close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Les Echos - 27 09 2018

код для вставкиСкачать
Sébastian Kahnert/Zuma Press/ZUM
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Europe Ne plus
changer d’heure
n’est pas si facile
// P. 13
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE // JEUDI 27 SEPTEMBRE 2018 // LESECHOS.FR
La guerre des prix fait
rage dans les télécoms
L’ESSENTIEL
LA FED VEUT ÉVITER LA
SURCHAUFFE ÉCONOMIQUE
Malgré les critiques de Donald
Trump, la Fed est bien décidée à
éviter la surchauffe de l’économie
américaine, avec la troisième
hausse de son taux directeur cette
année. // P. 5
ITALIE : TRIA RÉSISTE
AUX PRESSIONS DU M5S
l Les opérateurs multiplient
Sourd aux menaces de Luigi Di
Maio, du Mouvement 5 Etoiles, le
ministre des Finances a assuré
qu’il respecterait les engagements européens de l’Italie. // P. 6
les offres promotionnelles
pour gagner des abonnés.
l Une stratégie coûteuse,
qui fragilise le secteur.
ENTREPRISES
& MARCHÉS
L
es forfaits téléphoniques – fixe ou mobile – n’ont jamais
été si bon marché. En rivalisant de promotions agressives, les opérateurs tricolores ont fait de l’Hexagone le
marché qui a le plus perdu de valeur au monde ces dix dernières
années. Les derniers mois n’ont pas inversé la tendance, au contraire. Pour regagner des clients, après les avoir vus le déserter
par millions, SFR a frappé très fort avec des prix cassés « à vie »,
qui ne remontent pas à la fin de la première année, comme chez
ses concurrents. Au point de mettre en difficulté Free. L’exchampion des prix cassés est pris à son propre piège et contraint
de surenchérir. Bouygues Telecom et Orange ne peuvent dès
lors qu’embrayer. Dans cette foire aux forfaits, les consommateurs sont à la fête. Mais c’est une spirale infernale qui menace
les capacités d’investissement des industriels. Stéphane
Richard, le patron d’Orange, ne s’en cache pas et aimerait faire
interdire, dans le cadre de la loi Pacte, ce qu’il considère comme
des « ventes à perte ». Ironiquement, Orange a commencé,
début septembre, à brader la fibre optique, supposée être le
moteur d’une remontée des prix. Certains soupçonnent les opérateurs de jouer avec le feu pour rendre inévitable le passage de
quatre acteurs à trois. Une consolidation dont rêve le secteur de
longue date, sans arriver à se mettre d’accord. // PAGE 22
LES ÉTATS-UNIS DÉCLARENT
LA GUERRE AUX OPIOÏDES
Une trentaine d’Etats ont lancé des
poursuites contre les fabricants
d’antidouleurs, à base d’opiacés.
Des produits accusés de créer une
grande dépendance. // P. 20
L’ENSEIGNE DE SURGELÉS
PICARD FAIT SA RÉVOLUTION
« Success story » de la distribution française, le roi des surgelés
étend son offre et propose de nouveaux services de restauration et
distribution automatique. // P. 21
VIN : LA GUERRE DES SALONS
S’INTENSIFIE À BORDEAUX
Bordeaux et la région NouvelleAquitaine ont décidé de venir en
aide au Salon Vinexpo, concurrencé par l’allemand ProWein.
ET L’ÉDITORIAL DE DANIEL FORTIN PAGE 9
// P. 25
Comment le gouvernement
va revaloriser la prime d’activité
Obligations hybrides, sukuk, titrisation… Plus d’un quart des titres
de dette verte en circulation ne
sont pas des obligations « classiques ». // P. 27
PROTECTION SOCIALE Tous les bénéficiaires de l’allocation toucheront 20 euros
de plus dès novembre. Les hausses seront plus ciblées autour du SMIC ensuite.
ÉNERGIE Ce que
Linky change pour
les fournisseurs
d’électricité // P. 17
William Beaucardet/RÉA
Sébastien Ortola/RÉA
CARNET // P. 33
La santé pour
tous, le nouveau
défi de l’Inde
L’analyse de
Marjorie Cessac
ISSN0153.4831
NUMÉRO 22790
110e ANNÉE
34PAGES
Antilles Réunion 3,70 €. Guyane-St Martin
4,80 €. Belgique 3, 20 €. Espagne 4 €.
Grande-Bretagne 3£40. Grèce 3,70 €. Italie
4 €. Luxembourg 3,40 €. Maroc 28 DH. Suisse
5 , 4 0 F S . Tu n i s i e 4 , 5 T N D. Z o n e C FA
2.800 CFA.
AUTOMOBILE Une page va se tourner
Dans un mois, tous les salariés qui ont droit à la
prime d’activité toucheront l’augmentation forfaitaire de 20 euros par mois décidée il y a un an.
Soit 3,2 millions de foyers. Mais les hausses suivantes seront plus ciblées, sur un peu moins de
2 millions de foyers. En octobre 2019, la formule
de calcul de ce complément de revenus pour les
travailleurs pauvres et modestes sera en effet
revue afin de concentrer les revalorisations
exceptionnelles autour du SMIC. A ce niveau de
revenus, le gain atteindra bien 80 euros par
mois à la fin du quinquennat. Ainsi, la promesse
présidentielle d’augmenter de 50 % la prime
d’activité pour les personnes au SMIC sera
tenue. Le ciblage de cette hausse vise à contenir
le coût croissant de la prime. // PAGE 3 ET
chez Mercedes. Dieter Zetsche, président du directoire du groupe Daimler,
quittera ses fonctions opérationnelles
l’an prochain, après l’assemblée générale des actionnaires. L’emblématique
patron à moustaches, figure de l’industrie allemande, avait pris la tête du
groupe en 2006 et l’avait profondément
transformé, jusqu’à le hisser en 2016 sur
la plus haute marche du podium mondial des constructeurs premium,
devant ses grands rivaux BMW et Audi
(groupe Volkswagen). Il sera remplacé
par le Suédois Ola Källenius,
aujourd’hui directeur de la recherche,
qui, à quarante-neuf ans, deviendra
le premier patron non allemand du
constructeur. // PAGE 19
L’ÉDITORIAL D’ÉTIENNE LEFEBVRE PAGE 9
ET « CRIBLE » PAGE 34
Aérien : les compagnies
s’inquiètent des risques
d’un Brexit sans accord
SUR
DOMINIQUE SEUX
DANS « L’ÉDITO ÉCO »
À 7H45
DU LUNDI AU VENDREDI
Mercedes
ne sera plus
dirigé par
un Allemand
C’est le plus grand système d’assurance-maladie au monde qui a vu le
jour cette semaine : le gouvernement
Modi a décidé la prise en charge
des frais de santé de près de 500 millions d’Indiens, suscitant beaucoup
d’espoirs, mais aussi des doutes.
// PAGE 9
Leur association internationale,
Iata, tire la sonnette d’alarme.
TRANSPORT Le directeur général de l’Association interna-
tionale du transport aérien, Alexandre de Juniac, s’inquiète,
dans un communiqué de l’Iata publié mercredi, de « la gravité extrême » de la situation dans laquelle se trouverait le
transport aérien en cas d’absence d’accord sur le Brexit.
« Partir du principe que “tout ira bien le moment venu” est
beaucoup trop risqué pour être acceptable », ajoute l’ancien
PDG d’Air France-KLM. L’Iata appelle Bruxelles et Londres
« à être beaucoup plus transparents sur l’état des discussions ». Compte tenu de la date prévue de sortie du Royaume-Uni de l’Union, le 31 mars 2019, soit au début de la saison
touristique, les compagnies aériennes craignent une baisse
des ventes due aux incertitudes. // PAGE 18
Silas Stein/Zuma Press/Zuma/RÉA
LA FINANCE VERTE
GAGNE EN SOPHISTICATION
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
02 //
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos
FRANCE
Un Premier ministre
trop parfait
Contrairement à ses prédécesseurs, Emmanuel
Macron peut se targuer d’avoir un Premier ministre
à sa place… Trop peut-être pour qui voudrait
partager la responsabilité des difficultés actuelles.
LE FAIT
DU JOUR
POLITIQUE
Cécile
Cornudet
Dessins Fabien Clairefond pour « Les Echos »
Q
uand les difficultés
arrivent, le geste est
toujours le même.
Tourner le regard, pointer
son Premier ministre. Trop
transparent, trop clivant, trop
planqué, trop déloyal, il y a
l’embarras du choix. Nicolas
Sarkozy à la même époque
avait déjà qualifié François
Fillon de « collaborateur »,
François Hollande commençait
à songer au remplacement
de Jean-Marc Ayrault,
incapable de gérer les ministres
fortes têtes. Emmanuel Macron
sait trop combien le couple
exécutif est source de fragilité
pour ne pas avoir mûrement
choisi son Premier ministre.
Une ambition limitée pour qu’il
ne devienne pas rival dès le
seuil de Matignon franchi. Un
poids politique relatif pour qu’il
dépende exclusivement de lui.
Un sens du secret, de la fidélité
et de l’efficacité pour intégrer
son propre fonctionnement.
Edouard Philippe est tout cela.
Au bout de quinze mois, leur
duo n’a laissé paraître aucune
divergence, ni même aucun
agacement. C’est inédit.
Emmanuel Macron a voulu
une organisation imbriquée
entre les deux maisons,
conseillers communs, agendas
partagés, échanges constants.
Contrôler et entraîner. Edouard
Philippe a rendu les armes
d’emblée, persuadé que
le moindre espace entre lui
et le président vaudrait sa perte.
« Jouer contre l’Elysée serait
jouer contre nous-mêmes »,
persuade-t-il ses équipes. Il va
donc au charbon, pèse (sur les
équilibres budgétaires) mais en
coulisses, cache ses états d’âme.
On ne lui connaît qu’un combat
personnel, les 80 km/h sur les
départementales. On connaît
plus efficace pour sculpter
une image. Au regard de ses
propres critères, Emmanuel
Macron a donc bien choisi…
A moins que ce ne soit trop ?
A l’heure des difficultés, difficile
d’incriminer ce second trop
parfait. Ses proches s’y
essaient : « Trop droitier »,
« trop techno »… D’autres disent
l’inverse : « Il faudrait qu’il
se réaffirme de droite pour que
Macron puisse réapparaître
de centre gauche » ! La matière
résiste. Edouard Philippe sait se
fondre en rassembleur quand
le président est vu comme
clivant. Il a en outre l’élégance
(fortuite) de ne pas l’humilier
dans les sondages. Il le devance,
mais baisse comme lui. Au
moins Sarkozy pouvait-il
suspecter Fillon de protéger sa
popularité. A défaut de bouc
émissaire, il y a toujours
les grands modèles pour se
« représidentialiser ».
Emmanuel Macron sera
sur la tombe du général
de Gaulle le 4 octobre.
ccornudet@lesechos.fr
en bref
Rassemblement national : la justice
valide la saisie mais la divise par deux
POLITIQUE Le Rassemblement national (RN, ex-FN) estime avoir
obtenu une demi-victoire dans son bras de fer avec la justice, qui
lui a rendu mercredi la moitié des 2 millions d’euros d’aide publique confisqués dans l’affaire des emplois présumés fictifs au Parlement européen, mais a confirmé le « principe » de cette saisie
inédite, toujours contestée par le parti. Le RN a annoncé mercredi
un nouveau recours devant la Cour de cassation pour contester
« en droit la possibilité d’une condamnation préventive avant tout
jugement ». Lire l’intégralité de l’article sur lesechos.fr
L’Assemblée adopte le projet de loi
de lutte contre la fraude fiscale
FISCALITÉ L’Assemblée nationale a adopté mercredi, à une
large majorité, le projet de loi devant permettre de mieux détecter et sanctionner les fraudeurs fiscaux. Seuls les Insoumis et les
communistes ont voté contre, dénonçant des « demi-mesures ». Le projet de loi met notamment en place une « police fiscale », étend la possibilité de rendre publics les noms des fraudeurs et prévoit une procédure de plaider-coupable. Il met aussi
fin au monopole des poursuites détenu par l’administration fiscale, le fameux « verrou de Bercy », pour les plus gros fraudeurs.
À 7h12, retrouvez Nicolas Barré
pour “L’édito éco”dans le
7h-9h de Nikos Aliagas.
Comment l’exécutif et LR
se disputent l’électorat de droite
POLITIQUE
Edouard Philippe
et Laurent Wauquiez
s’affrontent ce jeudi
soir sur France 2.
Emmanuel Macron
a décroché dans les
sondages ces derniers
mois chez les anciens
électeurs de François
Fillon.
Isabelle Ficek
@IsabelleFicek
et Pierre-Alain Furbury
@paFurbury
« Se préparer à la bagarre. » C’est ce
qu’Edouard Philippe a demandé il y
a quelques jours à sa majorité. Il faut
dire qu’en cette deuxième rentrée
du quinquennat, les états-majors
ont les yeux rivés sur les européennes de mai prochain et les municipales de 2020. Le duel de ce jeudi
soir, lors de « L’Emission politique »
sur France 2, entre le Premier ministre et Laurent Wauquiez, le président de LR, ancien parti d’Edouard
Philippe, est une manche de cette
bataille qui a pour enjeu les électeurs de droite. Car s’ils incarnent
deux droites très différentes, ils
visent tous deux ce « magma de centre droit en proie au doute » – dixit un
ministre – et qu’il s’agit, pour l’un,
d’arrimer, pour l’autre, de faire revenir au bercail.
Les électeurs de droite constituent encore le deuxième contingent des soutiens à l’exécutif dans
l’opinion. Mais ils ont nettement
décroché. La cote de « satisfaction »
d’Emmanuel Macron auprès des
anciens électeurs de François Fillon
était à 63 % en janvier dans le baromètre OpinionWay. Elle n’est plus
qu’à 39 %. Le chef du gouvernement
suit le même mouvement. La fronde
des élus locaux, pour beaucoup à
droite, est un autre signe de ce
« désamour » dont Laurent Wauquiez espère tirer profit. « Philippe
incarne les électeurs de droite partis
S’ils incarnent deux droites très différentes, Edouard Philippe et Laurent Wauquiez visent tous deux
ce « magma de centre droit en proie au doute » – dixit un ministre – et qu’il s’agit, pour l’un,
d’arrimer, pour l’autre, de faire revenir au bercail. Photos Philippe Lopez/AFP ; Joel Saget/AFP
chez Macron que Wauquiez a le
devoir de récupérer », résume un
parlementaire LR.
Sans perdre son socle de premier
tour, plutôt issu de la gauche,
Emmanuel Macron répète, selon
un proche, qu’« il faut élargir la
majorité présidentielle ». Des discussions ont lieu avec d’autres partis,
comme Agir ou l’UDI. Surtout, des
signaux sont envoyés. Ici, c’est le
déplacement du chef de l’Etat sur la
tombe du général de Gaulle à
Colombey-les-Deux-Eglises le
4 octobre, pour le soixantième anniversaire de la Constitution. Là, c’est
l’assurance que le futur revenu uni-
« Philippe incarne
les électeurs
de droite partis
chez Macron
que Wauquiez
a le devoir
de récupérer. »
UN PARLEMENTAIRE LR
versel sera un revenu « d’activité ».
Ou encore la volonté affichée
de recoller les morceaux avec les
retraités.
« C’est maintenant
que ça se joue »
Le Premier ministre continue de
cultiver le lien avec des maires LR ou
ex-LR. « Il est un trait d’union idéal
entre le parti majoritaire et le centre
droit rénové », avance Alain Chrétien, maire Agir de Vesoul, invité
régulier à la table d’Edouard Philippe. « Il y a des milliers d’élus locaux
qui sont un peu en l’air, qui n’ont pas
envie que Macron échoue, mais ne
veulent pas rejoindre En marche. Il y
a quelque chose à faire avec eux. C’est
maintenant – et jusqu’au printemps –
que ça se joue », confie un ministre
issu de la droite. A travers les élus,
l’exécutif lorgne aussi… leurs électeurs. Il n’a pas échappé au pouvoir
en place que Laurent Wauquiez
tente, sur certains points, de recentrer son discours. « Mais ce qu’il fait
sur Orban, cela tue le message », tacle
un poids lourd du gouvernement.
Depuis la rentrée, le patron des
Républicains a, en tout cas, opté
pour un ton plus posé. Lui aussi
envoie des signaux, comme quand il
appuie Michel Barnier pour la présidence de la Commission européenne au sein du PPE. Et après
avoir mis en avant les questions
régaliennes, il entend « marcher sur
deux jambes » et revenir, assure son
entourage, sur le front économique : pouvoir d’achat, dépenses
publiques, fiscalité… Laurent Wauquiez fait face à plusieurs écueils. La
ligne de LR sur l’économie est totalement brouillée. Et sa personnalité
continue de hérisser une partie de la
droite. Mais il a la conviction que les
difficultés de l’exécutif le rendent
plus audible. « Il faut qu’on s’adresse
aux patrons de TPE-PME, aux notaires, aux artisans, à toutes ces catégories séduites par Macron, mais qui ne
sont pas encore revenues », explique
un ténor du parti.
« Même si les Français doutent des
résultats, ils reconnaissent l’action »,
corrige l’entourage d’Edouard Philippe. L’enjeu, en cette rentrée, est
pour l’exécutif de « montrer que ça
bouge » ; pour LR, que le macronisme est en « échec ». La « bagarre »
politique annoncée fait déjà rage. n
La République En marche lance déjà
sa campagne européenne
tic que l’Europe dysfonctionne. On ne
veut pas la casser mais la réformer »,
explique l’Elysée. Si Emmanuel
Macron reste très présent sur les
sujets européens, reste à savoir si
LREM réussira à être audible pour
ce début de campagne. « Emmanuel Macron ne ménage pas sa peine,
mais l’intérêt des Français pour les
élections européennes est nul
aujourd’hui », constate un spécialiste de l’opinion. La tête de liste
LREM devrait être choisie entre
décembre 2018 et janvier 2019.
POLITIQUE
Le parti majoritaire
s’engage tôt dans
la bataille en vue
des élections de mai.
LREM veut mettre
les sujets européens
sur la table et éviter
un référendum
anti-Macron.
Contexte bouillant
Grégoire Poussielgue
@Poussielgue
Cette fois, c’est bel et bien parti. La
République En marche (LREM) a
lancé mercredi soir sa campagne
pour les élections européennes de
mai 2019. A huit mois de l’échéance,
le parti dirigé par Christophe Castaner a organisé à Paris sa première
réunion militante avec la restitution de la consultation des Français
sur l’Europe organisée au printemps dernier. Au sein de LREM, le
« comité de pilotage » mis en place
pour ces élections, qui comprend le
comité exécutif et plusieurs ministres, s’est réuni pour la première
fois lundi dernier.
Pour le parti majoritaire, partir
tôt dans la campagne – pour une
élection qui, traditionnellement,
intéresse peu les Français – répond
Un an exactement après son discours fondateur de la Sorbonne,
Emmanuel Macron veut croire que la réforme de l’Europe avance.
Photo Ludovic Marin/AFP
à deux impératifs. D’abord lancer
une dynamique en mettant les
sujets européens sur la table, dans
l’espoir d’attirer sur une même liste
les « progressistes » de droite et de
gauche. « L’Europe est au cœur de ce
quinquennat. Il est important de
nourrir le débat sur ce sujet dans
l’opinion publique », estime le
député LREM des Français de
l’étranger, Pieyre -Alexandre
Anglade.
Il s’agit ensuite d’éviter que cette
élection, la première depuis le
début du quinquennat, ne se transforme en un « référendum anti-Ma-
cron », comme le souhaite le leader
de La France insoumise, Jean-Luc
Mélenchon. Un vrai pari.
Un an exactement après son discours fondateur de la Sorbonne,
Emmanuel Macron veut croire que
la réforme de l’Europe avance,
même si sur certains sujets structurants, comme la réforme de la zone
euro, la taxe sur les Gafa ou les listes
transnationales, les résultats ne
sont pas encore probants.
« Quand on reconnaît les problèmes européens et quand on assume le
projet européen, on peut convaincre.
Emmanuel Macron part du diagnos-
Au Parlement européen, LREM
vise la constitution d’un groupe
central en s’alliant avec le groupe
centriste et libéral ADLE présidé
par l’ancien Premier ministre belge
Guy Verhofstadt. LREM veut s’allier
avec d’autres partis, et attirer les
membres de la droite modérée qui
ne se sentent plus à l’aise au sein
d’un PPE où siègent le parti du Premier ministre hongrois,
Viktor Orbán, mais aussi des représentants de la gauche et des
écologistes.
S’il sera sans doute impossible
de constituer le premier groupe
au Parlement européen, l’idée est
de peser sur l’élection du futur président de la Commission européenne. « Le but est de devenir le
groupe qui fera l’élection », expliquet-on au sein de l’exécutif. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FRANCE // 03
Les Echos Jeudi 27 septembre 2018
Prime d’activité : les revalorisations
seront ciblées sur les salariés au SMIC
l Tous les bénéficiaires de l’allocation vont toucher 20 euros de plus
par mois début novembre.
l Mais au cours des trois prochaines années, les hausses programmées
(60 euros) se concentreront sur ceux qui gagnent autour du SMIC.
SOCIAL
Le futur revenu universel
d’activité doit permettre
d’étendre la logique de la
prime d’activité à d’autres
prestations sociales.
Solveig Godeluck
@Solwii
Comme promis par Emmanuel
Macron durant la campagne présidentielle, la prime d’activité va bien
augmenter de 50 % au niveau du
SMIC sur le quinquennat. Cette allocation créée en 2016 (issue de la
fusion de la prime pour l’emploi et
du RSA activité), qui procure un
complément de revenu aux travailleurs pauvres et modestes, va
donc augmenter de 80 euros par
mois pour un smicard vivant seul
d’ici à 2022. L’objectif est d’inciter les
bénéficiaires à prendre ou à garder
un emploi, même peu rémunérateur, en compensant par cette prime
la perte de nombreuses aides et allocations. La première étape aura lieu
début novembre, avec la revalorisation du montant forfaitaire de la
prime d’activité. Ce coup de pouce
de 20 euros par mois profitera aux
3,2 millions de ménages allocataires
dans l’année. Il viendra améliorer
leurs revenus mensuels, au moment
où leur salaire net va profiter de la
deuxième vague de suppression des
cotisations salariales, programmée
il y a un an. La disparition de la cotisation chômage dès octobre, pour
un smicard, représentera un gain de
14 euros par mois.
Un « bonus » individuel
Les étapes suivantes sont inscrites
dans le projet de loi de finances pour
2019, présenté lundi. Les salariés
rémunérés au SMIC (1.200 euros
net) vont à terme gagner 60 euros
supplémentaires par mois, et ces
augmentations par paliers de
20 euros surviendront en octobre 2019, puis en octobre 2020, et
enfin, en octobre 2021. « Couplées à
la suppression des cotisations chômage et maladie, elles permettront de
mettre en œuvre l’engagement présidentiel d’offrir un treizième mois de
salaire à ces travailleurs », expose le
projet de budget. Mais contraire-
L’incitation
à l’emploi au cœur
du chantier social
L’objectif est d’inciter les bénéficiaires à prendre ou à garder un emploi, même peu rémunérateur,
en compensant par cette prime la perte de nombreuses aides et allocations. Photo Shutterstock
ment à la hausse généralisée de
2018, les futures augmentations se
concentreront sur les personnes au
SMIC. En effet, le gouvernement a
prévu de créer un « bonus » individuel et de l’intégrer dans le calcul du
montant de la prime d’activité. Il
atteindra son maximum (20 euros
en octobre 2019) pour les travailleurs qui gagnent le SMIC. Audelà et en deçà de ce niveau de
revenu, il décroîtra rapidement.
Il disparaîtra totalement à un demiSMIC, afin de ne pas encourager les
temps très partiels. Selon nos informations, en douze mois, 1,9 million
3,2
MILLIONS DE MÉNAGES
profiteront du coup de pouce de
20 euros par mois dans l’année.
de foyers seulement y auront droit.
Ce nouveau bonus est encore plus
concentré que celui qui existe
depuis le départ dans la prime, et qui
atteint son niveau maximal de
67 euros à partir de 0,8 SMIC, sans
décroître par la suite. Il prendra
d’autant plus d’importance qu’en
2019 et en 2020, le forfait et le bonus
initial n’augmenteront pas. Il coûtera 20 millions d’euros en 2019, et
200 millions en 2020. L’exécutif avait
annoncé l’an dernier que les futures
augmentations seraient ciblées,
sans préciser dans quelle mesure.
Entre-temps, la croissance continue
du coût de cette prestation, de
4,5 milliards en 2016 à 5,3 milliards
en 2017 à périmètre constant, a provoqué un coup de chaud à Bercy.
Gérald Darmanin, le ministre de
l’Action et des Comptes publics,
avait expliqué en mai qu’il fallait « la
réformer » en arguant qu’elle pouvait dissuader les entreprises d’aug-
menter les salaires. Des idées ont
alors fusé : abaisser le plafond de
revenus pour toucher la prime, qui
est de 1,4 SMIC ; rendre temporaire
une partie de son montant…
Mais Bercy a rapidement été rappelé à l’ordre par l’Elysée : il ne faut
pas abîmer cet instrument clef de
l’incitation au retour à l’emploi. Le
recentrage de la prime d’activité,
budgétée à 6 milliards d’euros en
2019, dont 700 millions de revalorisations, se poursuit donc de façon
subtile. Il est déjà sur les rails depuis
un an : à partir d’octobre 2018, la
révision de la « pente » du cumul de
la prime avec les revenus d’activité
devrait en effet permettre d’économiser 290 millions en rythme
annuel. La hausse forfaitaire, elle,
coûtera 900 millions d’euros.
(
Lire l’éditorial
d’Etienne Lefebvre
Page 9
D’ici à la fin du quinquennat, un
revenu universel d’activité va voir
le jour. Emmanuel Macron l’a
annoncé le 13 septembre. Cette
invention, ajout tardif au plan
pauvreté, va au-delà de la promesse de créer une allocation
sociale unique, qui figurait dans
le programme présidentiel de
2017. Il s’agit de simplifier le paysage des minima sociaux pour le
rendre plus lisible, et de supprimer certaines injustices, comme
le préconisait le rapport Sirugue.
Mais le chef de l’Etat compte
également utiliser cette nouvelle
prestation pour renforcer sa politique d’incitation au retour à
l’emploi, puisque, selon lui, la première des protections sociales est
le travail. Ce revenu qui ne sera
pas vraiment « universel » (il sera
conditionné aux ressources)
devrait bien être « d’activité » (il
ne sera pas incompatible avec un
emploi rémunéré).
Un retour aux sources
Le modèle, c’est la prime d’activité. Son montant dépend des ressources du foyer. Quand les aides
sociales ou d’autres revenus non
liés à l’activité augmentent de
100 euros, la prime diminue
d’autant. Mais si les revenus
d’activité croissent de 100 euros,
la prime ne baisse que de 38 euros
(39 euros à partir d’octobre).
Comme le rappelait l’an dernier la députée Stella Dupont,
rapporteure spéciale du budget
sur la prime d’activité, les chômeurs et les inactifs qui reprennent un emploi risquent d’être
soudain assujettis à l’impôt sur le
revenu, de perdre des aides sociales (logement, tarif social pour
l’électricité, coups de pouce
offerts par les collectivités pour le
transport ou la cantine…) et de
dépenser plus pour la garde
d’enfants ou pour se déplacer.
A l’avenir, les prestations qui
seront fondues dans le revenu
universel d’activité devraient
donc obéir à la même logique
d’incitation à l’emploi. Ce serait
un retour aux sources pour le
revenu de solidarité « active »
(RSA). Et une innovation pour les
aides au logement, qui figureront
aussi dans cette nouvelle allocation, selon la ministre des Solidarités, Agnès Buzyn.
En attendant, les prestations
sociales vont être toilettées pour
entrer dans ce nouveau cadre. A
partir d’avril, les aides au logement ne seront plus versées avec
deux ans de décalage. Leur montant s’adaptera trimestre après
A partir d’avril,
les aides au logement
ne seront plus
versées avec deux
ans de décalage.
Leur montant
s’adaptera trimestre
après trimestre
aux revenus
des allocataires.
trimestre aux revenus des allocataires sur une année glissante –
exactement comme la prime
d’activité. Les ressources prises
en compte pour le calcul seront
également « figées » sur trois
mois, afin de ne pas réclamer des
indus ou rendre des trop-perçus
en permanence. Le revenu de
solidarité active a lui aussi été
converti à ce modèle fin 2017. Les
prestations familiales devraient
emprunter le même chemin par
la suite, qu’elles entrent ou non
dans le futur revenu universel
d’activité. — S. G.
Louis Gallois : « Sans logement, pas de réinsertion »
LOGEMENT
Louis Gallois doit
participer à partir
de ce jeudi aux assises
du « Logement
d’abord » à Amiens.
Le président de la
Fédération des acteurs
de la solidarité revient
sur les engagements
budgétaires du gouvernement concernant
la politique d’hébergement d’urgence.
Catherine Sabbah
@csabbah
Le budget du ministère de la Cohésion des territoires consacré à
l’hébergement d’urgence devrait
atteindre 1,92 milliard d’euros en
2019, en hausse de 43 millions. Pas
suffisant cependant pour rendre
optimiste Louis Gallois, qui doit participer à partir de ce jeudi à Amiens
aux assises du « Logement
d’abord ». « Les crédits de 2018 seront
sans doute déjà supérieurs. Le budget
est chaque année insuffisant et bouclé
grâce à des avenants », souligne le
président de la Fédération nationale
des acteurs de la Solidarité (FNARS).
Selon lui, la situation se dégrade
depuis la fin des années quatrevingt-dix. Ce que corrobore l’Insee
qui estime que le nombre de personnes à la rue a doublé entre 2001
et 2012. Il continue d’augmenter à
Paris comme dans les autres métropoles. Faute de places, les critères
d’accueil fixés par les Préfectures
aux centres d’hébergement se durcissent. « Le gouvernement fait des
efforts, en nombre de places offertes,
nous le reconnaissons », souligne
néanmoins Louis Gallois, « mais sa
politique d’hébergement privilégie la
mise à l’abri, dans des conditions souvent très rudimentaires au détriment
de la qualité de l’accueil, en particulier
l’accompagnement social et l’alimentation, deux piliers indispensables à la
réinsertion. » Et de constater, par
exemple, que « l’Etat paie des nuitées
dans des hôtels où les familles sont
mal installées et ne peuvent pas cuisiner, cela coûte extrêmement cher et
peut durer. Certaines familles y vivent
depuis des années ».
Le budget 2019 met, lui, en avant la
pérennisation de 5.000 places supplémentaires ce qui porte à 135.000
le total, dont 13.000 créées depuis le
début du quinquennat. Mais, dans le
même temps, les centres d’hébergement et de réinsertion sociale
(CHRS) doivent se serrer la ceinture :
leur budget a diminué de 20 millions
d’euros en 2018, et les coupes atteindront 57 millions sur quatre ans.
La FNARS a toujours soutenu la
politique du « logement d’abord »,
qui consiste à reloger les personnes
à la rue, sans passer par la case
hébergement. Près de 20.000 places
de ce type (places d’intermédiation
locative et maisons relais) sont prévues au budget 2019. « Cette politique
a montré son efficacité dans d’autres
pays et déjà en France, mais elle est
« L’Etat paie des
nuitées dans des
hôtels où les
familles sont mal
installées [...], cela
coûte extrêmement
cher et peut durer. »
LOUIS GALLOIS
Président de la Fédération des
acteurs de la solidarité
encore embryonnaire, il faut lui donner les moyens de se développer, c’està-dire plus d’argent », insiste Louis
Gallois. Le gouvernement promet
50.000 places de plus de ce type d’ici
à 2022. Une fois qu’ils retrouvent un
lieu où vivre, et à condition qu’ils
soient accompagnés, ces ménages
redeviennent autonomes, paient
leurs loyers, dans la mesure de leurs
moyens, et parviennent mieux à se
réinsérer. « Mais il faut mobiliser des
logements sociaux, des appartements
du parc privé confiés à des associations, des places dans des pensions de
famille… Nous avons aussi besoin de
60.000 PLAI [logements très
sociaux, NDLR] contre 40.000
aujourd’hui dont les agréments sont
d’ailleurs en baisse », regrette le président de la FNARS. Il s’inquiète
aussi de la diminution régulière des
aides à la construction de logements
sociaux et de la transformation envisagée du monde HLM au nom de la
rentabilité. Quant au nouveau calcul
des aides personnalisées au logement (APL), il juge « difficile de
s’opposer à un système qui rapproche
les allocations des revenus réels, mais
nous aurions souhaité que l’argent
économisé soit réinvesti dans le logement très social, alors qu’il s’en évapore », regrette Louis Gallois. n
« Il faut mobiliser des logements sociaux, des appartements du
parc privé confiés à des associations, des places dans des pensions
de famille », estime Louis Gallois. Photo Stéphane Audras/RÉA
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
04 // FRANCE
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos
Devoir de vigilance des entreprises :
un premier bilan en demi-teinte
ENTREPRISES
Selon une étude EY, un
peu moins de la moitié
des grandes entreprises qui doivent répertorier les risques liés
aux droits humains
et environnementaux
ont rempli
leurs obligations.
Marie Bellan
@mbellan1
La redéfinition de l’objet social de
l’entreprise va être débattue d’ici à
quelques jours à l’Assemblée nationale dans le cadre de la loi Pacte. Sans
que l’on sache quelles seront les
conséquences concrètes de cette réécriture du Code civil. En revanche, on
commence à voir avec plus de netteté
comment la loi sur le devoir de vigilance, qui poursuit les mêmes objectifs, se déploie dans les sociétés concernées. Ce texte, voté en mars 2017,
impose aux entreprises de plus de
5.000 salariés en France (ou 10.000 si
le siège social est à l’étranger) d’établir une cartographie exhaustive des
risques sociaux et environnementaux découlant de leur activité et de
celle de leurs sous-traitants.
Sur les quelque 150 entreprises
concernées environ, le cabinet EY,
dans une étude sur le sujet que « Les
Echos » ont pu consulter, en a
recensé 68 qui ont d’ores et déjà
rédigé un document relatif à leur
devoir de vigilance. Les autres ont
jusqu’à la fin de l’année pour le faire.
EY a décortiqué une trentaine de ces
documents. « En général, les grandes
entreprises ont identifié les risques les
plus évidents depuis longtemps. Avec
le devoir de vigilance, cela leur permet
de voir s’il n’y a pas de trous dans la
raquette », explique Eric Mugnier,
associé chez EY. Comme l’achat de
« goodies », par exemple, qui ne fait
pas partie du cœur de métier et dont
la fabrication est souvent assurée
par des sous-traitants de second ou
troisième rang.
Zones à risques
Même chose pour les zones géographiques : l’Afrique et l’Asie sont des
continents à risque pour le travail
des enfants ou le travail forcé. Mais
les entreprises se sont rendu
compte que l’Europe des Balkans,
avec l’arrivée massive de migrants
ces trois dernières années, devenait
aussi une zone où les conditions de
travail étaient à surveiller.
En rédigeant leur document, les
entreprises ont pris conscience de la
nécessité de prendre en compte
l’ensemble de leur chaîne d’approvisionnement. Comme ce groupe français qui achetait du verre en Chine et
qui s’est rendu compte que le verre en
« Aujourd’hui, ce
sont les entreprises
qui étaient les plus
avancées dans leur
politique RSE qui
sont allées le plus
loin dans le devoir
de vigilance. »
LA CFDT
La loi sur le devoir de vigilance, votée en 2017, impose aux entreprises de plus de 5.000 salariés
en France d’établir une cartographie des risques sociaux et environnementaux découlant
de leur activité et de celle de leurs sous-traitants. Photo Ian Hanning/RÉA
question était fabriqué à partir de
sable importé du Vietnam et issu
d’exploitations très destructrices
pour les écosystèmes de la région.
Eviter les contentieux
La lecture des documents de vigilance reste toutefois décevante dans
bien des cas. « Le paradoxe, c’est que
les entreprises en font généralement
plus sur la gestion des risques que ce
qu’elles écrivent dans leur plan de
vigilance », prévient Thomas Gault
de EY. En mettant le doigt sur un risque donné, elles craignent de s’expo-
ser à des critiques, voire des poursuites, sur la façon de gérer ce risque.
Si le Conseil constitutionnel a
invalidé la sanction financière qui
pouvait aller jusqu’à 30 millions
d’euros, l’entreprise qui ne respecte
pas la loi pourra se voir mise en
demeure par un juge. « Ce que
j’espère, c’est que l’on n’aura pas
besoin de passer par des contentieux
pour rendre le dispositif plus
robuste », déclare Dominique Potier,
député PS et auteur de la proposition
de loi qui a donné corps au devoir de
vigilance. Pour lui, l’année 2018 est
Les comportements sexistes ou racistes
sont fréquents dans le monde du travail
SOCIÉTÉ
Pour la 11e édition
de leur baromètre
sur les discriminations
dans l’emploi, le
Défenseur des droits
et l’OIT se sont penchés sur les propos
et comportements
stigmatisants.
Leïla de Comarmond
@leiladeco
Pour sa 11e édition, le baromètre de
la perception des discriminations
dans l’emploi du Défenseur des
droits et de l’Organisation internationale du travail s’est penché sur un
phénomène peu étudié : les propos
et comportements sexistes, homophobes, racistes, liés à la religion,
handiphobes ou liés à l’état de santé.
De façon inquiétante, le phénomène est généralisé : le baromètre
ne constate pas de différences
sensibles d’exposition selon les
catégories socioprofessionnelles,
les secteurs d’activité ou encore
entre public et privé. Il montre seulement que les travailleurs indépendants sont un peu moins touchés, mais c’est sans doute parce
qu’ils travaillent plus souvent seuls.
Une double,
voire triple peine
Sur un échantillon représentatif de
plus de 5.000 personnes, un quart
ont déclaré avoir subi des propos ou
comportements hostiles sur les cinq
dernières années. Ces atteintes sont
jugées peu fréquentes par 20 % des
Jean-Paul Agon
Président-directeur général
Lubomira Rochet
Chief Digital Officer
Groupe L’Oréal
Informations et inscriptions :
www.lesechos-digital.fr
Loi Pacte : le casse-tête
du registre unique
ENTREPRISES
Pour simplifier
l’immatriculation
des entreprises,
l’exécutif va créer
un registre unique.
Mais sans encore
savoir à qui en
confier la gestion.
travailleurs interrogés et a contrario
très fréquentes par 5 % d’entre eux.
Les propos et comportements discriminants se concentrent sans surprise sur certaines populations : 33 %
des personnes perçues comme nonblanches déclarent avoir subi des
attitudes hostiles au travail contre
6 % des personnes perçues comme
blanches. Certaines subissent une
double voire triple peine. Ainsi, plus
de la moitié des femmes de 18 à 44 ans
perçues comme non-blanches ont
été victimes d’attitude hostile au travail dans les cinq dernières années
contre seulement 11 % des hommes
de 35 à 44 ans perçus comme blancs.
Le sexisme est le plus fréquemment dénoncé avec 14 % de personnes l’ayant signalé. Le phénomène
#MeToo a pu accroître la fréquence
des signalements mais on ne dispose pas d’éléments de comparaison car l’enquête du Défenseur des
droits est une première. Le racisme
vient derrière, avec 9 %, puis la stigmatisation d’un handicap, de l’état
de santé ou de la religion (5 %).
Zone grise
Lundi 8 octobre 2018 à 19h00,
« La transformation digitale : Quels enjeux,
quelles opportunités pour L’Oréal ? »
avant tout « une année d’apprentissage » pour les entreprises et il reconnaît qu’« il faut du temps pour mettre
en place ce genre de processus ».
A la CFDT, on fait le même constat : « La loi NRE a mis une dizaine
d’années avant de produire des résultats. Et aujourd’hui, ce sont les entreprises qui étaient les plus avancées
dans leur politique RSE qui sont
allées le plus loin dans le devoir de
vigilance. » Les marges de progrès
sont encore importantes : très peu
d’entreprises par exemple associent
leurs syndicats à la démarche. Plus
préoccupant, seules cinq entreprises sur le panel étudié par EY ont
soumis leur plan de vigilance au
comité exécutif ou au conseil
d’administration pour approbation.
« Les lois Grenelle, Sapin 2, le
devoir de vigilance, la loi Pacte : il y a
beaucoup de zones de recouvrement
entre ces textes. C’est le rôle de l’Etat
de réguler, mais veillons à ne pas
créer un surcroît de bureaucratie
pour les entreprises, analyse Fabrice
Bonnifet, directeur du développement durable du groupe Bouygues. Pour véritablement changer
les modèles d’affaires, il faut arriver à
leur démontrer qu’en passant d’un
modèle économique prédateur à un
modèle plus contributif, elles vont
baisser leurs coûts et saisir des
opportunités, et pas dans dix ans,
mais tout de suite. » n
Le baromètre met en lumière une
zone grise de discrimination qui ne
concerne pas de faits pouvant être
condamnés en justice mais des attitudes et actes « infralégaux » pénalisant néanmoins certains travailleurs. La situation la plus
fréquemment dénoncée par les personnes ayant rapporté au moins une
attitude hostile est celle d’une dévalorisation de leur travail, par exemple
par l’attribution de tâches ingrates
ou la sous-estimation de leurs compétences : 38 % en ont fait état dans
l’enquête ; 22 % ont évoqué à la fois
une dévalorisation du travail fourni
et des propos et comportements stigmatisants ou discriminants. n
C’est bien connu : simplifier,
c’est compliqué. Le gouvernement va en faire l’expérience
avec la création d’un registre
unique des immatriculations
d’entreprise. Il s’agit de l’article 2
du projet de loi Pacte, actuellement en discussion en séance
publique à l’Assemblée.
L’article 1 de ce texte prévoit
déjà un guichet unique pour
créer son entreprise. Terminé les
centres de formalités des entreprises (CFE) hébergés par les
chambres de commerce et
d’industrie. En 2021, date d’entrée
en vigueur du dispositif, la
démarche pourra être entièrement dématérialisée et se fera
sur une plate-forme numérique
unique. L’entrepreneur qui le
souhaite pourra néanmoins se
faire conseiller par les réseaux
d’accompagnement des créateurs d’entreprise existants.
Dans le prolongement du
guichet unique, le gouvernement veut aussi créer un registre unique des immatricula-
« Ce ne seront
plus les
entrepreneurs
qui géreront
la complexité. »
OLIVIA GRÉGOIRE
Présidente de la
commission en charge
de la loi Pacte
tions d’entreprise. Aujourd’hui,
plus de 150 registres coexistent,
dont le plus connu est le registre
national du commerce et des
sociétés (RNCS), tenu par les
greffiers des tribunaux de commerce, qui regroupe 80 % environ des sociétés. Pour compliquer la chose, un professionnel
est parfois tenu de s’inscrire sur
deux registres. Avec à la clef une
double adhésion à payer chaque année.
Quelle gouvernance ?
Tout ceci devrait disparaître.
Mais en façade seulement.
L’objectif est de proposer une
entrée unique pour s’immatriculer, commune à tous les entrepreneurs. Ces informations
seraient ensuite dispatchées aux
différents organismes qui continueraient à avoir leur propre
fichier (greffiers, chambre des
métiers, voire Urssaf). « L’objectif
de la loi, c’est que ce ne soit plus les
entrepreneurs qui gèrent la complexité », explique Olivia Grégoire, la présidente de la commission en charge de la loi Pacte.
Les changements de statuts,
les radiations, tout passerait par
cette entrée unique. Le problème, c’est que le gouvernement
ne sait pas à qui confier la gestion
de ce registre. Les greffiers des tribunaux de commerce seraient
bien partants, puisqu’ils gèrent
déjà la majorité des immatriculations. Mais le gouvernement ne
tient pas à confier un monopole
supplémentaire à une profession
réglementée qui a déjà de confortables revenus. « S’il voit le jour, ce
fichier pourra donner l’image
actualisée complète de toute entreprise. Ce sera une mine d’informations. Ce qui est à la fois très précieux pour celui qui gère cette
information, mais très dangereux
aussi », confie un conseiller en
création d’entreprises.
Pour l’instant, le gouvernement se donne le temps de réfléchir à cette gouvernance. Le
projet de loi donne une habilitation à procéder par ordonnance
d’ici à deux ans. — M. B.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 05
Les Echos Jeudi 27 septembre 2018
MONDE
en
chiffres
NORVÈGE : LE CHÔMAGE
AUGMENTE EN JUILLET
ÉTATS-UNIS : HAUSSE
DES VENTES DE MAISONS
Le taux de chômage
en Norvège a de nouveau
légèrement crû en juillet.
A 4 %, il est en hausse
de 0,1 point par rapport à juin,
selon l’institut norvégien
de statistiques SSB. Quelque
113.000 personnes étaient sans
emploi fin juillet, soit 5.000
de plus qu’un mois plus tôt.
Parallèlement, l’emploi
a continué de progresser.
Les ventes de maisons
neuves ont augmenté en août
aux Etats-Unis de 3,5 %
sur un mois, à 629.000 en
données corrigées, selon le
département du Commerce.
Sur un an, les ventes de
maisons neuves sont en forte
hausse de 12,7 %. Le prix
médian d’une maison neuve
s’est établi à 320.200 dollars,
en recul de 2,4 %.
1
MILLIARD DE DOLLARS
C’est la somme que va investir
la Banque mondiale qui
permettra selon elle de lever
4 autres milliards pour faire
passer la capacité de stockage
d’énergie des pays en développement, essentiellement l’Afrique, de 4,5 GWh aujourd’hui
à 17,5 GWh d’ici à 2025.
La Fed réaffirme son indépendance
l La Réserve fédérale américaine a annoncé, mercredi soir, la troisième hausse de ses taux d’intérêt en 2018.
l Une position que ne partage pas Donald Trump, qui craint plus que tout que cette hausse ne vienne ralentir la croissance.
ÉTATS-UNIS
C’est l’un des premiers moments de
vérité du mandat de Jerome Powell à
la tête de la Fed. Le directeur de la
réserve fédérale américaine a
annoncé mercredi soir un relèvement des taux d’intérêt, entre 2 % et
2,25 %, le plus haut niveau depuis
dix ans, alors même que Donald
Trump a plusieurs fois critiqué cette
politique, au cours des dernières
semaines. En août, le président américain avait confié qu’il n’était « pas
ravi » par la hausse des taux. Un examen d’indépendance attendu par les
marchés, plutôt positifs sur les premiers pas de Powell au sein de l’institution, mais qui redoutent une
confrontation avec l’exécutif.
Cette hausse, la troisième cette
année et la huitième depuis 2015, ne
faisait guère de doutes parmi les
investisseurs, et devrait renforcer la
probabilité que la Fed procède, au
total, à quatre hausses de taux cette
année. La réserve fédérale prévoit
d’ailleurs toujours une autre hausse
avant la fin de l’année, ainsi que trois
autres en 2019. Le rythme tomberait
ensuite à une seule en 2020 puis
aucune en 2021. La médiane des projections de taux à long terme est
désormais portée à 3%, contre
2,875 % auparavant. Et son commu-
niqué ne fait pas mention du fait
que sa politique monétaire reste
accommodante.
Les délibérations de la réserve
fédérale étaient particulièrement
attendues, notamment sur les orientations pour l’année prochaine et les
prévisions pour une économie où
tous les voyants, ou presque, sont au
vert. La Fed a relevé ses prévisions de
croissance pour cette année, à 3,1 %,
bien au-dessus des 2,8 % anticipés
en juin. L’an prochain, le rythme
devrait ralentir à 2,5 % de croissance, même si c’est 0,1 point de plus
que les précédentes estimations. Les
prévisions sur l’inflation restent,
elles, inchangées, à 2,1 % sur l’année,
mais elle pourrait être légèrement
inférieure en 2019 (2,0 %).
Maintenir
une économie prospère
Jerome Powell milite pour une
remontée progressive des taux. Avec
un chômage toujours plus bas,
tombé sous les 4 % cette année, et
qui pourrait descendre à 3,7 % en
2019, et une inflation enfin en ligne
avec les objectifs de 2 % fixés par
l’institution, sa priorité est d’éviter
une surchauffe de l’économie améri-
caine. Une position que ne partage
pas Donald Trump, qui craint plus
que tout que cette hausse ne vienne
ralentir la croissance américaine.
Une partie de l’administration
estime aussi que, si l’inflation n’augmente pas au-delà des 2 %, la Fed
pourrait se permettre de faire une
pause dans son rythme de remontée
des taux.
Jerome Powell a répondu à ses
attaques, en privé, assurant à certains membres du Congrès que son
institution était imperméable aux
critiques et qu’elle restait focalisée
sur ses principaux objectifs : main-
Des turbulences mais peu
de risques de contagion
dans les pays émergents
La crise de la Turquie et de
l’Argentine n’entraîne pas de
contamination systémique
chez les émergents.
Les prévisions de croissance
sont toutefois revues
en baisse en raison de la
remontée des taux d’intérêt.
Michel De Grandi
@MdeGrandi
L’été a été rude pour la livre turque
et le peso argentin qui ont fortement décroché par rapport au dollar ; leur crise soudaine a de nouveau braqué les projecteurs sur les
émergents, qui constituent désormais « le maillon faible de la croissance mondiale », note Ariel Emirian, analyste à la Société Générale.
Qu’on se rassure toutefois : le ralentissement des pays émergents aura
un impact limité sur l’économie
mondiale, toujours largement tirée
par les Etats-Unis. Sauf accident, les
dix gros émergents (*), soit environ
70 % du PIB des pays en développement, devraient voir leur croissance ramenée à 4,2 % fin 2019 contre 5,5 % deux ans plus tôt, selon les
calculs de TAC Economics.
Cela étant, le calendrier assez
rapide de remontée des taux d’intérêt de la Fed rend les conditions de
financement moins favorables, ce
qui va dégrader un peu plus les
perspectives de croissance de ces
économies à un moment où leur
activité manque déjà de vigueur
– décélération chinoise, piètres performances de la Russie et du Brésil –, y compris chez les exportateurs d’hydrocarbures.
Par-delà la faiblesse conjoncturelle, les pays émergents
aujourd’hui en difficulté souffrent
tous d’une insuffisance d’épargne,
qui conduit à un déficit courant
chronique. Selon que leur endettement est libellé en monnaie locale
ou en devises, leur exposition au risque extérieur diffère. Ankara
comme Buenos Aires ont en commun d’avoir une dette libellée en
dollars, la forte dépréciation de leur
monnaie face au billet vert ayant
entraîné une flambée de leur endettement. Cette volatilité des taux de
change a également « augmenté en
Inde, en Indonésie et en Afrique du
Sud, des pays dont la croissance est
dépendante du financement
externe », note la Société Générale.
Insuffisance d’épargne
« Nous ne croyons pas à un embrasement généralisé mais plutôt à des crises séquentielles », explique Thierry
Apoteker, président de TAC Economics. Après les turbulences de l’été,
des pays intermédiaires, ouverts
sur l’extérieur, devraient à leur tour
ralentir. « Ce sera le cas du Chili, de la
Colombie, de la Malaisie ou encore de
la Thaïlande », souligne
tenir une économie prospère et un
taux de chômage bas.
Selon « Business Week », le directeur de la Fed multiplie les rencontres avec les parlementaires, 48 au
total lors de ses six premiers mois de
mandat (contre 17 pour Janet Yellen
sur la même période). Objectif :
s’assurer qu’ils sont aussi attachés
que lui à l’indépendance de la
réserve fédérale, face à la MaisonBlanche, alors que le pouvoir et le
fonctionnement de la Fed sont
remis en cause par une partie des
conservateurs et par l’aile gauche
démocrate. n
Andrew Cabarello-Reynolds/AFP
Nicolas Rauline
@nrauline
— Bureau de New York
Le directeur de la Réserve
fédérale, Jerome Powell.
Guerre commerciale :
un coût pour l’Asie
Le conflit commercial
sino-américain risque
d’entraîner une perte
de confiance et une chute
de l’investissement en Asie.
Yann Rousseau
@yannsan
— Correspondant à Tokyo
Les dix gros émergents, soit environ 70 % du PIB des pays
en développement, devraient voir leur croissance ramenée
à 4,2 % fin 2019. Ci-dessus, une usine en Inde. Photo Sam Panthaky/AFP
l’expert. Pendant ce temps, la Turquie et l’Argentine auront procédé
aux ajustements nécessaires et
pourront s’appuyer sur leur marché intérieur. « Aux alentours de fin
2019 et en 2020, une troisième vague
pourrait toucher les exportateurs de
pétrole vulnérables », conclut le spécialiste, citant pêle-mêle « l’Angola,
les Emirats arabes unis ou encore le
Qatar. »
Un autre point risque d’affaiblir
les émergents, notamment d’Asie :
les différends commerciaux ChineEtats-Unis. S’ils devaient durer, « ils
pourraient entamer la confiance et
décourager l’investissement », prévient la Banque asiatique de développement, qui a révisé ses prévisions en légère baisse. Au début de
l’été, elle anticipait encore une
croissance de 5,9 % pour la région
en 2019,elle se contente désormais
de 5,8 %, après 6 % cette année. Une
croissance qui peut paraître soutenue mais qui serait en fait la plus faible des quinze dernières années.
(*) Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud, Turquie, Indonésie,
Corée du Sud, Pologne et Mexique.
Au début de l’été, la Banque asiatique de développement (BAD) anticipait encore une croissance de
5,9 % pour la région Asie en 2019.
Mais la récente poussée des conflits commerciaux internationaux
l’a contrainte à revoir légèrement à
la baisse ses projections. Le PIB de
la zone ne devrait croître que de
5,8 % l’an prochain, contre 6 %
cette année. « Des différends commerciaux prolongés peuvent faire
souffrir la confiance et décourager
l’investissement », résume la banque dans sa nouvelle étude.
Si une progression de 5,8 % peut
apparaître très soutenue pour la
région composée de 45 pays, c’est,
en fait, un taux inférieur à ce que
les pays du continent connaissent
depuis 15 ans. C’est même le pire
recensé par la BAD depuis… 2001.
Les économistes de la BAD
notent que la montée des tensions
entre la Chine et les Etats-Unis a,
pour l’instant, été globalement
bien digérée par ces économies
souvent très orientées vers l’export
qui bénéficient toujours du dynamisme de la consommation des
Chinois et des Indiens. « La crois-
sance reste stable dans presque
toute l’Asie en développement du
fait d’une demande intérieure
robuste, des prix soutenus du
pétrole et du gaz et d’une consolidation du rebond indien », écrivent les
économistes de la BAD. « Mais le
plus gros risque viendrait d’une
disruption des chaînes de production internationales provoquée par
une nouvelle escalade des tensions
commerciales », prévient Yasuyuki
Sawada, l’économiste en chef
de la banque, sans pointer directement les dernières initiatives de
Washington et Pékin.
Risques à long terme
A terme, ces nouvelles barrières
douanières risquent de faire souffrir les entreprises asiatiques servant de fournisseurs aux grands
exportateurs chinois qui vont être
touchés par les restrictions américaines. Plusieurs pays d’Asie du
Sud-Est, liés économiquement au
géant chinois, devraient ainsi voir
leur croissance refroidir en 2019. La
BAD pointant notamment l’impact
sur le Vietnam, les Philippines, la
Malaisie ou encore la Birmanie. En
Chine, la croissance ne devrait
atteindre finalement que 6,3 % en
2019, contre 6,6 % en 2018 et 6,9 %
l’an dernier.
Pour la BAD, « les efforts des pays
asiatiques pour former des accords
commerciaux au sein même de la
région et au-delà pourraient servir
de contrepoids à cette poussée du protectionnisme ». n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
06 // MONDE
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos
Italie : Tria résiste aux pressions du M5S
BUDGET
Luigi Di Maio menace
de ne pas voter
le prochain budget
si toutes ses promesses
n’y sont pas insérées.
Le ministre
de l’Economie
s’érige en garant
de la stabilité
financière du pays.
Olivier Tosseri
— Correspondant à Rome
« Avec le prochain budget, nous abolirons la pauvreté. » Luigi di Maio, leader du M5S et ministre du Développement économique, multiplie plus
facilement les promesses irréalistes
que les ressources nécessaires pour
les financer. Oubliés les engagements de respecter les
contraintes européennes et d’étaler
sur l’ensemble de la législature les
mesures inscrites dans le programme du gouvernement. Le
M5S veut tout et tout de suite : instauration d’un revenu citoyen de 780
euros ainsi que la hausse des pensions de retraite accompagnée de
l’abaissement de l’âge auquel y prétendre. A cela s’ajoutent la flat tax et
une large amnistie fiscale exigée par
son alliée la Ligue. S’il n’obtient pas
satisfaction, Luigi Di Maio menace
de ne pas voter le projet de loi de
finances dévoilé ce jeudi. Sa solution
est simple : laisser courir les déficits
en ne respectant pas l’engagement
pris par le précédent gouvernement
de ne pas dépasser le seuil de 1,6 % du
PIB. « Franchir celui des 2 % n’est pas
« Entre les agences de notation et les citoyens, nous choisirons toujours les Italiens », a averti le leader du M5S, Luigi Di Maio. Photo Andreas Solaro/AFP
un tabou pour moi, la France le fait,
alors pourquoi pas nous ? Il faut du
courage », affirme-t-il. Son mouvement et la Ligue ont réclamé un
objectif de déficit de 2,4%.
Une « maxi-vengeance »
Ou de l’inconscience, estime Giovanni Tria, le ministre des Finances
italien, qui sait bien qu’il est impossible de comparer la situation économique de l’Hexagone avec celle de la
péninsule. Ses prévisions de croissance ont été revues à la baisse à +1,1 %
cette année et +1 % l’an prochain, avec
surtout une dette publique de 132 %
du PIB. Les agences de notation mul-
tiplient les avis négatifs sur la solidité
du pays. « Entre les agences de notation
et les citoyens, nous choisirons toujours les Italiens », a déjà menacé le
leader du M5S.
Giovanni Tria choisit, lui, de respecter « l’intérêt exclusif de la Nation »
qu’il a juré de préserver en devenant
ministre, rappelant à Luigi Di Maio et
à Matteo Salvini, le ministre de l’Intérieur et dirigeant de la Ligue du Nord,
qu’ils ont la même obligation. Le
ministre des Finances tient ferme et
assure qu’il ne bougera pas d’une virgule l’objectif qu’il s’est fixé : rester
sous la barre des 2 % de déficit. Un
compromis à 1,8 % ou 1,9 % devrait
« La confiance
en la stabilité
financière est
indispensable, sinon
personne n’investit,
mais personne
ne consomme
non plus. »
GIOVANNI TRIA
Ministre des Finances italien
être trouvé. Les baisses d’impôts
seront progressives et concerneront
d’abord les entreprises, quant
au revenu citoyen, qui sera bien
inclus dans la loi de Finances, il sera
lui aussi modulé selon les impératifs
budgétaires.
« Je me suis engagé à poursuivre
sur le chemin de la baisse de la dette,
a insisté Giovanni Tria devant la
Confédération nationale des commerçants, pour conserver la confiance des investisseurs, mais aussi
celle des épargnants. La confiance en
la stabilité financière est indispensable, sinon personne n’investit, mais
personne ne consomme non plus. »
Une confiance dont il ne bénéficie pas auprès du M5S. Son leader
évoque « un appareil de l’Etat qui
rame contre nous », multipliant les
pressions et les menaces ces dernières semaines. Le porte-parole
du président du conseil a promis
une « maxi-vengeance » et une épuration au sein du ministère de
l’Economie si son parti n’obtenait
pas satisfaction. Giovanni Tria
n’entend pas se laisser intimider et
assure qu’il satisfera avant tout les
engagements pris pour « assurer la
stabilité financière sans laquelle,
prévient-t-il, il ne peut y avoir de
croissance. » n
Brexit : Corbyn demande
à May de laisser la place
Moins de taxes
après le Brexit
ROYAUME-UNI
Le chef de l’opposition
travailliste, Jeremy
Corbyn, s’est posé
mercredi en recours,
se disant prêt
à gouverner.
Venez découvrir les coulisses
de la création de l’information
et des métiers de la presse et de la radio
Vendredi 12 et samedi 13 octobre
Groupe Les Echos-Le Parisien
10 boulevard de Grenelle
Paris XVe
Tout savoir sur
lvmh.fr/lesjourneesparticulieres
Ce devait être le discours qui réussissait la synthèse, après les débats animés sur le Brexit de ces derniers
jours, entre travaillistes partisans du
Remain et ceux soutenant le Leave.
Celui qui devait mobiliser les troupes, pour se poser en alternative crédible au gouvernement conservateur, empêtré dans les affres du
Brexit. Pari réussi : longuement
applaudi par les militants avant de
prendre la parole, en clôture de la
grande conférence annuelle du
Labour mercredi à Liverpool, le leader de l’opposition Jeremy Corbyn a
su trouver les mots pour faire
oublier au parti ce qui le divise, et lui
rappeler ce qui l’anime : la prise de
Downing Street. « Que chaque circonscription, chaque communauté
sache que les travaillistes sont prêts »,
a-t-il lancé.
« Le Labour respecte le résultat du
référendum, mais personne ne peut
respecter la façon dont le gouvernement agit depuis que le vote a eu lieu »,
a-t-il précisé. Avant de s’en prendre
violemment à Theresa May. « Soit
vous être capable de conclure un
accord avec Bruxelles qui respecte
l’Union douanière avec l’Union européenne, ne crée pas de frontière dure en
Irlande et protège les emplois, et nous
le soutiendrons. Soit vous n’en êtes pas
capable et vous devez laisser la place à
un parti qui peut le faire, et qui le fera »,
a-t-il martelé, déclenchant dans la
salle une « standing ovation ».
Oli Scareff /AFP
Alexandre Counis
@alexandrecounis
— Correspondant à Londres
Jeremy Corbyn a su trouver
les mots pour faire oublier
au parti ce qui le divise.
Pas un mot sur l’organisation d’un
nouveau référendum, que le parti,
sans parvenir à s’accorder sur ses
modalités, s’est engagé mardi à
réclamer s’il ne parvenait pas à obtenir des législatives anticipées, en cas
de « no deal » ou de rejet par les
députés britanniques de l’accord
conclu par Theresa May avec
Bruxelles. « Toutes les options
seraient alors sur la table », s’est contenté de dire le chef du Labour, qui
rencontre ce jeudi le négociateur en
chef de l’Union européenne pour le
Brexit, Michel Barnier.
Tourner la page
Là où il y a un an il s’était contenté de
donner les grandes lignes de son
programme, Jeremy Corbyn a cette
année multiplié les annonces. Il veut
reconstruire les services publics, le
système de santé et la sécurité
sociale, renationaliser le rail et l’eau,
et s’en prendre à l’économie « de la
cupidité ». Il compte aussi réserver
aux salariés un tiers des sièges des
« Quelle que soit votre
entreprise, investir au
Royaume-Uni après le
Brexit vous donnera le taux
d’impôt sur les sociétés le
plus bas du G20 », a promis
mercredi Theresa May
à New York, à l’occasion
du « Global Business
Forum » organisé par
Bloomberg. La Première
ministre britannique
veut réduire d’ici à 2020
l’impôt sur les sociétés à
17%, contre 19 % actuellement. Elle a par ailleurs
prévenu qu’un accord
commercial post-Brexit
avec l’UE calqué sur le
modèle canadien serait
pire qu’un « no deal ».
conseils d’administration dans les
g r a n d e s e n t r e p r i s es , m e t t r e
10.000 policiers de plus dans les
rues, doubler à 30 heures par
semaine la garde gratuite en crèche
pour les enfants de 2 à 4 ans, ou
encore créer 400.000 emplois qualifiés grâce à la révolution écologique.
De quoi donner corps à son projet,
pour mieux montrer que le Labour
est prêt à gouverner.
Le chef de l’opposition travailliste a
aussi profité de l’occasion pour
répondre aux accusations d’antisémitisme qui ont visé certains membres du parti et sur lesquelles il a été
accusé de laxisme. Espérant ainsi
tourner la page, il a estimé qu’elles
étaient proférées par des « conservateurs hypocrites » et a promis de
« combattre de toutes ses forces » pour
repousser l’antisémitisme et le
racisme sous toutes ses formes, dans
le parti comme dans le pays. « Nous
sommes vos alliés », a-t-il lancé à
l’adresse de la population juive, avant
d’être longuement applaudi. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Les Echos Jeudi 27 septembre 2018
MONDE // 07
Donald Trump isolé aux Nations unies
dans sa vindicte contre l’Iran
en bref
DIPLOMATIE
Le président américain a joué, mercredi,
au grand accusateur
de l’Iran, de la Chine
et de la Russie.
Jacques Hubert-Rodier
@jhrodier
Etait-ce la répétition du bras de fer
de février 2013 entre, d’un côté, les
Etats-Unis et le Royaume-Uni décidés à envahir l’Irak et, de l’autre, la
France soutenue par de très nombreux pays ? Mercredi, le Conseil de
sécurité, qui se tenait en marge de
la 73 e Assemblée générale des
Nations unies, a été le théâtre des
nouvelles tensions dans le monde
entre les grandes puissances.
Donald Trump avait voulu donner, pourtant, un côté solennel en
présidant lui-même la réunion
consacrée à la prolifération des
armes de destruction massive. Mais
si la grande majorité des quatorze
autres membres du Conseil se sont
félicités – avec prudence néanmoins – des efforts américains pour
la dénucléarisation de la péninsule
coréenne, le président américain
s’est retrouvé isolé sur l’Iran.
Il a largement repris ses accusations contre le régime de Téhéran et
menacé de « lourdes conséquences »
les pays qui seraient tentés de contourner les sanctions que les EtatsUnis appliquent. Une nouvelle fois,
il a défendu sa décision de se retirer
de l’accord international de 2015
visant à empêcher l’Iran de poursuivre son programme nucléaire à des
fins militaires en limitant sa capacité d’enrichissement d’uranium.
RETRAITES Les députés de
la Douma, la chambre basse
du Parlement russe, ont
adopté mercredi en deuxième
lecture le projet de réforme qui
repousse l’âge légal du départ
à la retraite, un texte qui a suscité des manifestations de protestation à travers le pays et a
fait baisser de 15 points la cote
de popularité de Vladimir Poutine. Après avoir été amendé,
le projet de réforme prévoit
de porter l’âge de départ à la
retraite de 60 ans à 65 ans
pour les hommes et de 55 ans
à 60 ans pour les femmes.
Une stratégie de long terme
Mais Donald Trump, qui a lu un
texte sans en dévier, a dû ensuite
écouter sans sourciller les autres
intervenants défendre cet accord.
Emmanuel Macron a ainsi souligné
que Téhéran respectait ses engagements. Le chef de l’Etat français a
estimé néanmoins nécessaire d’aller
Donald Trump
a menacé de « lourdes
conséquences »
les pays qui seraient
tentés de contourner
les sanctions que les
Etats-Unis appliquent.
« plus loin » en ouvrant des discussions sur les questions des missiles
balistiques de l’Iran et de la stabilité
régionale. Pour le président français
il est nécessaire de « bâtir ensemble
une stratégie de long terme pour la gestion de cette crise qui ne peut se réduire
à une politique de sanctions et de “containment” » (endiguement, NDLR).
Mais à la différence de 2013, lorsque Tony Blair avait décidé de s’aligner sur George W. Bush, Theresa
May a serré les rangs des Européens
face à Donald Trump sur l’Iran.
Le projet
de réforme
des retraites
avance en Russie
La Chine annonce
une baisse
de certains droits
de douane
TAXES Le gouvernement chi-
Donald Trump, à la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU, mardi. Photo John Moore/Getty Images/AFP
Et le ministre russe des Affaires
étrangères, Sergueï Lavrov, a
affirmé, insidieusement, que « la
destruction du plan d’action global
commun serait contre-productive
pour les efforts de dénucléarisation
de la péninsule coréenne ».
L’Iran n’était pas la seule pomme
de discorde. L’affaire Skripal et la
Syrie ont fourni l’autre terrain de
divergences. Sergueï Lavrov a une
nouvelle fois défendu le régime de
Bachar Al Assad, mis en cause par
les Européens et les Américains
pour avoir utilisé des armes chimiques contre sa population.
Mais si les attaques ont fusé de
toute part, notamment un discours
enflammé du président bolivien,
Evo Morales, contre les Etats-Unis,
D o nal d Tr u mp est mo nt é au
créneau pour dénoncer la Chine
qui tenterait, selon lui, « d’interférer dans les élections de novembre 2018 contre [son] administration ». Ce qu’a démenti le ministre
chinois Wang Yi. n
nois a annoncé mercredi une
baisse des droits de douane
sur certains produits tels que
les machines-outils, les appareils électriques et le textile à
compter du 1er novembre. Les
taxes à l’importation passeront
de 9,8 % en 2017 à 7,5 % cette
année. Cette réduction devrait
permettre aux consommateurs
et aux entreprises d’économiser
60 milliards de yuans en 2018, a
ajouté le gouvernement, à l’issue
d’une réunion présidée par le
Premier ministre Li Keqiang.
Angela Merkel face à la fronde
de son propre parti
di
Vendre
avec
os
Les Ech
ALLEMAGNE
Le bloc conservateur
au Bundestag a élu à sa
tête Ralph Brinkhaus,
député connu pour ses
réserves sur la politique de la chancelière.
De quoi nourrir
les interrogations
sur l’avenir
d’Angela Merkel.
Ninon Renaud
@NinonRenaud
— Correspondante à Berlin
C’est un nouveau coup dur pour
Angela Merkel. Déjà fragilisée par sa
coalition gouvernementale qui ne
cesse de menacer d’imploser, la
chancelière allemande ne peut
désormais plus compter non plus sur
l’appui inconditionnel de son propre
groupe politique au Bundestag.
Plutôt que de renouveler Volker
K a u d e r, u n f e r v e n t s o u t i e n
d’Angela Merkel, les députés de
l’Union chrétienne-démocrate
(CDU) et de l’Union chrétienne
sociale bavaroise (CSU) ont, à la surprise générale, élu mardi à leur tête
Ralph Brinkhaus. Cet expert fiscaliste était jusqu’ici numéro deux du
bloc conservateur à la chambre
basse du Parlement.
« A deux ans de la
fin de son mandat,
il est un peu tôt
pour que la
succession d’Angela
Merkel s’organise. »
TILMAN MAYER
Professeur de sciences
politiques à l’université de Bonn
Ralph Brinkhaus était jusqu’ici numéro deux du bloc conservateur
à la chambre basse du Parlement. Photo dpa / Michael Kappeler /AFP
La campagne du député quinquagénaire de Rhénanie-du-NordWestphalie qui a œuvré pour un
renforcement de l’influence de son
groupe parlementaire sur la politique du gouvernement a eu raison
de la discipline du parti. Celui-ci est
particulièrement éprouvé par les
polémiques suscitées par la question migratoire.
L’agenda européen
de la chancelière menacé
Angela Merkel elle -même a
reconnu dans ce vote « une défaite »
et cette franchise nourrit les interrogations sur sa capacité à aller jusqu’au bout de son mandat de chancelière. La remise au vote de celui de
présidente de la CDU, lors du congrès de son parti en décembre à
Hambourg, sera clef dans la mesure
où Angela Merkel estime que ces
deux fonctions sont indissociables.
« A deux ans de la fin de son mandat, il est un peu tôt pour que sa succession s’organise, juge Tilman
Mayer, professeur de sciences politiques à l’université de Bonn. Si les
élections en Bavière mi-octobre et en
Hesse à la fin du mois affaiblissent
encore l’union chrétienne-démo-
crate, les choses pourraient néanmoins se compliquer pour la chancelière », reconnaît-il.
L’opposition, et en particulier le
chef des libéraux du FDP, Christian
Lindner, réclame dès à présent à
Angela Merkel un vote de confiance. « Il n’en est pas question », a
répondu mercredi le porte-parole
de la chancelière, Steffen Seibert,
lors d’une conférence de presse.
« Ce serait absurde, car ce vote
n’exprime pas un rejet de la politique
du gouvernement, souligne Tilman
Mayer. En revanche, l’élection de
Ralph Brinkhaus marque une mise à
distance qui fragilise Angela Merkel
et la secrétaire générale de la CDU,
Annegret Kramp-Karrenbauer. »
Ralph Brinkhaus s’est montré rassurant en affirmant vouloir travailler
en bonne intelligence avec Angela
Merkel. Cet expert fiscaliste est
cependant connu pour son scepticisme vis-à-vis de la politique migratoire, mais aussi européenne de la
chancelière. Les débuts d’engagements qu’elle a pris à Meseberg aux
côtés d’Emmanuel Macron en
matière de budget européen et
d’union bancaire risquent ainsi de ne
plus trouver beaucoup de soutien. n
Videz-vous la tête avec
un magazine qui la remplit
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
08 // MONDE
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos
La Cnuced s’alarme du
poids des monopoles dans
le commerce mondial
ORGANISATION
INTERNATIONALE
Pour la Cnuced,
le relèvement des
droits de douane
est une fausse solution
qui ne réglera en rien
les déséquilibres
commerciaux.
Richard Hiault
@RHIAULT
Le commerce mondial est mal
organisé. Sa structure actuelle est la
cause de l’accroissement des inégalités, de la montée des mouvements
populistes et des tensions commerciales entre les Etats-Unis, la Chine
et l’Union européenne. C’est l’un des
messages de la Conférence des
Nations unies sur le commerce et le
développement (Cnuced) dans son
rapport annuel sur le commerce et
le développement publié mercredi.
L’organisation n’est pas contre le
développement des échanges. Mais
elle note que le formidable essor
du commerce mondial n’a pas
profité à tous les pays. En cause, la
concentration et les situations de
monopole de certains groupes.
« Au sein du cercle restreint des
entreprises exportatrices, seulement 1 % d’entre elles représente
57 % des exportations d’un pays en
moyenne en 2014 », souligne-telle. Selon ses observations, 5 %
des entreprises exportatrices
d’un pays captent, en moyenne,
plus de 80 % des revenus. « La
capacité des entreprises chefs
de file des réseaux mondiaux de
production à capter davantage de
valeur ajoutée a conduit à des relations commerciales inégales »,
regrette, en préambule du rapport, le secrétaire général de la
Cnuced, Mukhisa Kituyi.
Pour la Cnuced, la théorie néolibérale ne fonctionne pas pour les pays
en développement. Les plus éminents économistes de la planète se
sont trompés. Si l’on excepte la Chine
qui a su développer son économie
et créer des champions multinationaux en s’appuyant sur son vaste
marché intérieur, aucun autre
grand pays émergent à l’instar
du Mexique, de l’Indonésie ou de
l’Afrique du Sud n’y est parvenu. Le
multilatéralisme commercial n’a
pas permis une croissance inclusive
bénéficiant à l’ensemble des populations. Les grands leaders mondiaux
commencent à s’en rendre compte.
En témoignent les prises de position
de Christine Lagarde au FMI ou de
Roberto Azevêdo à l’OMC. Face aux
dérives commerciales, Donald
Trump, lui, a choisi la manière forte
d’imposer des taxes douanières à la
frontière américaine.
Pour la Cnuced, le relèvement
des droits de douane est une fausse
Le secrétaire général de la Cnuced, Mukhisa Kituyi. Photo Tony Karumba/AFP
solution qui ne réglera en rien les
déséquilibres commerciaux. « La
guerre commerciale n’est qu’un
symptôme d’un monde hyperglobalisé déséquilibré », insiste-t-elle.
Le problème de fond est plus à
rechercher du côté de ces situations
de monopole destinées à capter la
rente d’un marché.
Un « pouvoir de marché »
Ce « pouvoir de marché » des lobbys capable d’influencer les leaders
politiques lorsqu’ils concluent des
accords de libre-échange bilaté-
raux conforte ou accroît ces situations monopolistiques.
Pendant trop longtemps, les leaders politiques des pays développés
ont accepté, à titre temporaire, des
rentes de situation contraires aux
règles de la concurrence. Le problème est que ces rentes se sont
pérennisées. « Il est urgent de revoir
les règles antitrust », souligne
Rachid Bouhia, économiste à la
Cnuced, l’un des rédacteurs du rapport. L’organisation prône également un retour aux objectifs de la
charte de La Havane. Signée en 1948
et abandonnée deux ans plus tard,
elle envisageait la création d’une
Organisation internationale du
commerce. Le texte stipulait que
le commerce international devait
servir à atteindre le plein-emploi et
le développement de tous les pays.
Un objectif qui a été perdu de vue au
seul profit d’une libéralisation à
marche forcée des échanges commerciaux, qui n’a pas donné les
résultats escomptés. Il est temps
d’agir, selon la Cnuced, au risque de
devoir faire face à une crise semblable à celle de 2008 voire pire. n
Réforme de l’OMC : la
Chine dans le collimateur
FAITES-vous partie
des 500 entreprises
les plus dynamiques
de FRANCE ?
Pour le savoir, inscrivez-vous
au Palmarès des Champions
de la croissance 2019 jusqu’au
19 octobre 2018 sur lesechos.fr*
COMMERCE
Les Etats-Unis,
l’Union européenne
et le Japon proposeront avant la fin de
l’année une réforme
des règles de l’OMC.
Les Etats-Unis, l’Union européenne
et le Japon sont déterminés à faire
bouger les lignes de l’Organisation
mondiale du commerce (OMC).
Après les propositions européennes dévoilées le 18 septembre dernier, une proposition conjointe de
réforme devrait être faite lors d’un
Conseil du commerce des marchandises, en novembre prochain.
Réunis à New York, la commissaire
européenne au commerce, Cecilia
Malmström, le représentant américain au commerce, Robert Lighthizer, et le ministre du commerce
japonais, Hiroshige Sekō l’ont
annoncé dans un communiqué
commun.
Bras de fer
POURQUOI PARTICIPER ?
• Bénéficiez d’une couverture médiatique sans précédent
• Gagnez en notoriété
• Profitez de nouvelles opportunités de développement
*http://www.lesechos.fr/champions-de-la-croissance-2019
Sans la nommer explicitement, la
Chine est clairement visée. Les
ministres « ont réitéré leurs inquiétudes et confirmé leur objectif commun de s’attaquer aux pratiques de
pays tiers qui, ne respectant pas les
règles de l’économie de marché,
mènent à d’importantes surcapacités de production, qui créent des conditions de concurrence déloyales
pour leurs travailleurs et leurs entreprises […], utilisent les technologies
innovantes et sapent le fonctionnement normal du commerce international ». Les trois leaders ont confirmé leur souhait d’établir de
nouvelles règles sur les subventions
industrielles publiques et le
contrôle des entreprises par l’Etat,
afin de promouvoir des conditions
de concurrence plus équitables. Ces
nouvelles règles porteront notamment sur les prêts bancaires publics
accordés à des entreprises non solvables, sur l’activité des fonds
d’investissement publics, sur les
pratiques de double tarification et
les subventions accordées à une
entreprise en difficulté sans que celle-ci ait un plan de restructuration
crédible.
Les trois ministres
sont décidés à lutter
contre le transfert
forcé de technologies
d’entreprises
étrangères.
Par ailleurs, les trois ministres
sont décidés à lutter contre le transfert forcé de technologies d’entreprises étrangères au bénéfice de ses
propres sociétés en échange d’accès
à son marché. Ce sont des pratiques
« déplorables ». Les trois alliés condamnent « le vol de secrets commerciaux et informations sensibles utilisées à des fins commerciales ».
Tout en ayant « confirmé leur engagement pour continuer à travailler
ensemble au maintien d’une OMC efficace », ils vont devoir convaincre les
autres pays membres de l’Organisation d’adhérer à leurs vues. Selon les
règles actuelles, seul le consensus de
tous les pays membres de l’OMC peut
entériner une modification des pratiques. Le bras de fer avec la Chine ne
fait que commencer. — R. H.
Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer,
la commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström,
et le ministre du Commerce japonais, Hiroshige Sekō,
réunis à New York. Photo Pool/Stéphanie Lecocq/AFP
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 09
Les Echos Jeudi 27 septembre 2018
idées&débats
SOMMAIRE
Le meilleur du Cercle Un sponsor français sur le maillot du PSG ?
des Echos
La Chronique
Quelle politique économique pour préserver
la démocratie ?
Le Point de vue
L’assurance du monde de demain
Art et culture
La folle « Nuit des rois » d’Ostermeier
Stratégie
Xiaomi, le chinois qui veut connecter
le monde
LES ÉDITORIAUX DES « ÉCHOS »
Télécoms : pour en finir
avec la guerre des prix
Boll pour « Les Echos »
L’assurance santé généralisée,
le nouveau défi de l’Inde
Marjorie Cessac
— Correspondante en Inde
Depuis mardi 25 septembre, l’Inde
a vu entrer en vigueur l’une des
réformes majeures du gouvernement, le « Modicare ». Ce plan – du
nom du Premier ministre Narendra
Modi – est déjà considéré comme le
futur plus grand système d’assurance-santé public au monde.
Le Modicare devrait offrir à
100 millions de familles indiennes,
soit près de 500 millions de personnes, les moyens de couvrir en partie
leurs dépenses de santé. Et ce, au
travers d’une enveloppe annuelle
pouvant aller jusqu’à 6.250 euros
par famille. « Les pauvres n’auront
plus à lutter contre la peine de la
maladie, à emprunter de l’argent
auprès de prêteurs et leur famille ne
fera plus faillite », a insisté Narendra
Modi dans un discours annonçant
ce lancement, à New Delhi, le
15 août dernier, jour de l’Indépendance. En Inde, plus de 70 % de la
population n’a aucune réelle couverture sociale. Les bénéficiaires
potentiels du Modicare seront donc
identifiés parmi les Indiens les plus
vulnérables, au travers du recensement socio-économique des castes
(2011). Ils représenteraient plus de
40 % de la population.
Peu de marges budgétaires
Sur le papier, les bonnes intentions
du Modicare ont tout pour séduire.
Qui plus est dans ce pays, où la
situation sanitaire est des plus préoccupantes. D’après le classement
du Global Burden of Disease publié
par « The Lancet », l’Inde se situe au
145e rang mondial (sur 195 pays) en
termes de morbidité. Un résultat dû
en partie à la recrudescence de
maladies comme la tuberculose et à
la mortalité infantile très élevée. De
surcroît, le sous-continent n’investit que très peu dans la santé. Environ 3,9 % de son PIB. Même si, en
2018-2019, le gouvernement a augmenté de 11,5 % le budget de la
santé. « Aujourd’hui, en Inde, le secteur privé détient près de 93 % des
L’ANALYSE
DE LA RÉDACTION
Visant à couvrir
les frais de santé de
près de 500 millions
d’Indiens, la grande
réforme du système
de santé du gouvernement Modi suscite
autant d’espérance
que de doutes sur
sa mise en œuvre.
D
Les points à retenir
en vigueur
•le Entré
25 septembre, le Modicare
devrait offrir à 100 millions de
familles indiennes les moyens
de couvrir en partie leurs
dépenses de santé.
Ce plan, qui nécessiterait
autour de 1,7 milliard de
dollars chaque année, bute sur
les financements, tant par le
gouvernement central que par
les Etats du pays.
Par ailleurs, l’Inde souffre
d’un déficit criant
d’infrastructures,
d’équipements et de médecins
dans le domaine public.
•
•
hôpitaux et emploie 85 % des docteurs », souligne-t-on chez l’ONG
Oxfam.
Mais leurs soins étant trop onéreux, une majorité de la population
se tourne, faute de mieux, vers des
charlatans et officines non réglementées. « Le pays compterait un
million de prestataires de santé au
moins non agréés et non formés,
ajoute Oxfam insistant sur le fait,
que ce“système” pousse chaque
année des millions (entre 6 et 7 selon
plusieurs sources) d’Indiennes et
d’Indiens dans la pauvreté : les paiements directs pour des soins de santé
privés sont l’une des principales causes de l’endettement des ménages. »
Sans surprise le Modicare suscite
donc de nombreux espoirs et, par la
même occasion, de grandes interrogations. Autour de son modèle de
financement tout d’abord. Selon les
estimations émanant de proches du
gouvernement, ce plan nécessiterait
110 milliards de roupies (1,7 milliard
de dollars environ) chaque année.
Une somme qui sera financée à 60 %
par le gouvernement central, le
solde l’étant par les Etats du pays.
Reste qu’entre les créances douteuses du secteur bancaire et la hausse
du prix de l’or noir, les marges budgétaires sont très minces.
Où le gouvernement trouvera-t-il
ces fonds ? Et quels Etats participeront réellement ? Pour l’heure
28 sur 36 Etats et territoires de
l’Union ont donné leur accord.
« Mais à l’exception de ceux qui se
trouvent dans le Sud et dans l’Ouest,
la plupart risquent de ne pas être en
capacités de faire face aux exigences
de ce plan », constate dans la presse
indienne Rajeev Sadanandan,
secrétaire en chef adjoint à la Santé
du gouvernement du Kérala (Sud).
Des officiels ont avancé en février,
lors de la présentation du budget
annuel, qu’une allocation de 20 milliards de roupies serait débloquée
sur l’exercice 2018-2019, et que
d’autres fonds suivraient au fur et à
mesure de la mise en œuvre.
Ces derniers pourraient provenir
pour partie d’un nouvel impôt pour
la santé de 1 % sur les revenus imposables.
Cette mise de départ, très en deçà
des besoins, laisse néanmoins sceptiques certains experts. Sans compter que les primes d’assurance pourraient bien être plus élevées. « Ce
renchérissement ne constitue pas un
problème pour le patient mais pour
les gouvernements central et régionaux qui vont se partager ce coût et
devoir payer davantage », ajoute-t-il.
C’est l’un des risques. « Cela limiterait le coût-efficacité du régime et
pourrait entraîner des dépassements
budgétaires à mesure que le plan
inclurait plus d’Etats et, potentiellement, plus de familles », craint Kearean Watts dans Health Issues India.
Manque de médecins
L’autre grand obstacle reste le manque criant de médecins et d’infrastructures dans le domaine public.
« Sans une augmentation du ratio
médecins par patient, sans l’assurance que les centres de santé dans les
zones rurales soient dotés de spécialistes et d’équipements, ce programme n’atteindra qu’une partie de
ses objectifs », met en garde Dharminder Nagar, directeur général
chez Paras Healthcare. Selon une
étude réalisée par PwC et la Confédération pour l’industrie indienne,
qui ont identifié ces lacunes, il n’y
aurait par exemple que 1,35 million
de lits d’hôpitaux pour 180 millions
de personnes couvertes par l’actuel
plan de protection sociale national.
Lancé en 2008, le Rashtriya Swasthya Bima Yojana visait à protéger
les travailleurs du secteur informel
vivant sous le seuil de pauvreté.
Mais, au même titre que d’autres
initiatives régionales, plus modestes, il se heurte au manque de
moyens. Qu’en sera-t-il du Modicare ? Les élections de 2019 constitueront vraisemblablement un
moteur pour aller plus loin. Toutefois, selon des experts, ce facteur
risque aussi d’ajouter à la précipitation. Et à l’impréparation. Et les
attentes sont telles que la déception
risque d’être plus rude encore. n
« Jeu de massacre », « boucherie », « ventes
à perte » et autres appréciations du même
tonneau font désormais partie du quotidien
des opérateurs télécoms. A intervalles
réguliers et à tour de rôle, l’un de nos quatre
champions nationaux tire le signal d’alarme
et entonne l’air du « ça ne peut plus durer ».
« Ça », c’est l’impitoyable guerre des prix qui
Par Daniel
ravage le secteur et que nul ne peut nier :
Fortin
en dix ans, le revenu moyen par abonné dans
le mobile a chuté de 45 %, passant de 34 euros
En dix ans,
par mois à 19 euros. Difficile, dans
ces conditions, de survivre à moyen terme
le revenu
clament les opérateurs. On les comprend.
moyen par
Qu’il soit néanmoins permis de pointer une
abonné dans faille dans leur raisonnement : ce qu’ils vivent
aujourd’hui, personne ne le leur a imposé.
le mobile
Si le marché français du mobile est devenu
a chuté
l’un des plus concurrentiels du monde,
de 45 %.
c’est par leur unique volonté, servie par
la bienveillance du régulateur et de l’Etat. A
force d’offres tarifaires au rabais pour conquérir – ou reconquérir –
l’abonné, ils ont fait de la promotion la norme. En desserrant
massivement les contraintes techniques (la portabilité du numéro)
ou les obligations d’engagement imposées au client, ils ont propulsé
l’élasticité au prix à un niveau jamais atteint. Aujourd’hui des
centaines de milliers d’abonnés changent le plus facilement du
monde d’opérateur au gré des rabais. En allant plus loin, on devrait
même se féliciter du cercle vertueux qui s’est enclenché sur ce
marché : les clients retrouvent du pouvoir d’achat pour un service de
qualité, les opérateurs continuent à gagner de l’argent, même si leurs
cours de Bourse souffrent, et le sacro-saint investissement dans les
infrastructures se maintient, puisqu’il a progressé de 37 % ces trois
dernières années. Si l’on arrête la pendule aujourd’hui, la situation
n’est donc pas aussi catastrophique qu’il y paraît. Sauf que le temps
avance et que plusieurs défis lourds attendent les industriels. Si la
France veut rester dans la course des télécoms, il faut les mettre en
situation de pouvoir financer les futurs réseaux, qu’il s’agisse de la
fibre ou la 5G. Il n’est pas sûr que leur niveau actuel de rentabilité le
leur permette. Autre défi, faire face au déplacement de la valeur des
réseaux vers les contenus. Si les clients n’acceptent plus de payer cher
l’abonnement à un tuyau de diffusion, ils mettent volontiers la main
à la poche pour s’offrir un accès aux championnats de football où
aux plates-formes diffusant de la musique ou des séries. C’est donc
sur ces marchés que doivent aussi investir les opérateurs. Or, à moins
de rétablir le contrôle des prix, il ne leur reste plus qu’une solution
pour retrouver les marges de manœuvre financières nécessaires : se
regrouper pour limiter la concurrence et faire remonter les tarifs.
Chacun d’entre eux sait que c’est « la » solution. Mais qui se jettera à
l’eau ?
(
Lire nos informations
Page 22
Retour à la promesse
d’origine du RSA
Par Etienne Lefebvre
C’était le projet des concepteurs du revenu de solidarité active (RSA) à
la fin des années 2000. Fusionner les minima sociaux (RMI,
allocation de parent isolé, aides au logement, etc.) et garantir aux
bénéficiaires de la nouvelle prestation qu’ils continuent d’en toucher
une partie quand ils recommencent à travailler. Faire en sorte que le
travail paie vraiment, donc, et que les aides sociales soient simplifiées
drastiquement. Mais le plan de départ a dû être adapté en raison des
difficultés pratiques, des contraintes budgétaires et des oppositions
politiques. Résultat, le RSA n’a pas tenu toutes ses promesses. En
prévoyant de muscler la prime d’activité (issue de la fusion du RSA et
de la prime pour l’emploi), et de l’adosser à terme aux minima
sociaux unifiés dans un « revenu universel d’activité », Emmanuel
Macron revient à la promesse d’origine. Avec cette fois plus de
chances de mener le chantier à bien, car les systèmes d’information
des régimes sociaux se sont modernisés. Cela devrait permettre de
simplifier les démarches des allocataires, en adaptant rapidement
les prestations à leur situation réelle. De quoi faire chuter le nonrecours aux aides comme les versements indus.
Et de quoi inciter à la reprise d’activité, car l’augmentation de
80 euros par mois de la prime au niveau du SMIC, d’ici à 2021, va
changer la donne. Couplé à la suppression des dernières cotisations
employeurs sur les bas salaires, cela résoudra le problème du coût
des emplois peu qualifiés. Mais pas au-delà. Par ailleurs, cette
transformation devra s’accompagner d’un système d’indemnisation
du chômage également plus incitatif à la reprise d’un emploi
durable, alors qu’il favorise aujourd’hui l’enchaînement de CDD
courts et de périodes d’inactivité. C’est l’objet de la négociation
Unédic que les partenaires sociaux s’apprêtent à engager sous la
« tutelle » de l’Etat.
(
Lire nos informations
Page 3
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 // IDEES & DEBATS
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos
opinions
LE MEILLEUR DU
CERCLE DES ÉCHOS
Un sponsor français
sur le maillot du PSG ?
Le Paris Saint-Germain recherche un
nouveau sponsor maillot pour la saison
prochaine. Le choix d’un partenaire
français serait un pari gagnant-gagnant,
estime Anthony Alyce, le fondateur du site
Ecofoot.fr.
ADIEU EMIRATES « Après quatorze ans de
bons et loyaux services, Emirates ne devrait
plus s’afficher sur le torse des joueurs
parisiens. […] Dans sa quête d’un nouveau
sponsor, la cellule marketing et commerciale
du club a ouvert plusieurs fronts sur
différents marchés stratégiques, notamment
aux Etats-Unis, au Brésil ou encore en AsiePacifique. Mais le club parisien serait
particulièrement inspiré de prospecter
également sur le marché français. »
ENRACINEMENT « Alors que le Paris SaintGermain subit régulièrement des critiques
quant à la préservation de son ADN depuis
son rachat par Qatar Sports Investments,
une association de premier ordre avec une
marque française possédant son siège social
en région parisienne constituerait une belle
réponse formulée aux détracteurs de ce PSG
new-look. D’autant que le renforcement des
liens entre le Paris Saint-Germain et son
territoire est une problématique importante
pour le club, comme le montre le
recrutement de Kylian Mbappé, originaire
de Bondy. »
MARQUE MONDIALE « Etant devenu l’une
des trois marques les plus puissantes du
football mondial selon les dires de Nasser
Al Khelaïfi, son président, le PSG dispose de
solides attributs pour convaincre un
annonceur français d’acquérir son espace de
sponsoring maillot. Renforcer ses positions
sur son marché intérieur tout en
développant sa marque sur les marchés
internationaux : le PSG offre la combinaison
parfaite à un groupe français souhaitant s’en
donner les moyens. »
a
A lire en intégralité sur Le Cercle
lesechos.fr/idees-debats/cercle
LES ARTICLES LES PLUS LUS SUR LESECHOS.FR
1. Les banques misent sur la blockchain pour accélérer les paiements
internationaux
2. Les bonnes recettes du nouvel impôt sur la fortune immobilière
3. Brexit : l’IATA pointe les risques « extrêmes » en cas d’absence d'accord
4. Les étrangers désertent un peu plus le CAC 40
5. Macron amorce une nouvelle posture face à Donald Trump
DANS LA PRESSE
ÉTRANGÈRE
L’Algérie sombre-t-elle
dans le tout-répressif ?
L’Algérie a refermé « la parenthèse de
•2011
» : c’est-à-dire un mouvement
contestataire plus ou moins toléré, sauf
à Alger, après la levée de l’état d’urgence.
Certes, l’Algérie n’avait pas suivi la Tunisie et le pouvoir était resté en place. Toutefois, les Algériens avaient eu une
petite lueur d’espoir. « Mais, écrit « El
Watan », le naturel revient au galop. »
Depuis quelques mois, le pouvoir a
durci son dispositif répressif contre les
mouvements sociaux et politiques.
Pour le quotidien, l’amendement
constitutionnel de 2016, qui garantissait
la liberté de manifester pacifiquement,
« est remis en cause quotidiennement ».
Et la situation s’aggrave, comme en
témoigne la répression du mouvement
de médecins à l’entrée d’un CHU à Alger
et d’autres manifestations au cours des
dernières semaines. « El Watan » cite
ainsi la violente répression contre les
retraités et les invalides de l’Armée
nationale populaire (ANP). Le dialogue
promis, en janvier dernier, avec les
représentants des vétérans n’a débouché sur aucune solution. Conséquence,
des interdictions par les autorités, certaines manifestations se transformant
en émeutes, comme dans le Sud qui
souffre d’un sous-développement endémique. Dans d’autres régions, des
manifestants « n’hésitent plus à couper
les routes et les autoroutes pour faire
entendre leurs voix ». La crainte, désormais, est que « l’implosion sociale
devienne incontrôlable ». Récemment,
devant la presse diplomatique française (APDF), à Paris, Bernard Bajolet,
l’ancien patron de la DGSE et ancien
ambassadeur en Algérie, évoquait la
« momification du pouvoir algérien ».
Alger prend en tout cas le risque de
s’enfermer dans la répression face à la
contestation. — J. H.-R.
LE LIVRE
DU JOUR
L’école à l’ère
des neurosciences
et du numérique
LE PROPOS Architecture
accueillante, enseignants bien
formés et bien payés qui cherchent
plus à développer les compétences
des élèves qu’à dispenser leur
savoir… Voilà quelques-unes des
pratiques observées par Frédéric
Castaignède dans son livre
« Demain, l’école » qui font des
systèmes éducatifs de Singapour
ou de Finlande, inspirés par les
sciences cognitives, les plus efficaces au monde, selon le classement Pisa. D’ailleurs, l’auteur le
souligne, notre ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, a
commencé à suivre ces exemples
en confiant la présidence du nouveau Conseil scientifique de l’Education nationale au professeur de
psychologie cognitive du Collège
de France Stanislas Dehaene et en
réformant l’apprentissage de la
lecture et le lycée. Davantage de
contrôle continu, personnalisation
du parcours avec des spécialités,
accompagnement en petits groupes et oral valorisé : autant de
nouveautés qui vont dans le sens
des meilleures pratiques internationales.
Demain, l’école
Frédéric Castagnède,
Arte Editions, 16 euros.
L’INTÉRÊT Fourmillant d’exem-
ples, le livre explique l’impact des
découvertes sur le fonctionnement
du cerveau dans l’apprentissage
scolaire, en particulier l’importance des fonctions dites « exécutives », qui régissent l’attention.
Frédéric Castaignède s’est rendu
dans des écoles à Singapour, en
Finlande et dans la Silicon Valley
pour décrire leurs spécificités et
parfois leurs limites. Tout en
évoquant une flopée d’expérimentations déjà menées dans l’Hexagone. A l’heure du numérique, un
mot d’ordre semble faire l’unanimité : il faut avant tout apprendre à
apprendre. — Laura Berny
Manifestations de l’extrême droite allemande, à Chemnitz, en septembre. Photo AFP
Quelle politique économique
pour préserver la démocratie ?
SOCIÉTÉ // Si elle n’est pas la seule cause de la montée des extrémismes,
la financiarisation à outrance de l’économie avant la crise de 2008 a joué
un rôle majeur dans la déstabilisation de nos sociétés.
LA
CHRONIQUE
de Robert
Skidelsky
U
ne mauvaise politique économique ouvre la voie à l’autoritarisme. La crise financière mondiale et la reprise incertaine qui a suivi
nourrissent aujourd’hui encore l’extrémisme. Entre 2007 et 2016, l’électorat
des partis européens correspondants a
doublé. Le Rassemblement national
(l’ancien Front national) en France,
l’Alternative pour l’Allemagne (AfD,
Alternative für Deutschland), La Ligue
en Italie, le Parti pour la liberté d’Autriche (FPÖ) et les Démocrates de Suède
font des progrès électoraux notables
depuis deux ans, sans même mentionner l’élection de Trump et le référendum sur le Brexit. Les difficultés économiques n’expliquent pas à elles seules
cette explosion de l’extrémisme. Mais la
corrélation entre les deux est trop forte
pour être ignorée. Je qualifie de mauvaise politique économique le fait de
laisser les marchés financiers dicter
leur loi à l’économie réelle. A l’opposé,
une bonne politique économique suppose de reconnaître qu’il est de la responsabilité de l’Etat de protéger les
citoyens face aux crises, à l’insécurité et
aux catastrophes.
Protéger les citoyens
Il est très difficile à un démocrate
d’admettre que l’autoritarisme puisse
engendrer de bons résultats économiques, pourtant la Hongrie de Viktor
Orbán en est un exemple manifeste. Le
pays est devenu de plus en plus autoritaire sous sa conduite, mais son programme économique porte la marque
des idées de Keynes. De même, il est difficile à un partisan de la démocratie
libérale d’admettre que cette dernière
peut engendrer de mauvais résultats
économiques. Pourtant, la politique
d’austérité de George Osborne, l’ancien
ministre des Finances britannique, qui
a condamné le Royaume-Uni à des
années de stagnation en offre l’illustration. Il est plus facile aux nationalistes
qu’aux libéraux d’améliorer la protection sociale. On l’a vu avec les nazis et le
national-socialisme et avec Mussolini
qui était socialiste au début de sa carrière politique. La démocratie libérale
est favorable à la libre circulation des
biens, des personnes et de l’information, alors que le nationalisme veut restreindre les trois.
Les partis d’extrême gauche ont, eux
aussi, progressé depuis les chaos de
l’après-crise. Mais, l’Histoire tend à
montrer que les nationalistes sont les
premiers à profiter des crises sociales et
politiques. Il est facile de comprendre
pourquoi. Le socialisme classique est lié
à l’internationalisme, autrement dit, en
principe, il ne connaît pas de frontière.
Mais face à une crise économique de
grande ampleur, détaché des politiques
L’Histoire montre
que les nationalistes
sont les premiers à
profiter des crises
sociales et politiques.
Une mauvaise politique
économique bénéficie
aux partis autoritaires
et les aide à sortir
de leur marginalité.
nationales, l’internationalisme n’a pas à
rendre des comptes. Aussi, quand le
système international s’effondre, les
nationalistes peuvent-ils se présenter
comme la seule alternative.
Cette dynamique ne laisse guère de
choix à la gauche. Pas plus que le centre,
elle ne peut exploiter l’hostilité à l’égard
des migrants et des réfugiés. En revanche, si elle souligne les bénéfices de
l’immigration, elle risque de pousser
encore davantage de gens vers les partis
hostiles aux immigrés. A priori, l’idée
libérale selon laquelle, grâce à sa main
invisible, le marché laissé à lui-même
répond aux besoins et aux choix des individus est séduisante. Mais, ainsi que
Joseph Schumpeter l’a compris, même si
le marché fonctionne comme il est supposé le faire, il est sujet à des fluctuations
importantes et à des crises périodiques.
Par ailleurs, si l’innovation technologique suscitée par le marché est porteuse d’améliorations à long terme, à
court terme elle engendre souvent de
graves problèmes économiques et
sociaux. En outre, notre vie n’est pas dictée uniquement par des préoccupations économiques ; entièrement dictée
par le marché, elle serait privée de sens.
Selon certains observateurs, nous assistons aujourd’hui à la résurgence du fascisme. Je ne me hasarderais pas à faire
une telle prédiction. La « Grande Récession » de 2008 a été beaucoup moins
dévastatrice que la Grande Dépression
des années 1930, et n’a pas suivi une
guerre elle-même dévastatrice.
L’insuffisance des marchés
En revanche, je pense qu’une mauvaise
politique économique bénéficie aux
partis autoritaires. Ils peuvent alors sortir d’une position marginale et devenir
des partis de gouvernement, ainsi qu’on
l’a vu avec le national-socialisme en
Allemagne entre 1928 et 1930. La montée rapide de l’extrémisme devrait nous
alerter. Nous devons dissocier le libéralisme du néolibéralisme économique
qui a engendré la catastrophe de 2008.
Il faut donc revenir à la politique économique qui prévalait depuis l’aprèsguerre jusque dans les années 1970,
avant d’être balayée par Ronald Reagan
aux Etats-Unis et Margaret Thatcher au
Royaume-Uni. L’économiste Friedrich
Hayek s’est trompé en disant que la
démocratie sociale de type keynésien
conduit à la servitude. Bien au contraire, elle en est l’antidote.
Aujourd’hui, une politique économique judicieuse devrait reposer sur trois
piliers : des mesures pour éviter le
retour d’une crise d’aussi grande
ampleur que celle de 2008, la capacité
de réagir de manière contracyclique en
cas de crise et la prise en compte de la
demande de la population pour davantage d’équité économique. De même,
préserver la démocratie suppose de
traiter d’urgence quatre problématiques : les limites politiques et sociales
de la mondialisation, la financiarisation
de l’économie réelle, le rôle de la politique budgétaire et monétaire et le
découplage entre revenu et travail dans
une période d’automatisation accélérée. Si les libéraux et la gauche continuent à négliger ces questions, ce sera à
leurs risques et périls.
Robert Skidelsky est professeur
émérite d’économie politique à
l’université de Warwick. Cet article
est publié en collaboration avec
Project Syndicate 2018.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
IDEES & DEBATS // 11
Les Echos Jeudi 27 septembre 2018
art&culture
LES ARTICLES LES PLUS PARTAGÉS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
1. Snapchat s’allie avec Amazon pour lancer le « Shazam » du shopping
2. Budget 2019 : le prix du gazole va quasiment rejoindre celui de l’essence
3. Certains médicaments non génériques seront moins bien remboursés
en 2020
4. Rassemblement national : le parti récupère 1 million d’euros sur les
2 millions saisis
5. Macron amorce une nouvelle posture face à Donald Trump
de Bernard Spitz
D
ans un monde incertain et fracturé, aux disruptions multiples,
rares sont les sujets qui font
l’unanimité, a fortiori au niveau international. La présidence argentine du
G20 en a trouvé un : le rôle incontournable de l’assurance pour préparer le
monde de demain. Elle y consacre une
session dédiée – une première dans
l’histoire du G20. Une fois n’est pas coutume, la mobilisation est positive, centrée sur les opportunités à saisir grâce à
ce secteur plus que jamais d’avenir.
D’abord, parce que l’assurance est au
cœur de nos vies et le sera de plus en
plus dans un monde enrichi de données. Pour cela, l’assurance transforme
et enrichit sa relation avec l’assuré –
habitué aux standards de simplicité et
de réactivité des acteurs digitaux –
grâce à la technologie (chatbot, drones,
reconnaissance d’image, etc.). Elle
transforme aussi ses offres pour
repousser les limites de l’assurabilité à
travers les progrès de l’intelligence artificielle appliqués au Big Data. Elle transforme enfin son modèle vers plus de
services, de personnalisation, et donc
de prévention, en tant que partenaire
incontournable du quotidien et de la
santé de ses assurés.
Mais l’assurance qui prépare demain
va plus loin. Elle conforte les assurés
face aux risques nouveaux et complexes, souvent globaux.
Défis démographiques : l’assurance
protège les citoyens tout au long de
leur vie, de plus en plus longue, à travers des produits de retraite, de dépendance, de santé.
Défis sociaux : elle leur permet de
faire face aux insécurités liées aux nou-
LE POINT
DE VUE
de François Perret
et Thibault Lanxade
C
ontrairement à l’an dernier où
elle avait le vent dans le dos,
l’économie française l’a désormais de face. Plus question d’espérer un
taux de croissance comme celui qui
prévalait alors (+ 2,2 %). Le gouvernement l’a bien compris, lui qui a déjà
ramené une première fois sa prévision
pour 2018 de + 2 % en début d’année à
+ 1,7 % il y a quelques jours par la bouche de Bruno Le Maire.
Sauf que ces prévisions sont encore
bien trop optimistes. Elles ignorent ou
sous-estiment tous les nuages qui se
sont accumulés au-dessus de notre ciel
ces dernières semaines.
La croissance mondiale est d’abord
plombée par les surenchères permanentes du président Donald
Trump. Après les premières mesures
s’appliquant depuis début juillet, de
nouvelles taxes douanières américaines de 10 % sur 200 milliards de dollars
d’importations chinoises sont officiellement entrées en vigueur lundi 24 septembre. De quoi accélérer encore le
ralentissement de la seconde économie
mondiale, dont le taux de croissance au
second trimestre (+ 6,7 %) a déjà
dévissé, pour retrouver son niveau le
plus bas depuis juin 2016.
Le pyromane Trump a allumé
d’autres feux encore. Ainsi, l’entrée en
vigueur, le 4 novembre prochain, de
l’embargo américain contre l’Iran va
exercer dans les prochains mois une
pression à la hausse sur le prix du baril
de pétrole. Il provoque déjà le retrait en
chaîne des entreprises européennes et
françaises de Téhéran.
L’assurance du monde
de demain
velles formes d’emplois qui sortent du
cadre protecteur du salariat.
Défis environnementaux : le secteur
accompagne la transition écologique,
en prévenant les risques, en indemnisant les dommages et en finançant
l’économie verte et durable en tant
qu’investisseur.
Défis financiers : l’assurance est facteur de stabilité face à la volatilité des
marchés, et protège l’épargne des
citoyens grâce à la solidité et la solvabilité de son modèle de long terme.
Défis économiques, enfin : elle prépare l’avenir en favorisant les usages
Nous devons
transformer nos offres
pour repousser
les limites de
l’assurabilité face
aux risques nouveaux.
nouveaux grâce aux garanties qu’elle
procure en protégeant contre les nouveaux risques, comme le cyber, ainsi
qu’en finançant massivement les innovations et les infrastructures de demain.
A l’occasion de cette session du G20,
nous avons appelé les chefs d’Etat à
poser des standards internationaux
vertueux. En matière comptable, à
repousser la norme IFRS 17 totalement
inadaptée à l’assurance ; en matière
prudentielle, à adapter pour l’Europe
les capitaux requis pour les actions et la
dette privée afin de favoriser l’investissement de long terme ; et demain, à
ajouter des règles et principes com-
muns en matière de protection des données et de sécurité informatique.
Protections face aux nouveaux risques, investissements dans l’avenir :
deux préalables à une croissance plus
inclusive, que parachèverait une
modernisation de la gouvernance mondiale. Le système multilatéral, au fort
tropisme économique, s’est construit
entre gagnants de la guerre – ignorant,
entre autres, l’Allemagne et le Japon ;
sans les émergents comme la Chine ou
l’Inde, sans les institutions internationales qui n’existaient pas et sans les ONG.
Bretton Woods, ses enjeux et ses participants sont le reflet du XXe siècle. Le
temps est venu d’un Bretton Woods du
XXIe siècle ouvrant la voie à une croissance plus inclusive en faveur de l’éducation, des dépenses d’infrastructure,
de la transition écologique ; une croissance plus équilibrée entre territoires,
entre générations, entre hommes et
femmes ; une croissance qui donne la
place qu’elle mérite à la dimension
sociale dans les enjeux de gouvernance ; une croissance fondée sur
l’investissement à long terme qui est la
marque des assureurs.
Les classes moyennes, qui se sentent
laissées-pour-compte par la mondialisation, ont besoin de reconnaissance et
de décisions. Ce mouvement de réforme
peut compter sur le soutien des représentants des employeurs (B20) et des
syndicats (L20). La communauté internationale apporterait ainsi la meilleure
réponse possible face à ce risque qui
demeure prégnant : le risque politique.
La folle « Nuit des rois »
d’Ostermeier au Français
Philippe Chevilley
@pchevilley
THÉÂTRE
marin, vont faire imploser la
libido du duc Orsino et de la
comtesse Olivia. A l’époque
Il était très attendu pour sa
de Shakespeare, les rôles
première mise en scène
de Shakespeare
féminins étaient tous joués
dans la Maison de Molière.
Mise en scène de Thomas
par des hommes. OsterLe grand maître et trublion
Ostermeier
meier ne fait que pousser les
allemand allait-il faire sortir
Paris, Comédie-Française,
feux : en exaltant les pulde ses gonds un public atta01 44 58 15 15,
sions homos ou bisexuelles
ché à la tradition ? A
jusqu’au 28 février,
des personnages, il offre une
l’inverse, Thomas Osteren alternance. 2 h 45.
savoureuse variation sur le
meier l’a entraîné dans son
genre et l’identité.
délire jusqu’au bout de « La Nuit des rois » de
Le succès du spectacle repose une nouShakespeare et a fini sous les vivats. Ni le
velle fois sur la rencontre fructueuse entre un
décor décalé (un espace blanc planté de palmaître de la scène européenne et une troupe
miers en carton-pâte), ni le praticable chedu Français à son meilleur. Pour cultiver la
vauchant l’orchestre, ni les costumes
veine comique, Ostermeier a su s’appuyer
« dépouillés » (tout le monde montre sa
sur la verve mélancolique de Denis Podalyculotte), ni les rajouts d’actualité sur l’affaire
dès (Le duc Orsino), les dégaines hilarantes
Benalla, ni la bacchanale hip-hop des chevade Julien Frison (Sébastien) et de Sébastien
liers, ni même le grand libertinage final n’ont
Pouderoux (Malvolio) ; et sur le trio de feu
choqué une salle Richelieu chauffée à blanc.
constitué par Stéphane Varupenne (le Fou),
Le « tout ce que vous voulez », accolé au titre
Laurent Stocker (Sir Toby) et Christophe
de la comédie écrite vers 1600, a trouvé une
Montenez (Sir Andrew), irrésistible clown
traduction idoine sous la houlette du direcrock aux allures d’Iggy Pop. Côté « féminin »,
teur de la Schaubühne de Berlin.
Georgia Scalliet (Viola-Césario) et Adeline
d’Hermy (Olivia), elles forment un duo d’une
Montenez en Iggy Pop
grâce et d’une sensualité incomparables.
A force de revisiter le grand répertoire, ThoMême si son propos est teinté de noir (le
mas Ostermeier sait parfaitement doser
jeu de masques menant à la frustration et à
audace et classicisme. Le côté débridé de sa
la folie), le metteur en scène a bien conçu
mise en scène ? Il correspond à l’esprit d’un
cette comédie du travestissement comme
divertissement écrit pour la Chandeleur. Les
un divertissement (agrémenté des beaux
impros satiriques ? Elles étaient en vogue
chants d’un contre-ténor). On peut préférer
dans le théâtre élisabéthain. Quant à la conl’Ostermeier « tragique » d’« Hamlet » ou de
fusion des genres, elle constitue la base
« Richard III ». Regretter çà et là quelques
même de la « Nuit des rois ». Les jeunes
baisses de rythme dans le jeu. Mais cette
jumeaux naufragés, Viola déguisée en gar« Nuit des rois » pleine de malice met en joie.
çon, et Sébastien flanqué de son cher ami
N’est-ce pas tout ce que nous voulions ?… n
La Nuit des rois
ou Tout ce que vous
voulez
Bernard Spitz est président de la
Fédération française des assurances.
Pourquoi la croissance
ne devrait pas dépasser
1,2 % cette année
La croissance française au second
semestre va également pâtir de la
dégradation de l’environnement européen, tout particulièrement plombé
par les négociations interminables sur
le Brexit, auxquelles s’ajoutent les incertitudes de la politique italienne.
Aucun des trois moteurs de la croissance hexagonale n’échappera aux conséquences de ces dérèglements internationaux, alors que se profile déjà, par
ailleurs, la perspective de remontée
prochaine des taux d’intérêt à l’initiative de la Banque centrale européenne
(BCE).
Ce n’est probablement
pas l’investissement
des entreprises qui
viendra prendre le relais
de la consommation.
Il y a, d’abord, peu d’espoir pour que
la consommation soutienne la croissance au second semestre. Le coup de
pouce du gouvernement au pouvoir
d’achat (suppression des cotisations
maladie et chômage de salariés et
baisse de 30 % de la taxe d’habitation en
octobre) ne compensera pas les fortes
pressions inflationnistes que subissent
déjà les consommateurs depuis le
début de l’année sous l’effet de la remontée des prix du pétrole et, dans une
moindre mesure, de l’énergie.
La consommation risque aussi d’être
pénalisée par les mesures de rigueur
prévues dans le collectif budgétaire en
préparation : faible revalorisation des
retraites, des APL et des allocations
familiales. Enfin, le prélèvement à la
source pourrait créer un choc psychologique chez les salariés, qui vont
découvrir leurs premières fiches de
paye nettes d’impôt…
Ce n’est probablement pas l’investissement des entreprises qui viendra prendre le relais de la consommation en
seconde partie d’année. Car sa reprise
observée l’an dernier (+ 4,8 %) sera plombée jusqu’à la fin de l’année par l’affaiblissement de la demande mondiale et l’érosion des marges des entreprises (que
l’Insee annonce à seulement 31,7 % pour
2018 contre 32,5 % l’an dernier). Pire
encore : pour se protéger d’une remontée prochaine des taux, le Haut Conseil
de stabilité financière (HCSF) a donné
instruction aux banques, à compter du
1er juillet dernier, de limiter leur exposition vis-à-vis des entreprises résidentes
les plus endettées.
Pour le reste, il faut s’attendre à ce
que la balance commerciale française,
constamment en déficit depuis 2003,
continue de se dégrader. Et ce d’autant
que la compétitivité de nos entreprises
reste durablement dégradée.
Avec ses trois moteurs en panne
– consommation, investissement et
export – on voit mal comment la croissance pourrait se situer au-dessus de
1,2 % cette année.
François Perret et Thibault Lanxade
sont coprésidents et cofondateurs
du think tank Institut Anaxagore.
Brigitte Enguerand / Divergence
LE POINT
DE VUE
Le grand jeu du travestissement fait imploser la libido, menant les protagonistes
de la « Nuit des rois » au bord de la folie.
Preljocaj épris de « Gravité »
Philippe Noisette
@philippenoisett
THÉÂTRE
pied des femmes dessinant
une ombre portée, un solo
d’Angelin Preljocaj
tout en équilibre, hommage
La Biennale de danse de
A Mulhouse,
– involontaire ? – à Merce
Lyon aura plébiscité, cette
29-30 septembre. Aix-enCunningham, ou une sorte
année, les chorégraphes
Provence, 3 au 6 octobre.
de haka contemporain –
épris de liberté. Que ce soit
Mâcon, 16 octobre.
cette danse du Pacifique –
les danseurs voltigeurs de
Paris, Théâtre national
avec pas frappés et gestes
Mourad Merzouki, dans
de Chaillot (01 53 65 30 00)
guerriers. « Gravité » offre
« Vertikal », ou les solistes
du 7 au 22 février.
une succession de vignettes
b ondissants de Yoann
dansées, certaines un peu
Bourgeois. Angelin Preljocaj, aussi, s’est joué
trop étirées, magnifiquement servies par
de l’espace et de la vitesse avec « Gravité »,
une troupe au diapason de l’inspiration
présenté au TNP de Villeurbanne en pred’Angelin Preljocaj. La variété des choix
mière mondiale avant une longue tournée.
musicaux, de Bach à Daft Punk, enchante :
Son opus s’ouvre sur une masse de corps
lorsque le créateur rencontre la partition
au sol qui semblent peu à peu s’élever,
tout en percussions de Iannis Xenakis, le
comme attirés par une force invisible. On ne
plaisir redouble. Les seules lumières d’Eric
sait si l’action se déroule au ralenti ou à
Soyer suffisent à habiller la scène.
l’envers, mais l’effet est saisissant. Dans un
Enfin, le « Boléro » de Ravel surgit et le
effet miroir, le ballet se terminera presque
public pense immédiatement à Béjart. Pas
de la même façon, les danseurs déposés au
de table chez « Preljo », juste la pulsation
plateau. Entre ces deux séquences, Preljocaj
d’une troupe prise dans une douce transe.
aura traversé des états de danse avec une
La douzaine de solistes développe dans
certaine élégance.
cette ronde sans fin une gestuelle féconde.
Unisson tout d’abord, puis figures en duo,
Vignettes dansées
ces quinze minutes forment un ballet dans
Pour tout dire, on désespérait de revoir le
le ballet. En cherchant à défier la pesanteur,
chorégraphe inspiré des années 1990. Par
Angelin Preljocaj retrouve une certaine
instants, « Gravité » retrouve cette touche à
légèreté. La salle, debout, lui fera un juste
la grâce irréelle : on verra des hommes au
triomphe. n
Gravité
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12 // IDEES & DEBATS
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos
stratégie
Fourmi suisse
LA
CHRONIQUE
de Xavier Fontanet
V
oilà une histoire que La Fontaine aurait
pu écrire. « Un jour, un fabricant de
montres nommé Cigale avait mis sur
pied un service après-vente performant en
remplaçant systématiquement les produits
défectueux et en dédommageant
généreusement ses clients. Tout l’argent frais
passant dans cette activité, l’outil de production
ne put être maintenu à un niveau concurrentiel.
Cigale vit petit à petit sa croissance décrocher et
finit par tomber dans la spirale des pertes et de
l’endettement. Son compère Fourmi avait une
stratégie inverse : il misait sur le zéro défaut, la
recherche de simplicité, l’investissement dans
l’outil et n’avait besoin d’aucun service aprèsvente. Il prospérait. »
Cette petite histoire n’est pas sans rapport avec
ce qui se passe en France dans la gestion de
notre sphère publique et sociale. Dans le monde
concurrentiel où nous vivons depuis le choc
pétrolier de 1973, le chômage, cancer de la
société et producteur de pauvreté, n’est que la
conséquence d’un excès de dépenses
publiques. Le coût du traitement social du
chômage, porté par l’entreprise, réduit sa
compétitivité à l’international et freine ses
ventes. Une sphère publique trop lourde, ce sont
aussi des impôts plus élevés qui réduisent
l’investissement, sans parler des complexités
que le système administratif génère
automatiquement. Le remède ne fait
qu’accroître le mal. On ne peut qu’être favorable
à tout plan qui vise à éradiquer la pauvreté.
Mais il faut quand même se demander pourquoi
la Suisse, qui avait exactement les mêmes ratios
que notre pays en 1973 (une sphère publique et
sociale à 35 % du PIB, des comptes publics et
commerciaux en excédent) a, en gardant ces
ratios, complètement éradiqué la pauvreté (on y
parle d’un SMIC à 5.000 euros par mois). Elle
affiche même un chômage négatif – si l’on retire
les transfrontaliers de la population à la
recherche d’emploi. Il est manifestement plus
efficace de s’attaquer aux causes des problèmes
que de chercher à en soigner les conséquences.
Xavier Fontanet est professeur de stratégie
à HEC.
o
L’ÉTUDE
L’usine du futur
made in Italy
Q
uand il s’agit de se pencher sur
l’industrie du futur, les entreprises
françaises ont généralement tendance
à regarder ce que font la Chine, les Etats-Unis
et, plus près de nous, l’Allemagne et son plan
Industrie 4.0. C’est oublier que l’Italie, deuxième
producteur industriel d’Europe, a elle aussi
commencé à explorer comment le numérique,
la robotique et les innovations technologiques
en général pourraient revivifier son tissu
industriel. Le think tank La Fabrique de
l’Industrie vient le rappeler en publiant
simultanément deux documents.
Le premier est la traduction d’un rapport
réalisé en 2014-2016 par des chercheurs du
cabinet Torino Nord Ovest, qui ont visité
plusieurs des plus grandes usines italiennes
pour dresser un état des lieux d’une
automatisation (plus ou moins) en marche.
Du fabricant de robots Comau aux lignes de
production ultra-modernes des pneus Pirelli,
du petit laboratoire de fabrication additive
d’Avio Aero (filiale de GE) au gigantesque
chantier naval de Fincantieri, le travail de
Torino Nord Ovest tient plus du récit de voyage
que du rapport classique, complet et chiffré.
Fort judicieusement, La Fabrique de l’Industrie
a choisi de le compléter et de l’actualiser avec
une note de synthèse qui résume le Piano
Nazionale Impresa 4.0 de 2016 et en dresse
un premier bilan. — B. G.
« Ce que l’Italie nous apprend sur l’industrie
du futur », www.la-fabrique.fr
UN MANAGER
À HOLYWOOD
Ancien président de The Walt
Disney Company, Mike Ovitz
revient sur son parcours dans
un long entretien avec la
« Harvard Business Review ».
www.hbr.org
SUR
LE WEB
– 18 %
FIDÈLES MILLENNIALS
Parce qu’ils attendent d’avoir
une situation stable avant de
s’engager, les Millennials ont
fait chuter le taux de divorce
aux Etats-Unis en dix ans,
explique Bloomberg.
bloom.bg/2zvCK66
TÉLÉPHONIE // Créé il y a seulement huit ans, le groupe chinois s’est hissé au 4e rang mondial
des fabricants de smartphones avec des modèles de qualité. La prochaine étape : entrer dans
les maisons pour y vendre des services.
Xiaomi, le chinois qui veut connecter le monde
LE
DÉCRYPTAGE
de
Frédéric Schaeffer
I
ls sont des milliers de fans à s’amasser
fébrilement devant les grilles de la salle
omnisports de Shenzhen, au sud de la
Chine. Le soleil de plomb qui s’abat cet aprèsmidi de mai n’entame pas leur enthousiasme. Vêtus de tee-shirts rouges et munis
de banderoles, ces jeunes chinois – des garçons pour la plupart – attendent ce show
avec impatience. Leur idole ? Lei Jun, le fondateur du fabricant de mobiles Xiaomi, l’une
des icônes de la high-tech chinoise.
L’homme, quarante-huit ans, est régulièrement comparé à Steve Jobs. Une référence
qu’il se plaît à cultiver. Chemise blanche,
jean, baskets, le voilà qui s’élance dans un
keynote digne de ceux d’Apple, dévoilant
sous les applaudissements des « Mi fans »,
ces fidèles supporters de la marque, son
dernier joujou : un smartphone répondant
au doux nom du MI8 (en référence aux huit
ans de l’entreprise) ressemblant furieusement à l’iPhone X. Même les Animoji popularisés par Apple (cochon, panda, renard,
lapin…) sont là ! Applaudissements dans
les gradins.
Il y a toutefois une grosse différence entre
le dernier smartphone de Xiaomi et celui
d’Apple : son prix, trois fois moins
cher. « Notre mission est de fabriquer des produits incroyables à des prix justes », répète Lei
Jun à l’envi. Ce credo a été fixé dès la création
de l’entreprise, en avril 2010. A l’époque, le
brillant ingénieur en informatique a déjà un
passé accompli de PDG à la tête de Kingsoft,
un éditeur de logiciels de bureau. Il a fait fortune en revendant un site d’e-commerce à
Amazon et joue les business angels dans une
vingtaine de start-up chinoises.
Avec sept ingénieurs et designers chevronnés débauchés chez Google, Microsoft
ou Motorola, il fait alors le pari fou de bousculer les mastodontes Apple et Samsung
grâce à des smartphones aussi aboutis technologiquement mais vendus deux fois
moins cher. Xiaomi (« petit riz » en mandarin) est né. Un hommage aux racines paysannes de Lei Jun ? « Mi » fait aussi référence à
« mobile Internet », comme aime à se définir
l’entreprise. Les mauvaises langues préfèrent, elles, s’amuser de la « mission impossible » que s’est fixée Xiaomi. Elles vont vite
être démenties. Sorti en septembre 2011, le
premier smartphone s’écoule à 300.000
exemplaires en 34 heures, porté par un marketing ciblé, des ventes flash sur Internet et
un prix accessible (1.999 yuans, environ
240 euros).
L’Europe en ligne de mire
Le chiffre d’affaires de Xiaomi dépasse le milliard de dollars au bout de deux ans et les
10 milliards au bout de quatre. Basé à Pékin,
Xiaomi est aujourd’hui le quatrième fabricant mondial derrière Samsung, Huawei et
Apple, avec 92 millions de smartphones vendus l’an dernier. Très présent en Chine (où il
réalise près de la moitié de ses ventes), réussissant à détrôner Samsung en Inde, bien
implanté en Asie du Sud-Est, Xiaomi se
prend désormais à rêver d’Europe. Il vient de
s’établir en Espagne, en France et en Italie.
Passé un gros trou d’air en 2016, durant
lequel la start-up a failli rejoindre le cimetière déjà bien garni des étoiles filantes du
mobile, Xiaomi a de nouveau le vent en
poupe. Huit ans après sa création, l’entreprise peut se targuer d’afficher une croissance à deux chiffres de ses ventes sur un
marché du smartphone qui stagne globalement et s’inscrit même en recul en Chine.
Pour s’imposer et répondre à la concurrence
croissante d’autres fabricants chinois, tels
qu’Oppo et Vivo, Xiaomi accepte des marges
minuscules. Voire même le revendique ! A
Les chiffres
clefs
millions :
•le 92
nombre de
smartphones vendus
par Xiaomi en 2017.
881 RMB
(110 euros) : le prix
moyen de vente d’un
smartphone Xiaomi.
9 % : la part des
services Internet dans
le chiffre d’affaires
du groupe.
47 % : la part
des services Internet
dans le bénéfice brut.
4 heures et demie :
le temps passé par jour
en moyenne sur
un mobile Xiaomi.
30 % : la part de
marché du groupe
chinois en Inde
(n° 1 devant Samsung).
40,2 milliards
d’euros :
la capitalisation
boursière à la Bourse
de Hong Kong.
•
•
•
•
•
•
l’occasion de son introduction en Bourse au
début de l’été, le fabricant s’engage à ne pas
faire plus de 5 % de marge nette dans les terminaux. De quoi rendre perplexe plus d’un
investisseur !
Si Xiaomi l’assume, c’est qu’il refuse d’être
considéré comme simple fabricant de hardware. « Xiaomi est une société Internet proposant des smartphones et d’autres objets intelligents, connectés par une plate-forme IoT
[Internet des objets] », explique Lei Jun dans
une lettre aux investisseurs. Des bracelets
connectés jusqu’aux purificateurs d’air, en
passant par les autocuiseurs de riz ou encore
Avec ses produits
connectés, Xiaomi élargit
considérablement la taille
de son terrain de jeu.
Ce marché devrait être trois
fois plus gros que celui des
smartphones d’ici à 2022.
les enceintes et les brosses à dents connectées, l’entreprise multiplie les produits,
rêvant d’être au cœur d’une maison intelligente dont la plupart des objets seraient connectés et pilotés par un téléphone Xiaomi.
Pour cela, Xiaomi ne produit lui-même que
les équipements principaux (TV, PC portable, routeurs et enceintes), confiant le reste à
une myriade de start-up. Plus de 200 entreprises ont déjà rejoint l’écosystème, conservant leur autonomie mais bénéficiant du
soutien, de la marque et du réseau de ventes
de Xiaomi.
Le modèle de l’iceberg
Avec tous ces produits, Xiaomi élargit considérablement la taille de son terrain de jeu : en
forte croissance, le marché des objets connectés devrait être trois fois plus gros que
celui des smartphones d’ici à 2022, estiment
les analystes de Credit Suisse. Mais le principal objectif de Xiaomi est encore ailleurs.
Tous ces objets intelligents vendus quasiment à prix coûtant sont autant de produits
d’appel visant à attirer de nouveaux clients.
Et une fois ces clients conquis, l’objectif final
de leur proposer une multitude de services
Internet. Le nerf de la guerre est là. C’est via la
vente de services Internet que Xiaomi
compte monétiser sa coûteuse expansion
dans les téléphones portables, partie émergée d’une stratégie bien plus grande. « L’iceberg est une bonne analogie pour expliquer le
modèle économique de Xiaomi », observent
les experts de la banque helvétique.
Le déploiement de cette stratégie n’en est
qu’à ses prémices. Mais Xiaomi réalise déjà
l’essentiel de ses profits dans les services
mobiles. Ces derniers comptent pour près de
la moitié de la marge brute du groupe quand
les smartphones lui apportent 70 % de son
chiffre d’affaires.
Pour toucher ses clients, le fabricant a
développé et pré-installé sur ses smartphones un Mi Store avec de nombreuses applications « maison » (Mi Music, Mi Video, Mi
Browser…). De même, il revendique 190 millions d’utilisateurs actifs par mois à son système d’exploitation MIUI, dérivé d’Android
et mis à jour chaque semaine. « Nos utilisateurs passent quatre heures et demie par jour
sur leur téléphone », se réjouit Lei Jun sur la
grande scène du Palais des sports de Shenzhen. Avec environ 20 % du temps passé sur
les applications maison. Pour l’heure,
l’essentiel des revenus Internet est issu de la
publicité et des jeux. Mais Xiaomi a d’autres
idées en tête, comme en témoigne la création
d’une banque sur Internet, suivant les pas
des mastodontes Tencent et Alibaba.
Reste à savoir si cette stratégie peut s’avérer payante. L’émergence de nouveaux concurrents dans les terminaux a déjà contraint
Xiaomi à changer son modèle de distribution, associant la vente sur Internet à l’ouverture de boutiques (déjà plus de 300 en Chine)
bien réelles mais plus coûteuses. Xiaomi, qui
a affiché une perte nette de 44 milliards de
yuans (5,5 milliards d’euros) l’an dernier, n’a
pas totalement convaincu les investisseurs à
l’idée qu’il n’était pas qu’un fabricant chinois
de téléphones de plus. Son introduction à la
Bourse de Hong Kong n’a pas suscité
l’enthousiasme escompté et, depuis, l’action
se négocie sous son prix d’entrée. Pour parvenir à lever les doutes, Xiaomi va devoir
prouver qu’il est capable de monétiser ses
services Internet ailleurs qu’en Chine et de sa
grande muraille numérique qui censure
Google et son App Store. Extrêmement
dynamique, le marché indien pourrait faire
figure de test. Les « Mi fans » sont déjà prêt à
prendre leur bâton de pèlerin. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 13
Les Echos Jeudi 27 septembre 2018
enquête
Derek Perrotte
— Bureau de Bruxelles
projet, ni sa préférence pour
l’heure d’hiver ou d’été. La
réflexion débute en interministériel et s’annonce difficile.
La position géographique de
son territoire, avec de fortes
disparités d’ensoleillement,
ajoute une couche de complexité. « Brest, où le soleil se lève
très tard en heure d’été, n’a pas les
mêmes enjeux et intérêts que
Nice », illustre un proche du dossier. Seule étude transversale vraiment menée, un rapport du Sénat
de 1997 conclut que « les avantages
supposés ou avancés du changement
semestriel de l’heure ne sont pas suffisamment importants pour compenser
les inconvénients ressentis par les populations ». A rebours de l’opinion, il préconise
de se figer sur l’heure d’hiver et souligne
que, avec l’heure d’été, « le lever du jour ne se
produira qu’entre 9 et 10 heures » de longs
mois. A l’école, la première récréation se
ferait ainsi de nuit. C’est toute la difficulté
qui se présente aux Etats : renoncer au
changement d’heure, ce n’est pas seulement
renoncer aux problèmes qu’il pose, mais
aussi aux avantages qu’il présente, souvent
oubliés des débats.
L
’heure d’été éternelle
arrive ! » Ce 31 août,
l ’a n n o n c e d e Je a n Claude Juncker déconcerte.
L’Europe est minée par les
populismes et les nationalismes, la crise des migrants n’en
finit pas, le Brexit patine, et le
président de la Commission fait
sa rentrée en promettant… la fin
du changement d’heure, prévu
cette année le dernier week-end
d’octobre. Se prendrait-il pour le maître des horloges ? Depàis quelques
années, une poignée d’Etats, comme la
Finlande ou l’Espagne, lui réclament cette
réforme. Le Parlement européen est aussi
monté au créneau en adoptant une résolution en février. Mais la Commission n’y prêtait jusqu’ici qu’une oreille distraite, jugeant
que ni la demande ni le besoin n’étaient vraiment là. Tout juste a-t-elle fini par lancer une
consultation publique en ligne, début juillet.
Elle va tout faire basculer. Quand les
résultats tombent, mi-août, « c’est du
jamais-vu », explique la commissaire aux
Transports, Violeta Bulc, pour justifier sa
récente passion pour le dossier, dont elle a
hérité. En un mois, 4,6 millions de citoyens
ont répondu. « Dix fois plus que le précédent
record ! » sur la directive oiseaux de 2009. Et
les internautes sont formels : à 84 % (75 % en
France), ils ne veulent plus avancer leurs
aiguilles en été puis les reculer en hiver.
Banco, décide Jean-Claude Juncker. A
l’approche des élections européennes de
mai 2019, où une poussée populiste est
redoutée, c’est l’occasion de montrer le
visage d’une Europe qui écoute et agit sur le
quotidien. C’est l’opportunité, aussi, de
détourner un peu les médias des sujets qui
fâchent. « La demande est claire et massive.
On ne peut pas la laisser sans réponse », argue
le commissaire à l’Energie, Maros Sefcovic,
autre néoconverti. Mais que vient faire
Bruxelles dans nos horloges ? Lors des deux
guerres mondiales, puis dans les années
1970 sur fond de chocs pétroliers, les Etats
européens ont tour à tour adopté une heure
d’été, en plus de la « naturelle » heure d’hiver
(celle du fuseau horaire), pour économiser
l’énergie : il fait jour plus tard, on allume
moins. L’Hexagone l’adopte en 1977 avec un
slogan resté célèbre : « En France, on n’a pas
de pétrole, mais on a des idées ». Chaque
pays choisissant ses propres dates de changement d’heure, ce sont autant de grains de
sable qui sont venus perturber le fonctionnement du marché unique. Pouvoir a donc
été confié en 1980 à la Commission de mettre de l’ordre. La directive « changement
d’heure » est née et ses révisions successives aboutiront aux règles actuelles : tous les
Etats membres doivent adopter l’heure d’été
le dernier dimanche de mars, puis celle
d’hiver le dernier dimanche d’octobre ; c’est
obligatoire et synchronisé.
Hiver ou été : chacun choisira
A l’exécutif européen donc de défaire
aujourd’hui ce qu’il a fait hier. Dès le 12 septembre, il dégaine une proposition de révision de la directive. Elle interdit les change-
Décider seul, mais ensemble
L’Europe en quête
de bonne heure
SOCIÉTÉ // Décidée sans crier gare fin août par Bruxelles, la fin du changement
d’heure risque de tourner au casse-tête pour les Vingt-Sept. Quelle heure
choisir ? Comment éviter de nouveaux décalages horaires entre pays
frontaliers ? Changer de fuseau horaire ? D’ici avril, il faudra trancher.
ments saisonniers. Mais, point clef, elle ne
tranche pas entre heure d’hiver ou d’été et
n’impose pas d’harmonisation. Pas question de trop s’ingérer, chaque Etat doit choisir lui-même s’il se fige sur l’été ou l’hiver. Et
vite : réponse exigée d’ici avril, avant les
élections. Le dernier changement interviendrait ainsi dès le dimanche 31 mars
2019 pour les Etats optant pour l’heure d’été
permanente, et le dimanche 27 octobre
2019 pour ceux choisissant l’heure d’hiver.
Pourquoi attendre ? Selon le commissaire
Sefcovic, changer d’heure n’est tout bonnement « plus justifié » : « Avec le progrès, les
économies d’énergie liées sont désormais très
limitées ; elles sont à chercher ailleurs, par
exemple dans les villes intelligentes. » La bascule d’octobre provoquerait, en outre, des
pics d’accidents entre des automobilistes
fatigués et des piétons surpris par la tombée
de la nuit. S’ajoute la fatigue engendrée par
les changements de rythme, pointée du
doigt dans la consultation. « La réforme sera
aussi bénéfique pour les entreprises. Elle facilitera la planification dans les transports et
l’énergie et simplifiera les applications dépendantes du temps », poursuit Violeta Bulc. Elle
simplifierait aussi, vante-t-elle, les échanges
avec des partenaires majeurs comme la
Chine et la Russie, qui ont renoncé à l’heure
d’été en 1991 et en 2011. Encore faut-il convaincre les Etats membres, qui doivent
adopter le projet à la majorité qualifiée.
Beaucoup n’apprécient pas d’être ainsi mis
La France n’a encore
rien arbitré, ni son soutien
ou non au projet, ni sa
préférence.
au pied du mur et craignent qu’on ne confonde vitesse et précipitation. Le 13 septembre, lors de premiers échanges entre diplomates au Conseil, quelques-uns, comme la
Finlande et les Etats baltes, ont d’emblée affiché leur soutien. Mais une majorité, dont la
France, l’Italie et les Pays-Bas, sont restés
réservés. « Le délai est court. Toucher à
l’heure aurait un impact large et complexe. Il
faut du temps pour le mesurer, consulter et
s’organiser », résument plusieurs diplomates européens. En septembre 2014, une
étude du cabinet ICF International pour la
Commission indiquait qu’une « majorité
d’Etats ne voient pas de raison de modifier les
règles sur l’heure d’été ». La consultation
publique révèle aussi des discordances par
nationalité : les Grecs, les Maltais et les Chypriotes préféreraient garder le système
actuel et les Italiens sont hésitants.
Certains voient derrière l’empressement
soudain de la Commission la patte de l’Allemagne, où les promoteurs de l’heure d’été
permanente sont nombreux et très organisés. Près de 70 % des réponses en ligne
(3,1 millions) viennent ainsi de ce seul pays,
très loin devant la France (393.000) et
l’Autriche (259.000). L’annonce du 31 août a
été faite sur sa télévision publique (ZDF) et
aussitôt qualifiée par Angela Merkel
de « très grande priorité ». « C’est une
demande de l’Allemagne. Merkel y tient avec
les élections en Bavière, mi-octobre », explique une source haut placée. La question
commence à gagner les milieux économiques. Le patronat allemand (DBA) a affiché
son soutien au projet. « Le changement
d’heure crée des complications dans les organisations du travail et les processus logistiques », explique-t-il. Mais la prudence reste
aussi de rigueur. Les transporteurs aériens
(lire page 18) ont prévenu qu’il faudrait « garder une approche harmonisée » en
Europe et leur « laisser le temps de s’adapter » – ils n’ont pas oublié les difficultés à
l’aéroport d’Istanbul quand la Turquie a
arrêté de changer d’heure il y a deux ans.
Un casse-tête pour les Etats
Et où arrêter les aiguilles ? L’heure d’été a les
faveurs naturelles des restaurateurs et des
industries du tourisme et des loisirs. Mais
d’autres corps se plaignent du décalage alors
créé avec l’heure solaire, qui atteint deux
heures en France : les vaches, déboussolées,
font moins de lait, des ouvriers aux « troishuit » attaquent en pleine nuit, le moral et la
productivité au plus bas, ceux du bâtiment
entament l’après-midi avec un soleil à son
zénith… Chacun cherche midi à sa porte. Les
citoyens consultés en ligne sont partagés.
Une petite moitié, 56 %, préféreraient l’heure
d’été permanente. Elle a dans l’ensemble une
cote plus élevée dans les pays du Sud, et en
France, qu’au Nord. A l’opposé, 36 % opteraient pour l’heure d’hiver. Ils sont majoritaires en Finlande, au Danemark, en République tchèque et aux Pays-Bas.
Bon gré mal gré, voilà les Etats contraints
de se préparer à trancher. La France n’a
encore rien arbitré, ni son soutien ou non au
Le casse-tête individuel peut aussi tourner
au raté collectif. Mal maîtrisée, l’obligation
pour chaque Etat de choisir son heure pourrait finir par plus compliquer que simplifier
le marché unique. « Il faut faire attention à ne
pas le fragmenter », souligne BusinessEurope, le lobby patronal européen. Si la
France opte par exemple pour l’heure
d’hiver et le Luxembourg, la Belgique ou la
Suisse pour l’été, un décalage horaire apparaîtra. De quoi compliquer sérieusement la
vie des dizaines de milliers de travailleurs
frontaliers notamment. Aujourd’hui, on
compte maximum deux heures d’écart d’un
bout à l’autre de l’UE, entre Lisbonne et Sofia,
par exemple. L’amplitude pourrait atteindre
trois heures selon les choix de chacun. L’effet
domino risque d’impliquer les Etats voisins
non membres de l’UE, comme la Norvège et
la Suisse. Le cas de l’Irlande est encore plus
épineux. Avec le Brexit fin mars, le Royaume-Uni ne sera pas concerné par la réforme :
le changement d’heure perdurerait au nord
L’amplitude pourrait
atteindre trois heures selon
les choix de chacun.
de l’île, mais serait interdit au sud, créant une
frontière temporelle. « Bravo ! Avec ce projet,
on se crée des problèmes qu’on n’avait pas »,
ironise un haut fonctionnaire européen. La
Commission appelle en réponse à « une collaboration rationnelle entre Etats » : ils doivent décider chacun, mais ensemble… « Une
harmonisation est nécessaire. Le plus naturel
et cohérent serait que les Etats d’un même
fuseau horaire se calent ensemble sur l’heure
d’été ou d’hiver », analyse l’eurodéputée écologiste Karima Delli, initiatrice de la résolution de février. La Belgique, les Pays-Bas et le
Luxembourg évoquent une consultation
commune de leurs citoyens.
Dernière pièce du puzzle, des Etats sont
tentés de changer… de fuseau horaire. En
Espagne, un comité d’experts va étudier un
retour à l’heure du méridien de Greenwich
(GMT), où elle retrouverait le Portugal, une
demande forte en Galice. Ce serait l’opportunité de simplifier les échanges avec son voisin
péninsulaire et de réparer l’histoire : c’est
Franco qui a fait basculer le pays en 1942 sur
GMT + 1 pour s’aligner sur l’Allemagne. Mais
ce serait sortir du fuseau de la France, sa
porte d’entrée et de sortie sur le reste de
l’Union pour les transporteurs routiers. La
Finlande s’interroge, elle, sur un passage de
GMT + 2 à GMT +1, pour être raccord avec la
Suède, sa seule voisine terrestre dans l’UE,
plutôt qu’avec les pays Baltes, dont elle est
séparée par la mer. La proposition de la Commission leur ouvre la porte : un Etat pourrait
changer de fuseau, à condition de prévenir
six mois avant. Ce qui laisse techniquement
la possibilité de maintenir un changement
d’heure, en passant d’un fuseau à l’autre tous
les six mois… n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
14 //
Jeudi 27 septembre 2018Les Echos
,
Budget de l’Etat 2018 : 386,3 milliards d’euros // PIB 2017 : 2.283,6 milliards d’euros courants //
Plafond Sécurité sociale : 3.311 euros/mois à partir du 01-01-2018 // SMIC horaire : 9,88 euros
à partir du 01-01-2018 // Capitalisation boursière de Paris : 1.532,96 milliards d’euros (au 05-07-2018)
// Indice des prix (base 100 en 2015) : 103,78 en août 2018 // Taux de chômage (BIT) : 9,1 %
au 2e trimestre 2018 // Dette publique : 2.255,3 milliards d’euros au 1er trimestre 2018
Les chiffres
de l'économie
EN FRANCE
À L’ÉTRANGER
HANDICAP MANIFESTATION
POUR L’ACCESSIBILITÉ
DU MÉTRO PARISIEN
CORÉE DU NORD LA RENCONTRE
KIM-TRUMP APRÈS OCTOBRE
Des responsables américains préparent un prochain sommet entre
Donald Trump et le Nord-Coréen
Kim Jong-un, qui aura lieu vraisemblablement après le mois d’octobre, a
déclaré mercredi le secrétaire d’Etat
américain, Mike Pompeo. « Nous
nous activons pour créer les bonnes
conditions, afin qu’au cours du sommet, nous puissions accomplir le plus
de choses possible », a dit le chef du
département d’Etat.
« Pas de métro, pas de boulot ! »
Plusieurs dizaines de personnes en
fauteuil roulant ont manifesté mercredi, à Paris, pour dénoncer l’inaccessibilité, pour les personnes handicapées, de la quasi-totalité du
réseau de la capitale. Au total, sur les
303 stations du métro parisien,
seules les 9 stations de la ligne 14 sont
équipées pour les handicapés. Soit à
peine 3 % du réseau.
Alors que le Sénat doit entendre ce
jeudi la première plaignante, une
troisième femme a accusé mercredi
le candidat de Trump à la Cour
suprême d’avoir fait partie, dans sa
jeunesse, d’un groupe qui tentait de
faire boire ou droguer des filles en
vue d’abuser d’elles. Dans une déclaration sur l’honneur, Julie Swetnick
affirme également avoir été ellemême victime d’un viol collectif lors
d’une fête où Brett Kavanaugh était
« présent » vers 1982.
ESPAGNE FRAGILISÉE PAR
DES ÉCOUTES, LA MINISTRE
REFUSE DE DÉMISSIONNER
CINÉMA LELOUCH TOURNE
LA SUITE DE « UN HOMME
ET UNE FEMME »
Pour la deuxième année consécutive, la Bourgogne a le sourire à l’issue des vendanges : les professionnels du vin s’attendent
à un millésime 2018 de qualité et, en particulier, à des vins blancs « exceptionnels », selon le terme utilisé par François Labet,
le président du Bureau interprofessionnel des vins de la région. Après une récolte « historiquement basse » en 2016 en raison
du gel, la récolte de 2017, avec un peu plus de 1,5 million d’hectolitres, a relancé le marché des vins de Bourgogne.
Javier Soriano/AFP
JUSTICE LA DEMANDE DE MISE
EN LIBERTÉ DE TARIQ RAMADAN
REJETÉE UNE TROISIÈME FOIS
Les juges d’instruction ont rejeté
mardi la troisième demande de
mise en liberté de Tariq Ramadan
après une expertise informatique à
charge pour l’intellectuel musulman, incarcéré depuis sept mois en
France pour deux viols qu’il conteste, a-t-on appris mercredi. La
version du théologien est contredite
par cette expertise de son téléphone
et de son ordinateur remise lundi
aux magistrats.
Après les vendanges, la Bourgogne promet un millésime « exceptionnel »
ÉTATS-UNIS KAVANAUGH : LES
ACCUSATIONS SE MULTIPLIENT
Philippe Huguen/AFP
JUSTICE ENQUÊTE SUR
UN CLIP QUI APPELLE
À « PENDRE DES BLANCS »
Le parquet de Paris a ouvert mercredi
une enquête pour « provocation
publique à la commission d’un crime
ou d’un délit » après la diffusion
du clip d’un rappeur, Nick Conrad,
dans lequel il appelle à « pendre les
Blancs ». Le clip a suscité un tollé et le
ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a dénoncé des « propos abjects »
et des « attaques ignominieuses ».
LA PHOTO DU JOUR
La ministre socialiste de la Justice
espagnole, Dolores Delgado, a refusé
mercredi de démissionner, alors que
l’opposition de droite et la gauche
radicale exigent son départ après des
écoutes montrant sa proximité avec
un personnage sulfureux. « Je ne vais
pas démissionner », a-t-elle lancé
devant les députés. « Ni ce gouvernement socialiste ni (moi) n’allons accepter le chantage de qui que ce soit »,
a-t-elle ajouté.
VATICAN ROME POURRAIT
ROMPRE AVEC TAÏWAN
Le cinéaste Claude Lelouch tourne
une nouvelle suite de son légendaire
« Un homme et une femme », avec les
mêmes acteurs que le film de 1966,
a-t-on appris mercredi auprès de
Films 13. « Le scénario est secret.
Ce sera une surprise. La date de sortie
n’est pas encore fixée », a indiqué la
société de production du réalisateur.
En 1986, Claude Lelouch avait déjà
réalisé une première suite.
L’évêque émérite de Hong Kong,
Joseph Zen, a estimé mercredi que le
Vatican, après avoir scellé un accord
avec Pékin sur la nomination des évêques, était prêt à renoncer à ses relations officielles avec Taïwan. Le cardinal Zen est connu pour son langage
direct autant que pour son inlassable
défense des libertés politiques.
PMA LE PREMIER MINISTRE
VA FAIRE DES « PROPOSITIONS »
GABON PAS DE CERTIFICATION,
PAS DE PERMIS FORESTIER
Edouard Philippe va faire des « propositions » pour que le futur débat
parlementaire sur la possible extension de la procréation médicalement
assistée (PMA) soit « le plus intelligent
possible » et « fasse honneur au débat
public », a-t-il annoncé, mercredi,
lors des questions d’actualité au gouvernement à l’Assemblée nationale.
Le Gabon retirera les permis forestiers de tout opérateur qui ne sera pas
engagé, d’ici à 2021, dans un processus
de certification du Forest Stewardship
Council (FSC), a annoncé mercredi le
président Ali Bongo Ondimba. Au
Gabon, un peu plus de 2 millions
d’hectares, soit 14 % du domaine
forestier, sont certifiés FSC.
Photo : Philippe Desmazes/AFP
ON EN PARLE À NORRISTOWN
Bill Cosby, l’« ange déchu »
Le célèbre comédien et animateur afro-américain Bill Cosby a été condamné
à la prison ferme de trois à dix ans pour agression sexuelle.
Jacques Hubert-Rodier
@jhrodier
après avoir affirmé : « C’est
l’heure de la justice. » D’après le
« New York Times », à l’énoncé
de sa condamnation, Bill Cosby,
qui fut présenté souvent comme
le père idéal, « s’est penché en
arrière dans sa chaise, en regardant le plafond avant de porter
s o n re g a rd a u l o i n » . P u i s
l’homme vieilli est sorti du tribunal les menottes aux poignets
après avoir enlevé sa veste et sa
cravate. Le comédien qui est
apparu devant la cour l’air
fatigué et quasi-aveugle, a été
reconnu coupable de la seule
agression sexuelle dont les faits
n’étaient pas prescrits. Celle
d’Andrea Constand en 2004, qu’il
avait droguée avant de l’agresser.
Cette condamnation est la
première contre l’une des stars
T
oute l’Amérique avait
mardi les yeux tournés
vers le tribunal de Norristown, en Pennsylvanie, où Bill
Cosby, la vedette adorée de la télévision américaine, devait écouter
sa condamnation : trois à dix ans
de prison ferme qu’il devra passer à l’isolement, et une amende
de 25.000 dollars. Condamné
pour agression sexuelle, le
comédien, aujourd’hui âgé de
quatre-vingt-un ans,, et qui avait
été reconnu coupable en avril
dernier par un jury populaire,
n’a pas réagi à la sentence.
« Les anges déchus souffrent
plus », a affirmé le juge Steven
O’Neill à la lecture du jugement
américaines depuis le début du
mouvement #MeToo parti en
2017 à la suite des accusations de
harcèlement sexuel et de viol à
l’encontre du producteur Harvey Weinstein. Ce dernier, après
son inculpation en mai dernier,
a été remis en liberté après versement d’une caution d’un million de dollars et avec le port d’un
bracelet électronique.
« Une victoire dans
mon cœur et mon âme »
Même si l’inculpation de Cosby
date de 2015, elle a été saluée
comme l’un des premiers
jalons de ce mouvement
devenu mondial, avec notamment en France #Balancetonporc. Les réactions à la condamnation de Bill Cosby, dont
l’avocat a annoncé son intention de se porter en appel, se
sont multipliées, même si
Andrea Constand s’est abstenue, elle, de tout commentaire
à sa sortie du tribunal. De nombreuses femmes qui ont accusé
l’ancienne vedette s’étaient
massées devant le tribunal.
« Aujourd’hui je ressens une victoire dans mon cœur et mon
âme », a déclaré Sarita Butterfield, qui a affirmé avoir été violée en 1978 dans la maison de Bill
Cosby dans le Massachusetts.
« J’ai attendu ce jour pendant
trente-deux ans, en espérant que
mes cauchemars s’arrêtent », a
affirmé Chelan Lasha qui aurait
été droguée et violée par Cosby
dans une chambre d’hôtel de Las
Vegas lorsqu’elle avait 17 ans. n
2
23
23
25
27
4
28
24
28
29
25
2
23
2
25
27
13/22
14/22
26
27
VENDREDI
13/19
2
24
26
6
3
VENDREDI
14/27
16/29
14/28
28
26
31
8/17
2
27
28
28
27
SAMEDI
27
31
26
12/22
15/28
2
24
24
24
9/18
11/19
19/27
7/17
24
2
22
/
9/17
DIMANCHE
9/21
23
15/26
18/25
SAMEDI
12/21
12/16
8/16
16/17
18/20
18/21
12/22
13/16
8/16
11/23
10/18
7/16
28/41
30/43
30/422
9/22
9/20
9/17
26/29
27/30
27/31
16/19
18/22
19/24
10/22
11/17
11/17
19/26
20/28
21/28
13/24
15/27
15/25
7/12
7/12
4/10
18/22
19/21
17/23
26/37
26/33
25/31
17/23
15/19
15/19
23/27
23/27
23/27
26/34
26/34
25/34
4
11/20
15/27
14/16
19/20
19/27
22/23
13/19
16/21
12/18
9/24
13/22
9/16
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeudi 27 septembre 2018
www.lesechos.fr
Maintenance
des équipements,
sécurité,
assurance… la
maison connectée
fera la part belle aux
services. // P. 16
DEVISES EUR/GBP 0,8917 EUR/JPY 1,327 EUR/CHF 1,1383 GBP/USD 1,3178 USD/JPY 1,1293 USD/CHF 0,9675 TAUX EONIA -0,366 LIFFE EURIBOR 3 MOIS -0,319 OAT 10 ANS 0,7974 T-BONDS 10 ANS 3,1349
INDUSTRIE & SERVICES
ÉNERGIE
DERNIÈRE HEURE
Comment les fournisseurs
utilisent Linky. // P. 17
La guerre commerciale a déjà coûté
1 milliard à Ford
AÉRIEN
L’Iata pointe les risques
d’un Brexit sans accord. // P. 18
DAIMLER
Un non-Allemand va remplacer
Zetsche à la tête du groupe.
SANTÉ
Les Etats-Unis partent en guerre
contre les opioïdes. // P. 20
PICARD
HIGH-TECH & MÉDIAS
TÉLÉCOMS
Shutterstock
Enrique Moreira
@EnriqueMoreira
La guerre des prix ravage
les télécoms.
// P. 22 ET L’ÉDITORIAL
DE DANIEL FORTIN P. 9
CONTENUS
« Fake news » : Bruxelles obtient
des promesses des géants du Net.
// P. 23
START-UP
JUSTICE
La start-up Doctrine attaquée
par l’Ordre des avocats de Paris.
// P. 24
PME & RÉGIONS
VIN
DR
GRAND EST
FINANCE & MARCHÉS
MARCHÉ OBLIGATAIRE
La finance verte gagne
en sophistication. // P. 27
CRYPTOACTIFS
Les projets de Bercy sous le feu
des critiques. // P. 28
BOURSE
La Chine en piste pour s’ouvrir
davantage aux étrangers. // P. 30
LES ÉCHOS BUSINESS
CARNET // P. 33
SUR
DANS
« LA CHRONIQUE
BOURSE »
À 13H ET 17H30
DU LUNDI AU VENDREDI
Depuis le début, Ford s’est opposé à la
guerre commerciale lancée par Donald
Trump, notamment avec la Chine. A l’instar
des autres constructeurs automobiles américains, la firme de Détroit a vu d’un très
mauvais œil les tarifs douaniers sur l’acier
(25 %) et l’aluminium (10 %), imposés par le
gouvernement américain.
Mercredi, Jim Hackett, le patron de Ford,
a explicité ses craintes. Selon le PDG de
Ford, les taxes sur les métaux ont privé
l’entreprise d’environ 1 milliard de dollars
(850 millions d’euros) de bénéfices. « Ce qui
est ironique c’est que nous nous fournissons
de toute façon pour l’essentiel aux EtatUnis », a-t-il ajouté lors d’un entretien
accordé à Bloomberg Television. Un chiffre
équivalent à ce que General Motors avait
annoncé, en juillet dernier. Le premier
constructeur automobile américain avait
alors revu à la baisse ses objectifs pour
l’année 2018, en raison notamment de la
hausse des coûts des métaux.
Traiter avec la Chine
Les Salons du vin se livrent
une bataille féroce. .// P. 25
// P. 26
Bonne nouvelle pour l’aciérie Ascoval de
Saint-Saulve (Nord). En redressement
judiciaire depuis janvier dernier, elle a
quatre semaines de plus pour finaliser
une solution de reprise. Un répit accordé
par le tribunal de grande instance de
Strasbourg mercredi, afin de permettre
aux parties prenantes de trouver un
accord. « La reprise est compliquée parce
qu’il faut faire des investissements, et que
ces investissements sont coûteux, et que le
repreneur probable, Altifort, a besoin de
financements complémentaires », avait
déclaré mardi le ministre de l’Economie,
Bruno Le Maire, devant les syndicats de
l’aciérie à Bercy.
Il estime aussi que
si la guerre commerciale
se poursuit, elle fera
« encore plus de dégâts ».
Le champion du surgelé fait
sa révolution. // P. 21
Kuhn s’agrandit pour construire
des tracteurs toujours plus gros.
Olivier Ducuing
— Correspondant à Lille
Le PDG de Ford invite
Donald Trump à revoir
rapidement les taxes à
l’importation imposées
sur l’acier et l’aluminium.
// P. 19 ET « CRIBLE » P. 34
Dans cet entretien, Jim Hackett invite surtout l’administration Trump « à parvenir
rapidement à un accord », notamment avec
la Chine et l’Europe où Ford est installé.
Pour lui, si cette guerre commerciale « se
poursuivait encore longtemps, il y aurait
encore plus de dégâts ». Le PDG reste toutefois optimiste quant à l’évolution de la situation. Selon lui, un accord est imminent
quant au nouveau traité de libre-échange
en Amérique du Nord. Jim Hackett pense
également que « l’Europe et les Etats-Unis
font des progrès énormes » dans leurs dis-
L’horizon
s’éclaircit
pour Ascoval
Une offre ferme
Ascoval est une aciérie de haute performance, qui a bénéficié de 150 millions
d’euros d’investissements ces dix dernières années, lorsque Vallourec était
son seul actionnaire. En 2017, le groupe
a transformé son usine en une coentreprise partagée avec Asco Industries.
Mais ce dernier ayant été liquidé en
février 2018, Vallourec demeure le seul
actionnaire de référence pour Ascoval.
Qui cherche depuis un repreneur.
Le mois dernier, Ford a annulé son projet d’importation du crossover
Focus Active en Chine, expliquant que les taxes sur les véhicules importés
ne le rendaient pas compétitif. Photo Luke Sharrett/Bloomberg
cussions. « Nous devons maintenant traiter
avec la Chine », constate-t-il. Car ces disputes autour des taxes, estime-t-il, paralysent
les entreprises américaines. « Le monde des
affaires aime la certitude. Or, dans ce cas nous
sommes en quelque sorte gelés. De nombreuses entreprises ne sont pas sûres d’elles et ce
n’est pas bon. »
Le coût des matières premières
Le mois dernier, Ford a ainsi annulé son
projet d’importation du crossover Focus
Active en Chine, expliquant que les taxes
sur les véhicules importés ne le rendaient
pas compétitif. Par ailleurs, le constructeur
a décidé de ne pas fabriquer le modèle aux
Etats-Unis, comme l’espérait Donald
Trump. Ford estime en effet que « ce ne
serait pas rentable » car les ventes annuelles
ne devraient pas dépasser 50.000 unités.
En 2017, le constructeur automobile a
affiché un résultat net de 7,6 milliards de
dollars (6,4 milliards d’euros), le plus élevé
depuis 2013. Mais déjà la marque à l’ovale
bleu voyait son bénéfice amputé de 1,6 milliard de dollars à cause, notamment, du
coût croissant des matières premières. Le
tout alors que le groupe doit faire face à de
nouveaux défis avec la révolution de l’électrique. Le deuxième constructeur américain a investi 11 milliards de dollars pour
améliorer ses marges et développer la technologie de ses véhicules électriques et autonomes. n
Deux candidats
se sont présentés,
un groupe iranien, Boost,
mais l’hypothèque de
l’embargo sur l’Iran pèse
sur ce dossier, et le
métallurgiste Altifort.
Le projet de ce dernier
préserverait les
281 emplois actuels
et permettrait d’en créer
133 de plus.
Deux candidats se sont présentés, un
groupe iranien, Boost, à travers une lettre d’intention, qui souhaite investir
pour produire des brames destinés à un
méga-gazoduc, mais l’hypothèque de
l’embargo sur l’Iran pèse sur ce dossier.
L’autre projet, une offre ferme portée
par le métallurgiste Altifort, passe par la
création d’un train à fil en sortie d’aciérie, pour 140 millions d’euros, afin de
valoriser la production du site.
La pression de l’Etat
Ce projet préserverait les 281 emplois
actuels et permettrait d’en créer 133 de
plus. Mais il est conditionné à un soutien de Vallourec en achat d’acier, à un
prix suffisant, pendant la période de
construction de la nouvelle ligne. Pour
l’instant, Vallourec a récusé les demandes d’Altifort, proposant seulement
d’acheter l’acier à 80 euros la tonne
alors que le prix de marché est actuellement entre 210 et 230 euros. Mais l’Etat
devrait mettre la pression sur le groupe
pour le pousser à changer de position.
Xavier Bertrand, président de la
région Hauts-de-France, s’est mobilisé
sur le dossier, pour lequel la pression de
l’Etat, détenteur de 16 % de Vallourec,
est clairement sollicitée. Dans une lettre
ouverte au président de la République,
il lui rappelait sa formule à la mairie de
Saint-Saulve, il y a quelques mois :
« Vous pouvez dormir sur vos deux
oreilles. » Le tribunal a renvoyé sa prochaine audience au 24 octobre. n
Shutterstock
La maison connectée
avec services se profile
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
16 //
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos
INDUSTRIE
&SERVICES La maison connectée
avec services se profile
l En 2019, l’application de maison connectée du constructeur breton Trecobat
sera commercialisée à d’autres, et reliée à un centre de services par abonnement.
l La révolution numérique deviendra plus accessible aux petits acteurs.
Laurent Cerino/RÉA
à suivre
Système U définitivement condamné à
rembourser 77 millions à 4 fournisseurs
DISTRIBUTION Le groupement coopératif Système U (Hyper U,
Super U...) devra rembourser 77 millions d’euros à Danone,
Nestlé, Yoplait et Lavazza, après avoir été définitivement condamné pour « fausses coopérations commerciales » par la Cour de
cassation, a-t-il annoncé mercredi. La décision de la cour d’appel
de Paris a, en effet, été confirmée par la plus haute juridiction du
pays, mettant un terme à quatorze ans de procédure. Système U,
qui devra également régler une amende de 100.000 euros, a
« toujours contesté les faits qui lui sont reprochés ».
Maintenance des équipements, sécurité, assurance… la maison connectée fera la part belle aux services. Photo Shutterstock
TechnipFMC et Equinor signent un
accord stratégique de collaboration
PARAPÉTROLIER Le groupe d’ingénierie pétrolière TechnipFMC (40.000 collaborateurs) a annoncé avoir signé un partenariat stratégique avec la compagnie pétrolière norvégienne Equinor (ex-Statoil). Cette collaboration vise le développement de
projets offshore de cette dernière à l’échelle mondiale, « afin de
générer des réductions de coûts durables ». L’accord couvre
l’ensemble des produits et services de TechnipFMC, depuis les
premières phases jusqu’à l’exécution du projet.
British American Tobacco nomme
le Français Jack Bowles à sa tête
TABAC British American Tobacco, numéro deux mondial de la
cigarette, a nommé Jack Bowles au poste de directeur général en
remplacement de Nicandro Durante, qui prendra sa retraite le 1er
avril 2019. Le Français est actuellement directeur général délégué
du groupe britannique, propriétaire des marques Lucky Strike,
Dunhill ou encore Camel. Il deviendra DG désigné le 1er novembre
et rejoindra le conseil d’administration le 1er janvier 2019.
Un nouveau
patron
pour l’ASN
SUR
DANS « C’EST MON ARGENT »
À 5H53 ET 11H23 LE VENDREDI
Boîtier de commande
L’application
développée par
Trecobat intervient
dès la conception
de la maison.
Après l’emménagement, son
usage est de piloter à partir du
smartphone les équipements
connectés. Certains suscitant des
craintes, des solutions hybrides
apparaissent. Pour la porte d’entrée,
par exemple, « Trecobat utilise celle à
double serrure physique et électronique conçue par K Line. » La maison
connectée se prête aux services
et Trecobat va sauter le pas. L’an
prochain, le constructeur créera
un centre de services afin de proposer aux habitants des lieux des
abonnements pour, par exemple, la
maintenance des équipements ou la
sécurité (avec alarme, sans vidéosurveillance). « A la réception d’un
code d’alerte de la pompe à chaleur,
soit le client recevra un tutoriel par
SMS s’il ne s’agit que de rajouter de
l’eau, soit une intervention de technicien sera déclenchée », explique
le dirigeant. Et il négocie avec un
assureur, non dévoilé à ce stade,
une réduction de 50 % sur l’assurance-habitation des clients souscrivant aux services de sécurité,
une première.
Les abonnés à ce centre pourront
être les clients d’autres constructeurs, afin « d’amortir les coûts »,
conclut Alban Boyé. Et le système
sera souple, l’application pouvant
être personnalisée. n
de commande à distance du chauffage et de gestion centralisée de certains services. « Il faut garder à
l’esprit qu’un projet immobilier dure
en moyenne cinq ans, avec le risque
de livrer des logements équipés de
systèmes déjà obsolètes », ajoute Philip Gibon, le directeur technique de
la fédération des promoteurs
immobiliers (FPI). Quand ils ne les
trouvent pas sur place, les Français
rechignent à prendre l’initiative de
les installer, et d’abord pour une
question de coût. Moins de 50 % des
ménages interrogés se disent prêts
à investir, quel que soit le service
proposé. En toute logique, 35 % des
ménages dotés de deux équipements au moins gagnent plus de
5.000 euros net par mois.
Xavier Leoty/AFP
Catherine Sabbah
@csabbah
NUCLÉAIRE « Le président de la
République envisage, sur proposition du Premier ministre, de nommer M. Bernard Doroszczuk en
qualité de président de l’Autorité
de sûreté nucléaire » (ASN), a
annoncé, mercredi, l’Elysée.
Ingénieur général des mines,
Doroszczuk était depuis 2013
directeur général du Cofrac, l’instance nationale chargée de la
délivrance d’accréditations. Sa
candidature doit désormais faire
l’objet d’un avis de l’Assemblée
nationale et du Sénat.
Les équipements de ses maisons
sont systématiquement reliés, en
filaire, à un boîtier de commande
fabriqué par Delta Dore. « Le boîtier est relayé par notre application
smartphone et tout équipement est
ainsi connectable, en sus des deux
connectés d’office dans notre offre
(volets et pompe à chaleur) », explique le dirigeant, qui estime le surcoût à 3.000 euros.
L’application intervient dès la
conception de la maison, et les
échanges avec le client, qui l’utilise
pour suivre le chantier, s’accélèrent.
« Elle intègre une messagerie, le stockage des documents de construction,
une offre de partenaires locaux pour
Seulement 3 logements sur
10 sont connectés sur tout
le territoire. Les Français
rechignent à investir et se
méfient des « mouchards ».
BTP Le ministère des Transports a
publié sur son site une rubrique
dédiée à l’entretien des ponts du
ré seau routier national, qui
dévoile l’état des 160 plus grands
d’entre eux. « Cette liste [...] sera
progressivement enrichie des autres
ouvrages du réseau », indique le
ministère. Parmi eux, sur l’autoroute A16 concédé à Sanef/Sapn, le
viaduc d’Echinghen (24.000 m2),
le plus long pont du Pas-de-Calais,
est jugé dans « gravement altéré »
bien qu’il date de 1998. Sa réparation a débuté fin 2017.
La maison connectée est sans doute
l’avenir, mais encore faut-il avoir les
moyens financiers de s’embarquer
dans la révolution numérique. Si
cela ne pose pas de problèmes aux
gros promoteurs, comme Bouygues
ou Nexity, la situation est plus délicate dans le secteur atomisé de la
maison individuelle.
Certes, les leaders y sont actifs. En
septembre, Maisons France Confort
a ainsi inauguré Yris, sa maison
connectée sur le berceau de laquelle
se sont penché 18 groupes industriels partenaires. Le breton Trecobat, basé à Lannilis (Finistère), en a
lancé une dès 2016, et projette maintenant d’embarquer le secteur. « Mi2019, nous commercialiserons
la conception qui seront notés,
comme sur TripAdvisor, et un
module après-vente, où le client peut
déclarer un sinistre pendant la garantie décennale », détaille Alban Boyé.
Les Français n’ont pas encore la fibre
Shutterstock
L’état des ponts
du réseau
national dévoilé
Myriam Chauvot
mchauvot@lesechos.fr
l’application que nous avons développée auprès des autres constructeurs,
à un prix encore à l’étude », annonce
ce jeudi le directeur général du
constructeur, Alban Boyé.
IMMOBILIER
Ringards, les Français ? Déverrouiller une porte à distance via un
mobile, compter sur leur frigo pour
penser à commander les yaourts
qui manquent, ou encore parler à
leurs volets… ne leur paraît pas
indispensable. C’est ce qui ressort
du deuxième baromètre Qualitel
sur la qualité de vie à la maison,
consacré cette année au logement
connecté. Même les jeunes semblent peu sensibles à ces tendances
qui font pourtant beaucoup parler
d’elles. Parmi les 3.400 personnes
interrogées par Ipsos, les 25-34 ans
n’en demandent pas tant : 53 %
d’entre eux pensent qu’ils vivent
dans un environnement comportant « juste ce qu’il faut de technologie », presque autant que les plus de
60 ans (55 %).
Si 3 Français sur 10 possèdent
chez eux un objet connecté, la plupart le choisissent utile à leur sécurité ou leur portefeuille. Les systèmes qui permettent d’être alertés
en cas de fuite d’eau, de gaz ou
d’incendie sont plébiscités, 85 % les
jugeant pratiques, comme ceux
susceptibles de générer un bénéfice
financier immédiat en contrôlant
sa consommation énergie, pour
81 %. Les dispositifs de surveillance
contre les intrusions sont appréciés
(à 72 %), comme les capteurs installés chez les personnes âgées qui
signalent une chute ou une inacti-
La peur des ondes
vité suspecte. « La croissance est
rapide et dans cinq ou dix ans, certains gadgets nous sembleront sans
doute des prérequis », remarque
Brice Teinturier, le directeur général délégué d’Ipsos. « Si la connectivité devient la norme dans la construction neuve, l’ancien suivra et les
Français s’équiperont », pense de
son côté Jean-Marc Torrollion, le
président de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim).
Plus de la moitié des logements
achevés il y a moins de cinq ans possèdent au moins un équipement
connecté, 30 % en ont deux. Les
immeubles neufs sont désormais
souvent livrés avec des applications
Autre frein, les ondes font peur.
Malgré le fait qu’elles vivent, pour la
plupart, un téléphone collé à
l’oreille, 54 % des personnes interrogées ont peur que les ondes wi-fi
ou électromagnétiques nuisent à
leur santé ou à celle de leur entourage. Et le chiffre augmente avec le
nombre d’enfants à la maison.
Enfin, et là encore sans peur de
l’incohérence, les Français, qui de
plus en plus se répandent sur les
réseaux sociaux, se disent pourtant
jaloux de leur intimité. Les troisquarts de l’échantillon craignent
que ces équipements servent de
mouchards et une même proportion ne souhaite pas voir leurs données privées commercialisées par
des entreprises. Les difficultés des
fournisseurs d’énergie à rentrer
dans les appartements pour installer les compteurs Linky témoignent de cette réticence. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 17
Les Echos Jeudi 27 septembre 2018
Comment les fournisseurs utilisent Linky
l Avec 13,5 millions de compteurs déjà installés, plus d’un foyer français sur trois est désormais équipé.
l Tour d’horizon de la façon dont les fournisseurs intègrent le compteur communicant dans leur stratégie commerciale.
de clients équipés, soit 35 % de
nos 4 millions de clients en électricité », confirme Augustin Honorat,
directeur du marché des particuliers d’Engie. Compte tenu de sa part
de marché, EDF fournit le gros des
troupes équipées, avec, début septembre, 8,4 millions de clients dotés
du nouveau compteur.
ÉNERGIE
Véronique Le Billon
@VLeBillon
Projet de « coaching »
Damien Meyer/AFP
Si les polémiques sur Linky ne sont
toujours pas éteintes, le déploiement du compteur électrique communicant est désormais en rythme
de croisière, avec plus d’un tiers de
foyers équipés. Au 24 septembre, les
prestataires d’Enedis avaient installé 13,5 millions de compteurs, et
12,6 millions d’entre eux étaient réellement communicants, un décalage
d’un à deux mois étant le plus souvent observé entre l’installation et la
mise en service.
« Plus de 40 % de notre parc est déjà
équipé, Linky n’est plus un sujet de
niche », estime Matthieu Tanguy,
directeur digital et marketing de
Direct Energie. « Le déploiement suit
notre part de marché, avec 1,4 million
Le déploiement de Linky est à présent en rythme de croisière.
L’enjeu des fournisseurs est désormais de montrer à leurs clients
l’intérêt de Linky, qui permet de supprimer les relèves annuelles de consommation et de fournir aux abonnés les moyens de mieux connaître
et piloter leur consommation. Direct
Energie, le fournisseur le plus favorable aux nouveaux compteurs,
assure avoir enregistré un écart
positif de taux de satisfaction de ses
clients de 0,3 point sur dix, chez les
abonnés équipés d’un compteur. La
quasi-totalité de ses clients – 95 % – a
Les thermostats connectés entrent dans les habitations
L’an dernier, plus de
30.000 objets connectés
pour piloter le chauffage
ont été vendus, soit une
croissance de près de 50 %
sur un an.
Si l’été indien n’y fait pas encore
penser, la « saison de chauffe »,
qui démarre autour du 15 octobre,
sera l’occasion pour les ménages de
penser à leurs installations. Depuis
quelques années, les thermostats
programmables ont vu naître une
génération d’outils connectés, qui
permettent de piloter le chauffage
au gaz ou électrique depuis un
smartphone ou une tablette.
Si ce n’est pas un raz-de-marée,
ils s’installent peu à peu dans le paysage. L’an dernier, 31.200 unités ont
été vendues en France, soit 10.000 de
plus que l’année précédente (+ 47 %),
selon les données de GfK fournies
aux « Echos ». Au premier semestre,
cette année, 12.200 thermostats
connectés ont été vendus, soit
encore une croissance de 50 % sur
un an. « Le marché est en progression,
les prix sont en baisse, le nombre de
références est en hausse : tous les indicateurs sont au vert », estime GfK.
« Confidentiel »
Parmi les canaux de distribution
– grandes surfaces, magasins de bricolage, sites Internet… –, les partenariats avec les fournisseurs d’énergie,
qui proposaient des réductions de
prix sur les thermostats, ont déçu.
« Nous avions développé nos propres
outils, mais c’était compliqué. Du
coup, nous avons noué des partenariats avec Nest et Netatmo, mais
cela reste confidentiel », dit Augustin
Honorat, directeur du marché des
particuliers d’Engie.
« On garde notre partenariat mais
la demande était très faible, avec quelques dizaines ou centaines de ventes »,
note aussi Matthieu Tanguy, directeur digital et marketing de Direct
Energie, qui avait noué un partenariat avec Nest, le thermostat de Google. « Les fournisseurs d’énergie n’ont
jamais vraiment poussé la commercialisation au téléphone des offres
avec thermostat connecté. Peut-être
considèrent-ils ce produit comme
secondaire et peu rémunérateur »,
avance Xavier Pinon, cofondateur
du courtier en énergie Selectra.
EDF a, lui, développé et lancé il
y a bientôt deux ans Sowee, une
« station connectée » de pilotage
du chauffage, mais qui vend aussi à
l’unité des contrats de gaz et d’électricité. « L’objectif est de construire un
deuxième commercialisateur avec un
positionnement maison connectée.
Et, sur la partie énergie, d’aller en conquête sur le gaz et de garder des clients
électriques qui seraient peut-être partis ailleurs », explique Tiphaine Bougeard, directrice générale de Sowee.
« Ce n’est pas un gadget »
« Les clients préfèrent découpler
leur achat d’énergie et celui d’un
thermostat connecté », juge Frédéric
Potter, président de Netatmo, qui
se revendique numéro un du marché. « Le thermostat n’est pas un
gadget, c’est un achat très réfléchi
qu’on accroche au mur et qui va durer
quinze ou vingt ans. »
Pour se développer, le secteur se
tourne désormais vers les fabricants
de radiateurs connectés et les promoteurs immobiliers. Netatmo a
La Belgique menacée de pénurie
d’électricité en novembre
ÉNERGIE
La Belgique accuse
Electrabel, filiale
d’Engie, d’avoir mal
planifié les travaux
d’entretien.
Derek Perrotte
— Bureau de Bruxelles
Vincent Collen
et V. L. B.
Elle en est à croiser les doigts pour
que l’hiver ne soit pas trop rigoureux. La Belgique fait face à un
risque prochain de pénurie d’électricité. Du 20 octobre au 29 novembre,
seul un des sept réacteurs nucléaires
du plat pays sera en état de fonctionnement, faisant resurgir le spectre
de 2014, quand le pays craignait des
coupures temporaires de courant.
La Belgique paye le prix d’un parc
vétuste. Cinq de ses réacteurs sont
empêtrés depuis des mois dans des
problèmes de sécurité . Le gouvernement misait sur le redémarrage cet
automne de deux d’entre eux,
Tihange 2 et 3, mais a été pris de
court par l’annonce, vendredi, par
leur exploitant Electrabel, filiale
d’Engie, d’un nouveau report de plusieurs mois. Un des deux seuls réacteurs actifs, Tihange 1, sera en outre à
l’arrêt en novembre pour être
rechargé en combustible.
Lundi, la ministre de l’Energie, la
libérale Marie-Christine Marghem
sous le feu des critiques, s’est défendue en tenant Electrabel « entièrement responsable ». Elle l’accuse de
« ne pas avoir planifié des travaux ou
de l’entretien de manière suffisamment intelligente pour que nous puissions avoir la production suffisante à
l’abord de l’hiver ». Plus de la moitié
de l’électricité produite en Belgique
est issue du nucléaire.
Le pays entend
s’appuyer sur ses
voisins pour parer
à l’urgence.
La Belgique entend s’appuyer sur
ses voisins pour parer à l’urgence.
« J’ai appelé mes collègues allemand,
hollandais et français mardi, qui tous
trois ont accepté évidemment de jouer
le jeu de la solidarité », a indiqué mercredi la ministre, refusant toutefois
de chiffrer les besoins du pays en
novembre. Cette affaire intervient
alors qu’Engie a proposé à EDF de lui
céder son parc de sept réacteurs en
Belgique, ainsi que sa participation
de 49 % dans la CNR, lors d’un tête-àtête entre les deux dirigeants, a
révélé le « Canard enchaîné ». Une
information confirmée aux
« Echos » par un proche du dossier,
mais démentie par Engie. Interrogé
à ce sujet lors du One Planet Summit
à New York, la directrice générale
d’Engie, Isabelle Kocher, a déclaré
qu’une cession d’Electrabel n’était
pas « d’actualité ». Le groupe pourrait ouvrir le capital « si on arrive à
accélérer nos investissements en faisant venir des partenaires », comme
il l’a déjà fait savoir par le passé, mais
aujourd’hui il n’y a « pas de négociations avec qui que ce soit ». « La priorité c’est de remettre ces centrales en
ordre de marche. » Quant à la CNR,
c’est un actif « stratégique ». Il y a
« zéro projet de vendre ».
Cette affaire pourrait susciter des
crispations au sein du conseil
d’Engie alors que plusieurs administrateurs s’étaient plaints au printemps de ne pas avoir été informés
de la cession du terminal méthanier
de Port Everett, aux Etats-Unis. Le
montant de l’opération ne l’imposait
pas, mais ceux-ci avaient néanmoins jugé celle-ci stratégique. n
travaillé avec BNP Paribas Real
Estate, et Sowee avec Ogic. Surtout,
ils parient sur les assistants vocaux
comme Alexa d’Amazon, Apple
HomeKit ou Google Home.
« Notre stratégie est de rajouter
des options logicielles, pour que les
clients qui ont acheté un produit
Netatmo il y a quatre ans puissent
profiter des développements », explique Frédéric Potter. — V. L. B.
déjà une facture mensualisée, mais
avec Linky, « on est évidemment plus
précis et le sujet des régularisations de
facture a vocation à disparaître », dit
Matthieu Tanguy, directeur digital
et marketing. « On est aussi plus pertinent sur le suivi de consommation,
par exemple en disant aux clients s’ils
optimisent bien leurs heures creuses », indique-t-il.
Tous les fournisseurs misent,
dans un premier temps, sur l’éducation des clients au suivi de leur consommation. Engie vient de rebaptiser « Ma Conso » son service de suivi
de la consommation (Cap EcoConso), et il lance une campagne de
communication – J’agis avec Engie –
pour inciter ses clients à être proactifs. Direct Energie travaille sur un
projet de « coaching », qu’il vient de
tester auprès de clients. « Pour montrer que Linky est un bon vecteur, on
rembourse avec un bonus de 3 % si le
client a moins consommé, pour lui
montrer qu’on ne fait pas de trésorerie », poursuit Matthieu Tanguy.
EDF propose aussi un fil d’actu
pour les clients équipés Linky pour
suivre leur consommation et leur
budget énergie au quotidien. L’offre
Vert Electrique Week-end, qui permet de bénéficier d’une réduction
des tarifs le week-end, nécessite
aussi d’être équipé d’un compteur
Linky. Par contre, l’électricien ne
prévoit pas de nouvelles offres plus
segmentées à court terme.
Certains fournisseurs se sont déjà
affranchis de Linky, en proposant
des capteurs qui « lisent » la consommation sur les vieux compteurs.
« Linky n’a pas été pensé pour le client,
mais pour l’opérateur réseau. Le lecteur qu’on a développé permet de lire
les impulsions du compteur », indique Otmane Hajji, président de
GreenYellow, la filiale de Casino.
Pour les clients de CDiscount, qu’il
gère aussi, le module sera proposé
en option d’ici à la fin d’année.
« L’idée est de le proposer autour de 2
à 3 euros par mois pour en économiser 10 à 15 », dit Otmane Hajji.
Tous les fournisseurs
misent, dans un
premier temps, sur
l’éducation des clients
au suivi de leur
consommation.
Epinglé par la CNIL sur les conditions d’obtention du consentement
des clients à la transmission de leurs
données, Direct Energie s’interroge
sur l’intérêt de segmenter davantage
ses offres. « C’est un débat que nous
avons en interne. Il faut trouver le
juste milieu entre proposer des choses
pertinentes et rester simple », dit Matthieu Tanguy. Démarré plus tard, le
déploiement du compteur Gazpar
pour le gaz est moins avancé. Leader
du marché, Engie y anticipe moins
de potentiel commercial. « Il est plus
difficile de reporter de la semaine sur
le week-end les consommations de
gaz, note Augustin Honorat. Et le gaz
est stockable, donc la volatilité des prix
est moins forte. » n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
18 // INDUSTRIE & SERVICES
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos
L’Iata pointe les risques
d’un Brexit sans accord
Saint-Lazare
s’équipe
de portiques
de validation
TRANSPORT
140 portiques,
adaptés à un trafic
dense, seront
installés dans
la gare parisienne
d’ici à l’été 2019.
Ils pourront lire
les nouveaux titres
de transport
dématérialisés.
Elsa Dicharry
@dicharry_e
Saint-Lazare est la seule grande
gare parisienne à être encore
dépourvue de portiques de validation de titres de transport.
Plus pour longtemps. A l’été
2019, elle en comptera 140, installés sous les arcades 1 à 21, sur
le quai transversal, dans les
souterrains et au niveau de
l’accès rue de Rome. L’achat de
ces nouveaux équipements,
leur installation et la mise en
place d’une signalétique adaptée représente un investissement de 14 millions d’euros.
Mercredi, la présidente de la
région Ile-de-France, Valérie
Pécresse, et le directeur général
de SNCF Transilien et Mobilités
quotidiennes, Alain Krakovitch, ont inauguré le prototype
de ces nouvelles portes, destinées à lutter contre la fraude.
Celle-ci coûte chaque année
63 millions d’euros à la SNCF
pour la seule Ile-de-France, a
rappelé Alain Krakovitch.
« C’est l’équivalent de six rames
neuves » de Transilien.
« Il est très important de pouvoir fermer la gare Saint-Lazare,
a renchéri Valérie Pécresse.
60 % des gens qui commettent
des délits ou des infractions dans
les trains n’ont pas payé leur
billet. Donc cela permet, aussi, de
lutter contre l’insécurité. »
Gérer
les flux de passagers
Ces portiques sont dotés d’un
nouveau système de détection
leur permettant de lire tous les
titres de transport : passes
Navigo, tickets et titres dématérialisés chargés sur smartphone – un service testé depuis
la rentrée et destiné à être généralisé d’ici à juillet 2019. L’une de
leurs portes, plus large, permet
l’accès aux passagers en fauteuil roulant ou transportant
valises ou poussettes. Ils permettent enfin de comptabiliser
les cas de fraude en temps réel.
Reste à savoir s’ils ne créeront
pas de phénomène d’engorge-
Alors que les négociations entre Bruxelles et Londres patinent, l’Association internationale du transport aérien tire la sonnette d’alarme.
Photo Fabrice Coffrini/AFP
AÉRIEN
L’Association
internationale
du transport aérien
réclame davantage
de transparence dans
les négociations entre
le Royaume-Uni et l’UE.
Adrien Lelièvre
@Lelievre_Adrien
Les négociations sur le Brexit entre
le Royaume-Uni et l’Union européenne donnent des sueurs froides
aux acteurs de la filière aéronautique. Après la menace d’Airbus, l’été
dernier, de quitter le Royaume-Uni
faute d’accord, l’Association internationale du transport aérien (Iata)
tire à son tour la sonnette d’alarme.
Dans un communiqué, son
directeur général, Alexandre de
Juniac, s’inquiète de la « gravité
extrême » de la situation dans
laquelle se trouverait le transport
aérien en cas d’absence d’accord sur
le Brexit et « l’immense travail qui
serait nécessaire pour maintenir des
liaisons aériennes vitales ».
« Même si nous espérons toujours
un accord global entre la GrandeBretagne et l’Union européenne, partir du principe que “tout ira bien le
moment venu” est beaucoup trop risqué pour être acceptable », ajoute
l’ancien PDG d’Air France-KLM.
Ces déclarations interviennent
alors que les négociations entre
Bruxelles et Londres patinent. La
semaine dernière, la Première
ministre britannique, Theresa May,
a vu son plan Chequers – négocié au
prix du départ de deux de ses ministres – être rejeté par les Européens
lors du sommet de Salzbourg.
Depuis, la locataire du 10 Downing
Street est encore affaiblie et la confusion règne dans le jeu politique
britannique. L’aile pro-« hard
Brexit » des conservateurs menée
par Boris Johnson hésite sur la stratégie à adopter vis-à-vis de Theresa
May, tandis que les travaillistes,
actuellement réunis en Congrès à
Liverpool, ont adopté à une très
large majorité l’idée d’accepter un
nouveau référendum.
« Partir du principe
que “tout ira bien
le moment venu”
est beaucoup trop
risqué pour être
acceptable. »
ALEXANDRE DE JUNIAC
Directeur général de l’Iata
Impact sur les ventes
« Toutes les éventualités doivent être
préparées et nous appelons l’UE et le
Royaume-Uni à être beaucoup plus
transparents sur l’état des discussions », plaide Alexandre de Juniac.
Dans une inter view au site
Bloomberg, l’ancien patron d’Air
France-KLM s’inquiète également
que la sortie officielle du Royaume-
Uni du Brexit, prévue le 31 mars prochain, coïncide avec le début de la
saison touristique. Ce qui pourrait se
traduire par une baisse des ventes :
« Plus on s’approche d’avril, plus les
choses sont incertaines et plus
l’impact sera important », avertit-il. n
La fin du changement d’heure en Europe
inquiète le transport aérien
AÉRIEN
Les portiques installés à Saint-Lazare permettent
le passage de voyageurs en fauteuil roulant.
Photo Elsa Dicharry pour « Les Echos »
« 60 % des gens
qui commettent
des délits ou
des infractions
dans les trains
n’ont pas payé
leur billet.
Donc cela
permet, aussi,
de lutter contre
l’insécurité. »
VALÉRIE PÉCRESSE
Présidente de la région
Ile-de-France
ment dans la gare aux heures de
pointe. Certes, ils permettent de
laisser passer 35 personnes par
minute contre 21 pour les
anciens équipements. Et leurs
portes sont pivotantes pour un
changement de sens de validation selon l’affluence. Mais
Saint-Lazare n’accueille pas
moins de 450.000 passagers
par jour. Quoi qu’il en soit,
durant la phase de travaux, il
faut s’attendre à quelques
embouteillages…
À NOTER
Le programme
de remplacement,
des 1.800 « tourniquets »
qui équipent les gares
franciliennes, coutera
55 millions d’euros.
Le possible abandon
du changement
d’heure en Europe
poserait de sérieux
problèmes aux compagnies aériennes.
Bruno Trévidic
@BrunoTrevidic
La volonté de la Commission et de
plusieurs Etats européens de mettre
fin, dès l’an prochain, au rituel changement d’heure du 27 octobre et du
31 mars, inquiète sérieusement les
compagnies aériennes. Si la perspective de ne plus avoir à avancer le
réveil d’une heure à l’été prochain
séduit une majorité d’Européens,
une telle mesure risque de désorganiser profondément l’activité des
compagnies aériennes et des aéroports européens, dont les horaires
des vols sont établis de longue date.
AVIS FINANCIERS
PROGRESSION DES INDICATEURS
OPÉRATIONNELS & CONFIRMATION
DES OBJECTIFS ANNUELS
Retrouvez le communiqué de presse sur www.sqli.com
Nicolas Rebours, Directeur Financier, au +33 (0)1 85 64 20 20, www.sqli.com
ww.ACTUS.fr
RÉSULTATS
SEMESTRIELS 2018
Dans le pire des scénarios, les
compagnies aériennes pourraient
même être obligées de supprimer
des milliers de vols, faute d’avoir pu
modifier tous leurs horaires d’été
ou d’hiver. L’Association du transport aérien international (IATA)
estime pour sa part qu’un délai
minimum de 18 mois sera nécessaire pour permettre aux compagnies aériennes de modifier les
horaires. « Cela permettrait de limiter les problèmes, mais pas de les éliminer totalement », souligne l’IATA.
Une mécanique complexe
A l’instar des rouages d’une horloge, le transport aérien international est devenu un mécanisme
extrêmement complexe, dont les
programmes de vols sont conçus
pour maximiser les possibilités de
correspondances et minimiser les
temps d’escale. Son bon fonctionnement repose donc avant tout sur
la stabilité des programmes, qui ne
changent que deux fois l’an, lors du
passage à la saison d’hiver, fin
octobre, et à la saison d’été, fin
mars, en même temps que le changement d’heure.
Et tout changement d’horaire ou
ajout de nouvelle ligne sur les aérop orts les plus demandés (ils
sont 159 dans ce cas, dont 104 en
Europe) doit faire l’objet d’une
demande préalable de créneaux
horaires, attribués deux fois l’an
lors de grandes conférences réunissant les représentants de toutes
les compagnies internationales.
Dans ce cadre très contraint, la
perspective de devoir modifier les
horaires de tous les vols au départ
ou à destination de l’Europe dès
mars 2019 ou au plus tard en octobre 2019, selon les choix faits par
La perspective de devoir modifier les horaires de tous les vols
au départ ou à destination de l’Europe dès mars 2019 ou octobre 2019
fait presque figure de mission impossible. Photo Thomas Coex/AFP
chaque pays européen, fait presque
figure de mission impossible. « Les
créneaux horaires de la prochaine
saison d’été ont déjà été demandés et
la conférence d’attribution est dans
deux mois, souligne Pierre-Olivier
Bandet, directeur général adjoint
programme et flotte d’Air France.
Ils sont accordés en heure universelle,
mais correspondent aux horaires en
heures locales des compagnies.
Devoir tout changer sera un grand
bouleversement. »
Dans l’hypothèse d’un maintien
de l’heure d’hiver, les compagnies
auraient notamment à choisir
entre modifier leurs horaires des
départs, au risque de compromettre certaines correspondances, ou
leur horaire d’arrivée sur l’aéroport de destination. A condition
d’avoir les créneaux nécessaires.
« Dans le cas d’un vol Paris-Tokyo prévu à 23 h 35 en heure d’été,
pour une arrivée à 18 h 20 en heure
locale, si nous maintenons l’horaire
de départ, l’avion arriverait à Tokyo
à 17 h 20. Mais nous n’avons pas de
créneau à Tokyo à 17h20 », explique Pierre-Oliver Bandet. Pour les
vols vers les Etats-Unis, opérés
conjointement avec Delta, un
changement d’horaire au départ
comme à l’arrivée serait encore
plus problématique.
Encore ne s’agit-il que des vols
internationaux. Dans le pire des
scénarios – celui qui verrait certains pays européens opter pour le
maintien à l’heure d’été et d’autres
pour l’heure d’hiver – les vols intraeuropéens se retrouveraient également impactés. Une perspective
qui conduit l’IATA à mettre en
garde Bruxelles : « Si le changement d’heure est aboli, cela ne peut
se faire qu’à l’échelle de l’Europe. »
(
Lire l’Enquête
Page 13
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 19
Les Echos Jeudi 27 septembre 2018
Alerte sur le bilan
carbone des biens
d’équipement
Un non-Allemand va remplacer
Zetsche à la tête de Daimler
ENVIRONNEMENT
Les équipements
de la maison
et l’habillement
comptent désormais
pour 25 % du CO2
émis par les foyers,
selon l’Ademe.
Joël Cossardeaux
@JolCossardeaux
Qu’il s’agisse d’articles de sport,
de meubles, d’électroménager
ou de vêtements, l’impact environnemental des équipements
de la maison est tout sauf neutre.
« Ils représentent en moyenne
25 % des émissions de CO2 des
foyers », observe Pierre Galio,
chef du service consommation
et prévention de l’Agence de
l’environnement et de la maîtrise
de l’énergie (Ademe). Tous ces
biens, en plus de contribuer au
réchauffement de la planète, utilisent énormément de matières
premières. Selon l’étude sur « La
face cachée des objets », publiée
mercredi par cet organisme, il
aura fallu en extraire pas moins
de 45 tonnes par ménage pour
en arriver à ce qu’aujourd’hui
chacun dispose en moyenne de
99 biens d’équipement pesant
au total 2,5 tonnes et représentant 6 tonnes de CO2.
Ces valeurs, insoupçonnées
des Français, ne semblent pas
vouloir baisser. « Les dépenses
des ménages français sont marquées par une consommation
toujours plus importante de
biens », notent les experts de
l’Ademe. Ceux-ci pointent une
tendance au suréquipement,
au surdimensionnement et au
renouvellement accéléré de ces
produits.
Au hit-parade des bilans carbone les plus lourds figurent les
textiles avec 1,37 tonne de CO2
par garde-robe. Un chiffre « très
en deçà de la réalité », estime
Pierre Galio et que l’essor de la
« fast fashion » ne cesse de tirer
vers le haut. Un jean équivaut à
rejeter 20 kg de CO 2 , celui
notamment émis par les
engrais pour faire pousser le
coton, le transformer et transporter le produit fini jusqu’à son
lieu de vente.
Autre exemple, le bilan carbone d’un écran plat de taille
moyenne (35 pouces) s’élève à
près de 300 kilos de CO 2 et
dépasse largement les 500 kilos
pour les grands formats
(60 pouces). Dans l’électroménager, les « contributions au
changement climatique » les
plus importantes sont celles des
lave-linge (plus de 50 kilos), des
laves-vaisselle et des gazinières
(plus de 40 kilos). Ici, c’est surtout l’utilisation des appareils
qui entraîne le rejet de CO2 et ce,
davantage que leur élaboration.
Faire durer les produits
C’est plutôt l’inverse dans le
mobilier. Les produits n’émettent pas de CO2 une fois fabriqués. Mais il aura fallu au préalable prélever du bois dans les
forêts qui sont des puits de carbone, puis transporter, distribuer et assembler cette matière
première.
Pour limiter le bilan environnemental de ces objets, l’Ademe
en appelle à la responsabilité des
consommateurs et des producteurs en faisant durer les produits. Les premiers doivent résister à « l’obsolescence culturelle »
qui, par exemple, pousse à acheter la dernière version de son
smartphone. Les seconds sont
conviés à faciliter la « réparabilité » de leurs produits, à l’instar
de la démarche engagée depuis
des années par le groupe SEB. n
Dieter Zetsche, lors de la présentation de la Mercedes EQC, le 4 septembre dernier à Stockholm. Photo Soren Andersson/TT News Agency/AFP
AUTOMOBILE
Le président du
directoire du fabricant
des Mercedes-Benz
quittera ses fonctions
après l’assemblée
générale de 2019.
Il sera remplacé par
le Suédois Ola Källenius,
qui deviendra le
premier dirigeant non
allemand de Daimler.
Anne Feitz
@afeitz
et Ninon Renaud
@NinonRenaud
— Correspondante à Berlin
avec Enrique Moreira
@EnriqueMoreira
Dieter Zetsche se rendra sans doute
au Mondial de l’automobile, qui
s’ouvre le 4 octobre prochain à
Paris, avec un petit pincement au
c œ u r. L e g r o u p e D a i m l e r a
annoncé mercredi que son emblématique président du directoire,
Grant Thornton revient
dans les prix de transfert
Lebon et Louis Priest, avocats. « La
problématique de prix de transfert
est fiscale, mais la technique intègre
une composante économique forte.
La présence combinée d’économistes
et de fiscalistes fait souvent la différence vis-à-vis des administrations
fiscales », justifie l’avocat face à la
composition particulière de son
équipe. « Nous voulons développer
une approche fondée sur le conseil
stratégique, le contrôle fiscal, les procédures internationales de prévention et l’élimination de la double
imposition », continue-t-il.
AVOCATS
Pascal Luquet prend
la tête de la nouvelle
équipe prix de transfert de Grant Thornton
Société d’Avocats.
Delphine Iweins
diweins@lesechos.fr
A l’heure où les réseaux d’auditconseil se renforcent sur le marché
du droit, comme le révèle la dernière édition de radiographie
annuelle de « Juristes Associés »
consacrée aux cabinets de droit des
affaires en France, la fiscalité internationale n’en reste pas moins l’un
de leurs domaines phares. Le cabinet Grant Thornton Société d’Avocats, partenaire du groupe d’audit et
de conseil du même nom, ne pouvait donc pas rester bien longtemps
sans cette discipline, après le départ
en mai dernier de son spécialiste
des prix de transferts, Chaïd DaliAli, pour PwC Société d’Avocats.
« C’est une matière d’actualité et
d’avenir. Il y a une forte valeur ajoutée à proposer ce type de services à
qui est aussi directeur de Mercedes-Benz Cars, quitterait ses fonctions opérationnelles en 2019, à
l’issue de l’assemblée générale des
actionnaires.
Le célèbre patron à moustache,
qui a fêté ses 65 ans en mai dernier,
restera toutefois au conseil de surveillance, où il succédera au président Manfred Bischoff, au terme de
son mandat, en 2021. Il sera remplacé par le Suédois Ola Källenius
(quarante-neuf ans), actuel directeur de la recherche de Daimler, qui
sera lui-même remplacé par
Markus Schäfer, le directeur de la
production.
Cette succession annoncée n’est
pas réellement une surprise, même
si elle intervient un peu plus tôt que
prévu. Ola Källenius, qui deviendra
le premier dirigeant non allemand
à prendre la tête du constructeur,
était considéré comme l’« héritier »
le plus probable depuis que le mandat de Dieter Zetsche avait été
recondui t p our trois ans, en
février 2016. Ce mandat devait
s’achever le 31 décembre 2019. Il
s’agit de « poser suffisamment tôt les
fondements d’une succession adaptée aux défis de la transformation du
secteur automobile », a indiqué le
groupe dans son communiqué.
Zone de turbulences
C’est que Daimler est entré dans une
zone de turbulences. En juin dernier, le groupe allemand, a revu à la
baisse ses prévisions de résultats
pour 2018, en raison notamment de
la guerre commerciale avec les EtatUnis. Daimler est également rattrapé par le scandale des moteurs
Diesel truqués, se trouvant lui aussi,
après Volkswagen, dans le collimateur de la justice allemande.
Aux commandes depuis 2006,
Dieter Zetsche a effectué toute sa
carrière au sein du géant allemand,
où il était rentré à l’âge de vingt-trois
ans. Il aura profondément marqué
le groupe de son empreinte. Sous sa
houlette, Daimler est sorti de la
crise où il était enferré après sa
fusion ratée avec Chrysler. Il a
notamment restructuré la production, relancé les ventes en Chine,
recruté un nouveau designer qui
redonnera du lustre à la marque…
ce qui a permis au groupe de détrôner depuis 2016 son grand rival,
BMW, sur le podium mondial des
constructeurs premium. Ce sera
ABONNEZ-VOUS
MAINTENANT
AUX ECHOS
BIENVENUE DANS LA NOUVELLE ECHOSNOMIE
Une approche
plus contentieuse
Pascal Luquet remplace
Chaïd Dali-Ali. Photo DR
nos clients se développant à l’international », reconnaît Anne Frede,
« managing partner » du cabinet.
Pascal Luquet, ancien associé de
Mazars Société d’Avocats – où il
avait lancé en France une offre ad
hoc – aura donc la tâche de prendre
le relais, accompagné de trois collaborateurs : Mickaël Duquenne, fiscaliste et économiste, Caroline
Spécialiste des prix de transfert,
avec une expérience de plus de
25 ans chez Fidal, Pascal Luquet
compte apporter aux organisations
françaises et internationales de
toute taille sa connaissance particulière des administrations fiscales.
Compte tenu des dispositifs récents
déployés par l’Union Européenne et
l’OCDE tels que le « reporting » pays
par pays, le BEPS et la directive
ATAD (anti-évasion fiscale), les
entreprises n’ont plus d’autres
choix que de réfléchir à leur stratégie pour une politique fiscale. n
abonnement.lesechos.fr
toutefois à son successeur d’achever
le virage vers l’électrique et la voiture autonome, amorcé avec la Mercedes EQC, prévue pour 2019. Ola
Källenius devra plus globalement
donner les moyens à son groupe de
surmonter les multiples défis que ce
virage représente pour les constructeurs traditionnels comme Daimler.
Ce père de trois enfants à l’allure
décontractée a, dans cette optique,
déjà évoqué en interne la nécessité
de faire évoluer la culture de
Daimler. S’il était entouré d’ingénieurs dans ses fonctions précédentes, Ola Källenius est convaincu de
la nécessité pour le constructeur de
faire davantage de place à l’intuition et à la curiosité.
Face à la concurrence croissante
de jeunes pousses agiles dans un
environnement très changeant, « il
faut associer le rationnel et l’émotionnel », a assuré ce gestionnaire
passé par l’Université de Saint-Gall.
Un changement culturel qui pourrait aussi signifier, à l’avenir, une
plus grande diversité de profils au
sein de la direction du groupe.
(
Lire « Crible »
Page 34
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
20 // INDUSTRIE & SERVICES
Alimentation :
haro sur le sel
et les additifs
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos
Les Etats-Unis partent en
guerre contre les opioïdes
l Une trentaine d’Etats ont lancé des poursuites contre les fabricants d’opioïdes.
l Ces antalgiques seraient responsables d’avoir rendu des centaines
de milliers d’Américains dépendants à la drogue.
SANTÉ
Le rapport parlementaire préconise de rendre obligatoire
l’enseignement pour une alimentation saine dès 3 ans.
ALIMENTATION
Un rapport parlementaire préconise
de réduire la teneur
en sel, en sucre
et en acides gras
des aliments
transformés.
Gabriel Nédélec
(avec AFP)
La malbouffe est dans la ligne de
mire. Un rapport parlementaire, présenté mercredi, préconise de s’attaquer au trop-plein
de sel, de gras, de sucre et d’additifs présents dans l’alimentation
industrielle. L’objectif : ralentir,
voire stopper la progression de
l’obésité en France.
« En 2030, on estime qu’il y
aura au moins 30 millions de personnes obèses ou en surpoids en
France : c’est un problème de
santé publique », a déclaré la
députée LREM Michèle Crouzet, rapporteure de la commission d’enquête présidée par Loïc
Prud’homme (LFI).
Face à ces chiffres alarmants,
le premier axe de propositions
du rapport – voté mercredi en
commission – consiste à limiter
« réglementairement » la présence de certains éléments dans
les aliments transformés. Et
notamment du sel, du sucre et
des acides gras saturés, qui favorisent des maladies chroniques,
notamment cardiovasculaires.
Le rapport veut ainsi réduire
à 18 grammes par kilo de
farine la teneur en sel des produits de panification, qui représentent près de 30 % des apports
quotidiens en sel en France, puis
de baisser ce plafond à 16 grammes d’ici à trois ans. Une proposition avancée par l’Anses
depuis… 2002. A l’heure
actuelle, les Français consomment en moyenne entre 10 et 12
grammes de sel par jour, contre
5 préconisé par l’OMS.
Il est aussi préconisé de ramener à 48 le nombre des additifs
utilisés dans les plats cuisinés,
notamment, contre 338 autorisés au total, d’ici à 2025, comme
c’est déjà le cas dans l’alimentation bio.
Coupons fruits-légumes
pour les plus démunis
Pour permettre au consommateur d’être mieux informé, le
rapport veut s’attaquer à la
publicité en rendant obligatoire le logo Nutri-Score sur les
produits transformés et ultratransformés fabriqués en
Fr a n c e . L a n c é en n ove m bre 2017, cet étiquetage facultatif
classe les aliments selon leur
qualité nutritionnelle, mais il
n’est présent que sur une petite
partie des produits et rencontre
les réticences des industriels de
l’agroalimentaire.
Objectif : lutter
contre l’obésité.
Le rapport estime qu’il est
également nécessaire de mettre
l’accent sur « l’éducation à l’alimentation », avec un enseignement spécifique obligatoire dès
3 ans, à raison d’une heure par
semaine.
Enfin, le rapport envisage la
création de coupons délivrés
par les caisses d’allocations
familiales (CAF) afin de permettre aux personnes les plus
démunies de consommer plus
de fruits et de légumes. C’est
parmi cette catégorie de la
population que l’on observe le
plus grand nombre de cas
d’obésité, rappelle le rapport.
L’Association nationale des
industries alimentaires (Ania) a
déploré « le procès en règle de
l’alimentation industrielle » et
« les attaques caricaturales » des
parlementaires, rappelant que
la teneur en sel des aliments a
été réduite de 20 % en dix ans et
en sucre de 30 %. n
L’offensive rappelle la guerre
menée par les autorités américaines contre l’industrie du tabac dans
les années 1990. En l’espace de quelques années, le nombre de poursuites engagées par les Etats, les municipalités et les comtés américains
contre les laboratoires qui ont
fabriqué et commercialisé les
« opioïdes » a explosé.
Du fait d’une réglementation
laxiste, ces traitements antidouleur
très puissants, à base d’opiacés
naturels ou synthétiques, ont été
prescrits à tour de bras pour des
douleurs bénignes depuis la fin des
années 1990, et sont accusés d’avoir
rendu dépendants à la drogue des
centaines de milliers d’Américains.
L’épidémie est responsable de
l’essentiel des 72.000 morts par
overdose enregistrées l’an dernier.
Ses ravages sont tels qu’elle est
soupçonnée de peser sur l’espérance de vie des Américains, qui ne
progresse plus, à la différence des
autres pays développés.
A ce jour, près d’une trentaine
d’Etats et des centaines de municipalités et de comtés ont lancé des
poursuites contre les laboratoires,
les distributeurs et les réseaux de
pharmacies qui ont commercialisé
ces analgésiques. « Il y a quasiment
une nouvelle poursuite engagée chaque jour, et je ne vois pas quand ça va
s’arrêter », estimait voilà quelques
mois Paul Hanly, un avocat qui a
représenté plusieurs collectivités
locales. Dernier en date : le Colorado, qui accuse le laboratoire Purdue d’avoir délibérément exagéré
l’efficacité de son analgésique OxyContin et minimisé les risques de
George Frey/Reuters
Shutterstock
Elsa Conesa
@ElsaConesa
— Bureau de New York
Le Colorado accuse le laboratoire Purdue d’avoir délibérément exagéré l’efficacité de son analgésique OxyContin et minimisé les risques de dépendance et d’addiction auprès des médecins.
dépendance et d’addiction auprès
des médecins.
La plainte raconte ainsi que des
représentants du laboratoire ont
rendu visite plusieurs centaines de
fois à un même médecin de famille
de Fort Collins, devenu le prescripteur le plus prolifique de l’Etat,
avec plus de 19.000 ordonnances
d’OxyContin.
Un enjeu financier
Pour ces collectivités, l’enjeu est
d’abord financier : elles espèrent
contraindre les laboratoires à participer à la prise en charge des conséquences sociales d’une épidémie
qu’ils ont alimentée, et dont le coût
est chiffré à 79 milliards de dollars
par an selon le centre pour la prévention et le contrôle des maladies
(CDC).
Dans certaines régions, comme
dans l’Ohio, l’épidémie est telle
qu’elle fait courir une menace sur
les finances publiques de certaines
79
MILLIARDS DE DOLLARS
Le coût, par an,
des conséquences sociales
de l’épidémie, selon le Centre
pour la prévention et le contrôle
des maladies (CDC).
petites collectivités (outre la couverture maladie Medicare et Medicaid, celles-ci prennent en charge
les interventions des services
d’urgence et des pompiers, ainsi
que les enfants des victimes d’overdoses, les services mortuaires…).
L’administration Trump, qui a
apporté son soutien à la plupart des
plaignants, envisage de se joindre
aux poursuites. Car le sujet est aussi
politique : depuis le début de
l’année, les publicités télévisées
financées par les candidats des
deux partis à l’approche des élections législatives de mi-mandat ont
mentionné la question des opioïdes
plus de 50.000 fois, contre seulement 70 il y a quatre ans, a calculé le « Wall Street Journal ».
Dans les plaintes, les laboratoires
incriminés sont presque toujours
les mêmes : Purdue Pharmaceuticals, Johnson & Johnson, Allergan,
Endo, et Teva. Réfutant la comparaison avec le tabac, ces derniers
s’abritent volontiers derrière le feu
vert accordé par le régulateur fédéral (FDA), pointent une mauvaise
utilisation par les patients,
voire accusent les sites Internet qui
vendent des médicaments de
façon illicite.
Certains sont en outre partiellement protégés : le laboratoire Purdue a plaidé coupable en 2007 dans
le cadre d’un accord avec le département de la Justice sur l’OxyContin,
et versé 635 millions de dollars pour
mettre fin aux poursuites. n
Les Sackler, une famille de mécènes
au cœur de l’épidémie
Cette grande famille est
un modèle de philanthropie
outre-Atlantique. Mais sa
fortune a été bâtie grâce à
Purdue, un des laboratoires
à l’origine de l’épidémie
d’opioïdes aux Etats-Unis.
« C’est simple, le nom de la famille Sackler est partout autour de nous, sur
presque tous les bâtiments de la ville,
constatait la semaine dernière le
prix Nobel d’économie Angus Deaton, primé notamment pour ses tra-
vaux sur l’épidémie d’overdoses qui
frappe les classes moyennes blanches américaines. Mais personne n’a
envie de savoir d’où vient l’argent. »
Ironiquement, l’économiste
s’exprimait depuis l’université
Columbia, l’un des nombreux établissements du pays financés par la
famille Sackler, propriétaire de Purdue, le laboratoire le plus controversé pour son rôle dans l’épidémie
des opioïdes. Ces puissants antidouleurs, à base d’opiacés naturels
ou de synthèse, sont en effet deve-
7h-9h
Deux heures d’info avec
Nikos Aliagas sur Europe 1
Avec Audrey Crespo-Mara, Nicolas Canteloup,
Jean-Michel Aphatie et toute la rédaction.
nus presque aussi courants que
l’aspirine outre-Atlantique, générant de graves problèmes de dépendance et faisant basculer dans
l’héroïne des milliers d’Américains.
Plus riche
que les Rockefeller
Pour mesurer l’influence de cette
famille longtemps considérée
comme un modèle de philanthropie, au point que certains de ses
membres ont été distingués par la
reine d’Angleterre, il suffit de parcourir New York, Washington, Boston ou Londres. Le patronyme de
cette dynastie, dont deux frères ont
bâti un empire à partir des minuscules laboratoires Purdue qu’ils
avaient rachetés en 1952, s’affiche au
cœur du Metropolitan Museum ou
du Guggenheim à New York, du
V&A Museum à Londres, ou encore
à Yale ou Harvard. Une aile du Louvre a même été rebaptisée à leur
nom. La fortune des Sackler est évaluée à 13 milliards de dollars par le
magazine « Forbes », soit davantage
que les Rockefeller ou les Mellon.
Mais selon plusieurs enquêtes
menées par la presse américaine, la
fortune des Sackler doit beaucoup à
un produit développé par Purdue :
l’OxyContin. Ce puissant analgésique opioïde, mis sur le marché en
1996 et présenté alors comme sans
risque de dépendance, aurait
généré, depuis, 35 milliards de dollars de revenus, grâce à des techniques de vente très agressives. Il est
désormais au cœur de centaines de
poursuites engagées par les Etats et
les collectivités locales, confrontées
à une épidémie d’overdoses imputables aux opioïdes qui a fait près
de 50.000 morts l’an dernier.
Le nom de Sackler,
si emblématique
du mécénat
à l’américaine,
est désormais associé
aux overdoses
davantage
qu’aux musées.
En dépit des très nombreuses
enquêtes menées dans la presse
américaine depuis dix ans, les Sackler sont restés silencieux sur un
sujet devenu, au fil du temps, un
enjeu politique. Leur nom, si
emblématique du mécénat à l’américaine, est désormais associé aux
overdo s es davant ag e q u’au x
musées. Et la famille, qui a soutenu
tant de projets culturels et éducatifs, se voit reprocher de n’avoir
financé aucun des centres de désintoxication submergés par l’épidémie. Si plusieurs Sackler siègent au
conseil d’administration de Purdue, aucun n’a pour l’instant été
poursuivi à titre individuel. Mais les
procureurs et avocats, qui poursuivent le laboratoire, entendent faire
émerger leur nom. — E. C.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 21
Les Echos Jeudi 27 septembre 2018
marketing
Picard fait sa révolution
(restauration). Dix-neuf points de
vente disposent d’un espace pour
déjeuner, certains, même, d’une terrasse, d’autres d’une véritable salle à
manger. « Nous proposons à partir
de 5 euros un plat, une boisson et un
dessert », détaille Philippe Dailliez.
Les jeunes actifs et les étudiants plébiscitent la formule.
DISTRIBUTION
Huîtres, fromages
et distributeurs automatiques, le champion
du surgelé enrichit
son offre et s’ouvre
à la restauration.
« On passe à table ? »
Philippe Bertrand
@Bertra1Philippe
Picard est une valeur sûre de la distribution. L’agence Fitch prédit que,
sur la période 2018-2021, sa marge
d’excédent brut d’exploitation
(Ebitda) s’élèvera à… 14,3 %. A titre
de comparaison, celle de Carrefour
– qui fut en son temps propriétaire
de Picard – plafonnait l’an passé à…
4,6 %. Tous les ans, le réseau de
magasins de surgelés se classe
parmi les enseignes préférées des
Français. A la fin de son dernier
exercice, clos fin mars, les ventes
ont encore progressé de 3,8 %,
dépassant 1,4 milliard d’euros.
Le PD G, Philip p e Dailliez,
n’entend pas pour autant s’endormir sur ses lauriers. Cet ancien de
chez Adeo, la maison mère de Leroy
Merlin, applique à la chaîne aux
800 vitrines les bonnes pratiques de
la distribution que ses prédécesseurs ne jugeaient pas utiles. Il
assaisonne une recette déjà savoureuse. L’aménagement des magasins sera même rénové à partir de la
fin de l’année. Les allées de congélateurs blancs vont être réchauffées.
L’offre bio se développe en attendant. Les références passent de 44 à
62. Les ventes des trois bacs dédiés
augmentent chaque année de 15 % à
20 %. Picard surfe, comme les
autres distributeurs, sur la tendance de consommation. L’enseigne rattrape en revanche son retard
avec sa carte de fidélité, introduite il
Le Train Bleu se met
au goût du jour
Les ventes de Picard ont progressé de 3,8 % lors du dernier
exercice clos fin mars. Photo Joel Saget/AFP
y a un an tout juste. Elle compte déjà
4,5 millions de porteurs et 60 % du
chiffre d’affaires passent par elle.
Un atout à l’heure du marketing
personnalisé.
La livraison à domicile
en toute discrétion
Autre évolution stratégique :
l’introduction dans l’offre de produits, surgelés ou non, qui évitent à
ses clients l’effort d’aller dans une
autre boutique pour constituer leur
dîner. Le vin génère 0,5 % des ventes, et deux nouveautés apparaîtront à Noël : des huîtres de Cancale,
par lot de six congelées et ouvertes,
et un plateau de fromages. On trouvera bientôt de tout à la Samaritaine
du surgelé !
180
MILLIONS D’EUROS
Les dividendes exceptionnels
versés aux actionnaires fin 2017.
Au rayon des services, Picard
propose, lui aussi, la livraison à
domicile, par ses propres équipes
afin de garantir le respect de la
chaîne du froid. Personne ne le sait,
sauf ceux qui vont sur le site Internet de la marque, lequel génère
2,5 % des ventes, en toute discrétion.
Picard avance aussi vers ce que
certains experts appellent la « distri-ration ». Où quand les magasins
(distribution) se font restaurants
Le PDG veut aller plus loin. « On
passe à table ? » : l’invitation s’inscrit en grandes lettres sur une
grosse armoire en métal aux couleurs de l’enseigne. Il s’agit du premier exemplaire d’un distributeur
automatique de surgelés que le distributeur a conçu. Il est destiné aux
sièges de grandes entreprises, voire
aux universités.
Le dirigeant fait flèche de tout
bois pour asseoir le leadership de
Picard. Il faut dire qu’il doit honorer
les échéances d’une dette de
1,45 milliard d’euros et, surtout, servir des dividendes plus chauds que
froids à ses deux actionnaires : le
fonds Lion Capital et le boulanger
industriel suisse Aryzta. En difficulté, ce dernier vient de procéder à
une augmentation de capital de
800 millions d’euros. Il aimerait
céder sa participation de 49 % dans
la pépite française de la distribution,
mais les bénéfices de cette dernière
assurent sa survie. Fin 2017, après
que Picard a refinancé sa dette, ce
sont 180 millions d’euros de dividendes exceptionnels qui ont aussitôt
été siphonnés par les actionnaires.
TENDANCE
Les restaurants des gares
font de plus en plus appel
aux chefs étoilés. Même
l’emblématique Train Bleu
s’y met, avec Michel Rostang.
Clotilde Briard
@ClotildeBriard
Au Train Bleu, les dorures, les
fresques et les lustres n’ont pas
bougé. Classé monument historique, rénové en 2014, le restaurant de la gare de Lyon à Paris
entretient son mythe. Mais dans
les assiettes, il veut du nouveau,
séduire au-delà du décor et de la
tradition. Au moment où les
chefs réputés ailleurs ont fait
leur entrée tous azimuts en gare
pour plaire aux voyageurs mais
aussi pour proposer une destination à ceux n’ayant pas l’intention de prendre le train.
1
REVISITER LA CARTE
Le Train Bleu nouvelle
formule revisite donc sa carte
sous la houlette de Maison Rostang dont l’établissement gastronomique phare est doublement étoilé, mais qui a aussi des
bistrots et brasseries. SSP, qui
détient la concession, a
À NOTER
Picard compte 91 magasins
à l’étranger, en Italie (42), en
Suède, au Japon, en Belgique et
en Suisse, mais aussi 600 corners dans les points de vente
de ses partenaires comme
Aeon au Japon, ICA en Suède
et Albert Heijn aux Pays-Bas.
miser sur la découpe en salle,
comme celle de l’emblématique
gigot d’agneau sur chariot, ou
sur le flambage. « La dimension
spectaculaire de la cuisine fait
partie de l’expérience d’une marque aussi évocatrice que le Train
Bleu », juge Patrick Ropert,
directeur général de SNCF
Gares & Connexions.
2 ÉTENDRE L’OFFRE
Si Le Train Bleu est bien à
part avec ses salles historiques,
sa nouvelle orientation culinaire
reflète le tournant pris en gare
par la restauration. Un mouvement qui accompagne l’évolution des commerces dans des
gares qui se veulent lieux de vie
mais aussi de rentabilité.
Les chefs étoilés s’avèrent de
plus en plus sollicités par les
sociétés concessionnaires, tout
comme ils le sont dans les aéroports de l’Hexagone. Au pionnier du genre, Lazare d’Eric Frechon, gare Saint-Lazare, s’est
ajouté l’Etoile du Nord, signée
Thierry Marx à la gare du Nord,
puis Michel Roth chez Terroirs
de Lorraine, à la gare de Metz. A
l’arrivée de ce dernier, sous
l’égide de SSP, le chiffre d’affaires
a bondi. Christian Le Squer est
attendu, lui, en 2019, gare de
Rennes. D’autres villes seront
prochainement au menu.
COMMUNIQUÉ
PRÉFECTURE DE LA SEINE-MARITIME
Direction de la coordination des politiques publiques et de l’appui territorial
Bureau des procédures publiques
AVIS D’ENQUETE PUBLIQUE
Il est prescrit pour une durée de 45 jours consécutifs, du mardi 16 octobre 2018 à 9 heures
au jeudi 29 novembre 2018 à 17 heures, une enquête publique unique sur le projet de
raccordement au réseau public de transport d’électricité du parc éolien en mer de DieppeLe Tréport.
Ce projet est déposé par la société Réseau de Transport d’Electricité (RTE) dont le siège
social est situé Tour Initiale – 1 Terrasse Bellini – TSA 41 000 – 92 919 La Défense Cedex.
Le projet objet de la présente enquête publique, porté par RTE (Réseau de Transport
d’Electricité) consiste à installer :
- une liaison à deux circuits de 225 000 volts « Grande Sole-Ridens » d’environ 27 km. La
liaison est décomposée en deux parties :
• la partie sous-marine, d’environ 24 km, relie le poste du parc éolien en mer au point
d’atterrage sur le littoral de Penly
• la partie terrestre, d’environ 3 km, relie, en souterrain, le point d’atterrage au nouveau
poste de Grande Sole située au lieu-dit « La Grande Sole » à Penly
- un nouveau poste électrique (poste de Grande Sole) 400000/225 000 volts équipé de
deux autotransformateurs 400 000 volts/225 000 volts
- une liaison souterraine à un circuit 400 000 volts « Grande Sole - Penly » entre le nouveau
poste de Grande Sole et le poste existant Penly 400 000 volts d’environ 1 km.
L’enquête publique porte sur les procédures et autorisations suivantes:
• une demande de concession d’utilisation du domaine public maritime en dehors des
ports visée à l’article L2124-3 en vue de l’installation de la liaison double 225 000 volts
« Grande Sole-Ridens » ;
• une demande d’autorisation d’un ouvrage réalisé en contact avec le milieu marin
et ayant une incidence directe sur ce milieu (articles L214-1 et suivants, R214-6 et
suivants du code de l’environnement) ;
• une demande de déclaration d’utilité publique au titre du code de l’énergie de la
création d’une liaison électrique à double circuit 225 KV souterraine et sous-marine
Grande Sole – Ridens 1 & 2 en vue de l’établissement des servitudes (L323-3 et
suivants et R323-6 du code de l’énergie) ;
• une demande de déclaration d’utilité publique au titre du code de l’énergie de la
création d’une liaison électrique 400 KV souterraine Penly – Grande Sole en vue de
l’établissement des servitudes (L323-3 et suivants et R323-6 du code de l’énergie) ;
• une demande de déclaration d’utilité publique au titre du code de l’expropriation pour
cause d’utilité publique des travaux de construction du poste électrique 400/225
KV de Grande Sole sur la commune de Petit-Caux en vue de l’expropriation, le cas
échéant, des terrains concernés (articles L1, L110-1 et R112-1 et suivants du code de
l’expropriation pour cause d’utilité publique) ;
• la réalisation de canalisation et de jonctions électriques dans les espaces proches
du rivage des communes riveraines des mers (article L.121-17 du code de l’urbanisme)
Le projet a fait l’objet d’une étude d’impact conformément aux dispositions des articles
L122-1 et suivants et R.122-1 et suivants du code de l’environnement. L’étude d’impact
et l’avis délibéré du 29 août 2018 de la formation d’autorité environnementale du Conseil
Général de l’Environnement et du Développement Durable, autorité environnementale
compétente, figurent dans le dossier d’enquête.
Les communes concernées par l’enquête sont :
Petit-Caux, Criel sur Mer, Floques, Le Tréport.
Le siège de l’enquête est fixé à la mairie de Petit-Caux.
L’autorité compétente pour autoriser le projet au titre de la loi sur l’eau, approuver la
concession d’utilisation du domaine public maritime et déclarer l’utilité publique en vue du
recours à l’expropriation, des travaux de construction du poste électrique 400/225 KV de
Grande Sole est la préfète du département de la Seine-Maritime.
La commission d’enquête est composée de :
M. Bernard RINGOT, ingénieur en chef des ponts, des eaux et des forêts, retraité, président.
M. Joël LABOULAIS, Militaire de carrière, retraité et M. Jean-Pierre BOUCHINET, directeur
régional adjoint de la DIRECCTE, retraité.
En cas d’empêchement de M.RINGOT, la présidence de la commission d’enquête sera
assurée par M. Joël LABOULAIS.
Le dossier d’enquête, qui comporte notamment une étude d’impact et l’ensemble des avis
obligatoires dont l’avis de l’autorité environnementale - conseil général de l’environnement
et du développement durable (CGEDD) est consultable :
- sur le site du registre dématérialisé dédié à l’enquête : https://www.registre-numerique.fr/
raccordement-eolienDLT
- dans les mairies de Petit-Caux, Flocques, Criel/mer, Le Tréport et à la mairie déléguée
de Penly (commune de Petit-Caux), en version papier et en version dématérialisée sur un
poste informatique mis en place dans chaque commune aux horaires d’ouverture habituels
des mairies ;
- sur le site de la préfecture de la Seine-Maritime : www.seine-maritime.gouv.fr
Un ou plusieurs membres de la commission d’enquête reçoivent en personne les
observations écrites ou orales, propositions du public aux jours et heures ci-après dans
les mairies de:
Lieu
Dates de permanences
Horaires
Petit-Caux
Mardi 16/10/2018
9h/12h
Commune déléguée de Penly
Jeudi 18/10/2018
16h/19h
Flocques
Samedi 20/10/2018
9h/12h
Criel/mer
Vendredi 26/10/2018
9h/12h
Petit-Caux
Mercredi 31/10/2018
9h/12h
Le Tréport
Lundi 05/11/2018
13h30/16h30
Flocques
Jeudi 08/11/2018
14h/17h
Criel/mer
Lundi 12/11/2018
14h/17h
Le Tréport
Lundi 19/11/2018
9h/12h
Commune déléguée de Penly
Lundi 26/11/2018
14h/17h
Petit-Caux
Jeudi 29/11/2018
14h/17h
Les observations et propositions du public peuvent :
• être consignées sur le registre d’enquête dématérialisé accessible sur le site https://www.
registre-numerique.fr/raccordement-eolienDLT ouvert 24h/24, 7j/7.
• être consignées sur le registre d’enquête papier aux jours et heures habituels d’ouverture
au public des mairies de Petit-Caux, Flocques, Criel/mer, Le Tréport et de la commune
déléguée de Penly.
• être adressées par correspondance au président de la commission d’enquête à l’adresse
de la mairie de Petit-Caux (3, rue du Val des Comtes 76370 Petit-Caux), commune siège
de l’enquête, ou par voie électronique à l’adresse raccordement-eolienDLT@mail.registrenumerique.fr
Les observations et propositions transmises par voie électronique sont tenues à la
disposition du public dans les meilleurs délais sur le registre dématérialisé.
Toutes les observations et propositions transmises (par voie postale, électronique ou sur les
registres papiers) sont tenues à la disposition du public dans les meilleurs délais au siège
de l’enquête.
Des informations relatives à l’enquête peuvent être consultées sur le site internet de la
préfecture (www.seine-maritime.gouv.fr).
Des informations relatives au projet peuvent être obtenues auprès de:
RTE – Monsieur Alexandre IRLE – 01 49 01 30 59 – alexandre.irle@rte-france.com
Toute personne peut, sur sa demande et à ses frais, obtenir communication du dossier
d’enquête publique auprès de la préfecture de la Seine-Maritime.
A l’issue de l’enquête, toute personne intéressée pourra prendre connaissance du rapport
et des conclusions de la commission d’enquête à la préfecture de Seine-Maritime (DCPPAT/
BPP), mairies concernées par l’enquête publique et sur le site internet de la préfecture www.
seine-maritime.gouv.fr pendant un an à compter de la date de la clôture de l’enquête.
Pendant toute la durée de l’enquête, le présent avis est affiché à la porte des mairies de
Petit-Caux, Flocques, Criel/mer, Le Tréport et à la commune déléguée de Penly concernées
par cette enquête publique et publié sur le site internet de la préfecture (www.seine-maritime.
gouv.fr) ainsi que sur le site https://www.registre-numerique.fr/raccordement-eolienDLT
Les affiches doivent être visibles des voies publiques et être conformes aux dimensions et
caractéristiques fixées par l’arrêté ministériel du 24 avril 2012.
Le Train Bleu
Raccordement au Réseau Public de Transport d’Electricité
du parc éolien en mer de Dieppe-Le Tréport
- Société Réseau de transport d’Electricité (RTE) -
La nouvelle carte, confiée au chef Michel Rostang, s’inspire
de la gastronomie des régions de la ligne Paris-Lyon-Marseille.
demandé, en partenariat avec
SNCF Gares & Connexions, au
chef Michel Rostang de donner
sa propre version du buffet de
gare haut de gamme, avec des
plats s’affichant entre 35 et
45 euros. « Nous avons imaginé
une gastronomie axée sur les
régions de la ligne PLM, ParisLyon-Marseille », souligne le cuisinier, né dans le Dauphiné et
qui connaît l’établissement de
longue date. Des ravioles de
Romans aux quenelles de brochet, il a toiletté les classiques.
Tout en introduisant son pâté en
croûte ou un crémeux de pommes Granny Smith et en jouant
les produits de saison. Le dialogue avec les équipes et le chef en
place, habitués à servir 500 à
600 couverts par jour, a duré six
mois. Recrutements et formations l’ont complété. « Il fallait
encore accroître le prestige du
Train Bleu, briser la routine tout
en restant dans le registre de la
tradition », remarque Gérard
d’Onofrio, directeur général de
SSP France Benelux. Et donner
envie aux Parisiens de venir le
soir rejoindre les touristes dans
un restaurant très fréquenté à
midi par la clientèle d’affaire
comme par les voyageurs.
Pour se démarquer, l’établissement, au chiffre d’affaires de
13 millions d’euros, continue à
Montparnasse verra aussi
l’arrivée d’un chef célèbre, le
nom d’Alain Ducasse ayant fait
l’objet de rumeurs insistantes.
De son côté, SSP y a annoncé
l’installation du pâtissier Pierre
Hermé ou de Clasico Argentino.
« Pour être séduits aujourd’hui,
les consommateurs attendent de
la diversité, des marques trendy
qui exaltent leurs papilles, des
enseignes de restauration jamais
vues dans des gares », analyse
Gérard d’Onofrio. « L’offre doit
être large pour satisfaire tout le
monde. Certains clients prenant
Ouigo peuvent dépenser plus
d’argent pour la restauration que
ceux de TGV InOui », ajoute
Patrick Ropert.
3 DONNER
DE LA VISIBILITÉ
Pour ancrer auprès du grand
public le lien entre train et gastronomie, l’opération Chefs de
Gare fait son retour du 4 au
14 octobre, avec le parrainage des
chefs déjà implantés. 12 gares
accueilleront des cuisiniers. Et
25 autres auront droit à des animations autour de la gastronomie, de producteurs. Et comme il
ne faut surtout pas oublier la
dimension commerciale, les
points de vente proposeront une
recette de sandwich Chefs de
gare et des menus régionaux. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
22 //
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos
HIGH-TECH
&MEDIAS
21st Century Fox a vendu
pour 15 milliards de dollars
les 39 % qu’il détient dans Sky
à l’Américain Comcast,
qui a pris le contrôle du groupe
de télévision britannique.
La vente a été approuvée
par Disney, en passe
de racheter d’importantes
parts de l’empire Murdoch.
DR
Shutterstock
en
pixels
WPP fusionne ses
réseaux Y&R et VML
21st Century
vend ses 39 %
dans Sky à Comcast
WPP fusionne son réseau historique Young & Rubicam, présidé
en France par Cécile Lejeune
(photo), et son réseau de marketing digital VML. Implanté aux
Etats-Unis, en Europe (RoyaumeUni et Pologne), en Chine et en
Australie, VML apportera son
expertise data à Y&R. Le nouvel
ensemble inclura 190 agences
et 7.000 collaborateurs.
17 %
DES LIVRES
ont été autoédités en France
l’an dernier, contre 10 %
en 2010. Chaque semaine,
sur les dix meilleures
ventes d’Amazon, jusqu’à
4 livres sont autoédités.
De quoi modifier en
profondeur le modèle
économique des éditeurs.
La guerre des prix
ravage les télécoms
l La France est le marché européen qui a le plus perdu
de valeur ces dix dernières années.
l Les opérateurs sont soupçonnés de vouloir rendre
la consolidation inévitable.
TÉLÉCOMS
Raphaël Balenieri
@RBalenieri
et Sébastien Dumoulin
@sebastiendmln
Jusqu’où iront les promotions
dans les télécoms ? Difficile à dire.
Les tarifs des abonnements fixes
et mobiles battent de nouveaux
records en cette rentrée : 5 euros par
mois pour 20 Go à vie chez Bouygues Telecom, même tarif pour
30 Go chez SFR. Free a prolongé son
offre à moins d’un euro pour 30 Go
pendant un an. Et Orange n’est pas
en reste. Il a tapé tellement fort
début septembre, en proposant la
fibre optique à moins de 10 euros
par mois pendant un an, que les
équipes commerciales de Sosh ont
été submergées de demandes. Trois
semaines plus tard, l’opérateur n’a
pas encore rappelé, comme il l’avait
promis, tous les clients intéressés.
45 % de baisse en dix ans
L’agressivité commerciale n’a rien
de nouveau dans le secteur. Depuis
2009 et l’octroi d’une quatrième
licence mobile à Free, le revenu
moyen par abonné (Arpu) a plongé
de 45 % dans le mobile, selon le cabinet d’analystes Raymond James,
passant de 34 euros par mois à…
19 euros. Cette dégringolade n’a
pas d’équivalent dans le monde. La
seule évolution comparable est
celle qui se produit en Italie depuis
quatre mois et… l’arrivée de Free.
« L’Italie a désormais les prix les plus
bas d’Europe », explique Stéphane
Beyazian, analyste chez Raymond
James. Les opérateurs français
veulent-ils ravir le titre aux Italiens ?
Ils paraissent en tout cas prêts à toutes les extrémités tarifaires pour
gratter des parts de marché. « Le
prix est devenu le facteur de décision
numéro un pour les consommateurs, explique Olivier Roussat,
PDG de Bouygues Telecom. Certains clients n’hésitent plus à changer
d’opérateur, même si c’est pour quelques euros de moins sur la facture. »
« Cela fait des années qu’il y a des
promotions monstrueuses tous les
ans. Chaque opérateur, à son tour,
prenait un coup de bambou sur la
tête, explique-t-on chez SFR. On se
tient tous par la culotte. » Depuis
quelques mois, c’est au tour de
l’opérateur au carré rouge de mener
la charge, et c’est totalement contre
nature pour lui qui se targuait, ces
dernières années, de maintenir ses
prix, et même de les augmenter.
Mais après avoir perdu 3 millions
d’abonnés et vu sa valeur boursière
fondre de moitié, il a changé de stratégie. Et cela marche. SFR a regagné
près d’un demi-million de clients
en six mois, au grand dam de ses
concurrents. « Quand SFR sort
son offre à 5 euros à vie, ce sont des
centaines de milliers de clients qui
partent en quelques jours. On est obligés de réagir », se lamente l’un d’eux.
Bouygues Telecom a ainsi décidé
de rendre coup pour coup face
aux promotions de SFR.
Le grand perdant de cette affaire
est Free. L’opérateur, qui avait fait
des prix cassés une marque de fabrique, est pris à son propre jeu. Au
deuxième trimestre, il a perdu
200.000 abonnés mobiles, une
première depuis son arrivée
en 2012. La sanction boursière
n’a pas tardé. Et Xavier Niel s’est résigné à recourir à nouveau aux ventes
privées – il avait pourtant assuré
trois mois plus tôt aux investisseurs
qu’il entendait s’en passer – afin de
remonter les marges. Depuis, c’est la
surenchère. « Pas seulement la pre-
mière année ! », pouvait-on lire ces
jours-ci sur le site de Bouygues Telecom. « Sans condition de durée »,
proclame RED, la marque low cost
de SFR. « Pour regagner des abonnés,
il n’y a rien de plus facile que de casser
les prix », note Stéphane Beyazian.
Faire trébucher
un maillon faible
La stratégie paraît toutefois très
court-termiste. Au point que pour
certains, les promotions XXL des
derniers mois servent un autre
objectif : rendre inévitable une
consolidation du marché français de quatre à trois opérateurs.
Pas moins de sept tentatives infructueuses ont été faites par le passé…
L’hypothèse est ouvertement
formulée par Sébastien Soriano
dans « La Tribune » : « Est-ce que
cette guerre des prix ne vise pas à faire
trébucher un maillon faible pour
pousser à une consolidation ? Il y a
un aspect potentiellement stratégique dans ce que nous observons sur
ce marché, avec un effet possiblement auto-réalisateur. »
« Quel est l’intérêt d’Orange de lancer une promotion sur la fibre, alors
qu’il est leader de marché ? Ils veulent
maintenir Free la tête sous l’eau pour
favoriser la reprise des négociations
sur un passage à trois opérateurs »,
surenchérit un connaisseur du secteur. Il ne resterait plus aux acteurs
restants qu’à faire remonter les prix.
La semaine dernière, le patron de
SFR, Alain Weill, laissait entendre
sur Europe 1 que ceux-ci pourraient
bientôt grimper. « Il y a des investissements très lourds qui se présentent
pour les opérateurs, pour la fibre et
la 4G notamment. La conséquence,
c’est que, peut-être, les prix vont avoir
tendance à se stabiliser à la hausse »,
a expliqué le patron. En attendant,
la foire aux forfaits continue. n
« Le prix est devenu
le facteur de décision
numéro un pour
les consommateurs.
Certains clients
n’hésitent plus à
changer d’opérateur,
même si c’est pour
quelques euros
de moins
sur la facture. »
OLIVIER ROUSSAT
PDG de Bouygues Telecom
(
Lire l’éditorial
de Daniel Fortin
Page 9
Trois opérations emblématiques d’une bataille sans merci
Orange en guerre contre
les « ventes à perte »
L’opérateur aimerait faire
interdire dans la loi Pacte
les offres trop alléchantes
de ses concurrents
dans l’ADSL.
Est-ce bientôt la fin des abonnements Internet à prix sacrifiés ? Le
PDG d’Orange plaide en ce sens.
Du moins, Stéphane Richard
aimerait que les opérateurs ne
puissent pas commercialiser
d’offres ADSL moins cher que luimême ne loue ses lignes de cuivre
sur le marché de gros. « Vous avez
aujourd’hui des offres à moins de
10 euros, voire à moins de 5 euros
pour un abonnement mensuel à
l’ADSL », se plaignait-il devant les
députés la semaine dernière lors
de son audition par la Commission des affaires économiques,
dénonçant une « vente à perte ».
Son raisonnement est simple.
L’accès à l’infrastructure cuivre
d’Orange est régulé, puisque
l’ancien monopole public est
le seul à en disposer. Dans le
cadre du dégroupage, les opérateurs tiers peuvent souscrire des
lignes, à un tarif défini par l’Arcep.
Actuellement, il est de 9,31 euros
– hors taxe – par mois.
En proposant la fibre optique à moins
de 10 euros la première année, Sosh
a donné des sueurs froides au secteur.
Les opérateurs dépensent des milliards
d’euros dans la fibre et craignent de ne pas
rentabiliser leur investissement si cette
transition ne fait pas remonter les tarifs.
« Les Echos »
« Les Echos »
« Les Echos »
Moins cher qu’un ticket
de métro
Lancée le 12 septembre, l’offre de Free
sur le site Vente-privée n’est pas la première
du genre. L’opérateur met régulièrement
la barre très bas : 0,99 euro par mois pendant
un an pour une large quantité de données
(actuellement 30 Go), qui bascule ensuite
sur son offre 100 Go à 19,99 euros.
Commercialisée à plusieurs reprises
depuis fin 2017, l’offre de RED by SFR
proposant 30 Go de données pour
5 euros fait un carton. Car, alors que ses
concurrents remontent généralement
leurs prix la deuxième année, SFR
garantit son tarif « à vie ».
Or ses concurrents vendent au
client final bien moins cher. SFR,
par exemple, proposait sa box
ADSL à 5 euros par mois pendant
un an, fin août, voire 3 euros en
passant par le site Showroomprivé. L’opérateur au carré rouge
ne peut mathématiquement
pas faire de bénéfice pendant
les douze mois que dure la
période d’engagement.
« Est-ce que vous connaissez
beaucoup de pays qui offrent
l’ADSL à 3 euros par mois ? Moins
qu’un ticket de métro bientôt »,
p e s t a i t Fa b i e n n e D u l a c , l a
patronne d’Orange France, sur
BFM Business il y a quelques
jours. « C’est peut-être très bien
pour le consommateur, mais
ça met en péril tout l’édifice du
plan France Très Haut Débit », a
fait valoir aux députés Stéphane
Richard. En clair, Orange dépense
des milliards pour déployer
la fibre optique. Il aimerait être
sûr de les rentabiliser et éviter
que les consommateurs ne restent sur la vieille technologie
ADSL bradée par ses pairs.
Un sujet politique
Le message aux élus est clair :
mettez le holà si vous ne voulez
pas qu’Orange lève le pied sur les
investissements. Le sujet est éminemment politique : les élus
locaux reçoivent de nombreuses
plaintes de Français n’ayant pas la
fibre. Et Emmanuel Macron a
promis un « bon débit » Internet à
tous d’ici à 2020.
Le patron d’Orange a choisi sa
tribune à dessein. L’Assemblée
examine en ce moment le projet
de loi Pacte. Dans ce texte, la députée Laure de la Raudière avait
introduit deux amendements.
L’un pour interdire la revente à
perte dans l’ADSL. L’autre, plus
largement, dans les services, dont
un élément est soumis à un tarif
réglementé. « Cela peut aussi se
produire dans l’électricité ou le ferroviaire », explique Laure de la
Raudière. Ses amendements
ont été retirés, mais la parlementaire assure qu’elle va les défendre
à nouveau en séance la semaine
prochaine.
L’offensive d’Orange n’est
cependant pas du goût de tout
le monde. « Orange se moque
du monde, râle ainsi un concurrent. Début septembre, ils étaient
les premiers à brader la fibre,
à 9,99 euros par mois ! Ils remplissent les soutes de clients fibre,
et ensuite ils vont sans doute réclamer des tarifs minimums sur cette
technologie aussi pour brider la
concurrence. » — S. Dum.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
HIGH-TECH & MEDIAS // 23
Les Echos Jeudi 27 septembre 2018
DONNÉES
Longtemps opposés
à la régulation,
les géants de la tech
ont dû changer
leur fusil d’épaule
ces derniers mois.
Nicolas Richaud
@NicoRichaud
C’est moins une inflexion qu’un
changement total de position.
Mercredi, Google et Twitter
sont auditionnés devant une
commission du Sénat américain ayant pour thème la protection des données. Comme
depuis quelques mois maintenant, l’heure est à la contrition.
Mais pas seulement. « Nous
reconnaissons avoir commis des
erreurs par le passé, desquelles
nous avons appris et avons amélioré notre solide programme
de protection des données »,
devrait notamment affirmer
Keith Enright (responsable de
la confidentialité chez Google),
avance l’agence Reuters, qui
cite le document préparatoire
de son témoignage à venir.
été opposés. Mais, depuis, le
scandale Cambridge Analytica
a entaché la réputation de Facebook et éclaboussé indirectement tous les géants de la tech,
poussant les Etats à légiférer.
En juin dernier, l’Etat de Californie s’est doté de la loi la plus
protectrice des Etats-Unis en ce
qui concerne la protection des
données privées des utilisateurs, quelques semaines à
peine après l’entrée en vigueur
du RGPD (règlement général
pour la protection des données)
en Europe. « Je pense que cela
servira d’inspiration à travers le
pays », s’était félicité le sénateur
démocrate Bob Hertzberg. Un
scénario de la tache d’huile que
les Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) veulent absolument éviter.
Une loi restrictive
Très protectrice pour les internautes, cette loi (qui doit entrer
en vigueur en 2020) est, a
contrario, restrictive pour les
géants de la tech et va mettre à
mal leur modèle économique
qui repose sur l’utilisation des
données de leurs utilisateurs
qu’ils monétisent avec la publicité. C’est la raison pour laquelle
En juin dernier, l’Etat de Californie s’est doté de la loi la plus
protectrice des Etats-Unis en ce qui concerne la protection
des données privées des utilisateurs. Photo Shutterstock
De son côté, le responsable de
la protection des données chez
Twitter, Damien Kieran, appelle
au développement d’« un cadre
de protection de la vie privée
robuste, qui protège les droits
individuels […] tout en préservant
la liberté d’innover », toujours
selon Reuters. Un changement
de ton radical ; les groupes tech
plaident usuellement pour plus
de liberté et moins de règles.
Le scandale
Cambridge Analytica a éclaboussé
indirectement tous
les géants de la tech.
Ces déclarations vont intervenir alors que le département
américain du Commerce cherche à définir des règles nationales en matière de protection des
données. Une initiative qui a
désormais les faveurs des géants
de la tech qui y ont longtemps
ils plaident aujourd’hui, par la
voix d’activistes et de lobbys,
pour une réglementation nationale plus « soft », rapporte le
« Financial Times », et qui se
substituerait ainsi à la loi californienne.
La branche technologique de
la chambre de commerce américaine est ainsi en train de plancher sur ses propres propositions d’une loi nationale, qu’elle
devrait dévoiler à la fin du mois
d’octobre. Mesures anti-business, menaces sur l’emploi américain : les Gafam ne cessent de
répéter qu’une réglementation
trop stricte sur les données personnelles peut aussi être source
d’effets retors sur l’économie.
En poussant pour un standard national sur la question de
la protection des données, les
Gafam veulent aussi éviter que
chaque Etat ponde sa propre
réglementation sur le sujet et les
oblige à s’adapter à chacune
d’entre elles. Ce qui serait un
casse-tête technique… et surtout
un surcoût financier majeur. n
Fake news :
Bruxelles obtient
des promesses
des géants du Net
INFORMATION
Facebook, Google et
Twitter ont dévoilé un
code de pratique pour
lutter contre la désinformation en ligne.
Derek Perrotte
@DerekPerrotte
— Bureau de Bruxelles
C’est une « première mondiale », se
targue la Commission européenne.
Mercredi, celle-ci a dévoilé le « code
de pratique » élaboré sous sa pression par les grands réseaux sociaux
et les milieux publicitaires pour lutter contre la propagation de la désinformation en ligne. Bruxelles craint
qu’une telle arme, dont les ravages
ont été constatés lors des élections
américaines et du référendum sur
le Brexit, ne soit massivement
déployée par les populistes et les
nationalistes lors des prochaines
élections européennes, en mai.
Les signataires du code, parmi
lesquels Facebook, Google, Mozilla
et a priori bientôt Twitter, s’y engagent à agir sous une multitude
d’angles pour lutter contre ce phénomène complexe. Le code prévoit
en particulier de couper les revenus
publicitaires des comptes et sites
Web abusant de désinformation, de
rendre la publicité politique en ligne
plus transparente, de diversifier les
sources d’information proposées
aux utilisateurs de réseaux sociaux
et de lutter plus ardemment contre
le recours à des faux comptes et à
des robots pour inonder les ondes.
Le code prévoit
de couper les revenus
publicitaires des
comptes et sites abusant de désinformation.
La démarche s’appuiera aussi sur
les utilisateurs et les chercheurs,
avec des possibilités de signalement
accrues et simplifiées. Le code définit
comme de la « désinformation »
toute information « dont on peut vérifier qu’elle est fausse et destinée à tromper ». « C’est une étape importante
dans la lutte contre un problème de
plus en plus répandu et qui menace la
confiance des Européens dans les processus et institutions démocratiques.
C’est la première fois que l’industrie
s’accorde sur un ensemble de normes
d’autorégulation pour lutter contre la
désinformation dans le monde entier,
sur une base volontaire », insiste
Mariya Gabriel, la commissaire
européenne au Numérique.
Aucune approche commune
La méthode laisse toutefois un profond goût d’inachevé au Sounding
Board, le groupe d’experts issus des
milieux universitaires, des ONG et
des médias, chargé d’aiguiller les
travaux des grandes plates-formes.
« Le code ne contient malheureusement aucune approche commune,
aucun engagement significatif, aucun
indicateur clair de performance,
aucun outil de conformité ou d’application et, par conséquent, aucune
possibilité de surveiller le processus
de mise en œuvre », égrène-t-il. Le
code reste avare d’engagements
précis et détaillés sur les moyens
humains, financiers ou techniques
qu’ils entendent déployer, au-delà
de renvois à diverses initiatives déjà
lancées et rappelées en annexe.
Mariya Gabriel rencontrera les
géants du Net ces prochaines semaines « afin de discuter des procédures
et des politiques spécifiques qu’ils
adoptent pour faire du code une réalité ». Faute d’avancées concrètes et
mesurables ces prochains mois, elle
laisse planer la menace de dégainer
des « actions réglementaires ».
L’exécutif européen doute toutefois de l’efficacité d’une telle approche et ne veut pas, politiquement et
éthiquement, paraître s’ériger en
ministère de la vérité, un terrain jugé
trop glissant. La Commission sait en
outre que la démarche serait impossible à boucler d’ici la fin de son
mandat, mi-2019. n
DR
Les Gafam veulent
une régulation
nationale
aux Etats-unis
Exemple d’« intox », une vidéo visionnée plusieurs millions
de fois sur Facebook et massivement relayée présente comme
« authentique » un looping aérien réalisé en studio d’animation.
ANNLEGALECH
annonces judiciaires & légales
Préfecture de la région d’Île-de-France, préfecture de Paris,
RAPPEL - AVIS D’ENQUÊTE PUBLIQUE
PROJET D’EXTENSION DU TRAMWAY T3
DE PORTE D’ASNIERES A PORTE DAUPHINE
En exécution de l’arrêté préfectoral du 8 août 2018 et en application des dispositions du code
de l’environnement (chapitre III du titre II du livre Ier relatif à la participation du public aux décisions
ayant une incidence sur l’environnement), il sera procédé
du mercredi 26 septembre 2018 de 8h30 jusqu’au mercredi 31 octobre 2018 à 17h,
soit pendant 36 jours consécutifs, à une enquête publique unique portant sur le projet de prolongement du
tramway T3 vers l’ouest de la porte d’Asnières à la porte Dauphine et de déviation et de modernisation de la canalisation
Ceinture Nord d’Eau de Paris à Paris 17ème et 16ème arrondissements.
Cette enquête publique unique environnementale est organisée au titre de différentes réglementations dans le cadre de :
• l’analyse de son impact sur l’environnement à travers l’étude d’impact globale réalisée conformément à la nomenclature
issue de l’annexe R.122-2 du code de l’environnement
• la modification du Plan local d’urbanisme (PLU) de Paris nécessaire à la réalisation du projet de prolongement.
Ainsi, l’enquête publique préalable concernant cette opération doit porter à la fois sur l’intérêt général de l’opération et sur
la mise en compatibilité du document d’urbanisme qui en est la conséquence (article L.153-54 du Code de l’urbanisme)
• l’évaluation des grands projets d’infrastructures de transport au titre des articles L.1511-2 à L.1511-4 et R.1511-1 à
R.1511-10 du code des transports, le coût étant supérieur à 83 millions d’euros.
Ce nouveau projet d’extension du tramway T3, d’une longueur de 3,2 km comporte 7 stations. Il fait suite à la mise en
service, depuis 2006, des différents tronçons au sud et à l’est de la capitale, le tronçon « Porte de la Chapelle – Porte
d’Asnières » étant en cours de réalisation.
Les maîtres d’ouvrage du projet sont :
• la Ville de Paris au titre de l’insertion urbaine et comme maître d’ouvrage coordonnateur,
• Île-de-France Mobilités au titre du système de transport,
• Eau de Paris au titre du projet de déviation et de modernisation de la canalisation « Ceinture Nord », travaux nécessaires à
la réalisation du projet.
Cette enquête sera conduite par une commission d’enquête ainsi constituée :
Le président : M. Stanley GENESTE, consultant en urbanisme et aménagement
Les membres titulaires :
Mme Catherine MARETTE, architecte DPLG, retraitée
M. Régis THEPOT, ingénieur des travaux publics
Le siège de l’enquête se situe à la préfecture de la région d’Île-de-France, préfecture de Paris – Unité départementale
de l’équipement et de l’aménagement de Paris – Service utilité publique et équilibres territoriaux – Pôle urbanisme d’utilité
publique – 5, rue Leblanc – 75911 Paris Cedex 15.
Pendant toute la durée de l’enquête publique unique, un exemplaire papier du dossier d’enquête, comprenant
notamment les pièces relatives à la mise en compatibilité du Plan local d’urbanisme de Paris, l’évaluation économique et
sociale, l’étude d’impact du projet, l’avis du 11 mai 2018 de la Mission régionale d’autorité environnementale sur la dite
étude d’impact ainsi que le mémoire en réponse des co-maîtres d’ouvrage à l’autorité environnementale, sera mis à la disposition
du public dans les lieux d’enquête mentionnés ci-dessous aux horaires d’ouverture habituels :
• Préfecture de Paris et d’Île-de-France – 5, rue Leblanc – 75015 Paris
• Mairie du 16ème arrondissement de Paris – 71, avenue Henri Martin 75016 Paris
• Mairie du 17ème arrondissement de Paris – 16, rue des Batignolles 75017 Paris
et sous une forme dématérialisée via :
• le site internet dédié à l’enquête publique : http://prolongement-t3-ouest.enquetepublique.net
• le site internet de la préfecture de Paris et d’Île-de-France :
http://prefectures-regions.gouv.fr/ile-de-france/documents-publications (thème : Enquêtes publiques).
De plus, un poste informatique, permettant un accès gratuit au dossier d’enquête, sera mis également à la disposition
du public au siège de l’enquête, conformément aux dispositions de l’article L.123-12 du code de l’environnement.
Pendant la durée de l’enquête publique, toute information sur le projet pourra être demandée à l’Agence de la Mobilité –
Mairie de Paris – 121, avenue de France, 75013 Paris.
Un registre d’enquête à feuillets non mobiles, côté et paraphé par un membre de la commission d’enquête, sera également
déposé dans chaque lieu d’enquête précité et mis à la disposition du public qui pourra y consigner ses observations, et
propositions sur les registres ouverts à cet effet aux jours ouvrables et horaires habituels d’ouverture au public.
De plus, les observations et propositions pourront aussi être déposées, de manière électronique, sur un registre dématérialisé
du mercredi 26 septembre 2018 à 8h30 au mercredi 31 octobre 2018 à 17h via :
• le site internet dédié à l’enquête : http://prolongement-t3-ouest.enquetepublique.net.
• l’adresse de courriel : prolongement-t3-ouest@enquetepublique.net
Ces observations et propositions électroniques seront consultables par le public sur le registre dématérialisé pendant
toute la durée de l’enquête.
Les observations, et propositions pourront également être adressées par courrier pendant toute la durée de l’enquête, au
siège de l’enquête :
À l’attention de M. Stanley GENESTE,
président de la commission d’enquête / Projet de prolongement à l’ouest du tramway T3
Préfecture de Paris et d'Île-de-France
UDEA 75 - 5, rue Leblanc - 75911 Paris Cedex 15
Toutes ces observations adressées par courrier seront annexées au registre d’enquête publique ouvert au siège de
l’enquête et seront consultables sur place pendant toute la durée de l’enquête.
Les observations du public déposées sur les registres d’enquête publique, sont consultables et communicables aux frais de
la personne qui en fait la demande pendant toute la durée de l’enquête.
Durant toute la durée de l’enquête, un membre de la commission d’enquête se tiendra à la disposition du public pour recevoir
ses observations lors des permanences, aux dates et heures indiquées ci-dessous.
Mairie du 16ème arrondissement
Jeudi
4 octobre
2018 16h30 à 19h30
Mercredi 26 septembre 2018 9h00 à 12h00
Jeudi
18 octobre
2018 16h30 à 19h30
Samedi
6 octobre
2018 9h00 à 12h00
Lundi
22 octobre
2018 9h00 à 12h00
Lundi
15 octobre
2018 9h00 à 12h00
Mercredi 31 octobre
2018 14h00 à 17h00
Jeudi
25 octobre
2018 16h30 à 19h30
Marché Bruix, Boulevard Amiral Bruix – 75016 Paris
Mercredi 31 octobre
2018 14h00 à 17h00
Samedi 13 octobre
2018 9h00 à 12h00
Mairie du 17ème arrondissement
Marché Berthier, Boulevard de Reims – 75017 Paris
Samedi 29 septembre 2018 9h00 à 12h00
Samedi 20 octobre
2018 9h00 à 12h00
Compte tenu de la nature du projet, deux réunions d’information et d’échanges avec le public seront organisées aux lieux,
dates et horaires indiqués dans le tableau ci-dessous :
9 octobre 2018
15 octobre 2018
École de Paris des Métiers de la Table
17, rue Jacques Ibert, 75017
20h
Mairie du 16ème arrondissement
71, avenue Henri Martin 75016
20h
Dans un délai de trente jours à compter de la clôture de l'enquête, la commission d'enquête établira un rapport et
consignera dans une présentation séparée ses conclusions motivées sur l’intérêt général du projet d’extension du
tramway T3 de Porte d’Asnières à Porte Dauphine et sur la mise en compatibilité du PLU de Paris nécessaire à la réalisation
du projet, en précisant si elles sont favorables, favorables sous réserves, ou défavorables. Le rapport et les conclusions
motivées de la commission d’enquête seront tenus à la disposition du public pendant un an à compter de la date de clôture
de l’enquête dans les lieux d’enquête citées ci-dessus. De même ces documents seront consultables sur le site internet
de la préfecture de la région d’Île-de-France : http://prefectures-regions.gouv.fr/ile-de-france/documents-publications/
enquetespubliques (thème : Enquêtes publiques).
Sous réserve des résultats de l’enquête publique, chacun des maîtres d’ouvrage précités devra édicter une
déclaration de projet en se prononçant sur l’intérêt général des projets de prolongement du tramway T3 de la porte
d’Asnières à la porte Dauphine, de déviation et de modernisation de la canalisation « Ceinture Nord ». Ces déclarations
de projet emporteront mise en compatibilité du Plan local d’urbanisme (PLU) de Paris conformément aux articles L153-54 à
L153-59 et R153-16-2° du code de l’urbanisme.
EP18-069
enquête-publique@publilegal.fr
La ligne de référence est de 40 signes en corps minimal de 6 points didot.
Le calibrage de l’annonce est établi de filet à filet.
Les départements habilités sont 75, 78, 91, 92, 93, 94, 95 et 69.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
24 //
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos
START
UP
24
U
REBOND
MILLIONS D’EUROS
L’entreprise Isorg, pionnière des capteurs d’images
imprimés grand format, lève 24 millions d’euros auprès
du fonds américain New Science Ventures (NSV) et du
fonds Large Venture de bpifrance. Avec sa technologie,
Isorg convertit des substrats de plastique et de verre en
surfaces intelligentes.
Tinyclues vient de boucler
un premier pilote avec
AccorHotels d’une durée
d’un an. La start-up a mis à disposition
du groupe hôtelier ses outils pour améliorer les campagnes de marketing relationnel du géant français. La jeune
pousse s’est appuyée sur des technologies algorithmiques pour cibler et planifier les envois en fonction des temps
forts et des besoins d’AccorHotels.
1,2
MILLION D’EUROS
HelloZack vient de boucler un tour de
table auprès de Mouvement & Finance.
Fondée en 2016, cette start-up rachète des
produits Apple de seconde main avant de
les proposer sur les sites marchands
comme LeBonCoin ou BackMarket.
La start-up Doctrine attaquée
par l’Ordre des avocats de Paris
Starburst
Accelerator
à l’aide
de la DGA
l La jeune pousse, qui propose un moteur de recherche compilant des millions de décisions
de justice, est soupçonnée d’usurpation d’identité.
l L’affaire met en lumière un combat entre deux mondes : l’un ouvert à la transparence
des données et l’autre réticent à l’émergence de nouveaux acteurs numériques.
DÉFENSE
technologie d’intelligence artificielle, et les deux parties concluent
un accord non exclusif. Sous la
pression de l’ensemble des professions juridiques, qui s’interrogent
sur les méthodes employées par la
start-up pour récupérer des mégadonnées, et à la suite des premiers
soupçons d’usurpation d’identité,
Infogreffe suspend ce partenariat
en juillet avant d’y mettre un terme
définitif début septembre.
JUSTICE
Guillaume Bregeras
@gbregeras
Jusqu’où une start-up peut-elle aller
pour disrupter un marché ? C’est la
question que pose, en creux, la décision que vient de prendre l’Ordre
des avocats au barreau de Paris– qui
regroupe à lui seul 42 % des avocats
français. Selon une information
« Les Echos », le premier barreau a
reçu mandat pour mener une
action à l’encontre de Doctrine.
Cette action s’inscrit dans le
cadre d’une enquête interne qui fait
suite aux révélations du « Monde »
sur les méthodes employées par la
jeune pousse pour récupérer des
décisions de justice afin d’alimenter
sa base de données. Cette dernière aurait eu recours à des
méthodes de « typosquatting »
qui relèveraient d’usurpation
d’identité.
Simon Lambert/Haytham/RÉA
Un système grippé face
aux impératifs d’open data
Une pratique limitée
Doctrine ne réfute pas l’accusation
mais en minimise la portée, assurant que cette pratique s’est limitée
à quelques semaines et a été rapidement jugulée. L a s t a r t- u p
regrette surtout de ne pas avoir
pu être entendue par l’ordre
parisien afin de démontrer ce qui a
justifié cette démarche, et surtout
ce qui a été mis en place depuis pour
éviter qu’elle ne se renouvelle.
Contactée mardi 25 septembre,
la start-up assure ne pas avoir reçu
« cette information de manière officielle », mais dit se tenir « à la disposition de l’autorité judiciaire pour
coopérer à l’enquête ». Elle aurait
également souhaité « un plus grand
respect du principe du contradictoire de la part des représentants des
L’Ordre des avocats au barreau de Paris regroupe à lui seul 42 % des avocats français.
avocats ». Souvent, les start-up qui
s’attaquent à un marché grippé et
sclérosé flirtent avec la ligne rouge
pour accroître leur notoriété ou
pour renforcer leur produit,
comme ce fut déjà le cas avec les
legaltech, (mais aussi avec le transport de personnes ou le tourisme).
Assimilées à des « barbares » par
les uns ou à des « héros » par les
autres, ces jeunes pousses antic i p e n t s o u ve n t t r è s m a l l e s
répercussions de leurs actions
et minimisent le pouvoir des
acteurs économiques en place.
Ceux de l’édition juridique, dans le
cas de Doctrine, n’ont pas digéré les
Souvent, les start-up
qui s’attaquent à
un marché sclérosé
flirtent avec la ligne
rouge pour accroître
leur notoriété.
méthodes de la pépite parisienne.
Par deux fois et par courrier, le Syndicat national de l’édition (SNE) a
alerté le ministère de la Justice sur
le manque de transparence supposé de l’accord que Doctrine avait
noué avec Infogreffe, le GIE des
greffes des tribunaux de commerce. Au-delà des accusations qui
portent désormais sur Doctrine, ce
partenariat constitue le nœud des
tensions qui l’opposent aux acteurs
traditionnels du secteur. En 2017,
dans la foulée de la loi Lemaire du
7 octobre 2016 dont deux articles consacrent la transparence
sur les décisions de justice, Infogreffe cherche un partenaire capable de numériser et d’anonymiser
dix ans de décisions, soit 3 millions
au total, ainsi que le flux entrant
quotidien.
Doctrine est alors le seul acteur
capable d’y répondre grâce à une
Désormais, les greffiers se contentent d’attendre qu’un « cadre légal
clair » émerge pour entrer « dans
une démarche constructive avec tous
les acteurs », qu’ils soient traditionnels ou des start-up. En coulisse, ils
ne ferment pas la porte à un retour
de Doctrine dans la future convention qui encadrera la mise à disposition de leurs décisions de justice,
mais insistent sur les impératifs
« éthiques et déontologiques » dont
l’ensemble des partenaires devra
faire preuve. Problème, à ce jour,
seule la jeune pousse est capable de
traiter un tel volume de données qui
pourrait rendre concret les préceptes de la loi votée il y a déjà deux ans.
Dans un secteur technophobe, les
réticences sont fortes.
L’un des concurrents de Doctrine, qui avoue même « faire face à
un rejet de l’innovation », craint que
cette affaire ne « stigmatise l’ensemble des acteurs de la legaltech », et
avoue « avoir déjà perdu quelques
clients avocats ».
Le choc des Anciens et des
Modernes est sur ce sujet à son
paroxysme. Et c’est l’ensemble du
mouvement d’open data et de transparence souhaité par le gouvernement dans la justice qui se trouve
aujourd’hui totalement gelé. n
Sur les routes, la querelle des anciens et des modernes
Qu’ils soient taxis ou profs
d’auto-écoles, les cadors
de la route ne lâchent pas
la pression sur les start-up
qui tentent de prendre
leur place.
Déborah Loye
@Loydeborah
Ils sont probablement ceux qui ont
causé le plus de bruit. Les taxis se
défendent bec et ongles, depuis
l’arrivée des VTC, pour maintenir
leur place. Pas plus tard que ce
lundi, une quarantaine d’entre eux a
décidé de saisir le tribunal administratif de Paris pour « faire reconnaître la responsabilité de l’Etat dans la
perte de valeur de leurs licences »,
indique France Bleu. Ces derniers
estiment le préjudice de l’ubérisation à plusieurs dizaines de millions
d’euros.
En France, la start-up Heetch a
incarné cette querelle des anciens et
des modernes. Après avoir été
condamnée par la justice à
200.000 euros d’amende pour son
activité de mise en relation de chauffeurs amateurs avec des clients, elle
a été contrainte de pivoter pour se
transformer en plate-forme de VTC
classique. Un mouvement qui a
convaincu les investisseurs, puisque la jeune pousse menée par
l’emblématique Teddy Pellerin a
levé 16,5 millions d’euros en janvier.
Tarifs défiant toute
concurrence
Sur la route toujours, mais du côté
des apprentis conducteurs, un nouveau cas d’école de la difficulté pour
les jeunes pousses à attaquer les secteurs établis. De nombreuses
start-up se sont développées en promettant des tarifs défiant toute
concurrence, notamment en travaillant avec des enseignants indépendants, et peu d’entre elles ont
échappé aux difficultés judiciaires.
Crée en 2014, PermiGo a été placé
en redressement judiciaire en
Taxis et auto-écoles luttent fermement contre leurs jeunes
adversaires numériques. Photo Astar/Sipa
avril 2017, avant d’être repris par le
groupe Arcan… Lui-même placé en
redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lyon pour PermiGo 2 en avril dernier.
Lepermislibre, qui vient de remporter un marché auprès de l’Ecole
de la deuxième chance en SeineSaint-Denis, a lui aussi connu quelques sueurs froides. Fin avril, la préfecture du Rhône décidait la
suspension des activités de la jeune
pousse pour une durée de trois
mois, l’accusant notamment d’exercer un lien de subordination sur ses
enseignants moniteurs. Fin mai,
Lepermislibre soufflait en apprenant la suspension de l’arrêté préfectoral par le tribunal administratif
de Lyon. Ornikar, qui a levé 10 millions ce printemps, a de son côté traversé pas moins de 9 procès. Dès
2014, à sa création, le tribunal de
commerce de Paris avait débouté
les syndicats et associations de professionnels du secteur, qui demandaient sa fermeture. n
Starburst Accelerator va mettre sur
pied une partie du
programme d’innovation du ministère
des Armées.
Anne Bauer
@annebauerbrux
C’est un peu le mariage de la
carpe et du lapin. La Direction
générale de l’armement (DGA)
et le ministère des Armées ont
décidé de confier à Starburst
Accelerator l’installation et
l’animation de l’« Innovation
Défense Lab » (ID Lab), qui doit
être la vitrine de la nouvelle
politique pro-innovation de
la défense française. C’est un
contrat d’une durée de trois ans
pour plus de 3 millions d’euros.
La DGA, chargée de conduire
les programmes d’armement
des troupes françaises, compte
plus de 9.800 employés, dont
l’essentiel sont des ingénieurs,
amoureux des performances et
des records, qui travaillent dans
l’ombre sur des projets et des
recherches de long terme. A
l’opposé de cette lourde administration, Starburst Accelerator
se présente comme le premier
incubateur de start-up aéronautiques et spatiales du monde
malgré une équipe très réduite.
Choc de culture
Créé à Paris en 2013, enregistré
à Singapour et présent aux EtatsUnis, Starburst Aerospace est
financé par les grands de l’industrie aéronautique (Safran,
Boeing, Thales, GE Aviation ou
Airbus…), pour qui il cherche
des pépites qui correspondraient à leur besoin. Tandis
que les polytechniciens de la
DGA étudient la furtivité, la dissuasion, ou la cryptographie de
haut vol, François Chopard, le
fondateur de Starburst, se fait
l’avocat des taxis volants et du
« newspace ». Mais c’est le choc
de culture que recherche la
ministre des Armées, Florence
Parly, qui a imposé une réforme
de la DGA et la création d’une
agence de l’innovation propre,
afin de regrouper sous un même
toit tous les mécanismes des
armées en faveur de la recherche et de la création. Un espace
sera ouvert d’ici à la fin de l’année
dans le 15e arrondissement, hors
des murs du ministère des
Armées à Balard.
Une quinzaine de personnes
seront mises à disposition d’ID
Lab, en provenance des différents état-majors et services des
armées. Mais au sein de la DGA,
ces bouleversements ne sont pas
toujours perçus avec enthousiasme et certaines dents grincent en estimant que la Direction sait se mettre en
mouvement. A Bruz, par exemple, près de Rennes, des équipes
spécialisées dans la maîtrise de
l’information (1.300 personnes)
ont multiplié leur effectif par
quatre depuis 2012 afin de rester
à la pointe de la cyberdéfense et
de la guerre électronique. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 25
Les Echos Jeudi 27 septembre 2018
en
direct
52 % des Franciliens
travaillent au bureau
AUVERGNE RHÔNE-ALPES La
ÎLE-DE-FRANCE Dans son étude
station de ski de Serre Chevalier
espère produire 30 % de l’électricité nécessaire au fonctionnement de son domaine skiable
dès 2021. Coût du projet :
3,6 millions d’euros avec notamment 1.420 panneaux solaires.
L’eau des réservoirs qui alimente
les canons à neige sera turbinée
grâce au dénivelé.
sur « les lieux de travail, reflets de
la diversité économique », publiée
ce jeudi, l’Institut d’aménagement et d’urbanisme (IAU) de la
région Ile-de-France signale que,
malgré des modes de travail de
plus en plus diversifiés, le
bureau reste l’espace de travail le
plus répandu, occupé par 52 %
des Franciliens en activité (dont
Wikipedia
PME
&REGIONS
Energie renouvelable
à Serre Chevalier
42 % de cadres). Avec 54,2 millions de mètres carrés de
bureaux et 34 quartiers d’affaires, la région possède un parc
immobilier qui devance celui du
Grand Londres. Dans ces
bureaux, la répartition entre
femmes et hommes est proche
de l’équilibre et la part du temps
partiel plutôt faible (7 %). Autre
enseignement : 9 % des Franciliens travaillent dans un commerce et 8 % dans des entrepôts,
usines et ateliers.
Bordeaux, Düsseldorf, Paris : les Salons
du vin se livrent une bataille féroce
l Vinexpo fait face à la concurrence de l’allemand ProWein et d’un Salon organisé dans la capitale.
l Epaulé par les collectivités, le Salon bordelais montre ses muscles.
Les chiffres clefs
VIN
3,5
Qui gagnera la guerre des Salons
du vin ? Face à une concurrence
qui s’intensifie, Bordeaux a sonné
la mobilisation générale. Alain
Juppé et Alain Rousset, le président de la région Nouvelle-Aquitaine, sont venus en personne présenter la 20 e édition du salon
Vinexpo aux côtés de la CCI propriétaire de l’événement. Car
l’heure est grave. Vinexpo, né en
1988 et organisé tous les deux ans,
est en perte de vitesse. En 2017 la
baisse de fréquentation a été de 11 %
et une partie des espaces n’avait pas
trouvé preneur.
Etape incontournable des professionnels du secteur pendant des
décennies, le Salon bordelais a
perdu de son attrait au profit du
grand concurrent allemand
ProWein qui se tient à Düsseldorf.
Organisé au mois de mars, dans
une région non viticole avec une
rigueur toute allemande il a, au fil
des années, su attirer davantage
d’acheteurs internationaux et
d’exposants.
Petits vignobles
Vinexpo a réagi. La prochaine édition aura lieu un mois plus tôt, du 13
au 16 mai dans un Parc des Expositions dont le hall principal a été
rénové par la Métropole et la ville
pour 35 millions d’euros. Le réseau
de transport b ordelais TBM,
défaillant lors de l’édition 2017, sera
renforcé et gratuit pour les visiteurs
qui bénéficieront aussi d’un accès à
nombre de musées ainsi qu’à la Cité
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommer avec modération
Frank Niedercorn
@FNiedercorn
— Correspondant à Bordeaux
En 2017, la fréquentation à Vinexpo a baissé de 11 %. Photo Nicolas Tucat/AFP
du vin. La région Nouvelle-Aquitaine aidera les petits vignobles à
retrouver le chemin d’un Salon
qu’ils avaient délaissé car trop coûteux. Elle contribuera également à
organiser un « Symposium
Vinexpo » portant sur les grands
défis du secteur et cette année sur
les conséquences du changement
climatique.
Cela suffira-t-il à Vinexpo, qui n’a
toujours pas remplacé son directeur général parti en avril dernier ?
Outre ProWein, désormais privilégié par nombre de viticulteurs
français, les professionnels se
voient proposer un nouveau rendez-vous avec la création de Wine
Paris dès février prochain. « La
date est idéale pour les acheteurs qui
peuvent goûter les vins en primeur.
Nous ciblons clairement ProWein
avec un grand Salon international
présentant toutes les appellations
françaises, ce qui est une demande de
tous les étrangers. De plus, Paris est
aussi un lieu neutre mais plus accessible et plus attractif que Düsseldorf », explique Valérie Lobry,
directrice générale de la division
agriculture de Comexposium qui
organise l’événement et avait lancé,
l’an dernier, le salon Vinovision
puis racheté l’entreprise organisatrice de Vinisud à Montpellier.
Salon à Hong Kong
Et de fait, Wine Paris appuie sur les
faiblesses de Vinexpo. Outre une
date trop tardive, la manifestation a
été longtemps accusée de faire la
part trop belle aux grands Châteaux
bordelais. Vinexpo et Comexposium ont pourtant négocié avec la
perspective d’organiser leurs événements en alternance. « Vinexpo
est la grande marque historique et
nous avons beaucoup discuté sans
MILLIONS D’HECTOLITRES
La récolte 2017 des vins
de Bordeaux, selon le bilan
du comité interprofessionnel.
290
MILLIONS DE BOUTEILLES
ont été vendues à l’étranger
en 2017, soit 2,1 millions
d’hectolitres. Un volume
en hausse de 7 % et de 14 %
en valeur.
parvenir à nous mettre d’accord
mais la porte reste ouverte », explique Valérie Lobry. Wine Paris peut
se targuer d’avoir rallié toutes les
interprofessions françaises qui
seront présentes à l’exception… du
Conseil interprofessionnel du vin
de Bordeaux, très engagé aux côtés
de Vinexpo.
Une concurrence qui n’inquiète
pas Christophe Navarre, président
du conseil de sur veillance de
Vinexpo : « La concurrence existe
dans tous les métiers. En tant que
chef d’entreprise je trouve cela davantage stimulant qu’inquiétant. Du
business, on en fait toute l’année. Je
ne connais aucune entreprise qui
s’arrête de vendre ou d’acheter à un
moment de l’année ! » Vinexpo, qui
organise avec succès des éditions à
Hong Kong et à New York, lance
d’ailleurs une édition à Paris en janvier 2020. n
Tutiac : nouveau poids lourd des coopératives bordelaises
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommer avec modération
En s’associant avec les caves
du Médoc et de Lugon,
Les Vignerons de Tutiac
s’imposent comme le leader
des coopératives bordelaises.
Tutiac ouvrira prochainement un bar à vin à Bordeaux. Photo DR
Est-ce la naissance d’un futur géant ?
En s’associant, début septembre,
avec deux autres coopératives de
Gironde, Uni-Médoc et Lugon, les
Vignerons de Tutiac prennent place
parmi les poids lourds français du
secteur : 650 viticulteurs adhérents,
un vignoble d’environ 6.000 hectares et un volume équivalent à
40 millions de bouteilles. Avec un
chiffre d’affaires de 100 millions
d’euros, la nouvelle entité est loin
derrière Vinadeis (Languedoc) ou le
champagne Nicolas Feuillatte, mais
pointe à la première place des coopératives AOC viticoles.
La Coopérative des Hauts de
Gironde, née en 1974, a connu une
croissance météorique qui s’est
accélérée à partir de 2000 avec la
fusion avec trois autres caves. Cinq
ans plus tard, la coopérative a créé
une marque ombrelle, Tutiac, dont
elle adopte le nom pour devenir
« Les Vignerons de Tutiac ». Toujours dans les années 2000, alors
que le secteur sort à peine d’une
grave crise de surproduction,
l’entreprise a investi 7 millions
d’euros dans sa propre usine
d’embouteillage. La coopérative, qui
vend la grosse majorité de sa production en vrac, voulait doper ses
ventes en bouteilles. Elles représentent aujourd’hui la moitié de
ses volumes, soit plus de 16 millions
de bouteilles dont 40 % vendues à
l’export. Il a également fallu investir
6 millions d’euros dans la rationalisation de son outil de production
avec la spécialisation de chacun des
6 sites sur un type de vinification.
Fédérer les caves
Tutiac cherchait depuis des mois à
attirer d’autres adhérents pour
étendre son vignoble et ses capacités d’approvisionnement. C’est la
coopérative Uni-Médoc avec ses
1.000 hectares et ses 160 adhérents,
qui a proposé un rapprochement.
« Notre directeur général doit partir à
la retraite dans trois ans. Un recrutement loin de Bordeaux n’est pas si aisé
et nous avons songé que dans le contexte de fusion que l’on connaît,
notamment dans le négoce, il était
intéressant de nous adosser à une
belle locomotive comme Tutiac »,
résume Pedro Rojo le président
de Uni-Médoc.
Les deux coopératives vont
regrouper le management et les forces commerciales sous l’égide des
Vignerons de Tutiac. La coopérative
du Médoc, faiblement présente à
l’export, va profiter de l’efficacité
commerciale des Vignerons de
Tutiac. La coopérative vient de réaliser la même opération avec la cave
de Lugon, sur l’appellation Fronsac,
et tout juste avant l’été avec celle de
Sauternes. « Notre ambition est de
fédérer les caves sans créer de structure supplémentaire pour garder la
même réactivité. Nous passons un cap
puisque nous possédons désormais
une gamme de 14 appellations »,
explique Eric Hénaux, le directeur
général du groupe Tutiac. Des vins
que le grand public pourra goûter le
mois prochain puisque la coopérative est la première à ouvrir un bar à
vin au cœur de Bordeaux.— F. N.
Coopératives
girondines : la
concentration
continue
Plus d’un tiers des vignerons
bordelais sont adhérents
de coopératives qui ne
cessent de se regrouper.
La viticulture bordelaise est davantage connue pour ses Châteaux ou
ses puissants négociants que pour
ses coopératives. Celles-ci regroupent pourtant 40 % des vignerons
bordelais et génèrent un quart des
volumes pour un chiffre d’affaires
d’environ 500 millions d’euros.
Longtemps très atomisées, les coopératives ne cessent de se rapprocher avec la création d’unions commerciales ou de fusions. Elles
étaient encore 55 en 1998, et il en
reste désormais une trentaine dont
les cinq plus importantes génèrent
la moitié des volumes.
Un mouvement encouragé par
le Conseil interprofessionnel des
vins de Bordeaux (CIVB) et le
monde du négoce. « C’était nécessaire afin d’avoir des metteurs en
marché et des volumes plus importants. Le négoce étant aussi demandeur d’une amélioration des normes de qualité », analyse
Dominique Saintout, directeur de
la Fédération des coopératives
viticoles d’Aquitaine. Un mouvement de consolidation qui se
poursuit à un rythme d’une ou
deux fusions par an et va continuer, estime Dominique Saintout,
autour des poids lourds comme
Univitis, les Caves de Rauzan ou
encore l’Union de Guyenne.
La vente en vrac
incontournable
L’autre enjeu est de faire progresser
les ventes en bouteilles, même si la
vente en vrac au négoce reste incontournable. « La priorité absolue,
c’est la meilleure rémunération pour
nos adhérents. Lorsque les cours sont
élevés, la vente en vrac est plus rémunératrice que celle en bouteilles. Ce
fut le cas en 2017 avec une différence
de l’ordre de 10 % en faveur du vrac »,
assure Philippe Hébrard, le directeur des Caves de Rauzan.
Pour peser sur le marché de la
vente en bouteilles, les coopératives disposent désormais d’outils
industriels pour l’embouteillage.
Elles devront faire des efforts sur le
marketing. A l’image des Vignerons de Tutiac, estime Arnaud
Daphy, associé au sein du cabinet
de conseil Sowine : « La croissance
et le fait de produire des volumes
importants sont la seule façon de
dégager des moyens pour faire connaître et faire vivre une marque. Il
faut ensuite investir lourdement en
marketing. C’est le pas qui reste à
f ra n ch i r p o ur Tu t i a c , q u i
aujourd’hui ne compte pas encore
parmi les marques fortes. » — F. N.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
26 // PME & REGIONS
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos
70 km/h
BOURGOGNE-FRANCHECOMTÉ Le québécois Concept
entrera en application au premier
trimestre de 2019. Cette décision
fait partie du plan d’amélioration de
la qualité de l’air développé par la
métropole. Il comprend aussi la
transformation de l’A6/A7 en boulevard urbain sur 16 km.
Geebee
FUTURE VITESSE LIMITE DU PÉRIPHÉRIQUE LYONNAIS
Actuellement limité à 90 km/h
entre la porte de Gerland (7e arrondissement) et la porte du Valvert
(Tassin). La mesure devrait être
votée dans les prochains mois au
conseil métropolitain, a affirmé son
président, David Kimelfeld. Elle
innovateurs
Scooters électriques
assemblés à Nevers
Geebee va assembler à Nevers le
scooter électrique Geebee, aux
allures de trottinette tout-terrain, qu’il destine au marché
européen. Nevers Agglomération et le Quebec, invité du Sommet international de l’innovation en villes médianes à Nevers,
sont à l’origine de ce projet.
Wild Code School
reconvertit les adultes
en développeurs Web
GRAND EST
Le constructeur
de machines
agricoles agrandit
une de ses deux usines
du Bas-Rhin.
Un investissement
de 23 millions d’euros.
Hélène David
— Correspondante à Strasbourg
Après avoir investi 17 millions
d’euros dans un nouveau centre
logistique tout juste inauguré sur le
site de Saverne, siège de l’entreprise,
le constructeur de machines agricoles Kuhn se tourne vers son site de
Monswiller. Dédié au montage des
grandes machines, il a vu le jour il y a
une vingtaine d’années. Moyennant
un investissement de 23 millions
d’euros, une nouvelle extension de
26.000 mètres carrés des infrastructures industrielles a été entamée
pour une livraison fin 2019.
Dans le prolongement des bâtiments existants, la surface allouée
aux fonctions support va être doublée, les zones de stockage étendues, de nouvelles lignes de mon-
Kuhn produit plus de 60.000 machines par an et affiche un chiffre
d’affaires de 1 milliard d’euros. Photo DR
tage de très grandes machines vont
voir le jour ainsi qu’un nouveau bâtiment consacré à l’expédition.
34 hectares en cours
d’acquisition
« Depuis la création de ce site, nous
avons diversifié l’offre, la taille des
machines a augmenté de 30 % et le
nombre de composants a doublé »,
explique Yves Guehl, responsable
achats de Kuhn. Conséquence : le
groupe a besoin de place. D’autant
que « nous avons dans nos cartons
plus de trente projets pour de très
grandes machines allant jusqu’à 15
mètres », détaille Yves Guehl.
L’investissement donnera lieu à
des embauches progressives. Le site
de Monswiller, qui emploie actuellement 290 personnes, sera à terme
« dimensionné pour 450 personnes »,
explique le groupe, qui anticipe
d’ores et déjà de futures extensions.
« De tels projets ne sont pas envisageables sans une réserve foncière dis-
ponible », expose Dominique
Schneider, directeur financier du
g r o u p e . O r, c e t t e e x t e n s i o n
exploite l’ensemble des parcelles
acquises progressivement, soit
100.000 mètres carrés de surface
bâtie, future extension comprise.
Une parcelle de 34 hectares est en
cours d’acquisition. Il s’agit de terrains jouxtant le site, classés en
forêt de protection, pour lesquels le
Conseil d’Etat s’est prononcé en
octobre 2017 en faveur d’un déclassement. De quoi conforter l’ancrage
alsacien du groupe, qui y a investi
plus de 150 millions d’euros ces dix
dernières années.
« Dans les deux ans à venir, nous
allons nous concentrer sur les procédures de compensation et les études
environnementales », annonce
Dominique Schneider. Sont à terme
envisagés une extension du centre
logistique édifié en 2008, la création
d’une unité de mécano soudure ainsi
qu’un nouveau centre de recherche
et développement. Avec onze sites
dans le monde, Kuhn produit plus de
60.000 machines par an et affiche
un chiffre d’affaires de 1 milliard
d ’e u r o s . L e g r o u p e e m p l o i e
5.000 personnes dont 1.500 sur les
sites de Saverne et Monswiller, d’où
sortent cha q u e jo u r de 1 00 à
250 machines pour un chiffre
d’affaires de 350 millions d’euros. n
Date de création : 2013
Présidente : Anna Stépanoff
Montant : 3 millions d’euros
Effectif : 45 personnes
Secteur : formation
Chantal Houzelle
@HouzelleChantal
C’est au moment où les MOOC
sont devenus à la mode
qu’Anna Stépanoff a lancé Wild
Code School, en 2013, homologué et soutenu par l’Etat. « Il y a
eu un emballement puis un
désenchantement pour ces formations 100 % en ligne », estime
l’ex-consultante chez McKinsey, qui a suivi un double cursus
en économie et sciences
humaines en Biélorussie, aux
Etats-Unis et en France. « On a
choisi un modèle pédagogique
hybride, qui associe l’e-learning
et des cours présentiels en groupes de 15 à 20 élèves. Notre objectif est de former des dé veloppeurs Web et mobile tout en
leur apprenant à s’adapter à
Gabrielle Serraz
— Correspondante à Grenoble
Un an après l’installation à la tête de
l’entreprise de son principal actionnaire François-Xavier Entremont,
PSB Industries continue son recen-
actions dans le futur », comme le
précise Rémi Weidenmann, directeur financier de PSB Industries.
Une mission d’évaluation des
actions qui seront distribuées a été
confiée à un expert indépendant.
Oxydes spéciaux
Les marchés du groupe PSB et de la
société Baikowski n’ont plus guère
de synergie entre eux. Avec un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros,
Baikowski représente environ 10 %
de celui du groupe, mais 21 % de son
Ebit, signe de sa très forte rentabilité. Créé en 1904, le groupe s’appelait La Pierre Synthétique
Baikowski. Il a été transformé en
PSB Industries en 1989 pour tra-
duire l’importance croissante de
l’emballage dans les ventes. Sa
filiale, Baikowski, qui va garder ce
nom, a montré une « faculté d’adaptation aux nouveaux marchés, passant de l’éclairage classique, sa principale activité durant un siècle, aux
marchés high-tech d’aujourd’hui au
point de devenir un acteur mondial
sur ces marchés de niche, comme la
téléphonie ou le médical », explique
Rémi Weidenmann. Devenu indépendante, elle pourra accélérer son
développement dans les marchés
de niche de l’alumine haute pureté,
des oxydes spéciaux et du polissage.
En 2017, PSB a réalisé un chiffre
d’affaires de 378 millions d’euros,
dont plus de 50 % à l’international. n
Cetih devient multispécialiste de la maison
LA PME À SUIVRE
PAYS DE LA LOIRE
Effectif : 1.300 salariés
Chiffre d’affaires : 215 millions
Activité : bâtiment
Emmanuel Guimard
— Correspondant à Nantes
Alors que l’industrie du panneau
photovoltaïque a presque disparu
d’Europe, le groupe Cetih fait figure
d’exception en ouvrant, près de
Nantes, une usine de 9.600 mètres
carrés. Celle-ci fabriquera les solutions solaires de sa filiale Systovi.
Mais au-delà du simple panneau,
cette PME a développé un système
« aérovoltaïque » captant non seulement les volts mais aussi les calories
du soleil, et même un système de
batterie emmagasinant la chaleur.
Cetih, dont le siège est à Machecoul (Loire-Atlantique), a donc consacré 7 millions d’euros à la construction de cette unité qui emploie
100 salariés, transformant les cellules de silicium importées d’Asie en
panneaux made in France. Si l’entreprise a gagné d’importants contrats
tels que la couverture du Zénith ou
celle du marché d’intérêt national de
Nantes, elle vise avant tout l’habitat,
sur ces solutions de « toitures actives » pilotées par domotique.
L’usine abritera également un
centre de formation destiné à
l’ensemble des productions de
Cetih. Car ce groupe, initialement
spécialisé dans les portes d’entrée
sous la marque Bel’M, a développé
d’autres activités désormais réparties en deux grands pôles. L’un
relève des fonctions accueil, avec
des portes d’entrée, de garage, des
portails… L’autre englobe les produits liés à l’enveloppe du bâtiment,
dont le solaire, les fenêtres et, depuis
peu, l’isolation des combles. A cette
fin, le groupe a récemment repris
une autre PME nantaise, Neovivo,
calfeutrant les toits avec de la ouate
de cellulose et de la laine de coton
recyclé. Cette dernière représente
un chiffre d’affaires additionnel de
20 millions d’euros, portant celui du
groupe à 215 millions d’euros, avec
1.300 salariés répartis sur sept sites
industriels en France. Sur le dernier
exercice, 18 millions d’euros ont été
investis pour muscler cet ensemble.
Diagnostic immédiat
Cetih vient aussi d’ouvrir à Nantes
un concept-store sous la marque
Koov. Il permet aux propriétaires de
biens immobiliers d’obtenir instantanément un bilan énergétique en
15 questions « et de définir ainsi un
parcours de rénovation énergétique », explique François Guérin,
directeur général de Cetih. Koov
combine plusieurs technologies
numériques dont celle de la start-up
nantaise EP, qui propose, par exemple, des conclusions en fonction de
l’orientation d’une maison. n
Sa première école, Wild Code
School l’a ouverte en 2014 à La
Loupe, en Eure-et-Loire, où la
collectivité l’a aidé à rénover un
collège désaffecté. Son réseau
s’est élargi à 13 campus en
France : Paris, B ordeaux,
Lyon…, et un à Bruxelles. Pour
créer 20 écoles en Europe, la
société parisienne annonce, ce
jeudi, avoir levé 3 millions
d’euros auprès d’Alter Equity.
« Nous avons versé 1 million
d’euros au closing de l’opération
et nous sommes engagés à débloquer 2 millions supplémentaires
en fonction de ses besoins », précise Marianne Simeoni, directrice d’investissement associée.
« C’est une formation très professionnalisante qui a permis à 87 %
des élèves de trouver un emploi
dans les six mois suivants. »
Autre priorité : « On va se polariser sur les nouveaux métiers,
comme data analyst ou product
manager, demandés par les entreprises et développer avec elles des
partenariats pour créer des formations spécifiques », projette la
présidente de l’entreprise, qui
vise un chiffre d’affaires de
4 millions au 31 janvier 2019. n
Avec ZeBox, CMA CGM
inaugure l’incubateur 2.0
DR
Le fabricant d’emballages PSB Industries
va mettre en Bourse
sa petite activité
chimique à l’origine
de l’entreprise, il y a
plus d’un siècle.
trage sur l’emballage pour les industries du luxe et de la santé. Après
avoir cédé en juin dernier son pôle
agroalimentaire et distribution au
groupe Faerch Plast pour 81,5 millions d’euros, c’est au tour de sa
filiale historique de prendre le large.
Avant la fin de l’année, PSB
Industries va mettre en Bourse
Baikowski, son activité de chimie de
spécialité, spécialisée dans la confection de poudres et formulations
d’alumine ultrapures et de composites fins. L’opération va prendre la
forme d’une scission de cette filiale
avec distribution des actions de la
nouvelle société aux actionnaires
actuels de PSB Industries. « Ceux-ci
restant libres de garder ou non leurs
Ouvrir 20 écoles en Europe
LA LEVÉE DE FONDS
WILD CODE SCHOOL
PSB Industries prépare l’introduction
en Bourse de sa filiale de chimie de spécialité
PACA
l’évolution rapide de ces technologies », explique la présidente.
Dispensée sur 5 mois par des
professionnels, cette formation
intensive cible les demandeurs
d’emploi et les salariés en
reconversion, même non diplômés. Son coût de 6.000 euros
peut être pris en charge par
Pôle emploi ou le CIF.
Anna Stépanoff
Kuhn s’agrandit pour construire
des tracteurs toujours plus gros
LE PROJET
ZEBOX
Date de création : 2018
Directeur : Matthieu Somekh
Budget : 1 million d’euros par an
Effectif : 3 personnes
Secteur : valorisation
Paul Molga
— Correspondant à Marseille
Une œuvre très « rock » de
l’artiste Skunkdog à l’entrée de
l’incubateur ZeBox donne le ton :
dans cet espace de 1.000 m2 inauguré, ce jeudi, par le groupe
CMA CGM au cœur du quartier
d’affaires de Marseille, il sera
question de bousculer les codes.
« ZeBox n’est pas seulement un
lieu d’accueil, c’est un dispositif
destiné à rapprocher les start-up
des grandes entreprises pour donner toutes les chances à leurs
innovations de toucher leur marché », explique son directeur,
Matthieu S omekh, ancien
chargé de la valorisation de
l’innovation à l’Ecole polytechnique. L’armateur consacrera au
fonctionnement de son incubateur un budget annuel de plus de
1 million d’euros. Il ne sera pas
seul : une quinzaine d’entreprises, parmi lesquelles figurent
Accenture, BNP, EY et le transitaire Centrimex, contribueront
aussi au succès de ZeBox pour
identifier des problématiques
qui les concernent, fournir des
experts et mentors aux start-up,
expérimenter leurs solutions,
voire en être les premiers clients.
Des fonds pour démarrer
Les entreprises hébergées
auront aussi accès à un financement : ZeBox leur apportera les
fonds nécessaires pour démarrer, en contrepartie d’obligations
convertibles. Elles pourront suivre des formations aux fondamentaux de l’entrepreneuriat et
disposeront d’un espace de prototypage, équipé de machines
3D et d’outils d’usinage. Seules
23 start-up pourront bénéficier
de ces services : 15 dans l’incubateur et 8 dans l’accélérateur connexe. Elles seront triées sur le
volet selon des critères sectoriels : transports, logistique,
mobilité ou industrie 4.0, et suivant leur ambition mondiale.
Plusieurs projets sont déjà en
place. C’est le cas de Transpare,
une plate-forme digitale de mise
en relation entre transitaires et
chargeurs, AltGr dont l’algorithme traite automatiquement
les données scientifiques, ou
Smart Sailors, un service de
suivi de maintenance et de gestion des flottes de navire. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 27
Les Echos Jeudi 27 septembre 2018
FINANCE
&MARCHES
L’OR RECHUTE
SOUS 1.200 DOLLARS
Le prix de l’once d’or est de nouveau sous le seuil des 1.200 dollars
mercredi, pénalisé par l’appréciation du dollar. Les investisseurs
attendaient dans la soirée la fin de
la réunion de la Réserve fédérale
et sa décision sur les taux d’intérêt
américains, en pariant sur de
nouvelles hausses à venir. L’or teste
ce seuil des 1.200 dollars depuis
déjà plusieurs semaines. L’once
a perdu plus de 8 % depuis janvier.
les
indices
La finance verte gagne en sophistication
l Obligations hybrides, sukuk, titrisation, plus d’un quart des titres de dette verte en circulation
ne sont pas des obligations « classiques ».
l Les émissions pourraient atteindre un rythme annuel de 1.000 milliards de dollars à partir de 2020,
selon les estimations de la Climate Bond Initiative.
MARCHÉ
OBLIGATAIRE
Guillaume Benoit
@gb_eco
Toujours plus verte, la finance ? La
gamme des instruments financiers
verts s’étoffe. Même si les titres en
circulation sont encore très majoritairement des obligations « classiques » d’entreprises, d’institutions financières, d’Etats et
d’émetteurs supranationaux, les
nouvelles formes de dette verte
commencent à monter en puissance. Au point de représenter plus
d’un quart des 390 milliards de dollars des titres labellisés « verts »,
selon les estimations de la Climate
Bond Initiative (CBI), qui vient de
publier son rapport annuel, en collaboration avec HSBC.
Pour la moitié, ces nouveaux
titres destinés à financer la transition énergétique sont des parts de
titrisations. Et notamment les MBS,
des émissions de titres adossés à
des prêts hypothécaires. Fannie
Mae, le géant américain de la
garantie de prêts, affiche à lui seul
un encours de près de 40 milliards
de dollars de « mortgage backedsecurities » verts. Il refinance ainsi
des prêts ayant servi à l’acquisition
de bâtiment à basse émission de
carbone, ou à la rénovation. La
titrisation permet aux banques de
sortir ces actifs de leur bilan, libérant des ressources pour accorder
de nouveaux prêts verts.
Croissance de la titrisation
Allant plus loin dans la sophistication, Crédit Agricole CIB a pour
sa part émis le premier ABS synthétique vert l’an dernier. Il s’agit
d’un programme de titrisation
dans lequel le risque est transféré
aux investisseurs non pas par le
biais d’une cession de créance,
mais par le jeu de dérivés de crédits. Son montant, 3 milliards de
dollars, en fait la plus grosse opération portant sur des ABS verts à
ce jour. Les actifs sous-jacents
étaient à la fois des prêts verts et
des prêts « bruns », n’ayant pas de
vocation écologique. Mais la banque s’est engagée à utiliser les
fonds libérés par cette émission
pour le financement de projet
100 % verts.
Certains de ces programmes se
limitent à un objectif bien précis,
comme les ABS solaires. Lancés en
2013 par SolarCity (Tesla Energy),
ils permettent le refinancement de
prêts d’achats de matériel et d’installation. Ils peuvent être étendus,
parfois, à des installations de production hydroélectriques ou de fermes éoliennes. « 2018 devrait être
une année record », anticipe la CBI.
L’Inde s’intéresserait de près à cette
solution pour mener à bien son
ambitieux plan de développement
d’énergies renouvelables sans trop
peser sur les capacités de prêt de ses
banques.
Succès grandissant
des sukuk verts
Le marché des obligations vertes
émises par des collectivités locales
américaines (ou « muni bonds »)
devrait également repartir à la
hausse l’an prochain, porté par de
nouvelles exonérations fiscales
qui séduisent particulièrement les
particuliers investisseurs. Elles
représentent déjà 23 % des
encours de nouvelles catégories de
titres. Le marché de la dette
hybride gagne également du
terrain. En début d’année, Engie a
ainsi placé une obligation super-
subordonnée perpétuelle pour
1 milliard d’euros, réalisant la
première opération de ce genre
par un groupe français. Obtenant
au passage le plus bas coupon
concédé par une entreprise pour
une obligation hybride.
Plus exotiques, les sukuk verts
connaissent un succès grandissant.
Il s’agit de titres se comportant
comme des obligations, mais qui
sont compatibles avec la loi islamique. Celle-ci interdit en effet les
prêts à intérêt. La Malaisie a ouvert
le bal l’an dernier, mais c’est l’Indonésie qui a émis le plus gros sukuk
vert en mars de cette année avec
une émission souveraine de 1,2 milliard de dollars.
En prenant le marché dans son
ensemble, obligations vertes
« classiques incluses », la dyna-
Les entreprises communiquent encore trop peu
sur le risque climatique
Le réchauffement climatique et la transition
écologique peuvent
représenter des enjeux
importants pour la rentabilité des entreprises.
Moody’s tire le signal d’alarme.
Pour l’agence de notation, onze secteurs représentant 2.200 milliards
de dollars de dette évaluée par ses
services présentent une exposition
de crédit très élevée au risque climatique. Autrement dit, soit le
changement climatique lui-même,
soit les politiques mises en place
pour préserver le climat peuvent
avoir un impact important sur la
qualité de leur crédit.
Au premier rang de ces secteurs
sensibles figure sans surprise celui
de l’exploitation du charbon. Pour ce
dernier, comme pour les activités de
services aux collectivités ou de production d’énergie non régulés, la
pression se fait déjà sentir. Par exemple, Cloud Peak Energy, l’un des plus
importants producteurs de charbon
américain, a vu sa note passer de Ba3
en 2014 à Caa1 aujourd’hui. « Les
sociétés de ces secteurs sont directement confrontées aux politiques de
réduction d’émissions de carbone, qui
bouleversent leur “business model” et
renforcent la pression sur leurs marges », estime Moody’s. Un sort qui
pourrait concerner, à un horizon de
cinq ans, les constructeurs automobiles, les fabricants de matériaux de
construction, les pétroliers et
gaziers, les producteurs d’acier…
Cette menace, qui touche toutes les
entreprises à un degré plus ou moins
important, est une préoccupation
croissante pour les investisseurs.
C’est le constat de la Task Force sur la
communication financière (TCFD)
– créée sous l’égide du Conseil de stabilité financière (FSB) et présidée
par Michael Bloomberg –, dans son
rapport sur l’état du marché en 2018.
« Le profil retour sur investissement/
risque des sociétés pourrait changer
significativement à cause des conséquences matérielles du changement
climatique, des politiques environnementales et des nouvelles technologies […]. La plupart de ces impacts
seront liés à une croissance plus faible
et à un moindre rendement des actifs
sur l’ensemble du paysage économique », note la TCFD.
Avantage concurrentiel
Autrement dit, sortir des secteurs
les plus exposés ne suffira pas à protéger complètement les investisseurs. En revanche, pour la Task
Force, il est temps que les entrepri-
ses commencent à réfléchir à une
optimisation de l’utilisation de leur
capital et de leurs stratégies à long
terme pour s’adapter à cette nouvelle donne. Et à transmettre le
résultat de cette réflexion aux investisseurs. « Les entreprises qui communiqueront le mieux sur leur préparation à un monde bas carbone
sauront en tirer un avantage concurrentiel », anticipe le rapport.
A l’heure actuelle, la transparence reste limitée, selon la TCFD. Si
la plupart des sociétés dévoilent des
informations liées au climat, les
conséquences financières sont
rarement précisées. Peu d’entre
elles décrivent la résilience de leur
stratégie face à différents scénarios
de risque. Et ces renseignements
sont souvent disséminés dans plusieurs rapports de gouvernance.
— G. Be.
mique reste bonne, selon la CBI.
Elle estime que le record d’émissions de 2017 (161 milliards de
dollars) devrait être largement
dépassé cette année. Pour l’organisation, qui se montre optimiste,
les nouveaux volumes devraient
encore progresser en 2019, à
400 milliards avant d’atteindre
un rythme de croisière annuel de
1.000 milliards de dollars à partir
de 2020. n
Une « prime verte »
pour les émetteurs
Le rapport de la CBI s’est penché sur un échantillon de
60 émissions obligataires afin d’étudier si leur caractère
vert avait une influence sur les coûts de financement.
Notamment pour la prime de nouvelle émission demandée par les investisseurs pour acheter la nouvelle dette
de l’émetteur. Dans près de la moitié des cas, cette prime
était inexistante, voire négative, et l’émetteur a concédé
un rendement inférieur à celui de sa dette classique.
Pour l’autre moitié, la prime de nouvelle émission était
plus faible que celle demandée habituellement.
ANNLEGALECH
annonces judiciaires & légales
Avis de lancement de la concertation préalable à la
mise en compatibilité du Plan local d’urbanisme des
communes d’Orsay et de Saclay
CONCERTATION OUVERTE
par délibération du Conseil d’administration de l’Établissement public
d’aménagement Paris-Saclay lors de sa séance du mardi 19 juin 2018
Une procédure visant à obtenir un arrêté préfectoral approuvant la
déclaration de projet valant mise en compatibilité du Plan Local d’Urbanisme
(PLU) des villes d’Orsay et de Saclay est lancée pour mettre en oeuvre un projet
d’aménagement sur le périmètre prévisionnel de la Zone d’aménagement
concerté (ZAC) de Corbeville.
Les modalités de concertation seront les suivantes :
• Affichage en mairies d’Orsay et de Saclay de l’avis d’engagement de la
concertation préalable ;
• Mise à disposition sur le site internet de l’EPA Paris-Saclay d’une présentation
et d’un registre dématérialisé afin que le public puisse donner son avis sur
l’évolution du Plan Local ;
• Organisation de deux réunions publiques : l’une à Saclay, l’autre à Orsay
L’ensemble de la concertation préalable sera relayé sur la rubrique " Concertation
" du site internet de l’Établissement public : www.epaps.fr
EP18-441
enquete-publique@publilegal.fr
La ligne de référence est de 40 signes en corps minimal de 6 points didot.
Le calibrage de l’annonce est établi de filet à filet.
Les départements habilités sont 75, 78, 91, 92, 93, 94, 95 et 69.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
28 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos
Laurence Parisot
va présider Citi
en France
Cryptoactifs : les projets de
Bercy irritent les libertariens
BANQUE
l Un groupe de pression, la Bitcoin Foundation, craint que la mise en place
d’un visa optionnel par l’AMF ait des conséquences désastreuses sur l’écosystème.
l Cette association libertarienne ne veut pas que la loi Pacte crée un cadre
juridique pour tous les prestataires de services en « actifs numériques ».
L’ex-présidente
du Medef chapeautera les activités
de la banque américaine dans l’Hexagone à compter
du 1er octobre.
RÉGULATION
Laurence Boisseau
@boisseaul
Jeudi et vendredi,
au côté de Michael
Corbat, le patron
de Citi, elle rencontrera les principaux
clients de la firme
à Paris.
Anne Drif
@Anndrif
En visite à Paris jusqu’à vendredi, Michael Corbat, le patron
du géant financier américain
Citi, rencontrera ses grands
clients au côté de sa nouvelle
présidente pour la France,
l ’a n c i e n n e p a t r o n n e d e s
patrons, Laurence Parisot.
La banque américaine doit en
faire l’annonce ce mercredi soir,
à l a ve i l l e d e s o n a r r i vé e .
L’ancienne présidente du Medef
de 2005 à 2013 chapeautera officiellement l’ensemble des activités du groupe dans l’Hexagone,
de la banque d’affaires aux activités de marchés, à compter du
1er octobre. Une décision motivée, explique la banque américaine, par son expérience des
conseils d’administration au
sein de grands groupes français,
BNP Paribas, Michelin, Havas et
Coface, et par ses mandats
actuels chez EDF et Fives. Au
Medef, la dirigeante a favorisé la
signature d’accords entre partenaires sociaux, comme celui sur
la rupture conventionnelle, et a
initié le code Afep-Medef sur les
normes de gouvernance des
sociétés cotées.
A la tête de Citi en France,
l’ancienne patronne de l’institut
de sondage Ifop aura à charge
d’intensifier les relations du
groupe américain en France
auprès du CAC 40. « Nous souhaitons renforcer notre rôle de
banque internationale de référence sur le marché français et
nos liens avec les pouvoirs publics,
en particulier dans la perspective
des privatisations, précise Luigi
de Vecchi, le patron en Europe
de la banque d’affaires et d’investissement du groupe américain.
Au-delà du marché français,
Laurence Parisot aura vocation à
Laurence Parisot, ancienne
présidente du Medef
et de l’institut de sondage
Ifop. Photo Damien Carles/RÉA
porter la voix de la France dans les
grandes transactions transfrontalières sur le continent. » Jusqu’en décembre dernier, ce rôle
était porté par Charles-Henri
Filippi, l’ancien patron de HSBC
en France, parti rejoindre la
banque Lazard en tant qu’associé-gérant.
Paris, tête de pont
en Europe
A l’été, Citi est reparti à l’offensive en France. La banque américaine, présente depuis cent
douze ans dans l’Hexagone, a
décidé de faire de Paris sa tête de
pont en Europe continentale en
vue du Brexit. La banque a
demandé une licence pour ses
activités de marché en France.
Luigi de Vecchi a pris ses
quartiers dans la capitale et a
recruté dans la foulée chez UBS
Grégoire Haemmerlé pour piloter le pôle en France, ainsi que le
responsable des fusions-acquisitions dans l’Hexagone de la
banque suisse, Pierre Drevillon.
Deux autres banquiers ont
aussi pris des responsabilités
européennes depuis Paris :
Nicolas Désombre pour les institutions financières, et Valéry
Barrier p our les marchés
actions pour la zone. Une stratégie payante. Citi s’est imposé sur
plusieurs mandats de premier
plan. La banque conseille
actuellement SCOR dans sa
bataille avec Covéa, et elle est
intervenue dans la fusion entre
Essilor et Luxottica, la cession
d’Opel à PSA ou encore le rachat
du suisse Six Payment par
Worldline (Atos). n
DRIVE THE FUTURE
5 DAYS TO INVENT, DISCUSS, DO BUSINESS
AND ACCELERATE THE WAY TO FUTURE
OF TRANSPORTATION EXPERIENCE
Paris Convention Center
2nd-6th October 2018
Car & tech leaders - Startups
Transport & Mobility operators
Energetic transition players
Investors - Policy makers
Wish you exhibit or speak, contact:
Victor +33 (0)1 56 88 22 55
lesueur@amcpromotion.com
Apply in the startup contest now!
www.mondial.tech
Held jointly:
www.mondial-paris.com
Réguler les cryptoactifs n’est pas du
goût de tous les acteurs de l’industrie. The Bitcoin Foundation, une
association basée à Washington,
libertarienne, composée des
grands acteurs de l’industrie, et qui
a pour objet de peser sur les décisions politico-financières, ne veut
pas que la loi Pacte, dont les débats
ont démarré ce jour à l’Assemblée
nationale, crée un cadre juridique
pour tous les prestataires de services en « actifs numériques ».
Vendredi dernier, le groupe des
députés de La République En marche (LREM) a déposé un amendement important à l’article 26 sur les
ICO (« Initial Coin Offerings »). Cet
amendement, le 2492, a de fortes
chances d’être adopté, car il est soutenu par la majorité. Il propose à
tous les prestataires de services
d’actifs numériques établis en
France – et non plus seulement aux
émetteurs de tokens –, de solliciter
un agrément. Ce dernier sera
optionnel. Chaque acteur sera
donc libre de le demander. L’agrément sera délivré par l’Autorité des
marchés financiers (AMF), qui sollicitera l’avis de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution
(ACPR) en matière de lutte contre
le blanchiment et le financement
du terrorisme. Les débats sur l’article 26 devraient se tenir cette
semaine.
BitLicense et exode
de start-up new-yorkaises
La Bitcoin Foundation a adressé,
par le biais de son avocat, dimanche
soir, un courrier, relativement véhément, à Roland Lescure, rapporteur général de la loi Pacte. Le
groupe de pression s’inquiète parce
que les députés veulent mettre en
place, comme l’a préconisé le rapport Landau remis à Bercy cet été,
une régulation basée sur un décret
promulgué dans l’Etat de New York
en août 2015 et communément
appelé BitLicense. Or ce décret est
attaqué en justice. Surtout, il a
entraîné, selon le groupe de pression, un véritable exode de nombreuses start-up new-yorkaises
vers la Californie, du fait de « contraintes régulatoires disproportionnées contre les entreprises en démar-
Mercredi, les débats sur la loi Pacte ont démarré à l’Assemblée nationale. Photo Philippe Lopez/AFP
rage sur des projets technologiques
en gestation ». Cela aurait eu des
« effets économiques destructeurs »
sur l’écosystème.
Le groupe de pression craint que,
si la France adopte ce cadre juridique, d’autres pays européens ne la
suivent dans cette voie. La semaine
dernière, le Parlement britannique
a plaidé pour une réglementation
des cryptomonnaies proche de
celle proposée par les députés de
LREM.
Les acteurs français, eux, ne
voient pas la mise en place d’un visa
optionnel pour tous les prestataires
de services en actifs numériques
comme la réponse à tous leurs
problèmes.
« Cadre juridique clair,
fiscalité attractive »
« Avant tout, ils ont besoin que le
gouvernement fixe des règles claires en matière d’impôt sur les
sociétés et sur la TVA, et ils veulent
que ce cadre soit stable », explique
un observateur. Bercy promet
que cela sera le cas en 2019. « La
France veut être à la pointe pour
proposer un cadre juridique clair
et une fiscalité attractive pour
exploiter au mieux le potentiel que
représentent les cryptoactifs », a
d é c l a r é D e l p h i n e G é ny - S t e phann, la secrétaire d’Etat auprès
du ministre de l’Économie, lors
d’une conférence organisée par
l’Institut Sapiens. n
Comment la régulation affecte
les cours des cryptomonnaies
Les cours et les volumes
baissent à la suite
des durcissements
de la réglementation.
Nessim Aït-Kacimi
@NessimAitKacimi
Malgré leur nature décentralisée,
libre et sans frontières, les devises
cryptographiques sont sensibles
aux déclarations et actions des
régulateurs de toute la planète,
selon une étude (1) de la Banque des
règlements internationaux. Le
10 mars 2017, le régulateur des marchés américains, la Securities and
Exchange Commission (SEC),
rejeta la proposition de modifier ses
règles afin que soit listé le fonds coté
en Bourse indexé sur le bitcoin des
jumeaux Winklevoss. Le cours du
bitcoin plongea de plus de 16 % en
cinq minutes, mais 24 heures plus
tard il ne perdait plus que 7 %.
Ce premier rendez-vous manqué
entre la principale devise cryptographique et le régulateur de Wall
Street sera suivi par d’autres. Tous
les autres projets d’ETF sur le bitcoin ont échoué du fait des risques
de manipulation trop forts selon la
SEC. Le fonctionnement technique
du bitcoin (émission, organisation
décentralisée…) est hors de portée
des régulateurs mais pas ses interfaces et liens avec le monde financier et bancaire que tous les régulateurs de la planète s’efforcent de
contrôler, selon des approches
variées. Dans les deux heures qui
suivent une annonce, le cours du
bitcoin varie peu, un gain 0,3 %
pour une décision réglementaire
favorable et une baisse d’ampleur
similaire pour un événement néga-
tif. Dans les 24 heures autour de
l’annonce, les décisions peu favorables ont deux fois plus d’effet que
celles qui sont positives, une baisse
de 3,12 % contre un gain de 1,5 %.
L’espoir d’un cadre
plus souple
Ce sont les annonces d’interdiction
du bitcoin dans certains pays, pas
toujours suivies d’effet, qui ont le
plus fait chuter la devise (près de
10 % en une journée). Le fait qu’elle
ne soit pas reconnue comme une
devise fait baisser son cours de 5 à
7 % et qu’elle soit considérée comme
un actif financier de 3 à 5 %. En
revanche, les discussions autour
d’un statut légal pour le bitcoin et
l’ICO (« initial coin offering ») font
progresser son cours jusqu’à 5 %. Le
marché y voit l’espoir d’un cadre plus
souple qui respecte ses spécificités
sans entraver son développement.
Les autorités sont soucieuses du respect par les Bourses des cryptomonnaies des règles anti-blanchiment et
contre le financement du terrorisme. Quand un régulateur durcit le
ton, le bitcoin perd plus de 4 % dans
un cas sur deux sur une période de
dix jours. Quand plusieurs d’entre
eux sévissent en même temps sur les
plates-formes des cryptos, le marché s’inquiète davantage, y voyant
une tendance et le bitcoin chute de
plus 24 % dans un cas sur deux
durant une dizaine de séances. Les
avertissements des banques centrales ou de gouvernements sur les dangers et risques des cryptos n’ont
aucun effet sur le cours des devises
2.0. Les discussions autour de l’émission de devises digitales par les autorités monétaires n’ont pas d’impact.
Les devises clones du bitcoin (bitcoin cash et litecoin) et la deuxième
devise en part de marché, l’ether, réagissent de la même manière au durcissement de la réglementation.
Monero, la nouvelle devise privilégiée par le « Web de l’ombre », réagit
même davantage aux risques réglementaires alors que ripple, la cryptomonnaie des banques, réagit moins
aux annonces, le marché estimant
qu’elle a déjà un pied dans le secteur
financier traditionnel. Le durcissement de la réglementation fait chuter les volumes sur les plates-formes
des cryptos ainsi que le nombre d’utilisateurs des bitcoin, litecoin et ether.
(*) « Regulating Cryptocurrencies :
Assessing Market Reactions », Raphael
Auer, Stijn Claessens, Banque des règlements internationaux, revue trimestrielle septembre 2018.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 29
Les Echos Jeudi 27 septembre 2018
Crédit Agricole prend le contrôle
de sa coentreprise avec Decathlon
l Crédit Agricole Consumer Finance souhaite reprendre la coentreprise
qu’elle détient avec le distributeur d’équipements sportifs.
l La banque mutualiste devrait toutefois continuer de produire
les crédits de Decathlon.
net bancaire de 3,9 millions d’euros
pour un résultat net de
835.000 euros. Autant dire que
l’opération n’aura a priori rien de
« transformant » pour aucun des
deux acteurs. Reste qu’elle est intéressante sur le fond. Du côté des établissements de crédits – les filiales
de grands groupes bancaires –, le
modèle de joint-venture avec la
grande distribution a longtemps
fait figure de « Graal ».
CRÉDIT
Edouard Lederer
@EdouardLederer
Deux enseignes bien connues des
Français s’apprêtent à revoir la
nature de leurs relations en matière
de crédit à la consommation : selon
nos informations, Crédit Agricole
Consumer Finance (CA CF) envisage – sous réserve de validations
réglementaires – de prendre le contrôle de la coentreprise qu’elle
détient avec Decathlon dans le crédit à la consommation. Le projet a
été présenté pour avis aux partenaires sociaux à la fin août.
Cette entité, baptisée « Alsolia »,
est pour l’heure détenue à 20 % par
Crédit Agricole, selon les comptes
consolidés du groupe mutualiste.
« Decathlon et Crédit Agricole Consumer finance sont actuellement liés
par un contrat juridique à travers
cette coentreprise. Demain, les deux
groupes seront toujours liés, mais
par un contrat commercial », fait
valoir un observateur. La notion de
« contrat commercial » pourrait
signifier que les crédits seraient à
l’avenir fournis par CA CF directe-
Toucher de nouveaux
marchés
Le projet de reprise a été présenté pour avis aux partenaires
sociaux à la fin août. Photo Pascal Sittler/RÉA
ment sur son bilan. Cette solution
aurait pour avantage de donner aux
deux acteurs bien plus de souplesse
dans la gestion de leur relation. Une
fois absorbé par Crédit Agricole,
Alsolia serait géré en extinction, le
temps que les crédits en cours
soient remboursés. Au-delà,
« Decathlon est un partenaire de long
terme et cela va continuer », insiste
une source interne à Crédit Agricole.
Le « Graal »
des partenariats
A l’échelle des deux groupes, l’entité
reste d’une dimension limitée.
Alsolia affiche pour 2017 un produit
« Mais la grande distribution cherche
elle-même à se recentrer sur son
cœur de métier, la vente, sans se disperser dans des activités annexes
comme le crédit, qui est par ailleurs
très réglementé », souligne un banquier de la place.
Toutefois les « JV » restent
d’actualité, puisqu’ils sont un
moyen efficace pour les acteurs de
crédit à la consommation de s’affirmer sur de nouveaux marchés. En
mars dernier, CA CF et Bankia
– quatrième banque espagnole –
avaient annoncé entrer en négociations exclusives en vue de créer une
société commune dans le domaine
du crédit à la consommation. n
Tiré par le marché automobile, le crédit à la
consommation renoue avec ses niveaux historiques
Le crédit automobile
et la location de véhicule
donnent un coup de fouet
aux financements des
particuliers.
Dix ans de crise bientôt effacés ! Les
spécialistes du crédit à la consommation renouent en France avec des
niveaux de production inédits
depuis la crise financière. A fin juin,
ces grands acteurs – dont les deux
principaux sont respectivement
filiales de BNP Paribas et de Crédit
Agricole SA – ont accordé pour
42 milliards d’euros de crédits sur
douze mois glissants, selon les derniers chiffres publiés par l’Association française des sociétés financières (ASF).
En 2008, la production sur douze
mois avait touché un record de
45 milliards d’euros. Entre ces deux
dates, la production avait plongé à
35 milliards d’euros, une jauge très
basse où stagnait le « crédit conso »
entre 2012 et 2014. Ce retour à
tion. Les établissements ont ainsi
mobilisé 4,3 milliards d’euros en
LOA sur les six premiers mois de
l’année, soit environ 20 % de la production de crédit consommation au
premier semestre.
Maîtriser le marché
de l’occasion
meilleure fortune s’explique en partie par la bonne tenue du marché
automobile : les grands acteurs de
crédit à la consommation ont su
moderniser leurs offres ces dernières années pour tirer profit de
nouveaux modes de consommation : les automobilistes recou-
rent de plus en plus au leasing, quitte
à élargir les prestations du fournisseur aux services d’entretien. Résultat : à fin juin, les activités de location, qui incluent principalement la
location avec option d’achat (LOA)
automobile, ont connu une augmentation de 17,9 % de leur produc-
Il faut aussi dire que ce marché
est aiguillonné par les filiales bancaires des constructeurs automobiles
pour fidéliser leurs clients, et s’assurer une meilleure maîtrise du marché de l’occasion.
Le crédit traditionnel (hors location) progresse, lui, de 2,9 % sur le
semestre, à 17 milliards
d’euros. Signe des restructurations
intervenues depuis la crise financière – et la loi Lagarde qui a bouleversé le secteur –, le crédit renouvelable fait du surplace. Tant décrié
avant la réforme, le « revolving » a
été recentré et ne représente désormais plus que 22 % du « crédit
conso ». — E. L.
Sanso Investment Solutions rachète
Convictions Asset Management
GESTION D’ACTIFS
Déjà issu d’une fusion
tripartite entre
Amaïka AM, Cedrus
AM et 360Hixance AM
en juin 2017, Sanso IS
verra ses encours
passer de 750 à
900 millions d’euros à
l’issue de l’opération.
Sophie Rolland
@Sorolland
Convictions AM a enfin trouvé à
s’adosser. La société dirigée par
Nicolas Duban est entrée en négociation exclusive avec Sanso Invest-
ment Solutions. Cette dernière,
déjà issue d’une fusion tripartite
entre Amaïka AM, Cedrus AM et
360Hixance AM en juin 2017, en
rachètera 100 % du capital, « dans
la perspective d’une fusion prévue
pour le premier trimestre 2019 ».
Les encours sous gestion du nouvel ensemble dépasseront 900 millions d’euros (750 en provenance
de Sanso et 150 de Convictions).
« Au moment de la création de Sanso
IS, nous avions dit que nous voulions
être un acteur de la consolidation de
la gestion d’actifs en France. Cela
reste vrai », indique David Kalfon,
président de Sanso IS et ancien président d’Amaïka.
Le gérant qui ambitionnait,
alors, de porter ses encours à 1 milliard en trois ou quatre ans, espère
désormais les tripler d’ici à fin
2023. « L’acquisition de Convictions
AM nous donne l’opportunité de
renforcer nos équipes [l’effectif passera de 18 à 25 personnes, NDLR] et
notamment de muscler notre service
client. Les gérants de Convictions
nous apportent en outre des modèles
d’allocation d’actifs innovants. »
Tripler les encours
en cinq ans
Convictions AM, dont le fonds
phare a géré jusqu’à 1 milliard
d’euros en 2011, a traversé plusieurs
années difficiles, à la fois en termes
de performance et de collecte. Résultat : depuis quelque
temps, la société n’avait plus la
taille suffisante pour poursuivre sa
route seule. Nicolas Duban, qui
avait succédé au fondateur Philippe Delienne à la tête de la société
en 2014, avait déjà fait entrer
MACSF Epargne Retraite et La
Financière de l’Echiquier (via Iéna
Venture) à hauteur d’un peu moins
de 10 % du capital chacun.
« Convictions n’a pas réussi à
gérer la transition d’un modèle de
fonds de fonds à un modèle en titres
vifs », observe un professionnel de
la gestion d’actifs. « De plus, une
société de gestion qui repose sur un
seul fonds est par nature très vulnérable. » Autre leçon à retenir de
l’histoire de Convictions, pour cet
observateur : « Dans la gestion,
la gouvernance est clef : les rôles
n’étaient pas assez clairement définis
entre Philippe Delienne et Nicolas
Duban ». n
Les spéculations
montent sur une
consolidation de la
finance européenne
Les banques européennes, dont Deutsche Bank, cherchent
la parade pour rattraper leurs rivales américaines
qui les distancent. Photo Daniel Roland/AFP
BANQUE
Deutsche Bank
a tenté de balayer
des rumeurs de
scénario de rapprochement avec UBS,
dont un poids lourd
va quitter le groupe
suisse pour diriger
Santander.
Thibaut Madelin
@ThibautMadelin
Deutsche Bank a tenté, mercredi, de balayer des rumeurs
sur un scénario interne de
fusion avec UBS alors que le secteur se prépare à une possible
vague de consolidation en
Europe. « En ce moment, nous
sommes constamment étonnés
par ce qui passe à travers les filtres
des rédactions et paraît dans la
presse », a déclaré à Londres son
directeur financier James von
Moltke lors d’une conférence
avec les investisseurs.
Selon « Handelsblatt », la
première banque allemande
n’étudierait pas seulement un
rapprochement avec sa rivale
domestique Commerzbank,
apparemment soutenue par
Berlin, mais aussi avec UBS. Sur
le papier, les deux groupes sont
complémentaires : Deutsche
Bank est historiquement fort
dans la banque d’investissement, et l’établissement suisse
dans la gestion de fortune.
L’option suisse
aurait été discutée
Si l’option Commerzbank semble bien avoir la préférence du
gouvernement allemand,
l’option suisse aurait été discutée mi-septembre lors d’un
séminaire de direction de
Deutsche Bank, selon le quotidien allemand. Pour UBS, qui a
réduit la voilure dans la banque
d’investissement et se concentre
sur la gestion de fortune, une
telle alliance représenterait toutefois un virage à 180 degrés de
sa stratégie, selon un analyste.
Le nouveau patron de Deutsche Bank, Christian Sewing,
n’exclut pas une opération
d’envergure, mais il veut d’abord
redresser la banque, déficitaire
depuis trois ans. « Nous avons
clairement le projet de rester une
banque globale, mais nous
devons maintenant travailler sur
la profitabilité », a-t-il déclaré
mardi soir, se laissant quelque
18 mois pour cette étape.
La nomination surprise
d’Andrea Orcel à la tête de Santander, mardi soir, a elle aussi
relancé les spéculations. Le nouveau venu, qui dirige la banque
d’investissement d’UBS depuis
2014, sera directeur général
du groupe espagnol à partir du
1er janvier 2019. Andrea Orcel
a conseillé pendant des années
l’ancien patriarche Emilio
Botín, qui a transformé la banque régionale en poids lourd
européen à force d’acquisitions.
Mouvement de fond
« Compte tenu de son passé de
banquier d’affaires, il est très difficile de ne pas penser à des fusions
et acquisitions, mais il est très peu
probable qu’il modifie du jour
au lendemain la stratégie d’Ana
Botín [la fille d’Emilio], juge une
analyste. Je pense qu’il sera plus
offensif et stratégique, aussi avec
les grands comptes, et qu’il sera
plus en mesure de “vendre” la
banque aux investisseurs. » Si
chaque institut a ses propres
motivations, ces spéculations
autour de Deutsche Bank, UBS
et Santander – et les rumeurs
récurrentes sur un possible rapprochement entre UniCredit et
Société Générale – illustrent un
mouvement de fond dans la
finance européenne. Dix ans
après la crise financière, les
banques européennes cherchent la parade pour rattraper
leurs rivales américaines qui
les distancent. « Après des
années de restructuration et de
nettoyage de bilan, certains investisseurs et managers regardent
davantage les opportunités de
croissance, constate Emmanuel
Cau, analyste bancaire chez Barclays. Mais les grandes opérations restent difficiles à mettre en
œuvre pour des raisons politiques et réglementaires ». Les
incertitudes autour du Brexit et
de l’Italie contribuent au flottement. Par ailleurs, l’Union bancaire, censée faciliter les rapprochements transfrontaliers, n’est
pas encore achevée.
(
Lire « Crible »
Page 34
AVIS FINANCIERS
TITRES PARTICIPATIFS
DU CRÉDIT LYONNAIS
Mise en paiement le 22 octobre 2018 de la rémunération
des titres participatifs émis en octobre 1984. Le montant
payé sera de 1,06841 euros par titre, après retenue à la
source donnant droit à un crédit d'impôt de 0,18854 euro
(soit une rémunération globale de 1,25695 euros).
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
30 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos
La Chine en piste pour s’ouvrir
davantage aux étrangers
consultation auprès des milieux
financiers, a assorti son annonce
d’un calendrier bien précis. L’opération est envisagée en deux temps,
avec une première étape en mai 2019
et une suivante en août. Ces deux
échéances coïncident avec les
revues des indices. Une telle décision
pourrait permettre d’attirer en
Chine 66 milliards de dollars
(56 milliards d’euros) de capitaux
étrangers au cours des deux prochaines années, estime Chin Ping
Chia, responsable de la recherche
chez MSCI pour l’Asie-Pacifique.
Cela permettrait également de quasiment doubler le nombre de
valeurs cotées en Chine continentale
dans ses indices, à 434 précisément.
BOURSE
Le géant MSCI étudie
la possibilité d’augmenter significativement
le poids des actions
chinoises dans son
indice de référence des
marchés émergents.
Frédéric Schaeffer
@fr_schaeffer
— Correspondant à Pékin
Fortement secouées par la guerre
commerciale avec les Etats-Unis, les
Bourses de Chine continentale ont
savouré la bonne nouvelle. Le fournisseur d’indices MSCI a annoncé,
mercredi, qu’il envisageait d’augmenter fortement le poids des
actions A chinoises (les grosses capitalisations) dans son indice de référence des marchés émergents l’an
prochain, tout en autorisant également l’entrée d’une série de start-up.
Alors que 5 % de la capitalisation
des plus grandes entreprises cotées
à Shanghai et Shenzhen est reflétée
par l’indice MSCI EM, il serait question de faire passer cette exposition à
20 %. MSCI, qui a lancé une
ces comme un facteur l’ayant poussé
à vouloir en renforcer le poids plus
vite qu’attendu. Mais derrière cette
annonce, se cache aussi une guerre
d’indices : l’annonce de MSCI intervient à la veille d’une décision
d’inclusion des valeurs chinoises
par le concurrent britannique FTSE
Russell. Or ce dernier avait laissé
entendre qu’il pourrait intégrer les
actions cotées à Shanghai et Shenzhen à son principal indice marchés
émergents dans des proportions
plus élevées que MSCI !
Une bataille qui n’est sans doute
pas pour déplaire à des Bourses chinoises en pleine déprime. Shanghai, qui a perdu 15 % depuis le
début de l’année, s’est offert un petit
rebond de 1 % mercredi.
Saint des saints
Si ces annonces se concrétisent –
MSCI doit fait part de sa décision
d’ici au 28 février –, elles constitueront un nouveau pas franchi par
la Chine dans le cadre de son long
processus d’internationalisation de
ses marchés financiers. Le géant
asiatique a fait une entrée en douceur dans l’indice MSCI EM en juin
dernier, avec 235 accédants dans le
saint des saints. « MSCI prépare le
deuxième étage de la fusée, constate
François Perrin, gestionnaire de
4
À NOTER
Les Bourses de Shanghai et
Londres voudraient annoncer
la création d’un « pont »
(« stock connect ») entre
les deux places d’ici à la fin
de l’année. Il s’agirait d’un
système de double cotation via
des certificats. Le 15 septembre
s’est achevé la consultation
publique autour de ce projet.
portefeuilles chez East Capital, à
Hong Kong. Outre l’ouverture aux
actions A, l’inclusion des actions
du ChiNext, le compartiment des
start-up de la Bourse de Shenzhen,
offre également un accès aux pionniers de l’innovation en Chine. »
MSCI a cité « l’intégration réussie »
des actions chinoises dans ses indi-
LA SÉANCE DU 26 SEPTEMBRE 2018
L’indice CAC 40
repasse
au-dessus des
5.500 points
la première fois depuis
•la Pour
fin du mois d’août, l’indice
CAC 40 est repassé au dessus
des 5.500 points grâce à une
progression en clôture de
0,61 %. Il a pris 33,63 points à
5.512,73 points, dans un volume
d’échange moyen de 3,6 milliards d’euros. La veille, il avait
fini à l’équilibre (+0,05 %).
Dans la soirée, la réunion de
la Réserve fédérale ( Fed) devait
déboucher sur une troisième
hausse de taux de l’année pour
éviter la surchauffe d’une économie en croissance soutenue
et proche du plein emploi, et ce
malgré la guerre commerciale
avec la Chine. Les marchés
attendaient un resserrement
monétaire de 25 points de base.
Wall Street était plutôt bien
orienté en début de journée
avec des hausses de 0,2 % à
0,35 % des principaux indices
boursiers.
Du côté des valeurs françaises, les secteurs de la défense et
de l’aéronautique clôturaient
dans le vert. Airbus a pris la tête
du palmarès de l’indice CAC 40,
terminant sur une progression
de 3,24 % à 108,48 euros. Safran
a gagné 0,37 % à 120,95 euros,
Thales 1,84 % à 121,75 euros et
Dassault Aviation 1,73 % à
1.584 euros.
Air Liquide a bénéficié
(+2,27 % à 112,40 euros) d’un relèvement de sa recommandation
à « acheter » contre « neutre »
par le courtier Kepler Cheuvreux. Bouygues a de son côté
profité (+2,66 % à 37,50 euros)
d’un relèvement de sa recommandation à « surpondérer »
contre « neutre » auparavant
par JPMorgan. Neopost a progressé de 3,53 % à 25,20 euros,
soutenu par une hausse significative de son bénéfice net au premier semestre.
COMMUNIQUÉ
L’OPÉRATION DU JOUR
PRÉFECTURE DE LA SEINE-MARITIME
Direction de la coordination des politiques publiques et de l’appui territorial
Bureau des procédures publiques
Le hedge fund CIAM met à
nouveau la pression sur SCOR
AVIS D’ENQUETE PUBLIQUE
Projet de parc éolien en mer Dieppe-Le Tréport
Société Eoliennes en Mer Dieppe Le Tréport (EMDT)
Il est prescrit pour une durée de 45 jours consécutifs, du mardi 16 octobre 2018 à 9 heures
au jeudi 29 novembre 2018 à 17 heures, une enquête publique unique relative au projet
d’installation d’un parc éolien en mer entre Dieppe et le Tréport présenté par la société
Eoliennes en Mer Dieppe Le Tréport (EMDT).
JOUR
COMMUNE
HORAIRES
Vendredi 26/10/2018
Criel sur mer
13h30/16h30
Samedi 27/10/2018
St Valery sur Somme
9h/12h
Samedi 27/10/2018
Varengeville sur mer
10h/12h
Lundi 29/10/2018
Cayeux sur mer
9h/12h
Mardi 30/10/2018
Mers les bains
9h/12h
Mercredi 31/10/2018
Petit Caux
13h30/16h30
Vendredi 02/11/2018
Hautot sur mer
14h/17h
Le projet, dont la zone se situe à 16 km au large de Dieppe et 15 km au large du Tréport, se
compose d’un mât de mesures, de 62 éoliennes de 8 MW chacune qui seront raccordées
par des câbles électriques sous-marins à un poste de transformation en mer, lui-même
raccordé au réseau public terrestre d’électricité.
Samedi 03/11/2018
Le Tréport
9h/12h
Lundi 05/11/2018
Dieppe
13h30/16h30
Le projet de création d’un parc éolien en mer entre Dieppe et le Tréport porté par la société
EMDT, et le projet de raccordement de ce parc au réseau public de transport d’électricité
par la société RTE (faisant l’objet d’une autre enquête publique simultanée) constituent un
programme de travaux au sens de l’article L122-1 du code de l’environnement.
Mercredi 07/11/2018
Ault
9h/12h
Jeudi 08/11/2018
Criel sur mer
13h30/16h30
Vendredi 09/11/2018
Veules les roses
14h/16h
La préfète de la Seine-Maritime est l’autorité chargée de coordonner l’organisation de
l’enquête publique.
Samedi 10/11/2018
Mers les bains
9h/12h
Les préfectures, sous-préfectures et communes concernées par l’enquête sont :
• préfecture de la Seine-Maritime, sous-préfecture de Dieppe, sous-préfecture du Havre,
sous-préfecture d’Abbeville.
• Communes de Veules-les Roses, Sotteville-sur-Mer, Saint Aubin-sur-Mer, Quiberville,
Sainte-Marguerite-sur-mer, Varengeville-sur-mer, Hautot-sur-mer, Dieppe, Petit-Caux et
ses communes déléguées, Criel-sur-mer, Flocques, Le Tréport, Mers-les-Bains, SaintQuentin-la-Motte-Croix-au-Bailly, Ault, Woignarue, Cayeux-sur-mer, Lanchères, Pendé,
Saint-Valery-sur-Somme, Boismont, Noyelles-sur-mer, Ponthoile, Favières, Le Crotoy,
Saint-Quentin-en-Tourmont.
Lundi 12/11/2018
Criel sur mer
9h/12h
Mardi 13/11/2018
Saint Valery sur Somme
13h30/16h30
Mercredi 14/11/2018
Dieppe
9h/12h
jeudi 15/11/2018
Petit Caux
9h30/12h30
Vendredi 16/11/2018
Le Crotoy
14h/17h
L’enquête regroupe :
• Une enquête publique au titre de l’article R2124-7 du code général de la propriété des
personnes publiques en vue d’obtenir la concession d’utilisation du domaine public
maritime visée à l’article L2124-3.
• Une enquête publique au titre des articles R214-1 et suivants du code de l’environnement
en vue d’obtenir l’autorisation « loi sur l’eau », en application des articles L214-1 et
suivants, R214-6 et suivants du code de l’environnement dans leurs versions antérieures à
l’entrée en vigueur de l’ordonnance n°2017-80 du 26 janvier 2017 relative à l’autorisation
environnementale et à ses décrets d’application.
Le siège de l’enquête est fixé à la mairie du Tréport.
Lundi 19/11/2018
Le Tréport
16h/19h
L’autorité compétente pour approuver la convention d’utilisation du domaine public maritime
est la préfète de la Seine-Maritime.
Les autorités compétentes pour prendre la décision d’autorisation au titre de la loi sur l’eau
sont la préfète du département de la Seine-Maritime et le préfet de la Somme.
Mardi 20/11/2018
Cayeux sur mer
14h/17h
Mercredi 21/11/2018
Varengeville sur mer
14h/17h
Samedi 24/11/2018
Quiberville
9h/12h
La commission d’enquête est composée de :
Mme Marianne AZARIO, sans profession, présidente.
M. Alban BOURCIER, maître de conférence et ingénieur conseil, Mme Ghislaine CAHARD,
professeure des écoles retraitée, M. Jean-Marc VIRON, chargé d’affaires retraité, M. JeanPierre LIGNIER , inspecteur de l’éducation nationale retraité.
Samedi 24/11/2018
Criel sur mer
9h/12h
Lundi 26/11/2018
Mers les Bains
14h/17h
Mardi 27/11/2018
Ault
9h/12h
En cas d’empêchement de Mme AZARIO, la présidence de la commission d’enquête sera
assurée par M. Alban BOURCIER.
Mercredi 28/11/2018
Dieppe
13h30/17h
Jeudi 29/11/2018
Le Tréport
13h30/17h00
Le dossier d’enquête, qui comporte notamment une étude d’impact et l’ensemble des avis
obligatoires dont l’avis de l’autorité environnementale - conseil général de l’environnement
et du développement durable (CGEDD) est consultable :
- sur le site du registre dématérialisé dédié à l’enquête : https://www.registre-numerique.fr/
eoliennes-Dieppe-Le-Treport ;
- dans les préfectures et sous-préfectures concernées par l’enquête publique, en version
dématérialisée, aux horaires d’ouverture du public,
- dans les mairies concernées par l’enquête publique, en version papier et en version
dématérialisée sur un poste informatique mis en place dans chaque commune aux
horaires d’ouverture habituels des mairies ;
- sur le site internet de la préfecture de la Seine-Maritime.
Le dossier d’enquête est par ailleurs transmis pour information sous format numérique
aux intercommunalités suivantes : Communauté d’agglomération de la Région Dieppoise,
communauté de communes des Villes Sœurs, communauté de communes des falaises du
Talou, communauté d’agglomération de la Baie de Somme et communauté de communes
de Ponthieu-Marquenterre.
Un ou plusieurs membres de la commission d’enquête reçoivent en personne les
observations écrites ou orales, et propositions du public aux jours et heures ci-après dans
les mairies de:
JOUR
COMMUNE
HORAIRES
Mardi 16/10/2018
Le Tréport
8h30/12h
Mercredi 17/10/2018
Saint-Quentin-la-Motte-Croix-au-Bailly
14h30/16h30
Vendredi 19/10/2018
Mers les Bains
14h/17h
Samedi 20/10/2018
Dieppe
8h30/12h
Samedi 20/10/2018
Le Crotoy
10h/12h
Lundi 22/10/2018
Ault
9h/12h
Mercredi 24/10/2018
Cayeux sur mer
13h30/16h30
Jeudi 25/10/2018
St Quentin en Tourmont
15h30/17h30
Les observations et propositions peuvent :
• être consignées sur le registre d’enquête dématérialisé accessible sur le site https://www.
registre-numerique.fr/eoliennes-Dieppe-Le-Treport ouvert 24h/24, 7j/7.
• être consignées sur le registre d’enquête papier aux jours et heures habituels d’ouverture
au public des préfectures, sous-préfectures et mairies, concernées par l’enquête publique.
• être adressées par correspondance à la présidente de la commission d’enquête à
l’adresse de la mairie du Tréport (rue François Mitterrand 76470 LE TREPORT), commune
siège de l’enquête, ou par voie électronique à l’adresse eoliennes-dieppe-le-treport@mail.
registre-numerique.fr
Les observations et propositions transmises par voie électronique sont tenues à la
disposition du public dans les meilleurs délais sur le registre dématérialisé.
Toutes les observations et propositions transmises (par voie postale, électronique ou sur les
registres papiers) sont tenues à la disposition du public dans les meilleurs délais au siège
de l’enquête.
Des informations relatives à l’enquête peuvent être consultées sur le site internet de la
préfecture www.seine-maritime.gouv.fr
Des informations relatives au projet peuvent être demandées à la société Eoliennes En mer
Dieppe Le Tréport - Madame Florence SIMONET - Business Centre 1 quai de l’avenir 76200
DIEPPE.
Toute personne peut, sur sa demande et à ses frais, obtenir communication du dossier
d’enquête publique auprès de la préfecture de la Seine-Maritime.
A l’issue de l’enquête, toute personne intéressée pourra prendre connaissance du rapport
et des conclusions de la commission d’enquête dans les mairies, à la préfecture (DCPPAT/
BPP), aux sous-préfectures du Havre, de Dieppe, d’Abbeville et sur le site internet de la
préfecture www.seine-maritime.gouv.fr pendant un an à compter de la date de la clôture
de l’enquête.
Pendant toute la durée de l’enquête, le présent avis est affiché à la porte des préfectures,
sous-préfectures, mairies concernées par cette enquête publique et publié sur le site
internet de la préfecture (www.seine-maritime.gouv.fr) ainsi que sur le site https://www.
registre-numerique.fr/eoliennes-Dieppe-Le-Treport
Elles doivent être visibles des voies publiques et être conformes aux dimensions et
caractéristiques fixées par l’arrêté ministériel du 24 avril 2012.
a écrit à l’administra•teurCIAM
référent de SCOR, Augustin de Romanet, également président du comité des
rémunérations et des nominations. Dans ce courrier obtenu
par « Les Echos », le fonds activiste qui détient 0,77 % du capital demande que « SCOR diffuse
une information précise et
exacte » sur l’existence ou non
d’un engagement de démission
par les membres du comité exécutif en cas de succès d’une
offre de Covea. CIAM souligne
qu’en cas de démission suite à
un changement de contrôle,
tous les membres du comex
auraient droit à un golden parachute de deux ans de rémunération fixe et variable, plus des
actions gratuites et stock
options qui s’élèveraient à
42,4 millions d’euros. « La politique de rémunération de SCOR
serait ainsi dévoyée pour servir
de mesure anti-OPA ». Denis
Kessler, PDG de SCOR, a déjà
démenti l’existence d’un tel
engagement.
en bref
BBVA remanie son état-major
en faisant monter Torres Vila
BANQUE La deuxième banque espagnole BBVA a annoncé ce
mercredi que l’actuel directeur général, Carlos Torres Vila,
allait remplacer le président exécutif Francisco Gonzalez à la
tête du groupe. Nommé en 2015 numéro deux de la banque, Torres Vila, né en 1966 et entré chez BBVA en 2008, remplacera
effectivement Gonzalez, né en 1944, à la tête du groupe le
31 décembre. L’établissement voit en Torres Vila « la personne
appropriée pour poursuivre dans la continuité la stratégie de
transformation du groupe ».
Banquiers et assureurs s’engagent
à limiter le financement du tabac
BANQUE Des dizaines d’établissements financiers mondiaux
ont signé le « Tobacco-Free Finance Pledge », un appel à abandonner le financement du secteur du tabac, joignant ainsi leurs
voix à celles de gouvernements et d’organisations de santé.
Parmi les signataires figurent, entre autres, Allianz et Munich
Re, AXA, BNP Paribas, SCOR, Swiss Re et Zurich Insurance,
Aviva ou encore l’italien Generali. Cet appel réunit plus de
120 signataires et soutiens. Les institutions financières représentent des milliers de milliards de dollars de capitaux.
Blanchiment : le lanceur d’alerte
de Danske Bank sort de l’ombre
BANQUE Le lanceur d’alerte à l’origine des révélations sur
l’affaire de blanchiment touchant Danske Bank est un ancien
responsable britannique de la première banque danoise dans
les pays baltes, a dévoilé mercredi le quotidien « Berlingske ».
« Quand je repense à ce que j’ai fait d’un point de vue légal, contractuel et éthique, je n’ai aucun problème à trouver le sommeil », a
confié Howard Wilkinson au journal danois qui avait révélé le
scandale l’an dernier.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 31
Les Echos Jeudi 27 septembre 2018
euronext
séAncE du 26 - 09 - 2018
CaC 40 : 5512,73 (0,61 %) neXt 20 : 12384,23 (0,17 %)
CaC larGe 60 : 6128 (0,57 %)
CaC all-tradaBle : 4330,69 (0,49 %)
Date De ProroGation : 26 octoBre
srD suite
CAC 40
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Devise / Date Détach. / Div
accor (ac) R
a
fr0000120404
air liQuiDe (ai) R
11/05/18 1,05
a
fr0000120073
28/05/18 2,65
airBus GrouP (air) R
a
nl0000235190
16/04/18 1,28
arcelormittal (mt)
a
lu1598757687
atos se (ato) R
fr0000051732
aXa (cs) R
17/05/18 0,09
a
31/05/18 1,7
a
fr0000120628
03/05/18 1,26
BnP PariBas (bnp) R
a
fr0000131104
BouYGues (en) R
30/05/18 3,02
a
fr0000120503
caP-Gemini (cap) R
02/05/18 1,7
a
fr0000125338
carreFour (ca) R
04/06/18 1,7
a
fr0000120172
21/06/18 0,46
creDit aGricole (aca) R
a
fr0000045072
Danone (bn) R
22/05/18 0,63
a
fr0000120644
04/05/18 1,9
Dassault sYstemes (DsY) R a
fr0000130650
enGie (enGi) R
A : indicateur acompte, solde ou total du dividende. BPA : bénfice par action. PER : price earning ratio. les plus hauts et plus bas ajustés sont sur l’année
civile. les valeurs classées par ordre alphabétique sont regroupées en trois classes de capitalisation signalées par les lettres a pour les capitalisations
supérieures à 1 milliard d’euros, B pour les capitalisations comprises entre 1 milliard d’euros et 150 millions d’euros et c pour les capitalisations inférieures
à 150 millions d’euros. L : valeurs de l’indice cacnext20. R : valeurs de l’indice caclarge60. G : valeurs de l’indice cacmid60. g : valeurs de l’indice
cacsmall. les bénéfices par action : source facset Jcf estimates. mise en ligne intégrale des informations réglementées sur www.lesechos-comfi.fr
29/05/18 0,58
a
fr0010208488
11/10/17 0,35
essilor international (ei) R a
fr0000121667
26/04/18 1,53
Hermes intl (rms) R
a
fr0000052292
KerinG (Ker) R
07/06/18 7,6
a
fr0000121485
l.V.m.H. (mc) R
14/05/18 4
a
fr0000121014
leGranD (lr) R
17/04/18 3,4
a
fr0010307819
l'oréal (or) R
01/06/18 1,26
a
fr0000120321
25/04/18 3,55
ouv
vol.
nb titres
43,44
507919
290.948.939
110,65
1392908
428.281.952
105,4
1980047
776.295.452
27,785
3947714
1.021.903.623
107,2
256655
106.884.219
23,485
7413427
2.423.390.176
54,77
3275528
1.249.798.561
37,66
973077
366.377.026
111,2
385118
168.817.033
16,29
2598470
789.252.839
12,91
5781648
2.866.437.156
66,29
1784858
685.055.200
129
268668
261.541.129
12,255
6136690
2.435.285.011
124,1
657135
219.137.552
560
68855
105.569.412
460,2
203848
126.279.322
303,25
588718
505.028.689
63,36
573179
266.805.751
204
433306
560.082.187
clot
+ haut
+ bas
43,82
43,95
43,39
112,4
112,55
110,45
108,48
108,48
104,8
27,32
27,8
27,31
107,65
107,95
106,25
23,695
23,695
23,425
54,63
54,99
54,52
37,5
37,72
37,29
111,6
111,6
110,25
16,435
16,435
16,27
12,946
13,048
12,848
66,92
67
66,17
128,8
129,4
128
12,405
12,455
12,245
126,5
126,5
123,95
560,2
564
556,4
458,9
460,8
457,1
305,95
306,2
302,95
63,12
63,54
62,86
205,5
205,8
203,4
% Veil
% mois
% 52 s.
+ 0,55
+ 0,64
+ 7,22
+ 2,28
+ 4,41
+ 10,89
+ 3,24
+ 0,91
+ 37,7
- 1,43
+ 4,33
+ 28,53
+ 0,37
+ 5,18
- 16,06
+ 0,94
+ 8,92
- 3,89
- 0,09
+ 5,12
- 17,41
+ 2,66
+ 0,21
- 4,24
+ 0,45
- 0,36
+ 14,13
+ 0,55
+ 5,66
- 3,8
+ 0,47
+ 8,1
- 13,58
+ 1,01
- 2,16
+ 0,65
- 0,04
- 5,71
+ 51,46
+ 1,27
- 5,02
- 13,37
+ 1,81
+ 1,73
+ 22,52
+ 0,22
+ 1,12
+ 32,33
- 0,33
+ 0,37
+ 48,7
+ 0,68
+ 2,2
+ 32,25
- 0,44
- 0,35
+ 5,18
+ 0,83
- 0,53
+ 13,5
% an
bpa
+ haut an per
+ bas an rDt
+ 1,91
48,95
41,3
2,4
+ 7
113,3
97,12
2,36
+ 30,7
3,4
111,16
31,95
81,33
1,38
+ 0,76
30,765
24,05
- 11,29
130,55
96,7
1,58
- 4,2
27,69
20,495 5,32
- 12,24
68,66
50,06
5,53
- 13,41
45,98
35
4,53
+ 12,85
119,8
97,38
1,52
- 8,9
19,73
12,955
2,8
- 6,19
15,54
11,105 4,87
- 4,33
71,78
62,24
2,84
+ 45,39
141
87,52
0,45
- 13,46
1,21
14,815 10,29
12,075 2,82
+ 10,05
127,6
105,35
1,21
+ 25,54
614,6
417,9
1,36
+ 25,62
522,4
338,263 0,87
+ 24,67
313,7
232,5
1,11
- 1,67
67,44
60,42
2
+ 11,11
214,9
170,3
1,73
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Devise / Date Détach. / Div
micHelin (ml) R
a
fr0000121261
oranGe (ora) R
22/05/18 3,55
a
fr0000133308
05/06/18 0,4
PernoD-ricarD (ri) R
a
fr0000120693
PeuGeot (uG) R
04/07/18 1,01
a
fr0000121501
02/05/18 0,53
PuBlicis GrouPe (pub) R
a
fr0000130577
renault (rno) R
fr0000131906
saFran (saf) R
06/06/18 2
a
21/06/18 3,55
a
fr0000073272
29/05/18 1,6
saint-GoBain (sGo) R
a
fr0000125007
sanoFi (san) R
11/06/18 1,3
a
fr0000120578
11/05/18 3,03
scHneiDer electric (su) R a
fr0000121972
02/05/18 2,2
société Générale (Gle) R a
fr0000130809
soDeXo (sW) R
30/05/18 2,2
a
fr0000121220
01/02/18 2,75
stmicroeletronics (stm) R a
nl0000226223
17/09/18 0,05
tecHniPFmc (fti) R
a
Gb00bDsfG982
total (fp) R
20/08/18 0,13
a
fr0000120271
25/09/18 0,64
uniBail-r/WFD (urW)
a
fr0013326246
Valeo (fr)
a
DiV 3 06/06/16
fr0013176526
04/06/18 1,25
Veolia enV. (vie) R
a
fr0000124141
Vinci (DG) R
14/05/18 0,84
a
fr0000125486
ViVenDi (viv) R
24/04/18 1,76
a
fr0000127771
20/04/18 0,45
ouv
vol.
nb titres
104
773970
178.978.841
13,68
5279670
2.660.056.599
137,4
808914
265.421.592
23,4
2710503
904.828.213
51,02
567108
235.249.801
74,01
938445
295.722.284
120,85
850942
443.680.643
37,3
1882230
552.615.876
74,52
2366578
1.251.544.134
69,5
1003111
578.979.025
38,095
2866599
807.917.739
92,1
388012
147.454.887
16,6
3747489
911.141.920
27,8
949897
453.090.906
55,56
7399283
2.664.312.938
174,76
372211
138.282.967
38,6
1366035
240.253.100
17,11
2125513
563.364.823
82,28
1183192
596.909.204
22,18
3443572
1.305.230.587
srD
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Date Détach. coupon / Div
aB science (ab) g
% Veil
% mois
% 52 s.
- 0,63
+ 0,49
- 17,63
+ 0,55
- 3,88
- 0,58
+ 1,06
+ 0,04
+ 17,98
+ 1,67
+ 1,67
+ 20,35
- 0,12
- 7,82
- 13,16
+ 0,41
+ 3,25
- 9,59
+ 0,37
+10,05
+ 42,11
+ 0,01
+ 1,86
- 24,74
+ 1,18
+ 1,06
- 10,73
+ 0,23
+ 0,32
- 3,51
+ 0,24
+ 5,76
- 20,43
- 2,43
- 3,84
- 13,62
- 1,55
- 7,12
+ 2,53
- 0,93
+ 5,31
+ 20,55
- 0,29
+ 1,02
+ 22,48
+ 1,65
- 4,61
- 0,44
+ 0,5
- 38,98
+ 0,56
- 4,89
- 11,58
+ 0,05
- 1,08
+ 2,57
+ 1,44
+ 0,45
+ 8,71
% an
bpa
+ haut an per
+ bas an rDt
- 13,63
130,85
98,04
3,44
- 4,94
15,235
13,315
2,18
+ 4,93
147,75
120,05
0,73
+ 40,19
25,4
16,455 2,23
- 9,69
63,18
48,96
3,91
- 11,37
100,8
69,75
4,77
+ 40,79
121,95
81,04
1,32
- 18,88
48,6
35,145 3,49
+ 5,07
76,17
62,88
4,01
- 1,75
78,56
64,02
3,16
- 11,36
47,505
34,815
5,77
- 19,55
113,05
76
3,05
- 11,1
0,23
22,97
71,22
15,035 0,32
+ 6,65
29,17
22,9
+ 20,38
56,27
43,09
1,16
- 8,03
195,5
169,16
- 38,35
66,48
35,06
3,26
- 19,11
22,29
17,045 4,88
- 3,46
88,8
77,56
2,14
+ 0,49
24,87
20,26
2
Valeurs françaIses
ouv
vol.
nb titres
B 4,046
57701
40.789.901
B 6,4
165615
fr0004040608
24/07/18 0,2 58.512.053
aBiVaX (abvX) g
B 6,85
5660
fr0012333284
10.024.182
acantHe DeV. (acan) g
c 0,602
4213
fr0000064602
08/02/18 0,3 147.125.260
actia GrouP (ati) g
c 6,3
11385
fr0000076655
13/06/18 0,12 20.099.941
aDocia (aDoc) g
B 16,5
14718
fr0011184241
6.916.753
aéroPorts De Paris (aDp) G
a 188,9
55029
fr0010340141
06/06/18 2,76 98.960.602
air France-Klm (af) G
a 8,45
3477641
fr0000031122
14/07/08 0,58 428.634.035
aKKa tecHnoloGies (aKa) g
B 62,2
21979
fr0004180537
29/06/18 0,49 20.291.990
aKWel (aKW) g
B 22
18824
fr0000053027
06/06/18 0,3 26.741.040
alD (alD)
a 16,2
110497
fr0013258662
30/05/18 0,55 404.103.640
alPes (cie Des ) (cDa) g
B 28,9
3719
fr0000053324
13/03/18 0,5 24.413.271
alstom (alo) LR
a 38,95
331164
fr0010220475
20/07/18 0,35 222.304.187
altarea (alta) g
a 200
5526
fr0000033219
22/05/18 12,5 16.051.842
alten (ate) G
a 92,5
74180
fr0000071946
25/06/18 1 33.828.497
altran tecHnoloGies (alt) G a 7,845
873121
fr0000034639
11/05/18 0,24 257.021.105
amPlituDe surG. (ampli) g
2,99
7107
fr0012789667
46.929.852
amunDi (amun) G
a 65,44
eX-Ds 15/03/17
143047
fr0004125920
22/05/18 2,5 201.704.354
aPril GrouP (apr)
B 13,8
2624
fr0004037125
10/05/18 0,27 40.904.135
arcHos (JXr) g
c 0,685
710530
fr0000182479
42.561.334
arKema (aKe) L
a 110
272368
fr0010313833
25/05/18 2,3 76.532.456
artPrice.com (prc) g
c 13,48
3053
fr0000074783
6.651.515
assYstem (asY) g
B 29,4
oPa 24/11/17
4636
fr0000074148
19/06/18 1 15.668.216
atari (ata)
c 0,39
4268602
fr0010478248
255.105.360
auBaY (aub) g
c 40
5158
fr0000063737
21/05/18 0,24 13.136.796
aurea (aure)
c 7,8
3866
fr0000039232
27/06/18 0,15 12.017.008
aVenir telecom (avt) g
c 0,227
309418
fr0000066052
21/10/11 0,05 110.501.888
aXWaY soFtWare (aXW) g
B 16,96
446
fr0011040500
02/07/18 0,2 21.210.546
Bénéteau (ben)
a 14,3
53943
fr0000035164
14/02/18 0,25 82.789.840
Bic (bb) G
a 77,5
65051
fr0000120966
28/05/18 3,45 46.645.433
BiGBen int. (biG) g
c 10,2
49824
fr0000074072
30/07/18 0,1 19.204.544
BiomérieuX (bim)
a 74,3
72587
fr0013280286
05/06/18 0,34 118.361.220
Boiron (boi) g
a 58,5
1152
fr0000061129
31/05/18 1,6 19.414.756
Bolloré (bol) G
a 3,772
1590962
fr0000039299
07/09/18 0,02 2.927.197.152
BonDuelle (bon) g
B 28
8634
fr0000063935
13/12/17 0,45 32.281.118
Bureau Veritas (bvi) L
a 22,67
472210
fr0006174348
18/05/18 0,56 442.036.000
Burelle sa (bur)
a 1275
18
fr0000061137
05/06/18 16 1.853.315
carmila (carm)
c 22,05
24448
fr0010828137
23/05/18 0,75 136.561.695
casino (co) LR
a 35,96
451355
fr0000125585
18/05/18 1,56 109.729.416
catana GrouP (catG) g
c 3,03
53400
fr0010193052
30.514.178
cGG (cGG) G
c 2,5
3668320
fr0013181864
709.939.860
cHarGeurs (cri) g
c 22,34
49309
fr0000130692
12/09/18 0,3 23.518.104
cHristian Dior (cDi)
a 366,3
eX D oP 08/06/17
7661
fr0000130403
17/04/18 3,4 180.507.516
cie Du camBoDGe (cbDG)
a 6400
107
fr0000079659
07/06/18 180 559.735
fr0010557264
aBc arBitraGe (abca) g
clot
+ haut
+ bas
103,25
104
101,45
13,76
13,77
13,605
138,45
139,7
137,35
23,77
23,77
23,02
51,16
51,32
50,68
74,37
74,41
73,1
120,95
121,95
120,3
37,3
37,325
36,695
75,49
75,49
74,51
69,62
69,66
68,98
38,16
38,44
37,825
90,14
92,1
89,4
16,185
16,7
16,075
27,57
27,84
27,44
55,43
55,74
55,1
177
177,5
174,06
38,39
38,6
37,32
17,21
17,275
17,045
82,2
82,44
82,02
22,53
22,53
22,17
clot
% Veil % an
bpa
+ haut % mois + haut an per
+ bas % 52 s. + bas an rDt
4,042
4,13
4
6,27
6,43
6,2
6,96
6,96
6,83
0,602
0,616
0,602
6,24
6,31
6,18
16,38
16,6
16,22
188,6
191,5
188,6
8,526
8,534
8,184
62
62,2
61
20,95
22
20,85
15,98
16,2
15,97
28,85
29,1
28,85
39,05
39,05
38,84
200
201,5
200
91,45
92,95
91,35
7,7
7,86
7,63
2,96
3
2,96
65,14
65,56
64,8
13,35
13,8
13,35
0,651
0,7
0,65
110,4
110,55
109,65
13,52
13,52
13,44
29,3
29,45
28,95
0,394
0,419
0,388
39,85
40
39,55
8
8
7,68
0,207
0,227
0,205
16,98
16,98
16,64
14,2
14,3
14,18
78,05
78,2
77,05
10,82
10,94
10,18
74,2
74,4
73,5
58,5
59
58,5
3,748
3,772
3,72
28
28,1
27,8
22,65
22,81
22,63
1265
1280
1265
22
22,25
22
35,8
36,17
35,8
3,045
3,08
3,03
2,448
2,508
2,426
21,74
22,34
21,46
368,3
368,5
365,9
6450
6450
6400
+ 1,05 - 51,53
-12,51
11,15
- 50,47
4
- 2,64 - 0,16
-13,04
7,48
+ 7,18
6,2
+ 1,75 - 19,35
+ 2,35
9,87
- 41,51
6,48
- 1,95 - 30
- 4,44
0,87
- 20,79
0,562
- 0,95 - 10,6
-26,59
9,08
- 18
6,08
+ 0,12 + 14,15
- 4,88 21,3
+ 8,84 13,28
- 0,21 + 18,99
- 2,23 202,6
+ 38,63 156
+ 1,5 - 37,22
- 8,01 14,51
- 35,41
6,646
- 0,16 + 33,91
- 4,76 70,8
+ 33,94 46,2
- 4,77 - 37,85
- 3,01 36,8
- 45
19,34
- 0,56 + 23,73
- 2,26 16,93
+ 20,33 12,54
+ 0,52 - 11,72
+ 0,17 36,1
+ 15,63 27,3
+ 0,1 + 12,84
+ 3,58 41,52
+ 16,08 32,79
- 0,5 - 3,89
+ 6,72 218,5
+ 1,27 178,2
- 0,98 + 31,37
+ 3,1
94,4
+ 22,08 69,5
- 1,79 - 38,41
-16,94 13,681
- 43,7
7,105
- 0,67 - 16,38
- 7,5
4,4
- 34,22
2,9
- 0,06 - 7,8
+ 4,56 77,66
- 6,85 57,74
- 3,26 - 9,18
+ 2,69 16,4
+ 5,12
12,1
+ 2,36 + 0,15
- 8,7
1,576
- 8,31
0,634
+ 0,5 + 8,71
+ 2,94 112,9
+ 8,29 94,82
+ 0,3 - 19,76
- 4,92 17,88
- 19,52 13,16
- 0,34 - 2,07
+ 3,17 33,05
- 9,76 25,1
+ 1,81 + 9,44
-12,44
0,948
+ 9,44
0,367
- 0,13 + 15,17
- 0,13 43,3
+ 23,99 33,55
+ 2,3 - 7,08
+ 8,99
9,3
+ 2,43
6,94
- 2,82 - 1,43
- 5,91
0,477
+ 29,38
0,172
+ 0,24 - 25,53
- 8,71 23,1
- 23,86 16,6
- 0,28 - 28,8
+ 0,42 23,2
+ 1,03 12,38
+ 0,71 - 14,85
- 1,01 99,05
- 24,73 73,05
+ 6,92 - 21,54
- 2,7
16,2
+ 8,09
9,5
- 0,14 - 0,66
+ 0,54 82,6
+ 5,46 59
- 0,34 - 21,84
-14,22 78,5
- 23,03 56,1
- 0,74 - 17,23
- 9,56
4,798
- 11,27
3,552
+ 0,36 - 36,47
- 2,95 47,8
- 25,93 27,5
- 0,26 - 0,61
+ 1,25 24,28
+ 5,52 20,39
- 0,78 - 0,39
- 3,07 1420
- 3,29 1255
- 5,23
- 5,38 25,35
- 10,79 21,8
- 0,5 - 29,19
+13,9
53,48
- 28,39 25,37
- 0,33 + 0,5
+ 6,47
3,611
+187,9
2,697
- 2 + 60,23
+ 6,9
4,1
+ 21,77
1,295
- 0,73 - 14,11
-10,39 28,64
- 13,14
21,28
+ 0,55 + 20,93
- 0,05 383,8
+ 36,91 291,6
+ 0,78 - 9,66
- 0,77 7550
- 7,866400
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Date Détach. coupon / Div
ouv
vol.
nb titres
claranoVa (cla) g
c 1,041
1,094
7773625
1,1
393.613.788
1,036
a 20,54
20,86
523752
20,92
fr0000120222
03/05/18 0,84 686.618.477
20,52
coFace (cofa) g
a 7,95
7,92
99499
8,03
fr0010667147
24/05/18 0,34 157.248.232
7,9
colas (re)
a 177,2
179
1240
179
fr0000121634
30/04/18 8,2 32.654.499
177,2
coViVio Hotels (covh)
a 26
26
1168
26
fr0000060303
11/04/18 1,55 118.057.886
25,7
Dassault aV. (am) G
a 1558
1584
5200
1590
fr0000121725
01/06/18 15,3 8.348.703
1554
Dassault sYstèmes (DsY) R
a 129
128,8
268668
129,4
fr0000130650
29/05/18 0,58 261.541.129
128
DBV tecHnoloGies (Dbv) G
B 40,36
40,44
78826
40,54
fr0010417345
30.006.352
39,42
DericHeBourG (DbG) g
B 4,67
4,678
265168
4,7
fr0000053381
13/02/18 0,14 163.878.780
4,604
DeVoteam (Dvt) g
c 113
114
4562
114,2
fr0000073793
14/06/18 0,9 8.332.407
112
Dir. enerGie (Dir)
/190918
fr0004026714
cnP assurances (cnp) GR
3,19
1,92
1,03
1,13
1,43
3,44
1,73
0,9
1,09
3,12
3,84
2,02
2,08
3,41
0,6
1,88
1,18
1,76
4,42
0,92
0,46
2,74
0,53
1,61
2,47
1,27
4,36
1,38
0,92
2,79
clot
% Veil % an
bpa
+ haut % mois + haut an per
+ bas % 52 s. + bas an rDt
01/06/18 0,35 44.886.772
c 6,72
11232
10/07/18 0,6 2.834.575
a 33,04
449506
fr0010908533
14/05/18 0,85 239.266.350
eDF (eDf) LR
a 15,585
eX-Ds 7/03/17
2520476
fr0010242511
25/05/18 0,31 3.010.267.676
eiFFaGe (fGr) LR
a 96,38
219260
fr0000130452
22/05/18 2 98.000.000
eKinoPs (eKi) g
3,37
9048
fr0011466069
21.529.161
elior (elior) G
a 13,28
420893
fr0011950732
16/03/18 0,42 172.289.164
elis (elis) G
a 20,02
240785
fr0012435121
29/05/18 0,37 219.872.942
eos imaGinG (eosi)
c 4,4
17317
fr0011191766
22.641.483
eramet (era) Gg
a 90,75
100681
fr0000131757
29/05/18 2,3 26.633.660
erYtecH PHarma (erYp) g
B 7,89
129836
fr0011471135
17.940.035
esi GrouP (esi) g
c 36,1
4699
fr0004110310
5.955.072
eurazeo (rf) G
a 68,35
117717
fr0000121121
30/04/18 1,25 78.030.886
euro ressources (eur)
c 3,16
160
fr0000054678
12/06/18 0,15 62.491.281
euroFins scientiFic (erf) G
a 485,2
25104
fr0000038259
28/06/18 2,04 17.643.914
euroPcar GrouPe (eucar) G
a 7,99
138425
fr0012789949
29/05/18 0,15 161.030.883
eutelsat com. (etl) LG
a 20,5
609566
fr0010221234
21/11/17 1,21 232.774.635
eXel inDustries (eXe) g
B 99
173
fr0004527638
14/02/18 1,58 6.787.900
Faurecia (eo) G
a 53,56
642777
fr0000121147
01/06/18 1,1 138.035.801
FFP (ffp) g
a 117,6
4918
fr0000064784
22/05/18 2 25.072.589
FiGeac aero (fGa) g
B 14,62
2867
fr0011665280
31.839.473
Fin. oDet (oDet)
a 828
67
fr0000062234
07/06/18 1 6.585.990
Fnac DartY (fnac)
a 69,5
18398
fr0011476928
26.792.938
Foncière Des réGions (fDr) G a 89,25
74595
fr0000064578
15/05/18 4,5 75.278.579
Foncière lYonnaise (flY)
a 59,2
5339
fr0000033409
30/04/18 2,3 46.528.974
FromaGeries Bel (fbel)
a 384
10
fr0000121857
18/05/18 7 6.872.335
Futuren (ftrn) g
c 1,13
n/P reGr.
4476
fr0011284991
277.776.587
Geci international (Gecp) g
c 0,161
1023415
fr0000079634
01/10/01 0,1 149.898.521
Gecina (Gfc) G
a 145,6
106928
fr0010040865
12/06/18 2,65 76.162.901
Gemalto (Gto) L
a 50,2
173616
nl0000400653
22/05/17 0,43 90.920.356
GenFit (Gnft) G
B 21,6
631659
fr0004163111
31.166.437
GensiGHt (siGht)
c 1,895
64094
fr0013183985
24.766.723
Genticel (Gtcl) g
1,57
89887
fr0011790542
78.095.788
GetlinK (Get) LR
a 10,93
699926
fr0010533075
22/05/18 0,3 550.000.000
fr0004191674
DnXcorP (DnX) g
fr0010436584
eDenreD (eDen) G
+ 5,19 +123,27
+32,29
1,223
+128,87
0,491
+ 1,46 + 8,34
+ 3,88 21,62
+ 7,53 18,41
- 0,63 - 11,15
- 2,7
10,76
- 8,86
7,5
+ 0,9 - 1,38
+ 6,29 192
- 2,93 167,4
- 9,15
- 1,89 29,9
- 7,14 25,3
+ 1,73 + 22,04
+ 1,34 1729
+ 18,03 1267
- 0,04 + 45,39
- 5,71 141
+ 51,46 87,52
- 3,47
+ 8,24 47,38
- 43,02 28,54
+ 0,26 - 48,66
- 1,68
9,18
- 46,16
4,44
+ 0,89 + 52,3
+ 7,14 119
+ 43,7
72,5
+ 6,36
- 0,38 42,8
- 18
28,3
+ 8,44 + 11,04
+ 6,77 10
+ 11,94
5,8
- 0,09 + 36,39
- 4,35 35,95
+ 42,86 23,74
- 1,8 + 46,98
+ 9,08 15,78
+ 41,48
9,832
+ 0,08 + 5,58
- 0,06 101,7
+ 10,98 87
+ 1,19 - 27,35
+ 6,25
5,49
- 35,36
3,1
- 1,97 - 24,82
-10,57 19,71
- 42,95
11,59
- 0,3 - 13,19
+ 2,1
23,94
- 9,63 17,94
- 0,57 - 8,58
+ 1,63
5,92
+ 2,82
3,49
- 1,1
- 9,17
+15,84 167,2
+ 61,35 66,75
- 2,59 - 58,38
-15,85 19,57
- 66,67
7,66
- 0,28 - 22,58
-18,18 48
- 10
34,3
- 0,15 - 7,27
+ 3,34 82,286
- 3,44 63,5
- 9,43
- 0,94
3,61
- 10,2
2,95
+ 0,58 - 4,22
+ 2,14 545,5
- 9,43 382,2
- 1,19 - 22,78
- 8,29 11,78
- 38,16
7,17
+ 6,4
- 1,3
21,64
- 16,54 15,275
- 0,2 - 15
- 7,85 125,5
- 7,87 87,8
- 0,34 - 18,16
+ 5,13 76,98
- 8,89 50
+ 1,02 + 18,64
+ 6,06 120,4
+ 16,67 94,5
+ 0,41 - 21,76
+ 3,79 19,5
- 27,19
13,14
- 0,73 - 16,83
- 6,39 1090
- 12,3 786
- 0,29 - 31,73
- 8,09 106,6
- 14,87 67,55
+ 0,34 - 5,17
- 0,39 97,3
+ 5,47 84,6
- 0,33 + 9,14
+ 1,71 63,4
+ 7
54,4
- 21,63
-13,51 565
- 27,91 378
6,94
7,3
6,7
32,98
33,62
32,9
15,315
15,59
15,235
96,44
96,74
96,1
3,4
3,415
3,305
12,95
13,28
12,69
19,98
20,12
19,95
4,37
4,4
4,325
89,95
91,85
88,35
7,7
7,89
7,66
36
36,2
34,8
68
68,7
67,55
3,17
3,17
3,16
486,2
487,4
482,6
7,915
7,99
7,88
20,53
20,66
20,27
98,6
99
98,6
53,3
53,56
51,88
119
119,2
117
14,78
14,94
14,62
820
830
818
68,75
70,65
68,5
89,6
90
89
59,6
59,6
59,2
384
384
384
1,13
1,135
1,14
1,13
1,125
0,155 - 3,73 + 72,22
0,162
- 9,36
0,32
0,155
- 3,13
0,09
146,3
+ 0,97 - 4,94
147
- 0,68 161,9
145
+ 8,17 137,3
50,2
- 0,12 + 1,41
50,32
+ 1,25 50,38
50,2
+ 30,98 49,1
20,58
- 4,72 - 13,96
21,78
-12,43 28,28
19,78
- 18,2
19,78
1,84
- 2,65 - 70,23
1,9
-18,58
7,68
1,82
- 63,85
1,82
1,552 + 0,13 - 6,51
1,588
- 4,08
2,08
1,534 - 2,39
1,41
10,88
- 0,14 + 1,49
10,935 + 0,51
12,49
10,82
+ 7,67 10,11
4,03
4,29
4,58
0,97
0,45
2,99
0,79
0,83
20,17
1,88
0,98
2,07
3,24
1,85
2,56
1,84
4,73
0,49
1,92
5,89
1,6
2,06
1,68
0,12
1,82
4,21
11,91
2,76
Valeurs françaIses
Valeurs mnémo / info /
ouv
clot
ost
vol.
+ haut
isin / Devise / Date Détach. / Div nb titres
+ bas
Gl eVents (Glo) g
B 20,7
19,98
19130
20,7
fr0000066672
13/06/18 0,65 23.986.230
19,7
GrouPe crit (cen) g
B 73,1
72
2433
73,6
fr0000036675
27/06/18 4,4 11.250.000
72
GrouPe Flo (flo) g
c 0,26
0,258
eX D s 13/06/17
78076
0,26
fr0004076891
08/07/14 0,06 765.157.113
0,251
GrouPe GorGé (Goe) g
B 13,7
13,64
2451
13,7
fr0000062671
19/06/18 0,32 13.502.843
13,58
GrouPe lDlc (lDl) g
c 15,3
15,5
nom.
22920
15,54
fr0000075442
06/10/16 0,5 6.322.106
15,28
GrouPe PartoucHe (parp)
24
24
reGr.
1598
24,4
11/09/17 0,31 9.627.034
23,9
fr0012612646
Gtt (Gtt) Gg
a 61,7
60,7
31094
62,2
fr0011726835
26/09/18 1,33 37.028.800
60,65
Haulotte GrouP (piG)
B 12,16
12,04
18973
12,18
fr0000066755
10/07/18 0,22 31.371.274
11,98
HiGH co (hco) g
c 5,52
5,25
44251
5,54
fr0000054231
01/06/18 0,14 22.421.332
5,25
HuBWoo (hbW) g
c 0,168
0,168
6800
0,168
fr0004052561
136.345.527
0,168
icaDe (icaD) G
a 79,8
79,5
83359
80,25
fr0000035081
02/05/18 4,3 74.531.428
79,45
iD loGistic (iDl) g
B 154,4
155,2
2854
155,2
fr0010929125
5.628.475
153,8
iliaD (ilD) G
a 114,85
112,95
199854
114,9
fr0004035913
20/06/18 0,68 58.975.840
111,75
imerYs (nK) G
a 64,3
63,35
87452
64,3
fr0000120859
11/05/18 2,08 79.604.285
62,55
inGenico GrouP (inG) LR
a 64,24
63,88
293854
64,42
fr0000125346
23/05/18 1,6 63.144.527
63,22
innate PHarma (iph) g
B 4,778
4,722
58369
4,79
fr0010331421
57.600.100
4,646
insiDe secure (insD)
c 2,66
2,685
30365
2,72
fr0010291245
44.119.162
2,655
inter ParFums (itp) g
B 44,1
44,2
23645
44,5
fr0004024222
09/05/18 0,67 42.965.628
44,05
iPsen (ipn) G
a 145
145,35
98535
146
fr0010259150
04/06/18 1 83.794.128
143,35
iPsos (ips) G
a 26,36
26
37901
26,36
fr0000073298
02/07/18 0,87 44.436.235
25,88
JacQuet metal serVice (JcQ) g B 21,8
21,6
12340
21,8
fr0000033904
04/07/18 0,7 24.028.438
21,45
JcDecauX (Dec) G
a 30,02
30,54
253841
31,16
fr0000077919
22/05/18 0,56 212.757.582
30
KauFman & BroaD (Kof)
B 42,16
41,62
18545
42,16
fr0004007813
09/05/18 2,1 21.864.074
41,46
KlePierre (li) LR
a 30,6
30,66
515040
30,71
fr0000121964
26/04/18 1,96 314.356.063
30,47
Korian (Kori)
a 31,6
31,62
110345
31,7
fr0010386334
21/06/18 0,6 81.976.425
31,34
laFarGeHolcim (lhn)
a 40,34
41,68
185989
41,71
ch0012214059
chf 11/05/18 2 606.909.080
40,24
laGarDère (mmb) G
a 26,03
26,25
414576
26,64
fr0000130213
07/05/18 1,3 131.133.286
26,03
latecoere (lat) g
c 3,98
3,95
80468
4,005
fr0000032278
29/06/07 0,75 94.744.952
3,935
le Bélier (beli) g
c 39,7
39,2
8653
40
fr0000072399
29/05/18 1,18 6.582.120
39,2
lna santé (lna) g
B 55,4
54,6
5641
55,5
fr0004170017
06/07/18 0,32 9.705.937
54,3
lectra (lss)
22,35
B 22,3
6818
22,45
fr0000065484
02/05/18 0,38 31.577.881
22,2
lineData sVices (lin) g
B 38,45
38,2
629
38,5
fr0004156297
05/07/18 1,35 7.293.356
38
lisi (fii) g
a 31,4
31,45
7024
31,8
fr0000050353
02/05/18 0,48 54.114.317
31,4
lumiBirD (lbirD) g
c 13,58
13,74
8586
14,24
fr0000038242
15.884.557
13,52
m6-métroPole tV (mmt) G
a 17,89
18
71027
18,04
fr0000053225
16/05/18 0,95 126.414.248
17,79
maisons Du monDe (mDm)
B 24,86
25,04
56046
25,28
24,74
fr0013153541
18/06/18 0,44 45.241.894
maisons France conF. (mfc) g B 40,3
39,7
3125
40,3
fr0004159473
05/06/18 1,7 6.937.593
39,7
manitou (mtu) g
B 32
31,9
10405
32,15
fr0000038606
18/06/18 0,62 39.617.974
31,7
marie BrizarD W & s (mbWs)
B 4,95
5
66290
5,07
fr0000060873
27/09/07 0,5 28.336.515
4,88
mauna Kea (mKea)
c 2,84
2,825
49421
2,87
fr0010609263
23.147.338
2,82
mercialYs (merY) g
a 14,01
14
128257
14,09
fr0010241638
30/04/18 0,68 92.049.169
13,9
mersen (mrn) g
B 30,6
30,8
65067
31,05
fr0000039620
03/07/18 0,75 20.635.491
30,6
metaBolic eXPlorer (meteX) g c 2,07
2,065
16653
2,075
fr0004177046
23.261.500
2,05
nanoBiotiX (nano) g
B 17,17
16,66
214649
17,52
fr0011341205
19.633.373
16,52
natiXis (Kn) LR
a 6,064
6,042
4063016
6,09
fr0000120685
28/05/18 0,37 3.150.288.592
6,026
natureX (nrX) g
B
/120918
% Veil
% mois
% 52 s.
- 3,48
-12,19
- 23,99
- 2,17
+ 3,75
- 6,48
- 2,27
+ 1,18
- 0,77
- 0,44
- 3,4
- 37,14
+ 1,44
-11,63
- 39,62
% an
bpa
+ haut an per
+ bas an rDt
- 15,96
27,072
19,213
3,25
- 1,07
95
66,7
6,11
- 0,77
0,34
0,23
- 12,95
19,04
13,24
- 22,46
22,2
15,18
- 28,97
- 5,51 36,5
- 26,38 23
1,29
- 0,85 + 21,16
+ 3,06 68,2
+ 31,44 47,06
2,19
- 0,82 - 25,36
+ 0,17
19,68
- 23,26 11,5
1,83
- 4,37 + 7,14
- 7,73
6
+ 8,7
4,3
2,67
+ 0,6 + 5
+ 1,82
0,204
+ 5
0,155
- 0,38 - 2,97
- 5,36 88,65
+ 5,86 76,25
+ 0,39 + 14,79
+ 7,93 156,6
+ 2,78 120
- 2,34 - 43,45
- 7,87 214,4
- 49,2 102,2
0,6
- 0,94 - 19,34
- 0,39 87,8
- 16,64 58,55
3,28
- 0,56 - 28,23
- 4,37 94,34
- 21,06 55,8
2,35
- 1,01 - 0,59
- 2,15
6,995
- 54,02
4,41
+ 0,94 - 8,67
+ 1,32
3,12
- 6,77
2,215
+ 0,46 + 40,72
+12,04 44,5
+ 46,58 30,727
1,52
+ 0,52 + 45,98
- 1,06 155,95
+ 27,67 99
0,69
- 0,92 - 15,31
-10,03 34,5
- 8,95 25,6
3,35
- 0,92 - 21,45
-10,37 32,9
- 22,08 20,75
3,24
+ 1,73 - 9,12
+ 8,76 36,9
- 1,31 25,46
1,83
- 1,28 + 5,02
- 9,17
47,26
+ 3,02 38,9
4,45
+ 0,53 - 16,38
- 2,57 38,58
- 6,55 30,07
- 0,06 + 7,39
+10,56 34
+ 13,03 22,84
1,9
+ 3,3 - 11,39
4
- 1,61
51,1
- 15,14 39,31
+ 0,54 - 1,8
+ 2,22 27,17
- 4,84 21,99
4,95
- 0,25 - 30,82
- 8,35
6
- 26,99
3,695
- 2
- 21,62
-14,78 66,3
- 9,86 38,9
3,01
- 1,44 - 7,3
- 4,71 60
- 3,82 50,5
0,43
- 0,22 - 11,13
- 1,97 26,3
- 13,81
17,82
1,7
- 0,65 - 2,82
+ 7,15 39,45
- 4,02 30,25
3,53
- 21,57
- 6,4
41,75
- 25,17 29
1,53
- 2,55 + 94,89
-17,23 17,96
+110,09
6,8
+ 0,56 - 16,42
+ 1,12 24,34
- 7,31
16,65
5,28
+ 0,48 - 33,67
+ 0,56 38,58
- 33,59 23,54
1,76
- 1,37 - 33,76
-15,8
63,9
- 32,71 39,7
4,28
- 0,62 + 4,59
- 1,69 37,95
- 1,54 28,65
1,94
+ 1,94 - 60,25
-20,13
13
- 64,51
4,695
- 0,53 - 40,4
+ 1,07
5,41
+ 4,63
2,48
- 24,1
- 6,67 18,75
- 16,89 13,29
+ 0,65 - 17,51
- 8,47 41,9
+ 1,52 30,5
2,44
- 9,43
+ 2,23
2,52
- 9,43
1,9
+ 1,52 + 12,34
18,87
- 6,82
8,295
- 0,49 - 8,4
+ 2,23
7,45
- 7,19
5,682
6,12
+ 51,74
- 0,74 136,6
+ 47,29 84,1
- 5,88 - 40,5
-22,16
2,9
- 41,22
1,44
34,72
- 0,93 - 47,86
- 7,01 52,26
- 44,73 23,56
2,63
+ 0,08 - 3,14
- 8,54 56,6
- 4,83 45,28
5,2
- 0,45 - 35,01
-17,42 10,95
- 29,86
6,5
+ 0,95 - 6,8
- 5,97
9,24
- 23,7
7,6
1,77
+ 1,28 + 8,49
+10,32
11,12
+ 15,47
9,5
1,26
+ 1,52 - 0,83
- 9,08
2,49
- 37
1,05
+ 0,62 + 16,07
- 0,57 125,2
+ 11,86 87,5
0,96
+ 3,73 - 48,02
-12,16
9,56
- 55,14
4,04
- 0,34 + 32,88
- 7,59 65,8
+ 15,42 44,05
1,11
- 2,93 - 38,58
- 3,6
45,65
- 36,94 26
- 7,81 - 21,7
+10,89
4,085
- 58,81
1,6
- 1,62 - 13,45
- 4,23 42,21
- 8,25 31,4
1,49
- 2,51 - 29,41
- 6,12 20,45
- 36,6
12,9
15,15
- 0,78 + 14,63
+ 1,19 53
+ 0,29 44,2
2,45
- 5
- 29,53
+ 4,5
16,32
- 34,48
8,565
9,57
+ 8,53 - 36,03
- 1,83 15,35
- 9,01
5,725
+ 1
- 3,38
-8
131,3
+ 12,81 99,05
1,48
- 0,23 - 13,29
- 0,79 15,58
- 7,42
11,82
3,2
+ 1,04 + 30
- 7,13 477
+ 29,56 330
1,18
03/07/14 0,1 9.568.951
c 1,52
1,44
11853
1,52
fr0004154060
16/05/18 0,1 29.664.667
1,44
neXans (neX) G
a 26,9
26,65
208128
27,22
fr0000044448
22/05/18 0,7 43.991.168
26,45
neXitY (nXi) G
a 48,06
48,06
129473
48,6
fr0010112524
05/06/18 2,5 56.129.724
47,96
nicoX (coX)
B 6,6
6,59
153970
6,78
fr0013018124
22.869.669
6,5
nrJ GrouP (nrG) g
B 8,4
8,5
3221
8,5
fr0000121691
05/06/18 0,15 78.107.621
8,34
oeneo (sbt) g
B 10,98
11,12
14018
11,12
fr0000052680
31/07/18 0,15 64.103.519
10,96
onXeo (onXeo) g
B 1,08
1,071
36401
1,083
fr0010095596
50.914.722
1,059
orPéa (orp) G
a 114,2
114,1
111654
114,5
fr0000184798
13/07/18 1,1 64.586.323
112,85
Parrot (parro) g
B 4,5
4,585
23409
4,585
fr0004038263
30.174.671
4,45
PHarmaGest int. (pha)
58,4
58,4
4500
58,4
fr0012882389
02/07/18 0,75 15.174.125
57,5
Pierre & Vacances (vac) g
B 28,75
28,15
5000
28,75
fr0000073041
19/03/12 0,7 9.804.565
28
PiXium Vision (piX) g
c 2,14
1,996
335985
2,14
fr0011950641
20.813.963
1,98
Plastic omnium (pom) G
a 33,34
32,8
331024
33,41
fr0000124570
02/05/18 0,67 149.866.107
32,48
PlastiValoire (pvl)
B 13,52
13,2
DiV 8 02/05/17
23875
13,56
fr0013252186
05/04/18 0,27 22.125.600
13,12
PsB inDust. (psb)
c 52
51
294
52
fr0000060329
25/05/18 1,25 3.675.000
50,8
rallYe (ral)
a 10,9
10,45
179019
10,94
fr0000060618
30/05/18 1 54.999.135
10,25
recYleX sa (rX)
c 7,99
8,335
235470
8,35
fr0000120388
04/07/90 0,61 25.580.482
7,765
rémY cointreau (rco) G
a 110,3
111,6
99732
112,6
fr0000130395
31/07/18 1,65 50.949.787
109,6
reXel (rXl) G
a 13,15
13,11
579463
13,15
fr0010451203
04/07/18 0,42 303.988.899
13,03
roBertet sa (cbe)
B 390
390
c.i.P.
51
390
fr0000045601
28/06/18 5,2 143.582
390
roBertet sa (cbr)
B
/121016
c.D.V. nom.
fr0000045619
rotHscHilD & co (roth)
a 33,9
34,3
+ 1,63 + 12,33
60219
34,3
+ 5,54 34,9
fr0000031684
22/05/18 0,68 77.462.512
33,6
+ 10,15 28,25
ruBis (rui)
a 48
47,66
- 0,71 - 19,19
DiV 2 28/07/17
232339
48,16
- 7,46 65,6
fr0013269123
08/06/18 1,5 96.811.004
47,34
- 8,45 43,12
sartorius steD. Bio. (Dim)
a 116,8
116,9
+ 0,6 + 93,9
DiV 6 10/05/16
49300
116,9
+ 9,46 116,9
fr0013154002
09/04/18 0,46 92.180.190
116
+ 90,08 59,75
saVencia (bh)
B 67,2
65,6
- 2,96 - 18,73
2361
67,6
-10,63 90,8
fr0000120107
14/05/18 1,4 14.032.930
65,6
- 16,65 65,6
fr0000054694
netGem (ntG) g
1,98
3,15
0,36
2,44
srD suite
Valeurs françaIses
Valeurs mnémo / info /
ouv
ost
vol.
isin / Devise / Date Détach. / Div nb titres
scor (scr) LR
a 40
494682
fr0010411983
30/04/18 1,65 191.807.715
seB (sK) G
a 146
34755
fr0000121709
21/05/18 2 50.169.049
seQuana (seQ)
c 0,376
634134
fr0011352590
65.183.351
ses-imaGotaG (sesl) g
B 29,1
4680
fr0010282822
25/06/12 0,5 14.376.762
sHoWroomPriVé (srp) g
B 5,65
39408
fr0013006558
32.804.103
B 82
siPH (siph) g
9
fr0000036857
14/06/18 0,79 5.060.790
soitec (soi) G
B 71,35
eX-Ds 13/05/16 reGr.1P20
105080
fr0013227113
30.311.510
solocal GPe (local) g
B 1,04
reGr.
723380
fr0012938884
582.684.440
somFY (so)
a 78,4
1179
fr0013199916
01/06/18 1,3 37.000.000
soPra steria GP (sop)
a 142
32914
fr0000050809
03/07/18 2,4 20.547.701
sPie (spie) G
a 16,73
374049
fr0012757854
26/09/18 0,17 150.000.000
sQli (sQi)
24,7
5044
fr0011289040
21/07/17 0,88 4.425.786
c 0,151
st DuPont (Dpt) g
121
fr0000054199
16/09/14 0 524.279.556
steF (stf) g
B 89,9
3187
fr0000064271
04/05/18 2,45 13.165.649
stentYs (stnt) g
c 1,182
12914
fr0010949404
26.824.657
suez enVironnement (sev) LR a 12,195
1284017
fr0010613471
22/05/18 0,65 621.362.579
suPersonic im. (ssi) g
c 1,82
63240
fr0010526814
23.209.127
sWorD GrouP (sWp) g
B 36
6245
fr0004180578
03/05/18 1,02 9.544.965
sYnerGie (sDG) g
B 34,8
6613
fr0000032658
20/06/18 0,8 24.362.000
(tKtt)
G
a
22,
1
tarKett
118951
fr0004188670
03/07/18 0,6 63.722.696
a 1,034
tecHnicolor (tch) G
1459416
fr0010918292
21/06/17 0,06 414.461.178
telePerFormance (rcf) G
a 161,9
115985
fr0000051807
25/04/18 1,85 57.780.000
terreis (ter)
B 43,5
2688
fr0010407049
15/05/18 0,41 25.327.454
tF1 (tfi) G
a 9,645
151107
fr0000054900
30/04/18 0,35 209.895.340
tHales (ho) LR
a 120,6
233247
fr0000121329
30/05/18 1,3 213.079.909
tHermaDor GrouPe (thep)
B 55,6
951
fr0013333432
9.109.752
tiKeHau caPital (tKo)
a 26,5
eX D s 03/07/17
15102
fr0013230612
30/05/18 1 103.146.248
c 7,76
touaX (toup) g
918
fr0000033003
30/12/14 0,5 7.011.547
transGène (tnG)
B 3,03
85899
fr0005175080
62.275.923
triGano (tri) g
B 111,7
35380
fr0005691656
11/01/18 1,3 19.336.269
uBisoFt entertainment (ubi) LRa 94,84
337066
fr0000054470
114.121.251
Vallourec (vK) G
a 5,324
3653111
fr0000120354
04/06/15 0,81 457.987.760
ValneVa (vla) g
B 3,905
75842
fr0004056851
78.773.618
Vicat (vct) G
a 54,2
11154
fr0000031775
20/04/18 1,5 44.900.000
a 61,6
Vilmorin & cie (rin) G
6107
fr0000052516
13/12/17 1,6 20.833.902
VirBac (virp) g
a 145,8
7925
fr0000031577
26/06/15 1,9 8.458.000
VranKen-PommerY m. (vrap)
B 24,7
868
fr0000062796
06/07/18 0,8 8.937.085
WaVestone (Wave)
B 37,7
5862
fr0013357621
20.196.492
WenDel (mf) G
a 129,9
60747
fr0000121204
22/05/18 2,65 46.279.301
WorlDline (Wln) G
a 56,05
73539
fr0011981968
133.451.173
X-FaB silicon (Xfab)
a 7,2
87791
be0974310428
130.781.669
a 318
XPo loGistics (Xpo) g
618
fr0000052870
12/07/18 0,8 9.836.241
clot
+ haut
+ bas
40,31
40,44
39,97
145
146
144,1
0,365
0,379
0,357
29,65
29,9
29
5,63
5,66
5,58
82
82
82
68,25
71,7
67,95
1,039
1,057
1,036
78,3
78,5
77,5
140,8
142,5
140,6
16,53
16,79
16,21
24,7
25,45
24,45
0,157
0,157
0,151
90
90,2
89,6
1,18
1,198
1,174
12,19
12,215
12,125
1,796
1,83
1,78
36,15
36,6
36
34,2
34,8
33,1
22,16
22,28
21,88
1,045
1,048
1,022
161,8
163,1
161,3
43,1
43,6
43,1
9,425
9,645
9,315
121,75
121,9
120,25
55
55,6
54,4
26,3
26,8
26,3
7,78
7,8
7,76
3,02
3,08
2,965
112,7
113,1
109,5
95,58
97,78
94,6
5,154
5,336
5,114
3,86
3,935
3,81
53,85
54,3
53,6
60,6
61,6
60,1
142,8
145,8
142,2
24,5
24,8
24,5
37,8
38,2
37,4
129
129,9
128,9
56,25
56,7
55,75
7,05
7,2
6,88
318
318
300
% Veil % an
bpa
% mois + haut an per
% 52 s. + bas an rDt
+ 0,52 + 20,17
+16,44 40,44
+ 18,54 30,84
4,09
- 0,62 - 6,12
- 8,23 175,9
- 6,27 142,7
1,19
- 3,95 - 47,1
-21,17
0,9
- 63,86
0,357
+ 1,89 - 0,7
+ 1,89 30,95
- 0,1
23,6
- 0,35 - 11,2
- 8,31
11,7
- 70,95
5,51
- 1,21 - 1,86
- 2,38 87,9
- 3,53 80,7
- 4,41 + 14,8
+5
86,15
+ 26,74 54,6
- 0,1 + 25,18
- 0,76
1,297
+ 4,42
0,832
+ 0,39 - 4,94
- 1,88 91
+ 0,85 73
7,79
- 1,12 - 9,66
- 6,2 187,9
- 8,66 135,3
1,71
- 0,18 - 23,84
- 0,3
22,4
- 29,31
14,6
2,42
- 28,42
-10,18 39,22
- 44,97 23,9
+ 1,29 + 4,67
- 5,42
0,205
- 1,88
0,137
+ 0,11 - 4,68
-11,76 115
- 2,77 89
2,72
- 0,17 - 22,99
+ 2,25
2,011
- 19,07
1,14
+ 0,08 - 16,88
- 3,48 14,925
- 20,07 10,58
5,33
- 0,22 - 4,47
-14,07
2,45
+ 0,34
1,508
+ 0,7 + 6,83
+ 0,98 38,45
+ 6,14 32,5
3,32
- 0,87 - 22,07
- 9,16 54,5
- 21,13
31,55
2,34
+ 0,54 - 36,65
-12,34 37,34
- 39,1
21,22
2,71
+ 0,87 - 63,59
- 7,19
3,328
- 64,25
0,995
- 0,19 + 35,45
- 0,8
171,7
+ 29,75 111
1,14
+ 0,47 + 0,7
+ 2,13 48,2
+ 7,08 39,2
- 1,57 - 23,28
+ 4,9
12,89
- 23,09
8,03
3,71
+ 1,84 + 35,46
+ 3,35 124,45
+ 28,97 84,3
1,07
+ 0,73 - 3,08
- 8,03 66,5
+ 10,11
54
- 1,5 + 19,82
- 6,74 29,3
+ 18,74 21,4
3,8
- 33,45
- 0,51
12,4
- 42,79
7,64
- 0,17 + 6,71
- 3,21
3,46
- 9,85
2,715
+ 0,9 - 23,49
- 5,29 180
- 10,56 106,4
1,15
+ 0,65 + 49,02
+ 1,34 107,9
+ 69,32 61,6
- 2,2 + 2,36
+ 3,56
6,078
+ 4,97
4,152
- 1,91 + 39,35
- 5,62
4,19
+ 33,56
2,78
- 0,83 - 18,15
+ 3,46 70,9
- 14,52 50,7
2,79
- 1,62 - 31,4
+ 1,68 91,9
- 21,81 55,5
2,64
- 1,65 + 15,63
+ 7,53 146,8
+ 15,39 103
- 0,81 + 3,81
+ 2,08 24,8
+ 5,29 22,3
3,27
+ 0,27 - 9,89
-10
42,75
- 10
37,4
- 0,62 - 10,66
+ 1,74 152,6
- 5,67 111,7
2,05
+ 1,08 + 38,31
+ 6,43 57
+ 59,21 39,74
- 2,08 - 26,59
-14,23
11
- 8,44
6,88
+ 0,63 + 23,5
+ 5,3 322
+ 38,99 242
0,25
Autres Valeurs de la Zone euro
Gemalto (Gto) L
nl0000400653
noKia (noKia) R
fi0009000681
ses (sesG) LR
lu0088087324
a 50,2
173616
22/05/17 0,43 90.920.356
a 4,738
246367
31/05/18 0,13 5.839.404.303
17,865
2094109
23/04/18 0,68 359.506.172
50,2
- 0,12 + 1,41
50,32
+ 1,25 50,38
50,2
+ 30,98 49,1
4,741 - 0,08 + 21,75
4,755
- 1,45
5,386
4,71
- 6,34
3,845
18,005 + 1,21 + 38,39
18,265 + 4,02 18,31
17,57
- 1,5
10,55
4,21
11,91
0,3
16,01
4,01
4,44
VAleurs Zone InternatIonale
General electric (Gne)
9,66
18724
usD 14/09/18 0,08 8.691.081.000
7,612
11290
Gb0005405286
usD 16/08/18 0,1 19.906.723.136
laFarGeHolcim ltD (lhn)
a 40,34
185989
ch0012214059
chf 11/05/18 2 606.909.080
scHlumBerGer (slb)
a 53
4836
an8068571086
usD 04/09/18 0,5 1.434.212.164
stallerGenes Greer (staGr) a 31,5
8773
Gb00bZ21rf93
19.738.742
us3696041033
HsBc (hsb)
9,69
9,83
9,58
7,65
7,666
7,6
41,68
41,71
40,24
52,2
53,8
52,2
31
31,75
30,5
- 0,62
-10,28
- 54,34
+ 0,66
+ 0,13
- 6,82
+ 3,3
- 1,61
- 15,14
- 1,51
- 6,79
- 11,6
- 0,96
+13,35
- 23,81
- 34,04
16,12
9,58
- 10,42
8,996
7,281
- 11,39
51,1
39,31
- 6,55
65,4
51
- 19,5
41,7
22,6
1,29
52,19
4
3,45
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
32 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos
euronext//taux&changes//matières premières
euronexT hors srd
isin
fr0013341781
fr0000076887
fr0013185857
fr0000076861
be0974269012
fr0000062978
fr0012821890
fr0004152874
fr0013296746
fr0000053043
fr0000036105
fr0000044612
fr0000062804
fr0000053837
fr0000039216
fr0011051598
fr0013258589
fr0010481960
fr0012185536
fr0000076952
fr0011992700
fr0004042083
fr0000061780
fr0013183589
fr0011800218
fr0000064123
mc0000031187
fr0013258399
fr0000062788
fr0000035370
fr0000062150
fr0011592104
fr0004548873
fr0000074254
fr0000078958
fr0010151589
fr0012969095
fr0000064156
fr0000072894
fr0000064446
fr0010193979
fr0000078339
fr0000053506
fr0010309096
fr0012633360
fr0012616852
fr0000037475
fr0000060907
fr0000054322
fr0000060824
fr0000053399
fr0013335742
fr0004031763
nl0010489522
fr0000065393
fr0000044323
fr0000185506
fr0010483768
fr0000045213
fr0010461053
fr0000045239
fr0000045551
fr0000185514
fr0000044364
fr0000045528
fr0000045346
fr0000045544
fr0000045304
fr0000050395
fr0007317813
fr0011026749
fr0000036774
fr0010879056
fr0013283108
fr0000035784
fr0012202497
fr0000065260
fr0000052839
fr0010099515
fr0000072373
fr0000031023
fr0012650166
fr0004030708
fr0000120669
fr0000061475
fr0000075343
fr0010490920
fr0000064164
fr0000037343
fr0000039026
fr0000062341
fr0000062507
fr0000038184
fr0000063034
fr0011271600
fr0000062101
fr0000061418
fr0000060535
fr0000076986
fr0000035123
fr0000074759
fr0000065930
fr0000064362
fr0000038499
fr0010341032
fr0011277391
fr0000063265
fr0000053944
fr0013030152
fr0010588079
fr0000031973
fr0000030611
fr0000034894
fr0000053035
fr0010501692
fr0011799907
fr0000061459
fr0004038099
fr0000065971
fr0000124232
fr0004010338
fr0004050300
fr0010214064
fr0004155000
fr0000032526
fr0000066722
fr0004035061
fr0000038531
fr0012821916
fr0000065278
fr0000051393
fr0000030827
fr0000033243
fr0000036980
fr0000066219
fr0000071797
fr0000064297
fr0000060451
fr0000064958
fr0013233012
fr0000072597
fr0004026151
fr0000073843
fr0012872141
fr0004029411
fr0000039638
fr0000066607
fr0000035263
fr0004027068
fr0006864484
fr0000075673
fr0000121295
fr0004165801
fr0004023208
fr0000033599
fr0000121352
fr0000030074
fr0000032302
fr0000051070
fr0011742329
actions
françaises
valeur
ouv
+ht +bs
clôt écart vol
2crsi
c 10,55 10,6
10,4
10,4 - 0,95
15445
a.s.t. groupeg
c 11,2
11,42 10,36
11,38 + 1,43
12374
abeo
c 35,3
35,6
35,3
35,6 + 1,14
177
acteosg
c 2,25 2,25
2,05
2,1 - 5,83
16723
ad capital
0,092
adl partnerg
c 14,55 14,65
14,45
14,65 + 1,03
947
adux (ex:hi media) c 3,66 3,66
3,58
3,59 - 1,1
6610
advenisg
c 1,9
1,94
1,9
1,92 + 1,32
2874
advicenne
c 12,6
12,6
12,41
12,6
1379
advini
c 32,4 32,6
32,4
32,6
66
affine reg
c 15,68 15,8
15,68
15,68
1043
afone part.
c 10,5
11
10,3
11
+ 1,85
1016
alpha mos
c 0,416 0,42
0,415
0,42 + 1,21
6946
altamirg
b 15,1
15,18
15,08
15,18 + 0,26
5783
altareit
b 515
515
515
515
+ 0,98
2
amoebag
c 4,44 4,44
4,35
4,4 - 0,9
5863
antalis
b 1,3
1,3
1,25
1,268 - 1,86 27983
argang
b 45,6 46
45,5
45,6 - 0,87
1712
artea
c 11
11
11
11
200
artois
a6800 6800 6800
6800 + 6,25
231
ateme
c 13,4
13,44 12,5
12,62 - 5,82
17932
au femining
b
39,3 - 0,05
augros cp
c 8,75
8,75
8,75
8,75 + 1,16
552
aures tech.
c 42,55 43,6
42,55
43,05 + 1,29
1259
awoxg
1,63
1,635 - 1,8
1,665 1,665
25969
baccarat
b222
222
222
222
50
bains monaco
b 58
59
58
58,8 + 1,73
2201
balyo
c 2,93 2,93
2,75
2,825- 2,59 106967
barbara bui
c 6,6
6,6
6,6
6,6 - 11,41
160
bastide
c 38,55 39,45 38
38,05 - 4,04
6091
bleecker
c
98
blue solutionsg
16,4
16,4
16,35
16,35
2000
bourbonGg
a 5,01
5,78
5,01
5,07 + 2,63 383349
bourse direct
c 1,52
1,52
1,52
1,52 + 4,11
30
business et dec.g
c 7,76
7,9
7,75
7,9 + 1,02
9428
cafom
c 7,7
7,8
7,65
7,8 + 3,31
340
capelli
42,5 42,5
42,5
42,5
6
carp.de partic.
c
57,5
castg
c 3,8
3,8
3,72
3,8 - 0,52
4257
catering inter.g
b 14,05 14,4
14,05
14,4 + 2,86
1046
cbo territoriag
c 3,9
3,9
3,86
3,88 - 0,77
13792
cca intern.
c
4,99
cegedimg
b 29
29,4
28,8
29,1 + 2,11
3373
cegerealg
b 36,6
37,2
36,6
36,8 + 0,55
432
cellnovog
c 2,84 2,845 2,8
2,82 - 0,88
8036
cerenisg
b 1,92
1,92
1,91
1,92
6112
cfi
c
1,7
chausseria sa
c
0,001
cibox inter.g
c 0,193 0,2
0,19
0,19 - 1,81 495852
clayeuxg
c
0,25
cnimg
b 102
102
100,5
101,5
462
cogelec
c 11,12 11,198 10,88
10,88 - 2,16
2750
coherisg
c 2,06 2,13
2,06
2,1 + 2,44
6875
constellium
11
courtois
c145
145
145
145
1
cr alpes prov.
c106,42 106,5 106,42 106,5 + 0,08
126
cr atl. vendée
c 126
126
124,98 125,52 - 0,24
601
cr brie picard.
b 23,73 23,93 23,66
23,73 + 0,02
1519
cr ille vilaine
c 97,49 97,49 96,75
96,75 - 0,76
65
cr languedoc
c 72,11 72,5
72,1
72,11 + 0,01
205
cr loire hte-loire c 85,79 85,79 85,1
85,79
78
cr morbihan
c 80,64 81
79,02
80,5 - 0,36
267
cr nord france
b 20,8
21
20,75
20,85
3567
cr norm. seine
c 126,4 126,98 126
126
- 0,32
31
cr paris idf
b 89,5 89,6
89,45
89,45 - 0,06
284
cr rhône-alpes
c 191,8 191,8
188,8
188,8 - 1,56
442
cr toulouse
c 110,42 110,42 110,2
110,2 - 0,2
167
cr tour. poitou
c102,64 102,7
102,64 102,7 + 0,02
67
crosswood
c
4,06
cs-com. et syst.g
c 5,54 5,6
5,54
5,6
2775
daletg
c 14,2
14,2
13,8
14
- 1,41
2888
dane-elec memoryg c
0,56
deinove
2,44 2,59
2,4
2,55 + 4,72 60330
delta plus group b 49,2 49,2
48,8
48,8 - 2,01
426
digigram
c 0,785 0,785 0,785
0,785+ 17,16
69
dms
c 1,055 1,06
1,035
1,045
14446
docks pétroles a c492 500
492
500
+ 1,22
47
dom securityg
c 59,4
61,4
59,4
61,2 + 3,03
746
ecag
c 14,8
14,8
14,65
14,65 - 1,01
271
egideg
c 2,08 2,11
2,07
2,11 + 1,44
1268
elect. strasbourg b 114,5 114,5
113,5
113,5 - 2,16
411
electro powerg
c 11,55 12
11,5
11,65 + 0,43
4324
encres dubuitg
c 5,6
5,62
5,52
5,52 - 1,43
485
essog
b 43,1
43,2
42,3
43,2 - 0,23
2955
eurasia fonc inv
c
0,25
euromedis groupeg c 6,6
6,6
6,6
6,6
86
europacorpg
c 1,67
1,67
1,64
1,645- 0,6
24395
exacompta clairef. c
124
expl. prod. chim.
c
860
expl. prod. chim.
c
875
f.i.e.b.m.
c
6,1
f.i.e.b.m.
c
118
f.i.p.p.
c 0,314 0,327 0,314
0,327- 0,91
13113
fauvet-girel g
c 32,2 32,2
32,2
32,2
47
fermentalgg
3,555 3,575 3,41
3,45 - 1,15
47523
fermière cannes
b
1590
fiducial office
c 28,6
28,6
28,6
28,6
1
fiducial re
b 189
189
189
189
+ 1,07
21
fin. moncey
a6800 6800 6800
6800 + 19,3
45
finatis
b 44,4 44,4
44,4
44,4
1
fleury michon
b 55
55,4
55
55
88
foncière 7 inv.
c
2
foncière atland
c 114
114
114
114
1
foncière euris
b 29
29
29
29
915
foncière inea
b 39,9 39,9
39,4
39,9 + 0,25
166
foncière paris nord c 0,04 0,04
0,039
0,039 - 1,52 46001
foncière r-paris
c
34,97
foncière volta
c
4,16
française energie c 13,85 13,9
13,8
13,8
437
frey
b 28,6
28,6
28,4
28,4 - 0,7
18
fsdv
c
42,8
galimmo
c 24,2 24,2
24,2
24,2
1
gaumont
b 138
139
138
138
71
gea
c 96,2 96,2
94
94,8 - 1,66
282
generixg
c 3,16
3,19
3,16
3,18 + 0,63
920
genomic visiong
1,02
1,058 0,95
0,963- 4,08 1019762
gérard perrier
c 57,6
57,6
57
57
- 0,7
580
gfi informatiqueg b
8,08
graines voltZ
c 40
40
40
40
230
groupe ird
c 26,4 26,4
26,4
26,4 + 0,76
301
groupe jaj
c 1,78
1,78
1,78
1,78 - 1,11
100
groupe openg
c 26,3 26,3
24,8
25,2 - 3,08 20580
groupe piZZorno
c 18,55 18,85
18,4
18,4 - 1,08
190
groupe sfpig
c 3,04 3,21
3,02
3,19 + 8,5
45792
guerbetg
b 62
62,5
59,7
61,8 + 9,19
21567
guillemot corp.g
c 4,92
5,12
4,92
4,94 - 0,4
55460
guy degrenne
c 0,19
0,19
0,19
0,19
1
hf companyg
c 7
7,08
7
7,08 + 1,14
123
hipay group
c 13,25 13,65
13,1
13,1 - 1,13
844
hopscotch groupeg c 7,28
7,28
7,28
7,28
51
idi
b 44,5 44,9
44,5
44,8 + 1,13
797
ige + xaog
c 138,5 138,5
138,5
138,5 + 1,84
81
immo. dassault
b 53,4 54
52,8
52,8 - 1,12
1551
immo. hôtelière
c
1,04
ind. fin. ent.
c 65
65
65
65
221
infotelg
c 43,5 43,65 43,5
43,5
1650
innelec mult.g
c 5,16
5,4
5,16
5,4 + 4,65
1296
installux sa
c376
376
376
376
+ 0,54
2
intexa
c
2,36
inventiva
b 7,9
8,2
7,9
8
+ 2,56
11186
it linkg
c 6,4
6,66
6,4
6,4
2342
itesoftg
c 3,8
3,8
3,7
3,8 + 1,06
2783
its groupg
c 7,04 7,04
6,52
6,98 - 3,06
5994
jacques bogart
c 6,12
6,16
6,12
6,16 + 0,33
2247
keyrusg
c 5,74
5,76
5,52
5,6 - 3,11
24993
la foncièreverte c
57
lacroix sa
c 23,1
23,2
22,9
23,2
624
lafuma
c 24,2 24,2
24,2
24,2 + 2,54
50
lanson-bcc
b 32,4 32,4
32
32
82
laurent-perrier
b 110,5 111
110
110
88
le tanneurg
c 2,2
2,2
2,2
2,2 + 0,92
80
lebon
c156
156
150,5
150,5 - 3,22
407
les hôtels de paris c 2,3
2,36
2,3
2,36 + 6,31
2834
les nx constr.
b 47,3 49
46,6
48,7 + 2,74
1196
lexibookg
c 1,04
1,04
1,04
1,04 + 3,48
933
locindus
b
25,1
malteries fr-b
c505 505
505
505
+ 1
1
manutan inter.g
b 73,4
75
73,4
74
+ 0,82
382
maurel & promG
a 5,79
5,8
5,66
5,69 - 1,22
121535
mcphy energyg
6,18
6,2
6,08
6,12 + 2
97463
actions
françaises
euronexT hors srd suite
isin
fr0000061244
fr0000052623
fr0000064404
fr0010298620
fr0000077570
fr0011584549
fr0000064180
fr0004034320
fr0000060196
fr0000037970
fr0011341205
fr0013018041
fr0000120560
fr0004050250
fr0012789386
fr0010298901
fr0010428771
fr0000075392
fr0013190410
fr0010609206
fr0013318813
fr0010263202
fr0000038465
fr0011027135
fr0000053514
fr0000066441
fr0012432516
fr0000060832
fr0004044600
fr0012613610
fr0010380626
fr0010211615
fr0000044471
fr0000075954
fr0000039091
fr0013344173
fr0000060071
fr0000060121
fr0006239109
fr0000039109
fr0004175842
fr0011950682
fr0000060790
fr0000074122
fr0013214145
fr0004016699
fr0010209809
fr0000072563
fr0000078321
fr0000038804
fr0000075517
fr0000065864
valeur
ouv
+ht +bs
mecelec
c 1,77
1,77
1,765
medasysg
c 0,359 0,359 0,35
média 6
c 13,8
13,8
13,8
memscapg
c 1,965 1,965 1,965
micropoleg
c 1,39
1,405 1,39
mndg
1,93
1,958
1,82
moul. strasbourg c
mr bricolage sa
b 10,7
10,7
10,7
mrm
c 1,48
1,48
1,48
musée grévin
c
nanobiotixg
b 17,17 17,52
16,52
navya
b 5,9
5,927 5,87
neopostG
a 23,34 25,46 22,86
neuronesg
b 23
23
22,7
nextstage
c100
100
100
officiis propertiesg c 1,49
1,49
1,48
ol groupeg
c 2,66 2,66
2,65
orapig
c 7
7,26
6,96
orchestra-pre.
c 1,035 1,055 1,03
orege
3,38 3,38
3,35
paragon id
c 27,5
27,55
27,5
c 84
84
82,5
parefg
passat
c 3,9
3,95
3,9
patrimoine & com
b 17,4
17,6
17,4
pcas g
c 15,4
15,42
15,4
poujoulat
c 38
38
38
poxelg
c 6,82 6,87
6,75
precia g
c200 202
200
prismaflexg
c 18,15 18,35
18,15
prodways group
b 4,1
4,18
4,01
prologueg
c 0,629 0,633 0,622
quotium tech.
c
ramsay gds
b 18,7
18,7
18,3
riberg
c 3,12
3,16
3,085
robertet sa
b550 560
550
roche bobois
b 21,6
21,6
21
s.a.m.s.e.
b 146
146
146
sabeton
c 24,6 24,6
24
c 6,7
6,7
6,7
scbsmg
séché env.g
b 27,4
27,4
26,5
selectirente
c
sergeferrari group c 9,14
9,2
9,1
signaux girod
c 16,45 16,65
16,45
sii
c 26,7
27
26,3
smcp
a 23,4 23,55 23,27
smtpcg
b 19,12 19,68
19,12
soc. fr. casinos
c
sodifrance
c
soditech ing.
c
sofibus
c
16,8
16,8
soft computingg c 16,8
sogeclairg
c 32,2 32,4
32,2
clôt écart vol
1,765+ 0,57
201
0,352+ 0,57
6537
13,8 + 0,36
1
1,965- 0,25
1
1,405+ 1,08 20484
1,894 - 1,87 207199
645
10,7
1,48 - 1,33
1
1
76
16,66 + 1,52 214649
5,9 - 0,51
1643
25,2 + 3,53 287060
22,7 - 1,3
540
100
2
1,48 - 0,67
5001
2,66
17025
7,2 + 2,86
1990
1,045+ 0,97
48521
3,38 + 0,3
390
27,5
35
82,5
79
3,95 + 2,07
2251
17,6 + 1,15
2623
15,42 + 0,13
129
38
+ 1,06
9
6,82
43608
200
- 1,96
241
18,35 + 1,1
927
4,1
63459
0,625+ 1,79 152710
21
18,4
3,14
554
21
146
24
6,7
27
- 5,16
+ 1,13
+ 0,73
- 1,87
- 3,23
- 2,9
- 1,1
80
14964
550
5009
34
350
4063
4903
9,1 - 0,44
16,65 + 1,52
27
+ 1,31
23,47 + 0,73
19,34 + 0,73
401
271
9044
74388
709
70
2,5
18,4
0,985
187
16,8
32,4 + 0,62
268
23
isin
fr0000131732
fr0000063307
fr0004529147
fr0013295789
fr0004037182
fr0000066482
fr0000060949
fr0000064388
fr0000039240
fr0000036816
fr0010127662
fr0000054215
fr0000034548
fr0000074197
fr0000062465
fr0004186856
fr0000066680
fr0000050049
fr0000035719
fr0000065765
fr0004183960
fr0011995588
fr0004034072
fr0011471291
valeur
spir com.
tayninh
tessig
tff group
thermocompactg
tipiak
tivoly
tonna elect.
toupargel groupe
tour eiffel
txcellg
unibel
union fin. fr. bque g
utig
verneuil part.
vetoquinolg
videlio (ex:iec)
viel et cieg
viktoria investg
visiodentg
voluntis
voltalia
xilam animationg
ymagisg
ouv
+ht
c 2,66 2,66
c
b 132,5 133
b 42,7
43,2
c
c 81,5
81,5
c 36,8 36,8
c
c 3,48 3,5
b 47,5
47,8
2,545 2,555
a
b 28
28,2
c 0,618 0,62
c
b 51,4
51,6
c 1,87
1,87
c 5,18
5,2
c
c
c 10,252 10,5
b 9,79
9,84
c 41
41,9
3,7
3,78
+bs
2,64
us4282911084
us4567881085
ma0000011488
us58933y1055
us7427181091
lu0934195610
us9098831004
ch0008175645
ga0000121459
us91912e1055
bmg9887p1068
actions
françaises
euronexT hors srd suite
clôt écart vol
2,64 - 2,22
1197
1,36
129
42,7
131
- 1,5
43,05 + 0,82
79
36,8
79
- 2,47
36,8
3,48
47,4
2,545
3,5
47,8 + 0,42
2,55
2846
1177
35,5
186
1
0,41
isin
fr0010641449
fr0010397760
fr0012788065
fr0012816825
fr0011053636
fr0011648716
fr0010907956
fr0000035818
fr0004166197
fr0000044810
fr0010342329
fr0012819381
fr0013204070
fr0000077562
fr0004153930
fr0010458729
fr0004155687
fr0004032746
fr0004171346
fr0000064529
fr0000061608
fr0004197747
fr0013263878
fr0004155240
fr0004045847
855
27,7 + 0,36
0,62 + 0,32
51
1,82
4,93
51
- 0,78
1,86 + 6,9
5,06 - 2,32
10,25
9,72
40,4
3,64
10,5 + 2,42
9,79 - 0,1
41,85 + 2,57
3,7 + 0,54
1929
2001
2,34
521
11505
12917
4,74
2,3
145
2881
8173
21153
auTres valeurs de la Zone euro
lu0569974404
it0001389631
be0974260896
nl0010949392
be0974290224
nl0006294274
ie00bjys1g50
be0003853703
fi0009000681
be0946620946
nl0000289783
nl0000289817
aperam
beni stabili
celyad
cnova nv
dexia
euronext
mainstay medical
montea cva
nokiaR
rentabiliweb gpg
robeco nv
rolinco
a 39,37
0,753
c 23,6
a 4,12
c 4,43
a 57,35
16,2
55,6
a 4,738
c
39,56
41,64
39,43
0,753
23,6
4,12
4,47
58,1
16,2
57
4,755
39,06
0,753
23,1
4,12
4,4
57,1
16,2
55,2
4,71
39,31 - 0,15
0,753+ 0,4
1266
23,32 - 0,68
23012
4,12
231
4,46 + 1,6
2307
58,1 + 1,49
141211
16,2 + 1,25
10000
57
+ 1,79
4,741 - 0,08 246367
39,56
41,64
39,56
41,64
39,56 + 0,23
41,64 + 0,51
52,5
c
15,2
12,9
60,5
13
60,5
12,8
60
12,8 - 0,78
60
71
+ 1,1
664
56
59,13
19,91
c
a 152,5
13
c
46
153,5
13
150,5
13
151,5 - 1,62
13
+ 4,42
1151
200
0,02
euronexT groWTh (sélection)
101
1362
91935
27,7
0,618
hexcel
infosys
maroc telecom
merck and co inc
procter & gamble
rorento cdh
rusal plc
televerbier
total gabon
vale sa
Zci limited
valeur
agrogeneration
auplata
biocorp
biophytis
blockchain group
carbio
carmat
esker
evolis
europlasma
gaussin
groupe guillin
groupe parot
hiolle industries
hybrigenics
implanet
mastrad
neovacs
nextedia
nsc groupe
piscines desjoyaux
theradiag
umanis
vergnet
voy. du monde
ouv
0,299
0,072
8,78
2,29
0,361
7,68
26,25
66,3
24,3
0,115
0,238
28
8
4,86
0,44
0,236
0,301
0,299
0,999
+ht
0,3
0,073
8,78
2,295
0,37
7,92
26,6
67,1
24,8
0,129
0,245
28
8
4,88
0,446
0,24
0,31
0,299
1,006
+bs
0,298
0,067
8,7
2,21
0,355
7,27
26,05
66
24,3
0,112
0,237
26,6
7,78
4,86
0,431
0,23
0,288
0,29
0,931
clôt écart vol
0,298- 0,67
34501
0,068- 5,29 15231062
8,78
85
2,22 - 4,1
62273
0,355- 4,31
68569
7,89 + 0,77
15061
26,35 + 0,38
2697
67 + 0,6
3172
24,8
302
0,116+ 0,87 7597451
0,244+ 3,39 621376
26,6 - 5
13595
7,98 - 0,25
1471
4,88 + 0,41
353
0,433- 3,56
42746
0,234- 1,68
211191
0,31 + 2,99
57155
0,29 - 3,65 851013
0,94 - 4,47 145069
82
13,85 13,85
13,85
13,85 + 0,36
1,35
1,375
1,34
1,34 - 2,19
11
11
11
11
- 0,45
0,329 0,343 0,305
0,308- 4,64
135,5 136,5
131,5
132,5 - 2,21
cerTiFicaT/Fonds
INVESTIR 10 GRANDES VALEURS
INVESTIR PEA PALATINE
8,98
156
12280
13391
497115
1167
investir 10
i10gs - Fr0011630474
Fr0013284114
138.2
99.96
0,51
-0,22
VaLeurs Zone internationale
ch0008853209
sn0008626971
cm0000035113
us1491231015
sn0000033192
gb0002374006
us5324571083
ci0000053161
ch0308403085
agta record
bras. ouest afr.
brass. cameroun
caterpillar inc.
cfoa
diageo
lilly and co
forestière eq.
geneurog
b 71,5
c
b
131,5
c
71,5
71,5
71,5
51
350
90
131,5
131,5
131,5 + 1,54
10
3,33
+ 0,53
- 2,19
29,1
90
c
b 4,3
750
4,42
4,3
4,3 + 2,38
6097
Taux eT changes
changes : cours au comptant
var.
veille
en %
var.
année
en %
dollar us
1,1751
livre sterliNg
0,8917
FraNc suisse
1,1383
couroNNe daNoise
7,4594
couroNNe Norv.
9,5309
kuNa croate
7,4246
couroNNe suedoise
10,3562
dollar caNadieN
1,5229
yeN JaPoNais
132,703
dollar australieN
1,6188
rouble russe
77,4577
rouPie iNdieNNe
85,309
dollar Neo-zelaNdais 1,7654
couroNNe tcheQue
25,6764
ForiNt hoNgrois
323,53
zloty PoloNais
4,2768
lev bulgare
1,9558
dollar hoNg-koNg
9,1769
WoN sud coreeN
1309,84
Peso MexicaiN
22,2177
real
4,7472
dollar siNgaPour
1,6038
raNd sud-aFricaiN
16,6552
livre turQue
7,1585
reNMibi yuaN
8,0828
ruPiah
17517,1023
Peso PhiliPPiN
63,711
riNggit Malais
4,8665
bath thalaNdais
38,1421
-0,13
-0,13
0,24
0,00
-0,35
-0,08
-0,15
-0,08
-0,14
-0,30
0,00
-0,26
-0,33
0,25
-0,24
-0,30
-0,02
-0,16
-0,34
-0,60
-1,01
-0,23
-1,35
-1,34
0,03
-0,22
-0,20
-0,03
0,01
-2,12
0,50
-2,69
0,16
-3,25
-0,10
5,44
0,89
-1,99
5,28
12,00
11,28
4,39
0,53
4,11
2,42
-0,01
-2,18
2,26
-5,87
19,41
-0,12
12,08
57,17
3,56
7,71
6,15
-0,29
-2,43
principaux taux directeurs
pays
taux de référence
taux en %
26-09-2018
eur
eur
usd
gbp
chf
sek
dkk
jpy
cad
usd
1
1,1751
0,8917
1,1383
10,3562
7,4594
1,327
1,5229
gbp
chf
0,851
1,1214
1
1,3178
0,7588
1
0,9675
1,2751
8,813
11,6155
6,3477
8,3651
1,1293 148,8192
1,2961
1,7079
0,8785
1,0336
0,7843
1
9,1094
6,5604
116,72
1,3394
Marché obligataire
Taux marchés monétaires et eurodevises
cours de changes croisés
cours
bce
26-09-2018
1 euro en devise
sek
dkk
0,0966
0,1135
0,0861
0,1098
1
0,7203
12,8121
0,147
0,1341
0,1575
0,1195
0,1524
1,3884
1
0,1779
20,4173
jpy (100)
cad
0,7536
0,8855
0,672
0,8568
0,0781
5,621
1
1,1476
0,6566
0,7716
0,5855
0,7466
6,8009
4,8978
0,8714
1
26-09-2018
marchés monétaires
1 mois
3 mois
jour
6 mois
1 an
Zone euro-0,37/-0,67 -0,28/-0,58 -0,19/-0,49 -0,18/-0,48 -0,11/-0,41
ecarts de taux avec l’allemagne
26-09-2018
6 mois
allemagne 100,23
portugal
-0,22
france
-0,01
espagne
-0,03
italie
-0,31
2 ans
5 ans
7 ans
10 ans
-0,54
0,51
0,06
0,27
1,53
-0,08
0,83
0,11
0,44
2,01
0,18
1,22
0,18
0,74
2,23
0,47
1,43
0,33
0,99
2,33
euromts
indice
var %
FraNce
1-3 aNs
5-7 aNs
10-15 aNs
Plus 15 aNs
Plus 25 aNs
eMtxi-be
250,27
170,62
233,94
283,70
331,35
339,88
232,87
0.12
0.33
0.14
0.22
0.38
0.49
0.18
31/12 var %
248,89
171,84
236,20
284,90
327,74
332,52
234,24
0.44
0.24
-1.10
-0.64
0.72
1.71
-0.76
cours a TerMe de l’euro contre les principales devises
gbp
chf
sek
dkk
jpy (100)
cad
1,1751
1,1751
usd
0,8917
0,8918
1,1368
1,1369
10,3555
10,3568
7,4590
7,4597
132,6990
132,7070
1,5229
1,5230
-0,0045
-0,0047
-0,0026
-0,0030
0,0015
0,0011
-0,0065
-0,0105
0,0025
0,0022
-0,1219
-0,1473
-0,0038
-0,0042
-0,0102
-0,0105
-0,0023
-0,0048
0,0023
0,0019
-0,0058
-0,0098
0,0055
0,0038
-0,1662
-0,1945
-0,0097
-0,0101
-0,0198
-0,0201
-0,0074
-0,0079
0,0036
0,0031
-0,0043
-0,0105
0,0099
0,0073
-0,1966
-0,2407
-0,0195
-0,0201
-0,0403
-0,0409
-0,0141
-0,0146
0,0060
0,0053
-0,0141
-0,0238
0,0177
0,0121
-0,2729
-0,3562
-0,0413
-0,0421
26-09-2018
comptant
achat
veNte
a 1 mois
achat
veNte
a 3 mois
achat
veNte
a 6 mois
achat
veNte
a 12 mois
achat
veNte
bce
taux pret marginal 0.25 %
taux repO (refi)
0.00 %
taux DepOt
-0.40 %
royaume uni taux jour le jour
0.45 %
taux De base
0.75 %
usa
taux jour le jour
1.83 %
fOnDs feDeraux
2.00 %
2 ans
2.88 %
10 ans
3.13 %
japon
boj tokyo
-0.10 %
taux jOur le jOur
-0.25 %
taux repO (refi)
-0.10 %
10 ans
0.10 %
Taux bons du trésor
btf
taux
1 Mois
3 Mois
6 Mois
9 Mois
1 aN
2 aNs
5 aNs
10 aNs
-0,58
-0,56
-0,58
-0,58
-0,55
-0,35
0,19
0,83
indices de référence des emprunts à taux variables
moy.
mens.
juil. 16
août 16
sept. 16
oct. 16
nov. 16
déc. 16
janv. 17
fév. 17
mars 17
avr. 17
mai 17
juin 17
juil. 17
août 17
sept. 17
oct. 17
nov. 17
déc. 17
janv. 18
fév. 18
mars 18
avr. 18
mai 18
juin 18
juil. 18
août 18
tmm
euribor
1 mois
3 mois
-0,3279
-0,3398
-0,343
-0,3462
-0,3486
-0,3501
-0,3511
-0,353
-0,3532
-0,3563
-0,3585
-0,3569
-0,359
-0,3561
-0,3573
-0,3589
-0,3513
-0,3411
-0,3614
-0,3649
-0,3628
-0,3648
-0,3628
-0,3614
-0,3636
-0,359
-0,369
-0,37
-0,371
-0,371
-0,373
-0,373
-0,371
-0,372
-0,372
-0,372
-0,373
-0,373
-0,373
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,369
-0,369
-0,37
-0,371
-0,372
-0,371
-0,37
-0,37
-0,369
-0,294
-0,298
-0,302
-0,309
-0,313
-0,313
-0,325
-0,329
-0,329
-0,33
-0,329
-0,33
-0,33
-0,329
-0,329
-0,33
-0,329
-0,328
-0,328
-0,329
-0,328
-0,329
-0,326
-0,322
-0,321
-0,319
tme
0,23
0,21
0,25
0,36
0,70
0,80
0,91
1,11
1,10
0,97
0,87
0,71
0,89
0,78
0,77
0,77
0,65
0,62
0,82
0,97
0,85
0,80
0,83
0,83
0,68
0,73
source cdc ixis
tmor.
pub. priv.
moy.
eonia
euribor
tec
hebdo
1 mois 3 mois 10
the
0,43
0,41
0,45
0,56
0,90
1,00
1,11
1,31
1,30
1,17
1,07
0,91
1,09
0,98
0,97
0,97
0,85
0,82
1,02
0
0
0
0
0
0
0
21-08
22-08
23-08
24-08
27-08
28-08
29-08
30-08
31-08
03-09
04-09
05-09
06-09
07-09
10-09
11-09
12-09
13-09
14-09
17-09
18-09
19-09
20-09
21-09
24-09
25-09
26-09
0,70
0,70
0,70
0,71
0,71
0,71
0,71
0,71
0,76
0,76
0,76
0,76
0,76
0,75
0,75
0,75
0,75
0,75
0,75
0,75
0,75
0,75
0,75
0,82
0,82
0,82
0,82
0,43
0,41
0,45
0,56
0,90
1,00
1,11
1,31
1,30
1,17
1,07
0,91
1,09
0,98
0,97
0,97
0,85
0,82
1,02
1,17
1,05
1,00
1,03
1,03
0,88
0,93
-0,36
-0,361
-0,363
-0,363
-0,363
-0,363
-0,363
-0,363
-0,364
-0,342
-0,342
-0,356
-0,353
-0,356
-0,361
-0,361
-0,358
-0,364
-0,371
-0,366
-0,366
-0,366
-0,367
-0,365
-0,367
-0,367
-0,366
-0,369
-0,371
-0,371
-0,371
-0,369
-0,37
-0,371
-0,37
-0,37
-0,369
-0,37
-0,369
-0,369
-0,371
-0,372
-0,371
-0,372
-0,371
-0,372
-0,371
-0,372
-0,372
-0,371
-0,372
-0,371
-0,372
-0,37
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,318
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
0,63
0,65
0,66
0,66
0,68
0,68
0,70
0,71
0,68
0,67
0,68
0,69
0,70
0,69
0,71
0,72
0,70
0,70
0,72
0,74
0,74
0,78
0,77
0,76
0,77
0,82
0,82
thor.
pub.
priv.
0,90
0,90
0,90
0,91
0,91
0,91
0,91
0,91
0,96
0,96
0,96
0,96
0,96
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
1,02
1,02
1,02
1,02
0,90
0,90
0,90
0,91
0,91
0,91
0,91
0,91
0,96
0,96
0,96
0,96
0,96
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
1,02
1,02
1,02
1,02
MaTières preMières
MéTaux précieux
MéTaux non Ferreux
MéTaux sTraTégiQues
produiTs péTroLiers
sucre
paris
OR (euros cPror/*cours hebdo)
26/09
25/09
COURS PriMe Prec.
lingot
0
32700
32330
10 florins
198
1,23
198
5 dollars*
289
18,87
289
10 dollars
560
15,17
551
20 dollars
1115
14,62
1100
5 roubles*
0
-100
0
50 pesos
1235,5
1,91
1245,5
latine
193
2,82
193
napoleon
197,7
5,32
198,4
1/2 napoleon* 110
17,2
102,5
souverain eli i* 256
8,17
255
souverain
241
1,84
249
1/2 souverain* 127
7,33
127
suisse
192,4
2,5
192,4
tunisienne*
193
2,82
193
mark*
250
8
250
krugerrand
1090
8,4
1090
lingotin 500grs 17000
5,17
17000
lingotin 250grs 8470
4,79
8390
lingotin 100grs 3400
5,17
3400
argent c3e (euro Par kilo) (csFaNMP)
475,32
468,76
cuivre (girm):
Londres
(eN dollars)
rotterdam
(barges - Fob) (eN $ Par toNNe)
gas oil 0.1% sul.
678
london daily price:
palladium (euro Par kilo) (csFaNMP)
Fix1
28 940
28 897
Fix2
29 178
29 066
cathodes : 5510 a coMPter du 26/09/
autres demi produits cuivreux :
base cuivre
630,43 dePuis le 26/09
base laMiNé laitoN 1 titre 527,56 dePuis le 26/09
base laMiNé laitoN 70/30 536,92 dePuis le 26/09
base laMiNé laitoN 85/15
583,67 dePuis le 26/09
base laMiNé broNze 94/6
713,56 dePuis le 26/09
base laMiNé broNze 94/4
685,85 dePuis le 26/09
London MeTaL exchange
26/09
25/09
alliage d`alumin. (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
1410-1420
1450-1500
13560
aluminium (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
2018-2020
2054-2054,5
1006775
cash
3 Mois
stocks
London BuLLion MarKeT
26/09
25/09
argent (eN ceNts Par oz)
Fixage
1 433
1 440
etain (en $ par tonne)
1 202
palladium (eN dollars Par oNce troy)
1 065
1 065
platine (eN dollars Par oNce troy)
824
827
neW YorK
argent (eN ceNts Par oNce)
settleMeNt
26/09
déc. 18
14,41
JaNv. 19
14,47
Mars 19
14,51
Mai 19
14,57
Juil. 19
14,66
or (eN dollars Par oNce)
settleMeNt
settleMeNt
25/09
14,49
14,55
14,61
14,7
14,83
settleMeNt
26/09
déc. 18
1198,8
avr. 19
1209,9
JuiN 19
1215,5
aout 19
1222
déc. 19
1233,8
platine (eN dollars Par oNce)
settleMeNt
oct. 18
JaNv. 19
avr. 19
Juil. 19
oct. 19
26/09
822,5
826
830,7
836,9
842,8
25/09
1205,7
1216,3
1222,7
1230,2
1239,6
settleMeNt
25/09
822,6
826
830,6
811
855,1
2034,5-2035
2065-2066
1013050
cuivre (en $ par tonne)
platine (euro Par kilo) (csFaNMP)
Fix1
22 572
22 691
Fix2
22 575
22 571
or (eN dollars Par oz)
Fix
1 194
1460-1470
1525-1535
13600
cash
3 Mois
vol.
6275,5-6276
6280-6282
212925
18950-18975
18945-18950
2865
6318-6320
6320-6320,5
214350
18980-18985
18900-18950
2865
12840-12845
12950-12960
229464
éLecTriciTé
clôture
26/09
base
40,69
PoiNte
46,28
ice futures
(eN gbP Par MWh)
clôture
12970-12980
13075-13080
229722
plomb (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
2016-2018
2028,5-2029
116350
2028-2029
2033-2035
116600
Zinc (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
2526-2526,5
2525-2525,5
204975
2530-2531
2526-2527
206375
neW YorK
cuivre (en cents par lb)
settleMeNt settleMeNt
oct. 18
Nov. 18
déc. 18
JaNv. 19
26/09
2,8
2,82
2,83
2,83
25/09
2,8
2,81
2,82
2,83
vol
1029
213
70560
179
base Nov 18
base dec 18
PoiNte Nov 18
PoiNte dec 18
26/09
75,18
75,99
83,43
83,47
KuaLa LuMpur
settleMeNt settleMeNt
Jou r
26/09
18950
25/09
18950
vol
clôture
25/09
40,69
46,28
clôture
25/09
75,18
75,99
83,43
83,47
vol
364004
192492
vol
clôture
clôture
avr. 19
Mai 19
JuiN 19
Juil. 19
aout 19
26/09
70,75
70,65
70,28
69,98
69,65
25/09
71,3
71,08
70,8
70,48
70,13
472,5
447,5
92,95
93,37
523,5
491,5
91,2
90,97
524
492
éMission co2
nymex emissions (eN euros Par toNNe)
clôture
sPot
26/09
21,9
clôture
25/09
21,9
settleMeNt settleMeNt
vol
25/09
27,45
27,55
27,75
gaz naTureL
Nov. 18
déc. 18
JaNv. 19
26/09
3,05
3,13
3,21
vol
clôture
vol
25/09
3,05
3,12
3,2
clôture
25/09
29,6
vol
vol
1
settleMeNt settleMeNt
26/09
oct 2018 29,51
Nov 2018 29,75
dec 2018 29,88
25/09
29,54
29,94
30
Oct. 18
Déc. 18
Mars 19
clôture
clôture
26/09
25/09
déc. 18
1541
1562
Mars 19 1577
1595
Mai 19
1592
1610
Juil. 19
1603
1624
sePt. 19
1616
1635
new york (eN $ Par toNNe)
vol
6589
7358
2008
1489
2212
déc. 18
Mars 19
Mai 19
sePt. 19
déc. 19
26/09
2151
2176
2189
2222
2240
25/09
2193
2215
2234
2268
2280
vol
18754
11580
2874
356
442
settleMeNt settleMeNt
26/09
336,9
339
348
25/09
336,5
339
348
settleMeNt settleMeNt
vol
26/09
25/09
Nov. 18
1511
1506
4633
JaNv. 19 1507
1503
5088
Mars 19 1523
1519
2520
Mai 19
1539
1534
393
Juil. 19
1554
1551
238
new york-arabica (en cents par lb)
settleMeNt settleMeNt
vol
7731
2026
déc. 18
Mars 19
Mai 19
sePt. 19
26/09
98,5
101,85
104,2
108,95
25/09
97,15
100,5
102,9
107,7
vol
vol
10391
2676
911
742
new york (coNt. No2 - eN ceNts Par lb)
Jou r
26/09
25/09
112,45
115,7
vol
79381
23339
4966
settleMeNt settleMeNt
vol
26/09
25/09
Nov. 18
9,8
9,89
JaNv. 19 9,98
10,02
Mars 19 10,16
10,16
avoine à chicago
(eN ceNts Par boisseau)
472
285
30
settleMeNt settleMeNt
vol
147
29
settleMeNt settleMeNt
26/09
178,2
176,85
178,3
vol
25/09
176,75
0
0
298
veau vivaNt - bresil - brl :
150.7
le 25/09//18
betail vivaNt - cMe - usd :
1.1235
le 25/09//18
betail d'eNgrais - cMe - usd :1.56625
le 25/09//18
Porc Maigre - cMe - usd :
0.62425
le 25/09//18
Porc FraNce e - eur :
1.5
le 02/03//17
indices
rJ crb
settleMeNt settleMeNt
784
63
117
BeTaiLs
londres-robusta (en $ par tonne)
clôture
vol
settleMeNt settleMeNt
26/09
25/09
déc. 18
362,25
363,75
Mars 19 374,25
375,75
Mai 19
382
383,25
riZ à chicago (eN ceNts Par lb)
vol
clôture
125
3
2
26/09
25/09
Nov. 18
177
176,5
JaNv. 19 179,5
178,25
Mars 19 182,5
181,5
mais à chicago (eN ceNts Par
boisseau)
Nov. 18
JaNv. 19
Mars 19
jus d’orange
chicago (eN $ Par 1000 bdFt)
vol
caFé
Bois
Nov. 18
JaNv. 19
Mars 19
20794
76571
18518
10287
5237
settleMeNt settleMeNt
26/09
25/09
déc. 18
520,5
520,75
Mars 19 545
539,5
Mai 19
551,75
551,25
mais à paris (eN euros Par toNNe)
Prix indicatif de l'organisation internationale du
café (cents us/livre) :
Prix composé : 97.12
Moyenne quinze derniers jours : 205.461
new york (cont. n°2 - cents par lb)
25/09
80,2
78,98
79,45
25/09
10,36
11,15
11,26
11,4
11,72
vol
vol
coTon
settleMeNt settleMeNt
26/09
9,98
10,87
11,02
11,19
11,53
vol
settleMeNt settleMeNt
26/09
25/09
déc. 18
201,5
200,75
12341
Mars 19 203,75
203
3214
Mai 19
204,75
204
1469
blé à chicago (eN ceNts Par boisseau)
26/09
25/09
déc. 18
258,75
256,5
Mars 19 262,5
262,75
Mai 19
264,5
260,5
blé fourrager à londres
(eN £ Par toNNe)
iNdice cotlook a : 88,05, le 26/09//18
26/09
90,7
78,77
79,34
oct. 18
Mars 19
Mai 19
Juil. 19
oct. 19
clôture
settleMeNt settleMeNt
nymex ( eN $ Par Mbtu)
clôture
clôture
vol
6452
3094
912
454
341
Prix indicatif de l'organisation internationale du
cacao (dollars/tonne) : le 24/09/
Prix indicatif : 2159,15
londres (eN £ Par toNNe)
uraniuM
26/09
27,45
27,55
27,75
clôture
cacao
uranium nymex (en $ par lb)
Nov. 18
déc. 18
JaNv. 19
clôture
26/09
25/09
déc. 18
311,3
317,1
Mars 19 313,5
319,6
Mai 19
318
323,5
aout 19 322,6
328,4
oct. 19
326,1
330,2
new york (eN ceNts Par lb)
blé de meunerie n°2 à paris
(eN euros Par toNNe)
vol
powernext gas futures
26/09
25/09
Nov. 18
710,75
713,5
65715
Fév. 19
704,5
707
6214
Mars 19 702,75
705
3994
avr. 19
700,75
702,75
3405
Mai 19
699,25
701
2442
new york nymex wti (eN $ Par baril)
clôture
472,5
447,5
singapour
gasoliNe 97
gas oil
Fuel oil (180)
Fuel oil (380)
clôture
26/09
25/09
Jour
81,51
81,87
Nov. 18
81,51
81,87
98791
JaNv. 19 80,46
80,78
58283
londres-gaZole (eN $ Par toNNe)
clôture
fuel
Fuel oil (hs 180)
Fuel oil (hs 380)
26/09
Nord da 29,22
londres-brent (eN $ Par baril)
clôture
londres (eN dollars Par toNNe)
679,5
powernext gas spot
produiTs péTroLiers
clôture
etain (en dollars par tonne)
25/09
ice
(eN gbP Par MWh)
nickel (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
26/09
antimoine 99,65% (par tonne)
8600
8600
bismuth 99,99% (par lb)
4,55
4,55
cadmium 99,95% (par lb)
1,25
1,25
cobalt (cathodes) 99,80% (par lb)
33,5
33,5
eponge de titane 99,60% (par kg)
7,65
7,65
ferro manganese (hc) (par tonne)
975
975
ferro molybdene (par kg)
29,3
29,3
germanium (par kg)
1650
1650
selenium 99,50% (par lb)
14
14
silicium (par tonne)
2000
2000
céréaLes
11,23 cts/lb
vol
112.45
26/09
25/09
200,15
200,94
reuters coM. 2295,64
2296,34
Moodys coM. 5603,53
5560,65
or iNdustriel 33011
33041
lMex
3013,2
2999,7
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 33
Les Echos Jeudi 27 septembre 2018
dernier
dividende net
en euros**
mont. date
Mirabaud Asset Management
Tél. +41 058 200 60 01
www.mirabaud.com
marketing@mirabaud-am.com
A la recherche d’une gestion active
de conviction ?
Tous les details de nos solutions d’investissement
à disposition ici : www.mirabaud-am.com
Pictet Asset Management
34, avenue de Messine 75008 Paris
Tél. : 01 56 88 71 00
www.assetmanagement.pictet
code isin
désignation
des valeurs
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
dernier
dividende net
en euros**
mont. date
code isin
désignation
des valeurs
309,87 25/09
LU0130729220 Pictet-emerging mkts
561,81 24/09
LU0128490280 Pictet-eur Bonds
543,92 26/09
LU0144509717 Pictet-euroPean sust. eq.
254,7
LU0128467544 Pictet-gloBal emerg.deBt
363,81 26/09
LU0935268721 ram (l) sf em mkt core eq
LU0168449691 Pictet-greater china
563,61 21/09
LU0188501257 Pictet-health
290,13 25/09
désignation
des valeurs
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
493,61 25/09
101,4 25/09
LU1626130063 sWiss small & mid caPs (chf)
LU0704154292 ram (l) sf em mkt eq
175,82 25/09
LU1626129727 sWiss all caPs (chf)
107,66 25/09
LU0375629556 ram (l) sf euroPean eq
464,97 25/09
LU1626130816 silk road Zone stocks (usd)
103,33 25/09
LU1048876350 ram (l) sf gB shldr yld eq
134,16 25/09
LU0851564897 euroPean equity (eur)
165,41 25/09
111,64 25/09
LU0705072691 ram (l) sf l/s em mkt eq
118,96 21/09
LU1626130220 high div. euroPe stocks (eur)
98,69 25/09
LU0217139020 Pictet-Premium Brands
160,68 25/09
LU0705071701 ram (l) sf l/s euroPean eq
155,24 21/09
LU0851564541 World equity (eur)
156,45 25/09
140,94 25/09
LU0375630729 ram (l) sf north am eq
317,76 25/09
58,59 25/09
LU1074511459 ram (l) tf conv euroPe
146,5 25/09
258,12 21/09
LU1279334210 Pictet-roBotics
753,52 25/09
LU0338483075 Pictet-russian equities
dernier
dividende net
en euros**
mont.
date
synchrony (lu)
25/09
16200,96 25/09
LU0090689299 Pictet-Biotech
LU0256846139 Pictet-security
254,17 25/09
LU0419186167 ram (l) tf gB Bd tot ret
141,88 25/09
LU0340554913 Pictet-digital
307,15 25/09
LU0130732364 Pictet-small caP eur.
1233,81 25/09
LU0935723782 ram (l) tf ii asia Bd tot ret
137,69 25/09
LU0255798109 Pictet-emerg lc deBt
153,74 26/09
LU0104884860 Pictet-Water
88,64 25/09
code isin
LU0176900511 Pictet-JaPanese eq. sel.
LU0155303323 Pictet-asian eq. JaPan
LU0280430660 Pictet-clean energy
dernier
dividende net
en euros**
mont. date
Banque Cantonale
de Genève (France) SA
Tél. 04 72 07 31 50
bcgef.fr/fonds
LU0130728842 Pictet-emerging euroPe
LU0070964530 Pictet-indian eq.
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
classification
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
classification
désignation
des valeurs
code isin
classification
classification
sicav//fcp
297,35 25/09
Valeur unitaire hors frais : valeur de la part ou de l’action hors droits d’entrée ou de sortie éventuels. Les SICAV éligibles au PEA sont signalées par un astérisque *. Le pictogramme P indique la cotation d’un FCP.
Classification des OPCVM : actions françaises (AF), actions de la zone EURO (AE), actions internationales (AI), monétaires EURO (ME), monétaires à vocation internationale (MI), obligations et autres titres de créances libellés en EURO (OE), obligations et autres titres de créances internationaux (OI), sicav luxembourgeoises (LX), diversifiés (DI), garantis ou assortis d’une protection (GP). ** : en euros ou dans la devise indiquée dans la colonne «DéSIGnAtIOn DES VALEURS».
carnet
fr
PORTRAIT
par Laurent Marcaillou
–– Correspondant à Toulouse
ATB
Charles
Champion
atterrit à l’aéroport
de Toulouse
« J’ai toujours adoré les avions ! » Après avoir fait
toute sa carrière chez Airbus de 1980 à
juillet 2018, Charles Champion préside depuis
août le conseil de surveillance de l’aéroport
Toulouse-Blagnac, succédant à Anne-Marie
Idrac. Un défi de plus pour ce marathonien de
62 ans, qui devra réconcilier les actionnaires de
l’aéroport, en conflit depuis sa demi-privatisation en avril 2015. L’Etat, qui garde 10,01 % des
parts, a vendu 49,99 % du capital du concessionnaire pour 308 millions d’euros à deux
actionnaires chinois réunis dans Casil Europe,
tandis que la CCI, Toulouse Métropole, la région
et le département en conservent 40 %.
L’ancien patron de l’ingénierie d’Airbus
devra utiliser sa capacité à maîtriser les systèmes complexes. « Des amis m’ont demandé ce
que j’allais faire dans cette affaire, dit-il, amusé.
Mais j’étais déjà en contact avec l’aéroport car
Airbus est un gros utilisateur de la plate-forme et
les actionnaires chinois cherchaient quelqu’un
qui connaissait les acteurs locaux. »
Premier occupant de l’aéroport, Airbus voit
d’un bon œil son arrivée à la présidence. Et pour
les actionnaires chinois, il est un moyen de se
rapprocher de l’avionneur.
Charles Champion a occupé presque tous les
postes chez Airbus depuis son embauche, il y a
trente-huit ans, à l’atelier de fabrication électrique d’Aérospatiale, après ses études à l’Isae-Supaéro et un master en aéronautique à Stanford.
Il a été responsable de la chaîne d’assemblage de
l’A320 et a mis en place celle de l’A321 à Hambourg.
Monté au siège parisien en 1993, il a aussi
dirigé les programmes d’Airbus pour la filiale
française en négociant le partage industriel avec
les partenaires allemand, anglais et espagnol. De
1995 à 1997, il a été responsable du programme
de l’avion militaire A400M, avant de diriger les
ventes d’Airbus en Europe de l’Est et du Sud.
Un caractère enjoué
Il a atteint l’apogée de sa carrière en prenant en
décembre 2000 la direction du programme de
l’A380 de 550 places, le plus gros projet de l’aviation civile avec 10.000 ingénieurs et 10 milliards
d’euros ! « Ça a été une aventure, il fallait confirmer la configuration de l’avion, trouver les ingénieurs, maîtriser les contraintes de bruit et de performance, énumère-t-il, le regard brillant. C’était
usant mais on a réussi à le sortir sans burn-out. »
Las, l’incompatibilité entre les câblages des tronçons allemands et français a retardé la livraison
de deux ans et alourdi le coût. Charles Champion
est retiré du programme en septembre 2006 et
ENTREPRISES
LES MOUSQUETAIRES
SPEEDY
Eric Terefenko
est nommé directeur général du
Groupement Les Mousquetaires.
Eric Terefenko, 54 ans, diplômé de
l’ESCP Europe, a occupé des postes
de direction au sein de groupes
comme Mobil, BP, Delek. Après trois
ans passés au sein de l’équipe stratégie retail de BP (à Londres), il a dirigé
le réseau multicanal des stations BP
en France, en Espagne et au Portugal.
Sébastien Essioux, 51 ans, diplômé
de l’ESCP Europe, a œuvré une quinzaine d’années dans le conseil à des
directions générales, en France et à
l’étranger, successivement chez
Andersen Consulting (Accenture),
Mars & Co, Mitchell Madison Group
et AT Kearney. En 2005, il a intégré le
groupe Bel, où il fut directeur de
est nommé président.
Sébastien Essioux
envoyé à la direction du service après-vente. Il a
rebondi en devenant vice-président exécutif de
l’ingénierie du groupe de 2010 à 2017 et président
de la filiale française à partir de 2015.
A l’aéroport, où il est arrivé en même temps
que le nouveau président du directoire, Philippe
Crebassa, ce négociateur au caractère enjoué va
chercher un consensus entre les actionnaires.
Les collectivités locales reprochent aux acquéreurs chinois d’avoir reversé en dividendes
16,5 millions d’euros puisés dans les réserves et
l’intégralité des bénéfices annuels (13,8 millions
en 2017). « Je suis chargé d’une mission pour pacifier les discussions et je ferai des propositions à la
fin de l’année sur ce qu’il est logique de conserver et
de distribuer en dividendes d’un point de vue économique », dévoile-t-il.
Pour absorber la croissance du trafic, en
hausse de 14,6 % en 2017 à 9,2 millions de passagers, le concessionnaire vient d’agrandir l’aérogare et ouvrira en octobre une jetée pour les
compagnies low cost. Les actionnaires chinois
veulent doubler le trafic d’ici à vingt ans, ce qui
inquiète les riverains car l’aéroport est enclavé.
« Les nouveaux avions sont moins bruyants et la
capacité de l’aéroport n’est pas limitée à court
terme, assure Charles Champion. Mais on a
commencé un exercice de prévision du trafic à
long terme pour savoir si une nouvelle aérogare
aurait un sens. »
Sous l’impulsion des actionnaires chinois,
« une ligne avec Tianjin en Chine [où Airbus a une
usine d’A320, NDLR] pourrait ouvrir dans les
mois à venir », affirme-t-il encore. Le nouveau
président avait déjà atterri à Blagnac, à 23 ans,
aux commandes d’un monomoteur pour son
certificat de qualification de radio internationale. Il a arrêté de piloter mais entame une
retraite active. Il préside l’Isae-Supaéro depuis
mai 2017, court 40 kilomètres par semaine, va
au théâtre et à l’opéra du Capitole dont il est
abonné depuis ses années d’étudiant. « L’opéra
est un travail d’équipe », dit-il en comparaison
avec l’aéronautique dont il a fait partager la passion à ses deux enfants ingénieurs, sa fille chez
General Electric et son fils chez Latecis. n
l’audit interne, directeur financier
France et directeur de la stratégie et
du développement. Il a ensuite
rejoint Axéréal pour y être directeur
financier groupe, puis directeur
général délégué, chargé de la finance
et de la stratégie. Depuis un an, il
était directeur financier du Groupement Les Mousquetaires.
IPSOS
Jacques Deregnaucourt
devient directeur général adjoint
d’Ipsos en France.
Jacques Deregnaucourt, 52 ans,
HEC - Institut du Management
Bouygues , a travaillé dans le groupe
TF1, notamment au poste de directeur général adjoint de TF1 Publicité,
chargé du marketing, des études, de
la stratégie et du développement.
Associé à la création de la filiale de
S4M aux Etats-Unis, il était global
senior advisor pour Pointlogic (à
New York) entre 2010 et 2014, puis
associé du cabinet BLL Partners.
Dernièrement, il était directeur
général de MarketingScan.
BANQUE PALATINE
Chrystelle Lachat
est nommée directrice
du marché des entreprises
de la Banque Palatine. A ce titre,
elle intègre le comité exécutif.
Chrystelle Lachat, 41 ans, est diplômée de l’ESC Saint-Etienne. C’est en
2007 qu’elle a rejoint la Banque Palatine. Ainsi, elle a successivement
occupé les postes de directrice de
l’agence de Saint-Etienne, de directrice de la clientèle entreprises de la
succursale de Lyon Brotteaux
(entre 2012 et 2014) et de banquièreconseil (de 2015 à 2018).
SAVILLS
Florence Tondu-Mélique
deviendra administratrice
non-exécutive indépendante,
à compter du 1er octobre.
Florence Tondu-Mélique, 41 ans,
diplômée de HEC Paris, titulaire du
MBA de Harvard Business School,
est présidente-directrice générale de
Zurich France et membre des comités exécutifs Emea et global commercial insurance du groupe
Zurich. Après des débuts chez
McKinsey & Company, elle devint
directrice exécutive chez AXA Real
Estate dès 2009 et AXA Investment
Managers. Entre 2013 et 2017, elle
était directrice générale opérationnelle pour l’Europe chez Hiscox.
VIVENDI
Frédéric Vallois
prend la direction
de la communication interne
et éditoriale de Vivendi.
Frédéric Vallois, 36 ans, diplômé en
affaires publiques de l’IEP de Paris,
conserve les fonctions de plume
auprès du directoire, qu’il assume
depuis 2012. Il a débuté comme
consultant « secteur public » chez
Deloitte. Il a ensuite été conseiller
ministériel auprès de Luc Chatel,
François Baroin et Valérie Pécresse
au porte-parolat du gouvernement.
PMU
Emmanuelle MalecazeDoublet
prend ce mercredi la fonction
de directrice financière du PMU,
membre du comité de direction.
Emmanuelle Malecaze-Doublet, 31
ans, diplômée de HEC Paris, a passé
près de six ans chez McKinsey &
Company. Elle a travaillé sur des
missions dans le secteur de la
grande consommation et du retail,
du luxe, ou encore de l’habillement,
en France et à l’international. Depuis
juin dernier, elle était directrice de
projets. A la tête de plusieurs équipes, elle travaillait sur des sujets liés
à la stratégie, à la transformation et
au digital.
ILS SONT NÉS
UN 27 SEPTEMBRE
Jean-Marc Barr, comédien
et réalisateur, 58 ans.
Arthur Blank, cofondateur
de Home Depot, 76 ans.
François Barrault, président
de l’Idate et du Digiworld
Summit, 58 ans.
Charles Burns, illustrateur,
63 ans.
Bruno Crémel,
general partner chez Partech
Ventures, 53 ans.
Jean-Loup Dabadie,
homme de lettres, 80 ans.
Mandy François-Elie,
championne d’athlétisme
handisport, 29 ans.
Jean-Louis Janssens, auteur
de BD, 59 ans.
Mathilde Lemoine,
group chief economist chez
Edmond de Rothschild, 49 ans.
Justine Lévy, écrivain, 44 ans.
Christophe de Maistre,
ex-président de Siemens
France, président de Pacte
PME, dirigeant chez Schneider
Electric, 52 ans.
Vincent Paris, directeur
général de Sopra Steria Group,
54 ans.
Ralph Toledano, chairman
de Victoria Beckham, 67 ans.
Serge Ragozin, directeur
général de la Société financière
du porte-monnaie électronique
interbancaire, 64 ans.
Isabelle Rougier,
directrice régionale
et interdépartementale
de l’hébergement
et du logement, 51 ans.
, Envoyez vos nominations à
carnetlesechos@nomination.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeudi 27 septembre 2018
` SUR LE WEB WWW.LESECHOS.FR
De A à « Dr Z »
Dieter Zetsche ne lâche pas complètement
le volant de Daimler.
L’INVITÉ
DES « ÉCHOS »
« Les Echos »
+
crible
Agnès Verdier-Molinié
Directrice de l’iFRAP
EMMANUEL MACRON Emmanuel Macron avait promis
une « transformation ». « Pour l’instant, nous n’avons pas
de transformation du modèle français. Nous n’avons pas
réorganisé les missions publiques, nous n’avons pas
recentré l’Etat sur ses missions premières… Tant que nous
ne transformons pas ce modèle, nous ne pouvons pas baisser
la dépense publique, et si on ne baisse pas la dépense publique,
on ne peut pas vraiment baisser l’impôt. On tourne en rond
autour de ce mot de “transformation”, avec finalement
de vieilles recettes qui ressortent au niveau budgétaire.
Pour l’instant, on est sur notre faim sur ce sujet-là », estime
Agnès Verdier-Molinié, qui publie le livre « En marche
vers l’immobilisme » (Albin Michel, septembre 2019).
IMPÔTS Le gouvernement avance le chiffre de 6 milliards
d’euros de baisses d’impôts pour les ménages dans
le cadre de la présentation de son budget 2019. Un chiffrage
qui est sujet à débat. « Les cotisations pour les salariés
vont augmenter pour financer leur retraite complémentaire :
cela va être 1,8 milliard d’euros de plus. Mais ça,
le gouvernement ne le compte pas [dans le chiffre
de 6 milliards, NDLR] car il considère que ce n’est pas lui qui
l’a décidé… Mais c’est quand même 1,8 milliard de moins
en pouvoir d’achat pour les Français. […] Ce n’est pas cohérent
de ne pas le compter. Le gouvernement est beaucoup dans
la communication, et c’est cela que je lui reproche. »
Interview réalisée par Olivier Harmant
a L’intégralité de l’émission sur lesechos.fr/invitedesechos
Toute sortie est une entrée qu’on prend dans l’autre sens. Dieter Zetsche
a lu Boris Vian. Le patron de Daimler laissera le volant l’an prochain à l’un de
ses bras droits. Mais dès qu’il le pourra, c’est-à-dire en 2021, comme le veulent
les règles de « Deutschland AG », il s’assiéra dans le siège passager de la
présidence du conseil de surveillance, en double commande sur les décisions
stratégiques et capitalistiques où son mandat de treize ans laisse
une impression d’inachevé. De A à « Dr Z » en quelque sorte, en passant par
la lettre K. Le chef suédois de la R&D de Mercedes-Benz, Ola Källenius,
quarante-neuf ans, a l’avantage de remplir deux conditions qui font un coup
d’éclat de la vraie-fausse sortie des plus belles moustaches de l’industrie
automobile. Il sera le premier patron en 132 ans d’histoire de l’inventeur de la
voiture à moteur à combustion à ne pas avoir de passeport germanique. Et
aussi le premier en un quart de siècle à ne pas avoir en poche son diplôme
d’ingénieur. « Do Epic Shit » (« Faites des trucs épiques ») n’est en effet pas
qu’un slogan sur les T-shirts de Dieter Zetsche. Mais les investisseurs, en
plaçant le titre à la neuvième plus mauvaise performance du DAX depuis son
arrivée (+103 %, dividendes inclus), ne lui en savent pas vraiment gré. « K »
devra faire attention à « S », comme Li Shufu. Après 1,6 milliard de moins-values sur sa participation prise au début de l’année, soit 15 % de la fortune
du Chinois selon AlphaValue, cette lettre-là sait certainement compter.
Facebook 23
Fannie Mae 27
Free 22
Google 23
Johnson & Johnson 20
Kuhn 26
Maison Rostang 21
Microsoft 23
Moody’s 27
Mozilla 23
Orange 22
ProWein 25
PSB Industries 26
Purdue
Pharmaceuticals 20
Santander 29
SCOR 30
SFR 22
SFR, 22
« Vous ne l’achèteriez pas pour vous-même, alors n’essayez pas de le vendre. »
L’une des rares citations de feu Emilio Botín rappelle qu’il était un grand
« dealmaker » qui a développé Banco Santander à coups d’acquisitions
audacieuses. C’est donc à lui que pense la City quand sa fille Ana Botín
– elle a repris le flambeau de la présidence exécutive – se félicite de l’arrivée
d’Andrea Orcel à la direction générale. Car le fleuron ibère avait participé
au découpage d’ABN Amro en 2007 et il s’en est fort bien remis, à la différence de Fortis et RBS. Le rôle d’Andrea Orcel, alors chez Merrill Lynch,
comme conseil de la banque britannique – qui a dû être sauvée par
le contribuable pour avoir eu les yeux plus gros que le ventre – ne lui a pas
valu la moindre aigreur à la City. Il est resté l’archétype des banquiers
d’affaires au « Golden Rolodex » sur lesquels la crise financière semble
n’avoir eu aucune prise. L’Italien polyglotte a bien su faire passer son mea
culpa. Son profil d’ancien patron de la banque d’investissement d’UBS sera
bien utile dans le pays où Santander rencontre le plus d’obstacles à ses ambitions de développement, les Etats-Unis. Il ne peut pas non plus faire
de mal si les fusions et acquisitions se réveillaient en Europe, même si
les experts d’Oddo soulignent à juste titre que les ratios de fonds propres
actuels ne sont pas propices aux grands raids d’antan. Quant à l’indifférence boursière (+0,23 % pour Santander et +0,15 % pour UBS), elle souligne
en creux la particularité du fleuron ibère qui parvient à remplacer sans
heurt la vieille garde d’Emilio, mais sans faire de l’ombre à Ana.
AVIS FINANCIERS
Crédit Lyonnais 29
SQLI 18
EN VUE
les echos est une publication du
principal associé ufipar (lvmh)
présiDent-Directeur général Pierre Louette
Directrice générale pôle les echos Bérénice Lajouanie
Directeur Délégué Bernard Villeneuve
Directeur De la réDaction Nicolas Barré
Directeurs Délégués De la réDaction
Dominique Seux et François Vidal
réDacteurs en chef
David Barroux (entreprises)
Laura Berny (enquêtes)
Daniel Fortin (magazine, opinions, innovation)
Arnaud Le Gal (les echos entrepreneurs
et opérations spéciales)
Etienne Lefebvre (france et international)
Clémence Lemaistre (information digitale)
Guillaume Maujean (finance-marchés)
Pascal Pogam (information
et transformation digitale)
réDacteur en chef technique Didier Boileau
Directeur De création Fabien Laborde
Directrice artistique aDJointe
Marion Brisson
eDitorialistes
Cécile Cornudet,
Jacques Hubert-Rodier, Eric Le Boucher,
Jean-Francis Pécresse, Jean-Marc Vittori,
Sabine Delanglade, Laurent Flallo,
Sylvie Ramadier (le crible)
Les eChos exeCUTIves
réDactrice en chef Muriel Jasor
Les eChos week-end
Directeur De la réDaction Henri Gibier
réDacteurs en chef Gilles Denis,
Karl de Meyer et Lucie Robequain
Directrice artistique Cécile Texeraud
sÉrIe LImITÉe
réDactrice en chef Frédérique Dedet
Directrice artistique
Clarice Fensterseifer
Directeur De la Diffusion et Du marketing clients Etienne Porteaux
Directeur stratégie et communication Fabrice Février
PUBLICITÉ Les Echos Team Media tél. : 01 87 39 78 00.
présiDente Corinne Mrejen
Directrice générale Cécile Colomb
Directrice publicité financiÈre Céline Vandromme
Directrice publicité commerciale Emmanuelle Denis
Directrice publicité lifestYle Anne-Valérie Oesterlé
servICe ABonnemenTs les echos 4, rue de mouchy 60438 noailles cedex
tél. : 01 70 37 61 36. fax : 01 55 56 70 38 du lundi au vendredi de 9 h à 18 h
ImPressIon l’imprimerie (tremblay-en-france), midi libre (montpellier).
tirage Du 26 septembre 2018 : 91.700 exemplaires
origine du papier : belgique. taux de fibres recyclées : 100%.
ce journal est imprimé sur du papier porteur de l’ecolabel européen
sous le numéro fi/37/002. eutrophisation : ptot 0.013kg/tonne de papier
membre de oJD-Diffusion contrôle cppap : 0421 c 83015. toute reproduction, même partielle,
est interdite sans l’autorisation expresse de l’éditeur (loi du 11 mars 1957)
ce numéro comporte un 3e cahier de 14 pages « les echos sociétés »
Santander sait rendre la banque de détail
attirante, Andrea Orcel l’illustre.
Fox n’aura pas tardé à monétiser ses 39 %
dans Sky, le scénario le plus rationnel.
SNCF Gares &
Connexions 21
Sosh 22
SSP France Benelux 21
Starburst Accelerator
24
Teva 20
Trecobat 16
Twitter 23
UBS 29
Vinexpo 25
Wild Code School 26
Wine Paris 25
Xiaomi 12
ZEBOX 26
Directeur De la publication & présiDent De la sas les echos Pierre Louette
edité par les echos, sas au capital de 794.240 euros rcs 582 071 437
10, boulevard de Grenelle, CS10817, 75738 Paris Cedex 15 Tél. : 01 87 39 70 00.
www.lessechos.fr
éDitrice Déléguée Capucine Marraud des Grottes
Directeur Des Développements éDitoriaux Du pôle les echos Henri Gibier
Emilio, Ana, Andrea et les autres
Au nom du film
LES ENTREPRISES CITÉES
Allergan 20
Amazon 23
Apple 23
Baikowski 26
Bouygues Telecom
22
Cetih 26
Citi 28
Commerzbank 29
Crédit Agricole CIB 27
Daimler 19
Danske Bank 30
Delta Dore 16
Deutsche Bank 29
Direct Energie 17
Electrabel 17
Endo 20
Enedis 17
Engie 17, 27
« Nous ne faisons pas de films pour gagner de l’argent, nous gagnons
de l’argent pour faire plus de films », disait Walt Disney. Le père de Mickey
mais aussi de Picsou aurait donc apprécié de voir le trophée de son fleuron
coté – Twenty First Century Fox – céder rapidement sa participation
de 39 % dans le groupe de télé britannique Sky. A la clef, 15,3 milliards de
dollars sonnants et trébuchants. Ils vont rentrer dans les caisses et sortir de
celles d’un compatriote américain aux dents longues, Comcast. En cédant,
en plus, des chaînes régionales, le désendettement devrait atteindre
30 milliards de dollars pour la maison mère d’Eurodisney. Fox aurait pu
essayer de jouer la montre en restant dans Sky, au lieu de faciliter la tâche
au gagnant des enchères qui va pouvoir atteindre plus vite le seuil d’acceptation de son offre. En lui reconnaissant officiellement sa victoire – avec
les félicitations d’usage –, il signale surtout à Wall Street que la partie
de cache-cache a assez duré et qu’il est temps d’encaisser cette montagne
de cash inespérée qui découle du choix de Rupert Murdoch de vendre
son empire. La menace Netflix a poussé Comcast à donner un prix bien
supérieur à celui de Disney, car Sky avait pour lui un contenu stratégique
bien supérieur, quitte à prendre le risque calculé d’une victoire à la Pyrrhus.
La question taraude moins les investisseurs pour Disney malgré ce qui
reste un gros rachat après ces rentrées de fonds, vu l’évolution respective
des cours depuis un an (–4 % et +19 % dividendes compris). Et il se
confirme en tout cas que c’est le magnat australien qui a décroché le rôle
du « winner » (+72 % pour Fox et +92 % pour Sky).
C
Jeremy Corbyn
ette fois, il s’était offert Jean-Luc
Mélenchon en vedette américaine – façon de parler puisque
le leader des insoumis a expliqué qu’il
n’avait jamais voulu apprendre l’anglais
par antiaméricanisme –, une belle
friandise pour les délégués travaillistes
présents au congrès de Liverpool, rarement galvanisés par les discours de leur
terne leader à barbe blanche. Mais, précisément, ce côté vieux tonton grognon,
vissé à ses habitudes dans le café libanais de son quartier, son art oratoire
aussi prévisible que ses tenues de
cycliste végétarien, son autoritarisme
bonhomme, qui ne doit pas être étranger à ses deux divorces (il se serait
séparé de sa deuxième femme parce
qu’elle avait mis un de leurs trois
enfants dans une école privée), c’est tout
ce dont raffolent les militants du
Labour chez Corbyn. « Jezz », comme
ils l’appellent, désespère par son socia-
lisme paléolithique la plupart des journalistes politiques, qui le voient systématiquement gâcher ses chances de
profiter des déboires de Theresa May et
des divisions des tories, à cause de ses
ambiguïtés antisémites, codicille d’une
vision du monde très binaire, de son
amour immodéré pour les nationalisations et la dépense publique, et de sa
tenace tiédeur européenne – sa position
réelle sur le Brexit restant une sorte de
mystère. La fidélité à la mythologie de la
gauche, à soixante-neuf ans, de cet
éternel idéaliste à qui « Imagine » de
Lennon donne encore à chaque écoute
la chair de poule, lui assure un franc
succès dans les meetings. Il paraît
s’y sentir tellement mieux qu’au
10 Downing Street, que les électeurs ne
se résolvent pas à le forcer à y aller.
(
Lire nos informations
Page 6
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 27 SEPTEMBRE 2018 // CAHIER DES ANNONCES LÉGALES ET JUDICIAIRES AU NUMÉRO 22790 | ISSN 01534831 NE PEUT PAS Ê TRE VENDU SÉPARÉMENT
ANNLEGALWK
75 • PARIS
SOCIETES
CONSTITUTIONS
190030B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
10/09/2018 il a été constitué une SNC
nommée :
TIRESH
Objet social : Acquisition et location d’investissement dans le cadre de la loi dite
de défiscalisation
Siège social : 10 RUE BOIS LE VENT,
75016 PARIS Nom commercial : TIRESH Capital : 20 € Gérance : la société CONSULTING PARTNERS
OCEAN INDIEN, au capital de 50 000 €,
immatriculée au RCS de Saint-Denis
sous le numéro 447791260, domiciliée
14 Rue de la Bourgogne - 97 490
SAINTE CLOTILDE représentée par M.
Patrick FOULLON. Associés en nom : La société SAS DISLOGIC, au capital de
74 000 €, immatriculée au RCS de SaintDenis sous le numéro 505272500, domiciliée 131 Rue Maréchal Leclerc - 97 400
SAINT-DENIS représentée par M. Christophe SATIN - La société SARL
CONSULTING PARTNERS OCEAN INDIEN (CPOI), au capital de 50 000 €, immatriculée au RCS de Saint-Denis sous
le numéro 447791260, domiciliée 14 Rue
de la Bourgogne, 97 490 SAINTE-CLOTILDE représentée par M. Patrick FOULLON Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Paris
la Bourgogne - 97 490 SAINTE-CLOTILDE représentée par M. Patrick FOULLON. Associés en nom : - La société
SARL RDTRONIC, au capital de 60
500 €, immatriculée au RCS de SaintDenis sous le numéro 439649195, domiciliée 41 Rue de la Pépinière, Immeuble
Altéa, 97 438 SAINTE-MARIE représentée par Messieurs PAYET Thierry et MOREL Luciano - La société CONSULTING
PARTNERS OCEAN INDIEN - CPOI, au
capital de 50 000 €, immatriculée au
RCS de Saint-Denis sous le numéro
447791260, domiciliée 14 Rue de la
Bourgogne - 97 490 SAINTE-CLOTILDE
représentée par M. Patrick FOULLON
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Paris
190146B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
25/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
BEURK RESEARCH
Objet social : La création et la commercialisation de liquides de vapotage sous
quelque forme que ce soit.
Siège social : 78 rue Rambuteau, 75001
PARIS Nom commercial : BEURK RESEARCH SASU Capital : 1000 € Président : M. Bertrand BAILLOT demeurant :
78 rue Rambuteau, 75001 PARIS élu
pour une durée indéterminée Admission
aux assemblées et exercice du droit
de vote : Chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action
donne droit à une voix. Clauses d’agrément : Les actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec
accord du Président de la société. Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Paris
minée Admission aux assemblées et
exercice du droit de vote : Chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : Les actions sont
librement cessibles entre actionnaires
uniquement avec accord du Président de
la société. Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Paris
Aux termes d’un acte SSP en date du
26/09/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
NATLYS
Objet social : De permettre, en les finançant par tous les moyens, l’acquisition
d’équipements mobiliers et immobiliers,
destinés à être exploités dans le Département de la Réunion, dans le cadre de
la loi dite de défiscalisation, de donner
les biens en location à la SAS CTL HOLDING, de revendre cet équipement à ladite société.
Siège social : 10 Rue Bois Le Vent,
75016 PARIS Nom commercial : NATLYS Capital : 20 € Président :
CONSULTING PARTNERS OCEAN INDIEN, au capital de 50 000 €, immatriculée au RCS de Saint-Denis sous le numéro 447 791 260, domiciliée 14 Rue de
la Bourgogne - 97 490 SAINTE-CLOTILDE représentée par M. Patrick FOULLON élu pour une durée indéterminée
Admission aux assemblées et exercice du droit de vote : Chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : Les actions sont
librement cessibles entre actionnaires
uniquement avec accord du Président de
la société. Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Paris
MOBINAV
Objet social : Acquisition et location d’investissement dans le cadre de la loi dite
de défiscalisation
Siège social : 10 RUE BOIS LE VENT,
75016 PARIS Nom commercial : MOBINAV Capital : 20 € Gérance : la société
CONSULTING PARTNERS OCEAN INDIEN, au capital de 50 000 €, immatriculée au RCS de Saint-Denis sous le numéro 447791260, domiciliée 14 Rue de
190228B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
25/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
GOOD MORNING
MANAGEMENT
Objet social : Conseil et formation en
management
Siège social : 117 rue Saint Maur,
75011 Paris Sigle : G2M Capital :
1000 € Président : M. Christophe Jobard demeurant : 117 rue Saint Maur,
75011 Paris élu pour une durée indéter-
190355B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
26/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
HKIND
190233B – LES ECHOS
190057B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
12/09/2018 il a été constitué une SNC
nommée :
BRON Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Paris
190247B – LES ECHOS
Par acte SSP du 25/09/2018 il a été
constitué une société :
Dénomination sociale :
ROBERT SAGNOL PLUS
Objet social : SURVEILLANCE SECURITE GARDIENNAGE Siège social : 10
RUE PENTHIEVRE, 75008 PARIS
Forme : EURL Sigle : RS+ Nom
commercial : ROBERT SAGNOL PLUS
Capital : 1000 € Gérant : DORSAF
ROKH, 6 RUE SUZANNE MELK, 69500
Objet social : Service, conseil, formation, gestion de projets et de données,
communication, logiciels
Siège social : 6 rue de la terrasse,
75017 Paris Capital : 10000 € Président : Mme Alice Hassoune-de Maximy
demeurant : 6 rue de la terrasse, 75017
Paris élu pour une durée indéterminée
Admission aux assemblées et exercice
du droit de vote : chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Clauses
d’agrément : les cessions d’actions doivent respecter les clauses de préemption
des associés. Si le cessionnaire est un
tiers, la cession est soumise à l’agrément
de l’AGE. Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Paris
190408B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
24/09/2018 il a été constitué une SELARL nommée :
SELARL DU DOCTEUR
ELIZABETH CARLETTI
Objet social : exercice de la profession
de Chirurgien-Dentiste
Siège social : 9 rue Brémontier, 75017
PARIS Nom commercial : DR ELIZABETH CARLETTI Capital : 1000 € Gérance : Mme Elizabeth DECHAMBRE,
NéE CARLETTI, 12 rue de Douai, 75009
PARIS Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Paris
12120066 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12120094 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date du
17/9/2018 à Paris, il a été constitué une
société. Forme : S.A.S. Dénomination :
CMONYOGA. Siège : 100, rue du Théâtre, 75015 PARIS. Capital : 5.000 €. Objet : cours et stages de yoga, toutes formations dans domaine du bien-être.
Durée : 99 ans. Exercice du droit de
vote : tout associé peut participer aux
décisions collectives sur justification de
son identité et de l’inscription en compte
de ses actions au jour de la décision collective. Sous réserve des dispositions légales, chaque associé dispose d’autant
de voix qu’il possède ou représente d’actions. Transmission des actions : la
cession des actions de l’associé unique
est libre. Agrément : les cessions d’actions au profit d’associés ou de tiers sont
soumises à l’agrément de la collectivité
des associés. Présidente : Delphine
BOUILLON, 100, rue du Théâtre, 75015
Paris. Immatriculation : au RCS de Paris. Pour avis. Le président.
Il a été constitué une société par acte
authentique reçu par Me Philippe BAIL
notaire, 43, boulevard Vauban, 78280
Guyancourt, du 20/9/2018 à Paris. Dénomination : G-P.F. DAUBERVILLE.
Forme : S.A.S. Siège : 182, boulevard
Haussmann, 75008 PARIS. Objet : pour
en France et à l’étranger : l’expertise de
tableaux, pastels, dessins et aquarelles,
l’édition de livres d’art, l’achat et la vente
de tableaux et sculptures. Durée : 99
ans. Capital : 10.000 € divisé en 1.000
actions de 10 € chacune, réparties entre
les actionnaires proportionnellement à
leurs apports respectifs. Cession d’actions et agrément : toutes opérations,
notamment toutes cessions, échanges,
apports à société d’éléments isolés, donations, ayant pour but ou conséquence
le transfert d’un droit quelconque de propriété sur une ou plusieurs actions entre
toutes personnes physiques ou morales,
à l’exception de celles qui seraient visées
à l’alinéa qui suit, sont soumises, à peine
de nullité, à l’agrément préalable de la
société. Toutefois, interviennent librement les opérations entre associés uniquement. Admission aux AG et exercice du droit de vote : dans les
conditions statutaires et légales. Président : M. Guy Patrice DAUBERVILLE,
182, boulevard Haussmann, 75008 Paris. DG : Mme Floriane RIGALDUPONT,
née DAUBERVILLE, 19, rue Fabre
d’Eglantine, 75012 Paris. Immatriculation : au RCS de Paris. Pour avis.
Me Philippe BAIL.
12120177 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Il a été constitué une société par acte
SSP. Dénomination : SO WHAT.
Forme : S.A.S. Siège : 14, rue Saint-Lazare, 75009 PARIS. Capital : 100 €. Objet : toutes prestations de services,
conseils, études en faveur des sociétés
ou entreprises, sur les plans administratif, comptable, technique, commercial, financier ou autres. Durée : 99 ans. Cession d’actions et agrément : clauses de
préemption et d’agrément. Admission
aux AG et exercice du droit de vote :
dans les conditions statutaires et légales.
Président : M. Luc SANANES, 44, rue
Amelot, 75011 Paris. Immatriculation :
au RCS de Paris. Pour avis.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
2 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
12119703W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à PARIS du 06/09/2018, il a été constitué une
société par actions simplifiée présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : ARAX PROPERTIES
Siège social : 104 Bd Sébastopol 75003
Paris
Capital social : 10.000 €.
Objet : La gestion d’actifs immobiliers
pour compte propre et/ou pour compte de
tiers. Le conseil et la prestation de services aux entreprises, en matière de stratégie immobilière et financière, de valorisation d’actifs immobiliers et mobiliers, de
conseil en investissement, de conseil en
investissement immobilier, d’opérations financières notamment par la réalisation de
tous diagnostics patrimoniaux, de toutes
études et analyses. La réalisation de toutes prestations de services se rapportant
à la location ou à l’utilisation d’immeubles
et ce quelle que soit leur affectation ou
destination.
Durée : 99 ans.
Cession des actions : Il existe des clauses d’agrément
Admission aux assemblées et vote :
tout associé peut participer aux assemblées, quel que soit le nombre de ses actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : M. Luc COHEN, demeurant
46 avenue Bougnard 33600 Pessac.
Commissaires aux comptes : M. Yazid
GUERBOUKHA, 4 rue Watteau 93220
Gagny.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de PARIS.
LE PRESIDENT
Gérant : H A H, SAS au capital de
10.000 €, siège social 6, rue du Cirque
75008 PARIS, 842 438 236 RCS PARIS
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de PARIS.
- et plus généralement, toutes opérations
financières, commerciales, industrielles,
mobilières ou immobilières se rattachant
directement ou indirectement à l’objet cidessus ou à tous objets similaires ou
connexes, ou susceptibles d’en favoriser
la réalisation et le développement.
12119946W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Durée : 99 années à compter de l’immatriculation au RCS
Suivant acte SSP en date du 20 septembre 2018, il a été constitué une société
présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : JG CONSEIL
Forme juridique : S.A.S.U.
Durée : 99 ans
Siège social : 16 rue de Passy 75016 Paris
Capital : 5.000 €
Objet social : L’exercice de la profession
d’apporteur d’affaires.
Président : Mr Jacques GULYAS, demeurant 16 rue de Passy 75016 Paris
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
Date de cloture de l’exercice social : 31
décembre
12119972W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à PARIS du 24/09/2018 a été constituée une
société civile nommée :
SCI RUE CLAUDE CHAHU
Objet : Propriété, exploitation, administration d’immeubles
Capital : 100 € (apport en numéraire)
Siège social : 23 Rue Saint Didier, 75116
Paris Durée : 99 ans Gérance : Mme ISABELLE CARROZ, 23 RUE SAINT DIDIER,
75116 Paris Immatriculation : RCS de
Paris
12119916W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12119980W – LE PUBLICATEUR LEGAL
par acte SSP du 06 septembre 2018 il a
été constitué une Société par actions
simplifiée à associé unique :
Dénomination sociale : JOBERT 770
Siège social : 37 Bis rue de Ponthieu
75008 PARIS
Capital social : 1000 €
Objet :Prêt à porter atelier de la mariée
Durée : 99 ans
Cession des actions : libre
Admission aux assemblées et vote :
chaque action donnant droit à une voix.
Président : madame SABBAGH Ruth
demeurant 1 Rue des Tapisseries
75017 PARIS
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris
Aux termes d’un acte SSP en date à Paris
du 21/09/2018 a été constituée une SAS
nommée :
ACTYSS FRANCE
Objet : Conception, réalisation et exploitation des systèmes d’information des entreprises. Prestations de conseil, d’accompagnement et de formation. Distribution
des licences logicielles, des matériels et
des ressources Cloud.
Capital : 20.000 € Siège social : 51 avenue de la République, 75011 Paris Durée : 99 ans Transmission des actions :
libre Président : M. Marc Rzeznicki, 13 allée Antoine Lemaistre, 78460 Chevreuse
Personne ayant le pouvoir d’engager la
société : M. Marc Rzeznicki, 13 allée Antoine Lemaistre, 78460 Chevreuse
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Paris
12119939W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP à Paris, le 10/09/2018, il a
été constitué une SAS ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : ODV Capital Partners
Capital : 500 € divisé en cinq cents (500)
actions d’une valeur nominale de un euro
(1 €) chacune
Siège social : 78, rue Olivier de Serres
-75015 Paris
Objet : La prise de participations, par acquisition, souscription ou &middot ; apport,
au capital social de toutes sociétés existantes ou à créer, la gestion de portefeuille
de valeurs mobilières pour son propre
compte, l’intermédiation financière, l’apport d’affaires, l’ingénierie et le conseil en
matière financière
Durée : 99 ans
Admission aux assemblées – Vote :
Tout associé peut participer aux décisions
collectives, quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix au moins.
Transmission des actions : Libre.
Président : Longwei David Vay, demeurant 40b avenue de saint Mandé -75012
Paris
La société sera immatriculée au RCS Paris
12119942W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 24/09/2018,
il a été constitué une SCI présentant les
caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : LES 24 MARCHES
Siège social : 6, rue du Cirque 75008 PARIS
Capital social : 10.000 €
Objet : La propriété, la gestion et l’administration de tous immeubles bâtis ou non
bâtis dont elle peut devenir propriétaire
par voie d’acquisition, de construction,
d’échange, d’apport ou autrement, et de
tous titres ou valeurs mobilières de sociétés à prépondérance immobilière, ou autres.
Durée : 99 ans.
Cession des parts sociales : Agrément
par décision collective des autres associés prise à la majorité des trois-quarts.
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos Sociétés
12119987W – LE PUBLICATEUR LEGAL
FM PARTICIPATIONS 2
Société par actions simplifiée à capital
variable et au capital minimum de 100
euros
Siège social : 3, rue Anatole de la Forge
CS 40101 – 75017 Paris
Société en formation
AVIS DE CONSTITUTION
Aux termes d’un acte sous seing privé en
date du 24 septembre 2018, il a été constitué la société présentant les caractéristiques suivantes :
FORME : Société par actions simplifiée à
capital variable
Dénomination sociale : FM PARTICIPATIONS 2
Siège social : 3, rue Anatole de la Forge
– CS 40101 (75017) Paris
Capital social : 1.000 euros divisé en
1.000 actions de 1 euro chacune
Capital social MINIMUM : 100 euros divisé en 100 actions de 1 euro chacune
Objet :
- toutes opérations, pour son propre
compte, d’achat, de vente, d’échange et
de gestion de parts sociales ou de valeurs
mobilières françaises et étrangères de
toute nature et de toutes entreprises ;
- la prise d’intérêts et la participation directe ou indirecte dans toutes sociétés
et/ou entreprises commerciales, industrielles, financières, immobilières ou mobilières créées et à créer par tous moyens
(par voie de création de sociétés nouvelles, d’apport, de souscription, d’acquisition
ou d’échange de parts sociales, de valeurs
mobilières, obligations, bons, droits ou
biens sociaux, de fusion, de sociétés en
participation, de groupements d’intérêt
économique, ou autrement, ainsi que par
comptes courants ou prêts d’associés, à
court terme et long terme) ;
- l’acquisition de tous biens immobiliers
construits ou non et de tous droits immobiliers, par tout moyen y compris par voie
d’échange ou d’apport, directement ou indirectement ;
- l’exercice du droit de propriété sur tous
ces biens et droits immobiliers, dont notamment l’administration, la gestion par location ou autrement, la construction ou
l’aménagement de tous ces biens et droits
immobiliers ;
PRESIDENT : la société Foncière Magellan, société par actions simplifiée au capital de 500.000 euros, ayant son siège
social situé au 3, rue Anatole de la Forge
CS 40101 (75017) Paris et identifiée sous
le numéro unique 521 913 772 RCS Paris
IMMATRICULATION : RCS de Paris
COMMISSAIRES AUX COMPTES TITULAIRE : la société Mazars, société pluripersonnelle dont le siège social est situé
au 61, rue Henri Régnault – Tour Exaltis
(92400) Courbevoie et identifiée sous le
numéro unique 784 824 153 RCS Nanterre
12119988W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GREEN CAMPUS
Société par actions simplifiée au capital de
1.000 euros
Siège social : 3, rue Anatole de la Forge
75017 Paris
Société en formation
AVIS DE CONSTITUTION
Aux termes d’un acte sous seing privé en
date du 24 septembre 2018, il a été constitué la société présentant les caractéristiques suivantes :
FORME : Société par actions simplifiée
unipersonnelle
Dénomination sociale : GREEN CAMPUS
Siège social : 3, rue Anatole de la Forge
– CS 40101 (75017) Paris
Capital social : 1.000 euros divisé en
1.000 actions de 1 euro chacune
Objet :
- l’acquisition par tous moyens de tous
biens immobiliers construits ou non et de
tous droits immobiliers situés sur le site
« Green Campus » à Vénissieux (69200),
- l’exercice du droit de propriété sur tous
ces biens et droits immobiliers, dont notamment l’administration, la gestion par location ou autrement, la construction, la rénovation, la réhabilitation ou
l’aménagement de tous ces biens et droits
immobiliers,
- la prise de participation directe ou indirecte dans toutes sociétés françaises ou
étrangères, créées ou à créer, ayant un
objet similaire ou connexe,
- et plus généralement toutes opérations
financières, commerciales, industrielles,
mobilières ou immobilières se rattachant
directement ou indirectement à l’objet cidessus ou à tous objets similaires ou
connexes, ou susceptibles d’en favoriser
la réalisation et le développement.
Durée : 99 années à compter de l’immatriculation au RCS
Date de cloture de l’exercice social : 31
décembre
PRESIDENT : la société Foncière Magellan, société par actions simplifiée au capital de 500.000 euros, ayant son siège
social situé au 3, rue Anatole de la Forge
CS 40101 (75017) Paris et identifiée sous
le numéro unique 521 913 772 RCS Paris
IMMATRICULATION : RCS de Paris
COMMISSAIRES AUX COMPTES TITULAIRE : la société Mazars, société pluripersonnelle dont le siège social est situé
au 61, rue Henri Régnault – Tour Exaltis
(92400) Courbevoie et identifiée sous le
numéro unique 784 824 153 RCS Nanterre
12120050W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 18/09/2018, il a été
constitué une société présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : Dillinger Films
Forme juridique : SARL
Siège social : 42, rue du Faubourg Saint
Denis 75010 Paris
Capital social : 15.000 €
Objet : La production, la distribution, l’exploitation, l’achat, la vente, de tous films
cinématographiques, publicitaires, de formation, institutionnels ainsi que de tous
programmes audiovisuels ou oeuvres
multimédias, et ce par tous moyens, par
tous procédés et sur tous supports connus
ou inconnus à ce jour.
Durée : 99 ans
Gérant : Mr. Alexis Bensa demeurant
198, avenue Victor Hugo 75016 Paris
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
12120097W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 27/08/2018, il a été
constitué une SAS dénommée "
PIXELME". Siège social : 49 rue de Ponthieu - 75008 Paris. Capital social :
1.000 €. Objet social : La conception, le
développement, l’édition, l’exploitation de
logiciels, dans tous domaines d’activités,
de sites internet et mobiles, d’applications
multimédias ainsi que plus généralement
de tous développements à caractère informatique et/ou multimédia, sur tout support
connu ou inconnu à ce jour et dans tous
domaines d’activités, permettant notamment la gestion des adresses URLs, des
cookies et des publicités en ligne. Durée :
99 ans. Président : Mr Maxime BERTHELOT dt 31 rue de Cîteaux - 75012 Paris.
Directeur Général : Mr Jérémie DOUCY
dt 21 rue de Morainville - 28500 Ouerre.
Directeur Général Délégué : Mr Tom BENATTAR dt 77 rue de Raguse - 34000
Montpellier. Immatriculation au RCS de
Paris
12120152W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP en date du 21 septembre 2018, il a été constitué une société
présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : ICIL PARIS IV
Forme juridique : SARL à associé unique
Durée : 99 ans
Siège social : 3-5, rue Saint-Georges
75009 Paris
Capital : 1.000 €
Objet social : Posséder, détenir, garder,
transformer, modifier, gérer, exploiter,
louer, sous-louer, financer, refinancer, acquérir et/ou vendre un ou plusieurs aéronefs, et tous actifs liés y afférents.
Gérant(s) :
- M. Pascal MARTY, demeurant 25, avenue Numance Bouel 91800 Brunoy
- M. Zhidong WANG, demeurant 4 Shamrock Hill Mews, Donnybrook Castle, Dublin 4, Irlande
Commissaire aux comptes titulaire :
KPMG S.A, S.A. dont le siège social se
situe 2, avenue Gambetta - Tour Eqho
92066 Paris-La Défense Cedex, immatriculée au RCS de Nanterre sous le
nº775.726.417
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
12120164W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Constitution par ASSP le 25/09/18 d’une
société civile :
Dénomination sociale : DUPLEIX
ADIAMA
Forme sociale : société civile
Siège social : 27 rue Benjamin Franklin
Paris 75116
Objet social : l’acquisition par voie d’apport ou d’achat, la propriété, l’administration, l’exploitation par bail, location ou autrement et l’attribution de tous immeubles
bâtis ou non bâtis,
exceptionnellement leur mise à la disposition des associés et/ou du gérant ;
éventuellement et exceptionnellement,
l’aliénation de ceux de ces immeubles devenus inutiles à la Société au moyen de
vente, échange ou apport en société ;
Durée de la Société : 99 ans
Capital social : 1.000 €, divisé en 100
parts de 10 €
Gérante : Fathia TAMZALI, 27 rue Benjamin Franklin, PARIS 75
Clause relative à l’agreement des cessionnaires de parts : Toutes les cessions
de parts sociales sont soumises à agrément sauf entre associés.
Immatriculation au RCS de PARIS. Pour
avis et mention
Directeur Général : M. Thierry Mutin demeurant 16 rue Peteau de Maulette
78490 Montfort-l’Amaury.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis
12120247W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte authentique en date
à PARIS du 26/09/2018 a été constituée
une SAS nommée :
imperial king recordz
Objet : activités d’editions, de productions, de gestion d’oeuvres musicales
sous toutes les formes existantes, de gestion et développement de carrières artistiques
Sigle : IKR Capital : 100 € Siège social :
5 SQUARE ADANSON, 75005 Paris Durée : 99 ans Président : M. said idaoubllal, 136 avenue de flandre, bat.4, 75019
Paris
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Paris
Aux termes d’un acte SSP en date du
24/09/2018, il a été constituée une SAS à
capital variable dénommée DigiLence,
ayant pour objet : Le conseil et l’assistance à des entreprises et autres organisations sur toute question de gestion.
Siège social : 6 place de la Madeleine
75008 Paris. Capital souscrit de 50.000 €,
capital plancher 5.000 €, capital plafond
500.000 €. Durée : 99 ans.Transmission
des actions : soumis au Droit d’Opposition
du Comité de Direction ou à l’Obligation
de Sortie Conjointe. Admission aux assemblées et exercice du droit de vote : Un
quorum de cinquante pour cent des actions ayant un droit de vote est requis pour
la validité des décisions collectives. Chaque action donne droit au vote. Président :
M. William Zanotti demeurant 6 rue de la
Plaine 78290 Croissy sur Seine. Immatriculation au RCS de PARIS.
12120237W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 22 septembre 2018, il a été constitué une Société
par actions simplifiée :
Dénomination sociale : Starlift Odyssey
Siège social : 39 avenue Pierre 1er de
Serbie 75008 Paris
Capital social : 1.000 €
Objet : La production, l’édition, la diffusion et la promotion de contenus dans
le domaine culturel, notamment littéraire, audiovisuel, jeux de plateau, jeux
et vidé, art, oeuvres picturales, musique, logiciels, applications mobiles,
produits dérivés, site internet.
Durée : 99 ans
Cession des actions : les transmissions
d’actions par succession, les attributions
d’actions en cas de liquidation de communauté entre époux, et les cessions d’actions entre vifs, à titre onéreux ou gratuit,
à un conjoint, à un ascendant, un descendant ou à un associé, s’effectuent librement. Toutes les autres cessions sont
soumises à l’agrément préalable des associés.
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : Mme Elysabeth HIRSCHMANN demeurant Krummackerstr 6,
8700 Kusnacht (Suisse).
12115588 – LA VIE JUDICIAIRE
A Paris le 17/8/2018, a été créée une
société. Forme : S.A.R.L.U. Dénomination : CBHBARBER SHOP. Siège :
26, rue des Rigoles, 75020 PARIS. Capital : 1.000 €. Durée : 99 ans. Objet : salon de coiffure homme. Gérant :
M. VIALLY WANGAI JAWAR VIALLY,
chez Mme. WANGAI, 6, rue du Souvenir
Français, 77600 Bussy-Saint- Georges.
Immatriculation : au RCS de Paris.
12120353W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP à PARIS du 17/09/2018,
il a été constitué une société par actions
simplifiée :
Dénomination : PARROT
Siège : 4, rue Parrot 75012 PARIS
Durée : 99 ans
Capital : 1.000 €
Objet : La Société a pour objet, en France
et à l’étranger : exploitation par tout moyen
de tout fonds de commerce de café, bar,
restaurant, brasserie, petite restauration,
pizzeria, crêperie.
Président : Madame Aline SPIGA, 110,
rue Véron 94140 Alfortville.
Immatriculation au RCS de PARIS
12111908 – LA VIE JUDICIAIRE
A Paris, le 19/7/2018, a été créée la
S.A.R.L.U. Dénomination : LPJ MULTI
SERVICES. Siège : 26, rue des Rigoles,
75020 PARIS. Capital : 1.000 €. Objet :
montage, démontage d’échafaudages, rénovation intérieure, nettoyage de tous locaux. Durée : 99 ans. Gérant : M. Bilim
Melchiade Joseph LEVESQUE, 25, rue de
la Renardière, 93130 Noisy-le-Sec. Immatriculation : au RCS de Paris.
12112843 – LA VIE JUDICIAIRE
A Paris, le 17/7/2018, a été créée la
S.A.S.U. Dénomination : OPTIC
VILLETTE. Siège : 173, boulevard de la
Villette, 75011 PARIS. Capital : 1.000 €.
Durée : 99 ans. Objet : optique, lunetterie, audioprothèse. Président : M. Itshak
AZRIA, 11, passage de la Main d’Or,
75011 Paris. Immatriculation : au RCS
de Paris
12112851 – LA VIE JUDICIAIRE
Le 26/6/2018, a été créée la S.A.S.U.
Dénomination : COURSO LIVRAISON.
Siège : 26, rue des Rigoles, 75020 PARIS. Capital : 1.000 €. Objet : livraisons
de courses en vélo assisté électriquement
aux particuliers, publicité par voies mobiles. Durée : 99 ans. Président : M. Mustapha TOUFOUTA, 2, rue jean Anouilh,
78420 Carrière-sur-Seine. Immatriculation : au RCS de Paris.
12112857 – LA VIE JUDICIAIRE
12120179W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12114948 – LA VIE JUDICIAIRE
A Paris le 13/8/2018 a été créée la
S.A.R.L.U. Dénomination : CLEAN
PRO. Siège : 10, rue Penthièvre, 75008
PARIS. Capital : 1.000 €. Objet : nettoyage courent de bâtiments et industriel :
bureaux, maisons ou appartements, usines, magasins, bâtiments publics et autres locaux à usage commercial et professionnel. Durée : 99 ans. Gérant :
M. Yahia HADDADI chez M. Seghir HAMMOUCHE, 2, rue Jean Moulin, 95190
Goussainville. Immatriculation : au RCS
de Paris.
Le 20/6/2018, a été créée la S.A.S.U.
Dénomination : JD REHABILITATION.
Siège : 26, rue des Rigoles, 75020 PARIS. Capital : 1.000 €. Durée : 99 ans.
Objet : rénovation bâtiment intérieure, extérieure. Président : M. Josué HAVET,
59, rue Saint-Blaise, 75020 Paris. Immatriculation : au RCS de Paris.
12113130 – LA VIE JUDICIAIRE
Le 30/7/2018, a été créée la S.A.R.L.U.
Dénomination : DAZ. Siège : 26, rue des
Rigoles, 75020 PARIS. Capital : 1.000 €.
Objet : achat, vente, négoce, intermédiation commerciale de tous produits, matières et matériels non règlementées et toutes prestations de services liées à l’objet
précité. Durée : 99 ans. Gérant : M. Ali
DJAKER, chez M. DJAKER, 16, allée de
la Clairière, lieu-dit Le Châteaux, 69540
Irigny. Immatriculation : au RCS de Paris.
12113299 – LA VIE JUDICIAIRE
Le 31/7/2018, a été créée la E.U.R.L.
Dénomination : GUEZIMA IMPORT EXPORT. Siège : 26, rue des Rigoles, 75020
PARIS. Capital : 5.000 €. Objet : importexport de tous produits non règlementées,
vente en ambulant. Durée : 99 ans. Gérante : Mme. Loubna GUEZIMA, chez
M. IKERMOUDENE, 1, rue Henri Herve,
95870 Bezons. Immatriculation : au RCS
de PARIS.
12115592 – LA VIE JUDICIAIRE
A Paris le 13/7/2018 a été créée une
société. Forme : S.A.S.U. Dénomination : GM MEDIA CONSEIL. Siège :
26, rue des Rigoles, 75020 PARIS. Capital : 300 €. Objet : conseils en audiovisuel. Durée : 99 ans. Gérant : M. Georges MORISSEAU, 72, avenue Foch,
92250 La Garenne-Colombes. Immatriculation : au RCS de Paris.
12119981 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant acte reçu par Me Pierre-Henri
PFEIFFER, notaire à Aubusson, le
29/8/2018, enregistré au SPF d’Aubusson, le 17/9/2018 volume 2018PNº1551,
a été constituée la S.C. Dénomination :
LES ETANGS. Siège : 5, rue de l’Ambroisie, 75012 PARIS. Capital : 50.000 €, divisé en 500 parts sociales de 100 € chacune, numérotées de 1 à 500. Objet : la
propriété et la gestion, à titre civil, de tous
les biens ou droits mobiliers et immobiliers
et plus particulièrement de toute prise de
participation dans toutes sociétés immobilières et de tous autres biens meubles et
immeubles, à quelque endroit qu’ils se
trouvent situés. Durée : 99 ans. Cessions
de parts soumises à l’agrément des associés. Gérants : Mme Barbara GEROMESYLVAIN, illustratrice, 62, avenue Bolivar,
75019 Paris ; Mme Fanny GEROMESYLVAIN, directrice de développement, 5, rue
de Lambroisie, 75012 Paris. Immatriculation : au RCS de Paris.
12120041 – LA VIE JUDICIAIRE
Dénomination : SADK. Forme :
S.A.S. Siège : 73, rue Greneta, 75002 PARIS. Capital : 1.000 €. Objet : la création,
la fabrication et la commercialisation de
vêtements, lingerie, chaussures, et accessoires de mode, bijoux fantaisies, parfums, maroquinerie et tous objets en rapports avec la mode, la déco, le design ou
l’art. Durée : 99 ans. Cession d’actions
et agrément : les actions ne peuvent être
cédées entre associés ou à des tiers
qu’avec l’agrément de la collectivité des
associés statuant à la majorité des 2/3.
Admission aux AG et exercice du droit
de vote : dans les conditions statutaires
et légales. Président : Mme Sandra
DECHNIK, 73, rue Greneta, 75002 Paris.
Immatriculation : au RCS de Paris.
12120218 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP en date du 21/9/2018. Dénomination : IDALKO FRANCE. Forme :
S.A.R.L. Siège : Buro Club Vendôme,
5, rue de Castiglione, 75001 PARIS. Capital : 38.000 €. Objet : services de
conseil en informatique, traitement des
données informatiques, hébergement informatique et services liés. Durée : 99
ans. Gérant : M. Francis MARTENS, Floraliënlaan 318, 02600 Antwerpen. Immatriculation : au RCS de Paris. Pour avis.
La gérance.
12120220 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP en date du 27/8/2018 à Paris. Dénomination : MON COACH D’ORIENTATION. Sigle : MCO. Forme : S.A.S.
Siège : 66, avenue des Champs-Elysées,
75008 PARIS. Capital : 10.000 €. Objet :
conseil et accompagnement des étudiants
dans leur choix d’orientation. Durée : 99
ans. Cession d’actions et agrément : les
cessions d’actions sont soumises à l’agrément des actionnaires et une clause de
préemption est statutairement prévue. Admission aux AG et exercice du droit de
vote : dans les conditions statutaires et légales. Président : M. Anatole TISSOT,
52, rue de Frères Chaffanjon, 25000 Besancon. DG délégué : M. Mazen GHARBI,
1571, chemin de Saint-Claude, Bât.O,
06600 Antibes. Immatriculation : au RCS
de Paris. Pour avis.
12114479 – LA VIE JUDICIAIRE
A Paris le 30/7/2018 a été créée la
S.A.R.L.U. Dénomination : AMAL
MOSTA SERVICES. Siège : 26, rue des
Rigoles, 75020 PARIS. Capital : 1.000 €.
Durée : 99 ans. Objet : nettoyage de tous
locaux, soutien scolaire, aide à la personne et toutes prestations de services
non règlementé auprès des société et des
particuliers, garde d’enfants de plus de 3
ans, achat et vente de tous produits de
nettoyage. Gérante : Mme Amal MOUMENE, 4, Les Touleuses Mauves, 95000
Cergy. Immatriculation : au RCS de Paris.
12120284 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant acte SSP à Paris en date du
18/9/2018, il a été institué une S.A.S.U.
Dénomination : NEW PERSPECTIV
INFO. Capital : 1.000 €. Siège : 251, rue
de Crimée, 75019 PARIS. Objet : développement, conception des logiciels informatiques. Durée : 99 ans. Agrément : la
cession des actions de l’actionnaire unique est libre. Président : Brahim TONZAR, 251, rue de Crimée, 75019 Paris.
Immatriculation : au RCS de Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 3
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos Sociétés
RENDEZ-VOUS
PARTENAIRES
U
par
Macron est-il vraiment le Président des entrepreneurs ?
n an après l’entrée en fonction d’Emmanuel Macron, l’action du gouvernement
est globalement perçue comme « pro-business ». Quelles sont les mesures concrètes
prises pour dynamiser l'entreprenariat français ?
Retour sur les cinq mesures phares engagées par
Macron.
Le droit de se tromper
Depuis août, une entreprise n’est plus sanctionnée en cas d’erreur dans une déclaration fiscale
ou administrative, sauf en cas de fraude ou de
récidive. La bonne foi de l’entreprise est présumée, charge à l’administration d’en apporter la
preuve contraire.
La fin du RSI
Par exemple, si vous commettez une erreur de
calcul dans votre déclaration de TVA, cette
dernière ne sera pas sanctionnée, sous réserve
que ce soit la première fois et qu’elle soit involontaire. Ce droit à l’erreur ne s’applique évidemment pas pour les retards et les omissions de
déclaration.
Depuis de nombreuses années, le RSI - le régime
de protection sociale auxquels les travailleurs
indépendants sont rattachés - est dénoncé par les
entrepreneurs comme faisant l’objet de graves
dysfonctionnements (calculs de charges erronés,
retards dans le versement des prestations, saisies
indues, etc.). Pour répondre à ces critiques, la
suppression du RSI était une promesse annoncée
par plusieurs candidats aux élections présidentielles, dont Emmanuel Macron.
Depuis le 1er janvier 2018, ce régime a été remplacé par la « Sécurité Sociale des Indépendants ». S’il
ne s’agit pour l’instant que d’un changement de
nom, la refonte du régime est attendue dès 2020.
Il est prévu, entre autres, de créer un guichet
spécifique au sein du Régime général pour
profiter de la performance et de la réactivité de
leurs services.
La promotion du statut de l’autoentrepreneur
Dynamiser l'entreprenariat et lutter contre le
chômage sont des objectifs au cœur de l’action
publique depuis des décennies. L’idée du gouvernement est aujourd’hui de prolonger les
avantages fiscaux et sociaux attachés au statut
d’autoentrepreneur (franchise de TVA, régime
micro-social, comptabilité simplifiée, etc).
Vers encore plus de simplification administrative ?
Dans le prolongement de la mission Hollande
de simplification, l’un des objectifs de la loi
PACTE - en discussion au Parlement - est de
simplifier les démarches administratives des
entrepreneurs.
Ces avantages étant conditionnés au respect
d’un seuil de chiffre d’affaires, ces derniers ont
ainsi été doublés depuis le 1er janvier 2018 :
70 000 € pour les activités de prestations de
services (vs. 32 900 €) et 170 000 € pour les
activités de vente de marchandises (vs. 82 200 €).
La baisse de l’IS
Le taux d’IS (impôt sur les sociétés) français est
aujourd’hui programmé pour être aligné avec
les pays européens les plus attractifs fiscalement : 22 % en Angleterre, 27,5 % en Italie ou
encore 23 % au Portugal.
D’ici 2022, les entreprises unipersonnelles ou
pluripersonnelles bénéficieront d’un taux
d’IS de 25 %. La baisse a commencé depuis
début 2018 : un taux de 28 % est applicable
jusqu’à 500 000 € de bénéfices et l’ancien
taux de droit commun de 33,33 % s’applique
au-delà.
Certaines mesures sont d’ores et déjà connues
(l’ouverture d’un guichet unique pour la
création d’entreprise, la suppression du Stage
Préalable à l’Installation (SPI) pour les artisans,
etc.). L’impact réel sur l’entrepreneuriat est
encore difficile à cerner.
Pierre Aïdan, co-fondateur de Legalstart.fr
et Sandra Nussbaum, Legal Developpeur
@Legalstart.fr
Ce contenu a été réalisé par Legalstart.fr.
12120292 – LA VIE JUDICIAIRE
184275A – LES ECHOS
184330A – LES ECHOS
187339A – LES ECHOS
189146A – LES ECHOS
190010A – LES ECHOS
Suivant acte SSP à Paris en date du
21/9/2018, il a été institué une S.A.S.U.,
dénommée LA SQUADRA DATA, Capital : 500,00 €. Siège : 7éme étage, Appt.
40. 234, rue Championnet,75018 PARIS.
Objet : Développement, conception des
logiciels informatiques. Durée : 99 années. Agrément : La cession des actions
de l’actionnaire unique est libre. Président : ALI GATGOUT, 7éme étage, Appt.
40. 234, rue Championnet, 75018 Paris.
RCS PARIS.
Par acte SSP du 22/08/2018 constitution
de la SASU : AYED & BARBER. Capital :
1000 euros. Siège social : 128 rue la boétie 75008 paris. Objet : solutions créatives
et stratégiques aux problématiques des
marques. Président : mourad benayed 4
Résidence De La Villeparc, 78310 Maurepas. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de Paris.
Suivant acte SSP du 07/08/2018 constitution de la SASU :
Par acte SSP du 10/09/2018 il a été constitué une EURL dénommée : THIERRY
ELECT. Siège social : Chez M THIERRY
Laurent, 49 bd St Germain 75005 PARIS.
Capital : 5.000 €. Objet : Electricité. Gérant : M THIERRY Laurent, 49 bd St Germain 75005 PARIS. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
Par acte SSP du 14/09/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
Siège social : 10 rue de Penthièvre
75008 PARIS. Sigle : ECRE. Capital :
1.500 €. Objet : étude des réseaux enterrés. Président : M IFREK Mourad, 9 rue
Saint Lambert 75015 PARIS. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
Par acte SSP du 12/09/2018 il a été constitué une SASU dénommée : SUN DISPOSABLE. Siège social : 78 RUE BAUDRICOURT 75013 PARIS. Capital : 4.000 €.
Objet : Vente en gros et détail de tous les
produits non réglementés ; E-commerce,
Import-Export tous les produits non-règlementés. Président : Mme XIE ÉPOUSE
HUANG LIXIAN, 78 RUE BAUDRICOURT
75013 PARIS. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
189255A – LES ECHOS
190035A – LES ECHOS
Par acte SSP du 18/09/2018 il a été constitué une SCI dénommée :
Aux termes d’un acte SSP en date du
25/09/2018 il a été constitué une société
182920A – LES ECHOS
Avis de constitution
Par acte SSP, il a été constitué une SASU
dénommée Com’unities Capital : 1000 €
Siège social : 10 rue de Penthièvre 75008 PARIS Objet : Conseil, coaching, audit et formation ; Conception et
développement d’applications pour les
nouvelles technologies d’information et de
communication ; Organisation, mise en
œuvre et commercialisation de séances
de travail collaboratif, d’activités de loisirs
et de divertissements ludiques et créatifs
à destination des particuliers et des professionnels. Président : RIANE IssamEddine 1 square Jean Esquirol 94000
CRETEIL Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS PARIS
183307A – LES ECHOS
Avis de constitution
Par acte SSP, il a été constitué une SASU
dénommée GONZ-MEDTECH Capital :
1000 € Siège social : 2 Square Théodore
Judlin 75015 PARIS Objet : Conseil dans
le domaine des produits de santé à destination des entreprises ; Conception, recherche et développement dans le domaine des produits de santé tels que
dispositifs médicaux, logiciels, molécules,
services, etc. ; Formation non réglementée dans les domaines précités. Président : ISSENMANN Gonzague 2 Square
Théodore Judlin 75015 PARIS Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS PARIS
184190A – LES ECHOS
Creation de la sasu : Assemblages, 7 rue
de birague 75004 Paris. Cap. : 40000 €.
Obj. : restaurant, bar. Pdt : Eric Wilmot, 50
bd gambetta 94130 Nogent sur marne. 99
ans au rcs de paris.
NA&NA
Capital fixe : 1 000 €
Siège social : 34 BOULEVARD DE MAGENTA 75010 PARIS
Objet social : COIFFURE, VENTE DE
COSMETIQUE
184276A – LES ECHOS
Par ASSP du 24/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée HEZAS LIMOUSINE.Siège social :128 rue la boetie
75008 Paris.Capital :1500 €.Objet :VTC.Location courte-longue durée de
tous véhicules automobiles ou autres genres à moteur sans chauffeur,services voiturier et conciergerie,visite guidée,management,consulting et activités
connexes.Président :M.Zakaria El hadad,38 avd enghien 93800 Epinay sur
seine.Durée :99 ans.Immatriculation au
RCS de PARIS
184282A – LES ECHOS
Par acte SSP du 27/07/2018 constitution
de la SAS : LE CAVIARISTE. Capital :
10000 euros. Siège social : 75 avenue
parmentier, 75011 paris. Objet : Vente de
produits d’épicerie fine dont le caviar sans
préparation ni fabrication, via une plateforme de vente en ligne directement au
consommateur. Président Guillaume Rigal
135 Avenue Parmentier, 75011 Paris. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation
au RCS de Paris
184292A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 14/08/2018 constitution de la SAS : VISIBLE
Capital fixe : 1 000 €. Siège social : 51
rue de Turbigo 75003 Paris. Objet social : production de films en réalité virtuelle. Président : Guillaume Bellanger
demeurant 51 rue de Turbigo 75003 Paris
pour une durée illimitée. Directeur Général : Sebastien Rageul demeurant 15 rue
de l’Arsenal 75004 Paris pour une durée
illimitée. Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de PARIS.
Président : Mr NKANDZA Fargantha,
Yvens, Chauvin demeurant 146 rue des
bourguignons 92600 ASNIERES SUR
SEINE élu pour une durée illimitée
Durée de la société : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de PARIS.
184358A – LES ECHOS
Par ASSP du 27/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée VINGT POUR
CENT.Siège social :71 av de clichy 75017
Paris.Capital :100 €.Objet :Conseil et assistance opérationnelle apportés aux entreprises et autres organisations en mat i è r e d e m a r k e t in g e t
digital.Président :M.Hua Chen,71 avde clichy 75017 Paris.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de PARIS
Par ASSP du 26/08/18,il a été constitué la
SCI dénommée PAILLARD, PAILLARD &
ASSOCIÉS.Siège social :6 impasse franchemont 75011 Paris.Capital :100 €.Objet :acquisition et gestion de biens mobiliers et immobiliers.Gérance :M.Romain
Paillard,6 impasse franchemont 75011
Paris. Cessions soumises à agrément.Durée :99ans.Immatriculation au RCS de
PARIS.
187791A – LES ECHOS
Par acte SSP du 03/09/18 il a été constitué une SCI : LA GRANGE Capital : 100 €
Siège social : 79 avenue de Clichy 75017
PARIS Objet social : La prise de participation par achat, souscription, apport, fusion et par tout autre moyen, et la gestion
de toutes valeurs mobilières, ainsi que
l’acquisition de tous biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute société ou entité juridique
Gérance : Mr Loïc de LAMBERT des
GRANGES demeurant au 79 avenue de
Clichy 75017 PARIS Cessions de parts
sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de PARIS.
EASY HOUSE
Siège social : 14 Rue du Cloitre Notre
Dame 75004 PARIS
Capital : 10.000 €
Objet : l’acquisition, la gestion et l’exploitation de l’appartement et maison d’habitation
Gérant : Mme YU Xuanmin, 14 Rue du
cloître Notre Dame 75004 PARIS.
Cession de parts : Agrément requis sauf
entre associés.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de PARIS
184415A – LES ECHOS
Par ASSP du 24/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée FIMAVILA.Siège social :168 bd haussmann 75008 Paris.Capital :1000 €.Objet :La prise de participation dans toutes sociétés ; l’administration
de sociétés participées ; le conseil pour
les affaires et la gestion des entreprises ;
l&lsquo ; apport d’affaires,le courtage ; la
propriété et la gestion de biens.Président :M.Marc VILARRASA GONZALEZ,168 bd haussmann 75008 Paris.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de
PARIS
184433A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 27/08/2018 constitution de la SASU :
VAN COMME
184298A – LES ECHOS
ETUDE ET CARTOGRAPHIE DES
RÉSEAUX
187797A – LES ECHOS
Par acte SSP du 02/09/18 il a été constitué une SCI : SCI MR PATRIMOINE Capital : 100 € Siège social : 25 rue Jean
Leclaire 75017 PARIS Objet social : La
prise de participation par achat, souscription, apport, fusion et par tout autre
moyen, et la gestion de toutes valeurs mobilières, ainsi que l’acquisition de tous
biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute société ou entité juridique Gérance : Mr Renaud BRACH et Mme Marie ABITBOL
demeurant au 25 rue Jean Leclaire 75017
PARIS Cessions de parts sociales : les
parts sociales sont librement cessibles au
profit d’un associé. Toute cession à un
tiers de la société est soumise au préalable à agrément de la collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de PARIS.
Capital fixe : 1000 €
Siège social : 7 RUE DU DOCTEUR
GOUJON 75012 PARIS
Objet social : Création de site internet, référencement, conseil en référencement
Président : Mme MELILI Vanessa demeurant 18 avenue de Verdun 75010 PARIS élue pour une durée illimitée
Durée de la société : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de PARIS.
188614A – LES ECHOS
Par acte SSP du 26/07/2018 il a été constitué une EURL dénommée : BIREM LIVRAISON. Siège social : 6 place Henri
Frenay 75012 PARIS. Capital : 500 €. Objet : coursier à vélo. Gérant : M BIREM
HASSAN, 6 place Henri Frenay 75012 PARIS. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de PARIS.
189491A – LES ECHOS
Par acte SSP du 21/09/2018 il a été constitué une SAS dénommée :
PRODUIT BASIC
Siège social : 91 RUE DU FAUBOURG
75008 PARIS. Capital : 1.000 €. Objet :
Fabrication et commercialisation de vêtements et accessoires. Président : M JUNUZOVIC SENI, 20 RUE CLIGNANCOURT 75018 PARIS. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de PARIS.
189839A – LES ECHOS
AVIS DE CONSTITUTION
Aux termes d’un acte SSP en date
du 12/09/2018, il a été constitué la SASU
ALCIONE Immobilier au capital de
10.000 €. Siège social : 42 rue de la
Pompe, 75116 PARIS pour une durée de
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de Paris.
Objet : activités de marchand de biens,
promotion immobilière, activités de
conseils et toutes opérations se rattachant
à la réalisation de cet objet.
Président : M.BRIAND Alexis demeurant 42 rue de la Pompe, 75116 PARIS.
Pour avis
Dénomination sociale :
BDS DEUX FOIS
Siège social : 33 rue François 1er, 75008
Paris
Forme : SAS
Capital : 1000 Euros
Objet social : L’acquisition, la propriété,
la rénovation, la promotion, la construction
et la location de tous immeubles et droits
immobiliers situés en France ; L’acquisition et la gestion de tous titres de sociétés
détenant à titre principal ou accessoire
des droits et bien immobiliers ; et généralement toutes opérations financières,
commerciales, industrielles, mobilières et
immobilières pouvant se rattacher directement ou indirectement à l’objet ci-dessus
ou à tous objets similaires ou connexes de
nature à favoriser son extension ou son
développement.
Président : Monsieur Stéphan Sonneville
demeurant 62 B rue du Mont-Lassy - 1380
Lasne (Belgique), élu pour une durée indéterminée
Conseil d’administration, élu pour 6 ans,
est composé de :
Président et Membre, Monsieur Stéphan
Sonneville demeurant : 62 B rue du MontLassy - 1380 Lasne (Belgique),
Membre, Monsieur Laurent Collier demeurant : 4/A chemin de Ransbeek – 1410
Waterloo (Belgique),
Membre, Monsieur Sidney D Bens demeurant : 12/1 avenue de la ferme Rose
– 1180 Uccle (Belgique),
Membre, Monsieur Philippe Muller demeurant : 6 route de la Guerche – La Grenouille – 18150 Cuffy,
Commissaires aux comptes :
- Titulaire : MAZARS, au capital de
8320000 €, immatriculée au RCS de NANTERRE sous le numéro 784 824 153, domiciliée 61 rue Henri Regnault 92400
COURBEVOIE représentée par Madame
Johanna Darmon
Admission aux assemblées et exercice
du droit de vote : Chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
4 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Clauses d’agrément : Les actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du Président de la
société.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Paris
MODIFICATIONS
190004B – LES ECHOS
MONART
190128B – LES ECHOS
12120077 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12119353W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12119926W – LE PUBLICATEUR LEGAL
VOVAN & N
QUATORZE IMMOBILIER, S.C.I. au
capital de 1.000 €, sise 10, rue Saint-Nicolas, 75012 PARIS, 811 474 857 RCS
PARIS. Aux termes du PV d’AGE en date
du 21/9/2018, les Associés ont décidé de :
1) la transformation de la société en
S.C.C.V. par modification de son objet à
compter du même jour, sans création d’un
être moral nouveau. 2) modifier l’objet
pour adopter les activités de l’acquisition
d’un terrain sis 6/8, avenue Faidherbe,
93100 Montreuil, et la construction en vue
de sa vente en totalité ou par fractions .
La construction et/ou la réhabilitation sur
ce terrain après démolition des bâtiments
existant. La division de cet immeuble en
appartements et locaux sous le régime de
la copropriété. La vente dudit immeuble en
totalité ou par appartement. 3) modifier la
dénomination pour adopter SCCV MONTREUIL - FAIDHERBE. 4) transférer le
siège au 64, rue du Dessous des Berges, 75013 PARIS. La durée et le capital
de la société restent inchangés. Les associés ont adopté à l’unanimité le texte corrélativement modifié des statuts qui régiront désormais la société. - 5) nommer
nouveau gérant VILLOREA IMMOBILIER, S.A.S. sise 64, rue du Dessous des
Berges, 75013 Paris, 838 367 670 RCS
Paris, en remplacement de M. Pierre
TRANCART. Pour avis.
SARL TOHU BOHU
SARL au capital de 7622,45 €
Siège social : 5, rue de Charonne 75011 Paris
SIREN 349 324 830 - RCS Paris
CELOGOS
Société par actions simplifiée au capital de
37.000 €
Siège social : 15, rue Béranger –
75003 Paris
438 712 333 RCS Paris
Suivant procès-verbal en date du 14 septembre 2018, l’associé unique a décidé :
De modifier l’objet comme suit :
« La société a pour objet, en France et à
l’étranger, toutes activités afférentes à
l’exploitation, la recherche et la commercialisation de tous produits pharmaceutiques, parapharmaceutiques, médicaux,
paramédicaux, vétérinaires, para-vétérinaires, chimiques, de biotechnologies de
tous dispositifs et plus généralement de
tous produits concernant ou pouvant
concerner la santé.
Et, généralement, toutes opérations financières, commerciales, industrielles, civiles, mobilières et immobilières, pouvant se
rattacher directement ou indirectement à
l’objet ci-dessus ou à tous objets similaires ou connexes, de nature à favoriser son
extension ou son développement. »
De modifier la dénomination sociale de la
Société comme suit : HRA Pharma Rare
Diseases.
Les articles 2 et 3 des statuts ont été modifiés en conséquence.
De nommer Madame Nathalie Forget,
Docteur en Pharmacie, demeurant au 91
avenue des Ternes 75017 Paris, en qualité de directeur général – pharmacien responsable pour une durée non limitée à
compter de ce jour. Pour avis
SARL au capital de 7622,00 €
63 rue Blomet, 75015 Paris
352773345 RCS Paris
Par décision du Gérant en date du
21/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 33 avenue
du Maine, 75015 Paris à compter du
01/10/2018. Mention en sera faite au RCS
de Paris
SAS au capital de 5250,00 €
89 Passage Choiseul, 75002 Paris
840932586 RCS Paris
190135B – LES ECHOS
Par décision de L’AGO en date du
09/09/2018 il a été pris acte de la nomination de M. Malo GIROD DE L’AIN, demeurant 89 Passage Choiseul 75002 Paris en qualité de nouveau Président, et
Mme Pauline HOUL, demeurant 62 rue Albert 75013 Paris en qualité de nouveau
DG, à compter du 09/09/2018 pour une
durée illimitée, en remplacement de Mme
Pauline HOUL, Président démissionnaire,
et M. Malo GIROD DE L’AIN, DG démissionnaire. Mention en sera faite au RCS
de Paris
SCI au capital de 10000,00 €
72 avenue Paul Doumer, 75116 PARIS
505216168 RCS Paris
PANDA SCI
Par décision de L’AGE en date du
04/07/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 10 rue Jules
Lemaitre, 61110 BRETONCELLES à
compter du 04/07/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Alençon et sera
radiée du RCS de Paris
190138B – LES ECHOS
190059B – LES ECHOS
AGENCE DE PORTAGE
ENTREPRENEURIAL
SAS à capital variable de 7600,00 €
19, Avenue d’Italie, 75013 Paris
841368509 RCS Paris
Sigle : APE
Par décision du Président en date du
17/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 14, rue de la
Guadeloupe, Z.A Foucherolles, 97490
Sainte-Clotilde à compter du 17/09/2018.
La société sera immatriculée au RCS de
Saint Denis et sera radiée du RCS de Paris
190082B – LES ECHOS
FENIX FRANCE
SAS au capital de 3000,00 €
3 avenue de Gavot,
74500 EVIAN LES BAINS
834848673 RCS Thonon-les-Bains
Par décision en date du 15/05/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 43/47 avenue de la grande
armée, 75016 PARIS à compter du
01/07/2018.
EUROPE ASSET FRANCE
SARL au capital de 107500,00 €
59 rue Desnouettes, 75015 PARIS
800667131 RCS Paris
Sigle : EAF
Par décision de L’AGE en date du
29/06/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 12/14 RondPoint des Champs Elysées, 75008 PARIS
à compter du 29/06/2018.
Autres modifications :
190105B – LES ECHOS
DENIM FACTORY
SARL au capital de 205000 €
91 rue du Fbg St Honoré, 75008 PARIS
522038603 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
01/09/2018, il a été décidé de transformer
la société en SARL Unipersonnelle sans
la création d’un être moral nouveau, à
compter du 01/09/2018.
La dénomination de la société, son capital, son siège, sa durée, son objet et la
date de clôture de son exercice social demeurent inchangés.
Gérance : Thami JAZOULI ALAOUI, 66
Voie des postes 91620 LA VILLE DU
BOIS
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Mention en sera faite au RCS de Paris
190126B – LES ECHOS
SAS SOCIETE
D’INVESTISSEMENT
IMMOBILIER EUROPEEN
SAS au capital de 12000,00 €
59 rue Desnouettes, 75015 PARIS
820110252 RCS Paris
Sigle : S.I.I.E
Par décision de L’AGE en date du
29/06/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 12/14 RondPoint des Champs Elysées, 75008 PARIS
à compter du 29/06/2018. Mention en sera
faite au RCS de Paris
SASU au capital de 10000,00 €
1 BIS AVENUE DE PARIS,
94300 VINCENNES
823968946 RCS Créteil
Par décision du Président en date du
18/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 19 AVENUE
D’ITALIE, 75013 PARIS à compter du
18/09/2018.
Présidence : M. ABDOULAYE DIALLO,
demeurant 5 ALLEE DES HYDRANGELLES, 94800 VILLEJUIF
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Créteil
Suivant PV de l’AGE du 14/9/2018, les
associés de S.C. DU RESTAURANT RECAMIER au capital de 231.722.51 €, 390
023 844 RCS PARIS, sise 4, rue Récamier, 75007 PARIS, , ont décidé de transférer à compter dudit jour, le siège à Lieudit l’Escazalou, 46320 DURBANS, et de
modifier en conséquence l’article 4 des
statuts. Pour avis, le représentant légal.
12120141 – LE PUBLICATEUR LEGAL
190276B – LES ECHOS
NOVASIRHE
12120322 – LE PUBLICATEUR LEGAL
190144B – LES ECHOS
PRIME INVEST 2V
SCI à capital variable de 15000,00 €
59 rue Desnouettes, 75015 PARIS
802966705 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
29/06/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 12/14 RondPoint des Champs Elysées, 75008 PARIS
à compter du 29/06/2018. Mention en sera
faite au RCS de Paris
SARL au capital de 10000,00 €
166 Boulevard du Montparnasse, 75014
Paris
443208194 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
22/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 3 avenue de
l’Opéra, 75001 Paris à compter du
01/10/2018. Mention en sera faite au RCS
de Paris
190314B – LES ECHOS
BELLE LANDE, S.C.I. au capital de
1.722.673,89 €, sise 6, rue Marcel Renault, 403 607 161 RCS PARIS. Aux termes du PV de AGE du 12/7/2018, il résulte que : - Mlle Maud Marie-Herminie
BERNARD, 45, Zossener Strabe, 10961
Berlin (Allemagne) née à Talence (33400)
le 4/1/1985, a été nommée Gérante, en
remplacement de M. Jacques Roger Mary
VERDIER suite à son décès survenue le
11/7/2017 à Dol-de-Bretagne (35120). - le
siège de la société susvisée est transféré
au 3, rue de l’Abbé Roger Derry, 75015
PARIS. Mention sera faite au RCS de Paris. Pour avis.
YNNIS EDITIONS
SAS au capital de 10000,00 €
12 rue de la Folie-Regnault, 75011 Paris
793259508 RCS Paris
Par décision en date du 26/09/2018 il a
été pris acte de la nomination de Anime
Virtual limited, au capital de 1000 GBP (livre sterling), immatriculée au RCS de
Royaume-Uni sous le numéro Nº 324 734
8, domiciliée International House suite 2
8TH FL. Dover place, Ashford, TN23 1HU,
Royaume-Uni représentée par Cedric Littardi en qualité de nouveau Président, à
compter du 01/10/2018 pour une durée illimitée, en remplacement de EJS consulting, Président démissionnaire. Mention
en sera faite au RCS de Paris
12114844 – LE PUBLICATEUR LEGAL
3S ELEC, S.A.R.L. au capital de
8.000 €, sise 9, place de la Charmeuse,
95190 GOUSSAINVILLE, 819 160 250
RCS PONTOISE. Suite à l’AGE du
2/7/2018 décide de nommer gérant
M. Chaudhry FIAZ, 25, rue Raymond Lapchin, 95190 Goussainville en place de
M. Mohammad KASHIF ; et transfère le
siège au 26, rue des Rigoles, 75020 PARIS à compter de ce jour. Modification
sera faite au RCS de Paris.
190127B – LES ECHOS
BOACD
12120096 – LE PUBLICATEUR LEGAL
COREPULSE, S.A.R.L. au capital de
100 €. Ancien siège : 68, rue Etienne Dolet 93140 BONDY, 817 796 220 RCS BOBIGNY. Nouveau siège : 242, boulevard
Voltaire, 75011 PARIS, 817 796 220 RCS
PARIS. Suivant décisions du 1er/8/2018,
l’Associé unique a décidé de transférer le
siège du 68, rue Etienne Dolet, 93140
BONDY au 242, boulevard Voltaire 75011
PARIS, à compter du 1er/8/2018. Les statuts ont été modifiés en conséquence. Gérant : M. Hakim FERCHICHI 68, rue
Etienne Dolet, 93140 Bondy. Objet : le
conseil, les services informatiques et
communication sur le média programmation information, édition de logiciels, service informatique et communication sur le
média, la formation et la sous-traitance,
conseil, étude, la mise au point, la réalisation de tous les projets dans les domaines
de l’informatique, fourniture de prestations
de services dans le domaine des services
en ligne, l’internet et des produits multimédia. Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS. Pour avis, le gérant.
- il a été décidé de modifier le capital de
la société en le portant de 107500 € à
207500 €. Mention en sera faite au RCS
de Paris
Présidence : Monsieur Gianluca Cavalletti demeurant : Via V Agostinone 9 65015 MONTESILVANO (Italie)
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Thononles-Bains
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos Sociétés
12120372 – LE PUBLICATEUR LEGAL
CLEANEVENT FRANCE S.A.S. au capital de 50.000 €, 20, rue le sueur 75116
PARIS, 518 639 505 RCS PARIS. Aux termes d’une décision en date du 16/7/2018,
l’associée unique a décidé de transférer le
siège du 20, rue Le Sueur 75116 Paris au
8 rue d’Athènes 75009 PARIS, à compter
du 15/07/2018, et de modifier en conséquence l’article 4 des statuts. Dépôt légal
au RCS de PARIS. Pour avis, le Président
12118977W – LE PUBLICATEUR LEGAL
HELIOS
SCI au capital de 1.216.076 €
101 rue de Sèvres
75006 PARIS
812 918 027 RCS PARIS
Aux termes d’un procès verbal d’AGE du
7/7/2018, les associés ont décidé de réduire le capital de 1.216.075 € pour le fixer
à 1 €.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Pour avis.
12119320W – LE PUBLICATEUR LEGAL
IMMO Z
12119982 – LE PUBLICATEUR LEGAL
MAHUB, S.A. au capital de 234.032 €,
sise 55, route de la Corniche, 29200
BREST, 440 023 786 RCS PARIS. Aux
termes d’une délibération en date du
21/9/2018, l’AGE des actionnaires de la
société a décidé de transférer le siège du
55, route de la Corniche, 29200 BREST
au 54, rue de la Tour, 75116 PARIS, à
compter de ce jour et de modifier en
conséquence l’article 4 des statuts. Président : Mme Caroline FRESSON, 54, rue
de la Tour, 75116 Paris. La société immatriculée au RCS de Brest fera l’objet d’une
nouvelle immatriculation auprès du RCS
de Paris. Pour avis, le CA.
SCI au capital de 1.000 €
Siège social : 14, rue Reinhart
92100 BOULOGNE BILLANCOURT
537 893 448 RCS NANTERRE
L’AGE du 03/09/2018 a décidé de transférer le siège social de la Société au 40,
rue de Liège 75008 PARIS, à compter du
même jour.
Objet : L’acquisition, la cession, la propriété, la gestion, l’exploitation par bail, location, cession d’immeubles.
Durée : jusqu’au 15/11/2110
Radiation au RCS de Nanterre et immatriculation au RCS de Paris.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes du PV de l’AGE du 30/06/2018
et à effet du 01/07/2018, Madame Chantal
LERMYTE, 10, rue Auguste Lançon,
75013 Paris a été désignée en qualité de
gérante en remplacement de Madame Catherine LERMYTE. Pour avis.
12119715W – LE PUBLICATEUR LEGAL
COLISEE RE
S.A. au capital de 95.435.582,88 euros
39, rue du Colisée
75008 Paris
542 066 394 RCS PARIS
Suivant procès-verbal en date du
31/5/2018, le Conseil d’Administration a
décidé de transférer le siège social au 61,
rue Mstislav Rostropovitch 75017 Paris, à
compter du 21/9/2018. L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis.
12119716W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Portman Insurance SE
Société européenne au capital de
27.657.925 euros
39, rue du Colisée
75008 Paris
834 297 749 RCS PARIS
Suivant procès-verbal en date du
31/5/2018, le Conseil d’Administration a
décidé de transférer le siège social au 61,
rue Mstislav Rostropovitch 75017 Paris, à
compter du 21/9/2018. L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis.
12119883W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CORTONA ASSET MANAGEMENT
SARL au capital de 100 €
Siège social :
7 rue Lincoln 75008 Paris
823 034 251 RCS PARIS
Par décisions en date du 03/08/2018, l’associé unique a décidé d’augmenter le capital social d’un montant de 29.900 € pour
le porter à 30.000 €, puis de le réduire d’un
montant de 24.000 € pour le ramener à
6.000 €. Les statuts ont été modifiés en
conséquence.
12119913W – LE PUBLICATEUR LEGAL
INVIVO WINE
SAS au capital de 50 984 838 euros
Siège social : 83 avenue de la Grande Armée 75016 Paris
803 344 563 R.C.S Paris
Aux termes des décisions du président en
date du 03/09/2018, il a été décidé de
nommer Frédéric Noyère demeurant 9bis
rue Nicolo 75016 Paris en qualité de directeur général en remplacement de
Thierry Blandinières.
12119920W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GROUPE LAVIALE CONSEILS ET SOLUTIONS
Société à responsabilité limitée au capital
de 10 000 Euros
Siège social : 48 Rue Montmartre - 75002
PARIS
820 678 159 RCS PARIS
Lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 31 juillet 2018, les associés de la
société à responsabilité limitée GROUPE
LAVIALE CONSEILS ET SOLUTIONS ont
décidé de transférer le siège social du 48
Rue Montmartre, 75002 PARIS au 16/24
Rue de Cabanis - 18 Villa de Lourcine
75014 PARIS à compter du 31 juillet 2018,
et de modifier en conséquence l’article 4
des statuts. Pour avis. Le gérant
12119922W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ELECTRO POWER SYSTEMS-SA à
conseil d’administration au capital de 1
915 029 € Siège social : 13 avenue de
l’Opéra- 75001 PARIS- 808 631 691 RCS
PARIS - Par décision du directeur général
en date du 08/08/18, il a été décidé à
compter de ce jour d’augmenter le capital
social de la société, d’une somme de 638
343 € pour le porter à 2 553 372 € divisé
par 12 766 860 actions de 0.20 € de valeur nominale unitaire chacun entièrement
libérées. Mention sera faite au RCS de
PARIS
12119925W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CHRONOCAM
S.A. au capital de 1.027.294, 92 €
Siège social :
74, rue du Faubourg Saint-Antoine
75012 PARIS
800 681 892 RCS PARIS
Aux termes de l’assemblée générale extraordinaire en date du 7/11/2017 et des
délibérations du conseil d’administration
en date du 28/11/2017, il a été décidé
d’augmenter le capital de 145.744,66 €
pour le porter de 1.027.294, 92 € à
1.173.039, 58 €.
Aux termes des délibérations du conseil
d’administration en date du 8/3/2018, il est
pris acte que par courrier en date du
7/3/2018, la société 360 Capital Partners
sera désormais représentée par Mr. Nader Sabbaghian demeurant 14 Worfield
Street Londres (Angleterre), en remplacement de Mr. Nicolas Autret.
Aux termes de l’assemblée générale mixte
du 7/6/2018, il est décidé de modifier la
dénomination sociale comme suit :
PROPHESEE.
12119938W – LE PUBLICATEUR LEGAL
AXA LIABILITIES MANAGERS
SAS au capital de 200.000 euros
Siège social : 39 rue du Colisée
75008 Paris
443 984 778 RCS Paris
En date du 04 septembre 2018, le Président de la Société a décidé de transférer
le siège social au 61 rue Mstislav Rostropovitch 75017 Paris à compter du 13 septembre 2018.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis
12119940W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BERI 21
S.A. à directoire et conseil de surveillance
Au capital de 4.010.115 €
Siège social :
29, boulevard de la Tour Maubourg
75007 PARIS
347 851 800 RCS PARIS
Aux termes du procès-verbal en date du
31 août 2018 :
- Le Conseil de surveillance a pris acte de
la démission de M. Yves Lyon-Caen, à
compter de ce jour, de son mandat de président du directoire. M. Lyon-Caen
conserve son mandat de membre du directoire.
- Le Conseil de surveillance a décidé de
de nommer M. Louis-Claude Roux, à
compter de ce jour, au poste de président
du directoire, en remplacement de M.
Yves Lyon-Caen, démissionnaire.
L’inscription modificative sera portée au
RCS tenu par le greffe du tribunal de
commerce de Paris.
Pour avis, le représentant légal
12119948W – LE PUBLICATEUR LEGAL
QUARTUS La Marseillaise
SASU au capital de 40.000 €
Siège social : 1-3-5, rue Paul Cézanne
75008 Paris
841 646 391 RCS Paris
Suivant décisions de l’associé unique en
date du 17/09/2018, il a été décidé de modifier l’objet social comme suit : L’exploitation de tout fonds de commerce de
conciergerie avec services qui pourront
comprendre notamment les activités de
restauration, activités sportives, vente de
produits alimentaires ou non, organisation
d’achats groupés, animations culturelles
et sociales, activités évènementielles, services à la personne, services santé, toutes
prestations attachées à la gestion des services immobiliers.
12119956W – LE PUBLICATEUR LEGAL
NEW YORK FINANCE ET
INNOVATION
Sigle : N Y F I
SA au capital de 8.479.629 €
64 bis avenue de New York, 75016 Paris
434299863 RCS Paris
Aux termes de l’AGO en date du
22/06/2018, les actionnaires ont pris acte
de la modification de commissaire aux
comptes :
- ECAI SARL, sise 30 rue de Lübeck,
75116 Paris et immatriculée au RCS sous
le numéro 344733555, titulaire en remplacement de Auditeurs Conseils et Associés
- CFCE SA, sise 112 bis rue Cardinet,
75017 Paris et immatriculée au RCS sous
le numéro 602006116, suppléant en remplacement de Pimpeneau & Associés
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
12119965W – LE PUBLICATEUR LEGAL
COOPANAME
Société coopérative ouvrière de
production anonyme, à capital variable
3/7 Rue Albert Marquet 75020 PARIS
448 762 526 RCS de Paris
L’assemblée générale ordinaire, réunie le
25 09 2015 a nommé en qualité de
commissaire aux comptes titulaire la
SARL CEH, sise au 115 rue Saint Dominique 75007 PARIS, 802 300 129 RCS
Paris, représentée par M. Éric Hoang en
remplacement de M. Éric Hoang.
Pour avis
12119967W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Clovis Oncology France
SAS au capital de 50.000 euros
Siège social : 6 place de la Madeleine –
75008 Paris
817 515 810 R.C.S. PARIS
Aux termes des décisions du président du
2 août 2018, le siège social est transféré
au 19 boulevard Malesherbes – 75008 Paris. Les statuts ont été modifiés en conséquence.
12120001W – LE PUBLICATEUR LEGAL
150 Champs-Elysées So Luxury Hotel
SAS au capital de 15.000 €
150 avenue des Champs Elysées
75008 Paris
831 094 305 RCS PARIS
Aux termes des décisions du 21/9/2018,
le président a constaté la réalisation de
l’augmentation de capital décidée par l’Associé unique du 17/9/2018. Le capital a
été augmenté de 14.985.000 € pour être
porté à 15.000.000 €.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Pour avis.
12120023W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ASSERTIVE CAREER MENTORING
S.A.R.L. au capital de 3.000 euros
75, avenue Parmentier 75544 Paris
Cedex 11
529 996 548 RCS PARIS
Aux termes des décisions de l’associé unique en date du 5 septembre 2018, il a été
décidé :
- d’augmenter le capital de 1.000 euros
pour le porter à 4.000 euros par l’émission
de 50 parts nouvelles de 20 euros,
- de nommer en qualité de cogérant Monsieur Cyril Ogee demeurant 5, rue Marie
Pape Carpentier 75006 Paris.
Mention en sera faite au RCS de Paris.
12120089W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Ivanhoé Europe Management
SARL à associé unique au capital de
1.000 €
Siège social : 28/32 avenue Victor Hugo
75116 Paris
840 098 776 RCS Paris
Suivant décisions de l’associé unique en
date du 30 août 2018, il a été :
pris acte de la démission de Mr Arnaud
MALBOS et de Mr Julien NATAF de leurs
fonctions de gérant,
décidé de nommer en qualité de gérant,
Mr Karim HABRA, demeurant 3 avenue
Rodin 75016 Paris.
12120114W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCCV LAMY ILOT G AUBERVILLIERS
SCCV au capital de 1.000 Euros - Siège
social : 8 avenue Delcassé 75008 PARIS
- 798 364 030 RCS PARIS
Aux termes de l’AGOA en date du
18/05/2018, il a été décidé de nommer en
qualité de Commissaires aux comptes titulaire : ERNST & YOUNG ET AUTRES
sise Tour First, 1 place des Saisons 92400
COURBEVOIE immatriculée au RCS de
NANTERRE sous le numéro 438 476 913.
Mention en sera faite au RCS de PARIS.
12120116W – LE PUBLICATEUR LEGAL
S.A.R.L. "HOTEL DES CHAMPS
ELYSEES"
au capital de 76.224,51 Euros
Siège social : PARIS (8ème Arrt.)
Rue d’Artois, nº 2
349.970.541 R.C.S. PARIS
Aux termes d’un procès-verbal d’assemblée générale extraordinaire en date du 17
Septembre 2018, les associés ont décidé :
- de nommer à compter du 17 Septembre
2018, Monsieur Frédéric DELFAU, demeurant à PARIS (18ème Arrt.) Rue Vauvenargues, nº 12, co-Gérant de ladite société, pour une durée non limitée, lequel
a accepté la fonction.
POUR INSERTION LEGALE
Un co-Gérant
12120139W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE D’EXPLOITATION
HOTELIERE DE ST TROPEZ
S.E.H.S.T.
Société par actions simplifiée au capital de
40.000 €
Siège social : 24-32 rue Jean Goujon 75008 PARIS
750 304 065 R.C.S. PARIS
L’Associé unique, en date du 22 juin 2018,
ayant pris acte de l’arrivée du terme des
mandats du cabinet DELOITTE & ASSOCIES et de la société BEAS en qualité de
commissaires aux comptes titulaire et suppléant, et à la suite des dispositions de la
loi Sapin 2 ayant supprimé l’obligation de
désignation d’un commissaire aux
comptes suppléant lorsque le titulaire est
une personne morale, a décidé de :
- renouveler le mandat de commissaire
aux comptes du cabinet DELOITTE & ASSOCIES
- ne pas renouveler le mandat de la société BEAS.
Pour avis, le président
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 5
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos Sociétés
12120150W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12120211W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI IMEFA VELIZY
Société civile immobilière au capital de
20.500.000 €
Siège social : 50/56, rue de la Procession
– 75015 Paris
434 770 962 RCS Paris
En date du 13 juin 2018, l’Assemblée Générale des associés a décidé de nommer
en qualité de Commissaire aux Comptes
suppléant, Monsieur Patrice Morot domicilié 63 rue de Villiers à Neuilly sur Seine
Cedex (92208), en remplacement de Monsieur Yves Nicolas.
Mention en sera faite au RCS de Paris.
HOLDING WOLTERS KLUWER
FRANCE
S.A.S. au capital de 914.284,61 €
14, rue Fructidor - 75017 Paris
351 882 337 RCS PARIS
Aux termes du procès verbal du 1/9/2018
il a été décidé de nommer en qualité de
Président Monsieur Peter Matthijs LUSSE
demeurant Koningsvaren 50, 1391 AL Abcoude (Pays Bas), en remplacement de
Monsieur Stoffel Gillis ABRAHAMSE.
Pour avis
12120156W – LE PUBLICATEUR LEGAL
HOTEL CENTRAL CHAMPOLLION
SA au capital de 38.234,21 Euros
3, rue Champollion 75005 Paris
582 129 904 RCS Paris
Aux termes de l’Assemblée Générale Ordinaire en date du 23 juillet 2018, il a été
décidé de nommer en qualité d’Administrateur Madame Rabea BOULANDJAS
demeurant 3, rue Champollion 75005 Paris.
Il a été également pris acte de la révocation de Madame Amal BOUKHECHA Administrateur.
Mention en sera faite au RCS de Paris.
12120214W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Habitat Rives de Paris
Société coopérative de caution
mutuelle à capital variable
76-78 avenue de France 75013 Paris
Nº RCS 429 903 362
Aux termes d’un procès verbal du 12 février 2018, le Conseil d’administration a
décidé de ne pas renouveler le mandat du
commissaire aux comptes suppléant, la
société KPMG AUDIT FS I et de ne pas
le remplacer.
Pour avis
12120216W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12120166W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MODERN’IMM GESTION IMMOBILIERE
Société à responsabilité limitée au capital
de 78.600 €
Siège social : 62, cours de Vincennes
75012 PARIS
351 797 394 RCS PARIS
L’AGE du 25 juillet 2018 a décidé de proroger de 30 années la durée de la Société,
soit jusqu’au 31 août 2049, et de modifier
en conséquence l’article 5 des statuts.
Mention au RCS de PARIS.
ISABELLE FARRUGIA SAS
SAS au capital de 1.000 euros
Siège social : 81 rue de Monceau 75008
Paris
814 066 726 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale extraordinaire du 04 septembre 2018, les associés ont décidé d’étendre l’objet social
aux activités de conseil en communication
et de modifier l’article 2 des statuts.
Pour avis
12120185W – LE PUBLICATEUR LEGAL
S.E.L.A.S IPSO
Société d ’exercice libéral par actions
simplifiée de medecins au capital de
48000 €
323 RUE SAINT MARTIN 75003 PARIS
RCS PARIS B 804 697 449
par Assemblée générale mixte du 26
AVRIL 2018 nomination en qualité de
commissaire aux comptes titulaire de
monsieur DEREPAS Philippe demeurant
porte de l aréna C 455 Promenade des
Anglais 06200 NICE, en remplacement de
la société AUDIT LEGAL ET CONTRACTUEL suite au décès de monsieur Pierre
Jean OLLIER ; nomination en qualité de
commissaire aux comptes suppléant de la
SARL DEREPAS SASSO ORGANISATION ayant son siège social Porte de l
Arena C 455 Promenade des Anglais
06200 NICE en remplacement de monsieur DEREPAS Philippe. décision d’augmenter le capital social d’une somme de
12000 €, pour le porter de 48000 € à
60000 € .par décision du président du 25
MAI 2018 décision d ’augmenter le capital
d une somme de 4000 € et constatation
de la réalisat ion de l augmentation de capital du 26 avril 2018 pour porter le nouveau capital à la somme de 64 000 € et
de modifier l’article 7 des statuts
Pour avis.
12120188W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SARL JCH
SARL au capital de 5.000 euros
Siège social : 72 rue Gules Guesde
92300 Levallois Perret
503 720 963 RCS Nanterre
Aux termes de l’assemblée générale du
24 septembre 2018, les associés ont décidé de :
- Transférer le siège social au 131 Boulevard Pereire 75017 Paris.
- Nommer M. Jean-Charles Mathey demeurant 72 rue Jules Guesde 92300 Levallois Perrey à compter du 20 janvier
2016 et ce en remplacement de M. Henri
Coron démissionnaire au 20 janvier 2016.
La société sera désormais immatriculée
au registre du commerce et des sociétés
de Paris.
Pour avis
12120203W – LE PUBLICATEUR LEGAL
FINANCIERE DES VOILES, SA de
10.726.000 €, 66, ave des Champs-Elysées, 75 Paris, R.C.S. Paris 379 043 797
L’AGE du 12/09/18 a nommé administrateur Jacques CLAUS, demeurant à SaintMartin 97, Hôtel Alamanda, Parc de la
Baie Orientale à compter de ce jour.
Maxime PUTZ a démissionné de ses fonctions d’administrateur le même jour.
Le CA du 12/09/18 a nommé Bernard MINETTI, demeurant 13 Moulin aux Prés à
Norroy le Veneur 57, Président Directeur
Général en remplacement de Jean-Sébastien Minetti.
Pour avis
12120222W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCCV SEVRES GRANDE RUE
SCCV au capital de 1 000 Euros
Siège social : 8 avenue Delcassé 75008
PARIS
531 294 346 RCS PARIS
Suite au PV d’AGOA en date du
14/06/2018, il a été décidé de ne pas renouveler le mandat de ERNST &
YOUNG et AUTRES et AUDITEX respectivement commissaire aux comptes titulaire et commissaire aux comptes
suppléant. Mention au RCS de PARIS.
12120232W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ACTIVE TRAVEL AND
LANGUAGE
Sigle : ATL
SARL au capital de 8.000 €
131 rue de Picpus, 75012 Paris
493787915 RCS Paris
Aux termes de l’AGE en date du
31/12/2017, les associés ont décidé
d’étendre l’objet social aux activités de :
formation professionnelle continue
, à compter du 31/12/2017.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
12120234W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Edmond de Rothschild Assurances et
Conseils (France)
SAS au capital de 7.034.600 €
Siège social :
47 rue du Faubourg Saint Honoré 75008
Paris
443 114 632 RCS Paris
Par délibérations en date du 20/09/2018,
le conseil de surveillance a décidé de
nommer en qualité de membre du directoire, M. Benoit DURAND, demeurant 9
bis rue Chernoviz 75016 Paris,
12120241W – LE PUBLICATEUR LEGAL
AVEVA
SAS au capital de 20.612,16 €
85 rue legendre, 75017 Paris
837618149 RCS Paris
Aux termes d’une décision en date du
24/09/2018, les associés ont pris acte de
la modification de la direction :
- Directeur général : M. Laurent KADOCHE, demeurant 18 rue Benjamin Franklin, 75116 Paris (nomination)
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
12120242W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12120243W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12111892 – LA VIE JUDICIAIRE
12114953 – LA VIE JUDICIAIRE
12120120 – LA VIE JUDICIAIRE
AVEVA
C.I.P. S.A.S.U. au capital de 5.000 €,
sise 17 bis, avenue Parmentier, 75011
PARIS, 752 707 059 RCS PARIS. Suite à
l’AGE du 18/6/2018, Mme Dorothée
MANGA, 28, rue de la Croix Rousseau,
28200 Châteaudun, est nommé présidente en place de M. Aviel HADDAD, le
siège est transféré au 26, rue des Rigoles, 75020 PARIS à compter de ce jour.
Mention au RCS de Paris.
LES LYS, S.A.R.L. au capital de
15.244,90 €, sise 106 bis, avenue Beaurepaire, 94100 SAINT-MAUR-DES- FOSSES, 410 104 251 RCS CRETEIL. Suite
à l’AGE du 29/6/2018, décide d’augmenter le capital pour le porter à 22.800 € ; et
transfère le siège au 23, avenue Bosquet, 75007 PARIS à compter de ce jour.
Mention sera faite au RCS de Paris.
KELLY’S EVENTS, S.A.S. au capital
de 5.000 €, sise 78, avenue des ChampsElysées, 75008 PARIS, 821 890 613 RCS
PARIS. Aux termes d’une décision en date
du 3/9/2018, l’actionnaire unique n’a pas
décidé qu’il y avait lieu de dissoudre la société par application combinée des articles L 225-248 et L 227-1, alinéa 3 du
Code de commerce. Pour avis, le président.
12111895 – LA VIE JUDICIAIRE
12115133 – LA VIE JUDICIAIRE
LAB VERRE OPTIQUE, S.A.R.L. au
capital de 1.000 €, sise 135, rue de Crimée, 75019 PARIS, 821 551 728 RCS PARIS. Suite à l’AGE du 21/6/2018 Mme Dorothée MANGA, 28, rue de la Croix
Rousseau, 28200 Châteaudun, est
nommé gérante en place de M. Aviel
HADDAD ; le siège est transféré au
26, rue des Rigoles, 75020 PARIS à
compter de ce jour.
S&G AUTOMOBILE, S.A.R.L. au capital 8.000 €, sise 95, avenue du Président
Wilson, 93108 MONTREUIL CEDEX, 749
833 307 RCS BOBIGNY. Suite à l’AGE du
10/5/2018 décide de transférer le siège au
26, rue des Rigoles, 75020 PARIS ; de
nommer gérant M. Claud DEVOS, 10, rue
du Château d’Eau, 75010 Paris, en place
de M. Sttettin TOPAL à compter de ce jour.
Mention au RCS de Paris.
12111896 – LA VIE JUDICIAIRE
12116151 – LA VIE JUDICIAIRE
OPTIC PARMENTIER, S.A.S.U. au capital de 1.000 €, sise 17 bis, avenue Parmentier, 75011 PARIS, 799 070 313 RCS
PARIS. Suite à l’AGE du 26/6/2018, Mme
Dorothée MANGA, 28, rue de la Croix
Rousseau, 28200 Châteaudun, est
nommé présidente en place de M. Itshak
AZRIA ; le siège est transféré au 26, rue
des Rigoles, 75020 PARIS à compter de
ce jour. Mention au RCS de Paris.
TLM DEMENAGEMENT, S.A.R.L. au
capital 3.600 €, sise 26, rue des Rigoles,
75020 PARIS, 838 894 061 RCS. Suite à
l’AGE du 22/8/2018 décide de nommer
gérant M. Karim MAHOUEL, 37, avenue
Aristide Briand, 94230 Cachan, en place
de M. Hocine MOUZAOUI, à compter de
ce jour. Mention au RCS de Paris.
SAS au capital de 303,12 €
85 rue legendre, 75017 Paris
837618149 RCS Paris
Aux termes de l’AGE en date du
24/09/2018, les actionnaires ont décidé de
modifier le capital social en le portant de
303,12 € à 20.612,16 €.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
12120301W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EUROPEAN HOMES PROMOTION 22
SCCV au capital de 1.000 euros
Siège social : 10-12 Place Vendôme
75001 Paris
801 721 598 RCS Paris
Aux termes du procès-verbal de l’assemblée générale mixte du 5 avril 2018, il a
été pris acte de la démission de la SAS
European Homes France de ses fonctions
de gérante.
Pour avis
12120314W – LE PUBLICATEUR LEGAL
AFFLELOU
SAS au capital de 233 531 553,20 euros
Siège social : 11 rue d’Argenson 75008
Paris
751 095 712 RCS Paris
Aux termes des décisions des associés en
date du 14/09/2018, il a été décidé de
nommer Helena Duey Malchione demeurant 46 Pembridge Villas, Londres W11
3EG, Royaume-Uni en qualité d’administrateur en remplacement Julia Barones
Van Tuyll Van Serooskerken.
12120319W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EUROPEAN HOMES PROMOTION 26
SCCV au capital de 1.000 euros
Siège social : 10-12 place Vendôme
75001 Paris
805 170 164 RCS Paris
Aux termes du procès-verbal de l’assemblée générale mixte du 5 avril 2018, il a
été pris acte de la démission de la SAS
European Homes France de ses fonctions
de gérante. Pour avis
12120331W – LE PUBLICATEUR LEGAL
AMIENS PARTICIPATIONS - SAS au capital de 1.000 € - Siège social : 6 rue du
Prat - 23000 GUERET - 831 126 206 RCS
GUERET
Suivant Décisions mixtes de l’Associé unique du 24/07/2018, il a été décidé :
De prendre acte de la démission à effet
du 25/07/2018 - 24h, de Mr Bruno
CONQUET, Président ;
De nommer Président Mr Philippe BOTTRIE demeurant 94 avenue Mozart 75016 PARIS, à effet au 26/07/2018 - 0h
de transférer le siège social à effet au
26/07/2018 au 94 avenue Mozart - 75016
PARIS. Les statuts ont été modifiés en
conséquence. La société sera radiée du
RCS de GUERET et immatriculée au RCS
de PARIS.
ELEVEN SHOP, S.A.R.L. au capital de
8.000 €, sise 174 bis, avenue Pierre Sémard, 95400 VILLIERS LE BEL, 808 432
116 RCS PONTOISE. Suite à l’AGE du
02/5/2018, il a été décidé de transférer le
siège au 26, rue des Rigoles, 75020 PARIS. Mention au RCS de Paris.
12120338W – LE PUBLICATEUR LEGAL
FINANCIERE EURINTER
SAS au capital de 8.773.547 euros
Siège social : 10-12 place Vendôme
75001 Paris
531 550 168 RCS Paris
Aux termes du procès-verbal de l’assemblée générale ordinaire du 25/05/2018, il
a été pris acte que les mandats des
commissaires aux comptes suppléants, la
société CISANE et M. Antoine FAVERIS
sont arrivés à échéance. Il n’a pas été
pourvu à leur remplacement, ni à leur renouvellement.
Pour avis
12120352W – LE PUBLICATEUR LEGAL
S.A.S. "HOTEL DE TROYES"
au capital de 40.000,00 Euros
Siège social : PARIS (15ème Arrt.) Rue de
Vaugirard, nº 153
612.028.357 R.C.S. PARIS
B2V, S.C.I. au capital de 1.000 €, sise
100, avenue du Général Leclerc, 93500
PANTIN, 789 177 227 RCS BOBIGNY.
Suite à l’AGE du 20/6/2018, Mme Dorothée MANGA, 28, rue de la Croix Rousseau, 28200 Châteaudun, est nommé gérante en place de M. Aviel HADDAD ; et
le siège est transféré au 26, rue des Rigoles, 75020 PARIS à compter de ce jour.
Modification au RCS de Paris.
12113281 – LA VIE JUDICIAIRE
Suite à l’AGE du 20/6/2018 de la
S.A.R.L. MILDECO au capital de
30.000 €, sise 25 bis, rue Clavel, 75019
PARIS, 817 733 207 RCS PARIS, décide
de transférer le siège au 26, rue des Rigoles, 75020 PARIS à compter de ce jour
et nommer gérant M. Rajko DJUKANOVIC, 77, rue Maréchal Leclerc, 94410
Saint-Maurice en place de M. Miomir MILENKOVIC. Mention au RCS de Paris.
TROIS EVENTS au capital de 5.000 €,
sise 72, avenue de Flandre, 75019 PARIS, 792 274 003 RCS PARIS. Suite à
l’AGE du 24/7/2018 décide de nommer
gérant M. Dumitru TRIFON, 54, avenue
Georges Clémenceau, 93360 Neuilly-Plaisance, en place de M. Vasile CICAU à
compter de ce jour. Mention sera faite au
RCS de Bobigny.
12114181 – LA VIE JUDICIAIRE
Suite à l’AGE du 16/5/2018 de la
E.U.R.L. DJS-NET NETTOYAGE au capital de 500 €, sise 26, rue des Rigoles,
75020 PARIS, RCS 829 605 955 décide
de nommer cogérant M. Qassi SEMRANI,
chez Manuel DOS SANTOS, 6, rue du Repos, 91230 Montgeron ; et de modifier la
dénomination qui devient DJS-NET &
FRERES à compter de ce jour. Mention
au RCS de Paris.
12120359W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EUROPEAN HOMES PROMOTION 25
SCCV au capital de 1.000 euros
Siège social : 10-12 Place Vendôme
75001 Paris
803 180 538 RCS Paris
Aux termes du procès-verbal de l’assemblée générale mixte du 5 avril 2018, il a
été pris acte de la démission de la SAS
European Homes France de ses fonctions
de gérante. Pour avis
SCR, S.A.R.L. au capital 5.000 €, sise
32, rue de l’Escouvrier, 95200 SARCELLES, 752 893 750 RCS PONTOISE. Suite
à l’AGE du 2/4/2018 décide de transférer
le siège au 26, rue des Rigoles, 75020
PARIS, à compter de ce jour, de nommer
gérant M. Poyraz DERIN, 52, boulevard
Roger Salengro, 95190 Goussainville, en
place de M. Ozgur GUNGORCU à
compter de ce jour. Mention au RCS de
Paris.
12114945 – LA VIE JUDICIAIRE
LOGOS, S.A.S.U. au capital de
1.000 €, sise 100, avenue du Général Leclerc, 93500 PANTIN, 822 400 990 RCS
BOBIGNY. Suite à l’AGE du 4/7/2018,
Mme Dorothée MANGA, 28, rue de la
Croix Rousseau, 28200 Châteaudun, est
nommé Présidente en place de GALAXI
26 ; le siège est transféré au 26, rue des
Rigoles, 75020 PARIS à compter de ce
jour. Mention au RCS de Paris.
12114950 – LA VIE JUDICIAIRE
12108757 – LA VIE JUDICIAIRE
ROOM MATE PARIS II, S.A.R.L. au capital de 10.000 €, sise 131, boulevard Pereire, 75017 PARIS, 837 597 103 RCS
PARIS. Par décision du 14/6/2018, l’Associé unique a décidé de transférer le siège
au 1/3/5, rue d’Argentine, 75116 PARIS.
Les statuts ont été modifiés en conséquence. Mention sera faite au RCS de Paris.
OPTIMALE SERVICES au capital de
1.000 €, sise 26, rue des Rigoles, 75020
PARIS, 833 518 632 RCS PARIS. Suite à
l’AGE du 28/8/2018 décide d’étendre l’objet de l’activité à conseils en systèmes et
logiciels informatiques à compter de ce
jour. Mention au RCS de Paris.
OPTIC CROZATIER, SASU au capital
de 1.000 €, sise 83, rue Crozatier, 75012
PARIS, 798 017 877 RCS PARIS. Suite à
l’AGE du 4/6/2018, le siège est transféré
au 26, rue des Rigoles, 75020 PARIS, à
compter de ce jour ; et Mme Dorothée
MANGA, 28, rue de la Croix Rousseau,
28200 Châteaudun, est nommé Présidente en place de M. Itshak AZRIA. Mention au RCS de Paris.
12120137 – LA VIE JUDICIAIRE
MJ & CO, S.A.S. sise 66, avenue des
Champs-Elysées, 75008 PARIS, 819 310
673 RCS PARIS. Aux termes de l’AGE en
date du 30/6/2018, les actionnaires ont décidé de modifier le capital en le portant de
41.000 € à 56.390 €. Modification des articles 6 et 7 des statuts. Mention sera portée au RCS de Paris.
STJV26, S.A.S.U. au capital de
1.000 €, sise 28, rue de Cotte, 75012 PARIS, 833 145 238 RCS PARIS. Suite à
l’AGE du 13/6/2018, le siège est transféré
au 26, rue des Rigoles, 75020 PARIS à
compter de ce jour. Mme Dorothée
MANGA, 28, rue de la Croix Rousseau,
28200 Châteaudun, est nommé Présidente en place de M. Jean-Philippe
UZAN. Mention au RCS de Paris.
12120184 – LA VIE JUDICIAIRE
Le 6/9/2018 l’AGE de la S.A.R.L.
FRANCOIS GAUTHIER ARCHITECTURE DESIGN - FGAD au capital
7622,45 €, sise 166, boulevard du Montparnasse, 75014 PARIS, 431 831 536
RCS PARIS, a transféré le siège au 3, rue
du Colonel Moll, 75017 PARIS.
12119930 – LA VIE JUDICIAIRE
ATELIER CAMILLE CEGARRA,
S.A.S. au capital de 2.000 €, sise 49, rue
Oberkampf, 75011 PARIS, 811 018 100
RCS PARIS. Aux termes d’une décision
en date du 3/9/2018, l’associée unique,
statuant en application de l’article
L.225-248 du Code de commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu à dissolution de
la société. Pour avis, la présidente.
12120191 – LA VIE JUDICIAIRE
S.A.R.L. NOVALUCE au capital de
10.020 €, sise 172, rue du Faubourg
Saint-Honoré, 75008 PARIS, 489 775 726
RCS PARIS. Aux termes du PV de l’AGE
du 1er/6/2018, la société susvisée a décidé de transférer son siège au 131, rue
du Faubourg Saint-Honoré, 75008 PARIS, à compter du 1er/6/2018. Les statuts
seront modifiés en conséquence et la modification sera faite au RCS de Paris. Pour
avis, la gérance.
12119983 – LA VIE JUDICIAIRE
ENVISA, S.A.S. au capital de 27.750 €,
sise 22, rue Oberkampf, 75011 PARIS,
452 089 865 RCS PARIS. Aux termes de
l’AGE en date du 1/9/2018, le président a
décidé, à compter du 1/9/2018, de transférer le siège au 62, rue Montorgueil,
boite aux lettres nº9, 75002 PARIS.
Mention sera portée au RCS de Paris.
12120006 – LA VIE JUDICIAIRE
PHT CONSULT, E.U.R.L. au capital de
1.000 €, sise 12, rue Rieux, 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT, 523 407 237
RCS NANTERRE. Aux termes du PV de
l’AGE du 21/9/2018, le siège a été transféré du 12, rue Rieux, 92100 BOULOGNEBILLANCOURT au 22, rue Varize, 75016
PARIS, à compter du 21/9/2018. Le Gérant Philippe TABOUIS, 22, rue Varize,
75016 Paris L’article 4 des statuts a été
modifié en conséquence. Mention faite au
RCS de Nanterre et de Paris. Le gérant.
12120202 – LA VIE JUDICIAIRE
ONTOLIA, S.A.S. au capital de
72.273 €, sise 48, avenue Charles Floquet, 75007 PARIS, 450 309 505 RCS PARIS. Aux termes du PV d’AG en date du
10/9/2018, il a été décidé de transférer le
siège au 8, rue Kervégan, 44000 NANTES, à compter du 10/9/2018. En conséquence, la société sera radiée du RCS de
Paris et fera l’objet d’une nouvelle immatriculation au RCS de Nantes. L’article 3
"siège" des statuts a été modifié en conséquence. Personne habilitée à engager la
société : M. Jean PLANET, Président,
15, rue de Gigant, 44100 Nantes. Pour
avis.
12120283 – LA VIE JUDICIAIRE
Le 9/9/2018 l’AGE de la S.A.S.
ZEST INTERACTIVE au capital de
1.000 €, sise 166, boulevard du Montparnasse, 75014 PARIS, 800 115 511 RCS
PARIS, a transféré le siège au 3, rue du
Colonel Moll, 75017 PARIS.
LONGROI, S.A.S. au capital de
40.000 €, sise 14, rue Amélie, 75007 PARIS, 348 721 531 RCS PARIS. Aux termes d’une décision en date du 31/8/2018,
le président a pris acte de la modification
de la direction : - DG : NYLOU S.C. sise
23, rue des Tilleuls, 28170 Châteauneufen-Thymerais, immatriculé au greffe de
Chartres en remplacement de Caroline
CHAMPETIER. DG : GINGA, S.C. sise
11, rue Huguerie, 33000 Bordeaux, immatriculé au greffe de Bordeaux en remplacement de Christophe CHAMPETIER.
Mention sera portée au RCS de Paris.
12120074 – LA VIE JUDICIAIRE
12120316 – LA VIE JUDICIAIRE
UBEEQO INTERNATIONAL, S.A.S. au
capital de 179.410,78 €, sise 24, rue de
Prony, 75017 PARIS, 491 048 575 RCS
PARIS. Par décision du 24/8/2018, le Président a décidé de transférer le siège du
24, rue de Prony, 75017 Paris à l’Arche
du Parc, 696, rue Yves Kermen, 92100
BOULOGNE-BILLANCOURT, et de modifier l’article 4 des statuts à compter de
ce jour.
COTON DE BOIS, S.A.R.L. au capital
de 8.500 €, sise 50, rue Daguerre, 75014
PARIS, 802 927 186 RCS PARIS. Aux termes d’une AGO en date du 31/8/2018 à
Paris, les Associées ont accepté la démission de Mlle Amélie GARRO, cogérante
avec effet au 30/6/2018. Pour avis. La gérance.
12120034 – LA VIE JUDICIAIRE
12114848 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un procès-verbal de décisions de l’associé unique en date du 21
Septembre 2018, il a été :
- pris acte du décès de Monsieur Alain
VIEIL, Président, survenu le 20 Août 2018.
- nommé Monsieur Philippe Francis Jean
Dimitri VIEIL, demeurant à PARIS (14ème
Arrt.) Avenue Jean Moulin, nº 72, aux
fonctions de Président à compter 21 Septembre 2018.
POUR PUBLICATION LEGALE
Le Président
M.D.I. INDUSTRIE au capital de
1.000 €, sise 26, rue des Rigoles, 75020
PARIS, 833 770 324 RCS PARIS, décide
de transférer le siège au 82/84, avenue
Vaucanson, 93370 MONTFERMEIL à
compter de ce jour. Mention au RCS de
Paris.
12120136 – LA VIE JUDICIAIRE
12116717 – LA VIE JUDICIAIRE
12112850 – LA VIE JUDICIAIRE
12113753 – LA VIE JUDICIAIRE
AVEVA
SAS au capital de 300 €
85 rue legendre, 75017 Paris
837618149 RCS Paris
Aux termes de l’AGE en date du
13/09/2018, les actionnaires ont décidé de
modifier le capital social en le portant de
300 € à 303,12 €.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
12116319 – LA VIE JUDICIAIRE
12112846 – LA VIE JUDICIAIRE
12120130 – LA VIE JUDICIAIRE
MILA, S.C.I. au capital de 10.000 €,
sise 55, rue Saint-Jacques, 75005 PARIS,
837 782 523 RCS PARIS. Aux termes de
l’AGE du 25/6/2018, les Associés ont décidé, à compter du 25/6/2018, de transférer le siège au 4, rue de la Chaussée de
l’Étang, 94520 PERIGNY. Radiation du
RCS de Paris et immatriculation au RCS
de Créteil.
12120317 – LA VIE JUDICIAIRE
12120103 – LA VIE JUDICIAIRE
SAUSSAC - CARRIERE - SPIRAL,
S.C.M. au capital de 100 €, sise 230, rue
Lecourbe, 75015 PARIS, 538 555 863
RCS PARIS. Aux termes d’une délibération en date du 25/9/2018, la collectivité
des associés a décidé, à compter du
25/9/2018 : 1) de nommer Mme Sabine
VALLIERE, 6, rue des Bergers, 75015 PARIS, cogérante de la société pour une durée indéterminée, en remplacement de
M. Jean- Paul SPIRAL, démissionnaire. 2)
de modifier la dénomination qui devient
S.C.M. SAUSSACCARRIERE - VALLIERE. Cette assemblée a modifié en
conséquence les articles 2 et 17 des statuts. Pour avis, la gérance.
Le 11/9/2018 l’AGE de VIKIU, S.A.R.L
au capital de 10.000 €, sise 166, boulevard du Montparnasse, 75014 PARIS, 800
309 528 RCS PARIS, a transféré le siège
au 3, rue du Colonel Moll, 75017 PARIS.
12120326 – LA VIE JUDICIAIRE
MAGEN, S.C.I au capital de
15.244.90 €, sise 46, boulevard Magenta,
75010 PARIS, 383 477 577 RCS PARIS.
Selon AGE du 10/9/2018, les Associés ont
décidé, à compter du 10/9/2018, de transférer le siège social au 87, rue du Bel Air,
91480 VARENNES-JARCY. Radiation du
RCS de Paris et immatriculation au RCS
d’Evry.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
6 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
12120373 – LA VIE JUDICIAIRE
189400A – LES ECHOS
Le 28/8/2018 l’AGE de la SARL JONCTION CONSULTING (44.000 €, 166, bd
du Montparnasse 75014 PARIS, 479 770
240 RCS PARIS) a transféré le siège social au 3, rue du Colonel Moll, 75017 PARIS.
SOLIYO
SARL au capital de 11.000 €. Siège social : 14 Traverse de la Salette, 13012
MARSEILLE. RCS 438 595 936 MARSEILLE.
L’AGE du 01/09/2018 a décidé de transférer le siège social au 1 Bis rue Emile
Desvaux, 75019 PARIS. Gérant : M CROCOMBETTE Renaud, 11 Avenue Faidherbe 93310 LE PRE ST GERVAIS. Radiation du RCS de MARSEILLE et
immatriculation au RCS de PARIS.
180779A – LES ECHOS
ZEN D’AMOUR
SARL au capital de 12.000 €
Siège : 229 RUE SAINT MARTIN 75003
PARIS
538989179 RCS de PARIS
Par décision de l’AGE du 20/06/2018, il a
été décidé de :
- nommer Gérant M. ZHANG Zhe 3 place
du général de gaulle 93340 LE RAINCY
en remplacement de M. CHEN Yin démissionnaire.
Mention au RCS de PARIS
184281A – LES ECHOS
Le 20/08/2018 l’age de la sci leori (1000 €,
31 rue vieille du temple 75004 paris,
803324326 rcs paris) transfère le siège
161 rue de grenelle 75007 paris.
187192A – LES ECHOS
BELLEVARDE CAPITAL
SASU au capital de 1000 €
Siège social : 8, rue Pastourelle
75003 Paris
828 000 521 RCS de Paris
En date du 10/07/2018, l’associé unique a
décidé de transférer le siège social de la
société au 2, rue Bervic, 75018 Paris, à
compter du 10/07/2018.
Mention au RCS de Paris
187419A – LES ECHOS
THEODORE - INV.
SAS au capital de 1.000 €. Siège social :
266 avenue Daumesnil 75012 PARIS.
RCS 801 844 317 PARIS
L’AGE du 29/08/2018 a décidé d’étendre
l’objet social aux activités de : La transaction sur immeuble et fonds de commerce,
la gestion immobilière. Mention au RCS de
PARIS.
188301A – LES ECHOS
CHRONO SD
SARL au capital de 10.000 €. Siège
social : 10 ALLEE AUGUSTE HEBERT,
53000 LAVAL. RCS 809 084 130 LAVAL
Le Gérant, en date du 03/09/2018, a décidé de transférer le siège social au OCP,
49 RUE DE PONTHIEU 75008 PARIS, à
compter du 10/09/2018. Gérant : M ATIYA
ALMAHDI, 77 RUE JULES CESAR 02100
ST QUENTIN. Radiation du RCS de LAVAL et immatriculation au RCS de PARIS.
188785A – LES ECHOS
FIBER LOC. SAS au capital de 5.000 €.
Siège social : Cap 18, 189 rue d’Aubervilliers 75018 PARIS. RCS 829 983 774 PARIS. L’AGE du 12/09/2018 a nommé président : M ZRIG BILLAL, 5 Résidence du
val de Bièvre 94260 FRESNES en remplacement de M BOURASSI YASSINE, à
compter du 12/09/2018. Mention au RCS
de PARIS.
PIERRE RENOVATION TRADITION
L’AGE du 29/07/2018 a décidé de modifier
le capital pour le porter à 21.090.540 €.
Mention au RCS de PARIS.
ANAXAGO
Société par Actions Simplifiée à Capital
variable
Au capital de 20.000 euros
Siège social : 18 rue Sainte Foy 75002
PARIS
RCS PARIS 539 539 064
Aux termes du PV de l’Assemblée Générale mixte du 18 août 2018, il a été décidé :
- de nommer la société AUGUSTE, Société à Responsabilité Limitée sise 77 rue
Taitbout 75009 PARIS, RCS PARIS
811 908 052, en qualité de Président, en
remplacement de la société IF VENTURES, démissionnaire.
- de prendre acte de la démission de la
société AUGUSTE de son mandat de Directeur Général
Il est décidé de nommer Madame Caroline
LAMAUD, demeurant 119 rue d’Aboukir
75002 PARIS, Monsieur François CARBONE, demeurant 41 rue des Jeuneurs
75002 PARIS et la société IF Ventures,
Société à Responsabilité Limitée sise 9
rue du Plat d’Etain 75001 PARIS, RCS
PARIS 812 109 973, en qualité d’Administrateurs.
Mention en sera faite au RCS de PARIS
SCI DE LA VALLEE
190337A – LES ECHOS
O2BAT
SARL au capital de 1500 €
Siège sociale : 231 Rue du Faubourg
Saint Honoré 75001 PARIS
RCS 512 792 383 Paris
Par décision de l’associé unique du
01/07/2018, il a été décidé de transférer
le siège social au « 1 RUE DE CAPRI
75012 PARIS » à compter du 01/07/2018.
Modification au RCS de PARIS.
Société Civile Immobilière
au capital de 1.000 €
Siège social : 55 route de la Corniche
29200 BREST
839 577 293 RCS BREST
Aux termes d’une délibération en date du
7 septembre 2018, l’Assemblée Générale
Extraordinaire des associés a décidé de
transférer le siège social du 55 Route de
la Corniche, 29200 BREST au 54 rue de
la Tour - 75116 PARIS à compter de ce
jour, et de modifier en conséquence l’article 4 des statuts.
La Société, d’une durée de 50 ans, ayant
pour objet social l’acquisition d’un bien immobilier sis à GUIPAVAS (29490) – Zone
de Prat Pip, l’administration et l’exploitation par bail, location ou autrement dudit
immeuble et de tous autres immeubles bâtis dont elle pourrait devenir propriétaire
ultérieurement, par voie d’acquisition,
échange, apport ou autrement, immatriculée au Registre du commerce et des sociétés de BREST sous le numéro
839 577 293 fera l’objet d’une nouvelle immatriculation auprès du Registre du
commerce et des sociétés de PARIS.
Pour avis : la gérance
190252A – LES ECHOS
B&C FRANCE ASSET MANAGEMENT
Société par actions simplifiée au capital de
40.018 € Siège : 49 avenue Hoche 75008
PARIS 381197284 RCS de PARIS Par décision de l’AGE du 07/09/2018, il a été décidé de transférer le siège social au 89
Avenue Victor Hugo 75116 PARIS. Mention au RCS de PARIS.
190263A – LES ECHOS
SARL au capital de 10.540 €. Siège social : 210 rue Saint Denis 75002 PARIS.
RCS 442 043 774 PARIS.
B&C FRANCE ASSET MANAGEMENT
Société par actions simplifiée au capital de
40.018 € Siège : 49 avenue Hoche 75008
PARIS 381197284 RCS de PARIS Par décision de l’AGO du 15/09/2017, il a été décidé à compter du 01/04/2017 de : - nommer Commissaire aux comptes la société
P2M AUDIT, SAS au capital de 150.000 €,
sise 80 rue cardinet 75017 PARIS
Nº399203280 RCS de PARIS représentée par MASSIE Fabienne en remplacement de OZOUX Bruno démissionnaire.prendre acte du départ du Commissaire
aux comptes suppléant GRANGER JeanPierre démissionnaire.Mention au RCS de
PARIS
10 SUR 10 FINITIONS
SARL au capital de 2.000 €. Siège social :
67 RUE SAINT JACQUES, 75005 PARIS.
RCS 813 650 900 PARIS
L’AGE du 21/09/2018 a décidé de transférer le siège social au 1 RUE SONNOIS,
CHEZ M B HEBERT 21440 ST SEINE L
ABBAYE. Radiation du RCS de PARIS et
immatriculation au RCS de DIJON.
190330A – LES ECHOS
190000A – LES ECHOS
189979A – LES ECHOS
PIERRE RENOVATION TRADITION
189208A – LES ECHOS
SolaireCuges les Pins
Société par Actions Simplifiée
unipersonnelle
Au capital de 1.000 euros
Siège social : 52 rue de la Victoire
75009 PARIS
RCS PARIS 502 546 674
Aux termes du PV des Décisions de l’Associé unique du 29 juin 2018, il a été décidé :
- de nommer le cabinet RSM PARIS, Société par Actions Simplifiée sise 26 rue
Cambacérès 75008 PARIS, RCS PARIS
792 111 783, en qualité de Commissaire
aux Comptes titulaire, en remplacement
du cabinet FIDUS, dont le mandat est arrivé à expiration.
- de ne pas nommer de Commissaires aux
Comptes suppléant, en remplacement de
Monsieur Eric LEBEGUE, dont le mandat
est arrivé à expiration.
Mention en sera faite au RCS de PARIS
SolaireLaVerdière
Société par Actions Simplifiée
unipersonnelle
Au capital de 1.000 euros
8iège social : 52 rue de la Victoire 75009
PARIS
RCS PARIS 502 546 807
Aux termes du PV des Décisions de l’Associé unique du 29 juin 2018, il a été décidé :
- de nommer le cabinet RSM PARIS, Société par Actions Simplifiée sise 26 rue
Cambacérès 75008 PARIS, RCS PARIS
792 111 783, en qualité de Commissaire
aux Comptes titulaire, en remplacement
du cabinet FIDUS, dont le mandat est arrivé à expiration.
- de ne pas nommer de Commissaires aux
Comptes suppléant, en remplacement de
Monsieur Eric LEBEGUE, dont le mandat
est arrivé à expiration.
Mention en sera faite au RCS de PARIS
189064A – LES ECHOS
L’AGE du 16/07/2018 a transformé la société en SAS, sans création d’un être moral nouveau, à compter du 16/07/2018 et
a nommé Président M SITRUK Eric, 77
avenue Raymond Poincaré 75016 PARIS.
Admission aux assemblées et droits de
vote : Tout actionnaire est convoqué aux
assemblées. Chaque action donne un
droit à une voix. Clauses d’agrément : Actions librement cessibles entre les associés uniquement. Le reste demeure inchangé. Mention au RCS de PARIS.
- de nommer le cabinet RSM PARIS, Société par Actions Simplifiée sise 26 rue
Cambacérès 75008 PARIS, RCS PARIS
792 111 783, en qualité de Commissaire
aux Comptes titulaire, en remplacement
du cabinet FIDUS, dont le mandat est arrivé à expiration.
- de ne pas nommer de Commissaires aux
Comptes suppléant, en remplacement de
Monsieur Eric LEBEGUE, dont le mandat
est arrivé à expiration.
Mention en sera faite au RCS de PARIS
190300A – LES ECHOS
189976A – LES ECHOS
189056A – LES ECHOS
SAS au capital de 10.540 €. Siège social :
210 rue Saint Denis 75002 PARIS. RCS
442 043 774 PARIS.
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos Sociétés
190291A – LES ECHOS
SolaireBrignoles
Société par Actions Simplifiée
unipersonnelle
Au capital de 1.000 euros
Siège social : 52 rue de la Victoire 75009
PARIS
RCS PARIS 502 545 221
Aux termes du PV des Décisions de l’Associé unique du 29 juin 2018, il a été décidé :
SolaireSaint Antonin du Var
Société par Actions Simplifiée
unipersonnelle
Au capital de 1.000 euros
8iège social : 52 rue de la Victoire 75009
PARIS
RCS PARIS 503 714 842
Aux termes du PV des Décisions de l’Associé unique du 29 juin 2018, il a été décidé :
- de nommer le cabinet RSM PARIS, Société par Actions Simplifiée sise 26 rue
Cambacérès 75008 PARIS, RCS PARIS
792 111 783, en qualité de Commissaire
aux Comptes titulaire, en remplacement
du cabinet FIDUS, dont le mandat est arrivé à expiration.
- de ne pas nommer de Commissaires aux
Comptes suppléant, en remplacement de
Monsieur Eric LEBEGUE, dont le mandat
est arrivé à expiration.
Mention en sera faite au RCS de PARIS
190343A – LES ECHOS
SolaireChalmoux
Société par Actions Simplifiée
unipersonnelle
Au capital de 1.000 euros
8iège social : 52 rue de la Victoire 75009
PARIS
RCS PARIS 503 714 842
Aux termes du PV des Décisions de l’Associé unique du 29 juin 2018, il a été décidé :
- de nommer le cabinet RSM PARIS, Société par Actions Simplifiée sise 26 rue
Cambacérès 75008 PARIS, RCS PARIS
792 111 783, en qualité de Commissaire
aux Comptes titulaire, en remplacement
du cabinet FIDUS, dont le mandat est arrivé à expiration.
- de ne pas nommer de Commissaires aux
Comptes suppléant, en remplacement de
Monsieur Eric LEBEGUE, dont le mandat
est arrivé à expiration.
Mention en sera faite au RCS de PARIS
190349A – LES ECHOS
SolaireCharleval
Société par Actions Simplifiée
unipersonnelle
Au capital de 1.000 euros
8iège social : 52 rue de la Victoire 75009
PARIS
RCS PARIS 503 134 363
Aux termes du PV des Décisions de l’Associé unique du 29 juin 2018, il a été décidé :
- de nommer le cabinet RSM PARIS, Société par Actions Simplifiée sise 26 rue
Cambacérès 75008 PARIS, RCS PARIS
792 111 783, en qualité de Commissaire
aux Comptes titulaire, en remplacement
du cabinet FIDUS, dont le mandat est arrivé à expiration.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
- de ne pas nommer de Commissaires aux
Comptes suppléant, en remplacement de
Monsieur Eric LEBEGUE, dont le mandat
est arrivé à expiration.
Mention en sera faite au RCS de PARIS
190360A – LES ECHOS
SolaireIstres
Société par Actions Simplifiée
unipersonnelle
Au capital de 1.000 euros
8iège social : 52 rue de la Victoire 75009
PARIS
RCS PARIS 504 159 526
Aux termes du PV des Décisions de l’Associé unique du 29 juin 2018, il a été décidé :
- de nommer le cabinet RSM PARIS, Société par Actions Simplifiée sise 26 rue
Cambacérès 75008 PARIS, RCS PARIS
792 111 783, en qualité de Commissaire
aux Comptes titulaire, en remplacement
du cabinet FIDUS, dont le mandat est arrivé à expiration.
- de ne pas nommer de Commissaires aux
Comptes suppléant, en remplacement de
Monsieur Eric LEBEGUE, dont le mandat
est arrivé à expiration.
Mention en sera faite au RCS de PARIS
A été mis fin aux fonctions de gérant de
la société ZAKA INVESTMENTS (807 728
597 RCS Paris).
Le siège de liquidation est fixé au siège
social.
C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
Pour avis
12118526-2W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SNC CHATEAU LANDON
SNC au capital de 1.000 €
46 rue Pierre Charron
75008 PARIS
801 891 268 RCS PARIS
Aux termes d’un procès verbal du
15/7/2018, les Associés ont décidé d’approuver les comptes de liquidation, de
donner quitus au liquidateur de sa gestion
et de prononcer la clôture de liquidation
de la société.
Les comptes de liquidation sont déposés
au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Pour avis
12119911W – LE PUBLICATEUR LEGAL
190390A – LES ECHOS
Too Many Cow-Boys
Société à Responsabilité Limitée
Au Capital de 7.500 Euros
Siège Social : 81, rue
Saint Fargeau 75020 Paris
RCS Paris 788 438 372
Aux termes de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 10 août 2018 :
- il a été décidé de transférer le siège social du 81, rue Saint Fargeau 75020 Paris,
au 253, rue de la Tour Buffel 34070 Montpellier, à compter du 10 août 2018.
L’article 4 des statuts sera modifié comme
suit :
Art 4 - Siège social
Le siège social de la société est fixé au
253, rue de la Tour Buffel 34070 Montpellier.
Il pourra être transféré en tout autre endroit de la même ville par simple décision
de la gérance, et en tout autre lieu, en
vertu d’une décision extraordinaire des associés.
- Mademoiselle Pauline Quinonero, demeurant 451, chemin du Clap 34140 Bouzigues, a été agréée comme nouvelle associée.
L’article 7 des statuts sera modifié en
conséquence comme suit :
Art 7 – Capital Social
Le capital social est fixé à la somme de
7.500 Euros (sept mille cinq cents euros),
il est divisé en 100 parts de 75 Euros chacune et intégralement libérées, numérotées de 1 à 100, et attribuées comme suit :
Monsieur Rodolphe Olsèce &hellip ; &hellip ; &hellip ; &hellip ; &hellip ; 50 parts numérotées de 1 à 50
Mademoiselle Pauline Quinonero &hellip ;
&hellip ; &hellip ; &hellip ; &hellip ; 50 parts
numérotées de 51 à 100
Soit un total de &hellip ; &hellip ; &hellip ;
&hellip ; &hellip ; 100 parts sociales
Conformément à la loi, les associés déclarent expressément que les dites parts sociales sont souscrites en totalité, intégralement libérées, et représentent les
apports.
Mention en sera faite au R.C.S. de Paris.
190391A – LES ECHOS
S.T.C.
SOCIETE DE TRAITEMENT ET
COMMERCIALISATION
S.A.R.L. au capital de 105.000 €
Siège social : 51 rue de Montreuil – 75011
PARIS
692 026 164 R.C.S. PARIS
L’Assemblée Générale Mixte du 30 Juin
2018 a décidé la prorogation de la durée
de la société, qui expire le 11 juin 2019,
pour une nouvelle durée de 50 ans à
compter du 12 juin 2019 soit jusqu’au 11
juin 2069.
L’article 5 des statuts a été modifié en
conséquence.
Mention en sera faite au R.C.S. de PARIS.
DISSOLUTIONS
12120099 – LE PUBLICATEUR LEGAL
PUUULP, S.A.S. au capital de 1.000 €
en liquidation, sise 7, rue Aubriot, 75004
PARIS, 807 501 754 RCS PARIS. Aux termes de l’AGE en date du 28/6/2018, les
actionnaires ont approuvé les comptes de
liquidation, donné quitus au liquidateur,
prononcé la clôture de liquidation de la société. La société sera radiée du RCS de
Paris. Le liquidateur.
SHIRA
Société par actions simplifiée à associé
unique au capital de 10.000 euros
Siège social : 37 avenue Pierre 1er de
Serbie c/o Alter Domus 75008 Paris
824 603 864 RCS Paris
AVIS DE DISSOLUTION
Par décision en date du 21 septembre
2018, Marguerite Grand Est S.à.r.l., société à responsabilité limitée de droit
luxembourgeois, au capital de 45.162 euros, dont le siège social est sis 4 rue du
Fort Wallis, L-2714 Luxembourg (GrandDuché du Luxembourg), immatriculée au
Registre du commerce et des sociétés de
Luxembourg sous le numéro B 212.781,
actionnaire unique de Shira, a décidé la
dissolution anticipée de ladite société
sans qu’il y ait lieu à liquidation.
Conformément aux dispositions de l’article 1844-5, alinéa 3 du Code Civil, les
créanciers de Shira peuvent former opposition à la dissolution dans le délai de
trente (30) jours à compter de la publication du présent avis devant le Tribunal de
commerce de Paris.
Cette dissolution entraînera la transmission universelle du patrimoine de Shira à
Marguerite Grand Est à l’issue du délai
d’opposition.
Pour avis.
12119934W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ACF VOITURIERS
SARL au capital de 3.000 €
Siège social : 8 rue Lincoln 75008 Paris
818 463 820 RCS Paris
Suivant délibérations de l’assemblée générale extraordinaire du 31 mars 2018, il
a été :
décidé la dissolution de la société.
pris acte de la modification de la durée de
la société, initialement fixée à 99 années,
à 5 années soit jusqu’au 31 mars 2018,
décidé de nommer en qualité de liquidateur, Mr Abdellatif AKELLOUCH, demeurant 6 rue Gustave Flaubert 95120 Ermont.
Le siège de la liquidation est fixé au siège
social.
12119935W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ACF VOITURIERS
SARL au capital de 3.000 €
Siège social : 8 rue Lincoln 75008 Paris
818 463 820 RCS Paris
Suivant délibérations de l’assemblée générale extraordinaire de clôture de liquidation du 31 mars 2018, il a été pris acte :
de la clôture des opérations de liquidation,
quitus a été donné au liquidateur de sa
gestion et de son mandat,
de la fin des fonctions de gérant de Mr
Sleimane CAMARA, Mr Abdellatif AKELLOUCH et de Mr Frédéric LARCHE
La société sera radiée du RCS de Paris.
12120187W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Compagnie Télématique du
Faraday
SASU, société en liquidation au capital de
5.000 €
14 RUE FARADAY, 75017 Paris
824438618 RCS Paris
Aux termes de l’AGE en date du
25/09/2018, l’associé unique a approuvé
les comptes de liquidation, donné quitus
au liquidateur, prononcé la clôture de liquidation de la société.
La société sera radiée du RCS de Paris
Le liquidateur.
12120277W – LE PUBLICATEUR LEGAL
RENOVALOR 1
SCPI au capital de 1.500.000 €
2, rue de la Paix - 75002 PARIS
485 126 718 RCS PARIS
Aux termes de l’AGE du 11/7/2018 il a été
décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 11/7/2018 et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur : la société INTER GESTION, SA au capital de
240.000 €, 2 rue de la Paix, 75002 Paris,
345 004 436 RCS PARIS
Le siège de liquidation est fixé au siège
social
C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
Pour avis
12120285W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PATRIMOINE PIERRE
SCPI à capital variable
2, rue de la Paix - 75002 PARIS
492 606 405 RCS PARIS
Aux termes de l’AGE du 12/7/2018 il a été
décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 12/7/2018 et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur : la société INTER GESTION, SA au capital de
240.000 €, 2 rue de la Paix, 75002 Paris,
345 004 436 RCS PARIS
Le siège de liquidation est fixé au siège
social
C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
Pour avis
12120291W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PIERRE INVESTISSEMENT 4
SCPI à capital variable
2, rue de la Paix - 75002 PARIS
451 226 799 RCS PARIS
Aux termes de l’AGE du 13/7/2018 il a été
décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 13/7/2018 et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur : la société INTER GESTION, SA au capital de
240.000 €, 2 rue de la Paix, 75002 Paris,
345 004 436 RCS PARIS
Le siège de liquidation est fixé au siège
social
C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
Pour avis
12119966W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12120299W – LE PUBLICATEUR LEGAL
VIGEL & ASSOCIES AUDIT
SARL au capital de 7500 euros
Siège social : 33 rue de Naples 75008 Paris
444 372 601 RCS Paris
Aux termes des décisions de l’associé unique en date du 31/08/2018, l’associé unique a :
approuvé les comptes de liquidation,
donné quitus au liquidateur de sa gestion,
l’a déchargé de son mandat
prononcé la clôture de liquidation de la société, à compter de ce jour
Le dépôt des actes et pièces relatifs à la
liquidation et comptes liquidation seront
déposés au GTC de Paris.
PIERRE INVESTISSEMENT 3
SCPI à capital variable
2, rue de la Paix - 75002 PARIS
428 751 010 RCS PARIS
12120119W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SNC CHATEAU LANDON
SNC au capital de 1.000 €
46 rue Pierre Charron
75008 PARIS
801 891 268 RCS PARIS
ACE’TECH
Société par actions simplifiée, capital
de 1.000 €
Siège social :
C/O Cabinet GENUYT et Associés
6 avenue du Coq - 75009 Paris
RCS Paris : 797 682 598
Aux termes d’un procès verbal du
30/6/2018, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de la société et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur, la société ZAKA INVESTMENTS, SNC, 46 rue
Pierre Charron, 75008 Paris, 804 549 723
RCS Paris.
Aux termes du procès verbal du 27 août
2018, l’associé unique a décidé :
- d’approuver les comptes de liquidation,
- de donner quitus au liquidateur de sa
gestion,
- de prononcer la clôture de liquidation de
la société.
12118526W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Les comptes de liquidation sont déposés
au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Pour avis
Aux termes de l’AGE du 13/7/2018 il a été
décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 13/7/2018 et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur : la société INTER GESTION, SA au capital de
240.000 €, 2 rue de la Paix, 75002 Paris,
345 004 436 RCS PARIS
Le siège de liquidation est fixé au siège
social
C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
Pour avis
12120300W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par DAU du 15/03/2018 de FCT, EURL,
capital 8.000 €, siège : 102 rue Rambuteau et 2 rue Mondétour 75001 PARIS,
483 173 266 RCS PARIS, il a été décidé
de prononcer la dissolution anticipée, de
fixer le siège de liquidation au siège social
et pour toute correspondance au domicile
du liquidateur, de nommer MR Gilles
COUDRAY, Dt 58 rue St Honoré 75001
PARIS en qualité de liquidateur. Mention
au RCS de PARIS.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 7
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos Sociétés
12120335W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BOUWFONDS INVESTMENT
MANAGEMENT FRANCE
S.A.S. au capital 1 €
6, avenue Franklin Roosevelt 75008 PARIS
501 706 063 RCS PARIS
Suivant AGE en date du 20/9/2018, il a été
décidé :
- d’approuver les comptes de liquidation,
- de donner quitus au liquidateur de sa
gestion,
- de prononcer la clôture de liquidation de
la société.
Les comptes de liquidation sont déposés
au greffe du tribunal de commerce de Paris.
Pour avis
12114328 – LA VIE JUDICIAIRE
12120117 – LA VIE JUDICIAIRE
189479A – LES ECHOS
12120320 – LA VIE JUDICIAIRE
2A SERVICES, S.A.S.U. au capital de
1.000 €, sise 26, rue des Rigoles, 75020
PARIS, 824 074 249 RCS PARIS. Suivant
l’AGE du 31/7/2018, les associés, après
avoir constaté le rapport du liquidateur,
approuve les comptes de liquidation,
donne quitus de sa gestion et constate la
clôture de la liquidation à compter du
31/7/2018. Dépôt au RCS de Paris.
BEEMY, S.A.S. société au capital de
1.000 €, en liquidation, sise 8, allée Louise
Labé, boite B29, 75019 PARIS, 828 867
721 RCS PARIS. Aux termes de l’AGO en
date du 17/9/2018, les actionnaires ont approuvé les comptes de liquidation, donné
quitus au liquidateur, prononcé la clôture
de liquidation de la société. La société
sera radiée du RCS de Paris. Le liquidateur.
STAR BT
EURL au capital de 30.000 €. Siège
social : 8 rue du Faubourg St Martin 75010
PARIS. RCS 823 676 994 PARIS
L’AGE du 10/09/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 10/09/2018, nommé
liquidateur M LAYAOUI Adil, 12 rue de
Lyon 75012 PARIS et fixé le siège de la
liquidation au siège social.
L’AGE du 10/09/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 10/09/2018. Radiation au RCS
de PARIS.
Aux termes d’un acte sous seing privé
en date à Paris du 13 septembre 2018,
enregistré à SERVICE DEPARTEMENTAL DE L’ENREGISTREMENT PARIS
ST-SULPICE le 19 septembre 2018 Dossier 2018.00039451 référence
7584P61.2018 A 14856,
La SELARL ATHENA, prise en la personne de Maître Leïla BELHASSEN, Mandataire Judiciaire au redressement et à la
liquidation des entreprises, agissant en
qualité de Liquidateur de la Société VANITY HAIR siège 98, boulevard de l’Hôpital 75013 Paris (502 382 286 RCS PARIS)
en liquidation judiciaire, nommée par Jugement du tribunal de commerce de Paris
en date du 17 mai 2018 et autorisée par
Ordonnance du Juge Commissaire à ladite en date du 19 juillet 2018,
A vendu à la Société en formation RV
COIFFURE siège 98, boulevard de l’Hôpital 75013 Paris (RCS PARIS en cours),
Le fonds de commerce de salon de
coiffure, vente de produits capillaires
et de bijoux fantaisie appartenant à ladite Société VANITY HAIR sis 98, boulevard de l’Hôpital 75013 Paris, moyennant
le prix de 20.000 € (éléments incorporels
18.500 € éléments corporels 500 € stock
e marchandises 1.000 €).
L’entrée en jouissance a été fixée au
19 juillet 2018 rétroactivement.
Il n’y a pas lieu à réception des oppositions suite aux publications légales, les
Créanciers ayant déjà été invités à déclarer leurs créances dans les délais légaux,
prévus par la Loi du 25 janvier 1985 et le
décret du 27 décembre 1985 (article
L.621-43 du Code de commerce), entre
les mains de la SELARL ATHENA, susnommée, dont le siège est 76, rue du Faubourg Saint-Denis 75010 Paris, en sa qualité de Représentante des Créanciers.
12114329 – LA VIE JUDICIAIRE
12120118 – LA VIE JUDICIAIRE
FLASHTRANS, S.A.R.L. au capital de
2.700 €, 26, rue des Rigoles, 75020 PARIS, 819 168 832 RCS PARIS. Suivant
l’AGE du 9/3/2016 les Associés ont décidé
la dissolution anticipée de la société et
nommé M. Abdelwahhab CHENAFA, chez
M. Ali ADJAL, 1, rue Antonin Georges Belin, 95100 Argenteuil, liquidateur. Le siège
de la liquidation est fixé au siège. Mention
au RCS de Paris.
BELKAI TEXTILES, S.A.R.L.U. au capital de 5.000 €, sise 26, rue des Rigoles,
75020 PARIS, 822 019 345 RCS PARIS.
Suivant l’AGE du 1er/3/2017 les Associés
ont décidé la dissolution anticipée de la
société et nomme M. Lounes BELKAI, Imjeauradh Azazga Tizi Ouzou (Algérie), liquidateur. Le siège de la liquidation est
fixé au siège. Mention au RCS de Paris.
189969B – LES ECHOS
12112844 – LA VIE JUDICIAIRE
BM COURS, S.A.R.L.U. au capital de
2.000 €, sise 26, rue des Rigoles, 75020
PARIS, 804 781 938 RCS PARIS. Suivant
l’AGE du 1er/1/2018, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de la société
et nomme M. Malek BELLACHE, 13, rue
Maurice Lachâtre, 93120 La Courneuve,
liquidateur. Le siège de la liquidation est
fixé au siège. Mention au RCS de Paris.
12112845 – LA VIE JUDICIAIRE
BM COURS, S.A.R.L.U. au capital de
2.000 € : 26, rue des Rigoles, 75020 PARIS, 804 781 938 RCS. Suivant l’AGE du
1er/1/2018, les Associés après avoir
constaté le rapport du liquidateur, approuve les comptes de liquidation, donne
quitus de sa gestion et constate la clôture
de la liquidation à compter du 1er/1/2018.
Le dépôt au RCS de Paris.
12113287 – LA VIE JUDICIAIRE
CLEAN SPACE, S.A.R.L. au capital de
2.000 €, sise 26, rue des Rigoles, 75020
PARIS, 801 559 220 RCS PARIS. Suivant
l’AGE du 31/5/2018, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de la société
et a nommé M. Smail KAIS, 18 bis, rue
Fontaine, 93200 Saint-Denis, liquidateur.
Le siège de la liquidation est fixé au siège.
Mention au RCS de Paris.
12113294 – LA VIE JUDICIAIRE
CLEAN SPACE, S.A.R.L. au capital de
2.000 €, sise 26, rue des Rigoles, 75020
PARIS, 801 559 220 RCS PARIS. Suivant
l’AGE du 31/5/2018, les Associés, après
avoir constaté le rapport du liquidateur,
approuve les comptes de liquidation,
donne quitus de sa gestion et constate la
clôture de la liquidation à compter du
31/5/2018.
12113296 – LA VIE JUDICIAIRE
SAPR SERVICES, S.A.R.L.U. au capital de 2.000 €, sise 26, rue des Rigoles,
75020 PARIS, 815 056 536 RCS PARIS.
Suivant l’AGE du 31/7/2018, les Associés
ont décidé la dissolution anticipée de la
société et nomme M. Sofiane AKLI, chez
M. A. ZIMOUCHE, 9, résidence du Grand
Val, 91600 Savigny-sur-Orge, liquidateur.
Le siège de la liquidation est fixé au siège.
Mention au RCS de Paris.
12113298 – LA VIE JUDICIAIRE
SAPR SERVICES, S.A.R.L.U. au capital de 2.000 €, sise 26, rue des Rigoles,
75020 PARIS, 815 056 536 RCS PARIS.
Suivant l’AGE du 31/7/2018, les Associés,
après avoir constaté le rapport du liquidateur, approuve les comptes de liquidation,
donne quitus de sa gestion et constate la
clôture de la liquidation à compter du
26/7/2018. Le dépôt sera fait au RCS de
Paris.
12113751 – LA VIE JUDICIAIRE
BELA SERVICES, S.A.R.L. au capital
de 1.000 €, sise 26, rue des Rigoles,
75020 PARIS, 813 904 273 RCS PARIS.
Suivant l’AGE du 31/7/2018, les Associés
ont décidé la dissolution anticipée de la
société et a nommé M. Ramdane BELAZZOUZ, 4, rue Jean Moulin, 93220 Gagny,
liquidateur. Le siège de la liquidation est
fixé au siège social. Mention sera faite au
RCS Paris.
12113752 – LA VIE JUDICIAIRE
BELA SERVICES, S.A.R.L. au capital
de 1.000 €, sise 26, rue des Rigoles,
75020 PARIS, 813 904 273 RCS PARIS.
Suivant l’AGE du 31/7/2018, les Associés,
après avoir constaté le rapport du liquidateur, approuve les comptes de liquidation,
donne quitus de sa gestion et constate la
clôture de la liquidation à compter du
31/7/2018. Le dépôt sera faite au RCS de
Paris.
12120121 – LA VIE JUDICIAIRE
12114330 – LA VIE JUDICIAIRE
FLASHTRANS, S.A.R.L. au capital de
2.700 €, sise 26, rue des Rigoles, 75020
PARIS, 819 168 832 RCS PARIS. Suivant
l’AGE du 9/3/2016, les Associés, après
avoir constaté le rapport du liquidateur,
approuve les comptes de liquidation,
donne quitus de sa gestion et constate la
clôture de la liquidation à compter du
9/3/2016. Dépôt au RCS de Paris.
BELKAI TEXTILES, S.A.R.L.U. au capital de 5.000 €, sise 26, rue des Rigoles,
75020 PARIS, 822 019 345 RCS PARIS.
Suivant l’AGE du 1er/3/2017, les associés, après avoir constaté le rapport du liquidateur, approuve les comptes de liquidation, donne quitus de sa gestion et
constate la clôture de la liquidation à
compter du 1er/3/2017. Radiation au RCS
Paris.
12120175 – LA VIE JUDICIAIRE
12114846 – LA VIE JUDICIAIRE
TRANS IZIROUEL, S.A.R.L.U. au capital de 2.000 €, sise 118/130, avenue Jean
Jaurès, 75171 PARIS CEDEX 19, 805 353
034 RCS PARIS. Suivant l’AGE du
31/7/2018, les Associés ont décidé la dissolution anticipée de la société et nomme
M. Ahmed IZIROUEL, chez Mme BENTAHA, 57, rue de Strasbourg, 93200 Saint
Denis, liquidateur. Le siège de la liquidation est fixé au siège. Mention au RCS de
Paris.
12114850 – LA VIE JUDICIAIRE
TRANS IZIROUEL, S.A.R.L.U. au capital de 2.000 €,sise 118/130, avenue Jean
Jaurès, 75171 PARIS CEDEX 19, 805 353
034 RCS PARIS. Suivant l’AGE du
31/7/2018, les associés, après avoir
constaté le rapport du liquidateur, approuve les comptes de liquidation, donne
quitus de sa gestion et constate la clôture
de la liquidation à compter du 31/7/2018.
Dépôt au RCS de Paris.
12116718 – LA VIE JUDICIAIRE
DY NET CLEAN, S.A.R.L. au capital de
2.000 €, sise 26, rue des Rigoles, 75020
PARIS, 803 800 861 RCS PARIS. Suivant
l’AGE du 31/8/17 les Associés ont décidé
la dissolution anticipée de la société et
nomme M. Yacine IGOULALENE, 5, rue
Jean Macé, 94120 Fontenay-sous-Bois, liquidateur. Le siège de la liquidation est
fixé au siège. Mention au RCS de Paris.
12116719 – LA VIE JUDICIAIRE
DY NET CLEAN, S.A.R.L. au capital de
2.000 €, sise 26, rue des Rigoles, 75020
PARIS, 803 800 861 RCS PARIS. Suivant
l’AGE du 31/8/2017, les Associés après
avoir constaté le rapport du liquidateur,
approuve les comptes de liquidation,
donne quitus de sa gestion et constate la
clôture de la liquidation à compter du
31/8/2017. Le dépôt au RCS de Paris.
12119932 – LA VIE JUDICIAIRE
YING & JEN, S.A.R.L. société en liquidation au capital de 2.000 €, sise 7, rue
Ernest Cresson, 75014 PARIS, 797 962
719 RCS PARIS. Aux termes de l’AGE du
31/8/2018, les associés ont approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, prononcé la clôture de liquidation de la société. La société sera radiée
du RCS de Paris. Le liquidateur.
12120102 – LA VIE JUDICIAIRE
HORUS HOLDING, S.A.R.L. au capital
de 1.000 €, sise 23, rue Weber, 75116 PARIS, 484 751 110 RCS PARIS. Suivant PV
D’AGE du 31/5/2018 à 10 h, l’AG a décidé
de prononcer la dissolution anticipée de la
société à compter du 31/5/18 et de nommer liquidateur Mme Dorothée VAUZELLES 23, rue Weber, 75116 Paris. Le siège
de liquidation est fixé au 23, rue Weber,
75116 Paris. Suivant PV D’AGE du
31/5/2018 à 16 h, l’AG après lecture du
rapport du liquidateur a constaté que les
opérations de liquidation étaient terminées, déchargé le liquidateur de son mandat, donné quitus de sa gestion. Constaté
la clôture de liquidation à compter du
31/5/18. La société sera radiée du RCS
de Paris.
MOKA CONSULTING, S.A.R.L.U. au
capital de 1.000 €, sise 26, rue des Rigoles, 75020 PARIS, 823 267 844 RCS PARIS. Suivant l’AGE du 30/6/2018, les Associés ont décidé la dissolution anticipée
de la société et nomme M. Mouloud MENAD, 10, avenue du Haut Pavé, 95800
Cergy, liquidateur. Le siège de la liquidation est fixé au siège. Mention au RCS de
Paris.
12120178 – LA VIE JUDICIAIRE
MOKA CONSULTING, S.A.R.L.U. au
capital de 1.000 €, sise 26, rue des Rigoles, 75020 Paris, 823 267 844 RCS PARIS. Suivant l’AGE du 30/6/2018, les associés, après avoir constaté le rapport du
liquidateur, approuve les comptes de liquidation, donne quitus de sa gestion et
constate la clôture de la liquidation à
compter du 30/6/2018. Radiation au RCS
Paris.
186416A – LES ECHOS
TECH TRIP, SAS au capital de
1075 €. Siège social : 3, boulevard de sébastopol 75001 Paris. 832224455 RCS
Paris. Le 05/08/18, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société,
nommé liquidateur M. Carl REYNAL DE
SAINT-MICHEL, 5 rue du Parc 28190 Landelles, et fixé le siège de liquidation au
siège social. Modification au RCS de Paris.
186688A – LES ECHOS
Boipeba , SCI au capital de 100 €. Siège
social : 12 avenue daumesnil 75012 Paris.
831135199 RCS Paris. Le 25/07/18, les
associés ont décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur Mme
Yasmine Eva Emery, 12 avenue daumesnil 75012 PARIS, et fixé le siège de liquidation au siège social. Modification au
RCS de Paris.
12120105 – LA VIE JUDICIAIRE
2A SERVICES, S.A.S.U. au capital de
1.000 €, sise 26, rue des Rigoles, 75020
PARIS, 824 074 249 RCS PARIS. Suivant
l’AGE du 31/7/2018 les Associés ont décidé la dissolution anticipée de la société
et nomme M. Ahcene ABDERRAHMANI,
31, rue de l’Aven, 95800 Cergy, liquidateur. Le siège de la liquidation est fixé au
siège. Mention au RCS de Paris.
YING & JEN, S.A.R.L. société en liquidation au capital de 2.000 €, sise 7, rue
Ernest Cresson, 75014 PARIS, 797 962
719 RCS PARIS. Aux termes de l’AGE du
31/8/2018, les Associés ont approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, prononcé la clôture de liquidation de la société. La société sera radiée
du RCS de Paris. Le liquidateur.
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 25/09/2018, concernant la société MÉTHODES & VOYAGES, lire
753083807 RCS Paris nommé en qualité
de liquidateur M.Jean-Jacques Bermond
en lieu et place de 783083807 RCS Paris
nommé en qualité de liquidateur M.Jacques Bermond
190227B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 17/07/2018, concernant la société BLIME SAS, lire le liquidateur
nommé dans le cadre de la dissolution est
M. Simon GUILLEMET. Le siège de liquidation est fixé chez le liquidateur M. Simon GUILLEMET, 64 rue Baudricourt,
75013 Paris, et l’adresse de correspondance au 154 rue de Tolbiac, 75013 Paris.
190289B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 25/09/2018, concernant la société BELLEANDREBELLE, lire 75018
PARIS en lieu et place de 75017 PARIS
190332B – LES ECHOS
Additif à l’annonce parue dans Les Echos
(Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire),
le 25/09/2018, concernant la société NF
LOGISTICS & CO, lire NF LOGISTICS &
CO possède un conseil de surveillance
dont les membres sont M.FOUZAI ANIS
demeurant 13 passage saint jules 75018
PARIS, M.NACEUR RAMZI demeurant 18
rue de la moskowa 75018 PARIS qui est
aussi président délégué et M.NACEUR
SOUFIAN au 16 place jules valles 91000
EVRY. MME.NACEUR Aïda demeurant
13 passage saint jules 75018 PARIS est
nommée présidente par acte du
25/09/2018.
12120244W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Additif à l’annonce du 25/09/2018 concernant ART GROUPE, il fallait lire :
Commissaire aux comptes titulaire :
Cabinet SAADI située 5 rue Vernet 75008
Paris.
188703A – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue le
18/09/2018 concernant la société ENISSA
il fallait lire : Président : Mme ARTIGUE
Hajer, 49 route des Grandes Vallées
77123 NOISY SUR ECOLE.
186696A – LES ECHOS
PRESSING VARLIN, SAS au capital de
2000 €. Siège social : 27 rue eugène varlin 75010 Paris. 829319003 RCS PARIS.
Le 30/08/18, les associés ont décidé la
dissolution anticipée de la société, nommé
liquidateur M. Wadya BEN RABAH, 62
Rue Gutenberg 75015 Paris, et fixé le
siège de liquidation au siège social. Modification au RCS de PARIS.
188706A – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue le
18/09/2018 concernant la société ALGOBIOTECH FOOD COLORS il fallait
lire : Président : Mme ARTIGUE Hajer, 49
route des Grandes Vallées 77123 NOISY
SUR ECOLE.
189437A – LES ECHOS
186788A – LES ECHOS
TYA CONSULTING, SASU au capital de
500 €. Siège social : 6 rue de musset
75016 Paris. 823825724 RCS PARIS. Le
05/07/18, l’associé unique a décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur Mme Patricia Carine YAMB, 7
rue des droits de l’homme 95340 Persan,
et fixé le siège de liquidation au siège social. Modification au RCS de PARIS.
189411A – LES ECHOS
WOSHEO
SAS au capital de 44.015 €. Siège social :
8 rue Lemercier 75017 PARIS. RCS
519 640 684 PARIS.
L’AGO du 27/09/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 27/09/2018. Radiation au RCS
de PARIS.
189459A – LES ECHOS
12114326 – LA VIE JUDICIAIRE
DIVERS
Avis de clôture de liquidation
HAPPY FANNIE
SARL au capital de 7.500 €. Siège social :
34 rue du faubourg saint antoine 75012
PARIS. RCS 507 811 297 PARIS.
L’AGO du 20/09/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 20/09/2018. Radiation au RCS
de PARIS.
Rectificatif à l’annonce du 05/06/2018
concernant PORCU & CO : Par acte SSP
du 10/09/2018 et objet : bâtiment tout
corps d’état et nettoyage.
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
12120330 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP sous condition suspensive en date du 18/9/2018 enregistré au SPFE de Nanterre 3 le
20/9/2018, dossier 2018.00048471, référence 9214P03 A 08931, la société PHARMACIE DU MARCHE DE PASSY,
S.A.R.L. au capital de 210.000 €, sise
2, place de Passy, 75016 Paris, 800 768
822 RCS Paris, a cédé à la société PHARMACIE DU MARCHE PASSY, S.E.L.A.S.
à Associé unique au capital de 100.000 €,
sise 32, rue Chauveau, 92200 Neuilly-surSeine, en cours d’immatriculation au RCS
de Nanterre, un fonds de commerce d’officine de pharmacie situé et exploité au
2, place de Passy, 75016 PARIS. Moyennant le prix de 2.500.000- €. La date d’entrée en jouissance est fixée au
17/12/2018. Pour la validité et la réception, Les oppositions, s’il y a lieu, seront
reçues dans les dix jours de la dernière en
date des publications légales chez la
S.E.L.A.R.L. JURIS PHARMA, avocats,
36, rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008
Paris.
UNIQUE GÉRANCE
190075B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous-seing privé en
date du 17/09/2018 enregistré le
24/09/2018 au SIE de PARIS,
la société LALIN TAXIS SARL, au capital
de 25600 €, immatriculée au RCS de PARIS sous le numéro 380117671, domiciliée 26 RUE DU MOULIN JOLY - 75011
PARIS représentée par ALVES ANTONIO,
a donné en location gérance à
M. RENE CHERKI, 03 SENTE DES DOREES, 75019 PARIS
un fonds de commerce de
TAXI PARISIEN CONSTUTUE DE L’AUTORISATION DE ST Nº4729 DELIVREE
PAR LE PREFET DE POLICE LE
15/05/1995 VEHICULE EQUIPE TAXI EXPLOITE EN ZONE TAXI PARISIEN RATTACHE AU SIEGE DE LA SOCIETE SITUE situé 26 RUE DU MOULIN JOLY,
75011 PARIS, à compter du 17/09/2018
jusqu’au 16/09/2019
Le contrat est renouvelable par tacite reconduction d’une période de 12 mois
Pour unique insertion
AVIS DIVERS
CRÉANCES
SALARIALES
12120016 – LA VIE JUDICIAIRE
NOT AN ADDICT
S.A.S. au capital de 20.000 €
809 214 760 RCS PARIS
Nº greffe : 16/00510
L’ensemble des relevés des créances
résultant d’un contrat de travail conclu
avec l’établissement de l’entreprise cidessus désignée, 10, rue de Penthièvre,
75008 PARIS , a été déposé au greffe du
tribunal de commerce de Paris par Maître
MONTRAVERS, mandataire liquidateur,
demeurant 11, boulevard de Sébastopol,
75001 PARIS, conformément aux dispositions de l’article L643-9 du Code de
commerce.
Les salariés dont la créance ne figure
pas en tout ou partie sur le relevé peuvent
saisir à peine de forclusion le conseil de
prud’hommes dans un délai de deux mois
à compter de la présente parution.
12120019 – LA VIE JUDICIAIRE
ALTA SECURITE PRIVEE
S.A.R.L. au capital de 76.622 €
490 201 381 RCS PARIS
Nº greffe : 18/00500
L’ensemble des relevés des créances
résultant d’un contrat de travail conclu
avec l’établissement de l’entreprise cidessus désignée, 101, avenue du Général
Leclerc, 75680 PARIS CEDEX 14 , a été
déposé au greffe du tribunal de commerce
de Paris par Maître MONTRAVERS, mandataire liquidateur, demeurant 11, boulevard de Sébastopol, 75001 PARIS,
conformément aux dispositions de l’article
L643-9 du Code de commerce.
Les salariés dont la créance ne figure
pas en tout ou partie sur le relevé peuvent
saisir à peine de forclusion le conseil de
prud’hommes dans un délai de deux mois
à compter de la présente parution.
12120024 – LA VIE JUDICIAIRE
UN JOUR UN CHEF
S.A.S. au capital de 50.000 €
534 550 181 RCS PARIS
Nº greffe : 14/01879
L’ensemble des relevés des créances
résultant d’un contrat de travail conclu
avec l’établissement de l’entreprise cidessus désignée, 4, rue Biscornet, 75012
PARIS , a été déposé au greffe du tribunal
de commerce de Paris par Maître MONTRAVERS, mandataire liquidateur, demeurant 11, boulevard de Sébastopol,
75001 PARIS, conformément aux dispositions de l’article L643-9 du Code de
commerce.
Les salariés dont la créance ne figure
pas en tout ou partie sur le relevé peuvent
saisir à peine de forclusion le conseil de
prud’hommes dans un délai de deux mois
à compter de la présente parution.
12120032 – LA VIE JUDICIAIRE
ARTS LITHO
S.A.R.L. au capital de 46.848 €
712 035 708 RCS PARIS
(1971B03570)
Nº greffe : 201300557
L’ensemble des relevés des créances
résultant d’un contrat de travail conclu
avec l’établissement de l’entreprise cidessus désignée, 75, rue de l’Abbé Groult,
75015 PARIS, a été déposé au greffe du
tribunal de commerce de Paris par Maître
YANG-TING, mandataire liquidateur, demeurant 11, boulevard de Sébastopol,
75001 PARIS, conformément aux dispositions de l’article L643-9 du Code de
commerce.
Les salariés dont la créance ne figure
pas en tout ou partie sur le relevé peuvent
saisir à peine de forclusion le conseil de
prud’hommes dans un délai de deux mois
à compter de la présente parution.
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
190226B – LES ECHOS
Avis de changement de nom
patronymique
Mme SIBERAN (Mélaine),
née le 03/05/1983 à Fort-de-France (Martinique),
demeurant 51 rue Pouchet, 75017 Paris,
dépose une requête auprès du Garde des
Sceaux afin de s’appeler à l’avenir LEVIXHI.
Pour avis
78 • YVELINES
SOCIETES
CONSTITUTIONS
189973B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
25/09/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
LONGUE VUE
Objet social : Développement et distribution de matériel orthoptique ; Recherche
dans le domaine de la vision
Siège social : 31 bis Grande Rue, 78720
DAMPIERRE EN YVELINES Nom
commercial : Longue Vue Capital :
5340 € Président : Mme Marjolaine MENICUCCI demeurant : 31 bis Grande Rue,
78720 DAMPIERRE EN YVELINES élu
pour une durée de 3 années Admission
aux assemblées et exercice du droit de
vote : chaque actionnaire est convoqué
aux Assemblées. Chaque action donne
droit à une voix. Les actions de la société
ne peuvent être cédées, y compris entre
associés, qu’avec l’agrément préalable
donné par décision collective. Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Versailles
190145B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/08/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
LES GARDIENS DE LA TERRE
Objet social : Vente de tous produits alimentaires et non alimentaires issus de
l’agriculture biologique
Siège social : 3 rue des étangs Gobert,
78000 VERSAILLES Nom commercial :
Biocoop Versailles Chantiers Capital :
10000 € Gérance : M. Charles-Henri
FORTIER, 20 rue Richaud, 78000 Versailles Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Versailles
190246B – LES ECHOS
Par acte SSP du 10/09/2018 il a été constitué une société :
Dénomination sociale :
ALLO SERVICES CLEAN
Objet social : La société a pour objet
l’aide et le service à la personne à domicile tel que les courses, le ménage, le
grand nettoyage occasionnel, le repassage, les préparations des repas, le petit
bricolage ainsi que le petit jardinage.
Siège social : 26 AVENUE GAMBETTA,
78400 CHATOU Forme : EURL Nom
commercial : ALLO SERVICES CLEAN
Capital : 1000 € Gérant : SYLVIE FENECHE, 26 AVENUE GAMBETTA, 78400
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
8 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
CHATOU Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Versailles
190270B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
25/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
E.L.H
Objet social : Prise de participation
Siège social : 321 Avenue Pasteur,
78630 Orgeval Capital : 1000 € Président : Mme Elisabeth LE HE demeurant :
321 Avenue Pasteur, 78630 Orgeval élu
pour une durée indéterminée Admission
aux assemblées et exercice du droit de
vote : Chaque actionnaire est convoqué
aux Assemblées. Chaque action donne
droit à une voix. Clauses d’agrément :
Les actions sont librement cessibles entre
actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Versailles
188839A – LES ECHOS
190350A – LES ECHOS
Par acte SSP du 19/09/2018 il a été constitué une SAS dénommée : LA FRANCILIENNE DU BIO. Siège social : 23 rue de
Montreuil 78000 VERSAILLES. Capital :
1.000 €. Objet : Achat et vente de tous
produits alimentaires Bio au détail et en
gros. CO-Présidents : M ALHOUDE
Omar, 22, rue de l’Amiral Caillard 93200
ST DENIS et M EL MOUDEN Abdelkrim,
4bis rue de Clamart 92100 BOULOGNE
BILLANCOURT. Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de VERSAILLES.
Par ASSP du 24/9/18, constitution de la
SASU "HARMO’NAT". capital : 1000 €.
Siège : 1, rond-Point des Primevères,
78340 Les Clayes sous Bois. Objet : education a la santé. Présidente : Christelle
Leseurre, 1, rond-Point des Primevères,
78340 Les Clayes sous Bois. Tout actionnaire est convoqué aux AG. 1 action
donne droit à 1 voix et est cessible entre
actionnaires si accord du Président. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de
Versailles.
188968A – LES ECHOS
190319B – LES ECHOS
Par acte SSP du 13/09/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
ADN 78
Siège social : 15 rue François Arago
78370 PLAISIR. Capital : 15.000 €. Objet : Achat et vente de véhicules d’occasion. Président : M BEN ABDALLAH
Fouad, 15 rue François Arago 78370
PLAISIR. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de VERSAILLES.
Aux termes d’un acte SSP en date du
17/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
189998A – LES ECHOS
SSI TRANSPORT
Objet social : Exploitation de véhicules
de transport avec chauffeur (VTC), Prestation de services de location de voitures
avec chauffeur
Siège social : 3 BIS CHEMIN DES
BRUYERES, 78310 MAUREPAS Capital : 100 € Président : M. SOFIANE SAMITE demeurant : 3 BIS CHEMIN DES
BRUYERES, 78310 MAUREPAS élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Versailles
183666A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 12/07/2018 constitution de la SAS :
CEFNA
Capital fixe : 10 000 €
Siège social : 613 rue Saint Honoré Maison D, 78955 Carrières-sous-Poissy
Objet social : Le contrôle technique au
sens de la loi du 04 janvier 1978, relative
à l’assurance construction.
Dans les domaines du bâtiment, des travaux publics et de l’industrie dans son ensemble, la prestation de services, notamment en matière de faisabilité, de
l’assistance technique, de la sécurité, de
la prévention des risques et des aléas
techniques.
Toutes prestations liées à la solidité, la sécurité, au fonctionnement, au confort et à
la qualité sous forme d’inspection, de vérifications, de recommandations, de diagnostics et d’audits concernant les produits, les personnes, les services et
systèmes de toutes natures ainsi que les
équipements, les installations et construction.
La mise en œuvre de toutes prestations
de formations.
Président : Mr Hona, Felsmath’, Eustache
FELIHO demeurant au 613 rue Saint Honoré, Maison D, 78955 Carrières-sousPoissy
Directeur Général : Mr Nicolas AFONSO
demeurant au 66 B Rue Camille Pelletan
78800 HOUILLES
Clauses d’agrément : les actions sont librement cessibles uniquement entre actionnaires avec l’accord du Président de
la société.
Durée de la société : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de VERSAILLES.
Par acte SSP du 16.09.2018 à ST GERMAIN EN LAYE, il a été constitué une SAS
dénommée SYSTINFO. SIEGE SOCIAL :
ST GERMAIN EN LAYE (78100) 13 avenue Saint Fiacre. OBJET : Prestations de
services et de conseils, la conception,
l’étude, l’analyse, l’équipement, l’installation, la gestion, l’utilisation et l’amélioration de systèmes informatiques. DUREE :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de VERSAILLES. CAPITAL :
1000 €. ADMISSION AUX ASSEMBLEES
ET DROIT DE VOTE : Chaque actionnaire
est convoqué aux Assemblées. Chaque
action donne droit à une voix. CESSIONS
D’ACTIONS : En cas de pluralité d’actionnaires, agrément de toute cession. PRESIDENT : M. Hassan HALIMI, demeurant
à ST GERMAIN EN LAYE (78100) 13 avenue Saint Fiacre. Pour avis.
190100A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 01/09/2018, constitution de la SAS à associé unique :
CHEVALLIER
Capital fixe : 100 €
Siège social : 37 avenue Robert Hardoin
78220 VIROFLAY
Objet social : Assistance et consulting
aux entreprises et particuliers, notamment
dans le domaine culinaire et toutes autres
activités non réglementées, et aide aux
petits travaux extérieurs et d’intérieurs,
notamment jardinage et bricolage
Président : M. Cédric CHEVALLIER, demeurant 37 avenue Robert Hardoin 78220
VIROFLAY
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de VERSAILLES.
190121A – LES ECHOS
SCI DES PERRONS
Constitution SSP en date du 24/09/2018
de SCI DES PERRONS, SCI au capital de
100 euros. Siège : 75 Rue Du Temple,
78740 Vaux sur seine. Durée : 99 ans. Gérance : M. BLAISE Johnny 75 Rue Du
Temple, 78740 Vaux sur seine . Objet :
Acquisition, revente exceptionnelle, gestion et administration civiles de tous biens
et droits immobiliers lui appartenant. Cessions de parts sur décision extraordinaire
des associés représentant au moins 2/3
des parts sociales. RCS : Versailles.
190188A – LES ECHOS
184191A – LES ECHOS
Creation de la sas : Oriizon, 1 rue nungesser et coli 78200 Mantes la jolie. Cap. :
1000 €. Obj. : intégration de réseaux numériques. Pdt : Lahcen Idbouiguiguouane, 1 rue nungesser et coli 78200
Mantes la jolie. 99 ans au rcs de Versailles.
184286A – LES ECHOS
Creation de l’Eurl : Brain Secure consulting, 1018 ch. de beauregard 78955 Carrières sous poissy. Sigle : BSC. Cap. :
1000 €. Obj. : informatique. Grt : Florestan
Marie, 1018 ch. de beauregard 78955 Carrières sous poissy. 99 ans au rcs de versailles.
184328A – LES ECHOS
Par acte SSP du 20/08/2018 constitution
de la SASU : REPARAMA. Capital : 100
euros. Siège social : 24 rue de tocqueville
78500 sartrouville. Objet : réparations de
téléphones mobiles, ventes d’articles de
téléphonie et accessoires. Président mohamed chekhab 8 rue pascal 78300
poissy. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de Versailles.
184417A – LES ECHOS
Par ASSP du 27/08/18 il a été constitué
une SAS dénommée POUSSE STUDIO.
Siège social : 32 rue joseph bertrand
78220 Viroflay. Capital :30 €. Objet : Accompagnement technique : création de sites web, applications, développement, hébergement, conseil, audit sur sécurité
informatique, gestion de projet. Président : M. Bertrand GUY, 32 rue joseph
bertrand 78220 Viroflay. DG : Mme Jisoo
Yun, 98 bd du champ du moulin 77700
Serris. ; Mme Emilie Hauduc, 34 bis rue
gustave eiffel 78700 Conflans-sainte-honorine. Durée :99 ans. Immatriculation au
RCS de VERSAILLES.
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos Sociétés
Par acte SSP du 15/07/2018 il a été constitué une SARL dénommée :
MOB BARBER
Siège social : 3 bis rue de la paroisse
78100 ST GERMAIN EN LAYE
Capital : 1.000 €
Objet : Coiffeur - Barbier - Visagiste Soins esthétiques - Salon de beauté
Gérant : M. MAJRI OUSSAMA 216 RUE
GERMAIN TILLON 92000 NANTERRE
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de VERSAILLES
190204A – LES ECHOS
Par acte SSP du 24/09/2018 il a été constitué une SAS dénommée :
SENNES IMMOBILIER
Siège social : 9 route de fourqueux 78750
MAREIL MARLY
Capital : 1.500 €
Objet : Transactions sur immeubles et
fonds de commerce, activité de syndic,
gestion locative et de copropriétés d’immeubles
Président : M. SENNES Louis-andré 9
route de fourqueux 78750 MAREIL
MARLY
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de VERSAILLES
MODIFICATIONS
Suivant PV des décisions de la gérance
du 01/09/2018, il a été décidé de transférer le siège social au 43 rue des Vignes,
78550 HOUDAN et de modifier l’aarticle 4
des statuts. Dépôt au RCS de VERSAILLES.
190211A – LES ECHOS
PANAME
PANAME, SASU au capital de 4500 euros, 23 Avenue Des Trois Peuples 78180
Montigny Le Bretonneux. RCS Versailles
7 9 9 1 6 0 2 6 2 . A c o m p t er A . G . E d u
25-09-2018 : Transfert du siège social à :
3 allee des Aulnes, 78190 Trappes. Statuts mis à jour. Formalités au RCS de Versailles.
190001B – LES ECHOS
LA FONCIERE DE LA VALLEE
SCI au capital de 1525,00 €
5 BIS RUE DE LA PORTE DE PARIS,
78460 CHEVREUSE
451024228 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
30/06/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 24 RUE DE
VERSAILLES, 78460 CHEVREUSE à
compter du 30/06/2018. Mention en sera
faite au RCS de Versailles
190021B – LES ECHOS
GIOVISIONS
SARL au capital de 10000,00 €
5 RUE GABRIEL PERI,
92700 COLOMBES
790925911 RCS Nanterre
Sigle : GVS
Par décision de L’AGM en date du
29/06/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 1 RUE DES
FRERES LAISNEY, 78510 TRIEL-SURSEINE à compter du 29/06/2018.
Gérance : M. MIGUEL NOEL DE LA
ROSA RUIZ, demeurant 1 RUE DES FRERES LAISNEY, 78510 TRIEL-SURSEINE
La société sera immatriculée au RCS de
Versailles et sera radiée du RCS de Nanterre
190237B – LES ECHOS
P.C.E.G
SARL au capital de 7500,00 €
13 ROUTE DE GISORS,
27200 VERNON
502297492 RCS Evreux
Par décision de L’AGE en date du
21/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 30 RUE
KARL MARX, 78711 MANTES LA VILLE
à compter du 30/09/2018.
Gérance : M. ABDELOUAHAB DIAH, demeurant 24 RUE DU VAL ST GEORGES,
78711 MANTES LA VILLE
La société sera immatriculée au RCS de
Versailles et sera radiée du RCS de
Evreux
190214A – LES ECHOS
BT AUTO SERVICE
SASU au capital de 100 €
Siège social : 6 Ter rue d’Estienne d’Orves
- 78500 SARTROUVILLE
831 965 280 RCS VERSAILLES
En date du 06/04/2018, l’associé unique a
décidé le transfert du siège social au 4 Impasse Marie d’Agoult - 95220 HERBLAY,
de modifier l’objet social qui devient :
achat, vente de véhicules automobiles.
Président : M. BELAZI Yassin, 4 Impasse
Marie d’Agoult
95220 HERBLAY. Radiation du RCS de
VERSAILLES et Immatriculation au RCS
de PONTOISE.
PROCO FRANCE
SARL au capital de 35000,00 €
16 rue de la Fontaine Chaude, 78660
ABLIS
522398742 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
15/09/2018 il a été pris acte de la nomination de M. Guy BROSSEAU, demeurant
4 rue Eugène Carriére 75018 PARIS en
qualité de nouveau Gérant, à compter du
15/09/2018 pour une durée illimitée, en
remplacement de M. BOUADJADJ MOHAMMED NABIL, Gérant démissionnaire.
Mention en sera faite au RCS de Versailles
12119978 – LE PUBLICATEUR LEGAL
DIPSA, S.A.S. au capital de 300.000 €,
sise ZA Les Trembleaux, 25/29, rue des
Renards, 78500 SARTROUVILLE, 712
000 405 RCS VERSAILLES. Le
28/6/2018, l’Associé unique de la société
a nommé Président, en remplacement de
M. Olivier BECHEREL, la société SAGINVEST, S.A.S. sise ZA Les Trembleaux,
25/29, rue des Renards, 78500 Sartrouville, 485 036 735 RCS Versailles. La société COGEDEV est nommée Président
à compter du 1er/7/2018, sans limitation
de durée. Pour avis. La présidence.
12120067W – LE PUBLICATEUR LEGAL
OMNIUM DES COMPOSANTS
ELECTRONIQUES DE TECHNIQUES
AVANCEES
Sigle : O.C.E.T.A.
S.A.S. au capital de 163.552 €
Siège social :
16, rue des Suisses 92380 Garches
308 528 512 RCS NANTERRE
Suivant décisions du président en date du
31/8/2018, il a été décidé de transférer le
siège social au 8, boulevard Georges Marie Guynemer ZAC Charles Renard 78210
Saint-Cyr-L’école.
Président : Mr. Marc Artigas-Molinos demeurant 3, avenue du Prix du Jockey Club
77330 Ozoir-la-Ferrière.
La société sera réimmatriculée au RCS de
Versailles.
190101A – LES ECHOS
ENTREPRISE GILLES DESBREE
SARL au capital de 50.000 €
Siège social : 111 rue de Paris
78550 HOUDAN
502 947 385 RCS VERSAILLES
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
EURL CHEVREUX
SARL au capital de 7 500 euros
Siège social : 6 bis Hameau de Trottigny 78460 CHEVREUSE
493 106 397 RCS VERSAILLES
Le 30/05/2018, l’associé unique a approuvé les comptes de liquidation, a
donné quitus au liquidateur et a constaté
la clôture des opérations de liquidation, à
compter du 31/01/2018. Radiation au RCS
de Versailles.
DIVERS
188829A – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue le
11/09/2018 concernant la société SLS
TRANSPORT EXPRESS, il fallait lire : gérant : M KHERFALLAH Hichem, 49 avenue de Stalingrad 93170 BAGNOLET.
91 • ESSONNE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
190089B – LES ECHOS
190323A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 78 et 92
PRP PLOMBERIE
SARL au capital de 3 500 euros
Siège social : 6 bis rue Pierre Dupont
92150 SURESNES
RCS NANTERRE 820 416 444
L’AGE du 14/04/2018 a décidé de transférer le siège social au 12, rue de la Fontaine du Perlan 78920 ECQUEVILLY
Gérant : M. Philippe RAGNE, 12, rue de
la Fontaine du Perlan 78920 ECQUEVILLY.
Immatriculée RCS Versailles-Radiation
RCS NANTERRE
Aux termes d’un acte SSP en date du
25/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
BE REVEALED - CONSULTING
Objet social : Conseils en marketing, formation en ligne, vente des produits dérivés en ligne, vente de marchandise, organisation évènementiel et
accompagnement en développement
d’entreprise.
Siège social : 3 RUE ROMAIN ROLLAND, 91270 VIGNEUX SUR SEINE Capital : 100 € Président : Mme SYLVIE
NATHALIE MADIOUMA demeurant : 3
RUE ROMAIN ROLLAND, 91270 VIGNEUX SUR SEINE élu pour une durée
indéterminée Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Evry
190361A – LES ECHOS
EQUUS LABORATOIRE
EQUUS LABORATOIRE, SAS au capital
de 100 euros, 14 rue Anatole Moussu
Zone de la Gare de Mere 78490 Méré.
RCS Versailles 822710463. A compter
A.G.E du 10-06-2018 : Augmentation du
capital social à 41600 euros par incorporation de compte courant actionnaire. Statuts mis à jour. Formalités au RCS de Versailles.
190403A – LES ECHOS
190309B – LES ECHOS
190384A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 78 et 92
FC REFRIGERATION
SARL au capital de 100.000 €. Siège
social : 90 rue du Gouverneur Général
Félix Eboué Bâtiment A1 Résidence du
Stade, 92130 ISSY LES MOULINEAUX.
RCS 752 980 672 NANTERRE
L’associé unique, en date du 01/09/2018,
a décidé de transférer le siège social au
537 rue Hélène Boucher, 78530 BUC. Gérant : M KHEMNOU Halim, 90 rue du Gouverneur Général Félix Eboué Bâtiment A1
Résidence du Stade 92130 ISSY LES
MOULINEAUX. Radiation du RCS de
NANTERRE et immatriculation au RCS de
VERSAILLES.
DISSOLUTIONS
12120279 – LE PUBLICATEUR LEGAL
PHARMACIE CARNOT
SELARL Unipersonnelle au capital de
10.000 €
Siège social :
103 bis, avenue Carnot
78700 CONFLANS-SAINTE-HONORINE
791 477 631 RCS VERSAILLES
Le 31/8/2018, l’associée unique a décidé
la dissolution anticipée de la société à
compter du 31/8/2018 à minuit et sa liquidation amiable sous le régime conventionnel.
Mme Nathalie KERBOUL, épouse EL KAHLAOUI demeurant à ANDRESY (78570),
70, avenue du Général de Gaulle a été
nommée liquidateur.
Le siège de la liquidation est fixé au siège
social.
Mention sera faite au RCS de Versailles.
190125B – LES ECHOS
Par acte SSP du 01/07/2018 il a été constitué une société :
Dénomination sociale :
JENNA BLOSSOMS
Objet social : Conseil et accompagnement de la personne, vente de produits
dérivés, Formations en ligne. Siège social : 47 Chemin du Guette-Lièvre, 91580
AUVERS SAINT GEORGES Forme :
EURL Capital : 2000 € Gérant : Jenna LE
GALL, 47 Chemin du Guette-Lièvre,
91580 AUVERS SAINT GEORGES Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Evry
190225B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
21/09/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
GB CASA
Objet social : La réalisation de prestations de services dans le domaine du bâtiment ou de la promotion immobilière
Siège social : 45 avenue Salvador Allende, 91220 BRETIGNY SUR ORGE Sigle : GBC Nom commercial : Guillemin
Baptista CASA Capital : 1000 € Président : M. Jonathan Mathias Guillemin demeurant : 45 avenue Salvador Allende,
91220 BRETIGNY SUR ORGE élu pour
une durée indéterminée DG : M. Luis Pedro Da Cruz Baptista demeurant : 30 rue
de la Victoire, 93150 Le Blanc Mesnil Admission aux assemblées et exercice du
droit de vote : Chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Clauses
d’agrément : Les actions sont librement
cessibles entre actionnaires uniquement
avec accord du Président de la société.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Evry
184429A – LES ECHOS
Par ASSP du 21/08/18 il a été constitué
une SAS dénommée LES AS DU NETT.
Siège social : 4 allée du chêne 91760 Itteville.Capital :1000 €. Objet : Nettoyage
et curage (second oeuvre). Président : Mme Virginie De Alpuim 4 allée du
chêne 91760 Itteville. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de EVRY.
Siège social : 1 rue des érables, 2ème
étage 91100 CORBEIL ESSONNES. Sigle : MOHAMED. Capital : 500 €. Objet :
Fibre optique ; courant faible. Président :
M TOUNKARA Mohamed, 1 rue des érables, 2ème étage 91100 CORBEIL ESSONNES. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de EVRY.
190140A – LES ECHOS
Par acte SSP du 26/07/2018 il a été constitué une SCI dénommée : LG2 Siège social : 54 route d’orléans rn20 91310
MONTLHERY Capital : 1.000 € Objet :
L’acquisition d’un terrain, l’exploitation et
la mise en valeur de ce terrain pour l’édification d’un bâtiment et l’exploitation par
bail ou autrement de cette construction qui
restera la propriété de la Société. Gérant :
M. LAINE Jeremie 24 Rue CONDORCET
91290 ARPAJON Co-Gérant : M. GAUTHIER Romain 22 Rue DU PETIT BAVILLE 91530 ST CHERON Cession des
parts sociales : Cession avec agrément,
même si les cessions sont consenties au
conjoint ou à des ascendants ou descendants du cédant. Durée : 99 ans à compter
de l’immatriculation au RCS de EVRY
190210A – LES ECHOS
BEAUCLE-HUNGER
Constitution SSP à Boissy Le Cutte en
date du 24-09-2018 de : BEAUCLE-HUNGER. Forme : SAS . Capital : 1000 Euros. Siège : 29 Rue Des Bleuets, 91590
Boissy Le Cutte. Durée : 99 ans. Présidence : Sébastien BEAUCLE, 29 Rue
Des Bleuets 91590 Boissy Le Cutte. Objet : Activités de société holding. Droit de
vote et admission aux assemblées permis
à chaque actionnaire. RCS : Evry.
MODIFICATIONS
189974B – LES ECHOS
GO VTC 94
SASU au capital de 100,00 €
5 AVENUE DU MARECHAL DE
TURENNE, BAT A,
94290 VILLENEUVE LE ROI
838406775 RCS Créteil
Par décision de L’AGE en date du
21/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 10 CLOS DE
LA HIBOUTIERE, 91800 BOUSSY SAINT
ANTOINE à compter du 22/09/2018.
Présidence : Monsieur RAMI ZERGUINI
demeurant : 10 Clos de la Hiboutière
91800 Boussy Saint Antoine
La société sera immatriculée au RCS de
Evry et sera radiée du RCS de Créteil
189982B – LES ECHOS
SCI BIBUNE
SCI au capital de 1000,00 €
2 rue alice,
92400 Courbevoie
753209618 RCS Nanterre
Par décision en date du 01/10/2017 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 44 route d’orléans nationale
20, 91310 Linas à compter du 15/10/2018.
Suite à ce transfert, il est rappelé les caractéristiques suivantes :
Objet : L’acquisition et la location de biens
immobiliers
Durée : 99 ans
Gérance : M. Sylvain Lanciau, demeurant
44 route d’orléans nationale 20, 91310 Linas
La société sera immatriculée au RCS de
Evry et sera radiée du RCS de Nanterre
190111B – LES ECHOS
LES CAVES A VINS
SARL au capital de 100000,00 €
89 avenue JEAN JAURES, 91230
MONTGERON
324522242 RCS Evry
Par décision de L’AGE en date du
24/09/2018 il a été pris acte de la nomination de Gérant M. ANTOINE PUISEUX,
demeurant 36 RUE MICHEL ANGE,
75016 PARIS à compter du 24/09/2018.
Mention en sera faite au RCS de Evry
12120083W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GROUPE DAM NATURE Société par actions simplifiée, au capital de 10.000 euros,siège social : 5 rue du petit four, 91410
CORBREUSE, 824 720 064 RCS EVRY,
Aux termes d’une assemblée générale du
15/09/18, l’associé unique a décidé la
transformation de la société en entreprise
unipersonnelle à responsabilité limitée, à
compter du même jour. L’objet de la société, sa durée, son siège social et sa dénomination demeurent inchangés. Le capital de la société reste fixé à la somme
de10 000 €. Gérance : monsieur COUTURIER Damien, demeurant 5 rue des petits
fours, 91410 CORBREUSE.
189890A – LES ECHOS
190102A – LES ECHOS
188784A – LES ECHOS
IMPLANTAL
SAS au capital de 50.000 euros
Siège social : 7 rue du Parc de Clagny
78000 VERSAILLES
808 718 969 R.C.S VERSAILLES
Suivant PV de l’AGE du 30/08/2018, il a
été décidé la dissolution anticipée de la
société à compter de ce jour ; la nomination de M. SHU Yi, demeurant 4 passage
Moglia, 93300 AUBERVILLIERS, en qualité de liquidateur ; la fixation du siège de
liquidation au siège social, pour les besoins de la correspondance. Modification
au RCS de VERSAILLES.
NKR
Par acte SSP du 08/09/2018 il a été constitué une SASU dénommée : LE PETIT SALON. Siège social : 153 bis route de fleury
91170 VIRY CHATILLON. Capital : 500 €.
Objet : Salon de the club prive bar a chicha organisation de reception. Président :
M CHENNAFI Omar, 2 rue de bougainville
91170 VIRY CHATILLON. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de EVRY.
SAS au capital de 4.000 €
Siège social : 10 rue Angélique Vérien
92200 NEUILLY SUR SEINE
799 401 658 RCS NANTERRE
En date du 01/01/2018 l’associée unique
a décidé de transférer le siège social au
13 rue Jean Jacques ROUSSEAU 91353
GRIGNY Cedex à compter du même jour
et de modifier l’article 4 des statuts. La Société sera radiée au RCS de NANTERRE
et immatriculée au RCS d’EVRY. Présidente : Mme Nelsy KRASNIQI, dmt 10 rue
Angélique Vérien 92200 NEUILLY SUR
SEINE
189496A – LES ECHOS
Par acte SSP du 29/06/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
AWA CABLE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 9
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos Sociétés
189958A – LES ECHOS
190008A – LES ECHOS
VRK CONSEIL
EJ BATIMENT. SARL au Capital de
1000 €. Siège social : 1 allée des Épis
91600 SAVIGNY SUR ORGE RCS EVRY
805 298 650.l’AGE du 01/06/2018, il a été
décidé la dissolution de la société et sa
mise en liquidation pour insuffisance d’actif et passif trop lourd pour poursuivre l’activité conduisant la société en liquidation
judiciaire à compter du 01/06/2018, de
fixer l’adresse de liquidation au siège social et de désigner en qualité de liquidateur : M. ELABED BRAHIM demeurant 4,
Square Vitruve 75020 PARIS. l’AGE du
01/06/2018 , a approuvé les comptes de
liquidation, déchargé le liquidateur de son
mandat, donné quitus de sa gestion et a
constaté la clôture de liquidation au
01/06/2018. Radiation au RCS de RCS
EVRY.
SAS au capital de 1.000 €
Siège social : 29 rue Cartier
BRESSON 93500 PANTIN
798 620 720 RCS BOBIGNY
En date du 01/01/2018 l’associée unique
a décidé de transférer le siège social au
13 rue Jean Jacques ROUSSEAU 91353
GRIGNY Cedex à compter du même jour
et de modifier l’article 4 des statuts. La Société sera radiée au RCS de BOBIGNY et
immatriculée au RCS d’EVRY. Présidente : Mme Nelsy KRASNIQI dmt 10 rue
Angélique VERIEN 92200 NEUILLY SUR
SEINE
190244A – LES ECHOS
ARCHOS
Société anonyme au capital de
14.751.587 €
Siège social : 12 rue Ampère 91 400 IGNY
343 902 821 R.C.S. Evry
Suivant procès-verbaux et par décisions
du conseil d’administration :
- en date du 7 août 2015, le capital social
a été augmenté de 111.360,50 € par création de 222 721 actions nouvelles, pour
être porté à la somme de 14.862.947,50 €.
- en date du 2 octobre 2015, le capital social a été augmenté de 189.977,50 € par
création de 379 955 actions nouvelles,
pour être porté à la somme de
15.052.925 €.
- en date du 15 janvier 2016, le capital social a été augmenté de 589.553,50 € par
création de 1 179 107 actions nouvelles,
pour être porté à la somme de
15.642.478,50 €.
- en date du 17 mars 2016, le capital social
a été augmenté de 1.119.692 € par création de 2 239 384 actions nouvelles, pour
être porté à la somme de 16.762.170,50 €.
- en date du 10 mai 2016, le capital social
a été augmenté de 676.067 € par création
de 1 352 134 actions nouvelles, pour être
porté à la somme de 17.438.237,50 €.
- en date du 10 aout 2016, le capital social
a été augmenté de 380.049,50 € par création de 760 099 actions nouvelles, pour
être porté à la somme de 17.818.287 €.
- en date du 24 novembre 2016, le capital
social a été augmenté de 774.447 € par
création de 1 548 894 actions nouvelles,
pour être porté à la somme de
18.592.734 €.
- en date du 13 mars 2017, le capital social
a été augmenté de 1.073.334,50 € par
création de 1 928 669 actions nouvelles,
pour être porté à la somme de
19.557.068,50 €.
- en date du 22 juin 2017, le capital social
a été augmenté de 900.952,50 € par création de 1 801 905 actions nouvelles, pour
être porté à la somme de 20.458.021 €.
- en date du 11 aout 2017, le capital social
a été augmenté de 470.566,50 € par création de 941 133 actions nouvelles, pour
être porté à la somme de 20.928.587,50 €.
- en date du 12 janvier 2018, le capital social a été augmenté de 395.207 € par
création de 790 414 actions nouvelles,
pour être porté à la somme de
21.323.794,50 €.
- en date du 23 mars 2018, le capital social
a été augmenté de 75.749 € par création
de 151 498 actions nouvelles, pour être
porté à la somme de 21.399.543,50 €.
- en date du 21 juin 2018, le capital social
a été augmenté de 255.952 € par création
de 511 904 actions nouvelles, pour être
porté à la somme de 21.655.495,50 €.
- en date du 8 aout 2018, le capital social
a été augmenté de 708.094,50 € par création de 1 416 189 actions nouvelles, pour
être porté à la somme de 22.363.590 €.
- en date du 14 septembre 2018, le capital
social a été augmenté de 301.858 € par
création de 603 716 actions nouvelles,
pour être porté à la somme de
22.665.448 €.
Le directeur général.
DISSOLUTIONS
190223B – LES ECHOS
TERRE D’ALIZÉS
SARL Unipersonnelle au capital de
7622,00 €
66 chemin de la Garenne, 91290 LA
NORVILLE
400082657 RCS Evry
Par décision de L’Associé Unique en date
du 20/09/2018 il a été décidé de la dissolution anticipée de la société et sa mise en
liquidation amiable à compter du
30/09/2018, nommé en qualité de liquidateur Mme Aline BILLAUD, 9 bis rue de la
Résistance, 91290 ARPAJON et fixé le
siège de liquidation et l’adresse de correspondance au siège de la société. Mention
en sera faite au RCS de Evry
DIVERS
190013B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 28/08/2018, concernant la société DEEP GRINDING TECHNOLOGIES, lire Sigle : DGT en lieu et place de
Sigle : DG Technologies by NUMECA
VENTE DE FONDS GERANCE
UNIQUE GÉRANCE
190230B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous-seing privé en
date du 21/09/2018 enregistré le
21/09/2018 au SIE de ARPAJON,
Mme CYNTHIA GOULAMALY, 76 CHEMIN DE TABOR, 91310 LINAS
a donné en location gérance à
M. MOUNISSEMAMOD GOULAMALY, 76
CHEMIN DE TABOR, 91310 LINAS
un fonds de commerce de
Taxi parisien situé 76 CHEMIN DE TABOR, 91310 LINAS, à compter du
21/09/2018 jusqu’au 21/09/2021
Le contrat est renouvelable par tacite reconduction d’une période de 36 mois
Pour unique insertion
Aux termes d’un acte SSP en date du
25/09/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
STRATEGIMMO
Objet social : Activité de transactions immobilières et commerciales, gestion de locations, administrations de biens, cession
et transmission d’entreprises.
Siège social : 77 rue Marcel DASSAULT,
92100 BOULOGNE-BILLANCOURT Capital : 1000 € Président : M. WEINSTEIN
REMY demeurant : 12 rue de Villafranca,
75015 PARIS élu pour une durée de 3 années DG : M. PATRICE DUBLET demeurant : 23 RUE FRIANT, 75014 PARIS Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Nanterre
190324B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
18/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
SKYNET
Objet social : Edition de logiciels applicatifs
Siège social : 35 bd Saint Denis, 92400
Courbevoie Capital : 1 € Président : M.
Driss KABIL demeurant : 35 bd Saint Denis, 92400 Courbevoie élu pour une durée
indéterminée Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Nanterre
190406B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
02/08/2018 il a été constitué une SCI nommée :
SOCIETES
12120033W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CONSTITUTIONS
189972B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
22/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
MTB.P
Objet social : Tout corps d’état en bâtiment, menuiserie, agencement
Siège social : 21 RUE DES CUVERONS,
92220 BAGNEUX Capital : 1000 € Président : M. SABRI BOUBAKER demeurant :
21 RUE DES CUVERONS, 92220 BAGNEUX élu pour une durée indéterminée
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Nanterre
190028B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
25/09/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
PHIL & CO BRAND AGENCY
Objet social : Vente de collection de prêt
à porter à travers un réseau d’agent à des
clients multimarques, grands-magasins et
site internet franchisé. Réalisation de toutes prestations de consultant, de conseil,
de services, de formation et d’apporteurs
d’affaires auprès de toute entreprise
Siège social : 95 rue d’Estienne d’Orves,
92700 COLOMBES Capital : 1000 € Président : M. Philippe ATLANI demeurant :
95 rue d’Estienne d’Orves, 92700 COLOMBES élu pour une durée indéterminée Admission aux assemblées et exercice du droit de vote : Chaque
actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une
voix. Clauses d’agrément : Les actions
sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du Président
de la société. Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Nanterre
Aux termes d’un acte SSP en date du
29/08/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
MAY RENT
Objet social : - Location de véhicules relais taxis et location véhicules - Achat, revente de voitures neuves et/ou d’occasions - Réparation mécanique carrosserie
peinture et électricité auto, dépannage
vente pose et réparation de vitrage automobiles et d’accessoires automobiles Gestion d’autorisations de stationnement
pour le compte de leur(s) titulaire(s)
conformément à la Loi du 20/01/1995, location-gérance, ou salariat. - L’acquisition
et la gestion d’un portefeuille de valeurs
mobilières françaises et étrangères, cotées ou non cotées,
12120122W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12120303W – LE PUBLICATEUR LEGAL
190340A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date à MONTROUGE du 27/05/2018 a été constituée
une SAS nommée :
Aux termes d’un acte SSP du 14 septembre 2018, il a été constitué une Société de
Participations Financières de Profession
Libérale :
Dénomination sociale : KLEBER PARTICIPATIONS
Siège social : 16, rue René Jacques
92130 Issy les Moulineaux
Capital social : 30.000 €
Objet : la détention des parts ou d’actions
de sociétés ayant pour objet l’exercice de
la profession de pharmacien d’officine ; la
participation à tout groupement de droit
étranger ayant pour objet l’exercice de la
même profession ; la gestion de ces participations.
Durée : 99 ans
Cession des actions : agrément préalable
de la collectivité des actionnaires.
Admission aux assemblées et vote : chaque action donnant droit à une voix.
Président : Madame Laura Balian demeurant 38, rue des Sablons 75016 Paris
La société sera immatriculée au RCS de
Nanterre.
Par acte SSP du 25 septembre 2018, il a
été constitué une société civile dénommée
« La Cabane ». Capital : 1.200 €. Siège
social : BOULOGNE BILLANCOURT
(92100), 101 avenue Victor Hugo. Objet
social : acquisition, détention, gestion de
tous biens et droits immobiliers, et de tous
instruments financiers, droits sociaux et
valeurs mobilières. Durée : 99 ans. Apports en numéraire uniquement. Gérants
pour une durée indéterminée : 1/ Madame
Valérie BOURET, épouse BOYER demeurant 101 avenue Victor Hugo BOULOGNE BILLANCOURT (92100) et 2/ Monsieur Jean-François BOYER, 101 avenue
Victor Hugo BOULOGNE BILLANCOURT
(92100). RCS de NANTERRE. Clause
d’agrément sauf entre associés et descendants. Pour insertion.
IMAGINE PARTNERS
Objet : - Conseil, intégration et développement de solutions logiciels
- Délégation de ressources
- Formation
Capital : 1.000 € Siège social : 11 rue
Théophilipe Gautier, 92120 MONTROUGE Durée : 99 ans Admission aux
assemblées - Vote : Tout actionnaire
peut participer aux assemblées. Chaque
action donne droit à une voix. Transmission des actions : libre Président : M.
yazid ABELA, 11 rue Théophilipe Gautier,
92120 Montrouge
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Nanterre
12120153W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 12/09/2018 a été
constituée une Société Civile dénommée : SCI NOR 2 Objet : L’acquisition de
tous biens immeubles ainsi que la gestion
de son patrimoine immobilier, notamment
par voie de location ; l’acquisition et la gestion de parts de sociétés civiles immobilières. Capital : 1.000 €. Siège social : 6
Place Winston Churchill, 92200 NEUILLY.
Durée : 99 ans. Gérant :Mr Ara AHARONIAN Dt 6 Place Winston Churchill, 92200
NEUILLY Immatriculation : RCS de
NANTERRE
12120154W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 12/09/2018 a été
constituée une Société Civile dénommée : SCI NOR 3 Objet : L’acquisition de
tous biens immeubles ainsi que la gestion
de son patrimoine immobilier, notamment
par voie de location ; l’acquisition et la gestion de parts de sociétés civiles immobilières. Capital : 1.000 €. Siège social : 6
Place Winston Churchill, 92200 NEUILLY.
Durée : 99 ans. Gérant : Mr Ara AHARONIAN Dt 6 Place Winston Churchill, 92200
NEUILLY. Immatriculation : RCS de
NANTERRE
HECTOR
92 • HAUTS-DE-SEINE
190032B – LES ECHOS
SASU au capital de 1 546 832 €
24 rue des Malines, 91090 LISSES
344330634 RCS Evry
Par décision de L’AGO en date du
25/09/2018 l’associé unique a :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. Matteo
FINO Via Vittor PISANI 20 cap, 20124 MILANO ITALY, pour sa gestion et décharge
de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Evry
190147B – LES ECHOS
Objet social : LOCATION DE BIENS IMMOBILIERS
Siège social : 13 rue du dr roux, 92700
COLOMBES Capital : 500 € Gérant : M.
Stéphane PALAIS, 13 rue du dr roux,
92700 COLOMBES Cessions de parts
sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un Associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des Associés réunis en Assemblée Générale Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Nanterre
190310B – LES ECHOS
ENTREMATIC FRANCE
Siège social : 10 rue du haut de la noue,
92390 Villeneuve la Garenne Capital :
1000 € Président : M. Ferhat May demeurant : 10 rue du haut de la noue, 92390
Villeneuve la Garenne élu pour une durée
indéterminée Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Nanterre
Aux termes d’un acte SSP en date du 20
septembre 2018 à Sèvres, il a été constitué une société par actions simplifiée présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : EXPANSION
MAG DIGITAL
Siège social : 2, rue Troyon – 923100 Sèvres.
Capital social : 5.000 euros.
Objet : La Société a pour objet en France
et à l’étranger : la prise, l’acquisition, l’exploitation, la location (totale ou partielle)
sous toutes ses formes, ou la cession de
toutes entreprises commerciales ou industrielles liées directement ou indirectement
à une activité de distribution de produits
alimentaires de grande consommation
sous enseignes du groupe Casino, ainsi
que la gestion de ces participations.
Durée : 99 années.
Cessions des actions : Les cessions
d’actions sont libres.
Admissions aux assemblées et vote :
tout associé peut participer aux assemblées, quel que soit le nombre de ses actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : IMANES, SARL, 2, rue
Troyon – 92310 Sèvres – 435 214 135
RCS Nanterre.
Commissaire aux comptes titulaire :
Sofidem & Associés SAS, 12, avenue de
l’Opéra 75001 Paris – 453 442 659 RCS
Paris.
Immatriculation : RCS Nanterre.
12120079W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date du 20
septembre 2018 à Sèvres, il a été constitué une société par actions simplifiée présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : EXPANSION
MAG PROXIMITE
Siège social : 2, rue Troyon –
923100 Sèvres.
Capital social : 5.000 euros.
Objet : La Société a pour objet en France
et à l’étranger : la prise, l’acquisition, l’exploitation, la location (totale ou partielle)
sous toutes ses formes, ou la cession de
toutes entreprises commerciales ou industrielles liées directement ou indirectement
à une activité de distribution de produits
alimentaires de grande consommation
sous enseignes du groupe Casino, ainsi
que la gestion de ces participations
Durée : 99 années.
Cessions des actions : Les cessions
d’actions sont libres.
Admissions aux assemblées et vote :
tout associé peut participer aux assemblées, quel que soit le nombre de ses actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : IMANES, SARL, 2, rue
Troyon – 92310 Sèvres – 435 214 135
RCS Nanterre.
Commissaire aux comptes titulaire :
Sofidem & Associés SAS, 12, avenue de
l’Opéra 75001 Paris – 453 442 659 RCS
Paris.
Immatriculation : RCS Nanterre.
12120169W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte sous seing privé à Sèvres, le 22
septembre 2018, il a été constitué une
SAS ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : Insiteo Angels
Capital : 1 euro divisé en 1 action d’un
euro.
Siège social : 126 bis rue Brancas –
92310 Sèvres.
Objet : L’acquisition, la souscription, la
détention, la gestion ou la cession sous
toute forme de toutes valeurs mobilières
dans la société INSITEO SAS (511 500
407 RCS Toulouse).
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au R.C.S.
Admission aux assemblées – Vote :
Tout associé peut participer aux décisions
collectives, quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix au moins.
Transmission des actions : Tout transfert autre qu’un transfert libre au profit d’un
tiers ou d’un autre associé est soumis à
un droit de préemption et à l’agrément
préalable du président dans les conditions
décrites par les statuts.
Président : Vincent MOURET demeurant
126 bis rue Brancas – 92310 Sèvres.
La société sera immatriculée au R.C.S. de
NANTERRE.
12120215W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à ASNIÈRES SUR SEINE du 25/09/2018 a été
constituée une société civile nommée :
SCI GAULON
Objet : La société a pour objet l’acquisition, la gestion et l’administration de tous
biens et droits immobiliers en France ou à
l’étranger. Et plus généralement toute
opération pouvant se rattacher directement ou indirectement à cet objet, pourvu
qu’elle ne porte pas atteinte au caractère
civil de la société.
Capital : 1.000 €, Capital variable minimum : 100 € Siège social : 9 RUE DE
L’EGLISE, 92600 Asnières-sur-Seine Durée : 99 ans Transmission des parts sociales : il existe des clauses statutaires
d’agrément à l’égard des tiers. Gérance :
Mme TON, HONG, XUAN GAULON, 9
RUE DE L’EGLISE, 92600 Asnières-surSeine Immatriculation : RCS de Nanterre
12120245W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 24 septembre 2018, il a été constitué une Société
par actions simplifiée :
Dénomination sociale : OXFORD PROPERTIES FRANCE
Siège social : 66 avenue Charles de
Gaulle 92200 Neuilly sur Seine
Capital social : 1.000 €
Objet : Toutes transactions sur immeubles et fonds de commerce, achat,
vente, location, administration et gérance d’immeubles et toutes opérations se rattachant à cet objet.
Durée : 99 ans
Cession des actions : libre
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : M. Xavier Musseau demeurant 4 rue de la Terrasse 75017 Paris.
Commissaires aux comptes Titulaire :
Pricewaterhousecoopers Audit situé 63
rue de Villiers 92200 Neuilly sur Seine
(672 006 483 RCS Nanterre).
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Nanterre.
Pour avis
MODIFICATIONS
190019B – LES ECHOS
GIOVISIONS
12120044 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP en date du 8/9/2018 à Boulogne-Billancourt. Dénomination : NECKAR.
Forme : S.C.I. Siège : 16, rue de l’Ouest,
92100 BOULOGNE-BILLANCOURT. Capital : 990 €. Montant des apports en
numéraire : 990 €. Objet : acquisition de
biens immobiliers par tous moyens et mises en location des biens acquis. Durée :
99 ans. Gérante : Mme Agnès CATALAN/
BAUCHE, 16, rue de l’Ouest, 92100 Boulogne-Billancourt. Immatriculation : au
RCS de Nanterre. Pour avis. La gérance.
184412A – LES ECHOS
Par ASSP du 24/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée MALACHIE3.10
CARS.Siège social :6 résidence du port
galand 92200 Bagneux.Capital :1500 €.Objet :VTC ; locations de voitures avec et sans chauffeurs ; vente de véhicules d’occasions et neuf et de textile ;
import-exp ort de véhicules. Président :M.Dike André Quiazola,6 résidence
du port galand 92200 Bagneux.Durée :99
ans.Immatriculation au RCS de NANTERRE
SARL au capital de 10000,00 €
5 RUE GABRIEL PERI, 92700
COLOMBES
790925911 RCS Nanterre
Sigle : GVS
Par décision de L’AGM en date du
29/06/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 1 RUE DES
FRERES LAISNEY, 78510 TRIEL-SURSEINE à compter du 29/06/2018. La société sera immatriculée au RCS de Versailles et sera radiée du RCS de Nanterre
190047B – LES ECHOS
EXCELLENCE MEDIA
SARL au capital de 7622,00 €
15 rue Pierre Curie, 92400 COUBEVOIE
338117690 RCS Nanterre
Par décision en date du 25/09/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 10 rue André Doucet, 92000
NANTERRE à compter du 26/09/2018.
Gérance : M. Pierre DROUET d’AUBIGNY, demeurant 10 rue André Doucet,
92000 NANTERRE. Mention en sera faite
au RCS de Nanterre
190275B – LES ECHOS
187439A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 14/06/2018 constitution d’une SASU : EXPERT IP ; Capital
social : 1900 € ; Siège social : 14 rue
Beffroy 92200 NEUILLY SUR SEINE Objet : l’exercice de la profession d’expert-comptable ; Président : Mr Thomas
NAULIER demeurant au 9 rue du Centre
92200 NEUILLY SUR SEINE, élu pour
une durée illimitée ; Admission aux assemblées et exercice du droit de vote :
chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à
une voix. Clauses d’agrément : Les actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée de la société : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de NANTERRE.
187739A – LES ECHOS
Par acte SSP du 29/07/18 il a été constitué une SCI : SLO Capital : 100 € Siège
social : 5 rue de Bretagne 92600 ASNIERES SUR SEINE Objet social : La prise
de participation par achat, souscription,
apport, fusion et par tout autre moyen, et
la gestion de toutes valeurs mobilières,
ainsi que l’acquisition de tous biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par
l’intermédiaire de toute société ou entité
juridique Gérance : Mr Sébastien VERNEDE et Mme Florence PASCHETTA demeurant au 5 rue de Bretagne 92600 ASNIERES SUR SEINE Cessions de parts
sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de NANTERRE.
188803A – LES ECHOS
Par acte SSP du 26/07/2018 il a été constitué une SARL dénommée : GEST’N OPTIMALE. Siège social : 35 rue des Cailloux 92110 CLICHY. Capital : 1.000 €.
Objet : Conseil en gestion. Gérant : M AIT
ABBAS Azedine, 1 rue Mederic 94600
CHOISY LE ROI. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
OPTIPARK
SASU à capital variable de 1000,00 €
31 rue Lecuyer, 92000 NANTERRE
802666180 RCS Nanterre
Par décision du Président en date du
05/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 51 Avenue
du Maréchal Joffre, 92000 NANTERRE à
compter du 05/09/2018. Mention en sera
faite au RCS de Nanterre
12120113 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le 20/9/2018 l’associé unique de
ATLANCE FRANCE, S.A.S. au capital de
40.000 €, sise 40, quai de Dion Bouton,
92800 PUTEAUX, 440 814 614 RCS
NANTERRE, a : - étendu l’objet aux activités de l’acquisition, vente, location, négoce de matériels informatiques, technologiques ou de télécommunication et de
logiciels ainsi que de biens industriels et
médicaux, de même que des œuvres
d’art ; intermédiation en assurance.
- nommé DG M. Pierre GRENIER, 5, rue
de Strasbourg, 92000 Nanterre.
12120192 – LE PUBLICATEUR LEGAL
LAPIERRE’S ET FILLE, S.A.R.L. au
capital de 5.010 €, sise 4, rue de l’Eglise,
92000 NANTERRE, 834 278 525 RCS
NANTERRE. Suivant l’AG en date du
2/9/2018, il a été pris acte de la nomination de M. Laurent LAPIERRE, 7, rue du
Sergent Bobillot, 92000 Nanterre,
cogérant avec effet au 2/9/2018, de sorte
que la gérance est assurée par M. Laurent
Lapierre et Mme Marianne Lapierre. Pour
avis, la gérance.
12120308 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant décisions de l’associé unique
du 2/7/2018 de la S.A.R.L ORTEO au capital de 1.000 €, NANTERRE (92000)
47, rue Volant Guignot,519 979 090 RCS
NANTERRE. Il résulte que le capital est
fixé à la somme de 150.000 € divisé en
1.000 parts sociales de 150 € l’une, toutes
de même catégorie, entièrement souscrites et réparties entre les associés en proportion de leurs droits. Dépôt légal au RCS
de Nanterre. Pour avis, la gérance
12119351W – LE PUBLICATEUR LEGAL
189200A – LES ECHOS
Par acte SSP du 30/04/2018 il a été constitué une SASU dénommée : EPSH. Siège
social : 35 rue des Cailloux 92110 CLICHY. Capital : 1.000 €. Objet : réception
hôtelière. Président : M KANOUN Jugurtha, 19 rue Etienne d’Orves 91220 BRETIGNY SUR ORGE. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
189254A – LES ECHOS
Par acte SSP du 01/01/2018 il a été constitué une SAS dénommée :
PRIMEUR DU CENTRE
Siège social : 17 rue des Chevrins 92230
GENNEVILLIERS. Capital : 1.000 €. Objet : vente de fruits et légumes sur marché
ambulant . Président : M ALLAOUI Ahmed, 17 rue des Chevrins 92230 GENNEVILLIERS. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
ORANO ASSURANCE &
REASSURANCE
SA au capital de 6.375.000 €
1, Place Jean Millier – Tour Areva –
92400 Courbevoie
381 484 955 RCS Nanterre
Suivant Procès-Verbal du 21/08/2018, il a
été décidé de nommer PRICEWATERHOUSECOOPERS AUDIT – SAS – 63,
rue de Villiers, 92200 Neuilly-Sur-Seine –
SIREN 672 006 483 – R.C.S. NANTERRE
en qualité de commissaire aux comptes.
12119400W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE D’ENRICHISSEMENT DU
TRICASTIN HOLDING
SAS à associé unique au capital de
440.087.530 €
Siège social : 1, Place Jean Millier – Tour
Areva – 92400 Courbevoie
SIREN 503 993 149 - RCS Nanterre
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Suivant Procès-Verbal du 19/06/2018, il a
été décidé de nommer KPMG SA, 2, avenue Gambetta Tour Eqho 92066 PARIS
LA DEFENSE CEDEX 775 726 417 RCS
NANTERRE en qualité de commissaire
aux comptes.
Par courriers du 7/6/2018, MAZARS,
Commissaire aux Comptes titulaire, et M.
HEL IAS Hervé, Commis sa ire au x
Comptes suppléant, ont démissionné de
leurs fonctions.
Mention au R.C.S. de Nanterre.
Pour avis.
12120007W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SEGULA FUTUR 18
Société par Actions Simplifiée au capital
de 1.000 euros
19 rue d’Arras, 92000 Nanterre
817 465 651 R.C.S. NANTERRE
Par décision en date du 30 avril 2018, l’Associé Unique, conformément aux dispositions de l’article L. 225-248 du Code de
commerce a décidé de ne pas dissoudre
de la Société SEGULA FUTUR 18, Société dont les capitaux propres sont devenus inférieurs à la moitié du capital social
suite à l’affectation des résultats de l’exercice 2017.
12120040W – LE PUBLICATEUR LEGAL
FRACARRO FRANCE - SAS au capital de
370 000 euros - Siège social : 7-14 rue du
Fossé Blanc - Bâtiment C1 - 92230 GENNEVILLIERS - 442 091 567 RCS NANTERRE
Aux termes d’un pv des décisions de l’associé unique du 26/06/2018, l’associé unique a décidé de réduire le capital de 360
000 euros pour le fixer à 10 000 euros et
de modifier l’article 7 des statuts.
12120078W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI BAGAN NANTES
Société civile au capital de 4.638.900
euros ramené à 338.900 euros
Siège social : 7 rue du Fossé Blanc
92230 Gennevilliers
532 643 947 RCS Nanterre
12120142W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ANTALIS PARTICIPATIONS
SAS au capital de 205.754.000 €
Siège social : 8, rue de Seine
92100 BOULOGNE BILLANCOURT
828 381 004 RCS NANTERRE
Aux termes des décisions du 20/09/2018,
l’associé unique a décidé d’augmenter le
capital d’une somme de 1.250.000 € pour
le porter à la somme de 207.004.000 € par
la création de 200.000 actions nouvelles
de 6,25 € chacune, entièrement libérées
en numéraire.
Modification au RCS de Nanterre.
12120151W – LE PUBLICATEUR LEGAL
NATIO ASSURANCE
SAS au capital de 17.136.000 euros
Siège social : 8 Rue du Port 92728 Nanterre Cedex
383 664 752 RCS Nanterre
Aux termes des décisions du CA en date
du 29/06/2018, (i) il a été décidé le départ
de Philippe ALLEMAND de ses fonctions
de DGD - Julien Ben Lachen de ses fonctions DGD - de Godefroy de Colombe de
ses fonctions d’administrateur et du Psd
du CA - d’Eric Marchandise de ses fonctions de vice-président du CA - d’Amaury
de Warenghien de ses fonctions d’administrateur - de Delphine Maisonneuve de
ses fonctions d’administrateur - de Serge
MORELLI de ses fonctions d’administrateur - de Frédérique Rabier-Aliome de ses
fonctions d’administrateur - de Marie-Hélène GRANGIEN de ses fonctions d’administrateur - de Sandrine DUCHENE de ses
fonctions d’administrateur - (ii) de nommer
Michel DEGIOVANNI demeurant au 317
allée du Claire Vallon à Bois Guillaume en
qualité d’administrateur et vice-présidente
du CA en remplacement d’Amaury de Warenghien - de nommer Denis WALLERICH
demeurant 3 rue Guichard 75116 Paris en
qualité d’administrateur en remplacement
de Delphine Maisonneuve - de nommer
Cécile SAUVETES en remplacement de
Serge MORELLI - de nommer Virginie
KORNILOFF, déja administratice, en qualité de présidente du CA -
12120087W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI BAGAN MARSEILLE
Société civile au capital de 6.200.300
euros ramené à 300.300 euros
Siège social : 7 rue du Fossé Blanc
92230 Gennevilliers
532 374 790 RCS Nanterre
Aux termes des décisions unanimes en
date du 12 septembre 2018, les associés
ont décidé de réduire le capital de
5.900.000 € pour le fixer à 300.300 € et
de modifier les articles 6 et 7 des statuts.
Pour avis.
12120095W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI BAGAN LIMOGES
Société civile au capital de 2.054.400
euros ramené à 354.400 euros
Siège social : 7 rue du Fossé Blanc
92230 Gennevilliers
532 643 970 RCS Nanterre
Aux termes des décisions en date du 12
septembre 2018, les associés ont décidé
de réduire le capital de 1.700.000 € pour
le fixer à 354.400 € et de modifier les articles 6 et 7 des statuts.
Pour avis.
HOTELIERE FAMILY
Société à responsabilité limitée au
capital social de 8.000 €
Siège social : 210bis, boulevard Jean
Jaurès – 92100 Boulogne Billancourt
508 580 222 RCS NANTERRE
(Ci-après la « Société »)
Aux termes du procès-verbal des décisions unanimes du 2 juillet 2018, les associés, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L 223-42 du code de
commerce, ont décidé qu’il n’y avait pas
lieu à dissolution anticipée de la société.
Mention en sera faite au RCS de Nanterre.
Pour avis
12120189W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Action Coffres Forts Nº1 Sécurité
SARL au capital de 105.000 €
Siège social : 57 rue Victor Hugo
92300 Levallois Perret
379 666 274 RCS NANTERRE
Suite à l’AGE du 31 juillet 2018, il a été
constaté la réalisation définitive d’une réduction du capital de la Société à hauteur
de 70.000 euros, décidé par l’AGE du 31
mars 2018. Le capital est ainsi ramené à
35.000 euros, par voie d’annulation de 500
parts sociales. L’assemblée a également
décidé de transférer le siège social au 20
rue Fernand Pelloutier - 92110 Clichy. Les
statuts ont été modifiés en conséquence.
Mention au RCS de Nanterre
12120213W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12120104W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CARAMBAR AND CO.
SAS à associé unique au capital de
15.379.407 Euros
Siège social : 9 Rue Maurice Mallet
92130 Issy-les Moulineaux
824 239 214 RCS Nanterre
Aux termes du procès-verbal des decisions de l’associé unique du 27/06/2018 il
a été, dans le cadre des dispositions de
l’article L 225-248 du code de commerce,
qu’il n’y avait pas lieu à dissolution anticipée de la société.
Mention sera faite au RCS de Nanterre.
Pour avis
12120131W – LE PUBLICATEUR LEGAL
REVERSO SOFTISSIMO
SAS au capital de 56 667 €
5 rue Soyer - 92200 Neuilly sur Seine
335 309 993 RCS NANTERRE
L’associé unique, le 29/6/2018, a décidé
d’adopter à compter de ce jour REVERSO
comme dénomination sociale et de modifier l’article 3 des statuts.
12120304W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12120082 – LA VIE JUDICIAIRE
NICE MINERALS
UBEEQO INTERNATIONAL, S.A.S. au
capital de 179.410,78 €, sise 24, rue de
Prony, 75017 PARIS, 491 048 575 RCS
PARIS. Par décision du 24/8/2018, l’Associée unique, a décidé de transférer le
siège du 24, rue de Prony, 75017 PARIS
au 696, rue Yves Kermen, 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT, à compter de
ce jour et de modifier en conséquence l’article 4 des statuts. La société immatriculée
au RCS de Paris fera l’objet d’une nouvelle immatriculation auprès du RCS de
Nanterre. Présidente : Sheila STRUYCK,
Badlaan 9.1399 GM Muiderberg (PaysBas).
SAS au capital de 2.000 €
5 rue du Sergent Blandan, 92130
Issy-les-Moulineaux
840810139 RCS Nanterre
Aux termes d’une décision en date du
25/09/2018, le Président a décidé de
transférer le siège social à 8 place Mass e n a, 0 6 0 00 N i c e , à c o m pt e r d u
25/09/2018.
Radiation du RCS de Nanterre et immatriculation au RCS de Nice
12120347W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI NC2L
Société civile immobilière
Capital social : 59288 euros
Siège social : 48 Boulevard
d’Argenson, 92200 Neuilly Sur Seine
RCS Nanterre 537 560 625
Aux termes d’un acte unanime des associés du 26 juillet 2018, les associés ont
accepté la démission de Madame Karine
LE LAN de sa fonction de cogérante de la
société à compter du 26 juillet 2018.
Pour avis
PASSERELLES AUTO
SARL au capital de 5.000 €
Siège social : 56 avenue Aristide Briand
92160 Antony
802 609 750 RCS Nanterre
Suivant assemblée générale extraordinaire des associés du 13 juillet 2018, il a
été décidé de nommer en qualité de gérant, Mr Maxime JUGUET, demeurant 6
rue Favier 94360 Bry-sur-Marne, en remplacement de Mr André LISBONNE.
12120224W – LE PUBLICATEUR LEGAL
DVDL PARTICIPATIONS
SARL au capital de 8.000 €
Siège Social : 92 rue Edouard Vaillant
92300 Levallois-Perret
447 580 432 RCS Nanterre
Aux termes des décisions de la gérance
en date du 6 septembre 2018, il a été pris
acte de la réduction de capital de 1.800 €
pour le ramener de 8.000 € à 6.200 €.
12120240W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12120133W – LE PUBLICATEUR LEGAL
KELLEWANDA Sécurité
REVERSO
SAS au capital de 56 667 €
5 rue Soyer - 92200 Neuilly sur Seine
335 309 993 RCS NANTERRE
Par décision de l’associé unique du
29/6/2018 et du Président du 3/9/2018, le
capital social a été réduit de 14.167 € pour
être fixé à 42.500 € et les articles 6 et 7
des statuts ont été modifiés.
SASU au capital de 6.000 €
117 avenue Victor Hugo, 92100
Boulogne-Billancourt
828108159 RCS Nanterre
Aux termes de l’AGE en date du
20/08/2018, l’associé unique a décidé
malgré la perte de plus de la moitié du capital social, qu’il n’y avait pas lieu de prononcer la dissolution de la société.
12120108 – LA VIE JUDICIAIRE
LIBELLE, S.A.R.L. au capital de
10.000 €, sise 37, rue de Neuilly, Maison
du Textile, 92110 CLICHY, 799 840 301
RCS NANTERRE. Aux termes d’une décision du 25/6/2018, l’Associée unique a
décidé d’augmenter le capital d’une
somme de 140.000 € pour le porter de
10.000 € à 150.000 € par compensation
avec des créances liquides et exigibles sur
la société. Ancienne mention capital :
10.000 € €. Nouvelle mention capital :
150.000 €. Pour avis.
12119924 – LA VIE JUDICIAIRE
12120223 – LA VIE JUDICIAIRE
ARCHITECTONIA, S.A.S. au capital de
50.000 €, sise 22, rue Salomon de Rothschild, 92150 SURESNES, 409 374 162
RCS NANTER RE. Sui va nt PV du
30/12/2017, l’AG a décidé de nommer,
pour une durée de 6 exercices : - CAC titulaire : S .A.S .U. BLOCK ORB AN,
26, avenue du Maréchal Joffre, 60500
Chantilly, 501 595 409 RCS Compiègne,
représentée par son Président, M. Bruno
ORBAN ; - CAC suppléant : S.A.R.L.
ALATA EXPERTISE COMPTABLE,
16, avenue de Bergoide, 60550 VERNEUIL EN HALATTE, 413 989 310 RCS
Compiègne, représentée par sa cogérante, Mme Sophie GONZALEZ. Mention
en sera faite au TC de Nanterre.
LHP AVOCATS, S.E.L.A.S. au capital
de 500.000 €, sise 139, rue Tahère, 92210
SAINT-CLOUD, 818 129 322 RCS NANTERRE. Aux termes du PV de AGE du
28/9/2018, les Associés de la société susvisée ont décidé de transférer son siège
du 139, rue Tahère, 92210 SAINTCLOUD au 52, rue d’Aguesseau, 92100
BOULOGNE-BILLANCOURT, à compter
de ce jour. Les statuts seront modifiés en
conséquence et la modification sera faite
au RCS de Nanterre. Pour avis. La présidente.
12119976 – LA VIE JUDICIAIRE
12120186W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes des décisions unanimes en
date du 12 septembre 2018, les associés
ont décidé de réduire le capital de
4.300.000 € pour le fixer à 338.900 € et
de modifier les articles 6 et 7 des statuts.
Pour avis.
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos Sociétés
PHT CONSULT, E.U.R.L. au capital de
1.000 €, sise 12, rue Rieux, 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT, 523 407 237
RCS NANTERRE . Transformation d’une
S.A.R.L. à associé unique en S.A.S.U. article R 210-9 du Code de commerce anciennement article 287 du décret
nº 67-236 du 23/3/1967. * Aux termes
d’une délibération en date du 21/9/2018
l’associé unique, statuant aux conditions
de quorum et de majorité prévue par l’article L.227-3 du Code de commerce, a décidé la transformation de la société en
S.A.S. à associé unique à compter du
même jour, sans création d’un être moral
nouveau et a adopté le texte des statuts
qui régiront désormais la société. * L’objet
de la société, sa durée, et sa dénomination demeurent inchangés. Le capital de
la société reste fixé à 1.000 € divisé en
1.000 actions de 1 € de valeur nominale
chacune, intégralement libérées. La sociét
a adopté la nouvelle forme S.A.S. est administrée par Président M. Philippe TABOUIS, 22, rue de Varize, 75016 Paris.
Admission aux AG et exercice du droit
de vote : tout actionnaire a le droit d’assister au AG et de participer aux délibérations personnellement ou par mandataire,
quelque soit le nombre d’actions qu’il possède, sur simple justification de son identité, dès lors que ses titres sont libérés des
versements exigibles et inscrits à un
compte ouvert à son nom depuis cinq
jours au moins avant la date de la réunion.
Tout actionnaire peut également voter par
correspondance. Chaque membre de l’assemblée a autant de voix qu’il possède
d’actions, sans limitation. Transmission
des actions : la cession d’actions à l’exception de la cession aux actionnaires ou
au profit du conjoint, d’un ascendant ou
d’un descendant de l’actionnaire titulaire
des actions sont librement négociables. *
Aux termes du PV de l’AGE du 21/9/18 le
siège a été transféré du 12, rue Rieux,
92100 Boulogne-Billancourt au 22, rue de
Varize, 75016 PARIS, à compter du
21/9/2018. L’article 4 des statuts a été modifié en conséquence. Mention faite au
RCS de Paris. Le président.
12120340 – LA VIE JUDICIAIRE
3XCHANGE, S.A.S. au capital de
25.000 €, sise 20/24, rue Jacques Ibert,
92300 LEVALLOIS-PERRET, 799 440
680 RCS NANTERRE. Suivant décision
du 17/9/2018, l’Associée unique a décidé
de remplacer à compter de ce jour la dénomination 3XCHANGE par TIMEONE MEDIA BUYING et de modifier en conséquence l’article 2 des statuts.
180790A – LES ECHOS
12116318 – LA VIE JUDICIAIRE
LE CHAT A PLUMES
IMMO-GERANCE ET ASSOCIES,
S.A.R.L. au capital de 7.350 €, sise 3, rue
du Commandant Lamy, 92400 Courbevoie, 489 067 819 RCS NANTERRE. Aux
termes des décisions collectives des associés du : - 1er/2/2018, il a été décidé de
réduire le capital de 150 € pour le ramener
de 7.500 € à 7.350 € par voie de rachat
de 30 parts sociales, - 1er/4/2018, les Associés ont approuvé le traité de fusion établi SSP en date du 26/2/2018, et portant
fusion par absorption de la société " l’Absorbée " par la société IMMO GERANCE,
S.A.R.L. au capital de 6.610 €, 59, rue
Louise Michel, 92300 LEVALLOIS-PERRET, 325 495 117 RCS Nanterre. Des associés a décidé la dissolution anticipée,
sans liquidation, de l’Absorbée, le passif
de l’Absorbée étant intégralement pris en
charge par la société IMMO GERANCE et
les parts créées en augmentation de son
capital par IMMO GERANCE étant directement et individuellement remises aux
associés de l’absorbée, à raison de 10
parts de de la société absorbée pour 9
parts de IMMO GERANCE. L’Absorbée,
détenant la totalité des parts sociales de
la société IMMO GERANCE, la totalité des
parts sociales auto-détenues ont été annulées par voie de réduction de capital de
la société IMMO GERANCE de 7.650 €
qui est ramené à 6.610 €. L’associé unique de la société IMMO GERANCE, en
date du 1er/4/2018, ayant approuvé le
traité de fusion, augmenté puis réduit son
capital, la fusion et la dissolution de l’Absorbée sont devenues effectives à cette
date. L’Absorbée sera radiée du RCS de
Nanterre. Pour avis.
SASU au capital de 5000,00 €
18 RUE DE LA CHATAIGNERAIE, 92310
SEVRES
817994015 RCS Nanterre
Par décision de L’Associé Unique en date
du 15/09/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 15/09/2018,
nommé en qualité de liquidateur Mme
DALLERY CHRISTEL, 18 RUE DE LA
CHATAIGNERAIE, 92310 SEVRES et fixé
le siège de liquidation et l’adresse de correspondance au siège de la société. Mention en sera faite au RCS de Nanterre
12120038W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SC DU DOMAINE DES FAUVERIS ; SCI
au capital de 76.224,51 € ; Siège social :
77 rue Louis Rouquier – 92300 Levallois Perret ; 327 034 237 RCS NANTERRE
L’AGE du 18/04/2017 a décidé de prononcer la dissolution anticipée de la société.
Liquidateur : Mme Valérie FAYARD-GREGORIO dt 40 rue Franklin - 92600 Asnières sur Seine. Le siège de liquidation est
fixé au siège social.
L’AGE du 31/12/2017 a décidé d’approuver les comptes de liquidation, donné quitus au liquidateur et prononcé la clôture
de liquidation. Radiation au RCS de NANTERRE
12115871 – LA VIE JUDICIAIRE
GOLD SOUTIEN, S.A.R.L.U. au capital
de 2.000 € : 35, rue des Cailloux, 92110
CLICHY, 807 945 308 RCS NANTERRE.
Suivant l’AGE du 16/8/2018 les Associés
ont décidé la dissolution anticipée de la
société et nomme M. Azzeddine MOUHOUS, 4, rue de la Grande Ceinture, apt.
318, 95100 Argenteuil, liquidateur. Le
siège de la liquidation est fixé au siège.
Mention au RCS de Paris.
12115873 – LA VIE JUDICIAIRE
GOLD SOUTIEN, S.A.R.L.U. au capital
de 2.000 €, sise 5, rue des Cailloux, 92110
Clichy, 807 945 308 RCS NANTERRE.
Suivant l’AGE du 16/8/2018, les associés,
après avoir constaté le rapport du liquidateur, approuve les comptes de liquidation,
donne quitus de sa gestion et constate la
clôture de la liquidation à compter du
16/8/2018. Le dépôt sera fait au RCS de
Paris.
12120217 – LA VIE JUDICIAIRE
SARL au capital de 2.000 €
Siège : ETAGE 2 4 SQUARE LEON DE
BERTALOT 181 RUE ARMAND
SILVESTRE 92400 COURBEVOIE
839366036 RCS de NANTERRE
Par décision de l’AGE du 26/04/2018, il a
été décidé de :
- de remplacer l’objet social par : Massage
du bien-être et vente de produits de
beauté
Mention au RCS de NANTERRE
187296A – LES ECHOS
ELECTRO-MAGNETIC-DIGITAL-SYSTEM. SASU au capital de 500 €. Siège social : 14 avenue de la Cristallerie 92310
SEVRES. RCS 840 899 199 NANTERRE.
Le Président, en date du 10/09/2018, a décidé de modifier la dénomination sociale
qui devient : ARC FORMATION ENERGIE
BIEN-ETRE, de modifier le sigle qui devient : AFEBE et de modifier l’objet social
comme suit : Formation en " Energie BienEtre ". Achat et vente de produits non réglementés en rapport avec l’activité principale. Activités de santé non
réglementées (soins). Mention au RCS de
NANTERRE.
190380A – LES ECHOS
AI3
AXONE, S.A.S. au capital de 40.000 €,
sise 205, avenue Georges Clémenceau,
92000 NANTERRE, 538 571 506 RCS
NANTERRE. Aux termes des décisions de
l’AG du 24/8/2018, le siège a été transféré
du 205, avenue Georges Clémenceau,
92000 NANTERRE au 22, quai Gallieni,
92150 SURESNES, à compter du
24/8/2018, Président M. Naoufal EL
OUALI, 10, quai de la Marine, 93450 L’ileSaint-Denis. L’article 4 des statuts a été
modifié en conséquence. La société sera
immatriculée au TC de Nanterre. Le président.
Siège social : 58 Avenue Emile Zola 92100 BOULOGNE BILLANCOURT
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
190272B – LES ECHOS
Le 31/8/2018 la société PIERRE
ETOILE, S.A.S. au capital de 200.000 €,
43, rue Camille Desmoulins, 92130 IssyLes-Moulineaux, 398 540 740 RCS Nanterre, associée unique de la société SCI
BAGNEUX TERRA NATURA, S.C. au capital de 1.000 €, 753 944 073 RCS NANTERRE, sise 43, rue Camille Desmoulins,
92130 ISSY-LES-MOULINEAUX, 753 944
073 RCS NANTERRE, a décidé la dissolution anticipée sans liquidation de la
S.C.I. BAGNEUX TERRA NATURA. Les
créanciers peuvent faire opposition à la
dissolution dans les délais prévus aux dispositions de l’article 1844-5 du Code civil
et de l’article 8, alinéa 2 du décret
nº78-704 du 3/7/1978, à compter de la publication du présent avis. Ces oppositions
doivent être présentées devant le TGI de
Nanterre.
SAS au capital de 199.563 euros
GRESSENT & CO, S.A.R.L. au capital
de 466.500 €, sise 49, rue Houdan, 92330
SCEAUX, 751 979 154 RCS NANTERRE.
Aux termes d’une délibération extraordinaire en date du 5/9/2018, des associés a
décidé de transférer le siège était 49, rue
Houdan, 92330 SCEAUX au 3, chemin
des Petits et des Grands Prés Les
Chambres de Capucine, 14740 CARCAGNY, à compter du 5/9/2018. En conséquence, la société qui est immatriculée au
RCS de Nanterre fera l’objet d’une nouvelle immatriculation au RCS de CAEN ,
et modifier l’article 5- Siège des statuts.
Personnes habilitées a engager la société : M. Yohann GRESSENT, Cogérant ; Mme Natacha GRESSENT, Cogérante, ensemble au 3, chemin des Petits
et des Grands Prés, 14740 Carcagny.
Pour avis. La gérance.
FUSION
WAN XIA
12120039 – LA VIE JUDICIAIRE
12120043 – LA VIE JUDICIAIRE
DISSOLUTIONS
501 274 120 RCS Nanterre
Le 31/07/2018, le procès-verbal des décisions du Président a constaté, en l’absence d’opposition, la réduction définitive
du capital social, qui a été ramené
de 199.563 à 195.789 euros. Modification
au RCS de Nanterre
190387A – LES ECHOS
PREMIERE RUE
SARL au capital de 8.000 euros
Siège social : 7 Rue de la Belle Feuille
92100 BOULOGNE BILLANCOURT
530.328.384 RCS NANTERRE
Aux termes de l’AGE du 18/07/2018, il résulte que :
- Mme Pascaline BOURSIER, demeurant
9 bis rue du Commandant Pilot 92200
Neuilly sur Seine et M Jean François
TREIL demeurant 25 Rue Médéric 92250
La Garenne Colombes ont été nommés
Co-Gérants à compter du 18/07/2018 en
remplacement de M. Frédéric PLOUCHART démissionnaire.
- Le siège social a été transféré au 25 rue
Greffulhe 92300 Levallois Perret à
compter du 18/07/18.
Mention sera faite au RCS de Nanterre
180787A – LES ECHOS
LES ROSES
SARL à associé unique au capital de
1.000 €
Siège : 29 BOULEVARD DE LA PAIX
92400 COURBEVOIE
823473525 RCS de NANTERRE
Par décision de l’AGE du 31/05/2018, il a
été décidé la dissolution anticipée de la
société à compter du 31/05/2018, nommé
liquidateur Mme YANG EP COQUILLAY
Guangli 10, rue de Pologne 78700
CONFLANS STE HONORINE , et fixé le
siège de liquidation au siège social où seront également notifiés actes et documents.
Par décision de l’AGE du 31/05/2018, il a
été décidé d’approuver les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au
liquidateur, et prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du
31/05/2018. Radiation au RCS de NANTERRE.
DIVERS
12120111W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Additif à l’insertion parue dans le Publicateur Légal du 07/08/2018, concernant la
socéité KOOT, il fallait lire que le siège social de la société sera situé au 88 boulevard Victor Hugo 92200 Neuilly-sur-Seine,
et non pas au 35, rue Saint Didier 75016
Paris et que celle-ci sera immatriculée au
RCS de Nanterre et non de Paris.
190381A – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans LES
ECHOS SOCIETES le 19.09.2018,
concernant la société LA VIE EST TROP
COURTE... Il a lieu de lire qu’il s’agit d’une
SAS à capital variable et que le capital minimum est de 5000 €. Pour avis.
VENTE DE FONDS GERANCE
UNIQUE GÉRANCE
12117080-50 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 27/8/2018, la SA TAXITEL,
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
313 002 578 RCS NANTERRE, a donné
en location-gérance à M. Walid LABASSI,
14, avenue Ambroise Rendu, Hall
16,75019 Paris, en cours d’immatriculation au RCS de Paris, le fonds de
commerce d’autorisation de stationnement nº1210 et du véhicule équipé taxi,
rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse,
92110 Clichy. Cette location-gérance a
été consentie pour une durée allant du
27/8/2018 au 26/8/2019, renouvelable par
tacite reconduction.
12117080-70 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 22/8/2018, la SA TAXITEL,
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
313 002 578 RCS NANTERRE, a donné
en location-gérance à M. Elius DERILUS,
chez M. Senoussa DERILUS, 79, rue de
Rochefort, 95100 Argenteuil, en cours
d’immatriculation au RCS de Pontoise, le
fonds de commerce d’autorisation de
stationnement nº71 et du véhicule
équipé taxi, rattaché au 22/28, rue Henri
Barbusse, 92110 Clichy. Cette locationgérance a été consentie pour une durée
allant du 22/8/2018 au 21/8/2019, renouvelable par tacite reconduction.
12117081-50 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 29/8/2018, le contrat de location-gérance du 26/10/2016, concernant l’autorisation de stationnement
nº905 et le véhicule équipé taxi, rattaché
au 22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy, conclu entre SA COMPAGNIE PARISIENNE DE GESTION AUTOMOBILE COPAGLY, 22/28, rue Henri Barbusse,
92110 Clichy, 622 014 520 RCS NANTERRE, loueur de fonds, et la SASU POTEAU TAXI, 6, allée Henri Mondor, 93600
Aulnay- sous-Bois, locataire gérant, a été
résilié le 29/8/2018.
12117081-70 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 27/8/2018, la SA COMPAGNIE PARISIENNE DE GESTION AUTOMOBILE - COPAGLY, 22/28, rue Henri
Barbusse, 92110 Clichy, 622 014 520
RCS NANTERRE, a donné en locationgérance à M. Joao CERDEIRA-SILVEIRA, 1, rue Clara Zetkin, 92230 Gennevilliers, en cours d’immatriculation au
RCS de Nanterre, le fonds de commerce
d’autorisation de stationnement nº1343
et du véhicule équipé taxi, rattaché au
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy.
Cette location-gérance a été consentie
pour une durée allant du 27/8/2018 au
26/8/2019, renouvelable par tacite reconduction.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 11
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos Sociétés
12117082-110 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117908-90 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117919-170 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 28/8/2018, la SA COPAGAU, 22/28, rue Henri Barbusse, 92110
Clichy, 622 012 565 RCS NANTERRE, a
donné en location-gérance à M. Marcel
ATYS, 1, impasse des Sablons, 95330
Domont, en cours d’immatriculation au
RCS de Pontoise, le fonds de commerce
d’autorisation de stationnement nº159
et du véhicule équipé taxi, rattaché au
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy.
Cette location-gérance a été consentie
pour une durée allant du 28/8/2018 au
27/8/2019, renouvelable par tacite
reconduction.
Par acte du 9/9/2018, le contrat de location-gérance du 5/6/2018 de l’autorisation de stationnement nº 392 et du véhicule équipé taxi, rattaché au 22/28, rue
Henri Barbusse, 92110 Clichy, conclu entre TAXITEL, 22/28, rue Henri Barbusse,
92110 Clichy, 313 002 578 RCS NANTERRE, loueur de fonds, et SASU NEW
BIO, 19, rue Tagore 75013 Paris, RCS
PARIS en cours, a été résilié au 9/9/2018.
Par acte du 31/8/2018, le contrat de location-gérance du 2/2/2017 de l’autorisation de stationnement nº 30535 et du
véhicule équipé taxi, rattaché au
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
conclu entre COPAGAU, 22/28, rue Henri
Barbusse, 92110 Clichy, 622 012 565
RCS NANTERRE, loueur de fonds, et
Mme Sylvie SOUPRE, 10, allée des Lierres, 93130 Noisy-Le-Sec, locataire-gérant, a été résilié au 31/8/2018.
12117082-130 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 22/8/2018, la SA COPAGAU, 22/28, rue Henri Barbusse, 92110
Clichy, 622 012 565 RCS NANTERRE, a
donné en location-gérance à la SASU
CHOK DEE, 6B, rue de la Justice, 93160
Noisy-le-Grand, en cours d’immatriculation au RCS de Bobigny, le fonds de
commerce d’autorisation de stationnement nº1370 et du véhicule équipé taxi,
rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse,
92110 Clichy. Cette location-gérance a
été consentie pour une durée allant du
22/8/2018 au 21/8/2019, renouvelable par
tacite reconduction.
12117082-150 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 27/8/2018, le contrat de location-gérance du 14/1/2016, concernant
l’autorisation de stationnement nº159
et le véhicule équipé taxi, rattaché au
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
conclu entre COPAGAU, 22/28, rue Henri
Barbusse, 92110 Clichy, 622 012 565
RCS NANTERRE, loueur de fonds, et la
société MTLS, 1, impasse des Sablons,
95330 Domont, locataire gérant, a été résilié le 27/8/2018.
12117915-10 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 5/9/2018, la SA COMPAGNIE PARISIENNE DE GESTION AUTOMOBILE - COPAGLY, 22/28, rue Henri
Barbusse 92110 Clichy, 622 014 520 RCS
NANTERRE, a donné en location-gérance
à M. Mohamed MOUZOURI, 29, rue Marcel Sembat 93350 Le Bourget, le fonds de
commerce d’autorisation de stationnement nº 112 et du véhicule équipé taxi,
rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse
92110 Clichy. Cette location-gérance a
été consentie pour une durée allant du
5/9/2018 au 4/9/2019, renouvelable d’année en année par tacite reconduction.
Par acte du 27/8/2018, la SA COPAGAU, 22/28, rue Henri Barbusse, 92110
Clichy, 622 012 565 RCS NANTERRE, a
donné en location-gérance à la SASU
ROSHANE TAXIS, 45, avenue de Verdun,
93420 Villepinte, en cours d’immatriculation au RCS de Bobigny, le fonds de
commerce d’autorisation de stationnement nº225 et du véhicule équipé taxi,
rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse,
92110 Clichy. Cette location-gérance a
été consentie pour une durée allant du
27/8/2018 au 26/8/2019, renouvelable par
tacite reconduction.
12117908-10 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 5/9/2018, la SA TAXITEL,
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
313 002 578 RCS NANTERRE, a donné
en location-gérance à M. Rachid MOUSSOUNI, 61, rue Edmond Bonte, Appt 121,
91130 Ris-Orangis, le fonds de commerce
d’autorisation de stationnement nº 384
et du véhicule équipé taxi, rattaché au
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy.
Cette location-gérance a été consentie
pour une durée allant du 5/9/2018 au
4/9/2019, renouvelable d’année en année
par tacite reconduction.
12117908-110 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 30/8/2018, le contrat de location-gérance du 4/9/2017 de l’autorisation de stationnement nº 1354 et du véhicule équipé taxi, rattaché au 22/28, rue
Henri Barbusse, 92110 Clichy, conclu entre TAXITEL, 22/28, rue Henri Barbusse,
92110 Clichy, 313 002 578 RCS NANTERRE, loueur de fonds, et SASU ADAMLINSMA TAXI, 13, rue des Bruyères,
93260 Les Lilas, RCS BOBIGNY en cours,
a été résilié au 30/8/2018.
12117908-130 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 5/9/2018, le contrat de location-gérance du 12/12/2017 de l’autorisation de stationnement nº 2181 et du
véhicule équipé taxi, rattaché au 22/28,
rue Henri Barbusse, 92110 Clichy, conclu
entre TAXITEL, 22/28 rue Henri Barbusse,
92110 Clichy, 313 002 578 RCS Nanterre,
loueur de fonds, et M. Sekour Idir, 156, rue
Oberkampf, 75011 Paris, a été résilié au
5/9/2018.
12117908-30 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 3/9/2018, la SA TAXITEL,
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
313 002 578 RCS NANTERRE, a donné
en location-gérance à M. Philippe
NDONGO NDONGO, 4, rue Antoine Laurens, 60800 Crepy-En-Valois, le fonds de
commerce d’autorisation de stationnement nº 1363 et du véhicule équipé taxi,
rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse,
92110 Clichy. Cette location-gérance a
été consentie pour une durée allant du
3/9/2018 au 2/9/2019, renouvelable d’année en année par tacite reconduction.
Par acte du 6/9/2018, la SA COMPAGNIE PARISIENNE DE GESTION AUTOMOBILE - COPAGLY, 22/28, rue Henri
Barbusse, 92110 Clichy, 622 014 520
RCS NANTERRE, a donné en locationgérance à M. Ahmed OUEGHLANI,
4, avenue de Livry 93270 Sevran, le fonds
de commerce d’autorisation de stationnement nº 1342 et du véhicule équipé
taxi, rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy. Cette location-gérance a été consentie pour une durée allant du 6/9/2018 au 5/9/2019,
renouvelable d’année en année par tacite
reconduction.
Par acte du 6/9/2018, la SA COMPAGNIE PARISIENNE DE GESTION AUTOMOBILE - COPAGLY, 22/28, rue Henri
Barbusse, 92110 Clichy, 622 014 520
RCS NANTERRE, a donné en locationgérance à M. Riad Meziani, 18 bd Voltaire,
75011 Paris, le fonds de commerce d’autorisation de stationnement nº 157 et
du véhicule équipé taxi, rattaché au
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy.
Cette location-gérance a été consentie
pour une durée allant du 6/9/2018 au
5/9/2019, renouvelable d’année en année
par tacite reconduction.
12117915-70 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 6/9/2018, la SA COMPAGNIE PARISIENNE DE GESTION AUTOMOBILE - COPAGLY, 22/28, rue Henri
Barbusse, 92110 Clichy, 622 014 520
RCS NANTERRE, a donné en locationgérance à BAVUNDILANGA NSUNGULU,
SASU, 8, avenue de Bretagne, 28300
Mainvilliers, SIREN 823.432.323 - RCS
Chartres, le fonds de commerce d’autorisation de stationnement nº 31 et du véhicule équipé taxi, rattaché au 22/28, rue
Henri Barbusse, 92110 Clichy. Cette location-gérance a été consentie pour une durée allant du 6/9/2018 au 5/9/2019, renouvelable d’année en année par tacite
reconduction.
12117919-10 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 3/9/2018, la SA COPAGAU,
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
622 012 565 RCS NANTERRE, a donné
en location-gérance à M. Richie TECADIOMONA, 2, allée Jean Bart, 93270 Sevran, le fonds de commerce d’autorisation de stationnement nº 216 et du
véhicule équipé taxi, rattaché au
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy.
Cette location-gérance a été consentie
pour une durée allant du 3/9/2018 au
2/9/2019, renouvelable d’année en année
par tacite reconduction.
12117919-110 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 3/9/2018, la SA COPAGAU,
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
622 012 565 RCS NANTERRE, a donné
en location-gérance à M. Jibril BEDREDDINE, 9, avenue Baudelaire, 95500 Le
Thillay, le fonds de commerce d’autorisation de stationnement nº 961 et du véhicule équipé taxi, rattaché au 22/28, rue
Henri Barbusse, 92110 Clichy. Cette location-gérance a été consentie pour une durée allant du 3/9/2018 au 2/9/2019, renouvelable d’année en année par tacite
reconduction.
12117919-130 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 5/9/2018, la SA COPAGAU,
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
622 012 565 RCS NANTERRE, a donné
en location-gérance à M. Ismail CIMEN,
17, avenue St Exupéry, 60180 Nogent sur
Oise, le fonds de commerce d’autorisation de stationnement nº 30625 et du
véhicule équipé taxi, rattaché au
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy.
Cette location-gérance a été consentie
pour une durée allant du 5/9/2018 au
4/9/2019, renouvelable d’année en année
par tacite reconduction.
12117908-70 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 5/9/2018, la SA TAXITEL,
22/28, rue Henri Barbusse 92110 Clichy,
313 002 578 RCS NANTERRE, a donné
en location-gérance à SASU SAMIR TAXI
CAB, 4, bd Victor Schoelcher, 77600
Bussy-Saint-georges, RCS Meaux en
cours, le fonds de commerce d’autorisation de stationnement nº 852 et du véhicule équipé taxi, rattaché au 22/28, rue
Henri Barbusse 92110 Clichy. Cette location-gérance a été consentie pour une durée allant du 5/9/2018 au 4/9/2019, renouvelable d’année en année par tacite
reconduction.
Par acte du 3/9/2018, le contrat de location-gérance du 9/4/2017 de l’autorisation de stationnement nº 2232 et du véhicule équipé taxi, rattaché au 22/28, rue
Henri Barbusse, 92110 Clichy, conclu entre COPAGAU, 22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy, 622 012 565 RCS
NANTERRE, loueur de fonds, et M. Philippe NDONGO NDONGO, 4, rue Antoine
Laurens, 60800 Crepy-En-Valois, locataire-gérant, a été résilié au 3/9/2018.
12117919-210 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117915-30 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117915-50 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117082-90 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117919-190 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 6/9/2018, le contrat de location-gérance du 7/1/2016 de l’autorisation de stationnement nº 324 et du véhicule équipé taxi, rattaché au 22/28, rue
Henri Barbusse, 92110 Clichy, conclu entre COPAGAU, 22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy, 622 012 565 RCS
NANTERRE, loueur de fonds, et BAVUNDILANGA NSUNGULU, SASU, 8, avenue
de Bretagne, Appartement 25, 28300
Mainvilliers, 823 432 323 RCS Chartres,
locataire-gérant, a été résilié au 6/9/2018.
DIVERS
AUTRES
200341 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Additif à l’annonce parue le 25 septembre 2018 dans le Publicateur Légal,
concernant la société Everest SubBidCo
(839 198 140 RCS PARIS en cours de
transfert au greffe de Nanterre), il fallait
prendre en compte que le siège social est
transféré à compter du 1er octobre 2018.
Le reste demeure inchangé.
200342 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Additif à l’annonce parue le 25 septembre 2018 dans le Publicateur Légal,
concernant la société Everest HoldCo
(839 082 450 RCS PARIS en cours de
transfert au greffe de Nanterre), il fallait
prendre en compte que le siège social est
transféré à compter du 1er octobre 2018.
Le reste demeure inchangé.
93 • SEINE-SAINT-DENIS
SOCIETES
CONSTITUTIONS
12117919-230 – LE PUBLICATEUR LEGAL
189970B – LES ECHOS
Par acte du 30/8/2018, le contrat de location-gérance du 7/3/2018 de l’autorisation de stationnement nº 312 et du véhicule équipé taxi, rattaché au 22/28, rue
Henri Barbusse, 92110 Clichy, conclu entre COPAGAU, 22/28 rue Henri Barbusse,
92110 Clichy, 622 012 565 RCS Nanterre,
loueur de fonds, et M. Mustafa Cengiz, 33,
rue Hector Berlioz, 60180 Nogent-SurOise, locataire-gérant, a été résilié au
30/8/2018.
Aux termes d’un acte SSP en date du
19/09/2018 il a été constitué une SCI nommée :
12117919-30 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 31/8/2018, la SA COPAGAU, 22/28, rue Henri Barbusse, 92110
Clichy, 622 012 565 RCS NANTERRE, a
donné en location-gérance à M. Luis Filipe
FERNANDES TAVARES, 4, chemin de la
Forge 78600 ABBLIS, le fonds de
commerce d’autorisation de stationnement nº 284 et du véhicule équipé taxi,
rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse,
92110 Clichy. Cette location-gérance a
été consentie pour une durée allant du
31/8/2018 au 30/8/2019, renouvelable
d’année en année par tacite reconduction.
12117919-50 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 5/9/2018, la SA COPAGAU,
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
622 012 565 RCS NANTERRE, a donné
en location-gérance à M. Robert SEFIAN,
18, rue Villebois Mareuil, 92230 Gennevilliers, le fonds de commerce d’autorisation de stationnement nº 307 et du véhicule équipé taxi, rattaché au 22/28, rue
Henri Barbusse, 92110 Clichy. Cette location-gérance a été consentie pour une durée allant du 5/9/2018 au 4/9/2019, renouvelable d’année en année par tacite
reconduction.
SCI MADEMOISELLE 70
Objet social : acquisition, en état futur
d’achèvement ou achevés, l’apport, propriété, mise en valeur, transformation,
construction, aménagement, administration, location, et vente (exceptionnelle) de
tous biens et droits immobiliers.
Siège social : 113 boulevard Eugène Decros, 93260 LES LILAS Capital : 5000 €
Gérant : M. Areski DJAOUANI, 113 boulevard Eugène Decros, 93260 LES LILAS
Les parts sont librement cessibles au profit d’un associé, de son conjoint, d’un ascendant ou descendant dudit associé, toutes les autres cessions sont soumises à
l’agrément préalable à l’unanimité des associés. Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Bobigny
190216B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
24/08/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
ADER GAMES
Objet social : Vente de consoles et jeux
vidéo, neufs et d’occasion
Siège social : Centre commercial Plein
Air 192 Avenue Charles Floquet, 93150 Le
Blanc Mesnil Nom commercial : MAXXIGAMES Capital : 8000 € Gérance : M.
Réda MOKHFI, 7 rue poidevin, Appartement 38, 60700 PONT SAINTE
MAXENCE Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Bobigny
12117919-70 – LE PUBLICATEUR LEGAL
190265B – LES ECHOS
Par acte du 31/8/2018/2018, la SA COPAGAU, 22/28, rue Henri Barbusse,
92110 Clichy, 622 012 565 RCS NANTERRE, a donné en location-gérance à
Mme Sylvie SOUPRE, 10, allée des Lierres, 93130 Noisy-le-Sec, le fonds de
commerce d’autorisation de stationnement nº 665 et du véhicule équipé taxi,
rattaché au 22/28, rue Henri Barbusse
92110 Clichy. Cette location-gérance a
été consentie pour une durée allant du
31/8/2018 au 30/9/2019, renouvelable
d’année en année par tacite reconduction.
Aux termes d’un acte SSP en date du
25/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
12117919-90 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 7/9/2018, la SA COPAGAU,
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
622 012 565 RCS NANTERRE, a donné
en location-gérance à COM1TAXI, SASU,
23, avenue Gabriel Peri, 93400 SaintOuen, le fonds de commerce d’autorisation de stationnement nº 2063 et du véhicule équipé taxi, rattaché au 22/28, rue
Henri Barbusse, 92110 Clichy. Cette location-gérance a été consentie pour une durée allant du 7/9/2018 au 6/9/2019, renouvelable d’année en année par tacite
reconduction.
AVIS DIVERS
CESSATIONS DE
GARANTIE
12117919-150 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117915-90 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte du 6/9/2018, le contrat de location-gérance du 25/3/2016 de l’autorisation de stationnement nº 2149 et du
véhicule équipé taxi, rattaché au
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
conclu entre COPAGAU, 22/28, rue Henri
Barbusse 92110 Clichy, 622 012 565 RCS
NANTERRE, loueur de fonds, et SASU
COM1TAXI, 23, avenue Gabriel Péri
93400 Saint-Ouen, RCS BOBIGNY en
cours, locataire-gérant, a été résilié au
6/9/2018.
Par acte du 2/9/2018, le contrat de location-gérance du 2/11/2017 de l’autorisation de stationnement nº 142 et du
véhicule équipé taxi, rattaché au 22/28,
rue Henri Barbusse, 92110 Clichy, conclu
entre SA COMPAGNIE PARISIENNE DE
GESTION AUTOMOBILE - COPAGLY,
22/28, rue Henri Barbusse, 92110 Clichy,
622 014 520 RCS Nanterre, loueur de
fonds, et M. Christophe Lemaitre, 2, rue
Elise Deroche, 91120 Palaiseau, locataire-gérant, a été résilié au 2/9/2018.
VIVENTE
Objet social : Conseil en organisation, en
management et en maîtrise d’ouvrage
Siège social : 62 CLOS DES CASCADES, 93160 NOISY-LE-GRAND Nom
commercial : VIVENTE Capital : 100 €
Président : M. CHRISTIAN TRAGLIA demeurant : 62 CLOS DES CASCADES,
93160 NOISY-LE-GRAND élu pour une
durée de 4 années Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Bobigny
190359B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
RSP
Objet social : Peinture, Sol, Plomberie,
Electricité, Isolation, Menuiserie
Siège social : 44 Avenue de Sully, 93190
Livry Gargan Capital : 7 000 € Président : M. Khizer Hayat Bati demeurant :
46 Avenue de la République, 93120 Le
Courneuve élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Bobigny
12120063W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à CLICHY SOUS BOIS du 07/09/2018 a été
constituée une SASU nommée :
VANESSA
12119928W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Objet : Exploitant de voiture de transport
et location de voitures sans chauffeur,
VTC.
Capital : 100 €. Siège social : 01B ALL
PASTEUR, 93390 Clichy-sous-Bois. Durée : 60 ans. Président : M. Angel Georgiev ANGELOV, 01B All Pasteur, 93390
Clichy-sous-Bois.
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Bobigny
MELL
Société Civile Immobilière
Au capital de 1 000 €
Siège social : 18 Rue Félix Neel - 93230
Romainville
RCS BOBIGNY 834 480 915
Aux termes du PV AGE du 28/08/2018, la
collectivité des associés a décidé de transférer le siège social au 101 Rue Paul et
Camille Thomoux - 93330 Neuilly - sur Marne à compter du 28/08/2018.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis
189960A – LES ECHOS
Par acte SSP du 20 09 2018 il est constitué une : SASU. Dénomination : PRIVATE
CAR AGENCY. Sigle : P.C.A. Capital social : 4.000 € Siège social : 7 avenue Maximilien Robespierre 93150 LE BLANC
MESNIL. Durée : 99 ans. Objet : Exploitants de voitures de transports avec chauffeur, location véhicules sans chauffeur,
conciergerie, négoce de véhicules et tous
produits non réglementés. Président : Mr
SHABBIR Mohammad Umar demeurant
98 route de Saint Leu 93430 VILLETANEUSE. Chaque action donne droit à la
participation aux assemblées et au vote,
les cessions sont libres. Immatriculation
au RCS de BOBIGNY
190051A – LES ECHOS
Par acte SSP du 27/08/2018 il a été constitué une SAS dénommée : LOVEL Siège
social : 12 rue anselme 93400 ST OUEN
Capital : 5.000 € Objet : La société a pour
objet toutes opérations quelconques se
rapportant au dating et à la mise en relation Président : M. AZIRI Malek 1 rue
champollion 95570 BOUFFEMONT
Transmission des actions : Les cessions
d’actions doivent, pour devenir définitives,
être agréées par l’assemblée générale.
Admission aux assemblées et exercice du
droit de vote : Tout Actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action
donne droit à une voix. Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
BOBIGNY
MODIFICATIONS
190327B – LES ECHOS
AR INGENIERIE
SARL au capital de 14900,00 €
23, rue Ambroise Croizat,
95190 Goussainville
818173148 RCS Pontoise
Par décision de L’AGE en date du
18/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 323, Bd de
la Boissière, 93110 Rosny Sous Bois à
compter du 18/09/2018.
Gérance : M. Fabrice YALAP, demeurant
27, Avenue Anna de Noailles, 95200 Sarcelles
Autres modifications :
- il a été pris acte de la nomination de Mme
Georgia ARNOULT, demeurant 323, Bd
de la Boissière 93110 Rosny Sous Bois
en qualité de nouveau Gérant, à compter
du 18/09/2018 pour une durée illimitée, en
remplacement de M. Fabrice YALAP, Gérant démissionnaire.
La société sera immatriculée au RCS de
Bobigny et sera radiée du RCS de Pontoise
12114327 – LE PUBLICATEUR LEGAL
WANDA, S.A.S.U. au capital de
1.000 €, sise 3, rue Proudhon, 93210 LA
PLAINE SAINT-DENIS, 829 840 701 RCS
BOBIGNY. Suite à l’AGE du 11/6/2018 décide de nommer Président M. Ferhat AKNOUCHE, 1, rue Francis Picabia, 75020
Paris, en place de M. Larbi NACERI à
compter de ce jour. Mention au RCS de
Bobigny.
12120146 – LE PUBLICATEUR LEGAL
COREPULSE, S.A.R.L. au capital de
100 €. Ancien siège : 68, rue Etienne Dolet, 93140 BONDY, 817 796 220 RCS BOBIGNY. Nouveau siège : 242, boulevard
Voltaire, 75011 PARIS, 817 796 220 RCS
PARIS. Suivant décisions du 1er/8/2018,
l’Associé unique a décidé de transférer le
siège du 68, rue Etienne Dolet, 93140
BONDY, au 242, boulevard Voltaire 75011
PARIS, à compter du 1er/8/2018. Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Pour avis, le gérant.
NICOLETTA TRANSPORT
Objet : VTC ; LOCATION de VEHICULE.
Capital : 1.500 €. Siège social : 24 Rue
de CHAMPAGNE, 93290 Tremblay-enFrance. Durée : 99 ans. Président : M.
GUY MASCARY, 24 Rue de Champagne,
93290 Tremblay-en-France.
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Bobigny
12119931W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LA PLAGE DE NEUILLY
SASU au capital de 3 000 euros
Siège social : 18 Rue Félix Neel,
93230 Romainville
834 574 063 RCS BOBIGNY
Aux termes du PVAGE du 28/08/2018,
l’associé unique a décidé d’étendre l’objet
social aux activités de restauration traditionnelle avec vente de boissons alcoolisées à consommer sur place de 1ère, 2ème,
3 ème ou 4 ème catégorie, à compter du
28/08/2018
et de modifier l’article 3 des statuts.
Pour avis
12119933W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LA PLAGE DE NEUILLY
SASU, au capital de 3 000 euros
Siège social : 18 Rue Félix Neel,
93230 Romainville
834 574 063 RCS BOBIGNY
Aux termes du PVAGE du 28/08/2018,
l’associé unique a décidé de transférer le
siège social au 101 Rue Paul et Camille
Thomoux - 93330 Neuilly-sur-Marne à
compter du 28/08/2018.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis
12120173W – LE PUBLICATEUR LEGAL
AC INVEST - SARL au capital de
530.400 € - Siège social : 41 rue Albert
Walter 93200 SAINT DENIS - 790 024 343
RCS BOBIGNY
Aux termes des Décisions de la Gérance
du 14/09/2018, il a été décidé de constater
la réduction du capital social décidée par
AGE du 27/07/2018, d’un montant de
265.200 € par voie de rachat de 265.200
parts sociales le ramenant ainsi à
265.200 € et constate la démission de Mr
Eric ALBOU de ses fonctions de cogérant,
Mr Cédric CLEMENT demeure seul gérant de la société. Les statuts ont été modifiés en conséquence. Mention au RCS
de BOBIGNY.
12112847 – LA VIE JUDICIAIRE
B2V, S.C.I au capital de 1.000 €, sise
100, avenue du Général Leclerc, 93500
PANTIN, 789 177 227 RCS BOBIGNY.
Suite à l’AGE du 20/6/2018, le siège est
transféré au 26, rue des Rigoles, 75020
PARIS à compter de ce jour. Mention au
RCS de Paris.
12114843 – LA VIE JUDICIAIRE
LOGOS, S.A.S.U. au capital de
1.000 €, sise 100, avenue du Général Leclerc, 93500 PANTIN, 822 400 99 RCS
BOBIGNY. Suite à l’AGE du 4/7/2018 décide de transférer le siège au 26, rue des
Rigoles, 75020 PARIS. Mention au RCS
de Paris.
12115134 – LA VIE JUDICIAIRE
S&G AUTOMOBILE, S.A.R.L. au capital 8.000 €, sise 95, avenue du Président
Wilson, 93108 MONTREUIL CEDEX, 749
833 307 RCS BOBIGNY. Suite à l’AGE du
10/5/2018 décide de transférer le siège au
26, rue des Rigoles, 75020 PARIS, à
compter de ce jour. Mention au RCS de
Paris.
12116335 – LA VIE JUDICIAIRE
M.D.I. INDUSTRIE au capital de
1.000 €, sise 26, rue des Rigoles, 75020
PARIS, 833 770 324 RCS PARIS, décide
de transférer le siège au 82/84, avenue
Vaucanson, 93370 MONTFERMEIL à
compter de ce jour. Mention au RCS de
Paris.
12120205 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12120049 – LA VIE JUDICIAIRE
S.A.R.L. HAVINE au capital de 5.000 €,
sise 72 bis, route des Petits Ponts, 93290
TREMBLAY-EN-FRANCE, 824 189 989
RCS BOBIGNY. Par l’AGE du 17/9/2018,
M. Mehmet TASANDERE, 88, rue Charles
Vaillant, 95400 Arnouville-Les-Gonesse, a
été nommé gérant en remplacement de
Mme AVENIER épouse AVUCAN Elise,
gérante démissionnaire à compter de la
même date. Mention au RCS de Bobigny.
IMAGES ET MUSIC, S.A. au capital de
120.000 €, sise 104, rue du Port, 93300
AUBERVILLIERS, 377 812 102 RCS BOBIGNY. L’AGO du 2/11/2015 a nommé
M. Maxime ZARKA, 68, boulevard de
Courcelles, 75017 Paris, nouvel administrateur de la société, en remplacement de
M. Max ZARKA, pour une période de 6
ans qui prendra fin à l’issue de l’AGOA qui
sta tue ra sur les compt es clos le
31/12/2021.
12119927W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12120172 – LA VIE JUDICIAIRE
MELL
Société Civile Immobilière
Au capital de 1 000 €
Siège social : 18 Rue Félix Neel - 93230
Romainville
RCS BOBIGNY 834 480 915
Aux termes du PV AGE du 28/08/2018, la
collectivité des associés a décidé
- De modifier l’objet social de la manière
suivante : l’acquisition d’un bien immobilier à usage commercial.
FBD EXPORT, S.A.S.U. au capital de
30.000 €, sise 5, rue de la Haye, Immeuble le Dôme Roissy, Pôle de l’Aéroport
Charles De Gaulle, 93290 TREMBLAYEN-France, 510 989 106 RCS BOBIGNY.
Aux termes de décisions de l’associé unique en date du 15/5/2018, il résulte qu’en
application de l’article L.225-248 du Code
de commerce, il n’y a pas eu lieu à dissolution de la société. Pour avis. Le président.
12120051W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à
TREMBLAY EN FRANCE du 21/07/2018
a été constituée une SASU nommée :
Le reste de l’article demeure inchangé.
- Et de modifier l’article 2 des statuts.
Pour avis
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
188673A – LES ECHOS
190410A – LES ECHOS
FORIMA
SARL au capital de 1.000 €. Siège social :
84 avenue Henri Barbusse 93700
DRANCY. RCS 839 374 931 BOBIGNY
L’AGE du 14/09/2018 a nommé gérant : M
TIGUERT Hamza, 1 impasse Jean Jaurès
93300 AUBERVILLIERS en remplacement de M TIGUERT Mohammed. Mention au RCS de BOBIGNY.
SARL STRATEGY HOTELS. SARL au
capital de 3.500 €. Siège social : 2 RUE
HEURTAULT 93300 AUBERVILLIERS.
RCS 791 835 267 BOBIGNY. L’associé
unique, en date du 26/09/2018, a décidé
de nommer gérant : M BENDAHMANE EL
MEHDI, 14 RUE DES ECOLES 93300
AUBERVILLIERS en remplacement de M
OUARET ZAHIR et de modifier la dénomination sociale qui devient . HOTEL DU
CANAL. Mention au RCS de BOBIGNY.
188769A – LES ECHOS
TEK BAT. SARL au capital de 8.000 €.
Siège social : 06 ALLEE LOUIS GRAMPA
93390 CLICHY SOUS BOIS. RCS
832 466 155 BOBIGNY. L’AGE du
10/09/2018 a décidé à compter du
10/09/2018 de transférer le siège social au
131-135 AVENUE ARISTIDE BRIAND
93320 LES PAVILLONS SOUS BOIS et
de nommer gérant : M ARAS FATIH, 21
PL DUPONT PERROT 77370 NANGIS en
remplacement de M TEKIN BAYRAM.
Mention au RCS de BOBIGNY.
189062A – LES ECHOS
CARROSSERIE DE LA CROIX
BLANCHE
SASU au capital de 1.000 €. Siège social :
9-11 Avenue Michelet 93400 ST OUEN.
RCS 833 459 258 BOBIGNY.
L’AGE du 12/07/2018 a décidé de transférer le siège social au 134 rue de la Croix
Blanche 95580 ANDILLY, Président : M
EL BOUZIANI Said, 111 rue Des Courlis
95100 ARGENTEUIL, de modifier la dénomination sociale qui devient : CONCEPT, d’ajouter le signe : C.A.S et de modifier l’objet social
comme suit : Carrosserie, Peinture, Mécanique, Pare brise/ Vente de Voiture d’occasions, Débosselage sans peinture. Radiation du RCS de BOBIGNY et
immatriculation au RCS de PONTOISE.
DISSOLUTIONS
12120302W – LE PUBLICATEUR LEGAL
XIANG
S.A.R.L. au capital de 6.000 €
31, rue Philibert Hoffman Cité du Bois
Perrier
93110 ROSNY SOUS BOIS
791 462 716 RCS BOBIGNY
Par assemblée du 31/08/2018, il a été prononcé la dissolution anticipée de la société. M. CHEN Shicheng demeurant au
16, rue Maria Callas, 93000 Bobigny, est
nommé liquidateur. Le siège de la liquidation est fixé au siège social. Mention au
RCS de Bobigny.
FORMALIS, SASU au capital de
1000 €. Siège social : 58 rue du docteur
menard 93160 Noisy le grand. 817543598
RCS BOBIGNY. Le 31/07/18, l’associé
unique a décidé la dissolution anticipée de
la société, nommé liquidateur M. Frederic
Mok, 58 rue Docteur Menard 93160 Noisy
le Grand, et fixé le siège de liquidation au
siège social. Modification au RCS de Bobigny.
187402A – LES ECHOS
M&M
Société Civile Immobilière
Siège social : 2 bis, rue Ambroise
Croizat 93400 Saint Ouen
Capital : 1.372,04 euros
RCS Bobigny nº 343 953 964
Aux termes de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 10 février 2018 :
La collectivité des associés, après avoir
entendu, la lecture du rapport de la gérance, décide de proroger la durée de la
société, l’article 5 des statuts sera modifié
en conséquence :
ARTICLE 5.
La durée de la société est fixée à 99 années, qui commenceront à courir de
son immatriculation au Registre de
Commerce et des Sociétés, sauf cas de
prorogation ou de dissolution anticipée. Il
est nettement stipulé que, en cas de décès d’un des associés, la Société ne sera
pas dissoute, mais que la part du, ou des
héritiers sera rachetée à juste prix.
Mention en sera faite au R.C.S. de Bobigny
SARL au capital de 2.000 €
Siège : 53 RUE HELENE COCHENNEC
93300 AUBERVILLIERS
489529800 RCS de BOBIGNY
Par décision de l’AGE du 31/08/2018, il a
été décidé la dissolution anticipée de la
société à compter du 31/08/2018, nommé
liquidateur M. MOUSTABCHIR NAJIB 27
avenue du Pdt Salvador Allende 93300
AUBERVILLIERS , et fixé le siège de liquidation au siège social où seront également notifiés actes et documents.
Par décision de l’AGE du 31/08/2018, il a
été décidé d’approuver les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au
liquidateur, et prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du
31/08/2018. Radiation au RCS de BOBIGNY.
HEX-APPRO
Société par actions simplifiée
au capital de 971.400 €
porté à 2 000 000 euros
Siège social : 32-36 rue Albert Einstein 93000 BOBIGNY
RCS BOBIGNY 501 560 981
Du procès-verbal des décisions de l’associée unique en date du 24/06/2018, il résulte que le capital social a été augmenté
d’un montant de 1 028.600 € pour le porter à 2.000.000 euros, par l’émission de
102 860 actions nouvelles de numéraire
de 10 euros de nominal chacune.
En conséquence, l’article 7 des statuts a
été modifié.
Ancienne mention :
Le capital social est fixé à Neuf cent
soixante et onze mille quatre cents euros
(971.400 €).
Nouvelle mention :
Le capital social est fixé à DEUX MILLIONS D’EUROS (2.000.000 €).
POUR AVIS
Le Président
190099A – LES ECHOS
Le 24/09/2018, l’associé unique et gérant
de la Sarlu CMF 13 au capital de 2.000 €,
RCS BOBIGNY 841 367 659 a décidé le
transfert du siège social de la société de
93300 AUBERVILLIERS, 89, Av. HenriBarbusse, à 83500 LA SEYNE SUR MER,
178, Av. d’Estienne-d’Orves. Formalités
au RCS de BOBIGNY et de TOULON.
Pour avis.
Rectificatif à l’annonce parue dans
LA VIE JUDICIAIRE le 20/9/2018
concernant la VENTE AUX ENCHERES
PUBLIQUES dont l’adjudication aura
lieu le mardi 23 octobre 2018 à 13h.30.
Il fallait lire que les biens qui seront vendus sont l’APPARTEMENT (lot nº138) et
la CAVE (lot nº162), le PARKING (lot
nº57) en étant totalement exclu.
Le reste sans changement.
94 • VAL-DE-MARNE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
190240B – LES ECHOS
Par acte SSP du 13/09/2018 il a été constitué une société :
Dénomination sociale :
Objet social : Installation électrique dans
tous les locaux Siège social : 6 bis rue
Victor Hugo, 94460 Valenton Forme :
EURL Capital : 2000 € Gérant : Tony alberto DE ABREU DA COSTA, 6 bis rue
Victor Hugo, 94460 Valenton Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Créteil
184428A – LES ECHOS
Par ASSP du 13/08/18, il a été constitué
la SCI dénommée ISALOU.Siège social : 34 rue de paris 94220 Charenton-lepont.Capital : 100 €. Objet : acquisition et
gestion de biens mobiliers et immobiliers. Gérance : Mme Isabelle SALVADORI, 34 rue de paris 94220 Charentonle-pont. Cessions soumises à
agrément. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de Créteil.
188753A – LES ECHOS
Par acte SSP du 19/09/2018 il a été constitué une SAS dénommée : NISS TRANSPORT. Siège social : 6 avenue des Martyrs de Châteaubriant 94310 ORLY.
Capital : 1.000 €. Objet : TRANSPORT
DE PERSONNES, VTC. Président : M
OBAKRIM LAHOUCINE, 19 place Antoine
St Exupéry 94310 ORLY. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de CRETEIL.
189210A – LES ECHOS
Par acte SSP du 12/09/2018 il a été constitué une SAS dénommée :
FREIXIMMO
Siège social : 7 bis avenue Beauregard
94350 VILLIERS SUR MARNE. Capital :
4.000 €. Objet : Gestion et exploitation de
patrimoine. Président : M LELAIDIER David, 4 rue Maurice Berteaux 94350 VILLIERS SUR MARNE. Admission aux assemblées et droits de vote : Tout
actionnaire est convoqué aux assemblées. Chaque action donne un droit à une
voix. Clauses d’agrément : Actions cessibles par vote de l’assemblée générale.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de CRETEIL.
189466A – LES ECHOS
190271B – LES ECHOS
DELHI SPICY
Objet social : CAFE - RESTAURANT BAR - RESTAURATION RAPIDE - PLATS
CUISINES A EMPORTER - VENTES SUR
PLACE OU A EMPORTER
Siège social : 31 AVENUE LAPLACE,
94110 ARCUEIL Capital : 2000 € Président : M. JANE ALAM demeurant : 2 RUE
GASTON CARRE, 93300 AUBERVILLIERS élu pour une durée INDETERMINEE
Admission aux assemblées et exercice
du droit de vote : Chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Clauses
d’agrément : Les actions sont librement
cessibles entre actionnaires uniquement
avec accord du Président de la société.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Créteil
Par acte SSP du 13/09/2018 il a été constitué une SAS dénommée :
FANG SAKURA
Siège social : 109-113 Rue Cheret 94000
CRETEIL
Capital : 5.000 €
Objet : restaurant rapide, traiteur et snack
Président : Mme FANG Yuyun, 5 Rue Eugène Varlin 93100 MONTREUIL.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de CRETEIL
189492A – LES ECHOS
Par acte SSP du 27/08/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
IYED TRANSPORTS
Siège social : 14, rue Louis Marchandise
94400 VITRY SUR SEINE. Capital :
500 €. Objet : Exploitant de véhicule de
tourisme avec chauffeur VTC. Président :
M AOUADI Mohamed-Ali, 14, rue Louis
Marchandise 94400 VITRY SUR SEINE.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de CRETEIL.
12120112 – LA VIE JUDICIAIRE
188871A – LES ECHOS
IB BATIMENT. SARL au capital de
8.000 €. Siège social : 109 avenue d’Aulnay 93150 LE BLANC MESNIL. RCS
539 863 597 BOBIGNY. L’AGE du
01/09/2018 à 11h00 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 01/09/2018, nommé
liquidateur M TATAR Gheorghe, 109 avenue d’Aulnay 93150 LE BLANC MESNIL
et fixé le siège de la liquidation au siège
social. L’AGE du 01/09/2018 à 11h30 a
approuvé les comptes de liquidation,
donné quitus au liquidateur, l’a déchargé
de son mandat et prononcé la clôture de
liquidation, à compter du 01/09/2018. Radiation au RCS de BOBIGNY.
189478A – LES ECHOS
189967A – LES ECHOS
12120358 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date du
24/08/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
189072A – LES ECHOS
SOCIETE CIVILE DE GESTION
ET DE PLACEMENT PCG
DIVERS
TDCELEC
187095A – LES ECHOS
TOP-C ROUTE DE LA SOIE
SASU au capital de 1.000 €. Siège social :
23 rue Victor Hugo, 93500 PANTIN. RCS
812 775 517 BOBIGNY.
L’AGE du 20/09/2018 a décidé de transférer le siège social au 87 rue des Courlis,
95100 ARGENTEUIL. Radiation du RCS
de BOBIGNY et immatriculation au RCS
de PONTOISE.
189732A – LES ECHOS
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos Sociétés
BMC DESIGN
SASU au capital de 4.000 €. Siège social :
19 bis Av. Marcel Dassault 93370
MONTFERMEIL. RCS 829 012 210
BOBIGNY
L’AGE du 17/09/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 17/09/2018, nommé
liquidateur M MURILLO BASTIDAS Jose,
12 rue de Paris 93100 MONTREUIL et fixé
le siège de la liquidation au siège social.
L’AGE du 01/10/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 01/10/2018. Radiation au RCS
de BOBIGNY.
190068A – LES ECHOS
SARL MUGUET
SARL au capital de 1 000 €
Siège social : 136 Bd Robert
Ballanger 93420 VILLEPINTE
RCS BOBIGNY 803 975 838
Aux termes d’une AGE des associés en
date du 04/09/2018, il a été décidé :
- la dissolution anticipée de la société à
compter du 15/07/2018,
- de nommer Mr TASANDERE Tahir demeurant au 102 Rue Baudin 93140
BONDY aux fonctions de Liquidateur,
- de fixer le siège de liquidation au 136 Bd
Robert Ballanger 93420 VILLEPINTE
L’AGE du 04/09/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur de ses fonctions à compter du
15/07/2018 et prononcé la clôture des
opérations de liquidation. Modifications
faites au RCS de BOBIGNY
Le 1/8/2018, a été créée une S.A.R.L.
Dénomination : SARL SAINT-MANDE.
Siège : 24, avenue du Général de Gaulle,
94160 SAINT MANDE. Capital : 5.000 €.
Durée : 99 ans. Objet : optique, lunetterie, audioprothèse. Gérant : M. Jonathan
BOUBLI, 64, quai Fernand Saguet, 94700
MAISON-ALFORT. Immatriculation : au
RCS de Créteil.
182806A – LES ECHOS
Avis de constitution
Par acte SSP, il a été constitué une SAS
dénommée M S Barbecue Capital : 3500 € Siège social : 1 rue des Ecoles 94140 ALFORTVILLE Objet : Activité
de food truck (sans vente de boissons alcoolisées) ; La vente de sandwich au feu
de bois ; Formule petit déjeuner ;
Consommation sur place ou à emporter.
L’activité de traiteur. Président : BASMADJIAN Razmig 1 rue des Ecoles 94140
ALFORTVILLE Directeur Général : BASMADJIAN Elise 1 rue des Ecoles 94140
ALFORTVILLE Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS CRETEIL
184354A – LES ECHOS
Par ASSP du 26/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée FLASH TRANSPORT.Siège social :112 av de paris 94306
Vincennes .Capital :100 €.Objet :(VTC).Président :M.Ely Sahbi,1 rue
christophe guinegagne 94350 Villiers sur
marne.Durée :99 ans.Immatriculation au
RCS de CRETEIL
184381A – LES ECHOS
Par acte SSP du 21/08/2018 constitution
de la SAS KGF SPORT. Capital : 100 euros. Siège social : 1 rue du talus du cours
94160 saint-mandé. Objet : commerce
dans le secteur du sport. Président frédéric portut 1 rue du talus du cours 94160
saint-mandé. Directeur général gustave
tollgerdt 8 rue du chemin vert 75011 paris.
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de Créteil.
184420A – LES ECHOS
Par ASSP du 18/08/18, il a été constitué
une SAS dénommée VICINITY. Siège social : 10 cité verte 94370 Sucy-en-brie.Capital :100 €. Objet : Mise à disposition
d’une plateforme web pour gestionnaire
d’immeubles et d’une plateforme
d’échange sur mobile pour habitant d’immeubles. Président : M. Jérémie Mayola
10 cité verte 94370 Sucy-en-brie. Durée :99 ans. Immatriculation au RCS de
CRETEIL.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
190088A – LES ECHOS
Par acte SSP du 14 09 2018 il est constitué une : SASU. Dénomination : HJ
TRANSPORT. Capital social : 1.500 €.
Siège social : 104 avenue du Maréchal
De Lattre De Tassigny 94320 THIAIS. Durée : 99 ans. Objet : Exploitants de voitures de transports avec chauffeur, location
véhicules sans chauffeur, service. Voiturier, conciergerie, négoce, import-export
de véhicules et tous produits non réglementés. Président : Mr HADDADI Jamel
demeurant 104 avenue du Maréchal De
Lattre De Tassigny 94320 THIAIS. Chaque action donne droit à la participation
aux assemblées et au vote, les cessions
sont libres. Immatriculation au RCS de
CRETEIL
190201A – LES ECHOS
Par acte SSP du 27/08/2018 il a été constitué une SASU dénommée : MAISON DU
LINGE & DECO. Siège : 34 RUE DE LA
REPUBLIQUE 94370 SUCY EN BRIE.
Capital : 1.000 €. Objet : Achat, vente, négoce, import-export et gros, demi-gros de
tous produits non réglementés,
e-commerce, vente ambulante de tous
produits non réglementés, notamment
linge de maison et toutes activités s’y rapportant. Président : M NADJIB RACHID,
34 RUE DE LA REPUBLIQUE 94370
SUCY EN BRIE. Admission aux assemblées et droits de vote : Tout Associé a le
droit de participer aux décisions collectives de la Société. Chaque action donne
droit à une voix. Clauses d’agrément : Les
actions sont librement cessibles et transmissibles. La transmission des actions est
réalisée par un virement. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de CRETEIL.
MODIFICATIONS
190124B – LES ECHOS
BOACD
SASU au capital de 10000,00 €
1 BIS AVENUE DE PARIS, 94300
VINCENNES
823968946 RCS Créteil
Par décision du Président en date du
18/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 19 AVENUE
D’ITALIE, 75013 PARIS à compter du
18/09/2018. La société sera immatriculée
au RCS de Paris et sera radiée du RCS
de Créteil
190165B – LES ECHOS
12120056 – LA VIE JUDICIAIRE
FIRST-ONE PIZZA
ATLANTIC INDUSTRIE, S.A. au capital
de 45.734,71 €, sise allée de l’Europe,
94520 MANDRES-LES-ROSES, 403 274
954 RCS CRETEIL. Par AGE du
31/7/2018, il a été décidé, à compter du
31/7/2018 : - d’augmenter le capital de
854.265,29 € par incorporation de réserves, entraînant la publication des mentions suivantes : Ancienne mention capital : 45.734,71 €. Nouvelle mention
capital : 900.000 €. Les articles 6 et 7 des
statuts ont été modifiés en conséquence.
- de remplacer la dénomination ATLANTIC INDUSTRIE par GROUPE ALVES et
de modifier en conséquence l’article 3 des
statuts. Le dépôt légal sera effectué au
RCS de Créteil. Pour avis et mention. Le
CA.
SARL au capital de 1000,00 €
81 AVENUE DE PARIS, 94800
VILLEJUIF
510715987 RCS Créteil
Par décision de L’AGE en date du
22/09/2018 il a été pris acte de la nomination de M. AZEDDINE DJOUDI, demeurant 28 RUE DE L’ESPERANCE 94800
VILLEJUIF en qualité de nouveau Gérant,
à compter du 01/10/2018 pour une durée
illimitée, en remplacement de M. OTHMANE MEGUEBLI, Gérant démissionnaire. Mention en sera faite au RCS de
Créteil
190224B – LES ECHOS
12120064 – LA VIE JUDICIAIRE
SCI OSE
SOCIETE AUXILIAIRE DE VOIRIE
IDF, S.A.S. au capital de 10.000 €, sise
allée de l’Europe, 94520 MANDRES-LESROSES, 789 226 073 RCS CRETEIL. Par
AGE du 24/7/2018, il a été décidé d’augmenter le capital de 240.000 € par incorporation de réserves, à compter du
24/7/2018, entraînant la publication des
mentions suivantes : les articles 6 et 7 des
statuts ont été modifiés en conséquence.
Ancienne mention capital : 10.000 €. Nouvelle mention capital : 250.000 €. Le dépôt légal sera effectué au RCS de Créteil.
Pour avis et mention. Le président.
SCI au capital de 100,00 €
Villa Voltaire, 24bis rue Voltaire, 94140
ALFORTVILLE
484583646 RCS Créteil
Par décision en date du 06/09/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 53 avenue François Mitterrand, 94000 CRETEIL à compter du
06/09/2018. Mention en sera faite au RCS
de Créteil
12120225W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12120076 – LA VIE JUDICIAIRE
ENGINEERING SYSTEM INTERNATIONAL
SAS au capital de 1.020.000 €
Siège social : 99 rue des Solets Silic 112
- 94150 Rungis
304 605 298 RCS Créteil
Suivant décision du Président en date du
16 juillet 2018, il a été décidé de transférer
le siège social au 3 bis rue Saarinen, Immeuble Le Séville 94528 Rungis Cedex.
DUE FIGLIE IN CUCINA, S.A.R.L. au
capital de 10.000 €, sise 37, rue de Montreuil, 94300 VINCENNES, 811 080 738
RCS CRETEIL. Aux termes d’une délibération du 27/8/2018, l’AGE a décidé d’augmenter le capital d’une somme de
150.000 € pour le porter de 10.000 € à
160.000 € par incorporation prélevée au
comptes courants. En conséquence, l’article des statuts a été modifié. Ancienne
mention capital : 10.000 €. Nouvelle
mention capital : 160.000 €. Pour avis.
12120312W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12120110 – LA VIE JUDICIAIRE
AZ PATRIMOINE Société unipersonnelle
à responsabilité limitée au capital de 5000
euros Siège social : 2, rue Jean-Jacques
Rousseau 94120 FONTENAY SOUS
BOIS 832 978 696 RCS CRETEIL- Aux
termes du PV des décisions de l’associée
unique du 18.09.2018, il a été décidé
d’étendre l’objet social de la société à
compter de la présente. En conséquence,
à l’article 2 des statuts s’ajoute : - La prise
de participations directe ou indirecte, entraînant le contrôle ou pas, dans le capital
de toutes sociétés de toutes formes et de
toutes natures en France et/ou à l’Etranger. - L’assistance dans les domaines de
la gestion administrative, financière et
commerciale et plus particulièrement en
matière de prospection commerciale,
d’assistance administrative, de contrôle
de gestion et d’organisation, d’informatique et de comptabilité, des sociétés dans
lesquelles des participations auront été
prises, - La mise en place, le cas échéant,
d’une gestion centralisée de trésorerie au
sein des sociétés dans lesquelles des participations auront été prises. - L’aide au
développement économique et financier
des sociétés dans lesquelles des participations auront été prises. - Et plus généralement la participation, directe ou indirecte, de la société dans toutes opérations
financières, immobilières ou mobilières ou
entreprises commerciales ou industrielles
pouvant se rattacher à l’objet social ou à
tout objet similaire ou connexe. Mention
sera faite au RCS de CRETEIL
JOUBIN BRODIER EVENEMENTS,
S.A.R.L. au capital de 7.000 €, sise 42, rue
du Midi, 94300 VINCENNES, 527 479 091
RCS CRETEIL. Aux termes de l’AGE en
date du 31/8/2018, les Associés ont décidé, à compter du 1/9/2018, de transférer
le siège au 67, rue Aristide Briand,
77124 VILLENOY. Radiation du RCS de
Créteil et immatriculation au RCS de
Meaux.
12114331 – LA VIE JUDICIAIRE
TMS TRANSPORTS 4 ROUES ET 2
ROUES, S.A.S.U. au capital de 5.000 €,
sise 86, avenue Paul Vaillant Couturier,
94400 VITRY-SUR-SEINE, 819 644 808
RCS CRETEIL. Suite à l’AGE du
24/7/2018 décide de transférer le siège au
17, rue de Verdun, 94230 CACHAN.
Mention au RCS de Créteil.
12114946 – LA VIE JUDICIAIRE
LES LYS, S.A.R.L. au capital de
15.244,90 €, sise 106 bis, avenue Beaurepaire, 94100 SAINT-MAUR-DES- FOSSES, 410 104 251 RCS CRETEIL. Suite
à l’AGE du 29/6/2018, transfère le siège
au 23, avenue Bosquet, 75007 PARIS à
compter de ce jour. Mention au RCS de
Paris.
12120046 – LA VIE JUDICIAIRE
GALAXIE, S.C. au capital de
76.224,51 €, sise allée de l’Europe, 94520
MANDRES-LES-ROSES, 351 788 674
RCS CRETEIL. Par AGE du 24/7/2018, il
a été décidé de réduire le capital de
3.810 € pour être ramené à 72.414,51 €.
Les articles 6 et 7 des statuts ont été modifiés en conséquence. - Ancienne mention capital : 76.224,51 €. Nouvelle mention capital : 72.414,51 €. Mention sera
faite au RCS de Créteil.
12120134 – LA VIE JUDICIAIRE
MILA, S.C.I. au capital de 10.000 €,
sise 55, rue Saint-Jacques, 75005 PARIS,
837 782 523 RCS PARIS. Aux termes de
l’AGE en date du 25/6/2018, les Associés
ont décidé, à compter du 25/6/2018, de
transférer le siège au 4, rue de la Chaussée de l’Étang, 94520 PERIGNY. Objet :
locations immobilières. Durée : 99 ans. En
conséquence l’article 5-Siège des statuts
a été modifé. Radiation du RCS de Paris
et immatriculation au RCS de Créteil.
12120286 – LA VIE JUDICIAIRE
FACERE RIPALIAM ET SAGINARE,
S.A.R.L. au capital de 69.000 €, sise 117,
rue de Fontenay, 94300 VINCENNES,
803 130 418 RCS CRETEIL. Aux termes
d’une délibération en date du 25/8/2018,
l’AGE a décidé d’augmenter le capital
d’une somme de 131.000 € pour le porter
de 69.000 € à 200.000 € par incorporation
prélevée sur les comptes courants. En
conséquence, l’article des statuts a été
modifié. Ancienne mention capital :
69.000 €. Nouvelle mention capital :
200.000 €. Pour avis.
200343 – LA VIE JUDICIAIRE
Additif à l’insertion parue dans La vie
judiciaire du 11/9/2018 concernant la société de démolition et de terrassement SODETER, 16, rue Emile Zola, 94500
CHAMPIGNY-SUR-MARNE. Il y a lieu
d’ajouter par : AGE du 17/7/2018, M. Laurent MAZIERES, 2, allée des Canotiers,
94410 Saint-Maurice, a démissionné de
ses fonctions de DG à compter du
17/7/2018. Mention sera faite au greffe de
Créteil.
184426A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 94 et 75
OLIVE, SCI au capital de 1500 € Siège social : 2 rue du Renard 75004 PARIS RCS
452995111 R.C.S. Paris. Le 15/08/18, les
associés ont décidé de transférer le siège
social au 5 bis rue felix faure 94300 vincennes ; . pris acte de la démission de Gisèle WU LESTANG, ancien Gérant ; en
remplacement, décidé de nommer Gérant
M. VINCENT YE, 5 bis rue felix faure
94300 vincennes ; Radiation au RCS de
PARIS. Inscription au RCS de CRETEIL
190033A – LES ECHOS
12120048 – LA VIE JUDICIAIRE
SARL CAR BAT
DM2P, S.A.S. au capital de 7.622 €,
sise 101, rue Alexandre Fourny, 94500
CHAMPIGNY-SUR-MARNE, 397 952 607
RCS CRETEIL. Aux termes de l’AGE en
date du 11/9/2018, à compter du
11/9/2018, les actionnaires ont décidé de
nommer président M. Pascal GRILLON,
la Fresnellerie, 14100 Courtonne-LaMeurdrac, en remplacement de Pascal
PEBRET. Mention sera portée au RCS de
Créteil.
S.A.R.L au capital de 4.000 €
Siège Social : 86 avenue Paul Vaillant
Couturier 94400 VITRY SUR SEINE
RCS CRÉTEIL : 808 504 781
Par l’AGE DU 28/08/2018, il a été décidé
de nommer gérant M. ASENOV Sando demeurant 18 Avenue Diderot 95190 GOUSSAINVILLE en remplacement de Mr CETIN Mehmet Siddik démissionnaire.
Modification au RCS CRETEIL.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 13
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos Sociétés
190087A – LES ECHOS
SOCIETE DE RESTAURATION
A.M
Société à responsabilité limitée au capital
de 1 000 €
Siège social : 15, rue Baratte Cholet 94100 - Saint-Maur-des-Fossés
488 893 629 RCS CRETEIL
Le 3 juillet 2018, l’assemblée générale des
associés a nommé Gérant pour une durée
illimitée, M Awad ABDALLLA MIKHAEIL
demeurant 7, ter, rue Baratte Cholet à
Saint-Maur-des-Fossés (94100) en remplacement de Mr Ezzat ABDALLA MIKHAEIL, démissionnaire, à compter de ce
jour.
DISSOLUTIONS
12119917 – LE PUBLICATEUR LEGAL
PEINTEX, S.A.R.L. en liquidation au capital de 7.622,45 €, sise 54, avenue du
Bac, 94210 LA VARENNE SAINT-HILAIRE, 428 711 931 RCS CRETEIL. Aux
termes de l’AGE du 28/2/2018, les Associés ont approuvés les comptes définitifs
de la liquidation ; donné quitus au liquidateur, M. Jean-Pierre ROCCA, l’ont déchargé de son mandat et prononcé la clôture de la liquidation à compter du
28/2/2018. Les comptes définitifs de liquidation seront déposés au GTC de Créteil.
12119918W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ASIA DALIN FRANCE
SARL, société en liquidation au capital de
40.000 €
63 Ave Victor Hugo, 94700 Maisons-Alfort
480040120 RCS Créteil
Aux termes de l’AGE en date du
29/06/2018, les associés ont approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, prononcé la clôture de liquidation de la société.
La société sera radiée du RCS de Créteil
Le liquidateur.
12120350W – LE PUBLICATEUR LEGAL
QUAL CONSEIL
SAS unipersonnelle au capital de 1.000 €
Siège social : 8, allée Emile Zola
94420 LE PLESSIS TREVISE
751 840 315 RCS CRETEIL
Aux termes d’un procès-verbal des décisions prises en date du 31/08/2018, l’Associé unique a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du même
jour et sa mise en liquidation amiable.
M. Thierry GUINNEBAULT, président et
associé unique, assumera les fonctions de
liquidateur.
L’adresse de liquidation et fixée 8, allée
Emile Zola (94420) Le Plessis-Trévise.
Dépôt légal au RCS de Créteil.
Siège social : RN 370 ESPACE GODARD, 95500 GONESSE Nom commercial : G.D.B France Capital : 1000 € Président : M. UMUT DIKME demeurant : 12
Allée des Chaumières, 95390 Saint-Prix
élu pour une durée indéterminée Durée :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de Pontoise
190113B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
13/07/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
SARA BOUCHERIE
Objet social : Commerce de détail et
demi-gros de boucherie, charcuterie, triperie, volaille, rôtisserie, produits orientaux, sandwiches, alimentation générale.
Siège social : 224, avenue Jean Jaurès,
95100 ARGENTEUIL Capital : 1.000 €
Président : M. Djamel KHEDDAR demeurant : 10, rue de l’Argentière, 95140 GARGES LES GONESSE élu pour une durée
indéterminée Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Pontoise
190231B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
05/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
FRANCE TAXI SERVICE
Objet social : Transport de voyageurs par
taxi et toutes activités annexe se rattachant à l’objet social
Siège social : 12 avenue Pascal, 95500
Le Thillay Sigle : FTS Capital : 100 € Président : M. Mickaël Eric Laurent BAURE
demeurant : 12 avenue Pascal, 95500 Le
Thillay élu pour une durée indéterminée
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Pontoise
190301B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/07/2018 il a été constitué une Société
Civile De Moyens nommée :
SCM
CORNILLOT-CLEMENTBOELLE
Objet social : Mise en communs de tous
moyens humains et matériels à l’exercice
de la profession de ses membres
Siège social : 172, Avenue Pierre Semard, 95400 VILLIERS-LE-BEL Capital :
10.000 € Gérant : M. BERNARD
BOELLE, 172, Avenue Pierre Semard,
95400 VILLIERS-LE -BEL Durée : 99 ans
à compter de son immatriculation au RCS
de Pontoise
190315B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
30/06/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
T-LOG
186213A – LES ECHOS
AURA LTD, EURL au capital de
100 €. Siège social : 114 avenue du maréchal joffre 94120 Fontenay sous bois.
753442789 RCS Creteil. Le 31/07/18, l’associé unique a décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M.
Anis Moualhi, 103 rue du faubourg du temple 75010 Paris, et fixé le siège de liquidation au siège social. Modification au
RCS de Creteil.
DIVERS
190256B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 05/04/2018, concernant la société EDISIIC, lire Capital : 1000 € en lieu
et place de Capital : 3000 €
95 • VAL-D'OISE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
189981B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
25/09/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
BURN OUT PROD’
Objet social : Production audiovisuelle
Siège social : 40 rue des Patis, 95300
Pontoise Capital : 2 000 € Gérance : M.
Paul CLICHY, 17 rue des carrières, 95300
Pontoise Cogérant : M. Guillaume PELLION, 40 rue des Patis, 95300 Pontoise
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Pontoise
Objet social : Transport de marchandises
moins 3,5 tonnes et de personnes moins
9 places
Siège social : 200 CHAUSSEE JULES
CESAR, BÂTIMENT C12, 95250 BEAUCHAMPS Capital : 4000 € Président :
Mme SAFIA ABIR demeurant : 7 RUE DE
LA GRANDE CEINTURE, 95100 Argenteuil élu pour une durée indéterminée Admission aux assemblées et exercice du
droit de vote : Chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Clauses
d’agrément : Les actions sont librement
cessibles entre actionnaires uniquement
avec accord du Président de la société.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Pontoise
12120339W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 03/09/2018, il a été
constitué une société présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : Cycas Hospitality France
Forme juridique : SASU
Siège social : 18, rue Gambetta 95880
Enghien les Bains
Capital social : 1.000 €
Objet : Acquérir, développer, financer,
gérer, disposer et superviser les opérations (courantes) des propriétés hôtelières
et d’autres projets immobiliers.
Durée : 99 ans
Président : Cycas Hospitality B.V, Société
de droit hollandais dont le siège social se
situe à Danzigerkade 213, Unit B, 1013
AP Amsterdam, immatriculée à la Chambre de Commerce Néerlandaise sous le
nº 819869119
Commissaires aux comptes titulaire :
Deloitte & Associés, SA dont le siège social se situe au 6, Place de la Pyramide
92908 Paris laDéfense Cedex, immatriculée au RCS de Nanterre sous le nº 572
028 041
La société sera immatriculée au RCS de
Pontoise.
183916A – LES ECHOS
188689A – LES ECHOS
189612A – LES ECHOS
Par acte SSP du 21/07/2018 il a été constitué une SARL dénommée :
Par acte SSP du 06/09/2018, il a été
constitué une SARL ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
Par acte SSP du 10/09/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
CISCOM INTERNET
TECHNOLOGIES
COMMUNICATIONS
Nom commercial : MAC MAHON DRIVER
Siège social : 54 rue larousse 95190
GOUSSAINVILLE
Capital : 1.500 €
Objet : VOITURE DE TRANSPORT
AVEC CHAUFFEUR, LOCATION DE
VOITURE SANS CHAUFFEUR
Président : M. KUFTECI Firat 54 rue larousse 95190 GOUSSAINVILLE
Transmission des actions : LES ACTIONS SONT LIBREMENT CESSIBLES
ET TRANSMISSIBLES
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PONTOISE
LMH
Siège social : 3 avenue descartes 95230
SOISY SOUS MONTMORENCY
Capital : 12.000 €
Objet : La restauration rapide sur place ou
à emporter avec livraison sans vente de
boissons alcoolisées
Gérant : M. GUEZOURI Houcine 8 rue
jean fragonard 95140 GARGES LES GONESSE
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PONTOISE
184013A – LES ECHOS
Par acte SSP du 23/08/2018, il a été
constitué une SASU ayant lescaractéristiques suivantes :Dénomination :MELLAL
TRANSPORT Objet social : Activité de
VTC Siège social :1 Rue des Carreaux
95110 Sannois. Capital :100 € Durée : 99
ans Président : M. MELLAL AHMED, demeurant 1 Rue des Carreaux, 95110 Sannois Immatriculation au RCS de Pontoise
184253A – LES ECHOS
Par acte SSP du 14/06/2018 constitution
de la SAS NMTRANSPORTS. Capital :
1800 euros. Siège social : 17 av des trembles 95250 beauchamp. Objet : transports
de marchandises de moins de 3,5t. Président : Nicolas Marre, 17 av des trembles
95250 beauchamp. Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
Pontoise.
Aux termes d’un acte SSP en date du
25/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
G.D.B FRANCE
Objet social : PRESTATIONS DE TRAVAUX DE MAÇONNERIE ET GROS ŒUVRES DE BÂTIMENT
Par acte SSP du 08/08/2018, il a été
constitué une EURL ayant les caractéristiques suivantes : Dénomination : los
amazigh Objet social : restauration Siège
social : 38 rue raymond bergogne 95400
Arnouville-lès-Gonesse. Capital : 1 € Durée : 99 ans Gérance : M. benamar nordine 38 rue raymond bergogne 95400 Arnouville-lès-Gonesse Immatriculation au
RCS de Pontoise
189614A – LES ECHOS
189031A – LES ECHOS
Par acte SSP du 15/09/2018 il a été constitué une SAS dénommée : AS TRANSFERT TRANSPORT. Siège social : 3 ALLEE DES BOULLEAUX 95150
TAVERNY. Capital : 500 €. Objet : LE
TRANSPORT PUBLIC ROUTIER DE
PERSONNE AUX MOYENS DE VEHICULES N’EXCEDANT PAS 9 PLACES,
CHAUFFEUR COMPRIS. Président : M
ADJALLAH SERGE BRUNO, 3 ALLEE
DES BOULEAUX 95150 TAVERNY. Admission aux assemblées et droits de
vote : Tout actionnaire est convoqué aux
assemblées. Chaque action donne un
droit à une voix. Clauses d’agrément :
Actions librement cessibles entre les associés uniquement. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de PONTOISE.
184353A – LES ECHOS
Par ASSP du 27/08/18,il a été constitué la
SCI dénommée LA CASA CHARLESACHILLE.Siège social :9 bv des explorateurs 95800 Cergy le haut.Capital :1500 €.Objet :acquisition et gestion de
biens mobiliers et immobiliers.Gérance :M.Said Charles-Achille,9 bv des
explorateurs 95800 Cergy le haut.Cessions soumises à agrément.Durée :99ans.Immatriculation au RCS de
PONTOISE.
184846A – LES ECHOS
Par acte SSP du 30/08/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
PRIME MOTORS
Siège social : 1 rue descartes 95330 DOMONT
Capital : 20.000 €
Objet : Achat et vente de tout type de véhicules, entretien et réparation mécanique, tôlerie, peinture de tous types de véhicules automobiles neufs et d’occasion,
ainsi que la vente de tous accessoires dépendant de cette activité
Président : M. TEZCAN Francis, michel,
mustapha 7 rue du camp 95170 DEUIL LA
BARRE
Transmission des actions : les actions y
compris entre associés sont soumis à
l’agrément préalable
Admission aux assemblées et exercice du
droit de vote : Tout Actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action
donne droit à une voix.
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PONTOISE
186128A – LES ECHOS
Par acte SSP du 3/09/2018, il a été constitué une SARL à capital fixe de 1000 € dénommée : YASMINE CAR & TRANSPORT. Siège Social : 26 rue Pierre
Lescaut, 95190 Goussainville. Capital initial : 1000 €. Objet : Exploitant de voiture
de transport avec chauffeur (VTC), Location de véhicules de tourisme sans chauffeur, Achat et vente de biens et services
liés au transport de personnes. Gérant :
M. SINGH Bikerm Jit - 26 rue Pierre Lescaut, 95190 Goussainville. Durée : 99 ans
à compter de l’immatriculation au RCS de
PONTOISE.
187624A – LES ECHOS
Par acte SSP du 25/08/18 il a été constitué une SCI : SCI THEILLIER IMMO Capital : 100 € Siège social : 4 rue des Gemeaux 95800 CERGY Objet social : La
prise de participation par achat, souscription, apport, fusion et par tout autre
moyen, et la gestion de toutes valeurs mobilières, ainsi que l’acquisition de tous
biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute société ou entité juridique Gérance : Mr
Charles-Henri THEILLIER demeurant au
4 rue des Gemeaux 95800 CERGY Cessions de parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un
associé. Toute cession à un tiers de la société est soumise au préalable à agrément
de la collectivité des associés réunis en
Assemblée Générale. Durée de la société : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de PONTOISE.
182183A – LES ECHOS
190060B – LES ECHOS
Objet social : Vente d’équipements de
communications, programmation et services cloud
Siège social : 1bis Boulevard
Cotte 95880 Enghien-les-Bains.
Capital : 5000 €
Durée : 99 ans
Gérance : M. HO-NGUYEN David, demeurant 38, rue Saint-Marc, 93800 Épinay-sur-Seine
Immatriculation au RCS de Pontoise
188462A – LES ECHOS
A Montmagny le 15.09.2018, constitution
de la SASU, SD SERVICES, capital
3000 €, siège 20 rue Auguste et Gustave
Perret 95360 Montmagny, durée 99 ans,
objet toutes prestations de services dans
le domaine de la distribution publicitaire,
Président : Mme AKO SANVEE Doele,Kafoui 20 rue Auguste et Gustave Perret
95360 Montmagny,RCS Pontoise
ALPARSLAN
189314A – LES ECHOS
Par acte SSP du 19/09/2018, il a été
constitué une SAS ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
LD CONCEPTION
Objet social : BUREAU D’ETUDES
Siège social : 5 RUE DE JOUY 95660
Champagne-sur-Oise.
Capital : 500 €
Durée : 99 ans
Président : M. LAINEY LAURENT PASCAL DIDIER, demeurant 51 RUE RICHELIEU, 92230 Gennevilliers
Admission aux assemblées et droits de
votes : Chaque Actionnaire est convoqué
aux Assemblées. Chaque Action donne
droit à une voix.
Clause d’agrément : Les Actions sont librement cessibles entre Actionnaires uniquement avec accord du Président de la
Société.
Immatriculation au RCS de Pontoise
189395A – LES ECHOS
Par acte SSP du 20/09/2018, il a été
constitué une SASU ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
MAWA DRIVER
Objet social : Exploitation de véhicules
de transport avec chauffeur (VTC), location de véhicules
Siège social : 5 chemin du bout de la
ville 95410 Groslay.
Capital : 500 €
Durée : 99 ans
Président : M. MAAOUI FAKHREDDINE,
demeurant 5 chemin du bout de la ville,
95410 Groslay
Admission aux assemblées et droits de
votes : 1 action représente 1 voix
Clause d’agrément : Les actions sont librement négociables
Immatriculation au RCS de Pontoise
189451A – LES ECHOS
Par acte SSP du 18/07/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
OPTIMAL
Siège social : c a utopia - 110, avenue
denis papin 95400 ARNOUVILLE LES
GONESSE
Capital : 200 €
Objet : - l’exploitation de véhicules de tourisme avec chauffeur,
Président : M. BOUCHALI Lyes chez khider mohamed, 3 boulevard montaigut
94000 CRETEIL
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PONTOISE
189560A – LES ECHOS
Par Assp du 10.9.2018, il a été constitué
une SCI dénommée : TEAM MALLARD.
Capital : 500 €. Siège : 40 rue Alphonse
et louis Roussel, 95260 Beaumont Sur
Oise. Objet : Acquisition, l’administration
et gestion par bail et location de biens immobiliers. Durée : 99 ans. Gérance : Mr
MALLARD Jean, 40 rue Alphonse et louis
Roussel, 95260 Beaumont Sur Oise. Cession de parts sociales : Les parts sociales
sont librement cessibles au profit d’un Associé. Toute cession à un tiers de la société est soumise au préalable à agrément
de la collectivité des Associés réunis en
Assemblée Générale. Immatriculation au
RCS de Pontoise
Par Assp du 14.8.2018, il a été constitué
une SASU à capital variable dénommée :
GHI CONSEIL & AFFAIRES. Nom
commercial : GHICA. Capital initial :
100 €. Capital minimal : 10 €. Capital
maximal : 500.000 €. Siège : 2 rue du
Maine, 95870 Bezons. Objet : Conseil
pour les affaires et la gestion, fourniture
de services aux entreprises. Intermédiation, import-export, vente à distance, services aux entreprises. Durée : 99 ans.
Président : Mr GANHI Kevin, 2 rue du
Maine, 95870 Bezons, pour une durée indéterminée. Immatriculation au RCS de
Pontoise
MODIFICATIONS
190012B – LES ECHOS
MOCHA BATIMENT
SARL au capital de 10000,00 €
5/7 Boulevard HENRI POINCARÉ, 95200
SARCELLES
828365809 RCS Pontoise
Par décision en date du 06/09/2018 il a
été pris acte de la démission du Gérant
Mme VERIN Jacqueline THOMAS, à
compter du 06/09/2018. M. Momcilo DEMIROVIC, Gérant, demeure seul dirigeant
à compter de cette même date. Mention
en sera faite au RCS de Pontoise
190134B – LES ECHOS
GROUPEMENT FORESTIER DU
FIEF AUX MOINES
Société Civile au capital de 1524,49 €
3, rue Jehan de Savonnières,
37330 CHANNAY-SUR-LATHAN
322270646 RCS Tours
Par décision de L’AGE en date du
01/07/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 12, Villa des
Bas Callais, 95600 EAUBONNE à
compter du 01/07/2018.
Suite à ce transfert, il est rappelé les caractéristiques suivantes :
Objet : Constitution, amélioration, équipement, conservation ou gestion d’un ou plusieurs massifs forestiers.
Durée : 80 ans
La société sera immatriculée au RCS de
Pontoise et sera radiée du RCS de Tours
189963A – LES ECHOS
Par acte SSP du 03/09/2018, il a été
constitué une SASU ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
BKH
Objet social : CONSEIL ET NÉGOCIATION COMMERCIALE
Siège social : 8 ALLÉE DU 7EME ART ZAC DES BOIS ROCHEFORT, 95240
Cormeilles-en-Parisis.
Capital : 5000 €
Durée : 99 ans
Président : M. EL KHOURY BASSAM,
demeurant 13 BIS RUE GEORGES MALIARD, 78800 Houilles
Admission aux assemblées et droits de
votes : VOIR ARTICLE 09
Clause d’agrément : VOIR ARTICLE 10
Immatriculation au RCS de Pontoise
190169B – LES ECHOS
LA SOCIETE SERVICES ET
MAINTENANCES
SAS au capital de 3000,00 €
39 Rue Pierre et Marie Curie, 95630
Mériel
823925532 RCS Pontoise
Sigle : LA SSM
Par décision en date du 25/09/2018 il a
été pris acte de la nomination de Mme Olivia LéGé, demeurant 39 Rue Pierre et Marie Curie 95630 Mériel en qualité de nouveau DG, à compter du 25/09/2018 pour
une durée illimitée, en remplacement de
M. Marc HAMDOUNE, DG démissionnaire. Mention en sera faite au RCS de
Pontoise
190318B – LES ECHOS
SCPA PARUELLE
190156A – LES ECHOS
Par acte SSP du 30 08 2018 il est constitué une S.A.R.L.Dénomination :
FLASH SERVICES. Sigle : F.S. Capital
social : 10.000 €. Siège social : 25 rue
André Citroën 95130 FRANCONVILLELA-GARENNE. Durée : 99 ans. Objet :
Transport public routier de marchandises
ou location de véhicules industriels avec
conducteurs aux moyens de véhicules
n’excédant pas 3 Tonnes 5 de P.M.A, négoce, import-export de véhicules et tous
produits non réglementés. Gérant Mr
BENDAHMANE Mohand-Seghir demeurant 4 rue de l’Hostellerie – 95130 FRANCONVILLE-LA-GARENNE. Immatriculation au RCS de PONTOISE
190207A – LES ECHOS
Par acte SSP du 25/09/2018, il a été
constitué une EURL ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
I.D.F. DEPANNAGE
Objet social : Les dépannages, mise en
fourrière, achats et ventes de véhicules
accidentés, la location de véhicule utilitaire et particulier, l’achat et la vente de
pièces détachées automobile et pour l’industrie, l’achat et la vente de matériel et
outillage de garages
Siège social : 13 Avenue Paul Langevin 95220 Herblay.
Capital : 1500 €
Durée : 99 ans
Gérance : M. PELFRENE Anthony, demeurant 7 Rue Edouard Branly, 95220
Herblay
Immatriculation au RCS de Pontoise
190242A – LES ECHOS
Par acte SSP du 20/09/2018, il a été
constitué une SASU ayant les caractéristiques suivantes :Dénomination :AGENCE GREYObjet social : La
conception de produits informatiques et
électroniquesSiège social :1 Rue Neuve
Saint-Jacques95300 Pontoise.Capital :
1 €Durée : 99 ansPrésident : M. HUBBEL Daivis, demeurant 1 Rue Neuve
Saint-Jacques, 95300 PontoiseImmatriculation au RCS de Pontoise
190401A – LES ECHOS
Par acte SSP du 24/09/2018 il a été constitué une SARL dénommée : TEK. Siège
social : 6 RUE ROMAIN ROLLAND 95140
GARGES LES GONESSE. Capital :
1.000 €. Objet : ETANCHEITE BARDAGE
DALLE MACONNERIE. Gérant : M YILMAZ NECDET, 6 RUE ROMAIN ROLLAND 95140 GARGES LES GONESSE.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de PONTOISE.
SCP au capital de 60979,00 €
13 rue Pierre Butin, 95300 PONTOISE
341481810 RCS Pontoise
Par décision en date du 01/06/2018 il a
été décidé de modifier le capital de la société en le portant de 60979,00 € à
100000 €
Autres modifications :
- il a été pris acte de changer la dénomination de la société.
Ainsi, la dénomination sociale de la société est désormais :
PARUELLE ET ASSOCIE. Mention en
sera faite au RCS de Pontoise
190328B – LES ECHOS
AR INGENIERIE
SARL au capital de 14900,00 €
23, rue Ambroise Croizat, 95190
Goussainville
818173148 RCS Pontoise
Par décision de L’AGE en date du
18/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 323, Bd de
la Boissière, 93110 Rosny Sous Bois à
compter du 18/09/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Bobigny et sera
radiée du RCS de Pontoise
12120107 – LE PUBLICATEUR LEGAL
S.C.I HELIOPOLIS
Société civile immobilière au capital de
3.000 €
Siège social :
5, avenue Roger Hennequin
78190 TRAPPES
AVIS DE TRANSFERT
Aux termes d’une décision du 12 septembre 2018, l’associé unique a été décidé de transférer le siège social de la Société du 5, avenue Roger Hennequin
78190 TRAPPES à PA des Béthunes 1, avenue du Fief 95310 Saint-Ouen l’Aumône Cedex, et ce à compter du 12 septembre 2018 et de modifier en conséquence l’article 4 des statuts.
La société a pour objet :
- L’acquisition, l’administration et la gestion par location ou autrement de tous immeubles et biens immobiliers et notamment d’un ensemble immobilier sis à
COIGNIERES (78310) - 2, rue Jacquard ;
- Toutes opérations financières, mobilières ou immobilières se rattachant directement ou indirectement à cet objet et susceptibles d’en favoriser la réalisation, à
condition toutefois d’en respecter le caractère civil.
Elle peut faire toutes opérations se rapportant à cet objet ou contribuant à sa réalisation, pourvu que celles-ci n’aient pas
pour effet d’altérer son caractère civil.
Article 5 - Durée de la Société
La durée de la société est de 99 années, à compter de son immatriculation au
registre du commerce et des sociétés.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
14 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Cette durée peut être prorogée par décision prise par les associés à la majorité
prévue pour la modification des statuts.
La société sera désormais immatriculée
au registre du commerce et des sociétés
de Pontoise.
Enfin, il a été décidé de nommer la
société ADIMO France sis 1, avenue du
Fief 95300 Saint-Ouen l’Aumône et le
RCS est le suivant 808 478 879 RCS
PONTOISE.
représentée par son représentant légal,
Monsieur Stéphane CALDAIROU en qualité de gérant pour une durée indéterminée, et ce à compter du 12 septembre
2018 en remplacement de Monsieur Xavier Trujas, gérant associé démissionnaire.
Pour avis.
L’AGE du 03/09/2018 a nommé en qualité
de président STC, SASU au capital de
1000 euros, ayant son siège social 27,
avenue de la Division Leclerc, 94450 Limeil-Brévannes, 839 572 674 RCS de
Créteil représentée par M. BENSAHNOUNE Djamaleddine en remplacement
de M. BERTANI STEVEN, M. BERTANI
Pierrick, à compter du 03/09/2018.
12120047W – LE PUBLICATEUR LEGAL
493 022 602 RCS de Pontoise
PHOENIX - Société civile immobilière - au
capital de 100 euros-Siège social : 103 rue
Victor Hugo, 95480 PIERRELAYE - 493
395 396 RCS PONTOISE - Aux termes
d’une délibération en date du 1er juin 2018,
L’AGE a décidé de transférer le siège social au 33 bis rue de Verdun, 95550 Bessancourt à compter du 1er juin 2018, et de
modifier en conséquence l’article 4 des
statuts. Modification sera faite au Greffe
du Tribunal de commerce de PONTOISE.
L’AGE du 03/09/2018 a décidé de transférer le siège social de la société 67, rue
Sermonoise, 77380 Combs-la-Ville, à
compter du 03/09/2018.
Modification au RCS de Pontoise
Aux termes du PV de l’AG du 11/9/2018
de la société APPLIC’SOL, S.A. au capital de 48.000 €, sise ZA des Quatre-Vents,
95650 BOISSY-L’AILLERY, 334 336 120
RCS PONTOISE. Il a été décidé de transformer la S.A. en S.A.S. à compter du jour
de ladite assemblée. Cette transformation
n’entraîne pas la création d’un être moral
nouveau. A été nommé président S.A.
FRANCIS FAYOLLE, 30, rue de l’Egalité,
95230 Soissy-sous-Montmorency, 391
661 295 RCS Pontoise, représentée par
M. Francis FAYOLLE. Cessions d’actions : agrément préalable pour cessions
à des tiers, article 12 des statuts. Le dépôt
légal sera effectué au GTC de Pontoise.
Pour avis.
183419A – LES ECHOS
VTC SERVICE PLUS SASU au capital de
30.000 € Siège : 10 RESIDENCE DES
LONGUES RAIES 95330 DOMONT
817759426 RCS de PONTOISE Par décision de l’AGE du 20/08/2018, il a été décidé de : - transférer le siège social au 41
RUE DELIZY , LES DIAMANTS , BUILDING B 93692 PANTIN CEDEX. Radiation au RCS de PONTOISE et ré-immatriculation au RCS de BOBIGNY
SPB IMPORT
SAS au capital de 15000 €
Siège social : 12, allée Joachim
Radiation au RCS de Pontoise et réimmatriculation au RCS de Melun
188483A – LES ECHOS
TELECOM CONNECTION GATE
SAS au capital de 10.000 €
Siège social : Escalier D, appartement
122, bâtiment B, résidence Mozart, 35
Route de Garges - 95200 SARCELLES
832 261 911 RCS PONTOISE
Par décision de l’AGE du 18/09/2018, il a
été décidé de nommer Directeur Général
M. ZEGHOUDI Abdelali, 6 rue de l’Avre
78340 LES CLAYES SOUS BOIS, en remplacement de M. IGDERZEN Samir démissionnaire. Mention au RCS de PONTOISE
189076A – LES ECHOS
TOP-C ROUTE DE LA SOIE
SASU au capital de 1.000 €. Siège social :
23 rue Victor Hugo, 93500 PANTIN. RCS
812 775 517 BOBIGNY.
L’AGE du 20/09/2018 a décidé de transférer le siège social au 87 rue des Courlis,
95100 ARGENTEUIL. Gérant : M LE
ARIEL, 23 rue Victor Hugo 93500 PANTIN. Radiation du RCS de BOBIGNY et
immatriculation au RCS de PONTOISE.
189884A – LES ECHOS
66 DINER GRILL :SAS au capital de
500 €.Siège social 32 bis Boulevard Général Leclerc 95100 Argenteuil.821 944 790 RCS de Pontoise.L’AGE
du 09/08/2018 a décidé de transférer le
siège social de la société 2 rue rimbau,
66000 Perpignan ; augmenter le capital
pour le porter à 10.000 € ; ajouter les activités de restauration sans débit de boissons alcoolisées,activités des sociétés de
holding à compter du 09/08/2018.Radiation au RCS de Pontoise et réimmatriculation au RCS de Perpignan
MM FINANCES S.A.S.
BASALT IT SERVICES
SARL au capital de 1000 €
Siège social : 24, avenue rené Minier
95250 Beauchamp
830 921 870 RCS de Pontoise
L’AGE du 31/07/2018 a décidé de transférer le siège social de la société Chez
Stop and Work Immeube Cap Cergy, 4/6
rue des Chauffours, 95000 Cergy, à
compter du 31/07/2018.
Mention au RCS de Pontoise
au capital de 40.000 €
Siège social : ZAC DE L’HORLOGE
1 BOULEVARD DU MOULIN A VENT
BP 20020 PUISEUX PONTOISE,
95652 CERGY PONTOISE CEDEX
429476468 R.C.S. PONTOISE
Aux termes d’une délibération de l’A.G.O.
en date du 26/09/2018, il résulte que :
- la société MARMET AUDIT, 16, rue du
Clos Giffier 95230 SOISY SOUS MONTMORENCY, a été nommée en qualité de
Commissaire aux Comptes titulaire en
remplacement de la société CCVA - CABINET CREATIS VOISINE ASSOCIES,
- la société FIDUCIAIRE D’AUDIT
COMPTABLE, 46 Rue Lauriston 75116
PARIS, a été nommée en qualité de
Commissaire aux Comptes suppléant en
remplacement de Madame Agnès FEVE.
pour une période de six exercices, soit
jusqu’à l’issue de la consultation annuelle
de la collectivité des associés appelée à
statuer sur les comptes de l’exercice clos
le 31 décembre 2023.
POUR AVIS
Le Président
186165A – LES ECHOS
Par AGE du 06/09/2018 les actionnaires
de la SASU : S.M.T au capital de 2000 €.
Siège social : 37, Bld Jean Allemane
95100 ARGENTEUIL. 840 639 314 RCS
Pontoise, ont décidé à compter de ce jour
d’Etendre l’objet social à : Peinture, électricité, plomberie, placo et travaux de sol.
Les articles des statuts ont été modifiés
en conséquence. Mention sera faite au
RCS Pontoise.
188036A – LES ECHOS
SPB IMPORT
SAS au capital de 15000 €
Siège social : 12, allée Joachim du
Bellay 95100 Argenteuil
493 022 602 RCS de Pontoise
ANI BTP
ANI BTP, SASU au capital de 1000 euros,
107 Route D’Eragny, 95220 Herblay.
RCS : Pontoise 835119512. A compter
A.G.E du 11-09-2018 : Augmentation du
capital social à 20000 euros sans creation
de nouvelles actions. L’objet devient :
Transport routier de marchandises au
moyen de véhicules motorisés de plus de
3,5 tonnes. Location de véhicules avec ou
sans chauffeur. Statuts mis à jour. Formalités au RCS de Pontoise.
190151A – LES ECHOS
R3 MAISON
SARL au capital de 7 500 €
Siège social : 38 rue Jean Baillet 95870
BEZONS
RCS PONTOISE 448 031 708
Par l’AGE du 10/09/2018, il a été décidé
de transférer le siège social au 47 boulevard Joffre 95240 CORMEILLES EN PARISIS à compter de ce jour.
Modification au RCS de PONTOISE.
190336A – LES ECHOS
184316A – LES ECHOS
185916A – LES ECHOS
190065A – LES ECHOS
188049A – LES ECHOS
du Bellay 95100 Argenteuil
12120138 – LA VIE JUDICIAIRE
Jeudi 27 septembre 2018 Les Echos Sociétés
190020A – LES ECHOS
ELECTROMENAGER DE L ILE
DE FRANCE
SAS au capital de 12000 €
Siège social :134 Rue Paul Vaillant
Couturier 95100 Argenteuil
809 610 462 RCS de Pontoise
L’AGE du 23/09/2018 a nommé en qualité
de président M. TOUATI-AHMED ALI, demeurant Cité El Houria - WILAYA ELOUED, ALGERIE, à compter du
23/09/2018.
Modification au RCS de Pontoise
LOETCOGITE
Société à responsabilité limitée au capital
de 1.000 euros
Siège social : 5 bis rue de la Bourgogne à
AUVERS-SUR-OISE (95430)
RCS : PONTOISE 753 855 733
Le 01/08/2018, l’assemblée générale extraordinaire prend acte de la démission de
M Laurent LE FLOCH de son mandat de
Co-gérant et confirme la gérance unique par Mme Coralie GAUDEAUX à
compter du 01/08/2018. Modification au
RCS de PONTOISE.
Le siège de la liquidation est à l’adresse
du liquidateur, adresse où doit être envoyée la correspondance.
RCS de Pontoise
12119951W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SELLING CAR
SAS, société en liquidation au capital de
5.000 €
4 RUE DE LA CROIX BLANCHE,
95370 Montigny-lès-Cormeilles
531337095 RCS Pontoise
Aux termes de l’AGE en date du
30/06/2018, les associés ont approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, prononcé la clôture de liquidation de la société.
La société sera radiée du RCS de Pontoise
Le liquidateur.
12119984W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LEGENDRE OCCASIONS
SASU au capital de 1.500 €
51 RUE JACQUES VERNIOL,
95370 Montigny-lès-Cormeilles
823075015 RCS Pontoise
Aux termes de l’AGE en date du
31/07/2018, l’associé unique a décidé la
dissolution anticipée de la société à
compter du 31/07/2018. M. SAMIR FAUQUENOY, demeurant 51 RUE JACQUES
VERNIOL, 95370 Montigny-lès-Cormeilles a été nommé liquidateur.
Le siège de la liquidation est au siège social, adresse où doit être envoyée la correspondance.
RCS de Pontoise
12119986W – LE PUBLICATEUR LEGAL
DISSOLUTIONS
190080B – LES ECHOS
LES SOURCES
SCI au capital de 1524,49 €
22, avenue Madeleine, 95230 SOISY
SOUS MONTMORENCY
343281069 RCS Pontoise
Par décision de L’AGE en date du
23/09/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 23/09/2018,
nommé en qualité de liquidateur Mme Nathalie Courbet, 22, avenue Madeleine,
95230 SOISY SOUS MONTMORENCY et
fixé le siège de liquidation et l’adresse de
correspondance au siège de la société.
Mention en sera faite au RCS de Pontoise
190287B – LES ECHOS
LILACREA
SARL Unipersonnelle au capital de 1000 €
6 rue Pasteur, 95830
CORMEILLES-EN-VEXIN
508749793 RCS Pontoise
Par décision de L’AGO en date du
02/02/2017 l’associé unique a :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, Madame
Sylvie DUCHAT, pour sa gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Pontoise
190288B – LES ECHOS
NAOLYS
SASU au capital de 500,00 €
18 RUE DES PATIS, 95300 PONTOISE
833537608 RCS Pontoise
Par décision de L’Associé Unique en date
du 24/09/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 24/09/2018,
nommé en qualité de liquidateur Mme LYDIE JOHNSON, 18 RUE DES PATIS,
95300 PONTOISE et fixé le siège de liquidation et l’adresse de correspondance au
siège de la société. Mention en sera faite
au RCS de Pontoise
12119950W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LEGENDRE OCCASIONS
SASU, société en liquidation au capital de
1.500 €
51 RUE JACQUES VERNIOL,
95370 Montigny-lès-Cormeilles
823075015 RCS Pontoise
Aux termes de l’AGE en date du
31/07/2018, l’associé unique a approuvé
les comptes de liquidation, donné quitus
au liquidateur, prononcé la clôture de liquidation de la société.
La société sera radiée du RCS de Pontoise
Le liquidateur.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
189043A – LES ECHOS
AF INTERNATIONAL TRADING
SARL au capital de 6000 €
Siège social : Parc des scientifiquesZAC DU MOULIN
RD902A rue du noyer
95700 Roissy-en-France
451 822 498 RCS de Pontoise
L’AGE du 20/07/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur pour sa gestion et l’a déchargé
de son mandat, et constaté la clôture des
opérations de liquidation à compter du
même jour.
Les comptes de clôture seront déposés au
greffe du tribunal de commerce de Pontoise.
Radiation au RCS de Pontoise
190091A – LES ECHOS
MERIEL FLEURS
SARL à associé unique au capital de
1.000 €
Siège : 105 GRANDE RUE 95630
MERIEL
818467193 RCS de PONTOISE
Par décision de l’AGE du 31/07/2018, il a
été décidé la dissolution anticipée de la
société à compter du 31/07/2018, nommé
liquidateur M. DELMAS Fabrice 2 Boulevard de la Gare 95350 ST BRICE SOUS
FORET , et fixé le siège de liquidation au
siège social où seront également notifiés
actes et documents.
Par décision de l’AGE du 31/07/2018, il a
été décidé d’approuver les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au
liquidateur, et prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du
31/07/2018. Radiation au RCS de PONTOISE.
190209A – LES ECHOS
IP PHONIE
12120098W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI ILDAN
S.C.I au capital de 500 €
Siège social : 8, rue des Tilleuls
95600 EAUBONNE
502 437 288 RCS PONTOISE
Suivant délibération de l’assemblée générale extraordinaire du 05 septembre 2018,
les Associés ont décidé la dissolution anticipée de la société à compter du même
jour et sa mise en liquidation amiable.
L’Assemblée générale a nommé en qualité de liquidateur de la société, pour la durée de la liquidation, Monsieur LACHKAR
Dany, demeurant 99, rue du Général Leclerc, 95410 Groslay, avec les pouvoirs
les plus étendus pour terminer les opérations sociales en cours, réaliser l’actif et
acquitter le passif.
Le siège de la liquidation est fixé au siège
social.
Mention sera faite au RCS de PONTOISE
Pour avis, le liquidateur.
188776A – LES ECHOS
SARL au capital de 1000 €
Siège social : 11 RUE JEAN LURCAT,
95100 Argenteuil
500 742 242 RCS de Pontoise
L’AGE du 26/12/2017 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du même jour, nommé
en qualité de liquidateur M. POLETTI
JOEL, demeurant 10 RUE DES CAPUCINES, 60800 Crépy-en-Valois, et fixé le
siège de liquidation chez le liquidateur. La
correspondance sera adressée 10 RUE
DES CAPUCINES, 60800 Crépy-en-Valois.
Modification au RCS de Pontoise
VENTES
IMMOBILIÈRES
12119912 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SA HLM ANTIN RESIDENCES
vend à Vauréal
ASC
Appartement F3
Prix de vente : 125 000 €
Classe énergie D
Offre et prix réservé aux locataires du
bailleur Antin Résidences du département
pendant un délai de 2 mois à compter du
présent avis conformément aux dispositions de l’article L443-11 du CCH relatif
aux ventes de logements sociaux.
Contact : 06 79 25 22 44
189041A – LES ECHOS
189196A – LES ECHOS
AF INTERNATIONAL TRADING
SARL au capital de 6000 €
Siège social : Parc des scientifiques
zac du moulin, rd 902 a- rue du noyer
95700 Roissy-en-France
451 822 498 RCS de Pontoise
190409A – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce publiée dans Les
Echos du 27/09/2018 concernant ELECTROMENAGER DE L’ILE DE FRANCE :
Il fallait lire : M.TOUATI-AHMED ALI est
nommé en qualité de Directeur Général,
ayant les mêmes pouvoirs que le Président
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
190154A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 23/08/2018, enregistré au service des impôts des entreprises de Ermont, le 28/08/2018, Bordereau no 2018/753, Case no 4 - Ext 4435
RAYAN BOUCHERIE, SARL au capital
de 4000 euros, ayant son siège social 224,
avenue Jean Jaurès, 95100 Argenteuil,
811 226 851 RCS de Pontoise
A cédé à
SARA BOUCHERIE, SASU au capital de
1000 euros, ayant son siège social 224,
avenue Jean Jaurès, 95100 Argenteuil, en
cours d’immatriculation au RCS de Pontoise, un fonds de commerce de BOUCHERIE - CHARCUTERIE - TRIPERIE VOLAILLE, comprenant la clientèle, le
droit au bail, le matériel sis 224, avenue
Jean Jaurès, 95100 Argenteuil, moyennant le prix de 50000 euros.
La date d’entrée en jouissance est fixée
au 01/10/2018.
Les oppositions seront reçues dans les 10
jours de la dernière en date des publicités
légales à l’adresse suivante : 224, avenue
Jean Jaurès - 95100 Argenteuil.
Pour avis
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
190346B – LES ECHOS
Avis de changement de nom
patronymique
Mme BEN MOHAMMED (Jade Lana),
née le 25/09/1977 à CLAMART (Hauts de
Seine),
demeurant 29 RUE JULES FERRY,
95110 SANNOIS (Val-d’Oise),
dépose une requête auprès du Garde des
Sceaux afin de s’appeler à l’avenir GUETTERI.
Pour avis
12119915 – LE PUBLICATEUR LEGAL
EURL au capital de 8.000 €
2 place des Colonnes
95800 CERGY
RCS PONTOISE 819 675 778
Suite AGE du 31/03/2018, approbation
des comptes définitifs de liquidation et des
opérations accomplies par le liquidateur
M. KUMARATHASAN Gowtham, clôture
des opérations de liquidation, quitus est
donné de son mandat au liquidateur à
compter du 01/03/2018.
Dépôt légal au G.T.C. de PONTOISE
SELLING CAR
SAS au capital de 5.000 €
4 RUE DE LA CROIX BLANCHE,
95370 Montigny-lès-Cormeilles
531337095 RCS Pontoise
Aux termes de l’AGE en date du
30/06/2018, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société à compter
du 30/06/2018. M. RACHID EL ARAIBI,
demeurant 10 ALLEE DES EGLANTINES,
95220 HERBLAY a été nommé liquidateur.
L’AGE du 31/05/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 31/05/2018,nommé
en qualité de liquidateur M. LECORNET
JEAN CLAUDE, demeurant 23 rue de la
République, 60810 Villers-Saint-Frambourg, et fixé le siège de liquidation au
siège social.
Modification au RCS de Pontoise
DIVERS
Additif à l’annonce parue le 02/08/2018
concernant la société DELIA : Chaque action donne droit à une voix. Chaque associé a le droit de participer aux décisions
collectives par lui-même ou par son mandataire. Les cessions d’actions sont soumises à l’agrément préalable des associés qui statuent à l’unanimité des voix.
Par décision du TGI de CERGY-PONTOISE en date du 17/5/2018 le Directeur
de la DNID, Les Ellipses, 3, avenue du
chemin de Presles, 94417 Saint-Maurice
Cedex, a été nommé curateur de la succession vacante de M. RIO Michel décédé
le 21/10/2017 à Argenteuil (95). Réf.
9938033979/GSI. Les créanciers doivent
déclarer leur créance par lettre recommandée avec AR.
12120323 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3 ave du chemin de Presles 94417 SaintMaurice Cedex, curateur de la succession
de M. MARTEL Bernard décédé le
6/6/2017 à Gonesse (95) a établi l’inventaire, le projet de règlement du passif et le
compte rendu de la succession qui sera
adressé ultérieurement au TGI. Réf.
9938029418/GSI.
12120332 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3 ave du chemin de Presles 94417 SaintMaurice Cedex, curateur de la succession
de M. ZUCCHIATTI Gino décédé le
4/7/2008 à PONTOISE (95) a établi le
compte de la succession qui sera adressé
ultérieurement au TGI. Réf.
9937123117/MT.
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
39
Размер файла
11 015 Кб
Теги
Les Echos, newspaper
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа