close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Les Echos - 06 09 2018

код для вставкиСкачать
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ASSURANCES
DE PERSONNES
www.henner.com
Santé Prévoyance Retraite Services médicaux
PLAIDOYER POUR DES AIDES
SOCIALES EN TEMPS RÉEL
Un rapport plaide pour que les
prestations sociales soient versées en fonction des revenus du
moment, comme cela va être le
cas dès avril pour les APL. // P. 2
E T L’ É D I TO R I A L D ’ É TIE N N E
LEFEBVRE P. 7
L’IMPOSITION DES FIRMES
RECULE DANS LE MONDE
Comme en 2017, la plupart des pays
de l’OCDE ont continué à baisser le
niveau d’imposition des entreprises. // P. 6 ET L’ÉDITORIAL
DE JEAN-MARC VITTORI P. 7
BABYZEN, LE PETIT PRINCE
DES POUSSETTES
Ave c l a Yoyo , u n e p o u s s e t t e
légère pour les parents citadins,
la PME aixoise s’est installée en
cinq ans dans le marché de la
poussette haut de gamme.
// DÉCRYPTAGE P. 10
ENTREPRISES
& MARCHÉS
OPEL VA TRANSFÉRER 2.000
INGÉNIEURS CHEZ SEGULA
La filiale allemande de PSA est
entrée en discussion avec la
société française d’ingénierie
pour lui transférer une partie de
son centre de R&D. // P. 16
RENCONTRES DE L’UDECAM :
LA RIPOSTE DES AGENCES
Face aux nouveaux défis technologiques, les agences médias veulent aider les marques à constituer des communautés. // P. 20
ET NOTRE DOSSIER PP. 31 À 34
BERCY SE PENCHE SUR LE
COURTAGE EN ASSURANCES
Bercy envisage d’obliger les professionnels du courtage en assurances à adhérer à une association
ayant des missions de contrôle et
des pouvoirs de sanction. // P. 26
Consommation
Le Mondial a décalé
la course aux
fournitures scolaires
l Les hésitations de l’Allemagne font craindre
un statu quo alors que la France veut accélérer.
l Le dossier sera à l’agenda des ministres
des Finances ce week-end à Vienne.
erlin reste réticent à instaurer une « taxe
Gafa » en Europe, en dépit de ses promesses
des derniers mois. Dans un document
interne dévoilé mercredi outre-Rhin par « Bild », le
ministère des Finances, dirigé par le social-démocrate Olaf Scholz, juge « non productive » une « diabolisation » des géants du numérique. « L’affirmation encore fréquemment entendue […] selon laquelle
les entreprises comme Google, Apple, Facebook […] ne
paieraient aucun impôt sur leurs bénéfices n’est plus
tenable », selon ce document. Le gouvernement allemand a démenti tout abandon de la « taxe Gafa » et
B
assuré qu’il souhaitait toujours une issue positive
d’ici à la fin de l’année sur ce projet, afin d’aboutir à
une « imposition équitable des géants du Net ». Mais il
s’agit d’un nouveau coup dur pour la Commission
européenne et pour Emmanuel Macron sur un dossier dont ils font une priorité politique. Paris et
Bruxelles ressentent depuis plusieurs semaines les
hésitations allemandes. Berlin ne veut pas envenimer les relations déjà tendues avec les Etats-Unis sur
le commerce. Les industriels allemands, en pleine
transformation numérique de leurs modèles commerciaux, sont aussi à la manœuvre. // PAGE 6
SpaceX, mais il avance, lui aussi, dans l’aérospatial. Blue Origin, l’entreprise lancée il y a dix-huit ans par le patron fondateur d’Amazon, est à la
recherche de clients pour son futur lanceur New Glenn. La semaine prochaine à Paris, le président de Blue Origin, Bob Smith, devrait annoncer
des contrats. Prouvant ainsi qu’un nouvel opérateur de fusée est bien sur
le marché, en concurrence avec SpaceX et Ariane 6. // PAGE 15
Pour en finir
avec la
stagnation
séculaire
FISCALITÉ Un acompte sera
versé pour éviter que l’impôt à
la source ne fasse des perdants.
Les dix jours d’atermoiements sur le prélèvement à
la source se sont conclus par un ajustement du projet concernant les bénéficiaires de crédits d’impôt.
Pour leur éviter d’avancer de l’argent à l’Etat, ils percevront, dès janvier, un acompte correspondant à
60 % de leur avantage fiscal l’année passée. Sans ces
modifications, 3 millions de ménages auraient pu
être perdants en termes de trésorerie avec le prélèvement à la source, a concédé Gérald Darmanin,
ministre de l’Action et des Comptes publics.
// PAGE 3
La chronique de
Joseph E. Stiglitz
A la suite de la crise financière de
2008, certains économistes ont fait
valoir que les Etats-Unis, et peut-être
l’économie mondiale, souffraient de
« stagnation séculaire ». Pour Joseph
E. Stiglitz, cette idée héritée de la
Grande Dépression a surtout servi
aux dirigeants de l’après-2008 à expliquer pourquoi leurs politiques
n’ont pas permis une reprise rapide
et robuste. // PAGE 8
Gérald Darmanin et Edouard Philippe.
// P. 18
Logement :
les frais d’agence
vont du simple
au double
SUR
Après les bus en 2024, seront également concernés
les tramways (fin 2029) et les métros et RER (fin 2039).
NICOLAS BARRÉ
À 7H12 DU LUNDI AU VENDREDI
DANS LE 7H-9H DE NIKOS ALIAGAS
Concurrence : après la
SNCF, au tour de la RATP
La loi mobilités doit définir les modalités d’ouverture du marché des bus.
ISSN0153.4831
NUMÉRO 22775
SPATIAL Jeff Bezos est plus discret qu’Elon Musk, le patron de Tesla et de
Crédits d’impôt : une avance
pour 8 à 9 millions de foyers
Gilles Rolle/RÉA
Shutterstock
CARNET // P. 30
Taxation
des géants du
Net : pourquoi
l’Europe cale
Le patron d’Amazon défie
Ariane dans l’espace
Blue Origin
L’ESSENTIEL
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE // JEUDI 6 SEPTEMBRE 2018 // LESECHOS.FR
Jacques Demarthon/AFP
Série Limitée
Notre mensuel du luxe
110e ANNÉE
36PAGES
Antilles Réunion 3,70 €. Guyane-St Martin
4,80 €. Belgique 3, 20 €. Espagne 4 €.
Grande-Bretagne 3£40. Grèce 3,70 €. Italie
4 €. Luxembourg 3,40 €. Maroc 28 DH. Suisse
5 , 4 0 F S . Tu n i s i e 4 , 5 T N D. Z o n e C FA
2.800 CFA.
TRANSPORT La RATP perdra son monopole sur le marché des bus
franciliens fin 2024, mais le gouvernement devrait fixer prochainement le cadre de cette libéralisation. Il le fera dans la prochaine loi
d’orientation des mobilités, « sous réserve des concertations nécessaires », indique le ministère des Transports. // PAGE 14
IMMOBILIER Estimation d’un
bien, visites, mise en relation
entre vendeur et acheteur… Les
agents immobiliers facturent
leurs services autour de 5 % du
prix de vente des logements
dont ils concluent les ventes.
Ces honoraires sont libres et
cette moyenne cache des écarts
que ne justifient pas toujours
les prestations proposées. Les
Niçois en pâtissent le plus avec
des frais de 5,8 %. Les Lyonnais
s’en sortent mieux.
De nouveaux types d’agences, entièrement en ligne et
rémunérées au forfait, pourraient menacer ce modèle dans
un marché où plus de 35 % des
Français se passent encore de
l’aide des professionnels.
// PAGE 17
PASSEZ À
L'HYBRIDE
POUR GAGNER EN PERFORMANCE
BUSINESS | TECHNOLOGY | ANALYTICS
www.tnpconsultants.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
02 //
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
FRANCE
Un président peut-il
penser ?
Sur l’écologie comme sur l’économie, Macron est plus
soucieux de « faire » et de suivre à la lettre son projet
que de rester le disrupteur d’idées de la campagne.
LE FAIT
DU JOUR
POLITIQUE
Cécile
Cornudet
n président doit faire,
surtout s’il porte
pour nom Macron.
L’exécutif est persuadé que
c’est ce qu’on attend de lui et
vient de passer son mercredi
à se montrer en action et
à brandir sa détermination.
Emmanuel Macron se fait
exceptionnellement filmer
en train de parler en Conseil
des ministres : « Beaucoup
de choses nous attendent
avec énormément de défis.
» Il promulgue ensuite devant
les caméras la loi sur la
« liberté de choisir son avenir
professionnel ».
Edouard Philippe organise
un séminaire gouvernemental
qu’il conclut par ces
mots : « Le cap et l’intensité
des transformations seront
maintenus. » « Faire »,
ou du moins assurer que
l’on « fait », comme antidote
à une rentrée difficile.
Mais quand on fait, peut-on
penser ? Et partant s’adapter,
préparer l’avenir ?
Avec le remplacement
de Nicolas Hulot par
François de Rugy on l’aura
compris : le « changement
de paradigme » écologique
auquel le populaire
écologiste appelait en
claquant la porte n’aura
pas lieu. Priorité toujours
Fabien Clairefond pour « Les Echos »
U
à la recherche de la
croissance et au social.
Et tant pis si une partie
de la gauche se saisit de
la thématique pour repenser
le libéralisme et espérer
reprendre le flambeau
de la modernité. Elle est trop
fragile pour être jugée
dangereuse (politiquement).
Si la transition écologique
n’est pas prioritaire, qu’en estil justement de la transition
économique ? Dans la
campagne présidentielle,
Macron était celui qui pensait
le monde d’après, promettait
d’armer l’individu face aux
ruptures de trajectoires,
voulait donner des sécurités
aux travailleurs de la nouvelle
économie et s’intéressait
à l’intelligence artificielle.
Quinze mois plus tard,
cet esprit de modernité s’est
dissipé. Lorsque Edouard
Philippe veut lister
les gagnants de l’impôt
à la source sur TF1, il cite
les retraités de l’année,
pas les salariés aux parcours
heurtés. Soucieux
d’équilibre, Macron « fait »
et coche scrupuleusement
les cases de son projet :
d’abord « libérer »
(Code du travail, SNCF),
puis désormais « protéger »
(pauvreté, santé, retraites).
L’« émancipation »,
le « progressisme » restent des
mots que l’on n’a pas remplis.
Le monde bouge, l’exécutif
garde les yeux sur ses
promesses. Comme si
l’« ubérisation » de la politique
n’avait pas vraiment eu lieu,
ni sur la forme, ni sur le fond. n
en bref
Arrêts de travail : Matignon confie
une mission à deux personnalités
SANTÉ Matignon a confié à Jean-Luc Bérard, DRH du groupe
Safran, et à Stéphane Sellier, conseiller maître à la Cour des comptes, une mission de quatre mois sur l’indemnisation des arrêts de
travail. Les arrêts maladie ont bondi de 13,4 % entre 2013 et 2016,
passant de 6,3 à 7,1 milliards d’euros du fait, notamment, du recul
de l’âge de la retraite. Devant le tollé patronal, le gouvernement a
remisé son projet de transférer aux entreprises les indemnités
entre le 4e et le 7e jour d’arrêt pour économiser 900 millions.
Prévention des accidents du travail :
les partenaires sociaux se félicitent
SANTÉ « Nous sommes contents d’avoir été entendus par le gouvernement, même si je dois reconnaître que cela n’a pas été facile »,
a souligné la présidente de la commission accidents du travail et
maladies professionnelles, Florence Sautejeau (Medef), après la
signature de la convention d’objectifs et de gestions de cette branche de la sécurité sociale pour la période 2018-2021. Les partenaires sociaux ont obtenu 85 millions d’euros par an de plus pour le
Fonds national de prévention (« Les Echos » du 3 septembre).
SUR
RETROUVEZ DOMINIQUE SEUX
DANS « L’ÉDITO ECO »
À 7H45
DU LUNDI AU VENDREDI
Vers des prestations sociales
« ajustées » en temps réel
l Le rapport Cloarec-Damon, remis mercredi, souligne les avantages
de la réforme des allocations logement calculées sur les revenus récents.
l Elle permettrait de mieux lutter contre le non-recours, les indus et la fraude.
SOCIAL
Solveig Godeluck
@Solwii
Plus que quelques mois pour mettre sur pied un nouveau back-office
informatique à la Caisse nationale
d’allocations familiales (CNAF). Le
1er avril prochain, la « contemporanéité » des allocations logement
entrera en vigueur. Les ressources
prises en compte ne seront plus celles d’il y a deux ans, mais celles des
douze derniers mois, rafraîchies
tous les trimestres automatiquement. A la clef, 1,2 milliard d’euros
d’économies par an, sur 18 milliards
versés, parce que les revenus ont
tendance à augmenter et qu’il y
aura moins d’indus. Les prestations
logement génèrent 30 % des
2,5 milliards d’indus enregistrés
par la CNAF chaque année − qui
estime qu’il y a par ailleurs plus de
3 milliards d’indus non détectés.
« Première marche »
Cette réforme est emblématique des
efforts à accomplir pour parvenir à
la « juste prestation », selon un rapport remis mercredi au Premier
ministre par la députée LREM
Christine Cloarec et le professeur
associé à Sciences Po Julien Damon.
Avec en toile de fond la perspective
du « versement social unique », une
proposition du candidat Macron
pendant la campagne présidentielle.
« Le projet en cours sur les allocations logement est une première marche avant une extension souhaitable
à d’autres prestations. Les minima
sociaux ont, en particulier, beaucoup
à gagner d’une telle réforme systémique », exposent les auteurs. La juste
prestation serait celle qui permet à
la fois d’éviter des erreurs (par
exemple une déclaration erronée),
des indus (trop versés, donnant lieu
à des correctifs douloureux pour les
assurés) et des rappels (trop-per-
Les ressources prises en compte pour le calcul des allocations logement ne seront plus celles
d’il y a deux ans, mais celles des douze derniers mois, rafraîchies tous les trimestres. Photo Sipa
çus, qui ouvrent la voie à un remboursement). Elle est aussi mieux
ajustée aux ressources des gens en
temps réel. Bref, « elle est instruite,
contrôlée et liquidée plus efficacement », précisent-ils.
En toile de fond
du rapport remis
au Premier ministre,
la perspective
du « versement
social unique ».
La mission énumère les « candidats à venir pour une contemporanéisation » : d’autres minima sociaux
(tels que le revenu de solidarité
active), la couverture maladie universelle complémentaire (dont le
versement pourrait d’ailleurs être
automatisé pour les allocataires du
RSA), les prestations familiales attribuées en fonction des ressources.
Matignon envisage d’aller dans ce
sens, mais attend de voir si la
réforme des APL se passe bien.
Pour les allocations logement, on
ne demandera plus aux allocataires
de déclarer leurs revenus : les
échanges d’informations entre
administrations seront automatisés. La « base ressources mensuelles » en cours de constitution, qui
contiendra à terme, outre les revenus d’activité, l’ensemble des prestations sociales perçues, permettra
aussi de réformer le mode de calcul
des 24 milliards d’euros d’allocations familiales, a expliqué le directeur de la CNAF, Vincent Mazauric,
mardi devant l’Association des journalistes d’information sociale (Ajis).
Si l’objectif est d’éviter les indus,
l’exécutif veut aussi lutter contre le
non-recours : nombre de personnes
ne touchent pas les prestations auxquelles elles auraient droit parce
qu’elles n’en font pas la demande.
Néanmoins, la « juste prestation », si elle colle mieux à la situation de la personne en temps réel,
va créer des turbulences. Les caisses d’allocations familiales vont
avoir du mal à répondre aux questions en avril, redoute la présidente
de la CNAF, Isabelle Sancerni : « Il y
aura bien plus de personnes concernées que lors de la mise en place de la
prime d’activité. Nos accueils vont
être débordés alors que nous devons
diminuer nos frais de gestion de
5 % », s’inquiète-t-elle.
(
Lire l’éditorial d’Etienne
Lefebvre Page 7
Matignon incité à réformer le RSA en deux étapes
Le rapport de la députée
Claire Pitollat et du
président de département
Mathieu Klein propose
de renationaliser le financement du RSA et de
rationaliser la réinsertion
des bénéficiaires.
l’Assemblée des départements de
France (ADF). Les exécutifs départementaux justifient l’érosion de
leurs efforts d’insertion par les
4 milliards de charges de RSA qu’ils
doivent payer, chaque année, à la
place de l’Etat.
Matthieu Quiret
@MQuiret
40 % des bénéficiaires
du RSA ne sont
pas orientés vers
un accompagnement
six mois après
une demande.
Sortir du blocage de la réforme du
RSA en deux étapes. C’est l’approche prudente qu’ont proposée, mercredi, dans leur rapport au Premier
ministre, Claire Pitollat, députée
LREM des Bouches-du-Rhône, et
Mathieu Klein, président PS du
Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle.
Effort d’insertion
En juin, Edouard Phillipe leur avait
demandé des propositions pour
améliorer les piètres performances des départements dans l’insertion professionnelle des bénéficiaires du RSA : 40 % d’entre eux ne
sont pas orientés vers un accompagnement six mois a près une
demande de RSA, 13 % restent isolés au bout de deux ans, et un bénéficiaire sur deux n’a pas signé de
contrat d’engagement réciproque,
constatent les auteurs.
Mathieu Klein plaide sans surprise pour la recentralisation du
financement du RSA, une solution
dont il est le plus constant défenseur depuis plusieurs années à
D’après la dernière étude de
l’Obser vatoire des dép enses
d’action sociales (Odas), l’insertion ne représente plus que 7 % de la
dépense consacrée au RSA,
avec 670 millions d’euros.
Le rapport propose donc que
l’Etat reprenne entièrement le
financement de cette allocation,
sachant que sa distribution est déjà
faite par la Caisse d’allocations familiales. « Le département n’apporte
aucune plus-value au niveau du
financement mais dans l’accompagnement grâce à ses travailleurs
sociaux », défend Mathieu Klein. En
contrepartie, l’Etat contractualiserait avec chaque département en
fixant des objectifs de performance.
Les rapporteurs vont plus loin
encore en suggérant de confier aux
métropoles la gouvernance de
l’insertion sur leur territoire.
Bien conscient de l’opposition
forte de la plupart des départements à cette recentralisation, le
rapport propose une première
étape consistant à améliorer les
démarches existantes. Ils se fondent pour cela sur les meilleures
pratiques, constatant l’écart des
performances entre territoires.
« Dans les Hautes-Alpes, le taux de
sortie en emploi des foyers allocataires nouvellement entrés au RSA
s’élève à 53,2 % en décembre 2017,
contre 47,7 % pour la région Paca »,
écrivent-ils.
Rendez-vous
sous huit jours
La priorité serait d’imposer aux
départements et aux bénéficiaires
lors de l’inscription un rendez-vous
sous huit jours pour définir un parcours de retour à l’emploi. « On
constate beaucoup de temps perdu,
une période dans laquelle les demandeurs d’emploi perdent confiance »,
souligne Mathieu Klein.
Dans l’Hérault, les délais de
mise en parcours sont, par exemple, déjà passés de 94 à 33 jours en
moyenne. Plus question, selon lui,
de placer en priorité l’accompagnement social (santé, permis de
conduire, formation) en amont de
la recherche d’emploi, mais il s’agit
de faire les deux parcours en parallèle. Pour responsabiliser le bénéficiaire, Mathieu Klein plaide pour
la signature d’un contrat d’engagement comme mis en place
en Meurthe-et-Moselle.
Reste à savoir si l’exécutif enclenchera le scénario d’une recentralisation dans le cadre du plan
pauvreté qui sera dévoilé le 13 septembre. Si elle figurait dans le programme du candidat Macron, cette
option n’était plus sur la table des
négociations entre le gouvernement et l’ADF jusqu’à leur échec fin
juin. Même André Viola, président
du groupe de gauche et partisan de
la recentralisation, constate qu’une
majorité de ses présidents est
contre. Pierre Monzani, directeur
général de l’ADF, explique que les
discussions avec le gouvernement
ne pourront reprendre que sur les
bases de juin. n
Le plan pauvreté
dévoilé
le 13 septembre
Emmanuel Macron
présentera le 13 septembre
le plan pauvreté, puis
le 18 septembre le plan
hôpital, a annoncé mercredi
le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux.
Quant à la réforme des institutions, reportée durant
l’été à cause des remous
de l’affaire Benalla, elle sera
de retour au Parlement
« au plus tard » cet hiver,
a annoncé mercredi
Edouard Philippe.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FRANCE // 03
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
Impôt à la source : 8 à 9 millions de foyers
percevront une avance de trésorerie
FISCALITÉ
Bercy a annoncé
des ajustements pour
éviter aux bénéficiaires de crédits d’impôt
d’avancer de l’argent
à l’Etat l’an prochain.
Le ministre des Comptes publics, Gérald
Darmanin, a reconnu
que, sans ces modifications, 3 millions de
ménages auraient été
perdants en trésorerie.
Ingrid Feuerstein
@In_Feuerstein
L’interview du Premier ministre,
Edouard Philippe, sur TF1, mardi
soir, a révélé l’un des points de crispation du côté de l’Elysée qui ont
failli faire capoter le prélèvement à
la source de l’impôt sur le revenu
l’an prochain. Emmanuel Macron
a voulu s’assurer qu’aucun contribuable ne serait perdant en trésorerie, c’est-à-dire qu’aucun n’avancerait de l’argent à l’Etat pour se
faire rembourser partiellement en
septembre par le fisc. Il semble
avoir obtenu toutes les garanties :
« Il n’y aura pas de perdants en trésorerie dans la réforme que nous mettons en œuvre », a assuré le Premier
ministre, lors de son intervention
au « 20 heures ».
Il a fallu pour cela ajuster le projet.
Dans la mouture initiale, les bénéficiaires de crédits d’impôt ou réductions d’impôt risquaient d’être perdants en termes de trésorerie par
rapport au système actuel. Ces avantages fiscaux ne peuvent être retenus dans le taux de prélèvement
appliqué aux revenus du contribuable. Le texte prévoyait donc un remboursement en septembre, après la
déclaration. Conséquence : pour les
ménages concernés, l’impôt prélevé
à la source aurait pu être moins contemporain qu’à l’heure actuelle.
Aménagements
Deux aménagements avaient tout
de même été prévus. Le premier
concerne les ménages non imposables qui perçoivent des crédits
d’impôt (c’est-à-dire qu’en l’absence
de ces crédits, ils seraient imposables). Dès le vote du texte à l’automne
2016, une disposition avait été adoptée pour que ces ménages ne soient
pas prélevés lors de l’entrée en
vigueur de la réforme.
La loi avait également créé un
mécanisme spécifique pour les
employeurs à domicile et la garde
d’enfants : en janvier, ils percevraient un acompte équivalent
à 30 % de l’avantage fiscal perçu
l’année précédente.
Ce n’est pas suffisant, a considéré
Emmanuel Macron. Et pour cause,
le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a
concédé, dans une interview sur
franceinfo mercredi matin, que
3 millions de ménages auraient été
perdants en termes de trésorerie,
malgré ces deux aménagements.
D’où les ajustements annoncés
après l’intervention d’Edouard Philippe au « 20 heures ».
Coup de pouce
au pouvoir d’achat
L’acompte non seulement est porté
à 60 % de l’avantage fiscal de
l’année précédente, mais surtout
son champ est élargi à d’autres crédits d’impôt qui jusqu’ici n’étaient
pas considérés comme prioritaires : les dons, l’investissement locatif, certaines niches outre-mer et
les cotisations syndicales. Le crédit
d’impôt transition énergétique est
exclu de cette liste, dans la mesure
où il devrait être transformé en
prime dans la prochaine loi de
finances.
« 8 à 9 millions de ménages seront
concernés », indique-t-on à Bercy.
Une note du ministère précise que
ces mesures « conduiront à verser
une avance de plus de 5 milliards
d’euros à plusieurs millions de contribuables dès le 15 janvier ».
Un coup de pouce sensible au
pouvoir d’achat ? Probablement,
mais les contribuables devront bien
garder en tête que cette avance ne
fait que compenser des prélèvements trop élevés le reste de l’année.
En cas de forte variation de l’avantage fiscal d’une année sur l’autre,
certains pourraient même être
amenés à rembourser en partie cet
acompte. Mais ils devraient être
minoritaires : ce n’est valable que
pour les ménages dont le crédit
d’impôt aura diminué de plus de
40 % sur un an. n
Comment la loi Pacte pourrait
soutenir la croissance
ENTREPRISES
Le Trésor détaille,
dans une étude publiée
mercredi, les effets
macroéconomiques
de la loi.
Marie Bellan
@mbellan1
Le projet de loi Pacte, comme son
nom l’indique, a été élaboré par le
gouvernement comme un plan
d’action pour la croissance. Avec la
parution mercredi d’une étude du
Trésor sur les effets macroéconomiques des mesures, on a une première idée, encore partielle, de ce
que l’on peut en attendre.
Bercy s’est focalisé sur trois mesures principales du texte : la suppression du forfait social sur l’intéressement pour les entreprises de moins
de 250 salariés, le gel des seuils dits
sociaux et la suppression du seuil de
20 salariés et enfin la réforme du
droit des créanciers en cas de liquidation judiciaire d’une entreprise.
Suppression
du forfait social
Ces trois mesures cumulées dans le
long terme sont « susceptibles
d’entraîner une hausse du PIB de près
de 1 point, dont 0,3 point à l’horizon
2025, via une association plus étroite
des salariés à la performance de
l’entreprise et une meilleure allocation des facteurs de production du fait
d’une restructuration plus efficiente
des entreprises », affirme le Trésor.
La mesure la plus puissante pour
Bercy est la suppression du forfait
social. Elle devrait d’abord entraîner une baisse du coût de travail sur
les sommes déjà distribuées au
titre de l’intéressement avant la
réforme, estimée à 500 millions
d’euros. Ensuite, pour les entreprises qui décideraient de mettre en
place des accords d’intéressement
qui n’existaient pas jusqu’alors, le
Trésor est relativement optimiste
puisqu’il mise sur un taux de couverture qui passerait en deux ans à
50 % des salariés des entreprises
réalisant des bénéfices, « soit un
taux de versement effectif qui passerait à un tiers environ », note l’étude.
Hausse de la demande
et de la productivité
Le montant supplémentaire d’intéressement versé s’élèverait ainsi à
2,5 milliards (2 milliards pour les
entreprises de moins de 50 salariés
et 500 millions pour celles de 50 à
250 salariés). Malgré l’effet de substitution partielle de l’intéressement
aux augmentations salariales
observé notamment dans les entreprises de moins de 50 salariés, le dispositif devrait entraîner une hausse
des rémunérations, donc de la
demande. Ainsi qu’une hausse de la
productivité chiffrée à 7 % sur
l’ensemble des entreprises qui mettent en place la réforme.
Rapporté à l’ensemble de l’économie, le gain de productivité serait
de 0,3 % à long terme, selon Bercy.
Au total, la réforme du forfait social
devrait augmenter le PIB de
0,2 point d’ici à 2025 et de 0,4 point à
long terme.
La réforme des seuils sociaux, qui
consiste à supprimer le seuil des 20
salariés, c’est-à-dire à relever le paiement des cotisations afférentes de 20
à 50 salariés, et à geler les obligations
liées aux seuils tant que l’entreprise
n’a pas dépassé le dit seuil pendant
cinq années consécutives, allégerait
le coût du travail de près de 600 millions, dont 470 millions dès 2019, et
créerait près de 10.000 emplois à
long terme, selon la même étude.
Enfin, la réforme des faillites, qui
vise à faire adopter plus rapidement
un plan de restructuration pour les
entreprises en difficulté, en séparant
plus efficacement celles qui peuvent
être redressées de celles qui doivent
être liquidées, « pourrait augmenter
l’activité de plus de 0,4 point de PIB à
long terme », assure le Trésor. n
La meilleure stratégie pour votre croissance,
c’est d’être bien accompagné.
Nous vous accompagnons au quotidien.
✔
Proximité : des experts dédiés qui vous accompagnent de bout en bout.
✔
Performance : un réseau fixe-mobile à l’efficacité garantie.
✔
Continuité : une supervision du réseau 24 h/24 et 7 j/7
pour continuer à travailler, même en cas de problèmes.
✔
Simplicité : des outils qui facilitent la gestion de vos télécoms.
Contactez un conseiller
Bouygues Telecom Entreprises au 3100*.
* Service et appels gratuits.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
04 // FRANCE
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
POLITIQUE
Sylvain Fort, plume
du chef de l’Etat,
va assurer toute
la communication
de la présidence
de la République.
Les leçons de l’affaire Benalla
ont été tirées. Quelque chose ne
tournait pas rond dans la communication de l’Elysée et
Emmanuel Macron a décidé
d’y remédier. Selon nos informations, le chef de l’Etat a
décidé d’une vaste restructuration de son équipe de communication.
Sylvain Fort, conseiller discours et mémoire du président,
va prendre en charge toute la
communication. Déjà conseiller en communication pendant la campagne présidentielle, ce normalien était devenu
la plume d’Emmanuel Macron
après son élection. Il devrait
conserver cette fonction et être
secondé par Sibeth Ndiaye pour
la partie communication.
Pendant l’affaire Benalla, cet
été, l’Elysée s’est trouvé démuni.
« On avait perdu le récit du quinquennat », note une source. La
prise de parole d’Emmanuel
Macron devant les élus de la
majorité à la fin de la session
parlementaire est loin d’avoir
été suffisante pour éteindre
l’incendie. Et les députés de La
République en marche s’étaient
trouvés déboussolés faute d’instruction venue d’en haut.
Une porte de sortie
Le sort de Bruno Roger-Petit,
ancien éditorialiste nommé il y
a un an exactement porte-parole, semble scellé. Selon nos
informations, il est sur le départ.
Son intervention au début de
l’affaire Benalla – enregistrée
depuis un pupitre dans la salle
de presse de l’Elysée – avait été
critiquée. Elle avait été inefficace, voire contre-productive.
Surtout, les relations de « BRP »
avec nombre de conseillers
membres de la garde rapprochée d’Emmanuel Macron à
l’Elysée sont glaciales. « Emmanuel Macron lui cherche une
porte de sortie », confirme une
source proche du pouvoir.
Cette restructuration de la
communication s’accompagne
de la nomination d’un directeur
général des services, rendue
nécessaire par l’affaire Benalla.
Les différents avantages accordés au conseiller (appartement,
voiture de fonction…) ont été
octroyés sans aucune coordination. Compte tenu de sa proximité avec Emmanuel Macron,
rien ne lui était refusé. « Cette
affaire nous a montré que les services de l’Elysée ont besoin de se
coordonner entre eux », constate une source proche.
— G. P.
Médecine : des pistes pour
sortir du numerus clausus
UNIVERSITÉ
La réforme des études
de santé sera l’un
des volets du plan
de transformation
du système de santé
du gouvernement.
Plusieurs expériences
en cours pourraient
être généralisées.
Marie-Christine Corbier
@mccorbier
Ils illustrent tout un pan de la transformation du système de santé que
l’exécutif doit présenter le 18 septembre : celui de la réforme des études de médecine. Les étudiants qui
font leur rentrée, cette semaine, en
première année d’études de santé
(Paces) dans les universités ParisDescartes (Paris-V), Paris-Diderot
(Paris-VII) et Sorbonne Université
(ex-Paris-VI) vont tester un nouveau dispositif qui, dans les réunions de cabinets ministériels, est
déjà présenté comme ayant vocation à s’étendre. Le dispositif est au
cœur du débat sur la suppression
du concours en fin de première
année et du « numerus clausus »,
que le gouvernement s’apprête à
annoncer, selon Franceinfo. C’est
en tout cas, selon nos informations,
ce que propose un rapport remis
aux ministres de la Santé et de
l’Enseignement supérieur, Agnès
Buzyn et Frédérique Vidal.
SPéCIAL Marseille
i
Vendred
avec
os
Les Ech
Pour contourner le numerus clausus imposé dans les facultés de médecine françaises, certains
étudiants vont se former en Roumanie ou en Belgique. Photo AFP
Pour remplacer le système
actuel, dans un contexte où l’on
parle de gâchis, de dépressions et de
risques psychosociaux des étudiants, les universités sont déjà à
l’œuvre. Paris-Descartes, Paris-Diderot et Sorbonne Université expérimentent la modification du concours et la fin du redoublement de
la première année de médecine. Les
étudiants qui étaient autorisés à
redoubler la première année ne
pourront plus le faire. A la place, ils
passeront des oraux de rattrapage,
un mois après les épreuves écrites.
« Un taux d’échec
trop important »
C’est la « Paces One » qui réunit
donc deux années (la première
année et celle de redoublement) en
une seule. « La moyenne (des notes)
de la première année est prédictive de
la deuxième, donc on faisait faire aux
étudiants une deuxième année pour
rien », justifie le président de ParisDescartes, Frédéric Dardel.
Même si rien n’est encore tranché, « ce modèle pourrait coexister
avec celui de l’Alter Paces et de Pluripass », estime Jean Sibilia, à la tête
de la Conférence des doyens des
facultés de médecine. L’Alter Paces
autorise des étudiants diplômés,
par exemple, d’une licence de physique ou autre, à entrer en deuxième
année d’études de santé, après avoir
passé un examen de type grand
oral. Tandis que Pluripass, mis en
place à Angers, permet des réorientations en cours de premier cycle
universitaire (licence).
Ces trois modèles pourraient se
substituer à l’actuelle Paces. « On
fait tous le constat qu’il faut réformer
« Le mélange de
cette forme
de concours et de
numerus clausus
est inacceptable
et intenable, il faut
en sortir. »
JEAN SIBILIA
de la Conférence des doyens
des facultés de médecine
le premier cycle et supprimer le
numerus clausus », complète Jean
Sibilia. Il évoque tout à la fois « le
côté abrupt » du concours qui mène
à « un taux d’échec trop important »
et un « numerus clausus » qui conduit les étudiants à contourner le
système pour aller se former en
Roumanie, en Belgique ou ailleurs.
« Le mélange de cette forme de concours et de numerus clausus est inacceptable et intenable, il faut en sortir », ajoute-t-il encore.
Laisser la décision
aux universités
La suppression du numerus
clausus ne signifierait pas pour
autant une dérégulation totale. Car
un autre mécanisme, dit du « numerus apertus » (ouvert) pourrait
prendre le relais. Il fixerait un chiffre
plancher de médecins à former.
Ensuite, localement, les universités
auraient la possibilité de former
plus de médecins sans avoir besoin,
pour cela, d’une décision nationale.
Le gouvernement pourrait donc
s’en remettre à la décision locale
universitaire. C’est en tout cas une
proposition qui est sur la table. n
Trois députées défient Ferrand
à la présidence de l’Assemblée
PARLEMENT
Le député du Finistère
part favori pour
remplacer François
de Rugy au perchoir.
Verdict lundi.
Grégoire Poussielgue
@Poussielgue
Les candidats avaient jusqu’à mercredi pour se faire connaître. Mais
Richard Ferrand, le premier déclaré,
dès mardi matin, semble bien parti
pour remplacer François de Rugy au
perchoir, la présidence de l’Assemblée nationale. Soutien de la première heure d’Emmanuel Macron,
le député du Finistère a l’appui du
chef de l’Etat. « C’est l’option la plus
crédible car Richard Ferrand est le
plus légitime », estime un député
LREM. Richard Ferrand ne faisait
pas mystère de sa volonté de devenir
président de l’Assemblée nationale
depuis un certain moment.
L’affaire des Mutuelles de Bretagne, dans laquelle il est mis en cause,
a été délocalisée à Lille après une
nouvelle plainte d’Anticor. Malgré
un premier classement sans suite,
elle n’en plane pas moins au-dessus
de la tête de Richard Ferrand.
L’élection ne sera toutefois pas un
long fleuve tranquille. Trois députées LREM – Yaël Braun-Pivet, Cendra Motin et Barbara Pompili – sont
également sur les rangs. Elles ont
l’intention de rappeler à Emmanuel
Macron ses promesses en matière
de renouvellement et de parité.
« Richard Ferrand n’est pas identifié
au renouveau en politique par nos
concitoyens, a dénoncé Cendra
Motin dans les colonnes du « JDD ».
[…] Avec Yaël Braun-Pivet, nous sommes dans la même démarche : rappeler aux Français qu’ils ont aussi élu
des gens qui ne font pas de la politique
comme avant et qui sont prêts à prendre des responsabilités. »
Egalité hommes/femmes
Elles rencontrent un certain écho
dans la majorité. « La nomination
d’une femme à la présidence de
l’Assemblée serait un signal fort pour
l’égalité entre les hommes et les femmes, déclarée “grande cause du quinquennat” par le président », a souligné le député Matthieu Orphelin.
Les députés LREM voteront
lundi, lors de leurs journées parlementaires à Tours. Si Richard
Ferrand devait l’emporter, le nom-
AFP
Macron revoit la
communication
de l’Elysée
Richard Ferrand préside le
groupe LREM à l’Assemblée.
bre de votants en sa faveur serait un
indicateur de la cohésion de la
majorité à l’Assemblée en cette rentrée mouvementée. La tenue d’un
second tour serait un échec pour lui.
En revanche, le flou reste entier
pour la présidence du groupe
LREM au Palais-Bourbon,
qu’occupe Richard Ferrand, s’il
accède au perchoir. « Les députés
attendent lundi avant de se positionner », confie l’un d’eux. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 05
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
MONDE
en
chiffres
L’INFLATION PROGRESSE
EN RUSSIE
BAISSE DE 0,2 %
DES VENTES AU DÉTAIL
EN ZONE EURO
L’inflation en Russie a bondi
en août à 3,1 % sur un an,
selon des chiffres publiés
mercredi par l’institut des
statistiques Rosstat. Mardi,
la présidente de la banque
centrale, Elvira Nabioullina,
a déclaré que l’inflation était
en train de s’approcher de la
cible de 4 % plus rapidement
que prévu, évoquant
des facteurs externes.
3%
Les ventes au détail
dans la zone euro, baromètre
de la consommation
des ménages, ont légèrement
reculé (–0,2 %) en juillet
par rapport à juin
et progressé de 1,1 %
en rythme annuel,
a annoncé mercredi
l’Office européen
des statistiques Eurostat.
D’INFLATION AU CANADA
Les prix à la consommation
ont crû de 3 % en juillet au
Canada, dépassant les prévisions et « des taux d’intérêt
plus élevés seront donc nécessaires pour assurer l’atteinte
de la cible d’inflation »,
a indiqué la banque centrale
du Canada mercredi.
Impôt des entreprises : la course
à la baisse continue dans le monde
2022 (contre 33,3 % en 2017). A ce
jeu, les Britanniques font très fort
puisque l’impôt sur les sociétés
devrait être réduit à 17 % en 2020.
Brexit oblige, il fallait trouver un surcroît d’attractivité fiscale. Mais ce
sera toujours un taux supérieur à la
Hongrie (9 %).
INTERNATIONAL
De grandes réformes
fiscales ont été menées
aux Etats-Unis, en
France et en Lettonie.
Virginie Robert
@virginierg
Après les hausses d’impôt nécessaires pour faire face à la crise de
2008, les pays de l’OCDE concentrent beaucoup d’efforts pour améliorer leur compétitivité fiscale.
« Cela se joue davantage sur l’impôt
sur les sociétés », constate Pascal
Saint-Amans, directeur du Centre
de politique et d’administration fiscales de l’OCDE et responsable de la
deuxième étude sur les réformes
fiscales dans les pays de l’OCDE, qui
sera désormais annuelle.
La plus saisissante a été sans nul
doute la grande réforme fiscale aux
Etats-Unis : la taxe sur les bénéfices
des entreprises est passée de 35 % à
2 1 % t a n d i s q u e l e s tr anc hes
d’imposition sur les revenus des
personnes ont été réaménagées et
les déductions doublées… Et ce,
alors que le pays affiche une croissance annuelle de plus de 4 % ! Le
déficit budgétaire américain va
ainsi se creuser pour atteindre les
800 milliards de dollars cette
année, soit 4,2 % de PIB.
« C’est une réforme très incomprise en France, mais, en fait, les
Un cycle de croissance
Américains se sont alignés sur le
reste du monde, avec une baisse de
taux très agressive », observe Pascal
Saint-Amans.
Compétitivité
Parmi les pays qui ont récemment
beaucoup réformé, souligne le
nouveau rapport de l’OCDE, la Lettonie s’est distinguée en passant –
pour l’impôt sur les revenus – d’un
Le déficit commercial
américain s’envole
ÉTATS-UNIS
En juillet, le déficit
a bondi de 9,5 %, la
hausse la plus importante depuis trois ans.
Nicolas Rauline
@nrauline
— Bureau de New York
La politique commerciale de
Donald Trump tarde à porter ses
fruits. En juillet, le déficit américain
s’est en effet de nouveau envolé, à
50,1 milliards de dollars. Une hausse
de 9,5 % inédite depuis mars 2015,
due à la fois à une hausse des importations (+0,9 %), qui ont atteint un
nouveau record, et à une baisse des
exportations (–1 %)par rapport
au mois de juin. En cumulé, sur
les sept premiers mois de l’année,
le déficit américain a augmenté
de 7 % par rapport à l’an dernier, à
337,9 milliards de dollars.
Les chiffres étaient particulièrement attendus car ils étaient les premiers à prendre en compte les tarifs
douaniers contre la Chine entrés en
vigueur début juillet et les représailles de Pékin contre les produits
américains. Et le moins que l’on
puisse dire, c’est que cette guerre
commerciale ne profite pas, pour
l’instant, aux Etats-Unis. Le déficit
commercial des biens avec la Chine
a bondi de 10 % à 34,1 milliards
de dollars, atteignant un nouveau
record. Les exportations américai-
nes vers la Chine ont été particulièrement pénalisées par les mesures de
rétorsion prises par Pékin. Le soja a
ainsi souffert des tarifs mis en place.
Lors des mois précédents, les producteurs avaient bénéficié d’une
ruée des importateurs, qui avaient
rempli leurs silos dans l’attente des
sanctions. Cet effet est terminé : les
exportations de soja ont chuté de
0,7 milliard de dollars en juillet.
Situation tendue
avec le Canada
La réaction de Donald Trump ne
devrait pas tarder. Il devrait, cette
semaine, annoncer sa décision sur
la possibilité de frapper 200 milliards de dollars d’importations chinoises supplémentaires. La question étant de savoir s’il appliquera
des taxes de 10 % ou de 25 %.
Le déficit devrait ainsi continuer
de se creuser dans les mois à venir,
au risque de peser sur la croissance.
« Le commerce international a contribué à la croissance du PIB à hauteur
de 1,2 point lors du deuxième trimestre, mais une grande partie, si ce n’est
la totalité de cette augmentation,
devrait s’inverser au troisième trimestre », affirme dans une note Ian Shepherdson, économiste en chef de
Pantheon Macroeconomics.
Enfin, la situation se tend avec
le Canada. Les Etats-Unis sont passés dans le rouge avec leur voisin sur
les biens et services, au moment où
les négociations sur un accord commercial ont repris entre les deux
pays. n
niveau de taxe unique (23 %) à une
échelle progressive de 20 % à
31,4 %. En France, le taux d’impôt
sur les sociétés va être abaissé progressivement à 25 %, la fiscalité du
capital a été revue pour préférer
une flat tax de 30 %, la taxe d’habitation va être annulée pour 80 %
des citoyens, et bientôt les revenus
seront prélevés à la source. La plupart des pays de l’OCDE ont continué
d’actionner le levier de l’impôt sur
les sociétés, un argument de compétitivité dans un monde globalisé.
Selon le rapport, son taux moyen a
reculé de 32,5 % en 2000 à 23,9 % en
2018 pour les 35 pays de la zone. L’an
dernier, ce sont les pays aux économies les plus larges et aux taux
d’imposition les plus élevés qui sont
entrés dans la danse, notamment les
Etats-Unis et la France.
L’impôt sur les sociétés avait été
abaissé en moyenne de 2,7 % dans
huit pays de la zone OCDE en 2017 et
l’a été à nouveau de 4,8 % dans huit
pays en 2018. L’Argentine, par exemple, a réduit son taux d’imposition
sur les entreprises de 35 % à 30 % en
2018 pour le ramener à 25 % en 2020.
Un niveau que vise également la Belgique à cette date (contre 29 % en
2018) ou encore la France à l’horizon
« Ces baisses d’impôt sur les sociétés
ont suscité des craintes de course au
moins-disant, mais la plupart de ces
pays semblent engagés en fait dans
une “course à la moyenne” », remarque Pascal Saint-Amans. L’OCDE
observe que les baisses d’impôt sur
les entreprises sont moins prononcées qu’avant la crise de 2008. La
baisse moyenne a été de 6,7 %
entre 2000 et 2008, de 0,75 %
entre 2008 et 2015, et s’est accélérée
depuis lors.
Pourtant, les baisses d’impôt sont
moins nécessaires alors que l’on est
revenu dans un cycle de croissance à
p eu près normal. La T VA est
d’ailleurs à peu près stabilisée partout. C’est davantage le moment,
souligne le rapport de l’OCDE, de
reconstruire des coussins fiscaux et
surtout d’orienter vers des politiques
qui soutiennent la croissance,contribuent à réduire les inégalités et
jouent un rôle utile pour aider à préserver l’environnement.
(
Lire l’éditorial de
Jean-Marc Vittori
Page 7
CoMMunIqué
lInkt, l’oPérAteur télécoms b2b
quI sE souCIE du CLIEnt
P
lus que jamais, les télécoms deviennent un levier
central pour les entreprises, grandes ou petites. Les
salariés, de mieux en mieux informés et très à l’aise
avec les technologies numériques, en demandent toujours
plus : de nouvelles applications, une expérience utilisateur
toujours plus simple, uniiée et luide. Avec comme corollaire
un besoin en bande passante de plus en plus conséquent.
L’entreprise n’a plus que le choix de réussir sa digitalisation
et de mettre à la disposition de ses collaborateurs une
panoplie d’outils et de services qu’ils pourront personnaliser. L’enjeu est crucial : plus les collaborateurs seront eficaces, plus l’entreprise sera compétitive.
IdentIfIer
les besoIns des
entrePrIses Pour
mIeux les servIr
L’importance d’une solution
télécoms performante et
personnalisée devient donc
un facteur clé de développement. En France, pourtant,
si beaucoup disposent d’un
accès télécom, combien proitent d’un véritable service ?
Les entreprises sont claires :
toutes souhaitent une offre
complète à la fois en téléphonie ixe et mobile, du très haut
débit, des solutions d’interconnexion de sites, associés à
des engagements, des solutions de sécurisation, une facture
juste et iable, une tenue des délais et une relation de proximité durable.
Le marché des solutions télécoms B2B est fourni et pèse
lourd, près de 10 milliards d’euros. Mais il y a, d’un côté, un
duopôle historique avec une grande capacité de couverture
et d’industrialisation, et, de l’autre, des acteurs alternatifs,
plus proches et réactifs, mais qui n’ont pas la même force
de frappe sur tout le territoire.
un oPérAteur AlternAtIf
Au servIce des entrePrIses
Il y a donc une place pour une offre différente. Ce que Linkt,
lancé en 2017, a très bien compris, en alliant le meilleur des
deux mondes : robustesse, couverture, agilité et proximité.
Les fondateurs de Linkt, iliale du groupe Altitude, ont mis à
proit leur expérience passée à la fois chez les gros opérateurs
et chez les plus petits pour mettre au point un service opérateur d’un nouveau genre.
L’entreprise souhaite devenir
l’opérateur alternatif de référence en France et se donne
les moyens de ses ambitions.
En pratique, Linkt propose
pour la première fois une
offre complète et compétitive
(téléphonie, Internet, interconnexion de site, cloud et
sécurité), associée à une
qualité du service rendu et
un accompagnement client
fortement repensé. C’est
d’ailleurs dans l’expertise de
la relation client et les importants moyens mis en place pour
lui rendre le meilleur service que l’entreprise se différencie
le plus, par exemple : un interlocuteur dédié en charge de
s’occuper du client pendant toutes les étapes, des engagements mesurables et un accompagnement personnalisé en
fonction du secteur d’activité du client.
Résultat : en moins d’un an, des clients de plus en plus
nombreux, heureux d’être enfin écoutés. ■
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
06 // MONDE
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
Taxation des Gafa :
l’Allemagne
sur le reculoir
L’Afrique
du Sud
en récession
l Dans un document ministériel interne, Olaf Scholz estime
Liza Fabbian
— A Johannesburg
qu’une « diabolisation » des géants du Net « n’est pas productive ».
l Paris reste décidé à aboutir d’ici à janvier, mais Berlin ne veut
pas braquer Washington en pleine négociation commerciale.
INTERNATIONAL
Pauline Houédé
— Correspondante à Francfort
Derek Perrotte
— Bureau de Bruxelles
C’est un nouveau coup dur pour la
Commission européenne et pour
Emmanuel Macron sur un dossier
dont ils font une priorité politique.
En dépit des promesses effectuées
ces derniers mois et réitérées en juin,
Berlin est de plus en plus réticent à
instaurer une « taxe Gafa » en
Europe. Dans un document interne
dévoilé mercredi outre-Rhin par
« Bild », le ministère des Finances,
dirigé par le social-démocrate Olaf
Scholz, juge « non productive » une
« diabolisation » des géants du
numérique. Le SPD, la formation
politique d’Olaf Scholz qui compose
le gouvernement avec les chrétiensdémocrates, avait pourtant promis
une taxe Gafa pendant sa campagne
électorale. « L’affirmation encore fré-
quemment entendue […] selon
laquelle les entreprises comme Google, Apple, Facebook […] ne paieraient
aucun impôt sur leurs bénéfices n’est
plus tenable », cite également
« Bild ».
Le ministère a démenti en réaction tout abandon du projet. « Le
débat se poursuit, également entre les
ministres des Finances européens et
dans le cadre du G7/G20. Le ministre
continue de viser une imposition
équitable des géants du Net », y a
affirmé mercredi un porte-parole.
Cela ne suffira pas à rassurer
Paris et Bruxelles, où l’on sent l’Allemagne sur le reculoir depuis plusieurs semaines déjà. La tentation
de Berlin est bien de renvoyer la
question aux travaux de l’OCDE sur
la taxation du numérique… qui ne
sont pas partis pour aboutir avant
plusieurs années. Elle y est poussée
par son industrie. « L’impôt est une
action unilatérale et précipitée de
l’UE. Il conduirait à une double imposition des entreprises et serait plus
dommageable que bénéfique pour
l’industrie allemande, en pleine
transformation numérique de ses
modèles commerciaux », a indiqué
mercredi Joachim Lang, le leader
de la Fédération industrielle allemande (BDI).
Signe révélateur, l’Allemagne a
réussi à obtenir qu’Angel Gurria,
secrétaire général de l’OCDE, soit
convié aux discussions prévues ce
week-end à Vienne entre les ministres des Finances des Vingt-Huit en
Ecofin informel sur la taxation du
numérique.
L’ombre de Trump
« L’Allemagne n’abandonne pas formellement, mais elle tergiverse indéniablement », confirme une source
européenne, qui y voit notamment
l’impact des tensions commerciales avec les Etats-Unis : « Elle craint
des mesures contre l’automobile et ne
veut pas que la taxe sur le numérique
soit perçue comme une déclaration
de guerre à Trump. »
Les prochaines semaines seront
décisives. Le sujet sera de nouveau
AFRIQUE
La croissance sudafricaine a reculé
de 0,7 % au deuxième
trimestre.
Le social-démocrate Olaf Scholz. Photo Tobias Schwarz
au menu d’une réunion des ministres des Finances de l’Union européenne vendredi et samedi à
Vienne. La Commission européenne, la présidence autrichienne
du Conseil et plusieurs pays, France
en tête, ambitionnent toujours un
accord politique sur la taxe Gafa en
décembre prochain. L’objectif est
de pouvoir ainsi la finaliser avant la
fin de l’actuel mandat des institutions européennes et d’envoyer un
signal clair à l’opinion avant les élections européennes de mai. « Il faut
qu’en janvier 2019 nous ayons décidé
sur ce sujet », a répété sur LCI le
ministre français Bruno Le Maire,
soulignant que « si nous ne sommes
pas capables de rétablir de l’égalité
fiscale et de taxer les géants du numérique, nous le paierons dans les
urnes ».
Paris et Bruxelles s’attachent dès
lors à amadouer Berlin, rappelant
notamment que cette taxe Gafa (de
3 % sur le chiffre d’affaires) pourrait
n’être que temporaire, le temps que
l’OCDE aboutisse à une refonte plus
globale de la fiscalité du numérique. La France et la Commission
ont notamment accepté cet été,
point cher aux constructeurs automobiles allemands, que la revente
des données personnelles collectées par les entreprises non issues
du numérique ne soit pas concernée par la future taxe.
Rien n’indique que cela suffira.
Dans les cénacles européens, le pessimisme gagne d’autant plus qu’en
cette rentrée l’Allemagne semble
opérer un repli attentiste plus global en Europe, perceptible sur
d’autres dossiers clefs, comme
l’approfondissement de l’Union
bancaire et la réforme de la zone
euro. Dans un dossier où l’unanimité des 28 Etats membres est
indispensable (c’est la règle sur les
questions fiscales), difficile d’imaginer l’UE aboutir rapidement sans
une Allemagne moteur. Ses réticences ne vont en tout cas pas inciter
l ’ I r l a n d e e t l e L u x e m b o u rg ,
qui mènent depuis un an la fronde
contre la taxe Gafa, à céder. n
Europe : Berlin convoite des postes clefs
L’Allemand Manfred Weber
est le premier à se lancer
dans la course pour être
tête de liste de la droite lors
des élections européennes.
Manfred Weber n’est pas
un poids lourd sur la scène
européenne. Photo E. Dunand/AFP
Top départ. En présentant, mercredi,
sa candidature pour être la tête de
liste de la droite (PPE) aux élections
européennes de 2019, l’Allemand
Manfred Weber a ouvert les hostilités d’une année qui s’annonce longue
en rebondissements sur la scène
politique européenne. Avec, dans
tous les esprits, la redistribution des
principaux postes dans les institutions européennes, à commencer
par la présidence de la Commission.
Une présidence que Manfred Weber
lorgne désormais officiellement.
Manfred Weber n’est pas un poids
lourd sur la scène européenne. Sans
expérience gouvernementale, ce
membre de la CSU, le parti allié à la
CDU d’Angela Merkel mais penchant plus à droite, est toutefois une
personnalité importante du Parlement européen : eurodéputé depuis
2004, il préside le groupe PPE.
Défendant les valeurs chrétiennes de
l’Europe, il milite pour un rapprochement entre l’est et l’ouest de
l’Union et n’est pas pour rien dans le
maintien, au sein du PPE, du parti du
Hongrois Viktor Orban, Fidesz.
Même s’il est parvenu à éviter de
s’aliéner la famille centriste du parti
grâce à un positionnement proeuropéen et modéré, sa candidature illustre cette tentation du glissement
droitier à l’intérieur du PPE.
Mais la candidature Weber est
surtout symptomatique de la nouvelle stratégie allemande sur la
candidature de Weber sert surtout à
installer cette idée, tout en faisant un
geste fort vis-à-vis de la CSU à quelques semaines d’une élection importante en Bavière », estime un fin connaisseur des rouages européens.
Quitte à assumer une fonction centrale dans les institutions, l’Allemagne pourrait être tentée par une
autre manœuvre, évoquée ces derniers jours : l’idée qu’Angela Merkel
elle-même prenne la tête d’une institution européenne. Le scénario
semble encore très spéculatif. Mais
« ce serait pour elle une sortie par le
haut compte tenu de sa fragilité intérieure, tout en confirmant le rôle prédominant de l’Allemagne dans les
affaires européennes », résume Olivier Marty, qui enseigne les questions européennes à Sciences Po.
— G. G.
scène européenne. Théoriquement,
la future tête de liste du PPE aux élections européennes sera, en effet, en
bonne position pour briguer le poste
de successeur de Jean-Claude Juncker à la tête de la Commission. C’est
en tout cas le souhait du Parlement,
qui estime que les traités européens
lui donnent cette prérogative : au
leader de la coalition capable de diriger le Parlement de prendre la tête
de la Commission.
Un scénario spéculatif
Angela Merkel, qui a officiellement
donné son soutien à Manfred
Weber, confirme donc l’idée testée
ces dernières semaines par des fuites dans la presse savamment
dosées : l’Allemagne s’estime en
droit de revendiquer, pour elle, la
présidence de la Commission. « La
Une rentrée européenne piégeuse pour Macron
Catherine Chatignoux
@chatignoux
Difficile sur le plan intérieur, la
rentrée d’Emmanuel Macron ne
s’annonce pas plus aisée sur la scène
européenne où le jeu politique se fait
de plus en plus mouvant. Sa visite la
semaine dernière en Suède a conforté le président français dans la
crainte que l’extrême droite profite
d’une nouvelle poussée lors des élections législatives de dimanche et
bouscule à son tour l’échiquier politique à Stockholm. La France a déjà
perdu cet été un allié historique
avec la formation en Italie d’un gouvernement de coalition populiste et
radicalement anti-européen. A sa
tête, Matteo Salvini ne rate pas une
occasion de dénoncer les vices d’une
Europe malfaisante et s’en prend
violemment à la France. Même si ses
partenaires se donnent quelques
semaines pour juger sur les actes,
au-delà des rodomontades, le nouvel exécutif italien, le risque d’une
crise avec Rome n’est pas exclu.
La perspective des élections de la
mi-octobre en Bavière, traditionnel
bastion de la CSU, a tendu comme
jamais les relations de ce parti ultraconservateur avec la CDU d’Angela
Merkel et a affaibli cette dernière
au point qu’elle semble avoir perdu
une bonne partie de sa marge de
manœuvre européenne. Son entrevue avec la chancelière, vendredi à
Marseille, donnera à Emmanuel
Macron la mesure des ambitions de
l’Allemagne en cette rentrée.
vre le travail de conviction et d’alliances qu’il a amorcé depuis des mois.
Mais le trio joue désormais volontiers les frondeurs et refuse de signer
aveuglément les arrangements franco-allemands. Ainsi le Luxembourg
s’oppose-t-il à la taxation des Gafa et
les Pays-Bas, qui ont repris avec ferveur le flambeau libéral du Royaume-Uni, refusent la mise en place
d’un budget de la zone euro.
Christian Liewing/AFP
A neuf mois du scrutin
européen, le président
français poursuit dans
un paysage politique
tourmenté sa quête d’alliés
et de compromis.
Un travail de convictions
Il s’agit pour le chef de l’Etat de forger
d’ici au printemps prochain une
série de compromis suffisamment
attractifs sur l’immigration, la sécurité collective, la taxation des géants
du numérique et l’avenir de la zone
euro pour espérer un vote favorable
aux élections européennes de mai
prochain. Il se pose en principal leader du combat des « progressistes »
contre les « nationalistes » menés par
le Premier ministre hongrois Viktor
Orban. Les résultats obtenus lors du
sommet européen de la fin juin, qui
Le 29 août au Luxembourg, le Belge Charles Michel, le président
français Emmanuel Macron et le Luxembourgeois Xavier Bettel.
constituent la base des négociations
à venir, ne sont pas très prometteurs.
Bancal, l’arrangement négocié à 27
sur la politique migratoire n’a pas été
mis en œuvre jusqu’ici. Quant à la
réforme de la zone euro incluant un
minibudget, le timide compromis
forgé en juin au sommet de Meseberg par Emmanuel Macron et
Angela Merkel a été accueilli du bout
des lèvres par leurs partenaires de
l’Union. L’accord a été relégué à un
simple document de travail à discuter parmi d’autres propositions. Au
moins, pour Emmanuel Macron,
est-il toujours sur la table.
En se rendant au Luxembourg
jeudi où il rencontrera les trois dirigeants du Benelux, le Luxembourgeois Xavier Bettel, le Belge Charles
Michel et le Néerlandais Mark Rutte,
le président français veut poursui-
Débats difficiles
Les débats des prochains mois
seront d’autant plus difficiles que
« l’agenda européen est très politisé et
intimement lié aux politiques internes », note la directrice du think tank
DGAP, Daniela Schwarzer, qu’il
s’agisse de l’immigration, de la fiscalité ou de l’avenir de la zone euro.
Sans compter qu’en Allemagne, la
proximité du scrutin européen va
immanquablement éprouver la coalition entre sociaux-démocrates et
conservateurs. « On court donc le risque d’une certaine paralysie dans les
négociations. » Celle-ci pourrait
ouvrir un boulevard aux partis
populistes qui ont lancé sans attendre une campagne hostile à l’Europe
et aux migrants. n
C’est l’Office sud-africain de la statistique (StatsSA) qui a annoncé
mardi la mauvaise nouvelle : la
croissance sud-africaine a reculé
de 0,7 % au deuxième trimestre,
après une contraction du PIB de
2,6 % au trimestre précédent. Le
pays – l’un des plus industrialisés
d’Afrique – entre donc en récession technique.
Les mauvaises performances
de l’agriculture sont largement
pointées par les analystes : la
sécheresse de 2016 avait été suivie par une saison particulièrement bonne l’année suivante.
Mais en 2018, la province du
Western Cape a fait face à une
importante pénurie d’eau, faisant plonger le secteur de 29,2 %
ces derniers mois. « Les indicateurs sont également très décevants dans le secteur des transports, du commerce et même du
tourisme », confirme Azar Jammine, de l’agence Econometrix.
La monnaie sud-africaine, le
rand, s’est effondrée ces derniers
jours, perdant 1,5 % face au dollar
mercredi – à 15,6 rands pour 1 dollar – l’un de ses taux les plus faibles depuis deux ans. Cette chute
s’explique par les difficultés globales des devises émergentes,
mais aussi « par la menace d’une
nouvelle dégradation de la note de
la dette sud-africaine », souligne
Azar Jammine. L’agence Moody’s, la seule à maintenir une
perspective stable sur la dette
sud-africaine, pourrait emboîter
le pas à Fitch et Standard & Poor’s
qui ont relégué le pays en catégorie spéculative en 2017. Les difficultés structurelles de l’Afrique
du Sud n’ont pas disparues non
plus : les entreprises publiques
affichent toujours un déficit alarmant, alors que le taux de chômage atteint 27,7 % et 38,8 %
chez les jeunes.
L’inquiétute reste vive
Cette entrée en récession est évidemment une mauvaise nouvelle pour le président, Cyril
Ramaphosa, à quelques mois
des élections générales qui doivent se tenir à la mi-2019.
L’arrivée de Cyril Ramaphosa
au pouvoir en février 2018 avait
été accueillie par une certaine
euphorie des marchés. Fort de
son passé d’homme d’affaires à
succès, Cyril Ramaphosa avait
promis de redresser l’économie.
Il a dû depuis donner quelques
garanties à son parti – le Congrès
national africain, ANC – et à la
population. « Il y a beaucoup
d’inquiétudes sur les politiques
mises en œuvre par le gouvernem e n t , n o t e l ’é c o n o m i s t e
Kevin Lings, particulièrement
concernant son projet de réforme
agraire. » Un comité parlementaire travaille sur un projet
d’amendement de la Constitution, pour permettre l’expropriation sans compensation des terres agricoles afin d’accélérer leur
redistribution en direction de la
population noire. Vingt-quatre
ans après la fin de l’apartheid,
72 % des terres arables sont toujours détenues par les Blancs.
« Lorsque cette annonce a été
faite, on a constaté une contraction
de l’investissement en capital
fixe et une baisse de la consommation », relève Azar Jammine. Les
contours de la future loi
devraient se préciser en fin
d’année. Mais Cyril Ramaphosa a
beau promettre que « la réforme
agraire ne menacera pas les investissements étrangers, et ne mettra
pas en péril la sécurité alimentaire », l’inquiétude reste vive. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 07
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
SOMMAIRE
idées&débats
Le meilleur du Cercle Cessions d’entreprise :
les limites de la loi Hamon
des Echos
La Chronique
En finir avec le mythe
de la stagnation séculaire
Le Point de vue
Trump face à l’enjeu
des élections de mi-mandat
Art et culture
La mère, toujours recommencée
Stratégie
Babyzen, petite poussette devenue grande
LES ÉDITORIAUX DES « ÉCHOS »
Championne
du monde… de l’impôt
sur les sociétés
Boll pour « Les Echos »
Face à Trump, la Chine
se prépare à la guerre froide
Frédéric Schaeffer
@fr_schaeffer
— Correspondant à Pékin
Pendant plus de deux semaines, en
plein cœur de l’été, on ne l’a plus
vu. D’habitude omniprésent, Xi
Jinping a disparu de la une des journaux officiels chinois. L’homme
fort de Pékin, dont le culte de la personnalité atteint un niveau inédit
depuis Mao, était à Beidaihe, en
bordure de la mer de Bohai.
C o m m e c h a q u e a n n é e , c’e s t
dans cette station balnéaire située
non loin de la capitale chinoise que
Xi Jinping et les caciques du Parti
communiste se réunissent dans le
plus grand secret pour des réunions
de travail informelles.
Officiellement, ces rencontres
n’existent pas. Mais tout le monde
sait que c’est ici que se décident les
grandes orientations économiques
et politiques des mois à venir. Si rien
n’a filtré de ces entretiens, il ne fait
aucun doute que l’agenda a été
dominé par la guerre commerciale
avec les Etats-Unis.
Pékin, qui pensait avoir amadoué
Donald Trump avec la promesse de
milliards de dollars d’achats de
marchandises made in USA supplémentaires, a dû renoncer à l’espoir
d’une résolution rapide du conflit.
La guerre commerciale lancée par
Washington devrait au contraire
encore s’intensifier dans les prochains jours alors que les négociations sont restées au point mort fin
août. L’administration américaine
envisage désormais de surtaxer
l’équivalent de 200 milliards de dollars d’importations chinoises.
Même si Pékin a promis de
répondre du tac au tac, le coup est
rude pour le géant asiatique. Toujours très dépendant de ses exportations, il a beaucoup à perdre dans
ce conflit et sait que, au petit jeu de
la surenchère en surtaxes douanières, il ne pourra pas suivre bien
longtemps les Etats-Unis. La raison
en est simple : ses importations de
produits américains sont quatre
fois moindres que les 506 milliards
de dollars de marchandises chinoi-
L’ANALYSE
DE LA RÉDACTION
Pris de court
par l’escalade de la
guerre commerciale
lancée par les EtatsUnis, Pékin se prépare désormais
à un conflit long
et multiforme.
Les points à retenir
L’administration américaine
•envisage
désormais
de surtaxer l’équivalent
de 200 milliards de dollars
d’importations chinoises.
L’espoir d’une résolution
rapide du conflit s’éloigne,
or Pékin ne peut pas gagner
au jeu des surenchères
douanières.
Désormais, le discours
officiel décrit l’offensive
américaine comme faisant
partie d’une stratégie visant
à contenir la montée
en puissance de la Chine
sur la scène mondiale,
comme jadis avec l’URSS.
•
•
ses exportées chaque année aux
Etats-Unis, et que Donald Trump
n’exclut pas de surtaxer en totalité.
Le régime communiste, qui avait
d’abord relativisé l’impact du conflit,
a changé de ton durant l’été, sur fond
d’inquiétudes des marchés financiers et de chute du yuan. Même s’il
n’y a pas encore péril en la demeure,
Pékin s’est résolu à soutenir davantage sa croissance par une politique
budgétaire et monétaire plus
accommodante. La lutte contre les
risques financiers, qui comptait
parmi les objectifs du pouvoir
depuis l’an dernier, semble reléguée
au second plan. Et certains observateurs craignent que ces nouvelles
priorités n’entraînent le retour d’une
économie en surchauffe, à l’heure
où la dette dépasse les 260 % du PIB.
D’abord prise de court par la
détermination de Donald Trump et
l’escalade des tensions commerciales, la Chine s’inscrit désormais
dans un conflit long et plus large
avec les Etats-Unis. Là aussi, le message a changé ces dernières semaines. La presse officielle chinoise,
qui se faisait auparavant un malin
plaisir à moquer l’imprévisibilité
du président américain et sa capacité à se tirer une balle dans le pied,
interprète désormais l’offensive
américaine non plus seulement
comme une action visant à réduire
le déficit commercial des EtatsUnis, mais comme faisant partie
d’une stratégie globale visant à contenir la montée en puissance de la
Chine sur la scène mondiale.
« Les Etats-Unis définissant la
Chine comme “concurrent stratégique”, les relations sino-américaines
vont subir un réajustement profond », professe Long Guoqiang,
l’un des principaux économistes du
très influent Conseil d’Etat. Dans
une tribune très remarquée publiée
récemment dans « Le Quotidien du
Peuple », l’organe de presse officiel
du Parti communiste chinois, ce
conseiller économique y voit la
même stratégie américaine appliquée jadis pour maintenir son
hégémonie et brider l’URSS.
Pour la Chine, cela ne fait plus de
doute : le conflit commercial ouvert
par les Etats-Unis n’est qu’un prétexte, constituant les prémices
d’une nouvelle guerre froide à
laquelle Pékin doit se préparer. Et
ne rien céder. « Les dirigeants ne
voient plus cela comme une prise de
bec commerciale, mais plutôt
comme une attaque contre le modèle
politique et économique fondamental de la Chine », estime le cabinet
d’analyse Trivium, basé à Pékin.
L’offensive de Trump dépasse, de
fait, la seule issue des déséquilibres
commerciaux. L’administration
américaine a dans le collimateur le
plan industriel Made in China 2025
visant à hisser le géant asiatique en
leader mondial des nouvelles technologies. Ce plan est considéré par
Washington comme le symbole des
ambitions chinoises visant à torpiller la suprématie high-tech de la
Silicon Valley. Au-delà, ce sont les
ambitions concurrentes de deux
superpuissances qui s’affichent au
grand jour : Trump a promis de rendre sa grandeur à l’Amérique tandis
que Xi Jinping assure que son « rêve
chinois » et l’objectif d’une « grande
renaissance nationale » n’ont jamais
été aussi proches.
Jetant aux oubliettes la devise de
Deng Xiaoping, l’artisan de l’ouverture économique du pays il y a quarante ans, selon laquelle la Chine
devait « attendre son heure et dissimuler sa force », Xi Jinping n’a eu de
cesse d’affirmer haut et fort que la
place légitime de la Chine se situait
au premier rang mondial. Une
ambition affichée sans complexe à
mesure que le président chinois
renforçait son autorité au cours des
derniers mois.
Aujourd’hui, certaines voix en
Chine remettent en cause cette stratégie, estimant qu’elle n’a abouti
qu’à rendre les Etats-Unis encore
plus méfiants vis-à-vis d’une Chine
surjouant sa puissance économique et géopolitique. Comme une
volonté de faire profil bas, la presse
d’Etat a reçu pour instructions de
mettre en sourdine son plan Made
in China 2025. Un geste bien insuffisant pour apaiser les tensions. n
Donald Trump a joué un sale tour à la France.
Jusqu’à l’an dernier, les Etats-Unis étaient le
pays riche qui taxait le plus lourdement ses
entreprises. Mais cette année, le président
américain a brutalement abaissé le taux
fédéral de l’impôt sur les sociétés de 35 % à
21 %. Dans le classement de l’OCDE, c’est
désormais
la France qui est la championne
Par Jean-Marc
du monde avec son taux de 33,3 %. Et elle
Vittori
gardera en principe sa triste couronne l’an
prochain, même si le taux sera ramené à 31 %.
La France
Elle devrait enfin la céder en 2020 avec une
devra
baisse prévue à 28 %. Une dizaine de pays
absolument seront alors devant elles, dont l’Allemagne
et le Japon. S’ils ne réduisent pas leur taux d’ici
accomplir
là… Car la tendance est claire. Depuis 2000,
la baisse
le taux moyen de l’impôt sur les sociétés dans
les 36 pays de l’OCDE a reculé de 33 à 24 %,
promise
même si le mouvement a été moins rapide
pour les
depuis la crise financière. Les pays veulent
années à
attirer les entreprises avec une fiscalité
raisonnable – ou tout au moins éviter de les
venir pour
revenir dans faire fuir. Ces derniers temps, la baisse est
d’ailleurs plutôt venue des pays qui avaient
la moyenne. la main lourde. Les experts de l’OCDE parlent
d’une course vers la moyenne plutôt que d’une
course vers le bas. La France doit absolument rester dans cette course
si elle ne veut pas sortir du radar des grandes entreprises. Les
fiscalistes de Bercy affirment volontiers à qui veut les entendre
que ce taux n’est qu’un affichage car de nombreuses niches
permettent d’éviter aisément le coup de massue. Mais hélas, ce beau
discours ne porte pas jusqu’à Shanghai ou San Francisco où les
entrepreneurs pressés se contentent de jeter un coup d’œil sur
l’affiche. Les experts gouvernementaux expliquent que le taux a été
ramené dès cette année à 28 % pour les profits inférieurs au demimillion d’euros, et que le taux normal va baisser par étapes à 25 % en
2022. Ils ont bien sûr raison et c’est tant mieux. Mais le rythme est lent
quand on le compare au mouvement américain. Il est soumis aux
aléas politiques au cas où le gouvernement voudrait faire un jour
un « geste ». Et d’ici là, les autres Etats pourront aussi diminuer leurs
taux. Le Royaume-Uni joue cette carte à fond pour tenter de retenir
les firmes après le Brexit. Cette baisse de l’impôt ne doit pas peser
sur le déficit public, qui risque déjà de devenir un problème pour
le gouvernement. Dans leur rapport, les experts de l’OCDE soulignent
la nécessité d’avancer dans la taxation environnementale, au-delà
des seuls carburants. En la matière, la France est en en retard.
Voilà un magnifique chantier pour un nouveau ministre de la
Transition écologique qui devrait avoir à cœur de prouver sa capacité
à travailler avec le reste du gouvernement.
(
Lire nos informations
Page 6
Aides sociales : le grand gâchis
Par Etienne Lefebvre
La lecture du rapport remis mercredi à Matignon sur la « juste
prestation » est instructive. Et assez édifiante. La complexité du
système des aides sociales conduit à un vaste gâchis, illustré par
ce paradoxe : des montants importants de prestations indûment
versés et en même temps, une proportion élevée de personnes
qui ne bénéficient pas des aides auxquelles elles auraient droit si elles
en faisaient la demande. Les auteurs – Julien Damon et Christine
Cloarec – soulignent ainsi que les indus (détectés ou non détectés)
représentent 8 % des prestations versées par les caisses d’allocations
familiales, soit près de 6 milliards d’euros sur 73 milliards par an.
Beaucoup d’indus sont liés à des erreurs et omissions sur l’évolution
des revenus des allocataires. La multiplication des dispositifs et des
gestionnaires au fil du temps a conduit à cette situation, à laquelle
les gouvernements peinent à remédier. Un projet d’allocation sociale
unique (qui regrouperait les différents minima sociaux, aides au
logement, etc.) est ainsi à l’étude depuis des années, mais il bute sur
la nécessité de conserver des barèmes prenant en compte les besoins
spécifiques des personnes (handicap, parent isolé, etc.). En attendant
une issue positive sur ce chantier, des moyens d’action existent et
doivent être déployés. A commencer par l’uniformisation des règles
sur les ressources prises en compte dans l’attribution des aides, qui,
bizarrement, ne sont pas toujours les mêmes, par exemple pour le
RSA et les APL. Cela faciliterait les démarches, et une gestion plus
automatisée par les administrations. Deuxième chantier urgent :
la prise en compte des revenus de l’année en cours des personnes,
et non plus de ceux qui étaient perçus deux ans auparavant. Il s’agit
d’appliquer la même logique que pour le prélèvement à la source de
l’impôt sur le revenu : l’impôt comme les aides sociales doivent être
calculés en fonction des besoins et des capacités du moment, et non
de ceux des années passées. Les aides au logement vont être ainsi
fixées en fonction des revenus contemporains dès 2019. Il serait
souhaitable que toutes les prestations sous condition de ressources
soient concernées dans la foulée.
(
Lire nos informations
Page 2
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
08 // IDEES & DEBATS
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
LES ARTICLES LES PLUS LUS SUR LESECHOS.FR
opinions
1. Ce qui va changer avec l’impôt à la source pour les contribuables en 2019
2. Macron restructure la communication de l’Elysée
3. Impôts : Edouard Philippe annonce le maintien du prélèvement à la source
4. Mercedes attaque Tesla de front
5. Virginie Pradel : « Le prélèvement à la source n’est pas adapté à notre
système fiscal »
LE MEILLEUR DU
CERCLE DES ÉCHOS
DANS LA PRESSE
ÉTRANGÈRE
Cessions d’entreprise :
les limites de la loi Hamon
Danske Bank et l’absence
de règles européennes
La loi Hamon de 2014 sur les cessions
d’entreprise a manqué son objectif.
Foulques de Rostolan et François Vergne,
associés chez Gide, proposent
de l’abroger ou de la corriger à l’occasion
de la loi Pacte.
LIBÉRER « La teneur du projet de loi
mettant en œuvre le Plan d’action pour
la croissance et la transformation des
entreprises (Pacte), qui a les honneurs
de la rentrée parlementaire, est connue
depuis plusieurs mois, à commencer par
son premier chapitre dont l’objet est de
“libérer les entreprises” en facilitant leur
création, leur croissance et leur
transmission. Sur ce dernier volet,
le Pacte prévoit plusieurs mesures fiscales,
qui seront intégrées dans le projet de loi
de finances pour 2019. »
PROTÉGER « Cette thématique
de la reprise d’entreprise par ses salariés
fait immanquablement penser à la loi
dite “Hamon” de 2014. A l’époque, l’idée
– louable – était d’éviter qu’un grand
nombre de PME ne disparaissent faute
de repreneurs et avec elles les emplois
correspondants. […] Ce faisant, la loi
a totalement manqué son objectif : elle
s’applique en cas de projet de cession de
l’entreprise, […] mais elle ne s’applique pas,
en revanche, en cas de cessation d’activité
de l’entreprise sans projet de reprise, c’est-àdire lorsque les emplois sont menacés ! »
RÉFORMER « Il est donc grand temps
d’abroger ce dispositif, ou à tout le moins
de le réformer […]. Il suffirait pour cela
de prévoir que l’obligation d’informer les
salariés s’applique non pas en cas de projet
de cession de l’entreprise, mais en cas
de projet de cessation d’activité occasionnant
une suppression d’emplois. Le projet
de loi Pacte est l’occasion de cette réforme.
Souhaitons qu’elle soit saisie. »
A lire en intégralité sur Le Cercle,
d’opinion des Echos.fr
a l’espace
lesechos.fr/idees-debats/cercle
« Le scandale autour de la filiale esto•nienne
de la principale banque du
Danemark sur la possibilité de blanchiment est en train de devenir l’une des
plus graves affaires de ce type. » Selon
les révélations cette semaine du
« Financial Times », pour la seule
année 2013, quelque 30 milliards de
dollars de Russie, d’Azerbaïdjan et de
Moldavie ont transité par cette filiale.
Ce qui semble énorme pour une aussi
petite institution. Pour le journal de la
City, cela suggère bien une déficience à
la fois des autorités locales de régulation et des autorités européennes de
lutte contre le blanchiment de l’argent
sale. Certes, aucun transfert de fonds
ne semble suspect aux yeux du quotidien. Mais, selon un journal danois,
8,3 milliards de dollars de fonds suspects seraient passés par la succursale
estonienne.
Ce qui amène le « Financial Times » à
s’interroger sur la faiblesse des autorités de surveillance financière en
Europe.« De petits pays comme les pays
Baltes, Chypre et Malte n’ont souvent pas
les moyens, ni la volonté, de lutter contre
la criminalité financière », écrit le
« FT ». De plus il y a un net déficit de
spécialistes. En tout cas, si la BCE contrôle les activités et la gouvernance des
banques, la lutte contre les crimes
financiers est encore du ressort des
gouvernements nationaux. Ainsi, pour
le journal, l’Union européenne a dramatiquement besoin de créer une autorité spécifiquement consacrée à la lutte
contre le blanchiment d’argent sale et
doit harmoniser ses règlements en la
matière et investir plus. Un bon conseil
du quotidien de la City, alors que le
Royaume-Uni abandonne l’Union
européenne.
— J. H.-R.
LE LIVRE
DU JOUR
Aux origines
du français
LE PROPOS Après avoir, il y a
quelques années, épinglé les
emplois fautifs et les extensions de
sens hasardeuses des expressions
quotidiennes dans « Dire, ne pas
dire », les sages de l’Académie
française s’emploient à souligner la
magie et la finesse de notre langue
en rappelant les origines de mots
courants (fisc, méchant, maçon…)
ou au contraire tombés en
désuétude (chacunière, andain…).
L’INTÉRÊT Cet ouvrage bien
nommé « Bonheurs et surprises de
la langue » se présente sous forme
d’un abécédaire à la fois ludique et
érudit, qui plonge le lecteur dans
l’étymologie et lui rappelle les
grandes références littéraires.
On y apprend que « bachelier »
signifia « chevalier sans fortune »
avant de décrire un « étudiant »,
que « banquier » et
« saltimbanque » tirent leur origine
commune du mot « banc » qui
désignait leur outil de travail, que
« glamour » est dérivé du bon vieux
« grimoire » qui, rédigé dans un
latin difficilement compréhensible
des masses, ne manquait pas de
magie, donc… de charme.
Comment peut-on être « fier
Bonheurs et surprises
de la langue
Académie française, éditeur
Philippe Rey, 283 pages, 20 euros.
comme un pou » et « laid comme
un pou » ? Pourquoi « l’affaire est
pliée » a-t-elle une connotation
positive quand « ne pas faire un
pli » s’apparente à une défaite ? Par
quels détours la « fumisterie », qui
se rapportait au départ à l’activité
du spécialiste des cheminées, estelle devenue une farce ? Une rapide
postface du grand Dominique
Fernandez permet d’appliquer les
leçons apprises dans ces 280 pages
ô combien divertissantes.
— Isabelle Lesniak
Les responsables de l’après-2008 ont trouvé l’idée de stagnation séculaire attractive, parce qu’elle explique
leurs échecs dans la recherche d’une reprise rapide et robuste. Photo AFP
En finir avec le mythe
de la stagnation séculaire
Utilisée pour expliquer la lente reprise de l’économie après la crise de
2008, l’idée d’une stagnation séculaire a surtout servi à expliquer l’échec
des politiques mises en place à l’époque.
LA
CHRONIQUE
de Joseph
E. Stiglitz
la suite de la crise financière de
2008, certains économistes ont
fait valoir que les Etats-Unis, et
peut-être l’économie mondiale, souffraient de « stagnation séculaire ». Cette
idée trouve son origine dans les suites de
la Grande Dépression : les économies
ont toujours récupéré après des ralentissements, mais la Grande Dépression
avait duré plus longtemps que les
autres. Beaucoup estimaient que l’économie s’était rétablie uniquement grâce
aux dépenses du gouvernement durant
la Seconde Guerre mondiale, et certains
craignaient qu’elle ne retourne à son
marasme à la fin de la guerre.
Quelque chose s’était produit,
croyait-on, qui ferait en sorte que l’économie continuerait à languir, même en
présence de taux d’intérêt faibles ou
nuls. Pour des raisons maintenant bien
comprises, ces sombres prédictions se
sont heureusement révélées fausses.
Les responsables de l’après-2008 (les
mêmes qui étaient coupables de la
sous-réglementation de l’économie
durant la période précédant la crise,
vers qui le président Obama s’était
tourné, de manière inexplicable, pour
réparer ce qu’elles avaient contribué à
détruire) ont trouvé l’idée de stagnation
séculaire attractive, parce qu’elle explique leurs échecs dans la recherche
d’une reprise rapide et robuste. Ainsi,
alors que l’économie languissait, l’idée
de stagnation séculaire a trouvé un nouveau souffle : ne nous blâmez pas,
disaient en substance les responsables,
nous faisons ce que nous pouvons.
Les événements de l’année dernière
ont démenti cette idée, qui n’a jamais
semblé très plausible. L’augmentation
soudaine du déficit des Etats-Unis, passant d’environ 3 % à près de 6 % du PIB,
en raison d’une loi fiscale régressive et
mal conçue ainsi que d’une augmentation des dépenses, a stimulé la croissance à environ 4 % et fait chuter le chômage à son niveau le plus bas en dixhuit ans. Ces mesures étaient peut-être
mal conçues, mais elles montrent que,
avec un soutien financier suffisant, le
plein-emploi peut être atteint, même si
les taux d’intérêt augmentent.
L’administration Obama a fait une
A
erreur cruciale en 2009 en ne poursuivant pas une relance budgétaire plus
grande, plus longue, mieux structurée
et plus souple. Si elle l’avait fait, le
rebond de l’économie aurait été plus
fort, et personne n’aurait parlé de stagnation séculaire. Dans les faits, c’est
uniquement la tranche du 1 % le plus
riche qui a vu ses revenus croître au
cours des trois premières années de
prétendue reprise.
A l’époque, certains d’entre nous ont
prévenu que la crise était susceptible
d’être longue et profonde, et qu’il fallait
une intervention plus forte et différente
de ce que proposait Obama. Je pense
que le principal obstacle a été la conviction que l’économie venait de vivre une
petite « bosse » et qu’elle récupérerait
rapidement. Mettez les banques à
l’hôpital, donnez-leur des soins affectueux (en d’autres termes, ne tenez
aucun banquier pour responsable et
évitez même de les gronder) et, le plus
important, arrosez-les généreusement
Le défi est politique
et non économique.
Il n’y a rien qui empêche
fondamentalement notre
économie de fonctionner
d’une manière qui assure
le plein-emploi et
la prospérité partagée.
d’argent, et bientôt tout irait bien.
Or, les affres de l’économie étaient
plus profondes que ce que le diagnostic
suggérait. Les retombées de la crise
financière étaient plus graves, et une
redistribution massive des revenus et
de la richesse en direction des plus aisés
avait affaibli la demande globale.
Il fallait plus qu’un plan de sauvetage
bancaire massif. Les Etats-Unis avaient
besoin d’une réforme fondamentale de
leur système financier. La loi DoddFrank de 2010 a introduit des mesures,
mais sans aller assez loin. Elle n’a guère
contribué à ce que les banques fassent
réellement ce qu’elles sont censées faire,
par exemple se concentrer sur les prêts
aux petites et moyennes entreprises.
Il fallait davantage de dépenses gouvernementales, mais également des
programmes de redistribution plus
actifs – apportant une solution à l’affaiblissement du pouvoir de négociation
des travailleurs, à l’agglomération du
pouvoir de marché par les grandes
sociétés et aux abus de la finance. De
même, des politiques actives vis-à-vis
du marché du travail et de l’industrie
auraient pu aider les zones qui souffrent
des conséquences de la désindustrialisation. Au lieu de cela, les décideurs
n’ont même pas pu empêcher les ménages pauvres de perdre leur maison.
La faible reprise n’est donc pas le
résultat d’une « stagnation séculaire »,
mais bien de politiques inadéquates. Ici,
une question centrale se pose : les taux
de croissance dans les années à venir
seront-ils aussi forts que par le passé ?
Cela, bien sûr, dépendra du rythme des
changements technologiques. Les
investissements dans la recherche et le
développement, en particulier dans la
recherche fondamentale, sont un facteur important, bien qu’ils ne portent
leurs fruits qu’après de longs délais — en
l’occurrence, les coupes budgétaires
proposées par l’administration Trump
ne sont pas de bon augure. Mais, même
dans ce cas, il y a beaucoup d’incertitudes. Les taux de croissance par habitant
ont varié considérablement au cours
des cinquante dernières années, passant de 2 à 3 % par an, au cours des premières décennies après la Seconde
Guerre mondiale, à 0,7 % dans la dernière décennie. Mais peut-être il y a eu
trop de fétichisme lié à la croissance –
surtout quand on pense aux coûts environnementaux, et plus encore si cette
croissance ne réussit pas à bénéficier à
la grande majorité des citoyens.
Il y a beaucoup de leçons à tirer de la
crise de 2008, mais le plus important est
que le défi était – et reste – politique et
non économique : il n’y a rien qui empêche fondamentalement notre économie
de fonctionner d’une manière qui
assure le plein-emploi et la prospérité
partagée. La stagnation séculaire était
juste une excuse pour des politiques
économiques erronées. Tant que l’égoïsme et la myopie qui définissent nos
hommes et femmes politiques (en particulier aux Etats-Unis sous Trump et ses
soutiens républicains) ne seront pas
surmontés, une économie qui sert le
plus grand nombre, au lieu de quelquesuns, restera un rêve impossible. Même
si le PIB augmente, les revenus de la
majorité des citoyens stagneront.
Joseph E. Stiglitz est prix Nobel
d’économie et professeur
à l’université Columbia (New York).
Cet article est publié en collaboration
avec Project Syndicate 2018.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
IDEES & DEBATS // 09
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
art&culture
LES ARTICLES LES PLUS PARTAGÉS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
1. Elections européennes : LREM toujours en tête dans les intentions de vote
2. Macron restructure la communication de l’Elysée
3. Impôt à la source : l’Elysée donne son feu vert à la réforme
4. Jeff Bezos, déjà 67 milliards de dollars gagnés en 2018
5. Australie : la croissance au plus haut depuis fin 2012
Trump face à l’enjeu
des élections de mi-mandat
LE POINT
DE VUE
de Chloé Morin
ême si l’élection présidentielle
française a contribué à redorer le blason des instituts de
sondage, les doutes soulevés par le
Brexit et l’élection de Donald Trump
n’ont pas été totalement effacés, et les
instituts cherchent en permanence à
améliorer la précision de leurs outils.
Pour ce faire, ils se sont notamment
engagés dans un processus de diversification de leurs sources. L’initiative
lancée par Ipsos aux Etats Unis, de concert avec l’université de Virginie, est à
ce titre intéressante par son approche
innovante : un atlas politique en ligne
offre une cartographe interactive et
régulièrement mise à jour, confrontant des données de nature très diverse
afin de prédire l’issue des élections de
mi-mandat. Ainsi, grâce au « machine
learning » ou à l’usage d’algorithmes
complexes, il sera possible tout au long
de la campagne d’analyser plus de
5 millions de posts par jour, et de confronter ces données à celles recueillies
grâce à des méthodes plus « traditionnelles », qualitatives et quantitatives
(plus de 10.000 personnes seront ainsi
interrogées chaque semaine). Lundi,
« Labor Day » marquait traditionnellement le lancement officiel des campagnes pour le Congrès et les élections de
M
36 gouverneurs. Il est évidemment
encore très tôt pour prédire la tournure que ces élections (qui auront lieu
le 6 novembre prochain), traditionnellement défavorables au parti au pouvoir, prendront. Cependant, les données à notre disposition permettent, en
tout état de cause, de dégager un certain nombre de tendances.
S’agissant des thèmes de campagne,
la santé, l’immigration et l’emploi
devraient figurer au cœur des discussions. Mais la figure du président, extrêmement polarisante, pourrait bien
occuper l’essentiel des débats et inciter
ses opposants à tenter de transformer la
campagne en référendum anti-Trump.
Par ailleurs, trois segments électoraux
devraient jouer un rôle clef dans ces élections : les femmes ; les électeurs résidant
dans les banlieues aisées ; ainsi que le
cœur d’électorat de Donald Trump.
On observe, en effet, chez les femmes, sans doute en raison des multiples scandales qui ont marqué l’actualité présidentielle ces derniers mois, un
différentiel de soutien très important
entre démocrates et républicains. Par
ailleurs, les banlieues aisées étant traditionnellement des bastions républicains, leur comportement lors de ces
élections sera à observer de près – si
les difficultés présidentielles actuelles
devaient les inciter à rester chez eux le
6 novembre prochain, cela pourrait
coûter cher au camp républicain.
Enfin, il convient de garder à l’esprit
que le président a conservé un niveau de
soutien très élevé auprès de sa base – sa
cote de popularité est d’environ 80 %
chez les sympathisants républicains. Sa
capacité à transformer ce soutien en
mobilisation électorale sera donc un élément central dans l’élection à venir.
Notons que les fameuses « minorités »,
soutien traditionnel des démocrates, se
mobilisent habituellement assez peu
lors des élections de mi-mandat. Mais
tant de règles électorales ont volé en
éclats, en 2016, qu’il n’est pas impossible
qu’elles soient l’invité surprise de l’élection. A ce stade, Ipsos estime que 199 siè-
Trois segments
électoraux devraient
jouer un rôle clef
dans ces élections.
Les femmes ;
les électeurs résidant
dans les banlieues
aisées ; ainsi que
le cœur d’électorat
de Donald Trump.
ges « penchent » vers les démocrates,
201 vers les républicains, et 35 sont en
balance entre les deux – sachant que la
majorité à la Chambre des représentants
s’établit à 218 sièges. Si, pris dans leur
ensemble, les indicateurs dont nous disposons semblent pointer vers une victoire démocrate, l’ampleur d’une éventuelle vague bleue reste encore difficile à
déterminer…
Chloé Morin est directrice de projets
internationaux chez Ipsos.
Quand les monopoles affectent
le marché du travail
LE POINT
DE VUE
de François Lévêque
e droit de la concurrence doit-il
uniquement agir au bénéfice des
consommateurs ? Ne devrait-il
pas se préoccuper aussi d’autres intérêts, en particulier celui des salariés ?
Un vieux débat très actuel à cause des
géants américains, dont l’ogre Amazon,
qui vient de franchir la barre des
1.000 milliards de dollars de capitalisation. Il a le mérite de rappeler que le
monopole ne s’exerce pas d’un seul côté
du marché, celui de la vente. Souvenezvous par exemple des villes-usines de la
sidérurgie ou de la chaussure, où une
seule entreprise dominait le marché
des embauches d’ouvriers. Le monopole côté achats, qu’il s’agisse de produits ou de services, se traduit par un
prix et une quantité plus faibles. Appliqué au marché du travail, cela veut donc
dire des salaires moins élevés et moins
d’emplois. Oui, mais avec quelle
ampleur, et que faire ?
Avant d’apporter des éléments de
réponse, un peu de vocabulaire. Cet
autre monopole est affublé par les économistes du nom barbare de « monopsone » et, à l’instar du pouvoir de monopole, le pouvoir de monopsone désigne
la capacité plus ou moins forte de
l’entreprise de peser sur les prix de
marché. Il est nul quand la concurrence est intense – pensez à l’embauche
dans l’hôtellerie-restauration ou au
recrutement de spécialistes de l’intelligence artificielle – et à son niveau le
plus élevé en présence d’une seule
entreprise dans un bassin d’emploi,
L
comme dans le cas de la ville-usine. Les
effets du pouvoir de monopsone des
entreprises sur le marché du travail ont
récemment été estimés pour les EtatsUnis à une réduction des salaires de
20 % et de l’emploi global de 13 % et à
une contraction du PIB de 10 % (1). Ce
n’est donc pas rien ! En tendance, le
pouvoir de monopsone s’y est accru au
cours des dernières décennies sous
l’effet d’un double mouvement : augmentation de la concentration industrielle dans à peu près tous les secteurs
et diminution de la mobilité des salariés, d’un côté ; effacement du contrepouvoir syndical et étiolement de la
protection du salaire minimum fédéral, de l’autre. De nombreuses voix s’élèvent dès lors pour réclamer une politique antitrust qui s’opposerait plus
farouchement au pouvoir de monopsone. Par exemple, que ses effets défavorables aux salariés soient pris en
compte lors du contrôle des fusions et
acquisitions en plus de ceux, défavorables aux consommateurs, de l’accroissement du pouvoir de monopole
qu’elles peuvent entraîner.
La constitution d’un
monopole se traduit par
des salaires moins élevés
et moins d’emplois.
De même, les clauses contractuelles
qui empêchent les salariés de passer à
la concurrence pourraient être plus
sévèrement sanctionnées – aux EtatsUnis toujours, 18 % des employés sont
contraints par de telles restrictions. Et
elles ne concernent pas seulement les
cadres supérieurs et dirigeants : 12 %
des employés rémunérés moins de
40.000 dollars et sans diplômes sont
tenus par des clauses de non-concur-
rence. Elles sont notamment massivement répandues dans les entreprises
de franchise à l’instar de McDonald’s,
Holiday Inn ou Planet Fitness. Une
chaîne sur deux interdit à ses franchisés de recruter un employé qui travaille, ou a récemment travaillé, dans
un autre établissement. Cette non-concurrence entre magasins d’une même
franchise n’est pas aujourd’hui illégale.
Elle permet pourtant d’accroître le
pouvoir de monopsone de chaque établissement de la chaîne. Elle facilite
aussi la constitution d’un accord tacite
entre les chaînes de ne pas recruter
d’employés d’une autre chaîne.
Intuitivement, on peut se dire que, si
le pouvoir de monopsone est défavorable aux employés, il est en revanche
bon pour les consommateurs, puisque
les entreprises paient moins cher leur
main-d’œuvre. Eh bien, même pas ! Le
monopsone se traduit par une moindre
quantité produite, donc une offre plus
réduite, donc un prix plus élevé. Sauf,
bien sûr, si le marché produit est parfaitement concurrentiel, par exemple
quand la perte de volume est compensée par l’entrée d’une autre entreprise.
Dans ce cas, il n’y a pas d’effet sur le prix
du marché aval, ni à la hausse ni à la
baisse. Nul doute que l’ampleur que
peut prendre le pouvoir de monopsone
des entreprises dans le recrutement de
salariés doit conduire les autorités de la
concurrence à être plus attentives à ce
phénomène. Les consommateurs ne
sont pas les seuls à être affectés par
l’érosion de la concurrence.
(1) « Antitrust Remedies for Labor Market
Power », « Harvard Law Review ».
François Lévêque est professeur
d’économie à Mines ParisTech
et auteur des « Habits neufs de
la concurrence », Odile Jacob, 2017.
RENTRÉE
LITTÉRAIRE
La mère, toujours recommencée
Thierry Gandillot
@thgandillot
quand ce fut trop dur, elle
accoucha, en bas, le
26 août 1960. Eric passa
d’Eric Fottorino,
On connaissait bien ses
quelques mois à Nice chez
Gallimard,
deux pères. Son géniteur,
une nourrice, regagna Bor263 pages, 20,50 euros.
mot horrible, Moshé
deaux. L’honneur était
Maman, juif du Maroc,
sauf. L’enfant aussi. Mais
gynécologue. On lui avait
l’histoire restait à
toujours dit, en famille,
écrire. Cette mère, Eric l’a
qu’il avait déserté après
longtemps tenue à disavoir mis enceinte la jeune
tance. Il n’était même pas
et innocente Lina, sa mère.
sûr qu’elle fût sa mère. PenElle avait seize ans, lui à
dant des années, « ne rien
peine plus. On apprenait
se dire fut notre mode uniau fil des romans que l’hisque de conversation ». Et
toire était plus complipuis les choses ont changé.
quée. Eric a découvert peu
Comme il l’avait fait avec
à peu la vérité, et nous avec
Moshé, Eric revient sur le
lui. Eric et Moshé se sont
cas Lina. Par une douce
finalement réconciliés, ont
culpabilité, peut-être, mais
levé tous les malentendus
aussi par sincérité et généet se sont aimés (« Le Marrosité. Comme pour
cheur de Fès », « Questions
remettre Lina, à sa juste
à mon père »).
place dans le roman famiEn attendant de savoir la
lial. Alors, Eric, revient à
vérité, Eric nous avait présenté son père
Nice sur les traces du passé. A travers les
adoptif dont il avait pris le nom : Michel
rues, il déambule, tâtonne. Il enquête avec
Fottorino, pied-noir de Tunisie, qui lui a
la jouissance du journaliste qu’il est mais
appris l’amour de la Vendée et du vélo
surtout, on imagine, un petit battement au
(« L’homme qui m’aimait tout bas » – qui
cœur. Que vais-je découvrir ? L’aventure
l’aimait tout court en fait). De sa mère, en
sera-t-elle au coin de la rue ? Qu’avais-je à
revanche, on ne savait pas grand-chose.
apprendre que je ne savais pas ? Peut-être
Entre les lignes de « Korsakov », prix des
des gens m’auront-ils vu passer, bébé ? « Je
Libraires et prix France Télévision en
me suis demandé quel visage mes yeux
2004, on comprenait que, poussé par la
avaient vu en premier, quelle voix j’avais
vindicte familiale, l’adolescente enceinte
d’abord entendue à Nice. » La suite
avait dû quitter Bordeaux pour aller accouimporte : « Puis j’ai éludé. J’avais grandi
cher loin et revenir le ventre plat.
dans un monde sans pourquoi. Quand
j’avais un doute si j’émettais un éventuel
Casse-croûte
“mais”, mon enfance se heurtait à la phrase
Loin, c’était dans la montagne au-dessus de
préférée des adultes : “Il n’y a pas de mais”. »
Nice. Tant que son état le permit, elle porta
Certes, mais un bon roman n’est-il pas fait
les casse-croûte aux bergers à l’estive. Puis
de mais ? n
ROMAN FRANÇAIS
Dix-sept ans
L’amour selon Julian Barnes
Philippe Chevilley
@pchevilley
ROMAN ANGLAIS
La seule histoire
tous les ingrédients d’un
mélodrame et, pourtant,
Barnes évite sciemment
l’apitoiement. Son récit
« vérité » d’un amour brûlant est glacé. Pas de
minauderies : l’amour
s’abat sur les deux amants
comme une averse, il est
l’évidence. L’écrivain passe
de la première à la troisième personne dans la
dernière partie de son livre,
comme pour mieux tenir à
distance l’émotion qui risque de submerger son
héros.
de Julian Barnes
Le dernier roman de Julian
traduit par Jean-Pierre
Barnes raconte une hisAoustin, Mercure de
toire d’amour, mais pas à
France, 272 pages,
l’eau de rose. D’emblée,
22,80 euros.
l’écrivain anglais lui confère intensité et gravité : « La plupart d’entre
nous n’ont qu’une histoire à
raconter. Je ne veux pas dire
qu’une seule chose nous
arrive dans notre vie : il y a
d’innombrables é vénements dont nous faisons
d’innombrables histoires.
Mais il n’y en a qu’une qui
compte, qui vaille finaleRequiem
ment d’être racontée. » « La
minimaliste
Seule Histoire » (« The
A force de s’interroger sur
Only Story ») est celle de
cette étrange alchimie
Paul Casey qui, à dix-neuf
unissant des êtres que tout
ans, devient l’amant de
devrait séparer, Julian BarSusan, une femme mariée quadragénaire
nes transforme son histoire d’amour en
rencontrée dans le club de tennis d’une
histoire de l’amour. L’écrivain de soixantebanlieue résidentielle de Londres. Une
douze ans, revenu de tout, en profite pour
« love affair » de cette nature, entamée il y a
décocher ses flèches à l’encontre de la
cinquante ans dans une Angleterre pudi« bien-pensance » british. Il met en exerbonde, est vouée forcément au scandale.
gue ce mélange ambigu de retenue et
Les deux amants passent outre les ragots
d’hypocrisie, qui mine les sentiments et
de « village », la fureur rentrée d’un mari
transforme tout un chacun en Cocote
colérique et s’installent tous les deux dans
Minute. Son roman revêt la beauté funèbre
la capitale. Mais quand se révèle l’alcood’un requiem minimaliste, dirigé avec une
lisme de Susan, le nid d’amour se métaprécision chirurgicale. Qu’il s’agisse du
morphose en enfer.
mari trompé E.P., de la vieille amie bafouée
Paul, devenu juriste, ne pourra peut-être
Joan, des parents rejetés par Paul, tous les
pas sauver l’être aimé, mais du moins
personnages sont des grands blessés de
pourra-t-il, à l’orée de sa vie, sauver son hisl’âme. Dans un monde vide et absurde, il ne
toire d’amour : la redorer, lui rendre sa
reste que l’amour pour se sentir un peu
puissance, son inexorabilité, hors de touhumain. Tant pis s’il tue à petit feu – même
tes considérations mystiques ou psychanasi « La Seule Histoire » est la plus triste qui
lytiques. La « love story » de Paul et Susan a
soit, elle est notre seul bien. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 // IDEES & DEBATS
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
stratégie
Des champions
de moins
en moins français
LA
CHRONIQUE
de Xavier Fontanet
ne étude de l’Institut français de
gouvernement des entreprises s’est
intéressée à l’évolution sur dix années
de la part française des effectifs, du chiffre
d’affaires et du capital de 85 de nos plus grandes
entreprises – leur valeur ajoutée cumulée
représentant environ un tiers de notre PIB.
Le résultat mérite d’être médité. Les
pourcentages ont évolué entre 2005 et 2015
de 40 à 30 % pour les effectifs, de 34 à 25 %
pour le chiffre d’affaires et de 76 à 56 % pour
le capital. Ça en dit long sur la vitesse à laquelle
les entreprises se mondialisent, surtout quand
on sait que les têtes de liste ont aujourd’hui
moins de 10 % de leur activité en France.
Excellente nouvelle démontrant que nos
grandes entreprises tiennent la route dans
la concurrence mondiale. Indication également
très importante, car ce qui est vrai pour nous
l’est aussi pour les autres, les entreprises ayant
leurs sièges sociaux chez nos voisins pouvant
décider d’offrir du travail, ici, chez nous.
Ces constatations simples devraient
transformer l’idée qu’on se fait des politiques
publiques et sociales. A l’évidence, la stratégie
d’une sphère publique ne consiste plus à
« stimuler son économie » par la dépense
publique. Il s’agit d’attirer, par son image
d’excellent gestionnaire public, les emplois
que créent les entreprises.
L’Etat doit se reconcentrer sur le domaine
régalien, veiller à ne pas étouffer le dynamisme
régional, juguler l’inflation des règlements
et s’assurer que ses coûts ne dépassent pas
ceux de ses voisins. Nos syndicats ont à redorer
une image de marque gravement dégradée
par les grèves intempestives dans des
entreprises emblématiques du pays.
Les entreprises n’investiront désormais que
là où l’on est « business friendly ». Nos voisins
scandinaves, anglais, hollandais, suisses et
allemands, avec leur chômage largement moitié
du nôtre (quasiment le plein-emploi)
réussissent très bien à ce petit jeu. Ils n’ont
pas l’air malheureux pour autant… Eh bien
inspirons-nous un peu plus de leur approche !
U
o
L’ÉTUDE
Comment l’IA va créer
des richesses
e chiffre donne le vertige : 13.000 milliards
de dollars, c’est ce que l’intelligence
artificielle (IA) pourrait ajouter
au PIB mondial d’ici à 2030, selon une étude publiée
mercredi par McKinsey. Le cabinet de conseil
américain a évalué les conséquences de l’IA,
que ce soit l’apprentissage automatique,
la reconnaissance d’image, le traitement
du langage naturel, les assistants virtuels,
la robotisation et l’automatisation des chaînes
des tâches. Il ressort que ces technologies
pourraient augmenter de 1,2 % par an la valeur
économique créée par tous les pays du monde.
Si McKinsey ne considère pas que l’IA détruira
l’emploi en général. Il souligne néanmoins
que le fossé risque de se creuser entre les
travailleurs et les pays : « La part des emplois
répétitifs nécessitant peu de compétences
numériques devrait baisser de 43 à 32 % […].
A contrario, la part des emplois requérant
des compétences numériques de pointe
augmentera de 42 à 53 %. » Les pays adoptant
le plus tôt ces nouvelles technologies, même
si cela paraît coûteux et superflu à court terme,
sont aussi ceux qui pourront le mieux en tirer
parti sur un plan économique à long terme.
— R. D.
« Notes from the frontier : modeling the impact
of AI on the world economy », www.mckinsey.com
L
SUR
LE WEB
CHAMPAGNE
CHEZ TIFFANY
Le joaillier new-yorkais
a réussi à s’adresser aux
Millennials – et ses ventes
en profitent, explique
« The Atlantic ».
bit.ly/2PG3oOD
38 %
LA CHINE FAIT PEUR
AUX AMÉRICAINS
Sur fond de tensions
commerciales, 38 % des
Américains ont une image
favorable de la Chine, contre
44 % en 2017, selon Pew Research.
pewrsr.ch/2BYXsOX
Avec la Yoyo, une poussette haut de gamme très compacte portée par le bouche-à-oreille,
la PME provençale Babyzen a séduit en quelques années un demi-million de parents citadins.
Babyzen, petite poussette devenue grande
LE
DÉCRYPTAGE
de Julien
Dupont-Calbo
éambulez aux Buttes-Chaumont, au
Jardin du Luxembourg ou au square
Gardette, et vous ne verrez qu’elles
parmi les pigeons et les trottinettes. Distinguant les titis parisiens de leurs petits camarades, les poussettes Yoyo véhiculent des
légions de bambins. A Paris, elle est devenue
si commune qu’un œil parental averti saurait même retrouver l’âge de l’enfant roi en
fonction de la couleur du carrosse. Rouge ? Il
a passé trois printemps. Bleu roi ? Il va sur ses
deux ans. Rose pâle ? C’est un nourrisson de
la dernière pluie. « Nous ne faisons quasiment
pas de publicité, mais le look de la Yoyo la rend
visible dans la rue », énumère Julien Chaudeurge, le cofondateur de Babyzen, la société
mère de Yoyo – l’engin qui transporte la descendance paparazzée de Jean Dujardin,
Tony Parker ou Kim Kardashian.
Génération Yoyo. La PME provençale est
devenu une marque qui compte dans les
magasins pour bébés, éjectant MacLaren
hors de la piste dans certaines contrées citadines. En cinq ans, Babyzen a vendu
500.000 poussettes dans les grandes villes
du monde, ce qui permet à la petite entreprise d’afficher un chiffre d’affaires poussant comme de la mauvaise graine – plus de
50 millions d’euros cette année, 15 de mieux
que les douze mois précédents. « Jeune
parent, c’est une période de la vie où l’on
regarde moins le ticket de caisse. En plus, les
couples citadins ont tendance à avoir moins
d’enfants, alors ils se font souvent plus plaisir », explique Julien Chaudeurge. L’an dernier, il s’est vendu 4 millions de poussettes
haut de gamme dans le monde. Lui vise les
200.000 unités cette année.
La petite promenade de Yoyo est une
histoire de famille impliquant trois générations. Tout commence en 2001, quand un
petit Chaudeurge se prépare à pointer
le bout de son nez. En futur bon père de
famille, Julien Chaudeurge arpente les
magasins à la recherche d’une poussette à
même de se glisser dans le coffre d’une petite
voiture. En vain. Celui qui travaillait alors
chez Fiat en parle à son père. Dans la puériculture, Jean-Michel Chaudeurge est tout
sauf un inconnu : c’est le designer du Babycook, le robot de cuisine pour faire des petits
pots bien connu des jeunes parents marmitons. Comme le fils, le père estime qu’il y a
« un truc à faire dans la poussette ». Les deux
hommes déposent la marque Babyzen en
2003, et se mettent à plancher doucement
sur leur charrette idéale. Julien Chaudeurge
quitte l’automobile quatre ans plus tard
pour « repartir de zéro » en famille. L’attelage
dessine un modèle à trois roues, capable en
se pliant de rentrer à l’arrière d’une Twingo.
En 2009, sur un Salon, Babyzen parvient
miraculeusement à séduire un grand distributeur allemand… qui lui commande
10.000 poussettes. « On n’avait presque rien,
c’était du bluff. On a dit banco quand même. »
Il faut d’urgence trouver l’usine. Par
réseau, les Chaudeurge tombent sur un
fabricant de jouets chinois voulant se diversifier. Les trois hommes se retrouvent à
Hong Kong, et se rendent ensemble à Dongguan, près de Shenzhen. Dans cette cité de
8 millions d’habitants, on trouve des ateliers textile, plastique, de roues ou de roulements à billes (cruciaux, pour le roulage).
Tout ce qu’il faut pour assembler une bonne
poussette. D’ailleurs, la plupart des poussettes se fabriquent là-bas. Quelques mois plus
tard, Julien Chaudeurge croise Gilles
Henry, un ingénieur qui rejoint l’aventure
avec un système de pliage rapide. « Son brevet permettait de mettre la poussette en
bagage cabine d’un avion. Pour la première
fois de sa vie, mon père dessine l’idée d’un
autre », s’amuse Julien Chaudeurge. Le
désormais trio met alors au point en 2012 la
D
D
Les chiffres
clefs
millions :
•le 4marché
annuel
des poussettes haut
de gamme dans
le monde.
500.000 :
•le nombre
de
poussettes Yoyo
vendues depuis leur
lancement en 2012.
:
•les200.000
objectifs de ventes
de la Yoyo en 2018.
de
•499A partir
euros : le prix
de vente moyen d’une
poussette Yoyo (hors
accessoires), pour
un coût sortie d’usine
d’environ 200 euros.
: le nombre
•de2.500
points de vente
de Babyzen dans
le monde, répartis
dans 80 pays.
150 : le nombre de
•salariés
de l’entreprise,
principalement
à Aix-en-Provence
(Bouches-du-Rhône).
Le partenaire qui
assure la fabrication
à Dongguan (sud
de la Chine) en emploie
400 sur deux sites.
Yoyo, pour attaquer de côté le hollandais
Bugaboo et le britannique MacLaren. Ils
peaufinent une poussette « deux secondes » (« quand le vendeur déplie la poussette
d’un mouvement, 98 % de la vente est faite »).
Le problème, c’est que le cahier des charges
de la Yoyo la rend plus chère à fabriquer que
la moyenne – environ 200 euros sortie
d’usine. Soit 100 euros de plus en magasin
que la MacLaren. « Les grands vendeurs
nous disaient que c’était trop cher, que ça ne
marcherait jamais. Il fallait marquer notre
différence », souffle Julien Chaudeurge.
Toucher d’abord les prescripteurs
Notre homme décide alors de s’inspirer de
Mini, Dyson ou Apple, opte pour le positionnement premium et la distribution
sélective. Il commence par les grandes capitales – Paris, Dubaï, Rome, Hong Kong, Barcelone, Singapour –, puis rayonne dans les
villes secondaires. Babyzen est aujourd’hui
présent dans 80 pays et 2.500 magasins.
L’idée étant de toucher les « prescripteurs ». « Au départ, la notion bagage cabine
intéressait beaucoup. Aujourd’hui, le contexte a changé, et la Yoyo est extra pour les
parents qui n’ont pas de voitures et qui prennent le métro, le bus ou un VTC. » La mayonnaise prend, propulsant les ventes de ce
landau de six kilos qui se transforme en
poussette quand les vertèbres du nourrisson tiennent.
A l’heure de la rentrée des classes, Babyzen a tout de même quelques devoirs à faire.
Côté finances, les choses sont assez saines. Après avoir levé une dizaine de millions
d’euros en 2012 et en 2016 (auprès de
Turenne Capital et Capital Croissance), la
société s’autofinance. « Nous n’avons pas de
besoins particuliers, nous sommes rentables.
Notre marge opérationnelle est assez élevée,
nous ne faisons pas de remise. On ne va pas s’en
plaindre », affirme Julien Chaudeurge. Côté
industriel, « ça suit bien ». L’usine des débuts
tourne désormais à plein régime, et Babyzen
compte en plus un autre atelier, situé à proximité. Au total, les deux sites du partenaire
emploient 200 salariés. A Aix, Babyzen en
compte pour sa part déjà 150.
Mais forcément, il reste du grain à moudre
dans d’autres matières. « La Yoyo, c’est un
phénomène de mode, comme le fut MacLaren
en son temps. Babyzen a vraiment réussi son
coup, mais la concurrence a réagi depuis deux
ans en sortant des poussettes du même
genre », affirme un concurrent, citant
Recaro, Red Castle ou Britax. S’il s’agit là
d’une saine concurrence, Babyzen avait dû
lutter à ses débuts contre la contrefaçon.
« On a encore gagné un procès ce matin »,
souffle Julien Chaudeurge, qui dépensait 5 %
de ses recettes en 2015 pour lutter contre les
copieurs. « Il fallait taper fort dès le début »,
quitte à envoyer des détectives privés devant
les usines indélicates pour suivre à la trace
des « Yoya » jaunes qu’on pouvait retrouver
ensuite sur Leboncoin à prix cassé.
Après avoir fait avec brio ses premiers
pas, Babyzen va donc devoir réussir son
entrée dans l’âge adulte. Cinquante millions
d’euros de chiffre d’affaires, c’est encore
trois fois moins que le concurrent Bugaboo.
Après avoir fait avec brio
ses premiers pas, le défi
de la marque est de rester
sous les projecteurs.
Pour combler le trou, Julien Chaudeurge ne
veut pas changer de recette. Il ne prévoit pas
de monter son propre réseau de magasins –
il a un showroom à Paris, et en fera peutêtre une poignée d’autres, rien de plus. En
revanche, il veut gonfler son menu. « Nous
voulons élargir notre gamme de produits,
mais pas en faisant de grosses poussettes… »
En clair, il louche sur tous les équipements
permettant de se déplacer avec sa progéniture. On peut penser aux lits parapluie, aux
porte-bébés… voire aux tricycles. Pas évident, cependant, de changer de rayon en
maintenant la qualité et l’image de marque.
L’aura, c’est justement le défi des Yoyo,
qui doivent tout faire pour rester sous les
projecteurs. Depuis quelques mois, Babyzen surfe notamment sur son vieux partenariat avec Air France. Le duo a sorti un jeu
de couleurs « capsule » rappelant les codes,
comme on dit, de la compagnie aérienne.
« Ils vendent nos produits depuis 2013. Le
patron en avait une, et comme la casse des
poussettes en soute coûte très cher aux compagnies… Aujourd’hui, Air France vend
autant de Yoyo qu’un gros revendeur parisien », raconte Julien Chaudeurge, qui sait
cependant que trop de Yoyo peut tuer
Yoyo… La quête de différenciation, c’est le
drame des clients des produits premium
« Tout le monde l’a dans le quartier. Si on ne
fait pas attention, on peut se tromper de poussette au parc », déplore un client parisien. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 11
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
enquête
Antoine Jacob
— Correspondant à Stockholm
âtie au centre de la Suède, Orebro,
ville de 150.000 habitants, et son
château n’évoquent pas grandchose en France, si ce n’est chez des fans de
Napoléon Ier et des monarchies scandinaves. C’est là qu’un des anciens maréchaux de
l’empereur, le Béarnais Jean-Baptiste Bernadotte, fut désigné prince-héritier en vue
de succéder à un vieux roi suédois sans
enfant, ce qu’il fit en 1818. Deux siècles plus
tard, l’actuel monarque, issu de la dynastie
des Bernadotte, et son épouse germanobrésilienne se sont rendus à Orebro pour
commémorer l’événement. Il y avait moins
de monde que pour la venue de celui qu’un
nombre croissant de Suédois verraient bien
prendre en main, à son tour, les rênes du
pouvoir. Ce vendredi 24 août, à quelques
centaines de mètres du château, un homme
en veste bleu clair et pantalon beige, col
ouvert, lunettes et barbe brune taillée de
près, déroule son argumentaire bien huilé
devant une foule réunie sur une place. Dans
la campagne électorale en vue des législatives de dimanche, Jimmie Akesson, le chef
du principal parti d’extrême droite du
royaume (les Démocrates de Suède, SD), est
la personnalité qui monte et qui bouscule le
paysage politique traditionnel. Plus encore
qu’au scrutin de 2014 marqué par une percée de sa formation à 12,9 % des voix, son
discours anti-immigration et ses appels aux
accents nationalistes font mouche.
« Il n’y a qu’un parti qui peut garantir un
avenir à ce pays, ce sont les Démocrates de
Suède ! », lance-t-il, avant d’attaquer bille en
tête les bilans du gouvernement sortant,
composé de sociaux-démocrates et d’écologistes, et la coalition de centre droit en place
d e 2 0 0 6 à 2 0 1 4 . To u t y p a s s e : l e u r
« laxisme » et leur « naïveté » à l’égard des
demandeurs d’asile qui « refusent de s’adapter et d’obéir aux lois suédoises » ; « la criminalité galopante », « l’insécurité » qui, à l’entend r e , r é g n e r a i e n t d a n s t o u t l e p ay s
scandinave ; « les voitures qui brûlent » dans
les banlieues et « la vague de viols » qui viseraient les Suédoises ; la situation « déplorable » dans laquelle se trouverait l’Etat providence, etc. Hormis un p etit groupe
d’opposants, doigts d’honneur tendus vers le
ciel grisaillant, le public d’Örebro, d’âge
mixte, applaudit volontiers. Le fait qu’à leur
création en 1988 les SD rassemblaient néonazis, ultranationalistes, partisans de l’apartheid sud-africain et autres, n’a plus d’importance aux yeux de leurs sympathisants
actuels. Pas plus que les dérapages racistes
de certains de leurs candidats ou élus. « Nous
voulons un changement ! Nous voulons garder
la Suède suédoise, il y a trop d’immigrés. En
plus, ils se font soigner en priorité, sans avoir à
débourser un sou », avance Lars Hammar, un
chauffeur routier à la retraite. Jusqu’à 2010,
ce septuagénaire votait pour les conservateurs. « Mais ils ne sont pas assez durs, il faut
de l’ordre maintenant. »
B
« Un vote de protestation »
Jimmie Akesson l’admet, il n’a a priori
aucune chance d’être intronisé au lendemain du scrutin de dimanche. A trente-neuf
ans seulement, dont vingt-trois passés au
sein des SD (et treize à sa tête), il est toutefois
convaincu que le temps joue en sa faveur. Et
que de plus en plus d’habitants de Stockholm
et des autres grandes villes rejoindront ceux
qui, dans les campagnes et les bourgades du
royaume, forment actuellement le gros des
sympathisants d’un parti auquel les instituts
de sondage accordent, avant les élections,
une moyenne de 20 % des intentions de vote.
Devant ou à égalité avec les conservateurs et
de plus en plus près des sociaux-démocrates
du Premier ministre sortant, Stefan Löfven.
Il suffit de sortir d’Orebro et de rouler quelques dizaines de kilomètres, à travers des
prairies parsemées de maisons de bois couleur cuivre et des forêts de conifères, pour
atteindre des contrées où, lors des législatives de 2014, les SD ont réalisé des scores
supérieurs à celui obtenu alors à l’échelle
nationale. A Lindesberg (24.000 habitants),
par exemple, 21 % des électeurs avaient
accordé leur confiance à un parti qui, pourtant, était encore traité comme un pestiféré
par ses rivaux et les médias traditionnels.
Quarante kilomètres au nord, Ljusnarsberg
(5.000 âmes) avait voté à 24 % en sa faveur.
Dans les deux cas, plus de 8 électeurs sur 10
s’étaient déplacés aux urnes. « Un vote de pro-
Jimmie Akesson, chef du principal parti d’extrême droite, est la personnalité qui bouscule le paysage politique traditionnel. Photo M. Andersson/TT news agency/Reuters
En Suède profonde,
sur les pas
de l’extrême droite
REPORTAGE // Dans des campagnes vieillissantes touchées par la
désindustrialisation, les Démocrates de Suède, parti nationaliste antiimmigration, taillent déjà des croupières à leurs rivaux. Les législatives de
dimanche devraient confirmer leur montée en puissance au niveau national.
testation », reconnaît Ewa-Leena Johansson,
la maire sociale-démocrate de Ljusnarsberg,
qui redoute un rejet encore plus cinglant
dimanche prochain.
Partisans des Démocrates de Suède et
opposants rencontrés sur place tirent un
constat souvent similaire : tout d’abord, la
population rurale se sent abandonnée
depuis de nombreuses années, loin des villes comme Orebro qui « drainent les jeunes et
les individus les plus énergiques » (dixit la
députée conservatrice Lotta Olsson). Le
chômage y est supérieur à la moyenne nationale (environ 6,5 %). L’industrie a souffert.
Les premières à fermer ont été les mines qui
fournissaient en divers minerais les fabricants d’armes et d’autres secteurs, grâce
notamment à une main-d’œuvre étrangère.
Des noms de hameaux ou de lieux-dits
témoignent encore de cette ère – Kopparberg (« la montagne de cuivre »), Skäret
(« l’entaille dans le sol ») ou Finngruvan (« la
mine du Finlandais »). Puis, des usines ont
mis la clef sous la porte. A Ljusnarsberg, c’est
le suédois SFK, champion mondial du roulement mécanique, qui a fermé son unité de
production. Quelque 300 emplois ont disparu. La brasserie Kopparberg (285 salariés)
est désormais, avec la région et la municipalité, l’un des plus gros employeurs de la commune. Mais « elle n’utilise que des intérimaires pour boucher les trous », déplore une
militante du Parti de gauche (ex-communiste), Inga-Lill Olsson. « A l’échelle du pays,
les localités touchées par une désindustrialisation progressive votent plus pour l’extrême
droite qu’ailleurs, et on en compte plus que ne
le laisse supposer le bon état général de l’économie suédoise », note Stefan Fölster, direc-
teur de l’Institut de la réforme, à Stockholm.
Depuis 2014, le taux de croissance annuel du
pays oscille entre 2 % et 5 %. A la suite de coupes budgétaires et de réformes réalisées
après la crise économique du début des
années 1990, les communes rurales ont dû
rationaliser leurs activités, fermer petites
écoles, bibliothèques, unités de soins, etc.
Des gares et des succursales de banques ont
disparu, des médecins sont partis. « Les
citoyens ne bénéficient plus du tout des mêmes
services, alors qu’ils continuent à payer des
impôts élevés », dénonce Per Söderlund, le
chef des SD pour la région d’Orebro, qui
reçoit à la permanence du parti à Lindesberg, en surplomb de la rue principale. « La
taxe spéciale sur les carburants, imposée par
les politiciens de Stockholm, frappe au portemonnaie les gens du coin qui ont besoin de
rouler pour vivre », ajoute l’élu régional.
Afflux de demandeurs d’asile
Attablé dans une cafétéria, John Omoomian, enseignant et conseiller municipal
social-démocrate, se désole de voir « le vote
ouvrier et des adhérents de la confédération
syndicale LO se tourner » vers les SD. Certes,
le parti à la rose, qui a dominé la vie politique
suédoise pendant la grande majorité du siècle dernier, est aux manettes dans onze des
douze communes de la région d’Örebro,
avec des partis de centre droit. « Mais,
reprend cet élu d’origine iranienne, la tendance est à une droitisation, on le voit un peu
partout en Europe. » Dans la région d’Örebro, le phénomène s’est creusé avec l’arrivée
des demandeurs d’asile. Au niveau européen, le pays est l’un de ceux qui, proportionnellement à sa population, en a accueilli le
plus : 340.000 entre 2012 et 2015, dont
163.000 pour cette seule dernière année.
Tout Syrien se présentant à la frontière se
voyait accorder automatiquement un permis de résidence permanent. Dans la petite
commune de Ljusnarsberg, « la population
a augmenté de 25 % en très peu de temps », se
souvient la maire, Ewa-Leena Johansson.
Une des plus fortes hausses du royaume.
Sentiment d’insécurité
La municipalité disposait de logements
vides, un entrepreneur privé aussi. L’Office
des migrations les a donc loués pour y installer près de 1.200 migrants le temps de traiter
leurs demandes d’asile. Un tiers d’entre eux
attendent encore, tandis qu’au niveau national le gouvernement sortant a donné un très
net coup d’arrêt aux arrivées depuis
2016. « Vu le contexte, tout s’est passé de
manière étonnamment calme », estime la
maire, en poste depuis seize ans. Ce n’est pas
l’avis de tous. « On les voyait partout dans la
rue, il y avait de quoi être énervés, une invasion… », confie Elisabeth Eriksson, une
retraitée qui promène son chien près de
l’église luthérienne en bois. « Sans doute que
ces gens ont besoin d’aide, mais c’est beaucoup
trop pour le village », ajoute cette électrice des
SD, dont la mère finlandaise – orpheline de
guerre – avait été accueillie par les autorités
suédoises. « Ça s’est calmé, mais je ne me sens
pas du tout en sécurité », renchérit Monica
Andersson, soixante ans, qui picore des frites avec son frère dans l’une des seules gargotes du coin, tenue comme les autres par des
immigrés. « Il y a beaucoup de rumeurs qui
circulent dans la commune sur ce qu’auraient
commis des nouveaux arrivants, mais la
police n’a enregistré que très peu de plaintes »,
tempère Ewa-Leena Johansson. Elle n’en
admet pas moins que ladite police n’a pas
assez de moyens pour assurer ses missions –
un des leitmotivs de l’extrême droite repris
en chœur par ses rivaux. En tout cas, insiste
la maire, « il est faux de dire, comme les SD,
que les habitants ont été lésés dans l’affaire :
l’école a reçu des indemnités de l’Office des
migrations pour chaque enfant accueilli et la
commune a touché des subventions de l’Etat
[soit plus de 3 millions d’euros] qui ont servi,
entre autres, à rénover des maternelles ».
A Ljusnarsberg, comme ailleurs en
Suède, la montée annoncée de l’extrême
droite et la difficulté qui en résultera de former un gouvernement stable après dimanche ne réjouissent pas tout le monde, loin de
là. « Ce parti rêve d’un retour à une Suède
suédoise, confie une retraitée qui ne souhaite pas être nommée, mais cela n’a pas
existé, encore moins ici. Nous sommes une
petite société composée de gens ayant immigré au fil des siècles. Les Démocrates de Suède
et leurs amis ne font pas exception… » n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12 //
Jeudi 6 septembre 2018Les Echos
,
Budget de l’Etat 2018 : 386,3 milliards d’euros // PIB 2017 : 2.283,6 milliards d’euros courants //
Plafond Sécurité sociale : 3.311 euros/mois à partir du 01-01-2018 // SMIC horaire : 9,88 euros
à partir du 01-01-2018 // Capitalisation boursière de Paris : 1.532,96 milliards d’euros (au 05-07-2018)
// Indice des prix (base 100 en 2015) : 103,36 en mai 2018 // Taux de chômage (BIT) : 8,6 %
au 1er trimestre 2017 // Dette publique : 2.255,3 milliards d’euros au 1er trimestre 2018
Les chiffres
de l'économie
EN FRANCE
À L’ÉTRANGER
SANTÉ SUSPICION DE CHOLÉRA
DANS UN AVION EN
PROVENANCE D’ALGÉRIE
SYRIE WASHINGTON CRAINT
UN BAIN DE SANG À IDLEB
Dans la crainte d’une offensive imminente du régime syrien appuyé par la
Russie contre la région d’Idleb, qui
pourrait provoquer un bain de sang,
les Etats-Unis ont convoqué vendredi
une réunion du Conseil de sécurité.
Ce même jour est prévu un sommet à
Téhéran entre les présidents d’Iran,
de Russie et de Turquie, principaux
parrains des protagonistes de la
guerre en Syrie, censé sceller le sort
du dernier grand bastion tenu par des
rebelles et des djihadistes.
Quelque 150 personnes étaient prises
en charge mercredi à l’aéroport de
Perpignan en raison d’une suspicion
de choléra sur un enfant, dans un
avion en provenance d’Oran (Algérie), a-t-on appris auprès des pompiers. L’enfant a été évacué pour des
ex a m e n s . L e s a u t r e s p a s s a g e r s
étaient, dans l’après-midi, en cours
d’évacuation après avoir été retenus à
bord un peu plus d’une heure.
AGRESSION LES POMPIERS
DEMANDENT DAVANTAGE
DE PROTECTION
Londres dit avoir identifié deux agents russes de l’affaire Skripal
ÉMIRATS MALAISES EN SÉRIE
SUR UN VOL VERS
LES ÉTATS-UNIS
AFP
Mercredi, au lendemain d’une agression mortelle contre un pompier
dans le Val-de-Marne (une première
en dix ans), les pompiers réclament
plus de protection. « Cela fait longtemps que nous dénonçons l’augmentation des agressions contre les pompiers en intervention », a appuyé Eric
Faure, président de la Fédération
nationale des sapeurs-pompiers.
LA PHOTO DU JOUR
Une centaine de passagers et membres d’équipage d’un avion de la compagnie Emirates se sont sentis mal
mercredi pendant un vol reliant
Dubaï à New York et ont été pris en
charge par les autorités sanitaires
américaines, selon ces dernières.
L’Airbus A388, avec plus de 500 passagers à bord, a été bloqué sur le tarmac après son atterrissage, le temps
d’effectuer des examens médicaux.
JAPON LE TYPHON JEBI
EN BOUT DE COURSE
La Première ministre britannique, Theresa May, a accusé mercredi le renseignement militaire russe, le GRU, d’être
responsable de l’attaque au Novitchok contre un ancien espion russe le 4 mars à Salisbury. Des traces de ce neurotoxique interdit ont été retrouvées dans la chambre d’hôtel d’Alexander Petrov et Ruslan Bochirov, identifiés ici sur des
caméras de surveillance. Londres a lancé un mandat d’arrêt contre ceux qu’elle présente comme des officiers du GRU.
JUSTICE LE RAPPEUR ROHFF
PORTE PLAINTE
POUR HARCÈLEMENT
RÉCHAUFFEMENT MARCHES
POUR LE CLIMAT SAMEDI
Un rassemblement suivi d’une marche aura lieu samedi à Paris pour le
climat, initiative lancée par un particulier, Maxime Lelong, après la
démission de Nicolas Hulot. Et des
événements sont annoncés dans plusieurs villes de France. « Est-ce que j’ai
une société structurée qui descend dans
la rue pour défendre la biodiversité ? »
avait interrogé l’ancien ministre.
Maxime Lelong a voulu répondre
« oui », a-t-il expliqué à l’AFP.
NOYADES PRÈS DE 500 MORTS
ENTRE LE 1ER JUIN ET LE 30 AOÛT
Près de 500 personnes sont mortes
par noyade en France entre le 1er juin
et le 30 août 2018, soit une centaine de
plus que l’année de la précédente
enquête réalisée en 2015, a indiqué
mercredi l’agence sanitaire Santé
publique France. Sur ces 492 décès,
254 sont accidentels et 55 ont été provoqués par des noyades intentionnelles (suicides, agressions).
AFP
Le rappeur Rohff a porté plainte pour
harcèlement contre une femme qu’il
accuse de l’avoir assailli de milliers de
commentaires sur les réseaux
sociaux, de lui avoir volé du courrier
et d’avoir sonné chez lui. L’artiste,
habitué des clashes sur les réseaux
sociaux, a déposé plainte au commissariat de Saint-Maur-des-Fossés (Valde-Marne) « il y a quelques jours », a
expliqué son avocate.
Photo : AFP
Le typhon Jebi, qui a balayé le Japon
avec des vents de 160 à 220 km/h, a fait
11 morts, des centaines de blessés et de
nombreux dégâts matériels. L’aéroport d’Osaka, le troisième du pays,
devrait rester fermé une semaine en
raison des dégâts, alors qu’y transite
un dixième des exportations japonaises. Jebi a commencé à faiblir
mercredi soir. C’est le premier typhon
aussi puissant à accoster directement
sur l’Archipel depuis 1993.
PAKISTAN MIKE POMPEO
POUR TOURNER LA PAGE
La visite du secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, mercredi au
Pakistan, devait être l’occasion de
réchauffer les relations diplomatiques très conflictuelles entre les deux
pays depuis des mois, sur fond de
guerre en Afghanistan. M. Pompeo,
qui avait indiqué espérer « tourner la
page » des rapports houleux, s’est
entretenu avec son homologue pakistanais Shah Mehmood Qureshi.
YÉMEN POURPARLERS DÉLICATS
Les rebelles houthis du Yémen affirment que leur délégation est bloquée
dans la capitale Sanaa, à la veille des
pourparlers de paix convoquées par
les Nations unies jeudi à Genève. Il
s’agit des premiers depuis août 2016
entre forces progouvernementales,
appuyées par Riyad et Abu Dhabi, et
rebelles, soutenus par l’Iran.
ON EN PARLE À WASHINGTON
Un nouveau livre polémique sur Trump
Dans « Fear », le journaliste Bob Woodward décrit un président isolé et raillé.
Nicolas Rauline
@nrauline
— Bureau de New York
un président isolé, raillé par ses
conseillers et qui, en retour, ne
rate pas une occasion d’humilier son entourage…
Ainsi, lors d’une réunion, il
imite son secrétaire à la Justice,
Jeff Sessions, en le décrivant
comme « un attardé mental »,
« un idiot du Sud ». Son ancien
conseiller économique Gary
Cohn aurait, pour sa part,
dérobé une lettre que Donald
Trump s’apprêtait à signer pour
retirer les Etats-Unis d’un traité
commercial avec la Corée du
Sud. Il aurait ensuite confié qu’il
l’avait fait pour des « raisons de
sécurité nationale » et que le président ne s’en était même pas
aperçu. A plusieurs reprises,
son actuel chef de cabinet, John
Kelly, aurait qualifié Donald
onald Trump continue
de faire le bonheur des
éditeurs. Après « Le Feu
et la Fureur » de Michael Wolff
ou « Unhinged » (« Déséquilibré ») d’Omarosa Manigault
Newman, Bob Woodward, célèbre pour avoir révélé le scandale
du Watergate, s’apprête à
publier, le 11 septembre, un livre
sur les coulisses de la MaisonBlanche. Mais déjà « Fear :
Trump in the White House » alimente toutes les conversations.
Les premières révélations, sorties dans le « Washington Post »
mardi, sont, il est vrai, plutôt
croustillantes. Elles dépeignent
D
Trump de « dérangé ». Et tenu
ces propos lors d’une réunion en
petit comité : « Ça ne sert à rien
d’essayer de le convaincre, sur
quoi que ce soit. Il a complètement déraillé. On est chez les
fous. » Des propos qu’il a démentis mardi. Après l’attaque chimique d’avril 2017 attribuée au
régime de Bachar Al Assad,
Donald Trump aurait appelé
son secrétaire à la Défense, Jim
Mattis, et aurait vociféré :
« Tuons-le, bordel ! Allons-y ! On
leur rentre dedans et on les bute. »
En raccrochant, le général Jim
Mattis aurait dit à un conseiller :
« Nous allons être beaucoup plus
mesurés. »
Plusieurs passages racontent
aussi des moments marquants
des débuts du mandat de
Trump. Ainsi, lorsque le président finit par condamner les
suprémacistes blancs après les
événements de Charlottesville, il
confie aussitôt à son entourage :
« C’est la plus grosse connerie que
je n’ai jamais faite et le pire discours de toute ma vie. » Malgré
ses demandes répétées, Bob
Woodward n’est pas parvenu à
parler directement à Trump.
Mais, au milieu du mois d’août,
le président américain l’a appelé
pour pouvoir se défendre. Trop
tard : le manuscrit était déjà prêt
à être imprimé. Mardi, Donald
Trump a finalement réagi. Dans
une interview au « Daily Caller », il affirme que le livre n’est
qu’un ensemble de « choses
méchantes », d’« histoires fabriquées ». n
2
20
20
20
0
20
VENDREDI
13/19
2
24
222
9
14/21
14/18
24
22
26
23
2
24
23
15/27
2
25
24
18/28
23
10/21
24
20
21
12/24
10/21
24
24
SAMEDI
24
27
11/25
14/29
20/29
2
24
22
26
26
13/22
29
24
2
25
/
12/21
DIMANCHE
12/26
27
16/29
13/18
12/20
24/31
24/31
25/32
17/26
18/22
15/23
17/19
13/18
11/20
34/45
34/45
34/455
17/26
15/24
14/24
28/30
28/30
26/288
23/28
22/28
23/29
11/21
7/19
13/19
21/28
20/29
20/29
9
20/29
17/29
19/27
17/26
17/25
17/25
27/36
24/28
22/24
18/25
18/27
18/30
15/21
16/24
17/24
27/34
26/27
23/28
25/32
26/32
26/32
14/19
14/21
15/16
27/34
28/33
28/34
4
21/26
18/24
17/21
15/25
15/23
11/24
VENDREDI
11/23
22
24
SAMEDI
16/21
21/29
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeudi 6 septembre 2018
www.lesechos.fr
Leader français
de la brique
cuite, le groupe
choletais
poursuit sa
diversification.
// P. 23
DEVISES EUR/GBP 0,9007 EUR/JPY 1,2961 EUR/CHF 1,129 GBP/USD 1,2907 USD/JPY 1,1148 USD/CHF 0,9716 TAUX EONIA -0,356 LIFFE EURIBOR 3 MOIS -0,319 OAT 10 ANS 0,6276 T-BONDS 10 ANS 2,9328
INDUSTRIE & SERVICES
RATP
DERNIÈRE HEURE
La mise en concurrence des bus
au menu de l’exécutif. // P. 14
Twitter et Facebook
sur la défensive au Sénat
SPATIAL
Comment Jeff Bezos s’attaque
à Ariane et à SpaceX. // P. 15
Alexandre Counis
@alexandrecounis
— Correspondant à Londres
AFP
PSA
Le constructeur transférera
2.000 ingénieurs d’Opel
chez le français Segula. // P. 16
SERVICES AUX ENTREPRISES
Edenred s’allie à la banque
Itaú Unibanco au Brésil.
// P. 17 ET « CRIBLE » P. 36
BIENS DE CONSOMMATION
Bic et Pilot se livrent bataille dans
la trousse des écoliers. // P. 18
HIGH-TECH & MÉDIAS
LAGARDÈRE STUDIOS
La société de production
audiovisuelle suscite
les convoitises. // P. 19
CONSEIL
Agences médias : encore
de nouveaux défis à relever.
// P. 20
Devant les parlementaires, Sheryl Sandberg – la numéro deux de Facebook – et Jack Dorsey – le patron de Twitter – ont fait
acte de contrition. Photo Jim Watson/AFP
START-UP
ARCHIVE VALLEY
La pépite française dont raffole
le cinéma mondial. // P. 21
La perspective d’une régulation accrue a pesé sur les
géants de la tech en Bourse.
PME & RÉGIONS
TRANSPORTS
Transports maritimes : Bruxelles
sème le trouble chez les industriels
bretons. // P. 22
Sébastien Dumoulin
@sebastiendmln
FINANCE & MARCHÉS
AMAZON
Aux Etats-Unis, les réseaux sociaux sont
sur la sellette, au sens propre comme au
figuré. Alors que les élections de mi-mandat se profilent et que la crainte de manipulations de l’opinion resurgit, les dirigeants
de Facebook et Twitter ont été interrogés
mercredi par la commission du renseignement du Sénat américain.
Google, qui n’avait pas jugé utile
d’envoyer l’un de ses dirigeants à l’audition, a été durement critiqué par les élus
pour cette absence. Devant les parlementaires, Sheryl Sandberg – la numéro
deux de Facebook – et Jack Dorsey – le
patron de Twitter – ont défendu leurs
Comment le géant a imposé
ses règles aux marchés financiers.
// P. 24
SCOR
Le réassureur défend plus
que jamais son indépendance.
// P. 25
Shutterstock
ASSURANCE
Bercy envisage de pousser les
courtiers à s’autoréguler. // P. 26
OBLIGATAIRE
Le Fonds norvégien s’engage pour
la préservation des océans. // P. 27
DOSSIER SPÉCIAL
MARKETING
Comment les marques
se rapprochent de leurs
communautés. // PP. 31 À 34
SUR
DANS
« LA CHRONIQUE
BOURSE »
À 13H ET 17H30
DU LUNDI AU VENDREDI
Le championnat
anglais de rugby
pourrait
se vendre
au fonds CVC
actions pour empêcher tout détournement de leurs plates-formes respectives.
Avant de dérouler sa défense, Sheryl Sandberg a tenu – à l’image de Mark Zuckerberg
quelques mois plus tôt – à faire acte de
contrition devant les élus. Face à l’ingérence
russe, « nous avons été trop lents à l’identifier
et trop lents à réagir. C’est notre faute. Cette
interférence était absolument inacceptable »,
a reconnu la dirigeante.
« La fin de l’ère du Far West »
Accusés d’être des foyers de division de l’opinion américaine, les géants d’Internet ne
sont pas restés inactifs ces derniers mois.
« Nous avons supprimé des centaines de
pages et de comptes impliqués dans des
actions inauthentiques coordonnées – ce qui
veut dire qu’ils trompaient le public sur qui ils
étaient et ce qu’ils faisaient », a plaidé Sheryl
Sandberg, tandis que Jack Dorsey mettait en
avant les quelque 770 comptes récemment
interdits par le service de microblogging.
Cuisiné par les sénateurs sur la question des
robots qui inondent le réseau social de
publications parfois trompeuses, le patron
de Twitter a fait preuve d’humilité. Il a expliqué les difficultés techniques à différencier
les comportements humains de leurs équivalents automatisés.
Cette honnêteté n’a pas suffi à rassurer
les sénateurs. « D’autres Etats se servent
déjà des mêmes outils que la Russie, a pointé
le vice-président de la Commission, le
démocrate Mark Warner. Combien d’imitateurs faudra-t-il avant que nous réagissions ? » Les sénateurs américains ont clairement mis dans la balance une régulation
accrue du secteur. « Le Congrès va devoir
prendre des mesures, a estimé Mark Warner. L’ère du Far West dans les réseaux
sociaux touche à sa fin. »
Cette perspective n’a en tout cas pas
réjoui les investisseurs. Au cours de l’audition, les titres des principaux acteurs du secteur ont souffert : Twitter abandonnait 6 %,
Facebook 1,5 %, Alphabet (la maison mère
de Google) 2 % et Snapchat 4 %. n
Telecom Italia : Vivendi attaque le bilan
de l’ère Elliott
Olivier Tosseri
— Correspondant à Rome
Elliott accusait le Telecom Italia (TIM) géré
par Vivendi d’être un navire à la dérive, il est
désormais dans la tourmente. Boursière
avant tout, avec une perte de 41 % du titre à
la Bourse de Milan depuis la prise de contrôle du conseil de l’opérateur téléphonique
par le fonds d’investissement américain. Il a
ainsi atteint son plus bas niveau depuis cinq
ans faisant passer la capitalisation boursière sous la barre des 11 milliards d’euros,
deux fois moins que ses dettes.
Vivendi, toujours premier actionnaire
avec 24 % du capital, s’en est ému mercredi
soir. Il a tiré une nouvelle bordée contre la
« gestion désastreuse » de TIM depuis sa
perte du contrôle du conseil d’administration à la suite de l’assemblée générale du
4 mai dernier. Le groupe français souligne
dans un communiqué les « performances
boursières sont dramatiques » ainsi qu’une
« nouvelle gouvernance défaillante » avec « la
propagation de rumeurs qui provoque des
dysfonctionnements nuisibles à la bonne
marche et aux résultats de TIM ».
En effet, les rumeurs de départ du patron
de l’opérateur, Amos Genish, se multiplient.
Le directeur général du groupe les a pour
l’instant démenties et pour dissuader toutes
spéculations ultérieures sur ses intentions,
a acheté un million d’actions, pour quelque
523.000 euros.
Les résultats de TIM sont pénalisés par
la concurrence d’Iliad d’abord, qui pratique des tarifs plus bas. Ils ont permis au
français de conquérir 1,5 million d’abonnés et, selon les analystes d’Equita, le
groupe de Xavier Niel pourrait dépasser la
barre des 2 millions d’ici la mi-septembre.
S’ajoute la concurrence d’Enel ensuite. Le
numéro un italien des services aux collectivités a accéléré sur la fibre optique dans
le cadre de son plan pour le développement de l’Internet à haut débit dans la
péninsule. Le broker Exane (BNP Paribas)
a annoncé avoir abaissé sa recommandation sur l’action TIM de « neutre » à « sousperformer ».
Conseil paralysé
« Ces derniers temps, nous sommes devenus
beaucoup plus négatifs et cela nous a conduits
à baisser significativement nos estimations à
moyen terme », expliquent les analystes
d’Exane s’appuyant notamment sur les
perspectives sombres en Europe concernant le fixe. Elliott, une fois sa victoire sur
son rival Vivendi assurée, s’est désintéressé
de Telecom Italia, selon ses accusateurs.
Amos Genish peine à convaincre de la validité de son plan stratégique ou pâtirait d’un
conseil d’administration paralysé.
Lundi prochain, un conseil est justement
prévu pour répondre à la procédure d’appel
d’offres de fréquences de téléphonie mobile
de cinquième génération (5G). Il sera
houleux. n
Si l’opération allait à son terme, il
s’agirait pour le rugby anglais du plus
gros tremblement de terre depuis
que les joueurs sont devenus professionnels, il y a vingt-trois ans. La première division du championnat
anglais de rugby à XV est en discussion avec le fonds de capital-risque
CVC Capital Partners pour lui céder
la majorité de ses parts moyennant
275 millions de livres (305 millions
d’euros).
Selon le « Times », le comité exécutif de Premier Rugby Ltd., l’entreprise
qui gère ce championnat où s’affrontent les 13 clubs formant l’élite de
l’ovalie anglaise, négocie cette transaction depuis un an avec le fonds,
qui a notamment détenu de 2006 à
2016 les droits des grands prix de Formule 1. L’opération sera soumise aux
clubs, actuellement actionnaires de
la compétition, à l’occasion d’une
réunion prévue mardi.
Les 13 clubs formant
l’élite de l’ovalie anglaise
perdent collectivement
près de 30 millions
de livres par an.
Ils semblent, pour
la plupart, tentés par
un deal qui leur
permettrait d’effacer
l’essentiel de leur dette.
La vente ne semble pas imminente
et plusieurs autres scénarios sont à
l’étude, comme l’entrée d’un actionnaire minoritaire ou le recours à
l’emprunt. Mais les clubs, qui perdent collectivement près de 30 millions de livres par an (selon le « Guardian », seuls ceux d’Exeter et des
Bristol Bears sont bénéficiaires),
semblent en majorité tentés par un
deal qui leur rapporterait chacun
une vingtaine de millions et leur permettrait d’effacer l’essentiel de leur
dette.
Mieux exploiter les droits
de retransmission
Certains s’y opposent néanmoins,
comme celui de Bath, détenu par le très
influent Bruce Craig. La Fédération
anglaise de rugby, de son côté, n’a pas le
pouvoir de s’opposer à cette opération.
Elle ne peut mettre son veto qu’à la
revente des clubs. Les choses seraient
différentes en France où les fédérations
et ligues sportives agissent par délégation de service public.
CVC Capital Partners n’aurait pas
l’intention d’influer sur le jeu s’il devenait propriétaire de la compétition. Il
devrait en revanche avoir à cœur d’en
exploiter plus efficacement les droits de
retransmission, actuellement détenus
pour le Royaume-Uni par BT, moyennant 45 millions de livres par an. Le
fonds devrait chercher à les vendre
davantage à l’international, peut-être
en se rapprochant de Sky, qu’il connaît
bien pour lui avoir vendu les droits de la
Formule 1. n
Bouyer Leroux
B o u ye r L e ro u x re p re n d l a
branche volets roulants d’Atrya
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
14 //
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
INDUSTRIE
&SERVICES RATP : la mise en concurrence
des bus au menu de l’exécutif
l La future loi sur les mobilités devrait définir les modalités d’ouverture
de ce marché, prévue pour la fin 2024.
l Catherine Guillouard, la patronne du groupe, a commencé à déminer le terrain.
Jeff Pachoud/AFP
à suivre
La CGT-cheminots appelle à la grève
à la SNCF le 9 octobre
TRANSPORT Le principal syndicat de la SNCF a appelé mercredi les cheminots à « poursuivre la lutte contre la réforme ferroviaire », après avoir réuni son conseil national, qui rassemble
200 représentants des syndicats locaux. Des rassemblements
seront organisés le 18 septembre, alors que l’hypothèse d’une
grève avait été envisagée. En revanche, un préavis sera déposé
pour le 9 octobre, ce qui correspond à la journée de mobilisation
interprofessionnelle contre la politique du gouvernement.
Confiant, bioMérieux rehausse
ses objectifs annuels et ravit le marché
La mise en concurrence de la RATP sur l’exploitation de son réseau de bus francilien doit être engagée dès fin 2024. Photo Eric Piermont/AFP
SANTÉ Le groupe français d’outils de diagnostic in vitro bioMé-
TRANSPORTS
rieux a relevé mercredi ses objectifs annuels à la faveur d’une
« solide dynamique commerciale » au premier semestre, une
nouvelle vivement saluée à la Bourse de Paris. bioMérieux vise
désormais une croissance de ses ventes annuelles « d’environ
9,5 %, à taux de change et périmètre constants », contre 8 % à 9 %
auparavant, pour un bénéfice opérationnel courant compris
« entre 340 et 350 millions d’euros », contre une perspective précédente allant de 325 à 345 millions.
Lionel Steinmann
@lionelSteinmann
Après la SNCF, la RATP pourrait
elle aussi connaître un climat social
agité dans les mois à venir. Comme
l’entreprise ferroviaire, l’opérateur
des transports publics franciliens
doit peu à peu faire le deuil de son
monopole. Il est mis en concurrence pour l’exploitation de toute
nouvelle ligne (métro, tramway ou
bus), et surtout, le sera dans les
années à venir sur les réseaux existants. Certes, les échéances sont
encore lointaines pour les tramways (fin 2029) et les métros et RER
(fin 2039). Mais la mise en concurrence de la RATP sur l’exploitation
de son réseau de bus francilien
(350 lignes et 16.000 salariés) doit,
elle, être engagée fin 2024.
Cela nécessite un certain nombre
de mesures législatives, que le gouvernement semble prêt à faire passer dans la future loi d’orientation
sur les mobilités (LOM). Révélé par
Ryanair : les pilotes irlandais valident
l’accord négocié avec la direction
AÉRIEN La direction de Ryanair avait annoncé le 23 août être arrivée à un accord en Irlande avec le syndicat de pilotes Forsa sur les
conditions de travail. Le texte, qui restait soumis à l’approbation
des pilotes syndiqués, a été adopté à l’unanimité mercredi, selon
Reuters. Il met fin au conflit social engagé au début de l’été et pourrait ouvrir la voie à des accords ailleurs en Europe, où les navigants
se sont aussi mobilisés. Le dialogue a déjà porté ses fruits en Italie
où a été signé le 28 août un « contrat collectif de travail ».
Steinhoff :
l’ex-patron
nie toute
malversation
s’attend pas à ce que la vente par
l’Etat d’une partie de son capital
soit lancée avant mi-février 2019,
date de publication des résultats
annuels du groupe, a déclaré mercredi le PDG de l’opérateur aéroportuaire sur Radio Classique. « A
partir du moment où la décision est
prise, il est opportun que ça se fasse
rapidement », a ajouté Augustin
de Romanet. Le projet de loi Pacte
prévoit le transfert au privé d’une
majorité du capital d’ADP, dont
l’Etat détient 50,6 %.
DISTRIBUTION L’ex-directeur
général du géant sud-africain de
la distribution Steinhoff, Markus
Jooste, a nié mercredi toute malversation dans le scandale financier qui a failli causer la banqueroute de la maison mère de
Conforama. Cible de toutes les
suspicions, il a livré pendant trois
heures ses premières explications publiques sur l’affaire à une
commission d’enquête du Parlement. « Nous avons grandi trop
vite et dans beaucoup trop de
pays », a-t-il expliqué.
SUR
DANS « C’EST MON ARGENT »
À 5H53 ET 11H23 LE VENDREDI
Eric Piermont/AFP
AÉRIEN Aéroports de Paris ne
Rodger Bosch/AFP
ADP : la
privatisation
début 2019
le média spécialisé Contexte,
l’avant-projet de loi, qui vient d’être
transmis au conseil d’Etat, n’aborde
pas le sujet. Mais une note de présentation du ministère des Transports précise que le texte a « vocation à être enrichi en septembre ou
lors du débat législatif », et mentionne dans la liste des mesures à
venir : « Détermination des conditions d’ouverture à la concurrence
des bus en Ile-de-France, avec notamment la mise en place d’un cadre
social adapté ».
Modalités de transfert à caler
Interrogé par « Les Echos », le
ministère confirme avec le conditionnel d’usage : « Le gouvernement
est à l’écoute. Sous réserve des concertations nécessaires, des dispositions pourraient effectivement être
introduites dans la LOM. » Soit dans
le cadre des dispositions qui doivent être ajoutées ce mois-ci, et qui
doivent faire l’objet d’une saisine
complémentaire du Conseil d’Etat,
avant un passage du texte en Conseil des ministres annoncé pour
octobre. Soit par le biais d’amende-
350
LIGNES
Le réseau de bus francilien
de la RATP, pour un effectif
de 16.000 salariés.
proximité des élections professionnelles, qui auront lieu en novembre,
n’incite pas à la nuance. Le gouvernement avance donc prudemment,
en se laissant une certaine marge
sur le calendrier. Mais la LOM offre
une fenêtre de tir législative idéale
pour traiter le sujet.
Eviter le dumping social
ments lors du passage à l’Assemblée, annoncé lui au printemps
2019. Concrètement, il s’agit de définir les règles qui s’appliqueront à
l’ensemble des opérateurs, en
matière d’organisation et de temps
de travail notamment. Mais il faut
également caler, lorsque la RATP
perdra l’exploitation d’une ou plusieurs lignes de bus, dans quelles
conditions les personnels seront
transférés au futur opérateur.
Maintien de la rémunération,
transfert obligatoire ou non, devenir des avantages liés au statut…
Ces sujets, évidemment cruciaux, pourraient faire monter les
syndicats de la RATP au front,
comme l’ont fait leurs homologues
de la SNCF ce printemps. Et la
Catherine Guillouard, la patronne
de la RATP, a indiqué depuis plusieurs mois que l’échéance de 2025
doit être « préparée le plus tôt possible », l’élaboration d’un cadre social
harmonisé devant « éviter tout
dumping social ». Nommée à l’été
2017, elle a fait de la préparation de
l’ouverture à la concurrence l’une
de ses priorités, avec des discussions régulières avec les syndicats
sur ce sujet. Elle a déjà commencé à
déminer le terrain, en affirmant à
plusieurs reprises que la situation
de la RATP était différente de celle
de la SNCF, et qu’un changement de
statut (pour l’entreprise comme
pour ses salariés) n’était ni nécessaire, ni demandé par les pouvoirs
publics. n
Le plan vélo se dessine
par petites touches
La plupart des mesures sont
incluses dans la future loi sur
les mobilités. Les entreprises
pourraient rembourser
aux salariés jusqu’à
400 euros de frais par an.
Le plan vélo promis par le gouvernement se fait attendre. Initialement, il devait être présenté la
semaine dernière, mais la démission surprise de Nicolas Hulot a
amené le ministère des Transports
à reporter la conférence de presse,
et il s’agit désormais de trouver une
date dans l’agenda du nouveau
ministre de la Transition écologique, François de Rugy, qui a la
tutelle des Transports.
Les associations d’usagers
s’impatientent et redoutent que le
plan ait été vidé de sa substance par
les derniers arbitrages budgétaires.
Mais la plupart des mesures sont
déjà connues : elles sont incluses
dans l’avant-projet de la loi d’orientation sur les mobilités (LOM),
transmis récemment au Conseil
d’Etat, et dont le média en ligne Cont ex t e a d é vo i l é l e c o n te n u l a
semaine dernière.
Le texte réaffirme l’objectif, déjà
présenté en juillet dans le plan
« Mobilités propres », d’un triplement d’ici à 2024 du nombre de
déplacements réalisés à vélo. Pour
les trajets domicile-travail, la principale mesure concerne la création
d’un « forfait mobilités durables »,
dans le secteur privé comme dans le
public. Les employeurs qui le souhaiteront pourront « rembourser à
leurs salariés une partie de leurs frais
de déplacement s’ils utilisent un
mode vertueux comme le vélo ou le
covoiturage », indique l’exposé des
motifs. Plafonné à 400 euros par an,
ce forfait sera exonéré de charges
sociales et d’impôt sur le revenu, et
remplacera l’indemnité kilométrique vélo.
Lutter contre le vol
Le texte veut également lutter contre « le vol, le recel et la vente illicite de
vélos ». Les cycles vendus par un
commerçant devront faire l’objet
d’une identification, qui comprendra, « d’une part, l’attribution d’un
identifiant exclusif inscrit sur le
cadre du cycle, et d’autre part, l’enregistrement dans un fichier national
Le texte réaffirme l’objectif d’un triplement du nombre
de déplacements réalisés à vélo d’ici à 2024. Photo Jacques Witt/Sipa
unique ». Ce futur « identifiant
exclusif » sera apposé sur le cadre,
et devra être indélébile, inamovible
et infalsifiable. Il permettra de
s’assurer que les vélos achetés
d’occasion n’ont pas été volés.
Par ailleurs, le lancement de travaux sur un parc de stationnement
d’un immeuble, d’une usine, d’une
administration ou encore d’un centre commercial, devra nécessairement être complété par l’aménage-
ment d’espaces pour accueillir les
vélos. L’avant-projet n’évoque pas à
ce stade les budgets qui seront
engagés pour construire de nouvelles pistes cyclables ou améliorer
celles qui existent déjà. Selon une
source au fait du dossier, cette enveloppe sera précisée dans la loi de
programmation des infrastructures, qui doit venir compléter la
LOM, et dont les arbitrages seront
connus prochainement. — L. S.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 15
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
Franck Crusiaux/RÉA
Espace : comment Jeff Bezos
s’attaque à Ariane et à SpaceX
l Blue Origin, l’entreprise du milliardaire américain, entend convaincre
les opérateurs de satellites de réaliser des lancements sur sa fusée New Glenn.
l Celle-là sera prête dans deux ans, promet Bob Smith, le patron de Blue Origin,
dans un entretien aux « Echos ».
Le plan prévoit l’ouverture de 6 à 8 magasins par an.
Damartex
veut moderniser
ses griffes
SPATIAL
Anne Bauer
@annebauerbrux
Concurrence frontale
avec Ariane 6
« Nous avons déjà noué quatre contrats pour quatre lancements avec
Eutelsat, OneWeb, SkyPerfect Jsat et
mu Space et nous allons en annoncer
d’autres », explique aux « Echos »
Bob Smith, le président exécutif de
Blue Origin. Il prévoit le premier
lancement commercial de la fusée
New Glenn « dans deux ans » et
espère d’ici là obtenir « le plus de
clients possible ». La concurrence est
frontale avec Arianespace, qui
démarre la commercialisation de la
fusée Ariane 6, elle aussi prévue
pour 2020.
Blue Origin, qui vient de dépasser
les 1.500 salariés, est en train de
construire une usine géante en Floride pour assembler sa fusée près de
cap Canaveral. Pour Bob Smith, la
fusée New Glenn répondra aux critères clefs réclamés par l’industrie
des satellites : la disponibilité, la fia-
HABILLEMENT
Après une année
difficile, le groupe
de Roubaix lance
un plan stratégique
sur trois ans.
Depuis maintenant dix-huit ans, le milliardaire Jeff Bezos investit discrètement dans sa société spatiale.
bilité et des prix bas, prix dont il ne
souhaite toutefois rien dire. « Toute
la fusée a été conçue dès le départ
avec cette obsession de la réutilisabilité afin d’en abaisser les coûts »,
explique-t-il. D’où sept ans de
recherche continue sur le moteur
réallumable BE-4.
New Glenn, qui sera propulsé par
7 moteurs-fusées BE-4, a ainsi
conçu un premier étage réutilisable
qui brûle un mélange d’oxygène
liquide et de méthane. Ce nouveau
lanceur lourd, qui pourra emmener
jusqu’à 13 tonnes en orbite géostationnaire, aura ainsi un premier
étage qui revient sur Terre verticalement par rétropropulsion, comme
la petite fusée de tourisme spatial
New Shepard. « Sa puissance lui permettra de mettre en orbite très vite des
constellations comme des charges
lourdes », promet Bob Smith.
Pour l’heure, Blue Origin n’a
encore fait voler que son petit lanceur suborbital monoétage et réutilisable, le New Shepard, mis au
point pour le tourisme spatial ou
des missions de recherche. Premier
lanceur dont le premier étage a été
récupéré avec succès, en novem-
bre 2015, le New Shepard 2 a, depuis,
effectué avec succès 9 vols. Cet été,
New Shepard a vérifié la sûreté de sa
capsule, qui doit accueillir 6 passagers. Tous les tests d’abandon et
d’éjection de la capsule ont été effectués avec succès, et Bob Smith confirme que le premier vol habité et
touristique à une centaine de kilomètres de la Terre pourrait avoir
lieu l’an prochain pour fêter les cinquante ans d’Apollo 11.
Le premier vol habité
et touristique à une
centaine de kilomètres
de la Terre pourrait
avoir lieu en 2019.
Alors que chacun spécule sur le
prix du ticket pour faire un petit tour
dans l’espace et expérimenter quelques minutes l’absence de gravité,
Bob Smith coupe court. « Nous
n’avons pas de discussion sur le prix
d’un voyage spatial, nous concentrons notre énergie pour faire voler le
véhicule le mieux possible. Un neu-
Exotrail promet la mini-propulsion
Cette start-up française
a levé 3,5 millions d’euros
pour commercialiser la
propulsion électrique des
minisatellites. La France est
en pointe dans ce domaine.
A vingt-quatre ans à peine sonnés,
David Henri, cofondateur et président d’Exotrail, estime que la France
n’a rien à envier à la Californie. En
cinq mois, le jeune homme issu de
Polytechnique a réussi la plus jolie
levée de fonds du monde spatial
pour sa start-up Exotrail. Sans trop
d’efforts. Car la société née en 2015
au sein de l’Ecole polytechnique
apporte l’un des nœuds manquants
au « new space », cette nouvelle
donne spatiale qui promet de remplacer des satellites chers, rares et
très grands par des constellations de
petits satellites bon marché.
Exotrail, qui annonce ce jeudi la
levée de 2,5 millions d’euros auprès
de 360 Capital Partners, d’Irdi Soridec Gestion, de bpifrance et de
divers business angels, ambitionne
d’offrir des systèmes de propulsion
électrique miniaturisés pour les
petits satellites.
« Envoyer un petit satellite sans
propulsion, c’est envoyer une pierre
dans l’espace », compare David
Henri. A moins de pénétrer à nouveau dans l’atmosphère, le petit
Objectif : s’adapter
aux besoins des
nouveaux seniors.
Blue Origin
« Ils ne disent rien mais ils avancent,
en prenant leur temps, sérieusement », constate Bruno Fromont,
l’un des dirigeants d’Intelsat, en évoquant Blue Origin. Tandis que les
tweets d’Elon Musk, le patron de
Tesla et de SpaceX, tiennent en
haleine des millions d’admirateurs
et d’investisseurs, le propriétaire de
Blue Origin, le milliardaire Jeff
Bezos, investit depuis maintenant
dix-huit ans dans sa société spatiale,
sans tambour ni trompette.
La société lancée en 2000 par le
créateur d’Amazon est désormais à
la recherche de clients pour son
futur lanceur New Glenn. La
semaine prochaine à Paris, son président, Bob Smith, devrait profiter
de la World Satellite Business Week
pour annoncer de futurs contrats et
ainsi prouver qu’un nouvel opérateur de fusée est bien sur le marché,
en concurrence avec SpaceX et
Ariane 6.
satellite risque de devenir un débris
spatial en fin de vie. Les promesses
tenues par les constellations sont
vaines si les minisatellites qu’elles
souhaitent lancer se transforment
en débris.
Aux 2,5 millions d’euros réunis,
Exotrail peut aussi ajouter 1 million
sous forme d’entrée au capital par la
SATT Paris-Saclay ainsi que des
financements publics, ce qui porte
ses moyens à 3,5 millions d’euros.
Exotrail a mis au point l’été dernier
son premier propulseur électrique.
En fait, il développe une gamme,
avec un propulseur minuscule qui
tient dans la paume d’une main
pour les satellites de moins de 20 kg,
et l’autre, plus important, pour aller
jusqu’à des satellites de 100 kg.
La voiture de l’espace
Au-delà de la question des débris, la
propulsion permet surtout d’optimiser la position des satellites après
leur lancement, de choisir son orbite
et ainsi de maximiser ses performances. David Henri souligne aussi
qu’avec une bonne propulsion, un
satellite peut être lancé sans encombre dans des tirs groupés (lancement par Vega, Ariane, Falcon ou
d’autres de centaines de petits satellites), ce qui est moins cher que les
tirs dédiés de minifusées comme
Rocket Lab. « Par rapport au bus de
l’espace, nous sommes la voiture qui
franchit les derniers kilomètres »,
explique-t-il. Plutôt que de chercher
une totale rupture, Exotrail a utilisé
la technologie à effet Hall utilisée sur
l’ensemble des gros satellites, mais
l’a miniaturisée par un facteur 100.
Exotrail affirme que son minimoteur électrique peut expédier un
satellite de 20 kg à 500 kilomètres de
la Terre en deux mois.
Actuellement, une demi-douzaine de start-up se disputent ce créneau de la propulsion électrique
pour de tout petits satellites, dont
deux sociétés en France. ThrustMe,
également né sur le plateau de
Saclay à Polytechnique, vient d’obtenir un financement de 2,4 millions
d’euros de Bruxelles pour ses
recherches en propulsion électrique. A Toulouse, Comat fait aussi
des percées sur le secteur, tandis
qu’une société autrichienne, Enpulsion, est en avance. « Tout le monde
recherche le même Graal, celui du
meilleur ratio entre la poussée et la
puissance », résume David Henri.
Exotrail va passer de 6 à
16 employés et a déjà une liste de
clients intéressés, principalement
d’autres start-up, comme Clyde
Space et Open Cosmos au Royaume-Uni ou GomSpace en Suède, qui
sont des intégrateurs de satellites.
— A. B.
Dominique Chapuis
dchapuis@lesechos.fr
vième vol a eu lieu en juillet, avec un
booster déjà utilisé deux fois. Le test a
été réussi, la fusée atteignant 119 kilomètres. » Et d’ajouter que la fusée
New Shepard est désormais très
demandée pour emmener en vol
toutes sortes de charges utiles confiées par la Nasa ou des entreprises
privées et des organismes de recherche afin de faire des recherches.
Quel est le business model de
Blue Origin ? De cela, il est interdit
de parler. L’entreprise de Jeff Bezos
poursuit sa route sans livrer le
moindre détail sur ses finances.
L’investissement depuis l’origine ?
« Nous ne le communiquons pas »,
coupe Bob Smith, pas plus que les
revenus. Le seul contrat important
connu de Blue Origin a été signé en
2014 avec United Launch Alliance
(ULA, une société commune de
Boeing et Lockheed Martin) pour
mettre au point le moteur BE-4. Les
tests sont en cours sur ce moteur, la
perle de Blue Origin, le but étant
qu’il soit réutilisable pour une centaine de missions.
La société est enfin en discussions
avec la Nasa et l’Agence spatiale
européenne pour se faire financer
un véhicule cargo destiné à faire des
allers-retours entre la Terre et la
Lune. Il faudra cinq ans pour développer ce véhicule, le « lunar lander », explique Bob Smith, et répondre au nouveau rêve de Jeff Bezos :
développer une base lunaire. n
Coup de froid sur les résultats de
Damartex. Sur son exercice clos
en juin, le groupe de Roubaix a
vu ses ventes et surtout sa profitabilité reculer. Le chiffre d’affaires accuse ainsi une baisse de
2,4 %, à 756 millions d’euros à
taux de change constant, l’excédent brut plonge de 23 %, à
27,5 millions, et le résultat net de
36 %, à 10,3 millions. « A fin septembre, nous étions à +8 %, puis
le deuxième trimestre a été une
catastrophe, avec pour le textile
un mois d’octobre qui a été le plus
mauvais depuis cinq ans », souligne Patrick Seghin, le président
du directoire.
Un million de seniors
en plus chaque année
Avec un marché français à la
peine depuis plus de dix ans,
Damartex a été confronté « à
une consommation volatile »,
sans parler des aléas de la
météo, mais aussi aux grèves en
mai, qui font que les salariés
avaient du mal à rejoindre les
magasins. Autre pays compliqué, le Royaume-Uni, où le
groupe a subi les effets du Brexit
et l’effondrement de la livre.
Après une série d’acquisitions, Damartex compte 11 marques, regroupées dans un pôle
textile, avec Damart, Xandres
ou Afibel (75 % de l’activité) et
un pôle Home & Lifestyle, avec
des produits pour la maison ou
le jardin (Sedagyl, Coopers…).
Toutes ont pour cible les seniors
de plus de 55 ans.
Mais ces derniers, qui sont
188 millions en Europe, en
hausse de 1,2 million chaque
année, ont changé. D’où la
nécessité pour l’entreprise de
mieux répondre à leurs attentes. « Une cliente de 55, 65 et
même 75 ans est très différente de
sa mère au même âge, nous
devons aller vers une modernisation de nos marques », reprend le
dirigeant.
C’est l’un des enjeux du plan
stratégique sur trois ans qui va
être lancé, avec un autre objectif : accélérer. Côté habillement,
il va s’appuyer sur les leçons
tirées de la relance de Damart
pour les déployer chez Afibel et
dans le groupe. La refonte du
style chez l’inventeur du Thermolactyl, il y a trois ans, porte
ses fruits. La marque est leader
chez les seniors, en France, en
Angleterre et en Belgique.
« Nous avons mis en place il y a
six mois un “personal shopper”
dans nos boutiques françaises. Il
permet d’avoir un ticket moyen
7 fois plus élevé. »
En plus de redonner un coup
de jeune, les investissements (de
22 à 24 millions par an) vont
porter sur les systèmes d’information et la logistique. Le plan
prévoit aussi l’ouverture de 6 à
8 magasins par an, avec en
plus des transferts du cœur des
villes vers les centres commerciaux, avec des espaces plus
grands et moins chers. La griffe
haut de gamme belge Xandres,
rachetée en 2016, va ainsi s’étendre sur l’Europe du Nord, avec
des boutiques aux Pays-Bas et
en Allemagne. n
AVIS FINANCIERS
RÉSULTATS
SEMESTRIELS 2018
ECONOCOM
Acteur engagé de la transformation digitale
120M€
+ 12,8 %
+ 3,8 %
OBJECTIF DE ROC (1)
2018 CONFIRMÉ
CROISSANCE DU
CHIFFRE D’AFFAIRES
CROISSANCE ORGANIQUE
1 Résultat Opérationnel Courant,
avant amortissement des incorporels d’acquisition
ECONOCOM.COM
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
16 // INDUSTRIE & SERVICES
en bref
L’espagnol CAF rachète un fabricant
polonais de bus électriques
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
PSA transférera 2.000 ingénieurs
d’Opel chez le français Segula
TRANSPORT Le groupe espagnol de matériel ferroviaire CAF
(Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles), qui possède une
usine en France, a pris le contrôle de 100 % du capital du constructeur polonais de bus urbains Solaris Bus & Coach SA. Solaris,
société familiale créée à Bolechowo près de Poznań (ouest) en
1996, est devenu au cours des années un important acteur dans le
domaine de bus urbains en Pologne et en Europe. Il emploie
2.500 personnes en Pologne. Depuis quelques années, Solaris
s’est lancé dans la production des bus hybrides et électriques.
Depuis 2009, la société produit également des tramways.
Homéopathie : Boiron change
de patron
PHARMACIE Le spécialiste français de l’homéopathie Boiron va
changer de patron. Le directeur général, Christian Boiron, âgé
de 71 ans et fils de l’un des deux fondateurs du groupe, a annoncé
mercredi son départ au 1er janvier. Il sera remplacé par l’actuelle
directrice générale déléguée, Valérie Poinsot. Le laboratoire traverse une passe difficile, en particulier en France, son principal
marché, où le débat sur l’utilité de l’homéopathie a ressurgi avec
vigueur depuis ce printemps. Au premier semestre, le bénéfice
net a reculé de 13 %, à 22 millions d’euros. Le chiffre d’affaires a
reculé de 1,5 %, à 281 millions.
Toyota rappelle 1 million de véhicules
hybrides
AUTOMOBILE To yo t a a
Shutterstock
découvert un problème de
câblage sur ses moteurs
hybrides pouvant provoquer
un incendie. Par précaution,
environ 1,026 million d’automobiles (Prius Hybride, Prius
Hybride Rechargeable et 4×4
urbain C-HR Hybride) fabriquées entre juin 2015 et
mai 2018 sont rappelées au
garage pour réparation, dont
219.000 véhicules en Europe
et 32.700 en France.
Lire sur www.lesechos.fr
AUTOMOBILE
Segula Technologies
veut créer un campus
d’ingénierie
à Rüsselsheim.
Le projet doit encore
obtenir l’accord des
représentants des
salariés allemands.
Anne Feitz
@afeitz
Julien Dupont-Calbot
@jdupontcalbot
et Pauline Houédé
— Correspondante à Francfort
Les ingénieurs d’Opel devraient
bientôt changer de casquette. En
tout cas, une bonne partie d’entre
eux. La filiale allemande de PSA a
annoncé mercredi être entrée en
discussions avec la société d’ingénierie française Segula Technologies, afin de lui transférer « jusqu’à
2.000 salariés » de son centre de
R&D de Rüsselsheim, près de
Francfort, qui en emploie
aujourd’hui 7.000.
Ce mouvement n’est pas une surprise : après des rumeurs début
j u i l l e t , C a r l o s Tava r e s ava i t
confirmé, dans une interview aux
« Echos », qu’il cherchait une
solution pour les ingénieurs du
constructeur allemand, racheté à
General Motors l’an dernier. « La
R&D d’Opel travaillait largement
pour General Motors », rappelle-t-on
Onfray Journal Livres 24 pages Migrants Le jour où Macron est-il
de mon AVC de découvertes l’Europe a basculé luthérien ?
www.lepoint.fr Hebdomadaire d’information du jeudi 6 septembre 2018 n° 2401
Spécial
LOUISE OLIGNY POUR « LE POINT ». ÉLODIE GRÉGOIRE POUR « LE POINT »
vi
vins
ins
124 grandes bouteilles
à moins de 10 euros
618 vins sélectionnés
13 appellations au top
120
PAGES
PAGES
Le centre de R&D d’Opel de Rüsselsheim, près de Francfort, emploie aujourd’hui 7.000 salariés.
Photo Daniel Roland/AFP
chez PSA. « Or, en 2020, la charge de
travail confiée par le groupe américain sera proche de zéro. Cet accord
permettrait aux ingénieurs d’Opel
concernés de conserver une activité
sur place et à Segula de se renforcer en
Allemagne. » Ainsi allégé, le centre
de R&D d’Opel continuera de concevoir des véhicules pour le groupe
PSA. Il deviendra même le centre
mondial de compétences dans
15 domaines, dont l’hydrogène, les
utilitaires ou le nouveau moteur à
essence 1,6 litre.
S e g u l a Te c h n o l o g i e s , q u i
emploie 550 personnes en Allemagne, entend de son côté créer à Rüsselsheim un grand campus d’ingénierie européen. « L’Allemagne
concentre plus d’un tiers de la R&D
externalisée dans l’automobile, soit
4 milliards d’euros sur un total mondial de 11 milliards », explique Laurent Germain, son directeur général. « Et le marché devrait encore
croître de 50 % d’ici à 2023. Avec les
ingénieurs très qualifiés d’Opel, nous
pourrions proposer une vraie expertise aux constructeurs en Allemagne,
Le constructeur
japonais clôt
une histoire de 25 ans.
Simon Capmartin
FOIRES AUX VINS
LE GUIDE COMPLET
de Jacques Dupont
et Olivier Bompas
Comment résister à la nouvelle prohibition
GOLF, LE GRAND RENDEZ-VOUS D’ÉVIAN
EN VENTE CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX
et sur boutique.lepoint.fr
Accord des représentants
syndicaux
La société d’ingénierie s’engagera à
ne pas licencier jusqu’à l’été 2023,
conformément à l’accord signé
début juillet par Opel et IG Metall :
celui-ci limitait à 3.700 le nombre
d’emplois supprimés, en échange
d’une sauvegarde des sites de
production, de recherche ou de
logistique jusqu’à cette date. « Nous
avons un vrai projet industriel de
développement, qui devrait se traduire par des créations d’emplois »,
insiste Laurent Germain. Segula,
qui emploie au total 11.000 salariés
dans le monde dans tous les grands
secteurs industriels, a déjà accueilli
fin 2015 des activités de PSA en
France, dont les centres d’essais de
La Ferté-Vidame (Eure-et-Loir) ou
de Belchamp (Doubs). En trois ans,
l’effectif des activités transférées est
passé de 220 à 340 personnes, indique la société.
Le projet doit maintenant obtenir l’aval des représentants du personnel, notamment sur les conditions du transfert. En juillet, le
syndicat IG Metall et le comité d’établissement d’Opel avaient publiquement déclaré leur opposition au
projet. « Nous allons étudier cette
proposition de manière très critique », indique aujourd’hui aux
« Echos » Jörg Köhlinger, du syndicat IG Metall. « En cédant le centre de
développement, on cède l’ADN
d’Opel. En outre, comme pour tout
partenariat stratégique, cela dépend
des conditions. L’accord conclu en
juillet montre maintenant sa valeur
pour les salariés : il n’autorise
aucune braderie sans condition. »
Les dirigeants d’Opel et de Segula
vont devoir déployer toute leur
force de conviction. n
Suzuki se retire du marché
automobile chinois
AUTOMOBILE
Sur son domaine,
à Maumusson-Laguian
(madiran).
mais aussi dans le monde entier »,
poursuit-il, n’excluant pas de travailler aussi pour d’autres secteurs,
comme le ferroviaire ou l’énergie.
Jugeant l’opération trop risquée,
d’autres sociétés d’ingénierie ont
toutefois reculé devant l’obstacle,
évoquant notamment l’âge élevé
des ingénieurs d’Opel ou le manque
d’attractivité du bassin d’emploi.
Spécialiste des petits
modèles, il n’arrive plus
à suivre la demande
locale, qui se déplace
vers les SUV et les
véhicules électriques.
Yann Rousseau
@yannsan
et Frédéric Schaeffer
@fr_schaeffer
— Correspondants à Tokyo et Pékin
Vingt-cinq ans après s’être lancé
avec son modèle Alto sur le marché
automobile chinois, alors balbutiant, Suzuki se retire de Chine. Le
constructeur japonais va céder les
50 % qu’il détenait encore dans des
usines locales, au sein d’une coentreprise, à son partenaire historique
Chongqing Changan Automobile.
Pour justifier cet abandon du
plus grand marché de la planète
après son départ des Etats-Unis en
2012, Suzuki explique qu’il n’est plus
en mesure de suivre l’évolution de la
demande locale. « Le déplacement
de la demande vers des voitures plus
larges nous a décidés à céder nos
parts », a insisté Osamu Suzuki, qui
préside toujours, à quatre-vingthuit ans, aux destinées du groupe.
Depuis plusieurs années, la marque
japonaise assistait à une érosion de
ses ventes. Sur le dernier exercice
fiscal, celles-ci se limitaient à
120.000 unités, loin des 290.000
véhicules écoulés huit ans auparavant. Spécialisé dans les petits
modèles, qui avaient initialement
séduit les consommateurs chinois,
le groupe n’a pu répondre à la mode
des grands SUV et ne proposait
aucun véhicule électrique.
L’espace se réduit
pour Ford, PSA ou Fiat
La demande chinoise a évolué avec
la montée en puissance de marques
locales comme Geely produisant
des véhicules bon marché d’une
qualité en constante amélioration.
Les petits modèles ne représentent
plus que 6,7 % du marché chinois
(contre 35 % il y a quinze ans) tandis
que les SUV connaissent une extraordinaire croissance, avec plus de
10 millions d’unités vendues l’an dernier, le double de 2015 ! Autre tendance lourde, les véhicules à énergies nouvelles que la Chine compte
pousser encore davantage avec
l’imposition de quotas de production dès l’an prochain. Dans cette
optique, Pékin vient d’ailleurs de
pointer du doigt 30 fabricants ne
produisant pas assez de véhicules
électriques ou hybrides : parmi ces
derniers, des constructeurs chinois
comme Brilliance, mais aussi des
coentreprises comme Changan PSA
(qui produit la marque DS), Guangqi
Honda ou… Changan Suzuki. Si la
mutation du marché chinois
n’affecte pas les constructeurs haut
de gamme comme Mercedes, Audi
ou BMW, « d’autres marques
moyenne gamme seront forcées
d’exporter davantage depuis leurs
usines chinoises, comme le fait Hyundai, de se tourner vers des véhicules
dédiés aux services de mobilité ou de
prendre la porte comme Suzuki »,
pronostique Michael Dunne, de la
société de conseil Dunne Automotive basée à Hong Kong. L’espace se
réduit pour des marques comme
Ford, Peugeot, Citroën ainsi que
pour le constructeur Fiat Chrysler
(FCA), qui envisage de retirer Fiat du
marché chinois.
Suzuki compte recentrer ses forces sur les marchés émergents,
notamment consolider sa place en
Inde où il contrôle, avec sa coentreprise Maruti Suzuki, près de 50 % du
marché des véhicules de particuliers. En 2017, ses ventes sur place ont
bondi de 14 %, à 1,6 million de voitures. Le groupe prédit un triplement
de la demande locale d’ici à 2030 et
souhaite investir dans de nouvelles
lignes de production pour permettre
à sa part de marché de tenir ce
rythme de croissance effréné. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 17
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
Edenred s’allie à la banque
Itaú Unibanco au Brésil
SERVICES
AUX ENTREPRISES
Plaisance :
les chantiers
français effacent
enfin la crise
L’établissement privé
brésilien distribuera
les services du français.
NAUTISME
Loin d’avoir retrouvé
son niveau de 2008,
le marché français
des bateaux de
plaisance a rebondi
grâce à l’export.
Il entre au capital
de Ticket Serviços.
Philippe Bertrand
@Bertra1Philippe
« Nous allons croître plus vite et ce
sera une croissance profitable »,
affirme Bertrand Dumazy. Le PDG
d’Edenred promet même un gain de
1 % du chiffre d’affaires monde et un
effet relutif sur l’excédent brut
d’exploitation (Ebitda) dès l’année
prochaine. Le champion du monde
des services aux entreprises compte
sur Itaú Unibanco pour doper l’activité de sa filiale d’avantages aux
salariés au Brésil.
Les deux groupes ont annoncé
mercredi un partenariat exclusif.
La plus grosse banque à capitaux
privée brésilienne distribuera les
produits de Ticket Serviços (Edenred est l’inventeur du Ticket Restaurant). En échange, elle prend
11 % de la société. « Edenred restera
dans la durée l’actionnaire majoritaire de Ticket Serviços, tout en laissant à Itaú Unibanco la possibilité
d’accroître progressivement sa participation minoritaire », précise le
communiqué.
Toucher les PME
Edenred vise surtout le marché des
PME. Itaú Unibanco exploite
4.400 agences à travers le Brésil et
travaille avec plus de 1 million
Julien Dupont-Calbo
@jdupontcalbo
d’entreprises, dont une large part de
PME. Le groupe français est présent
depuis quarante ans dans le pays.
« Nous avons connu les hauts et les bas
du Brésil, il faut savoir y être patient »,
philosophe Bertrand Dumazy.
L’enjeu est important. Le Brésil
est le premier marché du groupe,
devant la France et les 43 autres pays
d’implantation. Le groupe y compte
2.000 collaborateurs, 130.000 entreprises clientes, 330.000 commerçants partenaires. Quelque 7 millions de salariés brésiliens utilisent
une carte Edenred. L’entreprise distribue des tickets pour les restaurants, mais aussi pour le transport,
la culture et le fitness. « Le marché
brésilien compte 50 millions d’actifs,
« Le marché
brésilien compte
50 millions d’actifs,
soit deux fois plus
qu’en France. »
BERTRAND DUMAZY
PDG d’Edenred
Prendre le large pour gagner sa
vie, comme les marins bretons
jadis. Si le marché français des
bateaux de plaisance continue
de stagner, l’industrie nautique
hexagonale a mis la crise derrière elle grâce à l’international.
Selon la Fédération des industries nautiques (FIN), la flottille
de chantiers tricolores a enregistré en 2017 un chiffre d’affaires
cumulé de 1,8 milliard d’euros,
soit autant qu’en 2008 – la saison
précédant l’effondrement de
40 % du marché mondial. Surtout, les effectifs du secteur ont
franchi de nouveau (à la hausse)
soit deux fois plus qu’en France », calcule le PDG.
L’autre moitié de l’activité est
générée par les cartes carburant.
Edenred a racheté Embratec en 2016
et connaît depuis une croissance à
deux chiffres dans ce métier. Le
transport routier est très développé
au Brésil, où les trains sont rares. La
dernière grève des transporteurs
qui a paralysé le pays l’a démontré.
Les services offerts au Brésil sont
entièrement digitalisés. Edenred
entreprend désormais de développer là-bas sa troisième branche : le
paiement interentreprises.
(
« Nous ne sommes plus dans
un marché d’équipement, mais
de renouvellement », précise
Yves Lyon-Caen, qui n’espère
plus retrouver les volumes
d’antan. « La saison a été contrastée. Le démarrage a été très
lent avec des conditions climatiques défavorables, mais le
rebond a été net cet été, notamment en Bretagne et sur la côte
Atlantique », confirme Dominique Heber-Suffrin, chez Zodiac
Nautic, qui a cependant vu ses
ventes progresser de 7 à 8 % en
France.
Eaux internationales
En clair, la plupart des fabricants ont trouvé leur salut hors
des eaux territoriales. L’export
pèse désormais 75 % des recettes du secteur (dont 40 % hors
d’Europe), contre 62 % en 2008.
Chez Bénéteau, la France ne
représente plus que 15 % des
ventes. « Nous avons fait des
acquisitions à l’étranger et proposé plus de grands bateaux correspondant à la demande internationale », explique Hervé
Lire « Crible »
Page 36
Les frais d’agence, objet de méfiance
Des tarifs
bientôt
encadrés ?
IMMOBILIER
Les agents immobiliers ponctionnent 5 %
du prix des logements.
Ces honoraires sont
peu transparents et
peuvent varier du
simple au double.
Sur le marché du logement
neuf, un projet de décret
du ministère de
la Cohésion des territoires
daté du 20 août prévoit
de limiter à 10 % les frais
facturés par les vendeurs
de logements neufs dans le
cadre des investissements
locatifs défiscalisants
(Pinel…). Ces honoraires,
qui atteignent fréquemment de 11 à 12 % du prix
des biens sont critiqués,
à la fois pour « avaler »
une partie de l’avantage
fiscal qu’offrent ces dispositifs, et pour faire
augmenter les prix
de vente.
Catherine Sabbah
@csabbah
Avec ou sans commission ? La question ne devrait plus se poser… Les
agences immobilières ont l’obligation d’afficher en vitrine le prix de
leurs prestations. Depuis un an, les
sites Web doivent aussi donner accès
à cette information en deux clics, pas
plus… On n’y est pas encore. L’étude,
réalisée par la start-up Homepilot
auprès de quelque 2.000 agences,
montre que seulement 43 % d’entre
elles respectent la loi. A Paris, plus de
la moitié, un bon tiers à Marseille.
Voilà qui ne risque pas d’arranger la
réputation des agents immobiliers,
L’étude, réalisée par
Homepilot auprès de
quelque 2.000 agences,
montre que seulement
43 % d’entre elles
respectent la loi.
malgré les efforts de la profession
pour mieux former ses effectifs et
mieux encadrer leurs pratiques.
Elles s’améliorent, mais 58 % des
agences étaient encore en infraction
sur un plan ou un autre, selon un
rapport de 2017 de la Direction générale de la consommation et de la
répression des fraudes (DGCCRF).
Homepilot s’est également
penché sur les « frais d’agences »,
ces honoraires facturés par les
agents immobiliers s’ils parviennent à vendre les maisons et
appartements que leur confient
leurs propriétaires. Ils tournent
autour de 5 % du prix, soit quelque 22.500 euros pour un appartement de 450.000 euros et rémunèrent les services classiques :
l’estimation du bien, la publicité
en vitrine ou en ligne, les visites et
l’accompagnement de l’acheteur
et du vendeur jusque chez le
notaire…
Ces honoraires sont libres mais
varient parfois du simple au double
selon la taille des agences, la localisation et l’organisation des réseaux
de vente. Avec une moyenne de
5,8 %, Nice arrive en tête des villes
où les agences sont les plus gourmandes. C’est presque 20 % de plus
qu’à Lyon, la moins chère, qui ne
facture « que » 4,8 % du prix total. A
Paris, les frais d’agence atteignent
5,5 % et à Bordeaux 5,4 %. Que le
taux des honoraires varie d’une
agence indépendante à l’autre et
parfois de 100 %, c’est déjà surprenant, mais Homepilot constate qu’il
est également différent, parfois jusqu’à 3 % du prix d’un bien, au sein
d’un même réseau.
Se passer des agences
ou les ubériser
Logiquement, ces frais sont moins
élevés lorsque les appartements à
vendre sont confiés à des réseaux de
mandataires dont les frais de structure sont moindres. La différence
n’est pourtant pas énorme : ces
structures, qui n’ont ni point de vente
ni salariés puisqu’elles travaillent
avec des agents commerciaux payés
à la commission, pratiquent un taux
moyen de 5,2 %.
Comment faire p our payer
moins ? Se passer d’agence, comme
le font encore de 35 à 40 % des Fran-
çais en traitant entre particuliers ;
ou bien s’adresser aux 17 % d’agences qui pratiquent les forfaits plutôt
que le pourcentage, quel que soit le
prix du bien à vendre. Proprioo,
entièrement en ligne, ne demande
par exemple que 1.990 euros, mais
c’est au vendeur de faire les visites.
S’il n’est pas disponible, la start-up
s’en charge pour 500 euros de plus.
20.000 euros contre 2.000 ou
simplement le prix d’une annonce…
La différence pousse à se poser quelques questions sur la valeur réelle
des services proposés. Certes, le
cadre juridique et réglementaire de
la transaction immobilière s’est
complexifié au cours des dernières
années, mais l’information est plus
facile à trouver et la numérisation
du secteur, en supprimant notamment bon nombre de visites inutiles,
simplifie aussi grandement les
démarches des vendeurs et des
acheteurs. n
la barre des 41.000 emplois l’an
dernier. « Enfin ! Il nous a fallu
dix ans pour effacer les effets de la
crise, en emploi et en chiffre
d’affaires », se félicite Yves LyonCaen, le président de la FIN.
A vrai dire, les chantiers n’ont
pas profité du ressac de leur
marché intérieur, même si les
segments des hors-bord, des
unités de plus de 12 mètres et
des multicoques se portent
bien. Les concessionnaires ont
écoulé environ 10.000 unités
cette année, deux fois moins
qu’en 2008. Côté finances, le
compte n’y est toujours pas,
avec un chiffre d’affaires de
270 millions d’euros en 2017,
contre 289 en 2008. « La France,
c’est difficile. Surtout pour nous
qui vendons des bateaux de croisière et de voyage », confie Stephan Constance, le président de
Grand Large Yachting, un
chantier qui monte.
Gastinel, le président du directoire du group e vendéen.
« Nous sommes désormais plus
diversifiés géographiquement, ce
qui limite le risque et, surtout,
nous confronte à des concurrents
plus puissants. Cela fait monter
le niveau d’exigence. C’est quelque chose de positif », dit-il.
A La Rochelle, Nicolas Gardies, le patron de Fountaine
Pajot, est sur la même longueur
d’onde. Chez lui, la direction
France a bien senti un frémissement cet été, mais l’Hexagone
ne pèse plus que 10 % du chiffre
d’affaires. Il y a dix ans, les
exportations ne représentaient
que deux tiers des ventes.
« Nous nous sommes beaucoup
développés aux Etats-Unis, en
Espagne, en Italie, en étayant
notre réseau de distribution et en
tournant davantage nos bateaux
vers le confort des passagers »,
ajoute Nicolas Gardies. n
ANNLEGALECH
annonces judiciaires & légales
commune de vIllemomble
Le Conseil Municipal de Villemomble, par délibération n° 13, en sa séance du
jeudi 28 juin 2018, a décidé la mise en place du DROIT DE PREEMPTION URBAIN
DES COMMUNES SUR LES FONDS ARTISANAUX, FONDS DE COMMERCE ET
BAUX COMMERCIAUX ET L’INSTAURATION D’UN PERIMETRE COMMUNAL
DE SAUVEGARDE DE COMMERCE ET DE L’ARTISANAT DE PROXIMITE
SELON DEUX SECTEURS.
Cette délibération et le plan des secteurs sont consultables à la Mairie de
Villemomble, au service du secrétariat général, aux jours et heures d’ouverture de
la Mairie au public.
EP18-403
enquête-publique@publilegal.fr
La ligne de référence est de 40 signes en corps minimal de 6 points didot.
Le calibrage de l’annonce est établi de filet à filet.
Les départements habilités sont 75, 78, 91, 92, 93, 94, 95 et 69.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
18 // INDUSTRIE & SERVICES
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
Bic et Pilot se livrent bataille
dans la trousse des écoliers
l Bic vient de lancer le roller Gelocity Illusion pour concurrencer le Frixion de Pilot.
l Le japonais a fait appel au chanteur Mika pour relooker ses stylos.
compris les supermarchés, pour animer les linéaires. » Publicité sur les
chariots, têtes de gondole, spots TV,
radio, campagne sur les réseaux
sociaux… Tout a été mis en œuvre
pour séduire les enfants.
Pilot veut ainsi continuer de tracer sa route sur un marché en léger
recul en valeur l’an dernier, à
421 millions d’euros, selon GfK. En
volume, il a plongé de 9 %, avec
826 millions de crayons vendus. « Il
y a un phénomène de déflation lié à la
pression de la grande distribution,
reprend le dirigeant. Les jeunes
générations, avec le digital, écrivent
aussi de moins en moins. »
BIENS
DE CONSOMMATION
Dominique Chapuis
dchapuis@lesechos.fr
La guerre des stylos est déclarée
dans les trousses des écoliers. Pour
cette rentrée, Bic a décidé de lancer
l’offensive contre son grand concurrent, le japonais Pilot. Après l’Italie,
le groupe tricolore a lancé en France
son nouveau modèle Gelocity Illusion, un stylo à encre gel qui s’efface
avec la gomme capuchon. Une catégorie sur laquelle Bic n’avait pas
d’offre jusque-là. « C’est l’une des
grandes nouveautés de cette rentrée
avec pour cible le primaire, précise
Sophie Palliez-Capian, directrice des
relations investisseurs, d’où l’offre de
huit couleurs, du rose au turquoise. »
Un mo dèle comparable au
Frixion de Pilot, dont il se vend quelque 19 millions d’exemplaires par
an dans l’Hexagone, son premier
marché en Europe. Créé il y a
onze ans, ce stylo est devenu en
volume le best-seller du numéro
deux mondial des instruments
d’écriture dans le monde.
Cette nouvelle rivalité dans les
cartables est bien accueillie. « Plus il
y a de marques, plus cela pousse en
avant cette catégorie de produits et
peut la faire croître », estime Hugues
Chatelain, directeur général de
Le School Bus de Bic
Esprit pop et festival de couleurs pour le Frixion Mika, produit
en édition limitée à l’occasion des cent ans de la marque. Photo Pilot
Pilot Pen France. D’autant que Bic a
aligné son prix sur celui du Frixion,
autour de 2 euros, soit dix fois celui
du Cristal, sa référence star,
numéro un du marché.
Pilot compte bien garder l’avantage alors qu’il fête cette année ses
cent ans. A cette occasion, l’entreprise nippone a fait appel au chanteur Mika, la coqueluche des cours
de récréation. Et pas seulement en
France. Mika a ainsi revisité trois de
ses gammes de rollers les plus iconiques (24 stylos), dont le Frixion.
Un festival de couleurs et un graphisme dans un esprit pop, qui se
démarque dans les rayons !
Un marché de l’écriture
en recul
Cette collection capsule fait un carton depuis janvier. « A la fin juin, nos
ventes sur ces trois types de produits
étaient en hausse de 10 %, se réjouit
Hugues Chatelain. Pour cette rentrée, qui représente entre 35 et 40 %
de nos ventes, nous avons déployé
tout un univers dans les magasins, y
D’où la stratégie des fabricants de
miser sur l’innovation pour valoriser le secteur. « Chez Bic, nous proposons une vingtaine de nouveautés
chaque année, y compris de nouvelles
versions de nos produits iconiques
comme le 4 couleurs », note Sophie
Palliez-Capian. Le géant mondial a
lancé en 2017 un modèle remplaçant le vert par un porte-mine. Pour
cette rentrée, le stylo 4 couleurs
adopte deux nouveaux looks sollicités par ses fans sur son compte
Facebook. Depuis quatre ans, Bic a
aussi mis en place le School Bus, un
décor en carton installé dans les
magasins, regroupant les produits
des listes scolaires. Avec en vedette
cette rentrée, le Gelocity Illusion. n
Le Mondial a décalé les achats de fournitures scolaires
Les élèves et leurs parents
n’ont sorti leur liste qu’en
août ou en septembre.
Philippe Bertrand
@Bertra1Philippe
et D. C.
Il y a un effet Coupe du monde sur
la rentrée scolaire. Les élèves, et
leurs parents, n’ont pas forcément
acheté des crayons et des gommes
à l’effigie des héros de Moscou.
Mais ils ont effectué ces coursescorvées à la fin de la compétition.
La saison des achats de fournitures s’en trouve décalée. Le soleil
qui a régné sur la France en juillet
a accentué la tendance. « Quand il
ne fait pas beau en juillet, les
parents passent le temps dans les
hypers, leur liste de fournitures à la
main », explique un employé de
chez Carrefour.
Les chiffres de la société d’études
GfK sont sans appel. En juillet, le
marché était en recul de 8 % en
valeur. Les choses rentrent dans
l’ordre, mais peu à peu. Au 20 août,
les ventes étaient encore en diminution de 2,5 % par rapport à l’année
passée, à 358 millions d’euros. « Le
marché devrait être à l’équilibre cette
année, estime Christophe Le Boulicaut, président de l’AIPB (association des industriels de la papeterie
et du bureau), et directeur général
de Stabilo. Cette semaine est très animée dans les magasins, avec déjà des
ruptures en rayon. » A la FNAC, petit
acteur mais qui monte en puissance, on évoque « la bonne dynami-
que des 15 derniers jours ». Chez
Auchan, on précise que les achats
vont s’étaler jusqu’au 10 septembre.
La rentrée était le 3. De nombreux
professeurs complètent les listes ce
jour-là.
Baisse des prix
Au final, il faut bien remplir le cartable. Ce qui n’a pas changé, c’est la
pression promotionnelle. La
grande distribution, qui tient le
marché avec 75 % des ventes, utilise
ce rendez-vous pour relancer le trafic dans ses magasins après les
vacances. Les enseignes courent
d’autant plus les promotions
qu’elles perdent quelques parts de
marché au profit des commerces
spécialisés et des circuits culturels
comme la FNAC ou Cultura. Les
grandes enseignes confirment la
baisse des prix.
A la fin août, les hypers étaient en
recul de 4,7 %, en valeur, tandis que
les spécialistes enregistraient un
bond de 8 %. Une tendance que confirme la FNAC. Les spécialistes
séduisent les parents en leur proposant de préparer les listes scolaires.
Un sérieux coup de pouce bien
apprécié. Internet est aussi un concurrent sérieux sur ce secteur, et
représenterait environ 6 % des ventes. « Cette baisse des prix est une
bonne nouvelle pour les consommateurs, pas pour les industriels, commente Christophe Le Boulicaut. La
voie de sortie, c’est l’innovation. » La
rentrée est un moment clef sur ce
marché de la papeterie estimé à
quelque 2 milliards d’euros. n
Zara prépare sa riposte à Amazon
et Alibaba
HABILLEMENT
L’espagnol Inditex,
propriétaire de Zara,
vendra par Internet
dans le monde entier
à partir de 2020.
Cécile Thibaud
— Correspondante à Madrid
Le groupe espagnol Inditex, propriétaire de Zara, se lance à plein régime
dans l’e-commerce. Il vendra en
ligne dans le monde entier à partir
de 2020, y compris dans les pays où il
n’a pas de magasins. C’est ce qu’a
annoncé cette semaine le président
du groupe, Pablo Isla.
Le leader mondial du prêt-à-porter, qui a bâti son succès sur sa capacité à mettre en magasin en un
temps record des collections courtes
et ciblées, avait jusqu’ici abordé le
tournant digital avec prudence. Il
accélère maintenant sa mutation
vers le commerce électronique,
pour faire face à la concurrence de
plus en plus forte des géants comme
Amazon, Alibaba ou encore Asos.
S’appuyer sur les magasins
Le virage est de taille, car l’essentiel
de la force de frappe d’Inditex réside
pour l’instant dans son puissant
réseau de magasins, avec 7.448 établissements répartis dans 96 pays.
Même si les ventes par Internet sont
en pleine explosion, elles ne représentaient que 10 % des ventes totales
du groupe en 2017. Loin de renoncer à ses magasins, le groupe espagnol compte au contraire s’appuyer
sur eux et les transformer en platesformes mixtes, avec une gestion
intégrée des stocks, qui lui permettra d’ici à 2020 de pouvoir jouer à
plein la capillarité entre ventes en
boutiques et commandes en ligne.
L’annonce de ce grand virage vers
l’e-commerce a lieu une semaine, à
peine, après la diffusion d’un rap-
Les pure players
savent jouer
de la rapidité
et de la versatilité
qui ont été jusqu’ici
l’apanage de Zara.
port de Morgan Stanley qui a fait
plonger l’action en avertissant de
l’essoufflement des marges de
croissance du modèle Inditex,
estimé trop sensible à l’effet devises.
Le groupe espagnol est effectivement sur la sellette depuis des mois,
alors que les analystes s’interrogent
sur sa capacité à s’adapter aux bouleversements d’un secteur où les
pure players gagnent du terrain et
savent jouer de la rapidité et de la
versatilité qui ont été jusqu’ici l’apanage de Zara.
« La taille du groupe fait qu’il est de
plus en plus compliqué de maintenir
la forte croissance de ces dernières
années, c’est vrai, mais le modèle économique d’Inditex n’est pas en question », affirme Alvaro Aristegui, analyste chez Ahorro Corporación. Cet
expert considère au contraire que
l’Espagnol est mieux placé que ses
concurrents comme Gap ou H&M
pour faire face à Amazon.
« Inditex a fait le choix d’une intégration verticale en utilisant ses circuits logistiques pour servir à la fois
les magasins et les clients en ligne, renchérit Dario Garcia, analyste chez
XTB. Cela va signifier un effort considérable d’ici à 2020 pour adapter ses
structures de stockage, mais cela ne
remet pas en cause la stratégie commerciale et la solidité du groupe ». n
marketing
Grâce au digital,
Quo Vadis réinvente
l’agenda papier
PAPETERIE
La gestion des emplois
du temps sur smartphone
a poussé la PME française
à repenser son offre avec
des produits différents.
Valérie Leboucq
@vleboucq
L’interdiction des portables au
collège ne changera pas grandchose pour Quo Vadis. Avec la
généralisation des outils digitaux et la multiplication des
écrans, les acteurs de la papeterie voient depuis le début du siècle leur marché fondre chaque
année de 3 à 5 %. Le constat ne
repose sur aucune étude sectorielle (il n’y en a pas), mais
Jérôme Nusse sait de quoi il
parle puisqu’il préside Quo
Vadis, l’inventeur de l’agenda
planning.
Basée en Loire-Atlantique, la
PME (50 millions d’euros de
chiffre d’affaires) fait partie du
groupe Exacompta Clairefontaine, poids lourd de la rentrée
des classes. Dans son usine de
Carquefou près de Nantes, elle
fabrique bon an mal an 8 mil-
qui voit donc les « deux se compléter plus que se concurrencer ». Sans oublier le plaisir de
« stabiloter » ou rayer les tâches
accomplies.
Organiseurs
personnalisables
Pour cela, Quo Vadis a décidé
d’innover. Exemple pour cette
rentrée 2018 : les nouveaux Life
Journals. Inspirés des « bullet
journals » américains (grosse
communauté d’utilisateurs sur
Instagram), ces petits cahiers
organiseurs facilitent et rendent
ludique la tenue des emplois du
temps de la semaine ou du mois.
Entièrement personnalisables
– un des trois modèles est vierge,
sans aucune indication de
date –, ils tiennent à la fois de
l’agenda et du carnet intime ou
de voyage. L’utilisateur créera
lui-même les rubriques de son
choix et notera rendez-vous pro
et perso, pensées, souvenirs
assortis de dessins, etc. Quant au
nom de « bullet journal », il tient
à l’absence de lignage (ou quadrillage) remplacé par des petits
points.
Autre lancement de l’été :
Quo Vadis Cal, l’agenda numérique. « Mais en plus intuitif et
sophistiqué que ceux des smart-
Si le numérique a détrôné le papier pour la gestion
de l’emploi du temps professionnel, les particuliers
lui confèrent encore une dimension émotionnelle. Photo DR
lions d’agendas au lieu de
10 millions au début du siècle.
Seul le marché scolaire est à
peu près stabilisé, estime le
dirigeant.
Dimension
émotionnelle
Car coté professionnel, la gestion du temps se fait de plus en
plus sur outils numériques
« pour les formats poche, c’est
moins vrai pour les plus grands
formats bureaux », précise-t-il.
Et encore, « c’est beaucoup une
question d’âge », ajoute-t-il. La
bonne nouvelle, selon lui, c’est
que « cette inversion des courbes
papier et numérique va de pair
avec la progression de la demande
des particuliers pour tout ce qui a
trait à l’organisation de la vie privée et familiale ».
Tenir à jour ses listes de courses ou démarches administratives, gérer l’emploi du temps de
la famille, se fixer des objectifs
de régime ou d’exercices quotidiens, autant de tâches que
nous effectuons très bien sur
nos smartphones et tablettes,
mais si « le numérique est
infaillible il n’apporte pas la
dimension émotionnelle du
papier », estime Jérôme Nusse,
phones avec la possibilité de mettre en valeur les priorités et faire
ressortir les plages de disponibilité de sa semaine », remarque
Jérôme Nusse, qui prévoit
même pour bientôt l’option
impression papier et « la boucle
sera bouclée ».
Pour ceux qui restent fidèles
au papier, la maison proposait
déjà depuis deux ans sur QuoVadisFactory. com de composer son propre agenda ou calendrier perpétuel (sans aucune
indication de date). De la couleur de la couverture à celle des
pages ou de la police de caractères au mode d’organisation
(semaine verticale ou horizontale), au nombre de rubriques,
aux horaires (on peut commencer la journée à 14 heures)… Quo
Vadis se charge de marquer
d’avance les rendez-vous récurrents ou incontournables et les
dates importantes (anniversaires) qui s’ajoutent aux fêtes et
jours fériés.
L’ère digitale a aussi incité
l’entreprise à collaborer avec les
nouveaux acteurs de la papeterie comme Papier Tigre dont
l’agenda Le Rendez-vous est
fabriqué et « co-brandé » Quo
Vadis. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 19
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
en
pixels
Gemalto/Thales :
autorisation
aux Etats-Unis
Les achats sur le Pass Culture
du gouvernement seront
plafonnés pour des offres
comme Netflix ou Spotify afin
de favoriser des pratiques
moins consuméristes telles
des sorties au théâtre ou des
leçons de danse. Un plafond de
200 euros a été fixé sur un total
de 500 euros, selon l’AFP,
Crainte à l’annonce de
l’acquisition par Thales du
spécialiste des cartes à puce
(pour 4,8 milliards d’euros),
la réponse du comité pour
les investissements étrangers
aux Etats-Unis (CFIUS) est
finalement positive. Dans ce
pays, reste encore à convaincre
l’autorité de la concurrence.
Shutterstock
Stéphane de Sakutin/AFP
HIGH-TECH
&MEDIAS
Le Pass Culture
plafonné pour
Netflix ou Spotify
+12 %
LES VENTES DU
« CANARD ENCHAÎNÉ »
Profitant de l’affaire Fillon,
et de l’élection présidentielle,
les ventes du « Canard »
(399.457 exemplaires
par semaine) ont grimpé
en 2017. Le bénéfice
a augmenté de presque
10 %, à 2,1 millions d’euros.
Lagardère Studios suscite les convoitises
PRODUCTION
AUDIOVISUELLE
Dernière ligne
droite pour
Endemol Shine
Trois exemples d’opérations récentes
Plusieurs prétendants,
dont Mediawan,
s’intéresseraient à la
société de production
audiovisuelle.
Plusieurs acheteurs en lice
Plusieurs sociétés regarderaient
l e d o s s i e r, à c o mme n c er par
Mediawan (la société de Xavier Niel,
Matthieu Pigasse et Pierre-Antoine
Capton). Pierre-Antoine Capton,
qui a déjà acquis entre autres
AB Groupe, disait lui-même au printemps aux « Echos » : « Si un jour,
Lagardère Studios est sur le marché,
on regardera bien évidemment. »
S elon plusieurs sources de
marché, Lagardère Studios vaudrait autour de 200 millions d’euros,
avec un chiffre d’affaires d’un peu
Banijay/Zodiak
Le mariage des « Ch’tis » et des aventuriers
de « Koh-Lanta » avait été annoncé à l’été
2015. La nouvelle entité combinée
sous le nom de Banijay (connue aussi
pour les émissions de Cyril Hanouna)
représente un chiffre d’affaires de plus de
900 millions d’euros et est l’un des leaders
de la production audiovisuelle dans le
monde. Précisément, c’est LOV Group, la
société de Stéphane Courbit, qui avait mis
la main sur Zodiak. Vivendi était alors entré
au capital de Banijay et a désormais 31,4 %.
moins de 200 millions d’euros et un
Ebitda (résultat brut d’exploitation)
d’un peu plus d’une vingtaine de
millions d’euros. Selon Jérôme
Bodin, analyste chez Oddo, le
groupe vaudrait plutôt 300 millions, le professionnel estimant
l’Ebit autour de 30 millions.
D’autres noms d’acquéreurs
potentiels circulent notamment :
des fonds d’investissement, mais
aussi Fremantle (RTL Group),
Vivendi ou la société de Fabrice
Larue (ancien président de Newen),
voire des chaînes de télévision,
même si ce dernier cas de figure
semble peu probable. Des acteurs
étrangers, comme ITV, pourraient
Christophe Charzat/TF1
Fabien Malot/Telsete/TF1
Les grandes manœuvres se poursuivent dans la production audiovisuelle, avec un dossier emblématique sur le marché : Lagardère
Studios, connu notamment pour
« Joséphine, ange gardien »,
« Clem », « Ad Vitam » ou encore « C
dans l’air ». C’est l’actif qui agite le
marché en cette rentrée depuis
qu’Arnaud Lagardère a, lui-même,
reconnu en juillet avoir reçu des
marques d’intérêts pour sa filiale.
En pleine recomposition, le
groupe est en train de céder plusieurs médias depuis quelques mois
comme ses radios en Europe de
l’Est, la plupart de ses magazines
(dont l’emblématique « Elle ») à
Czech Media Invest, et plus récemment MonDocteur et Doctissimo. Il
cherche toujours un repreneur
pour sa chaîne jeunesse Gulli.
A ce jour, aucune banque n’aurait
été mandatée formellement sur
Lagardère Studios, mais le processus est sur les rails. Il pourrait être
achevé d’ici la fin de l’année, ou
début 2019. « Lagardère n’est pas
pressé, explique un bon connaisseur
du dossier. Mais il a d’autant plus de
chance de vendre plus cher son pôle
production s’il le vend plus tôt. »
Cyrille George Jerusalmi/C8
Marina Alcaraz
@marina_alcaraz
TF1/Newen
L’acquisition d’une part majoritaire
par TF1 dans Newen avait fait beaucoup
parler d’elle, lors de son annonce en 2015,
provoquant la colère du secteur. Cette
opération était la première d’envergure
d’une chaîne française dans la production
et était présentée comme une pierre
dans la conquête de l’international. Newen
produit le feuilleton quotidien « Demain
nous appartient » du groupe. La filiale
de Bouygues a acquis le solde (30 %) de la
société de production au début de l’été.
aussi regarder. D’après un bon
connaisseur du sujet, Lagardère
pourrait choisir de vendre ensemble l’activité de production et les
chaînes de télévision Gulli, Mezzo,
Canal J, TiJi, ou encore MCM,
pour lesquelles il dit avoir déjà eu
des contacts avec de potentiels
acheteurs.
Une présence européenne
Lagardère, qui se définit comme
l’un des leaders de la production
indépendante en Europe (avec plus
d’une trentaine de sociétés) bénéficie d’une marque connue, avec un
beau catalogue. La société a aussi
cherché à développer une présence
Mediawan/AB Groupe
Le véhicule d’investissement de Xavier Niel,
Matthieu Pigasse et Pierre-Antoine Capton
s’est imposé dans le paysage de la
production, en acquérant d’abord en 2017,
AB Groupe (connu notamment pour
« Hélène et les garçons » ou « Alice
Nevers »), puis successivement plusieurs
sociétés de production dans la fiction,
l’animation et les documentaires, avec des
marques connues comme « Miraculous »,
« Zone Blanche » ou « Dix pour cent ».
Et le groupe veut continuer ses emplettes.
« Lagardère
n’est pas pressé.
Mais il a d’autant
plus de chance
de vendre plus
cher son pôle
production
s’il le vend
plus tôt. »
UN BON CONNAISSEUR
DU DOSSIER
européenne, à travers l’acquisition
de l’espagnol Boomerang en 2015,
considéré comme un joli coup dans
le secteur, ou encore ces derniers
mois, en rachetant des sociétés finlandaise et néerlandaise.
« Toutefois, c’est un actif un peu
vieillissant, encore très axé sur
l’Hexagone, grince un spécialiste.
Et le directeur général délégué en
charge des productions France,
Thierry Langlois, vient d’en partir. »
Contactées, aucune des sociétés
n’a souhaité faire de commentaires.
Avec la vente probable de Lagardère Studios, le secteur de la production va encore un peu se consolider. Il a connu de nombreuses
L’autre gros dossier
sur le marché est celui
d’Endemol Shine
(derrière « Money Drop »
ou « Black Mirror »),
considéré comme le géant
de la production.
Ses deux actionnaires,
Apollo Global Management
et 21st Century Fox,
ont mandaté des banques
il y a quelques semaines.
Une opération, estimée
entre 2,5 et 3 milliards
d’euros, avant l’été.
« Même si ce sera sans doute
moins au final », estime
un bon connaisseur.
De nombreux acteurs
auraient regardé le dossier,
comme ITV, Banijay,
Lionsgate et Sony Pictures
Entertainment, selon la
presse et nos informations.
Alors que certains
ont jeté l’éponge, tel RTL
(Fremantle), il n’y aurait
plus que quelques
– a priori trois – repreneurs
potentiels en lice, selon des
sources proches, pour une
remise des offres fermes
en septembre. Banijay
pourrait en faire partie
avec l’appui de Vivendi,
actionnaire du groupe.
opérations ces dernières années,
que ce soit au niveau mondial
– comme la fusion Endemol Shine,
dont l’ensemble est à nouveau
en vente – ou au niveau français
(voir ci-dessus).
Et le mouvement devrait continuer. Tous recherchent une taille
critique pour mieux amortir les
coûts, pour avoir davantage de marques fortes mais aussi une présence
internationale (notamment pour la
distribution des programmes). « Le
développement de Netflix et consorts
bouscule l’ordre établi. Les clients des
producteurs sont de plus en plus
mondiaux, ce qui incite à une course
à la taille », note un spécialiste. n
Devoteam suit ses clients au Portugal
NUMÉRIQUE
L’entreprise de
services numériques
rachète BOLD et ses
580 consultants.
Elle compte sur sa
croissance organique
pour atteindre
une taille critique
en Europe.
Florian Dèbes
@FL_Debes
Stanislas de Bentzmann, coprésident de Devoteam.
Photo Hamilton/RÉA
Devoteam ne laisse aucun répit à ses
équipes chargées d’accompagner
les entreprises européennes qu’il
rachète à tour de bras. Après TMNS
au Pays-Bas et Alegri en Allemagne,
l’entreprise de services numériques
(ESN) a porté son dévolu sur BOLD,
au Portugal, en acquérant 58 % du
capital de cette société aux 20 millions d’euros de chiffre d’affaires
en 2017. Le montant de l’opération
n’est pas communiqué.
Stratégie d’acquisition
« Beaucoup de groupes européens
choisissent le Portugal pour leurs
centres technologiques », a bien noté
Stanislas de Bentzmann, le coprésident de Devoteam. Avec les
630 employés de BOLD à Lisbonne,
Porto et Aveiro, dont 580 consultants, il entend accompagner ses
clients dans ce pays, où les ingénieurs sont de bons niveaux, moins
chers qu’en France et prêts à se
déplacer partout en Europe. Pour
illustration, Adidas, le Crédit Agricole ou encore BNP Paribas sont
réputés travailler avec des prestataires informatiques basés au Portugal.
Avec cette opération, Devoteam
déroule sa stratégie d’acquisition à
travers l’Europe de l’Ouest. Présenté
début 2017, son plan Scale!2020 prévoit 250 millions d’euros d’emplettes en trois ans.
L’ESN, qui vise le milliard d’euros
de chiffre d’affaires en 2020, se félicite de sa croissance organique
(+17 % au premier trimestre et +20 %
au deuxième). « Nous nous concentrons sur les nouveaux métiers où
nous retrouvons les meilleurs taux de
croissance et les meilleures marges »,
306,5
MILLIONS D’EUROS
Le chiffre d’affaires
de Devoteam sur
les six premiers mois de 2018.
pointe Stanislas de Bentzmann,
en décryptant les résultats publiés
après Bourse mercredi 5 septembre. Sur les six premiers mois
de 2018, Devoteam a enregistré
306,5 millions d’euros de chiffre
d’affaires. Il envisage d’atteindre les
640 millions d’euros pour l’année
complète, au lieu des 625 millions
d’euros prévus. En parallèle des
acquisitions, l’entreprise ne compte
pas lever le pied sur les embauches :
elle a recruté 380 collaborateurs au
premier semestre.
Déterminé à grossir pour suivre la
demande « très forte » de ses clients
sur les sujets de l’informatique à distance, de l’analyse des données et de
la cybersécurité, Devoteam a aussi
besoin d’une taille critique pour être
considéré par les partenaires indispensables que sont devenus Google
Cloud Platform, Amazon Web Services et Microsoft Azure. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
20 // HIGH-TECH & MEDIAS
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
Agences médias : encore
de nouveaux défis à relever
Les 12e Rencontres
de l’Udecam s’ouvrent
ce jeudi à Paris.
De nouveaux challenges, comme la montée
de l’achat programmatique et l’irruption des
assistants vocaux, se
posent aux agences.
Pour le président de l’Udecam, Raphaël de Andreis,
« les agences médias [devront] repenser complètement
les contenus qui leur sont adressés ». Photo Udecam
Véronique Richebois
@VRichebois
ANNLEGALECH
annonces judiciaires & légales
Préfecture de la région d’Île-de-France, préfecture de Paris,
AvIs d’enQuÊte PublIQue
ProJet d’extensIon du trAmWAY t3
de Porte d’AsnIeres A Porte dAuPHIne
En exécution de l’arrêté préfectoral du 8 août 2018 et en application des dispositions du code
de l’environnement (chapitre III du titre II du livre Ier relatif à la participation du public aux décisions
ayant une incidence sur l’environnement), il sera procédé
du mercredi 26 septembre 2018 de 8h30 jusqu’au mercredi 31 octobre 2018 à 17h,
soit pendant 36 jours consécutifs, à une enquête publique unique portant sur le projet de prolongement du
tramway T3 vers l’ouest de la porte d’Asnières à la porte Dauphine et de déviation et de modernisation de la canalisation
Ceinture Nord d’Eau de Paris à Paris 17ème et 16ème arrondissements.
Cette enquête publique unique environnementale est organisée au titre de diférentes réglementations dans le cadre de :
• l’analyse de son impact sur l’environnement à travers l’étude d’impact globale réalisée conformément à la nomenclature
issue de l’annexe R.122-2 du code de l’environnement
• la modiication du Plan local d’urbanisme (PLU) de Paris nécessaire à la réalisation du projet de prolongement.
Ainsi, l’enquête publique préalable concernant cette opération doit porter à la fois sur l’intérêt général de l’opération et sur
la mise en compatibilité du document d’urbanisme qui en est la conséquence (article L.153-54 du Code de l’urbanisme)
• l’évaluation des grands projets d’infrastructures de transport au titre des articles L.1511-2 à L.1511-4 et R.1511-1 à
R.1511-10 du code des transports, le coût étant supérieur à 83 millions d’euros.
Ce nouveau projet d’extension du tramway T3, d’une longueur de 3,2 km comporte 7 stations. Il fait suite à la mise en
service, depuis 2006, des diférents tronçons au sud et à l’est de la capitale, le tronçon « Porte de la Chapelle – Porte
d’Asnières » étant en cours de réalisation.
Les maîtres d’ouvrage du projet sont :
• la ville de Paris au titre de l’insertion urbaine et comme maître d’ouvrage coordonnateur,
• Île-de-france mobilités au titre du système de transport,
• eau de Paris au titre du projet de déviation et de modernisation de la canalisation « Ceinture Nord », travaux nécessaires à
la réalisation du projet.
Cette enquête sera conduite par une commission d’enquête ainsi constituée :
le président : M. Stanley GENESTE, consultant en urbanisme et aménagement
les membres titulaires :
Mme Catherine MARETTE, architecte DPLG, retraitée
M. Régis THEPOT, ingénieur des travaux publics
Le siège de l’enquête se situe à la préfecture de la région d’Île-de-France, préfecture de Paris – Unité départementale
de l’équipement et de l’aménagement de Paris – Service utilité publique et équilibres territoriaux – Pôle urbanisme d’utilité
publique – 5, rue Leblanc – 75911 Paris Cedex 15.
Pendant toute la durée de l’enquête publique unique, un exemplaire papier du dossier d’enquête, comprenant
notamment les pièces relatives à la mise en compatibilité du Plan local d’urbanisme de Paris, l’évaluation économique et
sociale, l’étude d’impact du projet, l’avis du 11 mai 2018 de la Mission régionale d’autorité environnementale sur la dite
étude d’impact ainsi que le mémoire en réponse des co-maîtres d’ouvrage à l’autorité environnementale, sera mis à la disposition
du public dans les lieux d’enquête mentionnés ci-dessous aux horaires d’ouverture habituels :
• Préfecture de Paris et d’Île-de-France – 5, rue Leblanc – 75015 Paris
• Mairie du 16ème arrondissement de Paris – 71, avenue Henri Martin 75016 Paris
• Mairie du 17ème arrondissement de Paris – 16, rue des Batignolles 75017 Paris
et sous une forme dématérialisée via :
• le site internet dédié à l’enquête publique : http://prolongement-t3-ouest.enquetepublique.net
• le site internet de la préfecture de Paris et d’Île-de-France :
http://prefectures-regions.gouv.fr/ile-de-france/documents-publications (thème : Enquêtes publiques).
De plus, un poste informatique, permettant un accès gratuit au dossier d’enquête, sera mis également à la disposition
du public au siège de l’enquête, conformément aux dispositions de l’article L.123-12 du code de l’environnement.
Pendant la durée de l’enquête publique, toute information sur le projet pourra être demandée à l’Agence de la Mobilité –
Mairie de Paris – 121, avenue de France, 75013 Paris.
Un registre d’enquête à feuillets non mobiles, côté et paraphé par un membre de la commission d’enquête, sera également
déposé dans chaque lieu d’enquête précité et mis à la disposition du public qui pourra y consigner ses observations, et
propositions sur les registres ouverts à cet efet aux jours ouvrables et horaires habituels d’ouverture au public.
De plus, les observations et propositions pourront aussi être déposées, de manière électronique, sur un registre dématérialisé
du mercredi 26 septembre 2018 à 8h30 au mercredi 31 octobre 2018 à 17h via :
• le site internet dédié à l’enquête : http://prolongement-t3-ouest.enquetepublique.net.
• l’adresse de courriel : prolongement-t3-ouest@enquetepublique.net
Ces observations et propositions électroniques seront consultables par le public sur le registre dématérialisé pendant
toute la durée de l’enquête.
Les observations, et propositions pourront également être adressées par courrier pendant toute la durée de l’enquête, au
siège de l’enquête :
À l’attention de M. Stanley GENESTE,
président de la commission d’enquête / Projet de prolongement à l’ouest du tramway T3
Préfecture de Paris et d'Île-de-France
UDEA 75 - 5, rue Leblanc - 75911 Paris Cedex 15
Toutes ces observations adressées par courrier seront annexées au registre d’enquête publique ouvert au siège de
l’enquête et seront consultables sur place pendant toute la durée de l’enquête.
Les observations du public déposées sur les registres d’enquête publique, sont consultables et communicables aux frais de
la personne qui en fait la demande pendant toute la durée de l’enquête.
Durant toute la durée de l’enquête, un membre de la commission d’enquête se tiendra à la disposition du public pour recevoir
ses observations lors des permanences, aux dates et heures indiquées ci-dessous.
mairie du 16ème arrondissement
Jeudi
4 octobre
2018 16h30 à 19h30
Mercredi 26 septembre 2018 9h00 à 12h00
Jeudi
18 octobre
2018 16h30 à 19h30
Samedi
6 octobre
2018 9h00 à 12h00
Lundi
22 octobre
2018 9h00 à 12h00
Lundi
15 octobre
2018 9h00 à 12h00
Mercredi 31 octobre
2018 14h00 à 17h00
Jeudi
25 octobre
2018 16h30 à 19h30
marché bruix, boulevard Amiral bruix – 75016 Paris
Mercredi 31 octobre
2018 14h00 à 17h00
Samedi 13 octobre
2018 9h00 à 12h00
mairie du 17ème arrondissement
marché berthier, boulevard de reims – 75017 Paris
Samedi 29 septembre 2018 9h00 à 12h00
Samedi 20 octobre
2018 9h00 à 12h00
Compte tenu de la nature du projet, deux réunions d’information et d’échanges avec le public seront organisées aux lieux,
dates et horaires indiqués dans le tableau ci-dessous :
9 octobre 2018
15 octobre 2018
École de Paris des Métiers de la Table
17, rue Jacques Ibert, 75017
20h
Mairie du 16ème arrondissement
71, avenue Henri Martin 75016
20h
Dans un délai de trente jours à compter de la clôture de l'enquête, la commission d'enquête établira un rapport et
consignera dans une présentation séparée ses conclusions motivées sur l’intérêt général du projet d’extension du
tramway T3 de Porte d’Asnières à Porte Dauphine et sur la mise en compatibilité du PLU de Paris nécessaire à la réalisation
du projet, en précisant si elles sont favorables, favorables sous réserves, ou défavorables. Le rapport et les conclusions
motivées de la commission d’enquête seront tenus à la disposition du public pendant un an à compter de la date de clôture
de l’enquête dans les lieux d’enquête citées ci-dessus. De même ces documents seront consultables sur le site internet
de la préfecture de la région d’Île-de-France : http://prefectures-regions.gouv.fr/ile-de-france/documents-publications/
enquetespubliques (thème : Enquêtes publiques).
Sous réserve des résultats de l’enquête publique, chacun des maîtres d’ouvrage précités devra édicter une
déclaration de projet en se prononçant sur l’intérêt général des projets de prolongement du tramway T3 de la porte
d’Asnières à la porte Dauphine, de déviation et de modernisation de la canalisation « Ceinture Nord ». Ces déclarations
de projet emporteront mise en compatibilité du Plan local d’urbanisme (PLU) de Paris conformément aux articles L153-54 à
L153-59 et R153-16-2° du code de l’urbanisme.
EP18-069
enquête-publique@publilegal.fr
La ligne de référence est de 40 signes en corps minimal de 6 points didot.
Le calibrage de l’annonce est établi de filet à filet.
Les départements habilités sont 75, 78, 91, 92, 93, 94, 95 et 69.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
Montée en puissance de l’achat programmatique. Arrivée sur le marché des assistants vocaux, qui, en
« désintermédiant » la relation
entre marques et consommateurs,
menacent les premières… sans forcément sécuriser les seconds. Déjà
b ousculées par de nouveaux
acteurs, les agences médias ne sont
pas au bout de leur peine…
Chacune de ces récentes évolutions incarne un nouveau défi pour
les agences de conseil et d’achat
médias. La 12e édition des Rencontres de l’Udecam (Union des entreprises de conseil et d’achat médias),
qui se tient ce jeudi sur le thème
des « communautés », s’ouvre ainsi
sur des challenges inédits.
CEO d’Oath (né de la fusion d’AOL
et de Yahoo!), Tim Armstrong ne
mâchait pas ses mots aux Cannes
Lions, en juin dernier : « Nous sommes dans une période où les consommateurs ont pris une longueur
d’avance sur les marques : ils consomment plus de contenus sur leur mobile
que sur n’importe quel autre appareil.
Et le produit créatif sur lequel les
publicitaires se concentrent, tout
comme les médias traditionnels que
leur conseillent les agences médias, ne
correspond plus aux usages. »
Des opportunités à saisir
Vice-président de la filiale France
d’Oath, Erik-Marie Bion est moins
sévère. Là où la plupart des observateurs voient les agences médias perdantes face à des cabinets de conseil
affichant des marges opérationnelles de 25 % – alors que le leader mondial du secteur, WPP, ne revendique
que 13,3 % –, il liste les opportunités à
saisir : « Les agences médias actuelles
sont prisonnières d’une image remontant au passé : celle de grossistes achetant en vrac des espaces publicitaires
pour les revendre au détail… Pour s’en
sortir et casser le cliché, ces structures
doivent continuer à “remonter” vers le
conseil. C’est-à-dire vers le type de
prestations que dispensent des
McKinsey et des BCG et pour lesquelles les annonceurs sont prêts à payer
des honoraires bien plus élevés… »
Directeur général de l’Union des
annonceurs, Jean-Luc Chetrit va
encore plus loin : « Les agences
médias doivent séparer clairement
leurs activités d’achat de celles de
conseil médias. C’est-à-dire là où elles
ont la compétence suffisante pour
accompagner leurs annonceurs dans
un écosystème complexe. Mais les
choses bougent : en se recentrant sur
la data et la technologie, Publicis,
WPP et Havas se sont mis en ordre de
marche pour aborder l’avenir. »
Demeurent ces nouvelles ruptures majeures que constituent
l’irruption de l’achat programmatique et des assistants vocaux. Le premier pèse déjà près de 60 % du total
des achats d’espaces sur le numérique. « La véritable rupture réside
dans l’émergence d’un consomma-
« Les agences
actuelles sont prisonnières d’une
image remontant au
passé : celle de grossistes achetant en
vrac des espaces
publicitaires pour les
revendre au détail. »
ERIK-MARIE BION
Vice-président de la filiale
France d’Oath
teur hyperciblé, grâce aux data. Cela
implique, pour les agences médias, de
repenser complètement les contenus
qui leur sont adressés », intervient
Raphaël de Andreis, président de
l’Udecam et, par ailleurs, d’Havas
Village.
Concurrence des Gafa
Mais qui dit « achat programmatique » signifie autonomie accrue des
annonceurs et irruption en force,
sur ce marché, des Gafa. Dans le
classement du SRI 2017, centré sur
le display (bannières…) hors vidéo,
les quatre premiers acteurs en termes de parts de marché sont ainsi
Google AdSense et AdWords (15,1 %
de PDM), Criteo (13,3 %), Tradelab
(6 %) et Omnicom Media Group
(3,6 %). Sur le total, les « Big Six »
(WPP, Omnicom, Publicis, IPG,
Dentsu Aegis et Havas) ne représentent que… 16,9 % de part de marché.
Cela dit, sur la partie display intégrant la vidéo – le segment le plus
dynamique, grâce à la part écrasante du mobile qui incarne l’avenir –, la part des Big Six se hisse…
à 66 % de part de marché. La partie
n’est pas perdue. Pas plus qu’elle ne
l’est pour les assistants personnels.
Encore balbutiants, ils paraissent,
d’évidence, faire la part belle à Google via Google Home et à Amazon
via Alexa, grâce à la multitude
de data très ciblées que tous deux
détiennent déjà. « Mais, alors que les
marques courent le risque d’une
désintermédiation, elles peuvent être
amenées, de manière logique, à se
rapprocher de leurs agences médias
qui sont les mieux à même de les aider
à se constituer en communautés »,
conclut Raphaël de Andreis.
(
Lire nos informations
Pages 31 à 34
L’Observatoire prend
de l’ampleur
ÉDITION
La filiale d’Humensis
se renforce
avec l’acquisition
des Editions
des Equateurs.
Créé fin 2016 dans la foulée de la
fusion des Presses universitaires de
France (PUF) et de l’éditeur scolaire
Belin, L’Observatoire, la filiale du
groupe Humensis dirigée
par Muriel Beyer, prend un peu plus
d’espace et d’ampleur. Après avoir
engagé des discussions pendant
l’été avec Olivier Frébourg, fondateur des Editions des Equateurs,
Muriel Beyer et Frédéric Mériot,
directeur général d’Humensis, ont
conclu l’acquisition de cette maison
d’édition atypique créée en 2003 par
cet ex-journaliste de « Libération »
puis du « Figaro ».
Du cousu main
En effet, revendiquant sobrement
quatre collaborateurs, 400 titres à
leur catalogue, la publication de 20 à
25 ouvrages annuels, une centaine
d’auteurs ainsi qu’un chiffre d’affaires autour de 1,5 million d’euros
pour 2018, les Editions des Equateurs jouent la carte de la simplicité,
en apparence. Pour ne pas dire de
l’austérité. Mais le travail délivré est
du cousu main. Mardi soir, « Le
Tour de la France par deux enfants
d’aujourd’hui » par Pierre Adrian et
Philibert Humm a été sélectionné
pour le Prix Renaudot Essai. Quant
au livre de Sylvain Tesson « Un été
avec Homère », best-seller inattendu de la saison estivale, il vient de
franchir allègrement le cap des
150.000 exemplaires.
Jacques Benaroch/Sipa
CONSEIL
Muriel Beyer, directrice des Editions de l’Observatoire, s’apprête
à accueillir de nouveaux auteurs dans son catalogue.
Profitable depuis trois ans,
dénuée de tout endettement, la maison d’Editions des Equateurs rejoint
ainsi Humensis et sa filiale L’Observatoire afin d’étoffer le pôle littérature générale. Le groupe a acquis
100 % du capital. Quant à Olivier
Frébourg, il ne fait pas mystère des
raisons qui l’ont amené à rejoindre
L’Observatoire : « Je voulais pérenniser et développer Les Equateurs, tout
en gagnant la possibilité de me consacrer à l’accompagnement éditorial de
mes auteurs », confie l’auteur de
« Roger Nimier : Trafiquant d’insolence ». L’administratif ainsi que les
activités relevant de la cession des
droits, la fabrication et la distribu-
tion seront ainsi prises en charge
par Humensis. De quoi le libérer.
Mais de quoi lui offrir aussi, à cinquante-deux ans, les moyens de
faire passer Les Equateurs à la
vitesse supérieure.
Pa r a i l l e u r s , M u r i e l B e ye r
s’apprête à accueillir de nouveaux
auteurs. Figurent en effet dans
son catalogue Frédéric Beigbeder
– dont « La frivolité est une affaire
sérieuse » sera publié le 17 octobre –,
Anne Fulda – qui travaille sur
un livre prévu en novembre avec
Gérard Depardieu –, et une « autofiction » de Philippe Wahl, intitulée… « Tu finiras clochard, comme
ton Zola ! » — V. Ri.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 21
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
START
UP
START
1
MILLION D’EUROS
Le tour de table réalisé par Adok
auprès de WaterStart Capital et de
business angels. La start-up permet
de transformer n’importe quelle surface (table, mur, sol, vitre) en interface
collaborative grand format.
Q
Bpifrance et Business France viennent de lever le voile sur la deuxième
promotion du programme d’accompagnement Impact USA. Huit
start-up vont se répartir entre New York et San
Francisco entre le 8 octobre et le 14 décembre
avec pour objectif de préparer une installation
sur le sol américain. Les lauréats sont : WeProov,
Lunii, DreamQuark, NeoLedge, Sinay, UpMem,
Nahimic et Intento Design.
6
MILLIONS D’EUROS
Après la santé, la beauté. Planity veut
s’imposer comme une plate-forme de réservation entre particuliers et professionnels,
comme a pu le faire Doctolib, et vient de
boucler un tour de table auprès d’Alven
Capital, Alto Invest et bpifrance pour cela.
Archive Valley, la pépite française
dont raffole le cinéma mondial
Ola Cabs,
la nouvelle
génération
de start-up
indiennes
CINÉMA
TRANSPORT
La start-up permet
aux producteurs de
récupérer rapidement
des images d’archives.
La jeune pousse
compte 125 millions
d’utilisateurs et s’est
lancée au RoyaumeUni cet été.
Une solution utilisée
par deux grosses
productions diffusées
au Festival international du film de Toronto.
Marjorie Cessac
— Correspondante à New Delhi
Déborah Loye
@Loydeborah
Les écrans du fameux Festival
international du film de Toronto (le
TIFF) s’allument ce jeudi, et durant
deux projections, les spectateurs
regarderont des images sourcées
par une start-up française. Archive
Valley développe une plate-forme
permettant aux producteurs de
films de mettre rapidement la main
sur des images d’archives. Deux
films présentés en avant-première
au TIFF ont utilisé ses services :
« This Changes Ever ything »,
réalisé par Tom Donahue et « Meet i n g G o r b ach e v », de Werner
Herzog et d’André Singer.
Le premier est un documentaire
traitant du sexisme à Hollywood,
notamment à travers des témoignages d’actrices comme Geena Davis,
Meryl Streep ou Sandra Oh. Tom
Donahue (« Thank You For Your
Service », « Casting By ») raconte
avoir utilisé Archive Valley pour
« se plonger dans les images des premiers films muets, dans celle du
mouvement des suffragettes ou
encore dans la deuxième vague féministe ». Ce dernier a effectué
50 requêtes sur la plate-forme.
Archive Valley travaille à la fois
avec des documentalistes indépendants, dont le métier est de fouiller
dans des archives locales, et avec
des acteurs privés ou publics détenant des images, comme les chaînes de télévision. « Nous avons par
Mélanie Rozencwajg et Jhava Chikli, les deux fondatrices de la jeune pousse. Photo Archive Valley
exemple travaillé pour les producteurs de la série “Narcos”, indique la
cofondatrice de la start-up, Mélanie
Rozencwajg. Ils avaient besoin
d’archives mexicaines précises, et
c’est l’un de nos documentalistes qui
les a trouvées. »
Commission
sur le prix des clips
Dans ce cas, l’entreprise prélève
20 % de la rémunération du
documentaliste. Lorsque les images proviennent d’entreprises privées ou de fonds publics, elle récupère une commission sur le prix
payé pour les clips. Ce dernier
dépend de l’étendue des droits en
termes de durée et de lieux de diffusion. « Un clip de 30 secondes avec
des droits illimités dans le temps et
diffusable partout dans le monde
peut coûter entre 2.000
et 8.000 euros », indique la cofondatrice. Une partie significative des
images diffusées dans le film « Meeting Gorbachev », composé de trois
interviews de l’ancien président de
l’URSS, ont été récupérées via
Archive Valley. « Cet accès à l’écosystème nous a permis d’échanger directement avec les experts et d’accéder à
Aujourd’hui,
la plate-forme
rassemble
1.300 membres
situés dans 70 pays.
du contenu dont nous ne soupçonnions pas l’existence », indique Rhodri Lowis, qui a coordonné la
recherche des archives pour le film.
L’équipe avait deux mois pour récupérer les images d’archives nécessaires, et indique avoir « gagné un
temps fou » en utilisant la plate-
forme française. Les deux cofondatrices de la start-up, M é l a n i e
Rozencwajg et Jhava Chikli, n’en
sont pas à leur première aventure.
Elles ont commencé à travailler
ensemble en 2010, en créant un studio de design interactif qui permettait aux entreprises de mettre leurs
archives en scène pour de grandes
occasions comme leurs anniversaires. « Au bout de quelques années,
nous nous sommes rendu compte
que l’acquisition client était trop
laborieuse par rapport à la fréquence
d’utilisation de nos services », se souvient Mélanie Rozencwajg. Elles
rejoignent alors le Numa pour
apprendre à créer une start-up tech
et affiner leur nouveau projet. En
parallèle, elles se plongent dans une
recherche d’archives pour un projet
photographique autour de la Diaspora, et identifient un besoin fort.
« Il n’y avait pas du tout de communauté internationale de documenta-
listes. Quand aux fonds d’archives, ils
étaient éparpillés, ce qui rendait la
recherche très lente et laborieuse »,
relate Mélanie Rozencwajg.
En 2016, elles lancent Archive
Valley, tout d’abord en recensant les
documentalistes, puis en y faisant
entrer les fournisseurs de vidéos.
Aujourd’hui, la plate-forme rassemble 1.300 membres situés dans
70 pays. « Nous recevons entre 120 et
150 requêtes par mois », indique
l’entrepreneuse. La jeune pousse
vient de boucler un tour de table
d’un million d’euros auprès de business angels et de bpifrance, et commence à préparer sa série A. « Nous
avons prouvé que nous pouvions
structurer un écosystème et que
l’activité était dynamique. Nous
avons maintenant besoin de développer notre solution technique pour
pouvoir réellement nous développer », projette Mélanie Rozencwajg. n
Duffel veut révolutionner le voyage
l ’a n g l a i s B l o s s o m C a p i t a l
(cofondé par le CTO de Deliveroo et
investisseur dans Uber notamment), mais aussi Index Ventures,
Kima Ventures (Xavier Niel) et
The Crankstart Foundation, qui est
le véhicule d’investissement philanthropique de l’Anglais Michael
Moritz, associé de Sequoia Capital
et ancien membre du conseil
d’administration de Google.
VOYAGE
La jeune pousse passée
par le Y Combinator
vient de lever 4,7 millions de dollars en
amorçage pour devenir le Stripe du voyage.
Guillaume Bregeras
@gbregeras
Duffel a beau être basée à Londres,
elle reste majoritairement tricolore. Cette start-up, fondée par les
deux Français Steve Domin et
Vincent Pastor, rejoints par le Britannique Tom Bates, incarne cette
génération d’entrepreneurs, dont le
terrain de jeu est mondial dès l’origine de l’aventure. Son ambition et
son début de parcours lui ont permis de lever 4,7 millions de dollars
ce mois-ci alors que leur produit, un
Les trois fondateurs de la start-up espèrent étoffer leur équipe
pour atteindre une vingtaine de personnes dans les mois à venir.
Photo Duffle
système de réservation de voyages
couvrant l’ensemble de la chaîne de
valeur, ne sortira pas avant 2019, et
reste encore quasi secret. « Nous
avons participé au programme du Y
Combinator en mai dernier et nous
avons commencé à développer le produit, explique Steve Domin. En
revanche, nous n’avons pas participé
au Demo Day organisé à la fin de chaque session car nous préférons rester
discrets… » Il aura pourtant fallu en
dire un peu plus pour convaincre le
célèbre incubateur californien
pour être sélectionné, tout comme
pour embarquer les investisseurs
dans ce tour d’amorçage élevé. Un
tour dans lequel on retrouve
Connecter l’ensemble
des prestataires
Seule piste pour tenter de cerner un
peu mieux le positionnement de
Duffel dans le secteur du voyage,
l’analogie de son fondateur avec
Stripe, la licorne américaine qui
propose une infrastructure de paiement aux entreprises : « Nous construisons une plate-forme à partir de
zéro qui va redéfinir l’expérience des
voyages réservés en ligne et sur
mobile, comme Stripe l’a fait dans le
paiement », clame Steve Domin.
Jusqu’alors peu aventureuses
hors de leurs frontières, les
start-up indiennes commencent
à prendre le large. Parmi elles,
des groupes comme Oyo, Byju,
Lenskart se développent désormais à l’international. Au même
titre que Ola Cabs (Ani Technologies), la grande application de
taxis. Après s’être imposée face
à Uber sur son terrain, en Inde
– où, selon ses chiffres, elle
compte 125 millions d’utilisateurs dans plus de 100 villes – Ola
Cabs défie désormais son concurrent américain en Australie
et au Royaume-Uni. Fin août, la
jeune entreprise de Bangalore a
démarré ses opérations dans les
Galles du Sud, et obtenu une
licence pour le comté du
Grand Manchester. Avec un
objectif : couvrir l’ensemble du
territoire d’ici à la fin de l’année.
« Nous poursuivons notre engagement auprès des décideurs politiques et régulateurs en vue de
développer la compagnie dans
l’ensemble du Royaume-Uni »,
insiste le président et fondateur Bhavish Aggarwal. Pour
Uber, c’est un défi de plus. L’an
dernier Transport for London
(TFL) avait en effet ôté au groupe
sa licence. Et, la société fait face à
des critiques sur la sécurité des
passagers et le traitement des
chauffeurs. En Australie, aussi,
les deux groupes ferraillent
l’un contre l’autre. Ola qui y est
présent depuis février, est déjà
présent dans 7 villes et compte
40.000 chauffeurs environ.
Actionnaire commun
Selon lui, les outils actuellement
utilisés par les professionnels « ressemblent à des outils des années 1970,
tandis que les voyageurs doivent toujours surfer sur une dizaine de sites
pour tenter de trouver le meilleur
prix ». L’idée est donc de connecter
l ’e n s e m b l e d e s p r e s t a t a i r e s
avec une plate-forme ergonomique que les développeurs pourront
facilement enrichir sans se préoccuper des aspects légaux, qui seront
garantis par Duffel, comme Stripe
le fait dans le paiement.
A peine sortis des bancs du Y
Combinator, les trois startuppeurs,
dont Steve Domin et Tom Bates, se
sont rencontrés chez GoCardless,
vont pouvoir doper leur équipe qui
devrait monter à 6 personnes d’ici à
la fin de l’année et entre 20 et 25
dans les dix-huit prochains mois.
D’ici là, leur produit sera plus
abouti, et les poids lourds du secteur seront prévenus de leur arrivée. n
Concurrents, Ola et Uber n’en
comptent pas moins un actionnaire de poids, en commun : le
japonais SoftBank. « Ce sont ces
investisseurs internationaux qui
imposent leur vision globale et
poussent les grandes start-up
indiennes à s’internationaliser »,
décrypte Anirban Sen dans le
quotidien « Mint ». D’ailleurs, le
holding japonais multiplie les
investissements dans le secteur.
Pas seulement chez Uber et Ola
mais aussi au sein du chinois
Didi, du singapourien Grab ou
encore du brésilien 99. Sous sa
houlette, Uber et Ola auraient
également entamé des discussions pour un éventuel rapprochement en Inde. Mais pour
l’heure, Ola tente surtout de se
distinguer de son actuel rival. Et
lance des initiatives à cette fin.
Comme introduire un service
incluant les auto-rickshaws,
par exemple. Ola ambitionne à
ce titre de mettre sur les routes
10.000 auto-rickshaws électriques d’ici à l’an prochain. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
22 //
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
en
direct
JCDecaux dans les
rues de Perpignan
ÎLE-DE-FRANCE L’association
Régions de France va associer
le groupe public RATP à ses
travaux sur les « mobilités
de demain », dans le contexte de
l’élargissement des compétences
des régions et de l’ouverture des
TER à la concurrence. La RATP
sera associée aux réunions
de l’association sur les politiques
de mobilité et d’innovation.
OCCITANIE Le géant français
AFP
PME
&REGIONS
Régions de France
s’appuie sur la RATP
de la communication extérieure
JCDecaux a remporté le contrat
de mobilier urbain publicitaire
de la ville de Perpignan pour une
durée de 10 ans. Précédemment
détenu par un concurrent,
ce contrat porte sur le design,
l’installation, l’entretien, l’exploitation et la maintenance
de 195 abribus, 120 mobiliers
urbains d’information de 2 m²
(dont 35 numériques), 50 mobiliers urbains d’information de
8 m² et 35 mobiliers d’affichage
libre, représentant un total de
733 faces publicitaires. Les mobiliers urbains numériques seront
« de dernière génération », précise
l’entreprise et seront positionnés
à des emplacements stratégiques.
Ils permettront une communication en temps réel, contextualisée
et géolocalisée grâce à des contenus dynamiques.
Transports maritimes : Bruxelles sème
le trouble chez les industriels bretons
l Conséquence du Brexit, Bruxelles envisage de regrouper le fret irlandais dans les ports d’Europe du Nord.
l Les entreprises de l’ouest de la France protestent et s’interrogent sur la pérennité de leurs investissements.
TRANSPORTS
Dominique Malécot
dmalecot@lesechos.fr
Branle-bas de combat ! La tempête
déclenchée début août par la Commission européenne en dévoilant son projet de réorganisation
des transports maritimes entre
l’Irlande et le continent n’est pas
près de se calmer. A terme, si elle
était adoptée, la proposition de
l’exécutif européen reviendrait à
concentrer les échanges maritimes
de marchandises de l’Irlande et du
reste de l’Union européenne sur les
ports du Benelux.
Officiellement, il s’agit de modifier le « couloir européen » de
transport mer du Nord-Méditerranée pour éviter les embouteillages
aux p ostes-frontières en cas
d’absence d’un accord sur le Brexit.
La ministre française des Transports, Elisabeth Borne, a avisé la
Commission européenne que sa
proposition n’est « pas acceptable
pour la France ».
Schématiquement, les services
de Violeta Bulc, commissaire européenne aux Transports, jugent que
le marché a parlé : il n’y a pas de
ligne maritime régulière entre
Dunkerque, le seul port français du
corridor en Manche, et l’Irlande,
alors qu’il en existe avec ceux du
Benelux. Les statistiques sont très
disparates et donc à manier avec
prudence, mais Anvers et Rotterdam cumuleraient quelque
3,5 millions de tonnes de trafic avec
l’Irlande, soit trois fois plus que
Cherbourg et Dunkerque réunis. Le
port belge de Zeebrugge, quant à
lui, revendique 17 millions de tonnes échangées avec le RoyaumeUni quand Calais – hors corridor –
assure, avec quelque 2 millions de
camions, près de la moitié des
transports de poids lourds par mer,
dont une part, nécessairement, de
trafic irlandais empruntant les routes britanniques.
Des liens profonds
avec les territoires
Pour autant, les ports du « Nord »
sont loin d’assurer la totalité du trafic. L’ouverture du tunnel sous la
Manche a poussé les compagnies à
se décaler vers l’ouest, sur les lignes
dites « longues », par opposition à
celles du détroit du Pas-de-Calais
classées dans les « courtes ». C’est
dans ce contexte que la Commission européenne a contraint, en
1995, la chambre de commerce de
Morlaix à ouvrir ses installations
du port de Roscoff, construit pour le
français Brittany Ferries, à Irish
Ferries pour desservir l’Irlande.
Aujourd’hui, ces lignes ont
conforté les échanges économiques entre l’Irlande et la Bretagne,
notamment dans la pêche semihauturière, l’agroalimentaire ou le
textile. Elles ne seraient pas remises
en cause immédiatement par le
projet de la Commission européenne, mais les industriels concernés craignent que les compagnies et les ports concernés ne
Un transbordeur de la compagnie Irish Ferries dans le port de Cherbourg. Photo Pierre Gleizes/RÉA
rencontrent dans l’avenir les plus
grandes difficultés à obtenir les
mêmes aides européennes que les
acteurs du Nord pour développer
leurs activités.
Concurrence
internationale
Le deuxième port
belge, Zeebrugge,
est désormais concédé
au chinois Cosco Ports
Holding.
Faut-il y voir un nouvel épisode de la
guerre larvée qui oppose les ports
du Nord à ceux du Sud, dont la
France fait partie ? « Ce n’est pas
impossible, on pouvait s’y attendre,
analyse un bon connaisseur du
Les ambitions de
l’opérateur Cosco Ports
inquiètent
les milieux maritimes.
monde portuaire européen, mais il
n’est pas sûr qu’ils y parviendront.
Tout est en pleine discussion mais, si
ce dossier devait aboutir, il n’est pas
évident que ce soit une bonne affaire
pour ces ports qui doivent déjà faire
face à des problèmes de congestion. »
Une telle décision risque de se
heurter au principe de liberté de
prestation de services – un des
piliers du droit européen –, mais
les ports du Nord connaissent tous
les rouages de la Commission
européenne. « On l’a encore vu
récemment pour les règles d’emploi
des dockers, elle a préféré s’intéresser
aux pratiques des entreprises
de manutention espagnoles,
aujourd’hui laminées, qu’à celles des
groupes chinois en Europe », lâche le
même expert. Or, le deuxième port
belge, Zeebrugge, très proche géographiquement de la côte est du
Royaume-Uni et sur le trajet avec
l’Irlande, est désormais concédé au
chinois Cosco Ports Holding, dont
les ambit ions inquiètent les
milieux maritimes. n
Brittany Ferries et les pêcheurs bretons ont tissé Le Comptoir Irlandais
pourrait revoir sa logistique
des liens étroits avec l’Irlande
Irlandais de prendre une route maritime plus courte », interroge-t-il.
L’activité de Brittany
Ferries entre la France
et l’Irlande se développe
et les professionnels de
la pêche ont pu s’implanter
en Irlande.
Un gain de 4 jours
Stanislas du Guerny
— Correspondant à Rennes
Brittany Ferries et l’Irlande, c’est
une histoire pérenne puisque
l’armateur fête cette année les
40 ans de sa ligne entre Roscoff
(Finistère) et Cork (Irlande). Elle a
transporté 1 million de passagers
depuis son ouverture. Et pour renforcer ses relations avec ce pays,
l’armement breton affrète depuis
quelques mois le ferry « Connemara », d’une capacité de 500 passagers, qui lui a permis d’ajouter au
printemps une rotation hebdomadaire supplémentaire.
Les chiffres parlent d’eux-mêmes. L’an dernier, cette ligne a progressé de 3,7 %, avec un total de
86.388 passagers, et le trafic fret de
8,3 %. En avril, toujours au départ de
Cork, l’armateur breton a aussi
ouvert, avec deux départs par
semaine, un service vers Santander
en Espagne.
L’armateur Brittany Ferries fête cette année les 40 ans de sa liaison
entre Roscoff et Cork (Irlande). Photo Rob Arnold/LNP/Shutters/Sipa
« On se prépare au Brexit, dont on
anticipe les conséquences », indique
Jean-Marc Roué, le président de
Brittany Ferries. Il est persuadé que
des barrières douanières seront érigées quand le Royaume-Uni sortira
de l’Europe. « Les transporteurs
irlandais voudront les éviter. Les routes maritimes comme celles vers la
Bretagne devraient se renforcer »,
continue Jean-Marc Roué. Egalement président d’Armateurs de
France, l’organisation professionnelle des entreprises françaises de
transport maritime, il conteste
donc avec force le projet de la Commission européenne. « Pourquoi
empêcher les transporteurs routiers
Les professionnels de la pêche fraîche, dont plusieurs ont créé des
bases avancées en Irlande, s’étonnent également de la position de la
Commission.
C’e s t l e c a s d e l ’a r m e m e n t
La Houle, dont les onze bateaux
sont immatriculés au port de
Saint-Guénolé (Finistère). Il a
ouvert à l’ouest de Cork une base
où il débarque sa pêche pour être
immédiatement chargée dans des
camions frigorifiques. Ils traversent la Manche par ferry, puis
rejoignent Saint-Guénolé pour la
vente à la criée. « Grâce à cette
méthode, nous gagnons quatre
jours pour la mise en vente des produits », précise Jacques Pichon, le
directeur de La Houle.
Premier armement à la pêche
fraîche de France, la Scapêche
(filiale d’Intermarché) dispose également d’une base avancée en
Irlande pour éviter aux chalutiers
de longs retours vers la Bretagne.
Pour ce qui concerne la pêche en
Ecosse, la Scapêche achemine ses
équipages par avion. n
Le distributeur basé près
de Brest réalise la moitié
de ses achats en Irlande. Les
débarquer dans les ports du
nord de l’Europe augmenterait ses coûts de transport.
Roscoff, Saint-Malo et Le Havre.
L’entreprise utilise surtout les
bateaux de la compagnie
maritime Brittany Ferries, « son
partenaire historique ».
Chaque année, Le Comptoir Irlandais achète en Irlande du whisky,
des bières, mais aussi des vêtements comme ses fameux pulls en
laine, des plaids ainsi que des bijoux
ou des casquettes de tweed. « Pour
nos achats irlandais, nous dépensons
de l’ordre de 10 millions d’euros par
an, soit près de la moitié de
notre budget consacré à nos différentes gammes », indique Hervé Taloc,
le dirigeant de cette enseigne.
Il juge avec beaucoup de sévérité
le projet de la Commission européenne. « Débarquer nos produits dans les ports du nord de
l’Europe n’aurait aucun sens et générerait un réel surcoût », continuet-il. Il faudrait en effet que les
marchandises traversent ensuite
par voie routière les Pays-Bas et la
Belgique pour rejoindre la plateforme de logistique de l’entreprise
située près de Brest.
Jusqu’à présent, Le Comptoir
Irlandais travaille principalement avec les ports de
Fort de près d’une cinquantaine de
boutiques réparties en France, Le
Comptoir Irlandais présente dans
ses magasins plus de 6.000 références. Celles issues d’Irlande ou
d’Ecosse sont le fruit de partenariats sur le long terme dont les
conditions financières pourraient
être remises en cause par une
modification des conditions de
transport maritime.
Hervé Taloc, qui mise sur un
réseau constitué d’une centaine de
magasins à moyen terme, aura
rapidement besoin d’étendre sa plate-forme de logistique. « Compte
tenu de la situation actuelle, je suis
dans l’expectative », insiste le dirigeant qui n’envisage, à court terme,
aucun projet concret. Les conditions de mise en œuvre du Brexit
l’inquiètent. Il réfléchit pêle-mêle à
plusieurs options. L’une d’entre
elles pourrait consister à la création
d’une filiale commerciale à Dublin
pour se rapprocher de ses principaux fournisseurs. — S. d. G.
Expectative
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PME & REGIONS // 23
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
13
les sangliers s’aventurent de plus en
plus. Entre le 1er juin 2017 et 31 mai
2018, le nombre d’accidents de
chasse a été de 113, contre 143 lors de
la saison précédente. Les manquements aux règles de sécurité sont
souvent la cause.
AFP
MORTS DANS DES ACCIDENTS DE CHASSE
un chiffre en baisse par rapport à la
saison précédente avec 18 morts, a
annoncé l’Office national de la
chasse et de la faune sauvage
(ONCSF). L’organisme qui s’inquiète
toutefois de la multiplication des
incidents en milieu périurbain où
innovateurs
La déconstruction
des SNLE commence
NORMANDIE La déconstruction
d’un premier sous-marin
nucléaire lanceur d’engins
français de première génération
démarrera dans les jours
qui viennent à Cherbourg
(département de la
Manche) sous le contrôle
de la Direction générale
de l’armement. Les chaudières
nucléaires ont déjà été retirées.
VIH : Biosynex veut
démocratiser le dépistage
avec son autotest
Bouyer Leroux reprend la branche
volets roulants d’Atrya
Leader français de la
brique en terre cuite,
le groupe choletais
va acheter la société
Soprofen et poursuit
sa diversification.
Panneaux solaires
Emmanuel Guimard
— Correspondant à Nantes
Bouyer Leroux garde un solide
appétit en matière de croissance
externe. Après la reprise d’Imerys
Structure, voilà cinq ans, puis celle
du fabricant de pièces en béton
Thébault, en 2015, le groupe coopératif choletais, numéro un français
de la brique en terre cuite, s’apprête
à reprendre Soprofen. Cette société
du groupe alsacien Atrya est spécialisée dans les volets roulants et,
dans une moindre mesure les portes de garage. C’est un gros morceau
pour Bouyer Leroux. Soprofen
emploie 400 salariés sur 9 sites,
dont 2 en Belgique, permettant un
début d’internationalisation.
La société, dont l’acquisition doit
être finalisée en octobre, représente
un chiffre d’affaires de 120 millions
d’euros s’ajoutant aux 200 millions
Le groupe coopératif choletais s’apprête à reprendre le spécialiste
alsacien des volets roulants et ses 400 salariés. Photo Bouyer Leroux
d’euros (+8 %) que Bouyer Leroux
réalisera cette année avec 900 personnes sur 14 sites industriels.
Le groupe est déjà présent dans le
volet roulant, via ses filiales SPPF et
FLO, qui totalisent 52 millions
d’euros de ventes. Soprofen permet
donc une franche accélération sur
ce marché, auprès des industriels de
la menuiserie, des installateurs,
dont ceux du réseau Tryba tout en
accédant aux grandes surfaces de
bricolage et au négoce. Soprofen
complète aussi le catalogue du
groupe avec une gamme d’écrans
ou de moustiquaires. Elle apporte à
son acquéreur un service aprèsvente, un site logistique et une usine
dédiée à la porte de garage. Ce
rachat correspond aussi à la volonté
de Bouyer Leroux de s’étoffer dans
une activité moins gourmande en
capitaux que la terre cuite, « où il
faut compter 35 millions d’euros
d’investissement pour une ligne de
briques générant 15 millions de chiffre
Bouyer Leroux, qui réalise 80 % de
son chiffre d’affaires dans le neuf,
veut aussi se rééquilibrer dans la
rénovation. A cette fin, la coopérative va pousser les feux sur les marchés du bardage et de la tuile en
terre cuite. Pour cela, elle a récemment considéré le rachat d’Imerys
Toiture avant d’opter pour Soprofen. « Nous avions les moyens d’autofinancer cette acquisition, mais nous
avons choisi d’avoir recours à l’endettement pour 50 % », note Roland
Besnard, signalant que le niveau de
trésorerie demeurera supérieur à la
dette à l’issue de l’opération.
Parallèlement, 35 millions
d’euros vont être investis dans des
panneaux solaires à implanter sur
les toitures et sur les anciennes carrières d’argile de l’entreprise pour
optimiser les dépenses énergétiques. L’entreprise prévoit également de consacrer 25 millions
d’euros pour porter de 40 à 90 % la
part de la biomasse dans l’énergie
thermique nécessaire à la fabrication de briques. Bois de recyclage et
autres produits de biomasse
viendront chauffer les séchoirs de
briques et les fours de cuisson. n
Biosynex
d’affaires », précise Roland Besnard,
le PDG du groupe.
PAYS DE LA LOIRE
LA STRATÉGIE
BIOSYNEX
Date de création : 2005
PDG : Larry Abensur
Chiffre d'affaires :
30,5 millions d’euros
Effectif : 128 personnes
Secteur : santé
Hélène David
— Correspondante à Strasbourg
Depuis juillet, Biosynex commercialise en pharmacie, sous la
marque Exacto, son autotest du
VIH au prix de 10 euros contre
une moyenne de 25 euros pour
les produits présents sur le marché. Au-delà de sa volonté de
démocratiser l’accès au dépistage, l’entreprise alsacienne
cotée est en mesure de proposer
son innovation à un tarif aussi
accessible, car elle en maîtrise
toute la chaîne de valeur, de la
R&D à la distribution, sur son
site récemment inauguré du
Parc d’innovation d’IllkirchGraffenstaden. Cet autotest lui a
demandé cinq ans de R&D et un
Vergnet Hydro potabilise les eaux
de surface en Guinée
L’entreprise orléanaise
a décroché un contrat
gouvernemental qui va
permettre d’alimenter
60.000 villageois
en eau potable dans
des zones rurales.
Christine Berkovicius
— Correspondante à Orléans
Spécialiste du pompage des eaux
souterraines et de l’adduction d’eau
en Afrique, Vergnet Hydro, basé à
Orléans, se diversifie dans la potabi-
lisation des eaux de surface, pompées dans les puits villageois, rivières, marais, etc. L’entreprise vient de
décrocher un contrat de 5,9 millions
d’euros pour assurer l’approvisionnement en eau potable de
60.000 villageois dans des zones
rurales en Guinée, en partenariat
avec une société belge, Altech
Safs. « Il n’est pas possible de réaliser
des forages dans ces zones parfois très
isolées. D’où le recours à cette solution,
qui exige que l’eau soit traitée pour être
consommée puisque les eaux de surface sont polluées », souligne le directeur général Thierry Barbotte.
Pompage solaire
Ce marché est financé par un prêt
sans intérêt du gouvernement belge
au gouvernement guinéen. L’entreprise orléanaise, qui travaille avec la
Guinée depuis trente ans, assure les
captages, l’acheminement des eaux
grâce à un système de pompage
solaire et la construction des infrastructures. Son partenaire belge va
développer 120 stations de potabilisation Hydropur, des installations
d’environ 20 m2 qui conjuguent des
techniques de coagulation, floculation, désinfection par eau de javel
puis filtration sur sable et charbons
actifs. Chaque station peut traiter
un à deux m3 par heure, soit de quoi
alimenter au moins 250 personnes.
Des artisans seront formés pour
assurer la maintenance des installations, conçues pour être à la fois
autonomes sur le plan énergétique
et aisément réparables. Déjà présent dans une trentaine de pays
d’Afrique, Vergnet Hydro, qui réalise un chiffre d’affaires de 7,8 millions d’euros, compte bien dupliquer cette solution et en faire « un
relais de croissance », ajoute Thierry
Barbotte. L’entreprise, fondée il y a
quarante ans, est mondialement
réputée pour la qualité de ses pompes à motricité humaine. Mais elle
reste tributaire de l’aide au développement qui tend à se raréfier, d’où la
nécessité d’explorer de nouvelles
pistes, à l’image de sa filiale Uduma,
créé il y a trois ans pour connecter
les pompes et facturer l’eau distribuée aux usagers en Afrique en
échange de la maintenance des installations. n
Tabuléo fait sa rentrée numérique
LA PME À SUIVRE
HAUTS DE FRANCE
Effectif : 5 salariés
Chiffre d’affaires : confidentiel
Activité : distribution
Nicole Buyse
— Correspondante à Lille
Se qualifiant de « libraire numérique scolaire », Tabuléo a équipé
pour cette rentrée des classes 2018
près de 40.000 élèves en manuels
numériques. Cette SCOP de Lesquin
(Nord), née en 2015, revendique la
clientèle d’une cinquantaine d’établissements scolaires.
Son rôle ne se limite pas à leur
fournir des licences de manuels
numériques. Elle peut aussi se charger, à leur demande, d’installer
l’intégralité des manuels sur les
tablettes fournies aux élèves. « Il
faut alors créer les comptes des élèves,
rattacher les bons manuels aux bons
comptes, il ne s’agit pas que l’élève qui
fait option espagnol se retrouve avec
le manuel d’allemand et inversement », explique Anthony Dassonville, cofondateur de Tabuléo.
L’entreprise réalise ce travail sur
place, dans les établissements. De
quoi porter son effectif entre juin et
septembre de trois salariés – non
compris les deux cofondateurs – à
dix. Les établissements scolaires
peuvent aussi faire le choix de lais-
ser les élèves installer eux-mêmes
les licences chez eux, sur l’appareil
de leur choix, et de garder – souvent
– un jeu de livres papier en classe.
Les manuels digitaux allègent les
cartables et, de 15 à 20%, la facture
selon Tabuléo. Surtout, ils apportent une vraie valeur ajoutée, avec
un enrichissement d’éléments multimédias, audio, vidéo ou encore
des cartes et exercices interactifs.
Contenu enrichi
Tabuléo se différencie des libraires
conventionnels qui, eux aussi, peuvent fournir ces licences, par l’installation sur tablette et la formation
des enseignants. « Nous leur donnons les clefs pour qu’ils sachent utiliser les applications des manuels
LA TECHNOLOGIE
BILBERRY
Fondé en 2005, Biosynex commercialise 1.700 références de
tests de diagnostic rapide
(angine, infection urinaire, grossesse, ménopause...) dédiés aux
professionnels de santé et aux
particuliers. Pour l’heure, l’autotest Exacto n’a été lancé qu’en
France, mais « de plus en plus de
marchés s’ouvrent à l’autotest
VIH, notamment l’Allemagne et
la Suisse pour l’Europe. Et on connaît les besoins en Afrique. L’idée
de ce produit est de démocratiser
la biologie », précise Larry Abensur, son PDG. n
drone, ces jeunes ingénieurs se
sont recentrés sur une application plus astucieuse. « Si vous
associez des algorithmes capables de reconnaître les mauvaises
herbes à des buses pilotables, une
à une, sur des rampes de pulvérisation installées sur les côtés d’un
tracteur, vous pouvez ne déclencher que les buses qui vont passer
au-dessus des plantes indésirables », explique Jules Beguerie.
Réduction de 90 à 98 %
Date de création : 2016
Cofondateur : Jules Beguerie
Effectif : 15 personnes
Secteur : IA
Jacques Henno
@jhennoparis
numériques, propres à chaque éditeur, […] par exemple coupler les images de la page 142 et de la page 170
pour les comparer », illustre
Anthony Dassonville. Ce peut être,
par exemple, le cas pour des cartes
en histoire-géographie, « de telle
manière que l’enseignant ne passe
pas à côté d’une fonctionnalité qui
pourrait servir en classe », s’enthousiasme le dirigeant.
Après une année de création
sous forme de test en 2015, Tabuléo
affirme avoir doublé son activité
chaque année, sans communiquer
toutefois la moindre information
sur son chiffre d’affaires. Elle est
actuellement en négociation pour
équiper des établissements francophones en Belgique et à Monaco. n
Allemagne et Suisse
Bilberry crée des
algorithmes capables
de cibler le désherbage
DR
CENTRE
VAL-DE-LOIRE
investissement de l’ordre du million d’euros. « Nous avons un ou
deux intermédiaires de moins que
nos concurrents », précise
Raphaël Dupont, chef de projet
chez Biosynex. Doté du marquage CE, il détecte la présence
dans le sang des anticorps antiVIH 1 ou anti-VIH 2. Le résultat
s’affiche en une dizaine de minutes sous forme de bandes colorées. Il suffit d’une microgoutte
prélevée au bout du doigt. Il a
nécessité la mise au point, au
sein de la plate-forme d’immunochromatographie de l’entreprise, d’un savoir-faire qui permet à la membrane de
nitrocellulose destinataire du
sang à analyser de capturer de
très faibles quantités d’anticorps. Cet autotest est doté d’une
cassette légendée qui facilite son
utilisation et d’un contrôle qualité qui indique si la quantité de
sang présente est suffisante.
Joli parcours pour Jules Beguerie, Guillaume Jourdain et Hugo
Serrat, les cofondateurs de la
jeune société francilienne Bilberry, sélectionnée pour les Trophées Cap’Tronic 2018, qui
seront décernés le 17 octobre. A
leur sortie d’Arts et Métiers
ParisTech, ils rêvaient de créer
des drones intelligents pour le
désherbage. « Dans le monde
agricole, la gestion des mauvaises
herbes constitue un casse-tête,
explique Jules Beguerie. Les produits phytosanitaires permettant
de les contrôler sont de plus en
plus chers et leur surutilisation a
conduit à des phénomènes de
résistance. » Après des mois passés à tenter de faire voler leur
Premier coup de chance en
2016 : le trio rencontre un spécialiste du désherbage des voies
ferrées qui, séduit par leur projet,
leur donne accès à du matériel
informatique de pointe et leur
passe commande d’un premier
équipement. Deuxième coup de
pouce en 2017 : lors du Sima, le
Salon des fournisseurs de l’agriculture, un contact les met sur la
piste d’Agrifac. Cinq machines
de cette société hollandaise spécialisée dans la pulvérisation,
équipées de la technologie de
Bilberry, sont en service en Australie et aux Pays-Bas. « Sur une
première application dans des
prairies destinées au bétail, la
réduction de produit phytosanitaire pour traiter le rumex a oscillé
entre 90 % et 98 % », précise-t-il.
Contrairement à son concurrent
américain Blue River Technology, qui peut travailler au maximum à 15 kilomètres par heure,
la solution de Bilberry fonctionnerait jusqu’à 30 kilomètres par
heure. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
24 //
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
LES TAUX ITALIENS
SE DÉTENDENT
FINANCE
&MARCHES
Sur le marché obligataire, les
rendements des emprunts d’Etat
italiens (« BTP ») ont amplifié
leur recul. Les déclarations des
membres du gouvernement de la
coalition populiste sur le respect
des règles budgétaires de l’Union
européenne ont été jugées rassurantes par les investisseurs. Le
taux des BTP à 10 ans est revenu
sous la barre des 3 % pour la
première fois depuis le 22 août.
les
indices
Comment le géant Amazon a imposé
ses règles aux marchés financiers
s’est effondré en 2000 et 2001 – certains analystes craignaient même
pour sa survie. Puis les marchés
ont questionné sa stratégie d’investissement, lorsqu’au milieu des
années 2000, l’entreprise dépensait
discrètement des milliards pour
bâtir ce qui allait devenir son activité la plus rentable – Amazon Web
Services. Un exploit qui lui permet
BOURSE
Depuis sa cotation
en 1997, Amazon s’est
toujours affranchi
de l’obsession
du court terme
qui régit Wall Street.
Il est parvenu
à imposer sa stratégie
en perdant de l’argent
et en refusant de
verser des dividendes.
Amazon n’a jamais
versé de dividendes,
rachète
très rarement
des actions.
Elsa Conesa
@ElsaConesa
— Bureau de New York
Les deux valent désormais plus d’un
« trillion » de dollars à Wall Street.
Un 1 suivi de neuf zéros… Difficile
pourtant d’imaginer stratégies plus
dissemblables vis-à-vis des marchés
que celles d’Apple et d’Amazon.
Alors que la première choie ses
actionnaires, à qui elle a distribué
plus de 200 milliards de dollars sur
cinq ans, Amazon les ignore superbement depuis vingt ans.
« Chez nous, on pense à long terme,
a prévenu Jeff Bezos en 1997, dans la
toute première lettre adressée à ses
actionnaires après avoir introduit
son entreprise en Bourse. Nous pensons que l’instrument de mesure fondamental de notre succès est la valeur
que nous créons pour nos actionnaires
sur le long terme. […] Du fait, de cette
approche de long terme, il est possible
que nous prenions des décisions et fassions des arbitrages différents de ceux
des autres entreprises. » Un message
Et n’a dégagé
de bénéfice annuel
que treize fois
au cours
de ses vingt et un ans
d’existence
sur les marchés.
que l’entreprise prend soin de rappeler chaque année. Depuis vingt et un
ans, une copie de ce premier courrier
est envoyée aux actionnaires d’Amazon, en même temps que la lettre
annuelle rédigée par Jeff Bezos.
La promesse, à terme,
d’une valorisation du titre
L’histoire d’Amazon est celle d’une
entreprise qui est parvenue à imposer ses règles à Wall Street. Tout en
Frédéric Oudéa
Directeur général
du groupe Société
Générale
Mercredi 19 septembre 2018 à 19h00,
« Quelle place pour les banques dans les
sociétés de demain ? »
Informations et inscriptions :
www.lesechos-debats.fr
choisissant les contraintes de la
Bourse – un environnement qui ne
rétribue que les performances trimestrielles – elle a fait accepter aux
investisseurs une stratégie entièrement pensée dans la durée, impliquant de dégager peu de profits,
voire de perdre de l’argent, mais
avec la promesse, à terme, d’une
valorisation du titre.
Amazon n’a ainsi jamais versé de
dividendes, rachète très rarement
des actions et n’a dégagé de bénéfice
annuel que treize fois au cours de
ses vingt et un ans d’existence sur
les marchés. Jeff Bezos ne rencontre presque jamais ses actionnaires
et ne participe plus aux conférences
téléphoniques organisées pour les
résultats depuis des années. Dans
un entretien à « Business Insider »
en 2014, il a admis consacrer à peine
six heures par an aux relations avec
ses actionnaires, et uniquement
avec ceux de long terme. Les marchés ne lui en tiennent aucunement
rigueur, et sont ravis qu’il réinvestisse ses profits dans ses activités
ou, plus rarement, dans des acquisitions, plutôt qu’en dividendes.
La pépite
Amazon Web Services
Amazon n’a certes pas toujours été
une étoile de la Bourse. Comme le
reste des valeurs de la tech, son titre
aujourd’hui de signer un chèque de
13 milliards de dollars pour s’offrir
les supermarchés Whole Foods,
sans donner d’explications. Et sans
susciter la moindre réserve des
analystes.
Ce qu’Amazon a réussi à imposer
aux marchés, ses concurrents n’en
bénéficient guère. Les distributeurs traditionnels, dont le modèle
a volé en éclats sous les coups
d e b o u t o i r d ’A m a z o n , s o n t
contraints d’annoncer trimestre
après trimestre des fermetures de
magasins. Pour rassurer leurs
actionnaires. n
Le cours du café plonge
au plus bas depuis douze ans
MATIÈRES
PREMIÈRES
Récolte record,
faiblesse du real
brésilien et paris
à la baisse
des hedge funds
pèsent sur l’arabica.
Muryel Jacque
@MuryelJacque
Sur les marchés à terme, les cours du
café n’en finissent plus de baisser.
Mardi soir à New York, sur l’ICE, le
contrat à terme sur l’arabica – la référence mondiale – a décroché sous
un dollar la livre pour la deuxième
fois en deux semaines : un niveau
sans précédent depuis août 2006. Le
robusta, lui, s’est inscrit au plus bas
depuis deux ans et demi.
La faiblesse du real brésilien, la
devise du plus gros producteur de
la planète, pèse sur les cours du
café. Depuis le début de l’année, la
monnaie sud-américaine a chuté
de plus de 20 % face au dollar. Une
baisse qui incite les agriculteurs
brésiliens à vendre leur café, puisqu’ils perçoivent davantage de reals
pour des produits vendus hors du
pays en dollars.
Les « futures » sur le café sont
aussi chahutés par les hedge funds.
Depuis des mois, ceux-ci parient
sur une baisse persistante des prix
de la matière première sur les marchés. Au cours de la dernière
semaine d’août, ces paris baissiers
ont atteint des sommets, selon les
chiffres publiés par la Commodity
Futures Trading Commission
(CFTC), le régulateur américain des
dérivés de matières premières.
Des quantités
historiques
La raison de leur prise de position ?
Le Brésil achève actuellement de
récolter un volume record. Près de
60 millions de sacs de café
devraient être amassés, dont plus
de 44 millions de sacs d’arabica (un
sac pèse 60 kilogrammes). Ces
quantités historiques vont arriver
sur les marchés internationaux au
quatrième trimestre. La météo a été
clémente, la production de robusta
est repartie, et cette campagne 2018
correspond à l’année forte du cycle
biennal de production de l’arabica
au Brésil, explique l’Organisation
internationale du café (ICO). La
Colombie et le Mexique ont également récolté davantage.
Certains négociants assurent que
les prix pourraient encore baisser.
Un gros importateur américain
interrogé par Bloomberg voit la
livre de café dévisser jusqu’à
80 cents… Ce serait du jamais-vu
depuis quatorze ans. « J’espère pour
les producteurs que les prix ne chuteront pas autant », mais tout indique
que la récolte est suffisamment
importante pour satisfaire les deux
tiers de la demande mondiale, et
c’est « sans compter sur celles de
l’Afrique de l’est et de l’Asie », prévient le spécialiste.
La Fédération colombienne des
producteurs de café tire la sonnette
d’alarme. Elle évoque « une crise
mondiale des prix » et pointe le rôle
des « fonds d’investissement ». Elle a
appelé fin août le gouvernement
colombien, mais aussi l’industrie
mondiale, à prendre des mesures
d’urgence en faveur des fermiers du
pays et des 25 millions de familles à
travers le monde qui vivent de la
production de café. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 25
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
SCOR défend plus que jamais
son indépendance
MAAF, MMA et GMF, qui réalise
encore 90 % de son chiffre d’affaires dans l’Hexagone. « Nous ne
sommes pas cantonnés à une région
du monde, comme la France, ni limités à des spécialités, comme l’auto ou
l’habitation », a aussi taclé Denis
Kessler.
RÉASSURANCE
Après la tentative de
rachat par son actionnaire Covéa, Denis
Kessler, le PDG du
réassureur, est monté
au créneau devant les
investisseurs.
Le mauvais moment
Le groupe se dit bien
parti pour atteindre
les objectifs de son
plan stratégique.
Laurent Thévenin
@laurentthevenin
Il pouvait difficilement en être
autrement. La journée investisseurs de SCOR, mercredi, a été
l’occasion pour son PDG, Denis
Kessler, de réaffirmer sur tous les
tons la nécessité de préserver
l’indépendance de son groupe,
après avoir fait l’objet fin août d’une
tentative de rachat inopinée de la
part de son premier actionnaire. La
veille, le groupe d’assurances
mutualiste Covéa, détenteur d’un
peu plus de 8 % du capital, avait
rendu public, à la surprise générale, un projet avorté de prendre le
contrôle du quatrième réassureur
mondial, via une offre qui le valorisait à plus de 8 milliards d’euros.
Dans le peloton de tête
« Nous sommes extrêmement fiers
d’être indépendants : c’est pour cela
que nous sommes une société de premier plan. […] Nous voulons rester
une entreprise indépendante », a
martelé Denis Kessler. L’homme
qui, en seize ans, a propulsé SCOR
dans le peloton de tête du secteur, a
aussi défendu les avantages à être
une société cotée en Bourse, soulignant implicitement les différences
avec une société mutualiste. « Vous
avez besoin d’avoir des actions. C’est
un élément indispensable de flexibilité financière », a-t-il affirmé.
Celui qui fut professeur d’université dans une autre vie n’a pas man-
« Nous sommes extrêmement fiers d’être
indépendants : c’est pour cela que nous
sommes une société de premier plan. […] Nous
voulons rester une entreprise indépendante. »
DENIS KESSLER PDG de SCOR
Photo Hamilton/RÉA
qué aussi de faire la leçon à Covéa –
dont il s’est bien gardé de prononcer le nom. « La réassurance est un
métier global […]. Nous ne sommes
pas une entreprise française […].
72 % de nos actionnaires ne sont pas
français », a-t-il insisté. « Une entreprise globale a besoin d’avoir une
base d’actionnaires globale et une
base de clients globale », a-t-il poursuivi. De quoi marquer en creux la
différence avec la maison mère de
Le ton s’est fait encore plus cassant
pour déplorer le moment choisi
par Covéa pour communiquer, à la
veille de sa journée investisseurs,
mais surtout juste avant les Rend e z - vo u s d e s e p t e m b r e , q u i
s’ouvrent ce week-end à MonteCarlo. Ce qui, selon Denis Kessler,
est particulièrement fâcheux, puisque cet événement marque le
début des discussions sur les tarifs
2019 avec les courtiers et les assureurs. « Nous ne voulons pas être
dérangés alors que nous préparons
les renouvellements [de programmes, NDLR] », a-t-il déclaré, soulignant que SCOR réalise lors de
l’échéance du 1er janvier « 70 % de
[ses] affaires pour l’année ». « Si
vous voulez faire de la réassurance,
apprenez ce que c’est. Si vous ne
savez pas ce que c’est, passez votre
chemin. Je pense que c’est clair »,
a-t-il cinglé.
Par ailleurs, SCOR a affirmé être
« en bonne voie » pour atteindre ses
objectifs du plan stratégique présenté il y a deux ans et portant sur la
période comprise entre mi-2016 et
mi-2019. Le réassureur vise une
rentabilité des fonds propres (RoE)
supérieure à 800 points de base audessus du taux sans risque à 5 ans
au cours du cycle, ainsi qu’un ratio
de solvabilité compris entre 185 %
et 220 %. Il anticipe une progression annuelle des primes comprise
entre 5 et 7 % sur la durée du plan.
Les primes brutes émises devraient
dépasser les 15 milliards d’euros en
2018.
Après avoir fortement réagi
mardi aux annonces de Covéa
(+9,53 %), le titre SCOR a connu un
mouvement de repli mercredi à la
Bourse de Paris, terminant en
baisse de 2,78 %, à 37,75 euros. n
Deutsche Bank
relégué en deuxième
ligue boursière
BANQUE
Après Deutsche
Bank, bientôt exclu
de l’Euro STOXX,
Commerzbank
risque de quitter
l’indice DAX.
En cause : les faibles
capitalisations des
ex-géants bancaires
allemands.
Pauline Houédé
@Pauline_H
— Correspondante à Francfort
Le soutien d’Angela Merkel,
accueillie mardi soir en grande
pompe à Francfort après plusieurs années de distance avec
les banques allemandes, n’aura
pas permis d’épargner leur relégation boursière à Deutsche
Bank et Commerzbank. Quelques heures avant le discours
de la chancelière, Deutsche
Börse a ainsi annoncé à ses
clients la sortie de Deutsche
Bank de l’Euro STOXX, l’indice
des 50 valeurs vedettes des pays
de la zone euro.
Témoin de la fragilité des
grandes banques allemandes,
l’opérateur de la Bourse de
Francfort devait par ailleurs
confirmer mercredi soir la sortie de Commerzbank de son
indice phare, le DAX. Ensemble, Deutsche Bank et Commerzbank ne valent plus que quelque 30 milliards d’euros, soit un
peu plus que Société Générale à
lui tout seul.
Camouflet
Après trois années de perte
consécutives, Deutsche Bank
peine à regagner la confiance
des investisseurs. Son titre a
perdu près de 40 % de sa valeur
depuis le début de l’année. La
sortie de l’Euro STOXX, véritable camouflet qui confirme le
déclin de l’ex-fleuron financier
allemand, entrera en vigueur le
24 septembre.
La première banque allemande a réagi en rappelant sa
stratégie axée sur l’amélioration de sa rentabilité, et a tenté
de minimiser : « L’annonce du
fournisseur d’indices n’affecte
pas cet engagement et nos activités actuelles pour renforcer la
banque. »
La décision devrait toutefois
peser sur son titre. « L’action
Deutsche Bank devrait être sous
pression jusqu’à sa sortie définitive de l’indice, puisque les fonds
communs de placement indexés
doivent vendre la valeur », souligne Markus Riesselmann, analyste chez Independent
Research. Le même effet attend
Commerzbank.
Le dinosaure
et la fintech
Pour la deuxième banque allemande, la sortie probable du
DAX, auquel elle appartient
depuis trente ans, est doublement embarrassante. La banque au logo jaune fondée en
1870, qui ne vaut plus que
10 milliards d’euros, devrait
laisser sa place à la fintech
munichoise Wirecard, spécialiste du traitement des paiements en ligne, qui en vaut plus
du double.
La communication de
Deutsche Börse, qui a informé
mardi ses clients et non le
public large de la sortie de
Deutsche Bank de l’Euro
STOXX, a par ailleurs provoqué
mercredi de vives critiques.
« D’un côté, les professionnels
ont pu utiliser ces informations
privilégiées avant l’ouverture de
la Bourse mercredi matin. De
l’autre, les investisseurs privés
n’en ont à nouveau été informés
qu’une fois que les gros investisseurs avaient placé depuis longtemps leurs ordres de vente et
d’achat », s’est agacé le quotidien « Handelsblatt ». n
en bref
Christine Lagarde estime le système
financier « pas suffisamment sûr »
BANQUE Dix ans après la disparition de Lehman Brothers, le
système financier est « plus sûr, mais pas suffisamment sûr » a
indiqué Christine Lagarde, sur une note de blog publiée mercredi, rapportée par l’agence Bloomberg.
Pour la dirigeante du FMI, trop de banques – en Europe en particulier – restent trop faibles. Globalement, la présence d’établissements plus grands et plus complexes fait que le « too big to
fail » [« banque trop grande pour faire faillite, NDLR] reste un
problème. « Peut-être que le plus préoccupant, c’est que les autorités rencontrent une pression substantielle de l’industrie pour revenir sur les régulations post-crise » indique-t-elle. Dans sa note de
blog, Christine Lagarde rappelle que la plupart des économistes
avaient échoué à prévoir la crise, sans voir des signes d’avertissement qui paraissent aujourd’hui évidents. Elle pointe notamment la « frénésie » des banques dans leur prise de risque de
l’époque, ainsi que la trop grande dépendance aux financements de court terme.
L’Italie va lancer un quatrième rachat
d’obligations
AFP
DETTE Le ministre italien
des Finances, Giovanni Tria
(photo), a annoncé qu’il procéderait, vendredi, à un nouveau rachat d’obligations
d’Etat. Les titres visés ont des
m a t u r i t é s r e l a t i ve m e n t
courtes : ils arrivent à
échéance en 2019, 2020 et
2022. Le montant de l’opération n’a pas été dévoilé. Il
s’agira de la quatrième de ce
type depuis la brutale hausse
des taux transalpins qui a
suivi l’arrivée au pouvoir de
la coalition populiste.
u
a
e
r
r
e
t
e
l
r
e
é
r
Pour c
,
n
io
t
a
v
o
n
in
l’
à
le
b
favora
rélexion
rte que la
so
n
e
e
ir
fa
e
d
it
g
a
s’
il
ement.
il
c
fa
r
te
n
o
m
e
s
is
u
p
du terrain
p
u
t
r
a
t
s
it
r
p
s
e
C’est cela l’
,
Olivier de la Clergerie
C
LDL
upe
Directeur général, Gro
Vous êtes dirigeant d’une ETI et souhaitez rejoindre notre cercle
ain de partager vos expériences avec vos pairs,
contactez ngrundeler@lesechos.fr
www.impulsioneti.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
26 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
Bercy envisage de pousser les courtiers
en assurances à s’autoréguler
l Les professionnels seraient obligés d’adhérer
à une organisation représentative pour pouvoir exercer.
l Celle-ci se verrait confier une mission de contrôle.
ASSURANCE
Solenn Poullennec
@SolennMorgan
L’idée de Bercy serait que la profession soit « mieux structurée » et « mieux accompagnée » à l’heure où elle
doit appliquer de nouvelles réglementations et se digitaliser. Photo Shutterstock
Arrivée au cœur de l’été sur le
bureau des courtiers en assurances,
la proposition de Bercy a eu pour
certains d’entre eux l’effet d’une douche glacée. Dans des documents
qu’ont pu consulter « Les Echos », le
ministère de l’Economie et des
Finances suggère de « faire évoluer la
profession [des courtiers en assurances] vers un modèle d’autorégulation ». Le champ des professionnels
concernés est large. Il s’appliquerait
en effet aux courtiers en assurances
et à leurs mandataires, qui étaient,
AVEC NRJ ET
LES ENCEINTES CONNECTÉES
VOUS ÊTES À UNE SECONDE
DE L’ACHAT
en fin d’année dernière, 45.000,
selon le Registre unique des intermédiaires en assurance, banque et
finance (Orias). Parmi ceux-ci, des
grands noms du secteur, comme
Gras Savoye ou April, des petits cabinets de proximité, mais aussi des
acteurs du crédit immobilier qui
exercent cette activité à titre complémentaire. L’idée serait que la profes-
Pour le ministère, la
réforme permettrait
aussi de garantir une
meilleure protection
des consommateurs.
sion soit « mieux structurée » et
« mieux accompagnée » à l’heure où
elle doit appliquer de nouvelles
réglementations et se digitaliser. Au
dire de Bercy, la réforme permettrait
également aux superviseurs de
cibler davantage leurs contrôles et
de garantir une meilleure protection
des consommateurs.
Concrètement, les professionnels
seraient obligés, pour pouvoir exercer, d’adhérer à une organisation
représentative, agréée et contrôlée
par le gendarme des banques et des
assurances, l’Autorité de contrôle
prudentiel et de résolution (ACPR).
Cette organisation – il pourrait y en
avoir plusieurs – serait par exemple
chargée d’établir un guide de bonnes
pratiques ou de réaliser des enquêtes
pour aider les superviseurs à comprendre le marché. Surtout, elle se
verrait confier des missions plus cruciales, telles que la certification des
formations, le contrôle des assurances responsabilité civile professionnelle, de la capacité professionnelle
des dirigeants ou encore de l’honorabilité des salariés. Enfin, elle serait
dotée d’un pouvoir disciplinaire
pouvant aller jusqu’à la radiation.
Une forte incompréhension
« Il y a une forte incompréhension
sur ce projet, réagit un professionnel. Bruno Le Maire nous a dit tout
l’automne qu’on allait arrêter la
surtransposition et on nous rajoute
une instance dont on ne voit pas très
bien l’utilité, ce qui déboucherait in
fine sur des obligations et des contrôles en plus. » Et d’ajouter que les
professionnels doivent déjà s’enregistrer à l’Orias et peuvent être contrôlés par l’ACPR.
« On ne voit pas quel est le problème
qui a pu donner lieu à cette initiative »,
réagit un autre courtier. Si ce projet
divise, il a visiblement des soutiens
dans la profession. De fait, le projet
de Bercy assure que la Chambre syndicale des courtiers d’assurances
(CSCA) et le syndicat Planète Courtier pourraient former l’une de ces
organisations représentatives.
L’intention initiale de Bercy était
d’amender la loi Pacte, débattue en
ce moment à l’Assemblée nationale, pour rendre le dispositif effectif en 2020. Un projet d’amendement du gouvernement a même été
soumis aux professionnels en ce
sens. Selon nos informations
cependant, Bercy a renoncé à promouvoir la réforme dans le cadre de
ce projet de loi, tout en n’excluant
pas de s’y attaquer plus tard. n
April achète un courtier
en crédits
DeBonneville-Orlandini
Le groupe français coté
en Bourse a annoncé mardi
l’acquisition de la majorité
du capital du courtier
en crédits La Centrale
de Financement.
Avec l’arrivée des enceintes connectées dans les foyers français,
une nouvelle page s’écrit pour NRJ. La radio, média le plus proche
de l’acte d’achat de par sa mobilité, entre dans une nouvelle dimension.
Désormaisdurantl’écouted’unepublicitésurNRJavecuneAmazonEcho,
l’auditeur peut dire par exemple :
«Alexa, rajoute le yaourt X à ma liste de courses».
Enceinte connectée pour le média le plus connecté...
Le futur de la radio commence aujourd’hui.
Contact NRJ Global : Laurence BUCQUET - 01 40 71 44 06 - lbucquet@nrjglobal.fr - www.nrjglobal.com
April veut surfer sur le développement du courtage en crédits immobiliers et renforcer ses positions sur
le marché de l’assurance-emprunteur. Le groupe français de services
en assurance coté en Bourse a
confirmé mardi l’acquisition de
54 % du capital de La Centrale de
Financement. Agé de cinq ans, ce
courtier en prêts immobiliers était
jusque-là détenu par Artémis, la
société d’investissement de la
famille Pinault, et ses deux dirigeants. A l’occasion du changement
de mains, ces derniers ont renforcé
leur participation au capital (à 44 %).
April connaît le monde du courtage sur le bout des doigts. Et pour
cause : le groupe actif en assurance
dommage et santé-prévoyance se
revendique « leader » des courtiers
grossistes en France. Concrètement, il conçoit et propose une
large palette de produits d’assurance aux courtiers, qui les distribuent ensuite aux particuliers et
aux entreprises.
Pour April, l’acquisition de La
Centrale de Financement représente cependant une innovation.
10
MILLIARDS D’EUROS
L’objectif de La Centrale
de Financement d’ici à trois ans
en termes de volume de crédits
négociés, contre 3,6 milliards
aujourd’hui.
« Nous sortons de l’univers de l’assurance dans lequel nous sommes
depuis trente ans. Nous allons pouvoir élargir ce que nous offrons aux
courtiers de proximité avec du crédit », explique Roger Mainguy, président-directeur général du pôle
prévoyance-santé.
Domination des banques
L’opération doit également permettre au groupe de renforcer ses
assises sur le marché de l’assurance-emprunteur. Celui-ci est
aujourd’hui dominé par les banques, qui distribuent à la fois les crédits immobiliers et leur contrat
d’assurance de prêt « maison ».
April fait cependant partie des
acteurs « alternatifs » qui espèrent
profiter à plein de dispositions
législatives renforçant la concurrence sur ce marché et confirmées
en début d’année. La Centrale de
Financement assure que son rattachement à April ne l’empêchera pas
de conseiller au mieux ses clients.
« A prix comparable, nous proposerons un contrat April et à prix non
comparable, nous proposerons un
autre type de contrat », assure
Sylvain Lefèvre, le président de La
Centrale de Financement.
Le courtier compte sur son nouveau partenaire pour accélérer sur
un marché qui continue de se développer. Il veut faire passer le volume
de crédits négociés de 3,6 milliards
d’euros à la fin de 2017 à 10 milliards
d’euros d’ici à trois ans. Pour ce faire,
il compte notamment augmenter la
taille de son réseau en le faisant passer de 162 agences à près de 200 d’ici
à la fin de 2019. L’adossement à April
devrait également lui permettre de
développer son activité naissante de
courtage en crédits professionnels,
d’aller à l’international et d’accélérer sa digitalisation. — S. P.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 27
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
LA SÉANCE DU 5 SEPTEMBRE 2018
Le Fonds norvégien s’engage
pour la préservation des océans
l Le fonds veut inciter les entreprises à se soucier de la biodiversité marine.
l Il détaille ainsi ses attentes à l’égard des sociétés dans lesquelles il investit.
La Bourse
de Paris minée
par les
tensions
commerciales
OBLIGATAIRE
Nessim Aït-Kacimi
@NessimAitKacimi
3 % du PIB mondial
Encore une séance où la
•Bourse
de Paris perd plus de
1 %. Le CAC 40 a reculé de 1,54 %
à 5.260,22 points dans un
volume d’échanges étoffé de
4,5 milliards d’euros. L’ouverture dans le rouge de Wall
Street puis la chute du Nasdaq
ont accentué la tendance.
Depuis jeudi dernier, l’indice
parisien, pénalisé par les tensions commerciales internationales, a plongé de plus de 4 %.
La tension est vive sur le front
du commerce car la période de
consultations publiques sur le
projet américain de taxer pour
200 milliards de dollars de produits chinois importés aux
Etats-Unis se termine jeudi.
Donald Trump pourrait alors
décider de l’entrée en vigueur
de ces nouveaux droits de
L’année dernière, le Fonds norvégien a évalué 600 entreprises sur les enjeux liés aux océans. La moitié n’ont
pas fourni d’informations satisfaisantes sur la façon dont elles gèrent le « risque aquatique ». Photo Shutterstock
« La poursuite
de la dégradation
des mers pourrait
réduire la capacité
[des entreprises]
à générer
de la valeur pour
les investisseurs
à long terme. »
LE FONDS SOUVERAIN
NORVÉGIEN
Les océans sont aussi une source
d’opportunité et donc de rendement. Et le Fonds souverain veut
soutenir les entreprises qui s’engagent en matière de gestion durable
des mers. Un rapport de l’OCDE
estimait récemment que l’économie des océans, regroupant tous les
secteurs qui vivent de la mer, avait
contribué à hauteur de 1.500 milliards de dollars à l’activité mondiale en 2010, soit près de 3 % du PIB
mondial. Cette contribution devrait
doubler d’ici à 2030 pour atteindre
3.000 milliards de dollars.
Le Fonds souverain norvégien
s’intéressait depuis 2010 aux
problématiques et enjeux liés à
l’eau, mais pas encore aux océans.
L’an dernier, il a évalué 600 entreprises sur ces enjeux. La moitié de
celles-là n’ont pas fourni d’informations satisfaisantes sur la façon
dont elles gèrent le « risque aquatique ». 38 % des sociétés des secteurs de la pêche et de l’agriculture
ont fourni des informations sur
la manière dont elles gèrent les risques liés à l’eau, et 68 % dans le secteur pétrolier et gazier. Le secteur
de la pâte à papier a été particulièrement transparent sur sa gestion de
cette ressource, qui va devenir plus
rare et donc plus chère. Le Fonds a
décerné des bons points à des entreprises comme Clariant, Danone,
L’Oréal, Heineken ou Nestlé.
Les fonds du Pacifique
particulièrement concernés
En février, le Sovereign Wealth Fund
Institute, le forum des fonds souverains, avait organisé une conférence
sur le thème « Océans, côtes, îles »,
en partenariat avec le Conseil mon-
La Banque mondiale vise 3 milliards
de dollars de « water bonds »
L’institution a réalisé une
première émission pour
financer la sensibilisation
aux problèmes de l’eau.
Guillaume Benoit
@gb_eco
On connaissait les « green bonds »,
des obligations vertes destinées à
financer des initiatives de lutte contre le réchauffement climatique.
Voici maintenant les « blue bonds »,
qui sont destinés à appuyer des
actions en faveur de l’eau.
Dans le cadre de la Semaine
mondiale de l’eau, qui se tenait fin
août à Stockholm, la Banque mondiale a annoncé le lancement d’une
série d’émissions obligataires afin
« d’éveiller les consciences ». « Nous
voulons rappeler aux investisseurs
et aux marchés que nous devons
protéger aujourd’hui notre eau et
nos ressources maritimes pour les
générations de demain », a affirmé
Kristalina Georgieva, directrice
générale de la Banque mondiale.
L’institution internationale a fixé
un objectif de 3 milliards de dollars
à ce programme qui répond aux
objectifs de développement durable adopté en 2015 par l’Organisation des Nations unies.
Une première levée
en couronnes suédoises
Dans la foulée de cette annonce, la
Banque internationale pour la
reconstruction et le développement, filiale de la Banque mondiale,
a procédé à une première opération. Cette émission inaugurale a
porté sur un montant de 1 milliard
de couronnes suédoises (95 millions d’euros). L’offre a été principalement souscrite par des investisseurs institutionnels suédois. Les
titres ont une maturité de 7 ans, et
offrent un coupon de 0,625 %.
Ce n’est pas la première fois que la
Banque mondiale s’intéresse aux
obligations en faveur de l’eau. Il y a
un peu moins d’un an, elle avait
garanti l’émission du tout premier
« blue bond » de 20 millions de dollars réalisé par les Seychelles. Il
s’agissait de financer un programme
L’OPÉRATION DU JOUR
dial des océans. La pollution des
mers et ses conséquences néfastes
sur le rendement des investisseurs
de long terme que sont les fonds souverains sont un sujet de préoccupation croissante. Un des premiers
fonds souverains au monde, celui
des îles Kiribati, lancé en 1956, est
directement concerné par le risque
océanique : la montée du niveau
des eaux menace l’existence même
de cet atoll du Pacifique.
Particulièrement dépendants
des ressources maritimes, d’autres
petits pays de la zone Pacifique
(Timor oriental, Papouasie-Nouvelle-Guinée, îles Marshall, Micronésie…) disposent de leur fonds
souverain. Les autres grands fonds
pétroliers du Golfe n’ont pas encore
manifesté publiquement leurs
engagements pour des océans
durablement propres. n
Lloyds teste les obligations
indexées sur le Sonia
C’est une première pour un
•émetteur
bancaire. Lloyds Banking Group a émis pour
750 millions de livres sterling
d’obligations à 3 ans, dont la
rémunération est indexée sur le
Sonia. Il s’agit du taux de référence appuyé par la Financial
Conduct Authority – le régulateur britannique – pour remplacer le Libor. Ce dernier, dont
le calcul reposait sur les déclarations des banques, devrait
disparaître en 2021, miné par
plusieurs affaires de manipulation. En outre, tout comme le
Libor américain ou l’Euribor, il
se fonde sur un marché des
prêts interbancaires non sécurisés, qui s’est considérablement réduit depuis la crise de
2008. Le Sonia repose pour sa
part sur des transactions réalisées. L’opération a connu une
forte demande de la part de
trésoreries de banques et de
gérants d’actifs britanniques et
européens. Avant elle, la Banque européenne d’investissement avait émis 1 milliard de
livres d’obligations à 5 ans
indexées sur le Sonia.
LE
7/9
NICOLAS DEMORAND
LÉA SALAMÉ
7H / 9H
de développement d’une activité de
pêche durable pour l’archipel de
l’océan indien.
Mais l’opération de la semaine
dernière est bien plus symbolique.
Par le montant du programme, tout
L’institution émet les
titres pour son compte.
Et confirme ainsi
son rôle de pionnière
en matière de finance
environnementale.
d’abord. Mais aussi parce que la Banque mondiale émet les titres pour
son compte. Elle confirme ainsi son
rôle de pionnière en matière de
finance environnementale. Elle a
levé, en 2008, l’un des premiers
green bonds, donnant un coup
d’envoi à ce marché qui, depuis, a crû
très rapidement, même s’il demeure
encore modeste au regard des volumes obligataires mondiaux. n
1re
MATINALE
DE FRANCE*
© photo : Christophe Abramowitz
Le plus grand fonds souverain au
monde, chargé de faire fructifier la
manne pétrolière norvégienne, se
soucie du développement durable
des océans, menacés par une pollution croissante. « Le business model
de nombre de sociétés de notre portefeuille dépend des océans, mais leurs
activités sont aussi susceptibles
d’avoir un impact négatif sur eux »,
explique le Fonds norvégien. « Ces
entreprises sont susceptibles d’être
affectées par la dégradation des
océans. La poursuite de la dégradation des mers pourrait réduire leur
capacité à générer de la valeur pour
les investisseurs à long terme », ce
qui pénalise la performance du
fonds souverain. Les secteurs
concernés sont très variés : l’économie « bleue » (pêche, transport
maritime, industrie de l’aquaculture…) et les industries polluantes
(plates-formes maritimes pétrolières et gazières, chimie…).
Le Fonds détaille ses attentes à
l’égard des conseils d’administration
des sociétés dans lesquelles il investit dans un document. Il veut éveiller
les entreprises à une conscience écologique, et souhaite qu’elles agissent
de manière raisonnable en veillant
à respecter la propreté des océans
et la biodiversité avant d’investir ou
de lancer une nouvelle activité. Il
réclame plus de transparence et
d’informations sur leurs opérations
polluantes et les nombreux risques
associés. Il ne brandit toutefois pas
encore la menace de sanctionner
les sociétés non coopérantes en se
retirant de leur capital.
douane, au risque de représailles chinoises.
Ailleurs, en Europe, la tendance sur les marchés a été
similaire. Le Footsie britannique a perdu 1 %, lesté par la
hausse de la livre ; le DAX allemand, a reculé de 1,39 %. Seul, le
FTSE-MIB à Milan a terminé à
l’équilibre (–0,1 %), limitant ses
pertes grâce aux propos rassurants du vice-Premier ministre
italien, Matteo Salvini.
Du côté des valeurs, presque
tous les secteurs ont souffert.
Les actions technologiques ont
beaucoup chuté. STMicroelecronics a accusé la plus forte
baisse du CAC 40, en repli de
4,49 %.
Les banques ont fait de la
résistance. Société Générale
(+1,22 %) et B N P P a r i b a s
(+0,45 %) figurent parmi les
rares hausses du CAC 40.
Deux valeurs françaises ont
brillé contre la tendance :
JCDecaux (+5,56 %) a profité
d’un relèvement à « achat » du
conseil de Bank of AmericaMerrill Lynch et BioMérieux
(+4,71 %) du relèvement de ses
objectifs financiers pour 2018.
SUIVEZ LA MATINALE SUR TWITTER
#LE79INTER
*Source : Médiamétrie 126000 Radio – Septembre 2017-Juin 2018 – LV – 13 ans et + - AC/QHM/PDA
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
28 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
séAncE du 05 - 09 - 2018
CaC 40 : 5260,22 (-1,54 %) neXt 20 : 12004 (-1,47 %)
CaC larGe 60 : 5857,68 (-1,54 %)
CaC all-tradaBle : 4156,34 (-1,49 %)
Date De ProroGation : 25 sePtemBre
euronext
srD suite
CAC 40
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Devise / Date Détach. / Div
accor (ac) R
a
fr0000120404
air liQuiDe (ai) R
11/05/18 1,05
a
fr0000120073
28/05/18 2,65
airBus GrouP (air) R
a
nl0000235190
16/04/18 1,28
arcelormittal (mt)
a
lu1598757687
atos se (ato) R
fr0000051732
aXa (cs) R
17/05/18 0,09
a
31/05/18 1,7
a
fr0000120628
03/05/18 1,26
BnP PariBas (bnp) R
a
fr0000131104
BouYGues (en) R
30/05/18 3,02
a
fr0000120503
caP-Gemini (cap) R
02/05/18 1,7
a
fr0000125338
carreFour (ca) R
04/06/18 1,7
a
fr0000120172
21/06/18 0,46
creDit aGricole (aca) R
a
fr0000045072
Danone (bn) R
22/05/18 0,63
a
fr0000120644
enGie (enGi) R
04/05/18 1,9
a
fr0010208488
11/10/17 0,35
essilor international (ei) R a
fr0000121667
26/04/18 1,53
Hermes intl (rms) R
a
fr0000052292
KerinG (Ker) R
07/06/18 7,6
a
fr0000121485
l.V.m.H. (mc) R
14/05/18 4
a
fr0000121014
leGranD (lr) R
17/04/18 3,4
a
fr0010307819
l'oréal (or) R
01/06/18 1,26
a
fr0000120321
micHelin (ml) R
25/04/18 3,55
a
fr0000121261
22/05/18 3,55
ouv
vol.
nb titres
44,05
1069122
290.205.703
106,15
1062562
428.275.106
105,08
1386865
776.295.452
25,15
6754327
1.021.903.623
101,75
434178
106.884.219
21,94
8632186
2.423.390.176
50,67
5947012
1.249.798.561
35,94
1218950
366.073.732
109,6
735308
168.817.033
15,285
3431324
789.252.839
12,05
11132263
2.866.437.156
66,24
2102455
685.055.200
12,52
7287512
2.435.285.011
123,65
661509
219.137.552
546,8
120291
105.569.412
450,1
299617
126.279.322
290
1051068
505.028.450
64,1
467130
266.805.751
203,1
713896
560.082.187
100,35
685837
178.978.841
clot
+ haut
+ bas
43,53
44,18
43,4
105,6
106,4
105,15
103
105,28
103
24,84
25,18
24,625
100,05
102,15
99,56
22
22,1
21,84
51,11
51,77
50,54
35,45
35,94
35,31
106,25
109,7
106,25
15,11
15,385
15,095
12,274
12,376
12,05
65,45
66,3
65,12
12,345
12,555
12,325
121,05
123,9
120,95
530,4
548,2
530,4
439,2
453
438,5
281,25
290,15
280,05
63,28
64,1
63,26
199,45
203,2
198,95
99,54
100,35
98,68
% Veil
% mois
% 52 s.
- 1,43
+ 0,88
+ 9,43
- 0,89
- 2,36
+ 13,49
- 2,05
- 4,42
+ 44,58
- 1,99
-10,45
+ 10,35
- 2,1
-10,91
- 21,65
- 0,14
- 0,23
- 8,62
+ 0,45
- 6,08
- 18,46
- 1,61
- 5,62
- 8,47
- 3,32
- 3,01
+ 14,52
- 1,53
- 2,23
- 8,92
+ 1,61
+ 0,4
- 15,82
- 1,76
- 4,03
- 1,01
- 1,95
- 8,22
- 11,66
- 2,3
- 4,08
+ 15,01
- 3,14
- 2,46
+ 19,73
- 2,81
- 4,42
+ 49,21
- 3,58
- 4,76
+ 29,13
- 1,28
+ 0,06
+ 8,62
- 1,8
- 5,96
+ 12,78
- 1
- 9,18
- 14,85
% an
bpa
+ haut an per
+ bas an rDt
+ 1,23
48,95
41,3
2,41
+ 0,52
113,3
97,12
2,51
+ 24,1
3,4
111,16 30,34
81,33
1,46
- 8,39
30,765
24,05
- 17,55
130,55
96,7
1,7
- 11,06
27,69
20,495 5,73
- 17,9
68,66
50,17
5,91
- 18,15
45,98
35,31
4,8
+ 7,44
119,8
97,38
1,6
- 16,24
19,73
12,955 3,04
- 11,06
15,54
11,105
5,13
- 6,43
71,78
62,24
2,9
- 13,88
1,21
14,815 10,24
12,165 2,84
+ 5,31
127,6
105,35
1,26
+ 18,86
614,6
417,9
1,43
+ 20,23
522,4
338,263 0,91
+ 14,61
313,7
232,5
1,21
- 1,42
67,44
60,42
1,99
+ 7,84
214,9
170,3
1,78
- 16,74
130,85
98,68
3,57
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Devise / Date Détach. / Div
oranGe (ora) R
a
fr0000133308
05/06/18 0,4
PernoD-ricarD (ri) R
a
fr0000120693
PeuGeot (uG) R
04/07/18 1,01
a
fr0000121501
02/05/18 0,53
PuBlicis GrouPe (pub) R
a
fr0000130577
renault (rno) R
fr0000131906
saFran (saf) R
06/06/18 2
a
21/06/18 3,55
a
fr0000073272
29/05/18 1,6
saint-GoBain (sGo) R
a
fr0000125007
sanoFi (san) R
11/06/18 1,3
a
fr0000120578
11/05/18 3,03
scHneiDer electric (su) R a
fr0000121972
02/05/18 2,2
société Générale (Gle) R a
fr0000130809
soDeXo (sW) R
30/05/18 2,2
a
fr0000121220
solVaY (solb)
01/02/18 2,75
a
be0003470755
16/01/18 1,55
stmicroeletronics (stm) R a
nl0000226223
18/06/18 0,05
tecHniPFmc (fti) R
a
Gb00bDsfG982
total (fp) R
20/08/18 0,13
a
fr0000120271
11/06/18 0,62
uniBail-r/WFD (urW)
a
fr0013326246
Valeo (fr)
a
DiV 3 06/06/16
fr0013176526
04/06/18 1,25
Veolia enV. (vie) R
a
fr0000124141
Vinci (DG) R
14/05/18 0,84
a
fr0000125486
ViVenDi (viv) R
24/04/18 1,76
a
fr0000127771
20/04/18 0,45
ouv
vol.
nb titres
13,75
7395862
2.660.056.599
135,65
866906
265.421.592
23,33
2464401
904.828.213
53,1
1024892
235.249.801
72,01
874091
295.722.284
110,15
1052432
443.680.643
36,005
2590323
552.602.794
73,08
2651424
1.251.544.134
68,66
1870888
578.956.262
35,56
6770112
807.917.739
90,36
314409
150.830.449
112
279550
105.876.416
17,21
4236955
911.141.920
25,96
2124146
454.259.715
53,09
7007681
2.664.312.938
175,1
482531
138.282.967
38
1408419
240.253.100
17,99
2465525
563.364.823
80,84
1594497
596.890.889
22,18
4082705
1.305.230.587
srD
clot
+ haut
+ bas
13,64
13,8
13,61
134,7
135,7
133,75
23,19
23,43
23,13
51,62
53,42
51,32
72,26
72,72
71,5
109,1
110,5
108,6
36,38
36,505
35,845
72,55
73,16
72,35
67,92
68,68
67,76
36,135
36,4
35,515
89,58
90,78
89,58
112
112,75
111,4
16,49
17,23
16,375
25,21
26,09
24,99
52,53
53,35
52,53
175,34
175,4
172,64
37,39
38,04
37,12
17,845
17,99
17,76
79,46
80,9
79,2
21,64
22,21
21,61
% Veil
% mois
% 52 s.
- 1,45
- 6,67
- 2,22
- 1,14
- 4,2
+ 17,95
- 0,77
- 4,29
+ 27,21
- 3,04
- 4,48
- 9,26
- 0,15
- 0,15
- 3,52
- 0,95
+ 3,41
+ 33,73
+ 0,54
- 1,52
- 21,89
- 0,82
- 2,09
- 11,46
- 1,39
- 0,61
- 1,66
+ 1,22
- 3,21
- 21,9
- 1,19
- 2,74
- 10,33
- 0,36
- 1,8
- 8,65
- 4,49
-13,26
+ 9,82
- 3,74
- 6,46
+ 13,05
- 2,05
- 4,11
+ 19,69
+ 0,13
- 7,81
- 1,61
- 7,56
- 34,96
- 1,05
- 5,88
- 9,44
- 2,02
- 5,9
+ 1,22
- 2,83
- 1,81
+ 7,37
% an
bpa
+ haut an per
+ bas an rDt
- 5,77
15,235
13,315
2,2
+ 2,08
147,75
120,05
0,75
+ 36,77
25,29
16,455 2,29
- 8,88
63,18
51,32
3,87
- 13,88
100,8
70,26
4,91
+ 26,99
113,65
81,04
1,47
- 20,88
48,6
35,19
3,57
+ 0,97
76,17
62,88
4,18
- 4,15
78,56
66,54
3,24
- 16,06
47,505
34,815 6,09
- 20,05
113,05
76
3,07
- 3,36
7,98
120,65 14,04
105,15
- 9,42
0,23
22,97 72,56
16,375
0,31
- 2,48
29,17
22,9
+ 14,08
56,27
43,09
1,18
- 8,89
195,5
172,64
- 39,96
66,48
36,54
3,34
- 16,12
22,29
17,76
4,71
- 6,68
88,8
77,56
2,22
- 3,48
24,87
20,26
2,08
Valeurs françaIses
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Date Détach. coupon / Div
ouv
vol.
nb titres
aB science (ab) g
clot
% Veil % an
bpa
+ haut % mois + haut an per
+ bas % 52 s. + bas an rDt
B 4,4
4,302
37652
4,4
40.789.901
4,3
B 7,1
6,96
67684
7,14
fr0004040608
24/07/18 0,2 58.512.053
6,96
aBiVaX (abvX) g
B 7,29
7,39
118200
7,41
fr0012333284
9.904.229
7,09
acantHe DeV. (acan) g
c 0,618
0,61
4492
0,618
fr0000064602
08/02/18 0,3 147.125.260
0,61
actia GrouP (ati) g
c 8,33
7,99
37285
8,46
fr0000076655
13/06/18 0,12 20.099.941
7,76
aDocia (aDoc) g
B 16,84
16,54
14326
17
fr0011184241
6.916.753
16,54
aéroPorts De Paris (aDp) !
a 190,2
189,7
41901
190,4
fr0010340141
06/06/18 2,76 98.960.602
189,4
air France-Klm (af) !
a 8,442
8,36
3382526
8,558
fr0000031122
14/07/08 0,58 428.634.035
8,352
aKKa tecHnoloGies (aKa) g
B 67,8
67,2
23981
68
fr0004180537
29/06/18 0,49 20.291.990
66,9
aKWel (aKW) g
B 20,45
20,05
9438
20,45
fr0000053027
06/06/18 0,3 26.741.040
19,94
alD (alD)
a 15,9
15,68
101317
15,9
fr0013258662
30/05/18 0,55 404.103.640
15,4
alPes (cie Des ) (cDa) g
B 28,85
28,3
8162
29,4
fr0000053324
13/03/18 0,5 24.413.271
28,3
alstom (alo) LR
a 37,62
37,6
508338
37,74
fr0010220475
20/07/18 0,35 222.210.471
37,48
altarea (alta) g
a 200
198,6
5819
200,5
fr0000033219
22/05/18 12,5 16.051.842
197,8
alten (ate) !
a 88,5
87,1
39522
89
fr0000071946
25/06/18 1 33.828.497
86,6
altran tecHnoloGies (alt) ! a 9,305
9,235
804823
9,325
fr0000034639
11/05/18 0,24 257.021.105
9,12
amPlituDe surG. (ampli) g
3,15
3,13
7362
3,15
fr0012789667
46.929.852
3,11
amunDi (amun) !
a 61,9
61,6
eX-Ds 15/03/17
175300
61,96
fr0004125920
22/05/18 2,5 201.704.354
60,96
aPril GrouP (apr)
B 12,45
12,35
324
12,55
fr0004037125
10/05/18 0,27 40.904.135
12,35
arcHos (JXr) g
c 0,729
0,714
129395
0,735
fr0000182479
42.561.334
0,714
arKema (aKe) L
a 104,95
104,25
156858
105,35
fr0010313833
25/05/18 2,3 76.532.456
104
artPrice.com (prc) g
c 14,26
14,08
6888
14,26
fr0000074783
6.651.515
14,08
assYstem (asY) g
B 27,45
27,4
oPa 24/11/17
1885
27,9
fr0000074148
19/06/18 1 15.668.216
27,2
atari (ata)
c 0,413
0,41
1152483
0,42
fr0010478248
255.105.360
0,408
auBaY (aub) g
c 41,25
40,4
7673
41,3
fr0000063737
21/05/18 0,24 13.136.796
40,3
aurea (aure)
c 7,24
7,22
897
7,24
fr0000039232
27/06/18 0,15 12.017.008
7,2
aVenir telecom (avt) g
c 0,214
0,204
443174
0,217
fr0000066052
21/10/11 0,05 110.501.888
0,201
aXWaY soFtWare (aXW) g
B 18,3
18,2
308
18,48
fr0011040500
02/07/18 0,2 21.210.546
18,2
Bénéteau (ben)
a 13,7
13,66
121820
13,86
fr0000035164
14/02/18 0,25 82.789.840
13,4
Bic (bb) !
a 78,5
76,4
145074
78,6
fr0000120966
28/05/18 3,45 46.645.433
76,2
BiGBen int. (biG) g
c 10,68
10,34
14166
10,72
fr0000074072
30/07/18 0,1 19.060.784
10,34
BiomérieuX (bim)
a 78,2
77,8
336323
82,6
fr0013280286
05/06/18 0,34 118.361.220
77,6
Boiron (boi) g
a 65,9
65,7
4839
65,9
fr0000061129
31/05/18 1,6 19.414.756
64,8
Bolloré (bol) !
a 3,93
3,856
2369244
3,964
fr0000039299
06/06/18 0,04 2.927.197.152
3,844
BonDuelle (bon) g
B 28,5
28,2
14993
28,55
fr0000063935
13/12/17 0,45 32.281.118
28,1
Bureau Veritas (bvi) L
a 22
21,92
709545
22,11
fr0006174348
18/05/18 0,56 442.036.000
21,83
Burelle sa (bur)
a 1315
1295
248
1315
fr0000061137
05/06/18 16 1.853.315
1290
carmila (carm)
c 22,6
22,6
30257
22,6
fr0010828137
23/05/18 0,75 136.561.695
22,4
casino (co) LR
a 27,41
26,72
1145071
27,69
fr0000125585
18/05/18 1,56 109.729.416
26,65
catana GrouP (catG) g
c 3,25
3,18
104085
3,26
fr0010193052
30.514.178
3,18
cGG (cGG) !
c 2,358
2,326
3527520
2,394
fr0013181864
699.326.544
2,316
cHarGeurs (cri) g
c 25,16
25,38
31655
25,4
fr0000130692
26/04/18 0,35 23.501.104
25,04
cHristian Dior (cDi)
a 366,6
350
eX D oP 08/06/17
20077
366,6
fr0000130403
17/04/18 3,4 180.507.516
350
cie Du camBoDGe (cbDG)
a
/240818
fr0010557264
aBc arBitraGe (abca) g
fr0000079659
A : indicateur acompte, solde ou total du dividende. BPA : bénfice par action. PER : price earning ratio. les plus hauts et plus bas ajustés sont sur l’année
civile. les valeurs classées par ordre alphabétique sont regroupées en trois classes de capitalisation signalées par les lettres a pour les capitalisations
supérieures à 1 milliard d’euros, B pour les capitalisations comprises entre 1 milliard d’euros et 150 millions d’euros et c pour les capitalisations inférieures
à 150 millions d’euros. L : valeurs de l’indice cacnext20. R : valeurs de l’indice caclarge60. ! : valeurs de l’indice cacmid60. g : valeurs de l’indice
cacsmall. les bénéfices par action : source facset Jcf estimates. mise en ligne intégrale des informations réglementées sur www.lesechos-comfi.fr
07/06/18 180 559.735
- 1,15 - 48,42
- 5,03 11,15
- 57,62
4,05
- 1,97 + 10,83
- 2,25
7,48
+ 15,23
6,27
+ 1,23 - 14,37
+13,17
9,87
- 42,71
6,48
- 1,61 - 29,07
- 5,86
0,87
- 21,79
0,562
- 5,56 + 14,47
- 0,13
9,08
+ 7,1
6,83
- 1,31 + 15,26
- 2,25 21,3
+ 10,27 13,28
- 0,47 + 19,68
- 1,3 202,6
+ 27,32 156
- 1,11 - 38,44
- 0,33 14,51
- 34,41
6,646
- 1,03 + 45,14
+ 3,7
70,8
+ 59,73 46,2
- 1,96 - 40,52
- 8,66 36,8
- 42,14
19,94
- 1,2 + 21,41
-2
16,64
+ 22,55 12,54
- 2,08 - 13,4
- 2,92 36,1
+ 13,43 27,3
- 0,48 + 8,65
- 2,11
41,52
+ 25,25 32,79
- 1,19 - 4,57
+ 6,2 218,5
+ 2,98 178,2
- 1,75 + 25,13
+ 1,46 92,8
+ 19,96 69,5
- 0,59 - 26,13
+10,73 13,681
- 29,24
8,13
- 0,95 - 11,58
- 7,94
4,4
- 34,11
2,9
- 0,49 - 12,81
+ 0,92 77,66
- 4,86 57,74
- 0,8 - 15,99
- 3,89 16,4
- 6,79 12,3
- 2,19 + 9,85
-14,8
1,576
- 7,27
0,65
- 1,23 + 2,66
- 4,05 112,9
+ 11,77 94,82
- 1,4 - 16,44
- 2,9
17,88
- 18,99 13,16
- 8,42
- 0,54 33,05
- 11,27 25,1
- 0,49 + 13,89
-13,32
0,948
+ 10,81
0,367
- 1,82 + 16,76
+ 5,76 43,3
+ 34,67 33,55
- 2,43 - 16,14
- 5,74
9,3
- 2,17
6,94
- 4,67 - 2,86
-17,07
0,477
+ 20
0,201
- 0,55 - 20,18
- 3,91 23,1
- 22,35 17,82
- 0,29 - 31,51
+ 1,64 23,2
12,38
- 2,49 - 16,65
+ 2,96 99,05
- 24,54 73,05
- 3,9 - 25,02
- 1,52 16,2
+ 4,34 10,3
+ 4,71 + 4,16
+ 8,96 82,6
+ 13,87 59
- 12,22
- 1,94 78,5
- 18,39 64,5
- 2,77 - 14,84
- 2,58
4,798
- 2,94
3,8
- 1,05 - 36,02
-11,18 47,8
- 17,06 28,05
- 0,95 - 3,82
- 0,09 24,28
+ 8,65 20,39
- 1,15 + 1,97
- 2,63 1420
+ 7,91 1255
- 2,65
- 2,59 25,35
- 7,57 22,4
- 2,52 - 47,15
-21,89 53,48
- 44,76 25,37
- 2,45 + 4,95
+14,18
3,611
+230,44
2,697
- 1,27 + 52,24
- 3,88
4,1
+ 34,54
1,295
+ 1,28 + 0,28
+ 2,34 28,64
+ 5,88 22,1
- 4,53 + 14,92
- 5,43 383,8
+ 35,24 291,6
- 8,96
- 1,52 7550
- 7,14 6450
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Date Détach. coupon / Div
claranoVa (cla) g
c 0,826
1739149
393.613.788
a 19,79
428862
fr0000120222
03/05/18 0,84 686.618.477
coFace (cofa) g
a 8,19
256266
fr0010667147
24/05/18 0,34 157.248.232
colas (re)
a 173
690
fr0000121634
30/04/18 8,2 32.654.499
Dassault aV. (am) !
a 1581
9608
fr0000121725
01/06/18 15,3 8.348.703
Dassault sYstèmes (DsY) LR a 135,85
434134
fr0000130650
29/05/18 0,58 261.541.129
DBV tecHnoloGies (Dbv) !
B 37,7
82352
fr0010417345
30.006.352
DericHeBourG (DbG) g
B 4,686
382946
fr0000053381
13/02/18 0,14 163.878.780
DeVoteam (Dvt) g
c 107
5221
fr0000073793
14/06/18 0,9 8.332.407
Dir. enerGie (Dir)
42,02
10145
fr0004191674
01/06/18 0,35 44.832.479
DnXcorP (DnX) g
c 6,28
278
fr0010436584
10/07/18 0,6 2.834.575
eDenreD (eDen) !
a 34,42
1360800
fr0010908533
14/05/18 0,85 239.266.350
eDF (eDf) LR
a 13,885
eX-Ds 7/03/17
3891723
fr0010242511
25/05/18 0,31 3.010.267.676
eiFFaGe (fGr) LR
a 96,08
355985
fr0000130452
22/05/18 2 98.000.000
eKinoPs (eKi) g
3,135
18385
fr0011466069
21.529.161
elior (elior) !
a 13,38
198405
fr0011950732
16/03/18 0,42 172.289.164
elis (elis) !
a 19,78
477415
fr0012435121
29/05/18 0,37 219.872.942
eos imaGinG (eosi)
c 4,15
60181
fr0011191766
22.641.483
eramet (era) !g
a 70,65
158130
fr0000131757
29/05/18 2,3 26.633.660
erYtecH PHarma (erYp) g
B 9,06
25127
fr0011471135
17.940.035
esi GrouP (esi) g
c 42,65
595
fr0004110310
5.955.072
eurazeo (rf) !
a 65,25
114097
fr0000121121
30/04/18 1,25 78.030.886
euro ressources (eur)
c 3,11
6434
fr0000054678
12/06/18 0,15 62.491.281
euroFins scientiFic (erf) !
a 477,6
36952
fr0000038259
28/06/18 2,04 17.643.914
euroPcar GrouPe (eucar) !
a 7,695
982161
fr0012789949
29/05/18 0,15 161.030.883
eurotunnel (GrouPe) (Get) LR a 10,695
1282725
fr0010533075
22/05/18 0,3 550.000.000
eutelsat com. (etl) L!
a 20,28
820992
fr0010221234
21/11/17 1,21 232.774.635
eXel inDustries (eXe) g
B 101,5
126
fr0004527638
14/02/18 1,58 6.787.900
Faurecia (eo) !
a 50,96
664088
fr0000121147
01/06/18 1,1 138.035.801
FFP (ffp) g
a 111,6
8016
fr0000064784
22/05/18 2 25.072.589
FiGeac aero (fGa) g
B 14,6
5835
fr0011665280
31.839.473
Fin. oDet (oDet)
a 858
130
fr0000062234
07/06/18 1 6.585.990
Fnac DartY (fnac)
a 72,9
40108
fr0011476928
26.792.938
coViVio Hotels (covh)
a 26,9
2305
fr0000060303
11/04/18 1,55 118.057.886
Foncière Des réGions (fDr) ! a 89,2
112873
fr0000064578
15/05/18 4,5 75.278.579
Foncière lYonnaise (flY)
a 60,4
1043
fr0000033409
30/04/18 2,3 46.528.974
FromaGeries Bel (fbel)
a 420
84
fr0000121857
18/05/18 7 6.872.335
Futuren (ftrn) g
c 1,13
n/P reGr.
7785
fr0011284991
277.776.587
Geci international (Gecp) g
c 0,17
795043
fr0000079634
01/10/01 0,1 149.898.521
Gecina (Gfc) !
a 146
116043
fr0010040865
12/06/18 2,65 76.162.901
Gemalto (Gto) L
a 49,59
264087
nl0000400653
22/05/17 0,43 90.785.956
GenFit (Gnft) !
B 23,44
76935
fr0004163111
31.166.437
GensiGHt (siGht)
c 2,24
42491
fr0013183985
24.766.723
Genticel (Gtcl) g
1,598
16401
fr0011790542
77.917.255
fr0004026714
cnP assurances (cnp) !R
2,87
1,5
1,02
1,04
1,5
3,51
1,77
0,93
1,15
2,6
4,06
2,19
2,21
3,65
0,59
2,08
1,1
1,83
4,52
0,97
0,44
2,44
0,52
1,6
2,56
1,24
5,84
0,99
0,97
2,77
ouv
vol.
nb titres
clot
% Veil % an
bpa
+ haut % mois + haut an per
+ bas % 52 s. + bas an rDt
0,807
0,826
0,802
19,73
19,83
19,64
7,96
8,2
7,96
171,2
173
171,2
1544
1584
1544
130,1
136,3
130,1
36,4
37,8
36,3
4,652
4,688
4,594
105
107
103,8
42,02
42,1
42,02
6,3
6,3
6,24
32,66
34,46
32,53
13,795
13,92
13,65
94,96
96,12
94,78
3,13
3,205
3,12
13,06
13,39
13,05
19,86
19,86
19,62
4,045
4,15
4,045
69,8
72,7
69,55
8,89
9,09
8,815
43,1
43,1
42,6
64,6
65,25
64,6
3,23
3,25
3,11
462,8
478,2
461,8
7,415
7,695
7,17
10,855
10,875
10,68
20,13
20,49
20,03
98,2
101,5
98,2
50,46
51,22
50,22
109,8
111,8
109
14,4
14,6
14,3
854
876
850
72
73,2
72
27
27
26,4
89,65
89,65
88,75
60,6
60,6
59,6
406
420
406
1,13
1,13
1,13
0,166
0,17
0,162
148,2
148,2
145,9
49,91
49,91
49,56
23,16
23,44
23,04
2,19
2,24
2,16
1,606
1,62
1,592
- 0,98 + 64,69
- 4,5
1,223
+ 81,76
0,491
- 0,55 + 2,47
- 1,35 21,62
+ 3,38 18,41
- 2,81 - 10,7
+ 2,71
10,76
- 4,67
7,5
- 1,04 - 5,67
- 1,61 192
- 3,82 167,4
- 2,53 + 18,96
- 2,71 1729
+ 21,31 1267
- 4,27 + 46,86
+ 1,21 141
+ 55,12
87,52
- 4,01 - 13,12
+18,18 47,38
- 52,66 28,54
- 1,02 - 48,95
- 6,47
9,18
- 40,9
4,57
- 2,42 + 40,28
- 1,5 110
+ 37,8
72,5
+ 6,41
+ 0,05 42,8
- 15,96 28,3
+ 0,8
- 8,16 10
+ 18,87
5,8
- 0,64 + 35,07
- 6,12 35,95
+ 45,51 23,74
- 1,25 + 32,39
+ 4,51 14,495
+ 48,03
9,832
- 1,49 + 3,96
- 0,96 101,7
+ 10,03 87
- 0,16 - 33,12
- 5,72
5,49
- 38,87
3,1
- 2,83 - 24,18
- 8,48 19,71
- 43,27
11,59
+ 0,3 - 13,71
+ 1,02 23,94
- 3,59 17,94
- 1,58 - 15,38
- 7,54
5,92
- 15,55
3,49
- 1,69 - 29,52
-16,56 167,2
+ 23,26 69,55
- 2,09 - 51,95
- 4,77 19,57
- 65,15
8,61
+ 1,06 - 7,31
+ 2,62 48
- 11,32 34,8
- 1,3 - 11,91
+ 0,54 82,286
- 2,59 63,5
+ 2,54 - 7,71
- 0,62
3,61
- 11,26
3,1
- 3,06 - 8,83
+ 0,04 545,5
- 3,99 382,2
- 3,7 - 27,66
-10,98 11,78
- 39,76
7,17
+ 1,45 + 1,26
- 4,19
12,49
+ 8,06 10,11
- 1,13 + 4,33
+ 1,54 21,23
- 15,33 15,275
- 3,25 - 15,34
- 8,22 125,5
- 8,22 87,8
- 1,29 - 22,52
- 6,73 76,98
+ 0,42 50,22
- 1,61 + 9,47
- 4,02 117,6
+ 21,86 94,5
- 0,14 - 23,77
+ 5,88 19,5
- 16,57 13,14
+ 0,24 - 13,38
+ 0,47 1090
- 3,33 786
- 1,1 - 28,5
- 8,46 106,6
- 4,14 72
+ 0,37 - 5,66
+ 1,5
29,9
+ 1,05 25,3
+ 0,11 - 5,11
- 0,11
97,3
+ 8,3
84,6
+ 0,33 + 10,97
+ 3,77 63,4
+ 8,08 54,4
- 2,4 - 17,14
- 9,78 565
- 24,81 406
1,14
1,125
- 2,35 + 84,44
-11,23
0,32
- 2,35
0,09
+ 1,02 - 3,7
- 0,54 161,9
+ 14,31 137,3
+ 0,28 + 0,83
+ 0,02 50,38
+ 28,83 49,1
- 1,28 - 3,18
- 4,53 28,28
- 9,74 22
- 2,23 - 64,56
+ 2,34
7,68
- 56,2
2,09
+ 0,88 - 3,25
- 4,97
2,08
- 9,27
1,42
4,26
4,27
4,79
0,99
0,45
3,01
0,86
0,83
22,22
1,9
1,09
2,11
3,22
1,86
3,3
1,94
4,64
0,52
2,05
2,76
6,01
1,61
2,18
1,82
0,12
1,72
4,21
11,85
Valeurs françaIses
Valeurs mnémo / info /
ouv
clot
ost
vol.
+ haut
isin / Devise / Date Détach. / Div nb titres
+ bas
Gl eVents (Glo) g
B 23,7
23,7
22561
24,25
fr0000066672
13/06/18 0,65 23.986.230
22,3
GrouPe crit (cen) g
B 68,8
68,5
3721
69,3
fr0000036675
27/06/18 4,4 11.250.000
68,5
GrouPe Flo (flo) g
c 0,267
0,256
eX D s 13/06/17
2283
0,267
fr0004076891
08/07/14 0,06 765.157.113
0,256
GrouPe GorGé (Goe) g
B 14,02
13,92
4249
14,06
fr0000062671
19/06/18 0,32 13.502.843
13,92
GrouPe lDlc (lDl) g
c 16,5
16,32
nom.
663
16,5
fr0000075442
06/10/16 0,5 6.322.106
16,32
GrouPe PartoucHe (parp)
25
24,7
reGr.
1159
25
fr0012612646
11/09/17 0,31 9.627.034
24
Gtt (Gtt) !g
a 57,3
57,05
72662
58,3
fr0011726835
29/05/18 1,33 37.028.800
57
Haulotte GrouP (piG)
B 11,9
11,86
6616
11,96
fr0000066755
10/07/18 0,22 31.371.274
11,76
HiGH co (hco) g
c 5,91
5,66
49720
5,91
fr0000054231
01/06/18 0,14 22.421.332
5,5
HuBWoo (hbW) g
c 0,166
0,17
7501
0,17
fr0004052561
136.345.527
0,166
icaDe (icaD) !
a 83,85
83,2
47773
83,85
fr0000035081
02/05/18 4,3 74.531.428
83,05
iD loGistic (iDl) g
B 153,4
153,2
1111
155
fr0010929125
5.628.475
152,8
iliaD (ilD) !
a 115,2
107,45
647432
116,15
fr0004035913
20/06/18 0,68 58.975.840
106,55
imerYs (nK) !
a 61,15
60,45
126359
61,5
fr0000120859
11/05/18 2,08 79.604.285
60,1
inGenico GrouP (inG) LR
a 58,26
56,26
776097
58,48
fr0000125346
23/05/18 1,6 63.144.527
55,9
innate PHarma (iph) g
B 4,636
4,59
69226
4,654
fr0010331421
57.600.100
4,56
insiDe secure (insD)
c 2,64
2,6
40349
2,65
fr0010291245
44.119.162
2,595
inter ParFums (itp) g
B 39,7
39,8
15634
39,8
fr0004024222
09/05/18 0,67 42.965.628
39,4
iPsen (ipn) !
a 153
149,1
78698
153
fr0010259150
04/06/18 1 83.794.128
149
iPsos (ips) !
a 27
26,36
79268
27,14
fr0000073298
02/07/18 0,87 44.436.235
26,14
JacQuet metal serVice (JcQ) g B 24,7
24,25
14684
24,8
fr0000033904
04/07/18 0,7 24.028.438
24,25
JcDecauX (Dec) !
a 28,94
29,26
220465
29,98
fr0000077919
22/05/18 0,56 212.757.582
28,78
KauFman & BroaD (Kof)
B 43,9
43,1
20879
43,9
fr0004007813
09/05/18 2,1 21.864.074
43
KlePierre (li) LR
a 30,15
30,29
608139
30,3
fr0000121964
26/04/18 1,96 314.356.063
30,07
Korian (Kori)
a 29,5
29,46
152159
29,8
fr0010386334
21/06/18 0,6 81.976.425
29,28
laFarGeHolcim (lhn) L
a 40,61
40,17
150989
40,71
ch0012214059
chf 11/05/18 2 606.909.080
40
laGarDère (mmb) !
a 25,27
25,01
322683
25,29
fr0000130213
07/05/18 1,3 131.133.286
24,94
latecoere (lat) g
c 3,9
4,025
464741
4,08
fr0000032278
29/06/07 0,75 94.744.952
3,695
le Bélier (beli) g
c 45
43,15
4182
45,7
fr0000072399
29/05/18 1,18 6.582.120
42,5
lna santé (lna) g
B 56,5
56,8
16799
57,7
fr0004170017
06/07/18 0,32 9.705.937
55,6
lectra (lss)
B 22,85
22,4
18925
22,9
fr0000065484
02/05/18 0,38 31.577.881
22,15
lineData sVices (lin) g
B 34,2
33,7
328
34,25
fr0004156297
05/07/18 1,35 7.293.356
33,65
lisi (fii) g
a 33,35
34,3
25323
34,55
fr0000050353
02/05/18 0,48 54.114.317
33,1
lumiBirD (lbirD) g
c 17,32
16,76
20249
17,46
fr0000038242
15.884.557
16,54
m6-métroPole tV (mmt) !
a 16,9
16,76
78940
16,9
fr0000053225
16/05/18 0,95 126.414.248
16,72
maisons Du monDe (mDm)
B 25,4
25,54
112262
25,64
25,3
fr0013153541
18/06/18 0,44 45.241.894
maisons France conF. (mfc) g B 45
45,35
1600
45,7
fr0004159473
05/06/18 1,7 6.937.593
44,65
manitou (mtu) g
B 30,3
30
11317
30,4
fr0000038606
18/06/18 0,62 39.617.974
29,95
marie BrizarD W & s (mbWs)
B 5,94
5,79
133539
6,17
fr0000060873
27/09/07 0,5 28.336.515
5,67
mauna Kea (mKea)
c 2,9
2,925
26542
2,925
fr0010609263
23.147.338
2,88
mercialYs (merY) g
a 14
13,96
75084
14
fr0010241638
30/04/18 0,68 92.049.169
13,91
mersen (mrn) g
B 33,2
32,7
26229
33,35
fr0000039620
03/07/18 0,75 20.635.491
32,6
metaBolic eXPlorer (meteX) g c 2
2,02
29001
2,025
fr0004177046
23.261.500
2
nanoBiotiX (nano) g
B 17,43
17,05
230422
17,43
fr0011341205
19.633.373
16,84
natiXis (Kn) LR
a 5,78
5,832
4457994
5,884
fr0000120685
28/05/18 0,37 3.150.288.592
5,75
natureX (nrX) g
B 135
134,6
191
135
fr0000054694
03/07/14 0,1 9.568.951
134,6
netGem (ntG) g
c 1,83
1,84
7227
1,84
fr0004154060
16/05/18 0,1 29.664.667
1,82
neXans (neX) !
a 26,74
26,36
234062
26,75
fr0000044448
22/05/18 0,7 43.991.168
26,05
neXitY (nXi) !
a 50,75
49,94
60312
50,75
fr0010112524
05/06/18 2,5 56.129.724
49,94
nicoX (coX)
B 7,92
7,835
31211
7,98
fr0013018124
22.869.669
7,82
nrJ GrouP (nrG) g
B 8,72
8,7
4074
8,8
fr0000121691
05/06/18 0,15 78.107.621
8,7
oeneo (sbt) g
B 10,32
10,5
21739
10,5
fr0000052680
31/07/18 0,15 63.180.843
10,26
onXeo (onXeo) g
B 1,15
1,127
130667
1,15
fr0010095596
50.914.722
1,12
orPéa (orp) !
a 115,9
114,4
99316
116
fr0000184798
13/07/18 1,1 64.586.323
114,25
Parrot (parro) g
B 4,9
4,77
13352
4,9
fr0004038263
30.174.671
4,75
PHarmaGest int. (pha)
60,5
58,3
7844
60,5
fr0012882389
02/07/18 0,75 15.174.125
58,1
Pierre & Vacances (vac) g
B 30,6
30,4
3687
30,95
fr0000073041
19/03/12 0,7 9.804.565
30,2
PiXium Vision (piX) g
c 1,762
1,75
21367
1,77
fr0011950641
20.813.963
1,74
Plastic omnium (pom) !
a 32,8
32,7
230591
32,82
fr0000124570
02/05/18 0,67 149.866.107
32,32
PlastiValoire (pvl)
B 13,64
13,82
DiV 8 02/05/17
24987
13,82
fr0013252186
05/04/18 0,27 22.125.600
13,26
PsB inDust. (psb)
c 51,6
51,4
1319
52,2
fr0000060329
25/05/18 1,25 3.675.000
51,4
rallYe (ral)
a 8,95
8,93
157385
9,095
fr0000060618
30/05/18 1 54.999.135
8,72
recYleX sa (rX)
c 6,195
6,56
205981
6,605
fr0000120388
04/07/90 0,61 25.741.482
6,125
rémY cointreau (rco) !
a 119,8
117,8
120155
120,2
fr0000130395
31/07/18 1,65 50.223.800
117,7
reXel (rXl) !
a 13,52
13,295
805517
13,55
fr0010451203
04/07/18 0,42 303.988.899
13,275
roBertet sa (cbe)
B
/270818
c.i.P.
fr0000045601
28/06/18 5,2 143.582
roBertet sa (cbr)
B
/121016
c.D.V. nom.
fr0000045619
rotHscHilD & co (roth)
a 32,8
34,15
58741
34,2
fr0000031684
22/05/18 0,68 77.462.512
32,8
ruBis (rui)
a 51,3
50,9
DiV 2 28/07/17
157029
51,55
fr0013269123
08/06/18 1,5 96.811.004
50,8
sartorius steD. Bio. (Dim)
a 110,7
109,1
DiV 6 10/05/16
39370
110,7
fr0013154002
09/04/18 0,46 92.180.190
108,9
saVencia (bh)
B 73
72,4
853
73,4
fr0000120107
14/05/18 1,4 14.032.930
72,4
% Veil
% mois
% 52 s.
- 1,25
- 1,25
- 4,82
% an
bpa
+ haut an per
+ bas an rDt
- 3,27
27,9
22
2,74
- 5,88
- 5,65 95
- 19,43 67,5
6,42
+ 0,2 - 1,54
- 2,29
0,34
- 5,19
0,23
- 0,57 - 11,17
- 7,2
19,04
- 31,05 13,24
- 1,09 - 18,36
- 5,45 22,2
- 36,74 15,36
- 1,2 - 26,9
- 5,73 36,5
- 22,81 23,7
1,26
- 0,18 + 13,87
- 3,22 60,55
+ 30,77 47,06
2,33
+ 0,34 - 26,47
- 8,63 19,68
- 23,24
11,5
1,86
- 5,35 + 15,51
+14,92
6
+ 5,2
4,3
2,47
- 2,3 + 6,25
0,204
+ 13,33
0,155
- 0,48 + 1,55
+ 0,3
88,65
+ 13,04 76,25
+ 13,31
+ 9,59 156,6
+ 10,55 120
- 6,73 - 46,21
-17,38 214,4
- 51,27 104,6
0,63
- 1,31 - 23,03
- 5,1
87,8
- 18,2
60,1
3,43
- 3,93 - 36,79
-19,19 94,34
- 31,27 55,9
2,67
- 1,67 - 3,37
- 2,88
6,995
- 58,57
4,41
- 1,52 - 11,56
-10,03
3,12
- 11,56
2,215
+ 0,13 + 26,71
+ 3,65 40,25
+ 33,68 30,727
1,68
- 2,45 + 49,74
+ 3,79 154,85
+ 30,39 99
0,67
- 2,37 - 14,14
- 8,79 34,5
+ 1,68 25,96
3,3
- 2,02 - 11,82
- 1,42 32,9
- 4,28 24
2,89
+ 5,56 - 12,93
+ 9,1
36,9
+ 3,7
25,46
1,91
- 1,6 + 8,76
- 0,92 47,26
+ 10,26 38,9
4,29
+ 0,13 - 17,39
- 7,09 38,58
- 9,03 30,07
- 0,41 + 0,05
+ 0,34 30,58
+ 0,91 22,84
2,04
- 2,19 - 14,6
4
- 7,14
51,1
- 18,65 40
- 1,03 - 6,43
+ 0,32 27,17
- 7,13
21,99
5,2
+ 2,68 - 29,51
- 1,83
6
- 5,29
3,695
- 5,37 - 13,72
-15,39 66,3
+ 2,08 42,5
2,74
+ 0,89 - 3,57
+ 2,9
60
+ 5,58 50,5
0,41
- 1,54 - 10,93
- 0,22 26,3
- 3,24 17,82
1,7
- 1,46 - 14,27
- 4,94 39,45
- 19,34 30,25
4,01
+ 2,85 - 14,46
+13,58 41,75
- 10,29 29
1,4
- 3,12 +137,73
+17,04 17,96
+157,85
6,8
- 0,65 - 22,17
- 5,68 24,34
- 10,61
16,71
5,67
+ 0,71 - 32,34
- 4,7
38,58
- 27,95 23,56
1,72
+ 0,89 - 24,33
+ 8,75 63,9
- 24,54 40,1
3,75
- 1,64 - 1,64
- 9,91 37,95
+ 6,19 29,5
2,07
- 10,79 - 53,97
-16,21
13
- 63,05
5,67
+ 0,86 - 38,29
+ 3,91
5,41
+ 32,95
2,48
+ 0,29 - 24,32
- 8,1
18,75
- 17,15
13,91
- 1,51 - 12,43
- 6,17
41,9
+ 3,19
31,65
2,29
- 11,4
+ 1,41
2,52
- 11,01
1,9
- 3,45 + 14,97
+10
18,87
- 5,8
8,295
+ 0,8 - 11,58
- 4,74
7,45
- 5,69
5,726
6,34
+ 51,97
- 0,15 136,6
+ 58,06 84,1
+ 0,27 - 23,97
- 5,64
2,9
- 24,9
1,82
27,17
- 1,38 - 48,42
- 6,86 52,26
- 44,21 26,05
2,66
- 1,69 + 0,64
- 4,42 56,6
+ 7,43 45,28
5,01
- 1,07 - 22,73
- 3,27 10,95
- 17,74
7,66
- 0,91 - 4,61
- 3,33
9,24
- 20,11
7,6
1,72
+ 1,74 + 2,44
+ 2,74 10,94
+ 12,06
9,5
1,33
- 2
+ 4,35
- 7,7
2,49
- 73,04
1,051
- 1,25 + 16,38
- 3,17 125,2
+ 12,99 87,5
0,96
- 1,95 - 45,92
+ 6,47
9,56
- 58,88
4,04
- 3,48 + 32,65
- 1,35 65,8
+ 26,46 44,05
1,12
- 1,62 - 33,67
+14,72 45,65
- 32,29 26
- 0,57 - 31,35
+ 6,58
4,085
- 66,05
1,6
- 0,55 - 13,71
- 6,57 42,21
- 0,18 32,32
1,5
+ 1,62 - 26,1
- 3,89 20,45
- 35,84 13,26
14,47
- 0,39 + 15,53
+ 3,42 53
- 1,06 44,2
2,43
+ 0,39 - 39,78
-12,88 16,32
- 42,31
8,565 11,2
+ 7,37 - 49,65
-20,15
15,35
- 37,52
5,725
- 2,16 + 1,99
- 1,83 131,3
+ 23,21 99,05
1,4
- 1,77 - 12,07
- 0,23 15,58
- 1,23
11,82
3,16
+ 40
+5
477
+ 40
330
1,1
+ 3,96 + 11,84
+12,15 34,2
+ 14,14 28,25
- 1,26 - 13,7
+ 1,8
65,6
- 8,72 46,72
- 1,27 + 80,96
+ 5,82 111
+ 75,2
59,75
- 0,82 - 10,31
- 4,99 90,8
- 12,93 72,4
1,99
2,95
0,39
2,21
srD suite
Valeurs françaIses
Valeurs mnémo / info /
ouv
ost
vol.
isin / Devise / Date Détach. / Div nb titres
scor (scr) LR
a 38,18
936356
fr0010411983
30/04/18 1,65 191.807.715
seB (sK) !
a 158,5
43663
fr0000121709
21/05/18 2 50.169.049
seQuana (seQ)
c 0,465
100300
fr0011352590
65.183.351
ses-imaGotaG (sesl) g
B 30,75
2489
fr0010282822
25/06/12 0,5 14.376.762
sHoWroomPriVé (srp) g
B 6,42
39056
fr0013006558
32.804.103
B 82,9
siPH (siph) g
220
fr0000036857
14/06/18 0,79 5.060.790
soitec (soi) !
B 64,45
eX-Ds 13/05/16 reGr.1P20
104533
fr0013227113
30.311.510
solocal GPe (local) g
B 1,026
reGr.
783123
fr0012938884
582.684.440
somFY (so)
a 78,5
10288
fr0013199916
01/06/18 1,3 37.000.000
soPra steria GP (sop)
a 152
34874
fr0000050809
03/07/18 2,4 20.547.701
sPie (spie) !
a 15,81
275473
fr0012757854
29/05/18 0,4 150.000.000
sQli (sQi)
27,35
4812
fr0011289040
21/07/17 0,88 4.425.786
c 0,158
st DuPont (Dpt) g
76765
fr0000054199
16/09/14 0 524.279.556
steF (stf) g
B 95,5
2097
fr0000064271
04/05/18 2,45 13.165.649
stentYs (stnt) g
c 1,21
38865
fr0010949404
26.824.657
suez enVironnement (sev) LR a 12,245
1851710
fr0010613471
22/05/18 0,65 621.362.579
suPersonic im. (ssi) g
c 2,07
136547
fr0010526814
23.209.127
sWorD GrouP (sWp) g
B 38
9209
fr0004180578
03/05/18 1,02 9.544.965
sYnerGie (sDG) g
B 36,6
4381
fr0000032658
20/06/18 0,8 24.362.000
a 24,72
tarKett (tKtt) !
71265
fr0004188670
03/07/18 0,6 63.722.696
a 1,14
tecHnicolor (tch) !
2239591
fr0010918292
21/06/17 0,06 414.461.178
telePerFormance (rcf) !
a 165,5
135740
fr0000051807
25/04/18 1,85 57.780.000
terreis (ter)
B 42,3
101
fr0010407049
15/05/18 0,41 25.239.254
tF1 (tfi) !
a 8,27
310403
fr0000054900
30/04/18 0,35 209.895.340
tHales (ho) LR
a 118,5
373892
fr0000121329
30/05/18 1,3 213.079.909
tHermaDor GrouPe (thep)
B 57,2
1085
fr0013333432
9.109.752
tiKeHau caPital (tKo)
a 28,9
eX D s 03/07/17
9478
fr0013230612
30/05/18 1 70.888.284
c 8,16
touaX (toup) g
3867
fr0000033003
30/12/14 0,5 7.011.547
transGène (tnG)
B 3,105
34769
fr0005175080
62.275.923
triGano (tri) g
B 123,1
68015
fr0005691656
11/01/18 1,3 19.336.269
uBisoFt entertainment (ubi) LRa 89,8
471391
fr0000054470
113.918.191
Vallourec (vK) !
a 4,872
3466065
fr0000120354
04/06/15 0,81 457.987.760
ValneVa (vla) g
B 3,99
60974
fr0004056851
78.773.618
Vicat (vct) !
a 52,1
11618
fr0000031775
20/04/18 1,5 44.900.000
a 58,4
Vilmorin & cie (rin) !
7594
fr0000052516
13/12/17 1,6 20.833.902
VirBac (virp) g
a 130,4
7959
fr0000031577
26/06/15 1,9 8.458.000
VranKen-PommerY m. (vrap)
B 24,1
966
fr0000062796
06/07/18 0,8 8.937.085
WaVestone (Wave)
B 42
24169
fr0013357621
20.196.492
WenDel (mf) !
a 127,5
68406
fr0000121204
22/05/18 2,65 46.279.301
WorlDline (Wln) !
a 51,75
83597
fr0011981968
133.451.173
X-FaB silicon (Xfab)
a 8,13
24606
be0974310428
130.781.669
a 294
XPo loGistics (Xpo) g
35
fr0000052870
12/07/18 0,8 9.836.241
clot
+ haut
+ bas
37,75
38,79
37,1
157,2
159,2
157
0,46
0,47
0,46
29,85
30,75
29,7
6,2
6,47
6,17
82,8
82,9
82,8
66
66,55
64,45
1,016
1,035
1,012
77,1
78,6
75,2
147
152
147
15,84
15,9
15,64
27,25
27,55
26,85
0,153
0,162
0,152
92
95,5
92
1,198
1,21
1,18
12,175
12,245
12,07
2,14
2,14
2,06
37,45
38
37,45
35,05
36,85
35,05
24,62
24,98
24,58
1,121
1,158
1,121
165
166,1
163,9
42,3
42,3
42,3
8,105
8,295
8,105
117,3
119,4
117,3
56,2
57,2
56
28,6
29
28,5
8,16
8,24
8,12
3,05
3,125
3,045
124,1
129,1
123,1
87,84
90,66
87,58
4,79
4,904
4,744
3,97
3,99
3,93
52,15
52,5
52,05
59
59,1
58,3
131
131,6
129,8
24
24,1
23,9
42
42,75
42
124,5
127,6
124,1
49,1
51,8
49,1
8,27
8,34
8,12
308
308
294
% Veil % an
bpa
% mois + haut an per
% 52 s. + bas an rDt
- 2,78 + 12,54
+13,43 39,15
+ 9,88 30,84
4,37
- 1,01 + 1,78
- 1,81 175,9
+ 4,28 142,7
1,09
- 1,5 - 33,33
+ 2,22
0,9
- 57,01
0,44
- 2,93 - 0,03
- 0,5
30,95
+ 3,07 23,6
- 3,88 - 2,21
- 6,91
11,7
- 65,8
6,07
- 0,12 - 0,9
+ 0,85 87,9
- 2,07 80,7
+ 2,01 + 11,02
- 6,32 86,15
+ 40,78 54,6
- 1,46 + 22,41
-12,19
1,297
+ 12,89
0,832
- 3,02 - 6,4
+ 0,39 91
- 3,44 73
7,91
- 3,1
- 5,68
- 2,13 187,9
+ 1,77 138,6
1,63
- 0,19 - 27,02
+ 1,93 22,4
- 33,05 14,6
2,53
- 0,37 - 21,03
- 2,5
39,22
- 37,89 24,537
- 3,77 + 2
- 6,13
0,205
- 4,38
0,137
- 3,67 - 2,56
- 9,8
115
- 1,76 92
2,66
- 0,83 - 21,82
+ 1,01
2,011
- 21,34
1,14
- 1,02 - 16,98
- 1,3
14,925
- 23,91 10,58
5,34
+ 3,38 + 13,83
- 4,25
2,45
+ 29,7
1,508
- 1,06 + 10,67
+ 9,99 38,45
+ 11,89 32,5
3,2
- 4,24 - 20,13
-11,82 54,5
- 11,67 35,05
2,28
- 0,16 - 29,62
+ 2,75 37,34
- 29,26 21,24
2,44
- 1,84 - 60,94
- 6,82
3,328
- 64,27
0,995
- 0,24 + 38,13
+ 4,04 167,1
+ 41,27 111
1,12
- 0,24 - 1,17
- 0,24 48,2
- 2,74 39,2
- 2,41 - 34,03
- 9,44 12,89
- 29,61
8,105
4,32
- 0,93 + 30,51
+ 2,18 122,6
+ 24,93 84,3
1,11
- 2,09 - 0,97
- 0,35 66,5
+ 17,7
54
- 0,69 + 30,3
+ 2,51 29,3
+ 28,54 21,4
3,5
- 30,2
- 2,16
12,4
- 39,56
7,74
- 1,93 + 7,77
+ 0,33
3,46
- 5,57
2,715
+ 0,89 - 15,75
+ 1,31 180
+ 11,6
112,3
1,05
- 2,47 + 36,95
- 8,44 107,9
+ 52,37 61,6
- 2,01 - 4,87
- 7,49
6,078
+ 7,52
4,152
- 0,38 + 43,32
- 1,49
4,19
+ 39,3
2,78
- 0,86 - 20,73
- 3,96 70,9
- 10,76 50,7
2,88
+ 0,34 - 33,21
+ 2,79 91,9
- 20,44 55,5
2,71
+ 6,07
+ 4,47 134,2
- 10,15 103
- 0,42 + 1,69
- 1,64 24,7
+ 0,04 22,3
3,33
+ 0,12 + 0,12
42,75
40,8
- 2,43 - 13,78
+ 1,14 152,6
- 5,4
111,7
2,13
- 5,21 + 20,73
- 1,48 55,15
+ 46,57 39,74
+ 0,36 - 13,88
+ 5,35
11
+ 11,76
7,63
+ 4,76 + 19,61
+ 4,05 322
+ 34,18 242
0,26
Autres Valeurs de la Zone euro
Gemalto (Gto) L
nl0000400653
noKia (noKia) R
fi0009000681
ses (sesG) LR
lu0088087324
a 49,59
264087
22/05/17 0,43 90.785.956
a 4,75
438262
31/05/18 0,13 5.839.404.303
16,9
942351
23/04/18 0,68 359.506.172
49,91
+ 0,28 + 0,83
49,91
+ 0,02 50,38
49,56 + 28,83 49,1
4,626 - 2,84 + 18,8
4,768
- 0,26
5,386
4,625 - 10,12
3,845
16,57
- 1,84 + 27,36
16,945
- 4,77 18,31
16,49
- 13,72 10,55
4,21
11,85
0,3
15,62
4,11
4,83
VALeurs Zone InternatIonale
General electric (Gne)
10,96
8465
usD 15/06/18 0,08 8.691.081.000
7,519
18315
Gb0005405286
usD 16/08/18 0,1 19.906.538.191
laFarGeHolcim ltD (lhn) L
a 40,61
150989
ch0012214059
chf 11/05/18 2 606.909.080
scHlumBerGer (slb)
a 53,6
3732
an8068571086
usD 04/09/18 0,5 1.434.212.164
stallerGenes Greer (staGr) a 29
2169
Gb00bZ21rf93
19.738.742
us3696041033
HsBc (hsb)
10,76
10,96
10,54
7,53
7,55
7,471
40,17
40,71
40
52,2
53,6
52
28,5
29
28,15
- 2,36
- 5,11
- 48,32
- 0,79
- 7,04
- 6,46
- 2,19
- 7,14
- 18,65
- 4,04
- 8,1
- 3,85
- 1,55
+ 8,16
- 27,3
- 26,75
16,12
10,32
- 11,83
8,996
7,471
- 14,6
51,1
40
- 6,55
65,4
51
- 25,99
41,7
22,6
1,29
52,19
4
3,45
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 29
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
euronext//taux&changes//matières premières
EuronExT hors srd
isin
fr0013341781
fr0000076887
fr0013185857
fr0000076861
be0974269012
fr0000062978
fr0012821890
fr0004152874
fr0013296746
fr0000053043
fr0000036105
fr0000044612
fr0000062804
fr0000053837
fr0000039216
fr0011051598
fr0013258589
fr0010481960
fr0012185536
fr0000076952
fr0011992700
fr0004042083
fr0000061780
fr0013183589
fr0011800218
fr0000064123
mc0000031187
fr0013258399
fr0000062788
fr0000035370
fr0000062150
fr0011592104
fr0004548873
fr0000074254
fr0000078958
fr0010151589
fr0012969095
fr0000064156
fr0000072894
fr0000064446
fr0010193979
fr0000078339
fr0000053506
fr0010309096
fr0012633360
fr0012616852
fr0000037475
fr0000060907
fr0000054322
fr0000060824
fr0000053399
fr0013335742
fr0004031763
nl0010489522
fr0000065393
fr0000044323
fr0000185506
fr0010483768
fr0000045213
fr0010461053
fr0000045239
fr0000045551
fr0000185514
fr0000044364
fr0000045528
fr0000045346
fr0000045544
fr0000045304
fr0000050395
fr0007317813
fr0011026749
fr0000036774
fr0010879056
fr0013283108
fr0000035784
fr0012202497
fr0000065260
fr0000052839
fr0010099515
fr0000072373
fr0000031023
fr0012650166
fr0004030708
fr0000120669
fr0000061475
fr0000075343
fr0010490920
fr0000064164
fr0000037343
fr0000039026
fr0000062341
fr0000062507
fr0000038184
fr0000063034
fr0011271600
fr0000062101
fr0000061418
fr0000060535
fr0000076986
fr0000035123
fr0000074759
fr0000065930
fr0000064362
fr0000038499
fr0010341032
fr0011277391
fr0000063265
fr0000053944
fr0013030152
fr0010588079
fr0000031973
fr0000030611
fr0000034894
fr0000053035
fr0010501692
fr0011799907
fr0000061459
fr0004038099
fr0000065971
fr0000124232
fr0004010338
fr0004050300
fr0010214064
fr0004155000
fr0000032526
fr0000066722
fr0004035061
fr0000038531
fr0012821916
fr0000065278
fr0000051393
fr0000030827
fr0000033243
fr0000036980
fr0000066219
fr0000071797
fr0000064297
fr0000060451
fr0000064958
fr0013233012
fr0000072597
fr0004026151
fr0000073843
fr0012872141
fr0004029411
fr0000039638
fr0000066607
fr0000035263
fr0004027068
fr0006864484
fr0000075673
fr0000121295
fr0004165801
fr0004023208
fr0000033599
fr0000121352
fr0000030074
fr0000032302
fr0000051070
fr0011742329
actions
françaises
valeur
ouv
+ht +bs
clôt écart vol
2crsi
c 10,75 10,8
10,55
10,7 - 0,93
1850
a.s.t. groupeg
c 11,22 11,26 10,68
11,04 - 1,43
9658
abeo
c 35,9 35,9
35,8
35,8
229
acteosg
c 3,08 3,15
3,08
3,15 + 1,61
2830
ad capital
0,09
adl partnerg
c 14,6
14,6
14,15
14,2 - 2,74
1599
adux (ex:hi media) c 3,7
3,7
3,64
3,7 + 0,82
821
advenisg
c 1,905 1,91
1,87
1,87 - 1,84
574
advicenne
c 11,734 11,734 11,732
11,732 - 0,02
371
advini
c 32,4 32,4
32,4
32,4 - 0,61
1
affine reg
c 16,1
16,16
15,5
16
- 0,74
4818
afone part.
c 9,95 10,2
9,9
10,2 - 1,92
586
alpha mos
c 0,44 0,44
0,44
0,44 + 10
400
altamirg
b 16,7
16,74
16,68
16,68
13324
altareit
b535
535
535
535
- 10,83
10
amoebag
c 4,68 4,68
4,42
4,56 - 2,56
16600
antalis
b 1,398 1,42
1,37
1,398- 0,14
15552
argang
b 45,6 45,9
45,1
45,2 - 0,66
1225
artea
c
10,8
artois
a6100 6100
6100
6100
- 1,61
1
ateme
c 13,62 13,68
13,56
13,68 + 0,44
2851
au femining
b 37,73 37,99 37,31
37,53 - 1,55
1377
augros cp
c 8,75
8,75
8,75
8,75
1146
aures tech.
c 38,8 39,25 38,75
39,15 - 0,26
1818
awoxg
10475
1,97
1,97
1,9
1,92 - 2,54
baccarat
b
220
bains monaco
b
52,2
- 2,24
balyo
c 3,55
3,55
3,42
3,42 - 2,84
28479
barbara bui
c
7,6
bastide
c 43,85 43,85 40,6
41,4 - 5,48
13916
bleecker
c
90
blue solutionsg
16,3
16,4
16,3
16,35 + 0,31
5653
bourbon!g
a 4,96 4,96
4,77
4,8 - 3,13
26421
bourse direct
c
1,58
business et dec.g
c 7,85
7,85
7,85
7,85 + 1,95
29
cafom
c 8,7
8,9
8,65
8,9 + 4,09
77
capelli
43,9 43,9
43,4
43,4 - 1,36
203
carp.de partic.
c
45,6
castg
c 3,8
3,88
3,8
3,8 - 1,3
1438
catering inter.g
b 16,05 16,05
15,8
15,8 - 1,25
817
cbo territoriag
c 3,93
3,93
3,86
3,88 - 0,77
16950
cca intern.
c
4,99
cegedimg
b 31
31
28,5
30,1 - 2,9
2769
cegerealg
b 38
38
36,4
36,4 - 3,7
1478
cellnovog
c 2,86 2,91
2,83
2,875 - 0,52 20080
cerenisg
b 1,99
1,992
1,954
1,96 - 1,51
7160
cfi
c
1,23
chausseria sa
c
0,001
cibox inter.g
c 0,21
0,213
0,205
0,205 - 5,09 452776
clayeuxg
c
0,26
cnimg
b 103
103
102
102
- 0,49
125
cogelec
c 11,6
11,632 11,59
11,59 - 2,52
911
coherisg
c 2,29 2,3
2,29
2,3 + 0,44
92
constellium
11
courtois
c145
145
145
145
1
cr alpes prov.
c 110,12 111,28 110
111,28 + 1,16
173
cr atl. vendée
c130,02 130,02 130
130
102
cr brie picard.
b 24,15 24,3
24
24,02 - 0,74
4668
cr ille vilaine
c 99,5 100,26 99,5
99,5 - 0,4
475
cr languedoc
c 73,5
73,59 73,5
73,59
66
cr loire hte-loire c 89,01 89,01 89
89
199
cr morbihan
c 81
81
78
80,98 - 0,03
384
cr nord france
b 21,05 21,1
20,8
20,85 - 0,71
5025
cr norm. seine
c 129,86 131,48 128,8
131,1 + 0,94
962
cr paris idf
b 91,4
91,5
91
91,01 - 0,54
780
cr rhône-alpes
c198,98 198,98 198
198
- 0,5
68
cr toulouse
c 112,38 112,4
112,38
112,4
2
cr tour. poitou
c104,84 104,86 104,84 104,86 + 0,04
13
crosswood
c
4,06
cs-com. et syst.g
c 7,06 7,06
6,94
6,94 - 1,7
3247
daletg
c 14,4
14,4
14,4
14,4 - 1,37
173
dane-elec memoryg c
0,56
deinove
2,43 2,43
2,27
2,35 - 4,08 109871
delta plus group b 46,4 46,4
45
46,4 + 0,43
1359
digigram
c 0,785 0,785 0,785
0,785
555
dms
c 1,15
1,15
1,15
1,15 + 0,88
2300
docks pétroles a c
530
dom securityg
c 61,2
61,2
60,2
60,4 - 2,27
337
ecag
c 15,6
15,6
15,35
15,35 - 1,6
636
egideg
c
2,14 + 0,46
elect. strasbourg b 112,5 113,5
112,5
113,5 + 0,89
80
electro powerg
c 11,5
11,6
11,15
11,15 - 0,89
5870
encres dubuitg
c 5,8
5,8
5,76
5,76 - 0,69
1125
essog
b 45
45,3
44,4
44,4 - 0,89
1003
eurasia fonc inv
c
0,25
euromedis groupeg c 6,85 6,85
6,85
6,85
221
europacorpg
c 1,785 1,795
1,73
1,745- 2,24
30774
exacompta clairef. c 121
123
121
123
- 0,81
20
expl. prod. chim.
c
840
expl. prod. chim.
c
855
f.i.e.b.m.
c
6
f.i.e.b.m.
c
130
f.i.p.p.
c 0,33 0,34
0,33
0,34 + 3,03
1513
fauvet-girel g
c
32,2
fermentalgg
3,11
3,11
2,995
2,995- 3,7
3582
fermière cannes
b
1610
fiducial office
c 28
28
28
28
1
fiducial re
b 193
193
193
193
10
fin. moncey
a5850 5850 5850
5850
4
finatis
b 46
46
45,2
45,2 - 1,74
169
fleury michon
b 52
52,8
51
52,8 + 3,53
1518
foncière 7 inv.
c 1,8
1,8
1,8
1,8 - 10
100
foncière atland
c 114
114
110
110
- 3,51
201
foncière euris
b 29,4 29,6
29,4
29,6 + 0,68
494
foncière inea
b 40
40
39,1
40 + 0,5
304
foncière paris nord c 0,041 0,043 0,041
0,041 - 3,3
92018
foncière r-paris
c
34,97
foncière volta
c 4,1
4,1
4,1
4,1
10000
française energie c 14,55 14,85 14,55
14,6 - 0,34
106
frey
b 28,6
28,6
28,6
28,6 - 0,69
8
fsdv
c
49
galimmo
c 24,4 24,4
24,4
24,4 + 0,83
9
gaumont
b 138
138
136,5
136,5 - 1,09
1157
gea
c 96,4 96,4
95,8
96
- 0,21
13
generixg
c 3,64 3,64
3,61
3,61 - 0,82
10136
genomic visiong
0,873 0,893 0,821
0,849- 4,39 324436
gérard perrier
c 58,8 58,8
58,8
58,8
21
gfi informatiqueg b 8,1
8,1
8,08
8,08
1541
graines voltZ
c 41
41
41
41
38
groupe ird
c 25,6
25,6
25,6
25,6
1
groupe jaj
c
1,9
groupe openg
c 30,6
31
30
30,35 + 1,51
16895
groupe piZZorno
c 20,4 20,8
20,4
20,8 + 1,96
81
groupe sfpig
c 3,27
3,27
3,21
3,21 - 1,84
4896
guerbetg
b 56,9
57
54,4
54,6 - 4,21
4286
guillemot corp.g
c 4,88 4,88
4,75
4,8 - 0,83
5650
guy degrenne
c 0,191 0,191
0,191
0,191+ 0,53
1
hf companyg
c 7
7,16
7
7,06
451
hipay group
c 13,85 13,85
13,7
13,8 + 1,1
132
hopscotch groupeg c 7,52
7,52
7,48
7,5 - 0,27
714
idi
b 43,8 44
43,8
43,9
638
ige + xaog
c 138,5 138,5
138,5
138
+ 1,1
6000
immo. dassault
b 53,4 54,2
53
54,2 + 1,5
576
immo. hôtelière
c
1,04
ind. fin. ent.
c 64
64
58
58
- 9,38
235
infotelg
c 50,2
51,4
49,4
49,5 - 1,2
3763
innelec mult.g
c 5,4
5,46
5,24
5,36 - 3,25
2418
installux sa
c380 380
380
380
+ 2,7
1
intexa
c
2,32
inventiva
b 8,64 8,64
8,42
8,5 - 1,85
6821
it linkg
c 7,68
7,68
7,36
7,36 - 3,16
1144
itesoftg
c 3,86 3,9
3,86
3,9 + 1,04
304
its groupg
c 7,36
7,36
7,36
7,36 - 0,27
1
jacques bogart
c 6,4
6,4
6,28
6,28 - 1,88
989
keyrusg
c 6,5
6,54
6,36
6,4 - 1,24
12581
la foncièreverte c
57
lacroix sa
c 26,5 26,7
25,6
25,6 - 3,76
1524
23
lafuma
c
lanson-bcc
b 31,6
31,6
31,6
31,6
38
laurent-perrier
b 109,5 110
108
109,5
139
le tanneurg
c
1,99
lebon
c 129
130
127
128,5 - 0,39
434
les hôtels de paris c
2,32
les nx constr.
b 48,5 49,7
47
48,1 - 3,61
1606
lexibookg
c 1,015 1,015 0,992
1
- 3,85
4144
locindus
b 24,9 25
24,9
24,9
10900
malteries fr-b
c
530
manutan inter.g
b 77,6
77,6
74
74
- 4,39
1634
maurel & prom!
a 5,8
5,81
5,64
5,66 - 3,41
175595
mcphy energyg
6,07 6,1
5,85
5,85 - 3,62
31757
actions
françaises
EuronExT hors srd suite
isin
fr0000061244
fr0000052623
fr0000064404
fr0010298620
fr0000077570
fr0011584549
fr0000064180
fr0004034320
fr0000060196
fr0000037970
fr0011341205
fr0013018041
fr0000120560
fr0004050250
fr0012789386
fr0010298901
fr0010428771
fr0000075392
fr0013190410
fr0010609206
fr0013318813
fr0010263202
fr0000038465
fr0011027135
fr0000053514
fr0000066441
fr0012432516
fr0000060832
fr0004044600
fr0012613610
fr0010380626
fr0010211615
fr0000044471
fr0000075954
fr0000039091
fr0013344173
fr0000060071
fr0000060121
fr0006239109
fr0000039109
fr0004175842
fr0011950682
fr0000060790
fr0000074122
fr0013214145
fr0004016699
fr0010209809
fr0000072563
fr0000078321
fr0000038804
fr0000075517
fr0000065864
valeur
ouv
+ht
mecelec
c
medasysg
c 0,374 0,374
média 6
c 14,55 14,55
memscapg
c 2,17
2,26
micropoleg
c 1,345 1,35
mndg
2,58 2,61
moul. strasbourg c
mr bricolage sa
b 11,5
11,5
mrm
c 1,5
1,5
musée grévin
c
nanobiotixg
b 17,43 17,43
navya
b 6,54 6,64
neopost!
a 22,12 22,36
neuronesg
b 24,6 24,6
nextstage
c100
100
officiis propertiesg c 1,59
1,59
ol groupeg
c 2,86 2,88
orapig
c 8,54 8,54
orchestra-pre.
c 1,66
1,66
orege
3,34 3,35
paragon id
c 31,5
31,5
c
parefg
passat
c 4,05 4,06
patrimoine & com
b 18,8
19
pcas g
c 15,6
16,28
poujoulat
c 34,6 34,6
poxelg
c 7,04 7,04
precia g
c208 208
prismaflexg
c 18,6
18,6
prodways group
b 4,25 4,27
prologueg
c 0,644 0,644
quotium tech.
c
ramsay gds
b 18,9
19,9
riberg
c 3,39 3,39
robertet sa
b504 504
roche bobois
b 21,2
21,4
s.a.m.s.e.
b160
160
sabeton
c 25
25
c
scbsmg
séché env.g
b 27
27,2
selectirente
c 70,5 70,5
sergeferrari group c 8,9
8,9
signaux girod
c 28,2
28,6
sii
c 26,6 26,9
smcp
a 24,265 24,57
smtpcg
b 20,25 20,35
soc. fr. casinos
c
sodifrance
c
soditech ing.
c
sofibus
c
15,2
soft computingg c 15,1
sogeclairg
c 37,5
37,9
+bs
clôt
écart vol
+ 2,86
0,374
826
14,5
61
2,18 + 0,46 40879
1,35 + 0,37
11512
2,425 - 6,01 123103
1,79
0,37
14,5
2,13
1,345
2,325
645
10,7
1,45
11,05 - 3,91
1,45 - 0,69
1986
24361
76,5
16,84
17,05 - 3,45 230422
6,47
6,471+ 0,02
10363
22,06
22,32 + 0,81
29394
22,2
24,2 - 1,63
4954
100
100
1
1,59
1,59 + 0,63
1
2,85
2,87 - 0,35
5603
8,48
8,48 - 0,7
1255
1,605
1,64 - 0,3
9457
3,34
3,35 + 0,3
51
31,5
31,5
5
83
4,02
4,02 - 1,23
18,6
18,6 - 1,06
15,6
16,28 + 1,12
34,6
34,6 + 0,58
6,75
6,8 - 2,72
204
204
+ 0,99
18,55
18,55 - 0,27
4,16
4,2 - 2,33
0,609
0,613 - 4,07
5611
1346
30
159
45446
16
51
16300
132280
21
18,9
19,8 + 1,02
3,285
3,285 - 2,81
498
499
- 0,6
21,2
21,4 + 0,94
158
160 + 0,63
25
25
135
62889
8548
1505
2839
258
6,9
26,6
70,5
8,9
27,5
26
24,1
20,25
26,6
70,5
8,9
28
26,5
24,1
20,25
- 2,21
- 0,7
1220
1
1
7585
4650
37537
664
- 0,71
- 0,33
2
19,1
0,84
189
15,1
37,3
15,2
37,3
21
143
- 0,27
isin
fr0000131732
fr0000063307
fr0004529147
fr0004037182
fr0000066482
fr0000060949
fr0000064388
fr0000039240
fr0000036816
fr0010127662
fr0000054215
fr0000034548
fr0000074197
fr0000062465
fr0004186856
fr0000066680
fr0000050049
fr0000035719
fr0000065765
fr0004183960
fr0011995588
fr0004034072
fr0011471291
valeur
spir com.
tayninh
tessig
thermocompactg
tipiak
tivoly
tonna elect.
toupargel groupe
tour eiffel
txcellg
unibel
union fin. fr. bque g
utig
verneuil part.
vetoquinolg
videlio (ex:iec)
viel et cieg
viktoria investg
visiodentg
voluntis
voltalia
xilam animationg
ymagisg
ouv
+ht
c 2,75
2,99
c
b 178,5 178,5
c
c 83
83
c 35,8 35,8
c
c 3,7
3,7
b 48,5 48,6
2,43 2,43
a850 850
b 28,3
28,4
c 0,666 0,666
c
b 53,6
53,6
c 1,65
1,65
c 5,3
5,4
c
c
c 12,2
12,2
b 9,98 10,08
c 45,05 45,05
5,3
5,3
us4567881085
ma0000011488
us58933y1055
us7427181091
lu0934195610
us9098831004
ch0008175645
ga0000121459
us91912e1055
bmg9887p1068
actions
françaises
EuronExT hors srd suite
+bs
2,75
clôt écart vol
2,94 - 2
423
177
178
82
35
82
35
1,36
- 0,28
72
- 2,96
- 2,24
198
517
3,54
3,62 - 2,16
47
47,7 - 1,65
2,425
2,425
850
850
- 4,49
28,2
28,3 - 0,35
0,63
0,65 - 2,7
2751
2409
44650
18
708
1711
35,5
aperam
beni stabili
celyad
cnova nv
dexia
euronext
mainstay medical
montea cva
nokiaR
rentabiliweb gpg
robeco nv
rolinco
a 37,86
0,748
c 26,22
a 4,18
c 4,5
a 55,95
c
15,2
12,85
12,85
12,55
71,6
71,6
70,8
12,65 - 1,56
58,5 + 0,86
71
- 1,39
1194
155
59,13
19,91
c
a145,5
48
145,5
142,5
4429
144
9,95
c
- 4,85
0,02
0,41
EuronExT groWTh (sélection)
isin
fr0010641449
fr0010397760
fr0012788065
fr0012816825
fr0011053636
fr0011648716
fr0010907956
fr0000035818
fr0004166197
fr0000044810
fr0010342329
fr0012819381
fr0013204070
fr0000077562
fr0004153930
fr0010458729
fr0004155687
fr0004032746
fr0004171346
fr0000064529
fr0000061608
fr0004197747
fr0013263878
fr0004155240
fr0004045847
2
53
1,65
5,3
53,4
1,65
5,32 + 0,38
376
1
1911
11,9
9,88
43,1
5,2
11,9 - 2,46
10,04 + 0,8
43,1 - 4,12
5,2 - 1,52
4,74
2,06
511
18810
6472
4797
auTrEs valeurs de la Zone euro
lu0569974404
it0001389631
be0974260896
nl0010949392
be0974290224
nl0006294274
ie00bjys1g50
be0003853703
fi0009000681
be0946620946
nl0000289783
nl0000289817
infosys
maroc telecom
merck and co inc
procter & gamble
rorento cdh
rusal plc
televerbier
total gabon
vale sa
Zci limited
38,05 37,5
0,748 0,748
26,88 25,34
4,18
4,18
4,5
4,5
55,95 55,1
37,54 - 1,29
0,748 - 0,13
7
25,38 - 0,94
45740
4,18
193
4,5
782
55,1 - 1,34
51824
14,6
- 1,21
50,2 + 0,6
4,626- 2,84 438262
49,8 50,4
49,7
a 4,75
4,768 4,625
c
39,56 39,56 39,56
41,73 41,73
41,73
valeur
agrogeneration
auplata
biocorp
biophytis
blockchain group
carbio
carmat
esker
evolis
europlasma
gaussin
groupe guillin
groupe parot
hiolle industries
hybrigenics
implanet
mastrad
neovacs
nextedia
nsc groupe
piscines desjoyaux
theradiag
umanis
vergnet
voy. du monde
ouv
+ht
0,336 0,369
0,089 0,094
9,06 9,06
2,3
2,37
0,34 0,345
9,3
9,3
26,3 26,35
59,3
59,5
28,1
28,1
0,111 0,112
0,28 0,28
28,55 28,65
8,04 8,04
4,86 4,86
0,48 0,484
0,26 0,262
0,323 0,323
0,329 0,329
0,97 0,97
81
81
14,15 14,15
1,52
1,575
13
13
0,378 0,383
136,5 138
+bs
clôt écart vol
0,31
0,364+ 7,69 362143
0,088
0,089- 0,34 6560893
8,9
9,06
111
2,275
2,28 - 1,3
27641
0,324
0,324- 4,43 250980
8,92
9,01 - 2,6
12463
25,85
26
- 1,14
4052
59
59,3 + 0,51
2408
27,1
27,5 - 0,36
1188
0,108
0,11 - 0,36 1860619
0,271
0,273- 4,04 541317
28,5
28,5
3338
7,98
8
- 0,25
149
4,86
4,86
6
0,477
0,478- 0,42
33904
0,258
0,262- 1,5
28717
0,323
0,323
500
0,318
0,321 - 2,28 376340
0,95
0,95 - 0,21
6267
81
81
- 6,36
2
14,15
14,15
1
1,42
1,49 - 1,97
20665
12,1
12,5 - 3,48
6494
0,373
0,373 - 1,32
37051
135,5
135,5 - 2,52
510
cErTiFicaT/Fonds
39,56 + 0,15
41,73 - 0,45
investir 10
i10gs - Fr0011630474
Fr0013284114
INVESTIR 10 GRANDES VALEURS
INVESTIR PEA PALATINE
8,98
-0,97
0
133.07
99.91
VaLEurs Zone internationale
ch0008853209
sn0008626971
cm0000035113
us1491231015
sn0000033192
gb0002374006
us5324571083
ci0000053161
ch0308403085
us4282911084
agta record
bras. ouest afr.
brass. cameroun
caterpillar inc.
cfoa
diageo
lilly and co
forestière eq.
geneurog
hexcel
b 70,5
c
b
118
c
70,5
69,5
253
70,5
350
97
120,5
118
120,5 + 2,12
43
3,33
+ 0,43
- 2,73
28,5
90
c
b 5,58
750
5,62
5,58
5,62 + 0,72
897
52
Taux ET changEs
changEs : cours au comptant
cours
bce
var.
veille
en %
var.
année
en %
dollar us
1,1621
livre sterliNg
0,9007
FraNc suisse
1,129
couroNNe daNoise
7,4567
couroNNe Norv.
9,7716
kuNa croate
7,4304
couroNNe suedoise
10,5417
dollar caNadieN
1,5328
yeN JaPoNais
129,61
dollar australieN
1,6165
rouble russe
79,4812
rouPie iNdieNNe
83,2028
dollar Neo-zelaNdais 1,7658
couroNNe tcheQue
25,7597
ForiNt hoNgrois
327,91
zloty PoloNais
4,334
lev bulgare
1,9554
dollar hoNg-koNg
9,1216
WoN sud coreeN
1303,8783
Peso MexicaiN
22,5756
real
4,8331
dollar siNgaPour
1,5995
raNd sud-aFricaiN
17,9737
livre turQue
7,677
reNMibi yuaN
7,9372
ruPiah
17352,8937
Peso PhiliPPiN
62,289
riNggit Malais
4,826
bath thalaNdais
38,1385
0,34
-0,03
0,08
0,03
0,49
-0,06
0,15
0,44
0,43
0,22
0,70
0,62
-0,04
0,11
0,06
0,53
-0,11
0,32
0,34
0,34
0,36
0,38
1,07
-0,65
0,14
0,25
0,22
0,62
0,35
-3,20
1,52
-3,48
0,13
-0,80
-0,02
7,33
1,55
-4,27
5,13
14,92
8,53
4,41
0,86
5,52
3,79
-0,03
-2,77
1,80
-4,36
21,57
-0,39
20,95
68,55
1,69
6,70
3,78
-1,12
-2,44
05-09-2018
1 euro en devise
principaux taux directeurs
pays
taux de référence
taux en %
eur
eur
usd
gbp
chf
sek
dkk
jpy
cad
usd
1
1,1621
0,9007
1,129
10,5417
7,4567
1,2961
1,5328
gbp
chf
0,8605
1,1103
1
1,2907
0,7748
1
0,9716
1,254
9,07
11,7065
6,4157
8,2809
1,1148 143,9001
1,319
1,7025
0,8857
1,0293
0,7974
1
9,335
6,6033
114,76
1,3576
Marché obligataire
Taux marchés monétaires et eurodevises
cours dE changEs croisés
05-09-2018
sek
dkk
0,0949
0,1103
0,0854
0,1071
1
0,7075
12,2923
0,1454
0,1341
0,1559
0,1208
0,1514
1,4135
1
0,1738
20,5594
jpy (100)
cad
0,7715
0,897
0,6949
0,8714
0,0814
5,7546
1
1,1837
0,6524
0,7582
0,5874
0,7366
6,8761
4,864
0,8448
1
05-09-2018
marchés monétaires
1 mois
3 mois
jour
6 mois
1 an
Zone euro-0,34/-0,64 -0,27/-0,57-0,20/-0,50 -0,17/-0,47 -0,10/-0,40
ecarts de taux avec l’allemagne
05-09-2018
6 mois
allemagne 100,27
portugal
-0,27
france
-0,01
espagne
-0,06
italie
-0,46
2 ans
5 ans
7 ans
10 ans
-0,61
0,55
0,09
0,31
2,05
-0,25
0,93
0,14
0,50
2,42
-0,01
1,36
0,21
0,81
2,79
0,30
1,56
0,33
1,06
2,83
euromts
indice
FraNce
1-3 aNs
5-7 aNs
10-15 aNs
Plus 15 aNs
Plus 25 aNs
eMtxi-be
252,21 -0.19 248,89 1.53
170,47 -0.04 171,84 0.96
233,92 0.06 236,20 -1.02
283,57 0.14 284,90 -0.54
332,95 -0.07 327,74 1.66
342,32 -0.10 332,52 3.05
232,72 0.08 234,24 -0.73
var %
31/12 var %
cours a TErME de l’euro contre les principales devises
usd
gbp
chf
sek
dkk
jpy (100)
cad
1,1620
1,1622
0,9004
0,9006
1,1290
1,1291
10,5361
10,5416
7,4541
7,4568
129,5400
129,5600
1,5327
1,5329
0,0024
0,0023
-0,0030
-0,0032
0,0019
0,0014
0,0005
0,0034
0,0004
0,0022
0,5084
0,4855
0,0057
0,0049
-0,0029
-0,0031
-0,0026
-0,0050
0,0026
0,0021
0,0016
0,0046
0,0033
0,0037
0,4600 0,0002
0,4338 -0,0006
-0,0121
-0,0122
-0,0077
-0,0080
0,0038
0,0033
0,0037
0,0044
0,0058
0,0072
0,4365
0,4026
-0,0094
-0,0103
-0,0316
-0,0319
-0,0142
-0,0147
0,0062
0,0055
-0,0032
-0,0039
0,0143
0,0108
0,3686
0,3204
-0,0306
-0,0320
05-09-2018
comptant
achat
veNte
a 1 mois
achat
veNte
a 3 mois
achat
veNte
a 6 mois
achat
veNte
a 12 mois
achat
veNte
bce
taux pret marginal 0.25 %
taux repO (refi)
0.00 %
taux DepOt
-0.40 %
royaume uni taux jour le jour
0.45 %
taux De base
0.75 %
usa
taux jour le jour
1.85 %
fOnDs feDeraux
2.00 %
2 ans
2.69 %
10 ans
2.93 %
japon
boj tokyo
-0.10 %
taux jOur le jOur
-0.25 %
taux repO (refi)
-0.10 %
10 ans
0.08 %
Taux bons du trésor
btf
taux
1 Mois
3 Mois
6 Mois
9 Mois
1 aN
2 aNs
5 aNs
10 aNs
-0,57
-0,55
-0,62
-0,61
-0,56
-0,44
0,04
0,70
indicEs de référence des emprunts à taux variables
moy.
mens.
juil. 16
août 16
sept. 16
oct. 16
nov. 16
déc. 16
janv. 17
fév. 17
mars 17
avr. 17
mai 17
juin 17
juil. 17
août 17
sept. 17
oct. 17
nov. 17
déc. 17
janv. 18
fév. 18
mars 18
avr. 18
mai 18
juin 18
juil. 18
août 18
tmm
euribor
1 mois
3 mois
-0,3279
-0,3398
-0,343
-0,3462
-0,3486
-0,3501
-0,3511
-0,353
-0,3532
-0,3563
-0,3585
-0,3569
-0,359
-0,3561
-0,3573
-0,3589
-0,3513
-0,3411
-0,3614
-0,3649
-0,3628
-0,3648
-0,3628
-0,3614
-0,3636
-0,359
-0,369
-0,37
-0,371
-0,371
-0,373
-0,373
-0,371
-0,372
-0,372
-0,372
-0,373
-0,373
-0,373
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,369
-0,369
-0,37
-0,371
-0,372
-0,371
-0,37
-0,37
-0,369
-0,294
-0,298
-0,302
-0,309
-0,313
-0,313
-0,325
-0,329
-0,329
-0,33
-0,329
-0,33
-0,33
-0,329
-0,329
-0,33
-0,329
-0,328
-0,328
-0,329
-0,328
-0,329
-0,326
-0,322
-0,321
-0,319
source cdc ixis
tme
tmor.
pub. priv.
moy.
eonia
euribor
tec
hebdo
1 mois 3 mois 10
the
0,23
0,21
0,25
0,36
0,70
0,80
0,91
1,11
1,10
0,97
0,87
0,71
0,89
0,78
0,77
0,77
0,65
0,62
0,82
0,97
0,85
0,80
0,83
0,83
0,68
0,73
0,43
0,41
0,45
0,56
0,90
1,00
1,11
1,31
1,30
1,17
1,07
0,91
1,09
0,98
0,97
0,97
0,85
0,82
1,02
0
0
0
0
0
0
0
31-07
01-08
02-08
03-08
06-08
07-08
08-08
09-08
10-08
13-08
14-08
15-08
16-08
17-08
20-08
21-08
22-08
23-08
24-08
27-08
28-08
29-08
30-08
31-08
03-09
04-09
05-09
0,73
0,73
0,73
0,80
0,80
0,80
0,80
0,80
0,75
0,75
0,75
0,75
0,75
0,70
0,70
0,70
0,70
0,70
0,71
0,71
0,71
0,71
0,71
0,76
0,76
0,76
0,76
0,43
0,41
0,45
0,56
0,90
1,00
1,11
1,31
1,30
1,17
1,07
0,91
1,09
0,98
0,97
0,97
0,85
0,82
1,02
1,17
1,05
1,00
1,03
1,03
0,88
0,93
-0,366
-0,363
-0,358
-0,358
-0,355
-0,355
-0,361
-0,356
-0,357
-0,357
-0,357
-0,357
-0,359
-0,362
-0,36
-0,36
-0,361
-0,363
-0,363
-0,363
-0,363
-0,363
-0,363
-0,364
-0,342
-0,342
-0,356
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,37
-0,37
-0,368
-0,369
-0,37
-0,369
-0,371
-0,371
-0,371
-0,369
-0,37
-0,371
-0,37
-0,37
-0,369
-0,37
-0,369
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
0,70
0,74
0,75
0,73
0,70
0,70
0,70
0,70
0,65
0,65
0,66
0,66
0,65
0,64
0,64
0,63
0,65
0,66
0,66
0,68
0,68
0,70
0,71
0,68
0,67
0,68
0,69
thor.
pub.
priv.
0,93
0,93
0,93
1,00
1,00
1,00
1,00
1,00
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,90
0,90
0,90
0,90
0,90
0,91
0,91
0,91
0,91
0,91
0,96
0,96
0,96
0,96
0,93
0,93
0,93
1,00
1,00
1,00
1,00
1,00
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,90
0,90
0,90
0,90
0,90
0,91
0,91
0,91
0,91
0,91
0,96
0,96
0,96
0,96
MaTièrEs prEMièrEs
MéTaux préciEux
MéTaux non FErrEux
MéTaux sTraTégiQuEs
paris
OR (euros cPror/*cours hebdo)
05/09
04/09
COURS PriMe Prec.
lingot
0
33110
33030
10 florins
208
4,09
208
5 dollars*
287
15,55
276
10 dollars
550
10,71
595
20 dollars
1101
10,78
1138
5 roubles*
0
-100
0
50 pesos
1275
2,94
1250
latine
195
1,68
195
napoleon
195,9
2,15
199,2
1/2 napoleon* 102
6,38
109,9
souverain eli i* 255,1
5,51
255,1
souverain
249
2,99
240,9
1/2 souverain* 128,8
6,54
128,8
suisse
192,1
0,17
191
tunisienne*
195
1,68
195
mark*
252
6,56
252
krugerrand
1097,5
6,83
1097,5
lingotin 500grs 17190
4,09
17190
lingotin 250grs 8600
4,15
8610
lingotin 100grs 3420
3,54
3425
argent c3e (euro Par kilo) (csFaNMP)
471,46
475,7
cuivre (girm):
LondrEs
(eN dollars)
palladium (euro Par kilo) (csFaNMP)
Fix1
27 299
26 855
Fix2
27 419
26 918
platine (euro Par kilo) (csFaNMP)
Fix1
21 517
21 628
Fix2
21 480
21 490
London BuLLion MarKET
05/09
04/09
argent (eN ceNts Par oz)
Fixage
1 413
1 406
or (eN dollars Par oz)
Fix
1 197
1 191
palladium (eN dollars Par oNce troy)
988
967
platine (eN dollars Par oNce troy)
774
772
settleMeNt
05/09
sePt. 18
14,13
déc. 18
14,22
JaNv. 19
14,22
Mars 19
14,33
Mai 19
14,42
or (eN dollars Par oNce)
settleMeNt
04/09
14,05
14,19
14,13
14,27
14,35
oct. 18
JaNv. 19
avr. 19
Juil. 19
oct. 19
05/09
783
786,9
780,6
787,4
803,4
04/09
1197,1
1208,3
1216
1220
1233,4
settleMeNt
04/09
778
780,4
786,5
788
808,6
601,01 dePuis le 05/09
base cuivre
base laMiNé laitoN 1 titre 505,74 dePuis le 05/09
514,4 dePuis le 05/09
base laMiNé laitoN 70/30
base laMiNé laitoN 85/15
557,7 dePuis le 05/09
base laMiNé broNze 94/6
687,52 dePuis le 05/09
base laMiNé broNze 94/4
658,68 dePuis le 05/09
London METaL ExchangE
05/09
04/09
alliage d`alumin. (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
1590-1600
1635-1645
13500
1505-1515
1580-1600
13500
aluminium (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
2039,5-2040
2069,5-2070
1067075
2082,5-2083,5
2109,5-2110
1068675
cuivre (en $ par tonne)
cash
3 Mois
stocks
5822-5823
5848-5849
262900
cash
3 Mois
vol.
18725-18750
18650-18655
2940
antimoine 99,65% (par tonne)
8400
8400
bismuth 99,99% (par lb)
4,55
4,55
cadmium 99,95% (par lb)
1,25
1,25
cobalt (cathodes) 99,80% (par lb)
33,25
33,25
eponge de titane 99,60% (par kg)
7,65
7,65
ferro manganese (hc) (par tonne)
975
975
ferro molybdene (par kg)
29,25
29,25
germanium (par kg)
1650
1650
selenium 99,50% (par lb)
14
14
silicium (par tonne)
2000
2000
5950-5951
5964,5-5965
262475
18965-18990
18900-18925
2940
ice
(eN gbP Par MWh)
clôture
05/09
base
40,69
PoiNte
46,28
ice futures
(eN gbP Par MWh)
nickel (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
12450-12475
12565-12570
237984
12665-12670
12740-12750
238494
plomb (en $ par tonne)
2100-2101
2118-2119
122925
2085,5-2086
2100-2102
121925
Zinc (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
2435-2435,5
2426,5-2427
237425
2474,5-2475
2465,5-2466,5
239175
nEW YorK
cuivre (en cents par lb)
settleMeNt settleMeNt
sePt. 18
oct. 18
Nov. 18
déc. 18
05/09
2,6
2,6
2,6
2,61
04/09
2,58
2,59
2,59
2,6
vol
404
215
285
73858
KuaLa LuMpur
etain (en dollars par tonne)
settleMeNt settleMeNt
Jou r
05/09
18800
04/09
18920
04/09
éLEcTriciTé
etain (en $ par tonne)
settleMeNt
05/09
déc. 18
1202,1
avr. 19
1213,4
JuiN 19
1219,6
aout 19
1224,3
déc. 19
1236,6
platine (eN dollars Par oNce)
settleMeNt
autres demi produits cuivreux :
cash
3 Mois
vol.
nEW YorK
argent (eN ceNts Par oNce)
settleMeNt
cathodes : 5232 a coMPter du 05/09/
05/09
vol
base Nov 18
base dec 18
PoiNte Nov 18
PoiNte dec 18
clôture
04/09
40,69
46,28
clôture
clôture
05/09
71,77
71,82
79,76
79,29
04/09
71,77
71,82
79,76
79,29
vol
364004
192492
vol
produiTs péTroLiErs
sucrE
rotterdam
(barges - Fob) (eN $ Par toNNe)
gas oil 0.1% sul.
663
london daily price:
449,5
424,5
459,5
434,5
singapour
gasoliNe 97
gas oil
Fuel oil (180)
Fuel oil (380)
91,2
92,22
487,5
455,5
91,2
92,22
500,5
468,5
éMission co2
nymex emissions (eN euros Par toNNe)
settleMeNt settleMeNt
clôture
avr. 19
Mai 19
JuiN 19
Juil. 19
aout 19
clôture
05/09
67,13
66,85
66,6
62,55
66,9
04/09
68,15
67,88
67,58
67,25
66,9
05/09
2,82
2,84
2,93
04/09
2,81
2,84
2,93
vol
vol
vol
05/09
10,92
11,72
11,83
11,92
12,17
04/09
10,67
11,5
11,58
11,66
11,89
oct. 18
Mars 19
Mai 19
Juil. 19
oct. 19
05/09
oct 2018 27,04
Nov 2018 27,06
dec 2018 27,2
clôture
clôture
clôture
05/09
04/09
sePt. 18
1614
1624
déc. 18
1672
1690
Mars 19 1691
1707
Mai 19
1695
1713
Juil. 19
1700
1716
new york (eN $ Par toNNe)
vol
1420
10394
6352
2753
1366
05/09
2269
2311
2320
2329
2343
04/09
2290
2324
2330
2342
2354
vol
17365
7680
1923
368
vol
05/09
04/09
sePt. 18
1554
1560
410
Nov. 18
1497
1473
7156
JaNv. 19 1495
1473
3083
Mars 19 1507
1484
1507
Mai 19
1525
1503
406
new york-arabica (en cents par lb)
settleMeNt settleMeNt
vol
05/09
84,1
81,82
82,26
12
8012
1675
settleMeNt settleMeNt
sePt. 18
déc. 18
Mars 19
sePt. 19
05/09
98,65
103,05
106,35
113,35
04/09
95,6
101,45
104,75
111,75
vol
16896
6085
453
jus d’orangE
chicago (eN $ Par 1000 bdFt)
new york (coNt. No2 - eN ceNts Par lb)
04/09
448,2
419,4
413,1
vol
settleMeNt settleMeNt
Jou r
05/09
04/09
112,45
115,7
381
81
119
settleMeNt settleMeNt
vol
2409
78677
30029
settleMeNt settleMeNt
vol
05/09
04/09
sePt. 18
10,88
10,8
Nov. 18
10,87
10,84
JaNv. 19 11,02
10,92
avoine à chicago
(eN ceNts Par boisseau)
161
341
21
settleMeNt settleMeNt
vol
217
11
settleMeNt settleMeNt
05/09
177,5
174,5
178,5
vol
04/09
178,7
0
0
80
veau vivaNt - bresil - brl :
149.8
le 04/09//18
betail vivaNt - cMe - usd : 1.09875
le 04/09//18
betail d'eNgrais - cMe - usd : 1.51725
le 04/09//18
Porc Maigre - cMe - usd :
0.51075
le 04/09//18
Porc FraNce e - eur :
1.5
le 02/03//17
indicEs
05/09
rJ crb
Bois
settleMeNt settleMeNt
vol
BETaiLs
londres-robusta (en $ par tonne)
clôture
3
197
05/09
04/09
sePt. 18
352,75
355,25
déc. 18
366,25
368,5
Mars 19 377,75
380
riZ à chicago (eN ceNts Par lb)
vol
new york (cont. n°2 - cents par lb)
05/09
448,7
419
413,1
settleMeNt settleMeNt
Nov. 18
JaNv. 19
Mars 19
clôture
vol
05/09
04/09
Nov. 18
181,25
180,75
JaNv. 19 183,25
182,5
Mars 19 185,5
184,75
mais à chicago (eN ceNts Par
boisseau)
caFé
coTon
sePt. 18
Nov. 18
JaNv. 19
settleMeNt settleMeNt
Prix indicatif de l'organisation internationale du
café (cents us/livre) :
Prix composé : 97.78
Moyenne quinze derniers jours : 205.461
04/09
26,52
26,55
26,72
04/09
82,78
82,89
83,19
sePt. 18
déc. 18
Mars 19
Mai 19
sePt. 19
vol
05/09
04/09
sePt. 18
509
502,75
déc. 18
526,13
531,5
Mars 19 545,5
551,5
mais à paris (eN euros Par toNNe)
vol
iNdice cotlook a : 92,15, le 05/09//18
Oct. 18
Déc. 18
Mars 19
74121
45068
14988
8410
6033
settleMeNt settleMeNt
05/09
04/09
sePt. 18
199,5
199,5
699
déc. 18
200
200
16031
Mars 19 202,25
202,75
5117
blé à chicago (eN ceNts Par boisseau)
05/09
04/09
sePt. 18
233
239,5
déc. 18
248,5
246,5
Mars 19 254,25
250,5
blé fourrager à londres
(eN £ Par toNNe)
04/09
26,34
settleMeNt settleMeNt
vol
clôture
settleMeNt settleMeNt
clôture
powernext gas futures
05/09
04/09
Nov. 18
686,25
695
29829
Fév. 19
678,25
686,25
7715
Mars 19 676,25
684
9001
avr. 19
674
682
3474
Mai 19
672,5
680,5
3841
new york nymex wti (eN $ Par baril)
clôture
vol
04/09
26,8
26,95
27,1
clôture
clôture
vol
clôture
nymex ( eN $ Par Mbtu)
oct. 18
Nov. 18
déc. 18
vol
8678
8070
1511
493
314
Prix indicatif de l'organisation internationale du
cacao (dollars/tonne) : le 03/09/
Prix indicatif : 2271,35
londres (eN £ Par toNNe)
gaz naTurEL
05/09
Nord da 26,85
05/09
04/09
Jour
77,3
78,17
Nov. 18
77,3
78,17
203755
JaNv. 19 76,65
77,62
69159
londres-gaZole (eN $ Par toNNe)
clôture
05/09
26,8
26,95
27,1
clôture
cacao
uranium nymex (en $ par lb)
Nov. 18
déc. 18
JaNv. 19
clôture
05/09
04/09
oct. 18
336,4
328,9
déc. 18
335,2
327,2
Mars 19 331,9
325,5
Mai 19
332,9
326,4
aout 19 335
328,3
new york (eN ceNts Par lb)
vol
uraniuM
londres-brent (eN $ Par baril)
clôture
clôture
04/09
20,5
powernext gas spot
produiTs péTroLiErs
clôture
clôture
05/09
20,5
blé de meunerie n°2 à paris
(eN euros Par toNNe)
londres (eN dollars Par toNNe)
678
fuel
Fuel oil (hs 180)
Fuel oil (hs 380)
sPot
céréaLEs
11,11 cts/lb
vol
112.45
196,63
04/09
197,6
reuters coM. 2305,78
2313,88
Moodys coM. 5564,7
5565,58
or iNdustriel 33427
33507
lMex
2916,8
2855
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
30 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
dernier
dividende net
en euros**
mont. date
Mirabaud Asset Management
Tél. +41 058 200 60 01
www.mirabaud.com
marketing@mirabaud-am.com
A la recherche d’une gestion active
de conviction ?
Tous les details de nos solutions d’investissement
à disposition ici : www.mirabaud-am.com
Pictet Asset Management
34, avenue de Messine 75008 Paris
Tél. : 01 56 88 71 00
www.assetmanagement.pictet
code isin
désignation
des valeurs
LU0130728842 Pictet-emerging euroPe
306,11 04/09
LU0130729220 Pictet-emerging mkts
547,09 04/09
LU0128490280 Pictet-eur Bonds
545,97 05/09
LU0144509717 Pictet-euroPean sust. eq.
252,83 04/09
dernier
dividende net
en euros**
mont. date
code isin
désignation
des valeurs
359,02 05/09
LU0935268721 ram (l) sf em mkt core eq
563,87 04/09
LU0188501257 Pictet-health
286,6 04/09
525,94 04/09
15346,65 04/09
LU0704154292 ram (l) sf em mkt eq
174,67 04/09
LU1626129727 sWiss all caPs (chf)
106,74 04/09
LU0375629556 ram (l) sf euroPean eq
462,66 04/09
LU1626130816 silk road Zone stocks (usd)
101,47 04/09
LU1048876350 ram (l) sf gB shldr yld eq
131,98 04/09
LU0851564897 euroPean equity (eur)
165,73 04/09
LU0705072691 ram (l) sf l/s em mkt eq
119,13 31/08
LU1626130220 high div. euroPe stocks (eur)
96,63 04/09
LU0851564541 World equity (eur)
158,46 04/09
LU0705071701 ram (l) sf l/s euroPean eq
155,95 31/08
LU0375630729 ram (l) sf north am eq
319,49 04/09
56,05 04/09
258,72 04/09
763,1
LU0338483075 Pictet-russian equities
LU1074511459 ram (l) tf conv euroPe
145,63 04/09
253,19 04/09
LU0419186167 ram (l) tf gB Bd tot ret
142,2 04/09
LU0935723782 ram (l) tf ii asia Bd tot ret
139,01 04/09
LU0280430660 Pictet-clean energy
90,26 04/09
LU0256846139 Pictet-security
LU0340554913 Pictet-digital
315,27 04/09
LU0130732364 Pictet-small caP eur.
1235,57 04/09
LU0255798109 Pictet-emerg lc deBt
149,05 05/09
LU0104884860 Pictet-Water
299,75 04/09
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
113,82 04/09
162,95 04/09
LU0090689299 Pictet-Biotech
désignation
des valeurs
LU1626130063 sWiss small & mid caPs (chf)
144,71 04/09
LU0155303323 Pictet-asian eq. JaPan
code isin
99,68 04/09
LU0217139020 Pictet-Premium Brands
LU1279334210 Pictet-roBotics
dernier
dividende net
en euros**
mont. date
dernier
dividende net
en euros**
mont.
date
synchrony (lu)
LU0168449691 Pictet-greater china
LU0176900511 Pictet-JaPanese eq. sel.
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
Banque Cantonale
de Genève (France) SA
Tél. 04 72 07 31 50
bcgef.fr/fonds
LU0128467544 Pictet-gloBal emerg.deBt
LU0070964530 Pictet-indian eq.
04/09
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
classification
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
classification
désignation
des valeurs
code isin
classification
classification
sicav//fcp
Valeur unitaire hors frais : valeur de la part ou de l’action hors droits d’entrée ou de sortie éventuels. Les SICAV éligibles au PEA sont signalées par un astérisque *. Le pictogramme P indique la cotation d’un FCP.
Classification des OPCVM : actions françaises (AF), actions de la zone EURO (AE), actions internationales (AI), monétaires EURO (ME), monétaires à vocation internationale (MI), obligations et autres titres de créances libellés en EURO (OE), obligations et autres titres de créances internationaux (OI), sicav luxembourgeoises (LX), diversifiés (DI), garantis ou assortis d’une protection (GP). ** : en euros ou dans la devise indiquée dans la colonne «DéSIGnAtIOn DES VALEURS».
carnet
fr
PORTRAIT
par Paul Molga
—Correspondant à Marseille
Camille Metairie
Emilie
de Lombarès,
tellement Onet !
Reprise en main familiale à la tête d’Onet. Après
le décès en février du patriarche, Louis Reinier,
propriétaire à plus de 90 % du capital aux côtés
du fonds EMZ, c’est sa petite-fille Emilie de
Lombarès qui prend officiellement, ce jeudi, la
présidence de l’entreprise phocéenne de services et d’ingénierie. « C’est un héritage précieux
qui me pose un défi de conquêtes et d’adaptations
sur un marché en pleine mutation », accueille
cette battante, qui avale les 20 kilomètres de la
course à pied Marseille-Cassis en 2 heures 09.
Car Onet est désormais un petit empire, devenu
leader en France de la propreté et des services,
avec un chiffre d’affaires de 1,9 milliard d’euros
et quelque 71.000 salariés.
Mais, à 36 ans, cette émissaire de la cinquième
génération du groupe fondé en 1860 n’est pas
une novice. Diplômée de Neoma Business
School à Rouen, elle a d’abord fait ses classes
chez Mazars. « Une formidable école », témoigne
la jeune femme, débordante d’énergie.
Pendant trois ans, elle y égrène des secteurs
qui sont tous consommateurs des services
d’Onet : l’aéronautique, les médias, la banque…
ENTREPRISES
PAREDES
Et y affine une personnalité rigoureuse qui va
forger sa réputation auprès de ses collègues
auditeurs, puis chez Onet, qu’elle rejoint en
2008. Pourtant, « intégrer l’entreprise familiale
n’était pas dans mes intentions », assure Emilie
de Lombarès, qui, enfant, se rêvait en danseuse.
Grande voyageuse
Les événements en ont décidé autrement… en
2007, sa mère, Elisabeth, fille unique de Louis
Reinier, mène à son terme le rachat des parts
de la famille Fabre, alors coactionnaire du
groupe. « L’épisode a rebattu les cartes et ouvert
de nouvelles perspectives », reconnaît Emilie de
Lombarès, qui avoue avoir été « biberonnée
Onet ». Son frère aîné, Benjamin, était déjà
chirurgien, bien que membre du conseil
d’administration d’Onet. Et s’il travaille également dans le groupe, son autre frère, Quentin,
est de six ans son cadet.
Chaperonnée par « l’Onet homme » Max
Massa, successeur de Louis Reinier au poste de
président après une carrière consacrée au
groupe, elle occupe, tour à tour, toutes les fonc-
il était directeur général de la
b r a n c h e hyg i è n e d e g r o u p e
Orapi.
François Brochet
rejoint le groupe Paredes
en tant que directeur des
comptes nationaux. Il sera
membre du comité exécutif.
François Brochet, 52 ans,
diplômé de l’Edhec, fut d’abord
directeur régional chez Sodexo
et ISS, où il a notamment été
directeur commercial France
de la branche propreté, avant
de devenir directeur des comptes nationaux d’Ecolab, puis
d’Atalian. Depuis l’an dernier,
CREDIT SUISSE
Christophe Desprez
accède au poste de vicechairman Emea au sein de
l’équipe investment banking &
capital markets (IBCM) de Credit
Suisse. Basé à Paris, il rapportera
à Mathew Cestar et Jens Welter
(co-heads d’IBCM Emea) ainsi
qu’à Bruno Angles (CEO France
et Belgique de Credit Suisse).
Christophe Desprez, 58 ans, est
un ancien élève de Polytechnique,
tions support de l’entreprise : stratégie, finance,
marketing… avant de prendre la tête d’Onet
Accueil puis de la filiale espagnole, Onet Iberia
(105 millions d’euros de chiffre d’affaires,
6.500 employés). « J’y ai fait la synthèse de mes
dix ans d’apprentissage maison », résume celle
qui a gagné dans la péninsule le surnom de
« Cuadradita » (carrée).
A la présidence du directoire d’Onet, elle
remplace aujourd’hui Denis Gasquet, recruté à
ce poste en 2013. Son objectif : « Faire d’Onet une
référence partout où nous sommes présents ». Au
menu : diversification et internationalisation.
Ces dernières années, le groupe s’est consolidé en Espagne (avec le rachat de la société
Seralia), implanté aux Etats-Unis (avec
l’acquisition de EPM) et au Brésil (en croquant
SM21), portant à sept le nombre de pays où il
est présent. « La part hors France pèse désormais plus de 200 millions d’euros », précise la
dirigeante, par ailleurs mère de trois enfants
en bas âge. L’arrivée récente du fonds EMZ
doit apporter les moyens de conquérir de nouvelles cibles à l’étranger, peut-être en Amérique du Sud. Ce qui n’est pas pour déplaire à
cette grande voyageuse.
Le groupe entend également forcer l’allure
sur plusieurs de ses huit métiers, dont la logistique sur site, les services aéroportuaires et la
sécurité électronique. Sur ce dernier segment,
son savoir-faire dans le milieu bancaire est de
plus en plus prisé de l’industrie, sensibilisée à la
protection des systèmes d’information par
l’explosion du piratage informatique.
Onet s’est doté d’une équipe d’ingénieurs
pour répondre aux besoins de ces métiers en
multipliant les nouveautés en matière de robotisation, de chimie propre et d’objets connectés
qui facilitent la gestion des sites. La nouvelle présidente entend bien consolider la croissance de la marque, dont le chiffre d’affaires qui
a bondi de 35 % depuis 2013. n
de l’Ecole nationale des ponts et
chaussées, de l’IEP et de l’Essec.
Au cours de sa carrière, il a œuvré
dans la fonction publique,
notamment au Trésor, à la division du développement industriel et à celle de la recherche et
de la technologie. En 1993, il a
rejoint Rothschild & Co où il était
associé-gérant depuis 1999.
BOUYGUES IMMOBILIER
Paul du Fraysseix
est nommé directeur du
développement de Rehagreen, la
division de Bouygues Immobilier
chargée des restructurations
tertiaires.
Paul du Fraysseix, 37 ans, est
diplômé de l’Edhec. Il a débuté
chez Deloitte. Dès 2006, il a officié
chez Hines France en tant que
responsable développement. En
2013, il y était devenu directeur de
l’asset management.
TÉTHYS
Caroline Slama
vient renforcer les équipes
de Téthys, société holding de
la famille Bettencourt Meyers,
en tant que gestionnaire d’actifs.
Caroline Slama, 39 ans, diplômée
de Paris-IX Dauphine (magistère
banque finance assurance), est
analyste financier depuis 2001.
Elle a occupé diverses fonctions
dans des banques (CIC, Société
Générale), avant de rejoindre
Carmignac en 2008 au sein des
équipes actions et obligations
internationales. Elle avait intégré
DNCA en tant que gérante de portefeuille en 2016.
SCOR
Brona Magee
a été promue directrice générale
adjointe (Deputy CEO) de SCOR
Global Life. Elle a rejoint
le comité exécutif de SCOR.
Brona Magee, 43 ans, diplômée
en actuariat et en finance de l’université de Dublin, a travaillé au
sein de Transamerica International Reinsurance Ireland de 2006
à 2011, année de l’acquisition de
cette société par SCOR. Elle
devint, en 2011, directrice financière de SCOR Global Life Réassurance Irlande, puis directrice
financière des Amériques au sein
de SCOR Global Life aux EtatsUnis en 2013 et deputy CEO des
Amériques en 2015. Début 2017,
elle a été nommée chief actuary
au sein de SCOR Global Life à
Dublin. Elle était head of client
solutions, membre de l’équipe de
direction générale de SCOR
Global Life, depuis novembre
dernier.
HENKEL
Jean-Philippe Cavaillé
est désormais directeur
des ressources humaines
pour la France et le Benelux.
Jean-Philippe Cavaillé, 42 ans,
titulaire d’un master 2 droit social
de l’université de Paris-II, est
diplômé de l’IEP de Paris et de
l’Essec. En 2002, il a débuté chez
L’Oréal où il a été chef produit
pour L’Oréal Paris, attaché de
direction au sein de la DRH
France, et enfin responsable RH
supply chain de la division cosmétique active. En 2007, il a
rejoint Areva en tant que chef de
département relations du travail
(Orano), avant d’être promu DRH
de la division Zirconium (Framatome) en 2009. En 2013, il était
devenu directeur des ressources
humaines du groupe GoodyearDunlop pour la France.
SYNDICAT
PROFESSIONNEL
SNEP
Alexandre Lasch
deviendra directeur général
du Syndicat national de l’édition
phonographique le 17 septembre.
Alexandre Lasch, 37 ans, titulaire
d ’u n D E A d e l ’u n i ve r s i t é d e
Paris-II et d’un DESS de l’université de Paris-V, est spécialisé en
droit de la propriété intellectuelle
et des activités numériques.
Depuis deux ans, il est secrétaire
général du syndicat. A partir de
2004, il a travaillé à la Sacem au
département du droit de reproduction, Internet et médias puis
au département juridique. C’est
en 2009 qu’il a rejoint le SNEP,
devenant responsable des affaires juridiques et sociales puis
directeur juridique.
ILS SONT NÉS
UN 6 SEPTEMBRE
Olivier Barbaroux, ancien PDG
de Dalkia, 62 ans.
Antoine Beaussant, président
de Peugeot Saveurs, 61 ans.
Jean-Paul Betbèze,
économiste, 69 ans.
Christian Boltanski, artiste
peintre, 74 ans.
Bernard Emié, directeur
général de la sécurité
extérieure, 60 ans.
Jean-Louis Escary,
entrepreneur, co-fondateur
de Genodyssée, 54 ans.
Michaëlle Jean, secrétaire
générale de l’Organisation
internationale de la
Francophonie, 61 ans.
Jean-Claude Gayssot,
ex-cheminot, ancien ministre
des Transports, 74 ans.
Jean-Pierre Mas, président
des Entreprises du voyage,
70 ans.
Jean-Michel Severino, ancien
directeur général de l’Agence
française de développement,
président d’Investisseurs
et Partenaires, 61 ans.
, Envoyez vos nominations à
carnetlesechos@nomination.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 6 SEPTEMBRE 2018
LESECHOS.FR/
SPÉCIAL
MARKETING
TRANSFORMATION // La transformation numérique, réseaux sociaux en tête, a mis les marques au défi
d’une relation client fondée sur une approche communautaire. A l’occasion des Rencontres de l’Udecam,
consacrées à ces « nouvelles communautés », le point sur les effets de cette révolution.
Comment
les marques se
rapprochent de leurs
communautés
u premier bébé Cadum, élu
en 1924, aux clubs des amis
de Barbie ou des fans de
Harley-Davidson, les marques n’ont
pas attendu le Web 2.0 pour faire
émerger autour d’elles des communautés. Ce n’est toutefois que depuis
les années 2000 que le marketing
communautaire s’impose comme
une stratégie construite. « Ses objectifs sont aujourd’hui clairement
identifiés, explique Catherine Viot,
professeure en sciences de gestion à
l’université Lyon-I. Il s’agit de bâtir
des relations avec les clients autres
que la pure transaction. » Une révolution, dont les effets, déjà constatés
ou à venir, ont amené l’Udecam,
(Union des entreprises de conseil et
achat média) à consacrer au sujet la
12e édition de ses Rencontres, le
6 septembre à Paris.
« Dans la segmentation marketing
classique, une cible est déterminée
D
selon des critères précis, tels que l’âge
ou la CSP », relève Caroline Faillet,
codirigeante du cabinet Bolero.
« Dans une approche communautaire, on s’intéresse à ce à quoi les gens
aspirent, à ce qui les intéresse et les
mobilise. » D’où sa porosité avec le
numérique. « Le digital produit peu
de données sur ce que les gens sont,
mais énormément sur ce qui les préoccupe », rappelle-t-elle. Pour les
marques, la massification de l’usage
d’Internet et la montée en puissance
des réseaux sociaux donnent
l’opportunité de renforcer l’attachement des clients. « Le marketing
communautaire vise à créer une
expérience sociale en connectant les
consommateurs entre eux », décrit
Margherita Pagani, professeure et
codirectrice du master en marketing digital de l’EM Lyon. « Or, quand
un client vit cette expérience, la probabilité qu’il achète et revienne aug-
mente. » Selon une étude de l’institut
Kantar TNS, 53,4 % des consommateurs se déclarent intéressés à l’idée
de rejoindre la communauté d’une
marque. 47,4 % y voient l’opportunité de bénéficier de réductions,
32,7 % d’être consultés sur les produits et 30,2 % d’être tenus au courant des innovations. Pour répondre
à ces attentes, de multiples outils
existent.
Du sur-mesure de masse
L’intelligence artificielle de Facebook est prisée pour son usage en
matière de native ou de programmatic advertising. « Le premier permet d’acheter des annonces qui
ciblent des communautés grâce à des
contenus attirant leur attention,
détaille Margherita Pagani. Le
second sert à acquérir des bannières
que les utilisateurs voient en fonction
de certaines caractéristiques. » Twit-
ter et LinkedIn servent aussi à
gagner de la visibilité auprès de
sous-populations. Instagram ou
Snapchat s’illustrent plutôt par le
pouvoir de prescription de leurs
influenceurs. Le marketing communautaire requiert une approche
sur mesure. Caroline Faillet préconise de commencer par caractériser
sa – ou ses – communautés : les
membres partagent-ils une pratique ( jeux vidéo, outils…), des
valeurs (religion, véganisme…), un
état (maladie, situation professionnelle…) ? « On doit ensuite se poser la
question de savoir si l’on cherche à
s’inviter dans une communauté, à en
fédérer plusieurs ou à créer la nôtre,
poursuit-elle. L’erreur est de penser
qu’une marque suffit à fédérer autour
de son nom. Bien souvent, les communautés préexistent. »
Une autre étape consiste à analyser les mécanismes d’influence en
leur sein. Repose-t-elle sur le vécu
des membres, une idéologie, une
expertise ? « Cela donne un indice
sur les contenus susceptibles de les
convaincre », note Caroline Faillet.
Connaître sa communauté permet
aussi d’investir dans les outils adéquats. « Les communautés vous dictent lesquels en fonction de leurs usages, insiste-t-elle. Essayer de créer un
nouvel usage est beaucoup plus
ambitieux et coûteux. »
S’adresser à des communautés
dans une telle logique, qui rappelle
la personnalisation de masse souvent évoquée autour de l’industrie
4.0, ne peut se faire sans un investissement conséquent. « L’ère des
réseaux gratuits pour les marques est
terminée », prévient Virginie Clève,
fondatrice de l’agence Largow. « Les
acteurs comme Facebook se referment pour aller vers des modèles
payants, où il faut payer pour conser-
ver sa visibilité. » Les réflexions naissantes sur le digital labour éclairent
aussi d’un nouveau jour la sollicitation sans contreparties des usagers
d’Internet. Les influenceurs monnaient désormais leurs services. Par
ailleurs, « les internautes sont de
plus en plus exigeants envers la qualité du “storytelling” qu’on leur délivre, renchérit Virginie Clève. Il faut
créer des équipes pluridisciplinaires,
avec des compétences de service
client, mais aussi de discussion ». Il
en va de la crédibilité de l’entreprise
et de sa capacité à réagir, notamment en cas de crise. Le marketing
communautaire acte en effet un
rééquilibrage des pouvoirs entre
entreprises et clients. « Avant Internet, seules les marques avaient accès
à des médias de masse, note Catherine Viot. Aujourd’hui, elles ne sont
plus seules à maîtriser ce qui se dit
sur elles. » — A. E.
INTERVIEW // STÉPHANE HUGON Sociologue et dirigeant du cabinet de conseil Eranos
« Un nouvel espace entre l’individu et la marque »
THE WASHINGTON POST
LES ECHOS
ai
Pour Stéphane Hugon, il faut
garder à l’esprit que chaque
communauté est en mouvement permanent. Photo Eranos
« Le marketing
s’intéresse désormais
plus à l’expérience,
à la situation ou
à l’espace partagés. »
Pourquoi ce besoin d’appartenance à une communauté ?
L’après-guerre a marqué le règne de
l’émancipation individuelle. On a
cherché à se libérer de tout de ce qui
était vécu comme enfermant : la
communauté, la famille, le village…
Dans les années 1990, un mouvement de ressac s’est engagé pour
chercher à reconstituer du collectif.
Est-ce une difficulté
ou une opportunité pour
les entreprises ?
C’est une opportunité si l’on a
l’humilité de se déprendre de certains mantras marketing qui sonnent de plus en plus creux, comme
LES PLUS GRANDS MÉDIAS SONT CHEZ TEADS
Les Echos, L’Équipe, BFMTV, L’Express, Le Point, Le Parisien, Libération, 20 Minutes, Ouest-France,
La Voix du Nord, La Dépêche du Midi, La Provence... La quasi-totalité des médias français travaille
avec Teads. Comme The Economist, Die Welt, Spiegel, El Pais, La Repubblica, Corriere della Serra,
BBC, Evening Standard, MailOnline, CNN, USA Today, ESPN, Time, Fortune, Business Insider, Reuters,
Bloomberg, Forbes, Disney, Vanity Fair, Vice, Sankei, Yomuri...
Touchez 47 millions de consommateurs en France(1) et 1,2 milliard dans le monde grâce à nos
solutions publicitaires en vidéo, en display et à la performance.
La Plateforme Média Mondiale
i
la communauté forme un nouvel
espace. Ce tiers-lieu, devenu très
fort avec le numérique, reprend de
la vigueur aujourd’hui. On le voit
dans les mouvements du produireensemble – hackers, makers –, de la
consommation locale, etc. Aucun
secteur n’est épargné.
M
sommation, mais ce n’est plus le
cas. Le marketing s’intéresse désormais plus à l’expérience, à la situation ou à l’espace partagés, qu’au
groupe de personnes en lui-même.
(1)
Le terme « communauté »
a des connotations positives
et négatives. De quoi parle-t-on
exactement ?
En France, le terme est péjoratif car
la communauté est perçue comme
une enclave dans la République. Il
renvoie à une dimension religieuse,
avec une exclusivité et une affiliation fortes. A l’étranger, le mot revêt
à la fois un sens religieux, territorial
et celui d’une communauté d’idées.
Dans les pays « neufs », l’Australie
par exemple, la communauté est ce
par quoi la construction sociale s’est
faite. Alors que dans des « vieux »
pays comme le nôtre, elle arrive
tard, comme le signe d’une faillite
de nos valeurs. Le terme recouvre
pourtant un phénomène plus massif : l’émergence d’une nouvelle
forme de communauté ni exclusive
ni pérenne, plutôt liée à un événement. En matière de consommation, des personnes se fondent dans
des communautés éphémères. On
a longtemps pensé que la communauté permettait d’identifier un
certain déterminisme dans la con-
avons réalisé un atlas mondial des
formes de convivialité à partir de
l’observation d’événements récurrents. L’analyse classique du marché en termes sociodémographiques devient secondaire. Sans une
approche communautaire, on
passe à côté du sujet. n
lobal – France – Juin 2018
S
réfléchi avec un de nos clients, Pernod Ricard, sur le fait qu’il n’était
plus seulement un vendeur d’alcools, mais un prestataire de convivialité. La brique de son marché, ce
n’est plus le client, mais des situations dans lesquelles se retrouvent
plusieurs consommateurs. Nous
s
ociologue et dirigeant du
cabinet de conseil Eranos,
Stéphane Hugon revient sur
l’histoire et la définition d’un concept mal-aimé en France, qui connaît pourtant un retour en grâce.
la personnalisation. Il faut aussi
abandonner l’idée qu’une communauté est fixe pour y voir plutôt un
événement traversé par les gens. A
partir de là, les marques peuvent
s’adresser différemment à leurs
marchés, par exemple par des typologies d’expériences. Nous avons
nt net
On s’est mis à chercher une reconnaissance du groupe, des pairs. Le
Web est devenu social. Le marketing a suivi, car la consommation
permet d’entrer en relation avec les
autres. Dans le luxe, beaucoup de
mes clients ont compris tôt que la
distinction individuelle, l’hyperpersonnalisation, n’intéressait plus.
Non pas que l’on veuille posséder,
par exemple, le même sac que tout
le monde, mais un sac qui ressemble à des gens dont on veut s’approcher. Entre l’individu et la marque,
c
Propos recueillis par
Alexia Eychenne
@AlexiaEy
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
32 // MARKETING
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
ENQUÊTE // Aux « types », « tribus » et autres « clans » ont succédé des regroupements plus insaisissables,
observe Benoît Cassaigne, directeur général délégué chargé des mesures d’audience et data chez Médiamétrie.
Quand les clients mettent les entreprises
au défi de la fluidité commerciale
Alexia Eychenne
@AlexiaEy
es efforts des équipes marketing pour définir des cibles
qui ne reposent pas seulement sur des critères sociodémographiques ne datent pas d’hier.
« Dans les années 1970, le Centre de
communication avancée (CCA) et la
Cofremca [une société d’études,
NDLR] travaillaient déjà sur la notion
de sociostyles », rappelle Benoît Cassaigne, directeur général délégué
chargé des mesures d’audience et
data chez Médiamétrie. « Il s’agissait
de définir des attitudes par rapport à
des croyances, des peurs, à l’innovation, etc. Plus tard, on a évoqué les tribus, qui se rapprochent des centres
d’intérêt d’aujourd’hui, avec souvent
une dimension ethnique ou de génération. Mais depuis, Internet a multiplié
la possibilité de partage autour des
centres d’intérêt. »
Avis d’expert
L
Dimension collaborative
Les communautés rassemblent les
consommateurs qui se retrouvent
autour de passions mutuelles, de la
mode à la cuisine, en passant par la
décoration, la musique, la médecine, les animaux, etc. « Avec chaque
fois une dimension collaborative
importante, souligne Benoît Cassaigne. Qu’il s’agisse de sites puissants
comme de plus petits acteurs. » Au
« Contrairement aux
catégories sociodémographiques qui
évoluent lentement,
il s’agit de groupes
instables, qui
évoluent en fonction
des événements
et des modes. »
Les communautés d’aujourd’hui rassemblent les consommateurs qui se retrouvent autour de passions mutuelles.
L’une des plus prisées, chez les Français, est bien évidemment la cuisine. Photo Xavier Popy/RÉA
côté des plates-formes dominantes
qui savent en tirer profit, comme
Marmiton et ses 12 millions de visiteurs par mois, émergent de plus
petits acteurs tels que Les Foodies, et
leurs 10.000 recettes partagées
revendiquées.
Dans la mode, des sites comme
Videdressing attirent une vaste
communauté de fans de vêtements,
quand le jeu Mon Petit Gazon
aimante les aficionados du football.
Un défi se pose toutefois aux marques. « Ces centres d’intérêt sont fluctuants, note Benoît Cassaigne.
Contrairement aux catégories sociodémographiques qui évoluent lentement, il s’agit de groupes instables, qui
évoluent en fonction des événements
et des modes. »
Si l’intérêt pour la cuisine a peu de
chances de s’évanouir du jour au
lendemain, il n’en est pas de même
pour des phénomènes plus périssa-
Le risque d’une conversation
qui serait une illusion
Directrice du Celsa
(Paris-Sorbonne), Karine
Berthelot-Guiet relève trois
limites à la promesse d’une
discussion sans filtre entre
les marques et leur cible.
Le marketing communautaire,
entendu comme une stratégie visant
à créer, puis entretenir, une communauté d’individus attachés
à une marque, cache-t-il un simple
changement de vocabulaire ?
« Dans les secteurs comme le Web, où
il n’est pas toujours bien vu de parler
de cible, on peut avoir tendance à la
requalifier en communauté », avance
Karine Berthelot-Guiet, directrice
du Celsa et responsable de son
département marketing, publicité et
communication. « Mais c’est une
construction, une euphémisation du
discours pour rendre le discours de
vente moins agressif. »
Au-delà de la cible, le terme de
communauté englobe aussi bien
souvent les notions d’audience et de
public. Un périmètre trompeur, car
on peut « aimer » une entreprise sur
les réseaux sociaux, s’intéresser à ses
actualités, sans consommer ses produits. Karine Berthelot-Guiet en veut
pour preuve Red Bull. La marque de
boissons bénéficie d’une communauté active sur les réseaux sociaux,
sans que ses « fans » n’achètent tous
ses canettes. « Son audience est plus
intéressée par sa présence sur le Web
ou ses spectacles que par la boisson en
elle-même », observe-t-elle.
« Une forme d’aura »
Une autre limite tient à l’illusion de
discussion que le marketing communautaire promet aux
clients. « Les réseaux sociaux ont
beaucoup été investis dans ce but,
rappelle Karine B erthelotGuiet. Parler de communauté, c’est
aussi donner une forme d’aura aux
marques en les humanisant. » Dans
les faits, pourtant, « une vraie
conversation, dans le sens d’un
échange entre personnes, se produit
Karine Berthelot-Guiet. Photo Celsa
« Les internautes
ont conscience de
recevoir un discours
publicitaire de
personnes payées
pour parler au nom
de l’entreprise. »
KARINE
BERTHELOT-GUIET
Directrice du Celsa
rarement ». D’abord parce que le
public n’est pas dupe. « Les internautes ont conscience de recevoir un
discours publicitaire de personnes
payées pour parler au nom de l’entreprise », note Karine Berthelot-Guiet.
Et si le marketing communautaire
peut avoir pour objectif de rapprocher les consommateurs entre eux,
les conversations entre internautes
restent rares. « Il est intéressant de
noter que des réseaux comme Facebook ont tendance à ramener les
c o m m e n t a i re s à d e s l o g i q u e s
d’audience pure, car on voit leur
nombre avant de pouvoir dérouler les
commentaires eux-mêmes », souligne la chercheuse.
Quand conversation il y a, la part
massive des commentaires négatifs
relativise aussi la portée du marketing communautaire pour beaucoup d’entreprises. « Certaines marques en viennent à se placer dans des
situations de communication de crise
quasi constante », prévient Karine
Berthelot-Guiet. Ce qui crée des difficultés en matière de ressources
humaines. « L’animation de communauté demande une pratique professionnelle rodée, pas toujours facile
à mettre en place, estime la directrice
du Celsa. D’autant plus qu’il faut limiter le turnover des équipes pour conserver une unité de ton. »
Plus les entreprises se sont emparées du marketing communautaire,
plus il est devenu difficile d’échapper
à la tendance, même quand les marques n’ont « pas grand-chose à y
dire », ironise Karine BerthelotGuiet. Or, « toutes n’ont pas un discours facilement adaptable à la légèreté des réseaux sociaux ». D’où des
marques qui se contentent d’une
activité minimale en ligne, avec des
résultats bien plus modestes que
l’ambition initiale. — A. E.
bles, à l’instar du jeu Pokémon Go… « Cela complique la tâche
des entreprises car il faut qu’elles
s’assurent que leur marque ne risque
pas de devenir “old-fashioned” en
même temps que le centre d’intérêt, ou
de subir un déclin parallèle à celui de
la communauté, résume le directeur
général. Comme les grands couturiers, elles doivent respirer sans cesse
l’air du temps pour s’adapter aux évolutions. » Par ailleurs, l’éphémère de
ces communautés les rend plus difficiles à quantifier, notamment lorsqu’un individu s’identifie à plusieurs
centres d’intérêt.
Comparaisons complexes
« On sait bien quantifier par exemple
l’équipement des ménages, mais sur
des centaines de centres d’intérêt, c’est
compliqué, ce qui rend plus difficile
pour un dirigeant de bien évaluer son
marché, de voir comment il évolue »,
BENOÎT CASSAIGNE
Médiamétrie
Photo DR
remarque Benoît Cassaigne. Les
comparaisons internationales s’avèrent d’autant plus complexes et aléatoires que certaines communautés,
modestes nationalement, se révèlent plus importantes à l’échelle
mondiale. Benoît Cassaigne cite
l’exemple du site Couchsurfing, la
plate-forme d’hébergement gratuit, « une cible partagée dans le
monde entier ». Un phénomène
rendu possible par Internet. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MARKETING // 33
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
LE DÉFI
Française
des Jeux :
diviser pour
mieux fédérer
Pour la Française
des Jeux, le défi réside
dans la diversité
de ses communautés.
En février 2018, à l’occasion de la Saint-Valentin, les clients trouvent des « packs 06 » en magasin : des produits où ils peuvent inscrire
leur numéro, avant de le glisser dans le Caddie de leur coup de foudre. Photo Monoprix
STRATÉGIE // L’enseigne interpelle avec humour les communautés
éphémères sur les réseaux sociaux pour installer une complicité
avec elles. Elle revendique 48.000 abonnés sur Twitter.
Monoprix cultive l’art
de séduire en faisant rire
Amélie Petitdemange
@APetitdemange
our créer et fédérer une
communauté autour de son
univers de marque, Monoprix a adopté l’humour. Chaque produit de la marque arbore un packaging coloré et un jeu de mots : « Le
lait, ça peut être beau » « Haricots
blancs : on a tous un côté fayot »,
« It’s raining nems »… Objectif : faire
rire, déclencher le partage et la discussion sur les réseaux sociaux. En
faisant sourire le consommateur,
Monoprix instaure une complicité.
Avec cette stratégie, la marque
« parle aux individus de la foule et
non à la foule », explique Pascal
Crifo, président de BLUE449, la
filiale de Publicis chargée de la marque Monoprix depuis décembre 2016. « Notre communauté ne se
rassemble pas forcément derrière la
marque Monoprix. D’ailleurs, notre
contenu peut être partagé par des
non-clients. Ils se rassemblent derrière une manière de penser et de vivre
la ville », assure Florence Chaffiotte,
directrice de la marque Monoprix.
Une complicité entretenue par des
community managers au ton léger,
en discussion constante avec les
P
internautes. Une communication
enjouée cependant en décalage avec
les nombreuses plaintes des clients
sur les réseaux. La page Facebook,
notamment, est envahie de posts
récriminant contre le service en
magasin ou la qualité des produits.
« Monica Belitchis »
et « Pedro Almod Barre »
« Pour ne pas polluer la page avec des
commentaires négatifs, nous invitons les clients à discuter en messages
privés. Nous avons aussi ouvert un fil
Twitter dédié au SAV », avance Florence Chaffiotte. La directrice de la
marque prône une discussion
adaptée au public de chaque
réseau : jeune et féminin sur Insta-
16
MILLIONS DE VUES
sur le Web pour la vidéo
humoristique « The Worst
Song », qui promouvait la
livraison à domicile. Après
seulement deux passages
en télévision.
gram, plus âgé sur Facebook et
transversal sur Twitter.
Pour agrandir et fédérer sa communauté, Monoprix rebondit aussi
sur l’actualité et le quotidien. La
marque s’empare du Festival de
Cannes en baptisant ses boîtes de litchis « Monica Belitchis » et ses barres de céréales « Pedro Almod
Barre » ou du prix Nobel en affichant « Bravo pour le Brie Nobel ! »
sur le fromage éponyme. « Nous
cherchons chaque jour à activer les
communautés éphémères que crée la
pop culture », explique Pascal Crifo.
En février 2018, à l’occasion de la
Saint-Valentin, les clients trouvent
des « packs 06 » en magasin : des
produits où ils peuvent inscrire leur
numéro, avant de le glisser dans le
Caddie de leur coup de foudre. Pour
engager la discussion sur Twitter, la
marque lance le hashtag #UnCrushChezMonoprix, mentionné 908 fois.
Les internautes décrivent leur crush
secret et font appel à la communauté́ pour le retrouver.
Monoprix surfe aussi sur les communautés créées par les tendances
éphémères, qu’elle interpelle avec
humour. Lors de la tendance Pokémon Go, elle avait fait le buzz en proposant un « kit de dresseur » conte-
nant notamment un brumisateur et
un patch anti-ampoules pour les
fans du jeu arpentant la ville à la
recherche de Pokémon. « Le travail,
c’est de rentrer dans une communauté existante et de lui donner un
sujet », explique Pascal Crifo. Une
fois ce travail créatif réalisé, la communauté devient un média à part
entière. Si la communication est
amusante et pertinente, les influenceurs la partageront.
Une stratégie qui permet à l’enseigne de toucher de nombreux
consommateurs sans se ruiner en
budget publicitaire. Ainsi la vidéo
humoristique « The Worst Song »,
qui promouvait la livraison à domicile, a été vue 16 millions de fois sur
Internet après avoir été diffusée
deux fois à la télévision.
L’autre enjeu de l’animation de
ces communautés est de déclencher
l’acte d’achat. Depuis un an, Monoprix investit particulièrement Instagram. Grâce à du « product tagging », l’internaute qui clique sur
une photo mettant en avant un produit est directement redirigé sur le
site pour l’acheter. Une technique
utilisée ponctuellement, à l’occasion
par exemple du lancement d’une
collection. n
L’entreprise développe
des stratégies digitales
ciblant ces différents
groupes et anime
ses points de vente.
Avec 26 millions de clients, la
Française des Jeux mise sur des
communautés très diverses.
« Avant d’animer des communautés, la clef est de bien connaître son client », souligne Nathalie Le Garlantezec, directrice de
la marque FDJ. L’entreprise a
dressé une typologie de ses
clients : passionnés de sport,
parieurs sportifs, communauté
de chanceux, communauté des
grands gagnants… A chacune
d’entre elles, la FDJ s’adresse
Conserver un
contact physique
est un enjeu
de taille pour
la FDJ face à la
digitalisation
du jeu.
différemment à travers les
réseaux sociaux. Objectif :
envoyer des informations qui
intéressent le groupe ciblé. La
communauté de chanceux ne
sera peut-être pas intéressée
par des messages sur le Tour de
France, davantage adaptés aux
fans de sport.
Si chaque communauté est
pensée individuellement, la
stratégie de contenu reste globale. Un fil rouge traverse les
groupes. Il s’agit souvent de
l’actualité des marques FDJ ou
d e l ’a c t u a l i t é e n g é n é r a l ,
comme la Saint-Valentin ou le
vendredi 13, « porte-bonheur
communs à beaucoup de nos
communautés ». Les community managers travaillent ainsi
dans la même social room et se
réunissent régulièrement pour
penser la ligne éditoriale.
A cette stratégie digitale
s’ajoute une animation physique. Des rencontres sont organisées trois à quatre fois par an
entre les grands gagnants (plus
de 500.000 euros) pour les
conseiller et les aiguiller dans
leur nouvelle vie. « Nous les mettons aussi en contact entre eux
pour fédérer cette communauté.
Une stratégie digitale propre,
comme un blog, est également à
l’étude », annonce Nathalie Le
Garlantezec.
Les 30.800 points de vente
qui maillent le territoire français restent les lieux idéaux
pour fédérer les joueurs. Conserver un contact physique est
un enjeu de taille pour la FDJ
face à la digitalisation du jeu.
Elle a donc mis en place un système d’e-bulletin pour préparer
sa grille de paris en ligne, mais
qui nécessite de venir valider et
de payer dans un point de vente
avec un code QR. « Les outils
digitaux pour jouer 100 % en
ligne existent aussi mais les
joueurs, même jeunes, se déplacent encore. » 95 % des ventes de
la FDJ sont réalisées en point de
vente. Depuis 2018, 90 millions
d’euros ont été investis pour
consolider et moderniser le
réseau. « Nous sommes les partenaires des vendeurs au quotidien.
Nous les conseillons quant aux
animations à mettre en place,
aux happy hours, au développement des réseaux sociaux… »
Une stratégie d’animation qui
vise à attirer davantage de
joueurs dans des points de vente
plus agréables. Un pari
gagnant : entre 2016 et 2017, les
ventes ont augmenté de
800 millions d’euros. — A. P.
95 %
DES VENTES
de la FDJ sont réalisées
dans les 30.800 points
de vente qui maillent
le territoire français.
L’IDÉE
Comment Waze, capitalise sur son ADN communautaire
L’application de navigation
communautaire Waze
repose entièrement sur
ses utilisateurs, qui ont créé
et nourrissent cette carte
routière intelligente.
« Le modèle de Waze est similaire à
Wikipédia : nous sommes créés par
les utilisateurs », explique Thomas
Guignard, directeur Emea de Waze.
Née en 2008 en Israël puis acquise
par Google, cette application mobile
collaborative accompagne les conducteurs. Ce GPS augmenté calcule
le chemin le plus rapide grâce à un
algorithme. Les nombreuses informations prises en compte (accidents, contrôles de police, vitesse,
embouteillages, événements ponctuels…) sont rapportées en temps
réel par les automobilistes. Dès le
départ, ce GPS intelligent a été créé
par sa communauté. « Nous sommes partis d’une carte blanche dessi-
née au fur et à mesure par les “éditeurs”, les membres les plus actifs qui
façonnent la carte à partir de leur
ordinateur », détaille Thomas Guignard. A cela s’ajoute les « reporters », les utilisateurs qui ajoutent,
au fil de leurs trajets et en temps réel,
les radars, accidents, travaux ou
contrôles de police sur la route. « Et
si une information est fausse, elle sera
décelée et modifiée en quelques secondes par un utilisateur sur la route »,
assure Thomas Guignard. Si chacun
peut agrémenter la carte, tout le
monde n’a pas les mêmes droits :
plus vous contribuez, plus vous
montez en grade. Comme sur Wikipédia, ces contributeurs bénévoles
sont guidés par l’altruisme, assure
Thomas Guignard : « C’est un système vertueux : ils savent que s’ils
donnent des informations, les autres
utilisateurs feront pareil. Certains
éditeurs profitent même d’un départ
en vacances pour dessiner les routes
manquantes à l’étranger. »
En France, 10 % des 12 millions
d’utilisateurs de Waze contribuent
au développement de l’application.
Les utilisateurs ont également créé
spontanément des pages Facebook
et Twitter de Waze dans leur région.
Depuis son rachat
par Google en 2013,
l’entreprise a encore
davantage de moyens
pour se développer.
Née en 2008 en Israël puis acquise par Google, cette application
mobile collaborative accompagne les conducteurs. Photo Waze
Une initiative vue d’un très bon œil
par l’entreprise. Entre 2015 et 2018, le
nombre d’utilisateurs français a été
multiplié par quatre.
En somme, Waze « donne des
outils à une communauté préexistante ». Si cette communauté de conducteurs est venue par elle-même à
Waze, l’entreprise veille cependant à
la fédérer. « Nos community managers connaissent les noms des utilisateurs très actifs et dialoguent cons-
tamment avec eux », assure Thomas
Guignard. Au moins une fois par an,
une rencontre est organisée avec les
éditeurs pour leur expliquer les nouvelles fonctionnalités. L’entreprise
est aussi très attentive à leurs
retours pour développer des nouveaux services.
Elle a ainsi ajouté les modes
« taxis » et « moto », lancé un avertisseur de dépassement de la vitesse
autorisée, ou encore un programme
pour gérer les pics de pollution.
Depuis son rachat par Google en
2013, l’entreprise a encore davantage de moyens pour se développer.
Elle revendique désormais plus de
100 millions d’utilisateurs dans le
monde et s’invite jusque dans le
tableau de bord des véhicules.
Android Auto, interface qui permet
d’afficher les applications de son
smartphone sur son écran de voiture, est désormais compatible avec
l’application. Apple Carplay devrait
également l’intégrer d’ici à fin 2018.
— A. P.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
34 // MARKETING
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
LE DÉFI // La marque emblématique des voitures de sport à la française renaît. Pour relever le défi, Renault
a choisi de s’appuyer sur son vivier historique de fans, élargi grâce au digital.
La marque sportive Alpine reprend
la route en mobilisant les passionnés
a première Alpine A106 sort
des chaînes de production
de l’usine de Dieppe en 1955.
1995, l’Alpine A610 fait vrombir son
moteur une dernière fois. Une saga
automobile s’achève. Fin d’une époque. Durant quarante ans, environ
30.000 voitures seulement auront
été produites, un peu moins de
1.000 par an. Et pourtant, la marque
Alpine a survécu dans l’imaginaire
collectif. Et lorsque Renault, propriétaire de la marque depuis 1973,
annonce en 2012 le retour du bolide
tricolore, il sait qu’il peut compter
sur une large communauté de passionnés.
Reste à savoir comment mobiliser cet enthousiasme alors que le
budget communication de cette
renaissance est compté. « Nous
devions travailler sur l’histoire de la
marque et sur la communauté existante, explique Régis Fricotté, directeur commercial d’Alpine. Nous avions un business model de marque à
petits volumes, avec pour objectif
quelques milliers de véhicules par an.
Il nous fallait donc une stratégie marketing adaptée. »
découverte des coulisses de compétitions sportives (Alpine Cup, GT4…)
et la mise en musique d’une partition haut de gamme reflet d’un style
de vie. Le site internet fait preuve
d’une réelle exigence esthétique
(sous la direction artistique de
Lucas Mongiello, Art supervisor
L
Cercles concentriques
Le groupe Havas est appelé à la rescousse. « La marque Alpine, contrairement à d’autres, a été préservée par
sa communauté, avec un marché de
l’occasion pour les collectionneurs et
la création de clubs de passionnés
dans le monde entier, y compris dans
des pays où ces voitures n’ont jamais
été commercialisées, comme au
Japon ou en Australie », explique
Valérie Planchez, vice-présidente
de l’agence Havas Paris. Un capital
précieux qu’il faut faire fructifier en
impliquant cette communauté
dans le processus de relance.
« Nous avons cherché l’ADN de la
marque, comme cela se fait dans le
secteur du luxe », confie Valérie
Planchez. Havas se met au travail
très en amont, avant même que le
produit soit défini, pour comprendre ce qui anime cette commu-
En décembre 2016,
les 1.955 premiers
exemplaires de
l’édition limitée Alpine
Première Edition ont
été réservés en
l’espace de cinq jours.
La marque Alpine déploie un réseau de 57 concessionnaires en Europe (20 en France) et 14 au Japon. Photo Charly Trivballeau/AFP
nauté. « Il fallait s’adresser aux
anciens clients passionnés, puis élargir cette base en cercles concentriques
grâce à l’outil digital et aux réseaux
sociaux », détaille Régis Fricotté.
« Nous avons compris que le noyau
dur reposait sur des passionnés de
sport automobile, mais qu’une communauté plus large à connotation
vintage était constituée d’amoureux
de belles voitures des sixties. Puis
nous sommes arrivés sur des territoires encore plus intéressants où les
centres d’intérêt vont de l’innovation
technologique au design, en passant
par le life style, les belles montres, la
photographie… » se félicite Valérie
Planchez. Un groupe d’anciens collaborateurs d’Alpine et de passionnés est associé à la naissance du
projet pour assurer la filiation avec
la berlinette, star des années 1960.
« Nous voulions aller plus loin que
l’esprit revival, note Régis Fricotté,
ce n’était pas qu’une affaire de design,
nous voulions retrouver le même
plaisir de conduite que dans le passé
avec une voiture de sport légère, agile
et très performante. »Lorsque
Renault présente son concept car
coupé sport GT Alpine Vision en
2016 à Monaco, une centaine de
propriétaires de berlinettes sont
conviés. Ils découvrent en avantpremière, avant la presse, le nouveau bijou. « Il ne fallait pas se louper
pour reconnecter la marque sur son
héritage, se souvient Valérie Planchez, certains passionnés sont sortis
en pleurant. » Le pari était gagné.
Havas et Alpine vont alors exploiter à fond la carte du tout-digital
pour toucher une clientèle haut de
gamme et connectée, jusqu’à la présentation officielle de l’Alpine A110
au Salon de Genève en 2017. Alpine
et Havas misent sur des formats
innovants pour raviver la flamme
des passionnés et éveiller la curiosité de futurs acheteurs : d’abord un
tweet « #Alpine is back ! » suivi d’un
site magazine conçu comme un
Tmblr arty, d’une appli mobile et
d’un e-shop pour les précommandes. « Cette animation de communautés autour de l’expérience digitale, des événements et du brand
content, préfigure les nouveaux formats de communication, explique
Valérie Planchez. Elle a été rendu
possible grâce à une relation annonceur-agence extrêmement collaborative et agile. »
Evénement « de roulage »
Ce lancement inédit est déployé
durant douze mois en Europe
(France, Grande-Bretgane, Allemagne) et au Japon. En décembre 2016,
Dépasser le générationnel pour cibler
des « communautés émotionnelles »
Kantar Media a décrypté la
nouvelle génération de
consommateurs en allant
au-delà des facteurs
générationnels, socioprofessionnels ou de l’analyse
de leurs actes d’achat.
Morceaux choisis.
Jusqu’à très récemment, les marques et leurs stratèges marketing
ciblaient volontiers clients et
prospects en fonction de catégories prédéfinies relativement simples. On construisait des discours
spécifiques pour les CSP+, les
adeptes du bio ou les Millennials.
Cette catégorie, calée sur une
génération, comme autrefois les
baby- boomers, serait constituée
de personnes nées entre 1980
et 1995 (ou 2000).
Soit près de 2 milliards d’individus dans le monde. Des jeunes
ultraconnectés, diplômés de
l’enseignement supérieur, adeptes
de l’économie collaborative et sensibles aux enjeux environnementaux. Une génération urbaine, locataire plutôt que propriétaire,
adepte des transports en commun
plutôt que de la voiture et engagée,
sinon politiquement à tout le moins
civiquement.
« On s’est aperçu que cette classification n’avait pas de sens et que l’on
ne pouvait pas s’adresser à autant de
personnes avec un seul message car il
y avait en fait de grandes disparités
au sein d’un même échantillon générationnel », explique Christophe
Manceau, directeur études et prospective chez Kantar Media, qui
publie une étude intitulée « Les
Nouvelles Communautés », visant
à mieux comprendre les nouvelles
singularités des consommateurs.
« Un végan amateur de musique
classique qui skie tous les hivers n’est
pas obligatoirement un cadre CSP+.
Il peut l’être, tout comme appartenir
à une classe sociale différente, et peu
importe tant qu’on communique
avec lui pour ce en quoi il croit,
ajoute Christophe Manceau. Il n’est
pas exagéré d’annoncer que le
ciblage générationnel est complètement dépassé. »
Regrouper autour de
centres d’intérêt communs
Kantar a donc mené l’enquête pour
identifier de nouveaux caractères
discriminants et mieux comprendre les aspirations des consommateurs. « On peut très bien adopter un
comportement de Millennials même
si on n’est pas du tout dans cette tranche d’âge », insiste Christophe Manceau, qui préconise de définir de
nouvelles communautés. « Pas au
sens de communautarisme comme
aux Etats-Unis, mais plutôt au sens
de tribus constituées autour de cen-
tres d’intérêt communs : culture, art,
éthique, politique, santé… »
Kantar Media révèle ainsi des
« innovation addicts », « healthy
minds », « lonely travellers » (lire
ci-contre), « creative makers »,
« riders » et autres « cultur’arts ».
Ces nouvelles communautés partagent des valeurs et des modes de
communication, et des langages
communs. « Ce sont des communautés d’émotion que les outils digitaux permettent de rassembler
autour de pratiques, comme le sport,
le tourisme, la nourriture, et qui possèdent de nombreuses zones de
recoupement, constate Christophe
Manceau. C’est très intéressant en
termes de sourcing pour la stratégie
des marques. »
La combinaison de nos goûts, opinions, activités et médias de préférence est le sésame de notre entrée
dans ces communautés émotionnelles, affirme Kantar Media. Et
contrairement aux communautés
traditionnelles (famille, collectivité,
religion), ces communautés émotionnelles sont évolutives. Leurs
membres peuvent s’en extraire ou
en rejoindre d’autres. Ces nouvelles
communautés forment un maillage
de notre société en microgroupes au
sein desquels les individus partagent une vision du monde et une
forte connexion émotionnelle.
— Philippe Flamand
« Un végan amateur
de musique
classique qui skie
tous les hivers n’est
pas obligatoirement
un cadre CSP+. »
CHRISTOPHE MANCEAU
Directeur études
et prospective chez Kantar
Media
`
•
SUR
LE WEB
Lifetsyle : une nouvelle
communaté de clients,
les « riders ».
les 1.955 premiers exemplaires de
l’édition limitée Alpine Première
Edition, vendue 58.500 euros, ont
été réservés en l’espace de cinq jours
seulement sur l’ensemble des pays.
« A part Tesla, aucun constructeur
n’avait jamais fait cela », affirme
Valérie Planchez. Depuis, Alpine a
élargi sa gamme (A110 Pure et A110
Legende) et engrangé plus de 5.000
réservations (12 à14 mois de délai
pour la livraison). La marque
déploie un réseau de 57 concessionnaires en Europe (20 en France) et 14
au Japon, et s’interroge sur des
déclinaisons possibles en SUV et
motorisation électrique de cette
pépite.
Côté communication, Alpine
anime toujours sa communauté en
proposant des événements « de roulage » sur circuits à ses clients, des
visites de l’usine normande, la
d’Havas Paris) avec des talents affirmés (les photographes Amy Shore
et Vincent Perraud, l’artiste Camille
Moulin-Dupré). « Nous ouvrons petit
à petit sur d’autres centres d’intérêt
périphériques comme les voyages, la
photographie, indique Valérie Planchez. Ce qui nous permet de trouver
des correspondances avec d’autres
marques ayant des points communs
avec Alpine comme Leica. »
Surtout, Alpine continue de satisfaire la curiosité de ses aficionados
grâce aux réseaux sociaux avec des
contenus différenciés pour faire
rayonner le site. La page Facebook
Alpine (France, Angleterre, Allemagne, Japon) regroupe les fans de la
première heure auxquels elle délivre des informations backstages
(vidéos, gifs, photographie). Les profils Twitter (France, Angleterre,
Japon) diffusent de l’information en
temps réel sur l’actualité de la marque à l’intention des leaders d’opinion, des influenceurs, des journalistes et d’ une cible de clients CSP+.
Enfin, l’Instagram Alpine (compte
multilangues français et anglais) est
pensé comme un portfolio d’artistes
pour un public d’esthètes séduits par
le véhicule et surtout le style de vie
qui y est associé. — P. F.
CAS D’ÉCOLE
Les « lonely travelers »
Ils sont parmi les clients qui
changent profondément
la donne pour le tourisme
et les loisirs.
Ce sont des individus urbains (60 %
d’entre eux résident dans des villes
de plus de 100.000 habitants),
vivant seuls (52,6 %), sans enfants
de moins de 14 ans (84,7 %) et au fort
pouvoir d’achat. Les femmes sont
majoritaires (53,7%), et les générations assez équitablement réparties
(15,9 % de 15-24 ans, 11,7 % de
25-34 ans, 21,8 % de 35-49 ans, 26 %
de 50-64 ans, 24,7 % de 65 ans et
plus). Les CSP + (33,2 % d’actifs et
13,5 % de retraités) dominent.
Les « lonely travelers » sont aventuriers et subversifs dans le lifestyle.
Ils aiment prendre des risques, être
surpris et transgressent volontiers
les règles. Provocants, ils plébiscitent la légalisation du cannabis et
font preuve d’un ego surdimensionné. Ils considèrent généralement qu’ils ont plus de capacités
que la plupart des gens, et se revendiquent volontiers « intellectuels ».
Ils affirment prendre toujours leurs
décisions en fonction de leurs intérêts personnels. Les amis sur qui ils
peuvent compter en cas de coup
dur sont plus importants pour eux
que la famille. Impulsifs, ils agissent
souvent sur un coup de tête, achètent des choses inutiles et se décident vite, de façon intuitive. Ils con-
fessent avoir des goûts de luxe et se
disent prêts à payer le prix fort pour
les produits qui respectent l’environnement, car il est important
selon eux que les entreprises agissent de manière éthique.
Les « lonely travelers » se considèrent comme des personnes spirituelles. Ils avouent ressentir souvent
le besoin de se déconnecter de
l’information permanente pour
prendre du recul. Gros clients de
voyages (ils ont effectué plus de 4
voyages en avion et plus de 4 voyages
en train au cours des douze derniers
mois), ce sont des consommateurs
avertis à la recherche d’expériences
uniques. Adeptes des vacances hors
des sentiers battus, ils commencent
par se documenter et par apprendre
les rudiments de la langue avant
de visiter un pays. Leurs sources
d’informations touristiques sont
personnelles et ciblées (sites Internet personnels, guides de voyages,
l’entourage). Ils aiment s’immerger
et recherchent des hébergements à
bas coût (auberge de jeunesse,
chambre d’hôte, accueil chez des
amis ou de la famille). — P. F.
4
LEURS UNIVERS
OUIgo, FlixBus, MK2, UGC,
Amstel, Corona, Hoegaarden,
FIP, France Inter, Mouv’, Arte,
Starbucks, Paul, Sojasun, ING,
Zara, Levi’s, Kookaï.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Demain avec Les Echos
SUPPLÉMENT
GRATUIT
IMMOBILIER
TOUT CE QUI CHANGE
APRÈS L’ÉTÉ
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
crible
Jeudi 6 septembre 2018
` SUR LE WEB WWW.LESECHOS.FR
Edenred trouve un allié de poids
avec la banque Itaú Unibanco.
L’INVITÉ
DES ÉCHOS
« Les Echos »
+
Un ticket brésilien
Florian Bucher
Cofondateur de 42
Test critique
CINQ ANS « Nous avons vu passer plus de 200.000 candidatures et plus de 202 nationalités. On a réalisé plus d’une vingtaine de piscines, la phase de sélection finale. On a un système
de niveau, quand on atteint le niveau 21, on est certifié. Cela signifie que vous avez fait tout l’ensemble de 42, et on vous certifie comme ayant terminé tout le cursus.
C’est en quelque sorte le Graal de 42. Aujourd’hui, on en a à
peu près 300 qui ont atteint ce niveau, et ils sont tous embauchés. Nous avons pas loin de 2.000 étudiants qui n’ont pas atteint ce niveau mais qui travaillent. »
ÉCOLE « Le terme “école” est un peu compliqué pour nous,
dans le sens où ça induit tout un tas de notions, de transmissions, de professeurs, d’élèves etc.
On est dans l’apprendre à apprendre, dans une communauté
d’étudiants qui doivent travailler ensemble pour atteindre des
objectifs. On n’est pas dans la transmission d’un savoir, ou
dans ce type de relations professeurs-élèves. »
ENTREPRISE « Quand on a lancé 42 en 2013 et qu’on a dit
qu’on formerait des gens sans diplôme, ça a effrayé les entreprises. Aujourd’hui, le problème est différent. On a des étudiants qui partent en stage et qui trouvent un emploi.
On a du mal à garder nos étudiants un an ou un an et demi de
plus en leur expliquant que c’est bien d’aller plus loin dans les
notions. »
Interview réalisée par Fabienne Schmitt
« L’orgueil est une fleur qui pousse dans le jardin du diable. » Le proverbe a
longtemps été arrosé par les Britanniques pour s’appliquer au tout récent
mariage germano-américain Bayer-Monsanto. A l’origine de la plus grande
acquisition de « Deutschland AG » à l’étranger pour 53,9 milliards d’euros,
qui a fait de l’allemand le premier agrochimiste mondial, son patron, Werner Baumann n’a « aucun regret ». Mais ses actionnaires, qui y ont contribué
par les graines d’une augmentation de capital de 6 milliards, ne peuvent pas
en dire autant. Depuis mi-juin, près de 19 milliards d’euros de valeur ont été
incinérés en Bourse, soit 35 % du prix de la transaction. Les cinq sixièmes
de l’incendie proviennent au départ d’un feu de broussailles : la condamnation de Monsanto, en première instance, à verser 289 millions de dollars à
un jardinier accusant l’herbicide Roundup d’être la cause de son cancer. La
banque UBS calculait fin août qu’un tel brasier revenait à considérer que le
glyphosate va être purement et simplement retiré du marché, que Bayer devra consentir à un accord amiable de 8,5 milliards de dollars avec les plaignants – ses analystes l’estiment à 5 milliards dans un scénario noir s’appuyant sur l’historique judiciaire très fourni – et que pour ces torts, le titre
subira une décote punitive de 20 %. Depuis, l’action a encore perdu près de
5 %. En quelque sorte un meurtre dans un jardin teuton, mais auquel participe sa victime. L’abaissement, mercredi, de la prévision de bénéfice net par
action pour 2018, prévisible à cause de la finalisation tardive de l’opération,
a pris par surprise les investisseurs. En matière de communication financière, Bayer a rarement eu la main verte. Un jardin, cela se cultive.
« Le Brésil est un pays d’avenir et le restera. » Avec Edenred, le père du Ticket
Restaurant, pas question de rire du double sens de la citation du général de
Gaulle. Même si le PDG, Bertrand Dumazy, a réussi à faire augmenter la
part de l’Europe dans les revenus – une diversification géographique et des
activités qui a requinqué l’ histoire boursière –, le plus grand pays d’Amérique du Sud reste en effet un marché clef pour le fleuron français des services transactionnels. Et malgré tous ses déboires, la croissance organique
continue au pays de Lula, y compris pour l’activité « Avantages aux salariés », qui a enfin redressé la barre au second trimestre. Le partenariat exclusif avec Itaú Unibanco dans ce domaine devrait permettre d’accélérer le
rythme. La dernière publication semestrielle de l’ex bras financier d’Accor,
meilleure que prévu, a montré l’existence d’un bon levier opérationnel, de
quoi permettre aux investisseurs d’apprécier à sa juste valeur le point de
croissance totale supplémentaire espéré. Mis sur les nerfs par les crises de
devises émergentes, ils auront bien sûr du mal à oublier chez Edenred le
contraste entre la croissance organique à deux chiffres d’un côté et la quasistabilité du bénéfice net de l’autre. Ils espèrent pouvoir quelque peu se consoler avec la valorisation de la filiale Ticket Serviços, dont la première banque privée brésilienne va prendre 11 % du capital, ce qui pourrait permettre
au nouveau ticket brésilien d’offrir aussi un avantage aux actionnaires.
BioMérieux est une valeur délicate à manier
par la Bourse.
Meurtre dans un jardin allemand
La Bourse a déjà fait une croix
sur le glyphosate de Monsanto chez Bayer.
L’intégralité de l’émission sur lesechos.fr/invitedesechos
L’observation sous la lentille du microscope accentue les effets de loupe, un
biais qui vient à nouveau de prendre à revers les investisseurs chez bioMérieux. Les gérants ne savent en effet plus quels gants enfiler pour manier
leur ancien chouchou de la « medtech » hexagonale qui cumule les paradoxes. La proportion d’opinions vendeuses, à des sommets de plus d’une
décennie (43 % des analystes « sell side »), n’a pas empêché le titre de toucher un plus haut historique mi-juin. A croire les courtiers, le fleuron de la
famille Mérieux, qui se paie plus de 41 fois les profits de 2018, remporte la
palme du potentiel de baisse en Bourse (–17 % d’ici à douze mois, le plus élevé de l’indice SBF120), juste après Hermès, un autre emblème des pathologies de valorisation incompréhensibles aux Diafoirus des tableaux Excel.
Voilà sans doute pourquoi le titre a grimpé de plus de 5,6 % mercredi dans
l’éprouvette parisienne ! Le test critique des comptes semestriels, que les investisseurs voyaient en juillet concrétiser leurs craintes d’une survalorisation par rapport à la solidité des positions du champion mondial de la microbiologie industrielle, s’est retourné contre eux. Non seulement le spécialiste du diagnostic in vitro fait de la résistance sur plusieurs marchés clefs,
mais en plus, l’allongement de la durée d’amortissement des machines placées chez les clients donne un coup de pouce bienvenu au relèvement de
l’objectif annuel de résultat opérationnel courant. Pas facile de renoncer à
celui qui injecte depuis trois ans dans les portefeuilles de 60 % à 135 % de
surperformance boursière sur trois ans…
LES ENTREPRISES CITÉES
Amazon 20, 24
April 26
Arianespace 15
Bénéteau 17
Bic 18
Biosynex 23
Blue Origin 15
BNP Paribas 27
Brittany Ferries 22
Chongqing Changan
Automobile 16
Commerzbank. 25
Cosco Ports Holding 22
Covéa 25
CVC Capital Partners 13
Damartex 15
Deutsche Bank 25
Devoteam 19
Edenred 17
Exotrail 15
Fountaine Pajot 17
Geely 16
Google 20
Grand Large Yachting
17
Homepilot 17
Irish Ferries 22
La Centrale de
Financement 26
Lagardère Studios 19
Lloyds Banking Group
27
Maruti Suzuki 16
Mediawan 19
Oath 20
Onet 30
Opel 16
Pilot 18
Quo Vadis 18
Scapêche 22
SCOR 25
Segula Technologies 16
Soprofen 23
SpaceX 15
Suzuki 16
Tabuléo 23
Tesla 15
Vergnet Hydro 23
Wirecard 25
WPP 20
Zodiac Nautic 17
AVIS FINANCIERS
Econocom 15
EN VUE
les echos est une publication du
principal associé ufipar (lVmH)
présiDent-Directeur général Pierre Louette
Directrice générale pôle les ecHos Bérénice Lajouanie
Directeur Délégué Bernard Villeneuve
Directeur De la puBlication & présiDent De la sas les ecHos Pierre Louette
edité par les echos, sas au capital de 794.240 euros rcs 582 071 437
10, boulevard de Grenelle, CS10817, 75738 Paris Cedex 15 Tél. : 01 87 39 70 00.
www.lessechos.fr
éDitrice Déléguée Capucine Marraud des Grottes
Directeur Des DéVeloppements éDitoriaux Du pôle les ecHos Henri Gibier
Directeur De la réDaction Nicolas Barré
Directeurs Délégués De la réDaction
Dominique Seux et François Vidal
réDacteurs en cHef
David Barroux (entreprises)
Laura Berny (enquêtes)
Daniel Fortin (magazine, opinions, innovation)
Arnaud Le Gal (les echos entrepreneurs
et opérations spéciales)
Etienne Lefebvre (france et international)
Clémence Lemaistre (information digitale)
Guillaume Maujean (finance-marchés)
Pascal Pogam (information
et transformation digitale)
réDacteur en cHef tecHnique Didier Boileau
Directeur De création Fabien Laborde
Directrice artistique aDJointe
Marion Brisson
eDitorialistes
Cécile Cornudet,
Jacques Hubert-Rodier, Eric Le Boucher,
Jean-Francis Pécresse, Jean-Marc Vittori,
Sabine Delanglade, Laurent Flallo,
Sylvie Ramadier (le crible)
LES ECHOS EXECUTIVES
réDactrice en cHef Muriel Jasor
LES ECHOS WEEK-END
Directeur De la réDaction Henri Gibier
réDacteurs en cHef Gilles Denis,
Karl de Meyer et Lucie Robequain
Directrice artistique Cécile Texeraud
SÉRIE LIMITÉE
réDactrice en cHef Frédérique Dedet
Directrice artistique
Clarice Fensterseifer
Directeur De la Diffusion et Du marKeting clients Etienne Porteaux
Directeur stratégie et communication Fabrice Février
PUBLICITÉ Les Echos Team Media tél. : 01 87 39 78 00.
présiDente Corinne Mrejen
Directrice générale Cécile Colomb
Directrice puBlicité financiÈre Céline Vandromme
Directrice puBlicité commerciale Emmanuelle Denis
Directrice puBlicité lifestYle Anne-Valérie Oesterlé
SERVICE ABONNEMENTS les ecHos 4, rue de mouchy 60438 noailles cedex
tél. : 01 70 37 61 36. fax : 01 55 56 70 38 du lundi au vendredi de 9 h à 18 h
IMPRESSION l’imprimerie (tremblay-en-france), midi libre (montpellier).
tirage Du 5 septemBre 2018 : 93.731 exemplaires
origine du papier : Belgique. taux de fibres recyclées : 100%.
ce journal est imprimé sur du papier porteur de l’ecolabel européen
sous le numéro fi/37/002. eutrophisation : ptot 0.013kg/tonne de papier
membre de oJD-Difusion contrôle cppap : 0421 c 83015. toute reproduction, même partielle,
est interdite sans l’autorisation expresse de l’éditeur (loi du 11 mars 1957)
ce numéro comporte un 3e cahier de 20 pages « les echos entreprises et collectivités »
Kylian Mbappé
e fut le meilleur moment de
notre été. Pourtant, nous
n’avons presque pas profité de
cette Coupe du monde et surtout pas le
président de la République. Sacré
Alexandre B ! Sacré Nicolas H ! Les
polémiques avaient même commencé
dès le jour du retour des Bleus en leur
reprochant d’avoir descendu les
Champs trop vite. Il faudrait savoir !
Quarante-huit heures plus tôt, la
France se félicitait de la rapidité des
sprints de Kylian Mbappé, son nouveau chouchou, flashé à 32,4 km/h sur
le terrain. Toujours est-il que l’on voudrait voir les Bleus ranimer la flamme
à l’occasion de leur « rentrée » ce jeudi
soir.
Ils joueront à Munich contre des
Allemands dont la chute en Russie
suscita la « joie pure » du sympathique
Mélenchon. Le double forfait du gardien de but Hugo Lloris et de sa dou-
C
blure habituelle Steve Mandanda laissera la responsabilité des cages à un
troisième homme. Pourvu que ce
France-Allemagne ne tourne pas à
l’opération portes ouvertes ! Heureusement, Mbappé ne s’est pas laissé
endormir au musée Grévin. Quatre
buts en deux matchs et demi, le Parisien juge son début de saison
« canon ». Le Mondial, l’a sacré :
« joueur préféré des Français » – on
fera le compte l’an prochain des naissances de petits Kylian. Zidane l’avait
repéré dès l’âge de 10 ans. Depuis Pelé
en 1958, aucun joueur de moins de
20 ans n’avait marqué autant de buts
que lui en Coupe du monde.
Deviendra-t-il en décembre le plus
jeune Ballon d’Or de l’histoire ? Il bat
tous les records de précocité. On dirait
Manu dans sa période faste que les
sondages semblent croire déjà révolue. Sic transit. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
LESECHOS.FR/
SPÉCIAL
TERRITOIRES
STRATÉGIE // Metz inaugure le 7 septembre le centre des congrès Robert-Schuman. Pour s’imposer dans le cercle
restreint des villes d’accueil du tourisme d’affaires, la métropole mise avant tout sur son identité transfrontalière.
AMetz, l’atoutfranco-allemand
reste unevaleur d’avenir
Fortnite Battle Royale, de League of
Legends ou de l’Arma Cup. Les 16
salles de commission tiendront lieu
de courts annexes. L’association
Grand Est Numérique poursuivra
la séance inaugurale les 13 et 14 septembre avec le Salon professionnel
#Gen, avant la première ouverture
au public proposée à l’occasion des
Journées du patrimoine.
Pascale Braun
— Correspondante à Metz
e 7 septembre prochain, les
invités qui, sortant de la gare
de Metz, déboucheront sur
le parvis Adrienne Thomas pour
assister à l’inauguration du centre
descongrèsRobert-Schuman,franchirontenquelquespasunsièclede
symboles. Dans son livre « Die
Katrin wird Soldat » publié sous le
pseudonyme d’Arienne Thomas,
l’auteure juive berlinoise Herta
Strauch a relaté son engagement
d’aide-soignante au service des
blessésetdesprisonnierstransitant
en gare de Metz durant la Première
guerre mondiale. Best-seller des
années 1930, l’ouvrage, qui fut brûlé
lors des autodafés nazis, constitue
un manifeste intemporel de pacifisme. Robert Schuman incarne
une autre figure de la réconciliation
européenne. De naissance allemande et d’origine luxembourgeoise, l’ex-député de la Moselle et
président du Conseil des ministres
de la IVe République a édifié avec
JeanMonnetlaCommunautéeuropéenne du charbon et de l’acier,
socle de la future Union.
IlafallucentansàMetzpourcicatriser les plaies des deux annexions,
assumer l’héritage de l’empire prussien et revendiquer son identité
franco-allemande. Plus largement,
la ville puise sa légitimité européenne dans 3.000 ans d’une histoire successivement gallo-romaine, lotharingienne, germanique
et française. Le nouveau centre des
congrès, qui arbore en façade plus
de 10.000 pierres de Jaumont, rend
hommage à ce patrimoine millé-
L
La métropole entre
dans le club restreint
des villes d’accueil
du tourisme d’affaires,
au terme d’un
investissement de
60 millions d’euros.
L’auditorium du centre des congrès Robert-Schman peut acueillir 1.200 personnes. Photo Studio Hussenot
naire. « Cette pierre exploitée depuis
le temps des Romains se retrouve
dans tous les bâtiments anciens
depuis le XVe siècle. Elle constitue la
matière même de la ville et lui confère
sa forte personnalité », estime JeanMichel Wilmotte, architecte de
renommée internationale retenu
par Metz Métropole pour édifier
Metz Congrès.
Ocre, sobre et fonctionnel, le centre Robert-Schuman accolé à la
gare contraste avec les exubérantes
courbesblanchesduCentrePompi-
dou Metz qui lui fait face. Les deux
bâtiments traduisent pourtant une
même ambition : gommer définitivement l’image de ville de garnison
ou de bastion d’industries défuntes
qui colla trop longtemps à la ville.
L’édifice de Shigeru Ban figure
aujourd’hui parmi les musées les
plus fréquentés de France, notamment grâce à l’afflux de visiteurs
allemands, belges, luxembourgeois
et néerlandais. Metz Métropole
compte réitérer ce succès dans le
domaine du tourisme d’affaires, en
choix. La métropole se distingue
aussi par un fort soutien au numériqueetàl’e-sport.Ilexistedansletierslieu TCRM Blida une communauté
dejeunestrèsengagésquiestlittéralement venue nous chercher », explique Julien Brochet, directeur de
l’ESWC. Flambant neuf, le centre
des congrès messin se prête parfaitement à l’événement, qui y organisera également ses deux prochaines éditions. L’auditorium de 1.200
places fera office de court central
pour les grandes compétitions de
misant à la fois sur sa centralité
européenne et sur sa capacité à
créer l’événement.
Fort soutien au numérique
Le centre Robert-S chuman
accueillera pour son lancement
une manifestation de dimension
mondiale, l’e-sport World Convention (ESWC), qui doit réunir plus de
10.000 visiteurs les 8 et 9 septembre. « Metz est très bien connectée à
ses voisins européens et à Paris, mais
ce n’est pas la seule raison de notre
Metz entrera ainsi dans le club
restreint des villes d’accueil du tourismed’affaires,autermed’uninvestissement de 60 millions d’euros. Le
financement de l’édifice s’est avéré
acrobatique, le Département désargenté ayant tardé à s’acquitter de sa
contribution. Le projet a néanmoins
suscité un consensus quasi unanime. « Loin de relever d’une dépense
de prestige, le centre des congrès
Robert-Schuman répond à une nécessité. Renoncer à cet investissement
revenait à admettre que les choses se
passeraient ailleurs. Or Metz a toute
légitiméderevendiquerl’atoutunique
que lui confère sa position frontalière », affirme Xavier Bouvet, directeur de l’agence d’attractivité Inspire
Metz. Géré par le groupe GL Events,
Metz Congrès a d’ores et déjà programmé 60 manifestations. L’édifice est fin prêt, la réputation de
Metz, ville de congrès, reste à bâtir. n
Philippe Gisselbrecht _ Ville de Metz
DR
Jean-Christophe Verhaegen/AFP
Trois initiatives ancrées dans l’histoire transfrontalière
De l’Annexion à l’Unesco Longtemps honni par les Lorrains,
le patrimoine architectural légué par l’empereur Guillaume II
compte aujourd’hui parmi les richesses que Metz espère inscrire
à l’Unesco. Edifiée par l’architecte berlinois Kröger, la gare monumentale que Maurice Barrès qualifiait « d’immense pâté de viande »
a été élue plus belle gare de France au concours Villes & Connexions de 2017. Nécropole nationale de la Première guerre
mondiale, le site funéraire messin de Chambière conforte également
la candidature de la Ville.
Starck propulse la maison Heler à 40 mètres de hauteur
Metz manque encore d’hôtellerie haut de gamme. Le designer
Philippe Starck compte remédier à cette carence en lançant dans
le quartier de l’Amphithéâtre une spectaculaire ligne d’hôtels intitulée
Maison Heler. Réplique fidèle d’une demeure construite en 1904
avenue Foch, une maison caractéristique de la période de l’Annexion
se posera sur le toit du premier immeuble de grande hauteur de la ville.
L’hôtel de luxe de 14 étages proposera 119 chambres et suites lors de
son ouverture prévue en 2020.
Metz, résolument wunderbar Pour la troisième année d’affilée,
Metz a arboré courant mai des drapeaux français et allemands
et organisé durant une semaine une cinquantaine d’événements
binationaux. Instauré dans la foulée du Sommet franco-allemand
de 2016, « Metz est wunderbar » (formidable) constitue désormais
un temps fort des échanges économiques, touristiques, sportifs
et culturels entre Metz et l’Allemagne. L’initiative permet également
de populariser le bilinguisme : Metz compte déjà trois écoles primaires biculturelles.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
02 // TERRITOIRES
Les Echos
TRANSPORT // Premier port céréalier fluvial de France, Metz s’arrimera bientôt à une nouvelle entité regroupant
neuf ports de la rivière Moselle. Le futur exploitant devra redynamiser la navigation en massifiant le transit.
Unnouveauport fluvial pour serenforcer
danslacompétition européenne
Pascale Braun
— Correspondante à Metz
a loi NOTRe suscite des
remousdanslagestionlocale
des activités portuaires, et la
Moselle n’échappe pas à la règle. Les
concessions actuelles arrivant à
expiration, Voies navigables de
France (VNF) a créé un syndicat
mixte ouvert pour redynamiser la
navigation au long de la rivière.
Début 2019, l’organisme désignera
un opérateur unique pour gérer
neuf ports publics et privés mosellans. « Ce regroupement augmentera
l’assise des ports mosellans et les rendra plus visibles à l’échelle européenne », estime Xavier Lugherini,
chargé de l’action commerciale à
VNF Nord-Est.
Les autorités consulaires messines ne cachent pas leur crainte de
voir le Nouveau Port de Metz – premier port céréalier de France – dissoudre sa notoriété au sein de la
future infrastructure lorraine. Pour
l’heure, la Société des Ports de
Moselle(SPM)gèrelesdeuxinstallations de Metz et celle de ThionvilleIllange, la CCI de Meurthe-et-Moselle exploitant la plate-forme
multimodale de Frouard. Le futur
syndicat mixte regroupera ces quatre ports publics ainsi que cinq ports
privés, soit un volume annuel global
de 7 à 8 millions de tonnes. Le Nou-
L
veau Port de Metz – ainsi dénommé
depuis sa création en 1967 – concentre à lui seul près de la moitié de ce
volume. Historiquement créé pour
exporter du minerai lorrain – dont
nulletonnen’ajamaisquittélarive–,
il n’a obtenu qu’à la fin des années
2000 la création d’une ligne de conteneurs. Aménagé au terme d’un
investissement de 12 millions
d’euros, le terminal 2 du NPM a vu
son tonnage passer de 3.200 EVP
(équivalent 20 pieds) lors de son
ouverture en 2014 à 27.000 EVP l’an
dernier.
Accès facile
« Les navettes fluviales qui connectent Metz à Anvers et Rotterdam via
le Rhin nous ouvrent un nouvel horizon vers le grand export maritime
auxEtats-UnisouenAsie »,souligne
Jacques Kopff, directeur général de
laSPM.Lacoopérationtransfrontalière joue un rôle essentiel dans
cette expansion : le port messin utilise les installations rhénanes du
groupe allemand HTAG à Cologne
pour acheminer les marchandises
vers la mer du Nord. La société
Luxport gère pour sa part 10 hectares de plate-forme de container, qui
sécurisent les volumes du port
luxembourgeois de Mertert-Wasserbillig, à l’est du Luxembourg.
Le port de Metz fait valoir son
accèsfacileàlarouteetaurail,etses
équipements de manutention flambant neufs pour attirer de nouvelles
entreprises. Au milieu de la décennie, les importations de charbon
qui alimentaient les centrales thermiques de La Maxe et de Blénodles-Pont-à-Mousson permettaient
encore d’équilibrer les flux entre
amont et l’aval.
Au cours des trois dernières
années, le cimentier Vicat, le fabricant de béton Feidt et Eurogranulat
se sont implantés au long de la
Moselle pour bénéficier de ses
infrastructures portuaires, com-
pensant partiellement la fin du
charbon et le déclin de l’acier. Le
port de Metz peut espérer s’étendre
à moyen terme sur des emprises
industrielles libérées, dont celle de
la centrale EDF de La Maxe, pour
faciliter de nouvelles installations.
L’écueil principal réside peut-être
dans la sourde concurrence
qu’exercent entre eux les ports lorrains. Le futur opérateur aura pour
mission de massifier les volumes au
long de la Moselle, en laissant aussi
peu de prise que possible aux considérations politiques. n
Au terminal 1
convergent 2,5 millions
de tonnes circulant par
voie d’eau vers le nord
de l’Europe,
2,3 millions de tonnes
acheminées par
camion depuis
l’autoroute A31
et 120.000 tonnes
transitant par le centre
de tri derroviaire
de Woippy.
Photo SDPM
Lalogistiquechercheàretrouver
lesens del’histoire
Ikea a instauré en bordure
de Moselle un modèle de
multimodalité qui utilise la
route, la navigation fluviale
et le rail.
Implanté à la Maxe, dans la banlieue de Metz, depuis l’an 2000, Ikea
ainstauréenborduredeMoselleun
modèle de multimodalité. Rompantavecle« tout-camion »,l’entrepôt de 115.000 mètres carrés, situé à
proximité de son magasin, utilise
non seulement la route, mais aussi
la navigation fluviale et le rail pour
desservir une quarantaine de
pointsdeventeenFrance,enSuisse,
en Espagne et au Portugal. Premier
clientduportdeMetzhorscéréales,
Global Transports & Logistics Services, filiale d’Ikea, expédie 1.600
EVP par conteneurs depuis 2014,
auquel s’ajoute, depuis 2016, le
même volume transporté par train.
« Cette diversification s’inscrit dans
une stratégie de long terme pour
acheminer nos marchandises en
Europe de manière plus durable », indique le service logistique
de l’enseigne suédoise.
Confortés par la COP 21, les transports par voie d’eau vont dans le
sens de l’histoire. Or Metz peine à
faire valoir un atout fluvial et géographique pourtant avéré depuis
2.000 ans. Les Romains naviguaient déjà au long de la Moselle,
de la Saône et du Rhin, et Metz, qui
se nommait alors « Divodurum
Mediomatricorum », occupait une
place de choix sur les axes LyonTrèves et Reims Strasbourg.
« La métropole des liaisons
européennes
Au XIIIe siècle, durant la République messine, puis au cours des
périodes fastes des villes libres de
l’Empire et des Trois Evêchés, Metz
– qui battit parfois sa propre monnaie–prospéragrâceaucommerce
international, servant d’entrepôt et
de relais aux marchands allemands, français et hollandais. Rattachée à la France par le traité de
Westphalie en 1648, la ville s’est
Le rendez-vous business
et numérique annuel du Grand Est
Global Transports & Logistics Services, filiale d’Ikea, expédie 1.600
EVP par conteneurs depuis 2014. Photo Inter IKEA Systems B.V. 2018
muée en place forte administrative
et militaire. L’Annexion de 1870 a
achevé de la renfermer, tout en lui
conférant une gare démesurée et
de nouvelles lignes ferroviaires
vers l’Allemagne et le Luxembourg.
L’èreindustriellealaisséàlavilleun
canal à grand gabarit de Metz à
Neuves-Maisons, ainsi que le canal
des mines de fer de la Moselle.
L’aménagement de la rivière fut
complexe et morcelé, la France et
l’Allemagne ayant pris grand soin
de ne pas faciliter l’accès au pays
voisin. « En ce début de XXIe siècle,
ces vestiges apparaissent tout entiers
comme un grand délaissé. Les communes du bassin de vie messin n’ont
pas encore pris collectivement la
mesure de ces infrastructures et de la
manière de les utiliser au-delà de ses
usages industriels. Mais la métropolisation peut jouer un rôle de déclic »,
analyse Fabien Soria, chef de projet
mobilités et stratégies métropolitaines à l'agence d’urbanisme messine Aguram.
Metz, qui a accédé début 2017 au
statut de métropole, affiche l’ambitieux projet de devenir « la métro-
pole des liaisons européennes ». Ses
nouvelles compétences lui permettront peut-être de clarifier ses objectifs. A ses frontières, des villes voisinesontprisdel’avance,démontrant
au passage l’énorme potentiel de la
logistique en termes d’emploi et
d’attractivité. Voici trente ans, la
communebelged’Athusamisàprofit sa position centrale au coeur des
trois frontières et son point de jonction entre trois lignes ferroviaires.
Elle gère aujourd’hui une grande
partie du transport terrestre des
conteneurs arrivant des ports de la
mer du Nord. Au Luxembourg,
l’Eurohub de Bettembourg achève
un investissement de 120 millions
d’euros, qui conforte sa position de
pivot du ferroutage européen. Amazon conférera peut-être à Metz le
statut un statut analogue – mais uniquement sur un mode routier. Le
géant américain pourrait implanter
sur le plateau de Frescaty qui jouxte
la ville une base logistique de
185.000 m2. Le projet créerait 2.000
emplois et triplerait à certaines heures la circulation au long des départementales du secteur.. n
Ils seront là !
Bertrand Piccard,
Laurent Alexandre,
Mariya Gabriel,
Christophe Galfard,
Korben,
Loïc Le Meur,
Jacques Séguéla,
Gaël Langevin,
…
Metz à 82 min de Paris en TGV
13 & 14
sept. 2018
Centre des Congrès
Robert Schuman à METZ
Programmation et billetterie sur gen.grandestnumerique.org
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
TERRITOIRES // 03
Les Echos
L’EXEMPLE
Le machiniste
Claas,pionnier
du grandexport
Leader européen du
machinisme agricole,
le groupe allemand
Claas a implanté à Metz
un centre de profit quasi
autonome spécialisé
dans les presses à balles.
Repreneur, en 1998, de l’usine Someflor à Florange, l’équipementier ThyssenKrupp Presta France a souhaité avant tout être au cœur
des industries automobiles françaises et allemandes. Photo ThyssenKrupp
ATTRACTIVITÉ // Metz compte sur son offre technologique, scientifique
et universitaire pour attirer les entreprises allemandes.
Valoriser ses atoutspour
séduireles voisins allemands
Pascale Braun
— Correspondante à Metz
etz est wunderbar ? Proclamé chaque printemps
au cours d’une semaine
événementielle de plus en plus
populaire, le mot d’ordre rencontre un faible écho parmi les entreprises allemandes. « L’image de
Metz n’est pas encore ce qu’elle
devrait être. Bien située entre Paris
et Frankfort, verdoyante et agréable
à vivre, la métropole offre aussi des
compétences technologiques et des
ressources humaines qui mériteraient d’être mises en avant »,
estime Hervé Bauduin, directeur
général de Claas France (lire cicontre) et nouveau président de
l’UIMM Lorraine.
Au cours des cinq dernières
années, le technopôle de Metz a
successivement accueilli plusieurs
équipements de recherche-développement de dimension européenne, dont le potentiel reste
encore méconnu. Emanation de
Georgia Tech Lorraine, l’institut
Lafayette multiplie les brevets sur
des technologies de rupture,
notamment dans le domaine de
l’automobile. Le CEA Tech ouvre à
l’industrie régionale la plate-forme
M
Fflor, dédiée à l’usine du futur. L’IRT
M2P revendique une centaine de
partenariats avec le tissu local.
Plus connues, car ancrées sur le
territoire depuis un quart de siècle,
les grandes écoles messines, dont
l’Enim, Centrale Supélec, Arts et
Métiers Paritech ou l’ESITC, ont
fourni aux industries lorraines,
allemandes et luxembourgeoises
plusieurs générations de cadres et
d’ingénieurs. La métropole messine, qui a longtemps tiré de sa position géographique son principal
argument vis-à-vis de ses voisins
allemands, compte à présent faire
valoir ses nouveaux atouts.
Positionnement idéal
Repreneur, en 1998, de l’usine
Someflor à Florange, l’équipementier ThyssenKrupp Presta France
recherchait avant tout un positionnement idéal au cœur des industries automobiles françaises et allemandes. Spécialisée dans les
systèmes de direction, l’usine, qui
compte aujourd’hui 1.200 salariés
et 250 intérimaires, s’est muée en
vingt ans en plate-forme pilote du
groupe en matière de concepts
technologiques et de management
à la faveur d’un environnement
accueillant. « Nous avons développé
sur le territoire des compétences que
nous partageons avec l’ensemble du
groupe. Nombre de nos collaborateurs s’expatrient au siège de notre
maison mère ou dans d’autres usines », témoigne Philippe Wernoth,
directeurgénéraldeThyssenKrupp
Presta France.
L’entreprise s’est associée dès son
lancement à la plate-forme Fflor du
CEA Tech, dont elle utilise entre
autres le banc de réalité virtuelle
dédié à l’ergonomie. Elle participe
également à la chaire de recherche
industrielle d’Arts & Métiers Paristech, inaugurée en mai dernier
pour mettre au point des systèmes
de production reconfigurables et
performants.
Leader mondial des systèmes
d’essais sur matériaux, l’allemand
ZwickRoell a transféré son siège
social de Paris à Metz en 2011 pour
assurer un haut niveau de service à
ses clients historiques, notamment
sidérurgiques, et pour développer
le marché français. La densité du
tissu économique, universitaire et
scientifique messin a conforté la
structure, passée de 27 salariés lors
de son implantation sur le technopôle de Metz à 41 personnes désormais regroupées sur la nouvelle
zone d’activité de Mercy. « Les
acteurs locaux ont accès à nos
experts de Metz et aux laboratoires
de notre maison mère basée à Ulm,
au Bade-Wurtemberg. Ces échanges
leur permettent de suivre l’évolution
des matériaux et composants et de
validerdenouvellessolutionsàhaute
valeur ajoutée », explique Gauthier
Basin, responsable Relations
clients de Zwick France.
Qualité française
Encore rares, ces exemples instillent peu à peu outre-Rhin la
notion de qualité française et positionnent Metz comme gisement de
compétence, voire comme point
d’ancrage potentiel. La ville entend
faire reconnaître ses atouts, notamment auprès des 400 étudiants allemands qui fréquentent son
campus. Les obstacles restent nombreux–àcommencerparceluidela
langue, toujours bien réel. Les
modalités de l’apprentissage et des
stages transfrontaliers demeurent
d’une redoutable complexité et les
différences, les préjugés interculturels ont la vie dure. Mais l’industrie
allemande, continuellement en
recherche de personnel et de compétences de pointe, pourrait
apprendre à en trouver chez son
voisin messin. n
Implanté depuis quarante ans à
Woippy, dans la périphérie de
Metz, Claas France constitue le
plus gros exportateur de l’agglomération messine. Seul site de
production mondial de ramasseurs-pressesàballesdugroupe
allemand, l’usine du lieu-dit
Saint-Rémy dessert une soixantaine de pays sur les cinq continents. De ses 33.000 mètres carrés d’ateliers sortent chaque
année entre 2.500 et 3.000
machines destinées à l’Europe,
l’Asie, l’Afrique, aux Etats-Unis
ou à l’Océanie. Après deux
années de récession, la production enregistre depuis 2017 un
rebond de 15 %. « Le marché de
l’Europe de l’Ouest stagne et
s’avère tributaire de nombreux
aléas, dont la politique agricole
commune. C’est donc en dehors
del’Europequenousrecherchons
nos marges de progression »,
indique Hervé Bauduin, directeur général de l’usine.
Au plus près des acieries
En 1958, le groupe familial
Claas a choisi d’implanter sa
première usine hors Allemagne au plus près des aciéries
mosellanes qui lui fournissaient la matière première de
Il a dit
« L’attractivité de
la région repose
sur un écosystème fertile et sur
une main-d’œuvre
qualifiée. »
HERVÉ BAUDUIN
Directeur général de l’usine
ses engins agricoles. L’agglomérationmessinedisposaitdesurcroît d’une main-d’œuvre disponible et qualifiée, qui parlait
encore fréquemment allemand. Enfin, l’usine utilisait
pleinement les capacités de fret
ferroviaire de Woippy, avec
deux voies de chemin de fer
débouchant dans son enceinte.
Ces paramètres ont changé,
mais la France demeure le premier marché européen de
machinisme agricole et la
métropole messine s’est avérée
propice à de nouveaux développements. Le site, qui s’est mué
en centre de profit en 1996, s’est
doté de tous les services permettant la conception, la production et l’expédition de 26
La production
enregistre depuis 2017
un rebond de 15 %.
modèlesdepressesàballesrondes et carrées. Le service R&D
emploie aujourd’hui 60 personnes. L’effectif de 370 permanents monte à 500 personnes
au cours des longs pics d’activité : les ouvriers travaillent
8 h 42 par jour d’octobre à
juillet, soit 1.600 heures en neuf
mois et demi. Une politique
salariale généreuse, un process
de formation permanent et
l’octroi d’une journée de télétravail par semaine à tout le personnel, hors opérateurs, contribuent à fidéliser le personnel.
Fidèle aux préceptes allemands en matière d’apprentissage, l’usine Claas de Woippy
accueille chaque année une
trentaine d’alternants à tous les
niveaux, tant pour alimenter
son propre vivier de recrutement que pour consolider le
tissu industriel local. « L’attractivité de la région repose sur un
écosystème fertile et sur une
main-d’œuvre qualifiée, y comp r i s p a r m i l e s s o u s - t ra i tants », assure Hervé Bauduin.
L’usine mise sur les compétences des écoles d’ingénieurs de
Metz et sur la plate-forme du
CEATechpouraccompagnersa
propre transition numérique.
— P. B. (à Metz)
L’ÉVÉNEMENT
#Gen,l’interfaceentre lesgeekset lesdirigeants
Le rendez-vous business
et numérique du Grand Est
organise une édition hors
normes au nouveau centre
Metz Congrès.
Son essor témoigne d’un
écosystème numérique
dense partiellement
transfrontalier.
Organisé par Grand Est Numérique
les13et14septembre,leSalon#GEN
n’est pas peu fier d’inscrire sa
sixième édition dans la séance inaugurale du centre des congrès
Robert-Schuman. « Nous voir confier un tel espace constitue une
aubaine, tant pour notre association
que pour les 3.000 participants attendus. L’événement nous conforte dans
notre ambition de figurer bientôt au
Top 5 des rencontres nationales du
business numérique », assure Frédéric Schnur, président de Grand Est
Numérique. Deux jours durant,
#GEN occupera la totalité du nouveau bâtiment, du rez-de-chaussée,
où viendront se restaurer un millier
de décideurs et de chefs d’entreprise, au deuxième étage loué pour
des réunions de travail, en passant
par les 1.200 places de l’auditorium.
Parmi les temps forts annoncés
figurentlesinterventionsdeMariya
Gabriel, commissaire européenne
en charge du numérique, de Bertrand Piccard, inventeur de l’avion
solaire Solar Impulse, d’Oussama
Ammar, créateur de l’accélérateur
de start-up Thefamily ou encore, de
Laurent Alexandre, fondateur de
Doctissimo.fr et dirigeant de NBIC
Finance. Revendiquant un rôle
d’interface entre scientifiques,
chercheurs et start-up d’une part,
chefs d’entreprise et décideurs nongeeks d’autre part, #GEN enchaînera 55 conférences et tables rondes pour cette édition hors normes.
Grand Est Numérique, qui
compte aujourd’hui 200 adhérents
et cinq salariés, doit son essor au
regroupement sous la bannière
Lor’N’Tech d’une activité digitale
éparse, mais bien ancrée en Lorraine. Seule composante transfrontalière de la French Tech, le réseau
porté par le Pôle métropolitain
européen du Sillon lorrain revendique depuis sa création ses liens avec
la Sarre et le Luxembourg.
Mutualiser les espaces
#GEN enchaînera 55 conférences et tables rondes lors
de l’événement des 13 et 14 septembre. Photo Raoul Gilibert
Le Grand-Duché, qui se caractérise
par une fulgurante croissance
numérique, n’a longtemps vu en la
L o r r a i n e q u’u n v i v i e r d e
main-d’œuvrequalifiée.Cetteapproche semble évoluer vers une relation
moins unilatérale. « Aujourd’hui,
nous comptons à Metz une douzaine
de start-up reconnues qui ne seraient
pas restées sur notre territoire voilà
quelques années, quand les porteurs
de projets lorrains partaient naturellement vers le Luxembourg », note
Philippe Hénaux, directeur de la
mission Attractivité numérique et
Ecosystème des start-up à Metz
Métropole. Les quatre tiers lieux de
Lor’N’Tech et le Lohft (Luxembourg
House of Financial Technology),
nouvelle place forte des start-up à
Luxembourg-ville, envisagent de
mutualiser des espaces d’accueil.
Côté franco-allemand, la coopérationdémarrepluslentement.Très
lié à l’université, l’écosystème numérique sarrois reste pour l’heure
moins visible que son homologue
lorrain. Le cluster « silver économie » sarro-lorrain qui se proposait
de mettre le numérique au service
du grand âge est resté dans les limbes. La coopération en matière de
cybersécurité entre les chercheurs
lorrains et le Cispa de Sarrebruck
peine à décoller, mais pourrait
déboucher à terme sur un centre de
recherche franco-allemand. En
revanche, le start-up show 42, qui
réunit chaque année 42 jeunes
pousses de Metz, Luxembourg, Trèves et Sarrebruck, confirme l’existenced’unterreaunumériquetransfrontalier. — P. B. (à Metz)
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
04 // TERRITOIRES
Les Echos
FORMATION // L’Institut supérieur franco-allemand de technique, d’économie et de science a formé en qua-
rante ans 3.000 cadres qui ont renforcé l’industrie et les échanges dans les deux pays.
L’Isfates,l’institut qui formedes cadres
avec unevraie culture binationale
Pascale Braun
— Correspondante à Metz
a modestie n’empêche pas
l’excellence. Peu connu des
Messins, dirigé par une toute
petite équipe et encadré par des responsables de filière le plus souvent
bénévoles, l’Institut supérieur franco-allemand de technique, d’économie et de science (Isfatès) n’a pas la
notoriété des grandes écoles d’ingénieurs ou de commerce. Mais ses
étudiants mettent en général une
semaine à trouver un emploi, tant
sesdiplômesconstituentungagede
qualité dans l’espace transfrontalier et au-delà. En quarante ans
d’existence, l’institut a placé près de
3.000 diplômés dans des entreprises françaises et allemandes, mais
aussi dans les cinq continents.
« Nous cultivons des valeurs
d’ouverture et de diversité et misons
davantage sur l’entraide que sur la
compétition. L’Isfatès joue un rôle
d’ascenseur social. Les études
menées au cours des deux dernières
décennies indiquent qu’entre cinq et
dix ans après avoir obtenu leur
diplôme, nos étudiants occupent les
mêmes postes que s’ils étaient sortis
des meilleures écoles d’Allemagne ou
de France », souligne Gabriel
Michel, directeur de l’Isfatès.
Inspiré par la pédagogie des pays
du nord de l’Europe, l’enseignement repose sur l’acquisition des
compétences interculturelles sur le
terrain : les étudiants ne passent
que trois de leurs dix semestres de
scolarité à Metz, effectuant le reste
de leur parcours à la HTW de Sarrebruck, puis en Europe dans le cadre
de stages Erasmus ou à l’international, notamment au Québec, à la
faveur d’une coopération étroite
avec Polytechnique Montréal. « Au
début de la première année, on perçoit nettement les différences entre
étudiants français et allemands. A la
finducursus,onnelesdistingueplus,
tant les échanges les ont transformés : les uns et les autres sont devenus adaptables et enclins au consensus », observe Gabriel Michel.
L
Pont entre Paris et Berlin
En quarante ans d’existence, l’institut a placé près de 3.000 diplômés dans des entreprises françaises
et allemandes, mais aussi dans les cinq continents.Photo DR
Issu d’une coopération historique entre l’université de Lorraine et
laHTWSaar(HochschulefürTechnik un Wirtschaft des Saarlandes)
de Sarrebruck, l’Isfatès dispense
depuis quarante ans un cursus
franco-allemand ouvert à l’international. Anticipant le déclin du char-
bon et de l’acier, ses trois filières initiales – le génie mécanique,
l’électricité et la gestion – devaient
former des cadres pour développer
de nouvelles activités dans la
Grande Région Sarre-LorraineLuxembourg. L’école propose
désormais à ses 400 étudiants fran-
çais et allemands sept licences et
cinq masters dans les domaines des
sciences de l’ingénieur, en logistique, en tourisme et en management international. Les doubles
diplômes se sont parfois élargis à
des diplômes reconnus, selon les
filières, par jusqu’à six pays.
Avec seulement quatre personnels
administratifs – relayés, côté sarrois, par l’équipe de l’IHK – et un
seul enseignant en poste, l’Isfates a
conscience de la fragilité de ses ressources humaines. L’institut puise
dans le vivier universitaire régional
pour s’assurer le concours d’environ 80 enseignants. Son quarantième anniversaire, qui sera célébré
au centre des congrès Robert-Schuman le 3 novembre, constituera
l’occasion d’un bilan encourageant : l’Isfatès représente
aujourd’hui la première entité de
l’Université franco-allemande
(UFA) avec 7 % des effectifs et le
nombre d’inscrits ne cesse de progresser.
L’institut puise
dans le vivier
universitaire régional
pour s’assurer le
concours d’environ
80 enseignants.
« L’Isfatès bénéficie à la fois de sa
situation géographique, qui permet
des échanges fréquents et réguliers, et
de sa réputation, qui suscite des candidatures au niveau national dans
les deux pays. Son fonctionnement
associant les étudiants français et
allemands dans un parcours commun lui confère une place importante dans notre organisation »,
salue Olivier Mentz, vice-président
allemand de l’UFA. Regroupant
6.500 étudiants, l’UFA constitue
elle-même un succès de la relation
entre Paris et Berlin et une référence universitaire pour l’Union
européenne. n
LE PROJET
LE PRESTIGE
Les réseaux devilles
estompentles frontières
Le WTC MetzSaarbrücken
ressuscité
Quattropole et Tonicités
s’entrecroisent sur un
territoire frontalier
englobant quatre pays.
« Les réseaux de
villes sont des
sentinelles qui
informent et
alertent les élus
mieux que les Etats
ou les régions ne
peuvent le faire. »
Les deux réseaux assurent
un rôle d’animation et de
cohésion, mais également
de vigie.
« Quatre villes, trois pays, une aventure », annonce le sous-titre du
guide touristique LuxembourgMetz Sarrebruck-Trèves paru en
juin 2018. Publié à 10.000 exemplaires aux éditions DuMont Reiseverlag, très connues outre-Rhin,
l’ouvrage bilingue français-allemand constitue la première réalisation d’envergure du réseau Quattropole. « Nous voulions faire connaître
le territoire aux habitants des quatre
villes et ancrer la présence du réseau
au centre de l’Europe, en diffusant le
guide jusqu’en Suisse et en Belgique », explique Jade Porcherot,
assistante du secrétariat général de
l’association.
Situées à moins d’une heure de
route les unes des autres, les villes
de Quattropole, qui représentent
un bassin de population de 526.000
habitants, tirent d’une longue histoire commune, un remarquable
patrimoine culturel et un art de
vivre méconnu. Fondé en 2000 par
quatre maires soucieux de conforter l’idéal européen, le réseau s’est
mué quinze ans plus tard en association de droit allemand, basée à la
Maison de la Grande Région au
Luxembourg et dotée depuis 2017
d’un « Leitbild ». Cette vision d’avenir commune a été ratifiée par les
maires et 10 représentants de chacune des quatre villes, soit 44 élus.
Rédigé par une équipe d’urbanistes
architectes planificateurs déjà
LOUIS-FRANÇOIS REITZ
Chargé de la prospective
et des enjeux métropolitains
à la Ville de Metz
Le Comité Directeur de QuattroPole est composé des maires
des quatre villes de gauche à droite : Lydie Polfer (Luxembourg),
Wolfram Leibe (Trèves), Charlotte Britz (Sarrebruck), Dominique
Gros (Metz). Photo Réseau de villes QuattroPole
auteurs du Leitbild de l’eurodistrict
SaarMoselle, ce document fondateur définit 35 projets à plus ou
moins court terme, dont certains
sont déjà engagés. Quattropole a
lancé en juillet un Prix de musique
doté de 10.000 euros, récompensant une création émanant de l’une
des quatre villes et faisant appel à
des techniques numériques.
Questions de mobilité
Englobant six villes – Luxembourg
et Esch-sur-Alzette au Grand-Duché, Arlon en Belgique et Longwy,
Thionville et Metz en Lorraine –, le
réseau Tonicités n’a pas encore
franchi le cap de l’institutionnalisation, mais se concentre depuis sa
création,en2006,surlesproblématiques des 180.000 travailleurs frontaliers. La coopération entre les six
partenaires s’est traduite par la
publication de documents sur les
liaisons ferroviaires et routières,
l’établissement de connexions
transfrontalières à haut débit et la
publication d’agendas culturels.
Porté par l’agence d’urbanisme
du Nord lorrain Agape, le projet
européen Mmust (Modèle multimodal et scénarios de mobilité
transfrontaliers), doté d’un budget
de 2,9 millions d’euros sur trois ans,
recoupecesthématiquessurunterritoire englobant les villes de Tonicités. Le réseau ne figure pourtant
pas parmi les partenaires officiels
de Mmust, qui doit élaborer un
modèle de prévision des déplacements des personnes et des marchandises. Cette absence tient en
partie aux dissensions que les questions de mobilité font naître entre
villes frontalières.
« Les réseaux devilles sontdes sentinelles qui informent et alertent les
élus mieux que les Etats ou les
régions ne peuvent le faire », assure
Louis-François Reitz, chargé de la
prospective et des enjeux métropolitains à la Ville de Metz. Tonicités
pointe notamment les nuisances
induites par l’extension du hub
logistique luxembourgeois de Bettembourg au long des autoroutes
lorraines ou encore, les perspectives démographiques qui font craindre un assèchement de la
main-d’œuvre dans l’espace frontalier. — P. B. (à Metz)
Sauvé par sa spécificité
transfrontalière, le seul
WTC binational du
monde devra faire valoir
les atouts de l’agglomération messine vis-à-vis
de l’Allemagne.
Le WTC Metz-Saarbrücken
revient de loin, mais il existe
encore et tient à le faire savoir.
Dernier dépositaire du label
World Trade Center du Grand
Est depuis la disparition du
WTC de Strasbourg, il compte
organiser l’an prochain une
rencontre nationale, voire
européenne, du réseau pour
fêter son 30e anniversaire.
La structure messine a bien
failli ne pas survivre au retrait
de la Chambre de commerce et
d’industrie de la Moselle en
2015. Exsangue et quasiment
réduite au statut de bien immatériel,elledoitsonsalutàsaspécificité franco-allemande. « Il
existe de nombreux clubs d’affaires dans le sillon lorrain, mais
rares sont ceux qui peuvent prétendre à une véritable expertise
sur la thématique franco-allemande. Il ne fallait pas laisser
perdre cette richesse, qui repose
sur plus d’un quart de siècle
d’expérience », affirme Laurent
Buonvino, nouveau président
du WTC Metz-Sarrebrücken.
Ex-dirigeant de la société
métallurgique Procidec, qu’il a
redressée en développant les
ventes à l’international, l’entrepreneur a présidé durant douze
ans le Club Défi Export du WTC
Metz-Saarbrücken.
E n j u i n , l ’a s s o c i a t i o n a
dépoussiéré ses statuts pour
stabiliser sa gouvernance,
impliquerd’avantagelacomposante allemande et s’ouvrir à de
nouveaux partenariats. Metz
Métropole et la Ville restent les
principaux financeurs du
WTC, mais deux nouveaux collèges représentant une trentaine d’industriels et plusieurs
partenaires académiques la
rendent moins tributaire des
institutions. Les liens statutaires avec les partenaires allemands – le Land de Sarre, la
ville de Sarrebruck et la chambre de commerce et d’industrie
sarroise IHK Saarland – se renforcent.
Donner corps à
la relation économique
Le WTC, naguère logé dans une
tour qui porte encore son nom
sur le technopôle de Metz,
occupe désormais un demiétage dans l’ancien corps de
garde de la place d’Armes. Plus
prestigieux, ces locaux historiques abritent également l’office
de tourisme et l’agence d’attractivité Inspire.
Resteàdonnercorpsàlarelation économique entre Metz et
Sarrebruck, et plus largement
entre la France et l’Allemagne. « Metz a hérité d’une culture
allemande qu’elle ne valorise pas
assez. En ciblant bien son action
marketing, elle peut faire valoir
ses équipements technologiques
et convaincre des entreprises allemandes d’implanter des centres
de recherche-développement sur
son territoire », estime Axel
Schwindling. Nouveau venu au
directoire du WTC Metz-Saarbrücken, l’entrepreneur allemand s’est spécialisé dans le
développement d’entreprises à
l’international. — P. B. (à Metz)
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 6 SEPTEMBRE 2018// SUPPLÉMENT GRATUIT AU NUMÉRO 22775 | ISSN 0.153.4831 | NE PEUT ÊTRE VENDU SÉPARÉMENT
MARCHESPUBLICS.LESECHOS.FR
Emplois francs : un lancement
timide en Ile-de-France
v
LE BAROMÈTRE
DE L’ÎLE-DE-FRANCE
Depuis le mois d’avril, 200 contrats d’emplois francs ont été signés par des entreprises.
Le démarrage se fait doucement et vise surtout les décrocheurs des quartiers sensibles.
Ghizlaine Badri
Quelque 200 entreprises ont bénéficié des
contrats emplois francs en Ile-de-France
depuis avril. Ce dispositif vise à aider les
demandeurs d’emploi dans les quartiers en
difficulté. Cet été, la préfecture d’Ile-deFrance a dressé un premier bilan en présence d’entreprises et de salariés bénéficiaires. La grande majorité des 200 contrats ont
été signés en Seine-Saint-Denis.
« Nous n’avons pas de budget précis mais nous
avons dépensé 300 millions d’euros pour
l’instant sur ce dispositif », a déclaré Michel
Cadot, préfet d’Ile-de-France. Le principe est
le suivant : l’Etat verse à l’employeur
5.000 euros par an sur 3 ans pour un CDI et
2.500 euros pour un CDD sur une période de
2 ans. L’objectif est de soutenir 10.000
emplois dans la région francilienne.
Quartiers classés en zone prioritaire
Sept territoires tests ont été choisis depuis
avril, dont quatre en Ile-de-France − la
Seine-Saint-Denis, Roissy Pays de France,
Cergy-Pontoise, Grand Paris Sud − auxquels
s’ajoutent Aix-en-Provence, Marseille et
Angers. Soit 194 quartiers classés en zone
prioritaire de la politique de la ville dans
lesquels vivent 1,4 million d’habitants dont
200.000 demandeurs d’emploi. L’expérimentation prendra fin au 31 décembre 2019.
Pourquoi un démarrage aussi lent ? « Même
si ce mois de mai a été inactif, nous prévoyons
d’atteindre les résultats escomptés. Nous avons
mis en place un partenariat pour mutualiser
nos efforts. Les demandeurs d’emploi peuvent
être domiciliés en Ile-de-France ou partout en
France », détaille Catherine Adnot-Mallet,
directrice Pôle emploi Ile-de-France. Sur le
territoire, 30 à 40 % de jeunes de moins de 25
ans cherchent un emploi dans les quartiers
de la politique de la ville (QPV).
TEST. L’expérimentation lancée dans sept territoires en avril dernier prendra fin au 31 décembre 2019.
L’objectif est de soutenir 10.000 emplois dans la région francilienne. Photo Romain Beurrier/RÉA
Il s’agit de baisser le taux de chômage dans
ces zones qui avoisine 25 % (contre moins de
9 % pour la moyenne nationale). « Le dispositif est bien connu du monde des entreprises
et des PME, mais moins des petites structures.
Dans chaque quartier, nous mettons du lien
avec les réseaux associatifs », précise Michel
Cadot. Les acteurs doivent travailler en
réseau pour faciliter la montée en puissance
du dispositif. « Les entreprises recherchent
les compétences adéquates, nous identifions
leurs besoins, et nous leur proposons les
emplois francs »,
a expliqué Corinne Chérubini, directrice
régionale des entreprises, du travail et de
l’emploi au ministère du Travail.
Sur le terrain, les avis divergent. Si Olivier
Klein, maire (PS) de Clichy-sous-Bois et
Le chiffre
194
quartiers
sont classés en zone
prioritaire de la politique
de la ville.
président de l’Agence nationale pour
la rénovation urbaine (Anru), reconnaît « l’utilité » du nouveau dispositif qu’il
juge « plus ouvert que l’ancien », il estime
que les montants ne sont pas suffisants : « L’aide financière va plutôt servir
à la formation et ne comble pas les difficultés
créées par la disparition des emplois aidés
notamment pour les associations. »
De son côté, Bernard Nebout, directeur
RSE de Manpower France, a regretté que le
dispositif ne soit accessible qu’aux inscrits
de Pôle emploi, ce qui écarte les personnes
déconnectées des circuits traditionnels.
Après ce premier bilan en demi-teinte,
il reste encore quinze mois pour décider
d’une généralisation ou non des emplois
francs en 2020. n
DU 30 AOÛT
AU 05 SEPTEMBRE 2018
Chaque semaine, « Les Echos »
présente le baromètre des marchés
publics, en partenariat avec la plateforme e-marches-publics.com.
Il s’agit des marchés en cours
de publication.
LE TABLEAU DE BORD
DE LA SEMAINE
Courbevoie favorise
les circulations douces
L’agence In Situ a été choisie pour transformer l’avenue
Gambetta, principalement occupée par les voitures,
en une liaison verte avec la Défense.
Lamia Barbot
@LamiaBarbot
« Six cents mètres séparent le cœur de ville
de Courbevoie au parvis de la Défense,
pourtant il est aujourd’hui difficile pour
les piétons et les cyclistes d’accéder au
quartier d’affaires. » C’est en partant de
ce constat que la ville de Courbevoie a
lancé en 2016 un concours d’architectes
pour la nouvelle halle et le parking
Charras. Une première étape avant de
lancer l’année suivante le concours
d’aménagement de l’axe Gambetta.
Rejoindre la gare Eole
RÉAMÉNAGEMENT. La transformation
de l’avenue Gambetta en cours pédestre
et végétalisé devrait s’achever en 2023.
Photo In Situ
Le projet de réaménagement prévoit
un rapprochement des deux pôles
et un travail pour favoriser les circulations douces. Elargissement du terreplein et des trottoirs, passage en zone 30,
plantation de 1.000 arbres sur l’ensemble
de la zone… « Non seulement cette forêt
urbaine offrira ombre et fraîcheur en été,
mais elle invitera les riverains à flâner le
long de ce nouveau cours pédestre propice
à la détente », décrit la municipalité.
« Il faut replanter
et fertiliser
cet espace, lui faire
retrouver une canopée, de l’ombre
et de la fraîcheur. »
EMMANUEL JALBERT
PDG de l’agence In Situ
Ce cours végétalisé permettra de rejoindre le quartier des affaires et la future
gare Eole, dont les travaux sont en
cours. Le projet paysager de l’avenue
Gambetta commencera en 2019 pour
s’achever en 2023 à l’issue des travaux
du prolongement de la ligne E du RER.
Après de nombreuses consultations
citoyennes, le jury a retenu à l’unanimité en décembre 2017 l’agence In Situ,
qui a réalisé l’aménagement des berges
du Rhône à Lyon.
« Nous nous sommes inspirés du lieu
lui-même. Lorsque nous avons visité
l’avenue en été, la température était particulièrement élevée. Il était évident pour
nous qu’il fallait replanter et fertiliser cet
espace, lui faire retrouver une canopée, de
l’ombre et de la fraîcheur. Au pied des
tours de la Défense et de sa dalle stérile
balayée par les vents, nous voulions
recréer un espace plus intime à l’échelle
des habitants », expose Emmanuel Jalbert, PDG de l’agence In Situ.
Depuis plusieurs années, Courbevoie
poursuit une politique de réaménagement de son centre-ville. Pour améliorer
le cadre de vie des riverains et l’attractivité des commerces, la requalification
de l’axe Bezons-Marceau a été lancée en
2012. Les trottoirs ont été pavés et élargis
pour les rendre plus accessibles aux
personnes à mobilité réduite (PMR).
Toujours dans l’objectif de rendre une
grande partie de la ville plus accessible
aux PMR, la gare de Courbevoie fait
l’objet de travaux de modernisation
depuis mars 2018 (mise en place
de balises sonores, installation de deux
ascenseurs, porte automatique pour
accéder au bâtiment voyageur…). n
+0,2 pt
L’évolution du taux de chômage
en Ile-de-France entre le T4-2017
et le T1-2018.
–1 pt
La baisse du taux de chômage
en Ile-de-France depuis mi-2015.
+1,7 pt
La hausse du taux de chômage
en Ile-de-France par rapport à son
point bas d’avant-crise (T1-2008).
EN PARTENARIAT AVEC
LA CCI PARIS ÎLE-DE-FRANCE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
02 // GRAND PARIS
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
Pantin : l’ancienne gare se transforme
en site culturel et festif
Depuis fin août, l’ancienne gare de marchandise SNCF
a été reconvertie. Une vocation transitoire
avant la transformation du site en écoquartier.
Laurence Albert
@L_Albert_
Chaises d’écolier, bar bibliothèque, terrains
de pétanque et filets de pêche en guise de
déco… A Pantin, le nouvel espace culturel
« La Cité Fertile », inauguré fin août, coche
décidément toutes les cases du genre – y
compris celle de l’esthétique de la récup’. Très
en vogue, le concept de lieu éphémère est
cette fois décliné par Sinny & Ooko et par la
SNCF, propriétaire de cette ancienne gare de
marchandise reconvertie en brasserie, pépinière d’entreprises et espace événementiel.
Avec ses dix hectares au ras des voies, à
quelques dizaines de mètres de la gare RER
de Pantin, la Cité fertile est « le projet le plus
ambitieux que nous ayons en Ile-de-France et
peut-être même en France », estime le directeur général de SNCF Immobilier, Benoît
Quignon. L’appel à manifestation d’intérêt,
destiné à faire émerger un projet solide,
alliant culture, écologie et économie sociale
et solidaire, a d’ailleurs été lancé pour une
durée de trois ans, au lieu de quelques mois.
Durée exceptionnelle
ÉPHÉMÈRE. Inauguré fin août, le nouvel espace culturel « La Cité Fertile » regroupe une brasserie,
une pépinière d’entreprises et un espace événementiel. Photo Sébastien Godefroy
« Cette durée exceptionnelle nous permet
d’investir, explique Benoît Quignon. Nous
avons déjà eu recours à l’urbanisme transitoire de manière saisonnière, ce qui est
très propice à créer des bars, comme Ground
Zero ou l’Aérosol, mais ne permet pas de
conduire un travail de fond avec les associations, les occupants ou la ville. Cette fois, le
lieu et ses activités ont vocation à anticiper
les futurs usages du quartier. »
Car, c’est un fait, le charme des hangars
industriels n’opérera qu’un temps dans ce
coin de Seine-Saint-Denis en plein boom,
que d’aucuns rebaptisent volontiers le
« Brooklyn Parisien ». Comme partout dans
ce Grand Paris peuplé de grues, ces friches
vont se muer en 120.0000 mètres carrés de
bureaux et au moins autant d’appartements.
Mais pour trois années au moins, elles sont
entre les mains de Sinny & Ooko, société
spécialisée dans la création de tiers lieux,
déjà à la manœuvre à Paris (Les Canaux, la
Recyclerie…). La Cite fertile se bâtira en
trois phases : cet été, « la Cour » (terrain de
jeux), le « Préau » (lieu festif) et « les Cuves »
(la brasserie artisanale Paname Brewing
Company) ont ouvert leurs portes.
L’automne verra la mise en service d’un accélérateur de start-up « durables », animé par Inco, et
d’un campus formant des gestionnaires de tiers
lieux. La Cité fertile offrira son visage définitif
avec un restaurant, une halle d’exposition, des
ateliers d’artisans et un lieu d’expérimentation
d’agriculture urbaine. « L’objectif est d’expérimenter une mixité des usages et de faire en sorte que les
habitants se réapproprient les lieux », explique
Benoît Quignon.
La SNCF investit 800.000 euros. Le loyer, en
contrepartie, sera modeste. Néanmoins, ce
dispositif provisoire lui permettra d’entretenir les lieux le temps de la gestation du
futur écoquartier. Lequel pourrait s’éterniser… Car s’ils s’affichaient côte à côte lors de
l’inauguration de la Cité fertile, la SNCF,
propriétaire d’un tiers des 45 hectares de la
ZAC, et les élus n’ont pas encore trouvé
d’accord sur le prix de vente du terrain. n
Le Val-de-Marne mise sur l’activité agricole
Une concertation sur l’agriculture a été lancée,
en 2016, avec tous les acteurs concernés. Le diagnostic
et les pistes d’actions ont été présentés en juillet.
Lamia Barbot
@LamiaBarbot
Visites, conférences, ateliers… De juin 2016
à septembre 2017, le département a réuni
une dizaine de fois les acteurs et actrices
du monde agricole du Val-de-Marne
à l’occasion des Rencontres de l’agriculture
urbaine et périurbaine.
« Dans un département très urbanisé où la
demande en logements est forte et les projets
d’aménagement nombreux, l’enjeu pour le
conseil départemental est de travailler à
une urbanisation respectueuse de l’environnement et des espaces agricoles », explique
le département qui assure vouloir « mener
des actions pour maintenir une activité
agricole sur son territoire, et favoriser
LIBERTÉ, ÉGALITÉÉ
TRANSPARENCE.
VOUS AVEZ DES PPRINCIPESS ?
NOUS AUSSI…
TOUS LE
MERCRED S
IS
SÉCURITÉ JURIDIQUE
EFFICACITÉ
Publiez votre appel d’offres
d
L E h
VISIBILITÉ
*Offre pour les marchés supérieurs à 90 000 euros.
CONTACT
Thomas BARRÉ
marchespublics@lesechos.fr
01 87 39 76 53
avec
CIRCUITS COURTS. A Vitry, le parc des Lilas accueille des jardins collectifs ainsi que
des espaces réservés aux pépiniéristes et à des entreprises horticoles et maraîchères.
Photo Leemage
des pratiques respectueuses de l’environnement ». L’objectif de cette concertation
est triple et consiste en un renouvellement
de la politique agricole du conseil départemental, la définition des orientations
communes pour tous les acteurs de l’agriculture du territoire, et la structuration
du réseau des acteurs de l’agriculture
dans le Val-de-Marne.
Développer les circuits courts
La restitution de ces rencontres a été présentée en juillet et prévoit, d’ici à la fin de
l’année, la présentation devant l’assemblée
départementale d’un plan d’actions pour
pérenniser et développer les espaces et
activités agricoles urbaines et périurbaines.
Au programme, le développement des
circuits courts, en lien avec les acteurs
de l’économie sociale et solidaire (ESS)
et de la restauration collective.
Autre ambition du plan d’actions, le soutien
aux démarches d’expérimentation et de
recherche en lien avec les établissements
d’enseignement supérieur et de recherche,
notamment sur les questions de pollution
et de remédiation des sols.
Des projets de réaménagement en faveur
de l’agriculture sont en cours dans le
département comme dans la future cité de
la gastronomie à Chevilly-Larue et Rungis
où des espaces permettront de valoriser
les productions du Val-de-Marne. A Vitry,
le parc des Lilas a été aménagé
en référence à son passé horticole.
Au XIVe siècle, le parc a accueilli
des cultures d’arbres fruitiers et
d’ornement, au XVIIIe des pépinières
et à la fin du XIXe des forceries de lilas.
On y trouve aujourd’hui des vergers plantés
de pommiers et de poiriers anciens, une
roseraie composée de 500 variétés de roses
et une plantation de 231 espèces de
lilas. Deux maraîchers et une association
produisent des fruits et légumes.
Avec 4 % de son territoire occupé par
des terres agricoles, le Val-de-Marne est
fier d’affirmer être « le seul département
de la proche couronne qui ait conservé une
agriculture significative ». Selon le dernier
recensement, le territoire compte
53 exploitations agricoles, soit 1.000 hectares répartis sur quinze communes. Néanmoins, depuis 1988, le nombre d’exploitations agricoles, principalement horticoles
et maraîchères, a diminué de 72 %.
Aujourd’hui, la filière maraîchère est tournée vers la vente directe sur les marchés
de Paris et de sa proche banlieue. La filière
horticole fait partie intégrante du patrimoine du département grâce aux roses et
aux orchidées. Des pépinières sont également présentes sur le territoire, par exemple la pépinière de la ville de Paris à
Fresnes et la pépinière départementale
à Mandres-les-Roses. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INITIATIVES LOCALES // 03
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
Versailles-Chantiers achève sa mue
La vaste opération de requalification des terrains situés
autour de la gare touche à sa fin. Les friches ont laissé
la place à deux îlots d’habitations et de bureaux dont les
premiers occupants sont attendus dans les prochains mois.
Alain Piffaretti
C’est en septembre 2019 que Nature et
Découvertes, l’enseigne spécialisée dans
la vente de produits liés au bien-être, aux
sciences et à la nature, prendra possession de son tout nouveau siège, en plein
cœur du quartier Versailles-Chantiers. Un
quasi-retour aux sources pour les fondateurs, originaires de la ville…
Versailles, en tout cas, ne pouvait rêver
meilleure publicité à la veille d’inaugurer
son nouveau quartier, résolument ancré
dans le développement durable. Après un
premier projet de dalle de béton avec
centre commercial et salles de cinéma,
validé par l’ancien maire Etienne Pinte,
puis abandonné, c’est finalement celui,
beaucoup plus vert, de son successeur,
François de Mazières, qui est en train de
voir le jour.
Après deux ans et demi de chantier, le
quartier organisé en deux îlots autour du
pôle multimodal de la gare se termine.
Située à 12 minutes de Paris-Montparnasse, la gare de Versailles-Chantiers
représente la deuxième gare d’Ile-deFrance en termes de flux. Chaque jour,
500 trains transportant 90.000 voyageurs,
y transitent.
Premiers emménagements
CHANTIER. Après deux ans et demi de travaux, le quartier organisé en deux îlots autour du pôle multimodal
de la gare se termine. Un quartier résolument ancré dans le développement durable. Photo Laurent Grandguillot/RÉA
décideurs locaux
fr
ÉDITION
SANTÉ
ASMODEE DIGITAL
CARMAT
David Chang
Thierry Dupoux
devient vice-président exécutif, en charge
de la direction du développement
est nommé directeur senior de l’assurance qualité
Membre du Barreau de Californie et de la Producers
Guild of America, licencié de philosophie et d’un
doctorat de droit, il a notamment travaillé auprès de
OnNet Entertainement, Gamiker, Gamblit Gaming,
Betcade, Playspan et Seven Networks.
Cet ingénieur diplômé de l’Ecole Centrale de Lyon
était vice-président monde de l’assurance qualité
chez LivaNova. Au cours des douze dernières années
chez LivaNova, il a occupé plusieurs postes de direction dans les domaines de l’assurance qualité, des
affaires réglementaires et de la R&D.
LE TABLEAU DE BORD
DE LA SEMAINE
Les bâtiments de bureaux, signés par
Christian de Portzamparc, pourront
notamment accueillir, début 2019, les
premiers employés de la Caisse d’allocations familiales (CAF). La livraison des
bâtiments réalisés, cette fois, par Elizabeth de Portzamparc, doit suivre de peu.
Ces immeubles abriteront 400 logements,
dont 25 % sociaux, une résidence senior et
une crèche. Au final, l’ensemble représentera 24.000 m2 de bureaux et de commerces et 23.600 m2 de logements.
Tous les bâtiments, volontairement de
faible hauteur et avec jardins intérieurs,
jouxtent le jardin des Etangs Gobert,
aménagé en 2013 dans les anciens réservoirs carrés des fontaines du château de
Versailles. Cette opération, conduite par
l’architecte-ingénieur Jean-Marie
Duthilleul et le paysagiste Michel Desvigne, a représenté la première étape de la
réhabilitation du quartier. Par ailleurs, un
jardin de permaculture à côté des étangs,
financé par Nature et Découvertes, sera
ouvert au public.
Cet espace, dédié à l’éducation et à la
nature en collaboration avec le monde
associatif, sera ouvert le week-end, avec
des conférences pour enfants et adultes,
des expositions, etc. « On a transformé
l’image de ces lieux. Versailles-Chantiers est
désormais un véritable quartier moderne,
ancré dans le XXIe siècle, avec des jardins,
de la permaculture, une architecture parfois iconoclaste », s’enthousiasme François
de Mazières, le maire (DVD) de Versailles
et ancien président de la Cité de l’architecture et du patrimoine.
Le quartier est
moderne, ancré
dans le XXIe siècle,
avec des jardins,
de la permaculture,
une architecture
parfois iconoclaste
FRANÇOIS DE MAZIÈRES
Maire de Versailles
Dernière phase de l’opération : l’installation du siège de Nature et Découvertes
au sein de l’ancienne halle ferroviaire
de la gare Versailles-Chantiers. L’architecte Patrick Bouchain (atelier Construire) a piloté ce chantier. Seules les
charpentes métalliques de l’ouvrage
seront conservées, tandis que le nouveau bâtiment, surmonté d’une couverture en acier blanc laqué, sera entièrement en bois et en verre.
L’intégralité de la structure a dû être
démontée, transportée en camion, puis
réinstallée, afin d’être traitée par une
entreprise spécialisée en province. Le
déménagement de l’entreprise de Toussus-le-Noble à Versailles, prévu en septembre 2019, permettra de réunir les 115
salariés dans un espace plus grand. Le
bâtiment accueillera également la fondation pour la nature de l’entreprise, destinée notamment au financement de projets pour la protection de la biodiversité.
« Les locaux seront davantage en accord
avec les valeurs de l’entreprise. Toute la
structure est en bois. Il n’existera pas de
climatisation, mais un système d’aération
naturelle », souligne un responsable de
Nature et Découvertes. n
Poissy : Le Corbusier
investit le centre-ville
Depuis 2016 et l’inscription des œuvres de Le Corbusier au patrimoine mondial de l’humanité,
Poissy multiplie les initiatives en direction du créateur de la villa Savoye. Dernière opération,
une statue monumentale de Charles-Edouard Jeanneret (patronyme officiel de Le Corbusier)
va être installée place des Capucins, près de la gare. L’œuvre en bronze de 400 kg de l’artiste
russe Andrey Tyrtyshinikov est en cours de fabrication dans une fonderie de Saint-Rémy-lesChevreuse. Elle devrait voir le jour en décembre. Elle prendra place au sein du parcours du
patrimoine mis en place par la municipalité qui permet notamment de découvrir la célèbre
collégiale et l’enclos de l’Abbaye avant de parvenir, sur les hauteurs, à la villa Savoye. — A. P.
EN PARTENARIAT AVEC
LA CCI PARIS ÎLE-DE-FRANCE
Un parcours du patrimoine mis en place par la municipalité de Poissy rejoint
la villa Savoye. Photo Esther Westerveld/CC BY SA 2.0
+0,2 pt
–0,6 pt +1,9 pt
L’évolution du taux de chômage dans les Yvelines entre
le T4-2017 et le T1-2018.
La baisse du taux de
chômage dans les Yvelines depuis mi-2015.
La hausse du taux de chômage dans les Yvelines par
rapport à son point bas
d’avant-crise (T1-2008).
Le département investit
fortement pour les lycées
Le conseil régional d’Ile-de-France a annoncé la fin des travaux de restructuration partielle
du lycée professionnel Jean-Moulin au Chesnay, pour 6,27 millions d’euros ainsi que celle du
gymnase de lycée Jean-Baptiste Poquelin à Saint-Germain-en-Laye pour 25 millions d’euros.
Le lycée Louis-Bascan de Rambouillet a, quant à lui, été équipé d’un dispositif de vidéoprotection de sept caméras. Au menu des chantiers à venir : la reconstruction du lycée
Jules-Ferry à Versailles dans le quartier Satory, qui est confirmée, ainsi que la rénovation
globale du lycée Le Corbusier de Poissy. Enfin, cinq établissements seront dotés de tablettes
pour donner le jour à des classes mobiles. — A. P.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
04 // INITIATIVES LOCALES
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
Les travaux de rénovation et d’aménagement concerneront notamment
des écoles de la commune. Photo Lionel Allorge/CC by SA 3.0
ÉCOMOBILITÉ. Une piste cyclable permettant de relier Lardy à Saint-Vrain a été inaugurée en juillet
afin de désengorger la gare de Bouray qui manque de places de stationnement. Photo Moïse Fournier
L’Essonne accélère
pour développer
l’usage du vélo
Savigny-sur-Orge : signature du
contrat d’aménagement régional
La commune de Savigny-sur-Orge a reçu 630.000 euros de la région Ile-de-France dans le
cadre d’un contrat d’aménagement régional. La ville avait demandé l’aide du conseil régional
pour le lancement de nombreux travaux de rénovation et d’aménagement. Les premiers
chantiers ont débuté cet été, notamment à l’hôtel-de-ville. La ville prévoit aussi de remettre
en état l’ensemble des cours d’école et la réfection des façades de deux écoles élémentaires.
Le square Albert 1er sera entièrement réaménagé. — L. Ba.
Le conseil départemental a voté avant l’été un plan vélo
de 10 millions d’euros. Les premiers tronçons de pistes
cyclables ont depuis vu le jour.
Lamia Barbot
@LamiaBarbot
« L’Essonne à vélo ». Voilà le slogan et l’ambition de l’Essonne. Après avoir voté avant l’été
un plan vélo de 10 millions d’euros, de nouveaux tronçons de pistes cyclables ont vu
le jour ces trois derniers mois.
Début juillet, c’est une piste cyclable permettant
de relier Lardy à Saint-Vrain, le long de la
départementale D17, qui a été inaugurée.
Les travaux, commencés en avril, ont coûté
300.000 euros, partagés entre le département,
la région et les Communautés de communes
Val d’Essonne et Entre Juine et Renarde. Pour
le maire (SE) de Lardy, l’objectif est de désengorger la gare de Bouray qui manque de places
de stationnement et qui voit toutefois passer
près de 1.000 véhicules chaque jour.
En juillet, c’était au tour de Draveil d’inaugurer
des zones cyclables sur le pont qui la relie à
Juvisy. Depuis plus d’un an, le collectif « Un
pont pour tous » réclamait la création de couloirs à vélo sur cette structure jugée dangereuse pour les cyclistes. Le 25 mars dernier,
une centaine d’enter eux ont répondu à l’appel
à manifestation pour réclamer la création
de pistes cyclables. Une pétition en ligne
a recueilli plus de 1.000 signatures.
155 kilomètres de routes réalisés
Toutefois, la décision du département de mettre
en place un cheminement de vélos ne plaît pas
au collectif qui trouve cette solution tout aussi
dangereuse. La mise en place d’une corniche
uniquement accessible aux cyclistes et séparée
des voitures par un muret était préférée.
Le maire (LR) de Draveil, Georges Tron, a
annoncé en juin la création au total de 26 kilomètres de pistes cyclables ainsi que la pose de
nouveaux parcs à vélos. L’été prochain, des
travaux pour augmenter les places de parking
sur l’île de loisirs de Draveil seront engagés
pour 2 millions d’euros. En septembre 2019,
300 places seront disponibles contre 190
actuellement. Boulevard du Général-deGaulle, ce sont 100 places qui seront créées
pour un coût évalué à 200.000 euros.
Le département de l’Essonne s’était engagé en
2003 en faveur de l’usage du vélo en adoptant
un schéma directeur départemental des circulations douces (SDDCD). Quinze ans plus tard,
155 kilomètres de routes ont été réalisés sur les
427 kilomètres identifiés. Pour le conseil départemental, il est temps d’accélérer. Le plan vélo,
voté avant l’été, s’élève à 10 millions d’euros,
dont 6 millions consacrés au programme
d’actions départementales et 4 millions à un
financement d’actions réalisées par les communes, les intercommunalités et les associations. « C’est en accentuant la concertation avec
les mairies et les intercommunalités que nous
résoudrons ces problèmes de discontinuité, freins
à l’usage du vélo et potentiellement dangereux en
termes de circulation », expliquait alors François Durovray, président du département.
L’objectif du plan est d’améliorer la connexion
des principaux points d’attractivité du territoire tout en garantissant la sécurité. Les
actions se concentrent sur la signalétique, la
réhabilitation des infrastructures, l’aménagement de nouvelles voies et le développement
de stationnements à vélo abrités et sécurisés.
En 2017, le département a mis en place un
plan « Ecomobilité » pour favoriser le recours
au vélo. Les agents travaillant dans la cité
administrative d’Evry ont à disposition des
vélos à assistance électrique.
« En Essonne, seulement 0,1 % des trajets entre le
domicile et le travail sont effectués en deux roues.
Pourtant, plus de 62 % des ménages possèdent au
moins un vélo et la grande majorité des déplacements concerne un trajet inférieur à 5 kilomètres, assuré en voiture. Il y a donc un gros potentiel de développement », assure Nicolas Méary,
vice-président délégué aux mobilités. n
LE TABLEAU DE BORD
DE LA SEMAINE
EN PARTENARIAT AVEC
LA CCI PARIS ÎLE-DE-FRANCE
6 millions d’euros vont être investis dans la zone d’activité Sudessor pour ouvrir
un crématorium pour animaux plus vaste. Photo DR
Un projet de crematorium pour
animaux près d’Etampes inquiète
La société Incineris prévoit de déménager son crematorium pour animaux de la zone d’activité Sudessor d’Etampes de quelques mètres pour en ouvrir un plus grand en 2019. L’entreprise va investir 6 millions d’euros pour offrir aux propriétaires d’animaux un lieu plus apte à
organiser des cérémonies funéraires. La pose de la première pierre a eu lieu en juillet dernier,
en présence du maire de la ville voisine de Brières-les-Scellés, malgré la levée de boucliers de
certains habitants inquiets des conséquences sur l’environnement et leur santé. Une action en
justice, lancée en 2017 par 4 habitants, avait été rejetée faute de manquement grave. — L. Ba.
Fermée en 2008, la piscine de Mennecy devrait rouvrir courant 2019. Photo Shutterstock
Près de 22 millions d’euros pour
réhabiliter la piscine de Mennecy
Les élus du Conseil communautaire du Val-d’Essonne ont décidé d’accorder 4 millions
d’euros supplémentaires pour les travaux de réhabilitation de la piscine de Mennecy. Le
chantier, commencé courant mai 2017, a été interrompu après la découverte d’une oxydation
de la charpente métallique du centre aquatique. Le coût des travaux a ainsi été revu à la
hausse pour passer de 17,6 millions à 21,6 millions d’euros, dont plus de 10 millions pris en
charge par la région Ile-de-France, le département et l’Etat. Construit dans les années 1990,
le centre avait dû fermer en 2008 après d’importants problèmes de fuites d’eau. — L. Ba.
fr
décideurs locaux
SANTÉ
ÉDUCATION
+0,4 pt –0,6 pt +2,3 pts
GOUR MEDICAL
CentraleSupélec
entre au sein du conseil d’administration
est nommé directeur général
L’évolution du taux de chômage en Essonne entre le
T4-2017 et le T1-2018.
Diplômé de la faculté de médecine de Bordeaux, il siège depuis 2014, au comité santé
du fonds M Capital Partners et dirige
LiSCo-Health. Au cours de sa carrière, il fut
chairman d’OncoMab GmbH et président
du directoire de Diaxonhit
A 55 ans, c’est un ancien élève de l’ENS et
ingénieur général au corps des Mines.
Depuis 2016, il était directeur général de
l’Institut national de la propriété industrielle. Il a dirigé les Mines ParisTech à partir de 2012.
La baisse du taux de chômage en Essonne depuis
mi-2015.
La hausse du taux de chômage
en Essonne par rapport à son
point bas d’avant-crise (T12008).
Loïc Maurel
Romain Soubeyran
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INITIATIVES LOCALES // 05
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
Cergy-Pontoise va investir
23 millions d’euros dans ses piscines
Les élus de la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise ont adopté cet été un schéma
directeur des piscines du territoire à l’horizon 2025. Il prévoit un investissement de 23 millions d’euros dans les sept piscines de l’intercommunalité ainsi que dans la construction d’un
nouveau centre aquatique à l’est de l’agglomération. Doté de 1.000 mètres carrés de plan d’eau
et d’un espace autonome dédié au bien-être, il entraînera la fermeture des piscines des Béthunes à Saint-Ouen-l’Aumône et de la Cavée à Eragny. Par ailleurs, d’ici à 2020, un bassin extérieur de 50 mètres de long, chauffé et accessible toute l’année, doit être construit à la piscine
du Parvis de Cergy-Pontoise. L’opération est évaluée à 5 millions d’euros. — F. R-G.
BIEN-ÊTRE. Près des deux-tiers des 57 hectares de la plaine des Linandes font aujourd’hui l’objet
de projets d’aménagement,essentiellement tournés vers le sport et les loisirs. Photo Paul Gourdon
A Cergy, la plaine
des Linandes
se métamorphose
Les premières boutiques de l’Aren’Park ont ouvert. Le
centre commercial est au cœur de la métamorphose de
la plaine en un espace tourné vers le sport et les loisirs.
Florence Renard
@FlorenceRG
Parcourue de lignes à haute tension, la plaine
des Linandes, immense, compte nombre de
bâtiments à l’architecture disparate et est
maintenant envahie de nombreux engins de
chantier. A la création de la ville nouvelle de
Cergy-Pontoise, dans les années 1970, cette
plaine était un espace de 90 hectares dédié à
l’agriculture. Aujourd’hui, près des deux-tiers
des 57 hectares font l’objet d’un projet d’aménagement qui vient de franchir une étape
importante avec l’ouverture des premières
boutiques du centre commercial de
l’Aren’Park. Cet immeuble, qui représente un
investissement de 40 millions d’euros, a été
conçu par le Groupe Duval, de l’achat du
terrain à la mise en location des enseignes, en
partenariat avec l’agglomération de CergyPontoise.
Le premier Leclerc de l’agglomération
Situé aux portes de l’A15 entre les quartiers
Grand Centre et Axe Majeur, l’espace de
20.000 mètres carrés est consacré en grande
partie au sport et au bien-être. Les enseignes
Intersport et Pacific Pêche ainsi qu’un Fitness
Park y ont pris leurs quartiers cet été. Elles ont
été suivies par d’autres magasins comme Gifi,
La Vie Claire, Optical Center, Bureau Vallée ou
encore Maxi Toys. Le point d’orgue a été
l’ouverture, le 3 septembre, du premier centre
Leclerc de l’agglomération de Cergy-Pontoise,
d’une surface de 3.500 mètres carrés.
Au total, 75 % des surfaces disponibles ont été
louées, précise le Groupe Duval. Côté restauration, Tablapizza et l’Atelier investiront le
site en novembre, tandis qu’un hôtel B & B de
84 lits ouvrira début 2019.
« L’Aren’Park va attirer les classes moyennes et
redonner de la mixité sociale » au quartier, se
félicite le président de l’agglomération, Dominique Lefebvre. Le centre commercial se veut la
suite logique de tout l’aménagement de la
plaine, un « projet qui a évolué au fil des opportunités », explique-t-il. Il y a eu l’inauguration du
stade Salif-Keïta en 2011, l’ouverture d’un magasin Decathlon en 2014 et d’un parc d’attractions
Koezio en 2016, l’implantation du siège de la
ligue de tennis du Val-d’Oise et, surtout, la mise
en service, en novembre 2016, de la super patinoire Aren’ice, siège de la Fédération nationale
de hockey sur glace. Un « grand succès » qui, dès
la première année, a totalisé 205.000 entrées.
Pour l’avenir, à l’horizon 2025, est prévue la
construction d’un écoquartier de 1.500 logements d’un groupe scolaire, d’une crèche et
de commerces de proximité, le tout autour
d’un parc de 8 hectares. Tout comme un parc
d’entreprises. « L’Aren’ice, l’écoquartier et
l’Aren’Park sont les trois pièces d’un même
puzzle », résume Dominique Lefebvre.
« Le seul point qu’il reste encore à régler, c’est
celui des transports », ajoute le président de
l’agglomération qui ne s’imagine pas ce quartier
sans réseau de bus supplémentaires. En juin, la
présidente de la région Ile-de-France, Valérie
Pécresse, l’a informé que la question serait
réglée lorsque les logements seront construits.
Dominique Lefebvre compte bien recevoir une
réponse plus précise et se dit résolu à réclamer
l’ouverture de nouvelles lignes pour 2020. « Un
impératif », insiste-t-il, puisqu’à cette date, les
premiers logements de l’écoquartier devraient
commencer à être livrés. n
LE TABLEAU DE BORD
DE LA SEMAINE
Quelque 23 millions d’euros vont être investis pour moderniser les sept piscines
de l’intercommunalité et favoriser les économies d’énergie. Photo Shutterstock
1,4 million d’euros de subventions
pour la fondation Royaumont
Le Val-d’Oise a alloué 1,4 million d’euros pour l’année 2018-2019 à la fondation Royaumont née
en 1964 grâce à Henry et Isabelle Goüin qui ont fait don de cette abbaye. « Cette somme répartie en dépenses de fonctionnement et d’investissement permettra la préservation du site tout en lui
offrant une vision d’avenir », indique le Conseil départemental du Val d’Oise. En 2017, le centre
reconnu internationalement pour le chant, la musique et la danse et qui accueille toute
l’année des artistes en résidence, a été visité par 64.000 personnes, soit une hausse de 48,3 %
par rapport à 2016, année durant laquelle l’abbaye avait été partiellement fermée
pour travaux. — F. R.-G.
La Fondation Royaumont est propriétaire de l’abbaye depuis 1964. Photo DR
A Montmorency, le château
de Dino bientôt labellisé ?
La ville de Montmorency a déposé cet été un dossier afin que le château de Dino obtienne le
label Patrimoine d’intérêt régional. Créé l’an dernier par la région Ile-de-France, ce label a pour
objectif de développer l’attractivité touristique de la région et de révéler un patrimoine
méconnu. Il permet aux candidats retenus d’obtenir une aide pour la restauration ou pour leur
valorisation. Le château a été construit en 1881 par le banquier Isaac Léopold Sée. Il est occupé
par l’association Mars 95 (Mouvement associatif d’action et de réadaptation sociale). — F. R.-G.
EN PARTENARIAT AVEC
LA CCI PARIS ÎLE-DE-FRANCE
Edifié en 1881, le château de Dino pourrait bénéficier du soutien financier
de la région Ile-de-France. Photo Ville de Montmorency
fr
décideurs locaux
ÉDUCATION
INGÉNIERIE
ESSEC BUSINESS SCHOOL
SPIE FRANCE
Florence Provendier
Jean-Jacques Bucher
devient directeur stratégie
et développement commercial
Agé de 55 ans, il a rejoint la direction du
développement commercial du groupe
Spie en 2017. Précédemment, il a été directeur du développement grands comptes en
Europe, puis du développement régional
Europe de Sodexo.
+0,2 pt
–1,1 pt
+2,3 pts
est nommée directrice de la
communication et du marketing
L’évolution du taux
de chômage dans le
Val-d’Oise entre le T4-2017
et le T1-2018.
La baisse du taux
de chômage dans le
Val-d’Oise depuis mi-2015.
La hausse du taux
de chômage dans le
Val-d’Oise par rapport
à son point bas d’avant-crise
(T1-2008).
Diplômée du MBA in hospitality management de l’Essec, elle a dirigé l’ONG Un
Enfant par la Main pendant six ans. Elle
bénéficie d’expériences en développement,
marketing et communication dans des secteurs de la restauration et des services
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 6 SEPTEMBRE 2018 // CAHIER DES ANNONCES LÉGALES ET JUDICIAIRES AU NUMÉRO 22775 | ISSN 01534831 NE PEUT PAS Ê TRE VENDU SÉPARÉMENT
ANNLEGALWK
75 • PARIS
SOCIETES
CONSTITUTIONS
185394B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/06/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
MUDAN BIEN ÊTRE
Objet social : pose de vernis et de faux
ongles, soins des pieds et mains, salon
de massage vente de produits de beauté
Siège social : 73 RUE DES MORILLONS, 75015 PARIS Capital : 1000 €
Président : Mme WEI WANG EPOUSE
MANGENOT demeurant : 22 RUE DU
BUISSON ST LOUIS, 75010 PARIS élu
pour une durée indéterminée Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
185546B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
31/08/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
THE TRUST SOCIETY
Objet social : Développement d’une plateforme digitale de mise en avant et de
promotion des acteurs de la consommation responsable permettant aux utilisateurs de s’informer et consommer des
produits ou services labellisés responsables
Siège social : 139 boulevard Murat,
75016 Paris Capital : 5000 € Président :
M. Pablo Bouzy demeurant : 71 rue Rambuteau, 75004 Paris élu pour une durée
indéterminée DG : M. Thibault Salaün
demeurant : 48 rue Ramponeau, 75020
Paris DG : M. Damien Sans de Vandière
de Vitrac demeurant : 139 boulevard Murat, 75016 Paris Admission aux assemblées et exercice du droit de vote :
Chaque actionnaire est convoqué aux
Assemblées. Chaque action donne droit
à une voix. Clauses d’agrément : Les
actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée : 99 ans
à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
185561B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/09/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
AUTO ECOLE CLIGNANCOURT
Objet social : AUTO ECOLE /// LOCATION DES VOITURES DOUBLES
COMMANDE
Siège social : 2,RUE DOUDEAUVILLE,
75018 PARIS Capital : 6000 € Président : M. AMIR BEN ABDESSALEM demeurant : 30 RUE LAVOISIER, 93130
NOISY LE SEC élu pour une durée indéterminée Admission aux assemblées
et exercice du droit de vote : Chaque
actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une
voix. Clauses d’agrément : Les actions
sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du Président de la société. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
la société. Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Paris
185620B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
29/08/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
CAMERALEAP
Objet social : Création d’applications et
de sites internet et leur édition en ligne
Siège social : 5 RUE DU LOING, 75014
PARIS Capital : 1000 € Président : M.
Eliran ELBAZ demeurant : 5 RUE DU
LOING, 75014 PARIS élu pour une durée indéterminée Chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Les actions
sont librement cessibles entre actionnaire. Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Paris
185656B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/09/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
LE MANEGE
Objet social : Création fabrication
commercialisation d’article de luxe et notamment de parfums
Siège social : 30 rue Yvonne le tac,
75018 Paris Nom commercial : Le manège Capital : 500 € Président : M. Tobias Larsson demeurant : 30 rue Yvonne
le tac, 75018 Paris élu pour une durée
indéterminée DG : M. Jens Laursen demeurant : Grynbodgatan 6a, 21133
Malmo Suede Admission aux assemblées et exercice du droit de vote :
Chaque actionnaire est convoqué aux
Assemblées. Chaque action donne droit
à une voix. Clauses d’agrément : Les
actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée : 99 ans
à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
185723B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
10/08/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
AUTOCONSEILFRANCE
Objet social : ACHAT ET VENTE DE
VEHICULES LEGERS EN FRANCE A
L’IMPORT OU A L’EXPORT
Siège social : 128 RUE LA BOETIE,
75008 PARIS Capital : 2000 € Président : M. Abdelhakim Boussettaoui demeurant : 200 rue des ferronniers, 59500
DOUAI élu pour une durée indéterminée
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Paris
185761B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
05/09/2018 il a été constitué une SCI
nommée :
LUCICOR
Objet social : Achat et mise en location
de biens immobiliers
Siège social : 33 rue Georges Pitard,
75015 PARIS Capital : 500 € Gérant :
Mlle Lucille KERAVAL, 33 rue Georges
Pitard, 75015 PARIS Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
185582B – LES ECHOS
185771B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
22/08/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
Aux termes d’un acte SSP en date du
31/08/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
REST’ADOM
Objet social : La Société a pour objet,
tant en France qu’à l’étranger, d’assurer
la mise à disposition à domicile des services et des dispositifs médicaux nécessaires au traitement des patients ou à la
compensation de leur perte d’autonomie,
visant leur maintien à domicile ou en
substituts de domicile.
Siège social : 10 Rue Bois Le Vent,
75016 PARIS Capital : 200 000 € Président : M. Philippe VIAL demeurant :
227D Rue Georges Pompidou, 97436
SAINT LEU élu pour une durée indéterminée CAC : - Titulaire : MONCEAU FINANCE AUDIT, au capital de 60 000 €,
immatriculée au RCS de PARIS sous le
numéro 828 183 525, domiciliée 23 RUE
DE LA BOETIE 75008 PARIS représentée par M. Bernard-Raphaël LEFEVRE
Admission aux assemblées et exercice du droit de vote : Chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : Les actions sont
librement cessibles entre actionnaires
uniquement avec accord du Président de
ORIANE PATRIMOINE
Objet social : Activité d’agent immobilier, de mandataire en vente, de négociation, d’acquisition de tous immeubles,
droits et biens immobiliers et fonds de
commerces et de toutes activités annexes, ainsi que le rôle d’intermédiaire,
de courtier, de mandataire pour tous produits quels qu’ils soient ou de prestataire
de développement commercial dans le
domaine de la vente de produits d’investissements Et généralement, toutes opérations industrielles, commerciales, financières, civiles, mobilières ou
immobilières, pouvant se rattacher directement ou indirectement à l’objet social
ou à tout objet similaire ou connexe.
Siège social : 95 rue Jouffroy d’Abbans,
75017 PARIS Nom commercial : Laetitia DE BOYER-MONTEGUT Capital :
3000 € Président : Mme Laetitia DE
BOYER-MONTEGUT demeurant : 95
rue Jouffroy d’Abbans, 75017 PARIS élu
pour une durée indéterminée Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
185803B – LES ECHOS
Par acte SSP du 05/09/2018 il a été
constitué une EURL nommée :
MAEUM
Objet social : Vente de vêtements, prêtà-porter, boutique de créateur, concept
store, salon de thé. Siège social : 2 rue
de lesdiguières, 75004 PARIS Capital :
15000 € Gérant : MEUNG GU KANG,
384 rue de vaugirard, CHEZ M.Ku byung
jin, 75015 PARIS Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
l’acquisition ou la cession de tous procédés et brevets concernant ces activités.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au R.C.S.
Gérant : The Good Place (SAS sise 1, rue
Mornay – 75004 Paris – 833 129 877 RCS
PARIS)
Associé indéfiniment tenu aux dettes sociales : The Good Place (SAS sise 1, rue
Mornay – 75004 Paris – 833 129 877 RCS
PARIS)
La société sera immatriculée au R.C.S. de
PARIS.
12117177W – LE PUBLICATEUR LEGAL
185843B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
28/08/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
VENTURE CONSEIL
Objet social : Conseil aux entreprises en
gestion, stratégie, gouvernance, organisation, recherche de financement, prise
de participation, création, cession, acquisition d’entreprise.
Siège social : 112 rue du Fbg St-Denis,
75010 Paris Capital : 500 € Président :
M. Dimitri Radun demeurant : 112 rue du
Fbg st-Denis, 75010 Paris élu pour une
durée indéterminée Admission aux assemblées et exercice du droit de vote :
Chaque actionnaire est convoqué aux
Assemblées. Chaque action donne droit
à une voix. Clauses d’agrément : Les
actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée : 99 ans
à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
12117336 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Il a été constitué une société par acte
SSP en date du 4/9/2018 à Paris. Dénomination : VPR MAGENTA. Forme :
S.C.I. Siège : 51, rue des Belles Feuilles,
75016 PARIS. Capital : 1.600 €. Montant des apports en numéraire :
1.600 €. Objet : acquisition, propriété et
gestion de tous biens immobiliers. Durée : 99 ans. Cession de parts et agrément : les cessions de parts sociales entre associés ou au profit des descendants
des associés sont libres ; toutes les autres cessions de parts sociales sont soumises à l’agrément de l’AGO de la société. Gérance : M. Philippe ROYBON,
51, rue des Belles Feuilles, 75016 Paris ;
et Mme Valérie DUTREUILH, 51, rue des
Belles Feuilles, 75016 Paris. Immatriculation : au RCS de Paris. La gérance.
Suivant acte SSP du 31/08/2018, il a été
constitué une SAS dénommée " REASOLVE ". Siège social : 40 rue des
Blancs Manteaux - 75004 Paris. Capital
social : 10.000 €. Objet social : La
conception, la recherche et le développement, la mise en oeuvre et la commercialisation de produits et services mettant les
nouvelles technologies et notamment les
services informatiques au service des activités juridiques et para-juridiques. Durée : 99 ans. Président : Mr François, David GOLDSTEIN demeurant 10 Villa
Marceau - 75019 Paris. Directeur Général : Mme Chloé GOLDSTEIN demeurant
10 Villa Marceau - 75019 Paris. Immatriculation au RCS de Paris
12117235W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à Paris
du 01 Septembre 2018, a été constituée
une SCI présentant les caractéristiques
suivantes :
Dénomination sociale : SCI Brest.
Capital : 2.000 euros divisé en deux mille
(2.000) parts égales d’une valeur nominale d’un (1) euro
Siège social : 58, avenue de Wagram,75017 Paris.
Objet : l’acquisition, la détention, l’administration, la gestion, la location et l’aliénation de biens et droits immobiliers ; la
mise en valeur desdits biens et droits immobiliers, notamment par aménagement,
amélioration, édification de constructions
pour toutes destinations
Durée : 99 ans
Transmission des parts : libre
Gérance : Nicola Di Ciacca, domicilié 2
The Moors Redhill RH12PE (RoyaumeUni) - Quentin Kerrault domicilié 154, Packington Street- Londres n 18RA
(Royaume-Uni) ; Twenty First Capital,
SAS sis 53,quai d’Orsay- 75007 Paris, 534
017 447 RCS Paris
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
12117339 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Forme : S.A.S.U. Dénomination :
ANOZERDAY. Siège : 101, rue de Sévres, 75006 PARIS. Objet : négoce, import-export, vente par internet ou par tout
autre moyen, commerce de détail ;
conseils et prestation de services. Durée : 99 ans. Capital : 1.000 € divisé en
100 actions de 10 € chacune, réparties
entre les actionnaires proportionnellement à leurs apports respectifs. Cession
d’actions et agrément : les actions ne
peuvent être cédées y compris entre associés qu’avec l’agrément préalable de
la collectivité des associés statuant à la
majorité des voies des associés disposant de droit de vote. Admission aux AG
et exercice du droit de vote : tout actionnaire peut participer aux assemblées,
chaque action donne droit à une voix.
Président : Mme Christine VAN HERREWEGHE, 12, allée du Clos de Ballainvilliers, 91160 Longjumeau. Immatriculation : au RCS de Paris.
12117152W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte S.S.P. en date du
01/09/2018 à PARIS il a été constitué une
société présentant les caractéristiques
suivantes :
Dénomination sociale : PGF
Forme : SCS
Siège social : 1, rue Mornay – 75004 Paris
Capital social : capital variable de 55.000
euros
Objet social :
- Exploitation de tous fonds de commerce
de restaurant, bar, pub, snack ; la vente
de plats à emporter, la fourniture de toutes
prestations de services s’y rapportant.Réalisation de prestations de services de
nature administrative, financière, commerciale, comptable, informatique auprès de
toutes sociétés et principalement auprès
de sociétés dans lesquelles la Société détient des participations.- Participation de la
Société, par tous moyens, directement ou
indirectement, dans toutes opérations
pouvant se rattacher à son objet par voie
de création de sociétés nouvelles, d’apport, de souscription ou d’achat de titres
ou droits sociaux, de fusion ou autrement,
de création, d’acquisition, de location, de
prise en location-gérance de tous fonds de
commerce ou établissements ; la prise,
12117236W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 30/08/2018, il a été
constitué une S.A.S dénommée " ChirashiSaumonAvocat ". Siège social : 24 rue
de Clichy – 75009 Paris. Capital social :
1 000 €. Objet social : La conception,
l’édition, le développement et l’exploitation
de sites internet et mobiles, dans tous domaines d’activités, et notamment dans le
domaine de la santé. Durée : 99 ans. Président : Mr Benjamin HARDY demeurant
74 rue Myrha– 75018 Paris. Directeur général : Mr Baptiste ROUSSEAU demeurant 5 rue Guisarde – 75006 Paris. Immatriculation au RCS de Paris.
12117237W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 04/08/2018, il a été
constitué une S.A.S
Dénomination : COBALT CORE
Siège social : 7 rue des Chaufourniers –
75019 Paris. Capital social : 1 000 €. Objet social : Le conseil ; Prestations informatiques et d’organisations ; Vente de logiciels ; Stratégie et management
d’entreprise, de croissance, opérationnels, support Ressources Humaines. Durée : 99 ans. Président : Mr Marc FALZON demeurant 7 rue des Chaufourniers
– 75019 Paris. Immatriculation au RCS de
Paris.
12117249W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP en date du 23 juillet
2018, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : AMC Consulting
Forme juridique : EURL
Durée : 99 ans
Siège social : 28 rue Vignon 75009 Paris
Capital : 1.000 €
Objet social : Tant en France qu’à l’étranger, le conseil, la mise en relation d’affaires et prises de participations et investissements.
Gérant : Mr Anthony CHAMIE, demeurant
28 rue Vignon 75009 Paris
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
12117264W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117278W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ALDO DIGITAL
Société par actions simplifiée au capital de
3.000 euros
Siège social : 52, rue Charlot 75003 Paris
En cours d’immatriculation auprès du RCS
de Paris
Aux termes d’un acte SSP en date à Paris
du 03/09/2018, il a été constitué une
société par actions simplifiée
présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : ALDO DIGITAL
Siège : 52, rue Charlot, 75003 Paris
Capital : 3.000 € ; Objet : le conseil en
stratégie et en transformation digitale, la
formation initiale et/ou continue au digital
et l’accompagnement dans la réalisation
de supports de présentation et de matériels pédagogiques
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS
Exercice du droit de vote : Tout associé
peut participer aux décisions collectives
sur justification de son identité et de l’inscription en compte de ses actions au jour
de la décision collective.
Agrément : Les cessions d’actions, à l’exception des cessions aux associés, sont
soumises à l’agrément de la collectivité
des associés.
Président : Bruno Tournet, 52, rue Charlot – 75003 Paris
Directeur général : Vincent Fredon, 52,
rue Charlot – 75003 Paris
La Société sera immatriculée au RCS de
Paris.
Suivant acte sous seing privé à Paris en
date du 28 août 2018, il a été constitué
une société par actions simplifiée unipersonnelle présentant les caractéristiques suivantes :
DENOMINATION : SOFPAR 130
SIEGE : 24/32 rue Jean Goujon – 75008
PARIS
OBJET : La Société a pour objet, tant en
France qu’à l’étranger :
le placement et la gestion des fonds lui
appartenant ; toute prise d’intérêts par
voie de participation directe ou indirecte,
apport(s), fusion, scission, alliance, dans
toute société ou tout groupement existant
ou à constituer ayant pour activité toutes
opérations commerciales, industrielles,
agricoles, mobilières, immobilières ou financières et, notamment : le négoce en
général, l’importation et l’exportation de
marchandises de toute nature ; l’exploitation de tous domaines fonciers et agricoles ; l’exploitation de toute marque, griffe,
tout modèle, dessin et, plus généralement,
de tout droit de propriété industrielle, littéraire ou artistique ; la gestion, la cession
ou l’échange des participations ainsi acquises ; et, plus généralement, toutes opérations commerciales, industrielles, agricoles, foncières, mobilières, immobilières,
financières, de gestion ou de service se
rattachant directement ou indirectement à
l’une des activités précitées et à toutes activités similaires ou connexes.
DUREE : 99 années à compter de son immatriculation au Registre du Commerce et
des Sociétés.
CAPITAL : Quarante mille (40.000) euros
PRESIDENTE : Madame Caroline BERGERON PLANTEFEVE, 20 rue du Laos 75015 Paris, nommée à cette fonction
dans les statuts.
COMMISSAIRE AUX COMPTES : Deloitte, 6, place de la Pyramide, 92908 Paris-La Défense Cedex
La Société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis,
La Présidente
12117271W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte sous seing privé en daté du
10/08/2018, il a été procédé à la création
de la société ci-après :
FORME Société par Actions SimplifiéeDENOMINATION OMEGA AMENAGEMENT
CAPITAL 10 000 €-SIEGE 2 rue Jean
Mermoz 75008 PARIS- OBJET Bureau
d’Etude, Ingénierie dans l’agencement intérieur et tous travaux d’agencement par
sous-traitance.
DUREE 99 ans
PRESIDENT : Alain MARQUES, demeurant au 21 rue Paul Vaillant Couturier
78260 ACHERES
ADMISSION AUX AG ET EXERCICE DU
DROIT DE VOTE : Tout actionnaire peut
participer aux assemblées, chaque action
donne droit à une voix.
CESSION D’ACTIONS ET AGREMENT :
La cession d’actions à un tiers ou au profit
d’un actionnaire est soumise à l’agrément
préalable des associés, libres entre associés.La Société sera immatriculée au
R.C.S. de PARIS
12117275W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte sous seing privé à Paris en
date du 28 août 2018, il a été constitué
une Société par actions simplifiée unipersonnelle présentant les caractéristiques
suivantes :
DENOMINATION : SOFPAR 129
SIEGE : 24/32 rue Jean Goujon – 75008
PARIS
OBJET : La Société a pour objet, tant en
France qu’à l’étranger :
le placement et la gestion des fonds lui
appartenant ; toute prise d’intérêts par
voie de participation directe ou indirecte,
apport(s), fusion, scission, alliance, dans
toute société ou tout groupement existant
ou à constituer ayant pour activité toutes
opérations commerciales, industrielles,
agricoles, mobilières, immobilières ou financières et, notamment : le négoce en
général, l’importation et l’exportation de
marchandises de toute nature ; l’exploitation de tous domaines fonciers et agricoles ; l’exploitation de toute marque, griffe,
tout modèle, dessin et, plus généralement,
de tout droit de propriété industrielle, littéraire ou artistique ; la gestion, la cession
ou l’échange des participations ainsi acquises ; et, plus généralement, toutes opérations commerciales, industrielles, agricoles, foncières, mobilières, immobilières,
financières, de gestion ou de service se
rattachant directement ou indirectement à
l’une des activités précitées et à toutes activités similaires ou connexes.
DUREE : 99 années à compter de son immatriculation au Registre du Commerce et
des Sociétés.
CAPITAL : Quarante mille (40.000) euros
PRESIDENTE : Madame Caroline BERGERON PLANTEFEVE, 20 rue du Laos 75015 Paris, nommée à cette fonction
dans les statuts.
COMMISSAIRE AUX COMPTES : Deloitte, 6 place de la Pyramide, 92908 Paris-La Défense Cedex
La Société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis,
La Présidente
12117279W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte sous seing privé à Paris en
date du 28 août 2018, il a été constitué
une société par actions simplifiée unipersonnelle présentant les caractéristiques suivantes :
DENOMINATION : SOFPAR 131
SIEGE : 24/32, rue Jean Goujon – 75008
PARIS
OBJET : La Société a pour objet, tant en
France qu’à l’étranger :
- le placement et la gestion des fonds lui
appartenant ; toute prise d’intérêts par
voie de participation directe ou indirecte,
apport(s), fusion, scission, alliance, dans
toute société ou tout groupement existant
ou à constituer ayant pour activité toutes
opérations commerciales, industrielles,
agricoles, mobilières, immobilières ou financières et, notamment : le négoce en
général, l’importation et l’exportation de
marchandises de toute nature ; l’exploitation de tous domaines fonciers et agricoles ; l’exploitation de toute marque, griffe,
tout modèle, dessin et, plus généralement,
de tout droit de propriété industrielle, littéraire ou artistique ; la gestion, la cession
ou l’échange des participations ainsi acquises ; et, plus généralement, toutes opérations commerciales, industrielles, agricoles, foncières, mobilières, immobilières,
financières, de gestion ou de service se
rattachant directement ou indirectement à
l’une des activités précitées et à toutes activités similaires ou connexes.
DUREE : 99 années à compter de son immatriculation au registre du commerce et
des sociétés.
CAPITAL : Quarante mille (40.000) euros
PRESIDENTE : Madame Caroline BERGERON PLANTEFEVE, 20 rue du Laos 75015 Paris, nommée à cette fonction
dans les statuts.
COMMISSAIRE AUX COMPTES : Deloitte, 6, place de la Pyramide, 92908 Paris-La Défense Cedex
La Société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis,
La Présidente
12117281W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte sous seing privé à Paris en
date du 28 août 2018, il a été constitué
une société par actions simplifiée unipersonnelle présentant les caractéristiques suivantes :
DENOMINATION : SOFPAR 132
SIEGE : 24/32, rue Jean Goujon – 75008
PARIS
OBJET : La Société a pour objet, tant en
France qu’à l’étranger :
- le placement et la gestion des fonds lui
appartenant ; toute prise d’intérêts par
voie de participation directe ou indirecte,
apport(s), fusion, scission, alliance, dans
toute société ou tout groupement existant
ou à constituer ayant pour activité toutes
opérations commerciales, industrielles,
agricoles, mobilières, immobilières ou financières et, notamment : le négoce en
général, l’importation et l’exportation de
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 07
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
marchandises de toute nature ; l’exploitation de tous domaines fonciers et agricoles ; l’exploitation de toute marque, griffe,
tout modèle, dessin et, plus généralement,
de tout droit de propriété industrielle, littéraire ou artistique ; la gestion, la cession
ou l’échange des participations ainsi acquises ; et, plus généralement, toutes opérations commerciales, industrielles, agricoles, foncières, mobilières, immobilières,
financières, de gestion ou de service se
rattachant directement ou indirectement à
l’une des activités précitées et à toutes activités similaires ou connexes.
DUREE : 99 années à compter de son immatriculation au registre du commerce et
des sociétés.
CAPITAL : quarante mille (40.000) euros
PRESIDENTE : Madame Caroline BERGERON PLANTEFEVE, 20, rue du Laos 75015 Paris, nommée à cette fonction
dans les statuts.
COMMISSAIRE AUX COMPTES : Deloitte, 6, place de la Pyramide, 92908 Paris-La Défense Cedex
La Société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis,
La Présidente
12117295W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte sous seing privé à Paris en
date du 28 août 2018, il a été constitué
une société par actions simplifiée unipersonnelle présentant les caractéristiques suivantes :
DENOMINATION : SOFPAR 133
SIEGE : 24/32 rue Jean Goujon – 75008
PARIS
OBJET : La Société a pour objet, tant en
France qu’à l’étranger :
- le placement et la gestion des fonds lui
appartenant ; toute prise d’intérêts par
voie de participation directe ou indirecte,
apport(s), fusion, scission, alliance, dans
toute société ou tout groupement existant
ou à constituer ayant pour activité toutes
opérations commerciales, industrielles,
agricoles, mobilières, immobilières ou financières et, notamment : le négoce en
général, l’importation et l’exportation de
marchandises de toute nature ; l’exploitation de tous domaines fonciers et agricoles ; l’exploitation de toute marque, griffe,
tout modèle, dessin et, plus généralement,
de tout droit de propriété industrielle, littéraire ou artistique ; la gestion, la cession
ou l’échange des participations ainsi acquises ; et, plus généralement, toutes opérations commerciales, industrielles, agricoles, foncières, mobilières, immobilières,
financières, de gestion ou de service se
rattachant directement ou indirectement à
l’une des activités précitées et à toutes activités similaires ou connexes.
DUREE : 99 années à compter de son immatriculation au registre du commerce et
des sociétés.
CAPITAL : Quarante mille (40.000) euros
PRESIDENTE : Madame Caroline BERGERON PLANTEFEVE, 20 rue du Laos 75015 Paris, nommée à cette fonction
dans les statuts.
COMMISSAIRE AUX COMPTES : Deloitte, 6 place de la Pyramide, 92908 Paris-La Défense Cedex
La Société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis,
La Présidente
PRESIDENTE : Madame Caroline BERGERON PLANTEFEVE, 20 rue du Laos 75015 Paris, nommée à cette fonction
dans les statuts.
COMMISSAIRE AUX COMPTES : Deloitte, 6 place de la Pyramide, 92908 Paris-La Défense Cedex
La Société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis,
La Présidente
12117330W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à Paris
du 01 Septembre 2018, a été constituée
une société civile présentant les caractéristiques suivantes :
181224A – LES ECHOS
181470A – LES ECHOS
183517A – LES ECHOS
Il a été constitué une société par acte
SSP en date du 4/9/2018 à Paris. Dénomination : JORGE DISTRIBUTION.
Forme : S.A.S. Siège : 12, rue de Paradis, 75010 PARIS. Objet : restauration,
traiteur, organisation de réception, fabrication et commercialisation de produits alimentaires. Durée : 99 ans. Capital :
12.500 € divisé en 1.000 actions de
12,50 € chacune, réparties entre les actionnaires proportionnellement à leurs apports respectifs. Cession d’actions et
agrément : agrément en cas de cession
à des tiers. Admission aux AG et exercice du droit de vote : dans les conditions statutaires et légales. Président :
M. Georges DOS SANTOS, 9, rue Fays,
94160 Saint-Mandé. Immatriculation : au
RCS de Paris.
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par acte SSP du 11/07/2018 constitution
de la SC AG INVESTMENT. Capital :
748001 euros. Siège social : 39 rue Sedaine 75011 Paris. Objet : Acquisition,
prise de participation, gestion et cession
de tous titres, valeurs mobilières, participations financières, dans toutes affaires.
Gérant : Alexandre Gillier, 39 rue Sedaine
75011 Paris. Cessions de parts sociales :
les parts sociales sont librement cessibles
au profit d’un associé. Toute cession à un
tiers de la société est soumise au préalable à agrément de la collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation
au RCS de Paris.
Par acte SSP du 06/08/2018 constitution
de l’EURL PERRUCHE. Capital : 100 euros. Siège social : 15 rue des fontaines du
temple 75003 paris. Objet : conseil en
stratégie de marque. Gérant : Arthur Ponroy, demeurant 2 square de clignancourt
75008 paris. Durée : 99 ans à compter de
l’immatriculation au RCS de Paris.
12117257 – LA VIE JUDICIAIRE
181247A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Suivant acte SSP du 03/08/2018 constitution d’une SASU : TILOS ; Capital social :
100 € ; Siège social : 62 rue des entrepreneurs 75015 PARIS Objet : Participation par achat souscription apport fusion
et par tout autremoyen et la gestion de toutes valeurs mobilières et l’acquisition de
tous biens mobiliers et immobiliers ; Président : Mr Christophe HAINGUE demeurant au 62 rue des entrepreneurs 75015
PARIS, élu pour une durée illimitée ; Admission aux assemblées et exercice du
droit de vote : chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Clauses
d’agrément : Les actions sont librement
cessibles entre actionnaires uniquement
avec accord du Président de la société.
Durée de la société : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de PARIS.
Il a été constitué une société par acte
SSP du 28/8/2018 à Paris. Dénomination : JULIEN POIRIER DIAGNOSTIC
IMMOBILIER. Forme : E.U.R.L. Siège :
366 ter, rue de Vaugirard, 75015 PARIS.
Capital : 3.000 €. Objet : établissement
des diagnostics immobiliers en général,
après notamment : repérage en polluants
et parasites du bâtiment, mesurage lots de
copropriété. Durée : 99 ans. Gérance :
M. Julien POIRIER, 49, avenue Aristide
Briand, 92120 Montrouge. Immatriculation : au RCS de Paris. Pour avis. Le gérant.
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par acte SSP du 01/08/2018 constitution
de la SAS : Virgil. Capital : 10000 euros.
Siège social : 38B avenue George V
75008 Paris. Objet : Exploitation de sites
internet, fourniture de services, conseil et
activités informatiques liées. Président :
Keyvan Nilforoushan, 38B avenue George
V 75008 Paris. Directeur général : Saskia
Fiszel, 13 rue d’Alexandrie 75002 Paris.
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de Paris.
12117338 – LA VIE JUDICIAIRE
181255A – LES ECHOS
181516A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par ASSP du 02/08/2018, il a été constitué
une SAS dénommée MAC ALISTR. Siège
social : 49 rue de ponthieu 75008 Paris.Capital :1000 €. Objet : conseil et assistance opérationnelle apportés aux entreprises et autres organisations en
matière de solutions RH, recrutement, intégration, organisation managériale et
l’outplacement. Président : M. Cédric PICOT, 57 bd lamartine 72000 Le mans. Durée :99 ans. Immatriculation au RCS de
PARIS.
Dénomination sociale : SCI Loudeac
Capital : 2.000) euros divisé en deux mille
(2.000) parts égales d’une valeur nominale d’un (1) euro
Siège social : 58, avenue de Wagram,75017 Paris.
Objet : l’acquisition, la détention, l’administration, la gestion, la location et l’aliénation de biens et droits immobiliers ; la
mise en valeur desdits biens et droits immobiliers, notamment par aménagement,
amélioration, édification de constructions
pour toutes destinations
Durée : 99 ans
Transmission des parts : libre
Gérance : Nicola Di Ciacca, domicilié 2
The Moors Redhill RH12PE (RoyaumeUni) - Quentin Kerrault , domicilié 154,
Packington Street- Londres n 18RA
(Royaume-Uni) ; et la société Twenty Flrst
Capital,société par actions simplifiée au
capital socialde 1.185.000 euros dont le
siège social est sis 53,quai d’Orsay75007 Paris, 534 017 447 RCS Paris
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
12117346W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le 4 mai 2018, les associés de la SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE LES BELLES BERTHE, au capital de1.524,49 €
divisé en 100 parts sociales, dont le siège
social est fixé à PARIS (75015) 12, rue
Desaix, ont signés les statuts refondus en
vue de son immatriculation au rcs. Sa durée sera de 99 ans à compter de son immatriculation.
Objet :
„ La prise à bail, l’achat, la vente, la propriété, la mise en valeur, la gestion, la location et la sous-location, de tout bien ou
droit immobilier.
Elle est administrée par deux cogérants
nommés pour une durée illimitée :
„ Lucien LHOTELIN, demeurant 2, bis rue
du Bel-Air, 91270 Vigneux-sur-Seine ;
„ François CANCHES, demeurant 12, rue
Desaix, 75015 Paris.
Chaque associé dispose d’autant de voix
qu’il possède ou représente de parts. Les
cessions de parts sont libres entre associés, et soumises à l’agrément de la collectivité des associés statuant selon les règles définies à l’article 9 des statuts pour
les tiers.
Immatriculation RCS Paris.
Pour avis, les gérants
12117296W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte sous seing privé à Paris en
date du 28 août 2018, il a été constitué
une société par actions simplifiée unipersonnelle présentant les caractéristiques suivantes :
DENOMINATION : SOFPAR 134
SIEGE : 24/32 rue Jean Goujon – 75008
PARIS.
OBJET : La Société a pour objet, tant en
France qu’à l’étranger :
- le placement et la gestion des fonds lui
appartenant ; toute prise d’intérêts par
voie de participation directe ou indirecte,
apport(s), fusion, scission, alliance, dans
toute société ou tout groupement existant
ou à constituer ayant pour activité toutes
opérations commerciales, industrielles,
agricoles, mobilières, immobilières ou financières et, notamment : le négoce en
général, l’importation et l’exportation de
marchandises de toute nature ; l’exploitation de tous domaines fonciers et agricoles ; l’exploitation de toute marque, griffe,
tout modèle, dessin et, plus généralement,
de tout droit de propriété industrielle, littéraire ou artistique ; la gestion, la cession
ou l’échange des participations ainsi acquises ; et, plus généralement, toutes opérations commerciales, industrielles, agricoles, foncières, mobilières, immobilières,
financières, de gestion ou de service se
rattachant directement ou indirectement à
l’une des activités précitées et à toutes activités similaires ou connexes.
DUREE : 99 années à compter de son immatriculation au registre du commerce et
des sociétés.
CAPITAL : Quarante mille (40.000) euros
12117241 – LA VIE JUDICIAIRE
12112841 – LA VIE JUDICIAIRE
Par acte SSP du 27/7/2018 à Paris, il a
été constitué la S.A.R.L. Dénomination :
T.H. BATIMENT. Siège : 1, rue Firmin
Gémier, Hall 3, 75018 PARIS. Capital :
2.000 €. Objet : rénovation, ravalement,
maçonnerie générale. Durée : 99 ans. Gérant : M. Hafid TIOURI, 1, rue Firmin Gémier, Hall 3, 75018 Paris. Immatriculation : au RCS de Paris.
12117212 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP en date du 1er/9/2018 à Paris. Dénomination : DONAFLOR. Forme : S.C.I.
Siège : 149, avenue du Maine, 75014 PARIS. Capital : 1.000 €. Montant des apports en numéraire : 1.000 €.Objet : acquisition, gestion et plus généralement
l’exploitation par bail, location ou autrement, de biens ou droits immobiliers à
quelque endroit qu’ils se trouvent situés.
Durée : 99 ans. Cession de parts et
agrément : toutes les cessions de parts
sociales sont soumises à l’agrément des
gérants. Gérance : M. Alain CLAIRIS,
12, chemin de Meteneau, 25320 Grandfontaine ; M. Alexandre POLONY,
105, rue de Lessard, 76100 Rouen ;
M. Arthur CLAIRIS, 596, cité Copaya,
97351 Matoury. Immatriculation : au
RCS de Paris. Pour avis.
Aux termes d’un acte sous seings privés en date du 5/9/2018, il a été formé une
S.C.I. régie par les articles 1832 à 1870
du Code civil et le décret Nº78.704 du
3/7/1978. Dénomination : VENISE MARAIS : FAMILLE THIERRY ET
CONSTANÇA COSTES. Siège : 28, rue
de Venise, 75004 PARIS. Capital :
1.200 €, divisé en 1.200 parts de 1 € chacune. Objet : l’acquisition d’un immeuble
sis au 28, rue de Venise, 75004 Paris, l’administration et l’exploitation par bail, location ou autrement dudit immeuble et de
tous autres immeubles bâtis dont elle
pourrait devenir propriétaire ultérieurement, par voie d’acquisition, échange, apport ou autrement, la prise de participations ou d’intérêts dans toutes sociétés
ayant un objet similaire ou connexe à celui
de la société, sous la stricte réserve que
ces prises de participation ne puissent en
rien affecter le caractère civil de la société ; la gestion de ses participations ainsi
que l’exercice de tous les droits y attachés ; la propriété et la gestion de tous titres, droits sociaux et valeurs mobilières
de placement, obligations et généralement toutes opérations financières de placement de capitaux. Et ce, soit au moyen
de ses capitaux propres soit au moyen de
capitaux d’emprunt, ainsi que de l’octroi,
à titre accessoire et exceptionnel, de toutes garanties à des opérations conformes
au présent objet civil et susceptibles d’en
favoriser le développement, notamment le
cautionnement hypothécaire non rémunéré. Et, généralement toutes opérations
civiles pouvant se rattacher directement
ou indirectement à cet objet ou susceptibles d’en favoriser le développement,
sous la stricte condition qu’elles ne puissent en rien affecter le caractère civil de
la société. Durée : 99 ans sauf dissolution
anticipée ou prorogation. Cession de
parts : les parts sont librement cessibles
entre associés mais, dans le but de
conserver à la société son caractère d’association de personnes et familial, il est
formellement convenu qu’elles ne peuvent
être cédées à des personnes étrangères
à la société qu’avec le consentement de
l’unanimité des associés. Gérant associé : M. Thierry COSTES né le 24/4/1975
à Paris, 92, rue Saint-Martin, 75004 Paris.
Associés : M. Thierry COSTES, né le
24/4/1975 à Paris, 92, rue Saint-Martin,
75004 Paris, marié sous le régime de la
séparation de biens avec Mme Costança
TEIXERA DE FREITAS ; M. Gilberto
Etienne COSTES, né le 27/1/2014 à
Neuilly-sur-Seine ; Mlle Eva Gabriella
COSTES, née le 22/7/2011 à Neuilly-surSeine ; Mlle Julia Marie COSTES, née le
16/11/2008 à Neuilly-sur-Seine. Ils sont
demeurent les mêmes adresses au
92, rue Saint-Martin, 75004 Paris. Immatriculation : au RCS de Paris. Pour avis.
Le gérant.
12117351 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date du
4/9/2018, il a été constitué une société.
Forme : S.A.S.U. Dénomination : LT
VOLUMES. Siège : 54, rue Greneta,
75002 PARIS. Capital : 1000 €. Objet :
maquettiste. Durée : 99 ans. Président :
M. Laurent, Michel, Jacques THIEBAUD,
4 bis, route de Lattes, 34470 Pérols. Immatriculation : au RCS de Paris.
Par ASSP du 01/08/18, il a été constitué
la SCI dénommée PHILENJI.Siège social : 1 rue de stockholm 75008 Paris.Capital : 100 €. Objet : acquisition et gestion
de biens mobiliers et immobiliers. Gérance : Mme Dominique Therese AZAR, 9
rue pierre beregovoy 92110 Clichy. Cessions soumises à agrément. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de Paris.
184543A – LES ECHOS
181494A – LES ECHOS
Par ASSP du 03/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée Compagnie financière de télécommunication.Siège social :25 rue de ponthieu 75008 Paris.Capital :20000 € Objet :Achat d’immeubles
et de baux.Gestion locative.Président :M.Marc Bataillon,4 avde montmorency 75016 Paris.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de PARIS
181290A – LES ECHOS
181532A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par acte SSP du 07/08/2018 constitution
de la SAS : GRAND SUSTAINABLE
CONSULTING - GSC SAS -. Capital :
1000 euros. Siège social : 52 rue René
Boulanger 75010 Paris. Objet : Travaux
sous-traités en BTP, construction et activités liées. Président : Alexis Grand, 52
rue René Boulanger 75010 Paris. Durée :
99 ans à compter de l’immatriculation au
RCS de Paris.
Creation de la sasu : Real Rene, 142 rue
de rivoli 75001 Paris. Cap. : 200 €. Obj :
affichage publicitaire. Pdt : René Ngola
Monga, 16 rue de la paix 91220 Bretigny
sur orge. 99 ans au rcs de Paris.
181332A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par ASSP du 04/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée JUST DRIVER.Siège social :17 rue du texel 75014
Paris.Capital :100 €.Objet :VTC.Président :M.Bachir Ben Aïcha,17 rue du texel
75014 Paris.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de PARIS
181560A – LES ECHOS
Par ASSP du 07/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée THE DIGITAL
SHIFT.Siège social :231 rue saint-honoré
75001 Paris.Capital :1000 € Objet :Conseil en organisation et management de la transformation digitale.Président :M.Ghislain Colas des Francs,7 rue
michel 91410 Dourdan.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de PARIS
181391A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par acte SSP du 31/07/2018 constitution
de la SASU : ACADEMIE DE REIKI JAPONAIS. Capital : 2000 euros. Siège social : 142 rue de Rivoli 75001 Paris. Objet :
Séances de Reiki, sophro-relaxation, aromathéraphie et disciplines sportives. Président : Clara Barenne, 8bis rue de la
Baume 75008 Paris. Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
Paris.
181403A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par ASSP du 02/08/2018, il a été constitué
une SARL dénommée BABYGEAR. Siège
social : 18-26 rue goubet 75019 Paris. Capital : 10.000 €. Objet : Vente d’articles
pour bébé. Gérance : M. Michael Hu, 22
rue raspail 93360 Neuilly plaisance ; Mme
Kelly Hu, 22 rue raspail 93360 Neuilly plaisance Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de PARIS.
181404A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par ASSP du 03/08/18 il a été constitué
une SAS dénommée EDUDYS. Siège social : 21 av de messine 75008 Paris. Capital :2 €. Objet : Conseils et conception
de solutions en matière d’éducation à destination d’entreprises, d’individus, d’organisations et/ou d’associations à but lucratif
ou non lucratif. Président : Mme Monica
Prieto Langard 21 av de messine 75008
Paris. DG : M. Luis Alberto Colasante Garrido, 35 rue de la vanne 92120 Montrouge ; Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de PARIS.
181424A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Creation de la sasu : Leepstick, 63 av.
Franklin Delano Roosevelt 75008 Paris.
Cap. : 1000 €. Obj : holding. Pdt : Laurent
Lemarie, 58 bd d’Inkermann 92200 Neuilly
sur seine. 99 ans au rcs de paris.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
181478A – LES ECHOS
Par ASSP du 03/08/18 il a été constitué
une SAS dénommée HAMILCAR CAPITAL (FRANCE) SAS .Siège social : 9 rue
van loo 75016 Paris.Capital :1000 €. Objet : conseil pour les affaires et autres
conseils de gestion. Président : M. Jose
Francis, 9 rue van loo 75016 Paris. DG : M. Guy ISIMAT-MIRIN 5 av. de
girardin 95210 Saint gratien. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
181573A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 06/08/2018, il a
été constitué une SCI dénommée SCI DU
11 MARS. Capital : 5000 €. Siège social : 52 rue Lafayette 75009 PARIS. Objet social : Acquisition de tous biens immobiliers, bâtis ou non bâtis.
Cogérance : Mr Olivier LOUET et Mme
Laure ANGELIN demeurant ensemble 52
rue Lafayette 75009 PARIS. Cessions de
parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de Paris.
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par acte SSP du 01/08/2018 il a été constitué une SAS dénommée :
DIGITAL PARTNERS FRANCE
Siège social : 231 rue st Honoré, 3 RUE
PAUL VERLAINE 75001 PARIS. Capital :
5.000 €. Objet : Conseils, audits, formations en transformation digitale. Président : M HAGEGE Raphael, 3 rue Paul
VERLAINE 94410 ST MAURICE. Directeur Général : M HAOUZI Eric, 15 rue
Henri Ribière 75019 PARIS. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
184605A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par acte SSP du 20/08/2018 il a été constitué une SCI dénommée :
KALI
Siège social : 16 RUE POIRIER DE NARCAY 75014 PARIS. Capital : 100 €. Objet : Achat, vente, location et gestion de
tous biens immobilier. Gérant : M DE
BELLOY DE SAINT LIENARD hugh, 16
RUE POIRIER DE NARCAY 75014 PARIS. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de PARIS.
184761A – LES ECHOS
Par acte SSP du 30/08/2018 il a été constitué une SARL dénommée :
KR SOUND
Siège social : 47 RUE GRENETA 75002
PARIS. Capital : 1.000 €. Objet : PRODUCTION ET EDITION SONORE. Gérant : Mme CARACCI SYLVIE, 141 ALLEE DES CERISIERS 06370 MOUANS
SARTOUX. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
184878A – LES ECHOS
Par acte SSP du 02/08/2018 il a été constitué une SARL dénommée :
JMK-ELECTRO
Siège social : 10 rue Duranti 75011 PARIS. Capital : 6.000 €. Objet : Négoce
matériel informatique, télécom et électronique. Gérant : M BENAOUDA Jean Marie Kamel, 10 rue Duranti 75011 PARIS.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de PARIS.
184881A – LES ECHOS
Par acte SSP du 13/08/2018 il a été constitué une SARL dénommée :
TOUT-TELECOM
Siège social : 2 square Périgord 75020
PARIS. Capital : 4.000 €. Objet : Services informatiques, télécoms et électroniques. Gérant : M SALHI Nabil, 2 square
Périgord 75020 PARIS. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de PARIS.
185145A – LES ECHOS
181666A – LES ECHOS
Creation de la sas à cap. variable : Knf
Motors, 128 rue la boétie 75008 Paris.
Cap. : 12000 €. Cap. min : 1200 €. Obj. :
négoce et location de véhicules. Pdt :
Fouad Tigrine, 134 av. maurice berteaux
78500 Sartrouville. 99 ans au rcs de paris.
Par acte SSP du 25/08/2018 il a été constitué une SAS dénommée :
SANAS
Siège social : 22 rue xavier privas 75005
PARIS. Capital : 1.000 €. Objet : exploitation en gérance libre d’un restaurant traditionnel, situé à paris 75005 - 22 rue xavier privas. Président : Mme DJALALI
EPOUSE AMIR kahina, 9 rue griffuelhes
94800 VILLEJUIF. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
183476A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par acte SSP du 30/07/18 il a été constitué une SCI : DOURLET Capital : 100 €
Siège social : 64 BD Kellermann 75013
PARIS Objet social : La prise de participation par achat, souscription, apport, fusion et par tout autre moyen, et la gestion
de toutes valeurs mobilières, ainsi que
l’acquisition de tous biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute société ou entité juridique
Gérance : Mme Claire DOURLET demeurant au 64 BD Kellermann 75013 PARIS Cessions de parts sociales : les
parts sociales sont librement cessibles au
profit d’un associé. Toute cession à un
tiers de la société est soumise au préalable à agrément de la collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de PARIS.
185159A – LES ECHOS
Par acte SSP du 01/08/2018 il a été constitué une SASU dénommée : PLACE DU
MAC. Siège social : 27 rue de maubeuge
75009 PARIS. Capital : 10.000 €. Objet :
Commerce de détail et réparations électroniques. Président : M LAPLANCHE julien, 27 rue de maubeuge 75009 PARIS.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de PARIS.
185362A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date à Paris
le 24 juillet 2018, il a été constitué une Sarl
présentant les caractéristiques suivantes :
Objet : Conseils en systèmes et logiciels
informatiques. Dénomination sociale :
KBO. Siège social : 13, rue Auber 75009
PARIS. Durée : 99 années. Capital social : 1.000,00 €uros. Gérance : Monsieur Kevin BUNEL, Associé Unique, demeurant 66 rue de Lévis 75017 PARIS, a
été nommé gérant pour une durée indéterminée. La société sera immatriculée au
Rcs de Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
08 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
185384A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 23/07/2018 constitution de la SAS Grandir en Conscience. Capital fixe : 2000 €. Siège social : 128 rue
de la Boétie 75008 Paris. Objet social : Formation professionnelle. Président : Mr Thomas Madteossian demeurant
au 19 Lot Green Parc 33680 LACANAU.
Durée de la société : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Paris.
Cessions de parts sociales : les parts
sociales sont librement cessibles au profit
d’un associé. Toute cession à un tiers de
la société est soumise au préalable à
agrément de la collectivité des associés
réunis en Assemblée Générale.
Durée de la société : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de PARIS
185715A – LES ECHOS
185416A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 20/08/2018 constitution de la SAS Royal Tourisme Services.
Capital fixe : 1000 €. Siège social : 128
rue de la Boétie 75008 PARIS. Objet social : Transport de personnes . Président : Mr Ali-Akbar HASSENE demeurant
3 rue du Moulin Neuf 93120 LA COURNEUVE. Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris.
Par acte SSP du 03/07/2018 il a été constitué une SCI dénommée GAMBETTA. Siège social : 15 Avenue
Franco-Russe, 75007 PARIS. Capital :
10.000 €. Objet : Constitution d’un patrimoine immobilier. Gérant : M. DEREUMAUX Julien, 13-15 Avenue FrancoRusse, 75007 Paris. Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
Paris. Cessions de parts soumises à agrément des associés représentant 3/4 des
parts.
185551A – LES ECHOS
185796A – LES ECHOS
Par acte SSP du 22/06/2018 il a été constitué une SASU dénommée : ACKMOUSCH SOLUTIONS. Siège social : 10
Rue de Penthièvre 75008 PARIS. Capital :
600 €. Objet : Assistance et maintenance
informatique auprès des particuliers et des
entreprises, création de sites web pour
particuliers et professionnels, installation
réseaux et télécommunications, création
de logiciels ; . Fournir des services d’enseignement aux particuliers et aux institutions d’enseignement, soutien scolaire.
Président : M AKMOUCHE Yacine, 1 Avenue de Versailles 76380 CANTELEU. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de
PARIS.
Suivant acte SSP du 31/08/2018 constitution de la SASU MEET IN FAMILY
Capital fixe : 1000 € Siège social : 247
RUE DE CRIMEE BATIMENT B BOITE
17 75019 PARIS Objet social : ATELIERS DIY CREATIFS ET ATELIERS DIY
EVEIL ANGLAIS BEBE POUR FUTURS
ET JEUNES PARENTS Président : Mme Sabrina ADAMS demeurant
247 RUE DE CRIMEE BATIMENT B
BOITE 17 75019 PARIS, la société SASU
MEET IN FAMILY située 247 RUE DE
CRIMEE BATIMENT B BOITE
17 75019 PARIS est en cours d’immatriculation au RCS de PARIS élu pour une
durée illimitée Durée de la société : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de PARIS
185570A – LES ECHOS
Par acte SSP du 01 08 2018 il est constitué une : SASU. Dénomination :
F.I.C.I TRANSPORT. Capital social : 10.800 €. Siège social : 180 avenue
Jean Jaurès 75019 PARIS. Durée : 99
ans. Objet : Transport de marchandises
ou location de véhicules avec conducteurs
avec des véhicules n’excédant pas 3, 5
Tonnes de P.M.A, négoce de véhicules et
tous produits non réglementés. Président
Mr SISSOKO Fousseyni demeurant 180
avenue Jean Jaurès 75019 PARIS. Chaque action donne droit à la participation
aux assemblées et au vote, les cessions
sont libres. Immatriculation au RCS de
PARIS
185645A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous-seing, il a été
institué une société présentant les caractéristiques suivantes :
FORME : SASU
DENOMINATION : HN Santé
SIEGE SOCIAL : 102 avenue Kleber
75116 PARIS
OBJET : Toutes prestations de service
aux entreprises, location de locaux et de
matériel, prestations administratives de
toute nature et généralement toutes prestations nécessaires à la gestion, l’organisation et au développement des entreprises.
DUREE : 99 années à compter de son immatriculation au RCS
CAPITAL : 1000 €
PRESIDENT POUR UNE DUREE ILLIMITEE : Monsieur Nathaniel HADDAD demeurant 102 avenue Kleber – 75116 PARIS
Cession d’actions : Libre entre associés et
par Associé unique sous respect du droit
de préemption et aux tiers avec agrément
à la majorité des deux tiers
Condition d’admission aux assemblées : Conformément à la Loi et aux dispositions statutaires
Droit de vote : Chaque action donne droit
à une voix
IMMATRICULATION : RCS de PARIS
185695A – LES ECHOS
Par acte SSP du 04/09/2018 il a été constitué une SARL à associé unique dénommée : DAG & CO Siège social : 127 rue
lecourbe 75015 PARIS Capital : 50 € Objet : Prestations de services Gérant : Mme
DAGORNE Maëlle 127 Rue Lecourbe
75015 PARIS Durée : 99 ans à compter
de l’immatriculation au RCS de PARIS
185699A – LES ECHOS
Par acte SSP du 28/08/2018 il a été constitué une SAS dénommée : ILMA CAPITAL. Siège social : 116 rue du bac 75007
PARIS. Capital : 1.000 €. Objet : Animation de sociétés ; investissement, gestion
et cession dans toutes sociétés ; gestion
de portefeuille ; réalisation de toutes prestations de service. Président : Mme BERREBI Elina, 116 rue du Bac, Bâtiment C
75007 PARIS. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
185710A – LES ECHOS
Par acte SSP du 31/08/2018, il a été
constitué une SCI dénommée :
BAILLARGEAT
Capital : 1 000 €
Siège social : 27 bis rue Duret 75116 PARIS
Objet social : Administration et gestion
par voie de location ou autrement de biens
immobiliers dont elle est propriétaire et de
tous autres biens de même nature dont
elle viendrait à être propriétaire
Gérance : Mr Marc BAILLARGEAT demeurant 27 bis rue Duret 75116 PARIS
185845A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 25/06/2018 constitution de la SAS KM LUXURY
Capital fixe : 500 € Siège social : 71
RUE D’AMSTERDAM 75008 PARIS Objet social : CHAMBRES D’HOTES ET
SERVICES, LOCATION DE VEHICULES
SANS CHAUFFEUR Président : Mr Patrice NOUVEL demeurant 71 RUE D’AMSTERDAM 75008 PARIS, la société
SAS KM LUXURY située 71 RUE D’AMSTERDAM 75008 PARIS est en cours d’immatriculation au RCS de PARIS élu pour
une durée illimitée Durée de la société :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de PARIS
MODIFICATIONS
185378B – LES ECHOS
CITYZEN PRODUCTIONS
SASU au capital de 1600,00 €
45 RUE SAINTE CROIX DE LA
BRETONNERIE, 75004 PARIS
803195874 RCS Paris
Par décision du Président en date du
03/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 48 BIS RUE
FRANCOIS ARAGO, 93100 MONTREUIL
à compter du 03/09/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Bobigny et sera
radiée du RCS de Paris
185478B – LES ECHOS
SNC L. GUINEFORT ET
COMPAGNIE
SNC au capital de 38112,25 €
10 RUE ROYER COLLARD, 75005
PARIS
331903724 RCS Paris
Par décision en date du 16/06/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 41 RUE DU FAUBOURG DU
TEMPLE, 75010 PARIS à compter du
03/09/2018. Mention en sera faite au RCS
de Paris
185500B – LES ECHOS
EXPERTALYS
SAS au capital de 10000,00 €
36-38 RUE SAINT PAUL, 75004 PARIS
801183674 RCS Paris
Par décision de L’AGO en date du
03/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 17 BOULEVARD BOURDON, 75004 PARIS à
compter du 04/09/2018. Mention en sera
faite au RCS de Paris
185518B – LES ECHOS
ALMA DOMA
SASU au capital de 5000,00 €
151 AVENUE DU MAINE, 75014 PARIS
822419214 RCS Paris
Par décision du Président en date du
30/08/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 149 AVENUE
DU MAINE, 75014 PARIS à compter du
30/08/2018.
Autres modifications :
- il a été pris acte de la révocation de M.
Antoine SANDAMIANI en qualité de DG à
compter du 30/08/2018.
- il a été pris acte de modifier l’objet social
Nouvelle mention : Toutes activités de
conseil, de gestion et de mise en œuvre
en tant qu’architecte d’intérieur. Mention
en sera faite au RCS de Paris
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
185569B – LES ECHOS
ARCHIVES HOLDING
SARL au capital de 365000,00 €
59 rue Beaubourg, 75003 Paris
750863094 RCS Paris
Par décision en date du 29/06/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 5 rue de Monceau, 75008
Paris à compter du 29/06/2018.
Autres modifications :
- il a été décidé de modifier le capital de
la société en le portant de 365000 € à
500000 €. Mention en sera faite au RCS
de Paris
185578B – LES ECHOS
FINEXKAP AM
SASU au capital de 5201000,00 €
193 RUE DE BERCY, TOUR GAMMA A,
75012 PARIS
802023432 RCS Paris
Sigle : FK AM
Par décision du Président en date du
01/08/2018 il a été pris acte de la démission du DG M. SOUBIEN Arnaud Grégory
Jérémy, à compter du 01/08/2018. M.
TEISSIER Cédric, DG, demeure seul dirigeant à compter de cette même date.
Mention en sera faite au RCS de Paris
185630B – LES ECHOS
TRANSPORTS
MONTMARTROIS
SASU au capital de 30000,00 €
3, impasse du Gué, 75018 PARIS
833251317 RCS Paris
Par décision de L’Associé Unique en date
du 02/04/2018 il a été décidé de transférer
le siège social de la société au 99-101, rue
de Meaux, 75019 PARIS à compter du
02/04/2018.
Autres modifications :
- il a été pris acte de la nomination de M.
Hacene BELKHATMI, demeurant 4, place
des Aubépines 77420 CHAMPS SUR
MARNE en qualité de nouveau Président,
à compter du 02/04/2018 pour une durée
illimitée, en remplacement de M. Faical
ID’HAMOU, Président démissionnaire.
- il a été pris acte de modifier l’objet social
Nouvelle mention : Transport public routier de marchandises à l’aide de véhicules
pouvant excéder 3.5T de PMA. Intermédiaire en commerce de véhicule automobile léger. Mention en sera faite au RCS
de Paris
185661B – LES ECHOS
MATHCK CONSEIL
SASU au capital de 1000,00 €
28 rue Galvani, 75017 Paris
822478376 RCS Paris
Par décision de L’Associé Unique en date
du 04/09/2018 il a été décidé de transférer
le siège social de la société au 94 boulevard des Batignolles, 75017 Paris à
compter du 04/09/2018.
Présidence : M. Mathieu Ceccarelli, demeurant 94 boulevard des Batignolles,
75017 Paris. Mention en sera faite au RCS
de Paris
185667B – LES ECHOS
EXELMANS CONSEIL &
PATRIMOINE
SASU au capital de 10000,00 €
55, rue Erlanger, 75016 Paris
803800291 RCS Paris
Par décision du Président en date du
28/08/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 9, rue Théodore de Banville, 75017 Paris à compter
du 03/09/2018. Mention en sera faite au
RCS de Paris
185711B – LES ECHOS
CINEAD
SARL Unipersonnelle au capital de
1500,00 €
53 rue des Cloys, 75018 Paris
492709787 RCS Paris
Par décision du Gérant en date du
30/08/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 2 Lieu dit Les
Charlots, 45220 Douchy Montcorbon à
compter du 20/09/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Orléans et sera
radiée du RCS de Paris
Suite à ce transfert, il est rappelé les caractéristiques suivantes :
Objet : L"acquisition, en état futur d’achèvement ou achevés, l’apport, la propriété,
la mise en valeur, la transformation, la
construction, l’aménagement, l’administration, la location et la vente (exceptionnelle) de tous biens et droits immobiliers,
ainsi que tous biens et droits pouvant
constituer l’accessoire, l’annexe ou le
complément des biens et droits immobiliers en question.
Durée : 99 ans
Gérance : M. LAC JEAN MICHEL, demeurant 32 Rue Rodier, 75009 PARIS
Gérance : Mme LAC HELENE, demeurant 32 Rue Rodier, 75009 PARIS
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Nanterre
SCI 63 DK
SCI au capital de 400000,00 €
63 rue de Dunkerque, 75009 Paris
800870826 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
31/08/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 25 avenue
du Bédat, 64320 Lée à compter du
01/09/2018. La société sera immatriculée
au RCS de Pau et sera radiée du RCS de
Paris
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Lyon
12117340 – LE PUBLICATEUR LEGAL
DM PARTICIPATIONS, S.A.R.L. au capital de 7.622,95 €, sise 216, rue de Charenton, 75012 PARIS, 421 289 570 RCS
PARIS. Aux termes d’une décision en date
du 30/6/2018, l’Associé unique a nommé
cogérante Mme Gisèle MEVEL,
12/14, rue de la Fontaine, 75016 PARIS.
Pour avis.
12117359 – LE PUBLICATEUR LEGAL
185746B – LES ECHOS
LOUANDA
SARL au capital de 5000,00 €
168, rue Raymond LOSSERAND, 75014
PARIS
812574234 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
31/08/2018 il a été pris acte de la nomination de M. ADIL LOUANDA, demeurant
168, rue Raymond Losserand 75014 PARIS en qualité de nouveau Gérant, à
compter du 01/09/2018 pour une durée illimitée, en remplacement de Mme DINA
SELLEM, Gérant démissionnaire. Mention
en sera faite au RCS de Paris
185747B – LES ECHOS
GCPM
SARL au capital de 8000,00 €
19 rue de Presbourg, 75016 Paris
818916728 RCS Paris
Par décision de L’AGO en date du
11/08/2018 il a été pris acte de la démission du Gérant M. SERTOUR Eric, à
compter du 01/08/2018. M. DAUVOIS
Pascal, Gérant, demeure seul dirigeant à
compter de cette même date. Mention en
sera faite au RCS de Paris
185787B – LES ECHOS
BOUGEPAS
SASU au capital de 1000,00 €
66 Avenue des champs elysées, 75008
Paris
823177555 RCS Paris
Par décision de L’Associé Unique en date
du 31/08/2018 il a été pris acte de changer
la dénomination de la société, à compter
du 03/09/2018, pour WILOPROD.
Autres modifications : - Les articles 2 et
4 des statuts ont été modifiés, en conséquence.
- il a été pris acte de modifier l’objet social
Nouvelle mention : La production, la coproduction, l’étude, la conception et la réalisation de films de courts et longs métrages et, plus généralement, toute
production audiovisuelle. Mention en sera
faite au RCS de Paris
185795B – LES ECHOS
MYTROC
SAS au capital de 2535,00 €
55 rue Grenéta, 75002 Paris
812051332 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
25/06/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 1 rue du Docteur Labbé, 75020 Paris à compter du
05/09/2018.
Présidente : Mlle Floriane Addad, demeurant 1 rue du Docteur Labbé, 75020 Paris.
Mention en sera faite au RCS de Paris
185835B – LES ECHOS
SITHI VINAYAGA
SARL au capital de 1000,00 €
7 RUE SAUFFROY, 75015 PARIS
808361893 RCS Paris
Par décision en date du 10/08/2018 il a
été pris acte de la nomination de Mme
RATNASABAPATHY ANNA NAGESWARI, demeurant 16 RUE JULES AUFFRET 93500 PANTIN en qualité de nouveau Gérant, à compter du 10/08/2018
pour une durée illimitée, en remplacement
de M. NAGALINGAM SIVAKUMAR, Gérant démissionnaire. Mention en sera faite
au RCS de Paris
185846B – LES ECHOS
185724B – LES ECHOS
Gérance : M. PHILIPPE PICHLAK, demeurant 114 RUE DU FAUBOURG
SAINT-JACQUES, 75014 PARIS
SAS L’ETAL SAINT LEU
SAS au capital de 5000,00 €
127 Rue Amelot, 75011 PARIS
840496186 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
03/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 285 Rue Général Lambert, 97436 SAINT LEU à
compter du 01/08/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Saint Pierre et
sera radiée du RCS de Paris
POSTRY, S.A. au capital de
155.376,04 €, sise 28, rue Louis Morard,
75014 PARIS, 445 721 939 RCS PARIS.
L’AG du 29/6/2018 a nommé CAC titulaire
la société CABINET SOREL, S.A.S. sise
59, rue La Boétie, 75008 Paris, 790 115
380 RCS Paris, en remplacement de la société CABINET SOREL, S.A. dont le mandat a expiré.
12117070W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MPC 14
SARL au capital de 50.000 €
60 rue Raymond Losserand
75014 PARIS
531 359 156 RCS PARIS
Aux termes d’un procès verbal d’AGE du
17/7/2018, les associés ont décidé de
nommer, en qualité de gérant, Mme Christel JAFFRES demeurant 142 rue du Château, 92100 Boulogne Billancourt, en remplacement de M. Eric MILLET,
démissionnaire.
Pour avis
12117073W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BLADE COMPANY
SARL au capital de 5.000 €
21 rue Turbigo
75002 PARIS
813 237 971 RCS PARIS
Aux termes d’un procès verbal du
26/6/2018, les Associés ont décidé de
nommer, en qualité de gérant, M. Gianluca SALUTE demeurant Via Diocleziano
380, Napoli (Italie).
Pour avis
12117138W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Axires
SAS au capital de 1.000 €
22 rue de l’Armorique, 75015 Paris
822232161 RCS Paris
Aux termes d’une décision en date du
31/08/2018, le Président a décidé de
transférer le siège social à 36 rue Consolat, 13001 Marseille, à compter du
03/09/2018.
Radiation du RCS de Paris et immatriculation au RCS de Marseille
12117142W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GROUPE PANHARD
Société par actions simplifiée au
capital de 3.832.750 € ramené à
3.392.410 €
Siège social 10 rue Roquépine 75008
Paris
482 000 510 RCS Paris
Il résulte du procès-verbal des décisions
des associés du 25 juillet 2018 et des décisions du Président en date du 3 septembre 2018, que le capital social a été réduit
de 440.340 euros, par voie de rachat de
44.034 actions en vue de leur annulation.
Ancienne mention : capital social
3.832.750 €
Nouvelle mention : capital social :
3.392.410 €
Les articles 6 et 7 des statuts ont été modifiés en conséquence.
Pour avis.
12117144W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PARTITECH - SARL au capital de 1 000
euros - Siège social : 86 Rue de Montreuil - 75011 PARIS - 750 117 426 RCS
PARIS
Aux termes d’un pv d’age du 12/06/2018,
les associés : 1) prennent acte de la démission en qualité de co-gérant de Mr
Juan Carlos MELEAN BARBIERI et décide de ne pas procéder à son remplacement. 2) ont décidé de transférer le siège
social au 128 Rue la Boétie 75008 PARIS
à compter du 01/05/20018. L’article 4 des
statuts a été modifié.
185892B – LES ECHOS
185730B – LES ECHOS
SCI HANUMAN
SCI au capital de 1000,00 €
1 Allée santos Dumont,
92150 SURESNES
834158818 RCS Nanterre
Par décision en date du 29/08/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 32 rue Rodier, 75009 PARIS
à compter du 29/08/2018.
AGILITYS
SARL Unipersonnelle au capital de
5000,00 €
7 RUE REY LORAS,
69250 NEUVILLE SUR SAONE
790793426 RCS Lyon
Par décision du Gérant en date du
17/08/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 77 RUE DU
FAUBOURG SAINT-JACQUES, 75014
PARIS à compter du 18/08/2018.
12117145W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Sélon décisions du 31/05/2018 de l’associé unique de ESI, Société par Actions
Simplifiée au capital de 402.000 €, Siège
social : 100 rue Petit 75019 PARIS, 420
842 023 RCS PARIS, il a été décidé de
nommer la société MULTIMEDIA PRESS,
SARL, 100 rue Petit 75019 Paris, 434 080
750 Rcs Paris, en qualité de Président en
remplacement de M. Manuel Ornato. Pour
avis.
12117146W – LE PUBLICATEUR LEGAL
REPOSSI STUDIO
SAS au capital de 10.000 euros
Siège social : 374 rue Saint-Honoré –
75001 Paris
814 261 475 R.C.S. PARIS
Aux termes des décisions de l’associé unique du 31 août 2018, le siège social est
transféré au 285 boulevard Saint-Germain
– 75007 Paris. Les statuts ont été modifiés
en conséquence.
12117147W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PARTITECH - SARL au capital de 1 000
euros - Siège social : 86 Rue de Montreuil
- 75011 PARIS - 750 117 426 RCS PARIS
Aux termes d’un pv des décisions a décidé
de réduire le capital social à concurrence
de 500 euros pour le ramener de 1 500
euros à 1 000 euros, par voie de rachat
des 500 parts sociales détenues par M
Juan Carlos MELEAN BARBIERI.
12117156W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI LE BERJIGOU
société civile au capital de 83.846,96 €
2 boulevard Saint Denis, 92400
Courbevoie
398409813 RCS Nanterre
Aux termes de l’AGO en date du
24/04/2010, les associés ont décidé de
transférer le siège social à 135 AVENUE
DE VERSAILLES, 75016 Paris.
Objet : ACQUISITION DE TOUS IMMEUBLES OU BIENS IMMOBILIERS, Durée :
99 ans
Radiation du RCS de Nanterre et immatriculation au RCS de Paris
12117161W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Pöyry Management Consulting
(France) SAS
Société par actions simplifiée au
capital de 40.000,00 euros
Siège social : 5, rue Jules Lefebvre 75009 Paris
429 750 300 RCS Paris
Aux termes du procès-verbal des décisions de l’associé unique en date du 16
juillet 2018, l’associé unique a désigné en
qualité de Directeur Général Monsieur Cyrille Georget.
Pour avis
12117169W – LE PUBLICATEUR LEGAL
S.A.S. "HOTELIERE MANON"
au capital de 5.000,00 Euros
Siège social : PARIS (8ème Arrt.)
Boulevard Haussmann, nº 146
534.703.947 R.C.S. PARIS
----------------------------------Par décisions en date du 24 Juillet 2018,
les associés, ont :
- pris acte de la démission de Monsieur
Charly RICHARD, de ses fonctions de Directeur Général de ladite société, à
compter du 18 Juillet 2018 et a constaté
qu’il n’y avait pas lieu de pourvoir à son
remplacement.
POUR PUBLICATION LEGALE
Le Président
12117174W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EDITIONS LEADING
SARL au capital de 30.745 euros
Siège social : 17 rue de Liège 75008
Paris
514 308 949 RCS Paris
Il résulte du procès-verbal de l’assemblée
générale extraordinaire en date du
24/08/2018 et des décisions de la gérance
du 03/09/2018, que le capital a été réduit
d’une somme de 10.175 € pour le ramener à 20.300 € et de modifier l’article 8 des
statuts.
Pour avis.
12117175W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GRANGE & Associés
SARL au capital de 2.000 €
44 avenue du Président Kennedy, 75016
Paris
517853958 RCS Paris
Aux termes de l’AGE en date du
01/07/2018, les associés ont pris acte de
la modification de la gérance de la société
à compter du 02/07/2018 :
- M. Benjamin GRANGE-ESCHALIER, demeurant 44 avenue du Président Kennedy, 75016 Paris en remplacement de
Mme Albane GRANGE
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
12117178W – LE PUBLICATEUR LEGAL
COMPOS-JULIOT GRAPHIC
TECHNOLOGY
SAS au capital de 40 000 Euros
Siège social : 11 rue Bleue 75009 Paris
398 275 222 RCS Paris
Aux termes du procès-verbal de l’associé
unique du 20/06/2018 à 11h30 il a été décidé dans le cadre des dispositions de l’article L 225-248 du code de commerce,
qu’il n’y avait pas lieu à dissolution anticipée de la société.
Aux termes du procès-verbal de l’associé
unique en date du 20/06/2018 à 12H, il a
été constaté que les capitaux propres ont
été reconstitués.
Mention sera faite au RCS de Paris.
Pour avis
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 09
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
12117191W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Meridian VAT Reclaim (France)
Société à responsabilité limitée au capital
de 7.622,45 €
Siège social : 115, avenue de Paris –
94160 Saint-Mandé
392 892 782 RCS Créteil
Suivant procès-verbal du 31 juillet 2018 ,
l’associé unique a décidé de transférer le
siège social du 115 Avenue de Paris –
94160 Saint-Mandé au 82 boulevard de
Sébastopol – 75003 Paris, à compter du
3 janvier 2018.
La société est dirigée par :
. Monsieur Laurent Carboni Demeurant 43
rue des Boulets, 75011 Paris
. Monsieur Nicolas Lemarchand Demeurant 11 rue de Naples, 75008 Paris.
. Madame Simonetta Giuricich Demeurant
Unit 202A, Riepen Hall, 21 Riepen Avenue, Riepen Park, Johannesbug, 2196,
Afrique du Sud
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
La société sera radiée au RCS de Créteil
et immatriculée au RCS de Paris.
Pour avis
AGREMENT : Agrément des cessions
d’actions à des tiers par les actionnaires.
Mr André SIMONNET, est nommé en qualité de président sans limitation de durée,
demeurant au 74 boulevard Gambetta
94130 NOGENT SUR MARNE- Mention
sera faite au RCS de PARIS
12117233W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GOLFCODERS
Société par actions simplifiée au capital de
63.866 €
Siège social : 16, rue de la Comète –
75007 PARIS
514 914 028 R.C.S PARIS
Aux termes des décisions de l’associé unique en date du 27 juillet 2018, il a été décidé de nommer Monsieur Nicolas Boudin,
demeurant La Cote, 25210 Le Bizot, en
qualité de président de la société en remplacement de Monsieur Pierre-Loïc Raynaud, démissionnaire.
Pour avis
12117203W – LE PUBLICATEUR LEGAL
VAMARA ; SCI au capital de 472
591,95 € ; Siège social : 2 rue SainteLucie – 75015 Paris ; 407 504 638 RCS
PARIS
L’AGO du 08/08/2018 a décidé de nommer Mme Claudine DELIN née SPITZER
dt Weinberghohe 10c – 6300 ZUG
(Suisse) en qualité de cogérant. Mention
au RCS de PARIS.
12117211W – LE PUBLICATEUR LEGAL
24s
(Anciennement 24 Sèvres)
Société par actions simplifiée au capital de
40.000 €
Siège social : 24/32 rue Jean Goujon –
75008 PARIS
797 737 293 RCS PARIS
Suivant décisions en date du 3 septembre
2018, l’Associé unique a décidé de changer la dénomination sociale de la Société.
En conséquence, conformément à l’article
R 210-9 al. 3 du Code de commerce, il est
fait publication des mentions suivantes :
DENOMINATION :
Ancienne mention : 24 Sèvres
Nouvelle mention : 24s
Pour avis, le Président
12117226W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MARKETSHOT
SA à directoire et conseil
de surveillance
au capital de 314.574 euros
Siège social : 40 rue de Paradis
75010 Paris
501 978 555 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale ordinaire et extraordinaire du 05 juin 2018, les
actionnaires ont pris acte de la démission
de ses fonctions de membre du conseil de
surveillance de FCPR BV5 représentée
par sa société de gestion KREAXI et ont
nommé la société KREAXI située 10 rue
du Château d’Eau 69410 Champagne au
Mont d’Or représentée par M. Philippe
Herbert demeurant 3 avenue de Nancy
92210 Saint-Cloud, en qualité de nouveau
membre du conseil de surveillance.
Pour avis
12117232W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SIMMOPARK-SARL au capital de 32
000 €-Siège social : 5 rue Stanislas 75006
PARIS- 491 439 808 RCS PARIS- Aux termes de l’AGE du 01/01/18, il a été décidé
à compter de ce jour : de transformer la
Société en Société par Actions Simplifiée,
sans création d’un être moral nouveau.
FORME : société par actions simplifiée.
ADMISSION AUX ASSEMBLEES ET
DROIT DE VOTE : Tout actionnaire a le
droit d’assister aux assemblées, sur justification de son identité et de l’inscription
de ses actions dans les comptes de la société. Chaque membre de l’assemblée a
autant de voix qu’il possède ou représente
d’actions.
12117231 – LA VIE JUDICIAIRE
12117353 – LA VIE JUDICIAIRE
EMS RENNES
SAS au capital de 10.000 €
Siège social : 54 Quai de la Rapée
75012 Paris
752 785 386 RCS PARIS
Suivant décisions de l’associé unique en
date du 27 juin 2018, il a été décidé de
nommer en qualité de commissaires aux
comptes titulaire et suppléant : Le cabinet
"KPMG" sis 2 avenue Gambetta, Tour
Eqho – 92066 Paris La Défense cedex et
le cabinet "SALUSTRO REYDEL" sis 2
avenue Gambetta, Tour Eqho – 92066 Paris La Défense cedex et ce en remplacement respectivement du cabinet "PricewaterhouseCoopers Audit" et de Mme Anik
CHAUMARTIN-ROESCH. Mention au
RCS de Paris
IL VENETO, S.A.R.L. au capital de
15.000 €, sise 22/24/26, rue Léopold Bellan, 75002 PARIS, 445 148 554 RCS PARIS. Suivant l’AG en date du 18/7/2018, il
a été pris acte de la nomination de M. David DIRIL, 11, allée des Abélias, 78540
Chavenay, avec effet au 18/7/2018. De
sorte que la gérance est désormais assurée par M. JASKULA et M. DIRIL. La modification des statuts sera faite en conséquence au RCS de Paris. Pour avis, la
gérance.
Additif à l’annonce parue le 2/8/2018
dans La Vie Judiciaire concernant la société EXPERTISES JEROME BOUZAT, il
faut ajouter : Associés : S.A.R.L.
SO’FIND, sise 102, avenue des ChampsElysées, 75008 Paris, au capital de
1.500 €, 518 288 345 RCS Paris ; S.A.S.
REDA EXPERTISES, sise 11, villa Oblet,
75017 Paris, au capital de 100.000 €, 419
427 166 RCS Paris.
VINH HUE
12117266-2W – LE PUBLICATEUR LEGAL
NEW SOTFWARE
SAS au capital de 87.190 euros
Siège social : 9 bis, boulevard Mendès
France – 77600
BUSSY-SAINT-GEORGES
398 023 036 RCS MEAUX
Aux termes d’un PV de décisions du
24/08/2018, l’associé unique a décidé de
transférer le siège social au 33, avenue du
Maine, 75015 Paris, à compter du
24/08/2018, et de modifier en conséquence l’article 3 des statuts.
Président : FUNECAP HOLDING, SAS à
associé unique dont le siège social est 33,
avenue du Maine, 75015 Paris, 524 716
610 RCS PARIS.
La société sera désormais immatriculée à
titre de siège social et principal établissement au greffe du TC PARIS.
Pour avis.
FRENCH SISTERS PARIS
SAS au capital de 1 €
Siège social : 9 avenue d’Eylau 75116 Paris
819 220 161 RCS Paris
Suivant assemblée générale du 30 juillet
2018, il a été décidé :
d’étendre l’objet social aux opérations de :
développement, fabrication et commercialisation en gros et au détail, de tous produits cosmétiques, savons, parfums, bougies, huiles essentielles destinés à
l’équipement de personnes ou de la maison ;
l’achat et la revente en gros, notamment
à l’export, de meubles et objets de décoration neufs et d’occasion ;
l’organisation d’évènements à but culturel,
promotionnel, ou de divertissement ;
les activités de conseils et assistance en
matière financière, informatique, marketing, communication et culturelle,
de nommer en qualité de Directeur Général Mr Eric GUERIN, demeurant 9 avenue
d’Eylau 75116 Paris
de nommer en qualité de Président, Mr
Léo GUERIN, demeurant 9 avenue d’Eylau 75116 Paris, en remplacement de
Mme Prune VIBERT démissionnaire
de modifier la dénomination sociale qui
devient : VOLANGE.
12117247W – LE PUBLICATEUR LEGAL
J.M.C
Société par actions simplifiée au
capital de 1.000 €
Siège social : 10, rue Charlot - 75003
Paris
814 931 887 RCS PARIS
Aux termes du procès-verbal du 2 juillet
2018, l’associé unique, statuant dans le
cadre des dispositions de l’article L
225-248 du code de commerce, a décidé
qu’il n’y avait pas lieu à dissolution anticipée de la société.
Mention sera faite au RCS de Paris
Pour avis
12117215W – LE PUBLICATEUR LEGAL
L’ESPRIT DES ARTS
SASU au capital de 2.000 €
21 Avenue Foch 75116 PARIS
808 042 501 RCS PARIS
Par décision de l’associé unique en date
du 29.09.2017, statuant dans le cadre des
dispositions de l’article L225-248 du Code
de Commerce, a décidé qu’il n’y avait pas
lieu à dissolution anticipée de la société.
Mention en sera faite au RCS de PARIS.
12117315W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EURL au capital de 5.000 €
5 Rue Raymond Losserand, 75014 Paris
531034833 RCS Paris
Aux termes d’une décision en date du
13/07/2018, l’associé unique a pris acte
de la modification de la gérance de la société à compter du 13/07/2018 :
- Mme Sylvie TRAN épouse FROMENT,
demeurant 11 Rue Louis Rousseau,
94200 Ivry-sur-Seine en remplacement de
Monsieur Minh-Hieu François TRAN
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
12117246W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117201W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117263W – LE PUBLICATEUR LEGAL
NIMAJ ; SARL au capital de 1.800 € ;
Siège social : 76 rue Jouffroy d’Abbans
– 75017 Paris ; 831 163 241 RCS PARIS.
L’AGE du 30/07/2018 a décidé de transférer le siège social au 4 rue des Renaudes – 75017 Paris et d’étendre l’objet social aux activités de "conciergerie aide
administrative et conseil en décoration
d’intérieur". Mention au rcs de Paris
12117261W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LAMART INVESTMENT
Société anonyme transformée en société
par actions simplifiée
Au capital de 8 788 000 euros
Siège social : 73 boulevard Haussmann
75008 PARIS
402 314 751 RCS PARIS
AVIS DE TRANSFORMATION
Aux termes d’une délibération en date du
28/06/2018, l’AGE, statuant dans les
conditions prévues par l’article L. 227-3 du
Code de commerce, a décidé la transformation de la Société en société par actions simplifiée à compter du même jour,
sans création d’un être moral nouveau et
a adopté le texte des statuts qui régiront
désormais la Société.
La dénomination de la Société, son objet,
son siège, sa durée et les dates d’ouverture et de clôture de son exercice social
demeurent inchangées.
Le capital social reste fixé à la somme de
8 788 000 euros.
Admission aux assemblées et droit de
vote : Tout associé peut participer aux assemblées sur justification de son identité
et de l’inscription en compte de ses actions. Chaque associé a autant de voix
qu’il possède ou représente d’actions.
Transmission des actions : entièrement libre, sauf dispositions législatives ou réglementaires contraires.
Sous sa forme anonyme, la Société était
dirigée par :
. Président du Conseil d’Administration et
Directeur Général : M. Olivier ROUSSELIERE,
. Administrateurs : M. Hervé de GALBERT, M. Olivier ROUSSELIERE, la société TALIS, représentée par son représentant permanent, Mme Cécile
HULAUD.
Sous sa nouvelle forme de société par actions simplifiée, la Société est dirigée par :
. Président de la société : M. Hervé de
GALBERT, 74 Avenue de la Bourdonnais,
75007 Paris
. Commissaires aux comptes confirmés
dans leurs fonctions : PricewaterhouseCoopers Audit SA, titulaire, M. Jean-Christophe GEORGHIOU, suppléant.
12117276W – LE PUBLICATEUR LEGAL
TRANSBUS
SAS au capital de 3 290 131 EurosSiège
social : 10 avenue George V 75008 PARIS814 280 939 RCS PARIS
Aux termes du PV des DUA en date du
18/05/2018, il a été décidé de nommer
en qualité de co-commissaires aux
comptes titulaire : la SAS PRICEWATERHOUSECOOPERS AUDIT sise 63
rue de Villiers 92200 NEUILLY SUR
SEINE immatriculée au RCS de NANTERRE sous le numéro 672 006 483.
Mention en sera faite au RCS de PARIS.
12117277W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SUPERNOVA LNV
Société à responsabilité limitée au capital
de 1.000 €
Siège social : 18, rue Pasquier – 75008
Paris
798 449 526 RCS Paris
Aux termes d’un procès-verbal en date du
31 juillet 2018, l’associé unique a décidé
de transformer la Société de société à responsabilité limitée en société par actions
simplifiée, sans création d’un être moral
nouveau et d’adopter le texte des statuts
qui régissent désormais la Société.
Le mandat du gérant a pris fin à compter
du même jour.
L’objet de la Société, sa dénomination,
son siège social et sa durée restent inchangés et le mandat des commissaires
aux comptes actuellement en place se
poursuivra sans modification.
Le capital social reste fixé à 1.000 € désormais divisé en 100 actions.
L’associé unique, Madame Natalia Vodianova, demeurant 25bis rue de Constantine, 75007 Paris a décidé d’assumer à
compter du 31 juillet 2018 les fonctions de
Président de la Société.
12117286W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SAS R.P.
Société par actions simplifiée au
capital de 120.000 €
Siège social : 8, avenue Victor Hugo 75116 Paris
538 358 938 RCS PARIS
Aux termes du procès-verbal du 2 juillet
2018, l’associé unique, statuant dans le
cadre des dispositions de l’article L
225-248 du code de commerce, a décidé
qu’il n’y avait pas lieu à dissolution anticipée de la société.
Mention sera faite au RCS de Paris.
Pour avis
12117289W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ODS CONCEPT
SAS au capital de 290.000 euros
Siège social : 35 rue Vergniaud
75013 Paris
528 838 451 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale du
31 juillet 2018, les associés ont pris acte
de la démission de Mme Lioubov NIKOLAEVA de ses fonctions de directeur général et ont nommé Mme Diana CRETU
demeurant 8 Impasse de Wattignies
75012 Paris en qualité de nouveau directeur général.
Pour avis
12117302W – LE PUBLICATEUR LEGAL
DIVAN
SAS au capital de 37.000 €
52 rue de Bassano
75008 PARIS
493 294 219 RCS PARIS
Aux termes d’un procès verbal du
27/6/2018, l’Associé unique a décidé :
- de ne pas renouveler les mandats de
KPMG AUDIT PARIS CENTRE SAS,
commissaire aux comptes titulaire et de
KPMG AUDIT NORD SAS, commissaire
aux comptes suppléant.
- de nommer en qualité de commissaire
aux comptes titulaire, la société KPMG
SA, 2 avenue Gambetta, Tour Eqho, CS
60055, 92066 Paris la Défense cedex, 775
726 417 RCS Nanterre.
Pour avis
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
12117318W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon décisions du 27/08/2018, de ALDERAN, société par actions simplifiée au capital de 1.400.000 €, siège social : 22 rue
de Courcelles 75008 Paris, 538.704.479
RCS Paris, le Président par délégation de
l’AGE du 31/07/2017, a décidé d’augmenter le capital social d’un montant de
40.000 € pour le porter à 1.440.000 €. Les
statuts ont été mis à jour en conséquence.
12117328W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par décisions du 18/07/2018, de BISTRI,
société par actions simplifée au capital de
539.917 €, siège social : 66 avenue des
Champs-Elysées 75008 Paris,
525.163.689 RCS Paris, le Président, par
délégation de l’AGE du 09/05/2014, a
contaté la réalisation de l’augmentation de
capital d’un montant de 83.645 € pour le
porter à 623.562 €. Les Statuts ont été
modifiés en conséquence.
12117342W – LE PUBLICATEUR LEGAL
KENEO
SAS au capital de 302.192,32 euros
Siège social : 4 Place de Saverne 92400
Courbevoie
503 637 761 RCS Nanterre
Par décision du 29 juin 2018, l’actionnaire
unique a pris acte de la démission de Monsieur Fitzgerald KRIEF, co-commissaire
aux comptes titulaire à compter de la
même date, pour raisons personnelles.
Pour avis et mention.
12117184 – LA VIE JUDICIAIRE
SOCIETE DES CASERNES DE
FINISTERE, S.A.R.L. au capital de
50.000 €, sise 21, boulevard de la Madeleine, 75001 PARIS, 498 691 815 RCS de
Paris. Aux termes des décisions de l’AG
en date du 29/6/2018, il a été décidé de
ne pas renouveler le mandat du CAC suppléant S.A. EXCO VALLIANCE AUDIT.
Mention au RCS de Paris.
12117185 – LA VIE JUDICIAIRE
CLERMONT ENERGIE SERVICES,
S.A.S. au capital de 45.000 €, sise
21, boulevard de la Madeleine, 75001 PARIS, 500 955 240 RCS PARIS. Aux termes des décisions de l’AG en date du
12/6/2018 il a été décidé de transférer le
siège au 14, boulevard de la Madeleine,
75008 PARIS. Mention en sera faite au
RCS de Paris.
181331A – LES ECHOS
12117238 – LA VIE JUDICIAIRE
Par décisions unanimes des associés
du 23/7/2018 et du président du 9/8/2018,
le capital de la société
O2 EXPERIENTIAL, S.A.S. au capital de
30.000 €, sise 35, rue Pastourelle, 75003
PARIS, 840 904 833 RCS PARIS, a été
augmenté pour être porté à 45.568,80 €.
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Mesure Paris, SASU au capital de 1 €
Siège social : 5 rue Versigny 75018 PARIS 833921281 RCS Paris. Le 07/07/18,
l’associé unique a décidé de modifier l’objet social qui devient réalisation de prestations de conseil en marketing et en stratégie digitale. Mention au RCS de Paris
181377A – LES ECHOS
12117242 – LA VIE JUDICIAIRE
RCA FACTORY, S.A.R.L. au capital de
7.500 €, sise 39, rue d’Aboukir, 75002 PARIS, 448 916 114 RCS PARIS. Par décision de la gérance en date du 20/6/2018,
il a réduit le capital d’une somme de 405 €
afin de le porter de 7.905 € à 7.500 €. Les
articles 7 et 8 des statuts ont été modifiés
en conséquence.
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Le 01/08/18 l’age de la sas home market
services (140000 €, 147 r de lourmel
75015 paris, 518 937 610 rcs paris) transfère le siège 295 r lecourbe 75015 paris,
à compter du 20/08/18.
181392A – LES ECHOS
12117327 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes de l’AG du 1er/7/2018, de
la société PERLES OFFICE, S.A.S. au capital de 5.000 €, sise 8, rue Saint-Marc,
75002 PARIS, 803 863 166 RCS PARIS.
Il a été décidé de transformer la S.A.S. en
S.A.R.L. à compter du jour de ladite assemblée. Cette transformation n’entraîne
pas la création d’un être moral nouveau.
Ont été nommées gérantes : Caroline
CANSELIER, 34, rue Jean Mermoz,
92700 Colombes ; Julie SUISSA, 6, rue
Marcel Carné, 94340 Joinville-le-pont. Le
dépôt légal sera effectué au GTC de Paris.
Pour avis.
12117329 – LA VIE JUDICIAIRE
MEDITERRANEAN FOOD SOLUTIONS, S.A.S. au capital de 10.000 €, 753
660 315 RCS d’AVIGNON, nouveau siège
80, rue Lawrence Durrell, BP 71554,
84916 AVIGNON CEDEX 9. Aux termes
de l’AGE du 1er/8/2018, il a été décidé : du transfert de siège du 1, rue de Stockholm, 75008 PARIS au 80, rue Lawrence
Durrell, BP 71554, 84916 AVIGNON CEDEX 9 et de modifier en conséquence l’article 4 des statuts. La société immatriculée
au RCS de Paris fera l’objet d’une nouvelle immatriculation auprès du RCS
d’Avignon ; - de mettre fin aux mandats
des Président et DG ; - de nommer Président la S.A.R.L. EDO CONSULTING,
131, rue du Maire Catteau, 59118 Wambrechies, 801 186 123 RCS Lille Métropole, représentée par son gérant en exercice, M. Massimiliano MARTIRE ; et DG :
la S.A.R.L. SAN ROSPERO, au capital de
142.440 €, 24, chemin des Vallabrégues,
84510 Caumont-sur-Durance, 797 650
538 RCS d’Avignon, représentée par son
gérant en exercice, M. Benoit MAIANI.
Pour avis. Le président.
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
SWANN VICHOT. SARL au capital
de 500 €. Siège social : 1 rue boulard
75014 paris. 831 329 941 RCS Paris.
Par AGE du 25/07/2018, il a été décidé de
transférer le siège social au 231 rue saint
honoré 75001 paris. Modification au RCS
de Paris.
181400A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
ADINTIME. SAS au capital de 17285 euros. 87 av de wagram 75017 paris. 808
943 583 RCS PARIS. Par AGE du
17/07/2018, il a été décidé de tranférer le
siège au 10 Rue de Penthièvre 75008 paris à compter de ce jour. Président : M.Eric
Gommeaux, 87 av de wagram 75017 paris. Objet social : communication et
commercialisation de tous produits. Durée
de 99 ans. Modification au RCS de Paris.
181471A – LES ECHOS
Le 10/07/18 l’age de la sarl societe
d’achats et ventes d’immeubles (15245 €,
1 r du pont de lodi 75006 paris, 310880026
rcs paris) modifie l’objet qui devient l’achat
et ventes d’objets de collections.
181496A – LES ECHOS
SF3PRO SAS au capital : 4000 €.3 Rue
de Téhéran 75008 PARIS RCS :
815 084 900 de PARIS En date du
31/07/2018, Le président décide le transfert du siège social au ZI des Vauguillettes
III - 17 Rue Sancey, 89100 SENS, à
compter du 01/08/2018 ; RADIATION AU
RCS DE PARIS ; IMMATRICULATION AU
RCS DE SENS
12117186 – LA VIE JUDICIAIRE
Le 9/3/2018, le CA de PRESTASHOP,
S.A. au capital de 320.375,55 €, sise
12, rue d’Amsterdam, 75009 PARIS, 497
916 635 RCS PARIS, a pris acte de la démission de Mme Corinne LEJBOWICZ de
son mandat d’administrateur.
12117341 – LA VIE JUDICIAIRE
Le 31/8/2018 l’Associé unique de la
S.A.S. PRAETORISK CONSEILS au capital de 1.000 €, sise 166, boulevardd du
Montparnasse, 75014 PARIS, 834 106
353 RCS PARIS a transféré le siège au
3, rue du Colonel Moll, 75017 PARIS.
12117188 – LA VIE JUDICIAIRE
Par AG en date du 15/6/2018, l’associé
de BEVEAC CONSULTING, S.A.S. au capital de 100.000 €, sise 21, rue de la Banque, 75002 PARIS, 507 701 456 RCS PARIS, a décidé de remplacer les CAC
titulaire, le cabinet FEDER AUDIT - AUDIT PUBLIC & PRIVE, 11, rue Bertin Poirée, 75001 Paris, représenté par Jean
Bernard CAPPELIER, en remplacement
de EXAFI CONSEIL AUDIT ET EXPERTISE ; et CAC suppléant, Thierry DUVAL
est ni renouvelé, ni remplacé. Mention au
RCS de Paris.
12117224 – LA VIE JUDICIAIRE
Le 16/7/2018, le président de la société
MERCI JEROME DEVELOPPEMENT,
S.A.S. au capital de 606.951,48 €, sise
6, avenue Kléber, 75116 PARIS, 521 788
380 RCS PARIS, a constaté la réalisation
de l’augmentation de capital décidé par
l’AGE du 11/1/2017 qui est porté à
613.151,48 €. Le 25/7/2018, l’AGE a
nommé président la société SPARENCE,
S.A.R.L. au capital de 2.989.900 €,
176, avenue Charles de Gaulle, 92522
Neuilly-sur-Seine Cedex, 517 991 196
RCS Nanterre, en remplacement de
M. Jérôme Benoit.
12117229 – LA VIE JUDICIAIRE
La S.A.R.L. ATELIER E&L DESIGN au
capital de 6.000 €, sise 203 bis, rue Ordener, 75018 PARIS, 792 350 514 RCS PARIS. Suite à l’AGE du 1er/8/2018, la société susvisée a décidé de transférer son
siège du 203 bis, rue Ordener, 75018 PARIS au 20, rue Jules Verne, porte A,
35000 RENNES, à compter du 1er/8/2018.
L’article 5 des statuts sera modifié en
conséquence et la société sera immatriculée au RCS de Rennes. Pour avis, la gérance.
12117347 – LA VIE JUDICIAIRE
Par décision en date du 2/7/18 prise
conformément aux dispositions statutaires, les cogérants de la S.A.R.L
PLANETE PUBLIQUE, au capital de
30.000 €, sise 30, rue de Fleurus, 75006
PARIS, 491 158 713 RCS PARIS, ont décidé de transférer le siège au 19, villa
Croix Nivert, 75015 PARIS, ce à compter
du 2/7/18. L’article 4 des statuts est modifié en conséquence. Mention sera faite
au RCS de Paris.
12117352 – LA VIE JUDICIAIRE
SEL VINCENT TREUIL, S.E.L.A.R.L.
De masseur-kinésithérapeute au capital
de 500 € porté à 42.000 €, sise 13, boulevard Lefebvre, 75015 PARIS, 837 832
674 RCS PARIS. Par acte SSP du
2/8/2018, M. Vincent TREUIL a apporté à
la société SEL VINCENT TREUIL un ensemble de droits mobiliers incorporels et
corporels afférents à un cabinet de masseur-kinésithérapeute et évalué à
41.500 €. En rémunération de cet apport,
la SEL VINCENT TREUIL a créé 4.150
parts nouvelles au profit de M. Vincent
TREUIL. Le capital de la SEL VINCENT
TREUIL a ainsi été porté de 500 € à
42.000 €, divisé en 4.200 parts sociales.
L’apport ci-dessus désigné, son évaluation, sa rémunération ainsi que les charges dont il était assorti ont été approuvés
par l’associé unique de la société SEL
VINCENT TREUIL le 2/8/2018, qui a décidé d’augmenter le capital et a constaté
sa réalisation définitive. Ainsi qu’il était stipulé dans le contrat d’apport, la société
SEL VINCENT TREUIL est réputée avoir
la jouissance des biens apportés depuis
la date du 1er/1/2018. Les articles 6 et 7
des statuts ont été modifiés en conséquence. Pour avis. La gérance.
181555A – LES ECHOS
Disrupt Agency, SARL au capital de
1000 € Siège social : 1 Rue Jouvenet
75016 paris 828035477 RCS Paris. Le
07/08/18, les associés ont décidé de
transférer le siège social au 128 Rue La
Boétie 75008 Paris à compter du
30/07/18 ; Mention au RCS de Paris
184555A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
AD SENIORS LIG
SARL au capital de 3.000 €. Siège social :
18 Avenue Gustave Eiffel, 33600 PESSAC. RCS 809 572 944 BORDEAUX.
L’AGE du 02/11/2017 a décidé de transférer le siège social au 12 Villa Cœur de
Vey 75014 PARIS. Gérant : M MAIGRE
Paul-Arnaud, 16 Avenue du Général Leclerc 75014 PARIS et de prendre acte de
la fin des fonctions de co-gérant de Mme
BAILLET Caroline. Radiation du RCS de
BORDEAUX et immatriculation au RCS
de PARIS.
184740A – LES ECHOS
CARBAT
SASU au capital de 8.000 €. Siège social :
13 BOULEVARD DE LA VILLETTE,
75010 PARIS. RCS 829 679 026 PARIS.
L’AGE du 30/08/2018 a décidé de transférer le siège social au 100 AVENUE DU
GENERAL LECLERC, 93500 PANTIN.
Radiation du RCS de PARIS et immatriculation au RCS de BOBIGNY.
184815A – LES ECHOS
SAY ECO
SARL au capital de 1.000 €. Siège social :
24 rue de Clichy, 75009 PARIS. RCS
835 296 948 PARIS.
L’AGE du 23/08/2018 a décidé de transférer le siège social au 5 allée de Tourny,
33000 BORDEAUX. Radiation du RCS de
PARIS et immatriculation au RCS de
BORDEAUX.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
184879A – LES ECHOS
185522A – LES ECHOS
185890A – LES ECHOS
185833B – LES ECHOS
12117320 – LA VIE JUDICIAIRE
185387A – LES ECHOS
NICOLAS ROLIN CONSULTING
Suivant AGE du 01/08/2018, les associés
de la SAS LA GRILLADE DE LA GARE
au capital de 1.000 €, siège : Place Albert
Durant, Gare de Sainte Marthe, 13014
Marseille, 831 335 393 RCS Marseille ont
décidé, à compter du même jour de transférer le siège social au 45, rue Boursault,
75017 Paris et de changer de dénomination sociale pour adopter : WEDDING BY
LAMAMRA. Président : M. LAMAMRA
Ramzi demeurant Cité Bel Air Bloc 3, SETIF (Algérie). La société sera désormais
immatriculée au RCS de Paris.
JLS
AUCI
SCO STRATEGY FOR THE NON
PROFIT INDUSTRIES, S.A.S. en liquidation au capital de 5.000 €, sise 11, rue de
Custine, 75018 PARIS, 534 576 491 RCS
PARIS. Aux termes d’une délibération en
date du 24/7/2018, l’AGE a décidé la dissolution anticipée de la société à compter
du 24/7/2018 et sa mise en liquidation
amiable sous le régime conventionnel
dans les conditions prévues par les statuts
et les délibérations de ladite assemblée.
Elle a nommé comme liquidateur M Fabien SCEMAMA, 2, rue du Bois, 76460 Ingouville, pour toute la durée de la liquidation, avec les pouvoirs les plus étendus
tels que déterminés par la loi et les statuts
pour procéder aux opérations de liquidation, réaliser l’actif, acquitter le passif, et
l’a autorisé à continuer les affaires en
cours et à en engager de nouvelles pour
les besoins de la liquidation. Le siège de
la liquidation est fixé 11, rue de Custine,
75018 Paris. C’est à cette adresse de correspondance que les actes et documents
concernant la liquidation devront être envoyés et notifiés. Le dépôt de la liquidation
sera fait au GTC de Paris, en annexe au
RCS. Pour avis. Fabien SCEMAMA, liquidateur.
L’Assemblée Générale Extraordinaire réunie le 31 Octobre 2017 de la société APPINESS, SARL au capital de 1.000 €,
Siège social : 8 rue Saint Martin 75004
PARIS, RCS PARIS 810 935 783, a décidé la dissolution anticipée de la Société
à compter 31 octobre 2017 et sa mise en
liquidation amiable sous le régime
conventionnel dans les conditions prévues
par les statuts et les délibérations de ladite
assemblée. Elle a nommé comme liquidateur M. Benoît DERRUDER, demeurant
Le Suquet 46100 CORN, pour toute la durée de la liquidation, avec les pouvoirs les
plus étendus tels que déterminés par la loi
et les statuts pour procéder aux opérations de liquidation, réaliser l’actif, acquitter le passif, et l’a autorisé à continuer les
affaires en cours et à en engager de nouvelles pour les besoins de la liquidation.
Le siège de la liquidation est fixé 8 rue
Saint Martin 75004 PARIS. C’est à cette
adresse que la correspondance devra être
envoyée et que les actes et documents
concernant la liquidation devront être notifiés. Les actes et pièces relatifs à la liquidation seront déposés au Greffe du Tribunal de commerce de PARIS, en annexe
au RCS. Pour avis Le Liquidateur
EURL au capital variable de 1 €. Siège social : 118/130 Avenue Jean Jaurès, 75171
PARIS CEDEX 19. RCS 534 832 498 PARIS.
L’AGE du 30/08/2018 a décidé de transférer le siège social au 12 rue Joseph Gaillard, 94300 VINCENNES, à compter du
01/09/2018. Radiation du RCS de PARIS
et immatriculation au RCS de CRETEIL.
184883A – LES ECHOS
LUCY FINANCE
SAS au capital de 64.750 €. Siège social : 45, rue Boissy d’Anglas 75008 PARIS. RCS 441 572 013 PARIS.
En date du 06/08/2018, l’associé unique a
nommé président : BOISSY CONSEIL,
RCS 841 477 847 PARIS, SAS au capital
de 1.000 €, 64 rue de Tocqueville 75017
PARIS en remplacement de M DE CHASTELLUX Hugues, et a nommé directeur
général : M SCHNEIDER Antoine, 70, rue
Samatan 13007 MARSEILLE. Mention au
RCS de PARIS.
185564A – LES ECHOS
KAYS W.M. Société par actions simplifiée
au capital de 28.500 € Siège : 2 rue Euler
75008 PARIS 830241352 RCS de PARIS
Par décision de l’AGM du 03/07/2018, il a
été décidé de : - nommer Commissaire
aux comptes titulaire M. BOUVET David
82 boulevard de bellechasse 94100 ST
MAUR DES FOSSES.- nommer Commissaire aux comptes suppléant M. CORREGE Vincent 5 rue des bateliers 94170
LE PERREUX SUR MARNE.Mention au
RCS de PARIS
185587A – LES ECHOS
185017A – LES ECHOS
TOUTJUSTFILMS
SARL au capital de 3.000 €. Siège social :
Le Chatelet, 61270 LES ASPRES. RCS
519 884 274 ALENCON.
L’AGE du 04/06/2018 a décidé de transférer le siège social au 14 Boulevard Edgar Quinet, 75014 PARIS. Gérant : Mme
JAECKIN Anne, 14 Boulevard Edgar Quinet 75014 PARIS. Radiation du RCS de
ALENCON et immatriculation au RCS de
PARIS.
185131A – LES ECHOS
KONFIDENTIELL
SASU au capital de 100 €. Siège social :
111 Avenue Victor Hugo 75016 PARIS.
RCS 840 514 947 PARIS.
Le Président, en date du 01/09/2018, a décidé de transférer le siège social au 3 Rue
Narcisse Diaz 75016 PARIS, à compter du
01/09/2018. Mention au RCS de PARIS.
185454A – LES ECHOS
SARL GHESQUIERE
LOGWARE
SAS au capital de 300 600 euros
Siège social : 58 A rue du Dessous des
Berges - 75013 Paris
Nº 411 848 682 RCS PARIS
Par décision de l’Associé unique du
21/08/2018, il a été décidé de transférer
le siège au 1 avenue de la Cristallerie 92310 Sèvres à compter du 27/08/2018.
La société sera immatriculée au RCS de
NANTERRE.
Président : La société HOREX, sis 1 avenue de la Cristallerie - 92310 Sèvres RCS NANTERRE 798 906 608.
SARL GHESQUIERE
185609A – LES ECHOS
G.Y.M.M. GROUP Société à responsabilité limitée au capital de 20.000 € Siège :
2 rue Euler 75008 PARIS 830182648 RCS
de PARIS Par décision de l’AGE du
29/08/2018, il a été décidé de transférer
le siège social au 3 Rue TRONCHET
75008 PARIS. Mention au RCS de PARIS.
MIRAGES
185639A – LES ECHOS
Au capital de € 100 000
STOP & WORK 4
402 201 537 RCS PARIS
Aux termes d’une décision en date du 15
juin 2018, le Président a décidé de transférer le siège social au 28 rue Louis Morard – 75014 PARIS à compter du même
jour, et de modifier en conséquence l’article 4 des statuts.
POUR AVIS
Le Président
Société à responsabilité limitée au capital
de 1 €
Siège social : 72 Rue du Faubourg Saint
Honoré – 75008 PARIS RCS PARIS
Nº 815 308 416
AVIS DE PUBLICITE
Le 30/08/2018, l’associé unique a décidé
de modifier la dénomination sociale actuellement « STOP & WORK 4 » en
« STOP & WORK MAISONS-LAFFITTE »
Mention sera faite au RCS de PARIS
Pour avis,
185481A – LES ECHOS
MCA TRAINING
185666A – LES ECHOS
SARL au capital de 2000 €
TMCC
SASU au capital de 3 000 Euros
Siège social : 4 RUE SAINT BERNARD 75011 PARIS
R.C.S : 798 711 875 PARIS
CHANGEMENT DE DENOMINATION
Par décision de l’associé unique du
31/08/2018, il a été décidé de Changer la
dénomination sociale, anciennement « TMCC » en « UN AUTRE REGARD CREATIF ». L’article 3 - DENOMINATION des Statuts ont été modifié en
conséquence. Toutes les démarches ont
été faites à cet effet. Le dépôt légal sera
effectué au RCS de PARIS.
Siège social :
49 rue Lauriston
75116 Paris
525 047 742 RCS de Paris
L’AGE du 01/09/2018, a décidé de transformer la société en Société par Actions
Simplifiée à associé unique, sans création
d’un être moral nouveau, à compter du
01/09/2018 et a nommé en qualité de Président M. CHAUSSET Mathieu, demeurant 49 rue Lauriston, 75116 Paris.
Du fait de la transformation, il est mis fin
aux fonctions de la Gérance.
Accès aux assemblées et vote : Tout actionnaire peut participer aux assemblées,
quel que soit le nombre de ses actions,
chaque action donnant droit à une voix.
Transmission des actions : Toutes les
transmissions d’actions s’effectuent librement.
Modification du RCS de Paris
185483A – LES ECHOS
SARL GHESQUIERE
Société à responsabilitée limitée
Au capital de 1 000 000,00 euros
Siège social : 1 Quai Voltaire
75007 PARIS 07
397 784 588 RCS PARIS
Aux termes d’une décision de l’Associé
unique du 29 Juin 2018, il résulte que :
Le capital a été augmenté de 9 000 000,00
euros, pour être porté à 10 000 000,00 euros, par incorporation de réserves. Les articles 7 et 8 des statuts ont été modifiés
en conséquence.
Ancienne mention : Capital : 1 000 000,00
euros
Nouvelle mention : Capital : 10 000 000,00
euros
Mention sera faite au RCS de PARIS.
Pour avis
GHESQUIENE
185738A – LES ECHOS
C.T.E
SASU au capital de 1 500 Euros
Siège social : 128 RUE LA BOETIE IMMEUBLE D 75008 PARIS
R.C.S : 827 812 868 PARIS
TRANSFERT DE SIEGE
Par décision du Président du 01/10/2018,
il a été décidé le transfert du siège de la
Société, domiciliée au « 128 rue la BOETIE immeuble D – 75008 PARIS », elle
sera désormais domiciliée au « 3 Bis avenue du 8 mai 1945 - 94450 LIMEIL BREVANNES ». L’article 3 « SIEGE SOCIAL »
des Statuts a été modifié en conséquence. Toutes les démarches ont été faites à cet effet. Le dépôt légal sera effectué
au RCS de PARIS.
185785A – LES ECHOS
DONNELLEY FINANCIAL
SOLUTIONS FRANCE
SARL au capital de 1.010.000 €
Siège social : 24 rue Royale 75008 Paris
399 625 631 RCS PARIS
Décisions de l’Associé unique du
29/06/2018 : Non renouvellement du mandat de Commissaire aux comptes suppléant de BEAS. Pour avis.
SARL au capital de 7500,00 €
38 rue des Mathurins, 75008 PARIS
443791132 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
30/08/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 30/08/2018,
nommé en qualité de liquidateur Mme
Martine ORIOT née DELAUNAY, 23 avenue des canadiens, 76300 SOTTEVILLE
LES ROUEN et fixé le siège de liquidation
et l’adresse de correspondance chez le liquidateur Mme Martine ORIOT née DELAUNAY. Mention en sera faite au RCS
de Paris
12117308 – LE PUBLICATEUR LEGAL
DISSOLUTIONS
185442B – LES ECHOS
LAAX TRANS
SAS au capital de 7200 €
17 Avenue Gambetta, 75020 Paris
805262771 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
24/08/2018 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. Laurent
TOGBE 5 Rue des Belles-Vues, 94350
Villiers-Sur-Marne, pour sa gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Paris
AGENCE HAMON, S.A.R.L. en cours
de liquidation au capital de 1.000 €, sise
59, avenue Denfert Rochereau, 75014
PARIS, 499 427 052 RCS PARIS. Par
l’AGE du 31/3/2018 à 15h, il a été décidé
d’approuver les comptes de liquidation,
donner quitus au liquidateur, et prononcer
la clôture des opérations de liquidation.
Mention sera faite au RCS de Paris.
185424A – LES ECHOS
12117222W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117384 – LA VIE JUDICIAIRE
Selon AGE du 29/06/2018 de ARTWEEN
AES, SARL au capital de 290.000 €, siège
social : Paris 75016 - 70 rue Michel Ange,
504 445 495 RCS Paris, il a été décidé de
dissoudre la société et de nommer M.
Jean Claude Sellem, demeurant 4 avenue
Hoche 75008 Paris en qualité de liquidateur. Le siège de liquidation a été fixé au
siège social. Pour avis.
COM A LA CAMPAGNE, S.A.S. en liquidation au capital de 1.000 €, sise
41, place Jeanne d’Arc, 75013 PARIS,
821 670 379 RCS PARIS. Par AGE du
15/6/2018, la collectivité des associés a
décidé la dissolution anticipée de la société à compter du même jour et sa mise
en liquidation amiable sous le régime
conventionnel. Elle a nommé comme liquidateur M. Michaël TAILLET, 15, rue Lahire, 75013 Paris, pour la durée de la liquidation, avec les pouvoirs les plus
étendus tels que déterminés par la loi et
les statuts, et l’a autorisé à continuer les
affaires en cours et à en engager de nouvelles pour les besoins de la liquidation.
Le siège de la liquidation est fixé 41, place
Jeanne d’Arc, 75013 Paris, adresse où la
correspondance devra être envoyée et les
actes et documents concernant la liquidation devront être notifiés. Le dépôt de la
liquidation sera fait au GTC de Paris, en
annexe au RCS.
12117310W – LE PUBLICATEUR LEGAL
185445B – LES ECHOS
LAAX TRANS
SAS au capital de 7200,00 €
17 Avenue Gambetta, 75020 Paris
805262771 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
24/08/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 24/08/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Laurent TOGBE, 5 Rue des Belles-Vues,
94350 Villiers-Sur-Marne et fixé le siège
de liquidation et l’adresse de correspondance au siège de la société. Mention en
sera faite au RCS de Paris
185446B – LES ECHOS
Société par Actions Simplifiée
Siège social : 84 rue Lauriston - 75116
PARIS
Société civile
Capital social : 600 euros
Siège social : PARIS (75005), 38 rue
d’Ulm
RCS PARIS Nº 830.125.498
Aux termes d’un acte reçu par Maître
BONTE, notaire à PARIS le 4 juin 2018, il
a été décidé d’augmenter le capital social
de la société d’un montant de SIX CENT
QUATRE-VINGT-QUATORZE MILLE EUROS (694 000,00 EUR) pour le porter de
SIX CENTS EUROS (600,00 EUR) à SIX
CENT QUATRE-VINGT-QUATORZE
MILLE SIX CENTS EUROS (694 600,00
EUR) par création de nouvelles parts sociales. »
NEXIA BS
SAS au capital de 20100,00 €
20 rue Thibaud, 75014 PARIS
829962067 RCS Paris
Par décision en date du 03/09/2018 il a
été décidé la dissolution anticipée de la
société et sa mise en liquidation amiable
à compter du 03/09/2018, nommé en qualité de liquidateur M. Alex SALA, 20 rue
Thibaud, 75014 PARIS et fixé le siège de
liquidation et l’adresse de correspondance
au siège de la société. Mention en sera
faite au RCS de Paris
185610B – LES ECHOS
JIN YUAN
SARL au capital de 3000,00 €
89 rue de Bagnolet, 75020 PARIS
801999293 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
03/09/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 03/09/2018,
nommé en qualité de liquidateur M.
Zhongda WANG, 17 rue Mathis, 75019
PARIS et fixé le siège de liquidation et
l’adresse de correspondance chez le liquidateur M. Zhongda WANG. Mention en
sera faite au RCS de Paris
185754B – LES ECHOS
ITED-INSTITUT POUR LES
TERRITOIRES
L’ENVIRONNEMENT ET LE
DÉVELOPPEMENT
SAS au capital de 1000,00 €
23 rue friant, 75014 PARIS
818404790 RCS Paris
Par décision en date du 05/09/2018 il a
été décidé la dissolution anticipée de la
société et sa mise en liquidation amiable
à compter du 05/09/2018, nommé en qualité de liquidateur M. PATRICE DUBLET,
23 rue friant, 75014 PARIS et fixé le siège
de liquidation et l’adresse de correspondance au siège de la société. Mention en
sera faite au RCS de Paris
185814B – LES ECHOS
LES BATISSEURS
SASU au capital de 500 €
83 RUE DE REUILY, 75012 PARIS
829723709 RCS Paris
Par décision de L’AGO en date du
31/07/2018 l’associé unique a :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, Monsieur
Jonathan BENAIS 47 rue de gardechasse, 93260 LES LILAS, pour sa gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Paris
OPCI TSA ALPINE IMMO
Société de Placement à Prépondérance
Immobilière à Capital Variable
Siège social : 112 avenue Kléber – 75784
Paris Cedex 16
827 805 664 RCS Paris
Le 27 juillet 2018, l’associé unique a décidé la dissolution par anticipation de la
Société avec effet à la date de l’agrément
de l’Autorité des Marchés Financiers et sa
liquidation amiable sous le régime
conventionnel.
La Société subsistera pour les besoins de
la liquidation et jusqu’à la clôture de celleci. Le lieu où la correspondance doit être
adressée et celui où les actes et documents concernant la liquidation doivent
être notifiés, a été fixé au siège social actuel.
Elle a nommé comme liquidateur, l’actuel
Président, LaSalle Investment Management, en lui conférant les pouvoirs les plus
étendus, pour procéder aux opérations de
liquidation dans le but de mettre fin aux
opérations en cours, réaliser tous les éléments d’actif, payer le passif et répartir le
solde entre les actionnaires dans le respect de leurs droits.
Le 3 septembre 2018, le liquidateur a
constaté que la dissolution anticipée de la
Société était devenue définitive à la date
du 20 août 2018 suite à l’obtention de
l’agrément de l’Autorité des marchés Financiers.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à la
liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de PARIS en annexe
au registre du commerce et des sociétés.
12117219 – LA VIE JUDICIAIRE
ATOL, S.C.M. en liquidation au capital
de 762,25 €, sise 53, rue du Moulin des
Prés, 75013 PARIS, 381 436 583 RCS
PARIS. L’AGE du 31/12/2016 a décidé la
dissolution anticipée de la société à
compter de ce jour et sa mise en liquidation amiable sous le régime conventionnel
dans les conditions prévues par les statuts
et les délibérations de ladite assemblée.
Elle a nommé comme liquidateur M. Frank
SALAMA, 22, rue Villiers de l’Isle Adam,
75020 Paris, pour toute la durée de la liquidation, avec les pouvoirs les plus étendus tels que déterminés par la loi et les
statuts pour procéder aux opérations de
liquidation, réaliser l’actif, acquitter le passif, et l’a autorisé à continuer les affaires
en cours et à en engager de nouvelles
pour les besoins de la liquidation. Le siège
de la liquidation est fixé 22, rue Villiers de
l’Isle Adam, 75020 Paris. C’est à cette
adresse de correspondance que les actes
et documents concernant la liquidation devront être envoyés et notifiés. Le dépôt de
la liquidation seront déposés au GTC de
Paris, en annexe au RCS.
12117385 – LA VIE JUDICIAIRE
COM A LA CAMPAGNE, S.A.S. en liquidation au capital de 1.000 €. Siège et
de liquidation au 41, place Jeanne d’Arc,
75013 PARIS, 821 670 379 RCS PARIS.
L’AGO du 30/6/2018 a approuvé le
compte définitif de liquidation, déchargé
M. Michaël TAILLET de son mandat de liquidateur, donné à ce dernier quitus de sa
gestion et constaté la clôture de la liquidation à compter du jour de ladite assemblée. Les comptes de liquidation sont déposés au GTC de Paris en annexe au
RCS.
182957A – LES ECHOS
Vegan Comfort Foods, EURL au capital
de 5000 €. Siège social : 21 bis rue du
simplon 75018 Paris. 827759887 RCS Paris. Le 28/07/18, l’associé unique a décidé
la dissolution anticipée de la société,
nommé liquidateur Mme Ana Cristina Rizzuto da Silva, 54 Rue D’Aubervilliers
75019 Paris, et fixé le siège de liquidation
au siège social. Modification au RCS
184479A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
POLE ATTITUDE
SARL au capital de 2.000 €. Siège social :
23 rue de clery 75002 PARIS. RCS
532 077 336 PARIS.
L’AGE du 15/09/2017 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 29/08/2018. Radiation au RCS
de PARIS.
184568A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
12117220 – LA VIE JUDICIAIRE
VITRIOL FILM
ATOL, S.C.M. en liquidation au capital
de 762,25 €, sise 53, rue du Moulin des
Prés, 75013 PARIS. Siège de liquidation :
22, rue Villiers de L’Isle Adam, 75020, PARIS, 381 436 583 RCS PARIS. L’AG du
31/12/2016 a approuvé le compte définitif
de liquidation, déchargé M. Frank SALAMA de son mandat de liquidateur,
donné à ce dernier quitus de sa gestion et
constaté la clôture de la liquidation à
compter du jour de ladite assemblée. Les
comptes de liquidation seront déposés au
GTC de Paris, en annexe au RCS.
SARL au capital de 1.500 €. Siège social :
26 rue des Rigoles 75020 PARIS. RCS
531 962 991 PARIS.
WOSHEO
SAS au capital de 44.015 €. Siège social :
8 rue Lemercier 75017 PARIS. RCS
519 640 684 PARIS
L’AGE du 29/08/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 29/08/2018, nommé
liquidateur M COURATIER Gregory, 83
rue Truffaut 75017 PARIS et fixé le siège
de la liquidation au siège social. Mention
au RCS de PARIS.
185538A – LES ECHOS
SCI FG CROIX ROUSSE
Société Civile immobilière
Au capital de 1.500 euros
Siège social : 17 boulevard
Malesherbes 75008 PARIS
RCS PARIS 502 648 918
Suivant déclaration en date du 31 août
2018,
La société SOFIGEST, société civile au
capital de 160.000 euros ayant son siège
social 17 boulevard Malesherbes 75008
PARIS immatriculée au RCS de PARIS
sous le numéro 392 670 758 agissant en
qualité d’associé unique de la société SCI
FG CROIX ROUSSE,
a décidé de dissoudre la société SCI FG
CROIX ROUSSE en application de l’article 1844-5 alinéa 3 du Code Civil. Cette
dissolution entraine de plein droit la transmission universelle du patrimoine de la société SCI FG CROIX ROUSSE à son associée unique la société SOFIGEST
Les créanciers sociaux pourront exercer
leur droit d’opposition pendant un délai de
30 jours à compter de la date du présent
avis.
La présente dissolution ne donnera lieu à
aucune procédure de liquidation, la transmission universelle du patrimoine s’opérant à l’expiration du délai d’opposition des
créanciers ainsi que la disparition de la
personnalité morale et la radiation au RCS
de PARIS.
Pour avis
185788A – LES ECHOS
JEANNAT
Société Civile Immobilière au capital de
2.000 euros
Siège social : 38 Rue d’Hauteville - 75010
PARIS
RCS PARIS 491 123 006
Le 3/09/2018, l’AGO a approuvé les
comptes de liquidation, a donné quitus au
liquidateur et a constaté la clôture des
opérations de liquidation, à compter du
31/08/2018. Radiation au RCS de PARIS.
185789A – LES ECHOS
JEANNAT
Société Civile Immobilière au capital de 2
000 €
Siège social : 38 Rue d’Hauteville - 75010
PARIS
RCS PARIS 491 123 006
Le 3/09/2018, l’AGE a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du
31/08/2018. Mr UZAN Jean Luc demeurant 67-69 Avenue Victor Hugo - 75016
PARIS, a été nommé liquidateur. Le siège
de liquidation a été fixé au domicile du liquidateur. Modification au RCS de Paris.
L’AGO du 28/08/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 28/08/2018. Radiation au RCS
de PARIS.
184891A – LES ECHOS
12117245 – LA VIE JUDICIAIRE
M@N, S.A.S. en liquidation au capital
de 20.000 €, sise 22, rue de l’Arcade,
75008 PARIS, 530 575 950 RCS PARIS.
Par AGE du 31/7/2018, les Associés ont
décidé la dissolution anticipée de la société à compter de ce jour et sa mise en
liquidation amiable et ont nommé comme
liquidateur M. Léon SCHEER, 22, rue de
l’Arcade, 75008 Paris. Le siège de la liquidation est fixé au siège.
LE TRIO DES EPICURIEUX
SARL au capital de 1.000 €. Siège social :
129 RUE AMELOT 75011 PARIS. RCS
823 349 949 PARIS.
L’AGE du 30/08/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 31/08/2018, nommé
liquidateur M BRIGITTE Patrick, 4 rue de
LAPPE 75011 PARIS et fixé le siège de la
liquidation chez le liquidateur. Mention au
RCS de PARIS.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 11
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
DIVERS
CONVOCATIONS
12117314 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117251 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP en date du 10/7/2018
à Paris, enregistré au SIE de Paris Saint
Hyacinthe le 17/7/2018. Bord :
2018.44004 - 2018 A 19002, la société
REVE DE FEMME, S.A.R.L. au capital de
7.500 €, 484 851795 RCS Paris,
54 bis, rue de Clichy, 75009 Paris, représentée par Mme Sandra ALVES, a vendu
à la société NAMCO, S.A.S. au capital de
60.000 €, 409 156 833 RCS Paris, 24, rue
Marbeuf, 75008 Paris, représentée par
M. Nadim MROUE, un fonds de
commerce de parfumerie et soins du
corps, exploité au 54 bis, rue de Clichy,
75009 PARIS, moyennant le prix de
34.000 € dont l’entrée en jouissance a été
fixée au 1er/7/2018. Les oppositions des
créanciers du fonds seront reçues dans
les 10 jours de la publication légale à
l’adresse suivante : S.E.L.A.R.L. CVA,
33, avenue Mac Mahon, 75017 Paris.
Pour avis.
12117167W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Avis de cession de fonds de commerce
Nature et date de l’acte : acte sous seing
privé en date du 03/07/2018. Date, volume
et numéro de la perception des droits d’enregistrement : le 6 août 2018, dossier
2018 41 473, référence 2018 A 17899. Indication du bureau où a eu lieu l’enregistrement : POLE ENREGISTREMENT PARIS ST HYACINTHE. Ancien propriétaire :
la société ILIUM, société par actions simplifiée au capital de 6.000 € dont le siège
est situé à SAINT-OUEN (93400) – 20, rue
Edgard Quinet, immatriculée sous le numéro 518 965 090 RCS BOBIGNY. Nouveau propriétaire : la société RESSOURCES EN INNOVATION, société à
responsabilité limitée au capital de
4.352 € dont le siège est situé à VILLEURBANNE (69100) – 11 et 13, Avenue Albert
Einstein, Immeuble CSTE, immatriculée
sous le numéro 389 553 488 RCS LYON.
Nature du fonds cédé : branche d’activité
d’Etudes Technologiques et Marketing.
Siège du fonds cédé : PARIS (75019) –
157, boulevard Macdonald exploité à titre
secondaire. Date d’effet : 03/07/2018. Prix
stipulé, y compris les charges ou l’évaluation ayant servi de base à la perception
des droits d’enregistrement : 34.581 €. Indication du délai pour les oppositions :
dans les dix jours suivant la dernière en
date des publications légales visées à l’article L.141-12 du code de commerce. Domicile élu pour les oppositions : au fonds
cédé à PARIS (75019) – 157, boulevard
Macdonald.
SOCIETE DE CAUTION
MUTUELLE ARTISANALE
RIVES DE PARIS
Société coopérative de caution mutuelle à capital variable régie par les articles L 515-4 et suivants du Code monétaire et financier et l’ensemble des textes
relatifs au Cautionnement mutuel et aux
établissements de crédit
Siège social : 76-78, avenue de France
75013 PARIS Cedex 13
413 305 681 RCS PARIS
Avis de convocation
Assemblée générale extraordinaire du
19 septembre 2018
L’assemblée générale extraordinaire du
5 septembre 2018 n’ayant pas recueilli le
quorum nécessaire, les sociétaires de la
SOCAMA RIVES DE PARIS sont de nouveau convoqués en assemblée générale
extraordinaire, qui se tiendra sur troisième
et dernière convocation, le 19 septembre
2018 à 10 heures 30, dans les locaux de
la BANQUE POPULAIRE RIVES DE PARIS, 76-78, avenue de France, 75013 PARIS, à l’effet de délibérer sur l’ordre du jour
suivant (tout sociétaire a la faculté de se
faire adresser une formule de procuration
sur simple demande écrite au siège social
de la société) :
Ordre du jour de l’assemblée générale
extraordinaire
1/ Modifications liées au statut de société de financement et à la gouvernance
de ces sociétés au regard du Code monétaire et financier,
2/ Suppression de certains articles ou
mentions obsolètes,
3/ Prise en compte des dispositions de
la loi du 31 juillet 2014 relative à l’Economie Sociale et Solidaire dite ESS et réécriture ou réorganisation de certaines
clauses afin d’améliorer la lisibilité des statuts et le fonctionnement de la société,
4/ Renumérotation des articles consécutive aux adjonctions effectuées et adoption de l’ensemble du texte des statuts,
5/ Pouvoirs.
Le conseil d’administration.
AUTRES
12117168W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117267W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Avis de cession de fonds de commerce
Nature et date de l’acte : acte sous seing
privé en date du 29/06/2018. Date, volume
et numéro de la perception des droits d’enregistrement : le 25/07/2018, dossier 2018
34898, référence 2018 A 12814. Indication du bureau où a eu lieu l’enregistrement : POLE ENREGISTREMENT PARIS
ST LAZARE. Ancien propriétaire : La société EFFIGROUP, société par actions
simplifiée au capital de 11.770 € dont le
siège est situé à PARIS (75008) – 10, rue
du Colisée, immatriculée sous le numéro
753 430 503 RCS PARIS. Nouveau propriétaire : la société RESSOURCES EN
INNOVATION, société à responsabilité limitée au capital de 4.352 € dont le siège
est situé à VILLEURBANNE (69100) – 11
et 13, Avenue Albert Einstein, Immeuble
CSTE, immatriculée sous le numéro 389
553 488 RCS LYON. Nature du fonds
cédé : branche d’activité de conseils en
gestion et organisation de l’innovation dit
« Management de l’Innovation ». Siège du
fonds cédé : PARIS (75008) – 10 rue du
Colisée exploité à titre principal. Date d’effet : 01/07/2018. Prix stipulé, y compris les
charges ou l’évaluation ayant servi de
base à la perception des droits d’enregistrement : 47.800 €. Indication du délai
pour les oppositions : dans les dix jours
suivant la dernière en date des publications légales visées à l’article L.141-12 du
code de commerce. Domicile élu pour les
oppositions : au fonds cédé à PARIS
(75008) – 10 rue du Colisée.
Additif à l’insertion parue dans le Publicateur Légal du 24/07/2017, concernant la
société RIVKA, il a été omis d’indiquer
qu’aux termes du Procès-verbal des associés du 05/07/2018, le capital a été augmenté d’une somme de 50.000 € pour être
porter de 100 € à 50.100 €.
UNIQUE GÉRANCE
78 • YVELINES
mobilières et immobilières pouvant se rattacher directement ou indirectement à
l’objet social et à tous objets similaires ou
connexes pouvant favoriser son extension
ou son développement. Siège social : 29
rue de Noisy, 78870 Bailly Capital : 888 €
Gérant : Alexandre D’ESCLAIBES, 5
RUE DU CHANOINE ZELLER, 78590
Noisy Le Roi Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Versailles
185871B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
20/08/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
MADI TRANSPORT
Objet social : transport de marchandises
avec un véhicule n’excédant pas 3,5T et
prestations déménagement
Siège social : 12 allée des tilleuls, 78130
LES MUREAUX Capital : 2000 € Président : M. Ayedele LAMIDI demeurant : 12
allée des tilleuls, 78130 Les Mureaux élu
pour une durée indéterminée Admission
aux assemblées et exercice du droit de
vote : Chaque actionnaire est convoqué
aux Assemblées. Chaque action donne
droit à une voix. Clauses d’agrément :
Les actions sont librement cessibles entre
actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Versailles
181274A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par ASSP du 04/08/18, il a été constitué
une EURL dénommée SEEVE (SAVOIR,
EXPERTISE ET ENGAGEMENT À VALEURS ENVIRONNEMENTALES). Siège
social : 4 rue des charmilles 78460 Chevreuse.Capital : 2.000 €. Objet : l’exploitation de voiture de transport avec chauffeur (VTC). activités de conseil en
environnement (transport, gestion des
matières résiduelles, verdissement) auprès de multiples publics cibles. Gérance : M. Dana Pfeuty, 4 rue des charmilles 78460 Chevreuse. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de Versailles.
181586A – LES ECHOS
Par ASSP du 05/08/18, il a été constitué
la SCI dénommée KANDAI. Siège social : 6 mail des catalpas 78180 Montigny
le Bretonneux. Capital : 1000 €. Objet : acquisition et gestion de biens mobiliers et immobiliers. Gérance : M. Pascal
Finelli, 6 mail des catalpas 78180 Montigny le bretonneux. Cessions soumises à
agrément. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de Versailles.
181634A – LES ECHOS
Par ASSP du 04/08/18, il a été constitué
une EURL dénommée SEGUIN
CONSULTING. Siège social : 8 av charles
de gaulle - esc e - rdc droit 78230 Le
pecq. Capital : 500 €. Objet : réalisation de
prestations de services informatiques. Gérance : M. Xavier Seguin, 8 av
charles de gaulle - esc e - rdc droit 78230
Le pecq. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de Versailles.
SOCIETES
CONSTITUTIONS
185524B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
04/09/2018 il a été constitué une SCI nommée :
SCI EVA
Objet social : LOCATION DE BIENS IMMOBILIERS
Siège social : 28 av du 19 Mars 1962,
78370 PLAISIR Capital : 1000 € Gérant :
M. MANUEL DE AZEVEDO LOSA CARNEIRO, 2402 RUE JULES REGNIER,
78370 PLAISIR Cogérant : Mme SANDRINA CARNEIRO, 2402 RUE JULES
REGNIER, 78370 PLAISIR Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Versailles
12117306W – LE PUBLICATEUR LEGAL
185631B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date à Vincennes du 04/03/2016, le contrat de location-gérance consenti par :
M. André René GARIBALDI, demeurant
122 Boulevard Murat, 75016 Paris, numéro RCS 314217589
à:
M. Jean Polycarpe PAGBE, demeurant 2
rue de Picardie, 94240 Haÿ-les-Roses,
numéro RCS 391341732
Portant sur un fonds de commerce de taxi
parisien exploité 122 Boulevard Murat,
75016 Paris a pris fin le 02/03/2017.
Aux termes d’un acte SSP en date du
04/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
LYKKE VISION
Objet social : Coaching professionnel et
conseil en stratégie
Siège social : 5 rue saint jean marie vianney, 78100 Saint germain en laye Capital : 1000 € Président : M. Robin Samson
demeurant : 5 rue saint jean marie vianney, 78100 Saint germain en laye élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Versailles
185731B – LES ECHOS
Par acte SSP du 04/09/2018 il a été constitué une EURL nommée :
MONTESSORI ESCLAIBES
PARIS
Objet social : La création et l’administration d’établissement scolaires multilingues, de formation professionnelle, d’ateliers spécialisés et la commercialisation de
tout matériel éducatif. La participation
dans toutes entreprises pouvant se rattacher à l’objet social et toutes opérations
industrielles, commerciales et financières,
183577A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par acte SSP du 22/07/18 il a été constitué une SCI : SCI MDBH Capital : 120 €
Siège social : 72 bis avenue de Saint
Germain 78600 MAISONS LAFFITTE Objet social : La prise de participation par
achat, souscription, apport, fusion et par
tout autre moyen, et la gestion de toutes
valeurs mobilières, ainsi que l’acquisition
de tous biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute
société ou entité juridique Gérance : Mr Blaise HAMANAKA demeurant
au 72 bis avenue de Saint Germain 78600
MAISONS LAFFITTE Cessions de parts
sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de VERSAILLES.
183802A – LES ECHOS
Par acte SSP du 18/08/18 il a été constitué une SCI : TARA-LAN Capital : 100 €
Siège social : 8 avenue du Maréchal Juin
78420 CARRIERES SUR SEINE Objet
social : La prise de participation par
achat, souscription, apport, fusion et par
tout autre moyen, et la gestion de toutes
valeurs mobilières, ainsi que l’acquisition
de tous biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute
société ou entité juridique Gérance : Mme
Barbara POLUS demeurant au 8 avenue
du Maréchal Juin 78420 CARRIERES
SUR SEINE Cessions de parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un associé. Toute cession à un tiers de la société est soumise
au préalable à agrément de la collectivité
des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de VERSAILLES.
184630A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par acte SSP du 29/08/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
PHIL FREE
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
Siège social : 14 AVENUE DES ROSES
78580 MAULE. Capital : 8.000 €. Objet :
Le conseil, le coaching, le teambuilding, la
formation, la communication, l’audit, la
prestation de services. Président : M
GALLOUEDEC Philippe, 14 AVENUE
DES ROSES 78580 MAULE. Admission
aux assemblées et droits de vote : Tout
actionnaire est convoqué aux assemblées. Chaque action donne un droit à une
voix. Clauses d’agrément : Cessions libres entre associés. Dans les autres cas,
cession soumise à agrément. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de VERSAILLES.
185649B – LES ECHOS
PIERRE TUVI CONSULTING
SARL Unipersonnelle au capital de
1,00 €
46 rue de Paris, 78600 Maisons-Laffitte
453066433 RCS Versailles
Par décision du Gérant en date du
31/01/2018 il a été décidé de modifier le
capital de la société en le portant de 1,00 €
à 100 €. Mention en sera faite au RCS de
Versailles
185720B – LES ECHOS
184889A – LES ECHOS
Par acte SSP du 28/08/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
VIEIRA RÉNOVATION ET CHEMINÉE
Siège social : 20 rue de l’église 78440 ISSOU. Capital : 3.000 €. Objet : Pose de
Poêle et Cheminée. Président : M VIEIRA
Fabio, 20 rue de l’église 78440 ISSOU.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de VERSAILLES.
6WIND
SA au capital de 611351,74 €
1 Place Charles de Gaulle, Immeuble
Central Gare, 78180
Montigny-le-Bretonneux
432424356 RCS Versailles
Par décision du CA en date du 29/08/2018
il a été décidé de modifier le capital de la
société en le portant de 611351,74 € à
611451,74 €. Mention en sera faite au
RCS de Versailles
185157A – LES ECHOS
Par acte SSP du 31/08/2018 il a été constitué une SASU dénommée : PAYZONE
CONSEILS. Siège social : 36 RUE DU
BELVEDERE APT 4 78750 MAREIL
MARLY. Sigle : PAYZONE. Capital :
500 €. Objet : Gestion de la paie et administration du personnel- Formation- Recrutement-Activités de conseils- Création
entreprise. . Président : M SALL SAIDOU,
36 RUE DU BELVEDERE APT
4 78750 MAREIL MARLY. Admission aux
assemblées et droits de vote : Tout actionnaire est convoqué aux assemblées. Chaque action donne un droit à une voix. Clauses d’agrément : Actions librement
cessibles entre les associés uniquement.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de VERSAILLES.
185158A – LES ECHOS
Par acte SSP du 01/09/2018 il a été constitué une Société Civile dénommée : HELOME. Siège social : 18 rue du grenier à
blé 78690 LES ESSARTS LE ROI. Capital : 140.000 €. Objet : L’acquisition, la
gestion, la propriété de biens immobiliers
et mobiliers. Gérance : Mme GENEAU
Hélène, 18 rue du grenier à blé 78690 LES
ESSARTS LE ROI et M LEBEGUE Jerome, 43 rue d’angiviller 78120 RAMBOUILLET. Cession de parts : Soumise à
agrément. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de VERSAILLES.
185885B – LES ECHOS
EN ATTENDANT MES PARENTS
SAS au capital de 5000,00 €
12, rue Jacques Prévert, 78280
Guyancourt
829863984 RCS Versailles
Par décision de L’AGO en date du
31/08/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 7, place
Ovale, 78190 Trappes à compter du
01/09/2018. Mention en sera faite au RCS
de Versailles
Cette annonce paraît dans les départements 78 et 75
Par AGM du 11/06/2018 de la société civile PAPAYE INVEST au capital de
291.950 euros, siège : 63 rue de l’Université 75007 PARIS, RCS PARIS 803 878
990, il a été décidé de transférer le siège
social du 63 rue de l’Université 75007 PARIS au 8 rue Kléber 78150 LE CHESNAY
à compter du 11/06/2018. Objet : l’acquisition et la gestion de toutes valeurs mobilières pour son compte propre, l’investissement dans tous produits bancaires et
d’épargne et de placement et notamment
des contrats de capitalisation. Durée : 99
ans. En conséquence, elle sera immatriculée au RCS de VERSAILLES.
184813A – LES ECHOS
AHZAB
SARL au capital de 3.000 €. Siège social :
16 Rue Coste 78000 VERSAILLES. RCS
820 332 013 VERSAILLES.
L’AGE du 01/08/2018 a nommé gérant : M
KUHNEL Guillaume, 2 Ter Rue du Gué
95380 PUISEUX EN FRANCE en remplacement de M JAHOUACH Maher, à
compter du 01/08/2018. Mention au RCS
de VERSAILLES.
185604A – LES ECHOS
185474A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 24/08/2018 constitution de la SAS FORMADISTEC
Capital fixe : 600 € Siège social : 2 RUE
EUGENE POTTIER 78190 TRAPPES.
Objet social : FORMATION POUR
ADULTES, FORMATION AMIANTE, APPORTEUR D’AFFAIRES, CONSEIL,
FORMATION A LA CERTIFICATION Président : Mr Patrice ANTOINE demeurant
2 SQUARE MARAT 78280 GUYANCOURT, la société SAS FORMADISTEC
située 2 RUE EUGENE POTTIER 78190
TRAPPES est en cours d’immatriculation
au RCS de VERSAILLES élu pour une durée illimitée Durée de la société : 99 ans
à compter de son immatriculation au RCS
de VERSAILLES
FD MENUISERIE
FD MENUISERIE, SASU au capital de
3000 euros, 5 rue de sausseuse 78200
Mantes La Jolie. RCS Versailles
817467673. A compter A.G.E du
27-08-2018 : Transfert du siège social à :
29 Rue De La Mairie, 78440 Fontenay
Saint Pere. Statuts mis à jour. Formalités
au RCS de Versailles.
185809A – LES ECHOS
Par acte SSP du 01/07/2018, il a été
constitué une société civile dénommée :
SCI PRUDENT
Capital : 1.000 €
Siège social : 17, rue des deux frères
78150 LE CHESNAY
Objet social : l’acquisition, la propriété et
l’exploitation de tous biens et droits immobiliers.
Gérance : M François BRULEY DES VARANNES demeurant 17, rue des Deux frères 78150 LE CHESNAY
Cessions de parts sociales : Toute cession est soumise au préalable à agrément
de la collectivité des associés réunis en
Assemblée Générale.
Durée de la société : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de VERSAILLES.
MODIFICATIONS
185556B – LES ECHOS
PROMEDIK SAS
SAS au capital de 1500,00 €
206 rue de mézu, 78450 Chavenay
519504708 RCS Versailles
Par décision de L’Associé Unique en date
du 20/01/2018 il a été décidé de modifier
le capital de la société en le portant de
1500,00 € à 1578 €. Mention en sera faite
au RCS de Versailles
185769B – LES ECHOS
LA BELLE KORRIGANE
PRODUCTIONS
SASU à capital variable de 20000 €
3 allée des Jonquilles, 78390 Bois d’Arcy
812678116 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
31/08/2018 l’associé unique a :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. Dandoy
Pascal 3 allée des Jonquilles, 78390 Bois
d’Arcy, pour sa gestion et décharge de son
mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Versailles
181338A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Le 10.04.2018, l’associé unique de l’eurl
selection bodega, 86 av de paris tradition
D4 78000 Versailles, capital 2000 €, rcs
versailles 803052216, prononce la cloture
de liquidation. Rad Versailles.
181358A – LES ECHOS
184244A – LES ECHOS
185283A – LES ECHOS
Par acte SSP du 11/06/2018 il a été constitué une SARL dénommée : RENOBAT
78. Siège social : 190 route nationale 10
78310 COIGNIERES. Capital : 5.000 €.
Objet : Tous travaux de rénovation, de
peinture, de pose de carrelage, de petite
maçonnerie, de plâtrerie de pose de menuiserie et de parquets, ainsi que toute activité s’y rapportant. Gérant : M. VIANA DE
LIMA Manuel 33 Rue du Professeur Mariller 78690 ST REMY L HONORE. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation
au RCS de VERSAILLES
Par décision de L’AGE en date du
31/08/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/08/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. José
ESTEVES CARVALHOSA, 6 Place Bel
Ebat, 78280 Guyancourt et fixé le siège
de liquidation et l’adresse de correspondance chez le liquidateur M. José ESTEVES CARVALHOSA. Mention en sera
faite au RCS de Versailles
185544A – LES ECHOS
SASU XABI BORDA
SASU au capital de 7 500 euros
Siège social : 13 Chemin de la Chasse au
Roi - 78430 LOUVECIENNES
804 092 799 RCS Versailles
Le 03/07/2018, l’associé unique a décidé
d’augmenter le capital d’une somme de 51
000 euros par compensation de créances
pour le porter à 58 500 euros. Modification
au RCS de Versailles
185585A – LES ECHOS
SCI SARTI
Société Civile immobilière
Au capital de 279.550 euros
Siège social : 166 rue du Château 78955
CARRIERES SOUS POISSY
RCS VERSAILLES 447 747 890
Aux termes du PV de l’Assemblée Générale extraordinaire du 29 août 2018, il a
été décidé de transférer le siège social du
166 rue du Château 78955 CARRIERES
SOUS POISSY au 39 route de Rigarda
66320 VINCA
Mention en sera faite au RCS de VERSAILLES
DISSOLUTIONS
185602B – LES ECHOS
SCI CARVALHOSA
IMMOBILIER
SCI au capital de 350632,74 €
22 Rue LAENNEC, 78330
Fontenay-le-Fleury
433128428 RCS Versailles
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Le 26.04.2018, l’age de la sci gga patrimoine, 86 av de paris 78000 versailles, capital 1000 €, rcs 819998220 versailles, prononce la cloture de liquidation. rad
versailles.
185503A – LES ECHOS
LE ROY SANTE
SCI en liquidation
au capital de 99 091,86 €
Siège social : 10 bis rue du Maréchal de
Lattre de Tassigny 2 résidence Le Clos du
Roy - 78780 MAURECOURT
417 521 234 RCS VERSAILLES
L’assemblée générale extraordinaire du
31/07/2018 a :
- décidé la dissolution anticipée de la Société
- nommé en qualité de liquidateur M. Didier EDELIN, 10 bis rue du Maréchal de
Lattre de Tassigny 2 résidence Le Clos du
Roy 78780 MAURECOURT
- fixé le siège de la liquidation au siège
social.
Le dépôt des actes et pièces relatifs à la
liquidation sera effectué au greffe du Tribunal de Commerce de Versailles.
Le liquidateur
DIVERS
185583B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 28/08/2018, concernant la société TREAT LOG, lire Sigle : TL en lieu
et place de Sigle : TLOG
185729B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 30/08/2018, concernant la société SCI JP IMMO, lire prénom du gérant
PAOLO GORGE
DIVERS
CONVOCATIONS
12117314-30 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE DE CAUTION
MUTUELLE ARTISANALE
RIVES DE PARIS
Société coopérative de caution mutuelle à
capital variable régie par les articles L
515-4 et suivants du Code monétaire et
financier et l’ensemble des textes relatifs
au Cautionnement mutuel et aux établissements de crédit
Siège social : 76-78, avenue de France
75013 PARIS Cedex 13
413 305 681 RCS PARIS
Avis de convocation
Assemblée générale extraordinaire du
19 septembre 2018
L’assemblée générale extraordinaire du
5 septembre 2018 n’ayant pas recueilli le
quorum nécessaire, les sociétaires de la
SOCAMA RIVES DE PARIS sont de nouveau convoqués en assemblée générale
extraordinaire, qui se tiendra sur troisième
et dernière convocation, le 19 septembre
2018 à 10 heures 30, dans les locaux de
la BANQUE POPULAIRE RIVES DE PARIS, 76-78, avenue de France, 75013 PARIS, à l’effet de délibérer sur l’ordre du jour
suivant (tout sociétaire a la faculté de se
faire adresser une formule de procuration
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
sur simple demande écrite au siège social
de la société) :
Ordre du jour de l’assemblée générale
extraordinaire
1/ Modifications liées au statut de société
de financement et à la gouvernance de
ces sociétés au regard du Code monétaire
et financier,
2/ Suppression de certains articles ou
mentions obsolètes,
3/ Prise en compte des dispositions de la
loi du 31 juillet 2014 relative à l’Economie
Sociale et Solidaire dite ESS et réécriture
ou réorganisation de certaines clauses
afin d’améliorer la lisibilité des statuts et le
fonctionnement de la société,
4/ Renumérotation des articles consécutive aux adjonctions effectuées et adoption de l’ensemble du texte des statuts,
5/ Pouvoirs.
Le conseil d’administration.
91 • ESSONNE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
185379B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
PERFORMAGIR
Objet social : Formation professionnelle
et continue, conseil et coaching
Siège social : 91 Ter Rue de Versailles,
91300 MASSY Capital : 1000 € Président : Mme Sorya ABDELSADOK demeurant : 91 Ter Rue de Versailles, 91300
MASSY élu pour une durée indéterminée
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Evry
185599B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
04/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
DOAN HOUDETOT
Objet social : Exploitation de voitures
avec chauffeurs
Siège social : 21, résidence du parc,
91300 Massy Capital : 1000 € Président : M. Didier DOAN demeurant : 21, résidence du parc, 91300 Massy élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Evry
LIFEWEAVER
ENTERTAINMENT
Objet social : la distribution de films, organisation de concerts, production et distribution de courts métrages et de DVD,
cassette ou de CD, organisation et promotion de manifestations culturelles, production et co-production de films courts et
longs-métrages, de films publicitaires et
documentaires ainsi que la location et la
vente de matériels cinématographiques.
Organisation de spectacles vivants, casting, cours de théâtre, formation aux métiers annexes au monde artistique management d’artistes, production d’artistes,
vente de spectacle, création et l’organisation d’évènements artistiques, sportifs ou
autres et tous les métiers liés à la production sous ses formes, conseil et mise en
relation.
Siège social : 13 route de Morangis,
91320 WISSOUS Capital : 50000 € Gérance : M. Ali INAN, 42 boulevard de
bonne nouvelle, 75010 PARIS Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Evry
181434A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/09/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Creation de la sci : Spitaki, 39 bis av. st
laurent 91400 Orsay. Cap. : 100 €. Obj. :
immobilier. Grt : Eric Chandon, 39 bis av.
st laurent 91400 Orsay. 99 ans au rcs
d’Evry.
Objet social : conception et fabrication de
logiciels et matériels informatiques
Siège social : 8 rue de Provence, 91130
RIS-ORANGIS Capital : 4000 € Président : LAUNIZO CONSULTING SARLU,
au capital de 5000 €, immatriculée au
RCS de Evry sous le numéro 797 907 169,
domiciliée 8, rue de Provence à RISORANGIS (91130) représentée par M.
Laurent, Eric NINNI-ZOONEKYND élu
pour une durée indéterminée DG :
RAMMS SASU, au capital de 100 €, immatriculée au RCS de Versailles sous le
numéro 834 584 211, domiciliée 21, chemin des Nourrées à TRIEL-SUR-SEINE
(78510) représentée par M. Sandu Cristian BODNARIUC Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Evry
185449B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
31/08/2018 il a été constitué une Société
Civile De Moyens nommée :
SCM VSOMP
Objet social : Gestion d’un cabinet médical et paramédical
Siège social : 11 bis - 13 rue Jean Jaurès, 91700 Villiers-sur-Orge Capital :
1200 € Gérant : Mme Catherine MOTYKA, 15 rue Mozart, 92330 Sceaux Cogérant : Mme Caroline ROBERT, 46 rue
Chantereau, 91630 Cheptainville Cogérant : Mme Aurélie PRADINES, 13 rue
Jean-Baptiste Huet, 91700 Villiers-surOrge Cogérant : Mme Léa FONTAINE,
10 rue des Basses Corneilles, 91460 Marcoussis Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Evry
185459B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
MYNWAY
Objet social : TRANSPORT DE PERSONNES ET EXPLOITATION DE VOITURES DE TRANSPORT AVEC CHAUFFEUR
Siège social : 140 B RUE GEORGES
COUBARD, 91800 BOUSSY SAINT ANTOINE Capital : 1000 € Président : M.
HICHAM CHARDOUDI demeurant : 140 B
RUE GEORGES COUBARD, 91800
Boussy-Saint-Antoine élu pour une durée
indéterminée DG : Mme RAJAA CHARDOUDI demeurant : 140 B RUE GEORGES COUBARD, 91800 BOUSSY SAINT
ANTOINE Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Evry
185460B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/09/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
MODIFICATIONS
183565A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par acte SSP du 05/07/18 il a été constitué une SCI : SCI FRIMLIM Capital : 100 € Siège social : 11 place Amos
du Tixier 91640 BRIIS SOUS FORGES
Objet social : La prise de participation par
achat, souscription, apport, fusion et par
tout autre moyen, et la gestion de toutes
valeurs mobilières, ainsi que l’acquisition
de tous biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute
société ou entité juridique Gérance : Mr
Frédéric FOISSEY et Mme Muriel FOISSEY demeurant au 11 place Amos du
Tixier 91640 BRIIS SOUS FORGES Cessions de parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un
associé. Toute cession à un tiers de la société est soumise au préalable à agrément
de la collectivité des associés réunis en
Assemblée Générale. Durée de la société : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de EVRY.
183652A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 17/08/2018 constitution d’une SASU : CAU HOLDING ; Capital social : 100 € ; Siège social : 31 rue
des ruelles 91300 MASSY Objet : Participation par achat souscription apport fusion
et par tout autremoyen et la gestion de toutes valeurs mobilières et l’acquisition de
tous biens mobiliers et immobiliers ; Président : Mr Clément AUGUY demeurant
au 31 rue des ruelles 91300 MASSY, élu
pour une durée illimitée ; Admission aux
assemblées et exercice du droit de vote :
chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à
une voix. Clauses d’agrément : Les actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée de la société : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de EVRY.
185126A – LES ECHOS
Par acte SSP du 31/08/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
N2A
Siège social : 32 ter rue Eugène Pereire
91610 BALLANCOURT SUR ESSONNE.
Capital : 1.500 €. Objet : Convoyage de
véhicules. Président : Mme GARCIA Elodie, 32 ter rue Eugène Pereire 91610 BALLANCOURT SUR ESSONNE. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de EVRY.
185572A – LES ECHOS
Avis est donné de la constitution de l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée
LEMA COURTAGE
EDO OSTEOPATHIE EURL
Objet social : COURTAGE EN OPERATION DE BANQUE
Siège social : 108 GRANDE RUE CHARLES DE GAULLE, 91250 SAINTRY SUR
SEINE Capital : 1000 € Gérance : Mme
NADIA JAKOVCESKI, 108 GRANDE RUE
CHARLES DE GAULLE, 91250 SAINTRY
SUR SEINE Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Evry
SIEGE SOCIAL 21 RUE GUY MOQUET
91390 MORSANG SUR ORGE OBJET :
ostéopathe DUREE : 99 années CAPITAL : 1.000 € GERANCE : Monsieur DUBOIS ERIC Demeurant 83 RUE PIERRE
CURIE 91700 SAINTE-GENEVIEVEDES-BOIS IMMATRICULATION : au
RCS de EVRY
Pour avis,
La société sera toujours immatriculée au
RCS de EVRY.
Pour avis
185444B – LES ECHOS
LE GALLOIS
SAS au capital de 5000,00 €
14 rue des glaneurs, 91540 MENNECY
839876620 RCS Evry
Par décision de L’AGE en date du
31/08/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 1 ROUTE DE
PIMARD, LE GALLOIS, 77250 VILLEMER
à compter du 31/08/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Melun et sera radiée du RCS de Evry
185744B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/09/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
185441B – LES ECHOS
ZETTASQUARE
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
181380A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Le 27.06.2018, le gérant de la sarl slv
equipements, 7 r jean jacques rousseau
91350 Grigny, capital 55000 €, rcs evry
484479977, transfère le siège au 7 r des
cerisiers 91090 Lisses. Rcs Evry.
181386A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
les lions de champrosay, SCI au capital
de 63339 € Siège social : 2 rue des dauboeufs 91210 draveil 533725313 RCS
Evry. Le 18/08/18, les associés ont pris
acte de la démission en date du 07/08/18
de Emmanuelle Chaperon, ancien Gérant ; en remplacement, décidé de nommer Gérant M. stephane chaperon, 2 rue
des dauboeufs 91210 draveil ; . Mention
au RCS de Evry
185334A – LES ECHOS
REVEAL MANAGEMENT SARL à associé unique au capital de 1 € Siège : 96
AVENUE DU JARDINET 91390 MORSANG SUR ORGE 517469912 RCS de
EVRY Par décision de l’associé unique du
13/08/2018, il a été décidé de transférer
le siège social au 7 allée des petites mauriceries 37390 CHARENTILLY. Radiation
au RCS de EVRY et ré-immatriculation au
RCS de TOURS
DISSOLUTIONS
185737B – LES ECHOS
SCI MARGUERITE
SCI au capital de 1524,50 €
9 Rue Jeanne d’Arc, 91700 Sainte
Geneviève des Bois
383966587 RCS Evry
Par décision de L’AGE en date du
31/07/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/07/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Patrice Saintonge, 10 Rue de la Garenne,
91070 Bondoufle et fixé le siège de liquidation et l’adresse de correspondance
chez le liquidateur M. Patrice Saintonge.
Mention en sera faite au RCS de Evry
185817B – LES ECHOS
SHYN TRANS
SASU au capital de 10500 €
18 rue Gustave Eiffel, 91100 CORBEIL
ESSONNES
820397644 RCS Evry
Par décision du Liquidateur en date du
26/06/2018 l’associé unique a :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. Yani El
Gouhary 17 Allée Fernand Léger, 91270
Vigneux sur seine, pour sa gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Evry
185706A – LES ECHOS
FLOR’IN
Société à Responsabilité Limitée
185536A – LES ECHOS
SJV DISTRIBUTION Société à responsabilité limitée au capital de 5.000 € Siège :
2 Rue de la Rombarde 91470 FORGES
LES BAINS 797398138 RCS de EVRY
Par décision de l’AGE du 31/08/2018, il a
été décidé de transférer le siège social à
compter du 03/09/2018 au 12 Rue ARCHANGE 91400 ORSAY. Mention au
RCS de EVRY.
185617A – LES ECHOS
SOCIETE D’EXPLOITATION
ELECTRIQUE DUBELLY
GILLES
Société par actions simplifiée
au capital de 38 112,25 euros
Siège social : 7, Rue Jean Jaurès, 91700
VILLIERS SUR ORGE
326467495 RCS EVRY
Aux termes d’un procès-verbal des décisions de l’associée unique en date du
30/06/18, il a été :
- confirmé la reprise du mandat de
Commissaire aux Comptes titulaire par la
société FCN, 45 rue des Moissons 51100
REIMS, suite à la fusion intervenue le
28/02/17 avec la société ASIEC, Commissaire aux Comptes titulaire dans la société
SOCIETE D’EXPLOITATION ELECTRIQUE DUBELLY GILLES,
-supprimé le mandat de Véronique BIJEON, commissaire aux comptes suppléante, en vertu de la loi Sapin 2.
POUR AVIS Le Président
185768A – LES ECHOS
PERBIO SCIENCE FRANCE
SAS
Société par Actions Simplifiée au capital
de 39.000 €
Siège social : Parc d’Affaires SILIC, 16
avenue du Québec
91140 Villebon-Sur-Yvette
423 712 801 RCS EVRY
Décisions de l’Associé unique du
29/06/2018 : Non renouvellement du mandat de Commissaire aux comptes suppléant de Mme Anik CHAUMARTIN. Pour
avis.
185886A – LES ECHOS
NEOITERRA
Société par Actions Simplifiées au capital
de 1.000 €
Siège social : 2, Allée Printanière – 91210
DRAVEIL
RCS EVRY 812 939 593
Aux termes d’une délibération de l’assemblée générale extraordinaire du 19 mai
2018, il a été décidé de transférer le siège
social de DRAVEIL (91210), 2 Allée Printanière à DRAVEIL (91210), 54 Rue Ferdinand Buisson, à compter du 19 mai
2018.
Le Président est Monsieur Vincent VULCANESCU, demeurant 54, Rue Ferdinand
Buisson – 91210 DRAVEIL.
Au capital de 58.320 Euros
Siège social : 16 rue Alphonse Réault
91310 LEUVILLE SUR ORGE
RCS EVRY B 499 746 592
AVIS DE DISSOLUTION
Par DAU du 31/07/2018, la société
FLOR’IN sus-désignée a été dissoute par
VERESPACE, SARL au capital de 63.000
euros ayant son siège social 1 chemin
d’Aunette 91160 BALLAINVILLIERS, immatriculée au RCS de EVRY sous le numéro 341 363 521. Cette déclaration de
dissolution sera déposée au greffe du tribunal de commerce d’Evry. Conformément aux dispositions de l’article 1844-5,
alinéa 3, du Code civil et de l’article 8, alinéa 2, du décret nº 78-704 du 3 juillet
1978, les créanciers de FLOR’IN peuvent
former opposition à la dissolution dans un
délai de trente jours à compter de la publication du présent avis. Les oppositions
doivent être présentées devant le tribunal
de commerce de EVRY.
Pour avis, le Représentant légal.
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
12117311 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte reçu en date du
09/08/2018 par Maître Jacques BERRY,
Notaire au sein de la SCP " Hervé CORIC,
Yann LEOTY, Olivier SAVARY, Delphine
WLACHE et Vincent TREHOU, Notaires
Associés ", titulaire d’un Office notarial à
(91310) MONTLHERY, 57 route d’Orléans, enregistré à ETAMPES (91) le
21/08/2018, Bordereau 2018/521, Case 1,
Extrait 1702
La société NORCIA, SARL au capital de
10 000 € dont le siège social est à (91540)
MENNECY, 4 rue de Milly, immatriculée
au RCS d’Evry sous le nº499 675 486
12117312 – LE PUBLICATEUR LEGAL
185573B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte reçu en date du
09/08/2018 par Maître Jacques BERRY,
Notaire au sein de la SCP " Hervé CORIC,
Yann LEOTY, Olivier SAVARY, Delphine
WLACHE et Vincent TREHOU, Notaires
Associés ", titulaire d’un Office notarial à
(91310) MONTLHERY, 57 route d’Orléans, enregistré à ETAMPES (91), le
21/08/2018, Bordereau 2018/521, Case 2,
Extrait 1703
La société NORCIA, SARL au capital de
10 000 € dont le siège social est à (91540)
MENNECY, 4 rue de Milly, immatriculée
au RCS d’Evry sous le nº499 675 486
A vendu à
La société AM GESTION, SARL au capital
de 5 000 €, dont le siège social est à
(91290) ARPAJON, 59 Grande Rue, immatriculée au RCS d’Evry sous le nº 530
798 297
La branche d’activité de "GESTION ET
LOCATION " du fonds de commerce lui
appartenant de TRANSACTION LOCATION, GESTION D’IMMEUBLES ET
FONDS DE COMMERCE ET TOUT
CONSEIL, ETUDES, AUDIT ET OPERATIONS EN MATIERE IMMOBILIERE, sis
à (91540) MENNECY, 4 rue de Milly et
pour l’exploitation duquel la cédante est
immatriculée à titre d’établissement principal au RCS d’Evry sous le nº 499 675
486, sous le nom commercial LAFORET
IMMOBILIER
Moyennant le prix de 350 000 € s’appliquant aux éléments incorporels pour 349
000 € et au matériel pour 1 000 €
La date d’entrée en jouissance a été fixée
au 09/08/2018
Réception des oppositions dans les dix
jours de la dernière en date des publicités
légales chez la SCP " Hervé CORIC, Yann
LEOTY, Olivier SAVARY, Delphine WLACHE et Vincent TREHOU, Notaires Associés ", 57 route d’Orléans (91310)
MONTLHERY où domicile a été élu pour
la validité et la correspondance
Aux termes d’un acte SSP en date du
04/09/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
DIVERS
CONVOCATIONS
12117314-50 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE DE CAUTION
MUTUELLE ARTISANALE
RIVES DE PARIS
Société coopérative de caution mutuelle à
capital variable régie par les articles L
515-4 et suivants du Code monétaire et
financier et l’ensemble des textes relatifs
au Cautionnement mutuel et aux établissements de crédit
Siège social : 76-78, avenue de France
75013 PARIS Cedex 13
413 305 681 RCS PARIS
Avis de convocation
Assemblée générale extraordinaire du
19 septembre 2018
L’assemblée générale extraordinaire du
5 septembre 2018 n’ayant pas recueilli le
quorum nécessaire, les sociétaires de la
SOCAMA RIVES DE PARIS sont de nouveau convoqués en assemblée générale
extraordinaire, qui se tiendra sur troisième
et dernière convocation, le 19 septembre
2018 à 10 heures 30, dans les locaux de
la BANQUE POPULAIRE RIVES DE PARIS, 76-78, avenue de France, 75013 PARIS, à l’effet de délibérer sur l’ordre du jour
suivant (tout sociétaire a la faculté de se
faire adresser une formule de procuration
sur simple demande écrite au siège social
de la société) :
Ordre du jour de l’assemblée générale
extraordinaire
1/ Modifications liées au statut de société
de financement et à la gouvernance de
ces sociétés au regard du Code monétaire
et financier,
2/ Suppression de certains articles ou
mentions obsolètes,
3/ Prise en compte des dispositions de la
loi du 31 juillet 2014 relative à l’Economie
Sociale et Solidaire dite ESS et réécriture
ou réorganisation de certaines clauses
afin d’améliorer la lisibilité des statuts et le
fonctionnement de la société,
4/ Renumérotation des articles consécutive aux adjonctions effectuées et adoption de l’ensemble du texte des statuts,
5/ Pouvoirs.
Le conseil d’administration.
A vendu à
La société J.M.2.E. IMMO, SARL au capital de 196 500 €, dont le siège social est
à (91220) BRETIGNY SUR ORGE, 2-4-6
rue Anatole France, immatriculée au RCS
d’Evry sous le nº443 246 673
La branche d’activité de "TRANSACTION"
du fonds de commerce lui appartenant de
TRANSACTION LOCATION, GESTION
D’IMMEUBLES ET FONDS DE
COMMERCE ET TOUT CONSEIL, ETUDES, AUDIT ET OPERATIONS EN MATIERE IMMOBILIERE, sis à (91540)
MENNECY, 4 rue de Milly et pour l’exploitation duquel la cédante est immatriculée
à titre d’établissement principal au RCS
d’Evry sous le nº 499 675 486, sous le
nom commercial LAFORET IMMOBILIER
Moyennant le prix de 100 000 € s’appliquant aux éléments incorporels pour 91
000 € et au matériel pour 9 000 €
La date d’entrée en jouissance a été fixée
au 09/08/2018
Réception des oppositions dans les dix
jours de la dernière en date des publicités
légales chez la SCP " Hervé CORIC, Yann
LEOTY, Olivier SAVARY, Delphine WLACHE et Vincent TREHOU, Notaires Associés ", 57 route d’Orléans (91310)
MONTLHERY où domicile a été élu pour
la validité et la correspondance.
92 • HAUTS-DE-SEINE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
185432B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
M.A LAVERIE EXPRESS
Objet social : Laverie automatique, repassage, couture, blanchisserie
MY PIERRE CORP
Objet social : Achat, vente, location, gestion et rénovation de biens immobiliers.
Transactions immobilières. Expertise immobilière. Gestion financière des actifs de
l’entreprise sous toutes ses formes.
Siège social : 86 BOULEVARD DE LA
REPUBLIQUE, 92100 BOULOGNE BILLANCOURT Capital : 10000 € Gérance :
M. Pierre VILLEROY DE GALHAU, 86
boulevard de la République, 92100 Boulogne Billancourt Cogérant : M. Jérémy
GIRARD, 20 avenue Jean Rieux, 31500
Toulouse Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Nanterre
185819B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
DJEVAGUIROFF
Objet social : Le conseil auprès des directions financières, directions générales
ou direction opérationnelles.
Siège social : 159 rue d’Estienne d’Orves, 92700 Colombes Capital : 1000 €
Président : M. Alexis Beck Djevaguiroff
demeurant : 159, rue d’Estienne d’Orves,
92700 Colombes élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Nanterre
12116870W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 06/08/2018,
il a été constitué une Société par actions
simplifiée :
Dénomination sociale : QG CONNECT
Siège social : 30, allée Etienne Ventenat
92500 RUEIL MALMAISON
Capital social : 1.000 €
Objet : L’expédition de colis ou de courriers sans flotte, achat/revente de billets
d’avion, de trains et de voitures, la vente
d’espaces publicitaires, activités de régie
publicitaire, l’intermédiation pour le transfert d’argent, la vente de bons de réduction de services.
Durée : 99 ans
Cession des actions : Agrément préalable de la collectivité des associés pour la
cession à un tiers
Admission aux assemblées et vote :
Tout associé peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : KIKISS ADVISORY, SARL au
capital de 1.000 €, siège social 30, allée
Etienne Ventenat 92500 RUEIL MALMAISON, 800 763 112 RCS NANTERRE
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de NANTERRE.
12117197 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date à
Boulogne-Billancourt du 1er/8/2018, il a été
constitué une société. Forme : S.A.S. Dénomination : AUDENSIEL TECHNOLOGIES DEVELOPPEMENT. Siège : 88, rue
du Dôme, 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT. Capital : 5.000 €. Durée : 99
ans. Objet : le conseil, la prestation de
services dans le domaine de la recherche
et le développement de l’ingénierie informatique, de l’assistance à maîtrise d’ouvrage, de l’assistance à maîtrise d’œuvre
des systèmes d’information, de la gestion
de projet et des processus ou autre dans
tous les domaines, y compris celui de l’industrie, en faveur de toute autre entreprise
privée ou publique, impliquant ou pas le
déplacement éventuel ponctuel et temporaire de tous personnels qualifiés et d’ingénieurs mis à disposition des clients pour
l’accomplissement de tâches particulières ; la création, l’acquisition, la location,
la prise à bail, l’installation, l’exploitation
de tous établissement, fonds de
commerce, sociétés, se rapportant à l’activité précitée ; la prise, l’acquisition, l’exploitation ou la cession de tous procédés,
savoir-faire et brevets concernant ces activités ; la participation de la société, par
tous moyens, directement ou indirectement, dans toutes opérations pouvant se
rattacher à son objet par voie de création
de société nouvelle, d’apport, de souscription ou d’achat de titres ou droits sociaux,
de fusion ou autrement, de création, d’acquisition, de location, de prise en locationgérance de tous fonds de commerce ou
établissement ; la prise, l’acquisition, l’exploitation ou la cession de tous procédés
et brevets concernant ces activités. Exercice du droit de vote : tout associé peut
participer aux décisions collectives sur justification de son identité et de l’inscription
en compte de ses actions au jour de la
décision collective. Sous réserve des dispositions légales, chaque associé dispose
d’autant de voix qu’il possède ou représente d’actions. Agrément : les cessions
d’actions au profit d’associés ou de tiers
sont soumises à l’agrément de la collectivité des associés. Président : société
OPLIFE CONSEIL ET MANAGEMENT,
S.A.S. au capital de 5.000 €, 15, quai de
Stalingrad, 92100 Boulogne-Billancourt,
831 357 629 RCS Nanterre, représentée
par M. Nicolas PACAULT, président. Immatriculation : au RCS de Nanterre.
Pour avis. Le président.
Siège social : 9 rue Victor Hugo, 92230
Gennevilliers Capital : 1000 € Président : M. Salim Boukhobza demeurant : 9
rue Claude Monet, 93800 Epinay sur
Seine élu pour une durée indéterminée
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Nanterre
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 13
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
181170A – LES ECHOS
183550A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par acte SSP du 1/08/2018 constitution de
la SAS : VETIXY. Capital : 1000 euros.
Siège social : 22 allée du puits, appt 49,
92130 issy-les-moulineaux. Objet : développement d’applications mobiles. Président adrien morin, 22 allée du puits, appt
49, 92130 issy-les-moulineaux. Durée : 99
ans à compter de l’immatriculation au RCS
de Nanterre.
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par acte SSP du 13/07/18 il a été constitué une SCI : MOCHI INVESTMENT Capital : 100 € Siège social : 62 rue Louis
Rouquier 92300 LEVALLOIS PERRET
Objet social : La prise de participation par
achat, souscription, apport, fusion et par
tout autre moyen, et la gestion de toutes
valeurs mobilières, ainsi que l’acquisition
de tous biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute
société ou entité juridique Gérance : Mr
Clément ARNAULT demeurant au 62 rue
Louis Rouquier 92300 LEVALLOIS PERRET Cessions de parts sociales : les
parts sociales sont librement cessibles au
profit d’un associé. Toute cession à un
tiers de la société est soumise au préalable à agrément de la collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de NANTERRE.
181318A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par acte SSP du 30/07/2018 constitution
de la SAS SimpleOilfield. Capital : 30000
euros. Siège social : 4 place de La Défense - Défense 4 92974 Paris La Défense. Objet : Développement et commercialisation d’appareils de mesure liés à
l’industrie du pétrole et du gaz. Président :
Curtis Dickson, 7 rue Maurice Berteaux
78360 Montesson. Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
Nanterre.
181490A – LES ECHOS
Par ASSP du 06/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée PARMA
SASU.Siège social :58 rue danton 92300
Levallois-perret.Capital :100 €.Objet :Consultant en commerce international.Président :M. Giovanni Devodier,58
rue danton 92300 Levallois-perret.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de
NANTERRE
181566A – LES ECHOS
Par ASSP du 06/08/18, il a été constitué
la SCI à capital variable dénommée NAVICULA EST.Siège social : 108 bd bineau
92200 Neuilly sur seine.Capital
min : 300000 €, capital init : 320000 €, capital max : 750000 €Objet : acquisition et
gestion de biens mobiliers et immobiliers. Gérance : Mme Hortense Cottin, 108
bd bineau 92200 Neuilly sur seine. Cessions soumises à agrément. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de Nanterre.
181567A – LES ECHOS
Par ASSP du 02/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée NGÉNIA+.Siège social :9 av anatole france 92110 Clichy.Capital :1000 € Objet :Conseil et Formation
en Architecture et Performance des Systèmes d’Information.Président :M.Bilal
Pierre ABD EL KADER,9 av anatole
france 92110 Clichy.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de NANTERRE
181575A – LES ECHOS
Par ASSP du 05/08/18, il a été constitué
la SCI dénommée LCDU.Siège social : 25
rue madame de sanzillon 92110 Clichy.Capital : 100 €. Objet : acquisition et
gestion de biens mobiliers et immobiliers. Gérance : M. Alexandre CHOUVELLON, 25 rue madame de sanzillon 92110
Clichy. ; Mme Anne-Marie GALLIOT, 25
rue madame de sanzillon 92110 Clichy.
Cessions soumises à agrément. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de
Nanterre.
184733A – LES ECHOS
Par acte SSP du 13/08/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
VTC LIVE
Siège social : 4 AV de la Providence
92160 ANTONY. Sigle : VL. Capital : 1 €.
Objet : Exploitation de véhicule de transport avec chauffeur (VTC). Président : M
SEPTJIAN Mehran, 4 AV de la providence
92160 ANTONY. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
185216A – LES ECHOS
Avis est donné à la constitution pour 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Nanterre, une SCI au capital de
1.000 euros, dénommée SCI BoulogneSamson-Bourgogne ayant son siège : 24
Quai du Quatre Septembre – 92100 Boulogne Billancourt et ayant pour objet :
L’acquisition, l’administration et la gestion
par bail, location ou toute autre forme,
dont l’attribution de jouissance à titre gratuit, de tous immeubles et biens immobiliers, toutes opérations financières, mobilières ou immobilières de caractère
purement civil se rattachant directement
ou indirectement à l’objet. Gérance : Monsieur Cyril SAMSON, demeurant à Liststrasse 28/1 – 70180 Stuttgart (Allemagne
fédérale) et Mme Marie, Frédérique SAMSON née BEAUFILS, demeurant 24 Quai
du Quatre Septembre – 92100 Boulogne
Billancourt
MODIFICATIONS
185438B – LES ECHOS
ROUGE DU RHIN
SASU au capital de 5500,00 €
4 Passage Hanriot, 92400 Courbevoie
402634828 RCS Nanterre
Par décision de L’Associé Unique en date
du 01/08/2018 il a été décidé de transférer
le siège social de la société au Pré d’Armagnac, Saint Laurent Lolmie, 46800
Len dou en Qu ercy à comp ter du
03/09/2018. La société sera immatriculée
au RCS de Cahors et sera radiée du RCS
de Nanterre
185450B – LES ECHOS
SCI HANUMAN
SCI au capital de 1000,00 €
1 Allée santos Dumont, 92150
SURESNES
834158818 RCS Nanterre
Par décision en date du 29/08/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 32 rue Rodier, 75009 PARIS
à compter du 29/08/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Paris et sera radiée du RCS de Nanterre
185515B – LES ECHOS
ECHOS-OI
SAS à associé unique au capital de
7 500 €
Siège social : 16 avenue Victor Cresson,
92130 ISSY LES MOULINEAUX
Par acte SSP à Issy les Moulineaux du
31/08/2018 a été constituée la SAS à associé unique GGAD OPTIQUE, au capital
de 7.500 € – Siège : 16 avenue Victor
Cresson – 92130 ISSY LES MOULINEAUX – Objet : en France et à l’étranger
la vente d’équipements optiques et de lunetterie avec assemblage, contrôle des
corrections et adaptation d’équipements
contactologiques – Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS Président : Gaylord GADRET, demeurant
6 Square Léon Blum – 92800 PUTEAUX
– Immatriculation de la Société au RCS de
NANTERRE.
12117153W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117160W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GAMMA SOLUTIONS
SARL au capital de 7.622,45 euros
Siège social : 22/28 rue Henri Barbusse
92100 Clichy
552 021 214 RCS Nanterre
Aux termes de l’assemblée générale ordinaire du 31 août 2018, les associés ont
désigné en qualité de co-gérant M. Vincent POIROT demeurant 28 rue Henri
Barbusse 92110 Clichy et ce en remplacement de M. Allan UNDERWOOD.
Pour avis
185831B – LES ECHOS
12117162W – LE PUBLICATEUR LEGAL
D1FFER
ATELIER MULTI-SERVICES TAXIRAMA
SAS au capital de 5.000 euros
Siège social : 22/28 rue Henri Barbusse
92110 Clichy
538 758 244 RCS Nanterre
SAS au capital de 50544,00 €
1 allée de la Venelle, 92150 Suresnes
484783915 RCS Nanterre
Par décision du Président en date du
31/08/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 41-43 rue Camille Desmoulins, 92130 Issy les moulineaux à compter du 31/08/2018. Mention
en sera faite au RCS de Nanterre
12117348 – LE PUBLICATEUR LEGAL
DUMINVEST, S.A.R.L. au capital de
1.000 €, sise 3, rue de Brilhac, 35000
RENNES, 522 753 110 RCS RENNES.
Suivant un PV d’AGM du 6/8/2018, il résulte que le siège a été transféré, à
compter du 6/8/2018, de RENNES à
ISSY-LES-MOULINEAUX. En conséquence, l’article 4 des statuts a été modifié
comme suit. Ancienne mention siège :
3, rue de Brilhac, 35000 RENNES. Nouvelle mention siège : 54, rue Jean
Pierre Timbaud, 92130 ISSY-LES-MOULINEAUX. M. Cyril DUMUIS, 54, rue Jean
Pierre Timbaud, 92130 Issy-Les-Moulineaux demeure Gérant de la société. La
société sera immatriculée au RCS de Nanterre et sera radiée du RCS de Rennes.
Pour avis, le représentant légal.
En date du 31 août 2018, l’associé unique
a désigné en qualité de Président la société TAXI DEVELOPPEMENT située
22/28 rue Henri Barbusse 92110 Clichy
(752 186 759 RCS Nanterre) et ce en remplacement de M. Allan Underwood.
Pour avis
185636A – LES ECHOS
Par ASSP du 03/08/2018, il a été constitué
une EURL dénommée ONEIRO INGENIERIE. Siège social : 118 avenue saint
exupéry 92160 Antony. Capital :600 €.
Objet : ingénierie, assistant technique,
conseil dans le BTP, pétrole, énergie, nucléaire, génie civil. Gérance : M. Hoan
NGUYEN HUY, 118 avenue saint exupéry
92160 Antony. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
Aux termes d’un acte SSP en date à BOULOGNE BILLANCOURT (92) du
24/08/2018, il a été constitué une sas dénommée : NATURI HOUSE - Siège social : BOULOGNE BILLANCOURT CEDEX (92514) 47 rue Marcel Dassault Objet : Activité de e-commerce de produits
de toutes sortes (dont cuisine, salle de
bains, beauté, sport) de préférence bio ou
éco-friendly - Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Nanterre Capital : 1 000 € - Admission aux assemblées et droit de vote : Chaque associé a
le droit d’assister aux assemblées, sur justification de son identité et de l’inscription
de ses actions dans les comptes de la société. Chaque membre de l’assemblée a
autant de voix qu’il possède ou représente
d’actions - Cessions d’actions : En cas de
pluralité d’actionnaires, toutes les cessions d’actions, à titre onéreux ou gratuit,
sont soumises à l’agrément préalable de
la collectivité des actionnaires - Président :
Mlle Aminata LEYE, demeurant à BOULOGNE BILLANCOURT (92100) 117 rue
de Bellevue. Pour avis.
181679A – LES ECHOS
Par acte SSP du 2/08/2018 constitution de
la SAS HYPERBJJ. Capital : 30000 euros.
Siège social : 210 av pierre brossolette
92240 malakoff. Objet : distribution en
marque propre de produits. Président : jardin mathias 210 av Pierre Brossolette
92240 Malakoff. Durée : 99 ans à compter
de l’immatriculation au RCS de Nanterre.
182975A – LES ECHOS
Par acte SSP du 16/08/2018 il a été constitué une EURL dénommée : HENRY & CO.
Siège social : 1 rue Rigault 92000 NANTERRE. Capital : 4.000 €. Objet : Electricité. Gérant : M HENRY Jonathan, 1 rue
Rigault 92000 NANTERRE. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
182976A – LES ECHOS
Par acte SSP du 16/08/2018 il a été constitué une EURL dénommée : ELEC DE
FRANCE. Siège social : 5 rue Guy de
Maupassant 92500 RUEIL MALMAISON.
Capital : 5.000 €. Objet : Electricité. Gérant : M MARTIN Julien, 5 rue Guy de
Maupassant 92500 RUEIL MALMAISON.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de NANTERRE.
185707A – LES ECHOS
Par acte SSP du 29/08/2018, il a été
constitué une Société Civile dénommée
"SVLS"
Capital : 1000 €
Siège social : (92300) LEVALLOIS-PERRET, 25 avenue André Malraux
Objet social : acquisition, détention, gestion...de tous biens et droits immobiliers et
de tous instruments financiers, droits sociaux et valeurs mobilières.
Gérance : Mr Ramzi SAAB et Mme catherine SOLA, épouse SAAB, demeurant ensemble à (92300) LEVALLOIS-PERRET,
25 avenue André Malraux
Cessions de parts sociales : les parts
sociales sont librement cessibles au profit
d’un associé. Toute cession à un tiers de
la société est soumise au préalable à
agrément de la collectivité des associés
réunis en Assemblée Générale.
Durée de la société : 99 ans
Immatriculation au RCS de NANTERRE
EXCELLENCE LOGGING FRANCE
SAS au capital de 3.000.000 €
50 bis, 56/58 avenue Jean Jaurès Bâtiment Alley
92700 COLOMBES
811 768 183 RCS NANTERRE
12117335 – LA VIE JUDICIAIRE
OUTLANDER
Le 25/7/2018 les associés de la société
SPARENCE, S.A.R.L. au capital de
2.989.900 €, sise 176, avenue Charles de
Gaulle, 92522 NEUILLY-SUR-SEINE CEDEX, 517 991 196 RCS NANTERRE ont
décidé de réduire le capital social pour le
ramener à 448.485 € et de nommer Cogérant Jérôme BENOIT, 15, rue du Général Gouraud, 92190 Meudon.
SAS au Capital de 1.50.000 Euros
Siège social : 15, rue des Goulvents –
92000 NANTERRE
508 488 103 RCS NANTERRE
Aux termes des décisions du Président en
date du 23 Août 2018, il a été décidé de
transférer le siège social à CLICHY
(92110) – 16, rue Henri Barbusse et ce à
compter du 24 Août 2018.
L’article 3 des statuts a été modifié en
conséquence.
12117204W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CARMILA FRANCE
SAS au capital de 635.867.712. euros.
Siège social : 58 Avenue Emile Zola
92100 BOULOGNE BILLANCOURT
799 828 173 RCS NANTERRE
Suivant un procès-verbal en date du
15 Juin 2018, le président décide d’augmenter le capital social d’une somme de
59.665.872 euros pour le porter à
695.533.584 €, par la création et l’émission de 59.665.872 d’actions nouvelles
d’un euro chacune de valeur nominale.
L’article 2.2 des statuts est modifié en
conséquence.
Le capital social est désormais fixé à la
somme de 695.533.584 euros, divisé en
695.533.584 actions d’une seule et catégorie d’un euro de valeur nominale chacune.
Mention sera faite au Greffe de
NANTERRE.
185431A – LES ECHOS
COFIGOR
Société anonyme à directoire et conseil de
surveillance
au capital de 2 480 000 €
Siège social : 18/22 rue d’Arras - 92000
NANTERRE
387 904 048 RCS NANTERRE
Henry & Harry
SASU au capital de 1000 € ; 6, mail Raymond Menand, 92130 Issy les Moulineaux. RCS Nanterre 814486452. L’AGE
du 27/7/18 a ajouté l’activité de production
de site internet, de mise en place de
moyens de paiement et de conseil. Modification au RCS de Nanterre.
Le 24/07/2018, l’associée unique a supprimé purement et simplement l’article 16
des statuts concernant le "conseil de surveillance" et supprimé également les termes "conseil de surveillance et "membres
du conseil de surveillance" dans chaque
article des statuts et qui ont été remplacés
par les termes "la société" ou "les associés", et constaté la fin des mandats des
membres et du président du conseil de
surveillance, à savoir : Patrice OMNES,
Edith OMNES, Caroline VILAIN et Sylvie
ISTCHENKO.
185497A – LES ECHOS
12117171W – LE PUBLICATEUR LEGAL
TAXIRAMA TAISSY
SAS au capital de 50.000 euros
Siège social : 22/28 rue Henri Barbusse
92110 Clichy
529 127 359 RCS Nanterre
12117313W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Société d’Exploitation de la Nive-SEN
SAS au capital de 40.000 euros
Siège social : 33 Place des
Corolles-Tour Europe-La Défense
92400 Courbevoie
382 935 989 RCS Nanterre
En date du 29 août 2017, l’associé unique
a pris acte de la démission de leurs fonctions respectives de Commissaires aux
comptes titulaire et suppléant de Deloitte
& Associés et de BEAS et a nommé en
qualité de nouveau Commissaire aux
comptes titulaire :
- PricewaterhouseCoopers Audit situé 63
rue de Villiers 92200 Neuilly sur Seine (
672 006 483 RCS Nanterre ).
Pour avis
CPK
SAS au capital de 24.230.274 euros
Siège social : 9 rue Maurice Mallet-92130
Issy-les-Moulineaux
819 157 660 RCS Nanterre
Aux termes des décisions des associés du
27 juillet 2018 et des décisions du Président en date du 28 aout 2018, il a été décidé une réduction du capital social non
motivée par les pertes de 1.318.863,50
euros par voie de réduction de la valeur
nominale des ADP A d’1 euro à 0.90 centimes d’euro par ADP A. Le capital social
est fixé à 22.911.410,50 euros divisé en
10.790.766 actions ordinaires d’une valeur nominale d’1 euro ; 13.188.635 euros
ADP A, d’une valeur nominale de 0.90
centimes d’euros chacune et 250.873
ADP B, d’une valeur nominale d’1 euro
chacune. Les statuts ont été modifiés en
conséquence.
12117151W – LE PUBLICATEUR LEGAL
eSourcing Partners
SAS au capital de 20.000 euros
Siège social : 4 avenue du Général de
Gaulle 92170 Vanves
510 379 423 RCS Nanterre
Aux termes de l’assemblée générale ordinaire du 29 juin 2018, les associés ont :
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
OMNIUM DE SECURITE PRIVEE Société
par actions simplifiée au capital de 8.000 €
Siège : 155 Rue Houdan 92330 SCEAUX
750290744 RCS de NANTERRE Par décision de l’AGE du 01/09/2018, il a été décidé de : - nommer Président M. SACI
Khalil 8, avenue irène et frédéric joliot curie 92240 MALAKOFF en remplacement
de TAKACS Valérie démissionnaire.Mention au RCS de NANTERRE
En date du 31 août 2018, l’associé unique
a désigné en qualité de Président la société TAXIRAMA située 22/28 rue Henri
Barbusse 92110 Clichy (527 546 261 RCS
Nanterre) et ce en remplacement de M.
Allan Underwood.
Pour avis
TAXIRAMA
SAS au capital de 100.000 euros
Siège social : 22/28 rue Henri Barbusse
92110 Clichy
527 546 261 RCS Nanterre
Aux termes de l’assemblée générale ordinaire du 31 août 2018, les associés ont
désigné en qualité de Président la société
TAXI DEVELOPPEMENT située 22/28
rue Henri Barbusse 92110 Clichy (752 186
759 RCS Nanterre) en remplacement de
M. Allan Underwood.
Pour avis
TAXI DEVELOPPEMENT
SAS au capital de 50.000 euros
Siège social : 22/28 rue Henri Barbusse
92110 Clichy
752 186 759 RCS Nanterre
En date du 31 août 2018, le Président a
désigné en qualité de directeur général M.
Vincent Poirot demeurant 28 rue Henri
Barbusse 92110 Clichy et ce en remplacement de M. Allan Underwood.
Pour avis
LOGWARE
SAS au capital de 300 600 euros
Siège social : 58 A rue du Dessous des
Berges - 75013 Paris
Nº 411 848 682 RCS PARIS
Par décision de l’Associé unique du
21/08/2018, il a été décidé de transférer
le siège au 1 avenue de la Cristallerie 92310 Sèvres à compter du 27/08/2018.
La société sera immatriculée au RCS de
NANTERRE.
Président : La société HOREX, sis 1 avenue de la Cristallerie - 92310 Sèvres RCS NANTERRE 798 906 608.
185640A – LES ECHOS
DALET
P.I.C. S.A.R.L. au capital de 1.000 €,
sise 20, promenade du Verger, 92130
ISSY-LES-MOULINEAUX, 803 234 012
RCS NANTERRE. Par décision du
18/7/2018, le gérant a transféré le siège
du 20, promenade du Verger, 92130
ISSY-LES-MOULINEAUX, à compter de
ce jour, au 24, rue des Paréchaux, 92150
SURESNES, et de modifier l’article 4 des
statuts.
12117260 – LA VIE JUDICIAIRE
185653A – LES ECHOS
TIERRA LATINA, S.A.S. au capital de
7.500 €, sise 55, rue d’Arthelon, 92190
MEUDON, 807 823 919 RCS NANTERRE. Aux termes d’une délibération en
date du 25/7/2018, l’AGE des associés de
la société a décidé de transférer le siège
du 55, rue d’Arthelon, 92190 MEUDON au
25, rue Lenepveu, 49100 ANGERS, à
compter du 25/7/2018 et de modifier en
conséquence l’article 4 des statuts. Pour
avis. Le président.
TOTAL LNG ANGOLA
12117316 – LA VIE JUDICIAIRE
12117173W – LE PUBLICATEUR LEGAL
185590A – LES ECHOS
SA au capital de 7.188.800 €
Siège : 16/18 rue Rivay
92300 LEVALLOIS-PERRET
RCS Nanterre 378 017 016
Le CA du 16/07/2018 a coopté comme
nouvel administrateur M John PINTO demeurant 300 Blackwell street ste. 1202
DURHAM NC 27701 USA en remplacement de M Salomon ELHADAD démissionnaire. Modification au RCS de Nanterre.
12117172W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117143W – LE PUBLICATEUR LEGAL
184595A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
SECOND2GRE
SAS au capital de 5.000 €. Siège social :
11 villa des couronnes, 92400 COURBEVOIE. RCS 812 831 493 NANTERRE.
L’AGO du 30/06/2018 a décidé de transférer le siège social au 37 sentier du taillis,
38440 ARTAS, à compter du 14/07/2018.
Radiation du RCS de NANTERRE et immatriculation au RCS de VIENNE.
12117272W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117243 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un procès verbal du
23/7/2018, le président a constaté la réalisation de l’augmentation de capital décidée par décisions de l’Associé unique du
23/7/2018. Le capital a été augmenté de
7.000.000 € pour être porté à
10.000.000 €.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Pour avis.
181322A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
ON SERVICES, SAS au capital de 1000 €
Siège social : 9 rue pierre beregovoy
92110 Clichy 828155044 RCS Nanterre.
Le 09/07/18, les associés ont : décidé de
transférer le siège social au 35 rue des
cailloux 92110 Clichy à compter du
02/08/18 ; pris acte de la démission de Abdel Karim NJIMOLUH NGOUH, ancien
Président ; en remplacement, décidé de
nommer Président M. Abdoul Hermann
OSSENI, 7 Boulevard Pierre Mendes
France 35000 Rennes ; Mention au RCS
de Nanterre
12117170W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ATELIER MULTI-SERVICES TAXIRAMA
SAS au capital de 5 000 euros
22-28 Rue Henri Barbusse, 92110 CLICHY
538 758 244 RCS NANTERRE
Aux termes d’une décision en date du
25-06-2018, l’associée unique, statuant
en application de l’article L. 225-248 du
Code de commerce, a décidé qu’il n’y
avait pas lieu à dissolution de la Société.
Pour avis
le Président
12117057W – LE PUBLICATEUR LEGAL
181591A – LES ECHOS
12117183W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI LE BERJIGOU
société civile au capital de 83.846,96 €
2 boulevard Saint Denis, 92400
Courbevoie
398409813 RCS Nanterre
Aux termes de l’AGO en date du
24/04/2010, les associés ont décidé de
transférer le siège social à 135 avenue de
Versailles, 75016 Paris.
Radiation du RCS de Nanterre et immatriculation au RCS de Paris
SASU au capital de 2000,00 €
55 rue Henri Barbusse, 92000 Nanterre
840961742 RCS Nanterre
Par décision de L’Associé Unique en date
du 31/08/2018 il a été décidé de transférer
le siège social de la société au 3 Route
Hubert de Lisle, 97423 Le Guillaume à
compter du 01/09/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Saint Denis et
sera radiée du RCS de Nanterre
185482A – LES ECHOS
GGAD OPTIQUE
- pris acte de la démission de M. Eric
Baussand de ses fonctions de Président
à compter du 01 juillet 2018 et ont nommé
M. Eric Herr demeurant 52 rue Carnot
60200 Compiègne en qualité de nouveau
Président à compter du 01 juillet 2018.
- Nommé M. Eric Baussand demeurant
121 avenue de la Résistance 92350 Le
Plessis-Robinson en qualité de nouveau
directeur général à compter du 01 juillet
2018 en remplacement de M. Eric Herr,
partant au 01 juillet 2018.
Pour avis
Aux termes de l’AG du 14/6/2018, de la
société B&C, S.A.S. au capital de 1.000 €,
sise 63, rue Edouard Vaillant, 92300 LEVALLOISPERRET, 811 686 583 RCS
NANTERRE. Il a été décidé de transformer la société en S.A.R.L. à compter du
jour de ladite assemblée. Cette transformation n’entraîne pas la création d’un être
moral nouveau. A été nommé gérant François-Xavier POELS, 57, rue Emile Deschanel, 92400 Courbevoie. Il a par ailleurs
été mis fin aux mandats de CAC titulaires
et suppléants, compte tenu de leurs démissions respectives à compter de cette
même date. Le dépôt légal sera effectué
au GTC de Nanterre. Pour avis.
SAS au capital de 8 839.77 €
2 place Jean Millier – La Défense 6
92400 COURBEVOIE
RCS NANTERRE 800 546 624
Aux termes du PV des associés de l’associé unique du 25/07/2018, l’associé unique a décidé de nommer en qualité de Directeur général Monsieur Olivier JOUNY
demeurant 21 boulevard Georges SEURAT 92200 NEUILLY SUR SEINE en remplacement de Monsieur Laurent MAUREL, démissionnaire à compter du
3/09/2018.
Pour avis.
185764A – LES ECHOS
SCI JACKPOLAC
Société civile immobilière
au capital de 1.000 €
Siège social : 45, rue Roger Salengro
92160 ANTONY
749 926 291 R.C.S. NANTERRE
Aux termes du procès-verbal de l’Assemblée Générale extraordinaire du 1er juillet
2018, il résulte que :
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
14 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Le siège social a été transféré à 1bis Cité
Jean Jaurès 92240 MALAKOFF, à
compter du 1er juillet 2018.
Pour information :
Objet social : gestion immobilière
Durée : 99 années jusqu’au 28 février
2111
En conséquence, la Société reste immatriculée au Registre du Commerce et des
Sociétés de NANTERRE sous le numéro
749 926 291.
L’article « Siège social » des statuts a été
modifié en conséquence.
185800A – LES ECHOS
185436B – LES ECHOS
HENRI FRANÇOIS S.I.
SARL Unipersonnelle au capital de
2500,00 €
18 route des Gardes, 92190 MEUDON
521705905 RCS Nanterre
Par décision de L’Associé Unique en date
du 03/09/2018 il a été décidé de la dissolution anticipée de la société et sa mise en
liquidation amiable à compter du
03/09/2018, nommé en qualité de liquidateur M. Henri FRANCOIS, 18 route des
Gardes, 92190 Meudon et fixé le siège de
liquidation et l’adresse de correspondance
au siège de la société. Mention en sera
faite au RCS de Nanterre
T.P&T HARDY SARL
sarl au capital de 9500 € - siège social : 47
rue Marcel Dassault - 92100 BOULOGNE
BILLANCOURT - 448235713 RCS
NANTERRE
L’AGE du 31/07/2018 a transféré le siège
social au rue de la demi-Lune - ZAC du
chemin de Paris - 60440 NANTEUIL LE
HAUDOUIN à compter du même jour. La
société sera radiée du RCS de NANTERRE et Immatriculée au RCS de
COMPIEGNE.
185829A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 92 et 78
AUTOMOTIV’PERFORMANCES
Société par Actions Simplifiée au capital
de 10 000 euros
Siège social : Clos des Migneaux - 1, rue
de Migneaux - 78670
VILLENNES-SUR-SEINE
Nº 522 588 938 RCS Versailles
Par AGE du 01/09/2018, il a été décidé de
transférer le siège social au 184, avenue
Charles de Gaulle - 92200 NEUILLY SUR
SEINE.
Président :Monsieur Jacques Christophe
MIDEY, demeurant 51 bis rue de Breteuil
- 78670 MEDAN.
En consèquence elle sera immatriculée au
RCS de Nanterre et elle sera radiée au
RCS de Versailles.
185832A – LES ECHOS
TOTAL E&P ALGERIE
SAS au capital de 33 600.000 €
2 Place Jean Millier La défense
92400 Courbevoie
RCS NANTERRE 612 048 322
Aux termes du PV des décisions de l’actionnaire unique du 04/07/2018, il a été décidé de nommer en qualité de directeur
général Monsieur Jean Pascal CLEMENCON demeurant 55 rue 15 – Maadi – Le
Caire EGYPTE en remplacement de Monsieur Henri DELAFON, démissionnaire
à compter du 21/08/2018.
Pour avis.
DISSOLUTIONS
185485B – LES ECHOS
JB SAVEURS MAISON
SAS au capital de 3000 €
160 RUE EMILE ZOLA, 92600
ASNIERES SUR SEINE
814870523 RCS Nanterre
Par décision des Associés en date du
31/03/2018 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, Mme
BOSCH JOSIETTE 160 RUE EMILE
ZOLA, 92600 ASNIERES SUR SEINE,
pour sa gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Nanterre
12117344W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PASTAPIZZ
SARL au capital de 1.000 €
76 Boulevard Victor Hugo, 92110 Clichy
812225928 RCS Nanterre
Aux termes de l’AGE en date du
31/12/2017, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société. M. Mohamed BELARCHE, demeurant 45 avenue
de Verdun, 92390 Villeneuve-la-Garenne
a été nommé liquidateur.
Le siège de la liquidation est au siège social, adresse où doit être envoyée la correspondance.
RCS de Nanterre
184663A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
JESUISAUTONOME
SAS au capital de 1.200 €. Siège social :
13 rue de l’ancienne mairie 92100 BOULOGNE BILLANCOURT. RCS
811 078 245 NANTERRE.
L’AGE du 10/07/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 10/07/2018, nommé
liquidateur M BRUNO wolfowicz, 13 rue de
l’ancienne mairie 92100 BOULOGNE BILLANCOURT et fixé le siège de la liquidation au siège social. Mention au RCS de
NANTERRE.
185369B – LES ECHOS
BELY DECO
SARL à capital variable de 2000,00 €
42, AVENUE DE LA REPUBLIQUE,
92000 NANTERRE
824526214 RCS Nanterre
Par décision du Gérant en date du
31/08/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/08/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. KINSENGO MFUMU, 42 AVENUE DE LA REPUBLIQUE, 92000 NANTERRE et fixé le
siège de liquidation et l’adresse de correspondance chez le liquidateur M. KINSENGO MFUMU. Mention en sera faite au
RCS de Nanterre
185430B – LES ECHOS
BELY DECO
SARL au capital de 2000 €
42 AVENUE DE LA REPUBLIQUE, 92000
NANTERRE
824526214 RCS Nanterre
Par décision du Liquidateur en date du
31/08/2018 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. MFUMU
KINSENGO 42 AVENUE DE LA REPUBLIQUE, 92000 NANTERRE, pour sa
gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Nanterre
VENTE DE FONDS GERANCE
UNIQUE GÉRANCE
12109699 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Rectificatif à l’insertion nº12109699-50
parue dans Le publicateur légal du
26/7 /201 8, conc ern ant la soc iét é
COPAGAU. Il y a de lire : l’adresse du
siège de la SASU LARFI KAMEL est
12/14, rue des Chauffours, immeuble Ordinal, 95000 Cergy , et non 2, rue des dix
Arpents Bruns, 95610 Eragny, comme indiqué par erreur.
12116181-110 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 20/8/2018, la SA COMPAGNIE PARISIENNE DE GESTION AUTOMOBILE C.O.P.A.G.L.Y., 22/28, rue Henri
Barbusse, 92110 Clichy, 622 014 520
RCS NANTERRE, a donné en locationgérance à la SASU MOVINGO, 13, rue
Auber, 93150 Le Blanc-Mesnil, en cours
d’immatriculation au RCS de Bobigny, le
fonds de commerce d’autorisation de
stationnement nº30502 et du véhicule
équipé taxi, rattaché au 22/28, rue Henri
Barbusse, 92110 Clichy. Cette locationgérance a été consentie pour une durée
allant du 20/8/2018 au 19/8/2019, renouvelable par tacite reconduction.
185434B – LES ECHOS
RENTLOC
SCI au capital de 1524,49 €
175 quater boulevard Jean Jaures, 92100
BOULOGNE-BILLANCOURT
422230011 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
31/08/2018 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. KAHN
OLIVIER 175 quater boulevard Jean Jaures, 92100 Boulogne-Billancourt, pour sa
gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Nanterre
12116181-150 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12116183-130 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 15/08/2018, le contrat de
location-gérance du 31/05/2018, concernant l’autorisation de stationnement
nº 489 et le véhicule équipé taxi, rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse, 92110
Clichy, conclu entre la SA COMPAGNIE
PARISIENNE DE GESTION AUTOMOBILE C.O.P.A.G.L.Y., 22/28, rue Henri
Barbusse, 92110 Clichy, 622 014 520
RCS Nanterre, loueur de fonds, et la
SASU GML TAXI, 22, rue Parmentier,
93240 Stains, locataire gérant, a été résilié le 15/08/2018.
Par acte du 20/8/2018, la SA COPAGAU, 22/28, rue Henri Barbusse, 92110
Clichy, 622 012 565 RCS NANTERRE, a
donné en location-gérance à la SASU REDON, 21, chemin de la Mare Thibault,
78160 Marly-le-Roi, en cours d’immatriculation au RCS de Versailles, le fonds de
commerce d’autorisation de stationnement nº 152 et du véhicule équipé taxi,
rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse,
92110 Clichy. Cette location-gérance a
été consentie pour une durée allant du
20/8/2018 au 19/8/2019, renouvelable par
tacite reconduction.
12116181-30 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12116183-150 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 24/7/2018, la SA COMPAGNIE PARISIENNE DE GESTION AUTOMOBILE C.O.P.A.G.L.Y., 22/28, rue Henri
Barbusse, 92110 Clichy, 622 014 520
RCS NANTERRE, a donné en locationgérance à M. Prince SEKYERE, 8, place
de l’Hôtel de Ville, 95140 Garges-lès-Gonesse, en cours d’immatriculation au RCS
de Pontoise, le fonds de commerce d’autorisation de stationnement nº776 et du
véhicule équipé taxi, rattaché au
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy.
Cette location-gérance a été consentie
pour une durée allant du 24/7/2018 au
23/7/2019, renouvelable par tacite reconduction.
Par acte du 13/8/2018, le contrat de location-gérance du 20/11/2015, concernant l’autorisation de stationnement
nº326 et le véhicule équipé taxi, rattaché
au 22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy, conclu entre COPAGAU, 22/28, rue
Henri Barbusse, 92110 Clichy, 622 012
565 RCS NANTERRE, loueur de fonds, et
la SASU IMFOUT, 2, place de la Grande
Tour, 95120 Ermont, locataire gérant, a
été résilié le 13/8/2018.
12116181-50 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 16/8/2018, la SA COMPAGNIE PARISIENNE DE GESTION AUTOMOBILE C.O.P.A.G.L.Y., 22/28, rue Henri
Barbusse, 92110 Clichy, 622 014 520
RCS NANTERRE, a donné en locationgérance à la SASU AKKACHE, 4, rue
Jean Goujon, 95140 Garges-lès-Gonesse, en cours d’immatriculation au RCS
de Pontoise, le fonds de commerce d’autorisation de stationnement nº486 et du
véhicule équipé taxi, rattaché au
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy.
Cette location-gérance a été consentie
pour une durée allant du 16/8/2018 au
15/8/2019, renouvelable par tacite
reconduction.
12116181-70 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 16/8/2018, la SA COMPAGNIE PARISIENNE DE GESTION AUTOMOBILE C.O.P.A.G.L.Y., 22/28, rue Henri
Barbusse, 92110 Clichy, 622 014 520
RCS NANTERRE, a donné en locationgérance à M. Hafid BARACHE, 22, rue
Parmentier, 93240 Stains, en cours d’immatriculation au RCS de Bobigny, le fonds
de commerce d’autorisation de stationnement nº489 et du véhicule équipé
taxi, rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy. Cette location-gérance a été consentie pour une durée allant du 16/8/2018 au 15/8/2019,
renouvelable par tacite reconduction.
12116181-90 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 22/8/2018, la SA COMPAGNIE PARISIENNE DE GESTION AUTOMOBILE C.O.P.A.G.L.Y., 22/28, rue Henri
Barbusse, 92110 Clichy, 622 014 520
RCS NANTERRE, a donné en locationgérance à M. Kenzo SONA, 3, allée de
l’Eglantine, 78260 Achères, en cours d’immatriculation au RCS de Versailles, le
fonds de commerce d’autorisation de
stationnement nº2318 et du véhicule
équipé taxi, rattaché au 22/28, rue Henri
Barbusse, 92110 Clichy. Cette locationgérance a été consentie pour une durée
allant du 22/8/2018 au 21/8/2019, renouvelable par tacite reconduction.
12116182-30 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 20/8/2018, la SA TAXITEL,
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
313 002 578 RCS NANTERRE, a donné
en location-gérance à M. Brahim KASSIMI, 11, rue l’Abbé Glatz, 92270 BoisColombes, en cours d’immatriculation au
RCS de Nanterre, le fonds de commerce
d’autorisation de stationnement nº449
et du véhicule équipé taxi, rattaché au
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy.
Cette location-gérance a été consentie
pour une durée allant du 20/8/2018 au
19/8/2019 renouvelable par tacite reconduction.
12116182-50 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 21/08/2018, le contrat de
location-gérance du 08/02/2018, concernant l’autorisation de stationnement
nº1210 et le véhicule équipé taxi, rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse, 92110
Clichy, conclu entre TAXITEL, 22/28, rue
Henri Barbusse, 92110 Clichy, 313 002
578 RCS Nanterre, loueur de fonds, et M.
Elius DERILUS, 79, rue de Rochefort,
95100 Argenteuil, locataire-gérant, a été
résilié le 21/08/2018.
12116181-130 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 21/8/2018, la SA COMPAGNIE PARISIENNE DE GESTION AUTOMOBILE C.O.P.A.G.L.Y., 22/28, rue Henri
Barbusse, 92110 Clichy, 622 014 520
RCS NANTERRE, a donné en locationgérance à M. Abdoulaye YATERA, 7, allée Claude Bernard, 77420 Champs-surMarne, en cours d’immatriculation au RCS
de Meaux, le fonds de commerce d’autorisation de stationnement nº30504 et du
véhicule équipé taxi, rattaché au
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy.
Cette location-gérance a été consentie
pour une durée allant du 21/8/2018 au
20/8/2019, renouvelable par tacite reconduction.
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
12116183-110 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 16/8/2018, la SA COPAGAU, 22/28, rue Henri Barbusse, 92110
Clichy, 622 012 565 RCS NANTERRE, a
donné en location-gérance à M. Abid
BENDJEFFAL, 2, Sente Louis de Funes,
27200 Vernon, en cours d’immatriculation
au RCS d’Evreux, le fonds de commerce
d’autorisation de stationnement nº 274
et du véhicule équipé taxi, rattaché au
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy.
Cette location-gérance a été consentie
pour une durée allant du 16/8/2018 au
15/8/2019, renouvelable par tacite reconduction.
Ordre du jour de l’assemblée générale
extraordinaire
1/ Modifications liées au statut de société de financement et à la gouvernance
de ces sociétés au regard du Code monétaire et financier,
2/ Suppression de certains articles ou
mentions obsolètes,
3/ Prise en compte des dispositions de
la loi du 31 juillet 2014 relative à l’Economie Sociale et Solidaire dite ESS et réécriture ou réorganisation de certaines
clauses afin d’améliorer la lisibilité des statuts et le fonctionnement de la société,
4/ Renumérotation des articles consécutive aux adjonctions effectuées et adoption de l’ensemble du texte des statuts,
5/ Pouvoirs.
Le conseil d’administration.
93 • SEINE-SAINT-DENIS
SOCIETES
CONSTITUTIONS
12116183-30 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 9/5/2018, la SA COPAGAU,
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
622 012 565 RCS NANTERRE, a donné
en location-gérance à la SASU AMEL
TAXI, 2, allée Pierre Gaspard, 94400 Vitry-sur-Seine, 829 996 412 RCS CRETEIL, le fonds de commerce d’autorisation de stationnement nº2035 et du
véhicule équipé taxi, rattaché au
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy.
Cette location-gérance a été consentie
pour une durée allant du 9/5/2018 au
8/5/2019, renouvelable par tacite
reconduction.
12116183-50 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 9/8/2018, la SA COPAGAU,
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
622 012 565 RCS NANTERRE, a donné
en location-gérance à M. Mustapha AAMAR, 29, rue des Trois Territoires, 93100
Montreuil, en cours d’immatriculation au
RCS de Bobigny, le fonds de commerce
d’autorisation de stationnement
nº30540 et du véhicule équipé taxi, rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse,
92110 Clichy. Cette location-gérance a
été consentie pour une durée allant du
9/8/2018 au 8/8/2019, renouvelable par
tacite reconduction.
12116183-70 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 20/8/2018, la SA COPAGAU, 22/28, rue Henri Barbusse, 92110
Clichy, 622 012 565 RCS NANTERRE, a
donné en location-gérance à Mme Sandrine PAULINI, 2, Domaine du Château,
91380 Chilly-Mazarin, en cours d’immatriculation au RCS d’Evry, le fonds de
commerce d’autorisation de stationnement nº 2120 et du véhicule équipé taxi,
rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse,
92110 Clichy. Cette location-gérance a
été consentie pour une durée allant du
20/8/2018 au 19/8/2019, renouvelable par
tacite reconduction.
12116183-90 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 20/8/2018, la SA COPAGAU, 22/28, rue Henri Barbusse, 92110
Clichy, 622 012 565 RCS NANTERRE, a
donné en location-gérance à M. Karim
BOUYAKOUB, 41, rue Traversière, 92100
Boulogne-Billancourt, en cours d’immatriculation au RCS de Nanterre, le fonds de
commerce d’autorisation de stationnement nº 867 et du véhicule équipé taxi,
rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse,
92110 Clichy. Cette location-gérance a
été consentie pour une durée allant du
20/8/2018 au 19/8/2019, renouvelable par
tacite reconduction.
DIVERS
CONVOCATIONS
Société coopérative de caution mutuelle à capital variable régie par les articles L 515-4 et suivants du Code monétaire et financier et l’ensemble des textes
relatifs au Cautionnement mutuel et aux
établissements de crédit
Siège social : 76-78, avenue de France
75013 PARIS Cedex 13
413 305 681 RCS PARIS
Avis de convocation
Assemblée générale extraordinaire du
19 septembre 2018
L’assemblée générale extraordinaire du
5 septembre 2018 n’ayant pas recueilli le
quorum nécessaire, les sociétaires de la
SOCAMA RIVES DE PARIS sont de nouveau convoqués en assemblée générale
extraordinaire, qui se tiendra sur troisième
et dernière convocation, le 19 septembre
2018 à 10 heures 30, dans les locaux de
la BANQUE POPULAIRE RIVES DE PARIS, 76-78, avenue de France, 75013 PARIS, à l’effet de délibérer sur l’ordre du jour
suivant (tout sociétaire a la faculté de se
faire adresser une formule de procuration
sur simple demande écrite au siège social
de la société) :
Aux termes d’un acte SSP en date du
05/09/2018 il a été constitué une SCI nommée :
RUE CAILLAUX
Objet social : Acquisitions, revente, location, gestion
Siège social : 11/13 rue Gaston Dourdin,
93200 Saint Denis Capital : 400 € Gérant : Mme Lamia MEDDOUR ZALT,
11/13 rue Gaston Dourdin, 93200 Saint
denis Cessions de parts sociales : les
parts sociales sont librement cessibles au
profit d’un Associé. Toute cession à un
tiers de la société est soumise au préalable à agrément de la collectivité des Associés réunis en Assemblée Générale Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Bobigny
12117205 – LA VIE JUDICIAIRE
Rectificatif à l’annonce parue le
26//7/2018 concernant le lieu d’immatriculation de la société SHIREL. Il a été écrit :
la société sera immatriculée au RCS de
Pontoise. Il fallait lire : la société sera immatriculée au RCS de Bobigny. Le reste
de l’annonce est inchangé.
185383B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
24/08/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
TASTE & SHAPE
Objet social : Traiteur uniquement en livraison
Siège social : 25 Rue Alfred de Musset,
93240 STAINS Capital : 100 € Président : M. Bilal OK demeurant : 25 Rue Alfred de Musset, 93240 STAINS élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Bobigny
185448B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/08/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
SASU TEMA BATIMENT
Objet social : Travaux de bâtiment tous
corps d’Etat, l’achat et la vente de matériels de construction
Siège social : 70-86 Boulevard Anatole
France, 93200 Saint-Denis Capital :
10000 € Président : M. Peter Grunisky
EYO demeurant : 70-86 boulevard Anatole FRance, 93200 Saint-Denis élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Bobigny
185451B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/08/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
BATIMENT GPE
Objet social : Travaux d bâtiment tous
corps d’état, l’achat et la vente de matériel
de construction
Siège social : 34 Avenue Charles de
Gaulle, 93240 STAINS Capital : 10000 €
Président : M. Peter Grunisky EYO demeurant : 34 Avenue Charles de Gaulle,
93240 Stains élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Bobigny
12117349 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date à
Epinay-sur-Seine du 7/8/2018, il a été
constitué une S.A.S.U. instituée par la loi
nº 99-587 du 12/7/1999. Dénomination :
M.Y2 CONSULTING. Siège : 19F, rue
Saint-Gratien, 93800 EPINAY-SURSEINE. Capital : 500 € divisé en 50 actions de 10 € chacune. Objet : la gestion
administrative et le secrétariat. Durée : 99
ans. Présidente : pour une durée égale à
la durée de la société, Mme Khadija AZZEDINE épouse OUBENAMI, 19F rue de
Saint-Gratien, 93800 Epinay-sur-Seine.
Exercice du droit de vote : sous réserve
des dispositions légales, chaque membre
de l’assemblée dispose d’autant de voix
qu’il possède ou représente d’actions.
Clauses restreignant la libre cession
des actions : toute cession est soumise
à l’agrément préalable du Président, sauf
dispense prévue par la loi. Immatriculée :
au RCS de Bobigny. Pour avis. Le président.
181235A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par ASSP du 02/08/18, il a été constitué
la SCI dénommée BREIZH IMMO.Siège
social : 1 imp chanut 93200 St denis.Capital : 100 €. Objet : acquisition et gestion
de biens mobiliers et immobiliers. Gérance : M. djemal zemali, 1 imp chanut
93200 Saint denis. Cessions soumises à
agrément. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de Bobigny.
181312A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par ASSP du 03/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée WM.Siège social :91
rue étienne marcel,bat1b 93100 Montreuil.Capital :10000 € Objet :assistance à
la gestion des projets de transformation digitale des entreprises ; assistance ponctuelle à leurs travaux dans les vignes et
dans les chais ; accompagnement dans la
constitution de cave particulière.Président :M.Philippe Commets,91 rue étienne
marcel,bat1b 93100 Montreuil.Durée :99
ans.Immatriculation au RCS de BOBIGNY
185452B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/08/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
GRUNISKY BATIMENT
Objet social : travaux de bâtiment tous
corps d’état, l’achat et la vente de matériel
de construction
Siège social : 35 Boulevard Anatole
France, 93200 Saint-Denis Capital :
10000 € Président : M. Peter Grunisky
EYO demeurant : 35 Boulevard Saint-Denis, 93200 Saint-Denis élu pour une durée
indéterminée Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Bobigny
12117314-70 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE DE CAUTION
MUTUELLE ARTISANALE
RIVES DE PARIS
185804B – LES ECHOS
181423A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par ASSP du 31/07/18, il a été constitué
une SAS à capital variable dénommée
OML ELECTRICITÉ.Siège social : 6, imp
désiré leroy 93300 Aubervilliers.Capital
min : 150 €, capital init : 1000 €, capital
max : 12000 €. Objet : travaux et des services principalement dans le domaine de
l’électricité et du bâtiment. Président : M.
Branislav Stanojevic, 6, imp désiré leroy
93300 Aubervilliers. DG : M. Oussama
Oualid, 103, rue de ménilmontant 75020
Paris. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de Bobigny.
185558B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
27/07/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
KPR
Objet social : Laverie automatique, nettoyage à sec en libre service, pressing
Siège social : place de l’amitier cité Gagarine, 93700 Drancy Capital : 2000 €
Président : M. Piratheepa KANAGASABAI demeurant : 40 rue de la Prospérité,
93700 DRANCY élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Bobigny
185722B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/07/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
BLAZE IT
Objet social : DIGITAL
Siège social : 58 rue des Ramenas,
93100 MONTREUIL Capital : 1000 € Président : M. Guillaume BRUN COSME GAZOT demeurant : 58 rue des Ramenas,
93100 MONTREUIL élu pour une durée
indéterminée Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Bobigny
181547A – LES ECHOS
Par ASSP du 03/08/18,il a été constitué
une SAS à capital variable dénommée
CRAFTY WEBBY.Siège social :12 rue anselme 93400 Saint-ouen.Capital
mini :10 €,capi ta l i ni :10 €,ca pit al
max :100 €.Objet :Agence web.Président :Mme SANDRINE AURORE FOUNGUI ONGAGNA,2 rue yves montand
95570 Bouffémont.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de BOBIGNY
181605A – LES ECHOS
Par acte SSP du 04/08/2018 constitution
de la SARL : OREA INSTITUT. Capital : 500 euros. Siège social : 106 rue Roger Salengro 93700 Drancy. Objet : Soins
esthétiques. Gérance : Sylviana Templet,
106 rue Roger Salengro 93700
Drancy. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de Bobigny.
184505A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par acte SSP du 07/08/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
BLESSED SUNNY ENTERPRISE
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 15
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
Siège social : 22 rue Ernest RENAN
93200 ST DENIS. Capital : 1.000 €. Objet : Import, export de produits alimentaires exotiques, alimentation générale. Président : M NKEMDILI Sunny Peter, 55
Boulevard Ornano 93200 ST DENIS. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de
BOBIGNY.
185154A – LES ECHOS
Par acte SSP du 01/08/2018 il a été constitué une SASU dénommée : RNK COLLECTE. Siège social : 74 avenue de la Division Leclerc 93350 LE BOURGET.
Capital : 3.600 €. Objet : - Transport de
marchandises. - Traitement de déchets. Tous services s’y rattachant. Président : M
BELLA ABDELMALEK, 74 avenue de la
Division Leclerc 93350 LE BOURGET.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de BOBIGNY.
185486B – LES ECHOS
12117326 – LA VIE JUDICIAIRE
JET COURSES
MD CONSEIL, S.A.S. à associé unique
au capital de 1.000 €, sise 93, avenue des
Fauvettes, 93370 MONTFERMEIL,
801.470.519 RCS BOBIGNY. Aux termes
de la décision de Marie LAURENTGONNET, associée unique, du 15/6/2018, il résulte que le siège a été transféré à
compter de ce jour L’article Nº 4 des statuts a été modifié en conséquence. Ancienne mention : 93, avenue des Fauvettes 93370 MONTFERMEIL. Nouvelle
mention : 628, allée de la Marine
Royale, Le Suffren, 06210 MANDELIEULA-NAPOULE. En conséquence, la société sera radiée au RCS de Bobigny fera
l’objet d’une nouvelle immatriculation au
RCS de Cannes. Pour avis, la présidente.
SASU au capital de 2000,00 €
17, Allée du Moulin, 93140 BONDY
841456478 RCS Bobigny
Par décision de L’Associé Unique en date
du 13/08/2018 il a été pris acte de modifier
l’objet social de la société, à compter du
13/08/2018
Nouvel objet social : Achat et vente de
véhicules légers. Location de véhicules légers. Transports de marchandises, déménagement ou location de véhicules avec
conducteurs destinés au transport de marchandises à l’aide de véhicules excédant
3,5 tonnes. Acheminement transport de
courrier et de marchandises en milieu urbain effectué en cycle. Mention en sera
faite au RCS de Bobigny
185642B – LES ECHOS
185400A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 01/06/2018 il a
été constitué la société suivante
« ARAGO-BAT »
Forme : SAS
Capital Social : 5.000 €
Siège social : 37 rue François Arago
93100 MONTREUIL
Objet : Travaux d’isolation et de plâtrerie.
Travaux de maçonnerie BTP-TCE. Rénovation des bâtiments tous corps d’état.
Installation de tous équipements de réfection des bâtiments. Travaux de peinture et
de mise aux normes des bâtiments.
L’achat, la vente, la prise de bail, la location, la gérance, la participation directe ou
indirecte par tous moyens ou sous quelque forme que ce soit, à toutes entreprises
et à toutes sociétés créées ou à créer,
ayant le même objet ou un objet similaire
ou connexe. Et plus généralement toutes
opérations industrielles, commerciales, financières, mobilières ou immobilières
pouvant se rattacher directement ou indirectement à l’objet social ci-dessus spécifié ou à tout autre objet similaire ou
connexe.
Gérance : Monsieur DUPOR Milos demeurant 24 rue Guillaume Ribier 41000
BLOIS, pour une durée illimitée.
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de BOBIGNY
185467A – LES ECHOS
Par acte SSP du 28 08 2018 il est constitué une S.A.S.U. Dénomination : L’AMANDIER. Capital social : 1 000 euros. Siège
social : 35 avenue de la République 93800
EPINAY-SUR-SEINE. Durée : 99 ans. Objet : Boulangerie, pâtisserie, confiserie,
sandwicherie, vente de boissons sans alcool. Président : Mr BOUKHATEM Mohammed demeurant 56 avenue de la Liberté 92000 NANTERRE. Chaque action
donne droit à la participation aux assemblées et au vote, les cessions sont libres.
Immatriculation au RCS de BOBIGNY
185663A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 07/08/2018 constitution de la SASU ARC VTC
Capital fixe : 100 € Siège social : 30
RUE DE MERLAN 93130 NOISY-LESEC Objet social : EXPLOITATION DE
VEHICULES DE TRANSPORT AVEC
CHAUFFEUR (VTC) Président : Mr Rachid AMRI demeurant 30 RUE DE MERLAN 93130 NOISY-LE-SEC, la société SASU ARC VTC située 30 RUE DE
MERLAN 93130 NOISY-LE-SEC est en
cours d’immatriculation au RCS de BOBIGNY élu pour une durée illimitée Durée
de la société : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de BOBIGNY
185839A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 07/08/2018 constitution de la SASU AUTO 18.83.
Capital fixe : 1500 € Siège social : 65
AVENUE DES ROSSIGNOLS 93370
MONTFERMEIL Objet social : EXPLOITATION DE VEHICULES DE TRANSPORT AVEC CHAUFFEUR (VTC), LOCATION DE VEHICULE SANS
CHAUFFEU R Pré sid ent : Mr Salim TORO demeurant 65 AVENUE DES
ROSSIGNOLS 93370 MONTFERMEIL, la
société SASU AUTO 18.83 située 65 AVENUE DES ROSSIGNOLS 93370 MONTFERMEIL est en cours d’immatriculation
au RCS de BOBIGNY élu pour une durée
illimitée Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de BOBIGNY
MODIFICATIONS
185382B – LES ECHOS
CITYZEN PRODUCTIONS
SASU au capital de 1600,00 €
45 RUE SAINTE CROIX DE LA
BRETONNERIE,
75004 PARIS
803195874 RCS Paris
Par décision du Président en date du
03/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 48 BIS RUE
FRANCOIS ARAGO, 93100 MONTREUIL
à compter du 03/09/2018.
Président : M. SEBASTIEN BOULOC,
demeurant 48 BIS RUE FRANCOIS
ARAGO, 93100 MONTREUIL
La société sera immatriculée au RCS de
Bobigny et sera radiée du RCS de Paris
DIYO
SARL au capital de 5000,00 €
56 avenue du président wilson, 93210 LA
PLAINE ST DENIS
804047595 RCS Bobigny
Par décision en date du 03/09/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 320 rue du vieux chateau,
60520 La Chapelle en Serval à compter
du 15/09/2018. La société sera immatriculée au RCS de Compiègne et sera radiée
du RCS de Bobigny
12117256 – LE PUBLICATEUR LEGAL
CONSULT. X, S.A.S. au capital de
1.000 €, sise 15, rue de la Source, 93470
COUBRON, 814 369 773 RCS BOBIGNY.
Aux termes de la décision de Xavier LAURENT-GONNET, associé unique, du
15/6/2018, il résulte que le siège a été
transféré à compter de ce jour à et l’article nº 4 ’Siège’des statuts a été modifié
en conséquence. Ancienne mention :
15, rue de la Source, 93470 COUBRON.
Nouvelle mention : 628, allée de la Marine Royale, Le Suffren, 06210 MANDELIEU-LA-NAPOULE. En conséquence, la
société sera radiée au RCS de Bobigny et
fera l’objet d’une nouvelle immatriculation
au RCS de Cannes. Pour avis. Le président.
12116873W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SERVICES AUX INDUSTRIELS
POUR LA EPOLLUTION DES
EFFLUENTS
SAS au capital de 500.010 €
Siège social : 30, rue Madeleine Vionnet
93300 AUBERVILLIERS
480 807 445 RCS BOBIGNY
Aux termes des décisions du 29/06/2018,
l’associé unique a pris acte de la démission de M. Michel KUHN de son mandat
de Directeur Général, de la démission des
Membres du Comité de Direction et décidé de supprimer à compter du même
jour le Comité de Direction.
Modification au RCS de Bobigny.
12117216W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LABEL 7
SAS au capital de 1.000.000 €
Siège social : 100, avenue du Général
Leclerc 93500 PANTIN
412 020 273 RCS BOBIGNY
Aux termes des décisions du 29/06/2018,
l’associé unique a en qualité de Commissaire aux comptes titulaire M. Robert BENJAMIN demeurant 26, rue Vineuse 75116
PARIS en remplacement du cabinet AUDIT ET EXPERTISE PARTENAIRES, et
en qualité de Commissaire aux comptes
suppléant M. Elie KNAFO demeurant 11,
rue Bergère 75009 PARIS en remplacement de Mme Christine FRANCOEUR.
Modification au RCS de Bobigny.
184569A – LES ECHOS
MAISON DES PNEUS
SASU au capital de 3.000 €. Siège social :
64 RUE DES PAQUERETTES 93370
MONTFERMEIL. RCS 838 383 735 BOBIGNY.
L’AGE du 30/07/2018 a nommé président : M NFUANANI YANNICK, 16 RUE
DU 27 AOUT 1944 77400 LAGNY SUR
MARNE en remplacement de M KHIAR
YACINE. Mention au RCS de BOBIGNY.
DISSOLUTIONS
185635B – LES ECHOS
SARL GUIBERT
SARL au capital de 10000,00 €
175, rue des Berthauds, 93110 ROSNY
SOUS BOIS
809142714 RCS Bobigny
Par décision en date du 01/09/2018 il a
été décidé la dissolution anticipée de la
société et sa mise en liquidation amiable
à compter du 01/09/2018, nommé en qualité de liquidateur M. Geoffrey Guibert, 5,
rue du Temple, 93330 Neuilly sur Marne
et fixé le siège de liquidation et l’adresse
de correspondance chez le liquidateur M.
Geoffrey Guibert. Mention en sera faite au
RCS de Bobigny
182729A – LES ECHOS
50NUANCES, SASU au capital de
0 €. Siège social : 138 rue gabriel peri
93200 Saint denis. RCS Bibigny
830971404 . Le 27/07/18, l’associé unique
a décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M. gregory boisson, 138 rue gabriel peri 93200 Saint Denis, et fixé le siège de liquidation au siège
social. Modification au RCS.
184742A – LES ECHOS
CARBAT
SASU au capital de 8.000 €. Siège social :
13 BOULEVARD DE LA VILLETTE,
75010 PARIS. RCS 829 679 026 PARIS.
L’AGE du 30/08/2018 a décidé de transférer le siège social au 100 AVENUE DU
GENERAL LECLERC, 93500 PANTIN.
Président : M EREDZHEB EREDZHEB
YUMER, 1 QUAI DE L YSER 77500
CHELLES. Radiation du RCS de PARIS
et immatriculation au RCS de BOBIGNY.
184887A – LES ECHOS
RAYAN TRANSPORT
SASU au capital de 500 €. Siège social :
7 RUE ROGER SALENGRO 93240
STAINS. RCS 821 033 115 BOBIGNY.
L’AGE du 25/06/2018 a décidé de transférer le siège social au 100 AV DU GAL
LECLERC 93500 PANTIN, à compter du
25/06/2018. Mention au RCS de BOBIGNY.
185422A – LES ECHOS
ALSHAN SUPERMARCHE Société à responsabilité limitée au capital de 15.000 €
Siège : 89 Rue HENRI BARBUSSE 93300
AUBERVILLIERS 832335723 RCS de
BOBIGNY Par décision de l’AGE du
27/08/2018, il a été décidé de : - nommer
Gérant M. BALACHANDRAN Sarankan
chez m. hemakumar 258 rue de stalingrad
93700 DRANCY en remplacement de NAVEENDRAN Kumarasooriyar démissionnaire.Mention au RCS de BOBIGNY
185469A – LES ECHOS
NRCOM. SASU au Capital de 1 000 euros. Siège social 160 rue de Stalingrad
93700 DRANCY. RCS BOBIGNY 832 199
665. Par L’AGE du 03 09 2018 il a été
décidé le changement de Mme ZUBER
Jessica président démissionnaire remplacé par Mr AZNKD Hbib demeurant 2
Cité Champagne 95100 ARGENTEUIL
modification au RCS de BOBIGNY
185689A – LES ECHOS
WING
SAS au capital de 7.361 €
Siège social : 40 Rue des Renouillères
93200 Saint Denis
814 148 219 RCS BOBIGNY
Par courrier du 30 Août 2018, Monsieur
Morgan KESSOUS a présenté la démission de ses fonctions de Directeur Général Délégué, à compter du 1er Septembre
2018.
185151A – LES ECHOS
INTERNATIONAL BUSINESS FACILITY
SARL au capital de 4.000 €. Siège social :
7 RUE DES LARRIS, 93800 EPINAY SUR
SEINE. RCS 792 761 793 BOBIGNY
Le Gérant, en date du 31/08/2018, a décidé la dissolution de la société et sa mise
en liquidation amiable à compter du
31/08/2018, nommé liquidateur M YAHMADI taoufik, 37 BIS RUE LOUIS BLANC
93310 LE PRE ST GERVAIS et fixé le
siège de la liquidation chez le liquidateur.
Le Gérant, en date du 31/08/2018, a approuvé les comptes de liquidation, donné
quitus au liquidateur, l’a déchargé de son
mandat et prononcé la clôture de liquidation, à compter du 31/08/2018. Radiation
au RCS de BOBIGNY.
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
185555B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous-seing privé en
date du 24/08/2018 enregistré le
29/08/2018 au SIE de bobigny, dossier numéro 2018 22 197, reference numéro
2018 A 10715, M. SOMASUNDARAM
THIAGALINGAM, immatriculée au RCS
de Bobigny numéro 422 800 797, demeurant 61 rue du Sergent Bobillot, 93700
Drancy
a cédé à
M. Piratheepan KANAGASABAI, 40 rue
de la Prospérité, 93700 Drancy
un fonds de commerce de laverie automatique
sis et exploité place de l’amitié cité Gagarine, 93700 Drancy, comprenant clientèle,
ensemble matériel, droit au bail.
L’entrée en jouissance a été fixée au
24/08/2018.
La présente vente est consentie et acceptée moyennant le prix principal de
45000 €.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours suivant la dernière en
date des publications légales.
Pour la réception des oppositions élection
de domicile est faite tant pour la correspondance et le renvoi des pièces que pour
la validité à Place de l’amitié cité Gagarine
93700 Drancy et pour correspondance :
Maître chevrier 48 Boulevard Malesherbes 75008 Paris.
Pour unique insertion
12117259W – LE PUBLICATEUR LEGAL
185712A – LES ECHOS
ETOILE EXPERTISE ET
CONSEILS
12117254 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes du PV de l’AGE du
10/8/2018, la société COSETRA, S.A.R.L.
au capital de 6.000 €, sise 30, rue du Ballon, ZI Les Richardets, 93165 NOISY-LEGRAND, 491 755 534 RCS BOBIGNY,
Mme Sylvie FONTAINE, 83, avenue de
Paris, 02310 Montreuil-aux-Lions, a été
nommée gérante en remplacement de
M. Dominique FONTAINE, et ce à compter
du 10/8/2018. Pour avis.
12117262 – LA VIE JUDICIAIRE
MOSCA EMBALLAGE, S.A.S.U. au
capital de 100.000 €, sise 40, rue Jean
Jaurès, 93170 BAGNOLET, 840 316 376
RCS BOBIGNY. Aux termes d’un PV des
décisions de l’associé unique du 1 er /
8/2018, M. Francisco NICOLAS, C/Valldaura, 64, Sant Cugat Del Valles, 08195
Barcelone ( Espagne), a été nommé DG
à compter du 1er/8/2018. Il en sera fait
mention au RCS de Bobigny. Pour avis.
SAS au capital de 1000 euros
Siège social : 68bis allée de Montfermeil
93340 LE RAINCY
Nº 812759090 RCS BOBIGNY
Par AGE du 01/09/2018, il a été décidé de
transférer le siège social au 10 place de
la République 93140 BONDY à compter
du 01/09/2018. AGE décide également
d’ajouter le sigle "EEC" en complément de
la dénomniation sociale et d’ajouter une
activité annexe de domiciliation aux statuts. Modification au RCS de BOBIGNY.
185745A – LES ECHOS
VOIXTURE
SASU au capital de 10 500 Euros
Siège social : 7 AVENUE DU BELVEDERE 93310 LE PRE SAINT-GERVAIS
R.C.S : 811 710 706 BOBIGNY
POURSUITE DES ACTIVITES
Le 30/06/2018, l’associé unique et Président, après avoir constaté que l’actif net
est devenu inférieur à la moitié. du capital
social, a décidé qu’il n’y avait pas lieu de
dissoudre la société, et décide également
la poursuite de ses. activités, conformément aux dispositions de l’article : L223-42
du code de Commerce. Mentions au RCS
de Bobigny.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
CONVOCATIONS
Par acte SSP en date à Paris du
28/8/2018, enregistré au SDE de Bobigny
le 29/8/2018, bordereau 2018.22132, référence 2018 A 10674, M. Léon COHEN,
artisan commerçant, 84, rue Pierre et Marie Curie, 93170 Bagnolet, 342 000 452
RCS BOBIGNY, a cédé à la société
INAYA COIFFURE, S.A.R.L. au capital de
1.000 €, sise au 175, avenue Henri Barbusse, 93140 Bondy, 810 723 551 RCS
BOBIGNY, représentée par sa gérante,
Mme Anaïs SADOU, un fonds de
commerce de coiffure, sis et exploité au
84, rue Pierre et Marie Curie, 93170 BAGNOLET, avec entrée en jouissance le
28/8/2018, moyennant le prix de 10.000 €.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
chez Me Samim BOLAKY, sis 29, boulevard Raspail, 75007 Paris au plus tard
dans les 10 jours de la dernière en date
des publications où domicile a été élu à
cet effet. Pour avis.
une voix. Clauses d’agrément : Les actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Créteil
12117314-90 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE DE CAUTION
MUTUELLEARTISANALE
RIVES DE PARIS
Société coopérative de caution mutuelle à capital variable régie par les articles L 515-4 et suivants du Code monétaire et financier et l’ensemble des textes
relatifs au Cautionnement mutuel et aux
établissements de crédit
Siège social : 76-78, avenue de France
75013 PARIS Cedex 13
413 305 681 RCS PARIS
Avis de convocation
Assemblée générale extraordinaire du
19 septembre 2018
L’assemblée générale extraordinaire du
5 septembre 2018 n’ayant pas recueilli le
quorum nécessaire, les sociétaires de la
SOCAMA RIVES DE PARIS sont de nouveau convoqués en assemblée générale
extraordinaire, qui se tiendra sur troisième
et dernière convocation, le 19 septembre
2018 à 10 heures 30, dans les locaux de
la BANQUE POPULAIRE RIVES DE PARIS, 76-78, avenue de France, 75013 PARIS, à l’effet de délibérer sur l’ordre du jour
suivant (tout sociétaire a la faculté de se
faire adresser une formule de procuration
sur simple demande écrite au siège social
de la société) :
Ordre du jour de l’assemblée générale
extraordinaire
1/ Modifications liées au statut de société de financement et à la gouvernance
de ces sociétés au regard du Code monétaire et financier,
2/ Suppression de certains articles ou
mentions obsolètes,
3/ Prise en compte des dispositions de
la loi du 31 juillet 2014 relative à l’Economie Sociale et Solidaire dite ESS et réécriture ou réorganisation de certaines
clauses afin d’améliorer la lisibilité des statuts et le fonctionnement de la société,
4/ Renumérotation des articles consécutive aux adjonctions effectuées et adoption de l’ensemble du texte des statuts,
5/ Pouvoirs.
Le conseil d’administration.
AUTRES
12117202W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Dénomination sociale : MAJOR AUDIO /
MEGA SOUND CONCEPT
Journal de publication de l’annonce :
Le Publicateur Légal
Département : 93
Date de publication : 7 août 2018
Il y a lieu de lire : que les oppositions seront reçues dans les 10 jours de la dernière en date des publicités légales à
l’adresse suivante : Homère, société
d’avocats, Paris (75007), 15, avenue de
Ségur pour la correspondance et au fonds
vendu sis 12-14 rue Hélène Boucher
93350 le Bourget pour la validité. et non
pas : Les oppositions seront reçues dans
les 10 jours de la dernière en date des
publicités légales à l’adresse suivante :
Homère, société d’avocats, Paris (75007),
15, avenue de Ségur.
94 • VAL-DE-MARNE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
185360B – LES ECHOS
12117321 – LE PUBLICATEUR LEGAL
ERVI
SAS au capital de 40.000 €
Siège social : 8 rue Saint Jean 93130
Noisy-le-Sec
412 491 730 RCS Bobigny
Suivant décisions du Président en date du
3 août 2018, il a été pris acte de la réduction de capital de 20.000 € pour le ramener de 40.000 € à 20.000 €.
DIVERS
Aux termes d’un acte SSP en date du
31/08/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
BILLEEF
Objet social : Conseil en Marketing Digital
Siège social : 1 Avenue Carnot, Bâtiment
B, 94230 CACHAN Capital : 10 € Président : M. Florent Moulin demeurant : 1
Avenue Carnot, Bâtiment B, 94230 CACHAN élu pour une durée indéterminée
Admission aux assemblées et exercice
du droit de vote : Chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Clauses
d’agrément : Les actions sont librement
cessibles entre actionnaires uniquement
avec accord du Président de la société.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Créteil
185719B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
20/08/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
CAKE TRANSPORT
Objet social : Transports de marchandises, déménagement ou location de véhicules avec conducteurs destinés au transport de marchandises à l’aide de véhicules
n’excédant pas 3.5 tonnes
Siège social : 45 Avenue du Parc des
Sports, 94260 FRESNES Capital : 4500 €
Président : M. Bilegnouhan, Jean-Baptiste, Kevin EHOULE demeurant : 45 Avenue du Parc des Sports, 94260 FRESNES
élu pour une durée indéterminée Durée :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de Créteil
185827B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/09/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
THASI
Objet social : Esthétique, coiffure, importexport vente de produits cosmétiques,
produits pour ces activités et articles de
mode ethnique, textiles.
Siège social : 6 RUE JULES FERRY,
94240 L’HAY LES ROSES Capital : 500 €
Gérance : Mme THASIMALADEVI SIVAGURU éPOUSE SRITHAR, 29B RUE DANIEL FERY, 93700 DRANCY Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Créteil
12117284W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 09/08/2018, il a été
constitué une S.A.S. dénommée PARIS
SANTE RIVE GAUCHE - Capital social :
10.000 € - Siège social : 4 avenue Herbillon - 94160 SAINT MANDE - Objet social : La mise en location de locaux destinés à l’activité de cabinet dentaire,
médical - Durée : 99 ans - Président : Mr
Alexandre STIOUI demeurant 4 avenue
Herbillon - 94160 SAINT MANDE - Directeur Général : Mme Julie PARTOUCHE
épouse ATTIAS demeurant 9 allée du
Moulin des Corbeaux 94410 SAINT MAURICE. Immatriculation au RCS de CRETEIL.
12117345W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Avis de constitution le 25.06.2018 de la
société civile
Dénomination : SCI du 122 Chevilly
Capital : 1.000 €
Siège : 122, rue de Chevilly, 94240 L’HAY
LES ROSES.
Objet : achat, vente, location de tous
biens immobiliers
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au R.C.S.
Gérant : Bruno Depoulain, 44, rue de
Moscou, 75008 Paris.
Cession de parts : agrément des 1/3 cessionnaires par les associés représentant
au moins les 2/3 du capital social.
Immatriculation au RCS de Créteil.
12117324 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date à
VILLEJUIF (94) du 29/8/2018, il a été
constitué une société. Forme : S.A.S. Dénomination : CREATIVE FORDAY.
Siège : 8, rue Parmentier, 94800 VILLEJUIF. Capital : 1.000 €. Durée : 99 ans.
Objet : activité de conseil en ressources
humaines et environnement de travail.
Exercice du droit de vote : tout associé
peut participer aux décisions collectives
sur justification de son identité et de l’inscription en compte de ses actions au jour
de la décision collective. Sous réserve des
dispositions légales, chaque associé dispose d’autant de voix qu’il possède ou représente d’actions. Agrément : les cessions d’actions au profit d’associés ou de
tiers sont soumises à l’agrément de la collectivité des associés. Président : Eric
LEFORT, 125, rue Castagnary, esc. 1,
75015 Paris. DG : Alfred LANDAIS, 8, rue
Parmentier, 94800 Villejuif. Immatriculation : au RCS de Créteil.
185714B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
31/07/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
POINTCOM
Objet social : conseil, marketing, central
d’appel téléphonique
Siège social : 32-33 quai d’alfortville,
94140 ALFORTVILLE Capital : 500 €
Président : M. Jonathan HAZIZA demeurant : 42 rue François ADAM, 94100
SAINT MAUR DES FOSSES élu pour une
durée indéterminée Admission aux assemblées et exercice du droit de vote :
Chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à
181242A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par ASSP du 27/07/18, il a été constitué
la SCI dénommée SCI B AND CO.Siège
social : 22-24 allée watteau 94500 Champigny sur marne.Capital : 100 €. Objet : acquisition et gestion de biens mobiliers et immobiliers. Gérance : M. Luc
BEGUE, 1 av arago 94340 Joinville le
pont. Cessions soumises à agrément. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de
Créteil.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
16 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
185857A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 12/06/2018 constitution de la SAS KRISTEEL ART
Capital fixe : 10000 € Siège social : 2 IMPASSE LEDRU ROLLIN 94170 LE PERREUX SUR MARNE. Objet social : REALISATION D’OBJETS METALLIQUES
POUR LA DECORATION. Président : Mr
Stéphane BONITEAU demeurant 2 IMPASSE LEDRU ROLLIN 94170 LE PERREUX SUR MARNE, la société
SAS KRISTEEL ART située 2 IMPASSE
LEDRU ROLLIN 94170 LE PERREUX
SUR MARNE est en cours d’immatriculation au RCS de CRETEIL élu pour une durée illimitée. Directeur Général : Mr Massimiliano FRIXIONE demeurant 27 BIS
RUE DE L’ABREUVOIRE 92100 BOULOGNE BILLANCOURT. Durée de la société : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de CRETEIL.
MODIFICATIONS
185650B – LES ECHOS
SCI ALM
SCI au capital de 302,00 €
731 CHEMIN DU PIOCH DE BAILLOS,
34980 MONTFERRIER SUR LEZ
443201033 RCS Montpellier
Par décision de L’AGE en date du
02/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 3, rue de
l’Alouette, 94160 SAINT MANDE à
compter du 02/09/2018.
Suite à ce transfert, il est rappelé les caractéristiques suivantes :
Objet : Acquisition et exploitation immeubles urbains ou ruraux
Durée : 99 ans
Gérance : M. Charles SCHLOSSMAN,
demeurant 3, rue de l’Alouette, 94160
SAINT MANDE
Gérance : Mme MICHELLE SCHLOSSMAN, demeurant 3, rue de l’Alouette,
94160 SAINT MANDE
La société sera immatriculée au RCS de
Créteil et sera radiée du RCS de Montpellier
Suivant procès-verbal du 31 juillet 2018 ,
l’associé unique a décidé de transférer le
siège social du 115 Avenue de Paris –
94160 Saint-Mandé au 82 boulevard de
Sébastopol – 75003 Paris, à compter du
3 janvier 2018.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
La société sera radiée au RCS de Créteil
et immatriculée au RCS de Paris.
Pour avis
12117193 – LA VIE JUDICIAIRE
TETRA BAT, S.A.S. au capital de
3.000 €, sise 24, rue Garnier Pages,
94100 SAINT-MAUR-DES-FOSSES, 828
455 295 RCS CRETEIL. L’AGE du
30/7/2018 a décidé : - de transférer le
siège au 63, rue du Golf, 94490 ORMESSON-SUR-MARNE, à compter du même
jour et de modifier en conséquence l’article 4 des statuts. - la transformation de la
société en S.A.R.L. à compter du même
jour, sans création d’un être moral nouveau et a adopté le texte des statuts qui
régiront désormais la société. La dénomination de la société, son objet, son siège,
sa durée et les dates d’ouverture et de clôture de son exercice demeurent inchangées. Le capital reste fixé à la somme de
3.000 €, divisé en 150 parts sociales de
20 € chacune. Sous sa forme de S.A.S. la
société était dirigée par le Président
M. Antonio CARVALHO, ZAC Gilbert Pillet, 464, avenue Lazare Ponticelli, 77220
Gretz-Armainvilliers ; et celui qui dirigé
ainsi la société sous la nouvelle forme
S.A.R.L. Les statuts ont été modifiés en
conséquence. Mention en sera faite au
RCS de Créteil.
12117337 – LA VIE JUDICIAIRE
COFEGI GESTION, S.A.S. au capital
de 40.000 €, sise 5, rue Conflans, 94220
CHARENTON-LE-PONT, 304 367 568
RCS CRETEIL. En application des dispositions de l’article L.823-1-I, alinéa 2 du
Code de commerce, l’Associé unique, par
décision en date du 29/6/2018, a décidé
de mettre fin à la mission de la société
GÉNÉRALE FIDUCIAIRE D’AUDIT ET
DE CONSEIL, CAC suppléant.
185849B – LES ECHOS
12117350 – LA VIE JUDICIAIRE
SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE
DU 18 ALLEE DES BREOLES
DEMENEIX-BRISON, S.C.M. au capital de 500 €, sise 154, rue Jean Jaurès,
94120 Fontenay-sous-Bois, 840 256 614
RCS de Créteil.Aux termes du PV de
l’AGE du 30/7/2018, l’objet a été étendu à
l’acquisition, la location, la vente et
l’échange d’immeubles, installations et appareillages. L’article 2 des statuts a été
complété en conséquence. Nouvelle
mention : elle peut notamment acquérir,
louer, vendre, échanger les immeubles,
installations et appareillages nécessaires,
et généralement procéder à toutes opérations financières et immobilières se rattachant à l’objet et n’altérant pas son caractère civil. Mention au RCS de Créteil. Pour
avis.
SCI au capital de 30489,00 €
731, chemin du Pioch de Baillos,
34980 MONTFERRIER SUR LEZ
414747378 RCS Montpellier
Par décision de L’AGE en date du
02/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 3, rue de
l’Alouette, 94160 SAINT-MANDE à
compter du 02/09/2018.
Suite à ce transfert, il est rappelé les caractéristiques suivantes :
Objet : Acquisitions et gestion de biens
immobiliers
Durée : 99 ans
Gérance : M. Charles SCHLOSSMAN,
demeurant 3, rue de l’Alouette, 94160
SAINT-MANDE
Gérance : Mme Michelle SCHLOSSMAN,
demeurant 3, rue de l’Alouette, 94160
SAINT-MANDE
La société sera immatriculée au RCS de
Créteil et sera radiée du RCS de Montpellier
12117361 – LA VIE JUDICIAIRE
S.C.I. V.R.M.S. à capital variable de
500 €, sise 65, avenue Henri Barbusse,
94310 ORLY, 807 870 449 RCS CRETEIL. Aux termes d’une décision en date
du 1er/9/2018, l’AGE a décidé de transférer le siège du 65, avenue Henri Barbusse,
94310 ORLY au 15/17, rue Parmentier,
94310 ORLY, à compter du 1er/9/2018 et
de modifier en conséquence l’article 4 des
statuts. Pour mention au RCS de Créteil.
12117252 – LE PUBLICATEUR LEGAL
181443A – LES ECHOS
AGENCE IMMOGARE, S.A.R.L. au capital de 5.390 €, sise 67, rue du Général
De Gaulle, 94290 VILLENEUVE-LE-ROI,
444 818 108 RCS CRETEIL. Suivant décision de l’associé unique en date du
31/5/2018 enregistrée à Créteil le
8/8/2018, dossier 2018.21542, référence
2018 A 08081, il a été décidé à effet du
31/5/2018 : - de transformer la S.A.R.L. en
S.A.S. - de nommer Président pour une
durée indéterminée, M. Régis GAUTHERIE, 17, rue Cassin, 91230 Montgeron.
Dépôt légal au GTC de Créteil.
Cette annonce paraît dans les départements 94 et 91
Le 31/05/18 l’age de la sci sazeam
(2000 €, 3 r eugène pottier 91100 villabe,
811438951 rcs evry) transfère le siège 1
r de lorraine 94320 thiais et nomme gérant
mourad benzoudir, 1 r de lorraine 94320
thiais, en remplacement de nebia benzoubir. objet : acquisition et location de biens
immobiliers, durée :99 ans. immat rcs créteil.
12117166W – LE PUBLICATEUR LEGAL
184880A – LES ECHOS
ADERANS FRANCE
SAS à associé unique
au capital de 4.000.000 euros
Siège social : 4 Allée des Erables
94000 Créteil
318 846 409 RCS Créteil
Aux termes du procès-verbal des décisions de l’actionnaire unique du 29 juin
2018, il a été pris acte que :
- le mandat de Pw C Entrepreneurs Audit,
anciennement dénommé PKF Ampersand
puis Ampersand Audit, commissaire aux
comptes titulaire, étant arrivé à expitation,
il a été nommé en remplacement, la société Ernst & Young Audit, SAS à capital
variable dont le siège social se situe 1-2
Place des Saisons, Paris La Défense 192400 Courbevoie, 344 366 315 RCS
Nanterre.
- que le mandat de Pw C Entrepreneurs
Audit France, anciennement dénommé
FNP Commissaires Associés, commissaire aux comptes suppléant, étant arrivé
à expiration, il a été décidé de ne pas pourvoir à son remplacement.
Pour avis
12117190W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Meridian VAT Reclaim (France)
Société à responsabilité limitée
au capital de 7.622,45 €
Siège social : 115, avenue de Paris
94160 Saint-Mandé
392 892 782 RCS Créteil
NICOLAS ROLIN CONSULTING
EURL au capital variable de 1 €. Siège social : 118/130 Avenue Jean Jaurès, 75171
PARIS CEDEX 19. RCS 534 832 498 PARIS.
L’AGE du 30/08/2018 a décidé de transférer le siège social au 12 rue Joseph Gaillard, 94300 VINCENNES, à compter du
01/09/2018. Gérant : M ROLIN Nicolas, 12
Rue Joseph Gaillard 94300 VINCENNES.
Radiation du RCS de PARIS et immatriculation au RCS de CRETEIL.
185375A – LES ECHOS
Par AG du 16/07/2018, il a été décidé de
transférer le siège social de la SCI PALMIERS, LES... au capital de 35.650 €,
RCS Avignon 382 716 397 du Chemin
Blanc 84100 Orange, à 7 Villa des Beaumonts 94140 Fontenay-sous-Bois, à
compter du 16/07/2018. Mme Sophie CASEN, 7 Villa des Beaumonts 94140 Fontenay-sous-Bois et Mme Laurence LOISEAU, 17 Rue de la Croix Rouge
Française 94500 Champigny-Sur-Marne,
deviennent cogérantes de ladite société
en remplacement de M. Victor DELORME
à compter du 16/07/2018 pour une durée
indéterminée. Objet : acquisition, gestion
de biens immobiliers. Durée : 90 ans. En
conséquence elle sera immatriculée au
RCS de CRETEIL. Pour avis, BERNIE,
Notaire.
185739A – LES ECHOS
C.T.E
SASU au capital de 1 500 Euros
Siège social : 128 RUE LA BOETIE IMMEUBLE D 75008 PARIS
R.C.S : 827 812 868 PARIS
TRANSFERT DE SIEGE
Par décision du Président du 01/10/2018,
il a été décidé le transfert du siège de la
Société, domiciliée au « 128 rue la BOETIE immeuble D – 75008 PARIS », elle
sera désormais domiciliée au « 3 Bis avenue du 8 mai 1945 - 94450 LIMEIL BREVANNES ». L’article 3 « SIEGE SOCIAL »
des Statuts a été modifié en conséquence. Toutes les démarches ont été faites à cet effet. Le dépôt légal sera effectué
au RCS de CRETEIL.
DISSOLUTIONS
185439B – LES ECHOS
SALON NICOLE
SARL au capital de 7622,00 €
8 rue de La Station, 94170 Le Perreux Sur
Marne
328430681 RCS Créteil
Par décision du Gérant en date du
31/08/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/08/2018,
nommé en qualité de liquidateur Mme ROLENDI Nicole, 133 avenue du Général de
Gaulle, 94170 Le Perreux Sur Marne et
fixé le siège de liquidation et l’adresse de
correspondance chez le liquidateur Mme
ROLENDI Nicole. Mention en sera faite au
RCS de Créteil
185726B – LES ECHOS
SM DRIVE SERVICE
SASU au capital de 6000,00 €
112 avenue de Paris, CS 60002, 94306
VINCENNES Cedex
817450851 RCS Créteil
Par décision de L’Associé Unique en date
du 31/07/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/05/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Sami
YAKHLEF, 38 rue Sibuet, 75012 PARIS et
fixé le siège de liquidation et l’adresse de
correspondance au siège de la société.
Mention en sera faite au RCS de Créteil
12117200 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon PV de l’AGE du 8/1/2018, de la
SCI MILAN, S.C. en liquidation au capital
de 2.000 €, sise 8, villa Heitz ; et 12, rue
Emile Boutrais, 94120 FONTENAYSOUS-BOIS, 513 012 245RCS CRETEIL.
Il a été approuvé les comptes de liquidation, donné quitus au liquidateur,
Mme Marie Clotilde MILAN épouse TOUZEAU, 8, villa Heitz ; et 12, rue Emile Boutrais, 94120 Fontenay-sous-Bois, l’a déchargé de son mandat et prononcé la
clôture des opérations de liquidation à
compter du jour de ladite assemblée. Les
comptes de liquidation seront déposés au
GTC et la société sera radiée du RCS de
Créteil.
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
185576A – LES ECHOS
Par AGE du 31/07/2018, les associés de
ATR, SCI au capital de 1.524,50 € dont
le siège social est 8 Voie Claude Monet,
94400 Vitry-sur-Seine immatriculée au
RCS de Créteil Nº418 685 061 ont décidé
la dissolution anticipée de la société et sa
mise en liquidation à compter du
31/07/2018.
M. Belkacem OULMI, demeurant 80 Avenue du Jas, 83240 Cavalaire-sur-Mer, a
été nommé liquidateur. Le siège de la liquidation est fixé au siège social de la société.
Les formalités seront effectuées au RCS
de Créteil.
Pour avis.
Le Représentant Légal.
185581A – LES ECHOS
Par AGE du 31/07/2018, les associés de
ATR, SCI au capital de 1524,50 € dont le
siège social est 8 Voie Claude Monet,
94400 Vitry-sur-Seine, immatriculée au
RCS de Créteil nº418 685 061 ont approuvé les comptes définitifs de liquidation, déchargé à M. Belkacem OULMI demeurant 80, Avenue du Jas, 83240
Cavalaire-sur-Mer, de son mandat de liquidateur, donné quitus de sa gestion et
constaté clôture de liquidation au
31/07/2018.
Les comptes du liquidateur ont été déposés au Greffe du Tribunal de commerce
de CRETEIL.
Pour avis.
Le Représentant Légal.
VENTE DE FONDS GERANCE
UNIQUE GÉRANCE
12117355W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant un acte sous seing privé en date
du 30 Août 2018,
La Société C.S.F., Société par Actions
Simplifiée au capital de 100.347.710 euros, ayant son siège social à MONDEVILLE (14120), Z.I. Route de Paris, immatriculée au Registre du Commerce et des
Sociétés de CAEN sous le numéro
440.283.752.
a donné en location gérance à :
La Société NVTIME, Société à responsabilité limitée au capital de 8.000 euros,
ayant son siège social à CAEN (14000),
Immeuble Le Trifide 18 rue Claude Bloch,
immatriculée au Registre du Commerce et
des Sociétés de CAEN sous le numéro
841.893.761 en cours de transfert à VITRY SUR SEINE, (94400) 5 Allée Pierre
Lamouroux
Un fonds de commerce de type supermarché, sis et exploité à VITRY SUR SEINE,
(94400) 5 Allée Pierre Lamouroux, sous
l’enseigne « CARREFOUR MARKET ».
Le présent contrat est consenti pour une
durée d’une année à compter du 4 Septembre 2018 pour se terminer le 3 septembre 2019, renouvelable par tacite reconduction pour une durée indéterminée.
SARAH BEAUTE, S.A.S. au capital de
1.000 €, sise 74, avenue de la République, 94600 CHOISY-LE-ROI, 790 899
082 RCS CRETEIL. Aux termes de
l’A.G.M. du 30/6/2018, les Associés ont
décidé la dissolution anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à
compter du même jour. L’AG a nommé
comme liquidatrice, Mme Fatma KORSO,
5, avenue de Fresnes, 94150 Rungis Le
siège de la liquidation est fixé au 74, avenue de la République, 94600 Choisy-leRoi, adresse où la correspondance devra
être envoyée et où les actes et documents
relatifs à la liquidation seront notifiés. Le
dépôt de la liquidation sera effectué au
RCS de Créteil.
12117334 – LA VIE JUDICIAIRE
OLM, S.A.R.L. au capital de 5.000,00 €,
sise 8, allée Jacques Daguerre- 94300
Vincennes, 820 093 409 RCS CRETEIL.
Suivant PV D’AGE du 30/6/2018 à 10 h,
les Associés ont décidé de prononcer la
dissolution anticipée de la société à
compter du 31/5/2018 et de nommer liquidateur M. Marc OLIVIERI Demeurant,
8, allée Jacques Daguerre, 94300 Vincennes. Le siège de liquidation est fixé au
8, allée Jacques Daguerre, 94300 Vincennes. Suivant PV D’AGE du 30/6/2018 à
14 h les associés après lecture du rapport
du liquidateur ont constaté que les opérations de liquidation étaient terminées, déchargé le liquidateur de son mandat,
donné quitus de sa gestion. Constaté la
clôture de liquidation à compter du
30/6/2018 La société sera radiée du RCS
de Créteil.
CONVOCATIONS
12117314-110 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE DE CAUTION
MUTUELLEARTISANALE
RIVES DE PARIS
Société coopérative de caution mutuelle à capital variable régie par les articles L 515-4 et suivants du Code monétaire et financier et l’ensemble des textes
relatifs au Cautionnement mutuel et aux
établissements de crédit
Siège social : 76-78, avenue de France
75013 PARIS Cedex 13
413 305 681 RCS PARIS
Avis de convocation
Assemblée générale extraordinaire du
19 septembre 2018
L’assemblée générale extraordinaire du
5 septembre 2018 n’ayant pas recueilli le
quorum nécessaire, les sociétaires de la
SOCAMA RIVES DE PARIS sont de nouveau convoqués en assemblée générale
extraordinaire, qui se tiendra sur troisième
et dernière convocation, le 19 septembre
2018 à 10 heures 30, dans les locaux de
la BANQUE POPULAIRE RIVES DE PARIS, 76-78, avenue de France, 75013 PARIS, à l’effet de délibérer sur l’ordre du jour
suivant (tout sociétaire a la faculté de se
faire adresser une formule de procuration
sur simple demande écrite au siège social
de la société) :
Ordre du jour de l’assemblée générale
extraordinaire
1/ Modifications liées au statut de société de financement et à la gouvernance
de ces sociétés au regard du Code monétaire et financier,
2/ Suppression de certains articles ou
mentions obsolètes,
3/ Prise en compte des dispositions de
la loi du 31 juillet 2014 relative à l’Economie Sociale et Solidaire dite ESS et réécriture ou réorganisation de certaines
clauses afin d’améliorer la lisibilité des statuts et le fonctionnement de la société,
4/ Renumérotation des articles consécutive aux adjonctions effectuées et adoption de l’ensemble du texte des statuts,
5/ Pouvoirs.
Le conseil d’administration.
95 • VAL-D'OISE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
185380B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
19/07/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
ACE BAT
12117046 – LA VIE JUDICIAIRE
12117258 – LE PUBLICATEUR LEGAL
DIVERS
Aux termes d’un acte sous seing privé
en date à Paris du 30 août 2018,
La S.A.S. dénommée "BISTROT 41" au
capital de 129.408 €, siège 41, avenue
Joffre, 94160 Saint-Mandé (R.C.S. Créteil
441 107 638) a concédé en location-gérance à la S.A.S.U. dénommée « MOJITO’S AND MORE » au capital de
2.000 €, siège 4, rue du 11 Novembre,
93260 Les Lilas (R .C.S. Bobigny 840 645
782) son fonds de commerce café brasserie restaurant sis et exploité 41, avenue Joffre, 94160 Saint-Mandé à compter
du 31 août 2018 pour une durée expirant
le 31 octobre 2018.
Toutes les marchandises et fournitures
et généralement toutes charges nécessaires à l’exploitation du fonds de commerce
seront achetées et réglées par la Société
« MOJITO’S AND MORE", la Société
"BISTROT 41" ne devant en aucun cas
être recherchée ni inquiétée à cet égard.
12117195 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date à
Paris, du 8/8/2018, le contrat de locationgérance qui avait été consenti par la HOUDAYER & CIE, S.N.C. au capital de
10.000 €, 98, boulevard de Bellechasse,
94100 Saint-Maur Des Fossés, 492 475
504 RCS Créteil, à la BOULANGERIE
BELLE CHASSE, S.A.S. au capital de
2.500 €, 98, boulevard de Bellechasse,
94100 Saint-Maur Des Fossés, 837 924
901 RCS Créteil, pour un fonds de
commerce de boulangerie-pâtisserie,
sis 98, boulevard de Bellechasse, 94100
SAINT-MAUR DES FOSSES, a été résiliée à effet du 31/7/2018.
Objet social : Maçonnerie générale, grosoeuvre
Siège social : 6 RUE DU BAS PERREUX, 95200 Sarcelles Capital : 6000 €
Président : M. Abdulhakim ASLAN demeurant : 73 Avenue Maurice Meyer,
95500 GONESSE élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Pontoise
185458B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/09/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
AMENAGEMENT DE CENTRES
DENTAIRES ET
D’OPHTALMOLOGIES
Objet social : Etudes, implantations, ventes et installations de tous équipements et
produits relatifs aux centres médicaux.
Siège social : 14, avenue de l’Europe,
95400 VILLIERS LE BEL Sigle : A.C.D.O.
Capital : 10000.00 € Président : M.
Claude TAIEB demeurant : 46, avenue de
la Ruche, 95200 SARCELLES élu pour
une durée de 5 ANS Admission aux assemblées et exercice du droit de vote :
Chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à
une voix. Clauses d’agrément : Les actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Pontoise
185547B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
04/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
JBR
Objet social : PEINTURE, TRAVAUX,
RENOVATION
Siège social : 13, ALLEE DU 19 MARS
1962, 95200 SARCELLES Capital :
10000 € Président : M. MOUNIR JERBI
demeurant : 13, ALLÉE DU 19 MARS
1962, 95200 SARCELLES élu pour une
durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Pontoise
185669B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
BRUNO VTC
Objet social : Transport, location vente
de véhicules, vente de produits consommables
Siège social : 16 grande rue, 95450 Le
perchay Nom commercial : Bruno vtc Capital : 1500 € Président : M. Bruno Gallays demeurant : 16 grande rue, 95450 Le
Perchay élu pour une durée indéterminée
Admission aux assemblées et exercice
du droit de vote : Chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Clauses
d’agrément : Les actions sont librement
cessibles entre actionnaires uniquement
avec accord du Président de la société.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Pontoise
12117209W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Avis est donné de la constitution d’une Société présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : BOHNACKER FRANCE
Forme : société à responsabilité limitée
Siège social : Immeuble Isba allée de la
Gare, 95570 BOUFFEMONT
Objet : planification, fabrication et ventes
d’aménagements de magasins, y compris
les pièces de sous-traitance et le
commerce d’objets d’aménagements DUREE : 99 années
Capital : 50.000 €
Gérance : Monsieur SAUMWEBER Claus
demeurant Eulanderveg 15, 89075 ULM
Immatriculation : au RCS de PONTOISE.
Pour avis,
12117250W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à Soisy
sous Montmorency du 04/09/2018 a été
constituée une SAS nommée :
AllVap Soisy sous
Montmorency
Objet : Le commerce de électrique, électronique, décoration d’intérieur et de bienêtre
Capital : 1.000 € Siège social : 28 avenue de Paris, 95230 SOISY SOUS MONTMORENCY Durée : 99 ans Transmission des actions : il existe des clauses
statutaires d’agrément à l’égard des tiers
Président : M. JEREMIE LE GALL, 149
RUE DU GENERAL LECLERC, 95130
Franconville Directeur général : Mme
ANOUK ESKICIYAN, 149 RUE DU GENERAL LECLERC, 95130 Franconville
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de PONTOISE
12117294W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à
CERGY du 04/09/2018 a été constituée
une SASU nommée :
PROVIDENCIALE NETTOYAGE
Objet : Nettoyage de tous locaux
commercial et industriel, particulier et entretien. Petits travaux de renovation, vitrerie, entretien
espaces verts
Capital : 100 €, Capital variable minimum : 50 € Siège social : 12/14 RUE
DES CHAUFFOURS , IMMEUBLE ORDINAL, 95000 Perreux-sur-Marne Durée :
99 ans Président : M. IBRAHIMA
DIALLO, 1 RUE LOUIS BLANC, 95260
BEAUMONT SUR OISE
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Pontoise
181319A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par ASSP du 03/08/18, il a été constitué
une SAS dénommée Millenium Financement.Siège social : 26 rue des pervenches
95120 Ermont Capital :1000 € Objet :Intermédiaire en opérations de banque,courtier en assurances,auxiliaire financier.Président :M.Sébastien
DUMONT,26 rue des pervenches 95120
Ermont Tout actionnaire est convoqué aux
assemblées.Chaque action donne droit à
une voix.Durée :99 ans.Immatriculation au
RCS de PONTOISE
181399A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par acte SSP du 01/08/2018 constitution
de la SCI : SCI Cyclone. Capital : 100 euros. Siège social : 9 passage de la symphonie 95800 Cergy. Objet : Acquisition,
administration et gestion par la location ou
autrement de tous immeubles et biens immobiliers. Gérant : Jean - Yves Cazac, 9
passage de la symphonie 95800 Cergy.
Gérant : Carène Cazac, 9 passage de la
symphonie 95800 Cergy. Cessions de
parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée : 99 ans à compter
de l’immatriculation au RCS de Pontoise.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 17
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
181435A – LES ECHOS
185577A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Creation de la sci : sci etienne, 374 rue
paul bert 95120 Ermont. Cap. : 1000 €.
Obj. : immobilier. Grts : Emilie Etienne et
Johann Etienne, 374 rue paul bert 95120
Ermont. 99 ans au rcs de Pontoise.
Par acte SSP en date du 31/08/2018, il a
été constitué une SELASU denommée :
183532A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par acte SSP du 07/07/18 il a été constitué une SCI : COSTADASILVA Capital : 100 € Siège social : 61 rue Roger
Salengro 95340 PERSAN Objet social :
La prise de participation par achat, souscription, apport, fusion et par tout autre
moyen, et la gestion de toutes valeurs mobilières, ainsi que l’acquisition de tous
biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute société ou entité juridique Gérance : Mme
Laure COSTA DA SILVA demeurant au 61
rue Roger Salengro 95340 PERSAN Cessions de parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un
associé. Toute cession à un tiers de la société est soumise au préalable à agrément
de la collectivité des associés réunis en
Assemblée Générale. Durée de la société : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de PONTOISE.
184432A – LES ECHOS
Par acte SSP du 28/08/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
EMD2
Siège social : 32 rue du vaureal 95000
BOISEMONT
Capital : 8.000 €
Objet : PLOMBERIE
Président : M. ZAFAR PERVEEN Rizwan
51 avenue jean jaures 93350 LE BOURGET
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PONTOISE
184626A – LES ECHOS
Par acte SSP du 25/07/2018, il a été
constitué une EURL ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
TAXI HANNAH
Objet social : Transport de voyageurs par
Taxi
Siège social : 37 avenue de la Belle
Heaumière 95000 Cergy.
Capital : 1000 €
Durée : 99 ans
Gérance : Mme MAHRAZI ép. KACHACH
Hanane, demeurant 37 avenue de la Belle
Heaumière, 95000 Cergy
Immatriculation au RCS de Pontoise
184657A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
Par acte SSP du 29/08/2018 il a été constitué une SARL dénommée :
PROMOHOLDING
Siège social : 4 Avenue Danielle Casanova 95210 ST GRATIEN. Capital :
5.000 €. Objet : L’activité d’holding, la
prise, la gestion, l’administration, et la
vente de participations dans des sociétés.
Gérant : M ELGADEH Michael, 22 avenue de Gagny 93220 GAGNY. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de PONTOISE.
185289A – LES ECHOS
Par acte SSP du 1/9/18, il a été constitué
la société suivante :
Forme : SAS
Dénomination :
MOBISERVICES
Objet : Prestation de vente d’abonnements d’actualité juridique pour les entreprises, prestations de services techniques, commerciales, intermédiation ou
autres dans le domaine de l’informatique,
électronique, nouvelles technologies.
Siège social : 5 rue Michel Carré 95100
Argenteuil.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Pontoise
Capital : 5000 €
Cessions d’actions : Libres
Conditions d’admission aux assemblée
et droit de vote : Chaque action donne
droit à la participation aux assemblées et
au vote.
Président : Michael PAPPO demeurant 3
rue Bernard Palissy 92310 Sèvres.
185545A – LES ECHOS
Par acte SSP du 04/09/2018 il a été constitué une SARL dénommée : MC FORMATION Nom commercial : MC FORMATION
Siège social : 11 boulevard henri poincare
95200 SARCELLES Capital : 100 € Objet : ENSEIGNEMENT FORMATION
DANS LE CADRE DE LA FORMATION
CONTINUE Gérant : M. COHEN Salomon
11 Boulevard HENRI POINCARE 95200
SARCELLES Durée : 99 ans à compter de
l’immatriculation au RCS de PONTOISE
Docteur Marc Khayat
Capital : 1000 euros
Siège Social :148 rue de la Station,
95130 Franconville
Objet social : Exercice de la médecine
Présidence : Docteur Marc Khayat demeurant 6 rue des huissiers, 92200 Neuilly
sur Seine
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Pontoise
185883A – LES ECHOS
NINA Négoce
Constitution SSP à Sannois en date du
04-09-2018 de : NINA Négoce. Forme :
SASU . Capital : 10000 Euros. Siège : 6
Square du Village, 95110 Sannois. Durée : 99 ans. Présidence : M. Lahoucine
BOUMAHROUD, 3, Allée des Vergers
95580 Andilly. Objet : Achat-vente de tous
biens, produits, marchandises ou toutes
prestations. Toutes activités commerciales. Prise de participation. Activités
connexes. Droit de vote et admission aux
assemblées permis à chaque actionnaire.
RCS : Pontoise.
MODIFICATIONS
12117303 – LE PUBLICATEUR LEGAL
ILE DE FRANCE MANUTENTION,
S.A. transformée en S.A.S. au capital de
440.000 €, sise 7, rue Augustin Fresnel,
BP 40230, 95192 GOUSSAINVILLE CEDEX, 353 032 568 RCS PONTOISE. Aux
termes d’une délibération en date du
29/6/2018, l’actionnaire unique a décidé la
transformation de la société en S.A.S. à
compter du même jour, sans création d’un
être moral nouveau et a adopté le texte
des statuts qui régiront désormais la société. La dénomination de la société, son
objet, son siège, sa durée et les dates
d’ouverture et de clôture de son exercice
demeurent inchangées. Le capital reste
fixé à la somme de 440.000 €. Admission
aux assemblées et droit de vote : tout
associé peut participer aux assemblées
sur justification de son identité et de l’inscription en compte de ses actions. Chaque associé a autant de voix qu’il possède
ou représente d’actions. Transmission
des actions : la cession de titres par l’associé unique est libre. En cas de pluralité
d’associés, la cession de titres donnant
accès au capital à un tiers non associé à
quelque titre que ce soit est soumise à
l’agrément préalable de la collectivité des
associés. Sous sa forme S.A., la société
était dirigée par : Administrateurs : - société CAPM EUROPE, ZAC , 16, rue
Etienne Audibert, 60300 Senlis ; M. Geoffroy HÊME de LACOTTE, 2, Mail
Camille du Gast, 92600 Asnières-surSeine ; - M. Alexandre TORT, 2, Mail Camille du Gast, 92600 Asnières-sur-Seine.
Président du CA et DG : M. Geoffroy
HEME DE LACOTTE. Sous sa nouvelle
forme de S.A.S. la société est dirigée par :
Président la S.A. CAPM EUROPE au capital de 650.000 €, ZAC, 16, avenue
Etienne Audibert, 60300 Senlis, 417 667
763 RCS Compiègne ; CAC titulaire :
S.A.R.L. BUREAU FRANCAIS D’EXPERTISE COMPTABLE - CABINET B.F.E.C.,
CAC suppléant : M. Damien SANTIONI.
Pour avis.
12117179W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MILLENNIUM CHARLES DE GAULLE
PARIS
Société par actions simplifiée au
capital de 829.005 €
Siège social : Zone Hôtelière, Allée du
Verger
95700 Roissy en France
377 805 601 RCS Pontoise
Par décisions en date du 9 août 2018, l’associé unique a pris acte de la démission
de Monsieur Michael Nigitsch de ses fonctions de président de la société à compter
du même jour et a décidé de nommer en
qualité de nouveau président, à compter
du 9 août 2018, Monsieur Christophe Cialdella demeurant 9, rue de la Corne de
Cerf, 60300 Senlis. Compte tenu de la nomination de Monsieur Cialdella en qualité
de président de la Société, l’associé unique a pris acte de la fin de son mandat de
Directeur Général.
12117240W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BIRDWAY
Société par actions simplifiée
au capital de 5.000 €
Siège social : 6, rue des Mélèzes
95100 ARGENTEUIL
522 357 250 RCS PONTOISE
Le 23 août 2018, l’Assemblée générale a
décidé de transférer le siège social au
132, rue du Général de Gaulle, 45160 OLIVET, et de modifier en conséquence l’article 5 des statuts.
La société sera radiée du RCS de Pontoise et fera l’objet d’une nouvelle immatriculation au RCS d’Orléans.
12117287W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LE CENTRE
SASU au capital de 1.000 €
7, rue AMPERE, 95500 Gonesse
792874059 RCS Pontoise
Aux termes de l’AGE en date du
03/09/2018, l’associé unique a décidé de
transférer le siège social à 17, rue de
l’étang, 93290 Tremblay-en-France, à
compter du 03/09/2018.
Extension de l’objet social
Cessions de part
Transformation de la SASU en SAS
Président : M. ERCAN ALTUNAY, 53, rue
Paul Cezane, 93600 Aulnay-sous-Bois
Radiation du RCS de Pontoise et immatriculation au RCS de Bobigny
- nommer Gérant M. JADIA El houssine
23 rue basly 92230 GENNEVILLIERS en
remplacement de Mme OUBENAISSA
FOUZIA démissionnaire.
Mention au RCS de PONTOISE
185821A – LES ECHOS
12117319 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI HERVET
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3, avenue du chemin de Presles, 94417
Saint-Maurice cedex, curateur de la succession de Mme GRATIAS Solange décédée le 22/06/2017 à Eaubonne (95) a établi l’inventaire, le projet de règlement du
passif et le compte rendu de la succession
qui sera adressé ultérieurement au TGI.
Réf. 9938029206/CP.
Forme juridique au capital de 1 524.49 €
Siège social : 85 rue Gallieni DEUIL-LA-BARRE (95170)
12117354W – LE PUBLICATEUR LEGAL
185491A – LES ECHOS
RCS 350 843 223
WORLDLINE
Société anonyme au capital de
90.746.797,64 €
Siège social : River Ouest – 80, quai
Voltaire
95870 BEZONS
SIREN 378 901 946 RCS PONTOISE
Par délibération en date du 21 juillet 2018,
le Conseil d’administration a décidé de
nommer Monsieur Marc-Henri DESPORTES en qualité de directeur général délégué, demeurant 63, rue de la Paroisse,
78000 Versailles, à dater du 1er août 2018,
conformément à l’article 24 des statuts et
à l’article L.225-53 du Code de commerce.
Mention en sera faite au RCS de Pontoise.
PRESTIGE MOTOS Société par actions
simplifiée au capital de 7.500 € Siège : 11
Chemin DE LA CHAPELLE SAINT 95300
ENNERY 804933125 RCS de PONTOISE
Par décision de l’AGE du 02/08/2018, il a
été décidé de transférer le siège social à
compter du 01/08/2018 au 6 Chemin de la
chapelle saint antoine 95300 ENNERY.
Mention au RCS de PONTOISE.
Le 01/01/2018, l’assemblée générale extraordinaire a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du
01/01/2018. Mme Chantal HERVET demeurant 17 rue Laperouse à LATTES
(34970) a été nommée liquidatrice. Le
siège de liquidation a été fixé au 85 rue
Gallieni à DEUIL-LA-BARRE (95170) et la
correspondance est à adresser au 85 rue
Gallieni à DEUIL-LA-BARRE (95170). Modification au RCS de PONTOISE.
180877A – LES ECHOS
TRANSPORT COLISCARS
SAS au capital de 8000 €
Siège social : 112, rue Maubeuge
75010 Paris
833 913 080 RCS de Pontoise
L’AGE du 26/07/2018 a décidé de transférer le siège social de la société 6 rue de
la Station, 95410 Groslay, à compter du
26/07/2018
Président : M. RASOLDIER ANDRIANJOHARY ANDRIAMASINAVALONA XXX,
demeurant 6 rue de la Station, 95410
Groslay
Radiation au RCS de Paris et réimmatriculation au RCS de Pontoise
181410A – LES ECHOS
Cette annonce aurait dû paraitre le
mercredi 5 septembre 2018
ANTOINE FATTAL EURL, EURL au capital de 2000 € Siège social : 8 rue anatole
france 95100 Argenteuil 818283517 RCS
Pontoise. Le 03/08/18, l’associé unique a
décidé de transférer le siège social au 12
rue de la folie 95100 Argenteuil ; Mention
au RCS de Pontoise
181637A – LES ECHOS
cliniesthetic, SASU au capital de 1000 €
Siège social 24 quatorzième avenue
60260 lamorlaye 810643072 RCS
compiegne. Le 28/06/18, l’associé unique
a décidé de transférer le siège social au
Route départementale 316, pôle médical
95270 chaumontel à compter du
01/05/2015 ; Objet : Location et locationbail d’autres machines, équipements et
biens matériels n.c.a. Présidence : simon
mosat, 24 quatorzième avenue 60260 lamorlaye. Radiation au RCS de compiegne. Inscription au RCS de Pontoise
184437A – LES ECHOS
NEW CUIR - Société à responsabilité limitée au capital de 30.000 € - Siège social :
Centre commercial Auchan V2 Niveau
haut - local 255 - 59650 VILLENEUVE
D’ASCQ - R.C.S : LILLE METROPOLE
419 291 042. Suivant assemblée générale
extraordinaire du 28 aout 2018, il a été décidé de transférer le siège social au Centre Commercial Cergy 3 Fontaines - Avenue des 3 Fontaines - 95000 CERGY à
compter du 28 aout 2018. L’article 4 des
statuts a été modifié en conséquence. Madame LIU Xiao Chai domiciliée 5 rue de la
Récréation 59650 VILLENEUVE D’ASCQ
est la gérante de la société. La Société
fera l’objet d’une nouvelle immatriculation
au RCS PONTOISE.
185323A – LES ECHOS
SAINT DAMIEN, SCI au capital de
1.000 €. Siège social : Route de Giez
95270 Viarmes 788 868 883 RCS de Pontoise. L’AGE du 16/07/2018 a nommé en
qualité de cogérantes Mme CAILLOTDELBART Caroline, demeurant 2 Ter rue
Saint Côme, 95270 Luzarches et Mme BIMONT Nathalie, demeurant 201 avenue
Charles de Gaulle, 60260 Lamorlaye en
remplacement de Mme DELBART Monique, à compter du 16/07/2018. Modification RCS de Pontoise
185499A – LES ECHOS
CEFIVAL
SA au capital de 4 245 425 euros
Siège social 35 rue du Docteur Touati
95340 PERSAN
384 650 453 RCS PONTOISE
Suivant l’assemblée générale ordinaire du
7 juin 2018, il a été décidé de nommer en
qualité de commissaire aux comptes suppléant CABINET ROBIN COFIDUREC 34
rue DE TURBIGO 75003 PARIS, Siret
732 038 468 00037 en remplacement
d’AUDIT OFFICE SARL 20 rue de Madrid
75008 PARIS Siret 398 703 546 00018, et
ce à compter du 7 juin 2018 jusqu’à l’assemblée générale qui statuera sur les
comptes de l’année 2021.
le dépôt légal sera effectué au RCS DE
PONTOISE
BYPAINOR
SAS au capital de 30.000 €
Siège social : 33 av Kellermann,
95230 Soisy-sous-Montmorency
831 871 041 RCS de Pontoise
L’AGE du 10/07/2018 a décidé de transférer le siège social de la société 65 av de
la République, 93300 Aubervilliers, à
compter du 10/07/2018
Radiation au RCS de Pontoise et réimmatriculation au RCS de Bobigny
185466A – LES ECHOS
AYA CONSULTING
SARL au capital de 1.000 €
Siège : 17 BOULEVARD DE LA MUETTE
95140 GARGES LES GONESSE
799361563 RCS de PONTOISE
Par décision de l’AGM du 20/08/2018, il a
été décidé de :
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
SCI HERVET
Forme de la société au capital de 1 524.49
euros
Siège social : 85 rue Gallieni DEUIL-LA-BARRE (95170)
RCS 350 843 223 PONTOISE
Le 01/01/2018, l’assemblée générale ordinaire a approuvé les comptes de liquidation, a donné quitus à la liquidatrice et
a constaté la clôture des opérations de liquidation, à compter du 01/01/2018. Radiation au RCS de PONTOISE.
DIVERS
185597A – LES ECHOS
185611B – LES ECHOS
SAS GROUPE DWLM
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 19/07/2018, concernant la société SOLARIS, lire Supprimer : Cogérant : Mme NORA CHENNOUFI, 41
BOULEVARD CLEMENCEAU, 95240
CORMEILLES EN PARISIS
Société par Actions Simplifiée au capital
de 53 400.00 euros
Siège social : 4 Place de la Pergola 95000 CERGY
750 703 134 RCS PONTOISE
Par l’AGE du 20/07/2018, il a été procédé
à la nomination de M. Dave DUFOUR demeurant 10 rue de Grisy – 95830 CORMEILLES EN VEXIN, en qualité de Président pour une durée indéterminée en
remplacement de M. William LOPES, démissionnaire. Il a également été constaté
la démission de M. David MARCOS et de
M. Dave DUFOUR de leurs fonctions de
Directeur Général à compter du même
jour.
Au cours de l’AGE du 20/07/2018, il a été
décidé de transférer le siège social au 10
rue de Grisy - 95830 CORMEILLES-ENVEXIN, à compter du 20 juillet 2018. Modification au RCS de PONTOISE.
DISSOLUTIONS
185725B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 19/07/2018, concernant la société SCM CENTRE PARAMEDICAL, lire
date des faits de la mise en liquidation
amiable à compter du 01/08/2018 en lieu
et place de 29/06/2018
185838B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 31/07/2018, concernant la société C FIDES, lire Par décision du
16/07/2018 il a été décidé de transférer le
siège social...à compter du 01/08/2018.
185798B – LES ECHOS
MECA TECH OBS
SASU au capital de 2000,00 €
4 BOULEVARD GEORGETTE AGUTTE,
95210 SAINT GRATIEN
833502172 RCS Pontoise
Par décision de L’Associé Unique en date
du 29/08/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 29/08/2018,
nommé en qualité de liquidateur Mme RACHELLE MRAD, 4 BOULEVARD GEORGETTE AGUTTE, 95210 SAINT GRATIEN et fixé le siège de liquidation et
l’adresse de correspondance chez le liquidateur Mme RACHELLE MRAD. Mention
en sera faite au RCS de Pontoise
185655A – LES ECHOS
Additif à l’annonce 183109 parue dans les
Echos le 23/08/2018 concernant la société
MA PIÈCE AUTO, il convient de lire : Sigle : M.P.A
VENTE DE FONDS GERANCE
UNIQUE GÉRANCE
183765A – LES ECHOS
185880B – LES ECHOS
THE FIRST
SASU au capital de 1500,00 €
18 Passage Lucile, 95800 Cergy
817587579 RCS Pontoise
Par décision de L’Associé Unique en date
du 30/06/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 30/06/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. MOHAMMED KADDOURI, 18 Passage Lucile, 95800 Cergy et fixé le siège de liquidation et l’adresse de correspondance au
siège de la société. Mention en sera faite
au RCS de Pontoise
182810A – LES ECHOS
185412A – LES ECHOS
185824A – LES ECHOS
Michael Ashworth Associates, SASU au
capital de 3000 €. Siège social : 12 sente
du viaduc 95530 La frette-sur-seine.
830562211 RCS Pontoise. Le 31/07/18,
l’associé unique a décidé la dissolution
anticipée de la société, nommé liquidateur
M. Michael Ashworth, 12 sente du viaduc
95530 La Frette-sur-Seine, et fixé le siège
de liquidation au siège social. Modification
au RCS.
185810A – LES ECHOS
DESTINACOM SARL en liquidation au
Capital de 8.000 €. 31 rue d’Amiens,
95110 SANNOIS. RCS PONTOISE
491 745 048. L’AGE du 31 août 2018 à
14 heures a décidé la dissolution anticipée
de la Société à compter du 31 août 2018.
M. Mero René, demeurant au 23 rue Philippe 95130 Franconville est nommé liquidateur pour toute la durée de la liquidation, avec les pouvoirs les plus étendus
pour procéder aux opérations de liquidation.Le siège de la liquidation est fixé au
31 rue d’Amiens 95110 Sannois. Mention
sera faite au RCS de Pontoise.
Par acte SSP du 25/07/2018, M. Brahim
NAIT OUAZOU, 2a rue faubert 95270
BELLOY-EN-FRANCE, a donné en location gérance à M. Abd Essamade AMEZZIANE, 51 bis rue de lommoye 78710
ROSNY-SUR-SEINE, un fonds de
commerce de Taxi, sis et exploité zone
d’exploitation - 95500 BONNEUIL-ENF
R
A
N
C
E
,
du 01/09/2018 au 01/09/2020. Renouvelable par tacite reconduction.
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
12117299 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3, avenue du chemin de Presles, 94417
Saint-Maurice cedex, curateur de la succession de M. MARANDEAU PIERRE décédé le 26/06/2017 à Ezanville (95) a établi le compte de la succession qui sera
adressé ultérieurement au TGI. Réf.
9938026666/CP.
12117300 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3, avenue du chemin de Presles, 94417
Saint-Maurice Cedex, curateur de la succession de Mme SARTEAUX veuve
PROISY Renelle décédée le 18/12/2015
à Argenteuil (95) a établi l’inventaire, le
projet de règlement du passif et le compte
rendu de la succession qui sera adressé
ultérieurement au TGI. Réf.
9938023977/CP.
12117331 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3, avenue du chemin de Presles, 94417
Saint-Maurice cedex, curateur de la succession de Mme BAILLET Anne-Marie décédée le 31/07/2017 à Pontoise (95) a établi l’inventaire, le projet de règlement du
passif et le compte rendu de la succession
qui sera adressé ultérieurement au TGI.
Réf. 9938029185/CP.
12117332 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes de son testament olographe, Mme Jeannine BRETILLE née MANI
a institué légataire universel. Le notaire
chargé du règlement de la succession est
Me PEROCHEAU notaire à 11, rue Daguerre, 95240 Cormeilles-En-Parisis,. Les
oppositions à l’exercice de ses droits par
le légataire universel seront formées auprès de Me PEROCHEAU, notaire chargé
du règlement de la succession. Pour unique insertion.
CONVOCATIONS
12117314-130 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE DE CAUTION
MUTUELLE ARTISANALE
RIVES DE PARIS
Société coopérative de caution mutuelle à capital variable régie par les articles L 515-4 et suivants du Code monétaire et financier et l’ensemble des textes
relatifs au Cautionnement mutuel et aux
établissements de crédit
Siège social : 76-78, avenue de France
75013 PARIS Cedex 13
413 305 681 RCS PARIS
Avis de convocation
Assemblée générale extraordinaire du
19 septembre 2018
L’assemblée générale extraordinaire du
5 septembre 2018 n’ayant pas recueilli le
quorum nécessaire, les sociétaires de la
SOCAMA RIVES DE PARIS sont de nouveau convoqués en assemblée générale
extraordinaire, qui se tiendra sur troisième
et dernière convocation, le 19 septembre
2018 à 10 heures 30, dans les locaux de
la BANQUE POPULAIRE RIVES DE PARIS, 76-78, avenue de France, 75013 PARIS, à l’effet de délibérer sur l’ordre du jour
suivant (tout sociétaire a la faculté de se
faire adresser une formule de procuration
sur simple demande écrite au siège social
de la société) :
Ordre du jour de l’assemblée générale
extraordinaire
1/ Modifications liées au statut de société de financement et à la gouvernance
de ces sociétés au regard du Code monétaire et financier,
2/ Suppression de certains articles ou
mentions obsolètes,
3/ Prise en compte des dispositions de
la loi du 31 juillet 2014 relative à l’Economie Sociale et Solidaire dite ESS et réécriture ou réorganisation de certaines
clauses afin d’améliorer la lisibilité des statuts et le fonctionnement de la société,
4/ Renumérotation des articles consécutive aux adjonctions effectuées et adoption de l’ensemble du texte des statuts,
5/ Pouvoirs.
Le conseil d’administration.
AUTRES
12117323W – LE PUBLICATEUR LEGAL
RECTIFICATIF à l’annonce parue dans
« Le Publicateur Légal » du 26/07/2018
concernant la société JSV, il y a lieu de
lire : Capital : 5.000 € et non 2.000 €.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
18 //
Jeudi 6 septembre 2018 Les Echos
appels d’offres
CONCESSION
88 VOSGELIS
75 VILLE DE PARIS
OCCUPATION
ET EXPLOITATION
DU PAVILLON MONTSOURIS
AVIS D’APPEL PUBLIC A CONCURRENCE
Pour l’occupation et l'exploitation du Pavillon Montsouris situé 20 rue Gazan à PARIS
(14 ème ) dans le cadre d’une convention
d’occupation du domaine public.
La date limite de remise des offres est le
26 octobre 2018 à 16h00.
Le dossier de consultation et ses annexes
sont téléchargeables gratuitement sur le
site http://www.paris.fr/concessions
SERVICES
VILLE DE
77
LONGUEVILLE
PRESTATIONS D’ASSURANCE
MULTIRISQUES
Marché public passé selon une procédure adaptée < à 90 000 € H.T.
OBJET : COMMUNE DE LONGUEVILLE
Assurance Multirisques
CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES : La
présente consultation a pour objet l’exécution des prestations d’assurance pour la
Commune de LONGUEVILLE – Lot unique :
Assurance multirisques habitation, dommage aux biens – Assurance Responsabilité Civile – Assurance Protection Juridique
des agents et des élus – Assurance Flotte
automobile et mission des agents.
DÉLAI D’INTERVENTION : 1er janvier 2019 au
31 décembre 2019 (renouvelable par tacite
reconduction jusqu’au 31 décembre 2022).
CONTACT : RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS
Direction / Service : MAIRIE de LONGUEVILLE
Adresse : rue Henri Fouilleret, 77560 LONGUEVILLE
Téléphone : 01 64 08 61 33, Télécopie :
01 64 08 65 53
Mail : mairie.longueville@wanadoo.fr
DATE LIMITE DE RÉCEPTION DES CANDIDATURES : 12 octobre à 12h00.
MODALITÉS DE CONSULTATION : Toute
demande de candidature et d’offre doit
parvenir (par courrier ou télécopie ou sur
le site e.marchespublics.com) avant la
date et l’heure figurant dans le présent avis
à l’adresse ci-dessus.
CRITÈRES DE SÉLECTION DES CANDIDATS : Les candidats devront produire
les documents énumérés à l’article 6-1 du
Règlement de Consultation.
CHOIX DU PRESTATAIRE : L’offre économiquement la plus avantageuse.
DATE D’AFFICHAGE : 31 août 2018 au
12 octobre 2018.
77
VILLE DE
LONGUEVILLE
PRESTATIONS D’ASSURANCE
DES RISQUES STATUTAIRES
Marché public passé selon une procédure adaptée < à 90 000 € H.T.
OBJET : COMMUNE DE LONGUEVILLE
Assurance Risques Statutaires
CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES : Le
marché relatif à la présente consultation
a pour objet la souscription et l’exécution
des contrats d’assurances des risques statutaires du personnel affilié C.N.R.A.C.L.
et / ou I.R.C.A.N.T.E.C. de la Commune de
LONGUEVILLE (Seine-et-Marne).
DÉLAI D’INTERVENTION : 1er janvier 2019 au
31 décembre 2019 (renouvelable par tacite
reconduction jusqu’au 31 décembre 2022).
CONTACT : RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS
Direction / Service : MAIRIE de LONGUEVILLE
Adresse : rue Henri Fouilleret, 77560 LONGUEVILLE
Téléphone : 01 64 08 61 33, Télécopie :
01 64 08 65 53
Mail : mairie.longueville@wanadoo.fr
DATE LIMITE DE RÉCEPTION DES CANDIDATURES : 12 octobre à 12h00.
MODALITÉS DE CONSULTATION : Toute
demande de candidature et d’offre doit
parvenir (par courrier ou télécopie ou sur
le site e.marchespublics.com) avant la
date et l’heure figurant dans le présent avis
à l’adresse ci-dessus.
CRITÈRES DE SÉLECTION DES CANDIDATS : Les candidats devront produire
les documents énumérés à l’article 8-2 du
Règlement de Consultation.
CHOIX DU PRESTATAIRE : L’offre économiquement la plus avantageuse.
DATE D’AFFICHAGE : 31 août 2018 au
12 octobre 2018.
Dématérialisez vos actes
réglementaires
et budgétaires
(solution homologuée)
Tél. 01 72 36 55 48
NETTOYAGE DES LOCAUX
ADMINISTRATIFS DU SIÈGE
ET DES AGENCES
SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR
I.1) Nom et adresses : VOSGELIS, 2 quai
André Barbier, F - 88026 Epinal cedex,
courriel : marchespublics@vosgelis.fr
Adresse principale : http://www.vosgelis.fr
Adresse du profil d'acheteur : https://bailleursvosgiens.achatpublic.com/sdm/ent/
gen/index.jsp
I.2) Procédure conjointe
I.3) Communication :
Les documents du marché sont disponibles gratuitement en accès direct non
restreint et complet, à l'adresse : http://
www.vosgelis.fr
Adresse à laquelle des informations
complémentaires peuvent être obtenues : le ou les point(s) de contact susmentionné(s).
Les offres ou les demandes de participation doivent être envoyées : par voie électronique via : https://bailleursvosgiens.
achatpublic.com/sdm/ent/gen/ent_detail.
do?PCSLID=CSL_2018_k7KUk6v0jh,
I.4) Type de pouvoir adjudicateur : Organisme de droit public
I.5) Activité principale : Logement et
équipements collectifs
SECTION II : OBJET
II.1) Etendue du marché
II.1.1) Intitulé : VOSGELIS - Nettoyage
des locaux administratifs du siège et des
agences - Années 2019 à 2021
Numéro de référence : 20180622 3021
II.1.2) Code CPV principal : 90900000
II.1.3) Type de marché : Services.
II.1.4) Description succincte : VOSGELIS
- Nettoyage des locaux administratifs du
siège et des agences - Années 2019 à 2021
II.1.5) Valeur totale estimée :
Valeur hors TVA : 207300 euros
II.1.6) Information sur les lots :
Ce marché est divisé en lots : oui.
Il est possible de soumettre des offres
pour tous les lots.
II.2) Description
II.2.1) Intitulé : SIEGE ET AGENCE D EPINAL
Lot n° : 1
II.2.2) Code(s) CPV additionnel(s) :
90900000
II.2.3) Lieu d'exécution :
Code NUTS : FRF34
II.2.4) Description des prestations : SIEGE ET AGENCE D EPINAL
II.2.5) Critères d'attribution :
Le prix n'est pas le seul critère d'attribution et tous les critères sont énoncés uniquement dans les documents du marché.
II.2.6) Valeur estimée :
Valeur hors TVA : 105000 euros
II.2.7) Durée du marché, de l'accord-cadre
ou du système d'acquisition dynamique :
Début : 01 janvier 2019 / Fin : 31 décembre
2021
Ce marché peut faire l'objet d'une reconduction : non.
II.2.9) Informations sur les limites
concernant le nombre de candidats invités à participer
II.2.10) Variantes :
Des variantes seront prises en considération : non.
II.2.11) Information sur les options :
Options : non.
II.2.12) Informations sur les catalogues
électroniques
II.2.13) Information sur les fonds de
l'Union européenne :
Le contrat s'inscrit dans un projet/programme financé par des fonds de l'Union
européenne : non.
II.2.14) Informations complémentaires
II.2) Description
II.2.1) Intitulé : AGENCES DE MIRECOURT
ET DE NEUFCHATEAU
Lot n° : 2
II.2.2) Code(s) CPV additionnel(s) :
90900000
II.2.3) Lieu d'exécution :
Code NUTS : FRF34
II.2.4) Description des prestations :
AGENCES DE MIRECOURT ET DE NEUFCHATEAU
II.2.5) Critères d'attribution :
Le prix n'est pas le seul critère d'attribution et tous les critères sont énoncés uniquement dans les documents du marché.
II.2.6) Valeur estimée :
Valeur hors TVA : 46500 euros
II.2.7) Durée du marché, de l'accord-cadre ou du système d'acquisition
dynamique :
Début : 01 janvier 2019 / Fin : 31 décembre
2021
Ce marché peut faire l'objet d'une reconduction : non.
II.2.9) Informations sur les limites
concernant le nombre de candidats invités à participer
II.2.10) Variantes :
Des variantes seront prises en considération : non.
II.2.11) Information sur les options :
Options : non.
II.2.12) Informations sur les catalogues
électroniques
II.2.13) Information sur les fonds de
l'Union européenne :
Le contrat s'inscrit dans un projet/programme financé par des fonds de l'Union
européenne : non.
II.2.14) Informations complémentaires
II.2) Description
II.2.1) Intitulé : AGENCE DE REMIREMONT
Lot n° : 3
II.2.2) Code(s) CPV additionnel(s) :
90900000
II.2.3) Lieu d'exécution :
Code NUTS : FRF34
II.2.4) Description des prestations :
AGENCE DE REMIREMONT
II.2.5) Critères d'attribution :
Le prix n'est pas le seul critère d'attribution et tous les critères sont énoncés uniquement dans les documents du marché.
II.2.6) Valeur estimée :
Valeur hors TVA : 22800 euros
II.2.7) Durée du marché, de l'accord-cadre ou du système d'acquisition
dynamique :
Début : 01 janvier 2019 / Fin : 31 décembre
2021
Ce marché peut faire l'objet d'une reconduction : non.
II.2.9) Informations sur les limites
concernant le nombre de candidats invités à participer
II.2.10) Variantes :
Des variantes seront prises en considération : non.
II.2.11) Information sur les options :
Options : non.
II.2.12) Informations sur les catalogues
électroniques
II.2.13) Information sur les fonds de
l'Union européenne :
Le contrat s'inscrit dans un projet/programme financé par des fonds de l'Union
européenne : non.
II.2.14) Informations complémentaires
II.2) Description
II.2.1) Intitulé : AGENCE DE SAINT DIE
DES VOSGES
Lot n° : 4
II.2.2) Code(s) CPV additionnel(s) :
90900000
II.2.3) Lieu d'exécution :
Code NUTS : FRF34
II.2.4) Description des prestations :
AGENCE DE SAINT DIE DES VOSGES
II.2.5) Critères d'attribution :
Le prix n'est pas le seul critère d'attribution et tous les critères sont énoncés uniquement dans les documents du marché.
II.2.6) Valeur estimée :
Valeur hors TVA : 33000 euros
II.2.7) Durée du marché, de l'accord-cadre ou du système d'acquisition
dynamique :
Début : 01 janvier 2019 / Fin : 31 décembre
2021
Ce marché peut faire l'objet d'une reconduction : non.
II.2.9) Informations sur les limites
concernant le nombre de candidats invités à participer
II.2.10) Variantes :
Des variantes seront prises en considération : non.
II.2.11) Information sur les options :
Options : non.
II.2.12) Informations sur les catalogues
électroniques
II.2.13) Information sur les fonds de
l'Union européenne :
Le contrat s'inscrit dans un projet/programme financé par des fonds de l'Union
européenne : non.
II.2.14) Informations complémentaires
SECTION III : RENSEIGNEMENTS
D'ORDRE JURIDIQUE, ECONOMIQUE,
FINANCIER ET TECHNIQUE
III.1) Conditions de participation
III.1.1) Habilitation à exercer l'activité
professionnelle, y compris exigences
relatives à l'inscription au registre du
commerce ou de la profession :
Liste et description succincte des conditions : Pour se voir attribuer un marché, le
candidat aura à produire un dossier complet comprenant les pièces suivantes :
Pièces de la candidature telles que prévues aux articles 48 et 49 du Décret
n°2016-360 du 25 mars 2016 :
Renseignements concernant la situation
juridique de l'entreprise :
Déclaration sur l'honneur pour justifier
que le candidat n'entre dans aucun des
cas d'interdiction de soumissionner, et
notamment qu'il est en règle au regard des
articles L. 5212-1 à L. 5212-11 du code du
travail concernant l'emploi des travailleurs
handicapés.
Copie du ou des jugements prononcés, si
le candidat est en redressement judiciaire
III.1.2) Capacité économique et financière :
Critères de sélection tels que mentionnés
dans les documents de la consultation.
III.1.3) Capacité technique et professionnelle :
Critères de sélection tels que mentionnés
dans les documents de la consultation.
III.1.5) Informations sur les marchés
réservés
III.2) Conditions liées au marché
III.2.1) Information relative à la profession
III.2.2) Conditions particulières d'exécution
III.2.3) Informations sur les membres du
personnel responsables de l'exécution
du marché
III.2.4) Marché éligible au MPS
La transmission et la vérification des documents de candidatures peut être effectuée
par le dispositif Marché public simplifié sur
présentation du numéro de SIRET : oui.
SECTION IV : PROCEDURE
IV.1) Description
IV.1.1) Type de procédure : Ouverte
IV.1.3) Information sur l'accord-cadre ou
le système d'acquisition dynamique :
Le marché implique la mise en place d'un
accord-cadre avec plusieurs opérateurs.
IV.1.4) Informations sur la réduction du
nombre de solutions ou d'offres durant la
négociation ou le dialogue
IV.1.6) Enchère électronique
IV.1.8) Information concernant l'accord
sur les marchés publics (AMP) :
Le marché est couvert par l'accord sur les
marchés publics : oui.
IV.2) Renseignements d'ordre administratif
IV.2.1) Publication antérieure relative à la
présente procédure
IV.2.2) Date limite de réception des offres
ou des demandes de participation :
10/10/2018 à 12 h 00
IV.2.3) Date d'envoi estimée des invitations à soumissionner ou à participer aux
candidats sélectionnés
IV.2.4) Langue(s) pouvant être utilisée(s)
dans l'offre ou la demande de participation :
Français.
IV.2.6) Délai minimal pendant lequel le
soumissionnaire est tenu de maintenir
son offre
IV.2.7) Modalités d'ouverture des offres :
Date : 11 octobre 2018 à 09 h 00
SECTION VI : RENSEIGNEMENTS
COMPLEMENTAIRES
VI.1) Renouvellement :
Il s'agit d'un marché renouvelable.
Calendrier prévisionnel de publication des
prochains avis : 01/09/2021
VI.2) Informations sur les échanges électroniques
VI.3) Informations complémentaires :
Une visite sur site est obligatoire. L'offre
d'un candidat qui n'a pas effectué cette
visite sera déclarée irrégulière.
Les conditions de visites sont les suivantes :
La visite des locaux est obligatoire pour
chaque lot. Le candidat devra prendre rendez-vous auprès de l'agence concernée.
A la fin de la visite, l'entreprise fera signer
le « BON DE VISITE » à un représentant de
VOSGELIS, attestant ainsi de la visite des
locaux.
Ce document devra être joint à l'offre de
l'entreprise. La non fourniture de ce document entraînera l'irrégularité de l'offre de
l'entreprise.
VI.4) Procédures de recours
VI.4.1) Instance chargée des procédures
de recours :
Tribunal Administratif de Nancy, 5 Place de
la Carrière, F - 54000 Nancy, adresse internet : http://nancy.tribunal-administratif.fr/
VI.4.2) Organe chargé des procédures de
médiation :
CCIRA de Nancy, 1 Rue du Préfet Claude
Erignac, F - 54000 Nancy
VI.4.3) Introduction de recours :
Précisions concernant les délais d'introduction de recours : Les voies de recours
ouvertes aux candidats sont les suivantes :
Référé pré-contractuel prévu aux articles
L.551-1 à L.551-12 du Code de justice
administrative (CJA), et pouvant être exercé avant la signature du contrat. Référé
contractuel prévu aux articles L.551-13 à
L.551-23 du CJA, et pouvant être exercé
dans les délais prévus à l'article R. 551-7
du CJA. Recours pour excès de pouvoir
contre une décision administrative prévu
aux articles R. 421-1 à R. 421-7 du CJA,
et pouvant être exercé dans les 2 mois
suivant la notification ou publication de
la décision de l'organisme (le recours ne
peut plus, toutefois, être exercé après la
signature du contrat). Recours de pleine
juridiction ouvert aux tiers justifiant d'un
intérêt lésé, et pouvant être exercé dans
les deux mois suivant la date à laquelle la
conclusion du contrat est rendue publique
VI.4.4) Service auprès duquel des renseignements peuvent être obtenus sur
l'introduction de recours
VI.5) Date d'envoi du présent avis :
31 août 2018
VILLE DE
93 NEUILLY-SURMARNE
PRESTATIONS DE SÉCURITÉ
ET DE GARDIENNAGE
DIVERSES
Nom et adresse officiels de l'organisme
acheteur : Mairie de Neuilly sur Marne,
M. Jacques Mahéas, Maire, 1 Place François Mitterrand B.P 40, 93331 Neuilly sur
marne cedex, tél. : 01 43 08 96 96, courriel : service.marches.publics@neuillysurmarne.fr, adresse internet du profil acheteur : https://www.achatpublic.com/sdm/
ent/gen/index.jsp
Le pouvoir adjudicateur n'agit pas pour le
compte d'autres pouvoirs adjudicateurs
Principale(s) Activité(s) du pouvoir adjudicateur :
• Services généraux des administrations
publiques
Objet du marché : Prestations de sécurité et de gardiennage diverses pour la
ville de Neuilly-sur -Marne
L'avis implique l'établissement d'un
accord-cadre avec un seul opérateur
Caractéristiques principales :
• Variantes refusées
• Le présent marché se rapporte aux prestations relatives à la sécurité des biens
et des personnes, contre les risques de
malveillance sur l'ensemble de la ville de
Neuilly sur Marne.
Les prestations de surveillance concernent
à la fois une surveillance extérieure sur site
(ADS, Maître-chien) en fixe ou mobile, une
surveillance mobile véhiculée (VL ou deux
roues).
• Quantités (fournitures et services),
nature et étendue (travaux) : Il s'agit d'un
Accord cadre mono attributaire à bons de
commande :
Prestations de sécurité et de gardiennage
diverses
Montant minimum : 0 euro(s) HT Montant
maximum : 110 000 euro(s) HT
Prestations divisées en lots : non
Durée du marché ou délai d'exécution :
12 mois à compter de la notification du
marché
Cautionnement et garanties exigés : Les
modalités de cautionnement et de garanties sont mentionnés dans le dossier de
consultation.
Modalités essentielles de financement et
de paiement et/ou références aux textes
qui les réglementent : Les dépenses du
marché seront imputées sur le budget
communal.
Le délai global de paiement est fixé à
30 jours, à compter de la réception de la
facture.
Forme juridique que devra revêtir le groupement d'opérateurs économiques attributaire du marché : Interdiction aux candidats de présenter leurs offres en agissant
à la fois en qualité de candidats individuels
et de membres d'un ou plusieurs groupements.
Langues pouvant être utilisées dans l'offre
ou la candidature : français.
Unité monétaire utilisée, l'euro
Conditions de participation :
• Critères de sélection des candidatures :
Le jugement des propositions sera effectué dans les conditions prévues à l'article
62 du Décret n° 2016-360 du 25 mars 2016
au moyen des critères suivants :
1. Qualiication professionnelle ;
2. Références (Moyens techniques,
humains et financiers).
• Situation juridique - références requises :
Ceux mentionnées au règlement de
consultation
• Capacité économique et inancière références requises : Ceux mentionnées
au règlement de consultation
• Référence professionnelle et capacité
technique - références requises : Ceux
mentionnées au règlement de consultation
Marché réservé : Non
Justifications à produire quant aux qualités et capacités du candidat :
Autres renseignements demandés :
• Les candidats peuvent utiliser les formulaires DC1 (lettre de candidature) et DC2
(déclaration du candidat) ou le Document
Unique de Marché Européen (DUME) pour
présenter leur candidature. Ces documents sont disponibles gratuitement sur le
site ww.economie.gouv.fr.
• Ils contiendront les éléments indiqués
ci-dessous :
Les renseignements concernant la situation juridique de l'entreprise tels que prévus à l'article 48 du Décret nº2016-360 du
25 mars 2016 :
- Déclaration sur l'honneur pour justifier
que le candidat n'entre dans aucun des
cas des interdictions de soumissionner, et
notamment qu'il est en règle au regard des
articles L. 5212-1 à L. 5212-11 du code du
travail concernant l'emploi des travailleurs
handicapés ;
Les renseignements concernant la capacité économique et financière de l'entreprise
tels que prévus à l'article 44 du Décret
nº2016-360 du 25 mars 2016 :
- Déclaration concernant le chiffre d'affaires global et le chiffre d'affaires concernant les prestations objet du contrat, réalisés au cours des trois derniers exercices
disponibles ;
Les renseignements concernant les références professionnelles et la capacité
technique de l'entreprise tels que prévus
à l'article 44 du Décret nº2016-360 du
25 mars 2016 :
- Déclaration indiquant les effectifs
moyens annuels du candidat et l'importance du personnel d'encadrement pour
chacune des trois dernières années ;
- Liste des principaux services effectués
au cours des trois dernières années, indiquant le montant, la date et le destinataire
public ou privé. Les prestations de ser-
vices sont prouvées par des attestations
du destinataire ou, à défaut, par une déclaration de l'opérateur économique ;
- Déclaration indiquant l'outillage, le
matériel et l'équipement technique dont
le candidat dispose pour la réalisation du
contrat ;
- Certificat(s) de qualité ou de capacité
délivré(s) par des organismes indépendants ou moyens de preuve équivalents,
notamment, certificats de qualifications
professionnelles ou de conformité à des
spécifications techniques ;
• Les certiicats de qualiications et/ou de
qualité demandés aux candidats sont en
particulier :
- Agrément CNAPS
- Autorisation administrative d'exercer les
activités privées de surveillance et de gardiennage
- Arrêté préfectoral portant autorisation de
fonctionnement
- Arrêté municipal autorisant la détention
de chien de 2nde catégorie
- Assurance spécifique au(x) chien(s)
Chacun des certificats précités pourra
faire l'objet d'équivalence. Les entreprises
étrangères pourront quant à elles fournir
ceux délivrés par les organismes de leur
état d'origine.
Marché public simplifié : NON.
Critères d'attribution : Offre économiquement la plus avantageuse appréciée
en fonction des critères énoncés dans
le cahier des charges (règlement de la
consultation, lettre d'invitation ou document descriptif)
Type de procédure : Procédure adaptée
Date limite de réception des offres :
24 septembre 2018 à 12 h 00
Délai minimum de validité des offres :
120 jours à compter de la date limite de
réception des offres.
Renseignements complémentaires : Pour
obtenir tous renseignements complémentaires qui leur seraient nécessaires au
cours de leur étude, les candidats devront
faire parvenir au plus tard 8 jours avant
la date limite de remise des offres, une
demande écrite à :
1) Renseignements administratifs
Correspondant : service des Marchés
Publics
Téléphone : 01.43.08.79.47 / Fax :
01.43.08.76.99
Courriel : service.marches.publics@neuillysurmarne.fr
Adresse internet : https://www.achatpublic.com.
2) Renseignements techniques
Pour tout renseignement technique complémentaire, les candidats devront poser
leur question, sur la plateforme à l'adresse
internet (U.R.L.) https://www.achatpublic.
com dans la rubrique prévue à cet effet.
La réponse apportée aux sollicitations
écrites sera transmise à l'ensemble des
candidats afin d'assurer l'égalité de traitement des candidatures.
Date d'envoi du présent avis à la publication : 31 août 2018
Instance chargée des procédures de
recours : Tribunal administratif de Montreuil, 7 rue Catherine Puig (niveau 206 rue
de Paris), 93558 Montreuil cedex, tél. : 01
49 20 20 00, télécopieur : 01 49 20 20 99,
courriel : greffe.ta-montreuil@juriadm.fr,
adresse internet : http://montreuil.tribunal-administratif.fr
Détails d'introduction des recours :
Recours pour excès de pouvoir :
(art. R.421-1 et suivants du CJA) : dans
les 2 mois de la notification ou de la
publication de décision attaquée (délais
supplémentaires de distance : art. R.4217 du CJA). Possibilité de faire précéder
ce recours d'un recours gracieux auprès
du pouvoir adjudicateur dans les mêmes
délais qui proroge d'autant le délai du
recours pour excès de pouvoir.
Recours de pleine juridiction : dans les
2 mois à compter de l'accomplissement
des mesures de publicité appropriées au
moyen d'un avis mentionnant la conclusion
du marché et les modalités de sa consultation.
L'ouverture du recours de pleine juridiction
ferme le recours pour excès de pouvoir.
Référé précontractuel (art. L. 551-1 du
code de justice administrative): introduction avant la signature du marché laquelle
interviendra après notification de la lettre
de rejet de leur offre aux candidats non
retenus.
93 VILLE DE PANTIN
FÊTE DU PERSONNEL
Nom et adresse officiels de l'organisme
acheteur : Ville de Pantin, M. Bertrand
KERN, Maire, 84-88 avenue du Généra
Leclerc, 93500 Pantin, adresse internet :
https://www.achatpublic.com,
adresse
internet du profil acheteur : https://www.
achatpublic.com
Le pouvoir adjudicateur n'agit pas pour le
compte d'autres pouvoirs adjudicateurs
Principale(s) Activité(s) du pouvoir adjudicateur :
• Services généraux des administrations
publiques
Objet du marché : FETE DU PERSONNEL
La procédure d'achat du présent avis
n'est pas couverte par l'accord sur les
marchés publics de l'OMC.
L'avis implique un marché public
Caractéristiques principales :
• Variantes refusées
• Elle a pour but d'offrir une soirée festive
à thème qui intègre :
- un habillage de la salle
- un cocktail d'accueil
- un repas
- un spectacle (visuel, cirque, cabaret,
magie)
- un DJ
- une décoration adaptée au thème du
spectacle
La fête se déroulera :
- Le vendredi 11 janvier 2019
- Au gymnase Maurice Baquet - 6, rue
d'Estienne d'Orves à PANTIN.
- Le nombre d'invités est estimé 600
~700 personnes
Prestations divisées en lots : non
Durée du marché ou délai d'exécution :
36 mois à compter de la notification du
marché
Cautionnement et garanties exigés :
Aucune clause de garantie financière ne
sera appliquée.
Modalités essentielles de financement et
de paiement et/ou références aux textes
qui les réglementent : Budget de la ville.
Les sommes dues au(x) titulaire(s) et au(x)
sous-traitant(s) de premier rang éventuel(s) du marché seront payées dans
un délai global de 30 jours à compter de
la date de réception des factures ou des
demandes de paiement équivalentes
Forme juridique que devra revêtir le groupement d'opérateurs économiques attri-
butaire du marché : Le pouvoir adjudicateur ne souhaite imposer aucune forme de
groupement à l'attributaire du marché.
L'exécution du marché est soumise à
d'autres conditions particulières : non
Langues pouvant être utilisées dans
l'offre ou la candidature : français.
Unité monétaire utilisée, l'euro
Conditions de participation :
• Critères de sélection des candidatures :
Capacités juridiques, professionnelles,
techniques et financières.
Les candidats peuvent également utiliser
le Document Unique de Marché Européen
(DUME).
• Situation juridique - références requises :
Déclaration sur l'honneur pour justifier que
le candidat n'entre dans aucun des cas
d'interdiction de soumissionner ;
Déclaration d'intention de soumissionner
(DC1- imprimé dernière version ou forme
libre) ;
Documents relatifs aux pouvoirs des personnes habilitées à engager l'entreprise :
extrait Kbis ou équivalent et délégation de
pouvoir signée par la personne habilitée de
plein droit à représenter l'entreprise, le cas
échéant.
• Capacité économique et inancière références requises : Preuve d'une assurance pour les risques professionnels ;
Déclaration concernant le chiffre d'affaires
global et le chiffre d'affaires concernant
les prestations objet du contrat, réalisées
au cours des trois derniers exercices disponibles.
• Référence professionnelle et capacité
technique - références requises : Déclaration indiquant les effectifs moyens annuels
du candidat et l'importance du personnel
d'encadrement pour chacune des trois
dernières années ;
Déclaration indiquant l'outillage, le matériel et l'équipement technique dont le candidat dispose pour la réalisation du contrat
Déclaration indiquant les effectifs moyens
annuels du candidat et l'importance du
personnel d'encadrement pour chacune
des trois dernières années
Marché réservé : Non
Justifications à produire quant aux qualités et capacités du candidat :
Documents à produire obligatoirement
par le candidat, à l'appui de sa candidature :
• Déclaration sur l'honneur du candidat
justifiant qu'il n'entre dans aucun des cas
d'interdiction de soumissionner obligatoires prévus aux articles 45 et 48 de l'ordonnance n° 2015-899 du 23 juillet 2015
ou, pour les marchés publics de défense
ou de sécurité, qu'il n'entre dans aucun
des cas d'interdiction de soumissionner
obligatoires prévus aux articles 45, 46 et
48 de l'ordonnance n° 2015-899 du 23 juillet 2015.
Documents à produire à l'appui des candidatures par le candidat, au choix de
l'acheteur public :
• Déclaration concernant le chiffre d'affaires global et le chiffre d'affaires concernant les fournitures, services ou travaux
objet du marché, réalisés au cours des
trois derniers exercices disponibles.
• Déclaration indiquant les effectifs
moyens annuels du candidat et l'importance du personnel d'encadrement pour
chacune des trois dernières années.
• Présentation d'une liste des principales
fournitures ou des principaux services
effectués au cours des trois dernières
années, indiquant le montant, la date et le
destinataire public ou privé. Les livraisons
et les prestations de services sont prouvées par des attestations du destinataire
ou, à défaut, par une déclaration de l'opérateur économique
• Déclaration indiquant l'outillage, le matériel et l'équipement technique dont le candidat dispose pour la réalisation de marchés de même nature.
• Formulaire DC2, Déclaration du candidat individuel ou du membre du groupement. (disponible à l'adresse suivante
:
http://www.economie.gouv.
fr /daj /for mula ires- de cla r ation - ca ndidat-dc1-dc2-dc3-dc4)
• Si les documents fournis par le candidat
ne sont pas établis en langue française, ils
doivent être accompagnés d'une traduction en français, certifiée conforme à l'original par un traducteur assermenté
Autres renseignements demandés :
• Déclaration d'intention de soumissionner
(DC1- imprimé dernière version ou forme
libre) Non
• Documents relatifs aux pouvoirs des personnes habilitées à engager l'entreprise :
extrait Kbis ou équivalent et délégation de
pouvoir signée par la personne habilitée de
plein droit à représenter l'entreprise, le cas
échéant
• Preuve d'une assurance pour les risques
professionnels
Commentaire sur les justifications : Les
candidats peuvent également utiliser le
Document Unique de Marché Européen
(DUME).
Nombre de candidats :
• Réduction du nombre d'opérateurs
durant la négociation ou le dialogue (procédure négociée, dialogue compétitif) :
Recours à une procédure se déroulant en
phases successives afin de réduire progressivement le nombre des solutions à
discuter ou des offres à négocier : NON
Marché public simplifié : NON.
Critères d'attribution : Offre économiquement la plus avantageuse appréciée en
fonction des critères énoncés ci dessous
avec leur pondération :
• Valeur technique (60 %)
• Prix des prestations (40 %)
• Pas d'enchère électronique
Type de procédure : Procédure adaptée
Date limite de réception des offres :
01 octobre 2018 à 17 h 00
Délai minimum de validité des offres :
120 jours à compter de la date limite de
réception des offres.
Renseignements complémentaires : Les
sous-critères sont détaillés dans le règlement de consultation.
Date d'envoi du présent avis à la publication : 31 août 2018
Adresse auprès de laquelle des renseignements d'ordre administratif et technique peuvent être obtenus : adresse
internet : http://www.achatpublic.com
Adresse auprès de laquelle les documents peuvent être obtenus : adresse
internet : http://www.achatpublic.com
Adresse à laquelle les offres/candidatures/projets/demandes de participation
doivent être envoyés : adresse internet :
http://www.achatpublic.com
Informations complémentaires :
Conditions et mode de paiement pour
obtenir les documents contractuels et
additionnels :
Le dossier de consultation des entreprises est téléchargeable gratuitement par
chaque candidat sur la plateforme www.
achatpublic.com.
Instance chargée des procédures de
recours : Tribunal Administratif de Montreuil, 7rue Catherine Puig, 93558 Montreuil cedex, tél. : 01 49 20 20 00, télécopieur : 01 49 20 20 99, courriel : greffe.
ta-montreuil@juradm.fr, adresse internet :
http://montreuil.tribunal-administratif.fr/
Organe chargé des procédures de
médiation : Tribunal Administratif de
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 19
Les Echos Jeudi 6 septembre 2018
appels d’offres
Montreuil, 7rue Catherine Puig, 93558
Montreuil cedex, tél. : 01 49 20 20 00,
télécopieur : 01 49 20 20 99, courriel :
greffe.ta-montreuil@juradm.fr, adresse
internet : http://montreuil.tribunal-administratif.fr/
Service auprès duquel des renseignements peuvent être obtenus concernant
l'introduction des recours : Tribunal
Administratif de Montreuil, 7rue Catherine Puig, 93558 Montreuil cedex, tél. :
01 49 20 20 00, télécopieur : 01 49 20 20 99,
courriel : greffe.ta-montreuil@juradm.fr,
adresse internet : http://montreuil.tribunal-administratif.fr/
93 VILLE DE PANTIN
MISSION DE MAÎTRISE
D’ŒUVRE POUR
L’IMPLANTATION
PROVISOIRE DU MARCHÉ
MAGENTA
Nom et adresse officiels de l'organisme
acheteur : Ville de Pantin, M. Bertrand
KERN, Maire, 84-88 avenue du Général
Leclerc, 93507 Pantin cedex, courriel :
marchespublics@ville-pantin.fr, adresse
internet du profil acheteur : https://www.
achatpublic.com
Principale(s) Activité(s) du pouvoir adjudicateur :
• Services généraux des administrations
publiques
Objet du marché : MISSION DE MAÎTRISE
D'OEUVRE POUR L'IMPLANTATION PROVISOIRE DU MARCHE MAGENTA
Lieu d'exécution et de livraison : 28/30,
avenue Edouard Vaillant, 93500 Pantin
L'avis implique un marché public
Caractéristiques principales :
• Des variantes seront-elles prises en
compte : non
• Le détail des missions est le suivant :
Éléments de mission de base :
DIA - Etudes de diagnostic
APS- Avant-projet sommaire
AVP - Avant-projet définitif
PRO - Etudes de projet
ACT - Assistance pour la passation du
contrat de travaux
VISA - Conformité et visa d'exécution au
projet
DET - Direction de l'exécution des travaux
AOR - Assistance aux opérations de réception et de garantie de parfait achèvement
Missions complémentaires :
OPS- Ordonnancement, pilotage et coordination
SSI - Coordination sécurité incendie
Prestations divisées en lots : non
Cautionnement et garanties exigés : Une
avance est accordée au titulaire lorsque le
montant initial du marché est supérieur à
50 000 euro(s) HT et dans la mesure où le
délai d'exécution est supérieur à 2 mois,
sauf indication contraire de l'acte d'engagement.
Le montant de l'avance est ixé à 5% du
montant initial, toutes taxes comprises, du
marché, si sa durée est inférieure ou égale
à douze mois ; si cette durée est supérieure à douze mois, l'avance est égale
à 5% d'une somme égale à douze fois le
montant mentionné ci-dessus divisé par
cette durée exprimée en mois.
Le titulaire, sauf s'il s'agit d'un organisme
public, doit justifier de la constitution d'une
garantie à première demande à concurrence de 100% du montant de l'avance. La
caution personnelle et solidaire n'est pas
autorisée.
Modalités essentielles de financement et
de paiement et/ou références aux textes
qui les réglementent : Budget Ville
Forme juridique que devra revêtir le groupement d'opérateurs économiques attributaire du marché : L'équipe devra être
composée d'un architecte, d'un bureau
d'études tous corps d'état dont ingénierie désenfumage, d'un économiste de la
construction.
Il conviendra de désigner le mandataire du
groupement le cas échéant.
Langues pouvant être utilisées dans
l'offre ou la candidature : français.
Unité monétaire utilisée, l'euro
Conditions de participation :
• Critères de sélection des candidatures :
Capacités juridiques, professionnelles,
techniques et financières
• Situation juridique - références requises :
Déclaration sur l'honneur pour justifier que
le candidat n'entre dans aucun des cas
d'interdiction de soumissionner ;
Document relatif aux pouvoirs des personnes habilitées à engager la société :
extrait de K-bis ou équivalent et délégation
de pouvoir signée par la personne habilitée
de plein droit à représenter l'entreprise, le
cas échéant ;
Déclaration d'intention de soumissionner
(DC1 - dernière version en vigueur).
• Capacité économique et inancière références requises : Déclaration concernant le chiffre d'affaires global et le chiffre
d'affaires concernant les prestations objet
du contrat, réalisées au cours des trois
derniers exercices disponibles ;
Preuve d'une assurance pour les risques
professionnels.
• Référence professionnelle et capacité
technique - références requises : Déclaration indiquant les effectifs moyens annuels
du candidat et l'importance du personnel
d'encadrement pour chacune des trois
dernières années ;
Déclaration indiquant l'outillage, le matériel et l'équipement technique dont le
candidat dispose pour la réalisation du
contrat ;
Liste des principales prestations, de moins
de 7 ans, sur des projets d'échelle et de
complexité similaires des membres de
l'équipe projet.
Niveau(x) spécifique(s) minimal(aux) exigé(s) : Les références seront présentées
sous forme de dossier ou portfolio de
format A3 et devront indiquer :
- maître de l'ouvrage
- intitulé et nature de l'opération
- année de réalisation
- surface
- montant des travaux HT
Marché public simplifié : NON.
Critères d'attribution : Offre économiquement la plus avantageuse appréciée en
fonction des critères énoncés ci dessous
avec leur pondération :
• Valeur technique (60 %)
• Prix des prestations (40 %)
Type de procédure : Procédure adaptée
Date limite de réception des offres :
05 octobre 2018 à 17 h 00
Délai minimum de validité des offres :
180 jours à compter de la date limite de
réception des offres.
Renseignements complémentaires : Les
sous-critères de la valeur technique sont
décrits au règlement de la consultation.
Date d'envoi du présent avis à la publication : 31 août 2018
Adresse auprès de laquelle des renseignements d'ordre administratif et technique peuvent être obtenus : adresse
internet : http://www.achatpublic.com
Adresse auprès de laquelle les documents peuvent être obtenus : adresse
internet : http://www.achatpublic.com
Adresse à laquelle les offres/candidatures/projets/demandes de participation
doivent être envoyés : adresse internet :
http://www.achatpublic.com
Informations complémentaires :
Conditions et mode de paiement pour
obtenir les documents contractuels et
additionnels :
Le dossier de consultation est disponible en téléchargement sur la plateforme
achatpublic.com
Instance chargée des procédures de
recours : Tribunal Administratif de Montreuil, 7 Rue Catherine Puig, 93558 Montreuil, tél. : 01 49 20 20 00, télécopieur :
01 49 20 20 99, courriel : greffe.ta-montreuil@juradm.fr
Service auprès duquel des renseignements peuvent être obtenus concernant
l'introduction des recours : Tribunal
Administratif de Montreuil, 7 Rue Catherine
Puig, 93558 Montreuil, tél. : 01 49 20 20 00,
télécopieur : 01 49 20 20 99, courriel :
greffe.ta-montreuil@juradm.fr
93 VILLE DE PANTIN
PRESTATIONS DE
STÉNOTYPIE ET DE
TRANSCRIPTION
D’ASSEMBLÉES, RÉUNIONS,
CONFÉRENCES ET
COLLOQUES
Nom et adresse officiels de l'organisme
acheteur : Ville de Pantin, M. Bertrand
KERN, Maire, 84-88 avenue du Général
Leclerc, 93500 Pantin, tél. : 01 49 15 40 08,
courriel : marchespublics@ville-pantin.
fr, adresse internet du profil acheteur :
https://www.achatpublic.com/
Le pouvoir adjudicateur n'agit pas pour le
compte d'autres pouvoirs adjudicateurs
Principale(s) Activité(s) du pouvoir adjudicateur :
• Services généraux des administrations
publiques
Objet du marché : PRESTATIONS DE
STENOTYPIE ET DE TRANSCRIPTION
D'ASSEMBLEES, REUNIONS, CONFERENCES ET COLLOQUES POUR LA VILLE
DE PANTIN
La procédure d'achat du présent avis
n'est pas couverte par l'accord sur les
marchés publics de l'OMC.
L'avis implique l'établissement d'un
accord-cadre avec un seul opérateur
Caractéristiques principales :
• Des variantes seront-elles prises en
compte : non
• Quantités (fournitures et services), nature
et étendue (travaux) : L'accord-cadre avec
maximum est divisé en deux lots et passé en application des articles 78 et 80 du
Décret n°2016-360 du 25 mars 2016. Il
donnera lieu à l'émission de bons de commande. Il est conclu sans montant minimum de commande et pour un montant
maximum de 200 000euro(s) H.T
Prestations divisées en lots : oui
Possibilité de présenter une offre pour un
ou plusieurs lots
Durée du marché ou délai d'exécution :
48 mois à compter de la notification du
marché
Cautionnement et garanties exigés :
Aucune clause de garantie financière ne
sera appliquée.
Modalités essentielles de financement et
de paiement et/ou références aux textes
qui les réglementent : Les prestations
seront financées selon le budget de la
commune de pantin
Forme juridique que devra revêtir le
groupement d'opérateurs économiques
attributaire du marché : Le pouvoir adjudicateur ne souhaite imposer aucune forme
de groupement à l'attributaire de l'accord-cadre.
L'exécution du marché est soumise à
d'autres conditions particulières : non
Langues pouvant être utilisées dans
l'offre ou la candidature : français.
Unité monétaire utilisée, l'euro
Conditions de participation :
• Situation juridique - références requises :
Déclaration sur l'honneur pour justifier que
le candidat n'entre dans aucun des cas
d'interdiction de soumissionner
Copie des jugements prononcés, si le candidat est en redressement judiciaire
Document relatif aux pouvoirs des personnes habilitées à engager la société :
extrait de Kbis ou équivalent et délégation
de pouvoir signée par la personne habilitée
de plein droit à représenter l'entreprise, le
cas échéant
Déclaration d'intention de soumissionner
(DC1 - dernière version en vigueur ou sous
une forme libre)
• Capacité économique et inancière références requises : Déclaration concernant le chiffre d'affaires global et le chiffre
d'affaires concernant les prestations objet
du contrat, réalisées au cours des trois
derniers exercices disponibles
Preuve d'une assurance pour les risques
professionnels
• Référence professionnelle et capacité
technique - références requises : Liste
des principales prestations effectuées au
cours des trois dernières années, indiquant le montant, la date et le destinataire.
Elles sont prouvées par des attestations
du destinataire ou, à défaut, par une déclaration du candidat
Marché réservé : Non
Marché public simplifié : NON.
Critères d'attribution : Offre économiquement la plus avantageuse appréciée
en fonction des critères énoncés dans
le cahier des charges (règlement de la
consultation, lettre d'invitation ou document descriptif)
• Pas d'enchère électronique
Type de procédure : Procédure adaptée
Date limite de réception des offres :
25 septembre 2018 à 12 h 00
Délai minimum de validité des offres :
120 jours à compter de la date limite de
réception des offres.
Renseignements complémentaires : Le
dossier de consultation est téléchargeable
gratuitement par chaque candidat sur le
profil acheteur : www.achatpublic.com
Les candidatures seront analysées sur
la base des capacités professionnelles,
techniques et financières.
Accès gratuit au dossier de consultation
par téléchargement sur le profil d'acheteur : www.achatpublic.com
Transmission de l'offre par voie postale ou
par voie électronique, dans les conditions
précisées dans le règlement de la consultation. Pour la remise d'un pli par voie postale : Plis adressés par voie postale par
lettre recommandée avec demande d'avis
de réception postal à l'adresse indiquée
ci-dessous, ou déposés contre récépissé
à l'adresse indiquée ci-dessous.
Ville de Pantin - Pôle Achats et Marchés
publics, 84/88 avenue du Général Leclerc,
93507 Pantin
Les réceptions sont assurées de 9:00
à 12:00 et de 14:00 à 17:00, du lundi au
vendredi. Les pièces de la candidature
et de l'offre sont transmises sur support
physique électronique (CDROM, clé Usb).
L'acte d'engagement et ses annexes, et la
Déclaration d'intention de soumissionner
(Dc1 - imprimé dernière version ou forme
libre) sont également transmis en originaux sur support papier. Le pouvoir adjudicateur accepte aussi les plis adressés par
voie électronique dans les conditions définies ci-après. Pour la remise d'un pli électronique, le pouvoir adjudicateur accepte
les plis adressés par voie électronique
à l'adresse suivante : www.achatpublic.
com. Il est précisé que le fuseau horaire
de référence sera celui de (gmt+01:00)
Paris, Bruxelles, Copenhague, Madrid. Les
candidats peuvent également transmettre,
dans les délais impartis pour la remise des
plis, une copie de sauvegarde sur support physique électronique ou sur support
papier.
Date d'envoi du présent avis à la publication : 04 septembre 2018
Adresse auprès de laquelle des renseignements d'ordre administratif et technique peuvent être obtenus : adresse
internet : https://www.achatpublic.com/
Adresse auprès de laquelle les documents peuvent être obtenus : adresse
internet : https://www.achatpublic.com/
Adresse auprès de laquelle des renseignements complémentaires peuvent être
obtenus : adresse internet : https://www.
achatpublic.com/
Informations complémentaires :
• La prestation n'est pas réservée à une
profession particulière
• Les personnes morales ne sont pas
tenues d'indiquer les noms, et qualifications professionnelles des membres du
personnel chargé de la prestation
Instance chargée des procédures de
recours : Tribunal administratif de Montreuil, 7 Rue Catherine Puig, 93558 Montreuil cedex, tél. : 01 49 20 20 00, télécopieur : 01 49 20 20 99, courriel : greffe.
ta-montreuil@juradm.fr, adresse internet :
http://montreuil.tribunal-administratif.fr/
Organe chargé des procédures de
médiation : Tribunal administratif de
Montreuil, 7 Rue Catherine Puig, 93558
Montreuil cedex, tél. : 01 49 20 20 00, télécopieur : 01 49 20 20 99, courriel : greffe.
ta-montreuil@juradm.fr, adresse internet :
http://montreuil.tribunal-administratif.fr/
Nature et désignation des lots :
Lot(s) 1 Lot 1 - DIRECTION DES
AFFAIRES JURIDIQUES, DES ACHATS
ET DES MARCHES PUBLICS, DIRECTION
GENERALE
DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES,
DES ACHATS ET DES MARCHES PUBLICS,
DIRECTION GENERALE
Etendue ou quantité : Il est conclu sans
montant minimum de commande et pour un
montant maximum de 100 000euro(s) H.T
Durée du lot ou délai d'exécution : 48 mois
à compter de la notification du marché
Lot(s) 2 Lot 2 - DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES
DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES
Etendue ou quantité : Il est conclu sans
montant minimum de commande et pour un
montant maximum de 100 000euro(s) H.T
Durée du lot ou délai d'exécution : 48 mois
à compter de la notification du marché
TRAVAUX
30 LOGIS CÉVENOLS
REMPLACEMENT DU
SYSTÈME D’INTERPHONIE
ET DE PORTES DE HALL
D’IMMEUBLES À ALÈS
Nom et adresse officiels de l'organisme
acheteur : Logis Cévenols (OPH Alès),
Service Marchés Publics, http://logis-cevenols.e-marchespublics.com/ 30100 Alès
tél. : 04-66-78-47-00 télécopieur : 04-6678-47-02 Courriel : marchespublics@
logis-cevenols.fr
Adresse internet : http://www.logis-cevenols.fr.
Adresse internet du profil d'acheteur :
http://logis-cevenols.e-marchespublics.
com.
Objet du marché : Travaux de remplacement du système d'interphonie et de
portes de hall d'immeubles à Alès
Lieu d'exécution et de livraison : 2 rue
Soubeyrannne et 1 B et C Grand-Rue Jean
Moulin 30100 Alès
Caractéristiques principales :
Le présent marché passé selon une procédure adaptée est soumis aux dispositions
de l'article 42 de l'ordonnance n°2015.899
du 23 juillet 2015 et de l'article 27 du décret
n°2016.360 du 25 mars 2016.
Quantités (fournitures et services),
nature et étendue (travaux) : Le présent
marché concerne des travaux de remplacement du système d'interphonie et de
portes de halls d'immeubles à Alès. Pour
plus de détails, se référer au CCTP et à la
DPGF des lots concernés.
Des variantes seront-elles prises en
compte : oui
Possibilité de présenter une offre pour un
lot, plusieurs lots
Durée du marché ou délai d'exécution :
3 mois à compter de la notification du marché.
Modalités essentielles de financement et
de paiement et/ou références aux textes
qui les réglementent : fonds propres du
pouvoir adjudicateur, emprunt, subventions. Les prestations objet du présent
marché seront rémunérées dans les conditions fixées par les règles de la comptabilité commerciale. Les sommes dues en exécution du présent marché seront payées
dans un délai de 30 jours à compter de la
réception de la demande de paiement par
l'acheteur public.
Forme juridique que devra revêtir le groupement d'opérateurs économiques attributaire du marché : le passage d'un groupement d'une forme à une autre ne peut
être exigé pour la présentation de l'offre
mais le groupement peut être contraint
d'assurer cette transformation lorsque
le marché lui a été attribué. Dans ce cas,
la forme imposée après attribution est le
groupement solidaire. Les candidatures et
les offres seront entièrement rédigées en
langue française ainsi que les documents
de présentation associés.
Les candidatures et les offres seront
entièrement rédigées en langue française ainsi que les documents de présentation associés.
Unité monétaire utilisée, l'euro.
Justifications à produire quant aux qualités et capacités du candidat :
Documents à produire obligatoirement
par le candidat, à l'appui de sa candidature :
-Copie du ou des jugements prononcés,
si le candidat est en redressement judiciaire (si ces documents ne sont pas déjà
demandés dans le cadre du formulaire
DC2, ci-après).
Documents à produire à l'appui des candidatures par le candidat, au choix de
l'acheteur public :
-Déclaration concernant le chiffre d'affaires global et le chiffre d'affaires concernant les fournitures, services ou travaux
objet du marché, réalisés au cours des
trois derniers exercices disponibles (renseignements à inscrire dans le formulaire
DC2, si celui-ci est demandé par l'acheteur
public).
-Déclaration indiquant les effectifs moyens
annuels du candidat et l'importance du
personnel d'encadrement pour chacune
des trois dernières années (déclaration
à produire en annexe du formulaire DC2,
si celui-ci est demandé par l'acheteur
public).
-Présentation d'une liste des travaux exécutés au cours des cinq dernières années,
appuyée d'attestations de bonne exécution pour les travaux les plus importants.
Ces attestations indiquent le montant,
l'époque et le lieu d'exécution des travaux
et précisent s'ils ont été effectués selon
les règles de l'art et menés régulièrement
à bonne fin (documents à fournir en annexe
du formulaire DC2, si celui-ci est demandé
par l'acheteur public).
-Déclaration indiquant l'outillage, le matériel et l'équipement technique dont le
candidat dispose pour la réalisation de
marchés de même nature (déclaration à
produire en annexe du formulaire DC2,
si celui-ci est demandé par l'acheteur
public).
-Certificats de qualifications professionnelles (documents à fournir en annexe du
formulaire DC2, si celui-ci est demandé
par l'acheteur public). La preuve de la
capacité du candidat peut être apportée
par tout moyen, notamment par des certificats d'identité professionnelle ou des
références de travaux attestant de la compétence de l'opérateur économique à réaliser la prestation pour laquelle il se porte
candidat.
-Formulaire DC1, Lettre de candidature Habilitation du mandataire par ses co-traitants (disponible à l'adresse suivante :
http://www.economie.gouv.fr/daj/formulaires-declaration-du-candidat).
-Formulaire DC2, Déclaration du candidat individuel ou du membre du groupement.(disponible à l'adresse suivante :
http://www.economie.gouv.fr/daj/formulaires-declaration-du-candidat).
-Formulaire ATTRI1, Acte d'engagement.
(disponible à l'adresse suivante :http://
w w w.e c o n o m i e . g o u v.f r / d a j / f o r m u laires-attribution-marches-2016).
Documents à produire obligatoirement
par l'attributaire, avant la signature et la
notification du marché public ou de l'accord-cadre (formulaire NOTI1) :
-Si l'attributaire est établi en France, les
attestations et certificats délivrés par les
administrations et organismes compétents
prouvant qu'il a satisfait à ses obligations
fiscales et sociales ou un état annuel des
certificats reçus (formulaire NOTI2).
Autres renseignements demandés :
- Autres renseignements demandés :
Extrait kbis; Assurance du candidat; Pouvoir pour engager la société
Marché public simplifié : non
Critères d'attribution : Offre économiquement la plus avantageuse appréciée en
fonction des critères énoncés ci-dessous
avec leur pondération.
- Prix des prestations : 60%;
- Valeur technique de l'offre : 35%;
- Engagement sur l'insertion professionnelle : 5%.
Type de procédure : procédure adaptée.
Date limite de réception des offres :
20 septembre 2018 à 16:00
Délai minimum de validité des offres :
180 jours à compter de la date limite de
réception des offres.
Renseignements complémentaires : Le
présent marché est divisé en deux lots :
- Lot 1: interphonie
- Lot 2: Pose de portes de halls d'immeubles
Des clauses de réexamen sont prévues; se
référer au CCAP.
Après une première analyse des offres, le
pouvoir adjudicateur se réserve le droit
d'entamer des négociations avec un ou
plusieurs candidats ayant présente? une
offre (article 2.6.1 du règlement de la
consultation).
Une visite des lieux est à effectuer obligatoirement. L'attestation de visite doit être
jointe au dossier sous peine de rejet de
l'offre.
Conditions et mode de paiement pour
obtenir les documents contractuels et
additionnels :
Le dossier de la consultation est entièrement et gratuitement téléchargeable
sur la plateforme à l'adresse suivante :
http://logis-cevenols.e-marchespublics.
com Les candidats peuvent aussi adresser une demande de dossier par fax (au
0466784702)ou par mail (marchespublics@logis-cevenols.fr).
Conditions de remise des offres ou des
candidatures :
Les offres, sous forme matérialisée,
devront parvenir par pli recommandé avec
accusé de réception ou être remises contre
récépissé à l'adresse suivante : logis cévenols - service marchés publics - 433 quai
de bilina - 30 100 Alès Les offres peuvent
aussi être remises sous forme dématérialisée sur la plateforme à l'adresse suivante:
Http://logis-cevenols.e-marchespublics.
com Pour plus de renseignements, se référer au règlement de la consultation.
Passez à la convocation
électronique des élus
Tél. 01 72 36 55 48
Date d'envoi du présent avis à la publication : 30 août 2018.
Adresse auprès de laquelle des renseignements d'ordre administratif peuvent
être obtenus : Logis Cévenols, Service
Marchés Publics 433 quai de bilina 30100
Alès, tél. : 0466784700, courriel : marchespublics@logis-cevenols.fr, adresse internet : http://logis-cevenols.e-marchespublics.com/.
Adresse auprès de laquelle des renseignements d'ordre technique peuvent
être obtenus : Logis Cévenols, Dimitri
Meynadier 433 quai de bilina 30100 Alès,
tél. : 0466784700, courriel : dmeynadier@
logis-cevenols.fr, adresse internet : http://
logis-cevenols.e-marchespublics.com/.
VILLE DE
92 FONTENAY-AUXROSES
INSTALLATION D’UNE HALLE
SPORTIVE DÉMONTABLE
AVEC LOCAUX ANNEXES
ET AMÉNAGEMENTS
EXTÉRIEURS
AVIS RECTIFICATIF
Nom et adresse officiels de l'organisme
acheteur : Mairie de Fontenay-aux-Roses.
Correspondant : Virton Priscilla, 75 rue
boucicaut, 92260, fontenay-aux-Roses,
tél. : 01-41-13-20-68, Courriel : priscilla.virton@fontenay-aux-roses.fr , adresse internet :http://fontenay-aux-roses.e-marchespublics.com .
Objet du marché : 18A21 Installation
d'une halle sportive démontable pour un
gymnase 44x22 avec locaux annexes et
aménagements extérieurs au stade du
Panorama.
Type de procédure : Procédure adaptée.
Mis en ligne sur le site www.boamp.fr du
27/07/2018 au 05/09/2018
Informations rectificatives :
Dans la rubrique "Date limite de réception des offres":
Au lieu de : "12 septembre 2018 à 15:00",
lire : "21 septembre 2018 à 15:00".
Dans la rubrique "Règlement de la consultation - article 5.1",
Après la mention : "Coupes transversales
et longitudinales de la halle (début page 6)":
supprimer : "et des annexes".
93
VILLE DE LIVRYGARGAN
TRANSFORMATION DE LA PMI
SAINT-CLAUDE EN CRÈCHE
Nom et adresse officiels de l'organisme acheteur : Ville de Livry-Gargan,
Reydant Isabelle, 3 place François-Mitterrand 93891 Livry-Gargan cedex. tél. :
0141708800, télécopieur : 0145092115,
Courriel : isabelle.reydant@livry-gargan.fr,
Adresse internet : https://www.livry-gargan.fr.
Adresse internet du profil d'acheteur :
http://livrygargan.e-marchespublics.com.
Objet du marché : travaux de transformation de la pmi Saint-Claude en crèche.
Type de marché de travaux : exécution.
Lieu d'exécution : PMI Saint-Claude 26 rue
Saint-Claude, 93190 Livry-Gargan.
L'avis implique un marché public.
Caractéristiques principales : Une visite
du site est obligatoire pour les candidats
avant la remise de leur offre. L'attestation
de visite est en page 15 du règlement de la
consultation
Le lieu de rendez-vous est fixé devant la
PMI au 26 rue Saint-Claude. Deux dates au
choix des candidats : lundi 10 septembre
2018 à 10h00 OU lundi 17 septembre
2018 à 10h00. La personne en charge
de ces visites est Monsieur BERTHOMÉ
(01.41.70.34.36).
Nature et étendue : L'établissement se
développe sur 1 niveau RDC. L'opération
prévoit : - une restructuration lourde de la
crèche, - l'accessibilité PMR de l'ensemble.
- Une extension de 29 m² de plancher La
surface de la crèche est d'environ 300m².
Refus des variantes.
La procédure d'achat du présent avis est
couverte par l'accord sur les marchés
publics de l'OMC : oui.
Prestations divisées en lots : oui.
Possibilité de présenter une offre pour un
ou plusieurs lots.
Modalités essentielles de financement
et de paiement et/ou références aux
textes qui les réglementent : financement
par fonds propres et paiement direct à
30 jours à compter de la date de réception
de la facture.
Langues pouvant être utilisées dans
l'offre ou la candidature : français.
Unité monétaire utilisée, l'euro.
Conditions de participation :
Critères de sélection des candidatures :
les candidats seront sélectionnés en fonction de leurs capacités techniques, professionnelles et financières appréciées au
regard des documents communiqués.
Les documents justificatifs à remettre par
les candidats sont listés dans le règlement
de la consultation.
Marché public simplifié : NON
Critères d'attribution :
Offre économiquement la plus avantageuse appréciée en fonction des critères
énoncés dans le cahier des charges (règlement de la consultation, lettre d'invitation
ou document descriptif).
Type de procédure : procédure adaptée.
Date limite de réception des offres :
10 octobre 2018 à 12:00.
Délai minimum de validité des offres :
120 jour(s) à compter de la date limite de
réception des offres.
Renseignements complémentaires :
Conformément aux dispositions de l'article
39 du Décret n°2016-360 du 25/03/2016
relatif aux marchés publics, la présente
procédure fait l'objet d'une mise à disposition par voie électronique du dossier de
consultation des entreprises.
Le dossier de consultation peut être téléchargé gratuitement à l'adresse suivante :
http://livrygargan.e-marchespublics.com
ou www.livry-gargan.fr rubrique marchés
publics
Une aide technique pour le téléchargement du dossier de consultation et la
constitution électronique de leur réponse
est à disposition des candidats. Cette
prestation est assurée gratuitement par le
Service d'Assistance aux Utilisateurs de la
plateforme de dématérialisation au numéro suivant : 0892 23 21 20.
Les candidats ont la faculté de présenter
leur offre sous forme papier ou sous forme
dématérialisée, et inversement.
Il n'est toutefois pas permis de combiner
ces deux formes de réponses. Les candidats doivent donc choisir entre la transmission par voie électronique ou l'envoi
sur un support papier.
Le dossier de consultation mis à disposition des entreprises sur la plateforme de
dématérialisation est un dossier complet.
Le téléchargement partiel de ce dossier est
de la seule responsabilité de l'entreprise.
L'authentification préalable n'étant plus
obligatoire, nous recommandons toutefois aux entreprises d'indiquer le nom de
la personne chargée du téléchargement
ainsi qu'une adresse électronique, afin que
puissent lui être communiquées les modifications éventuelles et/ou les précisions
apportées aux documents de la consultation.
Les conditions de remise des plis sont
indiquées dans le règlement de la consultation.
Date d'envoi du présent avis à la publication : 03 septembre 2018.
Adresse auprès de laquelle les documents peuvent être obtenus : adresse
internet : http://livrygargan.e-marchespublics.com .
Instance chargée des procédures de
recours : Tribunal administratif 7 rue
Catherine-Puig 93100 Montreuil, tél. :
0149202030, adresse internet : https://
www.montreuil.tribunal-administratif.fr.
Service auprès duquel des renseignements peuvent être obtenus concernant
l'introduction des recours : Tribunal
administratif 7 rue Catherine-Puig 93100
Montreuil, tél. : 0149202030, adresse internet : https://www.montreuil.tribunal-administratif.fr.
Adresse à laquelle des renseignements
complémentaires peuvent être obtenus : adresse internet : http://livrygargan.e-marchespublics.com.
Renseignements relatifs aux lots :
Lot n°1 : Installation de chantier-Curage-Démolition-Gros œuvre-Etanchéité-Carrelage-Faïence-Clôtures.
Installation de chantier-Curage-Démolition-Gros
œuvre-Etanchéité-Carrelage-Faïence-Clôtures :
Mots descripteurs : Gros œuvre.
CPV - Objet principal : 45223220.
Lot n°2 : Serrurerie-Menuiseries extérieures-Protection solaire-Menuiseries
bois-Mobiliers-Cloisons doublages-Sols
souples.
Serrurerie-Menuiseries extérieures-Protection solaire-Menuiseries bois-Mobiliers-Cloisons doublages-Sols souples :
Mots descripteurs : Menuiserie.
CPV - Objet principal : 45421000.
Lot n°3 : CVCD-Plomberie-Electricité courants forts et faibles-Extincteurs-Equipements de cuisine-plafonds
suspendus.
CVCD-Plomberie-Electricité
courants
forts et faibles-Extincteurs-Equipements
de cuisine-plafonds suspendus :
Mots descripteurs : Electricité (travaux).
CPV - Objet principal : 09310000.
Lot n°4 : Bardage bois-Isolation par l'extérieur-Volets coulissants.
Bardage bois-Isolation par l'extérieur-Volets coulissants :
Mots descripteurs : Isolation.
CPV - Objet principal : 45320000.
Lot n°5 : Désamiantage.
Désamiantage :
Mots descripteurs : Amiante (désamiantage).
CPV - Objet principal : 45262660
Les Échos sont habilités à publier les annonces judiciaires et légales
dans les départements du Rhône, de Paris, des Yvelines, de l’Essonne, des
Hauts-de-Seine, de Seine-Saint Denis, du Val de Marne, et du Val d’Oise.
COMMENT PUBLIER VOS ANNONCES //
◗ Thomas BARRE : 01 87 39 84 40
tbarre@lesechos.fr
◗ Par E-mail : marchespublics@lesechos.fr
◗ Par Fax au : 01 49 53 22 60
◗ Par courrier au :
Dematis - 10 bd de Grenelle CS 10817 – 75738 PARIS CEDEX 15
Date limite de réception : le lundi midi pour une parution le mercredi suivant
dans Les Echos Entreprises et Collectivités.
RESPONSABLES D’INFORMATIONS MARCHÉS
◗ Jenyfer Befort (01 55 80 73 22)
◗ Guillaume Deshoulières (01 55 80 73 21)
◗ Jean-Francis Vinolo (07 86 15 41 80)
Les Echos Entreprises & Collectivités
◗ Editeur : Capucine Marraud des Grottes
cmarraud@lesechos.fr
◗ Directeur de Production & Logistique : Jérôme Mancellon
Retrouvez l’ensemble de nos appels d’ofres et attributions de marchés
sur marches-publics.lesechos.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ABONNEZ-VOUS
MAINTENANT
À L’OFFRE
NUMERIQUE
BIENVENUE DANS LA NOUVELLE ECHOSNOMIE
50
%
de réduction
abonnement.lesechos.fr/numerique
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
3
Размер файла
11 781 Кб
Теги
Les Echos, newspaper
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа