close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Les Echos - 20 09 2018

код для вставкиСкачать
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ASSURANCES
DE PERSONNES
La fiscalité alourdie
sur l’assuranceemprunteur // P. 2
Santé Prévoyance Retraite Services médicaux
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE // JEUDI 20 SEPTEMBRE 2018 // LESECHOS.FR
ENTREPRISES
& MARCHÉS
Bruxelles
s’attaque
à la forteresse
Amazon
RENAULT DÉVOILE SA VISION
DE LA LIVRAISON DU FUTUR
l La Commission soupçonne Amazon d’abuser
L’ESSENTIEL
COMMENT L’EXÉCUTIF VEUT
AMÉLIORER PARCOURSUP
Le gouvernement réfléchit à des
évolutions pour réduire le stress
des candidats de Parcoursup,
alors que le processus d’affectation prend fin vendredi. // P. 2
PARTICIPATION : LES RÈGLES
DE RÉPARTITION REVUES
Le projet de loi Pacte doit revoir la
répartition des revenus tirés de la
participation entre les salariés
d’une même entreprise, au désavantage des hauts salaires. // P. 3
Malgré un gros bug, SFR
persiste et signe dans le foot
de sa position dominante en matière de données.
l En jeu, les informations collectées par le géant
du commerce électronique auprès de ses clients.
Le constructeur a présenté un
véhicule au look de « lunch box »
sur roues, capable d’effectuer de
façon autonome les livraisons du
dernier kilomètre. // P. 14
NEOEN PREND LE CHEMIN
DE LA BOURSE
argrethe Vestager passe de nouveau à
l’action. Après avoir attaqué Google Shopping et Apple – qui vient de rembourser
les aides indues que l’Irlande lui avait concédées –, la
commissaire à la Concurrence cible un troisième
Gafa : Amazon. Ses services ont annoncé mercredi
avoir lancé une enquête préliminaire sur un éventuel abus de position dominante en matière de gestion des données clients. Sont en cause toutes les
informations collectées auprès des marchands
tiers présents sur sa place de marché. Ces derniers
génèrent la moitié de l’activité commerciale du site
M
Le développeur de parcs éoliens
et solaires a enregistré son document de base auprès de l’AMF. Il
cherche à lever environ 450 millions d’euros. // P. 16
AIR FRANCE : UN MOIS POUR
PARVENIR À UN ACCORD
A l’issue d’une première rencontre avec le nouveau patron d’Air
France-KLM, le syndicat de pilotes SNPL AF espère trouver un
accord sur les salaires. // P. 17
et de confortables royalties. Les données seraient
recueillies notamment par le biais du système de
paiement d’Amazon. Bruxelles a envoyé des questionnaires aux acteurs du marché pour étayer ses
soupçons. Les données collectées permettraient au
géant de Seattle de mieux vendre ses propres
produits. Un avantage commercial qui nourrirait la
science de l’analyse prédictive des ventes que
maîtrisent déjà bien les hommes de Jeff Bezos.
Le marketing personnalisé est considéré comme
la clef du commerce de demain. // PAGE 14
ET L’ÉDITORIAL DE DAVID BARROUX PAGE 7
La hausse des taux d’intérêt
s’accélère aux Etats-Unis
EURONEXT LANCE LE CAC 40
DE L’ENVIRONNEMENT
A l’initiative de Goldman Sachs,
Euronext et CDP vont créer un
indice autour de 40 grandes
valeurs françaises respectueuses
de l’environnement. // P. 28
DETTE L’argent de plus en
plus cher outre-Atlantique,
le taux à 10 ans à plus de 3 %.
CARNET // P. 31
Toujours plus haut. Le taux américain à 10 ans a
dépassé le seuil symbolique de 3 % et évolue à un
niveau inédit depuis 2011. Le taux à 2 ans a battu son
record de 2008. En cause, le resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale, qui se poursuit à un rythme soutenu. Deux hausses des taux
directeurs sont encore attendues cette année, et
entre deux et quatre l’an prochain. Le risque inflationniste commence aussi à peser sur les taux longs.
En Europe, les taux allemands restent bas, les Bund
étant une denrée de plus en plus rare. // PAGE 25
Denis/RÉA
Orange Bank
Le patron
sur le départ // P. 13
Paul Greenwood/BPI/REX//Sipa
Shutterstock
www.henner.com
TÉLÉCOMS Débuts poussifs pour SFR dans le football. L’opérateur, qui
diffusait pour la première fois les matchs de la Ligue des champions sur
RMC Sport, a été submergé par une série de bugs mardi soir. SFR dit
avoir été débordé par une vague de nouveaux abonnés, « 200.000 en une
journée », selon Alain Weill, le PDG de l’opérateur. Ce qui est plutôt une
bonne nouvelle pour le groupe, qui parie sur la convergence entre les
contenus sportifs et les télécoms pour regagner des clients, après en
avoir perdu près de 3 millions ces dernières années. // PAGE 20
Ne
diabolisons
pas l’impôt
à la source
Le Point de vue de
Virginie Calmels
La polémique suscitée par le prélèvement à la source a été exagérée, estime Virginie Calmels. Si les difficultés
existent, notamment pour les entreprises, il n’est question ici que d’un
outil technique destiné à moderniser
la collecte d’impôts. En se perdant en
vaines querelles, on esquive le vrai
sujet : celui du poids des prélèvements obligatoires et de la dépense
publique dans notre pays. Ce sont ces
questions qu’il convient de traiter en
priorité. // PAGE 9
Joe Klamar/AFP
SUR
Theresa May à son arrivée à Salzbourg, mercredi.
NICOLAS BARRÉ
À 7H12 DU LUNDI AU VENDREDI
DANS LE 7H-9H DE NIKOS ALIAGAS
Brexit : les Européens
pressent May d’avancer
Les chefs d’Etat redoutent la fragilité
politique de la Première ministre.
ISSN0153.4831
NUMÉRO 22785
110e ANNÉE
32PAGES
Antilles Réunion 3,70 €. Guyane-St Martin
4,80 €. Belgique 3, 20 €. Espagne 4 €.
Grande-Bretagne 3£40. Grèce 3,70 €. Italie
4 €. Luxembourg 3,40 €. Maroc 28 DH. Suisse
5 , 4 0 F S . Tu n i s i e 4 , 5 T N D. Z o n e C FA
2.800 CFA.
EUROPE Les chefs d’Etat européens se réunissent mercredi et jeudi
en Autriche. L’avenir de l’Irlande et la nature de la relation économique future entre le Royaume-Uni et le reste de l’Union sont toujours
problématiques, comme la question des migrants, éminemment
politique avec les élections européennes l’an prochain. // PAGE 5
ET L’ÉDITORIAL DE JEAN-FRANCIS PÉCRESSE PAGE 7
LE PLUS DUR
SERA DE LES
LAISSER PARTIR
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
02 //
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos
FRANCE
L’écologie ou la politique
de la bouffée d’air
Anne Hidalgo tente de sortir la tête de l’eau en
misant sur l’environnement. A l’heure des difficultés,
l’exécutif veut, lui aussi, se montrer en vert.
LE FAIT
DU JOUR
POLITIQUE
Cécile
Cornudet
our respirer, rien
de mieux que le vert.
« Respirer » est
d’ailleurs le titre qu’Anne
Hidalgo donne au livre
qu’elle s’apprête à publier.
« Un plaidoyer sur
l’environnement et la qualité de
l’air » comme ultime tentative
pour redresser la tête à deux
ans des municipales. Dans
la capitale, la donne n’est pas
totalement nouvelle. Quand il
ne sait pas s’il habite à gauche
ou à droite, le Parisien est
écolo. Ailleurs dans le pays,
le virage est moins évident
et pourtant la politique fleure
bon, là aussi, la peinture verte.
A défaut d’obtenir l’aval
présidentiel sur la taxation
des successions, Christophe
Castaner hausse le ton sur
le glyphosate. Dans une vidéo
inhabituelle, mardi, il donne
six à huit mois au monde
agricole pour avancer dans
sa recherche d’un substitut
au pesticide, faute de quoi,
cette fois, « nous inscrirons
l’interdiction dans le marbre ».
Edouard Philippe tente, lui
aussi, mezza vocce, d’atténuer
son image anti-écolo.
Il présente un « plan vélo »
et prend soin de s’y référer,
mercredi, avant d’inviter les
villes à se saisir de la loi Elan
Dessins Fabien Clairefond pour « Les Echos »
P
pour enclencher de « grandes
opérations d’urbanisme ».
Tout sauf laisser s’installer
l’idée que l’exécutif aurait raté
le coche sur l’écologie.
Emmanuel Macron va ainsi
profiter de son voyage
aux Antilles et de la deuxième
édition du sommet sur la
planète, fin septembre, pour
remettre le climat en tête des
préoccupations françaises.
Car, pendant que l’exécutif
peine à réinventer la politique,
la conscience écologique, elle,
progresse certainement. « Les
Français restent avant tout
préoccupés par les urgences
économiques quotidiennes,
mais les attentes de prise en
compte du défi climatique sont
en hausse », observe Chloé
Morin, d’Ipsos Global Affairs.
Jean-Luc Mélenchon l’a saisi
en faisant sa rentrée sur
ce thème ; les Français n’ont
pas retenu de la démission
de Nicolas Hulot ses failles de
tempérament, mais l’urgence
à agir ; la marche pour
le climat a été un succès.
Au moment où il cherche
l’impossible synthèse du PS
sur l’Europe, Olivier Faure
trouve lui aussi dans l’écologie
une façon de sortir la tête
de l’eau. Il met la transition
écologique quasiment
au même niveau que le social,
et propose un plan
d’investissement de
500 milliards sur cinq ans.
Si l’écologie sauve la politique
– ou du moins la gauche –, à
elle de montrer, concrètement,
que la réciproque est vraie.
ccornudet@lesechos.fr
en bref
La fiscalité de l’assuranceemprunteur va être alourdie
BUDGET
La taxe spéciale sur
les conventions d’assurance s’appliquera à
la totalité de la prime
versée par les assurés
lors des prêts immobiliers et non plus à une
petite partie de celle-ci.
De quoi dégager
jusqu’à 500 millions
d’euros de recettes
pour Action Logement.
Ingrid Feuerstein
@In_Feuerstein
et Solenn Poullennec
@SolennMorgan
Les ménages souhaitant acheter
leur logement risquent d’avoir à
payer un peu plus cher leur assurance de prêt à partir de l’année prochaine. Selon nos informations,
Bercy souhaite en effet profiter du
prochain budget pour alourdir la
fiscalité pesant sur ces contrats qui
garantissent le remboursement du
prêt si l’emprunteur perd son
emploi, devient handicapé ou
décède.
Concrètement, Bercy souhaite
élargir l’assiette de la taxe spéciale
sur les conventions d’assurance
(TSCA) touchant aujourd’hui de
multiples contrats. Dans le cas de
l’assurance-emprunteur, cette taxe
de 9 % s’applique seulement à une
partie de la prime versée par
l’assuré (couvrant l’incapacité de
travail, la perte d’emploi et une partie de l’invalidité). A partir de
l’année prochaine, elle serait, selon
les plans de Bercy, appliquée à
l’ensemble de la prime (en couvrant
la garantie décès). Et ce, pour tous
les nouveaux contrats. Du côté de
Pour les emprunteurs, l’augmentation de la taxe, collectée par les assureurs, risque de leur être
directement répercutée. Photo Shutterstock
l’Etat, cet alourdissement de la fiscalité doit permettre de dégager
quelque 100 millions d’euros de
recettes dès 2019, 180 millions
d’euros en 2020 et 500 millions
d’euros en rythme de croisière, une
fois que les contrats auront été
renouvelés. « Nous supprimons
l’exonération sur la garantie décès
pour plus de cohérence, dans la
mesure où les garanties invalidité et
perte d’emploi ne sont pas exonérées », indique-t-on à Bercy.
Ces sommes seront affectées au
spécialiste du logement social
Action Logement. Celui-ci va perdre 300 millions d’euros par an de
recettes du fait de dispositions prévues par la loi Pacte, et notamment
le relèvement de seuils sociaux,
mais le gouvernement s’est engagé
à compenser ce manque à gagner à
l’euro près. Pour les emprunteurs
en revanche, ce tour de passe-passe
budgétaire n’est pas de bon augure.
L’augmentation de la taxe, collectée
par les assureurs, risque de leur être
directement répercutée. « Tout le
monde va revoir sa politique tarifaire », assure un professionnel. Les
stratégies pourraient cependant
varier selon les acteurs. Certains
pourraient rogner un peu leurs
marges pour limiter l’impact de
l’extension de la taxe sur le coût des
assurances de prêts.
Quelques euros de surcoût
Celles-ci sont encore dans la majorité des cas vendues par les banques
en même temps que leur crédit.
Cependant, pour payer moins cher,
les emprunteurs peuvent choisir de
souscrire un contrat en dehors de
Parcoursup : les pistes d’amélioration
pour réduire le stress des candidats
juillet ? Non, car 25.000 places ont
pu être recyclées en août, du fait de
la démission de candidats sur certains vœux, a dit Frédérique Vidal.
La solution serait donc d’inciter les
jeunes à se désister beaucoup plus
vite de vœux en attente qui ne les
intéressent plus.
ÉDUCATION
Alexandre Benalla nie avoir été
le garde du corps d’Emmanuel Macron
AFFAIRE Très attendu, Alexandre Benalla a été auditionné mercredi par la commission d’enquête du Sénat. Après s’être excusé
des propos qu’il avait tenus sur France Inter contre la commission et son président, Philippe Bas (LR), l’ancien membre du
cabinet d’Emmanuel Macron à l’Elysée a nié avoir été le garde
du corps du chef de l’Etat. Il s’est aussi longuement expliqué sur
son port d’arme, le justifiant par des « motifs de défense et de sécurité personnelle ». L’audition a duré près de trois heures.
A lire sur lesechos.fr
Macron veut un musée-mémorial
pour les victimes du terrorisme
TERRORISME Emmanuel Macron a annoncé mercredi lors de
la cérémonie annuelle d’hommage aux victimes du terrorisme,
aux Invalides à Paris, la prochaine mise en chantier d’un muséemémorial. Un Centre national de ressources et de résilience
(CNRR), chargé d’améliorer la prise en charge des victimes
quelle que soit l’origine du traumatisme, sera également créé
d’ici à la fin de l’année, a annoncé l’Elysée. Le CNRR sera localisé
dans un centre hospitalo-universitaire, au sein de l’une des dix
unités spécialisées dans la prise en charge du psycho-trauma.
SUR
RETROUVEZ DOMINIQUE SEUX
DANS « L’ÉDITO ECO »
À 7H45
DU LUNDI AU VENDREDI
leur banque. « Dans le cadre de ces
contrats individuels, l’augmentation
de la taxe devrait être répercutée sur
les clients car les marges sur ces contrats sont plus resserrées et les primes plus petites », poursuit cette
source, évoquant un surcoût de 2 à
3 euros par mois pour un contrat
d’assurance moyen.
Cette augmentation potentielle
des prix pourrait aussi dissuader les
assurés actuels de renégocier leur
contrat dans l’idée de faire des économies. Le législateur a souhaité
encourager la concurrence sur le
marché de l’assurance-emprunteur, en permettant aux assurés de
changer plus souvent de contrat. La
nouvelle donne fiscale « pourrait
rendre un peu moins attractif le
changement », avance un connaisseur du secteur. n
Le processus d’affectation de Parcoursup
prend fin vendredi.
L’exécutif a déjà
promis
des améliorations.
Démissions : un flux à gérer
Marie-Christine Corbier
@mccorbier
Il y aura « des améliorations », mais
pas de remise en cause de Parcoursup : la ministre de l’Enseignement
supérieur comme le Premier
ministre l’ont déjà dit. La procédure
d’affectation dans l’enseignement
supérieur prend fin vendredi. « Parcoursup a pleinement fonctionné »,
estime Frédérique Vidal, malgré les
2.500 bacheliers qui étaient encore
sans affectation la semaine dernière. Elle évoque les 600.000 candidats (sur 812.000) qui ont « trouvé
leur place fin juillet » et les « 50.000
jeunes de plus que l’an dernier qui
ont pu trouver une formation via
Parcoursup ». Quant aux autres critiques sur les barrières sociales et
géographiques, « 43 % des jeunes de
Créteil se sont inscrits dans des formations à Paris, contre 26 % l’an dernier », rétorque-t-elle, et les lycéens
boursiers ont davantage été acceptés dans les classes préparatoires
parisiennes (+29 % en un an).
Pour l’exécutif, il n’est toutefois
pas question de rééditer les longues
listes d’attente de cet été. Faut-il
pour cela imposer la hiérarchisa-
Pour l’exécutif, il n’est pas question de rééditer les longues listes
d’attente de cet été. Photo Denis Allard/RÉA
tion des vœux, comme sur APB ?
C’est ce que demandent les détracteurs de Parcoursup. La ministre,
elle, ne veut pas entendre parler de
vœux qui seraient figés trop tôt. Les
étudiants doivent pouvoir changer
d’avis, la priorité étant qu’ils soient
satisfaits de leur affectation, même
tardive.
Se désister beaucoup
plus vite
Frédérique Vidal n’a toutefois pas
fermé totalement la porte à la hiérarchisation des propositions.
« Soit les candidats classent les propositions dès qu’ils les reçoivent
[cette année, c’était le 22 mai,
NDLR], soit ils le font après le bac »,
propose François Germinet, de la
Conférence des présidents d’université (CPU). Laurent Champaney,
de la Conférence des grandes écoles
(CGE), plaide aussi pour que les
candidats « classent leurs vœux en
attente, après une première phase de
candidatures libres ».
« Le sujet de fond, c’est l’angoisse
des établissements », glisse un très
bon connaisseur de Parcoursup. Cet été, ils avaient fermé leurs
portes sans connaître le nombre
d’inscrits pour la rentrée. Faut-il
alors arrêter la procédure fin
« La question centrale n’est pas celle
de la hiérarchisation, mais celle de la
gestion du flux de démissions en
août, affirme Hugo Gimbert, chercheur au CNRS et concepteur de
Parcoursup. Il faudrait éventuellement les anticiper pour les candidats
qui ne sont plus intéressés par Parcoursup et ainsi diminuer l’incertitude des formations et des candidats
durant le mois d’août. » Une piste
pourrait être d’envoyer des e-mails
aux étudiants pour qu’ils confirment s’ils sont toujours intéressés
par leurs vœux en attente : ceux qui
ne sont plus intéressés ne répondront pas… Les formations, de leur
côté, « pourraient raccourcir leurs
listes d’attente pour ne pas laisser
[dans l’incertitude] des jeunes qui
n’ont aucune chance d’obtenir une
place dans la formation demandée »,
complète Hugo Gimbert.
Une autre piste à l’étude consisterait à inciter les candidats, au
moment où ils font leur choix, à
postuler dans des formations qui ne
sont pas forcément à côté de chez
eux – il reste 127.000 places disponibles dans l’enseignement supérieur.
La carte interactive créée cette
année sur Parcoursup pourrait
ainsi faire office d’outil de géolocalisation. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FRANCE // 03
Les Echos Jeudi 20 septembre 2018
Epargne salariale : vers une participation
plus égalitaire entre les salariés
ENTREPRISES
Le projet de loi Pacte
sera examiné en
séance à l’Assemblée
la semaine prochaine.
Il devrait revoir
la répartition
des revenus tirés
de la participation
entre les salariés d’une
même entreprise.
Marie Bellan
@mbellan1
Comme le répète souvent le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire,
le projet de loi Pacte a pour objectif
de faire grandir les entreprises.
Mais aussi de mieux répartir les
fruits de la croissance entre les
différents acteurs qui y participent.
La suppression du forfait social sur
l’intéressement versé par les entreprises de moins de 250 salariés en
est un des emblèmes.
Le député (En marche) Stanislas
Guerini veut aller plus loin. Il a proposé un amendement lors de l’examen du texte en commission à
l’Assemblée, la semaine dernière,
qui vise à abaisser le niveau de
salaire au-delà duquel les revenus
tirés de la participation sont plafonnés. Actuellement, le niveau de la
participation est proportionnel au
salaire. Sauf au-delà de quatre fois
le plafond de la Sécurité sociale.
Soit 160.000 euros brut par an.
Au départ, Stanislas Guerini
souhaitait obliger toutes les entreprises à donner le même niveau de
participation à chacun de leurs
salariés. Comme le font déjà
quelques sociétés via un accord
d’entreprise avec leurs partenaires
sociaux. L’amendement présenté
en commission était moins ambitieux puisqu’il prévoyait d’abaisser le plafond, de quatre fois le plafond de la Sécurité sociale à deux
fois ce seuil.
Sujet sensible
Dans ce scénario, 150.000 salariés
seraient perdants via une baisse
de leur participation comprise
entre 500 et 900 euros. En contrepartie, 4 millions de salariés verraient, eux, leur participation
revalorisée d’une dizaine d’euros.
« Les perdants ne sont que 150.000
mais vous allez les entendre, croyezmoi », a réagi Bruno Le Maire en
commission, qui s’est dit défavorable à l’adoption de cet amendement, qui a été finalement retiré.
Conscient que le sujet est sensible
et que le projet de loi doit offrir
davantage de mesures favorables
aux salariés pour être mieux perçu
par l’opinion, Bercy serait cependant prêt à un compromis qui
devrait être adopté en séance la
semaine prochaine. Le plafonnement de la participation entrerait
en vigueur au-delà de trois fois le
Un tiers des seniors
sans emploi ni retraite
sont pauvres
SOCIAL
Combinés, le chômage
de masse et le décalage
de l’âge de la retraite
créent des « poches
de pauvreté » parmi
les seniors.
Solveig Godeluck
@Solwii
Hors de l’emploi, hors de la retraite,
et autour de 60 ans : ces situations
« constituent potentiellement des
poches de pauvreté », explique la
direction de la recherche du
ministère de la Santé (Drees), dans
une étude qui vient d’être rendue
publique. Des poches d’autant
plus visibles que le taux de pauvreté des seniors est relativement
réduit, à 7 %, contre une moyenne
nationale de 14 %.
« En 2015, 1,4 million de personnes
âgées de 53 à 69 ans n’ont perçu ni
revenu d’activité ni pension de
retraite, que celle-ci soit de droit direct
ou de réversion, soit 11 % des personnes de cette tranche d’âge », écrit la
Drees. Le reste se répartit entre 50 %
de retraités et 39 % en emploi. Si le
taux d’emploi a crû ces dernières
années chez les seniors, cette hausse
n’a pas été suffisante pour absorber
le décalage de l’âge légal de la
retraite de 60 à 62 ans. Les seniors
ont pâti de la persistance d’un chômage de masse, sachant qu’il est
encore plus dur pour les chômeurs
âgés de retrouver un poste.
Moins de 1.000 euros
par mois
Une situation qui conduit 32 % de
ces seniors « sans emploi-sans
retraite » à vivre sous le seuil de
pauvreté, c’est-à-dire moins de
1.000 euros par mois. Pis, s’il n’y
avait pas le filet de sécurité des
transferts sociaux, la moitié
d’entre eux quasiment seraient
pauvres. La plupart des seniors
« ni-ni » échappent à la pauvreté,
parce que leur conjoint, lui, touche
un salaire ou une pension. Les
ménages comprenant au moins
une personne dans cette difficile
situation tirent en moyenne 45 %
de leurs revenus de l’activité du
conjoint, 25 % de la pension du
conjoint, et 14 % d’une pension
d’invalidité, d’allocations chômage ou d’une préretraite. Les
revenus du patrimoine pèsent
20 % ; les aides au logement, les
minima sociaux et autres prestations sociales solidaires, 12 %.
« En 2015, 1,4 million
de personnes âgées
de 53 à 69 ans
n’ont perçu
ni revenu d’activité
ni pension
de retraite. »
ÉTUDE DE LA DREES
Cette catégorie « aides sociales »
grimpe sans surprise à 44 % dans
les ménages de seniors intégralement « sans emploi-sans retraite » :
beaucoup d’allocations adulte handicapé, pas mal de RSA, et assez peu
de minimum vieillesse, ce dernier
n’étant versé qu’à partir de 65 ans.
Les « sans emploi-sans retraite »
sont en majorité des femmes (66 %),
se déclarent en moins bonne santé
et sont moins diplômés que les
autres seniors, soulignent les
auteurs de l’étude. Leur niveau de
vie médian s’élevait en 2015 à
1.270 euros par mois. Un montant
bien inférieur à celui des seniors
en emploi (2.090 euros) ou des
retraités (1.860 euros), mais supérieur à celui des 25-52 ans sans
emploi (1.050 euros mensuels). n
Ecarts
de salaires :
Bercy prêt
à une avancée
4 millions de salariés
pourraient voir
leur participation
revalorisée
d’une dizaine d’euros.
plafond de la Sécurité sociale au
lieu de quatre. Cette fois, les perdants ne seraient plus que 70.000,
ave c u n e b a i s s e m oye n n e d e
400 euros. Les gagnants, eux,
n’obtiendraient que quelques euros
de plus. « Cette somme de 400 euros
peut paraître importante, reconnaît
Stanislas Guerini, mais, à ce niveau
de salaire, l’enjeu de la participation
n’est pas le même que pour les salariés aux revenus plus modestes. En
outre, les cadres qui gagnent plus de
trois fois le plafond de la Sécurité
sociale ont souvent accès à d’autres
dispositifs de revenus complémentaires comme les actions gratuites. » n
Le député (En marche) Stanislas Guerini souhaite abaisser
le niveau de salaire au-delà duquel les revenus tirés
de la participation sont plafonnés. Photo Jacques Demarthon/AFP
Après avoir rejeté
en commission
à l’Assemblée
un amendement
qui prévoyait
de publier les écarts
de salaires par quartile
dans les grandes
entreprises, Bercy
se dit désormais
prêt à accepter une
publication du salaire
médian, plus parlant
que le seul salaire
moyen, qui peut déjà
être obtenu avec
les données publiées
dans le bilan social
des entreprises.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
04 // FRANCE
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos
en bref
Sécu : « un milliard d’économies »
sur le médicament en 2019, selon Buzyn
SANTÉ Le gouvernement prévoit de nouvelles baisses de prix
sur le médicament pour réaliser « un milliard d’euros d’économies » dans le cadre du budget de la Sécurité sociale qui sera
présenté la semaine prochaine, a indiqué mercredi la ministre
de la Santé, Agnès Buzyn. Le budget de la Sécu inclut chaque
année des mesures pour limiter le coût des produits de santé.
Pour 2018, près de 1,5 milliard d’euros d’économies étaient ainsi
programmées, dont 480 millions de baisses de prix sur les
médicaments et 100 millions sur les dispositifs médicaux.
Education nationale : 2.600 postes
supprimés en 2018 dans le secondaire
É D U C AT I O N Q u e l q u e
Michael Lumbroso/RÉA
2.600 postes d’enseignants
seront supprimés l’an prochain dans les collèges et
lycées publics, et environ
1.900 seront créés dans le
primaire, selon des chiffres
du ministère de l’Education nationale. Si l’on y
ajoute 400 postes dans les
services administratifs et
600 dans l’enseignement
privé, ce sont 3.600 suppressions de postes prévues pour 2018, toutes catégories confondues.
L’investissement des collectivités
territoriales attendu en hausse de 7 %
BUDGET La reprise de l’investissement des collectivités locales
entamée en 2017 devrait s’accentuer cette année (+7 % après
+6,8 % l’an dernier) grâce aux communes, actives à l’approche
des municipales de 2020, mais aussi aux départements, qui restaient sur huit années de recul, estime La Banque Postale. Cette
hausse est traditionnelle à ce stade du cycle électoral municipal
et devrait, pour les mêmes raisons, se prolonger en 2019. Malgré
cette embellie, le niveau des investissements des collectivités
reste sensiblement en retrait de ses plus hauts récents (2013),
juste avant que l’Etat ne commence à réduire ses dotations.
Le gouvernement temporise
sur la réforme des métropoles
COLLECTIVITÉS
LOCALES
Le projet d’absorption
de l’échelon
départemental
par les métropoles
achoppe, notamment
sur la réforme
du financement
des aides sociales.
Matthieu Quiret
@MQuiret
« C’est une affaire compliquée », soupire-t-on au ministère de l’Intérieur.
Le gouvernement vient de freiner le
projet de loi métropole consistant à
supprimer l’échelon départemental dans les plus grosses villes. Mercredi matin, le Premier ministre,
qui clôturait le congrès de France
urbaine devant les patrons de
métropoles, n’a même pas dit un
seul mot du sujet, très attendu.
Voilà qui contraste avec l’allant
qu’avaient semblé montrer l’Elysée
et le ministère de l’Intérieur ces
six derniers mois, lors de deux réunions avec les représentants des
plus grandes villes. Fin juillet,
Emmanuel Macron avait même
convié Jean-Luc Moudenc (Toulouse), Alain Juppé (Bordeaux),
Christian Estrosi (Nice), Damien
Castelain (Lille) et Johanna Rolland (Nantes). Plusieurs parlementaires impliqués sur la question
s’attendaient même à un projet de
loi-cadre avant la fin de l’année,
Le Premier ministre Edouard Philippe devant les patrons de métropole, mercredi à Paris,
en clôture du congrès de France urbaine. Photo Anne-Christine Poujoulat/AFP
fixant les grandes orientations audelà des prochaines élections
municipales.
Fusion pure et simple
Sur le fond, le dispositif du gouvernement pour renforcer les compétences des huit plus grandes métropoles est en effet plus clair que le
premier schéma de rationalisation
évoqué par Emmanuel Macron
pendant sa campagne. Paris, Marseille et Lyon seraient traitées à part
via des statuts uniques. C’est déjà le
cas de Lyon depuis que Gérard Collomb a récupéré sur le territoire de
la métropole en 2015 les compétences du département du Rhône
(aides sociales, insertion, etc.).
Le gouvernement prop ose
d’appliquer aux cinq autres grandes
intercommunalités le modèle lyonnais. Leurs départements sont trop
grands pour être absorbés dans la
métropole, le conseil départemental continuerait donc d’exister sur le
territoire restant. Contrairement à
ses propos des premiers mois, le
gouvernement serait même prêt à
passer outre l’opposition des présidents de départements concernés.
Pas tous convaincus
Sauf que du côté de l’exécutif, on
refuse de porter seul ces opérations
qui pourraient être alors perçues
comme une recentralisation. « On
attend que les présidents de métropole
assument localement leur projet. Ce
n’est pas le cas pour l’instant », indique un ministre. D’autant que les
cinq patrons des métropoles concernées ne sont pas tous convaincus. Le
délégué général de France urbaine,
Olivier Landel, rétorque que les
métropoles assumeront ces projets
une fois que la réforme délicate du
financement des aides sociales
départementales (RSA, APH, etc.)
sera réglée. Pas question pour elles
de reprendre une compétence dont
l’Etat ne finance plus que la moitié de
sa charge. France urbaine assure
néanmoins que les discussions se
poursuivent. Il reste six mois avant
que la proximité des élections municipales n’interdise de légiférer. n
Le PS prône une « rupture »
avec « l’Europe libérale »
di
Vendre
avec
os
Les Ech
POLITIQUE
Olivier Faure a
présenté mercredi
les grandes lignes
du projet de son parti
pour les prochaines
européennes.
Il veut un plan
d’investissements
de 500 milliards
pour la transition
écologique.
Videz-vous la tête avec
un magazine qui la remplit
Pierre-Alain Furbury
@paFurbury
Le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, au siège du parti,
mercredi. Photo Chamussy/Sipa
Cinq pages d’explications et dix-sept
propositions. A huit mois du scrutin,
et alors qu’il est en grande difficulté
dans les enquêtes d’opinion, le Parti
socialiste a dévoilé ce mercredi,
« après de longues semaines de travail », le socle de son projet pour les
européennes. Le texte, « rédigé par
l’ensemble des sensibilités du parti » −
a insisté Olivier Faure, son premier
secrétaire − et adopté mardi soir en
bureau national, doit encore être
enrichi, notamment par les militants, appelés à s’exprimer via Internet jusqu’à la fin du mois de septembre. Mais la ligne est, elle, arrêtée : les
socialistes mèneront campagne en
prônant une « rupture claire » avec
« l’Europe libérale ».
fère » entre « les libéraux » et « les
souverainistes ». « Si nous donnons
le sentiment que la seule alternative à
l’Europe libérale est le retour en
arrière, ce sera un jour le retour
en arrière », a-t-il mis en garde,
excluant toute alliance avec les partis de droite au Parlement européen
et appelant « l’ensemble des gauches
et des écologistes » à mener des
« combats communs ».
« Combats communs »
Le libéralisme a « trahi la promesse
du projet européen » et « conduit,
sous l’emprise de majorités de droite,
à l’austérité, à la libre concurrence
sans limite, à la régression sociale »,
est-il écrit dans le document, qui ne
cite pas Emmanuel Macron mais le
met dans le même sac. « Si nous
voulons donner un avenir à l’Europe,
cela passe forcément par la gauche »,
a plaidé Olivier Faure, qui espère
s’immiscer dans le duel « morti-
« Le projet européen
est abîmé, contesté
et aujourd’hui
gravement
menacé. »
LE TEXTE DU PS
SUR L’EUROPE
Taclant les « excès de la mondialisation » et se posant en héraut d’une
« Europe providence », le PS propose, sans entrer dans le détail, un
« Buy European Act » (confier la
commande publique « prioritairement » à des acteurs européens), un
salaire minimum dans les pays de la
zone euro et une approche moins
dogmatique du droit de la concurrence. Il défend surtout un budget
européen « ambitieux » (sans le chiffrer), grâce à de « nouvelles ressources propres », comme la taxe sur les
Gafa et les multinationales, la taxe
sur les transactions financières et
un ISF européen… Objectif : financer une « mobilisation en faveur de la
jeunesse » et, face à l’« urgence » de la
transition écologique, un plan
d’investissements de 500 milliards
d’euros sur cinq ans. Manière de
faire les yeux doux, lui aussi, aux
électeurs écologistes. Pour le Parti
socialiste, qui dit vouloir « une alternative progressiste et écologiste », les
investissements pour l’environnement devraient d’ailleurs être sortis
du calcul des 3 % de PIB de déficit.
S’il a promis un « engagement
total » de l’ensemble de la direction
dans la campagne − lui compris, donc
−, Olivier Faure a botté en touche sur
le nom de la tête de liste, qui aura pour
tâche de « redonner de la fierté » aux
socialistes. Un travail de titan. Pendant la présentation du projet, au
siège du parti, la pancarte « PS »
accrochée à l’avant du pupitre s’est
décollée, tombant à terre dans un
bruit sec. « N’y voyez aucun signe ! » a
exhorté le premier secrétaire. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 05
Les Echos Jeudi 20 septembre 2018
MONDE
en
chiffres
ÉTATS-UNIS : LE DÉFICIT
COURANT RAMENÉ À 2 %
ROYAUME-UNI :
L’INFLATION ACCÉLÈRE
Le déficit courant
des Etats-Unis a diminué
au deuxième trimestre
grâce à une croissance
soutenue des exportations,
selon le département
du Commerce.
Le déficit courant s’est
contracté à 101,5 milliards
de dollars, soit 2,0 % du PIB,
contre 2,4 % du PIB
au premier trimestre.
L’inflation au Royaume-Uni
a connu une accélération
surprise en août pour
atteindre un plus haut en six
mois, une mauvaise nouvelle
pour les Britanniques. La
hausse des prix s’est établie
à 2,7 % sur un an le mois
dernier, portée par le
renchérissement des biens
culturels, des transports et
de l’habillement, selon l’ONS.
+0,5 %
LA HAUSSE
DE LA PRODUCTION
INDUSTRIELLE EN POLOGNE
La production industrielle en
Pologne a augmenté en août
de 0,5 % par rapport au mois
précédent, en données CVS,
après être restée stable
en juillet et avoir augmenté de
0,1 % en juin, selon le Bureau
national des statistiques.
Brexit : les Européens ménagent May
sans pour autant céder sur le fond
montrant ouverts à une surveillance
des frontières plus souple, voire partagée avec les Britanniques.
l Les chefs d’Etat
européens
se réunissent
mercredi et jeudi
à Salzbourg.
l Ils devraient
apporter un peu
de soutien à la
Première ministre
britannique.
Joe Klamar/AFP
Fortes divergences
EUROPE
La fragilité politique de Theresa May fait redouter aux Vingt-Sept une fin de négociation chaotique.
Gabriel Grésillon
— Bureau de Bruxelles
Alexandre Counis
— Correspondant à Londres
Un peu de pommade ne peut pas
faire de mal. Alors que les dirigeants
européens se réunissent à Salzbourg,
mercredi soir et jeudi, le Brexit sera,
une fois de plus, au menu des discussions. Compte tenu du caractère
« informel » de ce sommet, aucune
décision n’est attendue. Mais cela ne
devrait pas empêcher les Européens
d’envoyer quelques signaux positifs
sur les négociations en cours. Le but :
apporter un peu de soutien à Theresa
May alors que sa fragilité politique à
Londres fait redouter aux Vingt-Sept
une fin de négociation chaotique.
Les propositions formulées par la
Première ministre conservatrice
comme base de négociation avec
Bruxelles sur l’après Brexit restent
très contestées à Londres, et notamment à l’intérieur de son propre parti.
Ce qui laisse planer, in fine, le risque
d’un rejet par le parlement britannique de l’accord qui pourrait être
Un sommet
extraordinaire
possible mi-novembre.
trouvé avec Bruxelles. Il s’agira néanmoins, pour une large part, d’un
effort de communication. Car deux
questions cruciales continuent de
faire obstacle à un accord apaisé :
l’avenir de l’île d’Irlande et la nature
de la relation économique
future. Donald Tusk, le président du
Conseil européen, a d’ailleurs
demandé à Londres des propositions
« retravaillées » sur ces sujets.
Sur le premier point, il reste difficile de réconcilier les exigences contradictoires de l’Union et du Royaume-Uni au sujet de la frontière entre
Nord et Sud de l’île. Seule piste explorée : une « dédramatisation », selon
les mots d’un spécialiste. En insistant
sur le fait que, depuis 1998, des alignements réglementaires ponctuels
existent déjà entre le Nord et le Sud et
qu’il suffirait de les étoffer. Et en se
Mais Londres continue d’insister sur
un point central : la question irlandaise ne peut se résoudre indépendamment de la relation future entre
le Royaume-Uni et l’UE. Or les divergences à ce sujet restent fortes. Londres, qui souhaite continuer à bénéficier de la libre circulation des biens,
se heurte à une opposition très ferme
d’un groupe de pays emmenés par
l’Allemagne, la France, les Pays-Bas et
le Danemark. Ils redoutent une relation future dans laquelle Londres
bénéficierait d’avantages indus.
Lors d’un discours prévu mercredi
soir, Theresa May devait s’inscrire en
faux contre cette accusation. « Ce que
nous proposons est un arrangement
équitable, (...) sans saper le marché unique », devait-elle marteler. Pour elle, il
« serait contrebalancé par une relation
forte sur la sécurité ».
En attendant, la promesse britannique de maintenir un alignement
sur les normes des produits vendus
sur le marché européen est loin de
satisfaire les Européens. « En réalité,
l’engagement britannique n’inclut pas
les normes relatives aux modes de pro-
duction, sociaux ou environnementaux », décrypte un diplomate qui
assure que celles-ci peuvent peser
« plus de la moitié du coût d’un produit ». Les Vingt-Sept redoutent que
peu à peu, le Royaume-Uni diverge
des standards de l’UE pour mieux
concurrencer ses voisins.
Quant au scénario consistant à se
contenter, dans l’accord de retrait,
d’une déclaration délibérément floue
sur la relation future, il est encore loin
d’être accepté. Même si un geste dans
cette direction est possible, les VingtSept s’entendent sur le fait qu’un texte
trop vague serait, à plus long terme,
« terriblement nocif », assure un
diplomate.
Ces deux sujets seront au menu du
déjeuner ce jeudi, au cours duquel les
Vingt-Sept ont prévu de faire le point
avec leur négociateur en chef, Michel
Barnier. Ils pourraient aussi décider
de se revoir à l’occasion d’un sommet
extraordinaire les 13 et 14 novembre.
« Malheureusement, un scénario de
“no deal” reste possible. Mais si nous
agissons de manière responsable, nous
pouvons éviter une catastrophe », a
prévenu Donald Tusk.
(
Lire l’éditorial de
Jean-Françis Pécresse
Page 7
Le dossier migratoire pris en otage par l’exploitation politique en Europe
Au sommet de Salzbourg,
la question migratoire est
une fois de plus au menu
des dirigeants européens.
Catherine Chatignoux
@chatignoux
Trois ans après le pic de la crise
migratoire, les dirigeants européens
vont consacrer, une nouvelle fois,
l’essentiel de leur rencontre à Salzbourg, à sa résolution. Si les flux ont
fondu depuis la grande vague de
2015, la question des migrants a pris
un tour politique, rendant le sujet
brûlant dans la perspective des élections européennes de mai.
Il est même emblématique de la
confrontation qui s’annonce, entre
« nationalistes » et « progressistes »,
selon la terminologie employée par
Emmanuel Macron. Marine Le Pen
a lancé sa campagne électorale le
week-end dernier autour d’une
variation sur la « déferlante migratoire » qui s’abat sur l’Europe tandis
que le représenta nt du parti
d’extrême droite autrichien, le FPÖ,
dénonçait « l’islamisation du
continent ».
La Commission européenne a
jeté la semaine dernière ce qui lui
reste de poids politique pour d’ultimes propositions destinées à aider
les Etats à gérer les arrivées de
migrants et à trouver une solution
européenne à ce défi. Les chances
d’accord sont faibles, même sur les
outils à première vue les plus consensuels. Il n’y a guère que le durcissement des politiques de retour des
migrants dans leur pays d’origine
qui soit unanimement souhaité.
Accélération des procédures, raccourcissement des délais de recours
et allongement des durées de maintien en rétention avant l’expulsion,
tout cela séduit, du Hongrois antimigrants Viktor Orbán au président
français Emmanuel Macron. Pour le
reste, les frictions demeurent. Le
renforcement des frontières extérieures ne passe pas, car la Commis-
sion propose qu’il soit conduit par
l’Agence des gardes-côtes Frontex
qu’elle suggère d’alimenter en hommes – jusqu’à 10.000 en 2020 – et en
moyens financiers.
Embourbé
Le Premier ministre hongrois n’a
pas tardé à accuser les « bureaucrates de Bruxelles » de vouloir prendre
à la Hongrie « les clefs » de ses frontières, balayant l’argument de
Bruxelles selon lequel cette agence
se contenterait d’aider les Etatsmembres à accueillir, enregistrer,
voire reconduire les migrants
déboutés sans « assumer la défense
des frontières ». Le Premier ministre
Il est urgent de stopper les dérives
du management moderne pour redonner
du sens au travail !
tchèque, Andrej Babis et son homologue slovaque, Peter Pellegrini,
sont tout aussi sceptiques : « Il faut
dire à Malte, à l’Italie, à la Grèce et à
l’Espagne qu’ils recevront plus
d’argent. Ils ont chacun leurs propres
gardes-frontières, ils n’ont pas besoin
de Frontex », a déclaré le premier.
Le volet purement « solidaire » de
la politique européenne d’asile est
lui, totalement embourbé. Paris et
Berlin souhaiteraient pérenniser les
solutions prises dans l’urgence cet
été après le refus du gouvernement
italien de laisser débarquer des
navires de migrants, comme
l’« Aquarius » début juin. Il y a, selon
l’Elysée, une quinzaine d’Etats euro-
péens prêts à se « partager » sur une
base volontaire les demandeurs
d’asile, une fois ces derniers conduits dans un port sûr de la côte
nord de la Méditerranée. « L’Italie
est-elle prête à entrer dans cette logique ? » s’interroge-t-on à Paris. Rien
n’est moins sûr. Le parti d’extrême
droite de Matteo Salvini tire profit
électoralement de son absolutisme
vis-à-vis des migrants. Donald Tusk,
le président du Conseil européen, a
parfaitement résumé le problème
actuel de l’Europe, à défaut de savoir
le surmonter : « Si les uns cherchent
à résoudre la crise pendant que
d’autres veulent l’exploiter, elle restera insoluble. » n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
06 // MONDE
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos
Extrême pauvreté : la Banque
mondiale sonne l’alarme
Le président sud-coréen
réussit de justesse à
relancer le dialogue entre
Pyongyang et Washington
l Les conflits au Moyen-Orient et l’évolution des pays africains risquent
d’entraver l’objectif d’éradication de l’extrême pauvreté dans le monde d’ici à 2030.
l Sur les vingt-cinq dernières années, la part de la population mondiale vivant
avec moins de 1,9 dollar est passée de plus de 25 % à 10 %.
8,4
INTERNATIONAL
Richard Hiault
@RHIAULT
L’extrême pauvreté explose dans la
région d’Afrique du Nord et du
Moyen-Orient. Dans un rapport
complet sur le sujet à paraître mioctobre, la Banque mondiale a
dévoilé, mercredi, les grandes tendances. « Cette région est la seule à
avoir enregistré entre 2013 et 2015 un
doublement du nombre de personnes
vivant avec moins de 1,9 dollar par
jour », constate Carolina SánchezPáramo, directrice chargée de la
pauvreté à la Banque mondiale. Le
pourcentage de la population extrêmement pauvre dans cette région
est passé de 2,7 % de la population
totale à 5 % en deux ans. Près de
19 millions de personnes sont concernées.
Ce chiffre est sans doute inférieur
à la réalité. La Banque mondiale ne
dispose pas de statistiques concernant la situation en Libye. La guerre
en Syrie et au Yémen explique largement ce résultat désastreux. Non
seulement les conflits privent ces
personnes de revenus, mais ils ont
détruit en grande partie les infrastructures sanitaires, d’éducation et
d’approvisionnement en énergie.
Autant de services qui font défaut et
qui aggravent l’appauvrissement de
la population. Rien qu’au Yémen, la
Banque mondiale estime que
8,4 millions de personnes souffrent
d’insécurité alimentaire grave et
risquent de mourir de faim ; 16 millions n’ont pas accès à l’eau potable
et à l’assainissement et 16,4 millions
n’ont pas accès à des soins de santé
adéquats. Les pays d’Afrique subsaharienne ne sont guère mieux lotis.
MILLIONS DE PERSONNES
AU YÉMEN
souffrent d’insécurité
alimentaire grave et risquent de
mourir de faim ; 16 millions
n’ont pas accès à l’eau potable
et 16,4 millions n’ont pas accès
à des soins de santé adéquats.
L’institution multilatérale y enregistre quand même un recul de
l’extrême pauvreté entre 2013
et 2015. La part de la population
concernée par ce fléau est passée de
42,5 à 41,1 %. « C’est un chiffre encore
très élevé et qui sera difficile à réduire.
La nature de la croissance de ces
pays, stimulée par des secteurs à forte
intensité de capital ou à faible valeur
ajoutée du travail, ne permet pas
de bénéficier à l’ensemble de la popu-
lation », explique Carolina
Sánchez-Páramo.
Eradiquer la pauvreté
Si l’on y ajoute le fait que la croissance de la population africaine est
supérieure à celle des autres pays
dans le monde, la probabilité d’une
hausse de l’extrême pauvreté est
loin d’être négligeable pour la
région. Le Nigeria, en proie aux
ex a c t i o n s d e B o ko H a r a m , a
même supplanté l’Inde comme le
pays abritant le plus grand nombre
de personnes extrêmement pauvres, souligne la Banque mondiale.
Dans un tel contexte, l’institution
multilatérale s’inquiète des objectifs de développement durable
adopté au Nations unies. L’un d’eux
est d’éradiquer la pauvreté dans le
monde. L’objectif de la banque est
de parvenir sous le seuil de 3 % d’ici
à 2030. En 2015, 736 millions de personnes étaient considérées comme
extrêmement pauvres. Sur les
vingt-cinq dernières années, la part
de la population mondiale vivant
avec moins de 1,9 dollar est passée
de plus de 25 % à 10 %. Le taux, indique la Banque, pourrait même être
voisin de 8,6 % aujourd’hui, selon
son estimation. Un résultat remarquable mais en danger. Parvenir à
3 % d’ici à 2030 dépendra en grande
partie de l’évolution du continent
africain. Selon les prévisions de la
banque, cet objectif de 3 % requiert
que le revenu des personnes faisant
partie des 40 % les plus pauvres, au
niveau mondial, croisse de 8 % ou
plus chaque année jusqu’en 2030.
Une gageure : entre 2000 et 2015, les
pays d’Afrique subsaharienne n’ont
jamais atteint un tel niveau. n
Au Brésil, les classes moyennes de plus en plus fragilisées
La conjoncture porteuse
des années 2000 a permis
aux classes moyennes
d’émerger. Mais les
difficultés actuelles de
l’économie menacent les
plus fragiles qui pourraient
retomber dans la pauvreté.
Michel De Grandi
@MdeGrandi
La population brésilienne qui
s’apprête à élire son nouveau président présente un profil qui a considérablement évolué depuis les
« années Lula » (2003-2009). Le
pays, qui à lui seul représente 38 %
du PIB de l’Amérique latine, a vu le
nombre de pauvres considérablement se réduire en même temps
qu’émergeait une classe moyenne.
Selon les modes de calcul, elle est
évaluée entre 50 % et 60 % de la
population.
En gommant les extrêmes, les très
pauvres et les ultra riches, une étude
menée par l’AFD (Agence française
de développement) montre qu’à
61 %, la population est aujourd’hui
constituée de ces classes moyennes,
très hétérogènes aussi bien en termes de catégorie socioprofessionnelle, d’éducation ou encore de statut dans l’emploi. Il existe une classe
moyenne aisée, occupant des
emplois stables et une autre beaucoup plus fragile et plus vulnérable.
Cette dernière représenterait entre
39 % et 83 % de l’ensemble de cette
classe émergente.
Cette fragmentation s’explique en
partie par la conjoncture économique. Durant les années 2000, le Brésil a connu une dynamique hors normes grâce essentiellement à la
Les ménages ont recours au crédit et consomment plus. Photo Christian Tragni/Redux-RÉA
demande chinoise en matières premières agricoles et en produits
miniers. C’est l’époque où Lula a
mené une politique très sociale en
lançant par exemple la « bolsa familia »(2004) qui a permis à quelque
40 millions de pauvres de sortir de
leur précarité. Le retournement de
conjoncture des années 2010, puis la
récession en 2015 et 2016 ont considérablement fragilisé ces classes
émergentes, certaines d’entre elles,
notamment les familles récemment
sorties de la pauvreté étant susceptibles d’y retomber.
Un jugement très sévère
Sous les mandats de Dilma Rousseff
(2009-2016), « le recours au crédit a
explosé », note l’étude, tandis que la
propension à épargner est devenue
plus erratique. Toutes les strates en
« L’équipement
en nouvelles
technologies
apparaît comme un
marqueur fort de
l’appartenance à la
classe moyenne. »
Une étude menée par
l’Agence française
de développement
revanche consomment : des voitures, des logements, des nouvelles
technologies aussi. « L’équipement
en nouvelles technologies apparaît
comme un marqueur fort de l’appartenance à la classe moyenne », note
l’étude. Sur 30 ménages représentatifs interrogés, « la totalité d’entre
eux détiennent au moins un téléphone portable souvent de dernière
génération, 27 ont accès à l’Internet,
23 disposent d’un ordinateur et 17
détiennent à leur domicile un téléphone fixe ».
Si elles placent la santé, l’éducation et la sécurité publique au cœur
de leurs préoccupations, elles rejettent, comme le reste de la société
brésilienne, le système politique
quelle que soit l’échelle du pouvoir et
portent un jugement très sévère sur
la corruption endémique du pays. n
Le président sud-coréen, Moon Jae-in, va se rendre ce jeudi
avec Kim Jong-un au sommet du mont Paektu, un lieu
symbolique de la mythologie du régime nord-coréen.
ASIE
Kim Jong-un
a accepté quelques
concessions
symboliques
pour entretenir
les tractations
avec les Etats-Unis.
Il prévoit
de se rendre
à Séoul avant
la fin de l’année.
Yann Rousseau
@yannsan
— Correspondant à Tokyo
Mission accomplie. En déplacement en Corée du Nord pour
trois jours de tractations exceptionnelles, le président sudcoréen, Moon Jae-in, a réussi de
justesse à relancer le dialogue
entre le régime de Kim Jong-un
et les Etats-Unis. Estimant que
Pyongyang n’avait pas prouvé,
depuis le sommet de Singapour
en juin, sa volonté d’entamer le
démantèlement de son arsenal
nucléaire, la Maison-Blanche
avait considérablement ralenti,
ces dernières semaines, ses
contacts avec la Corée du Nord
et soufflé le froid sur le processus de détente enclenché dans
la péninsule depuis le début
de l’année.
Bataillant pour sauver ce
processus et éviter un retour des
discours bellicistes, Moon
Jae-in, lui-même fils de réfugiés
nord-coréens et grand militant
d’un rapprochement entre les
deux Corées, a obtenu, mercredi, de Kim Jong-un quelques
gestes qui devraient rassurer
Washington. « Après ces discussions, les dirigeants de Corée du
Sud et des Etats-Unis vont pouvoir discuter des moyens d’accélérer les échanges entre le Nord et les
Etats-Unis », a assuré, depuis
Pyongyang, Chung Eui-yong, le
conseiller à la Sécurité nationale
du président sud-coréen.
Pour la première fois, le
régime nord-coréen s’est ainsi
engagé à « fermer de façon
permanente » le site de tests
de moteurs de missile et le pas
de tir de Tongchang-ri. Le pays
a vaguement laissé entendre
que des experts étrangers
pourraient même observer
cette destruction.
Une déclaration vague
Le régime a encore promis le
futur démantèlement de son
complexe nucléaire de Yongbyon, où il a, pendant des
années, produit du plutonium
pour ses bombes atomiques et
également enrichi de l’uranium.
Mais, précise la déclaration
signée mercredi entre Kim
Jong-un et Moon Jae-in, l’arrêt
de ce site ne se fera que si les
Etats-Unis prennent « des
mesures correspondantes. »
Cette déclaration vague suggère
que Pyongyang exige toujours,
avant d’entamer une forme de
dénucléarisation, une déclaration américaine marquant formellement la fin de la guerre
avec la Corée du Nord.
A Washington, cette exigence
aura agacé les conseillers les
plus méfiants de Donald Trump
mais n’a pas semblé émouvoir
le président américain qui
a immédiatement salué les
conclusions du sommet coréen.
Pyongyang a « accepté des
inspections nucléaires, sujettes
à des négociations finales. […]
Très enthousiasmant ! » a tweeté
le dirigeant américain qui ne
cesse de louer son propre génie
diplomatique, depuis sa rencontre avec Kim Jong-un à Singapour, et ne peut plus, dès lors,
reconnaître publiquement les
revers des négociations avec
Pyongyang.
Conscient de l’extrême fragilité de cette situation, Moon
Jae-in s’efforce, en parallèle, de
cimenter la relation directe
entre les deux Corées pour
qu’elle puisse survivre à un éventuel coup de froid avec les EtatsUnis. Dans leur déclaration
commune, les deux dirigeants
ont ainsi multiplié les annonces
symboliques fortes.
Pour la première
fois, le régime nordcoréen s’est engagé
à « fermer de façon
permanente »
le site de tests de
moteurs de missile
et le pas de tir
de Tongchang-ri.
Ils ont révélé que Kim
Jong-un allait se rendre pour
la première fois à Séoul avant
la fin de l’année. Ils ont aussi
indiqué qu’ils comptaient faire
acte de candidature commune
à l’organisation des Jeux Olympiques de 2032.
Envisageant de retisser des
liens économiques, totalement
coupés, ils ont évoqué une connexion prochaine entre leurs
réseaux ferrés et une éventuelle
réouverture, si les sanctions
internationales étaient assouplies, de la zone industrielle
intercoréenne de Kaesong. Situé
au Nord, le site abritait jusqu’en
2016 une centaine d’entreprises
sud-coréennes qui employaient
près de 50.000 ouvriers nordcoréens.
Voulant témoigner de la sincérité de ses mains tendues, le
président sud-coréen va se rendre ce jeudi avec Kim Jong-un au
sommet du mont Paektu, un
lieu symbolique de la mythologie du régime nord-coréen. La
légende d’Etat assure que Kim Ilsung avait lancé sa révolution
coréenne depuis les pentes de
cette montagne située à la frontière avec la Chine. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 07
Les Echos Jeudi 20 septembre 2018
SOMMAIRE
idées&débats
Le meilleur du Cercle
des Echos
La Chronique
Le Point de vue
Art et culture
Stratégie
Derrière la pauvreté,
le déclin de l’industrie française
Avec Trump, la fin du dollar roi ?
Prélèvement à la source :
le vrai sujet est le poids des impôts
Quand Picasso voyait la vie en bleu et rose
Dacia, le coup de génie
qui a transformé Renault
LES ÉDITORIAUX
DES « ÉCHOS »
Le dernier combat
de l’Europe
Boll pour « Les Echos »
Moteur franco-allemand :
Berlin ne répond plus
Gabriel Grésillon
@GGresillon
— Bureau de
Bruxelles
Il devait relancer l’Union. Avec sa
mécanique restaurée et sa puissance sans égale sur le continent, le
« moteur franco-allemand » allait à
nouveau faire des merveilles,
comme aux grandes heures de la
construction européenne. C’était en
tout cas le projet du candidat
Emmanuel Macron. Interrogé sur
ce qu’il ferait « face à Angela Merkel », celui-ci avait rétorqué, sur TF1 :
« Je ne suis pas face à Berlin, je suis
avec Berlin. » Mais, un an et demi
plus tard, Berlin n’est pas au rendezvous. Certes, le président français n’a
pas eu de chance : au moment où il
prenait les rênes du pouvoir, l’Allemagne basculait dans l’incertitude
politique. Une campagne électorale
qui a figé toutes les discussions, puis
de longues semaines de tractations
ont été nécessaires pour que la première puissance européenne accouche enfin d’un gouvernement. Un
temps précieux a été perdu, dont on
mesure aujourd’hui la valeur : alors
que les élections européennes se
profilent, la tendance à la radicalisation des positions politiques est déjà
perceptible sur la scène européenne. La construction de compromis sur les grands enjeux que doit
affronter le continent s’annonce
complexe. Emmanuel Macron, qui
espérait brandir des avancées concrètes, risque de devoir arriver à ces
élections avec, à nouveau, un projet.
Mais au-delà des tergiversations
politiques de l’Allemagne, une autre
réalité s’impose à la France : dans
une Union à Vingt-Huit, la capacité
d’entraînement du couple franco-allemand n’est plus ce qu’elle était.
Cela est apparu au grand jour après
l’accord de Meseberg. Dans ce compromis laborieux, Paris et Berlin
proposaient de fixer un cap pour
réformer la zone euro. Mais dans le
reste de l’Union, un très net agacement était perceptible. « Il serait
peut-être bien que les Français et les
L’ANALYSE
DE LA RÉDACTION
Dans une Union à
Vingt-Huit, la capacité
d’entraînement
du couple francoallemand n’est plus
ce qu’elle était.
Au-delà des difficultés
internes d’Angela
Merkel, les doutes
sur la volonté de
Berlin d’avancer sur
les dossiers européens se font jour.
D
Les points à retenir
Derrière une unité de façade
•laborieusement
construite,
l’Allemagne, concentrée sur ses
problèmes intérieurs, se
montre réticente à suivre le cap
fixé avec la France.
A l’approche des élections
européennes, la dynamique
entre Berlin et Paris s’essouffle,
alors que les autres Etats
digèrent mal la mainmise
franco-allemande sur les
grands sujets.
Pendant que les Allemands
renforcent leur poids dans les
instances, les Français gardent
une approche trop théorique.
•
•
Allemands s’intéressent aussi à ce
qu’on a à dire », lâchait un diplomate, amer, le lendemain. Berlin et
Paris se voyaient-ils en chefs de
l’Europe, convaincus que l’intendance suivrait ? Lors de la réunion
des ministres des Finances de juillet,
une douzaine d’entre eux ont clairement fait savoir que la position franco-allemande ne leur convenait pas.
Une fronde inédite.
Que s’est-il passé ? La France et
l’Allemagne sont-elles devenues
trop petites par rapport à l’ensemble
que constitue l’Union ? Vu de
Bruxelles, une autre piste semble
plus convaincante : sur les deux parties du moteur, l’une a calé. Le budget de la zone euro ? Il est encore très
loin d’être concrétisé. Le projet d’une
taxe sur les géants de l’Internet ?
Après avoir fait mine de le défendre,
Berlin envisage de renoncer. Dans
les Eurogroupes, ce sont encore les
Allemands, murmure -t-on à
Bruxelles, qui imposent que les discussions sur l’avenir de la zone euro
se déroulent à 27, c’est-à-dire en intégrant les pays qui ne sont pas encore
membres. Une stratégie de dilution
qui traduit « une réelle volonté de ne
pas avancer », selon un observateur
averti. Mêmes atermoiements sur le
projet d’une assiette fiscale commune pour l’impôt sur les sociétés.
Là où Paris et Berlin faisaient mine
de vouloir coopérer rapidement, la
dynamique s’est essoufflée : Berlin
ne répond plus.
Rétrospectivement, la déclaration de Meseberg suscite des doutes.
Elle contenait en effet quelques petites bombes susceptibles d’exaspérer
les Allemands les plus conservateurs. Non seulement il était question d’œuvrer à une taxe sur les transactions financières, sur le modèle
de ce qui se fait en France, mais l’idée
d’une assurance-chômage européenne était aussi évoquée. Sa concrétisation impliquerait que le contribuable allemand vienne en aide,
indirectement, aux chômeurs d’un
autre pays. Aujourd’hui, certains se
demandent si Berlin n’a pas lâché
ces sucreries à Paris, sans réel engagement politique, pour mieux faire
passer la pilule d’un texte tout en
retenue sur les grands projets
d’Emmanuel Macron pour la zone
euro. La frilosité allemande se manifeste enfin sur le futur budget pluriannuel de l’Union – une négociation capitale et qui conditionne
toutes les politiques européennes.
Alors que Berlin se disait prêt à contribuer plus fortement au budget
pour combler une partie du manque laissé par le Brexit, son nouveau
ministre des Finances, Olaf Scholz,
semble faire machine arrière.
Si l’on peut trouver des excuses à
l’Allemagne, frileuse à quelques
semaines d’élections en Bavière, une
chose est certaine : le logiciel français doit être revu. Fidèle à son travers récurrent, Paris a abordé la plupart de ces discussions avec l’objectif
de convaincre de la pertinence de ses
vues. Berlin, en face, pratique plutôt
le rapport de force. L’Allemagne
place de plus en plus ses pions sur la
scène bruxelloise – à l’image de la
nomination très controversée, au
printemps, de Martin Selmayr au
poste de secrétaire général de la
Commission, qui n’a suscité aucune
réaction marquée de Paris. Elle qui
truste déjà presque tous les postes
clefs dans l’architecture financière
de l’UE lorgne même la présidence
de la Commission, dit-on. Une Commission qu’elle sait aussi utiliser,
envoyant Jean-Claude Juncker à
Washington pour plaider la cause
de l’industrie allemande. Elle va jusqu’à la mobiliser sur le débat entre
heure d’hiver et heure d’été, un sujet
qui passionne outre-Rhin.
La France, elle, manque d’alliés
pour offrir une réelle alternative.
C’est tout l’enjeu des tournées européennes qu’effectue Emmanuel
Macron : il est urgent pour la France
de trouver du soutien et d’offrir une
résistance physique, et non pas théorique, à cette Allemagne en roue
libre. Une urgence qui rend d’autant
plus tragique l’actuelle guerre des
mots entre Paris et Rome… n
Contrairement à ce que nous, peuples de
France et des pays fondateurs de l’Europe,
avons trop longtemps voulu penser, le
populisme n’est pas soluble dans la
prospérité. C’est l’amère leçon commune aux
deux sujets qui empoisonnent le sommet
informel des dirigeants réunis à Salzbourg :
Par
la gestion de la sortie du Royaume-Uni de
Jean-Francis
l’Union et la politique d’accueil des réfugiés
Pécresse
venus d’Afrique, du Moyen-Orient ou des
Balkans. Création de centres de
La
débarquement et de tri des migrants à nos
prospérité
portes – ou, maintenant, au plus loin de nos
frontières –, transformation de Frontex en
n’est plus
une véritable agence européenne de gardela priorité
côtes et garde-frontières comme le proposent
du projet
Bruxelles et Paris, reflux de bateaux en
Méditerranée : les solutions en débat à
européen.
Salzbourg ne sont pas glorieuses, mais elles
amorcent le seul combat qui vaille désormais aux yeux d’une
majorité d’Européens, celui de leur protection. Il n’est plus d’aucune
utilité de prendre la mesure de la « submersion migratoire ».
Fantasme ou réalité ? Fantasme et réalité. Le fait est qu’il n’est plus un
pays qui ne se vive en état de crise migratoire – manière commode de
ne pas dire crise d’identité – et n’échappe à ces vagues nationalistes
montées du tréfonds des âmes sombres. Presque un an après
qu’Emmanuel Macron a présenté son « initiative » pour refonder
l’Europe autour d’un noyau franco-allemand et d’une zone euro
renforcée, l’agenda des priorités a profondément changé. Placer la
croissance et la prospérité au centre du projet européen est, hélas,
devenu d’une parfaite inutilité. Les régurgitations fascistes en
Allemagne, les manifestations racistes aux Pays-Bas ou les
soubresauts extrémistes en Suède montrent que la courbe de la
tolérance n’est pas indexée sur celle du chômage. Parce qu’un grand
marché intégré est probablement dans notre intérêt mutuel, le
processus de convergence fiscale et sociale entre les économies
française et allemande mérite d’être poursuivi, pour autant
qu’Emmanuel Macron et Angela Merkel le puissent ou le veuillent.
Mais ni les résultats économiques ni le fédéralisme économique ne
peuvent être une réponse aux populismes qui menacent de déferler,
en mai 2019, au Parlement européen pour défaire ce qu’il reste de
l’UE. Après l’Union économique et monétaire, le moment est venu de
porter une Union de protection de défense. Et de laisser au dehors de
cette maison commune les passagers clandestins du destin
européen. A la Hongrie de Viktor Orbán, et aux autres qui continuent
de récuser le nouveau Frontex au motif que cette agence fédérale
empiéterait sur leur souveraineté, les descendants des pères
fondateurs seraient bien inspirés de rappeler qu’ils n’ont rien à faire
dans la famille européenne. L’Europe n’est pas un self-service.
(
Lire nos informations
Page 5
Liberté surveillée
Par David Barroux
Pour les Gafa, la planète digitale est désormais coupée en trois. Entre
une Amérique qui n’a aucune raison de mettre des bâtons dans les
roues de ses géants du numérique et une Chine qui leur a le plus
souvent claqué la porte aux nez, émerge une nouvelle doctrine
européenne qui n’interdit pas aux seigneurs 2.0 de se développer sur
le Vieux Continent, mais qui entend les placer sous une forme de
liberté surveillée. Après Apple condamné à hauteur de 13 milliards
d’euros pour des pratiques fiscales jugées illégales, Google puni pour
abus de position dominante dans le dossier Android et qui va devoir
mettre de l’eau dans son vin sur celui des droits voisins et du respect
de la propriété intellectuelle, c’est désormais Amazon qui se retrouve
dans le viseur européen en raison de ses pratiques commerciales.
Quant à Facebook, dont le patron-fondateur, Mark Zuckerberg, a été
sommé de venir témoigner devant les Parlementaires européens, il
est tout particulièrement visé par la nouvelle politique sur la
protection des données personnelles – le fameux règlement RGPD –
qui s’impose à l’échelle mondiale à toutes les entreprises qui
s’intéressent aux consommateurs européens. Que Donald Trump
refuse de freiner l’essor et la montée en puissance des Gafa, cela peut
se comprendre. Vu des Etats-Unis, à l’heure du soft-power et de la
cyberguerre, les géants du numérique sont des vecteurs quasigéopolitiques de la puissance américaine. Impensable de les affaiblir
si cela devait en plus laisser le champ libre à des rivaux chinois
digitaux tout aussi puissants (Baidu, Tencent, Alibaba…). Mais, entre
un monde américain dans lequel tout est permis ou presque, un
monde chinois dans lequel tout est interdit ou presque, l’Europe est
légitime lorsqu’elle cherche à faire émerger une troisième voie. Il faut
encourager cette démarche tant qu’elle sera pragmatique et pas
idéologique ou motivée par une forme de protectionnisme.
(
Lire nos informations
Page 14
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
08 // IDEES & DEBATS
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos
LES ARTICLES LES PLUS LUS SUR LES ECHOS.FR
opinions
1. Renault dévoile sa vision de la livraison du futur
2. RMC Sport rate son premier rendez-vous avec la Ligue des champions
3. La France devient une société de déconsommation
4. Oscaro.com lève 30 millions d’euros
5. Un senior sans emploi ni retraite sur trois vit sous le seuil de pauvreté
LE MEILLEUR DU
CERCLE DES ÉCHOS
DANS LA PRESSE
ÉTRANGÈRE
Derrière la pauvreté,
le déclin de l’industrie
française
Le Venezuela
et les menaces
d’intervention militaire
NOUVEAU PLAN « Emmanuel Macron a
récemment lancé un nouveau plan de lutte
contre la pauvreté auquel l’Etat va consacrer
8,5 milliards d’euros. La France compterait
8,6 millions de “pauvres” et l’Insee indique
que la pauvreté touche 38,3 % des
chômeurs. On doit donc s’interroger sur
l’état de la société française et les
performances de notre machine
économique. »
CERCLE VICIEUX « Pourquoi l’économie
française est-elle en difficulté ? L’explication
se trouve dans l’effondrement de
l’industrie […]. La place du secteur industriel
dans le PIB est passée de 25 % au milieu des
années 1970 à 10 % (hors BTP) aujourd’hui.
Au même moment, les effectifs industriels
sont passés de 6,2 millions à
2,7 millions. […] Il s’est ensuivi un
accroissement, année après année, des
dépenses publiques pour remédier aux dégâts
causés à la population par la défaillance du
secteur industriel. D’où des prélèvements
obligatoires de plus en plus élevés pour
financer ces dépenses, ce qui a conduit,
finalement, à une asphyxie de l’économie. »
UN CAS À PART « La France est le pays
d'Europe où la part de l'industrie dans le PIB
est devenue la plus faible : elle est aussi le
pays en Europe où les dépenses publiques
sont les plus fortes, et les prélèvements
obligatoires les plus élevés, par rapport au
PIB. La corrélation entre ces trois
phénomènes est tout à fait évidente, mais,
curieusement, personne ne semble l'avoir
encore noté. »
a
A lire en intégralité sur Le Cercle :
lesechos.fr/idees-debats/cercle
mots de trop du secrétaire géné•ralLes
de l’Organisation des Etats américains : lors de son passage à Cúcuta,
principal point d’entrée des Vénézuéliens en Colombie, Luis Almagro a évoqué la possibilité d’une intervention
militaire contre Caracas. Une déclaration qui a suscité de nombreux remous
en Amérique latine. Pour sa part, le
« Financial Times » estime, dans un
éditorial, qu’autant on peut comprendre – à la limite – les appels de Donald
Trump à ce genre d’intervention et de
sénateurs républicains juste avant les
élections de mi-mandat, autant de la
part du diplomate uruguayen, cela ne
passe pas. Certes, plus de deux millions
de Vénézuéliens ont pris la route de
l’exode en raison de l’effondrement
économique et politique de leur pays,
provoquant une crise migratoire dont
les proportions pourraient être proches de celle connue en Méditerranée.
« Mais, affirme le quotidien britannique, une intervention militaire serait
irréaliste, insensée et probablement contre-productive. La dernière “splendide
petite guerre” en Amérique latine était
l’invasion américaine au Panama en
1989. Mais le Venezuela n’est pas le
Panama. » Sans oublier qu’il faut déterminer quelle armée serait disposée à le
faire. La Colombie s’est en tout cas prononcée contre. « Aujourd’hui, estime le
“FT”, ce qu’il faut c’est une bonne
réflexion à tête froide sur la stratégie à
adopter, surtout quand des solutions
rapides comme une invasion sont évoquées. » Un observateur à Caracas
confiait récemment néanmoins que
l’armée vénézuélienne ne tiendrait pas
longtemps si la Colombie et le Brésil
unissaient leurs forces militaires, mais
une opération pourrait être désastreuse.— J. H.-R.
LE LIVRE
DU JOUR
Retour sur
la deuxième gauche
LE PROPOS HEC, devenu
professeur au Collège de France,
Pierre Rosanvallon revient, dans
cet ouvrage plus personnel qu’à
l’accoutumée, sur son itinéraire
intellectuel. Il s’ensuit la revue,
sur un demi-siècle, des élans puis
de l’engourdissement de la gauche
antitotalitaire, suivis d’un
retournement en faveur des
populistes. Les nouveaux
économistes, la nouvelle droite
et les néoréactionnaires sont la
cible de Rosanvallon. Les projets
et réalisations de la Fondation
Saint-Simon et de la toujours
dynamique République des idées
sont décodés, avant un appel
au renouveau, pour la gauche,
et l’annonce d’un programme de
travail qui portera sur
l’émancipation et une nécessaire
nouvelle théorie de l’égalité.
L’INTÉRÊT Le livre importe pour
le projet général dans lequel il
s’inscrit : l’étude du libéralisme et
de la démocratie. On lira avec
intérêt les piques contre le
libéralisme intégral (et un Hayek
Notre Histoire intellectuelle
et politique – 1968-2018
Pierre Rosanvallon, Seuil, 2018,
431 pages, 22,50 euros.
qui refusait le vote) et
l’antilibéralisme intégral (chez
un Bourdieu, un Alain de Benoist
ou les essayistes en vogue). Au
total, cette pièce d’une œuvre
importante intéressera tous ceux
qui aspirent à de la clarté, par
exemple, pour préciser ce que les
uns et les autres abhorrent ou
célèbrent avec « l’hydre à cent
têtes du néolibéralisme ».
— Julien Damon
Luke Sharrett/Bloomberg
La pauvreté, en France, puise sa source
dans le fléchissement du secteur
industriel, explique l’économiste Claude
Sicard. Pour lutter contre la pauvreté, il
faut donc relancer la machine
économique. Un plan ne suffira pas.
Moyen d’échange et réserve de valeur
offrant le plus de sécurité, le dollar
n’est toutefois pas irremplaçable.
Avec Trump, la fin du dollar roi ?
Cela fait plusieurs décennies que le dollar perd de son influence.
Les politiques hostiles de Donald Trump envers la Chine et l’Iran
pourraient bien précipiter la fin de la monnaie américaine en tant
que première devise mondiale.
LA
CHRONIQUE
de Jeffrey
Sachs
n 1965, le ministre français des
F i n a n c e s Va l é r y G i s c a r d
d’Estaing avait qualifié de « privilège exorbitant » les avantages conférés aux Etats-Unis grâce au statut du
dollar en tant que principale monnaie
de réserve mondiale. Ces atouts diminuent aujourd’hui avec la montée de
l’euro et du renminbi chinois. Et voici
désormais que les guerres commerciales mal avisées et les sanctions contre
l’Iran du président américain Donald
Trump sont vouées à accélérer la prise
de distance par rapport au dollar.
Les Etats-Unis tirent pourtant trois
avantages économiques majeurs du
rôle clef du dollar sur le plan monétaire.
Un premier avantage réside dans la
capacité à emprunter à l’étranger en
dollars. Lorsqu’un Etat emprunte dans
une devise étrangère, il peut risquer la
faillite ; ce n’est pas le cas lorsqu’il
emprunte dans sa propre monnaie.
Un deuxième avantage réside dans
l’activité bancaire : les Etats-Unis, et
plus précisément Wall Street, tirent un
revenu significatif de la vente de services bancaires au reste du monde. Le
troisième avantage se situe au niveau
du contrôle réglementaire : l’Amérique gère soit directement, soit conjointement, les plus importants systèmes
de règlement de la planète, ce qui lui
confère la possibilité majeure de contrôler et limiter les flux de financements liés au terrorisme, au trafic de
stupéfiants, à l’évasion fiscale et à
d’autres activités illicites.
Ces avantages n’existent cependant
que si les Etats-Unis fournissent des services monétaires d’excellente qualité au
reste du monde. Si le dollar est largement utilisé, c’est parce qu’il se démarque comme la devise la plus pratique, la
moins coûteuse, mais aussi comme
l’unité de compte, le moyen d’échange
et la réserve de valeur offrant le plus de
sécurité. Le dollar n’est toutefois pas
irremplaçable. La gestion monétaire
américaine a sérieusement flanché au
E
fil des années, et les mauvais choix
de Trump pourraient bien précipiter la
fin de la prédominance du dollar.
Dès les années 1960, la mauvaise gestion budgétaire et monétaire américaine a conduit à la rupture en 1971 du
système de Bretton Woods, caractérisé
par un taux de change rattaché au dollar, lorsque l’administration Nixon a
unilatéralement mis fin au droit des
banques centrales étrangères d’échanger leurs dollars en or. Cette désintégration du système fondé sur le dollar a été
suivie par une décennie d’inflation élevée aux Etats-Unis et en Europe, puis
par une désinflation soudaine et coûteuse en Amérique au début des années
1980. La tourmente du dollar a constitué un facteur clef de motivation pour
l’Europe sur le chemin de l’unification
monétaire de 1993, qui a culminé avec le
lancement de l’euro en 1999.
Les politiques
trumpiennes sur
« l’Amérique d’abord »
annoncent
l’affaiblissement du rôle
du dollar, et celui de
New York en tant que
centre financier planétaire.
De même, les erreurs de l’Amérique
dans la gestion de la crise financière
asiatique en 1997 ont contribué à
convaincre la Chine d’amorcer l’internationalisation du renminbi. La crise
financière mondiale de 2008, qui est
apparue à Wall Street puis s’est rapidement propagée au monde, a elle aussi
éloigné un peu plus le monde du dollar,
au profit de monnaies concurrentes.
Aujourd’hui, les guerres commerciales et les sanctions inconsidérées du
président Trump sont certainement
vouées à accentuer cette tendance. De
même que le Brexit met à mal la City
londonienne, les politiques trumpiennes sur « l’Amérique d’abord » annoncent l’affaiblissement du rôle du dollar,
et celui de New York en tant que centre
financier planétaire.
La guerre commerciale lancée
contre la Chine est une tentative maladroite et presque absurde de retarder
l’ascension économique de la Chine, en
s’efforçant d’asphyxier les exportations
du pays et son accès aux technologies
occidentales. Mais s’il est possible que
des barrières douanières et non douanières écorchent la croissance de la
Chine à court terme, elles ne changeront pas de manière décisive sa trajectoire ascendante sur le long terme.
Il faut davantage s’attendre à ce
qu’elles renforcent la détermination de
Pékin à s’affranchir de sa dépendance
vis-à-vis des Etats-Unis, et à redoubler
d’efforts dans le renforcement militaire,
dans les investissements massifs dans
les technologies de pointe, et dans la
création d’un système mondial des
paiements basé sur le renminbi en tant
qu’alternative au dollar.
Le retrait de Trump de l’accord de
2015 sur le nucléaire iranien, et la réimposition de sanctions contre la République islamique pourraient bien engendrer des conséquences tout aussi
importantes dans le déclin du rôle
international du dollar. Le Conseil de
sécurité des Nations unies a voté à l’unanimité le soutien à l’accord nucléaire et
le rétablissement des relations économiques avec l’Iran. Les autres pays, conduits par la Chine et l’UE, œuvreront
désormais activement pour contourner les sanctions américaines, notamment en court-circuitant le système des
paiements en dollars.
A ce jour, les chefs d’entreprise américains soutiennent Trump, qui les
comble de déréglementations et baisses d’impôts sur les sociétés. Malgré des
déficits budgétaires, le dollar demeure
solide à court terme, les réductions
d’impôts ayant alimenté la consommation américaine et élevé les taux d’intérêt, ce qui attire les capitaux étrangers.
Néanmoins, dans les prochaines
années, les politiques budgétaires coûteuses ainsi que les mesures commerciales et les sanctions aventureuses de
Trump affecteront l’économie américaine et le rôle du dollar dans la finance
mondiale. Combien de temps s’écoulera-t-il avant que les entreprises et gouvernements se ruent vers Shanghai plutôt que Wall Street, pour émettre leurs
obligations en renminbis ?
Jeffrey Sachs, économiste, est
directeur de l’Institut de la Terre
à l’université Columbia.
Ce texte est publié en collaboration
avec Project Syndicate.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
IDEES & DEBATS // 09
Les Echos Jeudi 20 septembre 2018
LES ARTICLES LES PLUS PARTAGÉS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
art&culture
1. Un tiers des seniors sans emploi ni retraite vivent sous le seuil de pauvreté
2. Oscaro.com lève 30 millions d'euros
3. Trois ans après le dieselgate, les voitures « sales » encore plus nombreuses
4. Benalla devant le Sénat : « Je n’ai jamais été le garde du corps d’Emmanuel Macron »
5. Macron-Collomb : il n’y a pas de ruptures douces
LE POINT
DE VUE
de Virginie Calmels
Prélèvement à la
source : le vrai sujet
est le poids des impôts
e prélèvement à la source a fait
couler beaucoup d’encre, et en
fera sans doute couler encore
beaucoup dans les mois qui suivront sa
mise en place. Depuis le début de ce
débat, alimenté par les doutes exprimés
au plus haut sommet de l’Etat, des dizaines d’arguments ont été donnés pour
défendre ou pour conspuer ce mécanisme de prélèvement de l’impôt sur le
revenu, qui deviendra effectif dès janvier 2019. Or, comme toujours, les vieux
réflexes ont conduit majorité et opposition à s’enfermer dans des postures, torturant les arguments pour les mettre au
service d’une idée arrêtée. Il s’agit pourtant et avant tout d’un mécanisme technique, qui ne mérite ni excès d’éloge ni
excès d’opprobre.
Lors de mes expériences professionnelles à l’étranger, j’ai été confrontée au
prélèvement à la source, dont je reconnais la modernité et l’efficacité. Celui-ci
permet un étalement sur douze mois de
l’impôt et un paiement en adéquation
avec ses revenus du moment. Une
simultanéité qui correspond davantage, selon moi, à nos manières de vivre
et de consommer. Au-delà, cette
réforme permettra sans doute au salarié français de mieux réaliser le poids
réel de la fiscalité française et son
impact direct sur son pouvoir d’achat. Il
ne s’agit pas, pour autant, de nier les difficultés pour les entreprises que pourrait engendrer ce nouveau dispositif,
dont nul ne mesure encore très bien les
potentielles failles techniques.
Cela étant dit, ces considérations ne
doivent pas nous éloigner du cœur du
débat : le niveau de prélèvement obliga-
toire, l’opacité de notre système
d’impôts et de taxes, et la complexité de
la fiche de paie. En 2018, le niveau de
prélèvements obligatoires avoisine les
45 % du PIB, ce qui place la France dans
le peloton de tête des pays de l’OCDE et
ne rend au contribuable sa liberté fiscale qu’au 23 juillet. Cette réalité est le
fruit d’un processus historique qui a
conduit à donner à l’Etat toujours plus
de poids et de moyens. A cela, cette
réforme technique ne changera rien. Et
si comme l’explique le porte-parole de
la direction générale des finances publiques, Stéphane Couderc, « personne ne
paiera un euro de plus d’impôt à cause du
prélèvement à la source », force est de
constater que personne ne paiera non
plus un euro de moins…
LE POINT
DE VUE
Pourquoi le plan
santé de Macron
est prometteur
L
de Mickael Benzaqui
Le prélèvement à la
source est avant tout un
mécanisme technique.
L’urgence absolue :
baisser la dépense
publique et les impôts
Pourtant, c’est bien là que se situe
l’urgence absolue : baisser la dépense
publique et consécutivement baisser
les impôts, en osant redéfinir le périmètre d’action de l’Etat et insuffler des
méthodes de management et d’évaluation issues du privé.
Au-delà de cette question, il faut
s’interroger sur la philosophie de
l’impôt. Le système fiscal français, par
la complexité de ses dispositifs et
l’abondance de ses niches fiscales, ne
permet plus aux contribuables d’en
comprendre les tenants et les aboutissants. Et moins d’un Français sur deux y
contribue directement. Plus personne
ne s’intéresse non plus à l’exigence du
consentement à l’impôt, affirmée à
l’article 14 de la Déclaration des droits
de l’homme et du citoyen du
26 août 1789, selon lequel « tous les
citoyens ont le droit de constater, par euxmêmes ou par leurs représentants, la
nécessité de la contribution publique, de
la consentir librement, d’en suivre
l’emploi, et d’en déterminer la quotité,
l’assiette, le recouvrement et la durée ».
Or d’année en année, la représentation
nationale ne fait que reconduire les
dépenses, et donc les impôts et les
taxes, comme si la décision de percevoir ne leur appartenait plus. Ce renoncement est l’une des causes cachées du
« ras-le-bol fiscal », qui gagne toujours
plus de terrain.
Plus que jamais, il est donc essentiel
que nous revenions aux fondements de
l’impôt et à la redéfinition du périmètre
d’action de l’Etat, pour ensuite aborder
sereinement la baisse de la fiscalité. Les
mesures techniques ne constituent en
ce sens qu’un point de détail au regard
de la nécessaire réforme de la fiscalité.
Voilà typiquement une non-réforme,
autrement dit le petit arbre qui tente
de cacher la forêt !
Quand Picasso voyait la vie
en bleu et rose
Judith Benhamou-Huet
@judithbenhamou
EXPOSITION
ligne le commissaire de
l’exposition, par ailleurs
Paris, Musée d’Orsay,
directeur du musée
Pablo Picasso a vécu quajusqu’au 6 janvier 2019.
Picasso, Laurent Le Bon.
tre-vingt-douze ans. On
www.musee-orsay.fr.
La conclusion qu’on tire
évalue sa production totale
Le musée Picasso présente
au sortir d’Orsay est que
de p eintures à plus de
jusqu’au 13 janvier 2019
Picasso dans ses périodes
4.000 œuvres. Entre ses 20
une exposition sur la
bleue et rose n’est pas en
et ses 25 ans, il aurait pronotion de chefs-d’œuvre
gestation. Son génie est
duit 120 toiles. A cette épochez le maître espagnol.
déjà abouti. « Picasso rebat
que, le jeune Espagnol est
www.museepicassoparis.fr
sans cesse les cartes dans
encore un enfant du
son œuvre », insiste LauXIXe siècle : il a regardé intensément les
rent Le Bon. En 1901, il produit une peinture
Cézanne, les Van Gogh et Toulouse-Lautrec
aux couleurs fauve et au style presque poindans lesquels il puise sa verve. Sa vie est
tilliste. Quelques mois plus tard, il tombe
misérable dans son petit appartement paridurablement dans le bleu, avant même le
sien du boulevard de Clichy. Mais toute son
suicide de son meilleur ami, Carlos Casageéducation, avec un père peintre sans succès
mas, qu’il représente sur son lit de mort, sur
et une mère qui lui disait : « Si tu deviens solfond cobalt en trois exemplaires, réunis à
dat, tu seras général. Si tu deviens moine, tu
Paris. Il se vautre dans les sujets sombres
finiras pape » le pousse vers l’excellence.
aux tonalités assorties, inspirés par sa visite
Alors il produit dans une frénésie extravade l’hôpital-prison pour femmes de Saintgante, même quand il n’a pas d’argent pour
Lazare. Elles peuplent son monde et elles
s’acheter une toile.
sont maigres, malades, seules.
Il ne faut pas rater les « Pierreuses au
Génie abouti
bar », sublime étude moderne sur les
La nécessité de travailler est telle qu’il
ombres et la lumière, venue du musée de
recouvre une peinture d’une autre peinHiroshima. Au tournant de 1904 et 1905, la
ture ou qu’il peint sur les deux côtés du suplumière revient chez Picasso et, avec elle, est
port, comme on peut le voir dans la remarintroduit un rose qui va prendre plusieurs
quable exposition qui vient d’ouvrir au
aspects. Une salle clef est consacrée à cette
Musée d’Orsay, avec un tableau double face
nouvelle exploration au milieu de laquelle
de 1901. L’exposition « Picasso. Bleu et
trône « Fillette au panier de fleurs », faurose » concentre un nombre exceptionnel
nesse à la tête fatiguée et au corps de petite
de chefs-d’œuvre des années 1900 à 1906 :
fille, de la collection Rockefeller, tableau
300 peintures, dessins, gravures, sculptuvendu en mai 2018 pour 120 millions de dolres sont rassemblés pour une présentalars. Elle s’offre toujours au regard, aussi
tion « qui ne devrait pas se reproduire », soutriste, cent treize ans plus tard. n
Picasso. Bleu et rose
Virginie Calmels est chef
d’entreprise, présidente de DroiteLib’
et première adjointe au maire
de Bordeaux.
300 peintures, dessins, gravures, sculptures de Picasso sont rassemblés
au Musée d’Orsay. Photo Musée d’Orsay / Sophie Crepy - Succession Picasso 2018
n tout, 54 mesures pour transformer le système de santé.
Emmanuel Macron a dévoilé sa
vision de notre système de santé, avec
une « punchline » claire : « Prendre soin
de chacun. » Si d’aucuns le pensaient
libéral sur tous les sujets, le président a
pris le contre-pied en réaffirmant la
place de l’Etat sur les questions de santé,
louant par la même occasion le jacobinisme de notre modèle.
Faire de notre système de santé un
des piliers de l’Etat providence du
XXIe siècle : voilà le credo développé par
Emmanuel Macron qui s’inscrit dans le
temps long, « pour les cinquante ans à
venir ». L’objectif présidentiel est affiché : se glisser dans les pas des pères
fondateurs de notre système de santé,
soixante ans après les ordonnances
Debré et la création des CHU.
Pour cela, le plan santé s’articule
autour de trois axes : regagner du
temps médical et soignant, une
meilleure coordination des acteurs
pour fluidifier les parcours et améliorer
la qualité et la pertinence des soins.
Les mesures annoncées ne sont pas
nouvelles et proposées parfois de longue date par les professionnels du secteur : suppression du numerus clausus
à l’entrée des études, définition d’hôpitaux et cliniques de proximité, création
d’assistants médicaux, mise en place
d’un espace numérique patient, structuration de la médecine de ville au sein de
communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS), évolution d’un
financement plus orienté vers la qualité
E
et les parcours de soins, modernisation
du statut de médecin hospitalier… Prises une à une, les mesures ne sont certes
pas révolutionnaires, mais combinées
et mises en œuvre dans un calendrier
serré, elles constituent un véritable big
bang pour le monde de la santé.
Prises une à une,
les mesures ne sont
pas révolutionnaires.
Mais combinées et mises
en œuvre dans un
calendrier serré, elles
constituent un véritable
big bang pour le monde
de la santé.
Cette transformation profonde ne
p ourra se faire sans embarquer
l’ensemble du monde de la santé, aux
attentes parfois diamétralement opposées. Mais, contrairement au quinquennat précédent, l’exécutif a pris soin de
rallier très tôt les professionnels à la
vision présidentielle et de les impliquer
fortement dans ces transformations.
Aussi, l’installation avenue de Ségur
d’Agnès Buzyn, médecin reconnue et à la
légitimité peu contestable, a été le premier signe d’ouverture. Depuis près de
dix-huit mois, la ministre de la Santé s’est
efforcée à renouer un à un les liens préalablement distendus avec des acteurs du
monde de la santé, pressé d’oublier les
affres du quinquennat Hollande.
En février dernier, le Premier ministre avait lancé les travaux sur la stratégie de transformation du système de
santé autour de cinq chantiers : la
réforme du financement et des rémunérations, la formation des professionnels, la qualité et la pertinence des soins,
le numérique en santé et l’organisation
territoriale. Les grandes lignes étaient
fixées et les idées affinées au gré des
échanges… mais toujours pas de mesures concrètes.
Le plan santé arrive ainsi à point
nommé : les professionnels de terrain
commençaient à s’impatienter ! Toutefois, sur de nombreux sujets, le gouvernement ne rentre pas dans le détail et
renvoie à des concertations prochaines.
Reste à savoir si l’exécutif sera suffisamment habile pour mettre fin aux oppositions classiques entre ville et hôpital,
entre généralistes et spécialistes, entre
médecins et autres professionnels de
santé, ou encore entre public et privé.
Sur ce sujet, comme sur d’autres, les
Français sont impatients de voir dans
leur quotidien les effets des mesures
annoncées, notamment en termes
d’accès aux soins. Si les attentes sont
immenses, le risque de déception semble l’être bien davantage.
Mickael Benzaqui est médecin
de santé publique, conseiller médical
de la Fédération nationale des
établissements d’hospitalisation
à domicile.
Le Japon en mode hip-hop
Philippe Noisette
@philippenoisett
DANSE
dans la partition de Régis
Baillet, et la modernité. Sur
Kader Attou, Jann Gallois,
le plateau, les figures
Sous l’intitulé « JaponisTokyo Gegegay
s’enchaînent sans temps
mes 2018 », la rentrée choParis, théâtre de Chaillot,
mort pour révéler les indivirégraphique est riche de
01 53 65 30 00,
dualités ; le hip-hop de
spectacles traditionnels et
du 18 au 21 septembre.
Attou épouse les silhouettes
de créations made in Japan.
Lyon, Biennale de la danse,
dans une série de déclinaiCe « Triple Bill #1 » a, lui, des
www.biennaledeladanse.com
sons bluffantes. Les danallures de voyage d’étude,
seurs paraissent rebondir
avec d’un côté la fine fleur des danses urbaiau sol ou décoller par la seule force d’un bras
nes hexagonales, Jann Gallois et Kader
comme appui. Le plus beau, dans cette collaAttou, et de l’autre des interprètes japonais
boration, tient sans doute à l’écoute réciprotriés sur le volet.
que entre le chorégraphe et son quintette de
« Reverse » de Jann Gallois séduit par son
solistes. Avec pour seul décor les lumières de
parti pris, un travail au sol constant, et des
Cyril Mulon, « Yoso » laisse entrevoir le
variations de fréquence. Les cinq danseurs
talent généreux de ces garçons dans le vent.
rampent littéralement puis expérimentent
La soirée se termine par une anomalie
un vivre-ensemble dans une ronde dispertoute japonaise : la prestation des Tokyo
sée. On croit voir les foules de jeunes promeGegegay avec leur chef de troupe Mikey. Ce
neurs du quartier Shibuya de Tokyo. A
groupe, mix de danse et de pop mainsmoins que ce ne soit un monde futuriste déstream, s’est fait connaître en gagnant des
humanisé. Hayate, Jona, Katsuya, Sakyo et
concours télévisés et en multipliant les vues
Takashi ont parfois du mal avec la fluidité de
sur YouTube. Ce qui justifie sans doute leur
Gallois qui tient à distance la seule virtuosité.
présence à ce « Triple Bill #1 » créé à YokoIls retrouvent leurs marques dans « Yoso »
hama cet été. Leur évocation du milieu sco(Eléments), seconde pièce du programme.
laire a semblé ravir nos voisines de rang
adolescentes. Pour notre part, entre mauTalent généreux
vais play-back et chorégraphies succinctes,
Kader Attou s’est intéressé au Godai, les
on a subi Tokyo Gegegay plus qu’autre
« cinq grands éléments ». Surtout, il tire un
chose. Preuve qu’au Japon le grand écart
trait d’union entre la tradition, notamment
stylistique est aussi tout un art. n
Triple Bill #1
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 // IDEES & DEBATS
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos
stratégie
L’Etat marche
sur la dette !
PETITS MEURTRES
ENTRE COLLÈGUES
Après les chutes et les
accidents de la route, les
homicides sont la troisième
cause de mortalité au travail
aux USA. Pourquoi ? « The
Atlantic » a mené l’enquête.
bit.ly/2wSmvOI
SUR
LE WEB
183
jours
PARADIS À PUERTO RICO
L’île des Caraïbes attire
de riches américains désireux
de payer peu d’impôt.
Mais il y a une condition : y
résider plus de la moitié de
l’année. Ce n’est pas si terrible, raconte « GQ ».
bit.ly/2xlBOjk
AUTOMOBILE // Grâce au rachat du constructeur roumain en 1999, le Losange a conquis de nou-
veaux marchés et gagné en rentabilité. Sa stratégie : créer de la valeur sur l’entrée de gamme.
Dacia, le coup de génie qui a changé Renault
LA
CHRONIQUE
de Xavier Fontanet
LE
DÉCRYPTAGE
de
’Etat reprend la dette de la SNCF. Soit.
Mais le sujet mérite une explication.
Il y a, certes, eu négociation et réforme,
mais les Français ne peuvent s’empêcher
de penser qu’on a cédé et que nos cheminots
s’en tirent drôlement bien parce qu’ils
ont leur part dans la montée de la dette.
Au bout du compte, c’est chaque Français
qu’on aura endetté de force.
L’Insee vient de faire les comptes : comme il
fallait s’y attendre, la dette de l’Etat grimpe
encore cette année et frôle les 100 % du PIB.
Raisonnons comme si l’Etat était une
entreprise : par rapport aux recettes des
administrations publiques, soit 1.232,8 milliards
(et non par rapport au PIB), la perte représente
5 % (au lieu de 3 %) et cette situation dure depuis
la mort du regretté Pompidou.
Avec de telles pertes, la situation nette de
l’ensemble des administrations publiques ne
peut être brillante : effectivement, la situation
nette très négative de l’Etat est compensée par
celle positive des collectivités locales. Au total,
la différence entre l’actif et le passif est de
209,4 milliards en 2017, une somme quasiment
nulle à l’échelle du pays et qui diminue.
Ceci ne tient pas compte des passifs hors bilan
(engagements de retraites des fonctionnaires
de 2.212 milliards, garantie de protection
de l’épargne de 420 et quelques autres passifs
rappelés dans le Compte général de l’Etat
de 2017). Si on comptabilise bien, il y a donc un
gros trou. Il est donc dommage que la reprise
de la dette de la SNCF se soit faite en catimini.
Chaque Français doit comprendre que,
aujourd’hui, l’Etat n’a plus un sou vaillant.
L’expérience de nos voisins a montré que les
vraies réformes passent quand le peuple a
compris que la situation financière était grave
et que l’argent ne tombera plus du ciel.
L’Etat ne se gère pas comme une entreprise,
mais l’histoire démontre qu’une dette est une
dette et que les cigales finissent toujours par
passer à la caisse.
L
Xavier Fontanet est professeur de stratégie
à HEC.
o
L’ÉTUDE
Pour des villes
plus agiles
a quatrième révolution industrielle ne
concernera pas seulement les usines et
les entreprises. L’alliance des capteurs,
des données massives et de l’intelligence
artificielle aura aussi un impact majeur sur nos
villes, estime le Forum économique mondial,
dans un rapport publié à l’occasion de son
sommet asiatique, cette semaine à Tianjin
(Chine). Le document cherche à montrer
comment les technologies, si elles sont
soutenues par des politiques publiques et des
initiatives privées innovantes, pourront rendre
les cités plus agiles, et in fine plus agréables
pour leurs habitants. Décliné en huit domaines
(construction, gestion de l’espace, énergie,
mobilité, technologies de l’information,
sécurité, éducation et gouvernance), le rapport
indique pour chacun d’entre eux les bonnes
pratiques, les actions prioritaires et quelques
réalisations exemplaires. De la conversion de
routes en parcs, à Melbourne, à l’immeuble
innovant de la Fondation Agnelli, à Turin, en
passant par le bureau de l’innovation monté dès
2011 par la municipalité de Boston ou le système
d’ouverture des données de Singapour, le
document a le mérite de donner corps à la
notion parfois un peu floue de « smart city ».
— B. G.
L
« Agile Cities. Preparing for the Fourth Industrial
Revolution », www.weforum.org
Anne Feitz
l suffit de quelques chiffres pour s’en
convaincre. Logan : 192.000 véhicules
vendus depuis le début de l’année ; Sandero : 320.000 ; Duster : 240.000 ; Kwid :
110.000. Soit, avec les Dokker, Captur GA,
Lodgy, Oroch et autres, plus de 1 million de
voitures dans le monde. Autrement dit, près
de 40 % des ventes totales du groupe
Renault sur les huit premiers mois de 2018.
Pas de doute, la gamme low cost est devenue un pilier de l’ex-Régie. Sans elle, le
Losange ne pourrait pas revendiquer le rang
de premier constructeur automobile mondial, avec ses partenaires Nissan et Mitsubishi. Sans elle, sa rentabilité n’atteindrait
pas 6,4 % du chiffre d’affaires – l’un des
meilleurs résultats des constructeurs généralistes. Sans elle, enfin, Carlos Ghosn ne
pourrait pas rappeler, comme il aime tant à
le faire, que Renault, qui était encore à son
arrivée en 2004 un constructeur monopays
(la France) et monoproduit (la Megane), est
devenu sous sa houlette un groupe mondial
et diversifié. A vrai dire, le séisme qui a transformé Renault remonte à la fin des années
1990, plusieurs années avant que le manager
franco-libanais en saisisse le volant. Et son
épicentre se situe à 2.300 kilomètres de
Billancourt. Plus précisément, à Bucarest :
tout est parti de Dacia, ce constructeur roumain racheté en 1999. Une entreprise alors
bien mal en point, laminée par de lourds
problèmes de qualité, et dont les ventes
déclinent à vue d’œil – la production est tombée cette année-là sous les 90.000 unités.
« Sans Renault, nous serions certainement
morts », reconnaît Doru Coman, directeur
de l’ingénierie de Renault en Roumanie, qui
était déjà chez Dacia à l’époque.
I
Une voiture à 5.000 dollars
Le destin en a voulu autrement. C’est que,
depuis plusieurs années, Louis Schweitzer,
alors PDG du Losange, a une vision : celle
d’une petite voiture à bas coût, vendue
5.000 dollars. Une idée totalement révolutionnaire. Jusqu’alors, pour les constructeurs automobiles, le Graal est la montée en
gamme. La croissance et la création de
valeur passent par le « toujours plus », de
puissance, de technologie, d’équipements.
Le nec plus ultra, c’est le premium allemand. « L’innovation ne passe alors que par
le haut de gamme », rappelle le chercheur
Bernard Jullien, coauteur de « L’Epopée
Logan » (Dunod, 2012). « Pour réduire les
prix de vente, les constructeurs ne connaissaient qu’une seule voie : partir d’un véhicule
à succès, et dégrader la prestation. »
Dacia va fournir à Renault le moyen de
passer du rêve à la réalité. Car le constructeur roumain dispose non seulement d’une
marque installée, mais aussi d’une usine
géante en Roumanie – un pays à bas coût –,
des ingrédients indispensables qui permettront à Renault de faire table rase du passé.
Le Losange envoie en Roumanie un petit
groupe de têtes brûlées autour de Gérard
Detourbet, une forte personnalité qui vient
de se faire écarter du comité de direction et
n’a pas peur de grand-chose. Partant d’un
cahier des charges minimaliste, le « projet
X90 » suit sa propre voie, sans être contraint
de respecter les process maison ou de se
fournir auprès des sous-traitants agréés.
La Logan naît de ce brainstorming. Elle
introduit le principe – alors nouveau – du
« design to cost », dans lequel le coût
devient une donnée de départ. Pour y parvenir, tout est simplifié. Le tableau de bord est
fait d’une seule pièce, les rétroviseurs ou les
baguettes de protection sont conçus pour
être posés indifféremment à droite ou à
gauche. Elle utilise aussi des composants
Chiffres clefs
millions
•Les5,2ventes
de véhicules
Dacia depuis le rachat
par Renault en 1999.
10 millions
Les ventes totales de
véhicules low cost du
groupe Renault depuis
vingt ans.
1,52 million
Les ventes de véhicules
low cost du groupe en
2017.
40 %
La part de la gamme
low cost dans les
ventes du groupe en
2017.
2 millions
L’objectif de ventes
low cost du groupe
en 2022.
12.000 euros
Le prix d’entrée de
gamme du nouveau
Duster en France.
8.100 euros
Le prix de lancement
de la Kwid au Brésil.
•
•
•
•
•
•
déjà adoptés pour d’autres véhicules du
groupe, et implique un maximum de fournisseurs locaux.
C’est une voiture simple, sans superflu,
mais aussi très fiable. Qui comprend l’essentiel, sans chichis. Et comme son design est
attractif, son petit prix (entre 5.000 et
8.000 euros de l’époque, selon les pays et les
options) lui assure dès son lancement en
2004 un succès immédiat. Non seulement
en Roumanie, mais aussi dans les pays occidentaux – auxquels elle n’était pas forcément
destinée. Car, grâce à Dacia, le commando
low cost de Renault a fait tomber de nombreux tabous. La Logan plaît en France mais
ne se vend pas dans les autres pays d’Europe
centrale, où les véhicules d’occasion importés déferlent ? Qu’à cela ne tienne, Louis
Schweitzer se laisse convaincre de la lancer
dans l’Hexagone, malgré les craintes de la
voir cannibaliser Renault. Le Losange a du
mal à décoller dans des pays comme la Russie, la Colombie ou le Brésil ? Le groupe y
lance la Logan rebadgée Renault, au grand
dam des gardiens de la marque, qui craignent de la voir se dévaloriser. La décision
s’inscrit, là encore, à contre-courant des stratégies classiques, consistant plutôt à
s’implanter dans les pays à fort pouvoir
d’achat. « C’est une innovation absolue : pas
au sens haute technologie, mais en termes
d’idée », commentait alors Louis Schweitzer.
Renault a ainsi gagné des volumes.
« Depuis 2004, il s’est vendu plus de 10 millions de véhicules de la gamme Global Access,
dont 5,2 millions sous la marque Dacia »,
indique Sylvain Coursimault. Et ce, sans
nuire à la marque Renault : en Europe,
Dacia concurrence le marché de l’occasion
plutôt que celui des voitures neuves ; et hors
d’Europe, dans des pays comme le Brésil ou
la Russie, c’est la gamme Global Access qui
a permis au groupe de décoller. Sans elle,
Achat malin
Enfin, le constructeur roumain a permis à
Renault de consolider sa position dans
l’Alliance fondée avec Nissan en 1999. « Alors
que les ingénieurs de Nissan faisaient au
départ un peu les beaux, ils ont été contraints
de reconnaître le savoir-faire de Renault dans
ce domaine », souligne Bernard Jullien.
Boudé au départ par les équipes, le programme Global Acess attire désormais des
pointures et des jeunes. « Ils espèrent gagner
en intelligence », poursuit le chercheur.
Pour Renault, l’aventure est loin d’être
terminée. Le Losange compte bien continuer à tirer parti du filon low cost : selon les
objectifs fixés l’an dernier, les ventes de la
gamme Global Access devront atteindre
2 millions de véhicules en 2022. Un pari
pour le moins ambitieux : cela correspond à
une hausse de 30 % par rapport à 2017. Fort
des succès engrangés depuis la reprise de
Dacia il y a vingt ans, Renault se sent pousser des ailes. Sans chichis. n
Une rupture totale avec les modes de pensée existants, que l’ex-Régie portait dans ses
gènes. « Abritant traditionnellement une
culture contestataire, Renault avait déjà
réussi dans le passé des coups d’innovation
conceptuelle, avec le monospace par exemple, rappelle Bernard Jullien. Il avait aussi
réussi après guerre avec des voitures populaires, comme la 4CV ou la 4L. » Ce savoir-faire
du low cost, rebaptisé depuis « Global
Access », est resté unique dans le monde de
l’automobile. Et depuis ces premiers succès, Renault a su le décliner sur toute une
gamme de modèles : après la Logan viendront la Sandero, le Duster, la Kwid, qui utilisent une même plate-forme technique et
les mêmes recettes – avec le même succès.
« Nous nous adressons au consommateur
friand d’achats malins », insiste Sylvain
Coursimault, directeur marketing de la
gamme Global Access.
Pour Renault, l’aventure
est loin d’être terminée.
Le constructeur compte
bien continuer à tirer parti
du filon low cost.
Renault aurait eu du mal à sortir du Vieux
Continent. Paradoxalement, Dacia a aussi
apporté au Losange des gains de rentabilité : grâce aux effets d’échelle ou à la vente
de nombreuses options, la marge des véhicules de la gamme est plutôt comprise entre
10 et 15 % selon les modèles, estime Xavier
Caroen, analyste chez Bryan Garnier –
contre 6,4 % pour l’ensemble du groupe.
Gagner en intelligence
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 11
Les Echos Jeudi 20 septembre 2018
enquête
Elsa Freyssenet
@ElsaFreyssenet
oudain, Jupiter n’a plus fait que
regarder vers le sommet de
l’Olympe. Ce jour-là, le président
défenseur des « premiers de cordée » s’est
mis à la place des « derniers de cordée », a
fustigé l’indifférence à leur égard – « le problème ce n’est pas vous, c’est nous » – et les a,
surtout, intégrés à son récit républicain : « Nous ne portons pas une stratégie
pour une catégorie de population, nous parlons juste de nous et de la République. » En
écoutant Emmanuel Macron, le 13 septembre au musée de l’Homme, les acteurs de la
lutte contre la pauvreté ont eu le sentiment
de ne pas avoir perdu leur temps.
Ne pas se contenter d’aligner des mesures, mais tenir un discours inclusif et se fixer
un objectif ambitieux – « éradiquer la grande
pauvreté à hauteur d’une génération » –, ce
sont des responsables associatifs qui
l’avaient directement suggéré au chef de
l’Etat lors d’un déjeuner à l’Elysée début septembre. Face à Emmanuel Macron et ses
conseillers, il y avait Claire Hédon pour ATD
Quart Monde, Véronique Fayet pour le
Secours catholique, Christophe Robert
pour la Fondation Abbé-Pierre, Thierry
Beaudet pour la Mutualité française, Laurent Berger pour la CFDT et Jimmy Losfeld
pour les étudiants de la Fage.
Ce n’était, au dire des participants, pas
une réunion d’arbitrage ou de négociation
mais l’occasion, pour les organisations, de
faire passer des messages et, pour le président, de tester ses idées, de prendre le
pouls. « Il était important d’embarquer tout
le monde », souligne-t-on à l’Elysée. Lors de
cette réunion, les organisations insistent
toutes pour qu’Emmanuel Macron ne se
contente pas d’un discours de « gestion » de
la pauvreté. Elles veulent un discours mobilisateur à opposer à celui – culpabilisateur –
sur l’« assistanat ». Depuis leur premier
conclave en juillet, elles ont décidé de lui
faire mesurer, histoires réelles à l’appui, le
calvaire administratif vécu par les pauvres.
Or, faire preuve d’empathie est aussi l’intérêt du chef de l’Etat en cette rentrée. De toutes les critiques dont il est l’objet, son entourage estime que « les plus dangereuses » sont
celles ayant trait à sa personnalité : arrogance, autoritarisme, déconnexion… Avec
ce discours, il peut commencer à se rattraper. Il ira le préparer en passant cinq heures
à discuter, sans caméras, sur le site d’ATD
Quart Monde de Noisy-le-Grand.
S
Denise, locataire d'un logement HLM, surendettée, suite au chômage de son mari, menacée d'expulsion. Photo Marta Nascimento/RÉA
Revenu universel d’activité :
le cheminement de Macron
SOCIAL // Commencée en octobre dernier,
Un tournant ?
la concertation sur le plan pauvreté ne devait
initialement traiter que de l’enfance.
Mais le contexte politique a poussé l’Elysée
à y greffer au printemps un volet insertion.
Et ce n’est que cet été que l’idée du revenu universel
d’activité s’est imposée.
Des mots, certes, mais des mots attendus... « Si, au plus haut de l’Etat, le discours
sur les pauvres change, cela peut donner le
ton dans les administrations et la société, cela
peut être un tournant », expliquait la présidente du Secours catholique, Véronique
Fayet. Elle n’avait pas encore entendu le chef
de l’Etat proposer à un jeune horticulteur
au chômage de « traverser la rue » avec lui
pour lui trouver un emploi dans la restauration. Cette vidéo a désolé les associations.
Mais la succession de ces deux moments –
la joie du Musée de l’Homme et la déception
de la vidéo – résume finalement assez bien
les sentiments par lesquels elles sont passées depuis le lancement du chantier il y a
onze mois.
C’est assez rare pour être noté, tous les
acteurs de la concertation lancée le 17 octobre 2017 saluent la qualité des échanges et
du travail accompli. Et pourtant, elle a commencé par un bras de fer entre l’exécutif et
les associations. Fidèle à sa volonté « d’attaquer les inégalités à la racine », le chef de
l’Etat veut concentrer le chantier à l’enfance
et la jeunesse. Levée de boucliers : « si les
enfants sont pauvres, c’est que leur famille
l’est ». Le gouvernement rassure, temporise… mais le chef de l’Etat voudra quand
même commencer par l’enfance. La reproduction des inégalités, « le déterminisme
social », Emmanuel Macron y a été sensibilisé, il y a dix ans, lors de ses longs échanges
avec Boris Cyrulnik lorsqu’il officiait comme
rapporteur général adjoint de la commission Attali. Depuis, le nombre d’enfants pauvres (3 millions) n’a fait qu’augmenter. Et
puis, « centrer sur les enfants pauvres était
une excellente porte d’entrée pour ne pas être
enfermé dans le débat sur l’assistanat », note
le sociologue Julien Damon, qui a participé
aux travaux. Et à ce moment-là, le chef de
l’Etat ne veut pas laisser un pouce de terrain
au président de LR, Laurent Wauquiez. Six
groupes de travail sont lancés, coprésidés
chacun par un responsable associatif et un
élu local. Un délégué interministériel, Olivier Noblecourt, est nommé : socialiste, il
s’est longtemps impliqué sur ce dossier à
Grenoble ; ancien directeur de cabinet de
Najat Vallaud-Belkacem à l’Education
nationale, il connaît la machine étatique.
Son boulot : compiler les propositions des
groupes de travail, les tester, trouver des
voies de passage entre les priorités de l’Etat,
des départements et des associations, repérer sur le terrain les expériences qui marchent et faire un reporting constant à la
ministre de la Santé, Agnès Buzyn, à Matignon et aux deux conseillères de l’Elysée en
première ligne, Constance Bensussan et
Anne de Bayser.
Il rend sa copie en mars lors d’une réunion à l’Elysée avec Emmanuel Macron,
Agnès Buzyn et leurs conseillers. L’aide à
l’accès aux crèches, l’extension de la garantie jeunes… « J’achète », conclut le président,
après deux heures de discussion. L’obligation de formation jusqu’à 18 ans est incluse
dans le package. Dans l’esprit des associations, ce sera un impératif fixé à tous les services de l’Etat de ne pas laisser les jeunes
décrocheurs dans la nature. Agnès Buzyn
est pour. Mais au départ, Emmanuel
Macron est sceptique – « je ne veux pas d’un
droit mou » : comprendre un droit inapplicable. Il laisse passer mais cette mesure sera
encore discutée des mois plus tard.
Dans l’immédiat, il officialise l’élargissement du champ de la mission : il veut
une « deuxième jambe » à son plan, l’insertion, l’accompagnement vers l’emploi. Le
lobbying des associations a joué, le changement d’ambiance politique aussi sans
doute : la grogne sur le pouvoir d’achat
prend de l’ampleur, Emmanuel Macron est
taxé de « président des riches » et cette étiquette inquiète de plus en plus la majorité.
L’annonce du plan pauvreté est reportée
une première fois. Le ministère du Travail
et les conseillers sociaux de l’Elysée et Matignon entrent dans la danse. Nouvelle copie
rendue en avril : la refonte de l’accompagnement vers l’insertion et l’emploi (prémices du service public de l’insertion annoncé
le 13 septembre) et le volet médico-social
sont là… Centaines de millions d’euros par
centaines de millions d’euros, tout est
accepté. « On ne veut pas de mesurettes »,
répète le secrétaire général de l’Elysée,
Alexis Kholer. Anne Bensussan a pour mission de surveiller que les crédits promis
soient bien mobilisés dans chaque ministère concerné. « Tout ce qu’on construit là,
on l’a rêvé depuis dix ans et on le fait maintenant », se félicite Olivier Noblecourt
aujourd’hui. On croirait presque à la promenade de santé, on se tromperait.
« Pognon de dingue »
Lorsque le ministre des Comptes publics,
Gérald Darmanin, cible fin mai la prime
d’activité (destinée aux travailleurs pauvres)
qui fonctionne « assez mal », les associations
prennent « peur ». Elles déplorent déjà la
suppression des contrats aidés et la baisse
des APL de l’été 2017, elles craignent pour
d’autres dispositifs. Quand mi-juin, Emmanuel Macron regrette dans une vidéo –
encore une – « le pognon de dingue » dépensé
dans les minima sociaux « alors que les gens
restent pauvres », elles enragent : encore un
discours culpabilisateur ! Elles le répèteront
les yeux dans les yeux avec le président, lors
de leur premier déjeuner à l’Elysée en
juillet. « Vous ne nous aidez pas à mobiliser la
société », souligne la présidente d’ATD Quart
Monde, Claire Hédon. Rétrospectivement,
un proche du président positive : « Le pognon
de dingue a permis d’enclencher le débat sur la
ligne directrice du plan. » En ces temps de
disette budgétaire, le président veut « sortir
de la logique monétaire », mettre l’accent sur
l’insertion et « l’émancipation par le travail » ;
les associations sont preneuses des dispositifs d’insertion mais continuent de penser
qu’on « ne peut pas vivre avec 550 euros par
mois », le montant du RSA pour une personne seule. « On sait que c’est très difficile
d’obtenir une hausse du RSA, mais il faut le
répéter, car c’est la vérité », souligne Christophe Robert, porte-parole de la Fondation
Abbé-Pierre. Ce désaccord-là perdure.
Et au printemps, un autre front s’ouvre
avec les départements, vent debout contre
l’exécutif. De quoi menacer la recentralisation au niveau de l’Etat du versement du
RSA. Le président la veut depuis longtemps,
Edouard Philippe tient à ce que cela ne passe
pas pour une déclaration de guerre qui
menacerait toute la stratégie pauvreté et se
soucie du coût pour les finances de l’Etat.
Dans cette période, Alexis Kohler doute, lui,
Le qualifier de revenu
universel d’activité, c’était
s’inscrire dans l’héritage
de Michel Rocard.
La date de délivrance du
projet de loi ne doit rien au
hasard : le premier
trimestre 2020, c’est juste
avant les municipales.
de l’efficacité de contractualiser avec les
départements en matière d’insertion et se
demande s’il ne vaudrait pas mieux recentraliser aussi ce volet. Cette fois, tous les intervenants du monde de l’insertion (petites et
grandes associations, chercheurs, élus...)
plaident pour un pilotage au plus près du terrain. Sera annoncé un principe – le service
public de l’insertion – où tout reste à négocier, assorti d’un bonus-malus en fonction du
degré d’implication des départements.
On en est là lorsqu’en juillet, décision est
prise de reporter une seconde fois l’annonce
de la « stratégie pauvreté ». Question de communication (ne pas faire un flop en plein
mondial de foot) ou motif plus sérieux? Quoi
qu’il en soit, le revenu universel d’activité
n’est, à ce moment-là pas encore acté.
« Avant l’été, nous sommes encore sur l’idée
d’un versement social unique », confirmet-on à l’Elysée. Il s’agit de verser tous les
minima sociaux et les aides le même jour et
de manière automatique, une idée incluse
dans le programme du candidat Macron.
L’été sera mis à profit pour faire un saut qualitatif. L’idée d’une fusion de ces minima est
évoquée depuis plus de dix ans (c’était le projet initial de Martin Hirsch pour le RSA) pour
faciliter les démarches des demandeurs,
Emmanuel Macron y songe aussi depuis un
moment, mais elle se heurte à des difficultés
politiques (qui paie ? y aura-t-il des perdants?) et techniques (la connexion des systèmes d’information de la CAF, la CNAM,
Pôle emploi, etc.). Des études de faisabilité
sont lancées et le président se décide.
Le temps de la concertation
Annoncer une telle « refonte », c’est tentant
pour un homme qui se veut le champion de
la réforme. Et tout est politique dans sa conception. Le brainstorming pour choisir le
nom a donné lieu à des idées potaches (PSG
pour prestation sociale généralisée), des
propositions absconses (Rusi pour revenu
universel de solidarité et d’insertion) ou
purement descriptives (allocation sociale
unique). Le qualifier de revenu universel
d’activité, c’était s’inscrire dans l’héritage de
Michel Rocard, le père du RMI, et museler
la gauche. Pendant la campagne, le candidat Macron s’était déclaré hostile à un
revenu minimum inconditionnel, tel
qu’envisagé par Benoit Hamon. Mais son
projet à lui n’a d’universel que le nom : il sera
conditionné aux ressources bien sûr, et à
une activité aussi.
La date de délivrance du projet de loi ne
doit rien au hasard : le premier trimestre
2020, c’est juste avant les municipales. Le président voulait faire vite mais, lors du déjeuner
de l’Elysée de septembre, les associations
insistent pour prendre le temps de la concertation et d’y associer des personnes pauvres.
Cette refonte peut faire des perdants et elles
veulent éviter « les effets de bord », dixit Laurent Berger. Elles profitent aussi de cette réunion pour soutenir collectivement l’obligation de formation jusqu’à 18 ans, questionnée
jusqu’au dernier moment par la ministre du
Travail, Muriel Pénicaud.
Passé les annonces, tout reste à construire, en matière d’insertion comme de
refonte des allocations. Auprès des observateurs échaudés sceptique sur la disponibilité
des crédits annoncés (8 milliards sur quatre
ans), Matignon insiste : « c’est de l’argent
frais, on ne le cherche plus, on l’a trouvé ». Sur
l’air de dire que ce n’était pas si facile. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12 //
Jeudi 20 septembre 2018Les Echos
,
Budget de l’Etat 2018 : 386,3 milliards d’euros // PIB 2017 : 2.283,6 milliards d’euros courants //
Plafond Sécurité sociale : 3.311 euros/mois à partir du 01-01-2018 // SMIC horaire : 9,88 euros
à partir du 01-01-2018 // Capitalisation boursière de Paris : 1.532,96 milliards d’euros (au 05-07-2018)
// Indice des prix (base 100 en 2015) : 103,36 en mai 2018 // Taux de chômage (BIT) : 9,1 %
au 2e trimestre 2018 // Dette publique : 2.255,3 milliards d’euros au 1er trimestre 2018
Les chiffres
de l'économie
À L’ÉTRANGER
UNIVERSITÉ ÉVACUATION
DE NANTERRE : PRISON REQUISE
MIGRANTS EN HONGRIE
BUDAPEST S’EN PREND À L’ONU
Des peines de prison avec sursis ou
ferme allant jusqu’à six à huit mois
d’emprisonnement, mais sans mandat de dépôt, ont été requises mercredi contre trois hommes, dont deux
étudiants de la faculté de Nanterre,
poursuivis pour violences sur des
policiers dans le cadre de la mobilisation nationale contre la loi ORE
(orientation et réussite des étudiants)
modifiant les modalités d’entrée à
l’université.
Le chef de la diplomatie hongroise a
accusé, mercredi, l’ONU de répandre
des mensonges à propos de la politique migratoire de son pays, assurant
que la Hongrie « ne sera jamais un
pays de migrants ». S’exprimant
d e va n t l e C o n s e i l d e s d r o i t s d e
l’homme de l’ONU, Peter Szijjarto a
accusé « certains fonctionnaires de
l’ONU », sans les nommer, de « répandre au sujet de [...] la Hongrie, des mensonges scandaleux et inacceptables ».
THÉÂTRE MORT DE JEAN PIAT,
INOUBLIABLE « ROI MAUDIT »
CHINE LI KEQIANG : PÉKIN
NE DÉVALUERA JAMAIS LE YUAN
AFP
EN FRANCE
Il avait prêté ses yeux bleus et sa voix
chaude à Cyrano sur les planches et
Robert d’Artois à la télévision : monstre sacré du théâtre qui a marqué les
mémoires dans le feuilleton « Les
Rois maudits », Jean Piat est mort
mardi à quelques jours de ses 94 ans.
Pendant plus de 70 ans, l’acteur aura
été Don César (« Ruy Blas »), Alceste
(« Le Misanthrope ») ou Don Quichotte, chantant après Jacques Brel
dans « L’Homme de la Mancha ».
LA PHOTO DU JOUR
Les questions migratoires au cœur des débats de part et d’autre de l’Atlantique
Le Premier ministre chinois, Li
Keqiang, a fustigé, mercredi, « l’unilatéralisme » menaçant le libre échange mondial, après une escalade
du conflit commercial entre Pékin et
Washington, tout en assurant que la
Chine ne dévaluerait « jamais » sa
monnaie pour maintenir à flot ses
exportations. « Il est essentiel que
nous défendions les principes fondamentaux du multilatéralisme et du
libre-échange », a martelé Li au
Forum économique de Tianjin.
BIRMANIE SEPT ANS DE PRISON
POUR AVOIR CRITIQUÉ
AUNG SAN SUU KYI
Pendant que les dirigeants européens se retrouvent à Salzbourg pour parler notamment des questions migratoires,
Donald Trump accepte de moins en moins de réfugiés sur le sol américain. Le seuil en 2019 est ramené à 30.000, bien inférieur aux 45.000 autorisés cette année.
Photo : Yasin Ozturk/Anadolu Agency
Une femme de 59 ans a été placée en
garde à vue pour homicide volontaire, suspectée d’avoir aidé sa mère,
atteinte de la maladie de Parkinson, à
mourir dans une clinique de Rouen.
La quinquagénaire « a été retrouvée
dans une chambre du centre Méridienne [qui appartient à la clinique de
l’Europe, NDLR] lundi, aux côtés de sa
mère de 85 ans, décédée, et en présence
de son père ».
GPA FILIATION RECONNUE POUR
L’ÉPOUX DU PÈRE BIOLOGIQUE
L’époux du père biologique d’enfants
nés d’une gestation pour autrui
(GPA) à l’étranger a obtenu en justice
la reconnaissance de sa filiation par
adoption plénière, présentée mercredi par son avo cate, Caroline
Mecary, comme une « première » en
France. La cour d’appel de Paris a fait
droit mardi à la demande d’adoption
plénière et non simple de jumelles
nées en 2011 d’une GPA au Canada, où
celle-ci est légale, a annoncé à l’AFP
Caroline Mecary.
ROUEN UN PRÊTRE ACCUSÉ
DE PÉDOPHILIE SE SUICIDE
Un prêtre de 38 ans, qui a fait l’objet
d’une dénonciation de la part d’une
femme l’accusant de comportements
indécents et d’agression sexuelle sur
sa fille, s’est donné la mort mardi
dans son église à Rouen. L’enquête
devrait permettre d’en savoir plus sur
les motivations exactes de ce suicide.
AFP
EUTHANASIE UNE FEMME
EN GARDE À VUE APRÈS
LA MORT DE SA MÈRE
Un ancien commentateur politique
proche de la junte birmane a été
condamné à sept ans de prison pour
avoir critiqué sur Facebook la dirigeante Aung San Suu Kyi. Ngar Min
Swe, qui écrivait dans le journal officiel « Global New Light of Myanmar », a été reconnu coupable mardi
de « sédition » pour « avoir écrit des
posts abusifs » donnant aux gens des
idées fausses sur la conseillère d’Etat.
MALAISIE ARRESTATION DE L’EXPREMIER MINISTRE NAJIB RAZAK
L’ex-Premier ministre malaisien
Najib Razak a été arrêté mercredi et
va être mis en examen dans le cadre
d’une enquête sur des soupçons
d’appropriation illicite de 628 millions de dollars du fonds d’investissement public 1MDB, lié à un vaste
scandale qui secoue le pays depuis
trois ans.
ÉTHIOPIE PRÈS DE SOIXANTE
MORTS DANS DES VIOLENCES
Les violences entre communautés
ethniques survenues récemment en
périphérie de la capitale AddisAbeba ont fait au moins 58 morts, ont
affirmé mercredi un chercheur
d’Amnest y International et une
source éthiopienne participant à
l’enquête. Ce bilan est plus du double
de celui annoncé lundi par le gouvernement éthiopien, qui faisait état de
23 morts durant le week-end.
ON EN PARLE À BERLIN
Une promotion qui attise les tensions
La nomination du chef du renseignement intérieur allemand, Hans-Georg Maassen,
à un poste de secrétaire d’Etat provoque l’indignation du SPD.
Ninon Renaud
@NinonRenaud
— Correspondante à Berlin
motion », résume le « Frankfurter Allgemeine Zeitung ». « Si la
déloyauté et l’incapacité au
bureau sont récompensées par
des promotions, alors Seehofer
peut espérer devenir secrétaire
général de l’ONU. C’est fou ! » s’est
indigné dans un tweet Sigmar
Gabriel, ex-président du SPD.
« Mon seuil de tolérance personnel est atteint », a de son côté
tweeté le président des jeunes
socialistes, Kevin Kühnert.
La victoire de façade tourne
de fait au vinaigre pour le SPD
car non seulement Hans-Georg
Maassen sera promu, mais sa
nomination va entraîner le
départ à la retraite du secrétaire
d’Etat chargé du Logement
Günther Adler, membre du…
SPD ! Lors d’une intervention
e départ du chef du renseignement intérieur
allemand Hans-Georg
Maassen devait ramener la paix
au sein de la coalition gouvernementale formée par l’Union
démocrate chrétienne CDUCSU et les sociaux-démocrates
(SPD). Las ! En annonçant la
nomination de ce dernier au
poste de secrétaire d’Etat chargé
de la Sécurité, une fonction
rémunérée 3.000 euros de plus
par mois, le ministre de l’Intérieur et président de la CSU,
Horst Seehofer, a provoqué une
nouvelle crise. Cette décision est
« une exécution en forme de pro-
L
devant la presse en fin de matinée mercredi, Horst Seehofer a
en outre renouvelé son soutien à
Hans-Georg Maassen, collaborateur « compétent et intègre ».
Le SPD ronge son frein
Le SPD lui reproche pourtant
d’avoir douté de la véracité de la
vidéo publiée en début de mois
faisant état de chasses à
l’homme contre des étrangers à
Chemnitz, en Saxe. Le ministre
de l’Intérieur a reconnu que,
depuis, l’intéressé ayant perdu la
confiance des autres membres
du gouvernement, il ne pouvait
pas être maintenu à son poste.
« Cela ne veut pas dire qu’il doit
quitter le ministère de l’Intérieur », a souligné Horst Seehofer, assurant que la présidente
du SPD était d’accord sur ce principe et sur celui de la promotion
de Hans-Georg Maassen.
Dans l’entourage d’Andrea
Nahles, on souligne que la solution proposée par le ministre de
l’Intérieur ne connaissait
aucune alternative, sauf à enterrer la coalition gouvernementale. Un risque que la dirigeante
des sociaux-démocrates au
Bundestag n’a pas voulu prendre. Elle préfère ronger son
frein en attendant le résultat des
élections régionales en Bavière
le 14 octobre. La chute annoncée de la CSU devrait alors pousser son président Horst Seehofer à quitter le gouvernement.
« Tout vient à point pour qui sait
attendre » pourrait bien être la
devise d’Andrea Nahles. n
2
24
24
24
6
23
VENDREDI
14/16
2
26
26
6
9
17/26
15/16
27
23
28
27
2
26
27
17/27
2
27
27
21/30
27
10/17
3
30
27
29
10/18
10/17
30
30
SAMEDI
30
10/21
32
14/26
20/29
2
27
29
32
32
15/22
31
28
2
26
/
16/20
DIMANCHE
15/26
27
16/29
16/19
12/17
21/27
21/28
21/29
19/27
20/28
13/18
16/24
15/18
10/17
31/41
30/42
31/43
18/27
17/27
12/18
27/29
27/30
27/30
20/25
20/25
20/26
6
17/20
11/17
11/17
23/31
24/32
23/32
22/29
21/30
20/288
14/22
14/23
16/24
20/25
21/28
24/288
25/36
25/33
23/30
16/23
17/24
16/23
29/34
26/29
25/29
25/32
25/30
25/31
13/17
11/20
12/22
24/27
23/23
25/33
19/23
25/29
12/19
16/26
17/29
10/18
VENDREDI
14/22
26
24
SAMEDI
16/24
20/29
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeudi 20 septembre 2018
www.lesechos.fr
La start-up
française, qui
édite une boîte
à histoires pour
enfants, se
lance aux EtatsUnis. // P. 22
DEVISES EUR/GBP 0,8881 EUR/JPY 1,3117 EUR/CHF 1,1303 GBP/USD 1,3163 USD/JPY 1,1221 USD/CHF 0,9669 TAUX EONIA -0,366 LIFFE EURIBOR 3 MOIS -0,319 OAT 10 ANS 0,7307 T-BONDS 10 ANS 3,0644
INDUSTRIE & SERVICES
AMAZON
DERNIÈRE HEURE
Le géant de l’e-commerce
dans le viseur de la Commission
européenne.
Optimisation fiscale : McDonald’s
glisse entre les doigts de Bruxelles
// P. 14 ET L’ÉDITORIAL
DE DAVID BARROUX P. 7
BRICOLAGE
Castorama plombe les comptes
de Kingfisher. // P. 15
Renault dévoile
sa vision
de la livraison
du futur
NEOEN
Anne Feitz
@afeitz
Le développeur solaire et éolien
fête ses dix ans avec un projet
d’introduction en Bourse. // P. 16
AÉRIEN
Air France : un mois pour parvenir
à un accord. // P. 17
RYANAIR
La Cour de cassation lève les freins
à l’envolée de la compagnie
en France. // P. 17
TESCO
Au Royaume-Uni, le distributeur
lance une chaîne de hard-discount.
// P. 18
Betjeman et Barton
AGROALIMENTAIRE
Le chocolatier Cluizel s’offre
les thés Betjeman & Barton.
Au terme de trois ans
d’enquête, la Commission
européenne n’a pas trouvé
de faille légale pour dénoncer le montage fiscal bâti
au Luxembourg par le géant
de la restauration.
// P. 19
HIGH-TECH & MÉDIAS
SFR
Football : après un mauvais départ,
l’opérateur n’abdique pas.
// PP. 20-21
PME & RÉGIONS
TEXTILES
Derek Perrotte
@DerekPerrotte
— Bureau de Bruxelles
Les Salons passés de mode
cherchent la martingale. // P. 23
Karos
OCCITANIE
Transports : Karos et Transdev
s’allient à Toulouse-Blagnac.
// P. 24
FINANCE & MARCHÉS
EMPRUNTS
McDonald’s a réussi à réduire à peau de chagrin ses impôts en Europe en profitant de l’absence d’imposition de certains
de ses bénéfices au Luxembourg. Photo Shutterstock
Acquitté ! En matière d’enquête sur une
optimisation fiscale suspecte, qui plus est
par un géant américain, le verdict est assez
rare à Bruxelles pour constituer un petit
événement. Mercredi, au terme de près de
trois ans d’enquête, la Commission européenne a jugé « légal » le traitement fiscal
avantageux accordé par le Luxembourg à
McDonald’s.
Le roi du Big Mac échappe ainsi à un
sévère redressement, contrairement à
Fiat en octobre 2015, Amazon en octobre 2017 et Engie en juin 2018, rattrapés
pour leurs rescrits fiscaux au Grand-Duché, ou Apple, condamné en 2016 à ren-
dre 13 milliards d’euros à l’Irlande. Certes, comme eux, McDonald’s a réussi à
réduire à peau de chagrin ses impôts en
Europe en profitant de l’absence d’imposition de certains de ses bénéfices au
Luxembourg. Mais, dans son cas, l’optimisation fiscale ainsi opérée « n’a pas
entraîné d’aide d’Etat illégale, étant donné
qu’elle était conforme à la législation fiscale nationale et à la convention sur les
doubles impositions entre le Luxembourg
et les Etats-Unis », a expliqué la commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager, pour qui « le Luxembourg n’a pas
enfreint les règles » européennes.
Double non-imposition
Selon l’enquête de la Commission, McDonald’s a transféré au Luxembourg certains bénéfices réalisés en Europe, avant
d’expliquer au Grand-Duché que ces
revenus ne pouvaient pas être soumis à
l’impôt car ils seraient taxés aux EtatsUnis. Mais cela n’a pas été le cas, permettant au groupe, par une lecture très habile
des textes, d’être au final imposé nulle
part en toute légalité. « Notre enquête
approfondie a démontré que la double nonimposition résultait en l’espèce d’une
incompatibilité entre les législations fiscales luxembourgeoise et américaine, et non
d’un traitement particulier accordé par le
Luxembourg », a décrypté Margrethe
Vestager.
Consolation pour Bruxelles, une telle
mésaventure ne devrait plus se reproduire.
Le 19 juin dernier, le gouvernement luxembourgeois a présenté un projet de législation, en cours d’examen, visant à éviter de
futurs cas similaires de double non-imposition. « La Commission a manqué une
occasion de s’attaquer à McDonald’s », a
regretté l’ONG britannique de lutte contre
la pauvreté War on Want, à l’origine de la
plainte, début 2015, avec trois fédérations
syndicales internationales. Ils avaient
accusé le mastodonte de la restauration
rapide d’avoir mis au point une stratégie
d’optimisation fiscale lui ayant permis de
s’exonérer en Europe de 1 milliard d’euros
d’impôts entre 2009 et 2013.
Le ministre des Finances du Luxembourg, Pierre Gramegna, a salué la décision
de mercredi, affirmant « avoir collaboré
pleinement avec la Commission tout au long
de son enquête ». McDonald’s affichait aussi
sa satisfaction, affirmant « payer les impôts
que nous devons ». n
Pourquoi les taux américains
atteignent de nouveaux sommets.
// P. 25
ASSURANCE
Le ton monte entre SCOR et Covéa.
// P. 26 ET « CRIBLE » P. 32
Le patron d’Orange Bank sur le point
de démissionner
RÉGULATION
Blanchiment d’argent : le patron de
Danske Bank démissionne. // P. 27
LES ÉCHOS BUSINESS
CARNET // P. 31
SUR
DANS
« LA CHRONIQUE
BOURSE »
À 13H ET 17H30
DU LUNDI AU VENDREDI
Sébastien Dumoulin
@sebastiendmln
et Edouard Lederer
EdouardLederer
Départ surprise à la tête d’Orange Bank. Son
directeur général, André Coisne, va démissionner dans les prochains jours, selon des
sources confirmant aux « Echos » les informations de l’agence Reuters. Ses responsabilités seront assurées par Paul de Leusse,
directeur général adjoint d’Orange chargé
des services financiers mobiles qui reprendra ainsi en direct le pilotage de la jeune et
ambitieuse banque mobile.
Ex-patron de Crédit Agricole Wealth
Management, Paul de Leusse avait rejoint
en mai dernier les rangs d’Orange et veille au
développement des services financiers de
l’opérateur mobile en Afrique et en Europe.
Le dirigeant est resté silencieux depuis lors,
mais le groupe va faire des annonces début
octobre sur une « réorganisation » de sa banque mobile. La nomination de Paul de
Leusse aurait précipité le départ d’André
Coisne et n’aurait « rien à voir avec les résultats de la banque », de source interne. Ce dernier partirait sur décision personnelle et
devrait encore rester en tant que conseiller
auprès de Paul de Leusse.
Changement de profil
Les contours de cette réorganisation restent
encore flous. Elle va « donner plus de corps à la
banque », indique un connaisseur. Le changement de profil chez les dirigeants est en tout
cas frappant. André Coisne est un pur expert
de la banque digitale : avant de rejoindre
Orange Bank, son grand fait d’armes a résidé
dans le lancement de la banque en ligne
d’ING en France. Au Crédit Agricole, l’essor de
BforBank s’est heurté aux craintes de concurrence interne. Il avait ensuite participé au lancement d’Orange Bank en novembre 2017.
Passé chez Crédit Agricole par la banque de
financement et d’investissement – puis la
banque privée –, Paul de Leusse présente un
profil moins marqué par la banque de détail.
« Nous voulions nommer un banquier d’expérience pour monter en puissance dans le crédit,
l’épargne, la gestion du bilan, etc. » commentait en mai dernier un proche d’Orange.
La banque mobile s’est donné dix ans pour
séduire 2 millions de clients. Selon les derniers chiffres officiels, l’offre bancaire
d’Orange avait attiré à fin février 100.000
clients en trois mois. De source interne, les
recrutements ralentissent, mais en apparence seulement. Les premiers chiffres ont
en effet bénéficié de souscriptions internes
de salariés d’Orange. Retraité de cet effet, les
souscriptions sont au contraire à la hausse.
Interrogé mercredi par les députés, le PDG
d’Orange, Stéphane Richard, a indiqué qu’il
était « globalement satisfait des premiers
mois » de l’activité. n
Une immense « lunch box » sur roues,
venant vous livrer vos colis commandés sur Internet : Renault a présenté
mercredi matin, au Salon du véhicule
utilitaire de Hanovre, en Allemagne,
sa vision du robot-livreur. « La livraison du dernier kilomètre va devenir
une question croissante pour le transport des marchandises, alors que
l’e-commerce et la livraison urbaine se
développent rapidement », a expliqué
Philippe Divine, directeur de la
stratégie avancée des véhicules utilitaire pour l’alliance Renault-NissanMitsubishi.
Associé avec le spécialiste de la
livraison express DPDgroup (Chronopost en France), le constructeur a imaginé deux types de véhicules autonomes, baptisés EZ-PRO (prononcer
« Easy Pro »). Le premier, appelé à
p r e n d r e l a t ê t e d ’u n c o n v o i d e
plusieurs fourgons autonomes, peut
accueillir un homme, un « concierge »,
qui pourra aider à la livraison de colis
lourds ou fragiles. Les autres fourgons, sans chauffeur, ressembleront
davantage à de petits wagons dotés de
casiers, qu’il sera possible d’ouvrir via
une application sur son smartphone.
Renault a déjà dévoilé
en mars son « concept
car » de robot-taxi
EZ-GO, lui aussi
sans volant ni pédale.
Il s’apprête à présenter,
au Mondial de Paris,
un autre « concept car »
de limousine autonome.
« L’e-commerce croît de 15 à 20 % par
an dans le monde. Ces véhicules livreurs
sans chauffeur pourront rouler 24 heures sur 24, ce qui permettra une meilleure
efficacité financière », explique Laurens
Van den Acker, directeur du design du
groupe Renault. Renault a déjà dévoilé
en mars son concept car de robot-taxi
EZ-GO, lui aussi sans volant ni pédale, et
s’apprête à présenter, au Mondial de
Paris, un autre « concept car » de limousine autonome.
Tests de robots-livreurs
en Arizona et en Californie
Le véhicule totalement autonome dans
les villes n’est pas encore pour demain.
« Beaucoup d’acteurs de la livraison ou
d’opérateurs de logistique réfléchissent
toutefois au sujet », avance Philippe
Divine. « On voit déjà des chariots
autonomes sur des sites fermés, comme
les aéroports ou les usines. »
Plusieurs start-up, comme Udelv,
GrubMarket, ou Nuro, testent déjà la
livraison autonome en Californie ou en
Arizona, certains avec des engins ressemblant un peu au robot-livreur de
Renault. Ford a expérimenté la livraison autonome de pizzas l’an dernier
tandis que Toyota a présenté en janvier,
un prototype conçu avec Amazon et
Pizza Hut. Enfin, des acteurs comme
Amazon ont aussi entamé une
réflexion sur la livraison par drones, des
engins qui pourraient bien demain
devenir des concurrents frontaux des
robots-livreurs. n
Lunii
L’épopée américaine de Lunii
prend forme
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
14 //
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos
INDUSTRIE
&SERVICES
DR
à suivre
Rachat à plus de 2 milliards
sur le marché des camping-cars
AUTOMOBILE Le constructeur américain de camping-cars Thor
Industries achète pour 2,1 milliards d’euros l’allemand Erwin
Hymer, créant ainsi « le leader mondial des véhicules de loisirs »,
ont annoncé les deux entreprises. Hymer, qui convoite le marché
chinois, emploie 7.300 personnes pour un chiffre d’affaires de 2,5
milliards d’euros. En 2017, Thor a généré, de son côté, un chiffre
d’affaires de 7,25 milliards de dollars, dont 91 % aux Etats-Unis.
Un nouvel attelage qui concurrencera le groupe français Trigano.
Le président Donald Trump accuse régulièrement Amazon d’être en position dominante sur le marché. Photo Manjunath Kiran/AFP
Amazon dans le viseur de
la Commission européenne
L’Etat prêt à expérimenter le transfert
du recensement à La Poste
DEMOGRAPHIE La Poste pourrait être chargée à titre expérimental du recensement de la population, par le biais d’un amendement dans le projet de loi Pacte actuellement au parlement. A
l’initiative de l’entreprise publique et « en partenariat avec
l’Insee, il est prévu de proposer cette expérimentation à un maximum de 24 territoires volontaires, pour les vagues de recensement
de 2020 et 2021 », a indiqué mercredi le ministère de l’Economie
dans un communiqué. A l’heure actuelle, les agents du recensement sont recrutés par les communes.
l Bruxelles a ouvert une enquête préliminaire concernant la collecte
de données effectuée par le géant de l’e-commerce auprès des marchands tiers.
l Amazon réalise la moitié de son chiffre d’affaires grâce à sa marketplace.
E-COMMERCE
Corruption en Algérie : le pétrolier
italien Eni et son ex-patron acquittés
Gabriel Nedelec
@GabrielNedelec
avec Philippe Bertrand
ÉNERGIE Le pétrolier italien Eni et son ex-patron Paolo Scaroni,
Métro :
nouveau retard
pour la ligne 12
PHARMACIE Le danois Novo
Nordisk, spécialiste du diabète,
qui emploie 42.000 personnes
dans les monde, va supprimer
400 postes au Danemark et en
Chine, dans le cadre d’une réorganisation de sa R&D. De nouvelles
entités consacrées aux cellules
souches et à la recherche translationnelle sur les maladies cardiométaboliques, comme l’hypertension et le diabète, vont être
créées dès cette année au Danemark, aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.
TRANSPORTS Le prolongement
de la ligne 12 du métro parisien,
jusqu’à la mairie d’Aubervilliers,
qui devait initialement être achevé
fin 2017 et avait déjà été repoussé
au-delà de 2019, ne sera finalement effectif qu’en décembre 2021.
Et encore, précise la RATP, à condition qu’il n’y ait pas d’« aléas
significatifs supplémentaires ». Le
chantier, piloté par Vinci Construction, a pris du retard du fait
d’infltrations d’eau nécessitant de
consolider le terrain.
Plus d’informations sur
lesechos.fr/Industrie-services
SUR
DANS « C’EST MON ARGENT »
À 5H53 ET 11H23 LE VENDREDI
Amazon bénéficie-t-il d’un avantage commercial indu ? La Commission européenne a annoncé
mercredi avoir lancé une enquête
informelle sur les pratiques du
géant de l’e-commerce concernant
la collecte de données qu’il réalise
grâce aux commerçants présents
sur sa plate-forme.
« Nous avons commencé une
enquête préliminaire sur un éventuel abus de position dominante », a
indiqué la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, interrogée lors
d’une conférence de presse à
Bruxelles. Cette décision résulte,
non pas d’un dépôt de plainte
comme c’est souvent le cas pour ce
genre de sujet, mais des observations réalisées par Bruxelles sur le
marché de l’e-commerce européen.
La Commission soupçonne le
groupe de Seattle d’exploiter les
données récupérées auprès des
« Double position »
Bruxelles, qui avoue en être aux balbutiements de l’enquête, a donc
commencé à envoyer plusieurs
questionnaires à ces commerçants
afin de rassembler des informations sur la « double position »
d’Amazon, qui est à la fois distributeur et hôte pour ses concurrents.
Amazon réalise la moitié de son
chiffre d’affaires grâce à sa place de
marché, sur laquelle se côtoient
une foule de marques et de commerçants tiers. Et pour la première
fois l’année dernière, plus de la moitié des ventes d’Amazon provenaient de cette marketplace. Ce
service est très rentable. Les marchands tiers acquittent une redevance pouvant aller jusqu’à 8 % du
prix de vente, disent les spécialistes,
en échange de l’audience dont
Amazon les fait bénéficier. La com-
pagnie de Jeff Bezos vend aussi des
services annexes comme le stockage ou l’expédition.
D’une manière générale, la puissance des géants en ligne qui
offrent une plate-forme à d’autres
entreprises suscite de vives critiques des deux côtés de l’Atlantique
et a incité l’Union européenne à élaborer de nouvelles règles pour
garantir un comportement équita-
L’enjeu des données
est vital.
Le commerce
de demain est basé
sur le marketing
personnalisé.
ble. L’année dernière, Google avait
ainsi été sanctionné pour avoir
favorisé son comparateur de prix,
Google Shopping, au détriment de
ceux de ses concurrents.
L’enjeu des données est vital. Le
commerce de demain est basé sur
le marketing personnalisé. En captant les données de ses marchands
tiers – par le biais du service de paiement d’abord – Amazon nourrit ses
capacités en matière d’analyse prédictive des ventes.
2 millions de dollars
de lobbying
Aux Etats-Unis même, Amazon est
régulièrement la cible d’attaques de
la part du président Donald Trump,
qui parle d’une « situation particulièrement anticoncurrentielle ». Le
mois dernier, il est allé jusqu’à accuser l’entreprise de Jeff Bezos de tuer
les petits commerces.
Pour autant, ce dernier affirme
ne pas craindre les enquêtes ciblant
sa compagnie. Selon lui, « toutes
les grandes entreprises seront et
devraient être examinées avec minutie », a affirmé l’homme le plus
riche du monde à Washington
la semaine dernière. Ce qui n’empêche pas Amazon de dépenser 2 millions de dollars de lobbying auprès
de l’Union européenne en 2017
et pas moins de 13,3 millions de
dollars auprès du régulateur
américain.
(
Lire l’éditorial
de David Barroux Page 7
Le groupe de Seattle se positionne
sur le sportswear féminin
Philippe Lopez/AFP
Novo Nordisk
supprime des
postes en R&D
Liselotte Sabroe/AFP
accusés de corruption en Algérie, ont été acquittés mercredi,
mais sa filiale Saipem et l’ex-président de cette dernière ont
revanche été condamnés. Le procès, ouvert il y a trois ans à
Milan, portait sur le versement présumé de 197 millions d’euros
de pots-de-vin à des responsables publics algériens, entre 2007
et 2010. Saipem a été condamné à une amende de 400.000 euros
et à la confiscation – en lien avec les autres condamnés – de
197 millions, considérés comme la valeur du pot-de-vin versé.
marchands tiers pour « faire
ses propres calculs » et « voir ce que
les gens veulent comme offre, et ce
qui les fait acheter tel ou tel produit », a précisé la commissaire.
Autrement dit, des données à la
valeur particulièrement élevée
pour un revendeur.
Le géant de l’e-commerce
veut prendre position sur
ce marché qui représente
44 milliards de dollars
aux Etats-Unis.
Amazon fait un saut de plus dans la
mode. Le géant de l’e-commerce a
lancé mercredi sa propre marque
de sportswear féminin, Aurique,
révèle « Le Figaro ». Amazon veut
surfer sur le concept très porteur
de l’« althleisure », qui fait le lien
entre le streetwear, le sport et la
mode. Le groupe de Seattle espère
se tailler une part de choix dans ce
marché qui représente 44 milliards de dollars aux Etats-Unis,
mais il va devoir faire face aux
poids lourds du secteur que sont
Nike, Adidas ou encore Puma.
Aurique se présente comme une
marque accessible pour les petits
budgets et comp orte p our le
moment 200 références textiles.
« Notre but est d’offrir aux clients le
plus de choix possible, avec une qualité et des prix plus justes », a commenté Frances Russell, la vice-présidente d’Amazon Fashion Private,
auprès du « Figaro ». Le géant de
Seattle a rarement évoqué ses
ambitions dans la mode.
Montrer patte blanche
au monde de la mode
Pourtant, il ne cesse de pousser ses
feux ces dernières années. Tout en
convainquant plusieurs grandes
marques de prêt-à-porter de vendre en direct leurs produits sur son
site – Gap, Lacoste, Calvin Klein ou
Levi Strauss l’utilisent désormais
comme un canal de distribution à
part entière –, Amazon a développé
ses propres lignes de vêtements.
De la chemise pour homme
(Buttoned Down) à sa marque de
lingerie (Iris & Lilly), en passant
par les tenues de soirée (Truth &
Fable), Amazon a pris soin de se
positionner sur presque l’ensemble des secteurs du prêt-à-porter
depuis le rachat, en 2009, du vendeur de chaussure Zappos. En
deux ans, la compagnie a lancé pas
moins d’une dizaine de marques
propres, pour un total de près de
2.000 références, selon le site britannique FashionUnited. La plupart de ces marques ont été enreg i s t r é e s a u s e i n d ’A m a z o n
Technologies, basé au Luxem-
2.000
RÉFÉRENCES
En deux ans, Amazon a lancé
pas moins d’une dizaine
de marques propres.
bourg, selon le site CNN Money. Le
vendeur en ligne tient à montrer
patte blanche au monde de la
mode : depuis 2015, il sponsorise la
Fashion Week et s’est offert les services de quelques figures de
l’industrie, comme la directrice de
la mode des magasins Barneys à
New York ou une ex-rédactrice en
chef du magazine « Vogue ».
— G. N.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 15
Les Echos Jeudi 20 septembre 2018
Castorama plombe les
comptes de Kingfisher
BRICOLAGE
La patronne française du
groupe anglais réaffirme
sa confiance dans
son plan stratégique.
Philippe Bertrand
@Bertra1Philippe
Véronique Laury n’a pas la tâche
facile. La patronne de Kingfisher
poursuit la mise en œuvre du plan
de transformation qu’elle a engagé
il y a trois ans. Elle affronte simultanément deux vents contraires qui
ne soufflaient pas en 2016 : l’essor
du commerce en ligne dans le bricolage et le Brexit. « Il est important
de souligner l’évolution de la distribution qui connaît son plus grand
changement depuis l’apparition de
l’hypermarché dans l’après-guerre »,
souligne la seule Française à la tête
d’un grand groupe britannique, qui
doit faire face aux critiques suite à la
baisse de 30 % du résultat semestriel net du groupe, à 208 millions
de livres (234 millions d’euros). Le
bénéfice courant imposable descend, lui, à 375 millions de livres
(422 millions d’euros) sur les six
mois de l’exercice au 31 juillet, contre 440 millions il y a un an. Le cours
du groupe de bricolage perdait plus
de 3 % à la Bourse de Londres mercredi après-midi après l’annonce de
ces chiffres.
Les nouvelles gammes
progressent
« C’est encore et toujours la même
histoire pour Kingfisher avec peu de
certitudes que le redressement marche vraiment », souligne Neil Wilson, analyste chez Markets.com,
interrogé par l’AFP. L’entreprise
paie les déboires de ses activités en
France où elle possède les enseignes Castorama et Brico Dépôt. Les
ventes chez Brico Dépôt montrent
des signes d’amélioration avec une
hausse de 2,7 % sur le semestre, elles
ont en revanche fortement reculé,
de 6 %, à Castorama, alors que le
marché du bricolage s’est stabilisé
en France.
Malgré les bourrasques, le programme « One Kingfisher » est à
mi-chemin, répond Véronique
Laury, qui défend bec et ongles sa
stratégie. One Kingfisher vise
d’abord à unifier les gammes de
produits et les achats des deux côtés
de la Manche. Kingfisher exploite
les magasins B&Q au RoyaumeUni et Screwfix, un réseau de distribution dédié aux professionnels.
« Notre offre est unifiée à 42 %, explique-t-elle. Et les ventes des gammes
communes ont progressé de 2,2 %,
contre une baisse de 1,8 % pour les
gammes non unifiées. »
Dans l’Hexagone, l’introduction
de ces gammes a élargi l’offre de
Brico Dépôt, concept discount, ce
qui a plu aux clients. Chez Castorama, les gains tarifaires effectués à
l’achat par la centrale unique de
Londres ont ramené les prix au
niveau de ceux de la concurrence.
« Mais les clients ne s’en rendent pas
tous compte. On ne compare pas les
étiquettes tous les jours pour des gros
projets comme les cuisines ou les salles de bains. Pourtant, cela va encore
baisser. » La dirigeante balaie aussi
les critiques relatives à la refonte
des sites d’e-commerce du groupe.
« Screwfix réalise 25 % de ses ventes
en ligne. Les responsables de ce site
ont pris les sites des autres enseignes
en main. Ils sont bons. Les quelques
problèmes rencontrés tiennent aux
données produits, parfois incomplètes. Cela va s’arranger. » La part de
l’e-commerce chez B&Q atteint déjà
6 %. Castorama démarre à peine.
« Les magasins devront jouer un
autre rôle à l’avenir », reconnaît
Véronique Laury, qui rappelle que
65 B&Q ont été fermés en 2016.
L’unification des gammes, le digital et l’amélioration de l’efficacité
opérationnelle doivent générer
Tarkett surprend
la Bourse en congédiant
son patron
BIENS
D’ÉQUIPEMENT
Le conseil de
surveillance a mis fin
aux fonctions
de Glen Morrison,
en poste depuis un an.
Il cherche un nouveau
profil pour accélérer.
Le groupe tricolore
avait connu
une longue stabilité,
avec son précédent
dirigeant.
technique, avait décidé de quitter le
fabricant de vinyle mi-2017 pour
rejoindre Verallia, un des leaders
mondiaux dans l’emballage de
verre. Un nouveau défi pour celui
qui avait réussi à relancer Tarkett et
à réduire sa forte dépendance à la
Russie.
Le départ de son remplaçant a été
décidé par le conseil de sur veillance, qui veut passer la vitesse
supérieure. Ce dernier a réaffirmé,
dans un communiqué, « sa volonté
d’accélérer le développement du
groupe autour de l’innovation, de
l’expérience client, de la performance
opérationnelle et des acquisitions ».
Une ambition pour laquelle il
cherche, semble-t-il, un autre profil.
De nationalité britannique et américaine, Glen Morrison était rentré
chez Tarkett en 2015 pour diriger la
zone Amérique du Nord, après être
notamment passé par le groupe
d’aluminium Alcoa.
Numéro trois mondial des revêtements de sol, Tarkett (2,8 milliards
d’euros de chiffre d’affaires en 2017)
cherche à se relancer. Coté depuis
2013, le groupe a vu ses ventes croître de 3 % à taux constant au premier semestre, mais elles ont reculé
de 3,4 % en publié. La marge d’Ebitda ajusté s’est effritée à 8,8 %, contre 11,8 % au premier semestre 2017.
Toutefois, en excluant le règlement
d’un litige dans le segment sport,
elle aurait été de 11 %.
Le fabricant de revêtements de
sol est confronté à la fois à l’impact
négatif des taux de change et à la
hausse des matières premières,
notamment du pétrole. Après avoir
rééquilibré ses zones de vente (la
Russie, qui pesait la moitié de l’Ebitda, lors de son entrée en Bourse, en
représente moins d’un tiers), l’un
des leviers de son développement
est la croissance externe. En août,
Tarkett a ainsi acquis l’américain
Lexmark Carpet Mills, l’un des leaders des moquettes pour l’hôtellerie
en Amérique du Nord. De nombreux rachats ont été menés sous la
houlette de Fabrice Barthélemy, ces
dernières années. Au directoire
depuis 2008, l’homme a été pendant
dix ans le directeur financier de Tarkett. En 2017, il avait été nommé
patron de la division EMEA et
Latam (Europe, Moyen-Orient,
Afrique et Amérique latine). n
La Poste – SA au capital de 3 800 000 000 € – 356 000 000 RCS Paris – Siège social : 9, rue du Colonel Pierre Avia 75015 Paris –
Coup dur pour Tarkett. Le spécialiste des revêtements de sol voyait
son action chuter de plus de 8,5 %
mercredi en fin de matinée. Sa plus
forte baisse en séance depuis 2013.
Une inquiétude des marchés faisant
suite à l’annonce du départ de Glen
Morrison, le président du directoire, seulement un an après sa
nomination. Il sera remplacé par
Fabrice Barthélemy, comme président du directoire par intérim, à
compter du 18 septembre 2018.
Mais avec une période de transition
jusqu’au 2 octobre.
Ce changement soudain constitue une surprise, alors que le groupe
tricolore avait connu une longue
stabilité, avec son précédent dirigeant. Resté dix ans en poste,
Michel Giannuzzi, diplômé de Poly-
–
Dominique Chapuis
@dchapuis@lesechos.fr
À Montpellier,
je conseille
ceux qui sont
très mobiles,
je suis postière.
Latifa est conseillère bancaire à distance à La Banque Postale.
Par mail et par téléphone, elle propose des solutions adaptées pour tous
les grands évènements de votre vie. Avec 28000 parcours qualifiants suivis
en 2017, les postiers ne cessent d’évoluer et de repenser leur métier.
Rendez-vous sur groupelaposte.com
Chiffres RH tirés du Rapport Social 2017 — Le Groupe La Poste. Plus d’informations sur le site groupelaposte.com
500 millions d’excédent brut
d’exploitation supplémentaire (Ebitda) à la fin du plan. Le directeur
général de la France est parti et a été
remplacé. Mais les observateurs
notent un autre départ, celui du responsable de l’offre et de la chaîne
d’approvisionnement du groupe,
Arja Taaveniku, trois ans après son
arrivée et au milieu du plan stratégique dont il était l’un des principaux
rouages. Véronique Laury, elle,
tient le cap. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
16 // INDUSTRIE & SERVICES
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos
Bruxelles accuse
les constructeurs
automobiles
allemands
AUTOMOBILE
La Commission
européenne lance
une enquête approfondie contre BMW,
Daimler, Volkswagen,
Audi et Porsche.
Ils sont accusés
de s’être entendus
pour freiner l’essor
des technologies
limitant les émissions
polluantes.
Pauline Houédé
@Pauline_H
— Correspondante à Francfort
et Derek Perrotte
@DerekPerrotte
— Bureau de Bruxelles
Le « Cercle des cinq », comme
on les surnomme jusque dans
les communiqués de la Commission européenne, est dans
le viseur de Margrethe Vestager. La commissaire européenne à la Concurrence a
annoncé mardi l’ouverture
d’une enquête approfondie
contre BMW, Daimler, Volkswagen et ses deux filiales
Audi et Porsche.
Ces constructeurs allemands sont soupçonnés de
s’être entendus pour ralentir
le développement et le
déploiement de technologies
de réduction des émissions
polluantes des voitures : les
systèmes de réduction catalytique sélective, pour les véhicules diesel, et les filtres à particules Otto, pour les modèles
essence.
L’enquête approfondie fait
suite à l’enquête préliminaire
l a n c é e e n 2 0 1 7 , q u i av a i t
entraîné des perquisitions
chez Daimler, BMW, Volkswagen et Audi. C’est Daimler qui
a avoué en premier l’existence
de ce cartel, pour bénéficier de
la clémence qu’accorde alors
le gendarme européen.
L’ouverture d’une enquête
approfondie ne préjuge pas du
résultat final, selon la formule
consacrée. Mais c’est le signe
que la Commission détient des
éléments tangibles et il est
rarissime qu’une telle procédure ne débouche pas sur des
sanctions. En matière de car-
Neoen fête ses dix ans avec un
projet d’introduction en Bourse
l Le développeur solaire et éolien a enregistré son document de base
auprès de l’AMF. Il cherche à lever 450 millions d’euros.
l La société de gestion Omnes Capital devrait sortir du capital.
tels, la Commission peut infliger de lourdes amendes et elle
n’hésite pas. Mi-2016, quatre
constructeurs du « cartel des
camions » ont hérité d’un total
d e 2 , 9 m i l l i a r d s d ’e u r o s
d’amendes. On y retrouvait
déjà Daimler.
43 millions
de véhicules « sales »
En plein troisième anniversaire du « dieselgate », cette
nouvelle affaire replonge
l’industrie automobile allemande au cœur des critiques.
« Cela démontre qu’elle continue de placer ses profits au-dessus de la loi et de l’intérêt des
citoyens », a réagi l’ONG Transport & Environment. Ce même
mardi, elle a publié une étude
selon laquelle 43 millions de
véhicules diesel « sales » (dont
8,7 millions en France), émettant au moins trois fois plus de
pollution que les normes, circuleraient dans l’UE.
L’ouverture de la procédure
est une « étape usuelle et purement procédurale », a réagi
Volkswagen, tandis que
Daimler a souligné que
l’enquête ne portait pas sur
une entente sur les prix. « Que
la Commission engage une pro-
Il est rarissime
qu’une telle
procédure
ne débouche pas
sur des sanctions.
cédure ne veut pas dire qu’elle a
constaté une violation de
manière définitive, seulement
qu’elle va traiter le dossier en
priorité », ont expliqué les
deux constructeurs.
BMW a noté l’importance
de faire « une claire distinction » entre « de possibles violations du droit de la concurrence
et une manipulation ciblée du
système de dépollution », expliquant ne pas être accusé sur ce
dernier point. La Commission
a en effet enquêté sur une
éventuelle entente sur les dispositifs de contournement des
tests d’homologation, mais
indique qu’elle « ne dispose
d’aucun élément indiquant que
les parties ont coordonné leur
comportement ». n
Neoen a développé la plus grande ferme solaire en France, d’une capacité de 300 MW, à Cestas, en Gironde. Photo Witt/Sipa
ÉNERGIE
Véronique Le Billon
@VLeBillon
Neoen prend le chemin de la Bourse.
Le développeur de parcs solaires et
éoliens fondé en 2008 vient d’enregistrer son document de base auprès
de l’Autorité des marchés financiers
(AMF). « Nous ne sommes pas dépendants d’une IPO, mais le principe et le
timing sont bons », estime Xavier
Barbaro, président de Neoen.
Ce sera, si elle se concrétise,
une opération importante pour le
marché français cette année : l’entreprise cherche à lever environ
450 millions d’euros. Le fonds
Impala, aujourd’hui détenteur de
54 % du capital de Neoen, a déjà
annoncé vouloir rester l’actionnaire
majoritaire. « Je ne veux pas me
diluer, même après l’introduction en
Bourse », indiquait son président Jacques Veyrat aux « Echos » en avril.
L’introduction en Bourse doit
aussi être l’occasion de gérer la sortie de la société de gestion Omnes
Capital. Son fonds Capenergie 2 est
détenteur de 21 % de Neoen depuis
2009, avec un horizon de détention
qui était de dix ans. Omnes Capital
devrait conserver 2 % de Neoen via
Capenergie 3.
Neoen réfléchit activement
depuis plusieurs années aux mérites comparés d’une levée de fonds
boursière ou de l’entrée au capital
d’un minoritaire. Des banques –
Natixis et JP Morgan – ont été choisies comme chefs de file de l’opération il y a déjà six mois. Société
Générale et Barclays sont également présentes sur l’opération,
ainsi que le norvégien Carnegie,
selon une source proche du dossier.
Une politique des prix
agressive
Le développement des énergies vertes est très capitalistique. L’entreprise, qui a développé la plus
grande ferme solaire en France
(d’une capacité de 300 mégawatts
(MW) à Cestas, en Gironde) et installé une batterie géante avec Tesla
en Australie, affichait 1,8 gigawatt
(GW), soit 1.800 MW de puissance
installée ou en construction dans le
monde au printemps.
A la fin août, ses 51 centrales ont
dépassé les 2 GW installés ou en
construction. Pour s’affranchir des
systèmes de subventions étatiques,
Neoen est souvent agressif sur les
prix, et noue des contrats de long
terme avec les entreprises, comme
PRÉSENTE LA
27e ÉDITION DU
LES ECHOS
AVEC VOTRE ASSUREUR AVIVA
JEUDI 20 SEPTEMBRE 2018
GOLF DE CHANTILLY
Le groupe Les Echos-Le Parisien soutient l’Institut du
Cerveau et de la Moelle Epinière
Assurance
Protection
Epargne
tropheedegollesechos.fr /
www.facebook.com/tropheedegollesechos
UN CONNAISSEUR
DU DOSSIER
elle vient de le faire avec Google en
Finlande.
L’entreprise, qui affiche l’ambition d’exploiter ou d’avoir en construction 5 GW à l’horizon 2021,
estime généralement avoir besoin
d’un milliard d’euros pour développer 1 GW de nouvelles capacités. Au
premier semestre, Neoen, qui revendique 2 milliards d’euros d’actifs à
son bilan, a réalisé un chiffre d’affaires de 102 millions d’euros, pour un
résultat net d’environ 8 millions.
L’entreprise table sur un chiffre
d’affaires de 207 millions d’euros
cette année et un Ebitda de 148 millions d’euros.
Avec l’enregistrement de son
document de base, Neoen va enta-
mer la tournée des investisseurs et
proposer, début octobre, une fourchette de prix par action, pour une
cotation espérée à partir de la troisième semaine d’octobre. L’entreprise estime valoir autour d’un
milliard d’euros avant son augmentation de capital, selon plusieurs sources proches du dossier.
Alors que la dette nette de l’entreprise s’affiche à 1,17 milliard
d’euros à la fin juin, « le prix
d’introduction pourrait être élevé
par rapport aux comparables du
secteur », observe un connaisseur
du dossier.
De janvier à fin juin, huit entreprises ont été introduites à la
Bourse de Paris, levant au total
239 millions d’euros. Plusieurs projets de cotation à Paris n’ont pas été
menés à leur terme depuis le début
de l’année, notamment en raison de
la volatilité des marchés. En juin, le
groupe d’ingénierie et d’équipement Delachaux a renoncé in
extremis.
Dans le secteur de l’énergie, une
introduction en Bourse de Neoen
compenserait la sortie de la cote
parisienne de Direct Energie, tout
juste vendu à Total par… le fonds
Impala et ses co-actionnaires. n
Un groupe à contre-courant du secteur
n faisant le choix de s’introduire en Bourse, Neoen se
positionne à contre-courant
des pratiques en cours dans les
énergies vertes. Depuis deux à trois
ans, la tendance est à la consolidation : beaucoup de développeurs de
projets solaires et éoliens, en quête
de capitaux pour financer leur
croissance, se sont fait racheter par
des acteurs aux reins plus solides –
des fonds ou des grands groupes de
l’énergie qui veulent verdir rapidement leur portefeuille.
Engie a ainsi fait l’acquisition de
SolaireDirect en 2015 ou, plus
récemment, du breton Langa. EDF,
qui avait un temps coté sa filiale
d’énergies vertes EDF EN, l’a retirée
de la Bourse en en prenant la totalité du capital. Il a, depuis, fait
l’acquisition de Futuren. Pour
répartir ses risques, Direct Energie
avait aussi entamé une politique
d’intégration en amont, en rachetant Quadran. Et Total, qui affiche
sa volonté de se développer dans
l’électricité, a pris des parts dans
Eren, avant de croquer… Direct
Energie.
Au passage, ces opérations de
rachat ont abouti au retrait de la
E
TROPHÉE DE GOLF
« Le prix
d’introduction
pourrait être élevé
par rapport
aux comparables
du secteur. »
ANALYSE
par V. L. B.
Bourse de plusieurs petites valeurs
des énergies vertes. Et les développeurs ne sont plus nombreux à
être cotés : Voltalia, qui reste détenu
à 70 % par la famille Mulliez
(Auchan), ou le spécialiste de la biomasse Albioma…
Indépendants
moins nombreux
Les indépendants de bonne taille se
réduisent comme peau de chagrin.
Parmi ceux-ci, Akuo Energy a
financé une augmentation de capital à l’occasion du remplacement
d’un actionnaire historique par
Colam Entreprendre, le holding de
la famille propriétaire de Sonepar,
le groupe de distribution de matériel électrique.
Jacques Veyrat, actionnaire
majoritaire de Neoen via sa société
d’investissement Impala, a aussi les
moyens financiers de conserver le
contrôle de son entreprise. Il vient
ainsi de céder les rênes de Direct
Energie, dont il ne possédait qu’un
tiers du capital. « L’introduction en
Bourse de Neoen correspond aussi à
une volonté forte du management
d’avoir de l’autonomie », estime un
connaisseur du dossier.
Pour financer leur croissance, les
développeurs de projets solaires ou
éoliens cèdent aussi souvent une
partie de leurs actifs – souvent à des
fonds en quête d’investissements
« verts » et de rendement garantis
sur quinze à vingt ans. Neoen est
aussi à contre-courant de cette pratique, avec un taux de détention
moyen de ses parcs en exploitation
ou en construction de 84 %. S’il installe chaque année moins de panneaux solaires et d’éoliennes que
ses grands concurrents, l’entreprise
dirigée par Xavier Barbaro revendique au final un rythme d’acquisition de mégawatts « nets » aussi
élevé. Une politique gourmande en
capitaux mais qui permet une
croissance rapide.
Une fois coté, Neoen devra arbitrer entre le financement de sa
croissance et le versement d’un dividende. L’entreprise s’attend à pouvoir verser à ses investisseurs un
premier dividende au titre de l’exercice 2021, soit en 2022. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 17
Les Echos Jeudi 20 septembre 2018
Air France : un mois
pour parvenir à un accord
AÉRIEN
Les dirigeants
du principal syndicat
de pilotes sont reçus
depuis lundi par
le nouveau patron
d’Air France-KLM.
Ils se donnent un mois
pour s’entendre
sur les salaires.
Bruno Trévidic
@BrunoTrevidic
A peine arrivé, Benjamin Smith
s’est déjà attelé au déminage du terrain social. Le nouveau directeur
général d’Air France-KLM a consacré une bonne partie de sa première
journée de lundi dans l’entreprise à
rencontrer les dirigeants des principales organisations syndicales d’Air
France. A savoir la CFDT, la CFE-
CGC, mais aussi et surtout le principal syndicat de pilotes SNPL AF, qui
fut à la pointe des grèves du premier
semestre et qui reste le fer de lance
de la revendication salariale.
Doutes sur la gouvernance
Apparemment, chacun semble
pressé de mettre un point final au
conflit, qui a coûté 335 millions
d’euros à Air France. Dans un communiqué adressé aux adhérents à
l’issue de la rencontre, le bureau du
SNPL AF, présidé par Philippe
Evain, déclare se donner un mois
pour parvenir à un accord salarial.
« Nous voulons aller vite afin de passer à d’autres choses en comptant sur
le pragmatisme de Benjamin Smith,
est-il écrit […]. Nous attendons donc
une reprise rapide des négociations
afin d’aboutir à très court terme à un
nouvel accord salarial qui mettra fin
aux tensions. Nous nous sommes
fixé une butée d’un mois pour y parvenir ». Reste à savoir avec qui.
Depuis plusieurs mois, le SNPL AF
« Nous voulons aller
vite afin de passer à
d’autres choses en
comptant sur le
pragmatisme de
Benjamin Smith. »
LE SNPL AF
comme les autres organisations de
l’intersyndicale tirent à boulets rouges sur le DRH, Gilles Gateau et le
directeur général d’Air France,
Franck Terner, auxquels ils font
porter la responsabilité de l’échec
des négociations. La rumeur de
leurs possibles départs est récurrente. L’actuelle PDG de Transavia
France, Nathalie Stubler, est même
régulièrement évoquée pour pren-
dre les commandes d’Air France.
Du côté de la présidence d’Air France-KLM, toujours assurée par
Anne-Marie Couderc, on assure
que le sujet de la gouvernance d’Air
France « n’est pas à l’ordre du jour ».
Mais le premier entretien avec Benjamin Smith a été l’occasion pour
les responsables du SNPL AF,
d’enfoncer le clou. Parmi les sujets
pointés du doigt, « qui entravent gravement le fonctionnement de l’entreprise », les représentants des pilotes
ont évoqué « les décisions aussi coûteuses qu’aberrantes de notre haut
encadrement, les difficultés qu’il
aura à accéder à l’information, celle-ci étant filtrée et déformée par les
différentes strates qui forment son
entourage depuis son arrivée ».
« Nous avons prôné un changement radical dans le dialogue social
et le respect des accords signés »,
ajoute le SNPL. De quoi compliquer
quelque peu la reprise des
négociations avec les mêmes
protagonistes. n
Le président du SNPL AF, Philippe Evain, à la pointe du conflit sur
les salaires, a été reçu dès lundi par le nouveau directeur général
d’Air France-KLM, Benjamin Smith. Photo Nicolas Messyasz/Sipa
La Cour de cassation
lève les freins à l’envolée
de Ryanair en France
Cela va lui permettre
d’ouvrir de véritables
bases en France.
Les combats d’arrière -garde
s’avèrent parfois gagnants. C’est le
cas pour Ryanair, dont la condamnation pour travail dissimulé
par la cour d’appel d’Aix-en-Provence en octobre 2014 vient d’être
annulée par la Cour de cassation.
Cette victoire juridique pourrait
non seulement permettre à la
compagnie irlandaise de récupérer plusieurs millions d’euros
d’amende, mais aussi d’accélérer
la réouverture de bases en France,
avec des appareils et des équipages dédiés, même si les syndicats
français à l’origine des plaintes
n’ont pas perdu l’espoir de la faire
condamner.
En 2014, Ryanair avait été condamné à verser 13 millions d’euros
au total, pour avoir employé 127
hôtesses et stewards sur ses vols au
départ de Marseille entre 2007
et 2010, sans contrat de travail français et sans s’acquitter des charges
sociales. Mais la plus haute juridiction française, appliquant en cela
un jugement de la Cour de justice
européenne de mars 2017, a finalement estimé que les autorités françaises ne pouvaient imposer à des
salariés détachés cotisant déjà à un
système de Sécurité sociale d’un
autre pays de l’Union européenne
– le système irlandais en l’occurrence – de payer également des
charges sociales en France.
Pourparlers avec
des aéroports français
« Nous nous félicitons de cette décision […] qui permet désormais à Ryanair d’envisager de revenir sur le
marché français, indique la compagnie dans un communiqué. Nous
sommes déjà en pourparlers avec
plusieurs aéroports français et le
ministère du Travail français, ce qui
d e v ra i t p e r m e t t re à Rya n a i r
d’annoncer prochainement des bases
en France, mais avec des pilotes et des
équipages basés en France, sous des
contrats locaux français, payant
leurs impôts en France plutôt qu’en
Irlande. »
Dix millions de clients
dans l’Hexagone
Accessoirement, cette décision
dégageait aussi la voie à l’ouverture
de bases en France. La compagnie
low cost est déjà très présente dans
l’Hexagone, où elle compte près de
10 millions de clients. Selon son
directeur commercial, Ryanair
pourrait ouvrir quatre bases dans
l’Hexagone d’ici à 2020, avec une
trentaine de Boeing 737 et un mil–
La Cour de
cassation a annulé
sa condamnation
pour travail dissimulé.
En janvier dernier, Ryanair avait
déjà mis beaucoup d’eau dans son
vin, en annonçant sa décision de
reconnaître les syndicats dans
chacun des pays où il opère des
bases. La compagnie irlandaise,
secouée par les premiers conflits
sociaux de son histoire, amorçait
ainsi un virage, à la suite
d’une autre décision de la Cour de
justice européenne, reconnaissant à ses salariés le droit de faire
juger les différends avec leur
employeur par la justice de leur
pays de domiciliation.
En janvier, Ryanair
avait déjà mis
beaucoup d’eau
dans son vin.
Il a décidé
de reconnaître
les syndicats dans
chacun des pays
où il opère des bases.
lier de navigants – dont quelque 300
pilotes – sous contrat français.
Mais encore fallait-il régler au
préalable son litige juridique et fiscal avec les autorités françaises et
mettre fin aux poursuites engagées
par différentes organisations syndicales françaises. L’arrêt de la
Cour de cassation lui en donne
l’occasion, à condition que le
feuilleton judiciaire prenne effectivement fin. Or, les organisations
syndicales à l’origine des plaintes
n’ont pas dit leur dernier mot. « La
décision de la Cour de cassation
ouvre la voie à une condamnation de
Ryanair », affirme ainsi le syndicat
de pilotes SNPL. Et d’ajouter que la
compagnie « est aussi contrainte
d’admettre qu’elle n’a plus d’autre
choix aujourd’hui, pour ouvrir des
bases en France, que de mettre fin à
la fraude pratiquée depuis tant
d’années . — B. T.
La Poste – SA au capital de 3 800 000 000 € – 356 000 000 RCS Paris – Siège social : 9, rue du Colonel Pierre Avia 75015 Paris –
AÉRIEN
À Gentilly,
j’analyse
les chiffres
pour mieux
vous servir,
je suis postier.
Rémi est data analyst chez Chronopost, filiale de La Poste. Il récupère
et analyse des données pour garantir aux entreprises un service d’envoi de colis
en France et à l’international toujours plus satisfaisant. Avec 4,5 millions d’heures
de formation dispensées en 2017, La Poste ne cesse d’évoluer et de repenser
ses métiers. Rendez-vous sur groupelaposte.com
Chiffres RH tirés du Rapport Social 2017 — Le Groupe La Poste. Plus d’informations sur le site groupelaposte.com
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
18 // INDUSTRIE & SERVICES
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos
Au Royaume-Uni, Tesco lance
une chaîne de hard-discount
l Les deux premiers magasins « Jack’s » ouvrent ce jeudi à Immingham et à Chatteris, en Angleterre.
l L’ambition de Tesco est d’en lancer 10 à 15 dans les six prochains mois.
CONSEIL
Réunis, les deux
cabinets spécialisés
dans la transformation numérique des
entreprises pèsent
300 millions d’euros
et comptent
2.300 personnes.
DISTRIBUTION
Alexandre Counis
— Correspondant à Londres
Antoine Boudet
@Aboudet
Lorsque l’on travaille au quotidien à l’accompagnement des
entreprises dans leur transformation numérique, et que l’on
constate l’accélération de la
« quatrième révolution industrielle », pas étonnant de réfléchir à l’évolution de sa propre
société de conseil. C’est cette
démarche qui a conduit David
Layani, président et fondateur,
il y a quinze ans, de onepoint, et
Didier Rousseau, président et
fondateur de Weave, il y a dixsept ans, à se retrouver sur un
projet commun.
AFP/Daniel Leal-Olivas
La résistance des géants de la distribution s’organise, au RoyaumeUni, contre l’offensive des hard-discounters. Après l’annonce du
projet de fusion entre les numéros
deux et trois du secteur, Sainsbury’s
et Asda, qui va faire néanmoins
l’objet d’une enquête approfondie
de l’Autorité de la concurrence, le
leader Tesco dégaine son arme
secrète contre les allemands Lidl et
Aldi.
Le groupe a annoncé mercredi le
lancement outre-Manche d’une
nouvelle chaîne de magasins discount, baptisée « Jack’s » en référence au fondateur du groupe, Jack
Cohen, à qui l’on doit déjà le « co »
de Tesco. Deux premiers magasins
ouvrent au public ce jeudi à Immingham (sur la côte est) et à Chatteris
(au nord de Cambridge).
Une réaction devenait urgente
face à l’insolente percée d’Aldi et
Lidl, respectivement cinquième et
septième enseignes du pays, dont la
part de marché cumulée atteignait,
selon Kantar, 13,1 % début septembre, dans un pays où le pouvoir
d’achat est sous pression, les salaires réels n’augmentant pas alors,
que les prix ont grimpé l’an dernier,
les incertitudes sur le Brexit ayant
Conseil :
onepoint
prend une
nouvelle
dimension
avec Weave
Le PDG de Tesco, Dave Lewis, lors de l’inauguration du magasin Jack’s à Chatteris, près de Cambridge, le 19 septembre.
fait chuter la livre et ainsi renchéri
les produits importés.
De quoi bousculer Tesco, dont le
poids (27,4 %) s’est érodé de 5 points
ces dernières années. L’ambition du
distributeur est de lancer 10 à
15 Jack’s dans les six mois. Cinq
seront d’actuels magasins Tesco
ANNLEGALECH
annonces judiciaires & légales
PRÉFET DE L’ESSONNE
AVIS D’ENQUETE PUBLIQUE
Relatif au projet de construction de la ferme solaire de la Centrale photovoltaïque
sur le territoire de la commune de MARCOUSSIS
2e INSERTION
Par arrêté n° 2018/SP2/BCIIT/n°037 du 20 août 2018, le Préfet de l’Essonne a prescrit
l’ouverture d’une enquête publique préalable à la délivrance d’un permis de construire
de la ferme solaire de la Centrale photovoltaïque sur le territoire de la commune de
MARCOUSSIS.
Cette enquête publique se déroulera du 17 septembre au 19 octobre 2018 inclus (soit
33 jours).
Monsieur Michelle LANGUILLE, Ingénieur EDF et RTE en retraite, a été désigné en qualité
de commissaire enquêteur pour la conduite de cette enquête.
Dès publication du présent arrêté, toute personne pourra, sur sa demande et à ses frais,
obtenir communication du dossier d’enquête à l’adresse suivante : Sous-préfecture
de l’arrondissement de PALAISEAU, Bureau de la coordination interministérielle et de
l’ingénierie territoriale, avenue du général de Gaulle, 91120 PALAISEAU.
Le dossier d’enquête publique se compose notamment de l’étude d’impact, comprenant
un résumé non technique, d’un avis de l’autorité environnementale (MRAE) et d’un
mémoire en réponse à l’avis de MRAE. L’ensemble de ces éléments seront consultables
sur le site internet des services de l’État en Essonne :
http://www.essonne.gouv.fr/Publications/Enquetes-publiques/Amenagement-eturbanisme
Les éléments du dossier d’enquête publique, ainsi que le registre d’enquête à feuillets non
mobiles ouvert, coté et paraphé par le commissaire enquêteur seront mis à la disposition
du public, en mairie, pendant toute la durée de l’enquête aux jours et heures habituelles
d’ouverture au public :
le lundi après-midi : de 13h30 à 17h00, du mardi au jeudi : de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à
17h30, le vendredi : de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00 et le samedi : de 8h30 à 12h00
(seulement le deuxième et le quatrième samedi du mois).
Les observations, propositions et contre-propositions du public sur le projet pourront
également être adressées, par correspondance, au commissaire enquêteur, au siège
de l’enquête, situé à la mairie de MARCOUSSIS. Elles sont tenues à la disposition du
public au siège de l’enquête dans les meilleurs délais. Les observations du public sont
consultables et communicables aux frais de la personne qui en fait la demande pendant
toute la durée de l’enquête.
En tant que moyen de communication complémentaire, le dossier sera consultable via le
site internet : http://enquetepublique-pref91.fr/lafermesolairedemarcoussis ou par courriel
à l’adresse mail ci-après : lafermesolairedemarcoussis@enquetepublique.net pendant
toute la durée de l’enquête publique.
Des observations, propositions et contre-propositions pourront aussi être déposées, de
manière électronique, sur les registres dématérialisés créés à cet effet à travers le site
internet : http://enquetepublique-pref91.fr/lafermesolairedemarcoussis
Le commissaire enquêteur se tient à la disposition du public au lieu de permanence, dates
et horaires suivants : Mairie de Marcoussis, 5 rue Alfred-Dubois 91460 MARCOUSSIS.
Le lundi 17septembre 2018 de 14h00 à Le vendredi 28 septembre 2018 de 9h00
17h00
à 12h00
Le mercredi 3 octobre 2018 de 14h00 à Le samedi 13 octobre 2018 de 9h00 à
17h00
12h00
Le vendredi 19 octobre 2018 de 15h00 à
18h00
Le commissaire enquêteur examinera les observations consignées et les communiquera
au responsable du projet qui disposera de quinze jours pour y répondre. Dans un délai
de trente jours à compter de la date de clôture de l’enquête, le commissaire enquêteur
transmettra au sous-préfet son rapport et ses conclusions motivées.
Une copie du rapport et des conclusions sera tenue à la disposition du public, pendant un
an à compter de la date de clôture de l’enquête, à la Préfecture de l’Essonne, à la Souspréfecture de l’arrondissement de PALAISEAU, ainsi qu’à la mairie de MARCOUSSIS. Le
rapport et les conclusions du commissaire enquêteur seront également publiés pendant
un an sur le site internet de la préfecture de l’Essonne, à l’adresse suivante :
http://www.essonne.gouv.fr/Publications/Enquetes-publiques/Amenagement-eturbanisme
La ligne de référence est de 40 signes en corps minimal de 6 points didot.
Le calibrage de l’annonce est établi de filet à filet.
Les départements habilités sont 75, 78, 91, 92, 93, 94, 95 et 69.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
reconvertis, d’autres ouvrant sur de
nouveaux sites ou à proximité de
points de vente existants, avec à
chaque fois 20 à 25 employés.
L’investissement de départ est de 20
à 25 millions de livres. A titre de
comparaison, Aldi et Lidl ouvrent
chacun 50 à 60 boutiques par an et
en ont 1.300 dans le pays.
« Être les moins chers
en ville »
Le but est clair : prendre les géants
allemands du hard-discount à leur
propre jeu, en faisant tout simplement comme eux. « Notre but est
d’être les moins chers en ville », a prévenu le PDG, Dave Lewis, qui a promis un ajustement des prix au
niveau local en fonction de ceux des
concurrents. Les magasins ressemblent à s’y méprendre à ceux des
hard-discounters. Et Tesco n’a pas
hésité à recruter Lawrence Harvey,
l’ex-patron d’Aldi, pour prendre les
rênes de sa nouvelle enseigne. En
contrepartie, ni marque de luxe, ni
vente en ligne. Jack’s se concentrera
sur quelque 2.600 produits – bien
moins que les 35.000 vendus par les
supermarchés Tesco – dont plus de
la moitié (1.800) seront sous sa pro-
La nouvelle chaîne
compte aussi se
différencier avec
des produits fabriqués
dans 8 cas sur 10
au Royaume-Uni.
pre marque. Mais la nouvelle chaîne
compte aussi se différencier avec
des produits fabriqués dans 8 cas
sur 10 au Royaume-Uni (100 % du
lait, par exemple). Un pari qui pourrait s’avérer payant, au moment où
le Brexit pourrait pousser les consommateurs britanniques à un
réflexe nationaliste d’achat « made
in UK ». Autre nouveauté : les clients
pourront scanner leurs produits
avec leur smartphone et payer la
note via une application.
L’initiative de Tesco n’est pas une
première. Asda avait testé une enseigne Asda Essentials en 2006 avant
de couper court, Tesco lui-même
avait lancé il y a dix ans une série de
marques à bas coût avant d’y renoncer, et Sainsbury’s avait ouvert des
magasins Netto en partenariat avec
la chaîne danoise en 2014 avant de
les fermer deux ans plus tard.
Pour éviter de connaître le même
sort, le numéro un du secteur devra
éviter deux écueils. D’abord, éviter
que les Jack’s ne viennent cannibaliser ses 3.000 magasins traditionnels. Ainsi, les cartes de fidélité
Tesco ne seront pas acceptées chez
Jack’s.
Ensuite, éviter que l’accent mis
sur le discount n’accroisse la pression sur les marges du groupe, au
moment où il est en passe de réussir
le redressement engagé depuis 2016,
après des années de vaches maigres
et un scandale comptable. n
DÉCRYPTAGE // L’Angleterre et la France ne travaillent pas les prix
bas de la même façon.
Les Français préfèrent la guerre
des prix à une offre réduite
Philippe Bertrand
@Bertra1Philippe
érité au-delà de la Manche,
erreur en deçà. La stratégie
que Tesco développe au
Royaume-Uni est l’inverse de celle
de Carrefour en France. Le distributeur anglais lance une enseigne de
hard-discount. Le français a vendu
celle qu’il possédait, Dia, l’ex-Ed
l’épicier. Les courbes d’évolution
des deux marchés se sont croisées.
Aldi et Lidl ont prospéré en
Angleterre. Aldi a dépassé en 2017 la
barre des 10 milliards de livres de
ventes, avec une progression de 15 %
en un an. L’enseigne allemande
inventeur du concept de hard-discount a ouvert 762 supermarchés
depuis son arrivée en 1990. Elle
contrôle 6,9 % du marché. Son compatriote et concurrent Lidl était à
5 %, avec 690 points de vente au
1er janvier.
Aldi a franchi le Rhin en 1988.
Début 2018, sa part de marché ne
dépassait pas 2,5 % en France. Lidl
était à 5,7 %, avec une croissance
régulière depuis deux ans. Mais
l’enseigne de la famille Schwarz a
V
abandonné le hard-discount pour
le « soft discount ». Leader Price,
l’enseigne du groupe Casino, a suivi
le même chemin.
Erosion des salaires
Le hard-discount a, en partie,
é c h o u é d a n s l ’ H ex a g o n e . L e
concept consiste à ne vendre que
des produits à sa marque avec une
offre réduite : une référence par
unité de besoin. La massification
des achats et l’absence de coûts
marketing permettent des prix très
bas. Mais la distribution française a
développé ses propres marques.
Etienne Thil a jeté son « Pavé dans
la marque » en 1983.
Dans le même temps, menés par
Leclerc, les Carrefour et autres
Auchan ont bataillé sur le tarif des
grandes marques. Résultat : le consommateur a pu gonfler son pouvoir d’achat sans passer par la case
hard-discounter. « Les hard-discounters performent bien dans les
pays où il y a érosion des salaires,
comme l’Allemagne depuis les
années 2000 et désormais le Royaume-Uni », décryptait en janvier
dans « Les Echos » Fabrice Monta-
gné, Chief UK and Senior European
Economist chez Barclays. L’inflation est restée basse en France. Jusqu’à présent.
Tesco se lance donc dans le harddiscount pour ne pas laisser les
seuls Aldi et Lidl occuper le marché
des clients impécunieux. Dans le
même temps, Dia a périclité de ce
côté de la Manche. Carrefour a
donné son indépendance au réseau
qui prospère en Espagne et en Amérique latine. Le groupe a ensuite
racheté les points de vente français,
mais pour y introduire ses propres
concepts de proximité, Carrefour
City et Carrefour Contact.
Si le succès a été relatif, Alexandre Bompard n’a pas pour autant
décidé de revenir au modèle à bas
coût. Face à la remontée de l’inflation et à la baisse de la consommation en volume, ce sont une fois
encore les produits à marques
propres qui vont être activés. Le
nouveau PDG veut qu’elles représentent un tiers des ventes en 2022.
En somme, tout de même, une
forme de petit réseau de hard-discount, mais interne aux magasins
existants. n
D’ici à deux ans,
tous les salariés
du groupe pourront
souscrire au capital
de l’entreprise,
jusqu’à hauteur
de 15 % avec
les associés.
L e s e c o n d n ’a v a i t q u e
l’embarras du choix après avoir
fait son « road show » : des
grands groupes de communication, tentés par le conseil, aux
fonds d’investissement jusqu’à
même une possible introduction en Bourse, c’est finalement
la démarche personnelle qui l’a
emporté. « Nous avons identifié
toutes les synergies, tous les
potentiels, tous les avantages
compétitifs pour nos clients et
pour nos équipes », disent en
chœur les deux dirigeants.
Concrètement, onepoint
annonce ce jeudi le rachat de
Weave, détenu jusqu’ici par son
fondateur, ses associés (« partners ») et le fonds d’investissement Nixen, pour un montant
de 120 millions d’euros, financés
par « du capital long terme »,
indique David Layani, sans autre
précision. Le nouvel ensemble
pèse 300 millions d’euros de
chiffre d’affaires avec 2.300 personnes et une rentabilité de 10 %.
Modèles économiques
de demain
L’ensemble des associés de
Weave ont fait le choix de réinvestir, en devenant actionnaires
de onepoint. Et d’ici à deux ans,
tous les salariés du groupe
pourront souscrire au capital
de l’entreprise, jusqu’à hauteur
de 15 % avec les associés, précisent les deux sociétés.
« Cette opération va nous faire
gagner, à tous les deux, trois ans.
Ensemble, nous allons penser les
modèles économiques de
demain, définir les architectures
et les opérer », commente David
Layani, qui, non content de
gérer son entreprise, à accepter
une mission pour le ministère
de la Justice sur les travaux
d’intérêt général. Les deux cabinets investissent, l’un comme
l’autre, dans des jeunes pousses
pour mieux les accompagner.
Présent à l’international par
onepoint (Australie, Canada,
Singapour, etc.), le nouveau
groupe table sur une croissance
annuelle de 15 % et vise le milliard d’euros dans cinq ans. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 19
Les Echos Jeudi 20 septembre 2018
marketing
Chargeurs lance une
marque d’accessoires
de luxe en laine
TEXTILE
Rescapé du naufrage du
textile européen, le groupe
joue la carte de la traçabilité
de sa laine. Objectif ?
Plaire aux Millennials
tout en se rappelant au bon
souvenir des professionnels
de la mode.
Valérie Leboucq
@vleboucq
La blockchain
garantit l’origine
Et, de même que tous les cachemires ne se valent pas, toutes les
laines ne sont pas égales. Persuadé qu’au-delà de la qualité,
les enjeux de traçabilité et de
rareté des matières premières
naturelles s’imposeront dans la
mode comme dans l’alimentation, Chargeurs a commencé
par lancer l’an dernier son propre label. Organica garantit l’origine de ses fibres. « Grâce à la
technologie de la blockchain et à
des organismes de certification
indépendants, nous pouvons la
tracer depuis la ferme jusqu’en
boutique, comme nous garantissons le respect des “best practices”
à chaque étape du traitement de
la laine », assure Déborah Berger. Cette surdiplômée (X-Mines, Ensae, Sciences Po Paris) de
trente-deux ans a quitté SCOR
pour rejoindre Chargeurs où
elle est chargée du développe-
AGROALIMENTAIRE
La famille normande
rachète l’entreprise à
l’italien Illy. Marc
Cluizel était en quête
d’une maison de thé
depuis dix-huit mois.
Chocolat et thé, l’union n’est pas
banale. La famille Cluizel connue
pour sa fabrique de chocolat à
Damville (Eure) vient de mettre la
main sur la maison de thé quasi
séculaire Betjeman & Barton. « Ce
rapprochement stratégique entre
deux marques historiques, partageant des valeurs communes, s’inscrit dans une stratégie globale de
développement en France et à l’international. » A la recherche de capi-
pays à bas coût. Après son
absorption par Chargeurs en
1987, l’activité lainière s’est
recentrée sur l’extrême amont
de la filière : le « sourcing » de la
fibre dont les plus belles qualités
proviennent de l’hémisphère
Sud (Tasmanie, Australie, Uruguay, Argentine…). « Ce sont les
plus fines. L’Europe n’offre rien de
comparable », explique Michaël
Fribourg, premier actionnaire
(avec 29 %) et PDG du groupe
dont les autres métiers n’ont que
partiellement à voir avec le textile – autoadhésifs (entoilage)
pour l’habillement et l’automobile et, surtout, les films plastique de protection, qui pèsent
pour plus de la moitié du chiffre
d’affaires (533 millions d’euros
en 2017).
En même temps qu’elle se
délocalisait aux antipodes, la
laine de Chargeurs est montée
en gamme. « Les grands noms du
sportswear de luxe et de la mode
masculine, Zegna, Loro Piana, se
fournissent chez nous », observe
le dirigeant qui souhaite nous la
faire (re)découvrir. Une gageure
à l’heure des doudounes et du
cachemire omniprésents. Sans
même parler des disciples du
véganisme de plus en plus visibles dans leur guerre contre
toute utilisation des matières
d’origine animale. Il est confiant.
ment d’activités nouvelles
comme Amédée 1851. Grâce à
cette marque, le groupe vise le
consommateur final alors que
ses clients habituels sont les professionnels de l’habillement.
« Nous nous adressons aux nouvelles générations très sensibles
au thème de la mode durable
ainsi qu’à la clientèle CSP+,
urbaine et cosmopolite », relève
Déborah Berger, elle-même parfaitement représentative de la
cible.
Labellisée Organica, la première collection Amédée 1851
tire assez logiquement son inspiration du voyage. Chargeurs a
longtemps été synonyme de
messageries maritimes (Chargeurs Réunis) et de transport
aérien (UTA). Le logo de la marque ? Une étrave de navire stylisée. Sur les jacquards double
face et le twill de laine, des
motifs géométriques Art déco
rappellent l’âge d’or des croisières transatlantiques. Si l’essentiel de la fabrication est fait en
Italie à Biella, Amédée 1851 fait
aussi appel au savoir-faire du
groupe lyonnais Perrin, spécialiste du tissage et de l’impression
de la soie et fournisseur d’Hermès. Les prix vont de 110 euros
pour une écharpe en fin jersey à
1.100 euros pour le grand plaid
jacquard de 135 × 145 cm. n
La Poste – SA au capital de 3 800 000 000 € – 356 000 000 RCS Paris – Siège social : 9, rue du Colonel Pierre Avia 75015 Paris –
Labellisée Organica, la première collection Amédée 1851
tire assez logiquement son inspiration du voyage. Photo DR
taux pour financer « ses ambitions », la maison de thé a fait affaire
avec les chocolatiers normands.
« Nous partagerons notre savoirfaire et notre technicité », précise la
famille Cluizel dans un communiqué. L’acquisition de cette enseigne
« représente une opportunité de
déploiement inédite pour notre
famille ».
Un essor à l’international
Marie-Josée Cougard
@CougardMarie
–
Amédée 1851. C’est le nom qu’a
choisi Chargeurs pour lancer sa
première collection d’accessoires de luxe en laine. Echarpes,
étoles, plaids seront vendus en
ligne à partir du 4 décembre.
Juste à temps pour les cadeaux
de Noël. « Nous prévoyons
ensuite d’ouvrir des pop-up
dans les concept-stores et grands
magasins », affirme Déborah
Berger, directrice générale
adjointe de la division « luxury
materials » du groupe.
Amédée comme Amédée
Prouvost et 1851 comme l’année
de fondation de Peignage Amédée Prouvost à Roubaix. Ce fleuron du textile européen n’avait
pas survécu à la redistribution
mondiale des cartes au profit de
« Au cours des trente dernières
années, la consommation mondiale de laine a été divisée par dix
alors que, dans le même temps, la
demande pour les plus belles qualités était, elle, multipliée par dix.
Leur marché croît de 4,5 % par
an. »
Le chocolatier Cluizel s’offre
les thés Betjeman & Barton
L’opération s’est faite, pour un montant non révélé, avec le groupe de
café italien Illy, propriétaire des
thés Dammann, qui détenaient
Betjeman & Barton. Marc Cluizel
était en quête d’une maison de thé
depuis dix-huit mois. « Les infusions sont un secteur où il reste beaucoup à faire », commente-t-il. Dans
l’immédiat, il entend faire évoluer
une de ses boutiques de chocolat
parisiennes, celle de la rue des
Rosiers, à Paris, en y servant du thé
Betjeman & Barton et des pâtisseries de Philippe Conticini, dont il
Betjeman & Barton, malgré
son nom, est une entreprise
française installée à Paris
depuis 1919. Photo DR
À Marseille,
je renvoie
le doudou
oublié
par Loulou,
je suis postière.
Amal est factrice. En plus de la distribution du courrier, elle vient récupérer
directement dans votre boîte aux lettres les colis que vous souhaitez
envoyer ou réexpédier. Avec ses 160 métiers, La Poste ne cesse d’évoluer
et de repenser ses services. Rendez-vous sur groupelaposte.com
Chiffres RH tirés du Rapport Social 2017 — Le Groupe La Poste. Plus d’informations sur le site groupelaposte.com
fournit le chocolat de longue date.
D’autres développements suivront,
notamment à l’international.
Betjeman & Barton, malgré son
nom, est une entreprise française
installée à Paris depuis 1919, à l’initiative de deux experts britanniques du thé. Il détient un réseau de
boutiques dans plusieurs pays
européens, dont l’Italie, les PaysBas, la Belgique et la Suisse. Il s’est
développé aussi au Canada, et plus
récemment au Japon et en Malaisie. L’entreprise a réalisé un chiffre
d’affaires de 2 millions d’euros, dont
la moitié à l’international en 2017.
Michel Cluizel, qui fête des
soixante-dix ans, affiche un chiffre
d’affaires de 25 millions d’euros au
compteur, dont un quart à l’export.
Le chocolatier produit 1.400 tonnes
de chocolat par an. « Mon objectif
n’est pas tant un objectif de taille que
la création d’opportunités pour mes
petits-enfants, la cinquième génération à connaître la manufacture de
chocolat », ajoute Marc Cluizel. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
20 //
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos
en
pixels
DR
HIGH-TECH
&MEDIAS
La marque Le Monde
(quotidien, magazine et site
Internet) devrait être rentable
en 2018 pour la 2e année
d’affilée, a indiqué le président
du directoire, Louis Dreyfus,
lors d’une rencontre avec l’AJM.
Il a ajouté que les abonnements
numériques étaient plus
rentables que ceux papier.
Fitbit transforme
l’essai dans la santé
DR
La marque
Le Monde
rentable en 2018
Le fabricant de bracelets
connectés va étendre son
partenariat avec l’assureur
maladie Humana. 5 millions
d’adhérents pourront souscrire
à une offre impliquant
de suivre leur santé avec
les « wearables » de Fitbit.
L’action de Fitbit a clôturé
en hausse de 4,22 % à Wall
Street, à 6,045 dollars.
45.000
EUROS
La cour d’appel de Versailles
a confirmé, mercredi,
la condamnation des deux
dirigeants du magazine
people « Closer » à une
même amende maximale
de 45.000 euros, pour avoir
publié en 2012 des photos
volées de Kate Middleton
la poitrine dénudée.
TÉLÉVISION
Football : après un mauvais départ,
SFR n’abdique pas
l La diffusion, mardi soir, du premier match de la Ligue des champions a été affectée par une série de bugs.
l L’opérateur télécoms affirme avoir été débordé après avoir recruté 200.000 abonnés en une journée.
Marina Alcaraz
@marina_alcaraz
Raphaël Balenieri
@RBalenieri
et Sébastien Dumoulin
@sebastiendmln
Après le feu, éteindre l’incendie.
BFMTV, France Inter, puis RTL…
Mercredi, Alain Weill, le PDG
d’Altice Europe, la maison mère
de SFR et des chaînes RMC Sport, n’a
pas eu d’autre choix que de faire la
tournée des médias. Objectif : rassurer après la soirée calamiteuse de la
veille. Mardi soir, pendant la diffusion des premiers matchs de la
Champions League, « plusieurs milliers d’abonnés » qui avaient souscrit
à l’application RMC Sport de l’opérateur, pour pouvoir suivre le championnat européen, se sont retrouvés
devant un écran noir. Vers minuit, le
groupe contrôlé par Patrick Drahi
s’excusait et offrait un mois gratuit à
tous ses clients touchés par la panne.
« Nous avons été dépassés par
notre succès. En une journée, nous
avions recruté 200.000 abonnés, a
expliqué, habile, le PDG de l’opérateur, lors de son passage mercredi
matin sur BFMTV (qu’il dirige également…), puis sur France Inter. Ce
n’est évidemment pas une excuse,
même si c’est du jamais-vu dans l’histoire des télécoms. On va travailler
dur cette semaine pour remettre les
choses dans l’ordre. »
Après ce démarrage poussif dans
le sport – l’une des priorités stratégiques pour SFR –, Altice est attendu
au tournant. Pour reconquérir une
partie des 3 millions d’abonnés partis vers la concurrence, Alain Weill
avait misé à son tour sur la stratégie
de convergence entre les « tuyaux »
et les contenus (cinéma, séries,
sport…) enclenchée par son prédécesseur, Michel Combes.
Sur un marché très concurrentiel,
les investissements faramineux
dans les droits sportifs (350 millions
d’euros par an entre 2018 et 2021
p o u r l a C h a m p i o n s L e a g u e)
devaient l’aider à gagner de nouveaux abonnés et à fidéliser les existants. Le groupe cherchait aussi
d’autres distributeurs pour élargir
son audience et amortir ses frais.
Depuis des mois, SFR proposait aux
autres opérateurs de reprendre ses
chaînes, à un prix au prorata de leur
part de marché respective.
Certains doutent toutefois de la
volonté réelle du patron de SFR de
mettre ses contenus sportifs à la disposition de ses rivaux. Pour être
moins provocateur, il avait certes
rebaptisé sa chaîne SFR Sport en
« RMC Sport », mais ses exigences
en termes de minimums garantis
étaient jusque-là très élevées. « Cela
peut être une stratégie, dit un autre
opérateur télécoms. Alain Weill se
donne peut-être un peu de temps pour
voir ce que la Champions League peut
lui rapporter en termes d’abonnés, s’il
continue de faire cavalier seul. »
Des négociations en panne ?
Un premier accord de distribution
avec Canal+ a néanmoins été conclu
mardi soir. Canal, qui, en mai, avait
perdu les futurs droits de la Ligue 1
au profit de l’espagnol Mediapro,
pourra proposer le bouquet sportif
de SFR à ses propres abonnés satellites, soit environ 2 millions de clients
(sur 8 millions au total). Un premier
signe d’ouverture. Alain Weill
assure que ce deal peut « en déclencher d’autres ». Mais les opérateurs
jugent toujours la note trop salée.
SFR aurait demandé une centaine
de millions d’euros à Bouygues Telecom. « C’est très cher, et déraisonnable de leur part, dit-on chez l’opérateur. On aimerait bien diffuser RMC
DRIVE THE FUTURE
5 DAYS TO INVENT, DISCUSS, DO BUSINESS
AND ACCELERATE THE WAY TO FUTURE
OF TRANSPORTATION EXPERIENCE
Paris Convention Center
2nd-6th October 2018
Car & tech leaders - Startups
Transport & Mobility operators
Energetic transition players
Investors - Policy makers
Wish you exhibit or speak, contact:
Victor +33 (0)1 56 88 22 55
lesueur@amcpromotion.com
Apply in the startup contest now!
www.mondial.tech
Held jointly:
www.mondial-paris.com
Alain Weill (à gauche), PDG d’Altice France, et François Pesenti, directeur général de RMC Sport. Photo Simon Lambert/Haytham-RÉA
Sport, mais économiquement, là, ce
n’est pas possible. » Les négociations
avec Orange ont également buté sur
le montant : 240 millions d’euros.
Auditionné mercredi par
l’Assemblée nationale, Stéphane
Richard ne s’est pas privé de commenter le fiasco de son concurrent.
« Ce match pose des questions. Des
Françaises et des Français, amateurs
de foot, sont aujourd’hui en colère
parce qu’il est compliqué d’accéder à
quelque chose de très populaire : les
matchs de la Ligue des champions », a
attaqué le patron d’Orange. n
Les raisons d’un accident industriel
Mardi soir, la chaîne
n’a pas su faire face
à l’afflux d’utilisateurs
sur son offre OTT.
Les bugs se sont multipliés
sur l’application.
Florian Dèbes
@FL_Debes
et Nicolas Richaud
@NicoRichaud
Il n’y a pas que le PSG qui n’a pas été
à la hauteur lors de la première
journée de la Ligue des champions.
Mardi soir, la retransmission du
match a été perturbée par de nombreux incidents techniques pour
les fans de foot qui regardaient la
rencontre depuis la plate-forme
Web en streaming (« over-thetop ») de la chaîne RMC Sport (lire
ci-dessus). De nombreux clients
n’ont pas pu se connecter à la plateforme pour s’authentifier ou pour
s’abonner au service payant du
groupe, quand, dans le même
temps, les détenteurs d’une
box SFR abonnés à RMC Sport ont
pu voir le match sans problème.
Que s’est-il passé ? « Les serveurs
sont tombés en partie pendant le
match, puis sont revenus », a fait
valoir Alain Weill, directeur général d’Altice Europe. En clair, il y a eu
un afflux de trafic avec trop de
requêtes et de connexions simultanées, que n’a pu supporter l’infrastructure derrière. « C’est incroyable
parce que ce n’est pas le flux vidéo en
streaming qui a buggé. C’est un pur
problème d’hébergement. Celui-ci a
été sous-dimensionné et ils n’ont pas
su éviter le phénomène du goulet
d’étranglement », confie un professionnel du secteur. De son côté,
SFR, qui possède ses infrastructures en propre, soutient aux
« Echos » que son réseau était
« surdimensionné et trois fois plus
conséquent que pour la diffusion de
la Coupe du monde », mais qu’il n’a
pas su faire face à des « circonstances exceptionnelles ».
Pourtant, l’événement était prévisible en amont. « Ce n’est pas un
attentat ou un événement de ce type,
où d’un seul coup tout le monde se
précipite sur un site. Une compétition sportive, vous l’anticipez et vous
adaptez vos capacités serveurs en
conséquence », fait valoir Julien
Coulon, patron fondateur de
Cedexis, revendu à l’américain
Citrix. « Il existe des outils cloud qui
permettent de simuler des montées
en charge avec différents scénarios
de flux pour calibrer votre besoin en
fonction », note Jérôme Renoux,
directeur régional des ventes chez
« C’est un pur problème d’hébergement. Celui-ci a été
sous-dimensionné
et ils n’ont pas su
éviter le phénomène du goulet
d’étranglement. »
UN PROFESSIONNEL
DU SECTEUR
Akamai. « Le problème, c’est que
cette élasticité des ressources coûte
un peu d’argent », note un DSI. « On
sent un budget limité et une équipe
technique qui fait avec, en croisant
les doigts pour que ça tienne »,
observe Julien Coulon.
Mauvais pour l’image
Autre gros point d’interrogation :
pourquoi les équipes techniques
n’ont-elles pas réagi plus rapidement alors que des utilisateurs
notaient déjà des bugs, via Twitter,
en fin d’après-midi ? « Quelques
heures comme ça juste avant, c’était
compliqué mais faisable. Il aurait
fallu aller vers des prestataires
externes de cloud », estime Jérôme
Renoux.
Peu prévoyant, le groupe n’a pas
su faire face non plus à l’urgence,
alors que se profilait déjà une nouvelle journée de Ligue des champions mercredi soir avec le match
Manchester City-Olympique
Lyonnais. Que compte faire l’opérateur ? « On est en train de voir
comment on va augmenter le nombre de serveurs disponibles », a souligné Alain Weill. « Ils peuvent
aussi recourir à des prestataires
externes au moins pour [mercredi]
soir. C’est le genre de prestations qui
se facture autour de 30.000 euros »,
estime Julien Coulon.
Avec ce que lui a coûté en termes
d’image de marque et de réputation la soirée cauchemardesque
de mardi (au-delà même des droits
sportifs faramineux qu’a réglés
Altice pour la Ligue des champions), cet investissement ne semblerait pas surdimensionné. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
HIGH-TECH & MEDIAS // 21
Les Echos Jeudi 20 septembre 2018
Les trois syndicats professionnels de la
presse quotidienne nationale, régionale
et départementale, ainsi que le syndicat
de la presse hebdomadaire régionale
créent l’Alliance de la presse d’information
générale (plus de 300 journaux).
Présidée par Jean-Michel Baylet
(« La Dépêche du Midi »), elle prendra des
positions communes sur de grands dossiers
tels les droits voisins. Elle va aussi proposer
un « plan de filière » au gouvernement.
Les fans ont réussi
à regarder PSGLiverpool en piratant
Diffusée en exclusivité
sur RMC Sport affectée
par des bugs, la rencontre a été suivie
par de nombreux
internautes via des
plates-formes illégales.
Jean-Philippe Louis
@JPhLouis
et Lucas Mediavilla
@Lucas_Medv
Mardi soir, Maxime (le prénom
a été changé) et ses amis se
tenaient prêts pour regarder
l’entrée en lice du Paris SaintGermain en Ligue des champions. Titulaire d’un abonnement à RMC Sport, ce fan de
foot a alors été victime, comme
beaucoup d’autres, des bugs
techniques de la chaîne.
Frustré, exaspéré, ce dernier
a opté dans l’empressement
pour une solution de repli. « J’ai
utilisé un service IPTV. Il m’a
suffi d’envoyer un message à un
contact basé en Turquie, de télécharger un flux vidéo pour avoir
accès à un grand nombre de chaînes payantes dont RMC Sport.
Ce contact vend un accès de
six mois à toutes les chaînes, pour
40 euros », raconte Maxime.
boîtiers vidéo configurés à des
fins illicites (donc avec des chaînes piratées) pouvait constituer
une atteinte au droit d’auteur.
Peu connu
du grand public
Différents risques existent
aussi pour le consommateur.
Le visionnage de contenus piratés, « s’il est fait de manière
délibérée et en connaissance de
cause, peut également être considéré comme de la contrefaçon ».
Un délit sanctionné en France
jusqu’à trois ans de prison et
300.000 euros d’amende.
La diffusion sur
Internet via des sites
de streaming
fait de plus en plus
d’adeptes en France.
Enfin, ce t ype de solution
n’offre que peu de garanties en
matière de cybersécurité.
Ce type de service, illégal
quand il propose des contenus
piratés, demeure encore peu
connu du grand public. En
revanche, la diffusion sur
TF1 veut inciter les PME à faire
de la télévision
PUBLICITÉ
La régie de la Une lance
une offre à destination
des petites entreprises.
Celles-ci pourront
construire leurs
propres campagnes
en télévision
et sur le digital.
Marina Alcaraz
@marina_alcaraz
Non, la publicité télévisée n’est pas
seulement réservée aux grandes
multinationales. C’est le message
que veut faire passer TF1 au travers
du lancement d’une nouvelle offre à
destination des petites et moyennes
entreprises (PME). Le groupe
estime qu’environ 2 millions de
PME en France font de l’investissement pluri-médias, espérant en
conquérir une partie.
A partir de début octobre, les petites structures pourront avoir accès à
une interface spécialisée, baptisée
« box entreprises ». « L’objectif est
de [dire] à des sociétés qui n’auraient
pas forcément pensé à la publicité
télévisée qu’elles peuvent le faire
notamment sur la TNT [LCI, TFX,
TF1 Séries Films ou encore TMC,
NDLR] ou en replay, explique Sylvia
Tassan Toffola, directrice générale déléguée de TF1 Publicité.
Avec 5.000 euros sur le digital ou
10.000 euros en télévision, on peut
faire une campagne intéressante. »
en bref
M6 se développe
dans le marketing
d’influence avec
le rachat de Ctzar
TÉLÉVISION M6 Publicité,
Depuis quelques années, de nombreuses offres
dites d’IPTV (un service a priori légal) comprennent
des chaînes piratées. Photo Shutterstock
L’IPTV est un protocole utilisé pour la transmission de
services télévisés par Internet.
Disponible pour le prix d’un
abonnement, ce service est a
priori légal. Mais depuis quelques années, de nombreuses
offres dites d’IPTV comprennent des chaînes piratées. « Cela
se présente parfois comme une
box Android que les revendeurs
achètent sur des sites de vente en
ligne et qu’ils configurent pour y
mettre leurs flux vidéo. Il y a des
forums et ils garantissent même
un service après-vente », détaille
encore Maxime.
Visionnage par IPTV
De quoi donner une apparence
de légalité, pour une activité
qui demeure malgré tout interdite. En avril 2017, la Cour de justice de l’Union européenne a
d’ailleurs jugé que la vente de
Internet via des sites de streaming fait de plus en plus d’adeptes en France.
Un rapport du CNC et de
Médiamétrie datant de
juin 2018 notait ainsi que
le visionnage de rencontres
sportives via des sites de streaming illégaux captait près
de 1 million d’internautes
français par mois en 2017. Soit
10 % à 20 % des audiences réalisées par les chaînes de télévision sur certaines rencontres.
Toujours selon ce rapport,
les sites pirates auraient attiré
jusqu’à 332.000 streamers pour
le match de Ligue des champions entre le PSG et le FC
Barcelone, diffusé le 14 février
2017 sur beIN Sports. Après
l’accident industriel de mardi
soir, nul doute que ces sites
devraient gagner de nouveaux adeptes. n
régie publicitaire du groupe
M6, investit dans les influenceurs sur les réseaux sociaux
avec une prise de participation
majoritaire au capital de Ctzar.
Cette société française spécialisée dans le marketing
d’influence, créée en 2008 par
Thomas Silve et Camille Olivier, conçoit des campagnes de
promotion dans plus de
50 pays pour des marques
issues de différents secteurs
(mode, vin, high-tech, automobile) Avec cette acquisition,
M6 Publicité est en mesure de
proposer à ses clients une offre
publicitaire « renforcée » et
étendue à plusieurs canaux,
précise le groupe.
Amazon monte
en puissance
dans la publicité
PUBLICITÉ Contrôlant 57,7 %
de la publicité numérique
aux Etats-Unis, Google et
Facebook (37,1 % et 20,6 %,
respectivement) sont toujours
ultra-dominants sur ce marché, selon une étude du cabinet eMarketer. Cependant,
leurs parts de marché sont grignotées par d’autres acteurs
comme Amazon, qui pointe
désormais en troisième position avec 4,15 % de part de
marché. Si la progression de la
firme de Jeff Bezos est bien
réelle, elle est toutefois à nuancer, précise eMarketer, car en
partie due à des changements
comptables qui ont mécaniquement fait augmenter le
chiffre d’affaires que la plateforme tire de la publicité.
Christophe Ena/AP/Sipa
Shutterstock
La presse s’associe
sur des combats communs
Avec ce service, TF1 espère préparer le terrain aux possibilités de faire de la publicité « segmentée ».
Le tarif brut (hors négociation)
d’un spot en « prime » oscille
entre 2.000 et 6.000 euros sur les
« petites » chaînes comme TFX ou
TF1 Séries Films et commence
même à 300 euros en journée. TF1
souligne qu’une campagne en télévision peut booster de 20 % les ventes d’une société.
La particularité de cette « box »
est que les annonceurs pourront
entrer leurs propres paramètres
(budget, cibles, période, etc.) afin
d’acheter eux-mêmes leurs publicités. Ils pourront créer leurs spots à
partir de banques d’images et de
vidéos. TF1 va mettre en ligne des
tutoriels pour les assister.
« Une grande partie de la publicité
est captée par les Gafa, grâce à des
outils automatiques », poursuit la
dirigeante. Facebook, par exemple,
a une plate-forme relativement simple, qui séduit nombre de PME-TPE
qui veulent construire leurs campagnes dans le réseau social. Le britannique ITV a lancé lui aussi cet été
une offre à destination des PME.
L’enjeu de la publicité
géolocalisée
Avec ce service, TF1 espère aussi
préparer le terrain aux possibilités
de faire de la publicité « segmentée »
(comprenant notamment la publicité géolocalisée, qui sera portée par
les entreprises locales) si la réglementation venait à changer, comme
l’espèrent nombre de professionnels de l’audiovisuel. « Auquel cas,
nous serions très bien positionnés »,
se félicite Régis Ravanas, directeur
général adjoint publicité.
Par ailleurs, lors de sa journée
« investisseurs », de mardi, TF1 a
indiqué que le troisième trimestre
avait bien démarré. La croissance
du chiffre d’affaires des chaînes en
clair pourrait être plus forte qu’au
deuxième trimestre, estime un
analyste. La régie publicitaire
digitale de TF1 devrait être dans le
Top 3, avec l’acquisition prévue de
Doctissimo. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
22 //
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos
LE BUZZ
START
UP
e
1
MILLION D’EUROS
La start-up Farmitoo, une place de
marché spécialisée dans les équipements agricoles, a bouclé un tour de
table auprès de business angels
dont Denis Fayolle, cofondateur de
LaFourchette, pour accélérer son
développement.
Les difficultés s’accumulent pour les
start-up B to C françaises. Après Bim
et Tribe, c’est au tour d’Asphalt-Lab de
liquider ses activités. La jeune pousse est davantage
connue pour son produit phare Haiku Bike, un GPS
pour vélo, qui avait notamment reçu un prix organisé par la FNAC en 2016. L’information a été confirmée aux différentes personnes qui avaient acheté le
produit via Kickstarter.
REBOND
U
Le fonds de capital-risque Atomico
annonce l’arrivée d’une nouvelle partner dans ses rangs : Caroline Chayot,
ex-responsable des ressources humaines chez Twitter pour l’Europe, le Moyen-Orient et
l’Afrique. Cofondé par Niklas Zennström, fondateur de Skype, ce fonds européen investit dans les
technologies disruptives, un secteur dans lequel la
chasse aux talents est un enjeu majeur.
L’épopée américaine de Lunii
prend forme
JOUETS
La start-up française,
qui édite une boîte
à histoires pour
enfants, se lance
aux Etats-Unis.
Elle cherche à adapter
son modèle pour coller
au plus près à la
culture américaine.
Guillaume Bregeras
@gbregeras
Le rêve américain, cela fait un petit
moment que Lunii y songe. En janvier 2017, la start-up présentait déjà
sa boîte à histoires pour enfants aux
acheteurs américains durant le CES
de Las Vegas. Dix-huit mois plus
tard et après un passage par la Toy
Fair de New York, la pépite fondée
par Maëlle Chassard, Eric Le Bot,
Thomas et Igor Krinbarg se lance
dans le programme Impact USA de
Business France avec un objectif
très clair : « Cela arrive au bon
moment pour nous, explique Amélie
Barral, responsable Etats-Unis de
Lunii. Nous savons que nous allons
pouvoir aller plus vite avec cet accompagnement, notamment sur la compréhension de la culture qui est très
différente de la nôtre sur le plan commercial. » L’équipe, jusque-là basée
à Paris, s’est scindée en deux et cinq
de ses membres, dont la cofondatrice Maëlle Chassard, se sont installés à New York. Une prise de risque
en ligne avec l’ambition de ne pas
« simplement créer une petite
filiale », assure Amélie Barral.
Best Western
s’appuie sur
Influans pour
un marketing
personnalisé
Depuis sa commercialisation en
août 2016, Lunii voit ses ventes
s’envoler à une vitesse qu’elle n’avait
pas forcément imaginée : 20.000
pièces sont écoulées les six premiers
mois, puis 80.000 en 2017, pour probablement atteindre les 160.000
unités à la fin de cette année. En
chemin, elle a renforcé son business
model avec la création d’une plateforme de téléchargement d’histoires pour que ses clients puissent les
renouveler. Et les résultats sont, là
aussi, probants. La start-up revendique un total de 1,3 million d’euros
de chiffre d’affaires avec un revenu
récurrent mensuel entre 80.000 et
100.000 euros. Ce qui lui donne de
nouvelles envies de déclinaisons,
comme un nouveau produit audio
qui devrait s’adresser aux enfants
au-delà de la catégorie des 3-8 ans
visée jusqu’à présent, et un casque
adapté aux contraintes des bambins qui devrait être disponible
pour la fin de l’année.
HÔTELLERIE
Le test, mené durant
six mois entre
le groupe hôtelier
et la start-up,
a multiplié par trois
le taux de réservation via ses campagnes d’emailing.
Un succès chez Amazon
Avec sa fabrique à histoires, Lunii permet aux enfants d’influencer le déroulé en leur proposant
des choix à différentes étapes du récit. Photo Lunii
L’ambition américaine, présente
assez vite dans l’histoire de Lunii,
s’est également renforcée avec son
succès chez Amazon en France. La
boîte à histoires s’est hissée au premier rang des plus belles ventes lors
du Black Friday 2017, toutes catégories confondues, et s’est installée
comme un des best-sellers chez
Oxybul et Nature et Découvertes. Le
réseau de distribution américain
passera également par le géant de
l’e-commerce, « car si on n’est pas
sur Amazon, on n’existe pas aux
Etats-Unis », précise Amélie Barral.
Mais pour le reste, rien n’est encore
définitif si ce n’est l’envie de
s’appuyer sur des enseignes en
ligne, mais aussi physiques. Avec
une fabrication européenne, la
jeune pousse pourrait s’inquiéter
des taxes douanières que renforce
l’administration de Donald Trump,
mais elle semble sereine sur la question, tranche Amélie Barral : « Notre
produit n’est pas concerné pour le
moment, mais à terme, nous pourrions imaginer une production européenne pour le marché européen, et
une américaine pour les Etats-Unis. »
Dans les deux cas de figure, Lunii
veut garder la maîtrise de sa croissance. Si elle se dit prête à suivre des
volumes de commandes qui viendraient à croître très fortement, elle
souhaite être en capacité d’assurer
un bon service après-vente afin
d’installer une marque avec une très
forte identité.
Ce déploiement passe également
par la croissance du catalogue des
histoires, avec des auteurs locaux et
des partenariats avec des personnages célèbres, comme les « Monsieur » et « Madame » en France.
« Nous avons déjà des histoires en
anglais, précise celle qui dirige les activités aux Etats-Unis. Et nous sommes
en contact avec des auteurs et des
maisons d’édition américaines afin
de nous rapprocher de la culture
locale. » Le prochain partenariat,
qui devrait être dévoilé début octobre, s’inscrit déjà dans cette démarche puisque Lunii va proposer à
ses clients des histoires Disney des
années 1950, qui vont refaire surface pour l’occasion. De quoi concrétiser encore un peu plus l’ambition américaine.
À NOTER
Lunii boucle un tour de table de
2 millions d’euros auprès de
business angels et refuse pour
l’instant le soutien de fonds de
capital-risque, afin d’éviter une
vision trop « financière » de son
activité.
Après Tribe, Cyril Paglino lance un fonds
dédié à la blockchain
« Seulement 10 %
des projets qui
existent aujourd’hui
méritent notre
attention. »
FINANCEMENT
L’ancien PDG de Tribe
croit en la technologie
blockchain et souhaite
se positionner sur
des projets à caractère
structurant pour
la technologie.
CYRIL PAGLINO
Cofondateur
de Starchain Capital
Déborah Loye
@Loydeborah
Après trois ans d’aventure entrepreneuriale avec Tribe, qui a cessé
ses activités cet été, Cyril Paglino
se lance dans un nouveau projet : la
constitution d’un fonds d’investissement dédié aux projets utilisant la technologie blockchain.
Nommé « Starchain Capital » et
cofondé avec Andréa Riom, ce
fonds opère depuis un an aux EtatsUnis. Il a déjà pris part à des tours de
table tels que ceux de FOAM Protocol, un protocole GPS décentralisé, ou Orchid Labs, un navigateur Web décentralisé.
Les entreprises développant des
projets liés à la blockchain ont leur
propre moyen de financement : les
que Starchain Capital compte se
positionner, avec des tickets allant
de 100.000 à 500.000 dollars. Constitué en hedge fund, le fonds investit
pour le moment de l’argent provenant à 50 % des Etats-Unis et à 50 %
d’Europe.
Trouver les pépites
Cyril Paglino et Andréa Riom lancent Starchain Capital, un fonds
d’investissement dédié aux projets blockchain. Photo Starchain Capital
« initial coin offerings » (ICO), des
levées de fonds publiques en cryptomonnaie. Seulement, l’organisation des ICO coûte cher, et de nom-
breuses start-up les financent en
opérant un premier tour de table
« classique » en amorçage ou en
série A. C’est sur ce type d’opération
Sur ce marché encore jeune, où les
projets viables sont difficiles à identifier et les arnaques nombreuses,
l’enjeu de Starchain sera de déceler
les pépites. Pour Cyril Paglino,
« seulement 10 % des projets qui existent aujourd’hui méritent notre
attention ». Mais l’entrepreneur, qui
investit lui-même dans les cryptomonnaies depuis plusieurs années,
croit dur comme fer en leur capacité de disruption. « En termes
d’avancée technologique, ces protocoles représentent ce que le TCP/IP
était à Internet, affirme-t-il. C’est une
base technologique sur laquelle viendront, dans un deuxième temps, se
développer des applications dédiées
aux utilisateurs. Etre au capital de
ces entreprises dès le début a une
valeur incroyable ! »
Installé à San Francisco depuis
quatre ans, Cyril Paglino compte
utiliser son réseau américain pour
pouvoir prendre part à des tours de
table « auxquels aucun autre Français n’a accès », assure-t-il.
Pour se différencier des mastodontes de l’investissement américain, Cyril Paglino compte jouer la
carte de la France. L’Hexagone est
un pôle d’excellence reconnu en termes de formation des ingénieurs, et
c’est là, bien plus que du côté des
financements, que se situe la ressource rare et pourtant vitale au
développement de projets blockchain. « Le fait que je sois en contact
avec les écoles françaises et que je
puisse potentiellement faire traverser l’océan à des ingénieurs est un
argument de taille », affirme l’entrepreneur. n
Sa promesse de rémunération à
la performance semble faire
mouche. Un an après son lancement officiel, Influans dévoile
ses premiers cas clients, dont
celui de Best Western, avec
qui la start-up fondée par
Bertrand Diard a réalisé un
« proof of concept » (POC)
pour ses campagnes d’emailing
durant six mois. « Notre objectif
initial était de mieux personnaliser la relation client, de les engager de manière très personnalisée et de les attirer vers nos
canaux de vente directs »,
raconte Virginie Barboux,
directrice générale adjointe
chez Best Western.
Bond du chiffre
d’affaires incrémental
La culture de la proximité est
forte dans ce groupe hôtelier,
organisé en coopérative, qui
travaille régulièrement avec
des start-up. Cependant, elle
devait percoler davantage dans
les outils utilisés par les équipes
marketing pour affiner leur
usage des Big Data et améliorer
leur retour sur investissement
(ROI). Les premiers résultats
des campagnes menées avec
l’aide de l’algorithme d’Influans
sont encourageants : le taux de
réservation a été multiplié
par trois par rapp ort aux
campagnes traditionnelles et le
chiffre d’affaires incrémental a
bondi de 150 %, selon Best
Western.
« Ces chiffres sont importants,
confirme Bertrand Diard. Mais
c’est aussi grâce à la connaissance de leur business que nous
avons pu les atteindre. » Car
Influans ne se pose pas en simple apporteur de solution technologique. La jeune pousse
cherche à adapter sa propre
science algorithmique à la
typologie de ses clients et de
leur connaissance de leur propre marché. « L’important est
que la mise en œuvre technologique soit accessible et que l’on
trouve les bonnes mesures pour
suivre la performance », précise
le startuppeur.
Fort de cette expérience,
B est Western envisage de
renouveler l’opération, mais
attend les derniers arbitrages
de son plan d’action 2019 pour
le confirmer. Mais cette fois, il
ne sera plus question d’un simple POC, budgété en amont,
mais éventuellement d’un partenariat qui serait basé sur la
performance et s’inscrirait
dans le cadre d’une relation
longue durée.
— G. B.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 23
Les Echos Jeudi 20 septembre 2018
en
direct
L’éolienne flottante
du Croisic démarre
BRETAGNE Une vaste campa-
PAYS DE LA LOIRE La première
gne de dératisation est en cours
sur l’île de Sein, afin d’éradiquer le « rattus norvegicus »,
une espèce très présente sur les
îles bretonnes. Plus d’un millier
de boîtes ont été déposées sur
les 60 hectares de l’île. Une
campagne similaire a été
menée l’hiver dernier sur l’île
voisine de Molène.
éolienne flottante installée sur
les côtes françaises, au large
du Croisic (Loire-Atlantique),
a commencé à alimenter le
réseau électrique. Lancé en 2013,
le projet réunit sept partenaires
européens dont Ideol, qui a
conçu l’ensemble du système
flottant et a fourni l’éolienne,
l’Ecole centrale de Nantes qui
Wikipedia
PME
&REGIONS
Les rats éradiqués
de l’île de Sein
exploite le site d’expérimentation et Bouygues qui a construit
la fondation flottante. L’éolienne
est équipée d’une turbine de
2 mégawatts, et repose sur un
flotteur de forme carrée ancré à
33 mètres de profondeur par des
câbles. Elle permettra d’alimenter en électricité l’équivalent de
5.000 habitants, soit
la taille de la ville du Croisic et
ses environs. Trois projets sont
prévus en Méditerranée et un
en Bretagne, au large de Groix.
Textiles : les Salons passés de mode
cherchent la martingale
Tranoï vise
une image
haut de
gamme
l Les organisateurs souffrent des difficultés du commerce de détail et de l’accélération des collections.
l Décryptage des stratégies de survie entre accueil du public et ruée sur le digital.
L’opérateur le plus international lance des mini-Salons
inspirés des showrooms
et une marketplace.
SERVICES
Léa Delpont
@LeaDelpont
— Correspondante à Lyon
En septembre, à l’approche de
la Fashion Week, Paris est en effervescence. Toute la planète mode
défile dans la capitale, d’un Salon à
l’autre, en attendant les podiums de
la haute couture à partir du 25.
Oui, mais voilà : depuis plusieurs
années, la fréquentation décline.
Certains événements ont dû baisser le rideau : Capsule, The Box,
Paris sur Mode… Les grandes
manœuvres en cours chez deux
grands organisateurs de la place,
WSN Développement et Tranoï,
trahissent une certaine fébrilité et
l’urgence de réinventer un format
passé de mode.
Les Salons textiles subissent de
plein fouet la crise de l’habillement,
dont la part dans la consommation
des ménages a reculé de 14 % en
valeur entre 2007 et 2016. L’Institut
français de la mode a encore mesuré
un recul du chiffre d’affaires des distributeurs (environ 28 milliards
d’euros) de 2,3 % depuis le début de
l’année. Et même 3,4 % pour les
seuls magasins physiques. Le commerce de détail souffre, à commencer par les indépendants multimarques, « dont la moitié auraient
disparu en quinze ans », selon Frédéric Maus, directeur de WSN, l’organisateur de Who’s Next et Première
Classe. Or ce sont eux les visiteurs et
acheteurs des Salons, en quête du
dressing idéal – et non les grandes
enseignes avec leurs magasins en
propre ou en franchise. Ils ne
seraient plus que 20.000 en France :
encore 60 % en nombre de pas-de-
porte selon Les Echos de la franchise, mais beaucoup moins en
valeur face aux géants de l’habillement. Et leur équilibre est de plus en
plus menacé par l’e-commerce vestimentaire, qui atteint désormais
16,5 % du marché (+ 6,1 % en 2017).
De 2 à 4 collections par an
« Trop de marques, moins de clients :
les Salons sont pris dans un effet
ciseaux, estime Patricia Romatet de
l’IFM, qui les oblige à une remise en
cause de leur modèle. » C’est la ruée
sur le digital. WSN a débauché Frédéric Maus, responsable du développement de la marketplace de La
Redoute. Et avec un temps de retard
sur des pure players B to B anglosaxons, Joor ou NewBlack, on voit
fleurir des plates-formes chez Playtime (Salon de mode enfant), Tranoï
et Première Vision, pour capter les
acheteurs toute l’année et non plus
quelques journées par an.
Le calendrier de la mode ne correspond plus à celui des Salons biannuels. « Avant, il y avait deux collections par an été/l’hiver. Aujourd’hui,
avec les précollections qui se généralisent, on n’est pas loin de quatre. Des
marques comme Chanel sont même
arrivées à neuf », explique Gilles Lasbordes, de Première Vision, leader
mondial de l’amont de la mode (tissus et composants).
Certains feraient désormais
l’essentiel de leur chiffre d’affaires
avec ces précollections. Chez Tranoï, qui leur avait consacré le premier rendez-vous dédié (Preview,
en 2013), a finalement opté pour un
Salon mixte durant la semaine de
l’homme, en agrégeant au vestiaire
masculin (l’hiver en janvier, l’été en
juin) des précollections femme,
« destinées à arriver en boutique
avant les soldes, avec une meilleure
WSN Développement
veut se diversifier
L’organisateur de Salons
développe de nouveaux
services aux exposants et
mise sur les concept-stores.
L’organisateur des plus grands
Salons de prêt-à-porter – Who’s
Next pour l’habillement et Première Classe pour les accessoires –
a souffert de quelques accrocs :
WSN Développement a fermé successivement The Box et Paris sur
Mode, et annulé le lancement du
Salon June. Mais Frédéric Maus, le
nouveau directeur général, débauché en janvier de La Redoute, peut
déjà se targuer d’avoir endigué la
décrue. Les deux événements
jumeaux organisés à la porte de
Versailles ont connu, début septembre, « leur première remontée
d’affluence depuis six ans : pas une
croissance à deux chiffres, mais
significative ».
Frédéric Maus s’efforce de « réinventer le format » des événements
du groupe, en se positionnant
« comme apporteur de business
pour des boutiques indépendantes
qui souffrent ». Leurs ventes chutent, concurrencées par Matches
Fashion, Net-a-Porter, Mytheresa…
Une solution : « le concept-store,
pour multiplier les opportunités de
vente, avec des chaussures ou des
accessoires ». Première Classe s’est
ouvert à la cosmétique et à la petite
joaillerie. Et l’an prochain, le Salon,
proclamé « le plus grand conceptstore du monde » avec 1.400 exposants, accueillera de la décoration.
Liens avec les plates-formes
« Il ne s’agit pas de faire venir les commerçants en parfumerie ou arts de la
table, mais de faire revenir les multimarques de vêtements en les aidant à
améliorer leur chiffre d’affaires »,
assure le directeur général. Pour se
réinventer, plutôt que de construire
des stands, il veut « construire des
ponts digitaux avec les plates-formes
de vente en ligne. Ce qui suppose de
développer de nouveaux services de
marketing et de mise en visibilité
toute l’année ». — L. D.
1,2
Tranoï a eu les yeux plus gros que le
ventre… En 2016, l’organisateur de
quatre Salons prêt-à-porter dans
des lieux prestigieux de la capitale,
habitué du Carrousel du Louvre et
du Palais de la Bourse, a voulu investir la Cité de la mode pour s’agrandir. Un échec, malgré le pedigree du
principal actionnaire, le serial lanceur de succès Patrick Lecetre, qui
a, à son actif, la Foire d’automne, Art
Paris, Maison & Objet…
Le directeur général, David
Hadida, a décidé dès l’an dernier de
se recentrer sur son cœur de cible :
les acheteurs internationaux (70 %
de ses visiteurs, émissaires des
grands magasins et concept-stores),
et les créateurs étrangers (80 % de
ses exposants). Pour « rendre l’offre
plus attractive », il a expérimenté,
en partenariat avec la London
Fashion Week, le format showroom en vogue dans le segment
haut de gamme. Ces lieux (temporaires) ont une économie différente.
Ils sont opérés en direct par les marques qui investissent des galeries
d’art pour montrer leurs nouveautés, ou par des agents, représentants
multimarques qui engrangent leurs
MILLIARD D’EUROS
Le montant estimé des
retombées économiques
de la Fashion Week, selon les
statistiques de l’Institut français
de la mode. L’événement
compte 300 défilés par an.
valeur ajoutée pour les magasins ».
Chez Eurovet (lingerie et d’articles
de sport), on a une autre stratégie :
se rapprocher du grand public. Sa
filiale Sportair a racheté Like That,
agence organisatrice de shows dans
les stations de ski. « Mais on peine à
trouver nos synergies, reconnaît
Mathieu Kurtz. Car il serait malvenu
d’ouvrir le salon B to B aux consommateurs : on ne pourrait présenter les
produits de l’année suivante aux particuliers alors que les boutiques ont
encore en stock tous ceux de l’année
en cours. » Côté maillots de bain, le
Salon Unique ouvrira un espace
grand public en 2019, mais séparé
des pros.
« Trop longtemps, les Salons ont
vivoté en se rachetant les uns les
autres, regrette Frédéric
Maus. C’était facile tant qu’il n’y avait
qu’eux pour faire se rencontre les
créateurs et les acheteurs : ils pouvaient représenter 80 à 100 % du chiffre d’affaires des marques. » Mais ce
temps est révolu : Internet a courtcircuité leur monopole, et
aujourd’hui des jeunes marques
naissent sur Instagram ! Tous les
acteurs se démènent donc pour
retrouver leur place au centre du
jeu : digitalisation, diversification,
séduction, promesse de valeur ajoutée, ou comment se rendre de nouveau indispensables… n
Les marques
investissent
des lieux éphémères
pour montrer
leurs nouveautés
aux acheteurs.
Les visiteurs et acheteurs des Salons sont en majorité les magasins
indépendants multimarques, qui sont en perte de vitesse. Photo DR
Première Vision lance sa marketplace
Le Salon des matières veut
regrouper l’amont de la
mode sur sa plate-forme
marchande, pour aider
les fabricants à suivre
l’accélération du rythme
des collections.
En 2017, la fréquentation des deux
éditions de Première Vision Paris a
continué de croître. Ce n’est donc
« pas par réaction défensive qu’on
lance notre marketplace », assure
Gilles Lasbordes, le directeur général du Salon de l’amont de la mode
(tissus, cuir, fils et composants, tels
les Zip, boutons, galons, etc.). Ses
portes ont ouvert mercredi en
même temps que la nouvelle plateforme digitale. Cette dernière
répond à un double besoin : multiplier les opportunités commerciales tout au long de l’année pour les
fournisseurs, « qui ne peuvent pas
passer leur vie en déplacement avec
des valises de coupons », et faciliter
le sourcing pour les marques.
« Nous nous adaptons au nouveau
calendrier des collections, de plus en
plus à flux tendu. »
Comme il ne s’adresse pas aux
distributeurs, Première Vision, premier maillon dans la chaîne, souffre moins de la crise que les Salons
de prêt-à-porter. La société lyonnaise, héritage d’une première
exposition de tissus organisée par
des soyeux dans la capitale des Gaules en 1973, a grossi depuis quinze
ans ! Elle a fait sept acquisitions à
l’international entre 2004 et 2014, et
ouvert des Salons à New York,
Istanbul et Londres. Détenue à 49 %
par GL Events et à 51 % par une association de représentants de l’industrie textile, elle est proche des intérêts de la profession – plus sans
doute que des organisateurs événementiels. Leader mondial sur son
segment, elle organise 12 événements par an et réalise avec ses
75 salariés permanents un chiffre
d’affaires de 62 millions.
Ses 10 bureaux internationaux
ont pour mission de rabattre non
pas des exposants (déjà au nombre
de 5.200, en provenance de 57 pays)
mais des visiteurs : 180.000 par an,
dont 60.000 sur la seule manifestation parisienne. Ce vivier, un fichier
de 250.000 noms, constitue le principal atout de la marketplace B to B.
Pas un simple catalogue, en place
depuis plus de dix ans chez Première Vision, mais une plate-forme
de transactions – gratuites pour les
échantillons et prototypages, mais
avec une commission pour les commandes en gros.
250.000 clients potentiels
Le site se veut l’interface digitale du
secteur, constitué de PME. « Moins
de 10 % des entreprises ont développé
leur commerce électronique. Avec un
abonnement, on se propose de le faire
à leur place. Ils pourront toucher
potentiellement 250.000 clients »,
vante Gilles Lasbordes. Quant aux
acheteurs, il leur promet une boutique « éditorialisée », à l’affût des
nouvelles tendances. « Pour les
Salons, on reçoit 15.000 échantillons,
on en sélectionne un tiers. Ce sera
pareil. » Pour démarrer, la marketplace Première Vision se limitera
aux tissus, avant de s’ouvrir à la tannerie en février et aux composants
en septembre 2019. Elle table sur
1.500 abonnés dans un an. — L. D.
commissions sur les ventes. « Ces
showrooms concurrencent les
Salons dès qu’on monte en gamme :
parmi ces nouveaux, il y a Graphi,
Tomorrow, Rainbow Wave ou
Thomas Dufour », cite Patricia
Romatet, de l’IFM.
Le showroom Tranoï est un format hybride, sans commission :
« Plutôt un mini-Salon d’une trentaine de créateurs triés sur le volet,
mais dans un environnement intimiste et prestigieux au 22, rue la
Roquette », avec un service aux
petits soins – traiteur, navettes, prises de rendez-vous… La formule a si
bien fonctionné que David Hadida,
qui a succédé à son père en 2012, la
dupliquera cette année dans l’Atelier Richelieu en s’appuyant sur
d ’a u t r e s p a r t e n a i r e s : d e s
showrooms multimarques étrangers qui arrivent avec leur sélection
de créateurs, en échange de l’appui
commercial offert par Tranoï.
Parallèlement, la société d’une
vingtaine de salariés lance courant
octobre sa marketplace. « De la
même façon que le retail devient
hybride, avec des boutiques physiques doublées de sites marchands, de
réseaux sociaux, de campagnes de
marketing mobile pour inviter à des
événements VIP et des soldes privés,
nous devons nous aussi adopter le
mode phygital ». La marketplace a
vocation à animer une communauté autant qu’à passer des
ordres. Pas facile reconnaît David
Hadida : « Le monde de la mode est
rempli de divas réfractaires à ces
changements ». — L. D.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
24 // PME & REGIONS
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos
1.700
ÎLE-DE-FRANCE A Boulogne-
automobilistes peuvent ainsi trouver et louer depuis leur smartphone
l’une de ces places vacantes sécurisées. Ce contrat permet à Yespark
d’accroître son parc locatif parisien,
qui compte à ce jour plus de
300 parkings référencés.
DR
PLACES DE PARKING DISPONIBLES À PARIS
La start-up Yespark vient de signer
un contrat avec l’office HLM Paris
Habitat qui va lui permettre de
louer 1.700 places vacantes au sein
de 49 parkings souterrains
d’immeubles parisiens répartis
dans sept arrondissements. Les
innovateurs
Le pont de l’île
Seguin démoli
Billancourt, Val de Seine Aménagement procède à l’enlèvement
du pont Seibert, construit en
1931, qui reliait le quai de l’île
Seguin, où se trouvaient les
usines Renault. La phase de
construction du pont de remplacement commencera au
deuxième semestre 2019 pour un
montant de 25 millions d’euros.
Heart Never Lies veut
devenir le leader de
la mesure de l’émotion
Transports : Karos et Transdev
s’allient à Toulouse-Blagnac
La start-up parisienne
intègre les horaires des
services de Transdev
dans son application.
Contrats en préparation
Elle compte améliorer
les transports
de 38.000 salariés.
Dominique Malécot
dmalecot@lesechos.fr
Un espoir pour les 38.000 salariés
du pôle aéroportuaire de ToulouseBlagnac qui rencontrent des difficultés croissantes pour se rendre à
leur travail du fait des embouteillages. Ils vont pouvoir combiner dès
la semaine prochaine la régularité
des transports en commun et la
souplesse de la voiture.
La start-up parisienne Karos,
pionnière des applications de
« court voiturage » mettant en relation passagers et conducteurs pour
effectuer des trajets locaux, annonce
ce jeudi un partenariat avec le
groupe de transports publics Transdev (filiale de la Caisse des Dépôts).
Les deux entreprises ont remporté
un appel d’offres lancé par l’aéroport
La plate-forme de covoiturage Karos a levé 4,2 millions d’euros
au printemps dernier. Photo Karos
de Toulouse-Blagnac, Airbus, Safran
et ATR pour faciliter les transports
des 38.000 salariés du pôle.
Il s’agit de la traduction du projet
européen Commute remporté par
Toulouse Métropole et le syndicat
mixte de transports en commun
Tisséo Collectivités, l’un des 16 dossiers retenus par la Commission
européenne, qui les finance à 80 %,
sur quelque 200 candidatures.
Concrètement, Karos intègre
dans son calculateur les principales
lignes Tisséo de bus, métro et tram
de l’agglomération toulousaine et
les quatre navettes réservées aux
salariés d’Airbus qu’exploite Transdev. « Airbus, ATR, l’aéroport de
Toulouse et Safran intègrent notre
solution dans les plans de déplacements de leurs salariés et leurs plans
de mobilité », résume Olivier Binet,
président et cofondateur de Karos.
Le but est évidemment de faciliter
HNL
les déplacements des collaborateurs de ces entreprises et de limiter
les émissions de CO2, notamment
en réduisant la congestion routière.
OCCITANIE
Pour l’entreprise parisienne, qui est
entrée réellement dans la phase
commerciale de son activité en 2016,
cette opération constitue un saut
considérable, puisqu’elle se prépare
à ajouter, dans les tout prochains
jours, près de 40.000 salariés utilisateurs de ses services aux 60.000
qu’elle comptait encore la semaine
dernière. Cela suppose des moyens
techniques adaptés et en particulier
une capacité de calcul importante.
C’est notamment pour avoir les
moyens de réaliser de telles opérations qu’elle a levé 4,2 millions
d’euros au printemps dernier, essentiellement auprès d’Astel, Alto
Invest, Aglaé Ventures et de plusieurs business angels. « Nous avons
levé en tout 6 millions d’euros depuis
nos débuts en restant indépendants
des opérateurs de transports, c’est fondamental et cela a pesé dans le choix
de notre offre », insiste Olivier Binet.
L’entreprise, qui emploie une trentaine de personnes, espère annoncer
prochainement d’autres contrats
majeurs, de quoi faire réellement
décoller son chiffre d’affaires. n
LE FINANCEMENT
HEART NEVER LIES
Date de création : 2015
Président : Antoine Deswarte
Montant : 1,1 million d'euros
Effectif : 6 personnes
Secteur : numérique
Heart Never Lies porte bien son
nom. La start-up lilloise a mis au
point une technologie, baptisée
« HNL », qui s’appuie sur un
algorithme mesurant l’intensité
émotionnelle ressentie par une
personne confrontée à un stimulus, tel qu’un contenu audiovisuel. De simples capteurs
posés sur ses poignets et connectés à un ordinateur permettent au logiciel de la société de
saisir les plus infimes variations
cardiaques analysées par l’algorithme. Son président, Antoine
Deswarte, qui travaille sur cette
thématique depuis 2015, s’est
inspiré de la technologie mise
au point par le professeur Régis
Logier, coordinateur d’un labo-
Arkolia Energies lève 15 millions d’euros
La PME spécialiste
des solutions clefs en
main pour la production d’énergie renouvelable vise un chiffre
d’affaires de 100 millions d’euros en 2022.
Hubert Vialatte
— Correspondant à Montpellier
Une première levée de fonds significative. Spécialiste des solutions
clefs en main pour la production
d’énergies renouvelables (solaire
sol et toitures, biogaz, éolien), Arkolia Energies lève 15 millions d’euros
auprès de bpifrance via le fonds
Doublement du chiffre
d’affaires
Pourquoi lever des fonds maintenant ? « Nous sommes en fort développement, avec 200 chantiers en
2017, 250 cette année et 400 en 2019 »,
détaille Laurent Bonhomme, président et cofondateur d’Arkolia, avec
Jean-Sébastien Bessière. Un tiers de
la levée de fonds sera affecté au
besoin en fonds de roulement, un
tiers au financement du développement de nouvelles opérations et un
dernier tiers en apport en fonds
propres.
Arkolia Energies est passé de 30 à
70 salariés en deux ans, et prévoit
une dizaine de recrutements dans
les six prochains mois, sur des postes d’ingénieurs, dessinateurs
industriels et techniciens de maintenance. Le chiffre d’affaires devrait
bondir de 50 millions d’euros cette
année à 100 millions d’euros en
2022, avec une rentabilité d’environ
2 à 3 %, selon Laurent Bonhomme.
Signe distinctif : un pôle R&D de
quinze salariés, qui dépose une
dizaine de brevets chaque année,
afin d’anticiper les évolutions du
secteur – méthanisation, autocon-
sommation, smart grids, éolien
flottant etc. Chaque année, depuis
2013, plus de un million d’euros est
injecté dans la R&D. Arkolia reste
concentré sur le marché français –
métropole, Guadeloupe, Martinique et Guyane. « Nous avons pris
quelques fessées à l’export, au
Ghana, au Maghreb et en Arabie
saoudite, faute d’avoir su trouver le
relais local efficace », admet le dirigeant. Le marché est décrit comme
« très concurrentiel, avec des marges
pas extraordinaires. La très forte
pression tarifaire exercée par l’Etat,
les clients et les banques nous poussent à produire beaucoup pour parvenir au seuil de rentabilité». La
société a réalisé, à fin 2017, plus de
450 centrales clefs en main et
exploite un portefeuille de
108 MW. n
FDB Décoration met les bus en couleurs
LA PME À SUIVRE
HAUTS-DE-FRANCE
Effectif : 10 salariés
Chiffre d’affaires : 0,85 million
Activité : publicité extérieure
Nicole Buyse
— Correspondante à Lille
Créé en 1989 et repris il y a quatre ans
par Eric Boittiaux au départ de son
fondateur, FDB Décoration est un
spécialiste de l’habillage total ou
partiel des véhicules. Les bus et autocars représentent les deux tiers de
l’activité de cette entreprise de Méricourt (Pas-de-Calais). Elle conçoit et
fabrique en impression numérique
des adhésifs, les découpe et en
assure la pose sur les véhicules, la
plupart du temps chez ses clients.
Parmi ceux-là, ParisCityVision ou
encore la société parisienne Open
Tour (groupe RATP) et ses quarante
bus touristiques à impériale qui
sillonnent la capitale. L’année dernière, FDB Décoration a réalisé pour
cette société 60 campagnes publicitaires, changeant la décoration de
l’arrière de 40 bus tous les quinze
jours, la pose se faisant en une nuit.
FDB Décoration peut aussi
habiller complètement un bus, 30
l’ont été en 2017, comme il l’a fait cet
été p our celui des Bleus, qui
venaient de remporter la Coupe du
monde de football. L’entreprise a
été sollicitée pour cela le vendredi
13 juillet à midi. « Le fichier informa-
tique est arrivé vers 19 heures. Nous
avons travaillé toute la nuit et toute la
journée du lendemain 14 juillet, avec
toute l’équipe arrivée dès 6 heures du
matin à l’atelier, pour l’adapter au
gabarit, l’imprimer et faire les découpes », se rappelle Eric Boittiaux, qui
s’est mis en route dès 16 heures pour
emporter le tout à Paris ! Et dès
l’annonce de la victoire le dimanche, la pose a commencé, pour
s’achever le lendemain avant midi,
heure limite fixée par la préfecture.
Flottes d’entreprise
FDB, qui compte aussi parmi ses
clients Transdev, Flixbus ou Keolis, a
habillé les bus et autocars de réseaux
régionaux tels que Tadao à Lens,
Transpole à Lille, Ametis à Amiens,
Citéline à Thionville ou encore des
tramways comme à Tours. Il peut
également couvrir partiellement ou
complètement camions ou camionnettes – 180 en 2017 – travaillant en
direct sur des flottes d’entreprise
complètes ou pour des constructeurs tels que Mercedes, Iveco ou
encore DAF. La PME, qui réalise un
peu moins de 1 million d’euros de
chiffre d’affaires, compte 10 salariés
dont trois poseurs au siège et deux
en région parisienne, ainsi que deux
infographistes. Ceux-là, qui font de
la création à la demande, adaptent
les commandes aux gabarits des différents véhicules, grâce à la connaissance technique du parc existant
que la société a accumulée dans
sa mémoire informatique, « ce qui
permet de réagir très vite », conclut
Eric Boittiaux. n
Contre-productif
en politique
« Nous avons même découvert
qu’à l’heure actuelle l’immersif
est plutôt anxiogène, si le regard
n’est pas guidé », souligne Sylvie
Merviel, directrice de DeVisu.
« L’immersif peut être un plus
bénéfique sur certains thèmes,
dans les sports extrêmes, par
exemple, mais contre-productif
sur d’autres, comme la politique. »
Après avoir réuni 900.000 euros
en 2016, dont les deux tiers en
capital auprès de business
angels et un tiers en prêt de Bpifrance, Heart Never Lies a bouclé cet été un financement de
1,1 million d’euros. Avec de nouveaux investisseurs individuels
qui lui apportent 845.000 euros,
le solde étant un autre prêt de la
banque publique. — N. B.
ReUSE Composites
valorise les chutes de
fibre de carbone d’avion
ReUse
OCCITANIE
France Investissement Energie
Environnement, accompagné par
Irdi Soridec Gestion, Soper et
Société Générale Capital Partenaires. Soper est la structure d’investissement de Jean-Michel Germa, fondateur de La Compagnie du Vent,
désormais propriété d’Engie. Basée
à Mudaison (Hérault), la PME
n’exclut pas un deuxième tour de
table d’ici à 2021, avec les mêmes
actionnaires.
ratoire de l’Inserm à Lille, pour
le monitorage de la douleur
chez les patients inconscients,
qui est d’ailleurs à l’origine de la
création de la société MDoloris.
La technologie HNL vient
d’être utilisée par le laboratoire
valenciennois DeVisu, qui, en
partenariat avec France Télévisions, a testé l’impact émotionnel de contenus journalistiques
en 2D classique, 3D sur tablette
et 3D en réalité virtuelle via des
casques immersifs. L’étude a
infirmé les intuitions de départ :
l’immersif ne crée pas toujours
plus d’émotions et, dans tous les
cas, la 2D classique est jugée la
plus informative.
L’IDÉE
REUSE COMPOSITES
Date de création : 2014
Président : Gaspard Mallet
Effectif : 2 personnes
Secteur : matériaux
Sylvie Jolivet
— Correspondante
à Clermont-Ferrand
En partenariat avec le designer
Christophe Guérin, le chef cuisinier Julien Duboué et des couteliers de Thiers, ReUSE Composites Innovation vient de lancer
une ligne de couteaux professionnels sous sa marque Utopicdesign. Signe particulier : leurs
manches sont en u-carbon, un
matériau fabriqué à partir de
chutes de fibre de carbone
préimprégnée qui sont issues de
la découpe de pièces d’aéronefs.
Selon Gaspard Mallet, président
et cofondateur de la société,
elles représentent environ 20 %
du volume de fibre de carbone
utilisé par l’industrie aéronautique. « Elles sont généralement
enfouies ou incinérées. Alors que
les avions de dernière génération
sont constitués à 50 % de composites, on imagine les milliers de
tonnes de matière à base de
pétrole qui disparaissent ! »
C’est en découvrant l’existence de ce gisement lors d’un
stage chez EADS que ce jeune
ingénieur aéronautique a décidé
de créer sa start-up, en 2014, avec
trois associés pour trouver des
débouchés. En deux ans de R&D
et avec le soutien de bpifrance,
ils ont mis au point des algorithmes pour obtenir, à partir de
morceaux de formes aléatoires,
un nouveau matériau 100 %
fibre de carbone : « Un patchwork dont les caractéristiques
sont contrôlées », illustre-t-il.
Un matériau neuf
Le u-carbon, pour lequel deux
brevets sont en cours de dépôt,
est fabriqué depuis 2017 à
Lezoux (Puy-de-Dôme), à partir
de chutes fournies par Omega
Systèmes. Certes, ce matériau
ne conserve pas les mêmes qualités que la fibre de carbone
aéronautique, mais il est aussi
léger et rigide que l’aluminium,
avec une densité inférieure, ce
qui permet de gagner 40 % en
masse. « Il est 15 % plus performant et 20 % moins cher que la
fibre de carbone utilisée pour les
articles de loisirs ou de sport »,
ajoute Gaspard Mallet. Toutefois, le u-carbon « souffre d’une
connotation de recyclage, alors
que nous partons d’un matériau
neuf », regrette-t-il. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 25
Les Echos Jeudi 20 septembre 2018
FINANCE
&MARCHES
UNE HAUSSE DES TAUX
ATTENDUE EN NORVÈGE
Les jeux sont presque faits. Les
opérateurs de marché parient
presque unanimement sur une
hausse des taux de la Norvège
lors de la réunion de ce jeudi. Ce
serait la première depuis 2011.
Selon eux, la Norges Bank pourrait aussi annoncer une accélération du resserrement
monétaire. Par anticipation, la
couronne norvégienne a touché
un plus haut depuis un mois.
les
indices
Pourquoi les taux américains
atteignent de nouveaux sommets
l Le taux à 10 ans est proche de son plus haut en sept ans et le taux à 2 ans bat des records en une décennie.
l Ce mouvement est alimenté par l’inflation et la Réserve fédérale des Etats-Unis.
EMPRUNTS
Guillaume Benoit
@gb_eco
Toujours plus haut. Depuis vendredi dernier, les rendements des
emprunts d’Etat américains poursuivent leur ascension et ont atteint
des niveaux inédits depuis plusieurs années. Mercredi, le taux à
10 ans évoluait à 3,044 %, au plus
haut depuis mars 2011. Le taux à
2 ans 2,8 % est à un record de plus
d’une décennie. Tout comme le rendement à l’émission des billets de
trésorerie à un mois placés mardi
auprès des investisseurs.
De quoi agiter de nouveau le spectre d’un emballement des rendements. Plusieurs analystes ont en
effet alerté depuis plusieurs mois
sur le fait que le franchissement de la
barre des 3 % pour les taux à 10 ans
allait lancer un retournement du
marché obligataire. « Une fois cette
résistance brisée, Il faut s’attendre à de
gros problèmes », expliquait ainsi en
avril le très pessimiste stratégiste de
Société Générale, Albert Edwards.
Nouveaux tours
de vis monétaires
De fait, la tendance haussière semble partie pour durer. Les récents
mouvements sont d’abord une
réponse directe aux perspectives
d’évolution des taux de la Réserve
fédérale américaine. Pour les marchés, il est acquis que la banque
centrale américaine va poursuivre
son resserrement monétaire en
remontant une nouvelle fois ses
taux dès sa réunion de jeudi prochain, pour les faire évoluer entre
2 et 2,25 %. L’hypothèse d’une autre
hausse en décembre est également
jugée très crédible.
Si les marchés sont plus partagés
sur le nombre de nouvelles hausses
de la Fed l’an prochain – 2, 3 ou 4 –,
beaucoup d’analystes estiment que
la bonne santé de l’économie américaine plaide pour de nouveaux
tours de vis monétaires. Le juge de
paix devrait être l’inflation, qui a
donné, ces derniers temps, des
signaux contradictoires. Néanmoins, les taux courts devraient
poursuivre leur progression.
Même conséquence, plus indirectement pour les rendements
longs. Avec un objectif de taux fixé
par la Fed autour de 3 % en 2020, il
n’est pas aberrant que le rendement
à 10 ans soit actuellement à ce
niveau. Et ils pourraient grimper
beaucoup plus vite avec une montée
en puissance de la prime de terme,
demandée par les investisseurs
pour prêter sur des durées longues
plutôt que des durées courtes, portée par le risque d’inflation. « La
prime de terme est actuellement proche de son plus bas niveau sur plusieurs décennies, écrit Bill Papadakis,
chez Lombard Odier. Néanmoins,
cela pourrait changer à mesure que
les incertitudes concernant l’évolution de l’inflation se renforcent. »
Freins potentiels
La hausse du taux à 10 ans pourrait
toutefois être freinée par une force
de rappel non négligeable. En effet,
lorsqu’ils montent, les rendements
américains redeviennent plus
attractifs pour bon nombre d’investisseurs. Surtout dans un contexte
où les autres grandes banques centrales commencent tout juste à durcir leurs politiques monétaires.
Lorsqu’ils montent,
les rendements
américains
redeviennent plus
attractifs pour
les investisseurs.
Cette hausse de la demande
aurait pour conséquence de faire
baisser les taux. Les derniers chiffres de détention des Treasuries par
les investisseurs étrangers confirment cette reprise de l’engouement.
Ces derniers ont été acheteurs nets
de titres de dette américaine, malgré le délestage des deux principaux créanciers étrangers que sont
la Chine et le Japon.
Parallèlement, la Fed pourrait
ralentir le rythme de son resserrement, si celui-ci se mettait à trop
peser sur une économie américaine également confrontée à la
guerre commerciale en cours avec
la Chine. Une trop forte hausse des
taux courts, alors que les taux longs
stagnent, pourrait entraîner une
inversion de la courbe des taux. Un
phénomène qui, historiquement, a
constitué le signe avant coureur
d’une récession. n
La dette allemande va rester rare… et chère
Les emprunts d’Etat
les plus sûrs de la zone euro
sont détenus en majorité
par des investisseurs
de long terme, tels
que les banques centrales.
Un gage de stabilité.
Isabelle Couet
@icouet
La fin du programme d’achat de
dette par la Banque centrale européenne (BCE), le 31 décembre, marque un tournant pour les marchés
obligataires. Pourtant, l’arrêt du
soutien de la BCE ne va pas nécessairement provoquer de violentes
secousses. Du moins pas sur la dette
la plus sûre de la zone euro, à savoir
la dette allemande.
Selon une étude d’UniCredit, en
2019, le Bund sera toujours un actif
rare et les taux réels allemands
vont demeurer bas (donc leur
valeur sera élevée). Cette année, le
taux réel à 10 ans s’est enfoncé en
territoire négatif, à –1,25 %. La
pénurie de dette allemande tient à
plusieurs facteurs : l’assèchement
du stock de titres allemands dus
aux achats de l’Eurosystème (Bundesbank essentiellement), la
recherche d’actifs sûrs par les opérateurs de marché, obligés d’apporter du collatéral en garantie des
transactions. Enfin, le manque de
titres s’explique par le fait que,
depuis quelques années, l’Allemagne, grâce à ses finances saines,
n’émet plus de dette nouvelle.
son, lorsque la Fed a stoppé son plan
de soutien, en octobre 2014, l’encours
de dette américaine détenue s’élevait
à seulement 17 %. » La Banque centrale européenne a indiqué que si
ses achats (flux) s’arrêtaient, en
revanche, le stock de titres d’Etat
serait maintenu au même niveau.
L’institution réinvestira chaque
fois que des titres arrivent à maturité. Une part significative de dette
allemande restera donc « bloquée », c’est-à-dire inaccessible aux
investisseurs ordinaires.
Une part de la dette
allemande « bloquée »
Cette part dépassera même 60 % si
l’on inclut les investisseurs officiels
non européens. Selon UniCredit,
qui a analysé les statistiques du
FMI, ces investisseurs – pour
l’essentiel des banques centrales –
détenaient 37 % à la fin 2017. « A
court terme, il ne faut pas s’attendre à
« A la fin 2018, quand le programme
d’achat s’arrêtera, l’Eurosystème
détiendra environ 30 % du stock
total de dette souveraine allemande,
estime Chiara Cremonesi, stratégiste d’UniCredit. Pour comparai-
Dette des autres
pays sûrs
des mouvements importants de la
part de cette catégorie d’investisseurs,
car cela supposerait de modifier la
composition de leurs réserves de
change », note Chiara Cremonesi.
La dette allemande ne sera pas la
seule dans cette situation. « Les
emprunts des autres pays sûrs de la
zone euro sont aussi détenus à plus
de 50 % par des investisseurs qui
maintiennent leur exposition aux
titres », souligne la stratégiste.
Exemple : le stock de dette française
est détenu à environ 22 % par
la Banque de France (qui agit dans
le cadre du programme BCE) et à
36 % par des banques centrales ou
fonds souverains non européens.
Autrement dit, 58 % du stock
français est dans des portefeuilles
stables. Mais, contrairement à Berlin, Paris continue de créer du
« papier ». La dette américaine est,
elle, détenue à seulement 36 % par
des investisseurs officiels. n
ambiance
simple et funky
2 JOURS POUR
DÉCOUVRIR ET PRATIQUER
LES NOUVELLES FORMES DE
MANAGEMENT
CONFERENCES
ATELIERS
Sessions
de pratique
MASTER
CLASS
Témoignages
inspirants
Des sujets
pointus et
surprenants
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
26 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos
Le ton monte entre SCOR et Covéa
ASSURANCES
Le réassureur réclame
le départ de Thierry
Derez, le PDG de
Covéa, de son conseil
d’administration,
à qui il reproche
un conflit d’intérêts.
Mais le premier
actionnaire de SCOR
n’a pas l’intention
de céder.
Laurent Thévenin
@laurentthevenin
et Laurence Boisseau
@boisseaul
La tension monte dans le dossier
SCOR-Covéa. Après avoir rejeté
catégoriquement le projet d’une
offre publique d’achat à 43 euros par
action, présenté fin août par l’assureur mutualiste (puis retiré dans la
foulée), le géant français de la réassurance est aujourd’hui à couteaux
tirés avec son premier actionnaire,
détenteur d’un peu plus de 8 % du
capital. Comme l’avait indiqué
« L’Opinion », son PDG, Denis Kessler, a envoyé une lettre le 6 septembre à Thierry Derez, le patron de
Covéa, pour lui demander de démissionner de son poste d’administrateur, arguant d’une situation de conflit d’intérêts en contradiction avec
son règlement intérieur.
Si la missive est signée Denis Kessler, Augustin de Romanet, l’administrateur référent du groupe, est
lui aussi en première ligne sur ce
dossier. Selon nos informations, il a
pris Nicolas Baverez comme avocat
pour le conseiller.
Offre remballée
De son côté, Covéa – qui a remballé
son offre – n’a nullement l’intention
de céder à cette injonction. « L’offre
ayant été retirée, la demande est sans
objet », répond-on du côté du
groupe rassemblant les enseignes
GMF, MAAF et MMA.
Malgré cette situation et un engagement à ne pas monter à plus de
10 % du capital avant avril 2019,
Le hedge fund
CIAM, qui détient
0,77 % du capital,
a écrit à la direction
de SCOR pour
lui reprocher son rejet
de la proposition.
l’assureur mutualiste ne semble en
tout cas pas vouloir lâcher l’affaire.
Le 4 septembre, quand il avait révélé
son projet et la fin de non-recevoir
opposée par SCOR, il se disait toujours intéressé par une opération
« amicale ».
Preuve de sa détermination, il a
encore musclé son dispositif. Déjà
accompagné par Barclays, Credit
Suisse et Rothschild, il s’est aussi
adjoint les services de Lazard, ont
appris « Les Echos ». Interrogé,
Covéa « refuse de commenter les
rumeurs ».
En attendant, un autre actionnaire est monté au créneau. Le
hedge fund CIAM, qui détient
0,77 % du capital, a écrit à la direction de SCOR pour lui reprocher
son rejet de la proposition. « En
refusant toute discussion avec Covéa,
vous ne vous mettez pas en mesure
d’apprécier pleinement la conformité
de cette offre avec l’intérêt social de
SCOR », a indiqué Catherine Berjal,
présidente de CIAM, dans une lettre révélée par le « Financial
Times » et dont « Les Echos » ont eu
une copie.
Un fonds spéculatif
au capital de SCOR
« Cette décision est effectivement
justifiée par des considérations
générales relatives à l’indépendance
de SCOR vis-à-vis de ses propres
actionnaires, ce qui n’est évidemment pas acceptable. De plus, il semblerait que les membres du comité
exécutif aient signé un engagement
de démission en cas de succès de
l’offre de Covéa, ce qui constitue une
pression inadmissible sur le conseil
de SCOR », écrit-elle.
SCOR se défend en faisant valoir
que « le conseil avait voté unanimement contre l’offre, parce que la proposition de Covéa ne reflétait pas la
valeur intrinsèque de l’action ». Par
ailleurs, « le conseil d’administra-
Le nouveau siège de SCOR, avenue Kléber. Le conseil d’administration de l’entreprise comprend
70 % d’indépendants, de six nationalités différentes. Photo Gilles Rolle/RÉA
tion, qui comprend 70 % d’indépendants de six nationalités avec des
compétences diverses et variées, suit
les meilleures pratiques de gouvernance, ce qui signifie aussi avoir
mandaté des conseils financiers et
juridiques pour assister le conseil
dans l’examen de l’offre. Au cours des
dix dernières années, SCOR a servi
un retour aux actionnaires attractif
de 266 % », poursuit le réassureur.
Catherine Berjal et Anne-Sophie
d’Andlau, qui ont fondé CIAM il y a
huit ans, sont bien connues en
France. Elles ont mené de nombreuses batailles contre Euro Disney,
Canal+, Zodiac, SFR. Leur fait
d’arme : Club Med en 2013. Abasourdies par le prix proposé par l’alliance
formée par Ardian, le chinois Fosun
et la direction pour racheter le Club
Med, elles ont formé un recours con-
tre la décision de conformité de
l’offre publique d’achat rendue par
l’Autorité des marchés financiers
(AMF). Elles ont réussi à bloquer
l’offre pour laisser le temps à
d’autres intéressés de renchérir sur
le spécialiste des vacances. Et à faire
monter le prix.
(
Lire « Crible »
Page 32
Le Brexit convainc H2O Asset Management de s’implanter à Paris
STRATÉGIES
La pépite « global
macro » de Natixis IM
ne sera plus seulement
londonienne.
Sophie Rolland
@Sorolland
D’ici à la fin de l’année, H2O Asset
Management, la pépite « global
macro » (stratégies de gestion
basées sur les déséquilibres macroéconomiques mondiaux) de Natixis
IM, ne sera plus uniquement londonienne. La société fondée par Bruno
Crastes et Vincent Chaillet il y a huit
ans sera bientôt organisée en quatre filiales : Londres, Paris, Singapour et Monaco.
Le centre névralgique de la
société restera à Londres. « La City
est incontournable pour le “global
macro”, car c’est le type de gestion qui
s’appuie le plus sur l’analyse des flux
internationaux de capitaux », explique Bruno Crastes, son directeur
général. En France comme à Singapour, « l’objectif principal est de nous
rapprocher de nos clients ». Sur le
Vieux Continent, « le Brexit a changé
la donne : Londres pourrait perdre
son statut de centre de la finance
européenne et donc avoir moins de
liens avec l’Europe continentale. »Des discussions sont en cours
Santé et bien-être
au travail
Mercredi 3 octobre 2018
avec l’Autorité des marchés financiers pour obtenir le statut de
société de gestion pour la filiale
parisienne. « Sept ou huit recrutements devraient être confirmés début
2019. En ce qui concerne d’éventuels
août 2017, cohabite avec Prometheus Wealth Management, une
société de gestion de fortune créée
en 2017 par des anciens de Société
Générale Private Banking dans
laquelle H2O a pris une participation majoritaire.
Des discussions sont
en cours avec l’AMF
pour obtenir le statut
de société de gestion.
Diversifier la gamme
transferts de Londres, tout dépendra
des aspirations des collaborateurs »,
précise Bruno Crastes. A Monaco,
la filiale H2O Monaco, qui a un agrément « société de gestion » depuis
Bruno Crastes précise que la société
souhaite conserver un maximum
de souplesse pour faire évoluer les
filiales de Londres et Paris. « Elles
seront les deux principaux sites de
gestion et leur périmètre pourra évoluer selon les conséquences du
Brexit. » Si les professionnels du
« global macro » se recrutent essentiellement à Londres, « Paris est un
vivier de spécialistes pour les expertises plus “bottom up” ou de niches que
nous voulons continuer à développer ». En 2017, H2O a acquis le
gérant quantitatif Arctic Blue et pris
une participation dans Poincaré
Capital Management, une société
de gestion hongkongaise spécialisée dans les actions internationales
exposées à la croissance asiatique. Il
a également élargi sa gamme audelà du global macro avec le lancement de nouveaux produits « long
short equity », obligataires et de
volatilité, pouvant supporter
davantage d’encours que la gamme
historique global macro. Fin 2017,
Bruno Crastes avait prévenu que les
limites de capacité de certains fonds
Patrice Caine
Président-directeur
général de Thales
Groupe Les Echos - Le Parisien
Auditorium « 10 Grenelle »
10 boulevard de Grenelle - Paris 15e
Mardi 2 octobre 2018 à 19h00,
Informations et inscriptions :
www.lesechos-events.fr
Informations et inscriptions :
www.lesechos-debats.fr
En partenariat avec :
« Les grandes ambitions et les
principaux déis pour Thales »
global macro étaient quasiment
atteintes. « Dans ce type de fonds, il
faut être agile pour dégager de la performance. A partir de 15 ou 20 milliards d’encours, la taille peut devenir
un handicap. Nous avons donc développé des produits qui diversifient
notre gamme historique », autrement dit, avec des limites de capacités moins importantes. L’an dernier, H2O avait demandé à une
vingtaine de clients institutionnels
de ne plus augmenter la taille de
leurs mandats. En juin, les droits
d’entrée avaient également été relevés sur les fonds « Vivace » et
« Multi stratégies », dont les
encours atteignaient environ 2 milliards d’euros. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 27
Les Echos Jeudi 20 septembre 2018
Blanchiment d’argent : le patron
de Danske Bank démissionne
La banque centrale
sud-africaine
en plein dilemme
l La banque danoise se dit « incapable » de chiffrer les montants
blanchis par sa filiale estonienne.
l 200 milliards d’euros en provenance de clients « non résidents » y ont transité.
BANQUE
La SARB doit se
prononcer ce jeudi
sur une éventuelle
hausse de ses taux.
Pierrick Fay
@pierrickfay
RÉGULATION
Etienne Goetz
@etiennegoetz
Un choc au pays réputé pour son faible niveau de corruption et sa transparence. La première banque
danoise est éclaboussée par un vaste
scandale de blanchiment d’argent
via sa filiale estonienne impliquant
des centaines de milliards d’euros de
transactions, notamment en provenance d’ex-URSS. Prenant acte de sa
responsabilité dans la gestion de
cette affaire, le directeur général,
Thomas Borgen, a décidé mercredi
de démissionner. Son départ sera
effectif quand un remplaçant aura
été trouvé.
En Bourse, le titre a dévissé de 8 %
en séance et cède plus de 30 %
depuis janvier. Le départ de Thomas
Borgen était largement attendu,
mais « l’incertitude demeure, car
l’enquête n’a pas abouti à une
meilleure estimation des transactions douteuses », explique Hakon
Astrup de DNB. Les investisseurs
redoutent une amende supérieure
aux 800 millions de dollars jusqu’ici
anticipés par le marché. L’établissement n’a évoqué aucune provision.
Thomas Borgen, à la tête de l’établissement depuis 2013, l’a reconnu
sans détour, « il est évident que
Danske Bank ne s’est pas montré à la
hauteur de ses responsabilités dans le
c a s d u p o s s i b l e b l a n ch i m e n t
d’argent ». L’ancien responsable des
opérations à l’internationale, y compris en Estonie, a ensuite ajouté : « Je
le regrette profondément. […] Même si
les conclusions de l’enquête menée
par un cabinet externe estiment que
j’ai respecté mes obligations légales, je
crois qu’il est dans l’intérêt de tout le
monde que je démissionne. »
Cette annonce intervient le jour
où l’établissement a présenté les
résultats de son enquête concernant le portefeuille de clients « non
résidents », commandée à un cabi-
net extérieur. Les chiffres ont de
quoi donner le vertige. Entre 2007
et 2015, environ 200 milliards
d’euros ont transité par la filiale de
Danske Bank en Estonie via les
comptes de 15.000 clients.
Des fonds
pour une fondation
Le cabinet Bruun & Hjejle, ayant fait
appel à des anciens du renseignement danois, a analysé 12.000 documents, 8 millions d’e-mails, et le profil de 6.200 clients présentant des
risques importants. Conclusion ?
« La vaste majorité de ces clients sont
suspects. » L’établissement est toutefois « incapable » d’évaluer le montant des sommes d’origine douteuse
avec précision. Ole Spiermann, dont
le cabinet a dirigé l’enquête, s’est
contenté de dire qu’« une partie
importante des flux [était] suspecte ».
L’affaire est d’autant plus grave
que le groupe a longtemps ignoré
les alertes. Dès 2007, juste après
l’acquisition de la filiale, le régula-
Les scandales écornent la réputation
des banques du Nord
Les scandales
de blanchiment, qui ont fait
tomber des dirigeants
chez Danske Bank et ING,
jettent une ombre sur
la réussite des champions
bancaires d’Europe
du Nord.
Thibaut Madelin
@ThiblautMadelin
et Edouard Lederer
@Edouard Lederer
« Fusionner avec une banque nordique ou néerlandaise, c’est beaucoup
moins risqué qu’avec une banque du
sud de l’Europe. » Ce banquier
d’investissement en est persuadé :
en cas de consolidation, cela ferait
beaucoup plus de sens pour une
banque française de fusionner avec
Nordea, Danske ou ING qu’UniCredit. « Depuis la crise, elles n’ont pas
eu recours aux liquidités de la Banque centrale européenne, ou à peine,
et dépendent de pays très bien
notés », dit-il. Sans compter leurs
ratios de rentabilité ou de solvabilité, qui figurent parmi les meilleurs
d’Europe. Mais les récents scandales risquent de jeter une ombre sur
leur modèle.
Témoin, le gouvernement et la
banque centrale s’inquiètent pour
la réputation du système financier
danois. De son côté, l’agence Standard & Poor’s n’exclut pas que la
notation de la dette souveraine
danoise (AAA) puisse se trouver
sous pression suite au « dommage
de réputation » lié aux enquêtes
autour de Danske Bank.
Le rating du Danemark
sous pression
Après un an d’enquête, le leader bancaire danois s’est dit mercredi « pas
capable » d’estimer les montants
d’argent suspect parmi les quelque
200 milliards d’euros de non-résidents, essentiellement russes, qui
ont transité par sa filiale estonienne
entre 2007 et 2015. Le patron Tho-
D’autres
établissements ont
eux aussi trempé
dans des affaires de
corruption.
Mais ces scandales
contrastent avec la
rigueur morale prêtée
aux pays protestants.
mas Borgen a présenté sa démission.
Selon un rapport interne, le rendement des fonds propres (RoE)
de la filiale estonienne (avant provisions pour créances douteuses) est
passé de 45 % en 2007 à 58 % en
2010 – cinq fois plus que le taux
moyen du groupe. Sans que cela
n’alarme immédiatement le conseil
d’administration et le régulateur.
La semaine dernière, un autre
fleuron du nord de l’Europe, le néerlandais ING, annonçait la démission surprise de son directeur financier a près avoir écop é d ’une
amende de 775 millions d’euros
dans des affaires de blanchiment
d’argent. Le patron Ralph Hamers
apparaît lui aussi sur la sellette.
D’autres établissements ont eux
aussi trempé dans des affaires de
corruption, dont Deutsche Bank ou
BNP Paribas. Mais ces scandales
contrastent avec la rigueur morale
prêtée aux pays protestants. Et
pèsent déjà financièrement. Depuis
son plus haut en mai 2017, la capitalisation de Danske a fondu de
12 milliards d’euros.
teur danois et la banque centrale
russe ont mis en garde Danske Bank
contre des cas possibles de fraude
fiscale et de blanchiment d’argent.
Danske Bank est sous le coup
d’une enquête des parquets danois
et estonien portant sur environ
8 milliards de dollars de transactions. Les autorités américaines se
seraient également penchées sur ce
dossier. Le gouvernement, qui
s’inquiète que l’affaire ne porte préjudice à l’ensemble du secteur bancaire danois, souligne que l’enquête
est loin d’être terminée.
La banque va verser 201 millions
d’euros, correspondant à la marge
brute en Estonie sur la période, à
une fondation créée pour l’occasion
afin de soutenir la lutte contre la criminalité financière. L’établissement
a révisé à la baisse ses prévisions de
bénéfice net pour 2018. Début septembre, le néerlandais ING a dû
s’acquitte r d’une amende de
775 millions d’euros pour blanchiment et corruption. n
Vers un statu quo
Mais il faudra surveiller la réaction des investisseurs si la SARB
décide du statu quo ce jeudi et
maintient son taux à 6,5 %.
Même si c’est le scénario retenu
par la majeure partie (16 sur 19)
des économistes sondés par
Bloomberg. C’est aussi l’option
privilégiée par Phoenix Kalen
chez Société Générale, qui
estime que la banque n’a pas
« un élan suffisant pour augmenter ses taux compte tenu d’une
inflation “core” toujours contenue en raison d’une demande
intérieure limitée et de prévisions
de croissances décevantes ».
Pour David Hauner chez
Bank of America-Merrill Lynch,
il n’y a pas non plus urgence.
Selon lui, les marchés sont déjà
allés trop loin dans l’anticipation
des hausses de taux de la SARB,
« compte tenu de la faiblesse de
l’économie, mais aussi de la baisse
du rand, qui sur un tel niveau
devrait impliquer un prochain
excédent des comptes courants ».
Phoenix Kalen estime tout de
même que le ton de la SARB
pourrait devenir un peu moins
accommodant, ce qui préfigurerait d’une hausse des taux en
novembre. Certains membres
de l’institution – minoritaires –
souhaiteraient en effet envoyer
un message de fermeté en cette
période troublée, à l’image de la
Russie vendredi. Ce serait aussi
une façon d’affirmer l’indépendance et la crédibilité de l’institution. Surtout avant le rendezvous le plus important du mois
pour les marchés émergents : la
réunion de la Fed mercredi prochain. Son message sur l’inflation, sur la croissance américaine et sur la poursuite de son
programme de hausse des taux
sera crucial pour l’évolution
future du dollar. n
AVIS FINANCIERS
Premier semestre 2018 :
Nouvelle progression des résultats
Spécialiste en fonderie
aluminium pour l’industrie
automobile mondiale
www.lebelier.com
Des ratios solides
Après le recul du cours de Bourse
ces derniers mois, et la chute de
plus de 8 % mercredi, les analystes
restent confiants. Malgré l’incertitude sur de potentielles amendes, le
titre est bon marché par rapport à
ses pairs européens, estime-t-on
chez UBS.
De fait, Danske et ses concurrentes nordiques continuent d’avoir
des modèles solides. « Elles sont
plus rentables que les autres banques
européennes, elles ont fait plus
d’efforts en termes d’efficacité, et elles
ont fait plus d’investissements en
matière d’informatique, de systèmes
d’intelligence artificielle, et de digitalisation », explique Emmanuel Volland, chez S&P. n
Ce jeudi, la Banque centrale
sud-africaine (SARB) a rendezvous avec les investisseurs. Elle
doit se prononcer sur une éventuelle hausse des taux, alors que
sa devise est mise à mal sur les
marchés (–9,9 % depuis le
1er août). La hausse du dollar a
mis la pression sur les devises
émergentes et donc sur les banques centrales de ces pays. Vendredi, la Turquie a dû augmenter les siens de 625 points de
base, à 24 %, alors que la Russie
– pourtant moins dépendante
des capitaux étrangers – a aussi
relevé son principal taux directeur. Le problème pour Lesetja
Kganyago, le gouverneur de la
banque centrale africaine, c’est
que le pays est tombé en récession au deuxième trimestre, et
qu’un resserrement monétaire
pourrait être économiquement
désastreux.
Mais, dans sa réflexion, la
SARB vient sans doute d’obtenir un double sursis. Le premier : l’inflation a ralenti en
août à 4,9 %, contre 5,1 % en
juillet, alors que les analystes
anticipaient un taux de 5,2 %.
Malgré la hausse du prix du
pétrole, de la TVA et la faiblesse
du rand. Le taux reste proche de
la cible de l’institution, mais celle-ci reste vigilante face aux
effets de second tour. Le chiffre
a été salué sur les marchés par
une hausse de 1,5 % du rand (à
14,68 rands pour 1 dollar).
Le deuxième : le calme semble revenir sur les devises émergentes. En cinq jours, les principales monnaies ont repris entre
1 et 3 % face au dollar. Certains
investisseurs commencent
même à revenir à l’image de
Goldman Sachs AM, qui mise
sur la fin de la « déroute » en
achetant de la dette turque et
argentine, en dollars, pour profiter des rendements offerts.
Prochain rendez-vous :
CA 3ème trimestre 2018
le 24 octobre 2018 (après Bourse)
Compartiment B d’Euronext Paris
ISIN : FR0000072399 – BELI
ELIGIBLE
PEA
PME
Le Bélier : Cécile FRANCOUT
Tél : 05 57 55 03 02
cecile.francout@lebelier.fr
ASSET COM : Laurence COSTES
rp@assetcom.fr
En M€
S1 2017
S1 2018
Chiffre d’Affaires
174,7
187,8
EBITDA
28,0
30,0
% CA
16,0 %
16,0 %
(1)
Résultat Opérationnel des Activités - ROA
20,0
20,1
PAP (2)
-5,8
0,0
Résultat Opérationnel
14,2
19,9
% CA
8,1 %
10,6 %
Résultat Financier
- 1,1
- 0,3
Impôts
- 6,0
- 3,6
Résultat Net
7,1
16,0
% CA
4,1 %
8,5 %
(1) Résultat Opérationnel des Activités : Résultat Opérationnel avant « coût des Plans d’Actions de Performance »
et « autres produits et charges opérationnels ». (2) PAP : Plan d’Actions de Performance.
Activité du 1er semestre 2018
Sur les six premiers mois, le chiffre d’affaires Groupe ressort en croissance de 7,5 % à
187,8 M€ (+ 5,4 % hors effets des variations du prix de l’aluminium et du change).
Le tonnage vendu de 37 900 T progresse de 5,2 %, avec une forte évolution au Mexique
(+ 24,3 %) et en Chine (+12,1%) alors qu’en léger retrait en Europe (-1,2 %) résultant
principalement d’une moindre progression des constructeurs premiums allemands.
La dynamique commerciale a permis d’acquérir 176 M€ de nouvelles commandes vs
155 M€ sur la même période en 2017, offrant une bonne visibilité sur l’activité au cours
des prochaines années.
Poursuite d’une bonne performance
Dans un contexte de développement toujours soutenu de produits nouveaux, Le Bélier
affiche des résultats économiques en progression, grâce notamment à des progrès
continus en termes de productivité :
• L’EBITDA atteint 30 M€ en hausse de 7,2% ; son ratio sur chiffre d’affaires est de 16,0% ;
• Le Résultat Opérationnel des Activités (ROA) ressort à 20,1 M€ malgré la hausse de
25% du montant des amortissements liée aux investissements soutenus de ces trois
dernières années ;
• Le Résultat Opérationnel s’inscrit à 19,9 M€ en hausse de 40,4%, soit un ratio sur
chiffre d’affaires de 10,6 % compte tenu de la fin du PAP ;
• Le Résultat Net à 16,0 M€ est en croissance de 124%, représentant 8,5% du chiffre
d’affaires ;
• Le free cash-flow est largement positif à 15,1 M€ vs +4 M€ au 30 juin 2017 ;
• Enfin, les fonds propres s’établissent à 151,5 M€ pour un endettement financier net de
7,8 M€ ; le ratio d’endettement s’élève à 5,1%.
La stratégie et les perspectives
En Europe, les nouveaux protocoles d’homologation de contrôle d’émissions de CO2 et
de particules amènent à des perturbations dans la supply-chain. En conséquence, le
Groupe anticipe un ralentissement de l’activité fonderie sur le second semestre.
Pour autant, les difficultés liées à ce processus devraient être résolues sur un horizon
assez court quand la progression des constructeurs premiums allemands, limitée en
2018, devrait se renforcer en 2019.
L’objectif de chiffre d’affaires de 400 M€ pour 2019, quoique plus difficile à atteindre que
prévu, reste réalisable à ce jour.
Dans ce contexte, le Groupe poursuit ses investissements qui seront de l’ordre de 30 M€
sur l’ensemble de l’exercice 2018 et lance 55 nouveaux programmes.
Comme annoncé, le site d’usinage serbe est déjà en phase de montée en cadence et le
nouveau site chinois doit entrer en production d’ici la fin de l’année 2018.
Enfin, Le Bélier reste confiant sur l’aboutissement d’opérations de croissance externe.
A long terme, le durcissement des normes en matière d’émissions nécessitera plus
d’allègement, privilégiant les matériaux légers -dont l’aluminium- ce qui favorisera la
progression du Bélier.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
28 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos
Euronext lance le CAC 40
de l’environnement
BOURSE
Cet indice portera
sur les 40 entreprises
de l’indice SBF 120
les plus respectueuses
de l’environnement.
Il est lancé à l’initiative
de Goldman Sachs.
Pierrick Fay
@pierrickfay
Il n’a pas vocation à remplacer le
CAC 40, mais Euronext va lancer un
nouvel indice autour des grandes
entreprises françaises les plus respectueuses de l’environnement :
l’Euronext CDP Environment
France EW. Lancé à l’initiative de
Goldman Sachs, il se base sur le
travail réalisé par l’ONG britannique CDP, dont « la mission est
d’apporter aux investisseurs des don-
nées sur l’environnement et de les
disséminer auprès du plus grand
n o m b re » , ex p l i q u e L a u r e n t
Babikian chez CDP Europe. « La
nouveauté de cet indice, c’est que, à
notre connaissance, il sera le premier
au monde à intégrer les questions de
déforestation et de gestion durable de
l’eau au côté du changement climatique. Il est le premier à baser sa
sélection sur les performances des
entreprises face aux trois principaux
défis environnementaux. »
L’ONG réalise chaque année une
enquête auprès des plus grandes
entreprises du monde (6.300 au
total) pour évaluer leur impact en
termes de changement climatique,
mais aussi sur la gestion durable de
l’eau et sur la déforestation. Sur la
base de ces données, CDP attribue
une note aux entreprises. « Celle-ci
ne mesure pas le risque climatique
pour une entreprise, mais sa performance environnementale. » Les
meilleures disposent de la note A,
les moins bons d’un D–. CDP a tra-
vaillé avec Euronext pour créer cet
indice à partir du SBF 120. Après
avoir retenu les 100 plus grosses
capitalisations, l’indice intégrera les
40 valeurs les mieux notées par
l’ONG, dont les 11 groupes ayant
obtenu la note maximale A en 2017
dans au moins l’une des trois catégories : Atos, Danone, Engie, Essilor,
Kering, Klépierre, L’Oréal (classé A
dans les trois catégories), Sanofi,
Schneider, Sopra Steria et Suez.
Diversification
des produits proposés
Pourquoi la France ? « Les entreprises françaises sont plutôt bien placées
au niveau international, mais compte
tenu de toutes les mesures qui sont prises en France en termes de loi sur
l’environnement, notamment le
fameux article 173 (sur la transparence des critères ESG pour les investisseurs), cela n’est pas surprenant. »
Le choix revient malgré tout à Goldman Sachs, qui utilisera cet indice
comme sous-jacent pour les pro-
duits structurés appelés « Autocall »
et vendus sur le marché interbancaire français. « Il va permettre une
diversification des produits proposés
aux investisseurs particuliers en
France », estime le CDP. « Il y a une
demande pour ce type de produit qui
propose une garantie du capital.
Qu’une grande banque comme Goldman Sachs se positionne sur ce type de
produit est plutôt encourageant. C’est
aussi important parce que ce genre
d’outils fournit une base pour investir
en connaissance de cause », se félicite
Laurent Babikian. L’objectif est aussi
de montrer à travers cet indice que
les actions les mieux notées en termes environnementaux performent
mieux que les autres.
Le créateur d’indices STOXX a
créé un indice Global Climate
Change Leaders qui regroupe toutes
les actions notées A au changement
climatique par CDP. Un indice qui a
surperformé le STOXX Global 1800
en moyenne de 5,4 % par an entre
décembre 2011 et juillet 2018. n
LA SÉANCE DU 19 SEPTEMBRE 2019
Regain
d’optimisme
sur les marchés
boursiers
La Bourse de Paris a continué
•à évoluer
dans le vert mercredi.
Après une hausse de 0,28 % la
veille, l’indice CAC 40 a terminé
la séance en hausse de 0,56 %,
gagnant 29,95 points, à
5.393,74 points, dans un
volume d’échanges moyen de
3,5 milliards d’euros. Ce dynamisme traduit le soulagement
des investisseurs face à un risque de durcissement moindre
qu’attendu dans la guerre commerciale entre la Chine et les
Etats-Unis. Des indicateurs économiques encourageants et
l’impact positif des hausses de
taux pour le secteur financier
ont également porté les cours.
Tout comme la bonne tendance
à l’ouverture de Wall Street.
Du côté des valeurs, le secteur automobile a particulièrement profité du regain de visibilité sur les perspectives du
commerce mondial. Valeo, en
hausse de 4,28 %, s’est octroyé
la première place du CAC 40,
suivi par PSA (+3,08 %).
Renault, qui a gagné 2,36 %, est
quatrième juste derrière Atos
(+2,47 %).
Les banquiers et les assureurs ont également compté
parmi les plus fortes progressions, à l’image de Société
G é n é r a l e (+2,20 %), B N P
Paribas (+2,06 %), AXA
(+1,74 %) ou Crédit Agricole
(+1,49 %).
Hors du CAC 40, Tarkett a
perdu 6,16 % après l’annonce du
départ de son président du
directoire, Glen Morrison. Iliad
a cédé 1,83 % à la suite d’une
baisse de recommandation de
Morgan Stanley. Rétrogradé par
Portzamparc, le spécialiste du
transport de gaz liquide GTT a,
pour sa part, abandonné 5,35 %.
L’OPÉRATION DU JOUR
EDF lève 3,75 milliards
de dollars de dette
EDF a réussi une levée obli•gataire
de 3,75 milliards de
dollars (3,2 milliards d’euros)
sur le marché américain.
L’opération se compose de
trois tranches. La plus importante est la tranche à 10 ans,
pour 1,8 milliard de dollars et
qui affiche un coupon de 4,5 %.
L’électricien a également levé
650 millions à 20 ans contre
un coupon de 4,875 % et
1,3 milliard à 30 ans à 5 %. Les
titres ont été placés par Bank
of America-Merrill Lynch,
Barclays, Citi, HSBC et Morgan
Stanley. Selon un communiqué du groupe, cette émission
« permet de poursuivre le renforcement de la structure de son
bilan ainsi que de refinancer des
échéances prochaines ». Le secteur de l’énergie est très présent sur les marchés, puisque
RTE, le gestionnaire du réseau
de transport d’électricité – une
filiale d’EDF –, s’est entretenu
avec les investisseurs mercredi matin. Il envisage une
émission en euros à 12 ans et à
20 ans, si les conditions de
marché sont bonnes.
en bref
Funding Circle vise une valorisation
de 1,8 milliard de livres
AT V
S
CROWDLENDING La société britannique de prêts aux PME en
ligne, Funding Circle, a fait savoir mercredi qu’elle visait une valorisation pouvant atteindre jusqu’à 1,8 milliard de livres lors de son
introduction à la Bourse de Londres. Funding Circle envisage de
coter ses actions à un prix compris entre 420 et 530 pence, soit
une valorisation minimum de 1,4 milliard de livres. Funding
Circle va lever 300 millions de livres en plaçant environ 25 % de
son capital. L’homme d’affaires danois Anders Holch Povlsen
prendra 10 % du capital à l’occasion de cette opération.
Banco Santander cède de l’immobilier
à Cerberus pour 1,5 milliard d’euros
BANQUE Banco Santander a annoncé mercredi qu’elle allait
PROGRAMME ET
Opéra Bastille - Palais Garnier
INSCRIPTION SUR
Théâtre des Bouffes du Nord
LeMonde.fr/festival
Cinéma Gaumont Opéra
céder des biens immobiliers au fonds américain Cerberus pour
un montant d’environ 1,535 milliard d’euros. Ce portefeuille
immobilier est composé de 35.700 biens résidentiels, précise la
première banque espagnole. Ces biens seront placés dans de
nouvelles sociétés contrôlées par des filiales de Cerberus mais
dont Santander restera actionnaire. Le montant de la vente
représente « 55 % de la valeur brute comptable » des immeubles,
selon Banco Santander.
Les investisseurs s’arrachent
le cannabis à Wall Street
BOURSE Les entreprises spécialisées dans l’utilisation thérapeutique du cannabis affolent Wall Street, à l’image de Tilray. La
société canadienne a bondi de 29 % mardi après avoir reçu le feu
vert des autorités américaines pour expédier aux Etats-Unis du
cannabis à usage thérapeutique dans le cadre d’un essai clinique.
Elle pèse à présent 22 milliards de dollars, autant que Stanley
Black & Decker ou… Twitter. Ses deux concurrents Cronos et
Canopy Growth gagnent respectivement 90 et 130 % cette année.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 29
Les Echos Jeudi 20 septembre 2018
séAncE du 19 - 09 - 2018
CaC 40 : 5393,74 (0,56 %) neXt 20 : 12290,37 (-0,29 %)
CaC larGe 60 : 6005,35 (0,46 %)
CaC all-tradaBle : 4252,09 (0,39 %)
Date De ProroGation : 25 sePtemBre
euronext
srD suite
CAC 40
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Devise / Date Détach. / Div
accor (ac) R
a
fr0000120404
air liQuiDe (ai) R
11/05/18 1,05
a
fr0000120073
28/05/18 2,65
airBus GrouP (air) R
a
nl0000235190
16/04/18 1,28
arcelormittal (mt)
a
lu1598757687
atos se (ato) R
fr0000051732
aXa (cs) R
17/05/18 0,09
a
31/05/18 1,7
a
fr0000120628
03/05/18 1,26
BnP PariBas (bnp) R
a
fr0000131104
BouYGues (en) R
30/05/18 3,02
a
fr0000120503
02/05/18 1,7
caP-Gemini (cap) R
a
fr0000125338
carreFour (ca) R
04/06/18 1,7
a
fr0000120172
21/06/18 0,46
creDit aGricole (aca) R
a
fr0000045072
Danone (bn) R
22/05/18 0,63
a
fr0000120644
enGie (enGi) R
04/05/18 1,9
a
fr0010208488
11/10/17 0,35
essilor international (ei) R a
fr0000121667
26/04/18 1,53
Hermes intl (rms) R
a
fr0000052292
KerinG (Ker) R
07/06/18 7,6
a
fr0000121485
l.V.m.H. (mc) R
14/05/18 4
a
fr0000121014
leGranD (lr) R
17/04/18 3,4
a
fr0010307819
l'oréal (or) R
01/06/18 1,26
a
fr0000120321
micHelin (ml) R
25/04/18 3,55
a
fr0000121261
22/05/18 3,55
ouv
vol.
nb titres
42,75
861716
290.205.703
106,65
663849
428.275.106
105
759543
776.295.452
26,405
6544507
1.021.903.623
103,5
552181
106.884.219
22,495
8010010
2.423.390.176
52,02
5603455
1.249.798.561
36,2
716703
366.377.026
110
431251
168.817.033
16,575
4658001
789.252.839
12,476
7916747
2.866.437.156
64,77
1622092
685.055.200
12,43
8046052
2.435.285.011
122,3
481232
219.137.552
551,4
69117
105.569.412
441,1
220982
126.279.322
287,95
419772
505.028.689
63,86
528779
266.805.751
200,7
402912
560.082.187
103,65
447844
178.978.841
clot
+ haut
+ bas
42,8
43,4
42,46
107,95
108,3
106,6
106,36
106,68
104,58
26,95
27,135
26,21
105,9
106,9
103,15
22,795
22,89
22,44
52,96
53,09
51,95
36,41
36,41
36,04
108,6
110
108,3
16,825
16,905
16,52
12,69
12,698
12,462
64,32
64,89
64,25
12,17
12,49
12,075
122,2
122,45
121,1
543
551,4
541,6
443
445
439
290,25
291,8
286,5
63,48
63,94
63,3
199,85
201,4
199,25
104,65
104,9
103,6
% Veil
% mois
% 52 s.
- 0,14
- 0,79
+ 5,03
+ 1,17
+ 1,98
+ 10,56
+ 1,35
- 1,26
+ 43,73
+ 3,93
+ 7,78
+ 20,58
+ 2,47
+ 7,23
- 19,04
+ 1,74
+ 5,9
- 7,82
+ 2,06
+ 3,86
- 19,96
+ 0,58
- 0,22
- 6,77
- 0,96
- 2,21
+ 6,47
+ 1,42
+12,5
- 0,03
+ 1,49
+ 7,58
- 14,89
- 0,86
- 4,98
- 3,44
- 2,09
- 6,92
- 15,1
- 0,08
- 0,53
+ 15,77
- 1,31
- 0,29
+ 28,16
+ 0,39
- 2,23
+ 44,22
+ 0,75
- 2,24
+ 26,58
- 0,44
+ 1,5
+ 5,91
- 0,47
- 1,75
+ 12,59
+ 0,92
- 3,1
- 13,41
% an
bpa
+ haut an per
+ bas an rDt
- 0,47
48,95
41,3
2,45
+ 2,76
113,3
97,12
2,46
+ 28,14
3,4
111,16
31,33
81,33
1,41
- 0,61
30,765
24,05
- 12,73
130,55
96,7
1,61
- 7,84
27,69
20,495 5,53
- 14,92
68,66
50,06
5,7
- 15,93
45,98
35
4,67
+ 9,82
119,8
97,38
1,57
- 6,74
19,73
12,955 2,73
- 8,04
15,54
11,105 4,97
- 8,05
71,78
62,24
2,95
- 15,1
1,21
14,815 10,09
12,075 2,88
+ 6,31
127,6
105,35
1,25
+ 21,68
614,6
417,9
1,4
+ 21,27
522,4
338,263
0,9
+ 18,28
313,7
232,5
1,17
- 1,11
67,44
60,42
1,99
+ 8,06
214,9
170,3
1,78
- 12,46
130,85
98,04
3,39
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Devise / Date Détach. / Div
oranGe (ora) R
a
fr0000133308
05/06/18 0,4
PernoD-ricarD (ri) R
a
fr0000120693
PeuGeot (uG) R
04/07/18 1,01
a
fr0000121501
02/05/18 0,53
PuBlicis GrouPe (pub) R
a
fr0000130577
renault (rno) R
fr0000131906
saFran (saf) R
06/06/18 2
a
21/06/18 3,55
a
fr0000073272
29/05/18 1,6
saint-GoBain (sGo) R
a
fr0000125007
sanoFi (san) R
11/06/18 1,3
a
fr0000120578
11/05/18 3,03
scHneiDer electric (su) R a
fr0000121972
02/05/18 2,2
société Générale (Gle) R a
fr0000130809
soDeXo (sW) R
30/05/18 2,2
a
fr0000121220
solVaY (solb)
01/02/18 2,75
a
be0003470755
16/01/18 1,55
stmicroeletronics (stm) R a
nl0000226223
17/09/18 0,05
tecHniPFmc (fti) R
a
Gb00bDsfG982
total (fp) R
20/08/18 0,13
a
fr0000120271
11/06/18 0,62
uniBail-r/WFD (urW)
a
fr0013326246
Valeo (fr)
a
DiV 3 06/06/16
fr0013176526
04/06/18 1,25
Veolia enV. (vie) R
a
fr0000124141
Vinci (DG) R
14/05/18 0,84
a
fr0000125486
ViVenDi (viv) R
24/04/18 1,76
a
fr0000127771
20/04/18 0,45
ouv
vol.
nb titres
13,65
5102714
2.660.056.599
134,45
527331
265.421.592
24,42
2900711
904.828.213
51,06
530245
235.249.801
75,34
1437234
295.722.284
118,4
808399
443.680.643
36,76
2231222
552.615.876
75,01
1768791
1.251.631.963
68,66
1362667
578.956.262
36,41
6089761
807.917.739
92,2
183918
147.454.887
114
291086
105.876.416
15,57
1926526
911.141.920
26,54
1312806
453.358.606
54
4967889
2.664.312.938
176,2
407651
138.282.967
37,75
1663447
240.253.100
17,49
2092243
563.364.823
81,74
970684
596.909.204
21,86
2416068
1.305.230.587
srD
clot
+ haut
+ bas
13,585
13,705
13,55
133,55
134,95
133,25
25,14
25,14
24,36
51,1
51,34
50,86
76,91
77,49
75,09
119,55
119,9
117,95
37,125
37,24
36,55
75,12
75,37
74,5
69,18
69,22
68,54
37,16
37,16
36,365
92,16
92,46
91,98
116,5
116,75
113,9
15,695
15,955
15,55
26,52
26,79
26,41
54,05
54,22
53,75
175,66
177,12
174,84
39,27
39,55
37,6
17,225
17,525
17,185
80,82
81,8
80,8
21,9
21,92
21,73
% Veil
% mois
% 52 s.
- 0,62
- 3,96
- 3,55
- 0,6
- 3,89
+ 16,13
+ 3,08
+ 2,99
+ 30,9
- 0,12
- 8,85
- 10,24
+ 2,36
+ 6,52
- 5,38
+ 1,62
+11,94
+ 40,02
+ 0,98
+ 4,58
- 24,7
+ 0,29
+ 2,48
- 8,67
+ 0,73
+ 1,95
- 4,22
+ 2,2
+ 5,46
- 22,46
- 0,13
- 0,71
- 8,93
+ 2,19
+ 3,1
- 8,2
+ 0,32
- 7,4
- 5,34
+ 0,3
+ 9,14
+ 15,73
+ 0,13
+ 3,15
+ 19,63
- 0,19
- 5,79
+ 4,28
- 36,15
- 1,46
- 4,73
- 11,71
- 1,2
- 1,34
+ 0,39
+ 0,28
+ 2,34
+ 3,45
% an
bpa
+ haut an per
+ bas an rDt
- 6,15
15,235
13,315
2,21
+ 1,21
147,75
120,05
0,76
+ 48,27
25,29
16,455
2,11
- 9,8
63,18
48,96
3,91
- 8,34
100,8
69,75
4,62
+ 39,16
119,9
81,04
1,34
- 19,26
48,6
35,145
3,5
+ 4,55
76,17
62,88
4,03
- 2,37
78,56
64,02
3,18
- 13,68
47,505
34,815
5,92
- 17,75
113,05
76
2,98
+ 0,52
7,98
120,65 14,60
105,15
- 13,79
0,23
22,97 69,06
15,035 0,33
+ 2,59
29,17
22,9
+ 17,39
56,27
43,09
1,15
- 8,72
195,5
169,16
- 36,94
66,48
35,06
3,18
- 19,04
22,29
17,185 4,88
- 5,09
88,8
77,56
2,18
- 2,32
24,87
20,26
2,06
Valeurs françaIses
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Date Détach. coupon / Div
ouv
vol.
nb titres
aB science (ab) g
clot
% Veil % an
bpa
+ haut % mois + haut an per
+ bas % 52 s. + bas an rDt
B 4,078
4,074
49725
4,15
40.789.901
4,07
B 6,97
6,94
65175
6,98
fr0004040608
24/07/18 0,2 58.512.053
6,9
aBiVaX (abvX) g
B7
7,05
15491
7,05
fr0012333284
10.024.182
6,88
acantHe DeV. (acan) g
c 0,612
0,62
30068
0,62
fr0000064602
08/02/18 0,3 147.125.260
0,602
actia GrouP (ati) g
c 6,4
6,32
20034
6,45
fr0000076655
13/06/18 0,12 20.099.941
6,28
aDocia (aDoc) g
B 16,62
16,72
19753
16,72
fr0011184241
6.916.753
16,2
aéroPorts De Paris (aDp) !
a 185,6
183,6
82552
186,1
fr0010340141
06/06/18 2,76 98.960.602
183,5
air France-Klm (af) !
a 8,966
9,022
4438492
9,036
fr0000031122
14/07/08 0,58 428.634.035
8,722
aKKa tecHnoloGies (aKa) g
B 61,8
62
25254
62,1
fr0004180537
29/06/18 0,49 20.291.990
61,2
aKWel (aKW) g
B 21,3
21,45
8560
21,55
fr0000053027
06/06/18 0,3 26.741.040
21
alD (alD)
a 16,6
16,5
138626
16,62
fr0013258662
30/05/18 0,55 404.103.640
16,45
alPes (cie Des ) (cDa) g
B 28,1
28,3
7363
28,5
fr0000053324
13/03/18 0,5 24.413.271
28,05
alstom (alo) LR
a 39,66
39,43
737797
39,72
fr0010220475
20/07/18 0,35 222.358.701
39,42
altarea (alta) g
a 197
195,8
2091
197,4
fr0000033219
22/05/18 12,5 16.051.842
194,6
alten (ate) !
a 88,4
87,05
58263
88,95
fr0000071946
25/06/18 1 33.828.497
87,05
altran tecHnoloGies (alt) ! a 7,385
7,21
1311806
7,41
fr0000034639
11/05/18 0,24 257.021.105
7,165
amPlituDe surG. (ampli) g
3,06
3
19829
3,06
fr0012789667
46.929.852
3
amunDi (amun) !
a 63,52
64,02
eX-Ds 15/03/17
170140
64,14
fr0004125920
22/05/18 2,5 201.704.354
63,52
aPril GrouP (apr)
B 13,7
13,6
690
13,7
fr0004037125
10/05/18 0,27 40.904.135
13,6
arcHos (JXr) g
c 0,641
0,635
98660
0,648
fr0000182479
42.561.334
0,635
arKema (aKe) L
a 106,9
108,35
221364
108,9
fr0010313833
25/05/18 2,3 76.532.456
106,65
artPrice.com (prc) g
c 13,56
13,7
4021
13,72
fr0000074783
6.651.515
13,52
assYstem (asY) g
B 29,25
29,25
oPa 24/11/17
6018
29,3
fr0000074148
19/06/18 1 15.668.216
28,75
atari (ata)
c 0,393
0,388
999231
0,397
fr0010478248
255.105.360
0,385
auBaY (aub) g
c 40,6
40,65
9248
41
fr0000063737
21/05/18 0,24 13.136.796
40,55
aurea (aure)
c 7,7
7,84
1966
7,84
fr0000039232
27/06/18 0,15 12.017.008
7,7
aVenir telecom (avt) g
c 0,19
0,184
568259
0,191
fr0000066052
21/10/11 0,05 110.501.888
0,179
aXWaY soFtWare (aXW) g
B 17,28
17,2
1006
17,38
fr0011040500
02/07/18 0,2 21.210.546
17,1
Bénéteau (ben)
a 14,44
14,5
122449
14,66
fr0000035164
14/02/18 0,25 82.789.840
14,3
Bic (bb) !
a 78,7
77,6
68767
78,7
fr0000120966
28/05/18 3,45 46.645.433
77,2
BiGBen int. (biG) g
c 9,84
9,77
9369
9,84
fr0000074072
30/07/18 0,1 19.204.544
9,74
BiomérieuX (bim)
a 75,3
73,9
107043
75,9
fr0013280286
05/06/18 0,34 118.361.220
73,8
Boiron (boi) g
a 58,9
59,3
8214
59,3
fr0000061129
31/05/18 1,6 19.414.756
58,2
Bolloré (bol) !
a 3,62
3,588
1327872
3,64
fr0000039299
07/09/18 0,02 2.927.197.152
3,552
BonDuelle (bon) g
B 27,65
27,55
11790
28,15
fr0000063935
13/12/17 0,45 32.281.118
27,5
Bureau Veritas (bvi) L
a 22,69
22,63
489500
22,87
fr0006174348
18/05/18 0,56 442.036.000
22,57
Burelle sa (bur)
a 1275
1275
20
1280
fr0000061137
05/06/18 16 1.853.315
1275
carmila (carm)
c 21,95
21,8
25791
22,1
fr0010828137
23/05/18 0,75 136.561.695
21,8
casino (co) LR
a 37,25
38,34
1489693
38,34
fr0000125585
18/05/18 1,56 109.729.416
36,55
catana GrouP (catG) g
c 3,09
3,04
67034
3,09
fr0010193052
30.514.178
3,03
cGG (cGG) !
c 2,352
2,408
5055118
2,426
fr0013181864
709.940.718
2,31
cHarGeurs (cri) g
c 21,6
21,5
46787
21,6
fr0000130692
12/09/18 0,3 23.501.104
21,28
cHristian Dior (cDi)
a 354,8
357
eX D oP 08/06/17
12946
358,7
fr0000130403
17/04/18 3,4 180.507.516
353,3
cie Du camBoDGe (cbDG)
a
/170918
fr0010557264
aBc arBitraGe (abca) g
fr0000079659
A : indicateur acompte, solde ou total du dividende. BPA : bénfice par action. PER : price earning ratio. les plus hauts et plus bas ajustés sont sur l’année
civile. les valeurs classées par ordre alphabétique sont regroupées en trois classes de capitalisation signalées par les lettres a pour les capitalisations
supérieures à 1 milliard d’euros, B pour les capitalisations comprises entre 1 milliard d’euros et 150 millions d’euros et c pour les capitalisations inférieures
à 150 millions d’euros. L : valeurs de l’indice cacnext20. R : valeurs de l’indice caclarge60. ! : valeurs de l’indice cacmid60. g : valeurs de l’indice
cacsmall. les bénéfices par action : source facset Jcf estimates. mise en ligne intégrale des informations réglementées sur www.lesechos-comfi.fr
07/06/18 180 559.735
- 0,15
- 9,47
- 49,08
- 0,43
- 2,25
+ 17,03
+ 0,71
+ 6,5
- 43,19
+ 4,73
+ 1,64
- 22,5
- 2,62
-25,73
- 16,62
+ 1,09
+ 3,21
+ 6,63
- 1,08
- 3,62
+ 31,71
+ 1,23
+ 2,87
- 32,87
+ 0,49
- 6,06
+ 36,02
+ 1,18
- 3,81
- 36,54
- 0,3
+ 3,13
+ 21,32
+ 0,53
- 3,41
+ 14,76
- 0,63
+ 7,06
+ 29,45
- 1,21
+ 8,18
+ 0,36
- 1,64
+ 0,64
+ 11,42
- 2,3
-21,2
- 48,7
- 1,96
- 6,83
- 35,62
+ 0,91
+ 7,85
- 8,41
- 1,09
+ 7,09
+ 5,92
- 0,94
-10,31
- 7,97
+ 0,98
+ 2,85
+ 8,65
+ 0,29
- 3,93
- 18,45
- 51,15
11,15
4,05
+ 10,51
7,48
6,27
- 18,31
9,87
6,48
- 27,91
0,87
0,562
- 9,46
9,08
6,21
+ 16,52
21,3
13,28
+ 15,84
202,6
156
- 33,56
14,51
6,646
+ 33,91
70,8
46,2
- 36,37
36,8
19,34
+ 27,76
16,93
12,54
- 13,4
36,1
27,3
+ 13,94
41,52
32,79
- 5,91
218,5
178,2
+ 25,05
92,8
69,5
- 42,33
13,681
7,11
- 15,25
4,4
2,9
- 9,38
77,66
57,74
- 7,48
16,4
12,1
- 2,31
1,576
0,635
+ 6,7
112,9
94,82
- 18,69
17,88
13,16
- 2,24
+ 6,75 33,05
- 9,44 25,1
- 1,65 + 7,78
-14,16
0,948
+ 7,78
0,367
+ 0,12 + 17,49
+ 7,54 43,3
+ 23,67 33,55
- 8,94
+ 9,19
9,3
- 1,38
6,94
- 5,16 - 12,38
-20
0,477
+ 8,24
0,172
- 1,15 - 24,56
- 7,92 23,1
- 22,9
17,1
+ 0,69 - 27,3
+ 4,17
23,2
+ 3,57 12,38
- 1,21 - 15,34
- 0,13 99,05
- 23,05 73,05
- 1,21 - 29,15
- 8,35 16,2
- 2,59
9,5
- 1,86 - 1,06
+ 0,82 82,6
+ 4,68 59
+ 1,02 - 20,77
-13,43 78,5
- 23,68 56,1
- 0,83 - 20,76
-11,76
4,798
- 15,46
3,552
- 0,18 - 37,49
- 3,16 47,8
- 20,38 27,5
- 0,44 - 0,7
+ 1,66 24,28
+ 5,67 20,39
- 0,39 + 0,39
- 3,04 1420
- 3,41 1255
- 0,91 - 6,1
- 5,22 25,35
- 13,16
21,8
+ 3,01 - 24,17
+24,52 53,48
- 23,52 25,37
- 0,82 + 0,33
+ 8,38
3,611
+198,18
2,697
+ 2,82 + 57,61
+ 4,42
4,1
+ 25,04
1,295
- 1,47 - 15,05
- 7,96 28,64
- 13,41
21,28
+ 0,65 + 17,22
- 3,25 383,8
+ 33,83 291,6
- 10,36
- 3,03 7550
- 8,57 6400
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Date Détach. coupon / Div
claranoVa (cla) g
c 0,97
1369831
393.613.788
a 19,4
477531
fr0000120222
03/05/18 0,84 686.618.477
coFace (cofa) g
a 7,77
101947
fr0010667147
24/05/18 0,34 157.248.232
colas (re)
a 173
510
fr0000121634
30/04/18 8,2 32.654.499
Dassault aV. (am) !
a 1585
3782
fr0000121725
01/06/18 15,3 8.348.703
Dassault sYstèmes (DsY) LR a 132,55
244907
fr0000130650
29/05/18 0,58 261.541.129
DBV tecHnoloGies (Dbv) !
B 40,84
47036
fr0010417345
30.006.352
DericHeBourG (DbG) g
B 4,472
609410
fr0000053381
13/02/18 0,14 163.878.780
DeVoteam (Dvt) g
c 115,8
6635
fr0000073793
14/06/18 0,9 8.332.407
Dir. enerGie (Dir)
42,02
10167
fr0004191674
01/06/18 0,35 44.832.479
DnXcorP (DnX) g
c 6,16
215
fr0010436584
10/07/18 0,6 2.834.575
eDenreD (eDen) !
a 33,26
666653
fr0010908533
14/05/18 0,85 239.266.350
eDF (eDf) LR
a 14,94
eX-Ds 7/03/17
2057506
fr0010242511
25/05/18 0,31 3.010.267.676
eiFFaGe (fGr) LR
a 97,78
351248
fr0000130452
22/05/18 2 98.000.000
eKinoPs (eKi) g
3,34
20708
fr0011466069
21.529.161
elior (elior) !
a 12,65
295826
fr0011950732
16/03/18 0,42 172.289.164
elis (elis) !
a 19,96
292842
fr0012435121
29/05/18 0,37 219.872.942
eos imaGinG (eosi)
c 4,03
10613
fr0011191766
22.641.483
eramet (era) !g
a 83,65
188418
fr0000131757
29/05/18 2,3 26.633.660
erYtecH PHarma (erYp) g
B 8,98
52922
fr0011471135
17.940.035
esi GrouP (esi) g
c 42,25
452
fr0004110310
5.955.072
eurazeo (rf) !
a 66,45
129436
fr0000121121
30/04/18 1,25 78.030.886
euro ressources (eur)
c 3,1
15
fr0000054678
12/06/18 0,15 62.491.281
euroFins scientiFic (erf) !
a 479,6
22406
fr0000038259
28/06/18 2,04 17.643.914
euroPcar GrouPe (eucar) !
a 8,16
283769
fr0012789949
29/05/18 0,15 161.030.883
eurotunnel (GrouPe) (Get) LR a 10,89
913555
fr0010533075
22/05/18 0,3 550.000.000
eutelsat com. (etl) L!
a 20,73
418656
fr0010221234
21/11/17 1,21 232.774.635
eXel inDustries (eXe) g
B 93,8
352
fr0004527638
14/02/18 1,58 6.787.900
Faurecia (eo) !
a 51
803681
fr0000121147
01/06/18 1,1 138.035.801
FFP (ffp) g
a 117,2
11480
fr0000064784
22/05/18 2 25.072.589
FiGeac aero (fGa) g
B 14,74
2334
fr0011665280
31.839.473
Fin. oDet (oDet)
a 806
59
fr0000062234
07/06/18 1 6.585.990
Fnac DartY (fnac)
a 68,8
24077
fr0011476928
26.792.938
coViVio Hotels (covh)
a 26
1792
fr0000060303
11/04/18 1,55 118.057.886
Foncière Des réGions (fDr) ! a 91
158316
fr0000064578
15/05/18 4,5 75.278.579
Foncière lYonnaise (flY)
a 60
292
fr0000033409
30/04/18 2,3 46.528.974
FromaGeries Bel (fbel)
a 380
27
fr0000121857
18/05/18 7 6.872.335
Futuren (ftrn) g
c 1,13
n/P reGr.
6743
fr0011284991
277.776.587
Geci international (Gecp) g
c 0,159
1223504
fr0000079634
01/10/01 0,1 149.898.521
Gecina (Gfc) !
a 147
113031
fr0010040865
12/06/18 2,65 76.162.901
Gemalto (Gto) L
a 50,18
258560
nl0000400653
22/05/17 0,43 90.785.956
GenFit (Gnft) !
B 23,76
57387
fr0004163111
31.166.437
GensiGHt (siGht)
c 2,1
56450
fr0013183985
24.766.723
Genticel (Gtcl) g
1,5
125901
fr0011790542
77.986.459
fr0004026714
cnP assurances (cnp) !R
2,88
1,9
1,06
1,13
1,4
3,33
1,77
0,89
1,15
3,33
3,91
1,99
2,12
3,42
0,59
1,91
1,16
1,72
4,45
1,02
0,46
2,7
0,56
1,63
2,48
1,26
4,07
1,4
0,95
2,81
ouv
vol.
nb titres
clot
% Veil % an
bpa
+ haut % mois + haut an per
+ bas % 52 s. + bas an rDt
0,978
0,988
0,969
19,61
19,8
19,35
7,82
7,89
7,77
173,8
174,8
173
1597
1603
1584
129,9
132,6
129,9
41,18
41,36
40,32
4,584
4,596
4,466
113
115,8
112,4
42
42,18
42
6,1
6,16
6,1
32,74
33,67
32,74
14,855
15,005
14,69
95,86
97,8
95,62
3,365
3,44
3,3
12,58
12,74
12,39
20
20,18
19,96
4,06
4,09
4,03
86
87,45
80,3
8,55
9
8,52
42
42,5
42
67
67,3
66,4
3,11
3,11
3,1
479
480,2
476
8,36
8,39
8,16
10,855
10,915
10,81
20,48
20,73
20,37
95,4
95,4
93,8
53,64
53,86
50,72
118
118,8
117
14,76
14,88
14,72
798
806
796
69,1
69,6
68,2
26
26,2
25,9
91,7
91,85
90,7
60
60
59,6
380
380
380
1,14
1,14
1,13
0,155
0,159
0,15
144,8
147,4
144,8
50,1
50,26
50,1
23,54
23,88
23,46
2,01
2,1
2,01
1,49
1,53
1,46
+ 0,88 + 99,59
+18,55
1,223
+100,82
0,491
+ 1,71 + 1,84
- 1,9
21,62
- 0,28 18,41
+ 0,51 - 12,27
- 1,26 10,76
- 7,02
7,5
+ 0,46 - 4,24
+ 2,6 192
- 5,54 167,4
+ 0,76 + 23,04
+ 4,72 1729
+ 21,54 1267
- 1,59 + 46,63
- 1,7
141
+ 52,32 87,52
+ 0,83 - 1,71
+27,89 47,38
- 42,77 28,54
+ 2,23 - 49,69
- 4,14
9,18
- 48,64
4,44
- 2,25 + 50,97
+ 5,41 119
+ 45,88 72,5
+ 6,36
- 0,05 42,8
- 21,66 28,3
- 1,29 - 2,4
- 6,15
10
- 0,33
5,8
- 1,68 + 35,4
- 5,78 35,95
+ 41,12 23,74
- 0,47 + 42,56
+11,11
15,105
+ 42,56
9,832
- 2,04 + 4,95
+ 1,65 101,7
+ 8,16 87
+ 1,2 - 28,1
+ 7,85
5,49
- 34,02
3,1
- 0,63 - 26,97
- 9,95 19,71
- 45,47
11,59
- 13,1
+ 4,22 23,94
- 8,51
17,94
+ 1,5 - 15,06
+16,17
5,92
- 5,58
3,49
+ 3,68 - 13,16
+19,86 167,2
+ 52,13 66,75
- 4,74 - 53,78
- 6,15
19,57
- 63,74
8,52
- 0,47 - 9,68
+ 3,45 48
- 17,52 34,8
+ 0,9 - 8,64
+ 2,84 82,286
- 5,33 63,5
- 0,64 - 11,14
- 3,12
3,61
- 15,49
2,95
+ 0,63 - 5,63
+ 7,3 545,5
- 9,87 382,2
+ 2,51 - 18,44
11,78
- 35,79
7,17
- 0,37 + 1,26
- 0,73 12,49
+ 6,32 10,11
- 1,02 + 6,14
+ 0,89 21,64
- 16
15,275
+ 1,92 - 17,76
- 9,57 125,5
- 10,62 87,8
+ 5,22 - 17,64
+ 0,98 76,98
- 5,43 50
+ 0,68 + 17,65
+ 5,17 118,8
+ 21,4
94,5
+ 0,41 - 21,86
+ 7,42 19,5
- 24,23 13,14
- 0,99 - 19,06
- 7,42 1090
- 14,93 786
- 0,07 - 31,38
- 7,68 106,6
- 12,31 67,7
- 9,15
- 1,52 29,9
- 6,27 25,3
+ 0,83 - 2,94
+ 2,46 97,3
+ 10,28 84,6
+ 1,35 + 9,87
+ 2,39 63,4
+ 7,72 54,4
- 22,45
-14,8 565
- 28,97 378
+ 0,89 + 0,88
+ 0,88
1,14
+ 0,88
1,125
- 2,21 + 72,22
-12,43
0,32
- 3,13
0,09
- 1,83 - 5,91
- 1,03 161,9
+ 8,75 137,3
- 0,08 + 1,21
+ 0,6
50,38
+ 23,92 49,1
- 0,93 - 1,59
+ 0,68 28,28
- 6,77 22
- 4,29 - 67,48
- 4,74
7,68
- 59,06
2,01
- 1,97 - 10,24
- 8,59
2,08
- 8,59
1,41
4,28
4,35
4,72
0,96
0,45
3,05
0,8
0,83
22,95
1,89
1,01
2,09
3,34
1,85
2,67
1,87
4,82
0,5
1,82
2,76
5,91
1,66
2,05
1,7
0,13
1,84
4,21
11,89
Valeurs françaIses
Valeurs mnémo / info /
ouv
clot
ost
vol.
+ haut
isin / Devise / Date Détach. / Div nb titres
+ bas
Gl eVents (Glo) g
B 23,05
23
10241
23,15
fr0000066672
13/06/18 0,65 23.986.230
22,8
GrouPe crit (cen) g
B 75,7
75,5
3599
76
fr0000036675
27/06/18 4,4 11.250.000
74,3
GrouPe Flo (flo) g
c 0,265
0,265
eX D s 13/06/17
24392
0,265
fr0004076891
08/07/14 0,06 765.157.113
0,264
GrouPe GorGé (Goe) g
B 13,7
13,66
2091
13,72
fr0000062671
19/06/18 0,32 13.502.843
13,54
GrouPe lDlc (lDl) g
c 15,4
15,4
nom.
5364
15,5
fr0000075442
06/10/16 0,5 6.322.106
15,36
GrouPe PartoucHe (parp)
24,4
24,4
reGr.
2327
24,4
11/09/17 0,31 9.627.034
24
fr0012612646
Gtt (Gtt) !g
a 64
64,55
110417
66,65
fr0011726835
29/05/18 1,33 37.028.800
62
Haulotte GrouP (piG)
B 12,22
11,96
64788
12,22
fr0000066755
10/07/18 0,22 31.371.274
11,9
HiGH co (hco) g
c 5,54
5,44
22792
5,54
fr0000054231
01/06/18 0,14 22.421.332
5,35
HuBWoo (hbW) g
c 0,171
0,171
2481
0,171
fr0004052561
136.345.527
0,171
icaDe (icaD) !
a 82,4
81,1
108346
82,55
fr0000035081
02/05/18 4,3 74.531.428
80,55
iD loGistic (iDl) g
B 154,8
154,6
1322
155
fr0010929125
5.628.475
154,4
iliaD (ilD) !
a 115,95
115,65
207963
116,35
fr0004035913
20/06/18 0,68 58.975.840
113,35
imerYs (nK) !
a 60,65
60,6
91184
60,75
fr0000120859
11/05/18 2,08 79.604.285
60,3
inGenico GrouP (inG) LR
a 63,94
63,2
456262
64,1
fr0000125346
23/05/18 1,6 63.144.527
62,5
innate PHarma (iph) g
B 4,61
4,62
31627
4,638
fr0010331421
57.600.100
4,59
insiDe secure (insD)
c 2,625
2,68
17405
2,69
fr0010291245
44.119.162
2,615
inter ParFums (itp) g
B 41,5
42,1
13405
42,15
fr0004024222
09/05/18 0,67 42.965.628
41,35
iPsen (ipn) !
a 146,2
145
107930
147,3
fr0010259150
04/06/18 1 83.794.128
144,55
iPsos (ips) !
a 25,8
25,98
17995
26
fr0000073298
02/07/18 0,87 44.436.235
25,8
JacQuet metal serVice (JcQ) g B 21,65
21,5
17746
21,65
fr0000033904
04/07/18 0,7 24.028.438
21,4
JcDecauX (Dec) !
a 29,78
29,54
87623
29,78
fr0000077919
22/05/18 0,56 212.757.582
29,22
KauFman & BroaD (Kof)
B 44,7
44,96
12244
45
fr0004007813
09/05/18 2,1 21.864.074
44,7
KlePierre (li) LR
a 30,67
30,58
883767
30,85
fr0000121964
26/04/18 1,96 314.356.063
30,33
Korian (Kori)
a 31,86
32,12
152856
32,6
fr0010386334
21/06/18 0,6 81.976.425
31,8
laFarGeHolcim (lhn) L
a 39,49
39,74
196370
39,99
ch0012214059
chf 11/05/18 2 606.909.080
39,49
laGarDère (mmb) !
a 26,62
26,61
345929
26,72
fr0000130213
07/05/18 1,3 131.133.286
26,57
latecoere (lat) g
c 4,05
4
139512
4,05
fr0000032278
29/06/07 0,75 94.744.952
3,985
le Bélier (beli) g
c 46
44,8
2124
46,25
fr0000072399
29/05/18 1,18 6.582.120
44,8
lna santé (lna) g
B 56,6
56,2
3159
56,7
fr0004170017
06/07/18 0,32 9.705.937
56
lectra (lss)
22,45
B 21,9
9455
22,45
fr0000065484
02/05/18 0,38 31.577.881
21,9
lineData sVices (lin) g
B 36,5
36,75
399
36,85
fr0004156297
05/07/18 1,35 7.293.356
36,35
lisi (fii) g
a 32,05
31,95
18196
32,5
fr0000050353
02/05/18 0,48 54.114.317
31,95
lumiBirD (lbirD) g
c 13,7
14,7
30158
14,78
fr0000038242
15.884.557
13,64
m6-métroPole tV (mmt) !
a 17,66
17,85
87876
17,9
fr0000053225
16/05/18 0,95 126.414.248
17,66
maisons Du monDe (mDm)
B 24,12
24,58
75720
24,76
18/06/18 0,44 45.241.894
fr0013153541
24,12
maisons France conF. (mfc) g B 44,2
43,2
1495
44,2
fr0004159473
05/06/18 1,7 6.937.593
43,2
manitou (mtu) g
B 31,75
32,05
12096
32,15
fr0000038606
18/06/18 0,62 39.617.974
31,5
marie BrizarD W & s (mbWs)
B 5,09
5,1
10734
5,15
fr0000060873
27/09/07 0,5 28.336.515
5,07
mauna Kea (mKea)
c 3,145
3,18
73703
3,185
fr0010609263
23.147.338
3,09
mercialYs (merY) g
a 14,02
14,01
161427
14,19
fr0010241638
30/04/18 0,68 92.049.169
13,95
mersen (mrn) g
B 31,1
31,4
15349
31,65
fr0000039620
03/07/18 0,75 20.635.491
31,1
metaBolic eXPlorer (meteX) g c 2,04
2,055
40537
2,06
fr0004177046
23.261.500
2,02
nanoBiotiX (nano) g
B 17,5
17,43
85499
17,68
fr0011341205
19.633.373
17,21
natiXis (Kn) LR
a 5,98
6,032
5496342
6,032
fr0000120685
28/05/18 0,37 3.150.288.592
5,92
natureX (nrX) g
B
/120918
% Veil
% mois
% 52 s.
+ 0,88
- 2,95
- 14,59
- 0,26
+ 5,89
- 6,09
+ 0,38
- 1,12
+ 1,92
- 0,29
- 3,12
- 30,66
+ 0,65
-12
- 39,13
% an
bpa
+ haut an per
+ bas an rDt
- 6,12
27,9
22
2,83
+ 3,74
95
66,7
5,83
+ 1,92
0,34
0,23
- 12,83
19,04
13,24
- 22,96
22,2
15,18
- 27,79
- 6,15 36,5
1,27
- 24,85 23
- 5,35 + 28,84
+ 9,31 68,2
+ 45,19 47,06
2,06
- 1,48 - 25,85
+4
19,68
- 22,69 11,5
1,84
- 1,98 + 11,02
- 1,98
6
+ 7,72
4,3
2,57
+ 2,4 + 6,88
+ 0,59
0,204
+ 6,88
0,155
- 1,58 - 1,01
- 1,46 88,65
+ 7,67 76,25
- 0,13 + 14,35
+ 6,77 156,6
+ 8,64 120
- 1,83 - 42,1
- 8,43 214,4
- 48,54 102,2
0,59
- 0,17 - 22,84
- 2,96 87,8
- 22,01 58,55
3,42
+ 0,73 - 29
- 4,07 94,34
- 21,01 55,8
2,37
- 0,43 - 2,74
+ 1,32
6,995
- 55,62
4,41
+ 2,29 - 8,84
- 1,47
3,12
- 5,3
2,215
+ 1,57 + 34,04
+ 7,95 42,15
+ 37,62 30,727
1,59
- 0,65 + 45,63
+ 0,52 155,95
+ 27,98 99
0,69
+ 0,23 - 15,37
-10,35 34,5
- 6,11
25,8
3,35
- 21,82
-11,89 32,9
- 25,17 20,75
3,26
- 0,47 - 12,1
+ 8,92 36,9
- 4,09 25,46
1,9
+ 0,31 + 13,45
+ 2,6
47,26
+ 18,25 38,9
4,12
- 0,16 - 16,6
- 3,35 38,58
- 7,11
30,07
+ 0,38 + 9,08
+14,96 34
+ 15,81 22,84
1,87
+ 0,63 - 15,52
4
- 5,85 51,1
- 21,97 39,31
- 0,11 - 0,45
+ 6,7
27,17
- 2,95 21,99
4,89
- 0,62 - 29,95
+ 0,5
6
- 17,53
3,695
- 2,08 - 10,42
- 6,76 66,3
+ 5,39 42,5
2,63
- 0,88 - 4,58
60
- 2,12 50,5
0,42
+ 2,51 - 10,74
+ 0,67 26,3
- 11,65 17,82
1,69
+ 0,69 - 6,51
+ 2,37 39,45
- 0,73 30,25
3,67
- 0,31 - 20,32
+ 1,43 41,75
- 19,93 29
1,5
+ 5,76 +108,51
- 3,03 17,96
+124,09
6,8
+ 1,08 - 17,11
+2
24,34
- 8,2
16,65
5,32
+ 2,25 - 34,89
+ 2,42 38,58
- 33,33 23,54
1,79
- 1,6 - 27,92
- 6,7
63,9
- 30,88 40,1
3,94
+ 0,63 + 5,08
+ 1,1
37,95
+ 0,31 28,65
1,93
+ 0,99 - 59,46
-19,18
13
- 67,8
4,695
+ 1,11 - 32,91
+14,39
5,41
+ 17,78
2,48
- 0,14 - 24,04
- 6,22 18,75
- 17,2
13,29
+ 1,29 - 15,91
- 5,56 41,9
- 0,32 30,8
2,39
+ 0,74 - 9,87
+ 1,23
2,52
- 10,26
1,9
- 0,34 + 17,53
+17,37 18,87
- 4,55
8,295
+ 0,97 - 8,55
+ 4,11
7,45
- 6,32
5,682
6,13
+ 51,74
- 0,3 136,6
fr0000054694
03/07/14 0,1 9.568.951
+ 56,53 84,1
netGem (ntG) g
c 1,605
1,63 + 0,62 - 32,64
9964
1,645 -13,07
2,9
fr0004154060
16/05/18 0,1 29.664.667
1,6
- 33,47
1,6
30,68
neXans (neX) !
a 27,02
27,16
+ 0,63 - 46,86
235902
27,29
- 0,88 52,26
fr0000044448
22/05/18 0,7 43.991.168
26,95
- 44,79 23,56
2,58
neXitY (nXi) !
a 50,9
50,7
- 0,49 + 2,18
83192
51,2
- 3,15 56,6
fr0010112524
05/06/18 2,5 56.129.724
50,5
+ 6,58 45,28
4,93
nicoX (coX)
B 7,285
7,25
- 1,23 - 28,5
30366
7,305
- 9,03 10,95
fr0013018124
22.869.669
7,23
- 23,45
7,11
nrJ GrouP (nrG) g
B 8,6
8,54 + 0,47 - 6,36
5609
8,6
- 4,69
9,24
fr0000121691
05/06/18 0,15 78.107.621
8,5
- 21,65
7,6
1,76
oeneo (sbt) g
B 10,74
10,84
+ 1,31 + 5,76
17971
10,84
+ 9,49 10,94
fr0000052680
31/07/18 0,15 63.180.843
10,72
+ 11,52
9,5
1,29
onXeo (onXeo) g
B 1,1
1,08
- 0,92
59549
1,1
-10,67
2,49
fr0010095596
50.914.722
1,071 - 38,29
1,051
orPéa (orp) !
a 116,95
116,8
+ 0,13 + 18,82
89570
117,1
+ 4,24 125,2
fr0000184798
13/07/18 1,1 64.586.323
116,65
+ 12,96 87,5
0,94
Parrot (parro) g
B 4,59
4,74
+ 3,61 - 46,26
75232
4,74
+ 2,16
9,56
fr0004038263
30.174.671
4,5
- 56,91
4,04
PHarmaGest int. (pha)
58,2
59,2
+ 1,72 + 34,7
3104
59,8
- 6,03 65,8
fr0012882389
02/07/18 0,75 15.174.125
58
+ 21,41 44,05
1,1
Pierre & Vacances (vac) g
B 29,9
29,95
- 34,65
1101
29,95
+ 8,32 45,65
fr0000073041
19/03/12 0,7 9.804.565
29,5
- 33,94 26
PiXium Vision (piX) g
c 1,92
1,91
- 1,14 - 25,07
43784
1,92
+14,65
4,085
fr0011950641
20.813.963
1,866 - 62,67
1,6
Plastic omnium (pom) !
a 32,76
33,48 + 2,17 - 11,65
181521
33,61
- 2,56 42,21
fr0000124570
02/05/18 0,67 149.866.107
32,75
- 4,74 31,4
1,46
PlastiValoire (pvl)
B 13,32
13,5
+ 1,66 - 27,81
DiV 8 02/05/17
9544
13,58
- 6,12 20,45
fr0013252186
05/04/18 0,27 22.125.600
13,32
- 37,15
12,9
14,82
PsB inDust. (psb)
c 50,4
50
+ 0,2 + 12,38
482
50,8
53
fr0000060329
25/05/18 1,25 3.675.000
49,9
- 1,38 44,2
2,5
rallYe (ral)
a 10,75
11,32 + 4,91 - 23,67
299991
11,32
+15,45 16,32
fr0000060618
30/05/18 1 54.999.135
10,53
- 27,9
8,565
8,83
recYleX sa (rX)
c 6,6
7,24 + 12,42 - 44,44
279342
7,7
-10,51
15,35
fr0000120388
04/07/90 0,61 25.741.482
6,6
- 22,15
5,725
rémY cointreau (rco) !
a 113,6
113,5
- 0,53 - 1,73
56593
114,3
- 8,25 131,3
fr0000130395
31/07/18 1,65 50.223.800
113,1
+ 16,34 99,05
1,45
reXel (rXl) !
a 13
13,05 + 0,27 - 13,69
636678
13,09
- 2,47 15,58
fr0010451203
04/07/18 0,42 303.988.899
12,98
- 7,81
11,82
3,22
roBertet sa (cbe)
B
/140918
+ 33,33
c.i.P.
477
fr0000045601
28/06/18 5,2 143.582
+ 32,89 330
1,15
roBertet sa (cbr)
B
/121016
c.D.V. nom.
fr0000045619
rotHscHilD & co (roth)
a 33,7
33,8
+ 0,45 + 10,69
24529
33,9
+ 8,51 34,9
fr0000031684
22/05/18 0,68 77.462.512
33,55
+ 10,24 28,25
2,01
ruBis (rui)
a 49,26
48,76
- 0,45 - 17,33
DiV 2 28/07/17
161565
49,34
- 3,35 65,6
fr0013269123
08/06/18 1,5 96.811.004
48,22
- 6,28 43,12
3,08
sartorius steD. Bio. (Dim)
a 112,7
113,3
+ 0,71 + 87,93
DiV 6 10/05/16
49863
113,7
+ 8,63 113,7
fr0013154002
09/04/18 0,46 92.180.190
112,5
+ 79,16 59,75
0,37
saVencia (bh)
B 68,6
67,2
- 1,47 - 16,75
2079
68,6
- 9,92 90,8
fr0000120107
14/05/18 1,4 14.032.930
66,6
- 15,97 66,6
2,38
srD suite
Valeurs françaIses
Valeurs mnémo / info /
ouv
ost
vol.
isin / Devise / Date Détach. / Div nb titres
scor (scr) LR
a 38,68
396138
fr0010411983
30/04/18 1,65 191.807.715
seB (sK) !
a 150
83067
fr0000121709
21/05/18 2 50.169.049
seQuana (seQ)
c 0,402
112562
fr0011352590
65.183.351
ses-imaGotaG (sesl) g
B 28,65
4181
fr0010282822
25/06/12 0,5 14.376.762
sHoWroomPriVé (srp) g
B 5,68
44556
fr0013006558
32.804.103
B 81,7
siPH (siph) g
13
fr0000036857
14/06/18 0,79 5.060.790
soitec (soi) !
B 64,2
eX-Ds 13/05/16 reGr.1P20
79468
fr0013227113
30.311.510
solocal GPe (local) g
B 1,01
reGr.
888030
fr0012938884
582.684.440
somFY (so)
a 77,8
3144
fr0013199916
01/06/18 1,3 37.000.000
soPra steria GP (sop)
a 141
31674
fr0000050809
03/07/18 2,4 20.547.701
sPie (spie) !
a 16,77
276530
fr0012757854
29/05/18 0,4 150.000.000
sQli (sQi)
24,15
6490
fr0011289040
21/07/17 0,88 4.425.786
c 0,154
st DuPont (Dpt) g
38500
fr0000054199
16/09/14 0 524.279.556
steF (stf) g
B 90,2
1280
fr0000064271
04/05/18 2,45 13.165.649
stentYs (stnt) g
c 1,202
9673
fr0010949404
26.824.657
suez enVironnement (sev) LR a 12,38
1291377
fr0010613471
22/05/18 0,65 621.362.579
suPersonic im. (ssi) g
c 1,822
46875
fr0010526814
23.209.127
sWorD GrouP (sWp) g
B 37
3797
fr0004180578
03/05/18 1,02 9.544.965
sYnerGie (sDG) g
B 36,95
5569
fr0000032658
20/06/18 0,8 24.362.000
a 23,5
tarKett (tKtt) !
366655
fr0004188670
03/07/18 0,6 63.722.696
a 1,027
tecHnicolor (tch) !
1150746
fr0010918292
21/06/17 0,06 414.461.178
telePerFormance (rcf) !
a 168,6
101463
fr0000051807
25/04/18 1,85 57.780.000
terreis (ter)
B 42,8
201
fr0010407049
15/05/18 0,41 25.327.454
tF1 (tfi) !
a 9,67
438273
fr0000054900
30/04/18 0,35 209.895.340
tHales (ho) LR
a 122,6
193535
fr0000121329
30/05/18 1,3 213.079.909
tHermaDor GrouPe (thep)
B 55,4
1360
fr0013333432
9.109.752
tiKeHau caPital (tKo)
a 26,7
eX D s 03/07/17
15525
fr0013230612
30/05/18 1 70.888.284
c 7,94
touaX (toup) g
877
fr0000033003
30/12/14 0,5 7.011.547
transGène (tnG)
B 3,15
78829
fr0005175080
62.275.923
triGano (tri) g
B 127
125555
fr0005691656
11/01/18 1,3 19.336.269
uBisoFt entertainment (ubi) LRa 94,34
297331
fr0000054470
114.121.251
Vallourec (vK) !
a 4,79
5027721
fr0000120354
04/06/15 0,81 457.987.760
ValneVa (vla) g
B 3,805
56123
fr0004056851
78.773.618
Vicat (vct) !
a 51,3
17813
fr0000031775
20/04/18 1,5 44.900.000
a 57,5
Vilmorin & cie (rin) !
11353
fr0000052516
13/12/17 1,6 20.833.902
VirBac (virp) g
a 140
15799
fr0000031577
26/06/15 1,9 8.458.000
VranKen-PommerY m. (vrap)
B 24,7
1993
fr0000062796
06/07/18 0,8 8.937.085
WaVestone (Wave)
B 42
4150
fr0013357621
20.196.492
WenDel (mf) !
a 129,2
82616
fr0000121204
22/05/18 2,65 46.279.301
WorlDline (Wln) !
a 52,4
82733
fr0011981968
133.451.173
X-FaB silicon (Xfab)
a 7,27
42240
be0974310428
130.781.669
a 314
XPo loGistics (Xpo) g
751
fr0000052870
12/07/18 0,8 9.836.241
clot
+ haut
+ bas
39,05
39,21
38,6
145
150,6
144,7
0,41
0,416
0,402
28,3
28,75
27,9
5,63
5,68
5,51
83
83
81,7
65,8
66,3
64,2
1,004
1,012
1
78,2
79,4
77,8
140,9
142
140
16,9
17,05
16,73
24,05
24,15
23,9
0,155
0,155
0,154
90
90,2
89,8
1,192
1,204
1,192
12,325
12,43
12,275
1,836
1,836
1,806
36,6
37
36,5
36,1
37
36,1
22,54
23,5
21,22
1,029
1,031
1,016
167,4
170
167
42,6
42,8
42,6
9,575
9,8
9,395
122,55
123,1
122,2
55,2
55,4
54,8
25,8
26,8
25,6
7,9
7,96
7,9
3,23
3,245
3,135
115,9
127
115,9
92,5
94,38
92,5
4,89
4,92
4,781
3,84
3,885
3,775
51,5
51,85
51,3
59,8
60
57,2
141,4
144,8
139,4
24,5
24,7
24,5
42,05
42,1
41,7
129,3
129,8
129,2
52,5
52,8
52,2
7,3
7,35
7,27
318
318
314
% Veil
% mois
% 52 s.
+ 1,22
+ 9,45
+ 15,36
- 3,53
- 6,27
- 6,75
+ 1,49
- 9,29
- 61,32
- 2,58
% an
bpa
+ haut an per
+ bas an rDt
+ 16,41
39,21
30,84
4,23
- 6,12
175,9
142,7
1,19
- 40,58
0,9
0,389
- 5,22
30,95
- 3,45 23,6
- 0,35 - 11,2
- 9,92
11,7
- 69,91
5,51
+ 1,22 - 0,66
87,9
- 2,36 80,7
+ 2,33 + 10,68
+ 4,69 86,15
+ 29,73 54,6
- 0,4 + 20,96
- 1,57
1,297
- 2,71
0,832
+ 0,9 - 5,06
- 0,64 91
+ 0,9
73
7,8
+ 0,29 - 9,59
- 5,82 187,9
- 11,19 135,3
1,7
+ 0,96 - 22,14
+13,27 22,4
- 26,71
14,6
2,37
- 0,41 - 30,3
-12,55 39,22
- 46,32 23,9
+ 0,98 + 3,33
- 7,74
0,205
- 8,82
0,137
- 4,68
-10
115
- 7,41 89,8
2,72
- 1
- 22,21
+ 3,29
2,011
- 21,26
1,14
- 0,4 - 15,96
- 2,22 14,925
- 24,27 10,58
5,27
+ 0,77 - 2,34
-11,94
2,45
+ 5,52
1,508
- 1,08 + 8,16
+ 9,42 38,45
+ 12,24 32,5
3,28
- 2,43 - 17,74
- 5,5
54,5
- 16,44 31,55
2,22
- 6,16 - 35,56
- 5,61 37,34
- 38,54 21,22
2,66
+ 0,88 - 64,15
-10,05
3,328
- 65,61
0,995
- 0,83 + 40,14
+ 3,65 171,7
+ 34,57 111
1,11
- 0,47 - 0,47
+ 1,43 48,2
+ 0,35 39,2
+ 1,43 - 22,06
+ 9,81
12,89
- 19,91
8,03
3,66
+ 36,35
+ 6,43 124,45
+ 29,74 84,3
1,06
- 0,36 - 2,73
- 1,43 66,5
+ 12,99 54
- 3,37 + 17,54
- 7,86 29,3
+ 16,48 21,4
3,88
- 0,75 - 32,42
- 0,75 12,4
- 41,7
7,64
- 0,16 + 14,13
+ 8,03
3,46
- 2,12
2,715
- 8,96 - 21,32
- 3,66 180
- 4,37 112,3
1,12
- 2,14 + 44,22
+ 5,11 107,9
+ 52,36 61,6
+ 2,99 - 2,88
+ 3,82
6,078
+ 0,47
4,152
+ 0,26 + 38,63
- 4,71
4,19
+ 33,33
2,78
+ 0,2 - 21,72
+ 0,49 70,9
- 15,09 50,7
2,91
+ 4,36 - 32,31
+ 2,57 91,9
- 21,54 55,5
2,68
- 1,4 + 14,49
+ 8,6 146,8
+ 10,47 103
- 0,81 + 3,81
+ 1,24 24,7
+ 4,08 22,3
3,27
+ 0,12 + 0,24
+ 0,12 42,75
+ 0,12 40,8
- 10,46
+ 4,61 152,6
- 4,29 111,7
2,05
+ 29,09
+ 4,17 55,15
+ 47,68 39,74
- 0,27 - 23,98
- 6,17
11
- 0,68
7,07
+ 3,25 + 23,5
+6
322
+ 41,9 242
0,25
Autres Valeurs de la Zone euro
Gemalto (Gto) L
nl0000400653
noKia (noKia) R
fi0009000681
ses (sesG) LR
lu0088087324
a 50,18
258560
22/05/17 0,43 90.785.956
a 4,847
1387014
31/05/18 0,13 5.839.404.303
16,965
918857
23/04/18 0,68 359.506.172
50,1
- 0,08 + 1,21
50,26
+ 0,6
50,38
50,1
+ 23,92 49,1
4,685 - 2,78 + 20,31
4,847
+ 1,96
5,386
4,595 - 10,33
3,845
16,78
- 1,03 + 28,98
17,055
- 4,14
18,31
16,545 - 8,28 10,55
4,21
11,89
0,3
15,82
4,06
4,77
VALeurs Zone InternatIonale
General electric (Gne)
10,8
6767
usD 14/09/18 0,08 8.691.081.000
7,389
8146
Gb0005405286
usD 16/08/18 0,1 19.906.723.136
laFarGeHolcim ltD (lhn) L
a 39,49
196370
ch0012214059
chf 11/05/18 2 606.909.080
scHlumBerGer (slb)
a 52,8
2695
an8068571086
usD 04/09/18 0,5 1.434.212.164
stallerGenes Greer (staGr) a 29,85
2128
Gb00bZ21rf93
19.738.742
us3696041033
HsBc (hsb)
11,08
11,08
10,74
7,397
7,52
7,38
39,74
39,99
39,49
52,6
52,8
52
29,85
29,85
29,55
+ 2,59
+ 3,75
- 45,15
+ 0,63
- 5,35
- 9,68
+ 0,63
- 5,85
- 21,97
+ 0,77
- 3,66
- 7,33
+ 0,85
+11,17
- 24,64
- 24,57
16,12
10,32
- 13,38
8,996
7,281
- 15,52
51,1
39,31
- 5,84
65,4
51
- 22,49
41,7
22,6
1,29
52,19
4
3,45
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
30 // FINANCE & MARCHES
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos
euronext//taux&changes//matières premières
EuronExT hors srd
isin
fr0013341781
fr0000076887
fr0013185857
fr0000076861
be0974269012
fr0000062978
fr0012821890
fr0004152874
fr0013296746
fr0000053043
fr0000036105
fr0000044612
fr0000062804
fr0000053837
fr0000039216
fr0011051598
fr0013258589
fr0010481960
fr0012185536
fr0000076952
fr0011992700
fr0004042083
fr0000061780
fr0013183589
fr0011800218
fr0000064123
mc0000031187
fr0013258399
fr0000062788
fr0000035370
fr0000062150
fr0011592104
fr0004548873
fr0000074254
fr0000078958
fr0010151589
fr0012969095
fr0000064156
fr0000072894
fr0000064446
fr0010193979
fr0000078339
fr0000053506
fr0010309096
fr0012633360
fr0012616852
fr0000037475
fr0000060907
fr0000054322
fr0000060824
fr0000053399
fr0013335742
fr0004031763
nl0010489522
fr0000065393
fr0000044323
fr0000185506
fr0010483768
fr0000045213
fr0010461053
fr0000045239
fr0000045551
fr0000185514
fr0000044364
fr0000045528
fr0000045346
fr0000045544
fr0000045304
fr0000050395
fr0007317813
fr0011026749
fr0000036774
fr0010879056
fr0013283108
fr0000035784
fr0012202497
fr0000065260
fr0000052839
fr0010099515
fr0000072373
fr0000031023
fr0012650166
fr0004030708
fr0000120669
fr0000061475
fr0000075343
fr0010490920
fr0000064164
fr0000037343
fr0000039026
fr0000062341
fr0000062507
fr0000038184
fr0000063034
fr0011271600
fr0000062101
fr0000061418
fr0000060535
fr0000076986
fr0000035123
fr0000074759
fr0000065930
fr0000064362
fr0000038499
fr0010341032
fr0011277391
fr0000063265
fr0000053944
fr0013030152
fr0010588079
fr0000031973
fr0000030611
fr0000034894
fr0000053035
fr0010501692
fr0011799907
fr0000061459
fr0004038099
fr0000065971
fr0000124232
fr0004010338
fr0004050300
fr0010214064
fr0004155000
fr0000032526
fr0000066722
fr0004035061
fr0000038531
fr0012821916
fr0000065278
fr0000051393
fr0000030827
fr0000033243
fr0000036980
fr0000066219
fr0000071797
fr0000064297
fr0000060451
fr0000064958
fr0013233012
fr0000072597
fr0004026151
fr0000073843
fr0012872141
fr0004029411
fr0000039638
fr0000066607
fr0000035263
fr0004027068
fr0006864484
fr0000075673
fr0000121295
fr0004165801
fr0004023208
fr0000033599
fr0000121352
fr0000030074
fr0000032302
fr0000051070
fr0011742329
actions
françaises
valeur
ouv
+ht +bs
clôt écart vol
2crsi
c 11
11
10,8
10,8 - 1,37
2879
a.s.t. groupeg
c 10,26 10,48 10,2
10,26 - 1,35
4991
abeo
c 35,5
35,5
35,2
35,2 - 0,85
121
acteosg
c 2,37
2,37
2,33
2,33 - 1,27
3745
ad capital
0,092
adl partnerg
c 14,3
14,3
14,25
14,25 - 0,35
405
adux (ex:hi media) c 3,61
3,62
3,6
3,62 + 0,28
614
advenisg
c 1,865 1,865 1,865
1,865+ 0,27
1
advicenne
c 12,65 12,65
12,55
12,6 - 0,4
330
advini
c 32,6
32,6
32,6
32,6
56
affine reg
c 15,88 15,96
15,88
15,96 + 0,38
818
afone part.
c
10,1 + 0,98
alpha mos
c 0,41
0,449 0,4
0,449+ 6,91
11758
altamirg
b 14,98 15,02 14,9
14,9 - 0,53
4550
altareit
b
510
amoebag
c 4,48 4,48
4,265
4,445- 0,78
34235
antalis
b 1,382 1,392
1,366
1,38
9901
argang
b 46,1
46,4
45,5
45,5 - 1,09
1525
artea
c
10,8
artois
a
6050
ateme
c 13,8
13,8
13,6
13,66 - 0,87
5930
au femining
b 39,35 39,5
39,35
39,36 + 0,03
1635
augros cp
c
8,4
aures tech.
c 41,55 41,55 40,8
40,95 - 1,8
934
awoxg
1,77
1,77
1,6
1,75 - 12,5 265530
baccarat
b 218
220
218
220
13
bains monaco
b 52,8 53
52,8
53
+ 0,38
262
balyo
c 2,8
2,815
2,685
2,7 - 3,57
49293
barbara bui
c
7
bastide
c 40,6 40,85 40,2
40,5 - 0,37
2578
bleecker
c
110
blue solutionsg
16,35 16,35
16,3
16,3
925
bourbon!g
a 4,4
4,495 4,395
4,49 + 2,98
50341
bourse direct
c 1,49
1,51
1,45
1,51 + 1,34
1203
business et dec.g
c
7,73 - 0,13
cafom
c 8,6
8,65
8
8,3 - 3,49
2073
capelli
44,6 44,6
42,2
43,9 - 1,57
1158
carp.de partic.
c
45,6
castg
c 3,75
3,8
3,72
3,8 + 1,33
2888
catering inter.g
b 15,55 15,6
15,45
15,5 - 0,32
1064
cbo territoriag
c 3,86 3,9
3,84
3,84 - 1,29
25727
cca intern.
c
4,99
cegedimg
b 29,5
29,8
29,1
29,6 - 0,67
4386
cegerealg
b 36,8
37,2
36,8
37 + 0,54
203
cellnovog
c 2,94 2,94
2,8
2,885 - 1,87
44901
cerenisg
b 1,898 1,9
1,872
1,888+ 0,96
20122
cfi
c 1,6
1,6
1,6
1,6 + 8,11
10
chausseria sa
c
0,001
cibox inter.g
c 0,189 0,192
0,184
0,19 - 1,04 481399
clayeuxg
c 0,274 0,274 0,274
0,274+ 9,6
16999
cnimg
b 101
101
100
100
- 0,99
33
cogelec
c 11,51 11,51
11,51
11,51
1
coherisg
c 2,07 2,07
2,05
2,05 - 0,49
476
constellium
11
courtois
c144
144
144
144
1
cr alpes prov.
c 110
110,02 107,9
107,9 - 1,93
358
cr atl. vendée
c 128
128
128
128
48
cr brie picard.
b 23,9
23,91
23,745 23,81 - 0,38
5659
cr ille vilaine
c 98,01 98,01
97,77
97,77 - 0,24
27
cr languedoc
c 72,81 72,81
72,81
72,81 - 0,01
56
cr loire hte-loire c 85,18 85,6
85,18
85,6 + 0,49
81
cr morbihan
c 79,12 80,68 78,36
80,68 + 1,41
56
cr nord france
b 21,25 21,3
20,95
21
- 1,18
2968
cr norm. seine
c 127,1 127,1
127,1
127,1
1
cr paris idf
b 90,1
90,2
90,05
90,05 - 0,14
500
cr rhône-alpes
c 195,8 196
195,4
196 + 0,1
94
cr toulouse
c 111,3 111,3
110,8
110,8 - 0,2
171
cr tour. poitou
c102,8 103
102,8
103 + 0,2
43
crosswood
c
4,06
cs-com. et syst.g
c 6,16
6,2
6,08
6,2 - 0,32
15866
daletg
c 14,4
14,4
14,4
14,4
121
dane-elec memoryg c
0,56
deinove
2,375 2,385 2,33
2,375
17092
delta plus group b 50
50
49,6
49,6 - 0,4
279
digigram
c
0,785
dms
c 1,11
1,11
1,095
1,11 + 0,45
6725
docks pétroles a c
535
dom securityg
c
56,2 + 3,51
ecag
c 14,9
15,2
14,9
15,2 + 2,01
998
egideg
c 2,07 2,12
2,07
2,12 + 0,47
3595
elect. strasbourg b 112,5 113,5
112
113,5 + 1,34
83
electro powerg
c 11,25 11,4
11,2
11,2
1570
encres dubuitg
c 5,52
5,6
5,52
5,6 + 1,45
58
essog
b 42,15 43,15
41,9
42,9 + 1,78
3725
eurasia fonc inv
c
0,25
euromedis groupeg c 6,85 6,85
6,85
6,85
1
europacorpg
c 1,61
1,64
1,575
1,64 + 1,86
42594
exacompta clairef. c 122
122
122
122
- 0,81
214
expl. prod. chim.
c
860
expl. prod. chim.
c
855
f.i.e.b.m.
c
5,8
f.i.e.b.m.
c
118
f.i.p.p.
c 0,333 0,333 0,333
0,333+ 1,84
203
fauvet-girel g
c
32,2
fermentalgg
3,3
3,7
3,265
3,425+ 12,48 369875
fermière cannes
b
1590
fiducial office
c 28
28
28
28
1
fiducial re
b 192
192
192
192
1
fin. moncey
a5700 5700 5700
5700
- 0,87
2
finatis
b 44,2 44,2
44,2
44,2 - 0,45
1
fleury michon
b 55,6
55,6
55
55
- 1,08
326
foncière 7 inv.
c 1,82
1,82
1,82
1,82 - 4,21
245
foncière atland
c 116
116
116
116 + 0,87
1
foncière euris
b 29,6
29,6
29,6
29,6
1322
foncière inea
b 39,9 39,9
39,9
39,9
10
foncière paris nord c 0,04 0,04
0,04
0,04 + 1,52
2554
foncière r-paris
c
34,97
foncière volta
c
4,1
française energie c 13,75 13,75
13,75
13,75
594
frey
b 28,4 28,4
28,4
28,4
10
fsdv
c 45
45
45
45 + 3,69
1
galimmo
c 24,2 24,2
24,2
24,2
1
gaumont
b 135,5 135,5
135,5
135,5 - 0,73
105
gea
c 96,2 96,2
96,2
96,2 + 0,21
1
generixg
c 3,39 3,39
3,33
3,36 - 1,18
1907
genomic visiong
0,898 0,914 0,87
0,899- 0,77 224309
gérard perrier
c 55,8 56
55,4
55,4 - 0,36
295
gfi informatiqueg b 8,1
8,12
8,08
8,12 + 0,5
2051
graines voltZ
c 39,6
39,6
39,6
39,6 - 2,94
25
groupe ird
c 26,2 26,2
26,2
26,2
1
groupe jaj
c
1,8
groupe openg
c 26,9 26,95 26,2
26,25 - 1,13
8761
groupe piZZorno
c 18,95 19
18,95
18,95 + 0,27
58
groupe sfpig
c 3,01
3,02
3,01
3,01
1177
guerbetg
b 58,5 59,3
58,5
59,3 + 0,85
2027
guillemot corp.g
c 4,66 4,73
4,66
4,66
4257
guy degrenne
c 0,198 0,198 0,198
0,198
1
hf companyg
c 7,02
7,02
6,96
7,02
488
hipay group
c 13,4
13,6
13,4
13,55 + 1,5
464
hopscotch groupeg c 7,42
7,42
7,4
7,4 - 0,27
106
idi
b 43
43,4
43
43,2 + 0,7
2238
ige + xaog
c 136
136
136
136
3073
immo. dassault
b 53,4 53,8
53
53,2
399
immo. hôtelière
c
1,04
ind. fin. ent.
c 67,5
67,5
67,5
67,5 + 5,47
3
infotelg
c 48,45 48,45 47,45
47,45 - 1,86
1760
innelec mult.g
c 5,5
5,5
5,38
5,38 - 1,83
1017
installux sa
c
374
intexa
c
2,36
inventiva
b 8
8,2
8
8,2
1863
it linkg
c 6,06 6,2
6,06
6,2 + 0,32
1989
itesoftg
c 3,74
3,78
3,7
3,7 - 1,07
1463
its groupg
c 7,22
7,22
7,1
7,1 - 2,2
418
jacques bogart
c 6,16
6,16
6,06
6,1
11108
keyrusg
c 6,2
6,2
6,14
6,14 - 0,65
281
la foncièreverte c
57
lacroix sa
c 25,1
25,1
24,9
24,9 - 0,8
569
23
lafuma
c
lanson-bcc
b 31
31
31
31
1
laurent-perrier
b 111,5 111,5
110
110
195
le tanneurg
c
2,16
lebon
c146,5 149,5 146
147
+ 0,34
265
les hôtels de paris c
2,14
les nx constr.
b 46,9
47,3
46,1
46,1 - 2,33
3341
lexibookg
c 1
1,05
1
1,035- 2,36
7782
locindus
b 25
25,1
25
25
- 0,79
415
malteries fr-b
c492 505
492
505
- 0,98
21
manutan inter.g
b 67,8 68,2
67,4
67,8
321
maurel & prom!
a 5,55
5,62
5,55
5,59 + 0,72
90797
mcphy energyg
6,03 6,1
6
6,05 + 0,67
12436
actions
françaises
EuronExT hors srd suite
isin
fr0000061244
fr0000052623
fr0000064404
fr0010298620
fr0000077570
fr0011584549
fr0000064180
fr0004034320
fr0000060196
fr0000037970
fr0011341205
fr0013018041
fr0000120560
fr0004050250
fr0012789386
fr0010298901
fr0010428771
fr0000075392
fr0013190410
fr0010609206
fr0013318813
fr0010263202
fr0000038465
fr0011027135
fr0000053514
fr0000066441
fr0012432516
fr0000060832
fr0004044600
fr0012613610
fr0010380626
fr0010211615
fr0000044471
fr0000075954
fr0000039091
fr0013344173
fr0000060071
fr0000060121
fr0006239109
fr0000039109
fr0004175842
fr0011950682
fr0000060790
fr0000074122
fr0013214145
fr0004016699
fr0010209809
fr0000072563
fr0000078321
fr0000038804
fr0000075517
fr0000065864
valeur
ouv
+ht
mecelec
c 1,77
1,77
medasysg
c 0,36 0,362
média 6
c 14,8
14,8
memscapg
c 2,05 2,05
micropoleg
c 1,35
1,355
mndg
2,195 2,24
moul. strasbourg c
mr bricolage sa
b 10,6
10,6
mrm
c 1,46
1,49
musée grévin
c
nanobiotixg
b 17,5
17,68
navya
b 6,161 6,162
neopost!
a 23,64 23,86
neuronesg
b 22,9 22,9
nextstage
c 101
101
officiis propertiesg c 1,51
1,51
ol groupeg
c 2,65 2,65
orapig
c 7,5
7,5
orchestra-pre.
c 1,09
1,09
orege
3,61
3,62
paragon id
c 28,95 28,95
c 83
83
parefg
passat
c 3,96 3,96
patrimoine & com
b 18,4
18,4
pcas g
c 15,64 15,88
poujoulat
c 37,6
37,6
poxelg
c 6,71
6,8
precia g
c206 206
prismaflexg
c 18,1
18,1
prodways group
b 4,4
4,44
prologueg
c 0,6
0,607
quotium tech.
c
ramsay gds
b 17,5
17,8
riberg
c 3,1
3,145
robertet sa
b 514
518
roche bobois
b 21,8
21,8
s.a.m.s.e.
b 154
154
sabeton
c 25
25
c 6,85 6,95
scbsmg
séché env.g
b 28
28,1
selectirente
c 69
69
sergeferrari group c 9,32
9,34
signaux girod
c 16,7
17,2
sii
c 26,9
27,3
smcp
a 22,68 22,76
smtpcg
b 19,5
19,9
soc. fr. casinos
c
sodifrance
c
soditech ing.
c 1,04
1,04
sofibus
c
15
soft computingg c 15
sogeclairg
c 31
31,2
+bs
1,615
0,35
13,4
2,05
1,35
2,08
clôt
1,765+
0,359 13,6 2,05
1,355+
2,09 +
écart vol
1,44
100
2,97
37324
7,48
1418
101
0,37
7287
0,72 227151
645
10,6
1,46
55
3002
10,6
1,49 + 0,68
76,5
17,21
17,43 - 0,34
85499
6,06
6,06 - 2,26
4936
23,64
23,8 + 0,59
36014
22,8
22,8 - 0,44
456
100
101
2010
1,5
1,5 - 0,66
3723
2,63
2,64 - 0,38
7906
7,1
7,1 - 5,08
2265
1,05
1,09 + 2,45 204645
3,61
3,62 + 0,28
51
27,3
28,25 - 2,42
272
83
83
13
3,81
3,87 - 2,27
2019
18,4
18,4 + 0,55
1296
15,64
15,64
626
37,2
37,2 - 1,06
110
6,69
6,71 - 0,59
20792
206
206
+ 1,98
5
17,8
17,8 - 1,66
2298
4,38
4,38 - 0,91
6359
0,595
0,604+ 1,51
71752
21
17,3
17,7
3,075
3,1
508
510
- 0,39
21,6
21,8 + 0,93
152
152
- 1,3
25
25
6,7
6,95 + 1,46
27,7
27,8 - 0,71
68,5
68,5 + 0,74
9,32
9,34
16,6
17
+ 1,8
26,6
27,2 + 1,87
21,85
22,2 - 2,46
19,14
19,42 + 0,1
10795
32002
498
1063
414
710
6159
6455
8
52
1867
6304
410572
1617
2,5
18,5
1,04
1,04 + 4
900
187
15
30,9
34
654
15
30,9
isin
fr0000131732
fr0000063307
fr0004529147
fr0013295789
fr0004037182
fr0000066482
fr0000060949
fr0000064388
fr0000039240
fr0000036816
fr0010127662
fr0000054215
fr0000034548
fr0000074197
fr0000062465
fr0004186856
fr0000066680
fr0000050049
fr0000035719
fr0000065765
fr0004183960
fr0011995588
fr0004034072
fr0011471291
valeur
spir com.
tayninh
tessig
tff group
thermocompactg
tipiak
tivoly
tonna elect.
toupargel groupe
tour eiffel
txcellg
unibel
union fin. fr. bque g
utig
verneuil part.
vetoquinolg
videlio (ex:iec)
viel et cieg
viktoria investg
visiodentg
voluntis
voltalia
xilam animationg
ymagisg
us4282911084
us4567881085
ma0000011488
us58933y1055
us7427181091
lu0934195610
us9098831004
ch0008175645
ga0000121459
us91912e1055
bmg9887p1068
actions
françaises
EuronExT hors srd suite
ouv
+ht +bs
clôt écart
c 2,73
2,73
2,67
2,73 + 1,49
c
1,36
b 149
149
145
147
- 1,34
b 43,3 44,3
41,7
42,39 - 2,55
c
35,5
c 78,5
78,5
78
78
- 1,27
c 36,6 36,8
36,2
36,2 - 1,63
c
0,41
c 3,6
3,62
3,5
3,5 - 3,32
b 47,5
47,6
47,2
47,4 - 0,21
2,44 2,46
2,44
2,46 + 0,2
a
855
b 28
28,2
27,6
27,8 - 0,71
c 0,618 0,618 0,618
0,618- 0,32
c 2,34 2,34
2,34
2,34
b 51,6
51,8
51,4
51,4 - 0,39
c 1,65
1,65
1,63
1,63 - 1,21
c 5,22
5,22
5,18
5,2 + 2,36
c
4,74
c
2,06
c 11,6
11,6
11,598
11,598- 0,02
b 9,65 9,73
9,56
9,73 + 1,89
c 41,95 41,95
41,2
41,2 - 1,55
3,8
3,85
3,72
3,78
vol
285
3093
3857
251
242
aperam
beni stabili
celyad
cnova nv
dexia
euronext
mainstay medical
montea cva
nokiaR
rentabiliweb gpg
robeco nv
rolinco
a 39,45
0,76
c 23,5
a 4,1
c 4,35
a 55,1
15,5
59
a 4,847
c
39,21
isin
fr0010641449
fr0010397760
fr0012788065
fr0012816825
fr0011053636
fr0011648716
fr0010907956
fr0000035818
fr0004166197
fr0000044810
fr0010342329
fr0012819381
fr0013204070
fr0000077562
fr0004153930
fr0010458729
fr0004155687
fr0004032746
fr0004171346
fr0000064529
fr0000061608
fr0004197747
fr0013263878
fr0004155240
fr0004045847
2280
1001
50
299
151
656
49
4016
2556
3055
39,89 39,4
0,76
0,76
23,74 23,12
4,1
4,1
4,43
4,35
55,1
54,8
15,5
15,5
59,4
57,8
4,847 4,595
39,64 + 1,51
0,76
533
23,36 + 0,26
22786
4,1
221
4,43 + 0,68
235
55
- 0,18 104289
15,5 + 0,65
335
59,2 - 0,67
4,685- 2,78 1387014
39,21
39,21 + 0,85
15,2
12,8
60
71,6
12,95
60
71,6
12,8
59,5
71,6
12,95 + 0,78
60
71,6 - 0,56
39
762
47
59,13
19,91
c
a143
48
144,5
143
390
143,5
9,95
c
valeur
agrogeneration
auplata
biocorp
biophytis
blockchain group
carbio
carmat
esker
evolis
europlasma
gaussin
groupe guillin
groupe parot
hiolle industries
hybrigenics
implanet
mastrad
neovacs
nextedia
nsc groupe
piscines desjoyaux
theradiag
umanis
vergnet
voy. du monde
+ 2,36
0,02
ouv
0,319
0,072
9,04
2,18
0,348
8,68
26,6
63,4
24,4
0,109
0,248
28,9
7,9
4,8
0,446
0,25
0,305
0,311
0,95
+ht
0,319
0,073
9,04
2,32
0,355
8,72
26,6
64,4
25,1
0,11
0,248
29,05
8
4,86
0,449
0,25
0,307
0,315
1
+bs
0,303
0,07
9,04
2,18
0,337
8,5
26,2
63,4
24,4
0,107
0,239
28,5
7,9
4,8
0,441
0,23
0,284
0,309
0,95
clôt écart vol
0,31 - 3,13
90604
0,072+ 0,42 4973502
9,04
1
2,235+ 2,29
46318
0,34 - 4,23 205079
8,57 - 1,27
6764
26,5 + 0,38
9141
64,3 + 1,9
4680
24,4
4963
0,109+ 0,18 490567
0,245- 1,41 1625221
28,55 - 1,21
3287
8
246
4,86 + 0,83
701
0,448+ 0,45 23002
0,242+ 0,83 129852
0,307+ 2,68
69174
0,312 - 1,27
241618
1 + 5,26
34771
80
13,9
13,9
13,55
1,54
1,54
1,46
11
11,05 10,8
0,334 0,335 0,32
137
138
135
13,55 - 2,52
1,515+ 0,66
10,9 - 0,91
0,322- 3,59
135
- 1,1
cErTiFicaT/Fonds
1006
8504
16196
166802
942
investir 10
i10gs - Fr0011630474
Fr0013284114
INVESTIR 10 GRANDES VALEURS
INVESTIR PEA PALATINE
8,98
39,21
53
c
EuronExT groWTh (sélection)
181
799
44457
auTrEs valeurs de la Zone euro
lu0569974404
it0001389631
be0974260896
nl0010949392
be0974290224
nl0006294274
ie00bjys1g50
be0003853703
fi0009000681
be0946620946
nl0000289783
nl0000289817
hexcel
infosys
maroc telecom
merck and co inc
procter & gamble
rorento cdh
rusal plc
televerbier
total gabon
vale sa
Zci limited
1,36
-0,24
136.07
98.56
40,97
VaLEurs Zone internationale
ch0008853209
sn0008626971
cm0000035113
us1491231015
sn0000033192
gb0002374006
us5324571083
ci0000053161
ch0308403085
agta record
bras. ouest afr.
brass. cameroun
caterpillar inc.
cfoa
diageo
lilly and co
forestière eq.
geneurog
b 72,5
c
b
72,5
72
259
72,5
350
95,5
- 0,79
125,5
c
3,33
29,69
29,69
29,355
29,355- 2,86
300
90
c
b 4,48
750
4,59
4,46
4,46 - 0,22
7358
Taux ET changEs
changEs : cours au comptant
cours
bce
var.
veille
en %
var.
année
en %
dollar us
1,1684
livre sterliNg
0,8881
FraNc suisse
1,1303
couroNNe daNoise
7,4594
couroNNe Norv.
9,5248
kuNa croate
7,4302
couroNNe suedoise
10,3669
dollar caNadieN
1,5123
yeN JaPoNais
131,126
dollar australieN
1,6064
rouble russe
78,0587
rouPie iNdieNNe
84,334
dollar Neo-zelaNdais 1,7654
couroNNe tcheQue
25,5262
ForiNt hoNgrois
322,94
zloty PoloNais
4,2897
lev bulgare
1,9559
dollar hoNg-koNg
9,1683
WoN sud coreeN
1309,7762
Peso MexicaiN
21,9219
real
4,8119
dollar siNgaPour
1,6001
raNd sud-aFricaiN
17,0965
livre turQue
7,3249
reNMibi yuaN
8,0027
ruPiah
17342,4516
Peso PhiliPPiN
62,961
riNggit Malais
4,8328
bath thalaNdais
37,8538
0,12
0,06
0,43
-0,02
0,06
0,04
-0,27
-0,16
-0,01
-0,56
-0,75
-1,00
-0,34
0,39
-0,27
0,01
0,06
0,15
0,06
-0,12
-0,89
0,03
-1,59
-1,85
-0,07
-0,15
-0,17
0,06
-0,38
-2,68
0,10
-3,37
0,16
-3,31
-0,03
5,55
0,19
-3,15
4,47
12,87
10,01
4,39
-0,06
3,92
2,73
-0,01
-2,27
2,26
-7,12
21,03
-0,36
15,05
60,82
2,53
6,63
4,90
-0,98
-3,17
19-09-2018
1 euro en devise
principaux taux directeurs
pays
taux de référence
taux en %
eur
eur
usd
gbp
chf
sek
dkk
jpy
cad
usd
1
1,1684
0,8881
1,1303
10,3669
7,4594
1,3113
1,5123
gbp
0,8559
1,126
1
1,3157
0,7601
1
0,9671
1,2725
8,8685 11,6692
6,3831
8,3992
1,1223 147,6636
1,2941
1,7027
Marché obligataire
Taux marchés monétaires et eurodevises
cours dE changEs croisés
19-09-2018
chf
sek
dkk
0,8847
1,034
0,7858
1
9,17
6,6003
116,04
1,338
0,0965
0,1128
0,0857
0,1091
1
0,7197
12,6541
0,1459
0,1341
0,1567
0,1191
0,1515
1,3895
1
0,1758
20,2724
jpy (100)
cad
0,7626
0,891
0,6772
0,8618
0,079
5,688
1
1,1531
0,6612
0,7727
0,5873
0,7474
6,8533
4,9328
0,8672
1
19-09-2018
marchés monétaires
1 mois
3 mois
jour
6 mois
1 an
Zone euro-0,34/-0,64 -0,27/-0,57 -0,19/-0,49 -0,17/-0,47 -0,10/-0,40
ecarts de taux avec l’allemagne
19-09-2018
6 mois
allemagne 100,24
portugal
-0,24
france
-0,02
espagne
-0,05
italie
-0,26
2 ans
5 ans
7 ans
10 ans
-0,56
0,52
0,06
0,31
1,37
-0,14
0,85
0,11
0,49
1,85
0,11
1,24
0,18
0,78
2,14
0,40
1,45
0,33
1,03
2,32
euromts
indice
FraNce
1-3 aNs
5-7 aNs
10-15 aNs
Plus 15 aNs
Plus 25 aNs
eMtxi-be
250,30 -0.11 248,89 0.68
170,65 -0.19 171,84 0.91
234,16 -0.17 236,20 -0.70
283,77 -0.20 284,90 -0.08
331,26 -0.35 327,74 1.43
339,37 -0.41 332,52 2.48
232,95 -0.22 234,24 -0.34
var %
31/12 var %
cours a TErME de l’euro contre les principales devises
usd
gbp
chf
sek
dkk
jpy (100)
cad
1,1686
1,1687
0,8880
0,8881
1,1302
1,1303
10,3633
10,3647
7,4595
7,4602
131,1510
131,1590
1,5126
1,5127
-0,0015
-0,0018
-0,0005
-0,0009
0,0001
0,0001
-0,0021
-0,0060
0,0017
0,0015
0,1194
0,0848
-0,0045
-0,0049
-0,0069
-0,0072
-0,0002
-0,0027
0,0009
0,0008
-0,0010
-0,0048
0,0040
0,0035
0,0687
0,0308
-0,0101
-0,0105
-0,0166
-0,0169
-0,0053
-0,0058
0,0022
0,0021
0,0012
-0,0049
0,0074
0,0057
0,0408 -0,0199
-0,0099 -0,0203
-0,0371
-0,0375
-0,0119
-0,0126
0,0044
0,0043
-0,0114
-0,0176
0,0146
0,0117
-0,0778
-0,1385
19-09-2018
comptant
achat
veNte
a 1 mois
achat
veNte
a 3 mois
achat
veNte
a 6 mois
achat
veNte
a 12 mois
achat
veNte
bce
taux pret marginal 0.25 %
taux repO (refi)
0.00 %
taux DepOt
-0.40 %
royaume uni taux jour le jour
0.45 %
taux De base
0.75 %
usa
taux jour le jour
1.84 %
fOnDs feDeraux
2.00 %
2 ans
2.84 %
10 ans
3.06 %
japon
boj tokyo
-0.10 %
taux jOur le jOur
-0.25 %
taux repO (refi)
-0.10 %
10 ans
0.08 %
-0,0414
-0,0421
Taux bons du trésor
btf
taux
1 Mois
3 Mois
6 Mois
9 Mois
1 aN
2 aNs
5 aNs
10 aNs
-0,57
-0,55
-0,58
-0,60
-0,56
-0,37
0,13
0,77
indicEs de référence des emprunts à taux variables
moy.
mens.
juil. 16
août 16
sept. 16
oct. 16
nov. 16
déc. 16
janv. 17
fév. 17
mars 17
avr. 17
mai 17
juin 17
juil. 17
août 17
sept. 17
oct. 17
nov. 17
déc. 17
janv. 18
fév. 18
mars 18
avr. 18
mai 18
juin 18
juil. 18
août 18
tmm
euribor
1 mois
3 mois
-0,3279
-0,3398
-0,343
-0,3462
-0,3486
-0,3501
-0,3511
-0,353
-0,3532
-0,3563
-0,3585
-0,3569
-0,359
-0,3561
-0,3573
-0,3589
-0,3513
-0,3411
-0,3614
-0,3649
-0,3628
-0,3648
-0,3628
-0,3614
-0,3636
-0,359
-0,369
-0,37
-0,371
-0,371
-0,373
-0,373
-0,371
-0,372
-0,372
-0,372
-0,373
-0,373
-0,373
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,369
-0,369
-0,37
-0,371
-0,372
-0,371
-0,37
-0,37
-0,369
-0,294
-0,298
-0,302
-0,309
-0,313
-0,313
-0,325
-0,329
-0,329
-0,33
-0,329
-0,33
-0,33
-0,329
-0,329
-0,33
-0,329
-0,328
-0,328
-0,329
-0,328
-0,329
-0,326
-0,322
-0,321
-0,319
tme
0,23
0,21
0,25
0,36
0,70
0,80
0,91
1,11
1,10
0,97
0,87
0,71
0,89
0,78
0,77
0,77
0,65
0,62
0,82
0,97
0,85
0,80
0,83
0,83
0,68
0,73
source cdc ixis
tmor.
pub. priv.
moy.
eonia
euribor
tec
hebdo
1 mois 3 mois 10
the
0,43
0,41
0,45
0,56
0,90
1,00
1,11
1,31
1,30
1,17
1,07
0,91
1,09
0,98
0,97
0,97
0,85
0,82
1,02
0
0
0
0
0
0
0
14-08
15-08
16-08
17-08
20-08
21-08
22-08
23-08
24-08
27-08
28-08
29-08
30-08
31-08
03-09
04-09
05-09
06-09
07-09
10-09
11-09
12-09
13-09
14-09
17-09
18-09
19-09
0,75
0,75
0,75
0,70
0,70
0,70
0,70
0,70
0,71
0,71
0,71
0,71
0,71
0,76
0,76
0,76
0,76
0,76
0,75
0,75
0,75
0,75
0,75
0,75
0,75
0,75
0,75
0,43
0,41
0,45
0,56
0,90
1,00
1,11
1,31
1,30
1,17
1,07
0,91
1,09
0,98
0,97
0,97
0,85
0,82
1,02
1,17
1,05
1,00
1,03
1,03
0,88
0,93
-0,357
-0,357
-0,359
-0,362
-0,36
-0,36
-0,361
-0,363
-0,363
-0,363
-0,363
-0,363
-0,363
-0,364
-0,342
-0,342
-0,356
-0,353
-0,356
-0,361
-0,361
-0,358
-0,364
-0,371
-0,366
-0,366
-0,366
-0,37
-0,37
-0,368
-0,369
-0,37
-0,369
-0,371
-0,371
-0,371
-0,369
-0,37
-0,371
-0,37
-0,37
-0,369
-0,37
-0,369
-0,369
-0,371
-0,372
-0,371
-0,372
-0,371
-0,372
-0,371
-0,372
-0,372
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
0,66
0,66
0,65
0,64
0,64
0,63
0,65
0,66
0,66
0,68
0,68
0,70
0,71
0,68
0,67
0,68
0,69
0,70
0,69
0,71
0,72
0,70
0,70
0,72
0,74
0,74
0,78
thor.
pub.
priv.
0,95
0,95
0,95
0,90
0,90
0,90
0,90
0,90
0,91
0,91
0,91
0,91
0,91
0,96
0,96
0,96
0,96
0,96
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,90
0,90
0,90
0,90
0,90
0,91
0,91
0,91
0,91
0,91
0,96
0,96
0,96
0,96
0,96
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
MaTièrEs prEMièrEs
MéTaux préciEux
MéTaux non FErrEux
MéTaux sTraTégiQuEs
paris
OR (euros cPror/*cours hebdo)
19/09
18/09
COURS PriMe Prec.
lingot
32810
0
33000
10 florins
205
3,27
205
5 dollars*
295
19,56
295
10 dollars
570
15,51
551
20 dollars
1130
14,46
1130
5 roubles*
0
-100
0
50 pesos
1245,75 1,25
1246,5
latine
194
1,84
194
napoleon
198,8
4,36
195,2
1/2 napoleon* 109,9
15,38
109,9
souverain eli i* 258
7,42
255
souverain
245
2,01
252,6
1/2 souverain* 128
6,59
128
suisse
191
0,27
195
tunisienne*
195
2,36
195
mark*
250
6,42
250
krugerrand
1097,5
7,55
1097,5
lingotin 500grs 17080
4,11
17080
lingotin 250grs 8540
4,11
8350
lingotin 100grs 3420
4,24
3400
argent c3e (euro Par kilo) (csFaNMP)
467,99
469,14
cuivre (girm):
LondrEs
(eN dollars)
palladium (euro Par kilo) (csFaNMP)
Fix1
27 852
27 279
Fix2
28 251
27 428
platine (euro Par kilo) (csFaNMP)
Fix1
22 523
22 049
Fix2
22 518
22 349
London BuLLion MarKET
19/09
18/09
argent (eN ceNts Par oz)
Fixage
1 421
1 408
or (eN dollars Par oz)
Fix
1 203
1 200
palladium (eN dollars Par oNce troy)
1 025
999
platine (eN dollars Par oNce troy)
817
814
settleMeNt
19/09
sePt. 18
14,21
déc. 18
14,3
JaNv. 19
14,25
Mars 19
14,42
Mai 19
14,5
or (eN dollars Par oNce)
settleMeNt
18/09
14,1
14,18
14,16
14,28
14,37
oct. 18
JaNv. 19
avr. 19
Juil. 19
oct. 19
19/09
824,6
826,3
832,2
834,6
843,7
18/09
1202,9
1214,2
1220,1
1225,9
1238,3
settleMeNt
18/09
800,8
802,2
807,6
811
808,6
615,19 dePuis le 19/09
base cuivre
base laMiNé laitoN 1 titre 513,25 dePuis le 19/09
522,52 dePuis le 19/09
base laMiNé laitoN 70/30
base laMiNé laitoN 85/15
568,85 dePuis le 19/09
base laMiNé broNze 94/6
700,85 dePuis le 19/09
base laMiNé broNze 94/4
672,3 dePuis le 19/09
London METaL ExchangE
19/09
18/09
alliage d`alumin. (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
1490-1500
1535-1585
13600
1500-1510
1550-1570
13600
aluminium (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
2011-2012
2040-2041
1035275
1984,5-1985
2017-2017,5
1041025
cuivre (en $ par tonne)
cash
3 Mois
stocks
6002-6003
6025-6026
214150
cash
3 Mois
vol.
19020-19030
18950-18975
2870
antimoine 99,65% (par tonne)
8400
8400
bismuth 99,99% (par lb)
4,55
4,55
cadmium 99,95% (par lb)
1,25
1,25
cobalt (cathodes) 99,80% (par lb)
33,25
33,25
eponge de titane 99,60% (par kg)
7,65
7,65
ferro manganese (hc) (par tonne)
975
975
ferro molybdene (par kg)
29,25
29,25
germanium (par kg)
1650
1650
selenium 99,50% (par lb)
14
14
silicium (par tonne)
2000
2000
5859,5-5860
5880-5881
221925
18950-18960
18900-18925
2840
ice
(eN gbP Par MWh)
clôture
19/09
base
40,69
PoiNte
46,28
ice futures
(eN gbP Par MWh)
nickel (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
12310-12320
12375-12400
232068
12230-12235
12340-12350
232212
plomb (en $ par tonne)
2045,5-2046
2052-2054
118075
2039,5-2040
2040-2042
118075
Zinc (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
2346-2347
2363-2365
215550
2285-2287
2310-2311
215975
nEW YorK
cuivre (en cents par lb)
settleMeNt settleMeNt
sePt. 18
oct. 18
Nov. 18
déc. 18
19/09
2,72
2,72
2,73
2,73
18/09
2,71
2,72
2,73
2,74
vol
47
736
657
81180
KuaLa LuMpur
etain (en dollars par tonne)
settleMeNt settleMeNt
Jou r
19/09
18900
18/09
18940
18/09
éLEcTriciTé
etain (en $ par tonne)
settleMeNt
19/09
déc. 18
1208,2
avr. 19
1219,4
JuiN 19
1225,3
aout 19
1231
déc. 19
1246,3
platine (eN dollars Par oNce)
settleMeNt
autres demi produits cuivreux :
cash
3 Mois
vol.
nEW YorK
argent (eN ceNts Par oNce)
settleMeNt
cathodes : 5366 a coMPter du 19/09/
19/09
vol
base Nov 18
base dec 18
PoiNte Nov 18
PoiNte dec 18
clôture
18/09
40,69
46,28
clôture
clôture
19/09
71,46
72,94
79,74
80,41
18/09
71,46
72,94
79,74
80,41
vol
364004
192492
vol
produiTs péTroLiErs
sucrE
rotterdam
(barges - Fob) (eN $ Par toNNe)
gas oil 0.1% sul.
656,5
london daily price:
456,5
431,5
451
426
singapour
gasoliNe 97
gas oil
Fuel oil (180)
Fuel oil (380)
91,75
90,09
505,5
473,5
91,1
89,15
501,5
469,5
éMission co2
nymex emissions (eN euros Par toNNe)
clôture
avr. 19
Mai 19
JuiN 19
Juil. 19
aout 19
clôture
19/09
69
68,95
68,7
68,4
68,1
18/09
68,73
68,53
68,3
68,03
67,73
vol
18/09
27,6
27,7
27,75
6
6
clôture
19/09
2,92
2,89
2,96
18/09
2,93
2,89
2,96
vol
vol
2
vol
19/09
10,88
11,79
11,91
12
12,26
18/09
10,54
11,5
11,66
11,76
12,04
oct. 18
Mars 19
Mai 19
Juil. 19
oct. 19
19/09
oct 2018 27,77
Nov 2018 27,92
dec 2018 28,07
clôture
clôture
19/09
18/09
déc. 18
1567
1591
Mars 19 1597
1620
Mai 19
1612
1633
Juil. 19
1625
1645
sePt. 19
1635
1653
new york (eN $ Par toNNe)
vol
6070
4812
3505
1981
1080
18/09
2254
2273
2275
2305
2317
vol
13555
6522
2718
272
110
clôture
vol
19/09
18/09
sePt. 18
1544
1531
31
Nov. 18
1485
1493
3263
JaNv. 19 1490
1498
2231
Mars 19 1509
1517
1242
Mai 19
1526
1534
1092
new york-arabica (en cents par lb)
settleMeNt settleMeNt
vol
5
16776
4527
déc. 18
Mars 19
Mai 19
sePt. 19
19/09
96,25
99,6
102,05
106,75
18/09
95,95
99,25
101,7
106,45
vol
11572
2518
1079
859
chicago (eN $ Par 1000 bdFt)
new york (coNt. No2 - eN ceNts Par lb)
settleMeNt settleMeNt
18/09
348,1
342,9
345
vol
settleMeNt settleMeNt
Jou r
19/09
18/09
112,45
115,7
vol
1490
206
66
settleMeNt settleMeNt
vol
19/09
18/09
déc. 18
343,75
342,75
Mars 19 356,25
355,25
Mai 19
364,75
363,75
riZ à chicago (eN ceNts Par lb)
86040
35943
10583
settleMeNt settleMeNt
vol
19/09
18/09
Nov. 18
9,83
10,05
JaNv. 19 10,02
10,2
Mars 19 10,15
10,33
avoine à chicago
(eN ceNts Par boisseau)
910
66
16
settleMeNt settleMeNt
vol
474
108
settleMeNt settleMeNt
19/09
175
172,25
176,25
vol
18/09
172,75
0
0
87
veau vivaNt - bresil - brl :
151
le 18/09//18
betail vivaNt - cMe - usd :
1.13225
le 18/09//18
betail d'eNgrais - cMe - usd : 1.55825
le 18/09//18
Porc Maigre - cMe - usd :
0.59175
le 18/09//18
Porc FraNce e - eur :
1.5
le 02/03//17
indicEs
19/09
rJ crb
jus d’orangE
19/09
348,1
342,9
345
142
5
BETaiLs
londres-robusta (en $ par tonne)
Bois
Nov. 18
JaNv. 19
Mars 19
settleMeNt settleMeNt
vol
clôture
vol
19/09
18/09
Nov. 18
174,5
175,5
JaNv. 19 177,25
178,5
Mars 19 181,25
182,25
mais à chicago (eN ceNts Par
boisseau)
Nov. 18
JaNv. 19
Mars 19
new york (cont. n°2 - cents par lb)
18/09
79,17
78,52
79,12
19/09
2195
2217
2231
2259
2274
settleMeNt settleMeNt
caFé
18/09
28,67
28,79
28,93
settleMeNt settleMeNt
déc. 18
Mars 19
Mai 19
sePt. 19
déc. 19
vol
19/09
18/09
déc. 18
519,13
510,5
Mars 19 533
529
Mai 19
547,63
541,5
mais à paris (eN euros Par toNNe)
Prix indicatif de l'organisation internationale du
café (cents us/livre) :
Prix composé : 95.87
Moyenne quinze derniers jours : 205.461
coTon
19/09
79,3
78,9
79,41
clôture
settleMeNt settleMeNt
19/09
18/09
déc. 18
201,5
199,5
14653
Mars 19 203,75
201,5
5186
Mai 19
204,5
202,75
2621
blé à chicago (eN ceNts Par boisseau)
vol
iNdice cotlook a : 90,8, le 19/09//18
Oct. 18
Déc. 18
Mars 19
19394
42727
8953
5154
2102
blé de meunerie n°2 à paris
(eN euros Par toNNe)
19/09
18/09
déc. 18
252,75
246,5
Mars 19 258
250
Mai 19
258,5
257,5
blé fourrager à londres
(eN £ Par toNNe)
18/09
27,62
settleMeNt settleMeNt
vol
clôture
settleMeNt settleMeNt
clôture
powernext gas futures
vol
clôture
nymex ( eN $ Par Mbtu)
oct. 18
Nov. 18
déc. 18
vol
2654
1076
382
175
21
cacao
gaz naTurEL
clôture
19/09
18/09
Nov. 18
689
685
86673
Fév. 19
684,75
681,75
3887
Mars 19 683,5
681
5589
avr. 19
682
679,5
3443
Mai 19
680,75
678,5
2086
new york nymex wti (eN $ Par baril)
clôture
19/09
27,6
27,15
27,3
clôture
Prix indicatif de l'organisation internationale du
cacao (dollars/tonne) : le 17/09/
Prix indicatif : 2202,32
londres (eN £ Par toNNe)
settleMeNt settleMeNt
Nov. 18
déc. 18
JaNv. 19
clôture
19/09
18/09
déc. 18
334,2
329,2
Mars 19 336,5
331,5
Mai 19
339,2
334,4
aout 19 341
337,4
oct. 19
342,8
340,5
new york (eN ceNts Par lb)
vol
uraniuM
19/09
Nord da 27,1
19/09
18/09
Jour
79,26
79,03
Nov. 18
79,26
79,03
186559
JaNv. 19 78,34
78,15
45914
londres-gaZole (eN $ Par toNNe)
clôture
clôture
18/09
20,75
uranium nymex (en $ par lb)
londres-brent (eN $ Par baril)
clôture
clôture
19/09
20,75
powernext gas spot
produiTs péTroLiErs
clôture
londres (eN dollars Par toNNe)
646,5
fuel
Fuel oil (hs 180)
Fuel oil (hs 380)
sPot
céréaLEs
11,59 cts/lb
vol
112.45
197,1
18/09
196,16
reuters coM. 2292,86
2283,33
Moodys coM. 5519,08
5519,35
or iNdustriel 33321
33268
lMex
2862,5
2903,6
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 31
Les Echos Jeudi 20 septembre 2018
dernier
dividende net
en euros**
mont. date
Mirabaud Asset Management
Tél. +41 058 200 60 01
www.mirabaud.com
marketing@mirabaud-am.com
A la recherche d’une gestion active
de conviction ?
Tous les details de nos solutions d’investissement
à disposition ici : www.mirabaud-am.com
Pictet Asset Management
34, avenue de Messine 75008 Paris
Tél. : 01 56 88 71 00
www.assetmanagement.pictet
code isin
désignation
des valeurs
LU0130728842 Pictet-emerging euroPe
299,41 18/09
LU0130729220 Pictet-emerging mkts
540,82 18/09
LU0128490280 Pictet-eur Bonds
545,89 19/09
code isin
désignation
des valeurs
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
dernier
dividende net
en euros**
mont. date
code isin
désignation
des valeurs
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
synchrony (lu)
253,5
362,43 19/09
LU0935268721 ram (l) sf em mkt core eq
99,47 18/09
LU1626130063 sWiss small & mid caPs (chf)
112,87 18/09
LU0168449691 Pictet-greater china
536,76 18/09
LU0704154292 ram (l) sf em mkt eq
173,48 18/09
LU1626129727 sWiss all caPs (chf)
106,83 18/09
LU0188501257 Pictet-health
284,46 18/09
LU0375629556 ram (l) sf euroPean eq
462,9 18/09
LU1626130816 silk road Zone stocks (usd)
102,1
18/09
LU0070964530 Pictet-indian eq.
507,86 18/09
LU1048876350 ram (l) sf gB shldr yld eq
132,55 18/09
LU0851564897 euroPean equity (eur)
163,8
18/09
LU0705072691 ram (l) sf l/s em mkt eq
118,84 14/09
LU1626130220 high div. euroPe stocks (eur)
97,2
18/09
LU0851564541 World equity (eur)
18/09
LU0176900511 Pictet-JaPanese eq. sel.
15697,44 18/09
LU0217139020 Pictet-Premium Brands
159,59 18/09
LU0705071701 ram (l) sf l/s euroPean eq
156,43 14/09
140,67 18/09
LU0375630729 ram (l) sf north am eq
317,69 18/09
56,23 18/09
LU1074511459 ram (l) tf conv euroPe
146,15 18/09
253,01 18/09
LU0419186167 ram (l) tf gB Bd tot ret
141,96 18/09
LU0935723782 ram (l) tf ii asia Bd tot ret
137,23 18/09
LU1279334210 Pictet-roBotics
LU0090689299 Pictet-Biotech
732,65 18/09
LU0338483075 Pictet-russian equities
LU0256846139 Pictet-security
LU0340554913 Pictet-digital
306,42 18/09
LU0130732364 Pictet-small caP eur.
1240,12 18/09
LU0255798109 Pictet-emerg lc deBt
150,98 18/09
LU0104884860 Pictet-Water
300,81 18/09
dernier
dividende net
en euros**
mont.
date
Banque Cantonale
de Genève (France) SA
Tél. 04 72 07 31 50
bcgef.fr/fonds
LU0128467544 Pictet-gloBal emerg.deBt
246,33 18/09
88,64 18/09
dernier
dividende net
en euros**
mont. date
LU0144509717 Pictet-euroPean sust. eq.
LU0155303323 Pictet-asian eq. JaPan
LU0280430660 Pictet-clean energy
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
classification
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
classification
désignation
des valeurs
code isin
classification
classification
sicav//fcp
155,78 18/09
Valeur unitaire hors frais : valeur de la part ou de l’action hors droits d’entrée ou de sortie éventuels. Les SICAV éligibles au PEA sont signalées par un astérisque *. Le pictogramme P indique la cotation d’un FCP.
Classification des OPCVM : actions françaises (AF), actions de la zone EURO (AE), actions internationales (AI), monétaires EURO (ME), monétaires à vocation internationale (MI), obligations et autres titres de créances libellés en EURO (OE), obligations et autres titres de créances internationaux (OI), sicav luxembourgeoises (LX), diversifiés (DI), garantis ou assortis d’une protection (GP). ** : en euros ou dans la devise indiquée dans la colonne «DéSIGnAtIOn DES VALEURS».
carnet
fr
PORTRAIT
lateurs, les associations, la société civile… explique le dirigeant. Il nous est apparu nécessaire de
créer ce poste pour mieux coordonner les activités
opérationnelles et améliorer ainsi leur performance ».
Ce n’est pas un poste de « numéro deux » pour
autant, précise-t-il. « Cela ne se présente pas de
cette manière. Je suis l’un des membres du comité
exécutif avec un rôle spécifique en plus de ce que je
fais déjà », dit-il.
par Vincent Collen
@VincentCollen
Paulo Almirante :
mieux coordonner
la galaxie Engie
ENTREPRISES
BUT
Alexandre Falck
sera président directeur général
de But à partir du 1er octobre.
Alexandre Falck, 51 ans, est titulaire d’un diplôme en ingénierie
agroalimentaire de l’Ecole nationale supérieure d’agronomie et
des industries alimentaires
(Ensaia) et du MS entrepreneurs
de la HEC School of Management.
Après une carrière chez Carre-
Elodie Grégoire/Engie
C’est une première dans l’histoire récente
d’Engie. L’énergéticien français se dote d’une
nouvelle fonction, celle de directeur des opérations (« chief operating officer », dit-on dans ce
groupe au management très international).
Paulo Almirante a été promu à ce poste par la
directrice générale du groupe Isabelle Kocher.
Ce Portugais de 54 ans n’est pas un nouveau
venu au 35e étage de la tour Engie à la Défense. Il
était l’un des managers d’International Power,
le groupe britannique acquis en 2011 par Engie–
qui s’appelait alors encore GDF Suez. Et à l’époque, il gérait l’activité de génération d’électricité
dans la péninsule ibérique.
Une fois entré chez Engie, il s’occupe de
l’Amérique latine, fort d’un profil très international. Il a vécu à Londres et parle, outre sa langue maternelle portugaise, l’espagnol et
l’anglais, il se dit d’ailleurs plus à l’aise dans la
langue de Shakespeare qu’en français. Membre
du comité exécutif d’Engie depuis 2016, il supervise quatre « business units », des prérogatives
auxquelles s’ajoute la responsabilité sociale
d’entreprise (enjeux environnementaux,
sociaux et éthiques).
Le plan de transformation d’Engie, mené ces
trois dernières années sous la houlette d’Isabelle Kocher, s’est traduit par une simplification
des structures de l’entreprise. Mais le groupe
Son bureau principal,
c’est « le siège 2A » dans
les avions, plaisante-t-il.
issu de multiples fusions demeure complexe,
présent dans les services énergétiques, les
infrastructures comme les gazoducs ou les barrages hydroélectriques, la desserte des clients
finaux en France, la production d’énergie d’origine renouvelable…
« Très décentralisé »
« Engie est un groupe très étendu, présent dans
plus de 70 pays et très décentralisé. Chacune des
24 business units a son compte de résultat, une
multitude de clients à gérer, des relations avec les
pouvoirs publics dans chaque pays, avec les régu-
four qui a abouti à sa nomination
au poste de directeur exécutif de
Carrefour Market en 2009, il a
pris la direction générale de Brico
Dépôt France. Depuis 2016, il était
directeur général du Groupement Les Mousquetaires.
COLAS
Emmanuel Rollin
devient directeur juridique et
conformité de Colas.
Emmanuel Rollin, 46 ans, titulaire
d’un DEA droit des affaires de
L’amélioration de la performance est au
cœur de la stratégie d’Engie maintenant que la
reconfiguration du groupe est achevée. Un
comité exécutif spécifique, le « performance
comex », a été mis en place en ce sens en juillet et
se réunira tous les mois. L’un des axes d’amélioration concerne les achats. Il n’est pas rare que
plusieurs filiales aient le même fournisseur. En
centralisant les achats pour toute l’Europe, par
exemple, Paulo Almirante espère pouvoir
négocier de meilleurs prix.
Autre exemple, les ressources humaines. Il
n’est pas toujours évident pour une filiale de
trouver les compétences techniques nécessaires pour une mission. « Elles sont parfois disponibles dans une autre partie du groupe. Avec plus
de coordination, on pourra orienter des salariés
d’une activité ou d’une région vers une
autre », poursuit le dirigeant.
Paulo Almirante reçoit dans son bureau à la
Défense, mais il y est rarement, tant les déplacements sont fréquents dans un groupe aussi
international. Son bureau principal, c’est « le
siège 2A » dans les avions, plaisante-t-il. Pour se
détendre, Paulo Almirante écoute du jazz vocal.
Et dès qu’il le peut, il savoure des balades en
famille le long de la mer dans son Portugal
natal. n
l’université de Lyon-III et de DESS
et DJCE droit des affaires internationales de l’université d’Aix-Marseille-III, a débuté chez Bouygues
Construction en 1998. Il a été
juriste chez Bouygues Travaux
Publics, dans sa filiale sud-africaine Basil Read Holdings Ltd puis
au sein de Bouygues Construction
SA. Nommé directeur juridique de
Bouygues Entreprises France
Europe en 2006, il a pris la direction juridique bâtiment et développement immobilier de Bouygues Construction en 2016.
EDITIS
Nicolas Gonçalves
est promu directeur industriel
groupe. Il sera membre du comex
Interforum.
Nicolas Gonçalves, 39 ans, ancien
élève de l’Ecole Centrale de Paris,
conserve le périmètre fabrication
et supply chain qu’il dirigeait
depuis 2015. Il a réalisé l’ensemble de sa carrière au sein du
groupe Editis. En 2012, il a rejoint
le siège d’Editis en qualité de chef
de projet supply chain, avant
d’être nommé directeur de la
fabrication du pôle littérature en
2013.
ADMINISTRATION
EGON ZEHNDER
Bertrand Dumont
Tristan de Silguy
est élu partner du cabinet de
recrutement de cadres
dirigeants et de conseil en
accompagnement et
développement de talents Egon
Zehnder.
Tristan de Silguy, 38 ans, diplômé
de l’ESCP Europe, co-dirige depuis
mai 2011, l’activité banque de
financement et d’investissement
d’Egon Zehnder au niveau mondial. Il a d’abord passé quatre ans
en banque d’investissement chez
UBS Investment Bank à Londres et
à Paris. Il avait ensuite rejoint les
équipes de conseil en fusions/
acquisitions et en financement de
Rothschild & Cie à Paris où il a travaillé entre 2006 et 2011.
NATIXIS
Emmanuel Verhoosel
accède au poste nouvellement
créé de responsable mondial
immobilier & hospitality au sein
de la banque de grande clientèle.
Basé à Paris, il sera rattaché à
Olivier Delay, responsable
mondial real assets.
Emmanuel Verhoosel, 50 ans, est
titulaire d’un master en finance de
la London Business School, mais
aussi d’un master en droit de la
London School of Economics,
d’une licence en droit et d’une
licence en sciences politiques de
l’Université Catholique de Louvain. D’abord avocat, il a ensuite
travaillé chez JP Morgan (à Londres). En 2008, il a rejoint ING (toujours à Londres) pour y être responsable des financements
immobiliers pour les Amériques
et l’Europe de l’ouest. Devenu responsable du « wholesale banking » et responsable de la clientèle pour l’Europe occidentale
continentale (à Paris) en 2012, il
avait été nommé responsable du
« wholesale banking » et membre
du conseil d’administration d’ING
Bank Belgium SA/NV en 2014.
, Envoyez vos nominations à
carnetlesechos@nomination.fr
MINISTERE DE L’ECONOMIE
ET DES FINANCES
a été nommé, mercredi en
conseil des ministres, directeur
général adjoint de la Direction
générale du Trésor.
Bertrand Dumont, 44 ans, ancien
élève de l’ENS et de l’ENA, agrégé
d’histoire, est diplômé de l’IEP de
Paris. En 2007, il est devenu conseiller affaires internationales et
européennes au cabinet de Christine Lagarde, ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi.
Il a ensuite intégré le cabinet de
Michel Barnier, vice-président de
la Commission européenne, en
qualité de conseiller puis de
directeur de cabinet. Nommé
directeur de la gestion prudentielle de HSBC France, il était dernièrement directeur de cabinet
adjoint auprès du ministre Bruno
Le Maire.
ILS SONT NÉS
UN 20 SEPTEMBRE
Sabine Azéma, actrice, 69 ans.
Asia Argento, actrice, 43 ans.
Lloyd Blankfein, CEO de
Goldman Sachs, 65 ans.
Julien Bonnaire,
joueur de rugby, 40 ans.
Ursula Burns, chairman
de Veon, ex-PDG de Xerox,
60 ans.
Maggie Cheung,
actrice, 54 ans.
André Daguin, ex-chef étoilé,
ancien président de l’Union
des métiers et des industries
de l’hôtellerie, 83 ans.
Nicolas Jachiet,
PDG d’Egis, 60 ans.
Brian Joubert, champion de
patinage artistique, 34 ans.
Gilbert Lenoir,
biologiste, 72 ans.
Sophia Loren, actrice, 84 ans.
Marilou, chanteuse, 28 ans.
Juan Pablo Montoya,
pilote automobile, 43 ans.
Cyril Neveu, pilote de moto
en rallye-raid, 62 ans
Patrick Poivre d’Arvor,
journaliste, 71 ans.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
crible
Jeudi 20 septembre 2018
` SUR LE WEB WWW.LESECHOS.FR
La défiance boursière à l’égard de Tarkett
s’accroît après le limogeage de son patron.
L’INVITÉE
DES ÉCHOS
« Les Echos »
+
Les pieds dans le tapis
Cécile Duflot Directrice générale
d’Oxfam France
LOI PACTE « Nous regardons les actes, pas seulement le titre
des projets de loi, ni la réalité. Sur la loi Pacte, on avait mis
sur l’agenda un grand débat sur la distribution des richesses
des entreprises et des dividendes, et on nous a rétorqué :
“Regardez, les salaires augmentent !” Sauf que, quand
vous avez une masse globale des salaires, vous ne savez pas
si les salaires qui augmentent ce sont les salaires
de tout le monde, ou les salaires des plus riches. »
TRANSPARENCE « Aujourd’hui, la moyenne des rémunérations, on la connaît déjà. Il y a eu une arnaque entre ce qu’a
annoncé Bruno Le Maire et ce qu’il a proposé. Nous allons
demander à tous les parlementaires de s’engager sur la transparence des écarts de salaires. Pas la publication des salaires.
Nous souhaitons voir si les salaires qui augmentent concernent
les 25 % les mieux payés, ou les 25 % les moins bien payés.
Cette disposition-là existe en Grande-Bretagne et permet de
regarder les choses. On peut ensuite choisir de réglementer. »
CLIMAT « J’imagine très bien la situation de Nicolas Hulot.
Ce qui me semble important, c’est le soulèvement qui a suivi
sa démission. Il y a eu la plus grande mobilisation environnementale de l’histoire de France. La société civile se mobilise
pour imposer aux décideurs politiques ou économiques un
changement dans leurs pratiques. Sur la question climatique,
la population a avancé plus vite que les décideurs qui sont
englués dans des intérêts privés. Il faut que ce pouvoir citoyen
soit plus important. »
Interview réalisée par Cécile Cornudet
a L’intégralité de l’émission sur lesechos.fr/invitedesechos
La bourse sans l’or
La cohabitation entre le droit du sol et le droit de sang ne va jamais de soi,
même lorsqu’on est un spécialiste des dalles en PVC sous contrôle familial
comme Tarkett. Le « jus sanguinis » l’a emporté dans le groupe des
Deconinck au désavantage du président du directoire issu de l’interne,
Glen Morrison, congédié avec les remerciements de son conseil au bout
d’un an, mais en éclaboussant le titre en Bourse au passage (–5,9 %).
Les investisseurs n’apprécient pas de voir le plancher des vaches se dérober
sous leurs pieds sans explications, encore moins après l’alourdissement du
poids des investissements (à 5 % du chiffre d’affaires) et une série d’acquisitions. La dernière, il y a juste trois semaines (Lexmark Carpets Mills), va
porter le levier de l’endettement à un plus haut historique à la fin de l’année
(à 2,5 fois l’Ebitda), soit le maximum prévu dans le plan stratégique présenté
par son prédécesseur il y a deux ans. Avec son leadership russe, son rôle de
challenger en Amérique du Nord, et sa sensibilité aux prix du pétrole et des
devises, les sols glissants ne sont pas étrangers à Tarkett. Le premier semestre a représenté un point bas de la performance financière, estimait en juillet
l’analyste d’AlphaValue en voyant un potentiel de doublement en Bourse
si les objectifs 2020 sont tenus. Pour l’instant, Tarkett s’est pris les pieds dans
le tapis. Lui qui capitalisait 30 % de plus que le suisse Forbo lors de son introduction en Bourse il y a cinq ans, en vaut aujourd’hui 40 % de moins.
Goldman Sachs 28
GrubMarket 13
Heart Never Lies 24
Influans 22
Karos 24
Kering 28
Klépierre 28
Leclerc 18
Lunii 22
L’Oréal 28
McDonald’s 13
Neoen 16
Nuro 13
Onepoint 18
Orange 20
Porsche 16
Première Vision 23
Renault 13
Renault-Nissan-
Les investisseurs décampent du titre Trigano
avec l’entrée d’Airstream en Europe.
Mitsubishi 13
RMC Sport 20
RMC Sport 20
Ryanair 17
Sanofi 28
Schneider 28
SFR 20
Sopra Steria 28
Suez 28
Tarkett 15
Tesco 18
TF1 21
Toyota 13
Udelv 13
Volkswagen 16
Weave 18
AVIS FINANCIER
Le Bélier 27
Directeur De la réDaction Nicolas Barré
Directeurs Délégués De la réDaction
Dominique Seux et François Vidal
réDacteurs en cHef
David Barroux (entreprises)
Laura Berny (enquêtes)
Daniel Fortin (magazine, opinions, innovation)
Arnaud Le Gal (les echos entrepreneurs
et opérations spéciales)
Etienne Lefebvre (france et international)
Clémence Lemaistre (information digitale)
Guillaume Maujean (finance-marchés)
Pascal Pogam (information
et transformation digitale)
réDacteur en cHef tecHnique Didier Boileau
Directeur De création Fabien Laborde
Directrice artistique aDJointe
Marion Brisson
eDitorialistes
Cécile Cornudet,
Jacques Hubert-Rodier, Eric Le Boucher,
Jean-Francis Pécresse, Jean-Marc Vittori,
Sabine Delanglade, Laurent Flallo,
Sylvie Ramadier (le crible)
LES ECHOS EXECUTIVES
réDactrice en cHef Muriel Jasor
LES ECHOS WEEK-END
Directeur De la réDaction Henri Gibier
réDacteurs en cHef Gilles Denis,
Karl de Meyer et Lucie Robequain
Directrice artistique Cécile Texeraud
SÉRIE LIMITÉE
réDactrice en cHef Frédérique Dedet
Directrice artistique
Clarice Fensterseifer
Directeur De la Diffusion et Du marKeting clients Etienne Porteaux
Directeur stratégie et communication Fabrice Février
PUBLICITÉ Les Echos Team Media tél. : 01 87 39 78 00.
présiDente Corinne Mrejen
Directrice générale Cécile Colomb
Directrice puBlicité financiÈre Céline Vandromme
Directrice puBlicité commerciale Emmanuelle Denis
Directrice puBlicité lifestYle Anne-Valérie Oesterlé
SERVICE ABONNEMENTS les ecHos 4, rue de mouchy 60438 noailles cedex
tél. : 01 70 37 61 36. fax : 01 55 56 70 38 du lundi au vendredi de 9 h à 18 h
IMPRESSION l’imprimerie (tremblay-en-france), midi libre (montpellier).
tirage Du 19 septemBre 2018 : 89.965 exemplaires
origine du papier : Belgique. taux de fibres recyclées : 100%.
ce journal est imprimé sur du papier porteur de l’ecolabel européen
sous le numéro fi/37/002. eutrophisation : ptot 0.013kg/tonne de papier
membre de oJD-Difusion contrôle cppap : 0421 c 83015. toute reproduction, même partielle,
est interdite sans l’autorisation expresse de l’éditeur (loi du 11 mars 1957)
ce numéro comporte un 3e cahier de 12 pages « les echos sociétés »
« Une bourse d’or me parait toujours un argument sans réplique. »
La Bourse de Paris aimerait bien être aussi pétrie de certitudes que le
Don Basile de Beaumarchais. Deux semaines après la révélation des visées
de Covéa sur SCOR – la grande affiche du moment –, l’action du réassureur
campe toujours à peu près à mi-chemin entre son prix juste avant ce coup
de théâtre franco-français (35 euros) et le prix offert puis retiré par l’assureur mutualiste (43 euros), qui a fait comprendre ensuite que le rideau n’est
pas tombé sur son projet. Le fonds activiste CIAM, qui vient d’entrer en scène, semble venir à sa rescousse en brandissant l’argument de la responsabilité du conseil d’administration, de quoi marquer un point à l’heure où les
critères de gouvernance sont davantage pris en compte par les gestions de
portefeuille. Pour autant, les actionnaires boursiers ne demandent pas à un
board d’être le simple reflet proportionnel des analyses et desiderata des
plus gros ou des mieux organisés d’entre eux. Le patron de SCOR, qui a sorti
l’entreprise du gouffre après les attentats du 11 septembre 2001, a marqué
un point, lui aussi, en signalant qu’un actionnaire mutualiste, à la fois non
coté et peu internationalisé, n’est pas forcément la meilleure solution actionnariale pour un réassureur mondial qui doit pouvoir avoir accès aux
capitaux des marchés financiers en cas de coup dur. Cela étant, Covéa, qui
avait contribué à la stabilisation de l’actionnariat éclaté en augmentant sa
participation en avril 2016, devait se sentir peu récompensé de sa fidélité
quand le cours a piqué du nez (en dessous de 32 euros), avant l’envolée de
cet été. Le genre de situation qui donne en général envie de se faire entendre.
EN VUE
les echos est une publication du
principal associé ufipar (lVmH)
présiDent-Directeur général Pierre Louette
Directrice générale pôle les ecHos Bérénice Lajouanie
Directeur Délégué Bernard Villeneuve
Directeur De la puBlication & présiDent De la sas les ecHos Pierre Louette
edité par les echos, sas au capital de 794.240 euros rcs 582 071 437
10, boulevard de Grenelle, CS10817, 75738 Paris Cedex 15 Tél. : 01 87 39 70 00.
www.lessechos.fr
éDitrice Déléguée Capucine Marraud des Grottes
Directeur Des DéVeloppements éDitoriaux Du pôle les ecHos Henri Gibier
SCOR et Covéa n’arrivent pas à s’entendre.
Air frais
LES ENTREPRISES CITÉES
Altice 20
Altice Europe 20
Amazon 13
Arkolia Energies 24
Audi 16
Banque centrale sudafricaine (SARB) 27
Best Western 22
BMW 16
Bouygues Telecom 20
Brico Dépôt 15
Canal+ 20
Daimler 16
Danone 28
DPDgroup 13
EDF 16, 28
Engie 16, 28
Essilor 28
Euronext 28
Les voyages forment la jeunesse, mais ils déforment aussi l’idée que l’on
s’en fait. L’incursion européenne du fabricant américain des mythiques
Airstream argentés fait en effet s’interroger les boursiers sur les vertus
du bain de jouvence qu’administre François Feuillet à Trigano depuis une
trentaine d’années. Bad Waldsee, où l’allemand Erwin Hymer avait mis
au point sa première caravane à la fin des années 1950, quatorze ans avant
le fabricant français de tentes, est un pèlerinage incontournable des « camping-caristes ». C’est aussi maintenant le point de départ de l’internationalisation de Thor Industries, le propriétaire d’Airstream, qui a convaincu le numéro 2 européen des véhicules de loisirs de le rejoindre en échange
de 2,1 milliards d’euros, dette incluse. A deux ans de la retraite annoncée
de François Feuillet, et du passage des commandes à deux de ses cadres
dirigeants, il était difficile pour les actionnaires minoritaires d’ignorer
la carte routière des valorisations obligeamment fournie par le repreneur.
A 7 fois l’Ebitda attendu en 2019 par le groupe encore familial, elle indique
clairement le nord par rapport à celle de Trigano, plus élevée de 16 %.
L’air très frais qui est passé sur le titre (–8,96 % mercredi) est aussi l’occasion
pour les investisseurs de réajuster une nouvelle fois, après les déceptions
l’été sur la croissance organique du troisième trimestre, une valorisation
qui frôlait les cimes pour un métier à cheval entre le tourisme et l’automobile (près de 19 fois les bénéfices de 2018 lors du pic de mai dernier).
Le cours a perdu 34 % depuis, sans pour autant préserver les gérants
du sentiment d’être à la remorque de la décélération des ventes. Nicht gut.
Sebastian Kurz
ersonne n’est assez fou pour confier les clefs de sa voiture à son fils
cadet. L’Union européenne, elle,
n’a pas eu d’autre choix que de céder les
siennes jusqu’à la fin de l’année à Sebastian Kurz – premier « Millennial » à gouverner une puissance occidentale, par
ailleurs plus jeune dirigeant du monde.
Le chancelier autrichien, qui assure
pour six mois la présidence tournante de
l’Union, se gargarise de recevoir tout le
gratin européen, ces mercredi et jeudi,
pour parler Brexit et immigration. Tant
qu’à faire, Angela Merkel aurait presque
préféré passer la journée avec Donald
Trump. Avec Sebastian Kurz, elle n’est
jamais à l’abri d’une surprise. Il y a quelques années, il s’était amusé à distribuer
des préservatifs aux couleurs de l’ÖVP
pour vanter le côté « excitant » du parti
conservateur. Un an plus tard, il posait
sur le capot d’un gros 4×4 entouré de
militantes en tenue moulante.
P
Mais au sommet de Salzbourg, le
jeune trentenaire a repris ses airs de gendre idéal – quoique sans diplôme. La fulgurance de son parcours, sa volonté de
rupture, son affranchissement des partis traditionnels en font un personnage
assez proche d’Emmanuel Macron. Il
emprunte à Viktor Orban et Matteo Salvini leur haine des migrants. Il a beau
avoir fait entrer l’extrême droite dans
son gouvernement, il conserve une attitude pro-européenne, allant même jusqu’à plagier le slogan du président français : « Une Europe qui protège ».
L’Autrichien prend autant de plaisir à
valser avec lui qu’avec les populistes. Il a
beau ne rêver que de frontières, il bâtit
aussi des ponts entre le centre et les
extrêmes. Sans trop savoir de quel côté
basculera l’Europe.
(
Lire nos informations
Page 5
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
JEUDI 20 SEPTEMBRE 2018 // CAHIER DES ANNONCES LÉGALES ET JUDICIAIRES AU NUMÉRO 22785 | ISSN 01534831 NE PEUT PAS Ê TRE VENDU SÉPARÉMENT
75 • PARIS
SOCIETES
CONSTITUTIONS
188427B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
14/09/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
LU.CE
Objet social : accompagnement artistique, conseil en structuration, développement, production et diffusion à destinations des compagnies, des artistes et des
entreprises ; organisation d’événements
publics, privés ou associatifs ; conception, réalisation, commercialisation, édition, production et ventes d’oeuvres audiovisuelles ; édition musicale
d’enregistrements sonores ;
Siège social : 24 rue du Faubourg Montmartre, 75009 PARIS Capital : 2 € Gérance : Mme Lucie ETCHEGOYEN, 24
rue du Faubourg Montmartre, 75009 PARIS Cogérant : Mme Celia WALLENDORF, 24 avenue Trudaine, 75009 PARIS Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Paris
188523B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
17/09/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
THE GERETY AWARDS
Objet social : L’organisation de tous
concours et evenements culturels. Le
conseil en marketing et publicite. L’edition et l’achat d’espaces.
Siège social : 13 rue Ernest Lefevre,
75020 Paris Capital : 100 € Gérance :
M. Joseph BROOKS, 13 rue Ernest Lefevre, 75020 Paris Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
188554B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
17/09/2018 il a été constitué une SCI
nommée :
LEH
Objet social : Acquisition, détention et
gestion de biens immobiliers et activités
connexes (cession de parts...)
Siège social : 106 rue de la Roquette,
75011 PARIS Capital : 5000 € Gérant :
Mlle Laurence DUCLUZAUX, 15 rue
Massue, 94300 VINCENNES Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
188473B – LES ECHOS
188634B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
14/09/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
Aux termes d’un acte SSP en date du
14/09/2018 il a été constitué une SCI
nommée :
PICKERING REAL ESTATE
Objet social : Syndic de copropriété,
gestion immobilière, transactions sur immeubles et fonds de commerce et vente
de listes
Siège social : 4 bis rue Antoine Bourdelle, 75015 Paris Sigle : PRE Nom
commercial : Pickering Real Estate Capital : 1000 € Gérance : M. Romain
NAUDIN, 4 bis rue Antoine Bourdelle,
75015 Paris Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Paris
SOCIÉTÉ CIVILE IMMOBILIERE
DE LOCATION L’ATELIER DU
12
Objet social : La Société a pour objet,
en France comme à l’étranger : L’acquisition, la conservation, et la mise en valeur de tout immeuble susceptible d’être
exploité dans le cadre de la conclusion
d’un bail. „ L’acquisition, la conservation
et la mise en valeur de tout terrain sur
lequel sera édifié un immeuble susceptible d’être exploité dans le cadre de la
conclusion d’un bail. „ La détention de
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
2 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
tout immeuble ou participation sous quelque forme que ce soit dans une entreprise française ou étrangère. „ La mise à
disposition à titre gratuit ou onéreux de
biens et droits immobiliers appartenant à
la Société à l’un quelconque de ses associés. „ Toute opération directement ou
indirectement rattachée à l’objet social,
en facilitant la réalisation et n’affectant
pas le caractère civil de la Société.
Siège social : 12 rue Vitruve, 75020 Paris Capital : 1150 € Gérant : M. Daniel
VOIZOT, 29 rue Saint Lambert, 75015
PARIS Cessions de parts sociales : les
parts sociales sont librement cessibles
au profit d’un Associé. Toute cession à
un tiers de la société est soumise au
préalable à agrément de la collectivité
des Associés réunis en Assemblée Générale Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Paris
188636B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
16/09/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
SMART EVIDENCE
Objet social : - La collecte, le traitement
de datas, la création, le développement
et la commercialisation de solutions logicielles pour mobiles, smartphones, tablettes et dérivés au profit d’utilisateurs
de véhicules, de biens ou de services ; La programmation informatique,
conseils, analyses et activités connexes,
tierce maintenance de systèmes et d’applications informatique, gestion d’installations informatiques et de plateformes
numériques ; - Le conseil dans l’analyse
et l’utilisation des indicateurs de performances intégrés ayant trait au traitement
des datas collectées ; - L’intermédiation
entre les utilisateurs et l’ensemble des
professionnels du secteur de la mobilité,
de la gestion de biens ou de services ;
Siège social : 75 rue Lourmel, 75015
PARIS Nom commercial : FULLSCAN
Capital : 1000 € Président : M. Stéphane HUCK demeurant : 4 rue Ribéra,
75016 PARIS élu pour une durée indéterminée Admission aux assemblées et
exercice du droit de vote : chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Toute cession d’actions, même entre actionnaires est soumise aux clauses de
préemption et d’agrément des associés
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Paris
188637B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
12/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
KOOTOOBI
Objet social : VENTE DE LIVRES
POUR ENFANT VIA UN SITE INTERNET
Siège social : 104 AVENUE DE
FRANCE, 75013 PARIS Capital : 1000 €
Président : M. ADNAN LABCHIRI demeurant : 5 RUE DU TAGE, 75013 PARIS élu pour une durée indéterminée
DG : Mme NAWALE RAZZOUK LABCHIRI demeurant : 5 RUE DU TAGE,
75013 PARIS Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Paris
Siège social : 74 place du Docteur Felix
LOBLIGEOIS, 75017 PARIS Nom
commercial : P.L.G - D.A.E Capital :
900 € Président : M. Disson POISSON
demeurant : 11 place Marco Polo, 93130
Noisy Le Sec élu pour une durée indéterminée DG : M. Ernso LUMA demeurant : 19 rue de la République, TOURELAVILLE LGT 4 RES Les LIBELLULES,
50110 CHERBOURG EN COTENTIN
DG Délégué : M. Alain GERMANICUS
demeurant : 24 avenue Gaston Monmousseau, 93240 STAINS Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
Aux termes d’un acte SSP en date du
15/09/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
ESPALUX
Objet social : La production, la réalisation, l’exploitation, l’achat, la vente, la distribution, la diffusion de films cinématographiques et de programmes
audiovisuels, et ce par tous moyens
connus ou inconnus à ce jour, ainsi que
toutes les opérations dépendantes, annexes ou s’y rattachant, telles que l’édition de toutes œuvres littéraires, de tous
documents photographiques, phonographiques ou publicitaires
Siège social : 76 rue Fondary, 75015
Paris Nom commercial : ESPALUX Capital : 11000 € Président : Mme Sylvie
Morvan demeurant : 76 rue Fondary,
75015 Paris élu pour une durée de 5 années Admission aux assemblées et
exercice du droit de vote : Chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : Les actions sont
librement cessibles entre actionnaires
uniquement avec accord du Président de
la société. Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Paris
ALZA
Objet social : Nettoyage, et plus généralement toutes opérations industrielles,
financière, mobilières ou immobilières se
rapportant directement à l’objet social ou
susceptibles d’en faciliter l’extension ou
le développement.
Siège social : 6 RUE EMILE DUBOIS,
75014 PARIS Capital : 5000 € Président : M. ATEF RIZK demeurant : 6 RUE
EMILE DUBOIS, 75014 PARIS élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans
à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
188646B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
18/09/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
P.L.G - D.A.E
Objet social : V.T.C
12118937W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12119035W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 17/09/2018, il a été
constitué une S.A.S
Durée : 99 ans
Dénomination : Gulfstream
Gérant : Madame Sophie DE MEURON
épouse SALLES, 10 Phillimore Terrace,
Allen Street, Londres W8 6BJ, RoyaumeUni.
Siège social : 26 rue d’Artois – 75008 Paris. Capital social : 1 500 €. Objet social :
La réalisation de prestations de services,
dans tous domaines d’activités. Durée :
99 ans. Président : Mr Franck MAISONNAVE demeurant 26 rue d’Artois – 75008
Paris. Immatriculation au RCS de Paris
Suivant acte SSP en date du 23 juillet
2018, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : ARCHITECTURE &
PROMOTION
Forme juridique : SAS
Durée : 99 ans
Siège social : 83 Boulevard Exelmans
75016 Paris
Capital : 3.000 €
Objet social : Assistance mise en relation
et conseil en montage d’opérations immobilières, la promotion immobilière, la
construction, l’achat et la vente de terrains, de tous immeubles à usage d’habitation, commercial, industriel ou professionnel.
Président : Mr Pascal LAUNAY, demeurant 12 rue Monmory 94300 Vincennes
Directeur Général : Mr Sébastien VAN
MOERE, demeurant 17 rue Sylvain Vigneras 92380 Garches
La société sera immatriculée au RCS de
Paris.
La société sera immatriculée au Registre
du Commerce et des Sociétés de Paris.
Pour avis
188715B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
15/08/2018 il a été constitué une SAS à
capital variable nommée :
LES ÉDITIONS IN-FUSION
Objet social : La Société a pour objet,
en France et dans tous pays : la conception, la réalisation, la distribution de maquettes de livres et de matériel d’art graphique, de livres numériques ainsi que
des logiciels
Siège social : 49 rue Hermel, 75018 PARIS Nom commercial : Éditions in-fusion Capital minimum : 5000 €, en dessous duquel il ne peut être réduit Capital
initial : 5000 € Capital maximum :
100000 € Président : M. Sylvain Lefebvre demeurant : 7 rue Pauline Kergomard, 75020 Paris élu pour une durée de
5 années DG : Mme Gwenaëlle Rassemusse demeurant : 49 rue Hermel,
75018 PARIS Admission aux assemblées et exercice du droit de vote :
Chaque actionnaire est convoqué aux
Assemblées. Chaque action donne droit
à une voix. Clauses d’agrément : Les
actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée : 99 ans
à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
Aux termes d’un acte SSP du 10/09/2018,
il a été constitué une Société par actions
simplifiée :
Dénomination : Lums
Dénomination sociale : KENIMMO
Siège social : 33 avenue Philippe Auguste – 75011 Paris. Capital social :
100.000 €. Objet social : La location de
véhicules à moteur (en ce compris notamment voitures, motocycles, cyclomoteurs).
Durée : 99 ans. Président : Mr Martin
MOMMAILLE demeurant Colombier,
97133 Saint-Barthélémy. Commissaires
aux comptes titulaire et suppléant : La
société « Cabinet François Clavelin » sise
1 allée des Pervenches, le Pré Chevalier
– 38240 Meylan et Mr Jean-Claude PEPIN domicilié 23 avenue du Doyen Louis
Weil – 38000 Grenoble. Immatriculation
au RCS de Paris
Siège social : 3, rue de l’Isly 75008 PARIS
Suivant acte SSP du 03/09/2018, il a été
constitué une S.A.S
Dénomination : PINACLE
Siège social : 148 rue de l’Université –
75007 Paris. Capital social : 1 000 €. Objet social : La conception, l’édition, le développement et l’exploitation de sites internet et mobiles, dans tous domaines
d’activités, permettant notamment la vente
en ligne de vêtements sur mesure pour
Hommes, Femmes, Enfants et de tout article s’y rattachant. Durée : 99 ans. Président : Mr Gilles MASSON demeurant 15
rue du Louvre – 75001 Paris. Immatriculation au RCS de Paris.
12118868W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte ssp du 17/09/2018, avis de
constitution d’une SAS dénommée SOCIETE GBD.
Objet : L’acquisition, la création, la vente,
la mise en gérance, la prise en gérance,
l’exploitation sous toutes ses formes, de
tous fonds de commerce de BOULANGERIE – PATISSERIE – CONFISERIE –
GLACES – CHOCOLATS – SANDWICHERIE –- SNACKING - TRAITEUR –
PETITE RESTAURATION – VENTE DE
BOISSONS - SALON DE THE
Capital : 4000 Euros divisé en 400 actions
de 10 Euros chacune
Durée : 99 ans.
Président : GACIC Boban demeurant 2
Petit Chemin de la Marinière 91370 VERRIERES LE BUISSON
Directeur Général : GACIC Bozana, 74
Avenue Gabriel Péri 92260 FONTENAY
AUX ROSES.
Immatriculation au RCS de PARIS.
12118896W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 17/09/2018,
il a été constitué une Société par actions
simplifiée :
Dénomination sociale : H A H
Siège social : 6 rue du Cirque 75008 Paris
Capital social : 10.000 €
Objet : Prises de participations dans le capital de sociétés civiles et/ou commerciales, françaises ou étrangères, respectivement à objets immobilier, patrimonial,
financier, industriel ou commercial. Ces
prises de participations pouvant être actives ou passives, avec ou sans animation
et/ou gestion des filiales. Eventuellement,
l’aliénation des biens meubles ou immeubles de la société, au moyen de vente,
échange ou apport en société
Cession des actions : il existe une
clause statutaire d’agrément.
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : Monsieur Hesham KAYAL,
3539 Al Kayyal - Ar Rawdah, Unit No.1,
Djedda 23433-8032 (Arabie Saoudite).
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis
12118909W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 29/08/2018, il a été
constitué une SAS
12118833W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Dénomination : MONSIEUR JACQUES
Aux termes d’un acte SSP du 10/9/2018
a été constituée une SELARL :
Siège social : 3 rue Théodore de Banville
– 75017 Paris. Capital social : 100 €. Objet social : L’activité de transactions et
gestion immobilière. Durée : 99 ans. Président : Mme Cynthia DAVANNE demeurant 3 rue Théodore de Banville – 75017
Paris. Immatriculation au RCS de Paris
Dénomination : DE MEURON ET ASSOCIES
Capital : 1.000 €
Siège social : 15, rue du Louvre
75001 PARIS
Capital social : 10.000 €
Objet : Optimiser la gestion privée des actifs par l’acquisition en pleine propriété ou
en nue-propriété ou en usufruit, la propriété, l’échange ainsi que la location, l’administration et la gestion de tous biens imm o b i li e r s , m o bi l i e r s , c r é a nc e s e t
placements tels que valeurs mobilières, titres, droits sociaux, parts d’intérêts de
toute nature, y compris les instruments financiers à terme et les opérations assimilées.
Durée : 99 ans
Durée : 99 ans
12118690W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12118973W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 13/09/2018, il a été
constitué une SAS
Siège social : 16 rue de Chaillot 75016
PARIS.
188643B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/07/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
Objet : l’exercice seul ou en commun de
la profession de chirurgien- dentiste, telle
qu’elle est définie par les dispositions légales et réglementaires en vigeur.
12118866W – LE PUBLICATEUR LEGAL
188713B – LES ECHOS
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos Sociétés
Cession des actions : Agrément préalable de la collectivité des associés statuant
à la majorité des voix des associés disposant du droit de vote.
Admission aux assemblées et vote :
Tout associé peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : M. Keye DAI demeurant 14,
rue du Rocher 75008 PARIS
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de PARIS.
12118981W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à SaintCloud du 13/09/2018 a été constituée une
SAS nommée :
APAR EVENTS
Objet : Production et vente ambulante de
restauration rapide, traiteur,
et organisation d’évènementiels. Toute
opération economique, juridique, ou financière se rattachant à lobjet social.
Capital : 6.000 € Siège social : 185 Rue
de la Pompe, 75116 Paris Durée : 99 ans
Président : M. PEDRO GONCALVES DE
ALMEIDA, 5 RUE DES VILLARMAINS,
92210 Saint-Cloud Directeur général :
Mme HAFIDA AKRIMI, 5 RUE DES VILLARMAINS, 92210 Saint-Cloud
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Paris
12119009W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte sous seing privé à Paris, le 17
septembre 2018, il a été constitué une
SAS ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : CTS Dairy Group
Capital : 1.000 euros divisé en 1.000 actions d’un euro chacune.
Siège social : 23 avenue de Neuilly –
75116 Paris.
Objet : La prise de toutes participations
dans toutes entreprises ou sociétés, quel
qu’en soit la nature juridique ou l’objet, par
voie d’acquisition de parts ou d’actions,
souscription, apport ou autrement ; La
gestion et la disposition de ses participations ; L’assistance et le conseil à toutes
sociétés dans les domaines de la fusion
acquisition, commercial, administratif,
gestion, stratégie de développement, marketing, finance, négociation.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au R.C.S.
Admission aux assemblées – Vote :
Tout associé peut participer aux décisions
collectives, quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix au moins.
Transmission des actions : Libre.
Président : Antoine PEYRONNET demeurant 6 allée du Belvédère – 78430
Louvecienne.
Commissaire aux comptes titulaires :
AUDIT-FRANCE SOCIETE DE COMMISSARIAT AUX COMPTES, SAS, 149 rue
de Silly – 92100 Boulogne-Billancourt, 333
812 345 R.C.S. NANTERRE.
La société sera immatriculée au R.C.S. de
PARIS.
12119020W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Avis est donné de la constitution d’une société présentant les caractéristiques suivantes :
Forme : société civile
Dénomination : LYRE
Siège social : 4, rue la Vieuville,
75018 PARIS
Capital social : 2 000 €
Durée : 99 ans
Objet : l’acquisition sous toutes formes
d’intérêts et participations dans toutes sociétés ou entreprises ; la gestion de ces
intérêts et participations.
Gérance : Monsieur Jean-Baptiste
PUECH, 4, rue la Vieuville, 75018 Paris.
Immatriculation au RCS de PARIS
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
12119187W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 13/9/2018,
il a été constitué une société en nom collectif présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : SNC GOURAYA
Siège social : 29, rue Tristan Tzara
75018 Paris
Capital social : 1.000 euros
Objet : l’exploitation de tous fonds de
commerce de bar, brasserie, débit de tabac, de toutes opérations de la Française
des Jeux, presse et toutes activités annexes et connexes...
Durée : 99 ans.
Gérant associé : M. André SABOURIN,
demeurant 18, avenue Claude Vellefaux
75010 Paris.
Associé : M. Yazid AMRI, demeurant 26,
rue Anatole France 91200 Athis Mons.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis.
181407A – LES ECHOS
Avis de constitution
Par acte SSP, il a été constitué une SASU
dénommée TANOU Capital : 300 € Siège
social : 94 rue Blanche 75009 Paris Objet : Vente d’espaces publicitaires, de devis client et de formulaires sur sites internet ; Affiliation de produits non
réglementés ; Conception de sites internet, rédaction d’articles et de textes sponsorisés ; Web marketing Président : TAN
Rocky 94 Rue Blanche 75009 PARIS Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS PARIS
182479A – LES ECHOS
Par acte SSP, il a été constitué une SAS
dénommée Mood Capital : 7000 € Siège
social : 141 rue de Charonne 75011 PARIS Objet : Le commerce de détail d’alimentation générale et de produits non alimentaires non réglementés ; Epicerie
biologique ; Vente d’alcool à emporter ;
Salon de thé sans préparation artisanale
de produits. Président : LE CLECH Lauriane 46 rue Elisée Reclus 94270 Le Kremlin-Bicêtre Directeur Général : MARCHAND Olivier 15 rue Neuve 94400
VITRY SUR SEINE Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS PARIS
182508A – LES ECHOS
Avis de constitution
Par acte SSP, il a été constitué une EURL
dénommée Fleur de Vigne Capital :
5000 € Siège social : 140 Avenue Parmentier 75011 PARIS Objet : L’activité
commerciale de vente de vins et spiritueux
à emporter, dégustation sur place, épicerie fine, dégustation de produits alimentaires sur place ; Le conseil et l’animation
dans le secteur de l’œnologie ; Toutes activités de recherches et d’élaboration de
produits, procédés et prestations. Gérant : MALPART Frédéric 7 Rue de la
Chine 75020 PARIS Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS PARIS
183235A – LES ECHOS
12119030 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP en date du 19/7/2018 à Paris. Dénomination : RIAMAR. Forme : S.C.I.
Siège : 16, rue Erlanger, 75016 PARIS.
Capital : 1.000 €. Montant des apports
en numéraire : 1.000 €. Objet : l’acquisition de tous biens immobiliers, l’administration et l’exploitation par bail. Durée : 99
ans. Cession de parts et agrément :
toute cession de parts sociales est soumise à l’agrément des associés. Gérant :
M. François Régis DELAUNAY, 16, rue
Erlanger, 75016 Paris. Immatriculation :
au RCS de Paris. Pour avis.
12119128 – LA VIE JUDICIAIRE
Par acte SSP du 15/9/2018, constituée
la S.A.S. Dénomination : PRAETORIAN
BODYGUARD ACADEMY. Siège : 3, rue
du Colonel Moll, 75017 PARIS. Capital :
1.000 €. Objet : négoce et réalisation de
tous produits ou services et notamment
conseil et formation aux métiers de la sécurité et de la protection des biens et des
personnes. Durée : 99 ans. Cession
d’actions : agrément des associés à la
majorité des 2/3, sauf pour les cessions
par l’associé unique. Admission aux assemblées et exercice du droit de vote :
tout associé peut participer personnellement ou par mandataire, sur justificatif
d’inscription en compte de ses actions.
Chaque action donne droit à une voix.
Président : Cyrille GASSER, 27522 Wishing Oak Landing, 77386 Spring, Texas.
Immatriculation : au RCS de Paris.
12119160 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte en date du
15/9/18 à Paris, il a été constitué une société. Dénomination : KFM. Forme :
S.A.S. Siège : 155 bis, rue de la Convention, 75015 PARIS. Capital : 10.000 €.
Objet : pour en France et à l’étranger :
l’exploitation de tous fonds de commerce
de café, bar, restaurant, brasserie. La participation de la société, par tous moyens,
à toutes entreprises ou sociétés créés ou
à créer, pouvant se rattacher à l’objet, notamment par voie de création de sociétés
nouvelles, d’apport, commandite, souscription ou rachat de titres ou droits sociaux, fusion, alliance ou association en
participation ou groupement d’intérêt économique ou de location-gérance. Et plus
généralement, toutes opérations commerciales et financières, industrielles, mobilières et immobilières pouvant se rattacher
directement ou indirectement à l’objet et à
tous objets similaires ou connexes pouvant favoriser son extension ou son développement. Durée : 99 ans. Admission
aux assemblées-Vote : tout actionnaire
peut participer aux assemblées, quel que
soit le nombre de ses actions, chaque action donnant droit à une voix. Transmission des actions : les actions ne peuvent
être cédées qu’avec l’agrément de la collectivité des associés. Présidente :
Mme Faziha MOKRANE, 4, avenue de la
Porte de Brancion, 75015 Paris. DG :
M. Karim BELAÏD, 4, avenue de la Porte
de Brancion, 75015 Paris. Immatriculation : au RCS de Paris.
Par ASSP du 09/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée BAGANE.Siège social :40 rue alexandre dumas 75011 Paris.Capital :20000 € Objet :l’exploitation
de sites web et E-commerce (vente d’accessoires pour vélo).Président :M.Bertrand Vercamer,tamarina,villa
25 90922 Tamarin(Île Maurice).Durée :99
ans.Immatriculation au RCS de PARIS
183259A – LES ECHOS
Par ASSP du 13/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée MAEE.Siège social :123 rue de crimée 75019 Paris.Capital :1000 € Objet :pret a porter accessoir e s
d e
m o d e
s o i n s
esthetique.Président :M.ALONE
ACOCA,23 rue albert roussel 75017 Paris.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS
de PARIS
183265A – LES ECHOS
Par ASSP le 20/08/2018, il a été constitué
l’EURL : KHADI Capital : 10000 €.Objet :
Holding : prise d’intérêt par souscription
ou rachat de toutes valeurs mobilières, actions, obligations, parts ou titres. Siège :
231 rue Saint-Honoré, 75001 Paris. Gérance :KHALIFA DAVID,72 bis rue SAINT
ANNE , 97400 SAINT DENIS ; Durée : 99
ans. Au RCS de PARIS
183266A – LES ECHOS
Par ASSP du 16/08/2018, il a été constitué
une SARL dénommée DIASPO SERVICES & PRODUCTS. Sigle : DSP. Siège
social : 57 rue doudeauville 75018 Paris.
Capital : 2.000 €. Objet : Ventes de produits alimentaires exotiques, de produits
cosmétiques, restauration sans alcool. Gérance : M. Eric Cendras Bogne
Mouafo, 55 rue d’arras 59000 Lille Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de
PARIS.
183294A – LES ECHOS
Par ASSP du 17/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée WECO.Siège social :193 rue de l’université 75007 Paris.Capital :100 €.Objet :investissement
dans des sites de loisirs ou touristiques.Président :M.olivier brousse,193 rue
de l’université 75007 Paris.Durée :99
ans.Immatriculation au RCS de PARIS
183304A – LES ECHOS
Par ASSP du 20/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée SOLSTICE
INFO.Siège social :91 rue du faubourg
saint honoré 75008 Paris.Capital :300 €.Objet :Prestations de services
informatiques,Conseils auprès des directions générales,Conseils auprès des directions informatiques.Président :M.sylvain demercastel,4c rue michelet 76420
Bihorel.Durée :99 ans.Immatriculation au
RCS de PARIS
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeudi 20 septembre 2018
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 3
Les Echos Sociétés
183315A – LES ECHOS
183435A – LES ECHOS
188145A – LES ECHOS
Par assp du 18/08/18 constitution sci ks,
capital 49000 €, siège 5 cité pottier 75019
paris, objet acquisition, revente, administration d’immeubles, durée 99 ans, gérant
laurent salé, 5 cité pottier 75019 paris. immat rcs paris.
Par acte SSP du 17/08/2018 constitution
de la SASU TS WEB. Capital : 5000 euros. Siège social : 16 rue washington
75008 paris. Objet : conception de sites internet. Président thomas sonnenschein
197 route du lion 1420 braine-l’alleud, Belgique. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de Paris.
Par acte SSP du 10/09/2018 il a été constitué une SAS dénommée : ALTUM INVESTMENT. Siège social : 23 avenue
foch 75116 PARIS. Sigle : ALTUM INVEST. Capital : 500 €. Objet : apporteur
de capitaux et de conseils pour entreprises. Président : M ESSAHEL mehdi, 23
avenue foch 75116 PARIS. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
183320A – LES ECHOS
Par ASSP du 17/08/18 il a été constitué
une SAS dénommée DAMBACCHUS.
Siège social : 66 av des champs-elysées
75008 Paris.Capital :150 €. Objet : transactions de boissons alcoolisées, de
biens, services ou informations par le biais
d’interfaces électroniques et digitales.
Président : M. Pierre Bapst 8 rue erckmann chatrian 67210 Obernai. DG :M.
jean-phillipe ressuche, 1 imp de muhlenheim 67650 Dambach-la-ville ; M. franck
thiel gendre 38 rue de longjumeau 51500
Taissy. Durée :99 ans. Immatriculation au
RCS de PARIS.
183325A – LES ECHOS
Par ASSP du 20/08/2018, il a été constitué
une SARL dénommée BLUE SENSATION. Siège social : 49 rue de ponthieu
75008 Paris. Capital : 2 €. Objet : Vente
de bouteilles d’eau. Gérance : M. Patrick
Stark, 14, rue des chalets 68730 Blotzheim ; M. Maxime Bitterolf, 1, rue louis
pasteur 68870 Bartenheim Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de PARIS.
183440A – LES ECHOS
Par acte SSP du 8/08/2018 constitution de
la SASU : CREABAT75. Capital : 1000 euros. Siège social : 10 av felix faure 75015
paris. Objet : plomberie et appareils sanitaires. Président yahia ait ouakli 10 av felix
faure 75015 paris. Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
Paris.
186138A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 15/03/2018 constitution d’une SELARL : SELARL LAURENT
OGER ; Capital social : 1000 € ; Siège
social : 5 rue du Printemps 75017 PARIS Objet : l’exercice libéral de la profession de masseur-kinésitherapeute ; Président : Mr Laurent OGER demeurant au 5
rue du Printemps 75017 PARIS, élu pour
une durée illimitée ; Admission aux assemblées et exercice du droit de vote :
chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à
une voix. Clauses d’agrément : Les actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée de la société : 99 ans à compté de son immatriculation au RCS de PARIS.
183343A – LES ECHOS
Par acte SSP du 17/08/2018 constitution
de la SASU : BOUNCE THE DATA. Capital : 500 euros. Siège social : 8 rue du faubourg poissonnière 75010 paris. Objet :
Conseil en systèmes et logiciels informatiques. Président alexandre lewandowski
25 rue séverine 92130 issy-les-moulineaux. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de Paris.
183355A – LES ECHOS
Par ASSP du 20/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée MYCELIUMS.Siège
social :34 rue servan 75011 Paris.Capital :2000 €.Objet :Vente de produit d’hygiene Corporelle et activité de conseil aux
entreprises.Président :M.Khalid Medaghri,34 rue servan 75011 Paris.Durée :99
ans.Immatriculation au RCS de PARIS
187595A – LES ECHOS
Par acte SSP du 13/09/2018 il a été constitué une SASU à capital variable dénommée :
K EASY CONSEILS
Siège social : 32 rue Marx Dormoy 75018
PARIS. Sigle : KARIMA MAZARI. Capital : 3.000 €. Objet : Conseils et formalités juridiques, gestion d’entreprise, démarches administratives. Président :
Mme MAZARI KARIMA, 1068 Avenue Roger Salengro 92370 CHAVILLE. Durée :
99 ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
187874A – LES ECHOS
Par acte SSP du 06/07/2018 il a été constitué une SARL dénommée :
CHEYENNE
Siège social : 10 rue Royale 75008 PARIS. Capital : 45.000 €. Objet : la production et la réalisation, la participation à la
production et à la réalisation de tous documents et œuvres cinématographiques
de court et long métrage, de programmes
audiovisuels et d’œuvres multimédia (ou
de vidéogrammes), d’œuvres musicales,
littéraires, publicitaires, culturelles, de formation ou de loisirs ; la diffusion de tels
documents et œuvres en tout pays ; la production de phonogrammes et l’édition musicale. Gérance : M MADON Julien, 176
boulevard Saint-Germain 75006 PARIS et
Mme BUIDINE Aiméee, 11 rue Thibouméry 75015 PARIS. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
187907A – LES ECHOS
183409A – LES ECHOS
Par ASSP du 21/08/18,il a été constitué la
SCI à capital variable dénommée
JUNE.Siège social : 2 rue d’hauteville
75010 Paris.Capital min : 100 €,capital initial :100 €, capital max : 10000000 € Objet :acquisition et gestion de biens mobiliers et immobiliers.Gérance :M. THOMAS
DESCHAMPS,42 rue d’hauteville 75010
Paris.Cessions soumises à agrément.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de
PARIS.
183411A – LES ECHOS
Par ASSP du 20/08/18 il a été constitué
une SAS dénommée NILAJA FAIR
TRADE. Siège social : 40 rue alexandre
dumas 75011 Paris.Capital :1 €. Objet : Commerce de détail de la chaussure.
Président : M. El Hadji Babacar NDIAYE
21 allée des eiders 75019 Paris. Durée :99
ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
DIBENS ASSOCIES
SAS au capital de 30.000 €. Siège social : 6-8 rue Tronson du Coudray– 75008
Paris. Objet social : l’exercice de la profession d’expert-comptable. Agrément :
les cessions d’actions sont soumises à
l’agrément préalable de la collectivité des
actionnaires. Président : Gérard COURDOUAN demeurant 1 sente du Sanglier –
les Fourches – le Gaou Benat – 83230
Bormes les Mimosas. La société sera immatriculée au RCS de Paris.
Par acte SSP du 31/05/2018 il a été constitué une SAS dénommée : ALPHA LOGISTICS Siège social : 149 avenue du maine
75014 PARIS Capital : 10.000 € Objet :
Transport de marchandises par route Président : M. URKA Liudvikas, aukstakalnio
22-13 63101 ALYTUS LITUANIE Transmission des actions : Actions librement
cessibles entre associés uniquement. Admission aux assemblées et exercice du
droit de vote : Tout Actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action
donne droit à une voix. Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
PARIS
Par acte SSP du 05/09/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
Par acte SSP du 24/05/2018 constitution
de la SAS : SISYPHE ROCKS. Capital :
5000 euros. Siège social : 23 rue rollin
75005 paris. Objet : développement d’applications web. Président cyriel hanrion 23
rue rollin 75005 paris. Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
Paris.
Avis est donné de la constitution pour une
durée de 50 ans de la société
188677A – LES ECHOS
Par ASSP du 19/08/18,il a été constitué la
SCI à capital variable dénommée SURROLLEC.Siège social :11 rue de montyon
75009 Paris.Capital min :1 €, capital initial :1 €, capital max : 1000000 €Objet :acquisition et gestion de biens mobiliers et immobiliers.Gérance :M. Jaufré
Surroca,11 rue de montyon 75009 Paris ;
Mme Marine Le Toullec,11 rue de montyon 75009 Paris.Cessions soumises à
agrément.Durée :99 ans.Immatriculation
au RCS de PARIS.
183371A – LES ECHOS
188628A – LES ECHOS
EVER ROCKS
187612A – LES ECHOS
Par ASSP du 21/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée SAVE DRIVING.Siège social :34 av des champs-élysées 75008 Paris.Capital :1 €.Objet :VTC.Président :M.HAFED
KSOULENE,2 rue du chateau 95360
Montmagny.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de PARIS
Par acte SSP du 18/09/2018 il a été constitué une SARL à associé unique dénommée : LEVIERS EXPERTISE & CONSULTING Sigle : Leviers E&C Nom
commercial : LEVIERS EXPERTISE &
CONSULTING Siège social : 365 rue de
vaugirard 75015 PARIS Capital : 1.000 €
Objet : Prestations de Conseil et expertise
pour les entreprises appelées au développement à l’international. Gérant : M. AHMED ZAID Saadi Menad 365 Rue de Vaugirard Bat. B 75015 PARIS Durée : 99 ans
à compter de l’immatriculation au RCS de
PARIS
Siège social : 18-26 Rue Goubet 75019
PARIS. Capital minimum : 500 €. Capital
initial : 1.000 €. Capital maximum :
1.000.000 €. Objet : Développer, gérer,
organiser, concevoir, créer, designer des
sites internet, des applications web, mobile, des produits numériques, informatiques à venir. Président : M HORNN Anatole, 71 rue d’hautpoul 75019 PARIS.
Admission aux assemblées et droits de
vote : Tout actionnaire est convoqué aux
assemblées. Chaque action donne un
droit à une voix. Clauses d’agrément :
Soumise à agrément sauf cas de transmission libre. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
183361A – LES ECHOS
183362A – LES ECHOS
188620A – LES ECHOS
Par acte SSP du 14/09/2018 il a été constitué une SARL dénommée :
AJ SERVICES
Siège social : 30 boulevard Vaugirard
75015 PARIS. Capital : 10.000 €. Objet :
Cordonnerie, réparation de chaussures et
sellerie, travail du cuir et peaux, serrurerie, reproduction de clés, tampons, gravures, petites imprimeries, reproduction
sous toutes formes. Gérance : M TOUITOU Jonathan, 28 rue du dr zamenhof
92500 RUEIL MALMAISON et M SAADI
Ali, 72 Rue Sophie Rodrigues 92500
RUEIL MALMAISON. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
MODIFICATIONS
188385B – LES ECHOS
SAS LAZARE HOME
SAS au capital de 37000,00 €
7 RUE OBERKAMPT, 75011 PARIS
830937173 RCS Paris
Par décision en date du 01/08/2018 il a
été pris acte de la démission pour ordre
de M. ERWAN LE BOULICAUT, de ses
fonctions de DG à compter du 01/08/2018.
Mention en sera faite au RCS de Paris
188474B – LES ECHOS
ABEILLE D’OR
SAS au capital de 10000,00 €
70 boulevard de Grenelle, 75015 Paris
793668823 RCS Paris
Par décision en date du 28/12/2016 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 33 rue Marbeuf, 75008 Paris
à compter du 02/01/2017.
Présidence : M. Orkhan Ahmadov, demeurant 33 rue Marbeuf, 75008 Paris.
Mention en sera faite au RCS de Paris
188482B – LES ECHOS
REDY
SARL au capital de 100,00 €
5 rue Saint-Sauveur, 75002 Paris
524582392 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
10/03/2017 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 33 rue Marbeuf, 75008 Paris à compter du
10/03/2017.
Gérance : M. Orkhan Ahmadov, demeurant 33 rue Marbeuf, 75008 Paris. Mention
en sera faite au RCS de Paris
188544B – LES ECHOS
KWAD MOE
SARL au capital de 1000,00 €
8 boulevard de menilmontant, 75020 Paris
819734419 RCS Paris
Par délibération en date du 18/09/2018,
statuant en application de l’article
L.223.42 du Code de Commerce, a décidé
qu’il n’y avait pas lieu à dissolution malgré
un actif net inférieur à la moitié du capital
social. Mention en sera faite au RCS de
Paris
188561B – LES ECHOS
THIBIERGE ET COMAR
SA au capital de 272588,00 €
37 rue du Bac,
92600 Asnières sur Seine
389392010 RCS Nanterre
Par décision de L’AGO en date du
29/06/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 175 boulevard Malesherbes, 75017 Paris à compter
du 01/08/2018.
Présidence : M. Emeric Thibierge, demeurant 175 boulevard Malesherbes,
75017 Paris
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Nanterre
188566B – LES ECHOS
NASTRI INVEST
Société Civile au capital de
2500125,00 €
10 rue Saint Paul, 75004 Paris
519072417 RCS Paris
Par décision en date du 12/07/2018 il a
été décidé de modifier le capital de la société en le portant de 2500125,00 € à
100005 €
Autres modifications : - extension de
l’objet social au conseil entreprises et à la
création d’œuvres de l’esprits ; modification de la dénomination de la société qui
devient COSYS. Mention en sera faite au
RCS de Paris
188567B – LES ECHOS
CREMONINI RESTAURATION
SASU au capital de 1500000 €
10 RUE DE PENTHIEVRE, 75008 PARIS
424987626 RCS Paris
Aux termes d’une AGE en date du
20/06/2018 il a été pris acte de la nomination de la société DBF AUDIT SA, au
capital de 1000000 €, immatriculée au
RCS de CRETEIL sous le numéro
328297072, domiciliée 13 PASSAGE
DARTOIS BIDOT 94100 SAINT-MAURDES-FOSSES représentée par M. Benoît
WATEAU en qualité de nouveau CAC titulaire, à compter du 20/06/2018 pour une
durée de 6 ans, en remplacement de la
société ORCOM EURAUDIT INTERNATIONAL SARL, démissionnaire. Mention
en sera faite au RCS de Paris
188583B – LES ECHOS
SCI MARPIE
SCI au capital de 20000,00 €
156 cours d’Ornano,
33700 Merignac
477518518 RCS Bordeaux
Par décision de L’AGE en date du
17/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 115 boulevard de l’Hopital, 75013 Paris à compter
du 01/10/2018.
Suite à ce transfert, il est rappelé les caractéristiques suivantes :
Objet : La Société a pour objet : - L’acquisition, la construction, la propriété, la gestion, l’exploitation par bail, location ou autrement de tous biens immobiliers. - Et
généralement toutes opérations pouvant
se rattacher directement ou indirectement
à cet objet à l’exception de celles pouvant
porter atteinte au caractère civil de la Société.
Durée : 99 ans
SAS au capital de 500 000,00 €
37 rue du Bac,
92600 Asnières sur Seine
438907537 RCS Nanterre
Par décision de L’Associé Unique en date
du 28/06/2018 il a été décidé de transférer
le siège social de la société au 175 boulevard Malesherbes, 75017 Paris à
compter du 01/08/2018.
Présidence : M. Emeric Thibierge, demeurant 175 boulevard Malesherbes,
75017 Paris
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Nanterre
GARRY
SAS au capital de 1000,00 €
7 AVENUE DE LA PORTE DE
MONTREUIL, 75020 PARIS
821338746 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
30/06/2018 il a été pris acte de changer la
dénomination de la société, à compter du
30/06/2018, pour CAPITAL INVEST
FRANCE.
Autres modifications :
- il a été pris acte de la nomination de M.
Mohammed YOUNCI, demeurant 9 RUE
EDOUARD RENAULT 93150 LE BLANC
MESNIL en qualité de nouveau Président,
à compter du 30/06/2018 pour une durée
illimitée, en remplacement de M. SATWINDER SINGH GOJLIYA, Président démissionnaire.
- il a été pris acte de modifier l’objet social
Nouvelle mention : Marchand de biens et
toutes transactions mobilières et immobilières. Mention en sera faite au RCS de
Paris
188679B – LES ECHOS
NEIGE NAIL
Gérance : Mme Marie-Catherine Receveur, demeurant 2 rue de la nouvelle cité,
97120 Saint Claude
Par décision de L’AGE en date du
01/09/2018 il a été pris acte de la nomination de Mme Thi Tuyet NGUYEN, demeurant 2 Square Paul Valéry 93240
Stains en qualité de nouveau Gérant, à
compter du 01/09/2018 pour une durée illimitée, en remplacement de M. Jean Paul
SIHARATH, Gérant démissionnaire. Mention en sera faite au RCS de Paris
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Bordeaux
A2JR
SAS EDITIONS DE LA BAUME
SAS à capital variable de 37000,00 €
11 RUE DE LA BAUME, 75008 PARIS
491282109 RCS Paris
Par décision en date du 20/09/2017 il a
été pris acte de la nomination de Mme
CHRISTIANE LAMBERT, demeurant LA
PETITE LANDE 49520 BOUILLE-MENARD en qualité de nouveau Président, à
compter du 20/09/2017 pour une durée illimitée, en remplacement de M. XAVIER
BEULIN, décédé. Mention en sera faite au
RCS de Paris
Présidence : M. JEAN BERNARD LACROIX, demeurant 202 ROUTE DE BARREAU, 33160 SAINT AUBIN DE MEDOC
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Bordeaux
188771B – LES ECHOS
FONCIERE D INVESTISSEMENT
SARL au capital de 15244,90 €
23 BIS RUE DE CRONSTADT, 75015
PARIS
383194909 RCS Paris
Sigle : SOF’INVEST
Par décision de L’AGO en date du
24/07/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 1687 CHEMIN DE FONTANIEU, 83740 LA CADIERE D AZUR à compter du 24/07/2018.
La société sera immatriculée au RCS de
Toulon et sera radiée du RCS de Paris
188667B – LES ECHOS
SARL au capital de 3000,00 €
8 rue Belgrand, 75020 Paris
503791360 RCS Paris
188638B – LES ECHOS
Par décision en date du 18/09/2018 il a
été pris acte de la nomination de M. HORLAVILLE ALAIN, demeurant 28 RUE
SAINT NICOLAS 76470 LE TREPORT en
qualité de nouveau Président, à compter
du 18/09/2018 pour une durée illimitée, en
remplacement de Mme RACHEL BREVIERE, Président démissionnaire. Mention en sera faite au RCS de Paris
THIBIERGE ET COMAR
PAPETIERS
Gérance : M. Pierre Receveur, demeurant
2 rue de la nouvelle cité, 97120 Saint
Claude
188530B – LES ECHOS
SAS au capital de 1000,00 €
91 RUE DES PYRENEES, 75020 PARIS
831983382 RCS Paris
188645B – LES ECHOS
188718B – LES ECHOS
PERLES ET OISEAUX RARES
SASU au capital de 2000,00 €
202 ROUTE DE BARREAU,
33160 SAINT AUBIN DE MEDOC
839161841 RCS Bordeaux
188772B – LES ECHOS
FONCIERE D AMENAGEMENT
SARL au capital de 83846,96 €
23 BIS RUE DE CRONSTADT, 75015
PARIS
428072458 RCS Paris
Sigle : SOFAM
Par décision de L’AGO en date du
24/07/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 1687 CHEMIN DE FONTANIEU, 83740 LA CADIERE D AZUR à compter du 24/07/2018.
La société sera immatriculée au RCS de
Toulon et sera radiée du RCS de Paris
12118626 – LE PUBLICATEUR LEGAL
NAMESHIELD, S.A.S. au capital de
138.064 €, sise 37, boulevard des Capucines, 75002 PARIS, 399 140 961 RCS
PARIS. L’AG du 29/6/2018 a pris acte du
départ à la retraite de M.Bernard GUIBERT, CAC suppléant, et décidé de nommer en remplacement pour la durée du
mandat restant à courir, soit jusqu’à l’assemblée appelée à statuer sur les
comptes clos le 31/12/2020, la société
OSIS. Ancienne mention CAC suppléant :
M.Bernard GUIBERT, 4, rue Amédée Menard, 44325 Nantes Cedex 3. Nouvelle
mention CAC suppléant : S.A.R.L.
OSIS, 3, chemin du Pressoir Chênaie,
44100 Nantes, 518 940 879 RCS Nantes.
Mention RCS de Paris. Pour avis, le président.
12118670 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes de l’AGE du 1er/8/2018, les
associés de la S.C.I. JL IMMO, capital
2.000 €, sise 15, rue Aristide Briand,
35340 LIFFRE, 452 726 235 RCS RENNES, a l’objet de l’acquisition et gestion
de biens immobiliers pour une durée
99 ans, ont décidé de transférer le siège
au 38, rue Dunois, 75647 PARIS CEDEX
13, à compter du 1er/8/2018. Pour avis au
RCS de Rennes pour radiation et au RCS
de Paris pour immatriculation.
Par décision du Président en date du
18/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 26 RUE DAMREMONT, 75018 PARIS à compter du
18/09/2018.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
4 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
12118758 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12105080W – LE PUBLICATEUR LEGAL
THE WALKING NERDS, S.A.S. au capital de 100 € porté 30.000 €, sise 67, rue
Saint-Jacques, 75005 PARIS, 810 151
175 RCS PARIS. Du PV de AGE en date
du 2/7/2018 et du PV des décisions du
Président du 2/7/2018 constatant la libération d’actions nouvelles par incorporation de réserves et par compensation de
créances liquides et exigibles sur la société et la réalisation de l’augmentation de
capital. Il résulte que le capital a été augmenté dans un premier temps de 19.900 €
pour le porter de 100 € à 20.000 € par incorporation de réserves, et dans un
deuxième temps, d’augmenter le capital
de 10.000 € pour le porter ainsi de
20.000 € à 30.000 €, par émission de
10.000 actions nouvelles de 1 € chacune.
Ancienne mention capital : 100 €. Nouvelle mention capital : 30.000 € et divisé
en 30.000 actions d’une valeur nominale
de 1 €. Pour avis. Le président.
ASTERES ETUDES & CONSEILS
SARL au capital de 1.000 euros
Siège social : 81 rue Réaumur 75002
Paris
837 657 634 RCS Paris
En date du 07 septembre 2018, l’associé
unique a approuvé le projet de traité d’apport dans toutes ses dispositions aux termes duquel la société Astères située 81
rue Réaumur 75002 Paris (491 252 201
RCS Paris) a fait apport à la société Astères Etudes & Conseils à titre d’apport
partiel d’actif soumis au régime des scissions de sa branche complète et autonome d’activité de "Etudes et Conseils".
En rémunération de cet apport, la Société
a augmenté son capital social d’une
somme de 282.600 euros afin de le porter
de 1.000 euros à 283.600 euros par la
création de 28.260 parts sociales de 10
euros de valeur nominale.
Pour avis.
12118908 – LE PUBLICATEUR LEGAL
COLLECTION BAGATEL, S.A.S. au
capital de 7.271.000 €, sise 8, rue Christophe Colomb, 75008 PARIS, 794 053 264
RCS PARIS. Suivant PV du 27/7/2018,
l’Associée unique, statuant en application
de l’article L.225-248 du Code de
commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
de dissoudre la société par anticipation.
La présidente.
12118910 – LE PUBLICATEUR LEGAL
DIMENSION PATRIMOINE, S.A.R.L.
au capital de 20.000 €, sise 29, rue Guillaume Tell, 75017 PARIS, 489 547 505
RCS PARIS. L’AGE du 17/9/2018 a décidé de transférer le siège du 29, rue Guillaume Tell, 75017 PARIS au 3, rue de la
République, 95120 ERMONT. Gérant :
M. Etienne POUNTNEY, 40 bis, avenue
de Paris, 95600 Eaubonne. L’article 4 des
statuts a été modifié en conséquence.
Mention en sera faite au RCS de Pontoise.
12119121 – LE PUBLICATEUR LEGAL
PIKSEL FRANCE, S.A.S. au capital de
170.935,70 €, sise 1, rue de Stockholm,
75008 PARIS, 449 048 701 RCS PARIS.
Le 4/9/2018, l’Associée unique a été décidé de transférer le siège de la société à
compter de ce jour, à l’adresse au
31, chemin du Vieux Chêne, 38240
MEYLAN. L’article 4 des statuts sera modifié en conséquence et la société sera radiée du RCS de Paris et inscrite au RCS
de Grenoble. Pour avis.
12119131 – LE PUBLICATEUR LEGAL
NEOVEE FRANCE, S.A.S. au capital
de 20.000 €, sise 13, rue des Mûriers,
75020 PARIS, 834 783 029 RCS PARIS.
Aux termes d’une décision unanime des
associés, en date du 28/8/2018, ces derniers ont décidé, à compter du 1/9/2018,
de transférer le siège du 13, rue des Mûriers, 75020 PARIS, dans la Pépinière
d’Entreprises PARIS SOLEILLET,
14/16, rue Soleillet, BL 44, 75020 PARIS.
Les statuts ont été modifiés en conséquence et mention sera portée au RCS de
Paris.
12119145 – LE PUBLICATEUR LEGAL
DINGOROCK, S.A.R.L. au capital de
1.000 €, sise 53, rue de Lancry, 75010 PARIS, 803 024 819 RCS PARIS. Aux termes d’une décision en date du 16/7/2018,
l’Associé unique a décidé de transférer le
siège du 53, rue de Lancry, 75010 PARIS
au 36 bis, cours du Maréchal Juin,
33000 BORDEAUX, à compter du
16/7/2018, et de modifier en conséquence
l’article 5 des statuts. Pour avis, la gérance.
Jeudi 20 septembre 2018
12118822W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12118830W – LE PUBLICATEUR LEGAL
AKUOCOOP
FERME D’AKUO 3
S.A.S. au capital de 1.000 €
140, avenue des Champs Elysées 75008 PARIS
822 089 181 RCS PARIS
S.A.S. au capital de 1.000 €
140, avenue des Champs Elysées 75008 PARIS
822 675 005 RCS PARIS
Suivant acte en date du 1/6/2018, l’associé unique, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L 225-248 du code de
commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution anticipée de la société.
Mention sera faite au RCS de Paris.
Pour avis
12118823W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BEP1
S.A.S. au capital de 1.000 €
140, avenue des Champs Elysées 75008 PARIS
823 507 199 RCS PARIS
Aux termes du procès verbal en date du
22/06/2018, les associés ont décidé de
transférer le siège social au 10 boulevard
de Grenelle 75015 Paris, à compter du
01/06/2018.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis
Suivant acte en date du 25/6/2018, l’associé unique, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L 225-248 du code de
commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution anticipée de la société.
Mention sera faite au RCS de Paris.
Pour avis
12118824W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BEP2
S.A.S. au capital de 1.000 €
140, avenue des Champs Elysées 75008 PARIS
823 518 634 RCS PARIS
12118691W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CSC ; SARL au capital de 7.600 € ;
Siège social : 9 /11 rue Foyatier – 75018
Paris ; 790 004 675 RCS Paris.
L’AGE du 18/06/2018 a décidé d’augmenter le capital social d’une somme de
280.000 € prélevée sur le compte courant
pour le porter à 287.600 € et de le réduire
d’une somme de 280.000 € afin d’apurer
les pertes pour le ramener ainsi à 7.600 €.
Les capitaux propres ont été ainsi reconstitués. Mention au RCS de Paris.
12118718W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI ViaGénérations
Société civile immobilière à capital
variable
Siège social : 6, rue Paul Baudry
75008 Paris
832 755 318 RCS Paris
AVIS ADDITIF
Suite à l’insertion en date du 10 juillet 2018
d’un avis de transfert du siège social pour
la SCI ViaGénérations (nº12108983W), il
est précisé que le siège social est transféré du 17, rue Jacques Bingen - 75017
Paris au 6, rue Paul Baudry - 75008 Paris
à compter du 1er juin 2018 suite à une décision du Gérant à cette même date, en
conséquence l’article 4 des statuts a été
modifié.
Suivant acte en date du 25/6/2018, l’associé unique, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L 225-248 du code de
commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution anticipée de la société.
Mention sera faite au RCS de Paris.
Pour avis
12118826W – LE PUBLICATEUR LEGAL
COGENERATION BIOMASSE DE LA
DEULE
S.A.S. au capital de 1.000 €
140, avenue des Champs Elysées 75008 PARIS
827 703 513 RCS PARIS
Suivant acte en date du 25/6/2018, l’associé unique, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L 225-248 du code de
commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution anticipée de la société.
Mention sera faite au greffe de Paris.
Pour avis
12118827W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ENERGIE DU GATINAIS 2
12118760W – LE PUBLICATEUR LEGAL
AKUO PARK 1
S.A.S. au capital de 1.000 €
140, avenue des Champs Elysées 75008 PARIS
824 877 500 RCS PARIS
Suivant acte en date du 14/6/2018, l’associé unique, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L 225-248 du code de
commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution anticipée de la société.
Mention sera faite au RCS de Paris.
Pour avis
DINGOROCK, S.A.R.L. au capital de
1.000 €, sise 53, rue de Lancry, 75010 PARIS, 803 024 819 RCS PARIS. Aux termes d’une décision en date du 30/6/2018,
l’associé unique, statuant en application
de l’article L.223-42 du Code de
commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution de la société. Pour avis. La
gérance.
12119156 – LE PUBLICATEUR LEGAL
KIENBAUM, S.A. au capital de
405.000 €, sise 47, avenue George V,
75008 PARIS, 408 012 268 RCS PARIS.
Aux termes d’une délibération en place du
30/6/2018, l’AG a pris acte de la démission de M. Jochen KINEBAUM de ses
fonctions d’Administrateur avec effet au
1er/1/2018 et a décidé de ne pas le
remplacer.
AKUO PARK 2
S.A.S. au capital de 1.000 €
140, avenue des Champs Elysées 75008 PARIS
824 887 145 RCS PARIS
Suivant acte en date du 1/6/2018, l’associé unique, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L 225-248 du code de
commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution anticipée de la société.
Mention sera faite au RCS de Paris.
Pour avis
12118763W – LE PUBLICATEUR LEGAL
AKUO PARK 3
S.A.S. au capital de 1.000 €
140, avenue des Champs Elysées 75008 PARIS
824 857 411 RCS PARIS
Suivant acte en date du 11/6/2018, l’associé unique, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L 225-248 du code de
commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution anticipée de la société.
Mention sera faite au RCS de Paris.
Pour avis
- président du conseil d’administration et
directeur général, M. Jean-Louis THOMAS demeurant 216, boulevard Saint-Denis, 92400 Courbevoie, en remplacement
de M. Jean-Paul DERLAND,
- Directeur général délégué, M. Gérard
MOTHU demeurant 1359, boulevard du
Soleil, L’Oliveraie - 83230 Bormes-les-Mimosas.
12118847W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12118869W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CHAPIMALICE CRECHES
S.A.R.L. au capital de 1000 €
9, avenue Hoche - 75008 PARIS
801 341 520 RCS PARIS
REMALAIN
S.A.R.L. au capital de 10.000 €
9, avenue Hoche - 75008 PARIS
810 355 743 RCS PARIS
S2H- SAS au capital de 1.000 € - Siège
social : 27 rue Joubert - 75009 PARIS 518 736 723 RCS PARIS
Aux termes du procès verbal du
12/9/2018, il a été décidé la transformation de la société en Société par Actions
Simplifiée.
L’objet de la société, sa durée, son siège
social et sa dénomination demeurent inchangés. Le capital de la société reste fixé
à la somme de 1000 €.
Président : Monsieur Christophe DURIEUX demeurant 8, rue Médéric, 75017
Paris
Commissaire aux comptes Titulaire :
Le cabinet DIAGNOSTIC & INVESTISSEMENT, 11 bis rue Bachaumont,
75002 Paris, 440 927 606 RCS PARIS
Admission aux assemblées : tout actionnaire peut participer aux assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Transmission des actions : avec agrément en cas de pluralité d’associé.
Pour avis
Aux termes du procès verbal du
12/9/2018, il a été décidé la transformation de la société en Société par Actions
Simplifiée.
L’objet de la société, sa durée, son siège
social et sa dénomination demeurent inchangés. Le capital de la société reste fixé
à la somme de 10.000 €.
Président : Monsieur Christophe DURIEUX demeurant 8, rue Médéric, 75017
Paris
Commissaire aux comptes Titulaire :
Le cabinet DIAGNOSTIC & INVESTISSEMENT, 11 bis rue Bachaumont,
75002 Paris, 440 927 606 RCS PARIS
Admission aux assemblées : tout actionnaire peut participer aux assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Transmission des actions : avec agrément en cas de pluralité d’associé.
Pour avis
12118857W – LE PUBLICATEUR LEGAL
OVODA
S.A.R.L. au capital de 5000 €
9, avenue Hoche - 75008 PARIS
793 790 205 RCS PARIS
Aux termes du procès verbal du
12/9/2018, il a été décidé la transformation de la société en Société par Actions
Simplifiée.
L’objet de la société, sa durée, son siège
social et sa dénomination demeurent inchangés. Le capital de la société reste fixé
à la somme de 5000 €.
Président : Monsieur Christophe DURIEUX demeurant 8, rue Médéric, 75017
Paris
Commissaire aux comptes Titulaire :
Le cabinet DIAGNOSTIC & INVESTISSEMENT, 11 bis rue Bachaumont,
75002 Paris, 440 927 606 RCS PARIS
Admission aux assemblées : tout actionnaire peut participer aux assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Transmission des actions : avec agrément en cas de pluralité d’associé.
Pour avis
S.A.S. au capital de 1.000 €
MAGUY CRECHES
S.A.R.L. au capital de 1000 €
9, avenue Hoche - 75008 PARIS
801 336 785 RCS PARIS
827 703 430 RCS PARIS
Suivant acte en date du 15/6/2018, l’associé unique, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L 225-248 du code de
commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution anticipée de la société.
Mention sera faite au greffe de Paris.
Pour avis
FERME D’AKUO 1
S.A.S. au capital de 1.000 €
140, avenue des Champs Elysées 75008 PARIS
822 089 157 RCS PARIS
Suivant acte en date du 5/6/2018, l’associé unique, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L 225-248 du code de
commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution anticipée de la société.
Mention sera faite au greffe de Paris.
Pour avis
12118829W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes du procès verbal du
12/9/2018, il a été décidé la transformation de la société en Société par Actions
Simplifiée.
L’objet de la société, sa durée, son siège
social et sa dénomination demeurent inchangés. Le capital de la société reste fixé
à la somme de 1000 €.
Président : Monsieur Christophe DURIEUX demeurant 8, rue Médéric, 75017
Paris
Commissaire aux comptes Titulaire :
Le cabinet DIAGNOSTIC & INVESTISSEMENT, 11 bis rue Bachaumont,
75002 Paris, 440 927 606 RCS PARIS
Admission aux assemblées : tout actionnaire peut participer aux assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Transmission des actions : avec agrément en cas de pluralité d’associé.
Pour avis
140, avenue des Champs Elysées 75008 PARIS
822 089 173 RCS PARIS
Suivant acte en date du 13/6/2018, l’associé unique, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L 225-248 du code de
commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution anticipée de la société.
Mention sera faite au RCS de Paris.
Pour avis
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
12118995W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LIGHTING 451
SAS au capital de 50.000 €
Siège social : 174 rue de Charonne
75011 Paris
538 014 150 RCS Paris
Suivant décisions de l’associé unique en
date du 30 juin 2015, il a été décidé de
nommer en qualité de commissaires aux
comptes :
Titulaire : Mr Bernard GABRIELLE, demeurant 5 rue Dante 75005 Paris
Suppléant : CHP EXPERTISE, SARL dont
le siège social se situe 18 Boulevard Montmartre 75009 Paris, immatriculée au RCS
de Paris sous le Nº 451 602 247
12118873W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ERES
SOCIETE CIVILE DE LA CAVALERIE
Société civile au capital de 36.664 €
Siège social : 6-8-10 rue de la Cavalerie
75015 Paris
399 052 794 RCS PARIS
Société par actions simplifiée au capital de
100.120 euros
Aux termes de l’assemblée générale mixte
du 25 juin 2018, il a été décidé de proroger
la durée de la société de 50 ans à compter
du 15 septembre 2019 de telle sorte
qu’elle prendra fin le 15 septembre 2069,
sauf dissolution anticipée ou nouvelle prorogation et de modifier l’article 4 des statuts.
Pour avis
PETIT KARLITO
S.A.R.L. au capital de 2000 €
9, avenue Hoche - 75008 PARIS
802 809 921 RCS PARIS
Aux termes du procès verbal du
12/9/2018, il a été décidé la transformation de la société en Société par Actions
Simplifiée.
L’objet de la société, sa durée, son siège
social et sa dénomination demeurent inchangés. Le capital de la société reste fixé
à la somme de 2000 €.
Président : Monsieur Christophe DURIEUX demeurant 8, rue Médéric, 75017
Paris
Commissaire aux comptes Titulaire :
Le cabinet DIAGNOSTIC & INVESTISSEMENT, 11 bis rue Bachaumont,
75002 Paris, 440 927 606 RCS PARIS
Siège social : 166, boulevard Voltaire –
75011 Paris
582 114 179 RCS Paris
Suivant procès-verbal des décisions de
l’associé unique du 29 Juin 2018, il a été
décidé de ne pas renouveler le mandat de
commissaire aux comptes suppléant de
BEAS. Pour avis
12119031W – LE PUBLICATEUR LEGAL
QUANTIC STUDIO
SASU au capital de 10.000 €
12118886W – LE PUBLICATEUR LEGAL
122, rue de Bagnolet, 75020 Paris
Investco Boots
SASU au capital de 1 €
Siège social : 20 rue Quentin-Bauchart
75008 Paris
840 295 547 RCS Paris
Aux termes de l’AGE en date du
01/09/2018, l’actionnaire unique a décidé
de transférer le siège social à 95, rue de
la Verrerie, 75004 Paris.
Suivant décisions de l’associé unique et
décisions du président en date du
06/09/2018, il a été décidé d’augmenter le
capital de 23.105.201 € pour le porter de
1 € à 23.105.202 €.
12118953W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par Ordonnance du Tribunal de
Commerce de PARIS du 28/09/2017 de
CORBEL CONSEIL, SAS au capital
57.000 €, siège : 3 rue de Penthièvre
75008 PARIS, 510 240 005 RCS PARIS,
il a été décidé de nommer le Cabinet CID
& ASSOCIES, SELARL, siège 67 Bld Lannes 75116 PARIS, 509 851 499 RCS PARIS, en qualité d’Administrateur Provisoire, pour une durée de 12 mois.
12118955W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PARAMED CORP ; SAS ; capital de
10.000 € ; Siège social : 46 bld Exelmans 75016 PARIS 831 610 514 RCS
PARIS
Aux termes des décisions du Président du
19/07/2018, il a été décidé de transférer
le siège social au Hameau St Jean, Route
de Varaville, 14800 TOURGEVILLE, et ce
à compter de ce jour. La société sera désormais immatriculée RCS LISIEUX.
12118957W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12118864W – LE PUBLICATEUR LEGAL
FERME D’AKUO 2
S.A.S. au capital de 1.000 €
Suivant DAU du 01/09/2018, il a été décidé de transférer le siège social au 15 rue
de Caumartin - 75009 PARIS. Mention au
RCS de PARIS.
12119001W – LE PUBLICATEUR LEGAL
140, avenue des Champs Elysées 75008 PARIS
12118828W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12119151 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par délibérations du conseil d’administration du 19 juillet 2018, il a été décidé de
nommer en qualité de :
Par décisions du 01/08/2018 de LA NOUVELLE PINEDE, SCI, capital 100.616 €,
siège : 13, rue du Docteur Lancereaux
75008 Paris, 331.386.748 RCS Paris, le
capital a été réduit d’une somme de
99.956 € pour le ramener à 660 €. Les statuts ont été modifiés en conséquence.
12118860W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12118762W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12118865W – LE PUBLICATEUR LEGAL
- M. Guy FERYN demeurant 31, rue Parmentier – 92200 Neuilly-sur-Seine.
12118959W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117990W – LE PUBLICATEUR LEGAL
UKAD
SAS au capital de 12.502.000 €
Tour Montparnasse
33 avenue du Maine
75015 Paris
509 667 838 RCS PARIS
Suivant acte en date du 5/6/2018, l’associé unique, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L 225-248 du code de
commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution anticipée de la société.
Mention sera faite au RCS de Paris.
Pour avis
Admission aux assemblées : tout actionnaire peut participer aux assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Transmission des actions : avec agrément en cas de pluralité d’associé.
Pour avis
Les Echos Sociétés
SOCIETE IMMOBILIERE DE LA
CHARCUTERIE FRANCAISE
SA au capital de 64.000 €
Siège social : 73 rue Petit – 75019 PARIS
572 133 312 RCS PARIS
Par AGO du 19 juillet 2018, il a été décidé
de nommer en qualité d’administrateur :
- M. Jean-Louis THOMAS demeurant 216,
boulevard Saint-Denis, 92400 Courbevoie
- M. Guy LE GARGASSON demeurant 2,
rue Guichard, 93110 Rosny-sous-Bois,
- M. Jean-Pierre JOLIVOT demeurant 37,
avenue du Raincy, 93250 Villemomble,
- M. Jean-Pierre DOURNEAU demeurant
90, avenue Emile Cossonneau - 93160
Noisy-le-Grand,
- M. Gérard MOTHU demeurant 1359,
boulevard du Soleil, L’Oliveraie - 83230
Bormes-les-Mimosas,
- M. Pascal JOLY demeurant 21, clairières
de la Fortelle - 27120 Houlbec-Cocherel,
811047620 RCS Paris
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
12119034W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ROQUEPINE HOLDING
Société par actions simplifiée au
capital de 100 euros porté à
8.464.000 euros
Siège social : 10 rue Roquépine
75008 Paris
841 249 709 RCS PARIS
Aux termes des décisions du 14 septembre 2018, l’associé unique a décidé d’augmenter le capital social d’une somme de
8.463.900 €, pour le porter de 100 € à
8.464.000 € par voie d’apport en nature et
de modifier les articles 6 et 7 des statuts.
Pour avis.
12119036W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI GGC Paris
SCI au capital de 5.000 euros
Siège social : 58, avenue de Wagram 75017 Paris
839 500 907 RCS Paris
Aux termes des décisions des associés du
11/09/2018 : (i) le capital social a été augmenté de 1.000.000 euros par l’émission
de 1.000.000 de parts sociales nouvelles.
Le capital social est désormais fixé à
1.005.000 euros divisé en 1.005.000 parts
d’un euro. Les statuts ont été modifiés en
conséquence ; (ii) Madame Victoria Protti,
demeurant avenue Peschier 6, 1206 Genève, Suisse, a été nommée en qualité de
nouveau gérant.
12119038W – LE PUBLICATEUR LEGAL
AFFLUENCES
SAS au capital de 5.000 €
18 Bis rue Fessart, 75019 Paris
804166999 RCS Paris
Aux termes de l’AGE en date du
01/09/2018, les actionnaires ont décidé de
transférer le siège social à 13, avenue de
la République, 75011 Paris.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeudi 20 septembre 2018
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 5
Les Echos Sociétés
12119044W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12119178W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12118776 – LA VIE JUDICIAIRE
12119118 – LA VIE JUDICIAIRE
183326A – LES ECHOS
188039A – LES ECHOS
Funeraire enterprise SAS
SAS au capital de 6.760.820 euros
Siège social : 47 rue du Faubourg SaintHonoré 75008 Paris
535 241 269 RCS Paris
Aux termes des décisions de l’associé unique en date du 27/07/2018, il a été décidé
(i) de nommer Funecap Management,
SAS sos 33 avenue du Maine 75015 RCS
Paris, 840 428 932 RCS Paris en qualité
de président en remplacement de Edmond de Rothschild Europportunites Management II ; (ii) de constater le départ de
tous les membres du comité exécutif faisant suite à la suppression de cet organe.
GAIA CONCEPT
SARL au capital de 660.000 €
Siège social : 19-21 rue de Lourmel
75015 Paris
384 646 725 RCS Paris
AOC PARTNERS, S.A.S. en cours de
transformation en S.A.R.L. au capital de
10.000 €, sise 9, rue Anatole de la Forge,
75017 PARIS, 793 669 029 RCS PARIS.
Suivant délibération en date du 21/8/2018,
l’AGE, statuant aux conditions prévues
par la loi, a décidé la transformation de la
société en S.A.R.L. à compter du même
jour, sans création d’un être moral nouveau et a adopté le texte des statuts qui
régiront désormais la société. La dénomination de la société, son siège, sa durée
et les dates d’ouverture et de clôture de
son exercice demeurent inchangées. Le
capital reste fixé à la somme de 10.000 €,
divisé en 10.000 parts sociales de 1 € chacune. L’objet a été modifié de la façon suivante : activités de conseil et d’audit, de
formation et de coaching, auprès des entreprises, des associations, des particuliers, des organismes privés et publics,
dans les domaines des affaires, de la gestion, de la finance et de la collecte de
fonds, commercial, de la vente, des
achats, de l’organisation, de la production,
du marketing, de la stratégie, de la
communication, de l’animation d’équipes
et des ressources humaines. Cette transformation rend nécessaire la publication
des mentions suivantes : Président :
Sous la S.A.S., la société était dirigée par
M. François de GALZAIN, Le Ridolet,
35590 Saint-Gilles. Sous la S.A.R.L. la société est gérée par François DE GALZAIN,
Lieudit Le Ridolet, 35590 Saint-Gilles.
Pour avis. Le président.
SOCIETE ALIAN, S.A. à CA transformée en S.A. à directoire et CS au capital
de 1.030.635 €, sise 26, rue de Caumartin, 75009 PARIS, 337 929 145 RCS PARIS. L’AGE du 17/9/2018 a décidé de : adopter le mode de gestion des S.A. à directoire et CS. - mettre fin, de ce changement, aux fonctions des membres du
CA. - nommer membres du CS : - M. Daniel GAUTIER, 26, rue de Caumartin,
75009 Paris ; Mme Charlotte GAUTIER,
64, rue Vieille-du-Temple, 75004 Paris ;
M. Jean GAUTIER, 20, rue de Paris,
35000 Rennes. Le CS du 17/9/2018 a décidé de nommer : - M. Daniel GAUTIER,
Président du CS ; Mme Charlotte GAUTIER, Vice-présidente du CS ;
Mme Stéfanne GIRAUDET, membre et
de Présidente du directoire, 11, rue
d’Echange, 35000 Rennes ; M. Julien LEGRAND, membre du directoire,
15 bis, rue Charles Duclos, 35000 Rennes. Ancienne composition du CA :
M. Daniel GAUTIER, PDG ; Mme Stéfanne GIRAUDET, membre et DG déléguée ; Mme Charlotte GAUTIER, membre ; M. Jean GAUTIER, membre. Pour
avis, présidente du directoire.
PACAY, EURL au capital de 1000 € Siège
social : 4 rue henri dubouillon 75020 Paris 831814983 RCS Paris. Le 20/08/18,
l’associé unique a décidé de transférer le
siège social au 10 rue de Penthièvre
75008 Paris ; Mention au RCS de Paris
Cette annonce paraît dans les départements 75 et 92
12118778 – LA VIE JUDICIAIRE
de ne pas nommer de CAC pour la société. La décision prend effet rétroactif à
la date de signature des statuts. L’article 28 des statuts a été modifié en conséquence, par suppression de la mention y
relative. Mention sera faite au RCS de Paris. Pour avis,
Aux termes de l’assemblée générale ordinaire en date du 29 juin 2018, les associés
ont désigné en qualité de co-gérante Madame Constance FLIPO demeurant 3 avenue de la Tranquilité 78000 Versailles, à
compter du 29 juin 2018.
Pour avis
12118666 – LA VIE JUDICIAIRE
12119052W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon décisions du 17/09/2018 de l’associé unique de HOTEL GRAMONT, Société
par actions simplifiée au capital de
38.417,15 euros, Siège social : PARIS
(75002)- 22 rue de Gramont, RCS PARIS
582 061 461, La société 39 TERRES, SAS
dont le siège social est situé à SAINT
GRATIEN (95210) - 39 T, avenue Danièle
CASANOVA, 828 437 392 Rcs Pontoise,
a été nommée en qualité de Président en
remplacement de la société MARVY GRAMONT. Pour avis.
12119124W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SAFI - SALONS FRANCAIS ET INTERNATIONAUX
Société anonyme à directoire et conseil de
surveillance
au capital de 518 080 €
8 rue Chaptal 75009 PARIS
388 424 129 RCS PARIS
Par décision du 23 juillet 2018, le Conseil
de Surveillance de la société a décidé de
désigner Monsieur Philippe BROCART en
qualité de Directeur Général dans les
conditions visées à l’article L.225-66 du
Code de commerce et à l’article 16 des
statuts de la société.
12119132W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LA COMPAGNIE DU MEXIQUE
SARL, Au capital de 93 298 euros
Siège social : 14 Rue Charles V 75004 PARIS
314 748 708 RCS PARIS
Aux termes du PVAGE du 01/06/2018 la
collectivité des associés a désigné en qualité de gérant Mr Nicolas CORBAY, demeurant au 30 Rue Carnot – 94130 Nogent-sur-Marne à compter du 01/06/2018
en remplacement de Mr Serge CORBAY.
Pour avis
Aux termes de l’AG du 25/5/2018 de la
société SAMAIN, RICARD & ASSOCIES,
S.E.L.A.R.L. au capital de 1.882.140 €,
sise 31/33, rue Deparcieux, 75014 PARIS,
397 811 324 RCS PARIS, il a été décidé
de transformer la S.E.L.A.R.L. en S.A.S.
à compter du jour de ladite assemblée.
Cette transformation n’entraîne pas la
création d’un être moral nouveau. A été
nommé Président Me François SAMAIN,
31/33, rue Deparcieux, 75014 Paris. Se
poursuivent jusqu’au terme de leurs mandats, les fonctions de : - M. Christophe ARSENE, 160, avenue de Fès, 34080 Montpellier, CAC titulaire ; - FERRARI-AUDIT,
S.A.R.L. sise 83, rue de Rome, 75017 Paris, CAC suppléant. Cessions d’actions
et agrément : les cessions d’actions à titre gratuit ou onéreux entre actionnaires
s’effectuent librement. Les actions ne peuvent être cédées au profit d’ascendants,
descendants, conjoint d’un actionnaire ou
tiers qu’avec l’agrément préalable de la
majorité des associés représentant au
moins trois quarts des actions, s’ils entendent exercer la profession d’huissier de
justice au sein de la société. S’ils n’entendent pas exercer cette activité au sein de
la société, les cessions d’actions sont
agréées à l’unanimité des associés disposant du droit de vote. Admission aux AG
et exercice du droit de vote : tout associé a le droit de participer aux décisions
collectives et d’y voter. Le dépôt légal sera
effectué au GTC de Paris. Pour avis.
12118672 – LA VIE JUDICIAIRE
12118787 – LA VIE JUDICIAIRE
MARCEAU ISF OPTIMISATION, S.A.
à CA au capital de 2.503.000 €, sise
11, rue Marbeuf, 75008 PARIS, 510 879
471 RCS PARIS. L’AGM du 25/7/2018 a
décidé : - la nomination de Ronan BERNAUD, 3, square Louis et Maurice de Broglie, 35000 Rennes, administrateur en
remplacement de Mickaël LECOQ dont le
mandat n’a pas été renouvelé ; - en application de l’article L.225-248 du Code de
commerce, qu’il n’y avait pas lieu à dissolution de la société. Pour avis.
HEYRAUD, S.A.S. au capital de
4.500.000 €, sise 90, rue de Rivoli, 75004
PARIS, 754 500 783 RCS PARIS. Aux termes du PV de l’AG du 3/9/2018, Mme Nathalie MILLEREAU a démissionné de ses
fonctions de DG à compter du 28/8/2018.
Il en sera fait mention au RCS de Paris.
Pour avis.
12119146W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12118676 – LA VIE JUDICIAIRE
SOCIETE FRANCAISE DE GESTION ET
D’INVESTISSEMENT "SOFRAGI"
S.A. au capital de 3.100.000 €
37, avenue des Champs Elysées 75008 PARIS
784 337 487 RCS PARIS
MARCEAU ISF 2010, S.A. à CA au capital de 1.267.200 €, sise 11, rue Marbeuf,
75008 PARIS, 514 619 337 RCS PARIS.
L’AG mixte du 25/7/2018 a décidé : - le
non-renouvellement du mandat d’administrateur de Mickaël LECOQ ; - la prorogation de la durée de la société de deux années supplémentaires et la modification
de l’article 5 des statuts : - en application
de l’article L.225-248 du Code de
commerce, qu’il n’y avait pas lieu à dissolution de la société. Pour avis.
Suivant acte en date du 11/6/2018, il a été
décidé de nommer en qualité de commissaire aux comptes PRICEWATERHOUSECOOPERS AUDIT, 63, rue de Villiers
92208 NEUILLY SUR SEINE 672 006 483
RCS NANTERRE, en remplacement de
KPMG SA.
Pour avis
12119159W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LE P’TIT BUREAU
Société à responsabilité limitée au
capital de 5.270 €
Siège social : 59, avenue de la Grande
Armée - 75116 Paris
537 454 167 RCS Paris
Aux termes du procès-verbal des décisions unanimes du 2 juillet 2018, les associés, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L 223-42 du code de
commerce, ont décidé qu’il n’y avait pas
lieu à dissolution anticipée de la société.
Mention en sera faite au RCS de Paris.
Pour avis
12119173W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par Assemblée Générale Ordinaire Annuelle du 15 05 2018 et Conseil d’administration du 21 05 2018, les actionnaires
de la société COFINIMMO INVESTISSEMENTS ET SERVICES SA, SA, capital 1
923 900 €, siège : 13 rue du Docteur Lancereaux 75008 PARIS, 487 542 169 RCS
PARIS, ont pris acte de la démission de
M. Jean-Edouard CARBONNELLE de son
mandat d’administrateur et par voie de
conséquence de son mandat de Président
du Conseil d’Administration et ont décidé
de nommer M. Jean-Pierre HANIN, 64,
avenue Hamoir 1180 Uccle (Belgique), en
qualité d’administrateur et de Président du
Conseil d’administration. Par Assemblée
Générale Extraordinaire du 26 07 2018,
les actionnaires ont pris acte de la démission de M. Xavier DENIS, de ses fonctions
d’administrateur, avec effet le 21 05 2018,
et ont décidé de nommer en qualité de
nouvel administrateur, à effet du 01 06
2018, M. Jean KOTARAKOS, 32 Schildknaaplaan 1640 Rhode-Saint-Genèse (Belgique). Mention au RCS de Paris.
TANIT DEVELOPPEMENT, S.A.R.L.
au capital de 20.000 €, sise 13/15, rue de
Calais, 75009 PARIS, 480 064 005 RCS
PARIS. Aux termes d’une délibération en
date du 29/6/2018, la collectivité des associés a pris acte de la décision prise par
Mme Isabelle HUMBERT de démissionner de ses fonctions de gérant et a nommé
nouveau gérant M. Joël RALLIERE, 4, allée des Quatre Arpents 27640 BREUILPONT, pour une durée illimitée à compter
du 1er/7/2018. Pour avis. La gérance.
12118704 – LA VIE JUDICIAIRE
Le 31/8/2018 l’AGE de la S.A.S.
ARIAHOLDING, au capital de 1.000 €,
sise 166, boulevard du Montparnasse,
75014 PARIS, 804 028 983 RCS PARIS,
a transféré le siège au 3, rue du Colonel
Moll, 75017 PARIS.
12118705 – LA VIE JUDICIAIRE
ARCHY Architecture et ingénierie environnementales S.A.R.L. au capital ramené à 100 €, Villa de l’Ourcq - avenue
Jean Jaurès - 75019 PARIS, 501 147 656
RCS PARIS. Aux termes d’un procès-verbal en date du 8/6/2018, l’AGE de la société a décidé de réduire son capital de la
somme de 4.174 €, par annulation de
4.174 de ses parts, imputée sur les capitaux propres de la société.
Le capital ressort ainsi à 100 €. En
conséquence, l’article 7 des statuts a été
modifié. Mention en sera faite au RCS de
Paris. Pour avis
12118707 – LA VIE JUDICIAIRE
Le 31/8/2018 l’Associé unique de la
S.A.S. ARIACONSULT au capital de
8.000 €, sise 66, boulevard du Montparnasse, 75014 PARIS, 445 224 330 RCS
PARIS, a transféré le siège au 3, rue du
Colonel Moll, 75017 PARIS.
12118772 – LA VIE JUDICIAIRE
STE FRANCO CHINOISE DE TRADUCTIONS, S.A.R.L. au capital de
7.620 €, sise 153, rue de Belleville, 75019
PARIS, 332 574 409 RCS PARIS. Aux termes de l’AGE en date du 15/6/2017, les
Associés ont décidé, à compter du
15/6/2017, de transférer le siège au
545, rue Georges Clémenceau, 60280
MARGNY-LES-COMPIEGNE. Radiation
du RCS de Paris et immatriculation au
RCS de Compiègne.
12118920 – LA VIE JUDICIAIRE
FLOWERGY CLAMART, S.A.S. au capital de 100 €, sise 48, rue René Clair,
75018 PARIS, 824 556 021 RCS PARIS.
Aux termes du PV d’AGE du 14/9/2018,
statuant en application de l’art. L225-248
du Code de commerce, l’AG a décidé de
poursuivre l’activité de la société bien que
les capitaux propres soient devenus inférieurs à la moitié du capital. Pour avis.
MF CONSEIL S.A.S.Au capital de
10.000 €, 336, rue Saint-Honoré - 75001
PARIS. RCS PARIS (en cours d’attribution). Aux termes de l’AGE du 6/9/2018, il
a été décidé
12119150 – LA VIE JUDICIAIRE
SOCIÉTÉ DE PARTICIPATION
GRAND OUEST, S.C. à capital variable
au capital de 24.000 €, sise 89/91, rue du
Faubourg Saint-Honoré, 75008 PARIS,
323 913 236 RCS PARIS. Aux termes du
PV de l’AGO du 12/6/2018, M. Alain VEDRINE, chez Chabozy, 63397 Saint-Sauves d’Auvergne, a été nommé gérant de
la société en remplacement de M. Nicolas
CORNEAU, et ce à compter du 12/6/2018.
Pour avis.
12119158 – LA VIE JUDICIAIRE
Le 31/8/2018, l’AGE de la S.A.R.L. ALLINGUA au capital de 22.715 €, sise 166,
boulevard du Montparnasse, 75014 PARIS, 345 151 849 RCS PARIS, a transféré
le siège au 3, rue du Colonel Moll, 75017
PARIS.
12119164 – LA VIE JUDICIAIRE
SUSHI TOULOUSE DEVELOPPEMENT, S.A.R.L. au capital de 7.500 €,
sise 116, rue du Faubourg Saint-Martin,
75010 PARIS, 520 457 318 RCS PARIS.
En date du 9/5/2016, l’Associé unique
constate la démission de M. Norbert ASSEMEKANG de ses fonctions de cogérant
et décide de ne pas procéder à son remplacement. M. Cédric GUBERT assurera
seul les fonctions de gérant. Mentions au
RCS de Paris.
QUADRO RASPAIL, S.A.R.L. transformée en S.A.S. au capital de 15.000 €, sise
171, avenue Victor Hugo, 75116 PARIS,
519 054 209 RCS PARIS. Par décisions
en date du 31/7/2018, l’Associée unique a
décidé de transformer la société en S.A.S.
à compter du 1er/8/2018. Ces décisions
entraînent la modification des mentions ciaprès qui sont frappées de caducité : Anciennes mentions : Capital : 15.000 €, divisé en 100 parts sociales d’une valeur
nominale de 150 € chacune. Forme :
S.A.R.L. Gérant : M. Laurent Raymond
62, rue René Cassin, 69140 Rilleux-LaPape. Nouvelles mentions : Capital : le
capital reste fixé à 15.000 €, divisé en 100
actions d’une valeur nominale de 150 €
chacune. Forme : S.A.S. Présidente :
CMAI HOLDING, S.A.S. au capital de
30.717.585 €, ZA, BP 59, La Jumellière,
49120 Chemille-en-Anjou, 834 895 153
RCS Angers. Admission aux assemblées et participation aux décisions :
tout associé peut participer aux décisions
collectives. A chaque action ordinaire est
attaché un droit de vote. Transmission de
titres : les actions sont librement cessibles. CAC : la société GRANT THORNTHON est confirmée dans son mandat.
Pour avis.
12118963 – LA VIE JUDICIAIRE
12119166 – LA VIE JUDICIAIRE
JBLEB, S.A.S. au capital de 2.000 €,
sise 9, rue Paul Lefèvre, 92170 VANVES,
810 503 235 RCS NANTERRE. Aux termes du PV d’AG du 4/12/2017, il a été
décidé de transférer le siège du 9, rue Paul
Lefèvre, 92170 VANVES au 40, boulevard Lefèbvre 75015 PARIS, à compter
du 4/12/2017 et de modifier en conséquence l’article 4 des statuts. Nouvelle immatriculation RCS Paris. Président : Eric
BURNEL, 40, boulevard Lefèbvre, 75015
Paris. DG : Jean-Bernard LEPAPE,
37, rue des Plantes, 75014 Paris. Immatriculation au RCS de Paris.
JISC-VOYAGES, S.A. au capital de
180.194 €, sise 32, rue Vignon, 75009 PARIS, 350 559 266 RCS PARIS. Aux termes des décisions du CA du 3/9/2018, le
siège a été transféré à effet de cette même
date du 32, rue Vignon, 75009 PARIS au
32, avenue de l’Opéra, 75002 PARIS.
L’article 4 des statuts a été modifié en
conséquence. Mention sera portée au
RCS de Paris. Pour avis.
12118943 – LA VIE JUDICIAIRE
LE RAPIDE MONTMARTRE, S.A.R.L.
au capital de 7.622 € sis 8, rue du Faubourg Montmartre, 75009 PARIS, 319 354
932 RCS PARIS. Suivant AGE du 1er/
8/2018, M. Bessem BAYACH, 13, rue de
la Jonquière, 75017 Paris, est nommé gérant à compter du 1er/8/2018, pour une
durée indéterminée, en remplacement de
M. Sadock BAYACH, démissionnaire.
Pour avis.
12118945 – LA VIE JUDICIAIRE
183247A – LES ECHOS
Le 01/07/18 les associés de la sas market
maker (1500 €, 90 bd pereire 75017 paris,
813916616 rcs paris) nomment pdt xc
conseil, sarl, 7520000 €, 27/29 r guénégaud 75006 paris, 514111632 rcs paris,
en remplacement de stéphanie verdière,
et augmentent le capital à 4000 € (réaliséé par décisions du président du
20/07/18). Le 20/07/18 les associés nomment dg cyril cavaillé, 90 bd pereire 75017
paris.
SCI au capital social 100 euros
Siège social : 20 bis rue Louis Philippe
92200 NEUILLY SUR SEINE
187633A – LES ECHOS
429 422 611 RCS NANTERRE
W3 TRANSPORTS
Le 15 septembre 2018, l’AGE de cette SCI
ayant pour objet « L’acquisition l’administration et la gestion de tout bien immobilier
ou de toutes parts immobilières » et pour
durée 99 ans jusqu’au 3 février 2099 à
transféré le siège social au 1 avenue Niel
75017 PARIS. En conséquence, la société
sera immatriculée au RCS de PARIS.
SAS au capital de 8.100 €. Siège social :
54 rue Mirabeau, cour gauche 94200
IVRY SUR SEINE. RCS 838 704 062
CRETEIL.
L’AGE du 10/09/2018 a décidé, à compter
du 10/09/2018 de transférer le siège social au 128 rue la Boétie, bâtiment D66
étage 2 75008 PARIS. Président : M OUAHIOUNE Hamza, 54 rue Mirabeau, cour
gauche 94200 IVRY SUR SEINE et de
modifier le capital social pour le porter à
15.300 €. Radiation du RCS de CRETEIL
et immatriculation au RCS de PARIS.
188042A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 75 et 92
HLC BREST
187685A – LES ECHOS
DECORA MOBILIER
12119127 – LA VIE JUDICIAIRE
SCI LE MANS BOLLE 72
SARL au capital de 7.500 €. Siège social :
75 rue de Lourmel 75015 PARIS. RCS
839 006 426 PARIS.
L’AGE du 30/08/2018 a nommé gérant : M
PREVOT Michel, 50, rue Redon 75017
PARIS en remplacement de Mme HERZALLAH Myriam. Mention au RCS de PARIS.
187824A – LES ECHOS
OZECI
SASU au capital variable, minimum 10 €.
Siège social : 24 rue Louis Blanc, 75010
PARIS. RCS 820 704 864 PARIS.
L’associé unique, en date du 14/09/2018,
a décidé de transférer le siège social au
22 rue des escourtins, L’oliveraie du soleil
04310 PEYRUIS. Radiation du RCS de
PARIS et immatriculation au RCS de MANOSQUE.
SCI au capital social 100 euros
Siège social : 20bis rue Louis Philippe
92200 NEUILLY SUR SEINE
510 665 961 RCS NANTERRE
Le 15 septembre 2018, l’AGE de cette SCI
ayant pour objet « L’acquisition, l’administration et la gestion par location ou autrement de tous immeubles ou biens immobiliers et notamment d’un immeuble sis à
Brest (29200) dans la zone d’aménagement concerté dite de Saint Martin Résidence le Ponant » et durant 99 ans
jusqu’au 20 février 2108 a transféré le
siège social au 1 avenue Niel 75017 PARIS. En conséquence, la société sera immatriculée au RCS de PARIS.
188044A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 75 et 92
SCI HLC EVREUX
SCI au capital social 100 euros
Siège social : 20 bis rue Louis Philippe
188027A – LES ECHOS
92200 NEUILLY SUR SEINE
Cette annonce paraît dans les départements 75 et 92
480 082 189 RCS NANTERRE
SCI HOLDING HLC
SCI au capital social 152.45 euros
Siège social : 20 bis rue Louis Philippe
92200 NEUILLY SUR SEINE
429 422 801 RCS NANTERRE
Le 15 septembre 2018, l’AGE de cette SCI
ayant pour objet « L’acquisition l’administration et la gestion de tout bien immobilier
ou de toutes parts immobilières » et pour
durée 99 ans jusqu’au 3 février 2099, a
transféré le siège social au 1 avenue Niel
75017 PARIS. En conséquence, la société
sera immatriculée au RCS de PARIS.
188033A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 75 et 92
SCI MONTPELLIER 4 BLD
VIEUSSENS
Le 15 septembre 2018, l’AGE de cette SCI
ayant pour objet « La propriété, l’administration et l’exploitation par bail, crédit-bail,
location ou autrement de tous immeubles
bâtis ou non bâtis sis en France Métropolitaine, dont elle pourrait éventuellement
devenir propriétaire par voie d’acquisition,
échange ou autrement, éventuellement et
exceptionnellement l’aliénation de ceux de
ses immeubles devenus inutiles à la société au moyen de vente, échange ou apport en société » et pour durée 99 ans
jusqu’au 21 décembre 2103, a transféré le
siège social au 1 avenue Niel 75017 PARIS. En conséquence, la société sera immatriculée au RCS de PARIS.
188047A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 75 et 92
SCI CORMERY
SCI au capital social 1.600 euros
Siège social : 20 bis rue Louis Philippe
SCI au capital social 1.500 euros
92200 NEUILLY SUR SEINE
Siège social : 20 bis rue Louis Philippe
443 154 307 RCS NANTERRE
92200 NEUILLY SUR SEINE
Le 15 septembre 2018, l’AGE de cette SCI
ayant pour objet « L’acquisition d’un bien
immobilier sis à CORMERY (37320), ZA
du Bois Joli 37320 CORMERY. La gestion, l’administration et l’exploitation de
l’ensemble immobilier ci-dessus selon
tous modes appropriés et notamment par
bail ou crédit-bail » et durée 50 ans
jusqu’au 25 août 2052, a transféré le siège
social au 1 avenue Niel 75017 PARIS. En
conséquence, la société sera immatriculée au RCS de PARIS.
440 066 629 RCS NANTERRE
Le 15 septembre 2018, l’AGE de cette SCI
ayant pour objet « La propriété, l’administration et l’exploitation par bail, crédit-bail,
location ou autrement de tous immeubles
bâtis ou non bâtis sis en France métropolitaine dont elle pourrait éventuellement
devenir propriétaire par voie d’acquisition,
échange ou autrement, éventuellement et
exceptionnellement l’aliénation de ceux de
ses immeubles devenus inutiles à la société au moyen de vente, échange ou apport en société » et durant jusqu’au 3 décembre 2100, a transféré le siège social
au 1 avenue Niel 75017 PARIS. En conséquence, la société sera immatriculée au
RCS de PARIS.
188035A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 75 et 92
SCI CONFLANS
SCI au capital social 1.000 euros
Siège social : 20bis rue Louis Philippe
188384A – LES ECHOS
EL FEKHAR INVEST
E.U.R.L. au capital de 500 Euros
Siège social : 10 ALLEE DE FONTAINEBLEAU 75019 PARIS
R.C.S : 809 148 091 PARIS
TRANSFERT DE SIEGE
Par décision de l’associé unique du
12/09/2018, il a été décidé de :
- Changer la dénomination sociale de la
Société, anciennement « EL FEKHAR INVEST » en « HRT Business Consulting » ;
92200 NEUILLY SUR SEINE
- Ajouter un sigle : « HRT-BC ».
799 022 157 RCS NANTERRE
L’article 3 – DENOMINATION SOCIALE
des Statuts ont été modifié en conséquence. Toutes les démarches ont été faites à cet effet. Le dépôt légal sera effectué
au RCS de PARIS.
Le 15 septembre 2018, l’AGE de cette SCI
ayant pour objet « L’acquisition par voie
d’achat ou d’apport, la propriété, la mise
en valeur, la transformation, la construction, l’aménagement, l’administration et la
location de tous biens et droits immobiliers, de tous biens et droits pouvant
constituer l’accessoire, l’annexe ou le
complément des biens et droits immobiliers en question » et durant 99 ans
jusqu’au 10 décembre 2112, a transféré le
siège social au 1 avenue Niel 75017 PARIS. En conséquence, la société sera immatriculée au RCS de PARIS.
188408A – LES ECHOS
THE RUBICON PROJECT SARL
SARL au capital de 1 €
Siège social : 12 Rue Vivienne - 75002
Paris
800 341 679 RCS PARIS
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
6 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
DAU 28.06.2018 : Nomination de Meaghan Peckham NIX, domiciliée 88 Kilravock
Street, London W10 4HY, Royaume Uni
et Jonathan FELDMAN domicilié : 1729 S.
Corning St., Los Angeles, CA 90035 Etats Unis, en qualité de Gérant à compter
de ce jour en remplacement de Brian
COPPLE, démissionnaire
Mention sera faite au RCS de Paris
188411A – LES ECHOS
GT PATRIMOINE
SCI au capital de 100 €
Siège social : 21 boulevard Poissonnière
75002 PARIS
RCS PARIS 749 899 100
Le 31/08/2018, l’AGE a décidé d’augmenter le capital d’une somme de 100 € par
apport en numéraire pour le porter à 200 €
et de prendre pour nouvelle raison sociale : GK PATRIMOINE. Modification au
RCS de PARIS.
188735A – LES ECHOS
SCI SAVANNA BOUTIK
Société Civile Immobilière au capital de
1.000 €
Siège social : C/o Souchier Finance 8
rue du Regard
75006 PARIS
Immatriculée au RCS de PARIS :
840 690 879
Suivant la décision collective unanime des
associés en date du 13 septembre 2018,
il a été décidé de transférer le siège social
comme suit :
Ancien siège social : C/o Souchier Finance 8 Rue du Regard 75006 PARIS
Nouveau siège social : Cour de l’usine –
La Mare – CS 91005 - 97833 STE MARIE
CEDEX
Capital social : 675.000 euros
Siège social : 94 rue de Buzenval
75020 PARIS
RCS PARIS Nº 829.425.719
Aux termes d’un acte notarié reçu par Me
TERRIER le 31 juillet 2018, les associés
ont décidé de réduire le capital social de
674.970 euros pour le porter à 30 euros
par voie de réduction du nombre de parts
sociales puis d’augmenter le capital social
de la société d’un montant de SIX CENT
DIX MILLE EUROS (610 000,00 EUR)
pour le porter de TRENTE EUROS (30,00
EUR) à SIX CENT DIX MILLE TRENTE
EUROS (610 030,00 EUR) par création de
nouvelles parts sociales.
188502A – LES ECHOS
CENTRE D’EXPERTISE DU DOS
SAS au capital de 100.000 €
50 rue de Berry
75008 PARIS
RCS PARIS B 820 440 956
M. OHAYON Ludovic, Président de la Société, demeurant 38 rue de Courcelles
75008 PARIS, a décidé de transférer le
siège social du 50 rue de Berry 75008 PARIS au 17 rue Henri Monnier 75009 PARIS à compter du 1er septembre 2018 et
de modifier en conséquence l’article 4 des
statuts.
Formalités au RCS de Paris. La présidence
188572A – LES ECHOS
PARIS SUITE HOME
Société à responsabilité limitée
au capital de 250 euros
Siège social : 24 rue Malar
539 960 880 RCS PARIS
Monsieur Jean-Philippe HAMON, demeurant 33 rue Guibal 44000 NANTES, en
qualité de gérant non associé pour
une durée illimitée, Monsieur Jérôme
BRUN cessant d’exercer les fonctions de
gérant.
La Gérance
188661A – LES ECHOS
Le 01/09/2018 l’actionnaire unique de la
SAS BIEN CORDIALEMENT au capital
de 1.000 € sise 16 rue du Four 75006 PARIS, RCS Paris 832 247 704, a décidé de
transférer le siège social au 15 rue des
Saules 75018 PARIS
188728A – LES ECHOS
SCI SOLSTICE
Société Civile Immobilière au capital de
1.000 €
Siège social : C/o Souchier Finance 8
rue du Regard
SCI RELAIS
Société Civile Immobilière au capital de
1.000 €
Siège social : C/o Souchier Finance 8
rue du Regard
188536B – LES ECHOS
Ancien siège social : C/o Souchier Finance 8 Rue du Regard 75006 PARIS
Nouveau siège social : Cour de l’usine –
La Mare – CS 91005 - 97833 STE MARIE
CEDEX
Modification des statuts en conséquence.
La société sera désormais immatriculée
au RCS de ST DENIS (974).
Pour avis,
MARKETECTURE
SARL à capital variable de 1000,00 €
4 rue de Braque, 75003 Paris
803534403 RCS Paris
Par décision du Gérant en date du
30/09/2017 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 30/09/2017,
nommé en qualité de liquidateur M. Benjamin Knuth, 4 rue de Braque, 75003 Paris
et fixé le siège de liquidation et l’adresse
de correspondance au siège de la société.
Mention en sera faite au RCS de Paris
SOCIÉTÉ DE MAINTENANCE ET DE
DISTRIBUTION S.A.R.L. en liquidation au
capital de 7.622.45 €, 55/57, rue de Montreuil, 75011 PARIS. Siège de liquidation :
55/57, rue de Montreuil, 75011 PARIS.
342 610 441 RCS PARIS. L’AGE réunie
le 31/7/2018 a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du même
jour et sa mise en liquidation amiable sous
le régime conventionnel dans les conditions prévues par les statuts et les délibérations de ladite assemblée. Elle a nommé
comme liquidateur : M. François SMADJA,
55, rue de Montreuil 75011 PARIS, pour
toute la durée de la liquidation, avec les
pouvoirs les plus étendus tels que déterminés par la loi et les statuts pour procéder aux opérations de liquidation, réaliser
l’actif, acquitter le passif, et l’a autorisé à
continuer les affaires en cours et à en engager de nouvelles pour les besoins de la
liquidation. Le siège de la liquidation est
fixé au siège 55/57, rue de Montreuil
75011 PARIS. C’est à cette adresse que
la correspondance devra être envoyée et
que les actes et documents concernant la
liquidation devront être notifiés. Les actes
et pièces relatifs à la liquidation seront déposés au RCS de Paris. Pour avis, le liquidateur
12118975W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ELISA &CO
Societ par actions simplifiée au capital
au 30 juin 2018
43 rue de Cléry 75002 PARIS
RCS PARIS 794 387 696
188725B – LES ECHOS
188738A – LES ECHOS
LA SOCIETE DES
CONSOMMATEURS
Société Coopérative d’intérêt collectif à
forme anonyme à capital variable à
Conseil d’administration Au capital de
18.502 €
Siège social : 27, Rue du Chemin Vert,
75011 PARIS
828 852 871 RCS PARIS
AVIS DE PUBLICITE
Suivant délibération du 10 Aout 2018, il
résulte que le Conseil d’administration a
décidé de transférer le siège social au 3-5
Rue Saint Georges, 75009 Paris à compte
du 1er mars 2018 sous réserve de la ratification par la prochaine assemblée des
actionnaires.
Mention sera faite au RCS de PARIS.
Pour avis,
188740A – LES ECHOS
SCI JOKER
Société Civile Immobilière au capital de
1.000 €
Siège social : C/o Souchier Finance 8
rue du Regard
75006 PARIS
Suivant la décision collective unanime des
associés en date du 13 septembre 2018,
il a été décidé de transférer le siège social
comme suit :
Ancien siège social : C/o Souchier Finance 8 Rue du Regard 75006 PARIS
Nouveau siège social : Cour de l’usine –
La Mare – CS 91005 - 97833 STE MARIE
CEDEX
Modification des statuts en conséquence.
La société sera désormais immatriculée
au RCS de ST DENIS (974).
Pour avis,
Le Gérant
188741A – LES ECHOS
MAYOAN AND CO
SASU au capital de 1000,00 €
3 Rue Antoine Chantin, 75014 PARIS
752528968 RCS Paris
Par décision de L’Associé Unique en date
du 30/06/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 01/07/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Christian POISSONNEAU, 3 Rue Antoine
Chantin, 75014 PARIS et fixé le siège de
liquidation et l’adresse de correspondance
au siège de la société. Mention en sera
faite au RCS de Paris
188745B – LES ECHOS
EXPERTISE ET CONSEIL
YVELINOIS
SARL au capital de 7622,45 €
5 Rue des MORILLONS, JHL & Associés,
75015 Paris
420851297 RCS Paris
Par AGE du 30 JUIN 2018 décision de dissolution anticipée de la société à compter
du même jour et sa mise en liquidation.
A été nommé comme liquidateur monsieur
CAMUS Patrick demeurant 12 avenue
Léonce Bucquet 92380 GARCHES Le
siège de liquidation est fixé au siège social
les fonctions de directeur général de madame HUET Cecile cessent à compter de
ce jour
Pour avis
THE LAB
SAS au capital de 500 euro
RCS de PARIS Nº 387537053
49 rue de Ponthieu75008 PARIS
L’AGE du 15/09/2018 à 13 h a approuvé
les comptes présentés par le liquidateur et
lui en a donné quitus. Elle constate en
conséquence la cloture définitive des opérations de liquidation
188793A – LES ECHOS
Par AGE du 07/09/2018, les associés de
la société ANNOIR, Société civile, capital
1.000 €, siège : 4, place Casadesus
75018 PARIS, 829 520 642 RCS Paris,
ont décidé la dissolution anticipée de la
Société, à compter de ce jour. M. Christian
MORETTI, Gérant, a été nommé en qualité de Liquidateur. La correspondance relative à la liquidation est à adresser à
l’adresse du siège social. Mention RCS
Paris.
12118777 – LA VIE JUDICIAIRE
TPF CONSEIL, S.A.R.L. société en liquidation au capital de 7.622 €, sise
16, rue Gay-Lussac, 75005 PARIS, 421
152 448 RCS PARIS. Aux termes de
l’AGE en date du 29/6/2018, les Associés
ont décidé la dissolution anticipée de la
société. Le siège de la liquidation est au
siège, adresse où doit être envoyée la correspondance. Mme Florence TERRAY,
16, rue Gay-Lussac 75005 Paris, a été
nommée liquidateur et il lui a été conféré
les pouvoirs les plus étendus. Pour avis.
183369A – LES ECHOS
Aux termes d’une décision en date du
30/06/2018, l’associé unique de la SAS en
liquidation CROISSANCE VERTE au capital de 1 000 € sise 30 Rue du Poteau
75018 PARIS – RCS PARIS 827 853 656,
a approuvé les comptes de liquidation, a
donné quitus au liquidateur, l’a déchargé
de son mandat, et a prononcé la clôture
de la liquidation. Les comptes de liquidation sont déposés au GTC de PARIS, en
annexe au RCS et la Société sera radiée
dudit registre. POUR AVIS - Marc-Antoine
FRANC - Liquidateur
DIVERS
188372A – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos sociétés le 12/09/2018 concernant
la société. RG TKW. Il a lieu de lire "22
rue Tourlaque 75018 Paris" s’agissant de
l’adresse du siège social.
188485A – LES ECHOS
Additif à l’annonce parue dans Les Echos
du 4 septembre 2018 pour la société SEIP
IMMO SCI : le PV du 30 juin 2015 nomme
le cabinet CTN Audit, Société par Actions
Simplifiée sise 2 rue Louis Neel Synergie
Park 59260 LEZENNES, RCS LILLE
417 493 079, en qualité de Commissaire
aux Comptes titulaire, en remplacement
de CTN France, dont le mandat n’a pas
été renouvelé.
HAPPY FANNIE
VENTE DE FONDS GERANCE
12119098 – LE PUBLICATEUR LEGAL
SARL au capital de 7.500 €. Siège social :
34 rue du faubourg Saint Antoine Paris
75012 PARIS. RCS 507 811 297 PARIS.
OPPOSITIONS
PROFIL RETAIL.COM, S.A.R.L. en liquidation au capital de 120.000 €, siège et
siège de liquidation : 189, rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 PARIS, 499
805 281 RCS PARIS. La dissolution anticipée de la société a été prononcée, aux
termes d’une décision de l’associé unique,
à compter du 30/6/2018 suivi de sa mise
en liquidation. A été nommé comme liquidateur M. Romain MARQUIS, 1/3, rue
Saint-Lambert, 75015 Paris, a qui ont été
conféré les pouvoirs les plus étendus pour
terminer les opérations sociales en cours,
réaliser l’actif et acquitter le passif. Le
siège de la liquidation est fixé au siège.
C’est l’adresse de correspondance où les
actes et documents concernant la liquidation devront être envoyés notifiés. Le dépôt de la liquidation sera effectué au RCS
de Paris. Pour avis. Le liquidateur.
12119117 – LE PUBLICATEUR LEGAL
PROFIL RETAIL.COM, S.A.R.L. en liquidation au capital de 120.000 €, siège et
siège de liquidation : 189, rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 PARIS, 499
805 281 RCS PARIS. Aux termes d’une
décision en date du 30/6/2018, l’Associé
unique a approuvé les comptes de liquidation, s’est déchargé de son mandat de
liquidateur, et a prononcé la clôture de la
liquidation à compter du même jour. Les
comptes de liquidation sont déposés au
RCS de Paris. Pour avis, le liquidateur.
Nouveau siège social : Cour de l’usine –
La Mare – CS 91005 - 97833 STE MARIE
CEDEX
THE LAB
SAS au capital de 500 euro
RCS de PARIS Nº 387537053
49 rue de Ponthieu75008 PARIS
Par AGE du 15/09/2018 à 12 h, il a été
décidé la dissolution anticipée de la société. Mr ALUGAS Brandon, 1 rue des benards 92260 FONTENAY AUX ROSES
est désigné liquidateur. Le siège de liquidation est fixé au siège social. Dépot légal
des actes au greffe de PARIS.
Troll Face Studio, SAS au capital de
1000 €. Siège social : 25 rue de ponthieu
75008 Paris. 752041756 RCS Paris. Le
30/07/18, les associés ont approuvé les
comptes de liquidation, déchargé le liquidateur de son mandat et constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de Paris.
75006 PARIS
Ancien siège social : C/o Souchier Finance 8 Rue du Regard 75006 PARIS
188747A – LES ECHOS
Par décision de L’AGE en date du
31/08/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/08/2018,
nommé en qualité de liquidateur M.
PIERRE BALLAND, 42 Avenue de WAGRAM, JHL & Associés, 75008 PARIS et
fixé le siège de liquidation et l’adresse de
correspondance chez le liquidateur M.
PIERRE BALLAND. Mention en sera faite
au RCS de Paris
Immatriculée au RCS de PARIS :
840 721 443
Suivant la décision collective unanime des
associés en date du 13 septembre 2018,
il a été décidé de transférer le siège social
comme suit :
AVIS DE DISSOLUTION
Aux termes d’une délibération en date du
30/12/2017, l’Assemblée Générale Extraordinaire a décidé la dissolution anticipée de la Société à compter de ce même
jour et sa mise en liquidation amiable sous
le régime conventionnel dans les conditions prévues par les statuts et les délibérations de ladite assemblée. Monsieur
Hervé CORLAY, Gérant, demeurant 5
avenue du Belloy, 78110 LE VESINET,
exercera les fonctions de liquidateur pour
réaliser les opérations de liquidation et
parvenir à la clôture de celle-ci. Le siège
de la liquidation est fixé 5 avenue du Belloy, 78110 LE VESINET. C’est à cette
adresse que la correspondance devra être
envoyée et que les actes et documents
concernant la liquidation devront être notifiés. Les actes et pièces relatifs à la liquidation seront déposés au Greffe du Tribunal de commerce de PARIS, en annexe
au RCS. POUR AVIS. Le Liquidateur.
188749A – LES ECHOS
12119037W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Gérant
Siège social : C/o Souchier Finance 8
rue du Regard
Le Gérant
Le Gérant
75006 PARIS
Suivant la décision collective unanime des
associés en date du 13 septembre 2018,
il a été décidé de transférer le siège social
comme suit :
12119119 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Pour avis,
Immatriculée au RCS de PARIS :
840 697 478
Suivant la décision collective unanime des
associés en date du 13 septembre 2018,
il a été décidé de transférer le siège social
comme suit :
Pour avis,
La société sera désormais immatriculée
au RCS de ST DENIS (974).
DISSOLUTIONS
SCI EQUINOXE
La société sera désormais immatriculée
au RCS de ST DENIS (974).
75006 PARIS
Immatriculée au RCS de PARIS :
840 721 500
Modification des statuts en conséquence.
188737A – LES ECHOS
Société Civile Immobilière au capital de
1.000 €
Modification des statuts en conséquence.
Siège social : C/o Souchier Finance 8
rue du Regard
Nouveau siège social : Cour de l’usine –
La Mare – CS 91005 - 97833 STE MARIE
CEDEX
75006 PARIS
Nouveau siège social : Cour de l’usine –
La Mare – CS 91005 - 97833 STE MARIE
CEDEX
SCI AVENIR
Société Civile Immobilière au capital de
1.000 €
Pour avis,
Immatriculée au RCS de PARIS :
840 699 391
Ancien siège social : C/o Souchier Finance 8 Rue du Regard 75006 PARIS
188742A – LES ECHOS
Ancien siège social : C/o Souchier Finance 8 Rue du Regard 75006 PARIS
Immatriculée au RCS de PARIS :
840 701 445
Pour avis
Le Gérant
La société sera désormais immatriculée
au RCS de ST DENIS (974).
75007 PARIS
Aux termes d’une décision en date du 31
juillet 2018, l’associée unique a nommé :
Pour avis,
Modification des statuts en conséquence.
188477A – LES ECHOS
Société civile
La société sera désormais immatriculée
au RCS de ST DENIS (974).
Suivant la décision collective unanime des
associés en date du 13 septembre 2018,
il a été décidé de transférer le siège social
comme suit :
Le Gérant
SOCIETE CIVILE LE CLOS DE
MELAURE
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos Sociétés
Modification des statuts en conséquence.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
187759A – LES ECHOS
L’AGE du 20/08/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 20/08/2018, nommé
liquidateur Mme GIRBAL Sandrine, 5
square Patenne 75020 PARIS et fixé le
siège de la liquidation chez le liquidateur.
La correspondance sera adressée au 5
square Patenne 75020 PARIS. Mention
au RCS de PARIS.
187862A – LES ECHOS
MYARTIST.FR
SAS au capital de 2.357 €. Siège social :
97 avenue de la Bourdonnais 75007 PARIS. RCS 800 813 792 PARIS.
L’AGE du 14/09/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 14/09/2018, nommé
liquidateur M MARCHAND Romain, 21 rue
des Marronniers 75016 PARIS et fixé le
siège de la liquidation chez le liquidateur.
Mention au RCS de PARIS.
188453A – LES ECHOS
POINT SOLEIL INFORMATIQUE
Société à responsabilité limitée au
capital de 10 000 euros
Siège social : 101 Rue de Sèvres, 75280
PARIS CEDEX 06
RCS PARIS 531 730 331
12118712W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP en date du 20/8/2018 à Clichy,
Enregistré au Service Départemental de
l’Enregistrement Paris St Hyacinthe le
18/9/2018, dosser 2018 00045673, référence 7544P61 2018 A 19863
La société MONOP’BEAUTY, SNC au
captial de 4.109.875 €, 14/16, rue Marc
Bloch, 92110 Clichy, 341 380 632 RCS
NANTERRE a cédé à :
La société NATURALIA FRANCE, S.A.S.
au capital de 240.000 €, 14/16, rue Marc
Bloch, 92110 Clichy, 302 474 648 RCS
NANTERRE
LE FONDS DE COMMERCE de vente au
détail de produits de parfumerie, de
beauté, hygiène, esthétique et de parapharmacie, sis et exploité 64, rue Oberkampf, 75011 Paris, moyennant le prix de
810.498,53 euros.
L’entrée en jouissance a été fixée au
20/8/2018.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des publications légales, pour la validité
au fonds cédé avec copie à la société
MONOP’BEAUTY, département juridique
immobilier, Madame Fabienne DIAS,
14/16, rue Marc Bloch, 92110 Clichy, où
toute correspondance devra être adressée.
Pour avis.
12118730W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP en date du 20/8/2018 à Clichy,
Enregistré au Service Départemental de
l’Enregistrement Paris St Hyacinthe le
18/9/2018, dosser 2018 00045666, référence 7544P61 2018 A 19858
La société MONOP’BEAUTY, SNC au
captial de 4.109.875 €, 14/16, rue Marc
Bloch, 92110 Clichy, 341 380 632 RCS
NANTERRE a cédé à :
La société NATURALIA FRANCE, S.A.S.
au capital de 240.000 €, 14/16, rue Marc
Bloch, 92110 Clichy, 302 474 648 RCS
NANTERRE
LE FONDS DE COMMERCE de vente au
détail de produits de parfumerie, de
beauté, hygiène, esthétique et de parapharmacie, sis et exploité 64, rue Lamartine, 75009 Paris, moyennant le prix de
352.161,15 euros.
L’entrée en jouissance a été fixée au
20/8/2018.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des publications légales, pour la validité
au fonds cédé avec copie à la société
MONOP’BEAUTY, département juridique
immobilier, Madame Fabienne DIAS,
14/16, rue Marc Bloch, 92110 Clichy, où
toute correspondance devra être adressée.
Pour avis.
12118994W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 04/09/2018,
enregistré au S.D.E. PARIS ST-HYACINTHE, le 18/09/2018, Dossier 2018
00045596 Référence 7544P61 2018 A
19822, la Sarl « TSM », au capital de
6.000 € sise 9 rue Antoine Vollon – 75012
Paris, 800 566 085 RCS a cédé à la Sarl
« ITALIAN MOOD », au capital de 5.000 €
sise 35 rue Jussieu – 75005 Paris, 841
691 991 RCS PARIS, un fonds de
commerce de « boutique à thé avec dégustation de thé sur place – restauration
rapide sans aucune cuisson des aliments
dans les lieux loués à savoir : sandwichs
salades soupes tartes salées et sucrées
desserts » sis et exploité 9 rue Antoine
Vollon – 75012 Paris. L’entrée en jouissance a été fixée au 04/09/2018 moyennant le prix principal de 195.000 €. Les oppositions s’il y a lieu seront reçues dans
les dix jours de la dernière en date des
publications légales chez Maitre Cédric,
David, LAHMI – Avocat – 67 Boulevard de
Picpus – 75012 Paris.
188405A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous seing privé
en date du 31 août 2018, enregistré au
Service des Impôts des Entreprises de
PARIS ST HYACINTHE, le 14 septembre 2018, dossier nº2018 45272, référence 2018 A 19623,
La société BISTRO DE PARIS, Société
à Responsabilité Limitée au capital de
10.000 euros, sise 98 boulevard Diderot
75012 PARIS, RCS PARIS 749 809 836
a cédé à :
La société SLOANN, Société à Responsabilité Limitée au capital de 5.000 euros, sise 126 rue Oberkampf 75011 PARIS, RCS PARIS 832 509 038
un fonds de commerce de Café, Bar,
restaurant, vente à emporter, tabac, tabletterie, PMU, loto et son enseigne LE
BISTRO DE PARIS
sis et exploité 98 boulevard Diderot
75012 PARIS
moyennant le prix de 500.000 euros
La date d’entrée en jouissance a été
fixée au 31 août 2018
Les oppositions, s’il y a lieu seront reçues dans les dix jours de la dernière
publication légale, pour la validité et la
correspondance au Cabinet de la SELARL Zylberbogen AVOCATS, 55 rue
de Varenne 75007 PARIS.
Pour avis
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
12118764 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant acte reçu par Me Olivier VARIN, notaire associé, à Lisieux, le
12/9/2018, a été reçu le changement de
régime matrimonial portant adoption de la
communauté universelle entre M. Alain
Joseph BENITA et Mme Béatrice MarieBrigitte SAMTMANN, ensemble à 9, rue
Ernest Psichari, 75007 PARIS. M. né à Alger (Algérie) le 10/7/1949, Mme née à Majunga (Madagascar) le 13/8/1951. Mariés
à la mairie de Nice (06000) le 9/9/1976
sous le régime de la communauté d’acquêts à défaut de contrat de mariage préalable. Les oppositions des créanciers s’il y
a lieu seront reçues dans les trois mois de
la présente insertion en l’étude de Me Olivier VARIN, notaire associé à,18, place
François Mitterrand, 14100 Lisieux. Pour
avis, Me O. VARIN.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 7
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos Sociétés
AUTRES
12118871W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Rectificatif à l’insertion parue dans le Publicateur Légal en date du 14/08/2018,
concernant POLYDIS, il a été omis d’indiquer que par les décisions prises par l’actionnaire unique en date du 03/08/2018, il
a été décidé de nommer en qualité de
commissaire aux comptes titulaire, Mr.
Jean-Jacques Sidoun demeurant 33 boulevard Exelmans 75016 Paris, et suppléant, la société AGH PARIS, SARL dont
le siège social se situe 38 rue des Blancs
Manteaux 75004 Paris, 453 887 135 RCS
Paris.
187717A – LES ECHOS
Par acte SSP du 12/09/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
OSBRODPAK
Siège social : 125 RUE SAINT SEBASTIEN 78300 POISSY. Capital : 500 €. Objet : Une activité de VTC,voiturier,convoyage de véhicule,achat et vente
de produits non ,règlementés,location,achat et vente de véhicule,entretien et
prestation de services. Président : M
MENDY JEAN FIDELE, 125 RUE SAINT
SEBASTIEN 78300 POISSY. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de VERSAILLES.
CHE. Radiation du RCS de PONTOISE et
immatriculation au RCS de VERSAILLES.
187800A – LES ECHOS
KALITYKEY
SASU au capital de 1.000 €. Siège social :
38 Route du Grand Pont 78110 LE VESINET. RCS 808 769 590 VERSAILLES.
L’AGE du 13/09/2018 a décidé de transférer le siège social au 47 Rue des Iselles
78670 VILLENNES SUR SEINE, à
compter du 01/09/2018. Mention au RCS
de VERSAILLES.
Le 15/01/2018 , l’associé unique a décidé
la dissolution anticipée de la société à
compter du 15/01/2018. Mr Eric CHEVREUX demeurant 6 bis Hameau de Trottigny, 78460 CHEVREUSE a été nommé
liquidateur. Le siège de liquidation a été
fixé au 6 bis Hameau de Trottigny, 78460
CHEVREUSE.
Modification au RCS de Versailles.
188662A – LES ECHOS
VOTRE SERVICE ENTREPRISE
SARL au capital de 18 000 euros
Siège social : 30 rue Eugène Berrurier
188640A – LES ECHOS
78 • YVELINES
SOCIETES
CONSTITUTIONS
188669B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
19/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
INGENIUM
Objet social : Bureau d’ingénierie
Siège social : 4 rue de la Bièvre, 78711
Mantes-la-Ville Capital : 10 € Président :
Mme Hanaâ TABEI demeurant : 4 rue de
la Bièvre, 78711 Mantes-la-Ville élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Versailles
188808B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
12/09/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
OVI ALIMENTATION
Objet social : Téléphonie, Cyber Cafe, Internet, Vente de boissons non alcoolisées,
Denrées non périssables et non stockables.
Siège social : 46 RUE DE STALINGRAD,
78500 SARTROUVILLE Capital : 5000 €
Gérance : M. RANJIT DAS, 48 Avenue
Aristide Briand, 93240 STAINS Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Versailles
12119130W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à Les
Mureaux du 10/08/2018 a été constituée
une SCI nommée :
DOUMER 78
Objet : Gestion et location en famille de
tous biens immobiliers
Capital : 1.000 € (apport en numéraire)
Siège social : 23 Rue Paul Doumer,
78130 Les Mureaux Durée : 99 ans
Transmission des parts sociales : il
existe des clauses statutaires d’agrément
à l’égard des tiers. Gérance : M. Morade
Zemmit, 15 rue Hildebert Duval, 78130
Les Mureaux M. Mohamed Zemmit, 24 rue
Maurice Berteaux, 78130 Les Mureaux
Immatriculation : RCS de Versailles
183253A – LES ECHOS
Par ASSP du 13/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée A2B IMPEX.Siège
social :21 rue darius milhaud 78190 Trappes.Capital :100 €.Objet : Commerce de
gros de produit alimentaire,de boisson
non alcoolisée,de bien domestique non réglementé,d’équipement de l’Information et
de la communication.Transport de voyageurs par taxi.Président :M.Amin Abbad,21 rue darius milhaud 78190 Trappes.Durée :99 ans.Immatriculation au
RCS de VERSAILLES
187406A – LES ECHOS
Par acte SSP du 12/09/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
BUBBLE BRAND
Siège social : 20 RUE DE LA BRUYERE
78300 POISSY. Capital : 100 €. Objet :
Conception de créations publicitaires et de
conseils en communication. Président :
Mme BOUROUH NASSIMA, 20 RUE DE
LA BRUYERE 78300 POISSY. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de VERSAILLES.
187636A – LES ECHOS
Par acte SSP du 12/09/2018 il a été constitué une SAS dénommée : WILOSAB.
Siège social : 8 RUE PRINCESSE DE
CLEVES 78280 GUYANCOURT. Capital :
500 €. Objet : ACTIVITE PRINCIPALE :
ORGANISME DE FORMATION. ACTIVITES SECONDAIRES : INGENIERIE, ACTIVITES DE SERVICES ADMINISTRATIFS AUX ENTREPRISES, SERVICE DE
TRADUCTION, ACTIVITES DES AGENCES DE PUBLICITE, MASSAGE BIENETRE. Président : M BOUVIER WILLIAM,
CHEMIN DE PAILHAS 34380 VIOLS LE
FORT. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de VERSAILLES.
AVIS DE CONSTITUTION
Suivant un acte SSP en date à Trappes
du 20/07/2018, il a été constitué une société à responsabilité limitée présentant
les caractéristiques suivantes :
188504A – LES ECHOS
JPA ARCHITECTEURS
Société à responsabilité limitée
AU CAPITAL DE 40.000,00 Euros
Dénomination : HAPPLY END
SIEGE SOCIAL : 4 rue Léon Bobin
Siège : 2 rue Pavlov – 78190 Trappes Durée : 99 ans
RCS VERSAILLES : 377 932 777
Capital social : 2.000 euros
Objet : création, développement, hébergement, audit, design, achat, vente, référencement, promotion, location, maintenance et administration de sites internet,
espaces publicitaires sur internet, applications sur tous supports, logiciels et système ; création et gestion de supports publicitaires ; édition, publication et vente de
tous supports publicitaires ; création, réalisation et commercialisation de produits et
services à thématique communication ;
activité de régie publicitaire ou évènementielle et de formation
Gérants : Vincent LE BRET, demeurant 2
bis Villa Thorain – 92160 ANTONY et Mickaël LE BRET, demeurant 6 rue Lucie Aubrac – 27180 SAINT-SEBASTIEN-DEMORSENT
La société sera immatriculée au RCS de
Versailles.
188818A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte ssp en date à Trappes du 13/09/2018, il a été constitué une
société présentant les caractéristiques
suivantes : Forme : SCI. Dénomination :
SOCQUET LOTER. Siège : 1 Av Ivan Petrovitch Pavlov 78190 TRAPPES. Objet :
L’acquisition d’immeubles, l’administration
et l’exploitation par bail, location ou autrement dudit immeuble et de tous autres immeubles bâtis dont elle pourrait devenir
propriétaire. Durée : 99 ans. Capital :
1 000 €. Gérance : M. Romain Socquet,
33 Rue St Sébastien 75011 PARIS. Cessions de parts : agrément requis dans
tous les cas - agrément des associés représentant au moins les trois-quarts des
parts sociales. Immatriculation de la Société au RCS de VERSAILLES.
MODIFICATIONS
SCI au capital de 1000,00 €
2 AVENUE DE LA REPUBLIQUE, 78290
CROISSY SUR SEINE
753871813 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
26/06/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 350 BIS CHEMIN SAINT FRANCOIS, 13126 VAUVENARGUES à compter du 26/06/2018. La
société sera immatriculée au RCS de Aixen-Provence et sera radiée du RCS de
Versailles
188796B – LES ECHOS
CANTICO
SA au capital de 38200,00 €
16, rue Champ Lagarde, 78000
VERSAILLES
433333572 RCS Versailles
Par décision du CA en date du 27/08/2018
il a été décidé de transférer le siège social
de la société au 8, rue de l’Ancienne Mairie, 78180 MONTIGNY-LE-BRETONNEUX à compter du 01/09/2018. Mention
en sera faite au RCS de Versailles
L’UNION-SAS au capital de 8000 €- 72
Rue Lamarck 75018 PARIS-RCS PARIS
800 937 237- L’AGE du 30/08/2018 a décidé le transfert du siège social de la Ste
au 1 Rue Jean BONNARD 78350 JOUY
EN JOSAS à compter du 30/08/2018, l’article 4 des statuts est modifié- Président
Mr Laurent CLAVE, 65 Avenue Maréchal
Joffre 92000 NANTERRE
187410A – LES ECHOS
L’AGO du 10/09/2018 a décidé de transférer le siège social au 14 CHEMIN DE
L’ABREUVOIR, 78860 ST NOM LA BRETECHE, à compter du 10/09/2018. Gérant : Mme LIU LI, 14 CHEMIN DE
L’ABEUVOIR 78860 ST NOM LA BRETE-
435 012 661 RCS VERSAILLES
188787A – LES ECHOS
Le 31/08/2018, l’AGO a approuvé les
comptes de liquidation, a donné quitus au
liquidateur et a constaté la clôture des
opérations de liquidation, à compter du
31/08/2018. Radiation au RCS de VERSAILLES.
Suivant acte SSP du 18/09/2018 constitution de la SAS :
91 • ESSONNE
DENOMINATION
Capital fixe : 50 000 €
Siège social : 1, Ter, Chemin des écoliers
91530 LE VAL ST GERMAIN
Objet social : Installation et maintenance
d’équipements en génie climatique (climatisation, ventilation, chauffage, plomberie)
Président : Mr Bruno CHARRE demeurant 1, ter Chemin des Ecoliers 91530 LE
VAL ST GERMAIN élu pour durée illimitée
CONSTITUTIONS
[si Directeur Général : Mr Sébastine BENOIT demeurant 6, allée des châtaigniers
91530 ST CHERON
En conséquence, l’article 5 des statuts a
été modifié.
188540B – LES ECHOS
Admissions aux assemblées et exercice du droit de vote : chaque actionnaire est convoqué au Assemblées. Chaque action donne droit à une voix.
Pour avis, Le Gérant.
DISSOLUTIONS
188651B – LES ECHOS
DPBOURG & ASSOCIÉS
SASU au capital de 1000,00 €
23 rue du Maréchal Joffre, 78100 Saint
Germain en Laye
805220738 RCS Versailles
Par décision de L’Associé Unique en date
du 15/09/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 15/09/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Denis
Bourg, 23 rue du Maréchal Joffre, 78100
Saint Germain en Laye et fixé le siège de
liquidation et l’adresse de correspondance
au siège de la société. Mention en sera
faite au RCS de Versailles
Aux termes d’un acte SSP en date du
18/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
PHOENIXKAR
Objet social : Vehicule de tourisme avec
chauffeur, Négoce véhicule automobile,
réparation vehicule en sous traitance, location de vehicule automobile
Siège social : 7 rue de chatillon, 91170
Viry chatillon Capital : 1000 € Président :
M. Karim Kelaleche demeurant : 7 rue de
chatillon, 91170 Viry Châtillon élu pour
une durée indéterminée Admission aux
assemblées et exercice du droit de
vote : Chaque actionnaire est convoqué
aux Assemblées. Chaque action donne
droit à une voix. Clauses d’agrément :
Les actions sont librement cessibles entre
actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Evry
188722B – LES ECHOS
183260A – LES ECHOS
Le 30/06/18 l’associé unique de la sas vertuasim (1000 €, 3 r des chênes 78110 le
vesinet, 832386742 rcs versailles) prononce la clôture de liquidation. rad rcs versailles.
188446A – LES ECHOS
JAKO’COIF AND CO
Société à responsabilité Limitée
Au capital de 1.000 euros
Siège social : 14 rue Carnot Centre
Commercial Place de la Gare 78160
MARLY LE ROI
RCS VERSAILLES 538 340 670
Aux termes du PV de l’Assemblée générale extraordinaire du 31 mai 2018, il a été
décidé de dissoudre la société par anticipation et de la mettre en liquidation amiable sous le régime conventionnel. Le siège
de liquidation est fixé au 35 chemin des
Maigrets 78160 MARLY LE ROI. Madame
Marie-Laure TEURTROY, demeurant 35
chemin des Maigrets 78160 MARLY LE
ROI est nommé liquidateur.
Aux termes du PV de l’Assemblée Générale ordinaire du 30 juin 2018, les Associés ont approuvé les comptes de liquidation, ont donné quitus de sa gestion au
liquidateur, l’ont déchargé de son mandat
et ont prononcé la clôture des opérations
de liquidation.
Mention en sera faite au RCS de VERSAILLES
PORTE PICOYS
PORTE PICOYS Société civile au capital
de 1600 euros, 8 avenue du général de
gaulle 78570 Andresy. RCS Versailles
433791175. A compter A.G.E du
30-09-2018 : Dissolution anticipée et mise
en liquidation volontaire. Liquidateur durée liquidation : Mme FONTAINE FOLOPPE (FONTAINE) Marie christine, 7
Rue des mazerolles, 37600 Loches. Siège
liquidation : adresse liquidateur. Mention
au RCS Versailles.
FC EDUCATION
SARL au capital de 2.000 €. Siège social :
24 RUE DU VAUVAROIS, 95520 OSNY.
RCS 830 080 297 PONTOISE.
NEGOCE PARIS AUTOMOBILE
SOCIETES
188496A – LES ECHOS
12118944W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP du 17/09/2018 il a été constitué une SASU dénommée : SEFOR SASU
Sigle : SEFOR Nom commercial : SEFOR
Siège social : 18 rue albert rémy 91130
RIS ORANGIS Capital : 1.000 € Objet :
Massages Bien-être , Naturopathie Président : Mme PASTEL Pierrette 8 avenue
des marronniers 77210 AVON Transmission des actions : La transmission des actions consenties par l’associé unique s’effectue libremment Admission aux
assemblées et exercice du droit de vote :
Tout Actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à
une voix. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de EVRY
- Le transfert de siège social de LE MESNIL SAINT DENIS (78320), 4 rue Léon Bobin à LALBENQUE (46230) 165 rue du
Marché aux Truffes à compter du 13 septembre 2017.
188704B – LES ECHOS
SCI DE LA VALLEE DE
VAUVENARGUES
188518A – LES ECHOS
78700 CONFLANS SAINTE HONORINE
78320 LE MESNIL SAINT DENIS
Par Assemblée Générale Extraordinaire
du 13 septembre 2017, l’associé unique et
gérant de la S.A.R.L. JPA ARCHITECTEURS a décidé :
188666A – LES ECHOS
188531A – LES ECHOS
EURL CHEVREUX
Sarl au capital de 7500 €
Siège social : 6 bis Hameau de Trottigny 78460 CHEVREUSE
Aux termes d’un acte SSP en date du
13/09/2018 il a été constitué une SCI nommée :
Clauses d’agrément : les cessions de
titres sont soumises à l’agrément préalable de la collectivité des associés.
Durée de la société : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS d’EVRY
MODIFICATIONS
188757B – LES ECHOS
SOCIETE FINANCIERE DE
GESTION ET DE
PARTICIPATION PELLORCE ET
JULLIEN
Siège social : 11bis Route de Saulx les
Chartreux, 91160 BALLAINVILLIERS Capital : 1000 € Gérant : M. VICTOR MUNTEAN, 25 RUE DE LA DIVISION LECLERC, 91160 CHAMPLAN Cessions de
parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un Associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des Associés réunis en Assemblée Générale Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Evry
183374A – LES ECHOS
Par ASSP le 11/08/2018, il a été constitué
la SASU : LAIB NACIM SASU Capital :
1000 €.Objet : transports de voyageurs
par taxis. Président et siège : LAIB Nacim demeurant 7 rue du clos guinault,
91280 Saint pierre du perray. Durée : 99
ans. Au RCS de EVRY
188541A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 06/02/2018 constitution de la SASU POLE & AERIAL
SCHOOL
Capital fixe : 100 € Siège social : 1 ALLEE ALBERT CAMUS 91520 EGLY Objet
social : PRESTATIONS ET ENSEIGNEMENT DU POLE DANSE Président : Mme Meriem BOUDEROUAYA demeurant 1 ALLEE ALBERT CAMUS
91520 EGLY, la société SASU POLE &
AERIAL SCHOOL située 1 ALLEE ALBERT CAMUS 91520 EGLY est en cours
d’immatriculation au RCS de EVRY élu
pour une durée illimitée Durée de la société : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de EVRY
Au capital de 211.000 €
Siège social : 9 Rue Dulac
75015 PARIS
791 726 888 RCS PARIS
Aux termes du procès-verbal de l’assemblée générale extraordinaire en date du
31 Août 2018, il a été décidé :
- l’adjonction à l’objet l’activité de Location
longue durée de tous véhicules de tourisme et utilitaires et la modification de l’article 2 des statuts.
- le changement de la dénomination sociale qui devient LEASE & GO et la modification de l’article 3 des statuts,
- le transfert du siège social au 2 Rue du
Vaulorin – ZAC du Vaulorin – 91320 WISSOUS à compter du même jour et la modification de l’article 4 des statuts.
En conséquence, la Société qui est immatriculée au RCS de PARIS fera l’objet
d’une nouvelle immatriculation au RCS
d’EVRY.
- la réduction du capital de 166.000 € portant le capital de 211.000 € à 45.000 €
par réduction de 16.600 actions et leur annulation et la modification des articles 6 et
7 des statuts,
- la transformation de la Société en Société à Responsabilité Limitée à compter
du même jour. Cette transformation entraîne la publication des mentions suivantes :
Forme : Ancienne mention : Société par
Actions Simplifiée
Nouvelle mention : Société à Responsabilité Limitée
Organes de direction de la Société :
Ancienne mention : Président Monsieur
Matthieu MASSOUTRE
Nouvelle mention : Gérant Monsieur
Matthieu MASSOUTRE – 97 Avenue de
Villiers – 75017 PARIS.
Les mentions antérieures relatives aux sociétés par actions sont frappées de caducité.
Mention sera faite au RCS de PARIS et
d’EVRY
188521A – LES ECHOS
LA RENOUEE
SARL au capital de 7 623 euros
SAS au capital de 62000,00 €
route de la bonde, 91300 MASSY
969201169 RCS Evry
Siège social : 7 Rue de la Beauvoisière
91630 AVRAINVILLE
Par décision de L’AGE en date du
05/09/2018 il a été pris acte de changer la
dénomination de la société, à compter du
05/09/2018, pour SOCIETE FINANCIERE
DE GESTION ET DE PARTICIPATION
C2L. Mention en sera faite au RCS de
Evry
Aux termes d’une délibération du
2/07/2018, l’AGE a décidé de supprimer
l’activité d’acquisition, de gestion et d’administration de tous immeubles, l’activité
de gestion d’établissements hôteliers et
de restauration et de modifier l’objet social
qui devient les activités d’organisation et
de coordination de manifestations et
d’évènements privés ou professionnels, la
fourniture de l’ensemble des prestations et
services annexes, la location de salles
meublés et de matériels, et de modifier
l’article 2 des statuts.
MB EMIMA
Objet social : La propriété, la gestion, la
prise à bail, par tous moyens, de biens immobiliers, construits ou en cours de
construction ou à rénover.
Société par actions simplifiée
187634A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 91 et 75
403 176 621 RCS EVRY
LUXE CONCEPT
SARL au capital de 8.000 €. Siège social :
54, Avenue Philippe Auguste, 75011 PARIS. RCS 510 817 935 PARIS.
L’AGE du 18/07/2018 a décidé, à compter
du 18/07/2018 de : Transférer le siège social au 25 rue de l’epargne, 91600 SAVIGNY SUR ORGE, nommer gérant : M
VAZ Alvaro, 7, Res des cormiers 78400
CHATOU en remplacement de M COHEN
Reinette et de modifier l’objet social
comme suit : Vente et installation de matériaux isolants, de produits de climatisation et de chauffage, de panneaux photovoltaïques, de ballons thermodynamiques,
peinture, plomberie et tous travaux de rénovation liés à l’amélioration énergétiques, toutes activités liées aux énergies
renouvelables. Radiation du RCS de PARIS et immatriculation au RCS de EVRY.
188545A – LES ECHOS
SCI REMINI Société Civile au capital de
1.000 € Siège : LE PETIT CHENE CHEMIN DE LA GARE 28300 ST AUBIN DES
BOIS 797893278 RCS de CHARTRES
Par décision de l’AGE du 18/09/2018, il a
été décidé de transférer le siège social à
compter du 01/10/2018 au 10 rue de la
Fiancée 91410 LA FORET LE ROI. Gérant : M. QUELLIER Anthony 10 rue de la
Fiancée 91410 LA FORET LE ROI Radiation au RCS de CHARTRES et ré-immatriculation au RCS de EVRY.
188616A – LES ECHOS
IMAGINE
SARLau capital de 7 622,45 euros
188416A – LES ECHOS
SCI AT IMMO SCI au capital de 100 €
Siège : 10 RUE DE LA FIANCE 91410 LA
FORET LE ROI 840258131 RCS de
EVRY Par décision de l’AGE du
18/09/2018, il a été décidé de transférer
le siège social à compter du 01/10/2018
au 6 bis rue du Parc des Vergers Zac des
Fossés Neufs 91250 TIGERY. Mention au
RCS de EVRY.
188443A – LES ECHOS
ARFLOR, Société par Actions Simplifiée, au capital de 100.000 Euros, Siège
social : 2 bis rue du Moulin 45300
COURCY AUX LOGES, 326 964 343 RCS
ORLEANS, Par AGO du 29/08/2018, il a
été décidé de nommer Monsieur Patrice
VALETTE demeurant 16 rue Alphonse
Réault - 91310 LEUVILLE SUR ORGE, en
qualité de Président à compter du même
jour, pour une durée illimitée, en remplacement de Monsieur Pierre TAISNE de la
BRUYERE, démissionnaire. Par décisions
de l’Associée unique du 4/09/2018, il a été
décidé de transférer le siège social du 2
bis rue du Moulin - 45300 COURCY AUX
LOGES à BALLAINVILLIERS (91160) –
60 Rue de Longjumeau, à compter du
même jour. L’article 4 a été modifié en ce
sens.
Siège social : 1 Place du Marché Neuf Centre Cial CHEVRY 2
91190 GIF SUR YVETTE
Nº 425 118 288 RCS EVRY
Par Assemblée Générale Extraordinaire
du 31/07/2018, il a été décidé de transférer le siège social au 50 Allée de la Nattée
- 91190 GIF SUR YVETTE à compter du
01/08/2018.
Modification au RCS de EVRY.
188668A – LES ECHOS
Suivant acte unanime en date à SivryCourty (77) du 25/05/2018 et à Vidauban
(83) du 27/08/2018, les associés de SCI
FLO CASA au capital de 178.000 €, siège
social : 33 av de La Libération à Soisy s/
Seine (91450) RCS EVRY 503961286 ont
décidé de transférer le siège social à Vidauban (83550) 1876 chemin de Mouresse, domaine de La Bastide à compter
du 27 août 2018. Elle sera immatriculée
au RCS de DRAGUIGNAN. Pour avis, Le
Représentant Légal.
Pour avis, le Président
493 106 397 RCS Versailles
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
8 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
DISSOLUTIONS
188788B – LES ECHOS
UVALIM
SARL au capital de 7622 €
1 Avenue des Champs Lasniers, 91940
LES ULIS
433660495 RCS Evry
Par décision de L’AGE en date du
19/09/2018 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. BACHIRI
Mehdi 2 BIS avenue Jules Vallès, 91200
ATHIS MONS, pour sa gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Evry
Siège social : 40 BOULEVARD HENRI
SELLIER, CHEZ PIERRE PROMOTION,
92150 SURESNES Capital : 1000 € Gérant : la société SAS PIERRE PROMOTION, au capital de 100000 €, immatriculée au RCS de NANTERRE sous le
numéro 453884256, domiciliée 5 AVENUE CAROLINE 92210 ST CLOUD représentée par ERIC DE VERGIE Cogérant :
la société SAS PRODERIM, au capital de
100000 €, immatriculée au RCS de NANTERRE sous le numéro 514009703, domiciliée 5 AVENUE CAROLINE 92210
SURESNES représentée par JEAN
MARC CAMUGLI Cessions de parts sociales : les parts sociales sont librement
cessibles au profit d’un Associé. Toute
cession à un tiers de la société est soumise au préalable à agrément de la collectivité des Associés réunis en Assemblée Générale Durée : 20 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Nanterre
12119168 – LE PUBLICATEUR LEGAL
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
187042B – LES ECHOS
Avis de changement de nom
patronymique
Mme NOBRE épouse MORGADO
CORTE REAL PIRES,
née le 04/02/1990 à VILLIERS-LE-BEL
(Val-d’Oise) 95400 FRANCE,
demeurant 1 Rue du chemin vert, 91210
DRAVEIL (Essonne),
agissant tant en son nom personnel qu’au
nom de son enfant mineur NOBRE Nathan, né le 02/01/2018 à VILLENEUVE ST
GEOR GES (Val-d e-Marn e) 94190
FRANCE, dépose une requête auprès du
Garde des Sceaux afin de s’appeler à
l’avenir NOBRE PIRES.
Aux termes d’un acte SSP établi à Fontenay-aux-Roses en date du 16/8/2018, il
a été constitué une société. Forme :
S.A.S. Dénomination : OVERRUN.
Siège : 24, rue Briant, 92260 FONTENAY-AUX-ROSES. Durée : 99 ans. Capital : 1.000 €. Objet : l’acquisition, le développement et plus généralement la
réalisation de toutes prestations liées à
l’édition et au négoce de logiciels applicatifs sur support physique, en téléchargement ou en ligne, à usage professionnel
ou domestique réalisant notamment un
ensemble de tâches dans le domaine des
systèmes de sécurité permettant en particulier d’orienter les forces de police (ou de
sécurité), les sapeurs-pompiers, (Samu
ou plus généralement les services de secours) ou toute autre partie désignée ; service de licence afférent ; la réalisation de
toutes prestations de conseil afférent et de
formation. Agrément : les cessions d’actions, à l’exception des cessions aux associés, sont soumises à l’agrément de la
collectivité des associés. Président :
M. Michel Daniel CABOCHE, 24, rue
Briant, 92260 Fontenay-aux-Roses. Immatriculation : au RCS de Nanterre. Pour
avis, le président.
Pour avis
12118684W – LE PUBLICATEUR LEGAL
92 • HAUTS-DE-SEINE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
188425B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
18/09/2018 il a été constitué une SCI de
Construction Vente (SCICV ou SCCV)
nommée :
SCI PARIS PIERRE OZOIR LA
FERRIERE 2
Objet social : ACQUISITION
CONSTRUCTION VENTE DE BIENS IMMOBILIERS
Siège social : 26 RUE JACQUES DULUD, 92200 NEUILLY SUR SEINE Capital : 1000 € Gérant : la société SARL PARIS PIERRE, au capital de 7622,45 € €,
immatriculée au RCS de NANTERRE
sous le numéro 403534852, domiciliée 26
RUE JACQUES DULUD 92200 NEUILLY
SUR SEINE représentée par M. Philippe
GOZLAN Les parts sociales ne peuvent
être cédées qu’avec le consentement de
la gérance. Durée : 20 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Nanterre
188570B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
28/08/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
SAI FLAVORS
Objet social : Activité de négoce, d’achat
et de vente de produits et services, d’intermédiaire en commerce international.
Toutes opérations industrielles, commerciales, financières, mobilières ou immobilières pouvant se rattacher directement ou
indirectement à l’objet social
Siège social : 110 ESPLANADE DU GENERAL DE GAULLE, 92931 PARIS LA
DEFENSE Capital : 10000 € Président :
Mlle OLIVIA KANTCHEME demeurant :
15 rue du quatrieme zouaves, 93110
Rosny sous bois élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Nanterre
188649B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
17/09/2018 il a été constitué une SCI de
Construction Vente (SCICV ou SCCV)
nommée :
VILLEMOMBLE GUERIN
PLATEAU
Objet social : ACQUISITION ET CESSION DE FONCIER, CONSTRUCTION
ET VENTE DE LOGEMENTS NEUFS ET
PLUS LARGEMENT TOUTES OPERATIONS IMMOBILIERES.
Aux termes d’un acte SSP du 3/9/2018 ,
il a été constitué une Société civile immobilière :
Dénomination sociale : SCI NAUDISSOU
Siège social : 6/8, rue Louis Rouquier,
92300 Levallois Perret
Capital social : 200.000 €
Objet : l’acquisition, l’administration, la
gestion par location ou autrement de tous
immeubles et biens immobiliers...
Durée : 99 ans.
Cession des parts sociales : avec agrément
Gérant :ETABLISSEMENTS SOUILLAC,
S.A.S. au capital de 455.454,50 €, Naudissou route des Brugues, 24200 Sarlat la
Canada, 647 180 124 RCS BERGERAC
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Nanterre.
Pour avis
12118918W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 13 septembre 2018, il a été constitué une Société
civile :
Dénomination sociale : HECF SAINTHONORE
Siège social : 66 avenue Charles de
Gaulle 92200 Neuilly sur Seine
Capital social : 1.000 €
Objet : La recherche et l’acquisition de
tous immeubles, biens, droits et participations immobilières, la gestion de ces biens
immobiliers et l’édification de toute
construction sur les terrains.
Durée : 99 ans.
Cession des parts sociales : Toutes les
cessions de parts sociales à des tiers sont
soumises à l’agrément préalable des associés.
Gérant : - M. Patrick ALBRAND demeurant 119 avenue de Wagram 75017 Paris.
- M. Xavier MUSSEAU demeurant 4 rue
de la Terrasse 75017 Paris.
Commissaire aux comptes titulaire :
Ernst & Young Audit situé 1/2 Place des
Saisons-Paris la Défense 1- 92400
Courbevoie
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Nanterre.
Pour avis
12119040W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP en date du 18 septembre 2018, il a été constitué une société
présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : FB Consulting
Forme juridique : SASU
Durée : 99 ans
Siège social : 13 Square Chézy
92200 Neuilly-sur-Seine
Capital : 20.000 €
Objet social : Toutes prestations de services et de conseils en tous domaines en
ce compris notamment le conseil en stratégie à l’international, y compris au bénéfice des sociétés dans lesquelles elle détient directement ou indirectement des
participations, notamment en matière
d’encadrement général, de politique stra-
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos Sociétés
tégique, de stratégie commerciale, de développement, de management, organisation, communication, gestion immobilière,
financière et administrative, de contrôle,
suivi et marketing, d’identification et d’évaluation de possibilités d’investissement ou
de désinvestissement et d’assistance à la
réalisation d’investissement ou de désinvestissement et plus généralement, toutes
prestations liées à la direction et à la marche des affaires.
Président : Mr Fabrice BREGIER, demeurant 13 Square Chézy 92200 Neuillysur-Seine
La société sera immatriculée au RCS de
Nanterre.
187640A – LES ECHOS
Par acte SSP du 13/09/2018 il a été constitué une SASU dénommée : PLANETE
ARTZOE. Siège social : 15 RUE ANATOLE FRANCE 92130 ISSY LES MOULINEAUX. Sigle : PAZ. Capital : 8.000 €.
Objet : Achat Vente en magasin de tous
type de vêtements et accessoires (neufs
et occasions) pour bébé & enfants. Président : Mme SAINT-LO LAURENCE, 15
RUE ANATOLE FRANCE 92130 ISSY
LES MOULINEAUX. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
188130A – LES ECHOS
12119063W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à
COURBEVOIE du 01/09/2018 a été
constituée une SASU nommée :
SKUA
Objet : Conseils et services aux entreprises
Capital : 1.000 € Siège social : 27 rue de
Bezons, 92400 Courbevoie Durée : 99
ans Président : M. Henri NDOUMBE, 27
rue de Bezons, 92400 Courbevoie
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Nanterre
12118680 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant acte SSP à Nanterre en date
du 12/9/2018, il a été institué une S.A.S.U.
Dénomination : OUZI SOFT. Siège : 12,
avenue Georges Pompidou, 92800 PUTEAUX. Capital : 1.000 €. Objet : développement, conception des logiciels informatiques. Durée : 99 ans. Agrément : la
cession des actions de l’actionnaire unique est libre. Président : BOUBKER OUZIDOUH, 12, avenue Georges Pompidou,
92800 Puteaux. Immatriculation : au
RCS de Nanterre.
12118701 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP du 14/9/2018 à Sceaux. Dénomination : 2CF. Forme : S.A.S.U. Siège :
1, allée des Troènes, 92330 SCEAUX. Capital : 500 €. Objet : conseil, assistance
et formation en gestion, organisation et informatique. Durée : 50 ans. Cession
d’actions et agrément : la transmission
des actions émises par la société s’opère
par un virement de compte à compte sur
production d’un ordre de mouvement. Ce
mouvement est inscrit sur le registre des
mouvements coté et paraphé. Les actions
ne peuvent être cédées y compris entre
associés qu’avec l’agrément préalable de
la collectivité des associés statuant à la
majorité des voix des associés disposant
du droit de vote. Admission aux AG et
exercice du droit de vote : dans les
conditions statutaires et légales. Président : M. Frédéric CHAPSAL, 1, allée des
Troènes, 92330 Sceaux. Immatriculation : au RCS de Nanterre. Pour avis.
12118745 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant acte SSP du 7/9/18, il a été
constitué une société. Dénomination :
MAMS. Forme : S.A.S. Siège : 68, avenue Charles de Gaulle, 92350 LE PLESSIS-ROBINSON. Objet : vente au détail
de vêtements, prêt-à-porter. Durée :
99 ans. Capital : 1.500 €. Actionnaires :
Stéphane GIRE et Mélanie GIRE, 12, avenue Aristide Briand, 92350 Le Plessis-Robinson. Président : Stéphane GIRE. Le
président a le pouvoir d’engager la société
envers les tiers. Admission aux AG et
exercice du droit de vote : selon les
conditions statutaires et légales. Les actions sont librement cessibles entre actionnaires ou au profit de tiers après agrément des actionnaires. Immatriculation :
au RCS de Nanterre. Pour avis, le président.
12118765 – LA VIE JUDICIAIRE
Il a été constitué une société par acte
SSP du 5/9/2018 à Argenteuil. Dénomination : SCI KB. Forme : S.C.I. Siège :
70, boulevard National, 92000 NANTERRE. Capital : 1.000 €. Objet : acquisition, construction, location, souslocation,
administration, de tous immeubles. Durée : 99 ans. Cession de parts et agrément : soumise à agrément. Gérant :
M. Sidy KEBE, 70, boulevard National,
92000 Nanterre. Immatriculation : au
RCS de Nanterre. Pour avis.
187507A – LES ECHOS
Par acte SSP du 13/09/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
ATHIA SE COIFFE
Siège social : 1 ALLEE DU BOSQUET
92310 SEVRES. Capital : 50 €. Objet :
Vente d’accessoires pour cheveux. Président : Mme THIOYE aminata, 1 allee du
bosquet 92310 SEVRES. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de NANTERRE.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date du
13/09/2018, il a été constitué une société
civile immobilière ayant pour :
-Dénomination :
- il a été pris acte de la démission du DG
M. Albert BARBARO, à compter du
30/09/2018. M. Yves COHEN, Président,
demeure seul dirigeant à compter de cette
même date. Mention en sera faite au RCS
de Nanterre
12118539W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CEGEDIS
S.A.S. au capital de 125.000 €
11, avenue Louis Pasteur - 28630
GELLAINVILLE
399 561 349 RCS CHARTRES
188560B – LES ECHOS
THIBIERGE ET COMAR
SA au capital de 272588,00 €
37 rue du Bac, 92600 Asnières sur Seine
389392010 RCS Nanterre
Par décision de L’AGO en date du
29/06/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 175 boulevard Malesherbes, 75017 Paris à compter
du 01/08/2018. La société sera immatriculée au RCS de Paris et sera radiée du
RCS de Nanterre
Aux termes du procès verbal du
4/9/2018,il a été décidé de transférer le
siège social au 10 Boulevard des Frères
Voisin, 92130 Issy les Moulineaux à
compter du 4/9/2018.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Président : Monsieur Thibault FOUGERAS DE LAVERGNOLLE demeurant 21
Boulevard Beauséjour, 75016 Paris
La société sera désormais immatriculée
au registre du commerce et des sociétés
de Nanterre.
Pour avis
OnePost
- Siège social : Tour Majunga – La Défense 9 – 6 Place de la Pyramide 92800
Puteaux
- Durée : 99 ans
- Capital : 1.000 €
- Objet : la détention en propriété ou en
jouissance et la gestion de tous biens et
droits immobiliers quel que soit l’usage de
ces biens et plus particulièrement l’administration, l’exploitation, notamment par
voie de location, la mise en valeur et
l’aménagement desdits biens ; la détention en propriété ou en jouissance et la
gestion de tous fonds de commerce ; toutes opérations permettant la réalisation de
cet objet et notamment l’acquisition directe ou indirecte, l’échange et la cession
de tous immeubles, droits immobiliers
ou titres de toutes sociétés de forme civile
ou commerciale ayant pour objet l’acquisition et la gestion locative d’immeubles
quel qu’en soit l’usage, ou la construction
de tous immeubles, la conclusion de tous
emprunts assortis ou non de garanties ;
toutes autres opérations financières
y compris sur les instruments financiers à
terme ; et généralement toutes opérations
se rattachant directement ou indirectement à l’objet de la Société ou susceptibles d’en faciliter la réalisation et ne modifiant pas le caractère civil de la Société.
- Gérant : AXA REAL ESTATE INVESTMENT MANAGERS FRANCE (abrégé
AXA REIM FRANCE) SA sis Tour Majunga – La Défense 9 – 6 Place de la Pyramide 92800 Puteaux RCS NANTERRE
397 991 670
- CAC titulaire : PRICE WATER HOUSE
COOPERS AUDIT SAS sis 63 rue de Villiers 92200 Neuilly Sur Seine RCS NANTERRE 672 006 483
- Agrément : Les cessions de parts sociales sont soumises à agrément.
La société sera immatriculée au RCS
de NANTERRE
188708A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 14/09/2018, il a
été constitué une SAS dénommée : LASER CAPITAL. Capital Social : 100 €.
Siège social : 94 rue du moulin de pierre
92140 Clamart. Objet :. le courtage d’assurances, la prise de tous intérêts et la
participation dans toutes sociétés et affaires, françaises ou étrangères sous quelque forme que ce soit, notamment par
souscription ou achat de droit sociaux, apports, création de société et la gestion, administration et direction, et plus généralement le fait d’être une holding, l’animation
et le conseil en gestion des entreprises
auxquelles elle est intéressée notamment
par l’accomplissement de tous mandats
de gestion, administration et direction
ainsi que la vente de prestations de services. Présidence : Serge Lafitte, demeurant à Paris (75116) 1 avenue Raymond
Poincaré. Durée : 99 ans à compter de
l’immatriculation au RCS de Nanterre.
MODIFICATIONS
188445B – LES ECHOS
SOCIETE CIVILE DE MOYENS
GROUPE MEDICAL DU
PLATEAU DE VANVES
Société Civile De Moyens au capital de
1676,95 €
76 RUE JEAN JAURES, 92170 VANVES
329901805 RCS Nanterre
Sigle : SCM GMPV
Par décision de L’AGE en date du
08/03/2018 il a été décidé de modifier le
capital de la société en le portant de
1676,95 € à 2347,73 €. Mention en sera
faite au RCS de Nanterre
188460B – LES ECHOS
SYNUM
SAS au capital de 20020,00 €
14 rue du port, 92000 NANTERRE
808382592 RCS Nanterre
Par décision du Président en date du
29/08/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 16 boulevard
du parc, 92200 NEUILLY SUR SEINE à
compter du 30/09/2018.
Autres modifications :
188644B – LES ECHOS
THIBIERGE ET COMAR
PAPETIERS
12118897W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GROUPE MECANIQUE DECOUPAGE
SA au capital de 626.896 €
SAS au capital de 500 000,00 €
37 rue du Bac, 92600 Asnières sur Seine
438907537 RCS Nanterre
Siège social : 22, rue Edouard Nieuport –
92150 SURESNES
Par décision de L’Associé Unique en date
du 28/06/2018 il a été décidé de transférer
le siège social de la société au 175 boulevard Malesherbes, 75017 Paris à
compter du 01/08/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Paris et sera radiée du RCS de Nanterre
Par AGO du 8 décembre 2017, il a été
décidé de nommer en qualité d’administrateur, M. Pierre PASSET demeurant 6
rue Grange Bruyère, 69110 Sainte-Foyles-Lyon, en remplacement de M. Gilles
PECHET.
188791B – LES ECHOS
DIGITAL PILOTE
SAS au capital de 1000,00 €
4 bis rue Victor HUGO, 92000
NANTERRE
812605079 RCS Nanterre
387 655 764 RCS NANTERRE
12118954W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GEARHOUSE BROADCAST SAS
SAS au capital de 339 441,21 euros
Siège social : 68 Avenue du président Wilson 92310 Saint Denis La Plaine
382 697 563 RCS Bobigny
Par décision en date du 20/03/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 6 rue Desaix, 75015 PARIS
à compter du 20/03/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Paris et sera radiée du RCS de Nanterre
Aux termes des décisions des associé en
date du 26/08/2018, il a été décidé de
nommer Kevin Moorhouse demeurant au
32 Hempstead Road, Kings Langley, Hertfordshire, WDA 8AD en qualité de directeur général en remplacement de Mathieu
Rocton.
12118695 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12118969W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CABINET DENTAIRE DU PONT DE
SEVRES, S.E.L.A.R.L. chirurgiens-dentistes au capital de 14.500 €, sise 100, rue
de Sèvres, 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT, 479 245 946 RCS NANTERRE.
Aux termes d’une délibération en date du
15/6/2018, la collectivité des associés a
pris acte de la démission de ses fonctions
de gérant de Mme Monica MIRADOURO
LOPES MARTINS et a nommé de nouveau cogérant M. Bertrand DUMAINE,
64, rue Dulong, 75017 Paris, pour une durée indéterminée à compter du 15/6/2018,
et nouvelle cogérante Mme Giulia ARCIDIACONO, 21, rue François Gérard,
75016 Paris, pour une durée indéterminée
à compter du 15/6/2018. Pour avis. La gérance.
SYSDREAM
12119203 – LE PUBLICATEUR LEGAL
BACK
S.A.R.L. au capital de 5.000.- euros
Siège social : 27, rue des Vallées
92290 CHATENAY MALABRY
498 039 999 RCS NANTERRE
L’Assemblée du 31/8/2018 a nommé en
qualité de gérant à compter du 1er/
09/2018 M. Dimitri LE SCANFF demeurant à SAINT-MAUR-DES-FOSSES
(94100), 106, avenue Foch.
Mention sera effectuée au RCS de Nanterre.
SAS au capital de 222.220 euros
Siège social : 14 place Marie-jeanne Bassot – 92300 Levallois-Perret
451 676 126 R.C.S. NANTERRE
Aux termes des décisions des associés du
21 juin 2018 : (i) la société HUB ONE, SA,
2 place de Londres – Bâtiment Mercure
Continental Square 1 – 93290 Tremblayen-France, 437 947 666 R.C.S. BOBIGNY
a été nommée en qualité de président en
remplacement de la société Syskye ; (ii)
Olivier FRANCHI demeurant 35 rue de
l’Aigle – 92250 La Garenne-Colombes a
été nommé en qualité de directeur général.
12118986W – LE PUBLICATEUR LEGAL
L&B ; SAS ; capital de 500000 € ; Siège
social : 21 rue de Brienne, 92500 RUEIL
MALMAISON ; 803 793 454 RCS NANTERRE
Aux termes du PV du président du
16/05/2018, il a été a décidé d’augmenter
le capital de 42310 €, pour le porter ainsi
à 542.310 € et de modifier les articles 6 et
7 des statuts. RCS Nanterre.
12119005W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BATON CAMPAGNE
S.A.R.L. au capital de 8000 €
12113762W – LE PUBLICATEUR LEGAL
14/16 rue Marc Bloch - 92110 CLICHY
SCI BSB
SCI au capital de 1500 €
42 Boulevard du château 92200 NEUILLY SUR SEINE
511 899 742 RCS NANTERRE
420 307 720 RCS NANTERRE
Aux termes du procès verbal du 1/8/2018,
il a été décidé de transférer le siège social
au 148, rue Perronet, 92200 Neuilly sur
Seine à compter du 1/8/2018.
L’article 5 des statuts a été modifié.
Pour avis
Aux termes du procès verbal du 13/7/2018
il a été décidé de nommer en qualité de
gérant Madame Marielle TING demeurant
6, rue des Bauches, 75016 Paris, en remplacement de Monsieur Yvon LE FORESTIER.
Pour avis
12119059W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOMAR CEZANNE SNC
S.N.C. au capital de 32.000 €
12118530W – LE PUBLICATEUR LEGAL
14/16 rue Marc Bloch - 92110 CLICHY
ABO COSMETIQUES
S.A.S. au capital de 200.000 €
Rue de Seine - 78930 Guerville
400 417 788 RCS VERSAILLES
338 404 395 RCS NANTERRE
Aux termes du procès verbal du
4/9/2018,il a été décidé de transférer le
siège social au 10 Boulevard des Frères
Voisin, 92130 Issy les Moulineaux à
compter du 4/9/2018.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Président : Monsieur Thibault FOUGERAS DE LAVERGNOLLE demeurant 21
Boulevard Beauséjour, 75016 Paris
La société sera désormais immatriculée
au registre du commerce et des sociétés
de Nanterre.
Pour avis
Aux termes du procès verbal du 18/7/2018
il a été décidé de nommer en qualité de
gérant Madame Marielle TING demeurant
6, rue des Bauches, 75016 Paris, en remplacement de Monsieur Yvon LE FORESTIER.
Pour avis
12119061W – LE PUBLICATEUR LEGAL
HESTIA
Société par actions simplifiée au capital de
5.000 €
Siège social : 143 bis rue de Verdun
92150 SURESNES
820 482 446 RCS NANTERRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Jeudi 20 septembre 2018
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 9
Les Echos Sociétés
Le 14 juin 2018, l’Assemblée générale a
décidé de nommer, à compter de ce jour,
en qualité de directeur général, Monsieur
Bertrand HOCH, 4 ter, impasse Jean Jacques Rousseau, 69350 La Mulatière.
Pour avis, le représentant légal
12119067W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par AGE du 17.09.2018 de Athéna Investissements, SAS, capital 2.670.000 €,
siège : 14, rue de la Croix du Val 92190
Meudon, 814.733.408 RCS Paris, le capital a été augmenté de 41.302 € pour le
porter à 2.711.302 €. Les statuts ont été
modifiés en conséquence.
12119162W – LE PUBLICATEUR LEGAL
FONCIERE BELUMA SARL
S.A.R.L. au capital de 3.547.456 €
42 Boulevard du Château 92200 NEUILLY SUR SEINE
499 266 708 RCS NANTERRE
Aux termes de l’AGE du 1/8/2018, il a été
décidé de transférer le siège social au
148, rue Perronet, 92200 Neuilly sur Seine
à compter du 1/8/2018.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis
12119170W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12118967 – LA VIE JUDICIAIRE
NOUN CONSULT, S.A.R.L. au capital
de 1.000 €, sise 96, rue Pierre Brossolette,
92140 CLAMART, 818 723 827 RCS
NANTERRE. Par décision du 18/5/2018,
l’Associé unique a décidé de transformer
la société en S.A.S. à effet à compter de
ce jour, sans création d’un être moral nouveau et a adopté le texte des statuts qui
régiront désormais la société. La dénomination de la société, son objet, demeurent
inchangées. Le capital reste fixé à la
somme de 1.000 €. Sous la S.A.R.L., la
société était gérée par M. Noam PINARD.
Sous sa nouvelle forme de S.A.S. la société est dirigée par Président M. Noam
PINARD.
12119070 – LA VIE JUDICIAIRE
PHB COMMUNICATION, S.A. au capital de 217.000 €, sise 9, rue des Suisses,
92380 GARCHES, 342 258 670 RCS
NANTERRE. Suivant PV du 8/6/2018,
l’AG a décidé de : - transférer le siège au
132/190, boulevard de Verdun, 92400
COURBEVOIE, à compter du 1er/8/2018,
l’article 4 des statuts étant modifié en
conséquence. - ne pas renouveler les
mandats de AUDIT ET COMPTABILITE,
CAC titulaire, et de Daniel de BEAUREPAIRE, CAC suppléant, et de nommer en
remplacement : - MARS AUDIT, S.A.R.L.
140, boulevard Haussmann, 75008 Paris,
500 311 782 RCS PARIS, CAC titulaire ;
- L.N.A., S.A.R.L., 140, boulevard Haussmann,75008 Paris, 382 378 263 RCS Paris, CAC suppléant.
SCI BECHARCON
Société civile au capital de 1.000 €
42 Boulevard du Château 92200 NEUILLY SUR SEINE
513 179 606 RCS NANTERRE
188402A – LES ECHOS
AZWILL
SAS au capital de 1000,00 Euros
Aux termes de l’AGE du 1/8/2018, il a été
décidé de transférer le siège social au
148, rue Perronet, 92200 Neuilly sur Seine
à compter du 1/8/2018.
183 AVENUE GEORGES CLEMENCEAU
92000 NANTERRE
L’article 5 des statuts a été modifié.
Par décision de L’Assemblée Générale
Ordinaire en date du 31/08/2018 il a été
pris acte de la démission du Directeur Général Monsieur YOUNES BEJI, demeurant 1 RUE DES GRILLONS 95490 VAUREAL, et de la nomination de Monsieur
YOUNES BEJI, demeurant 1 RUE DES
GRILLONS 95490 VAUREAL en qualité
de nouveau Président, à compter du
01/09/2018 pour une durée illimitée, en
remplacement de Monsieur DRISS HAZZAF, Président démissionnaire.
Pour avis
12119185W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE CIVILE DES GRANDS
IMMEUBLES MODERNES "S.C.I.G.I.M."
Société civile au capital de 203.200 €
14/16 rue Marc Bloch - 92110 CLICHY
444 828 602 RCS NANTERRE
Aux termes du procès verbal du 30/7/2018
il a été décidé de nommer en qualité de
gérant Madame Marielle TING demeurant
6, rue des Bauches, 75016 Paris, en remplacement de Monsieur Yvon LE FORESTIER.
827 534 272 R.C.S. Nanterre
Mention en sera faite au Registre du
Commerce et des Sociétés de Nanterre
DISSOLUTIONS
188559B – LES ECHOS
Pour avis
ECSO DEVELOPPEMENT
12119190W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BASNIERES
Société civile au capital de 1.500 €
42 Boulevard du Château 92200 NEUILLY SUR SEINE
377 552 385 RCS NANTERRE
Aux termes de l’AGE du 1/8/2018, il a été
décidé de transférer le siège social au
148, rue Perronet, 92200 Neuilly sur Seine
à compter du 1/8/2018.
L’article 4 des statuts a été modifié.
SAS au capital de 3000,00 €
12 avenue de la Jonchère, 92500 RUEIL
MALMAISON
817560592 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
30/06/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 30/06/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. JeanLouis CHAMLA, 12 avenue de la Jonchère, 92500 RUEIL MALMAISON et fixé
le siège de liquidation et l’adresse de correspondance au siège de la société. Mention en sera faite au RCS de Nanterre
200338 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12119064W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Rectificatif à l’annonce parue dans Le
Publicateur Légal du 11/9/2018 concernant la société KARAA, il y a lieu de lire :
deux erreurs sont glissées sur : - la date
de l’AGE qui a eu lieu le 31/7/2018 et non
le 30/6/2018. - l’adresse du liquidateur
M. Gilles MESSIAN, 7, place de la Liberté,
92250 La Garenne-Colombes et non
7, rue Paul Bert, 92400 Courbevoie. Pour
avis.
CONSEIL COMMERCE ET
CONSULTING - 3C
S.A.R.L. au capital de 2.000 €
41, boulevard du Chateau 92200 NEUILLY SUR SEINE
803 939 784 RCS NANTERRE
12118935W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MONDOCTEUR
Société par actions simplifiée au capital de
22.948 euros
Siège social : 149, rue Anatole France 92300 Levallois-Perret
790 148 001 RCS Nanterre
Avis de dissolution sans liquidation
Aux termes du projet de traité de fusion
signé par acte sous seing privé du 27 juillet 2018 (le "Traité de Fusion"), la société
MonDocteur ("MonDocteur") a établi
avec la société Doctolib, société par actions simplifiée, au capital de 144.252,71
euros, ayant son siège social 32, rue de
Monceau - 75008 Paris, France, immatriculée au RCS de Paris sous le numéro
794 598 813 ("Doctolib"), un projet de fusion par voie d’absorption de MonDocteur
par Doctolib (la "Fusion").
Le Président de MonDocteur, le 27 juillet
2018, a approuvé dans toutes ses dispositions le Traité de Fusion et l’apport par
MonDocteur à Doctolib de tous ses éléments d’actif et de passif, sur la base des
comptes de MonDocteur arrêtés au 31 décembre 2017.
La Fusion ayant un effet comptable et fiscal rétroactif au 1er janvier 2018, toutes les
opérations actives et passives effectuées
par MonDocteur depuis le 1er janvier 2018
jusqu’à la date de la réalisation définitive
de la Fusion seront considérées comme
faites pour le compte de Doctolib.
Doctolib détenant, depuis le dépôt au
Greffe du Traité de Fusion jusqu’à la date
de la réalisation définitive de la Fusion, la
totalité des actions de MonDocteur, il n’y
a pas eu lieu à augmentation du capital de
Doctolib, ni à l’approbation de la Fusion
par les assemblées générales des sociétés parties à la Fusion, ni à établir de rapport d’échange, ni de prime de fusion.
La Fusion est devenue définitive le 31 août
2018 à minuit ainsi qu’il résulte du Traité
de Fusion. MonDocteur a donc été dissoute sans liquidation le jour de la réalisation définitive de la Fusion, soit le 31 août
2018 à minuit, son passif étant entièrement pris en charge par Doctolib
MonDocteur sera radiée du Registre du
commerce et des sociétés de Nanterre.
Pour avis
12118987W – LE PUBLICATEUR LEGAL
DRAKKAR INVEST
Société à Responsabilité Limitée au capital de 1 €uro 7 Rue du Fossé Blanc 92230
GENNEVILLIERS 480 234 665 RCS
NANTERRE
Le 31 Décembre 2016, l’associé unique a
décidé la dissolution anticipée de la société à compter du même jour, et sa liquidation amiable sous le régime conventionnel.
Mr Christian FLEURET, demeurant 6 Avenue Théodore Rousseau - 75016 PARIS,
a été nommé liquidateur avec les pouvoirs
les plus étendus pour procéder aux opérations de liquidation et parvenir à la clôture de celle-ci.
Le siège de la liquidation est fixé au siège
social. C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que
les actes et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
Pour avis
12118681 – LA VIE JUDICIAIRE
SPIE CAPAG, S.A. au capital de
80.000 €, sise 35, rue Joseph Monier,
92500 RUEIL-MALMAISON, 308 635 812
RCS NANTERRE. L’AGM du 29/6/2018,
a décidé de : - nommer Mme Delphine
GIEUX, 31, rue Ribera, 75016 Paris, administrateur ; - ne pas dissoudre la société bien que les capitaux propres soient
devenus inférieurs à la moitié du capital.
Le PDG.
12118771 – LA VIE JUDICIAIRE
DA CO CY, S.C.I. au capital de
182938 €, sise 4, rue Jean Pierre Timbaud, 92320 CHATILLON, 418 173 795
RCS NANTERRE. Aux termes de l’AGE
en date du 31/5/2018, les Associés ont décidé, à compter du 31/5/2018, de transférer le siège. L’article 4 sera ainsi modifié
comme suit : article 4-Siège : Le siège est
fixé au 4, villa du Foyer, 92320 CHATILLON. Mention sera portée au RCS de
Nanterre.
12118962 – LA VIE JUDICIAIRE
JBLEB, S.A.S. au capital de 2.000 €,
sise 9, rue Paul Lefèvre, 92170 VANVES,
810 503 235 RCS NANTERRE. Aux termes du PV d’AG du 4/12/2017, il a été
décidé de transférer le siège du 9, rue Paul
Lefèvre, 92170 VANVES au 40, boulevard Lefèbvre, 75015 PARIS, à compter
du 4/12/2017 et de modifier en conséquence l’article 4 des statuts.
12118988W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ECSO DEVELOPPEMENT
DRAKKAR INVEST
Société à Responsabilité Limitée en liquidation
Au capital de 1 €uro 7 Rue du Fossé Blanc
92230 GENNEVILLIERS 480 234 665
RCS NANTERRE
Le 4 Mai 2017, l’associé unique a approuvé les comptes définitifs de liquidation
arrêtés au 31 Décembre 2016, et constaté
la clôture de la liquidation à compter du 4
Mai 2017.
Les comptes de liquidation seront déposés au Greffe du Tribunal de Commerce
de NANTERRE.
La radiation sera demandée au RCS de
NANTERRE.
SAS au capital de 3000 €
12 avenue de la Jonchère, 92500 RUEIL
MALMAISON
817560592 RCS Nanterre
Par décision de L’AGO en date du
07/09/2018 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. JeanLouis CHAMLA 12 avenue de la Jonchère,
92500 RUEIL MALMAISON, pour sa gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Nanterre
Suivant décisions en date du 9/5/2018, il
a été décidé la dissolution anticipée de la
société à compter du 9/5/2018 et sa mise
en liquidation.
A été nommé comme liquidateur : Monsieur Gérard MAILLARD, 41, boulevard du
Chateau 92200 NEUILLY SUR SEINE
Le siège de liquidation est fixé à : 41,boulevard du Chateau 92200 Neuilly sur
Seine
C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
Aux termes d’une décision en date du
05/09/2018, l’associé unique a approuvé
les comptes de liquidation, donné quitus
de sa gestion au liquidateur et prononcé
la clôture de la liquidation à compter du
5/9/2018.
Les comptes de liquidation seront déposés au greffe du tribunal de commerce de
Nanterre.
La société sera radiée du registre du
commerce et des sociétés de Nanterre.
LE LIQUIDATEUR
187649A – LES ECHOS
TAIS TOI JALOUX
EURL au capital de 30.000 €. Siège social : 61b rue sevin vincent 92210 ST
CLOUD. RCS 539 256 917 NANTERRE.
L’associé unique, en date du 31/08/2018,
a décidé la dissolution de la société et sa
mise en liquidation amiable à compter du
31/08/2018, nommé liquidateur Mme GRISON olivia, 61 bis rue sevin vincent 92210
ST CLOUD et fixé le siège de la liquidation
au siège social.
L’associé unique, en date du 14/09/2018,
a approuvé les comptes de liquidation,
donné quitus au liquidateur, l’a déchargé
de son mandat et prononcé la clôture de
liquidation, à compter du 14/09/2018. Radiation au RCS de NANTERRE.
187881A – LES ECHOS
CAMBRAI - SAINT GERMAIN
SARL au capital de 100 €. Siège social :
59 rue Thiers 92100 BOULOGNE BILLANCOURT. RCS 483 403 812 NANTERRE.
L’AGE du 19/01/2017 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 19/01/2017, nommé
liquidateur M VIDAL Arnaud, 59 rue Thiers
92100 BOULOGNE BILLANCOURT et
fixé le siège de la liquidation au siège social.
L’AGO du 19/01/2017 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 19/01/2017. Radiation au RCS
de NANTERRE.
188539A – LES ECHOS
Dénomination :
LA SOLOGNOTTE
Forme : SAS société en liquidation.
Capital social : 5000 euros.
Siège social : 45 AVENUE PASTEUR,
92400 Courbevoie.
188717B – LES ECHOS
JDALEASE CONSULTANTS
SAS au capital de 2000 €
11 av henri IV, 92190 Meudon
830936670 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
18/09/2018 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. Vincent
LELIEVRE 11 av henri IV, 92190 Meudon,
pour sa gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Nanterre
Aux termes de l’assemblée générale extraordinaire en date du 30 janvier 2018,
les associés ont approuvé les comptes de
liquidation, donné quitus au liquidateur,
prononcé la clôture de liquidation de la société.
La société sera radiée du RCS de NANTERRE.
Le liquidateur
VENTES
IMMOBILIÈRES
188180A – LES ECHOS
1001 VIES HABITAT
Réf. : 5185 01 0002
12119016W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ALLIANCE NB
Société à Responsabilité Limitée en liquidation
Au capital de 160 €uros
290 Avenue Napoléon Bonaparte
92500 RUEIL MALMAISON
428 278 931 RCS NANTERRE
L’Assemblée Générale du 3 Septembre
2018 a approuvé les comptes définitifs de
liquidation arrêtés au 18 Avril 2018, a
donné quitus au liquidateur, l’a déchargé
de son mandat et a prononcé la clôture
des opérations de liquidation à compter du
3 Septembre 2018.
Les comptes de liquidation seront déposés au Greffe du Tribunal de Commerce
de NANTERRE.
La radiation sera demandée au RCS de
NANTERRE.
INOVEFA ACCESSION
Contact : Mme SARRAZIN Ghislaine
06 27 93 70 29
gsarrazin@inovefa.com
801942160 RCS NANTERRE.
188571B – LES ECHOS
(3) Au-delà de ce délai de 2 mois, et selondes conditions tarifaires différentes,cette offre s’ouvre à toute personne
physique.
VEND à CHATILLON (92320)
44 avenue de Paris
T4 - 65,40 m2 - DPE : D+
1 emplacement de parking et une cave
Prix résident : 187.000 € FAI(1)
Prix locataire groupe : 206.010 € FAI(2)
Prix extérieur : 228.900 € FAI(3)
Frais de notaire en sus
Charges de copropriété : 200 €/mois environ.
Taxe foncière : 1.170 €/an environ.
(1) Offre réservée exclusivement aux locataires de la Résidence concernée.
(2) Offre réservée pour les locatairesde
1001 VIES HABITAT du département 92
pendant un délai de 2 mois à compterdu
présent avis conformément aux dispositionsde l’article L 443-11 du C.C.H relatifaux ventes de logements sociaux sous réservede libération effective des lieux.
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
188409A – LES ECHOS
DIVERS
Suivant acte reçu par Maître Nelly MAINGAULT, Notaire, titulaire d’un Office
183835A – LES ECHOS
Notarial à SAVIGNE SUR LATHAN (Indre
et Loire) ,4 rue du Noyer vert , le 8 septembre
Rectificatif à l’annonce parue le
23/08/2018 concernant la société COWIAK SASU, il fallait lire : Nom commercial : COWIAK DIGITAL. Siège social :
81/83 quai du Docteur Dervaux et 1bis et
3 rue Jean Dussourd 92600 ASNIERES
SUR SEINE. Pas de Sigle .
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
12118662W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte ssp en date à
SCEAUX (92), du 30 août 2018, enregistré au Service de la Publicité Foncière et
de l’Enregistrement de VANVES 2 le
13/09/2018 Dossier 201864760, reference
2018 A 06483,
la société LAURETTA MIA, SARL au capital de 1.000 € dont le siège social est à
Sceaux (92330) 16, place du Général de
Gaulle, immatriculée au RCS de NANTERRE sous lenuméro 534 937 560, a
cédé à :
la Société PEPPALEX, SAS au capital de
10.000 € dont le siège social est à Sceaux
(92330), 16 place du Général de Gaulle,
immatriculée au RCS de NANTERRE
sous le numéro 839 032 893,
Un fonds de commerce de restauration
sur place et à emporter, sis et exploité à
SCEAUX (92330), 16 place du Général de
Gaulle, moyennant le prix principal de
CENTSOIXANTE DIX MILLE EUROS
(170.000 €).
L’entrée en jouissance a été fixée d’un
commun accord entre les parties au 30
août 2018.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
desinsertions légales, au lieu d’exploitation du fonds, sis à SCEAUX (92330), 16
place du Général de Gaulle, où domicile
a été élu à cet effet et pour la correspondance au sequestrejuridique de l’Ordre
des Avocats de PARIS, 11, place Dauphine, 75053 PARIS CEDEX 01.
12119088 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date du
31/8/2018 à Paris enregistré au SPFE de
Vanves 2, le 18/9/2018, dossier
2018.00065616, référence 9224 P
02.2018 A 06572, la société LUTHIAS RECREATIONS, S.A.R.L. au capital de
15.000 €, sise 36, rue Henri Barbusse,
92000 Nanterre, 441 904 570 RCS Nanterre, a cédé a la société AUX DELICES
DE LOLIE, S.A.S. au capital de 10.000 €,
sise 23, villa d’Este, Résidence CAPRI,
apt 1272, 75013 Paris, 841 378 649 RCS
Paris, un fonds de commerce de vente de
chocolats, crèmes glacées, dragées,
confiserie et tout autre produit accessoire, connu sous l’enseigne JEFF DE
BRUGES, sis 36, rue Henri Barbusse,
92000 NANTERRE. Moyennant le prix de
360.000 €. Entrée en jouissance
31/8/2018. Les oppositions, s’il y a lieu,
seront reçues dans les dix jours de la dernière en date des publications légales au
fonds cédé pour la validité et pour la correspondance au séquestre juridique de
l’Ordre des avocats, 11, place Dauphine,
75053 Paris Cedex 01.
UNIQUE GÉRANCE
12119186W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à Vincennes du 13/09/2018
M. Said BEGHDAD, demeurant 40 rue
Godefroy, 92800 Puteaux, numéro RCS
419101456
a donné en location-gérance à :
M. Jacquy MAIGNAN, demeurant Route
de St Germain - Résidence des AlouettesBAT C1, 78420 Carrières-sur-Seine
Le fonds de commerce taxi parisien sis et
exploité 40 rue Godefroy, 92800 Puteaux
Pour une durée de 1 année(s), à compter
du 14/09/2018 pour prendre fin le
13/09/2019.
Il se renouvellera ensuite par tacite reconduction pour une durée indéterminée.
2018, a été reçu le changement de régime
matrimonial portant adoption de la séparation de
biens par :
Monsieur Thai Binh PHAN, Product Manager, et Madame Laurence Simone
Christiane BREYTON, ingénieur en informatique, son épouse, demeurant ensemble à LE
PLESSIS-ROBINSON (92350) 26 avenue
du Général Leclerc.
Monsieur est né à PARIS (75013) le 16
janvier 1973,
Madame est née à NIMES (30000) le 17
août 1974.
Mariés à la mairie de PALAISEAU (91120)
le 26 août 2006 sous le régime de la
communauté d’acquêts à défaut de
contrat de mariage préalable.
Ce régime matrimonial n’a pas fait l’objet
de modification.
Les oppositions des créanciers à ce changement partiel, s’il y a lieu, seront reçues
dans les trois mois de la présente insertion, en l’office notarial où domicile a été
élu à cet
effet.
Pour insertion
93 • SEINE-SAINT-DENIS
SOCIETES
CONSTITUTIONS
188647B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
10/07/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
BS CONCEPT
Objet social : Bâtiment gros œuvre, béton armé, achat et vente tous matériels de
bâtiment et location
Siège social : 21-23 Rue de Staligrad,
93000 Bobigny Capital : 4000 € Président : M. Hamdi DAGLI demeurant : 19
Rue Gérard Nerval, 60100 Creil élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Bobigny
188657B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
14/08/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
AMK
Objet social : Librairie, papeterie, articles
de paris, jeux, confiserie, mercerie, maroquinerie, bimbeloterie, parfumerie
Siège social : 79/81, rue Hélène Cochennec, 93300 AUBERVILLIERS Capital :
200 € Gérance : Mme Maria KIANGANI,
17 bis, rue Lapérouse, 93500 PANTIN Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Bobigny
188806B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
19/09/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
REGAL LA COURNEUVE
Objet social : vente en gros, demi-gros et
détail de pâtisserie, chocolaterie, confiserie, biscuiterie glaces et entremets glacés,
plats cuisinés, viennoiseries, et toute activité connexe ou complémentaire.
Siège social : impasse Bloch Praeger,
93120 LA COURNEUVE Nom commercial : LA ROMAINVILLE Capital : 1000 €
Gérance : M. Didier LEVEL, 957 route des
Belles Terres, 76550 AUBERMESNIL
BEAUMAIS Durée : 75 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Bobigny
188816B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
26/07/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
EBO BATI
Objet social : TRAVAUX D’INTERRIEURE PEINTURE ET CARRELAGE.
Siège social : 04 IMPASSE DUVAL,
93200 ST DENIS Capital : 1000 € Président : M. PASQUALE LASCO demeurant : 05 RUE DU COMMANDANT RIVIERE, 75008 PARIS élu pour une durée
indéterminée Admission aux assemblées et exercice du droit de vote : Chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
voix. Clauses d’agrément : Les actions
sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du Président
de la société. Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Bobigny
12118885W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à
DRANCY du 24/07/2018 a été constituée
une SAS nommée :
HM
Objet : RESTAURATION RAPIDE
Capital : 2.000 € Siège social : 129 RUE
ANATOLE FRANCE, 93700 Drancy Durée : 99 ans Admission aux assemblées
- Vote : Tout actionnaire peut participer
aux assemblées. Chaque action donne
droit à une voix. Président : M. ABDELMALEK HAMDAOUI, 10 ALLEE MARCEL
PAUL, 93700 Drancy
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Bobigny
12119062W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP en date du 18/09/2018, il a
été constitué une SASU. Capital :
1.000 €. Dénomination FRANCE COURSES. Siège social 13, route de Montreuil,
93230 ROMAINVILLE. Objet : chauffeur
de voiture de tourisme VTC. Durée 99
ans. Président Monsieur KADA Fares,
demeurant 13, route de Montreuil, 93230
Romainville. La société sera immatriculée
au RCS de BOBIGNY.
12118679 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant acte SSP à Bobigny en date du
13/9/2018, il a été institué une S.A.S.U.
Dénomination : 2F SHUTTLE. Siège : 9,
allée Fernand Leger, L0172, 93160
NOISY-LE-GRAND. Capital : 500 €. Objet : exploitant de véhicules de tourisme
avec chauffeur et négoce des véhicules
d’occasions. Durée : 99 ans. Agrément :
la cession des actions de l’actionnaire unique est libre. Président : Fath FETHOUNE, 9, allée Fernand Leger, L0172,
93160 Noisy-le-Grand. Immatriculation :
au RCS de Bobigny.
183267A – LES ECHOS
Par ASSP du 17/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée MODO.Siège social :28 rue saint-denis 93100 Montreuil.Capital :3000 €.Objet :VTC,Apporteur d’affaires dans le secteur du transport
de personnes,Location de voitures avec et
sans chauffeur,Achat-vente de voitures
d’occasion.Président :M.Samir Belfaci,28
rue saint-denis 93100 Montreuil.Durée :99
ans.Immatriculation au RCS de BOBIGNY
188751A – LES ECHOS
12118786 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant acte sous seing privé du
01/08/2018, constitution de la SARL dénommée :
EIFFAGE ENERGIE SYSTEMES - ILE
DE FRANCE, S.A.S. au capital de
8.379.396,90 €, sise 2, rue Flora Tristan,
93200 SAINT-DENIS, 420 540 643 RCS
BOBIGNY. Aux termes du PV de l’associé
unique du 14/9/2018, statuant en application de l’art. L225-248 du Code de
commerce, il a été décidé de poursuivre
l’activité de la société bien que les capitaux propres soient devenus inférieurs à
la moitié du capital. Pour avis.
WIZ BAT
Capital social 1.000 €. Siège social : 14
Rue Gabriel Péri – 93200 SAINT DENIS.
Objet social : Rénovation, peinture, électricité, plomberie et isolation.
Gérant : Monsieur AHMED JAWAD, 14
Rue Gabriel Péri – 93200 SAINT DENIS.
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de Bobigny
MODIFICATIONS
188702B – LES ECHOS
AM BATIMENT
SARL au capital de 1000,00 €
6 rue Henri Jahier, 93700 DRANCY
822842563 RCS Bobigny
Par décision de L’AGO en date du
19/09/2018 il a été pris acte de la nomination de M. Bagdade MECHETY, demeurant 35 boulevard du château 94500
Champigny-sur-Marne en qualité de nouveau Gérant, à compter du 19/09/2018
pour une durée illimitée, en remplacement
de M. Nathmi TRIKI, Gérant démissionnaire. Mention en sera faite au RCS de
Bobigny
12118964 – LE PUBLICATEUR LEGAL
ILE DE FRANCE MATERIAUX,
S.A.R.L. au capital de 102.000 €, sise
28, avenue Edouard Vaillant, 93500 PANTIN, 824 458 046 RCS BOBIGNY. Par
l’AGE du 1er/9/2018, M. AKSAN SERDAR, 45, avenue du Colonel Fabien,
93190 Livry-Gargan a été nommé cogérant à compter de la même date. Mention
au RCS de Bogigny.
12119068 – LE PUBLICATEUR LEGAL
RIVATON ET CIE, S.A. à directoire et
CS régie par les articles 118 à 150 de la
loi du 24/7/1966, au capital de 665.452 €,
sise 177, allée des Erables, 93420 VILLEPINTE, 622 037 133 RCS BOBIGNY. Aux
termes d’une délibération en date du
29/6/2018, l’AGO des actionnaires a
nommé Mme Claire RIVATON,
57 bis, boulevard Exelmans, 75016 Paris,
Présidente du directoire, en remplacement de M. Nicolas RIVATON, démissionne de ses fonctions. Pour avis. Le directoire.
12119133W – LE PUBLICATEUR LEGAL
187704A – LES ECHOS
Par acte SSP du 02/09/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
EZZI-IT CONSULTING
Siège social : 38 Avenue d’Enghien
93800 EPINAY SUR SEINE. Capital :
1.000 €. Objet : la programmation Informatique et le commerce de détail de tous
types. de produits par internet. Président : M MEZZI GHANI, 38 Avenue
d’Enghien 93800 EPINAY SUR SEINE.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de BOBIGNY.
187871A – LES ECHOS
Par acte SSP du 07/09/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
SCI DE LA VERITE-SCI au capital de
152.45 €-Siège social : 14 rue de la Vérité
93160 NOISY LE GRAND- 413 895 921
RCS BOBIGNY- Aux termes d’une AGE
du 27/07/2018, le capital social a été diminué de 76.22 € et a ainsi été porté à
76.23 €.
12118653 – LA VIE JUDICIAIRE
ABE ETANCHEITE, S.A.S. au capital
de 1.000 €, sise 4, rue René Alazard, bât
A, 93170 BAGNOLET, 813 847 399 RCS
BOBIGNY. Aux termes de l’AGE en date
du 1/9/2018, les Associés ont décidé, à
compter du 1/9/2018, de transférer le
siège au 16, rue du Docteur Jean Charcot, 95190 GOUSSAINVILLE. Radiation
du RCS de Bobigny et immatriculation au
RCS de Pontoise.
CAP ORIENT
Siège social : 49 rue des carrières 93800
EPINAY SUR SEINE. Capital : 1.000 €.
Objet : Achat-vente de boissons chaudes,
boissons froides et pâtisserieorientale sur
les marchés. Président : M CHAMEKH
Rafik 49 rue des carrières 93800 EPINAY
SUR SEINE. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de BOBIGNY.
188568A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 22/08/2018 constitution de la SASU EXOTICA SWIMWEAR
Capital fixe : 400 € Siège social : 169
AVENUE VAUBAN 93190 LIVRY-GARGAN Objet social : COMMERCE EN LIG N E M A I L LO T S D E BA IN Pr és i dent : Mme Prudence NKOSI
SEBASTIAO demeurant 169 AVENUE
VAUBAN 93190 LIVRY-GARGAN, la société SASU EXOTICA SWIMWEAR située
169 AVENUE VAUBAN 93190 LIVRYGARGAN est en cours d’immatriculation
au RCS de BOBIGNY élu pour une durée
illimitée Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de BOBIGNY
188672A – LES ECHOS
Par acte SSP du 01/09/2018 il a été constitué une SARL dénommée : DN ENGINEERING Siège social : 12 rue emile zola
93400 ST OUEN Capital : 1.000 € Objet :
Ingénierie, Etablissement des plans, Inspection de bâtiments, Arpentage, Cartographie. Gérant : M. DHIFALLAH Tahar
18 Rue BEAUNIER CHEZ SFAR MONDHER 75014 PARIS Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
BOBIGNY
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos Sociétés
12118669 – LA VIE JUDICIAIRE
NOVAPPI, S.A.R.L. au capital de
10.000 €, sise 34/36, avenue de Stalingrad, 93170 BAGNOLET, 818 688 020
RCS BOBIGNY. Par AGE du 12/9/2018,
l’objet a été modifié comme suit : chauffage-climatisation, isolation ; tous travaux
d’économie d’énergie ; travaux spécialisés pour l’autonomie des personnes à mobilités réduites-bâtiments et rénovation.
M. Saidou ENKAOUA, 85, avenue François Mitterrand, 94000 Créteil, a été
nommé gérant en remplacement de
Mme Emmanuelle MALKA, démissionnaire. Les statuts ont été modifiés en
conséquence. Dépôt légal au RCS de Bobigny.
12118708 – LA VIE JUDICIAIRE
P2H INVESTISSEMENT, S.A.S. au capital de 10.000 €, sise 57, avenue d’Enghien, 93800 EPINAY-SUR-SEINE, 519
129 431 RCS BOBIGNY. Aux termes
d’une délibération en date du 30/9/2013,
l’AGE des associés, statuant en application de l’article L.225-248 du Code de
commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution de la société. Pour avis. Le
président.
12118970 – LA VIE JUDICIAIRE
Par acte SSP du 14/9/2018, S.A.R.L.
ARITO, au capital de 1.500 €, sise 65, rue
Bernard Birsinger, 93000 BOBIGNY, 824
936 975 RCS BOBIGNY. M. Zhenyun
ZHANG, 26, avenue Anatole France,
93500 Pantin, à compter du 01/10/2018,
est gérant en remplacement de M. Yun
ZHANG, et il a été décidé de transférer le
siège au 26, avenue Anatole France,
93500 PANTIN, à compter du 1/10/2018.
Mention au RCS Bobigny.
12118983 – LA VIE JUDICIAIRE
VILI TECNOLOGY, S.A.S. au capital de
500 €, 1, rue de la Noue, bât 7B, 93170
BAGNOLET, 827 765 140 RCS BOBIGNY. Par décision de l’AGE du 9/7/2018,
il a été décidé : - OTMAN ZOUHAYR, 8,
allée de Berlin-Spandau, 92600 Asnieressur-Seine, né le 10/4/1982 à Taroudante
(Maroc), de nationalité Marocaine, est nominé DG pour une durée indéterminée ; le capital est augmenté de la somme de
500 €, pour être porté à la somme de
1.000 €. Président : Amine EL KHAOUDI,
135, rue des Trois Fontanot, 92000 Nanterre. Mention au RCS Bobigny.
188659A – LES ECHOS
SCI MARGERIDA
Société Civile Immobilière
12118678 – LE PUBLICATEUR LEGAL
au capital de 152,45 EUROS
SOCIETE D’EXPLOITATION DE L’IMPRIMERIE DU CHATEAU, S.A.R.L. au
capital de 8.000 €, sise 27 D, rue Isaac
Newton, bâtiment D1/31, 93600 AULNAYSOUS-BOIS, 312 067 861 RCS BOBIGNY. LES IMPRESSIONS PATRICK,
S.A.R.L. au capital de 7622,45 €, sise
ZAC des Chanteloups, Bât D1 31, rue
Isaac Newton, 93600 AULNAY-SOUSBOIS, 380 518 852 RCS BOBIGNY. Suivant acte SSP du 22/6/2018, la SOCIETE
D’EXPLOITATION DE L’IMPRIMERIE DU
CHATEAU et la société LES IMPRESSIONS PATRICK ont établi le projet de fusion par absorption de la société LES IMPRESSIONS PATRICK par la SOCIETE
D’EXPLOITATION DE L’IMPRIMERIE DU
CHATEAU déposé le 25/6/2018 au GTC
de Bobigny pour les deux sociétés et publié pendant un mois à compter du
25/6/2018 sur le site Internet des sociétés
en application de l’article R236-2-1 du
Code de commerce. En date du
27/7/2018, l’associé unique de la société
LES IMPRESSIONS PATRICK a approuvé le projet de fusion et décidé que la
société serait dissoute de plein droit au
jour de la réalisation de la fusion décidée
par la société absorbante et de l’augmentation de capital corrélative de cette dernière. En date du 27/7/2018, l’AG de la
SOCIETE D’EXPLOITATION DE L’IMPRIMERIE DU CHATEAU a : - approuvé le
projet de fusion, - décidé en conséquence
d’augmenter le capital de la SOCIETE
D’EXPLOITATION DE L’IMPRIMERIE DU
CHATEAU par création de 250 parts sociales nouvelles de 16 € de valeur nominale chacune, entièrement libérées, pour
porter le capital de 8.000 € à 12.000 €
avec prime de fusion de 107.865 €, - décidé de modifier corrélativement les article 6 apports et 7 capital des statuts, constaté la réalisation définitive de la fusion avec effet rétroactif au 1er/1/2018, le
passif étant pris en charge par la société
absorbante. La société LES IMPRESSIONS PATRICK sera radiée du RCS de
Bobigny. Pour la SOCIETE D’EXPLOITATION DE L’IMPRIMERIE DU CHATEAU :
mention sera faite au RCS de Bobigny.
Pour avis.
Siège Social : 6 rue Rochebrune
93100 MONTREUIL SOUS BOIS
RCS BOBIGNY : 350 498 101
Aux termes de l’Assemblée Générale Ordinaire des Associés du 30 Juin
2018, Monsieur Eric MEQUINION, demeurant 16 rue des Vendangeurs à Landevieille (85220) a été nommé à compter
du 30 Juin 2018, en qualité de cogérant,
pour une durée indéterminée.
DISSOLUTIONS
12118903 – LA VIE JUDICIAIRE
L’ABBE FRUITS, S.A.S.U. au capital
de 5.000 €, sise ZAC du Cornillon Nord,
Porte E, CS 60003, 93210 LA PLAINE
SAINT-DENIS, 814 259 784 RCS BOBIGNY. L’Associée unique a décidé la dissolution anticipée de la société à compter
du 31/1/2018 et sa mise en liquidation. A
été nommé liquidateur Mme Catia EVORA
MATHIAS, 16, rue Louis Braille, 95170
Deuil-La-Barre, avec les pouvoirs les plus
étendus pour réaliser les opérations de liquidation et parvenir à la clôture de celleci. Le siège de la liquidation est fixé au
16, rue Louis Braille, 95170 Deuil-LaBarre, adresse à laquelle toute correspondance devra être envoyée, et actes et documents relatifs à la liquidation devront
être notifiés. Le dépôt des actes et pièces
relatifs à la liquidation sera effectué au
GTC de Bobigny. Mention sera faite au
RCS Bobigny. Pour avis.
12118904 – LA VIE JUDICIAIRE
12119028 – LA VIE JUDICIAIRE
LOOKOIFF, S.A.R.L. au capital de
1.000 €, sise 2/4, rue Sadi Carnot, 93170
BAGNOLET, 805 211 323 RCS BOBIGNY. Aux termes de l’AGE en date du
30/7/2018, les Associés ont décidé malgré
la perte de plus de la moitié du capital,
qu’il n’y avait pas lieu de prononcer la dissolution de la société.
12119125 – LA VIE JUDICIAIRE
sci vaucelles.S.C.I. Capital de 3.000 €,
13, rue d’Arras, 93800 Epinay sur Seine.
453 641 516 RCS bobigny. Aux termes de
l’AGO en date du 20/8/2018, les associés
ont décidé, à compter du 30/8/2018, de
transférer le siège au 139, rue d’Orgemont, 93800 Epinay sur Seine. Mention
sera portée au RCS de Bobigny.
183438A – LES ECHOS
BSRF. SAS au capital de 6000 €. Siège
social : 31 bd anatole france 93200 saintdenis. 829 678 796 RCS bobigny.
Par AGE du 02/08/2018, il a été décidé de
transférer le siège au 1 av. de la libération
33310 lormont. La société sera raidée du
RCS de bobigny et immatriculée au RCS
de bordeaux.
187772A – LES ECHOS
SA.MY.TE
SCI au capital de 1.500 €. Siège social :
91 avenue Normandie Niemen 93150 LE
BLANC MESNIL. RCS 454 063 108 BOBIGNY.
L’AGO du 31/08/2018 a décidé de . - transférer le siège social au 2, impasse des
Marroniers 93600 AULNAY SOUS BOIS.
- nommer Gérant : Mme SAMBA Pascale,
2, impasse des Marroniers, Appartement
405 93600 AULNAY SOUS BOIS. Mention au RCS de BOBIGNY.
188451A – LES ECHOS
EUROTIME
FUSION
L’ABBE FRUITS, S.A.S.U. au capital
de 5.000 €, sise ZAC du Cornillon Nord,
Porte E, CS 60003, 93210 LA PLAINE
SAINT-DENIS, 814 259 784 RCS BOBIGNY. Par décision du 31/1/2018, l’Associée unique, statuant au vu du rapport du
liquidateur a approuvé les comptes de liquidation, donné quitus au liquidateur
Mme Catia EVORA MATHIAS, 16, rue
Louis Braille, 95170 Deuil-La-Barre et l’a
déchargé de son mandat, décidé la répartition du produit net et de la liquidation, et
prononcé la clôture des opérations de liquidation. Les comptes de liquidation seront déposés au GTC de Bobigny. Mention sera faite au RCS BOBIGNY. Pour
avis.
VENTES
IMMOBILIÈRES
188181A – LES ECHOS
1001 VIES HABITAT
VEND à AULNAY SOUS BOIS (93600)
SCI MTP INVESTISSEMENT, SCI au capital de 153 €. Siège social : 11 allee de
la source 93190 Livry-gargan. 442675468
RCS BOBIGNY. Le 24/07/18, les associés
ont approuvé les comptes de liquidation,
déchargé le liquidateur de son mandat et
constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de BOBIGNY.
23 chemin du moulin de la ville
T3 - 67,70 m2 au 6ème étage
DPE : En cours
1 emplacement de parking et une cave
Prix résident : 102.566 € FAI(1)
Prix locataire groupe : 113.232 € FAI(2)
Prix extérieur : 120.344 € FAI(3)
Frais de notaire en sus
184876A – LES ECHOS
MB-PRESTA, SASU au capital de
500 €. Siège social : 12 rue anselme
93400 Saint-ouen. 832535124 RCS Bobigny. Le 29/08/18, l’associé unique a décidé la dissolution anticipée de la société,
nommé liquidateur M. Mohammed Boukedjar, 26 Avenue du Pavé Neuf 93160
Noisy-le-Grand, et fixé le siège de liquidation au siège social. Modification au RCS
de Bobigny.
Charges de copropriété : 200 €/mois environ. Taxe foncière : 1.000 €/an environ.
(1) Offre réservée exclusivement aux locataires de la Résidence concernée.
(2) Offre réservée pour les locataires de
(3) Au-delà de ce délai de 2 mois, et selon
des conditions tarifaires différentes, cette
offre s’ouvre à toute personne physique.
INOVEFA ACCESSION
Contact : Mme SARRAZIN Ghislaine
06 27 93 70 29
gsarrazin@inovefa.com
DIVERS
188658A – LES ECHOS
188507A – LES ECHOS
SCI GEDA
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos sociétés le 31/07/2018, concernant
la société, LA DEMEURE DES 4 SAISONS. Il a lieu de lire : Siège social 15,
rue Berthelot 13160 CHATEAURENARD.
RCS BOBIGNY : 350 498 150
Aux termes de l’Assemblée Générale Ordinaire des Associés du 30 Juin
2018, Monsieur Eric MEQUINION, demeurant 16 rue des Vendangeurs à Landevieille (85220) a été nommé à compter
du 30 Juin 2018, en qualité de cogérant,
pour une durée indéterminée.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
VENTES AUX
ENCHÈRES
12118863 – LA VIE JUDICIAIRE
Vente aux enchères publiques
L’adjudication aura lieu le :
mardi 23 octobre 2018 à 13h30
Au palais de justice de Bobigny (93),
173, avenue Paul Vaillant Couturier, salle
nº1 :
EN UN LOT
Dans un immeuble sis à
NOISY-LE-SEC (93)
17, avenue d’Alsace Lorraine
les lots de copropriété suivants :
Lot numéro cent trente huit (138) :
APPARTEMENT
de 52,03 m2 au quatrième étage droite
du bâtiment "TIERALSALOR", comprenant : cuisine, salon, deux chambres, salle
d’eau avec WC.
Occupé
Par décision de l’AGE du 12/09/2018, il a
été décidé de transférer le siège social au
54 Rue de La Joliette 13002 MARSEILLE.
Mention au RCS de MARSEILLE.
Siège Social : 6 rue Rochebrune
AVIS DIVERS
Lot numéro cent soixante deux (162) :
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 28/08/2018, concernant M.
Corion Rodolphe, Charles, Pierre, lire
M.Corion Rodolphe, Charles, Pierre dépose une requête auprès du Garde des
Sceaux à l’effet de substituer à son nom
patronymique, celui de Chéron.
93100 MONTREUIL SOUS BOIS
Aux termes d’un acte SSP du 30/08/2018,
enregistré au SDE de BOBIGNY, le
18/09/2018, Dossier 2018 00023255, référence 9304P61 2018 A 11269, Madame
Sarah Alice FITOUSSI, Pharmacien, domiciliée à PARIS (20ème arrt.), 128 rue
Pelleport, veuve en premières noces et
non remariée A CEDE A la société
« PHARMACIE DANJON ET ECCEL »,
SNC au capital de 9.146,94 €, sise 186
rue de Paris et 17 rue Arsène Chereau 93100 MONTREUIL SOUS BOIS, 352
220 628 RCS BOBIGNY, Tous les éléments d’un fonds de commerce d’officine de pharmacie exploitée à MONTREUIL SOUS BOIS (93100), 120 rue de
Paris, à l’exclusion du droit au bail, de
la licence, des éléments corporels et
des contrats de location ou de créditbail, pour lequel Mme FITOUSSI est immatriculée au RCS de BOBIGNY sous le
numéro 338 860 455 RCS BOBIGNY et
moyennant le prix principal de 165.000 €,
stock en sus à reprendre par l’acquéreur
à dires d’expert le jour de l’entrée en jouissance, soit le 1er septembre 2018. Les oppositions visées par l’Art. L141-12 et suivants du Code de Commerce, doivent être
formées par lettre recommandée AR ou
par acte extrajudiciaire, c’est-à-dire par
exploit d’huissier, à peine d’inexistence juridique, et seront reçues dans les dix jours
de la dernière en date des publications légales, pour la correspondance au siège de
la S.E.L.A.S. d’Avocats "HAVRE TRONCHET", 22 rue François Bonvin - 75015
PARIS, et pour la validité au siège de la
SCP LAURIOL - DUCROCQ, Huissiers de
Justice associés à AULNAY SOUS BOIS
(93600), 24 avenue Dumont, où domicile
a été élu à cet effet.
du département 93 pendant un délai de 2
mois à compter du présent avis conformément aux dispositions de l’article L 443-11
du C.C.H relatif aux ventes de logements
sociaux sous réserve de libération effective des lieux.
Siège : 332 BOULEVARD DE LA
BOISSIERE 93100 MONTREUIL
Société Civile Immobilière
12119003W – LE PUBLICATEUR LEGAL
1001 VIES HABITAT
188383B – LES ECHOS
au capital de 152,45 EUROS
OPPOSITIONS
Réf. : 1137 01 0052
183346A – LES ECHOS
SARL au capital de 15.000 €
833004260 RCS de BOBIGNY
VENTE DE FONDS GERANCE
CAVE
Lot numéro cinquante sept (57) :
PARKING
A la requête de la Société CREDIT IMMOBILIER DE FRANCE DEVELOPPEMENT, société anonyme au capital de
124.821.703 €, immatriculée sous le
nº 379 502 644 RCS PARIS, dont le siège
social est à PARIS (75008), 26-28, rue de
Madrid, ayant pour avocat Maître Sophie
MESSAGER, avocat au barreau de la
Seine Saint-Denis.
MISE A PRIX : 15.000 €
(Quinze mille euros)
On ne peut porter des enchères qu’en
s’adressant à l’un des avocats postulant
près le tribunal de grande instance de Bobigny.
CONSIGNATION POUR ENCHERIR :
3.000 € à l’ordre du Bâtonnier Séquestre
Fait et rédigé à NEUILLY-PLAISANCE,
le 13 septembre 2018.
Signé Maître Sophie MESSAGER, avocat.
S’adresser pour tous renseignements :
A Maître Sophie MESSAGER, avocat
au barreau de la Seine Saint-Denis,
17, rue Edgar Quinet (93360) NEUILLYPLAISANCE, TEL. 01.43.08.63.60.
Au greffe du juge de l’exécution du tribunal de grande instance de Bobigny, où
le cahier des conditions de vente est déposé.
Sur les lieux où une visite sera organisée le mercredi 17 octobre 2018, de
14h30 à 15h.
Sur Internet : www.vlimmo.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 11
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos Sociétés
94 • VAL-DE-MARNE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
12118906 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à
Villeneuve-le-Roi du 7/9/2018, enregistré
au SDE de Créteil le 12/9/2018, dossier
2018.22588, référence 2018 A 08406, il a
été constitué une S.C. régie par les articles 1832 à 1870-1 du Code civil et par
les décrets pris pour leur application. Dénomination : SERFER. Siège : 18, rue
du Docteur Ageorges, 94290 VILLENEUVE-LE-ROI. Objet : l’acquisition, la
gestion et l’administration sous toutes ses
formes de droits sociaux, parts, actions et
toutes autres valeurs mobilières ; l’animation et le contrôle de ses filiales ; la fourniture de toutes prestations administratives, commerciales, comptables,
juridiques, financières et techniques au
profit de ses filiales ; la gestion de trésorerie du groupe dans le cadre d’une
convention de gestion centralisées de trésorerie et d’avances intra-groupe ; la réalisation de toutes opérations financières
intra-groupe. Durée : 80 ans. Capital :
130.000 €. Apport en numéraire : 100 €.
Apport en nature : apports de titres d’une
valeur totale de 129.900 €. Montant total
des apports : 130.000 €. Cession à des
tiers : agrément des associés donné dans
la forme d’une décision collective extraordinaire. Gérance : M. Frédéric SERRANO, 2, rue Sully, 94480 Ablon-surSeine, a été nommé gérant pour une
durée indéterminée. Immatriculation : au
RCS de Créteil.
12118693W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à RUNGIS du 10 septembre 2018, il a été constitué une société à responsabilité limitée
présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : FROMAGERIE DE LA
VARENNE
Siège : 12, rue Saint-Hilaire,
94210 LA VARENNE SAINT HILAIRE
Objet : commerce de tous produits et marchandises laitiers, beurre, fromages,
œufs, charcuterie, jus de fruits, vins, épicerie, alimentation générale, et plus généralement leur commerce sous toutes formes et par tous moyens ; activité de
traiteur, plat du jour, vente à emporter de
tous comestibles ; création, acquisition,
prise à bail, ou exploitation, sous toutes
les formes, en ce compris en location-gérance, ou autrement, de tous fonds de
commerce de détail de tous produits se
rapportant à l’activité définie ci-dessus ;
souscription, acquisition, gestion, administration, cession, de toutes participations,
parts, actions et plus généralement de
tous titres de sociétés de quelque forme
que ce soit.
Capital social : 10.000 €
Durée : 99 ans
Gérant : M. Tarek ESSID demeurant au
411 La Closerie du Mont d’Est, 93160
Noisy-le-Grand. La société sera immatriculée au RCS de CRETEIL.
12119071W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte reçu le 02/08/2018 par Maître Maxime BOHER-LIGNON, Notaire associé, 106, avenue de la République,
77340 PONTAULT-COMBAULT, enregistré le 10/08/2018, au SPFE de Melun 1,
Dossier 2018 41847, référence 2018 N
01046, il a été constitué la SCI suivante :
Dénomination : TARA IMMO
Durée : 99 ans
Siège social : 3, allée de la Ville au Bois
(94420) LE PLESSIS TREVISE
Capital social : 1.000 € (apports en numéraire)
Toute opération ayant pour but ou pour résultat le transfert entre toutes personnes
existantes, physiques ou morales, de la
propriété d’une ou plusieurs parts sociales, quelle que soit la qualité du cessionnaire, doit être autorisée par décision des
associés statuant à la majorité. Un droit
de préemption est établi en faveur des associés fondateurs.
Objet social : acquisition par voie d’achat
ou d’apport, propriété, mise en valeur,
transformation, construction, aménagement, administration, location et vente occasionnelle de tous biens et droits immobiliers, de tous biens et droits pouvant
constituer l’accessoire, l’annexe ou le
complément des biens et droits immobiliers en question, réalisation d’opérations
financières. Et ce soit au moyen de ses
capitaux propres soit au moyen de capitaux d’emprunt, ainsi que de l’octroi, à titre
accessoire et exceptionnel, de toutes garanties à des opérations conformes au
présent objet civil et susceptibles d’en favoriser le développement.
Gérant désigné par décision du
02/08/2018 : M. Michaël CUSTODIO demeurant 3, allée de la Ville au Bois (94420)
Le Plessis-Paté.
Immatriculation RCS CRETEIL.
12119134W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 30/08/2018,
il a été constitué une SARL présentant les
caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : RUNGIS
EVENT
Siège social : 12, place du Terrier aux
Renards 94150 RUNGIS
Capital social : 5.000 €
Objet : Toutes prestations de restauration
dans le cadre d’évènements sportifs,
l’achat et la vente de produits alimentaires
dans le cadre d’évènements sportifs,
l’aide, l’élaboration, la prise en charge de
toutes opérations relatives à la commercialisation, la publicité, la communication,
la promotion et l’organisation d’évènements notamment sportif, la location de
salles et de matériels dans le cadre d’évènement sportif.
Durée : 99 ans
Gérant : M. Foed CHAKIR demeurant 12,
place du Terrier aux Renards 94150 RUNGIS
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de CRETEIL.
188786B – LES ECHOS
SERVARTS - PHAREMPIRE
SAS à capital variable de 1500,00 €
2B RUE DE LA REVOLUTION, 94200
IVRY SUR SEINE
820035459 RCS Créteil
Sigle : SERPHA
Par décision de L’AGE en date du
01/08/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 8 RUE DE
CHATILLON, 91210 DRAVEIL à compter
du 01/08/2018. La société sera immatriculée au RCS de Evry et sera radiée du RCS
de Créteil
12118783 – LE PUBLICATEUR LEGAL
12118711 – LA VIE JUDICIAIRE
Par acte SSP du 10/9/2018, est constituée une société. Forme : S.A.R.L. Dénomination : FABO. Siège : 52, avenue Gabriel Péri, 94110 ARCUEIL. Capital :
1.000 €, divisé en 1.000 parts sociales de
1 € chacune. Objet : l’acquisition, l’administration et l’exploitation par bail, ou autrement de tous immeubles ou droits immobiliers, dont elle pourrait devenir
propriétaire. Durée : 99 ans. Gérants :
M. Franck ABOU, 5, villa Marot, 91080
Courcouronnes et M. Bruno BOUSQUIÉ,
2, allée des Libellules, 91830 LecoudrayMontceaux. Immatriculation : au RCS
tenu au GTC de Créteil.
183236A – LES ECHOS
Par ASSP du 15/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée SO WEVENTS.Siège social :17 av georges duhamel 94000 Creteil.Capital :1000 € Objet :l’organisation,la promotion et la
gestion d’événements notamment des salons et foires commerciales,des
congrès,des conférences et des réunions.Vente de produits dérivés non réglementés.Président :Mme Sofia Briki,17 av
georges duhamel 94000 Creteil.Durée :99
ans.Immatriculation au RCS de CRETEIL
183349A – LES ECHOS
Par ASSP du 18/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée GA PROJETE.Siège
social :4 rue césar franck 94000 Creteil.Capital :4000 €.Objet :Toutes activités
de constructions et de fondations spécialisée.Président :M.Jorge GOMES ALVES,4 rue césar franck 94000 Creteil.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de
CRETEIL
187585A – LES ECHOS
Par acte SSP du 11/09/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
OBJECTIF CHANGEMENT
Siège social : 67 rue de Noisy 94350 VILLIERS SUR MARNE. Capital : 2.500 €.
Objet : Coaching professionnel. Président : M PENTURE Joël, 67 rue de Noisy
94350 VILLIERS SUR MARNE. Durée :
99 ans. Immatriculation au RCS de CRETEIL.
188724A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 06/09/2018 constitution de la SASU SIT’N GO
Capital fixe : 1500 € Siège social : 40
RUE CHEVREUL 94600 CHOISY LE
ROI Objet social : EXPLOITATION DE
VEHICULES DE TRANSPORT AVEC
CHAUFFEUR (VTC) Président : Mr Philippe VINOT demeurant 40 RUE CHEVREUL 94600 CHOISY LE ROI, la société SASU SIT’N GO située 40 RUE
CHEVREUL 94600 CHOISY LE ROI est
en cours d"immatriculation au RCS de
Nanterre élu pour une durée de illimitée Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Nanterre
MODIFICATIONS
188652B – LES ECHOS
LP
SARL au capital de 8000,00 €
1 AVENUE DESCARTES, 94450 LIMEIL
BREVANNES
804022564 RCS Créteil
Par décision de L’AGE en date du
15/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 70, AVENUE
DU GENERAL DE GAULLE, 94022 CRETEIL à compter du 15/09/2018. Mention
en sera faite au RCS de Créteil
LM CONSEILS ET PATRIMOINE,
S.A.R.L. au capital de 10.000 €, sise
1, avenue Charles de Gaulle, 94100
SAINT-MAUR DES FOSSES, 825 316
458 RCS CRETEIL. Par décision du
31/7/2018 l’Associé unique, statuant en
application de l’article L.223-42 du Code
de commerce, a décidé qu’il n’y avait pas
lieu à dissolution de la société. Pour avis.
12118958 – LE PUBLICATEUR LEGAL
MORVAN AUTOMOBILES, S.A.R.L.
au capital de 7.500 €, sise 15, avenue
Condorcet, 94210 LA VARENNE SAINTHILAIRE, 454 020 124 RCS CRETEIL.
L’AGE du 10/9/2018 a décidé de réduire
le capital d’une somme de 3.750 €, pour
être ramené de 7.500 € à 3.750 € par rachat et annulation de 375 parts sociales
appartenant aux associés. La modification
des statuts appelle la publication des mentions antérieurement publiées et relatives
au capital suivantes : Article 7 - Capital :
Ancienne mention capital : 7.500 €. Nouvelle mention capital : 3.750 €. Pour
avis.
12118968 – LE PUBLICATEUR LEGAL
MYDEAL, S.A.R.L. au capital de
10.000 €, sise 4 bis, résidence la Tuilerie,
94260 FRESNES, 502 255 805 RCS
CRETEIL. Par décision en date du
4/9/2018 il a été décidé de transférer le
siège de la société au 2, rue Eugène Dupuis, 94000 CRETEIL, à compter du
4/9/2018. Mention en sera faite au RCS
de Créteil.
12119180 – LE PUBLICATEUR LEGAL
AM DESIGN, S.A.S. au capital de
10.000 €, sise 14, rue Jules Ferry, 77360
VAIRES-SUR-MARNE, 841 126 659 RCS
MEAUX. L’AGE a décidé le 4/9/2018 de
transférer le siège du 14, rue Jules Ferry,
77360 VAIRES-SUR-MARNE au 53, avenue du Bac, quartier La Varenne SaintHilaire, 94210 SAINT-MAUR-DES-FOSSES, à compter du 1er/9/2018 et de
modifier en conséquence l’article 4 des
statuts. La société immatriculée au RCS
de Meaux fera l’objet d’une nouvelle immatriculation au RCS de Créteil. Présidence : M. Marc LEPVRIER, 14, rue Jules
Ferry, 77360 Vaires-sur-Marne. La société
fera la modification d’une nouvelle immatriculation au RCS de Meaux et Créteil.
12118700W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MYDL
SARL au capital de 15.000 euros
SIEGE SOCIAL : 18 rue Gabrielle de Santeny
94490 ORMESSON SUR MARNE
R.C.S. CRETEIL 531.768.620.
Suivant un procès-verbal en date du 5 juillet 2018, l’Assemblée Générale Extraordinaire décide de transférer le siège social
à SAINT GERMAIN EN LAYE (78100)
Rue de la Surintendance, Gare RER, à
compter du 16 juillet 2018.
Mention sera faite au R.C.S. de VERSAILLES
12118862W – LE PUBLICATEUR LEGAL
M.D.A.K.
S.A.S. au capital de 8.000 euros
174 avenue de Paris
94160 Saint-Mandé
823 332 457 RCS CRETEIL
Suivant procès-verbal en date du
10/9/2018, l’assemblée générale extraordinaire, statuant dans le cadre des dispositions de l’article L 225-248 du code de
commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution anticipée de la société.
Pour avis.
12118960W – LE PUBLICATEUR LEGAL
188773B – LES ECHOS
FEI LEI
SARL au capital de 8000,00 €
20 Rue Clément Vienot, 94300
VINCENNES
822457081 RCS Créteil
Par délibération en date du 30/06/2018,
de L’AGM statuant en application de l’article L.223.42 du Code de Commerce, a
décidé qu’il n’y avait pas lieu à dissolution
malgré un actif net inférieur à la moitié du
capital social. Mention en sera faite au
RCS de Créteil
ALT TAB PRODUCTIONS
S.A.S. au capital de 7.192,50 €
Siège social :
18/20, rue Soleillet 75020 Paris
535 165 013 RCS PARIS
Suivant assemblée générale extraordinaire en date du 28 août 2018, il a été
décidé de transférer le siège social à Centre commercial Quais d’Ivry - 30, boulevard Paul Vaillant Couturier 94765 Ivrysur-Seine,
Président : Alexandre NOCI, demeurant
6, rue du Baigneur 75018 Paris.
La société sera réimmatriculée au RCS de
Créteil.
Suivant assemblée général ordinaire en
date du 28 août 2018, il a été pris acte de
la démission de la société KERRI
CONSEILS de son mandat de Directeur
général, à effet au 3 mars 2018.
12119033W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ASM Capital
SAS au capital de 1000 euros
Siège social : 2 Rue du Nouveau Becy
94220 Charenton-le-Pont
832 991 251 R.C.S Créteil
Aux termes des décisions de l’associé unique en date du 31/05/2018, il a été d’augmenter le capital de 758.520 euros par
l’émission de 758.520 actions d’un euro
de valeur nominale. Le capital est désormais fixé à 759.520 euros divisé en
759.520 actions d’un euro de valeur nominale. Les statuts ont été modifiés en
conséquence.
12119025 – LA VIE JUDICIAIRE
DISSOLUTIONS
VENTE DE FONDS GERANCE
188555B – LES ECHOS
OPPOSITIONS
SCI CPB
SCI au capital de 1000 €
40 rue des Rosiers, 94230 CACHAN
493181440 RCS Créteil
Par décision de L’AGO en date du
10/09/2018 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, Mme Brulé
Cathe rine 22 ru e B e rt r on , 9 2 33 0
SCEAUX, pour sa gestion et décharge de
son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Créteil
12119143W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CMTC, E.U.R.L. au capital de 10.000 €,
sise 1, rue de la République, 94220 CHARENTON-LE-PONT, 518 418 835 RCS
CRETEIL. L’AGE du 07/09/2018, l’associé
unique, statuant en application de l’article
L.223-42 du C/C, a décidé qu’il n’y avait
pas lieu à dissolution de la société. Pour
avis, la gérance.
EURL, société en liquidation au capital de
1.000 €
180165A – LES ECHOS
Aux termes de l’AGE en date du
31/08/2018, l’associé unique a approuvé
les comptes de liquidation, donné quitus
au liquidateur, prononcé la clôture de liquidation de la société.
CLIVIA
SARL à associé unique au capital de
1.000 €
ATAR CONSEIL
2 TER rue Jean Moulin, 94300
VINCENNES
12118766 – LA VIE JUDICIAIRE
Suivant acte SSP en date à La Varenne
Saint-Hilaire (94) du 3/9/2018, enregistré
au SDE de Créteil, le 12/9/2018, dossier
nº 2018.22724, référence 2018 A 08443,
la société UNIPOSE, S.A.R.L. au capital
de 33.371,09 €, sise 86, avenue Foch,
94210 Saint-Maur-des-Fossés, 351 807
516 RCS Créteil, a vendu à la société UNIPOSE, S.A.S.U. au capital de 1.000 €,
sise 6, rue de la Radio, 94440 Villecresnes, 840 459 945 RCS Créteil, un fonds
de commerce de pose de tout revêtement de sols, sis et exploité au 86, avenue Foch, 94120 SAINT-MAUR-DESFOSSES. Moyennant le prix principal de
40.000 € s’appliquant aux éléments incorporels pour 30.000 € et aux éléments corporels pour 10.000 €, avec jouissance du
1er/7/2018. Les oppositions seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des publications prescrites par la loi au
siège du fonds vendu sis au 86, avenue
Foch, 94100 Saint-Maur-des-Fossés.
750658056 RCS Créteil
La société sera radiée du RCS de Créteil
Le liquidateur.
Siège : 165 AVENUE ARISTIDE BRIAND
94230 CACHAN
95 • VAL-D'OISE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
837912898 RCS de CRETEIL
183416A – LES ECHOS
188436B – LES ECHOS
Par décision de l’AGE du 31/07/2018, il a
été décidé de :
AOJF Services, SAS au capital de
2500 €. Siège social : 12 avenue du général de gaulle 94500 Champigny sur marne.
753921089 RCS CRETEIL. Le 31/12/17,
les associés ont approuvé les comptes de
liquidation, déchargé le liquidateur de son
mandat et constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de
CRETEIL.
Aux termes d’un acte authentique en date
du 12/09/2018 il a été constitué une SCI
nommée :
- nommer Gérant Mme LI EP CHEN Jun
99, av jean lolive 93500 PANTIN en remplacement de M. CAI Liangdong démissionnaire.
Mention au RCS de CRETEIL
183293A – LES ECHOS
SCI BRIAND CURIE, SCI au capital de
1000 € Siège social : 65 BIS QUAI LOUIS
FERBER 94360 BRY SUR
MARNE 529365983 RCS CRETEIL. Le
21/08/18, les associés ont décidé de
transférer le siège social au 66 RUE
PIERR E CURIE 94360 BRY SUR
MARNE ; . Mention au RCS de CRETEIL
186105A – LES ECHOS
BKV TRANSPORT
SARL au capital de 9.000 €. Siège social :
1 Jardin de l’Insurrection 94200 IVRY SUR
SEINE. RCS 799 621 164 CRETEIL
L’AGE du 04/09/2018 a nommé co-gérants : M BAMBA KARAMOGO, 1 Jardin
de l’Insurrection 94200 IVRY SUR SEINE
et M BAMBA VAMISSA, 2 rue Gilles Margaritis 93210 LA PLAINE ST DENIS en
remplacement de M BAMBA ABOUBACAR, démissionnaire de la gérance. Mention au RCS de CRETEIL.
187600A – LES ECHOS
184938A – LES ECHOS
Alhambra Conseil, SASU au capital de
100 €. Siège social : 16 passage monniot
94210 Saint-maur-des-fossés.
827984352 RCS Creteil. Le 24/07/18, l’associé unique a décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur M.
Josephus Lammers, 140 RUE DE PRAGUE 59777 LILLE, et fixé le siège de liquidation au siège social. Modification au
RCS de Creteil.
185018A – LES ECHOS
PICK AND TASTE, SARL au capital de
7000 €. Siège social : 37 quai des carrières, tour rabelais, b24 94220 Charentonle-pont. 818706251 RCS Créteil. Le
15/09/17, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur Mme Lim-Marie SIEU, 37 Quai
des Carrières, Tour Rabelais
B24 94220 Charenton-le-Pont , et fixé le
siège de liquidation au siège social. Modification au RCS de Créteil.
PENTA
Objet social : Acquisition, gestion, exploitation par bail, location ou toute autre
forme d’un ou plusieurs immeubles que la
société se propose d’acquérir, de faire
construire
Siège social : 53, rue des Carrières,
95410 GROSLAY Capital : 2 000 € Gérant : M. MAHMUT ZEKI OKUR, 53, rue
des Carrières, 95410 GROSLAY Durée :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de Pontoise
188650B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
18/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
BG-ID CONSEIL
Objet social : prestations de conseil, pilotage de projets, soutien et expertise en
vente de produits industriels, contracting,
qualité, environnement, sécurité au travail
Siège social : 12 allée de Pampelune,
95410 Groslay Nom commercial : BG-ID
CONSEIL Capital : 3000 € Président : M.
Bernard GIRAUD demeurant : 12 allée de
Pampelune, 95410 Groslay élu pour une
durée de 5 années Durée : 25 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Pontoise
PY FRANCE EDUCATION
SARL au capital variable de 1.500 €.
Siège social : 37 Avenue du Président
ROOSEVELT 94320 THIAIS. RCS
813 595 220 CRETEIL.
L’AGE du 18/07/2018 a décidé d’étendre
l’objet social aux activités de : Vente ambulante sur les marchés. Mention au RCS
de CRETEIL.
187632A – LES ECHOS
W3 TRANSPORTS
SAS au capital de 8.100 €. Siège social :
54 rue Mirabeau, cour gauche 94200
IVRY SUR SEINE. RCS 838 704 062
CRETEIL.
L’AGE du 10/09/2018 a décidé de transférer le siège social au 128 rue la Boétie,
bâtiment D66 étage 2 75008 PARIS, à
compter du 10/09/2018 et de modifier le
capital social pour le poter à 15.300 €. Radiation du RCS de CRETEIL et immatriculation au RCS de PARIS.
187914A – LES ECHOS
TOOLS FOR DIYERS
SAS au capital de 10.000 €. Siège social :
6 rue des pinsons, 94000 CRETEIL. RCS
828 768 242 CRETEIL.
L’AGE du 13/09/2018 a décidé de transférer le siège social au 63 boulevard des
Castors, 69005 LYON, à compter du
17/09/2018. Radiation du RCS de CRETEIL et immatriculation au RCS de LYON.
187538A – LES ECHOS
12118890W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SHUTTLE CAB
Suivant acte SSP du 13/09/2018, il a été
constitué une S.A.R.L
Dénomination : NET & BOT
Siège social : 383 rue de la Belle Etoile –
95942 Roissy Charles de Gaulle cedex.
Capital social : 5 000 €. Objet social :
Toutes prestations de nettoyage de tous
locaux professionnels et industriels (bureaux, immeubles collectifs, collectivités,
administrations, parkings, etc). Durée : 99
ans. Gérant : Mr Philippe LOUSTAU demeurant Chemin La Cardeline – 13790
Châteauneuf le Rouge. Immatriculation au
RCS de Pontoise.
SASU au capital de 500 €. Siège social :
8 RUE GUY CURAT 94000 CRETEIL.
RCS 217 850 940 CRETEIL.
L’AGE du 31/08/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable, nommé liquidateur M BEKRI
SIDI MOHAMED, 8 RUE GUY CURAT
94000 CRETEIL et fixé le siège de la liquidation au siège social. Mention au RCS
de CRETEIL.
188480A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 94 et 75
MATSUYA Société par Actions Simplifiée
Au capital de 8.800 Euros Siège social :
39 rue Galande 75005 PARIS 423 933 175 RCS PARIS
Le 01/09/2018 à 18h, l’AGE et a décidé
de transférer le siège au 44 avenue Maurice Thorez 94200 IVRY SUR SEINE et la
dissolution anticipée de la société à
compter du même jour suivie de sa mise
en liquidation. Monsieur Richard IENG,
Président, demeurant 44 avenue Maurice
Thorez 94200 IVRY SUR SEINE, a été
nommée Liquidateur. Le siège de liquidation a été fixé au siège social. Immatriculation au RCS de Créteil et radiation au
RCS de Paris.
12119129W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 6/09/2018,
il a été constitué une SAS : Dénomination :
AU CHAUD FOUR ; Siège social : 12
route de Vienne – 95510 ST CYR EN ARTHIES ; Capital : 40000 € ; Objet : Exploitation d’un fonds de commerce de boulangerie, pâtisserie, viennoiserie, confiserie,
glaces, traiteur, boissons à emporter, dépôt de presse. Durée : 99 ans ; Cession
actions : aucun agrément requis ; Admission assemblées & vote : tout actionnaire
peut participer aux assemblées. Chaque
action donnant droit à une voix. Président :
M. Christian KOLASINSKI demeurant 12
route de Vienne 95510 ST CYR EN ARTHIES. RCS PONTOISE
183275A – LES ECHOS
Par ASSP du 19/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée MONTERICO
CONSEIL.Siège social :8 rue van gogh
95220 Herblay.Capital :1000 € Objet :Conseil aux entreprises en implémentation de Systèmes d’Information.Président :M.Thierry GRISON,8 rue van gogh
95220 Herblay.Tout actionnaire est
convoqué aux assemblées.Chaque action
donne droit à une voix.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de PONTOISE
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
183292A – LES ECHOS
Par ASSP du 21/08/2018, il a été constitué
une EURL dénommée TWISTIZ’Z. Siège
social : 2 impasse étienne fourmont 95220
Herblay. Capital : 100 €. Objet : Mise en
relation entre professionnels de la coiffure
et clients, vente d’accessoires et produits
cosmétiques capillaires. Gérance : Mme
Aïssé Sow, 2 impasse étienne fourmont
95220 Herblay. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de PONTOISE.
187403A – LES ECHOS
Par Assp du 4.9.2018, il a été constitué
une SASU dénommée : SIGMA WEB INFOSYS. Capital : 1 000 €. Siège : 102
Rue Du Moulin Sarrazin, 95100 Argenteuil. Objet : prestation de services en informatique web et digital vente en ligne et
dropshopping. Durée : 99 ans. Président : Mr LAMSALHI Rachid, 102 Rue Du
Moulin Sarrazin, 95100 Argenteuil, pour
une durée indéterminée. Immatriculation
au RCS de Pontoise
187566A – LES ECHOS
Acte SSP du 12/09/2018, constitution SAS
dénommée SANTA MATRONA. Nom
cial : THE D’OR. Capital : 100 €. Siège :
89 RUE EDOUARD VAILLANT 95870 BEZONS. Objet : Commerce de thé, café, cacao, épices et accessoires. Président :
Mme CHIRICIUC Aliona, demeurant 89
RUE EDOUARD VAILLANT 95870 BEZONS. Durée : 99 ans. RCS PONTOISE
Président : Mme PETRE Gheorghita demeurant 1 bis, rue Pelletier 95360 MONTMAGNY élu pour une durée illimitée
Admissions aux assemblées et exercice du droit de vote : chaque actionnaire est convoqué au Assemblées. Chaque action donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : les actions sont
librement cessibles uniquement entre
actionnaires avec l’accord du Président de la société.
Durée de la société : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de PONTOISE.
MODIFICATIONS
188426B – LES ECHOS
FCI
SAS au capital de 1000000,00 €
1 rue Croix des Maheux, 95000 Cercy
312425010 RCS Pontoise
Par décision de L’Associé Unique en date
du 29/08/2018 il a été pris acte de la nomination de M. Philippe FAUCHER, demeurant 20, Résidence Elysée 1, 43 avenue de la Jonchère 78170 La
Celle-Saint-Cloud en qualité de nouveau
Président, à compter du 29/08/2018 pour
une durée illimitée, en remplacement de
M. Patrick MCCOMIS, Président démissionnaire. Mention en sera faite au RCS
de Pontoise
188642B – LES ECHOS
187686A – LES ECHOS
Par acte SSP du 05/09/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
JONAS DRIVE
Siège social : 3 ALLEE VALERY LARBAUD 95200 SARCELLES. Capital :
1.000 €. Objet : exploitation de véhicules
de tourisme avec chauffeur VTC. Président : M EL BOUCHIKHI YOUNES, 3 ALLEE VALERY LARBAUD 95200 SARCELLES. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de PONTOISE.
187859A – LES ECHOS
Par acte SSP du 14/09/2018, il a été
constitué une EURL ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
NB LIGHT
Objet social : Exploitation de véhicules
de transport avec chauffeur (VTC), location de véhicules
Siège social : 1 B Rue Berthelot 95570
Bouffémont.
Capital : 500 €
Durée : 99 ans
Gérance : M. BELHADAD ABDENOUR,
demeurant 1 B Rue Berthelot, 95570 Bouffémont
Immatriculation au RCS de Pontoise
187960A – LES ECHOS
Avis est donné de la constitution d’une Société présentant les caractéristiques suivantes :
DELFY CONSEILS
FORME : Société par actions simplifiée unipersonnelle
CAPITAL : 1.000 €
SIEGE SOCIAL : 13 Route de Montlignon
- 95600 EAUBONNE
OBJET : L’assistance administrative et
toutes autres activités de soutien aux entreprises et Le conseil pour les affaires, et
autres conseils commerciaux et de gestion
DUREE : 90 ans
PRESIDENT : Mme TREBOT (née TREBOT) Delphine, demeurant 13 Route de
Montlignon – 95600 EAUBONNE, née le
05/05/1977 à DIEPPE (76)
ADMISSIONS AUX ASSEMBLEES ET
DROIT DE VOTE : Tout associé a le droit
de participer aux décisions collectives
quel que soit le nombre d’actions qu’il possède, dès lors que ses titres sont inscrits
à un compte ouvert à son nom. Chaque action donne droit à une voix.
TRANSMISSION DES ACTIONS : À l’exception des cessions ou transmissions à
des associés qui sont libres, toute autre
mutation est soumise à l’agrément préalable des associés pris par décision collective à la majorité des trois quarts des
associés présents ou représentés.
Cet agrément peut également résulter
d’une décision unanime des associés
dans un acte.
IMMATRICULATION : RCS PONTOISE
Pour avis
TIGER AUDIO
SARL au capital de 5000,00 €
12, rue Alphonse Haussaire, 95880
Enghien Les Bains
800892945 RCS Pontoise
Par décision en date du 01/08/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au Domaine de Riquebonne C5, 330, route de Cannes, 06220 Vallauris à compter du 01/08/2018. La société
sera immatriculée au RCS de Antibes et
sera radiée du RCS de Pontoise
12118524W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Augusta Développement
Société par actions simplifiée au capital de
38.878.117,06 € porté à 38.979.445,28 €
Siège social : 5/7 avenue des Chevaux,
ZAC du Vert Galant, 95310 Saint Ouen
l’Aumône
824 624 779 RCS Pontoise
(la « Société »)
Aux termes de décisions en date du
11/09/2018, le Président, agissant conformément à l’autorisation conférée par l’Associé Unique en date du 25/07/2017, a
constaté la réalisation :
(i) de l’Augmentation de Capital AGAO en
numéraire par incorporation de réserves
d’un montant de 26.142 €, portant le capital de 38.878.117,06 € à 38.904.259,06 €,
par l’émission de 26.142 AO nouvelles
d’1 € chacune, attribuées gratuitement par
le Président le 25/07/2017,
(ii) de l’Augmentation de Capital AGADP1
en numéraire par incorporation de réserves d’un montant nominal de 34.386 €,
portant le capital de 38.904.259,06 € à
38.938.645,06 €, par l’émission de 34.386
ADP 1 nouvelles d’1 € chacune, émises
au prix unitaire de10 €, attribuées gratuitement par le Président le 25/07/2017, et
(iii) de l’Augmentation de Capital AGADP2
en numéraire par incorporation de réserves d’un montant nominal de 40.800,22 €,
portant le capital de 38.938.645,06 € à
38.979.445,28 €, par l’émission de
4.080.022 ADP 2 nouvelles de 0,01 € chacune, émises au prix unitaire de 0,15 €,
attribuées gratuitement par le Président le
25/07/2017
Les articles 6 et 7 des statuts ont été modifiés en conséquence.
Mention en sera faite au RCS de Pontoise.
POUR AVIS
Le Président
12119154W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon décisions du 17/09/2018 de l’associé unique de 39 TERRES, Société par actions simplifiée au capital de 6.010.000 €,
Siège social : SAINT GRATIEN (95210) 39 T avenue Danielle CASANOVA, 828
437 392 RCS PONTOISE, la société AUDITEURS & CONSEILS ASSOCIES SAS,
dont le siège social est situé à PARIS
(75017) au 31, rue Henri Rochefort, 331
057 406 rcs Paris, a été nommée en qualité de Commissaire aux comptes titulaire.
Pour avis.
Jeudi 20 septembre 2018 Les Echos Sociétés
12119106 – LA VIE JUDICIAIRE
QUADRO 14EME, S.A.R.L. transformée en S.A.S. au capital de 5.000 €, sise
3, rue Pierre Emmanuel, 95330 DOMONT, 792 406 639 RCS PONTOISE.
Par décisions en date du 31/7/2018, l’Associée unique a décidé de transformer la
société en S.A.S. à compter du
1er /8/2018. Ces décisions entraînent la
modification des mentions ci-après qui
sont frappées de caducité : Anciennes
mentions : Capital : 5.000 €, divisé en
5.000 parts sociales d’une valeur nominale de 1 € chacune. Forme : S.A.R.L. Gérant : M. Laurent RAYMOND, 62, rue
René Cassin, 69140 Rilleux-La-Pape.
Nouvelles mentions : Capital : le capital
reste fixé à 5.000 €, divisé en 5.000 actions d’une valeur nominale de 1 € chacune. Forme : S.A.S. Présidente : CMAI
HOLDING, S.A.S. au capital de
30.717.585 €, ZA, BP 59, La Jumellière,
49120 Chemille-En-Anjou, 834 895 153
RCS Angers. Admission aux assemblées et participation aux décisions :
tout associé peut participer aux décisions
collectives. A chaque action ordinaire est
attaché un droit de vote. Transmission de
titres : les actions sont librement cessibles. CAC : société GRANT THORNTON
est confirmée dans son mandat. Pour avis.
12119123 – LA VIE JUDICIAIRE
ALSACE RANGEMENTS S.A.R.L.
transformée en S.A.S. au capital de
22.500 €, 3, rue Pierre Emmanuel, 95330
DOMONT, 420 107 195 RCS PONTOISE.
Par décisions en date du 31/7/2018, l’associée unique a décidé de transformer la
Société en Société par actions simplifiée
à compter du 1er/8/2018. Ces décisions
entraînent la modification des mentions ciaprès qui sont frappées de caducité : Anciennes mentions : Capital : le capital est
fixé à 22.500 €, divisé en 1.500 parts sociales d’une valeur nominale de 15 € chacune. Forme : S.A.R.L. Gérant : M. Laurent Raymond 62 Rue René Cassin 69140 RILLEUX LA PAPE. Nouvelles
mentions : Capital : le capital reste fixé à
22.500 €, divisé en 1.500 actions d’une
valeur nominale de 15 € chacune. Forme :
S.A.S. Présidente : Société CMAI HOLDING - SAS au capital de 30.717.585 € Zone d’Activités - BP nº59 - LA JUMELLIERE - 49120 CHEMILLE EN ANJOU 834 895 153 RCS ANGERS. Admission
aux assemblées et participation aux
décisions : Tout associé peut participer
aux décisions collectives. A chaque action
ordinaire est attaché un droit de vote.
Transmission de titres : Les actions sont
librement cessibles. CAC : la société FIDUCIAIRE NATIONALE DE PARIS
NORD (titulaire) et M. Pierre VILLAIN
(suppléant) sont confirmés dans leur mandat. Pour avis
187407A – LES ECHOS
FC EDUCATION
SARL au capital de 2.000 €. Siège social :
24 RUE DU VAUVAROIS, 95520 OSNY.
RCS 830 080 297 PONTOISE.
L’AGO du 10/09/2018 a décidé de transférer le siège social au 14 CHEMIN DE
L’ABREUVOIR, 78860 ST NOM LA BRETECHE, à compter du 10/09/2018. Radiation du RCS de PONTOISE et immatriculation au RCS de VERSAILLES.
TECHNI CLEAN
Capital fixe : 1000 €
Siège social : 15 rue Jean Pierre Timbaud 95100 ARGENTEUIL
Objet social : Nettoyage particuliers et
professionnels
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Pontoise
Mention au RCS de Pontoise
187620A – LES ECHOS
188478A – LES ECHOS
DECO DOVE
ELI SERVICE
SARL au capital de 2.500 €. Siège social :
60 Avenue Raphaël 95200 SARCELLES.
RCS 803 117 647 PONTOISE.
EURL au capital de 1500 €.
Siège social : 37 boulevard Jean Allemane
95100 ARGENTEUIL.
RCS PONTOISE 814 601 662
Par AGE en date du 17/09/2018, il a été
décidé de nommer nouveau gérant M.
MADASCHI Michèle demeurant au 25,
Rue Raymond Lapchin 95190 Goussainville en remplacement de TINTINAGO
MARTINEZ Andres démissionnaire. Et la
modification de l’objet social qui devient :
Nouvelle activité : Achat et vente de matériel téléphonique et réseau informatique,
pose et prestations de services. Notification au RCS de Pontoise
L’AGE du 10/09/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable, nommé liquidateur Mme LOURENCO Estela, 60 Avenue Raphaël
95200 SARCELLES et fixé le siège de la
liquidation au siège social. Mention au
RCS de PONTOISE.
BS CONCEPTION
SAS au capital de 1000 euros
225 chaussée Jules César 95600
Eaubonne
RCS Pontoise : 841.414.212
Par décision du Président Mr Coutinho
Sergio en date du 31 aout 2018, suite à
l’assemblée générale, il a pris acte de la
démission du Directeur Général Mr Coutinho Bruno demeurant 10 sentier du Pont
de groslay 95170 Deuil-la-barre à compter
du 31 aout 2018.
Mention sera faite au Registre de
Commerce et des Sociétés de Pontoise
188547A – LES ECHOS
SOCIOTIS
SARL au capital de 10.000 euros
SARL
Siège social :
8/10 LES LINANDES BEIGES
95000 CERGY
792 608 192 R.C.S. Pontoise
Aux termes du PV du 28 février 2018,
L’AGE a approuvé les comptes de liquidation, a déchargé le liquidateur de son mandat, lui a donné quitus de sa gestion et a
constaté la clôture de liquidation, à
compter du 28 février 2018.
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos Sociétés le 25/04/2018, concernant
la société ANSAR BAT
188221A – LES ECHOS
Il a lieu de lire : ANSABAT en lieu et place
de ANSAR BAT et il a été constitué une
SASU à capital fixe de 200 €
MW CABLAGE
SASU
au capital de 1.000 €
Siège social :
32 rue des Sansonnets
497 738 880 RCS PONTOISE
Aux termes du PV du 31 octobre 2017,
L’AGE a approuvé les comptes de liquidation, a déchargé le liquidateur de son mandat, lui a donné quitus de sa gestion et a
constaté la clôture de liquidation, à
compter du 31 octobre 2017.
La société sera radiée au RCS de PONTOISE.
188565A – LES ECHOS
188648A – LES ECHOS
lcba
188684A – LES ECHOS
La société sera radiée au RCS de PONTOISE.
95230 SOISY SOUS MONTMORENCY
IDEAL RENOVATION
DIVERS
MB NAPOLI
95490 VAUREAL
IDEAL RENOVATION, SARL au capital
de 2000 euros, 19 Allée Berthie Albrecht,
93320 Les pavillons sous bois . RCS : Bobigny 830318887. A compter A.G.E du
10-07-2018 : Transfert du siège social à :
7 Rue Des Myosotis, 95100 Argenteuil.
Gérant maintenu : M. GODJA Calin. Statuts mis à jour. Formalités aux RCS de
Pontoise.
Radiation du RCS de Pontoise
188755B – LES ECHOS
817 947 575 R.C.S. Pontoise
Modification au RCS de PONTOISE
Les comptes de clôture seront déposés au
greffe du tribunal de commerce de Pontoise.
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 19/09/2018, concernant la société B&B GARAGE, lire Objet social : Mécanique, Tôlerie, Entretien de véhicules - Achat / Vente de véhicules neufs,
d’occasion et accidentés - Dépannage,
Remorquage - Location de véhicules de
tourisme et utilitaires - Achat / Vente de
pièces détachées neuves et d’occasion Achat / Vente de peinture automobile Tout commerce lié à l’automobile
Siège social : 6 rue d’Eaubonne –
En date du 10/09/2018, l’Associé Unique
a pris acte de la démission de M. JeanBaptiste PLANTIN de ses fonctions de Cogérant.
L’AGO du 01/09/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur et l’a déchargé de son mandat
et constaté la clôture des opérations de
liquidation à compter du même jour.
188220A – LES ECHOS
au capital de 5.000 €
188505A – LES ECHOS
L’AGE du 31/08/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du même jour, nommé
en qualité de liquidateur M. LEPAGE BERNARD, demeurant 111 rue de St Germain,
95240 Cormeilles-en-Parisis et fixé le
siège de liquidation chez le liquidateur.
188407A – LES ECHOS
MASSAGE STORY Groupement d’intérêt
économique au capital de 0 € Siège : 11
RUE EDOUARD BRANLY 95220 HERBLAY 828628792 RCS de PONTOISE
Par décision de l’AGE du 26/08/2018, il a
été décidé la dissolution anticipée de la
société, nommé liquidateur Mme DANGRÉAU-TESNIÈRE Sophie 12 rue du
Progrès 95170 DEUIL LA BARRE , et fixé
le siège de liquidation à l’adresse du liquidateur où seront également notifiés actes
et documents. Mention au RCS de PONTOISE.
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
12118625 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par décision du TGI de CERGY-PONTOISE en date du 21/6/2018 le Directeur
de la DNID, Les Ellipses, 3 avenue du chemin de Presles, 94417 Saint-Maurice Cedex, a été nommé curateur de la succession vacante de M. VASOVIC Dragan
décédé le 24/11/2017 à MARINES (95).
Réf. 9938032023/GSI. Les créanciers doivent déclarer leur créance par lettre recommandée avec AR.
12118966 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3 ave du chemin de Presles 94417 SaintMaurice Cedex, curateur de la succession
de Mme FOUQUERAY veuve GOURDET
Renée décédée le 1er/10/2016 à Villiersle-Bel (95) a établi l’inventaire, le projet de
règlement du passif et le compte rendu de
la succession qui sera adressé ultérieurement au TGI. Réf. 9938024100/GSI.
SAS au capital de 1000 €
187678A – LES ECHOS
Siège social :13 rue paul valery,
75116 Paris
EG CONCEPT
820 374 643 RCS de Paris
SARL au capital de 6.000 €. Siège social :
Espace Godard, RN 370 95500 GONESSE. RCS 834 926 057 PONTOISE.
L’AGE du 04/09/2018 a décidé de transférer le siège social de la société 21 RUE
GEORGES MELIES, 95240 Cormeillesen-Parisis, à compter du 05/09/2018
L’AGE du 14/09/2018 a décidé d’étendre
l’objet social aux activités de : Placo, enduit, peinture, revêtement de sol et mur.
Mention au RCS de PONTOISE.
188183A – LES ECHOS
WARDSECURITE
SASU au capital de 1000 €
Siège social : PARC D’ACTIVITES DES
BELLEVUES, 83 AVENUE DU GROS
CHENE 95610 Éragny
841 850 316 RCS de Pontoise
L’AGE du 15/09/2018 a décidé de modifier
l’objet social de la société qui devient : ACTIVITÉS LIÉES AUX SYSTÈMES DE SÉCURITÉ
Modification au RCS de Pontoise
188392A – LES ECHOS
VARITY CAR Société par actions simplifiée à associé unique au capital de
10.000 € Siège : 4 Rue LAVOISIER 95660
CHAMPAGNE SUR OISE 808169312
RCS de PONTOISE Par décision de l’AGE
du 30/08/2018, il a été décidé de transférer le siège social au 1-3 Avenue DU BOSQUET 95560 BAILLET EN FRANCE.
Mention au RCS de PONTOISE.
188513A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 12/09/2018 constitution de la SAS :
En date du 18/07/2018, le président a décidé de transférer le siège social de la société 28 rue Pierre Butin, 95300 Pontoise,
à compter du 18/07/2018.
188414A – LES ECHOS
BESOIN DE CONSTUIRE
MANAGEMENT & SERVICES
SAS au capital de 1000 €
Siège social : 7 place du Parc aux
Charettes 95300 Pontoise
831 462 775 RCS de Pontoise
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
Président : Mme SECK Tatiana, demeurant 334 route de la carpenterie, 76190
Valliquerville
Radiation au RCS de Paris et réimmatriculation au RCS de Pontoise
188412A – LES ECHOS
MASSAGE STORY Groupement d’intérêt
économique au capital de 0 € Siège : 11
RUE EDOUARD BRANLY 95220 HERBLAY 828628792 RCS de PONTOISE
Par décision de l’AGO du 09/09/2018, il a
été décidé d’approuver les comptes de liquidation, donné au liquidateur Mme
DANGRÉAU-TESNIÈRE Sophie 12 rue
du Progrès 95170 DEUIL LA BARRE, quitus de sa gestion et décharge de son mandat et constaté la clôture de liquidation au
09/09/2018. Radiation au RCS de PONTOISE.
188721A – LES ECHOS
SAS AIXO7
31 RUE DU HOUX
188562A – LES ECHOS
95470 SURVILLIERS
BJO CONSULTING
RCS PONTOISE 513 639 831
SARL au capital de 2.000 €
Par décision de l’AGE du 17/09/2018, il a
été décidé : Président et Directeur Général, M. Thierry CAMBRESY demeurant 31
rue du Houx 95470 Survilliers, élu pour
une durée indéterminée aux deux fonctions. Rappel pour insertion modificative,
de la décision de l’AG du 18/06/2011 de
modifier le capital de la société en le portant de 26000 € à 40000 €. Mention sera
faite au RCS de Pontoise.
Siège : 6 RUE DU DOCTEUR LOUVET
LOT Nº2 95200 SARCELLES
DISSOLUTIONS
188388B – LES ECHOS
EPILOGIK EDITIONS
SARL au capital de 1500 €
45 avenue des marais, 95130 Franconville
823823877 RCS Pontoise
Par décision de L’AGE en date du
15/09/2018 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. MASSINI Guillhem 45 avenue des marais,
95130 Franconville, pour sa gestion et décharge de son mandat,
814654562 RCS de PONTOISE
Par décision de l’AGE du 31/08/2018, il a
été décidé la dissolution anticipée de la
société à compter du 31/08/2018, nommé
liquidateur M. YALAP SEBASTIEN 17
RUE MONTFLEURY 95200 SARCELLES
, et fixé le siège de liquidation au siège
social où seront également notifiés actes
et documents.
Par décision de l’AGE du 17/09/2018, il a
été décidé d’approuver les comptes de liquidation, donné quitus de sa gestion au
liquidateur, et prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du
17/09/2018. Radiation au RCS de PONTOISE.
188656A – LES ECHOS
BIJOUTERIE LEPAGE
EURL au capital de 150000 €
Siège social : 23 BIS AVENUE FOCH
95240 Cormeilles-en-Parisis
491 304 440 RCS de Pontoise
12119169 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3 avenue du chemin de Presles, 94417
Saint-Maurice Cedex, curateur de la succession de Mme THOMAS Veuve ROGER Nicole, décédée le 15/7/2017 à SARCELLES (95), a établi l’inventaire, le projet
de règlement du passif et le compte rendu
de la succession qui sera adressé ultérieurement au TGI. Réf. 9938029271/GSI/SC.
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
1
Размер файла
7 484 Кб
Теги
Les Echos, newspaper
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа