close

Вход

Забыли?

вход по аккаунту

?

Les Echos - 04 09 2018

код для вставкиСкачать
L’ESSENTIEL
NOUVELLES ÉCONOMIES
EN VUE POUR L’UNÉDIC
Les partenaires sociaux évoquent
une fourchette de 800 millions à
1 milliard visée par l’exécutif à
l’occasion de la réforme à venir de
l’assurance-chômage. // P. 2
ARGENTINE : MACRI ANNONCE
DES MESURES DE RIGUEUR
Remaniement ministériel, mesures économiques de crise, reprise
des négociations avec le FMI :
l’Argentine tente de retrouver la
confiance des marchés. // P. 7
ENTREPRISES
& MARCHÉS
LE SUISSE RICOLA S’OFFRE
UNE NOUVELLE JEUNESSE
Le fabricant de bonbons aux
plantes veut séduire les Millennials en dévoilant l’histoire d’une
entreprise familiale jusqu’ici très
discrète. // P. 18
REWORLD MEDIA BIEN PLACÉ
POUR MONDADORI FRANCE
Reworld Media, le propriétaire de
« Marie France » et de « Be », a
déposé une offre sur l’éditeur de
« Grazia » et de « Closer » en
France. // P. 22
MERKEL SE RÉCONCILIE AVEC
LES BANQUES ALLEMANDES
La chancelière se rend ce mardi à
Francfort. Un symbole fort après
des années de défiance et en pleines négociations sur le Brexit.
LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE // MARDI 4 SEPTEMBRE 2018 // LESECHOS.FR
Budget : ce qui
va changer
pour le pouvoir
d’achat
l Le budget 2019 ne devrait pas avoir
d’impact négatif au global sur le pouvoir d’achat.
l Mais les retraités seront pénalisés.
l Hausse des cotisations Agirc-Arrco au 1er janvier.
e pouvoir d’achat est l’épine dans le pied du
gouvernement cette rentrée. La remontée
de l’inflation au-dessus de 2 %, conjuguée à
l’annonce de la désindexation de certaines prestations sociales dans le budget 2019 et au ralentissement de la croissance, fait craindre un coup de
frein. Sans compter que les cotisations pour les
retraites complémentaires (Agirc-Arrco) doivent
augmenter de près de 2 milliards d’euros l’an prochain.
Selon les économistes, les mesures budgétaires
ne devraient toutefois pas avoir d’effet négatif sur le
pouvoir d’achat au global. Et si l’on compte les deux
L
premières années du quinquennat, l’impact serait
même positif grâce à la suppression des cotisations
maladie et chômage pour les salariés et à la baisse
de la taxe d’habitation.
En revanche, la politique du gouvernement aura
des effets redistributifs importants. Certaines catégories de Français, telles que les inactifs, y perdront.
Outre la désindexation des retraites, des allocations
logement et des prestations familiales, la hausse des
taxes sur les carburants et le tabac pèsera sur le portefeuille de certains ménages.
SERVICE PUBLIC Depuis samedi, prendre le bus est gratuit dans l’agglo-
// PAGES 4-5 ET L’ÉDITORIAL
D’ÉTIENNE LEFEBVRE PAGE 9
mération de Dunkerque. Les élus espèrent doubler la fréquentation sur
un territoire de 200.000 habitants dominé par la voiture. Le débat sur la
viabilité économique d’une telle démarche va s’intensifierdans les mois
à venir alors que la Mairie de Paris et la région Ile-de-France mènent, de
leur côté, des études de faisabilité. Anne Hidalgo, qui entend en faire un
des sujets des municipales de 2020, a demandé aux chercheurs des premiers résultats mi-octobre. // PAGE 24 ET L’ÉDITORIAL
// P. 26
CONTEXTE MOINS PORTEUR
POUR LA GESTION D’ACTIFS
Dans un environnement de
hausse des taux et surtout de plus
forte volatilité, les sociétés de gestion font face à des vents contraires en matière de collecte.
// GESTION D’ACTIFS P. 30
La Chine promet
des milliards à l’Afrique
DE DAVID BARROUX PAGE 9
AIDE Pékin va accentuer
ses programmes d’aides
et de prêts aux pays africains.
CARNET // P. 33
A nos lecteurs
l Suite à un incident
technique d’imprimerie,
ce numéro a dû être tiré
sous la forme d’un seul
cahier.
Nous vous présentons
toutes nos excuses
pour ce désagrément.
Le débat sur la gratuité
des transports est relancé
Estelle Ruiz/NurPhoto/AFP
Jouets Toys’R’Us
et La Grande Récré
assombrissent
le Noël 2018 // P. 16
En pleine guerre commerciale avec Washington,
Pékin déroule le tapis rouge depuis lundi pour recevoir la plupart des chefs d’Etat et de gouvernement
africains. « Nous respectons l’Afrique, nous l’aimons
et nous la soutenons », a d’emblée indiqué le président chinois, Xi Jinping. Il vient d’effectuer sa quatrième tournée africaine depuis sa nomination à la
tête de la Chine il y a cinq ans. Bien accueilli pour ses
investissements, Pékin est néanmoins critiqué pour
contribuer à aggraver l’endettement de certains
pays. // PAGE 6
Lintao Zhang/Pool/AFP
Shutterstock
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Xi Jinping a fait de l’Afrique une cible
majeure de ses nouvelles routes de la soie.
L’Europe
face au
cauchemar
italien
L’analyse de
Gabriel Grésillon
L’Italie de Matteo Salvini révèle à elle
seule les trois impasses dans lesquelles est enfoncée l’Europe. La question migratoire, tout d’abord, car le
leader populiste a su tirer profit du
casse-tête que doivent résoudre les
Européens. La montée de l’europhobie, ensuite, face à laquelle l’Union
se trouve désemparée à neuf mois
des élections européennes. Le risque
de voir Rome laisser filer son déficit,
enfin, illustre les faiblesses systémiques de la zone euro. // PAGE 9
SUR
NICOLAS BARRÉ
À 7H12 DU LUNDI AU VENDREDI
DANS LE 7H-9H DE NIKOS ALIAGAS
A l’issue d’un très intense lobbying, les « anti » ont obtenu
début juillet le rejet, à une courte majorité, d’une première
mouture du texte. Photo Denis Allard/RÉA
Droit d’auteur : bataille
décisive face aux Gafa
Le lobbying des géants du numérique
s’intensifie auprès des députés européens.
ISSN0153.4831
NUMÉRO 22773
110e ANNÉE
34PAGES
Antilles Réunion 3,70 €. Guyane-St Martin
4,80 €. Belgique 3, 20 €. Espagne 4 €.
Grande-Bretagne 3£40. Grèce 3,70 €. Italie
4 €. Luxembourg 3,40 €. Maroc 28 DH. Suisse
5 , 4 0 F S . Tu n i s i e 4 , 5 T N D. Z o n e C FA
2.800 CFA.
INTERNET La presse et les producteurs audiovisuels la réclament,
arguant qu’il en va à terme de leur survie. A l’opposé, les Gafa et des
associations de défense du Net la qualifient de liberticide. La directive droit d’auteur repasse devant le Parlement européen le 12 septembre. Le vote s’annonce très serré. // PAGE 21
LE PLUS DUR
SERA DE LES
LAISSER PARTIR
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
02 //
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos
Les événements
d’août
2018
AFP
CHRONOLOGIE
01/080 L’Assemblée nationale adopte le
projet de loi avenir professionnel, porté
par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud,
qui revoit en profondeur la formation professionnelle et, l’apprentissage.
07/080 Les statistiques publiées par les
Douanes indiquent un déficit commercial
de 33,5 milliards d’euros au 1er semestre.
14/080 Gérald Darmanin, ministre des
Comptes publics, propose aux entreprises
de moins de 20 salariés d’utiliser le titre
emploi service entreprise (Tese) pour
effectuer le prélèvement de l’impôt à la
source.
19/080 Yannick Jadot exclut une liste commune d’EELV avec le mouvement Génération.s de Benoît Hamon aux élections européennes.
23/080 Le parquet de Paris ouvre une
enquête sur les travaux d’agrandissement
possiblement non déclarés du siège d’Actes
Sud, la maison d’édition anciennement dirigée par la ministre de la Culture, Françoise
Nyssen.
26/080 Edouard Philippe annonce au
« JDD » que les pensions des retraités, les
APL et les allocations familiales ne seront
revalorisées que de 0,3% en 2019 et 2020.
Les heures supplémentaires désocialisées
seront mises en place en septembre 2019.
Le déficit est revu à la hausse, à 2,6% du PIB
en 2018 et entre 2,6 et 3% en 2019.
27/080 Bercy reporte de janvier à octobre
2019 les allègements de charges patronales
sur le SMIC. La trésorerie des entreprises
sera mise à contribution via un avancement
du paiement d’une grande partie de leur
impôt sur les sociétés.
28/080 Sans avoir averti au préalable ni
Edouard Philippe ni Emmanuel Macron, le
ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, annonce son départ du gouvernement.
23/080 Emmanuel Macron explique qu’il
attend encore des « réponses précises »
avant de confirmer définitivement la mise
en place du prélèvement à la source en janvier 2019.
MONDE
03/080 Emmerson Mnangagwa est proclamé président du Zimbabwe avec 50,8 %
des suffrages.
05/080 Un séisme meurtrier de magnitude 7 frappe l’île indonésienne de Lombok
et fait plus de 300 morts.
06/080 Rétablissement de la première
vague de sanctions américaines en Iran,
visant les transactions financières, les
importations de matières premières ainsi
que l’automobile et l’aviation commerciale.
07/080 Iván Duque, fer de lance de la droite
conservatrice et gagnant de l’élection présidentielle de juin, prend ses fonctions en
Colombie.
08/080 Le président congolais Joseph
Kabila désigne l’ex-ministre de l’Intérieur,
Emmanuel Ramazani Shadary, comme son
dauphin à l’élection présidentielle prévue
en décembre en République démocratique
du Congo.
L’Arabie saoudite décide de céder tous ses
actifs canadiens en réaction à la dénonciation par Ottawa de l’arrestation de militants
saoudiens des droits de l’homme.
09/080 Le Parlement argentin rejette le
droit à l’avortement.
Michelle Bachelet prend la tête du HautCommissariat de l’ONU aux droits de
l’homme.
Nouvelles sanctions des Etats-Unis à
l’encontre de la Russie en lien avec l’affaire
Skripal.
Mike Pence, vice-président des Etats-Unis,
lance une force militaire dédiée à l’espace.
11/080 Imran Khan, nouveau Premier
ministre du Pakistan, prête serment.
12/080 Les cinq pays bordant la mer Caspienne (Russie, Iran, Kazakhstan, Azerbaïdjan et Turkménistan) signent une convention lui donnant un statut légal.
Ibrahim Boubakar Keïta réélu à la présidence du Mali avec 67 % des voix sur fond de
forte abstention et de contestation des
résultats par l’opposition.
14/080 Accord entre cinq pays européens
pour se répartir les migrants recueillis en
Méditerranée par l’« Aquarius ». Le bateau
est autorisé à accoster à Malte.
Effondrement d’un viaduc autoroutier à
Gênes. Le bilan définitif s’élève à 43 morts,
dont 4 Français.
15/080 Pour limiter la hausse des prix des
logements, la Nouvelle-Zélande interdit les
achats d’immobilier résidentiel aux étrangers non résidents.
18/080 Décès de Kofi Annan, ancien secrétaire général de l’ONU (1997-2007).
20/080 La Grèce sort de son troisième et
dernier plan de renflouement financier et
retrouve sa capacité d’emprunter sur les
marchés financiers.
L’Australie renonce à ses engagements de
réduction de gaz à effet de serre pris lors de
l’Accord de Paris.
21/080 Donald Trump lance son plan charbon et annule le Clean Power Plan d’Obama
sur les émissions de CO2 des centrales électriques.
Téhéran dévoile son premier avion de combat, baptisé « Kowsar ».
Les Etats-Unis repoussent sine die la publication du rapport sur l’impact des importations automobiles pour la sécurité nationale du pays. Une augmentation des tarifs
douaniers sur les voitures est donc retardée.
23/080 Le gouvernement britannique présente son plan en cas de Brexit sans accord.
Pékin et Washington déclenchent une nouvelle salve de droits de douane réciproques,
portant sur 16 milliards de dollars d’importations.
25/080 Décès à l’âge de 81 ans du sénateur
républicain John McCain, vétéran de la
guerre du Vietnam et ex-candidat à la Maison-Blanche.
27/080 Les Etats-Unis et le Mexique concluent un nouvel accord commercial qui se
substitue à l’Aléna. Le Canada est invité à
adhérer à son tour.
INDUSTRIE
& SERVICES
01/080 Le gouvernement allemand interdit, pour des raisons de sécurité, le rachat
du fabricant de machines-outils Leifeld
Metal Spinning par un groupe chinois.
L’entreprise alsacienne Manurhin, fabricant de machines de munitions, est reprise
par un groupe de défense émirati.
L’Oréal annonce le rachat de la Société
Thermale de La Roche-Posay ainsi que
l’acquisition des cosmétiques végans Logocos.
02/080 Siemens refond ses cinq divisions
existantes dans trois entités autonomes
pour prendre le virage du numérique.
Starbucks s’allie au géant d’e-commerce
Alibaba pour livrer ses cafés en Chine.
Feu vert du ministère des Transports à un
deuxième programme de 700 millions
d’euros de travaux sur les autoroutes concédées.
06/080 Disparition de Joël Robuchon, le
plus étoilé des chefs français, à l’âge de
73 ans.
BlaBlaCar annonce l’acquisition de son concurrent russe BeepCar au géant de l’Internet, Mail.Ru Group.
PepsiCo annonce le départ de son emblématique patronne Indra Nooyi.
07/080 Engie remporte près d’un tiers des
capacités de production lauréates du dernier appel d’offres dans le solaire.
08/080 Le conseil municipal de New York
gèle pendant un an les permis pour Uber et
Lyft et impose un salaire minimal aux
chauffeurs de VTC.
09/080 Suicide du dirigeant d’Indiscrète
(ex-Aubade), Didier Degrand.
Le champion américain du co-working We
Work reçoit 1 milliard de dollars du japonais SoftBank.
10/080 Monsanto condamné à verser près
de 290 millions de dollars à un jardinier
souffrant d’un cancer.
11/080 Airbnb fête ses dix ans dans un
contexte réglementaire qui se durcit.
12/080 Brune Poirson, secrétaire d’Etat à la
Transition écologique et solidaire, annonce
un bonus-malus sur les emballages plastique dès 2019.
13/080 Arytza, détenteur de 49 % de Picard
Surgelés, annonce une augmentation de
capital de 800 millions pour se désendetter.
14/080 Coca-Cola prend une participation
minoritaire dans le spécialiste des boissons
énergisantes Bodyarmor.
15/080 Constellation Brands va investir
4 milliards de dollars pour porter à 38 % sa
participation dans Canopy Growth, spécialisé dans le cannabis.
Largardère rachète le spécialiste américain
de la restauration aéroportuaire HBF
(Hojeij Branded Foods) pour 330 millions
de dollars.
16/080 Air France nomme un nouveau
PDG, Benjamin Smith, jusque-là numéro 2
d’Air Canada. Les syndicats dénoncent le
recours à un étranger et contestent son
salaire.
La vénérable Coupe Davis est transformée
en Mondial de tennis.
20/080 Bruxelles approuve la fusion sous
conditions de Linde et de Praxair.
Total quitte officiellement l’Iran. La compagnie évite ainsi les sanctions des Etats-Unis.
PepsiCo mise sur les produits sains en
rachetant SodaStream pour 3,2 milliards de
dollars.
22/080 Selon l’agence Reuters, Saudi
Aramco renonce à son introduction en
Bourse. Riyad dément l’information.
Alain Ducasse est débouté dans le différend
l’opposant à la Société d’Exploitation de la
Tour Eiffel sur l’exploitation du restaurant
de la tour. Il va se pourvoir en cassation.
23/080 Air France confirme la fermeture de
sa liaison Paris-Téhéran à compter du
18 septembre.
24/080 Le holding familial Haniel, premier
actionnaire de Metro, cède 7,3 % de sa participation à la société EP Global Commerce
(EPGC).
28/080 Le constructeur japonais Toyota
investit 500 millions de dollars dans Uber.
HIGH-TECH
& MÉDIAS
02/080 Deezer annonce une levée de fonds
de 160 millions d’euros, auprès notamment
du fonds saoudien Kingdom Holding Company. Cette transaction valorise la plateforme de musique en ligne à 1 milliard
d’euros.
Cisco débourse 2,35 milliards de dollars
pour mettre la main sur Duo Security, un
spécialiste américain de l’authentification
en ligne.
Le fabricant d’enceintes Sonos réussit son
entrée sur le Nasdaq, atteignant une capitalisation boursière de près de 1,9 milliard de
dollars.
07/080 Le normand Remade réalise une
levée de dette de 125 millions d’euros auprès
de LGT European Capital, Idinvest Partners
et Swen Capital.
Meg Whitman et Jeffrey Katzenberg officialisent une levée de fonds de 1 milliard de dollars afin de lancer NewTV, une start-up
dédiée à la création de contenus vidéo.
Keith Block devient co-PDG de Salesforce,
au côté du fondateur Marc Benioff.
08/080 Le géant sud-coréen Samsung
Group annonce un important plan d’investissement de 161 milliards de dollars sur trois
ans, dont 22 milliards dans la recherche sur
les technologies de pointe comme l’intelligence artificielle ou la voiture autonome.
09/080 Samsung lance son nouveau smartphone, le Galaxy Note 9.
10/080 Les autorités de Taiwan annoncent
un accord avec Qualcomm réduisant son
amende pour abus de position dominante
de 778 à 93 millions de dollars.
14/080 Intel prévient de l’existence d’une
faille de sécurité nommée « Foreshadow »
dans ses puces.
15/080 L’activité de jeux vidéo fait plonger le
géant chinois Tencent en Bourse.
FINANCE
& MARCHÉS
01/080 AXA entre en négociations exclusives avec le britannique Cinven pour lui
céder sa plate-forme d’assurance-vie AXA
Life Europe pour 1,2 milliard d’euros.
La justice suisse rejette la demande
d’entraide administrative formulée par la
France dans le cadre de l’affaire UBS.
02/080 Apple est la première entreprise
américaine à franchir la barre mythique
des 1.000 milliards de dollars de capitalisation boursière.
Société Générale cède deux de ses filiales
bancaires en Bulgarie et en Albanie.
06/080 Joachim Wenning, PDG de Munich
Ré, déclare que le géant de la réassurance va
« cesser d’assurer les centrales à charbon ou
les mines de charbon individuelles dans les
pays industrialisés ».
07/080 Elon Musk propose par tweet le
retrait de Tesla de la cote. Il renonce à son
projet le 24 août.
La Financial Conduct Authority annonce le
lancement d’un réseau de douze régulateurs financiers, dont l’un des objectifs sera
de travailler à un espace d’expérimentation
commun pour les start-up de la finance.
10/080 La Turquie s’enfonce dans la crise
financière. La livre dévisse de 14 % en clôture.
La Commission européenne autorise officiellement l’acquisition de XL Group par
AXA.
13/080 L’assureur britannique Essure
annonce être en discussion avancée avec
Bain Capital qui souhaite le racheter.
14/080 La banque britannique Royal Bank
of Scotland paie 4,9 milliards de dollars
pour solde de tout compte dans la crise des
subprimes.
16/080 L’assureur Aegon cède ses activités
en République tchèque et en Slovaquie à NN
Group pour 155 millions d’euros.
17/080 Donald Trump demande à la SEC de
réexaminer la règle imposant aux entreprises américaines de publier leurs résultats
tous les trois mois, privilégiant une publication semestrielle.
22/080 Credit Suisse remanie sa direction
en Asie et nomme un duo pour piloter ses
activités de gestion en zone Asie-Pacifique.
23/080 La Banque centrale de Russie
stoppe l’achat de devises étrangères pour
défendre le rouble.
La Chine libéralise l’accès à son secteur bancaire. Les banques étrangères peuvent
désormais détenir 100 % du capital de groupes financiers chinois.
Page réalisée par le service
Documentation des « Echos » l
Engie-AFP-Getty Images /AFP
FRANCE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 03
Les Echos Mardi 4 septembre 2018
FRANCE
L’assurance-chômage appelée
à faire de nouvelles économies
Darmanin, le pugnace
Les doutes d’Emmanuel Macron sur l’impôt à
la source ont conduit à un drôle de face-à-face entre
un président hésitant et un ministre déterminé.
LE FAIT
DU JOUR
POLITIQUE
Cécile
Cornudet
i la politique est un art
de convaincre, Gérald
Darmanin passe ce
mardi matin l’épreuve la plus
difficile qui soit. Il veut
pousser le président de la
République à effacer ses
doutes publics et à bien faire,
en temps voulu, la réforme du
prélèvement à la source.
David affronte Goliath avec sa
mallette d’arguments
techniques, politiques et
économiques : la réforme est
prête, Bercy saura surmonter
les bugs, les Français y sont
prêts. Ne pas la faire se
paierait cher politiquement
et offrirait une victoire à
Wauquiez, Mélenchon et au
Medef. Darmanin ne lâche
rien. Il le fait sans dépasser la
ligne rouge ni jouer le bras de
fer (il a reconnu qu’il faudrait
peut-être arrêter la réforme)
mais il tient tête au chef de
l’Etat sur le fond : l’argument
d’un report ne pourrait être
que politique, en aucun cas
technique, défend-il pied à
pied, à l’inverse du
raisonnement d’Emmanuel
Macron. Il tient tête, et il est
finalement le premier à le
faire. Le moment sans doute
le permet-il. La statue
Macron n’est plus tout à fait
ce qu’elle était : la rentrée
échappe largement au
Dessins Fabien Clairefond pour « Les Echos »
S
président. Hulot n’a même
pas prévenu de son départ, les
ministres Buzyn et Pénicaud
ont fait part dans des
courriers rendus publics de
leurs différends budgétaires.
Gérald Darmanin pense qu’il
n’a rien à perdre à défendre et
la réforme et son
administration qui se sent
mise en cause par les propos
présidentiels. S’il réussit à
convaincre Emmanuel
Macron, il restera comme
celui-qui-sut-le-fairechanger-d’avis. Il portera une
réforme à qui il manquait,
jusqu’aux déclarations du
président, un peu de publicité
pour être bien comprise des
Français. Il partagera sans
doute avec lui le poids des
difficultés et des bugs à venir :
il n’a pas pris seul la décision.
S’il n’y parvient pas, le
désaveu sera cuisant,
forcément, mais de manière
trop évidente pour que
Gérald Darmanin ne s’attache
pas à le retourner en sa
faveur. Il y avait des envieux,
entend-on déjà, qui ont voulu
le discréditer auprès
d’Emmanuel Macron
(Castaner et Ferrand ?). Le
président aurait rassuré le
ministre sur son importance
dans le dispositif. Quant à
l’intéressé, il sortira de
l’épisode avec l’image d’un
pugnace, veut-il croire.
L’homme qui s’est battu, qui a
défendu ses troupes et qui
portait en définitive l’une des
rares réformes de
modernisation de
l’administration.
ccornudet@lesechos.fr
en bref
Médicaments : plus d’informations
pour éviter un nouveau Levothyrox
RÉFORME
L’exécutif viserait une
fourchette de 800 millions à 1 milliard
d’euros d’économies
par an dans les dépenses de l’Unédic.
Alain Ruello
@AlainRuello
« Aucun tabou. » Intervenant ce
dimanche lors du « Grand Jury »
RTL- « Le Figaro »-LCI, Muriel
Pénicaud a confirmé que le gouvernement ne s’interdisait rien pour la
prochaine réforme de l’assurancechômage. Réduction de la durée
d’indemnisation, dégressivité du
montant versé, limitation dans le
temps des règles de cumul allocations/revenus du travail : tout est
sur la table. Ce faisant, la ministre
du Travail n’a fait que raviver les
craintes des partenaires sociaux
que, au-delà des objectifs politiques
affichés – lutte contre la précarité et
meilleur retour à l’emploi –, ce soit
le prisme budgétaire qui domine.
Leurs craintes sont d’autant plus
prégnantes que circule une fourchette d’économies que l’exécutif
souhaiterait atteindre avec la
réforme : entre 800 millions et
1 milliard d’euros. Cette fourchette –
non confirmée officiellement – a été
évoquée vendredi lors d’une réunion du groupe politique paritaire
de l’Unédic, qui réunit les cinq organisations syndicales et les trois
organisations patronales qui gèrent
le régime d’assurance-chômage.
Pour rappel, ces mêmes partenaires sociaux ont acté un montant
d’économies équivalent avec la dernière convention Unédic, conclue
mi-2017.
Moindre mal
« Un milliard, c’est un moindre mal »,
estime Jean-François Foucard, pour
la CGC. « Une fois de plus, on prend le
problème à l’envers », note Jean-Michel Pottier pour la CPME. « Nous
sommes d’accord pour négocier », a
déclaré pour sa part au « Monde »
Laurent Berger, le numéro un de la
CFDT, mais pas question « de faire
moins sur l’indemnisation des
demandeurs d’emploi que ce qui est
fait aujourd’hui ». « Si la logique est
purement budgétaire, ce sera “niet” »,
a-t-il ajouté.
A défaut d’en être le fil directeur,
les questions de gros sous seront
bien une composante structurante
de la réforme. « Une attention particulière devra porter sur la soutenabilité financière du régime au regard de
son endettement important », a posé
Edouard Philippe dans son courrier
invitant syndicats et patronat
à ouvrir les réunions bilatérales en
compagnie de Muriel Pénicaud et
d’Agnès Buzyn, la ministre de la
Santé.
L’Unédic prévoit de retrouver
l’équilibre l’année prochaine, et de
dégager plus de 5 milliards d’excédents en 2020 et 2021. De quoi commencer à dégonfler sa dette, qui se
monte à 35 milliards. Un milliard
d’euros d’économies supplémentaires accélérerait le désendettement.
Reste à savoir ce que l’on compte,
d’autant que tout n’est pas encore
arbitré. A minima, la réforme ne doit
pas dégrader les comptes de l’Unédic. Dans cette optique, il faut trouver 800 millions d’économies dans
les prestations pour compenser la
prise en charge des démissionnaires
et des indépendants sous condition
comme le prévoit la loi Avenir professionnel et une partie de l’ASS,
l’allocation versée aux chômeurs
en fin de droits comme il en est
question, selon nos informations. Si
l’objectif est d’améliorer les comptes
de l’Unédic, alors il faudra aller bien
au-delà. Certains avancent une amélioration visée – en net – de l’ordre de
2 milliards. n
Lettre de cadrage : concertation
à partir du 17 septembre
Réunis vendredi dernier, les partenaires sociaux qui gèrent
l’Unédic ont arrêté leur propre calendrier pour la phase de
diagnostic initiale. Au lieu de quatre réunions comme le leur
proposait le ministère du Travail, ils ont conclu pour trois (7,
11 et 12 septembre), suivie d’une séance de synthèse le 14.
Syndicats et patronat ont refusé que ces réunions soient
pilotées par France Stratégie. L’organisme de prospective
rattaché à Matignon interviendra donc en support comme la
DGEFP, la Dares, Pôle emploi ou le Trésor. Ce n’est qu’à partir
du 17 septembre que démarrera la phase de concertation
avec le ministère – probablement sous forme multilatérale –
durant laquelle celui-ci dévoilera ses orientations et ses
objectifs d’économies. La lettre de cadrage sera arrêtée dans
la foulée. Les partenaires sociaux décideront alors de s’en
saisir pour négocier, ou non.
SANTÉ Après la remise, lundi, d’un rapport très critique sur la
gestion de la crise du Levothyrox, la ministre de la Santé, Agnès
Buzyn, a promis une information « plus accessible, plus claire et
plus réactive » sur les médicaments. La ministre entend « encourager les remontées d’information de patients et de professionnels
de santé ». Elle veut mettre en place dès cette année une « stratégie de promotion de la déclaration des événements indésirables et le
développement des technologies permettant de repérer des signaux
faibles d’alerte en dehors du système de pharmacovigilance ».
La CFDT menace de se mobiliser
mais passe son tour pour le 9 octobre
SYNDICAT Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, ne
s’interdit pas une mobilisation dans l’hypothèse où le plan pauvreté ne serait pas à la hauteur, mais il refuse de s’associer à celle
du 9 octobre, lancée notamment par la CGT et FO. « On ne fera
pas ce cadeau au gouvernement de donner le sentiment que le syndicalisme est une machine à enclencher les mobilisations sans
finalités particulières pour les salariés », argumente-t-il dans un
entretien publié lundi dans « Le Monde ». Toutefois, « s’il y a
besoin de se mobiliser, on le fera », promet-il.
SUR
RETROUVEZ DOMINIQUE SEUX
DANS « L’ÉDITO ECO »
À 7H45
DU LUNDI AU VENDREDI
Le front uni des opposants
à Macron contre l’impôt à la source
FISCALITÉ
La réforme, pourtant
populaire, suscite
une salve de critiques
allant de Jean-Luc
Mélenchon
à Laurent Wauquiez.
Renaud Honoré
@r_honore
Une réforme populaire qui réussit
à faire l’unanimité, ou presque,
contre elle au sein de la classe politique. C’est la situation paradoxale
du prélèvement à la source, dont le
sort pourrait être scellé ce
mardi lors d’une réunion entre
Emmanuel Macron et son ministre
des Comptes publics, Gérald Darmanin. Approuvée majoritairement dans les sondages d’opinion,
la mesure – visant à instaurer dès
l’an prochain la collecte de l’impôt
sur le revenu (IR) directement sur
le salaire ou la pension – fait pourtant l’objet depuis quelques jours
d’un tir nourri de critiques parmi
les opposants au chef de l’Etat.
Ce week-end, c’est Jean-Luc
Mélenchon qui s’est joint au concert.
Pour le leader de La France insoumise, le prélèvement à la source
« viole un certain droit de réserve ».
Les Républicains
s’opposent de longue
date à cette mesure.
« Au nom de quoi mon employeur
aurait-il accès à la connaissance de
mes re venus et ceux de mon
épouse ? » s’est interrogé le député de
Marseille sur BFMTV. Pour un peu,
l’homme du « bruit et de la fureur »
pourrait presque sonner comme un
responsable patronal. « Pour une
fois, je suis d’accord avec Jean-Luc
Mélenchon : l’employeur n’a pas à
connaître les revenus du foyer fiscal
de son employé », a commenté,
amusé, Geoffroy Roux de Bézieux, le
président du Medef lundi sur franceinfo. Durant sa campagne présidentielle, Jean-Luc Mélenchon
s’était pourtant prononcé pour une
sorte de fusion entre l’impôt sur le
revenu et la CSG, opération pour
laquelle la mise en place du prélèvement à la source est souvent présentée comme un préalable indispensable.
Scepticisme
Toujours à gauche, on ne se bouscule pas au portillon parmi les responsables du Parti socialiste
pour défendre une mesure qu’ils
avaient voulu et voté fin 2016.
Secrétaire nationale à la politique
économique, la députée Christine
Pirès-Beaune plaide aux « Echos »
pour « que cette réforme utile à des
millions de Français se fasse », mais
elle le fait à titre personnel puisque
le bureau du parti ne s’est pas encore
réuni. Assez sceptique sur la
réforme dès 2016, Valérie Rabault,
présidente du groupe socialiste à
l’Assemblée, « ne souhaite pas
s’exprimer sur le flou gouvernemental actuel si ce n’est pour dire que ce
flou se retrouve sur d’autres sujets
budgétaires ».
A droite, Laurent Wauquiez est
monté au créneau cet été à plusieurs
reprises pour rappeler l’opposition
de longue date des Républicains à
cette mesure. « Je suis satisfait de
voir que la majorité commence enfin à
soulever des problèmes que nous soulevons depuis 2016 », souligne Eric
Woerth. Pour le président (LR) de la
commission des Finances à l’Assemblée, « réfléchir à la façon de réduire le
décalage d’un an entre le revenu et
l’impôt est une bonne question posée,
mais la réponse apportée est très mauvaise ». L’ancien ministre du Budget
prône, à la place de l’impôt à la
source, la mise en place d’un prélèvement mensualisé et contemporain
des revenus, qui ne transiterait donc
plus par les entreprises. Une solution qui finalement pourrait inspirer
le gouvernement en cas de nouveau
report. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
04 // FRANCE
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos
POLITIQUE ÉCONOMIQUE
Budget : ce qui va changer en
2019 pour le pouvoir d’achat
l Malgré les mesures de désindexation prévues dans le budget 2019,
le pouvoir d’achat global des ménages ne devrait pas reculer l’an prochain.
l Mais certaines catégories, comme celle les retraités, verront le leur baisser.
Guillaume de Calignon
@gcalignon
Après avoir plombé en partie le
quinquennat de François Hollande,
le sujet du pouvoir d’achat revient
avec fracas sur le devant de la scène.
Le grand changement de cette rentrée, c’est que, « après trois années
d’inflation nulle, ce qui constitue une
situation unique depuis l’aprèsguerre, le coût de la vie s’est remis à
grimper sur un rythme de 2 % et que
les entreprises n’ont pas encore
ajusté leur politique salariale »,
comme l’explique Alain Trannoy,
professeur d’économie à l’université d’Aix-Marseille.
Alors que le salaire mensuel de
base progresse à un rythme de 1,5 %
par an, les prix ont en effet grimpé de
2,3 % au cours des douze derniers
mois, une hausse qui s’explique largement par le minichoc pétrolier. Le
baril d’or noir a pris 50 % en un an.
Mais les décisions du gouvernement
n’ont rien arrangé. Au premier trimestre 2018, la hausse de la CSG et
des différentes taxes a grevé le bud-
get des ménages, ce qui a pesé sur la
croissance. Grâce à la suppression
des cotisations maladie et chômage
pour les salariés, le pouvoir d’achat
devrait quand même progresser de
0,6 % cette année, selon l’Insee.
Qu’en sera-t-il l’an prochain ?
« Pris dans leur ensemble, les
ménages ne seraient pas tellement
impactés par les mesures du budget
2019 », juge Eric Heyer, économiste à
l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). Certains
ménages vont y gagner, d’autres vont
y perdre. « Les efforts seront d’abord
supportés par les ménages inactifs,
comme les retraités, qui, eux, verront
leur pouvoir d’achat reculer », pointe-t-il. Avec une inflation attendue à
1,5 % l’an prochain, si les pensions
sont revalorisées de seulement
0,3 %, la perte de pouvoir d’achat des
retraités sera importante. Certes, les
allocations familiales et les allocations logement augmenteront
moins vite que l’inflation, ce qui
pèsera sur les classes moyennes.
Mais, « la suppression des cotisations
sur les heures supplémentaires sera
favorable aux classes moyennes inférieures », fait-il valoir. Ceux dont le
salaire est compris entre 1.300 euros
mensuels et 1.800 euros en profiteront, souligne l’économiste.
Confiance des ménages
en berne
Au total, les mesures du budget 2019
seraient à peu près neutres sur le
pouvoir d’achat global des ménages bien que toute une série de décisions leur soient défavorables. Le
point d’indice gelé pour les fonctionnaires, la nouvelle hausse des taxes
sur l’énergie (+5 centimes par litre
de gazole) et le tabac auront des
effets négatifs. Mais la revalorisation des minima sociaux, la hausse
de la prime d’activité et la seconde
étape de la suppression de la taxe
d’habitation (pour 3 milliards
d’euros) joueront dans l’autre sens.
Et surtout, avec la suppression
complète des cotisations maladie et
chômage au 1er octobre 2018, « les
décisions des lois de finances des deux
premières années du quinquennat
d’Emmanuel Macron devraient avoir
un effet positif sur le pouvoir d’achat
des ménages », souligne Eric Heyer.
« Tout le scénario du gouvernement repose sur le fait que la suppression des cotisations maladie et chômage au 1er octobre créera un choc
psychologique positif. Mais en désindexant certaines prestations sociales
alors que l’inflation est au-dessus de
2 % aujourd’hui, il n’est pas impossible que le ressort de la consommation
se casse », avertit Olivier Passet, économiste chez Xerfi. Une crainte que
partage Alain Trannoy. Pour lui,
depuis quelques mois, « la confiance
des ménages s’est dissipée. La suppression en deux temps des cotisations maladie et chômage a été une
erreur de pilotage macroéconomique », tranche-t-il. Dans ces conditions, on comprend les atermoiements de l’exécutif sur le prélèvement à la source, qui pourrait
constituer un autre choc psychologique, négatif cette fois.
(
Lire l’éditorial
d’Etienne Lefebvre
Page 9
Les cotisations pour les retraites complémentaires augmenteront en janvier
L’année 2019 verra
la deuxième vague
des mesures d’économies
décidées en 2015 pour
redresser les comptes
des régimes Agirc-Arrco.
Solveig Godeluck
@Solwii
Mauvaise nouvelle pour les salariés
du privé. Trois ans après avoir
été décidées par les partenaires
sociaux pour redresser les régimes
de retraite complémentaire, de
nouvelles mesures d’économies
vont entrer en vigueur à l’AgircArrco. On a abondamment commenté la décote et la surcote qui
vont être instaurées en janvier, pour
inciter les actifs à partir un an plus
tard à la retraite. Mais l’accord de
2015 prévoit également trois mesures techniques qui ont fait moins de
bruit et qui vont grignoter le pouvoir d’achat de tous les cotisants.
L’Agirc-Arrco doit, avec ces trois
mesures, économiser 1,7 milliard
d’euros en 2020, qui s’ajouteront aux
200 millions d’euros de coupes par
an déjà enclenchées sur la période
2016-2018 (augmentation du coût
d’achat du point, extension de la cotisation AGFF). L’impact négatif de
ces augmentations de charge sur la
feuille de paie sera bien plus important que l’effort de 500 millions
d’euros attendu de la décote-surcote.
L’augmentation de 2 points du
« taux d’appel » devrait ainsi rappor-
Trois mesures
techniques vont
grignoter le pouvoir
d’achat de tous
les cotisants.
ter 800 millions d’euros par an à
l’Agirc-Arrco. Au lieu de récolter
100 % du montant de la cotisation
due, le gestionnaire des retraites
complémentaires prélève aujourd’hui 125 %. Ce taux passera à 127 %
en janvier. Tout ce qui est supérieur à
100 % ne crée pas de droits pour
l’assuré et sert à renflouer le régime.
Les partenaires sociaux ont également convenu d’une nouvelle
répartition des cotisations sur la
tranche B Agirc (la fraction du
salaire des cadres comprise entre
3.300 et 13.200 euros par mois). Au
lieu de laisser 62 % des cotisations à
la charge de l’employeur, ce pourcentage va tomber à 60 %, les salariés remontant à 40 % via une augmentation de la cotisation salariale
de 0,56 point. Cette mesure d’harmonisation des régimes doit rapporter 600 millions d’euros en 2020.
Les conséquences de la
fusion des deux régimes
Et ce n’est pas fini. En janvier, les distinctions entre catégories de salariés
vont disparaître, avec la fusion de
l’Agirc (cadres) et de l’Arrco (tous les
salariés). Du coup, la tranche B va
être fondue avec la tranche C Agirc
(salaire des cadres de 13.200 à
26.500 euros) et avec la tranche 2
Arrco (salaires des non-cadres, de
3.300 à 9.900 euros). L’année prochaine, il n’y aura plus que deux
tranches, la première en dessous de
3.300 euros, et la deuxième au-dessus. Gain attendu : 300 millions
d’euros par an. Cette remise à plat du
système a fait l’objet d’une négociation technique l’année dernière. La
réforme va peser sur les salariés qui
ne sont pas cadres, mais qui perçoivent des salaires supérieurs à
3.300 euros. Aujourd’hui, ils ne cotisent pas à l’Agirc, ce qui fait qu’ils ne
contribuent pas au-delà de
9.900 euros par mois. Demain, ils
cotiseront comme les cadres, à due
proportion de leur salaire, jusqu’au
plafond de 26.500 euros par mois.
Par ailleurs, avec la fusion des
deux régimes, tous les salariés
gagnant plus de 3.300 euros par
mois vont devoir payer quelques
euros par mois pour solder les droits
déjà acquis par les cadres les moins
bien payés. En effet, jusqu’à la fin de
l’année 2018, les cadres gagnant un
peu moins que 3.600 euros par mois
acquittent une cotisation forfaitaire
qui leur permet en quelque sorte de
« tenir leur rang » de cadres et de
bénéficier d’une retraite Agirc. Cette
« garantie minimale de points » va
disparaître du paysage. Les droits
acquis seront financés via la nouvelle contribution d’équilibre technique (CET) au taux de 0,35 %. n
Le sport professionnel pénalisé
A L G E R I E
Les nouvelles dynamiques entrepreneuriales
J E U D I 1 3 S E P T E M B R E - 1 0 B O U L E VA R D D E G R E N E L L E - PA R I S 1 5
INSCRIVEZ-VOUS SUR :
http://bit.ly/algérie2018
En janvier, les salariés non cadres
gagnant plus de 9.900 euros brut par
mois vont voir leur plafond de cotisations retraite complémentaire
sauter. Ils seront logés à la même
enseigne que les cadres, qui contribuent jusqu’à 26.500 euros de salaire
mensuel. Un détail dans le grand
chambardement de la fusion des
régimes Agirc-Arrco de janvier,
puisque seules 4.000 personnes
sont concernées.
Mais dans le milieu du sport professionnel, on prend l’affaire très au
sérieux. « La moitié de ces personnes
sont des sportifs. Rien que chez nous,
471 joueurs sont concernés »,
s’alarme Jean-Patrick Boucheron,
directeur de l’Union des clubs professionnels de rugby. Ils sont plus de
1.000 touchés dans le foot, 115 dans le
basket, 40 dans le cyclisme et autant
dans le handball. « C’est un boulet
aux pieds pour les clubs, pour garder
les meilleurs joueurs et pour les attirer
en France », critique le dirigeant.
Le monde du sport professionnel
s’est étranglé en découvrant, fin
2017, cette conséquence de la fusion
Agirc-Arrco. L’impact est estimé à
45 millions d’euros par an, dont
27 millions d’euros pour le foot et
14,3 millions pour le rugby. Via leur
syndicat CoSMoS, les fédérations
ont négocié en juin trois ans de transition pour s’adapter. L’assiette sera
élargie par étapes, à 13.244 euros en
2019, 19.900 euros en 2020, puis
26.500 euros en 2021.
Néanmoins, dans trois ans, les
cotisations auront considérablement augmenté. Pour un rugbyman du Top 14, avec un salaire
moyen de 20.000 euros brut, la coti-
sation salariale va passer de 8.500
à… 21.000 euros par an et la part
patronale de 12.000 à 32.000 euros !
Comme la plupart du temps, les
clubs négocient les rémunérations
avec les joueurs en net, ils devront
prendre en charge ce surcroît de
cotisations salariales. Un avantage
salarial qui leur crée d’ailleurs de
nouvelles charges sociales.
10.000 euros de surcoût
moyen dans le basket
Franck Fife/AFP
L’assiette de cotisations pour
la retraite complémentaire
des sportifs professionnels
va augmenter. Les clubs,
qui paient souvent la part
salariale, craignent d’être
moins attractifs.
Le rugbyman Louis Picamoles.
Pour le sport professionnel,
l’addition risque d’être salée.
Dans le basket, le salaire moyen de
la première division est de
11.000 euros, mais quelques stars
vont jusqu’au nouveau plafond.
« C’est exponentiel, à 11.000 euros de
salaire, vous avez un surcoût de
10.000 euros par an, mais à 26.500,
le surcoût atteint 50.000 euros ! »
s’alarme Fabien Maneuf, directeur
de l’Union des clubs professionnels de basket.
Quant au foot, il va payer une
addition salée, mais certains
joueurs continueront à ne pas cotiser sur la totalité de leur salaire. En
effet, pour un footballeur de Ligue 1,
jouant en dehors du PSG et de
Monaco, le salaire moyen s’établit à
53.000 euros. Les revenus de billetterie, les droits télé, le marketing
permettront aux plus gros clubs
d’absorber le choc. « Le plus dur
sera pour les clubs les moins structurés, en Ligue 2 », souligne Bruno Belgodère, directeur des affaires économiques de Ligue 1. — S. G.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FRANCE // 05
Les Echos Mardi 4 septembre 2018
Rentrée scolaire : l’exécutif veut
« redynamiser les internats »
a promis Jean-Michel Blanquer sans
s’engager sur le nombre de 10.000.
« C’est une chance offerte à toute notre
jeunesse, a renchéri Emmanuel
Macron. Cela fait partie des choses
qui vont se déployer dans l’année qui
vient et dans les années à venir. »
Un rapport propose
de créer ou de rénover
10.000 places
d’ici à 2022.
Marie-Christine Corbier
@mccorbier
— Envoyée spéciale à Laval
Un élève de 5e en larmes qu’Emmanuel Macron tente de consoler, une
autre qui se tourne vers le mur pour
cacher sa tristesse… Pour redorer
l’image de l’internat, le chef de l’Etat
et son ministre de l’Education, JeanMichel Blanquer, auraient pu rêver
mieux. Ils étaient, lundi, au collège
Ludovic Marin//AFP
En déplacement
lundi à Laval pour
la rentrée des classes,
Emmanuel Macron
a expliqué voir les
internats comme
« une chance offerte à
toute notre jeunesse ».
Le chef de l’Etat et son ministre de l’Education étaient lundi au collège
Jules-Renard de Laval pour inaugurer un nouvel internat.
Jules-Renard de Laval pour inaugurer un nouvel internat de 44 places,
l’une des vitrines de la politique de
relance des internats de l’exécutif.
Jean-Michel Blanquer avait confié,
au printemps, une mission au président du Conseil départemental du
Puy-de-Dôme, Jean-Yves Gouttebel,
et à l’inspecteur général Marc
Foucault pour donner « un nouveau
souffle aux internats ». Dans le
rapport remis au chef de l’Etat
et au ministre de l’Education, ils
proposent de créer 100 internats
d’excellence et 150 internats d’hébergement en milieu rural. Soit environ
10.000 places supplémentaires d’ici à
2022, en tenant compte de la rénovation de l’existant. Sachant qu’il y a
déjà 40.000 places vacantes.
« Le rapport va faire l’objet de mises
en œuvre concrètes dès que possible »,
« Pôles d’excellence »
L’idée n’est pas de relancer le pensionnat des années 1960, mais de
construire « un projet pédagogique »
avec « des formations spécifiques, un
cadre d’études favorable ainsi que de
riches activités culturelles et sportives », selon le ministère. Le gouvernement entend donner à certains
élèves « des conditions de scolarité
satisfaisantes » et valoriser les
territoires ruraux. Il conçoit aussi
les internats comme des « pôles
scolaires d’excellence » avec un projet
d’établissement attractif (langues,
culture, sport). A Laval, l’internat a
misé sur le sport, avec trois sections
sportives. Ce qui a valu à Emmanuel
Macron ce commentaire : « C’est un
internat de footeux ! » n
Les salaires des cadres
enregistrent leur plus
forte hausse en six ans
Ils ont augmenté
de 2,7 % sur un an au
premier semestre 2018,
selon le baromètre
publié lundi
par Expectra, filiale
du groupe Randstad.
Si le pouvoir d’achat des ménages a été quelque peu malmené
au premier semestre, en termes
de salaires, les cadres ne s’en
sont pas trop mal sortis. C’est ce
qui ressort du baromètre publié
lundi par Expectra, filiale du
groupe Randstad.
Selon ces résultats – calculés
sur les revenus réels extraits de
plus de 77.000 fiches de paie –
les salaires des cadres ont augmenté de 2,7 % au premier
semestre 2018 par rapport à la
même période de l’année précédente. Non seulement, ils ont
enregistré un rythme plus soutenu que les années précédentes, mais c’est aussi de la plus
forte hausse depuis six ans. La
progression de la première
moitié de 2018 confirme le
redressement amorcé en 2015
(1,2 % cette année-là, puis 1,7 %
en 2016 et 2017), après plusieurs
années d’augmentations nettement plus timides et en deçà de
la barre des 1 %.
Pour le directeur général
d’Expectra, ce bond en 2018
s’explique par le « dynamisme
soutenu de l’économie française »
l’année précédente. Christophe
Bougeard relève aussi une « tendance marquée des entreprises à
privilégier les hausses de salaire
individuelles » et constate une
« guerre des talents », en particulier autour des profils numériques. Dans le détail, quatre
métiers affichent des augmentations supérieures à 8 % dans
l’échantillon étudié : chef de projet Web marketing (+9,5 %), responsable des études (+8,6 %),
ingénieur BTP (+8,5 %) et ingénieur de maintenance (+8,1 %).
Le salaire médian
brut annuel des
cadres était en 2018
de 44.720 euros.
D’un secteur à l’autre, la
hausse est « très homogène »,
relève l’enquête, « autour de
2,6 % ». A l’exception du BTP, qui
se démarque avec la progression moyenne la plus élevée en
2018 (4,2 %). Secteur pour lequel
il s’agit de la « plus forte évolution
enregistrée sur les cinq dernières
années », précise le baromètre.
Toutes filières confondues, le
salaire médian brut annuel des
cadres (la limite à laquelle la
moitié gagne plus, l’autre moins)
se situe à 44.720 euros en 2018. n
CIEL ME VOILÀ !
SKYPRIORITY
Profitez d’un service exclusif pour être prioritaire à l’enregistrement,
à l’embarquement et au retrait de vos bagages.
AIRFRANCE.FR
Franceisintheair:LaFranceestdansl’air. Sur les vols effectués par Air France, SkyPriority est réservé aux membres Flying Blue Gold et Platinum ou SkyTeam Elite Plus, aux passagers des cabines La Première, Business
et Premium Economy, aux passagers voyageant avec un billet Flex sur les vols entre la France et l’Europe, Afrique du Nord ou Israël, aux passagers abonnés HOP! Air France sur les vols domestiques depuis le1err avril 2017.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
06 //
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos
MONDE
en
chiffres
GRÈCE : LA CROISSANCE
SE CONFIRME
AUTRICHE : LE TAUX
DE CHÔMAGE EN HAUSSE
La croissance du PIB s’est
poursuivie en Grèce au
deuxième trimestre 2018,
avec une hausse du PIB
de 1,8 % sur un an et de 0,2 %
sur le trimestre précédent,
selon Elstat. Sur un an, la
consommation a augmenté
de 0,8 %, les investissements
de 5,4 % et les exportations de
9,4 %. La croissance devrait
atteindre 1,9 % cette année.
Le taux de chômage en
Autriche est en légère hausse
en août à 7 % de la population
active, après 6,9 % le mois
précédent, selon le ministère
du Travail. Le nombre de
chômeurs dans ce pays de
8,7 millions d’habitants s’est
établi à 344.651 personnes
contre 340.593 personnes en
juillet. Sur un an, le taux de
chômage recule de 0,7 point.
1.512
MIGRANTS
C’est le nombre de migrants qui
se sont noyés depuis le début de
l’année en tentant de traverser
la Méditerranée pour rejoindre
l’Europe. Le HCR a recensé
1 décès pour 18 arrivées, soit
un taux de mortalité en hausse
par rapport à l’an dernier
– 1 décès pour 42 traversées.
A Pékin, Xi Jinping défend la « Chine-Afrique »
ASIE
« Même si les
investissements
chinois en Afrique
restent encore
relativement petits,
à environ
40 milliards de
dollars en 2016, ils
se montent à 5 %
des investissements
directs étrangers,
contre seulement
0,2 % en 2003. »
Pékin a déroulé
le tapis rouge pour
recevoir la plupart
des chefs d’Etat
et de gouvernement
africains.
Face aux critiques
de l’Occident, la Chine
défend sa présence
croissante sur le
continent africain.
Frédéric Schaeffer
@fr_schaeffer
— Correspondant à Pékin
MOODY’S
Agence de notation.
S e u l l e Swa z i l a n d m an q ue à
l’appel. La petite monarchie, dernier allié de Taïwan en Afrique,
est le seul Etat africain à ne pas
avoir fait le déplacement à Pékin
pour la septième édition du
Forum sur la coopération sinoafricaine, qui s’est ouvert lundi
dans la capitale chinoise. Créé en
2000, ce forum s’est transformé
en véritable sommet de la « ChineAfrique », à mesure de l’influence
croissante du géant asiatique sur
le continent africain.
2.500 entreprises chinoises
implantées en Afrique
En pleine guerre commerciale
avec Washington, Pékin a déroulé
le tapis rouge pour recevoir la plupart des chefs d’Etat et de gouvernement africains. « Nous respectons l’Afrique, nous l’aimons et
nous la soutenons », a d’emblée
indiqué le président chinois, Xi
Jinping, rappelant qu’il avait
effectué en juillet sa quatrième
tournée africaine depuis sa nomination à la tête de la Chine il y a
cinq ans. En moins de vingt ans, la
Chine est devenue le premier partenaire commercial du continent
africain (avec 114 milliards de dollars d’échanges en 2016 selon
Moody’s) et l’un des principaux
investisseurs. « Même si les investissements chinois en Afrique restent encore relativement petits, à
environ 40 milliards de dollars en
2016, ils se montent à 5 % des investissements directs étrangers, contre
seulement 0,2 % en 2003 », relève
l’agence de notation. A ce rythme,
ils pourraient dépasser les
100 milliards de dollars à horizon
2020, pronostique Moody’s.
Rénovation du chemin de fer
Addis-Abeba - Djibouti, construction d’une nouvelle ligne ferroviaire Nairobi-Mombasa, d’autoroutes au Cameroun, etc. Ces
investissements sont largement
salués par les pays africains, qui
espèrent ainsi combler leur déficit
en infrastructures et accélérer
leur développement économique.
Plus de 2.500 entreprises chinoises sont désormais implantées en
Afrique, dans le secteur des matiè-
res premières mais aussi l’agriculture, le BTP ou les télécoms.
Pillage des ressources
naturelles
Tandis que Xi Jinping a fait de
l’Afrique une cible majeure de ses
nouvelles routes de la soie, la
Chine va accorder 60 milliards de
dollars supplémentaires d’aides et
de prêts à destination des pays
africains, a-t-il promis lundi.
Reste que ces investissements chinois suscitent également des critiques croissantes, principalement
venues d’Occident. La directrice
générale du FMI, Christine
Lagarde, n’a pas caché son inquiétude en avril dernier face à l’envolée de l’endettement de certains
pays concernés par ces nouvelles
routes de la soie. « Ce n’est pas un
repas gratuit », a mis en garde la
patronne du FMI, alors que la
Chine a prêté un total de 125 milliards de dollars à l’Afrique en
l’espace de quinze ans, selon le
cabinet américain China Africa
Research Initiative (Cari). La dette
publique de Djibouti a, par exem-
ple, explosé de 50 % à 85 % du PIB
en l’espace de deux ans, là où la
Chine a ouvert sa première base
navale à l’étranger.
Si ces inquiétudes sont balayées
par la Chine et la plupart des chefs
d’Etat africains, la présence chinoise en Afrique essuie tout de
même des critiques, notamment
parmi les populations. « Beaucoup
d’Africains pensent que cette invasion de biens de consommation
[chinois] contribue à la désindustrialisation du continent, note
Alain Antil, chercheur à l’Ifri,
dans une étude publiée au printemps. La construction d’infrastructures entraîne par ailleurs
l’arrivée d’une main-d’œuvre chinoise qui peine à communiquer et à
travailler avec les nationaux. »
Dans certains pays comme Madagascar, la Chine est également
régulièrement accusée de participer au pillage des ressources
naturelles. n
La France va multiplier par quatre les dons pour l’aide au développement
INTERNATIONAL
L’enveloppe
de dons passera
à 1,3 milliard d’euros
en 2019, alors
que les prêts étaient
jusque-là privilégiés.
Virginie Robert
@virginierg
Afin de souligner la priorité que le
gouvernement entend désormais
porter à l’aide internationale, c’est,
symboliquement, depuis le siège de
l’Agence française pour le développement à Paris qu’un ministre des
Affaires étrangères s’est exprimé
pour la première fois lundi. JeanYves Le Drian a rappelé l’ambition
du président Emmanuel Macron
d’en faire « une politique d’investissement solidaire » dont les bénéfices
pour notre pays « se traduisent en
attractivité, influence et sécurité ».
Alors que la France est à la traîne
par rapport à d’autres puissances
plus généreuses (voir graphique),
ses moyens devraient atteindre
0,55 % du revenu national brut en
2022 (contre 0,43 % en 2017).
Cette ambition accrue exige de
nouvelles méthodes. « Il faut rétablir les actions bilatérales directes,
faire le choix de la contribution vers
les pays les plus fragiles en quadruplant l’enveloppe de dons », affirme
le chef de la diplomatie française. C’est 1,3 milliard d’euros additionnel de dons qui a été confirmé
pour 2019 avec dans le viseur l’éducation, la santé, les fragilités, le climat et les égalités hommes-femmes. « Dans un monde où les
logiques de puissances s’expriment
de plus en plus fortement, notre aide
crédibilise notre parole et notre
action économique et diplomatique », assure Jean-Yves Le Drian.
« Dans un monde
où les logiques
de puissances
s’expriment de plus
en plus fortement,
notre aide
crédibilise notre
parole et notre
action économique
et diplomatique. »
JEAN-YVES LE DRIAN
Ministre des Affaires étrangères
Déficit de transparence
Dans un rapport remis en fin de
semaine dernière au Premier ministre, Edouard Philippe, le député
Hervé Berville (LREM) a souligné
« la distorsion grandissante entre les
priorités et l’allocation de moyens »
de la politique d’aide au développement française. L’Afrique reste ainsi
le premier continent bénéficiaire de
l’aide française, mais sa part dans
l’aide totale nette est passée de 52 % à
41 % en 2016. Le soutien à 19 pays
prioritaires oscille seulement entre
10 % et 15 % de l’aide totale nette.
Quant à celle réservée aux pays du
Sahel, elle est en baisse de 29 % par
rapport à l’année précédente, souligne le rapport. Il constate également
que, ces dernières années, les activités de prêts favorisant les pays les
moins risqués ont été privilégiées et
que la part de l’aide à l’éducation est
très faible.
En termes de gouvernance,
« l’Etat n’a pas su organiser le pilotage
politique ». L’architecture budgétaire est complexe et limite les capacités de contrôle du Parlement. Par
rapport aux agences britannique ou
suédoise, la France souffre d’un déficit de transparence. « Il faudrait créer
une commission indépendante d’évaluation auprès de la Cour des comptes, d’autant que les moyens vont augmenter de 6 milliards d’euros d’ici à
2022, ce qui est substantiel », explique
Hervé Berville. Il milite également
pour un développement de la politique partenariale, une action plus
affirmée des ambassades ainsi que
pour la préparation d’une loi de programmation en 2019, un projet
annoncé par le président de la République. « Il faut qu’on sorte de la logique quantitative pour s’intéresser à
l’impact, à l’efficacité des programmes
et qu’il y ait de la lisibilité dans la
durée », estime-t-il.
Le président de l’Agence française
pour le développement, Rémy
Rioux, parle de mettre en place « un
nouveau logiciel » : « La maison double de taille et nous avons maintenant
la capacité en dons qui nous manquait. » Concrètement, l’agence de
2.500 personnes devient un groupe
qui inclut Proparco (investissements privés), et Expertise France
(350 personnes). Un fonds commun
avec la Caisse des Dépôts doit permettre d’investir dans les infrastructures. Les engagements de l’AFD, qui
ont atteint 10,4 milliards d’euros en
2017, vont croître à 14 milliards en
2019. Trois zones sont ciblées : l’Afrique (dans sa totalité), l’Amérique
latine, et les pays d’outre mer. Ces
nouveaux moyens et ambitions
marquent « une inflexion tout à fait
historique », observe Rémy Rioux. A
sa charge désormais de « susciter,
structurer, instruire un nombre beaucoup plus élevé de projets ». n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MONDE // 07
Les Echos Mardi 4 septembre 2018
Macri annonce des mesures de
rigueur pour endiguer la crise
AMÉRIQUE DU SUD
Aude Villiers-Moriamé
@AudeVM
— Correspondante à Buenos Aires
Les allées et venues incessantes de
voitures à la Quinta de Olivos, la
résidence présidentielle argentine,
n’ont guère laissé de repos aux chaînes d’information en continu, qui
ont spéculé tout le week-end sur le
remaniement à venir.
On sait désormais que 11 des
22 ministères disparaîtront pour
fusionner avec d’autres ou être
transformés en secrétariats d’Etat.
« J’ai pris la décision de rendre plus
compacte mon équipe pour apporter
une réponse ciblée à la situation », a
expliqué Mauricio Macri (centre
droit) dans un message vidéo enregistré et diffusé – avec une heure et
quart de retard – lundi matin à la
télévision argentine.
Cinq jours après son dernier discours calamiteux qui avait provoqué la panique sur les marchés et
fait plonger le peso, le président a
tenté de corriger le tir. « Cette crise
Des députés
conservateurs
voteront contre
un accord avec
Bruxelles fondé
sur les propositions
de Theresa May.
Cinq jours après son dernier discours calamiteux, le président Mauricio Macri a tenté de corriger le tir.
ne doit pas être une crise de plus, elle
doit être la dernière […] pour que
l’Argentine change en profondeur,
nous devons faire des efforts », a
déclaré Mauricio Macri, qui s’est
montré très critique vis-à-vis de son
prédécesseur, Cristina Kirchner
(2007-2015), actuellement impliquée dans plusieurs affaires de corruption qui « affectent l’image du
pays », selon le président argentin.
La sénatrice, qui comparaissait une
nouvelle fois devant la justice lundi,
a quant à elle rejeté les charges qui
pèsent contre elle et dénoncé sur
Twitter une « Argentine sans Etat de
droit. »
Le ministre de l’Economie, Nicolás Dujovne – épargné par ce remaniement – a détaillé les nouvelles
mesures économiques du gouvernement, qui, sans surprise, visent
avant tout à réduire le déficit budgétaire, l’une des promesses faites au
Fonds monétaire international
(FMI) en échange de son prêt de
50 milliards de dollars sur trois ans
accordé au pays. Nicolás Dujovne
devait d’ailleurs immédiatement
s’envoler pour Washington après sa
conférence de presse, afin de négo-
cier un nouvel accord avec l’institution financière, à qui le gouvernem e n t a rg e n t i n a d e m a n d é l a
semaine dernière une avance sur les
prochains versements de ce prêt.
Fortes restrictions
Parmi les annonces faites lundi, on
compte notamment la hausse des
taxes aux exportations pour tous
les secteurs, et notamment celui de
l’agriculture, moteur de l’économie
argentine. Ces impôts, une mesure
emblématique de l’ancienne présidente, Cristina Kirchner, avaient été
suspendus, en totalité ou progressivement, à l’arrivée au pouvoir de
Mauricio Macri fin 2015. Leur
retour constitue un aveu d’échec
politique et crée la dissension au
sein même du camp Macri.
S’adressant directement aux
entrepreneurs, le président s’est
justifié : « Nous savons que c’est une
mauvaise taxe […] mais nous vous
demandons de comprendre qu’il
s’agit d’une urgence et que nous
avons besoin de votre aide. » Cependant pour le sociologue Pablo
Nemiña, « cette taxe est mal conçue,
puisqu’elle est fixée en pesos : 4 pesos
Le peso argentin sans filet de sécurité
ment fiscal du gouvernement et augmenter le fardeau de la dette, conduisant à une dégradation de sa note ».
« Les marchés vont rester nerveux à
l’idée que le président Macri ne soit pas
réélu l’année prochaine, ce qui mettrait
en péril le programme d’ajustement
budgétaire », ajoutent les stratèges de
la banque Nomura.
Tandis que les réserves de
change du pays, son matelas
de sécurité, fondent, le FMI
a prévenu que son aide ne
doit pas servir à soutenir la
devise argentine.
Nessim Aït-Kacimi
@NessimAitKacimi
Dérapage des prix
La devise argentine respire un peu,
mais ce répit pourrait être de courte
durée. Après son krach jeudi dernier,
elle s’est redressée et a gagné 1,9 %
lundi en début de journée à
36,9 pesos par dollar, ce qui représente encore un recul de près de 50 %
depuis le début de l’année. Le Fonds
monétaire international (FMI) a
averti le pays que sa future aide ne
devait pas servir à soutenir le peso en
intervenant sur le marché des changes. La banque centrale est intervenue au mois d’août pour soutenir sa
monnaie en vendant pour 2,5 milliards de dollars. Elle était déjà intervenue massivement en mai, sans
pouvoir freiner la chute de sa devise.
Une vulnérabilité
Le pays dispose aujourd’hui de près
de 50 milliards de dollars de réserves
de change, son matelas de sécurité
financier. Est-ce suffisant ? « Pour
couvrir ses besoins de financement à
court terme (dette à court terme et
déficit courant), l’Argentine aurait
besoin de 80 milliards de dollars de
réserves, soit l’équivalent de 12 % de son
PIB, contre 8 % aujourd’hui », estime
Brad Setser, économiste au Council
on Foreign Relations. « Si le pays connaît des difficultés, c’est notamment
parce que ses réserves ne sont pas suffisantes et qu’il manque un matelas de
ROYAUME -UNI
AFP
l L’Argentine
entame une
semaine décisive
pour tenter
de recouvrer
la confiance
des marchés.
l Vaste
remaniement
ministériel,
mesures
économiques
de crise et reprise
des négociations
avec le FMI.
Brexit : charge de l’aile
dure des tories
sécurité. » Précisément ce qui a permis à des pays comme la Russie ou le
Brésil d’atténuer les secousses des
marchés. Ces derniers y voient une
vulnérabilité pour le peso, qui pourra
moins compter sur le soutien de sa
banque centrale.
Les agences de notation, et notamment Standard and Poor’s (S&P),
pourraient dégrader de nouveau la
note de la dette argentine. S&P avertit
que « la combinaison d’une inflation
élevée et de pressions sur le taux de
change pourrait miner le plan d’ajuste-
Dans son rapport sur l’Argentine, le
FMI regrette que la banque centrale
ait augmenté sa cible d’inflation et
soit plus tolérante à l’égard du dérapage des prix. Elle avait baissé ses
taux d’intérêt en janvier. Cela avait
conduit les marchés à augmenter
leurs anticipations d’inflation, fait
baisser le peso et « mis en doute l’indépendance de la banque centrale argentine et son engagement à faire baisser
l’inflation ». Attirés par les taux d’intérêt élevés du pays, des spéculateurs
notamment étrangers ont acheté la
dette à court terme du pays. De quoi
générer des rendements élevés tant
que le peso restait stable ou baissait
modérément.
Quand la devise argentine a commencé à chuter en avril, ils ont
entamé leurs cessions massives
d’obligations. « Ce qui avait débuté
comme un mouvement de sorties hors
de la dette à court terme argentine s’est
mué en une fuite généralisée hors des
actifs argentins », souligne le FMI.
Pour tenter d’y mettre fin, la banque
centrale a relevé ses taux d’intérêt
mais sans pouvoir apaiser les inquiétudes des marchés. Cette politique de
resserrements monétaires défensifs
a atteint son acmé la semaine dernière avec le relèvement massif des
taux d’intérêt de 45 % à 60 %. n
pour chaque dollar exporté par
exemple. Or, cela ne prend pas
en compte une potentielle nouvelle
dévaluation de la monnaie argentine ». Le gouvernement a également modifié ses prévisions : au
lieu d’une réduction du déficit à
1,3 % du PIB, il vise désormais,
« l’équilibre budgétaire » en 2019,
selon les termes choisis par Nicolás
Dujovne, qui connaît bien le traumatisme que l’expression « déficit
zéro » réveille chez les Argentins,
inquiets à l’idée de retomber dans
une crise similaire à celle de 2001,
lorsque le FMI, déjà, avait exigé du
pays de fortes restrictions budgétaires en échange de son aide. n
A deux mois de l’échéance que
Londres et Bruxelles se sont
fixée pour tenter de trouver un
accord sur l’après-Brexit, les
« hard Brexiters » du Parti
conservateur, qui redoutent la
conclusion d’un accord sur la
base du compromis de « Chequers », arraché début juillet par
Theresa May à son gouvernement, repartent à la charge.
Réunis sous la bannière
StandUp4Brexit, vingt députés
tories dont les noms ont été
publiés lundi par le « Times »
s’opposent publiquement à ce
plan qui vise à limiter l’impact
du la sortie de l’Union européenne sur le commerce transfrontalier, mais qui à leurs yeux
n’a plus de Brexit que le nom.
Pire : ils ont promis de tout faire
pour le saborder.
La menace de cette campagne, qui pourrait faire des émules, est réelle : avant de pouvoir
s’appliquer, tout accord conclu
avec Bruxelles devra d’abord
être approuvé par le Parlement
de Westminster… où le gouvernement conservateur ne dispose plus, depuis les élections de
l’an dernier, que d’une très fragile majorité (de 13 sièges seulement). Les chances de la Pre-
mière ministre de faire voter ses
propositions sont « très, très faibles, aussi proches de zéro qu’on
peut l’être en politique », en a conclu lundi sur la BBC le député
conservateur Nick Boles qui ne
fait pas partie des frondeurs.
L’ex-ministre des Affaires
étrangères Boris Johnson, qui a
démissionné début juillet pour
protester contre le plan du gouvernement, a jugé lundi à l’occasion de l’une de ses chroniques
hebdomadaires dans le « Telegraph » que la stratégie de Theresa May sur le Brexit conduisait
le pays au « désastre ».
Enfermés dans le coffre
du taxi de l’UE
« En adoptant les propositions de
Chequers, nous sommes partis à
la bataille avec un drapeau blanc
hissé sur notre char de tête », a-t-il
estimé, regrettant que le gouvernement n’ait pas essayé d’imposer une vision plus dure. « Si
nous continuons dans cette voie,
nous nous priverons de la plupart
des avantages du Brexit, a-t-il
averti. Nous allons rester dans le
taxi de l’UE ; mais cette fois, enfermés dans le coffre sans avoir notre
mot à dire sur sa destination. »
L’ex-ministre du Brexit, David
Davis, a de son côté prévenu qu’il
ne voterait pas un accord qui
s’appuierait sur les propositions
de Chequers parce qu’il serait
« presque pire que de rester dans
l’Union européenne ».
De quoi accentuer la pression
sur les épaules de la Première
ministre, à un mois de la grande
conférence du Parti conservateur qui se tiendra cette année à
Birmingham. — A. C.
SPéCIAL Marseille
i
Vendred
avec
os
Les Ech
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
08 // MONDE
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos
Un nouveau traité international
pour protéger la haute mer
Des îles
de plastique
ENVIRONNEMENT
La convention sur le
droit de la mer a plus
de trente ans.
Le plastique a envahi
les mers au point de créer
un « septième continent »
dispersé autour du globe.
Au milieu du Pacifique
nord, s’étend un vortex
de déchets sur plus
de 3,5 millions de km2,
six fois la France. Un
rapport du Cese fait plutôt
état de « masses composites de déchets plus ou
moins denses, constituées
de microdéchets en suspension sur une profondeur d’une trentaine
de mètres ». Cette « soupe
de déchets » en plastique
affaiblit les écosystèmes
en libérant des substances
chimiques, dont des perturbateurs endocriniens.
L’ONU veut encadrer
les activités humaines
pour protéger la
biodiversité de l’océan.
Même si les océans recouvrent près
de la moitié de la surface du globe,
ils restent encore très mal protégés.
C’est le constat préoccupant que
dressent les Nations unies, qui organisent pour la première fois une
conférence intergouvernementale
sur l’avenir du « poumon bleu » de
la planète. Les pourparlers débutent donc ce mardi et se tiendront
jusqu’en 2020. D’ici là, l’objectif est
d’« assurer un régime de conservation efficace de la biodiversité en
haute mer » dans ces zones menacées, note le ministère français des
Affaires étrangères.
Rien dans les textes
sur la biodiversité
Pour l’instant, seuls les espaces
maritimes placés sous la souveraineté des Etats côtiers (les zones
économiques exclusives, ZEE)
bénéficient d’un cadre régulant les
activités humaines. Mais la haute
mer, qui commence à 370 kilomètres des côtes, est un bien commun où la réglementation est
embryonnaire voire inexistante. Il
n’existe aucun droit international
institutionnalisant la conservation
et l’utilisation durable de la biodiversité marine. « Dans les années
On estime que près de 41 % des écosystèmes marins sont très abîmés par l’activité humaine. Photo Shutterstock
1970, date de la première Convention
sur le droit de la mer, personne
n’avait conscience de l’impact
qu’auraient les nouvelles technologies sur la biodiversité en haute
mer », explique Peggy Kalas, membre du High Sea Alliance (HSA),
« le mot biodiversité n’apparaît
d’ailleurs même pas dans le texte ».
Les océans remplissent une fonction essentielle dans l’atténuation
du changement climatique en
absorbant 90 % de l’excès de chaleur
et 26 % de l’excès de dioxyde de carbone produit par l’homme. Mais
l’incroyable richesse marine est en
péril, l’exploitation des ressources
halieutiques s’étant particulièrement intensifiée ces dernières
« Aujourd’hui 93 %
des zones de pêche
sont pleinement
exploitées
ou carrément
surexploitées. »
PEGGY KALAS
Membre du High Sea Alliance
années. « Aujourd’hui 93 % des
zones de pêche sont pleinement
exploitées ou carrément surexploitées », constate Peggy Kalas. Selon
une étude citée dans un rapport du
Conseil économique, social et environnemental, près de 41 % des écosystèmes marins seraient fortement touchés par les activités
humaines (pollution, surexploitation des ressources, destruction du
milieu marin…). Les enjeux n’en
sont pas encore tous connus puisque seulement 3 % des fonds marins
sont cartographiés. Beaucoup de
ressources, comme les nodules
polymétalliques dont regorgent les
hauts fonds ne sont pas exploitables, mais le deviendront bientôt
Importation de bœuf : Bruxelles fait
un geste vis-à-vis de Washington
grâce aux avancées technologiques.
« De nombreuses organisations existent déjà et supervisent les activités
humaines en mer, comme la pêche ou
le transport maritime. Mais il n’y a
aucune coordination entre elles ni
entre les secteurs. Or dans les océans
tout est interconnecté », note HSA.
Créer un organe global avec l’aide de
la communauté internationale
serait un remède efficace.
Organe global
« Les aires marines protégées et les
évaluations d’impact environnemental pour toute nouvelle activité
humaine en haute mer présentant un
risque pour la biodiversité », seront
des outils à développer lors de la
mise en œuvre du traité, explique le
ministère des Affaires étrangères. Il
faudra également réussir à partager
équitablement les avantages entre
les pays les plus riches et ceux qui ne
bénéficient pas de la technologie
nécessaire pour extraire les ressources. L’occasion est donc historique
pour approfondir les traités déjà
existants qui ne correspondent plus
aux attentes de la société civile,
considérés comme des acteurs clefs
de cette prise de conscience. « Il y a
un changement d’approche de la part
de la société civile qui a vocation à
prendre de l’ampleur et qui ne sera
pas sans conséquence ni influence sur
la négociation elle-même », pronostique-t-on à Paris. — M. Rou.
L’Irak en quête
d’un gouvernement
COALITION
COMMERCE
L’Europe importe
45.000 tonnes de bœuf
sans hormone par an.
Elle envisage de revoir
ce quota afin d’en faire
profiter les Etats-Unis.
Gabriel Grésillon
@ggresillon
— Bureau de Bruxelles
La Commission européenne a
annoncé, lundi, qu’elle souhaitait
renégocier un accord commercial
portant sur les importations de
bœuf. Le but : offrir aux Etats-Unis
un meilleur débouché sur le marché européen. En faisant cette
annonce, Bruxelles s’est empressée
de préciser deux choses : pas question de faire évoluer les quantités de
bœuf importé, ni la qualité de la
viande. Autrement dit, l’Union
européenne, même si elle revoyait
ses règles en la matière, continuerait à ne laisser entrer sur son sol
VENTE
que 45.000 tonnes de bœuf par an,
et ne changerait rien à sa règle d’or
d’interdiction d’importer de la
viande aux hormones.
Une opportunité ratée
Dans le détail, c’est à une négociation
très compliquée que veut s’atteler
Bruxelles. Le mécanisme en place
avait été proposé en 2009 alors
qu’un bras de fer sur le bœuf aux
hormones s’éternisait. Tandis que
l’Organisation mondiale du commerce (OMC) penchait du côté de
Washington en estimant difficile de
PRIVÉE
justifier un refus de la viande aux
hormones sur le sol européen,
l’Union européenne avait proposé un quota d’importation de
45.000 tonnes de viande de bœuf
sans hormones. Mais pour respecter les règles de l’OMC, il n’était pas
question de limiter ce quota à un
pays. Résultat : ce sont les pays les
plus compétitifs sur la viande sans
hormones qui ont bénéficié le plus
massivement de ce nouvel appel
d’air. Même si les chiffres exacts ne
sont pas connus, le constat est clair :
l’Argentine, l’Uruguay, l’Australie ou
encore, dans une moindre mesure,
le Canada et la Nouvelle-Zélande ont
tiré profit de ce quota, tandis que les
Etats-Unis sont largement passés à
côté de cette opportunité.
Un litige ancien
=
6O
NOTRE COUP DE COEUR
CHÂTEAU CHANTE ALOUETTE 2015
Bo
-S
«Médaillé d'or par le Guide Gilbert & Gaillard»
5
A Bruxelles, on insiste sur le fait que
ce geste n’est pas en lien direct avec
les discussions qu’ont eues JeanClaude Juncker et Donald Trump
en juillet. Le litige sur le bœuf était
également sur le haut de la pile des
dossiers de la relation bilatérale
durant l’administration de Barack
Obama. Mais le signal politique
n’en est pas moins important,
reconnaît une source bruxelloise.
La Commission européenne décide
de chercher un compromis dans un
geste de bonne volonté.
Sa concrétisation, elle, risque
d’être laborieuse. Car les règles de
l’OMC n’ont pas changé. L’Union
européenne ne va donc pas pouvoir
créer de quotas par pays. L’enjeu de
cette éventuelle renégociation
serait pourtant bien de trouver un
mécanisme permettant de faciliter
l’accès des Etats-Unis à ce quota – au
détriment, donc, des autres grands
acteurs de la filière. « Il va falloir être
créatif », reconnaît une source
européenne. n
Le chiite Moqtada
Al-Sadr et le
Premier ministre
sortant ont formé
une alliance.
Yves Bourdillon
@yvesbourdillon
L’Irak, troisième exportateur
mondial de pétrole, a franchi
un pas peut être décisif dans la
quête d’un nouveau gouvernement. Quelques heures avant le
début, lundi, de la session
du Parlement issu des législatives du 12 mai, a été annoncée la
formation d’une coalition
revendiquant la majorité. Et
quelle coalition ! Seize partis,
pas moins, se sont mis d’accord
dimanche soir pour soutenir le
Premier ministre sortant
appuyé par les Occidentaux,
Haider al Abadi.
Le chef du gouvernement a
obtenu l’appui du nouvel
homme fort du pays, le nationaliste chiite Moqtada Sadr, dont
le parti est arrivé en tête des
législatives, mais qui suscitait
trop d’inimités pour diriger un
gouvernement. Le bloc al Abadi-Sadr, qui affirme disposer de
177 députés sur 329, n’est toutefois pas assuré d’être appelé à
former un gouvernement. Il
serait menacé par des défections, affirme un bloc rival, fort
de 145 députés qui revendique la
plus large assise du Parlement.
Ce bloc est dirigé par l’ancien
Premier ministre, Nouri al-Maliki, renversé en 2014 en raison
de sa politique très sectaire, allié
avec Hadi al Améri, chef de la
deuxième formation au Parle-
ment, réputé être l’homme de
l’Iran à Bagdad. « De nouveaux
rebondissements sont tout à fait
possibles », avertit Karim Emile
Bitar, spécialiste du pays à l’Institut de relations internationales et stratégiques.
Rivalité par procuration
La politique intérieure irakienne semble otage de
« l’affrontement par procuration que se livrent l’Iran et l’Arabie saoudite », ajoute Karim
Emile Bitar. Le trublion Moqtada al Sadr, que l’on dit antiaméricain le lundi, pro Riyad le
mardi, pro Téhéran le mercredi
et nationaliste ombrageux le
jeudi, a infligé un revers à l’Iran
en s’alliant avec l’actuel chef de
gouvernement bien vu à
Washington. Un revers limité
toutefois, car l’Iran conserve
des relais à Bagdad, ne serait-ce
que parce que l’Irak est, comme
lui, à majorité chiite.
« L’Arabie saoudite, beaucoup
plus impliquée depuis un an, et
l’Iran savent qu’ils ne peuvent
pas dominer l’Irak mais veulent
conserver en quelque sorte un
droit de veto sur les décisions
essentielles du pays, ce qui risque
de retarder la formation d’un
gouvernement tant qu’un équilibre n’aura pas été trouvé dans
leur quête d’influence », souligne
Karim Emile Bitar. La formation d’un gouvernement devrait
donc prendre encore six semaines au moins, d’autant plus que
les partis kurdes, « faiseurs de
roi » traditionnels, ne se sont
jusqu’ici pas prononcés et
mènent des négociations avec
les deux camps, tout comme les
partis sunnites. Le futur gouvernement devra s’atteler
d’urgence à apporter des réponses à une crise sociale. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 09
Les Echos Mardi 4 septembre 2018
SOMMAIRE
idées&débats
Le meilleur du Cercle Jusqu’où faut-il remanier ?
des Echos
La Chronique
Oui, la mondialisation
est vraiment menacée
Le Point de vue
Dépenses de santé :
une vue d’ensemble est indispensable
Art et culture
On dirait le Sud
Stratégie
Bientôt le LSD à usage thérapeutique ?
LES ÉDITORIAUX
DES « ÉCHOS »
Retraites : les
contradictions de Macron
Anne-Lise Boutin pour « Les Echos »
L’Europe face
au cauchemar italien
Gabriel Grésillon
@Ggresillon
— Bureau de Bruxelles
A un an de la fin de son mandat,
Jean-Claude Juncker aurait pu se
féliciter d’avoir tenu la barre d’un
n av i r e e u r o p é e n l o n g t e m p s
menacé de dislocation. Après tout,
la Grèce vient enfin de sortir de son
programme d’assistance et la zone
euro, quoique sans brio, a prouvé sa
résilience. Mais le « discours sur
l’état de l’Union » que doit prononcer le président de la Commission
européenne le 12 septembre
s’annonce sombre. Car la « polycrise », dont parle le Luxembourgeois depuis des années, au lieu de
se résorber, a muté pour s’incarner
en un seul sujet : l’Italie. Une Italie
qui multiplie les ultimatums auprès
de l’Union. Elle concentre désormais à elle seule trois impasses
européennes et est devenue, en cette
rentrée, le cauchemar de l’Europe.
Première impasse : la question
migratoire. Alors que Rome a
entamé un bras de fer inédit avec le
reste de l’Union en refusant
d’accueillir sur son sol les migrants
sauvés en mer, difficile de ne pas
faire le constat de la complexité du
casse-tête que doivent résoudre les
Européens. Certes, la doctrine centrale a fini par prendre corps : il est
urgent pour la souveraineté de
l’Union européenne, et pour sa crédibilité auprès des peuples, d’afficher une maîtrise totale des frontières extérieures du bloc. Mais la
concrétisation de ce projet donne
lieu à une surenchère de démagogie
de la part de Matteo Salvini, le
ministre de l’Intérieur italien. Comment répartir les réfugiés en
Europe ? Comment éviter de créer
un appel d’air vis-à-vis des candidats
à l’émigration ? Quelle politique
mettre en œuvre dans les pays de
départ et de transit ? Comment rendre effectifs les renvois des migrants
économiques ? Là où il faudrait une
recherche inlassable et laborieuse
du compromis, c’est la stratégie
inverse qu’a choisie le nouveau
L’ANALYSE
DE LA RÉDACTION
L’Italie de Matteo
Salvini révèle
à elle seule les trois
impasses dans
lesquelles est enfoncée l’Union européenne : la gestion
des migrants, la
montée de l’europhobie et une architecture économique
bancale.
D
Les points à retenir
des migrants donne
•lieuLaàcrise
une surenchère de
démagogie de la part de
Matteo Salvini, le ministre de
l’Intérieur italien, qui tétanise
les dirigeants européens.
A neuf mois des élections
européennes, Bruxelles semble
désemparé devant la montée
en puissance de dirigeants
antieuropéens qui tentent
désormais d’unir leurs forces.
Enfin, l’Italie menace
de laisser filer son déficit,
au mépris des règles de
stabilité, alors que la dette
publique italienne est la plus
élevée d’Europe.
•
•
chouchou de l’opinion italienne.
Menaces, chantages, mises en scène
de lui-même, Matteo Salvini tétanise les Européens et rend encore
plus inflammable un débat qui
n’avait pas besoin de cela.
D’où la deuxième impasse :
l’Union européenne se trouve
désemparée devant la montée en
puissance de pouvoirs antieuropéens au nationalisme décomplexé.
Des pouvoirs tentés d’unir leurs forces, comme en a témoigné la rencontre récente entre Matteo Salvini
et le Premier ministre hongrois, Viktor Orban. Le chantre de « l’illibéralisme » a trouvé chez le ministre italien une sorte de fils spirituel
– même s’ils sont en opposition de
fait sur la question migratoire, l’un
rejetant les quotas de réfugiés que
l’autre exige. Ils témoignent de la
montée en puissance de l’europhobie, perceptible un peu partout dans
le bloc, mais particulièrement cinglante dans une Italie longtemps
convaincue des vertus de l’Union
européenne. Elle fait peser sur l’édifice un risque imminent : celui de
voir les eurosceptiques paralyser le
jeu en raflant la mise lors des élections européennes de mai 2019.
C’est la survie de cet édifice qui est
en jeu. Face à des pouvoirs qui n’ont
aucun complexe à tordre la réalité
pour séduire l’opinion, la bataille
est presque perdue d’avance pour
Bruxelles. La Commission ne peut
pas faire le poids face à un Matteo
Salvini enchaînant les mises en
scène de soi et les coups de gueule
médiatiques, accusant Bruxelles
d’être la cause de l’effondrement du
pont de Gênes, ou vitupérant contre
une immigration massive au
moment où celle-ci reflue fortement. L’Italie d’aujourd’hui illustre
cette vérité douloureuse : il n’y a pas
moins bien armé que Bruxelles,
cette hydre désincarnée, pour lutter
contre les « fake news ».
Reste le troisième danger : celui
de voir Rome laisser s’envoler son
déficit, au mépris des règles du pacte
de stabilité et de croissance. C’est
l’angoisse numéro un de la commu-
nauté financière. Si le ministre des
Finances, Giovanni Tria, considéré
comme modéré, devait être dépassé
par les surenchères politiques de la
coalition, le risque serait réel de voir
la panique s’emparer des marchés
financiers : à 130 % du PIB, la dette
publique italienne est la première
d’Europe. Rétrospectivement, la
crise grecque apparaîtrait comme
une simple mise en bouche.
Certes, il est trop tôt pour s’alarmer sur ce point. Mais ce cauchemar-là ne doit pas être sous-estimé,
car il traduit déjà les dysfonctionnements bien réels de la zone euro.
L’Italie est en effet un cas particulier.
C’est à la fois l’un des pays dont les
finances sont les plus fragiles et
celui qui a poussé le plus loin possible les limites du Pacte de stabilité.
« Personne n’a eu droit à autant de
flexibilité et de tolérance de la part de
la Commission », résume une
source européenne de premier
plan. Ce que démontre l’Italie, ce
sont donc les limites systémiques
d’une zone euro incapable de résoudre les déséquilibres qu’elle contribue à générer. En d’autres termes,
l’Union porte une part de responsabilité dans la lassitude et l’exaspération qu’elle suscite – en plus d’avoir
tardé à être solidaire sur la question
migratoire. Or ce discours semble
très difficile à faire entendre au nord
de l’Europe : un autre euroscepticisme, convaincu que le Nord paie
pour le laxisme du Sud, s’y dresse.
D’où l’extrême difficulté des discussions sur un budget de la zone euro,
portées à bout de bras par la France.
En concentrant toutes les contradictions européennes, en faisant
primer l’émotion sur la construction laborieuse d’un compromis, et
en illustrant comment les nationalismes pourraient s’opposer jusqu’à
défaire l’Union, l’Italie est désormais l’homme malade du continent. Avec les questions migratoire
et financière, elle tient dans ses
mains deux détonateurs. C’est à éviter leur déclenchement que Bruxelles va devoir consacrer cette rentrée
à hauts risques. n
C’est une hausse des cotisations passée assez
inaperçue jusque-là, qui doit intervenir au
début de l’année prochaine : la fusion des
régimes complémentaires du privé Arrco et
Agirc va s’accompagner d’un surcroît de près
de 2 milliards d’euros de recettes. Marginale
pour certains salariés, la hausse rognera, en
revanche, sérieusement, pour d’autres, les
Par Etienne
gains de pouvoir d’achat liés à la suppression
Lefebvre
des cotisations chômage décidée par le
gouvernement Macron. Si l’exécutif n’a
L’arme des
aucune responsabilité dans cette affaire –
hausses de
l’Agirc-Arrco est piloté par les partenaires
sociaux - le calendrier tombe au plus mal,
cotisations
que le pouvoir d’achat sera au cœur
et de taxes a sachant
du débat budgétaire, cet automne au
déjà été
Parlement. L’annonce d’un quasi-gel des
retraites de base, des prestations familiales et
largement
aides au logement va, en effet, concentrer
utilisée par des
les critiques de l’opposition, alors que
le passé.
l’inflation est de retour. La conjonction des
deux phénomènes – hausse des cotisations
Agirc-Arrco et désindexation des pensions de base – vient en tout
cas rappeler que le financement des régimes de retraite reste un
problème incontournable. En engageant le débat sur une réforme
systémique pour mettre en place un régime universel par points, le
gouvernement a affirmé à tort qu’il n’y avait pas de besoin de
financement dans les prochaines années, et que dès lors, les grands
paramètres tels que l’âge légal de départ à 62 ans ne devaient pas être
rediscutés. Pourtant, les travaux du Conseil d’orientation des
retraites ont montré que des déficits risquaient de réapparaître
rapidement. La décision d’un quasi-gel des retraites en 2019 et 2020
n’y est sans doute pas étrangère… Mais, en cas de dégradation plus
nette de la conjoncture, l’exécutif se retrouvera face à une impasse.
L’arme des hausses de cotisations et de taxes a déjà été largement
utilisée par le passé : le taux de cotisation pour la retraite d’un salarié
du privé (non cadre) né en 2000 atteint 28 %, contre 20 % pour la
génération 1940. Quant au gel des retraites, il va accélérer la
dégradation déjà anticipée du niveau de vie moyen des retraités. Il
reste donc la variable de l’âge de départ. Sur ce point, l’accord de 2015
sur les retraites complémentaires signé par les partenaires sociaux
pourrait faire les affaires de la Sécurité sociale, puisqu’il prévoit une
mesure incitant les salariés à prolonger leur activité au-delà de 62
ans. A condition, bien sûr, que ces régimes survivent à la réforme
Macron… Quant aux hausses de cotisations Agirc-Arrco de
janvier 2019, elles pourraient, ironie du sort, continuer de passer
inaperçu si le gouvernement maintient la réforme du prélèvement à
la source de l’impôt sur le revenu : bien malin qui pourra les repérer
sur sa nouvelle feuille de paie !
(
Lire nos informations
Page 4
Coûteuse gratuité
Par David Barroux
« Ça ne coûte rien, c’est l’Etat qui paie », avait osé lâcher François
Hollande lors d’une interview télévisée en 2014. Quatre ans plus
tard, certains, qui s’en étaient offusqués, ont visiblement oublié la
petite phrase de celui qui était alors président de la République et
garant des finances publiques. En cette rentrée 2018, la nouvelle
mode, à droite comme à gauche, semble, en effet, être de défendre
l’idée d’une « gratuité des transports publics ». Sur le papier,
l’initiative peut sembler vertueuse. En théorie, ne pas faire payer
l’usager pour l’utilisation de transports collectifs peut avoir divers
effets positifs. Les municipalités peuvent faire des économies de
contrôleurs ou de services de billets et la facilité d’usage pourrait
inciter les citadins à délaisser leurs voitures et les banlieusards à se
rendre plus en centre-ville pour faire tourner le petit commerce.
Dépenser moins pour faire progresser le taux d’utilisation et réduire
les bouchons… Un véritable cercle vertueux serait à portée de main !
Dans la pratique, à l’exception peut-être d’expériences dans de
petites villes, la « gratuité des transports publics » déjà massivement
subventionnés s’avère cependant être une idée à la fois fausse et
mauvaise. Fausse car malheureusement rien n’est gratuit et si
l’usager ne paye pas c’est que les entreprises ou les contribuables
devront payer plus pour un service dont ils ne seront pas forcément
les bénéficiaires. Mauvaise car rien ne prouve que l’automobiliste se
reporte sur un métro ou un bus simplement parce qu’il est gratuit.
La baisse du passe Navigo en Ile-de-France pour les banlieusards n’a
ainsi guère boosté le nombre de voyageurs d’un réseau de transport
déjà à bout de souffle et souvent déjà bien trop chargé. Plus que le
prix qu’il faudrait baisser, c’est l’offre et la qualité des transports en
commun qu’il faudrait augmenter. Cette dépense n’ayant rien de
gratuit, il faut bien financer l’investissement en faisant payer
l’usager. Quitte bien sûr à ce que la collectivité subventionne plus ou
moins ceux dont les ressources sont limitées.
(
Lire nos informations
Page 24
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 // IDEES & DEBATS
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos
LES ARTICLES LES PLUS LUS SUR LESECHOS.FR
opinions
1. Les salaires des cadres enregistrent leur plus forte hausse depuis six ans
2. Assurance-chômage : « Il faut changer radicalement les règles
pour inciter à la reprise d’emploi »
3. Macron mise sur le remaniement pour relancer sa rentrée
4. Brexit : pour Boris Johnson, Bruxelles sort vainqueur des négociations
5. Prix de l’immobilier ancien : pas de pause estivale dans les grandes villes
LE MEILLEUR DU
CERCLE DES ÉCHOS
DANS LA PRESSE
ÉTRANGÈRE
Jusqu’où faut-il remanier ?
Porto Rico :
l’ouragan oublié
Emmanuel Macron et Edouard Philippe
devraient, ce mardi, opérer un
remaniement ministériel. En plus du ou
des ministres à remplacer, le couple exécutif
doit aussi revoir ses priorités, estime Olivier
Babeau, président de l’Institut Sapiens.
[priorité] est la lutte contre le
réchauffement climatique par l’innovation.
[…] La France doit investir massivement dans
le nucléaire pour faire grandir une technologie puissante, décarbonée et génératrice
d’emplois. Il en va non seulement de notre
souveraineté énergétique et nationale, mais
aussi de notre place dans la course mondiale
à la possession des meilleures technologies.
[…] Le nouveau ministre devra être ouvert
à l’innovation et imperméable aux lobbies
de la décroissance et des ayatollahs verts. »
RÔLE DE L’ÉTAT « Il faut aussi renouer
avec la promesse libérale véhiculée pendant
la campagne présidentielle et qui a pour
l’instant été oubliée. […] Instituons un ministère d’Etat chargé de la transformation de
l’appareil public, qui ait rang de numéro deux
du gouvernement. Il aura pour mission
d’accomplir, d’ici à la fin du quinquennat, une
refonte complète des périmètres d’interventions de l’Etat, après une revue impartiale et
sans complaisance de ses missions. »
NOUVELLES TECHNOLOGIES « Dernière
priorité, il faut que le gouvernement Philippe 2
réponde enfin au gigantesque défi du
numérique. […] Notre dépendance vis-à-vis des
géants du numérique devient préoccupante.
[…] Il faut aussi élever le secrétariat d’Etat au
numérique au rang de ministère d’Etat et le
doter d’un secrétaire d’Etat à l’intelligence
artificielle, d’un autre à la blockchain et d’un
autre à la politique de gestion des données. »
a
A lire en intégralité sur Le Cercle,
l’espace d’opinion des Echos.fr
lesechos.fr/idees-debats/cercle
Selon le « New York Times », il est
•désormais
coutumier de jauger
l’importance d’une catastrophe par le
bilan officiel du nombre de morts. « De
ce point de vue-là, la révision du bilan de
l’ouragan Maria de septembre 2017 à
Porto Rico de 64 à 2.975 morts le classe
comme l’une des pires catastrophes dans
l’histoire récente, pire que le bilan de
l’ouragan Katrina [1.836 décès en 2005 à
La Nouvelle-Orléans, NDLR] et proche
de celui des attaques terroristes du 11 septembre 2001 [2.997 victimes, NDLR]. »
Ce qui devrait en principe faire réagir
plus fermement le gouvernement américain. « Hélas, cela n’a pas été la réponse
du président Trump. » La semaine dernière, ce dernier a affirmé : « Nous
avons fait un formidable boulot »,
rappelle le journal dans un éditorial fermement hostile au 45e président américain. Donald Trump a évoqué également le problème de la géographie et
la question du réseau électrique
avant l’arrivée de Maria pour expliquer
aujourd’hui l’ampleur des destructions.
Reste que ses dernières déclarations
sont éloignées de celles qu’il avait faites
il y a dix mois en comparant le « bilan
modeste » à Porto Rico avec « la réelle
catastrophe de l’ouragan Katrina ».
Aucun mot de sympathie cependant, ni
aucune promesse de faire mieux. Pour
le journal, il est absolument nécessaire
que les autorités fédérales et locales
soient mieux préparées lorsqu’une tempête menace de frapper de nouveau les
Caraïbes. Mais il faut aussi que les Américains du continent prennent conscience des souffrances des populations
de cette île. « Il est temps d’ouvrir son
cœur et son portefeuille : l’autosatisfaction n’est pas de mise. » — J. H.-R.
LE PROPOS Mercatos toujours
un état des lieux glaçant,
Richard Bouigue et Pierre Rondeau
proposent des solutions
pour « un football plus juste ».
La première consiste à plafonner,
à l’échelle européenne, le salaire
des footballeurs. Par exemple, le
PSG ne pourrait pas payer Neymar,
aussi bon soit-il, dix fois plus
que le salaire moyen des joueurs
de Ligue 1. L’objectif est de lutter
contre les inégalités de salaire et de
rationaliser la masse salariale des
clubs. Une autre idée est de taxer
Oui, la mondialisation
est vraiment menacée
L’ouverture des frontières ne vient pas de progrès techniques, mais de choix
politiques. Leur fermeture est donc possible, comme au début du XXe siècle.
Mais elle est n’est pas souhaitable. La leçon du professeur Suzanne Berger.
LA
CHRONIQUE
de Jean-Marc
Vittori
U
Eviter la bulle
footballistique
L’INTÉRÊT Après avoir établi
Suzanne Berger est professeur au MIT de Boston, aux Etats-Unis.
n petit bout de femme américaine parle tout doucement.
Elle tire la sonnette d’alarme…
en remontant plus d’un siècle dans le
temps. Au début, on n’est guère surpris :
quoi de plus naturel que de se retourner
sur le passé quand on approche de sa
neuvième décennie ? Sauf que Suzanne
Berger a les yeux rivés sur l’avenir. Son
message est clair : la mondialisation est
réversible. A vrai dire, elle l’avait déjà
affirmé il y a quinze ans, dans un petit
livre remarquable (1) où elle racontait
ce qui s’était passé à la fin du XIXe siècle
et au début du XXe. Mais ce message
actualisé devient brûlant au regard de
ce qui se joue aujourd’hui.
LE LIVRE
DU JOUR
plus fous, salaires astronomiques
pour quelques joueurs, explosion
des droits TV… L’économie
du football, soutenue par
de richissimes investisseurs,
est en surchauffe, avertissent
Richard Bouigue, de la Fondation
Jean-Jaurès, et Pierre Rondeau,
économiste du sport. Dans un essai,
les deux auteurs, engagés à gauche,
écrivent que « la maison “foot”
prend feu », car son économie
présente les caractéristiques d’une
bulle financière. Il y aurait donc
urgence à mieux la réguler « afin
de corriger la folie libérale et égoïste
qui touche [leur] sport chéri ».
Dominick Reuter
ÉNERGIE ET CLIMAT « La première
Mouvement de masse
Le foot va-t-il exploser ?
Par Richard Bouigue
et Pierre Rondeau.
L’aube, 118 pages, 14 euros.
les indemnités de transfert, au taux
de 1 %, pour alimenter un fonds de
développement. Les deux auteurs
plaident aussi pour un partage plus
égalitaire des droits TV. Tous les
clubs d’un même championnat
toucheraient une somme identique,
sauf les clubs relégués en division
inférieure, qui auraient le droit
à un bonus pour éviter de couler
financièrement. Des propositions
pleines de bons sentiments, mais
qui auront du mal à convaincre les
plus hautes instances du foot…
—Kévin Badeau
Professeur au MIT de Boston, aux EtatsUnis, Suzanne Berger ouvrait fin août
les Entretiens Enseignants-Entreprises,
une belle manifestation qui rassemblait
plus de 500 professeurs de lycée, surtout en sciences économiques et sociales, à l’Ecole polytechnique pendant
deux jours. Au cœur des débats où
intervinrent académiques et dirigeants
d’entreprise : la mondialisation, « partout menacée aujourd’hui », selon Berger qui parle français avec un accent
lovely. Et de citer Trump, et la montée
des partis antimondialisation en Italie,
en Allemagne, en France, et aussi le
rejet de l’immigration qui s’affirme
dans nombre de pays européens. Rien à
voir avec la contestation du sommet de
l’Organisation mondiale du commerce
à Seattle en 1999 par quelques groupes
marginaux. En vingt ans, c’est devenu
un mouvement de masse.
Dans le même temps, les économistes « mainstream », ceux du courant
dominant la discipline, sont devenus
moins affirmatifs. Dans leurs modèles,
les gains de l’ouverture des frontières
ont rapetissé. Ils mettent en cause les
politiques qui n’ont pas su ou pas voulu
compenser les perdants. Un collègue de
Berger au MIT, David Autor, avait montré dans un travail publié il y a cinq ans
que la concurrence de la Chine expliquait le quart des destructions
d’emplois industriels aux Etats-Unis.
Il y a bien sûr de beaux esprits toujours prêts à expliquer que l’ouverture
croissante des échanges de marchandises, de services, de capitaux, de travail est
rendue inéluctable par le progrès technique. La circulation instantanée et
quasi gratuite d’énormes masses d’informations permet d’organiser la production à l’échelle mondiale en profitant des
moindres coûts. Renault peut par exemple fabriquer une pièce mécanique en
Chine, l’usiner en France, la monter dans
un moteur en Thaïlande qui équipera
une voiture assemblée en Espagne pour
être exportée vers l’Amérique latine.
Refermer les frontières
« serait une grande
erreur politique »
pour Suzanne Berger.
Mais si la mondialisation était seulement le fruit du progrès technique,
alors son avancée stimulée au XIXe siècle par le télégraphe, le téléphone, le
train, le bateau à vapeur ou le câble
transatlantique posé en 1860 aurait, elle
aussi, été inéluctable. « L’entrée en
guerre en 1914 n’a pas produit le retour au
bateau à voile ou au pigeon voyageur,
explique Berger. Mais début août, les
barrières se sont relevées sur les frontières des Etats, et elles n’ont pas descendu
pendant soixante-dix ans. » C’était un
choix politique.
Dans le monde d’aujourd’hui, des
pressions montent à nouveau pour fermer les frontières. Et cette fois, politique
et technique pourraient aller dans le
même sens, estime Suzanne Berger.
L’automatisation et l’intelligence artificielle ouvrent la voie à la relocalisation
d’activités près des marchés. D’autres
forces aussi : poussée des salaires
en Chine, risque de pillage technologique, recentrage national ou régional
des crédits bancaires. Depuis la crise
financière de 2008, les échanges mondiaux progressent à peu près au même
rythme que la production, alors qu’ils
allaient deux fois plus vite avant.
Refermer les frontières « serait une
grande erreur politique », plaide celle
qui est d’abord professeure de science
politique, même si elle a beaucoup travaillé avec des économistes. Elle avance
trois arguments. D’abord, on n’a pas
trouvé meilleur moyen pour un pays de
sortir de la pauvreté que d’accroître
vigoureusement les exportations vers
les pays plus riches. Il en va de la justice
et de la paix. Ensuite, le pays qui ferme
ses frontières se tire une balle dans le
pied. Aux Etats-Unis, un emploi sauvé
dans la sidérurgie se traduirait par la
destruction de… seize postes ailleurs.
Enfin, si les gains économiques de la
mondialisation sont peut-être surestimés, ses gains politiques sont toujours
méconnus. La démocratie ne progresse
jamais derrière des portes fermées.
John McCain et Jean Jaurès
Que faire alors ? Berger propose de
ralentir l’intégration des marchés mondiaux, afin de laisser du temps pour
s’adapter à ceux qui sont laissés sur le
bord de la route. A la fin du XIXe siècle,
les droits de douane avaient freiné le
mouvement, à l’inverse de ce qui s’est
passé dans les années 2000 avec l’entrée
de la Chine dans l’OMC. Elle propose
aussi plus classiquement de compenser
les perdants, en dépassant les mesures
individuelles. A voir.
Tout reste possible. Suzanne Berger
cite le sénateur américain républicain
John McCain dans sa lettre d’adieu :
« Nous faisons l’histoire. » Qui fait écho à
Jean Jaurès en 1905 : « Le monde présent
est ambigu et mêlé. Il n’y a en lui aucune
fatalité, aucune certitude. […] Dans cette
indécision des choses et cet équilibre instable des forces, l’action humaine peut
beaucoup. » La mondialisation sera
encore une fois ce que nous en ferons. Et
ce que nous en ferons aura des effets
bien au-delà de la seule économie.
(1) « Notre première mondialisation. Leçons
d’un échec oublié ». Par Suzanne Berger. La
République des idées, 2003.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
IDEES & DEBATS // 11
Les Echos Mardi 4 septembre 2018
LES ARTICLES LES PLUS PARTAGÉS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX
art&culture
1. Les salaires des cadres enregistrent leur plus forte hausse depuis six ans
2. Assurance-chômage : « Il faut changer radicalement les règles pour
inciter à la reprise d’emploi » (Geoffroy Roux de Bézieux)
3. Quand la Chine recrute ses espions sur LinkedIn
4. Macron mise sur le remaniement pour relancer sa rentrée
5. UE : fin des taxes sur les panneaux solaires chinois
LE POINT
DE VUE
de Pierre Yves Geoffard
et Jean-David Zeitoun
omme chaque année, la Commission des comptes de la santé
examinera le 10 septembre la
dépense consacrée aux soins de santé,
et l’évolution des différents postes :
hôpital, médecine dite « de ville »,
transport des malades, médicaments…
Cette dernière composante est la seule à
avoir baissé plusieurs années de suite
au cours de la précédente mandature.
Doit-on s’en réjouir comme l’avait fait
l’ancienne ministre de la Santé ? Ou
faut-il, comme s’y engageait en juillet le
Premier ministre, Edouard Philippe,
devant le Conseil stratégique des industries de santé, investir davantage dans la
dépense médicamenteuse ?
La réponse est ambiguë. D’abord
parce que l’indicateur est beaucoup
trop agrégé, regroupant des réalités
excessivement différentes : il faut probablement baisser certaines dépenses
médicamenteuses, en jouant sur le
volume ou sur les prix selon les cas,
alors qu’il faudra inéluctablement en
augmenter d’autres. Ensuite, la recherche permanente d’efficience maximale
pour notre système de soins, objectif
incontestable, passe par un examen de
l’ensemble du processus de soins.
Tous les éléments qui participent d’un
traitement sont tellement articulés et
inséparables qu’il est très peu pertinent
de les considérer isolément. Inversement, leur équilibre optimal, tant médical qu’économique, est une question
prioritaire et difficile dont la réponse
doit être objective. Il y a aussi peu de légitimité à faire peser les efforts d’économies sur les seuls médicaments qu’il y en
aurait à ne se focaliser que sur l’hôpital.
C
LE POINT
DE VUE
d’Olivier Marty
Dépenses de santé :
une vue d’ensemble
est indispensable
Certes, les quelques mesures « internes » au budget médicamenteux qui
peuvent limiter la dépense doivent être
activées. Elles sont connues. En premier lieu, favoriser la substitution des
génériques disponibles. Pour ce faire, la
concurrence doit être encouragée :
est-il normal qu’aucun générique équivalent du Lévothyrox® n’ait été disponible lors de la crise de l’année dernière ?
En second lieu, proportionner les
prix à la valeur médicale et dérembourser les produits dont l’utilité s’avère
Le médicament
n’est pas isolé.
Son impact sur la dépense
totale de soins est moindre
que son coût propre.
insuffisante. Mais encore une fois, le
médicament n’est pas isolé : certains
produits innovants, parfois très onéreux, outre qu’ils améliorent la santé des
patients, permettent de réduire les hospitalisations ou leur durée, et donc la
dépense hospitalière (une journée
d’hospitalisation coûte entre 1.300 et
3.000 euros environ, selon la gravité des
cas). Leur impact sur la dépense totale
de soins, souvent à long terme certes, est
moindre que leur coût propre. Les vaccins, l’aspirine préventive mais aussi les
médicaments anti-VIH ou certains anticoagulants représentent tous des investissements rentables pour la collectivité.
Le suivi des différents postes de dépen-
ses est bien un outil de pilotage utile, car
il permet de mettre en évidence des évolutions parfois rapides, mais il ne fournit qu’une vision très incomplète.
L’industrie médicale est la seule qui ne
connaît pas son coût total de « production » pour une maladie donnée. On sait
combien coûte un flacon d’insuline ou
une consultation en diabétologie, mais
personne ne connaît précisément le
coût total de prise en charge d’un diabétique à 5 ans, par exemple. Or, c’est ce
coût total qui importe et qui permet
ensuite de proposer une articulation
intelligente entre les différents éléments
de traitement.
De fait, le suivi de tel ou tel poste de
dépenses indépendamment des autres
traduit une organisation « en silos » qui
doit évoluer. Il en va du médicament
comme du transport ou des autres postes de soins : une meilleure régulation
du système de soins doit prendre en
compte les interactions entre les différents types de soins, et permettre aux
acteurs de dépenser davantage sur un
type de soins lorsque cela permet, sans
sacrifier la qualité de la prise en charge,
de réduire sensiblement d’autres postes
ou du moins de les optimiser.
Tout cela ne se fera pas sans un
décloisonnement de l’offre mais, avant
cela, il faut cesser de considérer le médicament comme un poste isolé de
dépense qui n’a rien à voir avec le reste
de l’écosystème médical.
Pierre Yves Geoffard est professeur
à l’Ecole d’économie de Paris.
Jean-David Zeitoun est médecin,
cofondateur d’Inato.
Brexit : un accord
est encore souhaitable
RENTRÉE
On dirait le Sud
Philippe Chevilley
@pchevilley
L
seraient nombreuses, en particulier
pour le Royaume-Uni. Une telle situation inciterait certainement Londres à
poursuivre une stratégie non coopérative au plan réglementaire et fiscal et, à
coup sûr, à ne pas régler ses engagements financiers dus à l’Union. Enfin,
dans l’UE, les partis populistes pourront toujours exploiter le filon de la responsabilité de « l’Europe » dans cette
situation chaotique.
Conclure un accord est également
important au plan politique. Pour Londres, ce serait réussir le défi de respecter
le suffrage populaire, que l’on ne peut
L’Union européenne
pourrait soutenir l’idée
d’un nouveau référendum
permettant de choisir
entre un accord négocié
ou une sortie sèche.
ignorer, et de minimiser les conséquences d’une décision irrationnelle.
Mme May pourrait, du même coup,
détourner les projecteurs du triste spectacle d’un grand pays qui expose aux
yeux de tous ses faiblesses chroniques.
Pour l’Union européenne, parvenir à
ordonner le Brexit soulignerait plus légitimement les bénéfices d’une adhésion
pleine et entière. Aucune des deux parties, enfin, n’a envie de porter la responsabilité de nouvelles tensions en Irlande,
qui seraient consécutives au rétablissement d’une frontière physique dans l’île.
La clef réside bien dans la solution à
trouver pour l’Irlande. Or, celle-là est
connue depuis décembre 2017 et fut initialement acceptée par Mme May : elle
consiste à prévoir un alignement réglementaire du nord de l’île sur les normes
européennes et des contrôles douaniers conjoints de l’UE et du RoyaumeUni ailleurs qu’à la frontière terrestre
(solution dite du « backstop »). Il est
absurde que le gouvernement britannique soit finalement revenu sur sa parole
au motif que sa souveraineté et l’intégrité du pays en seraient affectées. Il est
clair qu’il n’y aura pas plus de souveraineté britannique en cas de « hard
Brexit » ; de même, un régime douanier
différencié en Irlande ne serait guère
plus attentatoire à la souveraineté britannique que ne le sont les pouvoirs différenciés des régions britanniques.
Comment envisager les prochaines
étapes ? Sans doute l’Union européenne pourrait-elle inviter Londres à
revenir sur ses choix précédents et, en
l’absence prévisible d’accord du Parlement britannique, soutenir l’idée d’un
nouveau référendum offrant la possibilité de choisir entre l’accord négocié ou
la sortie sèche (et non le retour dans
l’UE). Un tel choix binaire serait à coup
sûr plus éclairé que celui de 2016 et offrirait aux Britanniques la perspective de
sortir la tête haute.
Olivier Marty enseigne les questions
européennes à Sciences Po. Il a
publié récemment avec Nicolas
Dorgeret « Connaître et comprendre
l’Union européenne » (Ellipses, 2018).
ROMAN AMÉRICAIN
Les Jours de silence
allures de caveau et semble
sortie d’une « Histoire
extraordinaire ».
de Phillip Lewis
Traduit par Anne-Laure
Le Sud – mais assombri par
Tissut
une éclipse de soleil. « Les
Consolation
Belfond, 432 pages,
Jours de silence » est un
Quand l’écrivain désen22 euros.
livre profondément dérouchanté disparaît soudainetant, qui, avec finesse, rebat
ment, le jeune narrateur
les cartes du roman amériengage une course contre
cain. Le voyage dans les
la montre existentielle :
Appalaches que nous proéchapper au passé, à ces
pose Phillip Lewis est aux
montagnes désolées, à un
antipodes des clichés flamdestin plombé. La route est
boyants de « Gone with the
dure et elle est longue. Son
Wind ». Tout est brume et
séjour à l’université dans le
clair-obscur, images funèNord ne lui fait pas oublier
bres et gothiques, visitées
ce père incompris mais tant
par les fantômes de Poe et
aimé, sa mère au « cœur
Faulkner. Car ce premier
brisée » et sa sœur en paniopus aux résonances autoque depuis qu’il l’a laissée
biographiques est pétri de
seule dans la grande mailittérature. De musique
son. Quant à la singulière
aussi – plutôt « Requiem »
histoire d’amour qu’il
de Mozart qu’« Appalaentame avec la mystérieuse
chian Spring » de Copland.
Story, elle est pavée d’obstacles. La jeune
La prose de Lewis a quelque chose d’infifille elle aussi a des comptes à régler avec sa
niment délicat et décalé : le roman comfamille. Le Sud n’en finit pas d’inventorier
mence comme une saga familiale classises fantômes
que, mais très vite il prend la tangente.
Ce noir roman pourrait paraître mortiL’histoire d’Henry Larvatis Aster, ce monfère : il n’en est rien. Ode à la littérature (pastagnard de Caroline du Nord qui se gave de
sée et à venir), « Les Jours de silence » est un
littérature pour forger sa plume d’écrivain
puissant élixir mélancolique qui tord les triet accoucher du grand roman américain,
pes, renvoie aux affres du temps qui passe, à
tourne vite au cauchemar. Incapable
l’absurdité de la vie, mais qui donne aussi les
d’arriver à ses fins, il fige sa vie et ses proclefs de la consolation et la sérénité. Assuches – sa femme amoureuse de la nature et
mer tout son être, y compris sa part
des chevaux, son fils ombrageux (le narrad’ombre ; profiter du moindre rayon de
teur) et sa fille hypersensible dans un
soleil fugace qui réchauffe jusqu’aux noires
monde glacé d’attente et de frustration. La
montagnes des Appalaches ; aimer et aller
maison fantastique, toute de verre et
de l’avant toujours, quand le temps nous est
d’acier, qu’il a achetée aux abords d’Old
compté… L’air de rien, Phillip Lewis a écrit
Buckram, une bourgade en déclin, a des
un grand roman américain. n
La traversée des proscrits
de Vichy
Pierre de Gasquet
@PierredeGasquet
es épisodes récents de la négociation du Brexit ravivent les craintes
d’une absence d’accord et donc
d’une sortie sèche de ce pays de l’Union
européenne. Le « plan de Chequers »
présenté par Londres en juillet a été, à
juste titre, rejeté par M. Barnier. Le gouvernement est divisé et la majorité parlementaire de Mme May pour valider
quelque accord que ce soit est très incertaine. Pendant ce temps, Londres cherche à minimiser les conséquences d’une
sortie qu’il feint d’imaginer brutale. On
peut toutefois penser qu’un accord est
encore le scénario le plus souhaitable.
Il faut d’abord garder à l’esprit l’étendue des intérêts respectifs des parties.
Côté britannique, maintenir un accès au
marché unique, quand bien même
celui-là serait limité, est essentiel pour la
croissance et l’emploi. De même, bénéficier du temps nécessaire, au cours de la
période de transition prévue à la suite
d’un accord, pour préparer de nouveaux accords de libre-échange avec
l’Union et le reste du monde, l’est aussi.
Du côté de l’UE, le marché britannique reste important, en particulier pour
certains secteurs, comme l’automobile,
l’énergie, ou l’aéronautique. Enfin, une
coopération en matière de sécurité, de
défense, ou de recherche intéresse légitimement les deux côtés de la Manche.
Ne pas conclure un accord conduirait dans l’immédiat à un désordre inédit. Des queues de camions aux frontières aux perturbations du transport
aérien, des difficultés d’acheminement
de matières nucléaires aux risques de
faillites d’entreprises, les complications
LITTÉRAIRE
ROMAN FRANÇAIS
Capitaine
çoise Héritier. Comme pour
son maître, Claude LéviStrauss – un des illustres
passagers de cette traversée –, la curiosité était pour
elle un moteur profond.
d’Adrien Bosc
Enfant, Adrien Bosc aimait
Stock, 392 pages,
explorer les maisons en
22 euros.
ruine avec ses deux frères.
Depuis qu’il est devenu éditeur-écrivain, passionné de
Vagabondage
nouveau journalisme à la
d’exception
Truman Capote ou Hunter
Avec son « Capitaine »,
Thompson, le fondateur
Adrien Bosc s’inscrit dans
des Editions du Sous-Sol
la veine de ces vagabondaaime chiner dans le grand
ges d’exception. A mi-chefouillis des recoins de l’hismin entre la poésie flamtoire récente. Quatre ans
b o y a n t e d ’u n Jo s e p h
après son premier roman,
Conrad et le jardinage métiremarqué, sur le crash du
culeux d’un Julien Gracq,
« Constellation », qui a
son écriture – parfois à la
coûté la vie à Marcel Cerlimite du précieux –
dan en 1949, Adrien Bosc
ab onde en trouvailles
s’est immergé dans une
visuelles. Telles de précieunouvelle enquête littéraire.
ses annotations d’un jourCette fois, il s’attaque à un épisode oublié des
nal de bord imaginaire, à peine romancé,
conséquences de l’Occupation : la traversée
de l’épopée de ce « Pôvre merle », comme on
des « réprouvés » de la France vichyste à
appelait ce rafiot réquisitionné pour cette
bord du cargo « Capitaine-Paul-Lemerle »,
traversée des bannis.
entre Marseille et New York en passant par
Son éditeur parle d’un « retable marin »
la Martinique, en 1941. Parmi ces compaoù les chapitres s’emboîtent comme dans
gnons d’infortune : André Breton, Claude
un « calendrier de l’avent ». On pourrait
Lévi-Strauss, Anna Seghers ou encore le
aussi y voir un dédale ou un labyrinthe à la
peintre Wifredo Lam…
Borges. Parfois, le récit y perd un peu en
L’écrivain libertaire Victor Serge parlait de
épaisseur historique. Mais l’essentiel est
ce bateau comme d’un « camp de concentraailleurs : dans la restitution d’une atmostion flottant ». Adrien Bosc y voit plus une
phère moite, la soirée avec Aimé Césaire,
forme d’« université populaire »,
une description du « bœuf écorché » à la
un « moment d’irréalité », qui a réuni des perRembrandt, suspendu à l’arrière du
sonnalités aussi inattendues que le père du
navire, qui fascine tant André Breton…
surréalisme, le fondateur de l’anthropologie
Moins fulgurant mais plus dense que
structurale, l’auteur de la « Jungle » du
« Constellation », ce journal imaginaire est
MoMA ou encore Jacques Rémy, père du
à consommer par petites gorgées. Comme
cinéaste Olivier Assayas. Le sel de la vie, c’est
un nectar singulier pour amateurs un peu
le vagabondage, disait l’anthropologue Frandéjantés. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12 // IDEES & DEBATS
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos
stratégie
Le nouvel âge
du cloud
LA
CHRONIQUE
de Charles-Edouard
Bouée
os sociétés et nos économies se digitalisent
toujours plus. Mais alors que l’on associe
souvent digitalisation et dématérialisation,
il faut relativiser ce lien. Car, avec la montée en
puissance du numérique, les serveurs
informatiques, ces appareils bien réels et très
consommateurs d’énergie, se multiplient.
L’apparition du cloud a représenté une première
évolution. Les géants du secteur – Amazon (avec
AWS), Google, Microsoft et Alibaba – ont proposé la
location de serveurs, d’abord à l’heure, puis à la
minute, et maintenant à la seconde, à mesure que le
nombre de nos requêtes numériques augmentait.
Une « guerre » du cloud a ainsi démarré, pour
attirer des clients qui choisissent un fournisseur de
cloud comme on choisit un fournisseur d’électricité.
Mais un nouvel élément est entré dans le paysage :
la technologie « serverless ». Développée par les
acteurs du cloud eux-mêmes – c’est AWS qui l’a
inventée –, elle a pour objectif d’optimiser l’usage
des serveurs, qui, comme tous les actifs physiques,
connaissent des temps morts. Henri Binsztok,
directeur de l’innovation chez Wallix Group et
spécialiste du « serverless », explique ainsi :
« Comme avec les voitures ou les appartements que
l’on peut aujourd’hui louer quand on ne les utilise pas,
les serveurs peuvent être loués entre deux opérations.
Pour cela, il faut réduire au minimum le temps
nécessaire à l’exécution d’un programme, pour
pouvoir le “caser” le plus facilement possible. »
La technologie « serverless » consiste alors à
découper l’algorithme en petits bouts, plus rapides
à exécuter, qui peuvent être confiés à différents
serveurs selon leur disponibilité. Les serveurs
peuvent alors être mutualisés, sur des durées très
fines, inférieures à la seconde. Le temps de location
et la facturation associée diminuent, ce que
recherchent les clients. Avec des serveurs plus
efficacement utilisés et moins nombreux, le
« serverless » représente une opportunité de
maîtriser un impact énergétique qui est devenu
colossal : en 2016, 9 % de la consommation
électrique française a été consacrée aux data
centers ! Mais c’est aussi un marché potentiel
énorme, ce que savent bien les géants du secteur qui
se sont lancés dans cette course. Comme souvent, le
match se joue pour l’instant entre Américains et
Chinois. Mais l’Europe pourrait encore créer la
surprise. Espérons-le, tant cette technologie est
stratégique !
N
Charles-Edouard Bouée est PDG de Roland
Berger.
o
LA PUBLICATION
Quand l’IA
pose un diagnostic
e site « Digital Medecine » (Nature
Publications Group) a publié fin août les
résultats d’une étude clinique, à laquelle ont
participé plus de 800 personnes, sur un système
d’intelligence artificielle (IA) conçu pour dépister la
rétinopathie diabétique : IDx-DR. Il s’agit d’un
algorithme qui repère les signes (lésions au fond de
l’œil et/ou présence d’un œdème) de cette maladie,
qui risque d’entraîner la cécité si elle n’est pas
traitée. Le logiciel affiche un taux de précision de
l’ordre de 90 %, contre 74 % au mieux pour les
ophtalmologues (selon une étude antérieure).
Cet article accompagne l’autorisation de mise sur le
marché américain de IDx-DR, accordée en avril
dernier par la Food and Drug Administration. La
machine peut ainsi poser un diagnostic sans avoir
recours à un praticien. Mais ce dernier conserve
néanmoins la prérogative de la prescription du
traitement, et il n’est pas obligé de suivre l’avis de
l’algorithme. En France, la rétinopathie diabétique
touche environ 1 million de personnes. Autorisé
dans l’Union européenne depuis 2013, IDx-DR est
déjà employé en Autriche ou aux Pays-Bas, mais il
manque encore une traduction en français du
système pour qu’il puisse être commercialisé en
France. — Rémy Demichelis
L
SUR
LE WEB
LES DÉFIS DE L’IA
Cet été, « Les Echos » se sont
penchés sur les défis que doit
encore relever l’intelligence
artificielle. Retrouvez-les dans
un dossier spécial.
lesechos.fr/intelligenceartificielle
9
pour
1.000
QUAND LES ROBOTS
ROULENT POUR TRUMP
Toledo (Ohio) a le plus fort ratio de robots par travailleurs
aux Etats-Unis. Les machines
ont relancé l’économie,
mais angoissent les ouvriers.
bit.ly/2MfLUXN
SANTÉ // Quarante ans après l’interdiction des drogues psychédéliques, des chercheurs américains
ont recommencé à tester leur utilisation dans un cadre thérapeutique. Avec des résultats prometteurs.
Bientôt le LSD à usage thérapeutique ?
Anaïs Moutot
@AnaisMoutot
— Correspondante à San Francisco
epuis deux ans, une promotion de
psychologues d’un genre nouveau
sort chaque année du California
Integral Studies. Cette université de San
Francisco dédiée aux sciences humaines
et aux médecines alternatives est la première à former des étudiants à la thérapie
assistée par les drogues psychédéliques.
Après le cannabis, dont l’usage thérapeutique est désormais légal dans 29 Etats américains, les Etats-Unis s’intéressent de près aux
effets sur la santé mentale du LSD et de la psilocybine, cette molécule issue des champignons hallucinogènes. Début mai, l’écrivain
Michael Pollan a publié une longue
enquête (*) racontant le retour en grâce de
ces substances auprès des chercheurs en
psychiatrie et en neurosciences de grandes
universités américaines et européennes.
Ces derniers ont redécouvert un corpus
oublié de plus de 1.000 études cliniques réalisées dans le cadre de 70 programmes de
recherche lancés dans les années 1950
et 1960, avec des résultats prometteurs pour
traiter la dépression et l’alcoolisme. A cette
époque, « le LSD et la psilocybine étaient vus
comme des médicaments miracles par une
grande partie de l’élite psychiatrique »,
raconte ce professeur en journalisme à l’université de Berkeley. D’autant plus que, contrairement à d’autres drogues comme la
cocaïne, les psychotropes « ne sont pas addictifs et ne peuvent pas provoquer d’overdose »,
explique David Nutt, professeur de pharmacologie à l’Imperial College London.
D
Quand Sandoz donnait du LSD
L’effort de recherche était poussé par Sandoz, un laboratoire pharmaceutique suisse.
Celui-là distribuait gratuitement du diéthylamide de l’acide lysergique (LSD) aux universités dans l’espoir de trouver des applications commerciales à cette molécule, après
que ses propriétés psychédéliques eurent été
découvertes par Albert Hofmann, l’un de ses
chimistes, en 1943. Impressionnés par les
effets de la drogue, certains professeurs se
mettent à militer pour sa démocratisation
au début des années 1960. Timothy Leary, un
professeur d’Harvard responsable d’un des
principaux programmes de recherche, se
donne pour mission de faire tester le LSD à
4 millions de personnes et contribue au
développement d’un important marché
noir. Le voyage sous acide devient un élément central de la contre-culture hippie,
déclenchant une panique politique et
morale suite aux « bad trips » provoqués par
une utilisation libre et non contrôlée.
Sandoz est contraint de retirer la molécule
du marché en 1966 et les Etats américains se
mettent à pénaliser l’usage des psychotropes. Les expérimentations dans un cadre
médical pâtissent de ce durcissement et, en
1977, un patient prend la dernière dose légalement autorisée dans un cadre thérapeutique. Les révélations l’année précédente sur
les expériences menées par la CIA sur des
sujets non consentants ne font que ternir
encore plus l’image de la molécule.
Si cette peur est encore bien présente dans
la culture populaire, comme le montre le
La molècule
du diéthylamide
de l’acide
lysergique (LSD).
Quatre dates
clefs
Photo Shutterstock
1938
•Albert
Hoffman,
récent succès de la série de Netflix
« Stranger Things », dont l’histoire est
inspirée par ce programme de l’Agence
centrale de renseignement américaine, elle se combine avec un nouvel
enthousiasme pour les drogues hallucinogènes. Un emballement qui s’explique
par le désespoir de la communauté médicale
face à l’inefficacité croissante des traitements dans le domaine de la santé mentale,
selon Tom Insel, l’ancien directeur du National Institute of Mental Health. Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, une catégorie d’antidépresseurs à
laquelle appartient le Prozac, obtiennent
désormais des résultats à peine supérieurs à
ceux d’un placebo. Et les laboratoires ont
déserté ces maladies pour des marchés à
marges plus élevées où les bénéfices sont
plus faciles à démontrer.
Le premier cas d’étude de cette nouvelle
vague porte sur la dépression chez les cancéreux en phase terminale. Une étude sur
80 patients réalisée à la New York University
(NYU) et à la Johns Hopkins University montre une réduction significative de l’anxiété
chez 80 % des patients six mois après la prise
d’une dose forte de psilocybine lors d’une
session accompagnée avec un psychothérapeute. Dans une autre étude de l’université
Hopkins sur l’addiction à la nicotine, 80 %
des patients ne fument plus de cigarettes
après six mois, et 67 % après douze mois, un
niveau qu’aucun autre traitement n’a atteint
auparavant.
Impressionnée par les essais sur les cancéreux en phase terminale, l’agence américaine du médicament a demandé à la NYU
d’élargir son étude à la dépression chez la
population générale début 2017. D’autres
essais sont aussi en cours sur les adultes
autistes et les troubles alimentaires.
Les technologies modernes d’imagerie
médicale n’existant pas dans les années 1960,
cela permet aujourd’hui de mieux comprendre les mécanismes à l’œuvre. De la même
manière qu’une méditation intense
et régulière, les drogues psychédéliques
réduisent l’activité du cerveau. En dissolvant l’ego, ces drogues permettent
de procurer une expérience quasi religieuse, ce qui donnerait au patient un
nouveau sens à sa vie sur Terre. Les psychotropes permettent aussi de relier certaines parties du cortex à des zones habituellement isolées, aboutissant à une
neuroplasticité qui permet de changer
les comportements. Il reste cependant
difficile pour les scientifiques d’appréhender ces substances, car leurs
effets dépendent du type d’expérience
mentale qu’elles provoquent. Pour que la
session ait l’effet le plus durable, l’environnement semble jouer un rôle primordial : le patient doit être accompagné d’un psychothérapeute qui le guide
pendant la séance, dans une salle avec
un décor apaisant et une musique planante.
L’ecstasy aussi
Des études à plus grande échelle et un
suivi des patients sur le long terme sont
encore nécessaires pour vérifier les promesses des psychotropes, avant une
potentielle commercialisation. L’ecstasy, une autre drogue à la réputation
sulfureuse interdite en 1985, pourrait
être légalisée dans un cadre médical
avant eux. Des essais de phase III ont
commencé cet été, après plusieurs études à petite échelle montrant des résultats impressionnants pour traiter le
stress post-traumatique des militaires.
S’ils sont positifs, son usage thérapeutique pourrait être autorisé dès 2021.
(*) Michael Pollan, « How to Change your
Mind : What the New Science of Psychedelics Teaches Us About Consciousness,
Dying, Addiction, Depression, and Transcendence », Penguin Press, non traduit. n
Le LSD et la Silicon Valley, une longue histoire
Certaines entreprises technologiques dans la baie de
San Francisco organisent désormais des « microdosing
fridays ». Le vendredi, elles autorisent leurs employés à
venir au travail en ayant pris une dose de LSD. Celle-là
doit être suffisamment faible pour ne pas provoquer
d’hallucinations, mais assez élevée pour booster leur
créativité. Dans la droite ligne de l’obsession des techies
pour la création d’un homme aux capacités cognitives
augmentées, l’utilisation du LSD est vue comme une
façon d’augmenter sa productivité. Son usage dans les
milieux informatiques n’est cependant pas nouveau :
Steve Jobs, le cofondateur d’Apple, a régulièrement
chanté les louanges des psychotropes, allant jusqu’à
attribuer le côté peu imaginatif de son concurrent Bill
Gates au fait qu’il n’aurait pas pris d’acide. « Prendre du
LSD […] fut l’un des moments les plus importants de ma
vie […] Cela a renforcé mes perceptions, m’a permis de
savoir ce qui était essentiel – créer plutôt que de gagner
de l’argent, mettre à flot le plus de choses possible dans
le fleuve de l’histoire et de la conscience humaine »,
expliquait Steve Jobs à l’écrivain Walter Isaacson
avant sa mort. Avant lui, plusieurs ingénieurs de la
Silicon Valley avaient participé à un projet de recherche testant le LSD sur des créatifs dans les années
1960 – dont Doug Engelbart, l’inventeur de la souris
d’ordinateur. Peter Schwartz, vice-président chez le
fabricant de logiciels Salesforce, estime, lui, que le
LSD a aidé à la création des puces informatiques en
améliorant les capacités de visualisation en trois
dimensions des ingénieurs.
chimiste chez le
laboratoire suisse
Sandoz, cherche
à développer un
médicament stimulant
la circulation sanguine.
Il crée des dérivés
de certains
composants de l’ergot
de seigle, un
champignon
microscopique
parasitant les céréales.
Chou blanc pour le
stimulant… Mais cinq
années plus tard,
il ressort le 25e dérivé
(LSD-25), en ingère
accidentellement une
petite quantité et
découvre les propriétés
hallucinogènes
de sa création.
1957
•Robert
Gordon
Wasson, le viceprésident de la banque
J.P. Morgan, va au
Mexique pour goûter
aux champignons
hallucinogènes,
et les fait connaître
au monde occidental
via un article dans le
magazine « Life ».
Les propriétés
psychédéliques de la
psilocybine étaient
connues des habitants
d’Amérique centrale
depuis des siècles, mais
sa consommation avait
été bannie par l’Eglise
catholique après
la conquête
espagnole. A cause
du stigmate attaché
au LSD, la plupart
des études se font
actuellement
sur cette molécule.
1966
•Sandoz
retire
sa molécule de LSD
du marché après
qu’elle soit sortie
des universités
pour être distribuée
sans contrôle.
2006
•Etude
de John Hopkins
University sur les effets
du LSD sur la
conscience qui
déclenche une nouvelle
vague de recherche.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 13
Les Echos Mardi 4 septembre 2018
enquête
Butte, la ville au bord du gouffre
ENVIRONNEMENT // Autrefois baptisée « la colline la plus riche du monde »
grâce à ses mines de cuivre, cette ville du Montana menacée par une grave
pollution lutte depuis trente ans pour sa survie.
Laura Berny
@lb93
erchée sur une colline, Butte n’est
pas comme les autres villes si pittoresques du Montana. Classé Site
national historique depuis 1961, son « upper
town » est bien plus qu’un sensationnel
décor de cinéma. Ses édifices séculaires de
style néoclassique ou Renaissance – comme
le splendide palais de justice ou l’hôtel Finlen inspiré de l’Astor de New York –, ses rues
pentues et maisons victoriennes rappelant
San Francisco, témoignent d’un passé grandiose pour ce petit coin de Far West.
Mais ce qui frappe aussi quand on y
déambule, ce sont ses grandes avenues
quasi désertes, l’état de délabrement de
nombreuses façades, ces puits de mine disséminés ici et là comme les sentinelles
d’acier d’un âge d’or révolu, la kyrielle de
boutiques d’antiquités aux vitrines poussiéreuses, le silence : tout cela raconte une
autre histoire, plus sombre. Celle d’une ville
en train de devenir fantôme...
On se rassure. Un piéton se presse
sur Main Street, deux pick-up se croisent
nonchalamment, les néons fatigués du
M&M Bar s’allument. En cette fin d’aprèsmidi de juillet, il y a bien encore de la vie ici.
Mais cela n’a plus grand-chose à voir avec
l’animation qui régnait dans ces rues quand
Butte était la ville la plus importante entre
Minneapolis et Portland. Selon certaines
estimations, plus de 100.000 personnes y
vivaient à la fin de la Première Guerre mondiale, à son apogée.
P
Glorieux passé
Alors qu’il n’était encore qu’un simple
prospecteur au début des années 1880,
Marcus Daly, nouveau propriétaire d’une
mine qui allait faire sa fortune, avait
déclaré que Butte était « la plus riche colline sur Terre » et qu’elle allait devenir le
futur centre du monde de la production de
cuivre. « Avec l’essor de l’électricité, le
monde commençait à réaliser à quel point
le cuivre allait devenir crucial », raconte
C.B. Glasscock dans son livre sur « La
Guerre des rois du cuivre ». Marcus Daly
ne s’est pas trompé.
C’est aux minerais que la cité doit en effet
son glorieux passé. En 1864, de l’or est décou-
vert sous sa colline, puis de l’argent et enfin
d’énormes gisements de cuivre, de zinc, de
manganèse… C’est le début d’une longue et
prolifique exploitation, favorisée aussi par
l’arrivée des chemins de fer. Venant
d’Irlande, de Cornouailles, d’Italie, des pays
slaves ou encore de Chine, les immigrés en
quête de travail arrivent par milliers.
La ville se développe frénétiquement, au
rythme des ouvertures de mines – elle en
comptera près d’une centaine et des milliers de kilomètres de tunnels à l’aube du
XXe siècle – de fonderies, raffineries, générateurs électriques… Et leurs propriétaires
prospèrent. Les plus riches achètent des
journaux, des banques, et se lancent dans la
politique. Ils font ériger de luxueuses résidences dans l’« upper town » à l’image de la
Copper King Mansion, le manoir aux
34 chambres de William Clark, l’un des
trois rois du cuivre de Butte… « Mon arrièregrand-mère a racheté cette maison en 1953 et
notre famille n’a cessé depuis de la rénover et
de l’entretenir », explique très fière Maria
Gibbs, l’actuelle propriétaire de ce qui est
devenu un B&B et un musée.
Ce qui frappe ,
ce sont ces grandes
avenues quasi désertes,
l’état de délabrement
de nombreuses façades,
ces puits de mine
disséminés ici et là
comme les sentinelles
d’acier d’un âge
d’or révolu, le silence.
C’est au tournant du siècle que le « roi du
cuivre » Marcus Daly s’associe avec Henry
H. Rogers, le patron de la puissante Standard Oil, et le financier William Rockefeller.
Pour se protéger des ambitions cuprifères
de la branche française de la famille Rothschild, ils transforment sa société par actions
Anaconda en un trust imprenable (The
Amalgamated Copper Company) qui va
devenir la première société productrice
mondiale de cuivre. A Butte, la compagnie à
la flèche étendra peu à peu son emprise sur
toute la colline et ses environs, absorbant
un à un tous ses concurrents.
Face à cet employeur omnipotent, les
mineurs, aussi, s’organisent. Leur syndicat
est le premier de la Fédération des mineurs
de l’Ouest. Un maire socialiste est même
élu à Butte en 1911. La ville est le théâtre
de fréquents affrontements entre industriels et mineurs. En 1917, une grève est
même brisée par le lynchage d’un militant
du mouvement socialiste Industrial Workers of the World.
1917, c’est aussi l’année de l’incendie du
puits Granite, qui se répand via les tunnels
jusqu’à la mine Speculator. Brûlés ou
asphyxiés par les gaz nocifs, 167 mineurs y
trouvent la mort. Cette catastrophe minière,
qui reste à ce jour l’une des plus graves outreAtlantique, marque le début du déclin pour
Butte. Alors que les grèves et les protestations se succèdent les années suivantes, près
de 15.000 personnes s’en vont. Pour l’Anaconda, ses mines chiliennes deviennent plus
rentables que celles de Butte et au début des
années 1950, décision est prise de fermer les
dernières mines souterraines et de privilégier l’exploitation à ciel ouvert.
La fin d’une ère
Au nord-est de la ville, le Berkeley Pit
devient alors la plus grande mine à ciel
ouvert de cuivre des Etats-Unis. Comme
un ogre toujours plus insatiable, ce trou
engloutit progressivement des quartiers
entiers de la ville – jusqu’au parc Columbia
Gardens, créé au début du siècle par
William Clark pour permettre aux familles
de mineurs d’échapper aux émanations
délétères d’arsenic et de soufre provenant
de la calcination des minerais… Tout au
bord de cette excavation où toute nature a
disparu, les habitants vont vivre encore
trente ans au rythme des dynamitages et
des va-et-vient de camions. Jusqu’à ce
qu’Atlantic Richfield Company (ARCO), le
groupe qui a racheté entre-temps Anaconda, décide de tout arrêter, les cours du
cuivre étant devenus trop bas.
C’est un coup de massue pour les habitants. Pour la première fois en plus d’un
siècle, les mines se sont tues. Montana Ressources, une filiale de Washington Corp.,
rachètera bien des terrains pour exploiter
certains sites et profiter du regain d’intérêt
pour le cuivre, grâce au boom des batteries
électriques. Mais, c’est la fin d’une ère.
Depuis 1880, les mines de la Copper City
ont produit 11 millions de tonnes de cuivre,
2,5 millions de zinc, 1,8 million de manganèse, 450.000 tonnes de plomb, 121.000 de
molybdenum, 22.000 d’argent et 104 d’or,
souligne Floyd Bossard dans son livre
« Butte, the richest hill on earth »… Au
total, elles ont généré l’équivalent de plus
de 48 milliards de dollars !
Privée de l’activité qui a façonné son identité, la ville a bien du mal à tourner la page.
D’autant qu’au déclin économique et démographique s’ajoute une grave crise environnementale. Plus d’un siècle d’exploitation
minière intensive a engendré une pollution
catastrophique des eaux souterraines, des
rivières et des sols aux métaux lourds. Pis,
en arrêtant l’exploitation du Berkeley Pit en
1983, Atlantic Richfield a aussi stoppé toutes les pompes qui empêchaient l’eau de
s’infiltrer dans la fosse… Résultat, des écoulements acides bourrés de plomb, d’arsenic
et de cadmium l’ont emplie peu à peu.
Depuis 1995, des milliers d’oies sauvages
sont mortes en voulant boire cette eau
empoisonnée pendant leur migration. Et le
niveau de cette piscine géante, qui atteint
aujourd’hui près de 200 millions de mètres
cubes, continue de monter… Si rien n’est
fait, le seuil critique de 1.648 mètres
(aujourd’hui à 1.626 mètres), au-delà duquel
le système d’évacuation des eaux de la ville
est menacé, sera atteint en 2023. Une usine
de traitement des eaux de la fosse doit bien
entrer en service l’an prochain. Mais les
délais et les atermoiements de ces dernières
années ont mis à rude épreuve la patience
des habitants de Butte.
Cela fait en effet 35 ans que la région de
Butte est devenue le plus important site du
Superfund, le fonds de réserve dédié aux
sites pollués toxiques de l’Agence de protection de l’environnement (EPA). Elle l’est toujours aujourd’hui... Son objectif ? Nettoyer
tous les sols, sous-sols et rivières contaminés
de la région en vue de retrouver une qualité
des eaux acceptable. Désigné responsable
du désastre au terme d’une guérilla judiciaire qui a duré des années, Atlantic Richfield (rachetée par BP en 1999) a dû débourser plusieurs centaines millions de dollars
pour décontaminer notamment les 26 miles
de la rivière SilverBow Creek, en aval de
Butte, et construire une usine de traitement
des eaux du Berkeley Pit. Des millions de
mètres cubes de résidus, sédiments et
déchets contaminés ont été enlevés. Mais ce
chantier titanesque est loin d’être terminé...
Depuis 1995, des milliers
d’oies sauvages sont mortes
en voulant boire cette eau
empoisonnée pendant
leur migration.
Comme la confidentialité des accords
entre l’EPA et la compagnie minière a longtemps prévalu, ce n’est que le 31 mai dernier
que les habitants de Butte ont pu enfin connaître les détails de la dernière phase de
décontamination qui concerne directement le centre-ville – le « dernier mile » de
la rivière Silver Bow qui prend sa source
dans la ville. Mais les travaux, là encore
gigantesques (changement de lit de la
rivière, création d’un corridor, nettoyage de
tous les puits, etc.) ne devraient pas commencer avant le printemps prochain. « Le
fait que Butte attende depuis plus de trois
décennies d’être décontaminée est totalement inacceptable, a récemment déclaré le
sénateur démocrate du Montana, Jon Tester, au journal local “Montana Standard”. Je
tiens l’EPA pour responsable de cette situation et je vais m’assurer qu’elle envoie ses
équipes là où elles sont le plus nécessaires. »
Le site de Berkeley Pit, situé au nordest de Butte, était, dans les années
1950, la plus grande mine à ciel
ouvert de cuivre des Etats-Unis.
Son exploitation a pris fin en 1983.
Le bassin, dont le niveau ne cesse
de monter, est, aujourd’hui, bourré
de métaux lourds.
Photo Janie Osborne/Getty Images/AFP
Vilipendée par Trump, l’agence environementale est cependant confrontée à de
sévères coupes budgétaires…
Un nouveau départ très lent
Malgré sa mauvaise réputation, Butte ne
reste pas les bras croisés pour tenter d’attirer de nouveaux contribuables sur son sol.
Les infrastructures ont été améliorées, à
l’image de l’aéroport local, et des zones
d’activité créées. De nombreux programmes d’incitations à l’installation ont vu le
jour ces dernières années. Qui veut rénover
une maison dans le centre-ville de Butte
peut bénéficier de prêts spécifiques et
d’aides financières (jusqu’à 25 % du coût des
travaux en moyenne). Les entreprises qui
souhaitent s’implanter sont aussi chouchoutées. Ainsi, Montana Craft Malt a
investi 15 millions de dollars pour ouvrir
une nouvelle brasserie à l’ouest de la ville.
En début d’année, le canadien Crypto Watt
LLC du multimillionnaire Dan Burrell a
dépensé près de 100 millions de dollars
pour implanter son quartier général dans le
South Butte Industrial Park. Ironie de l’histoire, il va transformer l’ancienne cité
minière en un site de… minage de bitcoins.
Mais ce nouveau départ reste lent. La fermeture, fin août, du dernier grand magasin,
Herberger, envoie un mauvais signal. De
même, la ville risque d’être la victime collatérale des tensions entre les Etats-Unis et la
Chine. En effet, l’un de ses plus gros
employeurs, le norvégien REC Silicon, a
commencé à réduire ses effectifs faute de
pouvoir exporter vers l’empire du Milieu…
Dans les vitrines des agences immobilières, beaucoup d’annonces sont encore à
prix cassés. « Silver Bow County a les logements les moins chers des huit comtés les
plus peuplés du Montana », constate non
sans regret la Chambre de commerce de
Butte. La valeur médiane d’une maison à
Butte, bien qu’en progression, atteint seulement 117.000 dollars contre 100.000 dollars de plus dans l’Etat du Montana. Pourtant, b eaucoup de maisons restent
vacantes. Quant à la population, elle fait du
surplace ces dernières années, autour de
34.000 habitants, de même que l’emploi,
tiré surtout par la santé et les services
sociaux. Le revenu médian des habitants
du comté reste 25 % en dessous de celui de
l’Etat tandis que le taux de pauvreté est nettement supérieur (19 % contre 13 %).
A la différence des nombreuses villes
minières de l’ouest abandonnées une fois
leurs gisements épuisés, Butte a réussi tant
bien que mal à ouvrir un nouveau chapitre
de son histoire. Mais de là à connaître un
nouvel âge d’or, la route risque encore
d’être longue. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
14 //
Mardi 4 septembre 2018Les Echos
,
Budget de l’Etat 2018 : 386,3 milliards d’euros // PIB 2017 : 2.283,6 milliards d’euros courants //
Plafond Sécurité sociale : 3.311 euros/mois à partir du 01-01-2018 // SMIC horaire : 9,88 euros
à partir du 01-01-2018 // Capitalisation boursière de Paris : 1.532,96 milliards d’euros (au 05-07-2018)
// Indice des prix (base 100 en 2015) : 103,36 en mai 2018 // Taux de chômage (BIT) : 8,6 %
au 1er trimestre 2017 // Dette publique : 2.255,3 milliards d’euros au 1er trimestre 2018
Les chiffres
de l'économie
EN FRANCE
À L’ÉTRANGER
SANGLIERS LE GOUVERNEMENT
VA CRÉER UN COMITÉ DE LUTTE
CONTRE LES DÉGÂTS
ALLEMAGNE ANGELA MERKEL
DÉNONCE L’EXTRÊME DROITE
La chancelière Angela Merkel a
exhorté lundi les Allemands à se
mobiliser contre la « haine » propagée par l’extrême droite, après de
nouvelles violences au cours du
week-end dans la ville de Chemnitz,
où des habitants dénoncent le meurtre d’un jeune homme par un demandeur d’asile irakien. Le parti nationaliste AfD s’est saisie de cet homicide et
de celui d’une jeune fille par un
Afghan pour relancer ses critiques
contre les migrants.
Le gouvernement a annoncé lundi la
création d’un comité de lutte contre
les dégâts causés par du gibier,
notamment des sangliers. Parmi les
mesures proposées figurent notamment la gestion des plans de chasse
par les fédérations départementales
de chasseurs et la possibilité pour le
préfet, « en cas de défaillance » de leur
part, de déclencher des battues administratives à la charge des fédérations.
FOOTBALL HUGO LLORIS
FORFAIT POUR LE RETOUR
DE L’EQUIPE DE FRANCE
Le musée phare du Brésil détruit par les flammes
NIGERIA ATTAQUE MEURTRIÈRE
DE BOKO HARAM
AFP
Le gardien et capitaine des champions du monde, Hugo Lloris, blessé,
« est forfait » pour les matches contre
l’Allemagne et les Pays-Bas, jeudi et
dimanche, comptant pour la Ligue
des nations, a indiqué lundi Didier
Deschamps. « J’ai rappelé Benjamin
Lecomte », gardien de Montpellier, a
annoncé le sélectionneur des Bleus.
LA PHOTO DU JOUR
Le groupe djihadiste Boko Haram a
tué au moins 48 soldats jeudi dernier
dans l’attaque d’une base militaire
dans le nord-est du Nigeria, a-t-on
appris lundi de source militaire, un
chiffre alourdissant le précédent
bilan qui faisait état de 30 morts. Cette
attaque a été menée par de nombreux
combattants équipés d’armes lourdes. Le Nigeria fait face à une forte
recrudescence des attaques menée
par la branche locale de l’Etat islamiste d’Afrique de l’Ouest (Iswap).
RUSSIE MIREILLE MATHIEU
NOMMÉE DOCTEUR HONORIS
CAUSA PAR UNE UNIVERSITÉ
Un incendie a ravagé dimanche le Musée National de Rio de Janeiro, un sinistre qualifié de « tragédie pour la culture ». Aucune
victime n’a été signalée. Le feu, d’origine inconnue, a réduit en cendres des collections et des archives de grande valeur durant
trois heures. Ouvert en 1881, il est considéré comme le plus grand musée d’histoire naturelle d’Amérique Latine.
RÉFORME DU BAC LES LYCÉES
PROPOSERONT 7 SPÉCIALITÉS
SUR LES 12 EXISTANTES
FRÈRES BOGDANOFF PROBABLE
SUICIDE DE L’HOMME QUI LES
ACCUSAIT D’ESCROQUERIE
L’homme que les frères Bogdanoff
sont soupçonnés d’avoir escroqué a
été retrouvé sans vie jeudi au pied des
falaises d’Etretat (Seine-Maritime). La
piste du suicide est privilégiée, a indiqué lundi une source proche du dossier. « A ce stade, aucun lien ne peut être
fait entre ce geste et l’affaire d’escroquerie », qui a conduit à la mise en examen, le 21 juin à Paris, d’Igor et Grichka Bogdanoff, selon cette source.
MIGRANTS AMENDE CONFIRMÉE
EN APPEL CONTRE UN BÉNÉVOLE
La cour d’appel d’Amiens a confirmé
lundi la peine de 500 euros d’amende
avec sursis infligée à un militant associatif qui avait produit une fausse
attestation d’hébergement pour une
immigrée congolaise. La cour a suivi
les réquisitions en juin du parquet
général, confirmant ainsi la condamnation prononcée en octobre 2013 par
le tribunal correctionnel du Havre.
Photo : AFP
AFP
Chaque lycée général proposera un
choix de sept « spécialités » sur les
douze prévues par la réforme du baccalauréat, qui remplace les séries S,
ES et L par le choix de trois disciplines
en première, a indiqué le ministre de
l’Education lundi. « Nous allons faire
en sorte que les élèves aient un large
choix, autour de sept spécialités dans
leur établissement ou à proximité », a
déclaré Jean-Michel Blanquer dans
un entretien au « Parisien ».
La chanteuse Mireille Mathieu a reçu
lundi le titre de docteur honoris causa
d’une prestigieuse université de Russie, pays où elle jouit d’une importante popularité depuis la période
soviétique. L’Université d’État des
sciences humaines de Moscou a tenu
à récompenser « un talent musical
phénoménal ayant eu une influence
significative [...] sur la jeunesse ».
ISRAËL VISITE CONTROVERSÉE
DU PRÉSIDENT PHILIPPIN
Le président philippin Ro drigo
Duterte a visité lundi le mémorial de
la Shoah à Jérusalem, après avoir rencontré le Premier ministre Benjamin
Netanyahu. Une visite controversée
en raison notamment de propos par
lesquels le chef de l’Etat philippin
avait dit vouloir faire aux drogués ce
qu’Hitler avait infligé aux Juifs…
MADAGASCAR DÉPENSES
ÉLECTORALES VERTIGINEUSES
Les campagnes électorales à Madagascar, un des pays les plus pauvres
du monde et un des deux seuls dont le
revenu par habitant a reculé depuis
1960, sont d’un coût vertigineux, selon
une étude financée par l’Union européenne. Chaque vote aurait coûté
21,50 dollars au président Hery Rajaonarimampianina en 2013, contre
12 dollars à Donald Trump et 1,40 dollar à François Hollande en 2012.
ON EN PARLE À RANGOUN
Deux journalistes condamnés à sept ans de prison
Les reporters de Reuters avaient enquêté sur un massacre de Rohingyas par l’armée.
Florian Maussion
@flo_maussion
avec AFP
bles journalistes ont déjà passé
près de neuf mois en prison sur
des accusations montées de toutes pièces destinées à les réduire
au silence et à intimider la
presse », a dénoncé Reuters dans
un communiqué. La France et le
Royaume-Uni ont également
appelé à leur libération.
yant tous deux porté
atteinte au secret d’Etat,
ils sont condamnés à
sept ans de prison chacun. » Le
verdict a été prononcé, lundi,
devant une salle d’audience
remplie de diplomates et de
journalistes. Wa Lone, trentedeux ans, et Kyaw Soe Oo, vingthuit ans, reporters pour l’agence
Reuters, étaient poursuivis
pour avoir enquêté sur un massacre de Rohingyas musulmans
commis par l’armée birmane.
« Nous continuons à demander
leur libération », a réagi Knut
Ostby, le représentant de l’ONU
en Birmanie. « Ces deux admira-
A
avant d’être emmené en prison.
Les deux reporters birmans
ont été arrêtés en décembre 2017 et placés en détention
provisoire. Ils enquêtaient alors
sur un massacre de Rohingyas
dans le village de Inn Dinn, dans
le nord-ouest du pays, le 2 septembre 2017. Selon l’armée, ils
s’étaient procuré des documents secrets relatifs aux opérations des forces de sécurité.
Deux jours après leur interpellation, les militaires avaient
reconnu que des soldats et des
villageois bouddhistes avaient
tué de sang-froid des captifs
rohingyas. Sept militaires ont
depuis été condamnés à dix ans
de prison.
Après plusieurs années de
tensions entre musulmans et
Un massacre reconnu
Cette condamnation est un nouveau coup dur pour la liberté de
la presse, malmenée en Birmanie malgré les espoirs suscités
par l’arrivée au pouvoir d’Aung
San Suu Kyi en 2016. « Le gouvernement peut bien nous emprisonner… mais ne fermez pas les
yeux et les oreilles du peuple », a
lancé Kyaw Soe Oo à la foule
présente devant le tribunal
bouddhistes – qui représentent
80 % de la population –, la situation avait dégénéré en août 2017
à la suite d’une attaque de
l’Armée des Rohingyas de l’Arakan contre un poste de police.
Face à la répression violente des
forces armées birmanes et des
milices bouddhistes, plus de
700.000 personnes ont fui vers
le Bangladesh. L’ONU avait
alors qualifié de « nettoyage ethnique » les opérations armées
c o n t r e l e s R o h i n g ya s . L e
27 août, une mission d’enquête
de l’organisation internationale
est allée plus loin en accusant
six hauts-gradés de l’armée,
dont le commandant en chef
Min Aung Hlaing, de « génocide », « crimes contre l’humanité » et « crimes de guerre ». n
2
22
23
23
4
22
MERCREDI
16/22
2
24
24
4
2
16/26
15/22
25
25
26
25
2
24
26
17/30
2
25
27
19/28
27
15/21
2
27
27
26
16/24
13/21
29
27
JEUDI
31
31
15/24
17/28
21/28
2
25
26
32
30
11/20
27
27
2
25
/
11/19
VENDREDI
12/23
26
16/27
16/25
16/19
25/33
25/32
25/31
18/26
17/26
17/26
16/24
16/27
16/21
33/44
34/44
34/455
16/28
15/28
18/26
28/30
28/30
28/30
0
22/30
22/29
22/28
14/22
14/21
13/19
23/31
23/30
22/29
17/29
17/30
19/28
17/24
16/26
17/27
28/37
28/34
28/36
6
21/25
18/24
18/26
16/22
16/21
15/21
29/33
27/34
27/33
26/33
26/32
26/33
13/17
12/18
14/19
28/31
28/33
27/34
24/31
26/33
22/24
14/23
13/26
14/25
MERCREDI
16/26
25
26
JEUDI
16/25
21/29
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Mardi 4 septembre 2018
www.lesechos.fr
De plus en plus
de parents
achètent leurs
poussettes ou
autres biberons
sur Internet.
// P. 18
DEVISES EUR/GBP 0,9023 EUR/JPY 1,2904 EUR/CHF 1,126 GBP/USD 1,2878 USD/JPY 1,1107 USD/CHF 0,9692 TAUX EONIA -0,342 LIFFE EURIBOR 3 MOIS -0,319 OAT 10 ANS 0,6215 T-BONDS 10 ANS 2,8873
INDUSTRIE & SERVICES
JOUETS
DERNIÈRE HEURE
Les fabricants
dans le brouillard pour Noël.
Immobilier : la France,
un pays finalement sage
// P. 16
AUTOMOBILE
L’été très particulier du marché
automobile français.// P. 17
Le gouverneur
de la Banque
d’Angleterre
pourrait rester
plus longtemps
à son poste
SNCF
AFP
Alexandre Counis
@alexandrecounis
— Correspondant à Londres
Rentrée morose pour les syndicats.
// P. 19
CASINO
Le groupe dans la tempête
après la dégradation de S&P.
// P. 20 ET « CRIBLE » P. 34
HIGH-TECH & MÉDIAS
DROIT D’AUTEUR
Bruxelles sous tension
avant un vote décisif. // P. 21
PRESSE
Reworld Media bien placé pour
racheter Mondadori France.
// P. 22
START-UP
DISTRIBUTION
Lafayette Plug and Play lance
sa cinquième promotion. // P. 23
Le quartier de Schöneberg, à Berlin. L’an dernier, le prix de la pierre en Allemagne a grimpé de 4,5 %.
Photo Krisztian Bocsi/Bloomberg
PME & RÉGIONS
TRANSPORTS
En Allemagne, en Belgique,
aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, les prix
grimpent plus vite
que dans l’Hexagone.
Dunkerque relance le débat
sur le transport gratuit. // P. 24
FINANCE & MARCHÉS
BANQUE
Shutterstock
Myriam Chauvot
Merkel amorce le dégel avec la
finance allemande avant le Brexit.
// PP. 26-27
BERCY
Le gouvernement fait confiance
aux banques pour limiter
les frais bancaires. // P. 27
PRÊTS AUX PME
Funding Circle prêt à entrer
en Bourse. // P. 28
BOURSE
Banques et télécoms freinent
les actions européennes. // P. 29
Les Français ont beau s’effarer de l’ascension non stop des prix des logements dans
l’Hexagone, et de leur niveau stratosphérique comparé au pouvoir d’achat des ménages, ce n’est finalement rien comparé aux
pics enregistrés dans les pays voisins. En
moyenne nationale, le prix au mètre carré
de la pierre tricolore devrait encore grimper de 2,7 % cette année puis la hausse
devrait s’essouffler en 2019 (+2 %), selon les
estimations de Standard & Poor’s qui évoque un « atterrissage en douceur ». Les
observateurs français ne seront sans doute
pas d’accord avec le qualificatif de « doux »
de ce scénario selon lequel la hausse devrait
se poursuivre à moyen terme, sachant que
l’immobilier résidentiel français a déjà
« flambé » de 3,3 % en 2017, soit bien plus
que l’évolution des salaires et du PIB.
Mais l’étude du paysage européen
menée par Standard & Poor’s, qui prévoit le
même « atterrissage en douceur » un peu
partout en Europe, est là pour remettre en
perspective la situation française, où finalement, les prix apparaissent varier dans
des proportions plutôt sages comparés à la
surchauffe, voire aux explosions, enregistrées dans des pays voisins. L’an dernier,
pendant que la pierre s’appréciait de 3,3 %
en France, elle a ainsi grimpé de 4,5 % en
Allemagne. Certes, les prix y partent de
plus bas, mais ils avaient déjà explosé de
6,8 % outre-Rhin en 2016 ! Dans le même
temps, la France ne connaissait qu’un
modeste +1,6 %.
Violentes variations
Les ménages ont été soumis à la même surchauffe aux Pays-Bas, où les prix ont augmenté de… 8,5 % l’an dernier ! Et ce n’était
pas exceptionnel : leur hausse avait été de
6,7 % en 2016 et devrait être cette année,
selon les prévisions de Stand & Poor’s, de
8,3 %, avant « d’atterrir » avec une hausse
de « seulement » 7 % l’an prochain. Ces
variations, d’une violence jamais vue en
France, ne sont donc pas réservées aux
pays « atypiques » comme l’Espagne et
l’Irlande ayant connu une bulle immobilière suivie d’un effondrement de leur marché immobilier. Même la Belgique voisine,
quoique moins erratique, connaît depuis
des années un renchérissement du prix de
sa pierre nettement supérieur à la France
et il sera encore de 3,4 % cette année.
Autant dire que le rêve d’être propriétaire
s’éloigne peut-être pour nombre de Français en dépit de la faiblesse des taux d’intérêt, mais il est encore plus éloigné ailleurs.
Car après des années de surchauffe
comme on n’en a jamais vu en France, la
pierre chez nos voisins a décroché comparé aux revenus des ménages. Jusqu’à ces
dernières années, ce décrochage entre prix
de l’immobilier et revenus était censé être
une spécificité française. Ce n’est plus si
sûr.
Les Anglais trouveront-ils leur compte
dans le Brexit, qui suscite un fort recul
actuellement des prix de l’immobilier
outre-Manche ? Même cela n’est pas certain. Certes, Standard & Poor’s ne prévoit
pour cette année aucune augmentation
des prix en Grande-Bretagne, mais elle a
connu des hausses de prix spectaculaires
tant en 2016 (+5,3 %) que l’an dernier
(+4,7 %) qui montre que la peur du Brexit
n’a pas pesé lourd face à l’appétit pour la
pierre. Et Standard & Poor’s prévoit une
nouvelle hausse outre-Manche de 2,5 %
dès l’an prochain, qui devrait ensuite
s’accélérer alors que la France resterait
sagement sur un +2 % pour 2020 et 2021. n
GESTION D’ACTIFS
BILAN SEMESTRIEL
Les gestionnaires doivent
composer avec un environnement
moins porteur.
// P.30
CARNET
// P. 33
Société Générale va solder son litige
pour violation d’embargos américains
Etienne Goetz
@etiennegoetz
SUR
DANS
« LA CHRONIQUE
BOURSE »
À 13H ET 17H30
DU LUNDI AU VENDREDI
Société Générale s’apprête à clore le chapitre des litiges. Lundi soir, la banque a assuré
être entrée dans des discussions « plus actives » avec les autorités pour solder un dernier litige aux Etats-Unis, lié à des transactions réalisées en dollars impliquant des
pays sous sanctions américaines. Un
accord pourrait intervenir « dans les prochaines semaines ». « A ce stade, Société
Générale s’attend à ce que le montant des
amendes dans le dossier “sanctions américaines” soit presque intégralement couvert par
la provision pour litiges allouée à ce dossier »,
est-il indiqué dans un communiqué. La
banque dispose encore d’une enveloppe
de 1,43 milliard d’euros pour régler des
amendes. D’après le communiqué, 1,2 milliard d’euros a été alloué pour le dossier des
embargos américains.
Manipulation
Début juin, Société Générale avait commencé à tourner la page des dossiers juridiques qui l’empoisonnent. La banque avait
accepté de verser 1,3 milliard de dollars aux
autorités américaines et françaises dans le
cadre de deux dossiers : celui du Libor et du
fonds souverain libyen. Le litige portant sur
la manipulation des taux interbancaires
avait donné lieu à un remaniement de l’étatmajor. La justice américaine avait obtenu le
départ préalable du numéro deux, Didier
Valet. « A la suite d’une différence d’appréciation dans la gestion d’un dossier juridique spécifique du groupe, antérieur à son mandat de
directeur général délégué, Didier Valet, soucieux de préserver l’intérêt général de la Banque, a présenté sa démission […], dont le conseil
d’administration prend acte ce jour », avait
alors justifié la banque. Dans le dossier
libyen, il était reproché à la banque française
d’avoir eu recours entre 2005 et 2009 à des
intermédiaires et des commissions s’apparentant à des pots-de-vin pour placer des produits financiers complexes dans le pays. n
Mark Carney avait accepté en octobre 2016 de rester un an de plus à la tête
de la Banque d’Angleterre pour rester
aux manettes au moment des négociations précédant l’entrée en vigueur
effective du Brexit. Il pourrait bien prolonger encore de quelques mois, voire
d’un an supplémentaire pour en gérer
aussi les conséquences.
Selon la BBC, il aurait été approché
par le ministère des Finances britanniques pour rester à son poste au-delà de
juin 2019, date jusqu’à présent fixée
pour la fin de son mandat, soit trois
mois après l’entrée en vigueur effective
du Brexit le 29 mars prochain. D’après
le « Financial Times », le Canadien y
serait disposé. Mais rien n’a été décidé à
ce stade et les discussions se poursuivaient lundi avec le chancelier de l’Echiquier, Philip Hammond. Les députés de
la commission des Finances du Parlement devraient interroger le gouverneur sur ses intentions à l’occasion
d’une audition prévue à Londres ce
mardi après-midi.
Le maintien d’une figure
aussi charismatique
que Mark Carney serait
de nature à rassurer
le monde financier.
Ce dernier a apprécié
la manière dont il a géré
l’après-référendum
de juin 2016.
S’il se confirme, le maintien d’une
figure aussi charismatique que Mark
Carney serait de nature à rassurer le
monde financier, qui a apprécié la
manière dont il a géré l’après-référendum de juin 2016. Elle permettrait non
seulement de s’appuyer sur son expérience, mais aussi d’offrir de la continuité : cela fait cinq ans qu’il est gouverneur – il avait d’emblée prévenu à son
arrivée fin 2012 qu’en raison de l’âge de
ses enfants il ne resterait pas la durée
complète d’un mandat, qui dure habituellement huit ans.
Pour un « soft Brexit »
Une éventuelle prolongation de Mark
Carney à son poste risque de faire hurler les Brexiters, qui lui reprochent
d’avoir maintes fois souligné les effets
négatifs du Brexit sur l’économie britannique. Elle serait en revanche une
aubaine pour Philip Hammond, qui
porte la voix d’un « soft Brexit » au sein
d’un gouvernement qui reste très divisé
sur les modalités de la sortie de l’UE.
Mais il s’agit aussi de laisser retomber
la poussière pour permettre à son successeur d’avoir une vision claire sur la
relation qu’entretiendra, à terme, le
Royaume-Uni avec l’UE. « Le Trésor
craint qu’il soit difficile d’essayer de boucler maintenant la procédure pour trouver un nouveau gouverneur, en plein
milieu des négociations sur le Brexit »,
écrit le chef du service économique de
la BBC. n
Shutterstock
Le digital bouscule le marché
des accessoires pour bébés
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
16 //
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos
INDUSTRIE
&SERVICES Les fabricants de jouets
dans le brouillard pour Noël
l Toys’R’Us et La Grande Récré représentent environ 18 % du marché.
l Les fabricants parient sur la poursuite d’activité des deux chaînes.
l Ils ont néanmoins joué la prudence en réduisant leurs assortiments.
à suivre
JOUETS
Rémy gabalda/AFP
Dominique Chapuis
dchapuis@lesechos.fr
Levothyrox : un rapport pointe
les erreurs commises durant la crise
PHARMACIE Après la remise d’un rapport très critique sur la
gestion de la crise du Levothyrox, le ministère de la Santé promet
une information « plus accessible, plus claire et plus réactive » sur
les médicaments. La mission mise en place en décembre liste les
fautes commises par les autorités sanitaires. Parmi elles,
« l’absence d’anticipation et d’accompagnement » au moment du
changement de formule du médicament et « une communication de crise artisanale et insuffisamment coordonnée ». Le rapport déplore aussi « une minimisation du ressenti des patients ».
EPR de Hinkley Point : l’Autriche
envisage de faire appel
LE MARCHÉ POURRAIT
•RECULER
ÉNERGIE L’Autriche envisage de faire appel de la décision rendue
Déjà, à mi-août, le marché français
du jouet était en recul de 2 % selon
NPD, faute notamment de phénomène comme les hand spinners l’an
dernier, et alors que Toys’R’Us et La
Grande Récré sont dans la tempête
depuis plus de six mois. A ce stade,
seulement une soixantaine de
magasins devraient fermer. Même
si d’autres réseaux récupèrent ces
clients, il sera difficile pour Lego,
Mattel ou Hasbro de compenser en
totalité le recul de l’activité liée à ces
poids lourds. « Une demande stable
devrait amortir le choc », estime un
professionnel. La filière espère une
solution. « Les grandes marques ont
décidé de prendre des volumes pour
servir Toys’R’Us et La Grande Récré,
indique Bruno Bérard, patron de
Playmobil France. Si l’un d’eux connaît une défaillance, cela va jouer sur
un pourcentage faible, entre 5 % à
10 %, qui sera réalisé par d’autres
acteurs. » Il y a en effet en France un
parc de 1.200 magasins de spécialistes du jouet, sans compter les
hypers, qui misent massivement
sur les jouets en fin d’année.
en juillet par le Tribunal de l’Union européenne qui a rejeté son
recours contre le projet de centrale nucléaire de Hinkley Point en
Grande-Bretagne, a déclaré lundi la ministre autrichienne du
Développement durable. EDF et le chinois CGN dirigent le chantier, qui a pâti de retards et de dépassements de budget et dont la
mise en service est prévue en 2025. La Commission européenne a
donné son aval à ce projet de 19,6 milliards de livres en 2014, estimant qu’il ne posait pas de problèmes de concurrence.
Huit candidats, dont Vinci, pour le projet
à 1 milliard de dollars de l’Ouganda
BTP L’Ouganda a préqualifié huit groupements candidats, dont
Vinci, pour un partenariat public-privé de plus de 1 milliard de
dollars, pour construire et exploiter 95 kilomètres d’autoroute à
péage entre la capitale Kampala et la deuxième ville du pays,
Jinja. Selon Bloomberg, le gagnant, choisi fin 2019, devra mobiliser 600 millions de dollars de financement privé, contre 400 millions de dollars apportés par la Banque africaine de développement, l’Agence française de développement et l’Europe.
DES FABRICANTS
•DANS
L’INCERTITUDE
SUR
RETROUVEZ ETIENNE LEFEBVRE
DANS « LE DUEL ECO » du GRAND SOIR/3
présenté par FRANCIS LETELLIER
chaque mardi dès 22 h 45 en direct sur France 3
TOYS’R’US
•ETETLASIGRANDE
RÉCRÉ
REPARTENT AVANT NOËL ?
JouéClub a mis
l’accent sur le digital,
avec une adresse Web
unique pour ses
220 magasins
indépendants.
cant. Les petites entreprises risquent
d’être les plus pénalisées. » Car si les
groupes peuvent porter des stocks
dans ce contexte, ce n’est pas le cas
des PME. Or, le réseau des spécialistes constitue souvent pour elles le
principal débouché, les conditions
d’entrée des hypers étant drastiques. Ces dernières années, les
fabricants sont en plus confrontés à
Même si les juges donnent leur feu
vert à une reprise dans les prochaines semaines, la saison est compromise. Car il faudra du temps à ces
enseignes pour obtenir des crédits.
Pour les marques qui font fabriquer
en Asie (la Chine fournit encore
80 % du secteur), il ne sera pas possible d’assurer des réassorts. Les
livraisons pour Noël commencent à
arriver en septembre et octobre. Ce
sera plus facile pour les entreprises
européennes qui ont des stocks à
proximité. Et peuvent donc réagir
en cas de réouverture avant les
fêtes.
VA TIRER SON ÉPINGLE
•DUQUI
JEU ?
Difficile à dire. Chacun se prépare.
Semaine cruciale pour Toys’R’Us et La Grande Récré
Les offres de reprise
et de continuation des deux
spécialistes du jouet sont
sur le bureau des juges.
AÉRIEN Un an après sa reprise
par la société néerlandaise Aviation B.V, la compagnie régionale
belge VLM a annoncé lundi l’arrêt
immédiat de toutes ses activités et
sa mise en liquidation. La petite
compagnie, qui opérait des vols
régionaux en Fokker 50 au départ
d’Anvers vers une demi-douzaine
de métropoles européennes, avait
annulé tous ses vols réguliers vendredi. C’est la deuxième faillite de
compagnie régionale européenne
cet été, après celle de la suisse
Skywork, la semaine dernière.
Car Noël reste Noël et les parents
vont continuer de gâter leurs
enfants. Grâce à leur forte présence
partout en France, les hypermarchés (32 % des ventes) sont bien placés. Les spécialistes, eux, ont affûté
leurs armes (40 %). Leur stratégie
est de conserver les clients de La
Grande Récré et de Toys’R’Us dans
ce circuit. « Si un magasin ferme, les
gens iront dans un autre à proximité,
indique Philippe Gueydon, PDG de
King Jouet. Nous avons fait de la géolocalisation, en augmentant les commandes dans les zones où des points
de vente pourraient être menacés. »
De son côté, JouéClub a mis
l’accent sur le digital, avec une
adresse Web unique pour ses
220 magasins indépendants. Le
budget communication, lui, a fait
un bond de 15 %. « Il y a une opportunité pour nos points de vente, reconnaît Jacques Baudoz, PDG de JouéClub. Tout est mis en place pour faire
rêver les enfants, avec notre catalogue en réalité augmentée. » Comme
les hypermarchés, les pure players
du commerce électronique,
comme Amazon ou Cdiscount
(20 % de part de marché) devraient
eux aussi tirer les marrons du feu. n
une hausse des commandes annulables. « Il y a trois ans chez Playmobil, 95 % étaient fermes à fin juillet, ce
taux a été ramené à 70 % cette année.
Ce qui nécessite de s’adapter en termes de logistique », note Bruno
Bérard. Attention aux ruptures à
Noël !
DR
de pêche ont encerclé lundi une
b a rg e d e f o r a g e a u l a rg e d u
Trép ort (S eine -Maritime).
Ceux-ci réclament l’abandon d’un
projet de champ éolien en mer
porté par une filiale du groupe
Engie, qui prévoit l’installation
d’ici à 2021 de 62 éoliennes, à
15 kilomètres du Tréport. Pour
Olivier Becquet, gérant de la coopérative des pêcheurs, « ce projet
menace une zone de pêche reconnue comme la plus riche en Manche Est ».
Les fabricants parient certes sur la
relance des enseignes spécialisées.
Mais les grandes marques ont toutefois joué la prudence, en réduisant les assortiments de l’ordre de
20 %, tout en préservant les bestsellers. « Ces enseignes ont passé
leurs commandes de Noël, et ne paieront qu’à la livraison quand elles
auront retrouvé des marges de
manœuvre, explique un fabri-
période de Noël, période vitale pour
ses enseignes, la situation est délicate. Les deux enseignes auront-elles suffisamment de produits ? Les
fournisseurs ne refusent pas de les
livrer, mais tendent à réclamer à
être payés « au cul du camion ». La
Grande Récré doit déjà 60 millions
aux industriels.
Philippe Bertrand
@Bertra1Philippe
Le spécialiste du bébé va-t-il reprendre le paradis des enfants ? Les
offres de reprises de Toys’R’Us
France devaient être déposées
lundi, jusqu’à minuit, auprès du tribunal de commerce d’Evr y
(Essonne). Une offre a déjà été citée,
celle de Pierre Mestre, l’actionnaire
majoritaire d’Orchestra, le groupe
qui exploite l’enseigne Prémaman
et 300 magasins de puériculture en
France. Mais, selon un connaisseur
du dossier, il pourrait y avoir jusqu’à
4 offres.
Une semaine plus tard, lundi
10 septembre, c’est le tribunal de
commerce de Paris qui planchera,
cette fois sur l’un des autres ténors
du jouet, La Grande Récré. Le PDG,
Jean-Michel Grunberg, qui représente la famille fondatrice, a présenté un plan de continuation. Il
Les concurrents spécialisés
à l’affût
Pascal Sittler/RÉA
VLM Airlines
en liquidation
PÊCHE Une vingtaine de bateaux
DR
Eolien :
les pêcheurs
s’opposent au
projet du Tréport
Ce Noël sera compliqué pour les
fabricants de jouets, car, inévitablement, le marché français va subir le
contrecoup des difficultés de la distribution. L’avenir de deux enseignes, qui pèsent environ 18 % du
marché, s’écrit en effet en pointillé.
Toys’R’Us subit la déroute de sa
maison mère américaine et le
réseau français est du coup à vendre. La Grande Récré a, de son côté,
engagé un plan de sauvegarde. La
famille fondatrice, qu’incarne JeanMichel Grunberg, a déposé un plan
de continuation et le groupe FNAC
Darty a fait de même. Les dossiers
seront examinés le 10 septembre
par le tribunal de commerce de
Paris. Ces incertitudes pèsent sur le
marché dans son ensemble et
notamment sur les fournisseurs
qui ne savent pas sur quel pied danser. Panorama de la situation.
L’optimisme semble de mise chez Toys’R’Us France,
même si la filiale n’a plus l’appui de sa maison mère américaine.
comprend la fermeture des filiales à
l’étranger (90 points de vente en
Espagne, en Belgique et en Suisse)
et celles d’une soixantaine d’unités
non rentables en France. Le patron
propose d’étaler la dette financière
de 91 millions d’euros. Le groupe
FNAC Darty a rédigé une offre con-
currente. Mais il ne l’a pas défendue
devant les juges. Ses dirigeants préfèrent attendre l’éventuel rejet du
plan de Jean-Michel Grunberg.
Au total, c’est plus de 800 millions d’euros de chiffre d’affaires et
18 % environ de part de marché qui
sont en jeu. A quelques mois de la
Du côté de Toys’R’Us, l’optimisme
est plus grand. Jean Charretteur, le
directeur général, s’active. Il a déjà
sauvé la filiale ibérique de la marque américaine dont il assurait
aussi la direction. Il a démissionné,
mais pour s’associer au projet de
reprise par la société d’investissement portugaise Green Swan. Mais
la filiale n’a plus l’appui de sa maison mère géante américaine…
Rien n’est perdu pour les deux
enseignes. Mais le temps court. Et
les concurrents spécialisés (JouéClub, King Jouet, etc.), les cybermarchands comme Amazon et les
hypermarchés n’attendent qu’un
faux pas pour récupérer la mise. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 17
Les Echos Mardi 4 septembre 2018
Meituan Dianping,
start-up chinoise
à 50 milliards
de dollars
FOODTECH
L’introduction en
Bourse de la star de
la livraison de repas
est l’une des plus
attendues de l’année
en Chine.
Adrien Lelièvre
@Lelievre_Adrien
C’est une entreprise dont le
nom est encore largement
inconnu en Europe. En quelques années, Meituan Dianping
s’est pourtant hissé parmi les
leaders chinois de la livraison
de repas et du commerce en
ligne. Alors forcément, l’introduction en Bourse de cette
licorne à Hong Kong est l’un des
événements économiques de
l’année en Chine. Selon la
presse anglo-saxonne, qui cite
des sources proches du dossier,
Meituan Dianping pourrait
vendre pour 4,5 milliards de
dollars d’actions, dans une fourchette de prix allant de 7,64 à
9,17 dollars. Ce qui valoriserait
le groupe entre 46 et 54,7 milliards de dollars.
En octobre 2017, Meituan
Dianping était déjà valorisé
environ 30 milliards de dollars
après avoir levé 4 milliards de
dollars auprès d’investisseurs
menés par le géant chinois de
l’Internet Tencent. Contacté par
l’agence Reuters, le groupe de
Pékin n’a pas souhaité commenter ces chiffres.
Cette opération est scrutée de
près car elle intervient sur fond
de guerre commerciale sinoaméricaine, qui rend les investisseurs nerveux. Lors de son
introduction en Bourse en
juillet, une autre star de la tech
chinoise, Xiaomi, n’était ainsi
p a r ve n u e à l e ve r « q u e »
4,72 milliards de dollars. Un
chiffre en deçà des attentes du
spécialiste des smartphones,
qui visait 100 milliards de valorisation initialement. Pour
Meituan Dianping, la prudence
est donc de mise. D’autant que
la start-up n’a jamais dégagé de
bénéfices, malgré la croissance
rapide de ses revenus. L’an dernier, il a essuyé une perte nette
de 19 milliards de yuans
(2,4 milliards d’euros), sur un
chiffre d’affaires de 34 milliards
de yuans (4,5 milliards d’euros).
Créée en 2010 par l’homme
d’affaires Wang Xing sur le
modèle de l’américain Groupon, l’entreprise s’est ensuite
développée dans la critique de
restaurants et d’autres activités,
avant de fusionner cinq ans
plus tard avec Dianping.
Concurrencer Alibaba
L’application mobile a ensuite
étendu son activité à toute une
gamme de services (réservation de chambre d’hôtels, covoiturage, achat de voyages, vélo
en libre-service, etc.). Mais
Meituan Dianping est principalement connu pour la livraison
de repas à domicile. Chaque
jour, des hordes de scooters
munis de boîtes frigorifiques
arpentent les rues des grandes
villes chinoises.
Cette introduction en Bourse
doit permettre à la start-up de
poursuivre sa stratégie de croissance et de tenir tête à son
grand rival, Alibaba, qui a fait
l’acquisition au printemps
d’Ele.me, spécialisé lui aussi
dans la livraison de repas à
domicile. n
La date
2010
Création de Meituan
Dianping par l’homme
d’affaires Wang Xing.
L’été très particulier du marché
automobile français
AUTOMOBILE
Avec l’arrivée
d’une nouvelle norme
d’homologation,
les constructeurs ont
massivement déstocké.
Julien Dupont-Calbo
@jdupontcalbo
Jusqu’à présent, tout va bien. Depuis
le début de l’année, le marché automobile continue sur sa lancée positive dans l’Hexagone. Ces huit derniers mois, les ventes de voitures ont
progressé de 8,9 % (à 1,51 million
d’unités), celles de véhicules utilitaires légers de 5,7 % (à 301.601 unités).
Assez en tout cas pour permettre au
Comité des constructeurs français
d’automobiles (CCFA) et son président, Christian Peugeot, de revoir à
la hausse leur prévision annuelle
d’« au moins 5 % », à 2,2 millions de
véhicules, contre 3 % auparavant.
Pour rappel, en 2015, le marché avait
en bref
augmenté de 6,8 %, en 2016 de 5,1 %
et en 2017 de 4,7 %.
Si la filière se montre prudente
sur l’année en cours, c’est que l’été
est pour le moins particulier.
C o m m e d a n s d ’a u t r e s p a y s
d’Europe, à commencer par l’Allemagne, les mois de juillet et d’août
en France ont été extraordinaires
pour les concessionnaires – avec des
bonds respectifs de 18,9 % et de 40 %
pour les véhicules particuliers. En
cause, l’élargissement à tous les
modèles de la nouvelle norme
d’homologation européenne
WLTP.
Plus contraignant pour les
moteurs, ce nouveau système a
poussé les constructeurs désireux
de ne pas « perdre » leurs stocks à
faire immatriculer de nombreux
véhicules avant la rentrée, en passant par les concessionnaires ou en
multipliant les opérations promotionnelles. « En baisse de 7,4 %, le
marché de l’occasion enregistre le
pire mois de l’année, déplore Vincent
Hancart, chez Autoscout24. Les belles opportunités offertes par les
concessionnaires sur les véhicules
neufs en stock avant l’introduction
de la nouvelle norme ont détourné
un certain nombre d’acheteurs du
marché seconde main. »
Seconde jeunesse
Ainsi, de nombreux modèles ou versions de véhicules en fin de parcours
ou à faible volume ont connu une
seconde jeunesse au mois d’août. La
Fiat Tipo a vu ses ventes s’envoler de
95 %, la Ford Mondeo de 98 %, la
Citroën C4 Cactus de 46 %, la
Renault Mégane de 78 %, la Renault
Scenic de 94 %, la Renault Kadjar de
64 %. Si PSA n’a vu ses ventes de
véhicules progresser que de 20 %,
Renault a vu les siennes bondir de
44,5 %, tandis que les volumes des
marques étrangères dans leur
ensemble grimpaient de 40 %. « Les
chiffres du mois ne veulent pas dire
grand-chose, et il y aura forcément un
contrecoup d’ici à la fin de l’année »,
juge Flavien Neuvy, de l’Observatoire Cetelem, qui prévoit un marché en hausse de 4,8 % en 2018, non
pas à cause du WLTP mais du boom
des offres de location avec option
d’achat.
Après plusieurs mois de stagnation à 40 % des ventes, la part du diesel dans les ventes est repartie à la
baisse en août, de quelques dixièmes de point. Dans le même temps,
les SUV continuent à faire un carton
(37 % des ventes entre janvier et fin
août). Conséquence, la moyenne
d’émission atteint au mois d’août
114 grammes de CO2 émis par véhicule en moyenne, soit le niveau de
2014. Quatre ans de perdu… « Les
constructeurs vont peut-être finir par
avoir intérêt à baisser les prix du diesel pour relancer les ventes et éviter de
payer de trop lourdes amendes en
2021 s’ils ne remplissent pas leurs
objectifs européens », juge Flavien
Neuvy.
À NOTER
Les ventes de véhicules hybrides ont représenté 4,55 % du
marché sur les huit premiers
mois de l’année, celles d’engins
100 % électriques 1,16 % (contre
1,2 % l’an dernier).
TOUT LE JAPON
AVEC ANA
Recul du nombre de touristes en juillet
en Espagne, une première depuis 2009
ANA (All Nippon Airways) dessert tous les jours
Tokyo/Haneda au départ de Paris et des grandes
villes de province*.
TOURISME Le nombre de touristes étrangers en Espagne,
deuxième destination mondiale derrière la France, a baissé en
juillet pour la première fois depuis 2009, a annoncé lundi l’Institut national de la statistique. Le pays a reçu ce mois-là 10 millions
de visiteurs étrangers, soit 4,9 % de moins qu’un an auparavant.
Le nombre de visiteurs français a particulièrement chuté, de
11,4% par rapport à juillet 2017. Les arrivées en provenance du
Royaume-Uni, représentant près d’un cinquième du total, ont
également baissé de 5,6 %, la dépréciation de la livre rendant
moins abordable pour les Britanniques les vacances dans la
zone euro. Sur les sept premiers mois de l’année, le nombre de
visiteurs a progressé de 0,3 %, à 47 millions, ce qui reste loin des
hausses à deux chiffres enregistrées les années précédentes.
1re compagnie aérienne japonaise **,
ANA dessert 51 destinations dans l’archipel
avec de près de 1 000 vols/jour. Tarif unique
avantageux sur les vols intérieurs.
Pour la 6e année consécutive, ANA a été
primée “Compagnie aérienne 5 étoiles”
en raison de l’excellence de son service.
We Are Japan. ***
ana.fr
Plainte de Ryanair contre les
contrôleurs aériens britanniques
#WeAreJapan
AFP
AÉRIEN La compagnie Ryanair a annoncé le dépôt d’une plainte
auprès de l’Union européenne et au Royaume-Uni
à l’encontre de l’organisme
britannique chargé du cont r ô l e a é r i e n ( Na t s) . E l l e
estime être défavorisée par
rapport à l’aéroport londonien de Stansted et affirme
que l’aéroport qui est sa
principale base subit plus
de la moitié (52%) des
retards causés par les
aiguilleurs du ciel, loin
devant Luton (30%),
Gatwick (10 %), London City
(8 %) et Heathrow (0 %).
*
**
***
En partenariat avec Lufthansa Group
En nombre de passagers
Nous sommes le Japon
* en partenariat avec Lufthansa Group
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
18 // INDUSTRIE & SERVICES
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos
Le digital bouscule le marché
des accessoires pour bébés
alors que Le budget moyen s’élève à
1.560 euros pour un premier enfant.
PUÉRICULTURE
De plus en plus de
parents achètent leurs
poussettes ou leurs
biberons sur Internet.
Les conseils en boutique
Un basculement qui
poussent les enseignes
et les marques
à se réinventer.
Dominique Chapuis
dchapuis@lesechos.fr
Poussettes, sièges auto, biberons, de
plus en plus de parents choisissent
Internet pour leurs achats. C’est ce
qui ressort du baromètre de l’Institut des Mamans publié, à l’occasion
du Salon Baby Cool, qui s’est tenu
cette semaine au parc floral de
Paris. Ils sont ainsi 73 % à avoir déjà
acheté des articles de puériculture
sur le digital, en majorité des produits neufs. Des achats en hausse de
8 points chez les mères depuis 2014,
note le sondage réalisé pour la Fédération de la puériculture.
Sur quoi portent les achats ?
6 parents sur 10 achètent de la petite
puériculture, biberons ou accessoires de sécurité, et la moitié des articles plus volumineux, baignoire ou
poussettes. Des emplettes réalisées
sur les sites généralistes, comme
Amazon (71 %) et les sites spécialisés
(72 %), AlloBébé ou ceux des magasins comme Aubert ou Bébé 9.
Le marché de la puériculture a subi un nouveau recul en 2017
lié à la baisse de la natalité et au boum de l’occasion. Photo RGA/RÉA
Aujourd’hui, la part du digital est
estimée à plus de 20 %. « Il y a eu un
fort basculement des achats vers
Internet, ce qui n’est pas étonnant,
car nous nous adressons à la génération des Millennials, relève Charles
de Kervénoaël, le président de la
Fédération de la puériculture, et
responsable Europe de Dorel. De
plus en plus de mamans vont aussi
chercher des informations en ligne,
car elles ont besoin de réassurance ».
De fait, Internet est devenu
« incontournable », pour s’informer,
selon l’Institut des Mamans. Les
parents lisent en priorité les avis
d’autres consommateurs, ou de
bloggeuses (64 %). Ils sont toutefois
de plus en plus à accorder leur confiance aux sites des marques, qui
ont vu leur fréquentation augmenter de 17 % depuis 2014.
Pour les enseignes comme les
fabricants, l’évolution de ces comportements est un enjeu clef.
D’autant que le marché français, le
premier en Europe, continue de
reculer. Selon GfK, il a fondu de
5,7 % en volume et de 3,2 % en valeur
en 2017, à moins de 1 milliard
d’euros. En cause, la baisse de la
natalité (–2 %), mais aussi le boum
de l’occasion. Les sites de revente en
ligne sont un moyen simple et efficace d’acquérir des produits haut
de gamme à un prix intéressant,
« C’est un secteur de plus en plus
bataillé, note Frank Rosenthal, du
cabinet du même nom. Les magasins doivent se repenser, en mettant
mieux en valeur les marques et en
développant des services, comme la
prise de rendez-vous ». Car, souvent,
si les jeunes parents commandent
en ligne, ils viennent ensuite en
boutique pour avoir plus de conseils ou une aide à l’installation, par
exemple d’un siège bébé. « Ils ont un
rôle clef, car nous avons des produits
techniques », reprend Charles de
Kervénoaël.
En attendant, les marques intègrent de plus en plus cette nouvelle
donne. Le groupe Britax Römer
(sièges auto, vélos, poussettes) a
ainsi mis en place en 2016 une
équipe dédiée à l’e-commerce. « Elle
est en lien avec les sites généralistes,
comme les sites Web de grandes
enseignes, explique Eric Bensaid,
directeur commercial Europe de
l’Ouest. Ils parlent le même langage,
cela facilite les contacts ». 80 % de
l’offre en ligne est composé de produits entrée et moyen de gamme,
entre 100 à 400 euros.
Avantage, les internautes peuvent y découvrir quelque 500 références, contre une quinzaine dans
un point de vente. « En deux ans,
nous avons doublé le chiffre d’affaires
sur le Web qui est passé de 15 à 30 %
du total », se réjouit Eric Bensaid. n
Le suisse Ricola s’offre un coup de jeune
CONFISERIE
Le fabricant de bonbons
aux herbes cherche à
séduire les trentenaires,
en dévoilant l’histoire
d’une entreprise
familiale jusqu’ici très
discrète.
C’est en Suisse, dans la petite ville de
Laufen, dans le canton de Bâle, que
se cache l’une des fiertés de Ricola.
Un haut bâtiment d’argile, où les
sacs de plantes séchées s’empilent,
mais aussi où tout le système de traçabilité des bonbons est assuré.
Ricola et ses installations, c’est
« la combinaison des bonnes choses
traditionnelles et des outils plus
modernes », explique le groupe
suisse. Il faut dire que la recette du
célèbre bonbon n’a pas changé
depuis 1940, lorsque le fondateur de
la société, Emil Richterich, l’avait
élaborée à partir de 13 plantes.
Fidèle à ses racines, la PME familiale a aussi conservé toute la production à Laufen, une ville de
5.500 habitants, tandis que les petites boîtes de bonbons envahissaient les devants de caisses et
rayonnages des supermarchés et
officines de plus de cinquante pays
dans le monde.
L a m a r q u e r e ve n d i q u e c e t
ancrage à son pays d’origine, cette
identité suisse et montagnarde.
Grand feu
de Saint-Cloud :
les dessous d’un
spectacle unique
« Nous avons pour politique de ne
produire qu’en Suisse, parce que la
qualité made in Switzerland est
essentielle pour nous », souligne
Felix Richterich, le PDG et petit-fils
du fondateur.
« L’objectif principal,
ce n’est pas
de vendre plus
de Ricola, mais de
raconter Ricola. »
« Bonbon fonctionnel »
Comment résumer les confiseries
aux plantes Ricola ? Il s’agit d’un
« bonbon fonctionnel », explique
Felix Richterich. Autrement dit un
bonbon que l’on prend par exemple
lorsque l’on a mal à la gorge. La
société familiale en produit chaque
année 7 milliards, ce qui nécessite
plus de 1.400 tonnes d’herbes fraîches (250 tonnes, une fois sèches)
achetées aux agriculteurs de la
région. Alors que la quatrième
génération de Richeterich travaille
dans l’entreprise, ce respect de la
tradition plaît aux Suisses. Selon
l’institut GfK, la marque occupe la
seconde place du classement des
entreprises préférées en Suisse,
derrière le distributeur Migros,
mais devant Lindt.
Mais le groupe de 325 millions de
francs suisses de revenus (286 millions d’euros) veut aussi préparer
l’avenir. Conscient d’avoir une
image un peu vieillotte, Ricola
aimerait aussi séduire les trentenaires. Pour cela, rien de tel que de
rebondir sur les tendances actuelles : le goût pour les produits sains,
sans sucre et fabriqués localement.
Jusqu’ici très discret, le spécialiste
du bonbon aux herbes a donc fait
CHRISTIAN BENNEFELD
Directeur commercial
chez Ricola
La recette du célèbre bonbon
n’a pas changé depuis 1940.
Photo Ricola
un pas de côté, en ouvrant aux
médias les portes de son centre de
plantes et de son usine.
Une marque de bien-être
Ricola cherche à être perçu comme
une marque de bien-être, ce qui
pousse la société à être plus transparente sur l’histoire de sa recette, ainsi
que sur ses herbes, cultivées sans
pesticides par des agriculteurs de la
région. « Ricola est une marque très
connue et appréciée en France, mais
on ne sait pas beaucoup, ce qu’il y a
derrière », résume Felix Richterich.
« L’objectif principal, ce n’est pas de
vendre plus de Ricola, mais de raconter Ricola », ajoute Christian Bennefeld, directeur commercial en
charge de la France et de la Belgique.
« Notre plus gros levier en France, c’est
notre taux de pénétration de 16 %.
Autrement dit, 16 foyers sur 100 achètent au moins 1 fois par an un produit
Ricola. »
Dans cette optique, plusieurs
opérations de communication à
destination des Français sont prévues à partir d’octobre, avec notamment l’ouverture d’une boutique
éphémère à Paris. « Cela correspond
à notre choix de cibler les consommateurs plus jeunes, les trentenaires
notamment », indique Alexandre
Krouglikoff, directeur marketing
pour la France et la Belgique. L’idée
est « d’en dire plus sur la culture des
herbes ». Un storytelling dont l’écriture devrait se faire main dans la
main avec des « influenceurs » du
Web, si l’on en croit la marque.
— L. Me.
LOISIRS
La 10e édition du
grand feu de SaintCloud aura lieu ce
samedi 8 septembre.
Une explosion de couleurs en
musique, des milliers de comètes et d’étoiles, un bouquet final
de plus de six minutes : le grand
feu de Saint-Cloud ne déroge pas
à sa réputation de plus grand feu
d’artifice d’Europe. Majestueux
et sensationnel. Presque démesuré. « Quand j’ai rencontré en
2008 Jean-Éric Ougier [maître
artificier du grand feu, NDLR]
pour lui parler de mon projet, il
m’a traité de fou ! » s’amuse
Patrick Jolly, producteur et
coréalisateur du spectacle. Car
l’homme d’affaires, plus connu
comme le cofondateur de De
Particulier à Particulier, est
aussi – et peut-être avant tout –
un passionné de pyrotechnie.
Et une nouvelle fois, pour
cette dixième édition qui aura
lieu ce samedi 8 septembre
à 21 heures, il a vu les choses
en grand : 1 h 40 de spectacle,
120 techniciens dont 65 artificiers, 4.500 ordres de tir et plus
de 60.000 projectiles qui illumineront le ciel du domaine national de Saint-Cloud. « La première
partie, d’une durée de 20 minutes,
sera historique : on rappellera
d’où vient la poudre, l’histoire du
château incendié par les Prussiens en 1870. Puis nous proposerons une rétrospective de nos
25 meilleurs tableaux. Et bien sûr,
le bouquet final de 6 minutes »,
détaille Patrick Jolly.
Musicien amateur aux goûts
éclectiques, il s’est lui-même
chargé de sélectionner la bande-son qui accompagnera les
images : aussi bien des musiques de film (du compositeur
Hans Zimmer) ou du hardrock (AC/DC) que de l’opéra
(Verdi). Au final, ce véritable
show pyrotechnique aura
nécessité un an de préparation.
Et son budget est important :
1 million d’euros. Soit plus de
10.000 euros la minute ! Encore
plus cher que le traditionnel
feu d’artifice du 14 Juillet, à
750.000 euros.
Malgré les 23.000 entrées
payantes, à un prix relativement
élevé (entre 32 et 89 euros),
Pa trick Jolly, qui assu me
totalement le risque financier,
perd chaque année près de
150.000 euros. « Mon espoir
reste d’équilibrer les comptes »,
confie celui qui n’a enregistré un
bénéfice qu’une seule fois.
31.000 euros
de sécurité extérieure
Une épée de Damoclès plane
pourtant : celle des coûts de la
sécurité extérieure, assurée
par les policiers et facturée en
totalité par la préfecture des
Hauts-de-Seine depuis deux
ans. « Je craignais le pire et c’est
arrivé », se désole Bertrand
Julhès, le président de l’entreprise Fêtes et Feux (2,2 millions
de chiffre d’affaires) qui gère
la pyrotechnie du Grand Feu.
Car depuis les attentats de Nice
en 2016, la facture est chaque
année plus salée : « 14.000 euros
en 2016, 31.000 euros en 2017…
Et on nous avait dit 50.000 euros
cette année », détaille Bertrand
Julhès.
Contactée, la préfecture
explique cette hausse par « la
facturation de certains véhicules
disposés en anti-voiture bélier
dans le cadre de la lutte antiterroriste ». Des coûts peu supportables, selon les organisateurs,
qui ont obtenu une baisse à
31.000 euros, comme l’année
dernière. « Nous avons une belle
activité et la France a le vent en
poupe grâce à de beaux acteurs.
Mais attention à ne pas se tirer
une balle dans le pied avec des
coûts prohibitifs », prévient
Bertrand Julhès.
— Da. P.
1
MILLION D’EUROS
Le budget du grand feu
de Saint-Cloud. Soit plus
de 10.000 euros la minute !
60.000 projectiles illumineront le ciel du domaine national
de Saint-Cloud. Photo Nicolas Chavance
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
INDUSTRIE & SERVICES // 19
Les Echos Mardi 4 septembre 2018
Rentrée morose pour
les syndicats de la SNCF
pléter la réforme. Les syndicats
veulent obtenir des entreprises les
garanties qu’ils n’ont pas réussi à
obtenir du gouvernement, mais les
deux organisations réformistes ne
veulent pas jouer les va-t-en-guerre,
d’autant que le conflit du printemps
a lourdement pesé sur les feuilles de
paie des cheminots. « Envoyer les
gens au casse-pipe serait contre-productif, avance Roger Dillenseger
pour l’Unsa. Les choix faits ne sont
pas les bons, mais la loi a été votée, et
nous sommes légalistes. Nous nous
inscrivons maintenant dans le nouveau périmètre de négociation qui
s’ouvre. » Même son de cloche à la
CFDT, qui « veut donner sa chance à
la négociation » avant de remobiliser.
TRANSPORT
La CGT, l’Unsa, SUD
et la CFDT cherchent
en ordre dispersé
la meilleure stratégie
pour rebondir après le
bras de fer perdu contre
le gouvernement.
Lionel Steinmann
@lionelSteinmann
Pour les syndicats de la SNCF, la rentrée ressemble à une période de
convalescence. Malgré des mots
d’ordre de grève à répétition
(37 jours au total durant le printemps), les quatre organisations
représentatives du groupe (CGT,
Unsa, SUD et CFDT) n’ont pas réussi
à faire barrage à la réforme ferroviaire voulue par le gouvernement
et à sa mesure la plus emblématique, la fin des recrutements au statut à partir de 2020. Après un été
passé à digérer et analyser cet échec,
elles veulent désormais rebondir.
Et elles le font en ordre dispersé.
Le front syndical, resté uni durant
près de trois mois, s’est désagrégé
dans les derniers jours de juin et,
depuis, chacun joue sa partition.
Principale organisation du groupe,
la CGT-cheminots continue de
marteler son rejet de la réforme et la
nécessité de récrire la loi.
Elle n’a pas hésité pour cela à
déposer des préavis de grève durant
les départs en vacances d’été, les 6
et 7 juillet, puis le 19 juillet. Un pré-
Les élections professionnelles
en ligne de mire
Le front syndical à la SNCF, resté uni durant près de trois mois,
s’est désagrégé dans les derniers jours de juin. Photo Pascal Pavani/AFP
La date
18 septembre
Journée de mobilisation proposée
par la CGT-cheminots aux autres
organisations.
cédent, destiné à affirmer sa détermination, mais qui a fait pschitt
en termes de mobilisation, avec
notamment un impact quasi nul
sur le trafic le 19 juillet. Pour réfléchir sur la meilleure stratégie à
mener, la fédération cégétiste organise mercredi 4 et jeudi 5 septembre une réunion nationale de ses
militants. Elle a toutefois d’ores et
déjà proposé aux trois autres organisations une « journée de mobilisation » pour le 18 septembre. Sans
grand succès pour l’instant, puisque l’Unsa et la CFDT ont déjà
écarté l’idée de se joindre à une nouvelle grève.
La date du 18 septembre correspond à la reprise des discussions
avec le patronat du secteur ferroviaire, pour bâtir la future convention collective du rail, qui doit com-
Même SUD-rail, toujours vent
debout contre la réforme, entend
consulter ses adhérents avant
d’appeler à faire grève le 18 septembre. Le syndicat continue à rejeter,
comme la CGT, le principe même
du « nouveau pacte ferroviaire »,
mais n’a pas apprécié d’être mis
devant le fait accompli pour l’appel
à la grève du 19 juillet.
Les positions des uns et des
autres sont largement conditionnées par la proximité des élections
professionnelles, le 16 novembre.
Une échéance cruciale, car elle
déterminera la représentativité de
chaque organisation. Pour obtenir
le meilleur score, la CGT et SUD affichent leur combativité, tandis que
l’Unsa et la CFDT jouent, elles, la
carte de la responsabilité. n
Avec sa centrale nucléaire flottante,
Rosatom mise sur les petits réacteurs
ÉNERGIE
A Mourmansk, le géant
russe du nucléaire civil
a présenté l’intérieur de
l’Akademik Lomonosov,
la première centrale
nucléaire flottante
du monde.
Benjamin Quénelle
— A Mourmansk
Vitalï Troutnev n’a pas de doute :
dans le secteur prometteur des centrales nucléaires de petite taille,
Rosatom et son Akademik Lomonosov ouvrent de nouvelles voies.
« Nous apporterons de l’énergie, et
donc du développement économique
dans les endroits les plus isolés »,
s’enthousiasme le directeur de la
dernière phase de construction de
cette massive barge, première centrale nucléaire flottante au monde
et fierté du géant russe de l’atome.
A quai dans l’un des ports de
Mourmansk, la base militaire du
Grand Nord russe, l’Akademik
Lomonosov est en transit prolongé
pendant le chargement en combustible. Pour le moment, les équipes
s’activent sur ce monstre marin de
21.000 tonnes traversé par 1.200 km
de câbles électriques. La barge a
toujours sa couleur rouille d’origine, les opérations de peinture
devant intervenir à la toute fin de ce
chantier. En septembre 2019, elle
sera remorquée vers l’extrême
Nord-Est de la Russie pour prendre
le relais d’unités de production
d’électricité vieillissantes.
« C’est un projet pilote, donc cher,
après de nombreuses études et essais
techniques. Mais, à terme, la production en série permettra de baisser les
coûts et de vendre à l’export », assure
Vitalï Troutnev qui, pour la première fois, a reçu un petit groupe de
journalistes étrangers dans l’Akademik Lomonosov, impression-
nant labyrinthe aux allures de porte-conteneurs. Sur les 12 niveaux de
cette barge haute de 30 mètres et
longue de 144 mètres, la visite passe
des turbines aux salles de contrôle
et aux infrastructures devant
héberger quelque 300 employés en
charge de gérer plus de 270 systèmes différents.
Mais la visite n’inclut pas les deux
réacteurs de 35 mégawatts ni surtout les infrastructures pour le
combustible usagé. « C’est pourtant
là où résident les principaux risques :
en cas de tempête, les réacteurs ultrasécurisés ne céderont pas mais qu’en
sera-t-il du combustible usagé et des
déchets radioactifs ? » s’interroge
Andreï Zolotkov, le représentant à
Mourmansk de l’association norvégienne Bellona.
Longue phase de tests
Face aux craintes des défenseurs de
l’environnement, Rosatom répond
avoir pris toutes les précautions et
respecter pleinement les normes
internationales. Une longue phase
de tests est en partie à l’origine du
retard de ce projet lancé en 2006 avec
un début de chantier en 2012. « Nous
avons tiré les leçons des accidents de
Tchernobyl et Fukushima pour renforcer plus encore la sûreté, notamment en cas de mauvaises conditions
climatiques », insiste Vitalï Troutnev.
Les réacteurs ont notamment été
dotés d’un système de refroidissement autonome qui se déclenchera
automatiquement en cas d’accident
provoqué par une tempête.
Aux yeux de Rosatom, dont le
savoir-faire est déjà reconnu pour
équiper sous-marins et porte-avions
en petits réacteurs, le succès de
l’Akademik Lomonosov est clef dans
« A terme,
la production
en série permettra
de baisser les coûts
et de vendre
à l’export. »
VITALÏ TROUTNEV
Directeur de la construction
le développement de ses unités
mobiles de petit et moyen formats.
Avec ces modèles de minicentrales,
il vise les zones à l’écart des réseaux
de chauffage urbain, des sites industriels ou de dessalement d’eau de
mer. « Un vaste marché ! », prévient
Vitalï Troutnev, discret cependant
sur la facture finale de l’Akademik
Lomonosov. n
DISTRIBUTION
Le distributeur
a créé un comité
d’orientation et
lance la plate-forme
Act for Food.
Philippe Bertrand
@Bertra1Philippe
Carrefour passe des paroles aux
actes. C’est du moins l’affirmation de ses dirigeants. En janvier,
le PDG a présenté son plan de
transformation. Alexandre
Bompard veut faire du groupe
de distribution « le leader mondial de la transition alimentaire ».
Deux nouveaux pas viennent
d’être faits dans cette direction.
Carrefour a annoncé dimanche
se doter d’un « comité d’orientation alimentaire » de sept membres pour accompagner son
ambition. Ce lundi, le distributeur a lancé Act for Food, un
programme mondial d’actions
« concrètes » qu’une plate-forme
digitale interactive relaie dans
tous les pays dans lesquels est
implantée l’enseigne.
Carrefour avait, en janvier,
nommé son secrétaire général,
Laurent Vallée, responsable de
la transition alimentaire. Il animera le comité d’orientation
alimentaire qui comprend sept
personnalités « engagées » : le
PDG de Danone, Emmanuel
Faber, Lucie Basch, fondatrice
de la start-up Too Good To Go
qui lutte contre le gaspillage,
Myriam Bouré, cofondatrice de
la plate-forme coopérative
Open Food France destinée à
favoriser les circuits courts, le
chef Jean Imbert, l’agriculteur
vendéen François Mandin, la
cancérologue Caroline Robert
et Maxime de Rostolan, fondateur de Fermes d’Avenir.
Le comité tiendra sa première
réunion en octobre. Act for Food
déclinera 9 engagements, dont
la suppression ou réduction des
Frédéric Oudéa
Directeur général
du groupe Société
Générale
Mercredi 19 septembre 2018 à 19h00,
« Quelle place pour les banques dans les
sociétés de demain ? »
Informations et inscriptions :
www.lesechos-debats.fr
En septembre 2019, l’Akademik Limonov sera remorqué
vers l’extrême Nord-Est de la Russie. Photo Nikita Greydin/Rosatom
Carrefour
donne du corps à
ses engagements
alimentaires
pesticides dans les filières Carrefour, des traitements antibiotiques dans les élevages,ainsi que
l’absence d’OGM dans l’alimentation des animaux, l’utilisation
de la blockchain pour la traçabilité des produits. La plupart des
actions concernent les filières
Qualité Carrefour et les produits
Carrefour et Carrefour Bio.
Effet ciseaux
Une campagne de communication appuiera la démarche. Elle
débutera dimanche sur les
écrans TV. « Le consommateur
attend des preuves », a résumé,
lundi, Alexandre Bompard
devant des journalistes. Il a
étayé son propos dans une longue tribune sur LinkedIn. « Le
règne animal subit une irrémé-
« En 2050,
la population
mondiale sera de
près de 10 milliards
d’habitants.
L’effet ciseaux
est puissant. »
ALEXANDRE BOMPARD
PDG de Carrefour
diable extinction […]. On parle
d’une sixième extinction de
masse, alors que la surface sur
laquelle ces animaux évoluent
s’est réduite de plus de trois
quarts […]. Dans ce contexte, c’est
bien l’avenir de la terre et – par
voie de conséquence – des hommes qui la peuplent qui est en
question. La raréfaction des ressources animales et végétales se
double de dérèglements climatiques déstabilisateurs. En 2050,
la population mondiale sera de
près de 10 milliards d’habitants.
L’effet ciseaux est puissant. » Le
PDG pense que la société civile
doit se mobiliser. Il ne faut pas
tout attendre des Etats. Nicolas
Hulot ne le contredira pas… n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
20 // INDUSTRIE & SERVICES
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos
S&P dégrade la note d’un groupe
Casino dans la tempête
Certes, le groupe, qui parle
« d’attaques spéculatives », a depuis
corrigé cette erreur, liée à « un problème technique », et déposé les
comptes de Casino Finance, qui centralise la trésorerie de l’entreprise.
Mais l’incident laissera des traces.
« Dans sa situation, Casino doit être
irréprochable, explique un analyste
crédit. C’est une question de confiance pour le marché. » Au-delà de
Casino, c’est la solidité de sa maisonmère, Rallye, et des autres holdings
du groupe qui inquiète l’agence de
notation et les investisseurs.
« Aujourd’hui, les analystes ne se contentent plus d’observer la structure
opérationnelle, mais l’ensemble du
groupe comme un tout », explique un
analyste crédit. La galaxie Casino
repose en effet sur une structure
complexe, avec des sociétés aux
intérêts extrêmement imbriqués.
DISTRIBUTION
L’agence de notation
estime que le groupe
est trop endetté.
Casino est attaqué par
des investisseurs qui
jugent sa structure
trop complexe.
Guillaume Benoît
@gb_eco
avec Philippe Bertrand
Le ciel s’assombrit un peu plus pour
Casino. Lundi matin, l’agence de
notation S & P Global Ratings (Standard & Poors) a abaissé la note du
spécialiste de la distribution de
BB+ à BB avec une perspective négative. Plongeant le groupe dirigé par
Jean-Charles Naouri un peu plus
loin dans la catégorie « spéculative », celles des entreprises les plus
risquées. S & P estime que « la dette
et les ratios d’endettement de Casino
sont restés au-dessus de ses attentes
pour la notation BB+ ces deux dernières années. » Casino s’est défendu en
expliquant que l’agence de notation
ne prenait notamment pas en
compte les cessions d’actifs annoncées en juin, pour 1,5 milliard
d’euros, ni la bonne dynamique de
l’activité en France et en Amérique
latine. Le groupe a cédé en juin 15 %
de sa foncière Mercialys, via un
« equity swap » de 213 millions avec
une banque. Des murs de magasin,
notamment de Monoprix, seront
également vendus. Grâce à ces cessions et à l’autofinancement, le distributeur abaissera sa dette de
3,7 milliards à 2,7 milliards fin 2018.
Le « Darty brésilien », Via Varejo, est
aussi sur le marché. Depuis 2016…
Ventes à découvert
S&P reconnaît les bonnes performances opérationnelles de Casino.
L’agence souligne « la bonne période
des ventes », la progression de 4,1 %
du chiffre d’affaires au premier
semestre et, globalement, « les positions bien établies sur le marché alimentaire en France, en Colombie et
au Brésil ». Mais la dégradation de la
note du groupe intervient dans un
contexte déjà compliqué. Vendredi,
Casino a vu son cours de Bourse
plonger de plus de 15 % en séance,
avant de se reprendre et de clôturer
en baisse de 10 %. En cause cette
fois-ci, un tweet de l’agence de
recherche Muddy Waters, qui a le
groupe stéphanois dans son collimateur depuis 2015. L’activiste alertait sur le fait qu’une filiale importante de Casino, qui consolide la
trésorerie et gère les financements
du groupe, n’avait pas déposé ses
comptes au greffe. Une mise en
garde qui n’a rien de désintéressée,
car la méthode de Muddy Waters
consiste à médiatiser ses analyses
afin de faire chuter le cours de
Bourse de sa cible, en pariant dans
le même temps sur la baisse du titre.
Muddy Waters n’est pas seul.
Selon Bloomberg, le géant de la gestion Blackrock aurait ainsi augmenté de 16,4 % ses positions de
vente à découvert, qui permet de
jouer la baisse d’une acti on.
L’agence décompte 14 autres investisseurs ayant adopté cette stratégie,
portant sur plus de 13 % du capital.
« Certains
investisseurs jouent
clairement un
défaut de Rallye.
Il s’agit plutôt de
faire pression sur
Casino pour qu’il
revoie sa structure
et qu’il accélère son
désendettement. »
UN ANALYSTE CRÉDIT
Rallye se trouve dans une situation
tendue. Il devra remb ourser
670 millions d’euros d’obligations
arrivant à échéance en octobre et
300 autres millions en mars. Et il ne
pourra a priori pas faire appel au
marché pour trouver les fonds
nécessaires. Il dispose en revanche
de lignes de crédit accordées par ses
banques, qui sont suffisantes pour
faire face à ses engagements. Avec
deux nuances. Ces lignes sont
garanties par les actions Casino
détenues par Rallye. Plus le cours de
l’action Casino baisse, et plus Rallye
doit en mobiliser auprès des banques. Et il a chuté de plus de 46 %
depuis le début de l’année. Au
niveau actuel, il devrait donc mobiliser une très grande partie, voire la
totalité, de ses actions. L’autre difficulté est que cette solution vaut
pour le court terme. Lundi, les oblig a t i o n s d e R a l l ye a r r i va n t à
échéance en 2021 s’échangeaient à
55 % de leur valeur faciale, montrant une crainte sur leur remboursement final. Et les prix des CDS, des
produits dérivés qui font office
d’assurance contre la faillite d’un
émetteur d’obligation, font ressortir
une probabilité d’un défaut de paiement à 27 % cette année. « Certains
investisseurs jouent clairement un
défaut de Rallye, décrypte l’analyste
crédit. C’est très exagéré. Il s’agit plutôt de faire pression sur Casino pour
qu’il revoie sa structure et accélère
son désendettement. » n
Ryanair porte
plainte contre
le contrôle aérien
britannique
23/24 SEPT. 2018
EUREXPO LYON - HALL 4
AÉRIEN Après s’être associée
SALON INTERNATIONAL DES PRODUITS BIOLOGIQUES
L’ÉCLAIREUR DES BIO-TENDANCES
700
EXPOSANTS
AU CŒUR
DE L'INNOVATION !
◗ LES TROPHÉES NATEXPO :
les meilleures innovaions de l’année
SECTEURS PHARES
◗ Alimentaion
◗ Ingrédients & maières premières
◗ Cosméiques & hygiène
◗ Diétéique & compléments alimentaires
◗ Services et équipements pour le magasin
◗ Produits et services pour la maison
et la personne
UN SALON DE
La mode cherche
à réconcilier style
et éthique
STRATÉGIE
Des Galeries Lafayette
aux start-up, marques et
enseignes prennent la parole
sur leurs actions en matière
de responsabilité sociale
et environnementale.
Valérie Leboucq
@vleboucq
La galaxie Casino
en bref
6
marketing
◗ LA GALERIE DES NOUVEAUTÉS :
le dynamisme du marché illustré par
les nouveaux produits des exposants
◗ LA PÉPINIÈRE BIO :
un tremplin dédié aux TPE/PME du bio
◗ LES RENDEZ-VOUS D’AFFAIRES :
rencontrez les exposants pouvant
répondre à vos besoins
VOTRE BADGE GRATUIT
SUR www.natexpo.com
ORGANISÉ PAR
à une plainte collective
auprès de la Commission
européenne contre la France
et le contrôle aérien français,
Ryanair annonce avoir
déposé une nouvelle plainte.
Le Royaume-Uni et le contrôle aérien britannique sont
cette fois dans son viseur. La
compagnie low-cost irlandaise s’estime en effet victime
de discrimination sur l’aéroport de Londres-Stansted, sa
principale base d’opération
en Grande-Bretagne. Ryanair
en veut pour preuve les statistiques de l’Aviation civile
britannique, dont il ressort
que cet aéroport a subi, à lui
seul, plus de 50 % des retards
liés au contrôle du trafic
aérien au cours du premier
trimestre, contre 30 % pour
Londres-Luton, base de sa
rivale Easyjet, 10 % pour Londres-Gatwick et 0 % pour
Londres-Heathrow, base de la
compagnie British Airways.
Ne plus avoir à choisir entre
« ton style et tes valeurs ». Cette
promesse est à l’origine de We
dress fair, toute récente start-up
de mode qui sélectionne des
produits de marques plaçant « le
respect des travailleurs et de
l’environnement au centre de
leurs préoccupations », explique
la note d’intention des deux fondateurs, Antoine Coulaud et
Marie Nguyen. L’ex-auditeur
financier chez KPMG et l’ingénieure en biotech de la recherche anti-cancer ont fait de la
mode responsable le terrain d’action de leur reconversion. « Les consommateurs
veulent comprendre ce qu’ils
achètent. Or les circuits de la
mode sont particulièrement opaques, il faut donc les accompagner dans leurs achats. Les marques éthiques et responsables à
100 %, cela n’existe pas encore.
Nous aidons le public à reconnaître ceux qui font des efforts »,
relève Antoine Coulaud. A une
autre échelle, les Galeries
Lafayette lancent le mouvement
Go for Good. Plus qu’une animation de rentrée pour le navire
amiral du boulevard Haussmann et ses succursales régionales. Jusqu’au 10 octobre, le
groupe met en avant produits et
marques (400 au total) des univers mode, maison, beauté et
accessoires satisfaisant à un
strict cahier des charges.
Levier important
« Nous avons retenu trois critères :
le soutien à la fabrication en
France, une amélioration significative des matériaux et processus
de fabrication et le traitement des
salariés », détaille Guillaume
Houzé, directeur de la communication et de l’image. Le résultat d’un travail de longue
haleine, notamment en matière
de sourcing, entamé il y a quatre
ans par Galeries Lafayette pour
ses propres collections et sur
lequel la direction a décidé, c’est
nouveau, de communiquer.
« Les crises de l’industrie agroalimentaire ont servi de détonateur,
estime Pierre -François
Le Louët, président de la Fédération du prêt-à-porter féminin.
Comme on le voit avec la montée
du bio dans l’alimentation ou la
création de la marque C’est qui le
patron, il y a une prise de conscience générale sur la nécessité de
plus d’éthique et de durabilité
dans la mode et la beauté aussi. »
La mode durable a eu ses pionniers : de la créatrice Stella
McCartney (marraine de Go for
Good) et ses collections 100 %
véganes (aucun matériau d’origine animale) à Patagonia (vêtements outdoor) ou Veja (sneakers), ces acteurs ont mis le
développement durable et la
responsabilité sociale au centre
de leur plate-forme de marque.
Ces précurseurs ont fait école.
« Beaucoup ont intégré ces dimensions et agissent sans le dire, en
diminuant les transports ou en
relocalisatant en Europe », relève
Pierre-François Le Louët. Plus
besoin non plus d’arbitrer entre
éthique et look. « Les lunettes ou
les vêtements moches, personnes
ne les achète de
toute façon »,
souligne
Antonin Chartier, fondateur
Pour la rentrée, les
Galeries Lafayette
mettent en avant
400 marques éthiques.
Agnès B./BA&SH
du site Jimmy Fairly, qui pratique le don aux associations en
offrant une paire de lunettes
pour chacune achetée. Autre
évolution, « les gens votent avec
leur panier de courses », relève
Youssouf Fofana, créateur
de Château Rouge, les vêtements made in Paris en tissus
wax africains, dont le succès
profite à l’ONG Les oiseaux
migrateurs. Du coup, les marques et les enseignes qui
n’osaient pas communiquer sur
leurs actions de peur d’être accusées de « social washing », se
mettent à le faire. « Tout ce que
font les entreprises en matière de
responsabilité sociale et environnementale devient un levier
important vis-à-vis du public,
surtout auprès des jeunes, estime
Nardjisse Ben Mebarek, directeur digital de l’agence de conseil
stratégique Nelly Rodi. 76 % des
Millennials pensent qu’il est
essentiel d’investir ou d’acheter
auprès d’entreprises qui respectent leurs valeurs personnelles. »
La mode a beaucoup à se faire
pardonner. Entre les quantités
d’eau nécessaires à la culture et
au travail du coton, les produits
chimiques utilisés pour le délavage du denim et les monceaux
de vêtements invendus qui finissent détruits et brûlés (H&M,
Burberry…), le secteur s’est vu
décerner le titre peu reluisant
de deuxième industrie la plus
polluante après celle des hydrocarbures. Grâce au laser, les
« jeaners » G Raw et Levi’s ont
maintenant accès à des processus de fabrication moins gourmands en eau et en produits chimiques. Et ils le signalent sur les
étiquettes des vêtements. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 21
Les Echos Mardi 4 septembre 2018
Le Seuil va publier le
livre de Woodward
sur Donald Trump
La Banque centrale du Nigeria
reproche à l’opérateur
sud-africain d’avoir sorti
8,13 milliards de dollars du pays
illégalement entre 2007 et 2015
et exige le retour de la somme.
Selon le journal local « Business
Day », la validité du transfert
est établie. MTN a perdu 20 %
en Bourse depuis jeudi dernier.
Le Seuil a acquis les droits
du livre du journaliste Bob
Woodward (photo), « Fear :
Trump in the White House »,
qui sort aux Etats-Unis le 11 septembre (550.000 exemplaires).
En 2017, Robert Laffont avait
payé 100.000 euros pour « Le Feu
et la Fureur » de Michael Wolff,
sur la présidence Trump.
Miguel Medina/AFP
en
pixels
DR
HIGH-TECH
&MEDIAS
MTN Nigeria :
un imbroglio à
8 milliards de dollars
1,5
MILLIARD DE DOLLARS
Le montant du contrat
remporté par Wipro auprès
de l’éditeur de logiciels
américain Alight Solutions.
La société indienne
de services informatiques
signe là son plus gros deal
commercial à ce jour
et a pris 6 % en Bourse.
Droit d’auteur : Bruxelles sous tension
avant un vote décisif
l Le Parlement européen doit définitivement se prononcer le 12 septembre sur la directive copyright.
l La bataille fait toujours rage entre les ayants droit et les Gafa ; un compromis peine à se dessiner entre eurodéputés.
CONTENUS
Quitte ou double
La presse et les producteurs le
réclament à grand prix, arguant
qu’il en va, à terme, de leur survie
après des années de pillage en règle.
A l’opposé, une alliance de circonstance entre les Gafa et des associations de défense du Net multiplient
les opérations contre un projet
qu’ils jugent liberticide et dont ils
qualifient, sans détours ni nuances,
les promoteurs de « censeurs ». A
l’issue d’un très intense lobbying,
les « anti » ont obtenu début juillet
le rejet, à une courte majorité, d’une
première mouture du texte.
Tout se jouera le 12 septembre. Le
Parlement européen, réuni en plénière à Strasbourg, va réexaminer le
texte, avec cette fois-ci la possibilité
de l’amender. C’est quitte ou double :
un nouveau rejet marquerait son
enterrement pour des années, tandis qu’un vote favorable ouvrirait la
voie aux discussions finales avec la
Commission et le Conseil pour une
adoption définitive en 2019.
Un nouveau rejet
du texte marquerait
son enterrement
pour des années.
Les partisans de la réforme se
savent contraints de l’amender pour
la sauver. Les grandes manœuvres
battent leur plein, avec une ultime
réunion ce mardi des eurodéputés
chargés de ce dossier au sein des
différents groupes politiques, puis
la clôture, mercredi, du dépôt des
amendements.
La tendance est à la fermeté sur la
création d’un droit voisin pour la
presse. Vendredi, le rapporteur,
l’Allemand Axel Voss (PPE, droite),
n’a modifié qu’à la marge l’article 11
dans ses amendements de compromis. Il y défend toujours un droit
« qui expirerait cinq ans après la
Le projet de réforme entend rééquilibrer le partage par les géants du Web des profits qu’ils tirent de la diffusion et l’exploitation de contenus tirés notamment de la presse.
publication » et ne s’appliquerait pas
aux hyperliens partagés entre internautes. Il renforce l’obligation pour
les éditeurs de presse de partager
avec les auteurs (journalistes, photographes, etc.) les revenus tirés de
ce nouveau droit voisin. Les pistes
alternatives, comme la création
pour les éditeurs d’une « présomption de représentation des auteurs »,
ont des défenseurs mais ces derniers
restent minoritaires. « La dynamique est positive sur le droit voisin. La
mobilisation des éditeurs et des journalistes a aidé à bien faire comprendre
l’enjeu », analyse l’eurodéputée
socialiste Virginie Rozière.
Le filtrage en débat
Dans ce contexte, c’est plus autour
de l’article 13 que les tractations se
développent. Il n’est pas question de
renoncer à son essence : rendre les
plates-formes responsables en cas
de non-respect par leurs utilisateurs
du droit d’auteur, ce qui serait une
petite révolution. Mais, face à
l’ampleur et à l’impact des accusations de vouloir ainsi imposer sans
le dire un filtrage automatique des
contenus – terrain glissant –, « il faut
clarifier et rassurer sur l’objectif et les
moyens mis en œuvre », insiste
l’entourage de Marc Joulaud (PPE,
droite). Les eurodéputés pourraient
s’appuyer pour cela sur les amendements proposés par Jean-Marie
Cavada (ALDE, libéraux) ces derniers jours et assez bien accueillis.
Ils contiennent encore en germe une
obligation de surveillance des contenus postés, mais de manière plus
proportionnée, en renforçant les
garde-fous en faveur des utilisateurs
(droit à la parodie, aux commentaires...) et en mettant l’accent sur la
nécessité de passer des accords de
licence avec les ayants droit. Cela
suffira-t-il ? A Bruxelles, les opposants restent vent debout contre la
logique même de l’article 13 et chacun s’attend à un vote final serré. n
Pourquoi la presse tient à son droit voisin
Pour les éditeurs, il n’y a
pas d’autres solutions pour
rémunérer leurs investissements. Ils pensent
que le Parlement va cette
fois voter en leur faveur.
« Toute l’économie
du numérique et sa
croissance sont
vampirisées par les
acteurs technologiques mondiaux. »
Nicolas Madelaine
@NLMadelaine
Bien que le Parlement européen
ait rejeté en juillet en plénière le
compromis trouvé par sa commission juridique sur la directive
droits d’auteur à l’ère numérique
pour la presse et les créateurs
audiovisuels, les éditeurs de presse
ont choisi de continuer à plaider
pour ce fameux droit voisin destiné
à rémunérer leurs investissements
à un moment où Google et Facebook semblent capter tous les
bénéfices de l’économie en ligne.
Journaux, sites en ligne et magazines espèrent que le Parlement
sera moins sensible aux arguments des Gafa le 12 septembre,
lorsqu’il se prononcera à nouveau
sur le texte, cette fois article par
article. Sans le crier sur les toits, ils
pensent même que la déconnexion
entre leur droit voisin et le droit
d’auteur des ayants droit de la
musique et de l’audiovisuel peut les
aider, celui-ci concentrant davantage d’opposition, selon eux.
Payer les investissements
Du reste, même si l’issue reste
extrêmement incertaine, les pronostics concernant les éditeurs de
presse pour le vote du 12 septembre
sont plus favorables que ceux concernant les autres ayants droit,
d’après plusieurs sources suivant
ces débats. Face à l’argument des
Gafa, selon lequel tous les éditeurs
profitent d’un Web et de réseaux
SYNDICAT DE LA PRESSE
QUOTIDIENNE NATIONALE
Wiktor Dabkowski/Zuma Press/Zuma/RÉA
La bataille avait enflammé le Parlement européen cet été. Elle y
reprend de plus belle en cette rentrée. A une semaine d’un vote décisif,
les eurodéputés voient à nouveau
arriver dans leurs boîtes mails les
appels de nombreux lobbys à adopter, ou au contraire rejeter, le projet
de réforme de la directive sur le droit
d’auteur à l’ère numérique. Proposé
il y a deux ans par la Commission
européenne, le texte entend rééquilibrer le partage par les géants du Web
des profits qu’ils tirent de la diffusion
et l’exploitation de contenus produits par la presse, l’audiovisuel et
l’industrie musicale. Il renforce ainsi
les moyens juridiques des ayants
droit pour négocier des accords de
licence, en créant un droit voisin
pour la presse (article 11), et durcit les
obligations de contrôle par les plates-formes des contenus diffusés par
leurs utilisateurs (article 13).
Denis Allard/RÉA
Derek Perrotte
@DerekPerrotte
— Bureau de Bruxelles
Même si l’issue reste extrêmement incertaine, les pronostics
concernant les éditeurs de presse pour le vote du 12 septembre
sont plus favorables que ceux concernant les autres ayants droit.
sociaux les plus ouverts possible
à leurs contenus, puisque les
médias d’information récupèrent
des visites d’internautes, les éditeurs s’insurgent. « Toute l’économie du numérique et sa croissance
sont vampirisées par les acteurs
technologiques mondiaux : la valeur
créée par les contenus de presse
échappe à ceux qui investissent pour
la produire, c’est-à-dire les éditeurs
de presse », dit ainsi le Syndicat de la
presse quotidienne nationale
(SPQN) français.
De fait, les médias d’informations, même les nouveaux entrants,
peinent à générer suffisamment de
profits, notamment depuis que
Google et Facebook captent, depuis
deux ans environ, toute la crois-
sance du marché de la publicité en
ligne. Certains opposants à la directive ont déploré une bizarrerie juridique concernant l’attribution d’un
droit voisin à la presse alors que
« celle-ci ne devrait théoriquement
pas en avoir compte tenu de son
approche du droit d’auteur, dit un
spécialiste. Ce serait curieux de lui en
attribuer un, alors que l’édition de
livre n’en a pas non plus ».
S’adapter aux nouveaux
usages
A cela, les éditeurs répondent qu’un
droit voisin est approprié puisqu’un nouvel usage est né de l’émergence de nouveaux médias. « C’est
exactement comme rémunérer la
musique pour son passage en radio,
dit un lobbyiste. Et le fait de demander la rémunération d’extraits ou de
“Snippets” n’est que s’adapter à la
façon différente dont on consomme
musique et information. »
Ils ajoutent que ce droit voisin
est le seul moyen de payer en retour
les journalistes pour leurs droits
d’auteur et que les discussions en
ce sens ont déjà commencé. Enfin,
à l’argument selon lequel l’information est publique, les éditeurs
de presse estiment que la récolter
et la retranscrire avec une certaine
autorité a un coût, pour lequel ils
veulent eux aussi être rémunérés.
Si ce sont les principales raisons
pour lesquelles les éditeurs de
presse campent sur leurs positions
vis-à-vis du droit voisin à l’approche du 12 septembre, il n’empêche
que ce seront les efforts de lobbying
en dernière ligne droite qui feront
la différence. Les associations
d’éditeurs européens sont satisfaites de l’impact d’une tribune d’un
reporter de guerre de l’AFP,
Sammy Ketz, signée par 107 de
ses confrères. Mais ils prévoient
d’autres actions de sensibilisation.
Tout comme leurs adversaires, qui
s’étaient montrés particulièrement
efficaces en début d’été. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
22 // HIGH-TECH & MEDIAS
en bref
Chronologie des médias du cinéma :
peut-être un accord jeudi
FILMS La chronologie des médias régissant le passage des films
de cinéma sur leurs différents supports (salle, VoD, télévision
payante, SVoD…) en fonction de la participation de ces derniers à
leur financement va peut-être enfin bouger après des années de
négociations. « Presque tous les acteurs de la filière sont favorables
au dernier projet de réforme », se félicite Pascal Rogard, de la
SACD. La ministre de la Culture souhaite une signature jeudi. La
nouvelle chronologie propose notamment que, quatre mois après
leur sortie en salle, les films soient disponibles en achat vidéo à
l’acte même après ouverture des fenêtres de la télévision payante.
Toutes les fenêtres sont par ailleurs avancées en fonction du
respect des obligations de financement et d’exposition. La SVoD
de type Netflix passerait à dix-sept mois au lieu de trente-six.
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos
Reworld Media bien placé pour
racheter Mondadori France
l Le propriétaire de « Marie France »
et « Télé Magazine » a déposé une offre
pour reprendre la filiale française
de l’éditeur italien de « Grazia ».
l Le choix définitif pourrait être
annoncé dans les prochaines semaines.
PRESSE
Le Sénat californien vote
le rétablissement de la neutralité du Net
INTERNET Les sénateurs de Californie ont approuvé un texte
pour réimposer la neutralité du Net dans l’Etat. Leurs collègues
du Parlement avaient donné leur aval un peu plus tôt. Il revient
désormais au gouverneur de Californie de statuer sur la question. Le dirigeant a trente jours pour signer, ou non, la proposition des parlementaires. La Californie s’opposerait alors frontalement à la décision du gendarme des communications fédéral,
la FCC. En juin dernier, cette dernière a aboli les règles sur la
neutralité du Net mises en place par l’administration Obama,
qui interdisaient notamment aux fournisseurs d’accès à Internet de discriminer les contenus proposés aux consommateurs.
SFR en discussions exclusives pour
reprendre la télévision locale de Lyon
TÉLÉVISION SFR, propriétaire de BFM TV, SFR Sport ou encore
RMC, est entré en négociation exclusive pour reprendre la télévision locale de Lyon, TLM, selon « Challenges ». La plus
ancienne télévision locale de France (trente ans cette année) a
enregistré en 2017 son troisième exercice bénéficiaire. Son capital, longtemps détenu par de grands groupes (la Générale des
Eaux, puis le Progrès de Lyon), appartient depuis 2010 à une
quinzaine d’industriels lyonnais, dont Roland Tchénio (Toupargel), Bruno Rousset (April), Alain Mérieux (Institut
Mérieux), Régis Pelen (La Vie Claire), Olivier Ginon (GL Events),
Guy Chifflot (Orapi) ou encore David Buffelard (Upergy).
Fabienne Schmitt
@FabienneSchmitt
Le rachat de Mondadori France se
précise. Selon nos informations,
Reworld Media, le propriétaire de
« Marie France », « Télé Magazine »,
« Auto Moto » ou encore « Be »,
serait bien placé pour s’offrir prochainement la filiale française du
groupe de presse italien qui détient
« Grazia », « Science & Vie », « Télé
Star » et « Closer ». Le choix définitif
du repreneur pourrait être annoncé
dans les prochaines semaines.
En difficulté, Mondadori France,
numéro trois de la presse magazine
dans l’Hexagone avec 312,6 millions
de chiffre d’affaires, cherche à se
vendre depuis plusieurs mois. Au
départ, des discussions avaient été
engagées avec Lagardère et Marie
Claire en vue de regrouper leurs
titres tous ensemble dans une structure commune. Mais elles n’ont pas
abouti. En embuscade depuis des
mois, Reworld Media n’était pas le
favori. Mais il a persévéré et amélioré son offre. Les discussions, sur
lesquelles les parties ne se prononcent pas en raison de leur confidentialité, seraient aujourd’hui bien
avancées, de sources concordantes.
Reworld aurait déposé une offre,
pour l’heure sans engagement.
L’offre compterait une
clause envisageant
que Mondadori puisse
devenir actionnaire
minoritaire de
Reworld Media.
Au départ, Mondadori réclamait
80 millions d’euros pour sa filiale,
expliquent deux sources proches du
dossier. Mais Reworld Media proposerait un prix inférieur. Le montant
atteindrait entre 70 et 80 millions
d’euros en valeur d’entreprise. Ce qui
n’est donc pas le prix final puisqu’il
faut en déduire la dette et les coûts
sociaux – par exemple la clause de
cession des journalistes, qui peut
atteindre des sommes importantes.
« Le montant payé peut très bien tomber à 50 millions », relève un bon
connaisseur. L’offre compterait une
clause envisageant que Mondadori
puisse potentiellement devenir
actionnaire minoritaire de Reworld
Media, dans le cadre de la transaction. Le groupe français est
aujourd’hui détenu à 30 % par les
fondateurs et à 30 % par Idinvest et le
fonds singapourien Hera Capital.
Reworld pourrait doubler
de taille
La balle est désormais dans le camp
de Mondadori, à qui il appartient de
dire, sur la base de la lettre d’intention qu’il a reçue de Reworld Media,
mentionnant le prix et les conditions suspensives, s’il choisit de lui
L’éditeur de « Grazia », numéro trois de la presse magazine dans
l’Hexagone, cherche à se vendre depuis plusieurs mois. Photo DR
donner accès au second tour. Et
donc d’ouvrir des négociations
exclusives. Pour Reworld Media, si
l’opération se fait, ce serait la plus
importante acquisition qu’il ait
jamais réalisée et elle lui permettrait
de doubler de taille. Le groupe piloté
par Pascal Chevalier est en pleine
croissance. Il a publié en 2017 un
excédent brut d’exploitation de
8 millions d’euros, en hausse de 7 %
sur un an, pour 186 millions de chiffre d’affaires (+17 %), dont 74 % réalisés dans le digital.
En quelques années, Reworld est
devenu le spécialiste des rachats de
magazines en difficulté qu’il digitalise et à qui il applique une logique
de « média marchand » en développant des sites d’e-commerce autour
des marques. Après « Marie
France », il a racheté plusieurs titres
à Axel Springer (« Télé Magazine »,
« Vie Pratique »…) et à Lagardère
(« Auto Moto », « Be », « Maison &
Travaux »…). Cet été, il a acquis le
site de Formule 1 F1i.fr.
Il serait aujourd’hui seul en piste
pour racheter Mondadori France.
Des contacts ont bien été établis
récemment entre Mondadori et
Czech Media Invest, le groupe de
médias tchèque du milliardaire
Daniel Kretinsky, qui est en train de
racheter les magazines de Lagardère (« Elle France », « Version
Femina », « Télé 7 Jours », « France
Dimanche », « Ici Paris », « Public »
et « Art & Décoration ») et s’est offert
« Marianne » cet été (lire ci-dessous). Mais aucune offre n’aurait
encore été formulée. n
Natacha Polony à la tête de la rédaction
de « Marianne »
La journaliste est nommée
directrice de la rédaction
du newsmagazine racheté
en juillet par le groupe
Czech Media Invest.
prises de position sur les questions
éducatives et sociétales, cette agrégée de lettres modernes a fondé en
2015 son propre laboratoire d’idées,
le Comité Orwell, qui se présente
comme « un collectif de journalistes
pour la défense du pluralisme des
idées et de la souveraineté populaire ». Puis elle a lancé, le 20 mars
2016, sa propre webtélé, sobrement
baptisée « Polony TV ».
Jean-Michel Gradt
@ogrady99
Natacha Polony revient chez
« Marianne » par la grande porte. La
journaliste, qui a débuté sa carrière
au sein de l’hebdomadaire, a été
nommée directrice de la rédaction
du magazine, racheté en juillet par
le groupe Czech Media Invest, qui a
également racheté « Elle » à Lagardère. Le nouveau propriétaire du
titre, Daniel Kretinsky, a aussi
recruté Laurent Valdiguié au poste
de grand reporter. Cet ancien rédacteur en chef du « Journal du dimanche » avait participé à l’éphémère
aventure de « Ebdo », qui a cessé de
paraître en mars, trois mois seulement après son lancement.
« “Marianne” se réjouit de l’arrivée
de Natacha Polony dans un hebdomadaire qu’elle connaît bien et qu’elle va
enrichir de son talent, de ses idées et de
son énergie, et de celle de Laurent Valdiguié qui devra donner un nouveau
souffle au journalisme d’investigation
dans les pages du journal », a indiqué
lundi l’hebdomadaire. Eric Decouty
reste directeur délégué de la rédaction, assisté de Clara DupontMonod, Hervé Nathan et Jack Dion,
directeurs adjoints. Delphine
« Républicaine
et souverainiste »
Natacha Polony avait fait ses
débuts à « Marianne » en 2002.
Photo Loïc Venance/AFP
Legouté, la rédactrice en chef du site
Marianne. net, est nommée directrice de la transition numérique.
Quant à l’ancien propriétaire du
journal, Yves de Chaisemartin, il a
conservé les fonctions de PDG et de
directeur de la publication.
Après des débuts à « Marianne »
(rubrique éducation) de 2002 à
2009, puis un passage par « Le
Figaro », Natacha Polony s’était fait
remarquer comme chroniqueuse
dans « On n’est pas couché » sur
France 2, LCI, Paris Première ou
encore Sud Radio. Connue pour ses
Pour cette rentrée médiatique 20182019, c’est plutôt à la radio et à la télévision que la polémiste avait suscité
des attentes. Elle intervient chaque
samedi dans « Le grand face-àface » avec Ali Baddou et Raphaël
Glucksmann sur France Inter, et va
rempiler à partir de mi-septembre
dans l’équipe de chroniqueurs de
l’émission « Les Terriens du dimanche » de Thierry Ardisson sur C8.
Reste à savoir quelle ligne éditoriale celle qui se présente comme
« républicaine et souverainiste » va
définir pour « Marianne », un journal longtemps classé à gauche. Et si
cela permettra de redonner de l’élan
au magazine. Déclaré en cessation
de paiement début 2017, le titre avait
plutôt bien résisté en 2017 à la crise
des « newsmag », avec une diffusion
stable à 143.000 exemplaires. Le
groupe a même dégagé un bénéfice
d’exploitation de 1 million d’euros
sur l’année. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
// 23
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos
START
UP
LE PRODUIT
-
L’entreprise Meyko commercialise aujourd’hui son produit dédié aux enfants asthm a t i q u e s à t r ave r s u n e c a m p a gn e
Indiegogo. Aux allures de peluches, le
« compagnon connecté » développé par
la start-up vise à rendre la prise de traitement ludique tout en permettant aux
parents de s’assurer de sa continuité.
Vingt-neuf CHU français sont prêts à le
prescrire selon l’entreprise.
REBOND
U
800.000
EUROS
Lancée en 2017, GarantMe offre une caution
aux locataires, principalement des étudiants étrangers, vis-à-vis des propriétaires.
Les huit derniers mois, la jeune pousse a
certifié 1.200 dossiers et compte accélérer
avec une levée de fonds réalisée auprès de
bpifrance et de cinq business angels.
Hikob cède son activité « capteur » et sa marque au groupe
suédois coté TahMaster. La
start-up lyonnaise, créée en 2012, proposait
des systèmes d’acquisition de données sans
fil et multipoints pour les véhicules, et va
poursuivre la fabrication de solutions IoT,
qui représentait déjà 45 % de son chiffre
d’affaires (total de 1,72 million d’euros en
2017), mais sous le nom de « Sequanta ».
Lafayette Plug and Play lance
sa cinquième promotion
l La nouvelle édition de l’accélérateur américain
a débuté lundi à Paris.
l La gestion des données et des paiements est au cœur
des solutions proposées par les start-up.
DISTRIBUTION
Déborah Loye
@Loydeborah
L’accélérateur Lafayette Plug and
Play, issu d’un partenariat entre
le Groupe Galeries Lafayette et le
célèbre accélérateur américain
Plug and Play, a accueilli lundi
sa cinquième promotion. Dixsept start-up profiteront de ce programme de trois mois, gratuit et
n’imposant pas d’entrée au capital.
Plus de 200 candidatures ont été
déposées pour intégrer cette nouvelle promotion. Parmi les lauréates, douze jeunes pousses sont
françaises et cinq viennent de
l’étranger (Etats-Unis, RoyaumeUni, Pays-Bas). C’est le cas de Slyce,
une entreprise déjà bien implantée
aux Etats-Unis, qui utilise la reconnaissance d’image pour permettre
au consommateur de retrouver
des produits, et fait du programme
le point de départ de son déploiement en Europe.
Sélectionnées
par de grandes enseignes
Les start-up sont choisies par les
responsables du programme mais
aussi par ses partenaires, des enseignes comme Camaïeu, Kiabi ou
encore Carrefour, en fonction de
leurs besoins en termes d’innovation. « Nous voulons être un accélérateur de business pour les start-up,
mais aussi pour nos partenaires »,
indique Matthieu Caloni, directeur
de la transformation et de la stratégie des Galeries Lafayette.
A en croire la sélection de cette
année, ces besoins tournent majo-
ritairement autour de l’analyse ou
de la gestion de données. Cinq
start-up développent des solutions
autour de ces enjeux, et deux
d’entre elles intègrent des données
bancaires, « qui ont une énorme
valeur et ont jusqu’ici été largement
sous-estimées », estime Pieter Lammens. C’est le cas de Joko, une
toute jeune pousse qui développe
un programme de fidélisation ne
demandant ni carte ni compte.
« Nous offrons des points de fidélité
directement à partir des transactions bancaires que nous constatons
sur les comptes de nos clients »,
explique Xavier Starkloff, cofondateur de l’entreprise. Une solution
permettant aux enseignes de récolter des informations sur les habitudes d’achat de ses clients en dehors
de chez elles.
Fluidifier les paiements
« Le paiement reste également un
important point de friction dans la
vente au détail, que l’on parle de
vente physique ou d’e-commerce »,
souligne Pieter Lammens.
Trois start-up de cette cinquième
promotion tendent de fluidifier ce
processus : les françaises Oyst
et ProcessOut ainsi que l’anglaise
Nuggets, qui utilise la technologie
blockchain.
Veesion compte, quant à elle,
aider à résoudre le problème du
vol en magasin « qui coûte 3,5 milliards d’euros aux enseignes françaises tous les ans », affirme son
cofondateur Benoît Koenig. Cette
start-up développe un logiciel
permettant de repérer les comportements suspects à travers la
vidéosur veillance, grâce à de
l’apprentissage profond (deep
learning), une méthode d’intelligence artificielle.
En ce jour de rentrée, tous les
entrepreneurs espèrent quitter le
programme en ayant au moins
entamé des discussions avec les
enseignes partenaires. Ce fut le cas
de Place2Swap, une start-up de la
promotion précédente, qui développe une solution permettant aux
marques d’intégrer le marché de la
seconde main dans leur business
model. Cette dernière travaille
d é s o r m a i s ave c l e s G a l e r i e s
Lafayette ainsi qu’une autre grande
enseigne. « Et nous sommes en discussion très avancée avec quatre
autres marques », se réjouit sa
cofondatrice Estefania Larranaga.
La jeune femme travaille désormais dans l’espace de co-working
situé juste à côté de l’accélérateur
et également géré par Lafayette
Plug and Play. n
Dix-sept jeunes pousses, sur plus de 200 candidatures, ont été choisies pour suivre le programme
de l’accélérateur, dont douze françaises. Photo Geoffroy Lasne
Grand Shooting a eu accès à d’importants clients
Grand Shooting aide les
acteurs d’e-commerce à
accélérer le processus de
sélection et de publication
de photos. Ils travaillent
notamment avec les
Galeries Lafayette.
Passé par le programme Lafayette
Plug and Play au deuxième semestre 2017, Grand Shooting digitalise
et automatise le processus de sélection, de retouche et de publication
de photos pour des acteurs
d’e-commerce. « Lorsque nous sommes arrivés à l’accélérateur, nous avi-
ons un produit déjà bien avancé,
mais notre approche commerciale
était encore très artisanale », se souvient son fondateur Pierre Humblot-Ferrero.
Les trois mois du programme lui
ont permis de « mieux comprendre
les besoins des grandes enseignes et de
pouvoir adapter l’offre », assure-t-il.
Plusieurs partenaires du programme se sont par ailleurs convertis en clients. Grand Shooting travaille aujourd’hui pour les Galeries
Lafayette mais aussi pour LVMH,
Decathlon ou encore Celio. « Notre
technologie permet de savoir quelle
photo apportera un meilleur taux de
conversion, et fait gagner du temps
sur la mise en ligne des images »,
assure Pierre Humblot-Ferrero.
Marché asiatique
Fondée en 2015, l’entreprise compte
12 employés et vise le million d’euros
de chiffre d’affaires pour l’exercice
en cours. Pour le moment, 80 % de
ses revenus proviennent de l’Hexagone. « Mais nous avons déjà des utilisateurs partout dans le monde »,
assure Pierre Humblot-Ferrero.
L’entreprise a levé 1,2 million d’euros
en 2017, et compte se déployer rapi-
dement en Asie. « Il s’agit du marché
le plus propice, car il est déjà sensibilisé à la retouche automatique »,
explique-t-il.
La start-up a en outre développé
une offre pour les plus petites enseignes, nommée Little Shooting. En
partenariat avec des studios photo,
elle propose une solution clefs en
main de production et d’édition de
photos de produits. Sur ce modèle,
la start-up a un concurrent frontal :
Meero, qui a levé 45 millions de dollars en juillet, mais reste pour le
moment spécialisé dans la restauration et l’immobilier. — D. L.
Shine accompagne la croissance des travailleurs indépendants
FINANCEMENT
La start-up qui édite
un service de compte
bancaire vient de lever
8 millions d’euros
auprès de Daphni
et XAnge .
Guillaume Bregeras
@gbregeras
La source ne risque pas de se tarir.
Shine évolue sur le marché des travailleurs indépendants qui, rien
qu’en France, représenterait entre 3
et 5 millions de personnes (majorité
de leurs revenus), selon l’Insee et
McKinsey. Et depuis février 2018,
l’application compte déjà 25.000 utilisateurs. Comprendre ici, des freelances qui ont ouvert le compte en
banque proposé par la jeune pousse.
Pour accélérer son développement,
celle-là vient de boucler un tour de
table de 8 millions d’euros mené par
XAnge (qui avait déjà financé les fintech Ledger et Lydia), et complété
par Daphni, qui faisait déjà partie de
l’aventure en juillet 2017 lorsque,
avec Kima Ventures et quelques
business angels, il avait injecté
2,8 millions d’euros.
Passer le cap
des 100.000 utilisateurs
« Avec ces fonds, nous sommes
armés pour deux à trois ans, affirme
Nicolas Reboud, cofondateur avec
Raphaël Simon. Si la croissance
continue sur ce rythme, la logique
veut que l’on relève à nouveau, mais
comme notre activité peut devenir
assez rentable, cela peut nous ouvrir
d’autres opportunités. » D’ici là,
Shine veut rapidement franchir le
jalon des 100.000 utilisateurs,
notamment en misant sur l’international. Dès 2019, la pépite parisienne devrait se lancer dans un
nouveau pays, probablement en
Europe, bien que l’entrepreneur
Raphaël Simon, à gauche, et Nicolas Reboud, les deux cofondateurs
de Shine. Leur application compte déjà 25.000 utilisateurs.
Photo Tony Trichanh
avoue déjà regarder le marché
américain avec appétit.
L’é q u i p e , d e 2 5 p e r s o n n e s
actuellement (dont un tiers de
free-lances), devrait monter à une
cinquantaine d’ici à un an. Leur
objectif, faciliter encore les démarches des travailleurs indépendants à travers de nouveaux services, dont certains seront payants.
Gratuites et sans engagement, la
création et la tenue du compte
bancaire vont notamment être
augmentées d’une version premium pour faciliter la gestion
administrative de ses utilisateurs.
De quoi muscler un business
mo del qui ne rep ose p our le
moment que sur certaines transactions facturées, comme un
virement ou un paiement à l’étranger par exemple.
Pour attirer de nouveaux clients,
Shine ne veut pas forcément
accroître ses dépenses d’acquisition. La start-up mise davantage
sur le bouche-à-oreille et sur les
services qu’elle déploie pour les
néo-indépendants. Elle assure
qu’un tiers de ses utilisateurs se
sont lancés dans le travail indépendant via son application puisque
toutes les démarches nécessaires
peuvent y être effectuées. En
revanche, si une opportunité de
croissance externe se présente, elle
se dit prête à l’étudier.
Reste à s’imposer là où évoluent
d’autres acteurs, comme Qonto,
qui ne sont pas dédiés entièrement à ces travailleurs, mais qui
tentent de les séduire avec des
offres adaptées. Pas inquiet, Nicolas Reboud estime que « le marché
est assez gros et que ce ne sont que
les débuts ».
4
À NOTER
Shine est la troisième start-up
de Nicolas Reboud. Il avait
déjà créé Mayoz, puis Printic,
revendue à M6.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
24 //
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos
en
direct
Sanofi : la
production reprend
à Mourenx
NOUVELLE-AQUITAINE
NOUVELLE-AQUITAINE L’usine
La production mytilicole
en Charente-Maritime repart
à la hausse. La filière a récolté
12.000 tonnes depuis le début
de l’année selon France 3, bien
mieux que les volumes enregistrés ces dernières années
par la centaine de producteurs
du département suite à des
épisodes de mortalité massive.
AFP
PME
&REGIONS
Reprise de la moule
charentaise
du groupe Sanofi à Mourenx,
arrêtée début juillet après révélation de rejets toxiques hors normes, a repris totalement sa production, y compris celle de
valproate de sodium, après un
redémarrage progressif depuis un
mois. L’autorisation a été donnée
après une étude d’évaluation
montrant des niveaux de risque
très inférieurs à la valeur de référence pour les populations riveraines, a indiqué la préfecture des
Pyrénées-Atlantiques. Une association de riverains et deux associations de défense de l’environnement ont saisi la justice. Le parquet
de Pau s’est dessaisi en juillet de la
procédure pour infraction à la
législation sur les installations
classées, au profit du Pôle santé
publique du parquet du tribunal
de grande instance de Paris.
Dunkerque relance le débat
sur le transport gratuit
Paris mobilise
les chercheurs
en vue d’un
débat en 2019
l Depuis samedi, prendre le bus dans la communauté urbaine de Dunkerque n’est plus payant.
l La conurbation nordiste part d’un usage très faible des transports en commun, qu’elle espère
doubler. Anne Hidalgo s’est emparée du sujet dans la perspective des municipales.
La Mairie va présenter
le 12 octobre les premiers
résultats des études de
faisabilité. La présidente
de région, Valérie Pécresse,
se dit opposée à la gratuité
des services publics.
TRANSPORTS
Olivier Ducuing
— Correspondant à Lille
La mesure va être scrutée de près
par les partisans et les opposants du
transport gratuit ! Depuis samedi
1er septembre, les habitants de Dunkerque peuvent prendre le bus sur
toute l’agglomération sans payer un
centime. Le réseau, DK Bus,
devient le plus gros territoire européen à offrir le transport que l’on
soit résident ou même touriste. Tallinn, en Estonie, plus importante,
réserve la gratuité à ses seuls habitants. L’offre passe de 2 à 5 lignes
avec des bus toutes les dix minutes.
Et les bus, dont le parc est élargi,
seront progressivement dotés du
wi-fi. Un investissement de 65 millions d’euros réalisé par la Communauté urbaine de Dunkerque.
Voiture dominante
Un choix assumé par le maire de
Dunkerque et président de la communauté, Patrice Vergriete, dont
c’était une promesse de campagne. Une décision justifiée par… la
toute-puissance de la voiture dans
la ville. Les transports publics ne
pèsent que 4,7 % des déplacements, contre 66 % pour la voiture,
un ratio qui a même augmenté de
quatre points en quelques années.
Avec pour corollaire une contribu-
Les transports publics ne pèsent que 4,7% des déplacements à Dunkerque. Photo Mairie de Dunkerque
tion très faible de la billetterie
(10 %) au budget des transports de
45 millions d’euros par an. Le renforcement de l’offre et la perte de
billetterie représentent un surcoût
annuel de près de 8 millions
d’euros.
Un montant adossé à la hausse
d’un demi-point du versement
transport adoptée en 2011 (à un taux
de 1,55 %), dont le produit a été
engrangé depuis mais pas
dépensé. « Dunkerque a atteint une
place critique de la voiture, qui limite
la capacité de développement de la
ville. Elle pèse sur le foncier, sur le
logement, alors qu’on a un déficit
d’habitants dans le centre », décode
Patrice Vergriete.
L’opérateur Transdev passe à un
système d’affermage avec un paiement lié à la fréquentation. L’objectif est de la doubler d’ici à 2020. Un
pari qui s’appuie sur l’expérimentation de la gratuité le week-end. La
fréquentation a progressé de 30 %
le samedi et de 80 % le dimanche.
Dunkerque rejoint les 30 terri-
toires français qui ont déjà choisi
la gratuité. Châteauroux s’est lancé
dès 2001. L’actuel maire Gil Avérous, qui a endossé une décision de
son prédécesseur, note que la
courbe de fréquentation n’a cessé
de monter, avec une augmentation
de 60 % des kilomètres parcourus.
Et la hausse des carburants devrait
encore, selon lui, nourrir le flux. Il
souligne que l’argument a compté
pour l’implantation d’un atelier de
maroquinerie de luxe dans la ville.
D’autres collectivités s’interro-
gent, comme Paris, Amiens, Grenoble, Clermont-Ferrand.
En Allemagne, le gouvernement
a évoqué la gratuité dans des grandes villes, mais ces dernières ont
rejeté l’idée, pour des raisons financières. « C’est un choix politique, qui
fait passer d’une logique de rentabilité économique du système de transport à l’utilité sociale et environnementale. Ce sujet sera sans doute une
question majeure des prochaines
municipales », pointe Maxime
Huré, chercheur à l’université de
Perpignan et président de l’association sur la mobilité VIGS, qui évalue
l’expérience nordiste.
Les opérateurs de transport sont
quant à eux férocement opposés à
la gratuité totale, au profit des tarifications sociales. L’Union des transports publics et ferroviaires (UTP),
qui regroupe les transporteurs,
avait adopté une motion commune
avec la Fédération nationale des
associations d’usagers des transports (FNAUT) soulignant le coût
réel de la gratuité, mais aussi le risque d’immobilisme sur les réseaux
dans la durée, faute de marges
financières.
Dans cette prise de position qui
date de 2014, les deux organisations
affirmaient que la gratuité totale
n’était pas compatible avec l’évolution contrainte des finances publiques et s’inquiétaient aussi d’une
image dévalorisée du réseau auprès
des usagers de par sa gratuité. n
INTERVIEW // YVES CROZET Professeur émérite à l’IEP de Lyon, au Laboratoire aménagement, économie, transports
« La gratuité des transports publics est un leurre »
Propos recueillis
par Laurence Albert
@L_Albert_
Il y a fort à parier que cette question de la gratuité s’invitera dans la
campagne des municipales de 2020.
l’instar de Dunkerque, une
trentaine de villes pratiquent la gratuité des transports publics. Un mouvement qui
s’amplifie, mais qui crée une dépendance à la dépense publique, juge
Yves Crozet.
Cette politique de gratuité
est-elle efficace ?
Elle n’a que peu d’effet sur le report
modal et la congestion automobile.
Il y a, généralement, une hausse de
fréquentation, mais qui n’est pas
forcément synonyme de l’arrivée de
nouveaux usagers. La voiture reste
reine dans les petites villes où le
transport collectif est marginal. Il
peut y avoir une certaine logique
pour elles à basculer vers la gratuité, qui ne leur coûte pas très cher,
et qui est source d’économies dans
un premier temps (billettique, contrôleurs...).
Mais cela ne règle rien. La gratuité
est un leurre, une solution de facilité,
qui ne réduit pas les nuisances automobiles, déresponsabilise les usagers, et prive les collectivités d’un
levier d’action, celui de la régulation
du trafic par la tarification horaire et
sa modulation. Elle créé aussi une
dépendance à la dépense publique.
A
La gratuité des transports
publics se développe-t-elle ?
Oui. Aujourd’hui une trentaine de
villes pratiquent la gratuité totale.
La plupart sont de petite taille,
puisque seules trois communes
ont plus de 100.000 habitants :
Aubagne, Niort et Dunkerque.
Mais en réalité, ce mouvement
vers la gratuité paraît inexorable, il
se prépare de manière sousjacente depuis des années. En
trente ans, les villes n’ont eu de
cesse de baisser les tarifs de leurs
titres de transport. Dans les villes
de plus de 100.000 habitants, le
ratio de « couverture » des dépenses d’exploitation par les recettes
commerciales n’est plus que de
28 %, contre plus de 50 % dans les
années 1990. Seule Lyon fait exception à la règle.
Justement, quelle équation
financière sous-tend la gratuité ?
Les collectivités peuvent être tentées de sous-investir et, partant, de
Yves Crozet préconise un financement par l’usager. Photo OECD
marginaliser encore plus ce transport. Se pose alors le risque d’un système à deux vitesses : d’un côté, des
transports individuels performants
car financés (véhicules autonomes,
parkings intelligents…), de l’autre,
des transports collectifs (TC) où la
qualité de service n’est plus assurée. Pour cette raison, les acteurs du
système, du GART (les entreprises)
à la FNAUT (les usagers) en passant
par les transporteurs, ne sont pas
très favorables à la gratuité.
L’autre solution consiste à puiser
dans les ressources de la ville. Certaines villes « rentières », comme Niort,
ou Dunkerque ont des ressources
fiscales suffisantes. Mais nombre
d’autres sont dans une période délicate et une hausse d’impôts serait
inévitable en cas de gratuité.
Les entreprises financent déjà
une partie des transports.
Oui, et en ce sens, ce serait une folie
que d’instaurer la gratuité à Paris,
car elle les mettrait encore davantage à contribution. Entre le versement transport (VT) et le paiement
du passe Navigo de leurs salariés,
cela représente déjà 6 à 8 % de leur
excédent brut d’exploitation.
En Ile-de-France, la gratuité permettrait d’économiser 150 millions
d’euros de frais de fonctionnement,
mais le manque à gagner serait de
2,5 milliards. Qui financerait la différence ? Certains parlent de créer
un péage urbain, mais à 700 euros
par an et par voiture immatriculée
en Ile-de-France, il serait très impopulaire auprès des automobilistes. Reste l’Etat… ou les entreprises. Le VT dépasse déjà les
4 milliards d’euros. Leur demander
un nouvel effort serait schizophrène au moment où Paris cherche à
les faire venir en profitant du Brexit.
Que préconisez-vous ?
Avec le thème de la gratuité, la Mairie de Paris promeut sans le dire
une politique de mobilité fondée
sur le couple financement par
l’impôt et régulation par la congestion, pour la route comme pour les
TC. Mieux vaudrait pour les deux
un financement par l’usager et une
régulation par une tarification
variable dans le temps et l’espace. n
Matthieu Quiret
@MQuiret
Anne Hidalgo est prête à assumer
de nouveaux débats sur les transports à Paris, mais cette fois sur des
bases plus scientifiques. La maire
socialiste a lancé en mars dernier le
chantier de la gratuité des transports. Objectif : vérifier l’intérêt et la
faisabilité d’une telle offre politique
en amont des municipales de 2020.
Depuis, la Mairie a confié cette
réflexion à plusieurs groupes de
chercheurs. Le laboratoire d’innovation publique de Sciences Po est
chargé de recenser toute la littérature sur le sujet. Il publiera une première mouture de son étude le
12 octobre prochain lors d’une journée organisée par la municipalité
sur le projet, explique Emmanuel
Grégoire, l’adjoint aux finances. Un
appel à idées a également été lancé
sur le site de la Ville en direction des
universitaires et des habitants.
Plusieurs scénarios de financement seront en parallèle élaborés
par les ser vices municipaux.
Emmanuel Grégoire explique être
en discussion avec le député LR du
Val-de-Marne, Gilles Carrez. Ce
dernier étudie actuellement pour
Plusieurs scénarios
de financement vont
être élaborés par les
services municipaux.
Matignon de nouveaux financements pour combler le budget du
Grand Paris Express. La Mairie
envisage les mêmes pistes : mobilisation supérieure du versement
transport, de la taxe de séjour, de la
taxe sur les bureaux.
Paniers de mobilité
La Mairie a souhaité étendre le
débat plus largement à l’évolution
des mobilités. « Nous voulons anticiper la place que les transports
publics peuvent prendre dans les
innovations en cours. Ils ne se résument plus aux tramways ou aux
bus », précise Emmanuel Grégoire.
Une équipe du Boston Consulting
Group va notamment proposer
des « paniers de mobilité » que les
services publics pourraient proposer, combinant par exemple VTC et
tramway.
Enfin la Mairie assure coopérer
avec Jacques Rapoport, l’ancien
patron de SNCF Réseau à qui la présidente LR de l’Ile-de-France, Valérie Pécresse, a confié une étude sur
la gratuité suite à l’initiative de la
maire de Paris. Alors que le travail
de l’équipe régionale devrait sortir
dans les semaines à venir, Valérie
Pécresse a tenu vendredi dernier à
clarifier dès à présent sa position :
« Je suis contre l’idée que tous les services publics doivent être gratuits. Le
service public a un coût. » Une position qui compte : la région possède
la majorité dans l’autorité organisatrice des transports Ile-deFrance Mobilités. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
PME & REGIONS // 25
Les Echos Mardi 4 septembre 2018
305.000
météo ensoleillée et chaude. C’est la
17e année que ces animations gratuites sont organisées par la Mairie
de Paris. Les trois bassins de la Villette de différentes profondeurs
resteront ouverts jusqu’au 9 septembre.
CC BY SA 3.0
PERSONNES ONT FRÉQUENTÉ PARIS PLAGES
Soit une hausse de 6,5 %, par rapport à l’été 2017. L’animation,
implantée sur les quais rives droite
et gauche de la Seine avec parasols,
transats et activités sportives, a
fermé dimanche soir après un été
« exceptionnel » marqué par une
innovateurs
Brest : projet de luxe
pour l’ex-prison
BRETAGNE Le promoteur parisien François 1er porte un nouveau projet de transformation
en logements haut de gamme de
l’ancienne prison de Pontaniou,
à Brest. Ce bâtiment du
XIXe siècle désaffecté dans
les années 1990, propriété de
la métropole, fait tache dans
le quartier en pleine rénovation
des rives de la Penfeld.
Mensia Technologies
crée un jeu vidéo pour
les troubles de l’attention
Les salles d’escalade Arkose visent
les sommets européens
Le leader français
des salles d’escalade
achète son concurrent
MurMur et lève
10 millions d’euros
pour développer en
Europe son concept
urbain tout public.
Dominique Malécot
dmalecot@lesechos.fr
Le marché explose
Nouvelle étape pour The Wall.
Créée en 2013, cette entreprise de
Montreuil (Seine-Saint-Denis)
exploite 10 salles d’escalade de bloc à
l’enseigne Arkose (du nom d’une
variété de grès) qui lui ont permis de
terminer son exercice 2017 sur
7,7 millions d’euros de chiffre d’affaires consolidé avec près de 200 salariés. Elle vient de conclure l’acquisition de son concurrent MurMur, un
des pionniers du secteur, réalisant
2,1 millions d’euros de chiffre d’affaires avec 30 salariés. Cette opération
s’accompagne d’une levée de fonds
de 10 millions d’euros en fonds propres auprès de NextStage pour accélérer un développement qu’elle voit
avant tout européen.
Acquisition de MurMur comprise,
l’entreprise espère terminer l’année
sur 14 millions d’euros de chiffre
d’affaires avec 230 salariés. Mais,
avec les moyens que leur apporte
NextStage, ses dirigeants entendent
bien conforter leur position de leader du marché en France et se développer en Europe, toujours en ville.
Plusieurs projets feraient d’objet
d ’é t u d e s t r è s a v a n c é e s . I l s
n’excluent pas non plus de réaliser
des acquisitions.
« C’est un sport qui se développe
vite et le marché est en train d’exploser. Nous allons donc essayer d’aller
le plus vite possible », conclut Steve
Guillou, en rappelant que l’escalade
sera une discipline olympique dès
les prochains Jeux de Tokyo. n
Sous l’enseigne Arkose, The Wall exploite 10 salles d’escalade
de bloc en France. Photo Simon Foto
« Cela existait déjà et nous avons
décidé de nous installer dans une
zone vierge de tout équipement à
l’époque », explique Steve Guillou,
président et fondateur de l’entreprise aux côtés de ses associés,
Samy Camarzana, Grégoire de Belmont et Lyes Mekesser. En fait, les
quatre fondateurs ont développé un
concept original. Leurs salles sont
consacrées à l’« escalade de bloc »,
autrement dit sur des murs limités à
4,5 mètres de haut surplombant,
pour la sécurité, d’épais matelas.
Ainsi, le client n’a pas besoin de
s’encorder et garde toute sa liberté
de mouvement.
Une caractéristique essentielle
car l’activité d’Arkose ne se limite
pas à l’escalade. Les quatre associés
proposent également, dans les
mêmes locaux, sous l’étiquette
LA LEVÉE DE FONDS
MENSIA
Date de création : 2012
Président : Michel du Peloux
Montant : 1,3 million d’euros
Effectif : 12 personnes
Secteur : médical
Stanislas du Guerny
— Correspondant à Rennes
Environ 5 % des enfants de 6 à
12 ans souffrent du trouble de
l’attention, dont près d’un tiers
avec une hyperactivité-impulsivité. Issue de l’Inria, l’équipe
d’ingénieurs de Mensia Technologies a récemment mis sur le
marché sa solution digitale,
nommée « Mensia Koala », qui
utilise l’intelligence artificielle
comme outil thérapeutique. Pas
moins de 10 millions d’euros,
financés notamment par des
aides européennes, ont été
nécessaires pour créer ce dispositif qui a encore besoin d’argent.
C’est pourquoi l’entreprise a levé
1,3 million d’euros en juin auprès
Un site de la presse quotidienne régionale
démocratise les enquêtes publiques
Depuis cet été, le site
Notre-territoire.com
recense tous les avis
d’enquête en France.
Matthieu Quiret
@MQuiret
C’est une véritable vigie numérique
de l’aménagement de l’ Hexagone
que la presse quotidienne régionale
vient de bâtir cet été. Les 70 titres de
l’Union de la presse en région (UPR),
leur syndicat, ont lancé un portail
d ’ i n f o r m a t i o n , No t r e - t e r r i -
toire.com, qui diffuse la totalité des
avis d’enquêtes publiques.
Système d’alerte
La loi impose ces enquêtes aux collectivités locales ou à l’Etat en
amont de leurs projets d’urbanisme, de construction, d’expropriations, etc. Ils sont légalement
tenus d’en faire la publicité locale,
dans la presse quotidienne régionale. C’est souvent un premier
signal pour les riverains avertis ou
les associations de défense de l’environnement ou du patrimoine avant
de se mobiliser pour influencer ou
combattre un projet.
Notre-territoire.com ambitionne
d’élargir la notoriété de ces enquê-
tes publiques. Un système d’alerte
permet par exemple d’être prévenu
du lancement d’une enquête dans
son entourage. « Nous avons conçu
le site pour créer un maximum de
viralité sur les réseaux sociaux »,
explique Bruno Ricard, directeur
du GIE Publication de Marchés, la
structure de l’UPR qui porte l’activité de publicité institutionnelle. La
PQR réalise environ 800 millions
d’euros de chiffre d’affaires dans la
publicité dont un tiers vient des
annonces légales au sens large. Les
enquêtes publiques pèsent 15 millions d’euros, à 95 % en provenance
des collectivités locales.
Bruno Ricard assume de renforcer la transparence autour des pro-
jets de ses clients, synonyme aussi
de recours pour les aménageurs.
« Nous avons pris le parti de la légitimité de la loi qui incite à une large
diffusion des avis. De toute façon, les
projets les plus contestés sont ceux
dont le public a pris connaissance au
dernier moment. »
La PQR fait valoir un sondage de
Kantar TNS qui montre que 67 %
des Français déclarent avoir envie
de participer à la vie et au devenir
de leur territoire mais seuls 26 %
d’entre eux ont déjà participé à une
enquête publique. Et 85 % des
Français estiment ne pas être suffisamment consultés pour les décisions publiques liées à leur territoire. n
Océplast met du lin dans ses composites
LA PME À SUIVRE
PAYS DE LA LOIRE
Effectif : 45 salariés
Chiffre d’affaires : 12 millions
Activité : composites
Emmanuel Guimard
— Correspondant à Nantes
Le lin poussant en abondance en
Vendée, l’extrudeur vendéen
Océplast a décidé de l’utiliser pour
créer un nouveau matériau sous la
marque Océwood. La PME, fondée
en 2003 à Aizenay, utilise en fait
l’anas de lin, gangue protégeant la
fibre de la plante. Ce coproduit issu
de la filière lin du groupe coopératif
vendéen Cavac est mélangé à du PVC
recyclé, sous forme micronisée,
pour fabriquer des produits d’aménagement extérieur tels que des
lames de terrasse, de clôture, de
claustra, et prochainement, des éléments de portail et de portillon.
Initialement, la gamme Océwood
se composait d’un mélange de PVC
et de farine de bois, donnant un
matériau ressemblant au bois exotique mais très rigide et imputrescible. Mais les coproduits de bois se
sont faits plus rares avec l’essor du
chauffage aux pellets, ces granulés
de bois captant les déchets de scierie
et la biomasse. « Nous avons donc
décidé, il y a trois ans, de nous tourner
vers l’anas de lin, qui était le plus souvent brûlé ou transformé en litière
pour animaux », raconte Bertrand
Dubin, fondateur de l’entreprise
avec Stéphane Coutand, les deux
associés étant issus de la plasturgie
et du groupe Lapeyre.
« Nous nous sommes totalement
réinventés, on y a passé du temps et
cassé un peu de matériel », poursuit
l’industriel. Ce choix a donc impliqué un important travail d’innovation pour parvenir à un process de
co-extrusion de deux matières formant ces lames en matériaux recyclés couvertes d’une peau de PVC
vierge, « cette partie visible du matériau pouvant être colorée et nuancée », détaille Bertrand Dubin.
Extrusion à façon
Océwood représente les deux tiers
de l’activité de la PME, qui a réalisé
l’année dernière un chiffre d’affai-
res de 12 millions d’euros avec
45 salariés. Pour le reste, Océplast
continue à développer une activité
d’extrusion à façon mais sur des
produits innovants à valeur ajoutée
comme, par exemple, des lames de
bardage de mobile-home en PVC
expansé, « un matériau très performant d’un point de vue économique », mentionne Bertrand Dubin.
Les gammes Océwood sont distribuées via le négoce et dans les grandes surfaces de bricolage comme
Castorama et Lapeyre. Mais la
société a également investi dans un
site marchand en propre, représentant déjà 12 % de ses ventes, récemment doté d’un simulateur en réalité augmentée nommé « Océwood
3D », conçu avec un acteur du jeu
vidéo pour plus de réalisme. n
Equip é d’un casque muni
d’amplificateurs et d’une
tablette, mais sans clavier,
l’enfant accède à un jeu vidéo
d’entraînement cérébral, par
exemple une partie de pêche.
Pour lui, il s’agit de trouver le
moyen de remonter des poissons à bord d'un bateau. Chaque
fois qu’il réussit, il gagne des
bonus. Le casque permet de capter les ondes du cerveau. Les
données sont stockées puis
transmises au praticien en vue
d’analyser et de mesurer la progression de l’enfant, qui apprend
ainsi à se concentrer et à améliorer son activité cérébrale.
« Nous avons passé un accord
avec la société de soins à domicile
Homeperf, qui forme les parents
et les enfants à l’utilisation de
Mensia Koala », continue
Michel du Peloux. Le traitement
se répartit en 40 séances de
trente minutes. Une étude clinique européenne réalisée auprès
de 95 enfants a permis de confirmer le modèle thérapeutique et
digital de Mensia, qui facture sa
solution 1.800 euros pour quatre mois d’utilisation. Elle sera
prochainement accessible aux
Etats-Unis. n
Lyophitec assèche
le coût de fabrication
des poudres lyophilisées
–70 °C. Il était donc réservé à des
produits à haute valeur ajoutée :
vaccins, laits maternisés, compléments alimentaires… Ce n’est
plus le cas : le président-fondateur de Lyophitec a trouvé une
solution pour accélérer le processus, avec un produit traité en
vrac, sous forme de billes congelées, dans une cuve agitée de
l’extérieur par des mouvements
de rotation partiels.
DR
MARCHÉS PUBLICS
Entraînement cérébral
Mensia
Arkose & Co, des services de restauration, des bars à bière avec sa filiale
de brasserie locale Oskare et des
équipements spécifiques à « la
grimpe » grâce à l’enseigne Snap
reprise l’an dernier. « Le concept
d’Arkose dépasse l’escalade en tant
que telle, ajoute Nicolas de SaintEtienne, associé gérant de NextStage. Hommes, femmes, jeunes et
moins jeunes, ont leur place dans ces
espaces de partage, de convivialité et
d’échanges. »
ÎLE-DE-FRANCE
de l’Inria, de Health Angels Rhône-Alpes (Hara) et de bpifrance. « Puisqu’elle n’a besoin
d’aucun médicament, notre solution est sans effets indésirables »,
souligne Michel du Peloux, président de Mensia Technologies,
basé à Rennes et à Paris.
LA TECHNOLOGIE
LYOPHITEC
Date de création : 2017
Président : Jean Delaveau
Effectif : 1 personne
Secteur : lyophilisation
Léa Delpont
— Correspondante à Lyon
Retraité de Sanofi, Jean Delaveau a remis sur l’ouvrage un
projet qui remontait à son début
de carrière, quand il travaillait
chez Air Liquide dans une usine
de lyophilisation de bactéries
lactiques pour l’industrie fromagère. Inventé au début du
XXe siècle, le séchage par sublimation – passage direct de l’état
de glace à celui de vapeur, sans
ébullition – a l’avantage de ne
pas dégrader les protéines et de
conserver les propriétés organoleptiques des produits. Mais il
est coûteux : la déshydratation
nécessite plusieurs jours dans
des enceintes sous vide à –25 °C,
avec des descentes jusqu’à
Une baisse de 20 à 40 %
Améliorant la surface de contact, elle permet d’économiser
« de 20 à 40 % de consommation
énergétique », assure Jean Delaveau. Il estime la baisse du coût
de production « de 0,6-0,8 euro
p a r k i l o d ’ e a u é v a p o ré e à
0,4-0,6 euro », un tarif proche
des procédés d’atomisation ou
de fluidisation (0,2-0,3 euro) utilisés pour le lait ou les jus de
fruits en poudre. « Mais ceux-ci
passent par une phase de chauffe
qui nuit à leurs qualités organoleptiques ou nutritionnelles »,
explique-t-il. Le prototype est au
point avec un projet de cuve
compartimentée pour une production en continu qui améliorerait encore la performance.
D’ici à fin 2018, l’entrepreneur
devrait disposer d’un appareil
mobile de 100 litres pour faire
des démonstrations chez les
clients. Il envisage une commercialisation en 2019, avec des
modèles de 500 millilitres à plusieurs mètres cubes, fabriqués
en région lyonnaise. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
26 //
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos
LA TURQUIE PROMET UNE
GUERRE TOTALE CONTRE
L’INFLATION
FINANCE
&MARCHES
La devise turque est restée sous
pression lundi. La chute de la livre
(–23,6 % en un mois) commence
à avoir un impact sur l’inflation,
qui a atteint 17,9 % en août, au plus
haut depuis 2003. Cela devrait
pousser la banque centrale à agir
le 13 septembre lors de sa réunion
mensuelle. Le ministre des
Finances veut mener une « guerre
totale » contre l’inflation.
les
indices
LES BANQUES ALLEMANDES EN MUTATION
Merkel amorce le dégel avec la finance
allemande avant le Brexit
l Alors que Macron défend la place financière de Paris, Merkel a gardé ses distances avec les banques allemandes.
l La chancelière veut se réconcilier avec le secteur financier.
Thibaut Madelin
@ThibautMadelin
Dix ans après la crise financière,
Angela Merkel se réconcilie avec les
banquiers. Alors que les négociations se tendent sur le Brexit et que
les leaders bancaires allemands
traversent des difficultés, la chancelière doit prononcer ce mardi soir
un discours en présence du gratin
du secteur à l’Opéra de Francfort.
Un symbole très attendu, qui intervient après une longue période de
défiance.
En 2009, Angela Merkel s’était
fait rappeler à l’ordre après avoir
accueilli à la chancellerie la fête
d’anniversaire de Josef Ackermann, alors patron de Deutsche
Bank. En pleine polémique sur les
bonus de banquiers, sur fond de
sauvetage d’autres instituts, l’opposition lui était tombée dessus. La
« chancelière de l’auto » avait
ensuite ouvertement délaissé la
finance pour l’industrie.
« Un vent nouveau »
Mais, depuis, le scandale du diesel a
laissé des traces : Merkel hésite
désormais à se faire photographier
avec les patrons de l’automobile et
va donc s’afficher aux côtés de
Theodor Weimer, le nouveau
patron de Deutsche Börse qui la
reçoit officiellement, et de Christian
Sewing, celui de Deutsche Bank.
« Un vent nouveau souffle depuis
Berlin », se réjouit un financier.
Tandis qu’Emmanuel Macron
déroule le tapis rouge aux banques
pour qu’elles installent leur nouveau
siège européen à Paris, Angela Merkel était jusqu’ici restée très discrète,
au grand dam des banquiers francfortois. « Nous devons certainement
cette visite au président français »,
déclare avec ironie Hubertus Väth,
directeur de Frankfurt Main
Finance, l’association de place.
Le sujet est
aussi politique.
La Hesse, qui abrite
la capitale financière,
élit son parlement
régional cet automne.
Le sujet est aussi politique : la
Hesse, qui abrite la capitale financière, élit son Parlement régional
cet automne. Pas question pour
l’Union chrétienne-démocrate
(CDU) d’Angela Merkel de perdre ce
bastion qu’elle dirige depuis 1999.
Olaf Scholz, le nouveau ministre
des Finances, a été le premier à
réchauffer les relations. Contrairement à son prédécesseur, l’austère
Wolfgang Schäuble, il n’hésite pas à
assumer une politique industrielle.
« Nous sommes partenaires des
banques », a déclaré la semaine dernière le ministre social-démocrate
(SPD), dont le bras droit codirigeait
Goldman Sachs Allemagne. De fait,
les enjeux sont trop importants
pour abandonner Francfort à son
sort. Après avoir perdu le transfert
de l’Autorité bancaire européenne
(EBA) de Londres, au profit de Paris,
la place financière allemande
espère qu’Eurex Clearing, la filiale
de Deutsche Börse, attirera les activités de compensation de dérivés en
euros actuellement traitées par la
chambre britannique LCH.
Enjeu bancaire
L’enjeu est aussi bancaire. Alors
que les grandes banques améri-
caines ont retrouvé leurs
couleurs et que leurs rivales européennes suivent le mouvement,
les établissements allemands tentent encore de se relever de la
crise. Témoin de ce drame national, Deutsche Bank pourrait
devoir quitter l’indice européen
EuroSTOXX et Commerzbank,
l’indice DAX. Une partie de leur
avenir réside justement entre les
mains des politiques. Commerzbank, qui est encore contrôlé à
hauteur de 15 % par l’Etat fédéral,
fait régulièrement l’objet de
rumeurs de rapprochement avec
Deutsche Bank.
Une fois n’est pas coutume
outre-Rhin, le gouvernement
allemand pourrait, selon certains, vouloir créer un champion
bancaire privé. n
Commerzbank proche de sortir
du DAX au profit d’une fintech
La capitalisation du
spécialiste des paiements
en ligne Wirecard dépasse
de loin celle de la deuxième
banque privée allemande,
Commerzbank, qui pourrait
quitter l’indice vedette
de la Bourse de Francfort.
débuts, dans le traitement des paiements en ligne, un service qu’elle
facture aux commerçants. Dopée
par l’essor de l’e-commerce, elle a vu
son chiffre d’affaires grimper de
46 % au premier semestre, à
898 millions d’euros.
Restructurations
Pauline Houédé
— Envoyée spéciale à Munich
E-santé : l’innovation au service du patient ?
Mardi 25 septembre 2018
En partenariat avec :
En association avec :
Informations et inscriptions sur : www.lesechos-events.fr
UNE PRODUCTION
Tout un symbole. Deutsche Börse,
l’opérateur de la Bourse de Francfort,
pourrait annoncer mercredi soir la
sortie du DAX de Commerzbank, la
deuxième banque privée du pays. La
banque, fondée en 1870 et aux près
de 50.000 employés, pourrait céder
sa place dans l’indice des 30 valeurs
vedette à Wirecard, une fintech fondée en 1999 qui compte près de dix
fois moins de salariés.
Témoin de la mutation du secteur et des affres de l’industrie bancaire allemande, sa capitalisation
de plus de 23 milliards d’euros pèse
plus du double de celle de Commerzbank (environ 10 milliards
d’euros) et dépasse même celle du
leader Deutsche Bank (environ
20 milliards). La fintech, installée
dans une zone industrielle sans prétention de la banlieue de Munich,
s’est spécialisée, à une époque où
Internet en était encore à ses
Plombée par les taux bas et la rude
compétition dans la banque de détail
en Allemagne, qui rognent ses marges, Commerzbank peine quant à
elle toujours à refermer le chapitre
de la crise financière et enchaîne les
plans de restructuration. L’Etat allemand, contraint de venir à la rescousse pour sauver l’établissement
fin 2008, possède toujours environ
15 % de son capital. Commerzbank
minimise la portée d’une éventuelle
sortie du DAX, indice auquel elle
appartient depuis sa création il y a
trente ans. « Cela ne change rien du
tout pour nos clients, pour notre acti-
15 %
DU CAPITAL
La part de l’Etat allemand dans
Commerzbank, qui avait été
contraint de venir
à sa rescousse en 2008.
vité, pour l’importance de la banque,
pour l’économie allemande », a répété
son chef, Martin Zielke. Même discours du côté de Wirecard : « Nous
nous réjouissons bien sûr, c’est une
certaine reconnaissance, mais cela ne
change rien à notre activité », souligne
Markus Eichinger, vice-président
exécutif en charge de la stratégie.
Une possible entrée dans le DAX
braque cependant aujourd’hui les
projecteurs sur la fintech. Si Commerzbank a pignon sur rue avec ses
agences, l’entreprise munichoise, en
tant que fournisseur de technologies, était jusqu’ici restée dans
l’ombre. Présent sur les cinq continents, Wirecard compte à ce jour
comme clients 38.000 commerçants
de moyenne et grande tailles et
212.000 petits commerces. En
France, Wirecard travaille notamment avec Orange pour le service de
paiement sans contact Orange Cash,
Crédit Agricole ou encore avec Le
Printemps, où elle permet aux touristes chinois de payer directement
leurs emplettes avec les applications
de paiement mobile Alipay ou
WeChat très répandues en Chine.
Après avoir empoché un chiffre
d’affaires de 1,5 milliard en 2017,
dont 40 % est généré en Asie, la
société, fondée par Markus Braun,
veut dépasser la barre des 3 milliards d’euros en 2020. n
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 27
Les Echos Mardi 4 septembre 2018
Munich, l’autre
poumon
de la finance
allemande
Bercy fait confiance aux banques
pour limiter les frais bancaires
trôle prudentiel et de résolution
(ACPR) [le gendarme des banques,
NDLR] mènera des contrôles sur
place et sur pièces sur les frais d’incident pour les clients de l’offre spécifique », ajoute-t-il.
En dépit de ces garde-fous, les
engagements des banques risquent
de décevoir les associations de
consommateurs qui considèrent
que le problème de frais d’incidents
bancaires ne touche pas seulement
les foyers les plus pauvres. Elles
devraient donc être attentives à la
mise en œuvre des recommandations formulées par le Comité consultatif du secteur financier (CCSF)
dans un rapport remis cet été au
ministre de l’Economie.
BANQUE
L’entrée de la start-up
Wirecard dans le DAX
offrirait à Munich une
troisième valeur
financière dans l’indice
vedette boursier. Contre
deux pour Francfort.
Pauline Houédé
— Envoyée spéciale à Munich
BMW, Siemens, Linde… A
Munich, les poids lourds de
l’industrie ont pignon sur rue.
Mais la capitale bavaroise est
aussi un poumon de la finance
allemande. A la lisière du Jardin
anglais, l’élégant siège d’Allianz
fait presque face à celui de
Munich Ré, le géant de la réassurance installé dans la même
rue. Et si Wirecard remplace
effectivement Commerzbank
dans l’indice DAX, Munich
l’industrielle affichera un visage
assurément plus financier, avec
les trois premières valeurs du
secteur (Allianz, Munich Ré,
Wirecard), contre deux pour
Francfort (Deutsche Bank,
Deutsche Börse).
Fidèle à sa retenue, Munich se
garde de tout triomphalisme.
« Une entrée de Wirecard dans le
DAX serait naturellement extrêmement réjouissante pour la
Bavière. Mais Francfort reste
incontestablement la place boursière et bancaire numéro un »,
souligne Andreas Schmidt,
chargé de promouvoir la place
financière munichoise. Francfort, qui accueille la Banque centrale européenne, la Bundesbank et les sièges des
établissements bancaires du
pays, comptait près de
75.000 employés dans la finance
et l’assurance en 2016, contre
58.000 à Munich en 2017. C’est
pour s’éloigner de la capitale allemande divisée et menacée par
les Soviétiques qu’Allianz, fondé
en 1890 à Berlin, s’est installé à
Munich après la Seconde Guerre
mondiale. « Une décision qui s’est
avérée fructueuse, explique
Catharina Richter, chargée de la
gestion de la réglementation
chez Allianz. Munich compte de
nombreuses entreprises du DAX
qui font partie de nos clients »,
explique-t-elle.
L’essor des assurtech
en Bavière
O u t r e Wi r e c a r d , M u n i c h
compte plusieurs assurtech, qui
profitent de la présence d’Allianz
et Munich Ré, mais aussi des
feinteurs à succès comme le spécialiste des robots-conseillers
Scalable Capital ou encore la
néobanque Fidor rachetée en
2016 par BPCE, Family Offices,
Venture Capital, gestionnaires
d’actifs d’Allianz ou Munich Ré.
« Les capitaux sont disponibles »,
souligne Andreas Schmidt, qui
évoque aussi les atouts du « style
de vie bavarois » pour attirer les
talents. « Il est assez facile
d’embaucher à Munich et de
convaincre des salariés qui n’y
habitent pas d’y emménager »,
confirme Rupert Spiegelberg,
dirigeant d’IDnow, fintech
munichoise spécialiste dans la
vérification d’identité en ligne et
qui travaille notamment avec
Commerzbank ou la banque
mobile N26.
Wirecard n’a pas non plus
l’intention de déménager, à l’aise
dans sa banlieue munichoise.
« Nous sommes une entreprise
technologique et Munich est,
selon nous, le haut-lieu de la tech
en Allemagne », lance Markus
Eichinger, vice-président exécutif chargé de la stratégie chez
Wirecard, qui rappelle que
Microsoft y a installé son siège
allemand et Google un centre de
développement. n
Le gouvernement ne
compte pas plafonner
les frais d’incidents
bancaires pour les
ménages modestes en
ayant recours à la loi.
Il a cependant poussé
les banques à s’engager à limiter ces frais.
Solenn Poullennec
@SolennMorgan
Appelé depuis des mois par les
associations de consommateurs à
empêcher l’envolée des frais facturés par les banques aux clients dont
les comptes sont dans le rouge, le
gouvernement privilégie l’autorégulation en poussant le secteur à
prendre des engagements. Réunies
à Bercy lundi soir, les banques
devaient s’engager à plafonner, chacune de leur côté, le montant des
frais qu’elles imposent aux clients
ayant souscrit à ladite « offre spécifique ». Cette offre bancaire de base
et à bas prix (3 euros maximum)
doit être proposée par les institutions financières aux clients qu’elles
jugent fragiles financièrement.
Prévention plutôt
que coercition
Le gouvernement devrait se montrer attentif à ce que les frais d’incidents imposés à ces clients ne
dépassent pas 200 euros par an. En
Le gouvernement
souhaite que les frais
d’incidents imposés
aux clients fragiles
ne dépassent pas
200 euros par an.
revanche, il ne compte pas inscrire
ces plafonds dans la loi de peur que
les établissements de crédit ne trouvent un moyen de les contourner ou
qu’ils transforment les limites à ne
pas dépasser en tarif de base. « De
notre point de vue, la prévention est la
meilleure réponse », indiquait-on
lundi après-midi dans l’entourage
du ministre de l’Economie. Reste
que l’« offre spécifique » vue par
Bercy comme un moyen de limiter
les frais d’incidents bancaires est
Le courtier en assurances
Verlingue accélère
à l’international
ASSURANCE
Le groupe familial
réalise sa plus grande
acquisition à l’international avec le rachat
du britannique
ICB Group.
Laurent Thévenin
@laurentthevenin
Verlingue change de braquet à
l’international. Le courtier en
assurances basé à Quimper a
annoncé lundi l’acquisition de
son concurrent britannique ICB
Group, présenté comme « un
acteur majeur des risques d’entreprises [au Royaume-Uni] avec
près de 100 millions d’euros de primes négociés pour ses clients,
principalement des ETI et des
PME ».
Le montant de la transaction
n’est pas divulgué. Mais il s’agit
de la plus grande acquisition du
groupe familial à l’international
et de sa deuxième plus importante opération de croissance
externe après le rachat du courtier français De Clarens en 2014,
indique aux « Echos » Eric
Maumy, son directeur général.
Le rachat d’ICB Group permet au
9e courtier français de tripler de
taille outre-Manche, avec un
chiffre d’affaires qui y dépasse
147
MILLIONS D’EUROS
Le chiffre d’affaires
du courtier en assurances
Verlingue en 2017
(en hausse de 12,5 %).
désormais les 20 millions
d’euros. Présent au RoyaumeUni depuis 2006 et l’acquisition
de Finch Insurance Brokers, Verl i n g u e n’ y av a i t j u s q u’a l o r s
qu’« une position modeste par
rapport à la taille du pays ». « Le
Brexit va être une réalité défavorable. Mais nous avons une énorme
confiance dans l’économie
anglaise », justifie Eric Maumy.
Le courtier spécialisé dans la protection des entreprises signe là
sa quatrième acquisition hors de
France, après Finch, puis les
rachats de deux cabinets suisses,
Advantis, en 2016, et S&P, en
2017. « Nous sommes en train de
nous européaniser », souligne Eric
Maumy. L’international représente
désormais 30 % du chiffre d’affaires
contre 5 % en 2016. L’objectif affiché
est de le porter à 50 % « dans un avenir proche ».
Le courtier nourrit, aussi,
« dans un deuxième temps des
ambitions mondiales ». Verlingue
envisage d’ores et déjà de nouvelles acquisitions en Europe, en lorgnant notamment du côté de
l’Allemagne et de l’Italie du Nord.
aujourd’hui très peu diffusée. A la
fin de 2017, celle-ci ne touchait que
351.000 personnes, selon la Banque
de France, soit à peine 10 % des personnes éligibles.
Les associations expliquent ce
peu de succès par le caractère très
restrictif de l’offre (elle ne comprend
pas de chéquier, par exemple), voire
stigmatisant. Pour convaincre plus
de clients de l’adopter malgré tout,
les banques devaient s’engager
lundi à « contacter individuellement
chaque client éligible ». Le gouvernement pourra compter sur la vigilance des superviseurs bancaires
pour forcer les établissements de
crédit à agir. « Nous allons suivre de
près la réalisation effective des
engagements des banques. Nous
pourrons, si besoin, dire publiquement que tel ou tel établissement n’est
pas à la hauteur de ses engagements,
indique aux « Echos » François Villeroy de Galhau, gouverneur de la
Banque de France. L’Autorité de con-
Ce groupe de place, qui réunit
banques et associations de consommateurs, souhaite travailler dans
les prochaines semaines aux solutions techniques qui éviteraient aux
consommateurs de subir des frais
d’incidents pour un même prélèvement qui a été présenté plusieurs
fois. Les banques devaient aussi
s’engager à faire la « promotion systématique » des outils permettant
d’alerter les ménages sur la situation de leur compte bancaire. n
vanguard
NOM
1. Groupe de personnes qui montrent la voie à travers des idées et
des projets novateurs.
2. Lieu à la frontière avancée des idées et des projets novateurs.
3. Une des plus importantes sociétés de gestion d’actifs au monde.
™
Ouvert à des acquisitions
en France
Le groupe présidé par Jacques
Verlingue reste aussi à l’affût
d’opportunités en France, en particulier « autour d’expertises ». Il
est en effet déjà bien positionné
comme courtier de spécialités
(par exemple dans l’immobilier,
les institutions financières ou les
sciences de la vie).
Après avoir réalisé l’an dernier
un chiffre d’affaires de 147 millions d’euros (à parts égales entre
les risques d’entreprises et la
protection sociale complémentaire), en hausse de 12,5 %,
Verlingue est porté par une « très
belle dynamique » en 2018,
affirme Eric Maumy. n
La valeur du capital investi ou ses revenus peuvent augmenter ou baisser,
les investisseurs sont susceptibles de recevoir une somme inférieure à leur
investissement de départ.
vanguardfrance.fr/redeinir-investissement
European_Client_Services@vanguard.co.uk
Vanguard redéinit la gestion
Réservé aux investisseurs professionnels, comme déini dans la directive MiFID. Distribution interdite au public.
Établies par Vanguard Asset Management, Limited, société agréée et réglementée au Royaume-Uni par la Financial
Conduct Authority. © 2018 Vanguard Asset Management, Limited.Tous droits réservés. VAM 428720
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
28 // FINANCE & MARCHES
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos
en bref
Prêts aux PME : Funding Circle
prêt à entrer en Bourse
FINTECH
La plate-forme britannique entend lever
300 millions de livres,
pour une valorisation
qui pourrait dépasser
1,5 milliard de livres.
Une bonne nouvelle
pour tout le secteur.
Alexandre Counis
@alexandrecounis
— Correspondant à Londres
et Solenn Poullennec
@SolennMorgan
pour continuer à se développer sur
ses marchés existants (le RoyaumeUni, où sa part de marché atteint
1,9 %, mais aussi les Etats-Unis,
l’Allemagne et les Pays-Bas), et à
terme sur de nouveaux pays.
BANQUE L’Europe doit développer un service propre de paiements électroniques capable de rivaliser avec ses homologues
internationaux comme PayPal et se mettre à l’abri des tensions
géopolitiques, a appelé lundi un responsable de la Banque centrale européenne. En dépit d’un environnement favorable pour
des services innovants, « les acteurs européens n’y ont cependant
pas encore suffisamment recours pour proposer des solutions de
paiement paneuropéennes résolument modernes », a déclaré
Yves Mersch, membre du directoire de la BCE, soulignant le
manque d’homogénéité entre des solutions nationales comme
le services de cartes de débit Girocard, en Allemagne, et les Cartes Bancaires, en France.
5
MILLIARDS DE LIVRES
Montant des prêts octroyés
par Funding Circle depuis 2010.
Un contexte d’incertitudes
Funding Circle, qui a jusqu’à présent
levé plus de 320 millions de livres
auprès d’acteurs du capital-risque,
brûle beaucoup de cash en dépenses de marketing (plus de 40 % de
ses revenus l’an dernier). Son chiffre
d’affaires a presque doublé en 2017,
à 94,5 millions de livres en 2017. La
fintech a permis l’octroi de 1 milliard
de livres de prêts sur le seul premier
semestre 2018, contre 5 milliards au
total depuis sa création en 2010.
Mais sa perte nette reste élevée, à
35,3 millions de livres contre
46,6 millions en 2016. L’annonce de
cette introduction en Bourse intervient dans un contexte d’incertitudes pour le secteur des plates-formes de prêts au Royaume-Uni. Cet
été, le régulateur des marchés
financiers, la Financial Conduct
Authority, a en effet suggéré qu’il
pourrait restreindre l’accès des particuliers à ces dernières au nom de
la protection des investisseurs.
La levée de fonds de Funding Circle devrait en tout cas être surveillée
de près en France par Lendix. Egalement positionnée sur le marché des
prêts aux PME, la fintech française
soutenue par des investisseurs institutionnels, tels qu’Allianz France,
a commencé à tisser sa toile dans
l’Union européenne. Lancée en
2014, elle reste cependant beaucoup
moins développée que la fintech britannique. A la fin du mois de juillet
dernier, elle avait ainsi financé près
de 480 projets pour plus de 212 millions d’euros au total. n
Air France-KLM va racheter
ses obligations hybrides
DETTE Air France-KLM a
lancé l undi une offre de
rachat portant sur tout ou
partie de ses 600 millions
d’euros d’obligations subordonnées perpétuelles émises en 2015. Le groupe aérien
ne souhaite pas attendre la
première option de remboursement qui lui était
offerte au 1er octobre 2020. Il
entend notamment optimiser ses coûts de financement. Les résultats de la
compagnie seront annoncés
le 12 septembre 2018.
AFP
C’est un signal positif pour toutes les
fintech qui ont choisi de se spécialiser dans le prêt aux PME. La plateforme britannique Funding Circle,
qui met en relation des entreprises
en mal de fonds et des investisseurs
individuels ou institutionnels prêts
à leur en avancer, a annoncé lundi
qu’elle entendait lever 300 millions
de livres (333 millions d’euros) en
s’introduisant en Bourse à Londres.
Sa valorisation pourrait dépasser
1,5 milliard de livres, un niveau à ce
jour jamais atteint par aucune
entreprise de prêts peer-to-peer »
au Royaume-Uni.
Le milliardaire danois Anders
Holch Povlsen, connu pour avoir
investi dans le site britannique Asos
et être l’un des principaux actionnaires de l’allemand Zalando, devrait
prendre 10 % des parts à l’occasion
de l’opération, qui passera en partie
par l’émission de nouveaux titres. Le
numéro un du secteur outre-Manche, qui a déjà aidé plus de
50.000 entreprises grâce à l’appui de
80.000 investisseurs, entend ainsi
renforcer son bilan et financer une
stratégie faisant pour l’instant primer la croissance sur la rentabilité.
Selon Samir Desai, qui a créé la
licorne dont il est directeur général
avec deux amis d’Oxford University,
l’entrée en Bourse devrait aussi lui
permettre d’accroître sa notoriété
La BCE appelle à un service
paneuropéen de paiements
AVEC NRJ ET
LES ENCEINTES CONNECTÉES
VOUS ÊTES À UNE SECONDE
DE L’ACHAT
Ouragan Irma : 1,3 milliard d’euros
versés par les assureurs en Outre-mer
ASSURANCE Les assureurs ont indemnisé pour 1,26 milliard
d’euros de dégâts causés dans les Antilles françaises par l’ouragan Irma, qui avait dévasté les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy en septembre 2017 , a annoncé lundi la Fédération française de l’assurance (FFA). « Un an après le passage de l’ouragan,
95 % des dommages ont été indemnisés en tout ou partie et 1.260 millions d’euros ont été versés à ce jour par les assureurs, soit 67 % du
coût total estimé », a fait savoir la FFA. Avec une facture totale
estimée à 1,9 milliard d’euros, Irma est la catastrophe naturelle
la plus coûteuse de l’histoire de l’assurance Outre-mer.
Fitch place l’italie sous surveillance
NOTATION Fitch a maintenu la note BBB de l’Italie, mais a placé
le pays sous surveillance négative. L’agence de notation s’attend
à ce que Rome mène une politique budgétaire plus laxiste. Avec
pour conséquence une plus grande exposition de sa dette publique aux chocs. Elle estime également que les risques budgétaires ont augmenté depuis son dernier examen, en mars. Une
situation due aux incertitudes planant sur les projets de la coalition populiste au pouvoir. Le déficit devrait augmenter à 2,2 %
en 2019 et à 2,6 % en 2020. Fitch estime également que l’actuel
gouvernement n’ira pas forcément au bout de son mandat.
L’ACTUALITÉ DU M&A AVEC
DeBonneville-Orlandini
SAGARD ENCLENCHE LA VENTE DE STOKOMANI
Avec l’arrivée des enceintes connectées dans les foyers français,
une nouvelle page s’écrit pour NRJ. La radio, média le plus proche
de l’acte d’achat de par sa mobilité, entre dans une nouvelle dimension.
Désormaisdurantl’écouted’unepublicitésurNRJavecuneAppleHomepod,
l’auditeur peut dire par exemple :
«Siri, rajoute la lessive X à ma liste de courses».
La société de gestion Sagard, notamment soutenue par la
famille canadienne Desmarais et par l’homme d’affaires belge
Albert Frère, compte prochainement céder sa participation
majoritaire dans Stokomani. Selon les informations réunies par
Capital Finance, l’enseigne de magasins de déstockage a en effet
mandaté les banques d’affaires Natixis Partners et Sycomore
Corporate Finance pour établir un calendrier de sortie et piloter
la cession du groupe. A la tête d’un réseau de 87 points de vente
en France, Stokomani génère près de 400 millions d’euros de
chiffre d’affaires.
MACQUARIE INFRASTRUCTURE LANCE LA LEVÉE
DE SON SIXIÈME FONDS EUROPÉEN
L’australien Macquarie Infrastructure s’est mis en quête d’un
nouveau véhicule pour investir en Europe. Son objectif serait,
selon les informations de Capital Finance, de récolter 5 milliards d’euros pour ce fonds, d’ici au début de 2019. Ce qui représenterait une taille supérieure aux 4 milliards d’euros dont avait
hérité le précédent véhicule levé par le financier sur le continent, en 2016. Macquarie Infrastructure a vocation à prendre
des participations dans les secteurs des transports, des télécoms et de l’énergie.
Retrouvez
chaque mardi
ABONNEMENT
dans
Enceinte connectée pour le média le plus connecté...
Le futur de la radio commence aujourd’hui.
Contact NRJ Global : Laurence BUCQUET - 01 40 71 44 06 - lbucquet@nrjglobal.fr - www.nrjglobal.com
Pour plus d’informations :
Sophie Vinceneux
Tél. : 01 49 53 72 13
boutique.capitalfinance.eu
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 29
Les Echos Mardi 4 septembre 2018
Banques et télécoms freinent
les actions européennes
LA SÉANCE DU 3 SEPTEMBRE 2018
Le CAC 40 en
légère hausse
en l’absence
de Wall Street
La Bourse de Paris a clôturé la
•séance
en très légère hausse
BOURSE
Mal-aimés depuis le
début de l’année, les
secteurs des télécoms
et des banques pénalisent la performance
du STOXX Europe 600.
Pierrick Fay
@pierrickfay
D e p u i s l e d é b u t d e l ’a n n é e ,
les actions européennes affichent
leur spleen. L’indice STOXX Europe
600 recule de 1,71 %. Il fait même
quasiment du surplace depuis
mai 2017. Pour deux secteurs, c’est
carrément la déprime : celui des
banques et celui des télécoms.
L’indice STOXX Europe 600 Banks
perd ainsi 15,86 % cette année alors
que celui des télécoms a perdu
14,23 % de sa valeur. Pire, constate
Aurel B GC, « la performance
moyenne annuelle de ces deux secteurs est la seule à être négative sur les
cinq dernières années », loin des perf or m a nce s d e s te ch n ologies
(+10,9 % en moyenne), des services
financiers et des biens de consommation (+7,9 %). « Ces deux secteurs
sont confrontés à une remise en
cause de leur business model en
Europe », constate Aurel BGC.
Du côté des télécoms, le courtier
évoque une « commoditisation du
service ». Alors que l’activité est à
maturité (le taux d’équipement
dépasse les 100 %), « la valeur ajoutée
n’est plus captée par les opérateurs,
mais par les fabricants de smartphones ou par les géants qui contrôlent les
magasins d’application ». Dans le
même temps, les opérateurs sont
dans l’obligation d’investir fortement dans les réseaux (5G, fibre…).
Les marges s’en ressentent, alors
que la compétition reste forte. « En
France, le passage d’un opérateur à
l’autre sans changement de numéro
est tellement facile que c’est aussi l’une
des raisons pour lesquelles les opérateurs ne parviennent pas à monétiser
leurs services », poursuit le courtier.
Avec ce constat : « Les tuyaux n’ont
plus de valeur. »
Les Français ne sont pas épargnés.
Iliad plonge de 45,9% cette année, au
plus bas depuis juillet 2012. Si Altice
« Ces deux secteurs
sont confrontés à
une remise en cause
de leur business
model en Europe. »
AUREL BGC
Europe (SFR) se reprend de 34,6 %
cette année, le titre n’en perd pas
moins de 64,5 % depuis juin 2015.
Orange enfin (– 3,63 %) est passé
complètement à côté de la reprise
des marchés boursiers avec une
baisse de 17,8 % depuis mars 2009 !
« Le risque politique »
Du côté des banques, les problèmes
sont connus. La faiblesse des taux
d’intérêt a rogné les marges des
banques, le durcissement de la
régulation a éloigné les banques de
certaines activités rémunératrices,
pesant notamment sur les activités
de banque de financement, alors
qu’elles font face à une nouvelle
concurrence, émanant de nouveaux acteurs digitaux comme
Orange, Revolut ou N26, qui
gagnent de plus en plus de clients.
Aurel BGC identifie un autre
« facteur de sous-performance durable : le risque politique ». En Italie
notamment, où les banques « pâtissent d’un climat de défiance », à
l’égard du gouvernement. « Ce qui
n’aide pas le reste du secteur en zone
euro. Les banques françaises ou allemandes ne progressent pas quand le
secteur bancaire italien est sous pression. » Les inquiétudes concernant
l’exposition des banques européennes à la Turquie, montrent aussi à
quel point le secteur est devenu très
sensible au risque politique.
Q u’e s t - c e q u i p o u r r a i t l e s
réveiller ? Pour les télécoms, cela
passerait sans doute par une consolidation, véritable serpent de mer
depuis des années. En France,
Martin Bouygues s’est récemment
dit ouvert à une consolidation, mais
pas avant 2019. En Allemagne, Credit Suisse évoque plutôt le risque « de
l’arrivée d’un quatrième opérateur
mobile qui a augmenté récemment »,
les autorités antitrust y étant favorables. JPMorgan Cazenove estime
que « les importants vents contraires
semblent déjà se refléter dans des valorisations attractives ». Elle reste neutre sur le secteur en Europe. n
(+0,13 %). L’indice phare de la
place, le CAC 40, a grappillé
6,95 points, à 5.413,80 points,
dans un volume d’échanges
modeste de 2 milliards d’euros.
Vendredi, il avait fini en baisse
de 1,30 %. Les marchés américains sont restés fermés lundi
pour le « Labor Day », ce qui n’a
pas aidé les Bourses européennes à trouver une tendance.
Elles ont d’ailleurs clôturé en
ordre dispersé, le DAX reculant
de 0,14 % à Francfort, tandis qu’à
Londres le FTSE se distinguait
avec un bond de 0,97 % favorisé
par la faiblesse de la livre sterling. L’Euro STOXX 50 de la
zone euro a terminé la séance
quasi inchangé (+0,06 %).
En dépit de l’accord commercial de vendredi soir entre les
Etats-Unis et le Mexique, les
opérateurs de marché s’inquiètent du durcissement de ton de
Donald Trump à l’égard du
Canada et de l’Union européenne. En outre, Washington
menace toujours de taxer
200 milliards de dollars de produits chinois supplémentaires.
Autre sujet de préoccupation
pour les investisseurs, les tensions sur les devises émergentes, comme le peso argentin et
la livre turque. Cette dernière
est restée sous pression malgré
les déclarations de la banque
centrale turque.
Du côté des valeurs, le secteur pétrolier a été dynamisé
par la montée des cours du
brut. Total a gagné 0,50 % et
Vallourec 0,63 %. Bolloré a
perdu 6,40 %, affecté par un
bénéfice net en baisse de 71 %, à
97 millions d’euros au premier
semestre, malgré des résultats
opérationnels en hausse dans
ses différentes branches. Le
secteur automobile a globalement terminé la séance en
baisse. Renault a perdu 1,09 %,
Michelin 0,64 % et Valeo
1,71 %. Sanofi a progressé de
1,10 % dans la foulée de
l’annonce de l’approbation
pour le marché européen d’un
nouveau traitement d’une
maladie rare de la coagulation
sanguine. AXA a été soutenu
(+1,72 %) par un relèvement de
la recommandation de Deutsche Bank. Casino a baissé de
3,08 %, affaibli par l’annonce
par S&P de l’abaissement de la
note à BB, assortie d’une perspective négative, après une
chute de plus de 10 % vendredi.
Vendredi 7 septembre
La Banque du Japon asphyxie
son marché obligataire
DETTE
Pour la septième fois
cette année, aucun
emprunt d’Etat
japonais à 10 ans n’a
été échangé en séance.
La politique
de taux bas évince
les investisseurs.
Si l’été est une saison habituellement
calme sur les marchés financiers, le
marché obligataire japonais pousse
la tendance à l’extrême. Mercredi
29 août, aucune obligation gouvernementale à 10 ans, titre de référence
sur le marché, n’a été échangée.
Cette situation est loin d’être une
exception. C’est la septième fois cette
année que le titre n’a pas changé de
mains en séance, selon Bloomberg.
Sur d’autres segments moins emblématiques, comme les obligations à
1 an, les jours d’activité au cours d’un
mois se comptent même sur les
doigts d’une main.
Le marché de la dette publique
japonais est pourtant loin de manquer de volume. Avec un taux
d’endettement estimé à 236 % en
2018 par le FMI, l’encours des obligations d’Etat atteint les 10.000 milliards de dollars. Seulement, le
marché est sclérosé par un acteur
aux moyens démesurés : la banque
centrale. La Banque du Japon
détient en effet plus de 41 % de tous
les titres de dette publique japonaise. Cette situation est le résultat
de plusieurs années de politique
monétaire exceptionnellement
accommodante (achats massifs de
titres, y compris des ETF, taux de
dépôt négatif…) dans l’espoir de
limiter le coût de l’emprunt des
agents privés et de stimuler ainsi la
croissance et l’inflation.
Effets nocifs
Mais les effets nocifs de cette politique se font de plus en plus sentir.
Outre les fonds d’investissement,
qui prospéraient grâce à la dette
japonaise il y a quelques années
mais ont dû trouver d’autres sources
de revenus, l’opération d’ampleur de
la banque centrale pénalise les banques régionales. Celles-là comptaient sur les obligations d’Etat pour
leur fournir des rendements décents
sur leurs dépôts, dans un contexte
de baisse du nombre d’emprun-
41 %
DE LA DETTE PUBLIQUE
est détenue par la Banque
du Japon.
teurs. Les salariés du secteur privé
sont également touchés, car leur
épargne retraite dépend du taux des
emprunts d’Etat. Nombreux sont
ceux qui souhaitent une inflexion
de la politique de la banque centrale.
Fin juillet, l’annonce d’un corridor
d e f l o t t e m e n t p l u s l a rg e (d e
20 points de base autour de 0 %)
pour les taux obligataires à 10 ans a
suscité quelques espoirs. La BoJ se
distingue en effet des autres grandes
banques centrales en fixant les taux
longs à un certain niveau.
Mercredi 29 août, un membre du
directoire a déclaré que l’institution
aurait besoin de davantage de
temps pour modifier sa politique.
Vendredi, elle a publié son programme de rachat de titres pour
septembre, avec une baisse de la
fréquence des opérations, compensée par une hausse de leur montant.— R. Po.
SUPPLÉMENT
GRATUIT
IMMOBILIER
TOUT CE QUI CHANGE
APRÈS L’ÉTÉ
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MARDI 4 SEPTEMBRE 2018
GESTION D’ACTIFS
BILAN SEMESTRIEL // La remontée des taux et un marché plus volatil incitent les investisseurs
LA PERSONNALITÉ
Les gestionnaires doivent composer
avec un environnement moins porteur
— Anne Richards rejoindra
Bloomberg
à la prudence. La collecte est devenue nettement plus aléatoire depuis le début de l’année.
Fidelity International
à la fin de l’année.
Sophie Rolland
@Sorolland
La guerre
des prix
s’intensifie
e vent a tourné pour les gestionnaires d’actifs. Après une
année 2017 exceptionnelle et
un mois de janvier hors norme, la
collecte est devenue beaucoup plus
aléatoire. Remontée des taux,
guerre commerciale, incertitudes
sur la dette italienne et crise de certains pays émergents… Les investisseurs ont toutes les raisons de se
montrer plus sélectifs. En mai et en
juin, les sorties mensuelles de capitaux des fonds (OPCVM et fonds
d’investissement alternatifs) sont
même devenues supérieures aux
souscriptions, indiquent les chiffres
de l’association européenne de la
gestion d’actifs, l’Efama. En dépit de
ces sorties nettes mensuelles de 2
puis de 22 milliards d’euros, la collecte nette du premier semestre
reste positive, à 233 milliards.
L
Une fois n’est pas
coutume, c’est Fidelity
Investments qui a mené
la charge cet été
en lançant le premier
fonds indiciel à 0 % de
frais de gestion, attaquant
directement BlackRock
et Vanguard. L’asset manager américain a également
annoncé une baisse
moyenne de 35 % des tarifs
de sa gamme de fonds
indiciels actions et obligataires. Cette offensive
commerciale a fait chuter
les grands gestionnaires
d’actifs en Bourse.
1 DÉFIANCE DURABLE
OU TROU D’AIR ?
Les premières données pour le mois
de juillet plaident plutôt pour la
deuxième option, mais parmi les
sociétés de gestion, la prudence reste
de mise. « Rassurés par le rebond des
Bourses et la stabilité du marché obligataire, les investisseurs sont revenus
vers les fonds européens en juillet »,
assurent les analystes de Morningstar dans une note publiée fin août.
Après des mois de mai et juin désastreux, les fonds obligataires ont
connu un véritable retour en grâce.
Et parmi les fonds actions, les véhicules spécialisés sur les Etats-Unis,
les valeurs technologiques et les
valeurs de croissance ont particulièrement la cote. A l’inverse, des fonds
centrés sur les actions britanniques,
les actions décotées (style « value »)
et les valeurs de revenu (« income »),
sont les plus délaissés par les investisseurs. La dernière enquête de
BofA Merrill Lynch confirme ce
mélange de prudence et d’engouement pour les Etats-Unis. Signe de
prudence, le niveau de cash moyen
dans les portefeuilles est remonté de
4,7 % à 5 % entre juillet et août. La
surpondération des portefeuilles en
actions américaines a, elle, gagné
10 points en un mois. A 19 %, elle est
au plus haut depuis janvier 2015.
3 ...À QUELQUES
EXCEPTIONS NOTABLES
COMME AMUNDI ET NATIXIS
Amundi et Natixis IM, les deux premiers groupes de gestion d’actifs
français, se distinguent dans cet
environnement morose. La filiale
du Crédit Agricole profite de sa
diversification à l’international.
Avec une collecte semestrielle de
plus de 40 milliards d’euros réalisée
à plus de 70 % en Asie, Amundi affi-
4 LES ENCOURS DU PLUS
GROS FONDS EUROPÉEN
ONT FONDU DE 5 MILLIARDS
D’EUROS
Après sept mois consécutifs de
décollecte, les encours de l’emblématique « income fund » de Pimco
sont passés d’un plus haut de
60,5 milliards d’euros à 55,7 milliards fin juillet, selon Morningstar.
Ces dernières années, ce fonds obligataire, le seul véhicule européen à
Les gérants pris
au piège argentin
DES RÉSULTATS
SEMESTRIELS DANS
L’ENSEMBLE DÉCEVANTS…
Franklin Templeton
aurait perdu 1,2 milliard
de dollars ces dernières
semaines.
Tout comme leurs performances
boursières, souvent dans le rouge
cette année, les chiffres de collecte
et les résultats du premier semestre
des grands asset managers ont souvent été décevants. Parmi les cas les
plus marquants, Franklin Templeton continue de subir d’importants
retraits de capitaux (20,6 milliards
de dollars de rachat entre janvier et
juin). Le spécialiste des marchés
émergents coté à New York s’était
imposé dans le Top 5 de la gestion
européenne il y a seulement cinq
ans. Aujourd’hui, il ne fait même
plus partie du Top 20. Parmi les
autres déceptions, l’allemand DWS,
coté depuis mars dernier à Francfort, a subi près de 13 milliards
d’euros de retraits nets au premier
semestre et dû revoir à la baisse
son objectif de collecte pour
l’année. Quant à Standard Life
Aberdeen, le groupe anglais continue de voir ses encours fondre, malgré la fusion.
Les gérants obligataires ont eu tendance à l’oublier ces dernières
années : investir dans les marchés
émergents est une activité à haut
risque. Et miser sur le rétablissement de pays en difficulté peut certes rapporter gros, mais aussi coûter très cher. La crise argentine
aurait ainsi entraîné quelque
1,2 milliard de dollars de pertes
pour Franklin Templeton ces deux
dernières semaines, selon les calculs du « Financial Times ».
En 2011, la société de gestion américaine, spécialiste des marchés
émergents, n’avait pas hésité à
investir dans la dette de l’Irlande
lorsque le pays peinait à se financer.
Un pari gagnant. Elle n’a pas eu
autant de chance avec l’Argentine.
En mai, son gérant star, Michael
Hasenstab, avait investi 2,25 milliards de dollars à l’occasion d’une
émission de Bote bonds. Déjà
détenteur de dette argentine, le ges-
2
che désormais un encours de
1.466 milliards d’euros. Natixis IM,
de son côté, a collecté 10 milliards
d’euros dans la première partie de
l’année, dont 7 milliards en Europe.
Sur le Vieux Continent, la collecte a
été portée par H2O, qui a, à lui seul,
attiré 6,6 milliards d’euros. Aux
Etats-Unis (50 % des 846 milliards
d’euros d’encours sous gestion), les
3 milliards engrangés l’ont essentiellement été par Harris.
peser plus de 50 milliards d’euros,
était un véritable best-seller. Mais
dans un contexte de hausse des
taux aux Etats-Unis et de retour de
l’aversion au risque, son positionnement sur le high yield et la dette
émergente est devenu nettement
moins porteur.
D’autres fonds ont subi un sort
comparable. Les trois autres plus
importantes décollectes du premier semestre sont, dans l’ordre,
celles du Gars (« Global absolute
return strategies ») de Standard
Life Aberdeen (–4,3 milliards
d’euros), du Stable Return Fund de
Nordea (–3,3 milliards), rouvert
depuis mai après le closing de septembre 2016, du Jupiter Dynamic
Bond (–2,6 milliards). A noter également, la décrue des encours de Carmignac Patrimoine, tombés sous
les 20 milliards d’euros, après une
décollecte nette de 2,1 milliards au
premier semestre. n
• SON ACTUALITÉ
Anne Richards, une figure de
l’asset management britannique, a annoncé qu’elle quitterait
bientôt M&G Investments pour
prendre la tête de Fidelity International. La société, à ne pas confondre avec Fidelity Investment
(l’entité mère basée aux EtatsUnis), regroupe l’ensemble des
activités non américaines du
groupe. Anne Richards succédera à Brian Conroy, parti en
février chez Fidelity Investment.
• SON PARCOURS
Agée de cinquante-quatre ans,
diplômée en génie électronique
et électrique de l’université
d’Edimbourg et d’un MBA de
l’Insead, Anne Richards a travaillé pendant six ans comme
ingénieure, notamment au
CERN, avant de rejoindre le secteur de la gestion d’actifs. Avant
de devenir directrice générale de
M&G en juin 2016, elle a travaillé
treize ans pour Aberdeen AM,
où elle était directrice des investissements et responsable de la
région Emea. En tout, elle
compte vingt-six années d’expérience dans l’asset management.
• SA MISSION
En deux ans, celle que la presse
britannique surnomme « the
funds queen » a réussi à redresser la collecte chez M&G. Le défi
qui l’attend chez Fidelity n’est
pas moins important. La
société, qui a mis en place une
structure de frais liés à la performance en fin d’année dernière, a
décollecté en 2016 et 2017. Selon
Morningstar, ses fonds ouverts
auraient subi 1,8 milliard
d’euros de retraits au premier
semestre. Ses encours sous gestion étaient de 265,7 milliards
d’euros au 30 juin. n
en bref
tionnaire d’actifs était alors devenu
l’un des principaux créditeurs du
pays.
Déroute du p eso argentin ,
remontée des taux d’intérêt… Le
mois d’août a été le pire mois en
près de quatre ans pour deux fonds
BAISSE DE LA CONFIANCE
DES INVESTISSEURS
L’indice de confiance des investisseurs de State Street a reculé
de 101,7 à 94,3 en août. Après
quelques mois sous le signe de
la prudence, « les institutionnels
ont commencé à afficher une
aversion au risque dans un
contexte de turbulences géopolitiques et d’incertitudes accrues
sur les échanges commerciaux »,
commente State Street.
Miser sur le
rétablissement de
pays en difficulté peut
certes rapporter gros,
mais aussi coûter
très cher.
emblématiques de Franklin Templeton, le Globa l B ond Fu nd
(36,8 milliards de dollars d’actifs
sous gestion) et le Global Total
Return Fund (5,4 milliards de dollars). La valeur de ces deux fonds a
chuté de plus de 4 %.
Franklin Templeton n’est pas le
seul à avoir misé sur la dette de
l’Argentine en période de taux bas
et la crise pourrait avoir des répercussions parmi les plus grands ges-
La patronne
de M&G bientôt
à la tête de Fidelity
International
Depuis le début de l’année, le peso a perdu plus de la moitié
de sa valeur. Photo AFP
tionnaires d’actifs mondiaux. A en
croire Bloomberg, fin mars, le principal porteur d’obligations du pays
n’était autre que le géant de la dette
Pimco (5,3 milliards de dollars de
positions). Parmi les principaux
créditeurs, Bloomberg recensait
alors également BlackRock, Goldman Sachs Asset Management et
Fidelity. — S. Ro.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 31
Les Echos Mardi 4 septembre 2018
séAncE du 03 - 09 - 2018
CaC 40 : 5413,8 (0,13 %) neXt 20 : 12261,3 (-0,39 %)
CaC larGe 60 : 6023,52 (0,07 %)
CaC all-tradaBle : 4268,32 (0,00 %)
Date De ProroGation : 25 sePtemBre
euronext
srD suite
CAC 40
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Devise / Date Détach. / Div
accor (ac) R
a
fr0000120404
air liQuiDe (ai) R
11/05/18 1,05
a
fr0000120073
28/05/18 2,65
airBus GrouP (air) R
a
nl0000235190
16/04/18 1,28
arcelormittal (mt)
a
lu1598757687
atos se (ato) R
fr0000051732
aXa (cs) R
17/05/18 0,09
a
31/05/18 1,7
a
fr0000120628
03/05/18 1,26
BnP PariBas (bnp) R
a
fr0000131104
BouYGues (en) R
30/05/18 3,02
a
fr0000120503
caP-Gemini (cap) R
02/05/18 1,7
a
fr0000125338
carreFour (ca) R
04/06/18 1,7
a
fr0000120172
21/06/18 0,46
creDit aGricole (aca) R
a
fr0000045072
Danone (bn) R
22/05/18 0,63
a
fr0000120644
enGie (enGi) R
04/05/18 1,9
a
fr0010208488
11/10/17 0,35
essilor international (ei) R a
fr0000121667
26/04/18 1,53
Hermes intl (rms) R
a
fr0000052292
KerinG (Ker) R
07/06/18 7,6
a
fr0000121485
l.V.m.H. (mc) R
14/05/18 4
a
fr0000121014
leGranD (lr) R
17/04/18 3,4
a
fr0010307819
l'oréal (or) R
01/06/18 1,26
a
fr0000120321
micHelin (ml) R
25/04/18 3,55
a
fr0000121261
22/05/18 3,55
ouv
vol.
nb titres
43,08
520894
290.205.703
108,2
396093
428.275.106
106,04
595428
776.295.452
25,8
1842184
1.021.903.623
103,2
220138
106.884.219
21,95
7190763
2.423.390.176
50,55
2031609
1.249.798.561
38,02
1334169
366.073.732
110,2
202134
168.817.033
15,37
2274763
789.252.839
11,786
4571957
2.866.437.156
67,83
741808
685.055.200
12,605
3278113
2.435.285.011
123,85
333377
219.137.552
560
24662
105.569.412
468,5
161593
126.279.322
299,5
495267
505.028.450
64,72
341585
266.805.751
205,9
201874
560.082.187
101,45
457620
178.978.841
clot
+ haut
+ bas
43,36
43,52
42,85
108,9
108,9
107,95
107,5
107,7
105,94
25,93
26,055
25,8
101,85
103,25
100,8
22,12
22,14
21,785
50,66
50,7
50,37
36,97
38,24
36,83
110,8
111,1
110,2
15,485
15,565
15,32
11,884
11,906
11,774
67,87
68,03
67,72
12,6
12,65
12,555
124,3
124,6
123
562,4
562,4
557
462,2
468,6
460,2
302,3
303,75
297,6
64,64
65
64,3
207
207,2
205,5
101,3
101,6
100,45
% Veil
% mois
% 52 s.
+ 0,6
+ 0,49
+ 10,99
+ 0,37
+ 0,69
+ 16,36
+ 1,17
- 0,24
+ 50,77
- 0,04
- 6,52
+ 12,74
- 1,31
- 9,31
- 21,5
+ 1,73
+ 0,32
- 9,7
+ 0,16
- 6,91
- 21,27
- 2,79
- 1,57
- 4,77
+ 0,05
+ 1,14
+ 18,57
+ 0,75
+ 0,19
- 6,91
+ 0,78
- 2,79
- 20,16
+ 0,07
- 0,48
+ 3,11
- 0,24
- 6,32
- 10,64
- 1,51
+ 16,71
+ 0,39
+ 3,42
+ 25,56
- 1,24
+ 0,59
+ 55,48
+ 0,15
+ 2,37
+ 36,32
- 0,4
+ 2,21
+ 10,42
+ 0,15
- 2,4
+ 16,32
- 0,64
- 7,57
- 12,33
% an
bpa
+ haut an per
+ bas an rDt
+ 0,84
48,95
41,3
2,42
+ 3,66
113,3
97,12
2,43
+ 29,52
3,4
111,16
31,66
81,33
1,4
- 4,37
30,765
24,05
- 16,07
130,55
96,7
1,67
- 10,57
27,69
20,495
5,7
- 18,62
68,66
50,36
5,96
- 14,64
45,98
36,08
4,6
+ 12,04
119,8
97,38
1,53
- 14,16
19,73
12,955 2,97
- 13,88
15,54
11,105
5,3
- 2,97
71,78
62,24
2,8
- 12,1
1,21
14,815 10,45
12,165
2,78
+ 8,13
127,6
105,35
1,23
+ 26,03
614,6
417,9
1,35
+ 26,52
522,4
338,263 0,87
+ 23,19
313,7
232,5
1,13
+ 0,7
67,44
60,42
1,95
+ 11,92
214,9
170,3
1,72
- 15,27
130,85
100,25
3,5
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Devise / Date Détach. / Div
oranGe (ora) R
a
fr0000133308
05/06/18 0,4
PernoD-ricarD (ri) R
a
fr0000120693
PeuGeot (uG) R
04/07/18 1,01
a
fr0000121501
02/05/18 0,53
PuBlicis GrouPe (pub) R
a
fr0000130577
renault (rno) R
fr0000131906
saFran (saf) R
06/06/18 2
a
21/06/18 3,55
a
fr0000073272
29/05/18 1,6
saint-GoBain (sGo) R
a
fr0000125007
sanoFi (san) R
11/06/18 1,3
a
fr0000120578
11/05/18 3,03
scHneiDer electric (su) R a
fr0000121972
02/05/18 2,2
société Générale (Gle) R a
fr0000130809
soDeXo (sW) R
30/05/18 2,2
a
fr0000121220
solVaY (solb)
01/02/18 2,75
a
be0003470755
16/01/18 1,55
stmicroeletronics (stm) R a
nl0000226223
18/06/18 0,05
tecHniPFmc (fti) R
a
Gb00bDsfG982
total (fp) R
20/08/18 0,13
a
fr0000120271
11/06/18 0,62
uniBail-r/WFD (urW)
a
fr0013326246
Valeo (fr)
a
DiV 3 06/06/16
fr0013176526
04/06/18 1,25
Veolia enV. (vie) R
a
fr0000124141
Vinci (DG) R
14/05/18 0,84
a
fr0000125486
ViVenDi (viv) R
24/04/18 1,76
a
fr0000127771
20/04/18 0,45
ouv
vol.
nb titres
13,95
4101409
2.660.056.599
136
241796
265.421.592
23,64
1462207
904.828.213
55,14
477451
235.249.801
73,79
550060
295.722.284
112,2
447133
443.680.643
37
1802823
552.602.794
73,8
1491738
1.251.544.134
69,96
749922
578.956.262
35,305
2746106
807.917.739
89,74
224451
150.830.449
114,3
112159
105.876.416
17,655
742822
911.141.920
26,3
734963
454.259.715
53,69
2133688
2.664.312.938
181
369782
138.282.967
39
737372
240.253.100
18,085
1166891
563.364.823
82,2
637072
596.890.889
22,3
1983661
1.305.230.587
srD
clot
+ haut
+ bas
13,95
14
13,815
136,25
136,25
135,6
23,7
23,71
23,4
54,98
55,26
54,7
73,39
73,89
73,17
112,45
112,75
111,95
36,51
37,095
36,235
74,5
74,76
73,75
70,1
70,34
69,92
35,37
35,5
35,225
89,64
89,74
88,7
114,7
114,8
114,15
17,715
17,77
17,505
26,39
26,62
26,29
54,14
54,25
53,66
177,08
181,3
177,06
38,44
39,1
38,33
18,08
18,16
18,025
82,12
82,54
81,58
22,3
22,47
22,29
% Veil % an
bpa
% mois + haut an per
% 52 s. + bas an rDt
- 3,63
- 4,55
15,235
- 2,14
13,315
2,15
+ 0,18 + 3,26
- 3,09 147,75
+ 20,26 120,05
0,74
+ 39,78
- 2,19
25,29
+ 30,33
16,455 2,24
- 0,58 - 2,95
+ 1,74
63,18
- 2,24
51,78
3,64
- 1,09 - 12,54
+ 1,41 100,8
- 1,67
70,26
4,84
+ 0,13 + 30,89
+ 6,59 113,65
+ 36,73
81,04
1,42
- 1,5 - 20,6
- 1,16
48,6
- 21,78
35,19
3,56
+ 1,1
+ 3,69
+ 0,54
76,17
- 9,93
62,88
4,07
- 0,2
- 1,07
+ 2,58
78,56
+ 2,25
66,54
3,14
+ 0,37 - 17,84
- 5,26
47,505
- 25,36
34,815 6,22
- 0,09 - 20
- 2,67 113,05
- 9,29
76
3,07
+ 0,04 - 1,04
7,98
+ 0,57 120,65
14,37
- 6,67 105,15
+ 0,06 - 2,69
0,23
- 6,81
22,97
77,95
+ 20,22
16,57
0,29
+ 0,08 + 2,09
- 2,08
29,17
+ 19,6
22,9
+ 0,5 + 17,58
- 1,17
56,27
+ 23,59
43,09
1,15
- 2,17
- 7,99
- 6,9
195,5
177,06
- 1,71 - 38,27
- 4,97
66,48
- 32,54
36,54
3,25
- 0,44 - 15,02
- 4,64
22,29
- 8,5
17,895 4,65
- 0,53 - 3,56
- 2,75
88,8
+ 4,8
77,56
2,14
- 0,22 - 0,54
+ 1,18
24,87
+ 9,96
20,26
2,02
Valeurs françaIses
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Date Détach. coupon / Div
ouv
vol.
nb titres
aB science (ab) g
clot
% Veil % an
bpa
+ haut % mois + haut an per
+ bas % 52 s. + bas an rDt
B 4,39
4,33
50534
4,41
40.789.901
4,32
B 7,14
7,14
14090
7,14
fr0004040608
24/07/18 0,2 58.512.053
7,11
aBiVaX (abvX) g
B 6,8
6,7
18902
6,8
fr0012333284
9.904.229
6,6
acantHe DeV. (acan) g
c 0,61
0,62
35321
0,622
fr0000064602
08/02/18 0,3 147.125.260
0,6
actia GrouP (ati) g
c 8,52
8,58
5744
8,58
fr0000076655
13/06/18 0,12 20.099.941
8,49
aDocia (aDoc) g
B 17,3
17,3
9592
17,52
fr0011184241
6.916.753
17,2
aéroPorts De Paris (aDp) !
a 189,3
189,8
27959
189,8
fr0010340141
06/06/18 2,76 98.960.602
188,4
air France-Klm (af) !
a 8,25
8,384
3506553
8,48
fr0000031122
14/07/08 0,58 428.634.035
8,184
aKKa tecHnoloGies (aKa) g
B 68,4
69,2
34217
70,8
fr0004180537
29/06/18 0,49 20.291.990
68,4
aKWel (aKW) g
B 20,95
20,95
10329
21,2
fr0000053027
06/06/18 0,3 26.741.040
20,25
alD (alD)
a 16,05
15,81
49724
16,08
fr0013258662
30/05/18 0,55 404.103.640
15,75
alPes (cie Des ) (cDa) g
B 29,9
29,7
3815
29,95
fr0000053324
13/03/18 0,5 24.413.271
29,7
alstom (alo) LR
a 37,81
38
239521
38
fr0010220475
20/07/18 0,35 222.210.471
37,79
altarea (alta) g
a 199,8
200
5002
201,5
fr0000033219
22/05/18 12,5 16.051.842
198,2
alten (ate) !
a 88,7
89,5
21440
89,7
fr0000071946
25/06/18 1 33.828.497
88,7
altran tecHnoloGies (alt) ! a 9,5
9,25
866603
9,555
fr0000034639
11/05/18 0,24 257.021.105
9,135
amPlituDe surG. (ampli) g
3,19
3,16
3582
3,19
fr0012789667
46.929.852
3,16
amunDi (amun) !
a 62,1
62,08
eX-Ds 15/03/17
88612
62,42
fr0004125920
22/05/18 2,5 201.704.354
61,76
aPril GrouP (apr)
B 12,4
12,45
6291
12,5
fr0004037125
10/05/18 0,27 40.904.135
12,35
arcHos (JXr) g
c 0,758
0,737
310207
0,758
fr0000182479
42.561.334
0,736
arKema (aKe) L
a 107,35
107,65
113682
107,75
fr0010313833
25/05/18 2,3 76.532.456
107
artPrice.com (prc) g
c 14,12
14,28
7428
14,3
fr0000074783
6.651.515
14,12
assYstem (asY) g
B 27,6
27,6
oPa 24/11/17
1051
27,9
fr0000074148
19/06/18 1 15.668.216
27,5
atari (ata)
c 0,437
0,423
4536020
0,439
fr0010478248
255.105.360
0,407
auBaY (aub) g
c 41,05
41,4
3772
41,7
fr0000063737
21/05/18 0,24 13.136.796
41,05
aurea (aure)
c 7,2
7,24
3845
7,42
fr0000039232
27/06/18 0,15 12.017.008
7,2
aVenir telecom (avt) g
c 0,219
0,22
257990
0,221
fr0000066052
21/10/11 0,05 110.501.888
0,212
aXWaY soFtWare (aXW) g
B 18,4
18,4
459
18,4
fr0011040500
02/07/18 0,2 21.210.546
18,3
Bénéteau (ben)
a 13,8
13,92
84286
14,06
fr0000035164
14/02/18 0,25 82.789.840
13,54
Bic (bb) !
a 79,5
78,75
63536
79,85
fr0000120966
28/05/18 3,45 46.645.433
78,65
BiGBen int. (biG) g
c 10,52
10,62
19279
10,74
fr0000074072
30/07/18 0,1 19.060.784
10,32
BiomérieuX (bim)
a 75,5
74,8
81159
75,7
fr0013280286
05/06/18 0,34 118.361.220
74,6
Boiron (boi) g
a 66,8
66,2
2820
67,1
fr0000061129
31/05/18 1,6 19.414.756
66
Bolloré (bol) !
a 4,14
3,86
2733305
4,184
fr0000039299
06/06/18 0,04 2.927.197.152
3,834
BonDuelle (bon) g
B 28,55
28,55
7182
28,8
fr0000063935
13/12/17 0,45 32.281.118
28,5
Bureau Veritas (bvi) L
a 22,08
22,2
489884
22,2
fr0006174348
18/05/18 0,56 442.036.000
21,99
Burelle sa (bur)
a 1320
1300
220
1320
fr0000061137
05/06/18 16 1.853.315
1300
carmila (carm)
c 22,75
22,4
20593
22,75
fr0010828137
23/05/18 0,75 136.561.695
22,4
casino (co) LR
a 27,4
26,47
2279114
28,4
fr0000125585
18/05/18 1,56 109.729.416
26,1
catana GrouP (catG) g
c 3,255
3,325
155079
3,35
fr0010193052
30.514.178
3,205
cGG (cGG) !
c 2,4
2,41
2638487
2,442
fr0013181864
699.326.544
2,376
cHarGeurs (cri) g
c 24,96
25
10006
25,06
fr0000130692
26/04/18 0,35 23.501.104
24,8
cHristian Dior (cDi)
a 371,2
373,3
eX D oP 08/06/17
9520
375,1
fr0000130403
17/04/18 3,4 180.507.516
367,9
cie Du camBoDGe (cbDG)
a
/240818
fr0010557264
aBc arBitraGe (abca) g
fr0000079659
A : indicateur acompte, solde ou total du dividende. BPA : bénfice par action. PER : price earning ratio. les plus hauts et plus bas ajustés sont sur l’année
civile. les valeurs classées par ordre alphabétique sont regroupées en trois classes de capitalisation signalées par les lettres a pour les capitalisations
supérieures à 1 milliard d’euros, B pour les capitalisations comprises entre 1 milliard d’euros et 150 millions d’euros et c pour les capitalisations inférieures
à 150 millions d’euros. L : valeurs de l’indice cacnext20. R : valeurs de l’indice caclarge60. ! : valeurs de l’indice cacmid60. g : valeurs de l’indice
cacsmall. les bénéfices par action : source facset Jcf estimates. mise en ligne intégrale des informations réglementées sur www.lesechos-comfi.fr
07/06/18 180 559.735
- 1,59 - 48,08
- 4,42
11,15
- 56,7
4,05
+ 13,69
+ 0,28
7,48
+ 17,63
6,27
- 0,15 - 22,36
+ 2,6
9,87
- 42,44
6,48
+ 1,64 - 27,91
- 4,32
0,87
- 20,51
0,562
+ 0,7 + 22,92
+ 7,25
9,08
+ 13,94
6,83
- 0,58 + 20,56
+ 2,25 21,3
+ 11,25 13,28
+ 0,26 + 19,75
- 1,25 202,6
+ 27,17 156
+ 1,33 - 38,26
- 0,05 14,51
- 36,12
6,646
+ 1,17 + 49,46
+ 6,79 70,8
+ 64,37 46,2
+ 0,24 - 37,85
- 4,56 36,8
- 36,01 20,25
- 1,5 + 22,42
- 1,19
16,64
+ 23,52 12,54
- 0,84 - 9,12
+ 1,89 36,1
+ 18,99 27,3
+ 9,81
- 1,07 41,52
+ 26,75 32,79
+ 0,2 - 3,89
+ 6,95 218,5
+ 4,22 178,2
+ 0,62 + 28,57
+ 4,25 92,8
+ 25,42 69,5
- 2,43 - 26,01
+10,91
13,681
- 28,08
8,13
- 10,73
- 7,06
4,4
- 34,17
2,9
- 0,03 - 12,13
+ 1,7
77,66
- 4,17
57,74
- 15,31
- 3,11
16,4
- 7,64 12,3
+ 0,96 + 13,38
-12,05
1,576
- 5,51
0,65
- 0,23 + 6,01
- 0,92 112,9
+ 16,39 94,82
+ 0,28 - 15,25
- 1,52 17,88
- 16,1
13,16
- 0,72 - 7,75
+ 0,18 33,05
- 9,92 25,1
- 3,43 + 17,5
-10,57
0,948
+ 20,86
0,367
+ 19,65
+ 8,38 43,3
+ 37,4
33,55
+ 0,56 - 15,91
- 5,48
9,3
- 4,23
6,94
- 0,45 + 4,76
-10,57
0,477
+ 29,41
0,21
- 0,54 - 19,3
- 2,85 23,1
- 21,7
17,82
+ 1,16 - 30,21
+ 3,57 23,2
+ 2,09 12,38
- 1,25 - 14,08
+ 6,13 99,05
- 21,88 73,05
+ 0,38 - 22,99
+ 1,14
16,2
+ 12,38 10,3
- 1,19 + 0,15
+ 4,76 82,2
+ 9,85 59
- 1,34 - 11,56
- 1,19 78,5
- 17,04 66
- 6,4 - 14,75
- 2,48
4,798
- 2,53
3,8
- 0,52 - 35,22
-10,08 47,8
- 15,91 28,05
+ 0,27 - 2,59
+ 1,19 24,28
+ 11,08 20,39
- 1,52 + 2,36
- 2,26 1420
+ 8,61 1255
- 1,54 - 3,51
- 3,45 25,35
- 8,33 22,4
- 3,08 - 47,65
-22,62 53,48
- 44,89 25,37
+ 1,99 + 9,74
+19,39
3,611
+245,51
2,697
+ 0,84 + 57,74
- 0,41
4,1
+ 22,83
1,295
+ 0,56 - 1,22
+ 0,81 28,64
+ 0,44 22,1
+ 0,57 + 22,57
+ 0,86 383,8
+ 42,26 291,6
- 8,96
- 1,52 7550
- 5,3 6450
Valeurs mnémo / info /
ost
isin / Date Détach. coupon / Div
claranoVa (cla) g
c 0,837
463108
393.613.788
a 19,79
263706
fr0000120222
03/05/18 0,84 686.618.477
coFace (cofa) g
a 8,09
213868
fr0010667147
24/05/18 0,34 157.248.232
colas (re)
a 170,2
1724
fr0000121634
30/04/18 8,2 32.654.499
Dassault aV. (am) !
a 1603
3007
fr0000121725
01/06/18 15,3 8.348.703
Dassault sYstèmes (DsY) LR a 139,3
187158
fr0000130650
29/05/18 0,58 261.541.129
DBV tecHnoloGies (Dbv) !
B 38,5
84831
fr0010417345
30.006.352
DericHeBourG (DbG) g
B 4,806
238140
fr0000053381
13/02/18 0,14 163.878.780
DeVoteam (Dvt) g
c 104,2
3799
fr0000073793
14/06/18 0,9 8.332.407
Dir. enerGie (Dir)
42,1
7254
fr0004191674
01/06/18 0,35 44.832.479
DnXcorP (DnX) g
c 6,3
1757
fr0010436584
10/07/18 0,6 2.834.575
eDenreD (eDen) !
a 32,55
528496
fr0010908533
14/05/18 0,85 239.266.350
eDF (eDf) LR
a 14,01
eX-Ds 7/03/17
1899061
fr0010242511
25/05/18 0,31 3.010.267.676
eiFFaGe (fGr) LR
a 96,8
245983
fr0000130452
22/05/18 2 98.000.000
eKinoPs (eKi) g
3,205
24649
fr0011466069
21.529.161
elior (elior) !
a 13,6
303595
fr0011950732
16/03/18 0,42 172.289.164
elis (elis) !
a 19,88
223874
fr0012435121
29/05/18 0,37 219.872.942
eos imaGinG (eosi)
c 4,165
18246
fr0011191766
22.641.483
eramet (era) !g
a 73,55
55360
fr0000131757
29/05/18 2,3 26.633.660
erYtecH PHarma (erYp) g
B 9,2
15394
fr0011471135
17.940.035
esi GrouP (esi) g
c 43,35
288
fr0004110310
5.955.072
eurazeo (rf) !
a 65,25
68272
fr0000121121
30/04/18 1,25 78.030.886
euro ressources (eur)
c 3,2
1829
fr0000054678
12/06/18 0,15 62.491.281
euroFins scientiFic (erf) !
a 486,6
27381
fr0000038259
28/06/18 2,04 17.643.914
euroPcar GrouPe (eucar) !
a 8,23
154422
fr0012789949
29/05/18 0,15 161.030.883
eurotunnel (GrouPe) (Get) LR a 10,845
436714
fr0010533075
22/05/18 0,3 550.000.000
eutelsat com. (etl) L!
a 20,34
441112
fr0010221234
21/11/17 1,21 232.774.635
eXel inDustries (eXe) g
B 104
79
fr0004527638
14/02/18 1,58 6.787.900
Faurecia (eo) !
a 52,56
241776
fr0000121147
01/06/18 1,1 138.035.801
FFP (ffp) g
a 113
1952
fr0000064784
22/05/18 2 25.072.589
FiGeac aero (fGa) g
B 14,72
8730
fr0011665280
31.839.473
Fin. oDet (oDet)
a 890
434
fr0000062234
07/06/18 1 6.585.990
Fnac DartY (fnac)
a 73
13102
fr0011476928
26.792.938
Foncière Des murs (fmu)
a 26,9
803
fr0000060303
11/04/18 1,55 118.057.886
Foncière Des réGions (fDr) ! a 90
92195
fr0000064578
15/05/18 4,5 75.278.579
Foncière lYonnaise (flY)
a 60,6
754
fr0000033409
30/04/18 2,3 46.528.974
FromaGeries Bel (fbel)
a 430
37
fr0000121857
18/05/18 7 6.872.335
Futuren (ftrn) g
c 1,13
n/P reGr.
13582
fr0011284991
277.776.587
Geci international (Gecp) g
c 0,172
249666
fr0000079634
01/10/01 0,1 149.898.521
Gecina (Gfc) !
a 147,1
76608
fr0010040865
12/06/18 2,65 76.162.901
Gemalto (Gto) L
a 49,92
294433
nl0000400653
22/05/17 0,43 90.785.956
GenFit (Gnft) !
B 23,54
31752
fr0004163111
31.166.437
GensiGHt (siGht)
c 2,19
26486
fr0013183985
24.766.723
Genticel (Gtcl) g
1,65
32052
fr0011790542
77.917.255
fr0004026714
cnP assurances (cnp) !R
2,8
1,4
1,02
1,01
1,43
3,48
1,68
0,92
1,12
2,6
4,03
2,17
2,14
3,62
0,58
2,07
1,09
1,8
4,38
0,94
0,46
2,42
0,52
1,58
2,52
1,23
5,89
1
0,91
2,77
ouv
vol.
nb titres
clot
% Veil % an
bpa
+ haut % mois + haut an per
+ bas % 52 s. + bas an rDt
0,831
0,844
0,83
20
20
19,79
8,08
8,14
8,06
171,6
172,4
170
1616
1617
1598
139,9
140,85
138,45
38,32
39,28
38
4,816
4,914
4,76
105,8
106,2
103,6
42,16
42,16
42,06
6,4
6,4
6,2
33
33,33
32,55
13,915
14,185
13,915
96,32
97
95,86
3,18
3,245
3,17
13,42
13,6
13,3
19,69
19,9
19,52
4,08
4,165
4,05
74,6
75,2
73,25
9,235
9,235
9,1
43,3
43,35
43
65,4
65,75
65,25
3,19
3,21
3,1
484,4
486,6
478,6
8,125
8,29
8,115
10,785
10,875
10,765
20,42
20,63
20,25
103
104
103
51,6
52,7
51,32
112,2
113,8
112
14,54
14,72
14,54
844
890
840
72,85
74,75
72,7
26,8
26,9
26,8
89,5
90,35
89,35
60,6
60,6
59,4
430
430
430
1,13
1,13
1,13
0,17
0,172
0,168
146,4
148,3
146,2
49,66
50
49,66
23,6
23,68
23,32
2,29
2,29
2,18
1,63
1,658
1,59
- 0,3 + 69,59
- 1,66
1,223
+ 86,74
0,491
+ 0,65 + 3,87
21,62
+ 2,77 18,41
+ 0,12 - 9,36
+ 4,26 10,76
+ 1
7,5
+ 0,82 - 5,45
- 1,38 192
- 3,6 167,4
+ 0,81 + 24,51
+ 1,83 1729
+ 26,65 1267
+ 0,22 + 57,92
+ 8,83 140,85
+ 66,83 87,52
+ 0,37 - 8,53
+24,42 47,38
- 48,7
28,54
+ 0,04 - 47,15
- 3,18
9,18
- 39,98
4,57
+ 1,34 + 41,35
- 0,75 110
+ 40,69 72,5
- 0,28 + 6,76
+ 0,38 42,8
- 15,09 28,3
+ 2,4
- 6,71
10
+ 21,21
5,8
+ 0,52 + 36,48
- 5,15 35,95
+ 45,09 23,74
- 1,38 + 33,54
+ 5,42 14,495
+ 55,58
9,832
- 0,66 + 5,45
+ 0,46 101,7
+ 10,45 87
- 0,78 - 32,05
- 4,22
5,49
- 39,66
3,1
- 0,52 - 22,09
- 5,96 19,71
- 40,22
11,59
- 1,3 - 14,45
+ 0,15 23,94
- 1,87
17,94
- 1,69 - 14,64
- 6,74
5,92
- 12,26
3,49
+ 1,22 - 24,67
-10,82 167,2
+ 30,58 70,25
- 0,16 - 50,08
- 1,07 19,57
- 63,02
8,61
- 0,12 - 6,88
+ 3,1
48
- 9,41 34,8
- 10,82
+ 1,79 82,286
- 1,9
63,5
- 0,31 - 8,86
- 1,85
3,61
- 13,08
3,1
- 0,41 - 4,57
+ 4,71 545,5
+ 0,27 382,2
- 1,81 - 20,73
- 2,46 11,78
- 34,1
8,095
- 0,6 + 0,61
- 4,81
12,49
+ 7,63 10,11
+ 0,1 + 5,83
+3
21,23
- 16,16
15,275
- 0,96 - 11,21
- 3,74 125,5
+ 0,01 87,8
- 2,24 - 20,77
- 4,62 76,98
+ 4,08 50,34
- 0,88 + 11,86
- 1,92 117,6
+ 26,91 94,5
- 0,41 - 23,03
+ 6,91
19,5
- 16,1
13,14
- 2,99 - 14,4
- 0,71 1090
- 5,75 786
+ 0,21 - 27,66
- 7,37 106,6
- 2,35 72
- 0,37 - 6,36
+ 0,75 29,9
- 0,74 25,3
- 0,61 - 5,27
- 0,28 97,3
+ 7,83 84,6
+ 0,66 + 10,97
+ 3,77 63,4
+ 8,21 54,4
- 0,46 - 12,24
- 4,44 565
- 20,37 430
1,14
1,125
- 0,59 + 88,89
- 9,09
0,32
- 5,56
0,09
- 1,01 - 4,87
- 1,74 161,9
+ 13,18 137,3
- 0,72 + 0,32
- 0,48 50,38
+ 15,73 49,1
+ 0,26 - 1,34
- 2,72 28,28
- 6,01 22
+ 4,09 - 62,94
+ 7,01
7,68
- 54,2
2,09
- 1,09 - 1,81
- 3,55
2,08
- 9,44
1,42
4,2
4,21
4,78
0,95
0,42
2,91
0,85
0,83
21,88
1,88
1,08
2,08
3,13
1,88
3,08
1,91
4,7
0,5
1,87
2,78
5,93
1,53
2,13
1,78
0,12
1,63
4,21
11,79
Valeurs françaIses
Valeurs mnémo / info /
ouv
ost
vol.
isin / Devise / Date Détach. / Div nb titres
Gl eVents (Glo) g
B 24,75
7841
fr0000066672
13/06/18 0,65 23.986.230
GrouPe crit (cen) g
B 71
1737
fr0000036675
27/06/18 4,4 11.250.000
GrouPe Flo (flo) g
c 0,264
eX D s 13/06/17
118322
fr0004076891
08/07/14 0,06 765.157.113
GrouPe GorGé (Goe) g
B 14,22
3488
fr0000062671
19/06/18 0,32 13.502.843
GrouPe lDlc (lDl) g
c 17,02
nom.
2917
fr0000075442
06/10/16 0,5 6.322.106
GrouPe PartoucHe (parp)
24,9
reGr.
81
11/09/17 0,31 9.627.034
fr0012612646
Gtt (Gtt) !g
a 58,95
17832
fr0011726835
29/05/18 1,33 37.028.800
Haulotte GrouP (piG)
B 11,9
7185
fr0000066755
10/07/18 0,22 31.371.274
HiGH co (hco) g
c 5,87
45675
fr0000054231
01/06/18 0,14 22.421.332
HuBWoo (hbW) g
c
fr0004052561
icaDe (icaD) !
clot
+ haut
+ bas
24,55
24,75
24,4
68,5
71
68,5
0,265
0,265
0,252
14,12
14,3
14,1
17
17,16
16,96
25
25
24,8
57,75
59,4
57,6
11,82
11,9
11,74
5,94
6
5,87
% Veil % an
bpa
% mois + haut an per
% 52 s. + bas an rDt
+ 2,29 + 0,2
+ 2,29 27,9
- 1,21 22
2,65
- 3,52 - 5,88
- 5,65 95
- 18,45 67,5
6,42
+ 3,72 + 1,92
+ 1,15
0,34
- 1,85
0,23
- 0,84 - 9,89
- 5,87 19,04
- 29,65 13,24
+ 0,71 - 14,96
- 1,51 22,2
- 33,2
15,36
+ 0,81 - 26,01
- 4,58 36,5
- 22,12 23,7
1,24
- 1,95 + 15,27
- 2,04 60,55
+ 33,6
47,06
2,3
+ 0,17 - 26,72
- 8,94 19,68
- 21,04 11,5
1,86
+ 2,41 + 21,22
+20,61
6
+ 10,41
4,3
2,36
+ 5,46 + 8,75
+ 2,35
0,204
+ 16
0,155
- 0,24 + 2,34
+ 1,08 88,65
+ 12,4
76,25
- 0,13 + 12,72
+ 9,01 156,6
+ 9,96 120
- 2,92 - 45,91
-16,92 214,4
- 51,26 108,05
0,63
- 0,32 - 21,44
- 3,14 87,8
- 16,99 61,35
3,36
- 4,46 - 35,02
-16,92 94,34
- 30,92 57,64
2,59
- 1,05 - 1,22
- 0,72
6,995
- 57,69
4,41
+ 1,91 - 9,18
- 7,61
3,12
- 1,48
2,215
- 0,63 + 26,24
+ 3,26 40,25
+ 33,79 30,727
1,69
- 0,23 + 53,46
+ 6,37 154,85
+ 34,09 99
0,65
+ 1,17 - 10,03
- 4,43 34,5
+ 5,42 25,96
3,15
- 0,2 - 8,73
+ 2,03 32,9
- 1,57 24
2,79
- 0,99 - 16,38
+ 4,77 36,9
+ 1,33 25,46
1,99
- 1,77 + 12,29
+ 2,3
47,26
+ 14,4
38,9
4,16
- 1,26 - 16,79
- 6,41 38,58
- 8,61 30,42
+ 0,41 - 0,56
- 0,27 30,58
- 0,8
22,84
2,05
- 1,12 - 11,48
4
- 3,74 51,1
- 16,51 40,08
+ 0,12 - 4,86
+ 2,01 27,17
- 6,02 21,99
5,11
- 1,69 - 28,72
- 0,73
6
- 2,86
3,95
- 1,41 - 8,92
-10,69 66,3
+ 4,95 45,1
2,59
- 0,87 - 3,06
+ 3,44 60
+ 5,55 50,5
0,41
+ 0,22 - 9,34
+ 1,56 26,3
- 0,48 17,82
1,67
- 0,56 - 10,2
- 0,42 39,45
- 21,89 30,25
3,82
- 1,98 - 13,47
+14,9
41,75
- 5,58 29
1,38
+ 4,24 +143,97
+20,11
17,96
+169,59
6,8
- 0,06 - 20,97
- 4,22 24,34
- 9,03 16,71
5,58
+ 1,67 - 32,08
- 4,33 38,58
- 25,9
1,72
23,56
- 3,22 - 24,83
+ 8,03 63,9
- 23,62 40,1
3,77
- 0,96 + 1,31
- 7,21 37,95
+ 9,3
29,5
2,01
- 2,91 - 52,31
-13,17
13
- 60,94
5,84
+ 0,17 - 38,71
+ 3,2
5,41
+ 28,54
2,48
- 3,68 - 23,29
- 6,85 18,75
- 16,74 14,15
- 0,45 - 10,28
- 3,87 41,9
+ 5,28 31,65
2,24
+ 1,2 - 11,4
+ 1,41
2,52
- 11,4
1,9
+ 19,08
+13,94 18,87
- 3,13
8,295
+ 0,45 - 12,43
- 5,65
7,45
- 8,3
5,726
6,41
+ 0,3 + 52,65
+ 0,3 136,6
+ 60
84,1
- 0,55 - 24,79
- 6,67
2,9
- 25,71
1,82
27,47
- 0,44 - 46,43
- 3,25 52,26
- 41,81 27,04
2,56
- 1,43 + 4,39
- 0,86 56,6
+ 10,75 45,28
4,83
+ 1,03 - 22,39
- 2,84 10,95
- 18,45
7,66
- 0,23 - 3,73
- 2,44
9,24
- 18,63
7,6
1,71
+ 0,79 - 0,49
- 0,2
10,94
+ 10,39
9,5
1,37
- 0,17 + 8,15
- 4,34
2,49
- 70,65
1,051
- 0,77 + 17,6
- 2,16 125,2
+ 13,28 87,5
0,95
+ 4,66 - 43,99
+10,27
9,56
- 59,14
4,04
- 1,9 + 41,07
+ 4,91 65,8
+ 39,33 44,05
1,05
+ 0,66 - 32,9
+16,04 45,65
- 30,98 26
- 4,3 - 28,45
+11,08
4,085
- 65,06
1,6
- 2,43 - 12,15
- 4,89 42,21
+ 2,83 33,03
1,47
- 3,36 - 26,2
- 4,03 20,45
- 37,89 13,52
14,49
+ 14,63
+ 2,62 53
- 0,97 44,2
2,45
- 2,75 - 41,5
-15,37 16,32
- 44,14
8,565 11,53
- 9,35 - 51,27
-22,7
15,35
- 37,25
6,255
+ 0,66 + 5,19
+ 1,25 131,3
+ 28,11
99,05
1,36
+ 0,07 - 10,32
+ 1,76 15,58
+ 7,28
11,82
3,1
+ 40
+5
477
+ 40
330
1,1
136.345.527
a 84,05
83,85
60933
84,7
02/05/18 4,3 74.531.428
83,7
B 152,6
152,4
1424
152,8
fr0010929125
5.628.475
151,6
iliaD (ilD) !
a 111,5
108,05
273423
112,45
fr0004035913
20/06/18 0,68 58.975.840
108,05
imerYs (nK) !
a 61,85
61,7
41771
62
fr0000120859
11/05/18 2,08 79.604.285
61,35
inGenico GrouP (inG) LR
a 60,46
57,84
582438
60,46
fr0000125346
23/05/18 1,6 63.144.527
57,64
innate PHarma (iph) g
B 4,714
4,692
44871
4,78
fr0010331421
57.600.100
4,676
insiDe secure (insD)
c 2,64
2,67
24865
2,695
fr0010291245
44.119.162
2,62
inter ParFums (itp) g
B 39,8
39,65
5548
39,85
fr0004024222
09/05/18 0,67 42.965.628
39,65
iPsen (ipn) !
a 153
152,8
65163
154,85
fr0010259150
04/06/18 1 83.794.128
151,65
iPsos (ips) !
a 27,32
27,62
31150
27,66
fr0000073298
02/07/18 0,87 44.436.235
27,2
JacQuet metal serVice (JcQ) g B 25,2
25,1
9871
25,35
fr0000033904
04/07/18 0,7 24.028.438
25,1
JcDecauX (Dec) !
a 28,72
28,1
60174
28,72
fr0000077919
22/05/18 0,56 212.757.582
28,06
KauFman & BroaD (Kof)
B 45,36
44,5
10390
45,36
fr0004007813
09/05/18 2,1 21.864.074
44,42
KlePierre (li) LR
a 30,89
30,51
715323
30,89
fr0000121964
26/04/18 1,96 314.356.063
30,5
Korian (Kori)
a 29,2
29,28
48919
29,34
fr0010386334
21/06/18 0,6 81.976.425
28,98
laFarGeHolcim (lhn) L
a 41,96
41,64
89732
41,96
ch0012214059
chf 11/05/18 2 606.909.080
41,25
laGarDère (mmb) !
a 25,4
25,43
172769
25,57
fr0000130213
07/05/18 1,3 131.133.286
25,39
latecoere (lat) g
c 4,11
4,07
127896
4,14
fr0000032278
29/06/07 0,75 94.744.952
4,015
le Bélier (beli) g
c 45,8
45,55
936
46
fr0000072399
29/05/18 1,18 6.582.120
45,35
lna santé (lna) g
B 57,5
57,1
1219
57,6
fr0004170017
06/07/18 0,32 9.705.937
57,1
lectra (lss)
22,8
B 22,8
8229
22,8
fr0000065484
02/05/18 0,38 31.577.881
22,4
lineData sVices (lin) g
B 35,55
35,3
675
35,55
fr0004156297
05/07/18 1,35 7.293.356
35,2
lisi (fii) g
a 35,2
34,7
4827
35,25
fr0000050353
02/05/18 0,48 54.114.317
34,35
lumiBirD (lbirD) g
c 16,6
17,2
15140
17,2
fr0000038242
15.884.557
16,56
m6-métroPole tV (mmt) !
a 17,02
17,02
74324
17,21
fr0000053225
16/05/18 0,95 126.414.248
17
maisons Du monDe (mDm)
B 25,18
25,64
110770
25,7
25,16
fr0013153541
18/06/18 0,44 45.241.894
maisons France conF. (mfc) g B 46,55
45,05
2053
46,55
fr0004159473
05/06/18 1,7 6.937.593
45,05
manitou (mtu) g
B 31,2
30,9
5787
31,3
fr0000038606
18/06/18 0,62 39.617.974
30,8
marie BrizarD W & s (mbWs)
B 6,16
6
19048
6,2
fr0000060873
27/09/07 0,5 28.336.515
6
mauna Kea (mKea)
c 2,895
2,905
50443
2,905
fr0010609263
23.147.338
2,85
mercialYs (merY) g
a 14,73
14,15
140736
14,73
fr0010241638
30/04/18 0,68 92.049.169
14,15
mersen (mrn) g
B 33,55
33,5
10740
33,6
fr0000039620
03/07/18 0,75 20.635.491
33,25
metaBolic eXPlorer (meteX) g c 2,015
2,02
15821
2,02
fr0004177046
23.261.500
2,01
nanoBiotiX (nano) g
B 17,68
17,66
125288
17,94
fr0011341205
19.633.373
17,54
natiXis (Kn) LR
a 5,75
5,776
3076018
5,782
fr0000120685
28/05/18 0,37 3.150.288.592
5,736
natureX (nrX) g
B 134,8
135,2
221
135,2
fr0000054694
03/07/14 0,1 9.568.951
134,6
netGem (ntG) g
c 1,83
1,82
4907
1,83
fr0004154060
16/05/18 0,1 29.664.667
1,82
neXans (neX) !
a 27,34
27,38
130506
27,52
fr0000044448
22/05/18 0,7 43.991.168
27,08
neXitY (nXi) !
a 52,5
51,8
41453
52,55
fr0010112524
05/06/18 2,5 56.129.724
51,7
nicoX (coX)
B 7,755
7,87
48352
7,87
fr0013018124
22.869.669
7,71
nrJ GrouP (nrG) g
B 8,78
8,78
2069
8,88
fr0000121691
05/06/18 0,15 78.107.621
8,78
oeneo (sbt) g
B 10,12
10,2
4784
10,2
fr0000052680
31/07/18 0,15 63.180.843
10,12
onXeo (onXeo) g
B 1,169
1,168
75839
1,181
fr0010095596
50.914.722
1,166
orPéa (orp) !
a 116,5
115,6
47933
116,55
fr0000184798
13/07/18 1,1 64.586.323
115,15
Parrot (parro) g
B 4,71
4,94
28075
4,99
fr0004038263
30.174.671
4,695
PHarmaGest int. (pha)
62
62
4667
62
fr0012882389
02/07/18 0,75 15.174.125
60,2
Pierre & Vacances (vac) g
B 30,8
30,75
1994
31
fr0000073041
19/03/12 0,7 9.804.565
30,6
PiXium Vision (piX) g
c 1,906
1,824
54216
1,91
fr0011950641
20.813.963
1,802
Plastic omnium (pom) !
a 34,05
33,29
230915
34,12
fr0000124570
02/05/18 0,67 149.866.107
33,03
PlastiValoire (pvl)
B 14,4
13,8
DiV 8 02/05/17
21775
14,4
fr0013252186
05/04/18 0,27 22.125.600
13,7
PsB inDust. (psb)
c 51,2
51
115
51,2
fr0000060329
25/05/18 1,25 3.675.000
51
rallYe (ral)
a 8,92
8,675
238804
9,13
fr0000060618
30/05/18 1 54.999.135
8,565
recYleX sa (rX)
c 6,95
6,35
294422
6,985
fr0000120388
04/07/90 0,61 25.741.482
6,255
rémY cointreau (rco) !
a 121,2
121,5
45560
121,5
fr0000130395
31/07/18 1,65 50.223.800
120,3
reXel (rXl) !
a 13,515
13,56
559145
13,565
fr0010451203
04/07/18 0,42 303.988.899
13,485
roBertet sa (cbe)
B
/270818
c.i.P.
fr0000045601
28/06/18 5,2 143.582
roBertet sa (cbr)
B
/121016
c.D.V. nom.
fr0000045619
rotHscHilD & co (roth)
a 33
33,45 + 0,45 + 9,55
31024
33,45
+ 9,85 33,85
fr0000031684
22/05/18 0,68 77.462.512
32,8
+ 11,5
28,25
ruBis (rui)
a 51
51,05 + 0,1 - 13,45
DiV 2 28/07/17
92052
51,75
+ 2,1
65,6
fr0013269123
08/06/18 1,5 96.811.004
50,95
- 7,18 46,72
sartorius steD. Bio. (Dim)
a 109,3
110,3
+ 1,01 + 82,95
DiV 6 10/05/16
30783
110,8
+ 6,98 110,9
fr0013154002
09/04/18 0,46 92.180.190
109,2
+ 77,82 59,75
saVencia (bh)
B 73,4
73
- 0,27 - 9,56
584
73,4
- 4,2
90,8
fr0000120107
14/05/18 1,4 14.032.930
72,6
- 14,14 72,4
fr0000035081
iD loGistic (iDl) g
2,03
2,94
0,38
2,19
srD suite
Valeurs françaIses
Valeurs mnémo / info /
ouv
clot
ost
vol.
+ haut
isin / Devise / Date Détach. / Div nb titres
+ bas
scor (scr) LR
a 34,76
35,45
434493
35,65
fr0010411983
30/04/18 1,65 191.807.715
34,75
seB (sK) !
a 159,6
160,1
28985
160,6
fr0000121709
21/05/18 2 50.169.049
158,9
seQuana (seQ)
c 0,468
0,464
148461
0,47
fr0011352590
65.183.351
0,46
ses-imaGotaG (sesl) g
B 29,8
30,1
7818
30,1
fr0010282822
25/06/12 0,5 14.376.762
29,7
sHoWroomPriVé (srp) g
B 6,34
6,41
36534
6,47
fr0013006558
32.804.103
6,27
B
/300818
siPH (siph) g
fr0000036857
14/06/18 0,79 5.060.790
soitec (soi) !
B 66,6
eX-Ds 13/05/16 reGr.1P20
58729
fr0013227113
30.311.510
solocal GPe (local) g
B 1,03
reGr.
265321
fr0012938884
582.684.440
somFY (so)
a 79,7
1596
fr0013199916
01/06/18 1,3 37.000.000
soPra steria GP (sop)
a 153,1
19165
fr0000050809
03/07/18 2,4 20.547.701
sPie (spie) !
a 16,32
201358
fr0012757854
29/05/18 0,4 150.000.000
sQli (sQi)
27,45
1174
fr0011289040
21/07/17 0,88 4.425.786
c 0,161
st DuPont (Dpt) g
34143
fr0000054199
16/09/14 0 524.279.556
steF (stf) g
B 99
2384
fr0000064271
04/05/18 2,45 13.165.649
stentYs (stnt) g
c 1,24
52592
fr0010949404
26.824.657
suez enVironnement (sev) LR a 12,4
1039231
fr0010613471
22/05/18 0,65 621.362.579
suPersonic im. (ssi) g
c 2,04
18079
fr0010526814
23.209.127
sWorD GrouP (sWp) g
B 37,45
34443
fr0004180578
03/05/18 1,02 9.544.965
sYnerGie (sDG) g
B 37,6
3505
fr0000032658
20/06/18 0,8 24.362.000
a 25,14
tarKett (tKtt) !
77971
fr0004188670
03/07/18 0,6 63.722.696
a 1,165
tecHnicolor (tch) !
3172326
fr0010918292
21/06/17 0,06 414.461.178
telePerFormance (rcf) !
a 165,6
65383
fr0000051807
25/04/18 1,85 57.780.000
terreis (ter)
B 42,2
1478
fr0010407049
15/05/18 0,41 25.239.254
tF1 (tfi) !
a 8,55
177037
fr0000054900
30/04/18 0,35 209.895.340
tHales (ho) LR
a 121,4
159903
fr0000121329
30/05/18 1,3 213.079.909
tHermaDor GrouPe (thep)
B 58,2
1939
fr0013333432
9.109.752
tiKeHau caPital (tKo)
a 29
eX D s 03/07/17
17206
fr0013230612
30/05/18 1 70.888.284
c 8,16
touaX (toup) g
540
fr0000033003
30/12/14 0,5 7.011.547
transGène (tnG)
B 3,15
11931
fr0005175080
62.275.923
triGano (tri) g
B 126
13434
fr0005691656
11/01/18 1,3 19.336.269
uBisoFt entertainment (ubi) LRa 91,5
241655
fr0000054470
113.918.191
Vallourec (vK) !
a 4,915
1811367
fr0000120354
04/06/15 0,81 457.987.760
ValneVa (vla) g
B4
21229
fr0004056851
78.773.618
Vicat (vct) !
a 52
6614
fr0000031775
20/04/18 1,5 44.900.000
a 60
Vilmorin & cie (rin) !
2435
fr0000052516
13/12/17 1,6 20.833.902
VirBac (virp) g
a 132,4
6121
fr0000031577
26/06/15 1,9 8.458.000
VranKen-PommerY m. (vrap)
B 24,1
1676
fr0000062796
06/07/18 0,8 8.937.085
WaVestone (Wave)
B 161,2
3369
fr0004036036
01/08/18 0,81 5.049.123
WenDel (mf) !
a 127,5
31372
fr0000121204
22/05/18 2,65 46.279.301
WorlDline (Wln) !
a 52,5
41913
fr0011981968
133.451.173
X-FaB silicon (Xfab)
a 8,1
29423
be0974310428
130.781.669
a 308
XPo loGistics (Xpo) g
2
fr0000052870
12/07/18 0,8 9.836.241
65,65
66,7
65,4
1,031
1,04
1,023
79,5
80
79,5
153
154,7
152,6
16,01
16,36
15,92
27,6
27,9
27,45
0,163
0,164
0,156
97
99
96,2
1,22
1,248
1,22
12,355
12,44
12,305
2,02
2,04
2
38
38,1
37
38
38
37,55
25,78
25,98
25,14
1,175
1,212
1,15
165,9
166,3
164,5
41,9
42,4
41,7
8,425
8,575
8,415
121,85
122,35
121
57
58,2
57
28,8
29,2
28,8
8,18
8,18
8,16
3,145
3,15
3,11
124,4
126,2
124,2
91,86
92,58
90,9
4,961
5,03
4,91
4,01
4,03
4
52,15
52,25
51,55
59
60
58,6
133,8
134,2
131,6
24,1
24,4
24
163,6
163,6
160,8
127,6
128
126,7
53
53,45
52,1
8,2
8,3
8
308
308
308
% Veil
% mois
% 52 s.
+ 1,55
+ 6,52
+ 0,41
- 0,31
% an
bpa
+ haut an per
+ bas an rDt
+ 5,68
36,89
30,84
4,65
+ 3,66
175,9
+ 4,95 142,7
1,07
- 0,64 - 32,75
+ 3,11
0,9
- 56,64
0,44
+ 1,01 + 0,8
+ 0,33 30,9
+ 4,01 23,6
+ 1,1 + 1,1
- 3,75
11,7
- 64,15
6,07
+ 0,54
+ 2,31 87,9
- 0,65 80,7
- 1,65 + 10,43
- 6,81 86,15
+ 37,92 54,6
- 0,58 + 24,22
-10,89
1,297
+ 14,81
0,832
- 0,63 - 3,48
+ 3,52 91
+ 0,03 73
7,67
- 0,26 - 1,83
+ 1,86 187,9
+ 5,15 138,6
1,57
- 1,9 - 26,24
+ 3,02 22,4
- 33,29 14,6
2,5
- 0,9 - 20,02
- 1,25 39,22
- 37,77 24,537
- 1,21 + 8,67
0,205
+ 1,88
0,137
- 2,02 + 2,73
- 4,9
115
+ 4,38 92
2,53
- 1,61 - 20,38
+ 2,87
2,011
- 20,38
1,14
- 0,8 - 15,75
+ 0,16
14,925
- 23
10,58
5,26
- 1,46 + 7,45
- 9,62
2,45
+ 21,69
1,508
+ 1,88 + 12,29
+11,6
38,1
+ 14,42 32,5
3,16
+ 0,93 - 13,41
- 4,4
54,5
- 3,63 37,25
2,11
+ 2,46 - 26,3
+ 7,6
37,34
- 26,69 21,24
2,33
- 0,51 - 59,06
- 2,33
3,328
- 62,4
0,995
+ 0,24 + 38,89
+ 4,6 167,1
+ 42,46 111
1,12
- 0,71 - 2,1
- 1,18 48,2
- 3,17 39,2
- 1,46 - 31,42
- 5,87 12,89
- 26,52
8,415
4,15
+ 0,41 + 35,57
+ 6,14 122,6
+ 31,13 84,3
1,07
- 2,06 + 0,44
+ 1,06 66,5
+ 20,75 54
- 0,69 + 31,21
+ 3,23 29,3
+ 29,73 21,4
3,47
+ 0,25 - 30,03
- 1,92 12,4
- 37,56
7,74
+ 1,45 + 11,13
+ 3,45
3,46
- 3,53
2,715
- 1,35 - 15,55
+ 1,55 180
+ 11,07 112,3
1,05
- 0,86 + 43,22
- 4,25 107,9
+ 63,31
61,6
+ 0,63 - 1,47
- 4,19
6,078
+ 18,03
4,152
+ 0,25 + 44,77
- 0,5
4,19
+ 37,8
2,78
+ 0,29 - 20,73
- 3,96 70,9
- 10,19 50,7
2,88
- 1,17 - 33,21
+ 2,79 91,9
- 21,39 55,5
2,71
+ 0,91 + 8,34
+ 6,7 134,2
- 5,94 103
- 0,41 + 2,12
- 1,23 24,7
22,3
3,32
+ 1,49 + 32,7
+ 4,87 180,6
+ 60,39 124
0,5
- 11,63
+ 3,66 152,6
- 4,71 111,7
2,08
+ 1,15 + 30,32
+ 6,34 55,15
+ 57,11
39,74
- 1,8 - 14,61
+ 4,46 11
+ 11,26
7,63
- 0,65 + 19,61
+ 4,05 322
+ 35,56 242
0,26
Autres Valeurs de la Zone euro
Gemalto (Gto) L
nl0000400653
noKia (noKia) R
fi0009000681
ses (sesG) LR
lu0088087324
a 49,92
294433
22/05/17 0,43 90.785.956
a 4,798
149630
31/05/18 0,13 5.839.404.303
17,17
539777
23/04/18 0,68 359.506.172
49,66
- 0,72 + 0,32
50
- 0,48 50,38
49,66
+ 15,73 49,1
4,804 + 0,48 + 23,37
4,828 + 3,58
5,386
4,76
- 8,34
3,845
17,275 - 0,03 + 32,78
17,32
- 0,72 18,31
16,8
- 11,86 10,55
4,21
11,79
0,3
16,22
3,96
4,63
VALeurs Zone InternatIonale
General electric (Gne)
11,06
6355
usD 15/06/18 0,08 8.691.081.000
7,5
12376
Gb0005405286
usD 16/08/18 0,1 19.906.538.191
laFarGeHolcim ltD (lhn) L
a 41,96
89732
ch0012214059
chf 11/05/18 2 606.909.080
scHlumBerGer (slb)
a 54,4
612
an8068571086
usD 05/06/18 0,5 1.434.212.164
stallerGenes Greer (staGr) a 29
1574
Gb00bZ21rf93
19.738.742
us3696041033
HsBc (hsb)
11,28
11,32
11,06
7,5
7,54
7,495
41,64
41,96
41,25
54,4
54,6
54
29,1
29,5
29
+ 1,08
- 0,53
- 46,26
- 0,25
- 7,41
- 8,42
- 1,12
- 3,74
- 16,51
- 0,73
- 4,23
+ 1,87
- 0,17
+10,44
- 22,42
- 23,21
16,12
10,32
- 12,18
8,996
7,495
- 11,48
51,1
40,08
- 2,61
65,4
51
- 24,44
41,7
22,6
1,29
52,19
4
3,45
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
32 // FINANCE & MARCHES
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos
euronext//taux&changes//matières premières
EuronExT hors srd
isin
fr0013341781
fr0000076887
fr0013185857
fr0000076861
be0974269012
fr0000062978
fr0012821890
fr0004152874
fr0013296746
fr0000053043
fr0000036105
fr0000044612
fr0000062804
fr0000053837
fr0000039216
fr0011051598
fr0013258589
fr0010481960
fr0012185536
fr0000076952
fr0011992700
fr0004042083
fr0000061780
fr0013183589
fr0011800218
fr0000064123
mc0000031187
fr0013258399
fr0000062788
fr0000035370
fr0000062150
fr0011592104
fr0004548873
fr0000074254
fr0000078958
fr0010151589
fr0012969095
fr0000064156
fr0000072894
fr0000064446
fr0010193979
fr0000078339
fr0000053506
fr0010309096
fr0012633360
fr0012616852
fr0000037475
fr0000060907
fr0000054322
fr0000060824
fr0000053399
fr0013335742
fr0004031763
nl0010489522
fr0000065393
fr0000044323
fr0000185506
fr0010483768
fr0000045213
fr0010461053
fr0000045239
fr0000045551
fr0000185514
fr0000044364
fr0000045528
fr0000045346
fr0000045544
fr0000045304
fr0000050395
fr0007317813
fr0011026749
fr0000036774
fr0010879056
fr0013283108
fr0000035784
fr0012202497
fr0000065260
fr0000052839
fr0010099515
fr0000072373
fr0000031023
fr0012650166
fr0004030708
fr0000120669
fr0000061475
fr0000075343
fr0010490920
fr0000064164
fr0000037343
fr0000039026
fr0000062341
fr0000062507
fr0000038184
fr0000063034
fr0011271600
fr0000062101
fr0000061418
fr0000060535
fr0000076986
fr0000035123
fr0000074759
fr0000065930
fr0000064362
fr0000038499
fr0010341032
fr0011277391
fr0000063265
fr0000053944
fr0013030152
fr0010588079
fr0000031973
fr0000030611
fr0000034894
fr0000053035
fr0010501692
fr0011799907
fr0000061459
fr0004038099
fr0000065971
fr0000124232
fr0004010338
fr0004050300
fr0010214064
fr0004155000
fr0000032526
fr0000066722
fr0004035061
fr0000038531
fr0012821916
fr0000065278
fr0000051393
fr0000030827
fr0000033243
fr0000036980
fr0000066219
fr0000071797
fr0000064297
fr0000060451
fr0000064958
fr0013233012
fr0000072597
fr0004026151
fr0000073843
fr0012872141
fr0004029411
fr0000039638
fr0000066607
fr0000035263
fr0004027068
fr0006864484
fr0000075673
fr0000121295
fr0004165801
fr0004023208
fr0000033599
fr0000121352
fr0000030074
fr0000032302
fr0000051070
fr0011742329
actions
françaises
valeur
ouv
+ht +bs
clôt écart vol
2crsi
c 10,7
10,85 10,7
10,75 + 0,47
4386
a.s.t. groupeg
c 10,8
11,22
10,76
11,06 + 5,33
26635
abeo
c 35,6 36
35,6
36
- 0,28
223
acteosg
c 3,27
3,27
3,08
3,08 - 7,51
5517
ad capital
0,09
adl partnerg
c 14,4
14,6
14,4
14,6 + 1,39
1520
adux (ex:hi media) c 3,79
3,82
3,67
3,69 - 2,64
5342
advenisg
c 1,855 1,915
1,85
1,915+ 4,65
1235
advicenne
c 11,734 11,734 11,734
11,734
250
advini
c 32,8 32,8
32,6
32,6 + 0,62
291
affine reg
c 16,24 16,24 16,06
16,18 - 0,37
854
afone part.
c 10,2
10,4
9,9
10,4
911
alpha mos
c
0,4
altamirg
b 16,68 16,74
16,68
16,68
2441
altareit
b550 600
550
600
+ 9,09
14
amoebag
c 4,695 4,745 4,56
4,69 - 0,11
5318
antalis
b 1,402 1,42
1,39
1,42 + 1,28
11366
argang
b 46
46,5
45,8
45,8 - 1,29
4314
artea
c 10,8
10,8
10,8
10,8
130
artois
a6200 6200 6200
6200
1
ateme
c 13,76 13,76
13,52
13,52 - 1,89
5757
au femining
b 37,41 37,53
37,41
37,53 + 0,89
89
augros cp
c 7,9
7,9
7,9
7,9 + 3,27
707
aures tech.
c 42,15 42,15
40,05
40,2 - 4,51
1631
awoxg
1,985 2
1,92
1,98 + 2,06
15033
baccarat
b 218
220
218
220
- 0,9
38
bains monaco
b 53
54,6
53
53,6 + 0,75
180
balyo
c 3,59 3,59
3,505
3,55 - 0,14
13453
barbara bui
c
7,6
bastide
c 44,7 44,7
43,7
44,45 - 0,56
3230
bleecker
c
90
blue solutionsg
16,15 16,5
16,15
16,5 + 1,23
3574
bourbon!g
a 5,02 5,02
4,95
4,98
9922
bourse direct
c 1,55
1,55
1,55
1,55
2000
business et dec.g
c
7,72
- 1,78
cafom
c 9,05 9,05
8,8
8,8 - 1,68
136
capelli
44,4 44,7
42
44,6 + 0,45
1214
carp.de partic.
c 47
47
47
47
100
castg
c 3,93
3,93
3,78
3,78 - 2,33
7964
catering inter.g
b 16,25 16,25
16,2
16,2
519
cbo territoriag
c 3,87
3,93
3,85
3,88 + 0,26
24312
cca intern.
c
4,99
cegedimg
b 31,2
31,5
30,8
30,9 - 0,64
4073
cegerealg
b 37,8
37,8
37,8
37,8
15
cellnovog
c 2,89 2,905 2,865
2,89 + 0,17
11576
cerenisg
b 1,98 2,04
1,96
2,04 + 3,03
40319
cfi
c
1,23
chausseria sa
c
0,001
cibox inter.g
c 0,215 0,22
0,211
0,217 + 2,36 223161
clayeuxg
c 0,26 0,26
0,26
0,26
150
cnimg
b 103,5 103,5 102,5
103,5 + 0,49
127
cogelec
c 11,582 11,582 11,5
11,5 - 0,69
336
coherisg
c 2,28 2,3
2,28
2,3 + 0,88
242
constellium
11
courtois
c145
145
145
145
1
cr alpes prov.
c 111,4 111,4
110
110,98 - 0,56
1433
cr atl. vendée
c130
130
130
130
1
cr brie picard.
b 24,3
24,5
24,3
24,305- 1
4873
cr ille vilaine
c100,26 100,98 100,26 100,26
1008
cr languedoc
c 73,81 73,81
73,59
73,59 - 0,15
471
cr loire hte-loire c 90,01 90,01 90,01
90,01 + 0,01
1
cr morbihan
c 81
81
78,56
78,56 - 2,83
73
cr nord france
b 21,6
21,6
21,35
21,35 - 1,16
3062
cr norm. seine
c129,88 129,88 129,88 129,88
1
cr paris idf
b 91,4
91,55
91,4
91,55 + 0,06
486
cr rhône-alpes
c198,3 198,3
198,3
198,3
18
cr toulouse
c 112,18 112,18
111,46
111,98 - 0,18
123
cr tour. poitou
c104,82 104,82 104,82 104,82
46
crosswood
c
4,06
cs-com. et syst.g
c 7,02
7,14
7,02
7,1 + 1,14
2831
daletg
c 14,7
14,8
14,7
14,7 + 0,69
76
dane-elec memoryg c
0,56
deinove
2,565 2,605 2,52
2,52 - 1,75
14302
delta plus group b 48,2 48,2
47,2
47,8 - 1,24
504
digigram
c 0,785 0,785 0,785
0,785+ 10,56
1400
dms
c 1,165 1,165
1,165
1,165+ 1,75
1000
docks pétroles a c
535
dom securityg
c 61
62
60,4
62
2685
ecag
c 15,6
15,65
15,6
15,65
181
egideg
c 2,15
2,17
2,14
2,17 + 0,93
2420
elect. strasbourg b 115,5 115,5
114,5
114,5
107
electro powerg
c 11,3
11,55
11,25
11,25 + 0,9
1565
encres dubuitg
c 5,8
5,8
5,78
5,78 - 0,35
197
essog
b 45,1
45,75 45,1
45,35 - 0,22
262
eurasia fonc inv
c
0,25
euromedis groupeg c 6,85 6,85
6,85
6,85
194
europacorpg
c 1,83
1,83
1,8
1,81 + 0,56
11436
exacompta clairef. c 124
124
124
124
- 0,8
30
expl. prod. chim.
c
840
expl. prod. chim.
c
855
f.i.e.b.m.
c
6
f.i.e.b.m.
c130
130
130
130
+ 7,44
6
f.i.p.p.
c 0,328 0,345 0,328
0,338+ 3,36 105053
fauvet-girel g
c 35,6
35,6
32,2
32,2 - 0,62
33
fermentalgg
3,04 3,04
2,995
2,995- 1,48
3547
fermière cannes
b
1610
fiducial office
c 28
28
28
28
1
fiducial re
b 193
193
193
193
+ 1,58
10
fin. moncey
a5900 5900 5900
5900 + 0,86
2
finatis
b 44
44
44
44
- 3,08
504
fleury michon
b 52
52
51,8
52
+ 1,96
239
foncière 7 inv.
c
2,22
foncière atland
c 114
114
114
114
1
foncière euris
b 30
30
29,6
29,6 - 1,33
797
foncière inea
b 39,7
39,8
39,5
39,8 + 0,25
70
foncière paris nord c 0,044 0,044 0,04
0,041 - 5,53 236660
foncière r-paris
c
34,97
foncière volta
c
4,1
française energie c 14,1
14,85 14,1
14,85 + 4,58
10438
frey
b 28,8 28,8
28,8
28,8
17
fsdv
c
49
galimmo
c 24,2 24,2
24,2
24,2
1
gaumont
b 138,5 138,5
138
138
- 0,36
95
gea
c 95,2 95,4
95,2
95,4 + 0,42
10
generixg
c 3,61
3,64
3,58
3,64 + 0,83
7195
genomic visiong
0,904 0,975 0,886
0,904+ 2,15 947664
gérard perrier
c 59
59,6
58,8
59
177
gfi informatiqueg b 8,08 8,1
8,08
8,08
1337
graines voltZ
c 40,8 40,8
40,8
40,8 - 1,45
134
groupe ird
c 25,4 25,4
25,4
25,4
71
groupe jaj
c 1,85
1,85
1,85
1,85
50
groupe openg
c 30,9
31
30,05
30,3 - 1,3
2756
groupe piZZorno
c 20,9 20,9
20,5
20,5 - 1,91
66
groupe sfpig
c 3,29 3,37
3,29
3,37 + 2,43
4276
guerbetg
b 55,6
57,9
55,5
57,4 + 2,87
2050
guillemot corp.g
c 5,16
5,16
4,98
5,04 - 3,08
15328
guy degrenne
c 0,185 0,185
0,185
0,185 + 1,65
1001
hf companyg
c 7,3
7,36
7,12
7,2 - 2,7
4463
hipay group
c 14,2
14,2
14,1
14,1 - 0,7
414
hopscotch groupeg c 7,6
7,6
7,5
7,52 - 1,05
357
idi
b 44,3 44,5
44,1
44,4 + 0,45
695
ige + xaog
c 137
137
137
137
- 1,79
49
immo. dassault
b 53,2
53,6
52,8
53,6 + 0,75
878
immo. hôtelière
c
1,04
ind. fin. ent.
c
64
infotelg
c 49,05 49,25 49,05
49,25 - 0,4
1122
innelec mult.g
c 5,72
5,72
5,64
5,7
1276
installux sa
c370
370
370
370
- 1,6
38
intexa
c
2,32
inventiva
b 8,6
8,74
8,6
8,6
5054
it linkg
c 7,48
7,68
7,3
7,36 - 3,92
1617
itesoftg
c 3,9
3,9
3,9
3,9
1
its groupg
c 7,34
7,34
7,34
7,34
1
jacques bogart
c 6,48 6,5
6,3
6,3 - 3,08
6340
keyrusg
c 6,24 6,46
6,24
6,46 + 3,86
7926
la foncièreverte c
57
lacroix sa
c 27,1
27,3
26,9
26,9 - 1,83
504
23
lafuma
c
lanson-bcc
b 31,2
31,2
31,2
31,2 + 0,65
1
laurent-perrier
b 109,5 110
107,5
109,5 - 0,91
199
le tanneurg
c
1,99
lebon
c130,5 130,5
122
127,5 - 2,3
898
les hôtels de paris c
2,32
les nx constr.
b 49,5 49,9
49,5
49,9 + 0,61
151
lexibookg
c 1,03
1,06
0,984
1,06 + 7,07
8942
locindus
b 24,9 24,9
24,9
24,9
371
malteries fr-b
c530 530
530
530
16
manutan inter.g
b 77,2
77,2
75
75,4 - 2,33
306
maurel & prom!
a 5,8
5,84
5,71
5,83 - 0,34
57948
mcphy energyg
6,12
6,25
6,1
6,16 + 1,15
9192
actions
françaises
EuronExT hors srd suite
isin
fr0000061244
fr0000052623
fr0000064404
fr0010298620
fr0000077570
fr0011584549
fr0000064180
fr0004034320
fr0000060196
fr0000037970
fr0011341205
fr0013018041
fr0000120560
fr0004050250
fr0012789386
fr0010298901
fr0010428771
fr0000075392
fr0013190410
fr0010609206
fr0013318813
fr0010263202
fr0000038465
fr0011027135
fr0000053514
fr0000066441
fr0012432516
fr0000060832
fr0004044600
fr0012613610
fr0010380626
fr0010211615
fr0000044471
fr0000075954
fr0000039091
fr0013344173
fr0000060071
fr0000060121
fr0006239109
fr0000039109
fr0004175842
fr0011950682
fr0000060790
fr0000074122
fr0013214145
fr0004016699
fr0010209809
fr0000072563
fr0000078321
fr0000038804
fr0000075517
fr0000065864
valeur
ouv
+ht
mecelec
c 1,805 1,805
medasysg
c 0,375 0,38
média 6
c 13,35 14,5
memscapg
c 1,98
1,985
micropoleg
c 1,33
1,345
mndg
2,625 2,65
moul. strasbourg c
mr bricolage sa
b 11,8
11,85
mrm
c 1,52
1,52
musée grévin
c
nanobiotixg
b 17,68 17,94
navya
b 6,51
6,51
neopost!
a 23,2
23,2
neuronesg
b 24,8 24,9
nextstage
c102
102
officiis propertiesg c 1,61
1,61
ol groupeg
c 2,75
2,89
orapig
c 8,7
8,7
orchestra-pre.
c 1,7
1,73
orege
3,35
3,35
paragon id
c 31,3
31,3
c
parefg
passat
c 4,07 4,07
patrimoine & com
b 18,9
19
pcas g
c
poujoulat
c 34,4 34,4
poxelg
c 6,9
6,99
precia g
c208 208
prismaflexg
c 18,75 18,75
prodways group
b 4,1
4,195
prologueg
c 0,655 0,664
quotium tech.
c
ramsay gds
b 18,2
19,6
riberg
c 3,455 3,465
robertet sa
b 510
524
roche bobois
b 21,8
21,8
s.a.m.s.e.
b160
160
sabeton
c 25
25
c 7
7
scbsmg
séché env.g
b 26,9
27,1
selectirente
c 71
71
sergeferrari group c 8,92 8,92
signaux girod
c 27,5
28,3
sii
c 26,4 26,9
smcp
a 23,93 24,165
smtpcg
b 20,7
20,7
soc. fr. casinos
c 2,14
2,14
sodifrance
c
soditech ing.
c 0,84 0,84
sofibus
c189
189
15,2
soft computingg c 15,1
sogeclairg
c 38,2 38,8
+bs
1,8
0,355
13,35
1,93
1,305
2,515
clôt écart vol
1,8 + 2,86
1010
0,375 + 1,08 42760
14,5 + 9,02
1348
1,96 + 2,08
13699
1,34
36655
2,54 - 2,68
87798
645
11,55
1,46
11,6 - 3,33
1,46 - 3,31
1542
8151
77
17,54
17,66
6,4
6,4 - 1,39
22,84
23,02 - 0,26
24,8
24,9 + 0,81
100
100
- 1,96
1,56
1,56 - 3,11
2,71
2,89
8,68
8,68
1,655
1,695+ 1,5
3,34
3,34 - 0,3
29,75
30,45 - 2,72
125288
5269
30122
206
107
6707
71972
271
78905
188
319
85
4,07
18,9
4,07 + 0,25
18,9 - 0,53
360
994
16,1
34,4
34,4 + 0,59
6,77
6,98 + 2,65
202
202
- 3,81
18,7
18,7
4,08
4,19 + 2,2
0,636
0,636- 2,15
1
40009
24
321
21150
46085
21
18,1
19,6 + 7,1
3,435
3,44 - 0,15
506
508
- 0,39
21,8
21,8 - 0,91
160
160 + 0,63
25
25
6,95
6,95
26,9
27
- 0,37
71
71
8,9
8,9
27
28
+ 1,82
26,2
26,7 - 1,11
23,85
23,995+ 0,27
20,35
20,35 - 1,69
2,14
2,14 + 18,89
595
4082
469
4776
28
220
1165
913
1
501
4880
3205
25389
1583
48
19,1
0,84
189
14,2
38,2
0,84 - 3,45
189
+ 1,07
15,2 + 0,66
38,4 + 0,26
1002
2
181
448
isin
fr0000131732
fr0000063307
fr0004529147
fr0004037182
fr0000066482
fr0000060949
fr0000064388
fr0000039240
fr0000036816
fr0010127662
fr0000054215
fr0000034548
fr0000074197
fr0000062465
fr0004186856
fr0000066680
fr0000050049
fr0000035719
fr0000065765
fr0004183960
fr0011995588
fr0004034072
fr0011471291
valeur
spir com.
tayninh
tessig
thermocompactg
tipiak
tivoly
tonna elect.
toupargel groupe
tour eiffel
txcellg
unibel
union fin. fr. bque g
utig
verneuil part.
vetoquinolg
videlio (ex:iec)
viel et cieg
viktoria investg
visiodentg
voluntis
voltalia
xilam animationg
ymagisg
ouv
+ht
c 2,87
3
c
b 179
179
c
c 85,5 86
c 35,8 35,8
c
c 3,74
3,74
b 48,8 49
2,44 2,45
a
b 28
28,1
c 0,658 0,668
c
b 53,4 53,6
c 1,65
1,65
c 5,28 5,46
c
c
c 12,2
12,2
b 9,9
9,9
c 45,2 45,7
5,38 5,38
+bs
2,87
us4567881085
ma0000011488
us58933y1055
us7427181091
lu0934195610
us9098831004
ch0008175645
ga0000121459
us91912e1055
bmg9887p1068
actions
françaises
EuronExT hors srd suite
clôt écart vol
3 + 5,26
2998
1,36
177
178
85,5
35,8
86
35,8
- 1,15
293
133
1
3,74
48,4
2,43
3,74
48,5 - 0,62
2,43 - 0,41
1
871
34834
35,5
aperam
beni stabili
celyad
cnova nv
dexia
euronext
mainstay medical
montea cva
nokiaR
rentabiliweb gpg
robeco nv
rolinco
a 38,8
0,78
c 25,56
a 4,18
c 4,62
a 57,05
15,9
50
a 4,798
c
39,5
41,92
38,99
0,78
26,24
4,18
4,62
57,05
16,5
50,2
4,828
15,2
13
58,5
71,8
13
58,5
71,8
12,8
58,5
71,8
12,8 - 0,78
58,5
71,8
441
2000
68
59,13
19,91
c
a 141
48,4
144
141
857
144
10,8
c
- 4,85
0,02
EuronExT groWTh (sélection)
isin
fr0010641449
fr0010397760
fr0012788065
fr0012816825
fr0011053636
fr0011648716
fr0010907956
fr0000035818
fr0004166197
fr0000044810
fr0010342329
fr0012819381
fr0013204070
fr0000077562
fr0004153930
fr0010458729
fr0004155687
fr0004032746
fr0004171346
fr0000064529
fr0000061608
fr0004197747
fr0013263878
fr0004155240
fr0004045847
910
27,8
0,622
27,9 - 1,06
0,668+ 1,21
53,4
1,65
5,28
53,4 - 1,11
1,65 + 0,61
5,46 + 1,11
12,2
9,77
44,2
5,2
12,2
9,9 - 0,4
44,35 - 2,53
5,24 - 4,38
1838
1121
2
215
1
89
4,74
2,06
350
6299
5707
8571
38,61
0,74
25,56
4,18
4,51
56,25
15,9
49,8
4,76
38,66 - 0,16
0,74 - 1,33
496
25,94 + 0,15
18662
4,18
39
4,51 - 0,22
393
56,5 - 0,18 50940
16,5 + 10
50
50
4,804+ 0,48 149630
39,5
41,92
valeur
agrogeneration
auplata
biocorp
biophytis
blockchain group
carbio
carmat
esker
evolis
europlasma
gaussin
groupe guillin
groupe parot
hiolle industries
hybrigenics
implanet
mastrad
neovacs
nextedia
nsc groupe
piscines desjoyaux
theradiag
umanis
vergnet
voy. du monde
ouv
+ht
0,342 0,343
0,099 0,099
9,08 9,08
2,35 2,4
0,344 0,357
9,2
9,79
26,5 26,55
58,7
59,3
28,3
28,4
0,104 0,109
0,282 0,295
31,25 31,25
7,84
7,98
4,92 4,92
0,475 0,485
0,26 0,284
0,324 0,324
0,336 0,375
0,97 0,97
86,5 86,5
14,4
14,4
1,54
1,54
12,55 13
0,385 0,39
139,5 142
+bs
clôt écart vol
0,32
0,334- 2,34 179532
0,093
0,095- 3,94 7613663
9
9,04 - 0,44
82
2,25
2,33 - 0,85
52132
0,323
0,33 - 2,66 457227
9,2
9,28 + 1,31
28426
25,65
26,5
13063
58,7
59
1212
28,1
28,1 - 1,4
709
0,104
0,108+ 1,7 1106660
0,276
0,281 - 2,43 757894
30,05
30,05 - 3,84
4533
7,84
7,98
421
4,92
4,92
1
0,472
0,48 + 1,05
45970
0,26
0,27 + 6,3
171696
0,307
0,323
1410
0,335
0,337+ 1,81 2870252
0,958
0,959- 1,24
22092
86,5
86,5 - 0,58
30
14,2
14,2 - 0,7
355
1,485
1,525- 0,97
14233
12,55
13 + 3,59
5132
0,383
0,385
47432
138,5
139
- 1,42
433
cErTiFicaT/Fonds
39,5 - 0,03
41,92 + 0,22
investir 10
i10gs - Fr0011630474
Fr0013284114
INVESTIR 10 GRANDES VALEURS
INVESTIR PEA PALATINE
8,98
39,5
41,92
c
0,41
auTrEs valeurs de la Zone euro
lu0569974404
it0001389631
be0974260896
nl0010949392
be0974290224
nl0006294274
ie00bjys1g50
be0003853703
fi0009000681
be0946620946
nl0000289783
nl0000289817
infosys
maroc telecom
merck and co inc
procter & gamble
rorento cdh
rusal plc
televerbier
total gabon
vale sa
Zci limited
-0,6
-0,33
135.5
100.65
VaLEurs Zone internationale
ch0008853209
sn0008626971
cm0000035113
us1491231015
sn0000033192
gb0002374006
us5324571083
ci0000053161
ch0308403085
us4282911084
agta record
bras. ouest afr.
brass. cameroun
caterpillar inc.
cfoa
diageo
lilly and co
forestière eq.
geneurog
hexcel
b 70,5
c
b 97
70,5
70,5
97
97
97
1
30,08
30,12 + 0,23
90
- 2,73
70,5
350
37
+ 1,67
111
c
3,02
30,08 30,12
c
b 5,64
30
750
5,66
5,64
5,66 + 0,36
179
52
Taux ET changEs
changEs : cours au comptant
cours
bce
var.
veille
en %
var.
année
en %
dollar us
1,1619
livre sterliNg
0,9023
FraNc suisse
1,126
couroNNe daNoise
7,454
couroNNe Norv.
9,7067
kuNa croate
7,4303
couroNNe suedoise
10,5672
dollar caNadieN
1,5213
yeN JaPoNais
129,035
dollar australieN
1,6106
rouble russe
79,165
rouPie iNdieNNe
82,683
dollar Neo-zelaNdais 1,759
couroNNe tcheQue
25,738
ForiNt hoNgrois
326,83
zloty PoloNais
4,2923
lev bulgare
1,9564
dollar hoNg-koNg
9,1197
WoN sud coreeN
1292,2838
Peso MexicaiN
22,3331
real
4,8012
dollar siNgaPour
1,5937
raNd sud-aFricaiN
17,2636
livre turQue
7,728
reNMibi yuaN
7,9294
ruPiah
17259,2828
Peso PhiliPPiN
62,201
riNggit Malais
4,7956
bath thalaNdais
37,9809
0,21
0,53
0,14
0,01
-0,23
-0,03
-0,40
0,40
0,19
-0,05
1,21
0,40
0,38
-0,02
0,12
-0,19
0,09
0,21
-0,13
0,89
2,09
0,19
1,08
1,59
0,10
0,78
0,33
0,43
-0,09
-3,22
1,69
-3,74
0,09
-1,46
-0,03
7,59
0,79
-4,70
4,74
14,47
7,86
4,01
0,77
5,17
2,79
0,02
-2,79
0,89
-5,38
20,77
-0,75
16,17
69,67
1,59
6,12
3,63
-1,75
-2,84
03-09-2018
1 euro en devise
principaux taux directeurs
pays
taux de référence
taux en %
eur
usd
gbp
chf
sek
dkk
jpy
cad
eur
usd
1
1,1619
0,9023
1,126
10,5672
7,454
1,2904
1,5213
gbp
chf
0,8607
1,1083
1
1,2878
0,7765
1
0,9692
1,2479
9,0956 11,7134
6,4154
8,2619
1,1107 143,0308
1,3094
1,6862
0,8881
1,0318
0,8014
1
9,3867
6,6207
114,6
1,3512
Marché obligataire
Taux marchés monétaires et eurodevises
cours dE changEs croisés
03-09-2018
sek
dkk
0,0946
0,1099
0,0854
0,1065
1
0,7053
12,2108
0,144
0,1342
0,1559
0,121
0,151
1,4179
1
0,1731
20,4092
jpy (100)
cad
0,775
0,9004
0,6992
0,8726
0,0819
5,7763
1
1,1789
0,6573
0,7637
0,5931
0,7401
6,9467
4,8998
0,8482
1
03-09-2018
marchés monétaires
1 mois
3 mois
jour
6 mois
1 an
Zone euro-0,35/-0,65 -0,27/-0,57 -0,18/-0,48 -0,17/-0,47 -0,10/-0,40
ecarts de taux avec l’allemagne
03-09-2018
6 mois
allemagne 100,27
portugal
-0,27
france
-0,05
espagne
-0,06
italie
-0,49
2 ans
5 ans
7 ans
10 ans
-0,63
0,57
0,09
0,35
2,34
-0,28
1,01
0,14
0,58
2,71
-0,03
1,43
0,22
0,88
3,07
0,27
1,65
0,35
1,14
3,07
euromts
indice
FraNce
1-3 aNs
5-7 aNs
10-15 aNs
Plus 15 aNs
Plus 25 aNs
eMtxi-be
252,93 -0.14 248,89
170,16 0.08 171,84
233,28 0.07 236,20
282,35
0.17 284,90
332,36 0.01 327,74
341,81 -0.05 332,52
231,90 0.06 234,24
var %
31/12 var %
1.76
0.67
-1.31
-1.06
1.40
2.84
-1.06
cours a TErME de l’euro contre les principales devises
usd
gbp
chf
sek
dkk
jpy (100)
cad
1,1618
1,1619
0,9021
0,9022
1,1260
1,1261
10,5666
10,5678
7,4536
7,4543
129,0420
129,0500
1,5212
1,5214
-0,0026
-0,0029
-0,0009
-0,0013
0,0003
-0,0001
0,0008
-0,0032
0,0014
0,0007
-0,0713
-0,1062
0,0006
0,0003
-0,0081
-0,0085
-0,0006
-0,0032
0,0010
0,0006
0,0025
-0,0025
0,0039
0,0026
-0,1225
-0,1607
-0,0049
-0,0053
-0,0172
-0,0177
-0,0057
-0,0062
0,0023
0,0018
0,0051
-0,0017
0,0075
0,0057
-0,1476
-0,1936
-0,0144
-0,0150
-0,0365
-0,0372
-0,0121
-0,0127
0,0048
0,0041
-0,0014
-0,0085
0,0155
0,0083
-0,2048
-0,2649
-0,0353
-0,0362
03-09-2018
comptant
achat
veNte
a 1 mois
achat
veNte
a 3 mois
achat
veNte
a 6 mois
achat
veNte
a 12 mois
achat
veNte
bce
taux pret marginal 0.25 %
taux repO (refi)
0.00 %
taux DepOt
-0.40 %
royaume uni taux jour le jour
0.45 %
taux De base inDispOnible %
usa
taux jour le jour
1.80 %
fOnDs feDeraux
2.00 %
2 ans
2.68 %
10 ans
2.89 %
japon
boj tokyo
-0.10 %
taux jOur le jOur
-0.30 %
taux repO (refi)
-0.10 %
10 ans
0.07 %
Taux bons du trésor
btf
taux
1 Mois
3 Mois
6 Mois
9 Mois
1 aN
2 aNs
5 aNs
10 aNs
-0,56
-0,55
-0,61
-0,59
-0,55
-0,45
0,03
0,69
indicEs de référence des emprunts à taux variables
moy.
mens.
juil. 16
août 16
sept. 16
oct. 16
nov. 16
déc. 16
janv. 17
fév. 17
mars 17
avr. 17
mai 17
juin 17
juil. 17
août 17
sept. 17
oct. 17
nov. 17
déc. 17
janv. 18
fév. 18
mars 18
avr. 18
mai 18
juin 18
juil. 18
août 18
tmm
euribor
1 mois
3 mois
-0,3279
-0,3398
-0,343
-0,3462
-0,3486
-0,3501
-0,3511
-0,353
-0,3532
-0,3563
-0,3585
-0,3569
-0,359
-0,3561
-0,3573
-0,3589
-0,3513
-0,3411
-0,3614
-0,3649
-0,3628
-0,3648
-0,3628
-0,3614
-0,3636
-0,359
-0,369
-0,37
-0,371
-0,371
-0,373
-0,373
-0,371
-0,372
-0,372
-0,372
-0,373
-0,373
-0,373
-0,372
-0,372
-0,372
-0,372
-0,369
-0,369
-0,37
-0,371
-0,372
-0,371
-0,37
-0,37
-0,369
-0,294
-0,298
-0,302
-0,309
-0,313
-0,313
-0,325
-0,329
-0,329
-0,33
-0,329
-0,33
-0,33
-0,329
-0,329
-0,33
-0,329
-0,328
-0,328
-0,329
-0,328
-0,329
-0,326
-0,322
-0,321
-0,319
tme
0,23
0,21
0,25
0,36
0,70
0,80
0,91
1,11
1,10
0,97
0,87
0,71
0,89
0,78
0,77
0,77
0,65
0,62
0,82
0,97
0,85
0,80
0,83
0,83
0,68
0,73
source cdc ixis
tmor.
pub. priv.
moy.
eonia
euribor
tec
hebdo
1 mois 3 mois 10
the
0,43
0,41
0,45
0,56
0,90
1,00
1,11
1,31
1,30
1,17
1,07
0,91
1,09
0,98
0,97
0,97
0,85
0,82
1,02
0
0
0
0
0
0
0
27-07
30-07
31-07
01-08
02-08
03-08
06-08
07-08
08-08
09-08
10-08
13-08
14-08
15-08
16-08
17-08
20-08
21-08
22-08
23-08
24-08
27-08
28-08
29-08
30-08
31-08
03-09
0,73
0,73
0,73
0,73
0,73
0,80
0,80
0,80
0,80
0,80
0,75
0,75
0,75
0,75
0,75
0,70
0,70
0,70
0,70
0,70
0,71
0,71
0,71
0,71
0,71
0,76
0,76
0,43
0,41
0,45
0,56
0,90
1,00
1,11
1,31
1,30
1,17
1,07
0,91
1,09
0,98
0,97
0,97
0,85
0,82
1,02
1,17
1,05
1,00
1,03
1,03
0,88
0,93
-0,365
-0,366
-0,366
-0,363
-0,358
-0,358
-0,355
-0,355
-0,361
-0,356
-0,357
-0,357
-0,357
-0,357
-0,359
-0,362
-0,36
-0,36
-0,361
-0,363
-0,363
-0,363
-0,363
-0,363
-0,363
-0,364
-0,342
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,369
-0,37
-0,37
-0,368
-0,369
-0,37
-0,369
-0,371
-0,371
-0,371
-0,369
-0,37
-0,371
-0,37
-0,37
-0,369
-0,32
-0,32
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
-0,319
0,67
0,70
0,70
0,74
0,75
0,73
0,70
0,70
0,70
0,70
0,65
0,65
0,66
0,66
0,65
0,64
0,64
0,63
0,65
0,66
0,66
0,68
0,68
0,70
0,71
0,68
0,67
thor.
pub.
priv.
0,93
0,93
0,93
0,93
0,93
1,00
1,00
1,00
1,00
1,00
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,90
0,90
0,90
0,90
0,90
0,91
0,91
0,91
0,91
0,91
0,96
0,96
0,93
0,93
0,93
0,93
0,93
1,00
1,00
1,00
1,00
1,00
0,95
0,95
0,95
0,95
0,95
0,90
0,90
0,90
0,90
0,90
0,91
0,91
0,91
0,91
0,91
0,96
0,96
MaTièrEs prEMièrEs
MéTaux préciEux
MéTaux non FErrEux
MéTaux sTraTégiQuEs
paris
OR (euros cPror/*cours hebdo)
03/09
31/08
COURS PriMe Prec.
lingot
0
33670
33940
10 florins
208
1,3
203
5 dollars*
276
8,14
271
10 dollars
595
16,56 598,75
20 dollars
1138
11,43 1149,5
5 roubles*
0
-100
0
50 pesos
1252,25 -1,61
1279
latine
195
-1,04
196,9
napoleon
199,9
1,44
199,9
1/2 napoleon* 100
1,49
109
souverain eli i* 245
-1,38
254,8
souverain
252,8
1,75
251,7
1/2 souverain* 122
-1,79
121
suisse
193,5
-1,8
193,8
tunisienne*
195
-1,04
195
mark*
252
3,7
254
krugerrand
1097,5
3,97
1099
lingotin 500grs 17190
1,3
17190
lingotin 250grs 8630
1,71
8630
lingotin 100grs 3445
1,5
3445
argent c3e (euro Par kilo) (csFaNMP)
482,26
484,58
cuivre (girm):
LondrEs
(eN dollars)
palladium (euro Par kilo) (csFaNMP)
Fix1
27 265
26 905
Fix2
27 150
27 064
cathodes : 5305 a coMPter du 03/09/
autres demi produits cuivreux :
608,82 dePuis le 03/09
base cuivre
base laMiNé laitoN 1 titre 511,93 dePuis le 03/09
base laMiNé laitoN 70/30 520,74 dePuis le 03/09
base laMiNé laitoN 85/15
564,77 dePuis le 03/09
base laMiNé broNze 94/6
694,93 dePuis le 03/09
base laMiNé broNze 94/4
666,22 dePuis le 03/09
London METaL ExchangE
03/09
31/08
alliage d`alumin. (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
aluminium (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
2111,5-2112
2137-2139
1070750
cash
3 Mois
stocks
London BuLLion MarKET
03/09
31/08
argent (eN ceNts Par oz)
Fixage
1 444
1 444
etain (en $ par tonne)
1 202
palladium (eN dollars Par oNce troy)
980
979
platine (eN dollars Par oNce troy)
788
792
settleMeNt
settleMeNt
03/09
sePt. 18
14,44
déc. 18
14,56
JaNv. 19
14,59
Mars 19
14,67
Mai 19
14,73
or (eN dollars Par oNce)
settleMeNt
31/08
14,43
14,58
14,61
14,67
14,75
oct. 18
JaNv. 19
avr. 19
Juil. 19
oct. 19
03/09
787,9
790,1
798,1
802,2
808,5
31/08
1206,9
1218,6
1223,4
1227,1
1244,1
settleMeNt
31/08
787,8
789
796,6
806,8
808,6
6018-6019
6018-6020
264925
19000-19025
18900-18925
2940
cash
3 Mois
vol.
12990-13010
13080-13100
238782
éLEcTriciTé
6065,5-6066,5
6070-6071
266450
18975-19000
18915-18920
2910
13280-13290
13400-13430
240678
plomb (en $ par tonne)
2061,5-2062
2075-2075,5
126150
2070-2071
2082-2084
126225
Zinc (en $ par tonne)
cash
3 Mois
vol.
2503,5-2504
2498-2500
241575
2483-2485
2483-2484
243825
nEW YorK
cuivre (en cents par lb)
settleMeNt settleMeNt
sePt. 18
oct. 18
Nov. 18
déc. 18
03/09
2,64
2,65
2,66
2,66
31/08
2,64
2,65
2,66
2,67
vol
398
238
229
41838
KuaLa LuMpur
etain (en dollars par tonne)
settleMeNt settleMeNt
Jou r
03/09
18920
31/08
19050
31/08
antimoine 99,65% (par tonne)
8400
8400
bismuth 99,99% (par lb)
4,55
4,55
cadmium 99,95% (par lb)
1,25
1,25
cobalt (cathodes) 99,80% (par lb)
33,25
33,25
eponge de titane 99,60% (par kg)
7,65
7,65
ferro manganese (hc) (par tonne)
975
975
ferro molybdene (par kg)
29,25
29,25
germanium (par kg)
1650
1650
selenium 99,50% (par lb)
14
14
silicium (par tonne)
2000
2000
ice
(eN gbP Par MWh)
clôture
03/09
base
40,69
PoiNte
46,28
ice futures
(eN gbP Par MWh)
nickel (en $ par tonne)
settleMeNt
03/09
déc. 18
1206,8
avr. 19
1217
JuiN 19
1223,2
aout 19
1229
déc. 19
1241,1
platine (eN dollars Par oNce)
settleMeNt
cash
3 Mois
vol.
cash
3 Mois
vol.
nEW YorK
argent (eN ceNts Par oNce)
2126-2127
2148,5-2149
1073050
cuivre (en $ par tonne)
platine (euro Par kilo) (csFaNMP)
Fix1
21 784
21 975
Fix2
21 831
21 895
or (eN dollars Par oz)
Fix
1 200
1575-1585
1630-1650
13500
1590-1600
1635-1645
13500
03/09
vol
base Nov 18
base dec 18
PoiNte Nov 18
PoiNte dec 18
clôture
31/08
40,69
46,28
clôture
clôture
03/09
70,95
71,18
79,03
78,6
31/08
70,95
71,18
79,03
78,6
vol
364004
192492
vol
produiTs péTroLiErs
sucrE
rotterdam
(barges - Fob) (eN $ Par toNNe)
gas oil 0.1% sul.
660
london daily price:
458
433
456,5
431,5
singapour
gasoliNe 97
gas oil
Fuel oil (180)
Fuel oil (380)
90,6
90,94
496,5
464,5
87,5
89,73
498
466
éMission co2
nymex emissions (eN euros Par toNNe)
settleMeNt settleMeNt
Nov. 18
déc. 18
JaNv. 19
clôture
avr. 19
Mai 19
JuiN 19
Juil. 19
aout 19
clôture
03/09
67,78
67,1
62,88
62,53
66,58
31/08
67,88
67,58
67,25
66,9
66,58
vol
31/08
26,7
26,85
27
vol
1
clôture
vol
03/09
10,6
11,42
11,5
11,62
11,87
31/08
10,63
11,46
11,55
11,68
11,91
oct. 18
Mars 19
Mai 19
Juil. 19
oct. 19
clôture
clôture
03/09
2,85
2,88
2,97
31/08
2,92
2,94
3,03
03/09
sePt 2018 26,12
oct 2018 26,3
Nov 2018 26,66
vol
clôture
vol
2069
5076
2627
895
817
vol
31/08
2295
2330
2341
2348
2360
settleMeNt settleMeNt
sePt. 18
déc. 18
Mars 19
sePt. 19
03/09
98,1
101,8
105,1
112,1
vol
31/08
98,35
101,35
104,7
111,75
new york (coNt. No2 - eN ceNts Par lb)
vol
settleMeNt settleMeNt
Jou r
03/09
31/08
112,45
115,7
03/09
181
177,5
181,5
vol
31/08
182,5
0
0
49
veau vivaNt - bresil - brl :
150
le 31/08//18
betail vivaNt - cMe - usd :
1.068
le 30/08//18
betail d'eNgrais - cMe - usd : 1.4945
le 30/08//18
Porc Maigre - cMe - usd :
0.50425
le 30/08//18
Porc FraNce e - eur :
1.5
le 02/03//17
03/09
chicago (eN $ Par 1000 bdFt)
31/08
429,6
402,7
396,1
vol
settleMeNt settleMeNt
rJ crb
jus d’orangE
settleMeNt settleMeNt
vol
indicEs
Bois
03/09
437,6
411,8
408,1
settleMeNt settleMeNt
03/09
31/08
sePt. 18
10,53
10,85
Nov. 18
10,71
10,85
JaNv. 19 10,66
10,96
avoine à chicago
(eN ceNts Par boisseau)
BETaiLs
vol
03/09
31/08
sePt. 18
1574
1590
204
Nov. 18
1488
1502
2677
JaNv. 19 1485
1500
1655
Mars 19 1499
1510
868
Mai 19
1515
1531
435
new york-arabica (en cents par lb)
vol
vol
settleMeNt settleMeNt
londres-robusta (en $ par tonne)
31/08
82,98
82,15
82,55
279
45
55
settleMeNt settleMeNt
vol
clôture
vol
03/09
31/08
sePt. 18
351,5
352
déc. 18
365
366
Mars 19 375,75
377,75
riZ à chicago (eN ceNts Par lb)
Nov. 18
JaNv. 19
Mars 19
clôture
vol
03/09
31/08
Nov. 18
182
184,75
JaNv. 19 184,5
187,25
Mars 19 186
188,75
mais à chicago (eN ceNts Par
boisseau)
caFé
new york (cont. n°2 - cents par lb)
sePt. 18
Nov. 18
JaNv. 19
settleMeNt settleMeNt
Prix indicatif de l'organisation internationale du
café (cents us/livre) :
Prix composé : 98.63
Moyenne quinze derniers jours : 205.461
31/08
26,64
26,72
26,79
settleMeNt settleMeNt
03/09
2323
2336
2342
2348
2362
vol
03/09
31/08
sePt. 18
600
518,5
déc. 18
542,5
545,5
Mars 19 498
565,5
mais à paris (eN euros Par toNNe)
vol
31/08
26,43
coTon
03/09
82,31
82,22
82,58
sePt. 18
déc. 18
Mars 19
Mai 19
sePt. 19
settleMeNt settleMeNt
03/09
31/08
sePt. 18
204
204,75
3357
déc. 18
203,25
205,5
16095
Mars 19 205,75
208
3786
blé à chicago (eN ceNts Par boisseau)
03/09
31/08
sePt. 18
239,5
239,5
déc. 18
253
252,5
Mars 19 253,25
257,25
blé fourrager à londres
(eN £ Par toNNe)
iNdice cotlook a : 92,15, le 03/09//18
Oct. 18
Déc. 18
Mars 19
clôture
03/09
31/08
sePt. 18
1612
1631
déc. 18
1670
1685
Mars 19 1686
1697
Mai 19
1690
1700
Juil. 19
1697
1704
new york (eN $ Par toNNe)
blé de meunerie n°2 à paris
(eN euros Par toNNe)
settleMeNt settleMeNt
settleMeNt settleMeNt
clôture
settleMeNt settleMeNt
vol
clôture
Prix indicatif de l'organisation internationale du
cacao (dollars/tonne) : le 30/08/
Prix indicatif : 2281,3
londres (eN £ Par toNNe)
powernext gas futures
vol
vol
cacao
gaz naTurEL
oct. 18
Nov. 18
déc. 18
clôture
6497
5582
544
72
32
nymex ( eN $ Par Mbtu)
clôture
03/09
31/08
Nov. 18
694,25
689,75
42781
Fév. 19
684,75
682,25
5120
Mars 19 682,5
680,25
3835
avr. 19
680,5
678,25
1140
Mai 19
679,5
677
429
new york nymex wti (eN $ Par baril)
clôture
03/09
26,7
26,85
27
clôture
03/09
31/08
oct. 18
328,5
326,5
déc. 18
326,5
323,5
Mars 19 325,8
322,9
Mai 19
327,6
324,7
aout 19 330,5
328,2
new york (eN ceNts Par lb)
vol
uranium nymex (en $ par lb)
03/09
Nord da 25,87
03/09
31/08
Jour
78,12
77,64
Nov. 18
78,12
77,64
96691
JaNv. 19 77,58
77,13
19318
londres-gaZole (eN $ Par toNNe)
clôture
clôture
31/08
21,09
uraniuM
londres-brent (eN $ Par baril)
clôture
clôture
03/09
20,45
powernext gas spot
produiTs péTroLiErs
clôture
londres (eN dollars Par toNNe)
660
fuel
Fuel oil (hs 180)
Fuel oil (hs 380)
sPot
céréaLEs
11,02 cts/lb
vol
112.45
0
31/08
198,41
reuters coM. 2308,8
2303,4
Moodys coM. 5565,58
5602,47
or iNdustriel 33557
33501
lMex
2963,8
2928,3
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
FINANCE & MARCHES // 33
Les Echos Mardi 4 septembre 2018
dernier
dividende net
en euros**
mont. date
code isin
désignation
des valeurs
LU0130728842 Pictet-emerging euroPe
Mirabaud Asset Management
Tél. +41 058 200 60 01
www.mirabaud.com
marketing@mirabaud-am.com
A la recherche d’une gestion active
de conviction ?
Tous les details de nos solutions d’investissement
à disposition ici : www.mirabaud-am.com
Pictet Asset Management
34, avenue de Messine 75008 Paris
Tél. : 01 56 88 71 00
www.assetmanagement.pictet
code isin
désignation
des valeurs
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
dernier
dividende net
en euros**
mont. date
code isin
désignation
des valeurs
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
555,52 31/08
545,82 03/09
LU0144509717 Pictet-euroPean sust. eq.
255,15 31/08
LU0128467544 Pictet-gloBal emerg.deBt
361,43 03/09
LU0935268721 ram (l) sf em mkt core eq
101,16 31/08
LU1626130063 sWiss small & mid caPs (chf)
114,94 31/08
LU0168449691 Pictet-greater china
568,54 31/08
LU0704154292 ram (l) sf em mkt eq
176,8 31/08
LU1626129727 sWiss all caPs (chf)
107,07 31/08
LU0188501257 Pictet-health
287,65 31/08
LU0375629556 ram (l) sf euroPean eq
464,98 31/08
LU1626130816 silk road Zone stocks (usd)
102,12 31/08
LU0070964530 Pictet-indian eq.
538,86 31/08
LU1048876350 ram (l) sf gB shldr yld eq
132,95 31/08
LU0851564897 euroPean equity (eur)
167,17 31/08
LU0705072691 ram (l) sf l/s em mkt eq
119,13 31/08
LU1626130220 high div. euroPe stocks (eur)
97,19 31/08
LU0851564541 World equity (eur)
synchrony (lu)
LU0176900511 Pictet-JaPanese eq. sel.
15529,37 31/08
LU0217139020 Pictet-Premium Brands
163,64 31/08
LU0705071701 ram (l) sf l/s euroPean eq
155,95 31/08
144,43 31/08
LU0375630729 ram (l) sf north am eq
320,43 31/08
55,85 31/08
LU1074511459 ram (l) tf conv euroPe
146,23 31/08
253,57 31/08
LU0419186167 ram (l) tf gB Bd tot ret
142,25 31/08
LU0935723782 ram (l) tf ii asia Bd tot ret
139,03 31/08
LU1279334210 Pictet-roBotics
LU0090689299 Pictet-Biotech
773,19 31/08
LU0338483075 Pictet-russian equities
LU0256846139 Pictet-security
LU0340554913 Pictet-digital
315,45 31/08
LU0130732364 Pictet-small caP eur.
1244,74 31/08
LU0255798109 Pictet-emerg lc deBt
151,51 03/09
LU0104884860 Pictet-Water
300,63 31/08
dernier
dividende net
en euros**
mont.
date
Banque Cantonale
de Genève (France) SA
Tél. 04 72 07 31 50
bcgef.fr/fonds
307,19 31/08
LU0128490280 Pictet-eur Bonds
261,82 31/08
91,02 31/08
dernier
dividende net
en euros**
mont. date
LU0130729220 Pictet-emerging mkts
LU0155303323 Pictet-asian eq. JaPan
LU0280430660 Pictet-clean energy
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
classification
val. unit date
hors frais de la
en euros** valor.
classification
désignation
des valeurs
code isin
classification
classification
sicav//fcp
158,69 31/08
Valeur unitaire hors frais : valeur de la part ou de l’action hors droits d’entrée ou de sortie éventuels. Les SICAV éligibles au PEA sont signalées par un astérisque *. Le pictogramme P indique la cotation d’un FCP.
Classification des OPCVM : actions françaises (AF), actions de la zone EURO (AE), actions internationales (AI), monétaires EURO (ME), monétaires à vocation internationale (MI), obligations et autres titres de créances libellés en EURO (OE), obligations et autres titres de créances internationaux (OI), sicav luxembourgeoises (LX), diversifiés (DI), garantis ou assortis d’une protection (GP). ** : en euros ou dans la devise indiquée dans la colonne «DéSIGnAtIOn DES VALEURS».
carnet
fr
jours, je rêve d’ouvrir une filiale au Japon, le pays
du judo. Mais Moscou, c’est un coup de foudre ! »
Et un coup du sort.
Au hasard des rencontres, à mi-chemin entre
son ancien sport et sa nouvelle vie professionnelle, il a répondu, fin 2017, à l’invitation du président de la Fédération russe de judo. « Tout de
suite, j’ai senti ici une énergie incroyable, comme
lors de mon premier voyage à New York ! » se souvient ce patron, d’autant plus « excité » que ses
contacts avec les Russes ont vite été francs et chaleureux. Pour un tournoi, j’étais venu à Moscou en
1997. J’avais déjà trouvé les gens sympathiques.
Mais c’était gris et vieux. Aujourd’hui, la ville est
jeune et innovante. »
Stéphane Nomis,
à l’assaut du
marché russe
Axel Freret (Ippon Technologies)
par Benjamin Quénelle
Correspondant à Moscou
Président d’Athlètes et Partenaires
Dans une autre vie, au fil des années 1990, Stéphane Nomis faisait déjà le tour du monde. Cette
fois, pas de tournoi mais les défis demeurent.
Près de vingt ans après sa reconversion professionnelle, cet ancien judoka de l’équipe de France
a posé son kimono à Moscou… pour le business.
Stéphane Nomis, renommé dans la catégorie
des 86 puis 81 kilos, a gardé son physique affûté
de sportif… mais surtout son mental de gagnant.
« Je commence mes journées à 6 heures du matin.
Avec de la course, pour évacuer et me concentrer.
Puis, jusque tard, je travaille, confie ce dirigeant,
qui a grandi dans une cité de Grigny, près de
Paris. Au début, je n’étais pas très bon en judo. Je
me suis beaucoup entraîné et j’ai réussi ma carrière. Quand je me suis mis aux affaires, je n’y
connaissais rien et ne parlais pas un mot d’anglais.
Je me suis investi à fond. Et je continue. »
Une formation chez Microsoft
A Moscou, ce Français de 47 ans, qui n’a d’autre
diplôme qu’une brève formation chez Microsoft,
a ouvert au début de l’été la nouvelle filiale
d’Ippon, sa société de services en ingénierie
informatique.
Créée en 2002, l’entreprise a ainsi été nommée
en référence à ce moment victorieux où le
combattant d’un art martial immobilise ou fait
ENTREPRISES
HERACLES
Sonia Fendler
est nommée présidente
d’Heracles Gestion, filiale
chargée du développement des
supports immobiliers financiers.
Sonia Fendler, 52 ans, ingénieure
de l’Ecole des mines de Nancy, a fait
ses débuts chez Andersen Consulting (Accenture) avant d’intégrer
Generali. Elle a été directrice
du développement commercial,
tomber son adversaire. Le cabinet offre aux
sociétés clientes des solutions de développement
et de transformation de leurs systèmes d’information, et brasse des sujets allant du traitement
des données au déploiement de serveurs dans le
cloud.
En France, berceau de la PME, Stéphane
Nomis compte, parmi ses clients, EDF, la Société
Générale, Saint-Gobain ou encore LVMH…
Après de difficiles débuts, il a ensuite percé aux
Etats-Unis. Avant de s’étendre au Maroc et en
Australie. « Dans tous ces pays, cela tourne. Ma
priorité : la suite du développement ! » assure
l’entrepreneur, propriétaire à 70 % d’Ippon aux
côtés de ses directeurs. Il gère désormais un chiffre d’affaires de plus de 30 millions d’euros et des
fonds propres de 4 millions d’euros. Avec près de
380 employés, essentiellement des ingénieurs.
« Je recrute parmi les meilleurs ! » prévient
Stéphane Nomis.
A Moscou, son bureau, inauguré il y a dix jours
à peine, est encore vide, avec une assistante et…
un premier ingénieur, un jeune Russe qui a préféré les prospectives d’Ippon à un job en or mais
sans vrai challenge chez Rosneft, le géant public
russe de l’or noir. « J’ai l’impression de commencer de nouveau à zéro, raconte Stéphane Nomis, la
voix à la fois douce et déterminée. Depuis tou-
marketing et innovation de Generali Patrimoine en 2005 avant de
prendre la direction transverse de
la politique épargne pour tous les
canaux de distribution de Generali
France en 2010. Quatre ans plus
tard, elle siégeait au comité exécutif en tant que directrice des clients
patrimoniaux. En parallèle, elle
a été PDG d’Expert et Finance.
Dernièrement, elle était membre
du comité exécutif France, chargée
d e l ’é p a rg n e e t d e l a g e s t i o n
de patrimoine et présidente de
Generali Luxembourg.
En mai dernier, sa participation parmi d’autres
patrons de PME dans la délégation présidentielle
d’Emmanuel Macron, en mai dernier au forum
économique de Saint-Pétersbourg, lui a permis
de nouer de précieux contacts. Depuis, il est aidé
et hébergé par la MEF, bouillonnante maison des
entrepreneurs français à Moscou. « Très vite, je
veux des bureaux sans entourage français et des
clients avant tout russes », insiste Stéphane
Nomis qui, pour le moment, consacre l’essentiel
de son temps à résoudre les mille soucis administratifs, à embaucher, à travailler son réseau…
« Du matin au soir, je rencontre beaucoup de
monde ! Notamment ceux qui ont échoué en Russie. En business comme en sport, on apprend plus
des échecs que des succès », affirme Stéphane
Nomis, qui se dit prêt à investir 500.000 euros
par an dans sa nouvelle aventure russe. Tout
en présidant à Paris, Athlètes et Partenaires,
l’association française d’accompagnement des
sportifs jusqu’à la reconversion professionnelle,
il passe désormais vingt jours par mois à
Moscou.
Bientôt, il prévoit de faire découvrir la ville à
ses deux enfants. Et comme partout où il s’installe, il continue d’y pratiquer le judo dans un
club local. Son kimono n’est jamais loin de son
ordinateur. n
OMNICOM
Olivier Rippe
est nommé CEO France
d’Omnicom Precision Marketing
Group (OPMG), division créée
en septembre 2017 et spécialisée
dans le CRM, le digital
et le marketing, rassemblant
les agences Rapp, Proximity,
Organic, Targetbase et Javelin.
Olivier Rippe, 47 ans, titulaire d’un
master en stratégie de l’ESCP
Europe, est président de Proximity
Paris, fonction qu’il conserve, en pre-
nant, par ailleurs, la direction de
l’agence Rapp, présente en France. Il
avait rejoint Proximity Paris en tant
que directeur général du département numérique en 2004 avant de
prendre la direction générale puis la
présidence de cette agence.
OPEL
Olivier Marquer
devient directeur
des ventes d’Opel France.
Olivier Marquer, 45 ans, diplômé de
l’Ecole nationale des ponts et chaus-
DISPARITION
Gérard Andreck
L’ancien président du groupe
Macif s’est éteint samedi.
Il fut une figure majeure de
l’assurance française. Gérard
Andreck, qui a présidé le
groupe Macif de 2006 à 2014,
s’est éteint samedi à l’âge de
74 ans. Entré à la Macif
en 1969, ce géologue de
formation « aura fortement
marqu é l’histoire de la
mutuelle » et restera comme
« le maître d’œuvre de la diversification [de ses] activités et de
son organisation », a tenu à
saluer le groupe d’assuranc e s . H o m m e d ’u n e s e u l e
entreprise, il en prend la
direction générale en 1997
après avoir été le directeur
général de la région Ile-deFrance pendant dix ans. Ce
marathonien émérite aura
aussi présidé le Groupement
sées, a intégré le groupe PSA en 1998,
travaillant dans le commerce, le
marketing ou encore la qualité-performance et système d’excellence. Il
fut, notamment, directeur de site
PSA Retail entre 2011 et 2014. Plus
récemment, il était sales engineering
manager au sein de DSMO (Direction sales and marketing office).
TRUFFLE CAPITAL
Maud Lazare
devient directrice en charge
des relations investisseurs.
Elle sera également responsable
de la communication et du
marketing de Truffle Capital.
Maud Lazare, 41 ans, titulaire d’un
DEA méthodes scientifiques de gestion de l’université Paris-Dauphine
et d’une maîtrise de mathématiques
fondamentales de l’université de
Paris-VI, a d’abord été trader chez
BNP Paribas. Elle a officié dans
l’asset management et le développement commercial pour Richelieu
Finance jusqu’en 2008, puis à la
Française jusqu’en 2013. Elle a alors
rejoint Massena Partners prenant la
responsabilité du marketing, de la
communication et la gestion d’un
portefeuille de clients privés. En
Florance Durand/Sipa
PORTRAIT
des entreprises mutuelles
d’assurance (Gema) de 2008 à
2014. « L’économie sociale et
solidaire perd l’un de ses plus
grands ambassadeurs », souligne la Macif. Gérard Andreck
avait notamment été président du Centre des jeunes
d i r i g e a n t s d e l ’é c o n o m i e
sociale (CJDES) et du Conseil
des entreprises, employeurs
et groupements de l’économie sociale (Ceges).
— Laurent Thévenin
2017, elle était responsable des relations investisseurs de la nouvelle
entité, en charge des investissements non cotés Essling Capital.
ILS SONT NÉS
UN 4 SEPTEMBRE
Catherine Barthélemy,
présidente de Manuloc, 74 ans.
Lou Doillon, actrice
et chanteuse, 36 ans.
Cédric Klapisch,
réalisateur, 57 ans.
Beyoncé Knowles,
chanteuse, 37 ans.
Jean-Georges Malcor,
ancien directeur général
de CGG, 62 ans.
Thierry Mallet,
PDG de Transdev, 58 ans.
Loïc Rivière, délégué général
de Tech in France, 46 ans.
Gérard Toulouse,
physicien, 79 ans.
Yann Queffélec,
écrivain, 69 ans.
, Envoyez vos nominations à
carnetlesechos@nomination.fr
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
crible
Mardi 4 septembre 2018
` SUR LE WEB WWW.LESECHOS.FR
Rétablir la confiance avec la Bourse devient
une impérieuse nécessité pour Casino.
L’INVITÉ
DES « ÉCHOS »
« Les Echos »
+
Sisyphe pas si heureux
Thierry Déau
PDG de Meridiam
La sagesse hexagonale déconseille de jeter le bébé avec l’eau du bain, mais
elle ne s’applique pas outre-Quiévrain. Les investisseurs n’ont pas hésité
lorsqu’Ontex, le leader européen des couches pour bébés sous marques de
distributeur, a jeté le gant face à PAI Partners. Le fonds de capital-investissement tricolore, en abaissant son offre d’achat à un niveau non révélé mais
sous les 27,50 euros pièce, qui le valorisaient à 2,2 milliards d’euros en
juillet dernier, et finalement rejetée par le groupe coté à Bruxelles, a indirectement lâché celui-ci en pâture aux spéculateurs à la baisse qui font son
siège. La promesse d’un passage sous revue des options stratégiques d’ici
à la fin de l’année n’a guère mis du baume sur la disparition d’une prime de
42 % (qui laissait l’action encore en léger retrait depuis le début de l’année).
Le retour de la valeur à son étiage d’avant l’offre, après un dégonflement
de 19,5 % lundi, ne semble pas compter sur l’apparition d’un nouveau prédateur. Par son rôle de consolidateur d’un secteur encore émietté et grâce
à la croissance du marché de l’incontinence chez l’adulte, Ontex a longtemps fait la joie du « private equity ». Mais pris entre les fluctuations des
changes, du coût des matières premières, la pression de ses clients de la
grande distribution et celle des géants de son secteur qui ont une plus grande facilité à jouer sur les prix (Procter & Gamble, SCA), le groupe a eu
récemment plus de difficultés à atteindre la croissance organique de 4 %
à 6 % promise lors du retour sur la cote il y a quatre ans. A 27,50 euros par
action, ING calculait un retour sur investissement de 17 % pour
PAI Partners. Apparemment, c’était sans compter sur les fuites.
MERIDIAM « Meridiam est un investisseur de très long terme.
Depuis 2005, nous investissons sur des durées de vingt-cinq
ans dans les projets d’infrastructures en les construisant
nous-mêmes, en les fabriquant et les développant nousmêmes. Nous sommes des ingénieurs financiers si l’on peut
dire. […] Depuis cinq ans, la transition écologique est l’axe
fort de développement de Meridiam à la fois en France
et dans d’autres zones géographiques. »
INVESTISSEMENT « Meridiam, à travers ses 6,2 milliards
d’euros de fonds sous gestion, c’est 70 milliards de fonds
mobilisés au sein de projets. Nous avons aujourd’hui
70 projets à travers le monde. »
COMMISSION ACTE Thierry Déau est membre de la
commission AcTE (Acélérateur de la transition écologique,
NDLR) formée par Nicolas Hulot. « Je salue la méthode
de Nicolas Hulot qui a réuni un certain nombre d’acteurs
de la société civile – des entreprises, des associations,
des chercheurs, des économistes… – pour critiquer les plans
du gouvernement, de façon constructive, et l’aider dans
l’accélération de cette transition écologique », explique
Thierry Déau. L’objectif est d’« accompagner ce New Deal
qui est une vraie révolution, mais qui se fera de façon
progressive. Le ou la ministre qui succédera à Nicolas Hulot
aura des outils pour continuer à avancer dans cette
direction ».
Interview réalisée par Olivier Harmant
a L’intégralité de l’émission sur lesechos. fr/invitedesechos
Bonnes élongations
La lutte vers les sommets suffit à remplir le cœur d’homme camusien, mais
pas toujours son portefeuille. Il est en effet difficile d’imaginer en Sisyphe
heureux Casino qui roule depuis bientôt trois ans le monumental rocher de sa
dette (5,4 milliards d’euros à fin juin, soit presque deux fois sa capitalisation
boursière) sur la pente de plus en plus inclinée d’une infranchissable montagne de défiance. Après la première étude, fin 2015, du vendeur à découvert
Muddy Waters, qui n’avait fait que remettre au jour la complexité financière
de la multinationale bâtie par Jean-Charles Naouri, arbitrant son endettement
entre une cascade de holdings, subsistait chez les investisseurs la conviction
que le rétablissement opérationnel suffirait à éloigner les oiseaux de mauvais
augure. Mais cet espoir a fait long feu. La croissance organique au plus haut
depuis trois ans dans l’Hexagone au deuxième trimestre et la bonne tenue de
l’Amérique latine n’ont pas dissipé les craintes, désormais concentrées sur la
capacité de désendettement en France. Au contraire, les expédients utilisés
(une transaction avec une banque pour céder 15 % de Mercialys, une remontée
de cash d’un holding brésilien) les ont renforcées. La dégradation d’un cran de
la notation du groupe par l’agence Standard & Poor’s ne fait que prendre acte
d’une spirale autoréalisatrice, qui met en péril le refinancement des échéances
de la maison mère Rallye après la chute de son principal actif, le titre Casino
(–48 % depuis le 1er janvier). Vous avez dit absurde ?
L’eau du bain
La Bourse n’attend pas de nouvelle offre sur
Ontex après le rejet de celle de PAI Partners.
Parce qu’ils s’efforcent en permanence d’améliorer leur bien-être en
choisissant les bonnes positions, les portefeuilles boursiers font du yoga
sans le savoir, comme Monsieur Jourdain faisait de la prose. Quand il s’agit
de suivre les exercices d’élongation de Lululemon Athletica, ils y mettent tout l’enthousiasme du personnage de Molière, tout en restant eux
aussi quelque peu dépassés par la force de la leçon administrée. Bien connus pour ses « yoga pants », le champion canadien de l’« athleisure » vient
en effet de revoir encore à la hausse sa cible de ventes pour l’exercice clos fin
janvier prochain, rien à voir avec les déceptions réservées par L Brands
ou American Eagle Outfitters, obligés au contraire de placer la barre
de la « guidance » en dessous des attentes des augures sectoriels. Wall
Street applaudit la firme de Vancouver (+13 % pour l’action) pour sa capacité à offrir des collections bien dans l’air du temps, de quoi oublier le sérieux
passage à vide de mars 2017, quand la première baisse des ventes à magasins comparables depuis 2009 avait été sanctionnée par une amputation
de presque un quart de sa valeur boursière. Les moteurs de croissance
tournent à plein régime (Asie, clientèle masculine, ventes en ligne) et tout
le défi consiste à maîtriser ce potentiel, la tâche du nouveau patron,
Calvin McDonald, pour conserver cette cote d’amour (44 fois le bénéfice
prévisionnel). Elle lui vaut d’afficher une capitalisation boursière presque
du double de celle de la chaîne d’habillement GAP avec des ventes quatre
fois inférieures.
LES ENTREPRISES CITÉES
Allianz 27
Axel Springer 22
Bolloré 29
Carrefour 19
Casino 29
Commerzbank 26, 27
Czech Media Invest
22
De Clarens 27
Deutsche Bank 26, 27
Deutsche Börse 26, 27
Eurex Clearing 26
Facebook 21
Family Offices 27
Fidor 27
Funding Circle 28
Google 21
Grand Shooting 23
Groupe Galeries
Lafayette 23
ICB Group 27
IDnow 27
Lagardère 22
La Grande Récré 16
LCH 26
Lyophitec 25
Marie Claire 22
Meituan Dianping 17
Mensia Technologies
25
Michelin 29
Mondadori France
22
Munich Ré 27
MurMur 25
N26 27
Océplast 25
Orchestra 16
Reworld Media 22
Ricola 18
Rosatom 19
Scalable Capital 27
Shine 23
SNCF 19
The Wall 25
Total 29
Toys’R’Us 16
Transdev 24
Valeo 29
Vallourec 29
Venture Capital
27
Verlingue 27
Wirecard 26, 27
EN VUE
les echos est une publication du
principal associé ufipar (lVmH)
présiDent-Directeur général Pierre Louette
Directrice générale pôle les ecHos Bérénice Lajouanie
Directeur Délégué Bernard Villeneuve
Directeur De la puBlication & présiDent De la sas les ecHos Pierre Louette
edité par les echos, sas au capital de 794.240 euros rcs 582 071 437
10, boulevard de Grenelle, CS10817, 75738 Paris Cedex 15 Tél. : 01 87 39 70 00.
www.lessechos.fr
éDitrice Déléguée Capucine Marraud des Grottes
Directeur Des DéVeloppements éDitoriaux Du pôle les ecHos Henri Gibier
Directeur De la réDaction Nicolas Barré
Directeurs Délégués De la réDaction
Dominique Seux et François Vidal
réDacteurs en cHef
David Barroux (entreprises)
Laura Berny (enquêtes)
Daniel Fortin (magazine, opinions, innovation)
Arnaud Le Gal (les echos entrepreneurs
et opérations spéciales)
Etienne Lefebvre (france et international)
Clémence Lemaistre (information digitale)
Guillaume Maujean (finance-marchés)
Pascal Pogam (information
et transformation digitale)
réDacteur en cHef tecHnique Didier Boileau
Directeur De création Fabien Laborde
Directrice artistique aDJointe
Marion Brisson
eDitorialistes
Cécile Cornudet,
Jacques Hubert-Rodier, Eric Le Boucher,
Jean-Francis Pécresse, Jean-Marc Vittori,
Sabine Delanglade, Laurent Flallo,
Sylvie Ramadier (le crible)
LES ECHOS EXECUTIVES
réDactrice en cHef Muriel Jasor
LES ECHOS WEEK-END
Directeur De la réDaction Henri Gibier
réDacteurs en cHef Gilles Denis,
Karl de Meyer et Lucie Robequain
Directrice artistique Cécile Texeraud
SÉRIE LIMITÉE
réDactrice en cHef Frédérique Dedet
Directrice artistique
Clarice Fensterseifer
Directeur De la Diffusion et Du marKeting clients Etienne Porteaux
Directeur stratégie et communication Fabrice Février
PUBLICITÉ Les Echos Team Media tél. : 01 87 39 78 00.
présiDente Corinne Mrejen
Directrice générale Cécile Colomb
Directrice puBlicité financiÈre Céline Vandromme
Directrice puBlicité commerciale Emmanuelle Denis
Directrice puBlicité lifestYle Anne-Valérie Oesterlé
SERVICE ABONNEMENTS les ecHos 4, rue de mouchy 60438 noailles cedex
tél. : 01 70 37 61 36. fax : 01 55 56 70 38 du lundi au vendredi de 9 h à 18 h
IMPRESSION l’imprimerie (tremblay-en-france), midi libre (montpellier).
tirage Du 3 septemBre 2018 : 85.451 exemplaires
origine du papier : Belgique. taux de fibres recyclées : 100%.
ce journal est imprimé sur du papier porteur de l’ecolabel européen
sous le numéro fi/37/002. eutrophisation : ptot 0.013kg/tonne de papier
membre de oJD-Difusion contrôle cppap : 0421 c 83015. toute reproduction, même partielle,
est interdite sans l’autorisation expresse de l’éditeur (loi du 11 mars 1957)
ce numéro comporte un 3e cahier de 12 pages « les echos sociétés »
Lululemon Athletica veut offrir à Wall Street
un cercle vertueux de croissance.
Bruno Parent
a Conjuration des imbéciles »
est un des livres préférés du
directeur général des finances publiques. La mise en œuvre de
la retenue à la source le confronte à
celle des contradicteurs. Cela ne
semble guère l’affecter. Bruno Parent
garde son cap, défend sans désemparer la réforme adoubée par deux Parlements. Pour lui, l’administration
doit servir : « Les fonctionnaires sont
à la disposition des autorités politiques de ce pays. On nous fixe un objectif, nous faisons tout pour l’atteindre », rappelle-t-il à BFM. L’ancien
élève de l’ENA, promotion « Droits
de l’homme », est un soldat du service public comme on n’en fait plus.
Sa carrière n’est même pas émaillée
de l’un de ces passages en cabinet
ministériel qui vous boostent
réseaux et invitations à l’Opéra. Presque aussi original que le tricycle cou-
L
ché, sport qu’il pratique sur les routes du Mâconais.
Son parcours est on ne peut plus fiscal. L’administrateur civil a commencé en 1982 comme chef de bureau
à la DGI (Direction générale des
impôts). En 2000, il la dirigeait et
s’illustrait en signant les premiers
contrats de performance, nouveaux
avatars alors de la réforme de l’Etat. La
Bourgogne est sa région et son vin
d’élection, il refuse la lenteur de ses
escargots. Vive le télépaiement, la
déclaration préremplie. Pour lui, la
retenue à la source en fait partie. Avec
son Waterman, il macule d’encre
bleue les notes de ses collaborateurs.
A tout juste 65 ans, il ne voudrait pas
voir sa plus belle copie barrée de
rouge.
(
Lire nos informations
Page 3
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
MARDI 4 SEPTEMBRE 2018 // CAHIER DES ANNONCES LÉGALES ET JUDICIAIRES AU NUMÉRO 22773 | ISSN 01534831 NE PEUT PAS Ê TRE VENDU SÉPARÉMENT
75 • PARIS
SOCIETES
CONSTITUTIONS
184680B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
29/08/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
PULSE COURTAGE
Objet social : Courtage d’assurance,
audit conseil, distribution et commercialisation de produit d’assurance, assurance vie, de santé, de prévoyance, retraite et services de protection sociale.
Siège social : 34 Boulevard Des Italiens,
75009 PARIS Capital : 2000 € Président : M. Laurent VELLA demeurant : 9
Allée De L’etang, 78540 VERNOUILLET
élu pour une durée indéterminée Durée :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de Paris
184682B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
28/08/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
BIMMO CONSEILS
Objet social : Conseil pour les affaires
Siège social : 50 RUE DE LA JUSTICE,
75020 PARIS Capital : 1000 € Président : M. Bertrand Birade demeurant : 50
rue de la justice, 75020 Paris élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans
à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
Mme DJENABOU GUIRASSY demeurant : 143, RUE DE GLIGNANCOURT,
BP 11, 75018 PARIS élu pour une durée
indéterminée Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Paris
184687B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
29/08/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
MC
Objet social : holding financière et
conseil en finance
Siège social : 8 rue de Vichy, 75015 Paris Capital : 1000 € Président : M. Michael CLOCHE demeurant : 8 rue de Vichy, 75015 Paris élu pour une durée
indéterminée Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Paris
184772B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
28/08/2018 il a été constitué une SCI
nommée :
CARGEM IMMO
Objet social : Location immobilière
Siège social : 25, rue Jean Dolent,
75014 Paris Capital : 1000 € Gérant :
Mlle Wafaa ARRAS, 1 rue Jean Mermoz,
92320 Chatillon Cogérant : M. Gabriel
EL MAHI, 25, rue Jean Dolent, 75014 Paris Cessions de parts sociales : les
parts sociales sont librement cessibles
au profit d’un Associé. Toute cession à
un tiers de la société est soumise au
préalable à agrément de la collectivité
des Associés réunis en Assemblée Générale Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Paris
184684B – LES ECHOS
184783B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
27/07/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
Aux termes d’un acte SSP en date du
30/08/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
BIJOU DEVALEUR
Objet social : Vente de tout article de
mode(Vêtements homme, femme, enfant), de bijoux, de produits cosmétiques
et de produits de beauté
Siège social : 143, RUE DE CLIGNANCOURT, BP 11, 75018 PARIS Sigle :
BDV Nom commercial : BIJOU DEVALEUR Capital : 20 000 € Président :
AVÉ
Objet social : Achat-vente et de vêtements et accessoires de seconde main à
travers l’exploitation de boutiques physiques.
Siège social : 48 rue Notre Dame de Lorette, 75009 PARIS Capital : 10000 €
Gérance : Mlle Fanny CARLIER, 56 avenue jean jaures, 75019 Paris Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
184834B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/08/2018 il a été constitué une SELARL nommée :
SELARL DU DOCTEUR
BENJAMIN DARMON
Objet social : exercice de la profession
de chirurgien-dentiste
Siège social : 245 avenue Daumesnil,
75012 PARIS Nom commercial : DOCTEUR BENJAMIN DARMON Capital :
1000 € Gérance : M. Benjamin DARMON, 7 rue Georges Huchon, 94300
VINCENNES Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Paris
184917B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
23/07/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
LA FAMILIALE
Objet social : Restauration traditionnelle
Siège social : 31 rue Juliette DODU,
75010 Paris Capital : 1000 € Président :
Mme TORDJMAN RUTH demeurant : 1,
rue Albert Camus, 75010 PARIS élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans
à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
185006B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/07/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
EDDY HERVE
Objet social : La Société a pour objet,
tant en France qu’à l’étranger : Marque
de textile et de maroquinerie ; Design,
Commercialisation, confection de textiles, fabrication, distribution ; La participation de la société, par tous moyens, à toutes entreprises ou sociétés créées ou à
créer, pouvant se rattacher à l’objet social, notamment par voie de création de
sociétés nouvelles, d’apport, commandite, souscription ou rachat de titres ou
droits sociaux, fusion, alliance ou association en participation ou groupement
d’intérêt économique ou de location gérance ; Et plus généralement, toutes opérations financières, commerciales, indus-
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
2 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
trielles, mobilières ou immobilières se
rattachant directement ou indirectement
à l’objet social et susceptible d’en favoriser le développement ou la réalisation.
Siège social : 25 RUE DE PONTHIEU,
75008 PARIS Capital : 1000 € Président : Mme LARA TATIANA CARDOSO
BAPTISTA demeurant : 16 RUE DES
PLATANES, 01120 DAGNEUX élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans
à compter de son immatriculation au
RCS de Paris
185066B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
30/07/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
MABI
Objet social : TOUTES ACTIVITÉS DE
MARCHAND DE BIENS EN IMMOBILIER, A SAVOIR L’ACHAT DE BIENS
IMMOBILIERS EN VUE DE LEUR REVENTE ; AINSI QUE TOUTES ACTIONS
DE PROMOTION IMMOBILIERE, AU
SENS DE L’ART 1831-1 ET SUIVANTS
DU CODE CIVIL AINSI QUE TOUTES
OPERATIONS DE MAITRISE D’OEUVRE ET DE CONSTRUCTION VENTE
ET PLUS GENERALEMENT, TOUTES
OPERATIONS INDUSTRIELLES,
COMMERCIALES, FINANCIÈRES, MOBILIÈRES OU IMMOBILIÈRES, SE
RAPPORTANT DIRECTEMENT OU INDIRECTEMENT A L’OBJET SOCIAL OU
SUSCEPTIBLES D’EN FACILITER
L’EXTENSION OU LE DÉVELOPPEMENT
Siège social : 5 Rue des suisses, 75014
PARIS Capital : 1000 € Président :
Mme ISABELLE COLLET demeurant :
12 rue de cancale, 35300 FOUGERES
élu pour une durée indéterminée Admission aux assemblées et exercice du
droit de vote : Chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Clauses
d’agrément : Les actions sont librement
cessibles entre actionnaires uniquement
avec accord du Président de la société.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Paris
185293B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/06/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
DDFP
Objet social : Conseil pour les affaires
et autres conseils de gestion auprès de
toutes entreprises.
Siège social : 10 RUE DE PENTHIEVRE, 75008 PARIS Capital : 100 € Président : M. Mounir ARHAB demeurant :
1 Bis rue de Port Royal, 78190 TRAPPES élu pour une durée indéterminée
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Paris
12117017 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP du 28/8/2018 il a été
constitué une société. Dénomination :
XXI INVEST FRANCE. Forme : S.A.S.
Siège : 84, rue Lauriston, 75116 PARIS.
Capital : 10.000 €. Objet : marchand de
biens immobiliers, promotion immobilière, décoration d’intérieur. Durée :
99 ans. Président : XXI INVEST, S.A de
droit belge, boulevard Louis Schmidt
87/8, Etterbeek, 1040 Bruxelles (Belgique), identifiée d’entreprise 0699 840
746. CAC titulaire : CABINET SOREL,
S.A.S., 59, rue La Boétie, 75008 PARIS,
790 115 380 RCS PARIS. Admission
aux assemblées et droit de vote : tout
actionnaire peut participer aux assemblées, chaque action donne droit à une
voix. Cessions d’actions : agrément par
décision collective des actionnaires. Immatriculation : au RCS de Paris.
12117044 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Dénomination : ALEF ART TRADE.
Forme : S.A.R.L. Siège : 14, rue de Martignac, 75007 PARIS. Capital : 5.000 €.
Objet : commerce d’oeuvres d’art et
d’antiquités. Durée : 99 ans à compter du
1er/7/2018. Gérant : M. Nicolas ROLLAND, né le 25/10/1979 à Caen (14), de
nationalité française, 14, rue de Martignac, 75007 Paris. Immatriculation : au
RCS de Paris.
185187B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
02/09/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
COEURIOSITÉ
Objet social : Acquisition, exploitation
de biens immobiliers et baux, l’obtention
ou l’acquisition de tout brevets, la création ou l’exploitation de tout fonds de
commerce, la transaction de biens, services ou informations par le biais d’interfaces électroniques et digitales
Siège social : 106 rue du chemin vert,
75011 Paris Nom commercial : Julien
NAVAS Capital : 1000 € Président : M.
Julien NAVAS demeurant : 106 rue du
chemin vert, 75011 Paris élu pour une
durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
185194B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/09/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
ALTEA
Objet social : La Société a pour objet
l’activité de holding. Et plus généralement, toutes opérations, de quelque nature que ce soient, juridiques, économiques et financières, civiles et
commerciales, se rattachant à l’objet
sus-indiqué et à tous autres objets similaires ou connexes, de nature à favoriser,
directement ou indirectement, le but
poursuivi par la société, son extension et
son développement.
Siège social : 4 rue jobbé Duval, 75015
Paris Capital : 4000 € Gérance : M. florentin BOUTROLLE, 4 rue jobbé Duval,
75015 Paris Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Paris
185197B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
31/08/2018 il a été constitué une Société
Civile nommée :
PRANA
Objet social : Acquisition, administration
et exploitation par bail, location ou toute
autre forme, de tous immeubles, bâtis ou
tout autre bien immobilier dont elle pourrait devenir propriétaire ultérieurement
par voie d’acquisition, échange, apport
ou autrement
Siège social : 14 rue Charles V, 75004
Paris Capital : 100 € Gérant : M. Jean
Charles Patrick VERNY, 184 rue des Argonautes, 97434 La Saline les Bains
Agrément dans tous les cas des associés representant au moins les deux tiers
des parts sociales Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris
Objet : L’acquisition sur la commune de
Quiberon (56170), des terrains situés 36,
Boulevard Anatole France cadastré section AX : 1338p / 1341p / 1340p / 707p /
722 pour uen contenance d’environ 4077
m2...
Durée : 30 ans.
Cession des parts sociales : il existe une
clause d’agrément statutaire.
Gérants : RESIDE ETUDES, SAS, 42
Avenue George V, 75008 Paris, 350 902
102 RCS Paris et GROUPE BATISSEURS D’AVENIR, SAS, 24 Boulevard
Vincent Gâche 44200 Nantes, 821 353
315 RCS Nantes.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de Paris.
Pour avis
12116758W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 30/07/2018, il a été
constitué une SAS
Dénomination : PROMPT
Siège social : 128 rue de la Boétie 75008 Paris. Capital social : 100.000 €.
Objet social : La conception, l’édition, le
développement et l’exploitation de sites internet et mobiles, dans tous domaine d’activités. Durée : 99 ans. Président : Mr
Pascal MALENGREZ demeurant 4 rue
Pierre Gringoire - 78540 Marsinval. Directeur Général : Mme Sonia LITWIN demeurant 79 rue Lemercier - 75017 Paris.
Immatriculation au RCS de Paris
12116855W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 13/08/2018, il a été
constitué une S.A.S. dénommée IMMOSKY - Capital social : 38.000 € Siège social : 7 rue Gustave Courbet 75116 PARIS - Objet social : Tout investissement par l’acquisition, l’aménagement, la construction, la propriété de tous
terrains et immeubles - Durée : 99 ans Président : SAS PJD sise 7 rue Gustave Courbet - 75116 PARIS, 790 171
276 RCS PARIS. Immatriculation au RCS
de PARIS.
12116899W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 21/8/2018,
il a été constitué une Société par actions
simplifiée :
Dénomination sociale : HUPPARD
SYSTEMS
Siège social : 36 rue Reille, 75014 Paris
Capital social : 10.000 €
Objet : l’exploitation, la commercialisation, la distribution, l’élaboration, la
conception, le développement de systèmes, produits et solutions de sécurité à
destination de tous opérateurs et bénéficiaires, privés ou publics, le conseil et toutes prestations de services dans ce domaine d’activités...
Durée : 99 ans
Cession des actions : il existe une
clause d’agrément statutaire
Admission aux assemblées et vote :
tout actionnaire peut participer aux assemblées quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix.
Président : COMPAGNIE DES RESIDENCES CLUB, 9, avenue Verdier,
92120 Montrouge, 401 355 193 RCS Nanterre
Directeur général : M. Patrice DUHEM
demeurant 11, rue du Clos de l’Abbaye,
92160 Antony
Commissaires aux comptes titulaire :
DF & ASSOCIES, 58 avenue du Général
Leclerc, 92100 Boulogne, 326 700 127
RCS Nanterre.
La société sera immatriculée au RCS de
Paris
Pour avis
12116909W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 08/08/2018, il a été
constitué une SAS dénommée " IZIWORK ". Siège social : 66 avenue des
Champs Elysées - 75008 Paris. Capital
social : 100.000 €. Objet social : La délégation de personnel intérimaire et plus
généralement, toutes opérations de quelque nature qu’elles soient, juridiques, économiques et financières, civiles et
commerciales, se rattachant à l’objet susindiqué. Durée : 99 ans. Président : La
société " ABEKA" SAS au capital de
150.000 € sise 6 rue des Bateliers - 92110
Clichy - 838 918 795 RCS NANTERRE.
Commissaires aux comptes titulaire et
suppléant : Mr Jean-Michel BROSSARD
domicilié 10 rue Lauriston - 75116 Paris et
Mr Patrick MASSOUTRE domicilié 3 allée
Saint-Martin - 91450 Etiolles. Immatriculation au RCS de Paris
12116879W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12116932W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 30/08/2018,
il a été constitué une SCI présentant les
caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : TERNES MONPLAISIR
Siège social : 16, rueMédéric 75017 PARIS
Capital social : 2.000 €
Objet : L’acquisition, l’administration, la
gestion par location ou autrement de tous
immeubles et biens immobiliers, et notamment l’acquisition d’un appartement sis 9
Place des Ternes 75017 Paris.
Durée : 99 ans.
Cession des parts sociales : Agrément
à l’unanimité des associés, sauf entre associés.
Gérant : Mme Agnès Monplaisir demeurant 9, place des Ternes 75017 PARIS, et
Mme Margot CArlhian Monplaisir demeurant 8, passage du Marché 75010 PARIS
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de PARIS.
Par acte sous seing privé à Paris, le 30
aout 2018, il a été constitué une SAS
ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : Elderflower
Capital : 5000 € divisé en 5000 actions de
1 Euro chacune
Siège social : 58 Avenue de Wagram75017 Paris
Objet : Prendre, acquérir, détenir, gérer
et céder de quelque manière que ce soit,
toute participation, dans des entreprises
ou des sociétés françaises ou étrangères
et souscrire à cet effet tout financement
quel qu’en soit la forme ;
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS
Admission aux assemblées – Vote : tout
associé peut participer aux décisions collectives, quel que soit le nombre de ses
actions, chaque action donnant droit à une
voix. Transmission des actions : libre
President : TWENTY FIRST CAPITAL,
SAS, SIS 53 Quai d’orsay-75007 Paris
534 017 447 RCS Paris
Directeurs Généraux : Nicola DI CIACCA
demeurant 2 The Moors Redhill RH1 2PE
(Royaume-Uni) et Quentin KERRAULT
demeurant Flat 1, 158 News Cavendish
Street WIW 6YP Londres (Royaume-Uni)
Commissaire aux comptes : KPMG SA,
Tour Eqho, 2 Avenue Gambetta- CS
60055-92066 Paris la Défense Cedex 775
726 417 RCS NANTERRE
La société sera immatriculée au RCS de
Paris
12116890W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 24/07/2018,
il a été constitué une Société civile immobilière de construction-vente :
Dénomination sociale : SCCV RE BATI
ARMOR QUIBERON
Sigle : RSS QUIBERON
Siège social : 42 Avenue George V, 75008
Paris.
Capital social : 2.000 €
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
Mardi 4 septembre 2018
Les Echos Sociétés
12116962W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12116934 – LA VIE JUDICIAIRE
180370A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 23/08/2018, il a été
constitué une SAS dénommée " Sidekick
France ". Siège social : 44 ter Quai de
Jemmapes - 75010 Paris. Capital social :
5.000 €. Objet social : La conception,
l’édition, le développement et l’exploitation
de sites internet et mobiles, dans tous domaines d’activités, permettant notamment
l’analyse prédictive de la satisfaction professionnelle des salariés, l’anticipation et
l’élaboration des questions d’aide à la résolution des insatisfactions professionnelles ainsi que le support individualisé et
continuellement amélioré des plans d’actions. Durée : 99 ans. Président : Mr
Adrien GUILMINEAU demeurant 44 ter,
Quai de Jemmapes - 75010 Paris.
Commissaires aux comptes titulaire et
suppléant : La société RS PARTNERS
sise 3, rue d’Hauteville - 75010 Paris et Mr
Pierre ROZENBAUM domicilié 5 bis, rue
de Rochechouart - 75009 Paris. Immatriculation au RCS de Paris
Il a été constitué une société par acte
SSP en date du 30/8/2018 à Paris. Dénomination : PHRONESIS. Forme : S.A.S.
Siège : 6, rue des Lombards, 75004 PARIS. Objet : cabinet d’étude, de conseil,
de diagnostic, d’expertise et de formation
dans le domaine de la conservation du patrimoine bâti, des biens culturels, des monuments historiques et des œuvres d’art
contemporaines. Durée : 99 ans. Capital : 10.000 € divisé en 1.000 actions de
10 € chacune, réparties entre les actionnaires proportionnellement à leurs apports
respectifs. Cession d’actions et agrément : les actions ne peuvent être cédées
y compris entre associés qu’avec l’agrément préalable de la collectivité des associés. Admission aux AG et exercice du
droit de vote : tout associé peut participer
aux assemblées sur justification de son
identité et de l’inscription en compte de
ses actions. Tout actionnaire peut participer aux assemblées : chaque action
donne droit à une voix. Président :
Mme Barbara BRUNET-IMBAULT, 6, rue
de Lombards, 75004 Paris. Immatriculation : au RCS de Paris. Pour avis.
Par ASSP du 27/07/18, il a été constitué
une SAS dénommée QUIZZ ROOM
S.A.S. Siège social : 22 rue cortambert
75116 Paris.Capital :1000 €. Objet : La location de salles privées de quizz interactifs. Président : M. Tristan Quélin, 22 rue
cortambert 75116 Paris. DG : M. Charles
Babinet, 12 rue de sèvres 75007 Paris.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de PARIS.
12117019W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 21/08/2018 constitution SAS « HOLDEO » Siège social : 7
rue Gustave Courbet – 75016 Paris Capital social : 1.000 € Objet social : Prise
de participations minoritaires ou majoritaires dans toutes sociétés par tous moyens.
La gestion de ces participations. Prestation de conseils et d’assistance Durée : 99
ans Président : La SAS « PJD » sise 7 rue
Gustave Courbet – 75016 Paris, 790 171
276 RCS PARIS Directeur Général : Mr
Jérémy ATTUIL dt 51 rue d’Orsel – 75018
Paris Immatriculation au RCS de Paris
12117054W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à PARIS du 31/08/2018 a été constituée une
SASU nommée :
LUCIDRINE
Objet : Restaurant traditionnelle
Capital : 3.000 € Siège social : 70 rue du
Faubourg Saint-Martin, 75010 Paris Durée : 99 ans Transmission des actions :
il existe des clauses statutaires d’agrément à l’égard des tiers Président : M. JULIEN ALAIN, 3 RUE GABRIEL LAUMAIN,
75010 Paris
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Paris
12117133W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP en date du 03/09/2018, il a
été constitué une SASU, au capital de
1.000 €. Dénomination BAHDJA. Siège
social 4, place de la Porte de Bagnolet,
75020 PARIS. Cession des actions :
agrément. Admission aux assemblées
et vote : tout actionnaire peut participer
aux as-semblées quel que soit le nombre
de ses actions, chaque action donnant
droit à une voix. Objet : exploitation de
fonds artisanaux ou de commerce de coiffure pour femmes et hommes, la vente de
produits capillaires, soins de beauté, esthétique. Durée 99 ans. Président : Monsieur LALDJI Said, demeurant 200, rue de
Belleville, 75020 Paris. La société sera immatriculée au RCS de PARIS.
12116763 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte sous signature
privée en date du 28/8/2018 à Paris, il a
été constitué une société. Forme :
S.A.R.L. Dénomination : CHRISTAL EXPERTISE PARIS 09. Siège : 76, rue saintLazare, 75009 PARIS. Capital : 10.000 €.
Objet : l’exercice des missions d’expert-comptable. Elle peut réaliser toutes
opérations compatibles avec son objet et
qui se rapportent à cet objet, dans les
conditions fixées par les textes législatifs
et réglementaires. Elle peut notamment
détenir des participations dans des entreprises de toute nature, sous le contrôle du
Conseil régional de l’Ordre dans les conditions fixées par le règlement intérieur de
l’ordre des experts-comptables. Durée :
99 ans. Gérance : M. Thierry ROOR,
27, rue Leprévost de Beaumont, 27300
Bernay. Immatriculation : au RCS de Paris. Pour avis. La gérance.
12116765 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte en date du
2/8/2018 à Paris, articles R 210-3 et R
210-4 du Code de commerce, il a été
constitué une société. Dénomination :
CHARIS. Forme : S.A.S.U. Siège :
48, avenue Kléber, 75116 PARIS. Capital : 1.000 €. Objet : pour en France et
dans tout autre pays, soit pour son
compte, soit pour le compte de tiers ou en
participation avec des tiers : l’étude et la
réalisation de tous projets de caractère industriel et commercial, financier, mobilier
ou immobilier ; le conseil en direction et
en gestion d’entreprise et en investissements, l’assistance en stratégie commerciale ; la cession d’entreprise, le rapprochement d’entreprises par le biais de
fusion-acquisition notamment ; les activités de communication ou de promotion
dans les domaines commerciaux et financiers ; l’acquisition puis la gestion du patrimoine propre de la société, à caractère
immobilier, mobilier, financier, les prises
de participation ou d’intérêt dans toutes
sociétés et entreprises industrielles,
commerciales, financières, mobilières ou
immobilières ; la coordination, le conseil,
l’assistance auprès de ces sociétés ou de
sociétés tierces ; et plus généralement de
toutes opérations financières, commerciales, industrielles, immobilières et mobilières pouvant se rattacher, directement ou
indirectement, aux objets ci-dessus spécifiés ou à tout autre objet connexe ou
complémentaire pouvant favoriser son extension ou son développement. Durée :
99 ans. Admission aux assemblées Vote : tout actionnaire peut participer aux
assemblées, quel que soit le nombre de
ses actions, chaque action donnant droit
à une voix. Transmission des actions :
les actions ne peuvent être cédées
qu’avec l’agrément de la collectivité des
associés. Président : M. Marc LACAN,
48, avenue Kléber, 75116 Paris. Immatriculation : au RCS de Paris.
180395A – LES ECHOS
Par acte SSP du 26/07/2018 constitution
de la SASU HESTIA. Capital : 1000 euros.
Siège social : 8 rue saint lazare 75009 paris. Objet : Activité de holding. Président :
Julien Cantegreil 8 Rue Saint-Lazare
75009 Paris. Durée : 99 ans à compter de
l’immatriculation au RCS de Paris.
180423A – LES ECHOS
12117141 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes d’un acte SSP en date du
24/8/2018, il a été créé une société.
Forme : S.A.S. Dénomination : HESTIA
CONGRES. Durée : 99 ans. Siège :
66, avenue des Champs-Elysées, 75008
PARIS. Capital : 5.000 €. Objet : la société a pour principal objet, en France et
dans le monde entier, l’organisation d’événements, salons, colloques, congrès, séminaires dans le domaine de la santé et
plus particulièrement la restauration génitale et la gynécologie. Vote : tout associé
est convoqué aux assemblées. Chaque
action donne droit à une voix. Clause
d’agrément : actions cessibles à un tiers
non associé sous condition d’agrément de
la société. Président : GROUPE DE RECHERCHE ET INNOVATIONS EN RESTAURATION GENITALE, association de
loi 1901, 23, avenue Foch, 75016 Paris,
représentée par son secrétaire général,
M. Nicolas BERRENI. Immatriculation :
au RCS de Paris. Pour avis. Le président.
180235A – LES ECHOS
Par ASSP du 25/07/18 il a été constitué
une SAS à capital variable dénommée
WESHAPE LAB. Sigle : WSL. Siège social : 12 rue martin bernard 75013 Paris.
Capital minimum :15 €, capital initial :100 €, capital maximum :150000 €. Objet : accompagnement
d’individus et de structures à la création,
structuration, diffusion de leur démarche
d’innovation, conception, édition, production, commercialisation et diffusion, engagement des salariés et autonomisation,
mise en réseau et la structuration des écosystèmes. Président : Mme Candice Capelle, 12 rue martin bernard 75013 Paris. DG : M. Adam Haciane, 12 rue martin
bernard 75013 Paris. Durée :99 ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
180238A – LES ECHOS
Creation de la sci : Adj, 101 rue de sevres,
lot 1665 75272 Paris cedex 06. Cap. :
1000 €. Obj : immobilier. Grt : Doris Alphonse, 1 rue julie victoire daubie 94450
Limeil Brevannes. 99 ans au rcs de paris.
180245A – LES ECHOS
Par ASSP du 27/07/18,il a été constitué
une SAS dénommée GL ANALYTICS.Siège social :4 av de camoens
75116 Paris.Capital :100 €.Objet :assistance technique et prestations de conseil
en ce qui concerne toutes problématiques
financières,opérationnelles,stratégiques,
managériales,d’investissement ou autres
aux entreprises.Président :M.Grégoire Leleu,4 av de camoens 75116 Paris.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de
PARIS
Par ASSP du 01/08/18 il a été constitué
une SAS dénommée FFD CONSULTANTS. Siège social : 17 av de la mottepicquet 75007 Paris.Capital :1000 €. Objet : conseil et l’assistance opérationnelle
apportés aux entreprises et autres organisations en matière de marketing. Président : Mme Fatemeh MODJTAHEDI, 17
av de la motte-picquet 75007 Paris. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de
PARIS.
180450A – LES ECHOS
Par ASSP du 31/07/18 il a été constitué
une SAS dénommée AGILYS.Siège social : 3 rue paul saunière 75116 Paris. Capital :200 €. Objet : conseil et assistance
opérationnelle apportés aux entreprises et
autres organisations en matière de transformation digitale, communication, marketing et systèmes informatiques. Président : Mme Delphine Nguyen 3 rue paul
saunière 75116 Paris. Durée :99 ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
180464A – LES ECHOS
Par ASSP du 13/07/18,il a été constitué
une SAS dénommée Franck le moine
consulting.Sigle :FLMC.Siège social :9
rue duhesme 75018 Paris.Capital :100 €.Objet :Education & mission
dans le domaine de l’assurance & de la
réassurance.Président :M.Franck Le
Moine,9 rue duhesme 75018 Paris.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de
PARIS
180674A – LES ECHOS
Par ASSP du 31/07/18, il a été constitué
une SAS dénommée GROWTH ACCELERATION. Siège social : 231 rue saint honoré 75001 Paris.Capital :1000 €. Objet : Organisme de Formation.
Président : M. Guy-Frédéric ORLICKI, 6,
rue perrault 75001 Paris. Durée :99 ans.
Immatriculation au RCS de PARIS.
180689A – LES ECHOS
Par ASSP du 01/08/18 il a été constitué
une SAS dénommée SKLA.Siège social : 231, rue saint-honoré 75001 Paris.Capital :100 €. Objet : Conseil et investissement. Président : M. Soheil Sedaghat
kish, 16 rue gaston de caillavet 75015 Paris. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de PARIS.
180253A – LES ECHOS
Par assp du 30/07/18 constitution sas
equilab, capital 1 €, siège 128 r de la boetie 75008 paris, objet commerce de gros
(équipements spécialisés), durée 99 ans,
pdt christian tuyishime ngabo, 25 bd du
pdt bertarnd 43000 le puy en velay. immat
rcs paris.
180315A – LES ECHOS
Par acte SSP du 03/07/2018 constitution
de la SASU YOUPI CAR. Capital : 100 euros. Siège social : 10 rue de penthièvre
75008 paris. Objet : Activité de VTC. Président : Ayoub Ouali 17 avenue Gallieni
93130 Noisy-le-Sec. Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
Paris.
180747A – LES ECHOS
Par ASSP du 27/07/18,il a été constitué
une SAS dénommée MANELLANGE.Siège social :38 rue des mathurins 75008 Paris.Capital :100 € Objet :Production et réalisation de
films,distribution de films en salles de cinéma et toutes autres activités non réglementées en rapport avec le secteur artistique.Président :M.Emmanuel Buriez,2
rue de la gare de leffrinckoucke 59240
Dunkerque.Durée :99 ans.Immatriculation
au RCS de PARIS
180871A – LES ECHOS
180342A – LES ECHOS
Par ASSP du 30/07/18,il a été constitué
une SAS dénommée EMENSIO.Siège social :128 rue la boétie 75008 Paris.Capital :10000 € Objet :L’édition d’applications
informatiques,la conception,le développement et la commercialisation de logiciels
de systèmes et réseaux informatiques et
activités connexes.Président :M.Yannick
Grangé,82 rue albert 75013 Paris.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de
PARIS
Par ASSP du 02/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée MAJKA.Siège social :128 rue la boétie 75008 Paris.Capital :1000 € Objet :Conseil,conception de
solutions aux entreprises en matière d’information et d’organisation.Président :Mme Jessica Marsigny,17 rue enclos saint-nicolas 34170
Castelnau-le-lez.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de PARIS
180921A – LES ECHOS
180345A – LES ECHOS
Par ASSP du 01/08/18,il a été constitué
une SAS dénommée LITTLE.CLOTHERIE.FAMILY.Siège social :45 rue mathurin regnier 75015 Paris.Capital :1000 €
Objet :Location de vêtements d’enfants de
seconde main par le biais d’interfaces
électroniques et digitales.Président :Mme
Anne-Charlotte Desroches,45 rue mathurin regnier 75015 Paris.Durée :99 ans.Immatriculation au RCS de PARIS
Par ASSP du 30/07/18, il a été constitué
une SAS dénommée SHAREDRESS.Siège social : 9, rue saussier leroy 75017 Paris. Capital : 3000 €. Objet : Creation d’une plateforme pour mettre
en relation des particuliers pour la location
de vêtements et accessoires. Président : Mme Sarah Georgette, 9, rue saussier leroy 75017 Paris. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de Paris.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Mardi 4 septembre 2018
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 3
Les Echos Sociétés
180953A – LES ECHOS
184037A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 24/07/2018 constitution de la SAS ULTRA EUROPE. Capital fixe : 50 000 €. Siège social : 33 boulevard de Ménilmontant 75011 Paris.
Objet social : Développement de jeux vidéos de type Saas, d’objet virtuels, et d’interfaces de type blockchain. Président : La
Société ULTRA CORPORATION OÜ, Société de droit Estonien, ayant son siège
social à Harju maakond, Tallinn, Kesklinna
linnaosa, Tartu mnt 83-701, 10115 (ESTONIE), enregistrée sous le numéro
14442084 au registre des sociétés en Estonie, et immatriculée sous le numéro de
TVA intracommunautaire EE 102084267.
Commissaires aux comptes : BECOUZE
SAS, immatriculée au R.C.S. d’Angers
sous le numéro 323 470 427 dont le siège
est situé au 1 rue de Buffon, 49 100 Angers, inscrite sur la liste des commissaires
aux comptes sous le numéro 12090025.
Chaque actionnaire est convoqué au Assemblées. Chaque action donne droit à
une voix. Clauses d’agrément : les actions
sont librement cessibles uniquement entre
actionnaires avec l’accord du Président de
la société. Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Paris.
Par acte SSP du 20/08/2018 il a été constitué une SCI dénommée :
KALY
Siège social : 16 rue poirier de narçay
75014 PARIS. Capital : 100 €. Objet : Acquisition d’un appartement de campagne.
L’administration et l’exploitation par bail,
location ou autrement desdits locaux exclusivement. Gérant : M DE BELLOY DE
SAINT LIENARD hugh, 16 RUE POIRIER
DE NARCAY 75014 PARIS. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
180956A – LES ECHOS
Par acte SSP du 01/08/2018, il a été
constitué une EURL ayant les caractéristiques suivantes : Dénomination : Youxi Objet social : publicité en
point de vente Siège social : 101 avenue
du general elclerc 75685 Paris Cedex
14. Capital : 1000 € Durée : 99 ans Gérance : M. Adi Ayoub 3 rue pablo picasso,
92160 Antony Immatriculation au RCS de
Paris
180976A – LES ECHOS
Par ASSP du 01/08/18 il a été constitué
une SAS dénommée IKON CONSEIL.
Siège social : 29 rue de thionville 75019
Paris.Capital :500 €. Objet : conseil et assistance opérationnelle apportés aux entreprises et organisations en matière de
systèmes informatiques. Président : M.
Soufiane BENBOURAHEL, 29 rue de
thionville 75019 Paris. Durée :99 ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
181046A – LES ECHOS
Par acte SSP du 26/06/2018 constitution
de la SAS : Peaky. Capital : 2000 euros.
Siège social : 45 rue Rodier 75009 Paris.
Objet : Fourniture au comptoir d’aliments
froids et boissons sur place ou à emporter.
Président : Robinson Choual, 37 rue Sarrette 75014 Paris. Directeur général : Ilyes
Aissaoui, 84 rue Jean Weber 76620 Le
Havre. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de Paris.
181117A – LES ECHOS
Par ASSP du 02/08/18, il a été constitué
une SAS dénommée ITEK.Siège social : 31, av de segur 75007 Paris.Capital :1000 €. Objet : Conseil aux entreprises dans la mise en oeuvre et la
conception de procédures permettant de
répondre aux obligations légales de toute
nature. Assistance dans la mise en oeuvre
de ces procédures. Président : Mme Stéphanie MORAND, 139 rue chef de ville
17580 Le bois plage en re. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de PARIS.
181163A – LES ECHOS
Par acte SSP du 30/07/2018 constitution
de la SASU : ABACUS F I NA NCE
CONSEIL. Capital : 1000 euros. Siège social : 80 rue Traversière 75012 Paris. Objet : Conseil financier et comptable. Président : Ernest Moussa, 80 rue Traversière
75012 Paris. Durée : 99 ans à compter de
l’immatriculation au RCS de Paris.
181164A – LES ECHOS
Par acte SSP du 19/07/2018 constitution
de la SAS WENDEND. Capital : 1000 euros. Siège social : 40 rue claude bernard
75005 paris. Objet : achat vente de produits manufacturés et non manufacturés.
Président Wendy Velasquez Lopez, 49
rue claude bernard 75005 paris. Directeur
général Daniel Puerta Londono, 49 rue
claude bernard 75005 paris. Durée : 99
ans à compter de l’immatriculation au RCS
de Paris.
183370A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 30/07/2018 constitution d’une SASU : COURTAUX A ; Capital social : 100 € ; Siège social : Esc 2,
87 rue Pouchet 75017 PARIS Objet : Participation par achat souscription apport fusion et par tout autremoyen et la gestion
de toutes valeurs mobilières et l’acquisition de tous biens mobiliers et immobiliers ; Président : Mme Aude COURTAUX
demeurant au Esc 2, 87 rue Pouchet
75017 PARIS, élu pour une durée illimitée ; Admission aux assemblées et exercice du droit de vote : chaque actionnaire
est convoqué aux Assemblées. Chaque
action donne droit à une voix. Clauses
d’agrément : Les actions sont librement
cessibles entre actionnaires uniquement
avec accord du Président de la société.
Durée de la société : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de PARIS.
184028A – LES ECHOS
Par acte SSP du 24/08/2018 il a été constitué une SARL dénommée :
COMBO BATIR AVEC LES ARTISTES
Siège social : 60 rue de Romainville, C/O
Mr Jérémie Pérez 75019 PARIS. Capital :
2.000 €. Objet : Production de spectacles
et prestation de services en production,
administration, communication et diffusion. Gérance : M PÉREZ Jérémie, 60 rue
de Romainville 75019 PARIS et Mme COHEN Marielle, 53 rue des prairies 75020
PARIS. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de PARIS.
184188A – LES ECHOS
Par acte SSP du 24/08/2018 il a été constitué une SAS dénommée :
MY FRENCH FLAIR
Siège social : 23 RUE AUGEREAU
75007 PARIS. Capital : 5000 €. Objet :
Vente produits pour animaux de compagnie et objets décoratifs. Président : M
BAYON Benjamin, 23 rue AUGEREAU
75007 PARIS. Admission aux assemblées
et droits de vote : Tout actionnaire est
convoqué aux assemblées. Chaque action donne un droit à une voix. Clauses
d’agrément : actions librement cessibles
après accord des associés. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
184250A – LES ECHOS
Par acte SSP du 31/07/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
AGENCE DE RECHERCHE ET
D’ÉTUDES STRATÉGIQUES
Siège social : 128 rue de la Boétie 75008
PARIS. Sigle : ARES. Capital : 100 €. Objet : Édition de journaux en ligne, Édition
de revues, activités de conseil. Président : M MAILLET Antoine, 75 rue Michelet 59250 HALLUIN. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de PARIS.
184824A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 30/08/2018 constitution de la SAS :
SOBRANA
Capital fixe : 5.000 €
Siège social : 75 avenue Parmentier –
75544 PARIS CEDEX 11
Objet social : - la réalisation de prestations de services informatiques et/ou de
conseil en informatique ; - la vente et la
distribution de matériel informatique et de
logiciels ; - le développement, la réalisation et la gestion de logiciels. - toutes opérations quelconques contribuant à la réalisation de cet objet.
Président : M. François Lombaert demeurant 49 rue Oberkampf – 75011 PARIS nommé pour une durée illimitée
Admissions aux assemblées et exercice du droit de vote : chaque associé
est convoqué au Assemblées. Chaque action donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : les actions sont
librement cessibles uniquement entre
associé.
Durée de la société : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Paris.
184847A – LES ECHOS
Par acte SSP du 01/09/2018 il a été constitué une SCI dénommée : LOUXOR 1 Sigle : SCI Siège social : 83 rue falguiere c/o
frederic magron 75015 PARIS Capital :
1.000 € Objet : Acquisition, gestion et location de biens immobiliers Gérant : M.
MAGRON Frederic 83 Rue Falguiere
75015 PARIS Cession des parts sociales :
Les cessions de parts sociales sont soumises à agrément des associés selon articles consultables dans les statuts de la
SCI. Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PARIS
184903A – LES ECHOS
SECRET OCEAN
Société à responsabilité limitée
au capital de 500 €
Siège social : 23 Avenue
de La Bourdonnais,
75007 PARIS
Aux termes d’un acte sous seing privé en
date du 28 août 2018 à PARIS, il a été
constitué une société présentant les caractéristiques suivantes :
Forme sociale : Société à responsabilité
limitée.
Dénomination sociale : SECRET
OCEAN
Siège social : 23 Avenue de La Bourdonnais, 75007 PARIS.
Objet social : La Société a pour objet en
France et à l’étranger.
Le négoce, le commerce, le e-commerce,
l’importation, l’exportation, la distribution,
l’achat et la vente au détail, en gros ou en
demi-gros de tout type de produit à base
de nacre.
Durée : 99 ans à compter de la date de
l’immatriculation de la Société au Registre
du commerce et des sociétés.
Capital social : 500 €.
Gérance : Madame Nancy BRUDHON,
de nationalité française, demeurant 2 Rue
Lunaret, 34750 VILLENEUVE-LES-MAGUELONE.
Immatriculation : au Registre du
commerce et des sociétés de PARIS.
Pour avis, La Gérance
184937A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
29/08/2018 il a été constitué une société.
LE GOL INVEST.
Forme : Société Civile Immobilière.
Siège social : PARIS 11ÈME ARRONDISSEMENT (75011), 63-65 avenue Parmentier Escalier B - 3ème étage.
Capital : 1.000 € (apports en numéraire).
Objet social : L’acquisition, la construction, la détention, la propriété, l’administration et la gestion, par tous moyens directs ou indirects, de tous droits et biens
immobiliers, en ce compris la jouissance
gratuite du ou des immeubles au profit des
associés.
Durée : 99 années à compter de son immatriculation au RCS de PARIS.
Les parts sont librement cessibles au profit d’un ou plusieurs associés ou au profit
des descendants de l’associé cédant, toutes les autres cessions sont soumises à
l’agrément préalable de la gérance.
Les premiers gérants de la société sont :
- HOLDING BADAT, SAS dont le siège est
à SAINT-DENIS (97400), 1 rue Millius, SIREN 817405921 RCS de SAINT-DENIS ;
- HOLDING GANGATE, SAS dont le siège
est à SAINT-DENIS (97400), 42 rue de
Caen, SIREN 817430705 RCS de SAINTDENIS.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de PARIS.
Pour avis
184996A – LES ECHOS
Par acte SSP du 26 07 2018 il est constitué une S.A.S . Dénomination : IQATEN.
Capital : 1 000 euros. Durée : 99 ans.
Siège social : 49/51 rue de Ponthieu immeuble D 75008 PARIS. Objet : Conseil,
bureau d’étude et prestations de services
dans le bâtiment et la vente de tous produits non réglementés. Président : Mme
EL BERNOUSSI épouse CHENTOUFI EL
ALAMI Mariam demeurant 4 rue Émile
Zola 94270 LE KREMLIN-BICETRE. Chaque action donne droit à la participation
aux assemblées et au vote, toutes les cessions sont soumises à l’agrément préalable de l’assemblée. Immatriculation au
RCS de PARIS
185012A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 22 juillet 2018, il a
été constitué une SAS dénommée :
DARWINLAB
Objet : Création et gestion d’un laboratoire de recherche spécialisé dans l’étude
et le développement de tous les produits
concernant l’amélioration des facultés
physiques ou cognitives de l’être humain
et de la machine. Création et développement de tous outils, notamment mathématiques, facilitant la recherche fondamentale et appliquée, en matière d’innovations
et de progrès scientifiques et ce dans une
logique de refus de l’asservissement
éventuel des populations par le biais des
outils technologiques. Développement de
tous partenariats avec des structures privées ou publiques de recherche et/ou
commercialisation des produits résultant
de cette activité. La mise en œuvre de ces
projets devra s’effectuer dans le respect
des critères définissant l’économie sociale
et solidaire, tels que définis par les dispositions de l’article premier de la loi du 31
juillet 2014 relative à l’ESS.
Capital social : 1.000 Euros.
Siège social : 41 rue Jussieu 75005 PARIS
Président : M. Julien DALPAYRAT GLUTRON demeurant 41 rue Jussieu 75005
PARIS
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de PARIS.
185020A – LES ECHOS
Par acte SSP du 28/08/2018 il a été constitué une SARL dénommée : BEA NACEOS
Siège social : 4 rue botzaris 75019 PARIS
Capital : 1.000 € Objet : La réalisation
d’études et de conseils en système informatiques, la saisie des données informatique, le traitement des données, l’assistance, le conseil en entreprise, les
formalités administratives et juridiques, la
formation et le conseil en gestion d’entreprise, externalisation de saisie informatique, marchandising, sous-traitances,
Gestion des ressources humaines, merchandising, intermédiaire en prestation informatiques tous métiers liés au numérique et à la dématérialisation Gérant : M.
DAOUSSI Haikel 27 Rue DES NOYERS
93300 AUBERVILLIERS Durée : 99 ans à
compter de l’immatriculation au RCS de
PARIS
185046A – LES ECHOS
Par acte SSP du 31/08/2018 il a été constitué une SARL dénommée : 4809 BROKERS Sigle : 4809 Nom commercial :
4809 BROKERS Siège social : 29 avenue
georges mandel 75116 PARIS Capital :
1.000 € Objet : Courtage et conseil en assurance et réassurance, courtage en finance Gérant : M. HANNEBERT Marc 29
Avenue Georges Mandel 75116 PARIS
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PARIS
185287A – LES ECHOS
Par ASSP du 12/7/18, immatriculation de
la SARL "TALIB’RT". Siège : 152, rue du
Chemin vert, 75011 Paris. Capital :
9000 €. Gérante : Mame Sene, 152, rue
du Chemin Vert, 75011 Paris. Objet :
transport de personnes. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de Paris.
185309A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 20/07/2018, il a
été constitué une SCI dénommée :
CLAPA 15
Capital : 200 €
Siège social : 13 Boulevard Pasteur
75015 PARIS
Objet social : Acquisition par voie d’achat
ou d’apport, la propriété, la mise en valeur,
la transformation, la construction, l’aménagement, l’administration, la location de
tous biens et droits immobiliers.
Gérance : Mme Clarisse Bertrand née Rivau demeurant 49 rue Falguière 75015
PARIS et M. Patrice De Montulé demeurant 51 rue de Cluseret 92150 SURESNES.
Cessions de parts sociales : les parts
sociales sont librement cessibles au profit
d’un associé. Toute cession à un tiers de
la société est soumise au préalable à
agrément de la collectivité des associés
réunis en Assemblée Générale.
Durée de la société : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de PARIS.
185363A – LES ECHOS
Suivant acte reçu par maître Romulald LE
GOHIC, Notaire Associé de la Société Civile Professionnelle dénommée « Catherine MARTIN-RAFFRAY – Romuald LE
GOHIC, Notaires » titulaire d’un Office Notarial à CARHAIX-PLOUGUER (Finistère),
13 Avenue Victor Hugo, le 27 août 2018
enregistré au SPF et l’enregistrement de
BREST 1, le 29 août 2018, références
2018 N 01498 a été constituée une société par action simplifiée savoir :
Associé : Monsieur Maxime Armand
Pierre GINSBURGER, Gérant de société,
époux de Madame EAUBONNE (95600)
le 1er novembre 1987. Monsieur Tom Jean
Christophe LEROUGE, Salarié, demeurant à PARIS 17 EME ARRONDISSEMENT (75017) 10 rues Saint Senoch. Né
à PARIS 16EME ARRONDISSEMENT
(75016) le 11 juillet 1989. Célibataire.
Objet :
Toutes activités de marchand de biens, à
savoir l’achat de biens immobiliers de
toute nature en vue de leur revente, ainsi
que toutes actions de promotion immobilière, au sens des articles 1831-1 et suivants du code civil, ainsi que toutes opérations de maîtrise d’œuvre et de
construction-vente, achat, vente et location de biens immobiliers, conseils ;
TOMAX TRIBUTE
Siège social : PARIS 17EME ARRONDISSEMENT (75017), 10 Rue Saint Senoch
Durée : 99 années à compter de son immatriculation au R.C.S
Capital social : CINQ CENTS EUROS
(500,00 EUR)
Inaliénabilité des actions en cas de pluralité d’associés : les cessions entre associés seuls sont libres.
Les autres sont soumises à l’agrément de
la majorité en nombre des associés représentant au moins les deux tiers des actions.
L’exercice social commence le PREMIER
JANVIER et se termine le TRENTE ET UN
DECEMBRE de chaque année.
Président : Monsieur Tom LEROUGE,
susnommé.
La société sera immatriculée au Registre
du Commerce et des Sociétés de PARIS.
Pour insertion, le notaire
MODIFICATIONS
184850B – LES ECHOS
EYW AVOCAT
SELARL au capital de 15000,00 €
86 boulevard Malesherbes, 75008 PARIS
800519951 RCS Paris
Par décision en date du 17/08/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 7 avenue du Trône, 75011
PARIS à compter du 01/09/2018. Mention
en sera faite au RCS de Paris
184925B – LES ECHOS
BULLES DE SAVON
SAS au capital de 1000,00 €
26 BOULEVARD MARCEL SEMBAT,
93200 SAINT DENIS
819280470 RCS Bobigny
Par décision en date du 29/06/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 4 RUE DES MARONITES,
75020 PARIS à compter du 02/07/2018.
Présidence : Mme ELISE BOSCHEREL,
demeurant 13 RUE PAUL ELUARD,
93200 SAINT DENIS
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Bobigny
184982B – LES ECHOS
PRODBYME
SASU au capital de 20,00 €
22 rue de l’Armorique, 75015 Paris
822567210 RCS Paris
Par décision en date du 31/08/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 10 rue de Penthièvre, 75008
Paris à compter du 31/08/2018.
Président : M. Fabien BEN HAMOU, demeurant 29 rue des Apennins, 75017 Paris. Mention en sera faite au RCS de Paris
lée au RCS de Nanterre et sera radiée du
RCS de Paris
185023B – LES ECHOS
EURL JAM
SARL Unipersonnelle au capital de
50000,00 €
139, Bd de MAgenta, 75010 Paris
533386462 RCS Paris
Par décision en date du 31/08/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 144, Bd de Magenta, 75010
Paris à compter du 31/08/2018. Mention
en sera faite au RCS de Paris
185034B – LES ECHOS
3D SAS
SAS au capital de 15000,00 €
91 RUE DU FAUBOURG SAINT
HONORE, 75008 PARIS
791687247 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
01/08/2018 il a été décidé de modifier le
capital de la société en le portant de
15000,00 € à 20000 €. Mention en sera
faite au RCS de Paris
185072B – LES ECHOS
TALENTS ET
DEVELOPPEMENT
SARL Unipersonnelle au capital de
1000,00 €
27/29 RUE DE BASSANO, 75008 PARIS
801133281 RCS Paris
Sigle : T & D
Par décision du Gérant en date du
31/08/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 105 QUAI
DES CHARTRONS, 33300 BORDEAUX à
compter du 01/10/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Bordeaux et sera
radiée du RCS de Paris
184989B – LES ECHOS
185082B – LES ECHOS
MCO COMMERCIALISATION ET
DISTRIBUTION
ENFANCE ET COMPETENCES
SARL au capital de 12900,00 €
39 QUAI DE GRENELLE, 75015 PARIS
528533094 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
09/07/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 4 RUE DE L
ALMA, 92400 COURBEVOIE à compter
du 09/09/2018. La société sera immatricu-
SARL Unipersonnelle au capital de
1000,00 €
47 RUE MARCEL DASSAULT,
92514 BOULOGNE BILLANCOURT
492217443 RCS Nanterre
Par décision du Gérant en date du
28/06/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 34A RUE
DES VINAIGRIERS, 75010 PARIS à
compter du 28/06/2018.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
4 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Gérance : M. DIDIER SPARANO, demeurant 24 RUE CHARLOT, 75003 PARIS. La
société sera immatriculée au RCS de Paris et sera radiée du RCS de Nanterre
185183B – LES ECHOS
GREGORI BATI FRANCE
SARL au capital de 5000,00 €
66 avenue des champs elysees, lot 41,
75008 Paris
841911142 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
29/08/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 14 rue defrance, 94300 Vincennes à compter du
29/08/2018. La société sera immatriculée
au RCS de Créteil et sera radiée du RCS
de Paris
185199B – LES ECHOS
JOCELYN
SARL au capital de 132630,00 €
76-78 AVENUE DES CHAMPS
ELYSEES, 75008 PARIS
403345440 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
14/08/2018 il a été décidé de modifier le
capital de la société en le portant de
132630,00 € à 25000 €. Mention en sera
faite au RCS de Paris
185227B – LES ECHOS
BIOKAWTHAR
TECHNOLOGIES
SAS au capital de 2000,00 €
24 rue du faubourg Saint Jacques, 75014
Paris
801335381 RCS Paris
Par décision du Président en date du
03/09/2018 il a été décidé de modifier le
capital de la société en le portant de
2000,00 € à 12980 €. Mention en sera
faite au RCS de Paris
185248B – LES ECHOS
FLORES INFORMATIQUE
SARL au capital de 10000,00 €
102 AVENUE DES CHAMPS ELYSEES,
75008 PARIS
820038560 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
17/05/2018 il a été pris acte de la nomination de Mme CELINE BILLION, demeurant 26 RUE VAUGELAS 75015 PARIS en
qualité de nouveau Gérant, à compter du
17/05/2018 pour une durée illimitée, en
remplacement de M. GODOFREDO MORICE, Gérant démissionnaire. Mention en
sera faite au RCS de Paris
185321B – LES ECHOS
MODA PRIMA
SAS au capital de 10000,00 €
66 AVENUE DES CHAMPS ELYSEES,
IMMEUBLE D 4e ETAGE, 75008 PARIS
828730721 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
03/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 70 AVENUE
VICTOR HUGO, 93300 AUBERVILLIERS
à compter du 03/09/2018. La société sera
immatriculée au RCS de Bobigny et sera
radiée du RCS de Paris
185338B – LES ECHOS
ZOLYNE
SCI au capital de 455,00 €
73 RUE ORFILA, 75020 PARIS
483250726 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
24/08/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 8-10 ALLEE
JOSEPH RECAMIER, 75015 PARIS à
compter du 24/08/2018. Mention en sera
faite au RCS de Paris
12116965 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes de l’AGE du 16/8/2018 de
la société AIDPHONE, S.A.R.L. au capital
de 7.623 €, sise 3/5, rue Tracy, 75002 PARIS, 398 335 901 RCS PARIS. Il a été
décidé de transformer la S.A.R.L. en
S.A.S. à compter du jour de ladite assemblée. Cette transformation n’entraîne pas
la création d’un être moral nouveau. A été
nommé président Jean-Pierre LEOTARD, né le 13/3/1975, 5, rue de Béarn,
75003 Paris. Admission aux AG et exercice du droit de vote : sur justification
de son identité et de l’inscription en
compte de ses actions au jour de la décision collective. Sous réserve des dispositions légales, chaque associé dispose
d’autant de voix qu’il possède ou représente d’actions. Le dépôt légal sera effectué au GTC de Paris. Pour avis.
12116970 – LE PUBLICATEUR LEGAL
KIMEX, S.A.R.L. au capital de
25.600 €, sise 9, avenue de la Perrière,
56100 LORIENT, 440 008 449 RCS LORIENT. Aux termes d’une délibération en
date du 22/8/2018, l’AGE des associés de
la société a décidé, à compter du
1er /9/2018 : - de transférer le siège du
9, avenue de la Perrière, 56100 LORIENT
au 52, rue de Douai, 75009 PARIS, - de
modifier l’objet de la manière suivante :
l’importation, l’exportation de tous produits
et services liés à la pêche et plus généralement de tous produits, leur commercialisation en gros, demi-gros, et au détail, et
toutes opérations de commissionnaire ou
de courtage portant sur lesdits produits ;
la traduction, l’interprétariat en langues
étrangères, la galerie d’œuvre d’art. et de
modifier en conséquence les articles 2 et
4 des statuts. Gérance : M. Christophe
RAGUENEAU, 52, rue de Douai, 75009
Paris. La société, immatriculée au RCS de
Lorient fera l’objet d’une nouvelle immatriculation auprès du RCS de Paris. Pour
avis. La gérance.
12116971 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes de l’AGE du 16/8/2018, de
la société EXODIAL, S.A.R.L. au capital
de 21.250 €, sise 13/15, rue des Petites
Ecuries, 75010 PARIS, 451 338 719 RCS
PARIS. Il a été décidé de transformer la
S.A.R.L. en S.A.S. à compter du jour de
ladite AGE. Cette transformation n’entraîne pas la création d’un être moral nouveau. A été nommé président M. Frédéric
ROSES, né le 9/3/2018, 77, rue de Lagny,
75020 Paris. Agrément requis pour toutes
cessions d’actions. Admission aux AG
sous réserve de justifier de l’inscription en
compte des actions le jour de la décision
collective. Chaque action donne droit à
une voix. Aux termes de l’AGE, la date de
clôture de l’exercice est modifiée au
31/12/en lieu et place du 30/6/. L’exercice
en cours aura en conséquence une durée
exceptionnelle de 6 mois. Le dépôt légal
sera effectué au GTC de Paris. Pour avis.
Le Conseil d’administration du 27/07/2018
a nommé, à compter du 01/09/2018, M.
Antoine Lissowski demeurant 5 ter, rue de
la Paix 78420 CARRIERES SUR SEINE
en qualité de Directeur Général en remplacement de M. Frédéric Lavenir, démissionnaire.
Modification au RCS de Paris.
12116525W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ZBRE CONSEIL
SAS au capital de 11.060 €
134 rue de Tocqueville
75017 PARIS
791 339 617 RCS PARIS
Aux termes des décisions du 3/7/2018, le
président a constaté la réalisation de
l’augmentation de capital décidée par l’AG
du 29/6/2018. En conséquence, le capital
a été augmenté de 350 € pour être porté
à 11.410 €.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Pour avis
12116761W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LA BOUCHE ROUGE
Société par Actions Simplifiée
au capital de 193.750 euros
Siège social :
10 rue de la Paix - 75002 PARIS
825 073 091 RCS PARIS
L’assemblée générale extraordinaire du
27 juillet 2018 a décidé :
- une augmentation du capital social par
apport en numéraire de 40 494 euros et
par émission de 40 494 actions d’un euro
chacune.
- une augmentation du capital social par
apport en numéraire de 19 761 euros et
par émission de 19 761 actions d’un euro
chacune.
Le capital social ressort à la somme de
254 005 euros, divisé en 254 005 actions
d’un euro chacune. Les statuts ont été modifiés en conséquence.
12116762W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par AGE du 18/07/2018, de LNF-LES
NOUVELLES FORMATIONS, SAS au capital de 10.000 €, siège social : 101 boulevard Pereire 75017 Paris, 821.337.540
RCS Paris, l’Associé Unique a décidé de
nommer en qualité de Président, LNF
GROUP (anciennement L’ESUAL’ECOLE DE LA START UP APPLIQUEE), SAS, siège social : 26 rue de Chateaudun 75009 Paris, 441.776.234 RCS
Paris, en remplacement de M. Guillaume
Bonneviot, a pris acte de la démision de
M. Benjamin Serisier en qualité de Directeur Général, et de Mme Sandrine Da
Costa en qualité de Directeur Général Délégué, il a été décidé de ne pas les remplacer.
12116990 – LE PUBLICATEUR LEGAL
FINANCIERE RUE AUBER, S.A.R.L.
au capital de 5.000 € ramené à 3.000 €,
sise 21, rue Jean Beausire, 75004 PARIS,
809 306 830 RCS PARIS. Aux termes d’un
PV du 30/3/2018 et d’une décision du gérant du 14/5/2018, le capital a été réduit
de 2.000 € par voie de rachat de 200 parts
sociales détenues par les associés qui ont
ensuite été annulées. Le capital a donc été
ramené de 5.000 € à 3.000 €. Cette réduction est devenue définitive et les statuts
ont été modifiés en conséquence. Ancienne mention capital : 5.000 €. Nouvelle mention capital : 3.000 €. Pour
avis. Le gérant.
12116780W – LE PUBLICATEUR LEGAL
REXEL FRANCE
SAS au capital de 41.940.672 euros
Siège social : 13 Boulevard du Fort de
Vaux - 75017 Paris
309 304 616 RCS Paris
Additif à l’insertion parue dans Le Publicateur Légal du 11/5/2018, concernant
la société CHURCH FRANCE, il a été
omis d’indiquer qu’il a été mis fin au mandat de commissaire aux comptes suppléant de BEAS.
En date du 22 mai 2018, l’associé unique
a décidé :
- de ne pas renouveler le mandat de
Commissaire aux comptes suppléant de
Mme Anik Chaumartin.
- de modifier l’objet social comme suit :
Toutes opérations commerciales, administratives et financières se rapportant à
la distribution de tous matériels électrique,
électronique et électro-ménager, informatique et dérivés et plus généralement à la
fourniture de tous matériels et produits
destinés au batiment, à l’industrie, aux collectivités et aux particuliers".
Pour avis
12104949-2W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12116785W – LE PUBLICATEUR LEGAL
FP DYNAMIQUE SP
SICAV
71/73 avenue des Champs Elysées
75008 PARIS
522 056 951 RCS PARIS
L’Etudiant Holding
SAS au capital de 11.217.458 €
Siège social : 16, rue de Saint
Pétersbourg - 75008 Paris
828 881 599 RCS Paris
Aux termes des décisions de l’associé unique du 29/06/2018, il a été décidé d’augmenter le capital d’un montant nominal de
6.926.878 euros. Le capital social est désormais fixé à 18.144.336 euros et divisé
en 18.144.336 actions ordinaires d’un
euro chacune. Les statuts ont été modifiés
en conséquence.
200332 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un procès verbal d’AGO du
16/8/2018, les actionnaires ont décidé de
nommer, en qualité d’administrateur, M.
Philippe GUILHAUMON demeurant 8 avenue du Parc, 77220 Gretz Armainvilliers,
en remplacement de M. Arnaud MORVILLEZ, démission.
Pour avis
12116789W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12116863 – LE PUBLICATEUR LEGAL
LE GRILLON, S.A.R.L. au capital de
39.195 €, sise 21, rue de Turbigo, 75002
PARIS, 303 568 935 RCS PARIS. Suivant
décisions du 24/7/2018, l’Associée unique
a décidé : - de remplacer à compter du
même jour, la dénomination LE GRILLON
par CAFE LES TURBINES ; - de reformuler l’objet qui devient : achat, exploitation, création, la prise à bail, la prise ou la
mise en location-gérance et l’aliénation de
tous fonds de commerce ou établissements industriels ou commerciaux de
café, bar, brasserie, restaurant, vente à
emporter ; l’achat, la vente, la négociation,
l’importation ou l’exportation de toutes
marchandises nécessaires à l’exploitation
du type de fonds de commerce ci-dessus
; - de nommer cogérants, pour une durée
indéterminée, à compter du 24/7/2018,
M. Jean-Baptiste FRAÏOLI, 121, rue du
Théâtre, 75015 Paris ; et M. Guillaume
COURTOIS, 105, boulevard de Sébastopol, 75002 Paris, en remplacement de
M. Robert KAN, démissionnaire. Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Pour avis. La gérance.
12104952-2W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SKYLAR Nº2
SICAV
71/73 avenue des Champs Elysées
75008 PARIS
805 320 355 RCS PARIS
Aux termes d’un procès verbal d’AGO du
16/8/2018, les actionnaires ont décidé de
nommer, en qualité d’administrateur, M.
Philippe GUILHAUMON demeurant 8 avenue du Parc, 77220 Gretz Armainvilliers,
en remplacement de M. Arnaud MORVILLEZ, démission.
Pour avis
12116158W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CNP ASSURANCES
SA au capital de 686.618.477 €
Siège social : 4, place Raoul Dautry
75015 PARIS
341 737 062 RCS PARIS
Par décisions du 12/07/2018, de SACHA
LICHINE, SAS à capital variable au capital souscrit de 2.400.000 €, et de capital
minimum de 2.000.000 €, siège social : 71
rue de Seine 75006 Paris, 380.130.542
RCS Paris, les associés ont nommé aux
fonctions de commissaires aux comptes titulaires : WILSON AUDIT, sarl, siège social : 24 avenue du Président Wilson
24100 Bergerac, 478.828.957 RCS Bergerac, et M. Pierre Rohfritsch, demeurant
1 rue Saint Vincent 40100 DAX, et aux
fonctions de commissaire aux comptes
suppléant, M. Stéphane Saint-Martin, demeurant 5 rue Gentil Ader 64100
Bayonne.
12116790W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par lettre du 09/8/2018 la Société ALDERAN, a avisé la Société ORGANA III, Société professionnelle de placement à prépondérance immobilière à capital variable
sous forme de SAS, sise 22, rue de Courcelles 75008 Paris, 838 115 251 RCS PARIS, de son changement de représentant
permanent. M. Benjamin LE BAUT demeurant 22, rue de Courcelles 75008 Paris a été nommé dans cette fonction en
remplacement de M. BAZIRE Stephen.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos Sociétés
12116792W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12116808W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12116839W – LE PUBLICATEUR LEGAL
RIDE’N’SMILE
Le 27 juin 2018, l’associée unique de
LSDLP, SAS au capital de 10.000 euros,
dont le siège est à Paris (75008) 4, avenue Marceau, immatriculée 834.312.548
RCS PARIS a :
- nommé la société IRIS, SAS au capital
de 8.996.499 euros, dont le siège est à
Paris (75008) 4, avenue Marceau, immatriculée 824.968.457 RCS PARIS, représentée par son directeur général JeanFrançois DESGRIPPES, en qualité de
président de la société LSDLP, pour une
durée indéterminée, en remplacement de
la société UNIVOQUE, démissionnaire.
Mentions RCS Paris.
Pour avis, le président.
PLUME LABS
SAS au capital de 15.603,09 €
Siège social : 11 bis rue Bachaumont
75002 Paris
803 473 974 RCS PARIS
Suivant les décisions du Président en date
du 11 juin 2018, prise conformément à la
délégation de compétence conférée par
l’AG du 11 juillet 2018, le capital social a
été augmenté d’une somme de 2 € en numéraire, pour être porté ainsi à
15.605,09 €. Les articles 6 et 7 des statuts
ont été modifiés en conséquence. Mention
au RCS Paris
EURL au capital de 1.000 €
4 rue Nélaton, 75015 Paris
819586967 RCS Paris
Aux termes d’une décision en date du
29/06/2018, l’associé unique a décidé
malgré la perte de plus de la moitié du capital social, qu’il n’y avait pas lieu de prononcer la dissolution de la société.
12116793W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LA BELLE ASSIETTE
SAS au capital de 3.273,40 €
Siège social : 35 rue Greneta
75002 Paris
539 146 290 RCS PARIS
Suite à l’AGO du 28 août 2018, il a été pris
acte de la démission de Messieurs Stephen LEGUILLON et Giorgio RICCO, respectivement Président et Directeur Général. En conséquence de quoi, l’assemblée
a nommé Mr Laurent SACHS demeurant
21 rue Brey - 75017 Paris, en qualité de
nouveau Président. Mention au RCS de
Paris
12116797W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Avis
Lors de l’assemblée générale mixte des
actionnaires de la Société qui s’est tenue
le 17 mai 2018, les actionnaires ont approuvé la nomination de Monsieur David
de Rothschild comme membre du Conseil
de surveillance pour une durée de trois
ans, expirant à l’issue de l’assemblée générale qui statuera sur les comptes de
l’exercice clos le 31 décembre 2020.
Le Conseil de surveillance de la Société
qui s’est tenu le même jour, dans le prolongement de l’’assemblée générale
mixte, a décidé de nommer :
Monsieur David de Rothschild, en tant que
Président du Conseil de surveillance, sur
proposition et en remplacement de Monsieur Éric de Rothschild qui a cessé ses
fonctions ;
Messieurs Éric de Rothschild et Adam
Keswick, en tant que Vice-présidents du
Conseil de surveillance.
Ces changements sont intervenus dans le
prolongement du communiqué de presse
fait par la Société le 17 avril 2018 lequel
annonçait le plan de succession de Monsieur David de Rothschild, avec la nomination de son fils, Monsieur Alexandre de
Rothschild, comme Président de Rothschild & Co Gestion SAS, gérant statutaire
de la Société.
Mention des modifications sera portée au
Registre du Commerce et des Sociétés
tenu par le Greffe du Tribunal de
commerce de Paris.
Pour avis,
Le Gérant
12116862W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12116818W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BISCUIT
Société par actions simplifiée,
au capital de 10.000 euros
18, rue de Londres - Immeuble
Nextdoor - 75009 Paris
RCS PARIS 841 690 480
Aux termes d’une décision de l’associé
unique du 16 août 2018, l’Associé unique
a décidé d’augmenter le capital social
d’une somme de 3.794 €, pour le porter
de 10.000 € à 13.794 €. Par décision du
Président du 23 août 2018, le Président a
constaté l’augmentation de capital et a décidé de modifier les articles 7 et 8 des statuts en conséquence.
Pour avis.
12116819W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EUROPEAN HOMES 28
SCCV au capital de 1.000 euros
Siège social : 10-12 Place vendôme
75001 Paris
809 127 897 RCS Paris
Aux termes du procès-verbal de l’Assemblée Générale Extraordinaire du
20/12/2017, il a été pris acte de la nomination, en qualité de gérant, la société EUROPEAN HOMES CENTRE, SAS dont le
siège social se situe 10-12 Place vendôme
75001 Paris, en remplacement de EUROPEAN HOMES FRANCE, démissionnaire.
Pour avis
12116826W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par décisions du 31.07.2018, de PM&N,
SAS, capital 10.000 €, siège : 6, rue Lamartine 75009 Paris, 821.205.754 RCS
Paris, l’Associé unique a décidé qu’il n’y
avait pas lieu à dissolution de la Société
bien que les capitaux propres soient devenus inférieurs à la moitié du capital social. Mention en sera faite au RCS de Paris.
12116798W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par lettre du 09.08.2018 la Société ALDERAN, a avisé la Société ORGANA II, Société de placement à prépondérance immobilière à capital variable sous forme de
SAS, sise 22, rue de Courcelles 75008 Paris, 814.306.544 RCS Paris, de son changement de représentant permanent. M.
Benjamin LE BAUT demeurant 22, rue de
Courcelles 75008 Paris a été nommer
dans cette fonction en remplacement de
M. BAZIRE Stephen.
12116804W – LE PUBLICATEUR LEGAL
COALITION MEDIA GROUP
SAS au capital de 12.088.354
Siège social : 16, rue de Saint
Pétersbourg - 75008 Paris
828 919 522 R.C.S. PARIS
Aux termes de l’assemblée générale du
29/06/2018 à 10h, il a été décidé d’augmenter le capital d’un montant nominal de
2.571.337 euros. Le capital social est désormais fixé à 14.659.691 euros et divisé
en 14.659.691 actions ordinaires d’un
euro chacune. Les statuts ont été modifiés
en conséquence. Aux termes de l’assemblée générale du 29/06/2018 à 10h30, M.
Marc Laufer, demeurant Rua Serpa Pinto
12 2E, 1200-445, Lisboa (Portugal), a été
nommé en qualité de Président, en remplacement de Deficom Group.
12116806W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le 27 juin 2018, les associés d’IRIS,
SAS au capital de 8.996.499 euros, dont
le siège est à Paris (75008) 4, avenue
Marceau, immatriculée 824.968.457 RCS
PARIS ont :
- constaté la démission de Pierre MESTCHERSKY de ses fonctions de membre
du comité stratégique ;
- nommé François-Xavier DESGRIPPES, de nationalité française, demeurant
Lieu-dit en magret à L’Isle Jourdain
(32600), en qualité de membre du comité
stratégique pour une durée indéterminée ;
- nommé Jacques DE BAZELAIRE, de
nationalité française, demeurant 18, rue
Pierre Corneille à Versailles (78000), en
qualité de membre du comité stratégique
pour une durée indéterminée.
Le 27 juin 2018, le comité stratégique
d’IRIS a :
- constaté la nomination de Sergio TREVINO, de nationalité espagnole, demeurant 10B Ametzabide (48100) Mungia en
Espagne, aux fonctions de président du
comité stratégique pour une durée indéterminée, en remplacement de Pierre
MESTCHERSKY, démissionnaire ;
- constaté la nomination de Philippe RESPINGER, demeurant 4, chemin des Duragnes à Le Taillan-Médoc (33320), aux
fonctions de président d’IRIS pour une durée indéterminée, en remplacement
d’Edouard THOMAZEAU, démissionnaire ;
- constaté la démission de Messieurs
RESPINGER et TREVINO de leurs fonctions de directeur général ;
- nommé François-Xavier DESGRIPPES
aux fonctions de directeur général pour
une durée indéterminée.
Mentions RCS Paris.
Pour avis, le président.
12116828W – LE PUBLICATEUR LEGAL
VIVARTE MANAGEMENT SERVICES
SAS au capital de 50.000 €
28 avenue de Flandre
75019 PARIS
424 171 759 RCS PARIS
Aux termes des décisions du 8/8/2018,
l’Associé unique a décidé de nommer en
qualité de président, M. Patrick PUY demeurant 6 rue Denfert Rochereau, 92100
Boulogne Billancourt, en remplacement
de M. Alain POSTIC, démissionnaire.
Pour avis
12116829-2W – LE PUBLICATEUR LEGAL
FLANDRE SOISSONS
SNC au capital de 1.352.949 €
28 avenue de Flandre
75019 PARIS
378 913 131 RCS PARIS
Aux termes des décisions du 1er/8/2018,
les Associés ont décidé de nommer, en
qualité de gérant, M. Noël MOUSSALI demeurant 22 rue du Printemps, 75017 Paris, en remplacement de M. Philippe INGOUF, démissionnaire.
Pour avis
12116833W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LE HUB FRANCE
SAS au capital de 2.410 euros
Siège social : 248 rue Saint Jacques
75005 Paris
479 107 484 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale ordinaire et extraordinaire du 30 juin 2018, les
associés ont décidé d’augmenter le capital social d’une somme de 7.712 €, pour
le porter de 2.410 € à 10.122 € et de modifier les articles 6 et 7 des statuts
Pour avis.
12116836W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SHIPLEADER RETURNS
SAS au capital de 2.848,83 €
Siège social : 59 rue des Petits Champs
75001 Paris
800 171 860 RCS PARIS
En date du 28 août 2018, le président a
constaté la réalisation définitive de l’augmentation du capital social d’une somme
de 54,24 euros en numéraire décidée par
l’AGE du 10 août 2018. Le capital est ainsi
porté à 2.903,07 €. Les articles 6 et 7 des
statuts ont été modifiés en conséquence.
Mention au RCS de Paris.
PLAYPLAY
SAS au capital de 7.000 €
Siège social : 30 rue Didot
75014 Paris
828 572 099 RCS PARIS
En date du 10 août 2018, le président a
constaté la réalisation définitive de l’augmentation du capital social d’une somme
de 2.3737,40 euros en numéraire décidée
par décisions unanimes des associés en
date du 10 juillet 2018 puis d’une seconde
augmentation de 370,36 euros par émission de BSA. Le capital est ainsi porté à
9.743,76 €. L’article 6 des statuts a été
modifié en conséquence. Mention au RCS
de Paris
12116869W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ECOTITANIUM
SAS au capital de 23.005.000 €
Siège social : Tour Maine Montparnasse
33 avenue du Maine 75755 PARIS
CEDEX 15
801 118 399 RCS PARIS
L’AGM du 29/06/2018 a décidé de transférer le siège social de la Société au 10,
boulevard de Grenelle 75015 PARIS, à
compter du 01/06/2018.
Modification au RCS de Paris.
12116878W – LE PUBLICATEUR LEGAL
INIXIA
SAS au capital de 50.000 €
28, rue Beaunier 75014 PARIS
822 059 275 RCS PARIS
Aux termes des décisions du 01/08/2018,
le Président a décidé de transférer le siège
social de la Société au 75, rue du Père
Corentin 75014 PARIS à compter du
même jour.
Modification au RCS de Paris.
12116880W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SECOMM SERVICES ET COMMUNICATIONS
SARL au capital de 30.000 €
Siège social : 203 rue du Faubourg SaintHonoré 75008 Paris
399 479 328 RCS Paris
Suivant délibérations de l’assemblée générale extraordinaire du 30 juin 2018, il a
été :
pris acte de la fin des fonctions de cogérant de Mr Antoine BECHARA,
pris acte de la démission de décidé de la
démission de Mme Murielle BECHARA de
ses fonctions de co-gérante,
décidé de nommer en qualité de gérants :
Mr Henri DAOU, demeurant Green
Community West, DIP, Villa 556, P.O. Box
218816 - Dubai, Emirats Arabes Unis
Mr Wadih TRABOULSI, demeurant Al
Barsha 1, Casablanca 2 Compound - Villa
8, P.O. Box 251589 Dubai, Emirats Arabes Unis
12116881W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BRINGER GEVAUDAN SA
SA au capital de 516.879,32 €
13 rue Dupleix, 75015 Paris
796850113 RCS Paris
Aux termes de l’AGE en date du
04/05/2018, les actionnaires ont décidé de
modifier le capital social en le portant de
516.879,32 € à 507.385,58 €.
Suivant décision en date du 29/06/2018,
les membres du Directoire ont constaté la
réalisation définitive de la réduction du capital susvisée à la date du 29/06/2018.
Les articles 6 et 7 des statuts ont été modifiés en conséquence.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
12116884W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ADVENIS INVESTMENT MANAGERS
SAS au capital de 2.401.457,60 euros
Siège social : 12 rue Médéric, 75017 Paris
414 596 791 RCS Paris
Aux termes des décisions unanimes des
associés du 27/07/2018 : (I) Il a été pris
acte des démissions (a) de Jean François
Chaury, Khalil Hankach, et Rodolphe Manasterski, de leurs fonctions d’administrateurs ; et (b) de Carlo Michienzi de ses
fonctions de Directeur Général ; (II) Carlo
Michienzi, demeurant : 7 avenue Beaucour, 75008 Paris, France, a été nommé
en qualité de Président, en remplacement
de Rodolphe Manasterski ; (III) il a été décidé de modifier la dénomination sociale
qui sera désormais « C-Quadrat Asset
Management France ». Les statuts ont été
modifiés en conséquence ; (IV) Après
avoir décidé d’une refonte globale des statuts avec notamment la suppression du
Conseil d’Administration et en instaurant
un Comité de Surveillance, ont été nommés, en qualité de membres du Comité :
(a) Carlo Michienzi ; (b) Fabio Michienzi,
demeurant 29 vieux-Chemin-d’Onex, CH1213 Petit-Lancy, Canton de Genève,
Suisse ; (c) Carlos Mendez de Vigo, demeurant : 6 Dorlcote Raad, Londres SW18
3RT, Royaume-Uni ; (d) Stéphane Amine,
demeurant : 3, rue de Magdebourg 75116 Paris, et (e) Rodolphe Manasterski,
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 5
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos Sociétés
demeurant : 19, rue des Petits Carreaux 75002 Paris.
12116966W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12116900W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SAS au capital de 33.000 €
51,rue de Seine, 75006 Paris
794465088 RCS Paris
Aux termes de l’AGE en date du
31/08/2018, l’associé unique a décidé de
transférer le siège social à 53, rue de la
Tour, 75116 Paris.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
OPINION-WAY
Société par actions simplifiée au capital de
61 178 €
Siège social : 15, Place de la République 75003 PARIS
430 126 789 RCS PARIS
Par décision du 29/06/2018, prise sur délégation de l’assemblée générale du
18/06/2018, le président a augmenté le
capital de 419 €, pour le porter de 61
178 € à 61 597 €, par apport en numéraire
et modifié les articles 6 et 7 des statuts.
12116921W – LE PUBLICATEUR LEGAL
WONDERBOX
SAS au capital de 10.045.000 €
Siège social : 34 avenue des Champs
Élysées 75008 Paris
508 244 548 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale extraordinaire en date du 28/12/2017, des
décisons du président en date du
28/02/2018, il a été décidé
de réduire le capital de 185.039 € pour le
ramener de 10.045.000 € à 9.859.961 €,
d’augmenter le capital de 420.000 € pour
le ramener de 9.859.961 € à
10.279.961 €,
AGB INVESTISSEMENT
12116967W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BY O2
SAS au capital de 26.000 €
51, rue de Seine, 75006 Paris
795189489 RCS Paris
Aux termes de l’AGE en date du
31/08/2018, l’associé unique a décidé de
transférer le siège social à 53, rue de la
Tour, 75116 Paris.
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
12116969W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SIP ENERGIE DE PIOLENC
SAS au capital de 1.000 €
140 Avenue des Champs-Elysées
75008 Paris
839 078 102 RCS Paris
Aux termes des décisions de l’associé unique en date du 03/08/2018, il a été décidé
de nommer Fabrice Maquignon demeurant 20, rue Joseph Rutten, 1150 Bruxelles (Belgique), et Ulrik Feldstedt Hjorth demeurant Belgicastraat 17, Zaventem
(Belgique) en qualité de gérant en remplacement de Anna Esteve Enrech.
12117062W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par décisions du 29/6/2017 de PERU &
PARTNERS, SAS, capital 20.000 €,
siège : 41, rue Boissy d’Anglas 75008 Paris, 509 964 482 RCS PARIS, les associés
ont pris acte de la démission de M. Mathieu SIMON de ses fonctions de Directeur général, avec effet au 12/1/2018.
12117064W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ATLAS SAS
SASU au capital de 25.000 €
Siège social : 10, rue de Penthièvre 75008
Paris
833 560 584 RCS Paris
Aux termes de l’assemblée générale extraordinaire en date du 31/07/2018 et des
décisions du président en date du
03/08/2018, il a été décidé
d’augmenter le capital de 60.000 € pour le
porter de 25.000 € à 85.000 €,
de nommer en qualité de Directeur Général, Mr. Roberto Garcia demeurant rua Xaquin Bruquetas 23 p01a, Naron, La Corogne (Espagne),
12117095W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon décisions du 01/09/2018 de CAMUSAT HOLDING, SAS au capital de
50.274.229 €, siège social : 9, allée de la
Sablière, ZAC Claude Monet, 78290
CROISSY SUR SEINE, 821 195 500 Rcs
Versailles, le siège a été transféré à PARIS (75008) 66, rue de Lisbonne – Bâtiment B - nº 29. Président : M. Richard
Thomas, Rue LLC Bratianu - 8B - comté
Ilfov, Roumanie. La société sera immatriculée au RCS de Paris.
12117096W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon décisions du 01/09/2018 de CAMUSAT GROUPE, SAS au capital de
10.250.000 €, siège social : 9, allée de la
Sablière, ZAC Claude Monet, 78290
CROISSY SUR SEINE, 535 166 177 Rcs
Versailles, le siège a été transféré à PARIS (75008) 66, rue de Lisbonne – Bâtiment B - nº 29. Président : Camusat Holding SAS, 66 rue de Lisbonne, Bâtiment
B - nº 29 - 75008 Paris, 821 195 500 Rcs
Paris. La société sera immatriculée au
RCS de Paris.
12117098W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon décisions du 01/09/2018 de CAMUSAT INTERNATIONAL, SAS au capital
de 1.000.000 €, siège social : 9, allée de
la Sablière, ZAC Claude Monet, 78290
CROISSY SUR SEINE, 444 632 376 Rcs
Versailles, le siège a été transféré à PARIS (75008) 66, rue de Lisbonne – Bâtiment B - nº 29. Président : Camusat Holding SAS, 66 rue de Lisbonne, Bâtiment
B - nº 29 - 75008 Paris, 821 195 500 Rcs
Paris. La société sera immatriculée au
RCS de Paris.
Les associés qui souhaitent répondre favorablement à la présente offre pour tout
ou partie de leurs actions, doivent adresser, avant l’expiration du délai imparti, une
demande de rachat portant l’indication du
nombre d’actions faisant l’objet de cette
demande de rachat.
Les demandes de rachat seront reçues au
siège social.
Les actions rachetées seront payées en
numéraire par chèque ou virement bancaire contre remise d’un ordre de mouvement portant sur lesdites actions.
Dans l’hypothèse où le nombre d’actions
offertes à la vente serait supérieur à six
cent vingt-cinq (625), le Président procèdera à une réduction des demandes proportionnelle au nombre d’actions dont l’associé justifie être le propriétaire et le
nombre des actions pouvant être rachetées à chaque associé demandeur sera
calculé en appliquant au nombre total
d’actions rachetées le rapport entre le
nombre d’actions possédées par cet associé et le nombre total d’actions possédées par les associés vendeurs.
Si le nombre des actions pouvant être rachetées pour un associé donné, tel que
calculé conformément aux principes cidessus, dépasse le nombre de titres offerts à la vente par ledit associé, les actions restantes seront réparties entre ceux
des autres associés ayant offert à la vente
un nombre d’actions supérieur au nombre
des actions pouvant être rachetées pour
ces associés, tel que calculé conformément aux principes ci-dessus.
En cas de rompus, le nombre de rompus
sera totalisé et les actions ainsi obtenues
seront réparties entre les actionnaires
dans l’ordre d’importance de leurs rompus.
Pour avis
12116926W – LE PUBLICATEUR LEGAL
2C4L - SARL au capital de 2.000,00 € Siège social : 10 rue des Champs, 10150
CHARMONT SOUS BARBUISE - 504 429
184 RCS TROYES
Suivant PV de décisions du 31.07.2018 il
a été décidé de transférer le siège social
à PARIS (75017) 58 avenue de Wagram.
En conséquence, la société fera l’objet
d’une nouvelle immatriculation au RCS de
PARIS désormais compétent à son égard.
L’article 4 des statuts a été modifié en
conséquence. Gérant : M Cédric LEVILLAIN, demeurant 10 rue des Champs
10150 CHARMONT SOUS BARBUISE.
Pour avis,
12116936W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Newco Capucines
SASU au capital de 1 €
Siège social : 5/7 rue de Monttessuy
75007 Paris
840 904 429 RCS Paris
Suivant décisions du président et décisions de l’associé unique en date du
18/07/2018, il a été décidé
d’augmenter le capital de 9.396.850 €
pour le porter de 1 € à 9.396.851 €,
de nommer en qualité de Président, Mr.
Fabrice Fournier demeurant 58 rue du
Faubourg Poissonnière 75010 Paris, en
remplacement de la société Banque Populaire Développement démissionnaire,
d’augmenter le capital de 2.106.815 €
pour le porter de 9.396.851 € à
11.503.666 €,
de transférer le siège social au 6 boulevard des Capucines 75009 Paris,
de modifier la dénomination sociale
comme suit : We Partners,
de nommer en qualité de membre du
Conseil de Surveillance, la société NAXICAP PARTNERS, SA à directoire et
conseil de surveillance dont le siège social
est situé 5/7 rue de Monttessuy 75007 Paris, immatriculée au RCS de Paris sous le
nº 437 558 893, la société BANQUE POPULAIRE DEVELOPPEMENT, SA dont le
siège social est situé 5-7 rue de Monttessuy 75007 Paris, immatriculée au RCS de
Paris sous le nº 378 537 690, Mr. Laurent
Chouteau demeurant 3, rue Honoré d’Estienne d’Orves 92150 Suresnes, la société
GROUPE FIGARO, SASU dont le siège
social est situé 14 boulevard Haussmann
75009 Paris, immatriculée au RCS de Paris sous le nº 401 328 919 et Mr. Fabrice
Fournier (nommé ci-dessus),
de nommer en qualité de co-commissaire
aux comptes titulaire, la société In Extenso
IDF Audit, SAS dont le siège social est situé 63 ter avenue Edouard Vaillant 92100
Boulogne-Billancourt, immatriculée au
RCS de Nanterre sous le nº 392 437 356.
Aux termes des délibérations du conseil
de surveillance en date du 18/07/2018, il
a été décidé de nommer en qualité de Président du Conseil de Surveillance, Mr.
Laurent Chouteau (nommé ci-dessus).
12116937W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GAN PREVOYANCE
SA d’intermédiation en assurance au
capital de 13.800.000 euros
Siège social : 8/10 rue d’Astorg 75008
Paris
410 569 776 RCS Paris
Aux termes du conseil d’administration du
03 mai 2018, il a été pris acte de la démission de M.Jacques Depeyre de ses
fonctions d’administrateur et ce avec effet
au 10 avril 2018.
Aux termes de l’assemblée générale ordinaire du 23 mai 2018, Mme Isabelle Chopin demeurant Savigny 58340 St Gratien
Savigny a été nommé en qualité d’administrateur.
Pour avis
12116938W – LE PUBLICATEUR LEGAL
PROC-SER, PROCUREMENT ET
SERVICES SNC
SNC au capital de 1.000 euros
Siège social : 16/18, Impasse d’Antin
75008 PARIS
485 008 981 RCS PARIS
Aux termes d’un PV de décisions collectives du 30/05/2018, les associés ont décidé de nommer en qualité de gérant, M.
Pierre SKOROCHOD demeurant 58, rue
du Rocher, 75008 Paris, en remplacement
de M. Philippe MOREAU, démissionnaire.
Pour avis.
Aux termes des décisions du 26/07/2018,
le président a constaté la réalisation de
l’augmentation de capital décidé par l’associé unique en date du 25/05/2018 et en
date du 09/07/2018.
En conséqueuce, le capital a été augmenté de 147.001 € pour le porter à
148.001 €.
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Mention en sera faite au RCS de Paris.
Pour avis
12117065W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117099W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117108W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MITIE France SAS
Société par actions simplifiée au capital de
15.000 €
Siège social : 259, rue Saint Honoré –
75001 Paris
521 360 198 RCS Paris
Aux termes des décisions de l’associé unique du 17 août 2018, il a été décidé de
mettre fin au mandat du Directeur général
de Monsieur John Sheridan à compter de
ce jour et de ne pas le remplacer dans ses
fonctions. Pour avis
Selon décisions du 01/09/2018 de AKTIVCO, SAS au capital de 50.000 €, siège
social : 9, allée de la Sablière, ZAC Claude
Monet, 78290 CROISSY SUR SEINE, 824
495 006 Rcs Versailles, le siège a été
transféré à PARIS (75008) 66, rue de Lisbonne – Bâtiment B - nº 29. Président :
Camusat Holding SAS, 66 rue de Lisbonne, Bâtiment B - nº 29 - 75008 Paris,
821 195 500 Rcs Paris. La société sera
immatriculée au RCS de Paris.
Suivant AGE du 31/07/2018 de BASERRIA, Société par actions simplifiée au capital de 8.664.750 €, Siège social : PARIS
(75008) - 42, rue de Bassano, 839 851 102
RCS PARIS, le siège social a été transféré
à PONTONX-SUR-L’ADOUR (40465) –
Lieudit Mas Zone d’Entreprises. La société sera immatriculée au Rcs de Dax.
12117119W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12116972W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117100W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par AGO annuelle et AGE du 29/06/2018,
de ARNABOLDI FRANCE, SAS au capital
de 1.008.000 €, siège social : 66 rue du
Fauboug Saint-Honoré 75008 Paris,
398.304.592 RCS Paris, il a été décidé,
une augmentation de capital d’un montant
de 2.129.200 €, et un réduction du capital
d’un montant de 2.129.200 € par résorption des pertes, le montant du capital social n’a pas été modifié et, de ne pas renouveller le mandat du commissaire aux
comptes suppléant AUDIT CONSEIL REVISION LAROSE. Les Statuts ont été mis
à jour en conséquence.
Selon décisions du 01/09/2018 de AKTIVCO HOLDING, SAS au capital de
50.000 €, siège social : 9, allée de la Sablière, ZAC Claude Monet, 78290
CROISSY SUR SEINE, 831 687 215 Rcs
Versailles, le siège a été transféré à PARIS (75008) 66, rue de Lisbonne – Bâtiment B - nº 29. Président : Camusat Holding SAS, 66 rue de Lisbonne, Bâtiment
B - nº 29 - 75008 Paris, 821 195 500 Rcs
Paris. La société sera immatriculée au
RCS de Paris.
12116978W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EUROPATWEB
Société anonyme au capital de
30.000.000 euros
Siège social : 11 rue François 1er - 75008
Paris
393 439 948 RCS Paris
L’Assemblée Générale Ordinaire du 27
juin 2018 après avoir constaté que la loi
nº 2016-1691 du 9 décembre 2016, a supprimé l’obligation de désigner un Commissaire aux Comptes suppléant, décide de
ne pas renouveler le mandat de AUDITEX.
Pour avis,
12116981W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GA PLACEMENTS
Société anonyme au capital de 37 000
euros
Siège social : 11 rue François 1er - 75008
Paris
491 081 675 RCS Paris
L’Assemblée Générale Ordinaire du 27
juin 2018 après avoir constaté que la loi
nº 2016-1691 du 9 décembre 2016, a supprimé l’obligation de désigner un Commissaire aux Comptes suppléant, décide de
ne pas renouveler le mandat de AUDITEX.
Pour avis,
12117023W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ESCA
SASU au capital de 1.000 €
41 Rue de la Tombe-Issoire, 75014 Paris
820030427 RCS Paris
Aux termes d’une décision en date du
01/08/2018, l’associé unique a décidé de
nommer à compter du 01/08/2018 en qualité de Président M. Minh-Trung, Nicolas
TRAN, demeurant 57 Rue Jean Le Galleu,
94200 Ivry-sur-Seine en remplacement de
Madame Fabienne LEFORT
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Paris
12117055W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MOET HENNESSY MANAGEMENT
SARL au capital de 18.000 euros
Siège social : 24-32 rue Jean Goujon –
75008 Paris
442 785 481 RCS Paris
Aux termes d’une décision en date du 29
juin 2018, l’associé unique a pris acte de
l’arrivée du terme du mandat de cogérant
de Monsieur Philippe SCHAUS et décidé
de ne pas renouveler ce mandat.
12117059W – LE PUBLICATEUR LEGAL
WTRANSNET France
SARL au capital de 60.000 euros
Siège social : 14 rue du Pont Nauf 75001
Paris
509 821 153 R.C.S Paris
12117076W – LE PUBLICATEUR LEGAL
RESIDENCE MAUROY.
SARL au capital de 9.324 euros
Siège social : 11bis rue Godot de Mauroy
75009 PARIS
RCS PARIS B 692 019 367
---------------Suivant décisions du 30/10/2017, l’associé unique, dans le cadre des dispositions
de l’article L223-42 du Code de
Commerce, a décidé de ne pas dissoudre
la société et de maintenir son activité.
Mention en sera faite au RCS de PARIS.
12117077W – LE PUBLICATEUR LEGAL
HALL SERVICE
SARL au capital de 5.000 Euros
48, rue de Vouillé 75015 Paris
482 066 073 RCS Paris
Aux termes des décisions extraordinaire
de l’associé unique en date du 20 aout
2018, il a été de transférer le siège social
au 23, rue Saint Amand 75015 Paris à
compter du 1er septembre 2018.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Mention en sera faite au RCS de Paris.
12117083W – LE PUBLICATEUR LEGAL
MAGELLAN INTEROPTIC ; SARL ; capital de 501500 € ; Siège social : 91 rue
du Faubourg Saint-Honoré 75008 PARIS ; 509 434 163 RCS PARIS
12117101W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SCI ViaGénérations
Société civile immobilière à capital
variable
Siège social : 17 rue Jacques Bingen
75008 Paris
832 755 318 RCS Paris
Par décision en date du 1er juin 2018, le
Gérant a décidé de transférer le siège social de la Société du 17 rue Jacques Bingen au 6, rue Paul Baudry - 75008 Paris,
à compter du même jour et de modifier en
conséquence l’article 4 des statuts.
12117102W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Selon décisions du 01/09/2018 de CAMUSAT PARTICIPATONS 4, SAS au capital
de 500.010 €, siège social : 9, allée de la
Sablière, ZAC Claude Monet, 78290
CROISSY SUR SEINE, 821 603 180 Rcs
Versailles, le siège a été transféré à PARIS (75008) 66, rue de Lisbonne – Bâtiment B - nº 29. Président : M. Richard
Thomas, Rue LLC Bratianu - 8B - comté
Ilfov, Roumanie. La société sera immatriculée au RCS de Paris.
12117105W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes des DAU du 30/08/2018, il a
été décidé d’étendre l’objet aux activités
de vente de produits optiques et solaires,
de prestations de services et de vente de
produits connexes et de produits dérivés
des marques et aux activités connexes et
complémentaires ; de modifier la dénomination qui sera désormais "FP RETAIL" ;
de transférer le siège social au 108 rue
Réaumur, 75002 PARIS à compter de ce
jour. Les articles 2, 3, 5 des statuts ont été
modifiés en conséquence. RCS PARIS
Selon décisions du 01/09/2018 de CAMUSAT PARTICIPATONS 1, SAS au capital
de 1.350.073 €, siège social : 9, allée de
la Sablière, ZAC Claude Monet, 78290
CROISSY SUR SEINE, 821 547 585 Rcs
Versailles, le siège a été transféré à PARIS (75008) 66, rue de Lisbonne – Bâtiment B - nº 29. Président : M. Richard
Thomas, Rue LLC Bratianu - 8B - comté
Ilfov, Roumanie. La société sera immatriculée au RCS de Paris.
SAUVAIGE
SAS au capital de 20.000 euros
Siège social : 28 bis avenue Daumesnil
75012 Paris
841 216 468 RCS Paris
En date du 28 août 2018, l’associé unique
a décidé de transférer le siège social au
176 rue du Temple 75003 Paris.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis
12117092W – LE PUBLICATEUR LEGAL
INVUS
SAS au capital de 38.112,25 euros
Siège social : 127 avenue des Champs
Elysées 75008 Paris
434 107 868 RCS Paris
En date du 16 juillet 2018, l’associé unique
a décidé de transférer le siège social au
21 avenue Kléber 75116 Paris et ce à
compter du 01 septembre 2018.
L’article 4 des statuts a été modifié.
Pour avis
Excuse MyParty
Société par actions simplifiée au capital de
2.977,50 €
Siège social : 63, boulevard de
Rochechouart
75009 PARIS
809 611 221 RCS PARIS(la « Société »)
OFFRE DE RACHAT PAR LA SOCIETE
DE SES PROPRES ACTIONS
L’Assemblée générale en date du 4 septembre 2018 a décidé une réduction du
capital non motivée par des pertes d’un
montant nominal maximal de trois cent
douze euros et cinquante centimes
(312,50 €), par voie de rachat par la Société d’un maximum de six cent vingt-cinq
(625) actions de la Société d’une valeur
nominale de cinquante centimes d’euro
(0,50 €) chacune.
Le prix d’achat unitaire d’une action est
fixé à trente-trois euros et trente-trois centimes (33,33 €).
Le projet est soumis à la condition suspensive de l’absence d’opposition ou, en
cas d’opposition, du rejet de celles-ci par
le tribunal de commerce de Paris, ou du
remboursement desdites créances ou de
la constitution de garanties.
A compter de la première présentation de
cet avis ou de son insertion dans un journal d’annonces légales, chaque associé
disposera d’un délai de vingt (20) jours
pour notifier au Président sa demande de
rachat d’actions, en l’adressant à la Société.
NDZ PARIS, S.A.S. au capital de
5.000 €, sise 162, rue Lamarck, 75018
PARIS, 539 567 925 RCS PARIS. Aux termes du PV d’AU du 28/6/2018, RSM Paris, 26, rue Cambacérès, 75008 Paris a
été nommée CAC en remplacement de
Pierre ROSSIGNOL ; il n’y a pas lieu de
désigner un CAC suppléant.
12116895 – LA VIE JUDICIAIRE
PARDON MY FRENCH, S.A.S.U. au
capital de 40.000 €, sise 3, rue de la Rochefoucauld, 75009 PARIS, 442 913 935
RCS PARIS. Aux termes d’un PV des décisions de l’associée unique du 6/6/2018,
il résulte que le CABINET EXPERTISE ET
PERFORMANCE, 46, rue Cardinet,
75017 PARIS a été nommé CAC en remplacement de la société SOGEC AUDIT,
pour une période de six exercices, soit
jusqu’à la décision de l’associée unique
sur les comptes de l’exercice clos le
31/12/2023 ; il n’y a pas lieu de désigner
un CAC suppléant. Pour avis.
12116913 – LA VIE JUDICIAIRE
ANTOINE CORP, S.C.I. au capital de
3.000 €, sise 13, rue de la Cerisaie, 75004
PARIS, 808 139 182 RCS PARIS. Aux termes du PV de l’AGE en date du
30/9//2017, le capital de la société a été
réduit de 300.000 € par la réduction de la
valeur des parts de 10 € à 0,1 €. Titre II article 2 - Capital a été modifié. Nouveau
capital : 3.000 € divisé en 30.000 parts
de 0,1 € chacune. Ancienne capital :
300.000 € divisé en 30.000 parts de 10 €
chacune. Pour avis. Le gérant.
12116915 – LA VIE JUDICIAIRE
ANTOINE CORP, S.C.I. au capital de
3.000 €, sise 13, rue de la Cerisaie, 75004
PARIS, 808 139 182 RCS PARIS. Aux termes du PV de l’AGE en date du
31/10/2017, Mme Inès RICHER a démissionné de ses fonctions de cogérante, elle
ne sera pas remplacée dans ses fonctions. Un exemplaire dudit PV sera déposé
au T.C. de Paris. Le gérant.
12116920 – LA VIE JUDICIAIRE
NEUBAUER PARTICIPATION, S.A.S.
au capital de 37.000 €, sise 10, rue Curnonsky, 75017 PARIS, 493 361 679 RCS
PARIS. Aux termes du PV d’AU du
28/6/2018, société RSM PARIS, 26, rue
Cambacérès, 75008 Paris, a été nommée
CAC en remplacement de COREVISE ; il
n’y a pas lieu de désigner un CAC suppléant.
12117125W – LE PUBLICATEUR LEGAL
FRANCK GEF
Sarl au capital de 52.000 €
Siège social : 109 ave du Général Leclerc
75014 Paris
405 040 726 RCS PARIS
Suite à l’AGE du 27 août 2018, il a été
décidé de transformer la société en S.A.S
sans création d’une personne morale nouvelle et ce à compter du 1er septembre
2018. Sa dénomination, son objet, et sa
durée restent inchangés. L’assemblée a
nommé en qualité de Président : Mme
Hanna MECHALY demeurant 25 avenue
Beauséjour - 94230 Cachan. Les statuts
ont été modifiés en conséquence. Modification au RCS de Paris
12117131W – LE PUBLICATEUR LEGAL
ITM ALIMENTAIRE SUD OUEST
Société par actions simplifiée au capital de
48.000 €
Siège social : 24, rue Auguste Chabrières
– 75015 PARIS
452 539 379 RCS PARIS
Par décisions de l’associée unique en date
du 29/06/2018, il a été décidé de ne pas
renouveler le mandat de la Société RSM
PARIS, commissaire aux comptes suppléant. Mentions seront portées au RCS
de PARIS. Pour avis
12114573 – LA VIE JUDICIAIRE
12117107W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117087W – LE PUBLICATEUR LEGAL
S.G.P. CONSEIL
Sarl au capital de 7.622,45 €
Siège social : 4 avenue Hoche
75008 Paris
352 540 413 RCS PARIS
Suite à l’AGE du 30 juillet 2018, il a été
décidé de transformer la société en S.A.S
sans création d’une personne morale nouvelle et ce rétroactivement au 1er juillet
2018. Sa dénomination, son objet, et sa
durée restent inchangés. L’assemblée a
nommé en qualité de Président : Mr Patrick BELLAICHE demeurant 5 rue du Dobropol - 75017 Paris. Modification au RCS
de Paris
12116894 – LA VIE JUDICIAIRE
VEOCAP, S.A.R.L. au capital de
10.000 €, sise 4, rue Simone de Beauvoir,
17000 LA ROCHELLE, 790 356 992 RCS
LA ROCHELLE. Aux termes des décisions
unanimes des associés du 23/5/2018, les
Associés ont décidé de nommer M. Emmanuel LE GUERNIC, né le 6/7/1977 à
Pontivy (56), 38, rue de la Madeleine,
56500 Moréac, Gérant à compter du
24/4/2018, pour une durée indéterminée,
en remplacement de M. Jacques LEFEVRE, démissionnaire depuis le 1er/7/2017
et de transférer le siège du 4, rue Simone
de Beauvoir, 17000 LA ROCHELLE au
42, rue de Maubeuge, 75009 PARIS, à
effet au 24/4/2018. La société sera radiée
au RCS de La Rochelle et fera l’objet
d’une nouvelle immatriculation au RCS de
Paris. Pour avis. La gérance.
12116782 – LA VIE JUDICIAIRE
FINANCIERE ET GESTION RAISON,
S.A. à directoire et CS au capital de
664.392 €, sise 11, rue Viollet Le Duc,
75009 PARIS, 339 637 100 RCS PARIS.
Aux termes du PV de AGE du 25/6/2018,
la société susvisée a décidé de transférer
son siège du 11, rue Viollet Le Duc, 75009
PARIS au 70, quai de la Fosse, 44000
NANTES, à compter du 1er/9/2018. Les
statuts seront modifiés en conséquence et
la société fera l’objet d’une nouvelle immatriculation au RCS de Nantes, Pour
avis, le directoire.
12116925 – LA VIE JUDICIAIRE
4UATRE, S.A.S. au capital de
148.715 €, sise 3, rue de la Rochefoucauld, 75009 PARIS, 484 085 550 RCS
PARIS. Aux termes de l’AG du 6/6/2018,
le CABINET EXPERTISE ET PERFORMANCE, 46, rue Cardinet, 75017 Paris a
été nommé CAC en remplacement de SOGEC AUDIT, pour une période de six exercices, soit jusqu’à l’issue de la consultation annuelle de la collectivité des
associés appelée à statuer sur les
comptes de l’exercice clos le 31/12/2023.
Il n’y a pas lieu de désigner un CAC suppléant. Pour avis, le président.
12116960 – LA VIE JUDICIAIRE
SOLUTION BI, S.A.R.L. au capital de
150.750 €, sise 8, rue des Messageries,
75010 PARIS, 515 285 120 RCS PARIS.
SOLUTION BI FRANCE, S.A.R.L. à associé unique au capital de 1.000 €, sise
8, rue des Messageries, 801 045 568 RCS
PARIS. Par acte SSP en date du 8/5/2018
à Paris, la société SOLUTION BI FRANCE
(ci-après la " Société bénéficiaire ") et la
société SOLUTION BI (ci-après la " Société apporteuse "), susvisées, ont établi
un projet de traité d’apport partiel d’actif
conformément aux dispositions de l’article
L.236-22 du Code de commerce. Aux termes de ce projet, la société SOLUTION BI
faisait apport à la société SOLUTION BI
FRANCE de sa branche complète et autonome d’activité de prestations informatiques comprenant un actif de 1.337.947 €
et un passif de 988.399 € soit un apport
net de 349.547 €. Cette convention d’apport partiel d’actif a été approuvée par
l’AGE des associés de la société SOLUTION BI et par l’AGE des associés de la
société SOLUTION BI FRANCE, toutes
deux réunies, le 15/7/2018. En rémunération de cet apport, l’AGE de la société SOLUTION BI FRANCE a procédé à une
augmentation de capital de 9.190 € pour
le porter de 1.000 € à 10.190 €, au moyen
de la création de 919 parts sociales nouvelles, de 10 € de nominal, entièrement libérées, attribuées en totalité à la société
SOLUTION BI. La différence entre la valeur nette des biens apportés de
349.547 € et la valeur des parts créées en
rémunération de l’apport de 9.190 € soit
un montant de 340.682 € constitue le
montant de la prime d’apport qui sera inscrite au passif du bilan et sur laquelle porteront les droits des associés anciens et
nouveaux. L’ensemble des opérations actives et passives de la branche complète
d’activité apportée est donc pris en charge
par la société SOLUTION BI FRANCE et
réputé accompli pour son compte depuis
le 1er/1/2018. En conséquence aux termes de l’AGE du 15/7/2018, les associés
de la société SOLUTION BI FRANCE ont
décidé la modification corrélative des statuts. Mention sera faîte au RCS de Paris.
Pour avis.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
6 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
12116963 – LA VIE JUDICIAIRE
AUDIT ET CONSEIL EUROPE, S.A.S.
au capital de 14.000 €, sise 8, allée des
Saules, 91370 VERRIERES-LE-BUISSON, 403 432 644 RCS EVRY. Aux termes du PV de l’AGE du 11/7/2018 la société susvisé, dont le gérant est M. Hervé
GENDROT, 6, rue de Vauboyen, 91570
Bièvres, a décidé de transférer son siège
du 8, allée des Saules, 91370 VERRIERES-LE-BUISSON au 7, place Tristan
Bernard, 75017 PARIS, à compter du
11/7/2018. Les statuts seront modifiés en
conséquence et la société qui était immatriculée au RCS d’Evry fera l’objet d’une
nouvelle immatriculation au RCS de Paris.
Pour avis. La présidence.
12116968 – LA VIE JUDICIAIRE
Aux termes de l’AG en date du
16/8/2018, de la société EXODIAL ETABLISSEMENT DE SOINS, S.A.R.L. au capital de 500 €, sise 13/15, rue des Petites
Écuries, 75010 PARIS, 531 816 247 RCS
PARIS, a été décidé de transformer la
S.A.R.L. en S.A.S. à compter du jour de
ladite assemblée. Cette transformation
n’entraîne pas la création d’un être moral
nouveau. A été nommé président M. Frédéric ROSES, né le 9/6/1973 et 77, rue de
Lagny, 75020 Paris. Agrément requis pour
toutes cessions. Admission aux AG et
exercice du droit de vote : sur justification de son identité et de l’inscription en
compte de ses actions au jour de la décision collective. Sous réserve des dispositions légales, chaque associé dispose
d’autant de voix qu’il possède ou représente d’actions. Le dépôt légal sera effectué au GTC de Paris. Pour avis.
12116998 – LA VIE JUDICIAIRE
SOLUTION BI FRANCE, S.A.R.L. à associé unique au capital de 1.000 €, sise
8, rue des Messageries, 75010 PARIS,
801 045 568 RCS PARIS. Aux termes du
PV de l’AGE du 15/7/2018 : - a été étendu
l’objet à la gestion, l’aide à la gestion des
moyens, outils et méthodes permettant de
collecter, consolider, modéliser et restituer
des données matérielles ou immatérielles,
d’entreprises en vue d’offrir une aide à la
décision, le conseil en contrôle de gestion,
gestion de projets et conseils divers. L’article 2 des statuts a été modifié en conséquence. Ancienne mention objet : en
France ou à l’étranger, le conseil et le service en infrastructure relative à l’informatique décisionnelle ; la création, la conception et la commercialisation de logiciels
informatiques relatifs à l’infrastructure en
informatique décisionnelle. Nouvelle
mention objet : en France ou à l’étranger,
la gestion et l’aide à la gestion des
moyens, outils et méthodes permettant de
collecter, consolider, modéliser et restituer
des données, matérielles ou immatérielles, d’entreprises en vue d’offrir une aide
à la décision et de permettre aux responsables de la stratégie d’entreprise d’avoir
une vue d’ensemble sur l’activité traitée,
le conseil en contrôle de gestion, gestion
de projets et conseils divers. Le reste de
l’article inchangé ; - a nommé MM. Cédric
FICHEUX, 106, rue du Port, 59800 LILLE,
et Loïc COTTE, 1, square du Pont Vert,
95310 Saint-Ouen-l ’Aumône aux fonctions de gérants pour une durée illimitée.
Mention sera faîte au RCS de Paris. Pour
avis.
12117040 – LA VIE JUDICIAIRE
180960A – LES ECHOS
METHODEWEB, E.U.R.L. au capital de
2.550 €, sise 14, cours Albert 1er, 75008
PARIS, 503 077 315 RCS PARIS. Transformation d’une E.U.R.L. en S.A.SU. article R 210-9 du Code de commerce anciennement article 287 du décret
nº 67-236 du 23/3/1967. Aux termes d’une
délibération en date du 29/6/2018, l’associée unique, statuant aux conditions de
quorum et de majorité prévue par l’article
L.227-3 du Code de commerce, a décidé
la transformation de la société en S.A.S.à
associé unique à compter du même jour,
sans création d’un être moral nouveau et
a adopté le texte des statuts qui régiront
désormais la société. L’objet de la société,
sa durée, son siège et sa dénomination
demeurent inchangés. Le capital de la société reste fixé à 2.550 € divisé en 51 actions de 50 € de valeur nominale chacune,
intégralement libérées. La société, précédemment sous forme de S.A.R.L. a adopté
celle de S.A.S. Sous sa nouvelle forme la
société est administrée par Président
Mme Diana STAGEL, 37, avenue d’Iéna,
75116 Paris. Admission aux AG et exercice du droit de vote : tout actionnaire a
le droit d’assister au AG et de participer
aux délibérations personnellement ou par
mandataire, quelque soit le nombre d’actions qu’il possède, sur simple justification
de son identité, dès lors que ses titres sont
libérés des versements exigibles et inscrits à un compte ouvert à son nom depuis
cinq jours au moins avant la date de la
réunion. Tout actionnaire peut également
voter par correspondance. Chaque membre de l’assemblée a autant de voix qu’il
possède d’actions, sans limitation. Transmission des actions : la cession d’actions
à l’exception de la cession aux actionnaires ou au profit du conjoint, d’un ascendant ou d’un descendant de l’actionnaire
titulaire des actions sont librement négociables. Le président.
Nice suit vtc, SASU au capital de 1500 €
Siège social : 11 rue de Noisy le sec
75020 Paris 822823829 RCS Paris. Le
31/07/18, l’associé unique a pris acte de
la démission de Ahmed Elayni, ancien
Président ; en remplacement, décidé de
nommer Président M. Kacem Elayni, 11
rue de Noisy le sec 75020 Paris ; . décidé
de modifier l’objet social qui devient :
Vente et Location de véhicule long durée
pour chauffeur vtc. Mention au RCS de
Paris
12117060 – LA VIE JUDICIAIRE
Le 28/8/2018, l’AGE de la S.A.R.L. JJA
au capital 8.000 €, sise 166, boulevard du
Montparnasse, 75014 PARIS, 422 508
218 RCS PARIS, a transféré le siège au
3, rue du Colonel Moll, 75017 PARIS.
181081A – LES ECHOS
Le 03/01/18 l’age de la sas pas com 1
(1000 €, 10 r de penthièvre 75008 paris,
834144925 rcs paris) nomme dg nathalie
benedeti, 76 r lecourbe 75015 paris.
181123A – LES ECHOS
Le 19/07/18 l’age de la sas beivre
(30000 €, 111 av victor hugo 75116 paris
cedex 16, 528341027 rcs paris) nomme
pdt nathan serero, 15 av raymond poincare 75116 paris, en remplacement de anthony serero à compter du 24/07/18.
184531A – LES ECHOS
8BCraft, SASU au capital de 300 € Siège
social : 30 rue lacepede 75005 paris 823953252 RCS Paris. Le 28/08/18,
l’associé unique a décidé de transférer le
siège social au 6 rue Sauval 75001 Paris à
compter du 01/08/18 ; . Mention au RCS
de Paris
184632A – LES ECHOS
MAKOA Société à responsabilité limitée
au capital de 28.500 € Siège : 48 rue
Montmartre 75002 PARIS 401974423
RCS de PARIS Par décision de l’associé
unique du 01/07/2018, il a été décidé de
transférer le siège social au 130 Rue LA
FAYETTE 75010 PARIS. Mention au RCS
de PARIS.
184668A – LES ECHOS
12117090 – LA VIE JUDICIAIRE
OMAHANG CONSEIL, S.A.R.L. au capital de 8.816 €. Aux termes du PV de
AGE du 31/8/2018, la société a décidé de
transférer son siège du 101, rue de Rennes, lot 1665, 75006 PARIS, à Le Plessis,
28480 VICHERES, à compter du 1er/
9/courant. Les statuts seront modifiés en
conséquence et la société fera l’objet
d’une nouvelle immatriculation au RCS de
Chartres. Pour avis. La gérance.
180248A – LES ECHOS
SCI ZCK, SCI au capital de 10 € Siège
social : 10 rue du docteur lancereaux
75008 Paris 837811959 RCS Paris. Le
11/07/18, les associés ont décidé de
transférer le siège social au 53 Rue Guy
Moquet 75017 Paris ; Mention au RCS
de Paris
12117014 – LA VIE JUDICIAIRE
EXPERT ALLIANCE, S.A.S. en cours
de transformation en S.A.R.L. au capital
de 4.000 €, sise 3 bis, rue d’Arsonval,
75015 PARIS, 801 472 093 RCS PARIS.
Par décision du 1er/8/2018, l’Associé unique a décidé de transformer la société en
S.A.R.L. à compter du même jour, sans
création d’un être moral nouveau et a
adopté le texte des statuts qui régiront désormais la société. La dénomination de la
société, son objet, son siège, sa durée et
les dates d’ouverture et de clôture de son
exercice demeurent inchangées. Le capital reste fixé à la somme de 4.000 €. Cette
transformation rend nécessaire la publication des mentions suivantes : Sous sa
forme de S.A.S. la société était dirigée par
Président M. Rémi DEMERON, 3 bis, rue
d’Arsonval, 75015 Paris. Sous sa nouvelle
forme de S.A.R.L. la société est gérée par
M. Rémi DEMERON, 3 bis, rue d’Arsonval, 75015 Paris, associé unique. Pour
avis.
Mardi 4 septembre 2018
180502A – LES ECHOS
HMC PARIS. SAS au capital de 5000 euros. 19 rue des Mardelles 77000 Livry-SurSeine. 833 799 638 RCS Melun. Par décision de l’associé unique du 07/04/2018,
il a été décidé de tranférer le siège au 6
rue Musset 75016 paris à compter de ce
jour. Président : Valérie BUVAL, 19 rue
des Mardelles 77000 Livry-Sur-Seine. Objet social : conseil en image. Durée de 99
ans. La société sera radiée au RCS de
Melun et immatriculée au RCS de Paris
ADMAN MEDIA FRANCE
Société par Actions Simplifiée
unipersonnelle
Au capital de 50.000 euros
Siège social : 8 rue François Villon
75015 PARIS
RCS PARIS 799 833 330
Aux termes du PV des Décisions de l’Associé unique du 14 juin 2018, il a été décidé de nommer Monsieur Marcos
LUENGO SANCHEZ, demeurant C Doctor Carulla 57 A01 08017 BARCELONE
Espagne, en qualité de Directeur général.
Mention en sera faite au RCS de PARIS
184703A – LES ECHOS
BARJAVEL
SARL au Capital de 45.000 €
Siège Social
48 Rue de la Bienfaisance
75008 PARIS
RCS PARIS 538 145 053
Aux termes d’une Assemblée Générale
Extraordinaire en date du 27.07.2018,
l’objet social a été étendu aux opérations
de marchand de biens, promotion immobilière, achat, vente et construction, ainsi
qu’à l’acquisition, la vente et l’administration de tous biens et droits mobiliers et immobiliers et la vente de toutes participations.
L’article 2 des statuts a été modifié en
conséquence.
Formalités au RCS de PARIS
180609A – LES ECHOS
FONCIERE W sarl au capital de 10.000 €
45 rue de Maubeuge 75009 Paris RCS
Paris 813 624 459
Par décision du 25/07/18, le gérant a décidé de transférer le siège social au 34 rue
de Ponthieu 75008 Paris. Modifications effectuées au RCS Paris.
180661A – LES ECHOS
AIRPLAY, SARL au capital de 1000 €
Siège social : 27 rue des Mathurins 75008
paris 797859451 RCS PARIS. Le
02/08/18, les associés ont pris acte de la
démission en date du 01/04/18 de Jérémy
MAMOU, ancien Gérant ; Mention au RCS
de PARIS
180707A – LES ECHOS
SOURCE NUTRITION. SAS au capital de
1000 euros. Siège social : 29 ue jeanpierre timbaud 75011 paris. 819 496 811
RCS paris. Le 10/06/2017, l’AGE a décidé
d’augmenter le capital d’une somme de
79080 euros par apport de numéraire pour
le porter à 80080 euros. Modification au
RCS de paris.
180822A – LES ECHOS
CERISE CONSEIL ET PRODUCTION.
SARL au capital de 1000 euros. 3 RUE
Jean Macé 75011 paris. 530 666 544 RCS
Paris. Par AGE du 01/08/2018, il a été décidé de tranférer le siège au 100 rue de
charonne 75011 paris à compter de ce
jour. Gérance : Mme Khera Defamie, 100
rue de charonne 75011 paris. Objet social : conseil dans l’audiovisuel. Durée de
99 ans. Modification au RCS de Paris
184711A – LES ECHOS
PFP GESTION PRIVEE
SAS au capital de 30 000 euros
Siège social : 128 rue de la Boétie 75008
PARIS
RCS de PARIS nº 804 283 174
Aux termes d’une assemblée générale
mixte en date du 31/07/2018, il a été pris
acte de transformer la société en SARL à
compter du 31/07/2018, sans création
d’un être moral nouveau et de mettre fin
aux fonctions de la présidence et de la direction générale. Il a été nommé Monsieur
SEGARD Pascal demeurant 8 rue des
Châtaigniers 92500 RUEIL-MALMAISON
et Monsieur BOURBONNEUX Xavier demeurant 2 ter rue de Maurepas 92500
RUEIL-MALMAISON en qualité de co-gérants.
Modification au RCS de PARIS
184721A – LES ECHOS
Par AGE du 05.07.2018, les associés de
la Société Civile PANORAMA - capital :
1000 €uros – siège social : 8 Rue Etienne
Jodelle, 75018 Paris – RCS 808 066 153
Paris, ont décidé de transférer le siège social au : 88 Avenue de la Clua – 06100
Nice.
La société sera immatriculée au RCS de
Nice. - Pour avis.
Aux termes d’un procès-verbal de décisions en date du 30 Juin 2018, l’associé
unique a décidé qu’il n’y avait pas lieu de
dissoudre la Société par application de
l’article L. 223-42 du Code de commerce.
Formalités au RCS de PARIS.
184843A – LES ECHOS
SPV IBE
Société par Actions Simplifiée
unipersonnelle
Au capital de 1.910.015 euros
Siège social : 242 boulevard Voltaire
75011 PARIS
RCS PARIS 453 271 058
Aux termes du PV des Décisions de l’Associé unique du 30 juin 2015, il a été décidé de nommer :
- le cabinet CTN Audit, Société par Actions
Simplifiée sise 2 rue Louis Neel Synergie
Park 59260 LEZENNES, RCS LILLE
417 493 079, en qualité de Commissaire
aux Comptes titulaire, en remplacement
de CTN France, dont le mandat n’a pas
été renouvelé.
- Monsieur Hugues RIFFLART, sis 2 rue
louis Neel Synergie Park 59260 LEZENNES, en qualité de Commissaire aux
Comptes suppléant, en remplacement de
Monsieur Francis KIEFFER, dont le mandat n’a pas été renouvelé
Aux termes du PV des Décisions de l’Associé unique du 26 juin 2018, il a été :
- décidé de nommer Madame Katie
SCHOULTZ, demeurant 16 Dolni Mecholupy Nad Sadem 465/2 PRAGUES République Tchèque, en qualité de Président,
en remplacement de Monsieur Martin KONECNY, démissionnaire
- pris acte de la démission de Madame Katie SCHOULTZ, de son mandat de Directeur Général.
Aux termes du PV des Décisions de l’Associé unique du 25 juillet 2018, il a été décidé de nommer Monsieur Ian WORBOYS, demeurant 16 Chirch Way
NORTHAMPTONSHIRE NN7 1JE
Royaume Uni, en qualité de Directeur Général.
Mention en sera faite au RCS de PARIS
184845A – LES ECHOS
SEIP IMMO SCI
Société Civile
Au capital de 7.622,45 euros
Siège social : 242 boulevard Voltaire
75011 PARIS
RCS PARIS 413 292 871
Aux termes du PV de l’Assemblée Générale ordinaire du 30 juin 2015, il a été décidé de nommer :
- le cabinet CTN Audit, Société par Actions
Simplifiée sise 2 rue Louis Neel Synergie
Park 59260 LEZENNES, RCS LILLE
417 493 079, en qualité de Commissaire
aux Comptes titulaire, en remplacement
de CTN France, dont le mandat n’a pas
été renouvelé.
- Monsieur Hugues RIFFLART, sis 2 rue
louis Neel Synergie Park 59260 LEZENNES, en qualité de Commissaire aux
Comptes suppléant, en remplacement de
Monsieur Stéphane REYNAERT, dont le
mandat n’a pas été renouvelé
Aux termes du PV des Décisions des Associés du 9 août 2018, il a été décidé de
nommer Monsieur Ian WORBOYS, demeurant 16 Chirch Way NORTHAMPTONSHIRE NN7 1JE Royaume Uni, en
qualité de Gérant, en remplacement de
Monsieur Martin KONECNY, démissionaire, à compter du 26 juin 2018.
Mention en sera faite au RCS de PARIS
184849A – LES ECHOS
SECOND EURO INDUSTRIAL
PROPERTIES – SAVIGNY TWO SAS
Société par Actions Simplifiée
unipersonnelle
Au capital de 100.000 euros
Siège social : 242 boulevard Voltaire
75011 PARIS
RCS PARIS 489 363 481
Aux termes du PV des Décisions de l’Associé unique du 21 juin 2018, il a été décidé :
- de nommer le cabinet CTN Audit, Société par Actions Simplifiée sise 2 rue
Louis Neel Synergie Park 59260 LEZENNES, RCS LILLE 417 493 079, en qualité
de Commissaire aux Comptes titulaire, en
remplacement de CTN France, dont le
mandat n’a pas été renouvelé.
- de ne pas renouveler le mandat arrivé à
expiration de Commissaire aux Comptes
de Monsieur Hugues RIFFLART, et de ne
pas le remplacer
Aux termes du PV des Décisions de l’Associé unique du 26 juin 2018, il a été :
- décidé de nommer Madame Katie
SCHOULTZ, demeurant 16 Dolni Mecholupy Nad Sadem 465/2 PRAGUES République Tchèque, en qualité de Président,
en remplacement de Monsieur Martin KONECNY, démissionnaire
- pris acte de la démission de Madame Katie SCHOULTZ, de son mandat de Directeur Général.
Aux termes du PV des Décisions de l’Associé unique du 25 juillet 2018, il a été décidé de nommer Monsieur Ian WORBOYS, demeurant 16 Chirch Way
NORTHAMPTONSHIRE NN7 1JE
Royaume Uni, en qualité de Directeur Général.
Mention en sera faite au RCS de PARIS
Aux termes d’une délibération en date du
25 Juin 2018, l’Assemblée Générale des
associés de la société par actions simplifiée SCK a décidé de transférer le siège
social du 37-39 Avenue LedruRollin, 75012 PARIS au 59 Rue Labourdonnais, 97400 SAINT DENIS à compter de
ce jour et de modifier en conséquence l’article 3 des statuts.
Radiation au RCS de PARIS et réimmatriculation au RCS de SAINT DENIS
POUR AVIS
Le Président
184922A – LES ECHOS
LES ECHOS
SAS au capital de 794.240 euros
Siège social : 10 Boulevard de Grenelle
75015 PARIS
582 071 437 RCS Paris
L’Assemblée Générale Ordinaire du 13
juin 2018 après avoir constaté que la loi
nº 2016-1691 du 9 décembre 2016, a supprimé l’obligation de désigner un Commissaire aux Comptes suppléant, décide de
ne pas renouveler le mandat du Cabinet
BEAS.
Pour avis,
184923A – LES ECHOS
GROUPE LES ECHOS
SA au capital de 306 000.000 €
Siège social : 10 Boulevard de
Grenelle 75015 PARIS
349 037 366 RCS Paris
L’Assemblée Générale Ordinaire du 13
juin 2018 après avoir constaté que la loi
nº 2016-1691 du 9 décembre 2016, a supprimé l’obligation de désigner un Commissaire aux Comptes suppléant, décide de
ne pas renouveler le mandat du Cabinet
BEAS.
Pour avis,
185008A – LES ECHOS
FLUCTUART
SAS au capital de 26.250 euros
Siège social : 55 Rue Traversière 75012
PARIS
837 874 700 RCS PARIS
-Par AGE du 31/07/2018, a été désigné
en qualité de CAC titulaire : la SARL BOLLET & ASSOCIES AUDIT, 27 rue du
Cayla 92400 COURBEVOIE.
-Par AGE et décisions du Président du
31/07/2018 successives (i) le capital a été
augmenté de 162.429 € pour être porté à
188.679 €, puis (ii) le capital a été augmenté de 138.403 € pour être porté à
327.082 €, puis (iii) le capital a été augmenté de 120.470 € pour être porté à
447.552 €.
Articles 7 et 8 modifiés. RCS Paris
185026A – LES ECHOS
LA BONNE TRADITION
SAS au capital de 10 000 €
Siège social : 2 rue Erard 75012 PARIS
RCS PARIS 810 028 829
Le 29/08/2018, le Président a constaté la
réalisation définitive de l’augmentation du
capital d’une somme de 9 000 € par apport de numéraire pour le porter à 19
000 € décidée lors de l’AGE du
21/06/2018. Modification au RCS de PARIS.
185071A – LES ECHOS
Par décisison de l’associé unique de la
SAS DATABIM LAB au capital de
1.000 €, siège : 11 rue du Théâtre Français 13001 Marseille, 825 071 681 RCS
Marseille en date du 29 août 2018, le siège
social est transféré au 130 rue de Lourmel
75015 Paris et ce à compter de ce jour.
L’article 4 des statuts est modifié en
conséquence. Président : Mathieu LALANNE domicilié 11 rue du Théâtre Français 13001 Marseille. La société sera immatriculée au RCS de Paris et sera radiée
du RCS de Marseille.
185095A – LES ECHOS
FEEL PARISIEN
EURL au Capital de 1 000 €
Siège : 6 Av. de Breteuil 75007 Paris
823680004 RCS Paris
l’AGE en date du 30/07/2018, l’associé
unique a décidé de transférer à compter
du 30/07/2018 le siège social au 16 rue
Dugommier 75012 Paris.
L’article 4 des statuts a été modifié, en
conséquence.
L’associé unique a aussi décidé d’augmenter le montant du capital social de
1.000 € à 29.400 € par l’entrée au capital
d’un nouvel associé, la transformation de
la société en SARL et l’incorporation des
primes d’émissions de cette augmentation
au capital. Les articles 1, 6 et 7 des statuts
ont été modifié en conséquence.
Modification au RCS de Paris.
184906A – LES ECHOS
184728A – LES ECHOS
MILESKER
SARL au Capital de 1.000 €
Siège social : 21 Rue d’Edimbourg
75008 PARIS
RCS PARIS 829 202 795
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
SCK
Société par actions simplifiée
au capital de 1.000 €
Siège social : 37-39 Avenue Ledru-Rollin
75012 PARIS
821 486 305 RCS PARIS
Les Echos Sociétés
Décision de l’Associée Unique du
29.06.2018, après avoir examiné la situation de la Société telle qu’elle ressort des
comptes et du bilan de l’exercice clos le
31.12.2017 approuvés par elle-même ce
jour, et faisant apparaître que les capitaux
propres sont inférieurs à la moitié du capital social, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution anticipée de la Société.
185103A – LES ECHOS
JDKF
Société civile au capital de 1.000 euros
Siège social : 83 bd Suchet (75016)
PARIS
Nº 518 461 942 RCS PARIS
Par acte de donation du 01/12/2017 reçu
par Me BONTE, notaire à PARIS, il a été
décidé de transférer le siège social au 3
rue de Téhéran (75008) PARIS.
Modification au RCS de PARIS
185308A – LES ECHOS
ICE RUN
SARL au capital de 10 000 €
Siège social : 24 rue du Rocher
75008 PARIS
840 963 698 RCS Paris
Aux termes d’une délibération en date du
10 juillet 2018 l’Assemblée Générale Extraordinaire a décidé de transférer le siège
social du 24, rue du Rocher, 75008 PARIS
au 19 Rte du Moufia, Apt 13 et 14, Centre d’Affaires Samna - 97490 SAINTE
CLOTILDE et ce, avec prise d’effet à
compter du même jour.
Pour avis, La Gérance
185310A – LES ECHOS
COMPAGNIE INTERNATIONALE DE LA
TOUR D’ARGENT
Société par actions simplifiée au capital de
952 806,25 euros
Siège social : 15-17 Quai de la Tournelle,
75005 PARIS
388 264 806 RCS PARIS
Le 2/07/2018, le Président a nommé en
qualité de Directrice Générale, Madame
Tarja TERRAIL, demeurant 1, rue du Cardinal Lemoine à Paris 75005, pour une durée illimitée. La Directrice Générale jouit
des mêmes pouvoirs que le Président.
Modification au RCS de PARIS.
185327A – LES ECHOS
CHA LING
SCA au capital de 4 000.000 €
Siège social : 24/32 rue Jean Goujon 75008 Paris
802 700 716 RCS Paris
Il résulte de l’Assemblée Générale Mixte
du 27 juin 2018 et du certificat de la banque dépositaire des fonds établi le 27 août
2018, que le capital social a été augmenté
d’un montant de 9 721.580 € par création
de 972 158 actions nouvelles de 10 euros
chacune, pour le porter de 4 000.000 € à
13 721.580 €.
Lors de cette même Assemblée, il a été
décidé de réduire le capital social de
13 721.580 € à 4 000.000 € par voie d’annulation de 972 158 actions.
Il a été constaté la reconstitution des capitaux propres.
L’article 7 des statuts a été modifié en
conséquence.
Pour avis,
DISSOLUTIONS
184686B – LES ECHOS
FINREA
SARL Unipersonnelle au capital de
1000,00 €
110 Bd Saint Germain, 75006 Paris
505141358 RCS Paris
Par décision de L’Associé Unique en date
du 23/08/2018 il a été décidé de la dissolution anticipée de la société et sa mise en
liquidation amiable à compter du
23/08/2018, nommé en qualité de liquidateur Mme Marie Atallah, 7 rue Péguy,
75006 Paris et fixé le siège de liquidation
et l’adresse de correspondance chez le liquidateur Mme Marie Atallah. Mention en
sera faite au RCS de Paris
184838B – LES ECHOS
M2R
SARL au capital de 7500,00 €
28 Rue Sambre et meuse, 75010 Paris
792142267 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
08/08/2017 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 08/08/2017,
nommé en qualité de liquidateur M. Julien
ROSSIGNOL, 28 rue Lacretelle, 75015
Paris et fixé le siège de liquidation et
l’adresse de correspondance chez le liquidateur M. Julien ROSSIGNOL. Mention en
sera faite au RCS de Paris
185099A – LES ECHOS
MATRIX42 FRANCE SARL
SARL au capital de 100 €uros
Siège social : 19 bd Malesherbes –
75008 Paris
RCS PARIS 824 537 856
184918B – LES ECHOS
LES BATISSEURS
SASU au capital de 500,00 €
83 RUE DE REUILLY, 75012 PARIS
829723709 RCS Paris
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Mardi 4 septembre 2018
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 7
Les Echos Sociétés
Par décision de L’Associé Unique en date
du 31/07/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/07/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Jonathan BENAIS, 47 rue de garde-chasse,
93260 LES LILAS et fixé le siège de liquidation et l’adresse de correspondance au
siège de la société. Mention en sera faite
au RCS de Paris
184932B – LES ECHOS
DEUXIÈME LABO
SARL au capital de 1000,00 €
56 bd Auguste Blanqui, 75013 PARIS
512021460 RCS Paris
Par décision en date du 24/08/2018 il a
été décidé la dissolution anticipée de la
société et sa mise en liquidation amiable
à compter du 30/09/2018, nommé en qualité de liquidateur M. Antoine Blanchard,
32 sente des radoubs, Appt 1814, 33300
Bordeaux et fixé le siège de liquidation et
l’adresse de correspondance au siège de
la société. Mention en sera faite au RCS
de Paris
185195B – LES ECHOS
JAHERALY CONSULTING
SASU au capital de 100,00 €
7 Rue Théophile Roussel, 75012 Paris
833309578 RCS Paris
Par décision de L’Associé Unique en date
du 14/08/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 14/08/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Minkesh JAHERALY, 7 Rue Théophile Roussel, 75012 Paris et fixé le siège de liquidation et l’adresse de correspondance au
siège de la société. Mention en sera faite
au RCS de Paris
185232B – LES ECHOS
En date du 05 juillet 2018, les associés ont
décidé la dissolution anticipée de la société à et sa mise en liquidation amiable
sous le régime conventionnel.
A été nommé comme liquidateur : M. Fabrice Rymarz demeurant 7 rue du MontDoré 75017 Paris.
Le siège de liquidation est fixé au siège
social.
C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
Pour avis
12116908W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Z.D.
SAS au capital de 1.000 €
Siège social : 40 rue de la Folie Mericourt
75011 Paris
830 829 073 RCS PARIS
Suivant D.A.U. du 15/12/2017, il a été prononcé la dissolution anticipée de la société. Liquidateur : Mme Zaklina ALEKSIC
dt 40 rue de la Folie Mericourt - 75011 Paris. Le siège de liquidation est fixé au siège
social.
Suivant D.A.U. du 31/12/2017, il a été approuvé les comptes de liquidation, donné
quitus au liquidateur et prononcé la clôture
de liquidation. Radiation au RCS de Paris
12116910W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par AGE du 15/06/2018 de JOH
CONSULTANT, SAS, capital 3.000 €,
siège : 6, rue Picot 75016 Paris,
513.526.954 RCS Paris, il a été décidé la
dissolution anticipée de la Société. M. Joseph HARNOIS, anciennement Président,
demeurant 6, rue Picot 75016 Paris a été
nommée en qualité de Liquidateur. Le
siège de liquidation est fixé à l’adresse du
siège social. Mention en sera faite au RCS
de Paris.
OPTION EVENT
SARL au capital de 100000,00 €
24 Rue de Moscou, 75008 Paris
807787510 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
22/06/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 22/06/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Max
de Lignaud de Lussac, 24 Av d’Eprémesmil, 78400 Chatou et fixé le siège de liquidation et l’adresse de correspondance au
siège de la société. Mention en sera faite
au RCS de Paris
185337B – LES ECHOS
IMAGIN’AILLEURS
SARL Unipersonnelle au capital de
1000,00 €
18 RUE NEUVE TOLBIAC, 75013 PARIS
537992299 RCS Paris
Par décision de L’Associé Unique en date
du 30/09/2017 il a été décidé de la dissolution anticipée de la société et sa mise en
liquidation amiable à compter du
02/10/2017, nommé en qualité de liquidateur M. NICOLAS ONEN, 2811 AVENUE
THIERS, 3 LOTISSEMENT LES IRIS,
13320 BOUC BEL AIR et fixé le siège de
liquidation et l’adresse de correspondance
chez le liquidateur. Mention en sera faite
au RCS de Paris
185349B – LES ECHOS
2 GO CONSEIL
SARL au capital de 200,00 €
48 rue de Sarrette, 75680 PARIS CEDEX
14
515073195 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
31/08/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/08/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. GAUDIN Pascal, 60 rue d’Aguesseau, 94490
ORMESSON / MARNE et fixé le siège de
liquidation et l’adresse de correspondance
chez le liquidateur M. GAUDIN Pascal.
Mention en sera faite au RCS de Paris
12117037 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes de l’AGE du 30/6/2018 de
la S.C.I. COLONIE BARRAULT au capital
de 243.918.43 € en liquidation, sise
67, rue Barrault, 75013 PARIS, 388 226
409 RCS PARIS. Il a été approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, M. Thierry DEHARVENGT,
18, Passage Foubert, 75013 Paris, l’a déchargé de son mandat et prononcé la clôture des opérations de liquidation à
compter du jour de ladite assemblée. Les
actes, pièces et comptes définitifs de la
liquidation sont déposés au GTC de Paris.
Pour avis, le liquidateur.
12117093 – LE PUBLICATEUR LEGAL
FATAL PANDA, S.A.R.L. à associé
unique au capital de 1.600 €, sise 21,
place de la République, 75003 PARIS,
540 005 972 RCS PARIS. Sur décisions
prises le 30/6/2018, l’Associé unique a décidé, à compter de ce jour, la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable, et a nommé liquidateur,
M. Rémi LECUYER, 87, rue de Noncienne, 78830 Bullion. Le siège de la liquidation est fixé au domicile du liquidateur.
Dépôt légal au RCS de Paris.
12116822W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE DU
18 PLACE DES ETATS UNIS
SCI au capital de 652.253 euros
Siège social : 18 place des Etats Unis
75116 Paris
428 470 090 RCS Paris
12117035W – LE PUBLICATEUR LEGAL
184047A – LES ECHOS
184994A – LES ECHOS
STEFAB RIVE DROITE
SAS au capital de 8.000 euros
Siège social : 23 rue Saint Augustin
75002 Paris
440 924 074 RCS Paris
MICKA SERVICES
EURL au capital de 1.000 €. Siège social :
23 rue petit 75019 PARIS. RCS
802 890 152 PARIS.
L’AGE du 20/08/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 27/08/2018, nommé
liquidateur Mme ZÉLÉ Paule Berthe, 23
rue petit 75019 PARIS et fixé le siège de
la liquidation au siège social.
L’AGE du 20/08/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 27/08/2018. Radiation au RCS
de PARIS.
GETEX
S.A.R.L. en liquidation au capital de 8.000
Euros
75, Rue de Lourmel - 75015 PARIS
309 823 870 RCS PARIS
L’assemblée générale mixte du 29 juin
2018 a décidé la dissolution anticipée de
la société à compter du même jour et sa
mise en liquidation amiable. A été nommée Liquidatrice, Madame Martine BONDAZ, demeurant au 22, Rue de Lourmel
– 75015 PARIS, avec les pouvoirs les plus
étendus pour réaliser les opérations de liquidation et parvenir à la clôture de celleci. Le siège de la liquidation est fixé au
siège social de la société sis au 75, Rue
de Lourmel – 75015 PARIS, adresse à laquelle toute correspondance devra être
envoyée, et, actes et documents relatifs à
la liquidation devront être notifiés. Le dépôt des actes et pièces relatifs à la liquidation sera effectué au greffe du tribunal
de commerce de PARIS. Mention sera
faite au R.C.S. de PARIS.
Aux termes de l’assemblée générale ordinaire et extraordinaire du 29 juin 2018, les
associés ont décidé la dissolution anticipée de la société et sa mise en liquidation
amiable sous le régime conventionnel.
A été nommé comme liquidateur : M. Fabrice Martinez demeurant 163 rue de
Rome 75017 Paris.
Le siège de liquidation est fixé au siège
social.
C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que les actes
et documents concernant la liquidation devront être notifiés.
Pour avis
12117036W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le 15 mars 2018, les associées de la Société Civile Atria Capital Partenaires,
société civile au capital de 12.511,55 euros dont le siège social est à PARIS
(75007), 61, boulevard des Invalides, immatriculée 420.673.022 RCS Paris, ont
décidé la dissolution anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable.
Monsieur Dominique OGER, né le 26 février 1947 à Paris (75017), demeurant à
Saint-Rémy-de-Provence (13210) chemin
des Trou des Bœufs & des Guillot la Haute
Galine- Mas de Crotone a été désigné liquidateur de la société avec les pouvoirs
les plus étendus pour achever les opérations sociales en cours, réaliser l’actif et
acquitter le passif.
La correspondance, les actes et documents concernant la liquidation doivent
être adressés et notifiés à Paris (75007),
61, boulevard des Invalides.
Les dépôts d’actes et pièces relatifs à la
liquidation seront effectués au greffe du
Tribunal de commerce de Paris.
Pour avis
Le liquidateur
12116912W – LE PUBLICATEUR LEGAL
KoopLib
SAS, société en liquidation au capital de
1.000 €
220 rue la fayette, 75010 Paris
834663684 RCS Paris
Aux termes d’une décision en date du
30/08/2018, les associés ont approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, prononcé la clôture de liquidation de la société.
La société sera radiée du RCS de Paris
Le liquidateur.
12116914W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par AGE du 30/06/2018 de JOH
CONSULTANT, SAS, capital 3.000 €,
siège : 6, rue Picot 75016 Paris,
513.526.954 RCS Paris, il a été approuvé
les comptes de liquidation, donné quitus
de son mandat au Liquidateur M. Joseph
HARNOIS et prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter de ce jour.
Radiation RCS de Paris.
12116919W – LE PUBLICATEUR LEGAL
KERLAND
Société Par Actions Simplifiée en
liquidation au capital de 37 000 €
Siège social : 1 rue Jules Simon
75015 PARIS (Ville de Paris)
500 337 837 RCS PARIS
D’un procès-verbal de l’assemblée générale du 2 juillet 2018, l’assemblée a :
- décidé la dissolution anticipée de la société a été prononcée à compter du 30 juin
2018 suivi de sa mise en liquidation.
- désigné en qualité de liquidateur :
Monsieur Jean Noël RAOUL, demeurant
à PARIS (Ville de Paris) 1 rue Jules Simon,
- conféré les pouvoirs les plus étendus
pour terminer les opérations sociales en
cours, réaliser l’actif et apurer le passif.
- fixé le lieu où la correspondance doit être
adressée et celui où les actes et documents concernant la liquidation doivent
être notifiés.
Le siège de la liquidation est fixé au siège
social à PARIS (Ville de Paris) 1 rue Jules
Simon,
Le dépôt des actes et pièces relatifs à la
liquidation sera effectué au greffe du tribunal de commerce de PARIS.
Pour avis,
le représentant légal.
12117033W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le 27 juillet 2018, l’associée unique de
French Real Estate Search Engine
« FRESE », société civile au capital de
30.000 euros dont le siège social est à PARIS (75116), 91, avenue Henri Martin, immatriculée 500.915.723 RCS Paris, a décidé la dissolution anticipée de la société
et sa mise en liquidation amiable.
Madame Nicole SOLAL, née le 18 janvier
1934 à Paris (75014), demeurant à PARIS
(75116), 91, avenue Henri Martin a été désignée liquidateur de la société avec les
pouvoirs les plus étendus pour achever les
opérations sociales en cours, réaliser l’actif et acquitter le passif.
La correspondance, les actes et documents concernant la liquidation doivent
être adressés et notifiés à Paris (75116),
91, avenue Henri Martin.
Les dépôts d’actes et pièces relatifs à la
liquidation seront effectués au greffe du
Tribunal de commerce de Paris.
Pour avis
Le liquidateur
12117091 – LA VIE JUDICIAIRE
CM2 ENSEIGNE " LES CLOCHES ",
S.A.S. en liquidation capital de 10.000 €,
sise 43, rue Mazarine, 75006 PARIS, 750
491 094 RCS PARIS. Suivant PV D’AGE
du 31/12/2016 à 10 h, les Associés ont
décidé de prononcer la dissolution anticipée de la société à compter du 31/12/2016
et de nommer liquidateur, M. Christophe
MURA, Président de la S.A.S. CM2, résidence Saint-James, 35/37, rue de la
Ferme, 92200 Neuilly. Le siège de liquidation est fixé au 43, rue Mazarine, 75006
Paris. Suivant PV d’AGE. Du 31/12/2016
à 14 h, les Associés après lecture du rapport du liquidateur ont constaté que les
opérations de liquidation étaient terminées, déchargé le liquidateur de son mandat, donné quitus de sa gestion. Constaté
la clôture de liquidation à compter du
31/12/2016. La société sera radiée du
RCS de Paris.
180503A – LES ECHOS
VIE A GERER. SASU au capital de 100
euros. Siège social : 5, rue Léa Delibes 75116 Paris. RCS Paris 822 460 630.
Le 24/07/2018, l’associé unique a décidé
la dissolution anticipée de la société à
compter du 24/07/2018. Thibault Corvaisier demeurant 5, rue Léo Delibes 75116
Paris a été nommé liquidateur. Le siège
de liquidation a été fixé au siège social.
Modification au RCS de Paris.
184164A – LES ECHOS
LA VIE MODERNE
EURL au capital de 500 €. Siège social :
12 RUE DAMREMONT 75018 PARIS.
RCS 803 749 886 PARIS.
L’AGE du 31/07/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 31/07/2018, nommé
liquidateur Mme COHEN ALIZON, 12
RUE DAMREMONT 75018 PARIS et fixé
le siège de la liquidation au siège social.
Mention au RCS de PARIS.
184187A – LES ECHOS
SHAMAL CONSEIL
EURL au capital de 1.000 €. Siège social :
9 rue Victor Duruy 75015 PARIS. RCS
809 640 162 PARIS.
L’AGO du 31/05/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 31/05/2018. Radiation au RCS
de PARIS.
184734A – LES ECHOS
LISA
SARL au capital de 7.720 €
102 rue Monge – 75005 PARIS
435 182 498 RCS PARIS
Par délibération du 31/05/2018, les associés ont décidé la dissolution anticipée de
la société, à compter de ce jour. Mme PICHOT Sirijit née LIEWSAREE, demeurant
à IVRY SUR SEINE (94200), 1 bis, rue
Barbès, résidence Les Terrasses du Moulin, a été désigné en qualité de Liquidateur, ce qui met fin à ses fonctions de gérant. Le siège de liquidation est fixé au
domicile du liquidateur, adresse à laquelle
devra parvenir toute correspondance et
tous documents concernant la liquidation.
Le dépôt sera effectué au GTC PARIS, en
annexes au RCS. POUR AVIS
184778A – LES ECHOS
LIVINGSTONE CONSEIL
SASU au capital de 10 000 Euros
Siège social : 10 Villa d’Alesia 75014 PARIS
R.C.S : 820 826 162 PARIS
CLÔTURE DE LIQUIDATION
Aux termes du Procès-verbal de décisions
du 31/05/2018, l’associé unique a approuvé les comptes définitifs de liquidation, donné quitus au liquidateur pour sa
gestion, l’a déchargé de son mandat et
constate la clôture de la liquidation. Les
comptes du liquidateur ont été déposés au
greffe du tribunal de commerce de PARIS. Mention sera faite au RCS de PARIS.
185185A – LES ECHOS
SCREEN DIVISION
EURL au capital de 500 € Siège social : 14
rue Etex 75018 PARIS
RCS PARIS 818 827 750
Le 31/08/2018 à 10h, décision unique associée a décidé la dissolution anticipée de
la société à compter du 31/08/2018. Mme
Annick MAHNERT demeurant 14 rue Etex
75018 PARIS, a été nommé liquidateur.
Le siège de liquidation a été fixé au 14 rue
Etex 75018 PARIS. Modification au RCS
de PARIS.
Le 31/08/2018 à 15h, décision unique associée a approuvé les comptes de liquidation, a donné quitus au liquidateur et a
constaté la clôture des opérations de liquidation, à compter du 31/08/2018. Radiation au RCS de PARIS.
DIVERS
184933B – LES ECHOS
12117039W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Additif à l’annonce parue dans Les Echos
(Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire),
le 17/07/2018, concernant la société CH.
POZZI, lire Par décision de L’Associé Unique en date du 10/07/2018 il a été pris
acte de la démission de M. Yves Niepce
de son mandat de DG délégué. Il a été
décidé de ne pas le remplacer. Mention
en sera faite au RCS de Paris.
GENERALI INVESTISSEMENT
Société d’Investissement à Capital
Variable
sous forme de Société par Actions
Simplifiée
siège social : 2, rue Pillet-Will – 75309
PARIS Cedex 09
329 724 264 R.C.S PARIS
185078B – LES ECHOS
Additif à l’insertion parue dans Le Publicateur Légal du 07/08/2018, concernant la
société VALUTIQ, il a été omis d’indiquer
la démission de Mr Julien NATAF de ses
fonctions de Directeur Général.
AVIS DE CONVOCATION
MM. les actionnaires de la SICAV GENERALI INVESTISSEMENT sont convoqués
en Assemblée Générale Annuelle Ordinaire, le jeudi 20 septembre 2018 à
10 heures 30 dans les locaux de la SICAV
sis 2, rue Pillet-Will – 75309 Paris Cedex
9, en vue de statuer sur l’ordre du jour suivant :
Ordre du jour
1. Nomination du nouveau Président ;
2. Pouvoirs en vue d’effectuer les formalités légales.
********
Conformément à la législation en vigueur,
les actionnaires sont informés que le bilan, le compte de résultat et la composition
des actifs sont à leur disposition au siège
social de la société de gestion de la SICAV et qu’ils seront envoyés gratuitement
à ceux d’entre eux qui en feront la demande.
Tout actionnaire, quel que soit le nombre
d’actions qu’il possède, a le droit de participer à cette assemblée, de s’y faire représenter par un actionnaire ou par son
conjoint ou d’y voter par correspondance.
Le droit de participer pour tout actionnaire
à l’assemblée ou de s’y faire représenter
est subordonné à l’enregistrement
comptable de ses titres, soit en son nom
ou au nom de l’intermédiaire inscrit pour
son compte, au troisième jour ouvré précédant l’assemblée à zéro heure, heure
de Paris.
Les actionnaires désirant voter par correspondance peuvent se procurer le formulaire de vote auprès de BNP PARIBAS
SECURITIES SERVICES – Service VSJ ACI : CPD07A1 – 9, rue du Débarcadère
– 93500 Pantin. La demande de formulaire doit être exprimée par lettre recommandée avec accusé de réception et parvenir à l’adresse précitée six jours au
moins avant la date de la réunion. Les votes par correspondance ne seront pris en
compte qu’à la condition de parvenir à
BNP PARIBAS SECURITIES SERVICES
au plus tard la veille de l’assemblée, accompagnés, le cas échéant, d’une attestation établie par le dépositaire de ces actions justifiant de leur enregistrement
comptable.
L’actionnaire ayant voté par correspondance n’aura plus la possibilité de participer directement à l’assemblée ou de s’y
faire représenter en vertu d’un pouvoir.
Le Président
12116877W – LE PUBLICATEUR LEGAL
12117042W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Additif-rectificatif à l’insertion parue dans
le Publicateur Légal du 10/07/2018,
concernant O’Tacos Holding, il a été omis
d’indiquer que par décisions du conseil
d’administration en date du 29/08/2018, il
a été décidé de nommer en qualité de Président du Conseil d’administration, Mr.
Alessandro Francesco Preda demeurant
76, Via Lago 21023 Besozzo (VA-Italie),
déjà administrateur.
GENERALI TRESORERIE
Société d’Investissement à Capital
Variable
sous forme de Société par Actions
Simplifiée
siège social : 2, rue Pillet-Will – 75309
PARIS Cedex 09
380 869 719 R.C.S PARIS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 09/08/2018, concernant la société CULINARIES DISTRIBUTION, lire
CULINARIES HOLDING, au capital de 1
000 €, immatriculée au RCS de PARIS
sous le numéro 833 881 345 en lieu et
place de YB FINANCE CONSEILS, au capital de 1000 €, immatriculée au RCS de
PARIS sous le numéro 802 462 598, domiciliée 9 Rue Gambey 75011 PARIS
185080B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 09/08/2018, concernant la société CULINARIES VIN, lire CULINARIES
HOLDING, au capital de 1 000 €, immatriculée au RCS de PARIS sous le numéro
833 881 345 en lieu et place de YB FINANCE CONSEILS, au capital de 1000 €,
immatriculée au RCS de PARIS sous le
numéro 802 462 598, domiciliée 9 rue
Gambey 75011 Paris
181120A – LES ECHOS
UTIL, SAS au capital de 10000 €. Siège
social : 14 impasse delepine 75011 Paris.
830990149 RCS Paris. Le 31/07/18, les
associés ont approuvé les comptes de liquidation, déchargé le liquidateur de son
mandat et constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de
Paris.
182545A – LES ECHOS
21HEURES, SAS au capital de
10000 €. Siège social : 48 rue de l’ourcq
75019 Paris. 805215019 RCS Paris. Le
06/08/18, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur Mme Dan Thuy Nguyen, 48 rue
de l’ourcq 75019 Paris, et fixé le siège de
liquidation au siège social. Modification au
RCS de Paris.
184779A – LES ECHOS
185192B – LES ECHOS
LIVINGSTONE CONSEIL
SASU au capital de 10 000 Euros
Siège social : 10 Villa d’Alesia 75014 PARIS
R.C.S : 820 826 162 PARIS
DISSOLUTION
Le 30/04/2018, l’associé unique a décidé
de la dissolution anticipée de la société. Il
a été nommé Monsieur Mark LIVINGSTONE, demeurant au 10 Villa d’Alesia –
75014 PARIS, en qualité de liquidateur et
lui a été conféré les pouvoirs les plus étendus pour terminer les opérations sociales encours, réaliser l’actif et acquitter le
passif. Le siège de la dissolution et liquidation est fixé au 10 Villa d’Alesia – 75014
PARIS. C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que
les actes et documents concernant la liquidation doivent être notifiés. Mention
sera faite au RCS de PARIS.
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 22/03/2016, concernant la société ANUBIS GROUP HOLDING, lire
Rend nul et non avenu la parution du
22/03/2016 numéro 39437.
182584A – LES ECHOS
City Smart Way, SAS au capital de
6000 €. Siège social : 12 bis rue desaix
75015 Paris. 818733669 RCS Paris. Le
01/08/18, les associés ont décidé la dissolution anticipée de la société, nommé liquidateur Mme Irina Kneller, 115 avenue
de Paris 78000 Versailles, et fixé le siège
de liquidation au siège social. Modification
au RCS de Paris.
183949A – LES ECHOS
HOLCROFT CONSEIL SARL à associé
unique. Au capital de 1.000 €. Siège social : 172 av de Choisy Appt
521 75013 PARIS. RCS PARIS
800250573. Par PV des décisions de l’Associé Unique en date du 01/08/2018, il a
été décidé de la dissolution anticipée de
la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 01/08/2016, de nommer
en qualité de liquidateur M. Jean-Baptiste
HOLCROFT demeurant 172 av de Choisy
Appt 521 75013 Paris, et de fixer le siège
de la liquidation au 4 av du Pdt Robert
Schumann 67000 Strasbourg. Mention en
sera faite au RCS de Paris.
MM. les actionnaires de la SICAV GENERALI EURO - ACTIONS sont convoqués
en Assemblée Générale Ordinaire, le jeudi
20 septembre 2018 à 10 heures dans les
locaux de la SICAV sis 2, rue Pillet-Will –
75309 Paris Cedex 9, en vue de statuer
sur l’ordre du jour suivant :
Ordre du jour
1. Nomination du nouveau Président ;
2. Pouvoirs en vue d’effectuer les formalités légales.
*******
Conformément à la législation en vigueur,
les actionnaires sont informés que le bilan, le compte de résultat et la composition
des actifs sont à leur disposition au siège
social de la société de gestion de la SICAV et qu’ils seront envoyés gratuitement
à ceux d’entre eux qui en feront la demande.
Tout actionnaire, quel que soit le nombre
d’actions qu’il possède, a le droit de participer à cette assemblée, de s’y faire représenter par un actionnaire ou par son
conjoint ou d’y voter par correspondance.
Le droit de participer pour tout actionnaire
à l’assemblée ou de s’y faire représenter
est subordonné à l’enregistrement
comptable de ses titres, soit en son nom
ou au nom de l’intermédiaire inscrit pour
son compte, au troisième jour ouvré précédant l’assemblée à zéro heure, heure
de Paris.
Les actionnaires désirant voter par correspondance peuvent se procurer le formulaire de vote auprès de BNP PARIBAS
SECURITIES SERVICES – Service VSJ ACI : CPD07A1 – 9, rue du Débarcadère
– 93500 Pantin. La demande de formulaire doit être exprimée par lettre recommandée avec accusé de réception et parvenir à l’adresse précitée six jours au
moins avant la date de la réunion. Les votes par correspondance ne seront pris en
compte qu’à la condition de parvenir à
BNP PARIBAS SECURITIES SERVICES
au plus tard la veille de l’assemblée, accompagnés, le cas échéant, d’une attestation établie par le dépositaire de ces actions justifiant de leur enregistrement
comptable.
L’actionnaire ayant voté par correspondance n’aura plus la possibilité de participer directement à l’assemblée ou de s’y
faire représenter en vertu d’un pouvoir.
Le Président
185198B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 23/08/2018, concernant la société PORTAGE PARTNER, lire Par acte
SSP du 03/09/2018 en lieu et place de Par
acte SSP du 13/08/2018
12116856W – LE PUBLICATEUR LEGAL
184968A – LES ECHOS
JOYES
Société Par Actions Simplifiée au capital
de 1 000.00 €
Siège social : 9 rue Chalgrin
75016 PARIS
830 043 634 RCS PARIS
D’un PV de l’AGE du 31.05.18, l’assemblée a décidé la dissolution anticipée de
la société à compter du 31.05.18 suivi de
sa mise en liquidation. Il a été désigné en
qualité de liquidateur Dominique JOYES,
demeurant à 9 rue Chalgrin 75016 PARIS
à qui lui ont été conféré les pouvoirs les
plus étendus pour terminer les opérations
sociales en cours, réaliser l’actif et apurer
le passif. Le siège de la liquidation est fixé
à 9 rue Chalgrin 75016 PARIS. C’est à
cette adresse que la correspondance doit
être adressée et que les actes et documents concernant la liquidation doivent
être notifiés. Le dépôt des actes et pièces
relatifs à la liquidation sera effectué au
greffe du tribunal de commerce de Paris.
12117038W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GENERALI EURO - ACTIONS
Société d’Investissement à Capital
Variable
sous forme de Société par Actions
Simplifiée
siège social : 2, rue Pillet-Will – 75309
PARIS Cedex 09
344 928 189 R.C.S PARIS
AVIS DE CONVOCATION
AVIS DE CONVOCATION
MM. les actionnaires de la SICAV GENERALI TRESORERIE sont convoqués en
Assemblée Générale Annuelle Ordinaire,
le jeudi 20 septembre 2018 à 12 heures
dans les locaux de la SICAV sis 2, rue Pillet-Will – 75309 Paris Cedex 9, en vue de
statuer sur l’ordre du jour suivant :
Ordre du jour
1. Nomination du nouveau Président ;
2. Pouvoirs en vue d’effectuer les formalités légales.
********
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
8 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
Conformément à la législation en vigueur,
les actionnaires sont informés que le bilan, le compte de résultat et la composition
des actifs sont à leur disposition au siège
social de la société de gestion de la SICAV et qu’ils seront envoyés gratuitement
à ceux d’entre eux qui en feront la demande.
Tout actionnaire, quel que soit le nombre
d’actions qu’il possède, a le droit de participer à cette assemblée, de s’y faire représenter par un actionnaire ou par son
conjoint ou d’y voter par correspondance.
Le droit de participer pour tout actionnaire
à l’assemblée ou de s’y faire représenter
est subordonné à l’enregistrement
comptable de ses titres, soit en son nom
ou au nom de l’intermédiaire inscrit pour
son compte, au troisième jour ouvré précédant l’assemblée à zéro heure, heure
de Paris.
Les actionnaires désirant voter par correspondance peuvent se procurer le formulaire de vote auprès de BNP PARIBAS
SECURITIES SERVICES – Service VSJ ACI : CPD07A1 – 9, rue du Débarcadère
– 93500 Pantin. La demande de formulaire doit être exprimée par lettre recommandée avec accusé de réception et parvenir à l’adresse précitée six jours au
moins avant la date de la réunion. Les votes par correspondance ne seront pris en
compte qu’à la condition de parvenir à
BNP PARIBAS SECURITIES SERVICES
au plus tard la veille de l’assemblée, accompagnés, le cas échéant, d’une attestation établie par le dépositaire de ces actions justifiant de leur enregistrement
comptable.
L’actionnaire ayant voté par correspondance n’aura plus la possibilité de participer directement à l’assemblée ou de s’y
faire représenter en vertu d’un pouvoir.
Le Président
12117048W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte reçu le 31/07/2018
par Maître Guy SCHWEITZER, Notaire
associé de la SELARL « Etienne BONNEAU, Guy SCHWEITZER et Julien
MERVEILLE, Notaires », titulaire d’un Office Notarial à (92500) Rueil-Malmaison,
104 avenue Albert 1er, enregistré au
SPFE de Nanterre 3, le 10/08/2018, Dossier 2018 45373 référence 2018 N 00710
Monsieur Patrick PAJO, artisan et Mme
Marie-Christine HOCHART, son épouse,
demeurant ensemble 58 avenue des Peupliers (91800) Brunoy
ont vendu à
La société STORES PAJO, SAS à associé unique au capital de 1 000 €, dont le
siège social est à (62880) PONT-A-VENDIN, ZAL de la Canarderie, Bât. B, immatriculée au RCS d’Arras sous le nº 840 654
792,
Un fonds de commerce et artisanal lui appartenant de SERRURERIE – STORES –
FERMETURES – MENUISERIE METALLIQUE – CHARPENTE, connu sous la dénomination professionnelle « STORES
PAJO », sis à titre d’établissement principal à Paris (75013) 3bis rue Jean Marie
JEGO et à titre d’établissement secondaire à Paris (75013) 6 rue de la Buttes
aux Cailles et pour l’exploitation duquel le
cédant, non inscrit au RCS, est immatriculé au Répertoire des Métiers de Paris et
au Répertoire SIREN sous le nº 312 891
252
Moyennant le prix principal de 600 000 €
s’appliquant aux éléments incorporels
pour 585 000 € et aux éléments corporels
pour 15 000 €.
La date d’entrée en jouissance a été fixée
au 31/07/2018
Pour la réception des oppositions dans les
dix jours de la dernière en date des publicités légales, domicile a été élu en l’Etude
de Maître Pierre-Olivier PRUD’HON (Maître Charles-Edouard JOBARD), Notaire à
PARIS (75014), 226 avenue du Maine,
pour la validité et la correspondance.
185011A – LES ECHOS
RECTIFICATIF A L’ANNONCE DE
CESSION
PARUE LE 14 AOUT 2018
Il fallait lire que suivant acte SSP en date
à Paris du 30/06/2018, enregistré au S.I.E
de PARIS ST SULPICE, le 30/07/2018,
Bordereau nº2018/33183, référence 2018
A 12472, la Société ENDINOVE, a cédé
des éléments de fonds de commerce à la
Société AXE MEDIA SERVICES.
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
Pour unique insertion
UNIQUE GÉRANCE
184852A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 01/08/2018,
La Sas LE PIQUET au capital de
1.037.180 € dont le siège social est situé
48, Avenue de la Motte Picquet - 75015
PARIS immatriculée au RCS de Paris
sous le nº 801.384.595
A donné en location gérance son fonds
de commerce de "Café, Bar, Brasserie,
Vente à emporter" qu’elle exploitait sis 48,
Avenue de la Motte Picquet - 75015 PARIS
A la Sarl ML au capital de 8.000 € dont le
siège social est situé 48, Avenue de la
Motte Picquet - 75015 PARIS immatriculée au RCS de Paris sous le
nº 840.555.486
La présente location gérance a été
consentie et acceptée pour une durée
de un an à compter du 01/10/2018 renouvelable par tacite reconduction.
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
185228B – LES ECHOS
Avis de changement de nom
patronymique
Mme RÉGIS (Lisa-Marine),
née le 14/05/1998 à Fort-de-France (Martinique),
demeurant 25 rue de L Argonne, BAL numéro 102, 75019 Paris,
dépose une requête auprès du Garde des
Sceaux à l’effet d’ajouter à son nom patronymique, celui de DUMABIN afin de
s’appeler à l’avenir : RÉGIS DUMABIN.
Pour avis
183935A – LES ECHOS
M GODEFROY Samuel, Raymond, né le
03/03/1976 à 75012 PARIS, demeurant
175 rue de crimée 75019 PARIS, agissant
tant en son nom personnel qu’au nom de
ses enfants mineurs, M GODEFROY elie,
né le 11/02/2018 à 75019 PARIS, Mme
GODEFROY sarah, rose, née le
15/08/2015 à 92200 NEUILLY SUR
SEINE, dépose une requête auprès du
Garde des Sceaux à l’effet de substituer
à leur nom patronymique, celui de
JOURNO.
78 • YVELINES
SOCIETES
CONSTITUTIONS
184729B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
23/08/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
PROLICENT
Objet social : Le développement, la mise
à disposition et la commercialisation de
tout outil numérique, notamment sites internet, intranet et logiciels. Prestations de
conseil, de service et d’assistance en systèmes informatiques
Siège social : 52 rue Abel Lauvray, 78000
VERSAILLES Nom commercial : PROLICENT Capital : 50000 € Président : M.
Sébastien PARENT demeurant : 2 rue Mizon, 75015 PARIS élu pour une durée de
5 années DG : M. Loic TANGUY demeurant : 5 rue des Coudrais, 92330 SCEAUX
Admission aux assemblées et exercice
du droit de vote : Chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Clauses
d’agrément : Les actions sont librement
cessibles entre actionnaires uniquement
avec accord du Président de la société.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Versailles
185058B – LES ECHOS
184759B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous-seing privé en
date du 31/08/2018 enregistré le
31/08/2018 au SDE de Paris, dossier numéro 2018 43755, reference numéro 2018
A 18922, la société JAM EURL, au capital
de 50000 €, immatriculée au RCS de Paris sous le numéro 533386462, domiciliée
139, Bd de Magenta 75010 PARIS représentée par M. SBAI, Gérant,
a cédé à
la société MSS MODE SAS, au capital de
1000 €, immatriculée au RCS de Paris
sous le numéro 840902498, domiciliée
139, Bd de Magenta 75010-Paris représentée par Mlle BOUALI, Présidente,
un fonds de commerce de PRET A PORTER
sis et exploité 139 bd de Magenta, 75010
Paris, comprenant ELEMENTS CORPORELS ET INCORPORELS.
L’entrée en jouissance a été fixée au
31/08/2018.
La présente vente est consentie et acceptée moyennant le prix principal de
200000 €.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours suivant la dernière en
date des publications légales.
Pour la réception des oppositions élection
de domicile est faite tant pour la correspondance et le renvoi des pièces que pour
la validité à SAS MSS MODE, 139, Bd de
Magenta - 75010 Paris.
Aux termes d’un acte SSP en date du
30/08/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
WOOMEYRA
Objet social : Développement de sites internet et d’applications mobile, prestations
informatiques et formation
Siège social : 11 avenue du général De
Gaulle, 78490 Méré Capital : 3000 € Président : M. Thomas Maitre demeurant : 11
avenue du général De Gaulle, 78490 Méré
élu pour une durée indéterminée Durée :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de Versailles
184764B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
12/07/2018 il a été constitué une SARL
Unipersonnelle nommée :
ECOFLAMME
Objet social : vente et pose de cheminée,
poêles, cuisines, accessoires et petits
meubles avec manipulation et pose
Siège social : 45 boulevard du Marechal
JUIN, 78200 Mantes la Jolie Capital :
1000 € Gérant : Jérémy SALLIN, 3 rue
charles de gaulle, 78680 ÉPÔNE Durée :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS de Versailles
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos Sociétés
184773B – LES ECHOS
180926A – LES ECHOS
184760A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
30/08/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
Par ASSP le 31/07/2018, il a été constitué
la SARL : CORTEX DCL CONSULTING
Capital : 1500 €. Objet : Activité principale : service de conseil aux entreprises.
Activité secondaire : Achat et revente des
marchandises neuf ou d’occasion, d’art.
Siège : 5 Cours Exelmans , 78150 ROCQUENCOURT. Gérance :CORRE
YANN,5 Cours Exelmans, 78150 Rocquencourt ; LEBELLANGER FRANCOIS,13 Rue Saulnier, 92800 Puteaux ;
DUMONT DAMIEN,3-5 RUE PASTEUR,
94130 NOGENT SUR MARNE ; Durée :
99 ans. Au RCS de VERSAILLES
CHESNAY IMMOBILIER
SARL au capital de 150.000 euros
Siège social : 17 B rue Pierre Chaulin et 52
rue Pottier
78150 LE CHESNAY
435 355 870 R.C.S. VERSAILLES
Suivant PV d’AGE du 21/07/2018, il a été
décidé :
1/ d’augmenter le capital d’une somme de
100 000 euros par incorporation de réserves pour le porter à 250 000 euros.
2/ de modifier l’objet social : L’activité
« gestion locative » devient « gestion immobilière. Les statuts ont été modifiés en
conséquence. Modification au RCS de
VERSAILLES.
HEDO DEVELOPPEMENT
Objet social : Conseil en développement
commercial et recrutement
Siège social : 27 bis rue Marcelin Berthelot, 78400 CHATOU Capital : 1000 € Président : M. François PAPON demeurant :
27 bis rue Marcelin Berthelot, 78400 CHATOU élu pour une durée de 6 années Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Versailles
181033A – LES ECHOS
184916B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
30/08/2018 il a été constitué une SARL
Unipersonnelle nommée :
MF COURTAGE
Objet social : courtages en opération de
banque, en assurance et mandat non exclusif en restructuration de dettes
Siège social : 7 SENTE DES MIMOSAS,
78200 MAGNANVILLE Capital : 100 €
Gérant : MATHIEU FOURNET, 7 SENTES DES MIMOSAS, 78200 MAGNANVILLE Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Versailles
185024B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
30/08/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
ÔDE AGENCY
Objet social : agence artistique d’événementiel - mannequins - hôtesses et
comédiens
Siège social : 35 rue des chantiers,
78000 Versailles Capital : 5000 € Président : Mlle Céline MORVAN demeurant :
8 chemin de la butte rouge, 78690 Les Essarts le Roi élu pour une durée indéterminée Admission aux assemblées et exercice du droit de vote : Chaque
actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une
voix. Clauses d’agrément : Les actions
sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du Président
de la société. Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Versailles
185091B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
28/08/2018 il a été constitué une Société
Civile nommée :
ALVABELA
Objet social : acquisition de tous immeubles, gestion, entretien et mise en valeur
par tous moyens desdits immeubles, ainsi
que la réalisation de tous travaux de transformation, amélioration et installations
nouvelles
Siège social : 5 avenue du Général Leclerc, 78320 LA VERRIERE Capital :
1000 € Gérant : M. Manuel FERNANDES
FERREIRA, 5 avenue du Général Leclerc,
78320 LA VERRIERE Cessions de parts
sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un Associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des Associés réunis en Assemblée Générale Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Versailles
185189B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
31/08/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
CLAM
Objet social : Acquisition et gestion d’intérêts et participations dans toutes sociétés ou entreprises, Réalisation de prestations de services, conseil au profit de
celles-ci. Acquisition, administration et exploitation par voie de location de tous immeubles. Emploi des disponibilités de la
société pour tous placements.
Par acte SSP en date du 20/07/2018, il a
été constitué une SCI dénommée SCI DU
32. Capital : 1000 €. Siège social : 14 rue
de la Paroisse 78000 VERSAILLES. Objet social : L’acquisition de tous biens immobiliers bâtis ou non bâtis. Gérance : Mme Danièle BARET DU
COUDERT demeurant 14 rue de la Paroisse 78000 VERSAILLES. Cessions de
parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un associé.
Toute cession à un tiers de la société est
soumise au préalable à agrément de la
collectivité des associés réunis en AG.
Durée de la société : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de VERSAILLES.
MODIFICATIONS
184786B – LES ECHOS
PARIS TRANS
SASU au capital de 9000,00 €
27, clos de la grange, 78280
GUYANCOURT
820660124 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
08/06/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 3, avenue des
ormeaux, BP : 80210, 78180 MONTIGNY
LE BRETONNEUX à compter du
03/05/2018. Mention en sera faite au RCS
de Versailles
184928B – LES ECHOS
INSTALLYS
SARL au capital de 5000,00 €
72 RUE DES GRAVIERS, 78200
MAGNANVILLE
481208890 RCS Versailles
Par décision en date du 30/08/2018 il a
été pris acte de la nomination de M.
CHRISTIAN DEHAYES, demeurant 53
RUE PIERRE TOUTAIN 78200 MANTES
LA JOLIE en qualité de nouveau Gérant,
à compter du 30/08/2018 pour une durée
illimitée, en remplacement de Mme DANA
ITTU, décédée. Mention en sera faite au
RCS de Versailles
185100B – LES ECHOS
SCI LES SAULES D’OR
Société Civile au capital de 45735,00 €
19 RUE VICTOR HUGO, 78230 LE PECQ
419907837 RCS Versailles
Par décision en date du 09/08/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 10 ALLEE DES NOISETIERS, 78100 SAINT GERMAIN EN
LAYE à compter du 09/08/2018. Mention
en sera faite au RCS de Versailles
185311B – LES ECHOS
BOUCHERIE TRIPERIE DE
TRAPPES
SASU au capital de 1000,00 €
Centre commercial des Merisiers, 78190
TRAPPES
822426664 RCS Versailles
Sigle : BTT
Par décision de L’Associé Unique en date
du 10/07/2018 il a été décidé de modifier
le capital de la société en le portant de
1000,00 € à 49911 €. Mention en sera
faite au RCS de Versailles
181106A – LES ECHOS
Siège social : 23 rue des 24 Arpents,
78770 VILLIERS LE MAHIEU Capital :
1000 € Gérance : Mme Céline CIREFICE
NéE DUBUS, 23 rue des 24 Arpents,
78770 VILLERS LE MAHIEU Durée : 99
ans à compter de son immatriculation au
RCS de Versailles
GEANT APICULTURE NORMANDIE.
SARL au capital de 1 000 €. Siège social :
497 rue Hélène Boucher 78530 BUC. 818
224 412 RCS VERSAILLES. Le
28/06/2018, l’associée unique a décidé
qu’il n’y avait pas lieu à dissolution de la
société malgré les pertes constatées, en
application de l’art. L223-42 du Code de
commerce. Modification au RCS de Versailles.
185204B – LES ECHOS
184627A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
19/06/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
MAGUISTUDIO
MONSIEUR NEMS
Objet social : La création, l’achat, la
vente, la prise à bail, la prise en locationgérance, l’installation et l’exploitation de
tous fonds de commerce de restauration
Siège social : 40-42 RUE DES BRODERIES, 78310 COIGNIERES Capital :
5000 € Président : M. LONG QUAN VO
demeurant : 14 ALLEE DU BOURBONNAIS, 78310 MAUREPAS élu pour une
durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Versailles
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
SARL au capital de 2 000 €
Siège social : 54 Rue Hoche 78800
HOUILLES
RCS VERSAILLES 481 573 400
AVIS DE MODIFICATION
Aux termes d’une assemblée générale extraordinaire en date du 18/06/2018 les associés ont décidé de transférer à compter
du 01/07/2018 le siège social qui était situé 54 Rue Hoche à Houilles (78800) à
l’adresse suivante : 267 Avenue JeanBaptiste Salvaing et Jessica Schneider à
PEZENAS (34120). Radiation RCS VERSAILLES
Pour avis et mention.
184762A – LES ECHOS
I & DS
SAS au capital de 180.000 euros
Siège social : Parc d’affaires de Voisins le
bretonneux - PARKILE
164, avenue Joseph Kessel
78960 VOISINS LE BRETONNEUX
487 424 525 R.C.S. VERSAILLES
L’Assemblée Générale, réunie Ordinairement le 29/06/2018 a décidé de nommer
en qualité de Président, la société "LVMA"
SARL, dont le siège social est 8, rue Maria
Callas, 78180 MONTIGNY LE BRETONNEUX, 518 639 059 R.C.S. VERSAILLES
en remplacement de M. Laurent MORISSET, démissionnaire de ses fonctions de
Président et de Directeur Général. Lors de
la même AG, la société "ALPHA COMMISSARIATS" SARL, dont le siège social est
9 bis, rue Dupleix, 75015 PARIS, 417
625 456 RCS PARIS, a été nommée en
qualité de Commissaire aux comptes titulaire, en remplacement de M. Claude
SAINT REQUIER ; il n’y a pas lieu de désigner un Commissaire aux comptes suppléant en remplacement de M. Ali AISSA
dont le mandat est arrivé à expiration. Modification au RCS de VERSAILLES.
184951A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 78 et 93
PLIMETAL FACADE ALU. Sarl à Associé
Unique au capital de 20.000 €. Siège social 6 Avenue Antoine de Saint Exupéry ZI
Jean Mermoz 93120 LA COURNEUVE.
R.C.S BOBIGNY 802 382 531. . Par AGE
du 16 07 2018 il a été décidé le transfert
du siège social Rue de la Chaudière
78120 SONCHAMP, changement de Mr
ALVES DA SILVA Firmino demeurant Lieu
Dit Cassanel 47600 NERAC gérant démissionnaire remplacé par Mr RIGAN Alek
demeurant 18 rue Nungesser 93100
MONTREUIL en qualité de nouveau gérant notification au RCS de BOBIGNY Immatriculation au RCS de VERSAILLES.
185035A – LES ECHOS
HYDRO EXPRESS
SAS
au capital de 20.000 euros
Siège social : 29 Bis rue de
la Prairie 78120 Rambouillet
RCS Versailles 500 735 022
Aux termes d’une délibération en date du
31 Août 2018, l’assemblée générale Extraordinaire a décidé d’augmenter le capital social d’une somme de 30.000 € pour
le porter de 20.000 € à 50.000 € par incorporation de réserves.
En conséquence, l’article des statuts a
été modifié.
Ancienne mention : Le capital social est
fixé à 20.000 euros.
Nouvelle mention : Le capital social est
fixé à 50.000 euros.
Pour avis,
185225A – LES ECHOS
SARL DES DIX TOISES
Société A Responsabilité Limitée
Au capital de 1 000.000 €
Siège social :
15 rue de la Grange aux Belles
78960 VOISINS LE RETONNEUX
RCS Versailles B 824 948 236
Aux termes de l’Assemblée Générale Extraordinaire en date du 25 juillet 2018, la
date de clôture de l’exercice social a été
modifiée. Chaque exercice social a une
durée de 12 mois, qui commence le
1er octobre et finit le 30 septembre de chaque année. Exceptionnellement, l’exercice
2018 aura une période de 9 mois, qui
commencera le 1er janvier 2018 et se terminera le 30 septembre 2018.
L’article 14 des statuts a été modifié en
conséquence.
Le dépôt légal sera effectué au Registre
du Commerce et des sociétés de Versailles.
185299A – LES ECHOS
PARIS FAST DRIVER
SASU au capital de 1 500 Euros.
Siège social : 20 SQUARE DU MANTOIS
78200 MANTES LA JOLIE
R.C.S : 831 065 982 VERSAILLES
AJOUT D’ACTIVITE DANS L’OBJET
SOCIAL
Par décision de l’associé unique du
03/09/2018, a décidé d’insérer la nouvelle
activité dans l’objet. social de la Société
« Location de véhicules ». L’article 2
« OBJET » des Statuts a été modifié en.
conséquence. Toutes les démarches ont
été faites à cet effet. Le dépôt légal sera
effectué au RCS de VERSAILLES. Pour
avis et mention.
DISSOLUTIONS
185190B – LES ECHOS
CROBICS
SAS au capital de 12000,00 €
8 rue de l’Etang, 78000 VERSAILLES
754058972 RCS Versailles
Par décision de L’AGE en date du
31/08/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/08/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Alain
BONNAUD, 8 rue de l’Etang, 78000 Versailles et fixé le siège de liquidation et
l’adresse de correspondance au siège de
la société. Mention en sera faite au RCS
de Versailles
181336A – LES ECHOS
Le 09.04.2018, l’associé unique de l’eurl
selection bodega, 86 av de paris tradition
D4 78000 Versailles, capital 2000 €, rcs
versailles 803052216, décide la dissolution anticipée, nomme liquidateur Geoffroy
Agnès sis 86 av de paris tradition D4
78000 Versailles siège de liquidation et
adresse de correspondance. Rcs versailles.
181357A – LES ECHOS
Le 25.04.2018, l’age de la sci gga patrimoine, 86 av de paris 78000 versailles, capital 1000 €, rcs 819998220 versailles, décide la dissolution anticipée, nomme
liquidateur Geoffroy Agnès sis 86 av de
versailles adresse de liquidation et de correspondance. Rcs Versailles.
183917A – LES ECHOS
CIPRIUS
EURL au capital de 100,00 €. Siège social : 4 rue des Genêts 78660 ABLIS. RCS
809 588 312 VERSAILLES.
L’AGO du 24/08/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 01/03/2017, nommé
liquidateur M ROUSSEAU Fabrice, 4 rue
des Genêts 78660 ABLIS et fixé le siège
de la liquidation au siège social.
L’AGE du 25/08/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 02/03/2017. Radiation au RCS
de VERSAILLES.
185061A – LES ECHOS
E.M. VINS
SARL au capital de 10 000 €
Siège social : 40Ter Boulevard Saint
Antoine - 78150 LE CHESNAY
511 489 510 RCS Versailles
Le 14/06/2018, l’AGE a décidé la dissolution anticipée de la société à compter de
ce jour. Mr Emmanuel MANGIN demeurant 40Ter Boulevard Saint Antoine 78150 LE CHESNAY, a été nommé liquidateur. Le siège de liquidation a été fixé
au 40ter Boulevard Saint Antoine - 78150
LE CHESNAY et la correspondance est à
adresser au siège de liquidation. Modification au RCS de Versailles
VENTE DE FONDS GERANCE
OPPOSITIONS
12117015W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à
conflans saint honorine du 04/07/2018,
enregistré le 13/08/2018 au SIE - Conflans
Saint Honorine - bordereau 2018/601 /
case 1 :
COIFF ET MOI SAS au capital de 1.000 €,
sise 117 RUE DESIRE CLEMENT, 78700
Conflans-Sainte-Honorine, immatriculée
sous le numéro 819704628
a cédé à :
LE BUZZ HAIR SAS au capital de 500 €,
sise 117 RUE DESIRE CLEMENT, 78700
Conflans-Sainte-Honorine, en cours d’immatriculation
Le droit au bail portant sur des locaux sis
117 RUE DESIRE CLEMENT, 78700
Conflans-Sainte-Honorine
Moyennant le prix de 1.000 euros
La prise de possession a été fixée au
13/08/2018.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des publications légales, aux locaux cédés.
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
184551A – LES ECHOS
Mme NGO DJON Marina, née le
09/04/1992 à EDEA - CAMEROUN, demeurant 24 avenue de Tobrouk 78500
SARTROUVILLE, agissant au nom de son
enfant mineur, M DJON Hamilton Samuel
Tonye, né le 09/03/2018 à 95100 ARGENTEUIL, dépose une requête auprès du
Garde des Sceaux à l’effet de substituer
à son nom patronymique, celui de KAMDOUM.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 9
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos Sociétés
91 • ESSONNE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
184811B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
08/08/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
EVRY MINI MARKET
Objet social : Alimentation générale, exotique, cosmétique sans boisson alcoolisée
Siège social : allée Eugène Piat Centre
commercail du petit Bourg, 91000 Evry
Capital : 1000 € Président : Mme Thushani THAMOTHARAMPILLAI demeurant :
8 rue de la Tréfilerie, 93120 La courneuve
élu pour une durée indéterminée Admission aux assemblées et exercice du
droit de vote : Chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Clauses
d’agrément : Les actions sont librement
cessibles entre actionnaires uniquement
avec accord du Président de la société.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Evry
Président : Mme Corine AKOKA Demeurant 16 rue d’Epinay, 91700 STE GENEVIEVE DES BOIS, élue pour une durée de
XX mois/an(s) ou illimitée
Admissions aux assemblées et exercice du droit de vote : chaque actionnaire est convoqué aux AG, une action
donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : Agrément obligatoire
Durée de la société : 99ans à compter
de son immatriculation au RCS d’EVRY.
185118A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 29/08/2018 constitution de la SASU :
HOLDING YASMINE
Capital fixe : 100 €. Siège social : 25 rue
Saint Gombert 91760 ITTEVILLE. Objet
social : toutes prises de participation dans
toutes opérations commerciales ou industrielles, dans tous les domaines ; exploitation et gestion des entreprises. Président : M. Fouad HADDOUCHI,
demeurant 25 rue Saint Gombert 91760
ITTEVILLE, élu pour une durée illimitée. Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
d’EVRY.
184920B – LES ECHOS
SASU TRAVAUX PRATIC
BATIMENT
Objet social : Travaux de rénovation tout
corps d’états, menuiserie, travaux d’isolation par l’extérieur et l’intérieure, peinture,
carrelage.
Siège social : 10 RUE MAURICE NOGUES, 91170 Viry Châtillon Capital :
1000 € Président : M. NICOLAE VERDES demeurant : 10 RUE MAURICE NOGUES, 91170 Viry Châtillon élu pour une
durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Evry
185019B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
31/08/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
LOBO & LOPES
Objet social : RESTAURANT
Siège social : 2 RUE DE LA PÊCHERIE,
91100 CORBEIL ESSONNE Capital :
10000 € Gérance : Mme MIRANDA
LOBO LOPES IVONE, et M TEIXEIRA
LOPES Pedro 14 rue alphonse daudet,
91000 EVRY Durée : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de Evry
180337A – LES ECHOS
Par ASSP du 30/07/18, il a été constitué
la SCI dénommée RIGMAR.Siège social : 2 rue du bois de boissy, le rotoir
91870 - boissy le sec.Capital : 100 €. Objet : acquisition et gestion de biens mobiliers et immobiliers. Gérance : M. emmanuel marie, 2 rue du bois de boissy, le
rotoir 91870 Boissy le sec. Cessions soumises à agrément. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS d’Evry.
180453A – LES ECHOS
Par ASSP du 21/07/18 il a été constitué
une SAS dénommée HDRONES. Siège
social : 35 av des sablons 91170 Viry-chatillon.Capital :1000 €. Objet : location a
courte ou longue durée, vente de drones
de livraison proposant a une clientèle professionnelle l’acheminement de leurs marchandises dans divers domaines (pharmaceutique,restauration,logistique).
Président :M. ALEXANDRE CONFLITTI
35 av des sablons 91170 Viry-chatillon. DG : M. GAETAN DIAWARA 19 rue
de la voie romaine 77370 Maison-rouge.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de EVRY.
180873A – LES ECHOS
Par ASSP du 28/07/2018, il a été constitué
une SARL dénommée MBA & MBA SARL.
Siège social : 3 villa michel ange 91860
Epinay-sous-sénart. Capital : 1.000 €. Objet : activité de consultant
et de prestataire de services aux entreprises, développement des activités du
groupe MBA & MBA. Gérance : Mme Ruth
Anne MBA, 3 villa michel ange 91860 Epinay-sous-sénart Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de EVRY.
181127A – LES ECHOS
Par ASSP du 03/08/2018, il a été constitué
une SARL dénommée ALTAMIRAN.
Siège social : 7 bis avenue des tilleuls
91760 Itteville. Capital : 100 €. Objet :
conseil et assistance opérationnelle apportés aux entreprises et autres organisations en matière de recrutement. Gérance : Mme cecile arrigoni, 7 bis avenue
des tilleuls 91760 Itteville ; M. Brendan
Chapman, 20 rue de l’egalite 91590
Cerny Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de EVRY.
184645A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 24/08/2018 constitution de la SAS :
CREAKOKA
Capital fixe : 500 €
Siège social : 16 rue d’Epinay 91700 SteGeneviève-des-Bois
Objet social : Agence de publicité,
conseil en marketing et communication visuelle et digitale, activité de graphisme,
conception et création d’identité visuelle et
site internet
RECTIFICATIF à l’insertion parue dans
Les Echos Sociétés-Le Publicateur Légal-La Vie Judiciaire du 24/07/2018,
concernant la société CEMBRE.
nº 12111074W. Il y a lieu de rajouter : l’Associé Unique a décidé de ne pas remplacer le commissaire aux comptes suppléant Monsieur Yves NICOLAS, dont le
mandat, arrivé à terme le 31.12.2016, n’a
pas été reconduit.
180575A – LES ECHOS
PLUGSTATION, SAS au capital de 6
000 € Siège social : 7 RUE MONTESPAN
91000 ÉVRY 809980345 RCS Evry. Le
27/07/18, les associés ont pris acte de la
démission en date du 01/02/18 de Aonon
Florent, ancien Président ; en remplacement, décidé de nommer Président M. Romain Ratel, 2 rue de la plage 94500 Champigny Sur Marne ; . Mention au RCS
de Evry
184790A – LES ECHOS
Ateliers AB
185128A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte authentique en date
du 30/08/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
12116756W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP du 29/08/2018 il a été constitué une SARL dénommée : PROBATI
CONCEPT Sigle : PBC Nom commercial :
PROBATI CONCEPT Siège social : 10 allée champs elysées 91042 EVRY CEDEX
Capital : 12.000 € Objet : La conception,
la construction, la réalisation "Clé en main"
et la maintenant de bâtiments industriels,
tertaires ou logements. Toutes opérations
concourant à l’étude, la conception, la
vente, la construction d’immeubles individuels ou collectifs à usages d’habitation,
commerciaux, industriels ou agricoles.
Toutes opérations d’entretien, réparation,
rénovation, modification et aménagement
de tous immeubles de quelque nature
qu’ils soient. Le conseil, l’accompagnement, l’assistance, la prospective de toute
opération immobilière ou d’espace publique pour la construction, la rénovation ou
la requalification. Et généralement toutes
opérations commerciales, financières, industrielles, mobilières et immobilières
pouvant s’y rapporter directement ou indirectement et permettant le développement
de l’entreprise. Gérant : Mme AFONSO
Laurence 37 Rue des Près 91490 DANNEMOIS Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de EVRY
185261A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 29/08/2018 constitution de la SASU DOUMERGUE VTC.
Capital fixe : 1500 €. Siège social : 13
AVENUE DE LA MARE TAMBOUR 91360
VILLEMOISSON SUR ORGE. Objet social : EXPLOITATION DE VEHICULES
DE TRANSPORT AVEC CHAUFFEUR
(VTC). Président : Mr Julien DOUMERGUE demeurant 13 AVENUE DE LA
MARE TAMBOUR 91360 VILLEMOISSON SUR ORGE, la société SASU DOUMERGUE VTC située 13 AVENUE DE LA
MARE TAMBOUR 91360 VILLEMOISSON SUR ORGE est en cours d’immatriculation au RCS d’Evry élu pour une durée
illimitée. Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
d’Evry.
Société par Actions Simplifiée
unipersonnelle
Au capital de 500.000 euros
Siège social : 2 avenue du 1er Mai 91120
PALAISEAU
RCS EVRY 789 956 596
Aux termes du PV des Décisions de l’Associé unique du 27 août 2018, il a été décidé de nommer :
- Monsieur Eric DA CONCEICAO, sis 6
rue Legraverend 75012 PARIS, en qualité de Commissaire aux Comptes titulaire.
- le cabinet Auditeurs Associés, Société à
Responsabilité Limitée sise 10 rue de
Nesle 75006 PARIS, RCS PARIS
529 061 053, en qualité de Commissaire
aux Comptes suppléant.
185347A – LES ECHOS
MODIFICATIONS
184768B – LES ECHOS
BASTRESS
SASU au capital de 5000,00 €
15 chemin du bois de faye, lieudit les
vallées, 91310 Linas
830861902 RCS Evry
Par décision de L’Associé Unique en date
du 01/06/2018 il a été pris acte de la nomination de M. Serge SOTCHE, demeurant 15 chemin du bois de faye 91310 Linas en qualité de nouveau Président, à
compter du 01/06/2018 pour une durée illimitée, en remplacement de Mme Mireille
LEDUC, Président démissionnaire. Mention en sera faite au RCS de Evry
DOLCE PIZZA
184842B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous-seing privé en
date du 11/07/2018 enregistré le
17/08/2018 au SIE de sie de corbeil, bordereau numéro 2018 433, case numéro 5,
Ext 2869, la société KA SUPERMARKET
SAS, au capital de 8000 €, immatriculée
au RCS de EVRY sous le numéro
828730911, domiciliée Allée Eugène Piat
centre commercial du petit Bourg 91000
EVRY représentée par Yoseph IYNKARAN,
a cédé à
M. Thushani THAMOTHARAMPILLAI, représentant de la société Evry Mini Market
en cours d’immatriculation, demeurant au
8 rue de la Tréfilerie, 93120 La courneuve
un fonds de commerce de Alimentation
sis et exploité Allée Eugène Piat centre
commercial du petit Bourg, 91000 Evry,
comprenant Clientèle, ensemble du matériel, droit au bail.
L’entrée en jouissance a été fixée au
11/07/2018.
La présente vente est consentie et acceptée moyennant le prix principal de
15000 €.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours suivant la dernière en
date des publications légales.
Pour la réception des oppositions élection
de domicile est faite tant pour la correspondance et le renvoi des pièces que pour
la validité à Allée Eugène Piat centre
commercial du petit Bourg 91000 Évry, et
pour correspondance ; : Maître Damien
Chevrier 48 Boulevard Malherbes 75008
Paris.
Pour unique insertion
92 • HAUTS-DE-SEINE
SOCIETES
184808A – LES ECHOS
CONSTITUTIONS
NAHE COSMETIQUES
SCOP ARL au capital variable de
57 650,00 Euros
Rue des Fonds d’Armenon
Ferme de la Lendemaine
91470 Les Molières
812 760 536 RCS EVRY
Par décision de l’Assemblée Générale Extraordinaire en date du 11/07/2018, il a été
décidé de modifier le capital de la société
en le portant de 57 650,00 Euros à
62 650,00 Euros. Le capital minimum ne
peut être inférieur à 15 662,50 Euros.
Mention en sera faite au Registre du
Commerce et des Sociétés de Evry
JURISCOPRO IMMOBILIER Société à
responsabilité limitée au capital de
10.000 € Siège : 23 Grande Rue 91150
ORMOY LA RIVIERE 811077437 RCS de
EVRY Par décision de l’AGO du
31/07/2018, il a été décidé de transférer
le siège social à compter du 31/08/2018
au 3 Place De l’ancienne comédie B.P 170
91150 ETAMPES. Mention au RCS de
EVRY.
DISSOLUTIONS
185249B – LES ECHOS
PHARMACIE DU VIEUX CHENE
SARL Unipersonnelle au capital de
7622,45 €
2 AVENUE PAUL DOUMER, 91360
VILLEMOISSON-SUR-ORGE
412160293 RCS Evry
Par décision du Liquidateur en date du
31/08/2018 l’associé unique a :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. JEANPIERRE MINOSIO 2 AVENUE PAUL
DOUMER, 91360 VILLEMOISSON-SURORGE, pour sa gestion et décharge de
son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Evry
185210B – LES ECHOS
SARL au capital de 1000,00 €
35 RUE DES ECOLES, 91350 WISSOUS
808890446 RCS Evry
Par décision de L’AGE en date du
01/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 36 RUE DE
L’EGLISE, 91420 MORANGIS à compter
du 01/09/2018.
Autres modifications :
- il a été pris acte de modifier l’objet social
Nouvelle mention : restaurant, pizzeria, la
livraison de produits alimentaires aux particuliers, aux entreprises, la vente a emporter. Mention en sera faite au RCS de
Evry
OPPOSITIONS
Mention en sera faite au RCS de EVRY
184921A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
31/07/2018 il a été constitué
une SPFPL nommée :
SPFPL DU DOCTEUR OLIVIER BALLET
Objet social : détention de parts ou d’actions de Sociétés d’Exercice Libéral ayant
pour objet la profession de Chirurgiensdentistes
Siège social : 8 place Saint-Léonard,
91100 CORBEIL ESSONNES
Capital : 2000 €
Gérance : M. Olivier BALLET demeurant
116 avenue Henri Ginoux, 92120 MONTROUGE
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS d’Evry
VENTE DE FONDS GERANCE
185003A – LES ECHOS
LES JARDINS DE BONDOUFLE Société
Par Actions Simplifiée en liquidation au capital de 1000 euros Siège social : 2 rue
des Bordes 91070 BONDOUFLE (Essonne) 812 515 641 RCS EVRY
D’un procès-verbal du 31 mai 2018, il résulte que l’assemblée générale des associés, après avoir entendu le rapport de
Madame Zohra CHIKER, liquidatrice, a
approuvé les comptes de liquidation,
donné quitus à la liquidatrice et l’a déchargée de son mandat, et a constaté la clôture des opérations de liquidation. Les
comptes de liquidation seront déposés au
RCS de EVRY. Pour avis, la liquidatrice
184689B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
29/08/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
POLE SAVEURS
Objet social : l’achat, la vente, la distribution de produits alimentaires en gros et
demi gros, accessoirement.
Siège social : 123 Quai du Docteur Dervaux, 92600 Asnières Sur seine Nom
commercial : POLE SAVEURS Capital :
5000 € Président : Mme JEANNETTE
DOMANGE demeurant : 123 Quai du Docteur Dervaux, 92600 Asnières Sur seine
élu pour une durée indéterminée Admission aux assemblées et exercice du
droit de vote : Chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Clauses
d’agrément : Les actions sont librement
cessibles entre actionnaires uniquement
avec accord du Président de la société.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Nanterre
184787B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/07/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
DATA LEAD
Objet social : Conseil en Marketing auprès des Entreprises.
Siège social : 26-28 Rue Marius AUFAN,
92300 LEVALLOIS PERRET Capital : 5
000 € Président : M. Hichem FEDJI demeurant : 78 RUE HENRI BARBUSSE,
92230 GENNEVILLIERS élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Nanterre
185047B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
19/06/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
CS RETAIL CONSEIL
Objet social : - Conseils, intermédiation,
accompagnement stratégique, dans le domaine du mobilier commercial et la publicité sur le lieu de vente. - Création,
conception, production, installation et
pose de mobilier commercial et publicité
sur lieu de vente.
Siège social : 4 Passage des LARRIS,
92400 COURBEVOIE Capital : 1000 €
Président : M. Christophe SOULET demeurant : 4 Passage des LARRIS, 92400
COURBEVOIE élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Nanterre
avec accord du Président de la société.
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Nanterre
185079B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
06/08/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
IA DETECH
Objet social : La conception, le développement, l’exploitation et la commercialisation de systèmes informatiques et d’outils
ou d’instruments d’intelligence artificielle
destinés à analyser, déterminer et étudier
les comportements des consommateurs
sous quelque forme que ce soit.
Siège social : 69 boulevard Victor Hugo,
92200 NEUILLY-SUR-SEINE Capital :
300 € Président : M. Raphael Benmussa
demeurant : 69 boulevard Victor Hugo,
92200 Neuilly sur Seine élu pour une durée indéterminée DG : M. Nicolas FOUHETY demeurant : 18 rue Maitre Albert,
75005 Paris DG : M. Ishak AFRIT demeurant : 3, square du Moulin, 78200 Buchelay Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Nanterre
12116987 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Forme : S.A.S. Dénomination : LES
ELECTRICIENS PARISIENS. Siège : 7,
rue Henri Say, 92600 ASNIERES-SURSEINE. Capital : 10.000 €. Objet : les travaux d’installation électrique dans tous locaux. Durée : 99 ans. Président :
M. Anthony LEBRETON, 7, rue Henri Say,
92600 Asnières-sur-Seine,. Admission
aux décisions collectives : subordonnée
à l’inscription de l’associé dans les
comptes de la société au jour de la décision collective. Transmission des actions : en cas de pluralité d’associés,
toute cession entre vifs d’actions, y
compris par voie d’apport, d’échange ou
d’adjudication forcée, comme leur transmission par voie de succession, de liquidation de communauté de biens entre
époux, de fusion, de scission ou de dissolution, même si elle ne porte que sur la
nue-propriété ou l’usufruit des actions,
sont soumises à l’agrément de la collectivité des associés. Immatriculation : au
RCS tenu au GTC de Nanterre.
177779A – LES ECHOS
Avis de constitution
Par acte SSP, il a été constitué une SASU
dénommée ACINTYA GLOBAL CONSULTING Capital : 1000 € Siège social : 83
T Avenue du Général Leclerc 92340
BOURG LA REINE Objet : L’activité de
consultant en informatique, notamment en
systèmes informatiques intégrant les technologies des logiciels et des communications ; Formation non réglementée dans
les domaines précités. Président : ROUZEL Erwan 83 T Avenue du Général Leclerc 92340 BOURG LA REINE Durée :
99 ans. Immatriculation au RCS NANTERRE
179260A – LES ECHOS
Avis de constitution
Par acte SSP, il a été constitué une SAS
dénommée Drag and Design Sigle : D&D
Capital : 18000 € Siège social : 26 rue
Victor Diederich 92150 SURESNES Objet : La commercialisation d’un accès à un
espace virtuel permettant aux utilisateurs
de créer des visuels pour leur clientèle, en
étant l’intermédiaire entre les fournisseurs
et les utilisateurs, le négoce, la commercialisation de tout conseil (non réglementé) et produits de décoration intérieure
et de produits non réglementés. Président : SAMBARINO Alexandra 26 rue Victor Diederich 92150 SURESNES Directeur Général : HERMAN Clotilde 37
Avenue de Charles David 06670 LEVENS
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
NANTERRE
180117A – LES ECHOS
Avis de constitution
Par acte SSP, il a été constitué une SASU
dénommée Flows and Data Capital :
600 € Siège social : 65 Bis rue Paul Vaillant Couturier 92300 LEVALLOIS-PERRET Objet : L’activité de consultant informatique ; Le développement
informatique ; La vente de logiciels ; La
formation non réglementée dans les domaines précités. Président : KAANAN
Nadim 65 Bis rue Paul Vaillant Couturier
92300 LEVALLOIS-PERRET Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS NANTERRE
180257A – LES ECHOS
Par ASSP du 31/07/18,il a été constitué
une SAS dénommée Redstone consulting.Siège social :29 av pasteur 92400
Courbevoie.Capital :100 € Objet :le
conseil et l’assistance opérationnelle apportés aux entreprises en matière de gestion et de stratégie.Président :M.marc van
den meersche,29 avpasteur 92400 Courbevoie.Durée :99 ans.Immatriculation au
RCS de NANTERRE
185074B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/06/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
RI FIBERCORP
Objet social : installation complete dans
le domaine de la fibre optique et réseaux
Siège social : 127 avenue du general Leclerc, 92340 Bourg la Reine Capital :
1000 € Président : M. Brahim El Filali demeurant : 1 place Verdun, 92300 Levallois
Perret élu pour une durée de 3 ans Admission aux assemblées et exercice du
droit de vote : Chaque actionnaire est
convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à une voix. Clauses
d’agrément : Les actions sont librement
cessibles entre actionnaires uniquement
180265A – LES ECHOS
Par ASSP du 02/07/2018, est constitué
une SCI au capital de 100 € dénommée :
SCI MEDICAL SAINT-GERMAIN
Siège : 3 Place Mermoz 92415 Courbevoie cedex. Objet : acquisition, administration et exploitation par bail, location ou
autrement de tous immeuble et biens immobiliers. Cessions : libre entre associé,
au conjoint ou à des ascendants ou descendants du cédant. Gérant : OLXAGUI,
3 Place Mermoz 92415 Courbevoie cedex, 412643876 RCS NANTERRE. Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS NANTERRE
180383A – LES ECHOS
Constitution par ASSP le 18/07/2018 de la
SCI : GEMFIE Capital : 500 €. Siège : 50
Ter Rue PALLOY, 92110 CLICHY. Objet :L’acquisition et/ou gestion de biens
immobiliers en vue de location non-meublée et accessoirement meublée.Gérance : FIEUTELOT AMAURY - 59 Rue
Georges BOISSEAU, 92110 CLICHY ;
Durée : 99 ans. Au RCS de NANTERRE
180782A – LES ECHOS
Par ASSP du 08/07/18 il a été constitué
une SAS dénommée MY CORETECHS.
Siège social : 2 av de paris 92320 Châtillon. Capital :100 €. Objet : l’édition et la
commercialisation de logiciels utilisés à
des fins professionnelles ou personnelles
installés sur des serveurs distants. Président : M. Mounir Adel Mebarki, 2 av de paris 92320 Châtillon. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de NANTERRE.
183262A – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
20/07/2018 il a été constitué une SARL
nommée : SASCATH, Objet social :
L’achat, la vente, l’échange, la location ou
sous-location, saisonnière ou non, en nu
ou en meublé d’immeuble bâtis ou non bâtis
Siège social : 42 boulevard Inkermann,
92200 NEUILLY SUR SEINE, Capital :
20 €, Gérant : Mr Alexandre TALMON domicilié 42 boulevard Inkermann, 92200
NEUILLY-SUR-SEINE, durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Nanterre.
183289A – LES ECHOS
Par acte SSP du 30/07/18 il a été constitué une SCI : SCI HANAMI Capital : 100 €
Siège social : 65 avenue du petit Chambord 92340 BOURG LA REINE Objet social : La prise de participation par achat,
souscription, apport, fusion et par tout autre moyen, et la gestion de toutes valeurs
mobilières, ainsi que l’acquisition de tous
biens mobiliers ou immobiliers, directement ou par l’intermédiaire de toute société ou entité juridique Gérance : Mr Emmanuel MAWET et Mme Nathalie ROC
MAWET demeurant au 65 avenue du petit
Chambord 92340 BOURG LA
REINE Cessions de parts sociales : les
parts sociales sont librement cessibles au
profit d’un associé. Toute cession à un
tiers de la société est soumise au préalable à agrément de la collectivité des associés réunis en Assemblée Générale. Durée de la société : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de NANTERRE.
184641A – LES ECHOS
Suivant acte SSP en date du 01/08/2018,
il a été constitué une SCI dénommée :
MATOUDOR
Siège social : 124 boulevard Bineau –
92200 Neuilly-sur-Seine - Objet : acquisition, construction, exploitation, gestion,
administration par bail, location ou autrement, d’immeubles bâtis ou non bâtis, et
des biens et droits pouvant en constituer
l’accessoire, l’annexe ou de complément,
au moyen de ses capitaux propres, ou de
capitaux d’emprunt, octroi, à titre accessoire et exceptionnel, de toutes garanties
à des opérations conformes au présent
objet civil.- Durée : 99 ans - Capital :
2.000 € - Cogérants : Dominique DORISON, - Luz DORISON, demeurant à
Neuilly-sur-Seine 92200, 124 boulevard
Bineau – Sébastien DORISON demeurant
à WARBURGRING 78, 66424 HOMBURG
(Allemagne) - Nazda DORISON, demeurant à 7805 Bayview Avenue, L3T 7N1,
THORNHILL, Ontario (Canada) - Cessions de parts : soumises à agrément. Immatriculation au RCS de Nanterre.
MODIFICATIONS
184754B – LES ECHOS
SANTAYA
SARL Unipersonnelle au capital de
10000,00 €
206 bis bd Jean Jaurès, 92100
Boulogne-Billancourt
523992931 RCS Nanterre
Par décision du Gérant en date du
17/07/2018 il a été pris acte de modifier
l’objet social de la société, à compter du
17/08/2018
Nouvel objet social : conseil et assistance dans les affaires, aide à l’implantation et au développement commercial des
entreprises à l’international, importation et
exportation de produits et marchandises.
Mention en sera faite au RCS de Nanterre
184757B – LES ECHOS
LES FRADETS
SCI au capital de 1000,00 €
48 avenue Charles de Gaulle, 92200
Neuilly sur Seine
451883003 RCS Nanterre
Par décision en date du 02/06/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 5 rue Théophile Gautier,
92200 Neuilly sur Seine à compter du
30/08/2018.
Autres modifications :
- il a été pris acte de la nomination de M.
Marie-Laure POTIER, demeurant 5 rue
Théophile Gautier 92200 Neuilly sur Seine
en qualité de nouveau Gérant, à compter
du 30/08/2018 pour une durée illimitée, en
remplacement de M. Ghislain POTIER,
décédé. Mention en sera faite au RCS de
Nanterre
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
10 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
184812B – LES ECHOS
185295B – LES ECHOS
IGLOO
VILLA SERGENT
SARL Unipersonnelle au capital de
1000,00 €
22, Bd Richard Wallace, 92800 Puteaux
801420803 RCS Nanterre
Par décision en date du 30/08/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 12, rue des Pavillons, 92150
Suresnes à compter du 01/09/2018. Mention en sera faite au RCS de Nanterre
SARL au capital de 1000,00 €
36 RUE RAYMOND MARCHERON,
92170 VANVES
833452691 RCS Nanterre
Par décision de L’AGE en date du
18/06/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 52 AV LOUIS
BLANC, 94100 SAINT MAUR DES FOSSES à compter du 18/06/2018. La société
sera immatriculée au RCS de Créteil et
sera radiée du RCS de Nanterre
184969B – LES ECHOS
IRAN VALLEY
SAS au capital de 2000,00 €
83 rue Dulud, 92200 Neuilly sur Seine
819617838 RCS Nanterre
Par décision en date du 01/08/2018 il a
été pris acte de changer la dénomination
de la société, à compter du 01/08/2018,
pour Tali International. Mention en sera
faite au RCS de Nanterre
12116794 – LE PUBLICATEUR LEGAL
WIZION K, S.A.R.L. au capital de
7.622,45 €, sise 1, place Paul Verlaine,
92100 BOULOGNE-BILLANCOURT, 352
980 114 RCS NANTERRE. Aux termes du
PV de l’AGO du 10/7/2018, M. Josef
KNILL, 175, avenue de Versailles, 75016
Paris a été désigné Gérant à compter du
10/7/2018 en remplacement de
M. Edouard KNILL, démissionnaire à cette
même date. Mention sera faite au RCS de
Nanterre. Pour avis.
184974B – LES ECHOS
MCO COMMERCIALISATION ET
DISTRIBUTION
SARL au capital de 12900,00 €
39 QUAI DE GRENELLE,
75015 PARIS
528533094 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
09/07/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 4 RUE DE L
ALMA, 92400 COURBEVOIE à compter
du 09/09/2018.
Gérance : Mme Marie-Claude ORIEUX,
demeurant 4 RUE DE L ALMA, 92400
COURBEVOIE
La société sera immatriculée au RCS de
Nanterre et sera radiée du RCS de Paris
12116746W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GEODIS WILSON NETWORK
SAS au capital de 2.850.224 €
26 quai Charles Pasqua
92300 LEVALLOIS PERRET
344 147 897 RCS NANTERRE
Aux termes des décisions du 1er/8/2018,
l’Associé unique a :
- décidé de nommer, en qualité de président, M. Eric MARTIN-NEUVILLE demeurant 96 rue de la Faisanderie, 75116 Paris,
en remplacement de M. Kim PEDERSEN,
démissionnaire.
- pris acte de la démission de M. Stéphane
CASSAGNE de ses fonctions de directeur
général.
Pour avis
185056B – LES ECHOS
AGENCE F+
SASU au capital de 20000,00 €
98 AVENUE DU GÉNÉRAL DE GAULLE
92250 LA GARENNE-COLOMBES
829236504 RCS Nanterre
Par décision de L’Associé Unique en date
du 31/07/2018 il a été décidé de transférer
le siège social de la société au 22 Bis Avenue Joseph Froment, 92250 La Garenne
Colombes à compter du 31/07/2018.
Présidence : M. Arnaud ROSSET, demeurant 22 Bis Avenue Joseph Froment,
92250 La Garenne Colombes. Mention en
sera faite au RCS de Nanterre
12116786W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CARLABELLA - SARL au capital de 60
800 euros - Siège social : 7 rue François
Jacob - 92500 RUEIL MALMAISON 418463527 RCS NANTERRE
Aux termes d’une délibération en date du
01/08/2018, l’AGE a décidé de transférer
le siège social du 7 rue François Jacob,
92500 RUEIL MALMAISON au 122 Avenue des Champs Elysée – 75008 PARIS
à compter de ce jour, et de modifier en
conséquence l’article 4 des statuts. La Société, immatriculée au RCS de Nanterre,
sous le numéro 418463527 fera l’objet
d’une nouvelle immatriculation auprès du
RCS de Paris. Gérance : Madame Pascale GIBERT, demeurant 3 bis Avenue
Delille 92500 RUEIL MALMAISON
185207B – LES ECHOS
JEF LABEL
SAS au capital de 26360,00 €
24 avenue Gustave Delory,
59057 Roubaix
823402854 RCS Lille Metropole
Par décision de L’Associé Unique en date
du 31/07/2018 il a été décidé de transférer
le siège social de la société au 28 rue Jacques Ibert, 92300 Levallois Perret à
compter du 31/07/2018.
Présidence : M. Olivier Tisseyre, demeurant 1408 route de Vovray, 74160 Archamps
Autres modifications :
- il a été pris acte de la nomination de M.
Tisseyre OLIVIER, demeurant 1408 route
de Vovray 74160 Archamps en qualité de
nouveau Président, à compter du
31/07/2018 pour une durée illimitée, en
remplacement de M. Nicolas JEANNE,
Président démissionnaire.
La société sera immatriculée au RCS de
Nanterre et sera radiée du RCS de Lille
Metropole
185251B – LES ECHOS
THEIA FINANCE
SAS au capital de 8000 €
144 Avenue Charles de Gaulle, 92200
NEUILLY SUR SEINE
537464042 RCS Nanterre
Par décision de L’Associé Unique en date
du 31/07/2018, il a été décidé de transformer la société en SARL sans la création
d’un être moral nouveau, à compter du
31/07/2018.
La dénomination de la société, son capital, son siège, sa durée, son objet et la
date de clôture de son exercice social demeurent inchangés.
Gérance : Alexandre SHARAFI, 10 rue du
Millénaire – 92400 COURBEVOIE
Autres modifications :
- Il a été mis fin aux fonctions de CAC de
M. Franck PASQUINELLI, 95 Rue La
Fayette – 75010 PARIS (Titulaire) et de
M. Guy COSSON, 18 Rue Notre-Dame de
Lorette, 75009 PARIS (Suppléant).
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
Mention en sera faite au RCS de Nanterre
185254B – LES ECHOS
SC CLYDE
SAS au capital de 1000,00 €
17 rue Émile duployé, 92130
Issy-les-Moulineaux
830531083 RCS Nanterre
Par décision en date du 15/08/2018 il a
été pris acte de changer la dénomination
de la société, à compter du 01/09/2018,
pour Office -IMO.
Autres modifications : - Changement
siège social 13 rue Camille Desmoulins
92130 Issy-les-Moulineaux. Mention en
sera faite au RCS de Nanterre
12116791W – LE PUBLICATEUR LEGAL
LIFESIZE FRANCE SARL
SARL à associé unique au capital de
10.000 €
Siège social : 41 rue Camille Desmoulins
92130 Issy-les-Moulineaux
813 716 453 RCS Nanterre
Suivant décisions de l’associé unique du
27 juillet 2018, il a été pris acte de la démission de Mr William PAAPE de ses
fonctions de gérant, à effet au 15 juin
2018.
12116823W – LE PUBLICATEUR LEGAL
BILALILOU
SASU au capital de 1.000 €
76 Boulevard Victor Hugo, 92110 Clichy
834897266 RCS Nanterre
Aux termes d’une décision en date du
27/08/2018, l’associé unique a décidé de
nommer à compter du 01/09/2018 en qualité de Président M. Mohamed Mansouri,
demeurant 2 allée Visconti, 92600 Asnières-sur-Seine en remplacement de M. Akbli Farid
Mention sera portée au Registre du
commerce et des sociétés de Nanterre
Aux termes des décisions du Président du
05/08/2018, conformément à la délégation
de pouvoirs qui lui a été conférée par les
associés lors de l’assemblée générale extraordinaire en date du 2 juillet 2018, a :
(i) Réduit le capital social d’un montant de
617.23 euros, puis de 13..551,90 euros.
Le capital social est désormais fixé à
24.252,60 euros ; (b) décidé de transférer
le siège social au 52, avenue Sainte Foy
- 92200 Neuilly sur Seine. Les statuts ont
été modifiés en conséquence. Président :
Madame Tova Rabinovitsj, demeurant 52,
avenue Sainte Foy - 92200 Neuilly sur
Seine. La société sera immatriculée au
RCS de Nanterre
Aux termes de l’assemblée générale du
29/08/2018, M. Jean-Louis Didier, demeurant 53 bvd de Saussaye, 92200 Neuillysur-Seine, a été nommé en qualité de Directeur Général, et ce, à compter du
01/09/2018.
12116898W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CRH FRANCE
Société par actions simplifiée au capital de
184 000 000 €
Siège social : 86/90 rue du Dôme - 92100
BOULOGNE-BILLANCOURT
420 361 081 RCS NANTERRE
Le 24/07/18, l’associée unique a nommé
Remco TEULINGS, 23 route de la Plaine,
78110 LE VESINET, directeur général en
remplacement de Olivier TOUCHAIS.
12117031W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SONUS NETWORKS
SARL à associé unique au capital de
1.000.000 €
Siège social : 77 Esplanade du Général de
Gaulle Tour Opus 12 La Défense 9 92914 Paris La Défense cedex
450 249 016 RCS Nanterre
Suivant décisions de l’associé unique en
date du 13 juin 2018, il a été :
pris acte de la démission de Mme Susan
VILLARE de ses fonctions de co-gérante,
avec effet au 15 février 2018,
décidé de nommer en qualité de co-gérants :
Mr Eric MARMUREK, demeurant 4536
Timberview Drive, Plano, Texas 75093,
Etats-Unis
Mr Daryl Edward RAIFORD, demeurant
201 Sanostee Cove, Austin, Texas 78733
Etats-Unis.
12117120 – LA VIE JUDICIAIRE
EN TOUTE HYPOTHESE, S.A.S. au
capital de 10.000 €, sise 8, rue Diderot,
92130 ISSY-LES-MOULINEAUX, 751 913
849 RCS NANTERRE. Selon décision du
1er/7/2018, l’Associée unique a décidé de
transférer le siège du 8, rue Diderot,
92130 ISSY-LES-MOULINEAUX au
88, rue de la République, 60300 SENLIS, à compter du 1er/7/2018. Article 4 des
statuts modifiés. Radiation et immatriculation au RCS de Nanterre et Compiègne.
12117129 – LA VIE JUDICIAIRE
SPOT, S.A.S. au capital de 1180,50 €,
sise 41, rue Charles Laffitte, 92200
NEUILLY-SUR-SEINE, 838 695 021 RCS
NANTERRE. Aux termes du PV de l’AGE
du 20/8/2018, M. Romain OUABDELKADER, 53, rue Richer, 75009 Paris ; M. Lionel ALVES, 57, avenue du Général Michel
Bizot, 75012 Paris ; M. Tom MEDIONI,
180, boulevard Voltaire, 75011 Paris ;
M. Pierre-Elie KESSLASSY, 52, rue Caulaincourt, 75018 Paris, ont été nommés
DG à compter du 20/8/2018. Il en sera fait
mention au RCS de Nanterre. Pour avis.
180241A – LES ECHOS
GRENELLE INVEST, SCI au capital de
480000 € Siège social : 3 rue de la Pastorale d Issy 92130 ISSY LES MOULINEAUX 533753281 RCS Nanterre. Le
31/07/18, les associés ont décidé de
transférer le siège social au 18 rue Telles
de la Poterie 92130 ISSY LES MOULINEAUX ; Mention au RCS de Nanterre
12116838W – LE PUBLICATEUR LEGAL
180417A – LES ECHOS
ABEKA
SAS au capital de 150.000 €
Siège social : 6 rue des Bateliers
92110 Clichy
838 918 795 RCS NANTERRE
En date du 23 août 2018, le président a
constaté la réalisation définitive de l’augmentation du capital social d’une somme
de 60.240,70 euros en numéraire décidée
par décisions unanimes des associés en
date du 14 août 2018. Le capital est ainsi
porté à 210.240,70 €. L’article 6 des statuts a été modifié en conséquence. Mention au RCS de Nanterre
Cette annonce paraît dans les départements 92 et 75
Le 01/08/18 l’associé unique de la sarl nicolas fontaine descambres architecture
(2250 €, 165 r marcadet 75018 paris,
539843219 rcs paris) transfère le siège 14
av lefevre 92700 colombes. gérant nicolas
fontaine descambres, 14 av lefevre 92700
colombes. immat rcs nanterre.
12116846W – LE PUBLICATEUR LEGAL
L’ETUDIANT
SAS au capital de 7.075.161,32 euros
Siège social : 77, rue Marcel Dassault –
92100 Boulogne-Billancourt
814 839 783 R.C.S. Nanterre
Aux termes des décisions de l’associé unique du 29/06/2018 à 10h, il a été décidé
d’augmenter le capital d’un montant nominal de 2.355.138,52 euros. Le capital social est désormais fixé à 9.430.299,84 euros et divisé en 27.736.176 actions
ordinaires de 0,34 euros chacune. Les statuts ont été modifiés en conséquence
12116891W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Business & Decision Ingénierie
SAS au capital de 38.421,73 euros
Siège social : 153 rue de Courcelles 75017 Paris
399 374 776 R.C.S. Paris
Mardi 4 septembre 2018
184833A – LES ECHOS
MASTER LOCK EUROPE
SAS au capital de 950000 euro
RCS NANTERRE Nº 38309433
110 AV DE L’ARCHE BAT A - COLYSEE
GARDEN
S92400 COURBEVOIE
Par AGO du 28/06/2018 il a été approuvé
la nomination de LTD MASTER LOCK
COMPANY 2600 NORTH 32 nd STREET
WISCONSIN 0590-1445 MILWAUKEE
(ETATS-UNIS) Représentée par Mr FINLEY Brett au poste de président en remplacement de M BAUER Michael, démissionnaire
184909A – LES ECHOS
ATELIER BELLET - DE PINA
SAS d’architectes au capital de 200 000
euros
Siège social : 60 rue Etienne Dolet - 92240
MALAKOFF
390 477 594 RCS Nanterre
Le 29/06/2018, l’Assemblée Générale a
décidé de nommer M. Pierre MAILLOT demeurant 5bis Boulevard Jean Jaurès - 92100 BOULOGNE BILLANCOURT en qualité de Président, et ce, à
compter de ce jour, en remplacement de
M. Joao DE PINA, démissionnaire ;
Le même jour, l’Assemblée Génrale prend
acte que le mandat de Directeur Général
Délégué de M. Pierre MAILLOT prend
fin et qu’il n’est pas procédé à son remplacement.
Modification au RCS de Nanterre.
184914A – LES ECHOS
Cette annonce paraît dans les départements 92 et 75
CYPOK MEDIA
SAS au capital de 511.410 €
Siège social : 50, Quai Louis Blériot
75016 PARIS
531 694 107 RCS PARIS
L’Assemblée Générale Mixte du
12.06.2018 a transféré le siège social du
50, Quai Louis Blériot – 75016 PARIS au
5, Rue d’Anjou – 92600 ASNIERES–SUR–SEINE. La Société sera immatriculée au RCS de NANTERRE.
Président : Maxime VUARRIER, demeurant 5, Rue d’Anjou – 92600 ASNIERES–SUR-SEINE.
184942A – LES ECHOS
SA ALPHA RECEPTION au Capital de 76
224,51 € RCS NANTERRE B 343 687 331
Siege Social 83 avenue Félix Faure –
92000 – Nanterre
Assemblée Extraordinaire du 31 Mars
2013, les Actionnaires ont décidés de modifier le Statut de la Société, transformation de la Société en S.A.R.L., la fin de
mission du commissaire aux comptes titulaire : CESNA 18 bis rue Emile DUCLAUX
92150 – Suresnes - RCS Nanterre
419850813 et du commissaire aux
Comptes Suppléant LOZE Alain 36 rue Rivay 92300 Levallois-Perret
Le gérant Alain Paoli
184963A – LES ECHOS
ALLIN
SAS au capital de 76 510 €
Siège social : 41 Avenue Chevreul
92270 BOIS COLOMBES
509 609 228 RCS NANTERRE
L’Assemblée Générale Mixte du
30.03.2018 a transféré le siège social du
41 Avenue Chevreul – 92270 BOIS COLOMBES au 35 Rue Dalzac – 33240
SAINT ANDRE DE CUBZAC. La Société
sera immatriculée au RCS de BORDEAUX.
180543A – LES ECHOS
TOTAL COAL INTERNATIONAL
SP@ADVISORY, SAS au capital de
1000 €. Siège social : 7 rue du Harras
77185 Lognes 838195667 RCS Seine et
Marne. Le 14/07/18, les associés ont décidé de transférer le siège social au 73 rue
des Bas Rogers 92150 Suresnes à
compter du 30/04/18 ; . pris acte de la démission en date du 30/04/18 de Sophia
Payol, ancien Directeur Général ; Objet :
Services de systèmes d’information Présidence : philippe bosquier, 73 rue des bas
rogers 92150 Suresnes. Radiation au
RCS de Seine et Marne. Inscription au
RCS de Nanterre
SAS au capital de 40.000 €
2 place Jean Millier – La Défense
92400 Courbevoie
RCS NANTERRE 410 208 052
Aux termes du pv des décisions de l’actionnaire unique du 24/08/2018, il a été décidé de nommer en qualité de Président
Monsieur Bruno TREMBLAY demeurant
18 avenue de Condé 78600 Maisons Laffitte en remplacement de Monsieur JeanPierre MATEILLE démissionnaire, à
compter du 1er septembre 2018.
Pour avis.
183940A – LES ECHOS
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
185191A – LES ECHOS
MAESA
SAS au capital de 314 603,70 €
Siège social : 15 rue Pasteur 92300
LEVALLOIS PERRET
413 027 517 RCS Nanterre
L’associé unique a décidé le 08/06/2018
de ne pas renouveler le mandat de BEAS
(315 172 445 RCS Nanterre) en qualité de
Commissaire aux comptes suppléant (art.
L823-1 du code de commerce). RCS Nanterre
185226A – LES ECHOS
CHRISTIAN LAVERGNE
DIFFUSION
SARL au capital de 8 000 €
Siège social : 2 allée Aristide Maillol 92500
RUEIL MALMAISON
RCS NANTERRE 403 725 682
Le 01/07/2018, l’AGE a décidé de prendre
pour nouvelle raison sociale : SALON CARESTORE et d’étendre son objet social
aux activités : Formation à la clientèle,
Vente Internet, Vente Hôtelière, Vente
boutique, Soin du corps, Solarium, Détente relaxation. Modification au RCS de
NANTERRE.
185105A – LES ECHOS
TOTAL GAS & POWER
BUSINESS SERVICES
SAS au capital de 50.000 €
2 place Jean Millier – La Défense
92400 Courbevoie
RCS NANTERRE 529 209 546
184667A – LES ECHOS
CALM TECH
SAS au capital de 3.000 €. Siège social :
20 Bis Rue Louis Philippe 92200 NEUILLY
SUR SEINE. RCS 797 817 442
NANTERRE
L’AGE du 21/08/2018 a décidé la dissolution de la société et sa mise en liquidation
amiable à compter du 22/08/2018, nommé
liquidateur Mme NING Tan, 25 Rue Prosper Legoute, 01890 92160 ANTONY et
fixé le siège de la liquidation au siège social. Mention au RCS de NANTERRE.
184699A – LES ECHOS
ROCK MY SOUL
Société à Responsabilité Limitée
unipersonnelle
Au capital de 500 euros
Siège social : 39 rue Sainte Géneviève
92000 NANTERRE
RCS NANTERRE 809 818 420
Aux termes du PV des Décisions de l’Associé unique du 31 mai 2018, il a été décidé de dissoudre la société par anticipation et de la mettre en liquidation amiable
sous le régime conventionnel. Le siège de
liquidation est fixé au 39 rue Sainte Géneviève 92000 NANTERRE. Madame Nadège DEGRIS, demeurant 39 rue Sainte
Géneviève 92000 NANTERRE est
nommé liquidateur.
Aux termes du PV des Décisions du 30
juin 2018, l’Associé unique a approuvé les
comptes de liquidation, a donné quitus de
sa gestion au liquidateur, l’a déchargé de
son mandat et a prononcé la clôture des
opérations de liquidation.
Mention en sera faite au RCS de NANTERRE
185318A – LES ECHOS
MONJOLY. Société civile immobilière. au
capital de 100 euros. Siège social : 47 rue
du Maréchal Dassault. 92514 BOULOGNE BILLANCOURT CEDEX. RCS NANTERRE 840 292 593. . . AVIS DE PUBLICITE. . . . . . Aux termes d’une délibération
en date du 31 août 2018, l’Assemblée Générale Extraordinaire a décidé de transférer le siège social du 47 rue du Maréchal
Dassault, 92514 BOULOGNE BILLANCOURT CEDEX au 3 Impasse des Ambrevattes Appartement 34 97490 SAINTE
CLOTILDE à compter du 1er septembre
2018, et de modifier en conséquence l’article 4 des statuts. Modification sera faite
au Greffe du Tribunal de commerce de
SAINT DENIS DE LA REUNION..
DISSOLUTIONS
184913B – LES ECHOS
AH DISTRIBUTION
SAS au capital de 1000,00 €
11 RUE BARBES, 92300 LEVALLOIS
PERRET
830806782 RCS Nanterre
Par décision de L’AGO en date du
31/07/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 31/07/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Mickael HASSOUN, 11 rue barbes, 92300 LEVALLOIS PERRET et fixé le siège de liquidation et l’adresse de correspondance
au siège de la société. Mention en sera
faite au RCS de Nanterre
184943A – LES ECHOS
LIVIO PIU Société à responsabilité limitée
au capital de 10.000 € Siège : 6 Rue de
Longchamp 92200 NEUILLY SUR SEINE
823530043 RCS de NANTERRE Par décision de l’AGE du 02/07/2018, il a été décidé de ne pas dissoudre la société bien
que les capitaux propres soient inférieurs
à la moitié du capital social. Mention au
RCS de NANTERRE
185086A – LES ECHOS
OLGA SION
SASU au capital de 1 €. Siège social 35
rue de Marnes 92410 Ville d’Avray. RCS
Nanterre 815377304.
Au 25/08/2018, l’associé unique a décidé
d’étendre l’objet social aux transactions
sur immeubles et fonds de commerce.
Mention au RCS de Nanterre.
Aux termes du pv des décisions de l’associé unique du 24/08/2018, il a été pris
acte des démissions de Monsieur JeanPierre MATEILLE et de Monsieur John
SHEAD de leurs mandats de Directeur
Général à compter du 31/08/2018.
Pour avis.
Les Echos Sociétés
184915B – LES ECHOS
AH DISTRIBUTION
SAS au capital de 1000 €
11 rue barbes, 92300 LEVALLOIS
PERRET
830806782 RCS Nanterre
Par décision de L’AGO en date du
31/07/2018 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, M. Mickael
HASSOUN 11 rue barbes, 92300 LEVALLOIS PERRET, pour sa gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Nanterre
185193B – LES ECHOS
DH CONSEIL
SARL au capital de 1000 €
62 avenue Félix Faure, 92000 Nanterre
450034152 RCS Nanterre
Par décision de L’AGO en date du
31/08/2018 les Associés ont :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, Mme Dominique Hordé 62 avenue Félix Faure,
92000 Nanterre, pour sa gestion et décharge de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Nanterre
180595A – LES ECHOS
HA PRO, SARL au capital de
3000 €. Siège social : 4 rue marie galante
92500 Rueil malmaison. 503031601 RCS
NANTERRE. Le 31/05/18, les associés
ont approuvé les comptes de liquidation,
déchargé le liquidateur de son mandat et
constaté la clôture des opérations de liquidation. Radiation au RCS de NANTERRE.
180785A – LES ECHOS
Le 17/06/18 l’age de la sci m.a.r.c.
(1524,49 €, 17 r ambroise pare 92700 colombes, 377812664 rcs nanterre) prononce la clôture de liquidation. rad rcs
nanterre.
184986A – LES ECHOS
TRAINSMART
Société à responsabilité limitée
au capital de 15.000 €
Siège social : 3 rue Dumont d’Urville
92250 LA GARENNE COLOMBES
Siège de liquidation : 8 bis rue de
Plaisance
92250 LA GARENNE COLOMBES
529624322 RCS NANTERRE
Aux termes d’une décision en date du
31/03/2018, l’associé unique, après avoir
entendu le rapport du liquidateur, a approuvé les comptes de liquidation, a
donné quitus au liquidateur, l’a déchargé
de son mandat et a prononcé la clôture de
la liquidation. Les comptes de liquidation
seront déposés au greffe du TC de NANTERRE, en annexe au RCS.
185247A – LES ECHOS
VALEURS ET BUSINESS
SAS au capital de 500 €
Siège social : 102 rue Jules Guesde
92300 Levallois Perret
RCS NANTERRE 812 806 743
Le 31/03/2018 à 14 Heures, l’AGE a décidé la dissolution anticipée de la société
à compter du 31/03/2018. Mme Valérie
BENHAMOU demeurant 102 rue Jules
Guesde 92300 Levallois Perret, a été
nommé liquidateur. Le siège de liquidation
a été fixé au 102 rue Jules Guesde 92300
Levallois Perret. Modification au RCS de
NANTERRE.
Le 31/03/2018 à 16 Heures, l’AGE a approuvé les comptes de liquidation, a
donné quitus au liquidateur et a constaté
la clôture des opérations de liquidation, à
compter du 31/03/2018. Radiation au RCS
de NANTERRE.
VENTES
IMMOBILIÈRES
184722A – LES ECHOS
FRANCE HABITATION
Groupe ActionLogement
Offres réservées exclusivement aux locataires de France Habitation du département 92 pendant 2 mois à compter du présent avis, conformément aux dispositions
de l’article R. 443-12 du CCH, relatif aux
ventes de logements sociaux.
Vend au PLESSIS ROBINSON (92350),
19 rue du Bois des Vallées :
- T3 de 66,9 m2, au 5ème étage - Prix :
254.890 € - Classe énergie : C - ref :
165702 - Copropriété de 88 lots, sans procédure en cours - Estimatif charges annuelles : 2.127 € - Au-delà de ce délai de
2 mois, en l’absence d’exercice de ce droit
légal de priorité, la vente est ouverte à
toute autre personne physique au prix de :
288.000 €
- T1 de 32 m 2 , au 1 er étage - Prix :
135.600 € - Classe énergie : C - ref :
165585 - Copropriété de 88 lots, sans procédure en cours – Estimatif charges annuelles : 908 € - Au- delà de ce délai de 2
mois, en l’absence d’exercice de ce droit
légal de priorité, la vente est ouverte à
toute autre personne physique au prix de :
153.200 €
Honoraires exclus à la charge du vendeur.
Contact : QUADRAL TRANSACTIONS
Pascal RAZON
pascal.razon@quadral.fr
-06 89 44 80 74
185209A – LES ECHOS
FRANCE HABITATION
Groupe ActionLogement
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 11
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos Sociétés
Offres réservées exclusivement aux locataires de France Habitation du département 92 pendant 2 mois à compter du présent avis, conformément aux dispositions
de l’article R. 443-12 du CCH, relatif aux
ventes de logements sociaux.
- vend à CLICHY (92110), 106 rue Martre, T4 de 86 m2, au 3ème étage - Prix :
332.570 € - Classe énergie : E - ref :
86696 - Copropriété de 59 lots, sans procédure en cours – Estimatif charges annuelles : 3.204 € - Au-delà de ce délai de
2 mois, en l’absence d’exercice de ce droit
légal de priorité, la vente est ouverte à
toute autre personne physique au prix de :
390.100 € - Honoraires exclus à la charge
du vendeur - Contact : QUADRAL TRANSACTIONS - Guillaume BONVALET guillaume.bonvalet@quadral.fr –
06 31 04 35 68
- vend à CHATENAY-MALABRY (92290),
10 rue Léon Lamartine, T3 de 61,3 m2,
au 1er étage - Prix : 205.070 € - Classe
énergie : E - ref : 113797 - Copropriété de
26 lots, sans procédure en cours – Estimatif charges annuelles : 1.900 €- Au-delà
de ce délai de 2 mois, en l’absence d’exercice de ce droit légal de priorité, la vente
est ouverte à toute autre personne physique au prix de : 229.760 € - Honoraires
exclus à la charge du vendeur - Contact :
QUADRAL TRANSACTIONS - Pascal
RAZON - pascal.razon@quadral.fr –
06 89 44 80 74
VENTE DE FONDS GERANCE
UNIQUE GÉRANCE
le fonds de commerce de vente à emporter restauration rapide dépendant de la Liquidation Judiciaire de la SAS DNLP LEVALLOIS, sis et exploité 6 rue Pierre
Brossolette 92300 LEVALLOIS, moyennant le prix en principal de 50 000 € hors
taxes, hors frais et hors droits.
L’entrée en jouissance est intervenue rétroactivement le 03/05/2018.
Compte tenu de la Liquidation judiciaire de
la SAS DNLP LEVALLOIS, aucune opposition au paiement du prix ne saurait être
opposée à la SELAS ALLIANCE, les
créanciers ayant déjà été invités à déclarer leurs créances conformément aux dispositions du Code de Commerce
Pour avis
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
Aux termes d’un acte authentique reçu
par Me Constance VIDALENC, notaire au
sein de la S.E.L.A.R.L. VIDALENC & ARNAL, 6, place Saint- Michel, 75006 Paris,
le 29/8/2018, il a été établit le PV de dépôt
et de description de testament en date du
11/8/2016 suite au décès de Mme Myriam
Louise BECAR, née le 8/2/1926 à PUTEAUX (92800), le 22/3/2018 (92800), en
son vivant 40, rue Baudin, 92400 COURBEVOIE. La défunte a institué un légataire
universel. L’opposition est formée auprès
du notaire susmentionné dans les conditions de l’article 1007 du Code civil.
184694B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous-seing privé en
date du 30/06/2018 il a été mis fin à la
location gérance, consentie par acte SSP
à CLICHY en date du 20/03/2017, pour
une durée de 1 an renouvelable par tacite
reconduction, entre :
la société SARL COR TAXI, au capital de
8 000 €, immatriculée au RCS de NANTERRE sous le numéro 322067265, domiciliée 33 RUE DU LANDY 92110 CLICHY représentée par MR JERONIMO
CESAR,
au profit de
M. SALEM OUMEHRAZ, 2 RUE LOUBET,
93200 SAINT DENIS portant sur un fonds
de commerce de : une location partielle de
son fonds de commerce composé d’un autorisation de stationnement portant le numéro 31300 et d’un véhicule équipé taxi
portant le numéro DL-360-LT sis et exploité au 33 RUE DU LANDY, 92110 CLICHY
Pour unique insertion
184697B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous-seing privé en
date du 30/06/2018 il a été mis fin à la
location gérance, consentie par acte SSP
à CLICHY en date du 07/09/2017, pour
une durée de 1 an renouvelable par tacite
reconduction, entre :
la société SARL HORAZ, au capital de
7774.90 €, immatriculée au RCS de NANTERRE sous le numéro 388035016, domiciliée 33 RUE DU LANDY 92110 CLICHY représentée par MR JERONIMO
CESAR,
au profit de
M. MOURAD FRADI, 15 RUE VICTOR
RENELLE, 93240 STAINS portant sur un
fonds de commerce de : une location partielle de son fonds de commerce composé
d’un autorisation de stationnement portant
le numéro 11381 et d’un véhicule équipé
taxi portant le numéro DJ-947-LF sis et exploité au 33 RUE DU LANDY, 92110 CLICHY
Pour unique insertion
12116883W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte en date du
02/08/2018 à Paris, enregistré le
06/08/2018 POLE ENREGISTREMENT
NANTERRE 3, Dossier 2018 42267,référence 2018 A 07625
La SELAS ALLIANCE, représentée par
Maître Véronique BECHERET, Mandataire Judiciaire, 3 Avenue Paul Doumer
92500 RUEIL MALMAISON, agissant en
qualité de Liquidateur de la SAS DNLP
LEVALLOIS, au capital de 1.000 €, siège
social 6 rue Pierre Brossolette 92300 LEVALLOIS, 798 722 401 RCS NANTERRE,
désignée à cette fonction par jugement du
tribunal de commerce de Nanterre du 23
janvier 2018, autorisée par Ordonnance
du Juge Commissaire à ladite liquidation
judiciaire en date du 03/05/2018
A cédé
A la SAS AMREST DELCO FRANCE, au
capital de 500 000 €, siège social 37/39
rue de la Bienfaisance 75008 PARIS, RCS
PARIS 513 017 038
93 • SEINE-SAINT-DENIS
SOCIETES
CONSTITUTIONS
184966B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/08/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
SHEKA BATIMENT
Objet social : travaux bâtiment tous corps
d’état
Siège social : 34 AVENUE CHARLES DE
GAULLE, 93240 STAINS Capital :
10000 € Président : Mme FERNANDA
SHEKA demeurant : 34 AVENUE CHARLES DE GAULLE, 93430 STAINS élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Bobigny
12117088W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP du 27/08/2018, il a été
constitué une SAS. Dénomination : EGESTION. Siège social : 91 rue du Lavoir,
93370 MONTFERMEIL. Objet : Conseil en
systèmes et logiciels informatique. Capital : 3 000 €. Durée : 99 années à compter
de son immatriculation au RCS BOBIGNY. Président : Mme Julie DECAUDAIN,
demeurant 91 rue du Lavoir, 93370
MONTFERMEIL.
Constitution par ASSP le 30/07/2018 de la
SCI : JEM Capital : 100 €.Objet : L’acquisition et/ou gestion de biens immobiliers
en vue de location non-meublée et accessoirement meublée. Gérance et Siège :
FARTOUX VALERIE - 36 av de la Résistance, 93100 Montreuil ; Durée : 99 ans.
Au RCS de BOBIGNY
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/08/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
SASU SF BATIMENT
Objet social : travaux bâtiments tout
corps d’état
Siège social : 70-86 boulevard Anatole
France, 93200 SAINT-DENIS Capital :
10000 € Président : Mme FERNANDA
SHEKA demeurant : 70-86 Boulevard de
France, 93200 SAINT-DENIS élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Bobigny
184980B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/08/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
BATIMENT SKI
Objet social : travaux bâtiment tous corps
d’état, l’achat et la vente de matériels de
construction
Siège social : 35 boulevard Anatole
France, 93200 SAINT-DENIS Capital :
10000 € Président : Mme FERNANDA
SHEKA demeurant : 35 Boulevard Anatole
France, 93200 Saint-Denis élu pour une
durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Bobigny
12116888W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à
NOISY LE GRAND du 09/07/2018 a été
constituée une SARL nommée :
EASY GARAGE
Objet : Achat, Vente de véhicules terrestres et nautique neufs ou d’occasions ainsi
que le commerce de détail d’accessoires,
de pièces détachées, d’équipements divers pour véhicules à moteur et de pneumatiques. Entretien et réparation de tous
types de véhicules à moteur. Carrosserie.
Location de tous types de véhicules terrestres et nautiques sans chauffeur. Dépannage, remorquage. Import Export.
Capital : 1.000 € Siège social : 32 Rue
Carnot, 93160 Noisy-le-Grand Durée : 99
ans Gérance : M. Théo SCHNEIDER, 9
Rue de la Villageoise, 93150 Blanc-Mesnil.
La société sera immatriculée au Registre
du commerce et des sociétés de Bobigny
12117028W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP en date du 11 juillet
2018, il a été constitué une société présentant les caractéristiques suivantes :
Dénomination : RANDAJ
Forme juridique : SCI
Durée : 99 ans
Siège social : 21 allée de Nemours 93190
Livry-Gargan
Capital : 100 €
Par acte SSP du 23/07/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
185029A – LES ECHOS
12117132W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte SSP du 29/08/2018 constitution de la SASU NM VTC
Capital fixe : 1 €. Siège social : 8 ALLEE
RENE 93190 LIVRY-GARGAN. Objet social : EXPLOITATION DE VEHICULES
DE TRANSPORT AVEC CHAUFFEUR
(VTC). Président : Mr Noel MOUGINOT
demeurant 8 ALLEE RENE 93190 LIVRYGARGAN, la société SASU NM VTC située 8 ALLEE RENE 93190 LIVRY-GARGAN est en cours d’immatriculation au
RCS de BOBIGNY élu pour une durée illimitée. Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de BOBIGNY.
SCI GUILENE, au capital de 1.000 €,
siège social : 15, rue de Paris – 93100
MONTREUIL, 832 346 993 RCS BOBIGNY. L’AG.E en date du 01/09/2018
prend acte de la nomination de Madame
DENNOUNI Hadjira, demeurant Rue de
Dantzig, 4, square Léon Guilot, 75015 Paris, en qualité de gérante à compter du
01/09/2018, en remplacement de M. DENNOUNI Abdelmadjid, démissionnaire à
compter du 01/09/2018.
Les modifications seront portées au G.T.C
de BOBIGNY.
NAJI
Siège social : 122 AVENUE DE LA RESISTANCE 93340 LE RAINCY. Capital :
500 €. Objet : EXPLOITANT DE VEHICULES DE TOURISMES AVEC CHAUFFEURS. LOCATION DE VEHICULES
AVEC OU SANS CHAUFFEURS. Président : M DORGAA MOHAMED, 59 RUE
HENRI BECQUE BAT 2A 78160 MARLY
LE ROI. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de BOBIGNY.
184422A – LES ECHOS
Par acte SSP du 18/08/2018 il a été constitué une SAS dénommée :
MODIFICATIONS
184726B – LES ECHOS
BTX
SAS au capital de 1000,00 €
4 rue de tourville, 93600 Aulnay Sous Bois
827869595 RCS Bobigny
Par décision du Président en date du
30/08/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 83 rue Anizan-Cavillon, 93350 Le Bourget à compter
du 30/08/2018. Mention en sera faite au
RCS de Bobigny
FRANCE IN SILICO
Par ASSP du 25/07/18 il a été constitué
une SAS dénommée MOMENTUM
EVENTS.Siège social : 12 rue anselme
93400 Saint-ouen .Capital :30000 €. Objet : Conception, production et organisation de manifestations sportives et de tout
événement. Président : ALVARUM SAS,
SAS, au capital de 117145 €, 499 694 024
RCS BOBIGNY, 12 rue anselme 93400
Saint-ouen cedex, représentée par DEMETRIUS HOLDING. Durée :99 ans. Immatriculation au RCS de BOBIGNY.
Siège social : 2 PLACE OBERURSEL
93800 EPINAY SUR SEINE. Capital :
1.000 €. Objet : Conseils en acquisition
de biens immobiliers et mobiliers. Président : M BARTHELEMY Mathieu, 6 avenue Constant Coquelin 75007 PARIS. Directeur Général : Mme AIT OUARAB
Samira, 2 place oberursel, BAL
156 93800 EPINAY SUR SEINE. Admission aux assemblées et droits de vote :
Tout actionnaire est convoqué aux assemblées. Chaque action donne un droit à une
voix. Clauses d’agrément : Actions librement cessibles entre les associés uniquement. Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de BOBIGNY.
SARL au capital de 500,00 €
46/48 rue du Moutier, 93300
AUBERVILLIERS
752131698 RCS Bobigny
Par décision de L’AGO en date du
01/06/2018 il a été pris acte de la nomination de Gérant M. Tharmalingram
MAYURAN, demeurant 40 rue Paul LANGEVIN, 93120 LA COURNEUVE à
compter du 01/01/2017. Mention en sera
faite au RCS de Bobigny
180603A – LES ECHOS
184509A – LES ECHOS
184924B – LES ECHOS
Par ASSP du 01/08/18, il a été constitué
la SCI dénommée MSP GAMIN.Siège social : 26 rue magenta bat b 93500 Pantin.Capital : 1000 €. Objet : acquisition et
gestion de biens mobiliers et immobiliers. Gérance : Mme Sabine Gamin, 2 rue
justin rajoana la cocoteraie 97419 La possession ; M. Jean Patrick Gamin, 2 rue justin rajoana la cocoteraie 97419 La possession. ; M. Mathieu Jean Stéphane
Gamin, 26 rue magenta bat b 93500 Pantin. Cessions soumises à agrément. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de
Bobigny.
Par acte SSP du 27/08/2018 il a été constitué une SARL dénommée :
180533A – LES ECHOS
180683A – LES ECHOS
184973B – LES ECHOS
Siège social : 1 Rue Henri Clausse 93000
BOBIGNY. Capital : 1.000 €. Objet :
Commerce de gros international importexport de toutes marchandises non réglementé, achat-vente de tout produit
commerciaux, e-commerce. Président :
M KAMARA Silly, 16 Rue Pierre Le Facteur 78130 LES MUREAUX. Durée : 99
ans. Immatriculation au RCS de BOBIGNY.
184177A – LES ECHOS
180256A – LES ECHOS
12116814 – LA VIE JUDICIAIRE
184678B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte sous-seing privé en
date du 29/06/2018 il a été mis fin à la
location gérance, consentie par acte SSP
à CLICHY en date du 25/01/2018, pour
une durée de 1 an renouvelable par tacite
reconduction, entre :
la société HORAZ, SARL au capital de
7774.90 €, immatriculée au RCS de NANTERRE sous le numéro 388035016, domiciliée 33 RUE DU LANDY 92110 CLICHY représentée par MR JERONIMO
CESAR,
au profit de
M. YOUCEF IGOULALENE, 5 RUE
CHARLES CALMUS, 94250 GENTILLY
portant sur un fonds de commerce de :
une location partielle de son fonds de
commerce composé d’un autorisation de
stationnement portant le numéro 12426 et
d’un véhicule équipé taxi portant le numéro DX-803-MR sis et exploité au 33
RUE DU LANDY, 92110 CLICHY
Pour unique insertion
Objet social : L’acquisition de tous biens
et droits immobiliers, tous immeubles,
droits sociaux, y compris parts de sociétés
civiles de placement immobilier, donnant
vocation à l’attribution en pleine propriété
de biens immobiliers en France et à
l’étranger, la mise en location, la gestion
et l’administration desdits biens.
Gérant : Mr Raphaël SEBBAGH, demeurant 21 allée de Nemours 93190 LivryGargan.
La société sera immatriculée au RCS de
Bobigny.
Par ASSP du 27/07/2018, il a été constitué
une SARL dénommée COP SÉCURITY
EVEN. Siège social : 48 avenue roger salengro 93120 Courneuve. Capital : 1.000 €. Objet : surveillance de biens
meubles ou immeubles, sécurité des personnes se trouvant dans cet immeuble.
Conseil en relations publiques et communication. Gérance : M. alhouseny cisse
, 48 av roger salengro 93120 La courneuve Durée : 99 ans. Immatriculation au
RCS de BOBIGNY.
180684A – LES ECHOS
Par acte SSP du 31/07/2018 constitution
de la SAS : Sika Software. Capital : 7000
euros. Siège social : Pépinière d’entreprises de La Courneuve, 1 centre commercial la tour 93120 La Courneuve. Objet :
Activités de développement informatique
et d’agence de publicité. Président : Abdeldjalil Ammouche, 32 rue de Maubeuge
75009 Paris. Durée : 99 ans à compter de
l’immatriculation au RCS de Bobigny.
183886A – LES ECHOS
Par acte SSP du 14/08/2018 il a été constitué une SARL à capital variable dénommée :
BARBER FACTORY
Nom commercial : 225 BARBER FACTORY. Siège social : 87/91 Avenue De
Verdun 93330 NEUILLY SUR MARNE.
Capital minimum : 1.000 €. Capital initial :
1.000 €. Capital maximum : 500.000 €.
Objet : La coiffure mixte et la vente de
tous les produits et accessoires rattachés
à l’activité. Le développement et la vente
de concept de vente en rapport avec des
salons de coiffures, et d’esthétique. Gérant : M MASSOUF LOÏC, 48 Avenue De
La Liberté 94700 MAISONS ALFORT. Durée : 99 ans ? Immatriculation au RCS de
BOBIGNY.
183970A – LES ECHOS
Par acte SSP du 11/07/2018 il a été constitué une SAS dénommée :
NETWORKING AND CO
Siège social : 9-11 Avenue Michelet
93400 ST OUEN. Capital : 1.000 €. Objet : Télécommunications. Président : M
SERRADJI Nacer Dine, 19 Rue Franklin
93120 LA COURNEUVE. Admission aux
assemblées et droits de vote : Tout actionnaire est convoqué aux assemblées. Chaque action donne un droit à une voix. Clauses d’agrément : Actions librement
cessibles entre les associés uniquement.
Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS
de BOBIGNY.
183975A – LES ECHOS
Par acte SSP du 09/04/2018 il a été constitué une SASU dénommée :
PM TRADE
SARL EXPERT AUTOMOBILE
Siège social : 151 avenue joffre 93800
EPINAY SUR SEINE. Capital : 10.000 €.
Objet : achat et vente de véhicule occasion toute marque import-export, dépôt de
publicité. Gérant : M CALDARAS Dorin,
151 avenue joffre 93800 EPINAY SUR
SEINE. Durée : 99 ans. Immatriculation
au RCS de BOBIGNY.
184765B – LES ECHOS
SASHVIN
BULLES DE SAVON
SAS au capital de 1000,00 €
26 BOULEVARD MARCEL SEMBAT,
93200 SAINT DENIS
819280470 RCS Bobigny
Par décision en date du 29/06/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 4 RUE DES MARONITES,
75020 PARIS à compter du 02/07/2018.
La société sera immatriculée au RCS de
Paris et sera radiée du RCS de Bobigny
12116799 – LA VIE JUDICIAIRE
METALARC ELECTRONIC, S.A.S. au
capital de 6.200 €, sise 20, rue de l’Avenir,
93800 EPINAY-SUR-SEINE, 415 122 548
RCS BOBIGNY. Aux termes du PV de
AGE du 17/8/2018, la société a décidé de
transférer son siège du 20, rue de l’avenir,
93800 EPINAY-SUR-SEINE au 22, rue
des Lotins, 13510 EGUILLES, à compter
du 17/8/2018. Les statuts seront modifiés
en conséquence et la société fera l’objet
d’une nouvelle immatriculation au RCS de
Aix-en-Provence. Pour avis, la gérance.
185031A – LES ECHOS
SEAL SOCIETE DES
ETABLISSEMENTS AKRAM ET
LANGRADE
SAS au capital de 30 000 euros
Siège social : 22 rue des Groseilliers,
93100 MONTREUIL
RCS BOBIGNY 800 560 229
Le 27/08/2018, l’Assemblée Générale Extraordinaire des associés, statuant en application de l’article L. 223-42 du Code de
commerce, a décidé qu’il n’y avait pas lieu
à dissolution de la Société. Pour avis. Le
Président.
DISSOLUTIONS
185196B – LES ECHOS
SCI LES
JARDINS DU SQUARE
SCI au capital de 1200,00 €
73 Rue Grosperrin, 93700 Drancy
509750170 RCS Bobigny
Par décision en date du 01/09/2018 il a
été décidé la dissolution anticipée de la
société et sa mise en liquidation amiable
à compter du 01/09/2018, nommé en qualité de liquidateur M. Hervé MALMENAIDE, 70 Rue Jules Mailly, 93700
Drancy et fixé le siège de liquidation et
l’adresse de correspondance chez le liquidateur M. Hervé MALMENAIDE. Mention
en sera faite au RCS de Bobigny
185200B – LES ECHOS
184629A – LES ECHOS
Par acte SSP en date du 13/08/2018 il a
été constitué la société suivante : HELIA
Forme : SARL
Capital Social : 8.000 €
Siège social : 108 av Jules Guesde
93240 STAINS
Objet : Bar, Restaurant, Restauration Rapide, Plats à emporter ou à consommer
sur place, Sandwicheries, Buffet Froid,
Dégustation.
Gérant : M. Sinan YALCIN, demeurant
108 av Jules Guesde 93240 STAINS.
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de BOBIGNY
184651A – LES ECHOS
BRAZZAMI
SARL au capital de 5.000 € - 58, Avenue
de Verdun – 93230 ROMAINVILLE
Objet : Café, bar, brasserie, PMU, jeux de
la Française des Jeux et toutes activités
connexes ou complémentaires. Durée :
99 ans à compter de son immatriculation
au RCS. Gérant : M. YALAP David demeurant 50, Rue du Moulin à Vent – 95200
SARCELLES. Le dépôt légal sera effectué
au RCS de Bobigny. Le gérant.
184700A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 20/08/2018 constitution de la SASU NK INTERNATIONAL
DRIVER SASU
Capital fixe : 1500 €. Siège social : 1
PLACE JULES VERNE 93120 LA COURNEUVE. Objet social : EXPLOITATION
DE VEHICULES DE TRANSPORT AVEC
CHAUFFEUR (VTC), LOCATION DE VEHICULE SANS CHAUFFEUR. Président : Mr Imad KAAMOUCHI demeurant
1 PLACE JULES VERNE 93120 LA
COURNEUVE, la société SASU NK INTERNATIONAL DRIVER SASU située 1
PLACE JULES VERNE 93120 LA COURNEUVE est en cours d’immatriculation au
RCS de BOBIGNY élu pour une durée illimitée. Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de BOBIGNY.
184830A – LES ECHOS
Avis est donné de la constitution de la société d’exercice libéral unipersonnelle à
responsabilité limitée BENHABBOUR
SEL SIEGE SOCIAL : 44 RUE AUGUSTE
POULLAIN 93200 SAINT DENIS OBJET :
Infirmier DUREE : 99 années CAPITAL :
1.000 € GERANCE : Madame BENHABBOUR AMEL Demeurant 11 RUE DE
DEUIL 93200 SAINT DENIS IMMATRICULATION : au RCS de BOBIGNY
Pour avis,
184961B – LES ECHOS
SOFRAICOME
SAS au capital de 600000 €
75/79 RUE RATEAU, 93120 LA
COURNEUVE
302636089 RCS Bobigny
Autres modifications : - L’AGO annuelle
du 30/11/2017, ayant pris acte des démissions du CAC Principal - savoir le Cabinet
Joannes Partenaires, sis 15 rue de Prague à Amiens (80000) et son suppléant,
M. Philippe Lafleur, sis 19 rue des Gouttes
d’Or à Margny les Compiègne (60280),
décide compte tenu de l’absence d’obligation incombant à la société de n’en renommer aucun. Mention en sera faite au RCS
de Bobigny
185239B – LES ECHOS
AUBERVILLIERDIS
SARL au capital de 8000,00 €
centre commercial le Millénaire, 19, rue
Madeleine Vionnet, 93300 Aubervilliers
531781250 RCS Bobigny
Sigle : paul
Par décision en date du 30/08/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 12 rue Anselme, 93400
Saint-Ouen à compter du 03/09/2018.
Gérance : Mlle diana griguer, demeurant
71 av Paul Doumer, 75116 Paris. Mention
en sera faite au RCS de Bobigny
185319B – LES ECHOS
MODA PRIMA
SAS au capital de 10000,00 €
66 AVENUE DES CHAMPS ELYSEES,
IMMEUBLE D 4e ETAGE,
75008 PARIS
828730721 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
03/09/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 70 AVENUE
VICTOR HUGO, 93300 AUBERVILLIERS
à compter du 03/09/2018.
Présidence : M. BRAHIM KHALDI, demeurant 34 AVENUE DE SUFFREN,
75015 PARIS
La société sera immatriculée au RCS de
Bobigny et sera radiée du RCS de Paris
12116986 – LE PUBLICATEUR LEGAL
S.L.G. S.A.R.L. au capital de 10.000 €,
sise 86, rue Roger Salengro, 93700
DRANCY, 801 179 904 RCS BOBIGNY.
Aux termes de l’AGE en date du 1er/
8/2018, il a été pris acte de nommer à
compter de ce jour et pour une durée indéterminée en tant que cogérant de ladite
société M. Mamadou CISSE, 49, rue Jean
Jaurès, 94500 Champigny-sur-Marne et
de modifier l’article 14 des statuts en
conséquence. Mention sera faite au RCS
de Bobigny. Pour avis, le représentant légal.
B&M FLYERS
SARL au capital de 3000,00 €
15 RUE DE LA LEGION D’HONNEUR,
93200 SAINT-DENIS
804152866 RCS Bobigny
Par décision de L’AGE en date du
30/08/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 30/08/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. FARES BENALOUACHE, 3 RUE DU 4 SEPTEMBRE, 93200 SAINT DENIS et fixé le
siège de liquidation et l’adresse de correspondance au siège de la société. Mention
en sera faite au RCS de Bobigny
185205B – LES ECHOS
SCI LES
PATIOS DU SQUARE
SCI au capital de 1000,00 €
48 Bis rue Albert Thomas, 93350 Le
Bourget
528180698 RCS Bobigny
Par décision de L’AGE en date du
01/09/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 01/09/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Hervé
MALMENAIDE, 70 Rue Jules Mailly,
93700 DRANCY et fixé le siège de liquidation et l’adresse de correspondance au
siège de la société. Mention en sera faite
au RCS de Bobigny
12116956W – LE PUBLICATEUR LEGAL
JARDINS EN PARTICULIER - SARL au
capital de 2.000 € - Siège social : 29 Chemin Montguichet - 93220 GAGNY - 511
254 286 RCS BOBIGNY
Suivant AGE du 20/01/2017, il a été décidé d’approuver les comptes de liquidation, de donner quitus au liquidateur et de
prononcer la clôture de liquidation de la
société. Radiation au RCS de BOBIGNY.
12117056 – LA VIE JUDICIAIRE
LA BELLE ETOILE, S.A.R.L. en liquidation au capital de 8.000 €, sise 19, rue
du Ballon, 93160 NOISY-LEGRAND.
Siège de liquidation : 19, rue du Ballon,
93160 Noisy-le-Grand, 498 465 012 RCS
BOBIGNY. L’AG réunie le 31/3/2018 a approuvé le compte définitif de liquidation,
déchargé M. Abdelnor BOUAKKAZ de son
mandat de liquidateur, donné à ce dernier
quitus de sa gestion et constaté la clôture
de la liquidation à compter du jour de ladite assemblée. Les comptes de liquidation seront déposés au GTC de Bobigny,
en annexe au RCS. Pour avis. Le liquidateur.
180479A – LES ECHOS
AGAIN DRIVE, SASU au capital de
2000 €. Siège social : 15 boulevard robert
schuman 93190 Livry-gargan . 819574872
RCS Bobigny. Le 01/08/18, l’associé unique a approuvé les comptes de liquidation, déchargé le liquidateur de son mandat et constaté la clôture des opérations
de liquidation. Radiation au RCS de Bobigny.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
12 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
185280A – LES ECHOS
SAS VERIN I
SAS au capital de 5 000 €
Siège social : 1 passage des forestiers
93390 CLICHY SOUS BOIS
RCS BOBIGNY 531 236 651
Par AGE du 31/12/2017, les associés,
après avoir entendu le rapport du liquidateur, ont approuvé les comptes de la liquidation, donné quitus au liquidateur, déchargé le liquidateur de son mandat
et prononcé la clôture des opérations de
liquidation. Radiation au RCS de BOBIGNY
DIVERS
Au greffe du juge de l’exécution du tribunal de grande instance de Bobigny, où
le cahier des conditions de vente est déposé.
Sur les lieux, où une visite sera organisée le jeudi 27 septembre 2018 à 9 heures.
Sur Internet : www.vlimmo.fr.
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
185322B – LES ECHOS
185087A – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 21/08/2018, concernant la société BOUGIES, lire une SARL nommée
BOUGIES en lieu et place de une SARL
nommée BOUGIES VIANDES
Au terme d’un acte reçu par Maître JeanClaude GERENTON, notaire associé à
TREMBLAY EN France(93290), 66 Ter
Avenue Henri Barbusse, le 6 août 2018,
Monsieur ThaddéeJANKOWSKI né à
HERSIN-COUPIGNY (62530) le 31 mars
1939, et Madame AlineLéocadie ZAWISLAK, son épouse née à MONTLUCON
(03100) le 29 mai 1940, demeurantensemble à VAUJOURS (93410) 23 rue Romain Rolland, mariés sous le régime de
lacommunauté des biens réduite aux acquêts à défaut de contrat de mariagepréalable à leur union, ont procédé au changement de leur régime matrimonialpour
adopter le régime de la communauté universelle avec clause d’attributionintégrale
au conjoint survivant.
Opposition àadresser dans les 3 mois de
la parution de présent avis par lettre recommandéavec accusé de réception ou
par acte d’huissier à Maître Jean-Claude
GERENTON,notaire associé à TREMBLAY EN France (93290), 66 Ter Avenue
Henri Barbusse (art. 1300-1 NCPC).
Pour avis MeJean-Claude GERENTON
VENTE DE FONDS GERANCE
UNIQUE GÉRANCE
12116935W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP en date à Vincennes du 20/08/2018
M. Francis JADOT, demeurant 134 rue
Saint Denis, 93100 Montreuil, numéro
RCS 394456479
a donné en location-gérance à :
M. Kais GMATI, demeurant 10 Square
Georges Contenot, 75012 Paris, numéro
RCS 487870396
Le fonds de commerce taxi parisien sis et
exploité 134 rue Saint Denis, 93100 Montreuil
Pour une durée de 1 année(s), à compter
du 28/08/2018 pour prendre fin le
27/08/2019.
Il se renouvellera ensuite par tacite reconduction pour une durée indéterminée.
AVIS DIVERS
VENTES AUX
ENCHÈRES
12116800 – LA VIE JUDICIAIRE
Vente aux enchères publiques
L’adjudication aura lieu le :
mardi 9 octobre 2018 à 13 h 30
Au palais de justice de Bobigny (93),
173, avenue Paul Vaillant-Couturier, salle
nº 1 :
EN UN SEUL LOT
UN APPARTEMENT
et UNE CAVE
Les biens et droits immobiliers sis à :
AUBERVILLIERS (93)
27, rue Lopes et Jules Martin
Cadastrés section AQ nº 341 et plus
particulièrement les lots suivants :
Lot numéro cent vingt-neuf (129) :
Un appartement au rez-de-chaussée
du bâtiment II, 2ème porte à droite de l’escalier D, comprenant : entrée, salon, salle
à manger, deux chambres, cuisine, salle
de bains, WC, le tout d’une superficie de
65,34 m2.
Et les 1297/100.000èmes des parties
communes générales.
Lot numéro cent soixante (160) :
Une cave au sous-sol du bâtiment II, à
droite de l’escalier D, portant le nº 15.
Et les 2/100.000èmes des parties communes générales.
Suivant procès-verbal dressé le
8/9/2017 par Maître Fabrice JAGER, Huissier de justice associé à AUBERVILLIERS, les lieux comprennent : entrée,
cuisine, séjour, petit dégagement, deux
chambres, salle de bains, WC.
Les lieux sont occupés par les propriétaires.
Cette vente a lieu à la requête du Syndicat des Copropriétaires du 17, rue de la
Maladrerie et 23-25-27, rue Lopes et Jules
Martin (93) AUBERVILLIERS, représenté
par Maître Philippe BLERIOT, Administrateur Judiciaire, demeurant 26, chemin de
la Madeleine (93000) BOBIGNY, nommé
à cette fonction suivant ordonnance rendue par le tribunal de grande instance de
Bobigny en date du 10 octobre 2014,
conformément à l’article 29-1 de la loi du
10 juillet 1965, ayant pour avocat Maître
Jean-Claude GUIBERE, avocat au barreau de Bobigny.
MISE A PRIX : 40.000 €
(quarante mille euros)
Les enchères ne peuvent être reçues
que par ministère d’avocat postulant près
le tribunal de grande instance de Bobigny.
CONSIGNATION POUR ENCHERIR :
4.000 € à l’ordre du bâtonnier séquestre
Fait et rédigé à Bobigny, le 27 août
2018, par l’avocat poursuivant.
Signé Maître Jean-Claude GUIBERE
S’adresser pour tous renseignements :
A Maître Jean-Claude GUIBERE, avocat au barreau de la Seine Saint-Denis,
34, rue de Bourgogne (93) BOBIGNY, dépositaire d’une copie du cahier des conditions de vente. Tél. : 01 48 96 99 69.
94 • VAL-DE-MARNE
SOCIETES
CONSTITUTIONS
184705B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
19/06/2018 il a été constitué une SASU
nommée :
BP EVENT
Objet social : Agence évènementielle :
organisation de soirée, évènement de fooding, évènementiel en entreprise
Siège social : 2 place Jean Giraudoux,
94000 Créteil Capital : 300 € Président :
M. Benjamin Perez demeurant : 2 place
Jean Giraudoux, 94000 Créteil élu pour
une durée indéterminée Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Créteil
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos Sociétés
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de CRETEIL.
LA GERANCE
12117061W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Aux termes d’un acte SSP du 03/08/2018,
il a été constitué une SCI présentant les
caractéristiques suivantes :
Dénomination sociale : SCI NJC
Siège social : 18, chaussée de Varennes
94520 PERIGNY SUR YERRES
Capital social : 1.000 €
Objet : L’acquisition, l’administration, la
gestion par location ou autrement de tous
immeubles et biens immobiliers, la vente
de tous immeubles et biens immobiliers.
Durée : 99 ans.
Cession des parts sociales : Agrément
préalable par AGE, sauf entre associés.
Gérance : M. Jean-Claude GODIN demeurant 18, chaussée de Varennes
94520 PERIGNY SUR YERRES, et Mme
Nathalie ABBASSI demeurant 6, rue de la
DEhors 77170 SERVON.
La société sera immatriculée au registre
du commerce et des sociétés de CRETEIL.
184597A – LES ECHOS
Par acte SSP du 17/08/2018 il a été constitué une SASU dénommée : KRS TRANSPORT Siège social : 29 rue boileau 94460
VALENTON Capital : 500 € Objet : Vtc
Président : M. BOUHAFSI Rachide 29 rue
boileau 94460 VALENTON Durée : 99 ans
à compter de l’immatriculation au RCS de
CRETEIL
Suivant acte reçu par Me Corinne
FEUILLETTE-CADENNE, notaire associée, 158, rue Henri Dunant, Saint-Quentin (Aisne) le 04/7/2018, a été constituée
une S.C.I. Dénomination : AUDSOPIER.
Siège : 2, rue des Saules, 94410 SAINTMAURICE. Capital : 1.000 €. Objet : acquisition, en état futur d’achèvement ou
achevés, l’apport, propriété, la mise en valeur, transformation, construction, aménagement, administration, la location et la
vente (exceptionnelle) de tous biens et
droits immobiliers, ainsi que de tous biens
et droits pouvant constituer l’accessoire,
l’annexe ou le complément des biens et
droits immobiliers en question. Durée :
99 ans. Toutes les autres cessions de
parts, quelle que soit la qualité du ou des
cessionnaires, sont soumises à l’agrément préalable à la majorité simple des
associés. Gérant : Mme Sophie CLETY.
Immatriculation : au RCS de Créteil.
Pour avis. Le notaire.
180251A – LES ECHOS
Par ASSP du 24/07/18 il a été constitué
une SAS dénommée ORPIA INNOVATION. Siège social : 111 av foch 94120
Fontenay sous bois. Capital :10000 €. Objet : conception, intégration de nouvelles solutions de production,
distribution dans les produits non réglementé, alimentaire, étude, conseil, services, formation, négociation, achat/vente,
import-export, conception, assemblage,
recherche, développement, installation,
contrôle, et commandes. Président :M.
YACOOV GOLAN MAMANE, 111 av foch
94120 Fontenay sous bois. Durée :99 ans.
Immatriculation au RCS de CRETEIL.
Par acte SSP en date du 09/08/2018, il a
été constitué une SARL denommée SARL
THAYA.
Capital : 1500 euros. Siège Social : 3
RUE CAMILLE DARTOIS 94000 CRETEIL. Objet social : EXPLOITATION DE
VEHICULES DE TRANSPORT AVEC
CHAUFFEUR (VTC). Gérance : M. Charles Ragunath NESATHAYALAN demeurant 3 RUE CAMILLE DARTOIS 94000
CRETEIL. Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de CRETEIL.
Suivant acte SSP du 23/07/2018 constitution de la SASU ADAM-NESS TRANSPORT.
Capital fixe : 1500 €. Siège social : 58
RUE BENOIT MALON 94250 GENTILLY.
Objet social : EXPLOITATION DE VEHICULES DE TRANSPORT AVEC CHAUFFEUR (VTC). Président : Mr Zakaria
MOUJIB demeurant 58 RUE BENOIT MALON 94250 GENTILLY, la société SASU ADAM-NESS TRANSPORT
située 58 RUE BENOIT MALON 94250
GENTILLY est en cours d’immatriculation
au RCS de CRETEIL élu pour une durée
illimitée. Durée de la société : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de CRETEIL.
MODIFICATIONS
MUSCAT
Par acte SSP en date du 03/08/2018, il a
été constitué une SCI dénommée :
12116841W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant un acte S.S.P. en date du
24-08-2018, a été crée la Société par actions unipersonnelle suivante :
Objet : Activité de transport de personne
en Voiture de Transport avec Chauffeur
(VTC). - Dénomination : ADDA TRANSPORTS - Durée : 99 ans - Capital : 1.500 €
- Siège : 2 square Lamartine - 94230 CACHAN - Président : Monsieur BAKLOUCHE Adda, demeurant 2 square Lamartine - 94230 Cachan. - Immatriculation au
Rcs de Créteil.
Aux termes d’un acte SSP en date à Vitry
sur Seine du 30/08/2018, il a été constitué
une SCI présentant les caractéristiques
suivantes :
Dénomination sociale : SCI FREDOW
Siège social : 6 rue Donizetti 94400 Vitry
Sur Seine.
Capital social : 80.000 €.
Objet : L’acquisition, la construction, l’administration et l’exploitation par bail, location ou autrement, de tous immeubles ou
droits immobiliers appartenant à ladite société immobilière.
Durée : 99 ans.
Cession des parts sociales : Il existe
des clauses d’agrément.
Gérance : M. Frédéric HENAULT, demeurant 23 Villa d’Este 75013 Paris.
- il a été pris acte de la nomination de M.
PIERRE DARCY DE MOLKTE HUITFELD, demeurant 8 RUE ANATOLE DE
LA FORGE 75017 PARIS en qualité de
nouveau cogérant, et M. MAHER DRIRA,
demeurant 52 AV LOUIS BLANC 94100
Saint-Maur-des-Fossés en qualité de nouveau cogérant, à compter du 18/06/2018
pour une durée illimitée, en remplacement
de M. FRANCK LE BOZEC, Gérant démissionnaire.
La société sera immatriculée au RCS de
Créteil et sera radiée du RCS de Nanterre
12116854 – LE PUBLICATEUR LEGAL
J.M.A. JEN’S MOBILES ACCESSORIES. Sigle : J.M.A. S.A.S. à associé unique au capital de 80.000 €, sise 14, rue
Edouard Robert, 75012 PARIS, 500 053
152 RCS PARIS. Aux termes d’un PV des
décisions de l’associé unique en date du
23/8/2018, il a transféré le siège au 14, rue
Jules VANZUPPE, 94200 IVRY-SURSEINE et ce à compter du 03/9/2018.
Conformément aux dispositions de l’article 289 du décret du 23/3/1967, il est rappelé ce qui suit : Président : Mme Jennifer NAHUM, 17, rue Faidherbe, 94160
Saint-Mandé. La société fera l’objet d’une
radiation du RCS de Paris et d’une nouvelle immatriculation au RCS de Créteil.
DADOUN AEGL
Capital : 2600 €
Siège social : 31 Avenue de Gravelle
94220 CHARENTON LE PONT
Objet social : L’acquisition, l’administration et la gestion par location ou autrement
de tous immeubles et biens immobiliers
Gérance : Mr DADOUN Michael demeurant 31 Avenue de Gravelle 94220 CHARENTON LE PONT
Cessions de parts sociales : les parts
sociales sont librement cessibles au profit
d’un associé. Toute cession à un tiers de
la société est soumise au préalable à
agrément de la collectivité des associés
réunis en Assemblée Générale.
Durée de la société : 99 ans à compter
de son immatriculation au RCS de CRETEIL.
Par acte SSP du 19/07/2018 il a été constitué une SAS à capital variable dénommée :
ALGOVERSO
Siège social : 7 RUE DE L’ABBE GUILLEMINAULT 94130 NOGENT SUR
MARNE. Capital minimum : 100 €. Capital
initial : 100 €. Capital maximum :
25.000.000 €. Objet : exploitation
commerciale de logiciels, sites internet,
portails et applications mobiles en tant que
services SAAS. Président : Mme LHEMERY ELEONORE, 7 RUE DE L’ABBE
GUILLEMINAULT 94130 NOGENT SUR
MARNE. Clauses d’agrément : Les actions ne peuvent être cédées qu’avec
l’agrément préalable donné par décision
collective des associés. Durée : 99 ans.
Immatriculation au RCS de CRETEIL.
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
GREGORI BATI FRANCE
SARL au capital de 5000,00 €
66 avenue des champs elysees, lot 41,
75008 Paris
841911142 RCS Paris
Par décision de L’AGE en date du
29/08/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 14 rue defrance, 94300 Vincennes à compter du
29/08/2018.
Gérance : Mlle valeria lucut, demeurant
47 rue des renouilleres, 93200 Saint denis
La société sera immatriculée au RCS de
Créteil et sera radiée du RCS de Paris
185201B – LES ECHOS
NICOPPILI
SARL au capital de 500,00 €
107 rue Etienne Dolet, 94230 Cachan
829407170 RCS Créteil
Par décision de L’AGE en date du
27/08/2018 il a été pris acte de la nomination de M. alfredo NICOLO, demeurant
3 impasse des sablons 94230 Cachan en
qualité de nouveau Gérant, à compter du
01/09/2018 pour une durée illimitée, en
remplacement de M. tishan KODIPPILI
ARACHCHIGE DON PERERA, Gérant
démissionnaire. Mention en sera faite au
RCS de Créteil
185202B – LES ECHOS
MILLESIMES
CONSEILS
SASU au capital de 1000 €
7, place Henri IV, 94420 CHARENTON LE
PONT
811226240 RCS Créteil
Par décision de L’Associé Unique en date
du 30/04/2018, il a été décidé de transformer la société en SARL Unipersonnelle
sans la création d’un être moral nouveau,
à compter du 30/04/2018.
12116961 – LA VIE JUDICIAIRE
S.A.R.L. SERVICE ADMINISTRATIF
ET FINANCIER EXTERNALISE au capital de 1.500 €, sise 11, rue du Commandant Jean Duhail, 94120 FONTENAYSOUS-BOIS, 522 869 692 RCS CRETEIL.
Suivant les délibérations en date du
29/6/2018, l’Associée unique de la société
a décidé les modifications statutaires suivantes : - transformation de la S.A.R.L. en
S.A.S. sans création d’un être moral nouveau. Sa dénomination, son siège et capital restent inchangés. Forme : S.A.S.
Objet : les prestations d’un service administratif et financier externalisé ; les activités de conseil principalement en gestion
administrative, sociale et financière ; les
activités de formation principalement en
gestion administrative et financière et en
informatique ; l’assistance en cas de
contrôle des différentes ; administrations ;
l’exécution pour le compte de clients de
formalités administratives, déclaratives
et/ou financières. Durée : le terme de la
société est fixé au 3/6/2109. Président :
Mme Delphine-Sophie DEMETZ, prise
d’effet au 1er/7/2018. L’inscription modificative interviendra auprès du RCS de Créteil. Pour avis.
12117118 – LA VIE JUDICIAIRE
S.A.S.U. MY CARS AGENCY au capital de 1.000 €, sise 71, rue Etienne Dolet,
94140 Alfortville, , 840 201 420 RCS CRETEIL. l’AGE du 3/9/2018 a décidé de
transférer le siège au 483, avenue SainteApolline, 78370 PLAISIR. Mention sera
faite au RCS de Versailles.
180486A – LES ECHOS
Tripcool vtc, sasu au cap. de 100 €, 87 av.
du gal de gaulle 94500 Champigny sur
marne. 831095799 rcs Créteil. Par DAU
du 30/07/18, le siège a été transferé 8 rue
de verdun, esc.8 94500 Champigny sur
marne.
180652A – LES ECHOS
INSTANT-ID. Société par actions simplifiée au capital de 10.500,00 euros. Siège
social : 74 Boulevard Pasteur 94360 Bry
Sur Marne. RCS Créteil 809 756 612. Le
24/07/2018, l’AGE a décidé d’augmenter
le capital d’une somme de 2650 euros par
émission d’actions nouvelles pour le porter à 13150 euros. Modification au RCS
de Créteil.
184401A – LES ECHOS
12116817W – LE PUBLICATEUR LEGAL
SOCIETE POUR LE DEVELOPPEMENT
DE LA GESTION D’ASSURANCE ET DU
COURTAGE (SDGAC)
SAS au capital de 37.000 euros
Siège social : 8/14 avenue des Frères
Lumière - 94360 Bry sur Marne
AUDIT ORGANISATION COMPTABLE
SARL au capital de 100.000 €. Siège social : 7 BIS AVENUE ARDOUIN 94420 LE
PLESSIS TREVISE. RCS 442 851 614
CRETEIL.
L’AGE du 18/08/2018 a transformé la société en SAS, sans création d’un être moral nouveau, à compter du 01/09/2018 et
a nommé Président M SEVIN MICHEL, 8
Allée JOACHIM DU BELLAY 94420 LE
PLESSIS TREVISE. Admission aux assemblées et droits de vote : Tout actionnaire est convoqué aux assemblées. Chaque action donne un droit à une voix.
Clauses d’agrément : Actions librement
cessibles entre les associés uniquement.
Le reste demeure inchangé. Mention au
RCS de CRETEIL.
537 956 823 RCS Créteil
Aux termes de l’assemblée générale du
25 avril 2018, les associés ont désigné en
qualité de Président M. Didier Guillaume
demeurant 75 rue Ginguené 35000 Rennes et ce en remplacement de M.Michel
Lungart démissionnaire.
Pour avis
184182A – LES ECHOS
12116902W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Autres modifications :
Rectificatif de l’annonce nº 12112624
parue dans Le Publicateur Légal le
31 /7/2018, il convient de lire : M. Carlos
Alberto ARAÚJO DA est nommé en qualité de Président au lieu de gérant.
185339B – LES ECHOS
Objet social : TRAVAUX DE PLOMBERIE, CHAUFFAGE, GAZ, RENOVATION,
RECHERCHES FUITES, CLIMATISATION Siège social : 9 RUE DES PONTONS, 94140 ALFORTVILLE Capital :
1000 € Gérant : DAVID MUSCAT, 9 RUE
DES PONTONS, 94140 ALFORTVILLE
Durée : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de Créteil
Gérance : M. FRANCK LE BOZEC, demeurant 20 RUE DR LAFOSSE, 92170
VANVES
SOCIÉTÉ
CIVILE IMMOBILIÈRE
SCI au capital de 375000,00 €
185184B – LES ECHOS
Objet social : Coiffure
Siège social : 134 ter boulevard de Creteil, 94100 Saint-Maur-des Fossés Capital : 5000 € Président : M. Florent Pillon
demeurant : 12 bis route de Choisy, 94290
Villeneuve le Roi élu pour une durée indéterminée Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Créteil
180691A – LES ECHOS
Par décision de L’AGE en date du
18/06/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 52 AV LOUIS
BLANC, 94100 SAINT MAUR DES FOSSES à compter du 18/06/2018.
200334 – LE PUBLICATEUR LEGAL
181040A – LES ECHOS
DIDERIO SAINT-MAUR
VILLA SERGENT
SARL au capital de 1000,00 €
36 RUE RAYMOND MARCHERON,
92170 VANVES
833452691 RCS Nanterre
185005B – LES ECHOS
Par acte SSP du 24/08/2018 il a été constitué une EURL dénommée :
Aux termes d’un acte SSP en date du
30/08/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
Creation de la sasu : Les Motos Parisiennes, 5 res. du plateau 94500 Champigny
sur marne. Cap. : 500 €. Transport de personnes par motos. Pdt : Mickael Martin, 5
res. du plateau 94500 Champigny sur
marne. 99 ans au rcs de Créteil.
185340B – LES ECHOS
184907A – LES ECHOS
Par ASSP du 23/01/18, il a été constitué
la SCI dénommée SCI JLI .Siège social : 2
bis rue leon menu 94360 Bry sur
marne.Capital : 1000 €. Objet : acquisition
et gestion de biens mobiliers et immobiliers. Gérance : M. Brice Bracquart, 22 rue
de tournan 77600 Jossigny . Cessions
soumises à agrément. Durée : 99 ans. Immatriculation au RCS de Créteil.
184965B – LES ECHOS
Les statuts ont été modifiés en conséquence.
184622A – LES ECHOS
Suivant acte SSP du 22/08/2018 constitution de la SASU INN SERVICES.
Capital fixe : 1500 €. Siège social : 110
AVENUE GAMBETTA 94700 MAISONS
ALFORT. Objet social : EXPLOITATION
DE VEHICULES DE TRANSPORT AVEC
CHAUFFEUR (VTC), LOCATION DE VEHICULE SANS CHAUFFEUR. Président : Mr Frank HASSID demeurant 110
AVENUE GAMBETTA 94700 MAISONS
ALFORT, la société SASU INN SERVICES située 110 AVENUE GAMBETTA
94700 MAISONS ALFORT est en cours
d’immatriculation au RCS de CRETEIL élu
pour une durée illimitée. Durée de la société : 99 ans à compter de son immatriculation au RCS de CRETEIL.
1, Rue Henri BARBUSSE, Bâtiment A
Appartement 48, 94340 Joinville-le-Pont
811219252 RCS Créteil
Par décision en date du 28/08/2018 il a
été décidé de transférer le siège social de
la société au 5, Allée BUFFON, Résidence
Le Floréal, 94700 MAISONS-ALFORT à
compter du 30/08/2018.
Objet : L’administration, la gestion et la
jouissance gratuite des biens de la société
au profit de ses associés, l’organisation,
l’acquisition, vente, échange ou apport en
société et plus généralement toutes opérations immobilière ou mobilières se rattachant directement ou indirectement à la
SCI conformément au code civile et au
code général des Impôts.
Durée : 99 ans
Gérance : M. SERGE NADEAU, demeurant 5, Allée Buffon, Résidence Le Floréal,
94700 Maisons-Alfort.
Mention en sera faite au RCS de Créteil
180495A – LES ECHOS
Gérance : Philippe JEANJEAN, 12, rue
Georges HUCHON - 94300 VINCENNES
Mention en sera faite au RCS de Créteil
184763A – LES ECHOS
12117104 – LA VIE JUDICIAIRE
La dénomination de la société, son capital, son siège, sa durée, son objet et la
date de clôture de son exercice social demeurent inchangés.
12116840W – LE PUBLICATEUR LEGAL
GLEAMER
SAS au capital de 6.000 euros
Siège social : 5 bis avenue du Pont Royal
– 94230 Cachan
834 105 470 R.C.S. CRETEIL
Aux termes des décisions des associés du
3 mai 2018, des décisions des associés
du 11 juillet 2018 et des décisions du président du 20 juillet 2018 : (i) le capital social a été augmenté, d’un montant de
2.739 euros par émission de 2.739 actions
d’un euro de valeur nominale ; puis d’un
montant de 88 euros, par émission de 88
actions d’un euro de valeur nominale ; et
d’un montant de 79.443 euros, par émission de 79.443 actions d’un euro de valeur
nominale. Le capital social est désormais
fixé à la somme de 88.270 euros divisé en
88.270 actions d’un euro de valeur nominale chacune ; (ii) Amélie VINATIER, 8 rue
Coquillière – 75001 Paris et Xavier ROLLAND, 94 boulevard de Courcelles –
75017 Paris ont été nommés en qualités
de commissaires aux comptes titulaire et
suppléant. Les statuts ont été modifiés en
conséquence.
184770A – LES ECHOS
CONSEIL ECO ENERGY. SAS au capital
de 1.000 €. Siège social 9 avenue Marie
94500 CHAMPIGNY-SUR-MARNE.
R.C.S CRETEIL 839 474 467. Par AGE
du 30 08 2018 il a été décidé le transfert
du siège social au 8 B, rue Alexis Quirin
94350 VILLIERS-SUR-MARNE, changement de Mr GUEZ Gérard Kamus président démissionnaire remplacé par Mr
GUEZ Michael demeurant 8 B, rue Alexis
Quirin 94350 VILLIERS-SUR-MARNE
nouveau président, modification de l’objet
social par rajout des activités de prestations de services, conseils et études dans
agencement et l’aménagement de habitat
vente de tous produits non réglementés
modification au RCS de CRETEIL
DISSOLUTIONS
12116813 – LA VIE JUDICIAIRE
LEQUER, S.A.R.L. en liquidation au capital de 8.000.00 €, sise 10, rue Anatole
France, 94380 BONNEUIL-SUR-MARNE,
500 172 770 RCS CRETEIL. Aux termes
de l’AGE du 31/12/2017, Il a été approuvé
les comptes de liquidation, donné quitus
au liquidateur, Catherine LEQUER,
10, rue Anatole France, 94380 Bonneuilsur-Marne, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du 31/12/2017. Le dépôt des comptes définitifs de la liquidation
sont faites au GTC de Créteil. Pour avis,
le liquidateur.
12116885W – LE PUBLICATEUR LEGAL
La société ESPRESSO SERVICE PROXIMITE - ESP, SA, capital 192.400 €, siège :
4 avenue des Marronniers 94380 BONNEUIL-SUR-MARNE, 382 495 331 RCS
CRETEIL, a, par Assemblée Générale Ordinaire du 29 06 2018, décidé de ne pas
renouveler le mandat d’administrateur de
M. Marco GASPARDO MORO arrivé à
échéance puis a décidé de nommer en
qualité de nouvel administrateur, Mme Kathy BRAMOULLE, 14, rue des Lilas 94140
ALFORTVILLE. Mention au RCS de Créteil.
184436A – LES ECHOS
CREATELLING FACTORY
SASU au capital de 15.000 €. Siège social : 21 rue Guy Moquet 94700 MAISONS
ALFORT. RCS 790 350 474 CRETEIL.
L’AGE du 31/07/2018 a approuvé les
comptes de liquidation, donné quitus au
liquidateur, l’a déchargé de son mandat et
prononcé la clôture de liquidation, à
compter du 31/07/2018. Radiation au RCS
de CRETEIL.
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
Mardi 4 septembre 2018
ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES // 13
Les Echos Sociétés
DIVERS
185188B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 28/08/2018, concernant la société CSDI CONSULTING, lire Président :
M.David Chetrit, 23 rue de nancy, 94700
Maisons Alfort en lieu et place de Président : M.David Chetrit, 23 rue de nancy,
94700 Maisons Alfort et DG : M.David
Chetrit, 23 rue de nancy, 94700
185267B – LES ECHOS
Rectificatif à l’annonce parue dans Les
Echos (Le Publicateur Légal – La Vie Judiciaire), le 21/08/2018, concernant la société J2LUCS ENTREPRISE’S, lire
J2LUCS ENTREPRISE’S 6 RUE DU
JURA CP 50555 94643 RUNGIS CEDEX
12116933W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Financière FDG
SA au capital de 10 317 688 euros
Siège social : 13 -15 Rue Paul Vaillant
Couturier 94310 Orly
509 461 968 RCS Créteil
(Société absorbée)
FDG Managers
SAS au capital de 6 234 235 euros
Siège social : 13 – 15 Rue Paul Vaillant
Couturier 94310 Orly
520 681 297 RCS Créteil
(Société absorbante)
Aux termes d’un acte SSP en date du 09
Août 2018, les sociétés FDG Managers et
Financière FDG ont établi le projet de fusion par absorption de la société Financière FDG par la société FDG Managers,
lequel a été déposé le 20 juin 2018 auprès
du GTC de Créteil pour les deux sociétés.
La fusion n’a pas entraîné d’augmentation
de capital social et la société Financière
FDG absorbée, a du seul fait de la réalisation définitive de ladite fusion, été immédiatement dissoute sans liquidation.
DIVERS
VENTES
JUDICIAIRES
12116992 – LE PUBLICATEUR LEGAL
EFIDIS - S.A. D’HLM, vend 1 appartement, lot 121, UG 02040521, sise 4, rue
Edouard Vaillant, 94800 VILLEJUIF, 4 pièces de 70,90 m € au 5ème étage, parking
en sous-sol et cave. DPE : vierge (absence de facture énergétique). Prix locataire du département : 216.954 €. Prix locataire de la résidence objet du présent
programme de vente : 192.848 €, hors
frais de notaire et bancaires. Lot soumis à
la copropriété. Nombre de lots dans la copropriété : 135. Quote-part de charges
annuelles : 2.540 €. "Le syndicat des copropriétaires ne fait pas l’objet de procédures menées sur le fondement des articles 29-1 A et 29-1 de la loi nº 65-557 du
10/7/1965 précitée et de l’article L.615-6
du CCH". Contact : CDC HABITAT VENTES, Mme GAY, tél. 09 79 99 02 15, nathalie.gay@cdc-habitat.fr. Offre réservée
exclusivement aux locataires d’EFIDIS du
département du 94 ainsi qu’aux gardiens
d’EFIDIS pendant deux mois à compter de
l’accomplissement de l’ensemble des mesures de publicités prévues par l’article R443-12 du CCH.
AUTRES
12117115W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Annonce rectificative de la parution du
12/06/18
SARL MALHO F
SARL au capital de 47 000 €
70 Rue Gabriel Péri 94700 MAISONS ALFORT
Aux terme du PV d’AG du 04/05/18, suite
à la cession de parts de Fernando MALHO
et Maria MALHO, la société B&S devient
l’associé unique de la société MALHO F à
compter du même jour.
Aucune transformation de la société n’est
intervenue, ni de changement de gérance.
VENTE DE FONDS GERANCE
95 • VAL-D'OISE
OPPOSITIONS
SOCIETES
12116985 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Suivant acte reçu par Me LARCHER,
notaire à Le Mans, le 28/8/2018, Mme Catherine GIRARD épouse MORIZOT,
12, rue Pelletan, 94140 Alfortville, 326 416
278, a vendu à Mme Marie MARCADE
épouse HOUBRON, 128, rue Edouard
Vaillant, 94140 ALFORTVILLE, un fonds
de commerce d’institut de beauté, pédicure, parfumerie, articles de Paris, maquillage permanent, connu sous l’enseigne ESSENC’IELLE, situé et exploité
167, rue Paul Vaillant Couturier, 94140
ALFORTVILLE, avec entrée en jouissance le 28/8/2018, moyennant le prix de
64.000 € s’appliquant : - aux éléments incorporels pour 52.800 €, - aux éléments
corporels pour 11.200 €. Les oppositions
seront reçues par acte extrajudiciaire en
l’Etude SCP LARCHER & MAZUY,
27, avenue Bollée, 72000 Le Mans, où domicile a été élu dans les dix jours suivant
la dernière des publications au Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales et au Journal d’Annonces Légales.
Pour unique insertion.
200333 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Rectificatif annonce cession GUILLAUMAT & PIEL/SCIE INDSUTRIELLE
GROUX. Il fallait lire : les oppositions, s’il
y a lieu seront reçues dans les 10 jours de
la dernière des publications légales pour
la validité à l’adresse du fonds cédé sis
24, rue de Belfort, 94700 MAISONS-ALFORT et pour la correspondance au Cabinet TCJ-COTET- SELARL d’Avocats,
6, rue Halévy, 75009 Paris.
12116523W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par acte SSP en date du 15/7/2018 à Saint
Etienne,
Enregistré à Créteil le 30/8/2018, dossier
2018 21689, référence 2018 A 08140
La société DISTRIBUTION CASINO
FRANCE, SAS au capital de 106.801.329
euros, située à 1 cours Antoine Guichard,
42000 Saint Etienne, 428 268 023 RCS
SAINT ETIENNE a cédé à :
La société NATURALIA FRANCE, SASU
au capital de 240.000 euros, située à
14/16 rue Marc Bloch, 92110 Clichy la Garenne, 302 474 648 RCS NANTERRE
LE FONDS DE COMMERCE de vente au
détail à prédominance alimentaire et activités accessoires, sis et exploité 33 avenue du 8 mai 1945, 94620 Fresnes,
moyennant le prix de 60.000 euros.
L’entrée en jouissance a été fixée au
18/7/2018.
Les oppositions, s’il y a lieu, seront reçues
dans les dix jours de la dernière en date
des publications légales, au fonds cédé
pour la validité avec copie à DISTRIBUTION CASINO FRANCE, Service juridique Corporate, M. Jean-Claude MARTINET, 1 esplanade de France, BP 306,
42008 St Etienne cedex 2 pour la correspondance.
Pour avis.
CONSTITUTIONS
184685B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
01/08/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
ASSALE
Objet social : la prise de participation
dans toutes sociétés immobilières, industrielles, commerciales, financières ou de
prestations de services, françaises ou
étrangères, par tous moyens et sous quelque forme que ce soit.
Siège social : 28 BIS CHEMIN DE LA
COTE LEZARD, 95300 PONTOISE Nom
commercial : ASSALE Capital : 15000 €
Président : Mlle Souhila MAHFI demeurant : 28 BIS CHEMIN DE LA COTE LÉZARD, 95300 PONTOISE élu pour une
durée indéterminée DG : Mlle Nadjet
MAHFI demeurant : 28 BIS CHEMIN DE
LA COTE LÉZARD, 95300 PONTOISE
DG : M. Mounir MAHFI demeurant : 28
BIS CHEMIN DE LA COTE LÉZARD,
95300 PONTOISE Admission aux assemblées et exercice du droit de vote :
Chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action donne droit à
une voix. Clauses d’agrément : Les actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du
Président de la société. Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Pontoise
184688B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
15/07/2018 il a été constitué une SAS
nommée :
CONSEILS BÂTIMENTS
NEDELEC ET NEDELEC
Objet social : Conseils en rénovation de
bâtiment pour particuliers et petits collectifs
Siège social : 25 AVENUE MICHEL COLUCCI, 95490 VAUREAL Sigle : CB2N
Nom commercial : CB2N Capital :
1000 € Président : M. Damien Nedelec
demeurant : 25 avenue michel colucci,
95490 Vauréal élu pour une durée indéterminée DG : M. Régis Nedelec demeurant : 25 avenue michel colucci, 95490
Vauréal Admission aux assemblées et
exercice du droit de vote : Chaque actionnaire est convoqué aux Assemblées.
Chaque action donne droit à une voix.
Clauses d’agrément : Les actions sont librement cessibles entre actionnaires uniquement avec accord du Président de la
société. Durée : 99 ans à compter de son
immatriculation au RCS de Pontoise
184730B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
25/07/2018 il a été constitué une SCI nommée :
JETLAG IMMOBILIER
Objet social : Négoce, gestion, administration de biens immobiliers
Siège social : 7 Passage Grande Cour,
95370 MONTIGNY LES CORMEILLES
Capital : 3000 € Gérant : M. Akli GUERROUAH, 7 Passage Grande Cour, 95370
MONTIGNY LES CORMEILLES Cessions de parts sociales : les parts sociales sont librement cessibles au profit d’un
Associé. Toute cession à un tiers de la société est soumise au préalable à agrément
de la collectivité des Associés réunis en
Assemblée Générale Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Pontoise
184766B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
28/08/2018 il a été constitué une SARL
nommée :
NOURAUTO
Objet social : ENTRETIEN ET RÉPARATION AUTOMOBILE VENTE DE PIECES
DETACHES
Siège social : 3 RUE DES COUTURES,
95150 TAVERNY Sigle : N AUTO Nom
commercial : N AUTO Capital : 5000 €
Gérance : M. ABDERAZAK BEN JEDIANE, 19B RUE DU BIEN ETRE, 95120
ERMONT Durée : 99 ans à compter de
son immatriculation au RCS de Pontoise
185281B – LES ECHOS
Aux termes d’un acte SSP en date du
03/09/2018 il a été constitué une SCI nommée :
SCI MAUBERGER
Objet social : Exploitation par bail de
biens immobiliers d’habitation ou professionnel
Siège social : 3 rue MAUBERGER,
95240 CORMEILLES-EN-PARISIS Capital : 2000 € Gérant : M. Jean-Yves MORIN, 3 rue MAUBERGER, 95240 CORMEILLES-EN-VEXIN Durée : 99 ans à
compter de son immatriculation au RCS
de Pontoise
180293A – LES ECHOS
Par acte SSP du 30/08/2018, il a été
constitué une SCI ayant les caractéristiques suivantes : Dénomination : SCI PLENITUDE. Objet social : immobilier. Siège
social : 9 rue alphonse daudet 95170
Deuil-la-Barre. Capital : 500 €. Durée : 99
ans. Gérance : M. HOUDAN Alain 9 rue
alphonse daudet, 95170 Deuil-la-Barre.
Immatriculation au RCS de Pontoise.
180341A – LES ECHOS
Par acte SSP du 30/07/2018, il a été
constitué une SCI ayant les caractéristiques suivantes : Dénomination : SCI LA
PLENITUDE. Objet social : immobilier.
Siège social : 9 rue alphonse daudet
95170 Deuil-la-Barre. Capital : 500 €. Durée : 99 ans. Gérance : M. HOUDAN Alain
9 rue Alphonse daudet, 95170 Deuil-laBarre. Immatriculation au RCS de Pontoise.
183074A – LES ECHOS
Suivant un acte ssp en date du
07/08/2018, il a été constitué une SASU
Dénomination :
DMS
Siège social : 94 Rue Duguay 95100 ARGENTEUIL
Capital : 3000 €
Activités principales : nettoyage
Durée : 99 ans
Président : M. KADOUCI Ali 94 Rue Duguay 95100 ARGENTEUIL
Cession d’actions : libres
Immatriculation au RCS de PONTOISE
183852A – LES ECHOS
184987A – LES ECHOS
185178A – LES ECHOS
Suivant un acte ssp en date du
04/08/2018, il a été constitué une SCI
Dénomination :
Par acte authentique du 03/08/2018, il a
été constitué une SCI ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
Par acte SSP du 30/08/2018 il a été constitué une SCI dénommée : AG3L Siège social : 20, avenue voltaire 95250 BEAUCHAMP Capital : 10.000 € Objet :
L’acquisition, la gestion, la location et l’administration de biens immobiliers Gérant :
Mme CAMBON Annette 20 Avenue Voltaire 95250 BEAUCHAMP Co-Gérant : M.
VERNHES Gilbert 20 Avenue Voltaire
95250 BEAUCHAMP Cession des parts
sociales : Les cessions de parts sociales
entre vifs sont libres entre associés et entre conjoints. Les autres cessions nécessitent un agrément des associés. Durée :
99 ans à compter de l’immatriculation au
RCS de PONTOISE
EVE PERFECTION SERVICES
Siège social : 3 Rue De La Madeleine
95500 GONESSE
Capital : 10000 €
Activités principales : acquisition de tout
immeuble de toute nature, la propriété,
l’administration par bail ou autrement
Durée : 99 ans
Gérant : M. NONCENT Evenue demeurant 3 rue de la Madeleine 95500 GONESSE.
Cession de parts sociales :Soumises à
agrément
Immatriculation au RCS de PONTOISE
183936A – LES ECHOS
Suivant un acte ssp en date du
20/07/2018, il a été constitué une SAS
Dénomination :
ALLIANCE CONNECT
Siège social : 15 Rue D’oraison 95310
ST OUEN L’AUMONE
Capital : 10000 €
Activités principales : travaux installation
réseau, informatique et telecom, vente
matériel télécom
Durée : 99 ans
Président : M. DEMBELE Ladji 2 Avenue
De L’est 95300 PONTOISE
Immatriculation au RCS de PONTOISE
183938A – LES ECHOS
Suivant un acte ssp en date du
20/07/2018, il a été constitué une SAS
Dénomination :
WORLDCONNEXION
Siège social : 33 Boulevard De La Gare
95350 ST BRICE SOUS FORET
Capital : 10000 €
Activités principales : installation réseau
informatique, telecom, cameras, alarme
en france et a l’étranger, vente matériel
télécom.
Durée : 99 ans
Président : M. ABDUL Vakas 27 Avenue
Michel Colucci 95490 VAUREAL
Immatriculation au RCS de PONTOISE
184624A – LES ECHOS
Par acte SSP du 29/08/2018, il a été
constitué une SASU ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
ELECTRICA
Objet social : Electricité générale
Siège social : 1 place de la grande tour,
95120 Ermont.
Capital : 2000 €
Durée : 99 ans
Président : M. KINA ANGE, demeurant 1
place de la grande tour, 95120 Ermont
Admission aux assemblées et droits de
votes : tout actionnaire peut participer aux
assemblées quel que soit le nombre de
ses actions ,chaque action donnant droit
à une voix
Clause d’agrément : cession libre entre
associés ainsi qu ’à leurs conjoints, ascendants et descendants. Cession soumise à
agrément dans les autres cas.
Immatriculation au RCS de Pontoise
183352A – LES ECHOS
Par acte SSP du 17/07/2018 il a été constitué une SAS dénommée :
184902A – LES ECHOS
CABINET BKZ CONSEIL
Par acte SSP du 18/07/2018, il a été
constitué une SCI ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
Siège social : centre commercial des sablons rue claude debussy 95360 MONTMAGNY
Capital : 10.000 €
Objet : Toutes les activités des agents et
courtiers d’assurances et intermédiaires
bancaires.
Président : M. BENBELKACEM Abdelhafid 21 rue jean jaures 95600 EAUBONNE
Transmission des actions : les actions y
compris entre associés sont soumis à
l’agrément préalable.
Admission aux assemblées et exercice du
droit de vote : Tout Actionnaire est convoqué aux Assemblées. Chaque action
donne droit à une voix.
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PONTOISE
SIRIME
Objet social : Location de terrains et d’autres biens immobiliers
Siège social : 7 allée André Gide 95350
Saint-Brice-sous-Forêt.
Capital : 1000 €
Durée : 99 ans
Gérance : M. ELBAZ Menahem, demeurant 7 allée André Gide, 95350 SaintBrice-sous-Forêt, M. SITRUK JeanClaude, demeurant 81 avenue de Villiers,
75017 Paris
Clause d’agrément : Cession libre entre
associés. Cession soumise à agrément
dans les autres cas.
Immatriculation au RCS de Pontoise
183430A – LES ECHOS
Par acte ssp en date du 01/08/2018, il a
été constitué une SARL
Dénomination :
DPS ELEC
Siège social : 6 Bis Rue Des Peupliers
95140 GARGES LES GONESSE
Capital : 2500 €
Activités principales : travaux d’électricité
courant fort et faible
Durée : 99 ans
Gérance : M. MUKOKO NDOMBASI
Deps 6bis Rue Des Peupliers 95140 GARGES LES GONESSE
Immatriculation au RCS de PONTOISE
184967A – LES ECHOS
HARTAGAUX
Constitution SSP à Courdimanche en date
du 29-08-2018 de : HARTAGAUX.
Forme : SAS . Capital : 1000 Euros.
Siège : 14 Allee Des Lauriers, 95800
Courdimanche. Durée : 99 ans. Directeur
général : Mme NGUYEN Thu Nga, 14 Allee Des Lauriers 95800 Courdimanche.
Présidence : M. Minh NGUYEN, 14 Allee
Des Lauriers 95800 Courdimanche. Objet : Conseil en développement, management et investissement. Gestion commerciale nationale et internationale. Apporteur
d’affaires. Droit de vote et admission aux
assemblées permis à chaque actionnaire.
RCS : Pontoise.
SCI LA ZIZANY
Objet social : acquisition, en état futur
d’achèvement ou achevés, apport, propriété, mise en valeur, transformation,
construction, aménagement, administration, location et vente de tous biens et
droits immobiliers
Siège social : 4, place des Martyrs de
Chateaubriand
95270 Asnières-sur-Oise.
Capital : 500 €
Durée : 99 ans
Gérance : M. SATZ Benoit, demeurant 4,
place des Martyrs de Chateaubriand,
95270 Asnières-sur-Oise et Mme LAMY
Sandrine, demeurant 4, place des Martyrs
de Chateaubriand, 95270 Asnières-surOise
Clause d’agrément : Toutes les cessions
de parts sont soumises à l’agrément préalable de l’unanimité des associés
Immatriculation au RCS de Pontoise
185033A – LES ECHOS
Par acte SSP du 28/08/2018, il a été
constitué une SASU ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
SAS TREDANER95
Objet social : Prestations de formation
dans le domaine de l’électricité (habilitation électrique, formation sur la réglementation, etc...).
Siège social : 14 place Guy Môquet,
95260 Beaumont-sur-Oise.
Capital : 2.000 €
Durée : 99 ans
Président : M. Jean-Louis NORMANT demeurant 14 place Guy Môquet, 95260
Beaumont-sur-Oise.
Admission aux assemblées et droits de
votes : Tout associé peut participer aux
assemblées, quel que soit le nombre de
ses actions, chaque action donnant droit
à une voix.
Clauses d’agrément : Cession libre entre
associés, et soumise à agrément dans
tous les autres cas.
Immatriculation au RCS de Pontoise
MODIFICATIONS
184695B – LES ECHOS
SCI MNS
SCI au capital de 1200,00 €
108 RUE DU MAIL, 95310 SAINT OUEN
L’AUMONE
822097846 RCS Pontoise
Par décision de L’AGE en date du
01/08/2018 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 28 BIS CHEMIN DE LA COTE LEZARD, 95300 PONTOISE à compter du 01/08/2018.
Gérant : Mlle SOUHILA MAHFI, demeurant 28 BIS CHEMIN DE LA COTE LEZARD, 95300 PONTOISE
DG : Mlle NADJET MAHFI, demeurant 28
BIS CHEMIN DE LA COTE LEZARD,
95300 PONTOISE
DG : M. MOUNIR MAHFI, demeurant 28
BIS CHEMIN DE LA COTE LEZARD,
95300 PONTOISE. Mention en sera faite
au RCS de Pontoise
184958B – LES ECHOS
J.2.M
SARL au capital de 10000,00 €
21 rue du Dr FOURNIOLS, 95420
MAGNY-EN-VEXIN
450438049 RCS Pontoise
Par décision de L’AGE en date du
27/12/2017 il a été décidé de transférer le
siège social de la société au 4 boulevard
des Chevaliers, 95420 MAGNY-ENVEXIN à compter du 01/01/2018. Mention
en sera faite au RCS de Pontoise
185093B – LES ECHOS
185117A – LES ECHOS
Par acte SSP du 31/08/2018, il a été
constitué une SASU ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
SD TRANSPORT
Objet social : Exploitation de véhicules
de transport avec chauffeur (VTC), location de véhicules
Siège social : 1 ruelle de la sourde 95170
Deuil-la-Barre.
Capital : 1000 €
Durée : 99 ans
Président : M. ABOTCHI SOGLA, demeurant 1 ruelle de la sourde, 95170
Deuil-la-Barre
Admission aux assemblées et droits de
votes : 1 action représente 1 voix
Clause d’agrément : Les actions sont librement négociables
Immatriculation au RCS de Pontoise
185120A – LES ECHOS
Par acte SSP du 31/08/2018, il a été
constitué une EURL ayant les caractéristiques suivantes :
Dénomination :
QUEENS
Objet social : Exploitation de véhicules
de transport avec chauffeur (VTC), location de véhicules
Siège social : 133 rue louis Lherault
95100 Argenteuil.
Capital : 500 €
Durée : 99 ans
Gérance : Mme TEMOUCH DJAMILA,
demeurant 133 rue louis Lherault, 95100
Argenteuil
Immatriculation au RCS de Pontoise
185152A – LES ECHOS
Par acte SSP du 28/08/2018 il a été constitué une SARL dénommée : VINTAGE
POLLY Sigle : VP Nom commercial : VINTAGE POLLY Siège social : 20 rue de la
croix 95300 ENNERY Capital : 200 € Objet : L’achat, la vente et la création de prêtà-porter, d’accessoires de mode, et de
mobiliers. Gérant : Mme THIBAULT Apolline 20 Rue de la Croix 95300 ENNERY
Co-Gérant : Mme LECAR Joséphine 32
Rue du Président Wilson 92300 LEVALLOIS PERRET Durée : 99 ans à compter
de l’immatriculation au RCS de PONTOISE
185163A – LES ECHOS
Par acte SSP du 01/09/2018 il a été constitué une SASU dénommée : ALIZENIUM
Nom commercial : ALIZENIUM Siège social : 15 rue des peupliers c/º m. manere
95140 GARGES LES GONESSE Capital :
100 € Objet : HOLDING Président : M.
MANERE Jean etienne 15 rue des peupliers 95140 GARGES LES GONESSE
Durée : 99 ans à compter de l’immatriculation au RCS de PONTOISE
AGENCEMENT DECO
SASU au capital de 2000,00 €
46 RUE CARNOT, 95360 MONTMAGNY
834315210 RCS Pontoise
Par décision de L’AGE en date du
31/08/2018 il a été pris acte de modifier
l’objet social de la société, à compter du
31/08/2018
Nouvel objet social : Menuiserie, plomberie, électricité, isolation, agencement,
décoration, petits travaux d’intérieur. Mention en sera faite au RCS de Pontoise
12116747W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CF DISTRIBUTION
SAS au capital de 31.000 €
4/6 rue Ampère
95503 GONESSE CEDEX
480 283 589 RCS PONTOISE
Aux termes d’un procès verbal du
14/5/2018, les actionnaires ont :
- pris acte de la transmission universelle
de patrimoine du cabinet HAYOT,
commissaire aux comptes titulaire par le
cabinet AUDITEURS ASSOCIES FRANCILIENS et décidé son non-renouvellement.
- décidé de nommer en qualité de commissaire aux comptes titulaires, le cabinet
PRICEWATERHOUSECOOPERS AUDIT, 63 rue de Villiers, 92208 Neuilly sur
Seine, 672 006 483 RCS Nanterre.
- décidé de ne pas renouveler le mandat
du cabinet DBF AUDIT, commissaire aux
comptes suppléant.
Pour avis
12116796W – LE PUBLICATEUR LEGAL
NIKE FRANCE
SAS au capital de 1.815.000 €
Siège social : Rue de l’Equerre ZI des Béthunes 95310 Saint-Ouen l’Aumône
320 367 139 RCS Pontoise
Suivant décisions de l’associé unique du
27 juillet 2018, il a été décidé de nommer
en qualité de Président, Mr Christophe
MERKEL, demeurant 19 Boulevard Raspail 75007 Paris, en remplacement de Mr
Eric CUENOT démissionnaire, avec effet
au 1er août 2018.
12116831W – LE PUBLICATEUR LEGAL
CAMERUS
SAS au capital de 140.000 €
26/28 rue Gay Lussac
95500 GONESSE
388 289 365 RCS PONTOISE
Aux termes d’une décision du 27/7/2018,
l’Associé unique a :
- décidé de nommer, en qualité de président, la société FINANCIERE C, 26/28 rue
Gay Lussac, 95500 Gonesse, en remplacement de M. Christian LIAGRE.
- constaté la fin de mandat de plein droit
de Mme Christine ATZEMIS de son mandat de directeur général.
Pour avis
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
РЕЛИЗ ПОДГОТОВИЛА ГРУППА "What's News" VK.COM/WSNWS
14 // ANNONCES JUDICIAIRES ET LÉGALES
12116835W – LE PUBLICATEUR LEGAL
183174A – LES ECHOS
Le Conseil d’Administration du 27/04/2018
de la SA au capital de 200.000 € PLD EUROPE, 400 rue de la Belle Etoile ZAC Paris Nord II 95958 Roissy Charles de Gaulle
Cedex, 501.577.340 RCS Pontoise, a
nommé Directeur Général Délégué Mme
Natascha BEHRENS, 10 rue des Cordeliers 60300 Senlis.
DREAMS SERVICES CARS
12116843W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Conseil d’Administration de la SA au
capital de 500.000 € IFB INTERNATIONAL FREIGHBRIDGE FRANCE, 400 rue
de la Belle Etoile Parc des Nations ZAC
Paris Nord II 95700 Roissy Charles de
Gaulle Cedex, 344.286.471 RCS Pontoise, a nommé Directeur Général Délégué Mme Natascha BEHRENS, 10 rue
des Cordeliers 60300 Senlis.
12116859W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Conseil d’Administration du 27/04/2018
de la SA au capital de 500.000 € PLD PARINORD LOGISTIC ET DISTRIBUTION,
400 rue de la Belle Etoile ZAC Paris Nord
II 95700 Roissy Charles de Gaulle Cedex,
328.815.246 RCS Pontoise, a nommé Directeur Général Délégué Mme Natascha
BEHRENS, 10 rue des Cordeliers 60300
Senlis.
12116917W – LE PUBLICATEUR LEGAL
COMAREL
SARL au capital de 7.623,00 euros - Siège
social : 136 rue du 18 Juin, 95120 ERMONT (Val d’Oise) - 408 977 643 RCS
PONTOISE
Aux termes d’un PV d’AGE du 28 juin
2018, il résulte que les associés ont décidé à l’unanimité :
1) la transformation de la société en SAS,
sans création d’un être moral nouveau.
Cette transformation a entraîné la modification des anciennes mentions devenues
caduques qui sont remplacées par cellesci-après : FORME : société par actions
simplifiée. ADMISSION AUX ASSEMBLEES ET DROIT DE VOTE : Tout associé a le droit de participer aux décisions
collectives et aux délibérations personnellement ou par mandataire. AGREMENT :
Toutes les cessions d’actions, à titre onéreux ou gratuit, sont soumises à l’agrément préalable de la collectivité des associés. NOUVEAUX ORGANES DE
DIRECTION : Président : M Pierre-Yves
PEIRS, 1 boulevard de l’Hôtel de Ville,
95130 FRANCONVILLE LA GARENNE
2) l’augmentation du capital d’une somme
de 42.377,00 euros pour le porter de
7.623,00 euros à 50.000,00 euros par incorporation de pareille somme prélevée
sur le compte « autres réserves » et élévation de la valeur nominale des actions.
Les articles 7 et 8 des statuts ont été modifiés en conséquence. Dépôt légal au
greffe du tribunal de commerce de PONTOISE. Pour avis, Le représentant légal.
12117010W – LE PUBLICATEUR LEGAL
Par DAU du 26/07/2018 de SIMAERO
HOLDING, SAS, capital 1 €, siège : 26
Ave de la Demi-Lune 95700 Roissy en
France, 841 162 084 RCS PONTOISE, le
capital a été augmenté de 5.121.802 €,
puis de 6.384.865 € pour le porter à
11.506.668 €. Les statuts ont été modifiés
en conséquence. Par Décision du Comité
de Surveillance du 26/07/2018, il a été décidé de nommer en qualité de Directeur
Général Délégué : Mme Olivia NOIROTGUERIN Dt 132 Ave Victor Hugo 75116
PARIS et Mr Ivan BAILLY Dt 10 rue du
Poteau 75018 PARIS. Mention au RCS
180678A – LES ECHOS
Vip.transport.93, sasu au cap. de 1500 €,
35 av. de genève 95190 Goussainville.
841112683 rcs pontoise. Par DAU du
26/07/18, l’objet a été modifié comme
suit : VTC.
SASU au capital de 45.000 €
Siège : 29 BOULEVARD DE LA MUETTE
95140 GARGES LES GONESSE
801058082 RCS de PONTOISE
Par AGE du 14/05/2018, il a été décidé de
nommer nouveau président M. MOMAR
Tribot demeurant 8 Rue Docteur 21000
DIJON à compter du 14/05/2018 en remplacement de M. NAJI Mohammed démissionnaire. Mention au RCS de PONTOISE
Le 07/06/18 l’age de la sas valibio
(20000 €, 33 ch de la chapelle st antoine
95300 ennery, 832164115 rcs pontoise)
nomme président franckie achin, 10 av de
la poste 95000 cergy, en remplacement
de mustapha mahious, et directeur général hugo virgile cochon, 14 r des carrières
95300 pontoise.
183082A – LES ECHOS
TRANSBRA
SASU au capital de 22.500 €
Siège : 2 AVENUE RENE VILLEMER
95500 LE THILLAY
815177142 RCS de PONTOISE
Par AGE du 02/05/2018, il a été décidé de
nommer nouveau président M. MOMAR
Tribot demeurant 8 Rue Du Docteur 21000
DIJON à compter du 02/05/2018 en remplacement de M. DKHISSI Hassan démissionnaire
Mention au RCS de PONTOISE
183139A – LES ECHOS
EB-PIECES-AUTO
SASU au capital de 5.000 €
Siège : 52 RUE DU DOCTEUR JACQUES
TOUATI 95340 PERSAN
830285383 RCS de PONTOISE
Par AGO du 08/08/2018, il a été décidé à
compter de ce même jour : - Transfert du
siège social qui sera à présent au 5 rue
de la messe 27150 Gamaches en Vexin.
Radiation du RCS de PONTOISE et immatriculation au RCS de EVREUX
Aux termes d’une délibération en date du
4 juillet 2018, l’associée unique a pris acte
de la démission du Commissaire aux
comptes titulaire M. François QUENIAT et
de son remplacement pour la durée restant à courir de son mandat par monsieur
Alain SZULMAN, commissaire aux
comptes suppléant. Elle décide en conséquence de nommer, à compter du même
jour la société CHD AUDIT HAUTS DE
FRANCE SA au capital de 120000 euros,
ayant son siège social 14 rue Ernest Lavisse, 02200 Soissons, 325 366 441 RCS
de Soissons, en qualité de commissaire
aux comptes suppléant pour la durée restant à courir de son prédécesseur.
Modification du RCS de Pontoise
184977A – LES ECHOS
184706A – LES ECHOS
HOLISTEA
MB NAPOLI SARL au capital de 5 000 €
Siège social 8/10 LES LINANDES BEIGES 95000 CERGY 792 608 192 RCS
Pontoise Suivant assemblée générale extraordinaire du 28/02/2018 il a été décidé
la dissolution anticipée de la société à
compter du 28/02/2018 et sa mise en liquidation amiable sour le régime conventionnel. A été nommé liquidateur M. BERKANE Ahmed demeurant 24 Avenue
Camille Saint Saens 95280 JOUY LE
MOUTIER. Le siège de la liquidation est
fixé au 8/10 Les Linandes Beiges 95000
CERGY. C’est à cette adresse que la correspondance devra être envoyée et que
les actes relatifs à la liquidation devront
être notifiés. Le dépôt des actes et pièces
relatifs à la liquidation sera effectué au
Greffe du Tribunal de Commerce de Pontoise.
société par actions simplifiée
au capital de 8.800 €
siège social 46 avenue des Genottes
95000 CERGY PONTOISE
RCS PONTOISE 441 398 617
Le 28/08/2018, l’AGO a révoqué EURL
PATRICK JUAN de ses fonctions de Directeur Général, à compter du même jour.
RCS PONTOISE
183341A – LES ECHOS
TK CASH AND CARRY
SARL au capital de 20.000 €
Siège : 47 BOULEVARD DE LA MUETTE
95140 GARGES LES GONESSE
809579923 RCS de PONTOISE
Par AGE du 23/07/2018, il a été décidé de
transférer le siège social au 19 Rue Jacques Robert 95500 LE THILLAY, à
compter du 01/08/2018.
Mention au RCS de PONTOISE
183919A – LES ECHOS
NC CONSULTING, SARL au capital de
7.622 €. Siège : 19 Avenue de la Gare
95150 TAVERNY, 337 658 231 RCS
PONTOISE. L’AGE du 01/07/2018 a
nommé Gérant Mme Karine SAHLI-MAJIRA, Résidence du Soleil - Elig Essono BP 5417, YAOUNDE - CAMEROUN, en
remplacement de Mme Nicole DUPUCHCHAABAN. RCS PONTOISE
183920A – LES ECHOS
183591A – LES ECHOS
ADDON-SYS
SARL au capital de 6.000 €
Siège : 128 AVENUE CAMILLE
LAVERDURE 95470 FOSSES
529680423 RCS de PONTOISE
L’associé unique en date du 17/08/2018,
a décidé de transférer le siège social au 3
Allée Maurice Leblanc 77600 BUSSY ST
GEORGES, à compter du 01/09/2018.
Mention au RCS de PONTOISE
183626A – LES ECHOS
SMARTPLAYCE
SAS au capital de 1.000 €
Siège : 81 RUE MARC VIEVILLE 93250
VILLEMOMBLE
829785070 RCS de BOBIGNY
Le président en date du 22/08/2018, a décidé de transférer le siège social au 8 Rue
Des Lilas 95190 GOUSSAINVILLE, à
compter du 22/08/2018. Présidence : M.
Soufi Said demeurant 8 Rue Des Lilas
95190 GOUSSAINVILLE Radiation du
RCS de BOBIGNY et Immatriculation au
RCS de PONTOISE
183680A – LES ECHOS
ROBIN
SARL au capital de 10.000 €
Siège : 132 AVENUE PIERRE SEMARD
95400 VILLIERS LE BEL
830433629 RCS de PONTOISE
Par AGE du 27/07/2018, il a été décidé à
compter de ce jour de transférer le siège
social au 1 rue Plichon 75011 PARIS.
Radiation du RCS de PONTOISE. Immatriculation au RCS de PARIS
183693A – LES ECHOS
LEADCONSORTIO Société par Actions
simplifiée au capital de 1.000 € Siège social : 9 rue de la Grande Ourse 95800
CERGY RCS PONTOISE 793 963 182
Aux termes du procès-verbal du 1er août
2018, l’Associé unique a décidé de transférer à compter du même jour le siège social de CERGY (95800), 9 rue de la
Grande Ourse à VIARMES (95270), 26
rue de la Gare et de modifier en conséquence l’article 4 des statuts. Pour avis
et mention. Le Président.
183804A – LES ECHOS
180769A – LES ECHOS
Mardi 4 septembre 2018 Les Echos Sociétés
EXO M LAZY
SARL à associé unique au capital de
15.000 €
Siège : 36 AVENUE DE STALINGRAD
92700 COLOMBES
820102945 RCS de NANTERRE
Par AGE du 04/07/2018, il a été décidé de
transférer le siège social au 127bis/129
Avenue Gabriel Peri 4 RUE PARMENTIER 95870 BEZONS, à compter du
04/07/2018.
Gérance : FRANCISCO SEBASTIAO ANTONIO 3 Rue Rameau 59650 VILLENEUVE D’ASCQ
Radiation au RCS de NANTERRE et immatriculation au RCS de PONTOISE
EYRA INTERNATIONAL, SARL au capital
de 76.225 €. Siège : 19 Avenue de la
Gare 95150 TAVERNY, 324 769 710 RCS
PONTOISE. L’AGE du 01/07/2018 a
nomé Gérant Mme Karine SAHLI-MAJIRA, Résidence du Soleil - Elig Essono BP 5417, YAOUNDE - CAMEROUN. RCS
PONTOISE
PRESTIGE COLOR
SARL au capital de 10.000 €. Siège social : 100 ROUTE D’ERAGNY 95220
HERBLAY. RCS 827 954 041 PONTOISE.
L’AGE du 22/08/2018 a décidé d’étendre
l’objet social aux activités de : Entretien et
Réparation de Véhicules, Ventes de produits de carrosserie, Composition de
teinte à la Demande. Mention au RCS de
PONTOISE.
184166A – LES ECHOS
SCI LA HAYETTE Société civile immobilière
au capital de 30 489,80 euros
Siège social : 2, rue de l’Isle Adam
95590 PRESLES
398 607 630 RCS Pontoise Aux termes du
procès-verbal de l’assemblée générale
extraordinaire en date du 26 juin 2018,
avec effet le même jour, il a été décidé le
transfert du siège social au 26 grande rue,
La Neuville d’Aumont, 60790 LA
DRENNE. La société sera immatriculée
au RCS de Beauvais (60). Pour avis, la
Gérance.
184718A – LES ECHOS
PARALEL CONSTRUCTION
PARALEL CONSTRUCTION, SARL au
capital de 10000 euros, 11 Place Alessandria 95100 Argenteuil. RCS Pontoise
8 1 1 8 4 0 8 1 8 . A c o m p t er A . G . E d u
17-08-2018 : Transfert du siège social à :
134 Allee Du Colonel Fabien, 93320 Les
Pavillons Sous Bois. Formalités au RCS
de Bobigny.
184738A – LES ECHOS
184853A – LES ECHOS
CLYPER
CLYPER, SAS au capital de 1000 euros,
8 Cour de Blemur 95350 Piscop. RCS
Pontoise 521914093. A compter A.G.E du
30-08-2018 : Transfert du siège social à :
1 Rue De Rome, 77144 Montevrain. Formalités au RCS de MEAUX
FASTMICRO
AXIS CONTROLE Société par actions
simplifiée au capital de 8.800 € Siège :
Centre COMMERCIAL LES 3 95003
CERGY PONTOISE CEDEX 824839161
RCS de PONTOISE Par décision de l’AGE
du 16/08/2018, il a été décidé de changer
la dénomination sociale qui devient AAXIS
CONTROLE. Mention au RCS de PONTOISE
ACTING
Société par actions simplifiée au capital de
50.000 €
Siège social : 10 rue Augustin Fresnel
95190 GOUSSAINVILLE
753 810 811 RCS PONTOISE
184901A – LES ECHOS
GENESE DITRIB
SAS au capital de 30000 €
Siège social : 7 allée André Gide
95350 Saint-Brice-sous-Forêt
841 790 660 RCS de Pontoise
L’AGE du 30/08/2018 a décidé de modifier
la dénomination sociale de la société qui
devient :GENESE DISTRIB
Modification au RCS de Pontoise
LES ECHOS SOCIÉTÉS - LE PUBLICATEUR LÉGAL - LA VIE JUDICIAIRE
Vente aux enchères publiques
L’adjudication aura lieu le :
mardi 23 octobre 2018 à 14h.
Au palais de justice de Pontoise (95),
3, rue Victor Hugo,
EN UN SEUL LOT
Les biens et droits immobiliers sis à
184971A – LES ECHOS
MAGNY EN VEXIN (95)
LUCE
384093472 RCS de NANTERRE
SARL au capital de 1 000.00 €
Siège social : 3 Place de la Gare - 95380
LOUVRES
802 345 751 RCS PONTOISE
Le 31 Juillet 2018, l’assemblée générale
extraordinaire a décidé la dissolution anticipée de la société à compter du 31 Juillet
2018. M. Christophe ARZUMANYAN demeurant Résidence la Grosse Borne - 7
Allée des Pêchers - 95400 VILLIERS LE
BEL, a été nommé liquidateur. Le siège
de liquidation a été fixé à Résidence la
Grosse Borne - 7 Allée des Pêchers 95400 VILLIERS LE BEL. Modification au
RCS de PONTOISE.
36, rue de Rouen
Cadastrés section AL numéro 30 lieudit
"rue de Rouen" pour 6a
Par décision de l’AGE du 12/07/2018, il a
été décidé de :
- transférer le siège social au 42 RUE
ALEXANDRE DUMAS 95140 GARGES
LES GONESSE.
Gérant : M. GHANDOUR Ahmed 42 RUE
ALEXANDRE DUMAS 95140 GARGES
LES GONESSE.
- changer la dénomination sociale qui devient
REDOU
185212A – LES ECHOS
DISSOLUTIONS
184981B – LES ECHOS
AUTO MOTO RACER
SASU au capital de 1000,00 €
17 rue Léon Pelouse, 95480
PIERRELAYE
823394796 RCS Pontoise
Par décision de L’Associé Unique en date
du 28/02/2018 il a été décidé la dissolution
anticipée de la société et sa mise en liquidation amiable à compter du 28/02/2018,
nommé en qualité de liquidateur M. Lionel
SAMPIERI, 17 rue Léon Pelouse, 95480
PIERRELAYE et fixé le siège de liquidation et l’adresse de correspondance chez
le liquidateur M. Lionel SAMPIERI. Mention en sera faite au RCS de Pontoise
185335B – LES ECHOS
ATHENAIS
SASU à capital variable de 8000 €
46 RUE DE STALINGRAD, 95120
ERMONT
532132222 RCS Pontoise
Par décision de l’Associé unique en date
du 30/06/2018 l’associé unique a :
- approuvé les comptes définitifs de la liquidation,
- donné quitus au Liquidateur, Mme BOUTALBI CATHERINE 17 RUE D’ORMESSON, BATIMENT F2, 93800 EPINAY
SUR SEINE, pour sa gestion et décharge
de son mandat,
- prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du jour de ladite Assemblée. Radiation au RCS de Pontoise
FRANCE ELEC STAR
SARL au capital de 5.000 €
Siège : 14 RUE CENTRALE 95400
ARNOUVILLE LES GONESSE
823676853 RCS de PONTOISE
Par décision de l’AGE du 27/08/2018, il a
été décidé de augmenter le capital social
de 5.000 € par apport en numéraire et de
20.000 € par apport en incorporation de
réserve, le portant ainsi à 30.000 €. Mention au RCS de PONTOISE
12116964 – LA VIE JUDICIAIRE
Siège : 33 BOULEVARD VOLTAIRE
92600 ASNIERES SUR SEINE
183941A – LES ECHOS
184890A – LES ECHOS
183827A – LES ECHOS
SARL ADER
VENTES AUX
ENCHÈRES
SARL au capital de 7.622,45 €
Radiation au RCS de NANTERRE et réimmatriculation au RCS de PONTOISE
183819A – LES ECHOS
SASU au capital de 100 €
Siège : 54 RUE GALANDE 95500
GONESSE
831757216 RCS de PONTOISE
Par AGE du 02/01/2018, il a été décidé de
nommer nouveau président M. PARCELAUBIES CHRISTOPHE JACQUES demeurant 54 Rue Galande 95500 GONESSE à compter du 02/01/2018 en
remplacement de M. SAINT-ILAIRE JOE
démissionnaire. Mention au RCS de PONTOISE
185053A – LES ECHOS
AVIS DIVERS
180642A – LES ECHOS
Le 16/06/2018 l’age de la sarl kemmpe
(5000 €, 437 parc de cassan 95290 l’isle
adam, 517519260 rcs pontoise) décide la
dissolution anticipée de la société, nomme
liquidateur jean pascal kempe, 17 ch des
claies 95320 st leu la foret, siège de liquidation au siège social.
180643A – LES ECHOS
Le 17/06/2018 l’age de la sarl kemmpe
(5000 €, 437 parc de cassan 95290 l’isle
adam, 517519260 rcs pontoise) prononce
la clôture de liquidation. rad rcs pontoise.
LAV AZUR
LAV AZUR SARL au capital de 7622.45
euros, 9 Rue De Gisors 95750 Chars.
RCS Pontoise 339713943. A compter
A.G.E du 01-09-2018 : Dissolution anticipée et mise en liquidation volontaire. Liquidateur durée liquidation : Mr CATARINO MARQUES Orlando, 9 Rue De
Gisors, 95750 Chars. Siège liquidation :
siège social. Mention au RCS Pontoise.
VENTES
IMMOBILIÈRES
184753A – LES ECHOS
FRANCE HABITATION
Groupe ActionLogement
Offres réservées exclusivement aux locataires de France Habitation du département 95 pendant 2 mois à compter du présent avis, conformément aux dispositions
de l’article R. 443-12 du CCH, relatif aux
ventes de logements sociaux.
vend à CERGY (95800)
- au 1 rue du Lendemain, T4 de 81,4 m2,
au 4ème étage – Prix : 174.710 € Classe énergie : E - ref : 10601 - Copropriété de 47 lots, sans procédure en cours
– Estimatif charges annuelles : 1.953 € Au-delà de ce délai de 2 mois, en l’absence d’exercice de ce droit légal de priorité, la vente est ouverte à toute autre personne physique au prix de : 184.990 €
- au 6 place des Trois Gares, T3 de 66,1
m2, au 2ème étage – Prix : 141.840 € Classe énergie : E - ref : 10578 - Copropriété de 47 lots, sans procédure en cours
– Estimatif charges annuelles : 1.550 € Au-delà de ce délai de 2 mois, en l’absence d’exercice de ce droit légal de priorité, la vente est ouverte à toute autre personne physique au prix de : 150.190 €
Honoraires exclus à la charge du vendeur
Contact : QUADRAL TRANSACTIONS
Manon LEROY
manon.leroy@quadral.fr -07 86 51 44 91
DIVERS
12116984W – LE PUBLICATEUR LEGAL
EMIL FREY FRANCE
ADDITIF A L ’AVIS DE PUBLICATION
PARUE DANS LE PUBLICATEUR LEGAL
LE 19 juillet 2018
Il y a lieu de préciser que la Société Salustro Reydel a été nommée en remplacement de la société KPMG Paris et Centre
Audit SAS.
Pour avis
184661A – LES ECHOS
180789A – LES ECHOS
Le 30/04/18 l’age de la sarl o 2 yeux
(8000 €, 22 chs jules cesar 95230 soisy
s/s montmorency, 522693167 rcs pontoise) prononce la clôture de liquidation.
rad rcs pontoise.
Rectificatif à l’annonce parue le
12/07/2018 dans les echos, concernant la
société hb consulting, il y avait lieu de lire :
AGE du 31/12/2017 et AGO du
31/12/2017.
184794A – LES ECHOS
181078A – LES ECHOS
JASMIN AVOCAT
MOON DESIGN CONSULTING. SARL au
capital de 8000 €. Siège social : 6 rue
Charles Cavan. 95800 COURDIMANCHE. 501 559 678 RCS PONTOISE. Le
30/06/2018 à 13h, l’AGE a décidé la dissolution anticipée de la société à compter
du même jour. Mme Emmanuelle BOSSARD demeurant 6 rue Charles Cavan
95800 COURDIMANCHE, a été nommé liquidateur. Le siège de liquidation a été fixé
au siège social [et la correspondance est
à adresser au même lieu]. Modification au
RCS de PONTOISE. Le 30/06/2018 à 15h,
l’AGO a approuvé les comptes de liquidation, a donné quitus au liquidateur et a
constaté la clôture des opérations de liquidation, à compter du même jour. Radiation au RCS de PONTOISE.
39, rue Taillepied – 95200 SARCELLES
RECTIFICATIF à l’annonce légale parue
dans LES ECHOS SOCIETES du
17/07/2018 dans le
département 95, concernant la société
CHEZ RAFAEL ET MAXIME.
Il y a lieu de rectifier le dernier paragraphe
concernant les oppositions et lire :
« Concernant les
oppositions qui pourraient être faites à la
suite des publications légales, dans les
bureaux de
Maître Patrice AMIEL, Avocat à PARIS 2, square Moncey – 75009 PARIS, pour
la
correspondance et au fonds de commerce
pour la validité ».
UN IMMEUBLE
divisé en deux bâtiments, comprenant :
I - Bâtiment sur rue :
- au rez-de-chaussée : à droite de l’entrée, UN STUDIO comprenant : pièce principale, salle d’eau avec water-closet.
- au rez-de-chaussée : à gauche de
l’entrée, UN STUDIO comprenant : pièce
principale, salle d’eau avec water-closet.
- au premier étage gauche : UN APPARTEMENT comprenant : entrée/cuisine, water-closet, salle de bains, pièce
principale, deux chambres.
- au premier étage droite : UN APPARTEMENT de type duplex comprenant :
pièce principale/cuisine, salle de bains
avec water-closet, pièce à l’étage.
- au deuxième étage : UN APPARTEMENT comprenant : entrée/pièce principale, cuisine, salle de bains avec WC,
chambre.
- au troisième étage : UN APPARTEMENT comprenant : entrée, cuisine, pièce
principale, salle de bains, deux chambres.
II - Bâtiment en fond de cour :
UN APPARTEMENT à droite de type
DUPLEX :
- au rez-de-chaussée : entrée, pièce
principale/ cuisine, salle de bains avec WC
- à l’étage : palier, deux chambres
UN APPARTEMENT à gauche de type
DUPLEX comprenant :
- au rez-de-chaussée : entrée/pièce
principale, water-closets, cuisine,
- à l’étage : deux chambres, pièce attenante, salle de bains
Biens inoccupés
Cette vente a lieu à la requête de la SOCIETE GENERALE, SA au capital de
1.009.897.173,75 €, immatriculée sous le
nº 552 120 222 au RCS de Paris, dont le
siège social est 29, boulevard Haussmann
à PARIS 9ème agissant poursuites et diligences de son président-directeur général
pris en la personne de Monsieur Frédéric
OUDEA domicilié en cette qualité audit
siège, ayant pour avocat Maître Nadia
DERNONCOURT, avocat au barreau du
Val d’Oise.
MISE A PRIX : 120.000 €
(cent vingt mille euros)
Les enchères ne peuvent être reçues
que par ministère d’avocat postulant près
le tribunal de grande instance de Pontoise.
CONSIGNATIONS POUR ENCHERIR :
12.000 € (à l’ordre du Bâtonnier)
et 15.000 € (à l’ordre de la CARPA)
Se munir d’une pièce d’état civil ou d’un
extrait Kbis récent ; le ministère d’avocat
inscrit au barreau du Val d’Oise est obligatoire.
Fait et rédigé à SANNOIS, le 28 août
2018, par l’avocat poursuivant,
Signé Maître Nadia DERNONCOURT.
S’ADRESSER POUR TOUS RENSEIGNEMENTS :
1/ A Maître Nadia DERNONCOURT,
avocat au barreau du Val d’Oise, 2, rue
Carnot (95) SANNOIS, TEL.
09.50.00.25.57, dépositaire d’une copie
du cahier des conditions de vente.
2/ Au greffe du juge de l’exécution du
tribunal de grande instance de Pontoise,
où le cahier des conditions de vente est
déposé.
3/ Sur les lieux pour visiter le : mardi 9
octobre 2018 de 14h. à 15h.
4/ Sur INTERNET : www.vlimmo.fr
DIVERS
MODIFICATIONS
PERSONNES
PHYSIQUES
12116769 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3, avenue du chemin de Presles, 94417
Saint-Maurice Cedex, curateur de la succession de M. MAZOUZ Azdine, décédé
le 21/5/2017 à Gonesse (95) a établi l’inventaire et le compte rendu de la succession qui sera adressé ultérieurement au
TGI. Réf. 9938026064/JD.
12116922 – LE PUBLICATEUR LEGAL
Le Directeur de la DNID, Les Ellipses,
3, avenue du chemin de Presles, 94417
Saint-Maurice Cedex, curateur de la succession de Mme ERIBY Alegria décédée
le 19/7/2015 à SARCELLES (95) a établi
l’inventaire, le projet de règlement du passif et le compte rendu de la succession qui
sera adressé ultérieurement au TGI. Réf.
9938020600/CP.
Документ
Категория
Журналы и газеты
Просмотров
38
Размер файла
9 793 Кб
Теги
Les Echos, newspaper
1/--страниц
Пожаловаться на содержимое документа