
bonne voie.
Vous brûlez d’un nouveau départ mais, malheureusement, ce n’est pas encore pour tout de suite.
Mars essaie de vous apprendre à tirer parti de ce
que vous avez sous la main sans essayer d’aller
voir ailleurs. À partir du 8 octobre, ne croyez
pas ceux qui vous tendent la main vers une autre
vie, ou vous risquez des pertes assourdissantes.
Vigilance à prévoir vis-à-vis de personnalités
sans scrupules de votre entourage…
pOIssOns
19 FévRieR - 20 maRs
Neptune en berne vers la fin de semaine, vous
vous sentez déçue, voire meurtrie relationnellement. Et pourtant, n’auriez-vous pas dû vous
méfier ? Vous avez tendance à être trop sacrificielle et c’est un défaut à rectifier ! Paradoxalement, c’est auprès des moins proches que vous
trouverez un réconfort qui pourrait largement
dépasser le cadre de l’amitié. Réfléchissez bien
avant de sauter le pas...
Suivez Marie Gardaire sur astropartouslestemps.com
194
E L L E .FR
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
SOUPE DE PANAIS ET MIMOLETTE VIEILLE
E L L E
Les recettes fromagères de Beau & Fort
GRATIN DE CHOU-FLEUR à LA MANIGODINE
E L L E
Les recettes fromagères de Beau & Fort
BURRATINA ET SALADE D’AUTOMNE
E L L E
Les recettes fromagères de Beau & Fort
GâTEAU CHOCOLAT ET GOUDA VIEUX
E L L E
Les recettes fromagères de Beau & Fort
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Les recettes fromagères de Beau & Fort
Les recettes fromagères de Beau & Fort
BURRATINA ET SALADE D’AUTOMNE
SOUPE DE PANAIS ET MIMOLETTE VIEILLE
« Préférez une burratina di bufala, plus onctueuse et goûteuse
que celle au lait de vache. »
« Mimolette et paprika donnent une touche de couleur
et rehaussent le goût du panais. »
Préparation : 20 mn
Cuisson : 45 mn
Pour 4 personnes
4 burratina di bufala
5 cl de sirop d’érable
1 cuil. à café de paprika
fumé
10 g d’amandes
émondées
10 g de noix de cajou
10 g de noix de pécan
10 g de noisettes
émondées
40 g de noix mélangées
1 branche de romarin
2 betteraves jaunes
4 betteraves rouges
20 cl d’huile d’olive
2 carottes
50 g de roquette
20 cl de vinaigre
balsamique
Sel, poivre
1. MéLANGEZ le sirop d’érable, le sel, le poivre
et le paprika fumé. Écrasez grossièrement
les amandes, les noix de cajou, les noix de pécan
et les noisettes. Ajoutez-les au mélange sirop
d’érable-paprika.
2. éTALEZ les noix et le romarin sur une plaque
couverte de papier sulfurisé. Enfournez 15 à 25 mn
au four préchauffé à 160-170 °C/ th. 5-6. Remuez
régulièrement le tout. Laissez refroidir.
3. TAILLEZ les betteraves jaunes et rouges en cubes
de 2 à 3 cm. Mettez-les dans un plat à gratin,
arrosez-les d’un filet d’huile d’olive et faites-les cuire
20 mn au four à 180 °C/th. 6.
4. COUPEZ les carottes en tagliatelles.
5. RéPARTISSEZ la roquette, quelques tagliatelles
de carotte, les betteraves rôties, le mix de
noix- romarin dans des assiettes creuses. Placez
la burratina au centre et assaisonnez d’huile d’olive
et de vinaigre balsamique, ainsi que du mélange sirop
d’érable-noix.
les FICHES -CUISINE
Préparation : 15 mn
Cuisson : 20 mn
Pour 4 personnes
1 kg de panais
30 g de mimolette
vieille
1 oignon
1/2 gousse d’ail
1 branche de céleri sans
les feuilles
1 blanc de poireau
25 g de beurre
5 cl d’huile d’olive
250 g de pommes
granny
1 cube de bouillon de
légumes
1 cuil. à soupe de
paprika fumé
Sel, poivre
E L L E
1. COUPEZ grossièrement les pommes et les panais.
Faites fondre le cube de bouillon de légumes
dans 1,5 l d’eau.
2. FAITES REVENIR l’oignon, l’ail, le céleri
et le poireau grossièrement émincés dans
du beurre et de l’huile d’olive.
3. AJOUTEZ les panais, les pommes, le paprika
fumé, le bouillon chaud et laissez cuire pendant
20 mn. Mixez le tout et rajoutez un peu d’eau
si la consistance vous paraît trop épaisse.
Salez et poivrez.
4. TAILLEZ à l’économe la mimolette en copeaux.
5. SERVEZ la soupe de panais dans des bols et
décorez-la des copeaux de mimolette.
les FICHES -CUISINE
E L L E
Les recettes fromagères de Beau & Fort
Les recettes fromagères de Beau & Fort
GâTEAU CHOCOLAT ET GOUDA VIEUX
GRATIN DE CHOU-FLEUR à LA MANIGODINE
« Le côté salé du Gouda Vieux rehausse le goût du chocolat. »
« La manigodine est un fromage fermier de Haute-Savoie, de type
reblochon, cerclé d’une sangle d’épicéa. »
Préparation : 10 mn
Cuisson : 18 mn
Pour 8 personnes
200 g de chocolat
80 g de Gouda Vieux
5 œufs
250 g de sucre
200 g de beurre
1 cuil. à soupe de
poudre d’amande
1. BATTEZ les œufs et le sucre dans un saladier.
2. FAITES FONDRE le beurre et le chocolat
au bain-marie ou au micro-ondes. Incorporez
la poudre d’amande à la préparation œufs-sucre,
puis mélangez-la avec le beurre-chocolat.
Versez la pâte dans un moule beurré et glissez-le
18 mn au four préchauffé à 180 °C/th. 6.
3. LAISSEZ refroidir le gâteau au chocolat et
découpez-le en 8 parts.
4. TAILLEZ le Gouda Vieux en copeaux à l’aide
d’un économe. Servez chaque part de gâteau
décorée de quelques copeaux de Gouda Vieux.
Préparation : 10 mn
Cuisson : 35 mn
Pour 8 personnes
2 choux-fleurs
100 g de beurre
100 g de farine
1,5 l de lait
1 pincée de piment
d’Espelette
1/2 manigodine (tomme
au lait cru)
Sel, poivre
1. DéTAILLEZ les sommités de chou-fleur.
Faites-les cuire à l’eau bouillante salée jusqu’à
ce qu’elles soient tendres (environ 10 mn).
2. RéALISEZ la béchamel en faisant fondre le beurre
dans une casserole, puis ajoutez la farine. Faites cuire
sans coloration pendant 5 mn et laissez refroidir.
Une fois le mélange farine-beurre froid, ajoutez-y
le lait bouillant, le piment d’Espelette, le sel
et le poivre. Mélangez au fouet. Portez à douce
ébullition en continuant de mélanger.
3. INCORPOREZ la manigodine coupée en morceaux
dans la béchamel chaude. Laissez fondre le fromage.
4. DISPOSEZ une partie de la béchamel au fond
d’un plat à gratin, ajoutez le chou-fleur cuit,
puis couvrez du reste de béchamel. Faites gratiner
environ 15 mn à 200 °C/th. 6-7.
Damien Richardot a grandi dans les Alpes, élevé
au lait cru et aux fromages fermiers. Après Chez Vous,
Métropolitain et Café Pinson à Paris, il ouvre Beau & Fort,
une crèmerie-restaurant célébrant le meilleur du fromage.
Fan de bons produits, il régale ses clients de recettes
modernes et ultra fraîches dans une ambiance chaleureuse.
* 37, rue du Faubourg-Montmartre, Paris-9e. Tél. : 01 45 89 23 96.
les FICHES -CUISINE
E L L E
ELLE 3798
Réalisation Sergio Da Silva
Photos Marie-Pierre Morel
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
la liste de nos envies
réalisation mireiile assénat
Julie ChanutBombard
1
Stéphanie Moyal
Kohen
presse
4
1. SenSuel. Gel de parfum
pour les Mains et le Corps eau des sens,
Diptyque, 200 ml, 34 €. diptyqueparis.fr
2. Sweet. sabots en cuir « Mirvin »,
Isabel Marant, 430 €. isabelmarant.com
3. Scientif-eat Livre de cuisine « Food
pairing », de Linda Granebring (éd. Marabout),
19,90 €. 4. Super. Bague « Vendôme »,
Caroline Najman sur ellestore.fr, 49 €.
5. Savoureux. soins et dégustation de thés
japonais, Maison suisen, 7, rue de Thorigny,
paris-3e. suisen.fr 6. SimpliSSime.
parament, magasin en ligne d’art de la table,
parament-shop.com 7. Sublime.
sac en cuir « The One », Baurain, 1 050 €.
baurain.co 8. Somptueux. Bar du ritz,
15, place Vendôme, paris-1er. ritzparis.com
2
Erin Doherty
3
Danièle Gerkens
5
Caroline Ignazi
6
Sergio Da Silva
7
Édouard Dutour
8
Mireille Assénat
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ELLE BD
vous avez perdu quoi ?
par soledad
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
yslbeauty.com
OAPLF – SNC – 14 rue Royale Paris 8ème – 314 428 186 RCS Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ROUGE PUR COUTURE
THE SLIM
LE NOUVEAU ROUGE À LÈVRES MAT.
HAUTE COUVRANCE. LONGUE TENUE.
#WALK THE LINE
*suivre ses propres règles
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
CRÉDIT AUTO
%
1
À PARTIR DE
(1)
TAEG FIXE
Prenez la route de la rentrée
avec le sourire !
Exemple: pour un Prêt Auto(2) de 10000€ sur 12 mois au taux débiteur annuel fixe de 1,00%, 12 mensualités de 837,85€. Taux Annuel Effectif Global
fixe de 1,00%. Pas de frais de dossier. Coût de l’assurance facultative: 7€ par mois (3) qui s’ajoutent à la mensualité et montant total dû au titre de l’assurance sur
la durée totale du prêt : 84€. Taux annuel effectif de l’assurance: 1,57%. Montant total dû par l’emprunteur, hors assurance facultative: 10054,20€.
Un crédit vous engage et doit être remboursé, vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.
(1) Sous réserve d’acceptation de votre dossier par la Caisse d’épargne et après expiration du délai légal de rétractation. Renseignez-vous auprès de votre
conseiller. Offre valable du 30/08/18 au 17/11/18. Taux promotionnel valable pour toute demande de prêt Auto supérieur ou égal à 10 000 euros et remboursable
sur une durée comprise entre 4 et 12 mois. Ce taux est évolutif en fonction de la durée de l’emprunt.
(2) Exemple donné à titre indicatif, sans valeur contractuelle. (3) Pour le prêt cité ci-dessus et pour un client de 35 ans assuré en Décès, Perte Totale et Irréversible
d’Autonomie et Incapacité Temporaire Totale. Le coût mensuel de l’assurance dépend des garanties offertes, de l’âge et des conditions de santé de l’emprunteur.
Renseignez-vous en agence. Contrats d’assurance de CNP Assurances et BPCE Vie, entreprises régies par le Code des Assurances.
COMMUNICATION À CARACTÈRE PUBLICITAIRE.
Caisse d’Epargne et de Prévoyance Grand Est Europe, Banque coopérative régie par les articles L.512-85 et suivants du Code Monétaire et Financier, société anonyme à
Directoire et Conseil d’Orientation et de Surveillance au capital de 681.876.700 euros - siège social à STRASBOURG (67000), 1, avenue du Rhin - 775 618 622 RCS STRASBOURG
- immatriculée à l’ORIAS sous le n° 07 004 738 - Crédit photo : Istockphoto.
COUSU DE
FIL ROUGE
Le salon des modeuses – Cousu de
Fil Rouge – revient pour une troisième
édition à Thaon-les-Vosges du 23 au
25 novembre 2018. Organisé à la
Rotonde, il réunira 50 artisans d’art
créateurs textile et mode de toute la
France. Bijoux, sacs, étoles, carrés de
soie, ceintures, chapeaux… fabriqués
en atelier, révèleront les savoir-faire des
plumassières, brodeuses-perleuses,
tisserandes, bijoutiers, maroquiniers,
feutrières... Vingt créateurs de mode
exposeront leurs collections hiver et
fêtes. De la petite robe droite au jean
revisité en passant par les textiles
d’exception, il y aura autant de styles
que de créateurs, sans compter
un espace dédié à la déco. Des
expositions, des ateliers pour petits et
grands, mais également un spectacle
le vendredi à 19h30 (7€ avec apéritif)
et un show coiffure le dimanche à 11h
(5€) ponctueront ces trois jours. Entrée
salon 2€, gratuité enfants.
Infos sur www.cma-vosges.fr
ÉPINAL
Au début de l’été, Épinal et toutes les communes de son agglomération
ont lancé une nouvelle marque de territoire « Épinal LA belle image »,
qui met en avant une qualité de vie exceptionnelle, au cœur des Vosges.
À travers elle, le territoire invite à la découverte d’un cadre de vie
privilégié, dans des villes à taille humaine, entre rivières et forêts. Festivals
de musiques actuelles, de théâtre burlesque ou de littérature, spectacles
de rue, randonnées à pied, à vélo ou en canoë, expositions originales,
fêtes traditionnelles et manifestations gourmandes rythment les saisons…
Mille et une découvertes originales, sportives, culturelles, innovantes,
artistiques sont proposées. Le territoire se dévoile et montre au grand
public tous ses secrets, à travers une série de films et de cartes postales
originales, qui posent toutes la même question : « On n’est pas bien là ? »
www.epinal-labelleimage.fr
ACTUALITÉS COMMERCIALES
NEUFNOUVEAUNOUVELLES
5 OCTOBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
E L L E .FR
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
POLÈNE
Il ressemble à un bijou et c’est ainsi
qu’il se vit ! Le « Numéro Six » signé
Polène est un amour de sac que
l’on garde près de soi comme
un talisman. Dernier-né d’une
collection mêlant raffinement et
design singulier, beauté des cuirs
et finitions des plus soignées, il tient
certes une toute petite place dans
l’espace mais une très grande
côté cœur. Qu’il soit suspendu au
coude, au poignet ou à la main,
« Numéro Six » crée une relation
particulière au corps. Minimaliste
et élégant, doublé cuir et réalisé
à la main, il intègre une poche
aimantée et une poche plaquée
passepoilée. Une pièce de
maroquinerie ultra séduisante qui
joue sur la justesse de ses courbes
et sa pièce métallique centrale.
Sac Numéro Six, 100% cuir de veau
lisse pleine fleur, dim. 18 x 14,5 x 5,5
cm, bandoulière 30 cm,
disponible en huit coloris
160 € (prix observé).
www.polene-paris.com
CÉLINE LEFÉBURE
Cuir végétal italien lisse, volume généreux, doublure en toile, déclinaison
de couleurs… Le cabas Ariane se prête à tous les emplois du temps avec
style. Parfait pour rejoindre le bureau, il permet d’y glisser vos documents,
une tablette, et peut vous suivre tout au long de la journée d’un rendezvous à l’autre, et même pour sortir dîner. Son design épuré et sa forme
élancée lui donnent fière allure. S’il offre principalement un porté main,
il dispose cependant d’une bandoulière amovible afin de toujours
procurer un confort de port même chargé. Il est doté d’une fermeture
magnétique, d’une poche intérieure zippée et plaquée et possède
l’espace nécessaire pour emporter avec vous tous vos essentiels. Simple,
chic et efficace !
Sac Ariane, H35 x L33 x P10 cm 480 € (prix observé).
Disponible en bleu marine, bordeaux, naturel, noir, rouge.
www.celinelefebure.com
ACTUALITÉS COMMERCIALES
NEUFNOUVEAUNOUVELLES
5 OCTOBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
E L L E .FR
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Automne/Hiver 2018/2019
Plus léger
Plus souple
Plus d’espace
Plus d’amorti
La technologie au service de votre bien-être de tous les jours.
La marque RIEKER est distribuée dans le commerce de détail en chaussures
www.rieker.fr
www.rieker.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
NEUFNOUVEAUNOUVELLES
RichardGalliano © Vincent Catala
JAZZ SUR SEINE
Cette année, on célèbre les 100 ans de l’arrivée du jazz en France. Une bonne
raison pour Jazz sur Seine de marquer le coup avec une programmation de
haut niveau. Pendant deux semaines, plus de 450 musiciens sont attendus
dans 25 clubs parisiens et franciliens pour 180 concerts. Qu’ils bénéficient
d’une renommée internationale comme Carla Bley et Roberto Fonseca
ou qu’ils soient des talents en devenir comme Arnaud Dolmen et Matthis
Pascaud, ils sont le symbole du dynamisme et de la diversité de la musique
jazz actuelle. A noter que des ateliers et des master-classes sont également
prévus. Le tout à un tarif très attractif.
Du 12 au 27 octobre. Divers lieux. Paris et Ile-de-France.
Tél : 01 83 06 61 01. www.parisjazzclub.net
Arnaud Dolmen © Alexandre Lacombe
LES NUITS COURTES
Le coup d’essai de l’an dernier s’est
transformé en véritable succès. Les
Nuits Courtes, auréolées du titre
du meilleur nouveau festival de
France, rempilent donc pour une
deuxième édition placée sous le
signe du hip-hop français. Avec
Orelsan en tête d’affiche, à qui l’on
doit le très réussi « San » sorti en
2017, le festival vendéen entend
bien jouer dans la cour des grands.
Un pari pas si fou que ça vu que
le rappeur sera accompagné,
entre autres, de Lorenzo, alias
l’empereur du sale, Biffty et Dj
Weedim, ambassadeurs du rap
de la déglingue, et Bagarre,
collectif à la musique survitaminée.
Orelsan
PETIT BULLETIN FESTIVAL
« Le Petit Bulletin » n’est plus uniquement le magazine culturel gratuit
le plus prisé de la région Rhône-Alpes. Depuis 2017, il a aussi
son festival. Un événement musical qui a trouvé son parfait écrin
dans la chapelle de la Trinité, à Lyon. Avec à la clé trois concerts
uniques sacrément alléchants d’artistes aux univers singuliers :
la sensible Raphaële Lannadère, alias L, Stuart A. Staples, échappé
de Tindersticks le temps d’un album solo qu’il présentera en exclusivité
en live, et Yael Naim accompagnée pour l’occasion des Métaboles,
ensemble vocal a cappella.
Du 26 au 28 octobre. Chapelle de la Trinité. 29-31, rue de la Bourse, Lyon.
Tél : 04 78 38 09 09. www.petit-bulletin.fr
Du 19 au 21 octobre.
Espace René-Cassin,
Fontenay-le-Comte.
Tél : 02 51 00 05 00.
www.lesnuitscourtes.com
Yael Naim
Raphaële Lannadère © OJOZ
Les musiques du monde ont trouvé une belle
terre d’accueil dans la ville d’Aix-en-Provence.
Depuis neuf ans, quand vient l’automne, le
festival MUS’iterranée y fait entendre ses
multiples voix. Cette année encore, il invite
le public à un voyage à travers les continents
et les cultures, de l’Europe de l’Est à l’Asie en
passant par l’Amérique Latine. Un itinéraire
tantôt poétique, tantôt festif, à partager en
bonne compagnie, avec notamment Françoise
Atlan et Shadi Fathi, Jarava, Accentu, La Dame
Blanche ou le Bamboo Orchestra.
La Dame Blanche © Gunther Klebinger
Bamboo-Orchestra
Du 19 au 27 octobre.
Divers lieux. Aix-en-Provence.
Tél : 04 42 38 81 33.
www.musiterranee.com
E L L E .FR
ACTUALITÉS COMMERCIALES
MUS’ITERRANÉE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
NEUFNOUVEAUNOUVELLES
LA MÈRE POULARD
ACTUALITÉS COMMERCIALES
Il est impossible de ne pas succomber au charme du Mont-Saint-Michel,
un site unique classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Et à sa
simple évocation, il est tout aussi impossible de ne pas penser à « La Mère
Poulard » qui sut promouvoir une cuisine sincère et savoureuse, entre
terre et mer, en ouvrant en 1888 son auberge pour y préparer des repas
pour les pèlerins, les visiteurs et les personnalités les plus célèbres de son
époque. A l’occasion de son 130e anniversaire, un recueil s’imposait !
L’ouvrage « Les carnets de cuisine de La Mère Poulard » est bien plus
qu’un livre de recettes, il vous présente une série d’articles historiques,
vous dévoile la belle histoire d’Annette Poulard, vous révèle ses secrets
en guidant vos pas dans cet havre merveilleux en égayant vos papilles
de 88 recettes simples et délicieuses.
Les carnets de cuisine de La Mère Poulard, textes d’Eric Vannier,
photographies de Sophie Tramier, éd. Chêne, 336 pages,
19 € (prix observé).
E L L E .FR
11
REISENTHEL
Depuis plus de 40 ans, reisenthel dédie sa créativité, son savoir-faire et son enthousiasme
à la conception d’objets qui
facilitent le quotidien. Robustesse, ingéniosité, fiabilité et
praticité sont les maîtres mots
de la marque allemande
avec la touche de fun en sus.
A l’heure où l’organisation
règne dans tout foyer, vous
trouverez dans la nouvelle collection, sur le thème du cirque,
une multitude d’accessoires
qui feront le bonheur de vos
bambins : trousse, sac à dos,
dufflebag… Et pour des escapades en famille, chez leurs
grands-parents ou en centres
de loisirs, l’indispensable
poncho qui saura les protéger
d’une météo capricieuse lors
d’une promenade, ou bien encore le sac qui sera parfait pour se rendre
à la piscine ou pour toute autre activité sportive ou tout simplement pour
emporter le goûter !
Collection Circus, Mysac 5,95 €, Mini Maxi Poncho
29,95 € (prix observés). www.reisenthel.com
ÉDITIONS
RÉDACTIONNELLES
RÉGIONALES
SI VOUS SOUHAITEZ PARAÎTRE DANS
VOTRE RÉGION CONTACTEZ-NOUS
01 74 85 85 85
W W W. L A G A R D E R E - P U B. C O M
ELLE
PSYCHO
NON AU
SYNDROME
DE LA BONNE
ÉLÈVE
SPÉCIAL
MODE
POURQUOI
IL FAUT DÉSOBÉIR
TOUS
LES LOOKS
QUI NOUS
INSPIRENT
+ LE MODE
D’EMPLOI
S
ES NOUVELLES
D
DES
ES
NCES
TENDA
TENDANC
S
NAGES
GNAGE
TÉMOIG
CES CARRIÈRE
WOMEN
NOTRE
COVER GIRL
QUI VIVENT À
LA CAMPAGNE
A
VANESSA
VANESS
AXENTE
€. AND : 2,70 €. BEL : 2,60 €. CAN $:
5,90 CND.
2,30
AOÛT 2017 FRANCE MÉTROPOLITAINE
ESP : 3,80 €. GR : 4,60 €.
HEBDOMADAIRE A25
A : 6,70 €. GUY S : 4,20 €. CH : 4,30 FS.
: 5,70 €. SAINT-MARTIN : 7 €. RÉUNION
FR S : 500 CFP. TUN : 5,70 DNT.
A : 4,90 €. D : 4,70 €. ANTILLES
A : 1 350 CFP. NC S : 480 CFP. POLY
PORT. Cont. : 3,80 €. NL : 4,70 €. NC
ITA : 3,80 €. LUX : 2,60 €. MAR : 35 MAD.
elle.fr
10, RUE THIERRY LE LURON - 92300 LEVALLOIS -PERRET - TÉL . : 01 41 34 83 80
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
* La TVA est offerte sous forme d’une remise équivalente à 16,67% correspondant à la valeur de la TVA à 20% ou d’une remise équivalente à 9,09% correspondant à la valeur de la TVA à 10%, selon le taux de TVA applicable à votre projet,
dans un logement neuf (TVA à 20%) ou ≥ 2 ans (TVA à 10%). Cette remise s’applique pour toute commande, en une seule fois, d’un aménagement d’une valeur minimale de 3 500 € TTC et maximale de 20 000 € TTC (hors pose et frais de livraison),
du 12/09/18 au 13/10/18. Offre réservée aux particuliers, limitée à une remise par foyer, non cumulable avec une autre promotion en cours. Voir conditions dans votre magasin Archea participant, liste sur www.archea.fr
TAO © DR - Pixteur.com - Visiolab - Photos non contractuelles.
Solutions d’aménagements créatifs
T.
> 13 OC
.
T
P
E
S
12
E
OFFERT
*
ut
Pour to
am é n a g
e m en t
Vous avez des envies, nous avons des solutions.
Dans toutes les pièces de la maison, nous pensons et concevons des solutions d’aménagements
personnalisés, sur mesure et adaptés à vos besoins. Nos idées pour optimiser votre espace
de vie sont sans limite. Parce que votre intérieur est unique, nos créations le sont aussi.
Retrouvez-nous sur archea.fr
A rchea s’occupe de tout , sur tout de vous .
06 CANNES - 111, bd Carnot - 04 93 68 36 26 • 06 NICE - 69, bd Gambetta - 04 93 44 53 68 • 13 AIX-EN-PROVENCE - 28-30, bd de la République 09 81 37 65 63 • 13 AUBAGNE - 259, av. des Caniers - ZI des Paluds - 04 42 84 20 20 • 13 MARSEILLE - 108, cours Lieutaud - 04 91 42 57 32
• 83 TOULON - 23, av. Franklin Roosevelt - 04 94 03 22 11 • 84 AVIGNON - 823, chemin du Bac de Bompas - Vedène - 04 90 14 06 21
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 OCTOBRE 2018
ELLE MARSEILLE
Oh Faon !
COUPS
DE FOOD
À MARSEILLE
GÂTEAUX VEGAN,
BENTO CHIC, VAISSELLE
TRENDY... ON A
DÉNICHÉ LES SPOTS
GOURMANDS DE
L’AUTOMNE.
PAR AMANDINE PLACE
Des pâtissiers vegan font mentir ceux qui
pensent que l’on ne peut pas remplacer
les ingrédients d’origine animale par
du yaourt de riz ou de la crème de soja.
Chez Oh Faon !, la nouvelle boutique
de Jérôme Raffaelli et Kevin Yau,
la pâtisserie artisanale est végétale.
Entremets, tartes, cakes, cookies…
ressemblent à s’y méprendre aux
classiques. Et la démarche est éthique
et diététique, avec des sucres complets
et une gamme diversifiée de farines.
4 à 5 € l’entremet individuel.
2, rue Edmond-Rostand, Marseille 6e.
Tél. : 06 50 84 94 67. ohfaon.com
DE LA MÉLASSE CHEZ
MARIUS SARDINEUR
La mélasse, c’est la nouvelle coqueluche
des influenceurs food. On l’obtient par
réduction de jus de fruits, souvent des
fruits rouges. Celle de grenade apporte
une touche sucrée, acidulée et une
pointe d’amertume aux recettes veggie.
Chez Marius Sardineur, un « sourceur »
de produits au goût sûr, on dégote une
mélasse produite près de l’ancienne
ville de Gaziantep, dans le sud-est de
la Turquie (12,50 € les 250 g) mais aussi
10
de la mélasse de griottes à napper sur
du fromage blanc de brebis (12,50 €
les 250 g). Miam !
Le samedi. Marché de l’Estaque. Plage de
l’Estaque, Marseille 16e. marius-sardineur.fr
DE LA VAISSELLE VINTAGE
CHEZ EMPEREUR
En cuisine, la nostalgie n’est jamais loin.
Les rééditions de vaisselle font un carton,
même Alessi s’y est mis ! On file chez
Maison Empereur, la plus ancienne
quincaillerie de France, qui cultive son
âme vintage à tous les étages. L’un d’eux
est d’ailleurs consacré aux rééditions des
séries iconiques de la marque de vaisselle
Duralex. Ligne Picardie à facettes, Lys
Jupiters
vermeil de couleur ambrée qui semble
sortie du placard de grand-maman,
Gigogne comme à la cantine. On en
redemande ! À partir de 1 € le verre.
4, rue des Récolettes, Marseille 1er.
Tél. : 04 91 54 02 29. empereur.fr
UN PLAT TOUT-EN-UN
CHEZ JUPITERS
La « trend cuisson » de la saison : cuire
et servir dans le même plat. Moins de
vaisselle, plus d’authenticité... Jupiters,
une adresse déco tendance propose
toute une ribambelle de plats à four, dont
les solides ustensiles en grès émaillé noir
(22 cm, 12,50 €). Même la salade se plaît
dedans ! La boutique propose également
une sélection de vaisselle noire (assiettes,
verres...), une couleur qui fait son comeback cet automne. Qu’on se le dise !
89, rue de Lodi, Marseille 6e. Tél. : 06 16 77 60 75.
jupiters.fr
PRESSE
DES PÂTISSERIES VEGAN
CHEZ OH FAON !
E L L E .FR
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TECHNIBAIN
CHAUFFAGE
CHRISTOPHEMEIER.COM • 0918 • Photo : Mapodile, iStock by Getty Images
Ouf !
Avec TechniBain,
la chaleur est
sur-mesure.
Pour passer l’hiver au chaud, inutile de vous ruiner en pulls : passez plutôt chez
TechniBain ! Selon les besoins spécifiques de votre habitation, nos spécialistes
vous accompagnent dans le choix de la solution énergétique la plus efficace et
la mieux adaptée à vos envies. Gaz, électricité, fioul ou bois, vous trouverez chez
TechniBain des équipements haute performance pour régler votre bien-être au
degré près.
AVIGNON • PERNES-LES-FONTAINES
WWW.TECHNIBAIN.FR
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 OCTOBRE 2018
ELLE MARSEILLE
FORT DE CAFƒ
Fini les jus de chaussettes ! Marseille n’est pas encore la capitale
du café mais elle enchaîne les ouvertures de coffee shops
pointus : Bernie Coffee, Loustic, Deep, Ginger Art & Coffee…
Une jeune femme, Iris Michalon, ouvre aussi sa boutique de
torréfaction à Marseille, La Brûlerie Möka.
18, quai du Port, Marseille 2e. Tél. : 04 91 52 52 50.
hotel-residence-marseille.com
Relais 50
DU TRANCHANT
CHEZ LABO&GATO
Les ustensiles fétiches des chefs continuent
d’investir nos placards. Comme le combo
mandoline et râpe Microplane : l’une
tranche finement (les légumes, les fruits…),
l’autre gratte (zestes d’agrumes, fèves
tonka, truffes…). On trouve cet accessoire
hybride et plein d’autres curiosités
culinaires chez Labo&Gato, le temple
de la pâtisserie. L’enseigne a en stock les
ingrédients et le matériel des pros. C’est
également le lieu pour s’approvisionner
en pâte feuilletée au beurre extra-fin des
Charentes (pâte François, 11,10 € le kg),
qui permettra de concocter en un temps
record une tarte d’automne bluffante.
21, rue de la République, Marseille 2e.
Tél. : 04 84 26 27 00. laboetgato.fr
DE L’AVOCAT EN VERSION
SUCRÉE AU RELAIS 50
L’avocado toast a du souci à se faire !
Mousse choco-avocat, cheese-cake
à l’avocat, tarte à l’avocat… l’avocat en
version sucrée, depuis toujours mis en
valeur dans la cuisine brésilienne, se
retrouve en bonne place au menu du
restaurant gastronomique Le Relais 50,
où Noël Baudrand joue d’audace en
imaginant un dessert liant banane et
12
DES SANDWICHS FOUS
À LA FABRIQUERIE
La street food acquiert ses lettres de
noblesse grâce à des envolées
gastronomiques. Le sandwich y gagne
des ingrédients de haute volée et des
saveurs inédites. Comme à La Fabriquerie,
le traiteur surdoué mené par Marine
Crousnillon, Sandi Despierres et Pierre
Giannetti. Leurs sandwichs, comme
l’effiloché de confit de bœuf, purée
d’avocat, crudités au citron, coriandre
et concassé de tomates fraîches (7,50 €)
et pain maison font un carton.
71, avenue de la Corse, Marseille 7e.
Tél. : 07 67 17 35 95.
Bricoleurs de
douceurs
Le bento de Bubo
UN BENTO CHIC
CHEZ BUBO
Exit le look gamelle ! Le bento prend
des allures chics : en porcelaine du Japon,
il est servi à table, en menu tout-en-un
au nouveau restaurant de Fabien Torrente
et Grégory Goutulli, le Bubo, près de la
place Castellane. Entrée, plat et dessert
arrivent à table en même temps (bon
point : le plat reste bien au chaud !)
dans un élégant bento à étages. Fabien
Torrente garnit ses bentos de recettes
healthy d’inspiration méditerranéenne,
poissons et végétaux en tête. Un must.
21 € le bento, 23 € avec verre de vin.
34, rue Jean-Fiolle, Marseille 6e.
bubo-restaurant.com
DU GRANOLA MAISON
AUX BRICOLEURS
DE DOUCEURS
La granola mania ne s’épuise pas !
Ce mélange de céréales, de fruits secs
et de miel (ou de sucre) terriblement
crunchy se déguste à la pâtisserie
atypique Bricoleurs de douceurs. Ici, c’est
Aurélie Pauletto, la spécialiste du granola,
qui a élaboré ses premières recettes en
pouponnant. Son granola enrobé de
chocolat au lait granola Valrhona est
noglu et quasiment sans gras ! On le
grignote donc au goûter, en topping sur
une glace ou un fromage blanc. Attention,
addiction en vue ! (6,50 € les 150 g). ■
PRESSE ; BENJAMIN IGNACE
avocat. Le guacamole devient sucré
et associé à un tube croustillant à la noix
de coco (10 €).
202, chemin du Vallon-de-l’Oriol, Marseille 7e.
Tél. : 09 86 35 23 92. bricoleursdedouceurs.fr
E L L E .FR
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 OCTOBRE 2018
NEUFNOUVEAUNOUVELLES
FLEUX
La saison invite à profiter pleinement de son intérieur avant l’arrivée des
températures plus fraîches et il est un lieu privilégié où se détendre : le canapé !
Convertible, modulable ou fonctionnel, il représente un élément essentiel de
confort, de lecture et de partage. Pour accompagner tous les moments de
relaxation et de convivialité, Fleux propose une multitude de modèles, du plus
épuré au plus sophistiqué. De forme simple mais singulière, ce sofa Silhouette
(design GamFratesi) ne manque pas de caractère. Il se caractérise par son
haut dossier et une confortable assise. Propice à des instants d’intimité par sa
forme, le choix de son emplacement sera bien évidemment essentiel.
Canapé Silhouette, acier et textile Kvadat, modèle 2 places à partir de 2 289 €.
www.fleux.com
BLOMKÅL
HABITAT
Table Flower Miroir à partir de 228 €.
www.blomkal.com/fr
Abat-jour en feutre gris, dim. L43 x l43 x H28 cm, 59 € ; Vase en céramique
avec pointillés Jasper H23 cm 22,50 € (prix observés). www.habitat.fr
Depuis sa création en 2013, Blomkål
conjugue charme et douceur. Inspiré
par le design scandinave, le trio à la
tête de cette jolie signature propose
des tables, banquettes, étagères, lits,
miroirs, chaises, patères, luminaires…
mais aussi de la peinture et du papier
peint. Le bois, les couleurs, les formes,
les matières sont autant d’ingrédients
sélectionnés avec soin pour ravir les
esthètes. Console, bureau d’appoint,
table basse ou encore mange
debout, le plateau « Flower » se prête
à toutes vos envies selon les pieds
que vous choisirez. Style, hauteur,
couleur des pieds et du plateau…
vous permettent de le personnaliser
à souhait. Et si vous avez un projet de
mobilier ou d’agencement, Blomkål
saura vous proposer des solutions !
Cette saison, les
designers d’Habitat
Design
Studio
privilégient la nature
à l’état brut, les coloris
chaleureux, où les
quatre éléments, la
terre, le feu, l’air et
l’eau, trouvent un
juste équilibre qui
insuffle tout à la fois
une énergie et une
sérénité. La tendance
est la composition
d’un espace intérieur
cocooning où il fait bon se retrouver. La légèreté des éléments se rehausse
par le choix de matières, le design singulier des objets de décoration
que l’on peut faire virevolter à loisir, d’une pièce à l’autre, créant ainsi
une ambulante décoration. Bien évidemment l’éclairage aura toute son
importance et le luxe de réchauffer l’habitat.
ACTUALITÉS COMMERCIALES
CHARLIE CRANE
Éditeur de mobilier pour enfants, Charlie Crane propose
des créations s’intégrant avec charme dans tout intérieur.
Design de haute volée et qualité des matériaux ont fait sa
renommée. Le bureau mural « Baki » offre la possibilité de
s’immiscer aussi bien dans une chambre d’enfant qu’à l’entrée
de son habitat. Les bambins peuvent dessiner ou y faire leurs
devoirs et les parents peuvent y remplir leur agenda. Conçu
pour être utilisé par toute la famille, Baki se montre à la fois
design et pratique. Sa structure intérieure est en multiplis de
bouleau avec un décor extérieur en chêne. L’extérieur est en
stratifié blanc avec un fond en acier blanc époxy, épaisseur
2mm. Ralentie par deux compas, l’ouverture est douce et la
fermeture se fait par aimantation. Et le pot à crayons en résine
de bambou naturelle est fourni !
Bureau Baki, dim. ouvert H48 x L69 x P62 cm,
349 € (prix observés). www.charliecrane.fr
E L L E .FR
13
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
5 OCTOBRE 2018
ELLE MARSEILLE
Angèle
Arthur H
CONCERTS PENSEZ À RÉSERVER
VITE, ON PREND SA PLACE AVANT QU’IL NE SOIT TROP TARD !
Nomad’ Café. 11, bd de Briançon,
RAP
OCTOBRE
NOVEMBRE
Marseille 3 . Tél. : 04 91 62 49 77.
MC SOLAAR, LE 6 DÉCEMBRE
e
CLASSIQUE
L.E.J, LE 2 OCTOBRE
Le Silo. 35, quai du Lazaret, Marseille 2e.
Tél. : 04 91 90 00 00. silo-marseille.fr
MARIE-NICOLE LEMIEUX,
LE 5 NOVEMBRE
La Criée. 30, quai Rive Neuve,
Marseille 7e. Tél. : 04 96 17 80 00.
theatre-lacriee.com
REGGAE
DANAKIL FEAT. BACO RECORDS
ALLSTARS, LE 11 OCTOBRE
Espace Julien. 39, cours Julien, Marseille 6e.
Tél. : 04 91 24 34 10. espace-julien.com
CHANSON FRANÇAISE
ARTHUR H, LE 12 OCTOBRE
À l’occasion du festival Rade Side
of the Moon. Théâtre Le Liberté. Place
de la Liberté, Toulon. radeside.com
BLUES
THE JAMES HUNTER SIX
LE 12 OCTOBRE
L’Usine. Route de Fos, Istres.
Tél. : 04 42 56 02 21. digitick.com
CHANSON FRANÇAISE
JULIEN CLERC, LE 19 OCTOBRE
Arena du Pays d’Aix. 1955, rue
Claude-Nicolas Ledoux, Aix-enProvence. arenaaix.com
14
CHANSON FRANÇAISE
LES PARISIENNES, LE 9 NOVEMBRE
Le Silo. 35, quai du Lazaret,
Marseille 2e. Tél. : 04 91 90 00 00.
silo-marseille.fr
CHANSON FRANÇAISE
NOLWENN LEROY, LE 17 NOVEMBRE
Le Dôme de Marseille. 48, avenue
de Saint-Just, Marseille 4e. Tél. :
04 91 12 21 21. dome.marseille.fr
POP
MADAME MONSIEUR,
LE 23 NOVEMBRE
Espace Julien. 39, cours Julien,
Marseille 6e. Tél. : 04 91 24 34 10.
espace-julien.com
ROCK
TAHITI 80, LE 23 NOVEMBRE
DÉCEMBRE
CHANSON FRANÇAISE
BENABAR, LE 1ER DÉCEMBRE
Le Dôme de Marseille. 48, avenue
de Saint-Just, Marseille 4e. Tél. :
04 91 12 21 21. dome.marseille.fr
JAZZ
TIGRAN HAMASYAN,
LE 1ER DÉCEMBRE
Théâtre Comoedia. 13, cours
Maréchal Foch, Aubagne.
Tél. : 04 42 18 19 88. digitick.com
Arena du Pays d’Aix. 1955, rue
Claude-Nicolas Ledoux, Aix-enProvence. arenaaix.com
ÉLECTRO
L’IMPÉRATRICE, LE 8 DÉCEMBRE
Espace culturel André Malraux.
100, avenue Maréchal-de-Lattre-deTassigny, Six-Fours-les-Plages. Tél. :
04 94 74 77 79. espace-malraux.fr
POP
ANGÈLE, LE 15 DÉCEMBRE
Le Moulin. 47, boulevard Perrin,
Marseille 13e. Tél. : 04 91 06 33 94.
lemoulin.org ■
PROCHAIN NUMÉRO LE 12 OCTOBRE
COMMENT ARRONDIR
SES FINS DE MOIS
RÉDACTRICE EN CHEF DES ÉDITIONS RÉGIONALES : ANNE-CÉCILE SARFATI. RÉALISATION : RELAXNEWS.
RÉDACTRICE EN CHEF : CHRISTINE RÉGNIER. SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DE LA RÉDACTION : CÉCILE
ROUSSELET. MAQUETTISTES : MAGALI HIRN ET CLARA LUNEAU. PREMIÈRE SECRÉTAIRE DE RÉDACTION :
SONIA GARRIGUES. RESPONSABLE DU SERVICE PHOTO : SANDRINE SAUVIN, AVEC STÉPHANIE
DUCHÊNE. A COLLABORÉ À CE NUMÉRO : NATHANIA CAHEN. DIRECTRICE ADJOINTE DES ÉDITIONS
RÉGIONALES : ANNE-MARIE LABINY. SERVICE PUB : LAGARDÈRE PUB METROPOLES. TÉL. : 04 92 17 27 17.
E L L E .FR
YANN ORHAN ; CHARLOTTE ABRAMOW
POP
lenomad.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
NEUFNOUVEAUNOUVELLES
PELLEGRIN & FILS
Imaginées, dessinées et réalisées dans la plus pure tradition de la haute
joaillerie française, les créations Pellegrin & Fils – joaillier de Provence
depuis 1840 – sont toujours des plus singulières. Il est de ces histoires
qui deviennent des légendes. D’inspiration latine, la collection Faberio
dessinée par Pellegrin & Fils enchante les générations depuis sa
création. Pierres choisies parmi les plus précieuses, montures au design
intemporel, les bagues de cette ligne portées façon chevalière rivalisent
de chic. Maintenant, la seule question à se poser est, qui du saphir jaune,
de la rubellite ou de la tourmaline verte fera chavirer votre cœur ?
Collection Faberio, à partir de 3200 €. A retrouver chez Pellegrin & Fils,
19, rue Davso, Terrasses du Port, Centre commercial Prado,
à Marseille-1er, 11, rue Méjanes à Aix-en-Provence (13) et sur le site
www.pellegrin-et-fils.com ; tél. 04 91 00 18 40.
Après une merveilleuse rencontre avec une tribu de femmes
mayas, Helena Mendes, pleinement investie dans les questions
environnementales, a créé Mawena, une marque bio-exigeante offrant
des formules de pointe en cumulant jusqu’à 25 actifs et des textures à
la sensorialité maximale. Elle décline une gamme de cosmétiques bio
fondée sur le principe du layering pour une peau rayonnante de beauté :
une huile démaquillante, une gelée nettoyante, une brume et une huile
visage. Avec des formulations complexes constituées grâce à la richesse
de la nature, ces soins luxueux allient naturel et efficacité. Comment ne
pas succomber au plaisir d’utilisation de la gelée nettoyante ? Formulé
à base d’enzymes de fruits et de plantes, ce gel-baume purifiant et
fondant nettoie le visage tout en douceur pour lui redonner un teint lisse
et uniforme. Divin !
ÉDITIONS
RÉDACTIONNELLES
RÉGIONALES
SI VOUS SOUHAITEZ PARAÎTRE DANS
VOTRE RÉGION CONTACTEZ-NOUS
01 74 85 85 85
W W W. L AG A R D E R E - P U B. C O M
ELLE
PSYCHO
NON AU
SYNDROME
DE LA BONNE
ÉLÈVE
SPÉCIAL
MODE
POURQUOI
IL FAUT DÉSOBÉIR
TOUS
LES LOOKS
QUI NOUS
INSPIRENT
+ LE MODE
D’EMPLOI
S
ES NOUVELLES
DES
D
ES
CES
ENDANC
TENDAN
T
S
NAGES
GNAGE
TÉMOIG
CES CARRIÈRE
WOMEN
NOTRE
COVER GIRL
QUI VIVENT À
LA CAMPAGNE
A
VANESS
VANESSA
AXENTE
MÉTROPOLITAINE 2,30 €. AND : 2,70
€. BEL : 2,60 €. CAN $: 5,90 CND.
AOÛT 2017 FRANCE
FS. ESP : 3,80 €. GR : 4,60 €.
HEBDOMADAIRE A25
A : 6,70 €. GUY S : 4,20 €. CH : 4,30
: 5,70 €. SAINT-MARTIN : 7 €. RÉUNION
FR S : 500 CFP. TUN : 5,70 DNT.
A : 4,90 €. D : 4,70 €. ANTILLES
A : 1 350 CFP. NC S : 480 CFP. POLY
PORT. Cont. : 3,80 €. NL : 4,70 €. NC
ITA : 3,80 €. LUX : 2,60 €. MAR : 35 MAD.
elle.fr
10, RUE THIERRY LE LURON - 92300 LEVALLOIS -PERRET - TÉL . : 01 41 34 83 80
ACTUALITÉS COMMERCIALES
MAWENA
Baume en gel nettoyant illuminateur Rose Papaya 60 € (prix observé).
Disponible sur www.moncornerb.com
11
5 OCTOBRE 2018
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
E L L E .FR
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
1
Размер файла
52 108 Кб
Теги
journal, elle
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа